jeudi 13 septembre 2007

refléxions de Lambda

Dans la solitude choisie et dans le calme, je m’assois et médite la situation et le devenir de ce pays.

Je déroule dans ma tête les souvenirs et les événements qui se passent depuis voilà deux longues décennies.

Je médite le fil d’événements récents … et ce qu’est entrain de devenir le pays. Le grand vide vers lequel nous nous dirigeons.

Pourquoi ma plume est si paresseuse à écrire ? refuse-t-elle de donner son encre comme si c’est du sang qui coulait ?

Est-ce la faillite intellectuelle qui frappe de temps en temps ? ou bien est-ce la lassitude de l’écriture ? Qui ne donne pas de résultats face aux cerveaux asséchés.

Qu’avons-nous gagné en écrivant ? A-t-on bâti des statues à notre éffigie sur les carrefours de la ville ... ou a-t-on frappé les tam-tam en notre honneur ? Sommes-nous entré dans l’Histoire avec ceux qui y sont entrés ?

Ou bien c’est l’insolence et le dégout du devenir de ce pays dont on n’a plus d’espoir en sa réforme dans le court terme sauf en faisant intervenir les tremblements de terre, les volcans, et autres catastrophes naturelles que seul Allah peut envoyer pour châtier les mécréants des anciens peuples de sodome.

La vie est devenu une espèce de routine qui se renouvelle sans que rien ne change. Comme disait Hassan II à l’approche de sa fin et en voyant le dinosaure Mobutu mourir pas plus de 40 kilo: plus les choses changent plus c’est la même chose.

C’est la répétition lassante et insolente parfois dégoûtante, souvent ridicule.

Le journal à la radio, TVM parlant des audiences … des conseils de ministres qui se reproduisent et se ressemblent, l’irak ensanglanté, Palestine toujours occupée, et puis cette guerre inévitable entre Bush et l’Iran dont la date fatidique est sur le point d’être fixée.

Tels sont les débilités qui nous donnent une migraine chronique.

La Mauritanie, à l’instar du monde musulman, est plus que divisée (je ne parlerais pas des divisions ethniques locales): un groupe qui se prend pour le groupe « sauvé » alvir9a annajiya et qui ne s’occupe que d’excommunier (attakvir) les autres en fraudant les textes et les ecrits religieux et en aidant les petites dictatures à s’enraciner par la prolifération des interprétations à contre sens des écritures.

Un 2eme groupe qui attend l’apparition de almahdi almountadhar, troisieme prétend que ce dernier est apparu en Inde. Quatrieme fait la propagande que Almaçi7 addajjal serait l’occident mécréant. Ben Laden a appelé les USA à choisir entre l’islam ou bien donner aljizya tout en se faisant petit (3an yadine wahoum çaghirouna). Cinquième groupe croit aux capacités de Sidi la3tach de faire quelque chose (pour eviter le mot le mot changement qui maintenant évoque le dégout), sixieme croit que Yahia jammeh peut guérir le Sida, septième, huitieme …

On se perd dans les méandres de la multitude des groupes.

Réformes Politiques .. ha ha ha .. Democratie, ha ha, transparence ? NON !, tout cela n’est pas drôle !

L’application de la démocratie dans le monde arabo-musulman reste à nos jours dans les meilleurs des cas une application symptomatique sans que cela touche le fond des choses.

Pourquoi ?

Notre monde souffre de deux handicaps majeurs :

  • absence d’exemple à suivre dans son Histoire.
  • L’érection de l’occident contre l’avènement de la démocratie sur ses terres par un processus interne.

Comment ?

Hormis la courte période où le Prophete PSL prenait en main les affaires de l’Etat de Médine, l’histoire du pouvoir (tarikh el7oukm) au sein des musulmans peut etre resumé en trois époques clés : au bedut déchirements (Alyoune karrama allahou wajhahou face à Mou3wiyata, ce dernier aidé par son comandant rusé am’r ibn al3aç dont je doute sérieusement de sa bonne fois, ould ahmedou wah serait une version light du premier), cette guerre frantricide à donner lieu à l’installation des oumeyades au pouvoir et la loi de la jungle avec eux. Cette dynastie commence par l’assassinat de al7ouçeyne petit fils du prophète à Karbala sans merci et sans avoir besoin d’une fatwa.

Cet assassinat est sans doute le crime le plus odieux de l’Histoire de l’humanité, la tête décapitée sera envoyé au palais à Damas, histoire d’assouvir l’instinct le plus bestial et sanguinaire du calife oumeyade en place à l’epoque + la destruction de la ka’aba apres s’etre bombardée. Nous sommes en face de deux evenements majeurs qui ont façonné le cours des choses qui ont succédé.

La prise du pouvoir par Alyazid ibn moaawiya, constituerait la première régression directe perpétrée contre l’islam en tant que grande idéologie progressiste et libératrice, venue liberer les nations des carcans des ténèbres des moyen age.

S’ensuit la dynastie sanguinaire de Al3abbaçiyine à commencer par Abou Al3abbass le sanguinaire (assafa7). Mais c’est Abou Ja3far Almençour le pere fondateur de cette dynastie qui dit dans une khoutba : « Ô gens, je ne suis que l’ombre de Dieu sur terre, je vous gouverne avec son orientation et sa guidance. Je suis le trésorier de ses biens, je les distribue à sa volonté, et les donne avec son autorisation ».

Le premier régime théocratique venait de naître.

C-à-d nous avons une personne qui gouverne au nom de Dieu et tire sa légitimité de Lui et non pas du peuple. Il n’est pas responsable devant ses semblables.

Autrement il n’a de compte à rendre à personne. Ce même principe va se manifester bien plus tard chez un certain Ould Taya quand il lance à la figure d’un simple contrôleur d’Etat venu lui parler d’une injustice: L’Etat c’est Moi !

Abou Ja3far avait un groupe des Oulémas qui lui fabriquent les fatwa sur mesure comme Ibnou abi leyla, Ibn abi hind, et Abou 7anifa.

Abou 7anifa n’a pas supporté longtemps l’humour changeant et les demandes excentriques du Calife.

Il s’est rebellé, et par la suite il a connu la torture et l’emprisonnement comme tout intellectuel intègre et honnête. Abou 7anifa est décédé empoisonné.

Abou 7anifa est le contraire de 7amden, ould ennini et autres petits comandants théoriciens de la dictature et de la soumission éternelle au gouverneur du moment. Ceux-là ne mourront jamais en martyrs.

Cette grande mascarade digne du moyen âge ténébreux débouche sur 3açr almamalik qui continue à exister et à s’enraciner jusqu’à nos jours.

La manifestation la plus frappante du système mamlouki trouve sa démonstration dans des régimes tels que le Yemen actuel ou la Mauritanie. Les audiences sélectives du dit president et les conseils des dits ministres comme symptomes mamlouki des temps modernes travestis.

En plus de cet handicap de taille qu’est la sécheresse qui frappe notre imaginaire commun et le mal que nous avons à produire un exemple de pouvoir réussi qui nous est propre, s’ajoute le fait que l’occident (civilisation dominante du moment) préfère et encourage les systèmes ténébreux autocratiques et pourris de ce monde dit arabo-musulman.

Pourquoi et comment ?

Premièrement, je prétends -sans exagération et sans avoir l’impression de sortir de mes limites- que je connaît et je comprend l’occident, la mentalité occidentale, politique Française, Jacques Chirac, Sarkozy, bush père et bush fils plus que n’importe quel autre président arabe (y compris Sidi la3tach).

Et ce, pour avoir vécu en occident presque le tiers de ma vie et après m’être libéré de la culture du bâton à l’orientale qui fait que le cerveau doit être façonné à marcher contraint et forcé ... et jamais guidé par la conviction.

Je sais quand ils parlent vrai, quand ils mentent, et quand ils lancent des compliments

Par conséquent, je peux dire que l’occident fera toujours de telle sorte à avoir à traiter avec un petit gouverneur arabe genre sa majesté ou son excellence. Et jamais avec un président fort et réellement élu par son peuple.

Il savent qu’ils obtiennent immédiatement ce qu’ils désirent en toute aisance et en toute simplicité avec un président corrompu qui baigne dans l’insécurité et la peur du lendemain.

Contrairement à l’allié israelien qui ne donne jamais un accord instantané sans passer par l’étape obligatoire de validation au knesset. En israel, il y a une démocratie.

De ce qui précède, on voit que tout ce que nous disons sur la démocratie et la reforme politique n’est autre que poudre aux yeux, tapage sur la nuque.

Et pour que les choses « changent » en restant la même chose (hassan II) il faut la corruption, il faut que la politique dans ces pays reste toujours dans une impasse.

Cher lecteur, La mal-gouvernance, l’enrichissement illicite, désintégration de l’Etat, ça n’est pas des symptômes sporadiques ou aléatoires, non c’est le but !

En réalité, vous, lecteurs et moi nous avons notre part de responsabilité.

Pourquoi ? Nous avons patienté des années durant, les larmes aux yeux comme si cela ne nous concerne pas.

Notre grande cause chers lecteurs ... notre Problème reste le culte de la personne aggravé par l’absence de démocratie ... notre génie à reproduire toujours le même modèle de dictature.

Le Changement et la reforme ça n’est pas le changement des individus à la tête de la pyramide.

L’obstacle -contre l’avènement d’une vie meilleure- n’est pas ces personnes à la tête de l’Etat, contrairement à ce qui pourrait paraître.

Ces personnes, viennent du même environnement que le notre, nous ne les avons pas importé comme nous importons le lait ROSE ou 3alimet teytou.

Ça n’est pas non plus dans l’absence des infrastructures, cela n’est que symptômes de la maladie qui est la mal gouvernance chronique.

Tel est le vrai fléau, l’amour du pouvoir, la longévité au pouvoir sans autre ambition aucune.

Et comme a dit l’Historien anglais Jon lakton : « le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument »

Si notre pouvoir n’est pas corrompu, alors il l’est absolument. Face à un tel pouvoir corrompu, comment voulez-vous que sidi la3tach soit ?

Au stade où il est aujourd’hui, il n’est pas plus mauvais que Ould taya en 85 : sympathique, plutôt effacé, sans caractère saillant.

Tout le monde sait ce qu’il est devenu 10 ans plus tard.

Le Destin des peuples et leur devenir ne doivent pas être des champs d’expérience.

Avec un peu de reflexion et un peu de travail intellectuel, on constate que le pouvoir corrompu trouve ses racines dans le peuple soumis.

La soumission est la mère nourricière de la dictature.

Les peuples qui se soumettent à leurs destins sans réfléchir ne méritent pas la démocratie.

La liberté a un prix cher, sans payer le prix, pas de progrès mérité.

En vous souhaitant bon ramadan et bonne rentrée,

Lambda.

176 commentaires:

Yanis le R. a dit…

Bon Ramadan à tous.

Merci Lambda pour nous avoir fait partager ces réflexions très pertinentes.

Le débat sur la démocratie et la bonne gouvernance dans notre pays ne sera pas clos de si tôt...

Il y a sans doute encore un long chemin à parcourir mais il faut surtout ne jamais se taire...

LM® a dit…

salut

bon ramadan à tous

Qu’avons-nous gagné en écrivant ?

bon question lambda mais attends au moins les 70 ans pour faire le bilan

Anonyme a dit…

Qu'avons nous gagne' en ecrivant?

"...Voici les cent pur-sang hennisants du soleil
parmi la stagnation
Mais comment, comment ne pas benir,
telle que ne l'ont point reve' mes logiques,
dure, a' contre-fil lezardant leur pouacre ramas
et leur saburre, et plus pathetique
que la fleur fructifiante,
la gerce lucide des deraisons
Et j'entends l'eau qui monte,
la nouvelle, l'intouche'e, l'eternelle vers l'air renouvele'."

Aime' Cesaire

Notre gain consiste a' denoncer la corruption et la mechancete' des puissants, a' parler de la souffrance impose'e aux pauvres et a' exposer cette rage qui envahit nos coeurs.
Notre but est d'avoir une liberte' totale pour notre peuple et une cure de desintoxication pour les esprits de nos gouvernants. Quand les nationaux qui sont charge's du destin de notre peuple deviennent intolerants autant qu'intolerables, il faut ecrire! Nous sommes loin d'etre heureux de ce qui se passe sous nos yeux. Tout ce qu'on nous a laisse', ce sont nos claviers pour pleurer la destruction du vaillant peuple Mauritanien.
Mon cher Lambda, notre peuple n'est pas soumis, il est a' la recherche d'une place pour echapper a' l'asphyxie. Comme disait Cesaire:
"...Elan assassine'
ne partirez-vous point?
Suivrais-je deja les lourds chemins...
Ma decrepitude a' genoux sanglote eperdument.
Quelque part dans le monde un tam-tam bat ma defaite."
Si nos ecrits peuvent soulager nos peuples et nos coeurs pour "...parler plus haut que les fleuves plus forts que les desastres", il faut ecrire.

Mes chers participants du canalh, permettez-moi de citer les mots suivants du celebre fils de Martinique pour vous eclairer d'avantage sur les raisons de nos ecrits: "...Si je ne sais que parler c'est pour vous que je parlerai...Ma bouche sera la bouche des malheurs qui n'ont point de bouche, ma voix, la liberte' de celles qui s'affaissent au cachot du desespoir...Gardez-vous de vous croiser les bras en l'attitude sterile du spectateur, car la vie n'est pas un spectacle, car une mer de douleurs n'est pas un proscenium, car un homme qui crie n'est pas un ours qui danse."

Je souhaite un bon ramadan au president Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya, au president Sidi Ould Cheikh Abdallahi ainsi qu'au peuple Mauritanien.

houdasilvia@yahoo.fr a dit…

Lambda,

écrit très intéressant. tu essayes avec pertinence de trouver des comments et des pourquois. pour autant, il y a certains points sur lesquels il faut insister. d'abord la copie du modèle dictatoriale, pratique on ne peut plus dangereuse...la majorité des citoyens ne connaissent que ce modèle là, un modèle dictatoriale, ou pour profiter de l'état ( qui n'inspire aucune forme de respect par ailleurs), il faut être du bon côté, du côté président...sidi n'arranges pa les choses en créant son parti et en faisant le tapage qui va avec ...comme d'habitude, pleins de partis le rejoindront, comme d'habitude, tous le peuple se sentira obligé de faire semblant de suivre le mouvement, comme d'habitude enfin, des personnalités qui ont fait le tour de toutes les tendances politiques le rejoindront en jurant qu'elles ont toujours été sidiocaliste dans l'âme....
comme tu l'as si bien dit,la démocratie, la transparence, ce n'est que de la poudre aux yeux...

une amie un jour a défini l'amour comme étant une illusion hormonale..idem, je pense que la démocratie chez nous, n'est qu'une illusion..reste à trouver l'adjectif....illusion militaire, illusion trafiqué, illusion mensongère, illusion corrompue...l'embarras du choix.

il est vrai que de temps à autres, on en arrive à se demander pourquoi écrire. on culpabiliserai même presque de ne pas faire plus...un pincement au coeur quand on voit ceux qui tous les jours en Palestine et ailleurs donnent leurs vie pour un idéal pour un rêve,....mais en même temsp, écrire est uen manière d'exister, une manière de refuser la lacheté humaine. une manière de pouvoir chaque soir dormir, en se disant, au moins, j'ai écrit ou lu, ou dit... c'est toujours ça de gagner, c'est toujours ça d'héroique...

merci encore

Houdasilvia

Anonyme a dit…

Bon Ramadan,chers amis
Malgré l'optimisme de certains,je suis de l'avis de Lambda.Il n'y a vraiment rien à tirer de ce pays,de ce peuple et de cette "élite".En tous cas pas de notre vivant.Combien de fois nous-a-t-on menti,en nous promettant le changement,qui n'a jamais eu lieu.Avec Haidala,Taya,Elycom,nous avons toujours été bernés par des promesses non tenu et notre peuple de "Zhéros",dont la mémoire est décidement trop courte,a toujours oublié les mensonges repétés de ceux qui le dirigent pour croire au premier venu annonçant des lendemains qui chantent(exemple SIDIOCA)...Il faut dire,à la decharge de ce peuple "cocu"(maigre consolation!) que l'élite du pays est la première responsble du naufrage du bâteau-Mauritanie,par ses pratiques irresponsables et anti nationales(corruption,détournements,fraude,tribalisme,népotisme,régionalisme,ethnicisme,etc).La fameuse liste de Roumouz El Vessad n'est-elle pas constituée essentiellement d'éléments bien connus de notre "élité nationale".Ceux qui n'ont pas eu la possibilité ou l'occasion(la chance?) d'avoir le titre de Roumouz El Vessad(R.V),sont pour la plupart des R.V potentiels.L'honnêteté,l'amour de la patrie et le sacrifice sont des valeurs rares,voir inexistantes ici dans ce pays.C'est ce qui explique l'état (et sa vitesse) de dégradation et de sous- développement du pays,observé à tous les niveaux:infrastrucures,suprastrucures,niveau de vie,défaillances des sociétés publiques,etc...
A+

Anonyme a dit…

A mon cher ami Maatalla, bon ramadan,
cette reflexion de solé que je te dedie peut etre un modele interessant pour comprendre comment fonctionnent les cerveaux politiques mais la question qui se pose chez nous est de savoir si nos hommes politiques ont des cerveaux?

Chronique
Nos cerveaux, par Robert Solé
LE MONDE | 13.09.07 | 14h24

il paraît que le cerveau d'un conservateur fonctionne différemment de celui d'un homme de gauche. Selon des chercheurs américains, qui publient leurs travaux dans la revue Nature Neuroscience, le conservateur est plus structuré et plus opiniâtre, tandis que l'homme de gauche tolère davantage les changements, les conflits et l'ambiguïté.
D'accord, mais qu'en est-il du cerveau d'un centriste ? Evoluerait-il en fonction des balancements politiques de son propriétaire ? Que se passe-t-il dans le crâne d'un Hervé Morin, par exemple, devenu ministre de Nicolas Sarkozy après avoir été le lieutenant de François Bayrou ? Les radicaux de gauche seraient-ils moins ambigus mais plus opiniâtres après une fusion avec les radicaux de droite ?
Cette étude s'applique peut-être aux Américains, mais sûrement pas aux Français. A qui fera-t-on croire que les neurones d'un fabiusien et d'un strauss-kahnien fonctionnent pareillement ? Qui oserait soutenir que deux membres d'un sous-courant des Verts portent les mêmes couleurs ? Non à l'uniformisation ! Ne touchez pas à nos cerveaux !
Robert Solé

Pr ELY Mustapha a dit…

Ecrire pour quoi faire ?

Cher Lambda,

Merci pour cet article qui, ont le sent, vient du cœur. Un mélange de lucidité et d’amertume. Lucidité de l’intellectuel qui sait analyser les choses. Des choses qu’il sait aller à la dérive. L’amertume de celui pour qui rien ne semble changer. Et pourtant…

Toute idée fait son chemin et quand on écrit , ce n’est pas notre écrit qui modèlera en un instant le monde. Il entre comme une particule dans une structure de réflexion généralisée qui tôt ou tard prendra forme dans un acte, une décision qui participera à modifier les choses. C’est de cette alchimie que tient l’écrit, il échappe à son auteur pour devenir patrimoine de ceux qui le lisent et si dans ceux qui le lisent il rencontre la conviction de son intérêt, alors il fera partie consciemment ou inconsciemment de leurs actes . Actes de gouvernés ou actes de gouvernants.

Certains auteurs en sont arrivés à la conclusion que « L'écriture est la continuation de la politique par d'autres moyens. » (Sollers), je crois que chez nous l’écriture c’est la continuation non pas seulement de la politique mais de TOUT. Car tout est à construire.

C’est autant dire qu’écrire est un acte de bâtisseurs à la plume… de Charpentier.

Fraternellement

PR ELY Mustapha

Anonyme a dit…

Couly Ente Mneine

Tu nous manques

Sanhaji

Anonyme a dit…

Maata apparement le Ramadan a asseché ta plûme.

Tiens c'est pas toi seul, Prof Moustapha qui nous a habitué à des déluges d'écrits a vu sa plûme s'assècher.

Ou y a t-il d'autres raisons???

La déception peut être.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Je vois que ta plume est mouillée maintenant, apres une periode de secheresse assez longue. Bon retour parmi nous. A-

N.B: as-tu lu le dernier posting du professeur Ely sur la langue nationale? Si non, vas-y

Anonyme a dit…

Sanhaji:

Il est certes vrai que mes responsabilite's familiales (ma premiere fille vient de commencer l'ecole) et professionnelles (l'anne'e scolaire vient de debuter chez nous), font que mes ecrits sont de plus en plus rares mais je suis toujours avec vous. Je continue a' visiter Canalh malgre' le froid glacial qui l'a envahi durant les deux ou trois dernieres semaines. L'ecrit du 14 Septembre 4:41 et celui du 13 Septembre 17:47 viennent de moi. C'est peut-etre la faim et la soif du mois beni de Ramadan qui ne te permettent plus de reconnaitre mon style. (rire)

Je vous souhaite un bon mois de Ramadan et une bonne fete de Rushashana.

Bien a' tous!

Yanis le R. a dit…

Couly,

Rosh Hashana (jour de l'an juif) n'est pas une fête mauritanienne et tu le sais.

Ca fait 2 fois que tu nous souhaites une bonne fête qui n'est pas la nôtre!

Sauf si tu trouves que parmi nous, il y a aussi des israélites...

Anonyme a dit…

Yanis le Roi:

Ide Al Mowloud,Ramadan, Laylatou al khadri,Rushashana, Korite', Noel, nouvel an, Tabaski, Yom Kipour, Valentine et paques...etc, sont des fetes qui sont cheres a' differentes communaute's du monde. C'est important de les celebrer ensemble afin d'ancrer la tolerance dans les esprits des uns et des autres.

Il n'est que Septembre mais je t'envoie mes meilleurs voeux pour le nouvel an 2008! Je sais que tu ne vas pas te plaindre parce que tu es...chretien. (rire)

maatala a dit…

Salam

Bon Ramadan à tous

Houdou, heureux de te lire

Merci cher frère pour l'article de SOLE.

Je lui signale ,qu'il n'est pas encore né l'inventeur du logiciel qui analysera les neurones des Mauritaniens.

Trop d'inconnus dit le FOU.

La plume asséchée pense que:

-Air Mauritanie:

"C'est des dettes, ce ne vaut pas un clou", voila ou nous mène la fierté nationale à la con.
Les Noueguids et Abdalahi et autres parasites comptent toujours sur l'état pour rembourser les dettes.
Ils partagent que les profits et surtout pas les dettes dit le FOU.

-La présidente:

Il aurait été préférable de la nommer ministre de l'économie et des finances, car c'est la seule qui sache compter

Jusqu'à cinq dit le FOU.

-Conseillers du président:

Parmi les remerciés certains étaient là depuis 20 ans.

Conseiller à la présidence ce n'est pas un héritage dit le FOU.

-Pénurie

Ou est passé l'argent, car force de vivre au-dessus de ses moyens ,on finit tôt ou tard par passer à la caisse.

Bienvenu au pays des pétroliers fauchés dit le FOU.

-Hold-up

Sidioca en prévision de 2012 tente de voler à Ely ses créatures: les indépendants.

Sidioca plus fort que Ali baba dit le FOU.

-Drogue

jamais on ne nous fera croire que Ely et Taya avant lui n' étaient pas au courant des trafics de drogues.

Sidioca gare à la fin de l'état de grâce dit le FOU

-Très reconnaissant

A travers les nominations Sidioca remercie ceux qui l'ont aidé à arriver au pouvoir.
Car ce Monsieur avant sa victoire recevait et surtout prenait des notes et des noms.

Sacré Sidi ; un vrai Marabout HEMEOPATHE dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Les longues tractations d’entre les deux tours de la présidentielle : Comment Zeine a basculé

L’implication des membres du Conseil militaire pour la justice et la démocratie (CMJD), qui a renversé le 03 août 2005 le régime du président Ould Taya, dans le jeu politique n’a cessé d’alimenter le débat tout au long des derniers mois de la transition.

Si, lors de leur première année d’exercice du pouvoir, les militaires ont surtout mis l’accent sur les mécanismes visant à instaurer une démocratie réelle (journées de concertation, recensement administratif à vocation électorale, apaisement de la scène politique etc.), ils n’ont pas tardé à se rendre compte que le contrôle de la situation pourrait leur échapper avec la victoire d’un homme autre que celui sur lequel ils jetteraient leur dévolu.

D’où la manœuvre visant à encourager les candidatures indépendantes pour affaiblir les partis, d’une part et créer un courant politique ‘’orientable’’ dans un sens ou dans l’autre. L’opportunisme étant la qualité la mieux partagée en Mauritanie, les notables, les anciens du parti/Etat et les politiciens professionnels accourent de partout pour se présenter ou soutenir les candidatures indépendantes.


Si bien qu’après les élections législatives, ce courant est devenu majoritaire à l’assemblée. Les militaires y ont ensuite ajouté les élus de l’ancienne majorité d’Ould Taya pour former une mayonnaise dénommée Al Mithaq qui ne tarde pas à annoncer son soutien à Sidi Ould Cheikh Abdallahi, le candidat dans l’air du temps.

Considéré à juste titre comme le maître d’œuvre de toute cette opération, le colonel Mohamed Ould Abdelaziz, (le commandant du Bataillon de la sécurité présidentielle-BASEP et principal instigateur du coup d’Etat du 03 août avec le colonel Ould Ghazwani), ne tarde pas à se montrer au grand jour.

Recevant à tour de bras au bureau et à domicile, donnant consignes et conseils, maniant tour à tour la carotte et le bâton contre l’avis de la majorité des membres du CMJD qui voulaient s’en tenir à la stricte neutralité proclamée dès le départ, Ould Abdelaziz s’engage dans une course contre la montre et contre…Ould Daddah dont il n’hésite pas à dire qu’il fera ‘’tout pour l’empêcher d’accéder à la présidence.’’


Le grand chelem

Après avoir fait carton plein lors des législatives, le colonel veut à présent réussir le grand chelem avec la présidentielle. Sentant qu’il est impossible pour son candidat de passer au premier tour, il se concentre sur le second, multipliant les contacts et les démarches auprès les candidats en vue de contracter des alliances sans lesquelles la victoire relèverait des chimères. C’est dans ce cadre qu’il décide d’approcher Zeine Ould Zeidane -qu’il déteste pourtant cordialement-avant même le premier tour.

L’ancien gouverneur de la Banque centrale, limogé par les militaires, a décidé de se lancer en politique. Candidat à la présidentielle, il ne tarde pas à monter dans les sondages, devenant du coup l’une des clés du second tour. Pour être à l’abri des mauvaises surprises, Aziz fait contre mauvaise fortune bon cœur. Il décide de sauter le pas, décroche son téléphone, appelle Sidi Ould Khliva, le directeur de campagne de Zeine et l’informe qu’il voudrait voir le candidat de toute urgence dès son retour à Nouakchott. Ce dernier, qui se trouvait en ce moment précis au Guidimakha en pleine campagne électorale demande à Sidi d’aller voir avec lui ce qu’il cherchait exactement.

Une source proche du candidat a révélé au Calame les détails de ces tractations qui aboutiront sans trop de suspense au ralliement de Zeine à Sidi. La rencontre eut lieu au bureau du colonel à l’intérieur du BASEP. L’homme fort du CMJD lui fait comprendre qu’il veut voir Zeine pour discuter avec lui en vue d’une alliance pour le second tour.

Dès le retour de ce dernier à Nouakchott, une rencontre est organisée entre les trois hommes. Aziz leur tient à peu près ce discours : ‘’Du moment que vous aviez décidé de vous engager en politique, j’aurai voulu que vous le fassiez en concertation avec moi. Je vous aurai apporté mon soutien sans hésiter. Mais comme je suis déjà engagé dans un camp, je ne peux plus faire machine arrière. C’est pourquoi je souhaite qu’on s’allie et que vous nous apportiez votre soutien au second tour.’’

Zeine, qui croyait encore en ses chances de figurer dans le duo de tête à l’issue du premier tour, se fait évasif : ‘’Nous vous remercions pour ce geste mais à l’heure actuelle, je ne peux donner aucun engagement. Au moment opportun, je me concerterai avec mes soutiens et nous prendrons une décision’’. Les deux hommes se disent au revoir et promettent de garder le contact.

Arrive le premier tour. Zeine, qui faisait pourtant ses premiers pas en politique, crée la sensation. Il obtient plus de 15% des suffrages et se classe en troisième position derrière Sidi Ould Cheikh Abdallahi et Ahmed Ould Daddah. L’homme a fait ses meilleurs scores à l’Est d’où il est originaire et au Nord (Nouadhibou, Zouérate et Atar) où ses soutiens ont largement mobilisé en sa faveur. Il devient du coup l’objet de toutes les convoitises.

Les deux candidats lui font une cour assidue et, malgré leur âge avancé et leur respectabilité, il refuse de se déplacer pour les voir, exigeant que ce soit eux qui le font. En fait, tout cela n’était que du cinéma destiné à montrer à l’opinion publique et aux observateurs les moins avertis, qu’on était dans une démocratie ‘’normale’’ où les ralliements se négociaient selon les programmes et les principes.

Ould Abdelaziz entre de nouveau en scène. Il entame lui-même les négociations avec Zeine qui, pour ne pas donner l’impression d’avoir déjà une préférence, discute avec Ould Daddah. Mais du bout des lèvres. La commission conjointe qu’ils devaient mettre en place pour se pencher sur leurs programmes ne verra jamais le jour, Zeine ne lui ayant pas désigné de représentant. Ahmed s’était pourtant dit prêt à toutes les concessions.

La rencontre entre Aziz et Zeine eut lieu vers le 15 ou le 16 mars (notre source hésite) et ne dura pas longtemps. Le colonel lui proposa en échange de son soutien à Sidi au deuxième tour quatre portefeuilles de ministres (dont deux importants), des postes de secrétaires généraux de ministères et d’ambassadeurs. Zeine rejeta l’offre. Ce qu’il voulait, c’est le poste de premier ministre ou rien. Malgré les réticences d’une grande partie de ses soutiens, qui ne veulent pas entendre parler de Sidi et considèrent que le camp du changement est celui du candidat du RFD, Zeine fait le grand écart et s’engage dans le camp des militaires, privilégiant ainsi son propre avenir.

Après la victoire étriquée de Sidi, il devient son premier ministre et range au placard l’idée de création du parti qu’il avait promis à ses sympathisants après le premier tour.
Aux dernières nouvelles, il aurait même demandé à ses soutiens de se préparer à intégrer le parti/Etat en gestation. Cela lui assurera-t-il pour autant une longévité à la tête du gouvernement?

Ben Abdella

Maatala

Yanis le R. a dit…

Couly,

Je te remercie pour tes voeux anticipés (!) pour le nouvel an qui est devenu une date repère universelle pour tous, sans aucune connotation religieuse, ce qui n'est pas le cas de Noël, par exemple.
Je te ferai le même voeu moi aussi mais au jour J (lol)...

Tu sais bien que je n'ai rien contre Rosh Hashana, Bouddha et autres, mais je ne me permettrai pas de souhaiter, par exemple, un bon Ramadan à mes amis chrétiens français actuellement, c'est juste une question de correction ou plutôt de bon sens...

Anonyme a dit…

Yanis le ROI:

Je constate que tu souhaites "bon Ramadan a' tous" dans ton message du 13 Septembre 2007 23:12. Si ta logique tient, tu dois etre convaincu que seuls les musulmans lisent canalh. Je suis sure que tel n'est pas le cas. N'oublie pas que l'internet est un milieu ouvert a' tous ceux qui ont un ordinateur.

Si tu n'aimes pas mes voeux pour la fete de Rushashana, tu les passeras au VAKHIH Mohamed Cheikh. ( rire)

SOYONS TOLERANTS AND LET'S NOT MAKE A BIG DEAL OUT OF NOTHING.

Anonyme a dit…

Montesquieu:

J'ai lu ton ecrit intitule' " Du malheur d'etre Africain et finalement Mauritanien" (Cridem du 14 Septembre 2007). Tu as raison d'etre fache' a' cause des nombreuses betises que nous ne cessons de voir en Afrique mais tu n'as aucun droit d'insulter tout un continent. Franchement, je tends a' croire que certaines de tes declarations tirent leurs racines dans l'ignorance. Quand tu ecris que l'Afrique "...est le seul continent qui s'il venait de disparaitre, il n'y aura aucun impact sur le monde," TU DOIS IGNORER QU'EN 2003 QUELQUES 200 MILLIARDS DE DOLLARS ONT ETE' TRANSFERE'S DES PAYS AFRICAINS VERS LES PAYS DEVELOPPE'S. CE CHIFFRE ETAIT DE QUELQUES 860 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2006. LES AIDES AU DEVELOPPEMENT NE REPRESENTENT RIEN PAR RAPPORT AUX SOMMES COLOSSALES QUE LES PAYS DEVELOPPE'S SOUTIRENT DES PAYS AFRICAINS.

LES SERVICES DES DETTES AFRICAINES SONT 4 FOIS PLUS ELEVE'S QUE LEURS BUDGETS CONSACRE'S A L'EDUCATION DE LEURS ENFANTS ET A LA SANTE'DE LEURS POPULATIONS.

Tu donnes raison a' Sarko tout en oubliant de souligner que la colonisation n'a fait que retarder le developpement de certains pays Africains, je pense notamment a' la Tunisie.

Ce n'est pas par mepris que les jeunes des banlieues ne veulent pas qu'on les appelle Africains. Ils ne sont pas Africains! Ils sont des citoyens Francais qui ont une origine Africaine. Ils ne font que reclamer la place qui leur revient de droit au sein de la societe' Francaise. Je suis sure que ces jeunes sont fiers de leurS origineS AfricaineS. Tout comme je suis convaincu que ceux qui tiennent a' les appeler Africains, n'ont que le seul objectif suivant: Convaincre ces jeunes qu'ils ne sont pas Francais afin de continuer a' pietiner et/ou nier leurs droits de citoyens Francais.
Les grands-parents de Sarko sont Hongrois. Aujourd'hui, il est president de la France et personne ne l'appelle Hongrois. Ce qui est tres normal parce qu'il est n'est et a grandi en France. J'aimerais bien qu'on m'explique la raison pour laquelle nous refusons a' ces jeunes Francais d'origine Africaine, ce que nous acceptons pour Sarko.


Je n'ai aucune ide'e de cette maitresse du Colorado dont tu parles. Je ne sais meme pas si ladite declaration est vraie ou fausse. Cependant, permettez au citoyen Americain que je suis, de vous dire que l'accumulation du capital qui a permis a' l'Amerique de se hisser au rang de premiere puissance economique du monde, a sa source dans le travail d'esclavage des hommes, des femmes et des enfants venus de l'Afrique.
L'esclavage a dure' quelques 300 ans. Tu peux facilement prendre ta calculatrice et nous dire l'argent que tu peux accumuler sur une periode de 300 ans si tu as quelqu'un qui travaille pour toi sans aucune forme de compensation.

Je ne terminerai pas sans te dire que la republique Democratique du Congo continue a' payer jusqu'a' present a' la Belgique des dettes qui ont ete' contracte'es a' son nom par L'ADMINISTRATEUR COLONIAL BELGE qui representait LA...BELGIQUE.

Mon petit Montesquieu, je te conseille vivement de lire avant de balancer tes betises sur l'internet.

Anonyme a dit…

La Mauritanie est exactement entrain d'emboiter le pas à l'Irak et à l'Afghanistan, et notre gouvernement actuel n'est rien d'autre qu'une photocopie du gouvernement de Maliki ou de Karazai.

C'est un prototype vivant du fameux new Midlle East issue de la cuisine des affaires étrangères américaines.

Ce modèle signifie, l'appauvrissement par la guerre ou par d'autres moyens de la population, un boulversement total de tout ordre préétabli qui prépare au chaos total.

J'ai vraiment peur pour mon petit pays, qui pourra à un certain moment servir de base américaine pour déstabiliser la sous-région et en particulier le Maroc et l'Algérie.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanhaji:

La situation Mauritanienne n'a absolument rien a' voir avec celle qui prevaut en Irak et en Afghanistan et l'Amerique n'a que de bonnes intentions pour la Mauritanie.

Les pays Africains n'ont aucun interet a' laisser le terrorisme international s'installer sur le continent. L'Amerique fait tout pour empecher la destabilisation de l'Afrique. C'est la raison pour laquelle elle travaille depuis l'administration Clinton pour la mise en place d'une force Africaine qui interviendra ici et la' pour resoudre les conflits Africains.

Anonyme a dit…

J'ai fait une faute dans mon ecrit du 15 Septembre 17:46. Je prie les lecteurs de lire: "...parce qu'il est NE'..."

Sorry for the mistake!

Anonyme a dit…

Lu pour vous:

Sow Ibrahima Mifo, secrétaire national à l'organisation et à l'oritentation politique des Flam : à coeur ouvert

Flamnet reçoit comme invité, un haut responsable des Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM), l´actuel numéro 2 du mouvement et responsable des structures de base et de l´orientation politique des FLAM, le camarade Sow Ibrahima, Ibra Mifo pour les intimes.

Membre-fondateur du Mouvement des Élèves et Étudiants Noirs (MEEN), des FLAM et de l´UNESM, militant très actif de l´organisation, arrêté et condamné en 1986 après la publication du Manifeste du Négro-mauritanien Opprimé, banni et radié de la fonction publique pour "activités subversives", après sa liberation de prison, il est forcé à l´exil.

Il atterit d’abord au pays du vieux Houphouet Boigny où il crée et anime, avec des camarades miraculés du bagne de Walata, une Section des FLAM. Puis, juste avant le déclenchement de la guerre civile en Côte d’Ivoire, il s’envole pour les USA où il poursuit son long exil au service de son Organisation.


Ancien président de l´Association Culturelle et Sportive de la jeunesse de Djeol, ancien responsable du mouvement Jaalo-waali, une fédération d’une dizaine d´associations culturelles des riverains de la vallée du fleuve, ancien Secrétaire à l´organisation de la section des FLAM- Amérique du Nord, l’ex professeur de français au lycée de Sélibaby, de Kaëdi et de Dimbokro (Côte d´ivoire) revient, pour nous, de long en large sur l´actualité politique mauritanienne, sur l´état de son organisation, les FLAM, sur le retour des Déportés, sur les problèmes de la cohabitation et du passif humanitaire, et aussi sur la création de l´AJD/MR.


Entretien à coeur ouvert avec l´enfant de Bilbassi.


Bonne lecture, la lutte continue!

---------------------------------------------------------
FLAMNET: En tant que premier responsable des structures de base des FLAM, peut-on vous demander le bilan de santé de notre organisation, sa vie actuelle? Comment se portent les FLAM ?
IBRA MIFO SOW : Les Flam portent gaillardement leur quart de siècle de lutte , de résistance et de fidélité à un idéal de vie en commun normalisé. Eu égards à toutes les épreuves – et quelles épreuves!- qui ont jalonné ses 25 années de constance, le fait que notre Organisation ait pu relever le simple défi de la présence représente en soi une prouesse politique inédite sur le plan national. Et c’est peu dire que d’affirmer que les FLAM continuent de susciter aujourd’hui encore autant, voire davantage, de passions qu’au lendemain de la publication du "Manifeste".


Notre Mouvement vit et fonctionne en mettant en oeuvre son programme politique et ses activités militantes qui concourent à la réalisation de ses trois missions principales, qui sont: construire une organisation politique solide, mobiliser l’opinion publique autour des grands problèmes nationaux, et contribuer à l’édification d’un véritable Etat de droit dans notre pays. Un rapport exhaustif sur l’état de notre Organisation a été récemment dressé par notre Bureau Exécutif National à l’intention de toutes nos structures. Il est inutile et inapproprié de revenir ici sur les détails de ce document. Ce qu’il importe de retenir c’est que la consolidation organisationnelle demeure un défi permanent, surtout dans notre cas, quand on sait qu’on doit faire fonctionner des structures aussi dispersées que nous le sommes sur 3 continents. En dépit de l’usure du temps, des affres de l’exil et des contraintes de la distance, l’ardeur militante des flamistes est restée aussi vivante que leur foi commune dans la justesse de notre combat.


A l’heure actuelle, nos militants, tout comme nos responsables nationaux, sont occupés à finaliser les réformes structurelles ainsi que les réorientations politiques qui maintiennent actuels et adaptés notre dynamisme et nos stratégies par rapport aux donnes nationales et internationales.


Quant au chantier de la sensibilisation et de l’information, il est sans nul doute celui qui nous a valu d’être aujourd’hui l’organisation politique la plus connue de la Mauritanie. Un important travail continue de se faire en faveur de la prise de conscience de l’acuité des principaux contentieux nationaux. Sans verser dans une auto-célébration insouciante, nous pouvons à juste titre réclamer notre part de mérite dans l’évolution politique et sociale frémissante dans notre pays. Il reste encore du chemin à faire pour arriver à l’essentiel, c’est-à-dire, la traduction dans les faits des intentions de consolidation de l’unité nationale qui, en aucune façon, ne pourra se réaliser sur le lit des discriminations raciales et sociales dont fait l’objet l’immense majorité de nos populations. C’est pourquoi, les FLAM se posent-elles désormais comme un mouvement porteur de projet de société fédérateur qui place la justice sociale, l’égalité entre nos races et nos communautés et le développement économique et social harmonieux de notre pays au centre de leur action politique.
Flamnet : Depuis le discours du président de la république sur les Déportés, on assiste en Mauritanie à une campagne violente et haineuse contre les FLAM dans une certaine presse et auprès de certains cercles politiques. Comment expliquez-vous cet acharnement contre les FLAM?
IBRA MIFO SOW : Les FLAM n’agitent que ceux dont la normalisation de la vie politique et sociale de notre pays déjoue les sombres desseins exclusivistes, eux et leurs bras séculiers, une horde de génocidaires en cabale, mais aussi ceux à qui la diabolisation de notre Mouvement assurait un plan de carrière prospérant sur une lâcheté tranquillement assumée. On se serait amusé de cette fébrilité si on n’était pas suffisamment édifié sur leurs capacités de nuisance, si on ignorait tout le mal qu’ils ont causé à l’unité nationale.


Le discours du Président de la République et la confirmation qui en a été faite par le Premier Ministre dans sa Déclaration de Politique Générale font justice à la Plate-forme dite de “Discussion pour une Mauritanie reconciliée” que nous avions soumise au candidat Sidi et plus tard au Chef de l’Etat qu’il est devenu. On ne peut que se féliciter du fait que le schéma de sortie de crise que nous avions dessiné soit suivi par les plus hautes autorités de l’Etat. Globalement on réclamait que le Président de la République reconnaisse et assume, au nom de l’Etat, les graves violations des droits humains commises à l’encontre d’une partie de nos populations, que les Déportés soient ramenés dans la dignité et rétablis dans tous leurs droits, que des mesures courageuses de réhabilitation des anciens esclaves soient prises, et en fin que le problème du passif humanitaire reçoive un traitement juste et équitable. On reste tout à fait évidemment serein sur les difficultés à vaincre avant de parvenir à la mise en oeuvre de ces bonnes intentions, et en particulier celles sur le dossier du passif humanitaire. Nous ne partageons pas les propositions qui voudraient solder ces crimes à bon compte par le biais de quelques compensations pécuniaires de condescendance distribuées aux ayants-droit. C’est à la fois simpliste et dangereux en ce qu’il constituerait un précédent préjudiciable à l’instauration d’un Etat de droit que nous appelons de tous nos voeux. Pour nous, il faut concilier le refus de l’impunité, les exigences de la vérité, le droit à la réparation avec la nécessité du pardon.


Pour important qu’il soi, le réglement de ces dossiers humanitaires, qui sont, on ne le répétera jamais assez, les conséquences logiques d’une politique aveuglément particulariste, ne constitue qu’un préalabre apaisant à l’ouverture d’un débat de fond sur la cohabitation, contradiction principale qu’on n’arrive pas à dépasser faute d’avoir eu jusqu’à présent le courage d’y faire face avec lucidité. C’est ce à quoi appelait le Manifeste de 1986 qui invitait “ toutes nos nationalités à un dialogue de races et de cultures dans lequel nous nous dirons la vérité pour guérir nos maux”. C’est ce même souci de rencontre et de reconnaissance mutuelle de nos diversités entre elles qui continue de motiver l’engagement et la détermination des FLAM. Aussi longtemps qu’elle continuera à rassembler sur le même territoire les communautés qui la composent actuellement, la Mauritanie sera condamnée à assumer son destin biracial et sa diversité culturelle. Et nous pensons que la meilleure façon de péréniser cette coexistence, c’est de fixer les régles de son fonctionnement par des lois constitutionnelles qui reconnaissent et sécurisent chacune de nos identités.
Flamnet : Certaines mauvaises langues pensent qu´après le retour des Déportés et le réglement du passif humanitaire, qu´ils considérent comme votre "fond de commerce", les FLAM n´auront plus leur raison d´être, que répondriez-vous à ces allégations ?
IBRA MIFO SOW : Les FLAM n’ont pas le destin lié avec les douloureux dossiers humanitaires de notre pays. Nous avons estimé que c’étaient des causes justes qui méritaient l’engagement et la mobilisation de tous ceux que la justice et la paix préoccupaient dans notre pays. Peut-être avons-nous été les plus déterminés, les plus actifs sur le terrain, mais nous n’étions certainement pas les seuls à nous en soucier. En tout cas, je l’espère, pour la Mauritanie. C’est pourquoi, nous, au niveau des FLAM, nous ne sommes même pas surpris par l’engouement actuel, presque général, autour de ces problèmes. On est même satisfait de la profusion d’organisations qui se sont subitement créées et qui sont dédiées à la bonne cause, devenue miraculeusement priorité nationale. Et toutes ces propositions généreuses et inspirées, tous ces grands discours patriotiques, tous ces appels pathétiques, toute cette mauvaise conscience qui s’en veut, tous ces nouveaux ralliés rivalisant d’ardeur et de zèle, tous ces enquêteurs-compulateurs, experts avisés de la gestion des préjudices, toutes ces bousculades audacieuses, je veux dire, tout ce don de soi bruyant ne peut tout de même pas être que factice. Nous, nous voulons croire qu’il y avait bien une prédisposition qui n’attendait qu’un prétexte, par exemple la volonté du prince, pour s’exprimer au grand jour. Si, aujourd’hui, tout le monde est unanime à reconnaître qu’un grand mal a été fait et qu’il mérite d’être réparé, on ne peut donc pas reprocher aux FLAM de s’en être occupées.


Sur le cas particulier de ces dossiers conflictuels et sur celui plus général de la cohabitation, notre seul tort est d’avoir eu raison avant tout le monde. C’est parce que nous sommes conscients des menaces sérieuses que constituaient à terme ces problèmes contre la paix et la stabilité aussi bien de notre pays que de la sous-région, que nous nous sommes opposés à leur occultation.


Pour les Déportés, nous avons refusé la solution de l’incognito que les racoleurs du régime défunt voulaient imposer dans les camps en les vidant rien que pour sauvegarder l’image de marque de O/ Taya dont ils étaient devenus des alliés objectifs contre les FLAM et la justice. Tout comme nous nous opposons à l’absolution pure et simple des bourreaux que le système a utilisés pour la basse besogne de la purification éthnique. Cette attitude d’intransigeance n’est dictée que par notre amour pour notre pays. Malheureusement, on ne peut pas en dire de même de nos autorités nationales et de la classe politique traditionnelle bien accommodante qui s’étaient toujours illlustrées dans une indifférence suicidaire face aux barricades et aux tranchées qui assiègaient la République.


Nous n’avons rien à nous reprocher, rien, ni d’avoir porté à nu les plans de dénégrification ourdis par le système, ni d’avoir résisté activement sur le champs de bataille pour notre survie, ni encore moins d’avoir refusé notre soutien inconditionnel à une transition qui a excellé dans l’exercice du dilatoire face aux problèmes essentiels de notre unité nationale.


Ceux qui prédisent ou souhaitent la disparition des FLAM méconnaissent la portée de notre combat, l’impact incommensurable de notre influence morale, politique et philosophique sur l’immense partie de nos populations.Tous ceux qui luttent pour la sauvegarde de nos identités, pour le respect des droits nationaux et qui refusent le régne de l’arbitraire et de l’exclusion sont des flamistes qui s’ignorent. Le flamisme est une attitude, un état d’esprit, une fidélité à un idéal de justice, c’est la défense de la diversité, c’est l’appel à la complémentarité. C’est pourquoi, Les FLAM constituent une nécessité pour la Mauritanie. Notre lutte continuera donc en se raffermissant, en mobilisant davantage et surtout en s’inscrivant plus résolument dans la dynamique de la proposition et de la rencontre. Rien ne nous divertira de cet engagement. Nous laissons par conséquent le terrain de l’anathème et de l’invective à ceux auxquels il ne reste plus que la gestion de la vacuité et du spécieux.
Flamnet : Envisagez-vous un retour ou un redeploiement de votre organisation à l'interieur compte-tenu de l'évolution de la situation? Que diriez-vous à ceux qui se demandent si l'exil a encore un sens ou pourquoi les FLAM sont toujours en exil?
IBRA MIFO SOW : Il y a eu à un moment donné dans l’histoire politique de notre pays des conditions objectives qui ont contraint notre Organisation à l’exil. Ce n’était ni une solution de facilité, ni une option irréversible. Il n’a jamais été dit, nulle part dans nos textes, que les FLAM doivent demeurer indéfiniment en exil. On peut même dire que cela a été un accident de parcours. Mais nous avons pu positiver cet accident, en nous saisissant de cette opportunité ni voulue, ni même prévue, il faut le reconnaître, pour en faire un outil redoutable au service de notre résistance et de la lutte contre les injustices auxquelles peu de gens osaient s’opposer de l’intérieur. Ce combat-là n’a pas été vain.


Si les conditions qui nous ont poussés, puis maintenus pendant si longtemps hors de chez nous disparaissent, il n’y aura aucune raison pour que nous ne rentrions pas. J’espère même que cela se fera le plus tôt possible. Mais, c’est nous qui devons évaluer la réalité de l’évolution de ces conditions et en particulier de celles liées à la sécurité. Car, il ne faut pas oublier que ce sont nos militants et nos sympathisants qui ont été les principales victimes de la terreur qui prévalait dans notre pays. Nous avons subi la fureur du système dans nos libertés, dans notre chair, dans nos vies de famille, nous et tous ceux qui sont susceptibles de sympathie pour notre combat afin que soit étouffée à jamais toute velléité de remise en cause du cours hégémonique de la beydanisation de la vie politique et socio-économique de la Mauritanie.


Il y a, actuellement, au sein de toutes nos structures, un débat ouvert sur l’appréciation de la nouvelle donne nationale et sur l’impulsion à donner à notre lutte. Il permettra à nos militants de faire des propositions motivées sur les objectifs et les stratégies à assigner à notre Mouvement. A l’issue de leurs réflexions, nous convoquerons l’une de nos instances de délibération, le congrès ou le conseil national, pour statuer. Il n’ y aura donc ni précipitation, ni improvisation. Une chose est cependant sure, comme ne cesse de le rappeler notre Président, les FLAM ne se déroberont pas devant leur devoir. Le terrain national, nous le connaissons bien et nous avons des atouts solides à y faire prévaloir.
Flamnet : Que pensez-vous de la naissance de l'AJD/MR? Les FLAM ont-elles été consultées pour la création de ce rassemblement ? Quelles seront les relations entre les FLAM et ce parti dans la perspective d'un redeploiement?
IBRA MIFO SOW : Je voudrais d’abord rendre hommage à la constance de l’AJD qui a ainsi aujourd’hui pu servir de socle à un plus grand rassemblement, et puis, saluer l’humilité et la générosité de ses dirigeants. Nous connaissons la valeur de ces hommes et de ces femmes qui ont été, pour la plupart, des camarades de combat et avec lesquels les ponts n’ont jamais été coupés. Les FLAM et l’AJD ont su maintenir entre elles des rapports utiles et respectueux de la souveraineté de chacune de nos Organisations. Nous ne doutons pas non plus des qualités du Président Sarr. Je crois qu’il n’a jamais perdu de vue le caractère prioritaire de la résolution de la question nationale. Nous nous félicitons de l’unanimité qui l’a porté à la tête de son nouveau parti. De façon générale, nous considérons que cette organisation a en son sein beaucoup d’hommes et de femmes de convictions qui prennent parfaitement au sérieux la mission qu’ils se sont assignée.


Est-ce que les FLAM ont été contactées? Je réponds que non. Du moins, pas dans les régles de l’art. Il est vrai, il y a eu, in extremis, quelques initiatives individuelles, relevant plutôt de l’ordre de la confidence, comme par acquis de conscience. Or, il en faut beaucoup plus pour engager les FLAM. A notre connaissance, il y avait bien une commission de contacts qui a eu, sans doute, des alliances plus stratégiques à négocier. Nous ne reprochons rien à personne. Chacun a ses priorités. L’essentiel actuellement sera de garder solides les passerelles qui existent et qui nous permettront à un moment donné d’envisager l’avenir ensemble. A condition évidemment que l’excès de “réalisme” ne prenne pas en ôtage la substance de la cause que nous avons en partage. Dans tous les cas, les défis à relever sont si immenses que nous ne serons jamais de trop à plusieurs pour y faire face.
Flamnet : Votre dernier mot à nos militants et aux mauritaniens d´une manière générale ...
IBRA MIFO SOW : Nos militants sont actuellement entrain de finir la réflexion sur des sujets d’importance capitale pour notre combat pour la Mauritanie. Il s’agit entre autres d’une proposition de Projet de Société et d’une Charte sur la Cohabitation pour que la Mauritanie régle ses contentieux nationaux et se prépare à un développement harmonieux. C’est un nouveau cap pour notre Organisation et je sais que nos militants sont prêts et parés à l’aborder avec disponibilité et discipline. C’est parce qu’ils sont restés mobilisés et déterminés que des pans entiers d’injustices commencent à tomber.


Les FLAM n’ont aucun autre dessein que celui de contribuer, ensemble avec toutes les forces progressistes de notre pays, à l’édification d’un véritable Etat de droit. Notre combat acharné contre les injustices et en faveur de l’égalité de nos races et de nos cultures le prouve éloquemment. La normalisation de la cohabitation entre nos communautés est possible. C’est ensemble qu’on le fera en nous enrichissant de nos différences et en assumant le droit de chacune de nos identités à la reconnaissance pleine et entière.


Je remercie Flamnet et ses animateurs pour le travail de promotion de la liberté et de la justice qu’ils font en faveur de la Mauritanie. Je vous encourage à continuer le travail d’informations et d’explications que vous menez pour mieux faire comprendre le sens de notre combat. Nos concitoyens ont besoin de mieux nous connaître, eux qui sont restés si longemps abusés par une presse aux ordres d’une dictature qui a bati sa longévité sur le mensonge et la falsification. La Lutte continue.
FLAMNET : Merci camarade et nous disons encore avec vous : La lutte continue de plus belle !


--------------------------------------------------------------------------------
Propos recueillis par Kaaw Touré et Abdoulaye Thiongane
le 14 septembre 2007


http://flamnet.fr.fm/

Anonyme a dit…

A mes freres Mohamed Ould Taleb et Cheikh Ould Bebana dit Abou Chejja:


Vous avez accompli en quelques jours ce qu'aucun ambassadeur Mauritanien n'a pu realiser depuis l'independance de notre pays. Pour des millions de personnes a' travers le monde Arabe, vous etes les vrais princes des poetes. Pour moi vous tout simplement les meilleurs ambassadeurs de la Mauritanie. Grace a' vous, le monde a pu voir la beaute' intellectuelle et poetique de notre pays.

Les Mauritaniennes et les Mauritaniens se sont mobilise's pour vous parce que vous leur avez donne' un autre espoir a' la vie. Vous leur avez fait oublier les problemes quotidiens auxquels ils sont confronte's. Pour quelques jours vous etes devenus les solutions nationales a' tous les problemes Mauritaniens.

Mes chers AMBASSADEURS,
permettez-moi de vous dire: FELICITATION POUR CETTE MISSION BIEN REMPLIE!
Je vous prie d'utiliser ce don d'Allah que vous avez pour faire des poemes de votre choix. N'oubliez surtout pas de consacrer quelques uns de vos poemes a' la paix civile et a' la reconciliation nationale en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Moi je ne suis vraiment pas très fort en poésie, mais j'ai comme l'impression que Mohamed Ould Taleb est très médiocre en poésie contrairement à Abou Chajja qui est un véritable talent naturel.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Dans l'ecrit du 16 Septembre 14:33 il faut lire: "...pour moi, vous ETES tout simplement les meilleurs ambassadeurs de la Mauritanie..."



Sanhaji:

Pour le moment l'important est de celebrer la tres bonne prestation de nos deux jeunes freres.

Anonyme a dit…

Cher Lamda,

J'adhère à ta reflexion.
Seule la comparaison de Amr Ben Laas à Ould Ahmedouah est exegerée.
N'oubliez pas que Amr Ben Laas est un compagnon du profete, ce qui lui garantie de notre part (nous musulmans) respect et veneration

Anonyme a dit…

sanhaji,

Tu n'irais pas un peu vite en besogne? Et surtout dans tes prejuges envers les autres?
Metd beaucoup d'eau dans ton the, mon frere et sois patient avec tes freres au lieu de juger a l'aveuglette.

hamid

Anonyme a dit…

Lambda,
Reflexions assez pertinentes.
Si on a la chance d'ecrire ce qu'on pense, on a le coeur plus leger,on partage avec les autres cette autre idee, cette autre maniere de voir le monde.

Q'Allah le Tout Puissant, en ce moins beni de Ramadan, benisse notre pays, Lui ouvre les chemins d'un developpement harmonieux, socialement viable,qu'Il chasse de nos coeurs l'hypocrisie, reconcilie tous les mauritaniens entre eux pour un lendemain meilleur.

hamid

Anonyme a dit…

Si mon point de vue te dérange, je suis désolé mais c'est mon point de vue.

Pour être plus détaillé dans ce que je voulais dire, que la sélection initiale de Taleb pour participer à ce colloque internationale n'a pas été transparentes et que l'effort consenti par les pouvoirs publics et les tenors applaudisseurs est beaucoup plus important que celui fourni pour Abou Chajja, dont la poésie vriament originale est excellente. Plus particulièrement la Qassida sur Saddam Hussein, le Grand.

Taleb n'est rien d'autre que le chouchou d'un certaine Mafia Sbaienne (KB, Aziz, Ely, Bouamatou et co) à court de gloire et si on creuse plus fort on se rendra compte que la Qassida qu'il a présenté n'est même pas de lui.

Sanhaji

Anonyme a dit…

"Taleb n'est rien d'autre que le chouchou d'un certaine Mafia Sbaienne (KB, Aziz, Ely, Bouamatou et co) à court de gloire et si on creuse plus fort on se rendra compte que la Qassida qu'il a présenté n'est même pas de lui."

___________ ________ ____________

Je savais que Sanhaji en avait apres quelqu'un vu sa hargne non maitrisee. mais que ce soit contre KB, o.mamy ou bouamatou, cela est encore et toujours son droit et meme jusque "une certaine mafia sbaienne" pour ne point laisser la tribu.

Mais le hic, cher ami, est de vouloir atteindre ses ennemis (ou ceux que l'on croit etre) a travers des personnes innocentes.
Le tort de ould Taleb qui a rayonne sur ce concours, est d'appartenir a cette tribu.

Non sanhaji, n'utilise pas le seul champion qu'on a, qu'on ait jamais eu, pour tes rancoeurs personnelles.
hamid

Anonyme a dit…

C'est qui ce donneur de leçons Hamis. colles moi la paix, moi j'ai les preuves pour ce que je dis, je sair Taleb ne mérite pas le prix. C'est la vérité. Donc colles moi la paix. Et si ça ne te plais que j'exprime ce que sais, il faut trouver une solution à ton niveau.

Salut

Sanhaji

Anonyme a dit…

tu ne maitrises pas ta colere Sanhaji, tu bredouilles des choses incoherentes. Des preuves que tu dis, alors mets les sur la table et qu'on finisse ce debat(si c'en un!) une bonne fois.

les prejuges comme les individus "particularistes" comme toi devraient etre combatu, au meme titre que l'ignorance et la haine.
hamid (et non hamis).

Anonyme a dit…

A lire sur le blog du professeur ELY

"Où est Ahmed Daddah?

http://haut-et-fort.blogspot.com/

Lambda a dit…

Salut tous,
je pense que nous devrions etre patiens, LM nous annonce que les premiers resultats tomberont dans ... 70 annéées.
tant mieux ça sera pour nos fils et filles.

Cher ami du 14:05
Selon, ma croyance et ma compréhension de l’islam : pas de croyance en les individus.
La croyance porte uniquement sur le message apporté par la révélation sans laquelle, le prophète ne devient pas messager.
Par conséquent, Amr Ibn Al3aç, Mou3awiyata, Abou souviane, sont des personnalités politiques humaines ayant joué un rôle pendant et apres la vie du Prophete PSL.
Leur personnalité comportent -comme toute autre personnalité humaine- des éléments de force, de faiblesse, injustice, justice et droiture. Il n’ont pas été bénéficiaires d’une 3ouçma …
Ces personnalités –particulièrement celle de Amr- ont été sujet à des ecrits influencés par la donne politique de l’époque, rappelons que les oumeyades (partie gagnante a réecrit l’Histoire, pendant qu’il etait encore sous sa forme orale), pour qu’il soit ecrit proprement dit (Attadwin) presque 400 ans apres l’hégire.
Notre role 1420 ans apres, serait d’extirper le vrai du faux.
Les plus anciens contes des pro-oumeyades (ceux qui se sont érigés contre Alyoune karrama allahou wajhahou et son idéologie progressiste) versent dans la veneration sans modération de mou3awiya et de Amr ainsi que Abou Soufiane (malgré son entrée tardive dans le cercle de l’islam).
Ces contes restent des contes et ne font pas partie de la croyance dogmatique de l’islam comme l’unicité de Allah, pèlerinage, Ramadan, cinq prières, etc.
Les vérités historiques sont des vérités relatives contrairement aux vérités coraniques.
Et puisque Amr et les autres hommes politiques de l’époques ne font pas partie des vérités coraniques, mais faisant parie des vérités historiques temporelles … puisque cela est vrai, tout ce que nous disons sur lui (ou sur eux) sort du cercle de la foi et rentre dans le cercle de la recherche historique.

Je t’invite mon cher ami à creuser dans les non-dits sur le personnage de ce Amr.
Tu trouvera peut être les premières racines de l’hypocrisie rendu vertu chez certains intellectuels oumeyades et autres plus contemporains.
Amr était l’homme qui maîtrise le mieux comment comploter (addaha’a assiyassi : la ruse politique) et comment monter les parties les uns contres les autres pour arriver et se maintenir au pouvoir lui et son clan.
Je ne lui reproche pas d’avoir découvert ses parties intimes –un certain matin bien ensoleillé- devant le cavalier de conviction Ali, pour que Ali, pieux comme il est lui tourne le visage et s’en va.
Je reproche aux intellectuels conteurs oumeyades de nous raconter ce geste vénéré plus tard dans les écrits et présenté comme tout à fait normale et même doit susciter notre admiration (car il a servi à lui sauver la vie …).
Pour sauver sa peau, la dignité peut voler en éclat.
Cela rappelle les dires et les pratiques de certains pendant l’époque déchue : rejoindre le parti et marcher dans le sens du courant est une question de sauver sa vie et assurer ses derrières (donc presque obligation religieuse).
Certains hommes –dans la précipitation- oublient leurs turbans et marchent sans chaussures sans qu'ils se rendent compte.

Lambda.

Anonyme a dit…

Tahra Mint Hembara, l’Artiste de la Rive Gauche
« Je n’ai jamais cessé de chanter car la musique c’est ma vie »

Avec son CD sur les déportés, la célèbre artiste Tahra Mint Hembara fait un retour-choc sur la scène musicale nationale. Dans ce nouveau produit, la virtuose de « l’ardine » chante aussi bien en « hassaniya », qu’en « pular », « soninké » et « ouolof » et ce dans un savant mixage de rythmes et de sonorités dont elle seule a le secret.
Avec cette nouvelle production, l’artiste engagée, qui se déclare femme de grand cœur, très fidèle en amitié et très humaine, a-t-elle enfin trouvé la vraie formule de la variété nationale moderne? En tout cas, de l’avis de beaucoup de mélomanes, cette cassette ne manquera pas de faire un tabac. Et c’est dans sa villa sise sur la route de Nouadhibou que la « bédouine » , habituée des soirées musicales parisiennes, a accordé un entretien à Horizons dans lequel elle lève un coin de voile sur sa vie, décline sa conception de la musique nationale et parle de beaucoup d’autres choses… Interview.

Horizons : Beaucoup de jeunes disent ne pas vous connaître. Mais qui est donc Tahra Mint Hembara ?
TMH : Si certains ne me connaissent pas, j’y suis un peu pour quelque chose car cela fait quelques années que je suis rentrée de Paris. J’étais déjà très connue là-bas et ici aussi. Et toutes ces années, c’est presque une génération tout de même. Pourtant, j’ai eu l’occasion de passer à la télévision nationale dans une émission qui a été très appréciée du public. C’est vrai, je n’ai pas pu chanter directement au petit écran parce que ce jour-là j’étais assez souffrante et puis très peu de temps après, j’ai convolé en juste noce puisque ma mère, Mint Ahmed Zeidane que je vénère, tenait beaucoup à ce mariage. Elle ne vit plus maintenant. Que la terre lui soit légère (puis l’artiste se tait un moment, émue).Ensuite ce sera le divorce et en bonne mauritanienne, je me suis remariée. J’étais heureuse dans mes deux ménages successifs mais depuis quelques temps, je vis seule.
J’avais commencé aussi à faire du commerce et beaucoup de temps s’est écoulé. Mais je n’ai jamais cessé de chanter car la musique c’est ma vie. Quand on écoute mes prestations actuellement, on peut facilement déceler que ce n’est pas la voix d’un artiste qui s’est éloignée de la musique. C’est vrai, j’ai eu dans ma carrière des blocages et des difficultés inexplicables, voire même étonnantes, mais je pense qu’avec ma nouvelle chanson sur les déportés, j’ai conjuré, pour de bon, le mauvais sort qui semblait s’acharner sur moi. Je dis « mauvais sort ou mauvais œil » parce que je suis quelqu’un de très superstitieux.
Par ailleurs, il ne faut pas oublier que je suis une chanteuse engagée qui n’a pas applaudi après son retour de Paris et cela a injustement porté préjudice à ma promotion au niveau national. Je me rappelle qu’en 1989, quand la dépêche des douloureux événements est tombée, j’étais en interview à « Ivoire Dimanche » accompagnée d’Alpha Blondy (je crois que le canard s’appelait ainsi), le lendemain je suis arrivée à Paris et j’ai dit à mon attaché de presse de contacter mes amis les Touré Kounda qui sont d’origine sénégalo-mauritanienne et nous avons accordé ensemble une interview à RFI. Je me rappelle avoir dit à l’époque textuellement qu’au lieu de s’entretuer nous ferions mieux de faire face aux maux qui nous assaillent et qui ont pour noms :pauvreté, avancée du désert, famine, analphabétisme ect….
Mais je vous promets qu’on ne pourra plus jamais m’oublier puisque je reviens avec force avec ce CD sur les déportés. Et quand je l’ai chanté en public, un parterre de femme était en larme , ce qui m’a bouleversée, et , parmi celles-ci, il y avait l’ex-ministre Aissata Kane et c’était pour moi la plus grande récompense que je pouvais avoir.
J’espère que ce CD servira de support de sensibilisation aux campagnes de retour de nos compatriotes déportés et qu’il contribuera à leur rétablissement dans tous leurs droits.



Horizons : Comment voyez-vous la musique mauritanienne actuelle ?
TMH : Je pense qu’il faut faire la part des choses. Pour moi, la musique traditionnelle doit rester telle quelle. En Europe, il existe la musique classique aussi . Cheikh Ould Bacha, Ould Awa, Tekeyber Mint Mohamd M’Bareck et tous les artistes comme eux doivent continuer à être écoutés comme classiques et c’est notre travail à nous et aussi celui des générations futures. Quant à la variété mauritanienne nouvelle, elle doit, elle aussi, occuper toute sa place ; tant il est vrai que la jeunesse a besoin d’écouter de la musique moderne.
Et pour preuve, en Europe, beaucoup de jeunes n’écoutent pas Beethoven, Mozart ou Chopin. Ceci dit, il faudrait que les artistes mauritaniens puissent gagner le pari de faire une musique non repliée sur elle-même. Il faudrait à mon avis faire de la world musique qui peut sortir de nos frontières et faire rayonner notre culture et notre identité. Et c’est ce qui a guidé mon esprit quand j’ai fait cette chanson dans laquelle je chante en « pular », « soninké », ouolof et « hassaniya ». Il faudrait aussi que nos décideurs songent à appuyer les artistes qui, je le signale au passage, sont dans de très mauvaises conditions. Il n’y a pas d’instituts de musique. Moi j’avais envisagé d’ouvrir un cours « d’ardine ». Cela avait intéressé tous les autres artistes et mélomanes qui m’avaient déjà qualifiée unanimement de plus grande musicienne du pays, appréciation que j’accepte avec tous les honneurs.
D’ailleurs, dans mon CD intitulé « Mani mani… » et qui va bientôt sortir, j’allie aussi bien « ardine », orgue que guitare électrique. Pour moi, un peuple sans culture est un peuple sans âme. Il faut donc un fonds national d’appui aux artistes, y compris les peintres et les cinéastes qui sont particulièrement talentueux chez nous.
Horizons : De quelle famille d’artistes venez-vous ?
TMH : J’appartiens par mon père à la grande famille artiste des Ehl Hembara, mais je n’ai pas grandi avec eux. J’ai grandi plutôt au sud, dans un milieu où ne résonne la moindre note musicale. Et ce n’est que quand ma famille est retournée chez-nous au Hodh que j’ai entendu pour la première fois Cheikh Ould Baché égrener des notes de « Tidinit ». Je devais avoir à l’époque 8 ou 9 ans. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à jouer « l’ardine » toute seule en cachette. Je peux dire que personne ne m’a appris à jouer de cet instrument. C’est un don de dieu. Aujourd’hui, quand je regarde derrière moi le chemin parcouru, je ne peux que remercier Allah. J’ai composé pour David Bowie, à l’époque époux de Iman le magnifique mannequin somalien. David a chanté ma musique. J’ai été aussi l’invitée du ministre français de la culture, Jacques Lang, au bicentenaire de la Révolution Française où j’ai rencontré au pavillon Gabriel, le journaliste Guillaume Durant et toutes les autres célébrités de France et de Navarre. J’étais, avec mon beau voile mauve, une des vedettes de la cérémonie. Mes amis les Touré Kounda étaient aussi présents ainsi que beaucoup d’autres artistes. En Europe, contrairement à ce qui se passe ici, les artistes sont considérés et pèsent de tout leur poids. C’est vrai, on nous donne de l’argent, rien que de l’argent
Et pourtant, notre peuple est très mélomane.
Horizons : Votre long séjour en Europe ne vous a pas fait perdre vos racines. Comment avez- vous pu réussir la symbiose tradition- modernité ?
TMH : Cette symbiose, on peut la réussir quand on a une certaine culture, et que l’on maîtrise déjà sa propre civilisation. Moi, j’ai fait mon baccalauréat aux cours Verlaine, Rue des Martyrs, à Paris, après mon renvoi du lycée en Mauritanie, pour cause de grève.
J’ai fait deux années à la Sorbonne en analyses politiques économiques. J’ai eu un DEUG mais après, il fallait chanter parce que je n’avais pas de bourse du pays. Il fallait subvenir à mes besoins d’étudiante fauchée.
Seulement, je pense qu’avant de s’ouvrir, il faut d’abord s’enraciner. Et je suis restée moi-même une vraie mauresque authentique de l’Est, qui a grandi au Sud et qui a tellement d’amitiés au Nord et en Adrar, et qui est malgré tout moderne.
Je peux dire que je revendique tout ça. Le journal Al Watan Al Arabi m’a appelée « une bédouine de Paris ». Ça m’a beaucoup touchée et j’ai beaucoup aimé cela car je suis une femme de grand cœur, extrêmement fidèle en amitié et très humaine.
Horizons : Comment envisagez-vous la modernisation de la musique mauritanienne ?
TMH : Je ne suis pas du tout pour le fait qu’on chante chez-nous comme dans les pays arabes. Je suis aussi contre le fait de chanter chez-nous comme en Occident. Notre voie à mon sens c’est celle de la Mauritanie. Maintenant, qu’un artiste mauritanien chante tel quel un morceau d’Oum Kalthoum ou Mohamed Abdel Wahab, je n’y vois pas d’inconvénient. Idem pour un morceau d’Edith Piaff ou de Jacques Brel. Ce que je n’accepte pas, c’est qu’il veuille me les faire passer pour autre chose. Ceci étant, je respecte toutes les tendances de tous ceux qui chantent et j’aime toute les musiques même si j’ai mon propre style.
Horizons : Etes-vous militante féministe ?
TMH : J’ai été militante féministe quand la femme en avait besoin. Mais le féminisme primaire est un peu démodé. Il y a des femmes qui sont aujourd’hui plus brillantes que les hommes. Pourquoi cherche-t- elles alors à les égaler ? Moi je milite plus aujourd’hui pour le droit des enfants.
Horizons : Qu’est-ce que vous réservez au public pour bientôt ?
TMH : Le CD sur les déportés que j’ai chanté pour l’Initiative des Femmes pour la Paix, l’Unité et la Concorde. Et je tiens à dire que je ne l’ai pas chanté pour ma propre promotion. Ce sont des femmes de la société civile qui m’ont demandé de le composer et je l’ai fait avec beaucoup d’enthousiasme et sur mes ressources personnelles. Actuellement, je suis en train de monter un groupe auquel je vais donner un nom vraiment authentique.
Horizons : En Mauritanie, la musique semble être une chasse gardée des griots. Qu’est-ce qui explique cela à votre avis ?
TMH : Ce n’est pas de notre faute. A mon sens, c’est la société dans son ensemble qui a verrouillée la musique et l’a réservée uniquement à ceux qu’elle appelle les griots. Mais puisque cette société est en mutation aujourd’hui, elle sera obligée de l’ouvrir aux autres. Et tout le monde sera le bienvenu. Pour ma part, j’ai dans mon groupe une fille, qui fait le chœur et qui a une magnifique voix, bien qu’elle ne soit pas du milieu de griots, et j’espère d’une façon plus large que le système de castes disparaîtra, car il fait partie de nos maux.
Horizons : Avez-vous un mot pour vos fans ?
TMH: Je leur dis qu’ils me manquent beaucoup et j’espère que je leur manque aussi. Et je leur donne rendez vous bientôt avec ce CD et celui qui sortira juste après et à très bientôt sur la scène.
Propos recueillis par Sidi Moustapha Ould BELLALI

Anonyme a dit…

L'ambassade de Mauritanie à Khartoum a utilisé l'argumentaire juridique du professeur ELY moustapha pour défendre les intérêts du ressortissant mauritanien condamné à mort par le Soudan.
voir cet argumentaire sur le blog du professeur.
merci compatriote,les choses ne bougent que comme ça.

---------------------------

La peine de mort prononcée à l'endroit de notre compatriote Cheikh Elghacem Ould Brahim Ould Mohamed a été commuée à cinq ans de prison plus payement de la Diya (indemnisation prévue par la charia dans le cas de crime de sang). Elghacem a déjà passé trois en prison qui seront décomptés de sa peine.

Il faut rappeler que Cheikh Elghacem est accusé dans une affaire de charlatanisme et d'assassinat. La peine initialement prononcée par le tribunal soudanais a suscité une grande mobilisation en faveur du condamné.

L'ambassade de Mauritanie à Khartoum a beaucoup travaillé pour que les choses se terminent par un dénouement en faveur de Ould Brahim. C'est ainsi que la mission diplomatique a pris en compte la relance de cette affaire devant les tribunaux soudanais.


Il faut noter que le rôle que doivent jouer les ambassades dans la prise en compte des problèmes des mauritaniens vivant à l'étranger est déterminant. Il serait, à ce titre, indiqué que nos missions diplomatiques à travers le monde suivent l'exemple de l'ambassade de notre pays au Soudan .

Anonyme a dit…

TMH :
Ah l'artiste.
Je l'ai croisé une fois à Paris, elle bavardait trop. C'est sa nature ou elle est un peu s....?

Anonyme a dit…

Le blog du prof Ely est très interessant et traite des questions importantes avec clarté,lucidité et sans parti-pris.Alors 1000 mercis
A+

Anonyme a dit…

où est l'article dans lequel le prof discute de l'affaire du mauritanien khartoum ? Dans quel site.

Anonyme a dit…

Interessant ce que Ano a dit: L'ambassade de Mauritanie à Khartoum a utilisé l'argumentaire juridique du professeur ELY moustapha pour défendre les intérêts du ressortissant mauritanien condamné à mort par le Soudan.
voir cet argumentaire sur le blog du professeur.
merci compatriote,les choses ne bougent que comme ça.

===
Felicitations Prof Ely.

Anonyme a dit…

Le jeudi prochain 20/09 fera la fin du delai de grace que notre X national a donné au nouveau regime.
Est ce que x est mort ?
Si oui Allay yarehmou , sinon qu'il fasse signe de vie.
Un caremien.

Anonyme a dit…

Bon Ramadan à tout le monde et bonne rentrée. La Rentrée, la vraie se fera deux semaines aprés le Ramadan. A cette période l'AG Constitutive du Parti du Chef de l'Etat va se tenir à Kiffa, c'est le souhait de Khattou qui estime que Kiffa est le "Centre" de la Mauritanie et ordonnée à Yahya ould Elwahgef et au Doyen Baba Miské de préparer le lancement du Parti depuis l'Assaba. Ce qui ne plait pas à Abdelly qui voit en Kiffa le point de départ de la Décadendance de Maaouiya, "Kiffa mahi Ghadva" rétorque t il à Khattou avec nonchalence et un sourire "phatétique", il ne cache pas qu'il y pèfére "même Rosso est mieux !!" (sic)
Mais le vrai autre évènement tant attendu par l'opinion nationale est le retour du X National dont le délais viennent à echéance comme il l'a promis dans deux semaine vers le début du mois d'Otobre. Sauf si il estime que tout va bien et que le Pays est entre de bonnes mains.

Anonyme a dit…

Tout le monde sait que ca va mal et X en premier le sait aussi bien que nous. Le delai de grace termine, il est de son devoir de prendre les armes pour un nouveau combat.

Anonyme a dit…

Vous savez que XouldY c'est le prof ELY Moustapha, et c'est sur il va revenir le 20/09.

Anonyme a dit…

ely et x sont deux hommes distincts mais qui menent un combat pour une cause commune qui est la mauritanie.

de tous les mauritaniens ils meritent l'estime et le respect.


abdellahi ould soueilem

Anonyme a dit…

abdellahi

personnellement je ne sais pas si le professeur ely c'est x lui-même mais ce qui est sûr c'est que qu'on est fier d'avoir ces deux (ou une )personnes en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Ano du 18 septembre 2007 19:02,

Ce n'est pas serieux d'accuser gratuitement les bonnes gens. Il vaut mieux t'excuser, qu'il soit x ou non.Soyons serieux. A-
=========

Vous savez que XouldY c'est le prof ELY Moustapha, et c'est sur il va revenir le 20/09.

Anonyme a dit…

SCOOP!!!! SCOOP!!!!

Les Douaniers du Port viennent de saisir un Cachet du TRESOR PUBLIC MAURITANIEN avec Ould Noueiguedh.
Des arrestations sont en cours et les complicités sont parait il nombreuses. le pot aux roses a été découvert pour le "dédouanement de 30 Containers de thé" en provenance de Hong Kong.
Est ce que cette eniéme affaire sera ettouffée???

Anonyme a dit…

on s'en tape de qui est x ould y l'essentiel est qu'on s'exprime et que les deux continuent à alimenter nos debats par leur perspicacité et leur manière bien à eux d'exposer les faits. Quant à moi je suis encore novice avec l'ecriture mais je compte voler de mes propres ailes d'ici peu.vous viendrez surement voire le blog qui vous fournira une nouivelle manière d'approcher les evenements, celle de la nouvelle génération,celle qu'on dit sacrifié, de sans niveau de sans...
salut et bon ramadan à tous

Anonyme a dit…

A lire sur le blog du professeur ELY

"Un Faucon pour la Mauritanie.

Voilà pourquoi on ne peut lutter contre la corruption "

http://haut-et-fort.blogspot.com

Anonyme a dit…

A mon cher ami Maatalla, je dedie ce billet de Solé

Toute rassemblance avec un pays ou des hommes qui nous sont familiers n'est que pure coincidence
bon ramadan à Tous

Chronique
Sortie de crise, par Robert Solé
LE MONDE | 19.09.07 | 14h29


La crise gouvernementale belge dure depuis plus de cent jours. Pour la dénouer, Albert II ne néglige aucune formule : il a nommé successivement un "informateur" et un "médiateur", puis un "formateur", et enfin - sans plus de succès - un "explorateur-éclaireur".
Mais il n'y a aucune raison de désespérer. Le roi possède d'autres cordes à son arc. Rien ne lui interdit de désigner un modérateur, un conciliateur ou un pacificateur. En cas d'échec, il pourra toujours recourir à un accoucheur, un réanimateur, voire un hypnotiseur. Mettons-le quand même en garde : la Flandre et la Wallonie, au bord de la rupture, n'ont besoin ni d'un baratineur ni d'un enfant de choeur. Encore moins d'un comploteur ou d'un casseur.
Ce pays écartelé exige un patient raccommodage. Il faut trouver la perle rare, capable de permettre aux francophones et néerlandophones de se parler : pas seulement un traducteur, mais un rassembleur. Attention quand même aux sauveurs en tout genre : ils ont une fâcheuse tendance à se muer en dictateurs.

Robert Solé

maatala a dit…

Salam

Merci cher ami pour le billet de Solé

Cioran a dit:

"Ma mission est de souffrir pour tous ceux qui souffre sans le savoir, je dois payer pour eux, expier leur inconscience, la chance qu'il ont d'ignorer à quel point ils sont malheureux"


Il pensait certainement à nous dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur Cridem

" Etats d’âme d’un parti d’état sans âme

-------------------------------------------
Une pensée pour nos frères déportés
-------------------------------------------

A trop subir les contorsions et acrobaties publiques du moment, on risque de déplorer l’acharnement général contre le futur parti-état du président de la république. Tant la propagande de ses promoteurs s’épuise à en toiletter les attributs anachroniques. Histoire de nous faire oublier que la vocation première d’une telle créature idéologique ne saurait être que budgétivore et liberticide. Voire génocidaire et narcotrafiquante si l’on ne retient que les passifs immédiats du régime qu’il sous-tend.

Momies politiques
Pourtant nul n’interdit à ces momies politiques de rythmer et amplifier leurs applaudissements cacophoniques. Pour la simple raison que personne ne dispose de l’autorité nécessaire pour criminaliser -à juste titre- leur future association de malfaiteurs historiques de l’état mauritanien. Pour cause et jusqu’à preuve salvatrice du contraire, c’est leur chienlit qui détient et bouche toutes les voies de décision privée ou publique dans le pays.


Aujourd’hui autant- sinon plus- qu’hier, seul un ministre de l’intérieur, issu ou allié de leur majorité plurielle, est habilité à autoriser ou interdire leurs retrouvailles légales. Du reste, qui peut interdire un parti voulu par le président élu, cousu par son secrétaire général de la présidence et surtout massivement investi par les milices indépendantes dépendantes de son chef d’état-major putschiste?

Il reste que toutes ces lamentations sont malvenues de la part d’une majorité présidentielle, gouvernementale et parlementaire qui ne cesse d’aggraver abusivement l’inflation partisane dans le pays. En limitant les horizons démocratiques par la légalisation subite de groupuscules politiques qui, à une ou deux exceptions près, n’expriment pas d’attente réelle dans l’opinion publique. Pour ne pas dire que cette fournée supplémentaire d’indépendantismes dépendants accentue l’atomisation de la vie politique.

Quand elle ne sert pas de piste de lancement (merja3 ) à un parti hégémonique qui ambitionne de verrouiller tous les comptes publics et postes électifs du pays. Mais telles dénonciations quasi-calomnieuses ne doivent pas duper une société résolument démocratique. Elles participent d’une entreprise mafieuse visant à détourner les principes de l’état de droit au profit d’une république de passe-droits.

L’autre parti unique
En effet, nos cassandres de la bonne gouvernance cachent mal leur nostalgie névrotique d’un despotisme révolu. Imperméables à l’opinion contraire, elles ne tolèrent pas d’opposition à leur embryon de parti…Sans nom ni idéal politique. Il suffit de décourager leur résurrection tragicomique pour être convaincu de blasphème. Comme douter de leur sincérité démocratique relève, à leurs yeux, des outrages et rébellions attentatoires à la renaissance de la nation… !?

Hélas, la réalité est autrement plus révoltante. Puisqu’un tel parti présidentiel ne doit pas ne viser que la seule réorganisation d’une « chambre introuvable ». L’assemblée nationale actuelle étant tout aussi servile qu’auparavant. Elle est non seulement corvéable à loisir, mais aussi et surtout dissoluble à souhait et à raison. Sortis de képis putschistes il y a juste quelques mois, ses élites versatiles rivalisaient de motions de soutien un an plutôt : dans un autre parti-état d’un autre président…

Aussi leur radicalisation subite pourrait elle être ressentie comme une réponse stratégique à l’actualité honteuse d’un régime paramilitaire à bout de souffle. Dans le collimateur de plusieurs justices internationales, ses officiers et fonctionnaires supérieurs sont désormais cités pour trafic intercontinental de drogue et purification ethnique aggravée par les tortures et exactions extrajudiciaires.

Le président et son gouvernement doivent se laver définitivement du passif des régimes putschistes. Pour ne pas dilapider leur crédit ou forcer et fédérer les oppositions contre eux. Loin de la suractivité du chef d’état-major particulier -et supposé gourou politique- du président qui ne facilite pas une telle perspective. Pas plus que les nominations et dénominations incontrôlées, au sein de l’armée et partout ailleurs, ne leur garantissent une mandature stabilisée.

Tout comme un parti hégémonique, et soumis aux pressions colonelles et postcoloniales, ne pourra que retarder la fin d’un système criminel. Du reste, la pétroleuse fondation présidentielle le vaut bien qui, à elle seule, figure déjà un « parti unique » dont les développements sociopolitiques n’ont pas encore livré toutes leurs promesses… !!!

Cheikh Touré

Maatala

Anonyme a dit…

Couli enta vem? Un fonctionnaire de l'Ambassade incapable d'écrire un anglais correct.
============
Ambassador Ibrahima DIA presented Credentials to U. S. President George W. Bush.


September 18, 2007
Washington, DC


Ambassador Dia Ibrahima presented his Credentials to President George W. Bush at the Oval Office of the White House.

Ambassador Dia reiterated the desire of the new Government of Mauritania to further strengthen the multi-faceted relations between Mauritania and the United States, which have entered one of the most productive phases of engagement.

The Government of Mauritania continued forward movement in bilateral ties, and shared the goal of working together with the US to make the strategic partnership broader and deeper.

El Hassen Ben Youssouf Sy
Embassy of Mauritania
Washington, Dc - USA


Note: Info source : El Hassen Ben Youssouf Sy

Anonyme a dit…

Maata:

Tu oublies que c'est le mois de Ramadan. Je ne peux que souhaiter une tres bonne chance aux hommes et aux femmes qui dirigent les missions diplomatiques Mauritaniennes. Le reste ne me concerne pas!

Anonyme a dit…

Ouldabdelaziz, l'homme fort du regime, regle son compte a ouldeznagui, dernier dinosaure de actif du feu CMJD en l'envoyant a dakar.

Abdelli,le ou la conseiller de khatou, est de plus en plus nerveux(euse). Il(elle) voit le mal partout, on lui en veut d'apres lui..ou elle. (al hassada yassre,lol!!)

maatala a dit…

Salam

Dear couly

Je signe toujours mes écrits.
Quant à Monsieur DIA, tu es loin d'imaginer ce que cette nomination représente pour moi.

Pour une fois qu'il nomme les "hommes ou femmes, qu'il faut à la place qu'il faut".

Ceci contrairement à la VOLEUSE DE GENEVE dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Un important mouvement au sein de la Grande muette


Un vaste mouvement au sein de la Grande Muette est intervenu consacrant l’arrivée massive des amis de Mohamed Ould Abdel Azziz dans les principaux postes clés des forces armées. Presque tous les chefs de région ont été touchés par ce mouvement qui annonce la mise à la touche définitive des grandes pointures et figures du Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie CMJD.

En effet, les bases arrières du CMJD n’ont pas échappé aux mesures de ce mouvement qui a permis à Ould Abdel Azziz de bien placer ses hommes de confiance.

Qui a dit, qu'il fallait liberer SIDIOCA dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Ce que tout mauritanien doit comprendre en lui pour exorciser le mal !

Le Mauritanien est un homme qui vit dans la fatalité, un homme qui vit dans l’attente. C’est le seul homme qui ne prend jamais d’initiatives. Il se cantonne à lorgner ses voisins et à envier maladivement et parfois violement les autres. Il arbore toujours un sourire vrai ou feu alors que ca demeure prend feu !

Il n’y’a rien de concrets dans la vie du mauritanien car incapable de savoir ce qui lui va et ce qui lui va pas. Entre son bien et son mal le mauritanien choisit toujours son mal. N’allait pas croire qu’il le fait exprès. C’est tout simplement qu’il est largué sans expérience, sans intérêt et finalement pas intéressent.

C’est un homme qui vit dans l’ordinaire et la mélancolie. Il remet tout au lendemain. Des idées s’il en a ne sont qu’un condensé de haines qu’il met en pratique pour empêcher et s’empêcher de s’émanciper. La routine est la devise de son environnement, le risque qui est l’élément moteur de toute société qui aspire à aller de l’avant, le mauritanien l’admire mais chez les autres et se l’empêche.



Le mauritanien ne se transforme jamais. C’est le seul homme qui dés qu’on le voit entre un million de personnes on sait qu’il est mauritanien ! Il ne peut pas se fondre dans la nature. Il a une attitude de complexé et chose plus grave il n’est jamais fier. Il a un regard hagard sur la vie qui fait de lui la bête de l’humanité.

Pensez vous qu’un pays habiter par des hommes pareils puisse sortir de l’auberge un jour ? Jamais ou plutôt dans une autres vie. C’est le seul payas et le seul peuple qui n’a enregistré aucun progrès depuis son existence. Une entité qui tourne en bourrique. Espérons un jour que la poésie soit une source de richesse économique !

Note: Info source : montesquieu

maatala

Anonyme a dit…

Maata:

Je n'ai aucune ide'e de Mr. Dia. Je lui souhaite une bonne chance tout en esperant qu'il sera a' la hauteur du travail qui l'attend. Ceci etant dit, le poids d'un ambassadeur depend toujours du poids du pays qu'il represente.

PS.
Tu n'as aucune raison d'insulter la personne qui dirige la mission diplomatique Mauritanienne a' Geneve.

rimo a dit…

salut tous ,


Lambda
Merci pour cette lucidité intrinsèque .
je voudrais juste rappeler un truc :

concernant l'histoire du monde musulman après le 632 (mort du prophète psl) , il s'est passé beacoup de choses notament les guerres internes entre différents clans ce qui conduira plutard à l'apparution des dynasties et des sectes.

Alors parfois on est amené à creuser dans les méandres de l'histoire ne serait ce qu'une envie en sois pour s'instruire et se faire une idée non ambiguë sur ce qu'était le monde musulmant de l'après 632.

Aujourd'hui , la question qui se pose est : d'où est ce que devrais-je me ressourcer ?
"bon ça paraît stupide , je sais"

En fait sur l'histoire du monde musulman il existe pas mal de faux recits.Ne parlons même pas des hadith-faibles qui ne sont absolument rien du tout devant les "papiers chiites" qui ont tendance à polluer l'histoire que nous avons apprise à l'école primaire et au lycée.

j'aurais pu vous faire des copier coller sur les habitudes de notre prophète et sa famille durant ce mois béni en guise de mouhadaratt mais je compte sur mohamed cheikh..


bientôt la fête elva6r ,
n'oubliez pas de venir pour se demander pardon et distribuer des n'déwnés .
puis après retournez chez vous pour déguster le tajine et regarder la télé non pas le discours faible du président mais plutôt les sketch de bout'meg3our .
puis revenez le même jour sur mon blog car je mettrai deux vidéos pour le n'déwné .
n'oubliez pas de pancher sur le dossier de la rentrée .

ciao , @+



blog rimo

Anonyme a dit…

lu sur cridem:
"21 septembre 2007 : Appel pour l’attribution du prix Chinguitt de la culture au CRIDEM et Claude K



Prix Chinguitt. Article I : Il est crée deux prix destinés à récompenser les efforts des personnalités ayant contribué au rayonnement Culturel et Scientifique National dans le domaine de la Littérature et des arts et dans le domaine des Sciences et Techniques.



En lisant l’article précédent, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la contribution considérable dans le rayonnement culturel de notre cher site CRIDEM et son parrain M. Claude K. Surtout que cette contribution a une répercussion directe sur l’entente cordiale entre Mauritaniens. Une entente indispensable a notre futur de nation riche de sa diversité.



Cette contribution me parait alors suffisamment importante pour attribuer le prix de Chinguitt à ce site par l’intermédiaire de son parrain et modérateur M Claude K.


NB: prix chinguitty ne peut être donné que pour des musulman ça c'est de un, de deux prix chinguitty et pour les mauritanies.
mais tu peux demandé au ONU ou ONICEF ou NNNDS pour qu'il lui donne prix noble, ou prix des ange ou comme cide veut

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"Tu n'as aucune raison d'insulter la personne qui dirige la mission diplomatique Mauritanienne a' Geneve".

Sacré bled ou les prédateurs sont adulés, promus et jamais poursuivi pour leurs forfaitures.

C'est bien la banque Mondiale qui a exigée son limogeage après un AUDIT de Nutricom.

Amnésie quand tu nous tiens dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Maata:

La Banque Mondiale peut aller au diable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
C'est extremement triste de constater que tu oublies que la Mauritanie est un etat independant qui a le plein droit de choisir qui doivent diriger ses missions diplomatiques.

Anonyme a dit…

Confusion encore. Maatala qui paie Couli pour un message anodin non signe sur un anglais donnant information sur la presentation de la lettre de creance d'un ambassadeur. Couli accuse Maatala de l'avoir ecrit, Maatala qui repond et Couli est sur le bord des insultes. Message que j'ai envoye et pas maatala. Un ano qui se cache des foudres coulibaliennes.
====
Couli enta vem? Un fonctionnaire de l'Ambassade incapable d'écrire un anglais correct.
============
Ambassador Ibrahima DIA presented Credentials to U. S. President George W. Bush.


September 18, 2007
Washington, DC


Ambassador Dia Ibrahima presented his Credentials to President George W. Bush at the Oval Office of the White House.

Ambassador Dia reiterated the desire of the new Government of Mauritania to further strengthen the multi-faceted relations between Mauritania and the United States, which have entered one of the most productive phases of engagement.

The Government of Mauritania continued forward movement in bilateral ties, and shared the goal of working together with the US to make the strategic partnership broader and deeper.

El Hassen Ben Youssouf Sy
Embassy of Mauritania
Washington, Dc - USA


Note: Info source : El Hassen Ben Youssouf Sy

Anonyme a dit…

Depuis quand la rim rst un pays independant? La disparition de Saddam n'arrange rien

Anonyme a dit…

A lire sur

http://haut-et-fort.blogspot.com

"Finances publiques mauritaniennes: Fragilit� et d�pendance"

Anonyme a dit…

C'est quoi cette histoire de prix chniguitty pour CRIDEM?

Cridem est un site qui n'a pas apport� plus � la Mauritanie que Jeune-Afrique, deux organes au service de leurs propres int�r�ts.
Claude K. est un agent de la s�r�t� fran�aise c'est connu et il espionne � travers son site tous les mauritaniens et il manipule le autorit�s mauritaniennes � travers les infos qu'il publie.

Avec ses interviews bidon sur l'int�r^t de cridem et ses apparitions sur son site et maintenant un "appel" en faveur du prix chinguitty, et quoi encore!

Claude K est un agent d'espionage et d�j� il a d�j� beaucoup de prix de la France pour espionnage.

Anonyme a dit…

Ano, tu as raison
Il lancer un appel contre l'attribution d'un prix à cridem.
C'est le nid d'un espion qui veut séduire tout le monde.

on va faire une pétition contre.

Anonyme a dit…

Anonyme du 21 Septembre 13:39

Depuis le 28 Novembre 1960!!!!!

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"La Banque Mondiale peut aller au diable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!"

Il ne s'agit pas ici de la BM mais de la VOLEUSE DE NUTRICOM.

Les plumés ne te dirons jamais assez merci de toujours défendre les prédateurs.

Etrange fascination pour le mal dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

Lu pout toi sur Cridem

"Pendant plus de deux décennies Ould Taya a offert à chaque citoyen de ce pays un tissu pour ce faire faire un boubou, costume national s’il en est. Mais après confection, le boubou ne nous arrivait qu’au genou. Ce qui veut dire, que nous n’avons pas eu de boubou, et lui a perdu son tissu. Car nous citoyens de ce pays, avons un autre point commun. Nos boubous nous arrivent tous presque à la cheville"

Tiré du posting de 22 septembre 2007 : Réconciliation nationale: Relevons le défi avec Sidi Ould Cheikh Abdallah de Dah Ould Mohamed Lemine Ould Abd Daïm
Alias Dah Aïdara.

Maatala

Anonyme a dit…

Couli,

On dit quoi au sujet de cette histoire de Geneve? Les "plumés" c'est les gens volés. Juste au cas où l'anglais ne s'acommode pas avec le français bithanisé.On nomme à Geneve voleuse reconnue internationalement (rapport d'audit de la BM qui l'organisation la plus internationale que tu as), parcequ'elle est liée génétiquement au PM. Moi je suis génétiquement lié à toi, but no chance). Tu protestes (c'est ton droit), mais il faut comprendre qu'on a chassé les militaires pour plus de transparence comme on fait en Amérique. So, don't make a mess out of this as we are trying to put pressure on the guys home to behave like Georges Washington. Kapish? Fais la paix avec Maatala (tu l'appelle Maata et des personnes n'aiment pas parceque c'est "ethnique" avec tous les respects aux Bambara) et aide-nous a democratiser and "tranparenciser" le bled comme le Président Georges W. Bush nous a demandé. . En Amérique pour être Ambassadeur à Djibouti, tu ne dois pas trainer de casseroles sales. Pourquoi la RIM doit faire le contraire? Trying just to be fair with the USA policy and to avoid mixing things. God bless America and long live the Georges ! (the 2 Bushes and the Washington). Take care man. A-

=========
Maatala a dit:

Il ne s'agit pas ici de la BM mais de la VOLEUSE DE NUTRICOM.

Les plumés ne te dirons jamais assez merci de toujours défendre les prédateurs.

Anonyme a dit…

NON vous vous trommpez tous X ould Y = Ould maloum . il s'apel aussi Gharib arsalane et ecris au Calame .il est dangereux ce type

Anonyme a dit…

A lire sur le blog:

http://haut-et-fort.blogspot.com/


"De quoi est coupable Maouiya ould Sid’Ahmed Taya ? "

maatala a dit…

Salam

Cher ami

à mon tour de te dedier ce texte de Chouard Etienne

Démocratie octroyée ou démocratie conquise ?

"Pour sortir de la préhistoire de la démocratie nous devrions nous appuyer sur deux piliers fondamentaux :

1) Nous avons besoin de parlementaires, de ministres, de juges et de journalistes, pour légiférer, gouverner, juger et nous informer.
Nous en avons besoin, d'abord, parce que nous sommes trop nombreux pour le faire directement nous-mêmes, mais également parce que nous avons perdu le goût et le temps de la politique quotidienne.
Mais surtout, nous en avons besoin parce que c'est le seul moyen d'obliger tous ceux qui prennent les décisions publiques à d'abord écouter, respecter et réfuter publiquement toutes les opinions contraires (y compris l'opinion publique), avant de décider dans l'intérêt général.
C'est le signe distinctif majeur de la démocratie que ce débat public obligé, avant de décider, tous ensemble.
Certains pensent qu'Internet pourrait remplacer avantageusement les lieux traditionnels de débat. Mais l'Internet ne nous oblige pas à nous frotter à la contradiction et nous avons une tendance naturelle forte à préférer les lieux amicaux. Internet nous conduit donc à nous radicaliser en nous laissant échanger davantage avec nos semblables qu'avec nos adversaires. Donc, il faut réaffirmer la nécessité d'une démocratie représentative, mais il faut aussi la construire nous-mêmes puisqu'on n'a encore jamais vu d'institutions représentatives réellement démocratiques.
Internet ne remplacera pas des institutions démocratiques : nous avons besoin de médiateurs, contraints au débat vraiment contradictoire.

2) Mais nous devons surtout redouter ces indispensables médiateurs, à tout moment, mais surtout au moment d'écrire la règle supérieure, la Constitution : les citoyens ne devraient pas laisser les hommes au pouvoir (ou les candidats au pouvoir) écrire eux-mêmes les limites de leur propre pouvoir.
Comme le disait fort bien Montesquieu : il faut que le pouvoir arrête le pouvoir.
Mais si on laisse les hommes au pouvoir appliquer eux-mêmes ce principe, celui-ci restera virtuel, inutile, lettre morte (c'est largement le cas aujourd'hui).
Les citoyens peuvent se désintéresser de la politique et la laisser à des professionnels pour être plus libres de vivre d'autres vies que celle d'animal politique (dixit Aristote), mais les citoyens devraient rester vigilants et actifs, au moins au moment stratégique d'écrire la Constitution qui limite (ou pas !) les pouvoirs.

Ce qui compte, ce n'est pas qui VOTE la Constitution : ce qui compte, c'est qui ÉCRIT la Constitution.

Si on attend que nos politiciens professionnels écrivent eux-mêmes une constitution honnête, on va attendre longtemps : il ne sert à rien d'espérer qu'on nous octroie spontanément la démocratie, cela n'arrivera jamais ; il nous faudra la conquérir, l'imposer, et la séparation strictement étanche entre le pouvoir constituant et les pouvoirs constitués est certainement la meilleure arme de cette conquête.

Etienne Chouard

Maatala

Anonyme a dit…

A lire sur le blog:

http://haut-et-fort.blogspot.com/


"Sidi aux States:
Gone With The Wind "

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur cridem

"Le lourd décollage!

La Mauritanie recèle d’importantes ressources naturelles (poisson, fer, or, pétrole..) dont l’exploitation et la gestion rationnelle est en mesure de lui assurer son décollage économique. Le poisson et le fer représentent ensemble plus de 70% des recettes d’exportation.

Ces atouts parmi tant d’autres ouvrent des perspectives énormes à un pays qui compte parmi les moins peuplés au monde. 46 ans après son indépendance, force est de constater que la Mauritanie est loin de s’engager dans la voie du progrès économique.

Malgré l’allégement du fardeau de la dette à la faveur de la PTTE, et des indices de croissance appréciables, la situation socioéconomique est loin d’être améliorée. Les équilibres macro-économiques cachent mal la mauvaise santé d’un pays où la pauvreté frappe plus de 80% de la population.



Le taux de chômage n’a pas baissé et ce fléau touche particulièrement les jeunes de moins de 30 ans. L’Etat n’arrive pas à juguler cette crise d’emploi qui pousse cette catégorie de la population à l’exil vers un ailleurs hypothétique. Au fil des années, tous les secteurs vitaux de l’économie nationale ont sombré dans le chaos d’une gestion gabégique. L’exploitation et la commercialisation du brut n’ont pas pu venir à la rescousse d’une baisse de production de fer et du poisson.

Les années passent et la Mauritanie n’arrive pas à voir le bout du tunnel. Les transformations qui s’opèrent ne sont que la face visible d’une mondialisation inéluctable. La révolution de l’automobile, le développement des technologies de l’information et de la communication, la prolifération des secteurs ultramodernes n’offrent aucune garantie de changement véritable.

Une seule raison explique le retard considérable de la Mauritanie : le détournement des deniers publics. Aucun régime n’a pu venir au bout de ce phénomène qui gangrène l’économie du pays. Les sociétés d’Etat sont considérées comme des entreprises familiales. La culture de l’enrichissement illicite a favorisé le développement de réseaux mafieux qui sévissent dans la plus grande ostentation. Un ex Directeur Général d’une société n’a aucune difficulté à se reconvertir dans le privé en créant son entreprise avec l’argent du contribuable. C’est le fruit du pillage éhonté du bien public qui a servi à la construction de belles villas, à l’achat de carrosseries rutilantes, d’hôtels modernes…

De telles pratiques ont compromis sévèrement l’évolution de la Mauritanie vers des lendemains meilleurs. Entre un citoyen qui a bâti sa fortune sur les ruines de l’Etat et un pauvre banlieusard sous une misérable baraque, où se situe le chemin du développement ?



Cheikh Tidjane Dia


maatala

Yanis le R. a dit…

Chers amis

Je crois que la reprise des débats est urgente sur notre blog.
Le gouvernement actuel est tout simplement une catastrophe nationale pour la simple raison qu'il reproduit les actions de ses prédécesseurs et sans aucune idée nouvelle ou action revolutionnaire ou d'envergure.
Tout marche à petit pas comme s'il n'y avait pas d'urgence, comme si tout allait bien ...
Et ce sont les mêmes qui rempilent pour 5 ans encore!
Seule nouveauté et quelle nouveauté, les cadres ayant travaillés au Niger, "l'équipe du Niger": Sidioca, son chef de cabinet, le ministre de l'économie et des finances etc.
Après avoir "rater" le Niger (ils buvaient en fait le thé ensemble), c'est l'équipe de choc qu'on sort pour l'occasion après 40 ans de dictature... Nos All Blacks (ou All Niger) qui doivent gagner impérativement la coupe du developpement!
En 5 mois, à part les conseils de ministres à la con pour approuver des décrets sur des autorisations d'exploration de métaux précieux introuvables, qu'a fait le gouvernement?
Une fondation au nom de la femme du Président (!) aurait, nous dit-on, fait plus que les services de l'Etat réunis: Croissant rouge, ancien CSA (devenu ministère), la Protection civile (les pompiers) etc., et ceci avant que la dite Fondation n'obtienne son recepissé d'autorisation du Ministère de l'intérieur...
Depuis 5 mois, une seule petite victoire, paraît-il, celle du 2ème prix "téléphoné" de la poésie arabe!
C'est dire notre impatience...

Anonyme a dit…

اهتدت السيدة وزيرة التهذيب الوطني إلى طريقة مبتكرة للتهرب من لقاء الأساتذة دون أن تقول ذلك صراحة ، فكي نستنشق ، نحن الأساتذة ، هواء مكتبها المكيف علينا أن نسجل أسماءنا في لائحة طويلة لدى أحد رؤساء المصالح وننتظر عدة أشهر حتى يصلنا الدور

يوم الجمعة الماضي بلغ عدد الطامحين إلى لقاء الوزيرة أكثر من ثلاثمائة متقدم وهم في ازدياد مستمر رغم صدود الوزيرة التي لا تستقبل أكثر من خمسة عشر مراجعا في الأسبوع الواحد

حين راجعت ظهر اليوم رئيس المصلحة المسؤول أخبرني بتوقعاته المخيبة للآمال:"لن يكون بإمكانك التشرف بلقاء السيدة الوزيرة قبل نهاية ديسمبر" وأضاف :"أنت على لائحة وعليك أن تنتظر الدور"،وحين نبهته إلى ضرورة أن تكون لائحة الأساتذة منفصلة عن لائحة المراجعين من خارج ملاك الوزارة وأن تتكرم الوزيرة برفع عدد الأساتذة الراغبين في لقائها كي يتمكنوا من تقديم شكاويهم وتظلماتهم قبل السفر إلى أماكن عملهم في مجاهل البلد ، حين قلت له ذلك تفهم الفكرة دون أن يعد بشيء

كلما تمعنت في أساليب هذه السيدة الحديدية ذات الإرادة الطيبة الهادفة إلى الإصلاح تذكرت فكرة صامويل هنتجتون عن المجتمعات البيوريتارية "التطهرية" وكيف أنها تتشدد في الإصلاح حتى يصبح غير قابل للتحقق وينقلب إلى فساد

تقوم السيدة وزيرة التهذيب بوضع قوانين متشددة دون أن تأخذ برأي من ستطبق عليهم تلك القوانين ثم تنسى بعد ذلك أن القوانين لم توضع إلا من أجل تحقيق المصلحة العامة و تنسى أيضا أن الوزير يجب أن يبقي على سلطة تقدير وتقرير الإستثناءات التي تصب في تحقيق الصالح العام

Anonyme a dit…

Toute notre solidarité avec Mohamed Cheikh dont l'adresse mail a été détournée.

____________


Avis à tous.

Un pirate s’est emparé de mon adresse Yahoo (molabcheikh@yahoo.com) qu’il utilise désormais à des fins illégales. Il a changé mon mot de passe de sorte que je ne peux plus accéder à mon compte Yahoo. Je vous informe que tout message qui vous est parvenu depuis quelques temps de cette adresse : (molabcheikh@yahoo.com) émane dudit pirate et je décline toute responsabilité découlant d’un tel envoi.
En conséquence, je vous prie de bien noter que je ne suis plus en mesure d’utiliser cette adresse.
Mon adresse valide est la suivante, celle par la quelle vous avez reçu ce message : molabcheikh@gmail.com.

Fraternellement.

Mohamed Cheikh.


Source: www.contre-x.blogspot.com

Lambda a dit…

Cher ami Rimo,
Tu dis "Aujourd'hui , la question qui se pose est : d'où est ce que devrais-je me ressourcer ?"
ta question est loin d'etre une question stupide.
c'est la vrai question de cette époque de perte de reperes et d'idéaux ..

se ressourcer de notre propre Histoire est aujourd'hui conditionnée par l'extraction du faux de ces récits cumulés sur les temps. la plupart de ces récits ont été écrits 300 à 400 ans apres l'époque dorée du prophete. donc plusieurs récits comme tu dit sont sujet à falsification et certains relevent de la pure imagination de la personne qui rapporte. comme cet horrible et sanglant Hadith qui dit "j'ai recu l'ordre de combattre jusqu'à ce que les gens disent la ilaha illa allah."
de quel logique limiterons nous la foi et l'islam à un mot que tout un chacun peut prononcer sur le bout des levres ?
ce hadith rentre en cotradiction flagrante avec le texte coranique qui dit "il n'y a pas de contrainte dans la religion" la ikraha viddini.

Mettre aussi à la lumieres les guerres fratricides qui ont frappé dès la disparition du prophete, les motifs principaux de ces gueres ont été la dispute du poivoir et les biens materiels (comme c'est tjs le cas).

l'occident non plus ne pourrait pas servir comme modele à transporter et à implenter chez nous.
on peut se servir de leurs outils de reflexion ayant conduit aux siecles de lumeires, mais jamais les produits finaux de ces outils, ça serait aussi dengereux que donner un produit chimique extrement dengereux en etat liquide à un eleveur de bétail.

Cher Yanis,
je suis de ton avis.

les gens qui sont allé chercher Sidi le tirer de sa retraite pour le mettre sur le devant et le presneter aux mauritaniens pour parfaire "la piece", n'etaient autre que l'incarnation de la volonté du satan.
cinq mois apres l'intronisation de cet homme au crépiscule de sa dignité, le bilan est chaotique : echec et desespoir soldé par la deception sur toute la ligne.

Sidi sert le diable à chaque fois qu'il tourne son chaplet (teçbi7) dans sa mosquée.

ce que je lui reproche c'est de s'etre presenté et servir de rempart contre l'avenement du changement qui etiat sur le point d'arriver.

ni le pb d'eau a été résolu, ni l'éléctricité.
Son cousin 3beidalli ould Hweibib (responsable de la contamination de plusieurs citoyen d'hépatite à cause de la mauvaise eau qu'il sert aux pauvres dans les bariques) au lieu d'etre limogé pour son incompétence, il continue à occuper son poste de misérable directeur de la SNDE beneficiant ainsi de privilege d'etre le cousin du president.

le gouvenrement continue à profiter de désastre à tintane pour "prostituer" l'aide internationale sans aucune dignité remarquable.

mais vraiment où sont les hommes de ce pays ?

la rumeur parle de remaniement imposée par l'immobilisme de certains membres de ce gouvernement petit .. tres petit (au sens propre comme au sens figuré du terme).

actuellement c'est Ramadan, tout ce beau monde se cache derierre le discours religieux tranquilisant qui passe à la radio et à la télé ainsi que sur les chaines arabes et ce apres un bon repas de rupture tandis que les mauritaniens pauvres croulent sous la faim, pauverteé, innondation, ignorance, manque de nouriture, manque des moyens de transport, chomage, echec des plans gouvenrementaux pour le redressement, manque de visibilité, amateurisme .. "mauritanie vision 2030" serait l'illustration de la mauvaise foi qui gangrene l'ame des hommes qui y travaillent.
avec quel aide internationale va-t-on finacer cette "mauritanie 2030" ? avec les dattes offertes par l'arabie saoudite à l'occasion de ramadan ou bien avec les quelques tonnes de sorgho offerts par le gouvenement du mali ? d'ailleur genereux il faut le rappeler.

je me demande comment a-t-on fait pour avoir un niveau de dignité aussi bas ?
il doit y avoir une école spéciale pour s'entrainer pour y arriver sinon impossible de naitre comme ça ..

des familles entieres sans quoi rompre le jeune au coucher du soleil tandis que le "pieux" president et sa "maitraisse" refont le voyage de noce à NY.
quel sacré destin pour lui (devenu president en partant de ... zero!) et pour elle (la mauritanie tjs à la case ... zero)

Lambda.

maatala a dit…

Salam

Chers Yan et Lambda

La situation du bled est catastrophique:

-Air mauritanie et Sonolec sont dans le coma
-Les autres entreprises publiques sont sous perfusion.

Woodside siphonne 8000 barils par jour, les miettes que nous recevons sont dues à la hausse des prix du pétrole. Cette société compte sur le gisement de Banda pour valoriser ses actions, tout vendre, déguerpir sans laisser d'adresse.

Le pouvoir compte sur:

-La bonne gestion (un phrase qui fache)
-les économies de bout de chandelles ici et là.
-Le recouvrement de l'impôt (la bonne blague)

Pour affronter 2008 et 2009: futures années de disette.

Au niveau politique :

Nous sommes dans une forme de continuation de la transition.

Nktt spécule sur le départ annoncé de ZZ, AZZIZ place ses pions, Boulkheir sera la prochaine victime du Parti du président, les SIDI-BOYS se coalisent et ratissent large pour contrôler L'HYDRE(PPM/PRDRS-R) en gestation.

Daddah se fait tirer les oreilles par ses alliés qui lui rappellent qu'il n'est pas le porte parole du RFD et que ses prises de positions doivent être le reflet de toute l'opposition.

Pendant ce temps Sidioca nous joue le remaique du "VIAGER".

Il y'a quoi après la faillite?

La grimace une forme de manifestation du désespoir dit le FOU

maatala

RIM a dit…

yan et lambda
la mauritanie connait une crise économique depuis près de 5 ans, crise qui s'est aggravée depuis la transition.
cette même transition que l'on continue à nous vendre comme étant une réussite sans précédent.
depuis que s'est il passé?
le nouveau gouvernement ne fait rien sous prétexte que les caisses sont vides.
seules préoccupations vendre les permis de recherche ou quémander l'aide internationale à la moindre occasion.

oui les caisses sont vides et pourtant l'on continue à construire un palais pour le premier ministre, et pourtant l'on continue à financer les voyages du président et madame et pourtant l'on paie une fortune à une société étrangère de ramassage d'ordures qui ne le fait même pas.

alors comme tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes sidi peut aller s'amuser à New York; et zein peut recevoir l'ambassadeur du Koweit à la primature pour ce qui semble être d'après ce dernier une visite d'amitié.

LM® a dit…

salut
ne soyons pas exigeants; il suffirait que ce gouvernement fasse semblant de faire quelque chose
qu'il ait un minimum de suite dans les idées.
il y a un mois on était à fonds dans le rappatriement des réfugiés aujourd'hui on en parle plus, c'est à croire que le problème a été réglé
non c'est juste que ce n'est plus in ; plus à la mode
avant cela a aussi été le cas de l'électricité et l'eau, que l'on n'a pas réglé non plus.
aujourd'hui c'est les inondations.
ouvrons les paris pour demain

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le président du parti du Sawab d’obédience baathiste en Mauritanie, Abdesselam Ould Horma, a rejeté l’idée de la constitution par le Courant des Indépendants, d’un parti politique soutenant le pouvoir en place, a appris APA, lundi, de source sure à Nouakchott"

Il est de notoriété public que les baathistes ont toujours étés de fervents militants du multipartisme (Syrie et IRAK des Assad et Saddam)

Ils refusent d'être noyés dans le futur PPM/PRDS de SIDIOCA composé majoritairement de négro-haratines.

Fidèles à leur idéologie raciste et sectaire dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

A lire sur le blog:

http://haut-et-fort.blogspot.com/

"Le discours de Ahmed Najad à l’université de Columbia:

La foi, la science et la lumière...nucléaire"

Anonyme a dit…

Sacré Ely. Lachera pas. Nous l'aurons de 2012 1a 2022. Ce n'est pas les adherents du Parti-Etat qui vont l'arreter. Certainement leur role est de servir de cheval de troie en attendant 2012.'quand on y goûte, on ne veut plus quitter.
=======

25 septembre 2007 : Ely Ould Mohamed Vall : La diplomatie solitaire en marche...


Au moment où la scène politique plonge dans une inertie totale, et à l’heure où les soutiens de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi réfléchissent sur leur projet de parti, l’ex chef de la junte militaire poursuit ses voyages à l’étranger.

Ely Ould Mohamed Vall dissimule bien une ambition. Se livre t-il à un « marketing diplomatique » pour se tailler une place à l’échelle africaine voire internationale- ou veut-il profiter du vide politique actuel pour se préparer à rebondir avec des ailes plus grandes ?


Les moments d’euphorie qui avaient accompagné la campagne présidentielle ne sont plus que de lointains souvenirs. Après l’investiture du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi à la magistrature suprême la scène politique nationale s’est rétrécie comme une peau de chagrin. Les Etat-majors des partis politiques sont de moins en moins fréquentés par leurs militants plus occupés à mener une bataille contre un quotidien éprouvant.



Les mauvais résultats obtenus par certains partis bien structures et le ralliement de l’APP au candidat Sidioca au second tour a lourdement affecté l’équilibre politique de l’ex-opposition.

Le RFD de Ahmed Ould Daddah qui a perdu la course in-extrémis n’arrive pas non plus à se remettre de son deuil. Le sacre de son leader au titre de chef de l’opposition a certes atténué quelque peu les peines de l’homme mais n’a pas redonné à son parti le punch nécessaire pour se redéployer sur le terrain politique. Beaucoup s’interrogent sur l’avenir de ce parti et surtout sur les chances qui peuvent bien rester à son chef de file une dernière fois pour briguer la magistrature suprême.

La création imminente d’un parti-soutien au Président Sidi, l’éventualité d’une nouvelle entrée en force sur l’échiquier politique de Zeine Ould Zeidane d’ici la fin du mandat de SIDIOCA, le retour envisageable de Ely Ould Mohamed Vall sont autant de facteurs susceptibles de modifier la carte politique et compromettre le triomphe de l’ex-opposition.

Ely Ould Mohamed Vall mène depuis quelques mois des tractations dont les desseins restent encore inavoués. Mais il y a des signes qui ne trompent point. En effet depuis son retrait de la Présidence l’ ex-chef de la junte au pouvoir n’arrête pas de voyager comme il l’avait beaucoup fait durant toute la transition.

Plus d’un observateur a interprété cette diplomatie solitaire du Colonel Ely Ould Mohamed Vall comme des indices de préparation d’un second mandat. Actionnaire à chinguitel dit on, Ely Ould Mohamed Vall serait mêlé dans les intérêts de la compagnie Mauritanie Airways ainsi que dans bien d’autres domaines d’affaire. Vrai ou faux l’ancien directeur général de la sûreté et tombeur de Ould Taya ne manque pas d’ambition pour rebondir.

Ses qualités d’orateur et d’homme de relation sont autant d’atouts qui lui offrent une longueur d’avance sur ses projets politiques. De quoi pousser des cheveux blancs à bien des leader politique occupés à jouer la carte de l’opportunisme sans jamais gagner l’estime du peuple.


Aux dernières heures, le discours de l’ex chef d’Etat à l’ouverture de ce colloque a porté essentiellement sur l’appel à l’instauration de véritables systèmes démocratiques dans le continent. Devant les participants, il a martelé : " il est grand temps pour nous tous de comprendre que l’instauration dans nos pays africains de véritables systèmes démocratiques, solides, durables et stables est une exigence absolue et non une option parmi d’autres".


Toujours selon lui : "tant que le problème de la légitimité est posé ou risque de surgir à tout moment , les problèmes restent extrêmement difficiles à régler et sont d’ailleurs rarement au cœur de l’action politique dès lors que les Etats restent structurellement fragiles et instables ".

Cheikh Tidiane Dia





Note: Info source : Le Rénovateur Quotidien (Mau

Anonyme a dit…

Lm,

Quand il y'a inondation ou toute autre catastrophe naturelle, of ferme tous les dossier et on s'occupe de la "population sinistrée".
Tintane a été une source d'entrée de subventions genereuses qui attisent l'appetits de nos dirigeants fidèles à leur idéologie de bouffe des deniers publiques.
Vous avez certainement lu les deux depeches de la semaines dernière :
D1 : L'arabie Saoudite a donné à rim de quoi financer la reconstruction de 3 fois la ville tintane enssevelie sous les eaux.
D2 : Quand Sidioca s'est endu sur les lieux du sinistre et il s'est engagé de reconstruire cette ville sur une nouvelle place non inondable et ca a fait le soulagement des citoyens. Quelques semaines plus tard, un groupe influant de la ville tape à la porte de sidioca et arrive à annuler cette decision.
Resumons : On a obtenu de l'argent pour reconstruire une ville (quelques milliards um!), et après l'avoir obtenu on abandonne le projet et vous imaginez la suite ...
Les influants ayant intervenu pourrait être juste une manière orchestrée (à confirmer) genre marche populaire demandant à Ould Taya de se representer candidat à la presidance. Ca ne trompe personne!

LM® a dit…

salut

anonyme 25 septembre 2007 11:34

c'est vraiment du n'importe quoi
reconstruire tintane dans la même zone inondable. j'espère tout simplement qu'ils penseront a un système de protection de la ville contre les eaux

Anonyme a dit…

LM et Ano au dessus: vous avez parfaitement raison. Tintane a ete placce sur le mauvais terrain. C'est la meme chose que Banjul, mais le gouvernement refuse de la bouger et elle sera innondee dans un futur que seul Allh connait. Nouakchott est dans le meme ligne. C'est une chose de faire une erreur et une autre de rreconnaitre et corriger. On a l'impression que nos specialistes des TP et autres metiers urbains sont juste incompetents. Voyez le laboratoire national des TP qui existe depuis une quarantaine d'annees: il ont ete incapable de suggerer aux nouakchottois comment construire sur des terrains salés. Sebkhat Ould Nacer est partie, comme la zone ouest sur la route de NDB. A-

negroblanc a dit…

Alerte, Alertte, Alerte

Democratie en Danger, Ould Taya est sur le point de Revenir


A tous les défenseurs de notre frêle démocratie j’envoie ce message de la plus extrême importance.

L’Urgence est absolue, et le danger imminent.

Pour des raisons évidentes de sécurité je ne peux donner, ni laisser deviner mon identité.
Mais je suis musulman et nous sommes le mois béni du ramadan, et je jure sur le saint coran que les informations que je vous donne là sont exactes.

Le coup d’état du 03 Août n’était qu’une géniale machination en vue de sauver ce qui pouvait l’être du pouvoir de Ould Taya et sa bande d’escrocs.

Depuis plusieurs semaines déjà se déroule dans le plus grand secret à Paris, tantôt dans de petits hôtels à l’écart, tantôt dans des résidences en Banlieue, d’ultimes concertations entre Ould Taya (représenté par le président de DSF, cousin et ardent défenseur du dictateur) et des envoyés de Ould Abdel Aziz (représentés par un groupe de trois hommes dirigés par le président de l’autorité de régulation, eux aussi cousins du puissant chef du BASEP), en vue d’organiser le retour de Ould Taya au pouvoir. Le plan, apparemment programmé bien avant le 03 Août ; prévoit de « démissionner » le président SIDIOCA, pour raison de santé ou de crise économique et politique aiguë, puis d’instaurer un conseil militaire supérieur présidé par Ould Abdel Aziz en vue de simuler de nouvelles élections présidentielles où Ould Taya sera candidat vainqueur. Le plan prévoit que Ould Taya dirigera le pays pendant les 10 prochaines années, mais ne pourra se représenter. Quand à Ould Abdelaziz il sera promu en grade tout en restant inamovible sur son poste de commandant du BASEP pendant les 10 ans à venir. Ely sera quand à lui promu général, et pourra choisir entre chef d’état-major général des armées, ou représentant permanent de la Mauritanie à l’ONU. Voilà comment le tandem politico financièr SMASSID et oulad BESBAA, qu’on nous avait présenté comme des groupes ennemis depuis le coup d’état du 03 Août 2005, se reconstituera à nouveau pour diriger le pays et le mettre à sac.

Amis citoyens cette machination ne passera.

Unissons-nous au peuple et faisons-là échouer. Soutenez SIDIOCA et la Démocratie

Vive la Mauritanie unie et démocratique.

Yanis le R. a dit…

Anonyme de 19H52,

Ca ne marche plus!
Le danger TAYA pour sauver le gouvernement de SIDIOCA c'est connu, on crie au loup pour sauver la maison qui brûle...
Les canalheurs sont bien vaccinés, ils ne sont pas nés de la dernière pluie ni le peuple mauritanien qui se reveille lentement d'un long sommeil.
La parade du danger extérieur est une vieille pratique des dictatures mais si les régimes dits démocratiques, comme le nôtre, s'en emparent, c'est mauvais signe...
Et vive, bien sûr, la Mauritanie unie et démocratique!

Anonyme a dit…

Ouistiti a dit:

Negroblanc, si tu n'avais pas dit à la fin de ton message: "Unissons-nous au peuple et faisons-là échouer. Soutenez SIDIOCA et la Démocratie"

on t'aurait cru.

C'était presque parfait. (Ils t'ont promis quoi dans le nouveau parti de Sidioca, Allez jure par allah en ce mois de Ramdan que ce n'est pas Porte-parole.)

maatala a dit…

Salam

Notre compagnie nationale est la preuve de notre faillite collective:

-200 passagers bloqués au Maroc
-Depuis le 5 septembre les Maliens sont en rade et certains d'entre eux se sont défoulés sur l'agence d'air mauritanie à bamako.
-Les autres passagers font de l'avion stop à travers le continent

La note risque d'être salée, sans oublier tout les futurs chômeurs et leurs familles.

Tout ceci parce que notre pays est incapable de payer une dette de 2.5 millions de dollars

Tant que des ignorants arrogants au nom de la fierté nationale et de leurs intérêts personnels refuseront toute alliance avec plus compétent (royal air maroc ou autres...)

Nous retourneront rapidement mais sûrement au temps de la charrue dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

A notre ami Sidiocaliste je livre un scoop:

"Les martiens ont envahis la mauritanie".

Citoyens à vos sabres laser dit le FOU

maatala

Yanis le R. a dit…

L'histoire de Tintane est symptomatique des maux qui gangrenent une administration inefficace et habituée à la facilité sans aucune vision d'avenir et ni prévention des risques pour les administrés.
La faiblesse de l'Etat, le clientélisme depuis les années 80 ont créé un laissez-aller sans nom. On construit, par exemple, dès qu'on a l'accord du Prefet ou du Gouverneur qui n'ont pas demandé l'avis des services spécialisés qui n'existent d'ailleurs souvent pas dans nos régions.
L'intérêt général n'est pas pris en compte, on satisfait les notabilités (souvent analphabètes mais il ne faut surtout pas le dire!), d'ailleurs on ne leur explique même pas le danger eventuel de construire dans des zones inondables par exemple.
Déjà à Nouakchott, la Capitale, depuis 1974, la ville va vers la mer à contre courant de l'avis de tous les experts, pourquoi pas Tintane, Atar et les autres villes.
Je me rappelle dans les années 90, nommé jeune médecin chef d'une Moughataa de l'intérieur, j'ai eu la surprise de trouver le matin un monsieur et des ouvriers entrain de construire une baraque dans l'enceinte même du Centre de Santé du chef-lieu de la Moughataa, les briques et le ciment était déjà sur place et les murs bien apparents, à 7h du matin!
Après les salamalecs d'usage, je fis comprendre au monsieur qu'il était sur des lieux publics et que je n'accepte et je n'accepterai pas, tant que je suis là, ce qu'il faisait même s'il était un notable connu et respecté. L'affaire fit grand bruit et nous nous retrouvâmes chez le Prefet puis le Maire de la localité qui était du même bord que le monsieur.
Il avait une autorisation qui serait antérieure à l'édification du dispensaire (don d'un pays du golf) mais je persistais à dire qu'il ne pouvait poursuivre sa construction et que si l'Etat a tort, c'est au citoyen d'être indeminisé ou reparé en obtenant par exemple une autre attribution de terrain.
Ce n'était pas facile et après de multiples et longs conciliabules, le monsieur a plié bagage et a eu un lot de terrain plus grand, c'est vrai, dans un autre endroit.
C'est vous dire que les habitudes et le clientélisme au sacrifice de l'intérêt de tous sont monnaies courantes surtout à l'intérieur du pays.

Yanis le R. a dit…

Un petit mot à nos amis Irabiha et Dr Kleib

Sachez que vous êtes du même bord, sur la même longueur d'onde et que vous dîtes les mêmes choses depuis que vous écrivez sur le net ou dans les journaux (parfois les mêmes pour ne pas dire le même!).
Pourquoi sur CRIDEM, ce n'est pas le cas?
C'est sans doute parce que Gougouh ne connaît pas notre chère G. Sand (ou Belqis pour certain)...

LM® a dit…

salam
un ancien préfet de Tintane aujourd'hui préfet dans une Moughataa de Nouakchott a distribué les terrains de la Ba67a (zone inondable) à cause de "fortes pressions" les boutiques du marché se négociaient à près de 7 millions dont 1,5 pour l'état.
dans ces cas là, la sécurité des citoyens devient une question très secondaire, voire tertiaire.

Anonyme a dit…

Yanis ,
la question qui se pose est de savoir pourquoi dr kleib et irabiha écrivent sur cridem?
N'y a t-il pas des sites plus sérieux pour écrire?

Anonyme a dit…

Anonyme du 25 Septembre 23:26

L'un est a' la recherche de malades...mentaux et l'autre pense que le FLAM est un mouvement qui lutte pour les droits de l'Homme.
Ceci etant dit, il faut reconnaitre qu'ils ont le droit de choisir leurs websites.

Anonyme du 25 Septembre 19:52

C'est le mois de Ramadan et je n'aime pas insulter mais tu es......IDIOT!

Anonyme a dit…

Woodside Mauritanie a été vendu au Malaisien PETRONAS. PETRONAS dont le conseiller local n'est autre que Khattou inaugure la premiére etape d'une serie de bradage de nos ressources nationales. PETRONAS aurait laissé sur la table 350 Millions de dollars en contrepartie d'importantes concessions faites par le Gouvernement. Ould Amajjar et Kahttou ont organisés un Diner Privée grandiose au President de PETRONAS lors de son récent passage il ya deux semaines pour faire avaler la pilule à Sidi. Bonne chance la Mauritanie.

Dr kleib ahmed salem a dit…

en reponse à ....Yanis le R. a dit...
je ne suis pas du bord de qui que se soit , je pense tout simplement librement et à visage decouvert.
j'ai dit ce que j'ai toujours pensé des ONG sur cridem comme je le fait parfois aussi sur mon blog ou dans la presse mauritanienne.
Certains anonymes cridemiens ont poussés le ridicules jusqu'à remplir des pages de postings où ils expriment parfois des idées et leur contraire qu'ils appuient parfois et dénonces deux lignes plus bas sous un pseudo. « Ichametou el roushoum »
Je ne connais pas iribiha, ni G sand, ni Fatis123, ni vlane ni .... à cause de mes regrettables insuffisances culturelles .
J’ai juste réagis à chaud su sujet des ONG en Mauritanie " ella y amlik thik elgoula mbarka...." j'ai eu des réactions inattendus qui ne m'ont pas choqué. « ELLI DAR RASSOU vi TBEN… »
Jusqu’à présent je n’ai pas eu assez d’arguments convaincants pour me dissuader de ne plus dénoncer notre société si-vile.
Enfin Yanis je te remercies infinement.. et mes encouragement à la bande "des Yéyés aux pantalons en patte D'elephant de canal H" .

Anonyme a dit…

Il paraît que WOODSIDE a été racheté aujourdhui par le groupe PETRONAS.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

" Air Mauritanie: Malgré une lueur d’espoir, toujours pas de solution


Le conseil d’administration d’Air Mauritanie se réunira incessamment à Nouakchott pour tenter de trouver une issue à la crise provoquée par l’immobilisation en France de deux avions depuis le 5 septembre 2007.

"Aucune solution n’a encore été dégagée pour récupérer les avions cloués au sol depuis le 5 septembre, mais le conseil d’administration se tiendra incessamment autour de la question et nous espérons une fin de crise rapide, a déclaré à l’afp une source d’Air Mauritanie ayant requis l’anonymat.


Selon cette source, les différents partenaires doivent "en principe" débloquer 2,7 millions de dollars, montant total dû à International Lease Finance Corporation (ILFC), société américaine de crédit-bail à l’origine d’une procédure judiciaire contre Air Mauritanie pour non-paiement. "Chacun doit contribuer suivant ses parts en actions, l’Etat étant le plus grand contributaire avec 39% du capital d’Air Mauritanie, a-t-on précisé.



Le Directeur Général d’Air Mauritanie, Isselmou Ould Khattry, a quitté Nouakchott samedi soir pour Paris. Cette mission est destinée sans doute à déblayer le terrain et s’informer davantage et de façon directe des exigences de ILFC.

La semaine dernière, le Directeur Général d’Air Mauritanie avait déclaré à l’afp qu’il espérait "une fin de crise rapide", affirmant qu’Air Mauritanie envisageait la mise en place d’un "plan d’assainissement accepté par les différents actionnaires". Il avait également annoncé un plan stratégique de redressement qui nécessitera "10 à 12 millions de dollars environ".

Ce plan comporte un volet social prévoyant une réduction de plus 25% des 400 personnes qui composent l’effectif global. En attendant la sortie de cette crise héritée des gestions antérieures, Air Mauritanie achemine ses passagers par des avions loués auprès de compagnies européennes et sud-africaines notamment"

-----------------------------------

Allez expliquer à des boutiquiers qui ne savent que braquer l'état ,qu'ils doivent prendre leur responsabilités en tant qu'actionnaire du chameau volant (lol).

Pour le meilleur et non pour le pire, telle est leur devise dit le FOU.

maatala

Yanis le R. a dit…

Salut Dr Kleib

Tu es bien moqueur, toi !
Bien des canalheurs ont oublié leurs pat’éleph comme nos sœurs aînées aussi leurs jolis « poufs »…
Ils avaient pensé pourtant pouvoir changer la société, représenter la contre-culture, faire leur Woodstock, ils ont perdu parfois mais certains n’ont rien renié.
Moi, pour ma part, je ne connaissais que Yéyé-le-fou, du Ksar, mais lui n’a pas voulu sans doute être un hippie…

Je suis content de t’entendre dire que tu n’es d’aucun bord. Moi aussi, Canal H aussi, tu vois on n’est du même bord : aucun bord, si ce n’est l’intérêt national à notre façon chacun.
On peut tout dire de la société civile en Mauritanie comme des politiques mais il y a des gens, de bonne foi et heureusement. On en a parlé bcp ici ou ailleurs et tu peux être surs que nous n’avons pas été souvent tendres et c’est un euphémisme…
La guerre des ONG aura enfin lieu, c’était là la question. Le reste n’est qu’incompréhension.
Dans une autre guerre, « la guerre des boutons », les vaincus doivent s’enfuir tout nus. Si les fausses ONG, dans ces débats, étaient ainsi mises à nu, on aura tous gagné…

Yanis le R. a dit…

Maatala,

Est-ce qu'on peut comprendre une seconde que les responsables d'Air Mauritanie soient surpris qu'on cloue au sol des avions qui leur sont loués sans qu'ils paient un sou depuis belle lurette?
Et c'est à l'Etat encore, c'est à dire nous tous, de sortir les sous qui ont été sans doute volés ou au moins l'objet d'une mauvaise gestion, si on veut être poli!
Il y a bien des responsables, non? Qui sont-ils?
Et l'IGE qui était il y a quelques mois si fière d'elle?
Elle semble sortir du coma pour dire des évidences: des policiers (et toujours les moins gradés) auraient été au courant du trafic de drogue à Nouadhibou avec toutes les formes de conditionnel possible...
Bravo, on est sauvé!

Yanis le R. a dit…

La vente de Woodside-Mauritanie à Petronas si elle se confirme est un mauvais signe, à mon humble avis de profane.
On ne vend pas des affaires qui marchent bien ou qui sont prometteuses dans un avenir proche.
Quel sera l'avenir des travailleurs mauritaniens chez Woodside?
L'Etat doit être au courant au moins des accords entre ces 2 sociétés pour protéger nos intérêts et le droit de nos travailleurs.

Anonyme a dit…

A lire sur le blog:

http://haut-et-fort.blogspot.com/


"De la pauvreté politique:

Un Essai pour... comprendre"

Anonyme a dit…

YANIS
Le responsable de la faillite d'Air Mauritanie n'est autre que l'Etat,qui,dépuis sa création l'a toujours confiée à des dépradateurs bien connus,même après sa libéralisation!.A cet égard,il faut se rappeler que O/ Taya a nommé,à la tête de cette "maudite" compagnie quatre DG,au moment de sortir de la prison,pour "leur faire oublier cette dernière"(M'segrihoum bihé):O/ Saiboutt,Boubou Farba,Ould Boukhreiss et O/ Breidelleil.Tout le monde sait ce qu'ils en ont fait.Si vous ajoutez,à ce groupe de bagnards,un autre groupe de voyous détourneurs,comme Didi O/ Biyé et Moustapha O/ Hamoud,vous comprendrez mieux les raisons de la banqueroute programmée de cette boîte,dont le seul problème réside dans la gestion...

Matalla
Je te double en balançant un article de Cridem paru ce matin.A méditer.Bonne lecture.
-----------------------------------
26 septembre 2007 : Mefiez-vous de Amadou Samba Ba

Chers citoyens ,

Je suis mauritanien dont les parents vivent dans deux camp des réfugiés de Dodel et N'dioum. Je tiens à vous apporter mon propre témoignage de ce qui s'est passé dans ces camps relatif à Mr. BA Amadou SAmba. Je parle en connaissance de ce dont je parle ce n'est ni himiliation e, ni jalousie.
En 1989, juste après les événement douloureux que nos deux pays frères et amis ont connus, certains réfugiés originaires surtout de la région du brakna "Boghé" et des Kiffa et ses environs, ont été repartis dans deux camps, à savoir celui de N'dioum et Dodel. La majeurité de ces réfugiés sont originaires de Dar_Essalam, Hamdallahi , Goueirigha, Aleg, Zellat et Gosse majeuritairement Wodaabes et Ouriubbes.
Le camps de Dodel est peuplé exclusivement de wodaabes et ils ne sont pas loins d'être majeuritaires dans le camps de N'dioum égallement en concurence avec les Ouroubbes qui venaient à leur tour, tous de Goural "Aleg".
Amadou Samba Ba était désigné dans un premier temps comme lereprésentant et président de du camps de Dodel. Après plusieurs mois à ce titre, cette personne a montré plus de faiblesses que des qualités. Suite à ce chagement de cap la population a décidé de le radier de son poste du président. Ils n'ont pas tardé à le faire après avoir mûrement reflechit et s'être concertés cours des multiples réunions d'urgence.
Quant à lui il refuse personnellement de se voir déposséder de ce poste qui lui donner beaucoup de privilèges qui difficillement négociables je pense que celà carctérise plus qu'un président y compris ceux des républiques.Il a été réproché aussi des plusieurs cas de malhônnététés dont je vais citer certains:
- le détournement des rations alimentaires déstinées à ces administés (le riz, l'huile, le sucre...).
- la falsification et la vente massive des cartes d'identités des réfugiés mauritaniens aux sénégalais, aux maliens; aux ghanaéns et à tous les ressortissants des pays limitrofs et autres personnes qui se présentent minus d'une certaines sommes d'argent.
Notre notre présence en occident n'a fait que confirmer celà, car moi personnellement j'ai vu ici des personnes portant les pappiers d'identité des nos frères et cousins qui sont toujours dans des camps pré-cités et n'ont jamais quitté le Sénégal depuis la déportation. Avec les quels ils ont eu leurs status des réfugiés politiques.
Certains des ces personnes n'ont jamais mis les pieds dans le territoire mauritanien depuis leurs naissances.En l'an 2001, je me suis rendu à Dakar pour renouveler marte d'identé refugié aux Sénégal, à ma grande surprise, j'ai trouvé que cette dernière est vendue par Mr. BA à une persnonne du sex feminin "une femme portant le numero de mon dossier"!
Immaginez-vouz à quel niveau se situe le niveau de de l'insigniosité de la corruption de ce personnage qui est loin d'être un bon exemple digne d'être à la tête de n'importe quelle entreprise surtout humanitaire qu'est ce processus du retour des nos citoyens .En plus pire encore, quand je suis venu ici, j'étais convoqué pour l'obtention de mon statut de refugié à l'office d'immigration, le hasard a fait que je rencontré une personne convoquée lui aussi pour les mêmes raisons, alors qu'il portait à son tour l'identité et le nom mon cousin germin.
Je me suis approché de lui à l'intation de lui faire savoir qu'il n'estas lui appartient pas cette identité qu'il revendique.Il tremblait comme un condamné à mort. Finallement j'ai réalisé que cet indivudu est sciemment innocent, qu'il n'en est rien de celà et que Mr. BA Amadou l'unique résponsable de cette situation. Chose que je ne dirai pas à ce pauvre cousin qui est loin au Saloum-Sénégal en paturage avec ses betails.
- Quelques réfugiés de Dodel et de N'dioum "ses propres cousins" ont été appelé à la réinstalation définitives aux Etats-Unis, aux Canada, au Royaume-Uni et en Australie, mais soit il a bloqué directement les convocations qui leur sont déstinés trensitant par le biais de ce type, soit il ne leur à pas fait parvenir les informations concernant leurs démarches administratives relatives à leur depart du Sénégal et soit il prend une décision à leur place dont-ils ne sont même pas courant du tout.
Pour certains, lorsqu'ils ont apris ses agissements, ont fait toutes leurs courses jusqu'à le terme sans qu'il soit au courant qu'après l'obtention du visa pour la déstination qu'on leur a choisi. Quelle que soit l'étape, il surgit pour mettre fait au depart du candidat au voyage. En ce pretextant que ce dernier était rentré en Mauritanie, ou par n'importe quel moyen pourvu que ce dernier ne réalise pas ses rêves de quitter les camps des concentrations, si on peut les appeler ainsi.
Il a réussi à contraire certains et a échoué pour d'autres après que le " HCR" a découvert toutes ses mensonges à savoir les dénonciations infondées et calmnieuses à commencer par lui-même lorsque'il a voulu réinstalé sa prèmière femme aux Etats-Unis accompagées des enfants de la deuxième en se prétendant qu'il sont ceux de celle qu'il a voulu envoyer aux U.S.A. Pour obtenir plus d'informations renseignez-vous aux bureaux de HCR à Dakar.
- Pas plus tard que dans le mois de Jouillet 2007, Une délégations de nos villes et villages de la mauritanie s'est rendue au Sénégal précisement dans les deux camps que sont Dodel et N'dioum pour se concerter avec eux des condtions et modalités de leur retour dignes au pays, ce dernier ne voulant pas decelà, a passé tout son temps à les fuire pour ne pas qu'ils convainquent les concernés au retour. Finallement, il a voulu les rencontrer à N'dioum dans un autre camps qui n'est pas le sien!
- Ce que je voudrais dire et redire, que Amadou Samba Ba ne représente nullement les réfugiés Dodel et de N'dioum ses propres proches et encore moins les réfugiés aux Sénégal. Même ses frères, soeurs, démi-frères et démi-soeurs; car il en a beaucoup, n'adhèrent pas à son cinéma.
- Depuis qu'on parle du retour des déportés, tous les camps du Mali au Sénégal ont choisi leur propres représentant, ce Monsieur, n'en fait pas partie du tout. Donc, il faut qu'ils soient dignement représentés par ceux qu'ils ont désigné eux-mêmes pas par ceux qu'on leur a imposés ou par ceux qui ont voulu s'imposer eux-mêmes ceuci nous évite des régrets demain.
Il faut savoir que ce Monsieur Ba, a participé négativement à l'élargissement de la citoyénété mauritanienne en la vendant à d'autres nationalités, qui n'ont rien a avoir avec la MAURITANIE ni de leur culture, ni de leur comportement, ni de leur civilisation et encore moins de leur physique.Vous savez mieux que moi, le mauritanien a la meilleur réputation au monde particulièrement au pays dans le quel je réside, c'est ainsi ailleurs.
Il savère que la plus part des actes criminèls rensensés au nom de la mauritanie ont été commis par les mauritaniens d'adoption après de vérifictions non pas par les souches.Ce phénomène fait que le nombre des refugiés mauritaniens explose et dépasse de loin sa population; mon Dieu!.
J'invite toutes les organisations nationales, internationale, les autorités mauritaniennes et leurs représentants de se méfier de ce personnage qui n'a rien à avoir du processus de du réglement du problèmes des déportés, car il a lui-même déporté l'identité mauritanienne là où il ne fallait pas, pire que Taaya.
Quant aux représentants de réfugiés, ils connaissent mieux que moi l'indivudu en question, donc je n'ai pas des leçons à leur donner. D'ailleurs son cousin est le plus grand dénonciateur des refugiés mauritaniens aux autorités sénégalaise dans le camp DODEL à savoir BA SAMBA JIBI (mounafiq- djiassous).
Tout en ne contestant pas sa nationalité mauritanienne (BA Amadou), car il a été prisonier de guerre au Sahra avant d'être déporté ou d'être ce qu'il est aujourd'hui. S'il a un honneur ou titre qui lui reste maintenant à prévaloir c'est celà qu'il s'agit.

bonne lecture!

Anonyme a dit…

Yanis,

J'ai un probleme. Qu'est qu'il fait le Marwani de la SMH? Il n'informe pas le public, ni son ministre de tutelle. Je crois que Woodside sort seulement du "Chinguetti" et non de l'offshore et de Taoudenni. Marwani aurait dû expliquer ce qui se passe. Le site de la SMH est encore en construction et tout est secret. Rien n'a change avec l'arrivee de l'equipe Sidioca. On continuera les hiostoires de maraboutage jusqu'en 2012 ...

=========
La vente de Woodside-Mauritanie à Petronas si elle se confirme est un mauvais signe, à mon humble avis de profane.
On ne vend pas des affaires qui marchent bien ou qui sont prometteuses dans un avenir proche.
Quel sera l'avenir des travailleurs mauritaniens chez Woodside?
L'Etat doit être au courant au moins des accords entre ces 2 sociétés pour protéger nos intérêts et le droit de nos travailleurs.

26 septembre 2007 23:11

Anonyme a dit…

Maatalla message perso de quelqu’un qui t'apprécies beaucoup
Arrêtes de faire comme claude K " courrier international ou sélection" ponds nous tes pensées et tes idées. Tu as surement autant de qualités et d’idées à nous faire partager que de nous jeter à la figure les ordures récoltées Par-ci, par-là : comme on en trouve sur Cridem, qui est un bon site pour les paresseux comme nous. il y a des gens plus incultes que nous qui nous ramassent les textes des autres avec aucun effort intellectuel de leurs part , c’est PAS génial.

Comme disait le fou « Elijbar chaway ma ya7ragh esba3ou »

Anonyme a dit…

Ano d'en haut,

Tu es Amadou Samba Ba? Maatalla: continue à nous balancer ce que tu estimes être importsnt. Cela nous permets soit de lire en direct ou de partir lire sur le site d'origine. Je ne comprends pas quel problemes quelques personnes ont contre CRIDEM.

Yanis le R. a dit…

Anonyme de 23H11,

J'ai moi aussi un problème avec la SMH, pas seulement ce jour mais depuis sa naissance, en septembre 2005...
Je crois que tu as raison, les bruits qui courent, rapportés par Click for Mauritania, interessent la branche exploitation de Woodside donc Chinguitti.
Petronas est présente chez nous déjà dans l'exploration off shore (bloc 6).
On sait tous que Chinguitti connaît des problème depuis sa mise en exploitation en fevrier 2006. La production est passée, d'après la Mission économique française en Mauritanie (qui nous informe plus que notre SMH), de 66 000 b/j à 14 000 b/j en août 2007 avec un creux inquiétant en juin 2007 à 10 700 b/j (on nous l'a jamais dit, ce chiffre!).
L'enjeu actuellement est ailleurs que Chinguitti, l'enjeu de demain ce sont les autres puits (Tiof, Tevet etc) et le one shore avec les grosses entreprises installées déjà dont Petronas.
Nous sommes d'accord que la communication du ministère de tutelle (au mains d'un ancien collaborateur des compagnies australiennes) et de la SMH sur toutes ces questions est insuffisante et toujours tardive ce qui laisse des ombres planer sur le dossier du pétrole et de ses dérives qui sont connues dans les pays sous développés et ce n'est pas la Mauritanie qui y échappera.

Anonyme a dit…

100% d'accord avec toi, Yanis. A-

Anonyme a dit…

Yanis,

je t'informe que l'Etat mauritanien a mis en place un comité nationale de suivi des revenus des hydrocarbures en 2006 présidé par la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique et ce comité produit mensuellement un rapport sur l'activité pétrolière publié sur le site www.tresor.mr

Les français ont leur information de là, donc je te reommande vivement d'aller la chercher là aussi.

Anonyme a dit…

Ano au dessus,

Les données des rapports du comité national de suivi des revenus des hydrocarbures sont collectées via les compagnies expoitatrices telles que Woodside et les autres. La qualité des rapports laisse à désirer et les chiffres du mois precedent changent le mois suivant pour les memes données. La SMH ne faisant pas son travail de verification, il est arrivé qu'il y avait un écart entre les données du rapport d'un mois et celui de woodside, a telle ensigne qu'il y avait un ecart de plus de 15 millions de dollars et je suis certain que la RIM n'a pas recuprere cette somme. Aussi, le plus souvent, on a un ecart de 5 à 6 dollars entre le prix de vente et celui du marché. Pour une seule cargaison de 900.000 barils a un million de barils, cela fait a peu pres 5 a 6 million de dollars de discount. Silence complet du rapport du comité national de suivi des revenus des hydrocarbures sur les raisons de ces ecarts repetes sur toute l'annee. Si vous lisez un peu mieux les rapports de Global Witness, vous vous rendrez compte que les discounts de ce genre sont verses dans les comptes du ministre des finances et du directeur general de la societe petroliere au Congo. Ou sont passees ces sommes et votre comite est bien silencieux la-dessus. En plus, l'article 13 du contrat-type petrolier indique les bonus a verser. En dehors de 107 million de dollars (100 millions par woodside pour s'excuser et 7 million pour autre chose, on n'a rien vu de ces bonus. En allant a la vitesse supersonique dans la signature de contrats d'exploration petrolieres avec des compagnies obscures, nulle mention n'est faite de ces bonus. Un example: Energem a signe un contrat d'exploration avec le Mali et ils ont verse 3 million de $. Nous avons fait de meme avec la meme compagnie et pas de bonus. Faites attention a ce que vous dites: nous recevons les information sur notre secteur mieux a travers d'autres que notre SMH, son ministere du petrole et le fanmeux comite. Derbniere nouvelle: cette semainer toute la presse internationale a indique que la RIM a reçu pour 2006 quelques 88 millions de $ de recettes petrolieres. Le rapport de decembre 2006 du fameux comite indique que la RIM a reçu exactement 230.476.861,27 dollars US (voir www.tresor.mr). Et cette communication a ete donnee par le fameux comité de suivi. Relisez ce que j'ai ecrit plus haut et reflechissez. Ne vous ayttaquez pas au sources d'info, du moment que la SMH ne dit rien, le ministre du petrole ne dit rien et le ministre des finances ne connait rien des chiffres corrects. A-

Yanis le R. a dit…

Anonyme de 15H 59,

Merci pour l'information.

Les sites de nos administrations sont souvent peu dynamiques et n'incitent pas tous les jours à y aller.
Les sites du Trésor et de la BCM, par exemple, ne sont pas mal faits mais si c'est pour ne voir que des histoires de bons de Trésor à quelques milliards chaque fois, on a pas l'impression qu'ils s'adressent au citoyen ordinaire.

Les comptes-rendus mensuels publiés du Comité de Suivi des Revenus des Hydrocarbures (CNRH)sont une bonne chose.
Mais est-ce que tu as le sentiment qu'un Comité formé de la sorte, c'est à dire des directeurs presque d'un même ministère, est une instance indépendante?
Cela me rappelle la Commission des marchés de l'ancien CSA (et du ministère de la solidarité actuel)composée des directeurs du même organisme!

Voilà la composition du CNRH (pour ceux qui ne le savent pas):
- le Directeur du Trésor et de la Comptabilité Publique, président
- Le Directeur Général des Douanes (Ministère des Finances) ;
- Le Directeur Général des Impôts (Ministère des Finances) ;
- Le Directeur du Budget et des Comptes (Ministère des Finances) ;
- Le Directeur de la Programmation et des Etude (Ministère des Affaires Economiques et du Développement) ;
- Le Directeur de l'Exploration et du développement des hydrocarbures bruts (Ministère de L’Energie et du Pétrole) ;
- Le Directeur de la Société Mauritanienne des Hydrocarbures(SMH) ;
- Le Directeur de la Gestion des Réserves Extérieures (Banque Centrale de Mauritanie) ;
- Le Directeur du Change et du Commerce Extérieur (Banque Centrale de Mauritanie) ;
- Le Directeur des Etudes (Banque Centrale de Mauritanie).
- Un représentant du Contrôle Financier.

Anonyme a dit…

Dommage. Les rapports sont tellement mal redigés et mal faits que l'on se demande si le boulot de rediger ces rapports n'a pas ete laisse a une secretaire. Une composition bizarre quand meme. Ils auraient du mettre un representant de la BM, l'ONU, la societe civile pour faire vrai. la composition du comite sur l'industrie extractive est pire encore. Merci Yanis de cette info.

maatala a dit…

salam

Une société qui ne connaît pas la crise:

Malgré la saisie de nos chameaux volants , nos boutiques continuaient à vendre des billets d'avions.

pendant ce temps nos boutiquiers véreux joue avec le feu, il décrète la crise et la pénurie d'argent.

Parmi eux certains nous là joue "on vivait mieux du temps de taya".

Car ils ont surfer sur un système basé sur la parentéle, "les hold up " des deniers publics et le trafic de drogue.

vivement 2010 dit le fou

maatala

maatala a dit…

salam

une pensée pour X, abou Zayd et tant d'autres samourai

banzaiiiiiiiiiiii dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatalla,

Je vois que tu fais un appel du pied a X. Dans ton message precedent, tu as dis vivement 2010. C'est 2010 ou 2012? Ton ami les mamelles.

maatala a dit…

Salam

Merhbe bik "mon ami des mamelles":

C'est plutot un saut dans le temps car les indicateurs économiques virent aux rouge au bled et les chercheurs d'eau quittent le navire(Woodside).

j'espère me tromper mais 2008 et 2009 risque d'être difficile pour le bled, car on a raté le chameau du changement.

SIDIOCA se révèle être le prototype de la transition Marabouto-héméopathique,alors que le malade est dans le coma.

Il va falloir être créatif et pugnace pour renflouer les caisses de l'état.

Il faut faire payer les impôts à tout le monde en commençant par les entreprises; cela est structurant et fait de nous des sujets avec des droits et des obligations, non des spectateurs ébahies et potentiellement criminogène à cause de l'impunité garantie.

Vivement de la sueur et des larmes, pour nos enfants dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Yanis,

Tiens. Tiens. On en parlait il y a une petite heure.

Je viens de lire sur Nouakchott-Info une lettre de demission adresse au PM par de Lebatt Ould Eytah, membre du Comité Nationale de l'ITIE. C'est a la page 7 dont le lien suit

http://www.mapeci.com/imagesprg/zeit_811_1.pdf

Le sieur Ould Eytah dit ceci au PM:
"Comment un comité opaque puet-il professer la transparence? Les membres du comité ignorent totalement les conditions et les modalités de fonctionnement de l'institution qui demeure une boite noire au service de l'Administration. les budgets, les plans d'action, les realisations, les publications ne font l'objet d'aucun débat interne ni aucun contrôle. Le Comité est réduit à une chambre d'enregistrement de chiffres globaux déclarés par l'Etat et les Opérateurs qui le veulent bien. Dans ces conditions et constatant que la situation ne s'améliore guère, au contraire, j'estime de mon devoir de vous presenter ma demission afin d'attirer votre attention par cette protestation sur la necessité d'un recentrage du Comité National de l'ITIE et d'un nouveau départ vers plus de transparence. Veullez croire, Monsieur le Premier Ministre, a mes sentiments les meilleurs". Lebatt Ould Eytah.

Voilà un citoyen responsable. Je resume: toutes les données de L'ITIE et de la commission sur les hydrocarbures sont sujettes à de faux chiffres. La transition I n'a jamais joué un jeu correct et si le CMJD revenait en 2012, on retournera à la même situation. Esperons que ZZ va se dissocier de quelques copains genants. A-

Anonyme a dit…

lu sur cridem:

27 septembre 2007 : New-York : Rencontre entre le Président de la République Islamique de Mauritanie et le Président des Forces de Libération Africaines de Mauritanie (FLAM)

Ce 26 septembre 2007 le camarade Samba Thiam, président des Forces de libération africaines de Mauritanie (FLAM), a été recu en audience par son excellence Sidi Ould Cheikh Abdallah, président de la République Islamique de Mauritanie à l’hotel Wandorf Astoria à New york.

L'entretien s' est déroulé, en présence du camarade Mamadou Barry Secrétaire Général de la Section Nord américaine des FLAM. L’échange a porté, d'une part, sur des questions d’interêt national telles que le retour des réfugiés, le passif humanitaire, l’esclavage, la gestion de l’Etat, la consolidation de la démocratie et sur le problème fondamental de la cohabitation, et d'autre part, sur le retour éventuel des FLAM en Mauritanie.


Un large tour d’horizon sur ces questions a permis de cerner les avancées notables réalisées, celles à renforcer, les insuffisances à combler, et les écueils et risques à prendre en compte.



Mis à part quelques différences d'approches, une convergence de vues notable s'est dégagée de l'analyse de ces questions entre les deux parties.


Les échanges qui ont été francs et ouverts se sont déroulés dans une atmosphere détendue et empreinte de grande cordialité.


Les deux parties ont convenu de maintenir le contact.


La lutte continue!


Stockholm, le 27 septembre 2007


Le département de la presse et à l´information.

Anonyme a dit…

Le communiqué ci-dessus du FLAM se termine par: "Les deux parties ont convenu de maintenir le contact."

Interprétation:le FLAM s'est fait jéter par Sidioca.

Qu'est-ce qu'ils ont demandé à sidioca les gens du FLAM?

Rien comme d'habitude: "nou venons libérer la Mauritanie du joug des beydhanes,laissez-nous le pays"

Réponse de Sidioca (etde tous les présidents d'avant: "Allez vous faire F....."

Et voilà c'est ce que le Flam appelle une "rencontre cordiale".

Yanis le R. a dit…

A-,

Tu a parfaitement raison, ITIE (qui se prononce E.T. comme le film, ce qui est juste une coincidance...) n'a aucune importance si elle n'a aucun pouvoir de contrôle et de suivi, ce qui est le cas.

On nous bassine depuis le temps avec cette Initiative comme paravent à la mauvaise gestion du pétrole, entre autres, comme si nous n'étions pas en Mauritanie, sur une autre planête peut être...

Anonyme a dit…

On ne peut que se feliciter de la rencontre entre le vieux et toutes les citoyennes et citoyens Mauritaniens qui ont pu faire le deplacement de New York. L'essentiel est de decrisper la situation et de reconcilier les Mauritaniennes et les Mauritaniens avec eux memes.

Son excellence Ould Taya a toujours oeuvre' dans le sens de consolidation de l'unite' nationale. Malheureusement il a ete' mal compris par une petite minorite' d'extremistes qui croit fermement que tous les Maures ne sont que des racistes. Ils sont alle's jusqu'a' dire qu'il n' y a aucune difference entre le regime Mauritanien et le regime de l'apartheid qui a gouverne' l'Afrique du Sud.
Si le vieux peut faire revenir ces extremistes a' la raison, on ne peut que dire tant mieux pour la Mauritanie.

N'oublions pas de souligner que les habitants de la valle'e ont des depute's, des senateurs, des maires, des membres des conseils municipaux, des imams et des hauts cadres qui sont leurs representants legitimes, c'est avec eux qu'il faut privilegier le dialogue pour faire retourner nos compatriotes des camps.
Les FLAMISTES qui se trouvent aux USA, en Europe et dans d'autres pays developpe's, trouveront toujours des excuses pour ne pas quitter leurs salons climatise's.

Anonyme a dit…

Il faut lire "...entre toutes les citoyennes et TOUS les citoyens..."

Anonyme a dit…

Il faut lire" ...Son excellence Ould Taya a toujours oeuvre' dans le sens de LA consolidation de l'unite' nationale..."

Anonyme a dit…

YANIS,A- ET LES AUTRES!

Un commentaire sur un article paru ce matin sur CRIDEM m'a paru digne d'être porté à votre connaissance,car selon toute vraisemblance,il émane de quelqu'un qui est dans le secteur du pétrole.Voici ce commentaire:
--------------------------------
Re: Woodside cède ses avoirs à Petronas-Australia en Mauritanie (Score: 1)
par sawtelmouwaten le 28 September 2007 à 00:13:44 CEST

Si cette nouvelle se confirme, woodside aurait fait un excellent deal en vendant ses intérêts à 413 Millions Petronas, Woodside n'a pas investi 1 Milliard dans le champ de chinguetti mais beacoup moins, exactement 43,384 % (qui représente sa part dans le champ) soit environ 434 Millions US.
Or depuis deux ans et avec une production moyenne de 40.000 barils jours, woodside a empoché :
40.000 barils x 60 Dollars x 24 moisx30 jours = 1,728 Milliards US mais seulement une partie de cette somme sert aux remboursements des investissements ( Cost oil :65%) donc Woodside a du empocher au titre des remnoursements :
1 728 x 0.65 X0.43 = 482 Millions US et ce n'est pas fini car elle a droit aussi à une partie du profit oil
1728 x0,35 = 604 millions , sur laquelle elle a empoché au moins 47%x60% soit : 170 millions US
En conclusion woodside a investi 434 millions US et a gagné 413 Millions (Ventes) + 482 + 170 = 1065 Millions USD, d'où un bénefice net de 631 Millions US environ 170 milliards d'UM , PLUTÖT UNE BONNE AFFAIRE
---------------------------------
No comment
A+

Anonyme a dit…

Bravo A+. C'est très correct. Il y a quelques mois, Don Voelte a indique que Woodside a deja recupere en gros dans les 700 millions sur leur investissement presume de 1 milliard. C'etait dans les 7 mois apres le demarrage de la production en fevrier 2006. Ils n'ont rien perdu et Petronas est contente a cause des autres champs et le Taoudenni sur lequel d'autres s'accrochent comme un sangsue. A-

N.B: vous avez lu la lettre de demission d'un membre du Comité ITIE j'espere. Il faut un audit, car tout ce qui a ete dit est 75% faux ..

Anonyme a dit…

A-
75% dis-tu?Décidément tu es (toujours!) optimiste(lol).Moi,je pense que c'est à 95% faux!.Tu sais,mon ami,le pricipal problème de ce pays est le faux et l'usage de faux et ce à tous les niveaux:du président au charretier,en passant par le Faghih et le ministre de la justice censés le punir...
Par ailleurs,y-a-t-il du nouveau à propos de l'affaire WOODSIDE/Gouvernement Australien/Petrole mauritanien?
A+

Anonyme a dit…

A-
Ce monsieur aurait du démissioner bien avant s'il es vraiment sincère,pour alerter l'opinion publique sur l'arnaque offshore.Pourquoi a-t-il attendu que WOODSIDE plie bagages pour parler?.N'empêche,qu'en parlant,même tardivement,il est à feliciter,car il donne le chemin à suivre pour les rares cadres honnêtes,au coeur de l'information...
A+

Anonyme a dit…

Woodside quitte un Pays miné par la Gabégie et le trafic d'influence. Baba Miské est l'homme qui a construit avec PETRONAS l'opération de reprise du portefuile de Woodside. Il en est le principal "Arrangeur" avec le fils de SIDIOCA qu'il a eu "l'intélligence" de mettre sur la coup. Tout le monde le sait c'est Khatou mint elboukhary la First lady qui a fait valider tout cela. Mais il parait que Petronas a refusé de payer un Dollar au "Voleurs" avant que l'Etat n'ecrive une lettre de non objection à l'opération de "Rachat". Mohamed El Mokhtar le pauvre petit Ministret du Pétrole a ordonné à depuis l'Allemagne à Ould Tekrour son conseiller Petrole et neveu de Khatou de "préparer un Projet de lettre de non objection". Khatou n'a pas dormi à New-york la nuit du 24 au 25 Sept pour pouvoir parler à Mohamed el Mokhtar qui était à bord du vol d'Air France Nouakchott-Paris pour l'Allemagne ou Meyloud ould Lekhal prend sa main chez Winthershall dans ce qu'il appéle "la Journnée de la Mauritanie auprés des investisseurs Allemands". Un fonctionnaire de l'Ambassade de Mauritanie à Paris est allé à la Paserelle de l'Avion d'Air France AF 765 à son attérissage à Roissy et tendu son téléphone Portable à Mohamed El Mokhtar encore somnolant "La Présidente souhaite vous parler". "OK OK rétorque t il " il etait 6H00 du matin à Paris et 2H du matin à New York. Pour Katou c'est encore de Bonheur ! Les Instructions pour la NON OBJECTION de l'Etat Mauritanien a l'opération PETRONAS viennent d'être données. Aujourd'hui Vendredi 28 Septembre la NON OBJECTION est Rédigée et Signé donc PETRONAS fera dés lundi 2 Octobre les paiements aux intéréssés. Les Ressouces pétroliéres et Miniéres Mauritaniennes c'est une autre HISTOIRE. La Braderie ne fait que commencer. L'Etat Mauritanien n'existe plus.

Anonyme a dit…

A propos du Scandale PETRONAS c'est archi faux aucune non objection n'est encore délivrée à ce jour sauf si quelqu'un à les Cachets du Ministére du pétrole dans sa poche, comme Ehel Noueigued qui ont une chambre pleine de tampons de toutes les Adminstrations Mauritaniennes. Beit LEHRAM et le vol.

Anonyme a dit…

Il faut consulter le site de Petronas (www.petronas.com) pour la confirmation de cette opération.

Anonyme a dit…

une aveu du PM hier soir a la tele
il trouve que les reformes entreprises par son gouvernement ne sont pas a la hauteur de leur espérances.il trouve que l'administration n'arrive pas a suivre

Anonyme a dit…

L'actuel SIDIOCA ressemblerait-il au Taya de 1985 ? Voilà une piste de reflexion très interessante... Cela me donne le vertige, je vous le concède, mais "celui que le serpent avait mordu a peur de la corde".
Ramadan Kerim.

Anonyme a dit…

Au Monsieur qui a fait un long exposé d'apparence bien monté sur le pétrole, je dis tout simplement que tout ce qu tu dis là est archi faux.

Car pour ton information tout l'argent du pétrole est versé depuis juin 2006 dans un même compte et le montant du site du trésor sont exacetement les montants versés sur ce compte à la banque de france plus les montant payés à l'Etat et dûment quittancés avant l'ouverture du compte.

Je l'ai toujours dit nos intellos sont tellement malhonnêtes et menteurs.

Anonyme a dit…

Qui a vu l'émission d'hier sur le gavage en Mauritanie sur France 2 ?

Houda serait apparue en "coup de vent"...

Anonyme a dit…

J'ai lu l'ecrit intitule' "petronas acquires woodsides entires upstream interets in mauritania."
J'espere que le parlement, le senat, le vieux, son gouvernement et la partie civile seront associe's de tres pres a' toutes les phases des negociations.

Le regime militaire de la transition a laisse' un mauvais gout dans la bouche de Woodside. Tout doit etre deploye' pour eviter une situation similaire avec Petronas.

J'aimerais savoir la raison pour laquelle Petronas n'aura pas la gestion du BLOCK 7.

De toutes les manieres ceux qui signeront les accords en Novembre, doivent savoir que la continuite' de l'etat Mauritanien est un fait qu'ils ne peuvent jamais oublier. Ils ne doivent signer que des accords qui seront accepte's par les regimes/gouvernements qui viendront apres eux.

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...Petronas acquires ENTIRE upstream interests in Mauritania."

Anonyme a dit…

A+,

En disant 75%, c'est pour rester modeste. Le gars qui a demissionné l'a fait apres prise de conscience qu'il est honteux d'être complice de choses pas directes et pas vraies. Lis sa lettre dans Nouakchott-Info. A bientôt. Restons vigilants. A-

Anonyme a dit…

Ano a demandé: J'aimerais savoir la raison pour laquelle Petronas n'aura pas la gestion du BLOCK 7.

Reponse posible: block 7 c'est Dana Petroleum non? ou Tullow. Hardman etait engage sur ces 2 blocks et ont vendu a Tullow. Je ne suis pas certain que Woodside etait dans les block 7 et 8. Si la SMH avait son site ! A-

Anonyme a dit…

Confirmation à la lecture du communiqué de Petronas. Woodside n'etait pas dans les blocks 7 et 8. C'est Dana Petroleum (qui traine les pattes) et Tullow (qui a d'autres chats plus juteux à fouetter pour le moment). S'ils n'etaient pas occupés, ils auraient joint les puits pour produie du petrole et du gas (je ne suis pas geologiste).

Concernant la non objection du gouvernement de Sidioca pour le deal, ce n'est pas requis comme les compagnies ont certainement ecrit quelque part qu'ils ont le droit de vendre. British Gas et Hardaman ont vendu sans coup ferir. Seul le gouvernement australien ou british peuvent refuser le deal pour des raisons de securite des approvisionnements de l'angleterre et de l'australie (Woodside appartient en partie a BP- British - et l'autre partie a l'australie. C'est mon kapish de la situation. A-

Anonyme a dit…

ZZ c'est comme Taya à Kiffa: C'est maintenant seulement qu'il se rend compte que son gouvernement est nuuuul..........Nuuull . Alors bonne chance Mr Zeine ould Zeidane, tout le monde l'a remarqué que vous ne marchez pas. La rue l'a tout de suite sentie ! C'est pas difficile de faire un tel constat!!! Mais Khatou trouve que vous êtes pour elle comme Sghair ould M'bareck fut pour Mint Ahmel Tolba: Tellement DDOCILE !et GENTIL PETIT PM !!! Dormez vous sonnez les Matinés !! Ding Dong Dang. Bon Sommeil SIDIOCA, il est sympa la Vieux, IL A RECU tout le monde à New York même les FLAM !!
Bon SOMMEIL SIDIOCA , le BASEP est là, VIGILANT!! En attendant .... Quoi ? Quoi? Quoi?? Dit moi Khatou,
Khatou!!!!! Khaaaaaaaaaatouuuutouuu!!!! Ould Abdel Aziz ????? Coloneeeeeeeeellllssssss AUX SECOUUUUUUURRRRRRRRS

Anonyme a dit…

A+ a demande: Par ailleurs,y-a-t-il du nouveau à propos de l'affaire WOODSIDE/Gouvernement Australien/Petrole mauritanien?
A+

Reponse: rien encore dans le journeaux. J'ai entendu que Zeidane a porté plainte au ministere de la justice australienne contre la transition dans cette affaire. Pas plus

Anonyme a dit…

Yanis, Irabiha et Hamoud:

Je ne sais vraiment pas si c'etait une erreur d'inattention ou non. Il faut seulement dire que plusieurs personnes sont tellement conditionne'es a' ne parler que du conflit Israelo-Arabe qu'elles ont du mal a' voir les milliers de conflits qui divisent le monde Arabo-Islamique.

Aujourd'hui, le plus grand conflit qui existe au sein du monde Arabo-Islamique opposent les modere's aux extremistes. Ce conflit est un danger qui menace l'existence de plusieurs de nos nations. Les extremistes ne doivent jamais gagner, sinon ce serait un desastre pour le plus d'un milliard d'Arabes et de musulmans de la planete terre.
C'est l'extremisme et le manque de vision de Sadam Hussein qui a transforme' l'Irak en un pays que je n'ai point du tout besoin de decrire.
Si le president Iranien egalement ne diminue pas son extremisme et son arrogance, son pays serait plonge' dans une situation pire que celle de l'Irak.

Le conflit qui existe entre le Hamas et l'OLP n'est pas Israelo-Arabe. Les slogans vides du genre THAWRA AL VALASTINIA!THAWRA TEKOUNE MOUSTAMIRA!THAWRA TEKOUNE MOUSTAHIRA! n'ont servi a' rien. Nos peuples ont besoin de paix et de stabilite'.
Il est temps d'etre pragmatique et realiste et de travailler ensemble pour le developpement de bonnes relations entre tous les peuples du Monde.

maatala a dit…

Salam

A propos de l'émission sur le "Gavage en Mauritanie"

Trois faits ont attirés mon attention:

-La vente de dopants pour bestiaux à nos soeurs , j'aurai aimé que le reporter analysa ces produits.

Comment peut-on vendre chez nous tout et n'importe quoi? Que fait le Basep?

-Le Taré du bulbe qui a failli molesté sa tante par ce qu'elle dénonçait ces vendeurs de la mort.

Il lui balançait des arguments staliniens : "l'image de la Mauritanie" ,"tu es une ennemie de la patrie" et les conneries du genre.

Rien d'étonnant quand on sait que ramouz el vessad est l'exemple à suivre.

En somme à chacun sa façon d'aimer le BLED.


-"Marcher est tendance en Mauritanie", travailler serai mieux

Ce reportage confirme la phrase de Taya, qui en pleine crise de MALARIA-ALCOOLIQUE avait parlé de "NOMADES MODERNES".

Il faut apprendre à se regarder dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

lu pour vous sur cridem :
http://cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=12101

Anonyme a dit…

Ce que l'on craint arrive plus facilement que ce qu'on espère. "
Publilius
Nouakchott, capitale de nomades fraîchement sédentarisés et visiblement pas encore prêts à assumer pleinement cet état de fait, Nouakchott j’y suis et n’y resterai guère. Ici le nomadisme est une seconde nature. Ses signes vous percutent les yeux dès le carrefour Madrid; la poubelle est partout, comme si on projetait de quitter cette dune pour camper sur une autre au pâturage plus abondant.

La conduite automobile, l’étalon par lequel on juge le degré de civilité des gens de la ville. Ici tout le monde est pressé tout le temps, et le ramadan n’arrange pas les choses. On se croirait dans un bivouac du Paris Dakar.

Les chauffards surgissent de partout dans une course de folie qui finit souvent à l’hôpital mouroir national, il parait qu’au Maghreb, nous détenons le triste record d’accidents de la route. Au volant, au risque d’avaler ton acte de naissance, tu dois être dans une lucidité permanente. Tu surveilles zig devant toi, le quidam de derrière, et en bonus, ceux des flancs droits et gauches.


Ma tête est en passe de se transformer en un radar awacs, à force de tourner dans les quatre points cardinaux, on perd très vite le nord. Un vieux bonze lama ayant subi 40 ans de réclusion bouddhique dans les montagnes du Tibet deviendrait un dangereux hystérique à Nouakchott.

Les téléphones portables, censés être un signe de modernité, sont devenus un véritable phénomène de société. Ce magnifique outil de développement est réduit ici à la dimension de simple gadget servant à meubler une journée trempée dans la morosité.

La fameuse tradition orale prend la plénitude de son sens.Vous étés en audience avec quelqu’un sensé être important, le téléphone ring, il se met à parler sans vous demander de l’excuse, tout y passe ; le chauffeur qui n’est jamais a l’heure, la dette impayée de madame qui risque la taule, les oreillons du bébé en voie de naissance, la colite de belle mère, le conseil des ministres, la pluie et le beau temps, vous assistez à un exposé de tous les maux de ce malheureux pays et si vos tympans sont fragiles, abonnez vite chez l’ORL du coin .

Les gamines de moins de 15 ans ont toutes leurs portables, cela donne des idées … Internet synonyme de recherche et de savoir est délaissé, nos FAI (fournisseur d’accès a Internet) fournissement un service digne de l’âge des brontosaures. La bande passante est encore à 128 au pire, à 256 Mo au mieux, si jamais les câbles coaxiaux parfois perchés sur les eucalyptus, conduisent le signal à bon port.

Ici, pas de place pour l’écrit, cela demande de l’application et une bonne dose de patience, pourtant c’était un bon moyen de fixer ces nomades pressés. Dans le pays de Deyloul, tout se vend et s’achète ; les voitures venant de France, les médicaments venant du Nigeria, les moteurs d’avions venant du Liberia, l’honneur et son sens, une cousine cul de jatte qui n’a pas été gâtée par la nature, un enfant qui a les reins solides, un passeport à même d’assurer l’asile politique à un citoyen des îles Tonga résident a New –York, un papelard de nationalité pour traverser l’atlantique à la nage.

A ce rythme, le problème de liquidité ne se posera plus. On reviendra au troc entre tayvaya. Vas y que je te file un Kg de thé tu m’en files une brique de lait. Un bout de tissu Bazin riche hassine contre une bayssa de nmeyrat ou de kétikane. Un bon du CSA contre une gazra a pikat .

Nous sommes génétiquement programmés pour faire le commerce, mais il est temps d’en faire un secteur de services capables de générer un ou deux points de cette fameuse croissance qui ne vient pas. Je ne sais plus s’il faut appeler Nouakchott la capitale de la poubelle ou l’inverse. Le drame est que la population s’y habitue comme si c’était une fatalité de partager son intimité avec les rats mouches et leur cousins cafards.

J’ai fait un tour du côté des cinquième et sixième arrondissements (dirigés par des amis de l’ex opposition) on dirait que les immondices s’amoncellent depuis l’air pré cambrien. Il y a des strates et des plaques tectoniques les unes sur les autres, le tout recouvert d’un film imperméable, formé de sachets non biodégradables, et pour agrémenter le décor, un indélicat pressé de soulager sa vessie en public, vous transforme la rue en tsunami vésical.

Bientôt les rongeurs et leurs voisins manifesteront pour demander la déportation des êtres humanoïdes qui squattent indûment cet espace encore appelé par commodité oratoire ou par souci de ménager les âmes sensibles : LA COMMUNE DE NOUAKCHOTT.

Par Md Mahmoud Ould Maloum
PS : J’ai assez souvent tapé sur nos gouvernants pour avoir le droit de taper un petit chouia sur les gouvernés. Je me demande si les seconds ne sont pas un peu responsables de l’attitude des premiers



Note: Info source : Le Calame (Mauritanie)


Liens connexes
· Plus à propos de Les infos de l'actualité
· Nouvelles transmises par webmaster
L'article le plus lu à propos de Les infos de l'actualité:
Ibrahima SARR : La transition en dérive, se ressaisir !


Classement article
Score moyen: 3
Votes: 8


Prenez une seconde pour voter pour cet article:

Excellent
Très bon
Bon
Normal
Mauvais


Options

Format imprimable Format imprimable


"IDENTIFICATION" | Connexion/Créer un compte | 11 commentaires | Search Discussion
Les commentaires sont la propriété de leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leurs contenus !

Les commentaires anonymes ne sont pas autorisés, veuillez vous enregistrer

Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par Hamoud1993 (cmoi@yahho.com) le 28 September 2007 à 15:28:09 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Tout le monde vous le dira : nous nous sommes développés trop vite. Nous vivons en ville, alors que nous sommes programmés pour vivre sous la tente, ou sous la case, et changer de paturâge lorsque les immondices deviennent gênants. Résultat : notre capitale ressemble au rêve d'un urbaniste devenu fou, avec des décharges publiques tous les deux cent mètres. Et puis le nombre de voitures qu'il ya à Nouakchott ! S'il fallait un indice qu'il n'y a plus personne à la barre de ce bateau ivre qu'est la Mauritanie, ce serait celui-là : Un million d'habitants et plus de soixante mille voitures dans une ville prévue pour cinq mille habitants et deux cent véhicules ! Et le nombre de voitures continue d'augmenter chaque jour sans réaction...


* Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu par vlane le 28 September 2007 à 21:25:06 CEST


Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par dewelhaere le 28 September 2007 à 16:36:44 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Vous avez soulevé ici un probleme interessant qui celui de la civilité. les mauritaniens manquent cruellement de civilité. les gens ne realisent pas encore que la mere de la santé c'est propreté. Qaund on voit nouakchott, on se dirait qu'on est dans un camp de refugiés africains, c'est le bordel partout.
j'espere qu'avec la societe française de nettoyage que la situation va s'ameliorer. que dieu nous aide, car ça demande des prieres.


* Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu par vlane le 28 September 2007 à 21:26:05 CEST


Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par batch (donwannabespammed@my_company.com) le 28 September 2007 à 17:14:10 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Les mauritaniens sont comme tous les peuples du monde , ils ont besoins d'etre eduqués pour adopter des comportements de bon citadins.

Il faut des campagnes publicitaires nationales dans toutes les villes et dans toutes nos langues pour expliquer au gens qu'il doivent , une fois en ville ,abandonner les comportements de bedouins , de paysans ou d'eleveurs pour l'interêt de tous.

C'est déja une bonne initiative d'avoir confié cette tâche de la salubrité à des français (qui ne vont pas detourner les fond) , mais il faut aller plus loin dans la sensibilisation des populations.


* Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu par vlane le 28 September 2007 à 21:27:09 CEST


Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par Homme (reel@yahoo.com) le 28 September 2007 à 17:33:25 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message) http://terre des hommes
La proprete est une question d'education civique.Il faut avant de signer des contrats faramineux avec des societes de voiries lancer des spots publicitaires a la radio et la television nuit et jour pour inculquer a cette population bedouine l'art de vivre dans une societe moderne.
1- Il ne faut pas cracher sur un mur ou dans la rue, utiliser un klinex ou mouchoir, vous derranger les gens...
2-Il ne faut pas fumer dans les place publics et si vous le faite la ou c'est autorise, ne jetter pas votre megot, utiliser un cendrier.
3-Il ne faut surtout pas uriner au pied d'un mur, acte que meme les chiens ne le font plus..
4- Il ne faut pas faire beaucoup de bruit dans les places publiques et surtout dans les hopitaux, vous tympaniser les gens..
5-Il ne faut surtout pas regarder quelque chose qui ne vous concerne pas.. c'est la vie privee des autres..
6- Il faut que chaque famille eduque ses membres a respecter l'hygienne en se levant sans paresse pour jetter des salete dans la poubelle.
7- Il faut decomplexer les gens en leur montrant a la TV par exemple un ministre ou depute ou senateur nettoyer devant sa porte ou couper des branches dans son jardin..
ENFIN EDUQUER LES GENS A APPRENDRE LES BONNE MANIERES.


* Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu par vlane le 28 September 2007 à 21:28:12 CEST


Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par papis10 le 28 September 2007 à 18:16:53 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Au moins cette fos ci elle ne s' attaque pas aux FLAM; la "chévre" .Bien, ce que tu fais là est utile pour notre éducation civique ...courage , il n' est jamais trop tard ...
Surtout que le présidnt Samba Thiam a rencontré Sidi .Tous les jassous vont retourner leurs vestes , ils sont si flexibles!
Bande de s...



Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par sawtelmouwaten le 28 September 2007 à 22:42:40 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Cher DAMOU, c'est la vie quotidienne des pays sous-developpés, manque de moyens, éducation, culture.
BONNE CONTINUATION



Re: Mauritanie-nette : Veni vide vaincu (Score: 1)
par sawtelmouwaten le 28 September 2007 à 22:42:51 CEST
(Profil Utilisateur | Envoyer un message)
Cher DAMOU, c'est la vie quotidienne des pays sous-developpés, manque de moyens, éducation, culture.
BONNE CONTINUATION

Yanis le R. a dit…

Je respecte l'opinion de Coulibaly sur cette histoire de "CONFLIT ARABO-ISLAMIQUE" contenue dans la traduction officielle en français du discours du Président de la République.

Mais on lit dans la suite:

"Pourtant le cadre et les conditions générales d'un règlement juste, global et durable de CE CONFLIT ont été définis et réaffirmés au fil des ans par le Conseil de Sécurité et l'Assemblée générale des Nations Unies. Ces fondements constituent 1'essence de l'initiative de paix arabe. Celle-ci garantit la paix, la sécurité et la reconnaissance d'Israël par les pays arabes en échange de la cessation de l'occupation des territoires arabes et de la recherche de solutions mutuellement acceptables pour les autres questions en suspens."

Il ne s'agit pas donc de l'islamisme ou du terrorisme de El Qaida mais bien du conflit entre les pays musulmans dont l'Iran ( et non seulement les pays arabes) et Israël.

Et la traduction du discours en anglais, celle que les américains et la majorité des représentants du globe ont entendu dans leurs écouteurs, c'est quoi?

Nous savons tous que le discours a été écrit en français avant d'être traduit en arabe et lu dans cette dernière langue qui est la langue officielle de la Mauritanie et une des langues de l'ONU.
Il est très probable que les autres versions dans les autres langues dont l'anglais soient les mêmes que la version française de l'AMI.

Ce n'est peut être pas important car peu de représentants des pays du monde et de journalistes ont pretté attention au discours de notre Président...

Ce qui est important, c'est ce que nous nous pensons de nous mêmes et là il y a un hic.

Il y a à mon avis, à travers ce lapsus présidentiel, si on peut dire, beaucoup d'amateurisme et de médiocrités dans l'entourage du Président et à la tête de la plupart des directions et institutions étatiques, c'est tout.

Yanis le R. a dit…

Maatala,

J'ai suivi avec intérêt l'émission de France 2 sur le gavage en Mauritanie et je félicite madame Aminetou Mint Ely pour son courage et sa détermination à combattre cette tradition millénaire qui perdure encore dans nos campagnes et dans certains esprits.

Chez les bédouins d'Arabie, c'était aussi la même chose. On se rappelle les vers du grand poète arabe, El Aacha : "temchi ke ma yemchi el wejiyou el wahilou", décrivant la démarche nonchalante de sa belle...

Anonyme a dit…

J'ai été surprise de lire sur le site Cridem un posting signé par Madame Irabiha Mint Abdelwadoud, intitulé « Non à la manipulation de certaines ONG sur les ondes de RFI » dans lequel elle se dit « offusquée, scandalisée et révoltée…. ! »
Pour lever l'équivoque et éclairer la communauté des internautes j'ai préparé une réponse que j'ai envoyée au site Cridem dont le modérateur a refusé, sans raison, la publication.
Je vous livre ici le contenu de la réponse et je vous laisse le jugement :

1)- J'assume intégralement mes propos sur RFI et je répète :
- Que lors de ma visite les dons que nous avons vu à la TVM n'était pas visible sur le terrain à Tintane et les sinistrés affirmaient n'avoir reçu que des tentes en quantités insuffisantes et très peu de vivres.
- Il était impossible de distinguer les sinistrés de ceux qui ne les sont pas. Cette situation a poussé le gouvernement à mettre sur pied des commissions de recensement des sinistrés.
Nous l'avons dénoncé parce que nous pensons que le rôle de la société civile est d'attirer l'attention de l'Etat et des bailleurs de fonds sur des pratiques avec lesquelles il est temps de rompre.

2)- Lorsque Irabiha est arrivée à Tintane dans les bagages de l'ong Karamatt, la plupart des ONG étaient déjà sur le terrain, le Cyber forum, l'ONG Espoir et l'AFCF ect…. Donc nous savons plus que Irabiha sur ce qui s'est passé à Tintane et n'importe qui peut aujourd'hui voir par ses propres yeux sur les marchés de Nouakchott les tentes, les moustiquaires, les denrées alimentaires, ect ; qui étaient destinées aux sinistrés de Tintane.
- Mme Irabiha pouvait, comme elle l'a toujours fait, applaudir ceux
qui gouverne sans être obligée de nier des évidences.

Il faut juste ajouter que Mme Irabiha est la moins qualifié pour
donner des leçons de morale aux ONG, la société civile en sait quelque chose.

Aminetou M/ Moctar Présidente de l'AFCF

aminetly@yahoo.fr

Anonyme a dit…

Je viens de relire le discours prononce' par le vieux devant l'assemble'e generale des Nations Unies. Je le trouve excellent!

En regardant a' plusieurs reprises une photo qui montre President Bush assis entre le vieux et le president du Bostwana, je suis convaincu que la Mauritanie et les USA ont une excellente opportunite' de developper leurs relations bilaterales. J'encourage vivement le gouvernement Americain et celui de la Mauritanie a' continuer a' oeuvrer dans ce sens.

PS.
JE NE SUIS PAS OPPOSE' A' LA CREATION D'UNE BASE MILITAIRE AMERICAINE EN MAURITANIE PARCE QUE JE SUIS PERSUADE' QU'ELLE PROFITERAIT AUX DEUX PAYS.

Anonyme a dit…

Qu'est-ce qu'il est conce couli!

gna gna gna "développer les raltions bilatérales mauritanie USA"!

Mais mon petit Couli coincé , la Mauritanie n'a pas le choix et toi tu la vends aux américains...

D'ailleurs je ne sais pas pourquoi tu continues à écrire sur ce blog et de parler ainsi de la Mauritanie, alors que tu as la nationalité américaine et donc donc tu dois être considéré comme un étranger et de ne pas parler de ce pays comme si c'était le tiens.

Liass nous avec nos problèmes on peut les résoudresans des étrnagesr, en plus vendus commme toi!

Anonyme a dit…

Où on en est avec la campagn Publish What You Pay de Irabiha? Est-elle la correspondante the Transparency International? A t -elle un site? Irabiha enti mneine? La publicité à Tintane ça t'a apporté quoi? Tu es toujours proche des dirigeants et ce n'est pas bon pour une personne qui travaille pour la société civile. Personne ne t'a entendu sur ces histoires de drogue, les rapports de ITIE, le cas Zeidane Ould Hmeida, rien. Bouge, ma soeur !

Anonyme a dit…

Le site de la SMH restera en construction jusqu'à qhand?

http://www.smh.mr/

maatala a dit…

Salam

Il a dit Couly

"Nos peuples ont besoin de paix et de stabilite'"


Je souscrit entièrement à ce beau slogan si il sortait de la bouche de Mandéla.

Sorti de la bouche d'un BUSH, elle reflète plutôt le cynisme de l'âme.

Couly tu ne vas tout de même pas nous faire croire que:

-Allende s'est suicidé
-Lumumba s'est suicidé
- Le Nicaragua s'est appliqué à lui même un embargo, Cuba aussi.
-Chavez est un fou furieux
-ISrael est soutenu par l'iran pour massacré nos frères palestiniens
-Toutes les dictatures sud-américaines étaient soutenues par la corée du nord.

tu dis :

"Il est temps d'etre pragmatique et realiste et de travailler ensemble pour le developpement de bonnes relations entre tous les peuples du Monde"


Les bonnes relations pour un américains ce sont celles qui défendent ses intérêts.

A te lire , nous savons qui est conditionné.

Les gueux de l'humanité ne te diront jamais assez merci ,au porte parole de celui qui a toujours semé dans son sillage la destruction dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Anonyme du 29 Septembre 7:17:

Tu es bien fache', ce qui n'est pas necessairement une mauvaise chose. Sache tout simplement que les emotions ne peuvent plus continuer a' guider les politiques etrangeres de nos pays. La creation d'une base militaire Americaine profiterait aux pays Sahariens pour plusieurs raisons, parmi lesquelles nous pouvons citer entre autres:
1- la creation des emplois
(allez-y demander aux Allemands et aux Italiens pourquoi ils ne veulent pas la fermeture des bases Americaines sur leurs territoires respectifs.)
2- La stabilite' des pays Africains dont la Mauritanie. Plusieurs de nos pays sont menace's par le terrorisme international. L'Amerique veut tout simplement aider les pays concerne's a' faire face a' une situation qui est deja dangereuse.

Il faut faire tres attention a' ce que j'appelle UNE FAUSSE FIERTE' NATIONALE! Les jeunes Mauritaniens qui sont au chomage, ont besoin
d' emplois. Il faut reconnaitre que les bases Americaines ont toujours ete' une importante source d'emplois la' ou' elles sont. Les 15 000 jeunes chomeurs qui se trouvent dans les rues Mauritaniennes ne veulent pas de slogan vide. Pour eux, la fierte' nationale est d'abord et avant tout d'avoir des emplois qui leur permettront de vivre dignement.

Pour ton information, j'etais comme toi. Durant la crise du Rwanda, j'etais le president de l'Association des etudiants Africains a' l'Universite' d'Arizona. J'ai fait une interview avec la chaine NBC. Lorsque le journaliste m'a demande' si l'administration Americaine devait envoyer des soldats Americains au Rwanda, j'ai dit NON! J'ai explique' qu'une telle presence militaire etrangere serait synonyme de la recolonisation du continent Africain. Je lui ai fait comprendre qu'il y a plus de 50 etats Africains et que chacun d'eux avait une arme'e, de ce fait de laisser les gouvernements Arfiains utiliser leurs arme'es pour resoudre ce probleme. J'ai egalement dit que nous n'etions plus des enfants...etc. To make a long story short, j'ai dit toutes les betises que les personnes comme toi continuent a' repeter.
TOUT LE MONDE SAIT LE RESULTAT DE LA CRISE AU RWANDA! PLUS DE
500 000 AFRICAINES ET AFRICAINS TUE'S. Jusqu'a' present, je regrette avoir fait ces declarations qui ont ete' diffuse'es par la chaine locale NBC a' Tucson, Arizona.

Ceux qui ont ete' massacre's au Rwandra, au Soudan, au Sahara Occidental, aux deux Congo, en Algerie, en Somalie, en Ethiopie, en Casamance (Senegal) et au nord du Mali...etc VOULAIENT TOUT SIMPLEMENT ETRE SAUVE'S. LA NATIONALITE' DE CEUX QUI ALLAIENT LES SAUVER DE LA MORT N'ETAIT PAS IMPORTANTE. ILS VOULAIENT TOUT SIMPLEMENT ETRE SAUVE'S!!!!!!

Il faut certes avoir une certaine fierte' nationale MAIS il ne faut pas avoir des priorite's deplace'es.

Ou' se trouve la fierte' nationale d'un pays qui ne peut pas nourrir sa propre population?
Ou' est la fierte' nationale d'un pays qui ne peut pas proteger ses propres citoyens contre les injustices sociales?
Ou' se trouve la fierte' nationale d'un pays qui n'a pas 3 millions de dollars pour recuperer des avions qu'il a loue's?
Ou' se trouve la fierte' nationale de la Mauritanie si l'homme qui la dirige'e pendant 21 ans ne se sent pas en securite' pour revenir sur le sol national?
Ou' se trouve la fierte' nationale d'un pays qui ne peut pas nommer un premier ministre, un ministre des finance ou un ministre du plan sans consulter le FMI et la Banque Mondiale?

AVOIR UNE BASE AMERICAINE EN MAURITANIE EST COMPATIBLE AVEC MAINTENIR LA FIERTE' NATIONALE MAURITANIENNE! Les pays Africains qui veulent decourager la Mauritanie a' avoir une base Americaine sur son sol, ont d'autres avantages qu'ils ne disent pas. LE GOUVERNEMENT MAURITANIEN DOIT FAIRE CE QUI EST BON POUR LE PEUPLE MAURITANIEN.

De toutes les manieres, comme disent les Maures "MITE BERI MINAKE KHEYRE MINE GOUME ANI"! Si ces pays Sahariens laissent le terrorisme international etablir des bases sur leurs territoires nationaux, L'AMERIQUE N'AURAIT PAS BESOIN DE PERMISSION POUR VENIR LE FAIRE DELOGER! ALLEZ-Y DEMANDER AUX AFGHANS!!!!!!!!!!!


Rachid Ly:

J'ai bien aime' le cote' litteraire et comedien de ton ecrit sur CRIDEM. Comme tu es du Calame, je n'etais pas surpris par ce que tu dis. Plusieurs membres du Calame ont servi a' des postes importants durant le regime de la transition. Certains parmi vous etaient conseillers du premier ministre Mr. Sidi Mohamed Ould Boubacar et d'autres etaient occupe's a' tout voler au niveau de l'AMI.

Mon cher Ly, vous me premettrez de vous dire qu'il ne sert a' rien de continuer a' tenter de ridiculiser son excellence Ould Taya. Mouawiya est un digne fils Mauritanien qui a bien servi notre pays. DITES CE QUE VOUS VOULEZ MAIS LES FAITS SUIVANTS NE CHANGERONT PAS:
L'ACTUEL PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE MR. SIDI OULD CHEIKH ABDALLAHI ETAIT MINISTRE DE LA PECHE DU PRESIDENT OULD TAYA.
L'ACTUEL PRESIDENT DE L'ASSEMBLE'E NATIONALE, MR. MESSAOUD OULD BOULKHERE ETAIT MINISTRE DU DEVELOPPEMENT RURAL DU PRESIDENT OULD TAYA!
L'ACTUEL PREMIER MINISTRE MR. ZEIN OULD ZEIDANE ETAIT GOUVERNEUR DE LA BANQUE CENTRALE DU PRESIDENT OULD TAYA!
COLONEL MOHAMED ABDEL AZIZ QUE PLUSIEURS PERSONNES VEULENT PRESENTER COMME ETANT ALLAH (hache'), EST UNE CREATION DU PRESIDENT OULD TAYA!
Je te prie de toujours revenir a' la realite'.

PS.
Ta photo est une indication des sommes colossales que tes amis du Calame t'ont donne'es durant la periode de la transition.

Anonyme a dit…

Maata:

Je viens de lire ton ecrit. C'est le mois de RAMADAN. LAHGAGUE TITOUBE LI MOULANA!
Je te repondrai apres LIVTOURE. EL KOWRY JI ANE! (rire)

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"AVOIR UNE BASE AMERICAINE EN MAURITANIE EST COMPATIBLE AVEC MAINTENIR LA FIERTE' NATIONALE MAURITANIENNE!

Tu sembles au moment du FTOUR mélangé les dattes avec autre chose (lol).

Dis moi seulement une chose dont on devrait être fier aujourd'hui chez nous, hormis les élections transparente dues à la pression internationale et que le parti état en gestation remettra en cause car pour eux la neutralité c'est du Tamoul (lol).

Par ailleurs COULY :

Combien d'amerloques savent que la Mauritanie existe?

La Mauritanie n'intéresse les RICAINS que pour "assurer leur frontières extérieurs (lol)et que nous sommes en train de devenir grace entre autre à SIDIOCA une terre de prédilection pour les Islamistes modérés et enragés.

La paranoia des RICAINS les a poussé à envoyer:

Une délégation d'experts asthmatiques-dépressifs à Dakar pour vérifier si les pirogues avaient la capacité de naviguer jusqu'au STATES.

Il aurait été préférable, qu'ils se demandent pourquoi: les détester est devenu tendance aujourd'hui chez les GUEUX de l'humanité.

As-tu demander aux personnes qui côtoient ces bases Américaines à travers le monde ce qu'elles pensent d'elles? et surtout pourquoi elles demandent leur départ.

Par contre, je remercie les RICAINS de t'avoir chez eux car à toi seul tu es une base de contrevérités et de conneries (BOULSHIT) dit le FOU.

Au plaisir de te lire ,car cela aide à digérer

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le prix d'une femme en Mauritanie

Apres deux ans en Israël à Tel Aviv où je vis depuis 5 ans, je suis rentré en Mauritanie. En plus des vacances pour voir les miens j’avais une autre pensée profiter de mon séjour pour prendre une épouse parmi mes nombreuses cousines ou parmi les copines de mes sœurs que je connaissais bien avant que j’aille vivre en Israël.

Profitant du rituel ou l’on fait le tour des maisons des parents pour les saluer et leurs glisser quelques billets de banque, je regardai les cousines qui défilaient pour venir me saluer. Ma première surprise fut de découvrir qu’elles avaient toutes grandies. Les copines de mes sœurs eurent aussi la même impression pour moi. Pour mon séjour de trois mon choix fut fait dés mon premier mois. Une cousine.

Lorsque je porta mon choix à ma mère elle tenta de modifier ma décision au prétexte que la mère de ma cousine n’est pas une femme gentil, qu’elle ensorcelle ses beaux fils pour qu’ils soient dominer par ses filles, bref un tas de commérages de ce genre.



Il fallait que je débourse 1.000000 UM que mes parents je pense laisseront chez ma cousine. Il fallait que je loue un local à 200.000UM ! Il fallait que j’achète deux dromadaires et des moutons pour je crois 250.000UM ! Il fallait que je donne des soues à mes sœurs pour qu’elles s’habillent, se coiffent et mettent du Henné. Quatre sœurs, chacune 70.000UM !

Des amis de mes parents doivent venir des quatre coins de la Mauritanie qu’on doit prendre en charge il faut compter 300.000UM. Il faut que je fasse venir des griots pour pas moins de 200.000UM. Il faut que je prévoit de l’argent 100.000UM pour mes sœurs ce qui leurs permettra de le lancer sur les danseurs. Et d’autres dépenses futiles et inutiles.

Finalement j’ai laissé tomber et suis repartit en Israël où la femme ne vaut pas tant que ca. Pourtant mes parents me défendent de prendre une Israélienne comme épouse et menacent même de me renier ! Je considère nos mariages comme une des grandes causes de la pauvreté de notre sociétés.

Nos mariages et baptêmes sont à l’origine du détournement des deniers public. Pourtant le mariage en Islam équivaut à une poigné de Dinars moins de 50 euros ! Notre religion est contre l’excès, je considère nos mariages comme illégitime car excessif de long en large.

montesquieu

maatala

Anonyme a dit…

Tu vis à tel aviv, mauritanien de surcroit et tu parles d'Islam.
Vas te daire foutre. Vendu.
Reste en Israêl.
Cet article est de la propagande israélienne qui ne dit pas son nom.
Il faut renier s'ils existent tous les mauritaniens qui sont en Israël c'est tous des collabos.

Anonyme a dit…

Maata:

MAWVALAKE, ces insultes ne peuvent pas venir de toi! Comme c'est le mois de RAMADAN, je te pardonne tes BS. Cependant, je te conseillerais d'aller apprendre a' ecrire correctement le mot en question. Un BS. signifie les excrements d'un AWDACHE.
Je ne vais ,quand meme, pas perdre mon temps a' ecrire a' propos de Maata who likes to take a shit in the middle of the day in this holy month of Ramadan. Cela ne m'inquiete point parce que c'est le mois de Ramadan et le ventre de Maata est completement vide. Il peut rester dans la douche pendant des heures et rien ne sortira de son anus.(MAKHINZOU)!
Je sais que certaines personnes sont deja entrain de dire que je ne fais qu'insulter. Je les comprends parce que je ne suis qu'une "base de contreverite's et de conneries."

Mon cher Maata, ce n'est pas le hasard qui a fait des USA la seule et l'unique puissance mondiale. Les dirigeants Americains ont une vision strategique des choses. Toi et les petits communistes que tu as cite's, n'avez jamais compris la logique du " mieux vaut prevenir que guerrir." Le gouvernement Americain ne peut jamais permettre aux malades mentaux comme Castro de menacer la securite' nationale des USA en intallant les missiles Sovietiques a' moins de 160 km du territoire Amercain. Je te conseille de prendre une carte du globe pour constater la distance qui separe Cuba de l'etat Americain de Florida.

Il faut sortir de cette langue du bois de "dictatures Sud-Americaines, d'Allende, de Lumumba"..etc. Il y avait une guerre froide et l'Amerique avait raison d'utiliser tous les moyens dans son arsenal pour ne pas la perdre.

En ce qui concerne le probleme Palestinien, l'administration Americaine est entrain de travailler en ce moment meme pourqu'il y ait un etat Palestinien independant a' cote' de l'etat d'Israel.
C'est toujours facile de tenter de rendre les autres responsables de vos problemes. Ce ne sont pas les Israeliens qui ont cree' l'actuel conflit qui existe entre HAMAS et l'OLP! Plusieurs des problemes Palestiniens viennent du manque de vision et de la corruption de leurs dirigeants. Ou' se trouvent les centaines de millions de dollars qui se sont volatise'es des caisses de L'OLP?

Mon cher Maata, nos peuples ont besoin de nourriture, d'emplois,d'habitats, de paix et de stabilite'. Tout le reste n'est que foutaise!

maatala a dit…

Salam

Dear couly

L'histoire retiendra les noms suivant: Aliendé ,lumumba, chavez,Ortega et castro comme des patriotes qui lutterent contre l'impérialisme au nom de la liberté de leur peuples.

je retiens que tu a osé dire :

qu'à "titre préventif les RICAINS peuvent assassiner ou faire assassiner des chefs d'état".

Ils ne peuvent qu'être fier de toi dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maata:

J'ai clairement ecrit que le gouvernement Americain ne pouvait pas permettre a' un malade mental comme Castro de mettre en danger la securite' nationale des USA. Le peuple Americain a toujours a' l'esprit l'affaire des missiles Sovietiques de Cuba. Je ne souhaite la mort a' personne. Tu es libre d'interpreter mes ecrits comme tu le veux MAIS IL NE FAUT PAS ME FAIRE DIRE CE QUE JE N'AI PAS DIT. Tu dois egalement savoir que les lois Americaines en vigueur interdisent l'assassinat des chefs d'etat etrangers.

Fidel CASTRO est au pouvoir depuis pres de 50 ans. Malgre' son etat de sante', il refuse de demissionner pour laisser la place a' un autre Cubain. C'est son jeune frere qui assure l'interime. Durant son long regne, des millions de cubains ont quitte' leur pays pour aller a' la recherche d'une vie meilleure aux USA.

Daniel Ortega est revenu au pouvoir comme...capitaliste.

PS.
Je prefere qu'on parle des problemes Mauritaniens et des solutions qui aideront a' faire sortir notre peuple de la misere. Je n'aime pas perdre mon temps a' parler de ces petits dictateurs communistes du tiers monde.

PARLONS DE NOS MARMITES FAMILIALES QUI SONT TOUJOURS VIDES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

J'aurais bien voulu faire le deplacement de New York pour serrer la main au vieux et l'encourager dans sa mission mais j'ai finalement decide' de rester chez moi a' Philadelphie parce que je ne voulais pas me retrouver dans une situation ou' un con de flamiste manquerait le vieux de respect.
L'ECRIT DE MR. N'GAIDE' SUR CRIDEM VIENT DE ME DONNER RAISON!
Certaines personnes just don't know any better!


Messaoud Ould Boulkhere:

Je vous conseillerais de mettre beaucoup d'eau dans votre ZRIG.
( ERC ENTE' VEM!)Votre role au sein de l'Assemble'e Nationale et l'intelligence politique doivent vous obliger a' etre un peu plus silencieux sur cette affaire de creation d'un parti presidentiel.
J'ai toujours eu un respect et une admiration pour vous et je pense que la creation d'un parti politique est tres secondaire par rapport a' la cause Haratine. Je vous conseille vivement de laisser le vieux faire ce qu'il va faire et de vous preoccuper avec l'agenda Haratine. Il ne faut surtout pas abandonner les chaises que vous avez autour de la table des grandes decisions. Your emotions should never keep you from seeing the big picture. En d'autres termes, il faut permettre aux Haratine de continuer a' utiliser lesdites chaises pour avoir leur part du gateau.

Anonyme a dit…

Coulibaly,

Il faut signer tes écrits. Merci. A-

Anonyme a dit…

Sidi et sa femme Khattou ont vendu la SNIM à Ahmed Babe ould Ezizi ould el mamy et Mittal . Le president Sidioca les a reçu dans son Palais à Nouakchott en presence des ministres et de ses conseillers. Le prix de l'operation est encore confidentiel. Le Pays est en train d'etre déplumé davantage,Maaouiya n'"a jamais pensé en arriver a vendre la SNIM; A la Télé le Geant Indien a tout simplement dit qu'il va negocier l'acaht de la SNIM; Mais la SNIM n'est pas a vendre! Yehklikoum Entkel votre Pays !!!

Anonyme a dit…

J'ai retrouvé x ould y !

Il a fait un commentaire sur la liberté sexuelle des Na en Chine.
Le lien est: http://yahoo.anxa.com/rencontres-amour/ete-infidele/na-libre.asp?v=0

Il se nomme Cyril et voila sa réaction:

cyril (75) a posté le 29 septembre 2007 :

Ok je vais essayer de m'incruster chez les Na lol

Anonyme a dit…

Salut les terriens
je partage avec vous ce texte très interéssant.
Sidi le président qui rassure: INQUIETE



Sidi Ould Cheikh Abdellahi : La Déception

Comme beaucoup de mauritaniens, ou au moins les 53% d’entre eux qui ont voté
pour lui au deuxième tour de l’élection présidentielle, j’avais placé beaucoup
d’espoir en Sidi Ould Cheikh Abdellahi. L’homme est un économiste de renom,
jouit d’une longue expérience et est issu d’un milieu respectable. Mais,
malheureusement pour le pays, depuis qu’il est investi, l’homme a déçu.
En effet, près de 6 mois après sa prise de fonction, le Président fait preuve
d’un immobilisme inquiétant qui ne présage rien de bon pour le reste de son
mandat. Apparemment, les préoccupations du Président se limitent aux questions
de la criminalisation de l’esclavage, des déportés et du passif humanitaire
(qui sont loin de faire l’unanimité en terme de priorités) et, plus récemment,
aux inondations de Tintane. Pour les problèmes vitaux des populations, le
Président a tout simplement déclaré dans les média publics qu’il n’a pas de
solution. Ces questions – eau, électricité, pouvoir d’achat, pauvreté… -,
relevant somme toute de l’intendance, ont été refilées au Premier Ministre. Or,
ce Premier Ministre, singulièrement absent du terrain, semble se contenter de
savourer honneurs et avantages de la fonction et reste confiné dans son bureau.
Suivant l’exemple du premier responsable de l’Exécutif, il a lui aussi choisi de
déléguer aux Ministres les difficiles et
complexes problèmes des citoyens, se limitant à présider quelques réunions
interministérielles où il assène avec suffisance ses orientations éclairées à
une audience éblouie. Si l’on sait par ailleurs que le Gouvernement est
majoritairement composé d’hommes de femmes incompétents et sans expérience, l’on
ne peut que comprendre le dépit et la sinistrose qui sont en train de s’emparer
des populations, y compris des soutiens les plus zélés de Sidi Ould Cheikh
Abdellahi et de Zeine Ould Zeidane.
En ce qui concerne les nominations, alors que l’on nous avait promis-juré lors
de la campagne que ce sera désormais ‘l’homme qu’il faut à la place qu’il
faut’, force est de constater malheureusement que ce sont les mêmes
considérations qui restent en vigueur (clientélisme, copinage, népotisme,
régionalisme, calculs politiciens…). Je vous cite quelques uns des critères de
‘sélection’ :

avoir été à Niamey à une certaine période ;
être originaire du Brakna (avec un bonus pour Lemden) ;
être un ami ou un promotionnaire (de l’ère Moktar) du Président, même si ce
promotionnaire ou cet ami est retraité et qu’il ait été membre du Gouvernement
d’un autre Etat reconnu (au fait, qu’en pense le Royaume frère du Maroc ?) ;
être le fils ou la fille d’un ami ou d’un promotionnaire du Président ;
avoir fait un passage remarqué à Air Mauritanie (et d’autres organismes
publics) : cela donne droit à un poste à la Présidence ( Ministre ou Conseiller)
;
être ressortissant du ‘Tagant’ : les deux hommes de confiance du Président
les plus écoutés qui en sont originaires lui recommandent systématiquement les
ressortissants de cette wilaya à chaque opportunité ;
avoir été un des dirigeants du PRDS ou avoir appartenu au Gouvernement du 3
août 2005 : cela donne droit à un poste d’Ambassadeur ;
être un ami ou un parent de Zeine ;
être proche de certains officiers …
En matière de droits de l’homme, le tableau n’est guère reluisant : des
tortionnaires connus continuent de jouir de l’impunité la plus totale, et
occupent même des postes de responsabilité au sein de la Police.


Par ailleurs, les passages à tabac de journalistes sont devenus monnaie
courante et les bévues de la police sont fréquentes, toujours dans l’impunité
totale. L’on remarque par ailleurs une dangereuse dérive islamiste de l’Etat,
dont le Chef ne cache pas son appartenance à une secte, et l’on parle d’une
unité de police dirigée par un magistrat particulièrement zélé qui viole, en
dehors de toute procédure légale, des lieux privés et des endroits de
divertissement fréquentés par les étrangers essentiellement (et quelques
marginaux mauritaniens), pour y faire respecter la Chariaâ. N’y a- t- il pas
là deux poids et deux mesures, si l’on sait que le Président est plutôt tolérant
chez lui, et qu’il veut appliquer la rigueur islamiste aux autres ?
Pour la Gouvernance, ce n’est guère mieux : la corruption continue à gangrener
toute l’Administration, en particulier la Police et la Douane dont des éléments
ont joué un rôle de premier plan dans le trafic de drogue, et le black out
entretenu par les autorités sur la question confirme que l’on veut protéger le
gros gibier. L’on dit même que certains des responsables de l’investigation
‘trafiquent avec les trafiquants et enquêtent avec les enquêteurs’. La Justice
continue quant à elle à être délivrée par des magistrats véreux, sortants du
système informel des mahadhras, qui n’ont aucune notion du droit moderne.
Partout dans l’Administration, ce sont les mêmes pratiques d’interventionnisme
et de corruption et pour obtenir le moindre document administratif, il faut
trouver la ‘clé’ du responsable – entendez, son intermédiaire, c-à-d sa femme,
son frère, son cousin…
Par ailleurs, il est particulièrement reproché au Président d’avoir permis à
son épouse de créer une Fondation ‘caritative’, qui ne peut que susciter des
doutes quant à ses véritables objectifs de la part des esprits mal intentionnés.
A cet égard, si le Président est véritablement déterminé à crédibiliser son
initiative en matière de transparence financière, la Fondation devra publier
régulièrement l’origine de ses fonds et leurs utilisations. Le Président
montrera ainsi que personne n’est au dessus de la loi, y compris lui-même et sa
famille.
Au niveau économique, des transactions portant sur des montants substantiels
sont conclues dans l’opacité la plus totale. Celle qui a été portée à la
connaissance du public jusqu’ici concerne la construction d’une ligne de fer
entre Kaédi et Nouakchott pour près d’un demi milliard de dollars.
Pour ce qui est de la situation économique de manière générale, la première
année du mandat sera de l’avis de tous une très mauvaise année : mise en place
tardive du budget, rareté des liquidités, faillite des entreprises publiques,
recul de l’investissement, baisse de l’activité économique, hausse des prix…
Enfin, au plan politique, l’on assiste à la ressuscitation du PPM, avec l’aide
des éléphants du PRDS et des dinosaures rescapés de tous les partis-Etats de
1958 à nos jours.

Ce tableau est malheureusement sombre, mais, et tous les observateurs le
savent, il reflète fidèlement le sentiment général de l’opinion. Cependant, il
ne tient qu’au Président de se rattraper et de changer le cours des choses.
Comment ? En se conformant aux objectifs qu’il s’était assigné au cours de la
campagne, en faisant la politique autrement, en étant plus juste, en restant au
dessus de la mêlée politicienne, en s’impliquant plus dans la recherche des
solutions des problèmes des populations, en empêchant ses proches de profiter
abusivement de leur position, en plaçant l’homme qu’il faut à la place qu’il
faut sans autre considération régionaliste ou politicienne, en donnant ‘li
koulli dhi haqqin haqqah’...

Un citoyen déçu,
Marihba Ould Sidi Ould Brahim,
Nouadhibou, septembre 2007

Anonyme a dit…

A-

J'ai deja explique' la raison pour laquelle je ne signe pas mes ecrits.

Bien a' tous!

Anonyme a dit…

l'anonyme 30 septembre 2007 03:10

juste une question : vous vous permettez de parler aux gens directement ? à messaoud ..
pensez vous que vos ecrits sont lus par ses personnes ?

vous dites que messaoud doit se taire et "laisser le vieux faire ce qu'il va faire" je vous cite.
en disant cela, vous jouez le vrai jeune villageois qui -pour plaire aux plus notables que lui- il ne fais que chanter les louanges de la caste superieur au sien ?
vous devez pas avoir un caractere meneur dans la vie, non ?

les gens au canalh essayent d'empecher de tourner en rond, et vous, vous mettez votre cerveau en congés ?

pouvez vous explique ce que voulez dire par "il faut laisser le vieux faire ce qu'il va faire" ?

j'ai du mal à saisir ..

je viendrai tapper sur la gueule de votre frere, vous n'allez pas lui dire "laisse lui faire, il sais ce qu'il va faire!" quand meme ?
bien sur que je sais ce que je vais faire: je tappe sur la gueulle de votre frere (car tant qu'il ne resiste pas je m'en foue de lui), et quand je vois que vous avez un un caractere villageois débile, ça sera le tour de votre gueulle ..
c'etait juste un ex. pour vous faire comprendre, j'aurai pris un autre ...

finalement, pourquoi voulez vous compartimenter massaoud sur la cause exclusivement haratine ?

maatala a dit…

Salam

Devinette

Le dimanche après midi qu'elle est la chaîne télé la plus suivie par la communauté Haal-pular de Mauritanie ?

TVM :non ,Al jazira :non

Mais 2s tv du sénégal, l'émission animée par Saly-bougal qui fait de la généalogie et relate les faits marquants de l'histoire du FOUTA.

Pourtant ce ne sont pas les historiens et généalogistes voir chanteur de la mémoire qui nous manque: Samba thiédél Mbaye, Demba léldo-Niang et autres pointures du style.......

Pourquoi ne faisons nous pas la même chose chez nous pour nos différentes communautés (Poular, Soninké, Wolofs et Bambara (couly ente vem).

Nos décideurs et ravisseurs (azziz ente vem) attendent certainement le fin des temps dit le FOU

maatala