lundi 11 décembre 2006

Elise ou la vraie vie, Ely ou l’espoir déçu



Le jour se levait en ce mois d’août sur la magnifique Champagne crayeuse pour illuminer ses plaines que la Marne se fait un plaisir de serpenter. Je n’ai jamais pensé que mon destin de bédouin maure né sur une dune de sable me mènerait là, entre les vignes et les peupliers sur une petite route communale dans l’Est de la France en cette belle journée du 3 août 2005. J’avais dormi tard la veille en rêvant du blog de X Ould Y où j’allais souvent retrouver des amis anonymes qui refaisaient la Mauritanie en dissertant de tout et de rien.

Mon pays était toujours présent mais loin de mon quotidien qui s’annonçait banal comme tout.

  • Bonjour Elise.
  • Bonjour Yan.

Elise, c’est la secrétaire, nous prenons souvent le café ensemble, le matin.

La journée avait commencé et déjà les appels, la valse des allers-retours et tout le train-train qui fait une journée ordinaire.

L’après midi, Elise m’appelle pour me dire qu’il y a une personne, au téléphone, qui veut me parler.

  • C’est qui ?
  • Je crois que c’est personnel, me dit-elle sans paraître gênée.

Je n’ai pas l’habitude de recevoir un appel en privé au travail. C’est toujours important et on craint souvent le pire, la maladie des proches, laissés là-bas.

C’est ainsi que j’ai appris le changement intervenu en Mauritanie avec une junte militaire au pouvoir dirigée par un certain Ely, un prénom qui me semblait presque familier…

La fin de la journée fût merveilleuse et j’ai terminé la soirée au restaurant avec Elise. Elle aime tant connaître mon pays, je repousse toujours l’échéance mais je me dis que ce sera pour bientôt avec l’instauration de la démocratie.

Et puis… Et puis…

Je ne sais plus que dire. Je crois que rien n’a changé maintenant et que l’espoir du 3 août 2005 n’a duré que le temps des souvenirs du temps passé, l’attente des premières élections du processus dit de transition.

Quoi dire alors à Elise ?

Je cherche encore mes mots, je cherche encore mes phrases…

En cette fin d’automne où les feuilles recouvrent les trottoirs des rues qui me sont devenues familières, je me dis que des espoirs sont tombés aussi mais que le printemps n’est pas loin…

Le second tour des présidentielles n’est-il pas pour fin mars ?

On vit d’espoir et il faut bien croire…

yanis

34 commentaires:

LM® a dit…

Salut
Tout d'abord je re-précise pour ceux qui ne l'auraient pas remarqué que ce blog est signé par le grand,l'unique j'ai nommé: Yanis le R.

mon cher Yan
le prénom Ely qui te semblait si familier aurait dû te mettre la puce à l'oreille, mais alors après avoir entendu Sidi Mohamed tu n'avais plus aucune excuse, tu devais comprendre que la transition commence fin Mars.

A ce moment là nous aurons le pouvoir que nous aurons choisi, bon ou mauvais on ne pourra en vouloir qu'à nous-même ce sera notre choix et il va falloir l'assumer.

Anonyme a dit…

yan
Ta lettre m'a vraiment fait chavirer......et je deplore ton absence de cet espace qui s'est dénaturé.

Maatala a dit…

bonsoir

Trés cher Yan

Merci pour cet instant de pur bonheur que tu nous fais partager.

J'ai une pensée pour tous ceux qui sont privés(volontairement ou involontairement) du bonheur de se sentir : chez eux, sur leur terre, sentir son atmosphère, ses odeurs, ses couleurs et son temps suspendu.................

Tu fait parti de ceux dont le seul tord est de croire qu’une autre Mauritanie est possible.

Merci Yan

Fraternellement

maatala

ouldmauritanie a dit…

salam,
Quoi dire alors à Elise ?
Moi moi monsieur je peux repondre
Alors nous les mauritaniens on sait pas ce que signifie la democratie si ce qu’ on vient de vivre s’appelle democratie alors merci c’est peut etre bon pour vous pour nous sa donne sa
Le JA de cette semaine n° 2396 par abdallah ben ali

Le 19 novembre le premier tour avait donné une nette avance à la cfcd qui avait obtenu 26 des 95 siégesà pouvoir,contre 9 pour les independants.


Jusqu’ a la tout va bien on sait qu’il y a 95 sieges alors voici la suite

Au second,l’arrière pays dominé par les chefferies conservatrices a rectifié le tir. De fait, les indépendants sont parvenus à reduire très sensiblement leur retard d’un tour de scrutin à l’autre ils obtiennent finalement 39 sièges contre 41 à leurs adversaires.Victime d’une hemorragie continue de ses forces depuis le chute d’ould taya le prdr n’a pour sa part que sept deputes et ses alliés de l’ex –majorité présidentielle en ont sixla plupart de ses ténors sont passés a la trappe à commencer par zeindane ould h’meida,le ministre du petrole du president déchu battu dans son fief de zouérate dans le nord par un ouvrier origiginaire de la vallée du fleuve sénegal.tout symbole.les trois derniers siegess sont attribués a des petites formations .

Alors les amis sortons nos calculatrices car leur est grave
95=39+41+7+6+3 aide moi les amis car moi j’ai 96 et vous
il dit aussi en parlant de la cfcd:
Minoritaire en nombre de deputes,elle est pourtant majoritaire dans le pays en termes de suffrages (plus de 56%)
la non plus je comprend rien de rien

PS: merci Yan un moment je me suis dit putain il a eu le meme sentiment.

PS :les amis je peux plus parler des.des je n'ose plus a cause d'un carton rouge alors j'attend sagement la levée du carton rouge maatala please.

ps: encore une derniere fois je peux plus parler de l'ufp a cause de de alors bison du ksar please

tu vois elise c'est sa la democratie a la mauritanienne.

Anonyme a dit…

Non Ould mouritan

Tu peux parler de l'UFP qui, je t'assure, accepte volontiers la critique positive pour une democratie reelle.

je soutiens librement, sans y etre oblige de quelque nature que ce soit (tribale, ethnique, regionale...),ce parti qui m'a seduit par son programme et la lucidite de ses dirigeants.
Libres aux autres de soutenir d'autres formations politique car c'est de la que nait le vrai debat politique .

Malheureusement, les militaires sont en train de fausser le jeu en s'insurgeant non pas en tant qu'arbitre (leur veritable role) mais en tant que partie prenante.

Au plaisir de te lire mon ami

Bison du ksar

LM® a dit…

salut

la CFCD crie au scandale car le CMJD veut imposer aux candidats à la présidentielle une caution de 5 à 10 millions et la signature de 100 conseillers dont 5 ou 10 maires .

monsieur Messoud nous dit que le Cmjd: "comme à son habitude, c’est-à-dire au dernier moment et sans consultations, change les règles établies pour les élections présidentielles"

Que reproche la CFCD à ces mesures qui sont à mon sens raisonnables?

vous êtes tous contre ça on a compris mais contre quoi exactement?
la caution? les signatures? ou les deux à la fois ?

dites nous au moins pourquoi vous êtes contre.

pour une fois que le CMJD me semble bien inspiré vous dites non.

vous avez laissé passer le report du règlement de certaines questions nationales mais la candidature à la présidentielle ça vous pouvez pas.

Messoud était contre car il n'a pas été consulté et maintenant qu'il l a été???

moi ce qui me gène dans la déclaration de Messoud c'est son "comme à son habitude".
je veux pas faire l'avocat du diable mais le CMJD a organisé des journées de concertation, les partis politiques et la société civile ont été largement associés à toute l'organisation des élections. on peut reproche beaucoup de choses au CMJD mais pas qu'ils ont oublié de consulter les partis politiques même si des fois on avait l'impression que c'est du "mechouret vem el guerebe"

j'ai l'impression que plus l'échéance approche plus la nervosité se fait sentir.

yanis a dit…

Salut à tous

LM,
Effectivement Sidi Mohamed quand on m'a dit qu'au cours d'une conférence de presse avec Ely a commencé à bégayer en arabe puis à parler en français comme son chef, ce qu'il ne faisait pas jusque là, j'ai su que les changements ne viendraient pas de propositions courageuses du gouvernement.
La composition d'ailleurs de ce gouvernement de transition fait à la va vite était prémonitoire.

Ouldmauritanie,
J’ai bien aimé le « Moi moi monsieur je peux repondre » qui me rappelle les Guignols et la marionnette du porte parole du gouvernement français, François Copé.
Je crois que tu peux bien parler de tout mais toute critique doit accepter la contradiction. Les cartons rouges ou jaunes ne doivent pas être brandis trop facilement mais il y a des situations où c’est justifié. Cela n’empêche pas la discussion et la reconnaissance parfois de son erreur ou de celle du distributeur de carton…

A tous,
Ne trouvez vous pas que les candidatures aux élections présidentielles doivent être limitées à une dizaine pas plus ? En effet, s’il faut plusieurs colonnes sur un parchemin de plusieurs mètres de long comme bulletin au 1er tour avec une centaine de noms et photos peut être, notre pauvre électeur sera bien perdu et finira par « cracher » son B sur la case de la mauvaise colonne tenté qu’il aurait reconnu son poulain…
Une caution remboursable si le candidat dépasse un certain pourcentage de voix (3 à 5%) avec même un remboursement proportionnel d’une partie des frais de campagne, si un taux respectable est atteint (5 à 10%), est nécessaire en plus des signatures d’un bon nombre d’élus (députés, sénateurs, maires et conseillers municipaux). C’est partout comme ça à ma connaissance et nous devons profiter de l’expérience des autres car nous ne sommes pas les premiers quand même à organiser des élections libres et démocratiques…

P.S.: il y a un petit souci sur le blog à s'incrire avec l'adresse Yanis le R alors que ça passe ailleurs, c'est peut être juste momentané.

LM® a dit…

salut
cher yan la version beta de bloger est un peu compliquée.
essais de te connecter avec un compte google c'est plus simple.si non tu te connectes sur un autre blog avec ton pseudo yanis et tu réactualise ce blog il te connecte automatiquement.

d'un autre cote le seul moyen de limite les candidatures c'est les signatures des conseilles et la cautions déposée par les candidats ce que refuse la CFCD .

Anonyme a dit…

A mon avis le problème avec cette histoire de signatures et de cautions est très claire.

je vous explique pour les conseillers les signatures seront vendues au plus offrant, rajoutez-y la caution, quand on sait que ces pauvres candidats comptent sur l'achat d'alliés parmi les chefs de tribus, clans ou villages en guise de campagne, la facture risque d'être corsée!!

Alors ayez pitié de nos candidats, déjà qu'ils n'ont pas de programme si en plus ils vont vider les tirelires avant le début de la campagne!!

yanis a dit…

LM,

Je partage ton opinion que la déclaration de Messoud est purement politicienne.

Nous le dirons de tous les hommes ou femmes politiques, toute obédience confondue, quand nous le penserons (Ouldmauritanie ente vem).

Je ne voudrai pas commenter ce qui se passe actuellement avec les pauvres conseillers qui marchandent leurs votes pour les maires et les sénateurs.

D'ailleurs, j'ai tjs pensé que le système actuel était copié sur un autre système qui n'était pas le notre, ni dans le temps ni dans l'espace (constitution française de 58).

Le système à l'américaine nous allait mieux avec de grands électeurs et des gouverneurs de régions élus.
Nos constitutionnalistes ont été des copieurs qui ne prenaient pas en compte le contexte mauritanien ni l'histoire politiques des mouvements et des courants de pensée de la société mauritanienne dans sa diversité.

On ne ferra pas l'histoire mais nous aurons dit ce que nous pensons.
Je ne suis pas de ceux qui donnent un chèque blanc d'approbation aux acteurs de la démocratie au cours de cette transition quelles que soient leurs efforts.

Je suis de ceux qui demandent tjs plus et mieux que ce qui est servi...
Alors la présidentielle reste notre seul espoir pour un vrai changement.
Nous savons que notre société actuelle et ses classes politiques se remodèlent selon celui qui dirige.
L'exemple le plus flagrant est celui des "Superdépendants" derrière le "Supermenteur"...
J'ai des preuves directes de ce que je dis.

Vous savez tous que j'ai été parmi les premiers à saluer l'arrivée du CMJD et à le défendre sur les blogs et autres sites.
J'ai pris ses responsables, dont certains que je connais, sur leurs déclarations et promesses. Maintenant que le pot aux roses a été découvert au grand jour et par tous, je suis très déçu et triste pour mon pays.

Nous n'avons plus que 3 mois pour changer la donne! C'est possible, je crois.
C'est tout le travail de réflexion et de discussion qui nous attend, nous les rares internautes pour mettre notre petit poids dans la balance.

J'en appelle à tous nos amis du Canal Historique de se ressaisir et d'aller dans ce sens même si la bataille risque d'être rude.
Cela demande à faire un choix, même amer soit-il, mais notre maison à tous au moins peut d'être sauve!

N'est-il pas dit dans la constitution que le Président peut dissoudre l'Assemblée Nationale (ce qu'on appelle la chambre basse mais qui est la première chambre parlementaire par son importance)?
Qui sera alors notre Messie ?

Anonyme a dit…

Yanis,

Je t’en supplie ne fais pas ce rêve là, je l’ai déjà espéré et j’ai eu un tel choc que maintenant je ne trouve de réel que de mettre ma petite brique qui aiderait peut être un jour au développement de ce pays.
Alors tu diras à Elise qu’il fait bon vivre en Mauritanie qu’elle que soit le régime qui la gouverne…

l'apprenti poète

yanis a dit…

L’apprenti poète,

Tu sais qu’il y a quelques décennies, on luttait dans le monde pour la libération ou l’indépendance, maintenant on ne demande que la démocratie.
Tu as peut être bien lu Claire Etcherelli dont j’ai eu l’opportunité de paraphraser un de ces titres célèbres. C’était la guerre dans les années 50 et tout ce qui s’en suit comme exploitation et autres discriminations.
Nous, nos armes actuelles sont nos voix et nos bulletins…
Nous ne demandons pas trop, je crois.
Et puis si ce n’est qu’un rêve, c’est déjà ça. Martin Luther King, toutes dimensions gardées, a aussi bien fait un rêve…
Je crois que celui qui a vu juste, parmi nous, assez tôt, c’est notre Cheikh National en titrant son dernier blog : « CMJD : circulez, rien à changer !», le 4 septembre 2006.
Tout ce qui suit depuis ce sont les commentaires, tout simplement, des résultats de ce qui était annoncé…

Amicalement, Yan

ouldmauritanie a dit…

mon ami bison,
dit moi comment veux tu que je puisse dire du mal objectivement parlant de l'ufp apres sa:

je soutiens librement, sans y etre oblige de quelque nature que ce soit (tribale, ethnique, regionale...),ce parti qui m'a seduit par son programme et la lucidite de ses dirigeants.
Libres aux autres de soutenir d'autres formations politique car c'est de la que nait le vrai debat politique .


ce quoi ce monde ou tout le monde est gentilles mais merde alors on peut plus exercer notre metier nous les mechants franchement j'ai fallis acheter ma carte de membre mais car il y a un mais oui desolé mon instain de mechant m'a sauvé car je tiens pas a avoir un autre point comment avec hamoude vibreur a part le fait qu'on ai tout les deux mauritanien je tiens a dire que avant son arriver j'etais a 100% ufp par les idées car c'est le seul parti a mon avis qui a des idées proches de la rialité mauritaniennes.


la diplomatie est en art voici la preuve par Yan ,il dit

Je crois que tu peux bien parler de tout mais toute critique doit accepter la contradiction. Les cartons rouges ou jaunes ne doivent pas être brandis trop facilement mais il y a des situations où c’est justifié. Cela n’empêche pas la discussion et la reconnaissance parfois de son erreur ou de celle du distributeur de carton…

franchement je dis monsieur YAN non plutot banzaiiiiiiii YAN la mon ami je me suis dit sa me rappel quelqu'un "j'entends ceux qui'subissent le carton rouge mais j'entends aussi ceux qui le distribuent"

poète,
oui je bien dit poète tu n'est plus apprenti fini le temps d'apprentissage en disant:

Alors tu diras à Elise qu’il fait bon vivre en Mauritanie qu’elle que soit le régime qui la gouverne…

la mon ami tu ma touches merci mon ami.

ouldmauritanie
PS :lm je n'ai pas pu me connecter

Anonyme a dit…

A Elise qui est curieuse de connaître le beau pays de Yanis

Tu vois Elise, ce pays perd ses enfants comme un vieillard perdrait ses cheveux, abondant ainsi les autres à une vie rythmée de coup d'état militaire, de confiscation du pouvoir et des biens. Cette contrée constituée d’une vallée fertile, de paysage montagneux et de désert à perte de vue, est habitée par un peuple uni dans sa religion et croyances, fier de son passe (juste avant taya …) et forgée l’estime de celui-ci envers tous . Inaya enti vem...

Un peuple qui croit en la décision de ceux qui le gouvernent, un peuple pacifique, aimable, hospitalier, généreux qui s’est laisse glissé dans un mode nouveau de société hyper libérale où le faible n’a point de place, où le plus puissant ouvre toutes les portes, il est applaudi, plébiscité, élu, ses louanges sont chantées, c’est le meilleur.
En général, ce sont les pontes au pouvoir qui vont et reviennent. Comme l’a si bien dit un dirigeant politique, on prend les même et on recommence…

Mais l’espoir est là, présent dans nos esprits et dans nos cœurs que le changement tant souhaité sera bien un jour au rendez vous car ce peuple si intelligent et si aimable, mérite mieux que cela.

Alioune

Anonyme a dit…

LM, j'ai des difficultes a m'identifier, tu peux aider?

Alioune

LM® a dit…

salut
essayez de vous connecter avec votre compte google c'est la version beta qui veut ça.

alioune a dit…

tu es un génie mon ami,à coté de toi Bill Gate peut aller se rhabiller lol!

Min na7iyetin oukhra, le dernier livre de Bill Carter fait feu aux USA. Il qualifie Israel de mener la politique de l'apartheid envers les palestiniens.

Pour un ancien chef de l'executif américain, c'est quand meme assez osé.
C'est fou ce que les gens deviennent plus courageux quand ils ne sont plus concernés par la bataille ou prennent de l'age.

Alioune

LM® a dit…

salut
merci alioune

Carter, voulait faire de la pub pour son livre il s'arrache comme des petits pains(pas ceux de notre fed des boulangers) aux USA.

Anonyme a dit…

Mes amis, comment vous faites pour circuler en voiture à nouakchott? C'est infernal, horrible cet embouteillage à tous les carrefours. Du coup, vous perdez énormement de temps, vos enfants attendront s'ils sont à l'ecole, vous serez en retard pour le travail et vous vous enervez rapidement. Il ya de quoi je vous dis.

le plus rigolo, c'est quand un des usagers essaie lui meme de regler la circulation. Les gens conduisent très mal à cause surtout de l'absence de discipline et de réglementation claire.
Les rares feux de signalisation sont déja en panne et les policiers sont plus interessés par celui qui donne un petit billet.

Je pense que c'est un problème sérieux qui merite une attention de la part des des pouvoirs publics et de mettre à execution le fameux nouveau code de la route.

J'ai oublié les mendiants handicapés aux carrefours qui swinguent à chaque feu vert lol!

Alioune

inaya a dit…

alioune
la circulation c'est comme tout le reste aucune raison que nos compatriotes qui ont si peu de respect pour tout ce qui a lien à la règlementation soient plus disciplinés quand ils sont au volant!!
ajoutes à cela notre police ni respectable, ni respectée et tu as cocktail détonnant qui fait que pour circuler sur certains axes à Nouakchott aux heures de pointe il faudrait être ou suicidaire ou bouddhiste.

ouldmauritanie a dit…

salam,
fin du wek me voila les amis
l'apprenti poète

OuldMauritanie

Si l'arabe n'est pas la langue des maures c'est qu'elle n'est la langue de personne.

alors mon ami j'ai un doc bien faitsur ce sujet juge par toi meme je cite :

Force est de constater que les langues nationales mauritaniennes — hassanya, poular, soninké et wolof — n’ont pas acquis de statut officiel et que l'arabe classique, celui du Coran, n'est la langue maternelle de personne dans ce pays. De plus, ces langues nationales ne sont pas écrites et très peu enseignées. Les seules langues écrites en Mauritanie sont l'arabe classique et le français.

La politique linguistique du gouvernement mauritanien favorise l’arabe moderne – et non pas l'arabe classique — aux dépens de toutes les langues nationales: le hassanya, le poular, le soninké et le wolof. Il semble pour le moins insolite que la Constitution ait donné un statut aux langues nationales négro-africaines et non à celle des Maures, pourtant l'ethnie majoritaire au pays. Au moment de l'indépendance, toute l'Afrique du Nord voulait promouvoir l'arabe classique et c'est pour cette raison que la Mauritanie a probablement choisi elle aussi d'officialiser cette langue. Cependant, cet arabe n'a pas trouvé preneur en Mauritanie, les habitants lui ayant préféré l'arabe moderne et surtout le hassanya. Pour le moment, toutes les langues nationales subissent les inconvénients de la promotion d'un arabe parlé par personne. C’est pourquoi certains proposent l'adoption d’un multilinguisme stratégique qui exploiterait toutes les ressources linguistiques de la Mauritanie
alors mon ami voici le lien

alioune a dit…

Selon la dernière rumeur, Boidel serait candidat à la présidentielle.

Si tel est le cas, Messoud ould belkeir verrait une frange de son électorat (à majorité maures noirs) basculer dans celui de Boidel. Cette strategie aurait pour but de diviser et donc d'affablir les rangs de la Coalition de l'ex opposition.

A qui profiterait cette manoeuvre?
A celui qui en est l'instigateur evidemment lol!

Alioune

alioune a dit…

Zein ould Zeidane, ZZ pour les intimes, se prsente officielement a la presidence.

Qu'esce qu'ils nous emmerdent tous ces voleurs qui veulent encore gouverner, ils ont pas assez comme ca et ils n'ont pas honte de rappliquer.

Vivement l'apres mars pour voir la tete du futur elycom.

Alioune

l'apprenti poète a dit…

Ouldmouritan

Tu dis : l'arabe classique, celui du Coran, n'est la langue maternelle de personne dans ce pays.

Tu rejoins mon raisonnement : pas un seul arabe n’a pour langue maternelle l’arabe du Coran (l’arabe classique), au contraire ils se cassent plus la tête à l’étudier que les étudiants mauritaniens !

Mais par contre, j’ai été déçu par le lien auquel tu m’as renvoyé. J’ai lu : « Le hassanya est une langue arabe influencée par le berbère, donc regroupant les caractéristiques des langues chamito-sémitiques, et assez différente de l'arabe classique ».
Ma réponse est : le hassaniya n'est pas plus loin de l'arabe classique que : le Saoudien, l'égyptien ou le tunisien etc. et je ne vois pas pourquoi le Yéménite parle arabe et que le maure parle hassaniya (loin de l'arabe).

Dans le lien j'ai lu aussi: "les Haratines, affranchis en 1980 ont adopté la langue Arabe ou HAssaniya..". En tant que OuldMauritanie tu ne devrais pas t'attarder sur ce genre de publications par ce que ton devoir est de donner la bonne information et la bonne information elle se trouve chez toi, dans ton entourage et chez tes voisins. Si nous séparons les maures en disant : les maures et les haratines il faudra qu'on tienne compte aussi: des arabes (au sens maure du terme), des zawayas, des griots, des forgerons, des Zanaga.. tout ce monde là n'a-t-il pas adopté le hassaniya (le dialecte le plus proche de l'arabe), pourquoi ce serait seulement les haratines qui ont adopté le hassaniya comme s’ils n’avaient aucune culture avant 1980 !!

Je reste donc sur ma position :
« Cette administration qui écrit en Français et lit (parle) en Arabe penche en faveur des Maures(tous les maures) »

Fraternellement

Anonyme a dit…

zeine ould zeydane reste le meilleur choix face a ce qui se sont déclarés.
son programme est base sur des reformes économiques très réalistes qui ont séduit les présents ce matin a sa conférence de presse. j'avoue que j'étais un de ses détracteurs mais la sincérité du monsieur a eu raison de mes réticences.

Maatala a dit…

bonsoir

Les amis

ZZ a aussi pour lui l'avantage d'expédier la vieille garde à la retraite (bon débarras au Quatar si possible) ,sera-t-il capable de tenir un discour de rupture?

That is the question dit le FOU

maatala

MMS a dit…

Salut le gang du CH(lol)

Spécial Maatala, salut,
Je suis toujours content de lire tes posting, souvent aussi brefs (je suis paresseux) que pertinents.


MMS

MMS a dit…

LM

On attend la fin de la pause !!
Relance les débats stp, Elise commence vraiment à vieillir.

MMS

LM® a dit…

salut

cher MMS

c'est pour bientôt alors laisse tranquille Elise, elle n'est pas aussi e3zouz que ca, yan dis lui toi

alioune a dit…

ZZ a dit:

" Je vais gouverner autrement la mauritanie"

Je suis surpris quand chaque candidat se lève pour dire qu'il va etre à son tour le sauveur, (on a déja eu Taya puis Ely comme faux maitres nageurs..ils nous ont noyés lol!)

Oui chacun veut faire du neuf tout seul,(en oubiant qu'il appartient au systeme ancien) sans indiquer le choix de son gouvernement, l'équipe avec laquelle il devra travailler.

La politique à conduire sera certes, celle du président, mais mise en pratique par les membres de gouvernement compétents, sectionnés parmi les meilleurs (on ne veut pas d'un juriste comme ministre de la santé).

Le futur candidat devra au moins parler au nom de la future équipe dirigeante et non de lui meme.

Alioune

Ps: On devrait aussi revoir les pouvoirs du president.

ouldmauritanie a dit…

salam les amis

l'apprenti poète,

Mon ami dans notre mauritanie ma mere car je suis son fils il y’a eu trois periodes periode coloniale ,periode de OULD Daddah (allah yarhmou) et la periode des militaires 5 refomes en tout

La periode coloniale :
Le modèle jacobin en Afrique durant la première partie du XXe siècle imposer le français comme langue et la culture française

La periode de OULD Daddah (allah yarhmou) :
1959 : l'equilibre
Les constitutions du 22 mars 1959 et du 20 mars 1961 stipulant que la langue nationale est l'arabe et que la langue officielle est le français (article 3 de la Constitution de 1961)
1967-1973 : le " bilinguisme arabe-français "
La réforme de 1973 n'aura qu'une durée d'application limitée puisque le déclenchement en 1975 de la guerre du Sahara occidental va plonger le pays dans de graves difficultés qui aboutissent à la prise du pouvoir par les militaires lors du coup d'État du 10 juillet 1978, prélude lui-même à une période d'instabilité politique

la periode des militaires

1979 -1999: vers l'unilinguisme

Les nouveaux dirigeants sous la poussée des mouvements nationalistes arabo-berbères radicaux de tendance nassériste ou baathiste radicalisent leurs options linguistiques : le Comité Militaire de Salut National (C.M.S.N.) décrète en décembre 1980 l'arabe seule langue officielle du pays, mais pour éviter des réactions trop vives des Négro - mauritaniens reconnaît aux trois principales langues négro-mauritaniennes le statut de "langues nationales" et au français celui de "langue étrangère privilégiée".
Dès l'automne 1979, il décide en outre de mettre en place une quatrième réforme du système éducatif qui, après une période transitoire de 6 ans, devait être appliquée en 1985. Cette réforme reposait sur les principes suivants : "Officialisation de nos langues nationales, transcription de nos langues nationales (poular, soninké, wolof) en caractères latins, création d'un institut de transcription et de développement des langues nationales, enseignement de nos langues nationales qui, à terme, doivent donner les mêmes débouchés que l'autre langue nationale, l'arabe" (cité par Arnaud, 1981, 339).
Par ailleurs, l'arabe était censé devenir en 1985 "langue unitaire" : chaque Mauritanien étant supposé devoir parler deux langues nationales (dont évidemment l'arabe) ; le français "langue d'ouverture" serait enseigné uniquement au second degré comme seconde langue, lepremier degré étant réservé à l'enseignement en langues nationales.
Sous l'égide de ce dernier, à la rentrée 1982, 12 classes expérimentales en poular, soninké et wolof sont mises en place pour l'enseignement fondamental principalement dans la capitale et la région du Fleuve où les populations négro-mauritanienne sont les plus nombreuses. Cependant, à l'enthousiasme manifesté les premières années pour l'enseignement en langues négro-africaines succède un certain désenchantement : les Négro-mauritaniens ont de plus en plus le sentiment d'avoir été conduits dans un ghetto par les tenants de l'arabisation, l'enseignement en langues nationales ne semblant aboutir sur aucune perspective d'avenir. Certains intellectuels négro-mauritaniens perçoivent l'introduction des langues africaines dans le cursus scolaire comme une manoeuvre, "le prix payé par les tenants de l'arabisation pour que le français soit définitivement (et dans le calme) éliminé en tant que langue d'enseignement" (Perrin, 1983, 70). Les classes expérimentales sont fermées les unes après les autres. Les parents, les enseignants, et les élèves, tous peu motivés et insuffisamment préparés, se rabattent sur la filière "bilingue" en fait francisante, qui devait en théorie disparaître.

1999-2001 : la dernière réforme

Cette réforme qui se veut équilibrée et réaliste ne rencontre cependant l'adhésion ni des tenants de l'arabisation intégrale ni des Négro-mauritaniens extrémistes. Les premiers lui reprochent d'imposer une "francisation du système éducatif " et de marquer "un retour à l'oppression culturelle" ; pour les seconds, "cette apparente unification se fait à nouveau au détriment du Négro-africain ; en effet, l'enseignement desix matières définies comme "matières culturelles" (Philosophie, langue, histoire, géographie, instruction civique, morale et religieuse, droit, etc.) dispensé en arabe reste imposé aux Négro-africains

LM® a dit…

salut

alioune tu sais qui nous a débarrasse de l'ancien système?

c'est pas un homme providentiel qui débarque tel que Zoro mais bien ely ould med vall 'pur souche ancien ancien).

tu dis être surpris que un candidat se lève pour dire qu'il va être à son tour le sauveur, tu imagines un candidat qui nous dit vote pour moi pour une descente aux enfers.

a une exception près(et encore ça reste une rumeur) aucun candidat n'a déjà distribue les portefeuilles mais on peut supposer qu'il va choisir son équipe parmi son parti ou ses soutiens directs.
quand a revoir les pouvoirs du président 100% d'accord avec toi

yanis a dit…

LM,
MMS a raison, "Elise..." commence à vieillir...

Par ailleurs, des sujets nous attendent et je pense que la présidentielle est lancée et doit être dans notre ligne de mire.
Après les premiers candidats pré-élections municipales et législatives, voilà les nouvelles candidatures qui s'annoncent: Zein O. Zeidane (annoncée), Dahane O. Ahmed Mahmoud (pour bientôt), Ahmedou O. Abdallah (qui ne l'écarte pas), etc.
Le premier, je le connais du temps où il était étudiant, la suite avec la fameuse ascension comme conseiller à la Présidence puis gouverneur général de la BCM c'est par les informations disparates d'ici et de là que je l'ai eue, ce qui est le cas aussi des 2 autres futures prétendants.
Est-ce qu'il faut fouiller dans chaque parcours avant de revenir aux programmes toujours ambitieux et paradisiaques des candidats qui nous promettent toujours monts et merveilles ?
Je crois que oui mais il faut que les informations soient bien vérifiées et directement ou par une source sûre.
Essayons d'analyser toutes ces candidatures qui j'espère ne seront pas plus d'une dizaine.

Je m'excuse de m'absenter quelques jours Outre-mer (comme on dit ici) mais je reviendrai pour participer avec ma modeste contribution, si le débat est lancé.

Lambda a dit…

Salamou 3alaykoum,

edkhoulouha aminina !

M'barek elmenzel ejjdid !

En arrivant, j'ai vu le feu de camp de loin. c'est plutot bon signe !

Lambda.