lundi 16 juillet 2007

Droit de réponse à Amar O. béjà

A mon retour de vacances, je suis accueilli par une diatribe à l'encontre du Net et des netteurs mauritaniens, lancée par Monsieur Béjà intitulée "Répugner le Net "sur Cridem ( Au passage un prix sera décerné à celui qui nous expliquera le sens de ce titre).

cela commence par des généralisations en veux-tu, en voilà. D'après ce monsieur tous les forums et sites mauritaniens au mieux sont "communautaristes jusqu'à la lie", au pire font l'apologie de la haine raciale.
"Il est terriblement triste de lire des conneries et des insultes entre Mauritaniens sur des bases qui sont loin d’être honorables pour le pays." parce qu'il existerait des insultes sur des bases honorables???

j'apprends que "Les Mauritaniens ne sont pas obligés d’être tous d’accord sur une option ou sur une autre." encore heureux!

je vous demande humblement d'expliquer à l'écrivaillon que je suis le sens de ce paragraphe, car je suis un tantinet dépassé par cette pensée profonde
"Trahir son pays n’est pas seulement le vendre à l’étranger, nouer des relations diplomatiques avec telle entité honnie ou tel autre Etat répugné, détourner les derniers publics, faire l’apologie, pratiquer la discrimination."
j'excuse le fameux "derniers publics" car c'est un lapsus très révélateur , vu que ce sont les derniers deniers qui ont été détournés, et il ne nous en reste plus.
l'apologie de quoi?? de la discrimination ??

"La plupart des auteurs que nous incriminons ici sont ceux qui écrivent par des prête-noms. Ils sont tellement lâches qu’ils n’osent même pas assumer les propos qu’ils tiennent. Nous imaginons qu’ils sont hypocrites et ignares."

Monsieur Béjà parlez-vous au nom de toute la profession journalistique ou est-ce simplement un "nous" majestueux auquel nous avons droit?

"Un homme vrai, est un homme qui tient ouvertement un propos qu’il est capable d’assumer. Se cacher derrière un pseudonyme et insulter tout un peuple, traîner dans la boue tout un pays et consacrer toute son énergie à opposer les Mauritaniens sur des bases racistes et sectaires est indigne et vil"

Auriez-vous besoin de mon nom pour qu'on aille régler ça dehors?
je vous rappelle que le principe du débat d'idées est celui de "elssan belssan ew layd makrouve"(la langue pour la langue et la main recroquevillée)

plus sérieusement ce n'est pas la première fois que nous essayons, à canalh, d'expliquer cette histoire d'anonymat à des journalistes qui s'entêtent à ne pas vouloir comprendre .
la plupart de ceux qui écrivent sur canalh par exemple ont commencé sur le blog de xouldy, pionnier en la matière à une période où la liberté d'expression n'était pas notre fort.
ne vous en déplaise les écrivaillons que vous traitez de lâches ne manquent pas de courage voire d'abnégation.
ils s'effacent eux même pour véhiculer une idée, le nom chez nous supposant toujours une communauté, une ethnie parfois même une tribu voire une caste.
ces écrivaillons ne sont pas des professionnels, les textes spontanés qu'ils "commettent"(?) manquent de formalisme.
ils ne sont pas payés et sont donc toujours motivés par une conviction personnelle.
qu'on soit ou non d'accord avec eux, ça reste tout à leur honneur.
ils ne sont que le reflet de notre société, on y trouve de tout, du très bon, du bon, du moins bon et du carrément mauvais.
sur la plupart de ces sites un espace commentaire est ouvert c'est un espace de discussion et de rapprochement.

ces sites qui semblent vous donner la nausée ont pourtant une grande audience, canalh qui n'en est ni le plus ancien, ni le plus fréquenté génère tout de même entre 45.000 et 50.000 visites par semaine et près de deux cent commentaires/sem.
statistiques qui feraient pâlir plus d'un journal local.

Sidioca et ZZ que vous citez, sont nos dirigeants. il est de notre devoir de leur dire ce que nous pensons de leur politique.
de "tirer sur eux" quand ils bougent, encore plus quand ils ne bougent pas.

"le privilège des cocus" comme dit souvent le fou de Maatala.

LM

235 commentaires:

1 – 200 sur 235   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Je ne me derangerais pas pour Ould Beja. Il est cetainement paye pour publier cet article, car on remet en cause certains choix/sujets qui bordent le vessad, consciemment ou inconsciemment (nominations, drogue, etc..). Si les bloggers n'etaient pas là, Ould Taya serait encore assis sur le fauteuil presidentiel. Le chien aboie et la caravane passe.

Anonyme a dit…

Notre frere Mohamed cheikh a dit:

L’application convenable des lois, en la matière, a longtemps mis les peuples musulmans à l’abri du mal:

Ce ''lomptemps'' aussi vague qu'imprecis denote d'une meconnaissance de l'histoire. Le temps prophetique a été, malheureusement , d'une courte durée.
Mais comme le dit si bien le non musulman Lamartine auquel tu fais appel, ce temps fut exceptionnel.
c'etait un temps divin dans lequel le plus grand des hommes avait pu fonder un splendide empire spirituel.
Le prophete ( paix et salut sur lui) avait, aussi, jetté les fondements d'un vaste empire terrestre dont la gestion a eté, cependant, detournée à des fins sectaires dés les premieres decenies qui suivi son epoque bénie.
Ainsi, les musulmans ont , assez tot renoué , avec la violence interne et n'ont jamais eu la possibilité d'appliquer '' convenablement leur lois''
La recherche du pouvoir a conduit à la violation flagrante de l'esprit de l'islam incarné par le plus grand des hommes..
il convient de rappeler, à cet egard, que meme parmi les quatres califes bien guidés, les deux derniers ( Othman et Ali) ont eté assassinés suite à des reglements de comptes entre musulmans..
C'est dire, comme l'ont soutenu, de nombreux penseurs de l'islam que tu as tendance à prendre, en vertu d'une anathématisation ( Takfir) bien facile, pour des impies, il serait illusoire de restaurer le temps d'un prophéte, qui a le privilége de l'infaillibilité , par des hommes avides de dominer leur semblables et mus par des interets qui sont , rarement, spirituels..

tu dis:

La société est gérée par les codes de Napoléon, de Taya, de Eynemma et non par l’Islam..

confondre entre islam , religion d'une societé et des codes destinés à reglementer la vie d'un Etat moderne reléve d'un obscurantisme désuet.
les codes correspondent à des considerations pratiques et il est, d'ailleurs, regretable qu'ils ne soient pas convenablement appliqués dans notre pays..
Plus qu'un code, l'islam est une vertueuse source d'inspiration qui nous attache à un sublime empire spirituel , il ne peut etre ramené à modalités techniques qui organisent la basse vie temporelle.

Musulman laic

Anonyme a dit…

Mohamed Cheikh enta wahalt rassak. Change de profession ...

Anonyme a dit…

A mon cher ami Maatalla

je dedie ce billet de Solé...
Un briquet magique offert par une quelconque sorrciére ne pouurait pourrait -il pas faire le bonheur du soldat anonyme Maatalla ?

Chronique
Andersen, par Robert Solé
LE MONDE | 16.07.07 | 14h10 •

La reine Margrethe du Danemark a eu droit à une ovation, samedi, au Théâtre du Tivoli, à Copenhague, lorsqu'elle est montée sur scène. Il faut dire qu'elle était l'auteur des costumes et des décors du Briquet, ce ballet féerique tiré d'un conte d'Andersen. L'assistance, émerveillée, a vu se confondre sous ses yeux fiction et réalité : l'histoire d'un briquet magique qu'une sorcière offre à un pauvre soldat pour lui permettre d'épouser la princesse de son pays et de devenir roi.
Sans vouloir offenser les Danois, je constate qu'en France nous avons beaucoup mieux. Le chef de l'Etat est le maître d'oeuvre d'un ballet prodigieux, dont il n'assure pas seulement décors et costumes : il a écrit la pièce et la met en scène tous les jours. Il y interprète le rôle de la princesse, mais aussi de la sorcière et du soldat. Spectacle permanent, sept jours sur sept, avec effets de surprise garantis.
Combien de temps tiendra-t-il à ce rythme ? Jusqu'à quand l'applaudirons-nous ? Andersen le confirmerait certainement : même les briquets magiques finissent par s'éteindre.

Robert Solé

ouldmauritanie a dit…

salam

il dit :
---------------------------
"Un homme vrai, est un homme qui tient ouvertement un propos qu’il est capable d’assumer. Se cacher derrière un pseudonyme et insulter tout un peuple, traîner dans la boue tout un pays et consacrer toute son énergie à opposer les Mauritaniens sur des bases racistes et sectaires est indigne et vil"
---------------------------
charité bien ordonnée commence par soi même

son nom est Cheikh Saad Bouh T'Ghana dit Cheikh Aidara et aujourdhuit il se nome Amar o.beja pourquoi?

voici un de ses message
------------------------
Diplomate.
De sources dignes de foi, M.Melaïnine Ould Tommy occupera très
bientôt le poste d'ambassadeur de la Mauritanie à Paris. L'ancien
Directeur de cabinet du président Ould Taya remplacera ainsi Baba
Ould Sidi qui vient d'être élu à la fonction de député de Mederdra.
Pour nombre d'observateurs, M. Melaïnine Ould Tommy qui maîtrise de
nombreuses langues étrangères, est largement indiqué pour ce poste
que la rumeur a récemment affecté à Lemrabott Sidi Mahmoud,
coordinateur des Indépendants.
------------------------------
etzagrite ou le courage ?

L'Authentique :
ckadara@yahoo.fr / Mr Cheikh Aïdara, Rédacteur en Chef Tél / 00 (222) 683 88 05 Spécialisé dans les politiques de

rimo a dit…

salut tous ,

voici des sondages sur la situation


56%

ben ils disent que c'est un homme de réligion car ils le voient chaque vendredi à la télé sinon aussi il a mené une grande campagne contre les constructions de plaisir .il a débranché tous les bars où l'on peut siroter de l'alcool ou se faire une pécho..
il a de bonne relations avec le koweit car il travaillé labà.


les 44%

ben ils disent que c'est un porte malheur.
depuis son arrivée la malédiction s'est abatue sur le pays.
la pénurie d'eau , les coupures quotidiennes du courant , le manque de pluie , hausse des prix ..
ajoutez à celà le fait qu'il est vu
comme un malhonnête ,lui et zz.
ils n'ont embauché que leurs cousins qui ont déjà commencé à piller l'état.
sur le plan international , il demeure sans effet comme un gamin


on nous dit d'attendre six mois pour faire quoi après?




blog rimo

maatala a dit…

Salam

Rimo a dit

"on nous dit d'attendre six mois pour faire quoi après?"


Le temps de caser la "parentéle"

Pour remettre en marche la machine à fabrique de cocus dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Juste pour info!

Sidi Mohamed ould haidalla aété arreté hier à agadir.
Les autorités marocaines vont le livrer à la Mauritanie les heures qui suivent.

Anonyme a dit…

(Mauritanie -Prospective 2030) Vs (SOFITEL)
Aujourd’hui, lancement d’un projet important qui s’appelle « Mauritanie -Prospective 2030 », un grand chantier financé, à coup de millions de dollars, par les partenaires du développement de la MAURITANIE en vue de fournir aux décideurs des données fiables sur la situation soci-économique du pays et de proposer des solutions viables. Le lancement de ce projet était prévu ce matin au palais des congrès en présence du Président de la république, des représentants des bailleurs de fonds et du corps diplomatique.
Finalement et à la dernière minute le Président s’est désisté et a dépêché son premier ministre, il avait en effet un événement beaucoup plus important à inaugurer. Enfin un événement digne de l’envergure de notre Président, Sidi Ould Cheikh Abdallahi. C’est l’évènement du mois avec tentes dressées à côté du palais des congrès, drapeaux flottants, hôtesses, cocktails et petits fours, service de sécurité impressionnant et arrivée triomphale du Président avec pose de la pierre d’inauguration d’un édifice qui sera d’un grand intérêt pour le pays ! C’est un projet incomparable et sans commune mesure avec le projet PROSPECTIVE qui va rappeler à nos dirigeants la dure réalité de ce peuple qui croupit dans la misère. Mais de quoi s’agit-il ? Un hôpital pour soigner nos pauvres malades ? Une université dédiée au savoir ? Non ! Vous êtes très loin du compte.
Son excellence le Président de la république a inauguré ce matin, dans l’espace qui juxtapose le palais des congrès un projet de construction d’un hôtel : SOFITEL.
Au cas où vous n’ayez pas bien saisi, je répète : Sidi Ould Cheikh Abdallahi était trop occupé à inaugurer l’hôtel d’un groupe privé dont l’un des actionnaires principaux serait Mohamed Ould Abd El Aziz.
Après les bonnes intentions de la campagne et le démarrage laborieux de son mandat présidentiel, Sidi nous prouve qu’il apprend très vite, très très vite. Il a bien compris que ce qui compte ce n’est pas l’intérêt du peuple mais bien l’intérêt économique de cette coterie qui nous dirige. C’est ce qu’on appelle du mercantilisme de bas étage.
En attente depuis le jeudi après midi.
par abdersidi@yahoo.fr
sur cridem

Prière de publier sur le blog. Et dire que cridem n'est pas trop proche de sidioca .....

Yanis le R. a dit…

LM,

Amar O. Béjà ne s'adressait pas à Canalh, j'espère.
Il a essayé à la fin de son message de dire qu'il y a des exceptions sur le net...
Déjà (tiens, un mot que j'ai choisi par hasard...), IOM de Tahalil-Hebdo était parti sur la même lancée comme si on leur piquait leur job ou s'ils avaient reçu une mission...
Il faut reconnaître par contre que certains commentaires d'anonymes (heureusement une minorité et toujours les mêmes) sur CRIDEM sont inadmissibles sur cet espace de liberté d'expression malgré le travail acharné et louable de notre ami Eurotanien.

Anonyme a dit…

Sidi Mohamed ould haidalla a ete arreté au maroc?

une bonne nouvelle dit le FOU de mattala!

Yanis le R. a dit…

Je crois que l'arrestation de Sidi Med O. Haidalla doit plutôt faire plus de lumière sur cette affaire qui implique beaucoup de personnes surtout de l'administration et des corps de contrôle et de sécurité (port, aéroport, douane, gendarmerie, police etc.).

Il faut que sa sécurité soit assurée car la mafia internationale de la drogue est tjs prête à supprimer celui qui risque de balancer des noms.

Attendons de voir et surtout pas de jugement hatif tant que toutes les énigmes de cette affaire nationale grave ne sont pas élucidées ou au moins prises sérieusement en main par des personnes propres et hors des arcanes des différents corps ou administrations pouvant être impliqués.

Yanis le R. a dit…

C'est très important ce que dit notre ami anonyme de 17H 43.

Le président à l'inauguration d'un hotel privé!

Merci de confirmer.

maatala a dit…

Salam

Qui gouverne le Bled

Sidioca partage le pouvoir avec le trio: Azziz-ZZ-Khattou

Azziz( le grand blanc) est le preneur d'otage et le faiseur de Roi :une bombe à retardement laissé par Ely pour couvrir ses arrières et "l'honneur de la bidasserie" (lol).

ZZ : se là joue Milton -Friedman du desert et surtout profite de la faiblesse du Staff de SIDIOCA pour faire le beau et placer ses partisans dans des postes stratégiques afin de voler le magot en 2012.

Kattou: elle fait de la représentation ,pour combler le vide médiatique de son président de Mari.

Dans le genre les chefs c'est nous et on le montrent.

Sidioca c'est l'arbitre des ambitions dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

it's not just a private hotel. this is the first decent resort facility in this city of ghosts and flimsy infrastructure. you're wrong assuming that the best way to improve the living conditions of the poor is by handouts and state welfare. A prosperous and vibrant city with modern facilities is the key to development. It's about time we give a moden face to our capital, see highrise buildings coming from the ground up, build highways and recreation premises. It's high time we look like the world. The inauguration of Sofitel is the first step toward this vision and hope more steps will follow, more inaugurations and hotels.

Anonyme a dit…

LM

J'ai bien aime'ta reponse a' sa MAJESTE LE ROI DES ROIS Amar Ould Beja.
La vieille presse a peur parce que plusieurs de ses lecteurs sont entrain de l'abandonner au profit des sites internet. AND MORE IMPORTANTLY, les lecteurs n'ont plus besoin de lire les mauvaises analyses d'une petite elite qui croit qu'elle doit leur imposer une maniere de comprendre les evenements. Les sites permettent a' tous ceux qui sont connecte's d'echanger les ide'es et de commenter a' propos des evenements qui nous entourent.

J'ai deja ecrit sur le blog d'xouldy qu'il faut savoir lire entre les lignes pour apprecier ce qu'on ecrit ici et dans d'autres sites. On peut ne pas aimer les insultes de...Maata (rire) et l'extremisme de Mohamed Cheikh mais croyez-moi si je vous dis que chacun d'eux apporte une contribution positive au debat national.

C'est la peur de l'inconnu qui cree plusieurs problemes. Une fois qu'on arrive a' comprendre comment les uns et les autres pensent, plusieurs problemes seront resolus.

AL VAKHIH Mohamed Cheikh:

Si jamais tu visites Philadelphia, je te donnerais le gros morceau de BACON que je te reserve. Apres avoir mange' ton bacon, nous irons ensemble a' Atlantic City pour que tu puisses jouer dans les casinos. Pendant la nuit, tu peux sortir pour aller te defouler dans les boites de nuit en compagnie de nos jolies jeunes femmes. Si le resultat de cette visite donne naissance a' un enfant, on peut lui donner le nom Mohamed Cheikh II! (rire)

Yanis le R. a dit…

Coulibaly,

Tu n'es pas gentil avec notre ami Mohamed Cheikh auquel tu reserves un de ces mets interdits et quoi encore (lol)...

Paulo Coelho ne disait-il pas dans l'Alchimiste (coucou à notre cher ami perdu):
"Le mal n'est pas dans ce qui entre dans la bouche de l'homme. Le mal est dans ce qui en sort."

C'est là aussi un aspect du débat actuel en Islam, celui entre les priorités et les questions superficielles, celui entre l'esprit (défendu par Musulman Laïc et certains d'entre nous) et la lettre (défendu par Mohamed Cheikh) qui est en fait le débat entre le cerveau (la raison) et la barbe (l'apparence)...

rimo a dit…

salut tous ,

maatala ,

après six mois le pays ressemblera à une poufiasse en état de grossesse qui fait encore le stop pour subsister.


yan ,
concernant le sofitel de sidi

l'info date de trois jours
je ne sais pas si aziz est un actionnaire là dans .
ils vont construire un truc de 4étages à 5 étoiles.
c'est pour la snim (ces koweitiens encore!)

ça sera un truc trop débile
car un cinq étoiles à 4 étages ça doit donner sur la mer et non sur le stade ou la citée police.

ils auraient dû faire un truc de 12 étages à 4 étoiles c'est mieux.



blog rimo

Yanis le R. a dit…

Merci Rimo pour la réponse.

Mais est-ce que tu confirmes que le Président était présent à l'inauguration ?

Yanis le R. a dit…

J'ai la confirmation:

-------------------------
Nouakchott 12 Juil (AMI)- Le président de la république, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi a procédé, jeudi matin à Nouakchott, à la pose de la première pierre d'un hôtel, 5 étoiles, dénommé Sofitel situé sis le palais des congrès de Nouakchott. Cette nouvelle infrastructure, relevant de la société Kharafi-Snim partenaires est composée de 111 chambres et 12 suites.
Elle permettra la création de 1000 emplois en phase de construction et 250 emplois permanents, en phase d'exploitation. Le projet est financé à hauteur de 20 millions d'euros.
-------------------

Autant pour moi car j'avais pris quelques jours de vacances et j'ai été un peu déconnecté des infos du pays.

Si c'est pour permettre d'avoir 250 emplois permanents, on ne peut qu'approuver.
C'est du concret par rapport à des discussions de perspectives lointaines, souvent sans lendemain.

Notre pays a besoin d'actes et non de promesses.

Anonyme a dit…

Lu sur flamnet:
DÉBAT: Ces FLAM qui dérangent les forces du mal

Par Kaaw Touré - Porte-parole des FLAM
Stockholm- Suède

Les partisans du système raciste et exclusiviste ont de la suite dans les idées. Le colonel- président déchu est en passe de gagner ses galons de noblesse dans le monde de la politique politicienne, inexpugnable forteresse où le mensonge gaillardement campé prend la forme et les couleurs de la vérité. Il est parvenu encore à se créer d´autres émules, d´autres Francois Soudan, d´autres mnd´istes maitres dans l´art d´éteindre la torche de la démocratie et de maintenir l´ombre là où justement une lumiére crue devrait permettre une transparence. Ceux-ci n´ont pas à écrire comme son ex-journaleux et griot apologiste de Paris de spécieux articles sur le dos de quelque substantiel chéque, mais comme lui, ils excellent dans l´amalgame et dans l´art de laver l´Etat mauritanien de toutes ses tares pour le parer d´attributs quasi-magiques de subit démocrate, victime innocente des "machinations étroites et extremistes des Flam" et du Sénégal voisin. C´est la conviction profonde du député prdr, ex ministre de Taya , monsieur Mohamed El Mokhtar Ould Zamel, ses complices de l’arnaque processuelle , et ses autres amis nationalistes arabes (Baathistes surtout).

En effet, depuis le discours du président de la république et l´annonce du retour probable des déportés, les partisans du statu-quo, et certains plumitifs en mal de "refoulement" ressortent la grosse batterie de la solution finale contre les FLAM.
Des attaques repétées, haineuses, mal fondées et pour tout dire fonciérement malveillantes. Plus c´est gros, plus ça passe et ça casse! Hélas, cela ne fait plus d´effet dans l´état actuel des choses. La motivation cynique de ces illuminés de "l´arabité de la Mauritanie" et de la fumeuse rhétorique marxisto-khadihine s´explique, mais qu´ils comprennent leur but est voué d´avance à l´échec, car comme le dit bien un proverbe du Fouta natal "ko mahaani hoore fusataa ngaandi" .

Leur mission: diabolisation des Flam! En les colorant d´une couleur qui n´existe que dans leur structure de conscience, traduisant leur paradigme qui est celui de l´idéologie raciste, exclusiviste et haineuse. L´opinion publique mauritanienne a suffisamment fait justice de certaines accusations absurdes, érronées, pour que nous n´ayons plus besoin de revenir sur certaines de ces inepties.

Ceux qui confondent l´effet et la cause ont encore un recyclage philosophique à rattraper chez leurs maitres de Bagdad. Mais peut-on seulement nous expliquer les causes de la déportation massive des négro-africains seuls hors du pays en 1989, de l´extermination des centaines d´autres dans des casernes et dans la vallée?
Revenons sur ce cette propagande mensongére véhiculée par nos adversaires politiques tendant à présenter les FLAM comme une version Négro-africaine du Ba´athisme ou du Nasserisme. De ce grossier postulat, les porte-faix de l´authentique comme Amar Ould Béja et autres tristes guignols de la même écurie semblent se decouvrir une nouvelle sordide besogne, une croisade contre les FLAM qui “ doivent-être vomi (e)s" au même titre que les déporteurs, les tortionnaires, les geôliers et autres idéologues de l´exclusion et du racisme d´Etat. Quelle injustice!
Il n´est pas besoin d´une longue dissertation pour montrer que cette assertion reléve de l´amalgame et d´une volonté manifeste de jeter le discrédit sur les Flam à des fins que le monde imagine.

Sans nous étendre, rappelons que notre projet de société se fonde sur le caractére multinational de la Mauritanie où Arabes et Négro-africains auraient les mêmes droits, où le fait d´être arabe, noir, haratine, Zenaga ne serait ipso-facto une condition rhédibitoire. Ce qui est en porte-à-faux avec l´idéologie des nationalistes arabes qui dénie aux Négro-africains tout droit et veut construire une Mauritanie exclusivement arabe. Les théses des nationalistes arabes ne constituent point un secret, elles ont été accompagnées par des actes ignobles à l´encontre de la communauté négro-africaine. De la même façon que l´Irak de Sadolf Hitsein se battait contre les kurdes et les perses pour garantir l´arabité du flanc Est de la grande nation arabe, la Mauritanie doit, sur le flanc Ouest, chasser les Négro-africains pour préserver la pureté de la nation arabe. Cette théorie aboutit à la conclusion péremptoire selon laquelle tout ce qui n´est pas Maure ou beydane n´est pas mauritanien. Elle s´appuie également sur des arguments historiques fabriqués qui consacrent l´antériorité des arabes en Mauritanie. Donc, tout bonnement, les Négro-mauritaniens sont des "descendants d´anciens footballeurs ou des tirailleurs Sénégalais ou des africains de l´Ouest venus envahir et polluer la pureté de la race arabe" (théses defendues récemment par un certain El Wafi et Bredeleil lors de leur procés de 1988 et par Ould Taya dans Jeune Afrique en 1990 pendant le conflit sénégalo-mauritanien ).

L´attitude des nationalistes arabes envers la communauté négro-africaine est en réalité une attitude de rejet, de négation et d´exclusion à tous les niveaux. C´est l´ancrage de ces convictions diaboliques jusque dans les hautes sphéres du pouvoir qui a conduit le régime satanique de Taya à écarter les noirs de la vie publique, à les assassiner massivement, à déporter des dizaines de milliers de nationaux noirs au Sénégal et au Mali.

Ce raisonnement simpliste basé sur une attitude de négation des Négro-africains constitue l´essence de l´orientation du nationalisme arabe en Mauritanie au niveau politique, économique et culturel du pays. Dès lors, il est tout a fait justifié de qualifier les Baathistes et les Nasseriens de racistes, particularistes, extrémistes, nationalistes étroits, parce qu’ils cultivent une doctrine prônant l´exclusion pure et simple des Négro-africains de la Mauritanie.

LES FLAM ont-elles une attitude semblable par rapport aux Beydanes ?

A prendre pour référence, la production idéologique des FLAM, du Manifeste du Négro-mauritanien Opprimé de 1986, aux programmes et orientation politique du Mouvement en passant par le Livre Blanc de 1990, le Mémorandum des FLAM de 2000, La Plate-forme pour une Mauritanie réconciliée de 2007, on ne trouve nulle part une théorie de "la grande nation Négro-africaine dont la Mauritanie constitue le flanc ouest qu´il convient de préserver de l´invasion des arabes venus de l´orient". Nulle part on ne trouve dans les documents des FLAM, que "devant l´intolérable invasion des arabes la solution consiste à les chasser de la Mauritanie, pour préserver la souillure arabe afin de bâtir une nation négro-africaine avec un pouvoir exclusivement noir ancré dans le monde Négro-africain."

Si les FLAM avaient une telle attitude de rejet et d´exclusion de la composante arabe du pays, à ce moment il serait légitime scientifiquement de les qualifier "d´étroits, d´extrémistes, de racistes" parce que s´appuyant sur une doctrine prônant l´appartenance exclusive de la Mauritanie aux Négro-Africains.

Que disent les F.L.A.M ?

LES FLAM ont toujours reconnu EXPLICITEMENT le caractére biracial et multinational de la Mauritanie ainsi que le droit de toutes les composantes culturelles du pays à vivre et à s´épanouir pleinement en Mauritanie. Les FLAM sont fondamentalement attachées à la vocation naturelle de la Mauritanie qui est celle d´être un trait d´union entre le monde Négro- africain et le monde Arabo- berbére.

Ce que les F.L.A.M dénoncent et combattent , c´est justement le constat de la trahison de cette vocation naturelle par l´option de l´arabité exclusive de la Mauritanie (qui ne dérange pas apparemment certains) adoptée par la classe dirigeante Beydane depuis les indépendances jusqu´à nos jours. Cette option exclusiviste a mis en place des mécanismes dont l´effet conjugué aboutit inexorablement à l´exclusion de la composante noire du pays. Ce sont ces mécanismes à l´oeuvre au niveau de l´éducation, de l´économie , de l´administration, de l´armée et de la politique extérieure et intérieure et de la justice que les FLAM dénoncent sans complaisance dans le Manifeste de 1986 par des données empiriques avec des statistiques à l´appui.
La communauté Négro-mauritanienne, tout en partageant le lot quotidien d'injustices sociales et économiques avec la communauté beydane, n'en demeure pas moins violentée dans ce qu'elle a de plus cher: sa culture, son identité. Depuis des décennies en effet, la communauté Négro-africaine est victime d'une violence plus pernicieuse et subtile: c'est sa négation culturelle, le refus de la reconnaître comme porteuse de droits particuliers. Ce refus est le fait exclusif de l'État raciste, cet Etat n'a rien à voir avec la communauté Arabo-berbère et encore moins avec la communauté Noire. Le contrôle de cet État par certains éléments racistes et surtout l'absence de légitimité de celui-ci vis-à-vis de toutes les communautés nous obligent à opérer une séparation entre l'État raciste et la communauté beydane. D'ailleurs, cela fut toujours le cas depuis que les FLAM existent malgré notre diabolisation par le régime de Taya et ses valets auprès de nos compatriotes arabo-bérbéres.

Cette négation nous l'avons toujours combattu, nous la combattrons, c'est pour ce combat que sont tombés: BA SEYDOU AMADOU, SY SAIDOU DAOUDA, SARR AMADOU mais aussi tous ceux qui sont morts dans les conditions les plus atroces pendant leur incarcération: BA ABDOUL GHOUDDOUSS, TENE YOUSSOUF GUEYE, DJIGGO TAPSIROU, BA ALASSANE OUMAR. D'autres sont infirmes pour le restant de leur vie. Et la lutte continue.

Mais nous ne devons jamais faiblir, car il est des instants qui font l'histoire. Et nos camarades tombés ont fait à jamais l'histoire de la Mauritanie. Une autre Mauritanie est incontournable, il est honneur d'être dans le même camp qu'eux, le reste n'est que médiocrité.

Nous ne devons cependant jamais oublier que nul ne peut détruire totalement cette violence dont nous - SONINKO, PULAAR, WOLOF, BAMANA, HARATINES, sans pour autant intégrer les autres violences que nous partageons avec nos compatriotes beydanes.

Comme on le disait, notre seule particularité en tant que mouvement est de partir de la violence dont nous sommes l'objet, en tant qu'individus culturellement situés, pour dénoncer l'ensemble des violences subies par tout le peuple mauritanien: on ne peut vouloir être libre en niant l'autre. L'histoire de notre pays démontre que la cause et la responsabilité de la violence verbale et physique sont du seul fait de l'État raciste mauritanien.

Jamais dans l´orientation des FLAM , il n´a été question de lutter pour une négro-africanité exclusive de la Mauritanie au détriment de la communauté arabo-bérbére. A ce niveau de l´analyse, l´intégrité intellectuelle nous commande de renoncer à cette classification abusive qui met de facon mécanique dans le même sac les FLAM et les nationalistes arabes de Mauritanie (Baathistes et Nasseriens).

Cette attitude conceptuelle mécanique de nos adversaires politiques revêt à n´en pas douter une motivation cynique intéressante à appréhender. En effet, devant l´existence irréfutable de mouvements exclusivistes en milieu arabe (Nasseriens, Baathisme), il faut créer à tout prix un répondant en milieu négro-africain, le fabriquer vaille que vaille de toutes piéces pour faire "partager les responsabilités " entre les deux communautés de la crise, mais surtout pour apparaitre comme alternative équilibriste devant "deux"extrémismes. Dans cette attitude foncierement malhonnête, nos adversaires politiques n´hésitent jamais à reprendre à leur compte les positions de la dictature sanglante de Nouakchott sur les FLAM: "mouvement raciste, extrémiste, terroriste" plutôt que de se baser sur le discours et les actions des FLAM, afin de les juger sur cette base objective.

Et même sous cette optique, les rares fois qu´ils ont essayé de soumettre à la critique les documents des FLAM, ils s´en tiennent à des boutades crues sans aucune argumentation ou démonstration solide à la base. Posons à nos procureurs la question de savoir en quoi un mouvement qui ne saurait prendre le Beydane anonyme et paisible comme cible, mais l´appareil d´Etat dans toutes ses manifestations est raciste ?
Ce dont les FLAM sont coupables, c´est d´avoir osé toucher du doigt les pourritures de la nation mauritanienne à ce stade actuel de son évolution en projétant une lumiére crue sur l´ensemble des mécanismes qui sont conçus, orientés et exécutés de maniére à ce que le pays soit sous le contrôle effectif d´une nationalité racio-culturelle au détriment des autres.

En politique comme ailleurs, les attitudes figées caractérisées par la transposition mécanique des théories d´ailleurs au détriment d´une prise en charge concréte des réalités empiriques de l´ici et du maintenant sont toujours sanctionnés par une grande impopularité dans les masses comme c´est le cas actuellement pour le mnd, le pouvoir raciste et tous leurs admirateurs.

Ce sont les FLAM qui ont bel et bien impulse le sursaut patriotique actuel des mauritaniens autour des véritables questions de l’unité nationale pour leur donner une solution durable et raisonnable. Cela l´histoire le retiendra.

Les FLAM ou les mouvements d´opposition Négro-africains n´ont pas à souhaiter le surgissement de problèmes raciaux ou ethniques en Mauritanie. C´est l´existence effective de ces problèmes qui explique leur naissance et leur combat. Mais Hélas! l´esprit biscornu des soldeurs du crime et partisans du système ne digére pas cette évidence. La lacheté est ici sans commune mesure. La logique de notre combat s´inscrit dans la ligne de mouvements de libération, loin des piétres politicards en mal de d´exhibition.

Tous ensemble, nous aurons encore à mener d'autres combats pour que l’égalite, la justice et la democratie s’enracinent profondement dans notre pays. Pour être le principal mouvement d'avant-garde de la lutte de libération nationale;LES FLAM ne méconnaissent pas pour autant la nécessité de l'unité d'action de l'ensemble des organisations politiques et de la société civile soucieuses de l'unité nationale et du règlement juste et équitable de la question nationale et sociale.

Terminons avec Jaurès qui disait: "le péril est grand mais il n'est pas invincible, si nous gardons la clarté de l'esprit, la fermeté du vouloir, si nous avons à la fois, l´héroïsme de la patience et l´héroïsme de l'action, la vue nette du devoir nous donnera la force de le remplir".

La lutte continue.

Stockholm le 12 juillet 2006

Kaaw Touré Porte-parole des FLAM

Anonyme a dit…

Lu sur flamnet aussi:
Droit de délires: Le printemps des larmes c´est authentiquement des ballivernes



Quand un voleur crie au voleur , imaginez la réaction des passants. Quand un pyromane crie au feu méfiez-vous et tenez vous garde mes chers compatriotes.

Les bâtards et la bâtardise relèvent de la littérature de Ahmadou Kourouma. Tuer ou égorger, c'est pour la classe de Spagiari ou d'Alcapone. La presse informe vrai et juste et comme disait le fondateur du journal le Monde, "il ne faut pas laisser nos moyens de vivre compromettre notre raison de vivre" mais l´Authentique s´en moque, que fait un boutiquier avec la déontologie journalistique si elle ne peut apporter des taux intérêts élevés à la rédaction?

L´Etat protège et respecte ses citoyens comme ne l'avait pas écrit le Directeur du journal Le Monde, au plus fort de l'affaire des diamants de Bokassa à l'intention de Valéry Giscard d'Estaing, "le Président de la République n'a pas perdu son sang froid". Au plus fort des années de braise les journaleux de l´Authentique aussi avaient gardé leur sang froid dans les marrées de sang et de larmes. Aujourd´hui ils se reconvertissent en "Habib Mahfoud" modernes et petits sages du désert tout en vouant aux gémonies les victimes de la barbarie. Non n´est pas feu Habib qui le veut messieurs, que la terre lui soit légére. Amen !

Et pourtant Oualata, Inal, Nbeyka, Djreïda c´étaient les FLAM et leurs supposés sympathisants mais non il ne faut pas en parler pour ne pas réveiller les démons de la division. Les tortures, les déportations c´étaient aussi les FLAM dans les geôles de Taya et dans les rives d´exil mais il ne faut pas en parler pour donner du crédit aux théses de ces petits négres sectaristes. Amar besace croit bien insulter on en connait des plus belles et des plus crûes mais à quoi bon?

Il faut Réconcilier les mauritaniens mais sans les principales victimes, ceux qui ont frôlé la mort, ceux qui ont enterré leurs camarades et leurs frères, ceux qu´on a forcé à l´exil, ceux qui ont souffert les tortures non ils sont "sectaristes" ils méritent le vomissement de la patrie et l´isolement, la patrie ne doit pas les écouter, ils sont bons pour le commerce des malheurs et non le commerce des intérêts comme nos écrivassiers de L´Authentique. Authen...cécité quand tu nous tiens!

La patrie pleure ses morts , ses fils dignes tués mais il ne faut pas en parler maintenant pour ne pas "compliquer" le dossier de la réconciliation. Ely Ould Dah, Ely Ould Mohamed Vall, Ely Ould Alade Garim, Ely Vall le beau--frère des Sy de Kaëdi, Abdarahmane Ould Lekwar, Ould Boilil et autres tortionnaires doivent-être protégés des attaques des "rancuniers" enflammés qui croient à l´impunité. Non il ne faut pas parler de vérité ni de commission d´enquête! c´est un débat au ras de pâquerettes

La patrie continue de pleurer ses fils et filles ! Les veuves, les orphelins pleurent, les déportés et exilés pleurent aussi.
Mais les larmes les plus pathétiques, les plus chaudes, nous viennent de la Cocoteraie. Et le moment de les verser ne saurait être pire qu´en plein été, date d´anniversaire de nos déportations et de lueurs d´espoir au pays. Les larmes de la Cocoteraie où l’on n'élève pourtant pas de crocodiles. Nouakchiottes n'est pas Yamoussoukro ! Il n'y a pas de lacs ici, même pour exprimer des fausses compassions Qu'à cela ne tienne ! Amar ould béjà a pleuré. L´authentique pleure. Pire, il se fait aider dans ses pleurs par tous les réactionnaires du Système . Et tout le monde pleure. Les yeux dans les yeux., droit aux yeux .

C´est à ce moment de recueillement que des négres s´insultent et insultent les maures sur le net et nos bénis Maures beydanes toujours blancs comme la neige s´indignent de cette sauvagerie des bougnouls. Amar a pleuré. Amar a parlé, Amar a écrit mais c´est authentiquement des ballivernes et c´est nettement répugnant . Des simples délires d´une déportée?

La lutte continue.

Sira Sow étudiante à l´UCAD et réfugiée négro-mauritanienne au Sénégal.

rimo a dit…

salut tous ,

yan ,

j'y été un jour avant le démarage des travaux.(je l'avais dit sur le blog précédant)
il y avait effectivement des tentes et des drapeaux .
le jour où sidi y été moi j'avais zapé car je comptais le regarder sur le journal (tvm) .
mais j'ai vu sa photo sur l'un des quotidiens je crois que c'est l'horizon ou un truc du genre.


une autre info :
sidi est allé faire le
ALMOUDE NGARE chez ses anciens maitres (les koweitiens).
sais tu qu'il n'a pu amasser que 500millions d'ouguiyas seulement.
un vulguère montant qu'on donne au petits mandiants de son genre.


sur ce

bonne nuit à tous


blog rimo

Anonyme a dit…

Ces FLAM qui dérangent les forces du mal

les flam incarnent le mal et par consequent ils s'auto derangent. ils ont le sang sur les mains. ils sont responsables des pogroms de dakar qui ont fait les titres de la presse internationale, ils ont supervisé ''la chasse aux maures'' au Senegal, ils ont jeté des maures dans feux, ils ont tué et sacagé
Tout au long des années de braise,ils ont entrepris des actions de sabotage qui ont visé l'atteinte à la securité du pays..
En outre, ils ont declenché toutes les crises et ils sont , donc, responsables de tous les drames ..
Ils se sont toujours opposés à l'officialisation de la langue arabe et ils croient pouvoir favoriser une division de la mauritanie..
Au plan politique, ils n'ont pas d'influence decive et les dernieres election ont demontré leur faiblesse, les vrais representants de la communautés négroaficaine sont les elus (deputés, senateurs et autres maire qui ont compris le jeu politique national et qui dejà participaient sous taya dans la vie politique, d'ailleurs ould taya a eté acceuilli avec enthousiasme dans les localités habitées par des negroafricains,
En general, les dirrigeants des flam sont des marginaux de segond rang frustrés par la domination des Ba, des kane, des Bal, des autres grand chefs,et c'est,donc, une petite guerre que les touts petits chefs des flam comme ce Kaw lequel on ne sait pas d'ou il sort, livre à leurs nobles cousins.
il faut aussi savoir que le probleme des deportés etait pour eux un fond de commerce, ave la fin de ce probleme qui a deja ete resolu en grande partie, ils vont appraitre dans leur nudité, des vrais racistes complexés qui ne peuvent pas supporter la culture arabe.. tout ceux qu'ils peuvent faire c'est souffler sur les braises pour bruler la maison mauritanie, mais nous les attendons , nous sommes là pour eteindre les Flam

Anonyme a dit…

To the FLAMISTES:

Poverty, disease, bad housing, poor communication and ignorance are part of the daily diary of our people. Those who hate YOUM are torn apart between bad choices. Your main problem is to sell what you don't know. A person who has a snake in his bag for sale, is still better than the most eminent FLAMISTE. The snake seller knows what is inside his bag while the FLAMISTE rarely understands the nature of the Mauritanian people.

I am happy for the Mauritanians who declined to become members of the FLAM! THEY DO NOT HAVE ANY GUILT ON THEIR CONSCIENCE. They never jeopardized the lives of the common men and women. They remain truthful toward themselves.

The old man who puts too much salt in his dinner has his own reasons. The person who fills his mouth with flower, knows how to wet it. You have no reason to judge him.


PS.

To be continued.
I am too tired!

Kaw Toure':

Que signifie CARACTERE MULTINATIONAL de la Mauritanie?
Est-ce que le FLAM reconnait la nationalite' Mauritanienne?

Sira Sow:

You sound like someone who is smart and well spoken. I strongly advise you to use your knowledge in a positive way.

Anonyme a dit…

Couli,

Il faut relire encore Kaw. D'apres ma lecture, CULTURE MULTINATIONAL c'est que la mauritanie appartient au maures, negro-mauritaniens, haratines, wolof and Bamana (c'est quoi Bamana?). Ils se disent contre le regime raciste et non contre le maure lambda. J'essaie de comprendre ..
======

Que signifie CARACTERE MULTINATIONAL de la Mauritanie?
Est-ce que le FLAM reconnait la nationalite' Mauritanienne?

Anonyme a dit…

فرصة لا تُضيع

على الجميع عدم تضخيم الأمور فالأمر طبيعي وعادي و أن تكون المعلومات متاحة فالتعتيم يعقد هذا النوع من الأمور أحيانا كثيرة ، و الأولى أن يكون مدعاة للفرح والسرور لا سببا للخلاف، فالقضية هي أن لا يعود هناك أحد من أبناء البلد يحمل صفة لاجئ يسكن مخيما ،فكل أسرة أو فرد ستدرس وضعيته كما يمكن اللجوء إلى فحصADNعند الضرورة حيث يمكن من معرفة هوية الأبناء و مدى صلة الأفراد بعائلاتهم وأصولهم العرقية وهو فحص متاح ويمكن استعماله لإزالة كثير من الشبه
أما مسألة الهوية فيجب النظر إلى كل أبناء الدولة أنهم جزء من الهوية الجامعة وتعزيز تلك الهوية من خلال النظام التربوي وبث فكر الإخوة الإسلامية الجامعة وأن العربية لغة القرآن وليست كالحسانية ولا ملكا لفئة دون أخرى.
وعموما ما تحتاجه الدولة الآن الرجوع إلى الثوابت وبث روح المحبة والتقريب وأن يظهر الجميع الفرح والسرور بالقادمين وأن يسهم من يحسب على القومية العربية في ذلك قبل غيرهم حتى نظهر وحدة متجسدة بعيدا عن العواظف غير العقلانية،فلا تسمعني قولك وخطبك بل أرني أفعالك ومواقفك...هي إذن فرصة لا تضيع.

choumad a dit…

à lire aujourd'hui sur le blog de Choumad :

- Réunis chez Sawab, les nationalistes arabes affirment qu'ils sont contre le retour des refugiés,

- Les islamistes et l'APP ne sont pas pas très enthousiastes non plus.

- Selon le RFD, un citoyen sénégalais siège au conseil des ministres mauritaniens,

...

Lire la suite :

http://choumad.blogspot.com/

Choumad

Anonyme a dit…

فرصة لا تُضيع

على الجميع عدم تضخيم الأمور فالأمر طبيعي وعادي و أن تكون المعلومات متاحة فالتعتيم يعقد هذا النوع من الأمور أحيانا كثيرة ، و الأولى أن يكون مدعاة للفرح والسرور لا سببا للخلاف، فالقضية هي أن لا يعود هناك أحد من أبناء البلد يحمل صفة لاجئ يسكن مخيما ،فكل أسرة أو فرد ستدرس وضعيته كما يمكن اللجوء إلى فحص آ دي أن عند الضرورة حيث يمكن من معرفة هوية الأبناء و مدى صلة الأفراد بعائلاتهم وأصولهم العرقية وهو فحص متاح ويمكن استعماله لإزالة كثير من الشبه ،كما على العودة أن تكون بصفة تدريجية عائلة عائلة أو مجموعة مجموعة حتى لا يحدث إرباك أو عدم حدوث تعقيدات
أما مسألة الهوية فيجب النظر إلى كل أبناء الدولة أنهم جزء من الهوية الجامعة وتعزيز تلك الهوية من خلال النظام التربوي ووسائل الإعلام وبث فكر الإخوة الإسلامية الجامعة وأن العربية لغة القرآن وليست كالحسانية ولا ملكا لفئة دون أخرى،بل مكون حصاري للجميع.
وعموما ما تحتاجه الدولة الآن الرجوع إلى الثوابت وبث روح المحبة والتقريب وأن يظهر الجميع الفرح والسرور بالقادمين وأن يسهم من يحسب على القومية العربية في ذلك قبل غيرهم حتى نظهر وحدة متجسدة بعيدا عن العواطف غير العقلانية،فلا تسمعني قولك وخطبك بل أرني أفعالك ومواقفك...هي إذن فرصة لا تضيع.

Anonyme a dit…

Anonyme du 17 Juillet 07:15

Kaaw Toure' a bien dit multinational!
Je sais la difference entre multiculturel, multiethnique et MULTINATIONAL!

Ma question est tres simple.
EST-CE QUE LES DIRIGEANTS DU FLAM RECONNAISSENT LA NATIONALITE' MAURITANIENNE.
Il ne sert a' rien de tourner autour du pot. Il faut tout simplement repondre par OUI ou NON a' la question pose'e!

Anonyme a dit…

Sira Sow,

if all the refugees are of the same mindset like you, i feel obliged to change my mind about their return. But i'm sure that they aren't and that your hatred and wrath is part of the ongoing campaign by FLAM to derail the process of a dignified return of our brothers from their forced exile. FLAM, and you're just one of them, feel threatened by the president's move since the racist group feeds on national division and a culture of hatred and fear it has cultivated together with the regime of Taya.

it has always been my belief that toppling TAYA sent a strong message to the country. It is the end of extremism and intolerance which FLAM and nationalist of all walks of life incarnated.

Anonyme a dit…

لما ذا التنكر؟

ينبغي أن لا يبقى حديثنا عن الأمانة في التسيير ونظافة اليد مجرد حديث أو خطب وتبرئة ذمم بل أن نجسد ذلك فعلا ملموسا ,فنكرم ونهتم بمن عملوا في الدولة ولم يبنوا لحسابهم قصورا ويدخروا حسابات في الخارج واليوم وأمس رحل الكثير من من نحسبهم من أولئك دون كثير اهتمام من وسائل الإعلام والجهاز الرسمي اللذين كثيرا ما تحدثا عن حسن التسيير و الإدارة الراشدة فها هو محمد ولد هارون العمدة السابق والمدير التجاري السابق والمناضل الشرس السابق يرحل كما رحل سابقون من عرفوا على الأقل بنظافة اليد دون أن يتركوا قصورا أو أموالا طائلة تورث نسأل الله تعالى لهم الجزاء الأوفى أنصفهم الآخرون أم لا .
ناهيك عن أحياء العاصمة التي تنوي الدولة هدمها وأغلب سكانها من من عملوا في الدولة في عقدي السيتينات والسبعينات وخرجوا من الدولة برواتب التقاعد في حين عبث الآخرون بأموال الدولة بكل استهتار والآن سيخرجون من منازلهم دون أو بتعويض هزيل ليرموا في هوامش ومزابل المدينة ومجاهل النسيان ، هل خطر بخُلد أحد أن تلك الأحيان تحتضن ذكريات وأحداثا جميلة وأن أهلها هم في الغالب من أسسوا وخدموا أجهزة الدولة زمن كان الفساد والاختلاس نادرا ومشنعا ،لسنا ضد التحديث والتطور ،لكن ليس على حساب النكران وعدم مراعاة تفاصيل صغيرة تحمل مضامين جميلة وكبيرة ،بل الأولى أن يعوضوا خير وأكبر تعويض أو أن تطور المنطقة ويحتفظوا بمنازلهم في نفس المنطقة متطورة ومسايرة اللعمران الجديد.... هل من سامع؟؟؟

Anonyme a dit…

ano 17 juillet 2007 12:36

mes excuses par avance, car je ne peux pas ecrire en langue arabe.

le quartier qu'on va demolir
(أحياء العاصمة التي تنوي الدولة هدمها)
ne serait-il pas Ilot V ?

Merci.

Anonyme a dit…

نداء .... عاجل

إن الربا أكبر معوق اقتصادي في الدول المسلمة فكثير من المدّخرين والمستثمرين المسلمين يمتنعون بسبب الأنظمة الربوية عن توظيف أموالهم داخل النطاق الاقتصادي الفعلي للدولة ويسعون في المقابل إلى العقارات وغيرها من الأصول الثابتة غير الموظفة من ما يُعوّق الأداء المصرفي و الاقتصادي عموما،ويهدم النسيج الاجتماعي.
كما أن الربا ظلم اجتماعي كبير فهو يركز الثروة لدى حفنة قليلة من أصحاب رأس المال آخذين بذلك حق غيرهم من منتجي القيمة المضافة داخل المجتمع...، كما أن الدول الغربية عندما يشتد الاختلال في اقتصادها تحاول جعل نسبة الجائحة أو الفائدة كما يسمونها صفرا حتى تعيد التوازن إلى توزيع دخول عوامل الإنتاج كما اتضح من خلال متابعة عن قرب للعاملين في القطاع الربوي أنهم يعيشون حسرة وألم الشعور الديني داخلهم مهما كان ضعيفا في البداية و يكبر مع مرور الزمن لتصبح حياتهم جحيما لا يضاق فلا ينخدع أحد بمظاهر الثراء والنعيم فتحته آلام عظيمة وحسرات حقوق فئات المجتمع الضعيف فالربا أكل بشع وصامت لحقوق وجهود الآخرين وتنتهي الأمور بعاملي وأهل الربا إلى نوبات هستيرية وعصبية ونهايات والعياذ بالله مأساوية وفظيعة يعلمها من عرفهم عن قرب والبعيد منهم قد لا يلاحظ ،ذلك بعض مصير من توعده الله بالحرب خاب إذن وخسر إلا من تاب عليه ورحمه ناهيك قبل كل ذلك عن العقاب والحرب التى توعّد الله سبحانه أهل الربا بها في القرآن الكريم واللعنة الواردة في الحديث الصحيح كما أن الربا من موانع استجابة الدعاء فكيف يستجاب لمن أكل من الحرام ولبس من الحرام ونبت لحم جسده من حرام ،كما أن فتاوي الضرورة التي يقول بها بعض الفقهاء تفقد حجتها في وجود البديل غير الربوي والذي لا يثبط الناس عنه إلا غافل أو جاهل أو متواطئ نسأ ل الله الخير للجميع.
إن القضاء على الأنظمة الربوية في مجتمعنا لا يتطلب سوى رغبة سياسية وجهد قليل فالأنظمة الإسلامية دخلت سوق العمل والإقبال عليها في تزايد فعلى النخب السياسية من مسؤولين ونواب وشيوخ وغيرهم الضغط المستمر في كل محفل وجعل هذه المعركة معركتهم الأولى والأهم والعمل أن تأخذ كل المصارف العاملة في موريتانيا بالأنظمة غير الربوية وأن لا نقول هذا مصرف ربوي وهذا آخر غير ربوي بل على كل المصارف أن تكون غير ربوية فالله تعالى أغنى الشركاء ودينه أعزّ ولا ينبغي في دولة مسلمة أن يكون اقتصادها ربويا وأهلها صامتون... إنه ليس إعلانا لصالح طرف خاص بل الهدف أن تكون كل المصارف العاملة الآن كلها في موريتانيا غير ربوية إرضاء لله تعالى إصلاحا جذريا للنظام الاقتصادي إحقاقا للعدل الاجتماعي استفادة من الثروات المعطلة في المجتمع وصولا للرفاهية والازدهار الحقيقي.
إن الربا لعنة وظلم ومعوق اقتصادي واجتماعي لنسهم جميعا ضمن إطار حملة رسمية شعبية في القضاء الحكيم والمدروس عليه.

Anonyme a dit…

A mon cher ami Maatalla

j'ai le plaisir de dedier ce billet de Solé

salut et à plus



Chronique
Volatiles, par Robert Solé
LE MONDE | 17.07.07 | 14h00 •

On les croyait éternels, mais les chants des oiseaux évoluent comme nos musiques. C'est du moins ce qu'affirme une spécialiste d'écologie comportementale à l'université Duke de Durham (Caroline du Nord) : les bruants à couronne blanche, qu'elle a enregistrés à quatre années d'intervalle, émettent des sons plus lents et plus graves qu'avant. Ce n'est pas sans conséquence, puisque ces mélodies modernes augmentent, paraît-il, l'agressivité des mâles et le désir d'accouplement des femelles.
Plus rien n'est fixe, décidément. Si les volatiles, à leur tour, deviennent instables... En ce début de millénaire, aurions-nous transmis notre inconstance aux oiseaux et aux insectes ? Le temps n'est plus à la fidélité, mais au zapping et aux ruptures. Tout change, il faut changer, y compris son fusil d'épaule.
Je demande quand même à vérifier les savants calculs faits à Durham. Cet été, près de Saint-Rémy-de-Provence, les cigales chantent exactement comme les années précédentes. Leur paisible tintamarre nous invite au silence. Un silence d'éternité.

Robert Solé

Anonyme a dit…

أحياء العاصمة التي تنوي الدولة هدمها هي إلو A

ووسط العاصمة
كما قيل

Anonyme a dit…

Il est demandé à celui qui pollue notre blog avec les conneries flamistes,de donner le lien.
MERCI

Anonyme a dit…

merci ano 17 juillet 2007 13:26
d'avoir repondu.

Anonyme a dit…

A LIRE SUR LE BLOG

http://haut-et-fort.blogspot.com/

Voilà comment il faut sauver Mohamed El Ghassem

rimo a dit…

salut tous ,

personnes n'a repliqué sur le scandal de ould taya (le gars de l'interpol) pourtant ça sonne grave ici à noukchott.


-----------

hier soir vers 1h 20 du mat ,il y a eu une coupure de courant (comme d'hab) , cette fois ci ils ont débranché Enord , laspalmas et citée smar ,la tvm en faisait partie.
c'est vraiment honteux d'avoir une seule chaine nation incapable de se payer un groupe electrogène pour compenser en cas de coupures.

la somelec est obligée de débrancher chaque jours des zones pour refroidir leurs machines.

Quelqu'un pourrai nous expliquer cette machination


la somelec est en faillite



blog rimo

Anonyme a dit…

Choumad,

C'est terrible cette cette reunion du dimache. Merci de nous avoir edifie sur nos nationalistes. J'ai lu la note de Kaw Toure et c'est prendre avec le meme mepris, je crois.

Rimo,

Le cas Ould Taya (Interpol) et la prise de Sidi Mohamed Haidallah permettent au gouvernement de tout savoir sur la drogue. Le gars qui a accuse Ould Taya de lui avoir soutiré les 250.000 euros doit certainement savoir qque chose. Je ne souhaite pas etre dans les chaussures de Sidiocazz, carl il faut du courage dit le fou de Maatala

Anonyme a dit…

Choumad,

On dit quoi? Mint Ewnene c'est pour quand?

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur Cridem

" Le RFD exige la démission du ministre des pêches


Dimanche dernier, le parti Sawab a organisé un débat intitulé « identité nationale : socles et défis », les échanges tournait essentiellement autour de la question des réfugiés. Etaient invités, entre autre :

Mohamed Yehdih Ould Breidelleil, Sawab
Jemile Ould Mansour, député de la mouvance islamiste modérée
El Moudir Ould Bouna, ancien ministre de Ould Taya
Khalil Ould Tayeb, APP (nassériste)
Ahmed Ould Beyah, écrivain d’obedience bâathiste
Sadava Ould Cheikh El Houssein, dirigeant du RFD
Hmah Aallah Ould Salem, professeur à l’université de Nouakchott
Ainsi que d’autres personnalités du monde politique, des médias et de la société civile. Le débat a été largement couvert par les médias arabophone mais, étrangement, aucun média francophone n’en a parlé.



Ouvrant les débat, Mohamed Yehdih Ould Breidelleil, figure historique du nationaliste arabe en Mauritanie (courant baathiste pro Irak) a déclaré que les mauritaniens, ces derniers temps, sont perturbé à cause de l’amalgame entre la notion de citoyenneté et celle d’identité, il s’est demandé ou ira la loyauté des nouveaux arrivant ? à la Mauritanie ou à un autre pays ? ces arrivant sont-ils bien des mauritaniens de souches ?

Il a ajouté que ces question n’ont pas eu jusqu’ici des réponses claires, ce qui inquiète beaucoup de mauritaniens, en demandant aux nouveaux arrivants de prouver qu’ils sont mauritaniens de souche et que leurs loyauté va d’abord à la Mauritanie, avant de conclure en demandant de trancher, une bonne fois pour toute, la question de la langue, estimant qu’il est honteux que l’administration continue à travailler essentiellement en français, langue du colonisateur.

Il a ajouté qu’il est possible d’envisager un certain nombre de concession, par exemple le fait d’enseigner les langues nationales à ceux qui en font la demande, mais que, en contre partie, tous le monde doit respecter l’arabe, langue majoritaire du pays selon lui.

Prenant la parole, l’écrivain bâathiste Ahmed Ould Beyah a dit que l’existence même de la Mauritanie en tant que nation est menacée par trois danger :
Une immigration galopante, en provenance du sud, qui tend à modifier la structure démographique du pays,
Une caste francophile qui dirige le pays depuis l’indépendance, et qui offre aide et assistance aux nouveaux arrivant, notamment dans l’administration publique,
Un parapluie protecteur, dirigé par la France, qui tend à effacer l’identité culturel du pays.
Hmad Allah Ould Salem, professeur à l’université de Nouakchott, a quand à lui mis en garde contre la fin de l’état mauritanien si l’immigration se poursuit, il a ensuite dénoncé le rôle joué par Youssou N’Dour en 1989. Selon lui, lors des évènements d’avril 1989, le célèbre artiste sénégalais aurait incité au lynchage des maures et au pillages de leurs biens. Et Ould Salem d’exprimer son étonnement dû au fait que le même Youssou N’Dour a été accueilli à Nouakchott, au plus haut niveau, il y’a quelques semaines.

D’autres intervenants ont estimés que le pays traverse la période la plus critique de toute son histoire, que sa politique extérieur (mais aussi intérieur) est gérée à partir de Dakar et Ouagadougou.

Intervenant au nom de son parti, le RFD, Sadava Ould Cheikh El Houssein a quand à lui reconnu au Sénégal, au Mali et au Burkina-Faso le droit d’ingérence car, selon lui, du moment que ces pays ont planifié et financé la campagne de l’actuel président, dès lors il est logique que ces pays exigent un retour sur investissement, même si c’est au détriment de la souveraineté nationale de la Mauritanie.

Sadava a ajouté que le premier ministre Zein Ould Zeidane est un déporté même s’il essaie de le faire oublier, car il a été déporté du Sénégal en 1989, et à ce titre il n’a pas le droit d’ignorer le calvaire des mauritaniens qui ont étaient, comme lui, expulsé du Sénégal en 1989.

Sadava a jeté un pavé dans la marre en disant que l’un des membres de l’actuel gouvernement est de nationalité sénégalaise, avant d’ajouter que la crise de la langue arabe n’est pas seulement identitaire mais économique, en disant que 85% des mauritaniens sont incapable d’occuper des emplois décents, car ils ont reçu un enseignement en arabe, alors que le français est exigé pour travailler, selon lui c’est une politique voulu, dans le but de clochardiser les véritables mauritaniens en les empêchant d’avoir des conditions de vies décentes.

Les nasséristes Khalil Ould Tayeb (APP) et El Moudir Ould Bouna (PRDR) ont mollement contredit les affirmations de leurs « frères » bâatistes, quand à Jemil Ould Mansour, il est intervenu juste pour contester le fait que l’islam fasse partie de l’identité arabe.

Pour finir, il convient de noter que le gouvernement de Zein Ould Zeidane compte quatre ministre négro-africains :


Ministre de l'Intérieur, Yall Zakaria, né en 1951 à Aïoune,
Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Corréra Issagha, né en 1942 à Maghama,
Ministre de l'Artisanat et du Tourisme, Bâ Madine Madiaw, né à Rosso en 1953,
Ministre des Pêches : Soumaré Alassane, né à Dakar en 1951.
Tous sont de nationalité mauritanienne, par élimination, le seul susceptible de s’attirer le courroux du RFD est Soumaré Alassane, vu son lieu de naissance.

Pour information, Soumaré Alassane est descendant d’une illustre et grande famille du Guidimagha, son frère n’est autre que Soumaré Ousmane qu’on ne présente plus, quand à son père, il est grand chef du village de Ghabou, toujours dans le Guidimagha.

L’accusation est grave car, selon la constitution mauritanienne, tout citoyen mauritanien qui possède un passeport non-mauritanien est automatiquement déchu de sa nationalité, donc selon Sadava la Mauritanie a nommé un sénégalais au poste très stratégique de ministre des pêches.

Quand il a pris la parole lors du débat de Sawab, Sadava ne s’exprimait pas en son nom propre, mais au nom du RFD, le plus grand parti politique du pays en terme de représentation parlementaire, et s’il met en doute la « mauritanité » d’un ministre, c’est qu’il possède des preuves solides pour étayer ce qu’il avance.

Si de telles preuves sont avancées, alors non seulement Soumaré Alassane doit démissionner, mais il doit être expulsé vers le Sénégal, afin de régulariser sa situation administrative, et s’il désire revenir en Mauritanie il pourra toujours se présenter avec des papiers sénégalais, et non un passeport mauritanien qu’il ne mérite pas selon le responsable du RFD.

Par extension, on va appliquer ce raisonnement à tout le monde, il n’y a pas de raison que les victimes soient toujours les mêmes, car d’après sa biographie officielle, Aicha Mint Sidi Bouna, notre ministre de l’environnement, est née en 1975 à … Moscou !

Rappelons que Sadava a intégré le RFD après la chute de Ould Taya, et du temps où il était fervent militant du PRDS, il n’avait pas de telles scrupules, autrement il aurait remarqué que Mint El Welaty et Mohamedou Ould Michel, par exemple, possèdent tous les deux des passeport français, ce qui ne les a pas empêché d’occuper des postes ministériels, et ce qui n’as pas empêché Sadava d’applaudir leurs nominations.

Dernier détails : Sadava est né au Mali.

Choumad

-----------------------------------

Vous avez le choix entre la nausée et le dégout dit le Fou

maatala

rimo a dit…

salut tous ,

chouv ,
on n' est pas en amérique où la CIA arrête un distributeur de coc qui dénoncera plutard des gars de la FBI ; reveilles toi.

sidi n'est qu'un distributeur qui a foiré une transaction lucrative.
et tous ce qu'il dira on le connait d'avance .

mais rassure toi il ne dira aucun mot .

n'est plus une rumeur :

Bouamatou possède un champs d'opium près de sa demeure sur la route d'akjoujt.


quant à ould taya , lui c'est un distributeur zélé et trop gourmand qui a essayé de baiser la police (ma7adhar 7ad) .

au lieu de ramener le gars à la police et le récupérer plutard pour le livrer à la mafia ,
il préferé simplifier la chose .
il est allé direct le liver pour empocher une VX et quelques millions ce que la police n'a pas apprécié d'où son arrestation.

essareg mayensrag e3lih
au pays on partage ./



blog rimo

Anonyme a dit…

je crois que ceux qui accusent les flam d´être sont les plus grands racistes de ce pays, je les défie de sortir dans le texte de kaaw touré un seul appel à la haine raciale.Il reconnait la diversité culturelle du pays et demande le respect et l´egalité des différentes composantes du pays où est le racisme dans ce texte?reflechissez petits racistes faites comme coulibaly et essayer de comprendre non par vos penchants racistes mais par votre intelligence.Vous -êtes pires que saddam et bredeleil.en tout cas la reconciliation nationale ne pourra se faire sans les principales victimes que sont les flam.

Anonyme a dit…

pour connaitre les flam allez visiter leur site et ne pas vous contenter des conneries de la sureté et des tortionnaires:
http://members.lycos.co.uk/flamnet/

Anonyme a dit…

FLAMNET-AGORA
SAWAB : Farfadets politiques d’un parti anti-national

Par Dr Mamadou Amadou Sow - FLAM-Europe de l´Ouest
Rennes -France






Pour asseoir la réconciliation nationale en Mauritanie, il est compréhensible que chacun de nous soit à l’écoute de toutes les opinions fussent-elles conflictuelles dans un esprit de tolérance et de sauvegarde de la patrie. Cependant que faire de quelques fractions tribales regroupées dans un parti ayant initié et entretenu, depuis le début de la création de la Mauritanie, une doctrine de division? A moins que le démembrement de la Mauritanie ne soit l’objectif ultime de ce parti?

Pourtant il est de notoriété publique que les charognards ne prospèrent que pendant les périodes de grande pandémie pourvoyeuse de cadavres. Ainsi ils ne tolèrent aucune tentative visant à circonscrire les fléaux qui gangrènent la Mauritanie à savoir l’ostracisme politique vis à vis des négro-mauritaniens et le déni fait aux Haratines d’accéder au rang d’homme. Cette absence d’humanité ne peut que surseoir l’édification d’une nation mauritanienne. Certes l’ignorance alimente les fantasmes. Mais que faire d’un parti naît de la peur et incapable de s’extraire de la haine du voisin ?

Les militants d’un tel parti ne peuvent pas entrevoir un futur pour notre pays. Ils sont imperméables au passé et de ce fait incapable de comprendre le sens du présent. Le repentir est une obscénité chez eux. Comme ils sont indifférents aux crimes, comment peuvent-ils comprendre que le meurtre, les déportations et l’asservissement sont bons ou mauvais ?
Pourtant ils devront se faire à l’idée que chaque fois qu’un État a recouru à de telles pratiques, il a été combattu avec la même célérité que le font les FLAM et les patriotes mauritaniens.

Pour les militants de Sawab, un pays qui se construit une identité faite de reconnaissance des errements passés mérite haine et méfiance. Cet État là ne leur mérite pas. Alors qu’ils partent ailleurs. Seulement le nazisme a été vaincu, l’Afrique du Sud a tourné le dos à l’apartheid et la Mauritanie se cherche un autre destin.

L’ébauche d’une paix durable en Mauritanie se passera volontiers des délires du Sawab. Je ne préjuge en rien sur le devenir de la présidence de Sidioca car tout le monde se trompe sur l’avenir. Toutefois le retour et la réparation des préjudices subis par nos compatriotes déportés au Sénégal et au Mali constitueront un acte d’apaisement visant à instituer les fondements d’un État viable en Mauritanie. Cet État puisera forcément sa légitimation dans la prise en compte des aspirations de toutes les composantes nationales.



La lutte continue !

Le 14 juillet 2007

Mamadou Sow
Rennes -France

http://flamnet.fr.fm/
http://flamnet.fr.fm/

Anonyme a dit…

repondez aux articles des flam par des arguments scientiques et politiques et non par des insultes et des faux préjugés.Dieu vous a doté l esprit pour réfléchir et non pour déconner.

Anonyme a dit…

Kaw Touré a dit:

Cette négation nous l'avons toujours combattu, nous la combattrons, c'est pour ce combat que sont tombés: BA SEYDOU AMADOU, SY SAIDOU DAOUDA, SARR AMADOU mais aussi tous ceux qui sont morts

Ba Saydou et ses compagnons ont eté executés, c'est vraimment regretable, mais c'etait à l'issue d'un procés juste et equitable, ils avaient l'intention de renverser le pouvoir et d'installer un regime ethnique, cette conspiration d'officiers , sous officiers et homme de troupes exclusivement negroafricaine allait entrainer une guerre civile, les peuls ou toucouleurs voulaient s'emparer du pouvoir par la force et c'est dans cette tentative avortée que s'inscrit la surenchere flamiste qui avait entrainé les evennements de 89 et toutes leurs consequences tragiques..
C'est donc ce combat malefique qui a toujours eté celui du sinistre Kaw et ses quelques compagnons racistes ..
qu'il fasse aujourdhu figure de moderé en niant qu'il aie tenu des propos haineux et raciste, c'est une bonne chose en soi et bienvenu à la main tendue
Mais qu'il sache et que l'ano du 17 juillet 2007 18:41 sache que toutes les declarations incendiaires, toux les actes criminels des flam et notamment ceux qui ont eté commis durant les années de braise, particulierement ,au senegal ,contre les maures sont memorisés et il faut pas nous prendre pour des imbeciles

Anonyme a dit…

Ano: 18:41

You can’t be Flamist and defend the group against allegations of racism. It’s up to the others to judge and see where it stands from the national debate. And since all Mauritanians from different racial backgrounds speak with one single voice against the movement’s racisms, your pledge to “continue the fight” is to me just an outrageous last gasp of an exhausted fantasy reminiscent of Don Quichotte’s windmills. In your shoes i would listen to Ould Breidleil and other Arab nationalist to understand that my fate is sealed by the collective will of Mauritanians to live together in peace and harmony. This will can be made a reality only if andd only if people like and Ould Breidleil are silenced and forever. By the way if you are able to read Arabic, which I doubt, you will be in a position to see that you and Ould Breidleil speak the same political language of hatred while accusing each other of being repsonsible of the plight of our nation. But, no you both are not going to hijack the national debate now as you are both responsible for our misery and should be kicked out.

Anonyme a dit…

il a dit:

repondez aux articles des flam par des arguments scientiques et politiques et non par des insultes et des faux préjugés.Dieu vous a doté l esprit pour réfléchir et non pour déconner.


Une confrerie de la haine comme les flam ne peut provoquer que la contre haine et la passion.
Si tu peux nous donner un bref apperçu sur les arguments scientifiques et politiques des Flam ,nous somme à l'ecoute..

merci

Anonyme a dit…

Y a til un lien au document de Flam de 86? Pas celui traficote par les services secrets de Ould Taya, ni celui radouci par les FLAM. Je cherche la verite. Ce que disent les nationalistes arabes c'est clair avec le blog de Choumad et que Dieu le protege

Anonyme a dit…

Ano: 17 juillet 2007 19:17

Dans votre quete de la verité,sachez que le probleme n'est pas le document des flam, qu'ils ont parait il radouci, ni la propagande exagerée des nationalistes arabe, les uns et les autres ont le droit de dire c'est qu'ils pensent, sous reserve de l'incitation à la haine et à la violence raciale et etnique, fait prevu et puni par la loi..

Mais dans le cas present celui des flam , le combat dont parle Kaw s'est soldé par:
- une tentative de coup d'etat ethnique en 1987
- la provocation par la propagande raciste et haineuse des evennements des 89
- une participation active dans les massacres perpetrés contre les maures au senegal
à ce titre, ils sont, en partie, responsables des drames qui ont survenu dans notre pays y compris ceux qui se sont traduit par des graves violations des droits de l'homme qui ont visé la communauté negro africaine..

Anonyme a dit…

Par Dr Mamadou Amadou Sow - FLAM-Europe de l´Ouest
Rennes -France a dit:

Ainsi ils ne tolèrent aucune tentative visant à circonscrire les fléaux qui gangrènent la Mauritanie à savoir l’ostracisme politique vis à vis des négro-mauritaniens et le déni fait aux Haratines d’accéder au rang d’homme.


Docteur de la nullité absolue, celle là meme qui peut etre invoquée par tout le monde, je plains ceux qui te prennent pour theoricien ..tu divagues et tu dis du n'importe quoi..
d'une part, les negro africains participnt au jeu politique et dans la repartition des postes , ils ont toujours eu leur part et meme parfois plus..
D'autre part cet appel du pied que tu adresse aux haratines , tes ainés l'ont dejà fait et ils ont appris à leurs depens que les haratines ne peuvent jamais etre separés de la communauté maure..
tu ferai mieux de refaire ton doctorat...

Anonyme a dit…

Intervention à l’occasion de la journée organisée par le Comité de base BA Abdoul Ghoudouss des FLAM pour l’hommage à nos Martyrs

Hommage à nos martyrs : le sens d’un combat

Par Hamdou Rabby SY- Philosophe
Paris-France








Je remercie le Comité de base BA Abdoul Ghoudouss à Massy de m’avoir invité à une prise de parole à l’occasion de cette journée où il s’agit de rendre un hommage à nos martyrs, à nos combattants de la liberté, morts pour avoir dénoncé le racisme érigé en système dans notre pays depuis plusieurs décennies. Il convient de mesurer l’importance que revêt le souvenir des morts pour une cause juste dans la construction de l’imaginaire politique d’une société d’autant que l’actualité semble suggérer l’oubli de tous ceux dont les noms peuvent rappeler la dramatique et chaotique situation que vit la communauté négro-africaine en Mauritanie.


Parler de nos martyrs, c’est en un sens, refuser de céder à la tentation de la suspension, de l’oubli et de la dénégation de la réalité effective d’une logique d’oppression et d’exclusion qui ne fait que s’approfondir en utilisant des masques et des détours afin d’occulter la cruauté des faits dont l’avoir eu lieu ne peut plus s’effacer. Evoquer nos martyrs, c’est prendre le risque de remettre au goût du jour des blessures, des douleurs et des souffrances dont la persistance relève de deuils impossibles dans la mesure où les morts en plus d’être morts injustement et arbitrairement ne sont pas reconnus officiellement comme tels et demeurent encore sans sépulture. De ce fait, ces morts sont terriblement absents parce que disparus dans ce vaste désert qui a perdu sa vocation d’espace infini pour la méditation et le recueillement et transformé par une décision politique criminelle en cimetière non identifiable. Entre l’émotion et la raison, la révolte et l’engagement, la colère et la sérénité, il n’y a pas de choix à faire, mais de conjonction pour ne pas s’enfermer dans une sorte de relation binaire où l’exclusive est souvent la stratégie de la fuite dans un sens comme dans l’autre.


Partant l’hommage à nos morts s’impose comme une exigence de respect des vies qui, en s’insurgeant contre le racisme d’Etat, se sont sacrifiées pour que la dignité de l’homme noir opprimé soit un jour reconnue dans notre pays.


1- Le contexte : rappel de quelques faits marquants



Des dates et des événements ont marqué l’histoire politique de la Mauritanie qui est dominée par des faits et des gestes d’une construction idéologique et politique qui repose sur une volonté constante de la dénégation de l’autre parce que marqué par une couleur, une langue et une culture qui ne correspondent pas à l’idéal de communauté nationale dessinée par le nationalisme arabe mauritanien. Jusqu’à aujourd’hui, la constance de cette volonté n’a pas entamé les hésitations de certains quant au caractère de ce dessein qui s’est traduit par une configuration sociopolitique raciste qui n’entretient aucun mystère.


Nous avions toujours affirmé et répété que le mérite de Ould Taya est d’avoir clairement exposé sa volonté d’édifier un Etat raciste qui ne s’encombre pas de précautions diplomatiques pour fédérer les élus et les privilégiés du système qu’il a développé dont il n’est pas le seul bâtisseur.


Certes, c’est sous le régime de Ould Taya que les militants des Forces de Libération africaines de Mauritanie furent arrêtés, en septembre 1986, dont certains furent torturés à mort. Cet événement fut le point de départ d’une politique de répression sans précédent dans l’histoire politique de la Mauritanie. Cependant, le passé n’était pas exempt de négationnisme pour ceux qui ont la mémoire des événements de 1966 et des grèves de 1979. La suite de cette politique est connue : exécution des trois officiers négro-africains le 06 décembre 1987 : BA Seydi, Sarr Amadou et Sy Saïdou. Cette fin d’année 1987 et l’année 1988 furent les périodes les plus terribles pour la communauté négro-africaine par la férocité de la répression et la terreur absolue qui régnait dans la vallée.


2- Le règne de la Terreur absolue



C’est la période où les populations de la vallée n’avaient comme mode d’expression que le murmure dans le silence et les pleurs. Il était même devenu périlleux de pleurer les morts parce que l’auteur était l’autorité administrative, militaire ou policière. Le travail de l’armée, de la police et de l’administration se résumait aux activités suivantes : faire la ronde au bord du fleuve, autour des villages pour arrêter, emprisonner, torturer, massacrer et assassiner. La condition humaine du négro-africain était devenue inhumaine, insupportable, insoutenable et invivable au point qu’une vision misérable de soi s’est propagée et s’est traduite par une certaine forme de culpabilité. Dans cette histoire, le drame devint plus insoutenable quand les victimes elles-mêmes dans certains cas se mirent par lâcheté, peur ou opportunisme à être au service de leurs bourreaux. Je ne citerai pas par pudeur les formes d’humiliation que la communauté négro-africaine a vécues comme pour briser toute forme de fierté et d’amour propre.


En effet, une logique de haine justifia ainsi une folie meurtrière avec la mise en place d’une machine de guerre disproportionnée et démesurée quand on sait que les victimes ne sont que des populations qui n’ont comme armes que leur houe ou leur hache pour cultiver leur champ. Non contentes d’humilier, d’agenouiller et de massacrer, les autorités mauritaniennes pour aller jusqu’au bout de leurs fantasmes, provoquèrent des incidents entre le Sénégal et la Mauritanie pour trouver le prétexte d’en finir avec la composante négro-africaine du pays, d’où ce qu’il est convenu d’appeler « les événements de 1989 » qui, en fait, ne concernaient que des citoyens Mauritaniens noirs. Des journées terribles avec des actes atroces de massacres sauvages et barbares avec comme culmination les déportations se déroulèrent avec une sorte d’hystérie collective où l’appartenance à une même nationalité n’avait plus de sens.


Ceux qui doutent encore de l’existence du racisme en Mauritanie qu’ils nous disent en quoi consiste le racisme quand l’extermination des négro-africains du fait de leur couleur et de leur langue et culture ne peut être qualifiée comme raciste ? Ceux qui reprochent aux morts d’avoir dénoncé le système, que reprochent-ils aux innocents tués au bord du fleuve, en voyage, dans leur champ de culture ou simplement surpris dans la nuit chez eux et exécutés dans des bases militaires ? De quoi sommes-nous coupables finalement ? D’avoir compté parmi nous des hommes et des femmes qui ont dit non à l’humiliation, à l’injustice, à l’oppression et au racisme. Pour avoir engagé un front de refus, ceux que nous appelons nos martyrs sont morts à Oualata, à Inal, à Azlat et un peu partout dans la vallée et dans le désert. Tène Youssouf Guèye, Djigo Tapsirou, BA Alassane, Ba Abdoul Ghoudouss, la liste est longue.


3- Le temps de l’exil



D’autres sont morts en exil, dans les camps de fortune au Sénégal et au Mali. D’autres sont encore entre la vie et la mort ; vies suspendues, histoires immobilisées, mémoires figées.Et, d’autres aussi, leur destin a été confisqué et leurs rêves brisés. Au fond, la déportation et l’exil ont mis fin à des carrières radieuses, prometteuses, pour certaines brillantes parce qu’elles avaient commencé avec feu et flamme et pour cette raison interrompues pour ne pas vivre simplement le bonheur d’être chez soi, de vivre avec ses parents, ses frères et s½urs, ses neveux et nièces, ses amis, ses camarades d’enfance, de promotion, les gens de son village, ses compatriotes. Privé de la possibilité de vivre dans son environnement naturel, le négro-africain opprimé, persécuté, nié, méprisé et ahuri a pris le chemin de l’exil intérieur d’abord, ensuite extérieur.


On oublie souvent que l’exil commence toujours par l’intérieur à travers l’épreuve du soupçon et des accusations que les uns portent sur les autres ne se faisant plus confiance, brouillés entre eux-mêmes par l’action néfaste de la terreur et de la répression. Le réflexe de peur aiguisant l’instinct de conservation se mue alors en stratégie de préservation de soi et des siens condamnant au silence et au murmure avec comme conséquence la rupture des liens sociaux et la communication vivante entre proches et voisins. Il en découle un traumatisme qui se manifeste par un brouillage chronique des repères et un dégoût généralisé de ne pas pouvoir se sentir chez soi dans sa maison, son village et son pays. Le négro-africain est ainsi devenu un étranger dans son propre pays, étranger à soi et à ses proches. D’où l’exil extérieur, considéré comme porteur de salut.


En un sens l’exil est salutaire dans la mesure où il éloigne l’opprimé de l’horizon où il était à la merci du bourreau. Il se repose des nuits hantées de cauchemars et des pleurs de ses proches éplorés par la disparition d’un être cher qui embarqué seul pour un voyage sans retour. L’exilé bénéficie au moins de la condition humaine reconnue à tous les humains qui lui est refusée chez lui. Ceux qui étaient censés le protéger incarnent réellement le danger de mort, l’insécurité, le potentiel plus que réel de disparition et d’humiliation.


Mais l’exil, c’est aussi la confrontation permanente avec son passé, un présent de suspension, une existence dans la frénésie de l’ailleurs devenu ici. Pour l’exilé, l’ici natal est devenu l’ailleurs éloigné et qui recule dans le temps parce que la fin tarde à venir. D’où la nostalgie des moments de vraie convivialité et de chaleur familiale qui plonge l’exilé dans une mélancolie innommable.


4- Le 03 août 2005 : un événement obscur ou une transition simulée



Il y a eu l’illusion d’un 03 août plus obscur que clair en ce sens qu’il s’est agi de la prise de pouvoir d’une clique qui a remplacé une autre, toutes deux faisant partie d’une même bande donc, ayant le même engagement, la même profession de foi. Ould Taya et Ely ould Mohamed Vall poursuivent le même combat : instaurer un régime viable pour une composante au détriment de la communauté négro-africaine. Les agissements, les agitations et l’activisme de l’heure ne sont conçus que pour divertir ceux et celles qui aspirent à un changement réel et non illusoire.


Le 03 août 2005, il ne s’est rien passé sinon qu’un puissant Directeur de la Sûreté a pris la place du tyran qu’il a servi avec loyauté durant les années de Terreur absolue. Comment Ely peut-il incarner un projet de transition démocratique, lui, qui a conduit avec cruauté la répression, la torture et les massacres durant le règne sanguinaire de Ould Taya ? La Mauritanie serait-elle ce pays qui, par miracle, des dictateurs peuvent se muer en démocrates comme l’avait dit un jour un de nos officiers illuminé que « tous les militaires sont démocrates » ? Une telle naïveté frise l’irresponsabilité qui explique la facilité avec laquelle on innocente des criminels pour se donner bonne conscience. Les turbulences du comité militaire en place fût-il au service de la justice et de la démocratie ne doivent pas divertir les damnés de la terre qui sont encore promus à la souffrance. Les différentes déclarations de Ely sont sans ambiguïté dans la mesure où il continue à dire que le retour des déportés n’est pas sa priorité, mieux à ne pas les reconnaître. Les négro-africains de Mauritanie comme leurs frères Haratines ont un long chemin à faire pour parvenir à la dignité retrouvée et assumer leur citoyenneté avec plénitude. La Mauritanie de Oul Vall est la même que celle de Taya qui était aussi celle de Vall, d’où la continuité.


Devant la fureur de la répression, de l’exclusion et de la négation, des gestes forts, symboliquement pouvaient annoncer des lendemains qui chantent. Mais au regard de l’entêtement et de la persistance dans la négation des morts et des déportés, il est de notre devoir de continuer à résister, à s’opposer jusqu’au dernier souffle contre l’entreprise de mise à l’écart de la communauté négro-africaine. C’est dans ce sens que l’hommage à nos morts signifie d’abord, ne pas banaliser le sacrifice de leurs vies par la fidélité au combat pour lequel ils sont morts. Une société qui ne respecte pas la mémoire de ses morts ne peut pas incarner le défi de la préservation de son passé et encore moins se projeter dans l’avenir. Ils sont morts pour avoir osé dire non au racisme, à l’exclusion et à l’injustice, les honorer est un devoir par la continuation du combat. En aucun cas, l’actuel chef de l’Etat, ne peut justifier la renonciation aux exigences de revendication de la justice, de l’égalité et de la démocratie. L’heure n’est pas à la diversion, mais à la vigilance et à la mobilisation contre les tentations de la démission et du fatalisme. Rien ne justifie que nous renoncions à notre radicalité de principe tant que la justice et le droit ne constituent pas les fondements du pouvoir en Mauritanie. Tant que notre citoyenneté n’est pas reconnue sur la base d’un Etat de droit, nous nous mobiliserons tous les jours pour combattre et dénoncer la farce que Ely est entrain d’organiser dans les prochains mois.


5- Quel sens faut-il donner au combat de nos martyrs ?



C’est ainsi qu’il faut rendre hommage à nos martyrs et saisir le sens de leur combat. Aux souffrances et aux larmes, nous devons substituer la fidélité et la persévérance dans une tradition de combat et d’opposition. Parce qu’il y a eu des morts, nous ne pouvons, ni ne devons abdiquer. Notre mission est de libérer notre pays de l’obscurantisme et du racisme qui constituent encore les racines du système dont l’héritier aujourd’hui s’appelle Ely ould Mohamed Vall. Notre combat pour la liberté et pour la dignité ne peut se satisfaire des humeurs passagères d’une clique qui a toujours été au pouvoir en étant au service d’une tyrannie raciste et sanguinaire.


Plus que jamais, nous devons nous armer de patience, de lucidité et de raison pour continuer l’exigence de combat afin de parvenir à la victoire de la justice contre l’injustice, de la liberté contre la servitude, de la vérité contre le mensonge, du droit contre l’arbitraire, de la dignité contre l’humiliation, de l’humanité contre l’animalité, du progrès contre l’arriération et enfin de la civilisation contre la barbarie. Car notre pays est depuis toujours sous le règne de la barbarie et du racisme. Il nous faut mériter encore le droit de revendiquer l’héritage qui nous a été légué par nos prédécesseurs qui n’ont pas démérité en sacrifiant leurs vies au profit du droit de tout un ensemble humain nié dans son existence et dans son droit à la vie dans son propre pays.


Je voudrais terminer mon propos en citant cette parole de Nelson Mandela pour en retenir le message d’espoir qui en affleure : « Ce jour était le résultat des incroyables sacrifices de milliers d’hommes et de femmes, de gens dont le courage et les souffrances ne seraient jamais ni comptés ni remboursés. Ce jour-là, comme tant d’autres fois, j’ai ressenti que je n’étais que la somme de tous ces patriotes africains disparus avant moi. Cette longue et noble lignée s’achevait et recommençait avec moi. Je souffrais de ne pouvoir les remercier et de savoir qu’ils ne connaîtraient jamais le fruit de leurs sacrifices. » (Un long chemin vers la liberté, p. 752)


Sy Hamdou
Paris-France

Samedi le 28 octobre 2006


http://flamnet.fr.fm/
http://flamnet.fr.fm/

Anonyme a dit…

Monsieur Hamdou Rabby SY- Philosophe
Paris-France


votre exposé est une sottise brodée. En evoquant ceux qui ont eté executés en 87, il fallait, au moins, rappeler qu'ils avaient perpetré une tentative de coup d'etat ethnique..
En parlant de ''racisme'' il fallait parler des massacres dont les maures ont été victimes au senegal sous l'impulsion des tes camarades des flam..
Le pretexte etait un incident entre eleveurs peuls et agricultaires Sonninkés..la propagande des flam avait fait de cet incident une agression de l'etat beydane...la suite est connue.

Anonyme a dit…

J'ATTENDS TOUJOURS UNE REPONSE A' LA QUESTION SUIVANTE:

EST-CE QUE LES DIRIGEANTS DU FLAM RECONNAISSENT LA NATIONALITE' MAURITANIENNE?

Anonyme a dit…

Il ne sert a' rien de persister dans cette discussion sterile de qui est ne' Mauritanien et qui est ne' etranger. La verite' est presente, elle est tetue et elle ne change pas! Seule sa connaissance peux vous liberer de vos prejudices. La Mauritanie est devenue independante le 28 Novembre 1960. Si je ne me trompe pas, la NATIONALITE' MAURITANIENNE N'A EXISTE' QU'APRES CETTE DATE. Techniquement toutes les Mauritaniennes et tous les Mauritaniens qui sont ne's avant le 28 Novembre 1960 etaient des sujets et/ou des citoyens de l'empire Francais!

L'EXCLUSION N'A AUCUNE PLACE PARMI NOUS EN MAURITANIE! Nous avons plus d'un million de Km2 pour moins de 3 millions d'habitants.
La haine raciale doit etre rejete'e avec la derniere energie.
Les FLAMISTES doivent comprendre qu'un noir non Mauritanien n'est pas plus important qu'un MAURE Mauritanien!
Les extremistes Arabisants aussi doivent comprendre qu'un Arabe non Mauritanien n'est pas plus important qu'un noir Mauritanien!

Il va sans dire qu'il faut traiter tous les peuples du monde avec dignite' et respect MAIS NE PENSEZ JAMAIS QUE LES AUTRES SONT PLUS IMPORTANTS QUE VOS PROPRES COMPATRIOTES!

PS.
Je demande a' un juriste lecteur de canalh de nous aider a' savoir la date exacte de la creation de la nationalite' Mauritanienne!
Merci d'avance!

Anonyme a dit…

monsieur il n y a pas de nationalité mauritanienne mais de nationalités mauritanienne ou si vous parlez de la citoyenneté ou de la Mauritanie en tant qu´État les FLAM reconnaissent cet état de fait et ne demandent que le respect des autres nationalités pour construire une nation mauritanienne.

maatala a dit…

Salam

Chers amis

A force de les voir partout les Khmers Noirs(Flam); ils débarquent et ils ont l'air en forme.

Laissons le mal(flam) débattre avec son clone (la TAYIE).

Si le Flam n'existait pas Taya l'aurait inventé dit le FOU

maatala (distributeur de cartons rouges)

Anonyme a dit…

Ces FLAM qui dérangent les forces du mal
LA TRIBUNE- numero 358 DU mardi 17- 07- 2007
Par Kaaw Touré - Porte-parole des FLAM
Stockholm- Suède



Les partisans du système raciste et exclusiviste ont de la suite dans les idées. Le colonel- président déchu est en passe de gagner ses galons de noblesse dans le monde de la politique politicienne, inexpugnable forteresse où le mensonge gaillardement campé prend la forme et les couleurs de la vérité. Il est parvenu encore à se créer d´autres émules, d´autres Francois Soudan, d´autres mnd´istes maitres dans l´art d´éteindre la torche de la démocratie et de maintenir l´ombre là où justement une lumiére crue devrait permettre une transparence. Ceux-ci n´ont pas à écrire comme son ex-journaleux et griot apologiste de Paris de spécieux articles sur le dos de quelque substantiel chéque, mais comme lui, ils excellent dans l´amalgame et dans l´art de laver l´Etat mauritanien de toutes ses tares pour le parer d´attributs quasi-magiques de subit démocrate, victime innocente des “machinations étroites et extremistes des Flam” et du Sénégal voisin. C´est la conviction profonde du député prdr, ex ministre de Taya , monsieur Mohamed El Mokhtar Ould Zamel, ses complices de l’arnaque processuelle , et ses autres amis nationalistes arabes (Baathistes surtout).
En effet, depuis le discours du président de la république et l´annonce du retour probable des déportés, les partisans du statu-quo, et certains plumitifs en mal de “refoulement” ressortent la grosse batterie de la solution finale contre les FLAM.
Des attaques repétées, haineuses, mal fondées et pour tout dire fonciérement malveillantes. Plus c´est gros, plus ça passe et ça casse! Hélas, cela ne fait plus d´effet dans l´état actuel des choses. La motivation cynique de ces illuminés de “l´arabité de la Mauritanie” et de la fumeuse rhétorique marxisto-khadihine s´explique, mais qu´ils comprennent leur but est voué d´avance à l´échec, car comme le dit bien un proverbe du Fouta natal “ko mahaani hoore fusataa ngaandi” .
Leur mission: diabolisation des Flam! En les colorant d´une couleur qui n´existe que dans leur structure de conscience, traduisant leur paradigme qui est celui de l´idéologie raciste, exclusiviste et haineuse. L´opinion publique mauritanienne a suffisamment fait justice de certaines accusations absurdes, érronées, pour que nous n´ayons plus besoin de revenir sur certaines de ces inepties.
Ceux qui confondent l´effet et la cause ont encore un recyclage philosophique à rattraper chez leurs maitres de Bagdad. Mais peut-on seulement nous expliquer les causes de la déportation massive des négro-africains seuls hors du pays en 1989, de l´extermination des centaines d´autres dans des casernes et dans la vallée?
Revenons sur ce cette propagande mensongére véhiculée par nos adversaires politiques tendant à présenter les FLAM comme une version Négro-africaine du Ba´athisme ou du Nasserisme. De ce grossier postulat, les porte-faix de l´authentique comme Amar Ould Béja et autres tristes guignols de la même écurie semblent se decouvrir une nouvelle sordide besogne, une croisade contre les FLAM qui “ doivent-être vomi (e)s” au même titre que les déporteurs, les tortionnaires, les geôliers et autres idéologues de l´exclusion et du racisme d´Etat. Quelle injustice!
Il n´est pas besoin d´une longue dissertation pour montrer que cette assertion reléve de l´amalgame et d´une volonté manifeste de jeter le discrédit sur les Flam à des fins que le monde imagine.
Sans nous étendre, rappelons que notre projet de société se fonde sur le caractére multinational de la Mauritanie où Arabes et Négro-africains auraient les mêmes droits, où le fait d´être arabe, noir, haratine, Zenaga ne serait ipso-facto une condition rhédibitoire. Ce qui est en porte-à-faux avec l´idéologie des nationalistes arabes qui dénie aux Négro-africains tout droit et veut construire une Mauritanie exclusivement arabe. Les théses des nationalistes arabes ne constituent point un secret, elles ont été accompagnées par des actes ignobles à l´encontre de la communauté négro-africaine. De la même façon que l´Irak de Sadolf Hitsein se battait contre les kurdes et les perses pour garantir l´arabité du flanc Est de la grande nation arabe, la Mauritanie doit, sur le flanc Ouest, chasser les Négro-africains pour préserver la pureté de la nation arabe. Cette théorie aboutit à la conclusion péremptoire selon laquelle tout ce qui n´est pas Maure ou beydane n´est pas mauritanien. Elle s´appuie également sur des arguments historiques fabriqués qui consacrent l´antériorité des arabes en Mauritanie. Donc, tout bonnement, les Négro-mauritaniens sont des “descendants d´anciens footballeurs ou des tirailleurs Sénégalais ou des africains de l´Ouest venus envahir et polluer la pureté de la race arabe” (théses defendues récemment par un certain El Wafi et Bredeleil lors de leur procés de 1988 et par Ould Taya dans Jeune Afrique en 1990 pendant le conflit sénégalo-mauritanien ).
L´attitude des nationalistes arabes envers la communauté négro-africaine est en réalité une attitude de rejet, de négation et d´exclusion à tous les niveaux. C´est l´ancrage de ces convictions diaboliques jusque dans les hautes sphéres du pouvoir qui a conduit le régime satanique de Taya à écarter les noirs de la vie publique, à les assassiner massivement, à déporter des dizaines de milliers de nationaux noirs au Sénégal et au Mali.
Ce raisonnement simpliste basé sur une attitude de négation des Négro-africains constitue l´essence de l´orientation du nationalisme arabe en Mauritanie au niveau politique, économique et culturel du pays. Dès lors, il est tout a fait justifié de qualifier les Baathistes et les Nasseriens de racistes, particularistes, extrémistes, nationalistes étroits, parce qu’ils cultivent une doctrine prônant l´exclusion pure et simple des Négro-africains de la Mauritanie.


LES FLAM ont-elles une attitude semblable par rapport aux Beydanes ?


A prendre pour référence, la production idéologique des FLAM, du Manifeste du Négro-mauritanien Opprimé de 1986, aux programmes et orientation politique du Mouvement en passant par le Livre Blanc de 1990, le Mémorandum des FLAM de 2000, La Plate-forme pour une Mauritanie réconciliée de 2007, on ne trouve nulle part une théorie de “la grande nation Négro-africaine dont la Mauritanie constitue le flanc ouest qu´il convient de préserver de l´invasion des arabes venus de l´orient”. Nulle part on ne trouve dans les documents des FLAM, que “devant l´intolérable invasion des arabes la solution consiste à les chasser de la Mauritanie, pour préserver la souillure arabe afin de bâtir une nation négro-africaine avec un pouvoir exclusivement noir ancré dans le monde Négro-africain.”
Si les FLAM avaient une telle attitude de rejet et d´exclusion de la composante arabe du pays, à ce moment il serait légitime scientifiquement de les qualifier “d´étroits, d´extrémistes, de racistes” parce que s´appuyant sur une doctrine prônant l´appartenance exclusive de la Mauritanie aux Négro-Africains.


Que disent les F.L.A.M ?


LES FLAM ont toujours reconnu EXPLICITEMENT le caractére biracial et multinational de la Mauritanie ainsi que le droit de toutes les composantes culturelles du pays à vivre et à s´épanouir pleinement en Mauritanie. Les FLAM sont fondamentalement attachées à la vocation naturelle de la Mauritanie qui est celle d´être un trait d´union entre le monde Négro- africain et le monde Arabo- berbére.
Ce que les F.L.A.M dénoncent et combattent , c´est justement le constat de la trahison de cette vocation naturelle par l´option de l´arabité exclusive de la Mauritanie (qui ne dérange pas apparemment certains) adoptée par la classe dirigeante Beydane depuis les indépendances jusqu´à nos jours. Cette option exclusiviste a mis en place des mécanismes dont l´effet conjugué aboutit inexorablement à l´exclusion de la composante noire du pays. Ce sont ces mécanismes à l´oeuvre au niveau de l´éducation, de l´économie , de l´administration, de l´armée et de la politique extérieure et intérieure et de la justice que les FLAM dénoncent sans complaisance dans le Manifeste de 1986 par des données empiriques avec des statistiques à l´appui.
La communauté Négro-mauritanienne, tout en partageant le lot quotidien d’injustices sociales et économiques avec la communauté beydane, n’en demeure pas moins violentée dans ce qu’elle a de plus cher: sa culture, son identité. Depuis des décennies en effet, la communauté Négro-africaine est victime d’une violence plus pernicieuse et subtile: c’est sa négation culturelle, le refus de la reconnaître comme porteuse de droits particuliers. Ce refus est le fait exclusif de l’État raciste, cet Etat n’a rien à voir avec la communauté Arabo-berbère et encore moins avec la communauté Noire. Le contrôle de cet État par certains éléments racistes et surtout l’absence de légitimité de celui-ci vis-à-vis de toutes les communautés nous obligent à opérer une séparation entre l’État raciste et la communauté beydane. D’ailleurs, cela fut toujours le cas depuis que les FLAM existent malgré notre diabolisation par le régime de Taya et ses valets auprès de nos compatriotes arabo-bérbéres.
Cette négation nous l’avons toujours combattu, nous la combattrons, c’est pour ce combat que sont tombés: BA SEYDOU AMADOU, SY SAIDOU DAOUDA, SARR AMADOU mais aussi tous ceux qui sont morts dans les conditions les plus atroces pendant leur incarcération: BA ABDOUL GHOUDDOUSS, TENE YOUSSOUF GUEYE, DJIGGO TAPSIROU, BA ALASSANE OUMAR. D’autres sont infirmes pour le restant de leur vie. Et la lutte continue.
Mais nous ne devons jamais faiblir, car il est des instants qui font l’histoire. Et nos camarades tombés ont fait à jamais l’histoire de la Mauritanie. Une autre Mauritanie est incontournable, il est honneur d’être dans le même camp qu’eux, le reste n’est que médiocrité.
Nous ne devons cependant jamais oublier que nul ne peut détruire totalement cette violence dont nous - SONINKO, PULAAR, WOLOF, BAMANA, HARATINES, sans pour autant intégrer les autres violences que nous partageons avec nos compatriotes beydanes.
Comme on le disait, notre seule particularité en tant que mouvement est de partir de la violence dont nous sommes l’objet, en tant qu’individus culturellement situés, pour dénoncer l’ensemble des violences subies par tout le peuple mauritanien: on ne peut vouloir être libre en niant l’autre. L’histoire de notre pays démontre que la cause et la responsabilité de la violence verbale et physique sont du seul fait de l’État raciste mauritanien.
Jamais dans l´orientation des FLAM , il n´a été question de lutter pour une négro-africanité exclusive de la Mauritanie au détriment de la communauté arabo-bérbére. A ce niveau de l´analyse, l´intégrité intellectuelle nous commande de renoncer à cette classification abusive qui met de facon mécanique dans le même sac les FLAM et les nationalistes arabes de Mauritanie (Baathistes et Nasseriens).
Cette attitude conceptuelle mécanique de nos adversaires politiques revêt à n´en pas douter une motivation cynique intéressante à appréhender. En effet, devant l´existence irréfutable de mouvements exclusivistes en milieu arabe (Nasseriens, Baathisme), il faut créer à tout prix un répondant en milieu négro-africain, le fabriquer vaille que vaille de toutes piéces pour faire “partager les responsabilités ” entre les deux communautés de la crise, mais surtout pour apparaitre comme alternative équilibriste devant “deux”extrémismes. Dans cette attitude foncierement malhonnête, nos adversaires politiques n´hésitent jamais à reprendre à leur compte les positions de la dictature sanglante de Nouakchott sur les FLAM: “mouvement raciste, extrémiste, terroriste” plutôt que de se baser sur le discours et les actions des FLAM, afin de les juger sur cette base objective.
Et même sous cette optique, les rares fois qu´ils ont essayé de soumettre à la critique les documents des FLAM, ils s´en tiennent à des boutades crues sans aucune argumentation ou démonstration solide à la base. Posons à nos procureurs la question de savoir en quoi un mouvement qui ne saurait prendre le Beydane anonyme et paisible comme cible, mais l´appareil d´Etat dans toutes ses manifestations est raciste ?
Ce dont les FLAM sont coupables, c´est d´avoir osé toucher du doigt les pourritures de la nation mauritanienne à ce stade actuel de son évolution en projétant une lumiére crue sur l´ensemble des mécanismes qui sont conçus, orientés et exécutés de maniére à ce que le pays soit sous le contrôle effectif d´une nationalité racio-culturelle au détriment des autres.
En politique comme ailleurs, les attitudes figées caractérisées par la transposition mécanique des théories d´ailleurs au détriment d´une prise en charge concréte des réalités empiriques de l´ici et du maintenant sont toujours sanctionnés par une grande impopularité dans les masses comme c´est le cas actuellement pour le mnd, le pouvoir raciste et tous leurs admirateurs.
Ce sont les FLAM qui ont bel et bien impulse le sursaut patriotique actuel des mauritaniens autour des véritables questions de l’unité nationale pour leur donner une solution durable et raisonnable. Cela l´histoire le retiendra.
Les FLAM ou les mouvements d´opposition Négro-africains n´ont pas à souhaiter le surgissement de problèmes raciaux ou ethniques en Mauritanie. C´est l´existence effective de ces problèmes qui explique leur naissance et leur combat. Mais Hélas! l´esprit biscornu des soldeurs du crime et partisans du système ne digére pas cette évidence. La lacheté est ici sans commune mesure. La logique de notre combat s´inscrit dans la ligne de mouvements de libération, loin des piétres politicards en mal de d´exhibition.
Tous ensemble, nous aurons encore à mener d’autres combats pour que l’égalite, la justice et la democratie s’enracinent profondement dans notre pays. Pour être le principal mouvement d’avant-garde de la lutte de libération nationale;LES FLAM ne méconnaissent pas pour autant la nécessité de l’unité d’action de l’ensemble des organisations politiques et de la société civile soucieuses de l’unité nationale et du règlement juste et équitable de la question nationale et sociale.


Terminons avec Jaurès qui disait: “le péril est grand mais il n’est pas invincible, si nous gardons la clarté de l’esprit, la fermeté du vouloir, si nous avons à la fois, l´héroïsme de la patience et l´héroïsme de l’action, la vue nette du devoir nous donnera la force de le remplir”.


La lutte continue.

Stockholm le 12 juillet 2006
Kaaw Touré Porte-parole des FLAM

Source La Tribune 358 du 17 juillet 2007

http://barrada.unblog.fr/

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Droit d'éclaircissement à mes concitoyens mauritaniens - Sadava Ould Cheikh El Housein

J'ai lu avec intérêt l'écrit publié sur le site CRIDEM par lequel j'ai été cité au nom du RFD affirmant l'existence au sin du gouvernement d'un ministre qui avait la Nationalité Sénégalaise.


Tout d'abord je précise que je me suis exprimé en mon nom personnel, et confirme avec force, preuves à l'appuis, s'il le faut mes propos avancés au sujet du ministre, par contre je m'indigne de l'approche très raciste et provocatrice de l'auteur de l'écrit.


Derrière ce calcule raciste et odieux que les nostalgiques de 89 ont ciblés un cher cousin et camarade issu de la communauté Soninké dans le seule but de vouloir raviver un sentiment de réaction communautaire. Pourquoi aurait il penser seulement au membres négros-Mauritanien du gouvernement.




En ce qui concerne ma naissance au Mali et mon passé politique je l'invite à plus d'investigation.


En fin j'invite tout celui qui veut s'exprimer d'avoir le courage, comme d'autres, de se faire connaître.

Sadava Ould Cheikh El Housein

-----------------------------------

J'estime que le RFD devrait suspendre ce Monsieur, puis l'entendre, s'il s'excuse le mettre en quarantaine, s'il persiste l'exclure.

Daddah ; tu vois ce qui se passe si on transforme le RFD en refuge à rats dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Le deal de la CAT avec les Mauritaniens

· Convention avec 8 compagnies d’assurances mauritaniennes

· La CAT capetra 100% des véhicules mauritaniens entrant au Maroc

FLUX de véhicules entre le Maroc et la Mauritanie de plus en plus important, absence d’assurances et risque de non-indemnisation des victimes. Telles sont les raisons de la signature d’une convention entre la compagnie d’assurance transport (CAT) et les huit compagnies d’assurances existantes en Mauritanie le 2 juillet dernier à Nouakchott. Objectif: instaurer une assurance aux frontières permettant aux deux parties de commercialiser mutuellement leurs garanties. «Nous avons constaté que le flux de véhicules entre les deux pays devient de plus en plus important. Près de 35.000 personnes se déplacent annuellement dont une bonne partie avec leurs propres véhicules sans qu’ils ne soient assurées. La convention est destinée à combler ce vide», souligne Bachir Baddou, directeur général adjoint de la CAT. Le transport de marchandises, tout aussi important, fait partie de la transaction. En effet, la Mauritanie n’a pas encore adhéré au système de la carte orange permettant une couverture assurantielle entre les pays arabes, ni à celui de la carte verte qui assure une couverture internationale. Pour rappel, le premier système est entravé par la fermeture des frontières maroco-algériennes. Quant aux objectifs, «cette convention permettra à la CAT de capter 100% des véhicules mauritaniens assurés entrant au Maroc», estime Baddou. Ainsi les garanties offertes par la compagnie marocaine sont dorénavant commercialisées par les compagnies mauritaniennes et vice versa. La durée de ces garanties est de 30 jours. «Nous avons voulu nous aligner sur les méthodes mauritaniennes en la matière», affirme Baddou. Pour une bonne gestion de la diversité des tarifs des huit compagnies, il a été procédé à leur unification. A cela il fait ajouter que l’assureur marocain a l’obligation de vendre équitablement les polices d’assurances de ces compagnies.
Un projet est à l’étude pour la création, dans les trois mois à venir, d’une structure à la frontière. Aussi des affichages permettant de faire connaître le produit seront installés. Il est à signaler qu’un réseau de distribution de ce produit existe via un courtier à Dakhla. Outre que cette convention est la suite de l’accord-cadre signé en janvier dernier à Nouakchott entre la Fédération marocaine des sociétés d’assurances et de réassurance (FMSAR) et la Fédération nationale des assurances de Mauritanie (FNAM).

Anonyme a dit…

Flamist 22:26

if the ultimate aim of FLAM is to "dearabise" Mauritania in order to preserve the group's alleged view of Negro-Mauritanians' identity, then, it takes no smart mind to extrapolate that it's also Flam's ultimate aim to impose French as an alternative identity. So what starts as a fight against Arabic ends up to be a fight for French. Worse what looks like a fight for a legitimate Negro-African identity is in fact a fight for the longevity of French empire and colonialism.

With this bitter dichotomy in mind, my question is what credibility left for Flam since it does not only strive to denigrate the culture and language of Arabs but also turns a blind eye to the entire glorious heritage of African decolonisation. Where is the heritage of Niger's best writer against empire, Ngugui Wathiongo, who made it his mission in life to "decolonise the minds" by raising awareness against English (the language of Empire). Where is the heritage of Achebe and Soyinka from Nigeria, or Andre Brink and Nkosi from South Africa, and where is the heritage of our most prominent intellectual psychoanalyst philosopher Frantz Fanon? Or did you forget his "wretched of the Earth" and "White Masks and Black Skins"? Did you forget that this black intellectual left colonial France for Algeria and wrote his great book on the Algerian revolution and moved later to Tunisia where he worked in medicine until his death? Did you remember his famous statement "let's leave this Europe which could not make man without making Arabs, Jews, women an Blacks"? I'm sure you are aware of his condemnation of Eurocentrism here. Example are inexhaustible. But the point is the same, if Flam's struggle is to keep French alive in this country it does not only present itself as racist but also blind to the history of the African continent which stood shoulder to shoulder with other peripheries of western empire to decolonise its people and culture.

Anonyme a dit…

J'ai lu la défense juridique impeccable de notre prof national ely du mauritanien condamné à mort au soudan.
Il faut vraiment la lire et surtout ceux qui connaissent la famille du pauvre type en donne copie ça peut leur servir.

rimo a dit…

salut tous ,


c'est qui notre actuel ambassadeur en france?
je dis ça parceque la femme (la couz à khattou) que nous avons envoyé labà à du mal à se faire accepter.

normal elle n'a aucune formation
même machiner un pc elle ne sait pas faire.


-------------

le directeur de la SNDE à atar est en taule depuis quelques jours
savez vous qui a demander de l'enfermer?
c'est madame la ministre de l'éducation.


sur ce
bonne nuit à tous

blog rimo

Anonyme a dit…

Anonyme du 17 Juillet 2007 22:05

Il n' y a qu'UNE SEULE NATIONALITE' MAURITANIENNE en vertue de l'article 9 de la loi 61 112 du 12 Juin 1961 modifie'e par les lois 73 010 du 23 Janvier 1973
73 186 du 30 Juillet 1973 portant code de nationalite' Mauritanienne.

Il y a probablement eu d'autres modifications mais comme je ne suis pas juriste, je prefere ne pas trop me hasarder sur ce terrain.

Ceux qui parlent des nationalite's Mauritaniennes, ont des intentions malsaines pour notre pays!

Le document officiel qui fait des uns et des autres Mauritaniennes et Mauritaniens, a pour nom...CERTIFICAT DE NATIONALITE'!!!

Je sais qu'en Mauritanie nous avons differents groupes ethniques et culturels MAIS DE GRACE, NE ME DITES PAS QU'IL Y A DES NATIONALITE'S MAURITANIENNES!

Il n' y a qu'une SEULE NATIONALITE' MAURITANIENNE!!!!!

Avant de terminer, j'aimerais savoir si le FLAM reconnait le drapeau national Mauritanien (LE DRAPEAU VERT A' CROISSANT ET ETOILE D'OR.)

Mohamed Cheikh a dit…

Anonyme 16 juillet 2007 13:03 a dit:
“Mohamed Cheikh enta wahalt rassak. Change de profession .."
Réponse :

C’est, on ne peut plus de la projection. L’anonyme se serait mis virtuellement à ma place pour tester ses propres capacités intellectuelles. Son imagination ne lui a pas apporté de réponse aux propos de mon contradicteur ; s’est avoué vaincu et m’a « prodigué » ce conseil que je décline aussi poliment que catégoriquement. Non, l’anonyme. A force de subir, toi-même (je souhaite que cela soit seulement dans l’imaginaire et non dans la réalité), tu te crois entravé par des cordes de « tebellit » ou de fer, alors qu’il ne s’agit que de la toile d’araignée vieillie qui n’empêche même pas le passage d’un insecte à bout de souffle. Non, ma wahhalt rassi ya bouya. Je me voue à une œuvre exaltante et de longue haleine. Je m’arme de l’assistance d’ALLAH, puis par la conviction et la patience. Alors que les adversaires idéologiques que j’ai en face n’alignent, comme armement d’assaut, que des négations, des affirmations gratuites, le ressassement de refrains pitoyables que les païens des temps de Noé, d’Abraham, Jusqu’à Mouhammad (PSAS sur eux) opposaient aux grandes Vérités : « Ala lahou lخalقou wa lamr ; Inil حoukmou illa liLLAH ; Wamallam yaحkou bima anzalaLLAH… Avaحoukmal jahiliyati yabغoun…
Laïc du 16 juillet 2007 12:53,
Ce que je viens de dire, ci-haut, à l’intention de l’anonyme constitue un début de réponse à tes propos. J’y ajoute ce qui suit :
Tu n’apportes rien de nouveau à ce que la corporation des laïcs ne cesse de répéter : la religion et une affaire privée, les affaires de la vie, à nous d’en décider. Ce auquel une réponse unique et catégorique s’impose :
Ou l’on se soumet à la Volonté Divine, et alors le choix n’est plus de mise, parce que le Créateur a décidé que la vie, ici-bas, de Ses créatures soit régie par Ses propres Codes. Ou on déclare la rébellion contre Cette Volonté et ce serait, alors, une autre paire de manches. Là, non plus, le débat n’est plus de mise. Cette rébellion contre l’ensemble du Système se cache derrière une prétendue « laïcité islamique » qui se présente sous une forme d’agrément d’une partie du Livre Saint et de rejet d’une autre partie. Position, pas du tout nouvelle, que le Livre Saint a déjà démasquée, dénoncée, flétrie, condamnée : Avatouminouna bibaضعi lkitabi wa takvourouna bibaضعd ???!!! – Soura 2, Verset 85.
Les deux positions étant diamétralement opposées, inconciliables et irréconciliables, le débat est, ainsi, coincé dans un véritable cercle vicieux et ne peut être tranché que d’une seule manière : la cohabitation entre Islam et non-Islam est illusoire. Le problème est déjà résolu par tous les régimes gouvernant la Nation musulmane par procuration, qui décident de nous asservir, sans scrupules, par les lois anciennes et contemporaines de la Jahilya, une minorité d’entre eux se cachant hypocritement et traîtreusement derrière ce misérable alinéa de leurs « constitutions » : « l’Islam est la source principale du droit » !!!
Le problème a été aussi résolu par le Prophète, ses successeurs, et tous ceux qui ont pu le faire à travers les âges, en bannissant définitivement les absurdités satano-jahilyennes.
La réponse du laïc du 16 juillet 2007 12:53 est émaillée d’autres impertinences et de sophismes qui, sans être nouveaux dans la littérature et les méthodes de la population campée sur l’autre versant, ne devraient pas passer inaperçus.
Tu dis : « Ce ''lomptemps'' aussi vague qu'imprecis denote d'une meconnaissance de l'histoire. Le temps prophetique a été, malheureusement , d'une courte durée ».
On ne cesse de faire injustice à La Palice, seul cité pour décrier des naïvetés notoires, semblables à celle que l’histoire a retenue du poème composé en l’honneur du Maréchal français par ses soldats. Que de La Palices et de lapalissades, jonchant le sol des discours !!! « Un quart d’heure avant sa mort, il était encore en vie », diffère-t-elle en quoi que ce soit de sa sœur vraie jumelle : « Le temps prophétique a été d'une courte durée », invoquée pour justifier l’exclusion de l’Islam après cette période exceptionnelle ?
Nul n’ignore que le Prophète a préparé et jeté les bases de l’Etat islamique en treize ans et qu’il est resté à la tête de cet Etat pendant dix ans. Faut-il en déduire (au nom de quelle logique ?) que le règne de l’Islam est à jamais révolu, comme le voulaient Ehlou Rriddati, pulvérisés par la sagesse d’Abou Bakr et le glaive de Bni Lwelid ?
La réponse appropriée se trouve justement dans l’histoire dont tu t’attribues l’exclusivité de la connaissance ! Cette histoire nous apprend que la loi de l’Islam a régné sur un espace qui s’étend de la Chine à l’Atlantique pendant plus d’un millénaire. Les déviations des dirigeants à des époques données, l’implosion et le morcellement de l’empire en une infinité de micro Etats à d’autres époques, l’exclusion intermittente de la Charia dans certaines zones de cet empire, la concurrence que s’étaient livrée les seigneurs…ne signifient nullement que l’Islam n’a guerre connu d’application en dehors de l’époque du Prophète et de ses successeurs. Croire le contraire relève de l’ignorance, vouloir le faire croire participe d’une improbité et d’une indélicatesse qui ne disent pas leur nom. Une telle démarche de l’esprit, toute proportion gardée, semble vouloir privilégier une assertion des plus absurdes : « l’Islam n’ayant été appliqué que pendant une courte durée (ce qui est d’ailleurs faux, archi-faux), il ne devra jamais être appliqué ». L’islam a été appliqué merveilleusement par le Prophète et les cinq Khalifes. Il a été bien appliqué par d’autres à d’autres époques, par les Almoravides, par exemples. Si le niveau d’application durant Al Ghourounou Al Mouvadhala, ou siècles d’or, peut ne pas être atteint, faut-il pour autant renoncer à l’approcher ? Ce niveau, je te l’apprends, sera atteint, un jour. Celui qui nous a transmis le Coran, nous l’a annoncé dans des Hadiths sûrs. L’Islam a été aussi appliqué, au niveau des individus et de l’Etat, à des époques autres que celles du Prophète et de ses compagnons. Je n’ai pas besoin de faire appel à l’illustre poète Lamartine pour étayer mes arguments. Je l’ai pris comme témoin à charge contre les hérauts de la laïcité en terre d’Islam qui ne se fient qu’aux discours outre - mers. A ceux-là, il imprime deux vérités : que l’Islam a été appliqué au-delà des frontières de l’Arabie et à diverses époques ; qu’il l’a été au niveau public et privé, « nos apôtres » laïcs récusant la seconde forme. Il le dit sans ambages dans ces deux paragraphes :
1
« Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d'idées, restaurateur de dogmes rationnels, d'un culte sans images, fondateur de vingt empires terrestres et d'un empire spirituel, voilà Mohammad ! ». Retenons bien « terrestres » et « spirituel ».
2
« Sous son impulsion nombre de dynasties ont trouvé l’existence, des cités, des palaces fameux, des temples ont été bâties par sa cause. De grandes provinces se sont soumises à la foi par sa cause. Ses paroles ont gouverné la vie de générations qui ont accepté qu’elles dirigent leur vie et qu’elles soient leur guide dans leur vie future ».
Des arguments laïcistes tels que : « le Prophète a jeté les bases d’un vaste empire dont la gestion a été détournée à des fins sectaires… la recherche du pouvoir a conduit à la violation flagrante de l’esprit de l’Islam… » éjectés pour justifier l’abandon de l’Islam me font pitié. Est-ce qu’il y a un Verset ou un Hadith qui nous ordonne d’abandonner l’application de l’Islam en cas d’échec de nos efforts ?
Où pourrait-on se mettre à l’abri de ces projectiles et d’autres :
«يَا عَمِّ وَاللَّهِ لَوْ وَضَعُوا الشَّمْسَ فِـي يَـمِينِـي، وَالقَمَرَ فِـي يَسَارِي عَلَـى أَنْ أَتْرُكَ هَذَا الأَمْرَ حَتَّـى يُظْهِرَهُ اللَّهُ، أَوْ أَهْلَكَ فِـيهِ مَا تَرَكْتُهُ »
{منَ ٱلْمُؤْمِنِينَ رِجَالٌ صَدَقُواْ مَا عَاهَدُواْ ٱللَّهَ عَلَيْهِ فَمِنْهُمْ مَّن قَضَىٰ نَحْبَهُ وَمِنْهُمْ مَّن يَنتَظِرُ وَمَا بَدَّلُواْ تَبْدِيلاً * ليَجْزِيَ ٱللَّهُ ٱلصَّادِقِينَ بِصِدْقِهِمْ وَيُعَذبَ ٱلْمُنَافِقِينَ إِن شَآءَ أَوْ يَتُوبَ عَلَيْهِمْ إِنَّ ٱللَّهَ كَانَ غَفُوراً رَّحِيماً }
Permets-tu d’appliquer le même raisonnement obtus aux projets de la laïcité ? Nous dirons : « Les athées ont jeté les bases d’un vaste projet laïc dont la gestion a été détournée à des fins sectaires… la recherche du pouvoir a conduit à la violation flagrante de l’esprit de la laïcité… » Et alors, exit la laïcité. Sinon, Ma li ba ikoum tejourrou we baouna la tejour ?
Ce que tu appelles règlement de comptes, parlant de Outhmane, avait-il pour but d’abroger l’Islam ou de le réduire à la sphère privée ? Une telle intention maligne avait-elle bercé l’esprit d’un quelconque des Khalifes déviationnistes ? Tu ne saurais le dire sans une volonté délibérée de mentir et d’induire les autres en erreur. Toujours, au nom du même raisonnement obtus : tous les laïcs du monde : communistes, marxistes, léninistes, trotskistes, maoïstes, guévaristes, capitalistes, chrétiens démocrates, lepénistes, sarkozistes, tayaïstes, eynemmistes… n’ont cessé et ne cessent de pervertir l’orthodoxie de la laïcité et de procéder à des règlement de comptes qui ne se terminent jamais. Devriez-vous pour cela abandonner votre laïcité ?
Tu me prêtes une intention qui n’est pas la mienne, celle d’excommunier, Takfir. C’est bien danser sur un air bien connu de l’ère bush-chiïsme. « Ceux qui défendent leurs enfants en Irak ne font qu’excommunier les autres ». Dans le posting auquel tu as voulu répondre, je fais bien une distinction entre les individus et l’Etat et « n’anathémise » personne. Et si tu nourris un quelconque doute au sujet de ton statut, n’hésite pas à consulter le Coran et le Chapitre de la Ridda dans n’importe quel traité du Viqh sur la question. Tu n’auras plus besoin de l’avis de Voulane ou de Allane à ce sujet. Tu pourras aussi consulter l’un des Imams de service. Tâche de le rassurer, au préalable, que tu n’appartiens pas à la police sécrète. Il t’aidera. Certains d’entre eux, malgré leur servilité, sont bien instruits. Non je n’excommunie personne. Ma devise est ce titre d’une belle œuvre écrite par un érudit contemporain ; « Naحnou douعatoun la قouضatoun ».
Quand tu oses lancer, sans hésiter et sûrement sans réfléchir : « Il serait illusoire de restaurer le temps d’un prophète qui a le privilège de l’infaillibilité par des hommes avides de dominer leurs semblables et mus par des intérêts… », tu te mets à la place de CELUI QUI a Ordonné d’appliquer l’Islam et tu te méprends au sujet de l’infaillibilité du Prophète. Oui, il est infaillible et c’est pour cette infaillibilité que nous avons reçu l’Ordre de marcher sur ses pas.
لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ لِّمَن كَانَ يَرْجُو اللَّهَ وَالْيَوْمَ الْآخِرَ وَذَكَرَ اللَّهَ كَثِيراً الأحزاب : 21
«عليكم بسنتي وسنة الخلفاء الراشدين من بعدي عَضّوا عليها بالنّواجذ»
Tu dis encore, et encore: « Confondre Islam, religion d’une société et des codes destinés à réglementer la vie d’un Etat moderne relève d’un obscurantisme désuet».
C’est cela l’obscurantisme désuet, le refus de la Lumière divine pour se réfugier dans l’obscurité satanique. Tu nous ramènes encore au point de départ : la séparation de l’Etat et de l’Eglise. L’Islam est une religion de société et d’Etat. Laïcs de tous les temps, mettez beaucoup d’eau fraîche dans votre vin à 99°, en prononçant ce mot magique « moderne ». Rien n’échappe au Créateur de l’Univers. C’est Lui Qui a dicté Ses Lois pour toutes les époques ; C’est Lui Qui a créé le temps et l’espace. Votre « moderne » sera dépassé. Classique, aujourd’hui, n’a plus la signification qui lui fut donnée, voilà des siècles. « Moderne » rejoindra, bientôt, « médiéval », et ses sœurs « archaïque », « arriéré », « démodé »… Seule restera d’actualité, jusqu’à la fin du monde et au-delà, la Parole divine.
C’est à accepter ou à rejeter, honnêtement. Nul besoin de se référer à la temporalité du contexte pour se justifier.

Anonyme a dit…

Mohamed Cheikh a dit:

Je me voue à une œuvre exaltante et de longue haleine

Reponse: Du courage ya bouya. le pouvoir est au bout du chemin ...

Tu écris long, mais c'est peut-être la seule façon de faire comprendre une chose qui n'est pas evidente en dehors de Mohamed Cheikh

Mohamed Cheikh a dit…

C'est très simple pour occulter la vérité, mais pas du tout efficace.

Anonyme a dit…

Couly dit :

"""""""""""""
EST-CE QUE LES DIRIGEANTS DU FLAM RECONNAISSENT LA NATIONALITE' MAURITANIENNE?
"""""""""""""

Saïdou Coulibaly est citoyen américain, par conséquent il a perdu sa nationalité mauritanienne, donc il n'a pas de leçon à donner aux flamistes sur ce chapitre.

Je demande aux dirigeants (et aux militants) des FLAM d'ignorer sa question.

Anonyme a dit…

Tiens c'est vrai ! Couli n'est plus Mauritanien depuis qu'il detient la nationalite US. Selon Choumad, on ne peux pas detenir 2 nationalites/passeports

Puisse Couli nous ficher la paix !

Signe: un nationaliste arabe dur, dur ...

Anonyme a dit…

من مشاكلنا الاقتصادية

إن الربا أكبر معوق اقتصادي في الدول المسلمة فكثير من المدّخرين والمستثمرين المسلمين يمتنعون بسبب الأنظمة الربوية عن توظيف أموالهم داخل النطاق الاقتصادي الفعلي للدولة ويسعون في المقابل إلى العقارات وغيرها من الأصول الثابتة غير الموظفة من ما يُعوّق الأداء المصرفي و الاقتصادي عموما،ويهدم النسيج الاجتماعي.
كما أن الربا ظلم اجتماعي كبير فهو يركز الثروة لدى حفنة قليلة من أصحاب رأس المال آخذين بذلك حق غيرهم من منتجي القيمة المضافة داخل المجتمع...، كما أن الدول الغربية عندما يشتد الاختلال في اقتصادها تحاول جعل نسبة الجائحة أو الفائدة كما يسمونها صفرا حتى تعيد التوازن إلى توزيع دخول عوامل الإنتاج كما اتضح من خلال متابعة عن قرب للعاملين في القطاع الربوي أنهم يعيشون حسرة وألم الشعور الديني داخلهم مهما كان ضعيفا في البداية و يكبر مع مرور الزمن لتصبح حياتهم جحيما لا يضاق فلا ينخدع أحد بمظاهر الثراء والنعيم فتحته آلام عظيمة وحسرات حقوق فئات المجتمع الضعيف فالربا أكل بشع وصامت لحقوق وجهود الآخرين وتنتهي الأمور بعاملي وأهل الربا إلى نوبات هستيرية وعصبية ونهايات والعياذ بالله مأساوية وفظيعة يعلمها من عرفهم عن قرب والبعيد منهم قد لا يلاحظ ،ذلك بعض مصير من توعده الله بالحرب خاب إذن وخسر إلا من تاب عليه ورحمه ناهيك قبل كل ذلك عن العقاب والحرب التى توعّد الله سبحانه أهل الربا بها في القرآن الكريم واللعنة الواردة في الحديث الصحيح كما أن الربا من موانع استجابة الدعاء فكيف يستجاب لمن أكل من الحرام ولبس من الحرام ونبت لحم جسده من حرام ،كما أن فتاوي الضرورة التي يقول بها بعض الفقهاء تفقد حجتها في وجود البديل غير الربوي والذي لا يثبط الناس عنه إلا غافل أو جاهل أو متواطئ نسأ ل الله الخير للجميع.
إن القضاء على الأنظمة الربوية في مجتمعنا لا يتطلب سوى رغبة سياسية وجهد قليل فالأنظمة الإسلامية دخلت سوق العمل والإقبال عليها في تزايد فعلى النخب السياسية من مسؤولين ونواب وشيوخ وغيرهم الضغط المستمر في كل محفل وجعل هذه المعركة معركتهم الأولى والأهم والعمل أن تأخذ كل المصارف العاملة في موريتانيا بالأنظمة غير الربوية وأن لا نقول هذا مصرف ربوي وهذا آخر غير ربوي بل على كل المصارف أن تكون غير ربوية فالله تعالى أغنى الشركاء ودينه أعزّ ولا ينبغي في دولة مسلمة أن يكون اقتصادها ربويا وأهلها صامتون... إنه ليس إعلانا لصالح طرف خاص بل الهدف أن تكون كل المصارف العاملة الآن كلها في موريتانيا غير ربوية إرضاء لله تعالى إصلاحا جذريا للنظام الاقتصادي إحقاقا للعدل الاجتماعي استفادة من الثروات المعطلة في المجتمع وصولا للرفاهية والازدهار الحقيقي.
إن الربا لعنة وظلم ومعوق اقتصادي واجتماعي لنسهم جميعا ضمن إطار حملة رسمية شعبية في القضاء الحكيم والمدروس عليه.

Anonyme a dit…

من الشقاء أن يسير المرء في حياته عابثا لاهيا مرتكبا المعاصي كأنه يرى مقده من النار ولا يحرك ساكنا حتى يدهمه الموت أو يؤول إلى شيخوخة هي مجرد انتظار مؤلم للموت

دعوة للعقل أن يفيق ولو لساعة من سبات المعصية وأن ينظر في الكون فيرى في بديع صنعه والنظام الذري الواحد الذي يحكمه واللغة الرياضة الواحدة التي يسير الكون المنظور وفقها بمعادلات فيزيائية بالغة الإحكام دليلا على خالق عظيم متصف بالكمال المطلق والوحدانية التامة ثم الآيات والأحاديث الكثيرة التي حملت من الدلا ئل المعرفية المعاصرة ما أعجز العقول المحايدة في حين كل المعتقدات الأخرى إشراكية أو اصتدمت بمسلمات المعارف الحديثة وقدّم الإسلام بجوهره الأصيل الجواب الشافي للعقول الحائرة اهتدى إلى ذلك السعداء وضل عنه الأشقياء

أما آن للعاصي مدمن الخمر واللهو الماجن أن ينظر في عمر منقض وشباب آفل وموت فظيع قادم السعيد من انتبه من سبات مُهلك وتدارك من العمر أياما وأعواما في طاعة الله وردّ المظالم والتكفير عن الأخطاء والخطايا ولا تكن نهايته نهاية من أدمن الغفلة حتى داهمه المرض المفنى والشقاء المنسي فتفرق من حوله من ظنهم يوما أصدقاء أو تابعين أو عمالا أو حتى أولادا وزوجة ...فللمعصية طال الزمن أو قصر شؤمها علمه حقا من شاهده والعاقل من اتعظ من حال غيره.
وفي الاخير أورد هذه القصة الواقعية
توبة في مرقص
قصة غريبة ذكرها صاحب القصة قال
دخلت مساجد إحدى المدن فوجدت شاباً يصلي فقلت -سبحان الله- إن هذا الشاب من أكثر الناس فساداً كان يشرب الخمر ويفعل المعاصي وهو عاقّ لوالديه وقد طرداه من البيت فما الذي جاء به إلى المسجد… فاقتربتُ منه وسألته: أنت فلان؟!! قال: نعم… قلت: الحمد لله على هدايتك… أخبرني كيف هداك الله؟؟ قال: هدايتي كانت على يد شيخ وعظنا في مرقص… قلت مستغرباً… في مرقص؟!! قال: نعم… في مَرقص!! قلت: كيف ذلك؟!! قال: هذه هي القصة… فأخذ يرويها فقال كان في حارتنا مسجد صغير… يؤم الناس فيه شيخ كبير السن… وذات يوم التَفَتَ الشيخ إلى المصلين وقال لهم: أين الناس؟!… ما بال أكثر الناس وخاصة الشباب لا يقربون المسجد ولا يعرفونه؟!!… فأجابه المصلون: إنهم في المراقص والملاهي… قال الشيخ: وما هي المراقص والملاهي؟!!… ردّ عليه أحد المصلين: المرقص صالة كبيرة فيها خشبة مرتفعة تصعد عليها بعض الناس والآخرون حولهم ينظرون إليهم… قال: لا حول وقوة إلا بالله… هيا بنا إلى تلك المراقص ننصح الناس… قالوا له: يا شيخ… أين أنت ذاهب … تعظ الناس وتنصحهم في المرقص؟! قال: نعم… حاولوا
أن يثنوه عن عزمه وأخبروه أنهم سَيُواجَهون بالسخرية والاستهزاء وسينالهم الأذى فقال: وهل نحن خير محمد صلى الله عليه وسلم؟! وأمسك الشيخ بيد أحد المصلين ليدله على المرقص… وعندما وصلوا إليه سألهم صاحب المرقص: ماذا تريدون؟!! قال الشيخ: نريد أن ننصح من في المرقص… تعجب صاحب المرقص… وأخذ يمعن النظر فيهم ورفض السماح لهم… فأخذوا يساومونه ليأذن لهم حتى دفعوا له مبلغاً من المال يعادل دخله اليومي.
وافق صاحب المرقص… وطلب منهم أن يحضروا في الغد عند بدء العرض اليومي..
قال الشاب: فلما كان الغد كنت موجوداً المرقص… بدأ الرقص … ولما انتهى أسدل الستار ثم فتح… فإذا بشيخ وقور يجلس على كرسي فبدأ بالبسملة وحمد الله وأثنى عليه وصلى على رسول الله صلى الله عليه وسلم ثم بدأ في وعظ الناس الذين أخذتهم الدهشة وتملكهم العجب وظنوا أن ما يرونه هو فقرة فكاهية… فلما عرفوا أنهم أمام شيخ يعظهم أخذوا يسخرون منه ويرفعون أصواتهم بالضحك والاستهزاء وهو لا يبالي بهم… واستمر في نصحه ووعظه حتى قام أحد الحضور وأمرهم بالسكوت والإنصات حتى يسمعوا ما يقوله الشيخ.
قال: فبدأ السكون والهدوء يخيم على أنحاء المرقص حتى أصبحنا لا نسمع إلا صوت الشيخ، فقال كلاماً ما سمعناه من قبل… تلا علينا آيات من القرآن الكريم وأحاديث نبوية وقصصاً لتوبة بعض الصالحين وكان مما قاله: أيها الناس… إنكم عشتم طويلاً وعصيتم الله كثيراً… فأين ذهبت لذة المعصية. لقد ذهبت اللذة وبقيت الصحائف سوداء ستسألون عنها يوم القيامة وسيأتي يوم يهلك فيه كل شيء إلا الله سبحانه وتعالى… أيها الناس… هل نظرتم إلى أعمالكم إلى أين ستؤدي بكم إنكم لا تتحملون نار الدنيا وهي جزء من سبعين جزءاً من نار جهنم فكيف بنار جهنم… بادروا بالتوبة قبل فوات الأوان…
قال فبكى من بكى … وخرج الشيخ من المرقص وخرج الجميع وراءه وكانت توبتهم على يده حتى صاحب المرقص تاب وندم على ما كان منه

Anonyme a dit…

Mama Sow a raison. Pris sur Cridem:

18 juillet 2007 : Mauritanie : Réminiscence du cartel tribalo-génocidaire

L’adage en politique veut que celui qui ne s’oppose pas à une idéologie y consent. Aussi sommes-nous dubitatifs devant l’absence de réactions voire de sanctions de la part du RFD et de l’APP à l’encontre de certains ténors de leurs partis qui ont manifesté publiquement une certaine connivence intellectuelle avec les thèses xénophobes développées par le parti Sawab. Celles la même pour lesquelles la nationalité mauritanienne rime avec arabité et qui conditionne notre citoyenneté à une allégeance tribale.

Tout militant de RFD et d’APP qu’ils sont, Sadava Ould Cheikh El Houssein et Khalil Ould Tayeb assument une filiation et même une subordination entière à Sawab. A moins qu’ils nous révèlent que Sawab à des accointances parmi les dirigeants du RFD et de l’APP. En tout cas ces derniers ne semblent pas être indisposés par la propagande rabâchée par Sawab.

Mais où sont donc passés les Kane Hamidou Baba et les Ladji Doucouré sensés dresser un cordon sanitaire autour de leurs partis respectifs ?



Quand ces partis institutionnels fléchissent et deviennent permissifs au totalitarisme n’est ce pas pour mieux contribuer à liquider la démocratie naissante en Mauritanie ! A moins que cela ne dénote chez ces partis une incapacité à assumer le pouvoir. Ils dévoilent de fait leur inaptitude à gouverner notre pays dans l’intérêt de tous nos compatriotes.

Surtout que la Mauritanie a déjà expérimenté le bâathisme. Elle est encore endeuillée par ses dérives tout comme le sont la Syrie et l’Irak berceaux de ce nazisme oriental. Notre pays n’a pas encore pansé ses plaies que voilà que ressurgissent des hommes politiquement responsables de sa déliquescence. Ils ont inspiré les lois iniques sous la présidence de Daddah et comble de malheur galvaudé la folie meurtrière de Taya.

Ce sont eux les responsables de quarante sept ans de mauvaise gouvernance en Mauritanie. Ces pousses aux crimes et tenants de théories mortifiantes nous reviennent plus virulents et déterminés que jamais. Ils nous exhortent de manifester notre loyauté à la Mauritanie alors qu’ils sont inféodés aux illuminés de Damas et de Bagdad.


Ahmed ould Daddah nous rejoue t’il le remake de l’implosion de l’UFD ? S’il se veut un destin national, il devra au moins prouver aux mauritaniens et mauritaniennes qu’il a la carrure d’un homme d’Etat. C’est à ce titre qu’il doit pousser Sadava Ould Cheikh El Houssein à la démission. C’est la règle que se fixe tout chef d’un parti soucieux de son ancrage dans des institutions démocratiques fussent-elles balbutiantes .





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté. Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org




Note: Info source : MamaSow

Anonyme a dit…

لما ذا التنكر؟

ينبغي أن لا يبقى حديثنا عن الأمانة في التسيير ونظافة اليد مجرد حديث أو خطب وتبرئة ذمم بل أن نجسد ذلك فعلا ملموسا ,فنكرم ونهتم بمن عملوا في الدولة ولم يبنوا لحسابهم قصورا ويدخروا حسابات في الخارج واليوم وأمس رحل الكثير من من نحسبهم من أولئك دون كثير اهتمام من وسائل الإعلام والجهاز الرسمي اللذين كثيرا ما تحدثا عن حسن التسيير و الإدارة الراشدة فها هو محمد ولد هارون العمدة السابق والمدير التجاري السابق والمناضل الشرس السابق يرحل كما رحل سابقون من عرفوا على الأقل بنظافة اليد دون أن يتركوا قصورا أو أموالا طائلة تورث نسأل الله تعالى لهم الجزاء الأوفى أنصفهم الآخرون أم لا .
ناهيك عن أحياء العاصمة التي تنوي الدولة هدمها وأغلب سكانها من من عملوا في الدولة في عقدي السيتينات والسبعينات وخرجوا من الدولة برواتب التقاعد في حين عبث الآخرون بأموال الدولة بكل استهتار والآن سيخرجون من منازلهم دون أو بتعويض هزيل ليرموا في هوامش ومزابل المدينة ومجاهل النسيان ، هل خطر بخُلد أحد أن تلك الأحياء تحتضن ذكريات وأحداثا جميلة وأن أهلها هم في الغالب من أسسوا وخدموا أجهزة الدولة زمن كان الفساد والاختلاس نادرا ومشنعا ،لسنا ضد التحديث والتطور ،لكن ليس على حساب النكران وعدم مراعاة تفاصيل صغيرة تحمل مضامين جميلة وكبيرة ،بل الأولى أن يعوضوا خير وأكبر تعويض أو أن تطور المنطقة ويحتفظوا بمنازلهم في نفس المنطقة متطورة ومسايرة للعمران الجديد.... هل من سامع؟؟؟

Anonyme a dit…

فرصة لا تُضيع
على الجميع عدم تضخيم الأمور فالأمر طبيعي وعادي و أن تكون المعلومات متاحة فالتعتيم يعقد هذا النوع من الأمور أحيانا كثيرة ، و الأولى أن يكون مدعاة للفرح والسرور لا سببا للخلاف، فالقضية هي أن لا يعود هناك أحد من أبناء البلد يحمل صفة لاجئ يسكن مخيما ،فكل أسرة أو فرد ستدرس وضعيته كما يمكن اللجوء إلى فحصADNعند الضرورة حيث يمكن من معرفة هوية الأبناء و مدى صلة الأفراد بعائلاتهم وأصولهم العرقية وهو فحص متاح ويمكن استعماله لإزالة كثير من الشبه ،كما على العودة أن تكون بصفة تدريجية عائلة عائلة أو مجموعة مجموعة حتى لا يحدث إرباك أو عدم حدوث تعقيدات أما مسألة الهوية فيجب النظر إلى كل أبناء الدولة أنهم جزء من الهوية الجامعة وتعزيز تلك الهوية من خلال النظام التربوي ووسائل الإعلام وبث فكر الإخوة الإسلامية الجامعة وأن العربية لغة القرآن وليست كالحسانية ولا ملكا لفئة دون أخرى،بل مكون حضاري للجميع وعموما ما تحتاجه الدولة الآن الرجوع إلى الثوابت وبث روح المحبة والتقريب وأن يظهر الجميع الفرح والسرور بالقادمين وأن يسهم من يحسب على القومية العربية في ذلك قبل غيرهم حتى نظهر وحدة متجسدة بعيدا عن العواطف غير العقلانية،فلا تسمعني قولك وخطبك بل أرني أفعالك ومواقفك...هي إذن فرصة لا تضيع، وفي الأخير يجد الجميع دون استثناء مبعدين ومسفرين التعويض الشرعي العادل ويبقى الجميع إخوة في الله تعالى نعمت تلك الإخوة ودامت وطابت.

Anonyme a dit…

LM
ENTA MNEIN
STP,nettoie le blog des écrits aussi longs qu'abscons des FLAM,car ils polluent le blog et le rendent moins convivial.Ces écrits nous prennent 0 seconde pour lire mais 30 pour zapper!!!

WE CHOUKREN!

Anonyme a dit…

أما قضية الرق فحلها يجب أن لا يهمل أن الجميع في الأساس إخوة أهل تصاهر ونسب ، وإطارها الحقيقي والشافي هو الإطار الشرعي بنفوس طيبة حكيمة تشعر أنها في النهاية رغم بعض الأخطاء الفادحة والمرارات خلافات إخوة وليست صراع أعداء
محب الخير للجميع.

Anonyme a dit…

Maatala a dit au sujet de Sadava:

Daddah: tu vois ce qui se passe si on transforme le RFD en refuge à rats dit le FOU

Anonyme a dit…

FLAMNET-AGORA
La pédagogie de la clarté contre l’idéologie de l’amalgame et de la diversion

Par Hamdou Rabby SY- Philosophe
Paris-France


On ne le dira jamais assez, des fanatiques de la confusion, de la cécité politique et de la malhonnêteté intellectuelle dont l’objectif déclaré est l’anéantissement de toute politique oppositionnelle fondée sur la revendication d’une société mauritanienne égalitaire, juste et démocratique, continuent à s’activer. Il est difficile de comprendre comment des hommes et des femmes qui prétendent se battre pour le respect de la dignité humaine se mobilisent depuis toujours contre une organisation qui n’a fait que dénoncer le racisme et l’oppression d’un système qui n’a jamais renié sa politique d’exclusion et de rejet de toute une composante du pays.


Il y a un misérabilisme forcené et endurci qui caractérise cette option pour l’obscurantisme avec comme credo le culte de l’exaltation des pratiques propres à une culture de la médiocrité et de l’irresponsabilité. Cette attitude exprime une incapacité à assumer ses choix politiques à cause d’un larbinisme vulgaire et pervers. C’est cette perversité qui va perdre la Mauritanie.


Un pays dont l’élite politique et intellectuelle s’abreuve majoritairement au mensonge, à l’opportunisme et au carriérisme est sans avenir. Il est clair que le scénario qu’offre la Mauritanie encore aujourd’hui ne permet aucun espoir au vu des agissements de ces agités qui se prennent pour responsables capables de contribuer à l’évolution démocratique du pays. La structuration médiocre de la majorité de notre élite par une culture de l’intelligence au rabais et de l’adhésion au clientélisme maffieux et obscurantiste ne laisse nullement augurer d’un véritable décollage de notre pays vers l’horizon de la modernité.


Les mises en scène orchestrées, depuis que le nouveau régime est en place, par ses discours, semblent manifester une volonté politique apparemment bonne, montrent bien l’hypocrisie foncière d’une grande partie de la classe politique dont la frilosité devant la perspective du retour des déportés dénote bien sa lâcheté.


C’est dans ce contexte que l’analyse du camarade Kaw Touré est pertinente et d’une clarté qui se passe de commentaires. Qui a peur de qui ? Il faut être cynique et profondément malhonnête pour confondre le nationalisme criminel, idéologie des tueurs qui ont massacré, exterminé, torturé et déporté de façon barbare les populations négro-africaines et la révolte organisée de militants qui ont risqué leur vie pour refuser cette logique de la mort et de l’injustice mise en pratique par des hommes sans foi ni loi. On dirait qu’un certain regret se fait sentir de la part de ceux qui ont toujours voulu l’extermination définitive des populations négro-africaines. Il est inacceptable de laisser ce discours inhumain se développer comme pour marquer son approbation des décennies de crimes qui furent perpétrés contre une population bien déterminée.


Ce n’est pas avec les prises de position des partisans des forces du cynisme que la Mauritanie sortira de la barbarie pour entrer dans le concert des nations civilisées.
Que veulent réellement les détracteurs des FLAM et des organisations mauritaniennes qui estiment que le combat continue en dépit de la reconnaissance d’un début de changement ? La rhétorique actuelle ne doit pas éteindre l’esprit de la résistance et l’obligation de vigilance. Les années de souffrance et de trahison exigent une veille stratégique pour ne pas se démobiliser devant ce qui peut se révéler n’être que de pures stratégies rhétoriques sans lendemain. L’espoir d’un lendemain meilleur ne doit pas exclure la vigilance et la lucidité constitutives de la maturité politique. Le temps n’est plus à l’emballement, mais à la sérénité pour voir ce qui va advenir de ce qui est entrain de se présenter comme un tournant intéressant.


Contre les démonstrations ridicules et absurdes qui consistent à entretenir un manichéisme de pure construction imaginaire, une pédagogie vigoureuse et rigoureuse de la clarté. Le défaitisme chronique ne peut durablement occulter un constat d’échec qui s’est transformé en ruse de la reculade et de l’embuscade. Les vrais acteurs de l’histoire en temps de domination et d’oppression ne se recrutent pas du côté des promoteurs de la trahison et de la lâcheté. La souffrance et la mort d’hommes et de femmes victimes de l’injustice méritent du respect. A défaut de courage politique, il est possible d’observer le silence de la dignité. Un peuple vaincu ne mérite pas le mépris et les insultes.

Sy Hamdou
Paris-France

mercredi le 18 juillet 2007


http://flamnet.fr.fm/
http://flamnet.fr.fm/

Anonyme a dit…

repondez à la finesse intellectuelle des flamistes et non par des insultes .vraiment les flamistes sont forts, que Dieu vous garde encore parmi nous pour longtemps. vous êtes la creme intellectuelle de la Mauritanie.VIVE LES FLAM.

Anonyme a dit…

OUI LES FLAM reconnaissent le drapeau mauritanien mais ne peut les empêcher d´avoir un ideal comme l´ANC pour un pays arc-ciel comme la Mauritanie.

-L´EMBLEME DES FLAM (DRAPEAU)

Au-dessus le jaune sable qui côtoie le vert végétal en dessous, au centre le Noir et le Blanc imbriqués et unis dans une parfaite égalité.

-LA DEVISE

Unité // Egalité // LIBERTÉ

Il faut l’unité pour que la Mauritanie soit. Il faut l’égalité pour qu’elle se construise, et que toutes ses composantes s’épanouissent. Il faut la liberté pour qu’elle se développe.

Anonyme a dit…

ce que veulent les FLAMMES = FLAM, c'est autre chose que la prosperite, l'unite, la liberte, l'egalite et l'epanouissement de toutes les composantes du peuple mauritanien.

Les FLAMMES ce sont les basques de la Mauritanie.

FLAM = BAATH = NASSERIENS tous sont nuisibles a une mauritanie plurielle, consensuelle, libre, democratique.

maatala a dit…

Salam

Daddah

les convictions passent avant les petits calculs cyniques, qui ont déjà prouvés leurs inefficacité(cf: les dernières élections présidentielles)

Tu attends quoi pour virer Sadava (ce RAT multicarte).

Cesse de penser à 2012 en dormant dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Il semblerait que la Tayie, ait perdu sa verve et son arrogance devant les professionnels de la rhétorique sectaire(lol).

les Khmers noirs, semble avoir trouvé un allié de poids en la personne de SIDIOCA,pas mécontent de se servir d'eux contre Sarr Ibrahima.

SIDIOCA a aussi compris que pour 2012, avec le retour des déportés, le vote Négro lui sera acquis.

Le vote négro à l'intérieur et à l'extérieur fera basculer la victoire ; en somme ,ils seront les faiseur de ROI.


en vu de 2012, ZZ a aussi organisé chez lui deux réunions sur le retour des déportés et par malchance pour lui celle-ci furent interrompues par la présidence, et transférées chez Khattou.

Déportés ,combien de voix dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur Cridem

"Un peu d'histoire mauritanienne : Arabes-négro-africains, Faillite d’un mariage de raison

Une histoire de malentendus et d’idéalisme généreux, de compromis et d’extrémismes. Une histoire de fraternité. Une histoire de haines cumulées, de rancoeurs et de frustrations ressassées.

L’histoire de la Mauritanie depuis 1945. L’histoire de d’un ratage, d’un rendez-vous manqué entre les deux communautés raciales qui composent, ou divisent le pays. La communauté arabo-berbère, ou arabe, ou maure et la communauté négro-africaine ou négro-mauritanienne.

L’aventure commence comme un banal cours d’histoire pour bachoteurs. La seconde guerre mondiale. Les Nations Unies. La décolonisation. La fin du mythe du ‘Blanc’. Le « prise de conscience » des peuples colonisés.. Les luttes de libération. Tout débute là où finit « Le » fleuve. Saint-Louis. Capitale du Sénégal et de la Mauritanie.


1947. Une année après l’Union française, pour contrecarrer la monopolisation des centres de décision par les « st-louisiens », se crée une Union générale des Originaires du Fleuve (UGOF). Elle regroupe des Mauritaniens et des Sénégalais de la vallée du fleuve Sénégal. on y trouve, côté mauritanien : Bâ Mamadou Sambouli, Cheikh Sao, Sall Abdul Aziz. L’UGOF n’est pas un parti politique. Seulement « un groupe de pression ». Le problème, disaient-ils, étant « une question de représentativité des populations riveraines du Sénégal ».

Ce groupe sera le noyau de l’action politique de HORMA OULD BABANA et fera du parti de l’Entente l’un des principaux acteurs du processus de décolonisation de la Mauritanie. Déjà en 1946, la vallée du fleuve a voté et fait élire Horma contre Yvon Razac. L’administration ne pardonne pas aux hormistes. La vallée votera encore massivement pour Horma en 1951, mais il se fait battre par Sid’el Moctar N’diaye, le candidat de l’UPM (Union progressiste mauritanienne). Au congrès de l’Entente, Saint-Louis 51, un fonctionnaire, originaire de Boghé, Bâ Hamat, sollicite l’investiture de l’UGOF. Les sénégalais de l’Union sont pour. Les Mauritaniens sont contre et appuient Horma. On le voit, l’heure n’est pas encore aux élections de janvier 56, écoeuré, s’exile au Maroc. L’Entente fait élire Suleimane Ould Cheikh Sidia, conseiller de l’Union française, au détriment de Moctar Ould Daddah, candidat UPM.

Le premier gouvernement, dans le cadre de la loi Defferre, sera entièrement UPM.

Très vite remanié pour faire entrer Dey Ould Sidi Baba, non UPM, comme ministre du Commerce. Mais bientôt l’édifice élaboré par Ould Daddah se ????? L’Emir du Trarza, MD Vall Ould Oumère, prend le chemin de Rabat, suivi par MD El Moctar Ould Bah. Ils seront rejoints par Dey Ould Sidi Baba, mandaté par le gouvernement pour les convaincre de revenir au pays. Le danger vient du nord. Ould Daddah appelle le Sud à l’aide.

Le Maroc risquait d’aller trop loin dans ses revendications, appuyées par la présence de personnalités aussi influentes, il était urgent, disait Moctar, « d’unir le peuple pour résister au Sultan ». C’est dans cette optique qu’eut lieu le second remaniement ministériel à la faveur duquel Bâ Mamadou Sambouli entre au gouvernement, en janvier 1958. Le temps n’est pas à la tranquillité. En Egypte, Nasser a le vent en poupe. En Tunisie, c’est l’époque héroïque du Destour. Les Algériens, avec des arguments gros comme bombes, s’emploient à bouter le « roumi » dehors. La marmite africaine bout. En Mauritanie, Bouyagui Ould Abidine est en train de mettre sur les rails le parti de la Nahda. Qu’on le veuille ou non, un parti « arabe ». Premier accroc.

1958 toujours, le Congrès d’Aleg. « Depuis ce congrès, me dit l’une des grandes figures de l’intelligentsia négro-africaine, les Noirs ont l’impression d’avoir raté le coche. De ne pas avoir exigé suffisamment de garanties ». Les revendications négro-africaines, mises en avant par l’UGOMS (Union des Mauritaniens du Sud), qui a relayé l’UGOF, étaient principalement :

1) Le respect des cultures nationales ;
2) La participation au pouvoir

« Chaque halpulaar vit dans un Fouta culturel, un Fouta dans la tête », dira un négro-mauritanien. « C’est ce qui explique la mise en avant de ces deux principes ». Cependant, ces priorités allaient s’effacer sur devant la querelle des ‘fédéralistes’ et des ‘autonomistes’. Au sein de l’AOF, la bataille fait rage. En Mauritanie aussi où Moctar Ould Daddah mène le parti de ceux qui pensent que chaque pays doit se joindre à la France, en tant qu’entité distincte, tandis que Hadrami Ould Khattri fonde le PFA (Parti de Fédération Africaine) qui soutient la mise en place d’un exécutif fédéral pour toute l’AOF. L’action des négro-africains, en vue « d’une bonne intégration nationale », est menée dans le désordre. L’UPM et l’Entente fusionnent à la faveur de ce congrès « pour faire face aux menaces marocaines ». C’est le PRM ????? ne va pas se terminer sans que la Nahda, parti ‘arabiste’, dévienne une donnée incontournable du paysage politique mauritanien.

L’indépendance en 60. En 61, nouvelle fusion. La hantise de la division. Le pays tient par si peu de choses. Le PFA de Ould Khattri, le PRM de Ould Daddah et la Nahda de Ould Abidine se dissolvent dans le Parti du Peuple Mauritanien, le fameux PPM, que certains appelaient PPCD (Plus Petit Commun Dénominateur).

« Les problèmes commencent réellement avec le parti unique », commente un ministre négro-africain de l’époque. Le ‘parti unique’ devient effectif en 1964, à la faveur d’un Conseil national transformé par Ould Daddah en congrès. « Coup d’Etat », « anti-constitutionnel », « anti-démocratique », « accaparation du pouvoir ». Les murs de l’école annexe, qui abritait le parlement en ce temps, en tremblent encore. Cheikhna Ould Mohamed Laghdaf et Hamoud Ould Ahmedou démissionnent du gouvernement. C’était l’époque où les gens avaient des principes. Les négro-africains jouent le jeu de l’unité nationale. Pas de fausse note jusqu’à présent.

En 59, l’arabe est entrée à l’école primaire. En 1961, dans la Constitution, à côté du « français, langue officielle », l’arabe « langue nationale ». Pas un mot du pulaar ou du soninké. Encore moins du wolof. La pilule est dure à avaler, mais elle passe. Que les Maures « ne puissent pas accuser les négro-africains de saboter l’unité nationale ».

L’heure est la construction nationale. Les Négro-africains dominent dans l’administration. Les trois officiers les plus gradés de l’Armée nationale sont aussi négro-africains : le premier chef d’Etat-major sera le commandant Diallo. D’abord pressenti, le commandant Kane Abdul Boly, de Tekane, n’acceptera pas. De même que le capitaine Kane Abdul Aziz de M’bagne qui préféra être chef de canton.

Entre-temps, l’alchimie daddahienne fait ??? ministrer la région du fleuve par des Mauresques ??? alors que les négro-africains administrer ????? les régions à dominante arabo-berbère. Fait ??? pour brasser, cette équation se révèle ??? désastreuse. Les administrateurs, peu au ???? des sensibilités culturelles de leurs administrés accumulent bévue sur bévue. Le principe ??? du « péché collectif » cher aux africains ???? le reste. Les fautes sont celles du gouverneur ou du préfet, mais aussi les fautes ???? son clan, de sa tribu, de son ethnie. En ????? temps le monopole négro-africain ???? l’administration s’effrite.

Les Arabes y ???? leur entrée au nom du « bilinguisme ». Même s’ils sortent de la Mahdra et ne parlent qu’une langue. « C’est l’administration qui est bilingue, pas l’administrateur », plaide un ministre –maure- de Ould Daddah. Le Mal s’insinue. Le château du sable du « consensus national » ne résistera pas aux déferlantes de l’arabisation. 1956 est l’année où s’accumulent les frustrations. Le monde noir se gargarise de négritude et de senghorisme. L’impact n’est pas énorme en Mauritanie, mais on prête l’oreille à ce discours au fur et à mesure que le nationalisme arabe se précise dans le pays. La Nahda, compromise par son flirt avec le Maroc, enfante deux courants :

- baathiste, national-socialiste arabe
- nassériste, tendance élitiste arabe, à caractère petit bourgeois

« Nous commençâmes à nous inquiéter sérieusement », se rappelle un dirigeant négro-africain. La cassure devient évidente. Le divorce semble définitif lorsque l’arabe est imposé, en juin 66, dans les classes d’examen. Le mouvement de protestation débute au lycée de Nouakchott et dégénère en émeutes sévèrement réprimées.

Les négro-africains s’élèvent par écrit contre « l’arabisation à outrance » pour évincer les noirs et le « recrutement de fonctionnaires de l’Etat sans éducation suivie », allusion aux sortants des mahdras et écoles traditionnelles. C’est le ‘manifeste des 19’. Bâ Mamadou Sambouli, Kane Elimane et Mohamed Ould Cheikh sont « débarqués » du gouvernement. Accusés de voir l’arabisation d’un mauvais œil.

Le climat politique du pays est d’autant plus lourd que les Maures accusent les Halpulaar en d’être « l’antenne de la France » de vouloir « sauvegarder les intérêts de la France dans le pays », d’être « une cinquième colonne à la solde de l’étranger », et autres accusations du même acabit. « Un comble, s’insurge cet intellectuel noir, un comble pour des gens qui ont combattu la France pendant 116 ans ! ». L’amalgame est définitif. Pour les Arabo-berbères, ‘langue français égale intérêt de la France’ et ‘les Halpulaar veulent le maintien du français langue exclusive d’enseignement’.

Le congrès du PPM, Aïoun 67, planchera d’ailleurs uniquement sur la question du « bilinguisme ». Les « Safalble » et les « tkarir » conviennent du principe de « l’égalité du français et de l’arabe comme langues d’enseignement ». Ould Daddah, président increvable, après la formule de la « Mauritanie trait d’union » entre deux mondes, forge le concept de « l’homo mauritanicus ». Pendant 8 ans, le parti au pouvoir fera de la « repersonnalisation de l’Homme mauritanien » son ???? slogan. Parallèlement à cette recherche effrénée d’identité, le pays connaissait un taux de croissance économique de 7%, le seul au monde avec Taiwan. La question culturelle se pose avec acuité. Mais la bataille se déroule déjà sur un autre front.

Guevara. Le Vietnam. Le Petit Livre Rouge. Mao. 1968 ou l’année de tous les dangers. « La chienlit » fait vaciller De Gaule. Mai. Le 29. Zouérate. La guerre des mineurs. La Miferma, « Etat dans l’Etat », à 95% française, tremble. La France, -tout le monde n’est pas parti à Baden-, inquiète pour « ses ressortissants », presse Ould Daddah de « faire quelque chose ». Il fait donner la troupe. ‘C’était ça ou les commandos du Point d’Appui de Dakar’. Bilan : une dizaine des morts. Le « martyrologe révolutionnaire » est né.

Le Mouvement national démocratique (MND), première forme, vit le jour cette année-là. Fondateurs : Soumeyda (mort en 73), Daffa Bakary, Bâ Abdoul Idi, Bedredine, Mohameden Ichidou, Moustapha Abeid Rahmane (actuel ministre), Dah Abdul Jelil (actuel wali du Guidimakha).

Arabes et Négro-africains militeront ensemble contre « la féodalité », « le néocolonialisme » et bien sûr « l’impérialisme ». Très vite, le MND va dominer la scène politique nationale. La revendication prioritaire des Négro-africains devient « une revendication SOCIALE d’intégration ». Subtilité du nouveau discours « de gauche ». La « question culturelle » est reléguée au musée des antiquités. Orthodoxie marxiste oblige. Les jeunes politiques arabo-mauritaniens, après le Congrès d’août 68 du parti baath syrien, à Damas, auquel assistaient des délégués de l’UNEMO (Union des Etudiants Maures). Breidlayl, entre autres, sous l’impulsion de Soumeyda, mettent une sourdine à leurs revendications « arabistes ». Pour un moment c’est le consensus contre Ould Daddah que d’aucuns présentent comme le véritable fondateur du premier MDN « pour asseoir les fondements de l’Etat-nation, faire taire les particularismes culturels et créer une conscience nationale ». Ce n’est pas impossible. Toujours est-il que le MND est écartelé entre deux courants.

Les « pro-chinois » de Moustapha Abeid Rahman, dans le Parti des Kadihines de Mauritanie (PKM).
Les « pro-soviétiques », de Ladji Traoré, dans le Parti Mauritanien du Travail (PMT).
Les sympathies personnelles jouant un grand rôle, les Soninkés et une majorité de Pulaar se retrouvent au PMT, très vite taxé par le PKM de la formule maoïste « nationaliste étroit ».

Des nationalistes arabes militant au sein du PKM, le PMT invoquera l’adresse de Lénine aux Biélorusses pour taxer ce parti de « chauvinisme ». C’est la joie chez les révolutionnaires. « L’unité nationale » en prend un sacré coup. Le problème noir avait glissé en 68 du politique vers le « social ». Le concept de luttes de chasses fait fureur chez ces communistes honteux, aussi bien négro-africains qu’arabes. Un sociologue négro-africain : « Ayant perdu sur le terrain politique, les Halpulaaren transposent leurs revendications sur le terrain culturel » dès 68.

En cette fin des sixties PKM et PMT se disputent l’espace de l’opposition politique. Le PKM l’emportera et dominera la vie politique nationale jusqu’en 1975, année où il se ralliera au PPM au pouvoir, suivant les directives du Parti communiste Chinois au congrès de Pékin 73, « pour renforcer la bourgeoisie nationale afin de contrecarrer l’hégémonisme des puissances impérialistes ». Et pan sur le ?????- le PKM se dissout dans le PPM- troisième fusion au congrès de la « clarification » Nouakchott 75. En 1976 naît « Bamtaare pulaar », association pour la renaissance du pulaar. Chez les Soninkés, l’association « Yilikare » voit le jour en 1977. Dans les deux cas, on entend investir l’arène politique en passant par la culture.

Encore une fois, les Négro-africains seront en retard d’une stratégie.

Depuis 1973, la Mauritanie est membre de la Ligue Arabe. L’aide arabe s’abat sur le Pays comme une manne céleste. « Cette aide a été dévoyée, détournée au profit des Maures », tonne un intellectuel de la vallée. La bourgeoisie se beydanise à marche forcée. « Qu’on ne parle pas ce concurrence ! Le pouvoir a favorisé une partie de la population au détriment de l’autre ! », reprend mon interlocuteur.

Au pouvoir politique, les Arabo-berbères ajoutent désormais le pouvoir économique. Le pouvoir culturel sera confisqué plus lentement. Le pouvoir de Ould Daddah pousse vers « l’affermissement de l’identité arabe du pays ».

L’arabisation effrénée de l’enseignement, les réformes cumulées, les facilités offertes aux étudiants des filières arabes, la radio, les manuels scolaires, concourent à camper l’arabité de la Mauritanie en escamotant sa composante négro-africaine. Plus tard, l’Histoire des empires et royaumes noirs ne sera même plus enseignée aux écoliers. Tout juste retient-on Ghana « qu’on présente comme un monde jahélite, une sorte de contre-exemple », sourit un cadre noir.

Et de rappeler « L’HISTOIRE EST LA SIBLE STRATEGIQUE NUMERO UN, C’EST POURQUOI LE GROUPE LE PLUS FORT CHERCHE TOUJOURS A NIER CELLE DES AUTRES »

Habib Ould Mahfoudh

-----------------------------------

Un visionnaire ce Habbib

maatala

Anonyme a dit…

Merci cher ami Maatalla pour ce souvenir de habib, et pendant qu'on y est, je dedie ce billet de Solé..

Chronique
Aux enchères, par Robert Solé
LE MONDE | 18.07.07 | 13h38 •
Tout s'achète sur Internet. Une "solution à la guerre en Irak" est même proposée, dans les ventes aux enchères du site eBay, par un ancien officier américain du renseignement, bon connaisseur du Proche-Orient. Faute d'acheteur à la date limite, au prix de 5 millions de dollars, sa recette sera adjugée au plus offrant. En début de semaine, la barre des 20 dollars avait à peine été franchie.
George Bush aurait dû se précipiter. Ayant dépensé des milliards pour créer un problème, ne pouvait-il pas consacrer cinq petits millions à l'achat de la solution ? Malheureusement, il doit être persuadé que la tragédie irakienne est insoluble. Un départ immédiat des troupes américaines provoquerait un chaos encore plus grand que leur maintien sur place.
La seule solution relève de la magie : tout recommencer, comme un film que l'on rembobine, pour effacer quatre années de cauchemar ; revenir en 2002, quand tout le monde suppliait le dangereux cow-boy de ne pas se lancer à l'assaut de l'Irak. N'y aurait-il pas par hasard, en vente sur Internet, une machine à remonter le temps ?

Robert Solé

Anonyme a dit…

Anonyme du 18 Juillet 9:24 & 9:45

Tu n'as absolument rien d'un Arabe et tu n'as rien a' ajouter au debat!
Always remember, cette discussion est a' propos de la Mauritanie.

J'assume la responsabilite' de toutes mes actions. Je suis CITOYEN AMERICAIN et j'en suis FIER!!!!!!!!!!!!!!!!!
What can you do about it?
Ceci etant dit, rien ne peut changer l'amour que j'ai pour la Mauritanie. Je n'ai pas besoin de rentrer dans les details pour un petit SENEGALAIS DE TA CATEGORIE!

Tu es parmi ces petits FLAMISTES/SENEGALAIS QUI VEULENT LE MORCELLEMENT DE LA MAURITANIE. Vous faites tout pour porter atteinte a' l'integrite' du territoire national Mauritanien!
Vous voulez le rattachement de toute la valle'e Mauritanienne a' la republique du Senegal.
Pour atteindre cet IGNOBLE objectif, vous etes entrain de sacrifier les peuples de la valle'e. Les paisibles habitants de la valle'e sont vos VICTIMES!
Tout sera deploye' pour ramener ces freres et soeurs au pays.
En ce qui concerne les dirigeants sans vision du FLAM comme toi, JE VOUS PRIE DE RESTER LA' OU' VOUS ETES A' L'ETRANGER. La Mauritanie n'a pas besoin de vos betises!

PS.
C'EST VOTRE MANQUE DE VISION ET VOTRE MAUVAISE LECTURE DE VOS COMPATRIOTES MAURES, QUI ONT MIS DES MILLIERS DE CEUX QUE VOUS PRETENDEZ "DEFENDRE" DANS LES CAMPS POUR REFUGIE'S!
Vous etes extremement racistes et haineux et vous avez le culot de dire que les Maures sont racistes!

Anonyme a dit…

Mohamed Vall Ould Oumer:

Je viens de lire votre contribution et/ou celle de feu Habib sur CRIDEM. Je vous conseille d'oeuvrer dans le sens de la paix et de la reconciliation nationale! Au moment ou' le vieux est entrain de tout faire pour ramener nos compatriotes des camps, il ne sert a' rien de verser l'huile sur le feu!

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

" Réponse à Mr Sadav
Réponses à Mr. Sadava à propos de la nationalité du Ministre des Pêches
En réponse aux déclarations chauvines et incultes de certains qui apparemment ont atterri par hasard dans une formation politique honorable, mais qu’ils n’honorent point, nous disons ceci :


Assane Silly Soumaré l’actuel Ministre des pêches est fils de Silly Gaye Soumaré, lui-même fils de Gaye Boye Soumaré.


Gaye Boye Soumaré, grand père du Ministre, fut Chef de village de Wompou où il mourut en 1918.


C’est ce même Gaye Boye Soumaré qui avec trois de ses cousins partiront de Wompou pour participer à l’attaque du fort colonial de Bakel avec le Marabout Résistant Mamadou Lamine Dramé. Au cours de cette attaque, l’un de ses cousins, Diabé outouma Soumaré, perdit la vie et fut enterré à Diaguily.




Gaye Boye Soumaré et beaucoup d’autres bâtirent en retraite. Il se retrouva en Guinée où il participa, des années durant, à la résistance armée de Samory Touré contre la pénétration coloniale.


Il tenait à revenir à Wompou et put le faire après l’amnistie, connue sous l’appellation de « grand pardon », dont avaient bénéficié également tous ceux qui avaient participé à l’attaque du fort de Bakel. Il devint chef de village de Wompou et mourut en 1918.


Assane Soumaré, au-delà de ses qualités personnelles de patriote, n’a donc de leçons à recevoir de personne quant à sa nationalité. Mr. Sadava n’ignore pas seulement l’histoire relative aux origines du Ministre des pêches, ce qui est compréhensible, mais sa propre histoire de descendant présumé de Khilly, ce qui est tout à fait impardonnable.


Soumaré Abdoul

-----------------------------------

On peut ésperer que ce Rat de SADAVA mourra moins idiot dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

c'est CANALH ou FLAM.NET!S

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"La Mauritanie est à la croisée des chemins


Le discours du Président de la République sur le retour des déportés, bénéficiant de l’approbation aussi bien des partis de la mouvance présidentielle que ceux de l’opposition, des organisations de défense des Droits humains, nationales et internationales, est depuis sa lecture, le fruit d’une mauvaise exploitation politique pouvant conduire le pays vers l’ indésirable et le chaos, à un moment où le pays reste fragilisé par des années de division, d’injustice et de dépouillement de ses ressources.


En effet, au moment où les autorités politiques multiplient les démarches pour faire avancer les choses, notamment par le voyage actuel de membres influents du comité interministériel vers le Sénégal et dans les camps des réfugiés pour identifier les voies et moyens, les meilleurs pour le retour de nos frères déportés, d’autres tiennent des réunions sécrètes essentiellement consacrées à aller à contre-courant de la volonté politique de réconciliation nationale dont le pays a grand besoin.


Le plus grave encore dans ses réunions répétées, est la présence d’élus qui sont censés incarner la Mauritanie plurielle et aussi un groupe communautaire par rapport à un autre. Ce qui veut dire qu’on se dirige vers la possible création d’un mouvement ethnique alors qu’on cherche à dépasser cette ère où les mauritaniens étaient organisés en groupes opposés les uns aux autres.




Contrecarrer le mouvement FLAM est semble t-il la préoccupation majeure de ces rencontres dont les initiateurs sont essentiellement des nationalistes d’obédience batthiste, mais en l’absence de nasséristes qui sont aujourd’hui membres dans le gouvernement. On retrouve aussi d’autres activistes de la mouvance nationaliste arabe qui avaient gelé leurs allants politiques sous les pressions de l’ancien régime.


Ces dites réunions ont duré 48 heures dans un lieu tenu secret loin des regards indiscrets des journalistes et des observateurs avertis. La résurgence de l’activisme politique clandestin, risque de constituer une menace sérieuse pour le pays qui cherche à mettre fin à tout obstacle pour l’unité nationale.

Avec ces réunions, on assiste malheureusement à un mécénat escamoté et de forte coloration raciale, alors que les autorités politiques sont déterminées plus que jamais à affronter tous les problèmes d’ordre politique, socioéconomique et culturel de nature à mettre des bâtons dans les roues du grand chantier de l’unité nationale.


Nous nous érigeons vivement en contestataire de ce regain d’activisme clandestin dont le pays n’a pas besoin et qui risque, s’il arrive a faire échos, risque de nous replonger dans une impasse communautaire dont le règlement pourrait dépasser le cadre strictement national. Ce qu’il faut donc éviter à tout prix pour la Mauritanie, est quelle face l’objet d’un morcellement dicté par la détermination des mal francs à privilégier la déchirure au lieu de la cohabitation dans la convivialité. C’est seulement à ce prix qu’on peut préserver l’unité nationale de tous les assauts qui visent à s’aborder de son ciment.


Il faut dire que ce qui s’est passé entre la Mauritanie et le Sénégal pendant les événements de 1989 est certes un problème capital, mais ce qui se déroule actuellement sous nos yeux avec la naissance de groupes qui veulent décider du devenir des Mauritaniens et dans l’absence de négro-africains qui constituent une importante frange de la population, ne peut nous conduire que vers une autre regrettable option : FLAM version Arabe qui menacerait d’avantage l’unité nationale.


Les organisateurs de telles réunions secrètes semblent ne pas aussi réaliser le danger qui guette le pays notamment en taxant le discours du Président de la République de confusion entre les questions des déportés et de l’esclavage, alors qu’eux-mêmes oublient qu’ils font aussi la confusion entre les déportés et les victimes mauritaniens au Sénégal. Alors il faut admettre qu’aujourd’hui, la Mauritanie est à la croisée des chemins. Et rendez-vous avec son Histoire pour rectifier les erreurs du passé.


A bon entendeur, salut. à bon entendeur,


EZZA Mt Moulay El Hacen
-----------------------------------

Une soeur qui met les pieds dans le plat dit le Fou

Maatala

maatala a dit…

Salam

il a dit:

"c'est canalh ou flamnet"

Ici tant que les règles fixés par notre hôte LM sont respectées.

Il y a de la place pour tous les idéalistes, les illuminés , les Barbus, les laïcs et autres nudistes dépressifs dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Avis à toux ceux qui ne pensent pas comme notre frère Mohamed cheikh

‘’Ou l’on se soumet à la Volonté Divine, et alors le choix n’est plus de mise, parce que le Créateur a décidé que la vie, ici-bas, de Ses créatures soit régie par Ses propres Codes. Ou on déclare la rébellion contre Cette Volonté et ce serait, alors, une autre paire de manches. Là, non plus, le débat n’est plus de mise’’.
Devrait –je comprendre par cette façon manichéenne de présenter les choses, qu’il faudrait se soumettre à ce que Mohamed cheikh pense être l’expression de la volonté divine ? Que faut-il entendre par propres codes de dieu : code maritime, code de commerce, code de l’environnement, code de la nationalité, code de la route…. ? Serait ils permis de jeter les nombreux adeptes de l’islam pluriel dans le camps de la rébellion contre la volonté d’Allah, l’unique ?et de fermer, définitivement, le débat avec le verdict d’un esprit borné ?
Dans ton prêche, tu as façonné pour ta tête un turban avec une simplicité voire un simplisme d’une vielle croyante têtue.
Certes, le verbiage dans lequel tu t’es enfoncé a eu le mérite de m’inciter au silence, Le fanatisme auquel tu a succombé m’a,davantage, attaché à la tolérance tandis que la cruauté de tes propos m’ a fait penser à la prescription divine qui impose aux musulmans d’opposer à la méchanceté du contradicteur, la bonté en tant que sublime vertu du dialogue ( Adfa’a bi lati Hiya Ahssan).
Pourtant, je suis navré de te dire que malgré ‘’les mérites de ton discours’’, je n’éprouve, à ton égard, aucune reconnaissance. Je me demande, d’ailleurs, si ce n’est pas la mauvaise foi, assez fréquente chez les militants de l’islam politique qui correspond, que tu le veuilles ou non, à une vaine entreprise de restaurer un pouvoir théocratique incompatible avec l’esprit transcendantal de l’Islam qui te conduit à adopter un comportement incompatible avec la douceur digne de la vraie foi.
C’est peut être, l’arrogance du militantisme politique qui se sert de la religion comme un vulgaire tremplin pour la soumission des esprits et non comme une lumineuse espérance destinée à assurer le salut de l’âme, qui t’empêche de voire la vertu du débat pluriel en tant que fondement pour le progrès de l’humanité et qui, au final, te conduit à te retrancher dans le fossé de la certitude aveuglante. Et c’est, peut être, là où réside le sens du verset coranique selon lequel « celui qui est aveugle dans ce bas monde le sera dans l’au-delà »
De toute manière, quand, à la fin de ta longue et périlleuse inquisition, tu dis : « C’est à accepter ou à rejeter, honnêtement. Nul besoin de se référer à la temporalité du contexte pour se justifier », tu me confirmes ce que j’ai, assez tôt, soupçonné.
A savoir que tu es un prédicateur dogmatique dont le cerveau rampe dans le gouffre d’une histoire dans laquelle des générations abandonnèrent leurs haillons et leurs idées reçues et qui a fut écrite pour enterrer, à dessein et contre la volonté divine, la liberté de l’esprit.
Musulman laïc

Yanis le R. a dit…

Cher Maatala,

C'est vrai que les longs postings qui ont déjà été postés ailleurs peuvent juste nécessiter un lien ou la citation des passages intéressants ou peut être un résumé.

Le blog Canalh ne doit pas être la seconde édition des postings de sites en perte de vitesse...

maatala a dit…

Salam

Chers amis

je vous conseil de lire et de relire l'excellent article de la soeur EZZA.

Si j'avais écrit un tel article; j'aurai été de traiter de Flamiste et d'autres idioties du même genre.

Il ne faut jamais oublier que Taya a utilisé les BAATHISTES pour faire la basse besogne.

Un baathiste qui se respecte se doit d'être aujourd'hui en IRAK, au lieu de comploter pour le non retour de ces frères.

Néamoins ,je comprends qu'avec le retour de certains déportés, ils ne dormiront plus que d'un oeil, car il n'y a pas plus rancunier qu'un peul.

Pire que Daddah dit le FOU

maatala

Yanis le R. a dit…

Maatala,

Ezze a dit:

"FLAM version Arabe qui menacerait d’avantage l’unité nationale."

Je pense qu'il ne faut pas généraliser trop hativementau sujet des 2 groupes politiques.

Parmi les FLAM comme parmi les nationalistes arabes, il existe des éléments moins "extrémistes", si on peut dire, qui tiennent à la Mauritanie, à son unité et à sa diversité.

Aux FLAM, par exemple, il y a la cata de Baltimore mais aussi des défenseurs des droits humains plus reflechis dans leurs conclusions.

Chez les nationalistes arabes, certains par exemple ont défendu les plus démunis, combattu l'esclavage et dénoncé les exactions des "années de braises", notamment avec Messoud au sein de l'APP.

Anonyme a dit…

The great Mauritanian people have been heroic. They used to make, follow, and live their own history. Now, they are being told to follow a new history which is being made for them. A few brave men and women who live among them, will have the courage to stand up against the imposed destiny. Many of the so called local "leaders" have been shared between pleasing the oppressors and doing what is right for the people. Since the people were conditionned to believe that the leadership can do no wrong, the leaders sided with the oppressors.

Good Mauritanians who did not like to make a choice between having the power in order to oppress their own people and doing what is right for the very people that they are supposed to defend, declined to take a leadership role.

Mauritanians of my generation don't have a choice. We cannot fail! Our grand parents and our parents have lived under harsh economic conditions. We have spent 2 thirds of our lives under the same situation. We are making sure the last third will be different from the first two.
Our children and our grand children must live a reality different from that of our parents. If their reality should be ours, it means that we have failed.

I am not a prophet, I cannot tell what will happen to the future of my people. I know their recent past and present life and I do not like what I see.

I do not like the past but it is an excellent way to understand what went wrong. I am speaking back to my native land, Mauritania. My words are not sweet but they tell of the suffering of my people.

I am asking those who do not like to take part in the struggle to stop fighting those who have the courage to speak on the name of the oppressed. I do not hate anyone, but I am being overcareful. The many suffering faces are telling me to look after my people. Mauritania has become a danger zone for its own ordinary citizens. The strategy has been to put our beloved country under a constant threat. In such a situation, those who are afraid will try to get protection from those who created the problems. If the originators of the problems, open up their arms, the oppressed will rush into them and present the other brothers and sisters as the traitors. The relationship between the FLAM and Senegal and that between the Mauritanian Baathists and Nasserists and some Middle Eastern countries follow this logic.

Mauritania has become a big jail for my people. Inside the jail, the Mauritanians are the prisoners, their leaders are the guardians and the foreigners are the jail owners.

We told the whole world about our oppression and no one heard our cries. Those who knew the truth, never wrote it. Half of them remained silent and the other half lied. Those who believe that the solution of freeing themselves from the oppression, is to throw themselves into the arms of the oppressors, are betraying themselves.

The people like me who understand the situation and want to do something about it, are said to be great talkers with no political and/or economic leadership skills. Our experiences have been about seeing our own people being treated like animals. They also have been about seeing that there is a lack of basic items such water, food, and electricity for our people. The outrageous conditions of many Mauritanians, are worse than a sudden death by a bullet.

I already saw too much suffering of my people. Since misunderstanding, lack of vision, and lack of tolerance can only lead to a carnival of mistrust, blood and death, I hate them. Bad politicians have transformed my beloved land into a living hell for Mauritanians. They have physically, psychologically, and mentally mutilated my people.

Shame on the shameless! Deaf to those who could not hear the cries of the suffering people!
What do you suggest to the hopeless and homeless people of Mauritania who have no jobs nor food, and who beg for hot weather during winter and cold weather during summer?

Well, you have every right to think that I have become an angry man who hates the careless and heartless "leaders." Frankly, I do not like to hate but I am asking you to tell me how would you feel about "leaders" who impose on your country destructions, destructions, and more destructions?

Anonyme a dit…

Maatala a dit:

Un baathiste qui se respecte se doit d'être aujourd'hui en IRAK, au lieu de comploter pour le non retour de ces frères.

Néamoins ,je comprends qu'avec le retour de certains déportés, ils ne dormiront plus que d'un oeil, car il n'y a pas plus rancunier qu'un peul.

Pire que Daddah dit le FOU

Reponse: j'ai aimé ton sens de l'humour et bravo. Le deuxieme paragraphe c'est pour te de-FLAMiser ou te FLAMiser plus. Tu as raison: nos freres baassistes ne dormiront plus que d'un oeuil. bravo pour garder le sens de l'humour, tout le contraire de quelques constipés qu'on lit sur ce blog

Yanis le R. a dit…

C'est extraordinaire le droit de réponse de Soumaré Abdoul à Sadava sur CRIDEM!

Sadava dans sa réponse à l'article de Choumad, toujours sur CRIDEM, fait une allusion claire à un maure dans le gouvernement actuel, qui serait pour lui de nationalité sénégalaise...

Sadava a bien sûr autant tort mais le problème c'est que les gens ne se lisent même pas et ne lisent tout simplement pas, vu le nombre de commentaires partis dans le quipro quo...

Ce n'est pas la meilleure façon de s'entendre et de dialoguer.

Anonyme a dit…

Matalla,
Pour qui tu travailles? Cridem ou FLAM ou les deux?.Tu dois changer de pseudo,car tu ne trompes plus que les naïfs.Je te propose ce pseudo:CRI-DE-FLAM.

Anonyme a dit…

je suis un maure né et grandi dans le sud et j´y compte beaucoup d´amis d´enfance mais ma grande surprise c´est lorsque je suis retourné dans mes lieux d´enfance et voulais rendre visite à certains, la triste nouvelle fut que certains ont été tués dans les prisons ,deux intimes amis qui avaient choisi l´armée, d´autres familles déportées et d´autres en exil.C´etait ma plus grande consternation de ma vie parce que je savais que ces amis n´étaient pas racistes même s´ils étaient fiers comme chacun de nous et depuis j´ai décidé de lutter et de dénoncer le regime Taya jusqu´à sa fin parcequ´il m´a privé des amis et des frères. Mohamed ould foutanké comme m´appelaient affectueusement mes amis.

Anonyme a dit…

j´ai pris l´engagement de lutter et de defendre mes amis negro-africains qui ont commis comme seul crime d´etre noirs et aujourd´hui cette campagne malhonnete contre les flam est injuste et je connais certains d´entre eux qui sont mes amis et qui ne respirent jamais le racisme mais le problème que nous beydanes avons été intoxiqués et manipulés par les services de renseignements et la propagande des baathistes et des nationalistes arabes je vous demande de visiter le site des flam vous verrez bien que ce mouvement n´a rien de raciste ou de haineux. Mohamed ould foutanké

Anonyme a dit…

Mohamed ould foutanké
Ne prends pas les gens pour des imbéciles;tu n'es pas celui que tu prétends être;tu n'es qu'un misérable flamiste,qui,à défaut de popularité(même dans la communauté peul),tu joues au mythomane...

Anonyme a dit…

Maatala,

Arrete de nous menacer avec les peuls. On s'en fout avec les peuls et on n'a pas peur d'eux.
Et là tu donnes un peu raison au reticents quand au retour anarchique des "déportés". Tu prédit un reglement de compte des peuls au retour ou de la vengence sur les maures? St c'est le cas, Sidioca a interet à reflechir deux fois avec le retour en vrac des "déportés"

Anonyme a dit…

plaidoyer pour l'unité nationale

jeunes de Mauritanie,
Le durcissement des pretentions identitaires porte dans ses germes,une negation de la Mauritanie. Dans le debat, en cours, il est bien facile de ceder à la tentation du parti pris. Le plus difficile est d'adopter un langage de raison fondé sur l'imperieuse necessité de preserver l' unité nationale de notre peuple.
celui ci est d'autant plus réelle que la specificité des Beydanes qui est source d'une certaine fierté vient de leur antique voisinage avec les peuls, les sonnikés, les wolofs et les bambara, les us et coutumes, la musique , l'habillement, les croyances populaires sont fortement marquées par ce voisinage de meme le peul, le sonniké ou le wolof mauritanien sait bien qu'il est quelque part fier de son Tapathiou, de son nar et que par rapport aux autres noirs africains , ce contact avec les maures leur apporte une incontestable sepecifité..
Tous ces elements composent une certaine fierté nationale qu'il faudrait prendre en consideration.
Dans le passé, cette fierté , nous somme tous d'accord là dessus, a eté blessée durant de nombreuses crises elle a eté secouée..
Mais, seul un regard , de commun accord,vers l'avenir pourrait vous aider à depasser l'inquietante effervessence...
Si vous gardez à l'esprit que votre avenir commun implique:
- le respect de toutes les opinions si divergentes soient elles, si choquantes pour les uns ou pour les autres,
- le refus de toute action sectaire et notamment de toute iniative ou petition qui ne reflete pas la composition plurielle du pays ...
- l'attachement à une idée de la mauritanie unie malgré sa diversité ..

c'est à ce prix que vous pouvez conserver l'esperance...

Anonyme a dit…

plaidoyer pour l'unité nationale
Merci mon cher compatriote,
Ce ce genre de relexion dont on a besoin.
Nous devons penser pour une Mauritanie pour tous.
Une Mauritanie de Justice et d'égalité.
Ne laissons pas les extrmistes (des 2 communautés) nous compliquer la vie.
Un Mauritanien

Anonyme a dit…

monsieur l´anonyme tu es libre de croire À tes conneries et imbécilités mais nous patriotes sincéres laisserons pas des criminels et racistes décider du sort de ce pays et déchirer l´unité de nos enfants.Quant aux flam, ils ont leur site et porte-parole pour defendre leur ligne et politique. si tu as des comptes À rendre avec eux, vas y labas.
Mohamed ould foutanké

Anonyme a dit…

Mohamed cheikh

-----------------------------
Le plus important syndicat des enseignants du supérieur britanniques a adopté, cette semaine, le boycott des institutions universitaires israéliennes, plantant ainsi le décor d’une lutte acharnée visant à faire casser cette décision.

Le Syndicat des Universités et des Grandes Ecoles [University and College Union], représentant plus de 120 000 professeurs de l’enseignement supérieur, ont adopté, le 30 mai, une résolution controversée appelant à un boycott des universitaires et des universités d’Israël, ainsi qu’à un moratoire sur le financement de la recherche israélienne par l’Union européenne.
--------------------------

ces 120 000 professeurs meritent il le titre de frere ?

Anonyme a dit…

A mon cher ami Maatalla

je dedie la derniere livraison de Solé.. il etait une fois la revolution...

Billet
Révolution, par Robert Solé
LE MONDE | 19.07.07 | 14h02 •
Les nouvelles en provenance de Cuba sont de plus en plus rassurantes. Fidel Castro, 81 ans, rescapé d'une hémorragie intestinale, déborde d'activité. "Je ne rate pas un seul événement des Jeux panaméricains de Rio, a-t-il précisé mercredi. C'est à peine si je lève les yeux du téléviseur." Au point d'oublier régulièrement ses repas ou ses médicaments. De l'aviron au cyclisme, de l'haltérophilie au beach-volley, il est sur tous les fronts.
Son ami Hugo Chavez doit avoir du mal à le joindre au téléphone : le Comandante, lui dit-on sans doute, est en réunion. Tout de même ! Comment le leader vénézuélien pourrait-il échanger des idées avec son grand frère cubain ? Une belle passe, un penalty contesté, un mauvais départ ou un excellent passage de relais n'appellent-ils pas un commentaire immédiat ?
Che Guevara aurait tort de se retourner dans sa tombe. Loin d'être gâteux, le Lider Maximo n'a jamais été aussi proche de son peuple. Aujourd'hui, un dirigeant doit pratiquer le sport télévisé en fauteuil et le proclamer. Quitte à zapper discrètement pour suivre les affaires du monde.

Robert Solé

Anonyme a dit…

Mohamed Fou...tanké,le faux maure,vrai flam.

Il s'agissait juste de mettre en garde mes amis du blog,contre les imbéciles de ton espèce.Quant à engager un débât avec toi(comme la visite du site des FLAM que tu me conseilles),il y'a un pas que je n'aurai jamais franchi...

rimo a dit…

salut tous ,


nore ami le mauritanien a de sérieux problèmes.
pour ceux qui veulent l'aider cliquez sur le lien .


blog rimo

Anonyme a dit…

Ecoutez, y en marra de ce classique duel flam/bathiste ou maure et negromauritanien.

Ce n'est pas cela qui va faire avancer ce pays. Les negociations pour le retour des refugies sont en cours, alors laissons faire le cour normal des choses.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

" Entre le droit de savoir et le devoir de renseigner

Les mauritaniens n’ont jamais autant souffert que ces derniers temps-ci. Pendant la période de Taya, l’argent était disponible, malgré la mauvaise gestion politico-économico-sociale. Le père de famille arrivait, quelque soit le degré de sa pauvreté, à s’en sortir et à pourvoir aux besoins de sa famille, même si couvrir toutes les charges étaient impossible

La période de la transition connu par son slogan : la « Justice » et la «Bonne gouvernance», n’a pas été mieux encore. Bien qu’ayant fermé la porte aux baroudeurs habitués à vider les caisses de l’Etat, et de régler leurs employés (bergers, boys, ménagères, chauffeur etc.…) par l’octroient de fiche budgétaires, n’a pas fait grand-chose pour les populations du ghetto.

L’argument d’avoir prioriser l’organisation des élections "libres" et "démocratiques", face à une population ayant la faim du loup, ne peut être compris ni accepter par qui que ça soit. Car celui qui élu c’est le citoyen. Et ce citoyen est si pauvre que se gratter le ventre est plus important pour lui que d’aller voter pour tel où tel.


Le gouvernement de sidi, sur lequel tous le monde comptait et avec optimisme et surtout les habitant des banlieues n’a encore rien réalisé, à part des séries de nominations incompréhensibles. Pure encore, les mauritaniens n’ont jamais connu de telles crises qui n’échappent à personnes et même aux enfants.

Le peuple a besoin de savoir et il est de son droit de savoir comme il est du devoir du gouvernement de leur dire la vérité. Il a besoin de savoir si les caisses de l’Etat sont vraiment pleines comme la affirmer le gouvernement de la transition au cour d’une conférence de presse. Les mauritaniens voudraient avoir des informations claires et détaillés à propos du 30 Milliards de déficit budgétaire évoquer par le premier ministre actuel.

Pourquoi tant de coupures successives d’électricité et surtout dans les quartiers qui ne sont pas nantis. Pourquoi certains arrosent leurs jardins, tandis que d’autres ne trouvent même pas une goutte d’eau pour étancher leur soif où préparer le repas pour leurs enfants. Comment expliquer que depuis que la Mauritanie est devenu Mauritanie jamais les prix de denrées de premières nécessités n’ont connus de baisse normale et suivant les normes commerciales?

Pourquoi les gens préfèrent se soigner au Sénégal, au Maroc ou en Algérie au lieu de nos hôpitaux ? Pourquoi le traitement coûte tellement chers et en plus on n’est mal soigné alors que nous avons des docteurs compétents ? Pourquoi malgré les soins proposés, il n’y a pas de traitement gratuit pour le pauvre ou l’indigent.

Le peuple a besoin de savoir les plans d’actions et les décisions prises par l’Etat pour améliorer la qualité de notre système éducatif, notre environnement, notre agriculture. Nous avons besoins de savoir à quand, le retour de nos déportés et à quand l’insertion des fonctionnaires renvoyé de leurs postes depuis l’événement de 89. A quand l’indemnisation et la prise en charge des familles veuves victime du régime de Taya ? Bref à quand la conférence nationale sur l’unité et la réconciliation nationale ?

Le peuple a besoin de savoir sur quel critère sont élus les ministres, les ambassadeurs, les gouverneurs, les directeurs ? Comment expliquer les richesses dont nous disposons et la pauvreté dans laquelle nous baignons et comment les richesses sont il partagés ?
Continuer de se taire ne fera que mener notre pays vers la dérive. Comme un malade qui est atteint d’une maladie et qui ne voudrait pas en parler jusqu’au jour où sa maladie atteint le seuil de paroxysme. C’est pour cela que le peuple doit savoir.

Oumar Amadou M’baye
-----------------------------------

Refuser un Audit c'est prendre le risque d'etre comptables de 20 ans de forfaitures.

Sidioca, un amateur bien de chez nous dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

baathiste, flamiste, nasserien, tous ceux ci semblent oublier qu/ils sont d'abord mauritaniens.

Partager d'abord cette valeur avant toute chose.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"La Mauritanie sous la baguette de ould Taya

La situation des droits de l'homme a connu une nette dégradation depuis le début des années 80 avec l'arrivée au pouvoir du Colonel Maawiyya Ould SidAhmed Taya (12/12/1984). En effet, pour asseoir son pouvoir, il va s'employer à semer la graine de la haine et de la discorde au sein du peuple Mauritanien n'hésitant pas à exacerber les malentendus entre les deux races qui coexistent en Mauritanie.

Dès 1986, un groupe de negromauritaniens attire l'attention sur la marginalisation de la population noire. En septembre 1986, plus d'une trentaine parmi eux vont être arrêtés pour avoir distribué un document intitulé le Manifeste des Negro-mauritaniens Opprimés.

Ce document qui, preuves à l'appui, démontrait la discrimination raciale dont étaient victimes les negro-mauritaniens tout en demandant l'ouverture d'un dialogue avec le pouvoir, va donner le coup d'envoi d'une vendetta qui se révélera comme la période la plus sombre et la plus sanglante de l'histoire du pays.





De septembre à octobre 1986, une série de procès conduira plus de vingt personnes en prison après avoir été jugées coupables d'avoir tenu des réunions non autorisées et d'avoir affiché et distribué des publications préjudiciables à l'intérêt national, et mené une propagande à caractère racial et ethnique. De graves irrégularités ont émaillé ces procès au cours desquels aucun des droits des prévenus n'a été respecté. Les condamnations allaient de 6 mois à 5 ans de prison accompagnées d'amendes et de 5 à 10 ans de relégation interne.

Le 28 octobre 1987, le ministre de l'intérieur annonce la découverte d'un complot contre le régime de Taya. Les accusés appartenaient tous aux communautés noires du sud du pays et principalement les Haalpularen. Plus de 50 d'entre eux vont être gardés au secret avant d'être jugés par un tribunal présidé par un officier qui n'avait aucune qualification assisté d'assesseurs qui en avaient moins.

Sous prétexte qu'ils avaient été pris en flagrant délit, ils vont être jugés par un tribunal d'exception et les peines furent lourdes : Trois accusés sont condamnés à mort et exécutés sans avoir eu droit à interjeter appel. Selon des témoins, les bourreaux ont prolongé leur mort de façon à les soumettre à une lente agonie. D'autres accusés ont écopé de la prison à vie ou des peines de travaux forcés. Ils ont été conduits à la prison de Oualata qui sera connue sous le nom célèbre de Mouroir de Oualata.

C'est là en effet que rendront l'âme l'écrivain Tene Youssouf Gueye, Bâ Alassane Oumar, Bâ Abdoul Ghoudouss et Djigo Tabsirou (anciens ministres) détenus dans des conditions abominables.

En 1989, la crise qui éclate entre le Sénégal et la Mauritanie donne l'occasion au régime de Taya de résoudre à sa façon la question de la cohabitation. Des dizaines de milliers de negro-mauritaniens sont expulsés vers le Sénégal et le Mali après avoir été dépouillés de tous leurs biens. Des centaines d'exécutions extrajudiciaires vont être commises, ainsi que des arrestations injustifiées... Le sud du pays va être sous régime d'exception durant plusieurs années.

Le régime va également mettre à profit cette période pour réduire de façon drastique la place des negro-mauritaniens dans les rouages de l'Etat. Une purge est opérée au sein des forces armées qui vont être le théâtre d'une gigantesque chasse à l'homme noir. Les militaires sont parqués dans des camps de concentration, soumis à toutes sortes de tortures, écartelés entre deux voitures, traînés derrière des voitures, brûlés, soumis à des décharges électriques sur leurs parties génitales ...

Le 28 novembre 1990, 28 d'entre eux ont été pendus pour commémorer l'anniversaire de l'accession du pays à l'indépendance. Plusieurs autres vont être achevés la même nuit. En tout plus de 500 militaires vont être exécutés à Inal , Azzlat, Jreida...

Aucune poursuite ne sera engagée contre les coupables. Pire encore, une loi d'amnistie à été votée en 1993 pour les absoudre de leurs fautes. Pourtant officiellement le régime continue de nier ces évènements. Les députés (tous du parti au pouvoir) ont ainsi voté une loi d'amnistie pour des crimes qui, selon le régime, n'ont jamais été commis.

Diagana abdoulaye
-----------------------------------


Pour les révisionnistes amnésiques ces faits n'ont jamais éxistés ou les victimes se sont suicidés, auto-déportés, auto-torturés etc........ dit le Fou

maatala

maatala a dit…

Salam

il a dit:

"baathiste, flamiste, nasserien, tous ceux ci semblent oublier qu/ils sont d'abord mauritaniens"

Il me semble qu'aujourd'hui, que certains parmi ceux que tu cites complotent contre le retour de leurs frères mauritaniens ,car ils leur refusent cette appartenance.

Vite dit dit le FOU

maatala

Ps : que celui qui me reproche de reprendre les posting de cridem, je lui dit : la liberté et la démocratie ce n'est pas pour les oiseaux.

maatala a dit…

Salam

Je suis surpris du fait que la Tayie arrogante n'est pas traiter EZZA de Flamistes (lol).

Ceux qui complotent contre le retour de leurs freres savent qu'ils vont devenir d'ici peu les "STARS DE LA HONTE",car les langues vont se délier ,amnistie ou pas et ils raseront les murs car leurs exploits seront dans tous les journaux de la place et qu'ils feront honte à leur famille.

De soit disant honorables pères de famille dans lesquels sommeil d'affreux tortionnaires arrogants.

Deddahi la corée du nord t'attends

Il va falloir leur délivrer des heures de sorties.

Entre minuit et 6 h du mat. dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

maatalla, tu nous emmerdes en reproduisant tout ce qui passe sur cridem, il faut savoir que nous aussi nous visitons ce site autant que toi.

pour l'autre anonyme bete qui nous intoxique avec ses billets de Robert Sole, je brandit carton rouge.

plus agaçant dirait ton fou

Anonyme a dit…

ano:19 juillet 2007 20:18


Heureusement pour canalh que tu n'es pas ''le moderateur''

un seul mot, meme en guise de commentaire d'un article de cridem equivaut à un vaste programme, les billets de solé veheculent, toujours, un message qui semble t'echapper...

qui a, donc, parlé de bete? dit le fou de maatalla

Anonyme a dit…

Maata:

Nous ne sommes pas arrogants! Ne ne faisons que vous que contredire vos mensonges. Nous n'avons pas qualifie' Ezza de FLAMISTE parce qu'une seule petite declaration ne peut pas nous pousser a' arriver a' une telle conclusion a' propos d'une personne que nous ne connaissons pas. Sur un tout autre plan, les FLAMISTES eux memes ne veulent pas d'elle parce qu'elle est...BIWANYA!

Il ne faut pas nous prendre pour des betes, tout le monde sait que les FLAMISTES n'aiment absolument pas tout ce qui est Maure et/ou lie' aux Maures. Therefore, un Maure par definition n'est pas FLAMISTE. Un maure qui se dit FLAMISTE (Je n'en connais pas), doit necessairement etre mentalement malade! Je vais tout simplement generaliser en disant que toutes les Mauritaniennes et tous les Mauritanuiens qui se respectent, n'acceptent jamais d'appartenir au FLAM!


PS.

Seuls les dirigeants du FLAM doivent etre inquiete's par nos compatriotes des camps. Ils les ont abandonne's dans les camps de la misere pour aller mener la belle vie en Europe aux USA et ailleurs.

C'est facile de vous mettre devant vos ordinateurs pour ecrire vos betises mais POUVEZ-VOUS NOUS DIRE LE NOMBRE D'ORDINATEURS QUI EXISTENT DANS LES CAMPS POUR REFUGIE'S?

Je vous fais endosser la responsabilite' de tous les malheurs que les vaillantes populations de la valle'e ont connus. Tout comme vous etes responsables des souffrances connues par les Maures Mauritaniens et les Maures Senegalais au Senegal.

Il faut eviter les petites declarations du genre "le vieux est allie' du FLAM." TU SAIS QUE TU NE FAIS QUE MENTIR AVEC UNE TELLE DECLARATION.
Le vieux est l'allie' du PEUPLE MAURITANIEN!
Il ne faut surtout pas considerer sa determination de resoudre ce probleme comme etant une faiblesse de sa pere.
Aidez le a' resoudre les betises que vous les FLAMISTES avez cree'es. Ne lui compliquez pas le travail en tentant de creer la confusion dans les esprits des personnes.

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...Nous ne faisons que contredire vos mensonges..."

Anonyme a dit…

Il faut lire" "...comme etant une faiblesse de sa PART..."

Anonyme a dit…

A mon prfesseur Wane Birane:

Je vous felicite pour la confiance que notre pays vient de placer en vous en vous nommant Directeur de l'Amenagement du Territoire.
Je suis tres fier de vous et je vous souhaite une tres bonne chance dans votre nouvelle mission.

Votre etudiant qui vous sera toujours tres reconnaissant!

Bien de choses aux membres de ta famille!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...pRofesseur..."

Anonyme a dit…

Yanis,

Sache que, au départ, Sadava parlait bien de Soumaré, mais une fois que le scandal a pris de l'ampleur, il a voulu dire qu'il ne parlait pas de Soumaré, mais de Aziz Ould Dahi !

Mais on nous prend vraiment pour des cons, dit moi en quoi le fait que Aziz Ould Dahi soit sénégalais ou pas, en quoi cela est important dans un débat sur les refugiés ?

Tu sait très bien que Sadava ne mettra jamais en douté la Mauritanité de Aziz Ould Dahi.

Quand à savoir si Zein Ould Zeidane est "mousaffar-déporté", c'est tout simplement débile, Zein était étudiant à Dakar en 1989, tout comme Aziz Ould Dahi et ... yanis !!!

Je n'en dit pas plus, restons-en là si tu le veux bien, et surtout laisse Maatala tranquile, s'il veux copier des articles alors c'est son droit, plus que tout le monde Maatala a des droits sur ce blog, il y participe depuis le début, de manière régulière, parfois plus que le webmaster lui-même, personne n'a de leçon à lui donner sur ce qui ce fait ou ce qui ne se fait pas sur le blog.

hamid a dit…

Ano 10;06

On se calme, pas de personalisation des debats, seules les grandes lignes de notre politique nous interessent.

D'autre part, sur l'affaire de drogue, l'officier et agent d'Interpol a ete arrete. C'est la honte,a ce stade ne soyons pas surpris si de hauts responsables trempent aussi dans cette affaire, vu le rythme de vie incroyable de nos decideurs.

Hamid

Anonyme a dit…

lu sur cridem:

Reflexions d'un Hartani

Nous venons de franchir un pas important dans l’édification d’un Etat-nation qui nous a fait défaut depuis la création de la République Islamique de Mauritanie. Avec l’instauration de la démocratie même celle reste entacher de quelques démons du passé notamment la relative main mise de l’armée l’essentiel est là. La liberté de vote du citoyen lambda bien que celle-ci aussi s’étiole par l’achat de conscience lors des processus électoraux.

Par le passé nous vécûmes dans un Etat bipolarisé où les rapports de forces se traduisaient par un harcèlement des négros- mauritaniens et notamment des Peulh et la marginalisation des quelques intellectuels Harratine.

Ce système politique d’exclusion de tous ce qui n’est pas arabe légué à la Mauritanie de Moctar Ould Daddah par le nationalisme arabe naissant de Gamal Abdel Nasser fut accentué par celui de Maaouya Ould Taya désormais acquis aux thèses racismes des Baathiste incarné par Saddam Hussein.



La somme de toutes ces théories de la suprématie des « Arabe » était de répondre aux complexes des arabes après la domination des Ottomane et ensuite du monde occidental sur les terres de l´Islam. Pourtant cette situation n’est que la suite logique de la chute du monde ARABE déjà annoncée par le prophète.

En effet la prophète avait une fois prédit que l’Islam changera de main est les arabes n’en seront plus les garants. Phénomène qui c’est amorcé avec la chute de l’empire Abbasside. Donc pour refuser la prophétie du prophète Mouhammed les arabes devaient se ressaisir en mettant toutes leurs forces dans l’émergence d’une nouvelle nation arabe, par le Baathiste, le Nassérisme et désormais l’Islamisme qui n’est rien d’autre que la haine de tout ce qui n’est pas arabe.

En effet l’Islamisme n’est que la récupération du Barthisme et du Nassérisme. Toutes ces théories ont laissé à la Mauritanie un goût amère : Les événements de 1989, le racisme de l’élite Maure et la persistance de l’esclavage. Tous ces maux sont insolubles dans le Nassérisme, le Baathisme et l’Islamisme.

Pour l’émergence d’une nouvelle Mauritanie forte et réconciliée avec elle-même nous devons nous libérer de ces démons du passés. L’origine de la haine du maure des Peulh et racines de l’esclavage viennent de l’instrumentalisation de cette suprématie de l’arabité, une suprématie que même notre saint prophète a dénoncée. Le Peulh, le Soninké, le Wolof comme le maure ont tous leur place en Mauritanie.

Le retour des refugiés est une clé pour jeter les bases d’une réconciliation nationale. Il est inadmissible que ces frères victimes d’une théorie nationaliste étranger à la Mauritanie continuent d’être étrangers dans des camps de refugiés. L’existence même de ces refugiés décrédibilise l’imagine de notre pays qui vient de franchir avec succès le difficile seuil de la démocratie.

Ces gens ne peuvent plus rester une semaine ou un mois dans les conditions draconiennes du Sahel alors que leur pays est à porter de main. La participation de tous les enfants du pays est aussi indispensable pour permettre au pays de sortir de son marasme.

Ce retour ne sera possible qu’avec l’amnistie générale de tous les mauritaniens vivants à l’étranger et notamment des Flam qui qu’ont le veuille ou pas ont contribué à faire bouger les choses. Les Peulh sont une force est non un danger comme la propagande nous l’a fait croire pendant des années. Tous les négros mauritaniens sont utile pour la Mauritanie et y ont largement leur place.

De part ma culture arabo-berbère je suis africain et assume ma négritude. Dans l’époque de la mondialisation nous vivons encore l’esclavage ! Cet esclavage qui n’a rien à voir avec celui prescrit jadis par l’Islam est là aussi les manifestations des théories nationalistes arabes tendant à maintenir des pratiques ancestrales que rien ne justifie.

Depuis 1984 des lois sont toujours votées pour justifier la bonne foi du pays vis-à-vis de l’extérieur. Cependant à l’intérieur rien ne bouge. La prise de conscience des Harratine est désormais en marche est les conséquences peuvent être dramatiques pour les esclavagistes. Le face à face Maure Harratine remettrait dangereusement l’existence même de la Mauritanie et les conséquences seraient incalculables.

L’existence de l’esclavage ne peut plus être tolérer par la nouvelle génération des Harratine qui aspire à jouir pleinement de ses droits. Il est proche le jour où les Harratine viendront eux même faire respecter dans les Bawadi les lois votees contre l’esclavage.

La nouvelle Mauritanie doit repartir sur des bases saines pour pouvoir intégrer toutes les couchent de la population. Une reforme en profondeur du système éducatif est nécessaire pour balayer l’idéologie d’un nationalisme arabe mort depuis la chute de l’émirat de Cordoue.

Une nation dynamique n’a pas besoin de l’arabe ni des langues vernaculaires. Elle doit se mettre dans le train du développement pour assurer la survie de ses fils. Cette notion du progrès a été comprise par ceux qui nous ont légué l’obscurantisme d’une arabité décadente. Même à la Mecque en Arabie Saoudite on parle anglais plus qu’arabe.

Info source : Hartani Ould Abd

Anonyme a dit…

Hartani Ould Abd

tu est "Abed Ould Abed". Tu ne merites pas les sacrifices que les Maures ont fait pour la cause de Lehratine. Tu est toujours Abed. Libere tois de tes mansonges.

Anonyme a dit…

L'holocaust mauritanien,

Moi je ne crois rien de ces histoires fantôches qu'on nous raconte au sujet des déportations.

Ca ressemble étonnamment à l'histoire des juifs durant le pouvoir d'Hitler en Allemagne.

Les juifs ont en effet bâti autour de petites exactions survenus en Allemagne nazie un tintamare extravagant pour tirer le maximum de profit de l'après guerre.

Donc arrêtez de nous tympaniser avec vos histoires, sinon on vous rapelle que des dziaines de milliers de maures noirs et blancs ont subi des exactions indescriptibles au Sénégal. Pourtant aucun flamiste n'en parle. Ou vous croyez que votre sang est plus valeureux que celui des maures.

Votre justice borgne ne va jamais marcher en Mauritanie. Même si Sidi vous a promis cela.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Hartani Ould Abd:

Je doute sur la veracite' du nom que tu as utilise'. Cet ecrit bidon ne peut venir que d'un FLAMISTE!

quand tu dis "...l'origine de la haine du Maure des peulh et racines de l'esclavage viennent de l'instrumentalisation de cette suprematie de l'arabite'....", TU NE FAIS QUE MONTRER TON IGNORANCE!
QUE PENSES-TU DES MATHIOUDO HALPULAR, DES KOME' SONINKOU ET DES DJONS BAMBARA? Veux-tu nous dire que c'est parce que certains noirs se croyaient...ARABES qu'ils ont fait d'autres noirs comme eux des esclaves?

Tu continues en disant "...le Peulh, le Soninke', le Wolof comme le Maure ont tous leur place en Mauritanie...", PEUX-TU ME DIRE OU' SE TROUVE LA PLACE DES PERSONNES QUI APPARTIENNENT A' MON ETHNIE, L'ETHNIE BAMBARA??????????
Oubien un BAMBARA NE PEUT PAS ETRE MAURITANIEN!

Les Maures n'ont aucune haine contre les Halpular et vice versa. L'histoire est remplies d'exemples qui montrent les liens multidimensionnels entre les Maures et les habitants noirs de la sous region. Les Maures et les Halpulars se sont toujours marie's entre eux. De tres importants hommes religieux et politiques sont ne's de tels mariages. Je suis un HAMALISTE!!!!
Notre chef religieux CHEIKHNA AHMEDA HAMAHOULLAH a pour pere un MAURE et pour mere une femme HALPULAR du nom d'ASSA DIALLO!
Sur un plan tres personnel, j'ai des intimes amis qui sont ne's de l'union entre les Maures et les Halpular. Je pense notamment a' mes amis Abdallahi Sao et Hadramy Bocoum. Quand je regarde Bonda et Houweyja, je ne vois pas des Mauresques mais je vois des meres a' moi! Quand je voyais Al Marhoum Diawando Bocoum et AL Marhoum Amadou Sao, je ne voyais pas des Halpulars mais je voyais des peres a' moi!

Je ne terminerais pas cette petite page sans ajouter que l'appartenance ethnique et raciale de mon professeur Wane Birane, ne m'a jamais interesse'. Ce sont plutot la grande dignite' qui le caracterise, sa tres grande honnetete' intellectuelle et son humanite' qui font que j'ai un tres grand respect pour lui.

CETTE PHILOSOPHIE RACISTE ET EXTREMISTE QUE VOUS VOULEZ IMPOSER SUR NOUS, EST COMPLETEMENT ETRANGERE AU PEUPLE MAURITANIEN!

Ce n'est pas par racisme qu'un Noir fait d'un autre Noir son esclave. C'est plutot pour des raisons d'exploitation et de domination. Ce n'est egalement pas par racisme qu'un Maure fait d'un autre Maure son esclave. C'est plutot pour des raisons d'exploitation et de domination. (Je sais que plusieurs personnes ne savent pas qu'on trouve des Maures BLANCS parmi les BARIKALAH qui etaient des esclaves)

En tant qu'intellectuel, je suis oblige' de te conseiller de toujours etudier les alliances et les RAISONS de ces alliances pour comprendre que les considerations raciales sont tres SECONDAIRES en Mauritanie!

ALLEZ-Y DEMANDER A' MESSAOUD OULD BOULKHERE POURQUOI ET COMMENT IL EST DEVENU PRESIDENT DE L'ASSEMBLE'E NATIONALE DE LA MAURITANIE! DEMANDEZ-LUI DE VOUS EXPLIQUER TOUTES LES CONSIDERATIONS QUI ETAIENT DERRIERE SON ELECTION!!!!!!
Et pourtant c'est une assemble'e a' majorite' MAURE! POURQUOI LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET LES DEPUTE'S MAURES ONT FAIT D'UN NEGRO AFRICAIN PRESIDENT DE L'ASSEMBLE'E NATIONALE MAURITANIENNE?


To make et long story short, tu es LE RACISTE ET LE HAINEUX! TU N'AS ABSOLUMENT RIEN COMPRIS DE LA SITUATION MAURITANIENNE!

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Mise au point du RFD


A l’occasion d’une table - ronde tenue à Nouakchott le dimanche 15/07/2007, un militant du RFD a affirmé qu’un membre du gouvernement actuel était de nationalité sénégalaise et avait été déporté du Sénégal en 1989, au cours de la crise qu’avaient connue les relations ente le Sénégal et la Mauritanie.

Cette déclaration a été systématiquement déformée et indûment attribuée au RFD. Il est avéré, après vérification, que l’orateur ne visait pas la personne citée par l’auteur du pastiche. L’intéressé a lui-même fait diffuser une mise au point sans équivoque dans laquelle il confirme, en particulier, qu’il s’exprimait à titre personnel.

Le RFD, qui a toujours donné la plus grande priorité à l’unité nationale, au respect, à l’égalité et à la fraternité de tous les mauritaniens, sans exclusive d’aucune sorte, proteste énergiquement contre ce genre d’amalgames qui ne vise qu’à nuire à son image et à déformer ses nobles objectifs qui demeurent intangibles depuis la création de l’UFD, en 1991, dont il s’estime le digne héritier.


Le RFD saisit cette occasion pour mettre en garde les lecteurs contre une campagne insidieuse et malveillante visant à travestir la vérité et à nous détourner de nos préoccupations présentes et futures au service d’une Mauritanie réconciliée avec elle-même, unie et solidaire.

Fait à Nouakchott, le 18 juillet 2007.

La Commission chargée de la Communication.
-----------------------------------


Plus clair que le RFD tu meurs:

-IL DIT: "Cette déclaration a été systématiquement déformée et indûment attribuée au RFD" .

Déformé par qui? a-t-il parlé au nom du RFD ? Depuis quand le RFD s'intéresse-t-il au déclaration à titre personnel ?

Par ailleurs:"Il est avéré, après vérification, que l’orateur ne visait pas la personne citée par l’auteur du pastiche"

Tiens donc, il faut condamner le procédé minable, lâche et plus que tout son auteur quelqu'en' soit la victime.

Il aurait été souhaitable pour l'exemple de sanctionner "Sadava", cela aurait donné plus de sens à cette déclaration alambiquée.

Une petite suspension, pour apprendre les bonnes manières à ce RAT.

Le reste du communiqué n'est que de la rhétorique digne de la corée du nord( nuire à son image et à déformer ses nobles objectifs................).

Sacré Daddah ,toujours en retard d'un RER (lol).

Putain de 2012 dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

mataala, tu es un racist incurable. T'a place est reserve au Zimbabwe chez Mugabe(lol).

Anonyme a dit…

Ano:17:21

Mataala et Mugabee sont identiques, visages porrus du passee.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem (lol)

"Les enseignants soumis à des tests de niveau
Les enseignants du primaire et du secondaire en Mauritanie ont été soumis à partir de jeudi 19 juillet jusqu’à vendredi à des tests de niveau. Cet examen a été décidé en raison d’une baisse de la qualité de l’enseignement en Mauritanie constatée par les autorités et les parents d’élèves.

"Nous voulons d’abord faire le recensement de notre potentiel humain dans les deux cycles, ficher ces personnels et mieux connaître leur niveau dans la perspective des réformes envisagées", a déclaré à cet effet la ministre de l’Education, Madame Nebghouha mint Mohamed Vall.

L’ examen, qui concerne entre 16.000 et 20.000 enseignants, a été décidé en raison notamment du faible taux de réussite au baccalauréat, obtenu cette année par 6% des candidats seulement"

-----------------------------------

La faute à qui ?

Aux flamistes dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

A mon cher ami maatalla

je dedie ce billet de solé

je demande à l'ano incapable d'ouverture , qui se dit agacé par les articles de cridem balancés par Maatalla et qui m'a qualifié de bete, de m'exucer pour ce desagrement et qu'il ferme les yeux et la g...

Chronique
Ouvrez !, par Robert Solé
LE MONDE | 20.07.07 | 13h29 •

Après avoir installé la pagaille à gauche, la politique d'ouverture de Nicolas Sarkozy sème le trouble à droite. Des élus de l'UMP n'ont toujours pas compris pourquoi des postes de premier plan étaient confiés à des adversaires politiques. Mais les Français, qui aimaient déjà la cohabitation forcée, semblent adorer cette cohabitation choisie. Conforté par les sondages, le chef de l'Etat veut continuer à "faire bouger les lignes". L'ouverture n'est pas finie, répète-t-il avec force. En d'autres termes, il ne faut pas s'attendre de sitôt à la fermeture de la chasse (aux socialistes).
En plein été peut-être - car il n'y a plus que des jours ouvrables -, le premier secrétaire du PS sera appelé de l'Elysée au téléphone : "Vous seul, cher François Hollande, êtes en mesure de rénover la droite. En acceptant le secrétariat général de l'UMP, vous me rendriez service et, surtout, vous serviriez la France."
Mettez-vous à la place de celui qui sera sollicité de manière aussi délicate et aussi franche. Une telle occasion se représentera-t-elle ? L'Histoire ne repasse pas les plats.

Robert Solé

Anonyme a dit…

Maatalla encore une fois de plus tu nous fatigues avec tes virees sur CRIDEM.

plus fou que le fou dirait ton fou


LE FOU

Anonyme a dit…

c'est vrai AZIZE ould DAHI n'a acquis la nationalite mauritanienne qu'après les événements doulourux DE 1989.

Au fait il est né a louga et y a grandit et en 1989 il a ete rappatrie par les autorites racistes sous la pression des FLAMMES.

Yanis le R. a dit…

L'anonyme de 10H 06 a dit:

---------------------------
Yanis,
Sache que, au départ, Sadava parlait bien de Soumaré, mais une fois que le scandal a pris de l'ampleur, il a voulu dire qu'il ne parlait pas de Soumaré, mais de Aziz Ould Dahi !
---------------------------

C'est tout simplement faux mais si ça permet à certains de détourner le débat vers les ragots et suspicions entre communautés, c'est bien joué...

Par ailleurs, ça se voit que tu viens de débarquer sur le blog Canalh en redécouvrant que Yanis était sur la rive gauche du fleuve Sénégal en 89...

Et tu enfonces ton cas en disant;

"... et surtout laisse Maatala tranquile..."

Ce qui est au moins certain, c'est que tu n'es pas du Canal Historique...

Je te laisse lire les centaines de messages que nous nous sommes échangés depuis plus de 2 ans au moins et tu comprendras beaucoup de choses...

Sans rancune.

Anonyme a dit…

Le pauvre Maata YICHIFFE! Il n'a plus d'ide'e!. Therefore, permettez-lui de reproduire les "pense'es" farfelues de ses amis FLAMISTES qui ecrivent sur CRIDEM. C'est toujours important de savoir comment ces VAGABONDS "pensent".

rimo a dit…

salut tous ,


madame la ministre est une dévorée du cerveau qui n'a pas sa place dans l'éducation.

une prof de physique intervient lors du débat sur les reformes :

"je crois qu'on a pas besoin de test sur nos enseignants car la majorité ont été encadré par des toubabes.
le problème est que chaque nouveau ministre débarque avec une poignée de nulards; tel est le cas"




un gouvernement d'incompétants est une insulte pour le pays.


blog rimo

Yanis le R. a dit…

Je voudrais faire part ici de ma confiance (c'est rare!) pour Yahya O. Waghef, le ministre-secrétaire général de la Présidence, avec toute son équipe pour mener à bien la mission du retour dans la dignité des déportés mauritaniens dans leur pays.
J'espère qu'ils auront les moyens de leur mission et qu'ils s'entoureront de personnes qui connaissent ce dossier.
Tous les mauritaniens doivent être solidaires de cette grande action qui a trop tardé à venir.
Les ennemis du pays et ceux qui veulent tout enterrer dans l'oubli poseront toutes les embûches, susurreront à l'oreille du "Roi", joueront aux agneaux dociles en public, sortiront leurs griffes acérées en sourdine...
La vigilance doit rester toujours de mise tant que le problème n'est pas complètement résolu et qu'on ne soit passé à autre chose.
Et Dieu sait combien d'autres choses nous attendent encore et encore...

Anonyme a dit…

Un enseignant du primaire et un professeur du secondaire peuvent obtenir d'excellents resultats a' ce nouveau examen sans pour autant savoir comment transmettre leurs connaissances respectives. Ce serait egalement une erreur monumentale de penser que le corps enseignant constitue le coeur du probleme. Je suis loin de la Mauritanie et je ne sais pas ce qui se passe dans nos ecoles et lycees mais je suis convaincu qu'il y a d'autres facteurs que les dirigeants de notre pays tendent a' ignorer.

Deux grands experts Americains, Patricia M. Cunning et Richard L. Allington ont ecrit un excellent livre intitule' "Classrooms That Works." Ils sont arrive's aux conclusions suivantes:
"...1- Retention is not the solution...but neither is social promotion.
2- Tracking is not the solution...but neither is whole-class instruction...
3- No single intervention will work for all...
4- No single approach will ever teach all children...
5- Competency isn't sufficient but basic proficiency is just the beginning...etc."

Ils ont conseille' de lutter pour:
"...1- Breakfast and lunch
2- smaller class size
3- noncategorical special help
4-early intervention
5- better school libraries and better access to books
6- helpful standards and thoughtful assessments
7- useful assessment and better reporting
8- teacher input on the business of running schools
9- extended day/year
10- family and community involvement
11- head start/even start
12- health/dental care
13- well-planned professional development."

C'est toujours bon de savoir ce que ceux qui enseignent savent mais dans le cas de notre pays, les enseignants et les professeurs ne sont probablement qu'une tres petite partie du probleme.

PS.

J'ai prefere' laisser les mots de nos deux experts en Anglais pour eviter de denaturer leurs pense'es.
Je suis desole' pour ceux qui ne lisent pas l'Anglais!

Mon experience dans le domaine de l'education, me permet de dire que les experts cite's plus haut, ont raison!!!!!!!!!!!!!!!!

maatala a dit…

Salam

Chers amis

j'ai appris depuis que j'interviens sur cet espace que:

- La tolérance est de rigueur
- L'écoute est de rigueur
- le respect est de rigueur
- la curiosité est de rigueur
- la compréhension de l'autre est de rigueur
- le savoir vivre est de rigueur
- Ignorer la bêtise est de rigueur
- Pardonner et s'excuser aussi

En somme, un formidable complément à cette fabrique de cancres en voie de fanatisassion dit le FOU.


maatala

Anonyme a dit…

A propos des dix commandements de maatalla

1 discipline de canalh (la toute rigueur), c'est bien difficile à observer par ceux qui cherchent , avant tout, à se defouler..
2 La tolérance, il y'a des maisons pour ça
3- L'écoute, canalh n'est pas un poste radio
4 le respect
merde dirait le fou de maatalla
5-la curiosité
Mohamed cheikh ente vem
6-la compréhension
le comprhensif a , souvent, un style ennuiyeux
7- le savoir vivre
c'est qu'il faut ici c'est le savoir lire
8-Ignorer la bêtise
il faut plutot identifier la betise

9-Pardonner
Apres avoir dit les quatre verités
10- s'excuser
pour quelle raison au juste?

Anonyme a dit…

Maata:

Ente' MAKHLOUBE!
N'oublie pas que les Maures disent: "MA ANDE AL MAKHLOUB YEKOUNE YISSAMIHE!"

LAHGAGUE TISSAMIHE WA TA ATI LIRASSAKE AL AVIA!

Mon petit, je te souhaite une tres bonne chance dans la vie!

Anonyme a dit…

c'est vrai avec ould waghf comme a dit yanis, nous sommes certains d'un retour dans la dignité de nos freres deportes.
retour qui n'a dégal que le depart qu'air mauritanie avait reserve l'annee derniere a nos pelerins.

Anonyme a dit…

la vraie richesse d'une nation n'est pas en son or, en son argent ou en son petrole mais dans son aptitude à s'instruire, sa sagesse et le degré d'integrité de ses fils

Yanis le R. a dit…

Anonyme de 1H 08 a dit:

"c'est vrai avec ould waghf comme a dit yanis, nous sommes certains d'un retour dans la dignité de nos freres deportes.
retour qui n'a dégal que le depart qu'air mauritanie avait reserve l'annee derniere a nos pelerins."

Court, très pertinent et ironique comme commentaire!
Nous avons besoin de tels messages empreints de "Deïmmine" sur le blog...

J'avoue que la comparaison est à propos mais j'ai bien dit: s'ils (Waghef et les autres) ont les moyens de leur mission.
Ce sera une volonté politique et aussi une volonté d'y mettre les moyens. Dans ce cas le seul arbitre et celui qui peut impulser cette double volonté, c'est Sidioca.

Par ailleurs, l'ex directeur d'Air Mauritanie avait écrit un droit de réponse sur CRIDEM qui était passé inapperçu en son temps avant que nous soyons tous embarqués dans la campagne des élections.

Je vous livre le droit de réponse en entier avec les excuses engendrées par le désaggrément de lire du vieux texte dépassé mais pouvant être utile pour apprécier ceux qui ont en charge des dossiers nationaux importants.


---------------------------

Libre Expression: Droit de Réponse

Ex-DG Air Mauritanie
Posté le 18 December 2006 à 16:25:55 CET
Sujet: Droit de Réponse

SaadMed a écrit : 18 décembre 2006 : Droit de Réponse Ex-DG Air Mauritanie (Yahya Ould Ahmed El waghf)

Suite à la publication sur le net de fausses informations relatives à l’exécution par Air Mauritanie de l’opération Haj, je me vois dans l’obligation d’intervenir pour rétablir la vérité des faits, sans entrer dans une quelconque polémique.

L’acheminement des pèlerins aux lieux saints a toujours été une opération complexe, en particulier pour des pays comme le notre dont le marché est assez réduit. Bien que tout le personnel concerné d’Air Mauritanie n’ait ménagé aucun effort, des imprévus de dernières minutes n’ont pu être évités.

En effet, un contrat a été signé avec un opérateur saoudien sur la base d’un dossier d’avion accepté par l’aviation civile saoudienne. Ce contrat et l’appel d’offres qui est à son origine sont disponibles au niveau de la compagnie.

Dans ce cadre, il y a lieu de noter les précisions suivantes par rapport aux affirmations publiées sur le net :

le retard de l’avion dédié à l’opération est dû à un problème entre le Vis-à-vis saoudien et son sous traitant ;

les recettes de l’opération Haj sont intégralement domiciliées dans un compte spécial à la Chinguitti Bank ; le relevé de ce compte est disponible au niveau d’Air Mauritanie et montre que ses mouvements sont strictement limités aux seules dépenses liées à l’opération ;

le mode de payement convenu pour l’opération est l’établissement d’une lettre de crédit irrévocable et confirmée. Aucune avance n’a été payée au transporteur;

la compagnie jordanienne qui a réalisé l’opération l’année précédente n’a pas pu participer à l’appel d’offres cette année en raison du fait qu’elle n’avait pas d’avion disponible à ce moment ;

Air Mauritanie n’a eu aucun contact dans le cadre de cette opération avec la South African Airways ;

aucun communiqué annonçant le départ effectif des pèlerins n’a été diffusé à la radio et à la télévision ;

le départ du directeur général d’Air Mauritanie n’est en rien lié à l’opération Haj.

J’espère que ces précisions, du reste facilement vérifiables, édifieront l’opinion sur les désagréments regrettables éprouvés par nos pèlerins et pour lesquels nous souhaitons l’accomplissement d’un bon haj.


Yahya Ould Ahmed El waghf

Ex directeur général

rimo a dit…

salut tous ,


le retours des déportés

au premier arrondissement de nktt ,une famille occupe (illégalement)une maison qui appartient à un déporté.


pour eux ,c'est leur maison que leur père a payée à bas prix ;mais ils ont perdu les papiers d'occupation.

bientôt l'état va les demander de partir car le proprièter légitime récupère sa maison

où vont devoir aller donc les anciens occupants?

Anonyme a dit…

Je rapelle à tous les mauritaniens que si incontestablement, l'arabité de la Mauritanie est une oeuvre indiscutable de son excellence MAAOUIYA OULD SID'AHMED TAYA, il n'en demeure pas moins, qu'il a durant tout son pouvoir su forcer les pays arabes à nous respecter.
N'oubliez aussi pas que le Maroc notre grand voisin du Nord n'a jamais voulu vraiment nous acceptez avant lui (visite du Roi de Septembre 2001).
On lui reproche d'avoir réprimé les extrêmistes négro-mauritaniens, il a aussi réprimé les extrêmistes arabes.
Lorsque le raciste Wade est arrivé au pouvoir, il lui a donné de bonnes leçons en terme de respect de la Mauritanie.

Eh! intellectuels de misère, vous n'allez jamais nous amener à haïr le vrai fondateur de notre pays, qui est maintenant démocratique, juste et équitable. Je suis aussi sûr qu'on finira par découvrir que si les choses en sont arrivées là, c'est aussi grâce à lui.

Maaouiya est un enfant prodige de ce pays, et de son genre il n'y a pas beaucoup. Beaucoup de la haîne qui se manifeste à son encontre est dûe à l'envie.

Sanhaji

rimo a dit…

salut tous ,

juste pour informer que sidi ould heidala ne sera pas bientôt livré au autorités mauritaniennes.
d'un air diplomatico-comploteur ,
ould kazoini est allé le ceuillir au maroc , mais apparement il est rentré bredouille.

ould heidala est impliqué dans une affaire de coc et non de térrorisme comme jentends certains dire.

avant qu'il ne soit livré , il faudrait d'abord qu'il parle .


mais pourquoi le roi (M6) fait la gueule ces jours ci.


blog rimo

hamid a dit…

Le probleme de l'heure est sans doute la question du retour attendu des deportes,dont tous les macanismes (admistrattion, HCR, les voisins senegalais et maliens ) se mettent deja en place.
cela est tres bien.

Mais a t-on prevu le des sites d'installation et comme l'a si bien dit RIMO, il faudrait deplacer d'abord les occupants illegaux des logis des refugies. Comment aussi inserer dans la vie toute cette population et leur assurer des stuctures de sante, d'education vitales.

Si on doit les entasser dans des bidonvilles, ils seront des refugies ....chex eux, ce qui est encore plus difficile a accepter.

Reste encore la question d'indemnisation des biens, comment va-t-on proceder? ce n'est pas une mince affaire.

Ce sera une situation nouvelle a laquelle de nouveaux comportement et "ajustements" sont recommandes.

Hamid

Anonyme a dit…

Sira Sow La terroriste et compagnie:

Il suffit de lire certains ecrits sur cridem pour comprendre que le FLAM n'est rien d'autre qu'un mouvement terroriste qui ne represente point du tout les peuples de la valle'e.
Le dernier ecrit de Sira Sow la terroriste et certains ecrits de Maata m'ont donne' l'ide'e d'entamer une demarche afin que le FLAM soit place' sur la liste des mouvements terroristes qui existent dans le monde.

Maata parle de certaines personnes qui ne pourront plus dormir et Sira Sow la terroriste parle de Negre de service qui doivent payer. Elle va jusqu'a' donner des noms!
Maata et Sira Sow la terroriste sont determiner a' semer la terreur dans les esprits des personnes qui ne pensent pas comme eux.

Si des milliers de Mauritaniennes et de Mauritaniens sont dans les camps et plusieurs milliers de nos enfants sont ne's et ont grandi dans lesdits camps, c'est parce que LE FLAM N'A AUCUNE VISION POLITIQUE!


Son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya est un digne fils de la Mauritanie. Il ne sera jamais rejete' et nous lui seront toujours tres reconnaissants. Tous les dignes enfants de la valle'e qui ont servi la Mauritanie sous le regime du president Taya, doivent savoir que le peuple Mauritanien est fier d'eux et nous les remercions pour les nombreux services qu'ils ont rendus a' la republique.

Au moment ou' les Ba Bocar Soule, Dieng Boubou Farba, Ly Mamadou, Sow Abou Demba, Mariam Koita et bien d'autres honorables enfants de la valle'e etaient entrain de travailler pour le bien etre du peuple Mauritanien en general et celui des peuples de la valle'e en particulier et pour la consolidation de l'unite' nationale Mauritanienne; LES VAGABONDS DU FLAM etaient entrain de travailler contre l'unite' nationale. L'histoire ne sera jamais tendre a' l'endroit de ces egoistes qui ont sacrifie' les membres de leur propres ethnie afin d'atteindre des objectifs personnels.

Il ne faut pas nous dire que Mr. Sow Abou Demba doit se faire tout petit et/ou se taire. Il a le plein droit de parler en son nom et au nom des nombreux Mauritaniens qui pensent comme lui. Ne nous dites pas qu'il ne doit pas citer Mr. Breydilil. Il a le droit de citer qui il veut! Tout comme il peut meme etre Baathiste s'il le desire. VOUS NE POUVEZ PAS IMPOSER AUX HOMMES ET FEMMES UNE CONDUITE QU'ILS N'AIMENT PAS!
PERSONNE NE DIT AUX FLAMISTES DE NE PAS PARLER. CONTINUER A' RACONTER VOS BETISES. VOUS VOULONS AVOIR PLUS D'IDE'ES SUR VOS IDE'ES FARFELUES MAIS N'OUBLIEZ JAMAIS QUE LES MOTS ONT DES CONSEQUENCES!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nos compatriotes des camps reviendront et ils seront retablis dans leurs droits! Je vais meme plus loin en encourageant de tout mon coeur le retour de Thiam Samba, Sall Ibrahima, Kaaw Toure', Maata, Sira Sow, Diagana Ousmane, Diagana Boubacar Tidjane et tous les autres "dirigeants"du FLAM. Je veux meme a' ce qu'on leur confie quelques postes de responsabilite' pour qu'ils soient confronte's a' la realite' du pouvoir. C'est facile de critiquer, c'est facile d'etre dans l'opposition mais ce n'est pas facile de gouverner un pays rempli de personnes qui veulent le detruire. President Moawiya a gouverne' et a bien gouverne' un tel pays. NOUS LUI SOMMES TRES RECONNAISSANTS!!!!!!


PS.

Il ne faut jamais prendre l'ouverture du vieux pour une faiblesse!
IL NE FAUT SURTOUT JAMAIS PRENDRE L'OUVERTURE DU VIEUX COMME ETANT UNE VICTOIRE DU FLAM!
UN MOUVEMENT EXTREMISTE COMME LE FLAM NE PEUT JAMAIS GAGNER LES COEURS DES POPULATIONS MAURITANIENNES!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

hamhoullah oud hanane a ete libere ce matin et prend l'avion pour la Mauritanie.

En Tunisie, il y a des actes envers les mauritaniens qui sont devenus inadmissibles. Hamahoullah a beneficie de l'intervention de l'un de nos compatriotes resident en Tunisie, sans lequel il restera encore en prison.

on lance un appel urgent aux autorites mauritaniennes pour defendre ses citoyens

Anonyme a dit…

couly

i don't see why don't you come back home and give a hand to this struggling country. There's no doubt you have alot to contribute and your openmidedness and apparant spirit of telerance are exactly what is needed right now. We need courageous intellectuals who are able to run counter to the dominant discourse of racial intolerance at its hight now.

just one question, it feels bad that someone of your intellectual and human generousity can defend Taya, why? Well, i read enough of your posts but sorry i don't need anyone to tell me that he is a dictator.

Anonyme a dit…

read ( that he was not a dictator.)

Anonyme a dit…

Hamid:

L'information existe sur l'internet. Just GOOGLE "mecanismes pour le retour des refugies" pour etre expose' aux nombreux cas de refugie's a' travers le monde et aux differentes recommendations propose'es par les experts. Plusieurs de ces recommendations s'appliquent au cas Mauritanien!

PS.
J'aimerais que Sira Sow utilises la grande energie qu'elle a pour un objectif positif. Je lui confie la mission suivante:
1- Google mecanismes pour le retour des refugies
2- donnez aux lecteurs de canalh un resume' des cas etudie's et des recommendations des experts.

Ma petite, tu n'es pas terroriste mais tu m'as fait facher. Je retire le mot terroriste que j'ai utilise' pour te decrire BUT YOU MUST BE ON YOUR BEST BEHAVIOR AND STAY AWAY FROM HATEFUL STATEMENTS!!!!

Anonyme a dit…

Couli,

tu as la peche, et tu positives, c'est un bon signe!

Anonyme a dit…

maatala du 20 juillet 2007 21:53

-un testament?

- la fin d'une epoque?

- annonce de la chaise vide pour cause del'adversité de couly

rimo a dit…

salut tous ,

nous avons 35.000 réfugiés sur nos portes.
c'est évident que les autorités disposent de leur propre plan qui est sûrement foireux à long terme.

la question qui se pose comment l'état va créer trente cinq milles logements (décent) et emplois.

j'ai bien peur que la situation du pays replonge plus bas.

------------------

quelqu'un connait ould abdelli?
un proxenète notoir récement embauché à la présidence par madame khattou.



blog rimo

Anonyme a dit…

Il y a beaucoup de gens qui parlent de la dictature et de ses méfaits.

Ce que la Mauritanie est entrain de subir actuellement, est la plus vile des dicature, car on nous a fait faire une démocratie, qui n'est pas la notre que nous subissons.

La démocratie actuelle de la Mauritanie est d'un style qui conviendrait bien à quelques intellos, mais le peuple en souffre.

Je suis par ailleurs persuadé que si les choses continuent sur ce pas, il y aura bientôt un grand, très grand soulèvement populaire.

Sanhaji

rimo a dit…

salut tous ,


sanhaji ,

il ya un proverbe qui va dans ce sens


e76ab elkhadem ,e9lebheu wzadtou.

essayez de traduire


blog rimo

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Savoir faire la part des choses : « Les faits sont têtus, les commentaires sont libres ! »



Mon ami et frère Sadava Ould Cheikh El Hussein a été personnellement invité pour participer à une table ronde organisée par le Parti SAWAB sur le thème « Identité nationale : Bases et défis ». S'il n'échappe à personne que les mobiles de cette rencontre sont intimement liés à l'actualité du moment portant sur la question du retour des déportés, il est curieux de constater à quel point les faits ont été volontairement dénaturés, réinterprétés, exploités de façon malsaine!

En effet, en prenant part à cette rencontre, Sadava Ould Cheikh El Hussein, a tout simplement voulu porter la contradiction aux partisans de l'amalgame entre l'appartenance ethnico-communautaire et la citoyenneté.

Avec son style propre et ses mots, il s'est démarqué d'une vision erronée et réductrice du champ de la nationalité, affirmant avec force que celle-ci ne se confondait pas avec l'appartenance à telle ou telle communauté. Par conséquent, la citation d'un membre du gouvernement actuel ne visait qu'à conforter son idée. Voici les faits !




L'auteur de l'article publié sur le site du CRIDEM, puisant ses informations dans des sources secondaires, s'est livré à une cuisine de mauvais goût, mêlant des propos déformés à des commentaires tendancieux, rappelant ces « journaleux » en mal de sensationnel et qui cherchent à forcer l'évènement, quitte à dénaturer les faits !

Il est regrettable que l'auteur anonyme d'un tel article n'ait pas crû devoir vérifier ses informations colportées, ni auprès du RFD auquel il attribue « l'exigence de la demande de démission d'un Ministre », ni auprès de Sadava lui-même, lequel a apporté un démenti catégorique aux propos qui lui ont été prêtés.

Sciemment ou inconsciemment, en portant d'emblée le doute sur la composante négro-mauritanienne du gouvernement, l'auteur de l'article est tombé dans le piège - très justement - dénoncé par Sadava.

Suite aux éclaircissements donnés par Sadava et à la mise au point du Parti, si j'ai tenu à faire ce mot publié sur mon blog, c'est que j'ai été interpellé sur le net par d'honnêtes personnes qui connaissent ma position au RFD et le sens que j'ai toujours voulu donner au combat politique que je mène, me situant résolument dans une dynamique de principes.

Ce combat et ces principes, je les partage avec d'autres camarades, dont Sadava Ould Cheikh El Hussein, un cadre du parti, qui nous a, certes, rejoint au lendemain du 3 Août 2005, mais en homme libre et déterminé, ayant fait le choix du RFD, sans aucune contrainte !


Hamidou Baba KANE
1er Vice-Président du RFD
Député à l'Assemblée Nationale

-----------------------------------

En général quand les démentis et les communiqués pleuvent c'est qu'on n'est pas à l'aise :

Dans un communiqué paru sur cridem

"Droit d'éclaircissement à mes concitoyens mauritaniens - Sadava Ould Cheikh El Housein

J'ai lu avec intérêt l'écrit publié sur le site CRIDEM par lequel j'ai été cité au nom du RFD affirmant l'existence au sin du gouvernement d'un ministre qui avait la Nationalité Sénégalaise.


Tout d'abord je précise que je me suis exprimé en mon nom personnel, et confirme avec force, preuves à l'appuis, s'il le faut mes propos avancés au sujet du ministre, par contre je m'indigne de l'approche très raciste et provocatrice de l'auteur de l'écrit."


Kane Hamidine dit :

"Suite aux éclaircissements donnés par Sadava et à la mise au point du Parti, si j'ai tenu à faire ce mot publié sur mon blog, c'est que j'ai été interpellé sur le net par d'honnêtes personnes"

Ou sont les éclaircissement?

Qui sont les honnêtes personnes?

Les autres c'est quoi?

Kane dit:

"qui connaissent ma position au RFD et le sens que j'ai toujours voulu donner au combat politique que je mène, me situant résolument dans une dynamique de principes"

Il y a comme un malaise dans ces propos, il semblerait qu'au RFD ils ne soient pas tous sur la même position.


Kane dit:

"qui nous a, certes, rejoint au lendemain du 3 Août 2005, mais en homme libre et déterminé, ayant fait le choix du RFD, sans aucune contrainte".

L'arrivée massive des rats semble avoir laissée des traces; "certes ,rejoints" ,je serais tenté de dire "d'où" mister Kane.

Kane lâche toi, ,car nous savons que la majorité des militants du RFD étaient contre la stratégie qui vous a mené à la défaite.

Putain de blues dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

Tant que ,tu ne me mettras pas dans le club de l'assassin TAYA tout baigne.

J'ai été choqué par la proposition que tu as faites à notre ami et frère Mohamed cheikh.

C'est la preuve que tu ne respecte pas les conviction des autres.

Quand de surcroît tu dis que L'assassin (Taya) est un bon musulman, on ne peut qu'en rire car cette assertion provient d'un mécréant auto-auto-proclamé et assumé .

Tu dénonces les flamistes, mais tu te gardes bien de dénoncer le bras armé de l'assassin, les BAATHISTES.

Que ceux-ci n'approuve pas le retour des déportés, c'est leur droit absolu et en cela ils sont cohérents avec leurs pratiques et leurs pensées destructrices et négationnistes.

Mais cette réaction cache aussi leurs appréhension face à ceux qui de retour leur demanderont des comptes.

Tu défends les bourreaux et moi je défends les victimes de ces derniers.

Question de valeurs dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

Lu dans jeune Afrique pour toi(lol):

"Le chef de l'Etat mauritanien, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, premier président démocratiquement élu du pays, en mars 2007, a exprimé le 29 juin sa "compassion" aux victimes des violences interethniques de 1989-1991 et promis des réparations en leur faveur.

Le chef de l'Etat avait parlé d'"exactions graves et injustifiées" contre les populations négro-mauritaniennes, une minorité ethnique dans un pays dominé par les Arabo-Berbères, sous le régime du président Maaouiya Ould Taya renversé par un coup d'Etat militaire en août 2005.


Depuis quand SIDIOCA tient-il les mêmes propos que le FLAM dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Les autres déportés oubliés du retour au pays natal


Depuis le discours fracassant et enthousiaste du chef de l'état, tous les réfugiés s'agitent, bougent, discutent, se rencontrent et posent les conditions de leurs rencontres au pays natal. Il me semble trés important de le signaler, que seuls les réfugiés forcés en éxil au niveau Européen, restent les oubliés d'un retour programmé au pays.


Que se passe t-il ? Veulent ils venir batir leur pays ou veulent ils se clochardiser en Europe laissant un vide considérable dans leur pays d'origine la Mauritanie?

J'ai tenté de poser cette question autour de moi, je n'ai reçu de reponse claire qu'avec les anciens militaires qui bougent pour une hypothétique reconnaissance de leurs droits spoliés; est-ce une volonté de rentrer au bercail, je n'en sais rien. Mes autres amis et camarades de lutte, ceux qui enseignent les petits fils de Moliére, et de Sartre veulent s'éterniser en occident n'ayant comme fonds de commerce que la defense de leurs propres interêts. Faut il réduire la lutte à la politique du ventre.




Je pense qu'il faut saisir cette ouverture même mal préparée pour enfin finaliser le retour de nos cadres pouvant donner un peu d'oxygéne, à l'économie, à l'éducation, à la culture, à la santé et la société Mauritaniénne.

En aucun moment la Mauritanie ne doit se priver de ces talents, de ces atouts et de ces éxpériences combien de fois rentables pour notre société. Il est completement caduc et irresponsable, de ne pas penser au retour des Mauritaniens de l'Europe, beaucoup d'entre eux viennent des camps des déportés du Sénégal et du Mali.


Aux intellectuels de la diaspora, repondez moi vite, qu'attendez vous de revenir au pays et poser véritablement les conditions de ce retour souhaité par nos compatriotes ?

J'ai hâte de savoir ce que veulent les Mauritaniens de la diaspora. Ne laissons pas la terre de nos ancetres se vider de sa substance, ils pleurent dans leurs tombes, pitié, pitié, et encore pitié à leurs âmes
-----------------------------------

Notre frère ouvre un autre volet du retour qu'en pensez-vous cher amis

Bien entendu cet appel ne concerne pas la TAYIE et les apostats de supporters (couly ente vem)

maatala

Anonyme a dit…

Maeita,

cesses de nous copier les cornettes de Cridem ici.

Si tu n'a rien à dire, arrêtes, mais ne pollue pas l'espace.


Sanhaji

Anonyme a dit…

sanhadji

tu m'as fais rire jusqu'aux larmes avec ce ''Maeta''
tu est un féodal qui vit dans les temps reculés..

maatala a dit…

Salam

Dans la serie amateurisme:

Sidioca aurait nommé des ambassadeurs, banal en soit car, c'est le fait du prince.

Sauf que ces nominations sont faite en catimini, pas de communiqué,rien que la rumeur.

La marabout attitude dit le FOU

maatala

maatala a dit…

salam

Sanhaji

Ce sont les autres qui te qualifient "féodal", comme quoi la nature prend toujours le dessus.

Je ne réponds pas à tes remarques car, mon silence à ton égard n'est rien d'autre que l'expression de mon mépris.

Alors, retourne dans ton bac à sables et surtout n'oublie pas ta sucette dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

le senegal a fait savoir son intention d'octroyer la nationalites aux refugies qui la demandent.
panafricanisme oblige ou parceque reellement ces refugies ne sont que des citoyens senegalais mobilises pour la circonstance par les FLAMMES.

BAATH

rimo a dit…

salut tous ,


nous venons de sortir d'une coupure de courant qui a duré 1h de temps , bref je reppelle que la tvm a plongé dans le tunnel sous la manche, ce que je trouve scandaleux.

entre temps je suis allé du côté de la présidence histoire de renifler de près l'odeur du prochain putch.

l'accès au quartier présidentiel était impossible et pour cause le BASEP a placé de gros truc à fusiller et biensure des sentinelles mal habillées.


sidi dors bien mais saches que cette lourde artillerie que tu emploie comme chien de garde , c'est elle même qui va te reveiller
alors multiplie la dose des somnifère .

kanak tmout 3anneu marra wa7deu aurait dit le fou de maatala, sinon
un autre fou.


blog rimo

Anonyme a dit…

Maata:

Je n'ai pas besoin d'un journal etranger pour savoir ce qui se passe chez nous. Jeune Afrique a ecrit ceci, Jeune Afrique a ecrit cela. ESSOULE MAW KHAWLE MALIKE!
As-tu deja oublie' tous les ecrits de ce meme journal a' propos de son Excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya?

Tu ne fais que te ridiculiser d'avantage en disant que le vieux tient le langage du FLAM. Je suis convaincu que dans deux semaines tu ecriras qu'il est membre du FLAM!

Pour ton information, le vieux tient le langage de la reconciliation nationale! IL TIENT LE LANGAGE DE LA MAURITANIE! Nous sommes tous d'accord pour dire que ce qui est arrive' a' nos compatriotes des camps, est regrettable. Ils doivent revenir au pays et ils doivent retrouver tous leurs droits.SOUBHANEHOU MENE LA YAKHTAA!!! Le vieux en faisant tout pour ramener nos compatriotes des camps, ne fait que s'inscrire dans une demarche entame'e par son Excellence Ould Taya depuis plusieurs anne'es. N'OUBLIEZ SURTOUT PAS QUE DES MILLIERS DE REFUGIE'S SONT REVENUS AU PAYS SOUS LE REGIME DU PRESIDENT OULD TAYA!!!!!!!Je me demande si vous avez l'honnetete' intellectuelle pour reconnaitre ce fait.

President Ould Taya est un tres bon MUSULMAN, UN GRAND BATISSEUR DE NOTRE PAYS ET UN DIGNE FILS DE LA MAURITANIE!!!!!!

AL VAKHIH Mohamed Cheikh BIWANI. Nous sommes tous deux ne's et nous avons grandi dans la meme culture. Nous savons la difference entre quelqu'un qui farce et quelqu'un qui est serieux. Tout comme nous savons quelqu'un qui est FOYSSIDE et ZOUWEYGUILE comme toi!

J'ai deja explique' a' plusieurs reprises que ma religion est entre le tout puissant Allah et moi. Je n'ai de compte a' rendre a' personne!

ps.

J'ai toujours condamne' tous les mouvements extremistes!

Anonyme a dit…

D'apres le site Al Akhbar

Ely com vient d'etre reçu par Kadaffi dans le cadre d'une visite que l'ex president de l'ex cmjd, ex directeur de la surete de l'ex president ould taya .. faut rappeler que Kadaffi avait contribué par les armes, par l'argent et par d'autres facilités via le burkina ,à la chute deTaya..mais Kadaffi qui mise sur l'instauration d'une jamahiriyya en mauritanie n'est pas content de ce pays qu'il trouve bedoin, sauvage et misereux, il l'a, d'ailleurs, fait savoir en critiquant véhement les dernieres elections democratiques.. Pour Ely com l'essentiel c'est l'argent et il peut bien rassurer kaddaffi qu'il pourrait envisager la promotion du livre vert du guide en mauritanie ....à condition ( Andemma) qu'il trouve des billets verts..

Anonyme a dit…

a cela il faut ajouter le passe nasseriste de elycom.
la chose par ailleurs qu'elycom n'a pas digere jusqu'a aujourd'hui c'est le depart qui lui a ete impose par AZIZ.
certainement, en se rendant en lybie, elycom cherchera a se ressoucer et eventuellement obtenir le soutien du casseur pour preparer un putch.
ce qui est sur c'est que elycom et les membres de l'equipe de la transitions se sont reunis à plusieurs reprises les semaines dernieres.
une chose se prepare AZIZE doit etre vigilent pour nous garantir la perennite de notre democratie.

AZIZE SVP sauvez le cadeau que vous avez octroyé genereusement à votre peuple.
si aujourd'hui nos freres deportes esperent regagner leur patrie et etre retablies dans leurs droits c'est grace à vous.

un grand merci

Anonyme a dit…

Ely doit bouger, aziz et les autres. Pas pour un putsch mais pour creer un grand parti politique. Daddah leur tire dessus, ZZ les nargue, Sidioca se demarque de plus en plus d'eux au profit de Kaw Touré. C'était mieux sous Excellence MAOUYA OUld Sidi AHmed Taya, le BISMARK de la Mauritanie. Là je ne cite pas le fou de Maatala, mais COULY

Anonyme a dit…

SITE ALAKHBAR:
à ce site je dis tout simplement que ces sont des gens malhonnetes, et lui d'être islamistes. il deforme l'information d'une maniére incroyable je ne sais pas pourquoi mais ce que je sais ce que ces gens doivent êtres punies voir leur article concerant ce qui se passé à arafat, bien que le maire est un islamiste ce Monsieur était présent quant les gardes ont fait l'enquête:
personne parmi ces gazaras n'était inscrit dans une liste éléctoral à arafat, aucun n'enfant de ces familles n'est inscrit dans les écoles primaires de arafat ou au collége ce qui explique tout simplement que ces familles dont parle ce putain site ne réside à arafat. le pb ce que à chaque fois ou les citoyens enttendent que l'état entrain de distribuer des terrain dans ces zones, pour terminer à non retour les gazras, les gens rentre par tout les pays et constriut des barakas et dire que depuis long temps ils habitent ici, ce qui n'est pas vrai voir listes éléctorals, ecoles, voisin, ...etc.
svp les gens de site alhkbar doivent dire la vérité et non des mensoge fabriques par les agents d'ely,taya, .. et autres on a marre de faux islamistes.

Yanis le R. a dit…

Sur CRIDEM, il ya un appel pour la création d'une association dénommée Association des Jeunes Patriotes Mauritaniens (AJPM).
Elle est saluée par tous les intervenants avec tous leurs encouragements.

Le credo de l'association me semble être uniquement, ce qu'ils appellent, "le patriotisme".
Vous voyez où je veux en venir...

Tout ça ne me rappelle pas de bonnes choses malgré les bonnes intentions de tous.
Pour ne pas aller très loin dans l'histoire, je m'arrêterais juste aux "Jeunes Patriotes" de l'exécrable Charles Blé Goudé en Côte d'Ivoire.
La reviviscence du natonalisme dans un pays est toujours synonyme de décadence et de lendemains qui ne chantent pas.
Il n'y a plus qu'un pas et on nous ressortira "la mauritanité"...

Notre pays est un pays ouvert, accueillant, tolérant et nous n'avons pas besoin de "Jeunes Patriotes" mais d'une patrie où les jeunes ont leur place et où les mots Honneur, Fraternité, Justice ont une vraie valeur.

Anonyme a dit…

Bonjour tout le monde,

quel bonheur de savoir que Maeita me méprise.

Apparement le terme Maeita, l'a dérangé dans ses os. Je suis probablement moins féodaliste que lui et surout moins complexé. S'il est vrai que mes grands parents sont féodaliste, je n'y suis pour rien qu'ils l'aient été. Et alors!

Je dois tout le temps me plier en quatre d'excuses, parcequ'un jour il y avait des féodalistes en Mauritanie. Après tout le féodalisme n'est pas une spécialité mauritanienne, il a existé dans beaucoup de contrées du monde, et les descendants de ceux qui le pratiquaient ne s'excusent aujourd'hui de ce qu'on fait leurs aieux.

Arrêtez ce débat peu constructif.

Sanhaji

Anonyme a dit…

sanhaji, est ce que tu parles ce qu'on appelle chez nous KLAME AZNAGUE, si oui lequel?


ZNAGUI

Anonyme a dit…

Sanhadji

en appelant Maatalla par le diminitif rabaissant et meprisant de maeta, tu a eu un reflexe feodalisant pour lequel tu devrais presenter des excuses..
un debat democratique implique l'egalité , tu n'es pas , je suppose,devant une khaima entrain d'appeler Maeta pour eviter que les agneaux tetent les brebis ...

maatala a dit…

Salam

Couly :

"Le vieux en faisant tout pour ramener nos compatriotes des camps, ne fait que s'inscrire dans une demarche entame'e par son Excellence Ould Taya depuis plusieurs anne'es".

Décidément le mensonge ne t'étouffe pas :

Pour ta gouverne L'assassin Taya a fait capoter le projet SPYRE (HCR) parce qu'il n'a jamais voulu reconnaître qu'il a expulsé ses ressortissants.

L'assassin a toujours dit: ceux qui se sentent Mauritaniens sont rentrés, car il a toujours préféré leur retour en catimini comme des voleurs, pour sauver la face et éviter la honte.

Sidioca quant à lui assume les forfaitures de l'assassin-TAYA et cherche à rétablir nos frères dans leur dignité, car lui est un "CRAINT-DIEU".

Il a bien dit que l'assassin a déporté des Mauritaniens et cela te gènes comme toute chose vrai.

Au passage ,je te signale que J A était le torchon préféré de ton GUIDE, et F.SOUDAN votre GRIOT attitré.

Tu es un ignare ,un manipulateur, un révisionniste et un pécheur assumé; ce qui fait que toi et ton Assassin (Taya) ne puissiez être considérés comme des musulmans tout court.

Comment peut-tu être assez désinvolte et débile pour clamer haut et fort que tu es un pécheur et vouloir nous faire la leçon.

Pour toi je n'éprouve que de la pitié dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Decidement Couli, tout le monde se palint de toi.
Deja sur le blog de X, tu empestais l'air evec ton fameux "president dument elu" et tu connais a agir sur CanalH comme si les choses n'ont pas evolue (elections , volonte de rapatrier les refugies etc..).

Couli mets toi au diapason ou alors eleve un peu le debat pour etre plus credible.

Ils sont gentils au CanalH, tu sais , ils vont jamais censurer tes postings mais le probleme c'est que personne ne les lit plus .... ou alors juste pour rire.

le cousin

Anonyme a dit…

Je souhaite avoir des informations sur ce qui s;est passe entre les habitants de Kandahar et le hakem de Arafat. On aurait que pour les deloger, monsieur le prefet a utilise des methodes dures (Il aurait brule leurs affaires..).

le Cousin

Anonyme a dit…

Matalla a dit:
Décidément le mensonge ne t'étouffe pas


Dans cette histoire des deportés, le mensonge a eté commis par ceux qui, parlaient de + de 100000 refugiés mauritaniens au senegal et au Mali, alors que le comité intermisteriel parti sur le terrain , dans les supposés camps a a, peine, pu reunir un millier de refugiés..
c'est la preuve qu'ils sont bien rentrés et qui finalement, il y'a des malhonetes qui se servent de ce probleme en exagerant les chiffres..
Taya, comme le dit si bien couli, avait donc deja permis le retour de la plupart de ces concitoyens qui ont eté deplacés injustement dans le cadre d'un conflit avec le senegal qui a eté allumé par les Flam et dont la mauritanie a eté la victime.
Cela dit , il n'y'a aucune raison qu'un seul , meme un seul, mauritanien continue de vivre dans un camps de refugiés.
il faut regler definitivement ce probleme et c'est tout à l'honneur de Sidioca

Anonyme a dit…

Maata:

Ente' FOYSSIDE! KATLAKE Z'GUEYLA!
Son excellence Ould Taya n'a expulse' de la Mauritanie aucun de nos compatriotes. Peux-tu nous montrer un document quelconque qui indique que president Ould Taya a donne' ordre d'expulser des Mauritaniennes et des Mauritaniens de notre pays. YOU PUT UP OR YOU SHUT UP!!!!!! Ce que tu vehicules n'est rien d'autre que de la legende. C'est extremement triste de constater que tu crois a' tes legendes/mensonges.

Comme tu as une memoire de poule, il faut tout simplement savoir que les faits se sont deroule's de la maniere suivante:
1- Il y a eu un conflit entre deux ethnies noires (Soninkou et Halpular) au niveau de la frontiere avec le Senegal.
2- La presse Senegalaise FAUSSEMENT accuse l'Arme'e Mauritanienne d'avoir ouvert le feu sur les populations Senegalaises et d'en avoir tue' quelques uns.
3- les Maures qui se trouvent au Senegal sont attaque's par des Senegalais et par des FLAMISTES.
4- les rues Mauritaniennes reagissent aux nombreuses tueries et aux saccages des biens qui ont eu lieu contre les Mauritaniennes et les Mauritaniens au Senegal.
5- Le gouvernement Mauritanien et celui du Senegal se sont mis d'accord pourqu'on rapatrie leurs citoyens respectifs.
6- Plusieurs avions ont ete' utilise's pour faire la navette entre Dakar et Nouakchott.

Les milliers de Mauritaniens qui ont ete' expulse's, l'ont ete' par des extremistes Arabisants qui avaient leurs propres comptes a' regler avec les FLAMISTES. Certains de ces zele's etaient a' des postes qui leur permettaient de faire certaines actions. Ces actions ont ete' faites sans aucune consultation avec le president Ould Taya.
Lorsque son excellence Ould Taya a su que plusieurs expulse's etaient Mauritaniennes et Mauritaniens, il a demande' a' ce qu'ils reviennent au pays. Quelques 12 000 refugie's sont revenus au pays durant le regime du president Ould Taya.

SI SON EXCELLENCE OULD TAYA DIT QU'IL N'A EXPULSE' AUCUN DE SES COMPATRIOTES, IL N'A FAIT QUE DIRTE LA VERITE'!!!
Notre pays etaient l'otage des extremistes FLAMISTES et Arabisants.

Peux-tu nous dire pourquoi le FLAM refuse de reconnaitre sa part de responsabilite' dans les attrocite's connues par nos compatriotes au Senegal?
IL NE FAUT PAS TENTER DE JOUER LES VICTIMES! Personne n'est bete! Les vraies victimes sont les milliers des membres de votre propre ethnie qui se trouvent dans les camps. Vous les avez sacrifie's pour atteindre des objectifs personnels. Les vraies victimes sont les Maures Mauritaniens et les Maures Senegalais que vous avez lachement tue's et spolie's de leurs biens.

SEULS VOUS LES EXTREMISTES, ETES COUPABLES DES NOMBREUSES SOUFFRANCES IMPOSE'ES SUR LES MAURES MURITANIENS, LES MAURES SENEGALAIS ET SUR LES POPULATIONS DE LA VALLE'E!

Son Excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et ses compatriotes ordinaires n'ont absolument rien a' voir avec les imbecilite's des extremistes et ILS NE SONT PAS RESPONSABLES DE CE QUI EST ARRIVE'!!!!

Sur un tout autre plan, je te prie de laisser le vieux en paix. Il faut surtout cesser de melanger son nom avec le FLAM. ARRETE TON SALE JEU! TOUT LE MONDE SAIT QUE TU NE L'AIMES PAS! HIER SEULEMENT TU DEMANDAIS AU PEUPLE MAURITANIEN DE NE PAS VOTER POUR LUI! Ente' MATIHECHIME!!!!!!!

Je ne discuterai pas de ma religion avec toi. la chose suivante est sure: Ente' MINA AHAL JEHANEMA parce que tu n'es rien d'autre qu'un ASSASSIN!
IL FAUT NOUS DIRE COMBIEN DE MAURES TU AS LACHEMENT ASSASSINE' AU SENEGAL! Toi et tes amis FLAMISTES AVEZ DES TACHES NOIRES SUR VOS CONSCIENCES! VOUS ETES COUPABLES!

Son excellence Ould Taya est un homme PIEUX, HONNETE, HONORABLE et SAGE QUI A CONSACRE' TOUTE SA VIE PROFESSIONNELLE AU SERVICE DE NOTRE PAYS, LA MAURITANIE. LE PEUPLE MAURITANIEN LUI SERA TOUJOURS TRES RECONNAISSANT!!!!

Anonyme a dit…

Il faut lire" "...Notre pays etait l'otage des extremistes..."

Anonyme a dit…

Ente' MINA AHAL JEHANEMA parce que tu n'es rien d'autre qu'un ASSASSIN!
IL FAUT NOUS DIRE COMBIEN DE MAURES TU AS LACHEMENT ASSASSINE' AU SENEGAL! Toi et tes amis FLAMISTES AVEZ DES TACHES NOIRES SUR VOS CONSCIENCES! VOUS ETES COUPABLES!
......................................................................

Meita le raciste et ses compagnons Flamites n'ont pas de conscience. On n'oublie toujours qu'ils sont des FLAMISES, comment un raciste pareille peut avoir un conscience et un sense de Culpabilite! Se sont des assassins.

maatala a dit…

SALAM

Couly tu dis

"Son excellence Ould Taya n'a expulse' de la Mauritanie aucun de nos compatriotes. Peux-tu nous montrer un document quelconque qui indique que president Ould Taya a donne' ordre d'expulser des Mauritaniennes et des Mauritaniens de notre pays."

Sidioca dit dans J A :

"Le chef de l'Etat avait parlé d'"exactions graves et injustifiées" contre les populations négro-mauritaniennes, une minorité ethnique dans un pays dominé par les Arabo-Berbères, sous le régime du président Maaouiya Ould Taya renversé par un coup d'Etat militaire en août 2005".

Tu ne peux pas défendre Sidioca et le traiter de menteur (lol).

A qui feras-tu croire que Taya n'était pas au courant des déportations?.

C'est la première fois que, je vois un président amnistié des faits dont il n'a pas connaissance.

Si l' armée c'est comportait de la sorte sans que son chef ne lui en ai donné l'ordre ;ou il n'y avait pas de chef , ou pourquoi il n'y a pas eu sanction.

Tu ne m'inspires que de la pitié, car on ne peut pas être aussi con, le pire c'est que tu ne le fait exprès, une seconde nature en somme (la mauvaise foi: religieuse et intellectuelle)

Nous aurons au moins réussi à exporter nos cancres dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

LU SUR FLAMNET:

FLAM : une profession de foi constante à la république

Par Dr Mamadou Amadou Sow - FLAM-Europe de l´Ouest
Rennes -France


Lorsqu’une communauté est maîtrisée par un groupe d’individus, c’est visiblement parce qu’elle n’a pas le courage ou parce qu’elle a renoncé de se gouverner elle-même.

La Mauritanie, à l’instar de la quasi-totalité des pays africains issus de la colonisation, est un agrégat de communautés. L’ambition supra-communautaire était de fédérer celles-ci en une république. Pour se faire, elle aura à se référer à cinq principes fondamentaux d’une morale nourrit des droits de l’Homme : le primat de l’individu ; la confiance dans la représentation du suffrage universel et la prépondérance absolue du Parlement ; la laïcité de l’État et de l’École ; la promesse d’un progrès social inéluctable et graduel ; la jonction d’un pacifisme constitutif et de l’exaltation de la défense nationale.

Comme pour les préceptes religieux, les mauritaniens se seraient bien satisfaits d’un respect partiel de ces principes. Ceux-ci auraient garanti une cohésion et un juste équilibre entre les communautés. D’autant plus qu’ils s’étaient rendus à l’évidence que même le partage d’une religion commune ne préservait ni du racisme ni de la pratique de l’esclavage.

Aussi quand un groupe d’individus, appartenant tous à la même communauté, use par la confiscation et la transformation des apparats de l’Etat (armée, police et justice) en outils de domination, l’équilibre est rompu. L’objectif est désormais d’asseoir l’hégémonie politique et économique d’une seule entité au détriment des autres. La résultante procède d’abord par l’avènement de despotes avant de consacrer le règne des tyrans. Pendant tout ce temps, l’arbitraire et l’oppression sont érigés en règles de gouvernance. Ainsi les exclus du système ne le sont plus par le fait d’une inappétence ou par l’émergence d’une classe sociale entreprenante. Ils le sont par le renoncement et la trahison aux idéaux républicains au profit d’un racisme d’Etat confortable pour quelques-uns et destructeur pour l’immense majorité.

Si un mouvement d’opposition, comme les FLAM, dénonce et combat les régimes qui se sont succédé à la tête de ce pays devenu outrageusement anti-républicain, il est malveillant de crier à l’extrémisme ou de l’affabuler d’un quelconque nationalisme étroit. En attendant le sobriquet de terroriste, ces étiquettes délurées furent accolées dans d’autres circonstances à des mouvements comme l’ANC. Sans compter qu’ils ne prétendent ni à l’exercice exclusif du pouvoir ni à recourir aux déportations pour définir le contour d’un pays Etat-communauté.

La Mauritanie n’a pas encore expérimenté une proto-république et n’a pas non plus servi de champ de bataille de deux tendances (maures contre négro-africains) convoitant chacune le suprême pouvoir au profit de sa communauté. Si la première s’est laissée séduire par les sirènes de l’arabité et y a souscrit en masse en envoyant plusieurs de ses enfants dans une école dédiée à sa cause pour constater à la fin qu’elle a été victime d’une grande mystification. La seconde a été plutôt le témoin d’une usurpation de pouvoir par quelques factions tribales maures exhibant quelques cancrelats négro-mauritaniens très reconnaissants de sortir de l’ornière de l’anonymat et très heureux d’être invité au festin. Une prise de pouvoir qui nous impose une représentation inacceptable de la Mauritanie sur fond d’anti-républicanisme : à la place d’une primauté de l’individu nous assistons aux violations systématiques des droits individuels et en substitut à un progrès social graduel nous constatons une généralisation de la pauvreté pendant que vols et détournements de deniers publics s’en vont enrichir toujours les mêmes.

Il paraît bien commode de renvoyer dos à dos victimes et bourreaux. Les FLAM n’ont pas fréquenté les mouroirs de Oualata et les plus chanceux parmi-eux les déportations où l’exil pour que les négro-mauritaniens s’approprient exclusivement l’appareil d’Etat. Ils avaient fait le diagnostic d’une Mauritanie malade de l’ante républicanisme. Contrairement à d’autres, ils ne lui ont pas infligé les souffrances d’une mort programmée pour mieux la dépouiller, ils n’ont pas souhaité rester passifs ou se contenter de lui appliquer des soins palliatifs en attendant qu’elle devienne un espace d’affrontements généralisés où chaque communauté tirant à hue et à dia ! Ils ont juste entendu ses plaintes répétées exhortant ses enfants à la soigner et à la guérir.

Les FLAM feront toujours face tant qu’une horde de sauvageons sans foi ni loi ne renoncera à parasiter l’Etat mauritanien. Ils ont le courage d’assumer leur républicanisme et n’ont pas renoncé à gouverner pour que chaque fils de la Mauritanie puisse décliner son identité au pluriel.



La lutte continue !

Le 22 juillet 2007

Mamadou Sow
Rennes -France

http://flamnet.fr.fm/
http://flamnet.fr.fm/

Anonyme a dit…

canalh c'est flamnet. X OULD Y a bien raison.

Anonyme a dit…

Maata:

Je n'ai que respect et consideration pour le vieux. Le Mr. est tres respectueux, tres honorable et il tient ses promesses. Il n'est pas FLAMISTE et il n'epouse pas la philosophie raciste, haineuse et separatiste du FLAM. Je te prie de cesser de meler son nom avec les imbecilite's du FLAM.

Il n'est dit nulle part dans la citation que tu lui attribues que son excellence Ould Taya a donne' ordre a' ce qu'on expulse des Mauritaniennes et des Mauritaniens!

Ce sont les extremistes qui etaient determine's a' regler des comptes de part et d'autre de la frontiere et ce sont les populations ordinaires qui ont paye' le prix.

Tu ne vas ,quand meme, pas dire que son excellence Ould Taya doit etre tenu responsable parce qu'il n' a pas pu empecher les FLAMISTES qui sont des...Mauritaniens de tuer et saccager d'autres Mauritaniens au Senegal.

IL N'Y A NI LOGIQUE NI VISION DANS CE QUE LE FLAM FAIT ET/OU DIT!!!!

Anonyme a dit…

Coulibaly!

Tu as parfaitement raison. Le seul ennemi qu'a la Mauritanie est cette nébuleuse chauvine du FLAM.

Même les nationalistes arabes sont devenus beaucoup plus objectifs. Mais le FLAM est irréductible.

Si le pouvoir en place en Mauritanie, ne prend pas ses gardes contre ces gens là, le pays risque de plonger très prochainement dans une violence extrême, pire que toutes celles qu'il a connu par la passé.

Que dieu nous en garde.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Entre couly et Maata

je rate rarement les echanges entre couly et Maata, c'est un debat vif, intense et passioné.
Mon impression est que de maniere generale couly est plus sincere, il s'est tenu ,dés le debut, à une ligne de coduite qui consiste à s'opposer à un coup d'etat, par principe, et accompagner la réalité, il veut que les problemes liés au tragique passé de la mauritanie soient reglés sans remuer le couteau dans la plaie béante, il refuse les extremismes de tous bords qu'il tient pour responsables des malheurs de ses compatriotes.
Maatta qui s'est fait un nouveau ennemi en la personne de Sanhadji, ne cherche pas à comprendre cette logique, sa hantise c'est taya à qui il voue une haine qui ne finira qu'avec lui méme. ^Pour lui Taya c'est un assassin.mr et le reste, l'avenir du pays, le sort des vivants n'a aucune espece d'importance.
Le petit peuple assoifé par le manque d'eau potable, affamé par la rarefication des denrées alimentaires, assombri par les coupures d'electricités , a d'autres priorités qui passent avant cette haine maatallienne,et il commence sous l'influence des redoutables propagandistes à sacraliser maouiyya.
Dejà , par le biais des elections libres , le peuple a rejetté le radicalisme anti Taya . cet acharnement illustré par Maatalla n'a acune influence dans la rue, il se limite à la zonne crannienne des quelques maataalla qui ne savent que fabriquer la haine

maatala a dit…

Salam

Il y a un nouveau dans le club
(l'ano 1:09).

-Je te mets au défi de trouver un écrit de moi ou je fais l'apologie du Flam.

-Le terme Khmers noirs est de moi

- Pour Couly tout celui qui est contre Taya comme moi est flamiste ,c'est plus simple pour un simple d'esprit.

- Je ne fais que lui apporter la contradiction et la démonstration que ses arguments sont fallacieux et révisionnistes.

-Il ne répond jamais aux questions et se contente du style : prouve moi par quel document , as-tu la preuve ,ou le numéro de compte de Taya, sa villa : que du puéril.

- Couly est contre le coup d'etat , néanmoins cela ne l'empêche pas de soutenir Ely et Azziz (quel paradoxe), puis s'arroge le droit de défendre le vieux, qui dénonce les exactions de Taya.

-Sa dernière trouvaille c'est de vouloir faire croire que Taya n'était au courant de rien,pire ce sont les militaires qu'il a amnistié qui sont responsables des déportations.

Du genre Hitler n'était pas au courant des chambres à gaz et Saddam du massacre de Hallabja.


Tu dis:

"Le petit peuple assoifé par le manque d'eau potable, affamé par la rarefication des denrées alimentaires, assombri par les coupures d'electricités"

Tu oublies les hôpitaux mouroirs, le résultat du bac, les trafic de drogue et la prostitution.

Qui est responsable de ce désastre?

j'attends avec impatience ta réponse et surtout merci d'avoir fait toi même le diagnostic de ce désastre.

Tu dis:

"mr et le reste, l'avenir du pays, le sort des vivants n'a aucune espece d'importance"


Comme dirais, mon frére Yan, commence par relire deux ans de postings avant d'avancer des contre vérités.

Surtout te dérobe pas dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

L’article Par Dr Mamadou Amadou Sow - FLAM-Europe de l´Ouest
montre si besoin en était le racisme et l’ignorance des FLAM

« La seconde a été plutôt le témoin d’une usurpation de pouvoir par quelques factions tribales maures exhibant quelques cancrelats négro-mauritaniens très reconnaissants de sortir de l’ornière de l’anonymat et très heureux d’être invité au festin. »

« Les FLAM feront toujours face tant qu’une horde de sauvageons sans foi ni loi ne renoncera à parasiter l’Etat mauritanien. Ils ont le courage d’assumer leur républicanisme et n’ont pas renoncé à gouverner pour que chaque fils de la Mauritanie puisse décliner son identité au pluriel. »


.
Il est utile que MAURES ET NEGROAFRICAINS étudient et méditent sérieusement
cet article parce qu’il fait étalage pour ceux qui ne sont pas familiers a l’idéologie et aux visées réelles du FLAM , du caractère raciste et dangereux de cette organisation .Les notions d’usurpation du pouvoir,relève de la même logique de l’état apartheid MAURE. Nous sommes en face d’une organisation qui cherche
a provoquer une guerre civile pour parachever le désastre de 89 ;Ce ci n’exonère en rien TAYA ou son régime.
il est utile de se demander quand même quel était le rôle des FLAM dans les tragiques événements de 89 et leur rôle dans le massacre de maures aussi bien noirs que blancs.
Il me semble que nous sommes devant des personnes dangereuses aux alliances dangereuses, tapis dans leurs résidences Américaines ou Européennes, ils propagent un venin mortel pour MAURES et NEGROAFRICAINS
Bonne reflexion

Yanis le R. a dit…

Le site de nos amis mauritaniens du Canada, Click for Mauritania, publie une nouvelle de l'AMI:

-------------------------
Le Stade de la capitale a abrité hier vendredi le lancement du premier tournoi de football féminin dans notre pays.

Organisé par la Fédération nationale de Football, ce tournoi auquel participe 4 clubs féminins de la capitale, [...]
------------------------

C'est une bonne chose que de telles festivités soient reprisent par les médias officiels.

Les équipes féminines mauritaniennes de basket-ball mais aussi de handball et de volley-ball ont été par le passé d'un assez bon niveau notamment à la fin des années 70.
Malheureusement, tout le sport comme d'autres domaines notamment culturels (cinéma, théâtre, musique, etc.) ont pris un grand coup avec la dictature, la tolérance de l'intolérance et la promotion de la médiocrité.

Ainsi par exemple, la promotion de la femme tournait autour d'atéliers de couture, de jardins maraîchers proches du domicile familial ou des tâches de ce genre. C'était en fait la promotion de la femme au foyer...

Je vois que certaines barbes vont se hérisser, de ceux qui trouvaient que les femmes policières ou les femmes militaires, c'était une déviation, une abomination!
Avec des tournois nationaux de foot féminin, vous les entendrez bientôt sans jamais qu'ils apportent de solution aux questions de l'heure ou d'idée nouvelle pour faire bouger la société vers l'avant...

Anonyme a dit…

Cousin du 22 juillet 2007 19:15

Je suis 100% with you on this. Couli should drop dead ...
=========

Decidement Couli, tout le monde se plaint de toi.
Deja sur le blog de X, tu empestais l'air evec ton fameux "president dument elu" et tu continues a agir sur CanalH comme si les choses n'ont pas evolue (elections , volonte de rapatrier les refugies etc..).

Couli mets toi au diapason ou alors eleve un peu le debat pour etre plus credible.

Ils sont gentils au CanalH, tu sais , ils vont jamais censurer tes postings mais le probleme c'est que personne ne les lit plus .... ou alors juste pour rire.

le cousin

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 235   Suivant› Les plus récents»