dimanche 8 avril 2007

La néocolonisation continue sous la forme des accords de cotonou

Une serie de conventions conclues entre les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) et l’Union européenne (UE) en 1975,1979,1984,et 1989 ,la derniere version ayant donné lieu à une revision en 1995 et à la publication d’un livre vert en 1996.

L’eleboration de ce type de conventions rejoint les objectifs fondateurs de L’UE établis dès le traité de ROME 1957,eux-mêmes repris dans les accords de lomé et finalement dans les accords de cotonou(2000) qui n’est pas à proprement parler un accord mais un protocole d’accord qui fixe simplement les principes des prochaines negociations ACP-UE ,arrête un calendrier et reitere la volonté des participants de parvenir à un accord d’ici décembre 2007 date à laquelle la negociation des Accords de Partenariat Economique (APE) doit s’achever .

ARTICLE 37 (accords de cotonou)

Procédures

1. Des accords de partenariat économique seront négociés au cours de la période préparatoire qui se terminera le 31 décembre 2007 au plus tard. Les négociations formelles des nouveaux accords commerciaux commenceront en septembre 2002 et ces nouveaux accords entreront en vigueur le 1er janvier 2008, à moins que les parties ne conviennent de dates plus rapprochées.


Ce nouveau cadre de coopération commerciale appelé (APE) sera mis en place à travers des accords de libre échange sur une base de réciprocité, entre l’UE et chacune des six configurations régionales que sont : les Caraïbes, le Pacifique, l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO + Mauritanie), l’Afrique Centrale (CEMAC + Sao Tomé et Principe + Congo Démocratique), la COMESA (Marché commun d’Afrique Orientale et Australe) et la SADC (Communauté de Développement de l'Afrique Australe).



Des seize pays de la région Afrique de l’Ouest(AO), seule la Mauritanie n’est pas membre de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Dans le cadre des négociations APE, les Autorités mauritaniennes ont toutefois donné mandat au Secrétariat Exécutif de la CEDEAO pour négocier en ses lieux et place avec l’UE



Cet instrument(APE) se définit comme un accord de libre-échange qui instituera une ouverture réciproque des marchés entre l’UE et les pays ou régions ACP qui seront parties à ces accords ,il favorise les negociations avec la region plutot que le pays , il favorise le secteur privé plutot que le public en mettant le lien entre commerce et développement

Très peu d’études d’impact ont abordé la question de l’impact de l’APE sur les secteurs de production, sur les ménages et sur l’emploi pire encore et tout le monde le sait les risques d’une libéralisation sur les finances publiques, le secteur productif et fragiliser d’avantage les industries naissantes, si un certain nombre de mesures d’ajustement n’étaient pas mis en œuvre de manière appropriée, y compris des réformes fiscales.



Le piege de cet instrument (APE) se trouve dans les normes de travail, on nous dit libre-échange mais avec les normes de travail de L’UE alors je me pose une question quel sont les entreprises de la région qui peuvent exporter avec les normes de L’UE des produits agro-alimentaires sur le marché européen ?

Autre pieges, qui dit liberalisation dit aussi investisseur etrangé par la suite le pouvoir economic se trouve au main des multi national sans oublier que le pouvoir politique lui aussi va se trouver au main de la region alors meme si la mondialisation est bénéfique il ne faut surtout pas oublier que La mondialisation laisse sur le côté, des franges de populations paupérisées dans les pays riches et un bon nombre de pays en développement incapables d’en tirer parti.
ouldmauritanie

8 commentaires:

Anonyme a dit…

JE SUIS LE PREMIER. J'AI MIS CETTE NOTE SUR LE BLOG PRECEDENT (A LA FIN). JE LE REMETS ICI ET MERCI DE LIRE. JE LIRAI APRES CETTE COLONISATION DE L'ACP.

=============
Merci Salah Dine Sy. Ton texte (lien c-dessous) sur les implications pour le retour des refugiés est un chef d'oeuvre de clarté et d'honnetete. J'ai appris beaucoup de choses et il etend les propositions du Prof Ely Moustapha copies la semaine passee ou avant sur ce blog. Merci de reprendre le texte sur wods, corriger les typos et le renvoyer a Cridem et aux autres sites. Je conseille a tout le monde de lire ce texte tres attentivement.

Le lien: http://groups.google.com/group/Mauritanie-Net/browse_thread/thread/b064a5153a2279c9


PROFESSEUR ELY MOUSTAPHA: merci de nous lire de maniere critique ce texte de Salah Dine Sy et d'y ajouter les elements que tu souhaiterai y voir reflete. C 'est une bonne base de depart et Sy est honnete en disant "IL est evident que cette contribution est lacunaire en
plusieurs points mais que cependant sont esprit est
d'aider a mettre en oeuvre le retablissement de
milliers et des milliers de personnes dans leur pays
d'origine apres plus de deux decades a l'exterieur.
Cela ne peut etre possible que d'abord par la volonte
du pouvoir legitime d'aujourd'hui,LA SOCIETE
CIVILE,des citoyens eux memes, en dehors de toute
consideration raciale,ethnique et seulement sur la
base DES PRECEPTES DE NOTRE RELIGION et des DROITS
HUMAINS.
La contribution de tous et dans tous les domaines sont
requis et ce d'autant plus que ce qui est arrive n'a
ete que par la FAUTE DE L'ETAT nonobstant la part de
responsabilte qui incombe a des particuliers.
D'ou notre deuxieme partie annoncee au debut(a
suivre)". Vas-y Sy on t'ecoute pour la suite (mais prepare bien ton texte et enleve les typos). Marhaba bik.


MAATALA ET COULI: Il ne faut pas nous abandonner: merci de creer un blog "RIM Verité et Reconciliation" pour ne pas laisser tomber des initiatives comme celles, entre autres,de Salah Dine Sy et du Prof Ely Moustapha. Beaucoup de bloggers ont dit que c'est une bonne intiative que de de creer ce blog, pour eviter de noyer cette question importante avec le football, les inepties de Mithaq, les tentatives de Sidioca de se legitimer aupres de l'ex-PRDS, l'opposition, les querelles de chapelles ideologiques et les militaires qui ne veulent pas partir. Rien de mieux que deux caracteres contradictoires pour redresser notre societe et on vous confie ce chapitre serieux de notre avenir. Ne refusez pas.

8 avril 2007 14:48

ELY MUSTAPHA a dit…

LM,
Merci d'avoir posé une question aussi importante que celle-là:

" je me pose une question quelles sont les entreprises de la région qui peuvent exporter avec les normes de L’UE des produits agro-alimentaires sur le marché européen ?"

En effet, l'un des handicaps premiers du commerce avec les pays occidentaux y compris ceux de l'UE est la normalisation.

Cette normalisation est étudiée , conçue, élaborée et imposée par les pays occidentaux eux-mêmes.

Et les pays en voie de développement voulant commercer avec ces pays s'essoufflent à la recherche d'une éligibilité à la normalisation de leurs produits. Une normalisation qui coûte chère car il faut, à une échelle de négociation, passer par des cabinets ou des organismes-experts occidentaux pour valider les processus de production et la conformité de la production aux cahiers des charges imposés par la norme du secteur spécifié.

Ainsi la norme est à la fois dans son élaboration et son édiction le monopole des pays occidentaux, elle signifie en une phrase courte mais liminaire: " nous vous imposons la façon avec la quelle vous fabriquez, vous produisez et vous vendez".

La normalisation des processus de production , de distribution et de commercialisation reste cependant importante si l'on se réfère à son utilité technique et d'uniformisation des moyens les plus efficaces pour appréhender toute la chaine économique (hygiène, sécurité, intégrité etc).

Il est vrai que l’éligibilité à la normalisation coûte cher aux pays en développement tant du point de vu financier que technique (disposition des compétences et des technologies) et elle pose pour eux aussi des difficultés quant à l’intégration de leurs valeurs, et de leur culture dans les normes qui leur sont imposées. Leur participation n’est parfois ni sollicitée (normes élaborées par les multinationales) ni systématiquement obtenue souvent par défaut de moyens ou par absence de volonté des pays en développement (normes élaborées par l’Organisation internationale de standardisation-ISO)…

La question de la normalisation est effectivement au cours du processus des échanges commerciaux internationaux et intéresse beaucoup le développement du commerce avec les pays en voie de développement.

Relativement aux problèmes de normalisation des systèmes enseignement je vous invite à consulter les ressources suivantes :

• Un intéressant article sur le net :

http://www.revue-tice.info/
document.php?id=639&format=print

• Mon ouvrage : « Normes et plates-formes dans l’enseignement en ligne. Edition IHE. Tunis 2005. »

. et conférence que j’ai donnée lors du Sommet mondial de la société de la société de l’information. « l’impact de ces normes sur le développement de nos pays »

http://www.canalc2.tv/video.asp?idvideo=4247


Pr ELY Mustapha

Maatala a dit…

Salam

Une pensée pour notre Abou Zayd national.

Lu sur Cridem

Au sujet de notre regretté Habib.o.Mahfoud

"Nous devons avoir une pensée particulière pour lui chaque fois que nous ferons un pas vers cette société plus démocratique à laquelle il aspirait. HOM est parvenu à inculquer à ses compatriotes une sorte d’insurrection intellectuelle permanente contre l’injustice, l’intolérance, la pensée unique, et comme disait Seydou Kane les « tares et les avatars » d’un système qui nous bâillonnait".

Prières et reconnaissances pour ces illustres combattants de la liberté
dit la Patronne.

maatala(toujours d'accord avec la patronne)

Anonyme a dit…

Bonjour Maatalla
est ce un tournant dans ta pensée? ou plutot l'effet de l'un de ces coups de foudre romantiques auquels les grandes dames nous ont habitués? qu'est ce qui passé pour que tu pactises, au niveau des idées avec une patronne qui exploite ta sueur par un contrat precaire? ou est ton fou?j'espere que tu n'a pas sucombé à l'un de ces petits defauts similaires à celui qui t'a conduit à voter AOd?
est ce que ce tournant annonce une mise en place du blog revendiqué par les canalheurs que tu devrais animer avec couly , ton frére d'amerique, pour la reconciliation et, au passage, la verité?
amitiés anonymes

Anonyme a dit…

Le problème du gouvernement d`union national qu`on crie partout a
travers les journaux ; cridem ; flamnet et mauri-web n`a pas
d`importance.
D`autres points plus importants doivent être mis a l`attention du
président élu chaque seconde ; minutes ; heures et jours .ne nous
laissons pas piéger par les opportunistes et autres ennemis de la
justice ; qui veulent d`etourner les problèmes majeurs au second plan.
Que sidioca gouverne avec l`opposition ce n`est pas ça la base sur la
laquelle il a été élu et ce n`est pas sur cette base qu`il a remporte
la confiance de 52% des mauritaniens et mauritaniennes et plus
précisément la jeunesse.
Sidioca doit se concentrer le plus sur le problème du génocide ; des
déportés ; l`esclavagisme ; l`impunité ; les viols ; les vols et
autres détournement des biens de l`état.
Donc ce n`est pas la peine de faire de ce sujet un sujet
d`importance.
babasyus

Anonyme a dit…

In the name of Allah Most Gracious Most Merciful

***************************************

Une chose est certaine, le peuple mauritanien –un peuple vivant dans la misère et la pauvreté la plus abjecte-- sera a la fois déçu, trompe', mais surtout TRAHI, si le 19 Mars 2007, Sidi-Tijani leur présente un gouvernement dans lequel on retrouve les anciens bourreaux, les barrons, les criminels, les goors, les pimps, qui ont, pendant des années et des années saccage', brûle' et réduit la Mauritanie en feu, en sang, en larmes.

En langage simple et clair, cela veut dire que, toute cette racaille animal doit être écartée, exclus, et mise la retraite d'office, a défaut d'être arrête', incarcèree', et «abu- grabisee'» a la prison de OuadNaga, pour leurs crimes de sang, de corruption, de prostitution, de gabegie, de népotisme, de tribalisme, de racisme, etc.

Pour aller de l'avant, la Mauritanie a besoin du sang nouveau. Par conséquent, dans ce gouvernement, ne doit figurer exclusivement que de jeunes cadres capables, compétents dont la plus part sont des docteurs, des maîtrisards qui ont assez longtemps chôme' pendant toutes ces années, car les bourreaux et les barrons leur ont ferme' toutes les portes au niveau de la fonction publique et dans tous les autres secteurs.

Finalement, ce gouvernement de jeunes cadres mauritaniens (dont 45% seront des femmes) qui sera forme' le 19 Avril doit impérativement obéir a la règle des «15%» de représentativité de toutes les ethnies, d'un manière équitable et juste, comme l'exigent la démocratie, la justice, et par-dessus tout l'enseignement de l'Islam.

Salam!


Ibrahima Sow

Baltimore, US.

Maatala a dit…

Salam

Mon ami

Dans ma tète la patronne c'est pour un CDI, car dans un couple ce qui compte c'est l'état d'esprit, les intentions et une vision à long terme.

Dans mon cas la patronne c'est ma partie raisonnable et solide.

Chaque jour que Dieu fait, je le remercie de m'avoir donné une épouse pareille.

Quant à mon frère Couly entre lui et moi c’est : le plus et le moins, le rouge et le noir, la thèse et l'anti-thése, le jour et la nuit dans le respect, la fraternité et la contradiction assumée.

Nous ne partageons pas les mêmes valeurs, bien qu'étant frères.

Cela s'appelle de la contradiction mitonnée d'un chouilla d'ironie pour le fun.

Quant au blog : j'ai un défaut c'est la fidélité à mes amis, je ne fait défaut à notre cher hôte que chez Cridem voir un autre ami Eurotanien auquel je souhaite bonnes fêtes de pâques.


Chaud devant, Je te quitte, le général chérie disons la patronne m'appelle.

Maatala

Ps : la patronne et le Fou ne font pas bon mlénage

Anonyme a dit…

Des sources politiques et médiatiques ont affirmé aujourd'hui que le président du RFD, qui avait réussi à obtenir plus de 47 % lors du deuxième tour des élections présidentielles, a organisé une rencontre avec les forces politiques qui l'avaient soutenu pour définir une position commune par rapport à certaines questions politiques.

Auraient été présents a cette réunion Moctar SARR, Chebih Ould Cheikh Mal'ainine, Cheikh Ould Hourma, BA Mamadou et d'autres.
Cette réunion vient après une série de rencontres entre les partis de la CFCD représentée au parlement (RFD, UFP, Réformistes Centristes et HATEM) visant la constitution d'un groupe uni au sein du parlement. Il est à noter que le président de l'APP, qui n'avait pas soutenu le candidat de la CFCD lors du deuxième tour, a boycotté l'ensemble de ces rencontres intervenu après l'élection du président Ould Cheikh Abdallahi.