vendredi 29 février 2008

Incertaines approximations

Tragédie ou comique burlesque ? Si la situation que nous vivons ces jours-ci n’était pas aussi inquiétante on se prêterait volontiers à ce jeu d’énigme insoluble.

Aujourd’hui, au sommet de l’état, on voit :

  • un président tout entier noyé dans un exercice d’équilibrisme stérile qui prouve que, sous nos latitudes, remplacer n’importe qui par n’importe qui d’autre serait égal – on aurait aimé se tromper sur cette question !!!
  • un PM dont l’autorité est sapée quotidiennement par des ministrions irresponsables et pour la plupart incompétents qui ne pensent qu’au goût de la sauce à laquelle ils vont le manger à la moindre occasion (iznogood vezzaz ente vem ?) ;
  • une bande d’ignares voraces n’ayant jamais fait la preuve que de leur nocivité depuis plus d’une génération et qui tentent de mettre le pays en coupe réglée (l’organigramme – ou devrait-on dire la pègre politico-affairiste – du prds-ndd est un instantané des marcheurs compulsifs du tayaisme agonisant) ;
  • une administration démotivée, in opérationnelle, et surtout qui a retrouvé la plénitude de ses réflexes et de sa vénalité béotienne après un petit moment d’observation prudente ;
  • une opposition… mais quelle opposition, où ?

Tout cela au moment où :

  • la situation économique et financière est des plus difficiles,
  • des hurluberlus pseudo-islamo-mafieux font le coup de feu à Nouakchott en toute impunité,
  • l’armée ayant vampirisé son budget, trinque face à une bande de coupeurs de route du vendredi, faute d’avoir plus de 2 véhicules fonctionnels dans une base en plein désert supposée servir de rempart contre le salafisme conquérant,
  • le processus de retour des déportés – pourquoi ce mot n’existe plus dans le langage national ? – étant vécu comme une fin en soi, est en panne faute d’organisation cohérente et pour cause,
  • etc.

Ce ne sont là que des éléments de base, compte non tenu des problèmes de fond que sont l’éducation, la santé, l’absence de ressource humaine compétente pour redresser le pays, l’inanité de la classe politique, le manque de vision d’avenir faute de dirigeants (tout court)… la liste pourrait bien entendu être prolongée dans tous les sens.

La vraie-fausse affaire de la raffinerie. C’est dans ce contexte qu’éclate l’affaire dite de la raffinerie. Elle est symbolique de la situation, mettant en lumière les risques induits par la situation actuelle.

D’abord l’histoire, forcément approximative, tant l’information est parcellaire et ne semble encore à ce jour être détenue en totalité par personne, en tout cas par personne d’extérieur à l’affaire, d’où le risque accru de manipulation et désinformation.

Les faits tels que recoupés via des sources plus ou moins bien informées : un groupe canadien à la situation guère brillante, spécialisé dans les activités d’exploration, développement et exploitation de champs pétroliers, le gaz et autres hydrocarbures dérivés, n’ayant qu’un seul autre bureau à l’étranger (en Lybie), arrive en Mauritanie pour quelques jours et en repart avec une licence de construction et exploitation d’une raffinerie de 300 000 b/j au port de NKC. Aussi étrange que ce soit la célérité mise à conclure cette affaire, compte tenu du précédent fâcheux de Woodside dont l’inexpérience à l’international aurait dû alerter les décideurs – apparemment aveuglés par les commissions engrangées lors de la signature des fameux avenants – la prudence dictait de s’entourer des précautions minimales avant de s’engager dans une telle affaire.

Les principaux avantages directs supposés de l’affaire :

  • un investissement important dans des infrastructures pétrolières (entre 4 et 7 milliards US$ selon les sources) ;
  • la création à terme de plus de 3 000 emplois directs ou indirects ;
  • la construction d’une centrale électrique ou la mise à disposition d’une puissance importante pour les besoins futurs d NKC.

Les avantages indirects seraient quant à eux, les retombées sur l’activité économique d’un tel investissement – dans le scénario bas, c’est le double de tout ce que le pays a obtenu comme intention au GC de Paris en déplaçant pratiquement tout le « petit club fermé » de la haute administration (au passage, la plupart avec femmes et enfants, aux frais de la princesse bien sûr).

Les principaux doutes sur cette affaire, pour le moins, scabreuse, glanées auprès de personnes « proches du dossier », sont les suivants :

  • l’importation de brut pour les besoins de la raffinerie – prévue pour démarrer dans 4 ans – nécessite des aménagements du port de NKC qui coûtent au bas mot 100 millions US$,
  • la capacité d’absorption (très faible) du pays est loin d’être incitative pour un industriel d’envergure habitué à l’évaluation des risques, une bonne partie de la main-d’œuvre spécialisée devant être importée,
  • aucune étude d’impact environnemental ou économique – pourtant obligatoire – ne vient étayer le dossier passé en urgence par la CNH et son président pleurnichard qui ne semble avoir pour seul mérite que sa proximité avec Ghazouani,
  • sous toutes les latitudes, un tel empressement que celui mis à « diligenter » la licence laisse planer de sérieux doutes sur la partie cachée de cette affaire,
  • la mise hors circuit manifeste du PM, conjuguée au profil (membre éminent d’APP tendance nassériste) de l’avocat représentant la société canadienne démontre, si besoin en est, que la cohésion gouvernementale est une pure hypothèse d’école et que la confrontation y est plus présente que la solidarité.

Par quelque bout qu’on prenne cette affaire, une chose est certaine : rien ne peut se faire dans ce pays si le PM ne (re)trouve pas sans délai l’autorité indispensable sur le gouvernement. Si, de plus, les signaux provenant de la présidence sont aussi flous que le limogeage d’un lampiste (ou 2), l’anarchie n’est pas loin, si elle n’est déjà installée dans les murs ocres. Trois hypothèses peuvent être faites :

    1. La piste politique. La guerre au couteau que se livrent les différentes coalitions du grim arrive à la dernière bataille, celle où le justicier dessoude tous les méchants sous les applaudissements du public de « guettou bey », entendez les membres du gouvernement « neutres », les parlementaires et pingouins applaudisseurs de tous acabits qui de toute façon applaudiront quelle que soit l’issue. Le problème principal de ce scénario est que dans ce cow-boy – bandits, il n’y a que des bandits et le vieux sheriff vraiment fatigué semble observer tout ça d’un œil torve, limite désintéressé !!! Les moins cachés de ces groupes étant : celui du PM, celui tout nouveau « Aziz-Vezzaz-KBB-APP tendance AC » et enfin celui de « Waghef-APP tendance facho-P(RDS)-(DR)-(NDD) tendance ex-tout ».
    2. La piste affairiste. Les groupes d’influence essayent de placer des peaux de banane sous les pieds des concurrents (ennemis conviendrait mieux à cette mare aux crocodiles où la démocratie sera encore pour la génération prochaine au moins, une utopie de quelques fous furieux) ; c’est l’hypothèse mise en avant par les « mouvances APP » qui veulent faire porter le chapeau du scandale aux ambitions démesurées du PM et à ses seules intrigues. C’est pourtant leur « éminent » ministre qui a signé de sa « main innocente » le fameux arrêté. Ces groupes sont au choix : les « libéraux » (hommes d’affaires véreux et profitards, la bande du DGPIP-Bouamatou, les « pétroliers » menés par Tijani) qui attendent la première occasion de s’étriper mais veulent éliminer le plus d’adversaires avant, les « nouveaux riches » où on trouve les nouveaux ministres et hommes de main APP, menu fretin dont les approximations montrent le chemin qu’il leur reste à parcourir avant de se risquer dans ce monde que leur passé récent ne leur permettait d’appréhender il y a peu qu’à la télé.
    3. La piste militaro-barbouze. Certains aspects de cette affaire, dans le contexte événementiel actuel, peut laisser penser que des forces rétrogrades des différents corps préparent les conditions d’un « retour nécessaires » des bourrus bourreaux aux affaires. Ainsi finies les menaces et lubies démocratiques de ces « cons de civils » (Aziz dixit). Cette piste, qui semble la moins crédible, est toutefois renforcée par le fait que l’homme de paille de Ghazouani est au centre de l’imbroglio et est le seul à ce jour à payer les pots cassés (hormis le « légiste » que le PM a utilisé plus comme gage de sa détermination, les autres étant jusqu’à preuve du contraire protégés par le veto présidentiel emmuré dans des promesses électorales que la renaissance du mammouth prdsien rend de toute façon caduques. Dans ce cas, on va droit à une guerre au couteau entre les azizistes, les ghazouanistes, les elyistes et les « on attend pour rafler la mise ». La pire nouvelle pour le pays est que tous ces groupes sont maintenant suffisamment riches pour avoir une réelle capacité de nuisance et qu’ils sont tous assez stupides, voraces et intellectuellement limités pour conduire le pays à une catastrophe certaine.

Des questions demeurent :

  • Pourquoi le président ne fait-il rien face à cette dégradation ?
  • Si le PM continue d’être désavoué, son action sera pure gesticulation. Mais alors pourquoi ne démissionne-t-il pas ? Attend-il un signal fort promis par fidelioca comme laissent entendre ses proches ?
  • Comment le président de la CNH et le directeur de la législation sont-ils les seuls coupables ? quid des autres membres de la commission ayant signé le fameux PV ? quid surtout du ministre ayant signé l’arrêté ? et accessoirement quid du commanditaire ?
  • Quel est le rôle de l’IGE dans l’affaire et quelle marge lui a-t-on donnée sachant que cette auguste institution n’a jamais eu qu’un rôle « consultatif » jusqu’ici ?

Une certitude incontournable : le pays est à l’écoute de son président, qui s’il ne fait rien n’aura d’autre choix que de se démettre faute d’être le véritable catalyseur de l’anarchie qui commence à s’installer.

Vous avez aimez Tayaland, vous adorerez Fideliocaland dit le FOU

Maatala de Maata Moulana

243 commentaires:

1 – 200 sur 243   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

LM

Il y a un souci pour lire le texte, il faut peut être le rééditer car les points ou les tirets devant les paragraphes ne passent pas.

l'apprenti poète a dit…

Maatalla,

Traiter Vezzaz d'''Iznogood'', et lui tout seul me parait injuste de votre part. Qui n'est pas Iznogood en Mauritanie et qui ne veut pas la place de son supérieur et fait tout pour l'avoir?
Connaissant vos écrits, je sais que c'est un surnom au passage, mais pour nous lecteurs, quand vous donnez cette image de méchant à un seul membre du gouvernement en laissant les autres qui ne sont pas nécessairement moins iznogood que lui, donne un mauvais gout à votre article et lui tire tout son sens d’analyse objective.

Sans rancune

Anonyme a dit…

Quelque soit leur capacité de nuisance, leur stupidité, leur voracité, la Mauritanie a deja vu pire!Ils ne sont que des pietres acteurs de seconds roles. Le Tsunami arrive.
Y en a marre de ces affaires à repetition, de ce changement qui ne prend pas forme, de nos conditions de vie qui empirent, de l'espoir qui s'envole, loin des horizons qu'on scrutait, des ces prostituées qui tentent de se refaire une virginité.Y en a marre d'entendre toujours les memes refreins,de voir que Demain sera comme Hier et qu'aujourdhui ne ressemble à rien, sinon à Hier et Demain.

bilkiss a dit…

merci lm d'avoir débloquer l'accés.

echetan a dit…

maatala lativtir la mauritanie e un pays maudit et il ya rien affair sidioca il porte la poisse la ou il passe(koweit-niger) c la catastrofe et c sera paraille chez nous il faut c prepare o pire dan pa longtemps.la maledicion qend t nous tien

bilkiss a dit…

"incertaines approximations" c'est de notre maata en bleu syr canalh ou de l'autre maata le tricheur de maatamoulana?

la tricherie est une seconde nature chez l'homo-mauritucanus dirait le fou de notre vrai maata.

si toutefois, le tricheur et notre vrai maata en bleu ne font q'un, s'il s'avère que tu es de maatamoulana donc t'es forcemment
tijani.
alors, fais gaffe sinon tu seras nommé par sidioca malgré toi et pourquoi pas en remplacement de yalli? (woroul daal).

bilkiss a dit…

de grace pas irrabiha, pas de comparaison stp comme celle ci.
tu la crains pas toi irrabiha? moi si.
d'ailleurs je lui ressemble en rien.
elle a une bonne plume moi je suis débutante (excusez mon français pas souvent bon, j'essaye de faire de mon mieux et sans complexes sinon je l'apprendrais jamais),
elle est super active sur tous les fronts, les ong, recemment directrice d'un machin truc...
moi je suis rien, une simple etudiante qui rève encore que tout peut changer d'une minute à l'autre
et que tout sera dans le meilleur des mondes possibles comme disait
pangloss.

Yanis le R. a dit…

Excellent mon cher Maatala!

Tu as dit tout et tu l'as bien dit, à mon humble avis.

Tout n'est qu'approximations jusqu'ici alors que les citoyens ont besoin de repères et le pouvoir doit parler d'une même voix sinon c'est la cacophonie et la bereniza...
C'est cette raison d'Etat qui fait qu'on demissionne souvent dans les pays démocratiques car c'est dans la logique.
Chez nous, on veut appliquer la démocratie sans respecter ses règles! Un non sens.

Yan, de Maata Moulana, Rive Gauche...

PS 1:
LM, c'est quoi ces passages repétés en début de paragraphes qui rendent parfois la lecture du blog de Maatala difficile?

PS 2:
Bilkiss, je répondrai à tes interrogations la prochaine fois et avec plaisir. Mon faible, c'est le sexe faible, à la Simone de Beauvoir, bien sûr...

bilkiss a dit…

yanis le redoutable,
tu seras servi
car je suis le paradoxe de ta simone de sartre

bilkiss a dit…

maatala de maatamoulana,
ton article est une approche claire et juste de tout de qui se passe sur la scène economico-politique en mauritanie depuis la date fatidique du 10 juil 1978,
la situation ne s'ameliore pas au contraire elle va de mal en pis.
tes arguments sont vrais et très pertinents;
t'as rien laissé au hasard, tout y est.
alors que proposes- tu comme solutions?
que devons nous faire?
nous, peuple ridiculisé, humilié, soumis, lésé par une bande de lascars cupides, assoiffés de pouvoir, sans ame ni remords, ni une simple pensée pour ce peuple
qui a tant souffert et qui continue
de souffrir.
ce peuple que rien ne fait bouger meme pas la famine (elle est au top le fou de maata ente vem).
peut-etre devons nous ceder nos places aux aborigènes d'australie ou les indiens d'amazonie, ceux là
au moins ne la pilleront pas sans merci.
la mauritanie (mseykina) ne merite
pas un tel peuple.
j'attends des solutions miracles, sinon bonjour les dégats!!??!!!

maatala a dit…

Salam

Trés chére Bilkiss

"viendra le temps des regrets, des pleurs et des remords".

J'écris pour éveiller,fustiger et déranger afin d'amener le lecteur à tout remettre en question.

Ce que j'écris surgi de mes malaises pour ne pas dire de ma souffrance et mon impuissance face à un tel gâchis dit le FOU.

Amitiés

Maatala de maata Moulana

Ps : je te conseille de voir ou de revoir le Film : tous les matins du monde avec Dépardieu et J P Marielle, un excellent remède contre la nausée et le dégoût (surtout la musique).

Anonyme a dit…

Bilkiss,

La petite te dit bonjour!
J'ai toujours eu un tres grand respect pour les femmes. Si je dois choisir entre un homme et une femme pour confier les affaires du pays, je choisirais une femme.
En ce moment meme, je fais campagne pour Hillary Clinton et j'en suis tres fier!!!!!

En ce qui concerne la RFA, il faut tout simplement savoir que je suis de l'ideologie de Donald Rumself. Pour nous,La vieille Europe n'existe pas. (rire)

J'ai trouve' ton ecrit tres aimable.Il m'a fait rire.

bilkiss a dit…

alors maata les masques sont tombés
notre maata en bleu et maatala de maatamoulana ne font qu'un.
qui croire, de nos jours on peut plus faire confiance en personne,
meme à notre chér maata.

tjs bilkiss la reveuse qui devient naive en plus.

Mballal a dit…

maatala a dit...
Salam

Trés chére Bilkiss

"viendra le temps des regrets, des pleurs et des remords".

Anonyme a dit…

Salut ...
Si un masque est tombé ...ce n'est pas celui du ressortissant de Matamoulana....mais celui de .....Tamchekett...surtout pas tijani...n'est pas Mataala?
bl

maatala a dit…

Salam

Cher bilkiss

Il y avait une chance sur un million que le Monde face un article sur Maata Moulana.

Maatala de Maata Moulana, je trouve que cela en jette dit le FOU

maatala (natif de NKTT)

maatala a dit…

Salam

Dear Couly

Embrasse Faty de la part des tontons snipers.

maatala de Maata Moulana

Anonyme a dit…

Zein ould Zeidane natif de Tamchekett...

Anonyme a dit…

...j'ai oublie de signer le mot plus haut...
bl

bilkiss a dit…

maata,
tu me rassures, des doutes pour finalement rien, je suis pas trés confrerie, surtout avec l'arrivée de sidioca le tijanisme n'a tellement la cote, il descend meme dans les sondages comme le trés people sarko.

LM® a dit…

salut

yan

peux tu stp expliquer a BILKIS pourquoi on ne laisse pas les commentaires des précédents blog ouvert elle ne connait pas l'histoire des snipers au temps de x.

ano 29 février 2008 11:08

désolé, j'ai réédité le blog

bilkiss a dit…

couly ou l'ano de 19:48,
embrasse trés fort fati pour moi,
oublie l'idée d'une femme à la magistrature suprème en mauritanie,

pas tant que maata, lm, couly et moi seront là.
c'est pas pour demain.
dèjà chez moi, on trouve que je suis reveuse trop( epaneu daal), jamais les pieds sur terre, alors si tu t'y mets
c'est l'evasion.................

bilkiss a dit…

quelqu'un peut me dire qui c'est le prof ely.
j'espère que c'est pas ely du cmjd.

bilkiss a dit…

m'ballal,
t'as vraiment rien à dire,
tu ne fais que copier maata.

dhi mahi chaklett errajala!!!
prends toi en mains, plus d'initiative bon sang!

apparemment je suis seule sur ce site, mes amis canalheurs de nuit ne sont plus là,sahfeytouni!

je m'eclipse,
beaux rèves, mes chers amis canalheurs de jour.

Anonyme a dit…

Salut ...Bilkiss...jeune soeur...
Prof Ely...est un brillant chercheur et intellectuel Mauritanien residant en tunisie...tu peux visiter son blog "haut et fort"...c'etait aussi l'idole de Mataala ...avant zein ould zeidane...
bl

Anonyme a dit…

Maata, mon cher Maata, j'ai arrêté le débat avec toi quand tu as dit que (je serai approximatif, je le reconnais d'emblée !) O/ Daddah est mauvais parce que terrouzi de naissance.

Là tu étais vraiement analytique, même si je ne suis pas d'accord avec certaines de tes assertions surtout celle relative à O/ Hamma Vezzaz. Ce garçon que j'ai connu étudiant, fonctionnaire, ministre et.. chomeur, m'a toujours inspiré confiance, même si je ne l'ai plus revu depuis plus de huit ans.
Je comprends que les projecteurs se braquent sur lui : le Président Sidi n'a d'autre choix que de le nommer chef du prochain gouvernement. Wait and see !

Anonyme a dit…

Mais beaucoup de pessimisme ces jours ci mais e qui est grave et réellement dangereux c'est l'info connu depuis deux ans sur le rôle que le Mossad joue pour semer les graines d'une guerre civile entre les Haratines et les Maures d'une part et dans une seconde phase entre les Haratines et les habitants de la vallée. Cette démarche est confirmée par plusieurs sources de la DGSE francaise et Marocaine. Mais je pense sans être alarmiste et en toute objectivité que Sidi ould Cheikh Abdallahi n'est pas l'homme de la situation. Ceci n'hote rien au respect qu'on a pour sa personne et son milieu maraboutique mais la Gestion des Etats est un autre Travail.

Anonyme a dit…

Soyez patients avec le vieux. Le changement ne vient pas du jour au lendemain. Il a ete' elu. Je pense qu'il serait sage de le laisser terminer son mandat.
Le premier ministre aussi doit avoir la chance de montrer ce dont il est capable. Il faut un minimum de deux ans avant de porter un jugement objectif sur son bilan.
Critiquer est tres facile mais gouverner est autre chose. Quand on sait que quelques dirigeants de l'opposition n'arrivent pas a' s'entendre sur qui doit occuper le poste de Secretaire General, on ne peut que feliciter le vieux et ZZ de tout ce qu'ils ont fait.

Le changement prend du temps! Nous avons tendance a' avoir peur du changement a' cause de la peur l'inconnu qui se trouve de l'autre cote'. Aux USA, ce phenomene est connu sous le nom de "Fear of the Unknown." Meme en Irak apres la debaathification et l'investissement de plusieurs milliards de dollars, on s'est rendu compte que les choses ne peuvent jamais marcher si on persiste a' isoler les membres de l'ancien Baath sous Sadam. La meme chose s'applique a' la Mauritanie. Rares sont les cadres Mauritaniens qui n'ont pas directement ou indirectement travaille' pour le president Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et/ou le PRDS. Vous ne pouvez pas isoler 80 a' 90% des cadres Mauritaniens et pretendre developper la Mauritanie.

Il suffit de lire entre les lignes pour comprendre que la situation du vieux n'est pas facile. Son travail est de gerer des hommes et des femmes qui sont extremement difficiles a' gerer. Leurs interets sont contradictoires, leurs projets de societe' sont differents et chacun d'eux se croit plus presidentiable que le vieux. Les militaires aussi sont toujours presents derriere la scene.

Les choses ne sont pas faciles mais elles vont dans la bonne direction. Therefore, the old man has a passing grade!!!!!`
LET'S NEVER FORGET THAT HE HAS BEEN IN OFFICE FOR LESS THAN A YEAR!

maatala a dit…

Salam

Dear Couly

Mitterrand avait dit: "il faut donner du temps au temps", sauf que nous avons dépasser les limites de péremption (lol).

On va donc commencer par simplifier la tache du vieux en lui demandant de gérer son épouse dont le nom est souvent citée dans les scandales financiers.

Car il n'y a jamais de fumée sans feu et nous savons tous que le trafic d'influence est le sport favori de l'entourage proche de nos dirigeants (Mint tolba enti vem).

Pour le reste, il aura tout le temps pour cultiver l'inertie qui le caractérise.

Le pays attendra comme d'hab dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

il a dit:

"Maata, mon cher Maata, j'ai arrêté le débat avec toi quand tu as dit que (je serai approximatif, je le reconnais d'emblée !) O/ Daddah est mauvais parce que terrouzi de naissance"

Cher ami

Ce que tu dis me blesse profondément, car je ne puis imaginer un instant me livrer à ce genre d'écrits qui sont en soit la preuve d'une faiblesse d'ésprit.

maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit aussi:

"même si je ne suis pas d'accord avec certaines de tes assertions surtout celle relative à O/ Hamma Vezzaz"

L'apprenti poète a dit:

"quand vous donnez cette image de méchant à un seul membre du gouvernement en laissant les autres qui ne sont pas nécessairement moins iznogood que lui".

Cher ami

Tu vois un gouvernement ,je vois quand moi, la confrontation des ambitions et des arrogances.

Revenons à Vezzaz ou Hama pour les intimes:

Il n'a pas dans notre pays d'un coté les bons et de l'autre les méchants: il y'a les Mauritaniens avec leurs forces et surtout leurs faiblesses doublées de médiocrité et d'arrogance......

Vezza à été nommé ministre parce que le pressenti à ce poste ne pouvait pas être disponible à temps car il occupe un poste élevé au sein d'une organisation internationale et du refus de sa Damitude heureuse de se tenir loin de la marre aux requins.

Hama est parachuté à ce poste grâce à l'appui incontournable de Khattou, car il semblait être au sein de l'écurie présidentielle de SIDIOCA candidat, le futur premier ministrable, nous connaissons la suite.

Comment voulez vous que ZZ et hama s'entendent alors que Hama considère que ZZ est un usurpateur et un symbole de la Tayie.

Ce qui devait arriver arriva: l'opposition entre ces deux ambitieux se manifesta lors de la nomination du Directeur du budget.

Suite à leur désaccord, Di o ZEIN est rester neuf mois directeur-Adjoint du budget en attendant que les vents tournent(remaniement) pour espérer devenir enfin le Dirlo du budget.

SIDIOCA fidèle à sa devise : L'INERTIE ne trancha point entre son protégé et son allié.

Au détriment, il va de soit de la Mauritanie bien sur (couly ente vem).

Le sommet de club de Paris refléta aussi cet antagonisme entre le Pm et son ministre, ce dernier lui reprochant de lui voler la vedette.

Bienvenue à la star act des sables dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Felicitations Maatala. Tu as tout dit dans ta note apres une explication sur "Iznogood". Je crois que beacoup ne saissisent pas le sens du mot. meme Hama Vezzaz.

Pour les anti-anglophone, Iznogood le vizir (je crois) est un un jeu de mots "is not good", ce qui veut dire " il n'est pas bon". C'etait queele BD? Spirou? Pas Zembla, ni Miki la Ranger. ça c'est sûr. A-


==

Ce qui devait arriver arriva: l'opposition entre ces deux ambitieux se manifesta lors de la nomination du Directeur du budget.

Suite à leur désaccord, Di o ZEIN est rester neuf mois directeur-Adjoint du budget en attendant que les vents tournent(remaniement) pour espérer devenir enfin le Dirlo du budget.

SIDIOCA fidèle à sa devise : L'INERTIE ne trancha point entre son protégé et son allié.

Au détriment, il va de soit de la Mauritanie bien sur (couly ente vem).

Le sommet de club de Paris refléta aussi cet antagonisme entre le Pm et son ministre, ce dernier lui reprochant de lui voler la vedette

maatala a dit…

Salam

Cher BL

La seule chose que je partage avec ZZ et cela de loin, c'est en effet tamechekett, il s'avère que l'une de mes grands mères était "YARHAMHEU" du coin.

Je pense qu'il faut lui donner sa chance et en cela ,je rejoins Couly, c'est au bout de deux ans que nous jugerons sur pièce son action.

Néanmoins j'espère que nous aurons la chance d'assister à une confrontation entre ZZ et Prof Ely au deuxième tour d'une élection présidentielle, ce qui serait pour nous que du bonheur et une preuve de notre volonté de rentrer dans la modernité.

Le bled sentira moins le "Vieux conservateurs obnubilés par l'au-delà et l'arabité"dit le FOU

Amitiés

maatala

maatala a dit…

Salam

Demain sera élu ,malgré toutes les réserves liées à cet élection(le peuple ayant toujours par son vote le droit de démentir les pronostics) le chef d'état d'un pays des plus grands état aux monde et deuxième puissance militaire au monde: la RUSSIE.

Là ou cela fait rêver, c'est que MDEVDEV n'a que 42 ans, comme disait l'autre 42 ans d'idées neuves et de perspectives.

Dire que SIDIOCA n'arrive pas mettre en place un début de commencement de semblant de quoi que ce soit (lol).

Putain de cafard dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Chers amis

Je constate avec amertume que certains cherchent souvent par manque d'arguments, voir hélas par malhonnêteté intellectuelle à m'entraîner vers un débat stérile voir puéril en faisant une surenchère sur des bouts de phrases ou de supposés atteintes à l'intégrité des personnes, car elles ne supportent pas, bien que se considérant comme démocrates la moindre observation ou critique sur des hommes publiques ou parentéle, qu'ils soutiennent aveuglément voir "fanatiquement".

Depuis que j'écris dans les blogs, j'ai toujours défendus des valeurs, qui me rendent d'autant plus libre pour exercer un droit de critique ferme mais juste à l'encontre de notre pitoyable classe politique et autres pillards de tout poils.

Je saluerais l'action de certains si je la juge positive et pointerais les dérives qui m'inquiètent, car tel est mon devoir à défaut d'être mon bon plaisir.

Sans rancune

maatala

bilkiss a dit…

bravo maata!
défends ton droit le plus absolu:
ecrire ce que tu penses ,continue à braquer ta lumière sur tous les sujets ou personnes tabous que nul ne saurait faire mieux que toi!!

les mecontents ,ceux qui se sentent viser doivent accepter de voir la réalité en face.

à leurs risques et perils.

Anonyme a dit…

Cher Matala...je te salut ...loin de moi l'idée de t'entrainer sur un terrain que je ne frequente pas ...qui me revolte ...que je honni ....je suis native du trarza...je l'avoue...sans en tirer un honneur quelquonque ...ni attachement sectaire ...tout comme toi de tamchekett...j'ai eu une discussion avec quelqu'un de ce coin qui m'a tennu à pres les meme arguments que les tiens ...deculpabiliser Zeine et charger le president ...c'est pas juste pour ne pas dire honnete...c'est une coresponsabilité que le premier a accepté et doit assumer les consequences dont la situation de crise ...que nous vivons aujourd'hui....le reproche que je fais au President de la republique ...c'est qu'il delegue trop...à Zeine en particulier....la plupart des choix d'hommes et surtout de femmes sont ceux de zeine ...
amitiers...
bl

Anonyme a dit…

j'ajoute " le choix d'hommes et de femmes en situation d'echec..."
pour le deuxieme tour je voterai le prof pour etre en coherence avec mes aspirations de changements...
respet
bl

Anonyme a dit…

Chers amis...
Personne ici...en frequentant...ce forum ne peux se sentir visé...ni offusqué par un quelquonque...posting...ce n'est pas une querelle loin s'en faut ...c'est un debat d'idées ...y'a pas de risque...au contraire y'a à y gagner ...on s'enrichi ...et en cette periode de deche ....on ne peux rater..cette aubaine...
democratiquement votre
bl

Anonyme a dit…

ici


Chronique de guantanamo

mercredi 9 mai 2007
Mauritanie : Ould Cheikh Abdellahi va demander à Washington d’extrader les 3 Mauritaniens de Guantánamo

Le président mauritanien Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi envisage de demander au gouvernement américain de lui remettre les trois Mauritaniens détenus depuis plusieurs années dans la prison de Guantánamo , a appris APA mardi de source sûre à Nouakchott.
Le Président Ould Cheikh Abdallahi nous a précisé qu’il suivra la procédure habituelle pour récupérer ces trois prisonniers, a indiqué le bâtonnier de l’Ordre national des avocats (ONA), Me Ahmed Ould Youssef Ould Cheikh Sidiya.
Le bâtonnier s’exprimait devant la presse, mardi à Nouakchott, à l’issue d’une audience avec le chef de l’Etat mauritanien, en compagnie des responsables de plusieurs autres syndicats professionnels.
Selon lui, le chef de l’Etat a promis de faire accélérer la procédure de procès des « prisonniers d’opinion », en référence aux détenus salafistes dont une vingtaine sont incarcérés du temps de l’ancien président Maaouya Ould Taya.
Les salafistes mauritaniens sont accusés de connivence avec Al-Qaida par l’intermédiaire du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC, algérien) devenu récemment « Al-Qaida au Maghreb ».
Mohamedou Ould Sellahi, Ahmed Ould Abdel Aziz et Mohamed Lemine Ould Sid’ahmed dit Sydamine, suspectés par Washington d’avoir des liens avec Al-Qaida, croupissent depuis plusieurs années dans le camp de Guantánamo .
Trois avocats anglais et américains ont séjourné dernièrement en Mauritanie en vue sensibiliser l’opinion publique nationale et demander au gouvernement mauritanien de réclamer auprès des Etats-Unis l’extradition de ses ressortissants.
Source : apanews, 8 mai 2007

maatala a dit…

Salam

Chere BL

je ne suis pas natif de Tamchekett, mais de NKTT, vu mon age (lol) mes parents et arrières parents viennent des quatre coins du pays y compris du Trarza (OULAD BEGNOUG.

De plus, si j'étais un FAN (lol) de ZZ, je l'aurai dit.

L'assertion de notre ami, m'a profondément blessée, elle vient après tant d'autres plus mesquines voir racistes genre ton pseudo doit t'apprendre ta place ou méettala etc....

J'ai voulu faire une mise au point et crois moi elle ne te visait pas, sinon je te l'aurai adressée car toi au moins tu signes BL.

La campagne présidentielle de ZZ a été financée par Nouéguid et compagnie, sache que je ne mange pas de ce pain.

Si j'étais au pouvoir, j'aurai nationalisé tous ses biens subtilisés au peuple Mauritanie.

La seule chose que je reconnais à ZZ c'est qu'il a les compétences pour exercer sa fonction, je n'en dirais pas autant de certains.

Je suis ravi de savoir par contre que nous soutenons la même personne en l'occurrence le prof ELY.

En 2012 ,nous collerons les affiches ensembles dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

mais si qu'il y'a des risques!
tout débat aussi democratique qu'il soit comprend tjs des risques
(sens péjoratif du terme) et des leçons qui nous sont trés utiles.

maata continue tes écrits sont pleins de bon sens et de moralité.

personnes fragiles ou fragilisées par toutes les malédictions qui nous sont tombées sur la tete subitemment et d'un seul coup prière s'abstenir.

bilkiss la sage.

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

Brèves de Houmoum Ennass

"Drôle de ministre ce Vezzaz"


Le ministre de l'économie et des finances Mohamed Abderahmane Ould Hama Vezzaz a opéré un mouvement au sein de son ministère où la part belle a été faite à certains ex-footballeurs sans bagages alors que des diplômés dotés d'une grande expérience comme Debalahi Ould sidatty ont été ecartés. Décidément ce Vezzaz est drôle. Nous y reviendrons.
-----------------------------------

No comment dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

chère bl,
je suis ravie que tu sois là parmi nous!
moi, qui me sentait si seule parmi tous ces hommes macha'ALLAH.

t'as si bien cachée ton jeu pourquoi?

ton amie bilkiss, si tu veux bien?

bilkiss la reveuse

Anonyme a dit…

salut Matala...
les chiens aboient la caravanne passe...
A 2012...in cha allah...en attendant...on se chamaillera(lol) cordialement...sur canalh...
mes sinceres amitiés ...et respect.
bl

Anonyme a dit…

salut belkiss..
mes initiales pretent à confusion ..."cher bl" dixit Matala...(lol)...pacte conclu...amies...
bl

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur Cridem

La saga UFP/RFD suite :

Au cours d’une conférence de presse organisée par les parlementaires de l’UFP, le député Kadjata Malick Diallo est largement revenue en détails sur l’évaluation de la session ordinaire relative aux amendements du statut de l’opposition finalement approuvés par une grande majorité des parlementaires.

Pour ne pas engendrer des sentiments d’exclusion ou de frustration, Khadija Malick Diallo a rappelé que la proposition de loi sur le statut de l’opposition démocratique avait fait l’objet d’une large concertation au niveau de toute l’opposition afin que des amendements soient apportés à l’ordonnance du CMJD relative au statut de l’opposition démocratique.

«Il a été convenu que nous apportions des amendements à l’ordonnance du CMJD. Pourquoi ? Parce qu’elle répondait aux aspirations et une demande criarde de l’opposition pour qu’elle soit dotée d’un statut qui la préserve et qui garantit ses intérêts et ses droits », explique Kadjata Malick Diallo qui n’a pas manqué de constater qu’il y avait, malgré la pertinence de cette ordonnance, un certain nombre de lacunes relevées dans l’ordonnance du CMJD portant statut de l’opposition.

«Ces lacunes se résument au fait que le chef de file de l’opposition devrait être le porte-parole attitré de toute l’opposition et qu’il devait donc donner l’avis de l’ensemble des partis qu’il soit en accord ou en désaccord » a-t-elle observé en faisant remarquer qu’il(le chef de file de l’opposition) bénéficiait de manière exclusive des avantages matériels et protocolaires considérables et qu’aussi, il fallait parler de «l’institution de l’opposition » et non dire «chef de file de l’opposition ».

«On s’était mis d’accord au niveau de l’opposition pour que ces lacunes là soient relevées et modifiées par des amendements qu’il faut apporter au niveau de l’assemblée nationale lors de la session ordinaire de novembre à janvier », a-t-elle déclaré. Dans l’ordonnance du CMJD, il a été constaté que la mise en place de «l’institution de l’opposition » posait problème.

Cela découlait du fait que l’ordonnance accordait beaucoup de prérogatives au chef de file de l’opposition. A l’époque, dans la mise en place de cette structure, l’UFP avait décliné sa participation pour des raisons objectives. « Au niveau de la loi, les prérogatives reviennent au chef de file de l’opposition » a déclaré Kadjata Malick Diallo.

Ainsi donc, des modifications devaient être apportées pour combler toutes ces lacunes relevées dans l’ordonnance du CMJD portant statut de l’opposition. L’UFP, en âme et conscience, et surtout devant l’insistance de Ahmed Ould Daddah, avait décidé de participer à la mise en place de cette institution. «On a fini par accepter de participer à la mise en place de cette institution.

Au moment de mettre en place cette institution, nous avons privilégié à ce qu’on détermine les critères sur lesquels on doit monter cette institution. Les autres partis n’ont pas été d’accord avec nous sur cette approche » a-t-elle soutenu en pensant que leurs partenaires sont allés trop vite en besogne et ceci a créé des malentendus et des points de divergence au sein même de l’opposition notamment entre l’UFP et le RFD.

«Si on ne détermine pas des critères sur lesquels on se met d’accord et qu’on va appliquer à tout le monde, il sera tout simplement de l’arbitraire » a-t-elle estimé car cela a fait planer le doute au niveau de l’UFP qui voyait mal la manière même dont le chef de file de l’opposition a été désigné par le conseil constitutionnel du seul fait que Ahmed Ould Daddah bénéficiait plus de députés à l’assemblée nationale par rapport aux autres partis politiques de l’opposition.

La répartition des autres postes de l’institution du chef de file de l’opposition notamment celui de secrétaire général a créé beaucoup d’écarts entre les différents partis politiques. «Nous considérons le fait de ne pas accepter que ce critère soit appliqué sur le poste de secrétaire général, c’est parce que ce poste devait revenir à l’UFP et on voudrait que ce dernier occupe ce poste.

On met entre parenthèses le critère par rapport à ce poste et à l’ensemble des autres postes », dit-elle. Les plénières, prévues pour le vote de la proposition de loi sur le statut de l’opposition, ont été moult fois retardées voire même reportées à cause du manque de consensus au niveau des critères de désignation du chef de file de l’opposition qui doit revenir, juridiquement, au parti qui a le plus de députés à l’assemblée nationale comme cela se passe dans tous les pays qui sont dotés d’un statut de l’opposition à l’instar de la Grande Bretagne, de l’Australie et du Canada.

«Alors pourquoi chercher à le retarder pour son application », s’interroge Kadjata Malick Diallo qui pense qu’il fallait définir des critères consensuels pour pouvoir sortir de cette situation confuse. Heureusement, que la loi portant sur le statut de l’opposition a été votée et cela a permis de dénouer la situation de tiraillements entre les différents partis de l’opposition.

Babacar Baye Ndiaye

A suivre dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher BL

Tu peux compter sur moi pour les chamailleries dites constructives(lol).
Puis nous mouillerons le maillot pour le PROF ELY en 2012.

Banzaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiidit le FOU

Amitiés

maatala

bilkiss a dit…

alors le prof ely sera notre futur
président elu par suffrage universel sur canalh (maata et bl ntouma vem).

bilkiss la naive.

bilkiss a dit…

maata,
j'ai pris bl pour une nana, pourquoi ne m'as tu pas corrigé à temps?
j'etais si contente!!!

amicalemment,

bilkiss l'etourdie.

maatala a dit…

Salam

Bilkiss

BL est une soeur et si mes souvenirs sont bons, dans un de ces posting ,elle a dit je suis BINT LKSAR.

Les "roses" du désert se font si rare sur cet espace de liberté que nous avons tendance à garder nos mauvaises habitudes

Excuse moi, j'ai tendance à écrire vite et le français n'est pas ma langue maternelle (lol).

Amitiés

maatala

Anonyme a dit…

salut Matala...
Pour continuer nos chamailleries ...tu conviendras avec moi que ccompetance englobe...solutions ... resultats...et pertinence ...
...chere bilkiss...je confirme ce que a dit Matala...oui je suis une Nana...
bl

Anonyme a dit…

Bilkis tu doit être trop nouvelle sur internet pour ne pas connaitre le prof... c'est notre espoir.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

Dans la serie "AJIB"

"Lalla Mint Ely Ould El Vadhel dénonce

L’Epouse de l’ex Président de la République M. Mohamed Khouna Ould Haidalla a accusé les autorités de mettre ses biens à la vente aux enchères, alors que la justice a dûment confirmé son droit de propriété sur les conteneurs faisant objet de la liquidation.

Lalla Mint Ely Ould El Vadhel estime qu’un barrage constitué d’éléments de la gendarmerie a encerclé les lieux de l’opération, en refusant tout accès aux journalistes, pour vendre à la criée à des commerçants ses biens d’une valeur de 300.000 Um l’unité.

Les biens dont parlent l’ex première dame sont des conteneurs de produits cosmétiques dont la propriété revient selon les autorités à son fils Sidi Mohamed Ould Haidalla, accusé par la justice mauritanienne d’être le chef d’un réseau du trafic de la drogue et actuellement détenu à Aghadir au Maroc.

« Voyez vous, le tribunal me met dans mes droits et le gouvernement mauritanien a donné l’ordre de la vente aux enchères de mes biens saisis au Port autonome de Nouakchott, sans m’aviser et m’expliquer les raisons qui ont conduit à cela » proteste t-elle.

L’Epouse de l’ex Président a affirmé avoir remis aux autorités toutes les pièces attestant sa propriété de 25 conteneurs saisis depuis 3 mois. Elle a accusé le Premier ministre Zeine Ould Zeidane d’avoir bouleversé l’opération de cession des dits conteneurs surtout qu’un ordre a été prononcé par le Tribunal d’Appel pour lui céder les conteneurs et leur chargement.

Toujours selon elle « au moment où elle s’attendait à la remise des conteneurs, elle est surprise par l’ordre de leur saisie » dit-elle. Elle a déploré également la fermeture de son compte particulier à la Banque pour le Commerce et l’Industrie (BCI) ; ce qui ajoute t-elle rentre dans le cadre d’une série de démarches visant à porter atteinte à la famille de son Epoux sans la moindre justification.

L’ex Président mauritanien a dit à maintes reprises que son fils est innocent et qu’il est victime. Des assertions difficiles à admettre par la justice qui accuse Ould Haidalla fils de l’un des patrons du trafic dans la région."
-----------------------------------

Simple curiosité:

Pourquoi le Tribunal n'a -t-il pas demandé à cette dernière d'apporter la preuve de ce qu'elle avance.

Notamment l'origine des ses biens: fruits de sa labeur, héritage, voir donation dans ce cas qui, ou ,quand preuves à l'appui

Depuis quand le déclaratif devient-il un titre de propriété dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

BL

ZZ attend avec impatience, le moment ou il fera son bilan pour se lancer en campagne.

Il peut compter sur nous pour faire un audit sans complaisance de son bilan.

Le sous estimé serait une erreur fatale(Daddah ente vem) dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

les amis

Asta la fouégo

bien le bonsoir chez vous dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Ton article est interessant, c'est du vrai travail. Prof. Ely ne t'a pas donné un coup de main?

En tt cas si c toi qui a pondu cette reflexion, ce ci confirme l'adage arabe:
توخذ الحكمة من غير حكبم

Anonyme a dit…

salut...
En effet ...faut jamis sous estimer un "tacticien"...la campagne quand à elle a ete lancée y'a longtemps...elle continue...par ailleurs...la preuve!!!
bl

bilkiss a dit…

alors, vous avez avez choisi prof ely comme futur président...d'ac!

et la campagne a dèjà débutée depuis bien longtemps comme dit mon amie bl.

pourquoi prof ely s'exile t'il?

c'est pas une mince affaire que d'etre président de tous les mauritaniens, pourquoi ne vit il pas parmi le peuple?
pour vivre le quotidien amer des mauritaniens.
pour que ce soit le vrai changement
et qu'il réponde à tous nos rèves nos besoins, nos aspirations et que ce soit une vraie rupture avec
la tradition (l'heritage) de nos précedents présidents(toutes sortes de betises,tout ce qui tue la démocratie) il faut qu'il soit là.

avec tous mes respects prof ely.

p.s
à l'ano d'hier soir,
bien sur que je suis nouvelle sur le net!
j'ai tjs clamée haut et fort que je suis une débutante rien qu'à voir mes postings!!!

bilkiss a dit…

un pas en arrière!

yanis le romantique,

le poeme etait de Mohameden ould sidi brahim (ALLAH yarhmou)et c
c'est Safiya pas Rakiya.

amicalemment,

bilkiss la reveuse

Anonyme a dit…

Soyons heureux que des personnes comme prof ELY existent encore même à l'étranger. Peut-être que s'il n'était pas parti à l'étranger il ne serait pas comme il est .Car tout ce qui est actuellement en RIM a perdu espoir ... Et on sait que les gens qui changent quelques choses viennent de l'émigration .
Le prophète Mohamed (paix sur lui) n'a-t-il pas fuit Mecca vers El Médina?
Le grand Olèma de Mauritanie, n'ont-ils pas quitté la Mauritanie des dizaines d'années pour y revenir appuyer notre religion

Le président Moctar ould DAddah lui-même n'était-il pas avocat en France avant 1960?

L'actuel président n'était pas lui au Niger? etc ect..

Donc il faut oublier ça. Pour changer la Mauritanie, on doit penser aux gens qui sont biens non pas parce qu'ils sont pas là.

Et puis il faut rester digne c'est tout. C'est pas la misère dans laquelle je suis qui est causée par les mauritaniens qui sont dehors. Au moins de ça je suis sure.

maatala a dit…

Salam

Que nous cache-t-on?

Il n'y a pas longtemps notre SIDIOCA nationale avait donné sa parole pour éclairci l'affaire de la drogue.

Je le cite "personne ne sera épargnée à quelque niveau que ce soit".

Il semblerait qu'à la lecture des premiers éléments du rapport , il aurait avalé son "HAWLI", rendant ainsi crédible les déclarations de Haidalla qui disait que tout Nktt sait qui est derrière cette histoire et qu'il serait injuste que son fils passa tout seul à la caisse.

Que l'on nous révèle qui sont les destinataires des quinzes derniers appels de SIDI Mohamed Haidalla.

Que valent les engagements de SIDIOCA ?

Sidioca appariait de plus en plus comme étant l'otage du système sur lequel il n'a aucune emprise,par ailleurs il ne peut compter sur le soutien du peuple, car ce dernier mainte fois floué ne croit plus en rien et cherche surtout à survivre.

La politique de SIDIOCA c'est comme le chloroforme: elle entretient de de beaux rêves et prépare un triste réveil dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Le prof Ely est un excellent universitaire, mais il n'a pas les qualités requises pour être un chef d'Etat. Avant de faire campagne pour quelqu'un, il faut bien le connaître, sur tous les plans!

bilkiss a dit…

le sort de la puissante russie se joue en ce moment meme ou est dèjà joué (decalage horaire oblige).
medvedev (protegé de poutine)est futur président à l'age de 42 ans, selon les derniers sondages il est elu avec plus de 72 pour cent, quelle mascarade à la taya!?!!!!

deuxième puissance mondiale, et vous parlez democratie en mauritanie un pays d'à peine un demi siècle!!

les rèves sont permis.............

bilkiss a dit…

les slogans de la campagne de medvedev: votez le plan poutine!!
collés sur tous les posters géants de medvedev..............

poutine le tsar t'est champion!!!
drole de campagne!meme taya, sidioca n'auraient pas ces idées géniales(il faut dire qu'ils n'ont pas d'idées).

democratie ou est tu?

Anonyme a dit…

un ano a �crit : "Le prof Ely est un excellent universitaire, mais il n'a pas les qualités requises pour être un chef d'Etat. Avant de faire campagne pour quelqu'un, il faut bien le connaître, sur tous les plans!"

moi, je suis d'accord avec toi, seulement si tu nous dit quelles sont les qualit�s d'un chef d'Etat...Et que le prof ELY n'a pas?

bilkiss a dit…

partisants du prof ely, vous avez peut-etre de bonnes raisons pour le vouloir comme président.

les autres qui ne connaissent pas encore le prof ely, ou ne le voient du meme angle que le club des fans du prof ely ont le droit de dire ce qu'ils pensent de lui.

c'est pas interdit, j'espère!!

on peut etre un éminent professeur
(en quoi? je sais pas encore) sans
etre présidentiablemment compétent.

soyons objectis! sinon à quoi servirait le débat.

maatala a dit…

Salam

Chef d'état

"Un chef d'état doit savoir faire respecter successivement les idées des autres et abdiquer ses idées personnelles ......Rester étranger aux inévitables discussions d'une libre démocratie ...se hausser au-dessus des intérêts particuliers...se dégager du contingent particuliers pour affirmer en son esprit la notion de nécessite permanente et jouer le rôle d'arbitre et de conseiller."

Raymond Poincaré 1913

maatala

maatala a dit…

Salam


" la lutte pour la conquête du pouvoir, n'est respectable que si elle est fondée sur des convictions fortes."

Le moins que l'on puisse dire c'est que le PROF ELY a des convictions fortes.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem pour COULY

"Pour en finir avec le système Taya ( suite et fin)

C’est la suite d’un article définissant et dénonçant le système Taya à travers deux faits : le tribalisme et le racisme. Le premier conduit Ould Taya à sa perte et le second déstabilisa le pays et malmena fortement son unité qu’il est difficile voire impossible de recouvrer.
La continuation de ce système honteux érigé en manière de gouverner notre chère Mauritanie est encore aujourd’hui une réalité, malgré le semblant de démocratie affiché et chanté sur tous les toits. Les tayaistes ne sont pas partis et reviennent même en force. « Chasser le naturel, il revient au galop ».
Des dinosaures politiques qui maîtrisent bien « l’art de retourner sa veste quand la situation l’exige » sont présents dans les hautes instances de décision du pays. Des personnalités sans aucune moralité et n’incarnant que le mal, le vol des deniers publics et la malhonnêteté intellectuelle.
Des budgétivores voraces et matérialistes amateurs des villas de luxe et des cylindrés dernier cri qui n’ont aucune notion de partage et civisme. Ce sont ces gens que le système taya nous a laissé en héritage.
Pendant que le peuple meurt de faim, eux s’achètent les écrans LCD, les 4x4, les salons orientaux, et autres gadgets royaux. C’est révoltant. Un cridemiste m’avait demandé comment faire justement pour se débarrasser de tous ces « cadres » du système Taya qui ne pensent qu’à eux même.
C’est vrai qu’il est difficile de trouver des hommes neufs, puisque 99% de ceux qui sont au sommet de l’Etat y compris l’actuel chef d’Etat et son équipe sont sortis de l’école du tayaisme : l’école de la gabegie, de la corruption, du détournement des biens publics, du tribalisme et du racisme d’Eta, et j’en passe. Comment faire alors ? Je relance la question aux internautes : aidez nous à trouver des solutions pour sauver le pays des vampires déguisés en être humains.
Il est urgent de trouver une solution miracle pour en finir avec ce système honteux qui ronge notre cohésion nationale, ruine notre économie et nous conduit vers le chaos.
A mon avis pour finir avec le système Taya, qui nous ronge depuis deux décennies, il faut que les décideurs actuels ou futurs aient une volonté politique réelle de construire un Etat de droit où l’impunité n’aura pas de place et où la loi reste au dessus des tribus et des groupes influents.
Il faut un homme politique d’envergure et visionnaire qui inspire respect et crainte à la fois et qui sait manier la carotte et le bâton. On voit bien que les mauritaniens suivent en général les idées venant d’en haut : la preuve quand l’actuel chef de l’Etat -qui manie bien la carotte et pas le bâton- a décidé de ramener les déportés, tous les autres citoyens y compris les auteurs des déportations, ont suivi cette volonté politique même si au fond de certains d’entre eux le retour des kwars n’est pas une bonne idée.
Même chose sur la loi incriminant l’esclavagisme, tous les mauritaniens y compris les plus grands féodaux et esclavagistes, sont aujourd’hui d’accord que l’esclavage est un fléau à combattre.
A la lumière de ces deux faits importants qui sont restés des sujets tabous durant plusieurs années et qui ne le sont plus grâce à la volonté politique des dirigeants actuels, d’autres faits doivent être soumis à l’opinion nationale et faire avancer les mentalités vers un pays de droit et d’égalité.
Pour commencer à mettre fin au système taya par exemple : Au niveau des wilayas, les walis ne doivent pas être que des maures surtout ceux qui sont dans la région du fleuve. Aucun wali négroafricain n’a jamais administré une région du fleuve. C’est le système Taya qui l’a voulu ainsi et ça continue. C’est la même chose pour les commissaires de police, les hakems, et les chefs de Brigades au niveau de ces régions. Là aussi le système taya perdure. On n’est pas obligé de suivre ce système très frustrant pour les communautés noires du pays. La primature: jamais un peulh, soninké ou wolof n’a occupé ce poste. Pour quelle raison ?
Pour en finir avec ce système il faut absolument bousculer les habitudes et les préjugés et montrer à tous les fils de la Mauritanie noirs ou blancs, qu’ils sont tous égaux en droit et en devoir et qu’il y a pas de postes ministériels ou administratifs privilégiés à telle ou telle ethnie, à mon avis tout doit commencer par là.

Note: info Source: jambaaro
-----------------------------------

Run couly , RUN and RUN dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

parfait! ce que dit R.Poincaré.
mais le parfait est difficilement
réalisable pour ne pas dire impossible.

le prof ELY a des convictions fortes, zz en avait aussi selon ses compagnons de parcours.

sinon, selon toi pourquoi toute la jeunesse, tous les intellos ou presque ont-ils fait campagne et voter zz.

une fois bien installé, zz lache tout le monde, pourquoi?

ses compagnons de parcours ne comprennent tjs pas.

question qui reste sans reponse!!!!

le moule n'est pas le meme, j'espère pour notre cher prof ELY

toutefois, je te crois maata si tu dis qu'il a de fortes convictions
stp, dis lui de les garder jalousemment.

on a tant besion de cette éspèce d'hommes qui devient rare, menacée de disparition.

p.s
maata, maman etait du trarza, elle etait si fière d'etre terouziya.
comme elle repetait à qui voulait l'entendre et elle avait une grande mère de ould begnoug el bidh
elle n'est plus là (ALLAH yarhamha)
je deviens une cousine lointaine
le monde est si petit!!!!!!

fraternellement

bilkiss terouziya

Anonyme a dit…

Salut...
raymond Poincarré un grand homme d'etat...(pleonasme...)
Merci Mata...de partager avec nous la reflexion de Mr Jambarro...belle selection ...merci
bl

Anonyme a dit…

En tout cas, j'ai vu deux fois le prof à la TVM dans l'emission de Mauritanie plus, il est clair dans ses idées et pas dutout arrogant comme nos politiciens qui passent à la télé.

Anonyme a dit…

"Love means never having to say you're sorry"

bilkiss a dit…

c'est bien écrit jambaaro,
merci maata pour ton sens du partage!

un homme d'envergure, qui sait manier aussi bien la carotte que le baton c ce qu'il nous faut.

il faut d'abord le trouver.

maatala a dit…

Salam

Chere Bilkiss

Tout est dans l'image ,celle que l'on veut donner de soi, plus patriote que le PNDD tu meurs.

ZZ veut rester un homme libre, il ne veut être l'esclave de rien, ni d'un conseil, ni de personne, il ne veut que rien ne lui soit imposé, ils veut se protéger contre les influences et surtout il ne se dévoile jamais.

Il veut rester son propre maître et ne pas se laisser envahir.

Ne devoir rien à personne telle semble être sa nouvelle devise.

Gommer ainsi la seul fausse note de son parcours: ses supposés liens avec Mint Tolba.

2012 le vaut bien dit le FOU

Amitiés

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Ceux qui crient toujours au racisme ont tendance a' etre les plus gros racistes. Je constate que Mr. Jambarro ne parle pas de cadres competents pour occuper les postes importants du pays mais son accent est mis sur la couleur de la peau. Aujourd'hui meme on trouve des noirs dans plusieurs postes strategiques du pays. La deuxieme personnalite' de la Mauritanie est un Noir (le president du Senat). Le president de l'Assemble'e Nationale aussi est un noir. Le Chef d'etat Major de l'Arme'e est un Noir. Plusieurs noirs sont ministres. Le president de la Banque Centrale est un Noir. Nous avons des noirs prefets, gouverneurs, chefs d'arrondissement, commissaires de police, Secretaires Generaux de ministeres...etc.

Moawiya n'a jamais ete' le probleme Mauritanien! Il a dignement servi notre pays et nous lui sommes tres reconnaissants!!!!

IL FAUT D'ABORD ET AVANT TOUT VOUS ENTENDRE SUR QUI DOIT OCCUPER LE POSTE DE SECRETAIRE GENERAL DE L'OPPOSITION AVANT DE PENSER A' GOUVERNER LA MAURITANIE!

Le vieux a ete' elu! Il faut le laisser faire son travail. Le grand peuple Mauritanien qui l'a elu, savait qui il est avant de voter pour lui.
Il est temps de mettre fin a' cette campagne permanente qui semble etre la specialite' de ceux qui n'ont rien a' faire.

Mr. Jambarro doit tout simplement comprendre que le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya est...LA MAURITANIE!!!

Anonyme a dit…

Il faut lire "...plusieurs ministres sont des noirs."

bilkiss a dit…

je suis victime des sautes d'humeur
de règne sans partage pendant vingt ans du regime taya.

il se reveile un beau jour, decide d'une reforme qui sera la plus grande betise du siècle, creusera un grand fossé et sera à l'origine du racisme en mauritanie.

l'arabisation du système éducatif.
aussitot dit aussitot fait!

conséquence, on retrouve les noirs
mauritaniens dans des classes de français.

les blancs mauritaniens d'un autre coté avec que l'arabe.

plus de cohabitation, plus de lien
le racisme voit le jour.

des génerations perdues à jamais!!!
j'en suis l'exemple vivant, excusez mon français qui est trés souvent pas bon (une partie du primaire et tout le collège en arabe)

unissons nos efforts pour que ces methodes ne reviennent plus.

AMIN

maatala a dit…

Salam

Couly

tu dis:

"Mr. Jambarro doit tout simplement comprendre que le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya est...LA MAURITANIE!!!"


Vu son état dans lequel il là lâchée, elle ne lui dira jamais assez merci de lui avoir fait perdre 20 ans.

Compare les 20 ans de Taya et les 20 ans de Ben ALI

Deux dictatures mais deux destins dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

le vieux comme tu dis , il lui manque deux choses:

- Qu'il soit un chef
- Qu'il y ai un état

Inertie quand tu nous tiens dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Chére Belkiss

En 2008 tout jeune Mauritanien doit maîtriser : l'arabe, le français et surtout l'anglais.

Le reste n'est qu'idéologie et intolérance dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

"taya est la mauritanie"
il l'a fait volée en éclats oui!!!

decidemment, ils se résigneront
jamais les nostalgiques de taya!

maatala a dit…

Salam

Couly tu dis:

"nous lui sommes très reconnaissants!!!!"

Nous ......qui?......des noms(lol).

Arrêtes de prendre tes rêves pour la réalité dit le FOU.

maatala

bilkiss a dit…

merci maata pour le punch!!
l'arabe c acquis (langue maternelle), le français je tatonne encore, au fait comment tu le trouve mon français, toi qui est notre spécialiste en la matière,pas de complaisance avec toute ta sincérité.
l'anglais quelques bribes.

j'attends ton diagno professeur.

fraternellement,

bilkiss

maatala a dit…

Salam

cher bilkiss

J'aurai aimé avoir en Arabe ton niveau en français, tu es sur la bonne voie car ce qui compte c'est s'y mettre et savoir que l'effort paye.

Ecrire est un art difficile et crois moi tu t'amélioreras au fil des écrits, car chez Mac-Do LM une chose est sure: "Mourir moins idiot" est garanti.

Concernant notre anglophone de service :Couly

Lui et moi, c'est la Saga du blog.

Il se fait un plaisir morbide d'être l'avocat du plus grand criminel de ce pays qu'est Taya (dixit Habib o Mahfoud).

Entre lui et moi c'est "les feux de l'amour" dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Asta la fuégo....A domani

Bien le bonsoir chez vous (houdou enti vem)

maatala

anonyme a dit…

cher couly

comment est ta petite fille fati,
est elle tjs intelligente pour comprendre les ecrits de x ould y

Anonyme a dit…

Visitez Cridem et lisez.

Il parait d'apres les PV de Chabarnou et de Ould Sidna que nos soldats tués en decembre et les français c'est encore Belaouar qui est aussi l'auteur de lemgheity.


Ely Ould M. V


http://www.cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=15530

Anonyme a dit…

Bilkiss

L'arabisation a commence' avant le regime de Taya. Deja en 1968 j'ai fait mon CP1 en Arabe. Ce n'est qu'au CP2 que le Francais a ete' introduit. C'est donc bien AL MAHOUM President Moctar Ould Dadah qui est a' l'origine de l'arabisation de l'enseignement Mauritanien, ce qui n'est point du tout une mauvaise chose! L'erreur fondamentale commise par differents regimes qui se sont succede's en Mauritanie, etait de permettre le choix entre le Francais et l'Arabe. Je crois fermement qu'il fallait obliger tous les enfants du pays a' apprendre l'Arabe pour des raisons qui sont evidentes. Le Francais aussi pouvait toujours continuer a' avoir une importante place dans le systeme educatif Mauritanien. To make a long story short, tous les enfants du pays devraient etre expose's aux deux langues de la meme maniere.
En optant pour le choix, nous avons fabrique' des enfants qui ne parlent pas le meme langage. Nous savons tous qu'il y a un lien entre la langue et la pense'e. Plusieurs des problemes politiques Mauritaniens peuvent etre place's sous l'angle des consequences d'un systeme educatif qui a permis le choix entre le Francais et l'Arabe.

L'opposition a' l'Arabe n'avait aucun sens. Les langues nationales sont certes importantes mais soyons realistes et pragmatiques pour reconnaitre que l'Arabe a des avantages que les langues Pular, Soninke', et Wolof n'ont pas. (Je prefere ne plus parler de ce sujet parce que je n'aime pas que mon professeur Sall Ibrahima soit mecontent) (rire)

Sur un tout autre plan, les punches dont tu parles, n'ont pas d'effet sur moi.

Tes ecrits sont bien. Ton Francais est excellent. L'Arabe n'est pas difficle, il suffit de dire BABOUNE, BAKHARATOUNE, BA BA BOU BOU! L'Anglais est plus facile que l'Arabe, il suffit d'ecrire a' la fin de chacun de tes ecrits les mots suivants: President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya is an excellent leader!!!!

PS.
Il est temps de venir changer les diapers! Il ne faut surtout pas me dire que l'Allemagne est toujours en Europe! (rire)

Anonyme du 2 Mars 22:57

La petite a deja compris qu'xouldy n'a jamais dit la verite'. Elle a deja classe' les ecrits de notre vagabond national. J'ai oublie' de vous dire qu'elle est ne'e avec une photo du President OULD Taya dans la main droite. C'est cette photo qu'elle aime regarder 24 heures sur 24!

Anonyme a dit…

Couli regarde ce que tu ecris (rires). Ould Taya va t'accuser de lui vouloir des probles avec sa femme ! Selem alla Fati ezoueina


Couli a dit:
J'ai oublie' de vous dire qu'elle est ne'e avec une photo du President OULD Taya dans la main droite. C'est cette photo qu'elle aime regarder 24 heures sur 24!

Anonyme a dit…

ANI Scandale à l’ambassade de Mauritanie à Abu Dhabi

Selon des sources diplomatiques à Nouakchott et Abou Dhabi, une aide émiratie destinée aux populations de Tintane en août 2007 et qui n’aurait pas été retrouvée depuis, serait à l’origine de la convocation de M. Yahya Ould Taleb, chargé d’affaires de notre ambassade aux Emirats Arabes Unis.

Selon ces mêmes sources, le diplomate aurait affirmé avoir informé, à l’époque, Madame Hawa Djibril Ba, présidente du comité chargé de réceptionner les aides destinées aux populations sinistrées de Tintane, que la société Thuraya lui avait remis dix (10) téléphones satellitaires Thuraya.

Madame Hawa Djibril Ba qui n’a toujours pas reçu cette aide aurait demandé au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, ce qu’il est advenu de cette aide.

Toujours selon ces sources, le MAEC aurait écrit à notre ambassade aux Emirats Arabes Unis et M. Yahya Ould Taleb aurait répondu que c’est un ami soudanais de la société Thuraya, avec lequel il serait lié d’amitié avant d’être affecté à Abou Dhabi, qui lui aurait remis les dix appareils téléphoniques à titre personnel.

Le hic serait que dans les archives de l’ambassade de Mauritanie à Abou Dhabi, une lettre de remerciements pour cette aide, écrite à la société Thuraya par le chargé d’affaire, M. Yahya Ould Taleb, aurait été retrouvée.

Vendredi dernier, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération aurait convoqué, le diplomate et des mesures disciplinaires auraient été déjà prises à son encontre, ont affirmé ces mêmes sources.

Par ailleurs d’autres sources auraient déclaré à l’ANI que l’aide serait d’une centaine de téléphones Thuraya.

Anonyme a dit…

علمت "ونا" من مصادر دبلوماسية في نواكشوط و أبو ظبي، أن وزارة الخارجية الموريتانية استدعت على جناح السرعة يوم الجمعة الماضي، السيد يحيى لدالطالب القائم بالأعمال في السفارة الموريتانية بدولة الإمارات العربية المتحدة، للتحقيق معه بشأن الاشتباه في استيلائه على مساعدة قدمتها شركة "الثريا تلكوم" في الإمارات، لصالح منكوبي مدينة الطينطان.

وحسب نفس المصادر فإن يحيى ولد الطالب أبلغ خلال شهر أغسطس من العام الماضي اللجنة المكلفة باستقبال المساعدات الدولية المقدمة لصالح سكان مدينة الطينطان، والتي ترأسها المفوضة المساعدة للحماية الاجتماعية هاو جبريل با، بتلقيه مساعدة مقدمة من شركة "الثريا تليكوم" للاتصالات عبر الأقمار الصناعية، للهواتف النقالة، لصالح سكان المدينة المنكوبة، لكن المساعدات لم تصل إلى اللجنة المعنية، وخلال الأسبوع الماضي استفسرت رئيسة اللجنة، وزارة الخارجية عن المساعدة التي قدمتها الشركة الإماراتية للسكان المنكوبين ولم تصل حتى الآن، فجاء الرد من القائم بالأعمال في السفارة يحيى ولد الطالب، بالقول إنه تلقى هدية شخصية قدمها له صديق سوداني سبق وان تعرف عليه خارج الإمارات، وقال القائم بالأعمال إن الشخص السوداني سلمه 10 أجهزة من الثريا فقط، على أنها هدية من شركة الثريا له هو شخصيا، غير أن السفارة عثرت على نسخة من رسالة وجهها القائم بالأعمال إلى شركة "الثريا تليكوم" يشكرها فيها على الهبة، وكانت الرسالة موقعة باسم السفارة الموريتانية التي تمثل الحكومة الموريتانية، هذا فضلا عن أنه سبق وان أشعر اللجنة المعنية باستقبال المساعدات، بتلقيه هبة من الشركة المعنية لصالح منكوبي الطينطان.
وتفيد المصادر أن وزير الخارجية أمر باستدعاء المعني يوم الجمعة الماضي، من أجل العودة بسرعة إلى نواكشوط، مع الشروع في اتخاذا الإجراءات العقابية بحقه.

وحدثت مصادر مطلعة في نواكشوط عن أن الهبة تتألف من مئات الأجهزة، وأنها كانت موجهة لمساعدة سكان مدينة الطينطان التي غمرتها الفيضانات في خريف العام الماضي، وشردت المئات من سكانها.

bilkiss a dit…

bonne nouvelle chèr couly,
l'allemagne est en turquie!!!!

pour la petite fati, je viendrais changer les diapers et en profiter pour faire campagne pour Obama.

ta fille fati, pourquoi n'aurait elle pas pour prénom zeinebou taya
ou mieux aicha mint tolba....(lol)

amicalemment

bilkiss a dit…

en 1968, t'es en cp1 (rires), en 1968 j'etais pas encore née.
dorénavant, t'es le vieux couly!!!

j'ai pas connue feu le président daddah, dommage car il parait qu'il etait un bon président.

faut dire qu'à cette époque les mauritaniens etaient eux aussi des bons citoyens honnetes.

tout peuple mérite son président!!!

merci vieux pour le compliment, mon français est passable (remarque de maata mon prof à moi)

amitiés

Anonyme a dit…

Bilkiss,

La grande soeur de la petite qui s'appelle...Zeinebou t'aidera dans ta campagne. Hillary Clinton reste mon premier choix. Nous esperons qu'elle passera.
Obama est aimable et intelligent mais il est mon troisieme choix apres Hillary Clinton et John Mac Cain.

Anonyme a dit…

Bilkiss,

J'ai deja ecrit que suis ne' le 28 fevrier 1962. Je viens donc de celebrer mes 46 ans. ANA CHEYBANI MINE LIKWARE! (rire)
N'oublie surtout pas que tu evolues entre CHOUWABINE! Maata et prof Ely datent de l'Antiquite'. (rire)

bilkiss a dit…

hillary, parceque c une nana voyons
couly soit sage, t'es vieux pour faire le coquin!!!!

mac cain n'est pas de la partie un vieux soldat à la retraite (il a fait la guerre du vietnam)republicain de surcroit,un raciste fini.

vote Obama, jeune, gai,avec de grands projets pour les usa, c'est
le vrai changement.

bilkiss a dit…

chér maata,
j'ai visité le blog de ton illustre
prof Ely Moustapha, désolée maata
il m'a pas convaincue du tout, je suis pas tombée sous ces charmes!!!!

j'ai lue l'article (journée d'un terroriste) une bonne plume, dialogue parfait, trés pathetique.

d'ailleurs, j'ai pas compris quel message il voulait faire passer à travers cet article.

la famine fait-elle des terroristes?
la famine plus l'islam sont-ils une machine à fabriquer des terroristes?

si c'est ça, c'est pas une belle image de notre sainte réligion qu'est l'islam c inacceptable.

l'islam est tolerant il n'a jamais
inciter les personnes à tuer pour survivre.

je penses qu'il a raté sa vocation
il aurait fait un bon metteur en scène.....(lol)

amicalemment

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Si tu n'aimes pas Ely the Prof, pourquoi ne pas essayer Ely la bidasse? Tu as lu les PV de Chabarnou et de Ould Sidina. Le lien est ci-dessous. Ely a fait son message ce matin et vous etes tous entrain de dire du khouroujou pendant que les problemes importants du pays sont laissés de coté.

Bilkiss: je suis celibataire aranilik

==========
Visitez Cridem et lisez.

Il parait d'apres les PV de Chabarnou et de Ould Sidna que nos soldats tués en decembre et les français c'est encore Belaouar qui est aussi l'auteur de lemgheity.


Ely Ould M. V


http://www.cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=15530

Anonyme a dit…

Yo Bilkiss,

Si tu lis les PV de Chabarnou et de Ould Sidna, c'est exactement ce qu'a decrit le prof dans son histoire romancée. Les anglais apellent ça "almost perfect foresight". Couli enta vem? c'est du bon anglais non? Selem ala Fati et ne parle plus ici.

Anonyme a dit…

Yo Bilkiss,

Si tu lis les PV de Chabarnou et de Ould Sidna, c'est exactement ce qu'a decrit le prof dans son histoire romancée. Les anglais apellent ça "almost perfect foresight". Couli enta vem? c'est du bon anglais non? Selem ala Fati et ne parle plus ici.

bilkiss a dit…

alors, si on n'aime pas le prof ely
on n'a pas sa place sur ce site.

on se casse, c'est ce que tu veux dire ano de 17:30!!!!!!!!!

lm, on ne peut plus s'exprimer libremment sur ton blog??

Anonyme a dit…

Bilkiss tu as écrit:
"chér maata,
j'ai visité le blog de ton illustre
prof Ely Moustapha, désolée maata
il m'a pas convaincue du tout, je suis pas tombée sous ces charmes!!!!"

c'est normal, tu n'as certainement pas compris son article, moi j'ai très apprécié et puis reste honnête, ce monsieur est un de nos meilleurs et respectables personnes mauritanienne à l'étranger, il faut savoir comment le traiter sans ces bassesses ("je suis pas tombée sous ses charmes etc..etc..."), on a d'autres choses plus intéressantes pour dialoguer au lieu de cela.

Anonyme a dit…

pour bilkiss:

tu peux chercher partout sur l'internet, tu ne trouvra jamais que le prof a dit de quelqu'un quelque chose qui ne plait pas. Donc respectons les autres qui nous respectent.c'est la moindre des choses.... et si c'est le préféré de beaucoup de gens c'est bon et ça les regarde.

Anonyme a dit…

Bilgiss,

Klicki a la hatha illi ettaht:

http://www.cridem.org/modules.php?name=News&file=article&sid=15530

Anonyme a dit…

prof ely our candidate 2K12!

maatala a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
maatala a dit…

Salam

Chere Bilkiss

Lu pour toi

L’opposition mise en cage

"Où est Ahmed Daddah ?

Y’a-t-il un capitaine à bord ? Pourrions-nous dire. Ahmed Daddah a disparu de la scène politique. Une brève apparition lors des inondations de Tintane et c’est tout. Va-t-il limiter ses apparitions aux inondations ? Ce qui est certain c’est que le calme plat règne sur le parcours politique récent de cet homme politique.
L’homme qui était de toutes les situations, qui pourfendait vents et moulins s’est assagi d’un seul coup. La scène politique mauritanienne le désole-t-il à ce point ou a-t-il trouvé que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles ?
De toute évidence, Ahmed Daddah, n’est plus de toutes les guerres, il semble avoir choisi le front de la paix. Mais est-ce là le rôle d’un opposant historique ?

On aurait pu le croire, si arrivé au pouvoir il avait été satisfait des réformes entreprises et si convaincu de ses réalisations, il s'était refugié dans le calme, celui de la satisfaction d’un travail accompli. Or on le sait, il n’en est rien.

Le paysage socio-économique est en déliquescence avancée et le pouvoir n y a pas apporté des solutions convaincantes, la scène politique se repeuple d’ombres mystérieuses de jadis, le paysage politique se recompose à la hussarde en une mosaïque partisane à l’allure de déjà-vu. La drogue sévit et la mafia s’est appropriée les créneaux du système économique, le pauvre citoyen peine sous le poids d’une économie de la cherté, de l’endettement, du besoin et de la pauvreté.

Et dans tout cela où est Ahmed Ould Daddah? Où est, à travers lui, toute l’opposition qu’il haranguait ?

C’est aujourd’hui et maintenant que l’opposition se doit de jouer son rôle. C’est aujourd’hui et maintenant que le système politique en place a besoin d’interlocuteurs dynamiques et capables de redresser la barre à travers une opposition contrepoids au dérapage.

Le vide du paysage politique laisse perplexe ces 47,15% de Mauritaniens qui ont voté Ahmed Daddah, aux élections présidentielles, et qui se retrouvent aujourd’hui devant un homme qui semble peiner à continuer cette lutte qu’ils lui ont confiée.

Ahmed Daddah a-t-il baissé les bras ?

Tout semble le faire croire à travers sa disparition du paysage médiatique.

L’opposant aguerri s’est-il laissé prendre par le confort institutionnalisé de sa « fonction » de leader de l’opposition et s’est, à travers cet office, imposé un droit de réserve ?

On ne saurait le dire mais si l’on compare l’homme dynamique, virulent, actif, dénonciateur et pourfendeur de l’ordre d’avant mars 2007 et celui d’aujourd’hui, assagi, prudent, épisodique dans ses déclarations, effacé on peut dire qu’Ahmed Daddah n’est plus ce qu’il était. Car rien ne justifie une telle attitude. Ni la situation économique et financière, ni la situation politique du pays ni sa situation sociale ne sont des motifs de satisfaction . Et l’opposition semble avoir disparu de la scène politique.

Quelles conclusion en tirons-nous ?

Une conclusion qui se base sur un constat amère : l’opposition et son leader se sont laissés piéger par l’institutionnalisation de leurs fonctions.

D’un côté le leader de l’opposition s’est trouvé enfermé dans une fonction aux devoirs et aux rôles législativement bien définis le transformant en une institution statique qui se meut avec le pouvoir , qui l’accompagne, qui se concerte mais ne s’oppose pas. Une forme de « ministère de l’opposition » qui a institutionnalisé une neutralité de fait basé sur une gestion « concertée » de l’opposition. On ne s’oppose plus : on discute. Une opposition à palabre.

De l’autre côté une opposition prise dans l’enceinte du parlement et qui avec ses quelques députés s’évertue chaque jour à discuter, à amender des lois oubliant que ce n’est là qu’une infime part de son rôle.
Une opposition qui s’est complètement réduite à un rôle en aval de pronunciamiento sur des actes qu’elle aurait du plutôt moduler en amont par l’influence qu’elle doit exercer sur le pouvoir à travers son opposition sur le terrain social et économique. En somme auprès du peuple. Et à travers ses méthodes de sensibilisation populaire, ses dénonciations, ses manifestations, ses négociations et son poids dans la scène politique partisane.

L’institutionnalisation de l’opposition , « parlementarisée » et réduite à amender des lois dont la confection et l’essence lui échappe, la fonctionnarisation de son leader, le réduisant à un gestionnaire de l’opposition, explique pour une large part cette léthargie dans laquelle l’opposition est tombée.

Or l’opposition a besoin de liberté, elle a besoin de n’être liée que par des principes qu’elle défend. Elle doit être présente dans le peuple et avec lui . Défendant pied-à-pied et au jour le jour ses intérêts. Haranguant les foules quand il le faut , appelant à la résistance quand c’est nécessaire. Bref une opposition qui s’oppose.

Or en entrant dans le jeu de l’institutionnalisation et de la « fonctionnarisation" , l’opposition a été prise au piège. Elle est devenue une partie du système auquel elle est sensée s’opposer. On l’a mise en cage..dorée.

lundi 17 septembre 2007

Pr ELY Mustapha

-----------------------------------

On connait la suite dit le FOU

Maatala

maatala a dit…

Salam

Chere bilkiss

Du prof ELY

"dimanche 23 septembre 2007
De quoi est coupable Maouiya ould Sid’Ahmed Taya ?

Qu’est-ce qu’un président ? c’est un chef d’Etat qui préside. Qui préside aux destinées d’un pays. Et comment le fait-il? A travers son gouvernement, ses conseillers, son parti politique...et ses courtisans.
Est-ce que tout ce beau monde est au Qatar avec Ould Taya? Evidemment que non. Et où est-il? En Mauritanie, évidemment. Et que fait-il ? Il est dans le gouvernement , dans les ambassades, dans les conseillers, dans le parlement, dans le parti pris et à prendre.

Alors pourquoi en veux-t-on à Taya si tous ceux qui l’on conseillé, qui ont été ses influents ministres, ses partisans, se courtisans et qui sont les responsables de premier rang de ce qui advînt au pays, sont toujours là?

Va-t-on nous faire croire que tant de détournements de fonds publics, de corruption, de blanchiment d’argent de drogue en circulation, de mauvaise gestion publique, de l’Etat de délabrement du pays, de la misère des populations, c’est Ould Taya et lui seul qui l’a voulu et exécuté.
Qu'on le veuille ou non, un Président est ce que son entourage en fait, et c'est l’entourage de Ould Taya qui est la cause première et le bras exécutant et souvent concepteur de tout ce qui s’est passé de malheurs dans le pays, est toujours là. Mieux , il s’est confectionné une nouvelle légitimité.

Mieux encore, celui qui l’a renversé était son directeur de la sûreté. Et qu’est-ce qu’un directeur de la sûreté ? C’est celui qui sait tout qui entend tout et qui donne les ordres pour poursuivre, incarcérer et , dans une dictature, réduire les citoyens au silence. Combien de faux dossiers préparés par la police ont permis de traduire des opposants devant la justice dans des procès infinis pour complots et autres crimes contre la sûreté de l’Etat ? Combien de citoyens ont été torturés dans les commissariats et à l’école de police ?

Est-ce Taya qui a inventé le « jaguar » ? Non. Mais son directeur de la sûreté le sait. Et pourtant c’est ce directeur de la sûreté qui le renversa au nom de la Démocratie et…de la justice.
Et nous eûmes une transition dans laquelle on fustigeait l’ancien régime corrompu et despote par la bouche du premier ministre de l’ancien régime corrompu qui était redevenu ..premier ministre de la transition.
Qui véhiculait à l’échelle gouvernementale la politique de l’Etat? Le premier ministre.

Un directeur de la sûreté de Taya devenu chef de l’Etat et un premier ministre de Taya qui devient premier ministre et l’on continue à accuser Taya de tous les crimes. Un Système autrement composé sans Taya. Et qui se recomposa après le élections de mars 2007. On eût un nouveau président, un nouveau premier ministre et on garda le reste. Deux personnes face à un régime ancien qui se reconstitue.

La personne qui s'est refugiée au Qatar n’est rien d’autre que le reflet d’une gigantesque toile qu’elle a participé à construire, mais elle n’est pas moins coupable que tous ceux qui l’ont portée aux nues, qui ont profité de sa présence pour piller le pays, déporter les populations, torturer les citoyens et mettre le pays à genoux.

Et ceux-là n’échapperont pas à tout procès qui se sera fait à Taya. Et celui que les avocats de l’organisation non gouvernementale basée à New York City, « Refugee Defense Alliance » viennent de lancer contre Maouiya ould Sid’ahmed Taya en saisissant officiellement les autorités du Qatar, ne manquera pas de faire des remous. Car à la première question du tribunal à venir qui sera certainement celle-là : « Monsieur le président Maouiya ould Sid’ahmed Taya, plaidez-vous coupable ? » la réponse sera soit celle-ci : « Oui monsieur le juge, mais je ne suis pas seul. », soit celle-la : « Non monsieur le juge, voici les coupables.. »

Et dans les deux cas de réponse, la liste sera longue, très longue. A l’image de tous ceux qui "l’on trahi", qui l’ont aidé à maintenir son régime, qui ont exécuté ses ordres ou qui ont agi par eux-mêmes.

En fait de quoi serait coupable Maaouya ould Sid’ahmed Taya si ses collaborateurs ne le sont pas aussi ?

Et on le sait, en droit international, en matière de crimes contre l’humanité, la responsabilité du chef n’exclut pas celle de ses subordonnés même agissant sous ses ordres. Qu’ils soient civils ou militaires.

Pr ELY Mustapha


maatala

maatala a dit…

Salam

Cher Bilkiss

Demande à LM de nous remettre le texte du PROF intitulé: les valeurs

C'est le "livre rouge" de CANALH dit le FOU

bonne lecture

Amitiés

maatala

Anonyme a dit…

Bilkiss,

John Mac Cain n'est point du tout un raciste. Pour ton information, il a une fille adoptive qui est...NOIRE! Le Mr. est un homme sage qui a des positions modere'es.

Anonyme a dit…

Bilkiss a dit:

"on se casse, c'est ce que tu veux dire ano de 17:30!!!!!!!!!"

Pas du tout.

Anonyme a dit…

الأستاذ علي مصطفى لا يشهد له بل يستشهد به ومع ذلك فقد قام بإحراجنا، نحن معجبيه ، حين أعلن نفسه مرشحا رئاسيا

ذلك أنك ، مثلما يقول مجنون معطله ، لا تستطيع كأستاذ جامعي أن ترفض تدريس أبناء أمة ثم تعلن ، في الوقت ذاته ، عن رغبتك في قيادتها

على الرغم من أن الشواهد التاريخية لم تشر قط إلى نجاح تجربة الفيلسوف الحاكم (محاولة أفلاطون في القرن الخامس قبل الميلاد) إلا أننا سنقف دوما جهة النور والثقافة وسندعم ترشيح الأستاذ على مصطفى للرئاسيات القادمة..، كيف لا ؟! وقد فعلناها بقلوبنا عام 1990 مع ماريو فارغاس يوسا الذي لا تجمعنا معه قارة

Anonyme a dit…

Je rêve que les médias publics radios et TVM mettent nos cultures nationales dans leur priorité au lieu de privilégier les séries étrangères. Je rêve que la bonne gouvernance soit appliquée enfin que ceux qui nous dirigent aient la volonté de bien repartir nos immenses richesses entre toutes les franges de la population.

Je rêve d’une Mauritanie où la pauvreté est éradiquée, les kébas (bidonvilles) effacés, les villages et adwabas dotés d’eau potable, de l’électricité.

Je rêve d’une Mauritanie où les agriculteurs et les éleveurs assurent pleinement leurs productions et mettent le pays à l’abri des besoins alimentaires venant de l’extérieur.

Je rêve que la Mauritanie ne soit plus considérée par le monde comme un pays pas sûr, dangereux, raciste, esclavagiste. Je rêve qu’une vraie démocratie s’installe dans le pays.

Je rêve d’une Mauritanie débarrassé de la corruption et des corrupteurs. Je rêve d’une Mauritanie forte doté d’une justice indépendante et non partiale.

Je rêve d’une Mauritanie dirigé par des hommes forts, visionnaires, cléments avec le peuple, conscients de leurs missions, justes, pas racistes, ni tribalistes.

Je rêve d’une Mauritanie définitivement débarrassé des chauvins, racistes extrémistes, xénophobes, nationalistes étroits de tout bord, tortionnaires, assassins et violeurs.


Je suis sûr que c’est le rêve de tout mauritanien que je viens d’exprimer ici. Ce qui est étonnant c’est qu’entre rêve et réalité il n’y a parfois qu’un pas à franchir. Alors franchissons ce pas géant ensemble pour le bien de notre pays.

C'est mon reve egalement(texte de jambaaro sur cridem)
bl

Anonyme a dit…

يا أخي تكتب : " لا تستطيع كأستاذ جامعي أن ترفض تدريس أبناء أمة ثم تعلن ، في الوقت ذاته ، عن رغبتك في قيادتها"

فهذا غلط و ليس إستدراكا واقعيا للحقيقة حيث أن الأستاذ الدكتور علي مصطفى درّس و أطّر مآت الطلبة الموريتانيين في تونس في حميع مراحل التعليم العالي و قام بعدة محاضرات لدى الجامعة الموريتانية وأنا شاهدت ذلك بنفسي في كلية العلوم السنة الماضية ،

يا عباد الله إن تحدثتم عن إخوانكم فتحدثوا بالحق وخاصة عندما يكون المشار إليه لا يستحق منا إلا التقدير.

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur Cridem

'Pourquoi on est toujours pauvres ?

Depuis l’indépendance de la Mauritanie notre pays se cherche. Tout a été essayé pour que ce pays aille de l’avant mais rien n’y fait. Le pays reste l’un des plus pauvres de la planète et l’espérance de vie y est de moins de 50 ans. Tout a été mis en œuvre pour les à peine trois millions d’âmes qui y vivent pour qu’ils arrivent á joindre les deux bouts mais en vain.

Face à cet entêtement des faits une question se pose. Pourquoi sommes nous toujours aussi pauvres et aussi misérables ? Le grand économiste égyptien Samir Amir disait « Quand tous les mécanismes de développement échouent, il revient aux responsables d’en tirer les conséquences ».

Tirer les conséquences des échecs signifie changer les responsables des échecs. Malheureusement en Mauritanie on ne change pas les responsables des échecs on les recycles et même parfois on les décorent ! Tel l’exemple éclatant et frappant du PNDD qui vient de recycler tous ceux qui ont été à l’origine de la destruction de notre pays.



Et même il annonce la décoration de certains responsables par la probable nomination d’un nouveau premier ministre issue des rands de ceux là même qui ont ruiné ce pays à à peine une année de l’élection du président de la république ! Du jamais vu dans une vraie démocratie.

Sous le IIIème Reich Adolph Hitler nous avait habitué à la nuit des longs couteaux où la politique était une histoire de vengeance et de calomnie. Il serait dommage que le cycle démocratique de la Mauritanie s’achemine vers cette stratégie Nazi qui consiste à se payer la peau des adversaires par des campagnes peu orthodoxes et anti démocratiques.

L’échec de la Mauritanie est consécutif à l’usure du pouvoir. En effet depuis les indépendances ce sont toujours les mêmes qui reviennent où qui tiennent en coulisse les leviers de commande. L’Assemblée nationale et le Senat ne me démentiront pas. L’âge moyenne y est de presque 60 ans. On les voit souvent somnolents sur leur siège et dormants pour certains !

Il est tant que nos père qui s’entêtent à s’agripper aux affaires au nom de leur porte monnaie aient pitiés de leur pays et de leurs enfants. Le renouvellement des cadres est important pour notre pays. Il faut de jeunes diplômés pour donner à ce pays la force nécessaire capable de produire cet élan national que nous attendons tous.

Montesquieu
-----------------------------------

Prof Ely face à ZZ en 2012 au lieu de Daddah face à Ely-Baba ould Vall.

Le futur au lieu du passé dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

مجهول
4 mars 2008 13:02

تتحدث عن تأطير مئات الطلبة في تونس ولا تشعر أنك تبالغ ، هل تعرف عدد الممنوحين سنويا إلى تونس؟ هل تعلم أنهم لا يوفدون إلى تخصص واحد حتى يقوم دكتور واحد بتأطيرهم وأنهم يتوزعون على عدة جامعات في مدن متفرقة

أما عن دور المحاضر الزائر في جامعة انواكشوط فيؤديه الكثير من الباحثين الأجانب ولا يمكن وصفهم ، على أية حال ، بأنهم مدرسون إلا في جامعاتهم الوطنية

لقد توفرت للأستاذ ، ولا تزال متوفرة ، فرصة تدريس أبناءنا في جامعة انواكشوط لكنه فضل العمل في تونس وهو أمر لا يتساوق منطقيا مع طموحه السياسي في موريتانيا

من جهة أخرى أريد أن أخبرك بأني أحب الأستاذ على مصطفى مثلك لكني أحب الحقيقة أكثر ، ولأني كذلك فحين أدافع عنه فإني أفعل ذلك بشكل متماسك منطقيا وليس على طريقتك الاتهامية والمليئة بالأحكام المسبقة

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur cridem

"Les signes de la faiblesse d’un pouvoir sont connus. Parmi ces signes l’obligation pour le pouvoir – pour l’Etat dont il doit être l’incarnation – de plier devant la volonté des individus. Parmi ces signes aussi la précipitation dans la prise de (mauvaises) décisions. Si l’on ajoute à cela l’illisibilité de l’action des pouvoirs publics, l’absence de la recherche de l’intérêt général dans le processus de prise de décision et le manque de charisme des serviteurs de la chose publique, il y a de quoi s’inquiéter pour le pouvoir actuel.

Plusieurs fois, les autorités ont été obligées de reculer en terme de fermeté. Que ce soit sur le front de la lutte contre la drogue, contre la corruption ou la mauvaise gestion. Pour raison – inavouée certes – de poids social, supposé ou réel, des impliqués.
Le cas des préfets démis il y a quelques mois avait révélé certaines maladresses : cinq préfets ont été démis en grande pompe pour des fautes qu’ils n’ont pas commises, mettant l’Etat dans la position de l’accusé devant les cinq fonctionnaires.

Accusés, les cinq préfets se sont trouvés dans la position d’accusateurs. A juste titre quand on a vu que les vrais coupables de distributions ‘inconsidérées’ de terrains à Nouakchott ont été promus, alors que la responsabilité des limogés était discutable. Même cas aujourd’hui du directeur de la législation et du président de la commission des hydrocarbures. Ils ont agi sur ordre et n’ont pas vraiment transgressé les règlements en vigueur.

Pour ce qui est du ‘charisme’, il faut dire que la plupart des ministres du gouvernement actuel n’incarnent pas la force de l’autorité. Non pas à cause d’un manque de qualité et de prestance, mais parce qu’ils ne sont pas des fonctionnaires. Ni des politiques avérés. Encore moins des professionnels expérimentés. Or être ministre dans un gouvernement qui prétend exprimer la ‘force du changement’, c’est prétendre à un minimum de compétence, d’expérience, de prestance et d’enracinement. Autant dire, tout ce qui manque… Allah Yi(sh)tir…

MFO
-----------------------------------

La régence le vaut bien dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Le bras de fer Hama/ZZ

"Ecarté, remis et supplié

La deuxième histoire concerne une nomination qui n’en est pas une et qui finit par en être. Il y a trois mercredis, le conseil des ministres entérinait enfin le mouvement du ministère des finances. Le nouvel organigramme créant de nouvelles directions générales devait être pourvu. Dy Ould Zeine était directeur adjoint du budget. Il assurait l’intérim du directeur depuis la nomination de Diagana au poste de secrétaire général. Le ministre des finances lui aurait promis de le confirmer au poste. Il aurait poussé l’engagement jusqu’à lui montrer le manuscrit de sa proposition la veille du conseil.

Inertie quand tu nous tiens dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

salam

Une pensée pour nos chers retraités: X,Cheikh Touré, Abou Zayd..........................

Gare à la non assistance à peuple en danger dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Les qualités que nous attendons d'un chef d'état,c'est entre autre:

- Etre une force d'entraînement
- Savoir redresser un pays dans le coma.
- savoir bousculer les habitudes.
- Etre créatif
- Etre moderne
- Savoir mouiller sa chemise
- Etre réactif
- Savoir faire bouger les lignes
- Avoir une capacité d'écoute
- Avoir l'art de voir loin
- Savoir penser à demain
- Savoir mener les réformes avec le sens du résultat et de l'efficacité
- Savoir s'entourer des meilleurs conseillers, mais c'est lui qui prend les décision finale.

Il y a du boulot dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Et si quelqu'un peut faire ses qualités c'est notre prof national!! Nous l'aimons et on le dit car c'est pas un salopar comme ceux qui ont mangé notre misè're de pays!!!

Anonyme a dit…

le prochain président c'est le prof et c'est le destin.

maatala a dit…

Salam



Lu sur Cridem

"Edito deLa Tribune Par Mohamed Fall O Oumère

J’ai suivi – en partie seulement – l’émission de TVM pendant laquelle Sidi Ould Lemjad - un grand poète converti au rôle de débatteur politique - recevait Yahya Ould Ahmed Waghf, président du nouveau parti de la majorité et surtout ministre secrétaire général de la présidence.

Intéressant quand le nouveau ‘Boullah Ould Mogueya’ s’explique – avec assurance d’ailleurs – sur sa gestion passée. Air Mauritanie, notamment… quand il donne quelques éclaircissements sur ce que ‘d’aucuns appellent l’affaire de la raffinerie’ et que d’autres s’obstinent à occulter tout simplement.

Surprenant quand on se retrouve perdu entre les «Sidi» et les «Yahya» - chacun des débatteurs interpellant l’autre par son prénom. Comme s’ils voulaient donner publiquement la preuve de leur intimité… ce qui altérait quand même le sérieux de l’émission. Les Awlad Deyman ont dit : «dhaak alla saabgu shi» (il y a bien eu quelque chose avant cela) {ceux qui n’auront pas compris sont priés de s’adresser au premier deymani qui passe}…


Inquiétant quand on fait attention aux quelques lapsus de «Sidi»… une fois c’est «el hizb el joumhouri» (parti républicain, appellation intime du PRDS) au lieu de «le parti Adil», une autre «el harass erri’assi» (garde présidentielle) pour parler de «vieille garde»…

Franchement inquiétant quand on entend le président du nouveau parti louer le régime «déchu», s’enorgueillir de compter parmi ses compagnons des anciens dignitaires de ce régime et soutenir qu’il y a un quelconque point à mettre dans la case de l’actif pour ce régime. Chaque fois que l’un de nos hommes politiques prend la parole il se retrouve dans l’obligation de défendre ce régime. Les uns parce qu’ils en sont l’incarnation. Les autres parce qu’ils rêvent de le reproduire. C’est essentiellement pour cela qu’il est très difficile de faire la rupture avec la mal gouvernance du passé.

La mal gouvernance ici n’est pas un terme qui ne recouvre rien. Mais avant d’en délimiter quelques contours, j’apporte une précision. Le système qui a été coupable de tant de méfaits, n’est pas le fait d’un homme. Seul. Il ne peut donc être lié à cet homme. La preuve : il ne disparaît pas quand cet homme s’en va. Il est l’œuvre d’un groupe d’opérateurs liés par des intérêts, appartenant (ou pas) à la même classe qui peut être selon le niveau (intellectuel, moral), le fondement idéologique de la pensée, la culture…

Comme pour le ghetto, l’appartenance est déterminée par la condition et le niveau de vie. Dans le cas d’espèce, nous avons droit, en Mauritanie, à une classe qui a dominé le pays, profité de sa jeunesse, pillé ses ressources, corrompu ses mœurs, détruit ses espoirs, compromis ses chances d’en sortir. Chaque régime a été pire que le précédent. Parce que chaque nouveau régime a été fait des ‘détritus’ du précédent. Ould Mohamed Salek a géré le pays avec les ‘marginaux’ du PPM, Ould Haidalla avec les marginaux de ces marginaux, Ould Taya…

Si bien que le plus inquiétant pour nous aujourd’hui, c’est le risque de se retrouver, non pas en face des chefs PRDS – qui ont quand même leurs expériences, leurs systèmes de redistribution, d’information, une certaine connaissance du pays –, mais en face de seconds couteaux… Ma connaissance de la scène me dicte la franche inquiétude devant ce risque qui est là. Pour en revenir à nos amis politiques qui ont fini – malheureusement – par faire partie de l’héritage que nous ont laissé ces décennies de gestion approximative, de tâtonnements, d’infantilisme, d’arbitraires…

Le fait de retrouver deux hommes d’avant 78 au deuxième tour de la présidentielle, est déjà assez révélateur de l’échec de la classe politique en général, de celle issue des groupuscules et mouvements connus en particulier.

On a de plus en plus l’impression que la classe dirigeante – au pouvoir et à l’opposition – fuit la réalité et se réfugie désormais dans un monde fait d’attentismes et d’absence de perspectives. Ils sont en off. Ne prenant en charge ni nos souffrances passées ni nos espérances immédiates. On nous abreuve des mêmes litanies. On nous fait toujours les mêmes promesses. On utilise les mêmes mots pour cela. Pour quels résultats ?

D’ailleurs y a-t-il jamais eu obligation de résultat ici ? Bientôt un an que le gouvernement a été mis en place, quels sont les grands chantiers mis en œuvre ? Agriculture, élevage, santé, pétrole, finances, énergie… quels résultats ? Le Président a visiblement confié la gestion de la vie de tous les jours à son gouvernement. Tout en prenant sur lui de régler les grandes questions politiques nationales (réfugiés notamment). Des questions comme celle des réfugiés, du parti ont été prises en charge par la présidence. Les avancées sont nettes. Pour ce qui est du reste, nous attendons encore.

Ce que je propose pour ne pas ajouter à la morosité ambiante, c’est de demander aux responsables du régime démocratique légitime – sans précédent en Mauritanie – de se prendre au sérieux et de cesser de nous ‘magnifier’ une époque triste pour nous. C’est déjà un pas vers le respect de nos consciences et de nos mémoires.

La Tribune n°389via www.barrada.unblog.fr
-----------------------------------

No comment dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

hé les gars bichor!!!
pourquoi un tel déchainement?
pourquoi des propos si véhements?

j'ai rien dit d'irréspecteux envers votre chèr prof ely, j'ai écris tout simplemment ce que je pensais.

écoutez, moi je suis spontanée mais pas rancunière(peut-etre zarga, je suis du nord-ouest ehl essahel).

et si mes souvenirs sont bons j'avais écris "chér maata", c'est à maata que je m'adressais (zabani)
tout en sachant que c'est son idole le prof ely!!!

maata, comme tjs fidèle à sa réputation aborde le sujet avec tact, habilité et sagesse en me dediant d'abord les articles de son chér prof que j'ai trouvé excellents, j'ai meme failli me ranger dans votre camp de supporters du prof ely.

c'etait un vrai régal!!!
suivi d'un commentaire agréable et comprésensif de maata.

alors j'ai droit d'écrire ce que je penses ou preferez vous des commentaires vides de sens et pleins de mensonge et malhonneteté
rien que pour vous faire plaisir.

tout est accepté à condition de ne pas toucher ni citer prof ely c'est ça!!!!

moi, chers canalheurs, je suis pas fausse, je continuerais à écrire tout ce qui me passe par la tete mais je serais jamais bléssante (une bonne nature), je resterais telle que je suis spontanée et naturelle!

sommes-nous pas dans une aire créee pour le débat democratique?

vous avez faits votre choix le prof ely, moi aussi.

mon prof à moi c'est maata!!!!!
je voterais maata et ferais campagne pour maata en 2012 pourquoi pas?

à chacun son prof-idole......

vive la démocratie sur canalh!!!!

p.s:
maata c quoi l'histoire du livre rouge sur canalh, j'espère que tu fais pas allusion au communisme.

merci encore maata, je sais pas ce que je serais devenue sans ta compréhension.

fraternellement,

bilkiss ou gaston lagaffe

bilkiss a dit…

chér couly!

mon candidat favori dévance de loin ta chére hillary....(lol).

gros bisous à la jolie fati!!

maatala a dit…

Salam

Chére Bilkiss

tu dis:

"maata c quoi l'histoire du livre rouge sur canalh, j'espère que tu fais pas allusion au communisme"

Ah que non

Un texte du Prof ELY : du Mozart, un hymne, un texte fondateur, un cri du coeur,une référence, une source d'inspiration venant du plus brillant d'entre nous.


Voila ce texte

"Valeurs et contre-valeurs.

Dans certains pays, la corruption est passible de la radiation à vie de la profession, dans d’autres, elle entraîne la mise au ban de la société indéfiniment, et dans tous les cas elle déclenche de lourdes peines de prison, la restitution des montants reçus aggravés d’amendes et autres pénalités financières.

Dans notre pays la corruption fait vivre publiquement, dans l’indécence. Une indécence-insolence, gifle parmi d’autres qu’un peuple usurpé de sa dignité reçoit des mains de ses enfants.

Le Mauritanien est-il né corrompu ?
La corruption fait-elle partie de nos valeurs ?
Notre religion fait-elle honneur à la corruption ?
Notre éducation fait-elle place à la corruption ?
A ces questions la réponse est fondamentalement : non.

Mais à la question : notre société prône-t-elle la corruption ? la réponse est, sans aucun doute, oui.

Une société peut-elle être en contradiction avec ses valeurs ? Indubitablement la réponse est encore oui. Le cas de notre pays l’exprime bien.

La société mauritanienne, n’est plus réductible à la somme de ses valeurs.

Cela nous ramène à nos vieux livres où déjà le père de l’analyse systémique nous montrait que parmi les propriétés d’un système, celle de la non réductibilité de ce système à l’ensemble de ses éléments est fondamentale.
Un système est perceptible indépendamment des éléments qui le composent. Ainsi un être humain n’est pas un amas d’os et de muscles mais une entité indépendante ayant une dimension socio-culturelle qui renvoie son image à l’autre.

La société mauritanienne a, durant ces longues années d’un pouvoir omnipotent, réduit le champ de ses valeurs fondamentales sous la contrainte.

Ses hommes, imbus pourtant des préceptes de leurs pères ( « Tu ne voleras pas, tu ne tueras pas, tu seras digne et humble tu respecteras le bien et la dignité de ton prochain »), se sont transformés en voleurs, en criminels, en escrocs et en bandits.

Les valeurs fondamentales qui, jusque-là, retenaient de tout manquement à une ligne de conduite, qu’encadrent notre religion et notre culture se sont vues réduites à leur plus simple expression.

L’origine de cela est à rechercher dans la cassure qu’à ressenti le Mauritanien face à ce que les valeurs prônent et ce que ceux qui dirigent la société en font.

Le modèle social bâti sur les valeurs traditionnelles, s’est brisé face à celui qui a été imposé par la superstructure politico-économique.

Pour arriver à ses fins et détruire chez le citoyen ce qui lui reste encore de conviction en ses valeurs ancestrales, l’Etat corrompu, allié aux argentiers et aux commerçants a utilisé l’arme absolu : la soumission.

Une soumission qu’il a obtenue par la corruption de tous et de chacun à tous les niveaux de la société, de l’économie, de l’administration et de l’intelligentsia.

Une soumission qu’il a réalisée par les moyens les plus inhumains allant des emprisonnements arbitraires, à la torture en passant par la déportation.
Une soumission qu’il a insidieusement infiltrée dans les couches sociales par la désinformation, l’ignorance et l’atrophie du système éducatif. Une soumission par le besoin et le manque créant des seigneurs nageant dans l’opulence et des serfs crevant d’une misère chaque jour plus grande.

La valeur, originellement, bouclier contre la dérive sociale, devient alors un frein pour la survie. Tel ce père de famille qui regarde son enfant mourir sous ses yeux faute de médicaments et qui brise son carcan de valeurs pour aller faire la manche, voler ou accepter la corruption.

Difficile arbitrage entre la valeur socio-culturelle et le besoin de survie.

Hélas ! Cette lutte pour la survie, développant le vice, a érigé le vice en vertu.. Et on le sait depuis les auteurs dramatiques, que « tous les vices à la mode passent pour des vertus ». Or les valeurs sont des vertus. Nouvelles « valeurs », contre-valeurs, d’autant mieux acceptées que l’Etat les prône et les pratique.

C’’est ainsi que durant ces longues années de misère économique, sociale et culturelle, la spiritualité a disparu, la confiance en l’avenir s’est émoussée et les valeurs ancestrales sont devenus des freins à la survie.

Elles furent rejetées par une classe, pauvre qui n’a plus d’autres moyens que d’obtenir son pain de tous les jours, elle fut rejetée par la classe aisée dont l’existence même trouve sa source dans un Etat de non-valeurs.

Le plus effroyable dans la destruction des valeurs de notre société c’est que ceux qui sont nés durant cette période et dont les plus agés ont aujourd’hui vingt ans, ont ouvert les yeux dans une société où le vice est érigé en vertu , où leurs aînés en ont fait des valeurs.

Autant dire que ceux qui construiront la Mauritanie de demain n’ont plus de repères sinon ceux que leur fournit une société avilie soumise à un Etat corrompu. Un Etat qui a troqué dans une société de valeurs, des contre-valeurs pour mieux l’assujettir.

Les journalistes, comme tous ceux que le système de valeurs a laissé pour compte monnayent ( à l’image de tout ce qui bouge, rampe, vole ou saute en Mauritanie et détenant un semblant de pouvoir), leur influence.

Faudrait-il leur en vouloir quand des ministres corrompus représentant l’image de l’Etat et sa respectabilité traînent dans (et hors) de prison.

Quand des responsables, chargés des droits de l’homme et de la lutte contre la pauvreté, n’ont aucun scrupule à les financer avec l’argent des pauvres et des démunis....
Qui est le plus criminel d’entre tous?

Est-ce certains journalistes qui ont pris le pli de la misère et de la corruption ?

Est-ce le responsable de la structure humanitaire qui utilise l’argent du pauvre pour son rayonnement personnel?

Est-ce les autorités de tutelle qui ne réagissent pas pour sanctionner et punir sévèrement le crime et la corruption de leurs agents ?

Est-ce nous qui n’entrons pas en dissidence contre tout cela et n’entrons pas en révolution ?

Au-delà des personnes et de leur misère, qui trouveront tôt ou tard leur sanction, la crise est bien plus grave car elle touche l’essence même de notre société, de notre devenir, de l’avenir de notre nation et de ceux qui la continueront, nos enfants.

Les valeurs de notre société sont en crise. Et une société sans valeurs développe des hommes sans principes. Or un homme sans principes est moins qu’un homme.Fut-il homme d’Etat, futile.

Pr. ELY Mustapha


Maatala(Fan du Prof ELY)

maatala a dit…

Salam

Du prof ELY aussi

"Jamais l’œil de l’Eternel ne sommeille

Quand un journaliste se cache pour fuir dans son propre pays les menaces,
Quand des autorités incapables de le protéger en liberté le protégent en cellule,
Quand le commanditaire du crime n’est nullement inquiété,
Quand on pille les biens publics et que ceux qui le font se retrouvent dans des partis politiques,
Quand on négocie pour plaire au peuple et qu’en fait on ne négocie que ses propres intérêts,
Quand on trouve des boucs émissaires pour que d’autres restent des boucs tout court,
Quand ceux qui président aux destinées de nos institutions de crédit ne sont que ceux qui les discréditent,
Quand nos universitaires quémandent des salaires juste suffisants pour subsister,
Quand des commerçants véreux pillent le pauvre citoyen et investissent ailleurs,
Quand le fonctionnaire est pris entre son difficile quotidien et son maigre salaire,
Quand nos militaires paradent et se présentent en sauveur d’un pays et que la société civile sans remord fait allégeance,
Quand nos intellectuels se cherchent une quelconque reconnaissance,
Quand nos enfants se retrouvent sans éducation et sans soutien,
Quand nos femmes ne sont point associées aux destinées de notre pays,
Quand nos ministres font dans le favoritisme parental et se complaisent dans leur éphémère statut ,
Quand nos dirigeants quémandent à longueur de temps une reconnaissance internationale à coups de concessions et de compromis,
Quand nos concitoyens sont spoliés de leurs droits et laissés hors frontières
Quand au nom de leur tribalisme et de leurs égoïsmes nos décideurs dilapident les biens publics,
Quand un Etat souverain ne peut se prononcer sur le devenir de ses relations avec Israël,
Quand aucun parti politique ne peut non plus en juger,
Quand les programmes politiques des partis se ressemblent comme deux gouttes d’eau,
Quand le flou artistique règne sur le monde politique et qu’on se met aux alliances avec le diable,
Quand les mosquées sont pleines et qu’on vole le pain de la veuve e et l’orphelin,
Quand nos imams prêchent les vertus de notre sainte religion devant des hommes qui se transforment en voleurs de leur propre pays,
Quand dans la misère la plus noire un homme se dresse pour dire la vérité, sa vérité doit officiellement plaire,
Quand on profite de la misère de l’autre et qu’on l’achète pour grossir les rangs de son parti,
Quand le monde extérieur nous contemple comme un pays sous-développé et que l’on continue à crier notre fierté déplacée,
Quand tout nous menace dans notre existence, notre être notre économie, notre devenir et que nous nous entre-tuons pour des postes politiques.

Alors,

Quelles modifications de la Constitution pourraient-elles apporter à un jeu politique déjà, à la base, vicié ?
Quelle transition, transiterait en laissant derrière elle la paix sans d’abord trouver solution à tant de crimes ?
Quel prochain président pourrait présider entouré de tant de criminels dans tous les secteurs clefs de la Nation ?
Quelle société pourrait se bâtir sur cette violence infuse qui bouillonne dans les entrailles d’un citoyen avili et meurtri ?
Quel avenir pour ce pays alors que ceux qui l’on réduit à néant nous observent et veulent revenir le diriger ?
Ni le juriste, ni l’économiste, ni le financier, ni quelque esprit quel qu’il soit de n’importe quelle branche des sciences exactes ou divinatoire ne pourra contribuer à sortir ce pays du piège dans lequel il a été jeté si ce n’est en contribuant à réhabiliter le citoyen, à punir les criminels, à rétablir les valeurs sociales perdues par tant d’années de misère de corruption et d’injustice. Car rien encore n’a été fait pour éteindre cette braise de la frustration qui couve sous les cendres de la misère.
Ni notre sainte religion, ni notre culture millénaire, ni notre humanisme n’ont empêché que des hommes de notre pays puissent le détruire. Puissent cette même religion, cette culture et cet humanisme donner d’autres hommes pour réparer tout cela.

Le poète-fakih l’a bien dit :

Evite l’injustice si un quelconque pouvoir tu as
Car l’injustice mène au regret de ce pas
Tu t’endormira, et le spolié, en te damnant, veille
Et jamais l’œil de l’Eternel ne sommeille


لا تظلمن إن كنت مقتدرا فالظلم يرجع عقباه على الندم
تنام عيناك والمظلوم منتبه يدعو عليك و عين الله لا تنام


Pr ELY Mustapha
21 février, 2006 11:55
-----------------------------------

Que du bonheur dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Chére Bilkiss

Savoir que le Prof Ely est un gars de chez nous, un mauritanien, un frangin, cela fait chaud à l'âme.

Pour une fois, que nous pouvons etre fier d'un des nôtres, on ne va pas bouder notre plaisir.

La force d'entraînement est un don du ciel dit le FOU.

Bonne lecture

maatala

bilkiss a dit…

chér maata,
tu me rassures, tu parlais pas de communisme.

décidemment, ton prof ely te tient bcp à coeur.
t'es convaincu que c'est notre seul espoir!!

je commence dèjà à aimer ses écrits, laissez moi le temps de l'apprecier à ma manière sans etre sous aucune pression d'ac!

je te fais confiance prof maata.

amicalemment

vlane a dit…

Cher maata

Je voulais faire un blog mais j’ai fini par comprendre que tout cela sert à quelque chose mais pas aujourd’hui ni demain ni dans dix ans. Un blog ne peut servir que pour tirer sur quelqu’un , mais tirer sur le système cela n’a pas de sens car le système a déjà gagné.

Je viens de lire plus haut ces textes du prof, je ne les connaissais pas et j’avoue qu’on sent que ce monsieur est quelqu’un de bien mais ce côté poète ne sert à rien aussi. Qu’il le préserve, qu’il le garde pour lui, mais je dis au prof, ne rentrez jamais ici, restez là où vous êtes, combattez là-bas, ici vous finiriez comme les autres, cad comme tout le monde. Résignés ou vendus ou brassant de l’air

Quand on lit ces textes du prof on découvre qu’en fait, ce n’est pas la « mauritanie » hypothétique qui est assassinée, violée, car cette mauritanie n’a jamais existée, cette mauritanie est morte à fleur de l’âge, elle est morte à 18 ans.

Ce qui reste depuis sa mort, c’est la mauritanie éternelle, celle d’avant sa naissance, celle d’aujourd’hui et celle de demain. Cette mauritanie-là, c’est la terre des tributs. Pour notre malheur n’ayant pas été colonisés suffisamment longtemps par les uns et n’ayant reçu des grandes civilisations que les miettes, nous sommes restés les mêmes, intacts depuis la nuit des temps.

Des hommes bâtis pour survivre dans un environnement hostile où les cœurs tendres et les âmes généreuses se brisent ou se font déchiqueter par la loi de la mauritanie éternelle : celle de la survie sans pitié. Certes dans ce milieu hostile des grandes et hautes valeurs ont vu le jour mais ces valeurs ainsi que l’a expliqué le prof, ces valeurs donc ont péri à tout jamais.

Nous sommes retournés à la mauritanie éternelle, celle de la guerre des tributs, de la domination sans partage et de la soumission éternelle des dominés. Vous qui êtes versés dans ces histoires de tributs, vous savez très bien que c’est el même cycle infernal de quelques tributs tenant l’affaire et les armes, d’autres vivant autours des miettes et la majorité dominée.

Va pour le constat ! passons ! Si vous pensez que la solution viendra avec votre hypothétique démocratie ! Seigneur c que vous être encore poète ! Ce n’est pas la mauritanie qui se décompose que nous vivons mais au contraire la savante cuisine de maîtres alchimistes qui nous fabrique un royaume éternel qui naît sous nos yeux

Ce royaume est là sous vos yeux ! Avec les mêmes structures qu’un royaume mais tout n’est pas fini, tout se jouera sous la présidence de Sidioca ! C’est maintenant que les derniers réglages se font ! A cette heure encore tout est presque joué comme tout est encore fragile !

A quoi cela va se jouer ? à rien ! à l’étincelle c’est tout ! Si le pouvoir peut éviter l’étincelle alors le royaume sera établi un royaume où tous les esprits lucides seront achetés ou mis en quarantaine dans un coin du ring où ils se videront de leur sang à force d’être exalté. Ils auront des lecteurs, ils auront même des éloges pour qu’ils se vident dans ce coin là mais ils ne serviront à rien car ceux qui sont une menace pour le système, ceux-là sont sous contrôle cad tout simplement comme le dit le prof qu’ils ont perdus aussi leur valeurs à force d’être cuisinés.

Alors tout sera joué, nous auront un peuple misérable et condamné à la misère avec des enfants qui pourriront dans cette misère comme dans un royaume sans rien connaître de leur condition car le système éducatif fut ruiné pour cela, et ils auront à disposition une religion orientée pour les inviter à philosopher et supporter, cette invitation sera d’autant plus éloquente que ceux qui la serviront auront conscience de la folie meurtrière qui pourrait naître de l’éveil du peuple

Ça c’est pour le peuple ! Les intellectuels eux, cad cette masse éclairée cad ayant tout simplement les moyens d’ouvrir les yeux sera confinée entre la crainte de menacer le système et se retrouver avec les gueux et la sordide satisfaction d’être l’élite, alors pour se donner bonne conscience elle agitera son esprit au nom de ce peuple pour recevoir mille aide en tout genre et profiter de ce statut

Ça c’est pour les intellectuels ! le système , cad ceux qui tiennent l’armée et l’économie, cad finalement une poignée : eux formeront l’ossature du royaume, c’est eux et les leurs qui seront les maîtres de tous, ils seront craints et courtisés

Et autour de tous , il y a aura la sacro-sainte démocratie : un arrangement de tous ceux qui tiennent leurs gens, cad une portion du peuple du plus bas au plus haut , ainsi chaque poignée de citoyen ayant son protecteur, il suffira de corrompre à grande échelle les protecteurs et le tour sera joué, comme il le fut déjà

Tout tournera comme sur des roulettes : toujours autant de pauvres et de misérables sinon plus avec chacun un salarié du système pour le représenter et le défendre , des exaltés, des indignés, une communauté internationale qui sait aussi comment se servir en servant les apparences et les silences, des députés ect tout ce que vous voudrez et tout cela tournera en entretenant la peur de voir tout éclater

Cette peur c’est elle qui permettra à chacun à sa place de s’activer jour et nuit et en voulant survivre , il préservera le système. Le royaume sera parfait. Avec le temps à force de ce système, les pauvres finiront par croire que l’élite et les autres ont d’autres gènes que les leurs, vu que le temps faisant plus les uns sombreront dans la misère et la perte des valeurs , plus les autres à l’abri s’épanouiront, et les enfant de ces derniers petit à petit mépriseront encore plus le peuple que leur parents car les parents ont connu un peuple qui avait encore le souvenir de ses valeurs perdues quand ses descendants n’ont plus que l’acuité de leur vulgarité héritée

Passons. Le plus extraordinaire dans tout ça c’est que le système à partir de mille raisons ataviques, pour utiliser un grand mot, sait cultiver le rêve, le rêve du changement, et rendre tellement la réalité insupportable que ce rêve devient plus puissant et périodiquement, il faudra bien que ça commence à éclater ou que ça éclate mais quand on est si peu nombreux et que les pauvres sont si bien entassés de par leur condition dans des quartiers périphériques, tout cela est si bien quadrillé et le sservives de renseignements étant si bien implantés , que le premier petit chaos sera vite maîtrisé d’abord freiné par la peur entretenue dans le cœur de chacun qui freinera l’élan et puis la puissance de l’armée qui a tout moment peut maîtrisé cela

Ah c’est donc l’armée le nerf de la chose ! pour maîtriser cette armée d’abord ne pas trop nourrir ses soldats de sorte à ce que la faim soit leur première préoccupation et les mettre dans une telle situation de précarité mesurée que chacun devienne pour sa famille la seule source de revenu et de prestige, la boucle est bouclée : pas trop d’armes, juste de quoi tenir le peuple et l’armée et pas trop d’argent non plus et 24h sur 24 gérer les rancunes , les rêves, l’ambition ect ect et cela à tous les niveaux

Ainsi si Dieu crée un être en lui donnant le génie cad la capacité à concevoir et à réaliser la structure du système, soit sa condition misérable le détournera d el’intérêt collectif au profit du vice cad mettre toute son intelligence au service du système en vivre et manipuler les siens au lieu de les éveiller et les rassembler, soit au contraire voudra-t-il jouer au poète

Là son intelligence finira par d’abord lui faire découvrir sa condition et celles des siens, cette vérité terrible déjà allant contre ce que le conditionnement du système aura fait des siens, lui assénera un premier coup terrible, s’il l’encaisse , sa nature l’invitera à éveiller les siens ne pouvant réaliser l’engrenage, ils le laisseront divaguer tout seul, s’il ne devient pas fou à force d’être incompris avec les siens, il pourra alors essayer d’aller de l’avant versle fameux rêve de changement

A force de lutte , à force de découvrir des vérités terrible à ses yeux , il sera déchiré entre les ricanement de la classe supérieure le voyant ouvrir les yeux et l’incompréhension des siens damnés ! c’est à ce moment précis qu’il aura le choix entre devenir terroriste cad quelqu’un ne supportant plus sa lucidité et ne pouvant plus rien faire décide de rejoindre ceux qui comme lui on compris que contre le système il n’y a pas de discussion, ni de reforme possible, il faut essayer de le faire exploser c tout

A ce moment là , ce garçon ou cette fille passera à l’acte, mais cet acte ne ruinera pas le système, non , il raffermira la peur et soudera les liens. Là où il faut s’inquiéter, et c’est le propre de toute révolution , c’est par définition imprévisible, après-coup toujours les analyses décortiquent expliquent, mais en live on croit toujours qu’on gère, or nous en sommes là

On gère, pourvu que sa dure…il faut juste gérer, guetter l’étincelle et l’étouffer dans l’œuf, quand on a de l’avance en manipulation on voit toujours venir celui qui léve la poussière. Mais aussi c’est possible que par miracle, la paix armée entre les marabouts et les guerriers ne se transforme en autre chose. Aujourd’hui le peuple est du côté des marabouts mais leur sort entre les mains des guerriers. Cet équilibre instable des forces avec tout autour une pléthore d’essaims en tous genres voulant leur part de la gestion de cet équilibre précaire, cet équilibre précaire peut basculer, finement…

Qui vivra paiera ! ça au moins c sûr : soit le royaume sera scellé soit un homme entrera dans l’histoire…

Ce n’est hélas certainement pas le prof ely moustapha, il est trop pur, des hommes comme lui doivent être au service d’un dictateur éclairé. Seul un dictateur éclairé peut tenir ce pays et le faire avancer, se servant et servant les siens mais en ayant une vision , un projet, en ayant quelque chose de grand dans l’âme qui même souillée par la réalité en vigueur, pourra rester rêveuse cad voir au-delà de la moisissure , cet homme sera très certainement un homme touché par la grâce , peut-être un repenti…peut-être tout simplement un homme qui ayant reçu en héritage de par sa tribut l’art de tenir les hommes par l’esprit…

Nous verrons ou ne verrons pas

je repassai juste, c tout ce qui me restait à dire: il n'y a plus rien à esprérer, il y a à attendre c tout

salut

Anonyme a dit…

Vlan,
on ne veut pas de découragés sur ce blog. Si tu es de cette catégorie, va stresser ailleurs. Car tout le monde ici lutte et personne ne baissera les bras...

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Ma candidate vient de gagner Texas, Ohio et Rhode Island. J'ai un tres grand respect pour Mac Cain et Obama mais il faut reconnaitre que Hillary Clinton est la meilleure personne pour diriger les USA a' partir de janvier 2009.

PS.
En ce moment meme j'enseigne l'histoire Americaine et j'ai une tres bonne ide'e de ce que je dis. Plusieurs personnes sont guide'es par leurs emotions et elles ne savent meme pas comment le president Americain est elu.
Franchement, jusqu'a present, je ne vois aucune chance pour Obama. Meme si les democrates le choisissent comme candidat contre Mac Cain en Novembre, il ne ganerait jamais la presidence. Plusieurs facteurs jouent contre lui.

Hillary Clinton is the best!!!!!
She will be a good president for America!

Anonyme a dit…

Couli,

Ce sera Obama

Anonyme a dit…

maata

je respcte beaucoup pr ely moustapha, mais je t'assure que ta maniére de nous tympaniser avec ces louanges " à la Hammoud vibreur", l'affecte plus que le servir. donc tu peux laisser les lecteurs juger eux memes; ils sont intelligent pour faire la part des choses,
js suis fun de canalh et j'ai souvent fais des petits commentaires mais je me suis pas trompé en te comparant de couli, la preuve encore est la avec vos idoles respectifs.

salut

Anonyme a dit…

le prof ely peut secouer ce pays et le sortir de sa misère et maatala nous le rappelle et pour cela on doit lui dire merci.
Au moins maatala dit ce qu'il pense alors que vous parlez pour parler.
le fou ne se trompe pas.

bilkiss a dit…

vieux couly,

tu 'es pas trompé j'espère, t'as pas enseigné l'histoire de la RIM.
avec une aussi grosse erreur tu risques de ne pas voter ta chére hillary car tu seras en taule! mieux plus une amende à payer(rires).

Obama est le futur président des USA.

the right man in the right place!!!

amitiés

Anonyme a dit…

La Qaïda et le savoir rater
par Mohamed Zaâf, Le Jeune Indépendant, 6 février 2008

Une attaque bizarre, médiatisée comme s’il s’était agi d’un autre Pearl Harbour en zone sahélienne, était menée le week-end dernier et faisait, à Nouakchott, trois blessés, tous français. Des fêtards aussi inoffensifs que leurs quatre compatriotes tués quelques jours auparavant pour délit de… tourisme.

Ils ne s’y attendaient probablement pas. Les Maghrébins aux qualités hospitalières brevetées, non plus ! Evidemment, l’attaque a été revendiquée, même si avec quelque retard, par la Qaïda-GSPC, organisation qui finit quand même par avoir le monopole de la revendication.

Plus présent à Nouakchott qu’à Haifa, le Mossad cautionne la revendication ! Son patron, Meir Daga, affirmait sans hésitation à la Knesset qu’à Nouakchott c’est bien la représentation de l’Etat sioniste qui a été attaquée. Les Israéliens doivent, comme tout le monde, lire les journaux, écouter la radio, voir la télévision et colporter entre eux les nouvelles.

Ils ont donc dû apprendre, comme le reste de l’humanité, que compte tenu de l’heure tardive il n’y avait personne à l’ambassade et que ses locaux étaient vides. A cette heure, il n’y a généralement que les fêtards, les brigands ou les fonctionnaires de permanence qui ne sont pas encore au lit.

Le Mossad veut-il dire que les assaillants ont attaqué du vide, qu’ils ont tiré sur des murs et qu’en visant l’ambassade ils ont touché le VIP ? «Qui aime croit déjà à moitié», dit l’adage. La Knesset aime, la Knesset est donc prête à croire et même à aider les autres à croire.

«Normal», comme diraient nos jeunes. Mais, nous autres, qui encaissons bien comme il faut les coups depuis déjà longtemps, pourrions-nous avaler de bon appétit de telles couleuvres et croire un instant qu’une telle erreur sur la cible puisse se produire ? Pouvons-nous croire qu’il s’agit du même GSPC qui pulvérisait presque, lors d’un raid surprenant en juin 2005, l’inaccessible garnison de Lemgheiti ? Dans une région où il n’y a pas âme qui vive mais dont le sous-sol très prometteur recèlerait de l’uranium ? Une attaque qui fit 15 morts parmi les soldats mauritaniens et fit réagir tout le pays.

Mobilisées, les populations mauritaniennes manifestèrent leur rejet de la violence terroriste. La voie était libre au Pan Sahel. Deux mois après la visite de Lemgheiti, le président putschiste Mouawiya Ould Taya, était déposé. Ses protecteurs attitrés du Mossad étaient étrangement absents.

Pour l’instant, dans notre bel espace maghrébin, il n’existe de représentation sioniste qu’en Mauritanie, l’unique… République islamique que compte le monde arabe. Un pays ou l’on œuvrerait, selon les informations en provenance de Nouakchott, à pousser l’actuel président à la démission dans l’objectif d’organiser une élection présidentielle anticipée qui verrait la candidature du colonel Ould Mohamed Val.

Des développements qui surviennent à un moment où le Parlement mauritanien met sur le tapis la revendication nationale : la rupture avec Israël. Aux dernières nouvelles, Tel-Aviv compte envoyer une équipe d’enquêteurs à Nouakchott sur les ratages de la Qaïda.

Qui sait, peut-être serions-nous plus éclairés sur ceux concernant le Rallye ? M. Z.

maatala a dit…

Salam

Cher Vlane

Merci et encore merci pour cette analyse lucide et objective du système.

Car il a tendance à pervertir et briser les bonnes volontés (cf l'affaire de la drogue).

Pour élargir le débat et permettre la réflexion et les interrogations nous avons besoin de ta contribution.

CANALH c'est l'anti pensée unique dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Bilkiss,

C'est toujours bon de commencer la matine'e en lisant tes ecrits. Je suis toujours entrain de rire.
Pour repondre a' ton inquietude, je te dis tout simplement que c'est bien l'Histoire des USA que j'enseigne.
Sur un tout autre plan, il y a quelques liens entre l'histoire de la Mauritanie et l'histoire des USA. Je t'informe que plusieurs esclaves Africains qui sont venus aux USA, ont transite' par Portanding ou tout simplement Port HEDI. On peut donc dire que plusieurs ancetres des Noirs Americains d'aujourd'hui sont venus directement de la Mauritanie.



L'anonyme qui s'excuse d'avoir compare' Maata a' moi, MAW WAHILE VI CHI!

Je ne partage pas les opinions de Maata mais j'ai un tres grand respect pour lui!

bilkiss a dit…

vieux couly!
please vote Obama, sinon tu feras partie des gens qui ont installé une monarchie les clinton de bush aux USA.

mon Obama aussi à du sang africain qui coule dans ses veines, bien qu'il soit donné vainqueur par les sondages, tes minables américains racistes avec tous leurs lobby feront tout pour qu'il ne passe pas.

vieux couly, trois femmes c'est dèjà bcp(deux filles plus leur maman) sois sage et laisse tomber hillary la cocue hiya ghayra mezalett!!!!!!!!

amicalemment

Anonyme a dit…

J, ai aime
l'article sur le blog du professeur qui dit pourquoi il n a pas rencontre le President en viste en Tunisie



Pourquoi n, ai-je pas rencontre le president en Tunis ?

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je suis fache' parce que tu oublies ma premiere fille. (rire)

Je regarde toujours au-dela de la race! Hillary Clinton est mon premier choix, John Mac Cain est mon second choix et Obama est mon troisieme choix. Obama est certes intelligent et aimable mais il n'est pas plus qualifie' que les deux autres.

Je me definis comme etant un Republicain modere' de la categorie de John Mac Cain et Arlen Specter de Pennsylvania. Le candidat de mon parti n'est pas mon premier choix parce que je pense qu'il est temps de mettre fin a' la guerre en Irak et ramener nos soldats en Amerique. La guerre nous coute plus de 234 millions de dollars par semaine, il est temps de mettre fin a' cette hemorragie financiere, investir dans notre systeme educatif, mettre l'argent dans les nombreux programmes sociaux que nous avons et donner une assurance maladie a' chaque citoyenne et citoyen Americains.

A ce point-ci Hillary Clinton est le meilleur espoir du pays. Il faut egalement reconnaitre que son epoux a ete' un excellent president. Il n'y a pas de doute dans mon esprit qu'il aiderait son epouse si elle est elue Presidente. Au-dela de la competence, de l'intelligence et de la sagesse de Hillary Clinton, nous voulons un retour indirect de Bill Clinton aux affaires!!!!!!!!
Le Mr. est excellent. Il peut encore offrir plusieurs positives contributions au pays.

Hillary Clinton peut gagner contre John Mac Cain, ce qui n'est point du tout evident dans le cas d'Obama.

Je pense que les lecteurs doivent d'abord et avant tout comprendre que le president des USA n'est pas elu au suffrage universel direct. C'est le college des grands electeurs qui elit le President Americain. Ce college est compose' de 538 grands electeurs. Ce chiffre vient du nombre de senateurs (100) plus le nombres de depute's (435) plus 3 pour Washington District de Colombia. Pour etre elu le president des USA, tu dois avoir 538 divise' par 2 plus 1 = 269+1=270.
Tu as donc besoin de 270 grands electeurs.

Les etats Americains n'ont pas le meme nombre de grands electeurs. Ce nombre varie en fonction de la population de chaque etat. Par exemple California qui est l'etat le plus populaire aux USA, a le plus grands nombre de grands electeurs (55).

Plusieurs personnes ne comprennent pas que nous avons le systeme du "WINNER TAKES ALL" Cela veut tout simplement que si tu gagnes un etat avec 1 seul vote, tu prends non seulement tes votes mais tu prends egalement les votes de la personne qui a perdu dans ledit etat. C'est le systeme du GAGNANT PREND TOUT! Ce qui fait que tu peux avoir la majorite' des suffrages populaires sur le plan national sans etre elu president des USA. Par exemple, si on considere que la population de California est de 35 millions d'habitants et celle de Pennsylvania est de 11 millions d'habitants et nous avons deux candidats X et Y . Supposons que le candidat X a eu 18 millions de votes en California et 2 millions en Pennsylvania et Le candidat Y a obtenu 17 millions de votes en California et 9 millions en Pensylvania. Vous pouvez constater que le candidat X a obtenu un total de 20 millions de votes et le candidat Y a obtenu un total de 26 millions de votes. Si on avait le suffrage universel direct, le candidat Y serait elu le president de la republique, ce qui n'est pas le cas aux USA.

Quand les electeurs Americains vont aux urnes, nous votons pour les grands electeurs et ce sont ces grands electeurs qui elisent le president. Et comme nous avons le systeme du WINNER TAKES ALL, X en gagnant California, prend les 55 grands electeurs de cet etat. Le candidat Y qui a gagne' Pennsylvania, prend les 21 grands electeurs de Pennsylvania. Malgre' les 26 millions de votes du candidat Y ( qu'on appelle popular votes), c'est le candidat X qui sera elu president parce que sur les 76 grands electeurs entre California et Pennsylvania, il en a obtenu 55.
THE ELECTORAL VOTES IS MORE IMPORTANT THAN THE POPULAR VOTES!

Etre candidat a' l'election presidentielle Americaine, est comme etre candidat pour etre gouverneur de chacun des etats Americains. C'est extremement important de gagner les etats qui ont le plus grands nombre de grands electeurs.

Si nous regardons de pres les primaires du cote' democrate, on peut facilement remarquer que Hillary Clinton a gagner presque tous les grands etats. ( Elle a battu Obama en California, Ohio, Texas, New York, New Jersey, Massachusetts...etc.) LES GRANDS ETATS SONT DU COTE' DE HILLARY CLINTON et les democrats ne peuvent jamais gagner la presidence avec un candidat comme Obama qui ne gagne pas dans les grands etats.

John Mc Cain peut tres facilement battre Obama dans plusieurs grands etats comme California et Texas parce que si les Hispanics ont a' choisir entre Hillary, Obama et Mac Cain, ils choisiront Hillary en premiere position, MC Cain en deuxieme position et Obama en troisieme position. La majorite' des Hispanics votera pour Hillary si elle est la candidate des democrates mais cette meme majorite' Hispanic voterait pour Mc Cain si Obama est le candidat democrate en Novembre.

HILLARY CLINTON EST LE MEILLEUR CHOIX POUR LES DEMOCRATES ET POUR L'AMERIQUE!

Je suis tres fier d'Obama et je le respecte beaucoup mais je pense fermement que les facteurs jouent contre lui!

PS.
Il faut regarder au-dela de la couleur de la peau. Obama lui meme n'aime pas que sa race soit le facteur le plus important de qui il est.

Pour te provoquer, je te dis tout simplement que nous plus 40 PRESIDENTS...NOIRS EN AFRIQUE. Everyone can easily see how they are screwing up the African continent on a daily basis. Il faut donc laisser la race de cote' et toujours choisir the BEST PERSON FOR THE JOB!!!!!!!!!!!!!

bilkiss a dit…

merci vieux couly pour la leçon.
on n'avait besion de quelques eclaircissement sur les élections outre-atlantique.
c'est trop compliqué chez vous, on prefère l'election à la façon vieille europe!!!!

je te signale que je vote tjs Obama, je respecte ton choix (hillary la cocue, je taquine!).
ton hillary, toi qui est sur place que pense t'elle de l'afrique?
un président des USA c trés important pour nous, il y va de notre avenir, je peux meme aller jusqu'a dire de notre survie.
les USA font la pluie et le beau temps c'est une verité!!!!!!!


alors t'as trois filles donc quatre femmes à la maison macha'ALLAH et tu en veux encore!

dis, enta lahi teoud sage?

bilkiss a dit…

lm,
c'est peut-etre du khroujou, pouquoi je suis pas en rose indien (ma couleur preferée)?
alors que maata, yanis et toi vous etes en beau bleu.

pygmalion a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
pygmalion a dit…

اقرؤوا على مدونة الاستاذ علي مصطفى

Voyages et bonne aventure


Pourquoi n’ai-je pas rencontré le Président à Tunis ?


Je n’ai pas sollicité à rencontrer le Président de la République durant sa visite en Tunisie car la moindre des politesses que l’on puisse rendre à un voyageur aux semelles de vent, est de ne point l’arrêter en chemin. Mais aussi pour que l’on ne croie pas que l’on puisse lui dire des choses que l’on n’aurait pas pu lui confier ailleurs.

Pourquoi rencontrerai-je le Président de la république ? Lui dire ce qu’il sait déjà ? Le comprendrait-il mieux dit à l’étranger que dit dans son propre pays ? La confiance est-elle mieux placée à l’étranger qu’au national ?

Ou irai-je encore, à travers un bref entretien, lui rappeler ce qu’il a laissé derrière lui ?

Lui rappellerai-je qu’il vient de poser pied dans un pays à croissance économique et humaine remarquable et qui dispose d’à peine du dixième des ressources dont dispose son propre pays ?

Irai-je lui dire que ce pays a acquis son indépendance à la même époque que la Mauritanie ? Irai-je lui dire que le budget de l’Etat actuel tunisien (13 milliards de dollars US en 2008 !) est plus que dix fois supérieur à celui de la Mauritanie (moins d’un milliards de dollars US ! Soit 918.606.978 USD ) et que ses compétences et son savoir-faire s’exportent jusqu’en Asie ? Que l’infrastructure socio-économique bat tous les records et que son plan de développement économique et social est un modèle du genre. Que son système sanitaire reçoit les patients d’Europe, du monde arabe et de toute la sous-région y compris les contingents mauritaniens.

Alors que dans notre propre pays, des hôpitaux où des patients rangés dans des mouroirs voient passer sous leurs fenêtres des médecins mauritaniens au chômage et criant misère ?

Irai-je lui montrer la photo de ce handicapé hémorragique se trainant sur le bitume tenant un enfant dans ses bras et mendiant à même l’asphalte d’une grande avenue de Nouakchott. Irai-je lui montrer celle de cette ambulance-corbillard, issue de la créativité malsaine de notre système administratif et sanitaire maladivement corrompu.

Irai-je lui dire ce que tout jeune mauritanien au chômage et sans emploi dans un pays où la jeunesse est laissée à sa misère et à son désœuvrement, que le pays a besoin de solutions sur le terrain et moins de solutions importées.
Alors que dans le pays qu’il visite les programmes d’emploi des jeunes sont une priorité du chef de l’Etat et que le ministère du travail et de la formation professionnelle, à travers ces agences de l’emploi traite pied à pied avec les entreprises nationales et étrangères en Tunisie pour la promotion et l’emploi des jeunes diplômés. Et qu’aucun étranger ne peut être employé ou recruté en Tunisie sans que des conditions donnant des avantages similaires ne soient données à l’employé tunisien et recruté dans la même compagnie.
Que l’Etat veille à l’insertion de son capital humain dans les lieux de productivité, développe ses pôles technologiques et se fait une fierté de mettre ses compétences à la disposition d’une multitude de pays et d’organisations nationales et internationales à travers le monde.

Alors que dans notre pays, le travailleur est bafouillé, jusque dans ses droits les plus élémentaires aussi bien par les sociétés nationales qu’étrangères et que l’administration mauritanienne ne se préoccupe même pas de défendre ses droits, comme s’il était un pis aller. Que le savoir et la science sont le dernier des soucis de l’Etat mauritanien qui leur consacre la part congrue de son budget et de son action, que la culture elle-même est un faire-valoir de chants séculaires remontant à peine le moral de troupes enfoncées dans des tranchées de misère. Une industrie culturelle frisant le ridicule où les rares espoirs artistiques crèvent la dalle, s’exilent ou admirent leur production enregistrée se vendre sur le trottoir en multitudes de supports enregistrés sous d’autres cieux.

Que nos ambassades, dont celle qui le reçoit, est un lieu de villégiature pour fonctionnaire en excès d’applaudissement et que notre diplomatie est l’une des plus inefficace et des plus corrompue de la planète. Où le moindre acte légal se négocie au cousinage ou en monnaie locale. Où le ressortissant est reçu comme on reçoit la peste et ou la bourse de l’étudiant est mieux reçue que l’étudiant lui-même car plus productive en placement s bancaires à intérêts évidents et en manipulations comptables en taux de changes multiples.
Ambassades-havre de paix pour comptables véreux et ambassadeurs en complicité permanente pour profiter au mieux d’un budget qui est un patrimoine à eux acquis. Alors que dans le pays qu’il visite les ambassades sont de véritables instruments d’une stratégie de développement, de coopération et de concertation avec le reste du monde. Les ambassadeurs sous l’autorité directe du chef de l’Etat auxquels ils rendent compte directement sont de véritables chefs de mission. Une mission tout orientée vers le rayonnement du pays et son image pour le reste du monde. Ce que la diplomatie tunisienne apporte à son pays en terme de coopération, d’investissement, de financement et de renforcement de la présence de la Tunisie dans le monde et les instances internationales, en fait l’une des diplomaties les plus efficaces du continent. Sans aller trop loin, il suffit de comparer l’apport de l’ambassade de Tunisie en Mauritanie à la Tunisie, à l’apport de notre ambassade de Mauritanie en Tunisie… à la Mauritanie. Et l’on comprend que la première développe, introduit, et concrétise les projets tunisiens en Mauritanie, assiste les investisseurs tunisiens, et engrange une valeur ajoutée considérable pour la Tunisie tant en termes d’apport économique qu’en terme de coopération fructueuse et hautement appréciée.

Alors que notre ambassade, à l’image de toutes nos ambassades est une boite d’enregistrement, une réception pour délégations en mal de voyage et de villégiature et n’apporte rien au pays si ce n’est quelques rapports confidentiels dont l’efficacité est douteuse consignés dans une valise diplomatique qui elle-même est alourdie par les mille et une offrandes à qui de droit en Mauritanie. Rien qui serve le pays, rien qui enrichit notre patrie. Pire une dégradation permanent d’une image déjà hautement entamée par le comportement de nos diplomates à l’étranger.

De quoi aurai-je pu l’entretenir ?

Que des ménages mauritaniens entiers manquent de ressources du fait de la dilapidation et du détournement des biens publics au vu et au su de tout le monde, alors que dans le pays qu’il visite les ménages, épargnent, planifient , investissent, construisent et élèvent des générations studieuses, saines et résolument préparées à l’avenir. Alors que dans notre pays des générations entières, d’écoliers et d’étudiants sont mal formés, mal encadrés et souvent laissés à la charger de la rue au désoeuvrement, à la misère et aux familles déchirées.

Que dans le pays auquel il rend visite, l’enfance, la femme et la famille sont non pas simplement des ministères confiés à des parentèles et autres consanguinités ou régionalités, mais de véritables programmes exécutés avec une volonté continuelle et assistée par la plus haute autorité de l’Etat dont les réalisations dans les soins et la protection de l’enfant, de la promotion de la femme et de la famille ne se comptent plus. Alors que, comble du ridicule, dans notre pays de hauts esprits s’interrogent encore si la femme peut être magistrat, si l’excision n’est pas une pratique spirituelle et si la famille doit exister en dehors d’une tribu.

Que dirai-je au président de la république en visite en Tunisie ? Que la capitale Tunis, qui le reçoit compte à elle seule plus de 2 millions d’habitants, quasiment l’équivalent des deux tiers de population de toute la Mauritanie et elle est gérée par un maire ! Alors qu’avec tant d’administrations, tant de ministères, tant de moyens économiques financiers et humains, l’Etat mauritanien n’arrive même pas à gérer convenablement le bien-être de moins de trois millions d’habitants, sa population paupérisée !

Que dirai-je au président ? Que les commissions mixtes n’accouchent que de souris, lorsque les avantages sont à sens uniques du fait du manque de suivi de ceux parmi nos négociateurs qui font de ces rencontres des rendez-vous de complaisance et un justificatif pour conquérir au détriment de ce qu’attend notre coopération économique et culturelle de telles rencontres.

Que nos ressortissants attendent que leurs représentants dans le pays d’accueil soient des interlocuteurs valables et capables de défendre dans le respect mutuel leurs intérêts. Représentants intravertis et se préoccupant bien plus des avantages qu’ils peuvent tirer de leur position que des intérêts des ressortissants.

Que dirai-je au Président de la république, sinon qu’un pays ne peut continuellement être assisté et ses dirigeants en course effrénée à la recherche des dons et des subventions à travers la planète. Qu’il doit se recentrer, gérer au mieux ses ressources et surtout exister par lui-même et pour lui-même ! Que la Tunisie que je connais depuis tant d’années a développé chez ses enfants, à travers une éducation nationale et patriote de ne compter que sur eux-mêmes et de tirer le meilleur parti du monde pour le bien-être de leur nation.

Et nous qu’apprend-t-on à nos enfants ? Qu’ils appartiennent à une tribu, avant même de savoir qu’ils appartiennent à un pays, à un Etat, à une nation. Ils deviennent des citoyens d’une caste, des fonctionnaires d’un clan, des hommes d’affaires et des commerçants d’une tribu, qui ne tirent profit que pour eux-mêmes et peuvent sacrifier leur pays pour une participation au capital d’une entreprise quelconque et vendre leur âme pour une transaction intéressée avec un Etat hors-la-loi.

Que dirais-je au président en visite en Tunisie ? Que les tunisiens, forts d’une tradition hospitalière séculaire le recevront bien, mais ce n’est qu’une hospitalité passagère. Et qu’il reviendra forcément revoir la misère de son pays. Cette misère qu’aucune nation au monde ne l’aidera à en sortir qu’elle que soit sa bonne volonté et sa fraternité.

Dirai-je au président de la République que s’il a consacré en dépenses à tous ses voyages, en délégations multiples, aurait suffit à lancer un programmes d’emploi des jeunes, à fournir la pharmacie de l’hôpital national en médicaments et produits d’urgence ou au mieux à soutenir les encore déshérité de Tintane et d’ailleurs, à payer des centaines de bourses pour nos étudiants sans bourses et vivotant à l’étranger. Mais pourrait-on dire à un président qui a un budget de voyages de ne pas voyager ? Certes que non. Mais lui dire que ce qui doit être fait est en Mauritanie et nulle part ailleurs.

Mais à la fin aurai-je vraiment voulu dire tout cela au Président de la République ?

Certes que non.

Tant de conseillers autour de lui, tant de ministres, tant de chargés de missions le savent certainement déjà.

Et si le Président voyage, c’est qu’il y trouve un intérêt et je ne saurai dire lequel, mais la seule chose que je sais c’est que la coopération internationale ne remplace jamais le labeur des hommes ; ni les bonnes intentions, leur pain quotidien.

Pr ELY Mustapha

معطله هذا شرف أخطفه منك!ه

Anonyme a dit…

le Prof ELY n'a pas voulu rencontrer Sidioca car il est son futur challenge.

aussi simple comme bonjour

Anonyme a dit…

Ce que le professeur a écrit est très profond. C'est plus qu'une rencontre ou pas. Il nous a vraiment dessiné ce que vaux la visite de sidioca à Tunis et qu'est-ce que ça sert pour nous. Tout pour les tunisiens, rien pour nous à cause de notre ignorance.

Mballal a dit…

Dédié à Yanis-le radin...

M`ballal baad oulahi terhass
Yebghi belghiss blameghiss
wemnel ghidel andou wekhlass
ala thoukel kivet belghiss.

Belghiss, manek mghenye wekhlass...

Anonyme a dit…

C'est normal. Le prof c'est le plus grand expert mauritanien sur la Tunisie et très respecté aussi là-bas. C'est nous qui perdons en ne pas profiter de lui pour ne pas nous faire avoir. Mais s'il n'est pas trop tard.

Anonyme a dit…

Mballal,
belkiss ne t'aime pas....
et belghiss, c'est pas bon en poésie!

bilkiss a dit…

ano de 22:25,
de quoi je me meles?
bilkiss c'est plus que bon ev leghna comme v eche'er mais tu t'y connais pas tout simplemment.

-----------------------------------
chér m'ballal,

t'as pas autre chose à faire,
bilkiss a eu sa dose dèjà
ces enfantillages ne m'interresse plus.

j'aime leghna, eche'er, la musique
j'aime tout ce qui est beau!!!!!
je suis une eternelle reveuse.

j'aime surtout une amitié vraie et durable.

stp m'ballal, arrete tout ça et restons amis d'ac!

ton amie pour tjs,
bilkiss

Anonyme a dit…

vive canalh nuit, c mignon tout ça!

à bas les pervers, les aigris!

vive les coeurs gravés sur les troncs et les mots doux glissés en anonymes, que c beau! que c frais!

yeusakh el kadar!

Banzaiiiiiiiiiiiiii comme ils disent

bizzzoooooooo comme je dis

Anonyme a dit…

D’accord avec notre cher professeur quand il brosse la situation socioéconomique de la Tunisie, mille fois d’accord quand il parle de la situation de notre pays mais quid de la situation des droits de l’homme en Tunisie ?

Anonyme a dit…

moralité: il vaut mieux un dictateur éclairé qu'un élu bridé!

cqfd! l eprof vous lance des messages subliminaux! il faut les saisir en débattre sans l'obliger de dire les choses de sorte à être lui-même expulsé pour atterrir ici

or ici, taf taf il finirait parmi nous! quelle perte alors ! car ici les stats sont claires: 100% de risques de contagion: la maladie n'est pas mortelle, elle rend simplement inutile!

Anonyme a dit…

Le Prof Ely a dit:
"...Et nous qu’apprend-t-on à nos enfants ? Qu’ils appartiennent à une tribu, avant même de savoir qu’ils appartiennent à un pays, à un Etat, à une nation. Ils deviennent des citoyens d’une caste, des fonctionnaires d’un clan, des hommes d’affaires et des commerçants d’une tribu, qui ne tirent profit que pour eux-mêmes et peuvent sacrifier leur pays pour une participation au capital d’une entreprise quelconque et vendre leur âme pour une transaction intéressée avec un Etat hors-la-loi..."
------------------------------
Tout est dit,cher prof,car notre cancer à nous c'est le tribalisme et le clanisme.Au lieu de tirer des leçons du passé,en bannissant nos maux en "isme"(tribalisme,regionalisme,ethnicisme,etc),nous continuons à les inculquer à nos enfants.Ce qui est sûr,c'est qu'il ne faut pas s'attendre à ce que la mauritanie sorte de son sous-développement et de sa misère,tant que l'appartenance tribale prime sur l'appartenance nationale...

Anonyme a dit…

Ahmed ould Hamaza toujours franc au cours de ses rencontres avec la Presse comme hier ! Selon lui la Communauté Urbaine de Nouakchott n'a que deux Litiges l'un concernant la durée de validité de ses contrats divers et l'autre un litige super etonnant, le Maire Central informe l'opinion nationale qu'Ehel Noueigued ont légalisé (du temps de Taya et Mint Ahmed Tolba) le terrain de la Fourriére Municipale ! !!!
Incroyable,c'est tout Nouakchott qui en parle depuis ce matin dans les Bureaux. Abdallahi ould Noueigued à assigné la Mairie en Justice et expose ses "double emploi" comme dit on mais pour prendre le terrain de la Fourriére. C'est apparammant les magouilles de Dweidahi ould Ahmed Tolba frére de l'ex présidente et mohamed ould noueigued qui avaient fait ce deal avec la complicité des Domaines de l'epoque.

Anonyme a dit…

Alerte!
A verifier ce que dit l'ano 10.39,pour ne pas être manipulé par la guerre que se livrent les bandits de la republique!

Anonyme a dit…

C'est ou meme cette fourriere ?

Anonyme a dit…

On aurait plutot besoin d'une declaration de l'APP sur son ministre pris la main dans le sac avec le scandale de Winfield. Ils nous prend pour qui Messaoud?
===========

06 mars 2008 : APP : Déclaration


Nos frères palestiniens de la bande de GAZA sont soumis depuis quelques jours à un massacre systématique organisé par la machine de guerre sioniste : bombardiers, chars, et missiles sont déployés pour exterminer des bébés, des femmes, des jeunes et des vieillards sans aucune forme de condamnation de la communauté internationale notamment des régimes arabes.


Cette agression barbare qui vise à mettre à genoux la résistance palestinienne et lui imposer les solutions sionistes s’opère avec la bénédiction des Etat Unis d’Amérique, et un silence ambigu de la quasi-totalité de la communauté internationale notamment de la passivité totale des régimes arabes. Nous restons cependant quant à nous, persuadés que la résistance palestinienne sortira renforcée de cette épreuve.


Alliance Populaire Progressiste fidèle à ses positions de principes :





droit au peuple palestinien à la résistance en vue de conquérir ses territoires et édifier un Etat palestinien ayant El Qods chérif comme capitale ;
condamne avec vigueur l’holocauste dont est victime le peuple palestinien, particulièrement les habitants de GAZA ;
rend les régimes arabes responsables des souffrances de nos frères palestiniens ;
appelle le peuple palestinien et toutes ses forces patriotiques à unifier leurs rangs face à l’hégémonie sioniste ;
réitère aux autorités mauritaniennes sa demande de rupture de relations diplomatique avec l’Etat d’Israël et le départ de son ambassadeur de Nouakchott ;
enfin appelle le peuple mauritanien et toutes ses forces vives à la mobilisation en faveur du soutien de la cause palestinienne.
Nouakchott, le 02 mars 2008



Le Bureau Exécutif

Anonyme a dit…

flash info
En se dirigeant ce matin au conseil des ministres,le ministre de l'interieur a été victime d'un acc de la route.Il n'a eu heureusement que des blessures legères,juste pour l'empêcher de participer au conseil.Le véhicule qui a percuté le sien serait certainement raciste(rires,puisque notre cher ministre est sain et sauf!)...

Anonyme a dit…

maata que penses-tu de mauritaniscopique?

maatala a dit…

Salam

je viens de découvrir Maurescopie

Bonne chance à ce nouvel éspace d'expression.

Plus il y a de dépressifs, plus on se marre dit le FOU

maatala

Yanis le R. a dit…

Salut à tous

Je me suis un peu absenté du blog mais j'ai pu lire et avec plaisir tous les commentaires.

J'ai bien apprécié "Yanis-le-Radin" de notre ami M'ballal, ça m'a rappelé les surnoms dont les Sidiocalistes m'ont affublé juste avant l'élection présidentielle 2007: "Yanis le Rat" et autres noms d'oiseaux sympa... Je ne parlerai pas de "Janus" et autres noms censurés par CRIDEM du directeur de Tahalil-Hebdo...
Pour notre chère amie Belkiss, il y a là matière à comprendre le "R" qui l'intrigue...
Pourtant notre ami porte un surnom qui représente toute la Mauritanie dans sa diversité et sa richesse, celle de son brassage ethno-culturel, M'Ballal, une localité proche de Rosso, habitée par des hommes libres, des hommes fiers, des mauritaniens authentiques.
Je les ai connu, je les ai admiré, ils m'ont fait aimé encore plus, s'il en était besoin, mon pays, moi jeune fonctionnaire dans la région, il y a bien des années maintenant...

Belkiss, j'ai vu ta réponse à ma question sur le poême en hassaniya. Je répondrai prochainement avec exposé à l'appui, en laissant la question ouverte pour nos amis une semaine encore, si tu veux bien.

Yanis le R. a dit…

Je crois que les propos du maire de Nouakchott (CUN) sont à graver dans le marbre si on est un obsevateur du microcosme politique mauritanien.
Pour la première fois, un maire de Nouakchott (le tiers des habitants du pays) fait un bilan positif en une seule année d'exercice et met le doigt sur les carences et des scandales de grande envergure (la Fourrière de la capitale cédée à des commerçants-receleurs, des taxes payées à la mafia locale comme du temps d'Al Capone à Chicago aux USA, etc.).
En une année, on peut bien faire des choses même sans grand pouvoir à plus forte raison si on a le pouvoir, la confiance du pouvoir et l'argent du pouvoir...

Anonyme a dit…

il va finir par déranger l'opposition inerte!!! c bien là le malheur du pays: les gredins sont les juges, et le premier qui fait du bien pointe par sa réussite toute la tragédie de cette pièce de théâtre: gare à toi, malheureux!

d'un côté on te cherche et de l'autre on t'envie jusqu'à souhaiter en douce ta perte!

hi han!

maatala a dit…

Salam

Curiosité Lu sur Cridem

"Abdallahi invite les Mauritaniennes à lutter contre la corruption

Le président mauritanien, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, a invité ses concitoyennes à entreprendre une campagne globale de lutte contre la corruption et la mauvaise gestion pour contribuer de façon agissante à la réforme de la société.

S'exprimant jeudi après-midi à Nouakchott au cours d'une audience accordée au Réseau des femmes ministres et parlementaires, il a salué «l'expérience des femmes en matière de gestion des deniers publics».

Le président Abdallahi a également souligné leur «niveau élevé de fermeté qui a eu un impact sur la réalisation de projets qui leur ont été confiés».


Partant de la spécificité «complexe» arabe, africaine et islamique de la femme mauritanienne, le président Abdallahi a appelé les femmes de son pays à joindre «la rationalité» de la gestion de leurs foyers à celle des affaires publiques.

L'audience entre dans le cadre des préparatifs de la Journée internationale des femmes qui sera célébrée ce samedi, 8 mars.

Le réseau des femmes ministres et parlementaires est composé de 40 ministres, députées et sénateurs.

-----------------------------------

Sidioca

ton parti à la con n'est ni plus ni moins composé majoritairement que d'une bande de Saints.

Les corrompus et les corrupteurs sont connus de tous : Noms, prénoms, adresses et date de Naissance, il faiut le demander à Ely ou AZZIZ.

Selon lui le pays se serait mis en faillite tout seul dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

''prof'' elu vous enseignez dans un institut, donc vous devez respecter les usages académiques. de quel droit vous octroyez-vous le titre de ''prof'' alors???

bilkiss a dit…

yanis le"radin" c'est bien dit ça(un fou rire), je suis contente que tu sois de retour sur notre canalh.
-----------------------------------
maata,
pourquoi tant de méchanceté, tant de haine envers notre prof Ely?

pourquoi les gens aiment ils tant etre méchants?

pourquoi veulent ils à tout prix etre bléssants?

vous direz peut etre que j'ai une fois parler de votre prof Ely,
mais ces sales mots je pourrais jamais les dire!!!!!!

amitiés

Anonyme a dit…

Bilkiss,

La famille Clinton aime et respecte l'Afrique. Bill Clinton a toujours traite' Nelson Mandela comme un ami et un papa. Il est aussi un grand ami du Maroc. Hillary Clinton a litteralement donne' comme titre a' l'un ses livres un proverbe Africain. " It Takes a Whole Village to Raise a Child."
J'ai participe' a' deux Renaissance Weekends. Chelsea Clinton (l'unique fille de Bill et Hillary Clinton)est venue assister a' ma presentation sur la democratie en Afrique.
Il y a plusieurs exemples pour dire que la famille Clinton aime et s'interesse beaucoup au continent Africain.

HILLARY CLINTON IS THE BEST CHOICE FOR PRESIDENT!

PS.
Je m'excuse du temps que j'ai pris pour repondre a' ta question. J'avais d'autres choses a' faire.

PS. du...PS. (rire)
Tu es desormais ma quatrieme fille. Je t'adopte! Il ne faut meme pas essayer de protester, la decision du...vieux est unilaterale et irrevocable! (rire)

Anonyme a dit…

Bilkiss,

La famille Clinton aime et respecte l'Afrique. Bill Clinton a toujours traite' Nelson Mandela comme un ami et un papa. Il est aussi un grand ami du Maroc. Hillary Clinton a litteralement donne' comme titre a' l'un ses livres un proverbe Africain. " It Takes a Whole Village to Raise a Child."
J'ai participe' a' deux Renaissance Weekends. Chelsea Clinton (l'unique fille de Bill et Hillary Clinton)est venue assister a' ma presentation sur la democratie en Afrique.
Il y a plusieurs exemples pour dire que la famille Clinton aime et s'interesse beaucoup au continent Africain.

HILLARY CLINTON IS THE BEST CHOICE FOR PRESIDENT!

PS.
Je m'excuse du temps que j'ai pris pour repondre a' ta question. J'avais d'autres choses a' faire.

PS. du...PS. (rire)
Tu es desormais ma quatrieme fille. Je t'adopte! Il ne faut meme pas essayer de protester, la decision du...vieux est unilaterale et irrevocable! (rire)

Anonyme a dit…

Couli et Bilgiss,

Vous nous faites chier avec vos conneries. Cet espace n'est pas fait pour vous. Vous remplissez l'espace. Allez du vent.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…

Anonyme du 7 Mars 18:32

Je te remercie pour tes aimables mots!!!!!!!!!!!!!!!!

bilkiss a dit…

ok! vieux,
t'es Papa, pacte conclu, j'accepte et tout le plaisir ( et l'interet, rires...) est pour.
dorénavant je vote hillary, plus d'inquiètude pa.

p.s
surtout que t'as quinze ans de plus et qu'à cet age on peut etre papa dèjà!!!!


mentak lbara,

bilkiss

bilkiss a dit…

vieux,
surtout ne t'occupe pas de ces ano-intrus!!!!
c'est de la pure provoc, ils n'ont rien à faire ni meme à dire.

ils cracheront leur venin et s'en iront.

faites le rapidemment et bon débarras!!!

n'oubliez pas svp echeytan (quel pseudo) au passage il n'a pas sa place sur ce site.

avec tous nos respects.

Yanis le R. a dit…

LM n'est sans doute pas connecté, il a peut être pris son week-end à la Badiya...

Il y a un énergumène qui pollue le blog par des insultes et platitudes qu'on pensait revolues depuis un certain temps de ce petit coin cybernétique mauritanien de convivialité...

S'il avait au moins une idée, une lueur de discours digeste, une pincée de vérité, on l'aurai appuyé, soutenu, aidé, nous les enfoirés de Canalh qui n'avons rien à cirer de personne, mais ce n'est que des mensonges, calomnies contre, tenez vous bien, l'un de nos plus brillants intellectuels qui a réussi à l'Etranger, loin des prédateurs et de la maffia, loin du piston et du népotisme, j'ai nommé le Pr ELY Mustapha.

Je m'arrête là car je ne sais même pas pourquoi je repond à cet anonyme incarnation de son maître, Satan...

bilkiss a dit…

t'as peut-etre raison, yanis.

on ignore, on laisse passer et on oublie.

amitiés

maatala a dit…

Lu sur cridem

"République bananière et citoyens trop calés !

Après avoir appuyé stratégiquement et efficacement le régime déchu de Maaouya, les Idawali contrôlent à présent l’Etat.

C’est ainsi qu’au lendemain de l’investiture du Président Sidi Mohamed Ould Cheilkh Abdallahi, ils comptabilisent 5 conseillers du Président (dont Ould Biye, Ould Enahwi, Idoumou, Ould Bah, etc.), en plus du DIRCAB, Ould Amejar (membre du Collectif du Niger). La tribu compte également 3 ministres (Nebghouha la controversée, Mohamed Elmoktar l’ex traducteur de Woodside et le célébrissime Hamma Vezzaz, leader spirituel du Collectif du Niger.

Au niveau de la Primature, ils sont 4 conseillers chez le Premier Ministre. Il y’a une semaine atterrissait à la Primature Driss Ould Horma l’homme qui a soutenu un DEA en Droit en Tunisie et qui a obtenu de la Fonction Publique son équivalence en doctorat. Depuis, les étudiants en droit en Tunisie s’arrêtent au stade de DEA pour rentrer au bled et plus docteurs qu’eux, tu meurs ! Le gars est maintenant DG de la Législation de ce pays, s’il vous plait !

Au Ministère de l’Economie et des Finances, ils maîtrisent la situation avec, pour toutes les directions générales, les directeurs généraux ou les directeurs généraux adjoints. Au Ministère des Pêches, ils maîtrisent totalement la situation avec 5 directeurs de l’administration centrale (Toueileb, Ijiwen, Ould Mahjoub, Ould Alioune, étc.) et trois conseillers.

Au Ministère du Pétrole, ils font la pluie et le beau temps, avec notamment 2 conseillers, 2 directeurs et le DGA de la SMH.

Selon des sources dignes de foi à l’Education Nationale, Nebghouha ne veut pas entendre parler de cadres non alaouites dans des postes importants. Il y’a un mois, en Conseil des Ministres, elle a nommé 4 responsables le même jour, tous cousins : Ould Elhadj Brahim, Moulaye Brahim, Mint Sidoumou, etc..

Un mois auparavant, son cousin Elkhalil a été positionné DG de l’Enseignement supérieur et de la recherche. Selon des sources concordantes, Nebghouha aurait également envoyé un « déséquilibré » au Ministère de l’environnement. Aux dernières nouvelles, le cousin dit à qui veut l’entendre que Nebghouha et Amejar est derrière sa nomination et il continue à faire ce qui lui semble bon.

Dy Ould Zeine, après avoir refusé le poste de DG du Patrimoine de l’Etat a finit par transiger et c’est « heureusement pour le pays » comme l’a dit Oumère dans son tout dernier brillant édito. Où va-t-on ?

Au niveau des grands projets, la règle serait simple : être Idawali ou se casser dans le mur. Aftout Essaheli maîtrisé au mépris du MHETIC, le tristement célèbre PDIAIM maîtrisé et utilisé pour assurer la solvabilité des transactions d’une banque de la place, le PAGEP « adjugé » sans aucun appel à candidatures par Ould Abed à M. Abderrahim O. Didi.

Le Projet SIDA, dont la gestion financière est on ne peut plus controversée avec des situations de cessation de paiement en 2005 et avec des résultats insignifiants, maîtrisé et séronégatif, car aucun auditeur, aucun contrôleur n’a osé y déceler que la fameuse mention « rien à signaler » (RAS) ! Le PGRNP est parti dans les poches des cousins et autres camaraderies et n’a strictement rien fait après 10 ans d’exercice.

A cela, certains observateurs trouvent que Ould Horma (ex. IGE) n’a jamais inquiété un cousin, au moment où il a compliqué la vie à des centaines de responsables.

Au niveau des ambassades, les membres de la communauté contrôlent la situation avec la dernière recrue Mint Ewnen sans parler des dizaines de diplomates.

Dans toutes les administrations, le népotisme et le favoritisme est devenu la norme et la règle. Les communautés tribales se serrent les coudes et s’assurent le maximum de services rendus mutuels, car on vient se servir d’abord, servir ce sera pour plus tard.

La question que je me pose est la suivante : comment la Mauritanie pourra être construite alors que le népotisme est érigé en règle et que cela se fait dans l’indifférence totale ? Où sont les institutions démocratiques ? Où sont les media ? Où sont les associations ? Quelles sont les raisons qui ont fait que ces gens soient prioritaires et passent avant les autres mauritaniens ? Auraient-ils un QI plus élevé que les autres fils de ce pays ? Pauvre Mauritanie et bravo Idawali !

Le débat sur le népotisme doit être ouvert. On doit se dire qu’il est temps de choisir le chemin de la gouvernance et du développement ou de sombrer dans l’injustice et le chaos.

J’appelle de ce forum à créer des ONGs de lutte contre le népotisme et le tribalisme, car ces deux fléaux représentent à eux seuls, les germes d’une instabilité sans précédent en Mauritanie et c’est hélas, la vérité amère.

Ayons du courage pour dire les choses auxquelles tout le monde pense et qui créent tous les jours que Dieu fait, des frustrés, des déçus, des lésés, des persécutés, c'est-à-dire des malheurs et de véritables galères, exactement comme celles que la Mauritanie vit depuis son indépendance.

Prochaine contribution : Nominations du Président et du Premier Ministre : analyse des critères et constats choquants.

Prochainement sur CRIDEM : "Institution tribale", évolution comparative sous 6 Présidents de la République.

le débat est lancé.

Captainred
-----------------------------------

La caravanne aboie et le chien passe dit le FOU

maatala

Brutus a dit…

Bonsoir,

J'ai decouvert ce blog aujourd'hui. J'en ai lis tous les articles et pratiquement tous les commentaires.
Je vous félicite (la communauté du blog)pour la qualités de vos contributions et vous encourage à aller de l'avant.
une question cependant me tracasse :
Pour quoi le Prof ELY M. et le sujet de tant d'emportement et de haine de la part de quelques uns? J'ai lis quelques articles de Monsieur le Professeur (il faut donner aux gens leurs titres) et je dois dire que je n'y ai pas décelé la moindre calomnies à l'encontre de qui que ca soit. il brosse dans ces ecrits, avec un style saisissant, la situation dramatique (le mot est doux) de notre chere patrie en critiquant une situation des politiques, des stratégies et des orientation, sans jamais faire des fixations sur des personnes physiques.

Un peu plus d'objectivité et rendons à cesar ce qui lui appartient.

c'est ce que je crois.

Yanis le R. a dit…

A l'occasion de la fête de la femme, je fais un coucou à toutes nos soeurs et amies anonymes de la toile, d'hier et d'aujourd'hui, celles qui sont parties et celles qui sont toujours là.
Je pense à:

- Rim
- Nana
- Anissa
- Meima
- Aichetou
- G Sand
- Mint El Mahjoub
- Mariem D.
- Chebiba
- Mariem Mint B.
- Houda Silvia
- Bent Leksar (BL)
- Belkiss
- Et toutes les autres...

Amicalement et au plaisir de vous voir plus souvent.

Dr kleib ahmed salem a dit…

Il se fait tard et je m’en excuse, Mais je n'ai pas pu résister à l'envi de partager avec vous ce moment de bonheur.Ce texte Qui n’a pas été apparemment publié pour l’étranger car Il est destiné à la consommation locale. Je l'ai trouvé sur un blog par hasard.
cliquez ici
BONNE NUIT.
Dr KLEIB
un citoyen dégoûté, et sans doute pas le seul

maatala a dit…

Salam

Je me joins à Yan pour souhaiter à nos soeurs bonne fête.

Vous êtes ce qu'il y a de meilleur en nous dit le FOU

maatala

maatala a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
maatala a dit…

Salam

Bienvenue à Britus

Tu trouveras dans cet espace de liberté ce que tu y mettras.

Amitiés

maatala

vlane a dit…

pour le 8 mars télécharger " jiguène" de thione seck

ça ne fait pas de mal

Anonyme a dit…

LU SUR CRIDEM

Le Tribalisme une bombe à retardement

En ce début du troisième millénaire, prétendre que le tribalisme continue à jouer un rôle déterminant dans les rapports entre l’administration d’un Etat et ses citoyens peut paraître fantasmagorique. Dire que cette situation prévaut encore dans notre pays est, malheureusement, aussi triste qu’incontestable.
Plus ou moins larvé au cours des deux premières décennies qui ont suivi l’indépendance, le tribalisme qui a repris du poil de la bête et reconquis ses lettres de noblesse tout au long de ces trente dernières années, constitue l’une des plus graves menaces pour l’avenir de notre pays, de notre unité nationale. Il s’agit d’un véritable cancer politique, économique, social et culturel qui ronge les fondements déjà fragiles de notre société dont il continue d’inhiber et risque d’annihiler toute velléité unitaire, démocratique ou tout simplement égalitaire.
Dans les projections des premiers responsables politiques des années 60, hélas ! bien démenties par la réalité, ce fléau, mis à l’index dès les premières heures de l’indépendance, devait, à l’instar de tous les anciens modes d’organisation des sociétés traditionnelles, disparaître au fur et à mesure que se développaient les structures alternatives, en l’occurrence les rouages politiques de l’Etat central et ses différentes structures et infrastructures socio économiques.
Cinquante ans après, nous voilà encore qui nous débattons dans les méandres de cet système moyenâgeux qui se perpétue, avec la bénédiction, faut il le préciser de nos dirigeants et à l’ombre de leurs pratiques despotiques.
Contrairement à la période précoloniale, ou chaque entité tribale vivait séparément et en quasi autarcie, les moyens de la collectivité nationale sont aujourd’hui gérés par des responsables dits nationaux, régionaux ou locaux. Et, comme si de rien n’était, ce système continue à autoriser, voire à obliger ces responsables, impunément, à accorder aux leurs, toutes sortes de privilèges injustifiés, dans la répartition de ce bien commun : ressources financières, postes de travail, biens fonciers etc. etc. Cette situation injuste et insupportable ne saurait perdurer sans conséquences fâcheuses.
C’est pourquoi mon propos, ici, ne saurait se limiter à signaler l’existence, la persistance ou les méfaits de ce phénomène dans notre société. Je veux surtout mettre en exergue l’urgente nécessité d’un débat national ouvert , sur cette question vitale, et stigmatiser la complaisance et l’hypocrisie qui n’ont jamais cessé de faire le lit et d’entretenir cet anachronisme sur l’ensemble du territoire national. Personne en effet n’a eu, jusqu’ici, le courage de condamner et encore moins d’affronter le tribalisme dans notre pays. Par commodité, par peur, par inconscience, par faiblesse, les raisons peuvent varier, cela ne change rien au risque encouru pour le devenir de notre pays.
En fait, depuis le parti du peuple mauritanien jusqu’ici, aucune administration, aucune formation politique, aucune organisation de la société civile n’a entrepris de combattre ce fléau dans le cadre d’une campagne de sensibilisation digne de ce nom. Quelques slogans creux, du genre : non au tribalisme ! non au régionalisme ! ont été sporadiquement et démagogiquement lâchés ici et là mais pas le moindre effort de sensibilisation crédible, organisé et soutenu dans le temps et dans l’espace.
Au contraire et, pourrait on dire au comble du paradoxe, plus le pays a évolué vers la mise en place d’institutions sensées être démocratiques, plus les ressorts de la tribu et de la famille ont été utilisés et nourris ce qui, en toute logique, a contribué à atrophier de plus en plus le rôle et l’autorité de l’Etat central. Cette situation risque de nous être fatale
Aussi et dans l’espoir que tout le monde a aujourd’hui conscience du réel péril qu’il y’a en la demeure, il est grand temps de prendre sa résolution et d’agir avec détermination pour le sauvetage et la consolidation de notre Etat central et national dont la pérennité est antinomique des pratiques tribales et despotiques ambiantes. Cette option doit se traduire par l’organisation, au niveau des structures administratives appropriées, des partis politiques et des ONG, d’une campagne nationale de sensibilisation ouverte, pour la lutte contre le tribalisme et ses pratiques nocives, incompatibles avec l’existence d’un état de droit, de justice sociale et d’égalité citoyenne.
Cette campagne nationale doit s’inscrire dans la durée et ses thèmes, constituer un segment permanent dans les programmes d’activités de tous les acteurs politiques, culturels et socio-économiques du pays. Elle suppose la mise en œuvre de tous les supports médiatiques possibles : conférences -débats, séminaires, journées de réflexions, khoutbas dans les mosquées, spots publicitaires à la radio, dans les journaux et à la télévision, pièces de théâtre, films et sketchs. Un prix annuel récompensant les comportements anti- tribalistes peut constituer un excellent stimulant pour les fonctionnaires, responsables ou citoyens ayant accompli une œuvre ou une action de nature à promouvoir l’esprit d’équité et d’égalité citoyenne contre le tribalisme et autres favoritismes dérivés.
Espérant en cela prêcher des convertis, je lance cet appel citoyen pour l’instauration rapide d’un débat national autour de cette tare originelle et mortelle que représente le tribalisme dont l’iniquité, les clivages qu’il nourrit et les graves disparités qu’il a déjà développées au sein de notre société menacent, à plus ou moins court terme, l’existence même de notre pays
Avec les difficultés actuelles inhérentes à la montée des prix et à la cherté de la vie, l’insécurité galopante, la recrudescence du banditisme et du crime organisé, le risque terroriste devenu réalité, le piteux état dans lequel vingt années de dictature et despotisme ont laissé le système judiciaire du pays, le vase est déjà bien plein. Prions mais travaillons surtout pour qu’il ne déborde pas.

Anonyme a dit…

lm,
pouvez-vous censurer quelques commentaires inutiles et irréspectueux?
avant ou après parution peu importe, l'important c'est qu'ils n'apparaissent plus sur nos écrans.
ils encombrent notre petit espace de liberté, notre havre de paix.
nous autres bloggeurs pacifiques sommes dégoutés.

faites quelque chose et rapidemment

merci lm.

maatala a dit…

Salam

Dans la série bizar:

Pourquoi depuis un mois des avions américains atterrissent-ils tous les soirs à NKTT?

Pourquoi Daddah a -t-il disparu de la circulation après la claque de l'UFP?

Pourquoi Daddah n'a fait aucune déclaration au sujet du retour des déportés , lui l'intarissable quand il s'agit de d'Israel et du monde arabe

"AJIB" dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Un commentaire interessant sur Cridem de Panda (Khalil Gueye) qu'il faut inviter plutot sur cet espace pour discussion et temoignage.

Un blog sur le sujet est tres souhaitable.

C'est un commentaire de l'article qui traite du tribalisme (posté plus haut).

----

Très bonne et pertinente analyse.Les questions que vous posez meritent de l,être et des réponses adéquates doivent ètre trouvées à ce mode de distribution du pouvoir anachronique, suranné et surtout inégalitaire.
Ce système est également très préjudiciable aux éxigeances de performance et d,éfficacité des pouvoirs publics.
Il marginalise aussi de larges segments de la population ,dans les deux communautés d,ailleurs.Je l,ai vécu dans ma chair.
Pour illustrer ce phénomène d,exclusion je n,irai pas chercher loin , il me suffirait d,évoquer mon cas personnel.
Pour être en conformité avec la typologie tribalo-ethnique de mise en l,espèce ,l,on admettra que je suis un Hassano-pular autrement dit un negro-arabe.
En 1989 ,à Paris où je poursuivais certaines études universitaires ,j,apprends en avril que j,etais suspendu de ma qualité de fonctionnaire et ce malgré une mise en position de stage en règle.
De retour au pays ,je fis lever la suspension en un jour et j,eus droit à des excuses aussi.Motif, de par mon faciès , je n,etais manifestement pas le prototype classique du negro-mauritanien ,en revanche mon nom lui l,etait.
J,appris que j,ai été suspendu tout simplement en raison de mon nom de famille.
Toujours dans le même régistre , comme tout le monde ,j,ai été une fois amené à utiliser le jeu de cooptation ehnico-tribal pour "faciliter" une promotion que je méritais du reste.
Pour mes oncles maternels ,grande tribu Beni Hassan de l,est ,je n,étais pas suffisamment arabe ,d,autres cadres "ariens" purs seraient prioritaires.
L,acceuil décevant de mes oncles maternels qui m,ont élevé a fini de me dissuader d,aller voir de l,autre coté.
En somme ,arabe je ne le serais pas , et noir ,bien que de couleur plutôt foncée je ne le suis pas encore.
Je me suis donc retrouvé dans une sorte de "no mans land identitaire" dans mon propre pays.
J,ai été litterallement catapulté ,"driven out" du pays par le système que vous dénoncez.
Et le résultat est là devant vos yeux.

Anonyme a dit…

et voilà, la petite meute veut s'en prendre maintenant à Remy ould kleib. que lui reproche-t-on? qu'il est cohérent et constant dans ses prises de positions qu'il a le courage de signer toujours avec son nom? décidement on peut pas avoir la paix.
alors mon cher Remy, ne te décourage pas, si on t'attaque rend leur coup pour coup, moi la seule chose que je reproche c'est que tu ne surveilles pas assez ton français mais ça...ça ne vide pas les caisses de la mauritanie. alors bon courage et n'arrête pas, on a besoin de toi

Anonyme a dit…

je ne crois pas mes yeux!!!!!!!!! vous censurez les commentaires et les triez avant publication?!!!!!!!!!! la preuive que vous avez peur du débat. alors un conseil, quand on n'a pas le courage de ses idées on se la ferme et on aisse les gens tranquiles.
monsieur ely ould el moustave on attend tes reponses

Anonyme a dit…

On profite apparemment de l'absence de LM...
Les chiens aboient, la caravane CANALH passe...

Anonyme a dit…

la misère du net c ça! n'importe quel paumé, oisif peut insulter et ça passe, il se sent lu, ça l'excite, il faut pas répondre à ce genre de type, qu'il écrive c son droit à la liberté d'expression, mais lui répondre c inutile

tu as raison le prof est tout ce que tu dis et tes questions sont pertinentes , maintenant si tu as autre chose à dire on t'écoute, exprime toi tu sera lu promis mai sn'exige pas de réponse car ici ils te répondront si c leur bon plaisir et si tu es soulant eh bien continue à écrire tout seul

fais toi plasir

bilkiss a dit…

merci yanis, merci maata pour ne pas avoir oublier notre fète.
que serez vous sans nous les femmes? (vieux ente vem).

maata,
j'ai froid au dos, cette histoire d'avions americains tous les soirs sur le tarmak de l'aeroport de nkt,je fermerais pas l'oeil cette nuit.
t'es champion mon chér maata en bizareries.

que nous veulent ils ces américains?
installez une base en mrtnie?
sont-ils là pour une garde présidentielle plus efficace et plus rapprochée.
ou pour l'ambassade d'israel?
ça n'augure rien de bon tout ça!!!
peut-etre que vieux couli je veux dire pa pourra nous expliquer leur présence, leur mission qui est apparemment tenue trés secrète.

Daddah est à nktt.
il y'a trois jours il etait à ten-soueilem presenté ces condéléances à la famille d'un cousin au (milliardaire) Ahmed Saleck alias Sahraoui.

sur tous les evenements qui ce sont précipités ces derniers temps (retour des réfugiés, l'attaque de l'ambassade d'israel...)il n'a pipé mot.
devient-il plus sage? moins impulsif!!!
prepare-t-il sa retraire?

le temps nous dira.

amitiés

lemberti a dit…

salut,
Dès que je m'absente quelque temps c'est le bordel dans le blog, des insultes, des conneries...
je vais chercher mon ami bougadoum et on remettra de l'ordre.

Bilkiss

quand tu écris "mentak elbara" tu peux prêter le "Y" de Yanis et le glisser entre le A et le R yekan yestajer vik had, wla tenveg3i.

LM® a dit…

salut
désolé Pr Ely et Dr Kleib et tous les autres pour les commentaires irrespectueux et insultants.
je suis en plein déménagement , et je n'ai toujours pas de connexion en ce moment et je vois que certaines personnes en ont profité pour déverser leur bile;
désormais j'essaierai comme même de nettoyer aussi souvent que possible.
pour l'ano de 04:48 ton comment était trog long mets un lien stp.

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 243   Suivant› Les plus récents»