mercredi 6 juin 2007

CHRONIQUE DE SOCIETE : LE SECTEUR DU TRANSPORT ROUTIER VU PAR UN CITOYEN

Un constat affligeant


Le secteur du transport, notamment du transport routier, est le grand malade de l’économie mauritanienne. Il a été toujours délaissé par les pouvoirs publics. La mafia de la FNT (la Fédération Nationale des Transports) et la police, sous sa coupe, en ont fait ainsi leur fief.

L’état des routes du ressort d’un autre département ministériel (!), celui de l’Equipement, n’a pas arrangé la situation pour la population.

Le nombre d’accidents, de blessés et de morts est une vraie hécatombe pour une population de 3 millions d’habitants et un parc automobile dérisoire.

Il suffit de voir le nombre de personnalités connues qui sont décédées ou ont été gravement blessées ces dernières décennies dans un accident sur nos rares routes : Jiddou O. Salek, Ahmed O. Minnih, Med O. Sidi Ali, Sow Abou Demba, Pr Med O. Ahmed Aïcha, Med Lemine O. Ahmed, Saidou Kane etc. La liste est longue malheureusement. Encore plus longue de citoyens lambda fauchés parfois dans la fleur de l’âge.

Pourtant, l’Etat a toujours laissé ce département dans la misère et le désintérêt.

C’est ainsi que les auto-écoles sont inexistantes et celles qui ont pignon sur rue possèdent des épaves de Renault 5 avec des moniteurs sans formations ni compétences.

Le permis de conduire est lui-même l’objet d’une vente aux enchères où le plus offrant le décroche sans problème et sans même se présenter. Et tout le monde le sait et personne ne réagit. En fait, la règle est d’obtenir le permis puis d’apprendre par la suite à conduire souvent dans un véhicule de l’Etat… C’est ainsi que la route de la plage (notre corniche) et l’espace devant le stade olympique sont devenus les champs privilégiés de nos apprentis conducteurs.

L’inexistence de signalisation et le fait que 90 % des automobilistes n’ont jamais appris les rudiments du code de la route a fait qu’une seule règle est appliquée : la priorité à droite.

Même aux ronds-points, faits pour rendre la circulation plus fluide, vous êtes obligés de laisser passer la voiture qui y entre ! Ainsi les embouteillages sont monstres aux heures de pointe.

Il paraît qu’il y a quelques années au moment de la floraison des ronds-points à Nouakchott (une autre façon de détourner l’argent public), une campagne a été menée par la police routière pour expliquer que dans les ronds-points la priorité est à gauche (comme partout dans le monde à de rares exceptions) et ce qui répond à la logique mais rien n’y a fait. Les voitures étaient ainsi bloquées dans les ronds-points et bloquaient par la même la circulation qui devaient être plus fluides… Le carrefour Madrid est l’exemple même de cette anomalie et de l’abandon de l’Etat.

Entre les agglomérations urbaines (notamment sur la route de l’Espoir ou plutôt de la mort), les dépassements se font au niveau des montées et les camions la nuit se garent sur la chaussée sans aucun feu arrière. Ces camions de la mort appartiennent à la FNT et un forfait est payé à la police et à la gendarmerie pour ne pas répondre aux normes minimales de circulation (feux en bon état, existence de rétroviseurs, respect de la charge, respect des temps de repos pour les chauffeurs etc.).

Un petit témoignage de citoyen en visite un jour au ministère


Au ministère du transport, il y a quelques années, je suis venu pour chercher à immatriculer une voiture d’occasion que je venais de payer comme étudiant à l’Etranger car il est impossible à un jeune cadre ou fonctionnaire de se payer une bagnole et les crédits n’existent pas ou sont insignifiants et avec des taux scandaleux et usuriers. Elle était presque toute neuve comparée à une grande partie du parc automobile. Le matin, je me suis présenté au bureau dit après avoir payer 402 000 UM à la douane comme le stipule les textes. Le monsieur gentil qui n’a accueilli avec le sourire m’a dit que c’était clos pour ce jour et que je pouvais passer demain. Naïf comme je suis je me présente toujours tout seul le lendemain à 9 H 30. Grande fut ma surprise en m’attendant dire que c’est déjà fini pour ce jour. Je me permis de dire que je suis pourtant venu assez tôt et qu’il ne me semblait pas qu’il y avait du monde, étant le seul devant la porte. Le monsieur très sérieusement me rétorqua que le nombre maximum de nouvelles immatriculations nationales pour les particuliers par jour était de 5 et que je n’avais qu’à passer demain assez tôt. Je lui répondis que si demain et les jours suivants malgré tous mes efforts, je n’arrivais que 6 ème ou 7 ème, quelle était alors la solution ? Et puis il me semblait que 5 immatriculations par jour pour toute la Mauritanie était très peu vu le parc automobile…

J’ai rapidement compris que je n’avais rien compris depuis le début. Mes années à l’extérieur m’avait déconnecté des réalités administratives locales. En réfléchissant, je me suis rendu compte que les sourires qui m’accueillaient surpris ne comprenaient pas pourquoi je suis là à demander à un service public un droit de citoyen sans intervention ou bakchich…

En prenant le téléphone et en appelant un ami qui était aussi surpris de mes démarches de citoyen anonyme, j’ai eu le sésame avant midi, signé du même bonhomme qui n’a pas perdu son sourire…de fonctionnaire médiocre et laid qui fait penser au fonctionnaire du Manteau de Gogol.

Des responsables ne distinguant pas encore les priorités !


La constitution du premier gouvernement de l’ère démocratique a été marquée par un fait important : le secteur du transport est devenu un département ministériel à part entière. Ainsi, on peut penser que notre Président Sidioca et son PM ont vu la gravité de la situation et ont décidé de faire de ce secteur une priorité de leurs mandats.

L’une des premières déclarations du nouveau ministre, M. Ahmed Ould Mohameden, en visite à Nouadhibou fut celle là: « la Mauritanie envisage une nouvelle option économique qui fera de la ville de Nouadhibou un véritable joyau du Sahara et une zone de libre échange qui va concurrencer les principaux pôles économiques mondiaux. »

Et je me mis à penser à Singapour, HongKong… Mais je ne pouvais effacer de ma mémoire les épaves de Renault 5 où nos concitoyens apprennent dangereusement à conduire, ces ronds-points de la honte, ces innombrables accidents qui peuvent être éviter...

Etait-il aussi si déconnecté de la réalité ou c’était un discours de démagogue ? Comment un ministre de l’un des pays les plus pauvres du monde en charge d’un secteur en déconfiture peut oublier les vrais et les réels problèmes et commencer à délirer comme s’il était un ministre du G8 ?

Des propositions concrètes et urgentes


Le centième des fonds nécessaires au projet futuriste (sauf pour la drogue, peut être) de Nouadhibou peut sauver des centaines de vies humaines et assainir un département tout entier.

Les mesures à prendre apparaissent évidentes. Je propose les actions suivantes comme des priorités à court terme qui ne peuvent pas attendre:

  • Une campagne nationale de sensibilisation sur la conduite routière.
  • Une campagne nationale de signalisation routière logique et optimale (l’aide de spécialistes étrangers est nécessaire).
  • La reforme du permis de conduire et l’obligation d’être inscrit dans une auto-école.
  • La fermeture des auto-écoles actuelles et le passage devant une commission pour l’obtention d’un nouvel agrément.
  • Les routes interurbaines : obligation d’avoir les feux en bon état (avant et arrière, notamment ces feux souvent oubliés de stop qui s’allument quand on touche à la pédale de frein) et des rétroviseurs ; c’est à la police et à la gendarmerie qui sont partout à ne rien faire sur ces axes de le vérifier surtout pour les voitures de transport.
  • Les routes urbaines : suppression progressive sur 2 ans des « cars rapides », ces autres cercueils irrespectueux des pauvres citoyens ( et création de vraies sociétés de transport répondant aux normes minimales de sécurité), interdiction des épaves de taxis et confinement des charrettes et des animaux de trait à des zones déterminées avec les maires, ville par ville.

Voilà 6 mesures peu coûteuses pour l’Etat et le citoyen qui sont de l’ordre de l’urgence du secteur des transports routiers.

Après cela, le gouvernement peut se permettre même de participer à la prochaine conquête de la planète Mars…

Yanis


P.S. :

J’appelle tous nos amis de CanalH à animer une rubrique CHRONIQUE DE SOCIETE : on pose des problèmes de société, secteur par secteur, en message du blog, une fois par semaine, et on fait des propositions concrètes et simples qui seront discutées, corrigées et complétées dans les commentaires. Une synthèse pourra être faite à la fin et adressée aux autorités compétentes pendant ces « 100 jours » de période de grâce « en attendant le bonheur »…

Les sujets sont nombreux : La santé, le logement, l’eau, l’électricité, la voirie, l’enseignement, l’emploi etc.

41 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi g eu mon permis à 16 ans, g t mineur à l'epoque

rimo a dit…

salut tous ,

yan merci pour l'nitiative

la majorité des accidents sont causés
par les camions surtou la nuit.
il y a aussi ceux qui tombent en panne et laissent leur voitures sur le goudoun la nuit.
il y a aussi le bétail qui traverse
l'avancée du désert impose une déviation qui à grande vitesse provoque un accident mortel.
laroute de l'espoir presente une grave menace vec ses pentes.

blog rimo

Lambda a dit…

Bonjour,
Yanis, le transport est un theme qui nous est cher.

merci pour ce dossier complet et pour les propositions.
nous l'avons a plusieurs reprises abordé mais uniquement dans sa partie circulation à l'interieur de la ville de Nouakchott sans toute fois trouver comment maitriser ce serpent de la mer.
ça fait un moment que j'y pense, mais sans trouver le temps necessaire, donc merci d'avoir fait le boulot.

j'espere que tes propositions trouveront le chemin vers la réalisation.

pour repondre à ton appel pour animer cette rubrique, je fais ces qlq remarques rapidement.

j'ai retenu de ce que tu a dis deux choses marquantes et marrantes (je prends tout le reste aussi):

- Mes années à l’extérieur m’avait déconnecté des réalités administratives locales.

- j’ai eu le sésame avant midi, signé du même bonhomme qui n’a pas perdu son sourire…de fonctionnaire médiocre et laid qui fait penser au fonctionnaire du Manteau de Gogol.

rappelons que tout ce que tu voulais c'est ton droit, tu avais apporté les 402 000 UM necessaire, mais le petit fonctionnaire que j'appelle "elkhaççiçç" a oublié qu'il etait payé par l'etat pour servir ses citoyens. et que d'autres en chomages sont plus meritants et plus qualifiés ne revent que de trouver du travail.

faisons un arret-image sur le "fonctionnaires médiocre et laid".
je me permets d'ajouter rapidement un petit mot (Yanis, tu m'excuse), la laideur physique n'est guère un pb, dieu quand il nous a crée, on etait tous différent, la question n'est pas là.

ce qui est visé ici c'est surtout la laideur interieure, laideur d'esprit et de coeur, absence de sentiment de dignité chez certains.

mais que diriez vous lorsque vous etes en face d'une personne laide à la fois physiquement et moralement ? et qui vous tient parce que vous avez la mal chance de se presenter à un service au sein duquel cette personne laide (physiquement et moralement, chweine khal9ane wa khoulou9ane), fait la pluie et le beau temps ?

je pense que ce secteur par sa nature primordiale doit etre reformé en urgence, cela devrait commencer par trouver une solution pour les minibus de Nouakchott, soulager les arteres de ciculation dans la villes et faire respecter le code de la route au niveau des rond points (je pense au carrefour madrid vers elmaghreub en voulant prendre la direction de errabeu3 wel3euchrine )

toutes ces mesures ne sont pas la mer à boire, ça reste largement à la portée du gouvernement.

rimo,
merci pour les précision sur tadreça et autres.
pour aviter INITI, et conformement à ton conseil de porter des habits cours, je suggere un çerwal lekcha6t qui arrive au mileiu de la cuisse, une chassure çammara, et un vieux 7awli ennileu (delavé).

Lambda.

l'apprenti poète a dit…

Yanis,
Ce sujet est on ne peut plus intéressant et d’actualité d’autant plus que pas un seul d’entre nous n’a été épargné dans sa famille ou parmi ses amis par les accidents de route. Mais la plus grande responsabilité incombe au corps de la police.
Ce qui a le plus retenu mon attention lors de ma lecture de ce blog était l’attitude du fonctionnaire corrompu. Cette attitude mérite une analyse à elle toute seule.
Selon mon humble avis, il faut un début à tout. Et dans le cas de ce fonctionnaire, il y a eu une première fois et je suis sur que sa première fois ce n’est point lui qui a cherché à être payé mais plutôt un citoyen comme vous et moi qui n’est pas en règle et qui a payé pour avoir un service auquel il n’a pas droit. J’imagine qu’il l’a convaincu en lui disant : » » je sais que vous devez être mal payé, tenez ce montant, après tout vous l’avez bien mérité » » et petit à petit le fonctionnaire devient convaincu et pense réellement qu’il doit être payé pour ses services et que cet argent il l’a mérité.

Je reviens un peu quelques années en arrière et permettez moi de vous raconter mon expérience personnelle dans ce sujet et je vous laisse juger par vous-même.

Il y a donc quelques années (bien des années), je venais d’occuper mon premier poste au pays comme responsable d’un service commercial chez un opérateur télécom. Je m’étais bien préparé pour mon premier jour, costume de marque, allure impeccable, chaussures brillantes, j’avais presque tout prévu. Après une réunion avec mon équipe, j’avais demandé ne voir que les réclamations les plus difficiles. A dix heure, une jeune femme chinoise s’introduit dans mon bureau, elle avait apparemment un problème que je n’ai pu comprendre qu’après quelques minutes vu qu’elle se débrouillait à peine en anglais. Son problème était le détail de ses appels téléphoniques. Je compris donc que j’allais recevoir son mari propriétaire de la ligne téléphonique et qu’il allait me demander le détail de ses appels et qu’il ne fallait pas que je le lui donne parce qu’elle a souvent appelé son amant en chine et que cela allait lui poser un problème. J’ai mis bien sur du temps à lui faire comprendre que je ne pouvais réaliser ce qu’elle me demandais et la voila qui sort de son sac une liasse de billets (vous savez les anciens billets de mille ouguiya, les billets bleus) et essaye de me le mettre dans la poche (j’étais debout à côté d’elle essayant de lui faire comprendre que l’adultère est un crime pour moi). Je ne sais plus quelle était ma réaction (peut être celle d’un personnage de BD qui voit sur sa tête un point d’interrogation), je lui ai demandé de quitter mon bureau et je me suis assis essayant de comprendre ce qui m’était arrivé le premier jour comme responsable. Je n’avais pas l’allure d’un misérable, je ne pense pas avoir la tête d’un corrompu mais j’avais oublié le plus important c’est que je n’était pour elle qu’un simple Mauritanien.

Peut être Yanis que si j’étais ce jour là dans le besoin, et si j’avais un enfant malade à la maison et que ma femme mourrait de jalousie tellement ses voisines s’habillent bien et pas elle, j’aurais peut être pris cet argent.
Tout ça pour vous dire que le fonctionnaire, il est ce qu’il est mais c’est le pays et surtout la société qui l’ont mis dans cet état.

Anonyme a dit…

Apprenti poete

tu es admis au grade de poete avec felicitations du jury ...

Aleya a dit…

Bonjour tout le monde,

Merci à Yanis d'avoir pris cette initiative de parler de ce secteur qui nous préoccupe tous et qui a causé tellement de malheurs à chacun d'entre nous.

Je suggère, comme première mesure, d'interdire la circulation des camions, remorques et charretes, du moins aux horaires de pointe.

Un autre phénomène non moins dangeureux, comparable d'ailleurs à l'attitude du fonctionnaire de Yanis, il s'agit de ces centaines d'automobilistes qui, pressés d'arriver à destination devient de la route et occupent les trottoirs (Priorité à droite toujours LOL)s'agglutinant par la suite au niveau des ronds-points.

Mais la police est là à regarder sans intervenir et certains même de ces devieurs sont des hauts responsables qui sont sensés donner l'exemple.

Lambda a dit…

Salut LM,

le blog suit quel fuseau horaire ?
si tu es entrain de prendre des vacances aux Îles Jarvis, recif Kingman ou atoll de Palmyra, le blog devrait te suivre la bas ?

Lemberti,
comment va la belle vie coté les berges ?

Apres longue hésitation, j'ai décidé de porter plainte contre l'AMI pour plagiat à mon endroit.
en effet, il ont repris le scoop que j'avais devoilé ici meme à propos du conseil de ministres (rapport presenté sur la situation internationale et interieure plus le mot sur les métaux précieux elma3adene enneviçeu), et ce, meme avant la tenue de la dite reunion.

pour eviter le plagiat, ils aurait pu me citer comme source d'information quand meme.

je reconnais que dans ma depeche, j'ai oublié de citer Tijirit occidentale où un vent continu et rendant la vivbilité degradée souffle en permanance.

Apprenti poete,

ton temoignage est aussi touchant que veridique pour la plupart des fonctionnaires Mauritaniens dignes et honnetes.

mais que diront nous des hauts fonctionnaires (ministres, ambassadeurs et autres) qui sont à l'abri du besoin, maisons, cheptel, comptes bancaires, et malgré ça, ils detournent encore et encore ? tout en faisant la promotion des fonctionnaires qui partagent avec eux les memes valeurs.

je sais que ton cas de fonctionnaire à la fois honnete et à l'abri du besoin (Alhamdoulillah) n'est pas un cas isolé. on essaye de s'occuper de l'autre catégorie qui se trouve souvent bien au-dessus dans les niveaux superieurs de l'echelon.

pour dire, et en toute simplicité, tout ce que j'espere voir réaliser dans mon pays, je peut le resumer en deux mots :
- recompenser les gens qui meritesnt.
- sanctionner les gens qui méritent quel qu'il soit leurs postes.

dans mon pays, j'ai trop souffert moi-meme, ma famille au sens propre comme au sens large (amis, et semblables).
ce n'est pas parceque l'on assiste à un etalage de bonnes intentions que nous pourrons oublier le passé ô combien proche et recent ..
ça remonte à la memoire malgré nous.

un exemple des pertes que j'ai subi (et pas le moindre) dû à cette mascarade routiere est la perte de mon grand frere dans un accident banal trois jours apres la naissance de son fils, devenu orphelin à jamais.

je ne vous parle pas de l'autre parente qui a rendu l'ame en toute dignité et avec une grande foi en Dieu sur un misérable lit de l'hopital national.

les autres pertes materielles et morales cette fois dûes aux dysfonctionnements de l'Etat (recrutements selectif, promotion exclusitoire, non obtentions de mes propres droits et autres), n'en parlons pas.

Lambda.

Anonyme a dit…

Ouistiti a dit:

L'apprenti poète a écrit:

"Son problème était le détail de ses appels téléphoniques. Je compris donc que j’allais recevoir son mari propriétaire de la ligne téléphonique et qu’il allait me demander le détail de ses appels et qu’il ne fallait pas que je le lui donne parce qu’elle a souvent appelé son amant en chine et que cela allait lui poser un problème. J’ai mis bien sur du temps à lui faire comprendre que je ne pouvais réaliser ce qu’elle me demandais et la voila qui sort de son sac une liasse de billets (vous savez les anciens billets de mille ouguiya, les billets bleus) et essaye de me le mettre dans la poche ...

Peut être Yanis que si j’étais ce jour là dans le besoin, et si j’avais un enfant malade à la maison et que ma femme mourrait de jalousie tellement ses voisines s’habillent bien et pas elle, j’aurais peut être pris cet argent."
--------------------

Cher apprenti-poète, tu as perdu sur toute la ligne (télecom) car bien des années encore tu te rappelles cet épisode de la chinoise c'est que tu regrettes quelques chose ;-)

Alors de ton écrit on ne peut avoir que deux attitudes à ton égard (et que tu ne veux pas avouer):

1. - soit tu t'es tapé la chinoise et tu as empoché l'argent (le beurre et l'argent du beurre et au mari tu as dit (toujours cravaté): " entre la Mauritanie et la chine on n'a pas de traducteur de relEvé téléphonique or la convention de l'UIT exige et bla..bla...."

- Ou tu t'es tapé la chinoise mais tu n'as pas empoché l'argent ce qui fait de toi un vrai poète ..mais pas corrompu...;-)

2. - Ou tu as tout livré au mari et tu t'es comporté comme un bon stagiaire télécom d'ou ton nom d'apprenti..télécom.

Alors forcément tu as certainement eu l'une de ces attitudes (1 ou 2)..allez dis-nous!

Ou mieux encore tu t'es comporté en vrai Mauritanien d'aujourd'hui imbu de valeurs républicaines et tu as cumulé les deux attitude (1+2) et donc t'as empoché l'argent, tu t'es tapé la chinoise et tu a tout dit au mari avec le relévé téléphonique bien tamponné!

D'ou ton nom d'apprenti-poète! ;-)

Allez l'apprenti-pôète dis-nous ce que tu as fait!

Mais c'est juré sur la tête de Deng Xiao Ping (et son successeur)que c'est pour rire et qu'on ne dira rien à personne.

Anonyme a dit…

enfin des trucs intéressants sur ce blog

Anonyme a dit…

Merci YANIS pour l’initiative d’aborder ce probleme crutial et de debattre a tete reposee et ensemble
Des diferents problemes sociaux et economiques qui impactent la societe.
Parmi les problmes afferants a soulever rapidement :
-la police et son role plutot negatif ( a leur decharge a cause de leur superieurs qui leur demandent des rentrees minimales )
-la congestion des axes particulierement le axes :
.(polyclinique-bouhdida-toujounine)
.avenue gamal Abdel Nasser pendant les heurs de travai
.et d’autres axes a certaines heures
Il est imperatif a resoudre ce probleme en envisageant des arteres alternatives a creer, on ne peut pas Continuer a se prevaloir de la croissance desordonee de Nouakcott pour escamoter les problemes qui existent et qu’il faut resoudre meme s’ils sont par aileurs des casse-tetes
-un autre probleme plus delicat se sont les vieilles voitures venant d’Europe qui ont certes resolu
un probleme a notre classe moyenne en l’abssence de transport publique adequat, il est cependant necessaire de revoir la qualite des quatre roues en circulation par un moyen de contole adapte et de
reglements realistes
des idees rapides pour probleme qui interesse chacun et que le debat continue et s’aprofondisse

Lamabda a dit…

pour ma parente qui a rendu l'ame à l'hopital, j'ai oublié de préciser qu'elle accouchait et qu'elle a decedé atrocement car le medecin n'est pas arrivé à temps.
Açkanaha allahou vaçi7a jinanihi.
et que Dieu recompense ses enfants.

Lambda.

Anonyme a dit…

Ouistiti a dit:

Yanis, votre proposition de faire des messages de ce blog une "CHRONIQUE DE SOCIETE" (où "on pose des problèmes de société, secteur par secteur",et faire des propositions aux autorités en place pour faire des améliorations)ne correspond pas à la philosophie de ce blog.
voilà pourquoi:

- d'abord nul n'est besoin d'attirer l'attention des autorités sur des faits de sociétés (transport, insalubrité etc)que l'homme de la rue au décideur le plus haut placé connaissent bien et les vivent au quoitidien!

- ensuite, les journaux en font état tous les jours dans leurs colonnes (faits et critiques)


Jouer ce rôle de "chroniqueur de société" jusque dans les faits divers ne sied pas à ce blog.
C'est un travail qu'il faut laisser à certains journaux et sites qui le font bien.

Donner ce rôle à Canalh c'est le banaliser. En faire un canard populeux qui n'ajoute rien à la misère qui se dit et qui se voit dans nos rues.

Le rôle de canalh se doit d'être de haut vol et s'occuper de l'analyse et de la critique de ce qui touche et conditionne l'existence même de la société et de l'Etat (défendre les idéaux, les principes les valeurs sociales) sans lequelles tout le reste n'est que question d'infrastructure (transport, route, bâtiments etc.)et n'est que l'expression matérielle et physique de ce qui est plus grave et qui mérite l'attention de ce blog (les fondements moraux, philosophiques et spirituels de la société et de l'Etat).

Quant à ton idée de proposer des solutions aux autorités en place, je crois qu'il ne faut pas confondre un débat libre sur une question par des esprits libres sur ce blog et servir d'antichambre au pouvoir.

Il ne s'agit pas pour canalh d'être le laboratoire brainstorming de solutions à proposer au gouvernement. Il y va de l'indépendance et de la neutralité de ce blog sur la base de laquelle il attire tout le monde.

Pour résumer mon avis (qui n'engage que moi): Le rôle de ce blog se doit d'être celui de la critique, de l'ajustement et de l'adaptation de déviations de la superstructure (sociale, politique et économique) qui sont à l'origine de tout le mal et non jouer le rôle d'un canard qui rapporte des faits d'infrastructure (transport, circulation, voirie) qui ne sont que la résultante des dévaiations de la superstructure.

Laissons l'infrastructure à la presse mauritanienne et occupons-nous de ce qui est à la racine du mal: la superstructure.

Avec bien entendu le fait que les solutions ici donnée et discutées le sont pour être lues et utilisées par tout le monde (y comprend les autorités politiques) , mais il n'est point question que canalh servent d'antichambre de cogitation pour les pouvoirs publics. Il y va de sa neutralité de sa crédibilité et de son indépendance.

Anonyme a dit…

Yanis

Nous attendons de toi un message aussi étoffé sur le secteur de la santé que tu connais très bien et qui ne se porte pas mieux que celui du transport,malgré son nom.

Apprenti-poète:

Pourquoi tenais tu à causer des ennuis à cette pauvre chinoise (divorce,des coups de karatés...)?.Il fallait commencer par la convertir à l'Islam,avant de lui dire que l'adultère est hram...

Anonyme a dit…

Ano 12.29
Le Blog se doit de traiter et de la sperstrucure et de l'infrastructure,pour être complet.Les autorités sont bien au fait de l'état chaotique de l'infrastructure(route,transport,santé,éducation,etc),mais soit,elles sont incapables de trouver les solutions adéquates,soit elles sont insensibles à la gravité de la sitiuation.A cet égard,il m'arrive souvent de me demander comment un ministre des transports ne fait rien quand il voit tous les jours,l'état de son secteur.Idem,pour un ministre de la santé qui vit au quotidien les insuffisances manifestes de son secteur (les hopitaux,les medicaments,les infirmeries,etc),etc,etc.Le maire,qui voit sur son chemin,des montagnes de poubelles sur la route,des animaux errer dans l'avenue G.A.Nasser...et qui ne fait rien,je me dis qu'il n'y a rien à tirer de nos responsables!.Tu me diras que "illi mahou m'daz e3bar",je te retorquerai,qu'à leur place je demissionnerai si je n'arrive pas à redresser mon secteur...

Anonyme a dit…

C'est l'Ano du 13.06 et non 12.29

Anonyme a dit…

lu sur cridem

Aussitôt après la mise en place du Gouvernement, le Ministère de l’Education Nationale devait régler d’urgence le problème de transport de nos étudiants boursiers à l’étranger dont le retour devait intervenir à partir de la fin du mois de mai (cas des étudiants en Algérie qui devaient impérativement rentrer avant fin mai en raison des jeux panafricains qui doivent se tenir dans ce pays et pour lesquels, il a réquisitionné les cités universitaires).

Face à cette urgence impérieuse et conformément aux dispositions de l’article 43 du code des marchés publics (alinéa 2), le Ministère a procédé au lancement, le 17/05/2007, d’une consultation simplifiée auprès des agences de voyage connues de la place.

La consultation a été adressée aux treize agences de voyage suivantes : (1) Bic Tours, (2) TT Voyages, (3) SORECI Voyages, (4) MKT, (5) El Mourad, (6) Espace Voyages, (7) El Miiraj, (8) Mauritanie Air Services, (9) Visa, (10) Lo car Voyages, (11) ATV, (12) AMVT et (13) Air Mauritanie


A la date limite de dépôt de soumissions, fixée au 22/05/2007 à 12H, le Secrétariat du Président de la Commission Départementale des Marchés du Ministère a reçu neuf (9) propositions soumises par les agences suivantes :

1. BIC Tours,
2. TT Voyages,
3. SORECI,
4. MKT,
5. EL Mourad,
6. Espace Voyages,
7. El Miiraj,
8. Mauritanie Aire Services
9. Air Mauritanie.

Les offres reçues ont été évaluées sur la base des critères suivants :

* a. Examen de la conformité aux conditions de la lettre de demande de soumission en terme de : (i) quantités de billets, (ii) nombre de destinations, et (iii) des conditions de règlement qui stipulent que le paiement ne peut intervenir avant juillet 2007 pour des raisons liées à la loi de finances rectificative.

* b. Evaluation financière (vérification des offres financières)

Les résultats de l’évaluation sont résumés dans le tableau suivant :


Opérateur


Evaluation de la conformité

Observation


Conclusion

BIC Tours


N’a pas chiffré le trajet "retour Emirats Arabes Unis"


Non conforme

TT Voyages


N’a pas chiffré trajet " retour Soudan – Nouakchott "


Non conforme

SORECI Voyages


Pas d’observations


Conforme

MKT


N’a pas chiffré le trajet "retour Emirats Arabes Unis"


Non conforme

El Mourad


N’a pas chiffré le trajet "retour Emirats Arabes Unis". Egalement il a demandé une avance de 50%.


Non conforme

Espaces Voyages


N’a pas chiffré le trajet "retour Emirats Arabes Unis". Egalement il a demandé une avance de 60%.


Non conforme

El Miiraj


A demandé une avance de 50%.


Non conforme

Mauritanie Air Services


Pas d’observations


Conforme

Air Mauritanie


A présenté une offre seulement pour quatre (4) destinations qu’elle dessert


Non conforme


Il ressort de cet examen que, seules les propositions de SORECI et de Mauritanie Air Services ont été jugées conformes. Les offres financières de ces deux agences se présentent comme suit :

* Mauritanie Air Service : 361.259.210 UM
* SORECI Voyages : 286.901.970 UM

Sur la base des résultats de l’évaluation, le Ministère a attribué le marché à l’Agence SORECI pour un montant de 286.901.970 UM, toutes taxes comprises, pour le transport de 1596 étudiants à partir de 24 destinations.

Il convient de signaler que l’année dernière, le Ministère avait passé un marché similaire (marché n° 80/MESRS/BF/2006 du 13 juin 2006) avec Air Mauritanie pour 299.888.360 UM pour couvrir le transport de, seulement, 1140 étudiants pour 22 destinations.


Pour le Ministère de l’Education Nationale

Le Secrétaire Général Aly Fall

tres bon chose que les responsables rendent compte

merci a monsieur fall c'est comme ca qu'il faut pour coupe cour au rumeurs

Anonyme a dit…

Lambda:

Lambda:

Je suis entrain de devenir ton fan parce que tout simplement les mots INITI, TADRESSA et CERWAL que tu as utilise's, me font replonger dans les images d'Aioun des anne'es 60 et 70.

Ces mots qui n'ont probablement aucune signification pour vous, me vont droit au coeur. Ils font defiler sous mes yeux pour voir les images vecues durant ma jeunesse.

POPLINE LEKHWAR, GAZ LEK HALE, CHIGA, l'odeur de BRILLANTINE, INITI, TADRESSA, BAZIN Khomeyni, BAZIN NIJMATTE ISRAEL, BAZIN MOUSSA TRAORE', BAZIN SADDAM et les chaussures DAKHLA etaient une partie integrante de notre paysage.

Il va sans dire que les chaussures Dakhla et le Bazin etaient pour les plus riches. Les pauvres etaient contents de leurs boubous EL AICH ou simple CHIGA blanc devenus jaunes ou rouges a' cause des salete's et de leurs chaussures plastiques.
Tout le monde portait le CERWAL. Seuls quelques vendeurs de la gomme arabique ne le portaient pas. Pour eux, un simple boubou avec une ceinture bien serre'e faisait l'affaire.

En fermant les yeux, je vois ces braves Maures nomades de la brousse entrain de decharger leurs cargaisons de gomme chez Abderahmane Ould Welaty, Ehel Ahmed Bobah ou chez mon grand pere.

Pendant LIKHRIVE, plusieurs enfants de ma generation partaient a' MOUKREYA pour ramener les feuilles des TEYDOUMA, du QUINQUELIBA et meme du LAHTABE pour la cuisine familiale.
On ramenait egalement du N'BIGUE, TOUGA et MIJIJE.
Pendant EL GUEYTNA, on rendait la vie difficile a' la vieille SOUWEYSSA.

Aioun est aussi l'image de nos ecoles primaires et de notre lyce'e. J'aimerais bien savoir ce que les les personnes suivantes sont devenues: Cheikhna Ould Valili, Mody M'bodj, Hidy Ould Hamady, Dah, Mohamed Baba (Lorsque ABOU CHOUAIB sortait de mon bureau, bouh Ould Baba etait en embuscade a' la porte...) (LES LYCEENS DE MA GENERATION SAVENT DE QUOI JE PARLE)), Ba Seydou, Diakite' Bamody, Mouhamdi Ould Aghob, Mohamed Yahya Ould Mohamed El Hacen, Zein Ould Abdallah,Sidi Ould Dah, Hamete', Hadramy, Saybou, Mohamed Chi, et Bibi...etc.

Aioun a toujours ete' une belle belle. Nos jolies constructions en pierres sont les plus belles en Mauritanie.(Il va sans dire QUE LA DOUCHE DECAPOTABLE DE NENE NE COMPTE PAS. rire)

Les habitants de notre ville ont toujours vecu en parfaite harmonie.
Si les choses commencent a' changer, c'est parce que nous avons de plus en plus des NON AIOUNOIS QUI VIENNENT AVEC DES IDE'ES QUI N'ONT RIEN A' VOIR AVEC LES VALEURS DE NOTRE VILLE!!!!!!
Je prefere m'arreter ici pour ne pas glisser vers le terrain politique.

Anonyme a dit…

Aly Fall:

Je vous souhaite une tres bonne chance dans votre mission. Vous avez bien fait de repondre aux fausses accusations. C'EST EXTREMEMENT IMPORTANT DE NE PAS LAISSER L'ENNEMI VOUS DEFINIR ET/OU DETREMINER.

Salutations a' ma soeur Gaffou!

Yanis le R. a dit…

Chers amis

Merci de toutes vos remarques et des histoires vécues qui donnent à tout ce qu’on dit des exemples de témoignages vivants que chacun par ailleurs a connus à un certain moment.


Ouistiti,

Tu as dit : « Yanis, votre proposition de faire des messages de ce blog une "CHRONIQUE DE SOCIETE"… »
Ce n’est pas ce que j’ai dit. J’ai proposé une rubrique régulière de messages pour aborder les questions de société. C’est différent.
Si sur 3 ou 4 messages d’ordre politique, nous faisons 1 message sur le quotidien de nos concitoyens, je ne pense pas que nous trahissons l’esprit du blog.
A force de ne parler que de « la superstructure » comme tu dis, les structures elles-mêmes, et non seulement les infrastructures, sont oubliées.
Nous avons toujours abordé ces questions sur le blog de X et sur celui de Cheikh mais de façon très épisodique. Je crois que notre ami Alioune était celui qui nous les rappelait souvent.
Pourquoi ne pas en discuter aussi et apporter nos petites propositions de solutions, sans parti pris et dans l'intérêt général?


P.S. :
Je m’excuse des gros titres des paragraphes, c’est LM qui était aux manœuvres hier et il a mangé sans doute du kdheim…

Anonyme a dit…

SA

weynhou sa7b ehlguebleu elli yekteb bel3arabiya??.

3arabiytak ma7'asr 3liha chi, ye9er m6'ay3ak stegbilak....(maatala enta vem??)

Anonyme a dit…

Salam Ano du 7 juin 2007 14:33,
c cool cette description de la ville millenaire d'Aioun, les Aiounois sont d'une hospitalité légendaire, ils sont loins du tribalisme du régionalisme entre autres, les scores des dernieres elections presidentielle en est une illustration frappante.
Ano, tu te rappelle du derby Khweyendi-Markez, oh lala ca c un choc proprement dit, il parait même que ART est en discussion avec les autorités locales pour acquérir un droit de retransmission en direct, loool, non j'sais ke j'delire, mais c une maniere de vous donner une image de ces populations tres ouverts malgré que j'n'en fait pas partie.
Bravo les gars

Anonyme a dit…

Couli
Bravo pour ces souvenirs de la Mauritanie profonde.Je ne suis pas aiounois,mais j'ai bien aimé.

Un ami(du blog) qui te reproche une seule chose...

Laquelle,messieurs,dames?A celui qui l'imagine j'offre des vacances à TEMBEMBE...

Anonyme a dit…

Hier,en conseil des ministres,le président a annoncé qu'il renonce à 25% de son salaire et a demandé aux ministres de faire de même;ce qu'ils ont accepté,nous dit-on.Qu'en pensez vous et y-a-t-il quelqu'un qui pourrait nous édifier sur le montant actuel des salaires du président et des ministres?.

Lambda a dit…

d'apres le dernier decret portant sur le sujet (promulgué bien avant le 3 aout 2005), le président a un traitement salarial d'environ 7.000.000 UM mensuel

tandis qu'un ministre touche un salaire de 950.000 UM mensuel.

donc, vous voyez bien l'etendu de l'ecart dont on a parlé à la presse.

ces chiffres ne m'interesse guère, car depuis ce matin, l'image de ma parente decédée à l'hopital ne me quitte pas,
allongée sur ce misérable lit, les yeux rivés vers là haut, tellement rivé que je ne voyait que le blanc d'oeil, les pieds tramblant car entamés par l'agonie (çakarat elmowt), on raconte que l'esprit (errou7) commence à sortir des pieds pour finir par sortir par le haut de la tete, le sag coulait à flot entre ses deux jambes car le bébé est à moitié sorti, ce medecin n'arrivant tjs pas; elle n'avais dans la bouche et sur ses lèvres qu'un seul mot à peine audible : Ach-hadou alla-ilaha illa allaaaah.

mes chers freres, ce souvenir est gravé à jamais dans ma mémoire.

Lambda.

Anonyme a dit…

ano: 7 juin 2007 15:23

je suppose que tu reproche à couly d'aimer Maouiya, mais tous les gens d'aioun aiemaient maouiya, c'etait leur chouchou, mbarka mint chah l'acceuillait avec Merhaba en jurant par l'université de Manna ( jame'e Menna), il avait un faible pour les gens d'aioun peut etre à cause du fait que sa mere est enterrée dans cette ville et il faisait beaucoup de nominations parmi les cadres d'aioun, ce qui a eu un effet sur le developpement de cette belle ville
c'etait avant que des officiers d'ayoune victimes d'une injustice commise par des collaborateurs de maouiya s'engagent dans une rebellion depuis le 8juin 2003, la suite tout le monde la connait

X ould Y a dit…

Essalamou-Alaikoum,
La Louange est à Allah. Nous Le louons et implorons Son aide ainsi que Son pardon. Nous nous réfugions auprès de Lui contre le mal de nos propres âmes et contre nos mauvaises actions. Nul ne saurait égarer celui qu’Allah guide ou guider celui qu’Il a égaré. J’atteste que nulle divinité n’est digne d’être adorée en dehors d’Allah, L’Unique et sans associé et j’atteste que Mohammad est Son serviteur et Messager. Puisse Allah lui accorder, ainsi qu’à sa famille et à l’ensemble de ses compagnons, salut et abondantes bénédictions.

Ô serviteurs d’Allah ! Craignez votre Seigneur et méditez sur les enseignements du Coran et de la Sunna quant au respect des droits de l’homme. Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit en effet lors du sermon qu’il adressa aux gens à ‘Arafât, lieu du plus grand rassemblement des musulmans : « Votre sang, vos biens et votre honneur sont sacrés comme l’est ce jour, en ce mois et en ce lieu. »

La médisance est un fléau largement répandu chez les gens d’aujourd’hui. Ainsi entreprend-t-on de parler de son frère et d’évoquer quelque aspect de sa moralité, de son caractère, de ses actes ou de son comportement qu’il répugnerait voir mis à jour. Et vous pourrez constater que le plus grand souci de ce genre d’individus est de discuter et d’exposer les défauts d’autrui dans les assemblées auxquelles ils participent. Comme s’ils avaient été mandatés afin de les diffuser et de traquer les imperfections des musulmans !! Que ces malheureux sachent donc que celui qui se comporte de la sorte vis-à-vis de son frère verra Allah agir ainsi envers lui, auquel cas Il le démasquera fut-ce au sein de sa propre demeure. Qu’ils sachent également que celui qui s’obsède à adopter une telle atttude vis-à-vis d’autrui verra Allah lui assigner une personne qui répandra ses défauts et traquera ses imperfections.

Or, s’ils s’attachaient à examiner soigneusement leurs propres personnes, ils s’apercevraient que d’entre tous, ils sont les pires en termes de défauts, de moralité et de confiance. Et quand bien même leur seule obsession consistait à employer leur langue à l’encontre des serviteurs d’Allah, cela serait suffisant. De tels individus sont assurément une source de malheur, que ce soit pour eux ou pour leurs compagnons. Pour eux, car ils conduisent leur âme au mal et à l’injustice. Pour leurs compagnons, car lorsque ceux-ci ne leur déconseillent pas cette attitude, ils deviennent leurs associés dans le péché.

Ô vous qui êtes soumis à Allah ! Votre Seigneur vous a proscrit la médisance. Craignez donc ce péché ! Craignez donc ce péché ! Craignez donc la médisance car elle équivaut à manger la chair des gens. Allah en a en effet donné l’image la plus laide qui soit en la comparant au fait de manger la chair de son frère mort. Connaissez-vous chose plus affreuse et plus abominable que l’attitude d’une personne qui s’asseirait à côté de son frère, mort, et découperait sa dépouille morceau par morceau pour ensuite le manger ? Connaissez-vous ne serait-ce qu’une personne qui soit capable de supporter cela ? [Certes non], si ce n’est celle qui médit sur autrui et à propos de qui Allah dit :

« Ne médisez pas les uns des autres. L’un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort ? [Assurément non], vous en auriez horreur. Et craignez Allah... » [1]

Par ailleurs, certaines traditions (âthars) rapportent que le jour de la résurrection, on présentera à celui qui a médit sur son frère le cadavre de ce dernier et on lui imposera de le manger en lui disant : « Mange-le, mort, comme tu l’as mangé vivant. »

Ô vous qui êtes soumis à Allah ! La médisance est assurément quelque chose d’extrêmement grave et dangereux. Si on mélangeait la parole que l’un de vous prononçait pour mettre en évidence les défauts de son frère à l’eau de la mer, elle en changerait le goût. Craignez donc Allah, chèrs frères ; un hadith rapporte en effet que le Prophète صلى الله عليه وسلم « ...passa devant des gens qui avaient des ongles en cuivre avec lesquels ils s’écorchaient le visage et la poitrine. Il dit alors : « Ô Jibril ! Qui sont ces gens ? » Et celui-ci de répondre : « Ce sont ceux qui mangeaient la chair des hommes et s’attaquaient à leur honneur. » »

(Rapporté par Abû Dâoud)

Lorsque alors on les conseille, certaines de ces personnes n’ont d’autre réponse que de dire : « Je n’ai pas menti. Je n’ai dit que la vérité à son propos ». Le Prophète صلى الله عليه وسلم a pourtant été interrogé sur la médisance alors qu’il en parlait, et il dit : « La médisance consiste en le fait d’évoquer ton frère à propos de choses qu’il détesterait [voir révélées]. Les compagnons lui dirent : « Qu’en penses-tu si ces choses avérées chez mon frère ? » Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : « Si ce que tu dis est avéré, alors tu as médit à son propos. Mais si ce n’est pas le cas, alors tu l’as diffamé. » Autrement dit, tu allies alors le mensonge à la médisance.

Sachant que la plupart des gens aujourd’hui parlent de leur frère au sujet de choses dont ils n’ont même pas connaissance. Au point que si on leur demandait d’attester de la véracité de leur propos, ils refuseraient de le faire. Or, nous savons qu’ils auront à répondre de cela le jour de la résurrection. Ne craindront-ils donc point Allah ? Ne savent-ils donc pas que chacun de leur propos est scrupuleusement consigné par un observateur toujours prêt à l’inscrire et qu’on leur demandera d’en rendre compte ? Je leur poserai simplement la question suivante. Apprécieraient-ils de voir les gens s’en prendre à leur honneur et médire à leur sujet ? Non, répondront-ils assurément ! Pourquoi dès lors agissent-ils ainsi à leur égard ? Ne craignent-ils pas qu’Allah les humilient ici-bas avant de les humilier dans l’au-delà ?

Ô vous qui êtes soumis à Allah ! [Sachez par ailleurs que] médire au sujet de vos frères revient à leur faire don de vos oeuvres pieuses. En effet, s’ils n’obtiennent pas réparation des préjudices qu’ils auront subis ou ne vous en lavent pas dans ce monde, ils prendront de vos bonnes actions le jour du jugement. Que vos bonnes oeuvres en viennent alors à disparaître et l’on prendra certains de leurs péchés que l’on vous fera porter, suite à quoi vous serez jetés dans le feu. Craignez donc Allah chers frères et préoccupez-vous de vos défauts avant ceux des autres ! Si toutefois une volonté sincère d’exhortation et de conseil vous anime, réformez les défauts de vos frères, mais sans les propager ni les mette à jour. Ainsi, si vous constatez chez eux une chose sujette à diffamation, rendez-vous auprès d’eux et exhortez-les en secret afin d’être du nombre des conseillers sincères et non des diffamateurs.

Ô gens ! La médisance est une chose grave et l’est d’autant plus lorsque que ses conséquences néfastes se multiplient. Ainsi, certains tombent dans ce péché vis-à-vis de deux catégories précises de personnes, à savoir : les savants et les gouvernants qui constituent les dirigeants de cette communauté. Ils s’acharnent en effet, dans [chacune de] leurs assemblées, à employer leur langue à l’encontre des savants, des prédicateurs ou encore des gouvernants qui sont au dessus des émirs. Or, la médisance de ces personnes est la plus grave en termes de péché, la plus affreuse en termes de châtiment et la plus néfaste en termes de division de la communauté.

Ô mes frères ! La médisance des dirigeants ne se limite pas à celle des personnes mais va jusqu’à s’attaquer au titre et à la responsabilité qu’ils portent. Car médire sur les savants fait tomber leur crédibilité aux yeux des gens et, du même coup, celle de leurs propos relatifs à la Loi d’Allah. Celle-ci est alors moins appliquée et on aboutit au final à une détérioration de l’image de la religion dans l’esprit des masses. Par ailleurs, ceux qui médisent sur les dirigeants ne portent pas uniquement préjudice à ces personnes. Leur tort s’étend bien au delà et s’applique sur toute la société puisqu’il porte atteinte à sa paix, à son équilibre et à son organisation. Car en les décrédibilisant aux yeux des gens, ils poussent ces derniers au soulèvement et à la rébellion de sorte qu’ils ne se plient plus ensuite à leurs ordres et à leurs interdictions. Dès lors, c’est l’anarchie qui s’installe et chacun devient son propre commandeur. Et le désordre de s’installer, et la réforme des âmes de devenir impossible puisque l’anarchie règne et qu’il n’y a aucune personnalité d’importance à la tête de la société.

Sachez également que la médisance participe des péchés majeurs et qu’il ne faut donc pas la prendre à la légère. Or, ces derniers temps ont vu la diffusion de publications qui, si elles proviennent de l’étranger, ont peut être été écrites à l’intérieur du pays, et qui véhiculent des propos injurieux et diffamatoires à l’encontre des dirigeants. Rien, des actions méritoires qu’ils entreprennent de réaliser, n’y est évoqué. Cela entre sans conteste dans le cadre de la médisance et il n’est par conséquent pas permis de les lire, de les faire circuler ou de les diffuser auprès des masses. Et il incombe à quiconque voit de telles publications de les déchirer ou de les brûler du fait de la dissension, de l’anarchie et du mal qu’elles provoquent.

Le Mufti de ce royaume, notre sheikh Abd Al ‘Azîz Ibn Bâz (qu’Allah lui accorde la réussite et Sa miséricorde dans cette vie et dans l’autre), a d’ailleurs lancé un avertissement quant à la distribution de ces publications en soulignant tout le mal qu’elles induisaient : désordre, division entre les gouvernants et le peuple, confusion...
Je me joins donc à lui ainsi qu’à tous les savants sincères en conseil quant à cet avertissement.

Une autre remarque : le Prophète صلى الله عليه وسلم n’a-t-il pas dit que la médisance consistait en le fait de parler de son frère en évoquant des choses qu’il répugnerait [voir révélées] ? Dès lors, ces dirigeants dont on a propagé de tels propos répugnent-ils ces publications ? Assurément, oui ! Par conséquent, la nature médisante de tels écrits est clairement avéré. Et sachant que la médisance participe des péchés majeurs, elle n’est pas expiée par la prière, l’aumône et le jeûne. Le Messager d’Allah nous dit en effet : « [Les périodes comprises entre] les cinq prières quotidiennes, entre deux prières du Vendredi et entre deux mois de Ramadân [consécutifs] expient les péchés tant que les péchés majeurs sont évités. » Et dans une autre version : « ...si les péchés majeurs sont évités. » Autrement dit, si un péché majeur est commis entre deux prières, celles-ci ne jouent pas le rôle expiatoire qui est le leur.

Craignez donc Allah, ô vous qui êtes Ses serviteurs ! Et je vous dirai une nouvelle fois : il est illicite de faire circuler ces publications. Quiconque les distribue commet un péché et subira le châtiment qui y est attaché le jour de la résurrection. On le questionnera sur le fait d’avoir propagé les défauts des gens et de leurs gouvernants. Sachant par ailleurs que ces écrits allient la diffamation à la médisance puisqu’elles contiennent des propos sans fondement aucun.

Puisse Allah sauvegarder notre peuple et nos dirigeants du désordre et de la corruption. Puisse-t-Il attacher la ruse des malfaisants qui sèment la discorde à leur cou et anéantir le plan qu’ils ont fomenté contre ce paisible pays. Puisse-t-Il faire de nous des sources de guidée et des êtres pieux et bienfaisants. Il est certes Puissant sur toute chose.

Ô serviteurs d’Allah :

« Certes, Allah ordonne l’équité, la bienfaisance et l’assistance aux proches, et Il interdit la turpitude, le blâmable et la rébellion. Il vous exhorte afin que vous vous souveniez. Tenez vos engagements pris au nom d’Allah, et ne vous déliez pas de vos serments une fois que vous les avez prononcés de façon formelle et alors que vous avez pris Allah comme garant de votre bonne foi. Allah sait ce que vous faites. » [2]

Souvenez-vous d’Allah, le Magnifique et le Majestueux, Il se rappellera de vous, et soyez Lui reconnaissants quant aux bienfaits qu’Il vous a accordés, Il vous les augmentera.
_________________

[1] Sourate Les Appartements ; verset 12

[2] Sourate Les Abeilles ; verset 90-91.

Anonyme a dit…

Il a dit:

d'apres le dernier decret portant sur le sujet (promulgué bien avant le 3 aout 2005), le président a un traitement salarial d'environ 7.000.000 UM mensuel

tandis qu'un ministre touche un salaire de 950.000 UM mensuel.

Constatation: Sidioca n'a pas ete fair avec ses ministres. Reduire 25% de 7 millions par mois c'est 7 million moins 1.750.000 et il lui reste quand meme 5.250.000

Pour les heureux ou malheureux ministres, 25% de son salaire de 950.000 c'est 237.500 et il lui reste 712.500. C'est a peu pres les salaires de Ould El Kory au Port et Ould Cheikhna (je ne sais pas lequel) a la SMH.

712.500 c'est a peu pres 2.700 dollars par mois et ça n'attirerait pas un cadre competent, surtout qu'il faut faire vivre non seulement sa famille, mais quelques parents et paier la scolarite des enfants a l'ecole française de Nouakchott.

Votre avis ?

Anonyme a dit…

Le X Ould Y de 7 juin 2007 15:55

Malin de signer x pour qu'on te lise. Voila l'un des resultats dde Sidioca liberant ces islamistes: ilss volent le nom de quelqu'un et commencent la preche. Sidioca gare a toi: il ne faut pas leur faire confiance aux barbus ...

lemberti a dit…

salut les gars
lambda, yanis et tous les autres je vous aime bien.
sujet tres important,l'occasion de vous raconter ma toute dernière "histoire" pourtant je suis un homme ans histoire.

l'autre jour je rentrais de mes vacances aux bords des berges du saint-laurent, apres une vingtaine de kilometres le moteur de mon camping-car me lache au beau milieu de l'autoroute, j'arrive tout de même à me mettre sur le coté, et "mberti" que je suis, je n'ai pas de credit pour appeler mon assurance,un quart d'heure plut tard une patrouille arrive,se presente avec le plus grand respect et appelle l'assurance qui a depeché un remorqueur.

lemberti a dit…

il faut lire sans hitoire

Anonyme a dit…

je ne partage pas les idees de couli a propos de taya ou de l'amerique, cependant ce qu'il a ecrit a propos d'Aioun m'a touche.
Aioun etait en effet un exemple de cohabitation entre les tribus locales et les autres qui ont elu domicile volontairement a Aioun des gens de Walata des Idewali, des Rgueibatt, des smassid des gens de EL Guebla, des Negoafricains mauritaniens ou maliens et d'autres , des fonctionaires presents a Aioun pour raison de service mais surtout beaucoup de collegiens, AIOUN etait le college qui recevait les eleves des deux hodhs de l'Asaba et du Tagant et peut etre meme le guidimaka. Tout ce monde vivait en harmonie grace surtout a la genereuse hospitalite des OUALAD NACER qui malgre certaines saute d'humeur passageres ont toujours accepte avec une grande ouverture d'esprit les autres.cette Aioun la est merveilleuse et donne le mal du pays.pour elle on pourait meme pardoner a Couli ses idees retro
surtout a la genereuse hospitalite des OUALAD NACER qui malgre certaines saute d'humeur passageres ont toujours accepte avec une grande ouverture d'esprit les autres.cette Aioun la est merveilleuse et donne le mal du pays.pour elle on pourait meme pardoner a Couli ses idees retro

Anonyme a dit…

M.LM
Priere supprimer la repetition a la fin du message du 1830
Merci

Anonyme a dit…

M; LM
JESUIS CONFIANT QUE VOUS AVEZ COMPRIS 1820 ET NON PAS 1830
MERCI POUR TOUT LE TRAVAIL

Anonyme a dit…

LMr:

Le Mr. a tenu a' repeter que mes ide'es sont retrogrades. Je ne vois aucune raison de supprimer la repetition. (rire)

Sur un tout autre plan, je pense qu'il faut faire tres attention avec ces diminution des salaires. Aujourd'hui c'est le president puis les Ministres. Demain ce serait probablement les secretaires generaux, les directeurs centraux et les chefs de service. Apres demain on risquerait de nous tourner vers tous les autres fonctionnaires.

Le deficit budgetaire est certes tres grand et tout le monde sait que les salaires de la fonction publique engloutissent une bonne partie du budget Mauritanien.

Ne perdons pas de vue que la vie est de plus en plus chere et la meilleure maniere de lutter contre la corruption, est de bien payer tous les fonctionnaires!
Un fonctionnaire Mauritanien prend en charge 12 personnes. La situation du ministre est pire parce que ce sont tous les membres de sa tribu et tous les habitants de sa region qui comptent sur lui pour regler plusieurs de leurs problemes financiers.

Je sais que le SMIG est de 21 000 UM et le taux de pauvrete' est de 46% MAIS faisons attention cette diminution des salaires peut bien augmenter le niveau de la corruption chez nous!

Anonyme a dit…

Cette histoire sent le roussi.

Je ne crois pas que toutes ces agences de voyage ne puisse pas faire une offre pour la liaison Emirats - Nktt, à moins que le dossier d'appel d'offre n'ai pas mentionné cette liaison.

Il faut en plus rappeler, qu'il n'y a pas beaucoup d'étudiants mauritaniens aux Emirats.

Donc je suis perusadé que quand on décortique le sujet d'avantage on se rendra compte que c'est pourri cette adjudication à SORECI.

Faites gaffe mauritaniens à ceux qui prétendent la sobriété. Moi je préfère ceux qui sont malhonnêtes et qui le reconnaissent à ceux qui le sont et le camouflent.

maatala a dit…

alam

Lu sur Cridem

"Salam

Conseil des ministres ,en d'autres termes le jour ou il font la risette au Régent.

"Par ailleurs, le Président de la République a informé le conseil qu'il a décidé de renoncer à 25% de son traitement. Le Président a ensuite demandé aux membres du gouvernement de faire un effort similaire en raison de la baisse du niveau des revenus pétroliers et des écarts importants entre leur niveau de rémunération et celui des autres fonctionnaires de l'Etat. Les membres du gouvernement ont accepté de renoncer également à 25% de leur traitement"

-----------------------------------

Vous avez bien lu RENONCER, un terme qu'il viennent d'introduire dans le dictionnaire Mauritanien.
Celui-ci est le contraire de "SE SERVIR" en vogue pendant 22 ans.

N'ayez crainte ,ils se rattraperont généreusement ailleurs.Il va y avoir de l'inflation au niveau des commissions (lol)

Tiens donc les revenus du pétrole ne sont pas à la hauteur des attentes, lesquelles?
Quel est le génie qui a pondu lesdites prévisions?
Est-il sur de ces chiffres?
Ils proviennent d'où ces chiffres?"


5 % des salaires pour faire quoi avec ?

Ayant compris qu'il n'avaient aucune emprise sur l'ampleur du désastre, il nous la joue

DEMAGOGIE dit le FOU

maatala

maatala a dit…

salam

Lu sur cridem

"Sidi Mohamed Ould Boubacar a annoncé, lors de sa dernière conférence de presse en tant que premier ministre, qu'il laisse une cagnotte d'un montant de 37 milliards d'ouguiya dans le trésor, et Zein Ould Zeidane a dit devant les députés que la balance des paiement accuse un déficit de 30 milliards d'ouguiya. En langage non-codé ça donne :
Ould Boubacar : "je vous laisse 37 milliards dans la caisse".
Zein : " vous avez une dette de 30 milliards".
Ca fait quand même une différence de 67 milliards, une sacré différence, en effet. Ca fait que, au moment de la passation de pouvoir, 67 milliards d'ouguiya se sont volatilisés, partis en fumée, et ça n'a l'air d'inquiéter personne, tout le monde trouve ça normal !


Donc d'un coté 67 milliards qui disparaissent du trésor, pour les remercier les ministres sortants reçoivent 180 millions, et la première décision du premier ministre est de donner à sa belle famille un marché de 260 millions ! Au total environ 150 millions de dollars disparu "
-----------------------------------

Celui qui ne s'est pas enrichi pendant cette période mourra en plus d'etre pauvre de faim et de soif dit le Fou.

maatala

l'apprenti poète a dit…

J'espère que le Sultan n'a pas revé de sept (ou cinq) années de sécheresse si non c'est Youssouf (aleihi essalam) qu'il nous faut pour nous en sortir.

Misère quand tu nous tiens aurait dit le FOU

Anonyme a dit…

Vous ne savez que critiqer sur ce blogg, vousperdez votre temps..

moi j'ai conserver 32 millions d'ouguiya et deux terrains très grands et deux 4fois4, et 19 chamelles dont six sont enceintes et je vais les vendre..
je me fout de ce que vous disent.
je volais mais j'ai de quoi bien vivre pour toujours..allez vous pauvres vous éte.

Anonyme a dit…

Feilleton Maatala - AOD

Le lecteur averti a la capacité d'analyser les écrits d'en oter la propagande et d'en garder l'information ou l'analyse objective et pertinente.
Par exemple :
Quand Akhbar Info nous parle de Ould Mansour ou de Ghoulam
Quand Saharamedia écrit à propos d'un Idewali
Ou quand le cridem nous relate la souffrance des nego mauritaniens
Ou quand Maatala commence à eplucher AOD
ETC.
Le facteur commun entre ces exemple est que ces médias (+mataala!) sont supposés objectifs tant qu'il ne s'agit pas des personnes ou tributs particulières.

Verdict :
On considère - par defaut - Maatala objectif tant qu'il n'écrit pas d'AOD, là il perd la raison et devient malade.

NB: avec 47% du suffrage réalisé à 80% dans les aglomerations (nkt, ndb, rosso, zte) ou le citoyen vote plus ou moins librement, ce chiffre je le considère une victoire. Et puis tout le monde sait maintenant l'appui clair du cmjd à sidioca.
Ce ci prouve que les mauritaniens normaux (pas ceux ki votent le chef de tribut dans nos campagnes!) considerent que AOD offre une meilleure opportunité du changement.

rimo a dit…

salut tous ,


je crois que le problème des assurance ne doit pas nous échépper.
tout le monde possède une assurance
mais il n'arrive pas à se faire rembourser en cas d'accident.
exemple pour un dégat évalué à 200000
l'assurance vous propose 10000 ou rien et ce ci biensure après des vas et viens pour des faux rendez-vous.
il vous disent que "coumission" ne s'est pas encore réunie pour décider.
AGM& NASSR
j'ai un pote qui possède une belle caisse , malhereusement sa voiture s'est entièrement abimée à cause d'un accident.
il a cru qu'il allait se faire rembourser integralement ,mais rien ou plutot 10000um après 40jours on appelle ça "i7amç elkherjane".
alors des amis lui on conseillé d'aller porter plainte (rire) ou souscrire chez une assurance islamique qu'eux au moins ils ne le duperont pas comme SMAI
mais le tout c'est nul à chier.

alors pour quoi couper une assurance qui me sert à rien ou c'est juste pour éviter des ennuis avec la police en cas d'accident bon bref je ne comprend rien.

blog rimo