jeudi 7 février 2008

Ouf!

Aujourd'hui le conseil des ministres a eu lieu retardé d'un jour à cause du machin chouette des investissements.
et voilà nous qui nous inquiétions pour rien ce soir: bonne nouvelle, nous pourrons enfin tous pousser un long soupir de soulagement, le problème d'insécurité qui devenait pathologique a enfin une issue.

Kouchner, tu t'es déplacé pour rien, fallait te renseigner d'abord voyons!


Eh, oui je disais donc à la fin de ce fameux conseil des ministres, qui soit dit en passant entrera dans l'histoire, Sidioca a donné des instructions au gouvernement pour "prendre toutes les mesures nécessaires pour que la Mauritanie continue d'être un pays de paix, de sécurité et de tranquillité".

Fallait le dire plutôt! c'est que ces pauvres membres du gouvernement ne savaient pas qu'il fallait qu'on vive dans la paix et la sécurité, mais maintenant aussitôt dit, aussitôt fait.
ils vont vous prendre le taureau de par les cornes, nos vaillants membres du gouvernement.
Ce problème d'insécurité sera réglé en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire.

rappelez vous la pauvreté, le chômage, la corruption... tout ça c'est de l'histoire ancienne.
ça se passe comme ça chez Sidioca, la marabout attitude a encore frappé (Maatalla ente vem)

Pourquoi des actes quand de simples paroles suffisent?

LM ( plié de rire)

155 commentaires:

Anonyme a dit…

sidi a une baguette magique il va résoudre ts nos problemes

Anonyme a dit…

au moins avec lui, on sait à quoi s'attendre...

à rien!

veyavi quand tu nous tiens!

Anonyme a dit…

pourquoi l'appeler sidioca ? en attendant néo n'est-il pas...

l'élu!

Anonyme a dit…

le maestro dirige en play-back!

Anonyme a dit…

comment diriger en jouant des manettes quand les manettes n'ont aucun engrenage?

pour sauver l'élu! il faut que les 52% sortent dans la rue et crient : " on est là! où es-tu!"

Anonyme a dit…

je suis là! taisez-vous!

Anonyme a dit…

silence! l'élu est à découvert!

Anonyme a dit…

que craint-il? on est là!

Anonyme a dit…

il ne craint rien justement, c'est tout ce qui le dérange!

au pire, il démissionera en disant:
mahou sawi!

au mieux , il restera en pensant:

j'y suis , j'y reste, pas vu , pas pris!

Anonyme a dit…

quel gâchis!

Anonyme a dit…

la dictature c'est ferme ta gueule! la démocratie c'est cause toujours!

Anonyme a dit…

le marabout vaincra ! car il n'est pas méchant, moi je l'aime bien car mahou jahid shi

comprenez-le! et ne dîtes rien

c'est un président qui préside mais qui ne peut pas gouverner

comment voulez-vous nous gouverner sans la peur?

la kalou yeu balgou
la jahou yeu sergou

Anonyme a dit…

l'élu n'a qu'à dissoudre l'assemblée et y mettre les représentants des commerçants et des patrons avec le F.M.I à la place de messoud, au moins les choses étant claires

on parlera de ventre: à remplir pour les uns, à creuser pour les autres!

les intellectuels n'auront plus rien à dire car comme chacun sait: ils pensent mais ça ne mange pas de pain!

Anonyme a dit…

squeute! ma yeu gal!

Anonyme a dit…

lahade ma yeu gal, galou ba ane'ou yeune chrab!

Anonyme a dit…

il faudrait d'ailleurs faire des stats pour savoir quel est le rapport entre les intellectuels lucides et la boisson

Anonyme a dit…

ça va de pair , ceci expliquant cela!

Anonyme a dit…

ah! je comprends! la tribut de la bouteille toutes tributs condondues veut la peau de l'élu car l'élu ne touche pas...

alors ils lui créent des stress pour le pousser à la boisson...

ça se tient comme on dit à la tienne!

Anonyme a dit…

Ely est un joueur, je suis sûr qu'il a dû laisser au marabout quelque part en direction des stress du 51..

pas vu, pas pris!

Anonyme a dit…

moralité: notre démocratie est entre le pastis et le livre, entre les deux qu'y a-t-il? il n'y a que "et"

cad en anglais E.T

salut et bonne nuit, cad l'armée et le reste, ça vous l'auriez compris

Anonyme a dit…

J'ai lu avec une tres grande attention la lettre que Mr. Vadilly Ould Rais a ecrite au President du Senat. Je pense qu'il est necessaire pour les lecteurs de canalh de lire ladite lettre avant d'arriver a' une conclusion.

A l'attention de Monsieur le president du Senat

J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur les griefs reproche's a' la lettre confidentielle adresse'e a' Monsieur le Ministre de la Justice et par laquelle vous me remettez a' sa disposition. Ces griefs sont les suivants:

1- Je suis un Magistrat de la Republique. J'ai ete detache' au Senat depuis 1991 par Decret Presidentiel pris sur deliberation du conseil Superieur de la Magistrature et toujours renouvelle' dans les delais legaux.

Le principe du parallelisme des formes exige pour suspendre, modifier ou retirer ce decret Presidentiel de detachement de suivre le meme chemin emprunte' pour son initiation. Dans un etat de droit le principe de la hierarchie des normes juridiques interdit qu'une simple lettre administrative puisse annuler un Decret Presidentiel pris sur deliberation du Conseil Superieur de la Magistrature.

2- Parce qu'ils ne s'agissent pas de leur compte personnel et parce qu'ils ne visent pas l'interet general, les depositaires de la puissance publique ont l'obligation juridique de notifier et de publier leurs decisions qui ont valeurs d'actes administratifs. Pour rappel la notification est la communication faite a' l'interesse' de l'acte administratif le concernant alors que la publication est la procedure par laquelle la decision administrative est porte'e a' la connaissance de tous. La transparence et la bonne gouvernance commencent d'abord et avant tout par ce point.

Jusqu'a' present je n'ai recu aucune notification de votre lettre me remettant a' la disposition de mon departement. Aussi, en la circonstance, Monsieur le Ministre de la Justice ne saurait trahir la confidentialite' de la correspondance adresse'e a' lui. Vous comprendrez bien, qu'en droit, une decision non notifie'e ne peut en principe produire des effets juridiques acceptables et opposables au droit du tiers.

3- Le troisieme et dernier grief a trait a' l'absence de faute commise. Votre lettre me remettant a' la disposition de mon departement, outre le fait qu'elle suspend les avantages acquis, a' valeur de sanction; car elle met fin a' une carriere de 17 anne'es de loyaux services pour le compte de la republique. Devant l'absence de toute demande d'explication jusqu'a' ce jour, je suis en droit de comprendre et de pouvoir dire que je n'ai commis aucune faute personnelle ou administrative.

L'une des garanties elementaires du droit du citoyen, comme celui du fonctionnaire, est de ne pouvoir le juger pour le sanctionner eventuellement que lorsqu'il aura ete' mis en demeure de presenter ses moyens de defense par rapport aux faits qui lui sont reproche's. Aussi faudrait il rappeler ici que les magistrats contrairement aux autres fonctionnaires de la republique obeissent a' un regime juridique fortement protecteur de leur honneur et de leur delicatesse. Ils sont disciplinairement justiciables de la seule autorite' du Conseil Superieur de la Magistrature.

Monsieur le president,

Je suis sure que la valeur constitutionnelle de vos attributions, la place hierarchique que vous occupez au sein de la republique et votre sens developpe' de la legalite' et de la justice feront qu'a' la lecture de cette lettre et apres avoir apprecie' la pertinence des griefs souleve's vous annulerez en consequence, votre lettre a' Monsieur le Ministre de la Justice.

En attendant, recevez l'expression de mes sentiements distingue's.

Nouakchott, le 23 janvier 2008

Le Magistrat, Vadilly Ould Mohamed Ould Rais
Directeur des Services Legislatifs du Senat
Conseiller Juridique du President du Senat



Je prefere laisser les lecteurs apprecier cette lettre d'un digne Magistrat de la Mauritanie.
Mon frere Vadilly Ould Rais doit tout simplement comprendre que nous sommes et nous serons toujours fiers de lui.
Je demande au President de la republique qui est aussi le premier Magistrat de la republique d'intervenir pour faire respecter les procedures juridiques.
Le President du Senat a certes un mot a' dire a' propos de qui doit etre son Conseiller Juridique mais c'est tres important de respecter les procedures en vigueur et surtout de ne pas violer les droits des citoyennes et des citoyens. C'est egalement tres important de respecter les droits de nos magistrats!

Anonyme a dit…

Maatala,

Il me semble que l'article dont tu as parle re: menace de decapitation contre quelques officiers superieurs de l police connus a ete enleve de Cridem. Ce qui est une bonne chose pour eviter de donner de la publicite aux terroristes. Mais ne devons-nous pas savoir ce qui se passe?

vlane a dit…

un ami a reçu la visite, en plein jour, d'un second couteau inconscient, déluré et satisfait qui parle comme un indigeste corrupteur avec le ton de celui qui a souvent fait mouche

il me demande de transmettre ce message à qui de droit:

" la première partie est intéressante peut-être donc
le reste c'est de la corruption

non merci "

pourquoi se servir du net pour transmettre ce genre de message?

Pour rendre le procédé

salut

яimσ a dit…

salut tous ,

Koushner est chez nous pour discuter du terrerisme j'espère qu'il ne va pas declarer la guerre .
"et le pire c'est la guerre disait il"
bref , je rappelle juste que la mauritanie est le seule pays à exigerun visa d'entrée sur son territoire .Deux cas de figures :

Via l'aéroport d'Atar :
une fois arrivé à l'aéroport d'atar et après verification de leur dossier (revenu ,logment ...) , l'agent de police met le cachet .

Autrement les touristes doivent s'adresser à l'ambassade de mauritanie dans leurs pays .

Voilà j'espère que ce kouchner ne va pas nous prendre pour un sénégal ou un chad .

Anonyme a dit…

La ville de Nouakchott ne raconte depuis avant hier que cette savonnade que Sidioca a eu en séance pléniére du Conseil Présidentiel des Investissuers de la Part de Mohamed Ould Noueigued PDG de la BNM. Ould Noueigued en a profité pour déballer devant tout le Monde (etrangers Présents) les "injustices" dont il est victime pour obtenir la Construction et l'exploitation du nouvel Aéroport international de Nouakchott. Il n'a pas ménagé de critiquer de la façon la plus sévère son Pays et ses "tares"; Sidioca le regardait stupéfait au début mais étonné aussi que telles propos soit adréssé en ce lieu et en présence des hôtes investisseurs etrangers. Ould noueigued est sorti ravi d'avoir "vomi" dit il à ses amis ce qu'il avait sur le coeur contre cette bande. Ould noueigued n'a eu droit qu'a une petite mise au point de la part de Ould Iyaha Comissaire chargé de l'investissement Privéé qui lui a dit "Mohamed tout le monde a dit que tu as exagéré et surtout que c'etait pas le lieu de dire ce que tu as dit" et Mohamed ould noueigued etait tout furieux a spontanémant laché "EBEIKI Hatté,et je le dirais dans d'autres lieux si l'opportunité m'est offerte" Ould Iyaha s'est tu en diant "Mohamed il faut réfléchir avant de parler ! "
Depuis donc les Visiteurs défilent chez ould noueigued pour le féliciter d'avoir "osé" dire ce qu'il a dit à Sidi . O/ Noueigued en a profité pour dire que c'est orienté non pas vers Sidi mais "Jematou(sa cour) de Khatou à Aweiziz" Ould noueigued avec cette sortie s'en trouve comme annobli,d'avoir savonné le Patron et son clan dit il.

Yanis le R. a dit…

Il faut être fou pour donner la construction et l'exploitation du nouvel aéroport international à une figure emblématique de la mafia des pots de vin et des privilèges qu'il pense éternels!
Dans tous les cas, il doit y avoir un appel d'offre pour tout le monde avec une exigeance, j'espère, de qualité, d'expérience dans de tels gros ouvrages et de conformité aux règles de marché.

Par ailleurs "le mot d'Ahmed Daddah" (comme jadis le mot de Cambronne) a fait apparemment des émules.
Il rentrera bientôt sans doute dans l'usage politique...

Yanis le R. a dit…

LM,

Je pense qu'on n'a plus à se soucier... Le grand Chef a parlé!
Il faut y croire peut être...
Pour les actions, je ne vois que la prière et des voeux...

Anonyme a dit…

yanis, svp un peu de lumiere sur "le mot de AOD".

d'autrepart ould noueigued est arrogant si ces informations se revelent vraies. manquer sidioca, c'est dire merde a toute les institutions de la republique et a plus de 52% de mauritaniennes et de mauritaniens qui lui ont fait confiance.
carton rouge pour ce petit voyou qui pense que la mauritanie fait partie de ses biens prives.


kangourou

Anonyme a dit…

il ne le pense pas: il le sait: il le prouve!

impunité quand tu le démontres!

Yanis le R. a dit…

Salut Kangourou,

Le mot de AOD est "emeybi!"
Autant pour moi, d'après notre ami anonyme, O. Noueigued aurait dit plutôt "ebeghi!"
En français, c'est plus court: na!

Anonyme a dit…

Ould Noueiguedh est habitué aux AVANTAGES et TRAFICS de TOUT GENRES depuis le 3/8/2005 il n'a qu'un seul souhait c'est celui de voir Ould Abdel Aziz mort ou en TAULE et pour longtemps. Cette HAINE qu'a Mohamed, Abeidalahi ne l'a jamais eu ! il a un peu d'islam dans son coeur Abdallahi!
Donc Mohamed toujours au cours de cette réunion des Ivestissuers regardé Sidi dans les yeux "Vous avez contribué à la perte de ma crédibilité vis à vis de mes partenaires " Zein ne faisait que le regarder en tentant de dissimuler un sourire complice . Mais Zein n'est pas bête,il tire sur Sidi et cherche qui peut tirer.
Mais Ould noueigued parait il cherchait surtout à "humilier" Sidi
et "sa clique" allusion à Aziz .
Les Mauritaniens ne sont pas bêtes heureusement et savent que si des exproporiations devaient être opérées un jour,Ehel Noueigues seront les premiers: Ils ont tellement pillés,volés et revolés la Mauritanie que ni le Commerce de Abeidallahi ne peuvent justifier cette enorme fortune amassé entre 1990 et 2004.
C'est pour clore le profit de ceux qui détiennent encore jusqu'aujourd'hui les Quittances et cachets du Trésor Public et ceux de la Douane Nationale pour en faire ce q"ils veulent comme violation de la Mauritanie. Donc Mohamed ould Noueigued en attaquant Sidi d'avoir "compromis" sa "crédibilité" il sait bien au fond de lui qu'il a têté des seins de Mint Khairy la malhonnétété et a grandit dans son environnement quotidien.

Anonyme a dit…

Moi, j`ai parfois des difficultés à suivre la logique de certains canalhistes, je dis bien certains, qui, quand ils évoquent les tares ou lacunes du systéme politique mauritanien actuel, s`éxtasent en usant de tous les qualificatifs, à tort ou à raison, qui donnent au lecteur du site l`idée, que la Mauritanie, son peuple et son systéme politique, constituent des sujets anodins, proches du ridicule, sans éspoir.
Sans jamais perdre de vue ici, la pértinence des analyses hautement professionnelles, de temps à autre sur certains sujets d`actualité nationale, du professeur Ely et d`autres sur ce canal, que j`apprecie au plus haut point, nous devons être cléments dans nos méthodes d`approches et d`analyses, des problémes socio-politiques trés complexes et variés de notre jeune république.
La Mauritanie c`est notre image, notre ensemble, ridicule ou sérieux, ses qualificatifs nous affectent profondément, tous et chacun.
En optant en faveur d`une telle méthodologie, le Canal historique, dont j`apprecierais l`éffort à cet égard, doit doubler de vigilances, pour ne pas faire de la méthode de` l`insulte, la forme appropriée de répliques, car celà est certainement préjudiciable, à sa credibilité de site d`information et à celle aussi de ses modérateurs, qui fournissent ici, il faut le dire, un éffort énorme pour informer le mauritanien, partout où il se trouve.
les contributions qui éxaltent avec confiance, les idéaux du patriotisme et l`esprit de l`appartenance nationale sur ce canal, méritent d`être retenues, celles par contre, qui ont pour objets les insultes, attaques contre un ensemble ou entité éthnique ou tribale, intolérance réligieuse ou attitudes blasphématoires, ne méritent pas de demander la route sur le canal, dit l`ivoirien, dit le fou.

Alaoui.

Anonyme a dit…

Alaoui, c'est intéressant ce que tu as écrit. Il y a des gens qui sont sur le net et qui méritent beaucoup de respect, c'est vrai.

maatala a dit…

Salam

Cher Alaoui tu dis:

Moi, j`ai parfois des difficultés à suivre la logique de certains canalhistes, je dis bien certains, qui, quand ils évoquent les tares ou lacunes du systéme politique mauritanien actuel, s`éxtasent en usant de tous les qualificatifs, à tort ou à raison, qui donnent au lecteur du site l`idée, que la Mauritanie, son peuple et son systéme politique, constituent des sujets anodins, proches du ridicule, sans éspoir"
----------------------------------


En effet, mais cette auto-flagélation peut aussi etre considérée comme une forme de thérapie, car comment supporter autrement un tel gâchis.

On peut aussi y voir aussi une manière d'accepter son triste sort et de ne pas avoir à choisir entre la nausée et le dégout de soi, car quelque part à des degrés différents, nous sommes tous quelque part responsables de notre triste sort qui nous méne tout droit vers un "no futur".

Comment comprendre autrement, qu'ils aient élus leurs prédateurs dit le FOU

maatala

Yanis le R. a dit…

LM,

Ouf ! Un mot qui me rappelle une petite histoire vraie, amusante.
Elle m’a été racontée, plus tard, par une personne présente à la scène, un aîné mais aussi un ami.
En mai 1988, Ahmed Baba Miské dans un vieux boubou avec un turban noir autour du cou (sans doute de retour dans l’urgence de la badiya de l’Inchiri) était dans une file à la Poste à Nouakchott (avant sa nouvelle reconstruction). Il voulait envoyer un télégramme. Chez nous, c’est souvent le préposé de la poste qui le rédige car il arrive souvent que ce soit une grande personne qui ne parle pas français mais qui ne connaît que le télégramme ou le RAC (système utilisé par l’administration territoriale dans les communications intérieures). Arrivé au guichet enfin, Baba Miské commence à donner à l’employé le contenu du télégramme, il commençait par: « ouf ! » Le fier postier, sans respect pour les clients comme d’usage, lui cria : « ouf, c’est quoi ouf ? » Très poli, la voix presque inaudible, Baba Miské arrive à placer quelques mots : « écrivez le comme ça, ouf… ».
Mon ami se pencha pour voir le destinataire : « Pierre Bérégovoy, directeur de campagne de François Mitterand ».
« Mais, c’est quoi o-u-f ? toi, là», continuait à marteler et rouspéter haut et fort notre pauvre petit fonctionnaire. On croyait lire Gogol dans Le manteau! La file commençait à s’impatienter devant notre bédouin qui ne comprenait pas ce que lui disait le monsieur de la Poste qui haussait le ton.
Mon ami était hors de lui. C’est un professeur de français qui avait reconnu Baba Miské, l’égérie d’une composante des kaddihines des années 70 qui le considéraient comme leur Che.
Il se présenta devant le préposé, en faisant de la place : « Ouf ! O-U-F-point d’exclamation, c’est une interjection qui exprime le soulagement et merci de prendre note de ce que ce monsieur, Ahmed Baba Miské, l’un de nos plus grands intellectuels mauritaniens, qui est écrivain, journaliste et homme politique vous dicte et qu’il envoie à la Présidence de la République française». Le postier était sans voix, il connaissait de nom Baba Miské et dans ses rares anciennes lectures d’Afrique-Asie…
En 1988, la gauche venait de reprendre en main les affaires après 2 ans sous le gouvernement de droite de Jacques Chirac…

LM® a dit…

salut
yan

de nos jours on dira que le ouf de Baba Miské a rendu notre postier complètement ouf

яimσ a dit…

salut tous ,

il y a un site que j'ai visité aujourd'hui (pour m'instruire lol)
il s'appelle rimtody
le mode d'emploi est simple et concret ,parcontre c'est en arabe .

Allez bon week end , oups ! c'était hier désolé pour les mauvaises habitudes .

Anonyme a dit…

Salut,
Les pseudo emblematiques de Canalh ne doivent pas beneficier d'un traitement de faveur...je m'explique ...Que Maatala...critique Mohamed ould Bouamatou...je le comprends...critique; par ailleurs peu objective à mon avis....Traiter toute une famaille de BOU-à-matou est injurieux et inacceptable et indigne d'un blogue qui s'astreint un ensemble de regles morales...
bl

Anonyme a dit…

A yannis le R
je tiens à vous rappeler que les noueiguid c'est l'un des premiers groupe à avoir son entreprise de batiments en 1969? SVP et Taya n'était au pouvoir le rôle d'un homme d'affaires et de s'enrichir, l'état doit verifier les comptes et les impôts, mais nous sommes malades de nos cadres.

Ano du 18:22
tes propos sur le discours de Md Noueiguid sont archis faut,lu les journaux avant de dire des conneries c'est Ould Yahi qui a critiquer sont pays devant les investisseurs.
arrêter de pleurinicher sur les autres qu'ils ont volé faites vous qui vous empêche Sidioca, n'a pas d'idée à part les réfugiers et les esclaves, le reste il passe tout son temps à dire que nous sommmes pauvres (rachakhte) on le sait tous. le peuple doit descendre dans la rue pour demander le départ de ce président de son ZZ et de tous ces parlementaires.
Sad

Anonyme a dit…

A yannis le R
je tiens à vous rappeler que Ould Noueiguid c'est l'un des premiers à fonder une entreprise de bâtiments en Mauritanie, c’était en 1969? SVP, Taya n'était au pouvoir en ce moment là. Le but de tout homme d'affaires est de s'enrichir, l'état doit vérifier les comptes et les impôts payés par chacun, mais nos cadres sont malades.

Ano du 18:22
tes propos sur le discours de Md Noueiguid sont archi-faux, lis les journaux avant de dire des conneries c'est Ould Yahi qui a critiqué son pays devant les investisseurs étrangers.
Arrêtez de pleurnicher que les autres ont volé. Volez vous-mêmes qui vous en empêche Sidioca ??, Il n'a pas d'idée à part les réfugiés et les esclaves, le reste de son temps il le passe à dire que nous sommes pauvres (rachakhte) on le sait tous. le peuple doit descendre dans la rue pour demander le départ de ce président de son ZZ et de tous ces parlementaires.
Sad

Yanis le R. a dit…

Sad,

Je le sais bien, je sais aussi que AON avait à la fin des années 40 une petite outre (chikwa)...

Ce n'est pas parce qu'on avait une entreprise en 69 qu'on est irréprochable et que son fils et héritier de l'empire est une lumière de transparence et d'innocence...

Par ailleurs, tout ce que vous dîtes sur notre administration corrompue est vraie mais il n'y a pas de corrompus sans corrupteurs...

Anonyme a dit…

Yanis le R
sache d'abord que AON avait sa chekwa en 1935 un gamin de 7 ans en 1940 il avait l'une des boutiques les plus florissante de la ville d'Atar. je ne sais pas ou était vos parents et quel revenu ils avaient, son fils il est diplomé des écoles françaises et américaines il est né dans le busness.
sad

maatala a dit…

Salam

Cher BL

Je te signale que "BOU-A MATTOU" est une marque déposée de notre frère AZAWANE , que je salue en passant.

Si une personne s'est sentie offensée par ce terme que j'ai emprunté, je lui présente mes excuses.

Je constate avec plaisir que l'essentiel ne t'a pas offensée: fortune miraculeuse, corrupteur et mystificateur....................

Sais-tu que Bouamattou n'a contribué qu'à hauteur de 10% de la fondation qui porte son nom, le reste provient des donateurs moyen-orientaux.

Mais ces 10% font la différence entre lui et les Thénardier que sont les Nouéguids et les MOA et autres prédateurs............

Avec une telle COSA NOSTRA, les Italiens peuvent se rhabiller dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

nos parents n'étaient certainement pas avec les tiens

génération parasite quand tu survis

Anonyme a dit…

dernier message pour l'ano avant toi, désolé maata

bilkiss a dit…

c bilkiss, je suis partante pour tt débat fructueux mais pas de gros mots ni d'insultes ntouma ma'aya ev dha.

bilkiss a dit…

c bilkiss, je suis partante pour tt débat fructueux mais pas de gros mots ni d'insultes ntouma ma'aya ev dha.

Anonyme a dit…

où lis-tu shi h'mare? tu vois du rouge partout et tu confonds impertinence et vulgarité

Anonyme a dit…

chers amis,

tout peut mentir sauf ceci:

tout à l'heure, j'ai vu un enfant d'à peine deux mois dormir et tout d'un coup tout endormi qu'il est , il sourit les yeux fermé

c'est là toute la magie car on est alors certain que son esprit a retenu un moment heureux

khalou anekoum la bolitic et faites sourire vos enfants jusqu'à ce qu'ils en rêvent

Anonyme a dit…

C notre Bilkiss ou un nom sur un autre?

Anonyme a dit…

Quand les vautours se disent victimes que peuvent penser leurs proies?

Anonyme a dit…

leurs proies ne pensent plus qu'à en appeler à Dieu afin que par un miracle dont Lui seul peut le trait, les vautours se retrouvent par terre non pas comme l'albatros de baudelaire mais comme un esclave de Dieu aux portes du châtiment

Anonyme a dit…

On va pas perdre notre temps à pister (ENGUESSOU) Ould Noueigued dont il est certe un grand trafiquant et depuis 1940 mais il ne peut pas nier qu'il a détient des CACHETS OFFICIELS de la DOUANE et du TRESOR PUBLIC . Toute la Mauritanie connait cela. C'est Ould Lekhal l'actuel Président de l'autorité de régulation Ministre des Finances de l'epoque qui à mis Abdallahi ould noueigued en prison et du temps de Maaouiya en plus et c'est Chreiyyef ould Abdalahi qui est venu pleurnicher pour le liberer en mettant sa Caution financiére et a payé les contrventions. Donc ould noueigued tu peux te cacher et pour toujours . ça n'a rien avoir avec les diplomes des grandes écoles ça c'est une vérité que le peuple mauritanien connait et vous allez un jour payer tous .

Anonyme a dit…

Pour info Ould Iyaha le Délégué à la Promo de l'investissement privée est accusé par Ould Noueigued d'être à la Solde de BOUAMATOU et de ZZ . Donc Ould Hamed directeur de l'infrmatique de la BNM qui passé sur CANALH comme ano valorisant les diplomes de son Maître a oublié de préciser que Ould noueigued lui a demandé de faire une serie d'insultes au Colonel Aziz mais n'a pas encore eu le courage. Ould noueigued a demandé à plusieurs journaux de faire campagne simultanné contre Aziz et de dévélopper les lacunes sécuritaires afin aussi de démontrer que Ould Ghazwani ne fait pas son boulot. Mais que cherche ould noueigued qui ne fait plus que financer les moyens de communication pour abbattre le régime actuel.

Anonyme a dit…

Si Abdallahi ne payait pas ses impôts, tu n'aurais pas ton salaire de fonctionnaire à langue fourchue.

A part ça tu dis bien que Mohamed Salem Ould Lekhal a arrêté Abdallahi pendant l'ère de le notre dictateur bien aimé Maaouiya, ça te prouve au moins que ce dernier n'est pas un tribaliste comme toi et les tiens le sont, encore moins un dictateur.

Vous les intellos vopus n'avez rien à dire, ce que vous avez toujours prôné est entrain d'être appliqué par Sidi à la lettre, mais ça ne marche pas pour notre pays. Ca ne marche que dans l'imaginaire exigu de pseudo-intellos comme vous.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Collez nous la Paix, Ould noueigédh finance tout Atar aujourd'hui et ses remorques transsportent les pauvres gratuitement et construit des Mosquées partout en mauritanie.

Même Tekeiber mint Ennour la femme de Aziz a reçu des mains de Mohamed ould noueigueh des Enveloppes d'Argent au temps des vaches maigres.

Anonyme a dit…

si allah connaît tout laisse Lui le droit de fermer les yeux, ne le mêle pas à tes analogies, cherche un autre témoin plus proche de tes assertions, le malin est plus digne d'être cité car dans ces cas-là, il est toujours présent

Anonyme a dit…

Cher Maatala...
Si je recuses un jugement ,que je juge de valeur...par ailleurs ...je le respecte...10%de dons tres peu de Mauritaniens...les mobilisent sans interets...
Pour ma part je lui reconnait ...la dure labeur...l'amour de sa patrie, de sa famille et ses amis...
salut
bl

Anonyme a dit…

Salamou Aleikoum
Une discrimination contre les femmes qui portent le voiles islamiques dans les universités.a ete levée par le vote d'un ammendement à la constitution turque...
Bravo...vive le droit à la difference!!!!!!!!!!
bl

Anonyme a dit…

vive plutôt le droit à l'indifférence!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

A Sanhaji de 13H15 alias Ould Ould Hamed l'informaticien de la SMB escroqué par Abeidallhi et qui en a donné une partie de la Gestion à Mouhamed Lout aujourd'hui dénommé BNM. C'est une simple ecriture comptable entre la BCM et le Tresor public qui a permis a ehel noueyguedh de controller cette partie des biens publics. Mais c'est pas mauvais,ils en porteront les dégats ci bas et dans l'audèla Allah va les chatiller pour l'usure dont les auteurs ménent une guerre contre Allah. Mais ça la réligion Abbeidallahi peut ête un peu mais ses fils s'en foutent de la réligion. Mohamed surtout ne cherche que l'Argent et il a un don dans le Traffic.
En attendant que l'equipe internet de la BNM ne se lance à mes trousses je leur donne cette info:
Votre PD/G lors d'une fouille de la mâle arriére de sa voiture les flics ont trouvé deux bouteilles de Diantyseptil,un antiseptique fort en forme de Suppositoires.
Allez ould Hamed vas y fait lire à to PGD cela.
Sanhaji tu perds ton temps à défendre l'indéfendable,tu es d'une famille noble cherche à gagner ta vie dignement,tes enfants ne sont pas fiers de toi.

Anonyme a dit…

Tu es un psychopathe à coeur rempli de haîne. Tu me crois une personne que je ne suis pas. Je ne connais ni Ould Hamed ni Ould Noueigued, seulement je vois que des pseudo-intellos de ta race sont en panique actuellement car de jour en jour il se confirme que leur discours devient de moins en moins audible par le peuple. Si tu ne fais pas partie de cette catégorie, tu appartiendrais plutôt aux applaudisseurs au plus grand blanchisseur et trafiquant de l'histoire du pays, notamment Mohamed Ould Bouammatou et si tu l'es je suis désolé de t'avoir répondu car tu ne mérites réponse.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Cher bl

tu dis: "Pour ma part je lui reconnait ...la dure labeur...l'amour de sa patrie, de sa famille et ses amis..."

La dure Labeur: tu veux dire lobbying et trafic d'influence et surtout grand corrupteur devant l'éternel. Nouéguid a commencé comme boutiquier , quand est-il de Bouamattou?, à part fructifier les fonds de détournés par Ahmed Taya.


L'amour de la patrie: surtout en là raquettant, en étant au centre de tous les trafics (marlboro....) et en ne payant jamais la totalité de ses impôts: il mérite la médaille nationale du trafic.

Un bon citoyen c'est celui qui paye ses impôts.

L'amour de la patrie tant que cela lui rapporte (of course).

De sa famille:il déteste le mari de sa soeur( ould Chaffi), car il voit en lui l'aventurier aux longues canines qu'il est.

Ses amis: plutôt ses courtisans, car une amitié liés à la richesse n'en n'est pas une.

Cet homme ne connaît qu'un principe: être au centre de tout ce qui rapporte gros dit le FOU.

Amitiés

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Ta haîne contre Noueigued, Ahmed Ould Taya et toute leur zone n'a pas besoin d'être prouvée. Mais tes gesticulations ne seriront à rien le peuple est sur le pas de savoir là où se situe son intérêt, et là tu auras de grandes surprises.

Etmghsila: un Fou dit le Fou

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Sanhaji

Ou vois-tu la haine?

Tu as dit:

"l'ère de le notre dictateur bien aimé Maaouiya"

Cela se passe de commentaires......

tu dis aussi:

"Vous les intellos vopus n'avez rien à dire, ce que vous avez toujours prôné est entrain d'être appliqué par Sidi à la lettre, mais ça ne marche pas pour notre pays. Ca ne marche que dans l'imaginaire exigu de pseudo-intellos comme vous":

Vous : c'est vague, par ailleurs "rien à dire" : qui es-tu pour t'arroger le droit d'interdire à qui que ce soit de dire ce qu'il a envie de dire.

Le PNDD (le parti de Sidioca)est composés majoritairement d'anciens capot de ton dictateur bien-aimé.

Taya a laissé cet pays en faillite, si SIDIOCA nous avez écoutés (en faisant un AUDIT) toi et ceux que tu défends raseraient les murs.

Comme vous qui?

Tu défends qui tu veux et c'est ton droit absolu, soit cependant plus précis et avance des arguments crédibles.

Pour finir, tu n'as aucune légitimité pour parler au nom du peuple.

Un peu de modestie et moins de régionalisme voir "smadisme", je te prescrirais à haute dose.

Les intellectuels que tu combats t'embrassent dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

vive le cuisto!

Anonyme a dit…

Ce n'est pas un saligot comme toi qui m'indique mon droit de dire ou de na pas dire. Si moi je ne représente pas le peuple, toi tu est très loin de le représenter. Tu représente une poignée d'acculturés obnubilés par la pensée occidentale, qui ne l'oublie pas n'a essayé de rejoindre l'objectivité que très récement sans même pas y parvenir.

Tout concept de développement humain, économique et social doit à sa base tenir compte des réalités des la société dans laquelle il s'applique pour en garantir la réussite.

Vous voyez en occident certains idéaux, mais vous oubliez souvent que les sociétés y sont parvenus après de nombreuses années, où exactement l'inverse de ces idéaux a été appliqué.

L'esclavage que nous combattons actuellement et que les occidentaux prétendent combattre ils l'ont pratiqué pendant des sièces et dans les formes les plus atroces.

Donc cessez, les pays qui ont réussi dans le monde sans profiter de l'exploitations de ressources d'autres peuples, c'est peut être la chine et la chine est il faut le rappeler encore une dictature.

Nous n'avons donc pas de leçons à recevoir des occidentaux et de leurs vassaux que vous êtes. Nous nécessitons pour notre développement un concept local qui tient compte de nos réalités.

Maaouiya que tu détestes a pourtant réussi à booster le pays durant toutes les années de son exercice du pouvoir. Ca c'est une réalité que tu refutes, il n'en demeure pas moins que c'en est une.

Maata, j'arrêtes parceque je peux écrire un livre la dessus, sans pourtant être payé comme tu l'es.

Sanhaji

Anonyme a dit…

J'ai une grande nostalgies des écrits de Couli le Grand

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Sanhaji

N'est pas couly qui veut (lol).

Je suis payé par qui?
Toi au moins on sait qui tu défends, voir qui te paye, sauf que tu le fais mal.

A leur place je t'aurai attaqué en justice pour la nullité de ton argumentation dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Tu es brave pour parler d'arguments, car tu n'en détiens tout simplement pas. Tout ce que tu fais c'est de répéter les mêmes chansons sur les détournements, l'audit, les critiques sans fondements.

On te cherche dans l'oppostion démocratique tu n'en fais pas partie, car tu est justement payé pour en dénigrer le chef. On te cherche dans la majorité on te retrouve pas là non plus. Tu gesticules et le peuple ne comprend pas ce que tu veux dire, il ne comprend pas tes arguments de mangeurs de sandwich dans la rue.

Essayes la politique en Europe tu pourrais peut être là réussir, mais dans notre beau pays la Mauritanie, tu n'a pas ta place.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

sanhaji

tu dis:

"Ce n'est pas un saligot comme toi qui m'indique mon droit de dire ou de na pas dire".

En plus d'être nul ,arrogant et prétentieux, Tu perds facilement ton sang froid.

Retourne à ton bac à sables, car là est ta place dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

tu dis

"On te cherche dans l'oppostion démocratique tu n'en fais pas partie, car tu est justement payé pour en dénigrer le chef. On te cherche dans la majorité on te retrouve pas là non plus"

La vérité sort parfois de la bouche des enfants.

Le plus préoccupant c'est que tu sois encore debout à cet heure-ci, tu as fait pipi au lit ou un cauchemar dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Cher Mataala...
Pour ma part j'ai decide de clore cet echange courtois...quoiqu'acerbe des fois (lol)...Mohamed ould Bouamatou est rentre dans le monde des affaires en bon sbai...en "ouvrant un four" dans la maison familiale à ilot l tout en travaillant parallelement à la comequip' avant de monter son unité industrielle de fabrique de bonbons...
Rafle la representation du cube alimentaire "jumbo"...puis les cigarettes Marlboro...à un puissant groupe de la place...(une pilule dure à avaler...)occupe le marche local...en introduisant un nouveau style de commmercialisation alliant un marketing inovant et une distribution moderne reconnu par ses partenaires etrangers...et concurants locaux...puis s'ensuit ..la banque ...les assurances ...sa fortune ...d'ou il la tient...du travail ..la rigeur...le respect de ses engagements...
Ce sont là mes convictions ...les tiennes ...je le redis encore je les recuse mais les respecte...
Salutations amicales

bilkiss a dit…

c bilkiss veut dire tt simplemment
que je m'appelle bilkiss anonyme va
ou ça te derange que je sois une femme, je me trompe ou vs etes machos sur canalh.

Anonyme a dit…

comme tu sais l'anonymat est le propre de la féminité , ce je sais quoi qui est toujours au figuré

en attendant les figures, comment veux-tu que de tels anonymes soient machos comme vous les aimez, ils n'en restent pas moins dignes d'un kriss franc mais c

ce reste en c reveint aux c plus francs

hélas!

vlane a dit…

j'ai reçu tout à l'heure ceci, vous connaissez peut-être, tant pis:

" On n'a pas souvent l'occasion, en ces temps agités , de se poser les vraies questions.

POURQUOI Les femmes ne peuvent pas se mettre du mascara la bouche fermée ?

POURQUOI le mot 'abréviation' est si long ?

POURQUOI pour arrêter Windows on doit cliquer sur Démarrer ?

POURQUOI ils stérilisent l'aiguille qui sert à l'euthanasie ?


Si voler est si sécuritaire, POURQUOI l'aéroport s'appelle le 'terminal ?

Et toujours ...

POURQUOI est-ce qu'on appuie plus fort sur les touches de la télécommande quand les piles sont presque à plat ?

POURQUOI est-ce qu'on lave nos serviettes de bain ; est-ce qu'on n'est pas sensés être propres quand on s'essuie avec ?

POURQUOI les pilotes kamikazes portent-ils un casque ?

Questions cruciales :

Comment les panneaux ' DÉFENSE DE MARCHER SUR LA PELOUSE ' arrivent-ils au milieu de celles-ci ?
Quand l'homme a découvert que la vache donnait du lait, que cherchait-il exactement à faire à ce moment-là ?

Si un mot dans le dictionnaire est mal écrit, comment s'en apercevra-t-on ?

Est-ce que les ouvriers de chez Lipton ont aussi une pause café ?


POURQUOI 'séparés' s'écrit-il en un mot, alors que 'tous ensemble' s'écrit en deux mots séparés ?


POURQUOI Les établissements ouverts 24 heures sur 24 ont-ils des serrures et des verrous ? "

Anonyme a dit…

Effondrement du dollar à cause de l'OPEP et de l'Iran? Mettez-vous à l'euro.

==========

Le prix du pétrole libellé en euros d’ici à dix ans
par R.E, Le Jeune Indépendant, 10 février 2008

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) n’écarte pas l’idée de choisir l’euro comme monnaie de référence pour le prix du pétrole, tout en reconnaissant qu’une telle option ne serait pas possible avant plusieurs années.

Le secrétaire général de l’organisation, Abdallah El-Badri, a déclaré avant-hier dans une interview à l’hebdomadaire Middle East Economic Digest (MEED): «Nous pourrions libeller le prix du pétrole en euros (...). Cela peut se faire, mais cela prendra du temps.» Selon le journal, il a évoqué un délai d’au moins 10 ans pour que ce soit possible.

Selon lui, «il a fallu deux guerres mondiales et plus de 50 ans au dollar pour devenir la monnaie dominante. Maintenant on voit une autre monnaie forte arriver et c’est l’euro». Ces propos font suite à différents appels de responsables de pays de l’OPEP à étudier l’impact de la baisse du dollar sur leurs économies, en particulier le Venezuela et l’Iran.

Ce dernier a déjà commencé à libeller une bonne partie de son pétrole en euros. Le ministre saoudien des Affaires étrangères, Saoud El-Fayçal, avait prévenu en fin d’année dernière l’OPEP que le dollar pourrait s’effondrer si le cartel pétrolier se mettait à discuter publiquement de l’abandonner.

Interrogé récemment sur le possible libellé des prix du pétrole en euros, le président en exercice de l’OPEP, M. Chakib Khelil, a déclaré : «Franchement, ce n’est pas la question. Passer à une autre devise ne va pas changer vraiment la donne.

Vous devez faire la conversion dollar - euro. C’est exactement comme la température, qui est mesurée en degrés Celsius et en degrés Fahrenheit. Ca ne change pas la température. La température est toujours chaude ou froide.» R. E.

Anonyme a dit…

Je pense qu'il est impossible de défendre Ehel Noueigued que sous l'anonymat total et sur un Site sécurisé ! Personne,je dis bien Personne en Mauritanie ou connaissant ce Pays ne peut publiquement défendre ces gens dont les complots sur l'economie nationale ne sont plus à démontrer.
Il suffit d'avoir un Régime Politique fort pour confisquer ce qui reste. En fait ehel noueigued ont tout transféré en Suisse et au Luxembourg. C'est connu. Par contre le Trésor public peut se rabattre sur l'immobilier important qu'il ont acquis par l'argent du Peuple. Ce foncier est estimé par les specialistes à 9 Milliard d'ouguiyas,auquel il faut exclure la Maison de Mohamed lemine ould Khlil sis Avenue du Palais des Congrés et qui lui était financé par la SMB (actuel BNM) et dont il vient de solder les Traites il ya trois mois.
Ainsi que la Maison de Ahmed ould Maaouiya ould Taya dont le trerrain appartenait à ZZ et vendu à l'epoque par Jemila à Ould noueigued qui l'a "offert" à Ould Maouiya en guise de Cadeau de Mariage. Hier il l'appelait des Canaries pour payer le loyer de son Appart,il ne le prends pas au télphone.

Ali a dit…

Vlane,
Tres interessant ces questions auquel il est toujours difficile de repondre.
Laisse moi te dire que j'ai apprecie ton engouement pour l'art et ton plaidoyer pour donner de la place aux artistes qui font des pieds et des mains pour que l'etat les reconnaisse un tant soit peu.

J'ai aussi compati, dans un article precedent, a la mort de Medor, que seuls les artistes ont eu la peine d'accompagner.

Ali

Anonyme a dit…

merci

Anonyme a dit…

Ca se passe a Teyarett, hier soir juste apres la finale Egypt-Cameroun. Des jeunes crient leur joie dans les rues et aussi au volant des voitures, jusque la ça allait et encore... mais quand j'entend "maouiya, vive! je ne comprends plus rien ca je ne vois pas le rapport.
Ou alors Sidioca a tellement tordu les esprits (c'est un marabout)que ceux ci sont devenus fous.

Anonyme a dit…

Maouiya, c'est peut etre le nom d'un joueur égyptien...

maatala a dit…

Salam

Ano de 14:18

C'est avoir en avoir (lol) et la volonté de "faire", qui manquent chez nous, les Maraboutors sont des hommes de compromis qui frise la compromission.

Par ailleurs:

Il faut être sacrément gonflé et siphonné du bulbe, au moment ou les victimes de la TAYIE retrouve leur terre natale pour dire:

"l'ère de le notre dictateur bien aimé Maaouiya"

Il y a des limites à la provoc et la connerie dit le FOU

Maatala

maatala a dit…

Salam

Trés chere BL

Je sais aussi que Bouamattou pour vivre à coté de nos Hyènes nationales (Nouéguid et AOM) a du utilisé leurs méthodes de Mafieux pour se faire une place au soleil.

Petite anecdote:

Nouéguid père(le prédateur le plus radin du bled) appris qu'il y avait un jeune loup dans la place (Bouamattou) qui devenait un concurrent sérieux.

Il rencontra ce dernier dans la salle d'attente du gouverneur de la BCM.

Il l'interpella en lui disant: j'ai vendu toute sorte de farine , mais jamais celle qu'on met dans le nez(et toc) et qui rapporte aussi gros.

Jamais ces individus ne se sont acquittés de la totalité de leur impôts envers ce pays, qu'ils ont spoliés.

Il semblerai que l'intérêt de ce pays se confonde avec les leurs, si on n'y prend garde nous le payerons un jour au prix fort.

L'argent perverti et avilit toujours dit le FOU.

Amitiés et respect.

maatala

maatala a dit…

Salam

Bienvenue à notre soeur BILKHISS

Maatala (nudiste dépressif)

Anonyme a dit…

Rimo,

Merci du site rimtoday et non rimtody comme signalé.
Laissez les mauvaises habitudes reléve de la sagesse, donc de la maturité.

Anonyme a dit…

Cher Mataala...
Je vois que tu prends les paroles de AON pour des verites absolues(lol)...

Salutations amicales

Anonyme a dit…

Maatala
Quant on ecrit des imbécilités sur des gens sous couvert de l'anonymat c'est ce qu'on appelle de la l'achêté, quant à vous traiter d'intello c'est du n'importe quoi.à part insulter vous ne connaissez rien du tout et en plus vous finissez vos insultes par (amitiés et respect) quel cynisme monsieur le FOU.
ALIOUNE

Anonyme a dit…

lâcheté, lâcheté lâcheté... faut pas exagérer

que voulez-vous, il est des vérités qui ne peuvent se servir que de la sorte...
quelqu'un a dit " il ne faut pas allumer une ciragette la tête hors des tranchés" comment voulez-vous alors se pavaner sous la mitraille pour le plaisir de se dire courageux quand ce n'est alors que de l'inconscience ou de la folie

même le fou ne l'est pas à ce point!

folie douce quand tu nous sauves!

bilkiss a dit…

salam comme dit maatala le galant, au moins lui merhab biya.
c'est pas que les autres ne le sont pas et pour ce qui est de la réflexion déplacée de l'anonyme je laisse passer messaremka, serieusemment à quand la fin du feuilleton navet de noueigued et co?

Anonyme a dit…

à quand la fin du feuilleton du navet? quand la mauritanie pourra le digérer ou qu'elle se fera entièrement digérée
ce navet ma chère donne à tous les palais avertis la nausée

comment fais-tu pour en avoir assez? Bilkiss es-tu si loin de c epays que ça

bilkiss a dit…

pas du tout, je suis si proche, je le vis au quotidien c'est pouquoi j'veux plus en entendre parler ça me revolte, la pauvre Mauritanie mérite mieux que ça.
mais y'a autre chose par exemple la toute dérnière tournée des ministres dans les 4 coins du pays pour la sensibilisation des peuplades contre l'esclavagisme, le terrorisme, le banditisme et ts ls ismes de la planète, à mon avis c'est de l'argent encore éscroqué on aurait pu construire des écoles, des centres medicaux, des logements sociaux, de l'eau potable
pour tt le monde surtout de l'eau
l'esclavage, le parlement n'a t'il pas voté 1 loi l'interdisant que je sache? et toi cher anonyme qu'en penses tu? egrayeb wala ebid mezelt.

bilkiss a dit…

pas du tout, je suis si proche, je le vis au quotidien c'est pouquoi j'veux plus en entendre parler ça me revolte, la pauvre Mauritanie mérite mieux que ça.
mais y'a autre chose par exemple la toute dérnière tournée des ministres dans les 4 coins du pays pour la sensibilisation des peuplades contre l'esclavagisme, le terrorisme, le banditisme et ts ls ismes de la planète, à mon avis c'est de l'argent encore éscroqué on aurait pu construire des écoles, des centres medicaux, des logements sociaux, de l'eau potable
pour tt le monde surtout de l'eau
l'esclavage, le parlement n'a t'il pas voté 1 loi l'interdisant que je sache? et toi cher anonyme qu'en penses tu? egrayeb wala ebid mezelt.

bilkiss a dit…

pas du tout, je suis si proche, je le vis au quotidien c'est pouquoi j'veux plus en entendre parler ça me revolte, la pauvre Mauritanie mérite mieux que ça.
mais y'a autre chose par exemple la toute dérnière tournée des ministres dans les 4 coins du pays pour la sensibilisation des peuplades contre l'esclavagisme, le terrorisme, le banditisme et ts ls ismes de la planète, à mon avis c'est de l'argent encore éscroqué on aurait pu construire des écoles, des centres medicaux, des logements sociaux, de l'eau potable
pour tt le monde surtout de l'eau
l'esclavage, le parlement n'a t'il pas voté 1 loi l'interdisant que je sache? et toi cher anonyme qu'en penses tu? egrayeb wala ebid mezelt.

Anonyme a dit…

moi, ma chère, comme d'autres, je ne pense plus, je vous lis


kiss cool

bilkiss a dit…

moi non plus remarque!
je ne pense
plus et celà depuis très
longtemps, bien avant toi

et pourtant elle tourne

Anonyme a dit…

ne dis pas ça ma chère, ça me touche, quand une femme ne pense plus c'est que les hommes n'existent plus

on arrive trop tard

hélas!

bilkiss a dit…

snif snif!!!
hélas, oui vous arrivez trop tard
comme tu dis si bien y'a plus d'hommes dans ce bled.
nous perdons tout espoir et la vie
est si courte mon cher anonyme et il faut la vivre telle qu'elle est
meme sans espoir, sans lendemain.

Anonyme a dit…

Chers netteurs fatigués
savez vous que les groupes d'hommes daffaires que vous appelez de tous les noms d'oies font travailler plus de 5000 personnes, (je ne parle que des groupes MAOA et AON, et vous donneurs de leçons quel est votre impact pour le pays à part le bla bla, écoutez soyons logiques et attaquez vous plutôt au apparatchik qui sont plus riche que les hommes d'affaires.et que personnes ne cite les noms, car vous êtes leurs frères, parents, amis, fils, et parfois de la même tribu. donc il est plus facile de s'attaquer au gens du nord BOUAMATOU, MAOA,AON, GHADA, MAURICE BENZA,Batah, etc..;
tout le monde connait les hommes qui sont devenu riche à partir de 1992 avec escroquerie et autre à bon entendeur salut.
Alioune

Anonyme a dit…

ce qui fatigue, cher alimoon, c'est de devoir toujours débattre avec des arguments d'une autre planète

Ali a dit…

Lu pour vous sur Cridem: L'esclavage moderne
--------------------------
Aminata, a neuf ans. Elle est la quinzième fille d’une famille polygame de quinze enfants. D’un village reculé de la vallée du fleuve Sénégal, elle a été envoyée par sa mère à une de ses lointaines tantes résidant à Nouakchott. Comme toutes les filles placées, elle se réveille à six heures.

Pendant que les enfants de sa famille «adoptive » se préparent à aller à l’école, Aminata leur prépare à manger. Pendant qu’ils suivent les cours en classe, elle balaie, nettoie les carreaux, fait le linge et d’interminables aller retour entre la maison et la boutique. Quand les enfants de sa tante s’amusent, Aminata travaille. Quand ils regardent la télé, elle cuisine. La tante, son mari, ses enfants, les visiteurs…elle est au service de tous.



Tant qu’il y a une course ou un travail à faire, elle ne ferme pas l’œil. Aminata se réveille avant toute la famille et se couche la dernière. » Le salaire de Aminata : quelques forfaits versés à sa mère par sa tante.

La traite des personnes, selon le protocole de Palerme du 25 décembre 2005 est un «processus par lequel un enfant est recruté, déplacé de sa zone d'origine (à l'intérieur ou à l'extérieur d'un pays) vers une autre destination dans des conditions qui le transforment en valeur marchande ou à des fins d'exploitation ».

C'est vraiment triste.
Ali

pygmalion a dit…

غيبة الجن
--------

اختارت وزيرة التهذيب أن تكون ولاية لبراكنة محطتها الثانية بعد زيارتها ، الشهر الماضي ، لمدينة انواذيبو ضمن سلسلة رحلاتها التفقدية التي تنوي انجازها في ربوع الوطن ، وقد حرصت الوزيرة على إضفاء هالة من الغموض و الكتمان على تنقلاتها رغبة منها في استخدام عنصر المفاجأة على طريقة الرئيس هيداله " بداية الثمانينات" ، أو ربما خشية من متاريس آلاف التلاميذ المضربين في انواكشوط.ه

تنوي الوزيرة أن تستغرق زيارتها أربعة أيام تجول فيها على مقاطعات الولاية الخمس لإنجاز جدول أعمال حافل : الدخول على بعض الفصول الدراسية كي تقرص بلطف وجنة أحد التلاميذ وتربت بحنو على رأس تلميذ آخر ثــم تقفل عائدة إلى انواكشوط برضا من أنجز عملا جليلا.ه

لطالما تساءلت دون الوصول إلى إجابات مرضية عن سبب ميل بعض المسؤولين إلى العمل غير المؤسس ، هل هي محاولة إيهام ذاتي يقومون بها ليقنعوا أنفسهم بأنهم يبلون حسنا في أداء مهامهم؟ أم أنهم يعتقدون ، فعلا ، بإمكانية الوقوف الوقوف على الحقائق العميقة خلال زيارة ميدانية خاطفة؟ه

حين أفكر في زيارة الوزيرة تصبح الأسئلة أكثر إلحاحا وإشكالية ، فإذا كان الهدف من الزيارة الوقوف على أوضاع الأساتذة ، فهي متشابهة ولديهم الوعي بها وقد صاغوها مؤخرا في ستة وأربعين مطلبا وكلفوا نقاباتهم بإيصالها إلى الوزيرة والرأي العام الوطني أما إذا كان المقصود منها تقييم العملية التربوية فلا شك أن الوزارة تستطيع إرسال خبراء تربويين قادرين على التوصل إلى نتائج أكثر دقة من ملاحظات متسرعة لمن تخرجت بتقدير ضعيف في كلية الاقتصاد بجامعة انواكشوط.ه

قد يحاجج البعض بأن المسؤولين عبر العالم يؤدون زيارات مماثلة وهو اعتراض وجيه لا أريد ، رغم التحفظ ، رده جملة وتفصيلا وإن كنت أنوي سوق بعض الملاحظات التفسيرية علها تلقي إضاءة أفضل حول ما أرمي إليه.ه
عبر العالم وباستثناء العرف الموريتاني لم يحدث أن اعتبرت الزيارة الميدانية عملا قائما بذاته ولذاته ، مؤثرا بشكل مباشر ومحسوس ، ذلك أنها ، أي الزيارة ، من طبيعة رمزية ولا يمكن تحميلها أكثر من معنى واحد : لفت الأنظار إلى إطلاق حملة جديدة أو إصلاح مهم عبر الصورة المتلفزة والكلمة المذاعة أما أن يعمد إلى حجبها عن وسائل الإعلام فتلك مأثرة جديدة لموهبة السيدة الوزيرة التي تريد ، ويا للعجب ، التوصل إلى نتائج ملموسة من خلال زيارات مسح شامل لمقاطعات موريتانيا الثلاث والخمسين ، وهي إذ تشرع في فعل ذلك إنما تبدأ ، في الحقيقة ، عملية نسف ممنهجة لمصادر الوزارة الشحيحة و تبديد لجهود موظفيها في عمل سيزيفي لا طائل من وراءه.ه

تستطيع الوزيرة مثل نظرائها في العالم أن توجه نظر الأسرة التعليمية والرأي العام الوطني إلى برنامج تنوي تطبيقه وأن تختار منطقة لا على التعيين لإطلاقه إعلاميا كما أنه بإمكانها أن تطلع على أوضاع المدرسين وتقف على سير العملية التربوية من خلال زيارة أو زيارتين تقوم بها/ بهما لمدينة أو مدينتين أما أن تبدأ رحلات بطوطية تشمل كل المدن الموريتانية و تأتي على أخضر ويابس الوزارة فذاك أمر ، لعمري ، مناف للمنطق والحس السليم.ه

ترى ما الجديد الذي يمكن أن تتوقعه الوزيرة في مدينة بابابي بعد زيارتها لمدينتي بوكي و امباني ، هل تختلف أوضاع المدرسين وتتباين المناهج التربوية في المدن المذكورة أم أنه فضول المرأة لا أقل ولا أكثر ؟ه

نبغوها ! ، حتي لا تكون زيارتك لولاية لبراكنة ضربا من " غيبة الجن " إليك اقتراحي المجاني : حين تصلين إلى محور ألاك – بوكي انحرفي ثلاثين كيلومترا إلى اليسار كي تبلغي مراعي أبقار والدك " حاب " و احرصي على ألا تكوني " اعزيب بلا قدح " فأنت تعرفين أن ابن " ام اشويمه " أو ابن " أم ادريكه " قد بلغا عامهما الثاني ولا بد أن يكون أحدهما قد أصبح الآن جاهزا ومناسبا للنحر فاستخدميه لأداء الواجب للوفد المرافق لك ثم امكثي ما طاب لك المقام فستحملين ، في النهاية ، معك إلى انواكشوط قصة تروى مع أكياس من اللحم المقدد للأصدقاء.ه

نحي الاستعجال جانبا فمقعدك باق بضمانة من سيدي ولد الشخ عبد الله و سيصمد في وجه أكثر التعديلات الوزارية جذرية بعد أن قلت جملتك الشهيرة .. الجملة الأكثر أنوثة و عذوبة : " سيدي الرئيس أشكو إليك زملائي الوزراء.. هيهي هيهي.. إنهم يضعون العصي في دولاب إصلاحاتي"!ه

كوني سعيدة كما يجدر بسيدة متواضعة المواهب تمكنت في مدة وجيزة من خداع أمة بأسرها !ه

Anonyme a dit…

Cher pygmalion,

Pourquoi cette campagne contre une dame ministre, qui tient à mettre de l`ordre dans un ministére dont il n`en éxiste à peine que le nom.

Laissez la dame faire ses réformes, parce que dans l`écrit en arabe publié par vos soins ici, il n`éxiste aucune proposition de rechange, à part les attaques et les insultes, dirigées contre la personne de Madame la Ministre de l`éducation nationale. En quoi la Ministre trompe -elle- la nation entiére, comme vous dites dans votre posting.Vous rappellez Nebghouha à propos de la richesse de son pére Haba. que vous êtes stupides.

maatala a dit…

Salam

Alioune

tu dis:

"Quant on ecrit des imbécilités sur des gens sous couvert de l'anonymat c'est ce qu'on appelle de la l'achêté, quant à vous traiter d'intello c'est du n'importe quoi"

Je ne comprendrai jamais pourquoi certains se permette d'être agressif pour ne dire eux aussi que des d'imbécillités (lol)?.

Merci d'avoir compléter la liste.

Il aurait été plus intéressant pour les lâches que nous sommes, que tu nous expliquât comment ils sont devenus aussi riches sans escroquer l'état.

Plus anonyme que alioune tu meurs dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Salut Maatala
je vois bien que tu suis le journal de yan bartez (le petit journal).
je vais te dire pourquoi on devient riche je suis moi même fils de commerçant laisse moi te dire que c'est un bloulot difficile, il faut te reveiller très tôt et te coucher trop tard et faire avec la concurrence, certes il ya des escros qu'il ne faut pas confondre avec commerçant ou hommes d'affaires. ces gens payent les impôts à l'état et en plus ils doivent s'aquitter de la ZAKAT peut pas tous mais ceux à qui tu t'attaques le plus font les deux maintenant libre à toi de dire ce que tu veux et comme on dit chez nous le fou n'est pas de tout repos (el mejnoun mahou vraha).
Alioune

maatala a dit…

Salam

Alioun a dit:

"donc il est plus facile de s'attaquer au gens du nord"

Plus haut il disait:

"personnes ne cite les noms, car vous êtes leurs frères, parents, amis, fils, et parfois de la même tribu"

Nous savons au moins d'où tu es.

Pour ta gouverne ,nous autre nous sommes de la Mauritanie des quartes points cardinaux.

Celle surtout qui souffre dit le FOU.

maatala

Yanis le R. a dit…

Maatala,

Nos amis anonymes doivent savoir qu'il y a des pseudo, marques déposées de Canalh dont Alioune (notre Bison du Ksar).
Pour éviter des confusions, c'est bien s'ils pouvaient choisir des pseudo différents.

Pour le pseudo Bilkiss, il n'y a pas de souci car à Canalh nous n'avons jamais accepté le baptême "forcé" de notre G. Sand par notre ami Mohamed Cheikh que nous avons perdu de vue, d'ailleurs, depuis un certain temps. J'espère qu'il ne s'est pas offusqué des discussions assez ouvertes ou de nos commentaires sans ambages qui sont toujours restés respectueux de tous même si nous ne partagions pas les mêmes opinions ou les mêmes avis sur des questions politiques ou sociales...

Anonyme a dit…

Maatala
je ne cache pas que je suis du nord et toi tu es de la mauritanie qui souffre ou qui pleurniche, comme si le nord n'est pas de la mauritanie, mais je crois que ceci ne va pas avancer les choses toi tu es doublement anonyme.
au fait comment expliquer que sur cridem dès qu'il y a une article sur Ely il est automatiquement effacer?
aliuon

Anonyme a dit…

Vi...Yan que je salue ua passage possede les doubles des cles ...de canalh...
merci d'etre discret(lol)...
bl

maatala a dit…

Salam

Alioune

Ou as-tu lu que je traiter tous les commerçants de Mauritanie de malhonnête?

Qui te dis que je ne suis pas l'un d'eux ni le fils de l'un d'entre eux?

Tes écrits prouve que tu es du nord, cela ne te donne pas le droit de défendre les escrocs cités plus haut.

Le métier de commerçant est de plus en plus difficile car ses escrocs faussent la libre concurrence en détenant tous les monopoles ceci grâce à la complicité de l'état.

Il ne veulent même pas laisser des miettes aux autres. Combien de projets d'entreprises ont-ils volés aux autres? a-t-on avis

A-t-on avis pourquoi les Nouéguid ont-ils investis dans la campagne de ZZ un milliard D UM.

Si ce n'est pour avoir l'exclusivité des marchés publics, dont notamment le projet de Aftout Eshahili 900 millions de dollars

Tout celui qui s'aventura à leur faire de l'ombre, ils le cessèrent sans état d'âme.

Si tu veux en savoir plus sur leur connivence, renseigne toi sur la répartition du capital de leurs entreprises et la composition de leur conseil d'administration.

Tu en perdras le sommeil dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

( quelqu'un sait-il pourquoi madame se fait appeler brigitte Ould Daddah et pas Daddah j'allais dire tout court

on dit bien madame tel donc le nom, mais enfin n'est-ce pas un peu ridicule cette histoire de Ould ainsi présenté

maata ne dis pas un mot à ce sujet please, sois courtois selmac, n'es-tu pas quand tu veux le cuisto!) "

maatala a dit…

Salam

Alioune

Cridem est administré par des amis de Ely (Claude K et Moustaphe Diop)

Il faut leur poser la question

maatala

maatala a dit…

Salam

Alioun

Lu pour toi

"
La gabegie en symbole
.
.
Un fameux « xouldy » en dénombra 500 et la liste est encore sur son blog. Une liste qui suscita maints remous et réponses. Certains s’y retrouvèrent d’autres pas. Certains s’en offusquèrent d’autres pas, mais toujours est-il que le fait existe (« la gabegie ») et que ceux qui l’ont accompli (« Roumouz ») sont toujours là.

Combien sont-ils ? Qui sont-ils ? Où sont-ils ? Autant de questions qui taraudent l’esprit et qui ne laissent pas indifférents ceux qui tiennent à ce que la question cruciale de la dilapidation des biens publics soit résolue. Mais elle ne devrait pas cacher une autre préoccupation non moins importante : celle de préserver la dignité et l’intégrité morale de ceux qui injustement pourraient être qualifiés de « roumouz el vessad ». Aussi une préoccupation majeure s’impose : cerner le contenu de cette appellation non contrôlée et de définir ce concept aux fins de protection des droits de chacun.

« Roumouz el vessad », littéralement « symboles de la gabegie »,exprime en arabe dans la forme masculin pluriel une collection d’individus qui tous se partagent à des degrés divers la commission d’infractions.

« Roumouz el vessad » est un appellation fort utilisée qui a pris son essor avec les dénonciations publiques d’infractions par la presse écrite et sur le net.
Comment donc cerner cette notion si ce n’est par des approches éloignées d’une subjectivité populaire fort légitime qui ne s’expliquerait que par tant d’années de dilapidations de biens publics au vu et au su d’un peuple laissé pour compte.
Une approche économique d’abord, une approche sociologique ensuite et une approche juridique enfin nous permettrons de mieux cerner cette notion, de l’appréhender et de pouvoir mieux identifier ceux qui en sont couverts.

I- L’approche économique : L’overdose d’un enrichissements sans cause

Roumouz el vessad et l’Etat : L’enrichissement sans cause

Tout un chacun est conscient de ce que la gestion de l’Etat, c’est –à-dire de la « chose publique » a donné durant ces trente dernières années. Une infrastructure délabrée, un peuple affamé, une économie en décroissance réelle et une classe super-opulente et qui s’est enrichie sans cause.
Il est connu qu’économiquement une personne ne peut s’enrichir légalement que de trois façons :
- Par le travail (physique ou intellectuel)
- Par l’héritage (attendu ou exceptionnel)
- Par le gain inattendu ( dons ou jeux de hasard)
Nulle autre forme d’enrichissement matériel n’est possible à moins de trouver sa source dans l’illégalité à savoir :
- Le vol
- Le détournement de fonds publics ou privés
- La concussion et la malversation
- La corruption

Or depuis quelques années en Mauritanie, l’enrichissement fulgurant d’une certaine classe à travers certaines personnes aux revenus de fonctionnaires qui se sont mises à bâtir des châteaux est l’expression immédiate d’un enrichissement qui trouve ses explications ailleurs que dans leur revenu.
Pour être plus pratique prenons un exemple concret : le revenu d’un fonctionnaire de l’Etat .
Un fonctionnaire de l’Etat qui occupe un poste de directeur général, par exemple suivant la grille salariale de la fonction publique mauritanienne, il recevrait au titre de ses émoluments environ 400 000 UM et poussières
Or ce fonctionnaire possède deux villas cossues d’une valeur estimées à 250 millions d’ouguiyas chacune de deux tout-terrains d’une valeur estimée à 90 millions d’ouguiyas d’un troupeau de chameaux de 75 têtes d’une valeur moyenne de 50000 UM par tête et qui a inscrit au nom de sa conjointe trois terrains de 800 m² viabilisés dans une zone résidentielle estimés à 300 millions d’ouguiyas et qui possède deux boutiques au marché central et un dépôt loué à une entreprise publique pour une valeur globale de 345 millions d’ouguiyas et d’un dépôt en compte bancaire enregistrant des opérations commerciales estimées en moyennes à 100 millions mois sans compter les intérêts afférents…. Et biens d’autres biens en or et en argent occultes dont l’estimation reviendrait à recenser le patrimoine de sa conjointe et de ses enfants.
Tout cela accumulé au service de l’Etat avec un salaire annuel net de 5 millions d’ouguiyas (448 000 UM/mois). Soit 100 millions en vingt ans. A supposer même que ce fonctionnaire ait conservé l’intégralité de son salaire en vivant d’amour et d’eau fraiche , aurait-il pu réaliser une telle fortune ?
Le bons sens nous dit bien que non. Car pour y arriver ii aurait dû thésauriser l’intégralité de son salaire , jeûner nuit et jour jusque-là et cela pendant un peu moins de cinq siècles ! Soit exactement 487 ans et 7 mois !
En effet sa fortune étant estimée à 2 milliards, 438 millions et 750 000 UM de la diviser par son salaire annuel net (soit 5 millions) pour avoir cet ordre de grandeur .

Ainsi économiquement chaque « ramz el vessad »a pris au pays un part de son avenir et a hypothéqué son futur. 5 siècles, 4 siècles, 3 siècles … chacun des roumouz el vessad peut être qualifié économiquement par le nombre d’années d’investissement et de croissance qu’il a volé au pays et qu’il a investit dans ses biens personnels.
Au niveau des départements ministériels 2 milliards, 438 millions et 750 000 UM c’est :
- quasi-équivalent au budget de tout le ministère de la justice pour 2008 (soit exactement 2 250 869 358 M)
- trois fois supérieurs au budget 2008 du ministère du commerce et de l’industrie (soit 784 879 520)
- Cinq fois le budget du ministère de l’artisanat et du tourisme (soit 523 115 277 UM)
- La moitié de celui de l’agriculture et de l’élévage (Soit 4 895 793 872)
- Supérieur au budget 2008 du ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration
- Etc.

C’est ainsi qu’un individu a pénalisé( au sens propre et figuré) par ses actes tout un système judiciaire (en privant les juridictions et leurs magistrats de leurs moyens et en les poussant vers la corruption). C’est ainsi qu’un individu par ses détournements a privé toute une économie des moyen de son intervention commerciale et industrielle et des moyens financier de sa croissance.

En matière de santé, 2 milliards, 438 millions et 750 000 UM, c’est :

- Plus de 4 fois le budget 2008 du Centre Hospitalier national de Nouakchott ( qui s’élève à 562 951 980 UM) !
- 13 fois le budget 2008 du Centre hospitalier de Nouadhibou ( 180 697 680 UM ) !
- Et c’est une trentaine de fois le budget des autres centres hospitaliers du pays (kaedi, néma, kiffa…)

Et l’on comprend pourquoi par manque de moyens les hôpitaux sont des mouroirs du fait justement de ceux qui ont mis leurs budgets (de soins de médicaments et de traitements) dans la pierre des villas cossues et dans leurs comptes..

Au niveau de l’Education nationale, 2 milliards, 438 millions et 750 000 UM, c’est :

- Un peu moins du budget 2008 de l’Université de Nouakchott ( 2 770 633 391 UM)
- le budget des écoles d’application 7 et 8 de Nouakchott (4 400 000 UM) pendant 554 ans !
- etc. etc…
Les exemples peuvent être multipliés sur l’impact économique et financier de ce que les « roumouz el vessad » ont coûté à la Mauritanie. Chacun d’entre-eux est porteur d’une responsabilité dans le retard économique de notre pays. Et c’est sur cette base économique que leurs actes se doivent d’être appréciés.

Rouz el vessad et la drogue : l’enrichissement par overdose

Jusque-là l’enrichissement des roumouz el vessad a été appréhendé sous l’angle du détournement des biens publics, de la concussion, de la malversation etc, en somme sur le « vol» au sens générique du terme.

Ceux qui se sont enrichit de cette façon peuvent être qualifiés de « Roumouz el vessad » de premier niveau ou primaires. Ils se sont servit dans les caisses de l’Etat. Par contre une seconde catégorie recoupe la première sans ce pendant se confondre avec elle et qui, elle, s’est enrichit en se servant de l’Etat. Cette catégorie peut être qualifiée de second niveau, secondaire.
Les roumouz el vessad se conçoivent en deux couches superposées et qui interfèrent à travers notamment la circulation de l’argent, son blanchiment et son intégration dans leur patrimoine ;

C’est ainsi que dans les "roumouz el vessad" primaires on retrouve :

- des fonctionnaires influents (sécurité, douanes..) se servant à travers les détournements de projets ou de budgets confiés, la corruption et les passe-droits qu’ils délivrent.
- Des commerçants (de gros notamment) se servant à travers les appels d’offres qu’ils obtiennent à coup de corruption et de connivence et la logistique qu’ils offrent pour couvrir leurs actes.

Dans les « roumouz el vessad » secondaires on retrouve :

- Des fonctionnaires (civils et militaires) et agents publics (à tous les points du territoire et dans l’administration centrale) toutes catégories confondues qui sont tenus dans le secret des transactions occultes qui traversent le territoire et dont ils facilitent l’acheminement et qui reçoivent en contrepartie rémunération.
- Des commerçants qui ont mis au service de ces transactions leur logistique portuaire et de transport et qui bénéficiaient de protections institutionnelles et qui reçoivent en contrepartie leurs entrées et leurs passe-droits.

Ainsi la récente enquête effectuée par « Interpol » a mis en évidence une interaction très importante entre les pouvoirs publics et le réseau de trafic de stupéfiants en Mauritanie. Une enquête dont la dimension est telle qu’elle achoppe encore sur plusieurs blocages qui restent à lever.
Toujours est-il que les « roumouz el vessad » qui se sont enrichis à travers l’overdose des populations en Mauritanie, dans la sous-région et au-delà, on drainé un argent qui a servi à la corruption et au trafic d’influence. Leur rôle dans la dénaturation du jeu politique en Mauritanie à travers leur poids financier n’est pas négligeable.

Enfin si l’on additionne tout ce dont la Mauritanie a été « siphonnée » financièrement durant ces trente dernières années cela se chiffrera à des centaines de milliards. Tant d’années perdues sur la route de développement, Tant de vies humaines mortes par défaut d’un système sanitaire adéquat, Tant de jeunes sans travail par manque d’éducation, tant de misères par manque de moyens qui sont allés choir dans les comptes de quelques individus sous la bénédiction de l’Etat.

20 ans, dix ans, 5 ans de retard économique cela compte dans la vie d’une nation. Tout est de savoir comment le rattraper en réintégrant les biens volés à la nation. C’est alors que l’approche sociologique et l’approche juridique peuvent aider à mieux cerner les choses.


II- L’approche sociologique: la gabegie une exclusivité nationale.

En Mauritanie, « tout se sait ». Cette formule résume en fait un système d’information, qui fait que les mauritaniens sont proches d’une information politique dont ils ont fait, durant ces dernières années de plomb, un « additif » à leur fade quotidien. Et les « Roumouz el vessad » sont un assaisonnement au goût amer dont pourtant ils savent s’entretenir. Ainsi, s’est constituée une perception populaire de ces symboles de la gabegie. Une perception qui nous renseigne utilement sur ce que ces personnes peuvent être réellement.

Il est unanimement admis que les roumouz el vessad sont des mauritaniens. Des nationaux. On ne retrouva pas des roumouz qui seraient des étrangers . Tous les roumouz el vessad sont des enfants du pays. La gabegie une exclusivité nationale.

Les roumouz el vessad sont soit au pouvoir, soit tournent autour du pouvoir. IL n’ ya pas de roumouz el vessad en dehors du système étatique. Ils sont soit fonctionnaires soit acteurs économiques ou financiers en interaction avec ce système. La gabegie une affaire d’Etat.

Les roumouz el vessad ont leur terrain de prédilection. Ils se regroupent quasiment tous dans une aire géographqiue bien déterminée : Tevragh Zina et les environs immédiats. La mémoire populaire n’en recense pas un du côté de « netegh jemba », quartier fort célèbre mais déserté par le roumouz. La gabegie a son espace d’épanouissement.

Les roumouz el vessad font étalage de leurs richesses, notamment à travers leur progéniture qui sillonne en tout-terrains rutilants le parcours la corniche-le palais des congrès jusqu’aux lumières vespérales. La gabegie laissée en héritage.

Dans la perception populaire donc les roumouz el vessad sont des nationaux qui ont pillé l’Etat qui logent dans les quartiers résidentiels et qui ont un train de vie ostensiblement riche.

Aussi dans la perception populaire c’est une richesse qu’ils n’ont pas mérité et qui génère une sourde animosité.
Une animosité latente qui s’exprime dans les foyers des pauvres gens à l’occasion d’évènements ou de nominations relatés dans l’entourage ou dans le medias. « Ah celui-là, ou celle-là… il ou elle a pillé le projet public tel ou s’est approprié le budget de tel établissement ou a détourné le financement ou les vivres destinées à telles populations ou a vécu d’une corruption notoire sur les marchés publics ou sur les conventions de prêts ou de prospection minéralières ou les licences de pêche ou s’est appropriés pour s’enrichir les cachets de la douane ou les passe-droits du ministère de l’économie ou des finances etc. etc. »

Et l’on cite des noms et des qualités et souvent certains noms, tant ils reviennent pour les mêmes faits, génèrent une forme d’unanimité qui ressemble étrangement à un verdict populaire de condamnation sans retour. Et si les preuves matérielles nécessaire à toute justice restent nécessaires, il n’en demeure pas moins que pour le peuple beaucoup de monde est déjà les grilles de sa conscience.

Mais la conscience populaire est-elle suffisante pour qu’une qualification si grave puisse être donnée à quiconque sans passer par la justice de l’Etat ? Et si cette justice se devait d’être appliquée, comment peut-elle s’y prendre pour que ceux que le peuple qualifie de « Roumouz el vessad » puissent rendre compte de leurs actes sans porter préjudice à ceux qui ne le sont pas ?
C’est là où l’approche juridique prend tout son sens.


III- L’approche juridique : des symboles à qualifier

De l’énumération à la définition

S’il est vrai toutefois que cette appellation a un objet réel, elle n’a jamais bénéficié d’une approche juridique rigoureuse qui permettrait de la placer dans le champ de l’objectif et du saisissable. Cette appellation se fondait sur l’énumération pas la définition. Ainsi Roumouz el vessad c’est davantage une liste de personnes tenues pour telles, à travers une accusation, des faits avérés ou non, des actes notoires ou des présomptions qui prennent leur sources dans l’objectivité mais aussi dans la subjectivité. Cette liste est d’autant plus accusatoire que deux arguments militent matériellement en sa faveur .

D’abord un argument politique : la plupart de ceux qui y figurent ont été au pouvoir, durant le régime précédent dans son giron ou en furent des instruments directs ou indirects, ensuite un argument socioculturel : « En Mauritanie, tout se sait, tout le monde se connait »

Si la liste tire sa source d’un argumentaire sociopolitique qui n’est pas sans intérêt du point de vue du droit et des obligations notamment en matière procédurale (établissement de la preuve) il reste que l’ identification sur la base de critères juridiques définis est plus à même de rendre compte de la réalités , de la valeur du contenu de la liste eu égard aux infractions commises.
Du point juridique on pourra donc considérer que « roumouz el vessad », est un groupe de personnes qui sont responsables d’infractions de nature pénale diverses commises à l’encontre de l’a collectivité nationale.

De la qualification de l’infraction : qu’ont-ils fait ?

La qualification c’est la dénomination que la loi confère aux situations susceptibles de tomber sous son application. Cette qualification est prononcée par le juge eu égard aux faits dont il est saisis, C’est par la qualification que l’on détermine le régime juridique ou les effets d’une situation.
La "qualification", c'est, d'après les éléments qui en constituent la définition juridique, la dénomination que la loi attribue aux situations et aux contrats. La qualification en détermine le régime juridique et les effets.

Le droit pénal général détermine les principes généraux concernant les infractions, les conditions générales d'incrimination et les modalités de fixation des peines. Il fixe les principes de responsabilité pénale, les causes d'irresponsabilité ainsi que les causes d'atténuation ou d'aggravation des peines.

Les principes fondamentaux du droit pénal relèvent du droit constitutionnel. En matière pénale, le législateur ayant seul compétence pour déterminer les incriminations et les peines pour les crimes et délits alors que les contraventions sont de la compétence du pouvoir réglementaire.
« Sont du domaine de la loi : (…) la détermination des crimes et délits ainsi que les peines qui leur sont applicables, la procédure pénale, l’amnistie, la création et l’organisation des juridictions, le statut des magistrats » (Article 47 de la constitution mauritanienne)
Comment donc qualifier les actes qui ont donné à ces « Roumouz el vessad », leur triste célébrité ?

La qualification repose sur la mise en conformité d’un acte avec la description qu’en donne la loi.
Ainsi si l’on s’appuie sur les termes les plus utilisés pour qualifier la multitude d’actes commis par ce groupe on y retrouve invariablement un fond commun : le « vol ».
Celui étant bien entendu défini comme « une soustraction frauduleuse du bien d’autrui ». Le caractère frauduleux emporte l’intention de nuire et l’acte matériel qui en résulte.

Lorsqu’une telle soustraction porte sur les biens de la communauté nationale, la qualification prend une dimension différente et revêt un contenu et une gravité qui va au-delà d’un simple acte de soustraction d’un bien.

Cette soustraction peut en effet se faire de mille et une façon. Cela peut aller de l’extirpation forcée de la chose du fait de la détention d’une autorité quelconque par celui qui fait l’extirpation soit par le recours à des moyens légaux (recours en justice contre les indigents par des personnes influentes). Il peut aussi s’agir de l’accaparation de la chose à travers la falsification de documents de propriété ou de titres publics par l’usage de ses propres fonctions ou par le recours à une complicité administrative, judiciaire ou politique.

Tous ces cas de figure ont été observés en Mauritanie. Des dépositaires publics de l’autorité à leurs « clients et courtisans » intéressés de la sphère politico-financière à la sphère socio-économique le pillage a pris toutes les formes et les figures.

Les actes des « roumouz el vessad » se définissent alors par une batterie de qualifications qui peuvent être rangées en deux grandes catégories sévèrement punies et classés par le droit positif. Il s’agit notamment en sacrifiant à la classification pénale, des crimes et délits qui couvrent les crimes et délits contre la chose publique et ceux contre les particuliers. Ce que le code pénal qualifie justement des crimes et délits « «contre la paix publique ».

Il s’agit notamment :

Faux et contrefaçons :
- Contrefaçon des sceaux de l'Etat, de billets de banque, des effets publics et des
- poinçons, timbres et marques
- Des faux en écriture publique ou authentique
- Du faux en écriture privée, du commerce ou de banque
- Des faux commis dans certains documents administratifs, dans les feuilles de route et
- Certificats

De la forfaiture et des crimes et délits des fonctionnaires publics dans
l'exercice de leurs fonction :
- Des soustractions commises par les dépositaires publics.
- Des concussions commises par les fonctionnaires publics
- Les délits de fonctionnaires qui se seront ingérés dans les affaires ou commerce
incompatibles avec leur qualité
- De la corruption des fonctionnaires publics et des employés des entreprises privées
- Des abus d'autorité contre les particuliers
- Des abus d'autorité contre chose publique
- Des délits relatifs à la tenue des actes de l'état civil
- De l'exercice de l'autorité publique illégalement anticipé ou prolongé


C’est autant dire que l’on retrouve tout un arsenal juridique qui correspond bien à tous les actes reprochés jusque-là aux roumouz el vessad.


Responsabilité pénale : que doivent-ils subir ?

Suivant le principe de responsabilité l’obligation est faite pour toute personne de répondre de ses actes illicites sur la base des sanctions pénales prévues par la loi. Et nul n'est responsable pénalement que de son propre fait. C’est la personnalité de la peine.

Si l’on examine tous les actes commis et qualifiables on peut dire que les peines sont variables mais elles sont pour la plupart sans commune mesure avec la gravité de l’acte. Le code pénal ne sanctionne pas de façon sevère la commission des actes qui touchent les biens de la collectivité. Jugeons-en plutôt. Un simple « vol » par un citoyen à l’étalage est puni sévèrement (amputation des mains et des pieds et flagellation suivant la récidive) et un acte de détournement de biens publics par un dépositaire public est puni de 6 mois à quatre ans de prisons et d’une amende.

Voici le cas du détournement de biens publics :

Ainsi et à titre d’exemple pour les « soustractions commises par les dépositaires publics » le code pénal dispose :

« Tout agent civil ou militaire de l'Etat d'une collectivité publique ou d'un établissement public, d'une coopération ou association bénéficiant du soutien de l'Etat, d'une société dont l'Etat ou une collectivité publique détient la moitié au moins du capital, qu'il soit ou non comptable public, toute personne, revêtue d'un mandat publie ou tout officier public ou ministériel qui aura commis dans l'exercice de ses fonctions les détournements ou dissipations prévus à l'article 379 ART. 379 du présent code ( Quiconque aura détourné ou dissipé, au préjudice des propriétaires, possesseurs ou détenteurs des effets, deniers marchandises ou objets quelconques, billets, quittances ou tous autres écrits contenant ou opérant obligation ou décharge, qui ne lui auraient été remis qu'à titre de louage, de dépôt, de mandat, de nantissement, de prêt à usage ou pour un travail salarié ou non salarié, à la charge de les rendre ou représenter ou d'en faire usage ou un emploi déterminé, sera puni d'un emprisonnement de six mois au moins à quatre ans au plus, et d'une amende de 5.000 à 600.000 ouguiya), sera puni d'un emprisonnement de cinq à dix ans; en outre, une peine d'amende de 5.000 UM à 1 million UM sera obligatoirement prononcée.(article 164) »

Sera punie des mêmes peines toute personne désignée à l'article précédent qui, à l'occasion de l'exercice de ses fonctions, aura soustrait des effets, quittances ou écrits contenant ou opérant obligation ou décharge, ou qui dans toute autre circonstance aura obtenu frauduleusement de l'Etat ou d'une collectivité publique au moyen de pièces fausses ou de manœuvres quelconques des sommes d'argent ou des avantages matériels qu'elle savait ne pas lui être dus (article 165)
La recherche et la constatation des délits ci-dessus spécifiés lorsqu'ils auront été commis au préjudice de l'Etat ou des organismes publics ou semi-publics visés à l'article 164 seront confiées à des agents de l'Etat habilités à cet effet, conformément aux dispositions réglementaires prises en application de la présente loi.
Préalablement à toute poursuite, les auteurs des délits susvisés auront été mis en demeure, par
l'agent de l'Etat chargé de l'enquête, de rendre ou de représenter les effets, deniers, marchandises ou objets quelconques, billets, quittances ou écrits, contenant ou opérant obligation ou décharge qu'ils avaient détournés, soustraits ou obtenus frauduleusement (Article 166) »

Et voici le cas du vol à l’étalage :


Quiconque a soustrait frauduleusement une chose qui ne lui appartenait pas est coupable de vol et sera condamné à l'amputation de sa main si toutes les conditions suivantes sont remplies:
1. Si le voleur est sain d'esprit et majeur;
2. Si la soustraction est frauduleuse;
3. Si la chose soustraite est susceptible d'appropriation;
4. Si le coupable n'a droit à aucune revendication légitime vis-à-vis de la victime du vol;
5. Si la valeur de la chose soustraite est égale ou supérieure au quart de dinar en or;
6. Si le vol n'a pas pour mobile immédiat une nécessité de fait;
7. Si la soustraction a été opérée dans un lieu habituel de gardiennage ou de conservation de la
chose soustraite;
8. Si le coupable n'est pas autorisé à pénétrer dans le lieu où s'est déroulée la soustraction;
9. Si le coupable n'est pas un ascendant de la victime de la soustraction;
10. Si la chose soustraite est sortie du lieu de sa soustraction;
11. S'il n'existe aucun lien conjugal entre l'auteur et la victime de la soustraction et que la chose soustraite ne peut donner lieu à un vol entre les deux.
Dans tous les cas, l'amputation de la main droite du coupable n'est prononcée que lorsque toutes les conditions ci-dessus énumérées ont été réunies.
Si le coupable est récidiviste primaire, il sera amputé de son pied gauche. S'il est tri-récidiviste, il sera amputé de la main gauche. S'il est récidiviste pour la quatrième fois, il sera amputé de son pied droit. S'il est récidiviste pour la cinquième fois, il sera flagellé et emprisonné.

Les preuves du crime de vol ne peuvent être rapportées que par les modes suivants :
1. L'aveu libre, volontaire et conscient du coupable et qu'il ne se soit pas rétracté de son aveu
de façon plausible;
2. La déclaration de deux témoins de bonne moralité de sexe masculin.
Dans tous les cas, le témoignage d'une seule personne, fut-elle sous la foi d'un serment, ou encore celui d'un homme et de deux femmes ne sauraient être pris en considération que pour la condamnation, la restitution ou le remboursement de la valeur de la chose volée.

Cet article 351 du code pénal ne s’adresse pas aux « roumouz el vessad » mais aux autres voleurs du petit peuple. Comme quoi les mains qui volent l’Etat et réduisent le peuple à la misère ne sont pas celles que l’on coupe.
Outre que cet article du code pénal pourrait réduire tout une classe (politique) en manchots et pieds-bots, il reste complètement hors du champ de la sanction d’un vol bien plus grave que celui d’un gagne-pain à savoir le pillage des maigres ressources de toute une communauté.


L’amalgame du droit et de la politique : Faut-il punir ?

Il ne fait pas de doute que les « roumouz el vessad » sont une réalité. Comme il ne fait pas de doute que beaucoup d’entre-eux font l’unanimité quant aux actes qu’ils ont commis. Il ne fait pas de doute non plus que les actes qu’ils ont commis entrent bien sous le coup de la législation pénale.
Faut-il cependant punir ces « roumouz el vessad » ?

Le crime existe, les criminels existent, l’arsenal juridique existe. Mais faut-il punir et comment punir ?
La réponse varie en fonction des personnes et de leurs intérêts. Il y a ceux qui pensent qu’il faut « tout oublier et éviter une chasse aux sorcières préjudiciables » à la continuité de l’Etat à la tranquillité sociale, d’autres pensent au contraire que tant que les « roumouz el vessad « n’ont pas été punis, il n’ y aura jamais de continuité réelle d’un Etat véritable et non corrompu garant du développement et une colère sourde continuera à gronder chez le peuple et les laissés pour compte.

Hélas, il n’ y a pas de solutions intermédiaires et le silence actuel qui plane sur ce sujet ne présage pas d’un bon augure.

En effet le pays a payé un lourd tribu aux pilleurs de ses ressources . Pilleurs qui hypothéqué des décennies entières sur la voie de son développement et qui n’ont même pas quitté la scène politique . Mieux encore ils peuplent les allées du pouvoir. « Je t’ai volé, je te dirige et tu n’y peux rien ».

C’est là l’image que le peuple reçoit de ce qui constitue encore l’Etat. Et c’est justement cette image qui décrédibilise l’Etat . Une image qu’il gardera toujours tant que la question des Roumouz el vessad n’a pas encore été résolue.

Mais la politisation de la question a caché sa « judiciarité » et l’on s’est pris à faire l’amalgame entre le droit du peuple à se faire restituer ses ressources , droit inaliénable, et la volonté du politique de l’en priver qui va à l’encontre de ce droit. Volonté politique qui fut dictée par des échéances électorale et qui aujourd’hui ne peut plus rien justifier.
Les ressources manquent, la vie est chère, la misère peuple les quartiers et chacun s’en prend à penser que s’il est dans cet état c’est à cause de ce qu’on lui a volé.
Mais passé les constats c’est moins de faire état de tout le préjudice subi par la nation (évaluable et identifiable) du fait de ces « roumouz el vessad » que de trouver une voie permettant à la collectivité nationale de leur demander des comptes.

C’est dans ce sens qu’il convient de réfléchir. Toute solution se devrait de prendre en compte les deux éléments suivants :
- La nécessité de préserver la paix sociale
- La nécessité de restitution des biens de la nation

Aussi le recours aux voies judiciaires serait intéressant mais les concevoir comme accessoires aux fins d’arriver à une solution plus adéquate et plus originale préservant les nécessités mentionnées.

Il pourra s’agir de la mise en place d’une commission spéciale (« commission du patrimoine public ») chargées de recouvrer les biens publics détournées assistée d’un appareil judiciaire, le ministère public auprès d’une juridiction et qui dresserait la liste de tous ceux sur lesquels pèse une présomption de détournement de bien publics.

Mais il va de soi qu’il ne s’agit pas d’une présomption issue d’une conviction ou d’un témoignage individuel ou collectif, mais d’une présomption qui serait établie sur la base d’un comité indépendant (« comité du rapport ») qui aurait recensé le patrimoine de tous ceux qui figureraient sur cette liste. Il dresserait alors un Etat du patrimoine de la personne auquel sera joint l’Etat de ses services (son parcours de fonctionnaires ou d’agent public, ses émoluments ses revenus propres etc.) sur la période définie. Un document final de rapprochement sera alors soumis à la commission sur lequel elle assoira sa décision. Bref, une présomption établie sur des faits et qui emportera l'intime conviction.

Exemple d’une décision à rendre :

- Vue la situation patrimoniale de l’intéressé au moment de sa prise de fonction (attestée par tels documents, tels témoignage, tels faits etc.)
- Vue les investissements réalisés de puis sa prise de fonction (en maisons, véhicule, achats de terrains, de bétail ou de transferts d’argent ou de participation dans le capital de sociétés ou de toute opération d’enrichissement…)
- Vue sa situation patrimoniale actuelle qui est la suivante :…
- Et par application d’un rapport établi par la commission entre le patrimoine actuel et celui qu’il aurait pu se constituer du fait de sa fonction (salaires avantage ou patrimoine parental ou familial ou de tout autre revenu légal,) l’intéressé est invité à restituer à la collectivité les biens indument acquis soit en l’état soit en leur contrevaleur actualisée telle qu’estimée par le comité du rapport.

Les décisions de cette commission auront force de chose jugée et exécutées dans les même formes que les jugements pénaux (pénalités de retard, obstructions à l’exécution etc.)

Enfin, par dérogation aux dispositions du code pénal relatives à la forfaiture notamment (par une modification des textes), la personne qui aurait restitué le patrimoine détourné conformément aux décisions de la commission aura fait amende honorable et ne fera pas l’objet de poursuites. Dans le cas contraire son dossier sera transféré aux tribunaux criminels et sera traités conformément aux dispositions pénales en vigueur relativement aux actes commis (peines de prison, amendes, restitution des biens et déchéance civique).

La procédure exceptionnelle qu’instruirait et exécuterait cette « commission du patrimoine public » aura l’avantage d’offrir une voie de non pénalisation des actes commis en contrepartie de la restitution des biens de la collectivité nationale par ceux qui l’ont extirpé. Elle préservera la paix sociale et l’intérêt national. Ce qui répond bien aux préoccupations actuelles.

En effet, si les « roumouz el vessad » sont essentiellement perçus dans la littérature qui leur est consacrée comme ceux qui ont « volé » des biens publics, il reste cependant qu’ils sont plus que cela. Ils sont l’image même que le citoyen se fait de l’Etat et tant qu’ils restent impunis la crédibilité de l’Etat et sont respect restent sous caution.

Les « Roumouz el vessad » ne sont pas seulement les symboles d’une gabegie ils sont pires que cela : ils représentent un certain Etat dans le conscient d’un peuple qui aujourd’hui a besoin d’effacer cette image pour pouvoir croire en quelque chose. De croire en un Etat moral, en un Etat qui n’est pas bâti sur les crimes d’un passé qu’il fait semblant d’ignorer mais qui n’échappent au plus démuni des charretiers aux tréfonds de sa bidonville.


Pr ELY Mustapha

-----------------------------------

Bonne lecture

maatala

bilkiss a dit…

salut!
les gars, y'a t'il des nanas parmi
les anonymes? ne pourront-ils pas utiliser des pseudos? toutefois, je respecte leur choix mais je pense, que le débat sera plus intéressant et plus équilibré.
je suis triste, l'histoire de la petite aminata m'a émue, malheureusement, ce genre de traitement c monnaie courante chez
ns (afrique...mon afrique)ya gheyr oum essareg matem ela mzakerta!
j'éspère bien.

maatala a dit…

Salam

Qui peut nous donner des nouvelles de "SALAFLAND": Sidioca et ses Talibés salafistes flingueurs.

Pourquoi a-t-on laissé nos pauvres et nos voyous entre les mains des apprentis messies.

Qui a évalué la perte financière due à l'annulation du Paris-Dakar.

Pourquoi les avocats défenseurs des droits de l'homme sont-ils étrangement silencieux, alors que les prévenus islamistes sont en train de morflé sous les caresses de "Dames" et les sérums Israéliens.

Il faut que justice se fasse, en toute équité dit le FOU

maatala

Yanis le R. a dit…

Maatala,

Je crois que les Roumouz El Vessad, avec l'excellent texte du Pr ELY Mustapha, sont déshabillés pour l'hiver...

BL,

J'ai suivi tes discussions avec Maatala.
Je pense que c'est bien que chacun avance ses arguments en tout respect, dans le seul but d'éclairer les mauritaniens que nous sommes, hors de tout parti pris.
C'est cela le plus important et c'est cela qui intéresse les lecteurs et les citoyens.
La généralisation à des familles, tribus ou ethnies a été toujours considérée par nous tous ici comme une faiblesse d'argumentation, un hors sujet et un contre sens inacceptable...
Ce n'est pas de la culture des amis sur ce blog dont Maatala, le plus constant et le plus fidèle.
Mais si tu nous suis depuis quelques temps, tu peux savoir que Mohamed Bouamattou (parce qu'il faut le désigner par son prénom) a été aussi défendu par certains...

Bilkiss,

Pour toi, comme bienvenue, de la part d’un canalheur dont ton pseudo rappelle le poête :

-------
Bilkiss,
Toi la plus noble des reines,
Femme qui symbolise toutes les gloires des époques sumériennes !
Bilkiss, toi mon oiseau le plus doux,
Connaissez-vous ma bien aimée ?
Elle est le plus beau texte des œuvres de l'Amour,
Elle fut un doux mélange
De velours et de beau marbre.
Dans ses yeux on voyait la violette
S'assoupir sans dormir.
Bilkiss, parfum dans mon souvenir !
O tombe voyageant dans les nues !
-------

vlane a dit…

j'ai enfin pu découvrir le travail de madame ould Daddah au ccf: quelle dextérité!

bravo!

je regrette cependant que ça reste politiquement correct! Si madame O/Daddah pouvait exposer sous un pseudo , très certainement qu'on verrait alors les sentiments passer de l'art déco à l'art émouvant

pourquoi diable les artistes se retiennent! La pudeur! certes! mais les artistes ont le droit et le devoir de faire des oeuvres totales. Dès l'instant que l'on maîtrise sa technique , cela fait toujours mal au coeur de voir tant de possibilités sacrifiées sur l'autel du beau quand elles gagneraient à éclater sur l'autel du tendre

ah c'est toujours la même histoire, on craint toujours de servir la faille or sans faille iln'y a pas d'art et avec une faille cachée, on ne voit plus qu'elle!


P.S: ya y le r , bichor m'aneu, la concurrence est déloyale, moi je suis si ignorant qu'il a fallu que j'abuse de google pour découvrir que bilkiss existe depuis bien avant canalh, merci de l'info

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Construire parfois detruire mais toujours servir. Le president Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya a tres bien servi la Mauritanie. Le peuple Mauritanien lui est tres reconnaissant!

Docteur Abdallahi Ould Noueiguedh est meilleur que tous ces docteurs en economie que nous avons en Mauritanie. Il a cre'e des milliers d'emplois. Grace a' lui des meres et des peres peuvent faire nourrir leurs familles et eduquer leurs enfants.
Il a cre'e un empire a' partir des moyens qui etaient tres limite's. Il a toujours paye' ses impots. Il faut seulement ajouter que si on a affaire a' des faiseurs de coup d'etat, il serait bon d'etre prudent. La question fondamentale qui se pose est la suivante: Pourquoi travailler 24 heures sur 24 pour donner son argent a' des faiseurs de coup d'etat qui l'utiliseront pour se construire des villas et envoyer le reste de l'argent dans leurs comptes en Europe et ailleurs?

Je continue a' lire canalh. Yanis est toujours sage. Je suis de plus en plus convaincu que Maata a un bon coeur mais il refuse de voir la realite'


PS.
PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA EST TRES BIEN. IL N'A ABSOLUMENT RIEN DETOURNE' EN MAURITANIE!
LE VIEUX,ZZ, ELY ET MOHAMED ABDEL AZIZ DOIVENT TOUT FAIRE POUR LE FAIRE REVENIR EN MAURITANIE DANS LA DIGNITE' LE MR. EST EXCELLENT! IL NE MERITE PAS LE SORT IMPOSE' SUR LUI DEPUIS LE 3 AOUT 2005.

vlane a dit…

pardon bilkiss, tu n'es pas une ancêtre !!!

- charmant!
- je sais

Anonyme a dit…

pour les amateurs de flèches, si vous avez le temps , passez à l'expo de madame Daddah, on y trouve un tableau en entrant à droite, le troisième:

il est surprenant en ceci: il représente un croix manifeste, mais pourquoi l'avoir disposé de sorte à taire cette croix? mystère ! car selon la structure de l'oeuvre on peut l'accrocher dans les deux sens

or l'artiste a préféré présenter l'oeuvre ainsi or ainsi c'est une croix à l'envers or...comme vous savez ...la croix à l'envers c'est satanique! elle ne peut l'ignorer

nous non plus!

Anonyme a dit…

Couli est de retour. Hello my brother !

Anonyme a dit…

Sanhaji Bonjour,

Je viens appuiyer ta demarche en faveur de Oulad Noeiguedh et dire comme toi que ce sont des gens biens.
1)ils ne trichent jamais avec leurs impots
2) ils sont corrects vis a vis de la Douane
3)ils ne font jamais de fausses factures
4)ils ne falsifient jamais les sceaux de l'Etat
4)ils ne font jamais de Traficc illicite ni au Nord ni au Sud
5) Ils donnent la charité aux Pauvres
6)Ils font le pélérinage à la Mécque tous les ans
7) Ils aiment leurs Pays.
Ehel Noueigedh sont des gens bien.
Je jure être sincére.

Anonyme a dit…

Conseil des ministres réunion inutile
Chaque mercredi le conseil des ministres s’est réuni et à la fin de cette réunion il nous sort un communiqué avec des rubriques constantes : (les communications des maec et mipt , projets des lois, ratification des conventions, des licences octroyés et des mesures individuelles).
Il n’y a eu jamais des questions stratégiques qui ont été traité comme par exemple le pouvoir d’achat, l’emploi, pourquoi on importe tous les produit, la promotion de secteur productif, la transparence dans l’admi, pourquoi cette impunité qui règne dans ce pays, bien sur d’autres questions et pourquoi pas informer les citoyens de ce qui ce passe dans son pays.

Mame khadi

Anonyme a dit…

Maatala
Tu me proposes de lire le pamflet de Ely sur les Roumouz el vassad, eh bien écoute d'abord je suis de ton avis ils ont pillé le pays, mais tant qu'on reste dans les généralités personne ne réagit et dèsque tu cites un nom, les réactions fusent, l'autre chose aujourd'hui ils se reclamment haut et fort comme roumouz el vassad et revendique même de cette appélation.
l'administration est malade et donc le pays est malade.
sidioca est vieux et zz incompétant et le ^peuple n'a que les gouvernants qu'il merite. il a peur de sortir manifester dans la rue, car la première manif sous l'air sidoca fut un mort et plusieurs blessés grave?
aliuon

Anonyme a dit…

Un fils de ministre bousille une voiture SG
Un adolescent qui conduisait une voiture SG (Service du Gouvernement), flambant neuf, a échappé de justesse à une mort certaine dans un accident de la circulation survenu hier nuit. Après identification de l’adolescent miraculé qui était au volant de cette voiture SG, achetée récemment pour une valeur avoisinant les 9.000.000 UM et qui a été fortement endommagée après le choc, il s’est avéré qu’il est le fils de l’actuel Ministre des Affaires Islamiques et de l’Enseignement Originel, M. Ahmed Vall Ould Saleh.De l’avis d’un observateur cet accident repose la question de la responsabilité des ministres et hauts cadres de l’administration dont les véhicules gouvernementaux dit de maison sont laissés à la merci des entourages familiaux qui en usent et abusent à cœur joie. «C’est un phénomène qui existait certes mais il est devenu de plus en plus ostentatoire comme si l’Etat n’existait pas et une boulimie frappe vigoureusement les différents départements ministériels qui ont pratiquement tous renouvelé leurs parcs automobiles. C’est un train de vie lourd à supporter surtout que les populations croulent sous le poids de la cherté de la vie», a affirmé cet observateur.


Source l'ANI

Ça sent les coups bas de CON sur les alliés de ZZ


Lebjawi

Anonyme a dit…

aliuon, alioun, ou alioune?

Tu ne peux même plus écrire ton pseudo correctement...
Est-ce le prof qui te trouble?
Je t'avoue qu'il ne laisse personne indifférent, mais de là à oublier son pseudo!

Nass

Anonyme a dit…

Anonyme du 13 Fevrier 10:26

Tu seras d'accord avec moi pour dire que Docteur Abdallahi Ould Noueguedh n'a jamais fait descendre des canons dans les rues de Nouakchott, terroriser tout un peuple pour se declarer proprietaire de la Mauritanie avec ses ressources, ses hommes, ses femmes et ses enfants.
Tout le monde sait ce que les faiseurs de coup d'etat font MAIS VOUS ETES TRAUMATISE'S PAR LEURS CANONS A TEL POINT QUE VOUS PENSEZ QU'ILS SONT LES MEILLEURS MALGRE' LA MISERE QU'ILS IMPOSENT SUR LE PEUPLE.

Docteur Abdallahi Ould Noueguedh n'a pas vole' 30 milliards d'Ouguiya en 19 mois de transition.

NOUS SAVONS TOUS QUI SONT LES VRAIS ROUMOUZ AL VESSAD!
CEUX QUI LES APPLAUDISSENT SONT PLUS MAUVAIS QU'EUX!

Anonyme a dit…

AON, Docteur Honoris Causa de l'Université de Philadelphie, c'est ça? lol...

Anonyme a dit…

au fait, quelqu'un a-t-il trouvé des reponses aux question de Vlane posées avant hier? si oui, please, partagez avec nous, je ne dors pas depuis que je les ai lues. ça me travaille -que dis-je?- ça me tourmente. et dire qu'il y'en a qui continuent à vivre tranquilement avec toutes ces questions en suspense!!!!!!!!!!! quelle inconscience! quelle légéreté!!!
vite des reponses. sauvez-nous svp.

Le tourmenté du 11 février


le tourmenté

Anonyme a dit…

ely moustapha i6awel 3emrak, la et3oud azrag. ce qui tu écris est long sans être plein.

Anonyme a dit…

Excellent cet article du prof...comme d'habitude.J'ai lu cet article il ya quelques temps mais chaque fois, c'est nouveau. Parfois même ce qu'il écrit donne des frissons dans le dos...Weylkoum!!

Anonyme a dit…

Le tourmenté
enté zoueiguel!

Yanis le R. a dit…

La confusion entre vie publique et vie privée, même les grands journaux n'y échappent pas!

Comment pourrait-il en être autrement pour nous en Mauritanie qui découvrons les outils de l'information et la liberté d'expression?
Quelles sont les limites à ne pas franchir quand parfois la vie privée se confond avec la vie publique?
Des questions qui resteront toujours posées.

Voilà l'édito, que je me permets de partager avec vous, des directeurs du NouvelObs sur l'affaire du SMS du Président français qui donne quelques pistes d'explications...

On comprend après les difficultés à gérer sur le NET, l'information en temps réelle mais aussi, pour les webmasters, les commentaires et les discussions.
Rien que pour ça, on ne peut que tirer son chapeau à LM et à Claude K.

-------------------

NOUVELOBS.COM | 13.02.2008

Fallait-il ou non faire état de cette communication entre le Chef de l’Etat et son ex épouse ? Nos lecteurs s’interrogent. Explications.

LE NOUVEL Observateur est-il toujours le Nouvel Observateur ? Que les lecteurs se rassurent : c’est oui ! L’Obs, votre Obs, notre Obs, n’est pas devenu du jour au lendemain une gazette à rumeurs. C’est d’ailleurs un comble de voir se déclencher les feux judicaires et policiers contre l’hebdomadaire qui a dénoncé de longue date la contamination entre vie publique et vie privée savamment instrumentalisée par l’actuel chef de l’Etat. Du moins tant que ça le servait. Or nous le savions : un poison au goût sucré reste un poison. Depuis le mois de janvier et le voyage surmédiatisé de Nicolas Sarkozy en Egypte, l’opinion est écœurée par ce grand mélange exhibitionniste, où l’inconstance politique rivalise avec le barnum privé.

Vous nous direz : raison de plus pour ne pas entrer dans le jeu. Et vous aurez raison. Sauf que c’est le jeu lui-même qui a été faussé. Comment démêler ce qui relève de l’intime et de vie de la cité quand, avec Nicolas Sarkozy, "le corps individuel prime sur le corps officiel" ( pour reprendre les termes de l’historien Georges Vigarello dans la revue Esprit) ? Et surtout comment isoler ce qui dans la sphère privée influe ou peut influer sur le comportement public ? Car tel est bien le piège que nous a tendu le Chef de l’Etat avant d’y tomber lui-même.

Il lui fallait donc un prétexte pour dégoupiller la machine à l’eau de rose devenue machine infernale. "Le président qui fait Pschitt" a trouvé : la publication d’un très court article sur notre site Internet évoquant un SMS envoyé par Nicolas Sarkozy à son ex-femme quelques temps avant son remariage avec Carla Bruni. En substance : "si tu reviens, j'annule tout". Nous devons la vérité à nos lecteurs. Et d’abord à propos du cheminement de la copie sur le Web : ce "confidentiel" proposé par notre journaliste Airy Routier, enquêteur aguerri du magazine, a été transmis directement au responsable du site qui l’a mis en ligne. Ainsi vont les portails d’information en temps réel où la vitesse et la réactivité sont de rigueur. Et qui disposent d’instances d’arbitrage et de filtres moins nombreux que pour la fabrication du magazine papier. Si cet article avait été présenté -comme cela aurait dû l’être - à la Direction de la Rédaction, il est probable, sinon certain, qu’il n’aurait pas été publié. Du moins pas sous cette forme. Parce que les seules informations sur la vie privée qui peuvent justifier d’une publicité sont celles à qui l’on peut donner une signification publique explicite. Dont acte.

Reste que ce n’est pas pour "atteinte à la vie privée" mais pour "faux et usage de faux" que notre journaliste est aujourd’hui passible de trois ans de prison. Une procédure brutale, inédite et formidablement inéquitable puisque le Président qui est partie civile bénéficie de l’immunité pénale dans l’exercice de ses fonctions et d’un pouvoir d’influence sur les procureurs. Or, nous le savons, Airy Routier n’est pas un faussaire : il n’a ni inventé, ni trafiqué ni manipulé quoi que ce soit. Nous lui renouvelons notre confiance. Et rappelons qu’il a droit comme tous ses confrères à la protection de ses sources.

L’affaire du SMS est violente, très pénible, mais salutaire. Pour nous, qui ne sommes pas à l’abri des dérives de l’époque, pour la presse en général. Pour toute la société dont le voyeurisme est constamment sollicité, mais qui, à juste titre, ne supporte plus ni les doubles discours ni le fait que le privé puisse servir de couverture aux turpitudes des hommes publics. Une certitude : il nous faut collectivement revisiter le paysage médiatique et les décombres des fortifications qui protégeaient l’intimité depuis la loi du 17 juillet 1970. Même les magistrats appelés à se prononcer sur ces affaires s’autorisent de plus en plus fréquemment les entorses à la lettre du droit. Que le chef de l’Etat ait revendiqué la "transparence" contre l’ "hypocrisie" de ses prédécesseurs ne vaut pas blanc sein Ce n’est pas parce que les digues sautent qu’il faut préférer les marécages. Ce n’est pas parce que le dynamitage vient de haut, qu’il faudrait se complaire dans l’abaissement. C’est dés maintenant qu’il faut redessiner les nouvelles frontières. Nous, les lecteurs. Et le législateur.

Guillaume Malaurie et Michel Labro

Directeurs de la rédaction du Nouvel Observateur

--------------------

maatala a dit…

Salam

Couly ,mon frère D'Amérique

Toujours un plaisir de te lire, merci de nous donner en te lisant l'occasion de pleurer de rire, mais surtout d'avoir de tes nouvelles.

Take care man

maatala

Anonyme a dit…

Le conseil des ministres a adopté des mesures individuelles au ministere des finances où les prédateurs et les fils à papa ont été recompensés !!!

Merci Sidioca et ZZ, le petit peuple est reconnaissant ...

bilkiss a dit…

sanhaji rime avec E.T, rime avec calamity et surtout rime avec d'ou vient tu?
taya n'a rien fait de (bien) à la mauritanie, taya n'a fait que du (mal) à la mauritanie (maata ente vem)et pour comble on se doit d'etre reconnaissants, sanhaji c'est de la pure provoc;
c'est peut-etre maata, yanis, vlane,quelques canalheurs anonymes, moi bilkiss qui ont pillés la mauritanie,dilapidés l'argent de l'etat, corrompus les gens, traffiqués la drogue, le riz, les armes etc...
sanhaji tu te moques c'est çà.
j'ai une tante marrante et surtout
trés sage, elle disait qu'un nouvel
art de vivre (sorte de civilisation) est apparu sous le régne de taya, l'art:
des gays (ils etaint rares avant lui ou s'exhibés moins),
ces gays etaient dans toutes les maisons branchées de la mrtanie et accompagnés toute 'grande dame' qui se respecte, notre fameux méchoui dont on est si fiers fut remplaçé par kouzou-nouzou(du chinois), les saffaghas, et enfin
l'art de tcha'chieu vlana mcha'acha
vlan mcha'chaeu, elle disait tjs qu'il a faussé les mentalités, sanhaji tu veux tjs qu'on ramene ton taya de l'exil est pourquoi pas pendant qu'on n'y est un retour
en grandes pompes et des excuses solenelles du peuple mauritanien et du cmjd en premier.
sanhaji reveille -toi dha lbouka ala lattlal.

bilkiss a dit…

yanis le r, j'ai bcp aimé le poème
de bilkiss reine de saba je peux savoir de qui, j'éspère que tu sais qu'il y'a une autre bilkiss aussi célèbre, celle du grand nizar kabbani, merci pour le poème meme si c'est pas moi.
vlane merci pour la discrétion, tu sais de quoi je parle j'imagine!

au fait, happy valentin's day.
bonne fete à tous les canalheurs amoureux et bonne fete à tous les amoureux de la planète...Amine
ah les femmes que vous etes naives;
tant pis c'est votre commentaire vous les hommes yeswa j'encaisse.

Anonyme a dit…

Bilkiss billahi je ne te remercierai jamais assez de m'avoir rappelé que demain , cad tout à l'heure c'est la saint valentin!

j'allais oublié! on en est tout là, j'espère...tu as bien raison de le rappeler...

on trouve toujours un ou deux lascar branché qui trouve que c ringard!

bonne fête aux amoureux, ils elles ne sont très certainement pas sur canalh, ils auraient mieux à faire...

quant aux autres, les blessés, les blasés, ah! re-regardez casino royal, sérieux, pour ma part je pense que c la plus belle histoire de sentiments jamais filmée, ça met du temps à demarrer mais enfin c vraiment bien joué , on attend pas cela d'un bond mais cette histoire parallèle dans le film est une merveille

sinon, essayez de trouver le film "les enfants du siècle" avec juliette binoche, pour les ignorants c l'histoire de sand et musset, un chef d'oeuvre absolu, réalisation, casting, costume tout est fabuleux, ne ratez pas ça

vive les amoureux! à bas la bolitic!

P.S: une pensée pour tous les jeunes de c epays en galère, pas moyen d'avoir une copine sans bagnole, et même si on en trouv eune , pas moyen de la garder car la voiture c tout vu que chez soi à cet âge là impossible de faire venir quiconque

deissane

Anonyme a dit…

cuvée st valentin

chers amis

les blasés, les blessés

un jour peut-être, quand Dieu nous en donnera la force et que la littérature aura droit de citer, je publierai ce que j'ai écrit à ce sujet, mais pour l'instant c impossible, prenez date, un jour vous lirez

j'ai écrit le plus long acrostiche, le plus beau poème véridique jamais conçu de l'histoire de la littérature française

modestie à part cela n'a rien à voir, je n'y suis pour rien, Dieu seul est responsable et de l'impulsion et de la réalisation, je demande à ceux qui l'ont déjà lu de garder le silence à ce sujet jusqu'au jour où je pourrai le rendre public

car voyez-vous, je vais vous dire un petit truc, vous savez ce truc qu'on appelle le coup de foudre, on en entend parler, on en fait des films ect on y croit ou pas et chacun croit en avoir eu sa dose

pour la st valentin pour bilkiss, laissez-moi vous dire avant que demain la bolitic prenne le dessus, que le coup de foudre ça existe, ce n'est pas de la philosophie, ni de la pèsie, ce n'est pas un truc de poète ou de naif ou de rêveur

je jure par le saint coran que ça existe, je le souhaite à tout le monde car cela vous change la vie

moi qui vous parle, j'étais plus mort qu'un bourjois du pays qui prenant l'avion débarque en pauvre à l'étranger car riche en mauritanie ce n'est que riche chez les pauvres

je vous dis que ce n'est qu'après cette expérience que je sais définitivement que Dieu et le diable existent

un jour vous lirez, ce jour-là vous vous souviendrez de ce commentaire

il y a 20 textes, quand je pense que chez nous les auteurs de langue frnaçaise cmpte pour zéro

nul n'est prophète en son pays. La littérature la vraie , l'immortelle c'est un malheur à supporter, ça ne sert à rien dans ce pays de vulgaire petits bourjois d'être un maître en rhétorique, ça ne sert à rien dans un pays pauvre

j'en ai trop dit

vanité quand tu nous tiens

bilkiss a dit…

alors les gars! c l'indifférence totale, le boycott, je dirais meme l'embargo, je suis triste vous ne voulez meme pas entendre ni voir le mot saint-valentin, vous ets si blessés que ça, plus d'ame vs n'etes plus des fils d'Adam, et moi
la naive, l'imbécile qui suis voulais un peu de rève, passée un tt petit peu de baume sur vos coeurs meurtris par l'injustice, mission ratée, sorry!
mateytt neilha gualou terka.
politique quand tu nous tiens!!!
et pourtant j'insiste que c beau de réver, s'évader oublier la réalité amère vous me direz que ces des paroles de femmes ça et que c'est ps fait pour les hommes
yeswa, moi si c ça j'aimerais pas etre un homme, sorry please!

Anonyme a dit…

belqiss

canalh c pas un site de rencontre. Ici c sérieux, et çà réfléchi. La St-valentin, le père Noel, et autres bobards, c pas notre truc. Nous avons assez à faire avec nos propres miraes, et nous avons déjà notre Ould Ejeumbeu national. Si tu veux la tchatche, essaye meetico.

Anonyme a dit…

erreur sur le message précédent.

il faudra lire :

... nous avons assez à faire avec nos propres mirages, et nous avons déjà notre ould ejeumbeu national.

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Tu diras a' notre tante bien aime'e que les gays ne sont pas differents des autres. Ce sont des humains comme nous tous. C'est important de respecter les orientations sexuelles des uns et des autres.

Je ne partage pas tes opinions du regime du president Ould Taya. Ce regime n'etait pas parfait et il avait ses defauts mais n'ayons pas peur de dire que son bilan est globalement positif. Moawiya est un homme digne et honnete. Il n'a absolument rien detourne' en Mauritanie. Personne ne peut montrer une grande villa ou un grand compte bancaire a' Nouakchott ou ailleurs qui appartient au President Ould Taya.
Ce sujet a ete' largement debattu ici meme sur canalh. I don't see any need to revisit it!

Je te souhaite une tres bonne chance et je t'encourage vivement a' continuer a' participer au debat.

Anonyme du 13 Fevrier 13:36

Le diplome du Docteur Abdallahi Ould Noueguedh est visible partout en Mauritanie et dans les pays frontaliers. On peut le voir dans l'empire economique qu'il a construit et dans les yeux des milliers de personnes qu'il a faites sortir de la pauvrete' en leur donnant des boulots.
En ce qui concerne vos faux economistes, leur bilan est le suivant:
1- Ils ont fait foutre le pays dans le petrin en se basant sur des theories qui n'ont rien a' voir avec nos realite's nationales.
2- Ils ont vendu la Mauritanie au premier imbecile qui s'est pointe' a' la porte.
3- Ils ont impose' le chomage sur quelques 15000 jeunes diplome's.
To make a longue story short, ils ont tout detruit et ils ont vide' la marmite familiale!!!!!!!!!!!!!!!

Les attaques contre le secteur prive' Mauritanien n'ont aucun sens. Nos hommes d'affaires doivent etre encourage's parce qu'ils sont une importante partie de l'economie nationale!

Bougadoum. a dit…

salut tout le monde

Alors mon brave couli, toujours là à débiter des inépties, comme tous les bons profs. Y a mieux à faire je t'assure; rapporter un bon fagot de bois à la maison par exemple, après une dure journée à ahaner. Même si je ne partage pas tes avis, je t'admire en tout cas pour ta constance à bagarrer contre tout le canalhache, à défendre l'indéfendable. J'ai toujours eu un faible pour l'indéfendable. Je te propose les bons et loyaux services de ma hache; je t'assure qu'on t'écoutera plus vite qu'il me faut de temps pour faucher une brindille.
Avis à tous les canalhacheurs, que je salue au passage. Maatalla te voilà averti.

Anonyme a dit…

Couli,

Tu t'attaques au vieux et à Ely dont tu chantais le louanges il n y a pas longtemps. Gare à ta marmite en Amérique!

Couli: peux-tu nous édifier sur l'origine du terrorisme qui nous frappe aujourd'hui? Cherche le sujet en Amérique et dis nous ce que tu as trouvé. Ne dis pas c'est parceque Maawiya est parti. Sinon tu risques une fatwa des barbus d'Allah et tu ne sera pas a l'abri là où tu penses. We need a good analysis here, not bashing some of us because we don't want Ould Taya to come back.

Bougadoum: welcome you too. Maatala tu es averti ! Tu as une équipe de catcheurs qui te cherche des poux. Du suspens en perspecttive. On te soutient. A-

Anonyme a dit…

joyeux st valint les gueulards, il n'y a pas que la politic dans la vie...il y a le reste aussi

d'ailleurs à propos de politique, à lire les braillards on ne sait plus qui beugle ou qui aboie

vive canalh nuit, à bas meetic!

Yanis le R. a dit…

Salut Bilkiss,

C'étaient quelques vers traduits d'un poême de Nizar Ghabani écrit après la mort brutale de sa femme, Bilkiss, dans un attentat à Beyrouth.

Amicalement

Anonyme a dit…

ENCORE LES DANOIS... QUE DESIRENT-ILS?

Nous sommes ici sur ce blog (à ce que je crois!) d'accord sur les points suivants:
a) Tout être humain doit beneficier de sa liberté d'expression, et ce ci est d'autant plus vrai quand il s'agit de journalistes ou d'écrivains intellectuels.
b) Les moullah du monde musulmans réagissent souvent de manière brutale et peu civilisée à la moindre provocation ou au moindre "jugement " porté par les occidentaux ou intellectuels libres.
L'histoire recent regorge d'exemple que personne n'a encore oublié: Rushdi, Nasrin, Van Gokh et recement le journal danois et autres.
Malgré ce ci, cette fois on sent que la vase est en train de deborder et on lit clairement la provocation dans cette attitude presque unanime de republier dans 17 journaux danois les caricatures qui ont suscité il y'a deux ans tant de malheurs.
Je pense que cette fois, nous sommes devant une situation particulièrement alarmante, et donc qui necessite une reflexion d'abord avant d'agir.
LA première question à se poser: identifier un moyen civilisé pour répondre à ces provocation, sans bruler ni casser, mais en faisant entendre sa voix et dire au monde entier que cet acte n'est pas acceptable et qu'ils doivent chercher des voies plus raisonables pour se faire augmenter la cote dans les sondage ou s'arracher une notorieté peu justifié.
Par ce ci je lance la reflexion et j'invite tout le monde à participer dans ce débat, meme si on a ici en rim de quoi s'occuper, nous faisons partie de ce monde musulman.

Selam.

MYGR

Anonyme a dit…

Moi en tt cas et ce jusqu'à ma mort, je ne consommerai de produit danois!
C'est promis et juré.

Anonyme a dit…

LM
Merci de m'inquer votre adresse électronique,please...

Anonyme a dit…

ERRATUM
Lire:
lm
Merci de m'indiquer ,votre adresse électronique...

Anonyme a dit…

ERRATUM
Lire:
lm
Merci de m'indiquer ,votre adresse électronique...

Anonyme a dit…

Je ne suis pas attaque' au vieux et je n'ai pas l'intention de le faire. J'ai une tres bonne ide'e des difficulte's qu'il confronte. J'admire son courage de laisser tomber sa paisible retraite pour faire sortir la Mauritanie de la crise qu'elle continue de traverser.
En ce qui concerne le president Ely Ould Mohamed Vall, il faut tout simplement dire HOUWA MESMOUHE! Le Mr. n'a pas fait le coup d'etat et il n'avait aucun pouvoir. La seule consequence positive qu'il a eue du 3 Aout 2005 etait de faire le tourisme a' travers le monde.
C'est Colonel Mohamed Abdel Aziz qui controle toujours la situation et jusqu'a' present il ne sait toujours pas que faire du pouvoir qu'il a pris depuis plus de 2 ans.
Le vieux se cherche. Il est a' la recherche d'une bonne solution pour cohabiter avec COLONEL CANON.

LM® a dit…

salut

mon adresse mail
lmprive@msn.com

Anonyme a dit…

Il faut lire: "Je ne ME suis pas attaque' au vieux..."