mardi 27 novembre 2007

INDEPENDANCE DE LA MAURITANIE




BONNE FETE NATIONALE


106 commentaires:

LM® a dit…

salut
bonne fête à tous
désolé pour la qualité des images

Anonyme a dit…

Bonne fête
Vive la Mauritanie unie,indépendante et prospère.
Je salue ici la mémoire du feu président Moktar ould daddah
de Habib ould Mahfouth
Hamdi ould Mouknass
Mohamed Ould Bah Ould Abdelkader.
Je salue l'oeuvre de tout ceux qui ont oeuvré pour la Mauritanie.
Young mind.
Beautiful mind.
New generation.

Anonyme a dit…

Merci pour LM le patriote.
Young mind.
Beautiful mind.
New generation.

Anonyme a dit…

merci à tous , bonne fête et tout, mais dîtes les amis, pensez à nous les misèrables qui n'avons que 128 de connexion, on gratte comme on peut mais on n'arrive à rien voir ni entendre, pourriez-vous please nous mettre un lien afin que l'on puisse télécharger ce souvenir , tant pis si on y passe des heures, ça fait bien 30 ans qu'on voit ce souvenir, cet élan ralenti, arrêté, et maintenant presque dispersé

allez soyez cool

Anonyme a dit…

De l’indépendance naissante à la réalité pourrissante

L’indépendance ! Ah ! Elle a existée ! Il nous reste au moins la certitude que c’est possible pour avoir déjà été. Depuis, les intérêts divergents qui jadis avaient pu tenir dans la même direction, ces intérêts ne sont plus que des ressorts plus puissants que jamais, chacun tirant de son côté une face de la mauritanie plurielle, décomposée et déchiquetée mais toujours en vie.

Depuis l’indépendance, les forces de la division et de la soumission régionale n’ont pas faibli bien au contraire, pendant 20 ans, un homme, dictateur sans vision, entouré de Talleyrand du tiers-monde et autres seconds couteaux, cet homme cuisina les tributs en affamant l’idée de nation dans le cœur de ses sujets, petit à petit chacun ne vécut plus que part et pour sa tribut dont les chefs et les imans vendirent leur âme à peine soudée à l’âme de la nation.

Bilan, 20 ans après ce pénible dictateur, voilà donc les tributs toutes puissantes, mais hélas pas toutes, c’est toujours la même histoire une tribut au pouvoir, une ou deux autres autour et d’autres vivant de leurs miettes pour affamer les autres. Peu importe, ne refaisons pas l’histoire, disons tout simplement que 20 ans après le Taya, voilà que les tributs sont au pouvoir or les tributs ne reconnaissent pas les frontières de ce matin, elles peuvent reconnaître un roi d’à côté pour le leur et vendre notre pays à ce Roi, on commence par l’économie et ensuite on tient les esprits condamnés à la fermer par la loi du marché tout puissant et des accords diplomatiques les garantissant.

Depuis l’indépendance, la mauritanie n’est plus qu’un sac ouvert où toutes les puissances peuvent se servir et planté leur drapeau. Pendant ce temps, le peuple, la jeunesse, n’a plus de héros. Les intellos sont les premières victimes de ce fléau, rien n’y fait, ils vont à l’étranger et quand ils entrent ils deviennent plus conservateurs que le Roi. Quiconque connaît nos intellos sait qu’ils sont les premiers à ne penser qu’en termes de tributs, la première chose qu’ils demandent en parlant de quelqu’un : « the mene meune » ensuite ils posent d’autres questions. Tout est dit.

Depuis, l’indépendance, jamais le peuple n’a été aussi méprisé par son élite. C’est un mépris sournois, on se dit de l’opposition par sens de l’honneur et non par conviction au service de l’action. Les intellos ne veulent pas mouiller leur esprit au service de la pédagogie, pourtant ce pays est dans leurs esprits, eux seuls peuvent encore essayer de guider la jeunesse prête à bondir. Le feront-ils ? Rien n’est moins sûr. Depuis 20 ans d’humiliation, 20 ans de contre exemple, quelque chose est brisé, l’espoir n’est plus qu’un souvenir qu’on encense mais qu’on ne peut plus nourrir.

Une chose est sûre, les personnes responsables , celles qui tiennent les ficelles et qui bientôt ne seront plus parmi nous, ces personnes-là peuvent encore essayer de répondre à l’histoire d e leur pays , de leurs enfants, elles seules peuvent encore dans un dernier élan avant la mort essayer de sauver la mauritanie. Que Dieu les secoue ! Qu’il leur fasse sentir et la mort prochaine et leur vie perdue, alors seulement les intellos encore propres pourront aider le peuple à se réveiller et la nation à resserrer ces liens. Que Dieu vous guide ! Que Dieu nous préserve des imans vendus ! qu’il permette à nos érudits d’avoir la parole ! qu’il guide notre marabout national vers se succès !

Pleurons ! Prions ! et reprenons le combat

P.S : hier soir, j’étais avec un fieffé ingrat, manipulateur hors pair, soudain vient vers lui madame Daddah pour lui demander des nouvelles de quelques choses dans l’intérêt de l’ingrat, la discussion s’engage, soudain le téléphone de l’ingrat sonne, savez-vous ce qu’il fit ? Il décrocha tranquillement et se mit à discuter avec l’illustre inconnue, laissant madame Daddah là à le regarder. Cela n’a pas duré plus qu’il ne faut à l’élégance pour le laisser là à son tour sans que l’horloge n’eut marqué une seconde de trop pour affecter la Dame. Cette scène est symbolique de l’état de la nation : l’honneur face aux misérables, l’honneur a prit de l’âge et les misérables ont pris des forces

salut

Anonyme a dit…

J'ai aimé les images et ai vu d'illustres personnes qui n'ont jamais volé un sou. Ai vu Ould Welati et il ne se rendait certainement pas compte que ses officiers et sous-officers allaient violer la RIM pendant 30 ans. Appenons de l'histoire

Anonyme a dit…

UNE MINUTE DE SILENCE POUR LES PENDU D’INAL 28 NOVEMBRE 1990

Anonyme a dit…

Après une minute de silence pour la RIM toute entiere avoir ete trompes par les regimes militaires successifs depuis Ould Mohamed Saleck a Ely, en passant par Haidalla, ould Taya et d'autres moins illustres.

Anonyme a dit…

Oul Welaty et sa bande de putschistes sont à l'origine de tous nos maux:sous-developpement du pays,perte des valeurs morales et civiques,crimes et division du peuple,clientelisme,tribalisme et regionalisme,corruption et detournements...

Anonyme a dit…

Je suis farouchement oppose' a' tous les coups d'etat militaires mais n'ayons pas peur de dire que le president Moustapha Ould Mohamed Saleck et les autres militaires du 10 Juillet 1978 sont intervenus pour mettre fin a' une situation que le pays ne pouvait plus supporter. La Mauritanie etait dans l'impasse, nos compatriotes se faisaient massacrer tout en tuant des freres Sahraouis dans une guerre qui n'avait aucun sens, l'economie etait plus que ruine'e et les troupes Marocaines etaient presentes sur le territoire national.
Feu President Moctar Ould Dadah etait un grand homme politique mais son erreur fondamentale etait d'accepter de s'engager dans cette guerre du Sahara Occidental.

PS.
L'attaque contre son excellence Ould Taya n'est guide'e que par la haine, la jalousie, le mensonge et la mechancete'. President Moawiya OULD SID'AHMED TAYA EST LE MEILLEURS DIRIGEANTS DE LA MAURITANIE MODERNE.

Yanis le R. a dit…

Merci LM pour ces moments de notre histoire, une histoire qu'il faut assumer, de ce premier discours dans le desert, sous une tente, en passant par "les années militaires" à la nouvelle ère démocratique.

Beaucoup de visages disparus défilent: Mokhtar O. Daddah, Jiddou O. Salek, Ahmed Salem O. Sidi, Hammam Fall etc.

On ne peut qu'avoir une pensée, en ce jour, pour les autres qui ont disparu dans l'ombre, par la haine ou la bétise, de Sidi Mohamed O. Soumeidaa au Sergent Chef Diallo Abdoulaye Demba, le premier pendu d'Inal.

L'histoire d'un pays c'est aussi des joies et des larmes...

Anonyme a dit…

Coulibaly,

Si tu avais les memes remords sur le lynchage de nos freres du Sud, tu serai ok. Ceci bien sûr te rejoignant sur le sort malheureux de nos freres tombés au Sahara. Si on n'avait pas fait marche arriere, on sera assis sur des puits de petrole dans le Sahara. Au lieu de cela nous avons eu Ould Taya et ses copains ... Puis-je dire que Ould Daddah had some perfect foresight? Mlle Gougouh

Anonyme a dit…

Anonyme du 28 novembre 14:03

J'ai toujours respecte' la memoire d'ALMARHOUM president Moctar Ould Ddadh. Si le tout puissant Allah me donne les moyens, je m'inclinerais devant son tombeau en guise de respect pour le grand dirigeant qu'il etait. Il a certes bati un pays a' partir de rien mais il s'est trompe' de guerre.

Comme je l'ai deja souligne' dans le message precedant, les officiers du 10 Juillet ne sont pas intervenus pour s'enrichir. La Mauritanie n'avait absolument rien. Tout etait englouti dans la guerre du Sahara. L'economie etait en ruine et les Forces Arme'es n'arrivaient plus a' proteger le territoire national. Nouakchott a ete' attaque'e a' deux reprises. Moustapha Ould Mohamed Saleck et ses amis du 10 juillet sont intervenus pour sauver ce qui pouvait etre sauve'.

Ceux qui parlent de regionalisme oublient que les officiers Mauritaniens tendent toujours a' voir au-dela de la region et de la tribu. Lorsque ALMARHOUM Ahmed Ould Bouceif a fait sa revolution de palais contre le president Moustapha Ould Mohamed Saleck, il n'a pas pris en consideration le fait qu'ils soient tous deux du CHARGUE.
Le meme Ahmed Ould Bouceif n'a pas hesite' a' avoir comme Chef d'Etat Major un certain Mohamed Khouna Ould Haidallah qui est du Nord. A la suite de l'accident d'avion qui a coute' la vie a' Ahmed Ould Bouceif, Mohamed Khouna Ould Haidallah l'a remplace' comme premier ministre.
Lorsque Mohamed Khouna est devenu president, il a eu comme Chef d'etat major Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et son adjoint etait un pular du nom d'Anne Amadou Babaly.
Lorsque Moawiya ( du nord) est devenu president il a pris comme Chef d'Etat major AlMARHOUM Colonel Ahmedou Ould Abdallah (du CHARGUE) comme chef d'etat major.
Le meme Moawiya avait comme ministre de l'Interieur Anne Amadou Babaly qui etait le numero du regime et qui assurait l'interime de la presidence. Le meme Moawiya a egalement eu comme Chef d'etat major AL MARHOUM Colonel Yall Abdoulay Alassane (le grand frere de l'actuel ministre de l'interieur)....etc. Je peux multiplier les exemples pour demontrer que ce tribalisme et ce regionalisme dont vous parlez, n'existent que dans vos esprits.

Les bonnes Mauritaniennes et les bons Mauritaniens ont la capacite' de regarder au-dela de la couleur de la peau, de la region et de la tribu.

PS.

J'ai toujours condamne' les souffrances impose'es sur les vaillantes populations de la valle'e. Tout comme j'ai condamne' avec la derniere energie les attrocite's commises contre les Maures Mauritaniens et les Maures Senegalais au Senegal. Je continue a' croire fermement que son Excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya n'est point du tout responsable des attrocite's et des tueries qui ont eu lieu de part et d'autre de la frontiere. CE SONT LES EXTREMISTES ARABISANTS ET LES EXTREMISTES FLAMISTES QUI SONT LES SEULS RESPONSABLES DE CE QUI EST ARRIVE'. CE SONT EUX QU'IL FAUT BLAMER!

QU'EST-CE QUE LES EXTREMISTES DU FLAM ATTENDENT POUR DIRE QU'ABDOU DIOUF EST RESPONSABLE DES ATTROCITE'S COMMISES AU SENEGAL? DU PREMIER AU 31, ILS PARLENT DE MOAWIYA COMME ETANT RESPONSABLE DE CE QUI EST ARRIVE' EN MAURITANIE. QU'EST-CE QU'ILS ATTENDENT POUR FAIRE LA MEME CHOSE POUR ABDOU DIOUF?
Je suis oblige' de dire qu'ils ne le font pas parce qu'ils sont...RACISTES!

Anonyme a dit…

Coulibaly,

Fais attention à Abdou. Il peut te trainer en justice ...

Tu est certain de ce que tu dis ci-dessous?

"Comme je l'ai deja souligne' dans le message precedant, les officiers du 10 Juillet ne sont pas intervenus pour s'enrichir".

Pour ta gouverne MOD avait quelques-uns sous sa mire pour corruption en temps de guerre. C'est ce qui a precipité le coup de 78. Le reste est clair comme de l'eau de source.

Mlle Gougouh

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...Anne Amadou BABALY QUI ETAIT LE NUMERO DEUX DU REGIME..."

Anonyme a dit…

Prof Ely enta mneine?

pygmalion a dit…

كل عام وأنتم بخير

طالعتنا التلفزة الوطنية ظهر اليوم ببرنامج ممتع ومفيد تتحدث فيه وجوه موريتانية بارزة عن ذكريات الاستقلال وتأسيس الدولة

كانوا رائعين وهم يتحدثون بنبرة الجيل المؤسس...امتزج صوت "عيشاتا كان" الدافئ مع العمق الفكري لأحمد مسكه ونزاهة شيخنا ولد محمد الأغظف ، ليمتعونا بأعذب سمفونية قبل أن يزعق الصوت النشاز:الدكتور ديدي ولد السالك

في برنامج مخصص لاستعادة مناسبة ذات بعد رمزي ووجداني بدأ الدكتور ديدي ولد السالك حديثه قائلا: "نالت موريتانيا الاستقلال بفعل عوامل خارجية بحتة وفي غياب تام لأي عامل داخلي"ـ

ديدي ولد السالك ! ، مرحبا بالموضوعية إذا كانت ما ترومه ، لكن اسمح لي أن أنبهك إلى ما ينقصك ، أنت ، وجيلك،إنه بالتأكيد:حسن التصرف ، الكرتوازية ،التفكير الجدلي ، النظرة النسبية، اللياقة ، التواضع العلمي، وباختصار شديد تنقصكم : اللمسة

لم تكن مضطرا لاهانة وطنيتنا ولا أنت مجبر على إزعاج وتعذيب أرواح شهدائنا ، كل ما في الأمر أنهم في التلفزيون الوطني قد طلبوا شهادتك فطفحت تهرف بما لا تعرف وتتصنع نبرة الثقة والموضوعية حتى ليحسب المرء أنك أمام لجنة إشراف علمي ستحكم، بعد قليل ،بترقيتك إلى درجة بروفسير

حقا لا ينضج الموريتاني قبل بلوغه الستين يقول مجنون معطله

maatala a dit…

Salam

Fête de l'indépendance

En sommes 47 ans de gâchis

Au regard de l'état de déliquescence du pays , la seule question qu'il faut se poser est:

L'indépendance finit quand dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

lire sur cridem

" des choses et d'autres" par télégramme hebdo

Anonyme a dit…

Maata:

"...47 ans de gachis..." Je pense que tu parles de ton age. (rire)

Pour ceux qui ne le savent pas, Maata est ne' en 1960.

Anonyme a dit…

pour ma part, je le sais bien que lm m'ait servi son élégance particulière à ce sujet

cela explique que maata sois toujours à l'heure de faire le point mach'allah

joyeux anniversaire

Anonyme a dit…

pardonnez-moi, mais j'insiste: lisez et faites lire sur cridem

" les choses et d'autres" de telegramme hebdo

on a pas souvent l'occasion de lire un tel exercice

Anonyme a dit…

Anonyme du 29 novembre 1:42

J'attends toujours l'ecrit de BOULIBGARE pour evaluer celui de BOULEKBACH.

Anonyme a dit…

Quelle coincidence. Je viens juste de lire " les choses et d'autres" de telegramme hebdo by ce BOULEKBACH. Je donne 50% que c'est Prof Ely Moustapha ou xouldy ou quelqu'un de C&R (pas d'association, mais l'esprit critique sied aux trois). L'observation est fine. Quelle lucidité. Couli you need to read that article. A-

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

"Les liens entre justice et réconciliation, impunité, amnistie

La question de l’impunité se pose souvent au centre du débat entre les deux parties à la recherche d’un « introuvable équilibre », entre la logique de l’oubli qui anime l’ancien oppresseur et la logique de justice à laquelle en appelle la victime. Mais, d’une façon générale, l’amnistie constitue un point crucial, polémique et laborieux. Un prix très lourd à payer.

« Demandons-nous s’il existe quelque alternative. Les forces de sécurité n’auraient vraisemblablement pas accepté, sans promesse d’amnistie, la transition vers une civilisation démocratique. L’amnistie était le prix à payer pour que les forces de sécurité se rallient à la transition » (Desmond Tutu).

Pour éviter le bain de sang et pour sortir du cycle infernal de la vengeance, l’Afrique du Sud finit par trouver un accord inédit. Empruntant à la tradition africaine, à la psychanalyse et à la religion chrétienne, les nouvelles autorités mettent en place une Commission Vérité et Réconciliation. Elles accorderont une amnistie (à titre individuel et conditionnel) en échange d’aveux. « Notre procédure d’amnistie est un compromis mais un compromis par le haut. Lorsque l’amnistie est générale, comme cela a été le cas au Chili, vous faites à nouveau de la victime une victime en lui signifiant que vous ne pouvez prendre en compte ce qui lui est arrivé » (Desmond Tutu).



Mais cette amnistie ne fait pas l’unanimité, certains cas restent fortement controversés (c’est le cas, par exemple, en ce qui concerne Steve Biko, fondateur du Mouvement de la conscience noire, torturé et assassiné par police en 1997).


L’usage des lois d’amnistie ou autres mesures de clémence pour justifier l’impunité apparait de plus en plus à contrecourant des évolutions récentes du droit international. Les associations de victimes et organisations internationales de défense des droits humains, véritables pionnières dans cette lutte contre l’impunité, insistent sur deux principes : le droit à la vérité ne peut compromettre le droit à la justice, les lois d’amnistie sont incompatibles avec le droit qu’a toute personne à ce que sa cause soit entendue équitablement par un tribunal impartial et indépendant.

Tout État a le devoir de poursuivre, de quelque manière que ce soit, les graves violations des droits humains. Il n’existe pas de réconciliation juste et durable s’il n’est apportée une réponse au besoin de justice.


Il faudrait maintenant également traiter la question des coresponsabilités internationales dans ces tragédies de l’histoire contemporaine : les États-Unis au Chili, la France au Rwanda ou encore le fait que les Nations unies ont cautionné un accord garantissant l’amnistie du mouvement de rébellion au Sierra Leone à l’origine d’une débauche de violence !

Cela étant dit, Amnesty International insiste sur le fait que l’origine des crises est souvent à rechercher dans la longue liste des violences faites aux droits humains commises de façon systématique et en toute impunité. La lutte contre l’impunité demeure la pierre angulaire de l’éradication de la torture. L’impunité constitue un déni de justice pour les victimes. Elle contribue à instaurer un climat et une culture de violence.


Après avoir affirmé tous ces beaux principes dans l’absolu, comment sortir de l’imbroglio ? La lutte contre l’impunité ne s’arrête pas lorsqu’on a jugé deux ou trois bourreaux (la violence s’étend bien au-delà de la poignée de personnes inculpées). Elle ne peut se limiter à des mécanismes exclusivement judiciaires.

Parfois les rapports de force sont tels qu’ils empêchent les poursuites et les sanctions. Le judiciaire ne suffit pas, le politique et la société civile ont un rôle fondamental à assurer. Quand toute une partie de la population a fermé les yeux sur trente ans d’apartheid, quand pratiquement un million de Rwandais ont été massacrés en l’espace de trois mois, il n’existe pas de solutions « parfaites » pour sortir d’une situation de violence extrême. Que faire dans l’immédiat ? Un processus de réconciliation s’étale aussi sur plusieurs générations.

Les Commissions Vérité et Réconciliation ou les modes coutumiers de réparation propres à certains pays, ne peuvent apparaitre comme une alternative à la justice pénale. Il s’agit de réfléchir aux interactions et à l’articulation des procédés. Il s’agit également de mettre au clair les normes minimales à appliquer pour assurer la crédibilité de ces commissions.


Il faut enfin s’interroger sur le caractère opérant ou pas de la notion de pardon. Une notion galvaudée et souvent instrumentalisée. Le 18 avril 1978, le général Pinochet ne défend-il pas la loi d’amnistie au nom de la « réconciliation nationale » ? Par la suite, le gouvernement démocratique a cru que l’absence de sanctions permettrait de mettre en œuvre une politique de « pardon chrétien ». Cette notion mérite toute notre attention dans des pays où la majorité de la population se réclame croyante et pratiquante. Les Commissions Vérité et Réconciliation font explicitement référence à cette notion.

En Afrique du Sud, Desmond Tutu avance clairement la question du pardon : « L’étude de la théologie nous apprend que nous ne devons désespérer d’aucun être humain car Dieu a un faible pour les pécheurs. Personne n’a le droit de juger qu’un homme est irrécupérable et donc condamné à l’enfer. Une vraie réconciliation passe par la mise à nu de l’horreur, des mauvais traitements, de la douleur, de la déchéance, de la vérité.

Parfois, elle peut même aggraver les choses. C’est une entreprise risquée, mais qui vaut finalement la peine, car c’est en affrontant la véritable situation qu’on peut espérer parvenir à une vraie guérison. Un semblant de réconciliation ne peut qu’aboutir à un semblant de guérison. »


Après avoir évoqué ce travail de mémoire, cette logique de la justice puis celle de la réconciliation, il est désormais question de la logique du pardon ou plus précisément de l’antilogique du pardon. Une démarche à considérer dans le cadre d’une relation interpersonnelle pouvant comporter des incidences religieuses mais pas nécessairement. Au nom de soi, de la vie et de la volonté de sortir du cauchemar passé, le pardon peut-être un vecteur de lien social dans un au-delà de la violence.

Hannah Arendt disait que, parmi les concepts politiques, il faut citer le pardon. Le pardon ne signifie jamais l’oubli, au contraire le pardon suppose qu’on se souvienne, qu’on assume ce qui s’est un jour produit.

Si l’on peut parler d’un droit à la vérité et à la justice, il n’existe pas de droit au pardon, nul ne peut pardonner au nom d’autrui. Comment parler de critères d’exigence du pardon ?


maatala

Anonyme a dit…

on s'en fout de qui c'est, "les choses et d'autrs" pourvu qu'il ou qu'elle continue, bravo

maata arrête de copier coller les articles, donne juste le titre ça ira, on dirait que tu veux juste annoncer que tu prends le meilleur de cridem or c'est faux

ne charge pas les pages ici sauf si c'est ton jus

merci

Anonyme a dit…

Bonjour
L'article de Boulekbach suscite en moi les remarques suivantes :
- Je reconnais d'abord que ceux qui peuvent l'écrire ne sont pas nombreux, malheureusement dans notre pays, cela demande du temps et de l'énergie
- j'ai bien apprécié les notes données, mais est ce que vous n'avez pas oublié les notes de Sidioca et les Kakis et les notes de l'opposition
- est ce que Sidioca s'il est libéré peut faire quelque chose?
- est ce que la bonne volonté à elle seule suffit?
- Est-ce que être "bien éduqué" comme a dit Ahmed Dadah, suffit?

Je pense que non. Nous devons chercher les solutions de ce côté..
B+

Anonyme a dit…

maatalla ou jemal ould yessa de son vrai nom n'est pas né en 1960 mais en 1962.

Anonyme a dit…

Ould Oumeire MFO pour les intimes ou Fall entame une dans la Tribune de cette semaine une serie de publi reportages sur Mittal et la Fondation KB (Khatou Ment El Boukhari). Ce qui confirme ce qu'on lisait un il ya une semaine sur ce Blog informant les internautes des "nouvelles fonctions" de MFO auprés de la Présidente. Dans le même numéro de la Tribune N°376 Mittal est caréssée alors qu'en Symétrie il met l'une des "meilleures" photos de sa Commanditaire. la Tribune dans le même numéro passe du parfum sur les journnées de Concertation estimant qu'ils se sont passés dans un climat de "responsabilité requis !" Bon vent MFO "On attendra pour le reste" mais ne nous oubli pas MFO.
Khattou-Mittal un cheval Gagnant !

Anonyme a dit…

Maata:

Steve Biko n'est pas mort en 1997.
Il est mort le 12 septembre 1977.


A-

I read it! C'etait juste pour me moquer du nom de plume BOULEKBACH.
J'ai beau rire. Le pays me manque beaucoup! Le sens de l'humour du Mauritanien est unique.

Anonyme du 29 novembre 11:34

C'est Maata lui meme qui a ecrit qu'il est ne' en 1960.
L'anne'e 1962 est ma date de naissance. Si Maata etait ne' la meme anne'e je ne l'aurais pas oublie'.

Rien qu'en lisant les betises de Maata, on peut facilement constater qu'il n'a pas la BARAKA DES NAISSANCES DE 1962. (rire)

Anonyme a dit…

Ano du 29 novembre 2007 11:34 a dit:
maatalla ou jemal ould yessa de son vrai nom n'est pas né en 1960 mais en 1962.

Couli c'est pas toi?

hamid a dit…

A voir ces images defiler, on a envie de pleurer car malheureusement, les militaires ont hypotheque toutes les chsnces de notre pays pour un developpement.

Et quand ce fut au tour de Taya,le funeste, la mauritanie a plonge (juste apres la mort de son epouse Sadia, bizarrement d'ailleurs) dans un tourbillon de corruption et de prostitution sans precedent.

Oui Taya a prostitue ce pays en 20 ans d'exercice, en tuant les valeurs de patriotisme, de civisme, de justice et d'egalite de tous.

la culture de "la poche" a remplace toutes ces valeurs, dans l'impunite totale.

Il serait temps que cela change, que nos enfants grandissent dans un environnement sain,qu'ils aient acces a toutes les opprtunites, a vivre (et aimer vivre )chez soi dans le respect des lois.

Prions pour notre pays.

Hamid

Anonyme a dit…

Hamid

Bravo, moi aussi j'ai eu le meme envie de pleurer

taya doit doit etre juger publiquement avec tout ce qu'il represente,nullité, corruption, prostitution, etc
20 ans de celui la quel gachis

Anonyme a dit…

laissez MFO tranquille, il est temps qu'il gagne quelque chose de sa plume, le gouvernement est sourd à son appel de la plume et du pied, son élégance c'est qu'il ne tend la main qu'à une dame, c'est charmant

ce n'est pas un mauvais, khalouh anackoum ich, baede euneu t'hatatou, mesquine khattou maye bakhleu chi

au moins MFO ma'i sadi, il saura rester égal à lui-même honnête jusqu'au besoin et cynique jusqu'à l'allure d'un sou neuf encore en toilettage

Anonyme a dit…

Hamid:

MANAKE WAHILE VI CHI!!!!!

Anonyme a dit…

Isselkou ould Izidbih un Tajakanet vient d'etre nommé Recteur de l'Université de Nktt. Il est RFD (Récents arrivages). Sidi a voulu compenser les multiples plaintes des Tajakanet qui ont vu beaucoup de leurs préfets démis ces derneirs temps . Le perdant c'est ould Haouba,le brillant technicien.
Au dèla c'est l'Université qui va rentrer avec Izidbih dans une nouvelle decadence. Pire que Ould Khabaz,démotivé et sans ambition.

Anonyme a dit…

Sur les 12 candidats, il y a 2 izidbih:

- Izidbih O. Mohamed Mahmoud
- Isselkou o. Izidbih

Le nouveau recteur c'est bien Isselkou?

On connait le premier mais qui est exactement le second?

Anonyme a dit…

terreins
le recteur de l'université est bien Isselkou brillant chercheur,
mais là présidence devrait echoire à Haouba 12 ans brillant doyen de la FST frelon de notre savoir dommage, mais notre recteur est choisi^par nancy et d'autres trous de culs.
ps: isselkou n'est pas un Tajakanet mais une tribu de l'est de Couche précisement.

Yahya a dit…

Bonjour,

Ne pas confondre Isselkou Ould IzidBih, brillant professeur de Mathématiques avec Izid Bih (ancien directeur de l'enseignement supérieur) qui était également candidat au poste du président de l'université.


Je pense, et je connais bien le milieu universitaire, que la nomination d'Isselkou est une bonen chose. C'est un véritbale universitaire et crois beacoup au projet qu'il porte. Son défaut mortel était le fait d'etre un cadre du RFD (il était président d'une commission lors des presidentielles) mais Sidi semble annoncer un tournant assez positif : l'hommage a Mokhtar O Daddah (c'est la premiere fois je pense) et cette nomination qui denote d'une petite ouverture, a saluer, vers l'opposition.

Yahya.

Yahya a dit…

Petite precision. Je rejoint l'anonyme d'avant pour dire que Haouba aurait merité ce poste plus qu'Isselkou, mais on veut pas bouder notre plaisir en voyant un opposant affiché nommé au plus haut poste universitaire.

Yahya.

Anonyme a dit…

vous êtes rtrop naïfs si vous avez cru un moment que ould oumére était un type correct. il a toujours été agent de renseignement avec ould taya et ghaziouani. pendant que toute la mauritanie criait contre la manipulation du vote blanc du CMJD oukld oumére nous avait pondu un article disant que ''ce sont les jeunes, aziz et ghazouani qui ont refusé toute interférence dans le processus et opnt insisté pour organsier les élections dans la transparence et renrenter dans leurs casernes'' cela se passe de commentaire!!!!!!!

Anonyme a dit…

2 vers censurés sur cridem:

Combien a-t-il reçu pour attendre le reste
Vendu! vendu! vendu! c'est tout ce qu'il en reste

vlane

Anonyme a dit…

le plus drôle avec ould oumére c'est quand il se prend pour un intello. en juin dernier, dans l'un de ses éditos, ould oumére dit avoir REdécouvert Machiavel en RElisant ''le prince''(comprenez, il l'a déjà lu ..hum hum). en fait il a rien lu du tout il est allé faire un tour sur www.evene.fr site qui donne des citations des célebrités. le hic c'est que notre ould oumére national n'a fait que copier et coller les citations..ce qui fait qu'en lisant son article sur cridem on se rend compte que certains mots dans les citations sont soulignés et quand vous mettez le curseur dessus on vous affiche evene.fr !!!!! la honte!! en fait il a découyvert le site par hasard et a pensé naturellement qu'il était le seul mauritanien à le connaitre. en fait chaque mot a un lien hypertexte qui vous renvoie aux citations le contenant. vérifiez par vous-même en RElisant ''l'édito de ould oumére'' www.cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=9819

Anonyme a dit…

si vous n'arrivez pas à trouver le truc de ould oumère hum, sa ''rédecouverte de Machiavel'' avec ce lien, tappez sur google les mots suivant : machiavel édito ould il vous le donnera. ould oumère t'as vraiment pas honte

Anonyme a dit…

soyez jamais surpris par une censure sur cridem. vous savez trés bien que ce n'est qu'un agent des RG français qui prend les mauritaniens pour des cons en pensant les racketer avec son site de merde. faut dire qu'il y a beaucoup de mauriotaniens qui lui font de la lèche sur son site dans l'espace commentaire (peut être que c'est à cause de ça qu'il se prend au serieux). pauvre mauritanie! même cet imbécile te prend pour de la merde et débarque à NKTT en pesnant pouvoir racketer les gens....

Anonyme a dit…

vous avez vu ould oumère dans le débat qu'il a soi disant moderé avec boidiel , kane hamidou baba et les autres pecnos? re-regardez-le, il n'osait pas regarder boidiel dans les yeux. celui-ci lui avait dit quelques jours auparavant ''il ne faut jamais croire que si je ne suis pas ministre je ne peux pas nuire. surtout à quelqu'un qui a fait le siège de mes bureaux pendant 15 abns. tu n'es qu'une marchandise à acheter comme on achete m'bourou''. sacré boidiel. ould oumère a passé le débat en sueur, il transpirait tellement

Anonyme a dit…

l'edito du calame de Ould Maloum ou celle de Oul Oumer :
http://cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=13492

Anonyme a dit…

lequel est leche pied ?

Anonyme a dit…

http://cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=13493

lequel est leche pied ?

Anonyme a dit…

Feuilletez toute la Presse Nationale a l'occasion du 28 Novembre à part l'ENER,Chinguitel et Mauritel aucun groupe privée n'a souhaité au peuple Mauritanien bonne fête de l'Indépendance même pas une ligne . Ou sont ceux qui ont pillé et profité du Pays comme AON, GBM et MAOA ou Ehel Ghadda les nouveaux super-richards au dos du trésor. Avant le Chabb etait inondé des photos de Taya avec les félicitations. Apprenons à etre Citoyens !

Anonyme a dit…

Notre TVM à retransmis les images du Dîner Officiel organisé par le chef de l'Etat à l'occasion du 28 Novembre mais malheureusement le public n'a vu que les invités marginaux,tous les invités de Marque historique ont été ignorés au profit des Roumouz el vassad invités en masse par qui ? En tout cas l'opinion n'a pas aimé la présence de certaines personnes qui auraient dû etre caché par la TVM!

Anonyme a dit…

hey les gars ne ratez pas ceci; c'est vraiment classe


http://ouldguig.skyrock.com/

Anonyme a dit…

Ah bon? On a vu le site et après? Il se positionne pour remplacer ZZ si ce dernier est viré, n'est ce pas? Un homme d'etat qui passe toute la transition et le processus democratique silencieux n'est pas serieux. Un CV long? Le mien est plus long. Pourquoi ce blog?

Anonyme a dit…

commentaire pris sur cridem

Que Mohamed Ould Khayar veuille se faire une place au soleil à côté de Zeine, ou qu’il ait des comptes personnelles à rendre avec son ancien bienfaiteur Cheikhna Ould Nenni n’intéresse en rien la rédaction de L’Authentique.

Mais que Ould Khayar pousse la malhonnêteté jusqu’à affirmer avoir reçu de L’Authentique la confirmation que c’est Cheikhna Ould Nenni qui est derrière l’article incriminé, est un signe de malhonnêteté et un gros mensonge aussi gros que son désir de plaire à Zeine. Pour sa gouverne, L’Authentique n’est pas comme sa feuille de choux, «La Presse », qu’il a finit par abandonner quand il a su que le métier de Peshmerga ne nourrit plus son homme.

L’Authentique dont la réussite dans l’espace médiatique du pays lui cause un véritable cauchemar n’est pas un journal haut-parleur qui se contente de se faire dicter par qui que ce soit les informations qu’il publie. Il s’agit d’un journal professionnel, dont le sérieux et le professionnalisme (qui lui fait mal, tant est grande sa jalousie) est reconnu de tous. C’est par nos propres investigations que nous avons pu livrer à l’opinion ce qui se trame derrière les coulisses ainsi que les divisions profondes et internes au sein de la Mouvance de Zeine, qu’il cherche coûte que coûte à démentir.

Dans ce cadre, on défie Ould Khayar d’apporter le moindre démenti sur les faits rapportés dans cet article qui semble lui donner de l’urticaire, s’il ne joue pas comme il nous le reproche au simple prête plume. Car, on sait qu’il se contente actuellement de jouer au mouchard pour le compte du service de presse de la Primature, un job occulte et de basse cour, duquel il espère obtenir une nomination.

Comme il le sait, le directeur de L’Authentique, Omar El Moctar qu’il ne prend même pas la peine de citer comme s’il s’agissait d’un inconnu alors qu’il lui assure chaque jour le petit déjeuner en plus du journal du jour qu’il dévore avec gloutonnerie, n’a pas «le ventre creux de longues journées de bouclage » et ne subit de pression de qui que ce soit, ni d’un Cheikhna Ould Nenni ni d’un Zeine Ould Zeidane, le Dieu devant qui il se prosterne. Enfin, Mohamed Ould Khayar est la dernière personne au monde habilité à distiller des conseils en matière d’écriture ou de presse.

Cheikh Aïdara

maatala a dit…

Salam

A l'impétrant qui a osé critiquer Claude K, je dis ceci: créer un site ou un blog et écris y ta prose.

Respect pour notre Claude national dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

maata pourquoi tu insistes là dessus, tu vas nous faire revenir cet imbécile et tu le sais

fallait réagir en cas de paquets de commentaires à ce sujet, là tu allumes le feu, on va avoir droit à tous ceux qui en veulent au cridem par jalousie ou par dépit n'ayant pas vu leur article publié ou autres

c'est pas sérieux maata

Anonyme a dit…

A la Soirée de Gala organisé par Sidioca le 28/11 c'est une honte. J'ai à la Télé, la premiére Dame a rabaissé le niveau de la Soiréé par la niveau de quelques invités dont la place est ailleurs,vraiment ailleurs ! Ou est Aziz,on nous a dit une fois qu'il s'opposait à l'accés de certaines personnes au Palais ! Il est lui aussi enrolé par LA DAME.
Vive Khatou, Vive Mittal, Vive KB Fundation,Vive Abdelly, Vive la mauritanie

Anonyme a dit…

ouiiiiiii maata ''klaude national''. c'est ça. toi aussi tu es national. je me lancerai pas sur ce terrain , tu veux créer un ''buzz'' et te le faire payer par Claude avec des articles complaisants sur ta ''CR national''. je sais que toi aussi tu bosses pour notre ''DSE national'' depuis bien avant ton affaire avec ould lekwar. bon vent.

Anonyme a dit…

excéllent article Ould Maaloum.

Anonyme a dit…

Ould Maaloum ton article est excéllent comme tu sais tous les commentaires qui te sont hostiles sont l'oeuvre du marabout de iguidi l'éternel aigri jemal. alors, ne t'attarde pas sur ça et continue à nous édifier avec ta belle plume.

Anonyme a dit…

claude le mercenaire est NATIONAL? où va ce pays.

Anonyme a dit…

Jemal je ne vais pas créer de blog ni de site parce que je ne suis pas payé par les RG français ni par la DSE mauritanienne ni même nourri et blanchi par teyvay façon ould chav'i. je vais venir ici et écrire ce que je veux. si tu n'es pas d'accord tant pis ou plutôt tant mieux.

Anonyme a dit…

incroyable mais vrai meme les rebelles tourageues du MNJ ont été infiltrés par eux : Ould Yessa et belinda md, celle que X ould Y vilipendait, appreciez la duplicité en lisant ce blog du MNJ :
http://www.mn-j.blogspot.com/

Anonyme a dit…

a l'anonyme de 9H 35 peux tu me contacter en privé, c'est res important, voici mon mail:

aadjarat@yahoo.fr

Anonyme a dit…

faites un tour par ce site,edifiant sur les mercenaires mauritaniens :

http://www.mn-j.blogspot.com/

Anonyme a dit…

à l'anonyme de 10h52 tu peux toujours courir.

maatala a dit…

Salam

La teuf de la mendicité

Réunion du group consultatif de Paris le 4-5 et 6 dec/2007

Sur trois ans nous cherchons: 817 Milliards d'Um.

Pour plus d'info se rendre sur le site tamwil.mr et surtout lire le PIP.

Il semblerait que nos d'espoirs repose sur les miettes attendus , car la situation financière est difficile.

ZZ semble vouloir faire la différence par rapport à son ministre des finances qui lorgne sur sa place dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

il a dit:

"Il s’appelle Daniel Soury-Lavergne DG ARCELOR-Mittal:

«Je suis impressionné par le potentiel de la SNIM»".

Raison de plus pour ne pas vendre dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

si maata devient net et précis! c'est que lui-même finit par reprendre espoir , c'est donc que quelque chose esty en train de changer dans ce pays

la lutte continue avec nos maigres moyens mais si tout le monde si met peut-être qu'au sommet ils finiront par se mettre au travail et virer tous ces seconds couteaux qui infestent les rouages de ce pays

tant qu'on sommet et à sa périphérie ils se diront que la classe moyenne et peuple sont des ânes et des moutons, ils feront non seulement n'importe quoi mais pour longtemps encore, mais s'il découvre que sous les cendres le feu couve chacun voudra sauver sa peau et à ce rythme nouveau l'espoir sera de retour et avec lui au moins la fin de l'impunité

si dieu le veut

Anonyme a dit…

mercredi 14 novembre 2007
Déclaration :


Vu la nature des puissances étrangères qui sont à l’Origine de la crise au Nord du Niger

Vu la nature des actes humiliants causés par des individus, sur le sol d’un Etat voisin

Considérant cela comme une atteinte grave à la dignité humaine

Vu la volonté de certains individus, a divisé la patrie

Nous déclarons les individus suivants raillés du Mouvement et cessons de collaborer avec toute Organisation ou puissances étrangères et nous déclarons au gouvernement nigérien que nous rendrons les armes et constitueront un parti politique légalement et conformément aux lois et actes en vigueur, après avoir répondu de nos actes que nous déplorons.

Nous dénonçons cependant la stratégie de négociation forcée que le gouvernement subit, en accueillant des frères démissionnaires du MNJ.

Nous somme prêt à nous résumer à la volonté de la justice et a celui du peuple.

Sont exclus du Mouvement les individus don les noms suivent :

- Aghaly Ag Alambo

- Richa Ag Boula

- Mamane Abou

- Lawel Kader

- Akoli Daouél

- Mohamed Awtchiki Kriska

- Aklou Sidi Sidi

Au titre de la collaboration International, nous rompons tout liens à compter de cette date, avec la Libye, les Force Nouvelles Ivoiriennes, conscience et résistance de la Mauritanie et le Burkina Faso.

Cependant il faut noter que l’adresse www.m-n-j.blogspot.com ne nous représente plus, ainsi que l’adresse Email qui s’en suit.

Nous restons désormais disponible à cette adresse et notre adresse mail est le suivant : mnjd.contact@gmail.com

Tous nos représentants à Niamey, Paris, Boston, Ouagadougou, Bamako, Nouakchott, New York et Genève sont appelés dans ce sens à éviter toute collaboration avec les individus qui sont resté fidèles aux instigateurs étrangers.

Ce sont :

- Djamal Abdel Nasser Sid Ahmed Ould Othman Ould Yessa

- Mamane Abou

- Sorro Guillaume

- Belineda Mohamed

- Moustapha Ould Limam Chafi et tout les autres que vous connaissez.

Pour ne point donner l’occasion à certain mal fra de contester leurs responsabilités dans cette crise, honnêtes lecteurs et membres du gouvernement, nous vous transmettons les photos suivantes en guise de preuve.

Nous allons jusqu’à dire au Journal l’Action que le MNJ a germé comme il l’a décrit, mais il est né ici comme l’indique cette photo.

Nous avons compris depuis un certain temps que le MNJ allait être prisonnier de certains groupes, car il est né en prison et il a germé dans le désert.



















Pour un Niger uni en avant !
Le Mouvement !

Source : http://www.mn-j.blogspot.com/

ouldmauritanie a dit…

La dissolution de l'Assemblée nationale ou le limogeage de ZZ

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Trois femmes, trois drames : « ravaler sa colère, se taire »



« Après la célébration en grande pompe de notre mariage, tout allait bien entre mon mari et moi. j’avais 17 ans. Au bout de deux mois, il a commencé à rentrer tard. Sa seule explication était : le boulot. Après insistance, il finit par m’annoncer sa décision d’épouser une deuxième femme. L’heureuse élue : une de mes amies qui nous rendait souvent visite.

Je me révolte et rejoint mes parents. On me fit comprendre que partager son époux avec une autre faisait partie de l’ordre normale des choses, que mon mari avait raison, que, pour une femme, la première qualité est la tolérance. Ne pouvant supporter les pressions de mes parents, j’ai rejoins le domicile conjugal.

Depuis, j’y vis un véritable calvaire. Je suis totalement délaissée au profit de la nouvelle venue. Ce que mes parents appellent tolérance (mouyal en poular) n’est rien d’autre que se taire, ravaler ses frustrations, se résigner, supporter l’insupportable. J’ai compris tout le sens de la formule poular « Tawdé Bouri tawadé » (en matière de polygamie, mieux vaut être la deuxième que la première).»




Fama « Mon fils a cinq ans. Il n’a jamais vu son père »


« J’ai été mariée à 16 ans par mes parents à un cousin lointain venue de Paris pour passer ses vacances au village. Aussitôt après la consommation du mariage, il est retourné en Europe. Je vis avec mes beaux parents. Je leur sers de bonne à tout faire. Mon mari ne me téléphone jamais. Il m’arrive très rarement d’avoir droit à quelques minute quand il appelle son père ou sa mère. Même quand j’ai accouché, il n’est pas venu.

Le jour où j’ai appris qu’il est marié à une française, j’ai regagné mes parents. Ils m’ont expliqué qu’avoir un mari à Paris était une chance, que je faisais partie des privilégiées. Un privilège dont je voudrais bien me passer. Mon fils à cinq ans. Il n’a jamais vu son père. »


Djeynaba : «Je voulais être médecin. Je ne suis que l’une des quatre épaves d’un vieux polygame.»


« A l’entrée au lycée, à quinze ans, j’étais première de ma classe. Mon rêve : décrocher le baccalauréat, aller à l’université et devenir médecin. A la veille des compositions de fin d’année, me parents m’annoncent leur décision : nous te donnerons en mariage à ton cousin commerçant pendant les vacances. Pour mes parents, le bac d’une femme, c’est trouver un mari. C’et comme ça que mon rêve à été brisé. Je voulais être médecin. Je ne suis que l’une des quatre épaves d’un vieux polygame. J’avais le même rêve que l’un de mes amis de classe. Pendant qu’il panse les plaies, moi, je croule sous les grossesses rapprochées et les travaux domestiques. »


Plus pathétique que les bas-fonds de Gorki


Ces trois femmes réunies dans une cave pour raconter leurs drames, ça fera plus pathétique que les « bas-fonds » de Maxime Gorki. Ces drames sont, hélas, conformes à nos traditions. Ils font partie de notre normalité. « Terressi reste dans ton foyer. Quoi qui puisse t’arriver, Reste dans ton foyer, Qu’on te casse le bras, reste dans ton foyer… » Le divorce pour violences conjugales est irrecevable. Les jeunes filles soninkés, dans la dernière ligne droite en direction du lit nuptiale, ont droit à cette chanson. Ami, Fama et Djeynaba sont trois Terresi condamnées par les traditions « à souffrir et mourir sans parler. » Des comme elles, il en existe des milliers.


La loi 2001-052 du 19 juillet 2001 portant code du statut personnel permet aux jeunes filles d’échapper à cette fatalité. L’article 28 de ce code dispose que « l’épouse peut stipuler que son mari n’épouse pas une autre femme, qu’il ne s’absente pas plus d’une période déterminée, qu’il ne l’empêche pas de poursuivre ses études ou de travailler, ainsi que toute autre condition non contraire à la finalité du contrat de mariage. »


Su la base du code, Ami pouvait stipuler la clause de monogamie. Fama, la clause de poursuite des études et Djeynaba, la clause de présence physique du mari. Si le Mari, qui s’est engagé à ne pas épouser une seconde femme, à laisser sa femme poursuivre ses étude, à ne pas s‘absenter au-delà des limite raisonnables, se rétracte, sa femme, sur la base du CSP (article 29) peut demander la dissolution judiciaire du mariage et un don de consolation. Le CSP, n’est pas le livre de chevet des jeunes mauritanienne. Ce sont leurs parents qui décident pour elles. Et, le livre e chevet des parents : la mentalité moyenâgeuse qui fait de la femme une mineure éternelle qui doit se soumettre à la volonté de l’homme.


C’est au collège ou au lycée que les adolescentes sont souvent tirées des tables banc et envoyées au charbon. C’est à ce niveau donc que le CSP doit être vulgarisé pour que les traditions cessent de « contredire les droits fondamentaux ».

-----------------------------------

Un haal-pular voyant pour la première fois de sa vie un avion aurait dit :

"Le blanc est plus fort que le Maure, celui-ci est plus fort que le haal-pular ,ce dernier est plus fort que son épouse".

Ces gens là semblent avoir oublier que le premier musulman sur terre est une femme dit le FOU.


maatala

Anonyme a dit…

chers terriens
je voudrais vous rapporter une précision sur le CV de OULD GUIG
un vrai faussaire il n'a jamais occupé quoi que ce soit à l'étranger c'est un universitaire de second rend il n'a pu rester doyen que 16 mois ou il passait son temps à courrir après les petites mauresques blanches (il avait un complexe de couleur)

maatala a dit…

salam

La petite mesquinerie du jour

le gang de zz (saleck et compagnie....) appellent les cercles de sidioca :

- Les beidanes de sidi
- les haratines de sidi
- les lekwars de sidi

De la part des guignols du Tayisme, qui abhorrent faire la place à d'autres, c'est un honneur dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

au sujet que repose maata:

Nous savons tout cela , hélas, que faire ? c’est d’abord aux frères de protéger leurs sœurs de leurs parents et à la famille éclairée de s’y mettre. Ce genre esclavage sexuel touche toutes les catégories sociales, et ceux qui sont « éduqués » ne sont pas en reste. Combien avons-nous chacun d’amis qui tyrannisent leurs sœurs pendant qu’eux-mêmes sont de pires bandits ne ratant aucune occasion de faire vulgairement les sœurs de autres avant de les jeter

Ce n’est pas un problème d’éducation, c’est un problème mental, clinique, la société est devenu schizophrénique il y a l’apparence et la réalité que chacun connaît. Au-delà de tout ça on a les disquettes qui servent de chair à canon et toutes les autres paumées, les salauds vont les chercher jusqu’au gazra choisissant celles à qui Dieu a donné la beauté : un tour ou deux en bagnolle, avec rire et class, la fille est impressionnée puis on la laisse poirauter un jour ou deux, le manque et l’habitude la livreront consommable et jetable

Les viols, avortements clandestins ou les accouchements hors mariage sont monnaie courante, sans compter tous ceux qui pètent les plombs et les fous qui tiennent encore la route car ils ont le cœur trop noir pour craquer. La société est malade. A force de ne pouvoir agir sur la vie politique et sociale, chacun étant obligé de jouer au renard ou au requin ou à l’esclave, la maison et la famille devient l’exutoire : chacun décharge sa royauté sur son inférieur ainsi de suite jusqu’au boy qui chez lui joue ce qu’il a vu c’est-à-dire le tyran.

Bilan, les plus perdues sont les jeunes écartelées entre l’éducation qu’elles reçoivent et la réalité qui leur explosent à la gueule. Que faire ? Protéger vos sœurs et celles des autres si vous pouvez et si une fille de 16 ans tombe amoureuse d’un jeune oiseau appelez un marabout et laisser les tranquilles au lieu de les frustrer en attendant un mariage en grande pompe alors qu’ils n’en ont pas les moyens

C’est un sujet qui nous interpelle tous. L’islam n’est pas dictature, nous avons pas de rabins ni de prêtre, et nos oulémas doivent être éclairés avant de laisser le premier tyran citer un hadidh en ignorant tous les autres juste pour servir son appétit de manipulation et d’esclavage. Notre culture est née de la privation et la misère , nos valeurs qui sous-tendent la religion sont née pour la survie en milieu précaire, nous sommes en 2007, s’adapter, méditer ou périr dans l’ignorance et ses corollaires, à cela s’ajoute que notre pays est dirigé par des vieux pour les vieux, ils ont fait leurs vie à leur époque , nous les respectons, mais s’il faut les combattre pour les ramener à leur place, celle de la dignité et de la distance, nous le ferons !

maatala a dit…

Salam

Ano de 16h 42

Merci pour cette brillante analyse

un cri du coeur dit le fou

respect

maatala

maatala a dit…

Salam

Le club de paris reçoit la Mauri-mendicité à Paris

Comme jadis avait dit feu Sadate, parlant de nous: "un peuple à la recherche de son identité, un pays qui ne vit que de mendicité".

Encore une fois de plus le bled envoie une forte délégation diriger par le faussaire ZZ (BM enti vem), pour venir expliquer à nos généreux donateurs les problèmes économiques que nous traversons et faire appel une énième fois à leur immense générosité à notre égard.

Ce dernier aurait tout intérêt à nous rappeler que depuis bientôt 50 ans, nous sommes toujours en train de tendre la main.

Le club de paris devrait aussi commencer par nous rappeler les fondamentaux:

- la valeur travail
- Voler 10% et investir le 90 restants et non l'inverse.
- Cesser de les prendre pour des cons.
- Voir plus simple fermer la boutique.

Pourquoi aussi se faire représenter à cette conférence par la fine fleur de la truanderie dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

aux amateurs de musique fantastique surtout ceux qui ne sont pas au pays et qui sont un peu dépassé par la musique

télécharger: artiste :amy winehouse , morceau " back to black" une merveille entre autres

à écouter à fond, sous la pluie en hiver sur l'autoroute avec du champagne sans alcool et remercier le ciel de n'être pas jeunes dans ce pays ou tout crève sauf l'ennui et la misère de la vie culturelle de ce pays

salut

Anonyme a dit…

Pour les arabophones du blog, je reccomende cet excellent article sur ce que nous coute notre cher président.

A lire absolument sur le lien :


http://www.taqadoumy.com/content/view/829/29/

Anonyme a dit…

peut-on nous traduire l'article

Anonyme a dit…

Du nouveau

http://www.ige.gov.mr/fr/index.php

Anonyme a dit…

C'est terrible ce que dit Tagadoumy, si c'est vrai. N'etant pas fort en Arabe, quelqu'pourrat-il traduire en français pour les autres? Ould Mouritanie peut-il nous aider? 84 millions UM de salaire par an en dehors des autres frais de bouche? C'est scandaleux de toucher 28.000 dollars quand les gens crevent. Et il est pris en charge pour toute le reste. Avec une information pareille, la reunion de Paris sera un fiasco

Anonyme a dit…

Sidioca part à la Mécque pour le pélérinage. Il doit quitter Nktt dans une semaine.

Le Ciment est passé à 56000 UM la Tonne,c'est fou,fou,fou que l'on puisse laisser un tel produit aller à ces niveaux,au nom de quoi?
Sur le marché international il ne dépasse même pas 9000 UM.

ZZ multiplie les réunions politiques avec ses alliés et Staff de Camapgne. Il promet des lunes pour tout le monde,il nommera bcp de gens,sentant le vieux fragile,ZZ se positionne.

Khatou et Sidi continuent leur voyage au Soudan, la TVM a réussi qaund même à diviser par deux le temps d'antenne entre Kahtou et Sidi. Hamoud ne sait plus ou mettre la tête .

Anonyme a dit…

lire sur cridem la réponse de Mohamed Ould Khayar à Cheikh Aidara, ça vaut le déplacement

Anonyme a dit…

en ce qui concerne la TVM, organe de lobotomisation, les imans n'ont qu'à demander à leurs cheptel de jeter les antennes dans la rue comme jadis on brûlait les livres savants

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

"Lors de son déplacement vers le Soudan il est arrivé que madame Khattou Mint El Boukhary dépasse le président de la République pour tendre la main à des personnes. C’est ce qui est arrivé car elle a dépassé de deux pas le président de la République pour saluer madame la ministre de l’éducation nationale ici à l’aéroport de Nouakchott"


Deux présidents en un dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Le vieux ne se considere pas superieur a' son epouse. Elle est la mere de ses enfants et il la respecte beaucoup. Meme si elle la depassait de 1000 pas, ce n'est pas la fin du monde!

Ces affaires de protocoles dont tu parles, ne viennent pas de la tradition Mauritanienne.

Anonyme a dit…

donc si le ridicule ne vous tue pas, c'est qu'il n'existe pas!!!

Anonyme a dit…

je comprends la différence de vision entre maata et cet anonyme qu'l'on prend souvent à tort ou à raison pour un certain couli.

maata bidhani comme lui, serait legerement choqué par le fait que khattou prenne le devant et marque le pas devant son cheybani (sa mel7va parfois legerement tombante comme toute autre bonne mauresque).

Tandis qu'une telle scene ne suscite aucune curiosité chez couli, vu la place qu'a occupé sa mariée le jour de leur mariage.
cette mariée qui maachaallah tienne à se reserver une place pas tres en arierre
7ag elli ladharrat'ha el3eyne.

A+
un fidele au canalh.

Anonyme a dit…

A+

Couli est americain et chez lui les first lady avant tout. Le genre (gender), c'est important these days.

Couli: We have not voted in Khattou, but Sidioca and Aziz. For Aziz to keep the opposition and other would-be coup makers under check is ok. But Khattou taking over our voted President is something difficult to accept. Although I do not believe those protocol blunders as they may be coming from people who want to get under Khattou's skin as you like to say.Looks like your other ennemis: the islamists and the "white" nationalists. The "black" nationalists are busy sabotaging the return of the refugees.

Thake care man. A-

Mohamed Cheikh enta mneine?

Anonyme a dit…

A+

Si Maata est ce que tu dis, il ne doit pas etre choque'. Le milieu Maure a un tres grand respect pour les femmes. Le Maure n'hesite jamais a' donner une tres grande protection a' son epouse.
Je sais de quoi je parle parce que je suis ne' et j'ai grandi dans un milieu... MAURE. J'ai vu des Maures faire la cuisine et laver les habits pour leurs epouses. Ceci n'est point du tout un signe de faiblesse. C'est plutot un symbole d'amour et d'aide pour la personne qu'on aime.

Un homme ne peut jamais etre superieur a' son epouse. C'est le respect mutuel qui doit guider les relations qui existent entre eux.
Notre prophete Mohamed a travaille' pour son epouse Khadija. Elle etait sa patronne. Il a fait plusieurs missions pour elle. Il avait un grand respect et une admiration pour elle.

Il ne faut pas donc pas nous rendre la vie difficile avec ces affaires de protocoles qui n'ont rien a' voir avec les traditions Mauritaniennes. J'avais toujours cru qu'il y avait d'autres choses plus importantes a' discuter.

Anonyme a dit…

si ces histoires de protocole n'ont rien à voir avec la culture maure, restez donc chez vous et ne recevez personne à moins de vous en foutre royalement de ce que pense les autres et l'image qu'ils gardent des premiers du pays

vous pensez donc comme des marginaux , ça se défend mais in veyavi veritas, arrêtez de boire et recevez mieux ici et aileurs, pensez à ceux que vous représentez et ceux qui par vous se conservent bien dans l'ombre en se moquant des marionnettes qui se la coulent douce sous les ricanements des étrangers et la honte de ceux qui baignent ailleurs que la le marigot néo-préhistoriquo-modainno-bledoi

Anonyme a dit…

A-

Le peuple Mauritanien a certes vote' pour le vieux mais ce meme peuple l'a elu tout en sachant qu'il a une epouse qui est une partie integrante de sa vie.
Les uns et les autres peuvent dire ce qu'ils veulent mais la personne la plus proche du vieux est son epouse. Elle est sa premiere conseillere. C'est elle egalement qui partage avec lui ses moments de joie et de tristesse. Lorsque le vieux a quitte' sa paisible retraite pour se lancer dans cette aventure de la presidence, il faut reconnaitre que sa decision engage sa famille aussi. LAKHADARA ALLAH si quelque chose de mauvais devrait arriver au vieux, Khattou et ses enfants serons les premiers a' souffrir.

You just cannot have one without the other. It's the "buy one and get one free."

PS.
Je suis un Republicain mais je crois que je voterai pour Hillary Clinton pour la presidence. J'agirai ainsi parce que je pense qu'elle est la meilleure parmi les candidats, je la trouve intelligente et je vois derriere elle son epoux (Bill Clinton), un homme pour lequel je n'ai que respect et admiration.
Si mon parti peut trouver un candidat meilleur que Hillary, je voterais pour lui mais pour le moment, je ne le vois pas.

I will be voting for Hillary because she can do the job, but more importantly, a vote for her will be giving me Bill Clinton for free.

Anonyme a dit…

Anonyme du 3 decembre 15:48

Tu peux toujours tenter d'imiter les autres mais tu ne seras jamais comme eux. Je te conseille d'etre fier de qui tu es. Tout le reste n'est que foutaise!

Anonyme a dit…

Couli,

I liked your reply: "buy one and get one free". Tu es vraiment americanisé. Take care. A-

Anonyme a dit…

Ano 14.28

A+,est mon pseudo et te prie de ne plus signer avec,pour éviter les confusions...
Merci
A+

Anonyme a dit…

Salut
c'est moi l'ano qui a signé le ptit message du 3 décembre 2007 14:28

pour enlever toute confusion, je signale que je ne suis pas A+ que tout le monde connait ici sur ce blog.

j'ai juste mis A+ histoire de vous dire tab9aw 3ala kheyre

A+, excuse moi yebouyé!

Anonyme a dit…

A+ et A- c'est des marques deposées ici (lol). A-

Anonyme a dit…

Le gouvernement vient de signer udeux contrats d'exploration petroliere avec la SONATRACH algerienne et une compagnie obscure russe. Est-ce passé devant le parlement? Y a t il eu bonus de signature? J'espere que le nouveau regime ne suit pas les memes pratiques que la transition en bouffant les bonus de signature de quelques millions de dollars US (c'est ecrit noir sur blanc a l'article 13 de ces contrats et les tous nos ministres du petrole + le gars de la SMH ne sont pas aveugles). Verifier le site du tresor. A-

Anonyme a dit…

Verification pour le mois d'octobre (www.tresor.mr): pas de bonus algerien et russe encore. Recette patroliere pour octobre 2007: 11.898.938.87 (un peu mois de 12 millions de dollars). A-

Anonyme a dit…

merci

Anonyme a dit…

http://ouldemauritanie.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Prof ely au secour!!!! vos comments nous manquent!!

Anonyme a dit…

personne ne veut nous glisser ici ou un lien d'une fidèle traduction du prix de sidioca par tagou

c'est dingue! quel sens de l'échange

Anonyme a dit…

Ould Mouritanie,

Tu peux nous traduire l'article de tagou (salaires et emouuments)? on te fais confiance

Anonyme a dit…

pour les bilangue de bois qui nous refusent une traduction , sachez que l'arabe sert hamboullah encore qu'à la prière, à part c'est une langue tellement dépassées par toutes les sciences et toutes les philosophie que les concepts nouveaux s'ils sont traduits pas un mauritanien ne saurait les comprendre, alors soyez gentils de vous servir de l'antiquité pour nous traduire le présent

et gardez pour vous le reste de philosophie en langue arabe, la philophie est morte il y a cent ans et la métaphysique en langue arabe écrite par des arabes , elle ne sert happy few de l'âge d'or depuis de cuivre depuis