mardi 24 juillet 2007

Nouakchott

Tevragh Zeina - Ilôt K

Ilôt K 071

Je vous présente l'Ilôt K, le quartier dans lequel je traîne fréquemment mes sandales. J'habite au niveau des arbres de la piste (ici on ne dit pas 'rue', allez savoir pourquoi...) que vous voyez sur la première photo. Petit appartement joliment appelé 'maison des volontaires' ou 'case de passage', qui sert à héberger les volontaires ou assimilés qui ont la bonne idée de venir passer un peu de leur temps à Caritas.

Place de l'école "Petit Centre"

La deuxième photo est prise de cette piste et offre une vue imprenable sur la place du Petit centre, une des nombreuses écoles privées francophones de Nouakchott. Le système scolaire publique laisse encore beaucoup à désirer, ce qui fait le succès de ces écoles privées. Un reproche fait à ce système est notamment sa division en scolarisation arabophone et francophone. Le résultat est qu'aujourd'hui la population se retrouve divisée en 2, dont une partie écrit et parle parfaitement l'arabe et l'autre le français, sans que, dans chaque "filière" la langue qui n'est pas celle d'enseignement soit étudiée, ou très peu. Résultat : les personnes ayant étudié en français le parlent et l'écrivent bien, parlent le hassanya couramment (dialecte arabe mauritanien), comprennent l'arabe classique (le hassanya en est très proche) mais n'écrivent et ne lisent pas l'arabe. Les personnes ayant étudié en arabe le comprennent et le lisent bien mais ne lisent pas et ne parlent pas français, à moins d'avoir l'occasion de s'y former personnellement ou de travailler en environnement francophone. Quand ces personnes ont la possibilité de se former à une autre langue, ils choisissent pour beaucoup l'anglais. L'enseignement arabophone est privilégié dans la couche populaire, par le biais des écoles coraniques. Personnellement j'ai eu souvent à regretter de ne pas avoir encore pris le temps et eu le gourage de me mettre au hassanya lors de mes visites chez des amis habitants les quartiers pauvres, ou lors de mon voyage en empruntant les transports mauritaniens. Dans la vie quotidienne, les petites boutiques sont elles aussi souvent tenues par des arabophones, et les femmes parlent très souvent peu le français. Ce qui devrait me motiver pour l'apprendre, ce sacré dialecte !!! J'y pense, j'y pense...

Route du lycée français

La route du lycée français (qui accueille en réalité tous les enfants de nationalité française jusqu'à la terminale) est visible sur la troisième photo.

Comme vous pouvez le constater, Nouakchott est faite de nombreuses pistes et de quelques grands axes goudronnés sans trottoirs. La ville est relativement verte, avec quelques endroits un peu plus riches en arbres mais peu fréquentés car pas du tout conçus pour être des espaces publics (terrain de l'ambassade de France, bien barricadé, parc du cinquième, où des cultures de légumes et salades côtoient malheureusement les ordures, qui, envahissant la ville, ne se gênent pas non plus pour déborder sur cet espace vert).

Petit tour au cinquième

Puits du 5èmeLe cinquième est l'un des quartiers les plus pauvres de Nouakchott ; comme pour une majorité de Nouakchottois les habitants doivent se ravitailler en eau, soit grâce à un ravitaillement par fûts sur des charettes tirées par des ânes, soit en se rendant aux puits disséminés dans les quartiers (photo ci-après : le puits est la construction dépassant la taille des maisons alentours, à côté la file d'attente des habitants du quartiers, aux environs de 9 heure le matin pour remplir leurs bidons).

Ce quartier abrite l'un des marchés les plus importants et les plus populaires de la capitale, où tout peut être trouvé, neuf et occasion ; poisson, tissus, légumes, chaussures, épices, vêtements, portails, tapis, pipes et tabatières artisanales, mousses à salon (les canapés locaux), médicaments traditionnels, viande, ustensiles de cuisine, ...

Ce qu'on appelle communément "les jardins de Nouakchott", un espace vert bourré de palmiers en plein centre-ville, se situe également dans ce quartier. Une partie est apparemment vivement déconseillée aux honnêtes gens sans défense (d'ailleurs elle n'est pas très agréable à parcourir, avec ces palmiers déracinés et ces sentiers défoncés ; un vrai décors de fin du monde), une autre sert à des cultures potagères ; tomates, salades, les Mauritaniens y récoltent même les dattes à l'époque de la guetna.

Toujounine, la brousse à la ville

Toujounine, sur la route de l'espoir (axe Nouakchott - Néma), cache, derrière ses boutiques, restos et autres stations essence tous plus ou moins intéressés par les voyageurs en partance, comme une atmosphère de brousse. Quand vous vous aventurez à l'arrière, c'est d'abord l'odeur de menthe qui trahit l'esprit des habitants. Puis vient rapidement la découverte des cultures, impressionnantes, parsemées de puits à l'ancienne, qui doivent alimenter toute la capitale en menthe fraîche, cet ingrédient indispensable au thé mauritanien. Au milieu, quelques jardins de légumes trouvent aussi leur place. Entre eux des sentiers à l'allure broussarde, bordés de buissons épineux, cheminent joyeusement.

Le désert n'est pas loin, juste derrière, il envahit l'air de rien les quelques constructions qui ont voulu s'édifier si près de lui. Les magnifiques dunes orangées ajoutent la touche qu'il fallait pour parfaire l'ambiance de brousse du quartier. Sans oublier la ceinture verte, cette plantation d'arbustes, belle tentative (apparemment réussie) pour arrêter l'envahissant désert ; oiseaux, phacos, petites gazelles, chameaux, et même Nouakchottois (et amis de Nouakchottois) en manque de brousse, s'y réfugient.

sanddv.teria.org

je vous livre ce cette texte que j'ai trouvé excellent est qui décrit assez bien certains quartiers de Nouakchott.
LM

139 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Lm
Ce beau texte illustré nous ramene à la réalité de cette ville qui a surgi dans le desert età laquelle nous avons imposé une partie de notre nomadité. Habitués aux grands espaces vides, de nobreux nouahchoittois continuent, jusqu'à nos jours, de pisser dans les rues, ils ont inspiré cette inscription que l'on voit souvent sur les murs ''Interdit d'uriner ici'', habitués à s'arreter, en plein desert, sans préavis , les chameliers devenus automobilistes occupent parfois la chaussée pour echanger des salamecs, je peux continuer les exemples de cette nochanlance qui marque la vie de Noukchott et qui fait de cette une poubelle à ciel ouvert mais à quoi bon? ne faut il pas construire une nouvelle capitale pour une toute nouvelle mauritanie? y'a t'il d'adapter l'acctuelle capitale aux normes de la vie moderne? des questions qui doivent affrontées avec serieux et imagination et auquelles les canalheur pourraient , peut etre, apporter des reponses dans l'espoir que celles ci tombent sur des oreilles désensablées!

maatala a dit…

salam

tu dis:


"le petit peuple et les vivants"

depuis quand tu es leur porte parole auto proclamé (lol).

tu dis:

"la plupart de tes commentaires qui sentent l'odeur d'un aigri haineux qui s'alimente à partir d'un dépôt d'ordures.."

A chaque fois que l'on accorde de l'importance à votre propagande stérile et révisionniste, votre nature reprend le dessus.

tu dis:

"les conditions de l'appauvrissement du pays par le sinistre Ely com"

Qui fut le créateur et le parrain de ramouz el vessad ?

Ely est certes le complice du désastre ,mais pas son auteur.

Encore et toujours de la manipulations dit le Fou

maatala

Anonyme a dit…

La lecture de "Nouakchott" m'a donne' la curiosite' de visiter les websites sur la Mauritanie.
http://www.maurifemme.mr est acceptable. Je prefere ne pas commenter sur les autres.
Le seul point positif etait de tomber sur le nom de mon ami Mamadou Ould Dahmed. Il m'a fait penser a' tout ce beau monde de Kiffa. J'espere que les Maurice, Habaya (notre epouse), Sidina, Les familles Fofana, Kouma, Sow et tous les habitants de Khadima et ceux de Jedida se portent bien!

KIFFA AURA TOUJOURS UNE TRES GRANDE PLACE DANS MON COEUR!

Yanis le R. a dit…

LM,

Merci de nous faire revenir sur terre et surtout sur notre terre, la Mauritanie.
Tous ces coins de Nouakchott, j'y ai vecu.
J'ai terminé par "le quartier le plus pauvre" de Nouakchott, le cinquième, que je connais comme ma poche, c'est là, sous la lampe à pétrole, que j'ai préparé le bac quand d'autres sous la clim et l'halogène refaisaient les corrigés que nous ne pouvions acheter...
Ce fut les plus beaux jours de ma jeunesse nouakchottoise après bien des années notamment ksaroises puis à l'intérieur du pays.
Le cinquième était, et pour information pour ceux qui vivaient ailleurs, en fait le plus riche des quartiers de Nouakchott en relations humaines sans qu'on connaisse l'éthnie, la tribu de l'autre. C'est ainsi qu'à l'âge de 16 ans que j'ai su le nom de ma tribu par exemple, par hasard...
C'est un nouakchottois qui vous le dit, qui a vécu au Ksar, à la Médina 3, aux blocs (le 3ème plus précisément), au quartier dit des cochons ( qui sait maintenant?), à Toujounine quand ce n'était qu'un petit bourg de la banlieue lointaine de Nouakchott.
Dans mes souvenirs, les routes goudronnées, c'était déjà les sorties de la ville, presque un monde étranger...
C'était des souvenirs d'enfance.
J'en ai parlé une fois, je crois, aux sujets des enfants de Beyla quand le sujet a été évoqué par notre cher ami le Pr ELY Mustapha, un autre nouakchottois (ou ksarois) de la première heure aussi.
Nouakchott, si elle m'était contée...

Anonyme a dit…

A lire sur :


http://haut-et-fort.blogspot.com/

Le don d’ubiquité : ou le paradoxe des sénateurs de l’étranger... qui sont à l’intérieur.

Pr ELY Mustapha a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pr ELY Mustapha a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Pr ELY Mustapha a dit…

Salut Yanis, Mattala, LM et tous les amis,

Nouakchott, quand les souvenirs remontent à la surface, ce sont les images de notre tendre enfance qui nous pincent le coeur.

Plus loin que remontent mes souvenirs , j’avais quatre ans et ma famille habitait au ksar c’était en 1962, nous y étions déjà depuis 1959. J’ouvris les yeux sur ces maisons en brique d’argile que les habitants construisaient par eux-mêmes puis ce fut la migration vers le centre-ville de Nouakchott.
Et l’on habitait , les maisons qui étaient juste derrière les blocs rouges. La famille de mohameden ould sidi brahim habitait, en ce temps, là dans ces blocs et dans l’un de ceux attenant à la grand-avenue , habitait notre chère maitresse à l’école du marché madam Hassan, une vieille martiniquaise qui nous offrait à la récré ces petits pains beurrés qui faisait le délice de nos jeunes palais. Il y avait aussi la petite colonie libanaise (les kochman, les lehaf...) et ce jeune instituteur monsieur Ly qui au CM2 nous jouait si bien de la guitare en nous apprenant ce « katouchka, les pommiers fleurissent la clairière » qui résonne encore dans nos oreille. Et du dernier et unique étage du bloc de l’école du marché nous jétions par les fenêtres nos regards sur un nouakchott silencieux ,ou les rares automobiles faisaient notre emerveillement..

Et nos virées sur les dunes de nouakchott derrière la médina « R » ou nous passions nos crépuscules à squatter les dunes et à culbuter sur les pneux ou les plus belles figures étaient applaudies .

En ces temps là, c’était, au cinéma, Elmouna, la « kaikouta « de Hammam, puis nos idôles des films de gladiateurs (ou un certain curioss faisait fureur) puis « qunad les colts chantèrent la mort et ce fut le temps du massacre », on se massacrait dans la rue à coup d’index et de majeurs pointés et nous nous « course-pouruivions » avec nos petites voitures faites de fil de fer et de boites de « gloria » vides en guise de carrosserie.
On parcourait parfois des distances énormes avec nos bolides que l’ion pousssait inlassablement devant nous. Et notre destination favorite était la plage dont nous prenions le dimanche le cap qui commençait ou finissait à la clôture de l’hôpital national qui signalait le début de la « terra nullius » l’inconnu. La ville, et la civilisation s’arrétant à ce point là. Au-delà c’était l’aventure.

«On « tapait à pied » (comme on disait) jusqu’à la plage aux refrainS de « zendegui »...quand Hema malini hantait nos coeurs innocents et où nos gestes mimaient ceux des « cowboys », ces justiciers qui s’en allaient après avoir rendu justice..Et nous on s’en allait aussi comme eux , le coeur léger. C’était le temps de l’innocence, ou tout nous emerveillait ou l’on portait pour tout habit que le boubou léger et le fameux short à la boucle 007 .On s’atttachait beaucoup plus à nos rêves et nos réalités étaient celles d’une nation en construction qui ne nous imposait rien. Sinon de respecter certaines valeurs immuables : l’amitié, le savoir et l’honneur.

Voilà quelques images éparses qui me sont restées mais qui ne sont que quelques unes d’une mosaique que je saurai retrouver. Car plus on grandit on se rend compte que bien des choses ne reviendront plus. Hélas !

Et quand de l’étranger, on se retourne vers ce pays qui porte tant de souvenirs et bien que différent aujourd’hui,l’on se dit que peut-être un jour on y retrouvera, quelque part, sur une dune une trace de nos pas d’enfants, ou que le vent nous ramenera l’un de nos rires heureux d’autrefois...Et l’on se prend à chanter. Zindegui..

Pr ELY Mustapha

Anonyme a dit…

Matalla

tu as , parfois, des repliques aussi insensées que celles des ivrognes!
je comprend pourquoi couly et sanhadji te reservent souvent des tasses d'un café assez corsé.
tu dis: A chaque fois que l'on accorde de l'importance à votre propagande stérile et révisionniste, votre nature reprend le dessus.
Mais qui est donc ce ''on''? et quelle est sa vraie nature? de quel droit tu te permets de parler au nom des autres? Ou s'agit il du couple que tu formes avec ton fou?
Qui est le vrai fou? dit le fou..

Anonyme a dit…

Prof Ely,

Tu m'a emmene les larmes aux yeuxen me permettant de rememorer ma jeunesse fantastique. J'ai essaye depuis quelques annees d'expliquer cs choses de la jeunesse a mes enfants (16, 12 et 9 ans) sans succes. On lira ton texte ensemble. Merci, merci et merci. Quel monde merveilleux, le notre !

N.B: tu as juste oublié d'Artagnan avec nos epees en fils de fer et Coplan FX 18 qu'on voulait imiter avec des motos que nos parents ne pouvaient nous acheter. What a wonderful world !

Anonyme a dit…

Foutez la paix à maatala,

quoi que vous dîtes il reste serein et avant vous il en a déjà vu passer des milliers comme vous.Et pires. Et qui sont tou spartis. Mattala est toujours là.

Vous êtes perdant d'avance.

Anonyme a dit…

Quelles difféences sur ce blog, des gens sympa et intéressants qui racontent de belles histoires (prof ely) qui nous enchantent et des gens qui sont agressifs.

Oubliez tout et lisez les belles choses que ceratins écrivent cela vaut la peine, je vous assure.

Anonyme a dit…

Nouakchott Des Tres Pauvres

Je ne sais vraiment pas ce qu'il faut ajouter a' l'excellent ecrit du professeur Ely Moustapha. Il faut seulement dire que Nouakchott des tres pauvres ne se fait pas sentir. J'ai vecu dans cette zone des pauvres et je la connais tres bien.

Mon premier contact avec notre capitale nationale remonte au debut des anne'es 70. Apres une tres bonne anne'e scolaire, ma mere me demanda de lui dire ce que je voulais comme cadeau. J'ai naturellement choisi d'aller passer mes vacances dans la ville "lumiere". L'enfant d'Aioun voulais voir une ville ou' la nuit ne tombait jamais. J'etais curieux de voir ces ampoules "GEANTES" qui etaient plus puissantes que le soleil. J'avais envie de manger du THIEBOUDJENE et regarder les films Indiens dans de vraies salles de cinema. Je ne voulais plus de ces baches transforme'es en une salle de cinema a' Aioun par KHALED le Libanais.

Une petite conversation entre Al MARHOUM Djibi Sow et ma mere, me donna droit a' une place dans le camion Mercedes d'Al MARHOUM Gandega Camara. Le voyage n'etait point du tout facile. La route de l'Espoir s'arretait quelque part, loin du Hodh et de l'Assaba. Les apprentis etaient oblige's d'utiliser toutes les techniques pour empecher le sable et/ou la boue de devorer la voiture. Trois jours de voyage etaient necessaires pour couvrir les 810 km qui separent Aioun de Nouakchott.

La fraicheur, l'odeur de l'ocean et la rose'e du matin n'etaient pas du gout de l'Aiounois que j'ai toujours ete'. Apres Deux jours j'ai demande' a' retourner a' Aioun. J'avais deja la nostalgie de Batha, Markez, Khouweyndy, hopital, Argoub, Meteo, Dar Salam et Moukreya. Nos jolies maisons en pierres me manquaient!
C'etait la saison des pluies, j'etais determine' a' retourner pour aller nager a' LIGLEYTA et YAH. Je voulais boire le lait des vaches ou le lait Celia. Rose des Nouakchottois ne m'interessait pas!

Mon oncle CC qui n'etait pas content de ma decision, exigea a' ce que je reste pour quelques jours supplementaires. C'est ainsi que j'etais oblige' de passer deux ou trois semaines de misere a' Nouakchott. Il y avait de l'electricite', il y avait du Thieboudjene et j'etais dans les blocs mais ce n'etait pas suffisant. AIOUN ETAIT MEILLEURE!

Mon deuxieme contact avec Nouakchott avait pour cause la deuxieme session du Baccalaureat D. A la premiere session, j'avais 14 sur 20 en Sciences mais je m'etais debrouille' pour ramasser un 3 en Mathematiques et un 3 en Physique et Chimie. Malgre' ces mauvaises notes dans les deux dernieres matieres cite'es plus haut, j'avais suffisamment de points pour etre parmi les quelques eleves du lyce'e d'Aioun retenus pour la deuxieme session.

A quelques semaines de l'examen, j'ai fait le deplacement d'AL MELGA. J'avais toujours des difficulte's pour quitter mon Aioun bien aime'e. Mon calvaire a beaucoup diminue' par la presence a' nouakchott, pour la meme raison, de mon ami Abdallahi Ould Sidamine et par les nombreux encouragements de notre soeur Tahara Fall.

Mon troisieme contact avec Nouakchott a eu lieu en 1981, C'etait pour etudier a' la Faculte' des Lettres et Sciences Humaines. Je n'avais pas de temps pour aller me defouler dans les cinemas Sahara, Oasis et Al Mouna. La plage des pecheurs aussi ne m'interessait point. J'etais ce deracine' d'Aioun perdu dans la ville de Nouakchott. J'habitais chez mon grand frere MC a' Sebkha. J'ai egalement habite' chez P. Diawara a' El Mina. Tout comme j'ai loue' une chambre avec mon ami CSTOBB qui est haut cadre de l'ancien CSA.

La ville de Nouakchott que j'ai connue etait celle des pauvres. Les choses etaient relativement bien chez Diawara. Chez mon grand frere, il y avait deux chambres pour lui, son epouse, sa premiere fille et moi. Le plus souvent une ou deux personnes de plus dormaient chez nous. Il y avait une douche commune pour quatre familles. Un grand recipient en plastique jouait le role de refrigerateur. Quand il faisait chaud, il suffisait de faire dissoudre deux sachets de glace dans le recipient pour obtenir de l'eau froide. Quand j'avais faim avant le repas, la solution consistait a' acheter un sachet de lait caille' et un sachet de THIAKRI chez le Halpular du coin pour me regaler.

Sebkha c'est aussi l'odeur des jardins maraichers qui hebergent cette bombe chimique en plein centre ville appele'e CIPROCHIMIE de notre beau frere Hadya Diagana.

Les habitants des...maisons de Sebkha et d'El Mina ne se sentaient...riches que lorsqu'ils visitaient les KEBATE non loin d'eux. Dans ces endroits, les hommes, les femmes et les enfants ne vivent pas. ils font semblant de vivre. Dans ces zones, La pauvrete' est reine et la misere gouverne. Les meilleurs catographes du monde n'y retrouveront pas leurs chemins et pourtant l'instinct de survie qui anime les pauvres d'EHEL LIBRAGUE leur permet de connaitre et de retrouver tres facilement chaque coin qui s'y trouve. ILS SONT LES OUBLIE'S ET IL FAUT IMPERATIVEMENT LES AIDER!

Nouakchott des riches commence a' partir des ilots V, K, C et la vraie Tevragh Zeina. Je laisse a' d'autres le soin de decrire ce qui s'y passe. Je prefere ne pas en parler.

To be continued!

Anonyme a dit…

Quelle belle description d'un aounois que je crois etre Couli. Tevragh Zeina est bien apres ces bones annees. Note qu'il y a toujours ces accros de ce lieu, que nous avons pas connu. Dans 20-30 and quelqu'un nous dira bien quelque chose la-desus

Anonyme a dit…

Couli, tu dis:
"Mon premier contact avec notre capitale nationale remonte au debut des anne'es 70"

C'est en ces années-là que Nouakchott commençait à être défiguré par l'exode rural.
C'est à cette époque là que naquirent les grands dépotoirs humains que l'on appelait les arrondissemnts (5è , 1er etc..).

Et c'est à cette époquee là que tu es venu à nouakchott , avec l'exode rural.

Donc quand tu es arrivé là ce n'est plus le beau Nouakchott d'autrefois.

Couli tu es venu à Nouakchott, juste quand le rêve s'est terminé.Tu ne peux donc pas savoir.
Il afut avoir l'âme d'un Nouakchottois, pas celle un déraciné.

Anonyme a dit…

Cher Prof
Merci beaucoup pour ces souvenirs heureux . Les bonheurs les plus intenses relevent bien souvent des choses simples . Je suis arrive a Nouakcott en 1961 il n'y avait pas de nouveaux riches on vivait tous des conditions humbles , solidaires parfois spartiates mais dignes sous tout rapport . Honneur - Fraternite - Justice avaient tout leur sens .Qu'est ce qu'on etait heureux .
Ma premiere enseignante au CP1 de l'ecole du Marche ( annee scolaire 62-63 ) fut Madame Hassane femme d'exception j'ai rarement revu persone capable de prodiguer autant d'attention a ses eleves et leur transmettre l'amour de l'ecole ( en ces temps la on allait a l'ecole en courant et il fallait que le gardien nous en chasse apres 17h ). Comme toi j'avais toujours pense que Madame Hassane etait Etrangere pour decouvrir par la suite qu'elle etait ce qu'il y a de plus Mauritanien nee de mere Mauritanienne en Mauritanie.Le Directeur etait un Francais qui s'appelait Mr Guilloux (si ma memoire ne me trahit pas ) .
Nostalgie quand tu nous tiens ...

Anonyme a dit…

dans ce blog on parle baucoup de couli. qui est couli je ne voi pas sa signatur sur le blog. on peut m aider .merci.

l'apprenti poète a dit…

Nouakchott, c’est celui aussi des années 80 du côté de l’Ilot L, M, P, V et surtout de la BMD dans lesquels des ados organisaient des sortes de groupes ou de gangs qui portaient des noms comme : the Bros, Wham, Rock C ou alors les fameux ham’s
C’était le temps des boom dans lesquelles certains se mettaient même à la chanson et d’autre écrivaient des chansons à texte ; je me rappelle du texte des rock C l’été 86, ça faisait :

A l’ilot A, c’est Alioune
A l’ilot M, c’est Moice

Les ham’s eux, c’était du côté du restaurant Mamounia pas loin de l’église, et il fallait être super branché pour participer.

C’est durant ces années là, que Malick se mettait à la porte de l’Oasis en début de soirée pour procéder à son passe temps favoris et il ne fallait pas s’aventurer accompagné sans avoir un supplément pour lui si non c’est le froissement en public.

Les salles de jeux venaient de voir le jour et les snack pointaient du nez, il y en avait un de très populaire (pas loin de bana blanc en langage d’aujourd’hui) il était tenu par une « anglaise ».

C’était le Nouakchott moderne qui venait de voir le jour, mais pas pour longtemps….


PS: LM dis moi que t'étais la

Anonyme a dit…

Nouakchott des Gazrat et des Kebbat?

y'a t'il quelqu'un qui peut nous parler du monde des Gazrat et des kebbatt, de l'interieur de ces bidonvilles dans lequels s'entassent des citoyens qui sont exposés à tous les dangers, se degage un enfer qui risque de bruler Nouakchoot- il faut commencer par mettre un terme à cette inadmissible precarité

Anonyme a dit…

une autre lecture


Nouakchott, la Capitale





(700.000 habitants). Ville champignon tracée au cordeau, Nouakchott mérite une halte de quelques jours afin de s'imprégner de l'âme pluriculturelle de la Mauritanie. Construite sur un plateau de dunes à 5 km du littoral atlantique, la capitale (depuis 1957) a été créée à partir d’un simple poste militaire à la jonction du pays maure nomade et des populations sédentarisées du fleuve Sénégal. Son port en eau profonde, implanté à proximité en 1989, est l’un des plus modernes du continent africain.
Cette ville portuaire est la plus grande du pays. Lors de sa création, le site se trouvait à plusieurs jours de marche du désert, désormais il est en plein Sahara. A l'image des congères, le sable s'amoncelle contre les murs et les palissades. La ville a perdu un peu de son dynamisme à la suite des émeutes de 1989, mais les deux marchés restent animés et la plage, que l'on dit peu sûre, est agréable pour se baigner et faire du jogging. Construite pour 200 000 habitants, Nouakchott en abrite déjà cinq fois plus et concentre plus de 40% de la population totale. Les quartiers périphériques ne sont guère que des bidonvilles faits de baraques en tôle et de tentes.

Nouakchott est le symbole de la dimension pluriculturelle de la Mauritanie. En effet un brassage des différentes ethnies négro africaines et arabo-berbères donne à cette ville un caractère unique en Afrique. Vous y trouverez une grande concentration d’hébergements, de restaurants et de magasins en tout genre. Une particularité de Nouakchott, les épiceries et les magasins d’habillement sont ouvert très tard la nuit.

Nouakchott possède une université et une école nationale d’administration. L’aéroport se trouve à 4 km du centre-ville. Le port de pêche artisanal, les jardins potagers (oasis de plusieurs hectares au coeur de la ville) et le musée national sont les principaux lieux d’intérêt de Nouakchott. La plage, l’une des plus grandes au monde, est aussi l’une des plus dangereuses, même pour un nageur averti, mais il faut prendre le temps de rouler doucement le long des grèves, à marée basse, juste pour le plaisir.

Anonyme a dit…

Je suis un pur nouakchottois des annees 65, habitant a l'epoque ilot A pas loin de boutique douane,qui etait en face du 1er bureau des douanes a nouakchott. Mes voisins etaient Hamama Fall, la famille Kwemil, la famille saibout et le vieux "kourbelli". C'etait l'epoque de l'insouciance et de la fraternite. L'epoque aussi de l'abondance avec le CFA.

Ce qui me chagrine c'est que toutes ces familles ne sont plus a nouakchott aujourd'hui. Ils ont ete deloges par les nouveaux venus. Quand je suis dans la rue, je ne vois que des nouveaux visages inconnus, moi qui habite ici depuis 1965!

Il m'arrive de rencontrer un promotionnaire de classe, ecole du marche,college de garcons ou du lycee national (au passage, permettez moi de pleurer devant ce batiment delabre, qui fut le berceau des cadres, de l'elite de ce pays) et c'est comme si j'ai rencontre un frere, une partie de mon passe et nous parlons avec plaisir de notre enfance.

Des souvenirs a jamais enfouis dans notre memoire.

Hamid

Anonyme a dit…

He chers amis du blog vous ne repondez pas a ma question. cest pas joli joli. j ai demande qui est couli et comment il signe sur le blog. repondez ou dites que vous ne voulez pas.

Anonyme a dit…

ano: 12:48

Vaut mieux ne connaitre Couli, cela ne t'avancera a rien, il est moins que la banalite la plus absolue.
Si ce n'est pas suffisant, c'un pro Taya qui croit au retour et aux bien faits de son president "dument elu"

Bienvenu sur le blog si tu es nouveau.
hamid

rimo a dit…

salut tous ,

c'est sympa le blog

à mon époque c'était un peu ghéto .
le foot , le vélo , les billes ,du katch(àl'école),les pigeons .
c'étais l'époque des gangs, du cinéma avec mitim ,govinda salem5...
du mbourou sauce ,du firir, des balbastiques , des pastelles...
griller des yayboy à la plage
vous vous rappelez comment on fait pour obtenir un krèm-glaç en plein été?
on cherchait le gars qui traine le chariot avec son fameu bruit "taaara tara" ...
.
.
.
je m'amusais bien j'étais super content dans ma peau.

pas plus noikchottois que moi



blog rimo

Anonyme a dit…

Lu sur cridem - Sujet trés interessant

Diop Moustapha devrait figurer sur la liste des tortionnaires en Mauritanie.

A la veille des elections présidentielles de 2003, on se rappelle que la candidature de l'ex-présisent du CMSN Mohamed Khouna O. Haidalla avait suscité énormement de contardictions. Les uns ont vu en cela "le reveil des démons" , d'autres en ont profité pour réussir leur réminiscence poltique tel que L'ex-directeur de la sureté nationale Diop Moustapha.

En effet, ce dernier vivait paisiblement en Mauritanie, d'ailleurs un remarquable homme d'affaire lorsque La candidature de Haidalla lui ouvre la porte pour mettre en valeur ses éminentes qualités de communication.

Il les usera pour "maquiller" l'image de son candidat (haidalla) à un degré où un jour, pendant que la campagne battait son plein, il accorde une interview à un journal de la place et affirme solennellement que son président "Haidalla" n'est pas responsable des executions de mars 1981 "kader et es amis" mais que lui, au moins, a l'audace d'avouer qu'il est responsable de tout ce qui a decoulé des évenements qui ont suivi le coup d'etat du 16 mars 1981.



A t il mesuré la portée de cette decalaration? où voulait-il simplement soigner l'image de son candidat? mais à quel prix?

Diop Moustapha doit se pronocer sur l'Execution de feu Niang dit Issa et de feu Doudou Seck (executé illégalement car blessé). D'autre part IL est le seul jusqu'à aujourd'hui à reconnaitre publiquement ses responsablités et les familles des executés ne laisseront pas passer sous silence ses déclarations.

Au passage, on rappelle que malgré ses tentatives de l'étranger à rendre crédible Haidalla, la réponse du peuple mauritanien ne s'est pas fait attendre (1.75% lors des dernières elections transparentes). Il s'avère que Maouiya était genereux, il lui avait accordé 18% des suffrages.

On a appris qu'il était l'administrateur de ce site. L'occasion lui est offerte pour s'expliquer mais pas avant de diffuser ce message.

Merci.



MAETA

LM® a dit…

salam
cher l'apprenti poète tu parles que j'étais là.
mon Nouakchott a moi, c'était le centre culturel français,les boquinistes sur jemal abd nasser,le cinéma oasis,le foot dans dans la rue,école khayar,ilot L
merci au prof Ely et a yan pour leurs témoignages et aussi a couli qui joue encore une fois du contre-pied

a l'ano qui se demande qui est couli vas sur le sites de DSF et tu auras bonheur sinon tu peux lui demander de se présente himself

Anonyme a dit…

SUR CRIDEM
Re: Diop Moustapaha devrait figurer sur la liste des tortionnaires en Mauritanie. (Score: 1)
par Menave le 23 July 2007 à 16:48:42 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
L'interview a été publié dans le journal "la tribune". Diop a bien appartenu à ce systeme qui a initié les executions sommaires. feu Colonel Kader disait dans sa lettre de démission qu'il refuse "de souscrire à ce syteme qui oeuvre en faveur de sa destruction". En effet ce systeme s'est auto-detruit. Diop doit avoir le courage de reconnaitre qu'il a fait partie de ce systeme mais est-ce là une raison pour le défendre?. Pourtant il s'est retrouvé dans le meme cas des executés du 16 mars 1981 et je cite ce paragraphe de sa lettre au Col. Ely Med Vall :

" Lorsque toutes les voies d’alternance pacifique sont fermées et que toute idée de recours juridique devient illusion, le recours à la force, surtout brutale, devient un devoir. Je l’ai soutenu de toutes mes forces parce que n’ayant plus rien à perdre dans cette chienne de vie qui m’a été imposée ; avec d’autres, bien avant moi, très nombreux dans ce pays. Il est vrai, avec plus ou moins de succès mais avec la conviction et la ténacité de toujours continuer. Les Cavaliers du Changement et leurs alliés du Groupement Militaire des Négro mauritaniens pour le Changement ébranlèrent la citadelle, fissurant le socle de la maléfique puissance de Ould Taya mettant à nu sa vulnérabilité ; et tu vins mettre un terme à cette effusion de sang en lui donnant l’estocade." DIOP Moustapha : '' Mon cher frère '' (Lettre à Ely Ould Mohamed Vall)Dakar, 29 novembre 2005.Jugez vous meme comment un homme peut changer de position en fonction de ses petites ambitions?
encore merci
Denonçons ces tortionnaires

Anonyme a dit…

Les canalheurs,

Quand on a des nostalgiques des annees 62-70, ce n'est pas la blague. C'est les 50 ans + . C'est la creme du pays ça. Heureux d'etre parmi mes amis et j'ai certainement joué avec la plupart parmi vous: les dogui, les m'bodj (qui me rançonnait chaque jour et 'amenait fouiller les pubelles de l'Ambasade de France pour lui), les camara, les toure,les sall les semane, les Ahmed ould sidi,les abidine, les sabah (qui me giflait chaque matin car j'arrvai en retard), les taxis a 20 francs (qu'on preferait empocher t ller au ksar en 5 minutes en culbutant sur les dunes passant par le chteau d'eau habituel), les Biri Diagana, les lebbat, et d'autres et d'autres. What a wonderful world ... A-

Anonyme a dit…

Souvenirs de Nkt du debut des années 70

Ksar: prés rebinet bouggouffa
sur le chemin de l'ecole,y'avait shoueideh tout matinal, il faut fuire en lui criant ''Shoueideh, lemeideh Ainou Fiha Gdah'',
Il y'avait aussi khadem mindoun mais je me rappelle plus d'ou elle sort.
Le soir au cinema lejouad et Sahara gomez, il faut toujours chercher quelqu'un pour completer le billet.
J'aimai bien me rendre au ''café diallo'' prés du carrefour qui mene au cinema et à l'ecole 1, juste en face de la maison de ahl Tomy, là il y'avait souvent Diable rouge le supporter de l'equipe du Ksar qui expliquait pouquoi son son equipe est invincible.
Il y'avait, aussi de l'autre coté du ksar ( pas loin du stade) l'inoubliable four de Mbarek chelhi qui degagait odeur magique pain..
à 5 um on pouvait se rendre à la capitale dans un petit beau taxi R4 peint aux couleurs nationale, c'etait souvent pour acheter des sandwichs chez Sindibad et des glasses avec RIMAglaces , aller à la matiné au cinema el mouna et c'etait l'occasion de la bataille avec ''Froukhat'' capitale que nous prenions pour des ennemis..
notre monde ksarois etait vraimment tout petit

Anonyme a dit…

Cher ami,

Coulibaly ou Couli est un métisse Bambara-Maure qui est né et qui a fait sa scolarité à Aioun. Il fait partie de la première promotion de l'Université de Nouakchott.

Il est émigré aux états unis depuis plus d'un décennie où il est devenu citizen et professeur.

Coulibaly est une personnage extrêmement important, car il incarne des qualités que très peux d'intellos mauritaniennes incarne et je m'en vais les citer:

1. Malgré son contact très intense avec l'occident en général et avec les états unis en particulier, Coulibaly n'a pas perdu les crières vraiment objectifs d'analyse de la situation en Mauritanie, qu'il suit avec beaucoup d'attention.

2. Les analyses qu'il apporte sur les différentes tribunes sont caractérisées par l'absence totale de tout stéréotypes de pensées, elles sont très patriotiques et charnellement réelles.

3. C'est l'un des rares intellos de nos jours qui annonce clairement être contre le renversment de Maoouiya Ould Sid'ahmed Taya auquel il reconnaît le travail titanesque qu'il a effectué. Beaucoup pensent comme lui mais n'ont pas le courage de l'annoncer parceque ce n'est plus in.

Voile un bref aperçu de la vie de Monsieur Coulibaly.

Sanhaji

Anonyme a dit…

''Shoueideh, lemeideh Ainou Fiha Gdah''
Ano tu as omis a la fin c'est MITT GDAH
Et pour Kouedem Ndoun elle etait folle toujours a moitie devetue et elle n'est plus en vie depuis longtemps, comme Shoueidah d'ailleurs. Je n'oublierais jamais ce monsieur qui nous faisait tous peur avec son martinet a la main, pourtant il etait tout menu et tout petit mais ca n'a pas empeche qu'on ait eut aussi peur de lui. Nous fremissions a l'ecoute de son nom. Aussi il etait borgne. Il y aussi le cinema EL MOUNA a toutes les fetes nous devions nou debrouiller pour trouver assez de DEWNE pour y aller car une fete sans aller au cine n'est pas une fete.

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Tu es un provocateur. On compris ton eu: tu es mistevragh et tu veux que les gens debattent sur des sujets de controverse. Tu es le metteur d'huile ur le feu. On te suit depuis longtemps et tu es tres dangereux ...

Anonyme a dit…

Au lieu de rester nostalgiques pensez au présent et à l´avenir de notre pays devenu sombre depuis l´arrivée au pouvoir de Taya le raciste et criminel.
Mohamed ould foutanké

Anonyme a dit…

lu sur cridem:



«Si ma tête peut servir l’unité nationale, n’hésitez pas, coupez-là. Si ma personne peut servir l’unité nationale, je vous demande clémence».
Lieutenant Sarr Amadou exécuté le 6 decembre 1987 à Jreïda.


Depuis le fameux discours historique de "papa noël" mauritanien son excellence SIDIOCA, on assiste à une entreprise systématique de lynchage médiatique dont les cibles sont les.... victimes de la barbarie du régime ethno-fasciste de Taya.

Il ne se passe pas un jour sans que les pages de nos canards déchainés ou nos sites ne soient pris d’assaut par de pseudo analystes, des auto-proclamés journaleux, des pisses copies, des faux gendarmes de l´unité nationale et qui déversent toute leur bile, toute leur haine sur les déportés, sur les FLAM sur les Négro-mauritaniens en général accusés de tous les délits d´Israël et de tous les noms d´oiseaux.




On veut nous imposer une omerta sur les années de braise, de l´amnésie, de l´amnistie forcée, de l´oubli, de l´impunité, il faut pardonner et tourner la page sans justice ou autre procés c´est tout c´est ce que souhaite le Système. La Mauritanie peut tuer et déporter ses enfants mais elle ne peut juger ses bourreaux !

Nos "nouveaux chiens de garde’, ce terme le journaliste et essayiste français Serge Halimi en avait fait le titre d’un de ses célèbres ouvrages paru en 1997 dans la collection ‘Liber - Raisons d’agir’ (créée par Bourdieu) veulent mettre le bourreau et la victime dans le même sac et nous imposer leurs termes du contrat de "la réconciliation".

Comment soigner le mal sans crever l´abcès? Comment tourner la page de la déportation sans avoir le courage de lire la cause de la déportation? "Ko addi ndogen saka ndartoden" ? dit le proverbe pulaar ("pouquoi courir pour s´arrêter après", traduction littérale mais non garantie).

Ces fabricants ou partisans du renoncement et de l´oubli veulent nous enseigner leur propre "grammaire de la soumission" ou leur "vocabulaire de la réconciliation". Pour eux toute revendication de justice est de l´EXTRÉMISME, nous devons prendre nos baluchons, courber l´échine et revenir sans crier gare comme si nos 18 ans d´exil et de souffrances n´avaient rien servi!

L´exigence de justice est un droit mais aussi un devoir pour tout celui qui se sent lésé dans ses droits . Qu´un seul déporté, une veuve ou un orphelin exige la justice, minoritaires soient-ils leurs voix doivent-être écoutées, ce n´est pas parce que tout le monde a accepté de jouer au troupeau de panurges du Système que toute voix discordante doit être considérée comme celle de l´extrémisme. La réparation n´est pas que matérielle ou pécuniére elle est surtout Morale. Les victimes n´ont pas exigé le ciel ou la lune mais la JUSTICE, est-ce un crime?
Jugez nos tortionnaires !
Jugez nos déporteurs !
Jugez nos violeurs !
Jugez nos voleurs !
Jugez nos assassins !


Est-ce trop vous demander ? Si votre réponse est oui donc vous n´êtes pas prêts pour la Réconciliation.

Les éternels "gendarmes de l´unité nationale" ou une certaine ‘police de la pensée’, pour dévaliser encore les termes de Gérard Larnac (‘La police de la pensée : propagande blanche et nouvel ordre mondial’, 2001), veulent nous faire croire que le problème des réfugiés est "humanitaire" et il doit-être vidé de sa substance politique! ça sent de la pitié et de la compassion pour les pauvres réfugiés que nous sommes. Cette compassion sent le souffre et de l´hypocrisie quand nous écoutons ou lisons certains discours négationnistes et nihilistes.

NOUS NE CHERCHONS PAS LA COMPASSION MAIS LA JUSTICE. Non messieurs les déportations sont un problème politique et nécessitent une solution politique. Au nom de la patrie on doit taire nos souffrances, nous dit-on, ranger nos revendications dans les calendes mauresques, les tendances manichéennes à la poubelle! Et haut les cœurs pour le bled !Il faut se réconcilier c´est le nouveau hymne national. On veut bien! mais ayez le courage de reconnaitre l´existence de ce problème de la cohabitation ou cette politique de discrimination raciale et d´arabisation qui a engendré des crises cycliques répétitives (1966, 1973, 1979, 1986, 1987, 1989, 1990).

Taya en bon héritier des bâtisseurs du système d´exclusion tenta d´asseoir, définitivement cette politique de discrimination, en noyant dans le sang toute velléité de résistance; il déclarait ouvertement, comme par défi, " l´arabité exclusive de la Mauritanie" il disait dans Jeune Afrique "la Mauritanie n´est pas en voie d´arabisation c´est un pays arabe", un point c´est tout ( J.A -numéro 1513 du 1er janvier 1990, p.37). Cette arabisation forcée et forcenée n´allait pas cependant se réaliser sans heurts, au regard des crises citées plus haut, mais dont les plus marquantes furent celles de 1986, 1987, 1989 et 1990.


En 1986, deux ans après sa prise de pouvoir, il fait arrêter et emprisonner les cadres négro-africains, flamistes auteurs du Manifeste du Négro-mauritanien Opprimé; il étend la répression dans les villages du Sud.


En 1987: il fait exécuter 3 jeunes officiers Négro-africains pour tentative de coup d´Etat, et fait radier de l´armée près de 1500 soldats Négro-africains, purifiant l´armée.


En 1989, il fait déporter des dizaines de milliers de Négro-africains au Mali et au Sénégal.


Enfin en 1990, pendant la guerre du Golf il fait assassiner plus de 530 militaires Négro-africains dans les casernes dont 28 vont être pendus le 28 novembre 1990, en commémoration de la fête nationale.

Antérieurement à cette période d´intense répression 1986-1989 une loi domoniale était prise qui vise à déposséder les paysans négro-africains des terres du Waalo, en perspective de L´OMVS; on faisait descendre les chameaux vers le Sud qui saccageaient les cultures que les paysans n´osaient ni battre ni mettre en fourrière sous peine d´amende ou d´emprisonnement.

Sur le plan sous régional, le courant ne passait plus entre Nouakchott et Dakar pour deux raisons: Dakar était soupconné de sympathie vis à vis des Négro-africains d´une part et aurait également réglementé et limité le quota des chameaux en transhumance au Sénégal d´autre part. Cette mesure qui n´allait pas être pardonnée allait conduire aux événements de Diawara de 1989.

La déportation répondait en vérité à des motifs politiques inavoués :


Dénégrifier le pays, car la population noire croissante (fort taux de natalité) constituait une menace directe pour le pouvoir de la minorité blanche, et donc risquerait du coup de remettre en cause le projet d´une Mauritanie arabe,


elle répondait ègalement au besoin de récupérer les terres de culture du Waalo en perspective de la mise en valeur du fleuve;


Il fallait aussi et enfin frapper, les cadres auteurs du manifeste, avant garde éclairée de la contestation du fameux projet hégémonique. C´est ce qui explique toute cette campagne malsaine de diabolisation des FLAM.
Dans le feu des événements une quatrième raison allait surgir: récupérer le bétail peulh (plus de 250 000 têtes de bovins) en compensation des pertes matérielles subies par nos compatriotes maures rapatriés du Sénégal lors des événements. Voilà pourquoi les cadres, les paysans et les éleveurs ont été les cibles privilégiées de la déportation.

Comment l´on procedait pour déporter?

A L´aube un détachement militaire encerclait le village, regroupait les habitants et jetait tout le monde dans des camions en direction du fleuve; Quelques fois les femmes étaient séparées des hommes et violées collectivement. A la berge, les villageois étaient fouillés et refouillés, dépossédés de leur état civil, de leurs montres de leurs bracelets, bijoux et quelques fois jusqu´à leurs vêtements. Ces hommes et femmes effrayés étaient ensuite contraints à traverser sous la menace des armes. Puis les soldats revenaient vers le village, désert s´emparaient du bétail et des bijoux dissimulés dans les malles, et ordonnaient alors aux milices haratines d´emporter les stocks de mil et de brûler le village ensuite.


Tel était le scénario classique des déportations reflétant ainsi une ferme volonté d´épuration ethnique. Voilà la vérité et la réalité que nous avons vécu dans ce pays. Nous ne devons pas oublier et comme le disait bien Thomas Ferenczi " Pour lutter contre l´oubli du génocide les pères doivent pratiquer sur leurs enfants une "transfusion de mémoire".

La question des réfugiés est un problème politique et elle nécessite une solution politique toute autre considération ne serait que élucubrations politiciennes . Nous sommes dans un pays où certains ont réussi à usurper à leur propre profit notre bien commun, la MAURITANITÉ, et à partir de leur position de simple citoyens, comme tous les autres , nous dictent pourtant aujourd´hui celui qui est mauritanien et celui qui ne l´est pas, ils définissent pour leur propres concitoyens ce que veut dire la Mauritanité. La particularité de cette singuliére dictée, comme le remarquait un camarade , est dans sa manifestation concrète la déportation manu militari de plusieurs dizaines de milliers de leurs propres concitoyens au Sénégal et au Mali et l´exil forcé de centaines d´autres en Europe, en Afrique et en Amérique.

Pour conclure, nous disons ceci à ces ‘nouveaux chiens de garde’ : vous avez bien le droit de défendre votre beurre, mais cessez de casser du sucre sur le dos des victimes de l´abominable et qui ne demandent que la justice ! Depuis quand demander la justice est devenu un crime?


Sommes nous pas dans une République islamique? et vous savez que dans l´Islam la justice recommandée est celle de la loi du talion:


Sourate AL-BAQARAT : " 0 croyants ! la peine du talion vous est prescrite pour le meurtre. Un homme libre pour un homme libre, l'esclave pour l'esclave, et une femme pour une femme. (173) . Pour vous, le talion sauvegarde la vie, ô vous, dotés d'un coeur. Peut-être frémirez-vous. (179)
Sourate 5 Al-Mâ'idah : Vous couperez les mains des voleurs, homme ou femme, en punition de leur crime. C'est la peine que Dieu a établie contre eux. Il est puissant et sage. (42) Dans ce code nous avons prescrit aux juifs : Ame pour âme, oeil pour oeil , nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures seront punies par la loi du talion. (49).
Sourate 48 AL-FATH : Muhammad est l'apôtre de Dieu. Ceux qui le suivent doivent être impitoyables aux incroyants, mais charitables les uns envers les autres. (29).
Pour autant nous ne demandons pas la déportation de nos déporteurs ou l´exécution des tortionnaires ou le passage à table de Ely ould Mohamed Vall et sa police. Nous pensons comme Ghandi qu´avec la loi "oeil pour oeil le monde finira aveugle." mais en hommes et femmes civilisés et non des sauvageons comme nos déporteurs nous exigeons la vérité sur ces événements douloureux pour plus jamais que ces tragédies ne puissent se reproduire encore dans notre cher pays. Pour que les tortionnaires ne puissent prendre les vessies pour des lanternes en pensant faire vivre le système autant que celui des Ian Smith et autres Peter Botha.

Nous aimons plus que vous ce pays malgrè notre déportation nous n´avions jamais rénié la terre de nos ancêtres. Le cimétiére où les aïeux sont enterrés, le champ que la lignée a toujours cultivé, l´espace parcouru pendant la jeunesse, les lieux d´initiation sont autant de terroirs insusceptibles d´échanges, quand bien même ils seraient désertiques. Nous sommes africains et fiers de notre africanité notre relation avec notre terre natale est de nature métaphysique comme le disaient les rédacteurs du libre blanc sénégalais en 1989.


En Afrique du Sud, au Maroc et dans d´autres pays africains les gens ont eu le courage d´affronter leur passé pour bien bâtir et penser à l avenir mais en Mauritanie on veut panser les blessures sans crever l´abcés !!! C´est triste !

Dans son ouvrage La parole manipulée (Editions La Découverte, 1998), Philippe Breton nous rappelle cette terrible phrase de Boorstin : ‘Le génie de Barnum, ou de Hitler, fut de découvrir non pas combien il était facile d’abuser le public, mais combien le public aimait être trompé’. Si certains acceptent d´être trompés et d´être bernés par cette campagne sur les "extremismes" c´est leur droit mais la conscience éclairée ne doit pas baisser la garde ni céder aux pressions.


Heureusement que les FLAM ont des dirigeants et des militants éclairés et j´en profite pour les rendre un hommage mérité . Je pense aux camarades : Samba Thiam, Kaaw Touré, Ibrahima Sall, Boye Alassane Harouna, Mamadou Wane, Ousmane Sarr, Habsa Banor, Ibrahima Sow, Ibrahima Baltimore Sow, Cheikh Oumar Ba, Mamadou Barry section Amérique, Mamadou Sidi, Garba Diallo , Abou Sow, Abou Djigo, Abdoulaye Falli, Mamadou Traoré , Thiongane Yéro de Danmark, Amadou Boubou Niang, Thierno Demba, Pathé Ba, Wélé Abdoul, monsieur Athié, Abdoul Ghoudouss Camara, Abou Hamath Sall de Dagana- Usa pour vous dire que vous-êtes notre fierté. Nous sommes contents de vous nos chers ainés.


Le pouvoir a vu la mobilisation de nos militants dans les camps, de Dagana, Ndioum, Boki diawé, Wouro sogui, Bakel, Samba Yidé , rien ne pourra se faire sur ce dossier sans les FLAM, les militants des camps restent mobilisés et détérminés. Ceux qui cherchent à isoler les FLAM ou la non "politisation du dossier", comme ils disent, vont se réveiller brutalement car comme le disait le président des FLAM au 4eme congrès du mouvement en 1994 : " Nous résisterons aux assauts du régime et serons pour lui, le rocher sur lequel viennent se briser les vagues de la mer"(Le Flambeau numero 8- mai-juillet 1994).

Je rappelle encore une fois que la véritable solution des déportés réside non pas dans le retour ou non retour des déportés mais dans la résolution correcte de la QUESTION NATIONALE. Cette question assainie supprimerait automatiquement le "phénomène" réfugié.

La lutte continue.

Sira Sow
Étudiante Négro-mauritanienne à l´UCAD,
réfugiée au Sénégal.

Anonyme a dit…

Sira Sow
Dhasstina , ce long papier il faut le mettre où je pense, on l'a dejà lu, relu ici et sur cridem ce n'est pas de la sira du prophete, il faut dire autre chose , ne gache pas la fluidité de canalH

Mohamed ould Fountake , qu'est ce qui nous dit que tu n'es pas , toi meme, un criminel raciste et assassin.

Anonyme a dit…

il ne faut pas nous reproduire ses ecrits racistes et mensongeres de ce pseudo sira sow.

toutes les douleurs qui ont ete vecues par nos freres deportes sont les resultats des agissements debiles des dirigeants des FLAMMES qui ont fait d'un probléme à son debut entre negro-africains, un probleme raciste et qui veulent par tous les moyens faire supporter leurs freres maures la responsabilite.

ce dont je suis sur et convaincu c'est que les "flammes" autant que les baathistes et nasseristes ne servent pas leurs communautes respectives et ne servent pas aussi la Mauritanie.

je t'invite à etudier l'experience sud 'africaine et d'en tirer les enseignements.

Anonyme a dit…

Pourquoi les dirigeant des FLAM sont tous des peuhls?

ou bien les "beydanes" racistes n'ont fait des victimes que parmi les peuhls?

pourquoi les soninkus et les wolofs ne traitent pas les "Beydanes" de racistes?

questions sur lesquelles j'aime avoir des eclaircissements de la part des canalheurs


lemgheyssile

Anonyme a dit…

Qui peut nous dire si Mme Hassan est toujours en vie ou non ? Elle a formé toute une génération de 60 à 72 à l'ecole Marché. Je me souviens fort d'elle. De sa férmeté avec nous au CP2 "Vous ne serez rien si vous ne reussissez pas vos Etudes" "Vous serez des Pauvres à la charge de vos Parents!!! etc . Elle a un fils qui s'appélle Roger qui etait au CM1 en 1969. Ou on peut trouver des photos de classes de cette Epoque, on en faisait chaque fin d'année. C'est le bon vieux temps de l'insouciance et de la dignité.

Anonyme a dit…

Sanhaji:

Je vous remercie infiniment pour les aimables mots!
Son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya est un grand dirigeant, un digne fils de la Mauritanie, un bon musulman et un grand travailleur qui est connu pour son savoir faire et son honnetete'. Le tout puissant Allah est son unique protecteur et le temps est son meilleur defenseur!

Ould Foutanke', Maata, Hamid, Cousin et tous les autres haineux sont libres de dire ce qu'ils veulent mais President Ould Taya ne sera jamais rejete' par le peuple Mauritanien. Ses nombreuses bonnes actions a' la tete de notre cher pays, font que les VRAIES Mauritaniennes et les VRAIS Mauritaniens lui seront toujours tres reconnaissants.


Hamid:

ENTE' FOYSSIDE!


LMr:

C'est la Mauritanie qui constitue le sujet de ce debat. JE NE LE SUIS PAS! L'accent doit rester sur elle afin que ses nombreux problemes soient debattus et regle's! Je ne vois donc aucune necessite' de me presenter.
Sur un tout autre plan, je suis convaincu que le president de DSF Mr. Ahmed Ould Saleck est l'homme que les Mauritaniennes et les Mauritaniens doivent connaitre. Il est sage, intelligent et il aime bien notre pays, la Mauritanie.
Lui et moi partageons plusieurs convictions. N'OUBLIONS SURTOUT PAS DE SOULIGNER QU'IL A CONNU LA PRISON ET LA TORTURE a' cause de son amour pour la Mauritanie!

Anonyme a dit…

Sanhaji enta khleit. Couli s'associe avec toi maintenant. Il faut changer de pseudonyme

Anonyme a dit…

vive couly et à bas Maata

moi je pense que couly est un vrai patroite qui defend son pays avec sincerité.
Alors que maata dit du n'importe quoi et on ne sait pas ce qu'il veut pour le pays ni d'ailleurs ce qu'il veut pour lui meme
mais il faut, quand meme, reconnaitre que leur debat interessant

maatala a dit…

Salam


Merci Lm

Comme Prof ELY ,je suis un natif de de cette ville (1960):

-Boutique douanes,les blocs 1,2,3,4,5 et les blocs manivel, dispensaire Monzi,les écoles: d'application,khayar et son fameux surveillant général Lakhassail,justice,école assemblée, école du marché.

-Nos instituteurs :Madame Derwich,Oumar ould yali,Shakho mamadou Dikal(le tueur),chabarno,les fréres sabah entre autres......

-Les épiceries bitard, perrisac,Sejean, Siémi(concessionnaire automobile),les établissement Nasour.

-Les médinas, centre culturel français avec sa fameuse directrice Madame de la Roziére ,sa bibliothèque et son cinéma.

-La mascotte de NKTT "GABOUNE" aussi fou que moche,cissé le fou

-Cinéma el mouna,Gomes.

-Hammam Fall qui se déguisait en singe pour défiler le jour de la fête national.

-Les parachutages des commandos dirigés par le capitaine Souédate (mort au sahara en héros).

-Sans oublier ces petites gens qui étaient des personnages de l'époque : Lachoukra, Bagdad,Josman (réparateur de vélos et mobylettes), La famille Bouki, simpal TOURAS,Massa la premiére racaille de NKTT,sa soeur Magatt, le fameux lieutenant Diarra momoy (un grand sec et nerveux),Galwadec.

-Parmi les aînés qui ont fait le pays: Mouknass,youssouf koita,ba mamoudou Samboli,Ould Salah,Mekheitrat,sidi mohamed diagana et tant d'autres.

-L'avenue de la dune aujourd'hui l'avenue Gamal Nasser, le Warf ancienn port de NKTT.


je vous parle du siècle dernier dit le FOU.

Maatala

Anonyme a dit…

Choumad,

Des nouvelles fraiches sur les prisons US?. Merci

Anonyme a dit…

Merci Maatala. J'avais oublié Massa qui tapait fort. Mon probleme c'etait M'Bodj (devenu mecanicien): tous les jours a la recreation un oeil au beurre noir et les samedis diection maisons des cooperants a cote de l'Ambassade pour fouiller les poubelles des nassaras pour mon chef m'Bodj. Quelle belle epoque !

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Biens publics : Détourne et tais-toi !

On se rappelle encore de cette histoire des faux chiffres qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le Fonds monétaire international avait découvert que les autorités nationales « trafiquaient », à dessein, pour tromper la vigilence des bailleurs et continuer à profiter de leurs largesses en matière de lutte contre la pauvreté.

La découverte du pot aux roses avait conduit au débarquement, sans ménagement, des principaux responsables de notre économie nationale : Maed, Ministre des Finances, Gouverneur de la Banque Centrale.

Aujourd’hui, la fin de la Transition et le début d’une « ère nouvelle » reposent la question de l’utilisation des ressources financières nationales, qu’elles soient propres à l’Etat ou argent provenant de l’aide publique au développement (APD). Si les responsables économiques mauritaniens éprouvent, de temps en temps, le besoin de ruser avec nos partenaires au développement, c’est qu’il y a souvent anguille sous roche !


L’argent du contribuable est utilisé, très souvent aussi, à des fins autres que celles fixées par le gouvernement mauritanien et la communauté internationale. Ce n’est pas pour rien que la question des financements, longtemps considérée comme tabou, est aujourd’hui abordée sans détours, par les instances du Parlement, sous forme de loi, comme l’un des principaux enjeux du développement du pays.

Pourtant, à voir le train de vie de nos cadres, le gâchis au niveau des moyens de l’Etat, le non-respect du domaine public, on ne peut que se poser la question : Y a-t-il, véritablement, une volonté de changer ou sommes-nous en train de faire semblant, comme on l’a souvent fait dans divers domaines, notamment dans le domaine politique, quand on a feint la réconciliation nationale, le règlement des problèmes sociaux, la modernité, le goût de la lecture et du livre et plusieurs autres effets de mode passagère, aimés un temps, parce que le président déchu, Ould Taya, les recommandait, mais vite oubliés parce que, comme on dit, on peut toujours chasser le naturel, il revient au galop !

Ainsi le gaspillage, les détournements, à tous les niveaux de l’Administration (fausse facturation, commissions, dépenses outrageuses, salaires indus, etc) sont devenus une seconde nature des Mauritaniens, à tel point que, qui ne les pratique pas passe pour un marginal ou, plus grave, un parfait imbécile !

Ce n’est pas pour rien que le pays est gagné par une sorte de frénésie de construire, une folie de la voiture, une avidité qui fait du gain de l’argent facile une seconde religion qu’on apprendrait très vite – ça ne me surprendrait pas - dans les écoles ! Ces écoles délaissées parce que ne servant pratiquement plus à rien et parce que l’essentiel, pour réussir dans la vie, s’apprend ailleurs : dans les bourses de voitures ou de biens immobiliers, au détour d’un marché où tout se vend et s’achète et sans que l’on sache exactement la provenance de tous ces produits qui inondent nos foyers.

L’euphorie est telle que la Fonction publique – l’Etat tout court – n’intéresse plus que ceux qui sont déjà dans le « système » et qui savent en tirer profit ! Cette nouvelle vie et ce nouveau style pour gagner plus d’argent, le fructifier toujours et toujours, est perceptible même chez le Mauritanien moyen.

Chacun travaille à sa mesure mais personne ne veut être en reste. Si les riches – les nouveaux e les anciens – ont l’œil rivé sur Tevragh-Zeine (littéralement, « elle finira belle ») et les abords des grands axes qui relient la Capitale aux villes de l’intérieur (route de l’Espoir, route de Nouadhibou, route de Rosso), les pauvres et les moins pauvres s’approprient, par tous les moyens, les espaces qui constituent le « ventre » mou de Nouakchott : Gazras de Arafat, Toujounine, Bouhdida, Hay Saken, etc.

L’argent, gagné honnêtement ou non, est immobilisé dans le fer et le béton. Il ne suffit pas d’avoir un toit mais le credo est de construire à chaque fois qu’on en a les moyens ! Car on s’accorde à dire que l’immobilier est aujourd’hui la seule valeur sûre, une valeur refuge, comme le fut – et l’est encore - l’or dans tous les pays du monde.

Personne ne semble comprendre que toutes ces constructions, érigées parfois dans un océan de dunes, freinent le développement, même si on dit ailleurs que « quand le bâtiment va, tout va » ! Ici, c’est le contraire de ce postulat qui se vérifie, parce que les Mauritaniens ( moins de 3.000.000 – ont oublié l’essentiel : L’intérêt général est la somme de tous les intérêts particuliers et, partant de ce principe, il faut penser d’abord aux infrastructures de base, nécessaires au développement d’une ville, pour penser ensuite aux biens immobiliers qui rapportent (appartements à louer, maisons primaires, secondaires et terciaires, auberges, hôtels, etc).

L’argent, bien ou mal acquis, n’est jamais – ou très rarement – investi dans un secteur qui assure la redistribution de la richesse par la création d’emplois profitant aux couches défavorisées. Pas d’usines, pas de projets agricoles sérieux, pas d’investissements privés dans les secteurs sociaux, pourtant prometteurs. Sauf s’il s’agit de faire de la concurrence déloyale au secteur public, à l’image de ce que l’on voit dans les écoles et les cliniques privées qui fonctionnent illégalement et anarchiquement avec les personnels formés par l’Etat pour ses besoins propres !

Personne ne trouve à redire sur cette situation qui traduit, pourtant, le vrai malaise d’un Etat où tout est laissé entre les mains de personnes mues uniquement par des intérêts égoïstes !

-----------------------------------

Un des aspect funeste de la TAYIE dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Education : Baisse des niveaux ? Le Mal est ailleurs !

Les écuries d’Augias « Sur place, Héraclès constate le degré extrême de saleté; jamais il n’avait vu autant d’immondices dans un même lieu et le nettoyage allait nécessiter sans aucun doute une immense quantité d’eau. Ainsi lui vient l’idée toute simple de détourner les deux fleuves de la région : en déviant l’Alphée et le Pénée il se simplifierait les choses sans se souiller les mains. »

Les enseignants mauritaniens ont passé, les 19 et 20 juillet derniers, non pas le Bac, mais un test destiné à déterminer leurs niveaux réels mais surtout à savoir leur nombre exact. Vingt mille ? Quinze mille ? Le Ministère lui-même ne peut répondre !

On parle de quelques 4000 enseignants perdus dans la nature. Un souci de plus qui ajoute au désarroi des autorités - et des parents d’élèves – de voir l’Education sombrer, de plus en plus, dans une décrépitude sans fin. Car, apparemment, il n’y a pas de rémède miracle. Tout y est passé : réformes, contre-réformes, investissements importants provenants des caisses de la Banque mondiale, changement de ministre, etc.


Il ne s’agit pas d’accuser un système mais de situer les responsabilités. Et de dire aussi quel remède de cheval faut-il vraiment utiliser aujourd’hui pour que ça marche ! Je commencerais, Madame la Ministre, à vous faire une révélation : l’auteur de cet article, professeur de français de son état, a commencé à décrocher le jour où il a compris que les promotions, au niveau de l’Education, se font, très souvent par le bas de l’échelle !

Je me donne en exemple pour attirer l’attention sur le cas similaire de centaines d’enseignants déçus par un Département où tout est à l’envers. Imaginez un professeur dont la compétence est reconnue par ses collègues et est attestée, plusieurs années durant, par les résultats de ses élèves au Bac – au temps où cet examen signifiait encore quelque chose – qui voit ceux qui sont sortis dix ans après lui « bombardés » chefs d’établissements, inspecteurs, directeurs des études par la seule force de leurs appuis politiques !

Imaginez, Madame la Ministre, que lui-même ne doit la promotion à son dernier grade que grâce à la compassion – le terme le plus doux pour parler de la pitié – de « promotionnaires » travaillant au MEN !

La baisse du niveau des élèves, puisque c’est elle qui sonne l’alarme aujourd’hui, n’est pas liée seulement à celle - supposée – des enseignants ! Certes, comme dans toute corporation, il y a des bons et des mauvais mais le problème de l’Education est cette injustice criante qui fait que les critères de promotion, pédagogiques ou autres, ont été dévoyés par la politique.

On s’occupera à tout, sauf à bien enseigner, si l’on sait d’avance que cela ne sert à rien pour gravir les échelons. On s’en tiendra au « minimum vital » pour assurer un salaire de misère qui vient maintenant en appoint à des revenus provenants d’activités informelles comme les cours privés, le journalisme, la vente de cartes et de téléphones portables, etc.

A quoi sert-il d’être brillant professeur si cela a, rarement, des répercussions au niveau du Ministère ? Le Mal contre lequel vous essayez de lutter, Madame la Ministre, a pour nom « démotivation » ! Tant qu’il n’y a pas de critères clairs de promotion, le mal persistera !

Pour faire revenir les enseignants à la « raison », il ne suffit pas de brandir les menaces, de faire miroiter les primes (craie, éloignement, direction, bilinguisme, et que sais-je encore ?) mais de les soumettre à la sacro – sainte règle de « tous égaux devant la loi » ! S’ils savent, tous, qu’ils sont répertoriés en fonction de critères objectifs, qui peuvent leur assurer un avancement juste ou le retarder, je suis sûr qu’ils retrouveront le goût aux cours et les élèves celui de l’étude.

Sneiba Mohamed

Les Nouvelles nouvelles n°05 du 25/07/2007
-----------------------------------

S'ajoute aussi à ce sinistre tableau ,celui de l'irresponsabilité des parents:

Les enfants sont laissés à l'abandon,plutot confiés à la télévision et autres jeux abrutissant(nintindo,play station ou WEE.....), devant laquelle ils passent des heures et des heures à tuer le temps.

Pendant ce temps leurs parents courent derrière l'argent, car ce qui importe le moins, c'est l'avenir de leurs progéniture.

Encore un autre aspect funeste de la TAYIE dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maatalla

cette criticaille que t'efforces de faire de ''la tayie'' cache une carence d'imagination et un acharnement inutile.
En fait, tu es incapable de nous dire ce que tu as fait, toi, de bon pour la cause de ton pays.
Le proces de ''la tayie'' a ete declenché des le 3 aout, le peuple a tranché , il a rejetté la plupart de ceux, comme toi qui a voté AOD par defaut, tout en exprimant un desir de changement.
Dans ce verdict populaire, il y'a du bon sens tout n'etait pas mauvais comme tu le pretend dans la ''Tayie'' mais il y'avait aussi une situation qui devait changer.
C'est sur la base de cette ligne moderée que le peuple a choisi Sidioca et c'est dans la voie de la moderation, sans reglements de comptes, sans haine, sans nihilisme primaire que la Mauritanie doit construire son avenir .
Ton obsession contre Taya ne figure pas dans le calendrier des priorités.

Anonyme a dit…

Je suis très fier que Couly s'associe à moi. Tu sais il n'est pas facile d'avoir comme associé une perle comme Coulibaly.

A celui qui prétend que je suis entrain de mettre l'huile sur le feux, je dis tous simplement que le FLAM a déjà allumé le feux et qu'aucune contribution de ma part ne l'a hatisé.

A ceux qui nous bombardent avec les écrits sur CIRDEM, que ce qu'ils font n'est pas correct. Si les auteurs de ces écrits voulaient les mettre ici ils l'auraient fait dès le départ.

Ici, c'est les échanges d'idées et pas la propagande à la CRIDEM, qui n'est rien d'autre qu'un site de manipulation pur et dur de notre ami DIOP Moustapha et de son parrain des services secrets français Claude K.

Quant à Nouakchott, il représente pour moi une ville cosmopolite d'une rare beauté où convergent beaucoup de gens d'univers différents et où j'ai passé une enfance tendre années 70-80 et où j'ai été sujets à plusieurs reprises de bastonnades racistes de la part de nos amis Peuls durant les années 80 où Haidalla à défaut d'avoir mieux les beaucoup associé dans la gestion du pouvoir.

Ces années nos jeunes amis peuls nous traitaient de berbères pour nous vexer. Entre temps le mot berbère ne me vexe plus parcequ'il comporte pas d'insultes et correspond quelque part à la réalité.

Je me rappelle aussi des taxis qui dépassaient des passagers maures sur la route, pour cueillir des négro-mauritaniens. Tout cela n'a pourtant pas fait de moi un raciste, mais je n'accepte cependant pas non plus que le soupçon de racisme ne soit utilisé comme arme pour l'atteinte de certains objectifs pas moins racistes.

Sanhaji

Anonyme a dit…

C'est normale de ne pas avoir
quelqu'un pour decrire ELKEBATT!
parceque tout simplement leur situation economique ne permettait pas qu'ils aillent loin comme les fils à papa du ksar et blocs.

en realité avant je savait pas que Pr Ely et Matala sont des fils à papa!

Mais est ce que quelqu'un peut nous
dire si ZZ est fils à papa ou
c'est tout simplement la reussite qui l'a amené à ce point la!

Dieu merci

Anonyme a dit…

Sanaji, tu es un maître manipulateur. Relis ce ue tu as écrit:
======

Quant à Nouakchott, il représente pour moi une ville cosmopolite d'une rare beauté où convergent beaucoup de gens d'univers différents et où j'ai passé une enfance tendre années 70-80 et où j'ai été sujets à plusieurs reprises de bastonnades racistes de la part de nos amis Peuls durant les années 80 où Haidalla à défaut d'avoir mieux les beaucoup associé dans la gestion du pouvoir.

Ces années nos jeunes amis peuls nous traitaient de berbères pour nous vexer. Entre temps le mot berbère ne me vexe plus parcequ'il comporte pas d'insultes et correspond quelque part à la réalité.

Je me rappelle aussi des taxis qui dépassaient des passagers maures sur la route, pour cueillir des négro-mauritaniens. Tout cela n'a pourtant pas fait de moi un raciste, mais je n'accepte cependant pas non plus que le soupçon de racisme ne soit utilisé comme arme pour l'atteinte de certains objectifs pas moins racistes.

Sanhaji

26 juillet 2007 00:47

Anonyme a dit…

c'est vrai comme tu l'as dit sanhaji se sont nos amis et freres peuhls qui sont racistes.

je me rappelle quand j'etais eleve au college du ksar c'etait au moment monsieur thierno fall etait son directeur, je me rappelle que chaque jour que dieu fait je subit les harcellements de mes freres negro africains rien que parceque je suis ne maure.

un jour l'un d'eux m'avait dit que si je n'aviais pas les cheveux noirs, il allait me lyncher.

Et pourtant tous ces souvenirs n'ont pas fait de moi un raciste, j'ai eu toujours la ferme conviction que le negro_africain est un frere et compatriote à moi qui merite respect et à le droit d'etre different de moi. c'est d'ailleurs ce qui fait la richesse culturelle de la mauritanie.

Anonyme a dit…

Il a dit:

en realité avant je savait pas que Pr Ely et Matala sont des fils à papa!
-----------

Tu chantes. Tu 'a pas lu. Fils a papa khbarou. Ils ont reussi a la force de leur poignees et grace a l'environnment sain moralement dans lequel ils on evolue. Khroujou de demander si ZZ est un fils a papa ou a reusi avec son effort personnel. Si Prof Ely et Maatala avaient le piston de ZZ, tu verrais deux prix nobels.

Anonyme a dit…

C'est signe ano Sanhaji. Tu ne peux pas nos manipuler:

-------
c'est vrai comme tu l'as dit sanhaji se sont nos amis et freres peuhls qui sont racistes.

je me rappelle quand j'etais eleve au college du ksar c'etait au moment monsieur thierno fall etait son directeur, je me rappelle que chaque jour que dieu fait je subit les harcellements de mes freres negro africains rien que parceque je suis ne maure.

un jour l'un d'eux m'avait dit que si je n'aviais pas les cheveux noirs, il allait me lyncher.

Et pourtant tous ces souvenirs n'ont pas fait de moi un raciste, j'ai eu toujours la ferme conviction que le negro_africain est un frere et compatriote à moi qui merite respect et à le droit d'etre different de moi. c'est d'ailleurs ce qui fait la richesse culturelle de la mauritanie.

26 juillet 2007 01:21

Anonyme a dit…

Ano:26 juillet 2007 01:14

Tout le monde est fils à papa et à Maman, Zz ne deroge pas à la regle
serieusement, je suis d'accord avec toi qu'on a besoin ici que quelqu'un nous fasse une serie de repotages sur '' Nouakchott vu par ceux qui ont grandi dans les Kebba ou dans les Gazras'', qu'il nous fasse vivre, de l'interieur, l'univers de ces bidonvilles''
De meme il serait interessant qu' un bon repoter qui emprunte les mini bus qui sont le lieu ideal permettant de prendre la temperature de ''la populasse'', nous fasse une chronique de ce qui se dit par les usagers de ces carcasses ambulantes ..
Il faut descendre vers les gens modestes et pauvres qui sont souvent sinceres pour comprendre la vie réelle des Nouakchottois

Anonyme a dit…

Qui a tant d'argent sous la natte pour acheter regulierement ces bons ? Quel % argent de la drogue accumulé u cours des ans? prof ly Moustapha au secours !Le Ministere des Finances t la BCM ne prenent meme pas e temps d'expliquer un jour ce qui est derriere tout ça. Quel mepris !
=======

17/07/2007
Communiqué relatif à l'adjudication du 17Juillet 2007

Le Jeudi 17 Juillet 2007 à 16 heures , il sera procédé à l'émission, par voie d'adjudication,de bons du Trésor d'un montant global compris entre 2 Milliards d'UM et 3 Milliards d'UM

Les échéances proposées sont :
-Bons du Trésor à 04 semaines ; échéance le 17/08/2007.
-Bons du Trésor à 12 semaines ; échéance le 12/10/2007.

Les soumissions sont présentées, sous plis cachetés déposés au siége de la BCM à Nouakchott .
(Direction du Refinancement et des Opérations Bancaires -Service Marché Monétaire),contre remise d’un reçu.

La date limite de dépôts des offres est fixée au Jeudi 19 Juillet 2007 à 15Heures.
La date de réglement des montants adjugés est fixée le Vendredi 20 Juillet 2007.

Le Gouverneur de la Banque centrale Le Ministre de L'Economie et des Finances

Ressources attachées :
Liens attachés :

Anonyme a dit…

Chers Tous
Desole dans un message precedent j'avais ecrit qu'en 62-63 le Directeur de l'ecole du Marche etait Mr Guilloux c'etait une erreur de ma part Il sera mon directeur a l'ecole Asseemblee en 63-64 pour mon CP2 .
Le Diecteur de l'ecole du Marche en 1962 etait l'illustre Mr Habott(paix a son ame ) qui fut le premier directeur de l'ecole du marche il le restera au moins jusqu'en 68-69.Il s'est par la suite devoue au syndicalisme Mauritanien .
Salutations Fraternelles et Anonymes

Anonyme a dit…

Ano: 26 juillet 2007 10:50

donc enta Medegudeg rassak

Anonyme a dit…

Pour vous faire revenir sur terre,une info de dernière minute:
Il parait que la guerre fait rage entre les maires et les chiens errants,pour faire barrage à la rage!(Ente vem apprenti-poète?).
A quand la guerre contre:
-Les ânes,
-Les chèvres,
-Les charettes,
-Les ordures,
-La soif,
-Les prix élèvés,
-Etc.

Anonyme a dit…

Une demi journée de Nouakchott

Au bus comme toujours
c’est le même discours
contre la hausse des prix, les corrompus aussi
à l’unanimité et en toute chaleur
Mais à la première allusion
chacun exhibe son voleur
dans le procès qui se trame ici
au nom de l’état et de la nation

sur canalh on se rappelle de Nouakchott
et on suscite les réminiscences
De la simplicité, des jeux et de l’insouciance
du temps où on vivait mieux
Racontent les plus vieux

ça continue de discuter, Maatalla
Cherche à gagner contre couly
D'accord, n'en parlons plus

Au même moment on parle dans les bureaux
de tout et de rien
le chiffre des déportés, le retour du français
l’attente des sans toits,
Mais, surtout, comment dépenser

On a rien, c’est la faute à la gabegie
du temps passé
mais la rareté d’aujourd'hui incite à la nostalgie

Prés du marché central, Nouakchott Souffrance
donne une image d’une triste enfance
Qui se propose de changer la devise
mais qui ne possède que l’honneur
Car la fraternité et la justice ont été,depuis longtemps, mises
Dans les coffres du Malheur

Anonyme a dit…

Je n'aime pas les discours enflammés ni des un ni des autres.
Je crois que ce que Taya a fait n'engage pas tous les maures qui à majorité respectent bien leur cocitoyens négro-mauritaniens et partagent leurs soucis. Le préjudices subit par les maures au Sénégal n' engage ni les sénégalais(parmi lesquels nous comptons d'amis de la mauritanie et des mauritaniens) ni les négro-mauritaniens qui sont en majorité sensibles aux soucis des Maures et partageaient avec nous (avant 1960) nos village et nos écoles coraniques. Combien d'illustre savants négro-mauritanien se sont enracinés dans les villages les plus reculés du nord (chinguiti, boutilimit...)pour apprendre l'arabe. La periode actuelle favorable au consensus doit être mise à profit pour isoler le mal et le soigner. Le mauritanien moyen doit être sourd et muet quant aux dires et recits des deux extremismes car il y en aura toujours.

Anonyme a dit…

Quand on fantasme sur le futur,ça s'appelle le Rêve;
Quand on se rememore,les temps passés et que l'on les regrette,ça s'appelle la Nostalgie.
L'un et l'autre(le Rêve et la Nostalgie) n'ont rien à voir vec la Réalité,qui,elle,est amère et est là:
Une capitale(Nktt,pour les Nostalgiques) merdique(excusez,je suis très en colère) où il ne fait vraiment pas(plus?) bon de vivre,car les ordures et les animaux y sont rois.Une ville où tout se dégrade (bâtiments,routes,ports,aérodromes,etc).Vous suffoquez et vous voulez prendre de l'air pur,eh bien vous serez deçu,car vous êtes accueilli,à toutes les sorties de la ville d'amats considérables d'ordures et de cadavres d'animaux et de voitures.Sur la route de la plage,ce n'est guère mieux,car vous êtes obligé de fermer toutes vitres,tant l'odeur qui se dégage est insupportable.Odeur de poisson mort et de "la merde des fosses" deversées,la veille...

Anonyme a dit…

Anonyme de 16 Heures 12 mn,
merci beaucoup.
Ce que tu as dit c'est bref, simple et utile. Utile pour nous et pour notre chère Patrie.
Mois, heureusement pour moi, je fais partie de ces MAURITANIENS MOYENS.. Et c'est un honneur pour mois.
Je lis la plupart de ce que ces minables créatures divilguent. Et j'oublie tout après un bref temps de colère et d'indignation.
La seule chose dont je me rappelle toujours, et dont j'en suis sûr et certain, c'est que les mauritaniens sont autres que ça et méritent plus que ça.
Nous gagnerons le pari et maitriserons les haines et ambutions chauvines.
Je te tends la main cher compatriote et te rassure.
Nous vainquerons.
Un Mauritanien Moyen

Anonyme a dit…

ولد الشيخ عبد الله يدعو لصلاة الاستسقاء في كافة ولايات الوطن الأخبار

C'est tout ce qu'il a,comme solution à notre galère!C'est une manière de dire au peuple:"Je ne peux rien pour toi,prie Dieu pour te sortir de la misère,ou crève!".
Au fait les 100 jours,c'est pour bientôt!

Anonyme a dit…

Ano:26 juillet 2007 17:29

la priere est une solution de toujours

Anonyme a dit…

C'est du haidalisme. Sidioca a vire un ministre pour avoir averti la communaute internationale du danger de famine. Il faut agir, avec la priere bien sur (Mohamed Cheikh enta vem?). Un laic qui veut se rapprocher de toi
===============

26 juillet 2007 : La population s’inquiète du retard des pluies et le chef de l’Etat appelle à l’organisation des prières

Les Mauritaniens s’inquiètent de plus en plus devant le retard considérable des pluies engendrant des lourdes conséquences sur la population et la cheptel, a appris APA jeudi de source gouvernementale à Nouakchott.


Le Chef de l’Etat Sidi Mohamed Ould Ould Cheikh Abdallahi a ordonné à son ministre des affaires islamiques et de l’enseignement originel l’organisation dimanche prochain de prières sur l’étendue du territoire pour implorer Allah (Dieu) le tout puissant l’arrivée des pluies.


Déjà le département des affaires islamiques, selon la même source, est entré en contact avec les imams des mosquées pour l’accomplissement de cette Sunna ( travail accompli par le prophète Mohamed paix et salut sur lui).




Pays désertique, la Mauritanie a accusé l’année passée un déficit pluviométrique et cette année seules des localités sur le fleuve ont connu quelques précipitations, un peu maigre au demeurant.


Face à cette situation, beaucoup d’éleveurs mauritaniens sont partis transhumer au Mali et ceux qui sont restés dans le pays alimentent leur bétail avec du tourteau dont le sac se vend à 7500UM soit l’équivalent du prix d’un sac de riz.


L’agriculture et l’élevage, qui contribuent à hauteur de 19 % au PIB, constituent deux piliers essentiels de l’économie mauritanienne et la principale source de vie pour les populations en milieu rural

rimo a dit…

salut tous ,

on veut l'eau et l'argent

à cette époque de l'année dernière
les eaux de pluies entravent le trafic à nouakchott.
partout où vous allez , vous trouverez des eaux stagnantes.
la majorité préfère que ça reste sec pour ne pas s'atrapper de maladies ...etc

mais regardez par exemple du côté de trarza ,queue dale.
les habitants de chemameu ont eu l'habitude de déménager en cette période vers des zones de pâturage, vers edhra3.
la plupart risquent cette année de ne pas quitter chemameu tant que la pluie n'a pas arrosé edhra3.
c'est catastrophique car le bétail ne peu survivre avec le "rakkel" ou du blé tout au long de l'année.
le coût devient insupportable surtout avec les vaccins qu'il faut faire...

la région de trarza doit elle aussi bénéficier d'un programme d'aide (bétail+éleveurs).

quant à l'adrar ça a l'air d'aller car nous consommons de bonnes dattes au quotidien.

les deux hodhs risquent cette année de perdre du bétail avec le retard des pluie.

nouadhibou , n'est plus intéressant comme avant.
car il n'a presque rien à proposer à part des prostituées biensure.


blog rimo

rimo a dit…

salut tous ,


sidioca a demandé à tout le monde de prier pour avoir la pluie .
c'est un geste de campagnard qui laisse imaginer que ce dernier possède quelques parcelles du côté de tamourt en3aj.


ne ratez pas la prière , c'est programmé le dimanche!!!!



blog rimo

Anonyme a dit…

Rimo,

Sidioca doit virer ZZ car quelqu'un a ecrit qu'il a la poisse. Demandez a Ould Lekhal de l'Autorite de regulation et il vous le confirmera (c'est un welli).

Il faut ramener Couli pour s'occuper des paturages et du betail. Son histoire de Professeur c'est du flan. Par ailleurs il risque de devenir fou 'si on ne l'amene pas a Aioun durant ce khriv

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Le président mauritanien reçoit le chef de l’opposition


Le président mauritanien, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, a reçu en audience jeudi au palais de la République, le chef de l’opposition, Ahmed Ould Daddah (par ailleurs président du Rassemblement des forces démocratiques) a appris la PANA de sources officielles.

La solution du passif humanitaire (retour de dizaines de milliers de réfugiés mauritaniens vivant au Sénégal et au Mali depuis 18 ans et l’exécution extra-judiciaire de plusieurs centaines de soldats noirs en 1990, 1991)-deux dossiers hérités du régime de Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya (renversé début août 2005 par un coup d’Etat militaire)- ont été notamment abordées au cours de cette audience qui a duré plusieurs heures.

Ahmed Ould Daddah s'est réuni avec les principaux leaders de la mouvance de l'opposition aprés l'entrevue avec Ould Cheikh Abdallahi.


Les autorités mauritaniennes ont entamé depuis quelques jours de larges consultations pour recueillir les avis et propositions de plusieurs segments de la Nation, pour trouver un règlement consensuel à cette épineuse question.

Dans un discours à la Nation prononcé le 29 juin dernier, rappelle-t- on, le président de la République a reconnu la responsabilité de l’Etat et s’est engagé à "réparer le préjudice".

-----------------------------------

L'objet de la rencontre fut:

"La solution du passif humanitaire (retour de dizaines de milliers de réfugiés mauritaniens vivant au Sénégal et au Mali depuis 18 ans et l’exécution extra-judiciaire de plusieurs centaines de soldats noirs en 1990, 1991)-deux dossiers hérités du régime de Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya "


Pourtant comme dirait COULYCON : ils n'ont aucune preuves et aucun document signé de la main de Taya ordonnant les déportations et les exécutions.

Couly arrête le cochon et la bière (lol).

En somme des irresponsables qui se réunissent pour parler de ce qui n'a jamais existé selon la TAYIE.

Cette nébuleuse de la honte qui a horreur que l'on s'interroge sur notre passé et qui s'agrippe au thème de la "réconciliation" pour éviter la "vérité" qui la précède.

Car leurs placards sont remplis de cadavres dit le FOU.

Maatala( le fils à papa)

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem (pour gonfler les boules de certains)

"Les principaux fossoyeurs de l'unité nationale se rebiffent !

Pour jouer à faire peur à nombre de Mauritaniens, ils multiplient les réunions sécrètes, diffusent des tracts, alors que la liberté d'expression est totalement garantie aujourd'hui. Leurs principaux thèmes de prédilection sont :
Il faut veiller à ce que seuls ceux dont la " Mauritanité " est indiscutable soient concernés par l'opération retour. Car, nombreux sont les originaires de l'Afrique de l'Ouest et même de l'Afrique Centrale qui bénéficient du statut de réfugiés politiques en Afrique, en Europe et en Amérique en tant que Mauritaniens. Si nous ne prenons garde, nous risquons d'être envahis et submergés.
L'indemnisation envisagée par l'Etat doit aussi concerner nos compatriotes rapatriés du Sénégal en 1989.
S'agissant du passif humanitaire, il faut remonter à toutes les violations des droits de l'homme commises depuis 1960. Vous aurez donc reconnu les Nationalistes arabes qu'ils soient sournois, enragés ou même principaux auteurs ou complices des exactions et des déportations.



Nombreux pourtant parmi eux ont :


été les sinistres théoriciens de la division, de l'exclusion, et du nettoyage ethnique ;
déclenché la féroce campagne de diabolisation de tous les Mauritaniens arabes ou négro – africains opposés à leurs funestes desseins ;
planifié, organisé et exécuté des exactions et assassinats à l'encontre de leurs compatriotes, ainsi que le pillage de leurs biens ;
sans jamais avoir foulé le sol Sénégalais, profité de tous les programmes de réinsertion de nos compatriotes rapatriés ;

-----------------------------------

De ceux-la la Tayie honteuse ne parle jamais car ce fut sont bras armé, sa garde prétorienne.

L'histoire est le récit des événements du Passé disait Messaoud ,mon prof d'histoire au collège de NKTT.

Sauf pour les Tayistes manipulateurs ,révisionnistes dit le FOU.

maatala

Pr ELY Mustapha a dit…

Invitation pour l'adhésion à une Organisation des Mauritaniens à l’Etranger.

Constatant le vide institutionel et organisationnel actuel persistant empéchant la représentativité des mauritaniens à l’étranger,

Constatant l’inexistance d’une stratégie et d’une volonté publiques d’associer les Mauritaniens à l’étranger au devenir de leur pays ( absence de concertation, représentativité sénatoriale tronquée..)

Constatant la marginalisation des mauritaniens à l’étranger par l’absence d’une structure dynamque les regroupant,

Constatant la défaillance permanente des structures consulaires et diplomatiques de la Mauritanie à inscrire les mauritaniens à l’étranger dans leurs préoccupations (par la défaillance de leurs services administratifs, par la négligence du soutien aux ressortissants en pays étrangers ...)

Je propose à tous les mauritaniens de bonne volonté vivant à l’étranger la création d’une structure qui sera un lieu de discussion, de défense de leurs intérêts et un organe fédérant leurs efforts pour faire entendre leur voix (leurs difficultés, leurs soucis), trouver des solutions (publiques ou privées) à leurs problèmes et leur ouvrir la voie pour participer au développement de leur pays.

Tous les mauritaniens résidents à l’étranger sont invités à participer à cette organisation dont la structure, les missions et le mode de fonctionnement seront proposés à tous les membres adhérents.

Toute adhésion se fait par simple mail à l’adresse suivante:

kafernaum@yahoo.ca

Le mail devant donner les informations suivantes :

- Nom et prénom :

- Adresse et pays de résidence :

- Activité :

- Téléphone pour contact.

Un site web dédié ainsi qu’une lettre d’information sont en cours de réalisation à cette fin.

Pr ELY Mustapha

Anonyme a dit…

Prof, mon mail d'adhésion est dans votre boite.

merci

Anonyme a dit…

Anonyme du 26 Juillet 2007 21:55

ZZ n'est pas le probleme de la Mauritanie! Je tends a' croire qu'un Premier Ministre doit avoir un minimum de deux ans pour faire ses preuves. En d'autres termes, l'evaluation du bilan de ZZ doit se faire apres deux ans d'exercice du pouvoir.

Il faut etre patient! Le vieux et ZZ ne peuvent pas changer les choses du jour au lendemain. Trois mois sont suffisants pour avoir une tres bonne ide'e de l'etat des lieux mais ils ne sont pas suffisants pour obtenir des resultats. Il est egalement important de ne jamais perdre de vue que plusieurs des problemes economiques et financiers auxquels notre pays est confronte', depassent la conjoncture nationale.

Encouragez et supportez le vieux! N'oubliez surtout pas que "...qui va doucement va surement et qui va surement va loin."


PS.
Tu me demandes de venir passer LIKHRIVE a' Aioun! Comme disait GUIRVAVE: " JIVA GA M'NEY"
Tu as deja oublie' que vous irez a' la mosque'e ce dimanche prochain pour prier pourque la pluie tombe. (rire)
Une fois que les eaux de LIGLEYTA debordent pour arriver au niveau de la maison de KH'YARHOUM OULD BLEYLA, tu m'informeras. (rire)

La secheresse du climat et celle des ide'es ont tue' tous les animaux du troupeau. Tu es le seul mouton qui reste. Les morceaux de carton et RAKEL ne t'interessent plus. Tu es plutot preoccupe' par ce que je fais comme profession.
Always remember, ce debat est a' propos de la Mauritanie, il n'est pas a' propos de moi!

Anonyme a dit…

J'ai oublie' que j'avais egalement une vieille vache fatigue'e du nom de MAATA!

Anonyme a dit…

Maata:

La demarche du vieux est tres normale! C'est toi qui veut la denaturer. Je ne vois aucun probleme a' ce qu'on associe toutes les forces vives de notre nation et tous les partis politiques Mauritaniens a' cette operation du retour de nos compatriotes des camps.

Mr. Ahmed Ould Dadah qui est le dirigeant des partis de l'opposition doit savoir toutes les etapes de l'operation afin qu'il puisse informer les membres de sa coalition de ce qui se passe.

Maata, LAHGAKE TITOUBE!
Il ne faut pas faire dire au vieux ce qu'il n'a pas dit!
Il n'est dit nulle part que le vieux a trouve' dans les archives de la presidence, des ordres signe's de son Excellence Ould Taya pourqu'on expulse et/ou tue des Mauritaniennes et des Mauritaniens!

MAATA, NOUS VOULONS DES PREUVES CONCRETES! NOUS NE VOULONS PAS DE TA LEGENDE! GARDE TES MENSONGES POUR TOI MEME!!!!!!!!!!!!!!

NOUS SOMMES COLLECTIVEMENT RESPONSABLES DE LA SITUATION DE NOS COMPATRIOTES DES CAMPS!!!!!!

Ou' etaient les dirigeants de l'ancienne opposition au moment des faits?

Qu'est-ce qu'ils ont fait pour arreter la fuite en avant que les extremistes FLAMISTES ET ARABISANTS imposait sur notre pays?
Combien de manifestations ont-ils organise' a' Nouakchott et dans d'autres villes Mauritaniennes pour exiger le retour de nos compatriotes des camps?

Anonyme a dit…

kafernaum@yahoo.ca


le mots kafer ( mecreant,) ou kaferna ( nous avons dénié ) passent mal il faut changer l'adresse
merci

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:

L'histoire est le récit des événements du Passé disait Messaoud ,mon prof d'histoire au collège de NKTT.

1987: tentative de coup d'etat ethnique inspirée par les flam desireux d'en finir ave le systeme beydane- Procés juste et equitable des conspirateurs à jreyda
1989 - un incident entre eleveurs peuls et agriculteurs sonnikés offre l'occasion aux Flam de declencher une campagne de haine contre les maures au Senegal qui ont etés pillés, tués et brulés vifs.

Ces deux evennements du passé sont la cause principale de la tragedie mais mattalla n'a pas retenu son cours d'histoire. il ne parle jamais des causes et se limite aux consequences. C'est tout le probleme de ce debat

Anonyme a dit…

Maata:

Cette definition que tu as de l'Histoire est depasse'e!
Tu demanderas a' professeur Sall Ibrahima pour plus de details. Ould Mowloud egalement peut t'aider!

Tu as de serieux problemes! Un vieux de 47 ans qui est toujours fige' dans les definitions de l'ecole primaire.

Comme je suis de la premiere promotion Histoire et Geographie de l'Universite' de Nouakchott, tu me permettras de te dire que l'Histoire n'est pas seulement un recit des evenements du passe'. Elle est egalement explicative, analytique et synthetique!

More importantly, CEUX QUI OUBLIENT LEUR HISTOIRE SONT CONDAMNE'S DE LA REPETER!!!!
Tes ecrits indiquent que toi et tes amis FLAMISTES n'avez absolument rien retenu de l'histoire contemporaine de la Mauritanie!
Que le tout puissant Allah protege le peuple Mauritanien en general et les habitants de la valle'e en particulier de vos BETISES!!!!!!!!

Anonyme a dit…

un anonyme a écrit:


kafernaum@yahoo.ca

le mots kafer ( mecreant,) ou kaferna ( nous avons dénié ) passent mal il faut changer l'adresse
merci

-----------------

on appelle cela des futilites.

Cela peut-etre des initiales comme:

kaf-ernam ou ka-fernam ou K. afer.nam.
pourquoi veux-tu que ça a un rapport avec la mecreance ou autre chose.
En tout cela signifie quelque chose pour son auteur et cela ne doit pas te regarder.

avec des gens qui ont un esprit tordu comme toi, le pays est mal foutu pour longtemps.

Regardez ce que le professeur propose pour aider ses compatriotes et toi tu ne trouves que commenter son adresse mail.

C'est sûr:

"Lorsque le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt."

Anonyme a dit…

Anonyme du 26 juillet 2007 17:43

Tu as dit : "C'est du haidalisme. Sidioca a vire un ministre pour avoir averti la communaute internationale du danger de famine"

Réponse : C'est vers Allah, notre Créateur que nous devons nous tourner pour demander de l'aide et pas vers la communauté internationale.
Je salue ce geste pieux de notre président.
Qu'allah le protège et le guide vers le bien

Anonyme a dit…

il n'y'aura pas de pluie avant que ZZ soit viré, c'est un guignard de premiere classe.

quand il est venu au senegal, c'etaient les evenements de 89.

à son passage à la BCM, c'etait la destitution de taya et le troc de nos anciens billets contre de la pourriture contre laquelle il a empoche une tres grande commission

Anonyme a dit…

Ano du 27 juillet 2007 10:34

Chhalak Mohamed Cheikh.La priere n'amenera pas la pluie. Dimanchee prochain c'est le 29 juillet. La probabilité d'un pluie est tres forte apres. On ne veut pas du maraboutage dans les affaires de estion de nos cités. On a eu l'experience avec ould Haidallah qui demandait avis a Old Cheikh Momme pour chaque decision. Les ecisions etaient desastreuses et Ould Cheikh Momme ne l'a pas protege des geoles de Ould Taya. A bon entendeur salut

Anonyme a dit…

la proposition de Ely Mustapha est intéressante. Cette association peut s'appuyer sur les associations étudiantes qui sont relativement structurées dans les pays d'accueil; car l'objectif ne peut pas être de représenter tous les mauritaniens. C'est le rôle des ambassades et des consulats; à la limite on peut s'appuyer sur les cadres et les cadres potentiels que sont les étudiants.
Le prof a réagi favorablement à mon commentaire dans son blog, donc il ne faut pas l'accabler et dire qu'il cherche à prendre le devant.
Le fureteur

Anonyme a dit…

my friend prof. Ely

you seem to forget that around ninety more percent of Mauritanian expats don't speak French, so why don you try to reach us in a language that we don't understand. It's not a good sign at all if you've missed this fact. Try and write in Arabic, and frankly i don't know why your blog is in French. You're talking to whom? if to Mauritanians, then your message didn't get across. I know you're a a nice guy but i'm afraid you've been away from the country for so long that you need alot of catching up to do, it seems me.

This comment is not intended to block your initiative which i find very interesting but it's just to show you the right way to proceed in order to be effective.

Good Luck Prof.

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:

Cette nébuleuse de la honte qui a horreur que l'on s'interroge sur notre passé et qui s'agrippe au thème de la "réconciliation" pour éviter la "vérité" qui la précède.


que dire du gang des complexés marginaux qui se servent des macabres souvenirs qui, par leur expression haineuse, empechent la verité et la reconciliation et qui sont destinés à allumer un foyer de tension lequel offrirait une occasion reveé pour un groupe de sorciers cannibales de perpetuer
un exil honteux en se
nourrissant de la chair de leurs
compatriotes restés sur place?

maatala a dit…

Salam

COULYCON

Tu ne t'attardes pas sur l'objet de la rencontre, car il te dérange:

Pour te rafraichir le peu de mémoire non encore détriut par la biére:

SIDIOCA ET DADDAH ont causés de :

"La solution du passif humanitaire (retour de dizaines de milliers de réfugiés mauritaniens vivant au Sénégal et au Mali depuis 18 ans et l’exécution extra-judiciaire de plusieurs centaines de soldats noirs en 1990, 1991)-deux dossiers hérités du régime de Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya "


Car c'est bien ton assassin qui a donné les instructions pour massacrer et déporter.

Arrêtes de jouer au LAUDATEUR avec le vieux, car je ne le vois pas mandater un américain de surcroît mécréant pour le défendre.

Taya certainement car vous avez les mêmes vices dit le FOU.


maatala

Anonyme a dit…

Il a dit:

"Lorsque le sage montre la lune, l'idiot regarde le doigt."

Le sage a montré cette adresse kafernaum@yahoo

un ano à pensé ( à tort ou à raison) à Kafer ( mecreeant), il a poliment sugeré une modification de l'adresse, A mon avis, il n'a y'a aucune raison de le traiter d'idiot.

Anonyme a dit…

qui parmis vous habitait la socim les annees 72,73;avez vous nage au marigot place socogim ps,aviez vous une tro-tro ,avez vous vu wangui contre les 3 salopards,avez pris votre dotation d'ancien jeune afrique ,paris match,intimite du foyer,nous deux l'hebdomadaire qui porte bonheur chez marie france de larosiere pour aller les bouquiner en brousse,avez vous ecoute les gens du nord d'enrico macias,avez vous chante "d'où viens tu berger",avez vous recite "la maison paternelle "de lamartine".bref notre mauritanie a tout perdu,la culture,l'honneur,le savoir vivre.dommage dit le fou de maata.

Anonyme a dit…

Parceque Daddah a atteint 47% aux élections que la pluie n'arrieve pas à tomber!!

Pr ELY Mustapha a dit…

To the Anonymous ( 27 juillet 2007 17:04 )

Dear friend,

Many thanks for your advice. However, I didn’t publish here my call in English all visitors are writing in French on Canalh even those writing in english from time to time.. May be I have to publish in English not on this blog but on the others where english language is most used.

Anyway, i paid more attention to the content and less to the language ; it will be corrected on next steps and the web site dedicated to the organisation will be set in three languages : arabic, french and english.

By the way, and to dismiss some misunderstandings, I Just want to explain the philosophy behind my call for a structured organization gathering mauritanian abroad.

Till now, relations maintained by the State toward Mauritanian living abroad were based on hierarchical monologue. The aim of this organisation is to shift from hierarchical monologue to dynamic multilogue, everyone is invited to contribute. And surely every voice matters.

For me, the power of the organisation I proposed, lies in its ability to invite all mauritanian abroad in an organization to enforce the multilogue.

I hope it could start, simply, with one invitation extended by an individual, to everyone and anyone he thinks will contribute to progress on an important issue. Those who choose to accept the invitation and attend the organisation are invited to send me a mail. This gives the original invitation a first level of detail and sets up the next conversations.


And equally, in every conversation, participants invite each other to see more, say more, and do more. Every step brings more people, more understanding, and more action -- toward brootherhood .

The organisation will work in the respect of all participants ideas and opinions.

Is there any other human structure to make mauritanian, all over the world, talking and acting for the benefit of their country. ?

If it was, let me know and i should be the first member.


-------------------------
In fine, for you and other friends who don't read French this is (below) in English my last call :

Invitation to join an Organization of the Mauritanians Abroad.

Considering the organisational vacuum and persistent rejection of the representativeness of the Mauritanians abroad,

Considering the lack of a public strategy and a will to associate the Mauritanians abroad to the future of their country (absence of dialogue, wrong senatorial representativeness.)

Considering the marginalisation of the Mauritanians abroad and the absence of a dynamque structure gathering them,

Considering the permanent failure of the Mauritanian consular and diplomatic structures to register the Mauritanians abroad in their concerns (by the failure of their administrative services, by the negligence of the support for the nationals in foreign countries...)

I propose to all the Mauritanians of goodwill living abroad the creation of a structure which will be a place of discussion, defense of their interests and a body federating their efforts to make hear their voice (their difficulties, their concern), to find solutions (public or private) for their problems and to open the way to them to take part in the development of their country.

All the Mauritanians resident abroad are invited to take part in this organization of which the structure, the missions and the operating mode will be proposed to all the adherent members.

Any adhesion is done by simple mail with the following address:

kafernaum@yahoo.ca

The mall having to mention following information:

- Last Name and First Name:

- Address and home country:

- Activity:

- Telephone for contact.

A dedicated Web site as well as a neswletter are under development for this purpose.

Ps : For those who don’t want to be caught by the devil by writing on my mentionned email above, this is another one for them more peaceful and safety :

Ely.mustapha@hotmail.com.

Cordially.

Pr Ely Mustapha

Anonyme a dit…

mais il est prof d'anglais, ely mustapha? je croyais que c'est un juriste

Anonyme a dit…

Quand Maatalla s'emporte

il appelle couly''son frere d'amerique'' coulycon
il l'accuse d'etre un soulard en ces termes:
'Pour te rafraichir le peu de mémoire non encore détriut par la biére'
Pire, il trouve, desormais, que Couly est ''un américain de surcroît mécréant''
Maatalla qui avait, auparavant ,fait dire à son fou que
''les placards de la tayie sont remplis de cadavres'' doit savoir que la haine qu'il professe est un cadavre ambulant.

Anonyme a dit…

eh bien toi tu connais pas maatalla.
c'est un grand raciste peuhl de mere beydane.

Anonyme a dit…

Maata:

Ente' T'CHIFFE!
J'attends toujours des preuves concretes. Je ne me fie jamais aux declarations gratuites.

QUELLES SONT TES PREUVES contre son excellence Ould Taya?

OU' SE TROUVE LA GRANDE VILLA DU PRESIDENT OULD TAYA?

Ou' se trouvent les milliards que son Excellence a "vole's"?

As-tu des DOCUMENTS signe's par son excellence Ould Taya pour demander a' ce qu'on expulse et/ou tue des Mauritaniennes et des Mauritaniens? SI OUI, QU'EST-CE QUE TU ATTENDS POUR NOUS LES MONTRER?

Le FLAM est le premier responsable de la tragique situation que notre peuple a connue. Vous etes les vrais responsables des tueries et des deportations au Senegal et en Mauritanie.

Vous les FLAMISTES, VOUS ETES RACISTES, HAINEUX ET TRES COMPLEXE'S! Vous vous croyez superieurs aux autres Mauritaniens. La realite' est que vous etes mille FOIS ZERO!
Vous etes des irresponsables! Vous envoyez les enfants des autres a' la mort puis vous vous cachez en Europe, aux USA et ailleurs!

Maata, Tu es tres faux, c'est la raison pour laquelle tu ne peux pas comprendre que mon amour pour la Mauritanie est sans condition. Si j'evoque le nom du vieux et/ou celui de ZZ, c'est toujours pour expliquer quelque chose.
Calme-toi! Je ne suis candidat a' aucun poste en Mauritanie! Je suis tres content du boulot que je fais. Comme tu ne cesses d'evoquer ma nationalite' Americaine, tu me permettras de te dire ,une fois de plus, que je suis tres fier de porter la nationalite' Americaine et je remercie les Americaines et les Americains pour m'avoir accepte' parmi eux et pour avoir fait de moi un citoyen de la GRANDE nation Americaine!

I AM A VERY PROUD AMERICAN CITIZEN!
WHAT CAN YOU DO ABOUT IT?

Maata, je comprends ton sale jeu. Malgre' tes 47 ans, tu as la mentalite' d'un petit de deux ans! Mon coeur est grand, la Mauritanie et les USA peuvent s'y cotoyer sans aucun probleme.
LA CONTRADICTION N'EXISTE QUE DANS TON ESPRIT! Tu as deja oublie' que tu as demande' aux Mauritaniennes et aux MAURITANIENS DE VOTER par...defaut pour quelqu'un qui porte une autre nationalite!
Ente' MATIHE CHIME!!!!

PS.
POURQUOI M'ATTARDER SUR L'OBJET DE LA RENCONTRE? Il suffit de suivre l'actualite' Mauritanienne pour comprendre la raison de la rencontre!
Je sais que RASSAKE M'LANE MINE Z'BILE! Il n'y a aucune logique dans ce que tu fais et/ou dis!!!!

Anonyme a dit…

L'amérique ça rend fou. Dit le fou.

Anonyme a dit…

Anonyme du 28 Juillet 2:32

America doesn't make people crazy but IT MAKES THEM STRONG!
Dr. Kegley W. Charles, 1985, asked the following simple question:
"...Has a nation ever been born which so deliberately and wholeheartly dedicated itself to the realization of a dream as the U.S.?"
Probably not. Conceived in liberty, it was organized in such a way that all of its citizens regardless of race, color, or religion, could have the opportunity to try to achieve a good life. Originating with educated leadership, unparalleled resources, and a sense of God-guided destiny.

Many decades ago, the late president Roosevelt told this great nation that the only thing the nation had to fear was fear itself.

The greatness of America is built on the ability of its people to forgive the passed mistakes, to help the poor, to believe in individual responsibility, and more importantly to recognize the good values that its people have.
Our laws rule the lives of our citizens. America does everything it can to empower its people!

Anonyme a dit…

Mister taya's safag

you wrote:

"Our laws rule the lives of our citizens. America does everything it can to empower its people!"


To empower it for what?

To burn the world?

To kill children in palestine through the sionist arms?

Coulibaly, the Taya's safag SHUT UP!

Anonyme a dit…

salam

il a dit:

"Quand Maatalla s'emporte

il appelle couly''son frere d'amerique'' coulycon
il l'accuse d'etre un soulard en ces termes:
'Pour te rafraichir le peu de mémoire non encore détriut par la biére'
Pire, il trouve, desormais, que Couly est ''un américain de surcroît mécréant''
Maatalla qui avait, auparavant ,fait dire à son fou que
''les placards de la tayie sont remplis de cadavres'' doit savoir que la haine qu'il professe est un cadavre ambulant"


Couly sera toujours mon frére d'amérique,car lui est moi venons du méme terroire, un frére certes mais égaré par rapport à son pays et son abscence foi.

LE DEVOIR D' AINE DE 47 ANS EST DE MONTRER La VOIE DE LE SAGESSE

Couly dans un un de ses postings a lui méme confessé qu'il buvait de l'alcool et inviter notre frére mohamed cheikh à partager avec lui une biére.

Je ne pense pas qu'évoquer les exactions du régime de TAYA constitue un appel à la haine raciale, je sais que certains de nos compatriotes sont génés par l'évocation de cette période de notre histoire.

Quant à l'établissement de la vérité sur cette periode noire de notre pays,je laisse aux historiens et à la justice qu'elle fussent nationale ou internationale,le soin de nous éclairer.

Le qatar n'est qu'un refuge précaire, car nul dictateur ne peut aujourd'hui etre assuré d'échapper de maniére définitive à la justice internationale: (habré,taylor,milosévitc et peut etre demain TAYA).

Je vous appelle à méditer la citation du philosophe pascal: "puisqu'on n'a pas pu faire en sorte que la justice soit forte ,on a fait en sorte que la force soie juste".

Quand on a rien à se reprocher ,on a pas besion de se planquer dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

ENQUETE CONFIDENTIELLE
L’affaire des Spoliés de leur biens immobilier

Préambule :
Dans le cadre de la politique de réconciliation nationale que Sidioca a initié a juste titre, le règlement de toutes les affaires d’injustices commises par l’ancienne Mafia de taya , aussi bien le passif humanitaire que la spoliation des biens immobiliers de quelques centaines de paisible citoyens .
En effet plus de deux cent personnes ont été spolié de leurs biens immobiliers au profit de personnalités de l’entourage familial de l’ancien dictateur ould taya.
Ces personnes spoliés dont le seul tort est d’avoir acheté leur biens immobilier avec Md salem ould Md salek ould hmeyn salem et sa famille et ceux, malgré le fait que tous ces titres fonciers furent établies par le service des domaines entre 1990 et 1998, donc antérieure au fameux procès de Bandar et ould hmeyn salem.
Une enquête minutieuse a été établie par des spécialistes de l’immobilier, notamment aux services des domaines et au palais de justice. L’ampleur de la spoliation est effarante, nous vous promettons de revenir régulièrement aux développements de cette affaire.

QUELLE SPOLIATION POUR QUELS SPOLIES ?
I-LES IMMEUBLES :
1-immeuble a l’ilot –B-dont le titre foncier No 5838 signé et daté par les services des domaines le 13/9/93 et au nom de Mr Md Ould Cheikh Abderrahmane. Valeur estimée par l’expert à 500 millions d’UM ; spolié par Md Aly Ould Haj Elmokhtar, cousin de taya .

2-immeuble a coté de la mosquée saoudienne. Titre foncier No 722 signé et daté par les services des domaines le 1/9/89
Au nom de Mr Abdelkarim Ould Lamjad dit Haidara. Prix estimée par l’expert 400 millions d’UM. Spolié par Abderrahim Ould Sejad ami de Ould hmeyn amar

3-Immeuble situé a l’ilot-C- a coté de Total. Permis d’occuper No 77 signé et daté par les services des domaines le 25/12/1988 au nom de Md Ould ghadour.
Spolié par Abderrahim Ould Sejad ami de Ould hmeyn amar

II-LES HOTELS :
1-l’hotel du bac de Rosso . au titre foncier No 8679 signé et daté par les services des domaines le 09/12/2000 au nom de Mohamedou Ould malik. Valeur estimée par l’expert 300 millions d’UM . Spolié par Md elmokhtar ould zamel ancien ministre au profit de Md Ould nouegued, cousin de ould Taya.

2-Hotel d’Atar au titre foncier No 8678 signé et daté par les services des domaines le 03/08/1997 au nom de Mohamedou Ould malik. Valeur estimée par l’expert 400 millions d’UM. Spolié par ould hmeyn amar lui-même au profit de Md ould chriv ould abdallahi

3-Hotel de Boutilimit : au titre foncier No 8617 signé et daté par les services des domaines le 02/11/1998 au nom de Mohamed mahmoud Ould Md salek. Valeur estimée par l’expert 300 millions d’UM. Spolié par Mine Ould Abderrahmane ami de ould Hmeyn amar.

III-LES VILLAS :
1-Villa située a coté du palais des congrès. Au titre foncier No 8171 signé et daté par les services des domaines le 09/12/1999 au nom de Mr Abdelkarim Ould Lamjad dit Haidara. Valeur estimé par l’expert 250 Millions d’UM. Spolié par bellahi ould N’tehah, l’oncle maternel de maouya ould taya .

2-1- Villa située a coté du palais des congrès. Au titre foncier No 8170 signé et daté par les services des domaines le 09/12/1999 au nom de Mr Abdelkarim Ould Lamjad dit Haidara.
Spolié par bellahi ould N’tehah, l’oncle maternel de maouya ould taya .

3- Villa située a coté du palais des congrès. au titre foncier No 8403 signé et daté par les services des domaines le 09/12/1999 au nom de Mr Abdelkarim Ould Lamjad dit Haidara.
Spolié par bellahi ould N’tehah, l’oncle maternel de maouya ould taya .

4- Villa située a coté du palais des congrès. au titre foncier No 8172 signé et daté par les services des domaines le 09/12/1999 au nom de Mr Abdelkarim Ould Lamjad dit Haidara.
Spolié par bellahi ould N’tehah, l’oncle maternel de maouya ould taya .

5-villa située au quartier las palmas au nom de fatimetou mint Md salek . Valeur estimée par l’expert 60 millions d’UM. Spolié par Elbetoul femme de Hadaya ould Taya.

6- villa située a E-nord au nom de Mariem mint Md salek . Valeur estimée par l’expert 60 millions d’UM. Spolié par Ahmed ould maham, cousin de ould taya

7- villa située a E-nord au nom de hafed ould Md salek . Valeur estimée par l’expert 60 millions d’UM. Spolié par Md ould Limam, cousin de taya

VI-LES TERRAINS ET AUTRES BIENS IMMOBILIER :
1-hangar se la société Somader située au ksar. au titre foncier No 3162 signé et daté par les services des domaines le 18/02/1986 au nom de Mr Abdelkarim Ould Lamjad dit Haidara.
Valeur estimée à 350 Millions d’UM. Spolié par Md Ould Zeghmane actuel sénateur PRDR de Atar ami de Ould hmeyn amar.

2-un terrain de 600 m2 situé a l’Ilot-B- au permis d’occuper No 1386 signé et daté par les services des domaines le 21/10/1984. spolié par Md Aly ould Elhaj elmokhtar cousin de Ould Taya .

V-LES BIENS IMMOBILIERS SPOLIE A OULD HMEYN SALEM
1- Une ONG pour l’aide aux enfants et les infirmes, elle avait démarré la construction de 130 logements au PK 8 et 9. Valeur estimée par l’expert 260 millions d’UM. Spolié par Ould hmeyn amar et son beau frère, le Colonel Ould hady ancien chef du BED, cousins de taya

2-un lot de 6 boutiques situé au marché de la capitale. Valeur estimée par l’expert 200 millions. d’UM . Spolié par Ould hmeyn amar et son beau frère, le Colonel Ould hady ancien chef du BED, cousins de taya

3- un lot de 6 boutiques situé au marché Ksar. Valeur estimée par l’expert 100 millions d’UM.
Spolié par Ould hmeyn amar et son beau frère, le Colonel Ould hady ancien chef du BED, cousins de taya

4- une société dénommée express tour. Valeur estimée de son actif 500 millions d’UM
spolié par Ould hmeyn amar et son beau frère, le Colonel Ould hady ancien chef du BED, cousins de taya

5- trente lotissements 800 à 2000 m2 dans les secteurs 2, 3 et 4 de tevragh Zeina.
Valeur estimée par l’expert 90 millions d’UM. Spolié par Ould hmeyn amar et son beau frère, le Colonel Ould hady ancien chef du BED, cousins de taya

6-plus de 100 lotissements de 300 à 400 m2 dans les moughatas d’Elmina, Toujounine, Teyaret, Arafat. Valeur estimée par l’expert 80 millions d’UM.
spolié par Ould hmeyn amar et son beau frère, le Colonel Ould hady ancien chef du BED,
Cousins de taya

Qui est Md salem ould Md salek ould hmeyn salem ?
C’est avant tout un marabout devenu par la force des choses un homme d’affaire prospère à la fin des années quatre vingt. Il avait l’habitude de traiter les émirs du golfe, de symptômes liés souvent a l’angoisse et parfois a l’impuissance.
En 1998 l’émir bandar ben abderrahmane ben abdelaziz sollicite son savoir faire. Ould hmeyn salem qui investissait aussi bien dans l’immobilier que dans les actions humanitaire, commençait à être dans la ligne de mire de la mafia de taya qui pratiquait a l’instar de la camorra napolitaine, la captation partielle de tout pécule investi en Mauritanie.
Tel Al capone et son clan, la pègre de Nouakchott le mettent en demeure, soit il coopère ou il perd. Son malheur est d’avoir refusé de coopérer avec la pègre, ainsi commença le processus de destruction programmée de l’homme.

Les travers du procès Bandar Hmeyn salem : D’entré de jeu le procès buta sur beaucoup de vices de formes :
-l’emir bandar ne s’étant ni présenté ni fait représenté par un avocat saoudien, mais ces « intérêts » furent défendu, comme par hasard, par un certain Ould Hmeyn amar célèbre mafieux et cousin de Ould Taya. Il eu même le culot de présenter une fausse procuration de Bandar sensé l’autoriser à ester en justice en son nom. Ces documents souffrait plus d’imperfections :
-le papier entête du serment de Bandar est au nom du tribunal « almahkama alkoubra » à Riyad. Tendis que le cachet sensé prouver la signature est curieusement celui du ministère de la justice aoudien et non de la « almahkama alkoubra »

- deux témoins majeurs avaient déclaré que les dits documents ont été fabriqués à Nouakchott et non à Riyad comme le laissait croire les cachets falsifiées.

-le président de la cour d’appel Mr Ould Elghali avait affirmé plus tard qu’il a subit beaucoup de pression de haut niveau afin de faire gagner la pègre de Ould Hmeyn Amar contre Md salem

QUESTIONNEMENTS :
-Comment un état sérieux peut il accepter que des gens utilisant la justice saisissent des biens immobiliers dont les titres fonciers authentiques sont toujours entre les mains de leurs propriétaires légaux cités supra ?

-comment des gens ayant acquis leurs biens avant l’affaire Ould Hmeyn salem et Bandar en 2000 peuvent ils être saisies rétroactivement par la « justice » ?

CONCLUSIONS PROVISOIRES :
Après notre enquête aussi bien aux services des domaines que chez des anciens responsables de la justice, désormais libre de dire la vérité sur la machine judiciaire dévoyée par l’entourage de Ould taya, nous avons établie le constat suivant :

-Sidioca a promis d’établir un état de droit en République Islamique de Mauritanie, il lui incombe de recouvrer leur droit aux spolié des titres fonciers

-il est inacceptable que la bande d’ould hmein amar continu à occuper illégalement des biens spoliés tout en n’ayant aucun titre foncier

-jamais dans l’histoire de la justice dans le monde entier on a validé des faits pareils : malgré la détention légale d’un titre foncier, un citoyen se fait spolier de ses biens par un autre.

-la paix sociale passe par le règlement de ce dossier au risque que les ayants droit soient tentés d’internationaliser l’affaire ou se faire justice eux même.

Anonyme a dit…

Salam

Il a dit

"eh bien toi tu connais pas maatalla.
c'est un grand raciste peuhl de mere beydane"

je decele une contradiction dans vos propos ,je suis donc de pére peulh et de mére beydane selon vos dires .

A votre avis mon racisme est dirigé contre qui: mon pére ou ma mére.

Si je suis votre raisonnement, cela me donne plus que quiconque le droit de m'adresser à toutes les communautés Mauritaniennes, sans pouvoir etre soupçonné de parti pris.

je vous renvoie dans les cordes et vous prie de ne pas utiliser de termes inapropriés pour qualifier les gens ou les situations;

les jugements de valeurs et les références pouvant mettre en cause les parents des internautes n'ont pas droit de citer sur ce blog.


Nous sommes entre gens civilisés dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Salam

COULYCON

il y a quelqu'un qui balance sur la TAYIE et il semble etre bien informer.

Surtout ne l'insulte pas STP si tu n'est pas d'accord avec ce qu'il dit.

"ON VEUT DES PREUVES DIT COULY"

maatala

Anonyme a dit…

salam


une pensée pour X, abou zyad,xom,houdou,chebbiba, la crevette,bison,azawane et tant d'autres


Banzaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiidit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Anonyme du 28 Juillet 12:22

Il faut nous donner ton nom et la source de ton information. Si c'est un document depose' quelque part, il faut nous dire les auteurs dudit document and more importantly, est-ce que ce document a ete' publie' de maniere officielle? Si oui, tu nous diras QUAND et par QUEL DEPARTEMENT?

N'OUBLIEZ JAMAIS QUE N'IMPORTE QUI PEUT ECRIRE N'IMPORTE QUELLE BETISE. Tu peux utiliser ton ecrit comme un exemple!!!!!!!

Je t'informe egalement que je ne vois pas de titre foncier pour son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya! Ou' se trouve le titre foncier du president Ould Taya?

Sur un tout autre plan, je te demanderai de nous expliquer la raison des occupations illegales de terrain en Mauritanie. Allez-y demander aux habitants des KEBATE de vous montrer les permis qu'ils ont pour occuper "leurs" terrains respectifs.

Je sais que chez nous en Mauritanie, plusieurs transactions se font sans qu'aucun papier ne soit signe'! Plusieurs de nos compatriotes font confiance au mot que tu prononces de ta bouche (LAVEWAKE) et a' ton honneur.
Ces "banques" qui existent de part et d'autre du fleuve et/ou entre la Mauritanie et d'autres pays operent sous cet angle. TU DONNES DES MILLIONS a' quelqu'un qui est hors de la Mauritanie, il telephone a' un parent, ami, ou connaissance pourqu'on redonne l'equivalent de ladite somme d'argent a' toi ou a' un de tes parents ou connaissances en Mauritanie.


Maata:

Tu viendras boire le reste de la biere que Mohamed Cheikh a laisse'!
J'accepte d'etre ton frere mais il faut cesser de fabriquer des histoires!
Mohamed Cheikh sait que j'etais entrain de farcer lorsque j'ai utilise' son nom et biere dans la meme phrase. Je n'ai que respect et consideration pour lui. Je ne partage pas plusieurs de ses opinions mais je le respecte!!!!!


Anonyme du 28 Juillet 2007 9:29

Tu es toujours fige' dans le discours haineux du terrorisme international. ALLEZ-Y DEMANDER a' MAHMOUD ABASS, QUI SONT ENTRAIN DE TUER ET D'IMPOSER UNE GUERRE CIVILE SUR LE PEUPLE PALESTINIEN?
Il vous dira: ISMAEL HANYA et ses terroristes du HAMAS.

Je compte parmi mes anciens eleves des Palestiniens. Ils visitent regulierement la Palestine et ils me disent ce qui se passe sur le terrain. Ce n'est pas un farfelu comme toi qui va me dire ce qui se passe la' bas!
JE TE CONSEILLE D'AIDER LE VIEUX A' FAIRE SORTIR LE GRAND PEUPLE MAURITANIEN DE LA MISERE ET DE LA SOUFFRANCE!!!!

LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS D'ABORD!!!!!!!

W'HALE VI CHI MOUNTIJE!!!!!!!

Anonyme a dit…

MAATA:

Tu as oublie' de signer ton message du 28 Juillet 2007 12:35 en BLEU!

La raison est simple: TU ES L'AUTEUR DU MESSAGE intitule' "Enquete Confidentielle" DU 28 JUILLET 2007 12:22!

Tu nous prends pour des betes!
J'ai pitie' de toi! Tu fabriques des preuves!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Salam



"Rendez à césar ce qui est à césar et à, Dieu ce qui est à Dieu";

à mon grand regret, j'aurai bien aimé etre l'auteur de ce t'article.

je n'ai pas pour habitude de m'attribuer les mérites des autres.

Aussi je salue bien bas l'auteur de cet article, et lui demande de continuer à "balancer" car moi cela m'interesse de savoir comment, ils pillérent notre république.

je n'ai jamais eu besoin de me servir d'une autre identité pour dire ce que je pense.


Dis moi plutot ce que tu penses, des "informations"sur les pillards de la république, qui comme par hasard sont les notables de la TAYIE.

"Volez, volez il en restera toujours" dit le FOU.


maatala

Anonyme a dit…

Maeita,

je crois que là tu tombes mal. Car l'affaire évoquée ci-haut n'est un secret par personne.

Ould Hmeyn Salem était un petit bandit de Nouakchott, qui a eu l'idée d'aller au Golf pour faire la pêche aux émirs. Il rencontre Bandar qui lui confie des tâches de Lehjab que bien entendu Ould Hmeyn Salem ne maîtrise nullement et l'émir découvre alors que c'est un véritable charlatan. Ayant pris ses dispositions au préalable en engistrant dans sa comptabilité les sommes données à Ould Hmeyn Salem comme des aides à une ONG caritative, il transmet Ould Hmeyn Salem devant la justice mauritanienne et fait une procuration à Ould Hmeyn Amar pour poursuivre le premier.

La justice a été faite sur la base d'un abus de biens publics, données à Ould Hmeyn Salem pour entreprendre des actions caritatives et utilisées par celui-ci à l'enrichissement personnel et à la frime.

Taya n'a strictement rien avoir avec ce dossier.

Je rappelle justement que même tout ce monde évoqué dans le rapport confidentiel est en partie cousin de Taya, Hmeyn Salem l'est quelque part aussi parceque sa Maman est Aichane Mint Bilal Djouli qui est une parente de Taya.

Donc Couly, je t'en prie laisse Maieta, il n'a vraiment pas de preuve contre son Excellence Maaouiya Ould sid'ahmed Taya.

A propos de la bière, c'est vraiment ton affaire Couly, ça ne concerne personne et c'est les gens à court d'argument qui utilisent ce genre de choses.

Maieta, tu es démasqué, tu n'es qu'un complexé haineux sans âme ni consicence qui préfère voir la Mauritanie mise à feux et à sang.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

L'exclavagiste de service Sanhaji a dit:

"Je rappelle justement que même tout ce monde évoqué dans le rapport confidentiel est en partie cousin de Taya, Hmeyn Salem l'est quelque part aussi parceque sa Maman est Aichane Mint Bilal Djouli qui est une parente de Taya"

Alors que j'ai dit:

"Dis moi plutot ce que tu penses, des "informations"sur les pillards de la république, qui comme par hasard sont les notables de la TAYIE"

Tu ne fais que confirmer que c'est bien de la tayie qu'il s'agit, en oubliant sciement les autres membres de cette funeste et honteuse CAMORA de ce posting.

Tu dis:

"A propos de la bière, c'est vraiment ton affaire Couly"

C'est couly qui s'est vanté, depuis le blog de X de boire et de manger du porc ,je ne l'accuse de rien.

Ma religion m'a enseigné qu' il fallait inciter les frères à revenir dans le droit chemin.

Je constate que tel n'est pas ton cas, je prie pour ton âme .

Tenter que tu puisses encore en avoir une.

Du mépris, je passe à la pitié car avoir du mépris pour toi, c'est en soit de la de considération dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

"Quand on demande la JUSTICE, et donc le JUGEMENT de TAYA, Hop ! Extrémiste, on est traité. Quelqu'un vous tue, pend votre frère un 28 novembre 1990, viole votre maman devant vous, rase votre village, vole votre citoyenneté et vous n'osez même pas reclammer JUSTICE."

Sans commentaire dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Maata:

Tu es trop petit pour me mettre sur la defensive! Je ne suis pas le sujet de ce debat, c'est la Mauritanie qui l'est!!!!!!!!!
Ma religion est entre le tout puissant Allah et moi. Je n'ai de compte a' rendre a' personne!
Je vis aux USA depuis pres de 20 ans et je n'ai jamais bu une boisson alcoolise'e. Ce phenomene est non seulement du^ a' mon education Islamique mais il peut egalement avoir son origine dans le fait que je n'aime pas les stimulants!
Tu sais que tu es entrain de mentir en m'attribuant tes mensonges.

J'aimerais bien savoir si tu crois vraiment que tes MENSONGES sont.....VRAIS!!!

EN CE QUI CONCERNE TES CONSEILS, TU LES GARDERAS POUR TOI MEME! J'ai deja pris mes cours D'IMCR avec Ould G'WEYTE, Sidatt Ould Baba et Sow Abass.
Je n'ai pas besoin de lecon de morale d'un MAATA qui est connu comme etant un drogue', un MENTEUR et UN MOUCHARD!

ENTE' MINA EHEL JEHENEMA!!!!!!!!!

J'attends toujours tes preuves contre son excellence Ould Taya!

Ou' se trouve la grande villa du president Ould Taya?

Ou' se trouve son titre foncier?

Ou' se trouvent les milliards qu'ils a vole's?

Ou' se trouvent les ordres qu'ils a signe's pourqu'on tue et/ou expulse des Mauritaniennes et des Mauritaniens?

ENTE' BLA H'NEYKATE!
TIKYIBE!
TISRAGUE!
T'HENTETE!

PS.

N'oublie pas de nous donner des details sur ce que tu fais comme profession. Il ne faut surtout pas oublier de nous dire tous les detournements que tu as faits!!!!

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:

il y a quelqu'un qui balance sur la TAYIE et il semble etre bien informer.

Si pour son audit de la Tayie, Maatalla se base sur l'affaire ould Hmein salem contre ould hmein Amar, c'est qu'il n'arrive pas, comme en matiere de passif humanitaire, à perdre cette facheuse habitude de collecter ses informations dans les depots d'ordures,
c'est dans ce ces depots qu'il s'approvisionne des ragots usés, des chicanes perimées, des odieux objets de la sorcellerie afin de jeter un sort à ses concitoyens qu'il aimairait voir s'entre tuer.
c'est en ce moment qu'il reviendrait , qu'A dieu ne plaise, au pays pour boire le sang des victimes fraiches et pisser sur les tombes des maures assechés.

Anonyme a dit…

réponse à couly "le bon sens est la chose du monde la mieux partagée ..." on n'est pas au tribunal et vous n'etes pas l'avocat du diable.faites un effort pour sortir de votre entetement.Allez demander aux mères,aux veuves et aux orphelins des militaires mauritaniens de quoi sont morts ces derniers.Ils vous répondront,certainement pas de vieillesse.Il n'ya pas pire qu'un aveugle qui ne veut voir et qu'un sourd qui ne veut pas entendre.je pense que vous insulter la mémoire des disparus en demandant de founir des preuves sur les auteurs de leur assassinat. Il ne fait aucun doute que celui qui porte la résponsabilité de ces forfaits ne etre que celui dirigeait le pays à cette époque;nul doute qu'il n'a it pas agi tout seul. je suis sidéré par la mauvaise foi qui caractérise certains d'entre-nous.je fais le pari quand comme pour l'holocauste ;s'agissant des chambres à gaz,on trouvera dans quelques années des personnes qui affirmeront sans sourciller que rien de tout cela n'a jamais eu lieu.En conclusion,je ferai remarquer à notre ami l'auteur de "Mein Kampf" n'a jamais signé un seul ordre pour la déportation des juifs et qu'il n'en a jamais étranglé un seul;cela ne l'empèche pas d'etre consideré comme le plus grand criminel du siècle. signé:kaiser sauzé

maatala a dit…

Salam

A l'ano de 28 juillet 2007 21:38

L'affaire Hmein

Encore une fois de plus ,je ne suis pas l'auteur de cet article.

Depuis le départ de taya ,on peut avoir une opinion, l'auteur vous donne des références précises.

Comme d'HAB ,vous monter sur vos grand chevaux et vous éviter comme par hasard de vous attaquez au fond sujet.

Répondez avec la même précision dont il a fait preuve dans cet posting et ne chercher pas de biaiser

Comme d'habitude dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

He, Ho

Il y a beaucoup de chercheurs, de personnalités respectables qui disent que l'holocaust est un vulguère mensonge.

Ca se voit bien que cette histoire de juifs est la référence de nos amis du FLAM.

Ils doivent cependant se rappeler que la Mauritanie n'est pas la riche Allemagne et que les Pulars ne sont non plus pas les juifs.

Cessez alors vos mensonges, que le mensonge du holocaust ne saurait justifier.

Ok! Kaiser der Dummen eher.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Décidement ce Sidi est vraiment tombé sur la tête. Il veut nous faire réintegrer la CEDEAO. Qu'est ce que cette organisation nous apporte.

La Mauritanie a quitté cette organisation en 2000 et pourtant ça na pas porté préjudice à notre Economie.

Moi je crois qu'il faut quitter la pensée dogmatique et émotionelle et rejoindre le camp combien salutaire du pragmatisme. One ne doit pas appartenir à une organisation économique qui ne sert qu'à réduire nos recettes douanières. De toute façon pour bien être intégré à cette orgnaisation il faut aussi intégrer la zone Franc. Etant donné que nous avons fait le choix de la souveraineté et l'ouguiya, cette organisation n'a plus d'utilité pour nous.

Il faut plutôt s'orienter vers l'UMA, soit des pays qui peuvent nous apporter quelques choses, pas des pays mendiants pire que nous.

Et si l'idée d'une union méditéranéenne voit le jour, il faut qu'on s'y accroche, c'est là notre intérêt.

Sanhaji

kaiser sauzé a dit…

réponse à sanhaji:vous etes désesperant!

maatala a dit…

salam

Coulycon

Ceux que l'on s'apprête à ramener chez eux sont des preuves vivantes des exactions de ton Taya.

Les Baathistes ont étés, ainsi que Minih et hannana torturés sauvagement par les sbires de Taya.

Lorsque le planqué du Qatar aura des couilles pour venir répondre des accusations portés à son encontre devant les tribunaux, ils y aura assez de preuves pour l'envoyer là ou ont péris ses victimes.

Depuis quand un innocent préfère être en cavale alors que même Daddah lui a promis les honneurs dignent de son rang.

Pas assez courageux dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:

Ceux que l'on s'apprête à ramener chez eux sont des preuves vivantes des exactions de ton Taya.

le peu de refugiés qui est resté au senegal est plutot un mensonge vivant des colégues apprentis sorciers de Maatalla qui avançaient les chiffres les plus fantaisistes et qui faisaient de ce probleme de refugiés un sinistre fond de commerce par lequel ils trafiquaient des titres de sejour politique.
Ould Mouloud , president de l'UFP a souvent declaré que la plupart des refugiés sont rentrés sous Taya et que ce probleme etait en voie de reglement, Taya a toujours refusé la mediatisation d'un probleme mauritano Mauritanien, en cela il n'avait pas tort.
Le miserable tapage des tambourins desouvrés comme maatalla ou plutot mensongetalla ne peut rien contre la verité.

Anonyme a dit…

D'UN SUJET A' L'AUTRE

L'holocauste a bien existe' et Hitler a donne' des ordres a' ses generaux pourqu'ils tuent et/ou deportent les Juifs.


Les organisations sont ce qu'elles sont. Notre pays doit plutot mettre l'accent sur la consolidation de son unite' nationale!


Personne ne nie les tueries et les cas de torture.
Notre desaccord se situe au niveau de la responsabilite'.
QUI SONT RESPONSABLES DES TUERIES SURVENUES AU SENEGAL?
QUI A DONNE' DES ORDRES AFIN QUE LES MAURES SOIENT TUE'S ET LEURS BIENS SACCAGE'S AU SENEGAL?

Ce probleme doit etre regarde' dans sa globalite'. Une solution partielle ne fera que durcir certaines positions.


Je ne vois toujours aucune preuve contre son excellence Oul Taya.

SI REFUSER DE CROIRE A' VOS MENSONGES SIGNIFIE QUE JE SUIS TETU, JE DIRAI TOUT SIMPLEMENT QUE JE LE SUIS ET J'EN SUIS TRES FIER!

Anonyme a dit…

Couli a écrit:

"Je ne vois toujours aucune preuve contre son excellence Oul Taya."

Mais il est con ou quoi se yankee mal adopté?

Maatala ne lui répond plus. Tu es un monsieur sérieux et ne te fatigue pas à raisonner ce bourricot.

Anonyme a dit…

il a dit parlant de couly:
Maatala ne lui répond plus. Tu es un monsieur sérieux et ne te fatigue pas à raisonner ce bourricot.

Maatalla a souvent ecrit qu'il arrete le debat avec couly mais il ne peut pas, il est derangé par la veracité et la sincerité des postings du grand baroudeur outre atlantique.

Anonyme a dit…

Maatalla, moi je suis totaement d'accord avec toi pour le retour dans la dignite et le retablissement dans leurs de nos chers freres deportes, mais je ne te vois jamais parler des exactions et des torts qui ont etes infliges à nos freres par les senegalais sous encadrement et supervision de FLAM.

il ne s'agit pas de resoudre le probleme à moitie, meme si c'est un pas en avant.

les senegalais et FLAM responsables doivent repondres de leurs actes devant un tribunal tout comme la TAYIE.


fuhrer

Anonyme a dit…

Sanhaji a dit:

"Il faut plutôt s'orienter vers l'UMA, soit des pays qui peuvent nous apporter quelques choses, pas des pays mendiants pire que nous.

Et si l'idée d'une union méditéranéenne voit le jour, il faut qu'on s'y accroche, c'est là notre intérêt."
.................................

c'est vrais.

Anonyme a dit…

Anonyme du 29 Juillet 11:08

Il faut repondre aux questions suivantes:

1- QUI ONT TUE' LES MAURES MAURITANIENS ET LES MAURES SENEGALAIS AU SENEGAL?

2- QUI ONT SACCAGE' LEURS BIENS?

3- QUI ONT DONNE' DES ORDRES A' CE QUE LES MAURES QUI SE TROUVAIENT AU SENEGAL SOIENT HUMILIE'S, TORTURE'S, DEPORTE'S OU TUE'S ET LEURS BIENS SACCAGE'S?

Je suis entierement d'accord pour le retablissement de nos compatriotes des camps dans tous leurs droits respectifs mais TROUVES-TU NORMAL QU'ON OUBLIE LES VICTIMES MAURES?

Comme vous les FLAMISTES etes racistes jusqu'a' l'os, JE VOUS DEMANDE DE ME DIRE SI OUI OU NON LES HARATINES QUI ONT ETE'S HUMILIE'S, TORTURE'S ET SACCAGE'S PAR DES FLAMISTES MAURITANIENS, MERITENT DES COMPENSATIONS FINANCIERES DE LA PART DE L'ETAT MAURITANIEN.

Pourque l'etat Mauritanien reste juste envers lui meme et envers ses citoyennes et ses citoyens, il doit traiter toutes les victimes de maniere egale. CE DOSSIER NE PEUT JAMAIS ETRE TRAITE' A' 50%. IL DOIT ETRE TRAITE' DANS SA GLOBALITE'!!!!!!!!!!

Plusieurs des HARATINES TORTURE'S, HUMILIE'S, TUE'S OU SACCAGE'S AU SENEGAL, L'ONT ETE' PAR DES EXTREMISTES FLAMISTES MAURITANIENS.
CERTAINS DES SURVIVANTS QUI SONT REVENUS EN MAURITANIE, ONT ETE' INSTALLE'S SUR DES TERRES QUI APPARTIENNENT AUX COMPATRIOTES DES CAMPS. Je suis entierement d'accord a' ce que les proprietaires des terrains retrouvent leurs terrains MAIS J'AIMERAIS BIEN SAVOIR CE QUE L'ETAT MAURITANIEN COMPTE FAIRE DE CES HARATINES. Nous ne pouvons pas accepter a' ce que ces compatriotes HARATINES qui ont deja ete' victimes des extremistes Mauritaniens FLAMISTES au Senegal, soient victimes une deuxieme fois par l'etat Mauritanien.
IL NE FAUT SURTOUT PAS ME DIRE QU'ON VA LES CHASSER DES TERRAINS SUR LESQUELS ILS SONT INSTALLE'S POUR LES METTRE DANS LA RUE!!!!!!!

QU'ALLONS-NOUS FAIRE DES MAURES QUI ONT PERDU DES MILLIARDS AU SENGAL?

QU'ALLONS-NOUS FAIRE DE CEUX QUI ONT PERDU LEURS PERES, MERES, FRERES, SOEURS, EPOUX, EPOUSES ET PARENTS AU SENEGAL?

ALLONS-NOUS DONNER DES COMPENSATIONS FINANCIERES A' UNE FAMILLE QUI A PERDU LE SEUL SOUTIEN FINANCIER QU'ELLE AVAIT?
OUBIEN ON DIRA A' LADITE FAMILLE D'ALLER VOIR LE GOUVERNEMENT SENEGALAIS POUR REGLER SES PROBLEMES TOUT EN SACHANT QUE CE SONT DES EXTREMISTES FLAMISTES MAURITANIENS QUI SONT EN GRANDE PARTIE RESPONSABLES DE LA SITUATION DE CETTE FAMILLE?

Ce probleme doit etre resolu dans sa totalite'. Des MAURES et des HALPULARS ont ete' victimes des attrocite's commises par Les extremistes Mauritaniens des deux camps. CE SERAIT UNE GRAVE FAUTE DE RETABLIR LES MEMBRES D'UN GROUPE ETHNIQUE DANS TOUS LEURS DROITS ET D'OUBLIER CEUX DE L'AUTRE GROUPE ETHNIQUE.

Il faut surtout eviter de presenter une partie comme etant victime et l'autre partie comme etant coupable. Ceux qui sont determine's a' placer le probleme sous cet angle, doivent tout simplement savoir que ce sont les Extremistes qui sont les coupables. Les populations de la valle'e et les Maures qui se trouvaient au Senegal, sont les victimes.

PS.

J'ATTENDS TOUJOURS VOS PREUVES CONTRE SON EXCELLENCE OULD TAYA.

Ou' se trouvent sa grande villa, son titre foncier et les milliards que vous l'accusez d'avoir vole's?

Ou' se trouvent les ordres signe's par President Ould Taya pourqu'on tue et/ou expulse des Mauritaniennes et des Mauritaniens?

YOU PUT UP OR YOU SHUT UP!!!!!!!!!!

rimo a dit…

salut tous ,

nous venons de suivre l'interview de sidioca par ould ledhem

rien de spéc

il n'a presque rien dit de neuf
il paraissait trop pécimiste et perdu , mais il a été sincère:


il n'y a presque plus de pétrole

il n'ont pas d'argent pour distribuer du rakkel aux bétail

la drogue , c'est pas facile à métriser le problème

les déportés vont retourner dans la dignité ensuite on cherchera comment les indémniser et les réintégrer dans la société.


il a dit aussi que l'année précédente était moins catastrophique !!


engros il veut plus de temps ,mais il ne sait pas combien.
à vrais dires , il attend un miracle !!!



blog rimo

Anonyme a dit…

aujourdhui comme toute les villes de la rim ndb a prie pour la pluie et il y'avait un bon millier de personne ,modeste pieux et surtout pas de tele pour permettre au croyant de prier sans pour autant s'afficher.
mais personne n'a pu ecouter l'imam car il n'y avait malheurusement pas de micro et les pauvre femmes de derriere n'ont pas eu droit à la preche .
à qui la faute :au hakem ou au maire où les 2;en tout cas si c'etait un meeting ou le discour d'une campagne c'est pas les micro qui manqueront et c'est dommage.

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Maatalla, moi je suis totaement d'accord avec toi pour le retour dans la dignite et le retablissement dans leurs de nos chers freres deportes, mais je ne te vois jamais parler des exactions et des torts qui ont etes infliges à nos freres par les senegalais sous encadrement et supervision de FLAM"

J'ai écrit aux sujets de nos frères rapatriés:

-L'état Mauritanien doit se substituer à l'état sénégalais et les indemnisés au même titre que les déportés.

-Je suis même aller plus loin, en exigent une indemnisation du GVT sénégalais et en cas de refus lui déclarer la guerre.

je vois d'ici couly et sa bandes d'enragés me traiter d'irresponsable et de va-t-en guerre comme d'HAB.

Il est facile de ne rien proposer et de critiquer les autres.

Un pays digne de ce nom, se doit de défendre ses ressortissants spoliés et réclamer leurs droits, en cas de refus croiser le fer, sinon à quoi nous set cette BIDASSERIE.

Le Fou aurait dis faire des coups d'état et se remplir les poches:Ould DEH, BOUKHREIS,NDIAGA, SOGHO,RIHA etc........

Revenir sur le drame des rapatriés au moment ou il est question du retour des déportés est en soi une manipulation de la nébuleuse de la honte et des racistes baathistes.

Qui d'entre eux peux me donner les "preuves" que nos rapatriés ont reçus tout l'argent qui leurs étés destinés après leur retour de l'enfer.

L'histoire fera la lumière sur ces événements et chacun devra répondre de ces actes ( Flam ou pas).

Depuis quand ce sont les bourreaux qui écrivent l'histoire.

Il est clair que la Tayie honteuse ne reculera devant rien pour travestir l'histoire et jouer les déportés contre les rapatriés.

Couly a vécu pendant 20 ans au États unis, il semblerai qu'il n'est retenu de ce pays ou la presse constitue le 4 pouvoir' une seule chose:

Refuser aux autres (nous)le droit de nous exprimer et de réclamer la justice à toutes les victimes de la TAYIE.

Jusqu'à quant devront accepter d'être les otages de la mafia affairiste.

Débattre avec Couly n'apporte rien, car il n'apporte aucun argument; soit il insulte, soit il accuse et surtout évite de répondre à tout argument venant démonter le contraire de ce qu'il avance (venant de moi ou d'autres).

Laudateur est en soi un métier dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

J'ai trouvé l'explication.

Voilà pourquoi Couly , le Yankee adopté, défend Taya: Ils étaient en concubinage.

Taya était l'amant de Couly. C'est le seule explication.

Et vous remarquerez d'ailleurs que Couly le yankee adopté ne parle jamais de Mint Tolba, car c'est son ennemie juré.

Couly , mint Tolba te cherche et elle te trouvera, ce n'est pas aux states qu'il faut te réfugier.

Anonyme a dit…

Maatala vs Couly c'est Flam vs Taya. Ou est la Muaritanie en ce debat?

Anonyme a dit…

Maata:

Comme d'habitude il n'y a jamais de logique dans ce que tu fais et/ou dis. TU ES BEL ET BIEN IRRESPONSABLE! Tout indique que tu te trompes d'adversaire. Ce sont les extremistes FLAMISTES qui ont tue' les Maures au Senegal et ce sont eux egalement qui ont saccage' les biens des Maures. C'EST A' EUX QU'IL FAUT DECLARER LA GUERRE! Comme ils sont Mauritaniens, l'etat Mauritanien doit endemniser ces Maures au meme moment ou' il retablit nos compatriotes des camps dans leurs droits. Le gouvernement Mauritanien et celui du Senegal doivent trouver un terrain d'entente pour les compensations financieres MAIS CELA NE DOIT JAMAIS ABOUTIR A' UNE GUERRE ENTRE LES DEUX PAYS.

n'oubliez surtout pas que le senegal peut dire que la presence des compatriotes des camps sur son sol, lui a coute' beaucoup d'argent. LES MAURES VICTIMES DES EVENEMENTS NE DOIVENT PAS ETRE LES OTAGES DE CE QUE LE GOUVERNEMENT SENEGALAIS DECIDERA!

maatala a dit…

Salam

A l'ano 29 juillet 2007 12:21

je te laisse juge de la réaction de COULY.

Ces saillies ne m'intéressent plus, car elles n' apportent rien au débat.

Fin du feuilleton dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Vous avez bien dit, pétrole mauritanien ?


Il y a cinq ans, l’unique thème de discussion qui enflammait les Mauritaniens c’était le pétrole. Ils ne parlaient que de cet or noir découvert en haute mer, et qui était devenu le symbole de leur fierté. Nous nous sommes flattés en découvrant que notre pays rejoignait les pays exportateurs de pétrole. Nous avons alors nourri plein d’espoir sur le développement de la Mauritanie que nous appelions déjà « le Koweït de l’Afrique » !

Depuis, plus rien… jusqu’à ce que le Premier ministre ZZ soutienne le mois dernier devant les Parlementaires que le déficit budgétaire consécutif aux entrées financières attendues du pétrole serait de 17 milliards ! Et on se dégonfla comme une baudruche…


Le pétrole mauritanien qui a suscité tant d’espoirs, d’attentes, mais aussi de convoitises, continue de patauger dans l’opacité, et on découvre qu’il ne nous appartient pas réellement mais qu’il était plutôt la chasse gardée de sociétés étrangères. Il est extrait en haute mer avant d’être exporté vers d’autres cieux. Nous ne savons certainement pas grand chose de ce qui se trame là-bas.



Ni les services de l’Etat qui devraient en être le « maître d’ouvrage » et encore moins, les représentants de la société civile et les populations. Tout le monde désespère aujourd’hui, persuadé qu’il est, que les finances consécutives à l’exploitation du pétrole ont suivi des méandres inextricables. Que le pétrole même a suivi des voies inextricables."

-----------------------------------

Qui doute encore de la necessité d'un AUDIT dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

LU SUR FLAMNET et sur CRIDEM ET AVOMM:BONNE LECTURE.
Mohamed ould foutanké:

Droit de réponse: Le conflit sénégalo-maur itanien n´était pas un accident de l´histoire


Cher miss ou mister chatt, j´ai hesité de vous répondre parce que votre réponse était tellement plate et légére que je ne voulais pas continuer ce débat de bas étage. J´avais le choix entre le mépris et la réplique mais comme le dit bien Guy Debord: " il faut répondre à l´insensé selon sa folie afin qu´il ne s´imagine pas être sage".

Le plus hilarant et le plus ubuesque dans ton texte c´est que tu as voulu faire croire que tu étais un négro-africain pour certainement ternir les Gueye de la lignée du martyr Tene Youssouf Gueye mais personne n´est dupe et la couleuvre était assez grosse pour être avalée.
Un négro-africain digne et qui se respecte ne peut s´opposer au retour de ses frères et soeurs sous le prétexte qu´on veut "réveiller les démons de la division". Non, même les zoulous n´osent plus tenir ce discours et ce n´e st pas Diallo Mamadou Bathia qui va me démentir. Il était là avec la délégation inter-ministé rielle j´entendais un autre Diallo parler et comme on dit seuls les imbéciles ne changent pas.

Votre extrapolation n´était pas du Wolof de Kocc Barma Fall encore moins de la langue de Amadou Hampaté Ba et personne n´a saisi votre wolof lacté. On ne s´improvise pas Cheikh Anta Diop pour défendre Ould Taya et les tortionnaires.


Quant à mon nom "Mawndu Gaale"(en pulaar) il n´est pas un pseudonyme mais mon "nom de livre" comme on dit chez nous et c´est un nom authentique peul peut-être qu´il faut te faire visiter l´histoire du Fouta pour connaitre mon célébre homonyme. Je vais donc te chanter un air de Laguiya pour te ramener sur les sources de mon nom mythique:

" celui qui avait emprunté le chiffon avait emprunté le canari,
ton pied à l´étrier ne laisserait pas le porteur,
tu y trouveras Mawndou Galé,
Mawndou Koumba Kagnali,
qui dine d´un boeuf et d´un quintal de mil
et jure qu´il n´a rien goûté
Nima Saare et Mawndou Gaale
Si tu nommes Nima,
Nima te frappe.
Si Nima te nomme, il te frappe,
Si tu te lèves,
Nima te frappe.
Nima se lève et te frappe.
Si tu te couches, Nima te frappe
Quand Nima se couche il te frappe.
Mawndou aux yeux rouges, qui se couvre toujours
avec des balles et des lances,
l´homme aux menottes et aux fers
qui n´a pas besoin d´une hache pour casser l´os d´un boeuf de sept ans "

C´était une simple digression pour te parler de mon nom Mawndou qui n´a rien à avoir avec ta gymnastique linguistique.

Revenons donc sur notre "boeuf de 7 ans " pour ne pas nommer le corbeau chatt.

Apparemment vous continuez toujours à nier l´apport du vote négro-africain à l´ élection du président Sidi Ould Cheikh Abdallah, en disant que vous étiez en Mauritanie. Justement ce sont les mauritaniens qui ont voté y compris mes parents(on m´a déporté sous prétexte que j´étais "sénégalais" mais curieusement mes parents eux sont mauritaniens et sont toujours au pays) et autres journalistes qui ont couvert ces élections qui nous ont rapporté ce qui s´est passé. ON EST PLUS AU MOYEN ÂGE, moi je suis au Sénégal et toi quelque part en Mauritanie ou ailleurs mais on communique et polémique, on peut vivre à l´extérieur et être plus informé que quelqu´un de l´intérieur.

Sidi sait qui a voté pour lui et qui n´a pas voté pour lui et il ne dira jamais que le vote négro-africain ne lui a rien apporté.

C´est vrai ce que vous dites que le conflit a commencé par une banale bagarre entre des éleveurs mauritaniens et paysans sénégalais mais ce que tu refuses de dire c´est que tout a commencé avec le coup de feu du garde forrestier mauritanien du nom de Khreibishe Ould Eyde, un homme à la gâchette facile qui a tiré et tué sur le coup les sénégalais Moussa Sakho et Fousseynou Sakho, blessé lansana Finda Sakho, Congo Koné et Lansana Niamé Ba et pris en otage 13 autres paysans sénégalais du village de Diawara. Je peux même citer leurs noms si tu veux (parce que j´ai mené des enquêtes et pris des témoignages et je compte écrire un livre sur notre déportation). S´il n y avait pas eu mort d´hommes peut-être que le conflit n´aurait pas eu cette ampleur mais les forces du désordre mauritaniennes qui se comportaient comme en terre d´occupation dans le Sud depuis decembre 1987 se pouvaient se permettre de tuer des petits nègres parce que pour eux la vie d´un nègre ne vaut pas la mort d´un coq.

S´il n´ y avait eu pas eu aussi ce sourire cynique de Gabriel Cimper sur le perron du palais de la Republique du Sénégal le 18 avril 1989 devant les caméras de la télévision sénégalaise il n y aurait pas eu cette révolte spontanée des populations sénégalaises. En effet, il minimisait en souriant les incidents d´avril 1989, alors qu´il s´était rendu dans la vallée du fleuve Sénégal avec son homologue sénégalais pour mettre sur pied une commission d´enquête sur les affrontements. Or, cette "attitude détachée" passera pour du mépris pour le peuple sénégalais. Simple maladresse ou volonté de réveiller les passions populaires?comme le demandait un observateur averti de l´histoire politique mauritanienne. Le discours de monsieur "nul n´ignore" du 7 mai 1989 ne viendra pas calmer les esprits sinon jeter de l´huile sur le feu malgrè le discours responsable de Diouf du 28 avril 1989.

Le conflit sénégalo-mauritanien a permis de révéler la vraie dimension du conflit. En dehors de la dimension la plus apparente qui opposait les deux pays, elle a permis de dévoiler, l´autre dimension, celle là plus profonde et plus complexe, qui est propre à la Mauritanie. Le différend qui a opposé le Sénégal et la Mauritanie n´a d´ailleurs été déclenché que pour les besoins de la consolidation du Système mauritanien qui a toujours insidieusement entretenu la domination et l´oppressionn sur la communauté Négro-mauritanienne.

Sinon comment comprendre les déportations massives des populations négro-africaines? Comment comprendre le déguerpissement des centaines de villages du Sud? Comment expliquer l´état d´urgence dans le Sud? Comment expliquer les exécutions sommaires, viols et confiscation des biens mobiliers et immobiliers des citoyens Négro-mauritaniens? En réalité, le régime de Taya n´a trouvé qu´un prétexte pour dénégrifier le pays et imposer par la force et l´obération l´arabité du pays.

Au fort moment du conflit le président Ould Taya n´a trouvé comme réponse aux déportations des noirs que: " profitant de notre hospitalité ils se croient en territoire occupé"(Jeune Afrique) selon cette thèse les Noirs sont tout bonnement des étrangers ainsi l´histoire et la composition ethnico-raciale du pays sont falsifiées et réecrites par le colonel Taya. Que cela n´étonne! N´est-ce pas le même colonel qui avait répondu aux journalistes "d´Arabies":" lorsque ces derniers lui avaient demandé sur le poids démographique des Négro-mauritaniens: " l´accés des étrangers est totalement libre, tous les ressortissants de l´ouest africain vont et viennent au grès de leur désirs, de part et d´autres de nos frontiéres. Il n´existe à leur encontre aucune mesure discriminatoire, ou même simplement restrictive. Du Ghana au Nigeria, de la Guinée-Bissau au Sénégal, du Mali à la Guinée, chaque République ouest africaine nous envoie son lot de migrants" (Arabies-février 1989, page 33). Selon le discours de Taya, tous les Noirs de Mauritanie sont des immigrés-coincidence avec le discours des bassistes- et qui veut nous faire croire que la Mauritanie était "une terra ex-nihilis" avant l´invasion des arabes d´arabie.

Encore une fois nous disons haut et fort que l´incident de Diawara n´était qu´un prétexte pour dénégrifier le pays. Des familles entières seront brisées comme dans les déportations de noirs vers les Amériques. Tel garcon est déporté de son école sans nouvelle de sa famille, tel père est parti sans ses enfants et sa femme; tous les cas de figure de l´humiliation et du mépris s´y retrouvent: une mère est partie sans ses enfants, des enfants sont déportés sans leur mère, des frères et soeurs sont déportés sans la mère et le père. Pour toutes ces personnes, hommes, femmes, enfants, vieillards, une seule certitude demeure, la couleur de leur peau détermine leur nationalité. Ainsi des villages entiers de la rive mauritanienne ont été vidés de leur populations d´origine, pour la plupart éléveurs et agriculteurs pulaar.
De nombreuses personnes ont été torturées en divers lieux de détention avant d´être tuées ou déportées. A Aleg la ville d´origine de l´actuel président, capitale régionale, plus de 350 villageois avaient été détenus dans une caserne à Azlat dont beaucoup n´ont jamais été revus. Des nombreuses femmes ont été violées par des militaires pendant leur détention en vue de la déportation, on leur arrachées leurs boucles d´oreilles au point que certaines sont arrivées avec des plaies béantes. Je me souviens de cette étudiante en philosophie Houlimata Hamdine Sy devenue à moitié folle. Pour lui faire avouer son appartenance supposée aux FLAM, les policiers, après lui avoir fait croire qu´ils avaient fait bruler ses parents, avaient menacé de l´arroser d´essence.

La peur, la terreur, la mort, la désolation, seront répandues et entretenues par les sbires du colonel Ould Taya, soucieux d´asseoir son coup d´Etat permanent pour faire de la Mauritanie un Etat exclusivement arabe.

Les mauritaniens doivent savoir ce qui s´est passé pendant ces années de braise et une commission nationale ou une commission internationale d´enquête doit -être mise sur pied pour faire la lumiére sur ces crimes n´en déplaise aux partisans de l´impunité et de l´oubli.

Vous avez parlé des de l´expulsion des maures sénégalais par leur gouvernement, par honnetêté nous nous faisons le devoir d´y répondre. Guidés seulement en cela par le fait que "la vérité n´a pas de camp" . J´entends déjà encore certains dire que nous faisons l´avocat du "diable sénégalais" non c´est l´Islam qui nous dit : "dis la vérité- Qulil haqh wa law kana ala nafsika".

Nous disons simplement que tous les journalistes et observateurs étrangers, sans parler des représentants diplomatiques à Dakar ont tous pu , peut-être filmer ou à défaut constater le fait que les vrais Maures de nationalité sénégalaise ont été mis sous haute protection de l´armée sénégalaise au Bataillon du Train de Ouakam. Nous les avons trouvés làbas et on a logé ensemble dans le même pendant nos premières semaines de déportations et beaucoup peuvent en témoigner. Certains d´entre eux ont participé même à la première conférence de presse des déportés tenue dans l´enceinte du camp de Ouakam le 16 mai 1989 et qui avaient comme porte-parole monsieur Modiane Niang. Après que la paix soit revenue dans les coeurs et les esprits du peuple sénégalais, ils ont été ramenés chez eux et réintégrés dans leurs services, après une vaste campagne de sensibilisation médiatique sur leur citoyenneté sénégalaise évidente. Ainsi , ces Maures sénégalais sont toujours au Sénégal, y travaillent et y circulent librement, en dehors de toute exaction ou provocation, et cela, sur l´ensemble du territoire sénégalais.

Le gouvernement sénégalais avait fait publiquement fait savoir par la voix de ses ministres Feu André Sonko(ancien ministre de l´intérieur) et Ibrahima Fall(ancien ministre des affaires étrangères)equ´ il était prêt à recevoir dans ce sens n´importe quelle organisation ou commission d´enquête que si des sénégalais se trouvent en Mauritanie, qu´il était prêt à les accueillir dans leur pays et à les permettre de se réinsérer chez eux au Sénégal, par souci du respect des droits de la personne humaine, et de sa liberté de vivre dans son pays.

Ainsi le gouvernement de Diouf a invité vivement et du fond du coeur le gouvernement de Taya, de lui fournir la liste de ces "sénégalais" d´origine maure, il assurera indéfectiblement leur retour au Sénégal. Jusqu´à présent le gouvernement mauritanien n´arrive pas à satisfaire cette requête du Sénégal. Et cette impossibilité de satisfaction de la requête sénégalaise- n´en soyons pas dupes- dit-elle même la nature véritable de la propagande orchestrée par le gouvernement de Taya contre le Sénégal. Et cette vilaine propagande suicidaire est reprise aujourd´hui par les nationalistes arabes du Sawab et leurs affidés sur le net et dans la presse fasciste.

En tout cas le problème des maures sénégalais est différent à celui des Noirs mauritaniens qui ont été chassés par leur propre gouvernement pour assurer l´arabisation du pays, pour assurer la colonisation parfaite des terres de la vallée après les échecs patents des ajustements et réajustements structurels de l´économie mauritanienne. C´est en cela que le gouvernement de Taya s´est lourdement sali les mains, en déportant les négro-mauritaniens et en déchirant leurs pièces d´état civil. C´est pourquoi ils doivent répondre devant la justice mauritanienne ou internationale pour ces crimes contre l´humanité.


Le conflit sénégalo-mauritanien n´était pas un accident de l´histoire il résulte surtout de la crise ou de la faillite de l´Etat-Nation en Mauritanie. Il faut le reconnaitre et crever l´abcès pour une Mauritanie réconciliée.


Vous écrivez :"Vous avez essayé avec le capitaine Ould Dah, en pensant qu'il s'agissait d'une proie facile, mais vous avez vite déchanté, n'est-ce pas ?"

Monsieur le cas Ely Ould Dah n´est pas enviable et demandez au concerné. Le criminel a été jugé et il est sous une poursuite judiciaire et il ne dort pas tranquillement comme moi malgrè mon exil. S´il a pu échapper à la prison en France c´est parce qu´il a concurrencé les athlétes américains donc je ne déchante rien, je ne demande que la justice . Il n´a pas osé affronter son passé en bon soldat ou HOMME tout court mais pour autant son dossier n´est pas encore clos, croyez-moi! Ely Ould Dah va vous en vouloir pour avoir parler de lui encore en public. Il veut se faire oublier.

Vous dites: "De quelle Teranga vous parlez, la Teranga sénégalaise, là où l'on met des humains au four pour la simple raison qu'ils sont de race différente ?"

Je déplore et condamne ces actes ignobles commis contre mes compatriotes mais ma chère chatt des Gueye que dites -vous des pogroms contre des musulmans Négro-mauritaniens dans une République islamique et en plein mois de Ramadan?
Si au Sénégal ce sont des populations qui ont fait la loi en Mauritanie c´est l´Etat qui encadrait les milices et dirigeait les opérations de pillages et de massacres.

Quant à ce que vous appelez des menaces contre la Mauritanie , soyez bien rassurés nous ne voulons pas de la violence au moins d´une certaine violence mais je ne fait qu´exposer une banale application d´un principe élémentaire du droit des peuples: le droit de résister à l´oppression par tous les moyens. C´est tout.

Et la lutte continue!
Mawndou Ba le déporté

rimo a dit…

salut tous ,

ano ,

la prière ici à nktt n'était qu'une espèce de montage de scène
car personnes n'a prié si tu veux la vérité . il y a juste à regarder les info et tu verra toi même.
ce sont des gestes "old school"
du temps de taya avec les classes de eloumiyeu ou darelkitab , tu me suis?


bon je ne sais si ces fétiches vont marcher car apparement il faut être clean , mais attendons que mohamed cheikh revienne.




blog rimo

rimo a dit…

resalut ,


j'allais oulier

notez bien que l'interview catastrophique de sidioca en arabe a été complètement charcutée en français.
pour ceux qui ne comprènnent pas l'arabe n'allez pas sur le site de l'état (ami.mr) cherchez sur cridem et uniquement sur ce site ,pigé?


et toute de suite(23h gmt) une rédif en arabe sur la radio , à vos postes !!!


blog rimo

Anonyme a dit…

Maata:

Tu prends la fuite parce que la majorite' de tes points est faible! C'est regrettable de constater que tu n'as aucune aptitude pour defendre les quelques points interessants que tu possedes.

Je t'invite a' venir t'asseoir dans l'une de mes classes, je t'apprendrai a' debattre et a' defendre tes positions. Pour ton information, j'ai toujours enseigne' PERSUASIVE WRITING a' mes eleves. La lecture de plusieurs de tes ecrits me faisait rire parce que j'y voyais les memes fautes que certains de mes eleves faisaient. Il etait evident que j'avais affaire a' un amateur.

De toutes les manieres, tu resteras pour moi un frere.
Ce qui nous unit est plus important que ce qui nous divise.

Je suis pret a' te declarer...VICTORIEUX (rire) si tu mets fin a' tes attaques contre son excellence Ould Taya!

CONSTRUIRE, PARFOIS DETRUIRE MAIS TOUJOURS SERVIR! SON EXCLLENCE MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA A BIEN SERVI NOTRE PATRIE, LA MAURITANIE! LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS LUI EN SERONT TOUJOURS TRES RECONNAISSANTS!

Anonyme a dit…

monsieur Mawndou Ba le déporté


je vous respecte mais soyez plus bref pour qu'on puisse suivre vos arguments, si vous voulez appuyer maatalla en croisant le fer avec couly et les autres ano, adoptez un style plus concis. ça passe mieux

Merci d'avance

Anonyme a dit…

Anonyme du 30 Juillet 2007 01:01

J'ai lu l'ecrit du FLAMISTE. J'ai eu l'impression que c'etait Abdou Diouf qui etait entrain de parler!
De toutes les manieres, FLAMNET et ses commentaires ne sont jamais interressants! Cependant, je vous prie de relire les lignes suivants a' propos de Mawndou Gale':

"...Mawndou Gale' qui dine d'un boeuf et d'un quintal de mil et jure qu'il n'a rien goute'
...Si tu nommes Nima
Nima te frappe
Si Nima te nomme
Il te frappe
Si tu te leves
Nima te frappe
Nima se leve et te frappe
Quand Nima se couche
il te frappe....
Mawndou aux yeux rouges...
Qui n'a pas besoin d'une hache
pour casser l'os d'un boeuf de sept ans."

Mr. Ba vient de vous donner toute la philosophie des FLAMISTES a' travers ces quelques lignes sur Mawndou Gale'. Ils mentent comme leur hero qui mange un boeuf et un quintal de mil et jure n'avoir rien goute'. Tout ce qu'ils font n'a aucun sens comme ce Mawndou Gale'qui vous frappe n'importe comment et sans aucune raison.
Ils sont fous comme Mawndou Gale' qui a les yeux rouges parce qu'il est mentalement malade BIHE GUILTE R'GADE!


Sur un tout autre plan,
Je vois une contradiction fondamentale entre se vanter avec MAWNDOU Gale' et ajouter le mot Deporte' a' son nom. Je ne vois pas comment Mawndou Gale', le gourmand, le menteur et le "brave" qui frappe tout ce qui bouge sous ses yeux, peut accepter d'etre chasser de...GALEMA.

Cette mauvaise legende n'a pas sa place d'un ce debat qui vise a' renforcer l'unite' nationale et la paix civile en Mauritanie!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...les lignes suivantEs."

Anonyme a dit…

Maatal;a a dit:
Salam

A l'ano 29 juillet 2007 12:21

je te laisse juge de la réaction de COULY.

Ces saillies ne m'intéressent plus, car elles n' apportent rien au débat.

Fin du feuilleton dit le FOU

maatala

Excellente decision. Ne pas repondre est la formule la plus sage. Je saute les "ecrits" de Couly sans regret