vendredi 1 février 2008

La Mauritanie d'abord

Cette nuit le bruit des armes a retenti,réaction primitive et instinctive: encore un coup d'état?

L'inconscient collectif s'attend encore à des coups d'état: nous n'avons même pas dépassé ce stade,
c'est déprimant.
Désormais notre inconscient collectif développera peut être un autre réflex non moins déprimant :"acte terroriste"

Non, finalement c'était pas un coup d'état mais des apprentis terroristes qui font leurs gammes chez nous.
Car apparemment d'après eux les israéliens méritent qu'on leur tirent dessus,ils affament et tuent nos "frères" palestiniens.
Alors je suggère à nos autorités nationales de garder un œil du côté de l'ambassade de Palestine car la "gueguerre" Fatah-Hamas tue aussi nos "frères" palestiniens.

voila çà y est,depuis le temps qu'on le répétait qu'on est un pays pauvre mais où la sécurité régnait et où les gens étaient tolérants.
si même cela on l'a perdu,que nous restera-t-il donc?
désolé pour le mini blog mais le choc étant que les mots ne viennent pas
LM ( déprimé)

110 commentaires:

maatala a dit…

Salam


Couly mon frère d'Amérique a dit:

"Je condamne avec la dernière énergie l'acte terroriste contre l'Ambassade d'Israël a' Nouakchott"

est aussi:

"Les dirigeants politiques nationaux doivent s'occuper des problèmes Mauritaniens d'abord"

D AC avec toi à 1000%.

Nous avons une ambassade Israélienne chez nous, nous leur devons assistance et protection comme pour toutes les autres ambassades ni plus ni moins.

Que l'on soit pour ou contre leur présence, tant qu'ils sont chez nous, ils sont nos hôtes.

Rien ne justifie que l'on s'assoie sur nos principes séculaires d'accueil et d'hospitalité.

Ils existent aussi d'autre manières de montrer sa désapprobation face à cette présence (marches, sit-in......).

Couly tu as plus que raison en disant qu'ils doivent s'occuper de nos problèmes et en cela je trouve que Messaoud s'est comporter en véritable pompier pyromane:

Car avec la création du PNDD, il s'est trouvé coincé, il a cru trouver le bon plan en tapant fort sur cette présence.

C'est en soit une faute, car il aurait du faire moins de tapage après l'assassinat des touristes français, au lieu de cela, il a cru bon "pour lui" d'indiquer la prochaine cible aux "BURKATORS".

De ce simple fait, il se transforme en responsable mais non coupable.

Par ailleurs du haut de sa tribune, il aurait pu dénoncer le casse du CMDJ et autres dérives qu'il se fait un plaisir de dénoncer en privé.

Je ne serai pas surpris qu'il soit la première victime de cette tentative d'assassinat.

Quand on est incapable de résoudre les problèmes de son pays, les médiocres préfèrent toujours externaliser l'attention des cocus dit le FOU.

Interrogations autour de cet attentat:

- Qui condamnera et qui ne le fera pas? (qui ne dit mot, consent).

-Qui a intérêt à ce que les RICAINS installent leur base en Mauritanie?

-Ou sont passés les "MOUKHABARATS"?

-Qui aura un cas de conscience?

-Quelles seront les conséquences de cet acte sur les éventuels investisseurs étrangers?

- Qui a intérêt à BUNKERISER la Mauritanie?

-Qui a intérêt à ce que notre situation se dégrade en nous coupant du reste du monde et nous plongeant dans l'insécurité totale?

-Qui a intérêt à ce que SIDIOCA le Pacificateur se transforma en Eradicateur?

La seul retombé positive de cet incident fâcheux c'est qu'il faut s'attendre à déploiement massif des forces de l'ordre dans toute la ville de NKTT.

L'instauration de la sécurité étant l'une des principales revendications des éternels cocus que nous sommes dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

...LM...certes on doit garder un oeil...voir...des yeux sur toutes les missions presentes ici...quand la terreur ...la folie ...frappent...y'a pas de discernement...quiconque a une once de raison ne peut que condamner ce qui c'est passé hier...soir...rien ne justifie la violance...certes ..mais il faut egalement garder un oeil sur les aspirations des peuples...Le president aura à gagner en consultant le peuple mauritanien ...sur des problemes de discorde...dont les relations diplomatiques avec Israel...

Anonyme a dit…

j'ai oublié de signer..
bl

LM® a dit…

salut

bl,penses tu vraiment que c'est au citoyen lambda de géré notre politique extérieur?

maatala a dit…

Salam

Cher LM

Face à l'inexistence ou l'incapacité de l'etat a agir sur le cours des choses, il ne faut pas être surpris que ce soit le citoyen Lamda qui gère notre politique étrangère ou le reste.

Sidioca est le premier des islamistes, idéologiquement il semble partager avec ses gens beaucoup de valeurs.

Le plus gros risque est que l'on se retrouve avec un hyper état policier sans limite à la taya.

Nous trouvons dans la même situation que les États Maghrébins en 1980 .

Les solutions seront difficiles soient:

A l'algérienne ou la Tunisienne.

Que soit l'une ou l'autre, La démocratie est en danger dit le FOU.

maatala

LM® a dit…

salut

cher Maatala

tu dis "Sidioca est le premier des islamistes, idéologiquement il semble partager avec ses gens beaucoup de valeurs."

entièrement d'accord avec toi
Sidi est le premier responsable de cette dérive.
il n'as pas arrêté de donner des forts aux BURKATORS que tout est permis pour eux.ça a commence par leur libération pour dit il détendre la scène politique tu parles d'une dettente!
des procureurs qui envoient des jeune passer la nuit en prison juste pour avoir gare dans une place publique.
il assiste devant les cameras de la télé nationale a des prêches enflammés,il se construit sa mosquée quatre étoiles a coup de millions et cerise sur le gâteau une rencontre au sommet avec le pape du salafisme chez nous juste après l'attentat d'Aleg.
ceci dit je pense que la rupture des relations diplomatiques ne sera qu'un signe de plus qui voudrait dire aux BURKATORS que désormais se sont eux qui sont aux commandes .le pur ce que pas mal de politiciens jouent au populisme et réclament eux aussi cette rupture nous avons besoin d'un état fort qui sait mettre des limites

maatala a dit…

salam

Dur sera la chute

ELYTOR semble avoir eu raison de refuser de libérer ceux que certaine presse et parente-le présenter comme étant des innocents victimes de la politique sécuritaire de TAYA.

Lui succéda le MESSI SIDIOCA, qui ignorant tout des réalités géopolitiques de la sous région les libéra.

Ne tenant pas compte du fait que leur implication dans les réseaux et camps d'entraînements islamistes ne faisait pas de doute.

Pour le remercier ,ils ne sont pas attaquer à ceux qui les ont torturés et humiliés, mais à leur bienfaiteur.

Ingratitude quand tu nous tiens dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

que ceux qui lisent de temps en temps quelques délire de lm, maata , lambda genre "israel quand tu tiens ou israel mon amour et autres amour du droit et de l'hospitalité, lisez l'article frais du prof qui rafraîchit la mémoire de tous , sauf celle de nos amis qui sachant tout cela gardent pour eux ce plus de connaissance qui ruinerait le miroir du prof

élite quand tu nous ballade!

Anonyme a dit…

BL,

Il faut commencer par les aspirations du peuple Mauritanien d'abord!
Ne pensez-vous pas que les habitants des KEBATE aspirent a' une vie meilleure?
Pourquoi aller faire les mercenaires pour les Palestiniens au detriment des interets superieurs du peuple Mauritanien?

La Mauritanie ne peut pas jouer le role de gendarme international. Les resolutions sont ce qu'elles sont!
Aider les Palestiniens a' avoir un etat libre et independant, ne doit jamais signifier qu'il faut sacrifier le peuple Mauritanien pour atteindre cet objectif.
La Mauritanie a besoin de tous ses partenaires etrangers pour assurer son developpement.
Le discours vide de la guerre froide ne sert a' rien. L'heure est a' la mondialisation, il est important d'avoir des relations strategiques a' travers le monde.


Le probleme Palestinien a precede' l'independance de la Mauritanie et ce n'est pas notre pays qui va le resoudre. Personne n'a oublie' que les Palestiniens ont ete' massacre's en Jordanie et au Liban. Tout comme l'OLP a ete' chasse'e de la Tunisie. Le probleme est donc reel et il faut travailler pour trouver une solution. Vous me permettrez de vous dire que toutes les solutions qui ne tiendront pas en compte l'existence de l'etat d'Israel, sa securite'et ses relations avec ses voisins du Moyen Orient, seront voue'es a' l'echec!

LA REALITE' EST BEAUCOUP PLUS COMPLIQUE'E. IL Y A PLUSIEURS CHOSES QUE VOUS NE VOYEZ TOUJOURS PAS, CE QUI EST EXTREMEMENT REGRETTABLE!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Salam...
Perso ...à Israel...je reproche...le denie de l'existance d'un etat palestinien...le mepris des decisions de la commmunauté internationale...
LM,
Toutes les democraties du monde tiennent compte en fin de compte de l'opinion de leurs citoyens lambada...
Ano...

"vaghidou chiyii la you'etihi"...
la Mauritanie a des problemes à jouer son propre gendarmme "national"...c'est une aberration que de lui demander...de jouer à l'international...
...parlant d'aspirations...du peuple ..peu sont assouvies....bien sur...
bl

Anonyme a dit…

Cher ami Maata, tu permettras que je fasse quelques commentaires à tes citations tirées plus haut :

1. "Nous avons une ambassade Israélienne chez nous, nous leur devons assistance et protection comme pour toutes les autres ambassades ni plus ni moins".
Tu as raison, tant que l'Ambassade et les diplomates d'Israel sont là, nous leur devons respect et protection, j'ajouterai ... et hospitalité.
Est-ce une vérité avancée pour justifier un... ?

2. "La seul retombé positive de cet incident fâcheux c'est qu'il faut s'attendre à déploiement massif des forces de l'ordre dans toute la ville de NKTT.
L'instauration de la sécurité étant l'une des principales revendications des éternels cocus que nous sommes dit le FOU".

Ok ! mais la justice est le meilleur rempart contre l'insécurité. On voit où tu veux en venir, le CMJD doit revenir.

3. Sidioca est le premier des islamistes, idéologiquement il semble partager avec ses gens beaucoup de valeurs".

C'est la conclusion logique de ton raisonnement, mais c'est cousu de fil blanc et ça sent la mnipulation.

Sidi est fervent musulman, ce qui est différent d'islamiste.
Puis voudras-tu nous faire avaler que les militaires sont les seuls capables de diriger ce pays et que sa sécurité passe nécessairement par des relations diplomatiques soutenues avec Israel ?
On a compris depuis quelques mois que le canalh a repris service... et vous avez esquivez royalement toutes les questions qui vous étaient posées à ce sujet.
Amitiés.

maatala a dit…

Salam

Cher ami

tu dis :"Est-ce une vérité avancée pour justifier un... ?"

Peux-tu SVP éclairer ma lanterne?

Tu dis: "Ok ! mais la justice est le meilleur rempart contre l'insécurité. On voit où tu veux en venir, le CMJD doit revenir"

La justice comme le reste est en rade chez nous, nos magistrats font partie du top 5 des plus corrompus aux monde.

Personnellement je ne leurs fait pas confiance, d'autant plus que les autorité font tout leurs possibles pour que cela ne change pas.

Concernant l'insécurité:

Sans attentats ,nous sommes déjà en insécurité, car ceux qui sont chargés de nous défendre sont nos premiers bourreaux : les flic-aillons-racketteurs-tueurs.

Un déploiement des forces de l'ordre à NKTT et les contrôles éviteront aux coupeurs de routes et autres monte en l'air de s'en donner à coeur joie sur une population sans défense (jette un coup d'oeil sur la rubrique des faits divers dans les journaux ou CRIDEM).


La criminalité baissera, ainsi l'état sera en mesure de jouer son rôle de protecteur, à défaut d'être celui de distributeur.

tu dis:"Le retour du CMDJ"

Pour moi le CMDJ et l'armée Mauritanienne à travers surtout ses chefs, ne fut ni plus ni moins qu'une armée d'occupation.

Je pense que nos militaires sont toujours en embuscade et qu'ils se comportent comme les militaires TURCS et ALGERIENS, car pour eux la démocratie c'est fait pour amuser la galerie.

Leur phrase favorite reste le suivante: "Ces incapables de civil".

SIDIOCA en gardant azziz à ses cotés prouve en soi qu'il est leur otage , car AZZIZ n'est pas plus qualifié qu'un autre pour être chef du BASEP, cette garde prétorienne. Jusqu'à preuve du contraire l'armée, que je sache est chargée de protéger nos frontières au lieu de nous prendre en otages.


tu dis: "Puis voudras-tu nous faire avaler que les militaires sont les seuls capables de diriger ce pays et que sa sécurité passe nécessairement par des relations diplomatiques soutenues avec Israel ?"

Dans un précédent blog ,j'ai dit ce que je pensais de nos relations avec cet État donc je condamne les pratiques à l'égard de nos frères palestiniens.

Cependant contrairement à certains je pense que nous ne pouvons pas être plus royalistes que les palestiniens: la position de la Mauritanie doit être calquée sur celle de l'autorité palestinienne , tant que celle-ci discute avec Israel , nous devons le faire et lorsqu'il nous dirons de rompre nos relations avec cet état , nous le ferons en guise de solidarité.

je te rappelle que SIDIOCA a toujours entretenue le flou sur la question de nos relations avec cet état.

Quant à SIDIOCA je partage la position de LM sur ce point.

Qui joue avec le feu ,finit par se brûler dit le FOU

Au plaisir de te lire.

Amitiés

maatala

maatala a dit…

Salam

Le nouveau président de la commission de L'UA ( le machin qui ne sert à rien) a dit concernant les événements du TCHAD en cours:

"Nous refuserons tous régime non issue de l'ordre constitutionnel"

Qu'a fait donc l'UA lorsque DEBY a piétiner cet ordre constitutionnel en prolongeant son mandat.

Il a raté une occasion de se taire dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

c'est vrai que nous devons proteger toutes les missions diplomatiques installees chez nous et combattre avec toute energie toutes les formes de violence, d'integrisme, de fanatisme et de terrorisme.

c'est vrai aussi que sidioca est un fervent musilman, mais jamais islamiste.

c'est vrai aussi que nous avons cruellement besoin dans de pareilles circonstances de fils valeureux comme aziz et ghazouani pour nous garantir le non retour a un regime totalitaire.

c'est vrai egalement que nous sommes au debut d'une ere democratique et que ses ennemis sont nombreux.
parmi ses ennemis on peut penser à ely, quelques membres du CMJD et les membres du gouvernement de la transition.

a mon avis les relations avec l'etat hebreu sont strategiques et essentielles pour la mauritanie, d'autant plus que notre democratie est encore tres vulnerable.

kangourou

Anonyme a dit…

Maatala a dit: " Cependant contrairement à certains je pense que nous ne pouvons pas être plus royalistes que les palestiniens: la position de la Mauritanie doit être calquée sur celle de l'autorité palestinienne , tant que celle-ci discute avec Israel , nous devons le faire et lorsqu'il nous dirons de rompre nos relations avec cet état , nous le ferons en guise de solidarité".

Bien dit. Je suis de ton avis. A-

Anonyme a dit…

Sanhaji,

J'ai lu ton billet sur le blog precedent. Transmets mes bises à Kadafi. A-

Anonyme a dit…

Bien sûre qu'on va continuer à s'atendre à des coup d'Etats parceque la décéption des Mauritaniens est tellement grande qu'ils souhaitent voir surgir peu importe les moyens mais un HOMME capable de tenir en main le Pays et mettre en route avec férmété les REFORMES que le PEUPLE attend,un PEUPLE aujourd'hui déçu.
Lorsque le crépitement des armes automatiques a surgi tout Nouakchott a eu une pincée au coeur méléé à une envie de se débarasser des equipes actuelles (Zein et son reseau, Khattou et Amal,Aziz et ses copains). Les mauritaniens sont trés trés déçus. Donc Demain .... Brouillard total.

Anonyme a dit…

Zein négocie dèja avec des Officiers une formule de Coup d'Etat EXPRESS qui lui permettra d'organiser des éléctions en SIX MOIS et il enfonce Sidi de jours en jours disant ue c'est Sidi qui a encouragé les Salafistes et dessérré l'eteau securitaire.

яimσ a dit…

salut tous ,

de l'antisemitisme

Nous avons un grand problème avec les médias .En effet si vous regardez bien ,pas mal de chaines de télévision font passer le peuple mauritanien pour des antisémitistes qui ne souhaitent pas avoir de juifs dans leur pays .

or , c'est tout à fait le contraire
en dépit biensure de nos pseudo polititiens messaoud , jemil ...
Bon si on fait une minif genre on est pour une ambassade à noukchott , ça peut dégéner .

Je crois que ces partis politiques qui n'arrêtent pas de beugler pour une question qui est vraiment secondaire . Et pourquoi ?

C'est une manière de dire que la mauritanie est un pays arabe donc normal qu'il y ait des problèmes avec l'israél .

Mais aussi , une manière de secouer le trone de l'actuel président pris dans l'ambarras .Alors on mobilise les gens (des brutes) dans la rue , on amène des journalistes et ça fait le tour du monde .

Je trouve que tout ça est abominable .Vraiment il n'y a pas d'opposition dans ce pays .

Anonyme a dit…

...Etre contre les pratiques barbares de l'etat d'israel ...c'est comme dénoncer les pratiques similaires dans les pays arabes...kif kif...ce n'est pas del'anti-semitisme...qui lui est du racisme...
bl

Anonyme a dit…

Que Sidi...soit de bonne foi..(un bon musulman..)...est un bonus...lol
bl

яimσ a dit…

salut tous ,

bl ,
Ce qui tu dis est vrai seulement voilà c'est pas l'impression que l'on se donne quand on voit jemil et les autres à moins que l'on soit devenu des paranos sans s'en rendre compte \^_^/

Pour les gens que la chaine aljazeera a interrogés , ils trouvent normal que l'ambassade d'israél ait été ciblée car disaient-ils (je cite) :

ces gens là voulaient dire d'une manière ou autre que la mauritanie ne doit pas avoir de ralations avec l'israél

Anonyme a dit…

...Rimo...j'ai ecouté Jemil Mansour ...sur eljerira...en substance il a dit qu'il...veut ..."le depart".."rahil"...Israel...et celui de la violance...
Voyez mes amis ...on doit etre contre le fanatisme religieux....de toutes les religions...pas contre la pratique de la religion...qui doit etre personnelle...discrete...non à la provoc'...sous toutes ses formes...
bl

яimσ a dit…

Re:

voici la vidéo dont je parlais tout à l'heure .il faut l'agrandir en double cliquant sur l'écran .

Anonyme a dit…

"...A man may have great dreams about coming to power. But when he actually achieves power, he comes up against the triaviality of daily life...He gets bogged down...He gets used to having power...Ideals and dreams go by the board..."

Przyjaciele, 1981

Anonyme a dit…

hag ba!

hélas!

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous dans le Monde diplomatique

"De la Palestine à l’Iran
Révoltes et refus au nom de l’islam"


« L’idée est de mettre les Palestiniens à la diète, mais de ne pas les faire mourir de faim. » Ainsi M. Dov Weisglass, conseiller du premier ministre israélien, résumait-il la stratégie de son pays au lendemain de la victoire du Hamas. Pour avoir exercé leurs droits démocratiques, les Palestiniens seront donc punis. Les Etats-Unis et l’Union européenne se sont ralliés à cette logique immorale qui ne pourra qu’aggraver la situation, déjà dramatique, des populations de Cisjordanie et de Gaza. Le double langage occidental suscite un rejet indigné dans les pays musulmans, encourage les résistances aux interventions étrangères, mais contribue aussi à nourrir tous les clichés sur l’inéluctable « choc des civilisations »
Il est curieux que les observateurs politiques du monde entier aient été surpris du succès écrasant du Hamas en Palestine aux élections législatives de janvier 2006. Pourtant, avec un peu de bon sens, on aurait très bien pu décrire la genèse de cet événement comme la chronique d’une victoire annoncée. En effet, ce qui se passe dans les territoires palestiniens toujours occupés par Israël depuis 1967 relève du scandale absolu au regard du droit international et des principes d’humanité.
Alors que les habitants du Timor-Leste ont obtenu leur indépendance de l’Indonésie, que la Bosnie et le Kosovo ont fait l’objet d’actions d’envergure internationale pour protéger les populations concernées et leur accorder une autonomie qui prélude à l’indépendance, les Palestiniens continuent de voir ce qu’il leur reste de territoire grignoté, année après année, par l’extension des colonies de peuplement en Cisjordanie et, plus récemment, par la construction illégale du mur destiné à créer une énorme prison collective pour les habitants de ce territoire (1). A Gaza, évacué en grande pompe par l’armée israélienne et quelque huit mille colons, la sécurité reste toujours aussi introuvable ; les raids aériens israéliens ou les bombardements continuent de faire tous les jours des victimes civiles.
Plus personne, désormais, n’ose invoquer le processus de paix ouvert à Madrid en octobre 1991 ou les accords d’Oslo de 1993 entre l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et l’Etat d’Israël. Mais la même insolence continue de faire croire qu’il y a un « processus de paix », concrétisé par la « feuille de route » américaine, entérinée par l’Union européenne, les Nations unies et la Russie, alors qu’il s’agit d’un papier fané et oublié. Il était particulièrement choquant d’entendre les commentateurs dénoncer la victoire du mouvement Hamas aux élections comme susceptible d’arrêter un processus de paix inexistant sur le terrain.
Comment le Hamas n’aurait-il pas gagné haut la main ces élections ? Voici bien longtemps que l’Autorité palestinienne, dirigée principalement par le Fatah, principale composante historique de l’OLP, avait en vain renoncé à toutes ses cartes et fait toutes les concessions possibles à Israël et à la « communauté internationale » qui le soutient : reconnaissance de l’Etat d’Israël – sans reconnaissance réciproque du droit des Palestiniens à leur Etat –, Charte devenue « caduque », renonciation à la résistance armée contre l’occupation, acceptation de facto de la colonisation et de son extension.
La reprise de l’Intifada en septembre 2000, résultat de l’impasse dans laquelle l’OLP était tombée face à l’intransigeance d’Israël, a entraîné la réoccupation de la majeure partie de la Cisjordanie et de Gaza par l’armée israélienne, la destruction de la plupart des infrastructures de l’Autorité palestinienne, financées principalement par l’Union européenne. Elle a aussi provoqué une chute dramatique du niveau de vie et l’installation d’innombrables barrages militaires rendant le déplacement des Palestiniens de plus en plus difficile à l’intérieur de ce qu’il leur reste de territoires.
Abandonnés à leur sort, les Palestiniens connaissent alors une double évolution : d’un côté, la bureaucratie de l’OLP sombre dans l’inefficacité et la corruption que tous les gouvernements occidentaux ont dénoncées et dont ils ont fait supporter toute la responsabilité à son chef, Yasser Arafat, quasiment mis en quarantaine politique et souvent physique dans son quartier général de Ramallah ; de l’autre, le Hamas, continuant la lutte armée portée jusqu’au cœur des villes israéliennes par les attentats-suicides, faisait l’objet d’une politique de représailles israéliennes démesurée causant de nombreuses victimes dans la population civile, en particulier à Gaza.
Victoire du Hezbollah
Yasser Arafat puis M. Mahmoud Abbas (Abou Mazen), qui est élu après son décès président de l’Autorité palestinienne, sont constamment pressés par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne de mettre au pas le Hamas, y compris en usant de la force. Les tensions entre le Fatah et le Hamas montent souvent, des militants sont emprisonnés par l’Autorité, mais les Palestiniens ont su jusqu’ici éviter une guerre civile meurtrière que souhaite Israël pour en finir avec toute forme de résistance armée.
Le Hamas, dont l’Etat d’Israël avait facilité l’implantation dans les années 1980 pour faire contrepoids aux mouvements laïques de la résistance palestinienne, a acquis au fil du temps une expérience de terrain, à la fois militaire et sociale. L’échec des accords d’Oslo et la politique de compromis menée par l’OLP, sans contrepartie réelle quant à l’accession à l’indépendance et à l’arrêt des activités de colonisation de peuplement par Israël, lui ont facilité la tâche. Doté de moyens financiers mis au service de l’aide sociale et de la lutte armée contre l’occupant, le Hamas a vu sa popularité prendre de l’ampleur, au fur et à mesure que la politique et le comportement des vieux dirigeants usés de l’OLP débouchaient sur encore plus de misère et d’oppression (2).
De plus, la victoire de la résistance armée du Hezbollah libanais sur l’armée israélienne – qui s’est retirée du sud du Liban sans conditions en mai 2000, après vingt-deux ans d’occupation – n’a pas manqué de conforter le Hamas ainsi que de larges couches de l’opinion palestinienne et arabe dans l’idée que la lutte armée est le seul moyen efficace pour faire reculer l’occupation israélienne.
Les dirigeants israéliens et leurs soutiens dans le monde occidental auraient pourtant pu comprendre sans difficulté qu’une population enfermée dans une telle situation d’oppression, loin de rendre le Hamas responsable des sanglantes représailles israéliennes, allait bien au contraire éprouver la plus grande admiration pour cette organisation et lui offrir un soutien multiforme. Seuls furent surpris par sa victoire les naïfs du monde entier, prisonniers de la rhétorique antiterroriste creuse qui a envahi le monde des médias et des décideurs internationaux occidentaux. Cette dernière voile les réalités du terrain comme les souffrances qu’elles engendrent – et qu’il est de mauvais goût de décrire et de faire ressortir sous peine d’être accusé de sympathie pour les terroristes.
Dans le sud du Liban, occupé par Israël sans discontinuer de 1978 à 2000, le scénario a été le même, de façon plus caricaturale encore. La milice locale, mobilisée par Israël pour l’aider dans sa lutte, s’est souvent présentée dans les médias occidentaux comme défendant l’indépendance du Liban contre les « terroristes », d’abord palestiniens, puis libanais du Hezbollah. Ce dernier a été inscrit sur la liste des organisations terroristes par le gouvernement américain. Début septembre 2004, une résolution musclée du Conseil de sécurité (1559) a demandé son désarmement ainsi que la présence de la petite armée libanaise sous-équipée le long de la frontière avec Israël. Alors même que, depuis son retrait pas vraiment total du sud du Liban, Israël continue de violer de façon presque quotidienne l’espace aérien, maritime et parfois terrestre du pays, maintient dans ses prisons nombre d’anciens résistants libanais, et empêche le gouvernement de Beyrouth d’exploiter ses ressources en eau dans le sud, c’est le Hezbollah qui est considéré par les Etats-Unis et les Nations unies comme la source de déstabilisation du Liban et comme une menace pour la sécurité d’Israël (3). Il est d’ailleurs souvent accusé d’aider le Hamas. Comme en Palestine, la « communauté internationale » a érigé pour le Liban une doctrine qui ne tient aucun compte des réalités locales et fait monter les tensions.
Il y a quelques mois, en juin 2005, la « communauté internationale » est également tombée des nues lorsque les Iraniens ont élu, à une large majorité, l’« extrémiste » Mahmoud Ahmadinejad, qui a fait mordre la poussière à son rival, l’ancien président Ali Akbar Hachémi Rafsandjani, symbole de la corruption qui sévit dans le pays, mais considéré comme un « modéré » dans les affaires internationales. Ici encore, l’aveuglement a été total. Sous la présidence de M. Seyyed Mohammad Khatami, partisan convaincu du dialogue des civilisations, non seulement la politique américaine avait continué d’isoler l’Iran, politiquement et économiquement, mais elle l’avait aussi inclus dans l’« axe du Mal » avec l’Irak et la Corée du Nord. Alors que cette dernière semble avoir disparu des préoccupations américaines et européennes, Téhéran est resté plus que jamais dans le collimateur. Utilisant les déclarations abruptes de nature négationniste – et donc condamnables – sur l’Holocauste du nouveau président, Washington fait monter la pression internationale sur ce pays pour l’obliger à abandonner toute velléité de développer une quelconque forme de technologie nucléaire.
En même temps, à la faveur de la résolution des Nations unies sur le Liban, puis de l’assassinat spectaculaire et déstabilisant de l’ancien premier ministre libanais Rafic Hariri, les Etats-Unis et la France ont fait un usage intensif de la situation créée au Liban pour resserrer l’étau à la fois sur la Syrie et sur l’Iran, le Hezbollah n’étant plus considéré que comme une extension de ce nouveau « front du refus » à la politique occidentale dans la région. La dénonciation désormais permanente de l’Iran et du Hezbollah libanais mais aussi la pression sur le régime syrien, à la faveur de la déstabilisation du Liban, ne peuvent qu’alimenter la rhétorique antioccidentale dans le monde arabe et musulman, et jouer en faveur de l’« islam politique », qu’il soit modéré ou radical et djihadiste.
Pour compléter ce sombre tableau, comment ne pas évoquer aussi les discours innombrables de M. George W. Bush qui, prenant prétexte du développement spectaculaire du terrorisme en Irak – déclenché par l’invasion américaine –, mais aussi des attentats du 11 septembre 2001 ainsi que de ceux de Madrid et de Londres – revendiqués par des groupes islamistes –, dénoncent la tentative de M. Oussama Ben Laden de restaurer un califat islamique qui aurait pour but d’asservir le « monde civilisé » (4) ?
De son côté, le secrétaire général des Nations unies a produit en septembre 2005 un document de base pour la réforme de l’organisation qu’il dirige, et dans lequel il estime qu’un seul danger militaire et politique guette l’humanité : celui du « terrorisme transnational » qui tente de s’approprier des armes de destruction massive (5). C’est endosser de la sorte, sans la moindre restriction ou nuance, la doctrine américaine qui fait du terrorisme, bien évidemment « islamique », l’ennemi de l’humanité.
Les partisans de la théorie du choc des civilisations ne peuvent que se frotter les mains. Les grands décideurs politiques internationaux ont non seulement adopté leur idéologie, mais contribuent à faire advenir leur prédiction sinistre. Le monde civilisé, c’est-à-dire « judéo-chrétien », suivant la nouvelle terminologie à la mode, se trouve face à une hydre « islamique » qui peut jouir d’alliés potentiels redoutables, chinois ou russe, et qui use des moyens les plus pervers – le terrorisme et, demain, sans doute aucun, les armes de destruction massive que des « Etats voyous » pourraient leur fournir.
De leur côté, les différents mouvements djihadistes – nés et encouragés à se développer durant la période de la guerre froide, où ils ont servi de chair à canon contre l’armée soviétique en Afghanistan et en divers autres points du globe par la suite (Balkans et Caucase notamment) – n’avaient jamais rêvé qu’une telle publicité leur serait faite par le président de la plus grande puissance mondiale et par les Nations unies. Pour eux aussi, qui voient dans l’Occident un monde de barbarie et d’injustice à l’encontre de l’islam et des musulmans, tout semble sourire. L’armée américaine et les contingents occidentaux qui l’appuient s’embourbent en Afghanistan et en Irak, transformés en champs de bataille idéaux entre « forces du mal judéo-chrétiennes » qui agressent le monde musulman et « forces du bien islamiques » qui défendent l’intégrité des sociétés musulmanes face aux attaques extérieures.
L’injustice permanente que continuent de subir les Palestiniens et la crainte suscitée par la victoire du Hamas en Palestine, sans parler des menaces d’un blocus israélien qui affamerait la population palestinienne, constituent, à l’évidence, des données objectives qui s’insèrent dans leur logique. Sans parler de la prison extraterritoriale de Guantánamo ou des sévices infligés par l’armée américaine aux prisonniers irakiens à Abou Ghraib.
On ne s’étonnera donc pas non plus que les élections parlementaires égyptiennes en novembre et décembre 2005 aient entraîné l’élection de quatre-vingts membres du parti des Frères musulmans, ce qui confirme bien la poussée islamiste nouvelle qui s’empare du monde arabe. Si des élections libres se déroulaient en Syrie demain, qu’arriverait-il ? Les élections irakiennes, en dépit de l’occupation américaine ou de son fait, n’ont-elles pas achevé de marginaliser les éléments libéraux et laïques au profit des conservateurs religieux, qu’ils soient sunnites ou chiites ?
C’est dans cette atmosphère irrespirable qu’est survenue l’affaire des stupides caricatures danoises dénigrant le prophète Mahomet et lui imputant la responsabilité des actions terroristes. La virulence des manifestations dans tout le monde musulman résulte de la montée des frustrations et du sentiment d’injustice. Faute de pouvoir libérer la Palestine ou le Golan syrien, et de parvenir à desserrer l’étau de la domination occidentale sur le monde arabe et musulman (Irak, Afghanistan, Iran, Palestine en tête), les foules qui manifestent leur colère s’attaquent aux représentations diplomatiques des pays où ont circulé les provocantes caricatures.
Cette poussée islamiste exprime partout des sentiments nationalistes qui ont déserté depuis longtemps le discours laïque des années de la décolonisation et du tiers-mondisme militant, discours qui s’est d’ailleurs effondré dans le monde entier au cours des trente dernières années (6). Va-t-elle gonfler désormais comme un torrent que rien n’arrêtera plus ? C’est bien ce que craint le très laïque et grand poète palestinien Mahmoud Darwich, et ce qu’il exprime avec vigueur dans un récent entretien accordé au quotidien Le Monde : « S’il y avait des élections libres dans le monde arabo-musulman, les islamistes l’emporteraient partout, c’est aussi simple que cela ! C’est un monde qui vit profondément dans le sentiment de l’injustice, dont il rend responsable l’Occident. Lequel répond par une forme d’“intégrisme” impérial qui renforce le sentiment d’injustice (7). »
Est-on à la veille de bouleversements majeurs, la situation explosive actuelle ne pouvant perdurer sans qu’un événement plus grave qu’un autre vienne mettre le feu aux poudres ? Telle est la question de bon sens que l’on peut se poser, en particulier devant l’autisme des dirigeants occidentaux d’un côté et l’inanité des dirigeants arabes de l’autre.
Le terreau du djihadisme
Est-il possible, en effet, que le monde occidental continue d’ignorer la cruauté des réalités de terrain au Proche-Orient, et leur absurdité ? Que les Palestiniens continuent d’être victimes de l’occupation, de la construction du mur de séparation et de l’extension des colonies de peuplement en Cisjordanie, trente-neuf ans après la guerre israélo-arabe de 1967 ? Qu’une puissance démocratique, les Etats-Unis, envahisse deux pays souverains sous prétexte de représailles à un acte de violence commis sur son territoire, si odieux soit-il ? Qu’une catégorie conceptuelle unique, le « terrorisme », regroupe aux yeux du monde occidental et des Nations unies des mouvements et des actions violentes aussi divers que la résistance à l’occupation, les attentats de New York, Madrid et Londres, et les dizaines d’attentats qui ont lieu presque sans interruption depuis 1995 dans les pays musulmans (Egypte, Jordanie, Maroc, Yémen, Arabie saoudite, Indonésie, Pakistan) ?
Est-il pensable que ce ne soient pas des moyens de police classiques, tels que ceux mis en œuvre avec succès pour venir à bout du terrorisme qui a sévi dans les pays industrialisés eux-mêmes, il y a trente ans (Brigades rouges italiennes, « bande à Baader » allemande, Action directe française, Armée rouge japonaise), mais des armées qui se déploient sur les quatre continents, favorisant la multiplication des jeunes candidats à l’action violente et au « martyre » contre les occupants illégitimes et, de surcroît, « infidèles » ? Que la possession d’armes de destruction massive soit permise aux pays occidentaux, à Israël, à l’Inde, et, finalement, à la Corée du Nord, mais qu’à chaque fois qu’un pays arabe ou musulman s’approche, même de loin, d’une telle capacité, cela provoque des tensions insupportables ?
Jusqu’à quand sera-t-il considéré comme de mauvais goût de réfléchir sur la façon dont se constitue le terreau géopolitique qui pousse à la multiplication des jeunes djihadistes ? Ou de montrer sa compassion pour le sort des Palestiniens quels que soient les arguments antiterroristes invoqués par l’Etat d’Israël, les Etats-Unis et une Union européenne de plus en plus alignée sur les gouvernements de ces deux pays ?
Les dirigeants arabes portent eux aussi une large part de responsabilité dans l’état de choses. Ils ignorent superbement les sentiments de leur opinion publique et cèdent à tous les désirs des Etats-Unis, sans jamais obtenir la moindre contrepartie – et notamment un juste règlement de la question palestinienne ou un traitement équilibré entre Israël et les pays arabes sur les questions d’armement et de désarmement.
La façon dont le gouvernement américain s’immisce dans les affaires intérieures des pays de la région et se comporte avec arrogance (8), sans aucune réaction des diplomaties arabes, constitue une autre atteinte à la dignité de peuples qui s’estiment bafoués dans leur honneur depuis le temps de la colonisation européenne et, désormais, bafoués dans leur religion par l’affaire des caricatures. Pour la stabilité de la région, il vaudrait bien mieux que les gouvernements arabes les plus soumis résistent aux pressions américaines. Ils seraient davantage respectés de leur propre population, et les élections pourraient alors devenir libres sans que nécessairement les mouvements se réclamant de l’islam raflent toute la mise.
Les politiques américaine et israélienne semblent tabler sur la fatigue de l’opinion arabe et sur sa division entre ceux qui entendent continuer de résister à ces deux pays et ceux qui, pour des raisons diverses, voudraient accélérer une soumission de plus en totale dans l’espoir de parvenir, enfin, à la paix dans la région ; ce qui serait supposé entraîner la chute des dictatures et l’émergence de l’Etat de droit et de la prospérité économique. Ce clivage dans l’opinion arabe s’aggrave considérablement depuis l’invasion de l’Irak et la résolution 1559 du Conseil de sécurité de septembre 2004, appelant au désarmement du Hezbollah et des camps palestiniens au Liban. De nouveau, ce pays à l’histoire malheureuse est la caisse de résonance et l’espace tampon de ces contradictions du monde arabe qu’aggrave la géopolitique de la région. En réalité, celle-ci connaît un regain de « guerre froide », mais sans le partenaire soviétique, disparu de la scène.
Il est clair, en effet, qu’un « front du refus » continue d’exister au Proche-Orient, dont le centre de gravité est l’axe Téhéran-Damas et qui comprend les différents mouvements politiques se réclamant de l’islam dans leur variété kaléidoscopique et idéologique. L’affaire des caricatures danoises facilite le renforcement de ce camp en unissant mouvements chiites et sunnites dans le même rejet des politiques occidentales à l’égard de la région. En fait, les mouvements islamiques polarisent habilement, à travers un discours religieux, la revendication nationaliste en Iran et dans le monde arabe, revendication qu’ont abandonnée depuis longtemps la plupart des intellectuels laïques, en réaction à la déroute du nassérisme et des divers mouvements nationalistes arabes, tels que le Baas, et à leur impuissance à satisfaire les revendications patriotiques.
Dans cette nouvelle guerre froide, les Etats-Unis et l’Union européenne cherchent à renforcer à tout prix le camp dit des « démocrates », partisans des projets de réforme politique dans le monde arabe et musulman, de la fin de la résistance aux réalités nouvelles de la mondialisation et de l’hyperpuissance américaine, ainsi que de la priorité à la lutte contre le terrorisme sans distinction entre résistance à des occupations étrangères et actions violentes de déstabilisation visant des capitales occidentales et arabes ou musulmanes.
Colloques, séminaires, congrès se multiplient et se succèdent de façon monotone et répétitive sur les réformes politiques, la transparence et la « gouvernance », parfois patronnés par des gouvernements arabes qui montrent ainsi leur bonne volonté (9). Ils visent à mobiliser l’intelligentsia arabe en faveur de la paix et de la démocratie, et à faire pression sur les gouvernements arabes. Toutefois, les limites de ces actions sont apparues crûment à la faveur des trois élections iranienne, égyptienne, palestinienne. En réalité, cette politique occidentale est une réplique très fidèle de la politique des puissances européennes au XIXe siècle, qui, sous prétexte de modernisation et de démocratisation de l’empire ottoman et de la monarchie perse, servait aussi de couverture aux ambitions coloniales et au dépeçage des territoires de ces deux entités en plein déclin.
Le chaudron balkanique, attisé par les visées impérialistes des puissances européennes au XIXe siècle, a constitué l’étincelle de la première guerre mondiale, qui a entraîné la seconde. Aujourd’hui, nous sommes donc confrontés au risque de plus en plus grand de voir le chaudron proche-oriental et l’extension surprenante prise par l’idéologie de l’inéluctabilité du choc des civilisations (entendez des religions), devenue véritable idéologie dure du début de ce nouveau siècle, nous réserver à leur tour de douloureuses surprises.

GEORGES CORM

-----------------------------------

Comprendre pour mourir moins idiot dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Chaque fois que je termine de feuilleter mes sites de préférense, je me rends au site canalh, en dernier, à la recherche d`une information, d`une analyse au comptenu fiable, ou commentaire instructif, rien de tout celá.
Alors, je me demande à quoi sert réellement le canalh, sinon de repéter les trés banales et vides de tout sens, formules de Maata ...dit le fou...lol ect..
Quelle médiocrité!
M.Alaoui.

maatala a dit…

Salam

La mauritanie :

"le pays subit l’influence de l’islam radical et a bien du mal à résister aux sirènes de la corruption liée aux trafics en tout genre"

Voila la situation que doit gerer l'homme qui rassure les militaires dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher aloui

Les médiocres te saluent et seraient honorés de profiter de ton expertise encyclopédique.

Ebloui nous dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

à quand le " alaoui.grrr" ?

génie quand tu te reteins !

lucidité quand tu déteins!

merci quand tu nous échappes!

Anonyme a dit…

Merci Mr. George Corm, du Monde diplomatique, pour cette analyse
de la réalité crue, de l`état des relations entre le monde occidental et le monde arabo-islamique. Un constat éxshaustif, d`un observateur occidental averti.

M.Alaoui.

Anonyme a dit…

Maata

Quand j`avais décidé de reformuler la phrase, contenu dans le commentaire haut, j`avais oublié de recorriger aussi, le mot au "contenu fiable", auquel tu fais reférence.
Maata, ton nom ne peut pas, comme tu dois le savoir, servir de référense d`éxpertise encyclopédique.
Alaoui.

maatala a dit…

Salam

Alaoui a dit :

"Chaque fois que je termine de feuilleter mes sites de préférense, je me rends au site canalh, en dernier, à la recherche d`une information, d`une analyse au comptenu fiable, ou commentaire instructif, rien de tout celá".

Cher LM celle-ci est pour toi.

Quant'à moi je constate deux incohérences:

-Einstein-Alaoui finit sa quête sur CANALH, certainement pour ne pas dormir idiot(lol).

-Einstein-Aluoi n'y trouve aucune commentaire instructif ou analyse est un jugement hâtif, limite prétentieux et arrogant car ceux qui écrivent dans CANALH ne peuvent pas être tous aussi crétin que moi.

Chez Mac -Do-LM tu y trouveras ce que tu y mettras dit le FOU.

maatala(crétin en chef)

Anonyme a dit…

Merci Maatala pour l'article de geoges Corm que je viens d'imprimer (7 pages).

Ce M. Alaoui est de Tidjigjeu ou c'est le Alaoui le laic (Mohamed Cheikh enta vem?).

Si c'est le premier, fais-nous une retrospective sur Air Mauritanie (ça a commencé avec Tidjigjeu et ça a finit avec Tidjigjeu).

Si c'est le deuxième Alaoui, merci de nous avoir permis de contrarier un islamiste notoire avec votre livre, ce qui a permi d'apporter la paix ici car il a disparu depuis lors.

Les médiocres t'envient, que vous soyez de Tidjegjeu ou laic ou les deux à la fois. Il faut remercier Maatala ici et non George Corm qui est soit au Liban, soit au Monde Diplomatique.

Le manque d'humilité quand tu nous tiens dit le fou de Maatala

Anonyme a dit…

pour en finir avec les terroristes une seule solution: le retour de Ould Taya. C'est lui qui s'en fiche des barbus et des autres extremistes comme El Hor, Flam, CR cavaliers, chameliers et j'en passe qui produiront un jour le terrorisme racial et tribal unitile de tourner autour du pot le retour de Taya est indispensable. Les hommes de paille ne servent qu'à bruler en face du feu.Ils n'eteignent pas le feu/
Ben Tachifine

Anonyme a dit…

Les gars,

Ben Tachifine c'est peut-etre smacide et certainement nationaliste de surcoit. Ce n'est pas Couli deguisé, c'est certain. J'espere Ben Tachifine que tu n'es pas parmi ceux qui ont canardé de pauvres gens le vendredi. Le retour de Ould Taya il faut oublier. C'est Sidioca jusqu'en 2012. Kapish?

maatala a dit…

Salam

Alaoui

Tu dis :

"Merci Mr. George Corm, du Monde diplomatique, pour cette analyse"

Ceci contredit ton jugement hatif et agressif sur CANALH dit le FOU

maatala

LM® a dit…

à bentachfine
en voilà une solution:
on se retape un dictateur et on enferme tout le monde les bons et les méchants
vu comme ça c'est clair on sera tranquille.

et la démocratie? et la justice?

pourquoi faire dirait le fou.

Anonyme a dit…

Bonne raclée à Alaoui et Tachfine a dit le fou de Maatala. Je leur conseille d'aller dormir. Allez ! Du vent ...

LM® a dit…

à Alaoui
bienvenue dans le club de O Waghef, qui trouve qu'il n y a rien d'intéressant chez les anonymes du Net.
et pourtant elle tourne.

Anonyme a dit…

Aloui a dit:

"Maata, ton nom ne peut pas, comme tu dois le savoir, servir de référense d`éxpertise encyclopédique"

Prétentieux, arrogant, ingrat et raciste de surcroît aurait dit le Fou de maatala.

honte à toi, tu ne m'inspire que mépris et pitié.

Anonyme a dit…

ano 22h15, bichor selmac tu donnes raison à alaoui meusquine

Anonyme a dit…

toumeu malkoum...le premier qui parle de médiocrité et tous répondent: présent!

Anonyme a dit…

P.S: moi le dernier, j'espère...passons please

Anonyme a dit…

ya alaoui! passe plus souvent réveiller les flemmards! tu as raison va , tu t'es juste trompé de terme, ce n'est pas la médiocrité qui régne ici...c'est le blues

lm ( écoeuré) lm ( déprimé) lm bientôt (libéré)

on y arrivera inch'allah

il s'agit juste de tenir les consciences éveillées, la nuit lourde et pesante est partout, elle semble presque éternelle

d'ailleurs canalh c'est un spot d'une bande d'amis, nous autres les tekoussou on a qu'à s'en trouver au lieu de venir tenir la chandelle en poussant des han! de porteur d'eau

hag ba!

LM® a dit…

cher anonyme 2 février 2008 22:54

il y a du vrai dans ce que tu(je me permet le tu)écris mais je pense que les porteurs d'eau c'est plutôt cette bande d'amis qui est le canalh

maatala a dit…

Salam

il a dit:

"toumeu malkoum...le premier qui parle de médiocrité et tous répondent: présent!".

CANALH est un état d'esprit

Néamoins, Tu as quelque part raison car en se moment nous avons la chiasse, la peur , nous sommes à cran, il ya un trouble dans les consciences, un air lourd , un avis de tempête, une indigestion........et une pénurie de doliprane.

Que l'on nous traite de médiocres passe, mais il faut le prouver arguments à l'appui.

Car ici personne ne revendique la perfection, plutôt l'humilité, la modestie, l'anonymat et la reconnaissance de ses errements.

Sinon, ce sont les nerfs qui lâchent et les amabilités qui pleuvent.

Que du banalement humain dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Pour bien montrer que nous ne sommes pas médiocres ici, le dernier roman de l'ami de Canalh le professeur ELY, vient de faire l'objet du "coup de coeur" des libraires en France. Voir:


http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-42562-oualata-le-secret-de-la-mauritanie-heureuse.htm#103107

Comme quoi on ne meurt pas idiot en visitant notre site.

Anonyme a dit…

A monsieur ou madame M. Alaoui

Est-ce qu'on peut savoir les sites dits instructifs que vous visitez avant de venir ici avec un petit mot d'insultes, plein de fautes?

Cela pemettra au moins d'éviter, à ceux qui s'instruisent, d'y aller...

Anonyme a dit…

Alaoui,

Socrates disait: "...Je ne sais qu'une seule chose, c'est que je ne sais rien."
J'avoue que je suis le premier ignorant de la planete.
Je suis toujours a' la recherche du savoir. Seuls ceux qui sont plus ignorants que moi, pretendent tout savoir.

Mon cher Alaoui, nous ne connaissons pas le monde mais nous connaissons notre connaissance du monde. Le propre des sciences est de reconnaitre que ce qui est vrai aujourd'hui, peut etre faux demain.
Des fois, on fait d'importantes decouvertes sans s'en rendre compte. Christopher Columbus a decouvert un nouveau monde sans le savoir. C'est un Italien du nom d'Amerigo Vespucci qui a fait comprendre aux Europeens que la place visite'e par Columbus, etait un nouveau monde. C'est pour honorer cet Italien que le "nouveau" continent a pris le nom Amerique.

Canalh n'est certes pas le Coran mais si tu peux lire entre les lignes, tu ne tarderais pas a' voir son importance.

De la part de HAIDARA ou CHOUJAH.

PS.
Je viens tout juste de me rendre compte que HAIDARA qui signifie CHOUJAH ou brave est le nom de famille d'Alaoui. En attendant d'avoir un nom que notre ami ALEM AL ALAOUI HAIDARA accepterait de partager avec moi, je prefere rester...anonyme.

Anonyme a dit…

CE ALAOUI me rappelle BOUMZEBRA : un marocain prétentieux, arrogant, hautain et corrompu : tous les symptomes d'une "ignorance aigue".
Et dire qu'il dirige la plus grande entreprise du pays:Mauritel.
Bokassa doit se retourner dans sa tombe : il risque d'etre détroné par BOUMZEBRA PREMIER.

Anonyme a dit…

CE ALAOUI me rappelle BOUMZEBRA : un marocain prétentieux, arrogant, hautain et corrompu : tous les symptomes d'une "ignorance aigue".
Et dire qu'il dirige la plus grande entreprise du pays:Mauritel.
Bokassa doit se retourner dans sa tombe : il risque d'etre détroné par BOUMZEBRA PREMIER.

яimσ a dit…

salut tous ,

un peu de psychose

on ne peut pas identifier des terroristes qui se fondent dans la masse , qui parlent notre langue et s'habillent pareil que nous . mais, on peu apriori devinier leurs cibles potentielles histoire d'éviter d'eventuelles boucheries qui remporteront des centaines de vies innocentes .( Akid suffit lol)

voici le sysopcis :

un groupe d'enturbanés dans un tas de feraille qui passe à midi devant le centre culturel français
et arrose les moms à la déscente d'un coup d'automatic puis s'évapore avant même l'arrivée des policiers de la quatrième juste à côté .
C'est possible car on peut s'échapper facilment par l'axe qui mène vers le petit centre et mettre le cap sur nouadhibou ou se garer juste dans les kebbas derrière pour se debarasser des indices et revenir à la deuxième heure comme de simples citoyens .


Mettre une bombe dans les voitures qui se garent tout le temps près de l'église et la faire sauter le jour de la messe .ça emportera non seulement l'église mais aussi la moitié du centre culturel .


dépécher des faux-taximan la nuit à la recherches des touristes paumés
pour les kidnaper après .


une agence fictive de tourisme qui kidnape les etrangers ou les livre d'une manière ou autre aux terroristes .

de l'antrax dans des courriers destinés à toutes les ambassades .

des nounous fictives qui kidnapent les bébés des étrangers .

...... ils sont déjà là soyez prudents !

Anonyme a dit…

Une question que personne n'a posee. Que veulent-ils? C'est la question fondamentale. Je n'ai pas vu/lu le message d'Al Qaida et ce message il dit quoi en fait?.Je ne me suis reellement jamais interroge sur leurs messages, toujours presse de condamner.

Je suis entrain de relire sereusement le livre de Marc Sageman "le vrai visage des terroristes -psychologie et sociologie des acteurs du jihad" - Editions Denoel/Impacts. On cite souvent Sageman comme une reference.

Comme nous sommes pun en plein dans ce merdier, puisse quelqu' un nous aider? Condamner n'apporte helas pas de solution car il est prouve que cela n'arrete pas les islamistes radicaux. A+,,LM,Maatalla, Yanis de l'aide svp.

Prof Ely: cela fait du temps que vous n'avez pas contribue ici depuis votre fameuse note sur les "cul-de-jatte". Le peuple a besoin de savoir. La declaration du Ministre de la communication n'a pas apporte de lumiere sur cette facheuse situation. Il a juste remercie nos vaillantes forces armees et de securite comme au moment ou on se faisait tabasser durant la guerre du Sahara. Merci d'avance.

Tidinit

maatala a dit…

Salam

Que veulent-ils?

"CE QUE VEULENT LES ISLAMISTES AUJOURD’HUI

Par Ibrahim El Houdaiby


Ibrahim El Houdaiby, membre du conseil d’administration de IkhwanWeb.com, le site internet officiel des Frères musulmans, cherche à dissiper le mythe qui voudrait que tous les islamistes soient des terroristes ou des extrémistes violents. Il donne un aperçu de ce que les islamistes d’aujourd’hui veulent vraiment.

Le Caire – Au fond, qu’attendent exactement des islamistes les gouvernements et les décisionnaires occidentaux, c’est-à-dire des personnes et des ensembles de personnes qui estiment que leur système de gouvernement devrait être fondé sur les principes de l’islam? Moi qui suis un islamiste modéré, désireux de jeter des passerelles de compréhension et de communication avec différents peuples de l’Occident et d’autres lieux, j’ai beaucoup de peine à répondre à la question.


Depuis une vingtaine d’années, un discours modéré se fait entendre au sein de l’islam politique, qui voudrait concilier les enseignements islamiques avec la vie moderne, après des années de stagnation, et trouver des solutions islamiquement acceptables à plusieurs problèmes particulièrement épineux. Les islamistes modérés des temps modernes souscrivent pleinement à la démocratie et leur discours témoigne d’un respect évident pour les libertés civiles et les droits de l’homme.

Ce discours contemporain n’est pas foncièrement anti-occidental. Bien sur, il adopte des positions différentes sur certains problèmes, mais il s’agit d’un discours équilibré, qui distingue clairement entre gouvernements et organisations de la société civile. C’est un discours qui reconnait que l’Occident n’est pas un bloc homogène et qu’il comporte toute une série de différences bien réelles. Il n’empêche que, dans la plupart des milieux occidentaux officiels (sinon tous), on réagit à cette évolution de l’islam politique avec la plus grande circonspection.

Autant les intellectuels que les cellules de réflexion se sont montrés désireux de poursuivre les occasions de dialogue avec les islamistes modérés, autant au niveau officiel des gouvernements on se montre peu empressé à participer à ce débat, malgré toutes les conférences et autres sessions d’explication consacrées à ce problème.

Je comprends bien qu’en Occident, les responsables politiques puissent avoir des soucis de sécurité dans leurs contacts avec des islamistes. Mais on peu partir de l’hypothèse que ces mêmes responsables politiques sont des gens intelligents, informés et suffisamment réfléchis pour comprendre que les activistes islamiques ne sont pas tous des terroristes et que les groupes terroristes critiquent autant les islamistes modérés que l’Occident. Les Frères musulmans ne sont pas Al Qaeda, le discours politique de Khayrat El Shater, numéro deux des Frères musulmans, et celui d’Ayman Al Zawahry, un des éminents idéologues d’Al Qaeda, n’ont pratiquement aucune ressemblance.

De fait, cette diversité au sein même de l’islam politique devrait inciter les responsables politiques occidentaux à traiter avec les tendances modérées. En reconnaissant leur existence, on évacuerait une fois pour toutes l’affirmation des tendances le plus radicales, selon laquelle les portes d’une réforme non violente seraient fermées. Ces dirigeants devraient amorcer le dialogue avec les modérés et leur permettre d’accéder, en tant que représentants élus, aux instances politiques de leurs pays respectifs.

Je conçois également que certains défenseurs de la démocratie occidentale aient leurs doutes quant à l’engagement démocratique des islamistes. Ils redoutent encore le slogan bien connu: “un homme, une voix, une seule fois”, qui laisse entendre que si des dirigeants politiques islamistes parviennent au pouvoir par la voie démocratique, ils s’assureront que plus aucun parti ne puisse y accéder après eux. Pourtant, les faits prouvent exactement le contraire. Les élections aux syndicats professionnels en Egypte et les scrutins législatifs de la Turquie et du Maroc, pour ne prendre que ces exemples, montrent à l’évidence que les partis enracinés dans la politique islamique respectent en fait les systèmes dans lesquels ils choisissent d’affronter la concurrence. Plus ils sont intégrés, plus ils respectent les procédures de la démocratie.

Certains dirigeants politiques et défenseurs de la société civile occidentaux s’inquiètent également de la position de l'islam en matière de droits de la personne et de libertés civiles. Leurs préjugés à cet égard sont dus au fait qu’ils mettent tous les activistes politiques islamistes dans le même sac, ignorant tout ce qui peut les différencier Dans la réalité, certains mouvements modérés seraient plus capables de protéger et de promouvoir les droits de la personne dans le monde musulman que les régimes actuellement au pouvoir. La plupart des régimes actuels voient leur popularité s’effriter, ce qu’ils compensent en recourant à des méthodes extra-juridiques, au mépris du respect des droits de l’homme, pour réduire leur opposition au silence.

Sans doute les Etats occidentaux et musulmans ne vont-ils pas s’entendre sur toutes les questions. Au sein même du monde occidental, les milieux politiques sont en désaccord sur tel ou tel aspect des droits de la personne - peine de mort, avortement - et sur la façon de les transposer dans la législation. Les décisions de cette nature sont souvent fondées sur les valeurs majoritaires dans chaque société. L’important, c’est que les droits fondamentaux consacrés par les pactes internationaux soient respectés et ratifiés. De nos jours, les activistes des droits de l’homme agissant dans notre région devraient plutôt établir des statistiques sur le recours croissant à la torture, le harcèlement des directeurs de journaux et de médias, le recours aux tribunaux militaires pour les civils, les détentions illégales, la violence contre les femmes, la pauvreté et l’absence de démocratie.

Or, de nos jours, les hommes politiques des tendances islamiques modérées souscrivent aujourd’hui sans réserve aux principes de démocratie, de liberté de presse et d’égalité des citoyens. A lui seul, ce simple fait devrait régler la plupart des problèmes en matière de droits de l’homme que connaît le Moyen-Orient.

Il ne faut pas commettre l’erreur de juger la position des islamistes en matière de droits de l’homme à partir de l’attitude de certains mouvements islamiques de droite. Les écrits d’érudits comme Youssef Al Qaradawi, Tariq El Bishry, Selim El Awwa et d’autres témoignent d’un haut niveau de respect pour les droits de l’homme et les libertés civiques.

J’éprouve une grande difficulté à comprendre pourquoi, à la différence des organisations de la société civile, les gouvernements occidentaux hésitent à s’engager dans un sain dialogue avec les islamistes modérés. Je n’arrive pas à comprendre leur silence gêné devant la violation des droits de ces militants par des pouvoirs autoritaires qui leur interdisent toute participation à la vie politique et les envoie en prison par centaines. Je trouve encore plus difficile à comprendre le parti pris évident dont témoignent les occidentaux, qui ne disent mot lorsque l’Egypte renvoie devant les tribunaux militaires les islamistes modérés acquittés par des instances civiles.

Les responsables des gouvernements occidentaux devraient réagir positivement aux démarches positives entreprises par les islamistes modérés. En se détournant de tout dialogue avec les voix modérées de l’islam politiques, les gouvernements occidentaux sont tout doucement en train de donner la victoire aux extrémistes dont eux-mêmes et les tenants de l’islamisme politique modéré voudraient tant se débarrasser.

* Ibrahim El Houdaiby est membre du conseil d’administration de IkhwanWeb.com, le site internet officiel en langue anglaise des Frères musulmans (Ikhwan). Il prépare un master en études islamiques.
-----------------------------------

Bonne lecture

maatala

Anonyme a dit…

Les vaillantes forces de securité n'ont pas arreté les assaillants, n'ont pas su où ils se dirigeaient ni d'où ils venaient, n'ont aucun indice pour les retrouver....
Il faut les feliciter pourquoi???
D'ailleurs on ne sait plus si c'est la discothèque ou l'ambassade qui était visée!!!
Si les trafiquants crient Dieu est Grand, c'est qu'il y a un grand probleme ou alors ils étaient sous l'effet des produits hallucinogènes....

maatala a dit…

Salam

Ce que veulent les islamistes

"Que veulent les terroristes? La réponse devrait être évidente. Pourtant, elle ne l'est pas.

Les terroristes de la génération précédente exprimaient clairement leur volonté. Lors du détournement de trois avions de ligne en septembre 1970, par exemple, le Front populaire de libération de la Palestine exigea et obtint la mise en liberté de terroristes arabes détenus en Grande-Bretagne, en Suisse et en Allemagne de l'ouest. Lors de l'attaque du siège du B'nai B'rith et de deux autres immeubles de Washington, D.C., en 1977, un groupe musulman hanafite exigea l'interdiction d'un film, «Le Message» (VO: Mohammad, Messenger of God), 750 dollars (au titre de remboursement d'une amende), la remise des cinq hommes qui avaient massacré la famille du leader hanafite et le meurtrier de Malcolm X.

Ces «exigences non négociables» liées à des prises d'otages provoquèrent des drames déchirants et autant de dilemmes politiques. «Nous ne négocierons jamais avec des terroristes», déclarèrent les responsables politiques. «Donnez-leur Hawaii mais rendez-moi mon mari», suppliaient les épouses des otages.

Ces temps sont si lointains et leur terminologie est à tel point oubliée que même le président Bush parle aujourd'hui d'«exigences non négociables» (en l'occurrence en matière de dignité humaine), oubliant l'origine sinistre de cette expression.

La plupart des attentats terroristes perpétrés de nos jours ne sont accompagnés d'aucune exigence. Des bombes explosent, des avions sont détournés et s'écrasent sur des immeubles, des hôtels s'effondrent. Les morts sont comptés. Les enquêteurs établissent l'identité des auteurs. De vagues sites web émettent après coup des revendications non authentifiées.

Mais les raisons de la violence ne sont pas explicitées. Les analystes, y compris votre serviteur, doivent donc spéculer sur les motifs. Ceux-ci peuvent être liés aux ressentiments personnels des terroristes, basés sur la pauvreté, des préjudices ou des sentiments d'aliénation culturelle. Par ailleurs, on peut discerner une intention d'influer sur la politique internationale:

«frapper» à Madrid pour obtenir que les gouvernements retirent leurs troupes d'Irak.
Convaincre les Américains de quitter l'Arabie Saoudite.
Faire cesser l'aide américaine à Israël.
Faire pression sur New Dehli pour qu'elle abandonne tout contrôle sur le Cachemire.
Tout cela pourrait avoir contribué à motiver les violences. Pour reprendre les termes du Daily Telegraph de Londres, les problèmes en Irak et en Afghanistan ajoutèrent à chaque fois «une nouvelle pierre à la montagne de rancunes érigée par des militants fanatiques». Mais aucun de ces éléments n'est décisif dans le choix de sacrifier sa vie pour tuer d'autres gens.

Dans presque tous les cas, les terroristes djihadistes nourrissent une ambition manifeste, celle d'établir un règne mondial dominé par les Musulmans, l'Islam et la loi islamique, la charia. Ou, pour citer une nouvelle fois le Daily Telegraph, leur «projet réel est l'extension du territoire islamique sur l'ensemble du globe et l'instauration d'un califat mondial basé sur la charia».

Les terroristes affichent cet objectif ouvertement. Les islamistes qui assassinèrent Anouar El-Sadate en 1991 décorèrent leurs cages de banderoles proclamant «Le califat ou la mort». Dans une biographie, l'un des penseurs islamistes les plus influents, et qui a inspiré Oussama Ben Laden, Abdullah Azzam, déclare que sa vie «s'articula autour d'un seul but, celui d'instaurer le règne d'Allah sur la Terre» et de restaurer le califat.

Ben Laden lui-même parla de veiller à ce que «le pieux califat prenne son essor depuis l'Afghanistan». Son principal adjoint, Ayman al-Zawahiri, rêvait aussi de rétablir le califat lorsqu'il écrivit «l'histoire, si Dieu le veut, va prendre un grand tournant dans la direction opposée, contre l'empire des États-Unis et le gouvernement juif mondial.» Un autre leader d'Al-Qaida, Fazlur Rehman Khalil, publie un magazine qui déclara: «Grâce à la bénédiction du djihad, le compte-à-rebours a commencé pour l'Amérique. Elle sera déclarée vaincue très bientôt», puis le califat sera mis en place.

Ou, comme l'écrivait Mohammed Bouyeri dans la note qu'il fixa sur la dépouille de Theo van Gogh, le cinéaste hollandais qu'il venait d'assassiner, «l'Islam vaincra grâce au sang des martyres qui répandent sa lumière dans chaque recoin de cette terre».

Il est intéressant de relever que l'assassin de van Gogh se montra contrarié par les motifs erronés qui lui furent attribués. Lors de son procès, il insista sur ce point: «J'ai fait ce que j'ai fait par pure foi. Je veux que vous sachiez que j'ai agi par conviction et que je ne l'ai pas tué parce qu'il était hollandais ou que j'étais marocain et que je me sentais offensé.»

Bien que les terroristes déclarent haut et fort leurs motivations djihadistes, les Occidentaux comme les Musulmans, trop souvent, ne les entendent pas. Comme l'observe l'auteure canadienne Irshad Manji, les organisations islamiques prétendent que «l'Islam est un spectateur innocent du terrorisme actuel».

Ce que veulent les terroristes est extrêmement clair. Et il faut fournir un effort monumental de dénégation pour ne pas le reconnaître, mais nous autres Occidentaux semblons bien en être capables.

-----------------------------------

bonne lecture

maatala

Anonyme a dit…

Rimo,

Tu as raison.

L'eglise, l'ambassade de France/centre culturel, les banques etrangeres, l'ecole francaise, le marche de la capitale constituent des cibles ideales pour les fous d'Allah.Il faut degager completement les vendeurs/vendeuses dans rues paralleles aux marches.

Nos services de securite n'ecouteront pas. C'est classique.

Pourquoi un islamiste a la tete du ministere de la defense? Question a poser a Sidioca.A-

maatala a dit…

Salam

Les islamistes

"Ces Musulmans diversement qualifiés de fondamentalistes, d'intégristes ou d'islamistes font souvent figure, aux yeux des outsiders, d'adeptes les plus fervents de la foi islamique. Ils en appellent constamment à Dieu et prient ostensiblement en public. Les hommes portent la barbe et les femmes portent le voile. Ils exhortent les Musulmans à la solidarité et se méfient ouvertement des non-Musulmans.

Cependant, à y regarder de plus près, on s'aperçoit que les islamistes ne sont de loin pas des Musulmans modèles.

Préoccupés d'arriver au pouvoir (et ce avec succès dans de nombreux pays, tels que l'Afghanistan, l'Iran et le Soudan), leurs talents et leurs efforts sont souvent plutôt politiques que religieux. En fait, les islamistes, malgré toute leur piété ostentatoire, sont même de très piètres croyants.

La probité en matière d'argent, par exemple, leur pose beaucoup de problèmes. À grande échelle, on peut citer la Banque de crédit et de commerce international (BCCI), qui fut la banque islamique par excellence. Lorsqu'elle s'écroula, en 1991, engendrant un scandale bancaire parmi les plus importants et les plus complexes de l'histoire, l'on s'aperçut que ses propriétaires apparemment si dévots avaient détournés à leur profit plusieurs milliards de dollars appartenant à 1,3 million de dépositaires musulmans répartis dans plus de 70 pays du monde.

À un niveau à peine inférieur, les «compagnies d'investissement islamiques» qui florissaient en Égypte dans les années 1980 s'effondrèrent également sous les assauts de la corruption, de même que d'autres institutions analogues en Turquie. Et une récente étude de l'université du Texas révèle que «les banques islamiques d'Iran et de Soudan sont de véritables boulevards de la corruption et du détournement de fonds».

Les islamistes ne dédaignent pas non plus les petits larcins. Lorsque les deux auteurs de l'attaque suicide perpétrée contre l'USS Cole en octobre 2000 préparèrent leur opération, ils savaient qu'ils ne reviendraient pas dans le logement qu'ils louaient à l'époque; alors, ils négligèrent d'en verser le dernier loyer à leur bailleur yéménite. «J'ai été furieux», commente le propriétaire en question, et d'ajouter, sans que ce soit vraiment nécessaire: «Il n'y avait rien d'islamique là-dedans.»

Mais les préceptes de leur religion que les islamistes transgressent le plus souvent sont ceux dictant le respect de la pudeur. Les terroristes islamistes tuent au nom de l'Islam, mais ils leur arrivent souvent de manquer gravement à leurs devoirs d'intégrité islamique. L'homme qui dirigea l'attentat à la bombe de 1993 contre le World Trade Center, Ramzi Yousef, vécut à une époque aux Philippines où, comme le relate son biographe Simon Reeve, il a été vu «se baladant dans les bars, les boîtes de strip-teases et les clubs de karaoké de Manille, flirtant au passage avec les femmes». Rashid Baz, condamné pour le meurtre d'un jeune garçon hassidim sur le pont de Brooklyn, est décrit par son père comme quelqu'un qui «n'a jamais mis les pieds dans une mosquée. Il aime les filles et les voitures de sport».

Attirés par la pornographie comme les papillons de nuit par la lumière, les islamistes intègrent des images obscènes jusque dans leurs actes de terrorisme. Pendant le traitement d'une affaire, des agents des forces de l'ordre américaines découvrirent qu'un grand nombre d'organisations islamistes – celle d'Oussama Ben Laden, le Hamas, le Hezbollah et d'autres – avaient placé des informations codées telles que des cartes, des photographies et des instructions parmi les images classées X de sites Web pornographiques.

Dans les bureaux, les islamistes ont une réputation de harceleurs sexuels. Ainsi, une employée de la mission saoudienne auprès des Nations Unies à New York s'est plainte publiquement, en septembre dernier, d'avoir subi des années de harcèlement sexuel de la part de «membres mâles fondamentalistes» de la mission saoudienne.

Lorsqu'ils en ont le pouvoir, les islamistes exploitent les femmes. Le gouvernement iranien arrêta récemment le responsable d'un tribunal révolutionnaire islamique, l'accusant de diriger un réseau de prostitution impliquant des jeunes filles mineures.

La forme peut-être la plus épouvantable de la décadence sexuelle des islamistes se manifeste pendant les prises d'otages, qui sont souvent accompagnées de viols. Récemment, aux Philippines, les islamistes violèrent l'une des femmes occidentales qu'ils retenaient en otage sur l'île de Jolo.

«C'est sans doute la pire chose qui se soit passée là-bas», expliqua plus tard l'un des autres otages, avant d'ajouter que cet acte de violence sexuelle «était extrêmement surprenant» car les otages furent sinon relativement bien traités.

Ce comportement est important parce qu'il révèle le véritable profil des islamistes: ce sont des individus impitoyables et avides de pouvoir qui ne méritent en rien l'aura de piété qu'ils revendiquent avec tant d'acharnement. Ils sont des extrémistes politiques bien avant d'être des Musulmans fidèles à leur religion.

Ces habitudes de vol et de fornication ont une autre incidence: comme le relève l'analyste Khalid Duran, les revendications à l'accession au pouvoir des islamistes sont basées non pas sur des choses de ce monde, mais sur de soi-disant valeurs morales d'une grande élévation. Or la flagrante mauvaise conduite exposée ici enlève toute légitimité à de telles revendications.

Pour juger de l'éthique islamique authentique, il faut se tourner vers les nombreux Musulmans traditionalistes qui vivent en accord avec les préceptes d'une foi telle qu'elle a évolué naturellement au cours de 14 siècles d'histoire. Eux ne sont ni radicaux, ni enclins à imposer leur vision par la force; ce sont des Musulmans pieux au vrai sens du terme et qui, à ce titre, méritent le respect"

-----------------------------------

bonne lecture

Cher ami, le plus important c'est que tu te fasse ta propre opinion.

Seul le créateur connait les bons musulmans et les mauvais musulmans.

L'habit ne faisant pas le moine dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

BOUMZEBRA ALIAS ALAOUI:t'es où? tu as été démasqué?
bon debarras

Anonyme a dit…

bl= houdasilvia

maatala a dit…

Salam

A- a dit:

"Pourquoi un islamiste a la tete du ministere de la defense? Question a poser a Sidioca.A-"

Pourquoi pas, s' il a les compétences pour diriger ce ministère.

Au vu de la gestion de sa municipalité Jemil o Mansour peut être considéré comme l'un des meilleurs Maires de Mauritanie.
Ces ex-administrés gardent un excellent souvenir de son passage à la Mairie de Arafat.

Ce qui par contre est inadmissible chez notre ministre de la défense c'est son étroitesse d'esprit; il se refuse à lire tout texte écrit en français.

Les réunions avec tous ces conseillers colonels francisant vaudront leurs pesant d'or dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Merci Maatalla pour ce rappel et suis content qu'on ait la meme lecture de ce phenomene mondial qui cherche on a etablir un califat utopique.

Question subsidiaire: c'est seulement cela que nos barbus a nous veulent? C'est a dire un califat quelque part entre Kaboul et Alger, sans oublier bien sur la Mecca et Rome, je presume. La Turquie est out of the question comme les turcs ont trouve le truc parfait: tu vas a la mosquee, mais tu n'emmerdes pas ton voisin car c'est a lui de choisir entre l'enfer ou le paradis.

La prochaine fois que j'irai a NKTT je me promets d'ecouter plus attentivent la preche de l'imam de la mosquee d' Arafat. Moi qui croyait que Sidioca leur avait tout donne pour une paix des braves: la liberte, la defense, la SMH, la justice, le comite anti-corruption, une mosquee a la presidence en preparation pour la remise du pouvoir a notre prochaim Mollah, autoriser le port de la burka et la liste ne finit pas.

Tidinit

Anonyme a dit…

...LM,...le "la mauritanie d'abord"...me rappelle un vieux slogan de la droite francaise ..." la correze avant le zambez"...Nos souffrances...nos soucis ...ne doivent pas nous empecher d'etre solidaires dees peuples ...qui souffrent ...dont les palestiniens...
Houda silva...si j'ai à utiliser un pseudo...il sera typiquement mauritanien...houda...(inchallah) oui...silva ...ma foi non...

bl

Anonyme a dit…

Interview Claude K avec nouakchott info du 3 fèvrier !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

NI : Il se dit que vous êtes venu
en Mauritanie pour des raisons
financières, que vous avez des
entrées à la présidence de la
République et que vous y avez
même reçu une somme d'argent?

CK : Absolument, et je ne vois
aucune raison de le cacher,
Cridem s'est implanté en
Mauritanie, entre autres, pour des
raisons financières. Devrais-je
donc avoir honte de prendre l'initiative
de créer une entreprise et des
emplois, d'offrir un portail sur la
Mauritanie qui sera animé par des
mauritaniens de tous horizons ?
Créer des emplois implique qu'il
y a des salaires à payer, la location
d'un local à payer, un équipement à
payer, des charges et impôts à
payer, etc. Bref, il y a des dépenses
en face desquelles il faut des
recettes. Partout dans le monde
on incite les gens à innover et à
créer des emplois, cela serait-il différent
en Mauritanie pour ceux qui
nous injurient à longueur de journée
? Trouvez vous donc normal
que depuis 4 ans les créateurs du
site fassent du bénévolat, et en ce
qui me concerne plus particulièrement,
à raison de 12 à 15 heures
par jour, 365 jours par an ? Vousmême,
travaillez-vous bénévolement
? Ceux qui nous insultent travaillent-
ils bénévolement ?

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Liquidation d’Air Mauritanie : A qui la faute?


Comme nous vous l’avions annoncé dans notre précédente édition (Le Véridique N°164 du dimanche 24 janvier 2008), nous revenons sur la liquidation d’Air Mauritanie pour poser les questions de savoir d’abord, quelle utilisation a été faite des fonds substantiels apportés par les pouvoirs publics à cette compagnie, ensuite si les anciens responsables de cette société de transport aérien vont un jour rendre des comptes sur leur gestion de la compagnie ?

En tout cas ce qui est sur, c’est qu’avant de mettre définitivement la clé sous le paillasson, notre défunte compagnie aérienne a bénéficié, à plusieurs reprises, de soutiens publics importants. En effet, au fil des ans cette entreprise à statut privé, s’est vue renflouée les caisses à hauteur de douze milliards d’ouguiyas provenant en grande partie de l’Etat mauritanien.

Au lieu de servir à améliorer la situation financière et économique de cette compagnie qui a longtemps battu de l’aile, ces milliards d’ouguiyas ont été tout simplement engloutis dans des conditions opaques conduisant à la faillite de la compagnie aérienne et en conséquence au chômage de 380 personnes.



La situation d’Air Mauritanie relance de nouveau le débat autour de l’utilisation des fonds publics et de l’impunité de ceux qui ont eu la responsabilité de gérer l’argent du contribuable mauritanien. Ce dernier constate, impuissant, que son argent est dilapidé en toute impunité par une poignée de prédateurs sans foi ni loi"

-----------------------------------

Après cela on s'étonnera que les prédicateurs islamistes retrouvent chez nous un échos favorable à leur discours et pour les contrer ils n'ont trouvés que :

O Waghef qui comme par hasard fut DG d' Air mauritanie: au temps des pharaons.

Il faut bien justifier L'Impunité par la Prescription dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Claude K a eu un appui financier de la Presidence? La source libyenne a donc seche? Je ne crois pas a cet interview de NI

Anonyme a dit…

Une bonne nouvelle: Sidioca de retour d'Addis a présidé cet aprés midi une réunion de "Sécurité" est il a été déicidé de revenir au classique système de Patrouilles nocturnes (BATERWI)!donc nous les pauvres automobilistes serons désormais émmerdés par les Stop tous les 100 Metres. Sauf qu'on aura une Chance de ne pas payer 200 UM à chaque STOP,la Garde,Gendrmerie et Pelice à tour de rôles; Donc on payera les 200 UM une nuit sur trois. C'est la réplique de Sidi aux problèmes de l'Heure !!! Ya Vadmé ekbira !!!

Anonyme a dit…

Arretez de vous plaindre. Laissez le gars faire son boulot. A-

яimσ a dit…

salut tous ,

un peu de psychose (suite )

la ville est grignotée par des attentas par ci par là laissant des cratères d'enormes envergure , comme si des comètes s'abattaient sur nous .

les soldats sont partout en ville .Des barrages sur les goudrons et de l'artillerie sur chaque coin de rue .Ils ont reçu l'ordre de tirer sur tout individu suspect!

les lignes téléphniques sont mises sous écoute 24/24 de même que les adresses ip sont fixées tracées et scannées .

On cherche on cherche , mais aucune trace des terroristes .

Soudain sur Aljazeera apparaissent trois gars enturbané ; des ravisseurs . Ils menacent de décapiter des touristes occidentaux

Ils veulent que leurs prisonniers soient libérés dans les 24h .
le délai est court , des centaines de journalistes s'agglutinent devant le palais présidentiel , ils veulent des réponses .

Ely , taya , heydala, aziz et dadah ne se quittent plus .Ils ont desormai un interrêt commun; chasser les terroristes du pays .

Tout le monde a peur que cela arrive un jour , n'est ce pas !!

Anonyme a dit…

Le Monsieur, usant de mon nom, car Alaoui est bien mon nom, et non un pseudonyme, pour insulter les autres et à titre gratuit, je le déplore.
Je sais pas qui vous êtes, mais je vous demande une chose- Attaghi Allaha vinevssika, we taghi Allaha vil akherine.
Je suis éffectivement l`auteur du commentaire relatif au brillant article, que Mr.Maatala, que vous avez eu l`ignorance d`attaquer en utilisant mon nom, nous avait posté du journal le Monde diplomatique.
Monsieur Maatala, vous êtes et vous avez toujours été, dans vos écrits et commentaires, la véritable source d`inspiration du vrai Alaoui, que je suis.
Veuillez donc cher Maatala, recevoir ici mes éxcuses, toutes mes écuses, au nom de tous les Alaoui vrais.
Alaoui (le vrai)

Anonyme a dit…

Aïe! là oui!

Anonyme a dit…

LM tu devrais demande de l'argent a la presidence toi aussi vu qu'ils ont donnes a cridem

maatala a dit…

Salam

Cher alaoui

C'est un plaisir de vous lire

Afin éviter toute confusion, usurpation et manipulation, nous conseillons à tous nos amis d'avoir des pseudo.

Personnellement, je suis ravi et rassurer que l'esprit CANALH soit défendu par tous, car il se veut la voix des sans voix et les anti-pensée unique.

Ceux qui pour des raisons inavouées s'aventureront à venir faire le "beau" chez MAC-DO-LM en seront pour leurs frais.

Cher Alaoui, sache que nous avons déjà pardonnés aux autres Alaouis et leurs clones leurs errements.

La démocratie est en danger chez nous et cela est plus important que ces enfantillages.

Amitié

maatala

Anonyme a dit…

vive le cuisto!

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Trois armes auraient servi à l’attaque: un «AA52», un «G-3» et une Kalachnikov

Selon des sources dignes de foi, les assaillants de l’ambassade d’Israël et du dancing «V.I.P.» qui lui est mitoyen ont utilisé trois sortes d’armes à feu: une Kalachnikov, un «AA52» (mitrailleuse de vieille version), un «G-3» à 20 cartouches.

Selon ces mêmes sources, les assaillants ont jeté, à l’intérieur du dancing «V.I.P.», des explosifs périmés et enrôlés dans des morceaux de caoutchouc et ont enterré au moins un explosif à côté d’une Mercédès Elégance, criblée de balles, aux vitrines brisées qui appartiendrait à une cliente du dancing venue en même temps que l’assaut donné par.
Des spécialistes du génie militaire ratissent le terrain à la recherche de bombes, mines ou explosifs enfouis ou abandonnés par les assaillants".

-----------------------------------

Nos apprentis Killers auraient attaqués le Dancing par dépit; car ils auraient compris une fois arrivé sur les lieux que l'ambassade d'Israel était inaccessible, ils se seraient replié sur une cible secondaire répertorié par eux comme faisant partie des fameux endroits dits de perdition.

Le pire c'est que ces apprentis tueurs se sont évaporés dans le maquis, prets à remmettre le couvert.

Bienvenu à little Bagdad dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Bonjour...Maatala...
Les articles sur les islmistes...c'est qu'elles souces...
Solidaire à l'esprit canalh...
bl(bentleksar)

Anonyme a dit…

Cher Maatala,

Je ne doute pas un instant de la grandeur de l`âme, qui est la votre.




Alaoui(le vrai)

maatala a dit…

Salam

Les articles sur les islamistes:

Que veulent les terroristes?
par Daniel Pipes
New York Sun
26 juillet 2005

Les islamistes ne sont pas qui ils prétendent être
par Daniel Pipes
Jerusalem Post
9 mai 2001

CE QUE VEULENT LES ISLAMISTES AUJOURD’HUI
Par Ibrahim El Houdaiby

Ibrahim El Houdaiby, membre du conseil d’administration de IkhwanWeb.com, le site internet officiel des Frères musulmans.
--------------------------------

L'introduction, la thèse, l'antithèse et à vous de faire la synthèse dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

à alaoui ( le faux ) de la faire...

maatala a dit…

Salam


Daniel Pipes est le directeur du Forum du Moyen-Orient (Middle East Forum), l'un des membres de l'Institut américain pour la paix (U.S. Institute of Peace) dépendant du président des États-Unis et un chroniqueur primé du New York Sun et du Jerusalem Post. Son dernier ouvrage, Miniatures: Views of Islamic and Middle Eastern Politics (Transaction Publishers), est sorti de presse à la fin 2003. Son site Internet (version originale anglaise: DanielPipes.org; version française: fr.DanielPipes.org), constitue actuellement la principale source d'informations spécifiques sur le Moyen-Orient et l'Islam. Il contient les archives des articles de Daniel Pipes et gère des listes de diffusion hebdomadaires, dont une en langue française, informant les personnes inscrites des nouvelles publications en ligne.

M. Pipes fut l'un des rares analystes à déceler l'éclosion de la menace islamiste (il écrivit ainsi en 1995 qu'"une guerre a été déclarée de manière unilatérale contre l'Europe et les États-Unis, et ce à l'insu de la majorité des Occidentaux"). Le Boston Globe estime que "si les avertissements de Pipes avaient été entendus, nous n'aurions peut-être jamais vécu les événements du 11 septembre". Le Wall Street Journal l'a qualifié de "commentateur faisant autorité sur la région du Moyen-Orient". Et MSNBC le décrit comme la plus éminente des "sommités en questions moyen-orientales".

Il obtint sa licence (1971) puis son doctorat (1978) en histoire à l'université de Harvard. Il étudia six ans à l'étranger, dont trois en Égypte. M. Pipes parle le français et lit l'arabe et l'allemand. Il a enseigné aux universités de Chicago et de Harvard ainsi qu'au Collège de la Marine des États-Unis. Il a exercé diverses fonctions au Département d'État de même qu'à la Défense; il fut notamment vice-président du Comité Fulbright des bourses d'études à l'étranger, lequel dépend de la présidence des États-Unis.

M. Pipes aborde fréquemment des questions d'actualité sur de nombreux programmes de télévision américains (ABC World News, CBS Reports, Crossfire, Good Morning America, NewsHour, Nightline, O'Reilly Factor, Today Show). Il est apparu sur des chaînes de télévision d'audience internationale dans le monde entier, y compris la BBC et Al-Jazeera.

Les articles de M. Pipes ont été publiés dans des magazines tels que Atlantic Monthly, Commentary, Foreign Affairs, Harper's, National Review, New Republic, et The Weekly Standard. Un grand nombre de journaux reproduisent ses articles, dont notamment le Los Angeles Times, le New York Times, le Wall Street Journal, le Washington Post et une centaine d'autres, auxquels s'ajoutent plusieurs centaines de sites Web. Ses écrits ont été traduits en 19 langues et il a lui-même donné des conférences dans 25 pays.

M. Pipes est l'auteur de douze livres.

Quatre d'entre eux traitent de l'Islam: Militant Islam Reaches America (2002), The Rushdie Affair (1990), In the Path of God (1983), et Slave Soldiers and Islam (1981).

Trois autres ont trait à la Syrie: Syria Beyond the Peace Process (1996), Damascus Courts the West (1991), et Greater Syria (1990).

Quatre de ses ouvrages traitent d'autres thèmes relatifs au Moyen-Orient: The Hidden Hand (1996) analyse le regard que les Arabes et les Iraniens portent sur eux-mêmes et sur le monde extérieur, The Long Shadow (1989) et Miniatures (2003) rassemblent des séries d'essais sur différentes questions moyen-orientales et An Arabist's Guide to Colloquial Egyptian (1983) systématise la grammaire de l'arabe parlé en Égypte.

Conspiracy (1997) fait le point sur l'importance des théories de la conspiration dans les affaires politiques européennes et américaines modernes.

M. Pipes a également édité deux collections d'essais, Sandstorm (1993) et Friendly Tyrants (1991). Il est en outre co-auteur de onze ouvrages.

M. Pipes fait partie du Groupe de travail spécial sur le terrorisme et la technologie (Special Task Force on Terrorism and Technology) du Département de la Défense. Il siège à cinq comités de rédaction, a témoigné devant de nombreuses commissions du Congrès américain et a participé à la gestion de quatre campagnes présidentielles. Son nom est cité dans Who's Who in America et dans Who's Who in the World. Il a reçu des titres honorifiques d'universités des États-Unis et de Suisse.

En 1994, M. Pipes fonda le Forum du Moyen-orient (Middle East Forum), une association indépendante dont la mission consiste à "promouvoir les intérêts américains" par le biais de publications, d'études, de conseils, de recherches médiatiques et d'informations publiques. Le Forum publie également deux journaux, le Middle East Quarterly et le Middle East Intelligence Bulletin; il parraine Campus Watch (Campus-Watch.org), un projet visant à observer, à critiquer et à améliorer les études moyen-orientales; et il soutient des manifestations dans quatre villes.

-----------------------------------

Dans la serie, il faut toujours connaitre la pensée de ces adversaires dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

surtout quand ils ne pensent plus..

maatala a dit…

Salam

BL

Dounia Bouzar anthropologue du fait religieux, expert pour l'Union Européenne sur la prévention de l'intégrisme a dit:


Le discours intégriste est subtil. Au lieu de dire qu'ils doivent s'enraciner, l'intégrisme leur promet de devenir des héros de la révolution mondiale : « Vous n'êtes pas Anglais, ni Américains, Français, Marocains, Algériens, vous êtes au-dessus de tous ces gens-là ! Sachez quasi vous vous sentez étrangers, c'est que Dieu vous a élu parce qu'Il sait que vous êtes supérieurs aux Arabes, aux Asiatiques, aux Européens, et surtout, surtout aux Américains… »
Le discours intégriste fait autorité parce qu'il fait sens, sur des jeunes qui ne se sentent de nulle part. Il leur offre un espace de substitution virtuel supérieur au reste du monde qui leur garantit la toute-puissance. Ce n'est pas pour rien que 99% de l'endoctrinement se fait par un moyen de communication également virtuel : internet ! Les internautes ne se rencontrent qu'une fois endoctrinés. L'intégrisme fascine ceux qui sont sans attache, les particules volantes qui ne savent ni d'où elles viennent et ni où elles veulent aller, en leur offrant un univers où ils reconstruisent de nouvelle démarcations.


Comment dès lors le combattre ?


Tout d'abord, déconfessionnaliser l'intégrisme. Puisqu'il prend son pouvoir en manipulant une religion, il faut donc lui ôter sa justification et le traiter comme n'importe quelle idéologie fascisante ! Ensuite, mieux vaut prévenir que guérir, car un jeune endoctriné n'est pas facile à aider. Il faut une politique psychosociale, basée sur la refonte de liens : ré ancrer les jeunes dans un territoire, combler leurs trous de mémoire… leur permettre d'être sujets de cette société, pour qu'ils retrouvent de la dignité sur terre. Et enfin, se donner les moyens de faire la différence entre ce qui relève de l'islam (et donc de la liberté de culte garantie par la Constitution française) et ce qui relève du dysfonctionnement et du radicalisme. Pour le moment, les musulmans sont pris pour des intégristes et les intégristes sont pris pour des musulmans ! L'amalgame avantage toujours les intégristes, qu’il produise du laxisme ou de la diabolisation .
-----------------------------------

Notre riposte à nous, c'est le marabout (SIDIOCA) qui devrait faire la leçon à ses confrères égarés.

Bienvenu dans la culture de la Marabout-attitude dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

plut$ot : la marabout-altitude...

Anonyme a dit…

Merci Maatala pour ces references sur l'islamisme. Je voudrais aussi ajouter l'historien Lewis Sinclair(en anglais) dont certain articles sont accessiblesvia le moteur de recherche Google. C'est un historien remarquable du moyen-orient et de l'islamisme. Les ouvrages qui m'ont le plus frappes sont:"Histoire du terrorisme de l'antiquite a Al Qaida" et surtout celui d' alexandre Del Valle" l'islamisme a l'assaut des democracies".Ces deux ouvrages vous donnent la genese de l'islamisme et sa tactique.Voyez aussi Bat Ye'Or (oui Bat Ye'Or).

Peut-etre notre fakih M.C.pourra nous donner des elements de reponse sur l'intention des islamistes radicaux mauritaniens: le pouvoir ou autre chose?

яimσ a dit…

salut tous ,

je crois que la police à elle seule ne peu pas s'occuper du dossier sur le terrorisme.
oui mais les gendarmes collaborent aussi ; c'est pas suffisant?!

non! c'est pas suffisant car la majorité des policiers et gendarmes sont à nouakchott .C'est sert à rien de laisser les terroristes entrer dans le pays pour les combattre après .

Sur la carte du GSPC ou alqaida au maroc on voit qu'une bonne partie de l'ouest et du nord-ouest est désormais sous le controle de ces terroristes .

L'armée est très grande , bien que le chiffre exacte relève du secret de l'état (lol) ; leur aide est indispensable .Par exemple faire des patrouilles sur ladite zone pour gauger l'ennemi et ensuite passer à l'assaut .

Ne restons pas enfermés , allons à la recherche de notre ennemi .

Anonyme a dit…

Serait interessant d'avoir l'avis d'un islamiste pur et dur pour debattre avec lui et le convaincre de dire a ses amis d'amener le malheur ailleurs. Qu'est-ce qu'ils veulent au juste, en dehors de ce qu'ils cherchent globalement ?.

Un califat à partir de la Mauritanie c'est comme un prix nobel pour Mollah Omar. It does not make sense.

C'est reellement un hydre a plusieurs tetes, ces salafistes. Sadat avait cru intelligent de permettre a ses islamistes de partir en Afghanistan et la Tchetchenie pour combattre les mecreants et s'en debarrasser pour continuer sa lune de miel avec Begin. Ils sont revenus de la gueguerre finie et ils l'ont liquide.

Quelle berezina! Chaque ffois qu'on sort un pied, l'autre s'enfonce. A-

Anonyme a dit…

La mauriritanie n' est pas encore un terreau pour les salafiste.
Il faut encore plus pour nous convaincre à cette idée.
Les salafiste n' attaque pas les emplacement vide, et à une heure tardive ou personne ne bouge. Ils vise en général : soit les lieux à grande affluence : marchés, lieux de transport en commun (gare, aéroport).
L'ambassade d' Israil n' a pas été visée. mieux cet acte lui a fait beaucoup de publicité : ces paisibles juif ! mon oeil , ces pauvres juifs inoffencifs ! c à voir s'ils n'ont pas organisé un douce cet attentat? Je demande à la police mauritanienne de chercher de ce côté sans nous mettre dans la mire de ces criminels.

Anonyme a dit…

Pouquoi ce restaurant?
Pourquoi des bombes au restaurant et rien vers l'ambassade?
Pourquoi on parlé de l'ambassade toute la journée du vendredi alors que le carnage est du côté du restaurant. C'est à peine si on a signalé les dégats au restaurant?
Tout celà rend suspect le service secret israilien qui, lui a l'habitude.
Il jout la victime, et enfonce S_idio_K et implique la france.
Je crois que tu as raison.

Anonyme a dit…

Les juifs créent toujours ce genre de problèmes entre les noirs et les blancs, entre la Mauritanie et la France, entre la Mauritanie et les USA. il faut férmer l'ambassade en attendant des conditions de sécurité meilleures.

Anonyme a dit…

Ah oui profiter de cet incident pour dire à l'ambassadeur qu'on ne peut assurer sa sécurité. c jouable sans réferendum.

Anonyme a dit…

La manipulation ets visible

Anonyme a dit…

Merci ...Maatala...si je ne connaissais pas Daniel Pipes et el Houdaiby ...par contre j'ai lu et suivi beaucoup sur cette brillante anthropologue...
pour les deux autres je vais de ce pas consulter les sites indiqués...
Bye...
bl

Anonyme a dit…

salam je suis un mauritanien qui était en france pour faire ses études, je suis revenu récement au bled, j'ai entendu dire que la ministre de l'environement était encore célibataire, est ce que cela est vrai?
Ps: j'ai en diplome sur économie de l'environement(Master) mais je chome depuis 5 mois déjà!!!!
Merci d'avance

Anonyme a dit…

Ano,

Soit serieux et un diplôme français en économie de l'environnement ne t'amène pas loin. Oublies la Ministre et fiche lui la paix. Repart en France pour ton doctoat et respecte la dame et nous autres. Ce lieu n'est un bordel

Anonyme a dit…

ah! t jaloux té son copain ou koi?
Peace, ne le prend mal j'avais de bonnes intentions

Anonyme a dit…

bonsoir

Cher ami tu aurai aussi pu dire à notre BAC+5 d'être plus ambitieux : la fille de Sidioca est célibataire.

Nous cotiserons pour payer la dot (lol).

Anonyme a dit…

ZZ s'approche de jour en jour de certains cercles d'officiers pour préparer son "COUP" qui est imminent. "Même si le BASEP résiste deux ou trois jours il va finir pae céder" dit ZZ à ses confidents?.

Anonyme a dit…

a l'ano qui me précède: comment tu peux dire des cochoneries comme ça et tu penses que zeine ould zeidane est dupe! pour raconter ses intentions publiquement.

Anonyme a dit…

Salut les canalheurs,

ce qui s'est passé au tchad est tarrible.

La capitale, qui compte plus de 700 000 habitants, était livrée, dimanche soir, à des incendies et des pillages. De nombreux cadavres ont été signalés dans les rues de la ville.
qlq un a décrit un paysage dévasté : arbres sectionnés, artères jonchées de cadavres couverts de mouches ou de tapis et parcourues par des véhicules militaires tentant de débusquer des rebelles, rafales sporadiques d'armes automatiques, pick-up calcinés plantés au milieu des rues, impacts de balles sur les façades, vitres brisées, trous d'obus ou de roquettes dans les murs, débris éparpillés sur la chaussée. Des traces de pillages abondent dans les quartiers résidentiels, où nombre de véhicules 4 x 4 immatriculés "corps diplomatique" ont été saccagés. Le grand marché de N'Djamena a été en partie incendié par des tirs de l'armée visant les rebelles, puis pillé par la foule, comme l'a été le siège de la radio nationale.

el3a9ilou man itta3adha bigheyrihi!

le président Idriss Déby croit qu'il a fait une voctoire en repoussant les rebelles en dehors de la ville (comme ça été le cas de ould Taya deux jours apres le 8 juin),
mais yeghnini ouw yeghnik quelle victoire ?
et à quel prix ?

un passant.

Anonyme a dit…

soi ou le chaos!

c vieux comme la tyrannnie

génération françafric quand tu nous tues!

яimσ a dit…

salut tous ,

bon voici un reportage de france24 sur le terrorisme en mauritanie .

même les français sont au courant que sidi a nommé ministre un salafiste !!

Anonyme a dit…


Alqaida revendique l'attenta contre l'ambassade d'israel en RIM
bla bla


Ca n'a aucune signification, Alqaida met systematiquement tous les attentats (ses attentats et ceux des autres) dans son actif.
Mais qqes jours plus tard, on se rend compte que ce n'est pas Alqaida, c'est du bleuf qui ne marche plus contre les USA.

Anonyme a dit…

Merci Rimo. Très bonne retrospective. C'est clair que tout le monde ment. Un ministre salafiste chargé des affaires religieuses. Le Ministre de la defense aussi un islamiste? J'ai particulierement retenu a la fin du reportage le risque de retour des militaires ... si les civils ne font pas le boulot. Ce n'est pas rassurant comme rien n'a changé et ils sont là tapis à se regarder. Merci encore

Lambda a dit…

Salut les amis,

merci maatala pour les textes instructifs. j'ai passé de bons moments de lecture.

cher ami Rimo,

france24 est une chaine de télévision francaise, ça n'est pas le sommum de l'objectivité.

il profite de cette ambiance passagere de terrorisme en mauritanie et il font tout pour donner une image ensanglante de notre pays.

à l'occasion des commentaires precedents, j'en profite pour essayer de faire une remarque si cela ne gene personne.

la difference entre nous et les organes occidentaux est de taille.

selon ma perception (tout à fait personelle), nous, on critique pour que les choses avancent et pour empecher de tourner en rond, on donne des propositions pour contribuer positivement comme on donne des coup de gueulle.

tandis que la france est visceralement contre l'avenement de la démocratie dans les pays dits ancienne colonnies.
elle n'hésitera pas à chambarder notre économie et notre démocratie naissante et ce pour un vice profond que les Francais ont par mépris d'eux memes et donc mépris pour les autres. j'allais dire une indifference qui verse dans l'irresponsabilité d'abord envers eux memes ensuite envers les autres (c'est logique!).

Les Francais sont doués pour le théatre, pour le fromage et la boisson qui l'accompagne, les ragots, les pauses cafés, pauses dejeuner, mais manquent cruellement du sérieux quand ils s'agit de résoudre un Pb.

la France connait des sérieux problemes liés au chomage, dissolution des liens sociaux, déprime (plus grands consommateurs des somnifères dans le monde).
Les médias francais entretiennent les clichés stéreotypes à outrance : la chine c'est la dictature, l'afrique c'est la famine, les USA c'est la violence et le manque de couverture sociale.

il faut injecter jour et nuit dans les petites tetes des Francais l'idée que la France est le meilleur pays au monde.

Par conséquent, c'est dangereux le role que joue les médias francais dans la destruction de nos pays d'Afrique.

La france via sa base militaire au Tchad a fais avancé les rébelles jusqu'au dans N'djaména pour que Déby tremble comme un gamin devant une ogresse, ensuite toujours via la meme base militaire les Francais ont fais repousser les rebelles, pour que Déby se sente comme un géant puissant capable de deplacer des montagnes.
au passage, Ould Taya a connu ces deux memes sentiments en 2003.

parmi cet océan d'interets en conflits, ne perdons pas notre objectif : faire avancer la Mauritanie et ce malgré l'impuissance on ne peut plus averée de nos actuels minitres et actuel président.
une tache non facile distinguer la vrai information de l'intox.

au plaisir de vous lire tous sans exception.
Lambda.

Anonyme a dit…

lambda ! toi au moins tu n'es pas epsilon!

bravo!

ouldmauritanie a dit…

UNE QUESTION DE SURVIE

яimσ a dit…

salut tous ,

Lambda ,
merci pour ta réaction ... le mot stéréotype à outrence ça résume tout .
Bon voilà , c'est pas seulement les médias occidentaux qui peuvent donner une mauvaise image de ce pays .

Regardes , Aljazeera qui n'arrête pas d'aboyer que les mauritaniens sont contre les relations avec l'état hébreu .

D'ailleurs Mohamed babeu ould tchfaka n'a pas oublié de montrer dans son dernier reportage des vielles manifs , pour dire au monde que désormai la mauritanie se met sur les rails de l'entisemitisme .
(la vidéo est dispo un peu plus haut)

Or c'est archi faux car les 200 étudiants qui se mobilisent tout le temps ne parlent vraiment pas au nom de la communauté .

Pour ma part je cherche la vérité qui parfois demande de creuser un peu partout .

яimσ a dit…

salut tous ,

un pauvre type a été assaciné à l'aide d'une arme blanche par un groupe d'étrangers .
mais il y a tout de même une confusion sur la place où a été commis le crime carrefour ou arafat?

c'était juste pour rappeler que saharmedia et alakhbar ne sont pas au bout d'arreter leur guerre médiatique.