vendredi 6 avril 2007

Pourquoi l’Etat Mauritanien émet-il des bons du Trésor ?

Question qui serait redondante si l’on sait que l’émission des bons du Trésor est l’un des moyens de financement public et un instrument de politique monétaire de l’Etat. Mais cette redondance n’est qu’apparente, puisque sur les espaces de discussion du net , des mauritaniens se sont interrogés sur l’opportunité de l’émission des bons du Trésor en cette période ; notamment à la faveur du communiqué d’adjudication de bons du Trésor pour le 5 avril 2007 d' un montant global compris entre 4 Milliards d'UM et 5 Milliards d' UM.

En fait la question recouvre une série d’interrogations légitimes. Pourquoi un gouvernement démissionnaire et partant procède –t-il avec unetelle célérité à l’émission de bons du Trésor et « double » ainsi un gouvernement attendu dans une quinzaine de jours ? Pourquoi « maintenant et à ce moment précis », l’Etat émet des bons du Trésor d’un tel montant ? Si l’émission des bons du Trésor sert à financer l’Etat, pourquoi au lieu d’émettre des bons du Trésor ( facteur d’endettement à court terme) n’utilise-t-il pas les ressources financières qu’il a effectivement encaissées (pétrole notamment) ?

Le dénominateur commun, sous-entendu et non dit, à toute ces questions est le suivant : par cette opération d’émission de bons du Trésor , le gouvernement sortant est-il en train de réaliser par cette émission un dernier « enrichissement sans cause » ? En somme est-il en train de se servir de cette opération à son profit ?

Si l’on s’attache à la pratique de la politique monétaire en Mauritanie, nous répondrons à cette question clairement et sans détour par un « non ». Mais si l’on s’attache à l’analyse de fond, il y a bien des raisons de se poser des questions.

L’émission des bons du Trésor est un instrument de la politique monétaire de l’Etat mauritanien.

Si l’adjudication des bons du Trésor du jeudi 5 avril 2007 a attiré l’attention ce n’est pas qu’elle soit exceptionnelle, c’est davantage parce qu’elle intervient à un moment ou toute les regards sont focalisés sur l’action du gouvernement sortant. Un air de suspicion légitime d’un citoyen longtemps volé et toujours mis au ban de la décision. Aujourd’hui, il veut participer, comprendre et contrôler.

Mais à y regarder de plus près on remarquera que l’émission des bons du Trésor est une pratique courante pour des montants similaires à ceux du jeudi 5 avril 2007. Ainsi entre mars 2006 et février 2007, soit une année, 30 avis d’adjudications de bons du Trésor ont été émis. Plus d’une adjudication tous les quinze jours ! Pour des montants inférieurs ou égaux à 5 milliards d’ouguiyas.

Rien donc d’exceptionnelle, le gouvernement fait dans la gestion courante…de sa politique monétaire.

En effet, ici, l’émission des bons du Trésor est moins perçue comme un moyen de financement à court terme de l’Etat que comme un instrument de sa politique monétaire. Cette émission vise à ponctionner une part de la masse monétaire en circulation en vue d’un rétablissement d’équilibres macroéconomiques vitaux de sa stratégie anti-inflationniste, de maintien d’un niveau de liquidité et de fluidité monétaires au sein du circuit économique. En émettant les bons du Trésor, l’Etat « récupère » entre les mains des investisseurs (ceux qui achètent), une partie de la monnaie en circulation.

Ainsi l’objectif premier de l’émission des bons du Trésor par l’Etat mauritanien est autrement conçu que comme le besoin de financement à court terme du budget de l’Etat.

Seulement voilà…

Les vraies questions seraient alors les suivantes :

L’émission de bons du Trésor est-elle un instrument incontournable de la politique monétaire de l’Etat mauritanien ?

L’émission de bons du Trésor pour la réalisation de la politique monétaire est-elle efficace ?

L’émission des bons du Trésor est-elle un facteur d’endettement de l’Etat ?

En somme cette pratique est-elle préjudiciable aux finances de l’Etat et qui réellement en profite ?

Pour répondre à ces questions, regardons de plus près les avis d’adjudication. Ces avis qui portent sur des émissions de bons du Trésor à échéance de 4 et 12 semaines sont adjugées avec des taux moyens pondérés globaux de plus 11% à plus 12%. Taux qui sont considérablement élevés et qui font supporter à l’Etat des remboursements lourds.

Si l’on tient compte du fait que le niveau de ces taux est dû lui-même au niveau des taux directeurs de la Banque centrale de Mauritanie, on comprend donc leur incompressibilité en dessous d’un certain seuil. Entrainant par la même l’accroissement de charges de remboursement. Ce ne sont donc pas les taux appliqués aux émissions qui sont critiquables mais ceux directeurs de la BCM !

A côté de cet endettement, un constat simple et logique permet de dire que l’efficacité de l’instrument d’émission de bons du Trésor en matière de politique monétaire est limitée.

En effet, si l’émission entraine la ponction d’une part de la masse monétaire sur le court terme, le remboursement à échéance de ces bons réinjecte aussi de nouvelles liquidités qui entrainent aussitôt le besoin d’une nouvelle émission de bons du Trésor pour… récupérer cette liquidité ! Un cercle vicieux dans lequel toute la charge de l’opération est supportée par le contribuable à travers l’endettement de l’Etat. Cette politique monétaire « à court terme » est donc d’une efficacité relative.

Le recours à d’autres instruments que l’émission systématique de bons du Trésor est une nécessité. La politique fiscale accompagnée d’un suivi efficace et maîtrisé de la pression fiscale nationale, la politique budgétaire complétant cette politique fiscale par le jeu de la dépense publique et de l’épargne fiscale sont des instruments, certes spécifiques mais tout aussi efficaces pour accompagner une stratégie moins systématique de recours à l’émission des bons du Trésor dans la réalisation de la politique monétaire.

Si de tels instruments peuvent être mis à contribution pour réduire l’endettement de l’Etat à travers l’émission des bons du Trésor, qu’est-ce qui justifie ce recours systématique et bihebdomadaire à cette pratique ?

Question qui recouvre en fait une autre réalité. Qui vraiment profite de l’émission des bons du Trésor ? Les investisseurs. Et qui sont les investisseurs ? Les banques et les détenteurs de capitaux oisifs. Ceux qui directement ou indirectement ont profité des « largesses » de l’Etat à un moment donné de son histoire récente. Pas le citoyen moyen. Et c’est là où l’interrogation qui fut posée au tout début prend tout son sens. Ce recours systématique à l’émission des bons du Trésor est il un facteur d’enrichissement sans cause ?

A cette question nous répondons oui. Car rien ne justifie une telle fréquence d’émissions et ceux qui en profitent au non de la politique monétaire sont toujours les mêmes.

Pr. ELY Mustapha

59 commentaires:

Anonyme a dit…

Je suis heureux de voir ce blog entrain de soulever des questions pertinentes concernant la gestion dz notre pays.
Est-ce une nouvelle ère après démocratie?
Quoi qu'il en soit je suis fier de voir le vrai débat s'ouvre sur ce blog.

A propos de ce sujet, je ferai ma contribution dès demain.

Merci et A+

Anonyme a dit…

toujours dans se même registre
je viens de lire un article sur Cridem(Ministère des pêches : Transferts d'argent en catimini)

comment explique que ce meme ministre a ete épingle par L'IGE il y a de cela deux et qu'une journée avant la demission du gouvernement il ordonné, le transfert de quatre-vingt six millions d'ouguiyas au profit de la tristement célèbre mutuelle de pêche (MUTPECHE)?
Sur ce montant dont 16 millions seraient destinés à l'immatriculation des embarcations de la pêche artisanale, soixante dix millions seraient affectés à des activités de sensibilisation. La porte béante de l'inconnu .

depuis quand les mutuelles s'occupent de l'immatriculation des embarcations, c'est comme si la capec paye les cartes grises de ses adhérants.
ses derniers jours de la transition nous assistons a une razzia a ciel ouvert aussi bien sur les caisse de l'etat que sur les postes administratifs.

Yanis le R. a dit…

Merci Pr ELY de soulever ce sujet et nous donner des éclaircissements, à nous autres non initiés, sur ces questions d'économie.
Il apparait évident qu'il y a anguille sous roche et que les mêmes méthodes de mauvaise gestion perdurent sous la transition.
C'est le cas de ces innombrables permis d'exploration délivrés à tous les conseils de ministres (on aurait dit le conseil de délivrance de permis d'exploration et d'exploitation!).
Demain on vous dira que des centaines de terrains ont été distribués à Nktt juste avant le 19 avril, comme par hasard...
Sans parler des nominations à moins d'un mois de la fin de la transition au Ministère des affaires étrangères.
Au ministrèe de la pêche aussi dont on parle maintenant et j'en passe...
C'est cela ce que nous ne voulons plus voir demain et que nous voyons aujourd'hui au moment où tout le monde félicite le gouvernement de transition, l'un des plus incompétent, à part quelques rares éléments, depuis une bonne decennie.
Il faut savoir que la poursuite et le suivi des élections ont été beaucoup plus du ressort de la Présidence et de la CENI (même avec un président dépassé) que de ce qu'on voudrait appeller le gouvernement.
C'est bien que le Président Sidioca ne décrète pas une amnistie, une de plus, car beaucoup de ces prédateurs qui agissent actuellement dans l'ombre comptent là dessus en se disant le 19 avril nous serons amnistiés (pour la énième fois)...
Ne répétons pas les mêmes fautes et il est temps que les voleurs, les prédateurs et toute la racaille sachent que l'impunité, c'est fini!
L'Etat et la démocratie ne peuvent se maintenir que sur des bases justes et équitables pour tous.

Anonyme a dit…

merci pour canalh d'avoir releve le niveau des débats sur le net mauritanien.le pays a besoin en ce moment de des gens qui ont un sens de la responsabilité qui savent porter des jugements justes
bravo canalh et merci a ely moustapha

Anonyme a dit…

Je conseille aux uns et aux autres d'eviter de tirer certaines conclusions rapides a' propos des dernieres actions du gouvernement sortant. Il y a certes un president elu qui sera charge' de la gestion de notre pays dans 2 semaines mais cela ne doit pas nous faire perdre de vue qu'il y a un gouvernement de transition qui doit continuer a' exercer toutes ses prerogatives jusqu'au jour j.

Dans les grandes democraties du monde, le president elu est associe' a' toutes les grandes decisions que le pouvoir sortant veut prendre. Certaines grandes decisions sont purement et simplement gele'es jusqu'a' la prise de fonction du nouveau president.

Franchement, je ne sais pas ce qui se passe au niveau du palais presidentiel Ould Taya. (c'est desormais le nom que je donne a' la presidence de la republique, parce que c'est son Excellence Ould Taya qui l'a completement reconstruite.)Nous ne savons pas si le pouvoir sortant a contacte' le president elu et son equipe de transition a' propos de ces transactions. Je ne sais meme pas si le president elu a une equipe de transition.S'il n'en a pas, il doit en avoir. Une equipe de transition a pour role de travailler avec l'equipe sortante sur tous les grands dossiers. Elle etudie les CV des ministrables et ceux de tous ceux qui doivent occuper d'importantes fonctions dans la nouvelle administration. Elle sert a'faciliter la prise de fonction du nouveau president.
To make a long story short, il y a plusieurs questions qu'on doit imperativement repondre avant de soupconner les personnes d'avoir de mauvaises intentions.

Anonyme a dit…

Merci Pr Mustapha pour cet Eclaircissement O combien important. Je voudrais soulever une question ici pourrait on avoir un comite de representants du peuple ou des consommateurs pour avoir un regard legitime sur les actions de l'etat. Nous le peuple nous ne pouvons que voir et avaler notre colere face a la gabegie faite par Roumouz El Vessad. Mais on n'y peux rien, ce sera a a bonne volonte du prochain gouvernement d'etre honnete ou non, nous n'avons aucun contre pouvoir a cela a part manisfester ce qui est rare chez nous, nous preferons subir et nous taire que manifester. Nous sommes quand meme des poltrons. Ya Chaab EouWAA (REVEILLES TOI). Pourquoi pas une association de connsommateur qui aurait droit de regard sur tout ce qui touche le peuple?

Anonyme a dit…

C'est bien de ne pas toucher maintenant aux revenus pétroliers. Si l'Etat recourt systématiquement aux émissions en BT c'est que la politique monétaire est défaillante et qu'elle fait du pilotage à vue. L'etat a besoin d'argent frais et c'est tout à fait son droit de proceder à des adjudications en BT. Je ne crois pas que cela soit fait dans le but de remplir les caisses des investisseurs (gouvernement sortant)ou pour financer l'investiture de Sidi Ould Cheikh Abdallahi

Anonyme a dit…

Pr Ely

C'est moi l'ano qui avais provoqué cette discussion sur les bons du trésor en vous balançant le communiqué paru sur Horizons et en vous demandant des éléments de réponses au pourquoi de ces transactions à ce moment précis.Je dois dire que vous avez fait le tour de la question par votre dernier message.En gros vous dites justement:"les bons du trésor sont un mauvais instrument de politique monétaire,car ils entrainent l'endettement de l'Etat et l'enrichissement sans cause des riches(banques) sur le dos du citoyen (zz enta eyak elle vem!).A cet égard,ce qu'il faut savoir,c'est que l'élaboration de tous les instruments de la politique monétaire(fiscalité,taux d'interêt,taux de change,etc) est généralement faite pour servir des interêts particuliers et non nationaux.
Sur un autre plan,peut-on avoir une idée sur la situation financière réelle du pays (avoirs,endettement) au moment où le gouvernement sortant ne cesse de nous inonder de taux de performance qui ne signifient rien pour nous,si l'on voit sur le terrain la situation désastreuse de notre économie,de nos villes et de nos populations.
WE CHOUKRAN

LM® a dit…

salut

anonyme 6 avril 2007 10:32
le budget l'investiture de Sidi Ould Cheikh Abdallahi a ete dégage. on parle de 350 000 000um et confie a madame la ministre des sports.
une grande partie de cette somme a servie a l'agrandissement du parking de l'aéroport de nouakchott pour pouvoir accueillir les avions des 15 chefs d'etats qui seront la pour l'occasion.
Donc il est peut probable que l'état émet des BT d' un montant global de 5 Milliards d' UM juste pour cette occasion.

Anonyme a dit…

Franchement, il faut faire un état de lieu lors de la prise en fonction du prochain gouvernement.

Cet état de lieu doit être fait dans chaque coin de nos institutions.

Sans cet état de lieu, je voyerai le prochain gouvernement en difficultés dans sa mission.

Les politiques vraies et consistantes des gestions, ne peuvent être réalisé que sur des vrais indicateurs et un état de lieu réel à l'instant t.

Sur la base de ces indicateurs, nos chambres parlementaires et nos partis politiques, notre peuple peut juger les actions entreprises par le gouvernement.

Ceci est indispensable, dans la mesure ou notre Président veut vraiment le changement!

Je remercie vivement notre Pr Ely. Grand estime. A+

A+

Anonyme a dit…

le prix de la democratie
les peuples qui ont beneficié de la democratie l'ont eue suite à d'enormes sacrifices et à une prise de conscience effective de leurs droits ainsi que de leurs devoirs, chez nous il semble que le prix de cette democratie a été de laisser, suite à un accord presque unanime de la classe politique, l'un des plus grands voyous du systeme taya, qui a detruit le corps de la police nationale, qui a sucé l'argent des pauvres citoyens et usurpé le domaine public au point de devenir le N°1 de la proprieté fonciere usurpée, gerer, de maniere flagrante, l'etat comme une proprieté privée en collectionant les avantages de toute nature: petrole, telephonie, nominations aux emplois publics des proches pour gerer des interets personels (cas de l'ambassadeur qui vient d'etre nommé au soudan), il semble donc qu'il fallait corrompre davange ely le corrompu pour avoir la democratie-il en resulte un manque à gagner pour la nation-qui payera la facture?

Anonyme a dit…

Ibrahima sarr est certes un grand combattant pour la liberté ; mais
le problème qui s`est pose pour ce grand poète ; c`est qu`il a
confondu vitesse et précipitation.
Ibrahima sarr devait tous d`abord étudier sa candidature avec les
FLAM ; le PLEJ ET L`AJD il n`avait pas a se positionner sur l`arène
politique tant mine par la xénophobie des maures-beydanes
génocidaires et l`impossibilité d`un noir quelqu`il soit d`être le
président de la Mauritanie avec Ely président du CMDJ ; ould Abdel
Aziz au BASEP et ould boubakar a la primature .
Il y`a une chose qu`il faut comprendre aussi ; si c`était ; Ibrahima SOW DE
BALTIMORE ; Oumar Bah ; Barry de New York ou Habssa Banor il allaient
taper plus que les 8% de ton président ; la seule est que les
foutankes étaient a la recherche d`un leader a qui ils ont confiance
et comme les renégats sont des traîtres et des paraboles pour Ely le
seul choix était Ibrahima sarr donc rien de magique.khalass.

ABDOULAYE SY
MEMPHIS TN

Anonyme a dit…

Superbe ce comment du prof ELY.
D'accord avec son analyse. On doit nous faire comprendre pour agir.

Merci professeur.

Anonyme a dit…

Ano de 10h43, efefctivement quand on parle de la mauritanie dans le premier rang de croissance, je ne comprends rien du tout car je n'ai rien vu en tant quie citoyen qui a ameliore dans notre quotidien. L'argent est alle dans els poches de Roumouz El Vessad et nous pauvre peuple nous croupissons sous la pauvrete et la montee interminable des prix de denrees de prmiere necessite. Le prix aussi de la bouteille de gaz a ete multiplie presque par deux. Personne ne bouge comem je l'ai dit plus nous subissons c'est notre sort. Et c'est ce que nous meritons. 'Elkelbe yebghi la khanagou'

Anonyme a dit…

Mr Abdoulaye Sy-MENPHIS-TN

Nous comprenons vos inquiétudes,mais pas votre haine inconsidérée de vos compatriotes,ceux que vous appelez "maures-beydanes" qui ne vous ont rien fait.Il est vrai qu'Ely,Sarr,la démocratie en Mauritanie vous coupent l'herbe sous les pieds,en vous privant de votre fond de commerce(Taya et consorts),tremplin pour le droit d'asile et le climat doux d'Europe et d'Amérique.Nous vous invitons à entrer dans votre pays pour contribuer à sa recontruction,comme tout le monde ou ,au moins ne pas lui mettre les bâtons dans les roue en ternissant son image de marque à l'etranger par des contrevérités qui ne trompent,desormais plus personne.
Sans rancune

Anonyme a dit…

« Le MNR pourrait être considéré comme le stade de maturation du
combat négro-africain ou le summum de l'idéal de rassemblement des
forces antiracistes »
Je suis désole de quel stade de maturation
parles tu ? La maturité du combat negro-africain a commence avant
même le manifeste ; si non les maures complexes arabes et raciste
n`allaient pas s`en prendre au intellectuels negros donc arrête tes
chansons please ; et si vraiment le MRN était le summum de l'idéal
de rassemblement des forces anti-racistes ou est passe le mot d´ordre des
reports des
voix qui étaient attendu par klaxon boutilimitt au près de sarr;
n`oublie pas que sidioca c`est tape la région du fleuve sauf Rosso
et le taux de participation était au dessus de celui du premier
tour .

Anonyme a dit…

il parait qu'on est en train de concocter quelque chose au MEP.on va envoyer des gens en formation avec les anciennes méthodes arbitraires en anti datant la date du comité de selection.
x nous avons besoin de toi pour nous informer de se qui se passe dans les ministères.

Anonyme a dit…

Professeur O .A . ELY

Tu as été magistral pour l’éclairage apporté sur les mécanismes de fonctionnement des Finances publiques ;
le pays gagnerait à associer nos éminents cadres à une gestion professionnelle de la chose publique seul gage de cette bonne gouvernance tant attendue.

Prof ELY, tu as du (manger du Lion) ? bonne digestion ! Essaha

Portes toi à merveille … Mel

Anonyme a dit…

L'ano du 12:05
L'antidatation est une pratique très usitée dans notre administration pour détourner,nommer à la vite des proches,etc.Nous comptons sur le prochain gouvernement pour determiner tous les écarts au cours de la transition et juger leurs auteurs,sinon,tous les sacrifices que le peuple a déjà consentis n'auront rien servi!!!

Anonyme a dit…

Chers canalheurs
Pourqoui le moderateur qui a tendance à effacer, rapidement, certains commentaires insultants ne censure pas le morceau de la haine gratuite craché par Abdoulaye Sy contre toute une communauté?
jugez en vous meme:
''il n`avait pas a se positionner sur l`arène
politique tant mine par la xénophobie des maures-beydanes
génocidaires et l`impossibilité d`un noir quelqu`il soit d`être le
président de la Mauritanie''

LM® a dit…

salut
cher ano 6 avril 2007 13:01

ces propos je les réfute comme toi mais ça reste un point de vu, discutable certes il n'en demeure pas moins un avis tout de même.

Anonyme a dit…

Il ne sert a' rien de compliquer les explications. Je suis persuade' que Professeur Ely et Mr. Gemal Ould Yessa sont des atouts que la Mauritanie doit utiliser. Cependant, j'aimerais que ces deux intellectuels parlent le langage de la personne ordinaire. Ils ont un excellent message mais qui ne profite pas a' la grande majorite' de la population. En d'autres termes, nous pouvons dire qu'ils ecrivent pour une petite classe d'intellectuels.

Plus de 90% des Mauritaniennes et des Mauritaniens ne savent qu'est-ce qu'un bon de tresor est. Tout comme ils ne savent pas ces milliers de projets de loi qu'on passe chaque semaine en conseil des ministres.Rares sont les Mauritaniennes et les Mauritaniens qui ont lu le journal officiel. Le peuple comprend les mesures individuelles prises en conseil des ministres tout comme il comprend les decrets presidentiels faisant de telle personne ministre de tel departement. Je n'ai pas besoin de vous dire la raison pour laquelle notre peuple comprend la deuxieme categorie et ne comprend rien de la premiere.

C'est le langage intellectuel qui fait perdre la personne ordinaire.

Ne cherchons pas midi a' 14 heures. Pour expliquer pourquoi l'Etat emet des bons de tresor, il faut tout simplement dire il le fait parce qu'il n'a pas d'argent AND MORE IMPORTANTLY, c'est a' votre nom qu'il le fait.

Taux d'inflation, la recession, l'accroissement, FMI, Banque Mondiale, Club de Paris, FADES...ETC, ne font que compliquer les choses.
Les economistes et leurs specialite's doivent sortir des generalite's qui nous font perdre dans les nuages et descendre au niveau familial. Une famille sait que l'economie n'est bonne que lorsque tous ses adultes ont des boulots qui leurs permettent de vivre de maniere honorable.
CE SONT LA QUALITE' DE CE QUI SORT DE LA MARMITE ET LA QUALITE' DE L'HABITAT QUI SONT LES PLUS GRANDS INDICATEURS DE LA QUALITE' DE L'ECONOMIE!!!!!!!!!!!!!!Tout le reste n'est que FOUTAISE!

Anonyme du 6 Avril 9:58

Nous avons deja un comite' de representants du peuple. Nous les appelons les...ELUS!

Anonyme du 6 Avril 10:43
LA SITUATION FINANCIERE REELLE DU PAYS EST CATASTROPHIQUE!

LMr:
LAHGAGUE TISSEMI!

LM® a dit…

salut
couli bismilahi rahmani rahim

mais j'ai pas compris ce que tu voulais dire par la

Anonyme a dit…

LM,
Je crois qu'il n' y a rien à comprendre d'ailleurs on se demande s'il lit à peine ce que les autres écrivent.

Ainsi en écrivant: "Je suis persuadé que Professeur Ely et Mr. Gemal Ould Yessa sont des atouts que la Mauritanie doit utiliser. Cependant, j'aimerais que ces deux intellectuels parlent le langage de la personne ordinaire.(..)En d'autres termes, nous pouvons dire qu'ils ecrivent pour une petite classe d'intellectuels.
Plus de 90% des Mauritaniennes et des Mauritaniens ne savent qu'est-ce qu'un bon de tresor est."
Couli n'a pas lu ce que le professeur ELY Moustapha a écrit sur le blog précédent expliquant admirablement ce qu'est des bons du trésor, le voici:

--------------------------------
En réponse à notre ami anonyme du 4 avril 2007 12:19

Bons ou… mauvais du Trésor

Deux constats :


L’émission des bons du trésor est effectivement un facteur d’endettement

Les bons du Trésor sont vendus à escompte. Le rendement dont bénéficie l'investisseur correspond à la différence entre le prix d'achat et la valeur nominale. Cette valeur nominale (appelé aussi valeur faciale) d'un emprunt est une valeur formelle fixée à l’avance et qui sert au calcul des intérêts versés.
Pour être plus précis cette différence est égale à ce que l’emprunteur perçoit (ici l’Etat mauritanien) et ce qu’il rembourse (aux détenteurs des bons du Trésor).
Le rendement obtenu par l’investisseur (détenteurs des bons du Trésor) du fait de l’émission de ses bons du Trésor est calculé suivant un taux.
Il est obtenu en divisant la différence (ci-dessus mentionnée) par le prix d’achat (versé par l’investisseur qui détient les bons du trésor) et en exprimant le résultat obtenu sous la forme d’un taux annuel pour une période d’une année comptant 365 jours.

A titre d’exemple : un bon du Trésor à 95 jours d’une valeur nominale de 950 UM cédé à un prix d’achat de 960 UM aboutit à un taux de rendement de 4 % . Ce rendement est versé par l’Etat à l’investisseur.

Quelles leçons en tirer en ce qui concerne cette annonce du journal Horizons ?

Il est vrai qu’une telle émission des bons du Trésor aurait pu en principe être inscrite à l’ordre du jour du prochain gouvernement vue son impact sur les finances publiques.

En effet, sachant que le taux de rendement varie proportionnellement à la différence entre le prix d’achat et la valeur nominale et par rapport au nombre de jours d’emprunts, les bons du trésor servant à financer le court terme se doivent d’être surveillés en amont quant à leur valeur d’émission (pouvant considérablement alourdir les charges de remboursement) et en aval quant à leur prix d’achat (gain obtenus par l’investisseur).

D’autre part la durée de l’emprunt i accroit le taux d’intérêt à verser par l’Etat sur les bons émis lors de leur remboursement à échéance.

Seuls ces paramètres objectifs peuvent permettre d’analyser la performance de l’emprunt et donc la charge qu’il peut générer pour la collectivité nationale.

En effet cette émission pourrait correspondre à un moyen de financement programmé dans le cadre des prévisions d’investissement prévus par les lois de finances. Bien que l’émission des bons du Trésor corresponde à un besoin « urgent » de Trésorerie, il se pourrait aussi que cela cache des opérations qui ne s’inscrivent pas forcément dans un investissement concerté ou prévu par les lois de finances.

Toujours est-il qu’effectivement d’autres ressources disponibles (pétrolière et autres) auraient pu être dégagées pour financer les dépenses publiques sans forcément recourir à l’endettement qui hypothèque les générations futures et met le gouvernement futur devant le fait accompli.

Cependant toute analyse fiable de l’opportunité de l’émission de ces bons du trésor se doit d’être faite suivant la situation actuelle des finances publiques ( besoin de financement) et les engagements de l’Etat pris à moyen et court terme. Ce qui relève de façon exclusive des autorités publiques actuelles.

Mais rien n’empêche de leur demander plus tard des comptes…leurs comptes.

Pr. ELY Mustapha

4 avril 2007 13:51

---------------------------

Hé Couli apprend à lire avant d'écrire!

LM® a dit…

salut
cher ano
j'ai encore retiré ton commentaire car il est toujours insultant.
je n'ai pas retiré le commentaire signé par abdulay car il y a une partie des mauritaniens qui pense que les maures sont des racistes génocidaires. je trouve qu'ils ont le droit de le dire, effacer un tel commentaire reviendrait à faire l'autruche, nous avons donc le devoir d'y répondre mais pas de la façon dont le commentaire le fait en les insultant.

ce que est ce abdulay ou ce qu'il doit aller faire n est pas important pour le débat
Désolé encore pour ton commentaire.

Maatala a dit…

bjour

Dans la série je mets le FEU (Johnny ente vem)

Monsieur SIDIOCA

Sauf votre respect si vous avez des CONVICTIONS (sujet sur lequel beaucoup ont des doutes graves) faites un AUDIT de la transition, dés le 20 avril.

Par cet acte spectaculaire, vous prouverez que vous avez le courage qui a toujours manqué à certains (Daddah ente vem)

Léxomil quand tu nous tiens dit le FOU


maatala (adepte de l'auto-dérision)

LM® a dit…

salut
IGE

Montant global des recettes encaissées par le Trésor Public
1.061.355.475 UM


Montant Total de remboursements en instance
930.244.651 UM


Montant Total des dépenses annulées avant paiement
348.041.788 UM


Montant Total estimé des équipements restitués
2.341.991 UM


Véhicules Retournés
143 Voitures
http://www.ige.gov.mr/fr/index.php#

Yanis le R. a dit…

LM

C'est bien beau ce qu'ils nous revèlent les 2 messieurs (que 2!!!) de l'Inspection Générale d'Etat mais où sont les sanctions?
On démontre qu'un responsable a volé des millions, on ne lui demande que le remboursement (et ils n'ont sans doute vu que le dizième de ce qui a été détourné) et au suivant...
C'est cool!
Par ailleurs où est la place de la Cour des Comptes par rapport à l'IGE dans tout ça, en sachant qu'il y a des dizaines de cadres formés pour la tâche et de haut niveau dans cette institution ?
Est-ce parce qu'elle est beaucoup plus efficace que le petit-machin-trompe-l'oeil (IGE) qu'on ne lui donne aucun pouvoir et que ses rapports restent dans les tiroirs de l'exécutif?
Un petit milliard d'UM et une centaine de véhicules (et dans quel état!), ce n'est que la partie visible de l'iceberg...
Ainsi tout va bien, circulez, il n'y a plus rien à voir!

Lambda a dit…

Merci LM pour ces infos IGE.

Montant Total estimé des équipements restitués
2.341.991 UM

Véhicules Retournés
143 Voitures

c'est quoi les equipements restitués ? des stylos et des post-it ?
misérable montant des equipements restitués (moins que 2.5 millions d'ouguiyas !)

et les budgets des services entiers devorés ?

mais, bravo pour avoir commencer l'inspection quand meme!

Lambda.

Anonyme a dit…

Pourquoi l'etat mauritanien emet-il de bons de tresor?

KHAM

Anonyme a dit…

LM,

L'Inspecteur Général de l'Etat se rappelle au bon souvenir du nouveau Président. Ainsi, publie-t-il son rapport, en ce moment et le fait poster sur CRIDEM !

Les Bidhanes désignent de telles initiatives par Tma3ni ou le sous-entendu intéressé (mdr).

LM® a dit…

salut

cher yan

c'est la loi je crois qui veut qu'en matière de détournements des deniers publics la priorité soit au remboursement et que les sanctions ne soient qu'administratives.

je me suis renseigné une fois mais n'étant pas juriste je ne me rappelle pas de quelle loi il s'agissait.

le plus intéressant dans cette histoire est comme même le montant des dépenses annulées avant paiement 348 millions !!

s'ajoute à cela les détournements qui n'ont pas eu lieu de peur d'être épinglé par l'IGE.

nous pouvons sans crainte dire que ce sont là des débuts prometteurs. reste à continuer le boulot!

comme coupe-faim l'IGE est radical.
pour un régime réussi passez du slim fast à l'IGE.

mouwaten a dit…

Bravo ! Pr Ely,
Continuez à divulguer toutes ces pratiques inacceptables? C’est vraiment un travail estimable merci pour ces éclaircissements.

Anonyme a dit…

Il serait, peut, etre, interessant de faire une evaluation des detournements survenus au cours de la transition, j'ai l'impression que le milliard encaissé par le trésor public grace à l'IGE est, malheureusement, comme le petit detail du boulanger.
quand un chef d'etat se permet au vu et au su de tout le monde d'acheter une licence de telephonie à 100million de dollards, quand l'etat se fait hypothequer pour engraisser, publiquement, des vautours , quand des deplacemements aussi onereux qu'initules font couler la seule compagnie de transport aerien et quans des frais de mission exhorbitants sont engagés sur le compte des citoyens indigents, il est tout simplement indecent de parler d'un bilan positif d'une officine théatrale qui a eté crée à des fins de basse manipulation

Maatala a dit…

bonsoir

Lu sur cridem

" « El-Mithaq » refuse un gouvernement d'union nationale".


Monsieur le président rappelaient à cette bande de reptiles qu'il n'y a pas si longtemps ils rampaient devant TAYA et après lui ELY, qu’ils soutiendront demain.

Simple comme bonjour : brandissait l’arme de poursuites judicaires pour détournement de fonds publics.

Au diable la marabout ATTITUDE, il faut y aller à coup de DEBOUSS.

SIDIOCA tu y ais assume dit le FOU

maatala

Maatala a dit…

bonsoir

Il faut sauver le soldat SIDIOCA

je suis opposé au machin chose d'union national,mais là ils poussent car ils sont carrément passés au chantage, voir les menaces.

SIDIOCA c'est qui le BOSS dit le FOU

maatala(Debousseur au chomage)

mouwaten a dit…

je vous invite de nouveau à visiter le blog:

http://mouritany.blogspot.com/

NB: les commentaires anonymes sont aurorisés

Anonyme a dit…

Anonyme du 6 Avril 14:02:

J'ai toujours lu avec une tres grande attention tous les ecrits d' Ely Moustaph et ceux de Gemal Ould Yessa. Je ne me trompe pas en disant qu'ils doivent sortir de cadre academique dans lequel ils sont enferme's pour parler le langage de la rue. Ils ont message qui n'est point du tout compris par la population ordinaire. Ils ecrivent pour un petit groupe d'intellectuels.

Tu fais une erreur en pensant que non ecrit etait une reponse a' l'ecrit intitule' "Pouquoi l'etat Mauritanien emt-il de bons du tresor?" Tu seras d'accord avec moi que le nom Gemal n'etait pas inclus dans l'ecrit et pourtant il etait dans ma reponse. Allez-y savoir la raison!(rire) I already told you!

LMr

C'est ton ecrit du du 6 Avril 10:46 qui m'a fait dire LAHGAGUE TISSEMI. Je ne comprends toujours pas le chiffre 350 000 000 UM pour une investiture. Peut-etre que je ne sais plus rien des realite's Mauritaniennes.

mouwaten a dit…

Pardon, je voulais dire : autorisé

Anonyme a dit…

mouwatin c bien comme ca on pourra etre libre sur ton blog mais il faudra des posting + chauds sinon ya rien a faire...

LM® a dit…

salut couli mon ami

je confirme, tu ne sais plus rien des realites Mauritaniennes.

mes hommages a notre maman sage-femme dans tout les sens

Anonyme a dit…

Couli,

Si toi tu arrives à comprendre ce que le Prof ELY Moustapha écrit, c'est que n'importe quel charretier peut le comprendre (lol).
C'est évident.

Anonyme a dit…

maatalla a dit:
Simple comme bonjour : brandissait l’arme de poursuites judicaires pour détournement de fonds publics.

il a peut etre oublié que les juges sont Mithaqistes et que les avocats sont des dadahistes (ebety ente vem) qui aimairaient bien defendre les pauvres ''detourneurs'' qui seraient fachés contre sidioca.

Anonyme a dit…

Ano du 6 avril 2007 21:31

Non. Couli n'est pas le charretier, c'est celui qui tire la charette (rires...)!

Anonyme a dit…

Bonjour,

franchement je crois que notre fameux professeur Ely Moustapha exagère un peu en faisant cet exposé pas suffisamment technique pour assouvir les besoins des techniciens et non plus pas compréhensible par Monsieur tout le monde.

L'émission des bons du trésor est une pratique tout à fait normale dans tous les pays elle survient parfois pour combler les déficits réels de trésorerie mais seulement quand elle est ponctuelle. Dans le cas de la Mauritanie elle est régulière, et souvent on oublie qu'en temps que la dynamique d'adjudication il y a une dynamique de remboursement.

Je peux tout simplement dire qu'elle pour beaucoup contribué à la stabilité de l'ouguiya et à la lutte contre l'inflation.

En réalité la Mauritanie n'a pas de difficultés de trésorerie.

Un simple citoyen qui n'est pas professeur.

Salut

Anonyme a dit…

il a dit:
Couli,

Si toi tu arrives à comprendre ce que le Prof ELY Moustapha écrit, c'est que n'importe quel charretier peut le comprendre (lol).
C'est évident.

couly
continues de les deranger par tes (rires), ils ne supportent pas la contradiction, ils se fachent par defaut

Anonyme a dit…

il a dit:

En réalité la Mauritanie n'a pas de difficultés de trésorerie.

Un simple citoyen qui n'est pas professeur.

vous avez, chers, canalheurs, ci dessus, une defintion précise du pretentiex

Anonyme a dit…

Vous savez tous ces assassins du blog qui s'assoient derrière leurs ordinateurs pour dénigrer tout, ne sont en réalité que de beaux parleurs. Quant on les met à l'épreuve, ils ne réussissent généralement pas grand chose. Ils sont caractérisés par le verbiage théorique et ramassent ça et là quelques théories qu'ils ne maîtrisent pas, qu'ils diffusent avec un air qui laisse présager clairement qu'ils n'en ont pas la maîtrise.

C'est pour cela que je trouve aue notre fameux professeur, ne pourra une fois désigné dans un quelconque poste de responsabilité.

L'exemple de Marwani est édifiant à cet égard.

Il faut plutôt faire confiance aux cadre plus calmes, plus discrets. Ces sont ceux là seulement qui pourront amener la Mauritanie à bon port.

Je dis cela, car je suis sûr que tout ce tintamare du fameux professeur, n'est rien d'autres qu'une tentative maladroite de se faire remarquer, pour que les tenants du pouvoir à Nouakchott, le nomment quelque part dans le département des finances.

Le prétendu prétentieux

Maatala a dit…

bonsoir

il a dit notre ami

"En réalité la Mauritanie n'a pas de difficultés de trésorerie"

Pendant qu'on y est:

- la grippe aviaire et le Sida ont contournés le pays.

-Les crickets sont en attentes de visas.

-Le 19 avril c'est l'inauguration du TGV de DADDAH (lol).

Methode COUE quand tu nous tiens dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maatalla,

j'écris depuis fort longtemps en anonyme sur les blogs sui s'intéressent en Mauritanie. Je t'ai toujours évité parceque je me disais c'est une tête brulée et un Hartani, c'est à dire de la communauté que j'aime le mieux en Mauritanie.

Maintenant je trouve que tu exagères un peu, quant tu essaies d'ironiser sur ce que j'ai dis qu sujet des difficultés de trésorerie en Mauritanie.

Cela rejoint exactement ma contribution passée relative aux criminels des blogs dont tu es un membre notoire.

Au sujet des de la trésorerie de la Mauritanie, je te prie tout simplement de consulter les rapports du fonds monétaire international et tu en sauras plus.

Donc il ne faut pas critiquer pour critiquer, c'est ce que je reproche à tous ces criminels du net.

Donc Maata prends garde. Si tu t'attaques à mes écrits, je vais te rendre la vie difficile sur le net, bien que je n'ai pas le temps que tu détiennes.

salut

Maatala a dit…

bonsoir

"les assassins du blog"

Propos gratuits qui n'honnorent pas leur auteur.

-----------------------------------

Couly mon frére d'amérique

Normale que tu ne comprennes pas ,tu fais parti de la génération Taya ,celle du KITAB (lol).

il n'y a pas d'age pour retourner à la maternelle dit le FOU

Maatala

Ps :IL serait tant, que tu prennes un pseudo, celà évitera aux couillons de service de se faire passer pour toi.

Anonyme a dit…

lu pour vous dans le blog de mouwaten:
"Si les artisans de notre démocratie veulent qu’on les croie sans réserve, il faudra que leur comportement, au lendemain du 19 Avril, soit irréprochable et, corresponde aux promesses de la période de transition et surtout aux aspirations du peuple mauritanien.

C’est vrai qu’il leur faut un peu du temps pour qu’ils s’adaptent à la nouvelle donne, mais juste un peu du temps ! Ce sera sans doute difficile pour nos pauvres responsables. Mais notre cofinance, s’ils en veulent, est à ce prix."
vous pouvez lire le reste sur le blog

Anonyme a dit…

L'honneur est une denrée rare que tu n'est pas censé distribuer, cher frère Mattalla.

Par ailleurs je t'informe que je ne suis pas Couli, que je respecte à propos beaucoup.

Tes descentes le FOU ne sont pas très amusantes. Cherches toi d'autres sorte d'humour.

Les assassins du blog

Maatala a dit…

bonsoir

Il a dit :

"Tu essaies d'ironiser sur ce que j'ai dis qu sujet des difficultés de trésorerie en Mauritanie"

Comment un pays qui a trafiqué tous ces chiffres peut affirmer qu'il n'a pas d difficultés financières?

Tu dis :

"Au sujet des de la trésorerie de la Mauritanie, je te prie tout simplement de consulter les rapports du fonds monétaire international"

Elle est bonne celle là

Tu parles biens de ceux qui ne savent pas faire la différence entre un vrai et un faux bilan.
Quelle crédibilité ont ceux qui se sont fait carotter par des amateurs.

Tu dis:

"Cela rejoint exactement ma contribution passée relative aux criminels des blogs dont tu es un membre notoire"

Il n'y a que la vérité qui dérange.

Par ailleurs pour ta gouverne ce genre de propos, méme les Staliniens ne les utilisent plus.

Tu dis :

"Donc Maata prends garde. Si tu t'attaques à mes écrits, je vais te rendre la vie difficile sur le net, bien que je n'ai pas le temps que tu détiennes"

Chiche dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Bravo Maatala,

Ca se voit que tu es à court d'argument. Tu crois que les gens donnent plus de crédibilité à ce que toi, criminel du net, tu prétends au lieu des rapports du FMI.

Tu exagères. Qu'est ce que tu sais toi de Staline. C'est un homme politique d'envergure qui a fait beaucoup pour son pays. Je cite à titre d'exemple que c'est lui qui a cassé l'Allemagne nazie. Ce ne sont pas tes maîtres occidentaux qui t'ont fait encrer dans la tête des valeurs qu'ils n'ont eux mêmes pas.

Je n'ai plus envie de parler avec un aliéné comme toi.

Ton humour est à propos incompréhensible.

Anonyme a dit…

C'est un farceur cet IGE.

Il se vante d'avoir faire encaissé à l'Etat un milliard d'ouguiya alors que son budget annuel est 400 Mio, et il en touche 2 des millions.

C'est vraiment écoeurant ça. Par ailleurs les approches qu'il utilisent dont sont souvent à la limite de la légalité.

Heureusement qu'une nouvelle ère démocratique a commencé pour nous débarasser de cet emmerdeur.

Be6meg3our a dit…

Bonjour,

ana بط مكعور lahi entem encharek m3akoum

Be6meg3our a dit…

Discussion entre 3ly et sidi

3ly: eywa moi j'ai tout arrangé, yaghair latensani. Tu sais lebleyça zweina oubet3eimetha.

Sidi: wallahi, wallahi, ella goulli comment ça se passe. oula3ndak mouchkila. Yaghair enta noueiss, ehl soudan missra, ma vatou galou lichi mindhak.

3ly: Ah Ityarhoum dhouk mahoum rizgh.

Sidi: gutlak 3ly. Ahmed illa 3ssou 3lih emnijenn. Je crois qu'il a été beaucoup affecté par le coup des élections, il 3edt lahi tgoulli chi gouloulou houa. Evçal vih. Dha Emnadem dhel izguil velhamla mahou ma3ghoul.

Anonyme a dit…

Salut les gars
-je demande à l'un de vous de faire une mediation entre maata et son fou d'une part et d'autre part, ''le simple citoyen qui n'est pas profeseur'' qui semble il n'apprecie pas que l'on dise''que le pays a difficultés de trésorie'', mahoum medawirin chi, mais il faut que ce simple citoyen saches que nous sommes fauchés c'est pourquoi, on a le temps de baratiner, alors si quelqu'un vient nous dire qu'ily'a beaucoup d'argent, c'est, pour nous une provocation
- bien venu à Bot Mag our , j'ai bien aimé que tu a mis en evidence les qualités hautement commerciales de notre Ely com, quand il dit ''Soudane Itayerhoum mahoum rizgh'' on dirait le vieux ould Noueighed dans ses oeuvres
- Maata, je t'aime bien mais Couly est un heros, il n'a pas besoin d'un pseudo
- merci Ano qui a dit la verité sur ce farceur IGE, le milliard remboursé, c'est juste sont train de vie, il faut le confier à Bot Mag our