dimanche 1 avril 2007

Les oiseaux de mauvaise augure

Ce qui me frappe c'est la promptitude et l'enguement que les sites negro ont pour la publication de soit-disantes libres expressions qui ne sont en realite que lamentations et incriminations armes futiles des faibles et de ceux qui se caracterisent par leur incapacite de rompre d'avec le passe et de s'investir utilement et activement pour batir un futur radieux.

Je n'en veux pour preuve que ce posting de Bara Ba (symbolisant le discours de tous ces Mbirruuji caggal lammbu (lutteurs en dehors de l'arene). Ce qui est plus frappant c'est que ce discours est le meme. Il aborde le meme theme et fini par lasser. A ce titre j'envoyais un article intitule:<< Passif Humanitaire, Deportes Y'en a marre>>

Le plus naturellement du monde, les gerants du site CRIDEM trouverent que l'article n'etait pas a propos! Pas a propos parce qu'il etait question de pardonner et de taire ces discours de haine et de folie qui ne menent nulle part. Je me permets de renvoyer le corps de l'article etant convaincu qu'il est a propos et rebonjour la censure. Mais qu'a cela ne tienne! Nous sommes libres d'ecrire et vous reconnaissons la liberte de censurer. Ainsi va la vie!


Le texte:

Passif Humanitairei, deportes par ci, regime ethno-genocidaire et tortionaire de Taya par la. On ne cesse de nous rabacher les oreilles avec ces pretendus importantes questions avec une telle legerete et un tel mimetisme qui donnent envie devomir. Je m'adresse ici a tous ces justiciers, guerriers, lutteurs, politiciens du net, a tous ces avocats du diable, a tous ces partisants de gropuscules negro yooo, Haraatine yooo, Beydanes yooo qui sillustrent par leurs fantasmes debiles et leur incapacite de surpassement en faisant de ces sujets leur seule raison d’etre.

1. Nos morts sont morts. Qu'Allah ait pitie de leurs ames. Vos puerilles gesticulations et/ou vos coups de gueules ne les feront pas revenir, Dieu soit loue, car s'ils devaient revenir vous seriez les premiers a fermer vos gueules, a les renier et a vous enfuir. Nos morts sont des martyres et pour cela ils auront leur recompense aupres de Dieu, et quel meilleur salaire que celui-la qui est sans commune mesure avec les « Khouroujeries » que vous recclamez en leurs noms !

2. La deportation a occasionne pour la plupart de ses « victimes » une amelioration qualitative de la vie. Je n’en veux pour preuve que tous ces acteurs economiques quils sont devenus au Senegal, au Mali et par tout ailleurs dans le monde et ce grace a leur creativite et a leur refus de se considerer comme des victimes. Un sage disait que tout probleme porte en son sein son equivalent de semences propices au succes pour tout individu anime d’une attitude mentale positive. L’adage ne dit-il pas a tout malheur quelque chose de bon !

3. Le regime despotique de Taya a permis la naissance d’un eveil de conscience sans precedent dans notre pays. Je n’en veux pour preuve que cette diaspora, qui aujourd’hui participe merveilleusement a l’eveil des conscences. Je n’en veux pour preuve que l’emergence timide certes de leaders politiques qui ont gagne en maturite et font preuve de plus d’audace tout en proposant un projet de societe plus realiste, juste et unificateur.

C’est dire que nous avons la suffusemment de motifs de satisfacftion pour refuser de demeurer dans des lamentations et des incriminations qui ne feront que nous affaiblir et reduire toute action positive en vue de construire une Mauritanie forte et plus unie. Cessons de jouer aux victimes et arborrons une attitude mentale progressive/positive , unissons nos forces et construisons un avenir nettement meilleur completement a notre portee.

Nul doute qu'il y a eu des abus qu'il y a eu injustice mais ce qu'il nous faut c'est de pardonner pour nous liberer nous-memes. Pardonner pour que nous soyons plus heureux. Pardonner pour que nous sortions de cet enfer de haine et de douleur. Le pardon ne profite pas seulement a l’acteur du prejudice, mais il profite sans aucun doute possible a la victime. Si nous refusons de pardonner et vivons avec des ressentiments et de la haine dans nos coeurs nous ne faisons que construire les murs de la separation. Nous pensons que nous-nous protegeons mais en realite nous-nous isolons et devenons des solitaires, ligottes et emprisoners par notre propre haine.

Ces murs de haines (refus de pardonner) que nous elevons vont constituer des freins quant a la descente de la Misericorde. Ces murs de haines (refus de pardonner) vont empecher nos pieuses prieres d’etre exhausees. Ces murs de haines (refus de pardonner) vont nous priver de la faculte de faire de beaux reves et d’oeuvrer pour leur concretisation. Les versets 37, 40, et 43 de la sourate 45 (Ach-Choura)illustrent le caractere superieur et benefique du pardon.

J’entends deja les vociferations de ces irreductibbles, refusant tout pardon qui retorqueront en citant les versets 39, 41et 42 de la meme sourate. Je leur dirai qu’en toute chose il y a progression et dans ce cas de figure Dieu lui meme parle de facon evolutive et conclue par la meilleur action a faire :le pardon (verset 43). Ne soyons pas tetus et bornes (refus de pardonner)pour rater les benedictions de Deu. Soyons promptes a changer, a pardonner.

Pour terminer je m’en vais vous raconter cette vielle histoire : Il etait une fois un capitaine de bateau qui navigait dans une nuit de plomb. Soudain, il apercut une lumiere vive en face et se dit qu’il allait tout droit rentrer en collusion avec la dite lumiere. Il se rua sur sa radio et envoya un message urgent demandant a ce quil prenait pour un navire de changer sa course en virant 10 degres Est. Quelques minutes apres il recut un message retour.

Ce message disait.<< Je ne peux le faire, changez votre course 10 degres Ouest » Le capitaine piqua une colere. Il envoya cet autre message : << Je suis capitaine de vesseau, je vous demande de changer votre course>>. Quelques minutes plus tard il recut un message retour qui disait :<< je suis un matelot de seconde classe. Je ne peux prendre cette decision. Changez votre course>>.

Le capitaine piqua une colere plus aigue. Il envoya ce dernier message qui disait :<< Je suis un bateau de guerre et je ne vais pas changer de course !>>. Il recut un court message qui disait :<< Je suis un phare sir. faites votre choix.>>

Bien des fois nous sommes a l’image de ce capitaine de bateau, nous pouvons etre bornes et tetus. Nous pouvons evoquer toutes les raisons pour lesquelles nous allons refuser tout pardon. Ils ont ete mechants avec moi.Ils m’ont fait trop de mal. Je ne vais pas pardonner.

Si tu ne pardonnes pas ceux qui sont sur terre, tu ne meriteras pas le pardon de ton Seigneur. Si tu refuses de pardonner tu t’attires la peine. Tu empruntes le chemin de l’auto-destruction. Le pardon est un choix qui mene au salut

HatteJallo



www.cridem.org

85 commentaires:

LM® a dit…

salut
je precise que ce texte n'a pas etait censure sur cridem, il a etait publie sous cette adresse http://www.cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=7432

Anonyme a dit…

Personne n'a encore demande pardon. Ce qu'on a entendu est que les refugies c'est des farceurs. Je crois que l'auteur de ce texte n'a perdu personne durant les evennements. Il a des arguments militaristes, c'est presque certain et il peut bien etre l'un de ceux par qui le malheur arriva. Son nom sonne faux. A vous autres

Anonyme a dit…

Bizarre,

Qui a dit qu'il ne pardonne pas! C'est au gouvernement de faire le premier pas et rien n'est fait encore. Arguments habituels de PRDSiste/Mithaqiste extremiste. Quelle galere devant nous ! Les choses simples se compliquent avec des arguments de ce type. Cet AtteDiallo semble ne rien cirer to tout cela. Allah Yiawoune

Anonyme a dit…

mr diallo
excuse moi de te dire que ton texte est incoherant!nulle doute que les morts de 89 ne seront jamais rescusssité mais est ce que leurs proches demandent justice pour les rescussiter!non... surement pour que justice soit faites!or tu demande aux negros d'oublier,de tout abandonner de la lutte au le combat en passant par le sacrifice humain et energique, de la justice pourquoi?je ne comprends pas quand tu dis:


si tu ne pardonnes pas ceux qui sont sur terre, tu ne meriteras pas le pardon de ton Seigneur. Si tu refuses de pardonner tu t’attires la peine. Tu empruntes le chemin de l’auto-destruction. Le pardon est un choix qui mene au salut


tout depend de la faute que l'on compte pardonner et les motifs soit du pardon ou pas!donc si X ne veut pas pardonner à Y c'est son choix et jamais le seigneur auquel tu fais allusion n'a dit que reffuser de pardonner etait pecher!il dit même que si vous pardonnez c'est bon et si non c'est bon aussi!en un mot c'est leurs droit de pardonner ou pas!la seule chose qui compte c'est le motif:

inna ma laemalou bi niyatti!
(tous les eouvres se jugent par la volonté derriere)

salut

Anonyme a dit…

pourquoi tout ce debat si a la fin on se retrouve avec une chose(democratie)qui ressemble a un sac de riz de 100kilo ?

Anonyme a dit…

Maata:
Reposez vous! Vous etes fatigue'. I feel your pain. La majorite' a refuse' de voter pour ton candidat par..defaut.( rire, Alchimiste ente' vem)

Sur un tout autre plan, je n'ai jamais souhaite' a' qui que ce soit la mort. Je reconnais avoir dit sur le blog de notre vagabond national, xouldy, "ALLAH LA YI WA IKOUM INCHALLAH" mais c'etait une farce.

Anonyme du 1 Avril 2007 13:48:

You still don't get it! Tu es completement dingue!

Anonyme du 1 Avril 2007 12:44:

Merci pour avoir dit la verite'. Nous avons affaire a' des personnes qui sont aveugle'es par la haine. KATIL HOUME LIVE SEYID!
Leur mauvaise vision a cre'e une situation desastreuse pour les populations de la valle'e. Elles refusent de reconnaitre leurs propres responsabilite's dans ce qui est arrive'. Elles sont plus que betes!

Anonyme a dit…

Salut,
Mr jallo ,votre posting est extrêmement pertinet ,mais avec tout mon respect,et malgré que je crois beaucoup à cette idée de pardon , je vais vous dire selon mon humble avis,que le pardon absolu n'arrange personne sauf les coupables,car les inocents ne veulent pas être pardonnés de ce qu'ils n'ont pas fait et en plus , le mal est fait ,ça ,parsonne ne peu le nier,malgré que j'ai du mal à croire au nombre ,un peu éxagéré, de victimes brandi par certaines association de défense des victimes!
revenons au sujet principal,je dis qu'avec une certaine objectivité on peut ,quand même ,arriver a punir les coupables sans que les innocents prennent part de cette punition. Cela veut dire,qu'il y a certe des coupables qui ont commis des attrocités impardonnables,mais cela ne veut dire pas autant que toute la communauté maure est entièrement coupable.
Soyons objectifs ,et traitons les choses telles qu'elles etaient ,et loin de fanatisme et de racisme . Les coupables sont ,en éffet, dans la majorité(je dis dans la majorité!!car il y avaient des negroafricains) des maures,et plus précisément,ces coupables font partie ,sans aucun doute,du rejume de OULD TAYA.
Moi ce que je propose,c'est qu'on indentifie (nommement) d'abord les vrais coupables ,ceux qui donnaient les ordres d'execution,pas ceux qui exécutainet sous peine d'être exécutés à leur tour s'ils ne faisaient pas ce qu'on leur ordonnés, si cette liste est établie on va y trouver obligatoirement un certains Ma'aoiya ould sid'ahmed taya et certains membre de sa junte ,comme ça on évite de mettre tout le monde dans le même panier.
Ce que je trouve aberrant ,c'est de culpabiliser toute une communauté pour les faits d'un système qui n'a jamais demandé l'avis de cette dernière sur ce qu'il allait faire.
Arretons de se tirer les boulets,et vivons frères et amis ,essayons de ne pas reparer une faute par une autre,soyons logiques et conséquents ,que les fautifs soient punis et les innocents soient laissés tranquils et ,participons avec objectivité à l'édifiquation d'un état de droit qui preserve à chacun son droit loin des haines et des positions racistes , qui n'ont pour resultat que diviser au lieu d'unir.

Memmah

Anonyme a dit…

Très mauvais article!

LM tu devrais mieux choisr tes articles!

LM® a dit…

salut
ano 1 avril 2007 20:54

ce blog est ouvert a tous les avis. Quand a la pertinence des textes si j'ai a réagir, je fais un commentaire comme tout le monde.
ça se passe comme ça chez mac'do.

Anonyme a dit…

LM,

ok..mais quels sont tes critères de choix?

En tout cas ce n'est pas la pertinence. C'est évident.

LM® a dit…

salut
qu'est ce que tu reproches a ce texte ?

Anonyme a dit…

C'est un texte dont l'auteur est fataliste voulant faire table rase de tout ce qui s'est passé en invoquant le pardon!

Ces arguments ô combien débiles sont:

1. Nos morts sont morts. Qu'Allah ait pitie de leurs ames. Vos puerilles gesticulations et/ou vos coups de gueules ne les feront pas revenir....

2. La deportation a occasionne pour la plupart de ses « victimes » une amelioration qualitative de la vie.

3. Le regime despotique de Taya a permis la naissance d’un eveil de conscience sans precedent dans notre pays.

C'est absolument insultant! Et cela manque d'une pertinence et vise même la bassesse.

LM® a dit…

salut

tu n'es pas d'accord avec lui moi non plus mais est ce une raison suffisante pour ne pas lui donne la parole?

penses tu vraiment que ce blog ne devrait donner la parole qu'a ceux qui partagent mes idées?

Anonyme a dit…

ok LM

Sur ce point tu as partiellement raison.
Donner la parole , certainement! Mais en tant que gestionnaire des articles à publier sur canalh, il y a un choix à faire au niveau des articles un choix qui doit être seulement guidé par l'apport au lecteur.
Cet article n'apporte rien, il verse même dans l'intolérance qu'il est sensé combattre.

Si tout était publiable, le Mein KAMF serait dans toutes les vitrines.

Anonyme a dit…

A propos du pardon
le pardon est une notion moarale et religieuse , celui qui pardonne obeit à un ordre de dieu qui recommande vivement le pardon. Or, dans un debat politique, traiter cette categorie de sujets prete souvent à equivoque qui doit pardonner? pardonner quoi? ces questions sont ,on le sait, controversées, il faut d'abord que l'on soit d'accord sur la nature des crimes comis, sur les auteurs des crimes, il faut, surtout par rapport au triste passé de la mauritanie que l'on se mette d'accord sur la periode à juger
tout le monde est d'accord, aujourdhui, pour dire que les refugiés mauritaniens doivent rentrer dans la dignité, ce n'est plus un sujet polemique et c'est une evolution remaquable qu'il faudrait encourager, d'ailleurs d'apres ould Mouloud de l'ufp, cette evolution a été amorcée sous Taya (jammer ente vem) et celui ci a tout simplement refusé de la mediatiser.
En revanche, il existe un probleme penible qui concerne l'execution extra judiciaire des officiers negroafricains (à inal) d'apres le temoignage accablant d'un rescapé auteur de''l'enfer d'inal'', les tortionnaires sont connus, taya (toujours lui, pardon jammer) avait cru pouvoir resoudre le probleme en mettant sur pied une commission militaire d'enquete presidée par le colonel Ndiaga, les conclusions de cette enquete n'ont jamais eté publiées au motif qu'il s'agit d'un probleme interne de l'armée, ensuite des militants zelés du PRDS ont cru mettre un terme au drame en faisant voter une inutile loi d'amnistie.
aujoudhui taya est parti,les tortionnaires qu'il a voulu proteger au nom de ''la raison d'etat'' sont là en chair et en os mais la question qui se pose est de savoir que faut il faire de cette tache indelebile? faut il faire les procés des tortionaires, faut il en parler dans un esprit de ''reconciliation et de verité''? , faut il explorer les voies de la mediation et de la sagesse? ce sont là les vraies questions politiques que nous devons aborder sans esprit sectariste de revanche , en toute serenité et en tenant compte des interets communs de tous les mauritaniens, pesonne ne peut nier que des victimes demandent justice mais il faut eviter que cette revendication legitime ne soit noyée dans une spirale de haine
il faut, surtout, eviter de faire revivre le contexte des evennements marqué par l'influence négative de la tragedie de 1989 provoquée par le fanatisme identitaire des extremistes de tous bords, comme le dit si bien couly, qui ont, de toujours été les ennemis de notre unité nationale.

LM® a dit…

salut
ano1 avril 2007 21:54

tu ne compares pas ce texte avec Mein KAMF tu exagères un tantinet non?

moi aussi je suis pour le pardon mais a condition que les auteurs des crimes demandent pardon et non pas l'état mauritanien en mon nom(moi j'ai torturé personne ni tue personne).

PS:prends toi un pseudo c est plus facile pour communique

Anonyme a dit…

mein campf est le roman de hitler ca pue la haine et le nazisma!deconceillé aux sensibles!

Maatala a dit…

bonsoir

Il a dit :

"Si tout était publiable, le Mein KAMF serait dans toutes les vitrines"

Pourquoi pas .......

Cher ami ce pays a souffert d'un manque d'audace, de curiosité, de tolérance et d'ouverture d'esprit.

LM (mon frère) en tant que VOLTAIRIEN qui s'ignore défend la devise suivante : je suis contre ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire".

C'est à ce titre aussi que notre Couly national, nous surine avec son petit gris "dûment élu".......

Mourir moins idiot, voir éveiller tel est la devise D’ EL LOCO.

Maatala (serveur chez Mc DO)

LM® a dit…

salut
Maatala

un mega mic mac a emporte stp

Anonyme a dit…

bonsoir maatala
quelques questions à toi et a El loco
je voudrais savoir si le fou va au mc do avec toi?
en tant que voltarien, pourquoi tu n'acceptes pas que notre ''couly national'' prone le contrat social d'un cerain Rousseau?
Que pense ton fou du pardon , le sujet du blog? est cequ'il t'a pardonné ( today, jour de fete) ce que tu lui fais dire?
je vous demande couly et toi de ne pas oublier d'echange le pardon smah,
smah pour tout le monde

Maatala a dit…

bonsoir

Lm a dit:

"Moi aussi je suis pour le pardon mais a condition que les auteurs des crimes demandent pardon et non pas l'état mauritanien en mon nom (moi j'ai torturé personne ni tue personne)"


Merci mon frère, car c'est justement ce que ce LOOSEUR de DADDAH n'a jamais compris.

Pardonner au nom de ceux qui se pavanent dans des palais à 14 chambres (ELY ente vem) et qui roulent dans des 4/4 derniers cris.


Un pays doit savoir affronter lucidement son histoire. Car quelque soit la formule que nous trouverions, nous ne seront jamais à la hauteur du courage de Mohamed VI qui a mis à jour les heures sombres du règne de son père.

Il n'y aura jamais de pardon en ce qui me concerne sans repentance.

Hypocrisie et mauvaise foi quand tu nous tiens dit LE FOU.

maatala

LM ton Mc arrive par mail accompagné des salutations de la patronne.

LM® a dit…

salut

maatala

mes hommages a la patronne que dieu la protège des migraines.

dites amin

Maatala a dit…

bonsoir

Cher ami

Couly c'est mon frére d'amérique ,je lui ai déja pardonné (chez X).

De plus il porte en lui des génes de cette grande DAME d'Aoin que je n'ai pas l'honneur de connaitre.

Il défend El DIABLO que j'ai toujours combattu .

SEMAH toujours,mais aprés s'etre dit les quatres vérités

Ainsi va le monde dit EL LOCO

maatala

Anonyme a dit…

maatalla a dit:
Il défend El DIABLO que j'ai toujours combattu .

tu l'a combattu avec le fou que tu appelles ''Al loco''?

Anonyme a dit…

Pardon ''EL LOCO''

Anonyme a dit…

Maata:

Ente' MESSMOUHE!
Je suis tout de meme surpris par votre attaque contre Mr. Ahmed Ould Dadah. N'oubliez pas que vous avez demande' aux Mauritaniennes et aux Mauriraniens de voter pour lui par... defaut(rire). Il serait donc preferable d'utiliser des mots aimables a' son endroit.

LM:
Je suis pour le choix de "les oiseaux de mauvaise augure". cependant, je demande au Mr. de retirer et/ou eliminer toutes les insultes contre son Excellence Ould Taya.

Sur un tout autre plan Mr. Claude K. a demontre' que le texte a ete' publie' le 26 Fevrier sur CRIDEM contrairement a' ce Mr. Jallo avance.
Comme le Mr. ne se rappelle pas de ce qui a eu lieu le 27 Fevrier 2007, faut-il vraiment s'inquieter de ce qu'il dit a' propos de son Excellence Ould Taya.

La communaute' Halpular doit suivre les personnes sages de la categorie de Dieng Boubou Farba, Ndiaga Dieng, Diye' Ba et Ba Bocar Soule'...etc. Elle doit s'ecarter des extremistes du FLAM qui sont responsables de tous les maux des populations de la valle'e!

Bouhnouk a dit…

Une pensee pour nos freres deportes
Ni hao alaikoum

Anonyme a dit…

Sur un autre sujet,

J'ai entierement lu le rapport sur les biens des dictateurs, publie sur Cridem et qui a ete debattu sur ce blog. La RIM et Taya n'y figure pas. C'est malsain pour la personne qui a ecrit et fait circuler cet article de vehiculer de fausses infos. Pas que j'aime Ould Taya (c'est une catastrophe), mais il est bien de debattre sur des choses averees. Bonne continuation avec l'ecrit de cet fameux AtteDiallo (c'est un faux nom)

Anonyme a dit…

Cher frère Abu Zeid, ta fraternité m’honore
Tu disais dans un précedent commentaire "Maintenant concernant cette question de consensus je pense qu'elle est importante , cruciale, vitale. Pourquoi ? Notre pays n'a jamais vécu une démocratie. Du parti unique post-colonial au régime militaire, il a traversé son histoire récente sans avoir fait le moindre pas vers la consolidation d'une Nation mauritanienne..."......
Tu as raison de dire que le pays fait face à de défis majeurs et que la contribution de tous est requise. Tu as également raison de soutenir que la nouvelle situation appelle un large consensus politique. Toutefois, se placer dans l'opposition ne prive pas du droit et du devoir de donner des contributions positives. Il n’est pas non plus nécessaire d’être homogène pour arriver à un consensus. D'ailleurs un consensus est par définition entre au moins deux parties distimctes.
Le pouvoir et "l’opposition" futurs peuvent bien s’entendre sur le traitement des grands dossiers sans que cette dernière ait à participer au gouvernement.

Comme tu le dis l'une des priorités du pays est de consolider sa démocratie. Or une démocratie saine suppose, entre autres, une opposition forte et responsable. Je suis conscient que le programme, la personnalité, le passé et l'éducation du Président Sidi le rapprochent plus du camp O/ Daddah que du camp qui l'a porté au pouvoir.

Celui-ci comporte 3 groupes (vous excuserez l'analyse approximative que je ferai, je suis en dehors du pays depuis quelque temps):
- le groupe de cadres qui a mené la politique du pays depuis Haidalla à nos jours. C'est un réseau bien organisé, doté d'intelligences certaines et plaçant ses tentacules à tous les niveaux administratifs et politiques. Il a soutenu, manipulé et démis tous les régimes. Sa technique est simple : se servir de tous sans laisser de traces. Ils ont fait venir O/ Daddah en 92 pour crédibiliser le processus lancé par O/ Taya , l'ont entraîné à l'UFD et ont eu pour mission de saborder cette grande machine. Après quoi ils sont revenus au bercail. Quand O/ Taya a limogé l'un de leur grand commis, ils ont comploté contre lui. C’est ce groupe qui a, le premier, identifié et contacté Sidi pour lui proposer de se présenter. Ils sont, semble-t-il, en passe de le plaquer.
C'est le groupe le plus dangereux car le plus fréquentable pour les personnes naturellement bonnes comme le Président Sidi. Quelqu'un disait de l'un d'eux : c'est une intelligence au service du mal ;
- le groupe des prédateurs et laudateurs qui s'agglutinent autour de tous les pouvoirs pour se servir au détriment de la Mauritanie. Ceux-ci s'accommoderont de toutes les situations pourvu qu'ils restent en proximité du pouvoir pour continuer à « s’engraisser ».
- le groupe des officiers qui pensent pouvoir manipuler Sidi et planifieraient de le destituer une fois qu’ils aient tenu leur engagement. Qu’Allah protège le pays.

Composer, au seul motif de la recherche du consensus, avec ses groupes en tant que collègues d'un même gouvernement ne me semble pas être le meilleur moyen de servir la Mauritanie, ni même servir le Président Sidi.

Le camp qui a voté contre Sidi a mille et une raisons de lui faciliter la tache, mais ceci ne doit pas se faire dans la cacophonie et le flou total. Dans l’opposition, il sera possible d’entreprendre des actions dans le sens de la recherche du consensus et de la consolidation d'une démocratie apaisée.

Il faut relever que le Président Sidi est fort du suffrage universel, le régime fortement confert les pleins pouvoirs. Il est en mesure de prendre des mesures fortes pour couper cours aux plans des groupes qui l'entourent à savoir la nomination d'un cabinet civil et militaire propre et expérimenté, d'un premier ministre en dehors du sérail, et l'élaboration d'une charte gouvernementale consensuelle. A ces conditions O/ Maouloud, O/ Daddah et les autres n'auront aucune raison de fuir leurs responsabilités.

Salam

Anonyme a dit…

SVP au lieu de "Il faut relever que le Président Sidi est fort du suffrage universel, le régime fortement confert les pleins pouvoirs", lire :

Il faut relever que le Président Sidi est fort du suffrage universel, le régime fortement présidentiel qui est le notre,lui confert les pleins pouvoirs.

Anonyme a dit…

Motion pour le retour de notre x national nous avons encore besoin de toi encore quelques coups de balai..:
- y

Anonyme a dit…

et la rumeur???
le futur directeur de cabinet du president pourrait bien etre,tenez vous bien,LEMRABOTT SIDI MAHMOUD.
quelle catastrophe.

Anonyme a dit…

Il faut bien mettre Lemrabott quelque part ! L'eloigner (ou le mettre sonon dans la rue) est presque impossible. Alors, il vaut mieux l'avoir a cote pour le controler.

Anonyme a dit…

Ni Mr Sarr, malgré une belle performance, ni Mr Ba à la traine, loin derrière, n’a pu accéder au second tour. Le système s’y oppose, pour l’heure, imposant plutôt « Sidy et Hammet »

Je disais par ailleurs qu’y participer -pour un Négro-mauritanien- reviendrait au bout du compte à brouiller la lecture de l’échiquier politique, et à cautionner et légitimer, surtout, le Système, au plan international et national.


Là également les faits prouvent que mon argumentation n’était pas aussi saugrenue que cela. En effet, toute la presse internationale, toutes les chancelleries s’accordent à dire que la Mauritanie est un pays réellement démocratique... Jusqu’au débat télévisé, une première dans la région !

Allez, après ça, tenter de convaincre du contraire les tenants de cette opinion ! Vous devinez, combien il serait malaisé de plaider contre cette vision, pourtant erronée des choses. Malaisé tant pour les acteurs de l’opposition interne, surtout eux, qui ont souscrit à tout et applaudi tout, que pour les opposants extérieurs qui s’en étaient défié.

Vous et moi, et tous les citoyens honnêtes, comprenons parfaitement que la Mauritanie réelle est à l’opposé de cette image, trompeuse !

Les chambres mono-colores et on-ethniques du parlement sont là pour le prouver, où les négro-mauritaniens sont relégués aux oubliettes.

Le racisme structurel de l’Etat mauritanien ,au quotidien, est là pour le confirmer. L’esclavage endémique et vivant vient, lui aussi, démentir une telle image de « pays démocratique ».

Le mal est fait. Il est irréparable !
Bara BA- Dakar-Sénégal

Moulaye Cherif a dit…

Les dernières nominations diplomatiques ont été annulé vendredi en fin de journée, suite à une convocation de Deich par le président. À sa sortie de la reunion avec le président, le ministre a émis une note de service qui annule toutes les nominations sauf celles qui concerne les employés detenant des fiches budgetaires, ce qui représente moins de 10% des personnes nommées.

À rappeller que ces nominations étaient contre la loi de la fonction publique qui stipulait que pour devenir fonctionnaire de l'état (un diplomate en est un), seulement deux possibilités s'imposent:

- Reussir un concours de recrutement de la fonction publique ouvert à tout le monde,

- Être nommé au conseil des ministres.

Les nominations diplomatiques étant passé par note de service du ministre, ils sont alors contre la loi de la fonction publique et par défaut nuls.

Est ce que Deich n'est pas au courant de tout ça? à rappeller qu'il brigué tous les echelons de la diplomatie mauritanienne, un domaine qu'il maîtrise.

Anonyme a dit…

ano 8:48
Monsieur
merci pour votre contribution interssante
ça se sent que vous etes , depuis quelque temps, eloigné du pays, ''le groupe de cadres qui fait et de la politique des regimes de puis haidalla'' n'est plus aussi dangereux que tu le penses, les membres de ce groupe qui sont plutot connus, ont eté , tous, mouillés dans des affaires de mauvaise gestion, ils peuvent, certes chercher à nuire dans l'ombre par des manipulations de toute sorte mais je crois que tout dependrait du style du president sidi, s'il gouverne en toute de tranparence, il pourrait mettre un terme a leur influence clandestine
mais ily'a une categorie qui semble avoir pris le dessus , aprés ton depart du pays, c'est celle des milieux d'affaires qui ont sont omnipresents avec arrogance dans la politique et c'est là où il faudrait , à mon avis, mesurer la fermeté du president sidi

Anonyme a dit…

Bara Ba du 2 avril 2007 12:50

Vous etes trop ethnique et je trouve vos commentaires racistes. Messieurs Sarr et Ba avaient principalement des messages de campagne communautaristes, c'est a dire essentiellement se concentrant sur la question de la vie entre les communautés maure et negro-africaine et celle des refugiés. Les autres candidats ont depassé ces questions en y ajoutant les questions economiques, sociales, la pauperisation, la creation d'emplois, la corruption, la transparence, la place de la mMauritanie dans son environnement naturel, etc.. Allez par exemple juste revoir le message de campagne de ZZ et comparez-le a celui de Mr. Sarr ou de Mr. Ba. Le message de ZZ arrange mieux la majorite des mauritaniens. Les questions des refugies et des evennements de 87-89 seront prioritaires pour le nouveau gouvernement et la classe intellectuelle/politique qui compte aujourd'hui.

je vous conseille d'eviter d'accuser les mauritaniens de racistes, car une phalange extremiste qui a cause tous nos malheurs risque de ce cabrer et nous faire revenir a 1989 a toute occasion. Vous savez certainement que les evennements de 87-89 ont ete aussi causes par l'attitude extremiste des FLAM. Alors, allez-y doucement et permettez nous d'aborder ces questions de maniere sereine et responsable. Si vous avez un probleme, demandez conseil a Mr. Sarr et Mr. Ba. Lancer des menaces de haine a partir de Dakar n'arrange rien ....

Anonyme a dit…

Mr Bara Ba-Dakar.
Le racisme en mauritanie n'existe que dans ta tête.La Mauritanie est dans ce domaine comme tous les autres pays.Les candidatures aux élections,qu'elles soient municipales,legislaives,sénatoriales ou présidentielles ont été ouvertes à tous les citoyens,sans distinction de race.Ceux qui s'y sont présentés n'ont pas contesté le verdict des urnes,à ce que je sache et c'est ça l'important.Alors,pourquoi dire que Sarr et Ba n'ont pas été au deuxième tour ou que les deux chambres sont monocolores-ce qui es faux!-?.Peut-être que tu aurais voulu que l'on procédât par désignation et non par élection...

Anonyme a dit…

il a dit:
Est ce que Deich n'est pas au courant de tout ça?

deich est le nul de tous les nuls, en plus il est irresponsable, foncierement malhonete et qu'il soit au courant de tout ça ou non n'a aucune espece d'importance

Anonyme a dit…

On dit oiseau de mauvais augure. Augure est un nom masculin. Ce texte est nul dans tous les sens du terme

Anonyme a dit…

Ente vem HatteDiallo. Tu te nommes Diallo comme je me nomme Sharon. Ce n'est pas serieux

Anonyme a dit…

HatteJallo,

Tu parle comme si les bourreaux ont demandé pardon et ce sont les victimes qui refusent de l'accorder.

Ou tu es con ou alors tu es très mal informé !

Pour ton information les victimes, par le biais de leurs associations, on déjà fait savoir qu’ils sont disposées à pardonner, il suffit que le président élu le fasse au nom de l’état mauritanien, alors attendons qu’il s’installe et on verra bien.

Ce posting, je ne dit pas qu’il est bon ou mauvais, il est tout simplement hors de propos.

lmR,

Il faut vraiment avoir faim pour mettre un truc pareil en ligne, la prochaine fois si tu n’arrive pas à écrire et si tu n’a rien à te mettre sous la dent alors choisis un commentaires.

Il y’a plein de commentaires de grande qualité sur ce blog, je préfère les voir en première page plutôt que de me taper de pareils inepties.

En plus ce con de Hatte-machi-chose fait une proposition pour CRIDEM, et avant même de vérifier si ça a été publier ou pas il les accuse de censure.

Non franchement il sort d’ou ce mec ? vous êtes sûr que ce n’est pas lui qui as pondu cette ridicule histoire de démocratie et de sac de riz ?

On dirais le même type !

MDR ...

Anonyme a dit…

On va relire cette piece de democratie/sac de riz et faire le parallele avec l'ineptie qu'il a ecrite. Je crois que LM a bien fait de mettre cette note de Hatte Jallo en premiere page pour nous permettre de nous rendre compte et d'etre tres vigilants. C'est sorti tout droit du groupe Mithaq/PRDS. Meme chose avec le Bara Ba de Dakar. Ça a l'air de sortir du FLAM ancienne extreme. Les deux sont a combattre et il y a lieu de reprendre le flambeau du futur des mains de ces deux groupuscules. Si on laisse faire pour nous cantonner dans du politiquement correct, ils auront gagné les %^&*#$...

Anonyme a dit…

svp quelqu'un peut nous presenter la nouvelle equipe du silk dilomatique apres les crise de nerf du m.des affaires(qui ne le concerne pa)!!!

merci de comprendre

Anonyme a dit…

Je suis au regret de mettre un bemol à votre enthousiasme.......aucune annulation des nominations du MAEC qui font scandaleeeeee..comme dirait Gorges Marché

Anonyme a dit…

les amis il faut noter que la date de remise des clef du palais presidentiel le 19 avril n'est pas hasard!en faite c'est mint naâ qui a decidé en plus ca tombe un jeudi...que timing!cependant je me pose la question si les meubles apartiennent a l'etat ou a naâ sidioca devrai ramener avec lui son maatalla(oups je veux dire matla) et wessayid!c bebete non!...bon merci de m'eclercir

Anonyme a dit…

ano 2 avril 2007 17:53

tu veux t'"eclaircir" quoi ?
si c'est la peau je te conseille le Sherly c'est une bonne pommade

Anonyme a dit…

2 avril 2007 18:20
non merci je laisse ces choses aux petites filletes(et grandes dames)de la rim!moi ce que je veux eclercir c ma cabeza le crane quoi!si ta un produit ea m'offrir vazy je t'attends!

Anonyme a dit…

2 avril 2007 18:20

t passé ou??

Anonyme a dit…

Je pose comme acquis que le scrutin du 25 mars 2007 n’a pas été marqué par des fraudes massives comme la Beydanie l’a connue par le passé sous sa majesté Maouya dernier. Sinon, les élec-tueurs d´espoirs euh pardon électeurs, leurs leaders-candidats malheureux et, dans une moindre mesure, les ob-servateurs ou ob-serviteurs nationaux, africains et internationaux, la presse, l’auraient mis en exergue. Ce qui n’a pas été le cas. Nous n’avons jamais connu une post-campagne électorale aussi “cool”, fair play , voire anesthésiante depuis 1960, date de notre sevrage de l´empire colonial de Baba commandang De Gaulle. Ni de la part des vaincus, ni de celle des supposés vainqueurs. Une avancée notable comme l´ont souligné les enflammés flamistes mais comme ils l´ont dit aussi la démocratie ne se résume pas au cirque électoral. Il faut aller plus loin comme la course au marathon, il faut un Etat de droit qui reconnait l´égale dignité pour toute sa progéniture, noirs ou blancs, sudistes ou nordistes, applaudisseurs ou danseurs. La victoire est au bout du courage en prenant le taureau national par des cornes de la juste cohabitation.

NOTES DE BOOLUMBAL: Les clameurs des désillusionnés du désert

Anonyme a dit…

Apres la fin de la dite transition et l`élection de sidioca ; notre
cher ivrogne de président croyait qu`il est devenu un héros au yeux
des pays arabes .mais c`est le contraire qui s`est produit ; il a
été relègué au second plan et même ignoré par la majorité des rois
et président présent au sommet de arabe on-line.
Maaouiya ould génocide avait perdu le pouvoir ; et voila que Ely a
perdu le prestige qu`il attendait de ses frères arabes.
Certains rois et présidents arabes ont mis l`accent que les
mauritaniens ne sont pas des arabes ; ce sont des berbères ; donc
les élections sont des élections maures-beydanes berbéridées et non
des élection arabes.
Durant le discours de Ely ; la majorité de l`assistance dormait ;
bavardait ou écoutait de la music sur leurs ipod car notre président
parlait en hassaniya berbéridé et il fallait un translate.
Je me demande même est ce les arabes on-line vont assister a la
cérémonie de pass-pass du pouvoir entre Ely ; ould Abdel Aziz et
sidioca.

SY ABDOULAYE
MEMPHIS TN

Anonyme a dit…

j'ai aimé le jeu de mot!je me demande toujours qui va laisser tomber l'autre...si un fil solide ne les unis(el masslaha et le pouvoir)qui a votre avis de sidioca et aziz va jetter l'autre!les annes vont parler et devoiler l'inconnu!

Anonyme a dit…

il a dit:
''Je pose comme acquis que le scrutin du 25 mars 2007 n’a pas été marqué par des fraudes massives comme la Beydanie l’a connue par le passé sous sa majesté Maouya dernier''
monsieur l'appelation ''mauritanie'' donnée par les français à ce vaste territoie etait le reflet des réalité sociogolique et historiques incontournables, c'etait bien pour pacifierle pays des maures que les français ont utilisé ce terme mais si , aujourdhui,ces ''beydanes'' se permiettent le luxe d'essayer la democratie et l'etat de droit, c'est qu'ils sentent le besoin de vivre en paix avec leurs freres, parents et coreligionnaies negroafricains, ton terme ''beydanie'' sent le racisme etroit et ne va pas avec la gestion democratique , en cours,de la diversité ethnique

jammer a dit…

Pris ailleurs, je n'ai malheureusement pas pu demander pardon à tout canalheur (l'anonymat sans pseudo, il est vrai, ne facilité pas l'exercice) de canalh que j'ai agacé, énervé, excédé, toujours sans haine bien que sans complaisance. Je sais qu'il y a l'ami Couly from UStates, Abou Zayd et quelques anonymes.
Donc pardon à vous et j'espère que vous êtes d'accord pour remettre mes compteurs à zéro (pour une semaine je ne dirai strictement rien sur most, même pas qu'il est petit, ce qui en soi n'est pas forcément une insulte)

Pour rester dans la bonne mesure, Mein kampf a été interdit parce que ce livre ordurier est somme toute bien écrit, ce qui n'est pas le cas de la sortie hasardeuse de HatteDiallo. Mais d'accord avec ceux qui pensent qu'il faut que dans cet espace tout le monde puisse s'exprimer sans réserve, nous ne devons craindre ni la polémique, ni les insultes même quand on les désapprouve.

En ce qui concerne le pardon ou pas des exactions des 80's et 90's, quelques remarques:

- d'abord sont habilités à le donner les gens directement concernés (torturés, déportés, parents, enfants, veufs ou veuves des victimes). Il me semble que peu de canalheurs soient dans ce cas;
- ensuite viennent ceux qui ont des liens plus éloignés avec une victime au cas où les parents cités plus haut ne sont plus là, chiffre probablement marginal pour qui connaît nos structures familiales;
- enfin tous les mauritaniens, sans distinction, au nom desquels ces horreurs ont été accomplies. Même si notre passivité, dans des mesures diverses pour les uns et les autres, nous culpabilise tous en proportion de cette même mesure, nous n'avons pas été spécialement courageux pour nous opposer plus fortement à une entreprise dont on ne peut pas dire qu'on l'ignorait jusqu'à la fin. Le MDI par exemple, quoi qu'on dise et compte non tenu de ce que sont devenus la majorité de ses membres, a été à ce titre une exception à noter.

Alors concrèrtement comment faire? Plusieurs solutions heureusement, on n'invente rien, des commissions type "vérité et réconciliation" il en existe des tas qui sont adaptables à notre pays.
La question de fond est plutôt que veut-on ?
Bien sûr, les opinions divergent mais il convient pourtant de faire des propositions, cela nous aidera tous à prendre position par rapport à la solution qui ne manquera d'être bientôt proposée par les nouvelles autorités. Je parle bien sûr de ceux qui cherchent vraiment une solution, pas aux propagandistes stériles.

D'abord, les réparations des préjudices subis par la faute de l'état qui doit s'amender, doivent être diligentées sur une base consensuelle: réparations foncières, animalières, financières, matérielles, sur la base d'une évaluation objective des pertes subies. Il suffit pour cela de reprendre les propositions des journées de concertation et de synthétiser les plus pertinentes, soit par une commission civile nommée de façon concertée soit par une commission parlementaire indépendante regroupant l'ensemble des forces politiques (envisager à l'élargir à des représentants de ZZ et Sarr, qui n'ont pas délus mais qui ont acquis une légitimité incontestable suite à l'élection présidentielle).

Ensuite, l'essentiel est bien que ceux qui ont déjà tant sévi ne puissent plus le faire, il faut les "édenter" par tous les moyens. Pour cela, les identifier, les mettre en accusation, les sanctionner administrativement et politiquement (mise à l'écart à vie des postes et emplois publics, etc.). Bien sûr tout doit doit être fait pour que le pardon leur soit accordé par ceux seuls habilités à le faire (cf. les catégories précedentes) pour le bien collectif. Il convient que cette partie du travail soit confiée à des magistrats consensuels, il ne s'agit pas d'accuser à tort des innocents ou de colporter des rumeurs dont ce pays est spécialiste. Mais étant une société très policée, les éléments peuvent être réunis rapidement si un travail sérieux est fait. Il faudra peut-être également s'appuyer sur les rapports existant, des organismes de défense des droits de l'homme, du HCR, des commissions internes (bien que j'aie des doutes sur ce genre d'enquêtes eu égard au statut de ceux qui en sont chargés, souvent mouillés jusqu'à l'os dans les faits qu'ils sont sensés vérifier).

Pour éviter l'amalgamme, prière de considérer que le chapitre suivant est un autre sujet, parce qu'il l'est tout simplement.
En effet, d'un côté, il y a les exactions infligées à ses propres citoyens par leur propre état, sur une base clairement raciste.
Cela vaut exactement pour le Sénégal si tant est que de tels faits y soient arrivés, je ne peux l'affirmer au contraire de ce qui est arrivé chez nous et que je peux personnellement attester, comme tous ceux parmi vous qui êtes de bonne foi. Ce serait le cas échéant, un problème auquel on se ne saurait trop conseiller à l'état sénégalais de s'atteler, on sait à quoi cela expose pour le vivre depuis 17 ans.


Il est du devoir de l'état mauritanien, sans passion mais avec responsabilité et diplomatie envers un voisin, de mettre sur pied une commission chargée de faire l'inventaire des biens perdus par nos compatriotes au Sénégal et d'en demander la restitution officiellement; il s'agira en fait de demander réparation pour les biens meubles et les avoirs perdus lors des tragiques évènements de 1989. L'idéal serait que cela soit accompagné d'une cérémonie solennelle de pardon réciproque pour les morts des deux côtés, pourquoi pas une journée de la fraternité sénégalo-mauritanienne, comme l'ont fait la France et l'Allemagne après s'être étripés à des échelles sans commune mesure avec ce qui est arrivé entre nos deux pays, toute proportion gardée.

Ce sont quelques pistes que je propose à votre réflexion.

Anonyme a dit…

A lire du professeur ELY Moustapha

"L'Unité Nationale : Qu'est-ce que c'est ?"

http://fr.groups.yahoo.com/group/ForumDiaspora/message/12778


ça mérite le débat.

Anonyme a dit…

jammer,

yébouyé ma khalleit chi, tu as parlé et bien parlé, la voudda vouké.

Anonyme a dit…

Jammer:

A' part le mot "petit" que vous avez tenu a' utiliser, tout le reste de votre ecrit est acceptable.

J'ai deja ecrit a' quelques reprises qu'il serait preferable d'avoir une Commission Verite' et Reconciliation a' la Sud Africaine ou a' la Marocaine pour que les Mauritaniennes et les Mauritaniens sachent exactement les details sur les tragiques evenements que notre pays a connus entre 1989 et 1992. Permettons aux victimes et aux auteurs des actes de parler librement sans etre inquiete's. Le but ne doit jamais etre de venger qui que se soit mais de savoir la verite' pourque l'histoire ne se repete plus jamais. N'oublions surtout pas que "ceux qui oublient leur histoire sont condamne's a' la repeter."

Je suis entierement d'accord pour une compensation des victimes. Ceux qui ont perdu leurs terres, doivent les retrouver et d'autres formes de compensations doivent etre octroye'es. Ceux qui sont installe's sur les terres des victimes, doivent avoir une compensation financiere qui leur permettra d'etre installe's ailleurs. Les enfants ne's dans les camps doivent avoir droit a' la nationalite' Mauritanienne.

Les notables joueront un grand role pour resoudre la question du " QUI EST MAURITANIEN ET QUI NE L'EST PAS?" Les notables des villes et villages peuvent tres facilement dire qui est qui.

Le probleme fondamental qui est pose' est de savoir si les extremistes du FLAM seraient prets a' venir devant la Commission Verite' et Reconciliation pour parler des attrocite's qu'ils ont commises a' l'endroit des Mauritaniennes et des Mauritaniens qui se trouvaient au Senegal.
Est-ce que les autorite's Senegalaises aussi seraient pretes pour dire a' ladite commission leurs multiples responsabilite's dans les tueries de Maures Mauritaniens et Maures Senegalais au Senegal?

J'ai travaille' a' la foire nationale. J'ai participe' au recensement des populations deporte'es du Senegal. Croyez-moi si je vous dis que j'ai eu devant moi des vieux Maures qui ne parlaient meme plus Hassanya. Ils ont ete' expulse's parce que tout simplement ils ont des ancetres Maures.

Tant qu'on n'est pas capable de dire la verite' rien ne sera resolu. Plusieurs des massacres qui ont eu lieu, ont ete' commis par des Noirs contre d'autres Noirs. CE SONT LES FLAMISTES QUI ONT MASSACRE' PLUSIEURS DES VICTIMES QUI ETAIENT PRINCIPALEMENT HARATINES AU SENEGAL. N'AYONS PAS PEUR DE DIRE QUE PLUSIEURS ATTROCITE'S COMMISES DANS LA VALLE'E, L'ONT ETE' PAR DES HARATINES VENUS DU SENEGAL.

Ne venez pas nous dire, les Beydanes ont fait ceci ou cela. Les MAURES BLANCS ONT ETE' LES PRINCIPALES VICTIMES DE LA SITUATION. Le conflit est ne' a' partir d'une petite bataille entre Soninke et Peul et vous connaissez le reste. LES MAURES ONT PERDU DES MILLIARDS ET PLUSIEURS D'ENTRE EUX ONT ETE'TUE'S.

Il faut d'abord reconnaitre les faits pour avancer dans la bonne direction.

LM® a dit…

salut
cher jammer
d'accord pour remettre les compteurs à zéro pour ma part tes sorties sont loin d'être agaçante ou énervantes bien au contraire

Anonyme a dit…

Monsieur jammer
Vous paraissez plus constructif quand vous arretez votre acharnement quelque peu deplacé contre ''le petit''taya, à la limite je dirai qu'un porteur d'idées come vous ne doit pas tirer sur une ambulance, vous avez, manfestement, la possibilté de nous eclairer sur des problemes nationaux qui depassent, de loin, nos ''petites personnes'' et qui concernent, de prés, l'avenir de notre cher pays
sans vouloir attiser la polemique, je dirai que cet acharnement est d'autant plus deplacé que ce ''petit'' taya a eté le chef d'une nation qui l'a majoritairement soutenu et qui vient , à la suite d'un vote libre, de desavouer ses ex oposants radicaux, cela devrait etre suffisant pour vous astreindre à une certaine modestie.
Cela dit pour l'essentiel, il me parait que l'urgence , au niveau du sujet que vous developper avec talent, reside dans l'imperatif retour des refugiés promis par présidi et dejà amorcé sous ''le petit'' Taya, c'est desormais, à mon avis , une attente consuensuelle qu'il faudrait satisfaire dans l'interet du pays.
pour ce qui est des exactions extra judiciaires,permettez de vous signaler que je ne vois pas, acctuellement l'oportunité,, d'ouvrir le dossier de l'armée
je ne sais pas où cela peut il conduire mais je dois préciser que sur un plan personnel, je ne suis nullement de ceux qui peuvent etre inquietés par cette ouverture et que je souhaite, vivement, que la sagesse et l'imagination nous permettent de trouver une solution idoine à ce grave probleme
pour le reste, je souscris entierement à votre proposition de journée de fraternité mauritano senegalaise pour effacer les sequelles de la crise de 89
je vous salue dans mon anonymat et vous demande plus de pardon anonyme

Anonyme a dit…

Est ce que l'auteur du commentaire précédent n'est pas son excellence Maaouiya Ould sid'Ahmed Taya.

Wallah Ella Wakhiart

Anonyme a dit…

le dernier des Arabes
fiers d'une bravouve légendaire, les Arabes qualifient disent de quelqu'un de courageux qu'il est ''dernier des arabes'', c'est ainsi que pour l'opinion publique arabe Chavez serait ''le dernier des Arabes'' mais dans ce blog c'est bien couly qui fait figure de ''dernier des Arabes''

Anonyme a dit…

Couli,

Qui avait commencé le premier dans les genocides des deux cotés ? Cela nous permettra de nous rememorer comment tout a commencé. S'il te plait n'accuse personne car nous sommes entrain de voir comment trouver une solution a ce grave probleme.Nous sommes tous coupables d'une maniere ou une autre: soit en participant aux genocides ou soit en nous taisant comme des laches. Quand je dis nous, c'est tous les mauritaniens et tous les senegalais. Faisons comme cela et essayons de nous rattraper. Ce qui s'est passé, ne doit plus se passer. J'ai envie de retrouver mes Mauritanie et Senegal conviviaux des années 60 et 70, quand j'etais encore jeune garçon.

Anonyme a dit…

Personnellement j ai vecu les evenements de 1991 au senegal. Et je peux vous dire que c'etait vraiment triste et pathetique. Ce jour j'ai regrette d'avoir la nationalite mauritanienne en me disant que si j'en avais une autre je ne serais pas tue. Et a l'interieur de moi meme je me morfondait en me disant que leur ai-je fais pour qu'ils cherchent a me tuer. Ma chance est que je n'habitais pas dans un quartier populaire et c'est ce qui nous a sauve ainsi que la gentillesse d'une famille etrangere qui a bien voulu s'occuper de nous et nous terrer chez eux. D'autres n ont pas eu cette chance, seule cette brave femme habitant un quartier populaire, ils sont entres dans sa maison et elle criait qu elle etait marocaine, ils ont poses les couteaux sous la gorge de ses trois enfants en attendant de trouver et de leur montrer son passeport marocain c'est ce qui l a sauvee elle et ses enfants son mari etant en mission a l exterieur.
Interieurement je me disais mais ces hommes peuvent etre d une cruaute extreme quand ils le veulent et cela m'a rappele l'adage "l'homme est un loup pour l'homme". C'est bien triste tout cela les guerres civiles, les guerres fratricides sont cupides et non fondees mais les hommes sont trop betes pour s en rendre compte. On se demande a qui a profite tous ces crimes, ces morts qui sont morts uniquement parce qu'ils portent une nationalite particuliere. Au senegal nous etions plus facilement reconnu a cause de notre peau mat et plus facilement trouvables et visibles par les autres. Ce jour aussi j'aurais voulu etre senegalais ou autre et de peau identiques a eux afin de pouvoir passer plus inapercu. C'etait vraiment horrible et on a vecu l'enfer. Meme pour aller a l aeroport cela n etait pas possible car les routes etaient barres par les bourreaux leurs couteaux a la main. Que de mauvais souvenir dans ma tete, cette terre sur laquelle j'avais grandi, me retrouver comme cela inconnu et renie pas cette population exemplaire et si gentille en temps normal. Je ne comprenais pas etant aussi tres jeune. Cela m a appris qu'il vaut mieux etre chez soi qu'a l'etranger car en cas de pepins seule ma nationalite peut jouer, et etant issue d'un pays en developpement les moyens sont vraiment faibles pour resoudre des problemes de cette ampleur.

Anonyme a dit…

Annulation des nominations dans la diplomatie, ou quand Al Akhbar copie Cridem

Alakhbar.info est l’un des sites les plus lu et les plus crédibles de la Mauritanie, ce site est co-géré par une équipe répartie sur quatre continents :


- Mohamed Ould Mohamed Yahya, RFA,
- Mohamed Vall Ould Dine, USA,
- Mohamed Ghoulam Ould Dahj Cheikh, RIM,
- Mohamed Aly Ould Mohamed Louly, KSA,


En plus des quatre personnes citées plus haut, qui y travaillent à plein temps, le site possède des collaborateurs ponctuels, répartis un peu partout dans le monde et notamment au Sénégal, au Congo, dans les Emirats Arabe Unis, en Egypte et en France. Tous appartiennent aux « islahioune wasatioune » la branche des frères musulmans en Mauritanie dont le président est Mohamed El Hassen Ould Dedew.

...

La suite sur CRIDEM

Anonyme a dit…

c est vraiment du n importe quoi ces nominations. Ils disent que cela couterait tres chers mais il aurait fallu ausi prevoir les biberons et le lait en poudre qui couteraient encore plus car on envoit des enfants maintenant diplomates. C'est du n importe quoi. Quelle deception!!!!!On envoie maintenant des diplomates au berceau, je vais gaver mon bebe pour qu'il l envoie rapidement, seulement le mien ne partira pas car ce n'est pas un FILS A PAPA.

Anonyme a dit…

ANO DU 03 AVRIL 10H28: PRIERE DE BIEN VOULOIR RECTIFIER ERREUR DATE DES EVENEMENTS LIRE '1989' AU LIEU DE 1991. MERCI.

Anonyme a dit…

Il a dit:
Qui avait commencé le premier dans les genocides des deux cotés ?
la cause immediate, tout le monde le sait, fut un incident entre eleveurs peuls mauritaniens et agriculteurs sonnikés senegalais, un tué du coté senegalais avait offert l'occasion à la presse senegalaise de titrer sous l'inspiration des FlAM ''la soldatesque beydane tire sur nos population'' dejà sur les murs des principales villes senegalais, les miltants des Flam avaient collé des affiches fustigiant ''l'apparthaid de l'autre coté du fleuve'', ils ont préparé les genocides, ils les ont provoqués, ils cherchaient à se gaver du sang des freres senrgalais et mauritaniens, on ne peut jamais parler de tout le drame qui s'est, par la suite, en mauritanie sans evoque la responsabilité criminelle des flam
mais comme quelqu'un l'a dit il faut eviter de remuer le couteau dans la plaie

Anonyme a dit…

Merci les anos 10:28 et 12:05. Je n'ai pas eu le temps de vous lire. Je vais a une reunion. Je lirai tranquillement apres. j'ai commence a avoir des larmes aux yeux .... Faisons tout pour resoudre ce chapitre douloureux. Faisons appel a notre raison. A bientot.

Yanis le R. a dit…

Rien qu’un petit témoignage …

Vendredi 28 avril 1989, j'étais à Dakar, un maure à Dakar !
C'était pour ceux qui ne le savent pas "le vendredi noir" des maures, noirs ou blancs, au Sénégal (de nationalité mauritanienne ou sénégalaise).
Dans la journée de jeudi 27 avril, j’étais resté à la Grande Mosquée puis à la Foire de Dakar à m'occuper avec une équipe de la Croix Rouge Sénégalaise de toutes ces personnes hagardes qui traînaient sans rien comprendre à ce qui leur arrivait.
Dans l'après midi, l'aéroport de Yoff de Dakar (devenu plus tard l'aéroport L. S. Senghor) accueillait un contingent de sénégalais blessés suite aux représailles contre les agressions au Sénégal qui se sont généralisés le 22 avril 1989 jusqu'à Dakar.
Abdou Diouf, le Président, qui n'est actuellement l'objet d'aucune plainte, était sur place et a pleuré devant les caméras...
Vendredi, après la prière (!), il ne fallait pas être un maure au Sénégal!
Je me suis réveillé le matin à Dakar, ce jour là avec une impression que rien n'est plus comme avant, qu'il faut partir...
Il faut être là pour voir, je ne dirais pas plus…
A Colobanne, plus tard en ayant surmonté bien des péripéties, dans l'enceinte du Consulat et de l'Ambassade qui étaient voisins, j'ai suturé des plaies et des plaies (les plus intimes parfois) jusqu'à avoir l'odeur du sang imprimé pour toujours dans la mémoire, entendu les récits des vivants et de ceux qui ont tout perdu le soir venu autour du petit repas de rupture de jeun, ce jour de Ramadan dans nos pays dits musulmans, tout cela dans une atmosphère de gaz lacrymogène de la police anti-émeute qui essayait d'éloigner la meute furieuse...
Moi, j'ai toujours pardonné, le peu par rapport à tant d'autres, mais je ne répond que de moi même. Mais en ayant partagé pendant plusieurs jours le calvaire de ces milliers de maures , blancs et noirs, mauritaniens ou sénégalais, j'ai compris qu'ils avaient tous pardonné, qu'aucune plainte ne sera enregistrée plus tard, qu'ils essayaient de tourner la page, une page sanglante pour ces innocents qui payaient le prix de politiques calamiteuses dans lesquelles la responsabilité est partagée par tous les politiques, pouvoir et oppositions des 2 pays confondus.
Un jour, je raconterais tout ça en détail. Mais ce n'est pas le moment tant que des mauritaniens souffrent et qui étaient de l'autre coté de la rive, notre rive.
Le jour où le problème des déportés mauritaniens sera réglé dans le consensus et la justice, ce jour là on pourra dire qu'il faut demander des comptes au Sénégal aussi.
Abdou Diouf et son équipe, l'opposition sénégalaise du Sopi revigorée par les mouvements de 1988 et qui prendra plus tard le pouvoir, tout ce monde a aussi sa part de responsabilité et doit un jour répondre devant la justice des hommes ou celle des consciences.
Un pacte d'entente mauritano-sénégalais, à la franco-allemande comme le dit si bien Jammer, peut être une partie de cet ensemble de solutions qu'on ne peut que trouver pour la cohésion de nos peuples voisins et imbriqués.
Pour le moment, il faut trouver une solution juste et équitable à tous nos concitoyens expropriés et déportés de leur pays, notre pays, la Mauritanie.
Il faut que ceux qui ont « payé » pour les mauritaniens du Sénégal (ou des maures sénégalais) soient déjà remis dans leur droit avant que nous puissions, nous autres, demander réparation à un autre pays ou à notre pays pour certains, le Sénégal…
Le retour de tous les négro-mauritaniens déportés et le recouvrement de tous leurs droits , c’est aussi rendre justice aux maures mauritaniens du Sénégal en reconnaissant l’absurdité et l’injustice de ce conflit dans lequel seuls les innocents des 2 pays ont payés le lourd tribut.
Il faut en prendre leçon, c’est l’essentiel et le plus important pour que plus jamais de tels événements ne se reproduisent.
Il n'y a pas d'oiseaux de mauvais augure...

Yan

Anonyme a dit…

Merci yanis le R
vous voyez quand on se met à dire la verité, il n'y"a aucune raison de ne pas trouver un terrain d'entente , je crois que sur ton adppté aussi par jammer, tu rejoins couly qui ne cessait de mettre en garde les canalheurs contre l'indignation selective, il a raison , il faut avoir une vision globale de cette crise de 89 qui provoqué une dechirure entre deux peuples que tout unit, nous somme apparamment de plus en plus d'accord sur ce blog pour dire que l'urgence pour nous mauritaniens serait de clore defintivemnt le dossier de nos concitoyens refugiés, pour le reste et loin toute idée d'amnesie, je suis sur que la meme attitude de dignité qui a marqué les mauritaniens d'origine senegalaise pillés, massacrés, jettés dans le feu et des rappatriés senegalais qui ont eté sauvagement brutalisés en mauritanie, decoule d'une fraternité réelle qui peut nous aider à surmmonter cette douloureuse blessure

Anonyme a dit…

Mr Yann

Ce temoignage est aussi émouvant que sublime.
A entendre ceux qui ne cessent,à juste titre de reclamer réparations pour les déportés au sénégal,sans dire mots de leurs compatriotes victimes au Sénégal au cours de ces douloureux évenements,à les entendre donc,l'on se pose la question:sont ils vraiment mauritaniens et si oui,y-a-t-il,pour eux une catégorie de mauritaniens qui ne meritent pas leur attention?.

Anonyme a dit…

Merci Yan. C'est terrible tout ça, non? Tu as bien trouve les coupables: ced sont les partis politiques de nos deux pays qui ont pris le pouvoir ou s'y sont maintenu soit d'un cote ou de l'autre. Quelle etait la faute des innocents? Tout a demarre pour une vulgaire bagarre entre des eleveurs et des cultivateurs et cela arrive tous les jours depuis des siecles sans que les intellectuels et les personne au pouvoir ne s'en saisissent pour assouvir une vengeance. Je suis content que ceci a ete dit et c'est la raison pour laquelle j'ai demande (a Couli) de nous dire comment tout a commence. Je suggere qu'on noyys donne d'autres temoignages et que l'on reflechisse sur comment mettre les deux bouts ensemble pour resoudre ce probleme entree deux nations soeurs avec des liens de parente de part et d'autre de la frontiere. Je vais me taire maintenaant

Anonyme a dit…

Merci Yan pour ton message qui resume si bien la situation. Et tu as fais part d'une verite qui est que a ce moment precis il n y avait plus de police, plus de securite car nous avons demande de l'aide au niveau du ministere de l'interieur et on nous a fait part qu'ils ne peuvent rien pour nous. C'est grace a la base francaise sur place qui nous ont escorte, pris en charge jusqu'a l'aeroport car nous avions de la famille en france qui ont contacte la base a Dakar a cet effet. Et c'est ce geste qui nous a sauve sinon nous aurions peris la bas ma famille et moi etant donne que quelques heures plus tard une foule s'etait massee devant notre maison scandant que des mauritaniens y etaient. Mais heureusement nous n etions plus la. Avant de quitter la maison le soir nous eteignons les lampes pour ne pas faire savoir que la maison etait habitee. Je n'oublierais jamais notre arrivee a l'aeroport ou en nous voyant les gens demandaient mais qui sont ces gens et on leur dit que nous etions marocains et que nous allions en mauritanie. Arrives sur la passerelle en haut je me rememore encore cette personne brimee par les gardes et le steward de l'avion de repondre "Arretez ne le touchez plus il est maintenant en territoire Marocain'. Et un autre dermoire moi qui repetait sans cesse 'je n'ai plus rien ils m'ont tout pris meme ma bague', ce qui voulait tout dire. Plus jamais ca, plus jamais ca entre un peuple uni par les liens du sang. J'en pleure encore!!!!

Anonyme a dit…

Yan tu sais que la mauritanie a fait une erreur le fait d'envoyer en premier lieu les blesses c'est cela qui a fait deborder le vase. Car c'est apres cela que les gens ont commencé a tuer au senegal.

Anonyme a dit…

yan ton histoire est triste mais il faut raconter plus!

Anonyme a dit…

Ano du 15:31

Y avait il des enfants parmi vous?

Anonyme a dit…

Je propose que toute personne detenant des temoignages (recits,films,enregistrements,etc)sur ces évenements,de les partager avec nous sur ce site...
Car la meilleure façon d'éviter la repétition de tels évenements est d'en informer tout le monde...

Merci

Anonyme a dit…

svp
essayez de ne pas faire revivre cette ambiance maudite de 89; les deux pays ont, à présent, de nombreux defis à relever en toute amitié

ELY MUSTAPHA a dit…

De quelle douleur parlez-vous?

Ce qui s’est passé en 1989, au Sénégal, au-delà de sa surprise, était douloureux. Une douleur qui ne s’arrêta point aux vies perdues mais meurtrit bien des âmes et déchira bien des cœurs.

Moi qui, comme des milliers de mauritaniens dont toute la famille est née au Sénégal et dont les parents ont gardé de ce pays une image de leur propre pays, suis resté à l’époque sidéré et meurtri. Mais la douleur de ceux qui ont vécu là-bas était encore plus grande. .. Ma mère nous dit un jour à cette époque dans cette belle langue Ouolof qu’elle parlait si bien : : « Sama, khaleye, kokou metina trope ! ».Entendez: « Cela, mes enfants, est très douloureux » …

Avais-je saisi à l’époque la dimension de sa douleur ? Je n’en suis pas si sûr. Et cela m’était impossible.

Elle qui avait grandi et s’était épanouie dans le vieux quartier de Piquine. Elle qui laissa là-bas tant d’amitiés et de souvenirs; elle qui, au décès de mon père, eut comme premier geste de faire un voyage précipité à Piquine pour chercher chez ses vieilles connaissances les derniers refuges de sa mémoire.

Pour elle, et pour tout mauritanien dans son cas, ce n’était pas seulement une violence à l’égard d’une communauté, d’une race ou d’une ethnie, comme pourrait le ressentir n’importe quel observateur, c’était de l’incroyable et de l’inimaginable.
Quelque part une frange de son être avait subi une rare violence.

Les évènements du Sénégal n’étaient pas simplement des actes criminels à l’égard de groupes ou de personnes isolées de part et d’autre des communautés, cela a été ressenti par une grande partie des mauritaniens mais aussi des sénégalais comme une atteinte à leur être.

Cette dimension là ni L’Etat mauritanien, ni l’Etat sénégalais, enfouis dans leur gangue protocolaire, ne pouvaient la percevoir.
Elle appartient à un inconscient collectif issu d’une cohabitation, de générations entières qui jusqu’aux indépendances n’avaient ni Etats, ni frontières.

Des vieux quartiers de Saint-Louis où l’on déjeunait à l’appel des sirènes d’Ibn El Mogdag, aux quartiers de Sandaga à Dakar où l’appel de l’Imam rompait le marché coloré et regroupait côte-à-côte nos familles en prière, le souvenir d’une terre est plus fort que l’adversité.

C’est pourquoi le témoignage si précieux et si vrai de Yanis, nous interpelle, sur ce que devra être en définitive notre attitude vis-à-vis de cette période sombre qui a jeté sur nos cœurs une poussière de rancœur, mais qui par le souffle du pardon s’en est vite allée.

Merci Yanis.

Pr. ELY Mustapha

Anonyme a dit…

Je me trouvais moi en ces moments douloureux à Nouakchott, mais j'étais blessé en protégeant des sénégalais.
Mon oncle qui était de l'autre côté n'a appris les événements que dix jours plus tard, après que la famille sénégalaise hôte l'ait fait traverser nuitement.

Anonyme a dit…

Ano de 16h14.
Bien sur nous sommes une grande famille il y avait mes petits freres et le plus petit etait ne le 31 mars 1989. Et pour vous dire ma mere avait du mettre sur sa tete le petit drap blanc qui etait autour de lui. Nous sommes arrives a Nkc bien sur habilles a l';europeenne car il n'etait pas question de sortir avec le voile on nous reconnaitrait de loin. Mais ce n'est pas pour autant que je n y suis pas retourne car des l'ouverture des frontieres j'y suis allee car c'est ma nourrice etant donne que j'ai grandi la bas (18 ans de vie au senegal on peut pas tourner la page). La Mauritanie est ma mere patrie et le senegal ma nourice ayant ete eleve la bas et je me considere autant senegalaise que mauritanienne meme si je n'ai pas la nationalite. Aussi,la premiere chose qu'on nous a demande a notre arrivee c'est 'vous a ton brutalise la bas' ' nous avions repondu que non'. Et je pense que le premier contingent de blesses qui etait arrive au senegal a accentué le feu aux poudres. Pourquoi d'ailleurs les avoir envoye, il fallait tout de meme les soigner sur place. Et la on voit que les deux parties (senegal/mauritanie) etaient depasses par le phenomene ne sachant que faire face a cette situation desobligeante et si brutal.

Anonyme a dit…

pourquoi les mauritaniens rapatries du senegal ne sont pas restes dans des camps et pourquoi ils ont pas fait des associations pour demander réparations ?

Anonyme a dit…

pourquoi les mauritaniens rapatries du senegal ne sont pas restes dans des camps et pourquoi ils ont pas fait des associations pour demander réparations ?

voila une question à laquelle il est bien difficile de repondre sans etre taxé de reprendre la propagande des Tayistes et pourtant dieu sait que le pays avait dans un elan de dignité su comment acceuillir les centaines de mililliers de mauritaniens et mde senegalais d'origine mauritanienne appelés "al mouseferin'' qui ont installés à la va vite et qui, à NKT, ont donné leur nom à une Kebba ( aujourdhui disparue) prés de la mosquée marocaine, je me souviens bien de ces extra terestres qui etaient si debrouilard, préts à tout faire pour vivre, il faut dire que la mauritanie qui etait, en ce temps là, le principal accusé n'a pas beneficié d'aide , meme tout le monde, y compris les arabes, a pris position en faveur du senegal, c'est l'un des grands merites de taya d'avoir su comment reintegrer ces populations deracinées sans beuit, il a refusé notamment les camps proposés par le HCR parceque disait il, en afrique la guerre commence par les camps, il lui restait , neamoins, le probleme de ramener ses concitoyens deportés au senegal, avec l'ouverture democratique, l'entreprise à commencé peu à peu
mais il faut, au sujet de la question posée, rappeler que Taya avait deliberement refusé de mediatiser les douleurs des moussafarin parceque il estimait qu'exposer ce genre de souffrances est un peu indigne, et s'il avait raison?

Anonyme a dit…

Anonyme du 3 Avril 15:59:

La Mauritanie n'est nullement responsable de la situation du vase.

Les autorite's Senegalaises avaient entre leurs mains une situation de crise. Le parti Socialiste etait dirgie' par un comite' executif qui etait conteste' par les militants du parti et le PDS de l'actuel president Wade refusait de reconnaitre la legitimite'du pouvoir de Diouf. L'incident malheureux entre eleveurs peuls et agriculteurs Soninke' etait une occasion pour eux de montrer quel parti politique etait de plus capable de "proteger" les citoyens Senegalais contre "l'Arme'e Mauritanienne". J'ai mis Arme'e Mauritanienne entre guillemets parce notre arme'e n'etait point du tout implique'e dans l'incident. Malgre' cela, les radios et les journaux Senegalais ont eu comme gros titres: L'ARME'E MAURITANIENNE OUVRE LES FEU SUR DES CITOYENS SENEGALAIS ET FAIT PLUSIEURS TUE'S. Ils savaient qu'ils etaient entrain de mentir au peuple Senegalais. Leur objectif etait d'exporter leur crise interne vers la Mauritanie. Les uns et les autres voulaient unir le peuple Senegalais sur le dos de la Mauritanie.
N'oublions pas de souligner que durant la meme periode, le Senegal etait tres mecontent du fait que le gouvernement Mauritanien insistait a' avoir sa part de l'electricite' de l'OMVS. ELLE INSISTAIT SUR UNE NOUVELLE MANIERE POUR FAIRE LE TRACE' DE LA LIGNE DE HAUTE TENSION. Le regime de son Excellence Ould Taya ne voulait pas etre dans une situation qui permettrait au regime Senegalais de nous couper notre part de l'electricite' selon leurs humeurs du moment.
Les Senegalais etaient mecontents parce que selon eux le regime de Haidallah avait dit que la Mauritanie n'avait pas besoin de toute cette electricite', de ce fait, ils avaient achete' la part qui devrait revenir a' notre pays et ont fait leurs projets de developpement en fonction de la quantite' d'electricite' qu'ils pensaient pouvoir obtenir. Le regime de son Excellence Ould Taya ne pouvait pas ceder la part de la Mauritanie parce que selon plusieurs experts, cette quantite' d'electricite' etait necessaire pour le developpement du Sud et du Sud-est de la Mauritanie.

D'autres personnes disent que du fait qu'Abdou Diouf soit fils d'une femme peul, Coumba Dem, n'a pas facilite' les choses pour lui. Son cote' emotionnel etait plus grand que son cote' homme d'etat.

Ce sont donc ces etats d'esprit du cote' Senegalais et la haine des FLAMISTES contre leur propre peuple qui ont fait deborder le vase.

Nous savons ce qui a eu lieu. J'ai vecu les evenements a' Nouakchott et j'ai des amis qui etaient etudiants a' l'Universite' de Dakar durant cette periode.

C'etait extrememnt triste. Il suffit de lire le Royaume du Walo de Boubacar Barry pour comprendre les multiples liens tisse's entre les peuples Senegalais et Mauritaniens et pour apprecier l'ampleur du drame.

Je remercie Yanis le Roi, Prof. Ely Moustaph et bien d'autres pour leurs temoignages respectifs. Seuls ces temoignages nous permettront d'avoir un debat franc et de trouver une solution definitive a' la situation de nos compatriotes des camps.

Anonyme a dit…

1-0 pour le milan AC contre le bier munich en league des champions je pense pas qu'il a beacup d'importance ce match mais il est pas mal!!!!!

jai oublié de preciser que c'est 1/4 de final...je conseille aux canalheurs d'oublier la politique et de suivre les 45 minutes restantes de cet rencontre.

un gas qui na pas de recul!