jeudi 25 septembre 2008

Les atermoiements de la communauté internationale

sur proposition de notre cuistot en chef je vous propose ce texte du courrier international.

LM



Les atermoiements de la communauté internationale l'indiquent clairement : malgré la condamnation de façade, les militaires qui ont pris le pouvoir ne semblent pas prêts à le rendre, juge la presse des pays voisins. Sidi Ould Cheikh Abdallahi, président déchu, n'aurait pas dû s'en prendre aux forces armées...
"L'Union africaine va suspendre la Mauritanie jusqu'à ce que le pays retrouve un gouvernement constitutionnel", note La Tribune d'Alger qui rappelle que, le jeudi 7 août, l'UA avait condamné le coup d'Etat en Mauritanie et exigé "le retour à l'ordre constitutionnel et le rétablissement sans délai des institutions que le peuple mauritanien s'est démocratiquement choisies".

Le coup de force du général Ould Abdel Aziz intervient moins d'un an et demi après l'élection présidentielle de début 2007, saluée comme un modèle démocratique pour l'Afrique et le monde arabe, relève encore le quotidien algérien. Le général, à la tête d'un "Haut Conseil d'Etat" formé de 11 militaires, dirige désormais la Mauritanie.

L'Organisation de la conférence islamique, dont le secrétaire général s'est dit "consterné" par le coup d'Etat, a elle aussi appelé au rétablissement du processus démocratique en Mauritanie, ainsi qu'à "la libération immédiate du président" Sidi Ould Cheikh Abdallahi, aujourd'hui retenu prisonnier, complète l'APS (Agence de presse sénégalaise).

L'Union européenne et les Nations unies ont également réclamé la libération et le rétablissement du dirigeant déchu. Pourtant, juge Le Soleil de Dakar, "en dépit du ballet diplomatique incessant qui, depuis vendredi, se déroule au palais ocre de Nouakchott et des différentes déclarations faites par les uns et les autres, le flou politique continue dans la capitale mauritanienne". Hier, par exemple, les Mauritaniens partisans de la légalité constitutionnelle ont manifesté en nombre. Mais ceux favorables aux putschistes ont fait de même…

De manière générale, s'étonne l'envoyé spécial du journal sénégalais, ce coup d'Etat qui, ailleurs, aurait plus que troublé l'économie locale, est "ici vécu au sein des populations dans une sorte d'indifférence ou en tout cas avec beaucoup de nonchalance. Ni le commerce ni les activités annexes de la capitale ne sont sérieusement affectés".

Un important marabout local [un responsable religieux], Cheikh Hassane Cissé, reconnaît cependant dans les colonnes du Soleil qu'"un coup d'Etat constitue toujours un frein pour le développement d'un pays. Ses conséquences sur l'économie, le progrès social et la croissance sont énormes".

Il appartient au quotidien burkinabé Le Pays de tirer les leçons du putsch. "Sauf bouleversement inattendu, on peut dire que le dernier coup d'Etat survenu en Mauritanie est consommé. Il est quasi certain que les tractations en cours menées par l'Union africaine n'y feront rien. Ces négociations n'auront pas la magie de rétablir le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi dans ses fonctions. Il devra se résoudre à cette vérité."

Soyons lucides, "même s'ils viennent de fermer le robinet financier, tout en maintenant l'aide humanitaire, les Etats-Unis n'ont pas intérêt à ce que la Mauritanie soit isolée". Il s'agit d'un pays clef dans leur dispositif antiterroriste régional. C'est dire qu'après les condamnations d'usage, les regards seront tournés vers le futur. Les putschistes savent qu'ils ont tout à gagner en donnant des gages aux puissances occidentales. Hier, ils ont d'ailleurs libéré le Premier ministre Yahia Ahmed El-Waghef.

"Toutefois, accuse le journal burkinabé, quelle démagogie chez les nouveaux maîtres de Nouakchott que de prétendre pouvoir résoudre tous les problèmes de la Mauritanie pendant les quelques temps que durera la transition !" Cela dit, ironise le quotidien, "le président déchu ne doit s'en prendre qu'à lui-même. Il a commis une erreur qui ne pardonne pas, surtout sous les tropiques africains : donner un coup de pied dans la fourmilière de l'armée. Il apprend à ses dépens qu'on ne s'attaque pas à ceux qui ont toujours eu entre les mains la réalité du pouvoir."

"Quel dommage que Sidi Ould Cheikh Abdallahi ne l'ait pas compris à temps et qu'il ait été trop en avance sur son temps ! Naïf, il a cru qu'ayant été élu démocratiquement, il pouvait franchir certaines limites, y compris se mettre à dos la hiérarchie militaire. Sans aucun doute, il ne connaît pas suffisamment l'âme et l'esprit du soldat africain. Rien d'étonnant que les dirigeants africains qui durent au pouvoir soient généralement des militaires civilisés. Dans bien des pays africains, la démocratie va au rythme des coups de sifflet et des cartons rouges de l'armée, qui décide de renvoyer sur le banc de touche celui qui ne fait pas son affaire. Une Afrique définitivement débarrassée des pronunciamentos, ce n'est pas encore demain la veille !"



Eric Glover

114 commentaires:

Anonyme a dit…

FLAMNET: Que pensez-vous des FLAM et du site Flamnet?

AMAL MINT CHEIKH ABDALLAHI: Les FLAM ont toujours lutté avec force, et ce tout au long de leur combat politique, contre les atteintes aux droits de l'homme, l'impunité, le bafouement des libertés et les discriminations sous toutes leurs formes. Il est donc incontestable que ce mouvement ait joué un rôle primordial dans l'ancrage de certaines valeurs démocratiques et de respect des droits humains.

Concernant Flamnet, c'est un site d'informations complet, avec un contenu de qualité et très bien actualisé. D'ailleurs, il se trouve dans « mes favoris » et je le consulte très souvent.

Rien a dit…

C'est bien! à pseudo vierge page vierge. Je suis donc devant la fameuse page blanche, où je dois pondre mon premier oeuf. Une seule remarque pour commencer: le courrier international et cridem c'est idem: l'alignement systématique sur Israel. Et puisque israel soutien tous les coups d'état à la seule condition qu'ils destabilisent un pays arabe, eh bien Courrier international d'Alexandre Adler (agent notoire du MOSSAD), et cridem d'un autre agent du mossad, Khléoua alias cridem soutiennent et font tout pour diviser les mauritaniens et retourner contre eux ceux qui sont censés etre les pires ennemis d'Israel: les terroristes islamistes. Autant les juifs (que je respecte et célébre) sont l'otage d'Israel, autant les musulmans croyants sont l'otage des extrèmistes, autant en Mauritanie nous sommes les otages d'une entente entre classe politique, militaires, et bailleurs étrangers qui comprennent RIEN.

BOUGADOUM a dit…

Salut
attendez-vous à m'entendre ces jours, je reviens d'un long périple. Et ma hache n'en est que plus acérée.Couly gare à ton scalp, j'ai les nerfs à fleuret moucheton en ce moment. Quant à Maata, je me le servirais en steack haché s'il ne se tenait pas à carreaux.

Anonyme a dit…

Maata, Je vois que vous êtes doués, voici donc une nouvelle question
Que proposez-vous comme solution concrète?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Bougadoun attention au gourdin huilé de Maatala.

maatala a dit…

Salam

L'ami copierpegar

Ma tentative de solution est la suivante:

SIDIOCA retourne à son exil Nigerie, duquel il n'aurait jamais du sortir.

Ils forment un gouvernement d'union nationale et on passe à des élections générales ou azziz, ely et les éternels candidats pourront se présentés, ceci afin qu'il y est du sport.

L'intérêt du bled , comme le dit si bien Hamid va au-delà des personnes.

Il faut sortir de ce climat d'incertitude dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Aziz ne doit et ne pourra pas se presenter. La solution mon avis est de chercher une personne neutre pour gerer la transition, si Sidioca accepte de demissionnr. Je crois qu'il ne le fera pas. Les soldats doivent assumer leur choix jusqu'en 2012. Autrement, on revient en arriere et on cree un precedent dangereux pour le pays et la sous-region. Je crois qu'il ne faut pas tomber dans le piege dans lequel beaucoup, y compris le ministre des affaires etrangeres, sont tombes.

En fait on doit remercier le bon dieu d'avoir amene les Aziz a faire un coup d'etat si stupide.Lui et ses amis vont se faire vider et cela donnera du degout aux autres de faire la meme chose.

Deux ptions Copiapegar:

option 1: on ramene Sidioca et on le laisse se debrouiller avec les parlementaires qui ne vont pas le laisser gerer cmme la premiere et deuxieme fois.

option2: on amene quelqu'un comme Ould Abdalla pour gerer, si idioca ccepte de demissionner, jusqu'en 2012.

Options 1 et 2 doivent nous amener a 2012. Soutenir la candidature de Aziz est une faute grave, car sa place est devant le Haut Conseil de Justice pour trahison. L'autre option st de le laisser partir en exile avec ses copains jusqu'en 2012 s'il veut se presenter. On prendra la precaution de lui demander de repondre aux depenses illegales des ressources du tresor pendant cette periode courte. L'objectif prochain du nouveau gerant est de diminuer les emoluments de nos elus, car c'est scandaleux.

A-

Anonyme a dit…

Le Maroc n'est pas membre de l'Union Africaine (UA), ni ami de l'Algerie. Bonne nouvelle que lq junte pourra aller en exil au Maroc. L'UA ne fera jamais marche arriere tant que YardÚa du Nigeria et Boutef sont en vie.Et i l'UA ne fait pas marche arriere, ni le Conseil de Securite, ni l'UE, ni les USA et ni la France ne le feront, ce pas en arriere.


========
Il se déclare solidaire avec la Mauritanie : soutien de Mohammed VI aux putschistes

Contrairement à l’Algérie, qui a refusé de reconnaître le nouveau régime militaire mauritanien issu du coup d’État du 6 août dernier, le souverain marocain a exprimé toute sa solidarité au président du Haut-conseil d'État mauritanien dans une lettre de condoléances, qu’il lui a adressée hier.

Saisissant l’opportunité de l’attaque terroriste de Tourine, menée par un groupe d’Al-Qaïda Maghreb, qui a coûté la vie à onze soldats mauritaniens et leur guide, le 14 septembre dernier, le roi du Maroc a apporté son soutien à la nouvelle équipe militaire dirigeante en Mauritanie.

Cette solidarité quelque peu inattendue après les rapports froids qu’entretenait le Makhzen avec Nouakchott, ces dernières années, laisse supposer que Rabat qui applaudit le coup d’État n’y est peut-être pas totalement étranger. Il faut prendre connaissance du contenu du message de Mohammed VI pour se rendre compte de la ferveur dont il fait preuve dans le message qu’il a écrit pour apporter son soutien au président du Haut-Conseil d'État mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz.



Il ira jusqu’à affirmer que la sécurité de la Mauritanie est celle du Maroc. “À la suite de cette lâche agression terroriste, le royaume du Maroc se tient fermement aux côtés de la Mauritanie sœur, État et peuple, pour préserver sa souveraineté contre toute intervention ou agression étrangère, défendre son unité nationale et son intégrité territoriale et sauvegarder sa sécurité et sa stabilité qui font partie intégrante de la sécurité du Maroc, mais aussi de celle de notre région maghrébine et de notre environnement régional parmi les pays frères du Sahel”, a écrit le monarque chérifien au nouveau maître de Nouakchott.

Poursuivant dans le même sens, Mohammed VI insistera encore sur l’appui qu’apportera Rabat au nouveau régime qui gouverne la Mauritanie en ajoutant : “De tels actes terroristes vils, n'entameront en rien la détermination de la Mauritanie, direction et peuple, à consolider la cohésion nationale et la forte implication dans les efforts régionaux et internationaux pour faire face aux bandes terroristes, et que le caractère abominable de ces actes ne fera que renforcer la détermination du peuple mauritanien pacifiste à consolider son unité pour les contrecarrer, soutenu en cela par tous ses amis et ses frères, avec à leur tête le peuple marocain, qui vous a exprimé, ainsi qu'à votre peuple frère et aux familles éplorées, les condoléances et les sentiments de compassion les plus sincères, pour la perte de vies humaines, victimes de cette agression terroriste perpétrée par des bandes criminelles et barbares”.

Par ce message, le souverain alaouite apporte officiellement son soutien aux putschistes mauritaniens, qui ont pris le pouvoir par la force et sont toujours dans l’attente d’une reconnaissance internationale.




Il y a lieu de rappeler que l’Algérie s’est refusée jusqu’à maintenant d’entretenir des rapports avec la nouvelle direction mauritanienne. Le président Bouteflika avait tout simplement rejeté une demande d’audience de l’envoyé spécial de Mohamed Ould Abdelaziz, président du Haut-Conseil d'État mauritanien, junte au pouvoir depuis le coup d'État du 6 août dernier.

Merzak T.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Liberté (Algérie)

Anonyme a dit…

je viens de lire sur Sahara Media qu'un bataillon policier est en train de contraidre khatou mint el bukhary pour comùparaitre devant le badeau Mohcen president du senat de Aziz, tout ça c'est honteux et je crois qu'il n'y' que cette information ne rejouirait que Maatalla

Anonyme a dit…

incapable de venger les morts de Tourine , humilié par l'ambassadeur Americain à Noukchott, méprisé par la communauté internationale , decouragé par la stupidité de son putsh , le general Aziz utilise son agent mheissenat pour s'acharner contre Khatou , c'est tout ce qu'il peut faire

Anonyme a dit…

Bougadoum,

Je t'avais conseille' de faire un projet avec LIMBERTI pour sortir de la crise economique qui vous ruine. J'attends toujours les resultats de mes conseils.(rire)



A tous ceux qui parlent des options:

C'EST IMPERATIF DE COMPRENDRE QUE LE PEUPLE MAURITANIEN A BIEN VOTE' POUR LE PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI. IL A UN MANDAT DE 5 ANS!!!!!!!!!!!!!!
C'EST AU PRESIDENT ET A' LUI SEUL DE DECIDER S'IL DOIT FINIR LE MANDAT OU PAS. S'IL DOIT LE FINIR, C'EST A' LUI SEUL DE DECIDER S'IL VEUT ETRE CANDIDAT POUR UN DEUXIEME MANDAT OU NON! S'IL DECIDE DE FINIR CE MANDAT ET PUIS DE SE PRESENTER POUR UN DEUXIEME MANDAT, IL APPARTIENDRA AU VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN DE DECIDER SI LE TRAVAIL ACCOMPLI PENDANT LE PREMIER MANDAT EST BON POUR LUI ACCORDER UN SECOND MANDAT. SI LE PEUPLE DECIDE QUE LE TRAVAIL N'EST PAS BON, IL PEUT TRES BIEN DECIDER EN TOUTE LIBERTE', A' TRAVERS LES URNES, DE NE PAS LUI ACCORDER UN DEUXIEME MANDAT. LA DECISION REVIENT AU PEUPLE SOUVERAIN DE MAURITANIE ET NON A' LA FORCE DU CANON!!!!!!!!!

Il faut donc d'abord et avant tout liberer le president de la republique et le premier ministre, les retablir dans leurs fonctions respectives et les aider a' redresser la situation en prennant les decisions qui vont dans le sens des interets superieurs du peuple Mauritanien.

Je tiens toujours a' ce qu'on trouve une porte de sortie pour les militaires mais NOUS EXIGEONS A' CE QUE LA VOLONTE' DU PEUPLE SOIT RESPECTE'E. EN D'AUTRES TERMES, LE PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI DOIT ETRE RETABLI DANS SES FONCTIONS.
Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que ramener le vieux au pouvoir equivaudrait a' humilier les militaires. RETABLIR LE PRESIDENT DANS SES FONCTIONS EST UN SIGNE DE MATURITE'.
Les petits calculs et les petits interets personnels doivent ceder la place aux interets superieurs du peuple Mauritanien.

"...QUAND ON N'A PAS LES MOYENS DE SA POLITIQUE, ON FAIT LA POLITIQUE DE CEUX QUI ONT LES MOYENS."

Mohamed Abdel Aziz et ses amis du comite' militaire doivent regarder la realite' en face. Ils ne peuvent pas gagner contre la communaute' internationale. Ce ne sont pas les petits ecrits faits par de petits journalistes dans de petits pays qui n'ont aucun poids sur le plan international qui vont les faire gagner.
CE COUP D'ETAT NE PASSERA PAS! That's a simple reality that everyone needs to understand!

A ma soeur Amal Mint Sidi Ould Cheikh Abdallahi,

J'ai lu votre interview. Je vous dis courage. Mes salutations a' notre mere Khatou. Je vous prie de dire a' tous les membres de votre aimable famille que vous n'etes pas les seuls dans cette tragique situation. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi est certes d'abord et avant tout un papa a' vous mais son age et le mandat qu'il a de notre vaillant peuple font de lui un papa et un president a' nous tous.
LA VERITE' FINIRA TOUJOURS PAR TRIOMPHER.

DU COURAGE!!!
DO NOT GIVE UP NOR GIVE IN!
OUR THOUGHTS AND PRAYERS ARE WITH YOUR FAMILY AND WITH THE MAURITANIAN PEOPLE!

Anonyme a dit…

La solution :
Un comité mixte prépare des élections legislatives(avec rejet des candidatures frondeurs et RV) et des élections présidentielles(avec rejet des candidatures Aziz,AOd,sidiok,zz,messoud,hanenne,haidala,mewloud et RV).
Me consulter pour le comité mixte

Anonyme a dit…

Que ceux qui reclament le retour de sidioca arrêtent de rêver et reviennent sur terre!Jamais Aziz ne quittera-vivant-le palais ocre pour laisser la place à sidioca!!!A la limite(très faible),il pourrait accepter une solution de "ni aziz-ni sidioca",avec des garanties pour lui et ses amis.Que la mauritanie croule sous le poids des sanctions internationales,c'est le cadet de ses soucis!.En conséquence,continuer à exiger l'impossible,c'est à dire le retour de sidioca,c'est en quelque sorte avoir une responsabilité,au moins égale à celle des putschistes dans l'actuelle impasse,qui menera à coup sûr aux sanctions intles et à l'isolement du pays,dont le peuple sera la principale victime...
A+

Anonyme a dit…

lu sur taqadoumi

Zienabou mint Nehah ancienne ministre de Taya refuse une proposition du general Aziz qui voulait la nommer ) la direction de la Sonelec

زينب بنت الناهه: عرض على ولد عبد العزيز ادارة "سونلك" مقابل دعمه فرفضت
25/09/2008 - 13:25
قالت وزيرة المرأة في حكومة اسغير ولد امبارك الاخيرة، والعضو حاليا في المكتب التنفيذي لحزب عادل زينب بنت النهاه في اتصال لـ"صحيفة تقدمي" بها انها التقت صباح اليوم رئيس الجلس العسكري الجنرال عزيز في مكتبه في القصر الرئاسي بطلب منه، حيث عرض عليها الرجوع عن موقفها المناوئ للانقلاب مقابل تعيينها مديرة لشركة "سونلك" وهو ما رفضته الوزيرة السابقة، حسب قولها.
وقال بنت النهاه "ان اكدت للجنرال ان الوضع الحالي يتطلب اكثر من التوظيف وهو عودة المؤسسات الدستورية ممثلة في الرئيس سيدي ولد الشيخ عبد الله " وانه "لن يتم الخروج من الازمة دون الاسراع بذلك"

Anonyme a dit…

A+

Nous demandons tout simplement a' ce qu'on respecte la volonte' du peuple.

maatala a dit…

Salam

Couly

le peuple a voté pour celui que les militaires lui ont désignés comme étant leur poulain.

Le candidat du peuple s'est fait embastillé, qu'attends le peuple pour aller le libérer et le remettre au pouvoir.

Pourquoi, parce que tout simplement parce que ce monsieur ne s'est pas intéressé à lui et ce peuple a vu en lui le pantin des bidasses et de KB.

----------------------------------



J'ai appelé à voter contre SIDIOCA et je reste opposé à son retour car
il n'a pas été à la hauteur de la tache et je ne vois pas comment, il le sera demain surtout qu'il reviendra animer par cette farouche volonté du "faible" qu'il a toujours été, rien que pour en découdre.

La famille TOUKI (voyage en Wolof), ne s'intéresse pas au bled et ils l'ont prouvés, SODIO-KB ne s'intéresse qu'aux voyages et aux palaces.


je suis contre son retour pour les raisons suivantes:

La bidasserie a dégommé Taya, en l'accusant de gabegie, de corruption et de népotisme, il n'a que Couly pour affirmer le contraire.

Sachant cela, comment SIDIOCA a-t-il pu ramener aux pouvoirs les portes drapeau de la tayie et de la gabegie:

-Bodiel le soudard qui revendique sa fidélité et sa reconnaissance au pire dictateur du pays (TAYA), un RV arrogant et brutal.

- Wagf le porte malheur, voleur et incompétent notoire, là ou il passe,même une bactérie ne survie pas (Air Mauritanie PAM.....)

- Avia dont la fortune est estimée a 5 milliards d'UM.

- Hacen et autres belles racailles.

SIDIOCA prends les mêmes et recommence pour contrecarrer ses tuteurs. D'aprés ces supporters, il vivait au niger et il n'est pas au courant de leur forfaitures.

Il aurait du au moins se douter que leurs villas ne sont pas issues de leurs économies de fonctionnaires et se renseigner sur leur passif.

SIDIOCA a fait l'inverse de ce qu'il a promis lors de sa campagne électorale et il n'a pas tenu ses promesses (drogue, terrorisme, lutte contre la pauvreté.....).

En faisant d'eux des généraux, il a favorisé l'injustice et le fait du prince.

La seule fois ou il a voulu jouer au chef, il a échoué dans sa tentative brutale de se démettre de sa tutelle, brisant ainsi le pacte qui le lié avec ses commanditaires.

Celui qui se fait mener par le bout du nez par sa Damitude aussi vulgaire qu'arrogante, ne peut pas diriger ce pays.

Il ferait au mieux un excellent président d'honneur de la fondation KB.

SIDIOCA est une erreur de casting des bidasses et le mieux pour nous, c'est ni SIDIOCA, ni les bidasses dit le FOU.

maatala

24 septembre 2008 22:11

maatala a dit…

Salam

KB est un citoyen comme tout le monde, elle doit répondre de ses actes.

Personne ne me fera croire, que la fondation n'a pas reçue au nom du peuple Mauritanien des dons en éspéces de la Lybie, du Qatar et autres émirats.

Qu'a-t-elle fait de cet argent?

Ou est-il?

Puisqu'elle n'a rien à cacher, au nom de quoi refuse-t-elle d'aller leur faire la preuve de son innocence , ou est-il plus commode pour elle de les insulter en ESPAGNE.

Nul ne peut se prévaloir de ses turpitudes dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

elle ( maatalla) a dit;


KB est un citoyen comme tout le monde, elle doit répondre de ses actes.

Khatou serait donc un homme manqué mais j'ai bin l'impression que Maatalla a quelque chose d'une fille manquée, avec les Asouakas contre KB maatalla en fait trop, certes personne ne doit etre au desus de la loi mais quand on fait un putsh on 'est pas bien placé pour appliquer la loi, cette histoire de Khatou est plus que jamais un vukgaire glement de compte fait à travers le voyou mheissenat et destiné à faire plier le vieux dans sa cellule , cela peut d'ailleurs bien marcher mais tout ce qui est fondé sur la mauvaise foi finira par s'ecrouler
Maatalla , tu ne manques pas d'intelligence mais intule de chercher à sauver le general limogé
Aziz est foutu

bilkiss a dit…

Maata et A+,
bravo!!!
il faut que nos chérs amis canalheurs cessent de rever!!!

Sidioca ne reviendra jamais!!!
taya non plus(Mr Couly enta vem).

la solution est la suivante:

une nouvelle loi doit impérativement être soumise aux parlementaires et votée.
cette loi stipule que tout président même élu démocratiquement
aprés 18 mois d'exercice de ces fonctions de chef d'etat s'il ne respecte pas les lois en vigueur, son programme electoral(cas de sidioca)n'avance le pays en rien preuves à l'appui,fait régner la gabégie pourra être déstitué par les trois quarts du parlement.
cette loi, à mon avis si elle est respecter mettra fin à la serie des coups d'etat sinon les limitera.

Aziz finira ces quatorzes mois et se retranche dans sa caserne.

interdiction formelle aux bidasses de participer à aucune élection ni de parrainer tel ou tel candidat.

liberer la voie à tout citoyen digne crédible pour pouvoir se présenter aux élections.

respecter le choix du peuple.

ainsi la RIM retrouve sa démocratie ou le semblant de démocratie qui nous ai trés chér et sur lequel nous avons batis tous nos espoirs.

qui sait?
l'avenir nous reserve peut-être une belle surprise.

gardons espoir et surtout restons optimistes et solidaires pour la RIM, elle vaut bien ce petit sacrifice

maatala a dit…

Salam

25 septembre 2008 15:24

j'ai dit:

"Khattou est un citoyen"

Car c'est bien connu que chez les SIDIOCA, c'est elle le MEC.

je salue ta perspicacité

maatala

maatala a dit…

Salam

Plus de cent policiers obligent Khatou Mint El Boukhary à comparaitre devant le Sénat

Couly

tu penses toujours, après cela que SIDIOCA va passer l'éponge.

C'est vraiment loin l'Amérique dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Plus de cent policiers obligent Khatou Mint El Boukhary à comparaitre devant le Sénat
25-09-2008
A la publication de cette dépêche, l'ex-Première dame se trouvait dans l'une des salles d'attente du Sénat, après que les membres de la commission d'enquête ont décidé de suspendre l'interrogatoire de Khatou Mint El boukhary, devant le silence de celle-ci.

Comme nous l'annoncions dans notre édition de ce matin, le Sénat a décidé de contraindre Mint El Boukhary à comparaitre ; ainsi, en vertu d'une réquisition par la force publique, une centaine de policiers se sont présentés au domicile de Sidi Mohamed Ould cheikh Abdallahi, à Tevragh Zeïna - quartier résidentiel dans le nord de Nouakchott- et ont exigé, de son épouse, née Mint El Boukhary de les suivre.

Au début réfractaire, cette dernière finit par obtempérer mais, devant les sénateurs, elle déclare qu'elle n'a rien a leur dire et ne répondra à leurs question.

Actuellement, des proches de la première dame se trouvent devant le Sénat, accompagnés par Maitre Lô Gourmo Abdoul, mis dehors par les policiers. Il a déclaré, à la presse, qu'il était avec Bâ M'Baré, Président de la chambre haute ; ce dernier lui a confié ne pas être au courant de la convocation adressée par le Sénat à Mint El Boukhary.

Maitre Ghali Ould Mohamed Ghaly, lui, est resté à l'intérieur du bâtiment, afin d'assister sa cliente lors de son interrogatoire.

Dans une déclaration faite plutôt dans la journée par le sénateur Cheikh Ould Mohamed Znagui, président de la commission d'enquête, celui-ci a affirmé que la présentation de l'ex-Première Dame répond à une décision de la commission, donc ayant force de loi ; les débats se déroulent à huis clos.

Il est à noter que la même opération s'est déjà produite, la semaine dernière, afin de contraindre le secrétaire général de la Fondation Khattou Mint El Boukhary à déférer à la convocation de la commission d'enquête du Sénat.

Des sénateurs, en désaccord avec la méthode dont ils imputent l'excès au zèle du Directeur Général de la Sûreté Nationale le Colonel Mohamed Ould El Hadi se préparent à tenir une conférence de presse.
taqadoumy.com/fr

Anonyme a dit…

الشيوخ الموريتانيون يستهجنون تصرفات الشرطة واقتحامها حرم المجلس

jeudi 25 septembre 2008


استهجن أعضاء بارزون من مجلس الشيوخ الموريتاني في بيان اصدروه اليوم اقتحام قوات الامن الموريتاني حرم مبنى مجلس الشيوخ معتبرين ماحدث يخرج عن جميع الأعراف والقوانين المعمول بها و اعتبر المجلس ان ان دل على شيء إنما يدل على ازدراء النظام بهذه المؤسسة الدستورية ودعا الشيوخ زملاءبقية زملائهم الى اجتماع طارئ لتدارس الأمر.

و هذا نص البيان : نص البيان :

"إننا نحن مجموعة الشيوخ الموقعون أدناه لنندد بدخول قوات الأمن إلى مبنى مجلس الشيوخ بطريقة غير قانونية. ونعتبر أن هذا التصرف يناقض كل أبجديات القانون والأخلاق حيث عمد العقيد الحرسي وأعوانه على إهانة الشيوخ وتهديدهم بالإخراج من صحن المجلس بالإضافة إلى منع دخولهم إلى المجلس وإهانته. ناهيكم عن الفوضى العارمة والصخب الذي نجم عن ذلك. ونعتبر أن انتهاك حرمة المجلس إن دلت على شيء إنما تدل على الانزلاق الأخلاقي والدستوري والديمقراطي. وعليه ندعو زملاءنا الشيوخ إلى اجتماع طارئ لتدارس هذه الوضعية وتجنيب غرفتنا مثل هذه التصرفات مستقبلا". الموقعون : محمد الحسن ولد أحمدنا، محمد سيد أحمد ولد محمد الأمين، أحمد سالم ولد بكار، سيدي محمد ولد الطالب عبد الله، عبد الرحمن ولد الحضرمي، اجيه ولد الشيخ سعد بوه، عمر الفتح ولد سيدي عبد القادر، دورو حمادي صو، يوسف التيجان سلى، سيد احمد ولد بوبكر، محمد المصطفى ولد محمد احمد، أحمد ولد محمد المختار، مصطفى ولد لمام أحمد سيدات، سومارى عمر سيلا، محمد ولد غده، ظينب بنت الدده، فرفوره بنت محمد الأمين، الحسين ولد امحمد ولد العاقب، المعلومه بنت المختار، فاطمة بنت البو، حيمود ولد احمد، سيدي محمد ولد سيد ابراهيم، يعقوب ولد محمدن
anbaa.info

maatala a dit…

Salam

"Face aux tentatives de déstabilisation : Le Maroc fermement aux côtés de la Mauritanie.

Suite à l’agression terroriste qui a visé, lundi dernier, une patrouille de l’armée mauritanienne dans la région de Tourine (Nord), le Président du Haut conseil d’Etat mauritanien, M. Mohamed Ould Abdelaziz, a reçu un message écrit de SM le Roi Mohammed VI, dans lequel le Souverain exprime sa solidarité, ses condoléances et sa ferme condamnation de cet acte terroriste qui a fait plusieurs victimes parmi les officiers et les soldats de l’armée mauritanienne, a-t-on appris de source diplomatique.

«Partant des liens solides de fraternité historique et de bon voisinage et des relations de solidarité agissante qui ont de tout temps uni Nos deux pays et Nos deux peuples voisins et frères, Nous Vous exprimons Notre ferme et absolue condamnation de l’agression terroriste ignoble et barbare qui a coûté la vie à plusieurs officiers et soldats de l’armée mauritanienne alors qu’ils accomplissaient leur devoir national de préservation de la sécurité, de la stabilité et de l’intégrité de Votre pays frère», écrit le Souverain.

A la suite de cette lâche agression terroriste, ajoute SM le Roi, «le Royaume du Maroc se tient fermement aux côtés de la Mauritanie soeur, Etat et peuple, pour préserver sa souveraineté contre toute intervention ou agression étrangère, défendre son unité nationale et son intégrité territoriale et sauvegarder sa sécurité et sa stabilité qui font partie intégrante de la sécurité du Maroc, mais aussi de celle de notre région maghrébine et de notre environnement régional parmi les pays frères du Sahel».



SM le Roi se dit également convaincu que «de tels actes terroristes vils, n’entameront en rien la détermination de la Mauritanie, Direction et peuple, à consolider la cohésion nationale et la forte implication dans les efforts régionaux et internationaux pour faire face aux bandes terroristes,

et que le caractère abominable de ces actes ne fera que renforcer la détermination du peuple mauritanien pacifiste à consolider son unité pour les contrecarrer, soutenu en cela par tous ses amis et ses frères, avec à leur tête le peuple marocain, qui Vous a exprimé, ainsi qu’à Votre peuple frère et aux familles éplorées, les condoléances et les sentiments de compassion les plus sincères, pour la perte de vies humaines, victimes de cette agression terroriste perpétrée par des bandes criminelles et barbares ».

Le Souverain prie le Très Haut «d’avoir les innocentes victimes parmi les martyrs, de les accueillir en Son vaste paradis et de Vous accorder ainsi qu’à leurs familles réconfort et compassion», réitérant au Président du Haut conseil d’Etat mauritanien, «les sincères sentiments de solidarité et de considération».

Info source : Al Bayane (Maroc)

-----------------------------------

Le HCE vient d'avoir un soutien de poids, que ceux qui croient encore que les gesticulation de l'U A et les Nations-unies servent à quelque chose, en seront pour leur frais.

les coréens du nord et les birmans comptent surtout sur leurs manifestations pour changer leur triste sort dit le fou.

maatala

maatala a dit…

salam

lu sur taqadoumy

"Nominations après le Conseil des Ministres d'aujourd'hui
25-09-2008
Selon nos sources, le conseil des ministres qui s'est réuni aujourd'hui a pris un certain nombre de mesures individuels, touchant notamment la Somelec, la SNDE, l'Anepaj, le CSA, la Sonimex et le ministère de la justice.

Ainsi, Cheikh Ould Hoeïbib, directeur général de la SNDE (Société Nationale de Distribution de l'Eau) sera limogé, quant au directeur général de la Sonimex (Societe Nationale d'Import et d'Export), il sera remplacé par l'ex ministre du pétrole Baba Ahmed.

De même, le procureur général auprès de la cour suprême, Ould Mballé, sera remplacé par Ould Ghaïlany (actuel inspecteur général de justice).

Hawa Djibril, la commissaire adjointe chargé de la sécurité alimentaire, sera remplacée par Sidi Maouloud Ould Brahim, ancien Waly du Brakna, qui devient ainsi numéro deux du CSA.

Mohamed Ould Tijani, le directeur général adjoint du cabinet du président du HCE (Haut Conseil d'État), devient secrétaire général du ministère de la justice.

Hamoud Ould Abdi, ancien ministre porte-parole du gouvernement sous Ould Taya, devient directeur général de l'Agence Nationale pour l'Emploi des Jeune (Anepaj). Eslemhe Mint El Moktar devient son numéro deux.

Et enfin, Mohamed Saleck Ould Heyin, directeur général de la Somelec (Société Mauritanienne d'Electricité), sera remplacé par Mohamed Ould Taleb.

Plutôt dans la journée, l'ancien ministre Zeinebou Mint Nahah a contacté la rédaction de Taqadoumy, afin de confier que le Général Ould Abdel Aziz lui a proposé la direction de la Somelec, en contre partie de son abandon du front anti-putsch. Offre que l'intéressée déclare avoir décliné.

----------------------------------

Pendant que la populass se délecte du feuilleton KB, et que nos politiques se perdent en conjecture sur la légitimité ou l'illégitimité des putschistes, ceux-ci tissent leur toile, insensibles aux pressions et autres tergiversations, se gargarisant ainsi d'éventuelles sanctions, puisqu'ils sont assurés du soutien de nos principaux voisins (Sénégal et Maroc).

il ne manque plus à azziz, que de porter le blouson de ahmedi NAJAD, ou la chemise rouge de hugo CHAVEZ pour faire illusion.


je l'imagine dans son bureau finissant toute ses phrases par "fuck them all" dit le fou.

Maatala

Anonyme a dit…

Anonyme a dit...
FLAMNET: Que pensez-vous des FLAM et du site Flamnet?

AMAL MINT CHEIKH ABDALLAHI: Les FLAM ont toujours lutté avec force, et ce tout au long de leur combat politique, contre les atteintes aux droits de l'homme, l'impunité, le bafouement des libertés et les discriminations sous toutes leurs formes. Il est donc incontestable que ce mouvement ait joué un rôle primordial dans l'ancrage de certaines valeurs démocratiques et de respect des droits humains.
------------------------------

Allah yatik elkhazou, ya-amal esseveh!

Telle mére telle fille.

Je suis persuadé qu`elle avait donné cette interview en état d`ivresse, comme à l`accoutumée.
Fair l`éloge des racistes lfamistes, c`est tout ce qui te reste de noble à fournir au peuple mauritanien.

Espéce de putte!

Anonyme a dit…

Liste des Sénateurs qui retirent leurs soutien à Ould Abdel Aziz
25-09-2008
Dix-huit Sénateurs ayant soutenu le coup d'état du 6 août dernier viennent d'annoncer qu'il retire leurs soutien au Haut Conseil d'État (HCE, junte), présidé par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Dans leurs déclaration, parvenue à Taqadoumy, ils annoncent leurs intention de créer un groupe parlementaire, qui œuvre à enraciner les valeurs démocratiques, afin de renforcer l'unité nationale entre les différents tissus de la société mauritanienne.

voici la liste des Sénateurs signataires :

Cheikh Ould Dedde, les mauritaniens résidants dans le monde arabe
Dié Ould Cheikh Saad Bouh, Fdeirik ;
Mohamed El Moktar Ould Zoghmane, Atar ;
Mohamed Lemine Ould Mohamed Saleck, Tichitt ;
Mohamed Mahmoud Ould Seïdy, Basiknou ;
Haïmouda Ould ahmed, Koubenni ;
Mohamed Ould Ebkar, Tamechekett ;
Abdhoum Ould Khlil, Bir Oum Graïne ;
Mohamed Sid'Ahmed Ould Mohamed Lemine, Boumdeïd ;
Eslemhoum Mint Abdelmaleck, les mauritaniens résidants en Europe ;
Yengé Ould Ahmed Challa, Bababé ;
Cheikh Ould Zeïne, Timbedra ;
Aïnina Ould Eyih, les mauritaniens résidants en Afrique ;
Sid'Ahmed Ould Boubakar ;
Ahmed Ould Salem, Rkiz ;
Mohamed ould Lebbat, Moungeul ;
Toro Hamad Sow, Kaédi ;
Mohamed Ould Ghadde, Tevragh Zeïna.

taqadoumy
A-, can we explain that?

copiarpegar

Anonyme a dit…

my friend tell me that is the beginning of the end
A-, Quelle est votre opinion?

copiarpegar

Anonyme a dit…

CE QUI SE PASSE CONTRE LA PREMIERE DAME KHATOU MINT BOUKHARY EST TOUT SIMPLEMENT HONTEUX!

LA MAURITANIE AURA BIENTOT SES 48 ANS. AUCUN GOUVERNEMENT EN EXERCICE DANS NOTRE PAYS, N'A TRAINE' UNE PREMIERE DAME DEVANT UNE COMMISSION D'ENQUETE.
CE QUI A EU LIEU AUJOURD'HUI N'A ABSOLUMENT RIEN DE MAURITANIEN! MON PEUPLE A TOUJOURS RESPECTE' LA DIGNITE' HUMAINE.
LES HUMILIATIONS ET LES PRESSIONS PSYCHOLOGIQUES NE NOUS MENERONT NULLE PART. IL FAUT EVITER LA FUITE EN AVANT.
LE VIEUX DOIT ETRE LIBERE' ET RETABLI DANS SES FONCTIONS.

IL FAUT ETRE PLUS QUE BETE POUR PENSER QUE VOUS POUVEZ OPPOSER LE MAROC AUX USA ET/OU OPPOSER L'ESPAGNE A' LA FRANCE ET AUX AUTRES PAYS DE L'UNION EUROPEENNE.

CHAQUE MINUTE QUI PASSE, JOUE CONTRE LE GENERAL ET SES AMIS. I DON'T KNOW WHAT IT WILL TAKE FOR THEM TO SEE AND UNDERSTAND THE FULL PICTURE.

Anonyme a dit…

notre ami Maaralla a dit;


Le HCE vient d'avoir un soutien de poids, que ceux qui croient encore que les gesticulation de l'U A et les Nations-unies servent à quelque chose, en seront pour leur frais.


Dommage que dans cette cdse le subtil persifkeur Maaralla perde son flegme habituel, il semble desormais miser, avec maladresse, sur l'improbable succés du putsh

Anonyme a dit…

Anonyme du 25Septembre 20:29

J'ai lu l'interview d'Amal. La jeune dame a aborde' plusieurs questions. Personne n'ignore mon opposition au FLAM mais je refuse de condamner ma soeur Amal Mint Sidi Ould Cheikh Abdallahi. AS LONG AS YOU CANNOT PUT YOURSELF IN HER SHOES, YOU WILL NEVER UNDERSTAND WHY SHE MADE HER STATEMENTS. La jeune dame n'a pas pu voir son pere depuis pres de deux mois. Elle a le plein droit d'utiliser tous les moyens disponibles pour faire passer son message. SI DIRE QUELQUES MOTS A PROPOS DU FLAM, EST LE PRIX, SO BE IT! AND SO WHAT?
Son pere qui est toujours le president legitime de la Mauritanie a rencontre' le patron du FLAM Samba Thiam et pourtant on n'a pas vu un tel ecrit de ta part comme reaction a' ladite rencontre.

J'ai plusieurs problemes avec les positions du FLAM. Je te renvoie a' mes ecrits pour mieux savoir mais je crois fermement a' la liberte' d'expression. Tu n'es pas oblige' d'aimer ce que la petite dit mais elle a le plein droit d'exprimer ses opinions.

Anonyme a dit…

Couly, you're absolutely right.

copiarpegar

Anonyme a dit…

my friend told: ça me fait mal au coeur de voir notre SIDIOCA maltraité et humilié de cette façon.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maatala,

J ne sais pas ce qui t'arrive, mais tu es entrain de te perdre. Aziz c'est fini et il n'est pas un general birman. Le coup de Tourine est en fait un coup a la Lemgheity por lui faire debarasser le plancher. No chance pour lui de survivre apres le 15 novembre. Le Conseil de securite de re-condamne et tout etat serait en droit de le faire partir de force. L'initiative des US pour attaquer Saddam sur des raisons fausses est deja un precedent. Personne ne le pleurera et le discours de M6 est une erreur strategique: l'Algerie va le degager via ses "militaires" dans la grande muette ou bien a travers un coup quelconque. L'UA n'en pleurera pas et le faire partir arrangerait bien les choses pour tout le monde. Souviens-toi: les pays influent au sein de l'AU c'est le Nigeria, l'Afrique du Sud et l'Algerie et pour ces trois c'est niet pour les coups d'etat et ils ont raison. Un autre Tourine et le gars est parti. Par ailleurs, les elus "inelligents" commencent a se separer de lui. Pas impossibe que quelqus amis de HCE decident de le faire partir. Aussi, cette histoire de 100 policiers qui forcent Khattou a se faire interroger par Mohcen est une idiotie: elle ne parlera pas. Premiere fois Maatala que je suis en desaccord avec toi a ce sujet. Tu as peut-etre raison et j'i tord. Mais la junte doit vider les lieux, Sidioca de retour ou pas de retour (un connard historique, ce gars).

Copiarpegar: c'est la fin des haricots pour la junte. Il serait idiot de prendre a la legere une condamnation a New York. Certain que Ban Ki-Moon ne sera pas le gars pour adoucir les choses pour la junte. Le refus de faire participer le MAE a l'Assemblee Generale des l'ONU est deja une indication que la junte n'a aucune chance. Souvenez-vous du cas recent de l'ile d'Anjouan et a RIM n'est pas plus importante. La Mauritanie n'est ni l'Irak, ni la Birmanie. Wade fera marche arriere des qu'il sentira que son affaire sur fond de fesses familiale n'est que manipulaton.

Je me demande pourquoi les mauritaniens refusent le changement demoratique? Ils l'acceptent aisemnt ou elle leur sera forcee.

Aziz: il faut partir.

A-

Anonyme a dit…

Pour finir je veux m'excuser "je vous demande ESSMAH ALL MEN & WOMEN WITHOUT EXCEPTION (bilkiss are you there?)"
qu'Allah nous garde dans le droit chemin qui est l'Islam.

copiarpegar

Anonyme a dit…

salut à tous

Lm peux-tu please mettre en commentaire le papier que je t'ai envoyé ce matin, je n'ai pas eu le temps de passer sur canalh avant de te l'envoyer , je n'ai donc pas vu que tu venais de mettre ce blog en ligne

peux-tu mettre le papier en com please car je n'ai pas ma clé là et faire la navette est impossible

merci

Anonyme a dit…

A propos , Maata , je propose à notre Aziz national de prendre contact illico presto , avec Hugo Chavez et Evo Morales de Bolivie pour faire équipe avec eux . Récemment , la junte a eu une occasion en or pour se débarrasser du proconsul américain à Nktt. l'énergumène s'était permis de convoquer la presse nationale (!)et de tancer les putschistes , tels des petits enfants . Même l'ambassadeur de France , ancienne puissance colonisatrice et qui a beaucoup plus d'intérêts en Mie que les ricains s'est toujours montré très discret , en grand diplomate .Mais tout compte fait , j'avoue que l'ultimatum de 'UA est vraiment une grande maladresse ,au moment où la junte est invitée dans quelques jours à s'expliquer à Bruxelles . Il faut être africain pour agir de la sorte . Contrairement à ce qu'avait dit une fois , son émissaire à Nktt , l'UA devient , non pas partie prenante à une solution ,mais plutôt un élément de la crise . Qu'on le veuille ou non , un retour de Khattou à la maison brune risque d'avoir des conséquences incalculables . Pensez à l'arrogance des opportunistes de l'ufp victorieux , de la morgue du pachyderme Boidiel sans oublier l'hypocrisie de nos trafiquants de religiosité . La Mie est un pays maudit !
un miskine moulana anxieux.

Anonyme a dit…

Personne n'a encore effleuré la solution finale pour la grise mauritanienne.

Voilà le plan B de nos généraux qui attendent la mise en place du gouvernement israélien, Notre ministre des affaires étrangères de rendra à Tel aviv pour proposer par le biais de nos amis israéliens que la nouvelle équipe à Nouakchott est favorable à l'installation d'une base américaine au Nord de la Mauritanie cette information a irrité nos voisins algériens et c'est ce qui paraît lisible dans le dernier communiqué de UA.

Autres détails non moins importants aziz restera 9 mois au pouvoir des élections seront organisées et le prochain président sera Ely ould Med vall grace à un accord français et américain.

Tout le reste c'est pour amuser la galerie.

Fild du bled

kimporte a dit…

salut

juste un mot:
envoyer une centaine de policiers contraindre khattou , c'est humiliant et gratuit
la vengeance est terrible et aziz n'en sort pas grandi

on n'a pas besoin de ce genre de procédé pour être fier de notre culture

non merci

Anonyme a dit…

Kimporte,

Tu as vu n'est-ce pas? C'est enfantin et cela n'arrangera pas la situation pour la junte.Ils ne tireront rien de Khattou, sauf des insultes si elle decide d'ouvrir sa bouche. Ils lui feront quoi? La mettre enm prison? chiche. Prof Ely vient juste en fait de placer un petit texte la-desus sur son site et vous devez lire.

Fils du bled,

Ton hypothese est probable. Ely est fini pour diriger quoi que ce soit, car son cousin Aziz a gache ses plans. Aussi, si ton hypothese se maintient, nous seront les cibles des algeriens et des iraniens. Aussi tout le monde oublies que l'Algrie fournira pesque tout le gaz necessaire a l'europe. Qui croir que Sarkozy va jouer contre ça? Pas de chance pour la junte.

En concluion et connaissant la societe mauritanienne, qui va accepter une hegemonie tribale?

A-

Anonyme a dit…

salut A- et merci pour l'info, je vais sur le blog du prof faire un saut, à ciao

lm

je viens de lire tous les commentaires , mon papier n'apporte rien d eneuf au débat, inutile donc de le poster en com, il n'est plus d'actualité, je l'ai écrit hier soir très tard entre temps khattou a été cernée comme on sait, mon papier serait too much vu les événements récents,ma politique a toujours été de défendre celui qui semble le moins en vogue, tous mes écrits le prouvent quitte ensuite à ajuster le tir, avec l'ultimatum j'ai cru nécessaire de défendre le camp en difficulté dont le désiquilibre des forces pourrait nous emporter tous or je vois avec le coup de filet khattou que le camp le plus mal en point à cette heure n'est plus celui que je croyais, passons donc

salut

Anonyme a dit…

Les choses commencent a s’éclaircir dans cette période ténébreuse de l’Histoire mauritanienne, où tout marchent mal …

Je suis tout a fait d’accord avec maata et pour une fois que Le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi a commis énormément d’erreurs pendant son mandat dont notamment la mise en avant des RV ( Boidel , Waghef et surtout Cheikh el Avia ou plutot Cheikh eneskh etfoouuuuuuu et Doueidi Ould Biya … Ok c’est vrai) , laisser une main libre pour son entourage en partuculier le7rigue Khatou .. … et d’avoir feté un an sur le conseille de sa conseillère de fille, alors que le peuple a la dalle …
Mais tout ça ne justifie en aucun cas un coup d’état non non et non.


SIDIOCA est victime d’un large complot et sa naïveté et sa bonne foi.
A ce complot bcp de gens on partipé directement où indirectement dont notamment sa propre femme…..

Les intentions comment a s’annoncer pulbiquent et clairement …

La lettre du sénateur OULD GHADA est très claire « ni sidi ni aziz » mais qui ?
Vous pensez que GHADA sort de son reseve et defie son president et frere selon lui AZIZ pour l’avenir du pays … NON.

Certainement pour un candidat sournois a vous de le chercher … moi je le connais depuis ..

Et la fameuse déclaration du CR d’hier : « une démission négociée de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, afin de permettre une sortie de crise sans humiliation …. ».

Pour qui CR se precipite pour une élection présidentielle anticipée, certainement pour un candidat a vous aussi de chercher ce candidat paradisiaque .. Moi je le connais et certainement PROF COULI en sait quelque chose. Et si ça ne marchera pas pour lui CR soutiendra son premier Boss , devenu big boss depuis ..

Et la démission aujourd’hui de 18 parmi ces deputés des proches d’ELY et de Ghazouany nous y reviendrons prochainement.

Non a un compromis boiteux ….

NON et NOOOON
Non , le règlement de la question mauritanienne et le retour à la légalité constitutionnelle et le rétablissement de Sidi dans ses fonctions .

Apres c’est a sidi de décider -après avoir fait le meuble- de démissionner où finir son mandat ( c’est son droit le plus absolu).
Les prédateurs doivent se patienter 2012 n’est pas très loin.

Parmi toutes les propositions pour sortir notre pays du gouffre une a attiré mon attention la proposition du ADAMA SAW DIT YAHYA cette proposition est parue au journal TAHALIL HEBDO du 26/08/2008

«Opinion libre: Scénario pour sortir de la crise » .
Cette solution est sage et très juste .

Bebe ba

Au passage si tu vois HASSEN OULD LEBATT demande lui ce qui le lie a daddahy ould abdellahi en 2000 -2005 et peut être avant il semble que tu le connais .

Et si toi où lui veulent savoir qui je suis tiens mon email( jeilany08@yahoo.fr) et je te dirai en privé qui je suis , lui il me connais certainement rappelle lui l’histoire de la contrôleuse de la SNCF entre Nice et Paris juin 1996.

Et

OULD DADDE et pas Daddah on réclame toujours son CV sur L’AMI et surtout il ne doit pas oublier de mentionner l’expérience professionnelle passé sous la direction d’ELYCOM et DEDDAHI et son expérience de fournisseur de MEHLA ministre de la culture et la jeunesse et sport pendant la transition d’Ely …

Apres tout quelle merde une Mauritanie gouverné par ELY , président élu démocratiquement bordel …

les jours a venir porteront enormement d'evolutions

Salut

salut Couli

Maata tu es …..

Jeilany

Anonyme a dit…

Amel sidioca a dit sur flament qu’elle a un DEA en sciences po et un en sciences ECO

Non amel en a un en eco et un en finances et une maîtrise en AES de Reims elle n’a jamais fais de sciences po

il faut arretez de mentir

malgré tout je suis pour le retour a la legalité constitutionnelle et le retablissement de sidi dans ses fonctions.

et apres il doit se debarasser de KHatou et de Waghef et de l'autre racaille comme doueidi ould biya et boydel et avia
non avia il est deja parti tout seul dans l'autre clan


Jeilany

Anonyme a dit…

jemal ould yessa , maata

pourque ould dadde ne presente pas son cv sur l'ami

c'est inadmisible non

Anonyme a dit…

Amar ould Rabih divague.
Selon lui le retour de Sidi constituerait un danger pour l'unité nationale.
Mais de quelle peuple parles t-il?
C'est comme certains, qui pour justifier le coup d'etat ils disent que le remplacement des generaux aurait provoqué une guerre civile.
Nous connaissons tous le peuple rimien et n'a pas l'ambition folle qui l'amene à porter les armes contre lui meme ou contre le pouvoir. Ce ci est positive.
Mais le seul cas où cette guerre civile pourrait menacer, c'est quand les RVs avec leurs lobbies d'interet se divisent en deux camps et ne trouvent plus une solution pour partager calmement le butin.
La je crois qu'on a amorcé le virage. Aujourd'hui chaque camps a son noyau d'opportunistes (RV) et chaque camp met la barre haute rendant toute reconciliation impossible.
On ne sait pas quelle sera la prochaine etape.
Ce ci risque de s'aggraver en cas de suspension des financements des projets et des subventions, car le peu de ressources qui restera ne suffira plus à toute la bande, il faudra definir des priorités (les generaux d'abord, leurs deputés fraudeurs, le gouvernement, les chefs de tribut ayant soutenu le putch et là on voit qu'il ne resterait rien pour les autres)

Anonyme a dit…

Comme l'a dit l'anonyme du 26 sept 01h05 , c'est quand même curieux que le cv de O Dadda n'apparaisse toujours pas sur l'Ami , un mois presque après sa nomination . Qu'a-t-il à cacher ? A noter que le machin aux affaires maghrébines n'a pas lui aussi daigner donner son Cv , jusqu'à préent . Tandis que celui de la pêche a été le dernier à le faire ,il y a seulement quelques jours . En tout cas nos ministres sont peut-être atteints de toutes les maladies sauf la diplomite .

Un miskine moulana anxieux . Ya lativ !

Anonyme a dit…

Bolan revient
Vpous êtes bien optimistes pour O. abdel Aziz et derrière lui Ely !Si le dernier communiqué de Ny et la conférence de presse des conseillers de Sarkozy vous appelez cela atermoiements je ne sais ce qu'il vous faut peut-être le Débaquement de 33000 Nigérians qui "s'ennuient depuis le LIBERIA c'est ce que ELY et le Maroc et peut-être Israel veulent pour laMauritanie à moins qu'une pareille situation soit propice à la DROGUE comme elle l'a été au traffic des Diamants de Charles Taylor !!ARRETEZ CETTE MASCARADE MM ELY MOHAMMED VI ET Compagnie et ne Sacrifiez pas Aziz

maatala a dit…

Salam

Cher A-

C'est plutôt la Mauritanie qui est en train de perdre.

SIDIO-KB-AZZIZ pour moi c'est la même farine, car lorsqu'ils complotaient pour faire élire le NAIF, ils n'ont pensés qu'à eux et pas à l'avenir de ce pauvre et pays.


S'il fallait choisir entre la peste et le choléra, je choisi azziz au vu des événements car Azziz au moins est un homme d'action, alors que SIDIOCA est un homme de compromis voir de compromission.

SIDIOCA libère les islamistes puis s'étonne qu'il tirent et décapitent tous ce qui bouge.

Ils ont allés le chercher ou?

Plutôt, pourquoi ont-ils interrompu son hibernation dit le FOU

Maatala

Anonyme a dit…

Maata,

La question n'est pas de savoir qui vous aimez et qui vous n'aimez pas. Comme on dit a' Aioun, YAKE RA IYE MACHKOUTE MINE EYDAKE!!!!!!
Le peuple Mauritanien a deja fait un choix. Les regles de la democratie nous obligent a' accepter les consequences positives et negatives de ce choix jusqu'a' la prochaine election presidentielle. Je ne suis pas un expert dans le domaine juridique et je ne suis pas tres familier avec les dispositions de la constitution Mauritanienne a' propos d'un president qui ne fait pas correctement son travail.(meme si cela n'est pas le cas avec le vieux.) JE SUIS SURE DE LA CHOSE SUIVANTE: LA CONSTITUTION MAURITANIENNE NE RECONNAIT PAS UN COUP D'ETAT COMME UN MOYEN LEGAL POUR FAIRE PARTIR UN PRESIDENT QUI "VIOLE" LES LOIS ET "NE FAIT PAS" SON TRAVAIL CORRECTEMENT.

Mon cher Maata, si etre homme d'action signifie violer la constitution et les lois en vigueur dans notre pays au vu et au su du monde entier, la Mauritanie n'en veut pas!
Si etre homme d'action signie exposer notre pays aux sanctions economiques, la Mauritanie n'en veut pas!
Si etre homme d'action,signifie porter atteinte a' la dignite' de la premiere dame, la Mauritanie n'en veut pas.

Saddam Hussein a pense' qu'il pouvait defier le monde entier. Nous savons tous le resultat.

Mohamed Abdel Aziz et ses amis doivent revenir a' la raison en liberant le president et le premier ministre et en retablissant toutes les institutions de la republique.

L'HISTOIRE ET LE PEUPLE MAURITANIEN NE LEUR PARDONNERONT JAMAIS S'ILS DONNENT A' QUI QUE CE SOIT UNE OCCASION QUELCONQUE D'ENVAHIR MILITAIREMENT LA MAURITANIE!

IL EST TEMPS DE METTRE LA FAUSSE FIERTE' A COTE' ET DE REVENIR A' LA RAISON!!!!

Anonyme a dit…

Maatala,

Tu s dit vrai. Mais que faire si on ne nous retourne pas notre elu tripatouill'e? On est obligé de porter notre batard sur le dos jusqu'en 2012. Autrement ce que tu suggeres risque de maintenir Aziz ou fire ramener Ely et je n'ai confiance ni en l'un, ni en l'autre. Pour acceder au pouvir, il faut faire le rang en 2012. D'accordo avec toi que Sidioca est mou comme une bouse de vache fraiche. Mais Aziz sera la dictature et l'incompetence kif-kif Taya/Haidallah et Ely le vol en plein jour et la dictature avec.

On ne peut pas donner le benefice du doute a Sidioca au debut et le rejeter aussitot parcequ quelques groupes que nous respectons (moi au moins) decident de ne plus vouloir de Sidoca parcequ'il n'en a pas nomme assez. Aussi, pourquoi sommes-nous obliges de toujours avoir la bidaserie au menu et en plus la meme famille? Je prie vivement une formule Ahmeddou Ould Abdalla - q'Allah exhauce mes voeux - jusqu'en 2012 si Sidioca arrive a deisionner. Avoir Aziz/Ely dans l'equation forcerait la vieille bouse a dire niet a une demission et nous en seront là jusqu'à ce qu'un samuel doe se pointe a l'horizon, aide par l'Iran ou les algeriens rien que pour emmerder les compatriotes de Couli.

Couli my brother: c'est qi le prochain pesident? McCain ou Obama?

A-

Dans tous les cas, je respecte tes vues.

Anonyme a dit…

بيجل : أعل ولد محمد فال "أب التجربة الديمقراطية".. لكنه لم يحنِ ُ عليها ولا تألم لقتلها
26/09/2008 - 04:51
وصف الوزير والقيادي في حزب العهد الوطني للتنمية والديمقراطية بيجل ولد هميد الرئيس السابق العقيد أعلي ولد محمد فال بأنه، ليس جزءا من الحل إن لم يكن جزءا من المشكلة.

وقال ولد هميد وهو يتحدث في إفطار جماعي مع صحفيين في نواكشوط مساء الخميس :"اعل هو أب التجربة الديمقراطية الأخيرة، لكن عجبنا لهذا الأب الذي لا يحنو على ابنته، ولا يشفق لحالها وهي تقتل أمامه".

ونفى بيجل ردا على سؤال لأحد الصحفيين وجود أي تنسيق أو لقاء مهما كان بين أعضاء الجبهة المناوئة للانقلاب والعقيد اعلي ولد محمد فال، قائلا إن هذا الأخير لم يبد أي موقف أو رأي حول ما حصل مؤخرا في البلاد، "من انقلاب على الشرعية".

واستبعد ولد هميد التوصل لأي حل للأزمة الناجمة عن انقلاب السادس من أغسطس في ظل إبعاد "رأس الشرعية" مشيرا لرئيس الجمهورية المطاح به سيدي ولد الشيخ عبد الله. قائلا :"تدركون أنه مثلا في الطب الحديث أصبح بالامكان زرع كافة الأعضاء تقريبا، إلا أن الأطباء لم يتوصلو بعد لطريقة يمكن بها فصل رأس بشر وزرع آخر بدلا منه...هذا ما ينطبق على حالتنا..إنها وضعية غير صحية، وأي حل يجب أن ينطلق من إعادة الأمر على ماكان عليه".

و وجه انتقادات شديدة اللهجة للعقيد ولد محمد فال، الذي تولى الحكم بعد انقلاب عسكري في أغسطس 2005 وخرج من السلطة في ابريل 2007، بعد انتخابات رئاسية.
وانتقد بيجل بشدة الانقلابات العسكرية التي شهدتها موريتانيا، وجدد التعبير عن موقفه من انقلاب 2005، الذي قال إنه كان ولازال ضده، "إلا أن وجود فئة كبيرة كانت ناقمة على معاوية ولد الطايع، وتريد رحيله بأي شكل وتعتبره رئسيا وصل بانقلاب ويجب أن يرحل به، جعلت موجة قبول الانقلاب تطال الكل بما فيه المجتمع الدولي، وفي النهاية رضخنا لرأي الأغلبية".

وكان بيجل ولد هميد يشغل منصب الوزير الأمين العام لرئاسة الجمهورية لغاية الانقلاب الأخير، وهو قيادي بحزب عادل، وبالحزب الجمهوري إبان عهد الرئيس السابق ولد الطايع الذي شغل خلال حكمه عدة حقائب وزارية، قبل أن يختاره لإدارة الصندوق الوطني للضمان الصحي، والذي انتقل منه للأمانة العامة لرئاسة الجمهورية، منتصف ابريل الماضي.

وخسر ولد هميد الانتخابات التشريعية نوفمبر 2006 في مقاطعة كرمسين بولاية اترارزة أمام منافسه محمد ولد أبيليل من تكتل القوى الديمقراطية.

ولد هميد يصفه معارضوه ومناوؤوه بأنه أحد "رموز الفساد" بينما ينفي هو وأنصاره تلك الصفة.
taqadoumy
A-, Que dîtes vous de ça ?

copiarpegar

Anonyme a dit…

A-

Je pense toujours que John Mac Cain sera le prochain president.

Anonyme a dit…

Nominations d’hier:
Ministère de la Justice
Secrétariat Général
Secrétaire Général: Mohamedou Ould Tidjani, Juriste.
Parquet Général
Procureur Général: Seyid Ould Ghaylany, Magistrat.
Conseiller chargé des affaires judiciaires, des recours dans l'intérêt de la loi et des demandes de révisions: Moulaye Abdallah Ould Baba, Juriste.
Conseiller chargé des questions relatives aux affaires civiles et aux droits de l'Homme: Ahmed Bezeïd Ould Benamar, Juriste.

Ministère des Finances
Administration Centrale
Direction Générale des Douanes
Directeur Général Adjoint: Baba Ould Bouta, Inspecteur des douanes.

Ministère des Affaires Islamiques et de l'Enseignement Originel
Etablissements Publics
Institut Supérieur des Etudes et des Recherches Islamiques (ISERI).
Directeur: Sidi Mohamed Ould Mayaba, Professeur.

Ministère de la Fonction Publique, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle
Etablissements Publics
Agence Nationale de la Promotion de l'Emploi des Jeunes (ANAPEJ)
Directeur: Hamoud Ould Abdi, Juriste.
Directrice Adjointe: Moulaty Mint El Moctar, Professeur.

Ministère du Pétrole et de l'Energie
Etablissements Publics
Société Mauritanienne des Industries de Raffinage (SOMIR)
Directeur Général: Baba Ahmed Ould Sidi Mohamed, Ingénieur principal des techniques industrielles.

Société Mauritanienne d'Electricité (SOMELEC)
Directeur Général: Taleb Ould Abdi Vall, Docteur en Géologie.

Ministère de l'Equipement et des Transports
Etablissements Publics
Port Autonome de Nouadhibou
Directeur Général: Mohamed Abderrahmane Ould Brahim, titulaire d'un Diplôme Supérieur en Finances.
Directeur Général Adjoint: Sid'Ahmed Ould Hadi, Ingénieur en métallurgie.
ami.mr
it's cool! isn't it?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maatalla a dit;

SIDIOCA libère les islamistes puis s'étonne qu'il tirent et décapitent tous ce qui bouge.


Tu le sais bien avant d'etre des des islamistes, les prisoniers dont tu parles sont des petits agents de la police qui ont eté recrités par le plus gtand escroc Ely com , Semane et compâgnie roulent pout Ely le voleut, mais visiblement Maatalla roule pour le meme Ely com soutenu par les pretendus '' islamistes'' - pendant qu'on y esr Maatalla toi qui s'acharne contre KB saot tu que l'ancien palais du peuple est devenu propriete de la tres discrete epouse d'ely com?

maatala a dit…

Salam

KB nous fait le remake de SADDAM le maudit devant les sénateurs.

Je ne reconnaît pas cette commission sénatoriale car elle est illégale.

Défendre sa probité par le silence est incongrue et déplacée.

Elle ne fait que renforcée le doute et le soupçon qui plane sur elle.

On vous l'avez dit, vous avez aimez Mint Tolba , vous adorerez KB dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maata,
MA7AKEDHA TOUAKALOU EL KETIVOU

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maata,

Il n'y a plus de doute dans mon esprit, tu es un faiseur de coup d'etat, un supporter des faiseurs de coup d'etat et/ou quelqu'un qui tient a' profiter du coup d'etat. Dans tous les cas c'est extremement honteux.


PS.
Ce ne sont pas les ecrits bidon d'Irabiha MINT ABDEL WEDOUD QUI VONT FAIRE CHANGER LA COMMUNAUTE' INTERNATIONAL DE POSITION.
MOHAMED ABDEL AZIZ ET SES AMIS DOIVENT OUVRIR LES YEUX ET COMPRENDRE LE DANGER.

maatala a dit…

Salam

Si l'ancien palais du peuple est devenu la propriété de la femme de ELY le voleur, il faut là traduire, elle aussi devant la commission d'enquête sénatoriale (lol).

Mais cela ne prouve en rien l'innocence de KB.

Seule la manifestation de la vérité vous innocente ou vous inculpe.

KB suivant les conseils de Lo Gourmo préfère politiser ses larcins, car l'argent qu'elle a belle et bien reçu du Qatar et de la LYBIE, elle là reçu au nom de la Mauritanie d'en bas.

C'est uniquement cette dernière qui m'intéresse personnellement et non leur querelle de famille.

Ou a été déposé cet oseille, à Paris ou à NKTT, le reste c'est du FLAN.

Certains dont la patronne (mon épouse), vous disent que ceux qui là traîne devant cette commission sont aussi des voleurs, ce qui leur ôte toute forme de crédibilité.

Qui mieux que des voleurs pour juger l'une des leurs (lol).

Plus sérieux

Pendant qu'elle était au pouvoir, pourquoi MA-DALTON n'a-t-elle pas elle même fait un Audit de sa pompe à fric pour mettre fin au soupçon et mettre à l'abri l'objectif des fondeurs: SIDIOCA.

Vous me diriez, qu'à ces yeux SIDIOCA compte pour du beurre.

Qui parmi vous imagine un instant que SIDIOCA PRESIDENT aurait osé demander même dans ses cauchemars à KB d'aller répondre à la convocation des sénateurs.

La nature ayant horreur du vide, ce sont ces ennemis intimes qui lui l'humilient pour déstabiliser SIDIOCA.


Le mutisme n'a jamais profité à son auteur dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

salam

ano de 20h 07

La seule chose dont je n'ai jamais douté, c'est l'existence de mon créateur.

Quant'aux humains en général, je ne leur fais pas confiance et là réaction des mauritaniens face à cette forfaiture, qu'est le coup d'état ne fait que le confirmer ( Docteur Comba, Bal, Lematt, etc entoum vem)

Les idées plutôt que l'homme dit le fou.

Maatala

Anonyme a dit…

Maata,
stp soit serieux et change la vidéo Khatou ce n'est qu'un minuscule problème.

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonsoir,

"LES CHLEUHS DEBARQUENT!"

les chleuhs = echlouha=Marocains!

http://vindicte.blogspot.com/

à la bonne heure!

Anonyme a dit…

Mauritanie: les députés favorables au coup d'Etat rejettent l'ultimatum de l'UA

Les députés favorables au coup d'Etat du 6 août en Mauritanie, majoritaires au Parlement, ont rejeté vendredi à Nouakchott l'ultimatum de l'Union africaine (UA) donnant jusqu'au 6 octobre pour un "retour à l'ordre constitutionnel", a constaté un journaliste de l'AFP.

"Nous rejetons cet ultimatum parce qu'il ignore tout simplement la réalité dans le pays où les deux-tiers du Parlement, la quasi-totalité des maires élus et la majorité du peuple sont favorables au changement du 6 août", a martelé le député Sidi Mohamed Ould Maham, porte-parole des députés pro-putsch.

Il a affirmé que ses amis sont scandalisés par cet ultimatum qui "émane d'une institution censée servir la paix en Afrique et qui s'emploie au contraire à susciter la guerre civile et attiser les contradictions dans notre pays".

"Nous avons l'exemple des solutions à l'africaine, au Zimbabwe et au Kenya, on aurait pu aller dans ce sens en Mauritanie, mais apparemment notre pays est vu comme le maillon le plus faible", a-t-il protesté, affirmant que "le retour de l'ex-président au pouvoir est une ligne rouge" à ne pas franchir.

"L'UA et le reste du monde doivent savoir que ce projet (du retour du président déchu) serait fatal pour la Mauritanie, l'ancien président étant une partie du problème. Son retour n'est pas négociable, tout le reste par contre peut être discuté", a-t-il averti.

M. Ould Maham a estimé que l'UA devait tenir compte de la feuille de route initiée par le Parlement et prévoyant une élection présidentielle dans 12 à 14 mois, précédée de journées de concertations ouvertes à toutes les forces politiques du pays et aux partenaires étrangers de la Mauritanie.

L'UA "doit reconsidérer ses injonctions et ses menaces", a conclu le député.

Le coup d'Etat contre le premier président démocratiquement élu du pays, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, a été condamné par la communauté internationale.

www.cridem.org

Good first step
copiarpegar

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"La Fondation "KB" va porter plainte contre des sénateurs mauritaniens

La Fondation Khattou Mint El Boukhari (KB), du nom de l’épouse du président mauritanien déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, va porter plainte contre les sénateurs ayant fait venir par la force l’ex première dame, a annoncé vendredi, l’avocat Lo Gourmo Labdoul, avocat de l’institution.

« Nous déposerons une plainte devant la justice contre les éléments qui sont derrière l’enlèvement et la séquestration, pendant 6 heures » de Mint El Boukhari, le conseil de la Fondation, lors conférence de presse à Nouakchott.

L’épouse de l’ex chef d’Etat, renversé le 6 août dernier par le patron de sa garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, avait été emmenée par la police devant une commission d’enquête au Sénat, jeudi dans la capitale mauritanienne.



Destinée à « faire la lumière sur la gestion et les modes de financement » de KB, la commission sénatoriale avait été constituée pendant la dernière session extraordinaire du Parlement mauritanien convoquée par le général Aziz.

Me Gourmo qui a qualifié la commission d’illégale parce que « issue d’une décision illégitime, a dénoncé le refus qui lui a été opposé d’assister sa cliente pendant l’interrogatoire de celle-ci.

Selon l’avocat mauritanien, les policiers ayant « enlevé l’épouse du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi » ont agi « sur ordres directs de la commission d’enquête du Sénat », qui recevrait elle-même « les instructions d’une autorité supérieure », qu’il n’a pas nommée.

Me Gourmo a indiqué que sa cliente avait refusé de répondre aux questions des sénateurs dès lors qu’elle considère sa comparution comme illégale.

Info source : Agence de Presse Africaine

-----------------------------------

La réponse de la bergère au bergers.

Porter plainte contre des des individus qui jouissent de l'immunité parlementaire, c'est tout simplement botté en touche.

Porter plainte contre une commission jugée illégale, c'est en soit là légitimer dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Curiosité lu sur cridem

"Déclaration

Le 25 décembre 2008, aux alentours de 11 heures, plusieurs individus se présentant comme des policiers se sont introduits par la force dans notre domicile familial, sans aucune autorisation ni mandat de quelque nature que ce soit. Après avoir bousculé des membres de la famille et proféré des grossièretés, ces individus aux allures inquiétantes m’ont trouvé dans ma chambre à coucher et ont voulu m’obliger à les suivre vers une destination inconnue.

Devant leur attitude de provocation manifeste, j’ai été amenée à les suivre sans aucune indication du lieu de destination, encadrée par des policiers en tenue. Dehors, un dispositif impressionnant de police bouclait entièrement le quartier et empêchait toute entrée ou sortie. Un convoi de six véhicules remplis de policiers en tenue, s’est ébranlé et nous a déposé au Sénat.

Sur place, mes deux avocats, Me Lo Goumo Abdoul et Me Moulaye Ghaly Ould Moulaye Ely nous ayons rejoint en même temps que de nombreux citoyens dont des parlementaires, venus aux nouvelles, ont été évacués de force du sénat par des dizaines de gardes et de policiers directement aux ordres des sénateurs se présentant comme des membres d’une «Commission d’enquête».

L’un de mes deux avocats, Me Lo Gourmo a été rudoyé. Après l’évacuation de mes avocats, empêchés de m’assister, je suis restée seule en face des individus soi disant membres « d’une Commission d’enquête » qui semblaient réciter une leçon sans conviction et qui, à tour de rôle, m’ont posé des questions de caractère général sur la Fondation, sans se référer à aucun fait précis.

Du fait de l’illégalité manifeste de « cette Commission » et des conditions de graves violations des libertés et droits à l’occasion de mon enlèvement et de ma séquestration, j’ai refusé de me prêter à la farce de cette « audition à huis clos ». Je n’ai répondu à aucune question posée malgré toutes les tentatives inquisitoriales des membres de cette « Commission ».

Après plus de six heures de séquestration dont tout juste une dizaine de minutes «d’interrogatoire» et de tentatives maladroites de m’enregistrer, j’ai été relâchée sans autres explications.

De cette grave violation des règles élémentaires de l’Etat de droit, il apparaît clairement que l’intention des instigateurs et exécutants de cette farce est de créer un climat de peur et de suspicion de nature à décourager toute résistance à l’action de force et à la mise en échec cuisant de leur tentative de se servir de la Fondation et de ses principaux responsables. C’est une preuve supplémentaire pour justifier et faire accepter leur forfait.

La Présidente de la Fondation KB,

Khattou Mint El Boukhary
Nouakchott, le 26 septembre 2008.


maatala

Anonyme a dit…

Khatou,Emal ,KB peu importe comment vous la nommez, je ne peux plus la supporter I'm not sure whether she does or not...

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maata,
Actuellement; nous souffrons tous d’allergies.

copiarpegar

maatala a dit…

Salam


copiarpegar

Il y a de quoi, car tous ces bouffons nous prennent pour des cons.

maatala

Anonyme a dit…

Maata,
Comment expliquez-vous le rejet d'ultimatum de l'UA par les députés favorables au coup d'Etat.

copiarpegar

Anonyme a dit…

my friend told me c'est une alliance militaire et économique avec Caracas.

copiarpegar

maatala a dit…

Salam

Les troufions qui soutiennent le HCE sont en service commandé.

C'est le contraire qui aurait été étonnant dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Les paradoxes Mauritaniens

- Aziz fait un coup d'état contre son maître TAYA et voila les GNOUS qui défilent pour féliciter les traîtres de les avoir délivrer du caporal.

AZZIZ devient le sauveur, plus tard il sera celui qui s'oppose à la volonté de ELYCOM de prolonger la transition au nom de la démocratie nous dit-on (sic).

AZZIZ devient un héros, sauf qu'au passage, on oublie vite que ce félon en chef a pris goût au pouvoir et à ses intrigues.

Pour continuer à tirer les ficelles, il sort de sa manche le terne et Naïf SIDIOCA de son hibernation pour en faire le "Président des GNOUS".

La créature se rebelle et voila AZZIZ mis à nu, il reprend sa chose (le pouvoir) ,enfin les masques tombent et le faiseur de régent est à poil , il doit faire face à une situation imprévue à laquelle il n’ai pas préparé : gérer les GNOUS que nous sommes..

Les Mauritaniens comprennent enfin, qu'ils ont toujours étés les dindons de la farce.

Entre "JUDAS" a été élévé au rang de général par le NAIF en chef par le simple fait du prince.

- Ely l'apprenti démocrate, père putatif de la démocratie se tait, par cynisme, car il ne veut pas se maître à dos AZZIZ et les 11 salopards, il aura besoin d'eux en cas d'élection anticipée.

Que dire du silence de celui qui veut apparaître comme étant le TOUMANI du sables, qui refuse obstinément de prendre position, condamner ou approuvé semble être un casse tête pour lui.

Silence radio comme l'ont fait avant lui Moctar, SIDIOCA, AHMED lors des années de braises ou le caporal déportait ses compatriotes.

L’amnésie plutôt que le courage.

- SIDIOCA ou l'homme qui rassure (sic)
Ce que les Mauritaniens aiment chez lui semble-t-il, c'est la Marabout attitude: un homme sage, posée, réfléchi et de surcroît ne ferait pas mal à une mouche.

En somme l'anti-révolutionnaire, un homme de compromis, un charmeur de serpents, mais surtout un gardien du temple.


Il va bien falloir choisir une bonne fois pourtoute, entre la main qui châtie et celle qui caresse, par contre une chose est certaine, c'est que les mauritaniens ne sont pas prêt à se battre pour aucun idéal démocrate, ni pour la légalité.

A vous donner l'envie de vomir dit le FOU.


maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur le blog du prof

vendredi 26 septembre 2008

Stratégie de la junte en Mauritanie: la birmanisation

« Une démocratie où fleurit la discipline »

Une nouvelle anodine est passée dans la presse internationale, mais à y voir de près, elle ne l’est pas. Il s’agit du débarquement de troupes marocaines à Zouérate et dans la région du Tiris Zemmour. Objectif avoué : aider à lutter contre le terrorisme d’El Qaida au Maghreb.
Mais si l’on y regarde de plus près, c’est là un feu vert donné par la junte aux marocains d’établir une présence militaire marocaine sur le territoire mauritanien, ce qui constitue un aveu de la junte de s’aider du Maroc dans sa stratégie de pérennité au pouvoir en s’appuyant sur son voisin du Nord. Les déclarations récentes du roi Mohamed VI favorables à la junte ne laissent aucune ambigüité en ce qui concerne l’appui que la junte demande au Maroc.

Que signifie une telle situation (I) et quelles conséquences du régime militaire en Mauritanie sur la sous-région (II)?

I - la stratégie isolationniste de la junte.

Si l’on y regarde de près et malgré les mises en demeure internationales, les condamnations, la rupture des accords financiers et la suspension de l’aide internationale, la junte fait la sourde oreille et continue à monopoliser l’Etat et les institutions en plaçant ceux qui lui font allégeance à tous les échelons de l’administration publique. Mieux encore, elle use et abuse de son pouvoir pour faire adhérer à sa cause des militants anti-putschistes en leurs proposant la direction d’entreprises nationales. La junte reprend à son compte ce que son chef reprochait justement au régime de sidioca de vouloir acheter les adhésions au gouvernement de ould El Waghef.

Mais ce qui est plus grave , c’est qu’ à travers son entêtement et la répression qui sourde dans le pays, la junte ne s’achemine vers une stratégie réelle d’enfermement et d’isolement par rapport au reste du monde , en comptant sur le soutien de pays frontaliers (le Maroc notamment ) et en cherchant le soutien d’autres pays qui expérimentent cet isolement en droite ligne de la Corée du Nord et autres dictatures qui défient le monde. Sans dédaigner les alliances contre-nature (voir note article: "A combien vont-ils vendre la Mauritanie?")

Les militaires mauritaniens ressemblent étrangement par leur comportement de vouloir rester au pouvoir à ces militaires birmans qui en 1988 s’emparèrent du pouvoir et qui instaurèrent au fur et à mesure une dictature qui finit par l’assujettissement du peuple à sa volonté instaurant les travaux forcés et censurant les libertés publiques et bafouant les droits de l’homme.

Des instruments de coercition qui mirent la Birmanie, actuel Etat du Myanmar , au ban de la communauté internationale. Son peuple est quasi-analphabète avec un taux de mortalité élevé et une économie où le trafic de l’opium est soutenu par l’Etat.

Pays où les militaires pour pérenniser au pouvoir ont modifié la constitution en justifiant leur acte en ce que la nouvelle Constitution établirait « une démocratie où fleurit la discipline ».
Pays où les militaires se sont octroyés 50% du budget de l’Etat, où les partis d’opposition ont été interdits et où la justice est assujettie à l’exécutif. Et ou sévit le monopole des médias et la répression des journalistes.

Des images d’une Birmanie de la dictature dont certains traits ne sont pas sans nous rappeler d’autres qui existent déjà en Mauritanie depuis le putsch du 6 août 2008, et qui risquent de s’aggraver dans les jours à venir si la junte ne trouve pas (ou ne met pas) un terme à son pouvoir.

II- Les dangers du régime putschiste pour la sous-région

Récemment, une information citée par des sources médiatiques internationales a fait état des pressions qu’aurait exercées le Maroc sur le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, pour l’achat du port de Nouadhibou. Une stratégie marocaine de monopole de toutes les zone d’accès à la mer sur la côte Nord-Ouest atlantique au détriment de l’Algérie qui souhaitait une ouverture vers l’atlantique à travers ce port.

D’autre part, le rapprochement évident entrepris par la junte avec le Maroc, n’est pas sans conséquences sur l’Affaire du Sahara occidental. Rapprochement dans lequel les dirigeants du Polisario voient un complot contre leurs revendications territoriales. Et les algériens une déstabilisation de la sous-région.

C’est ainsi que les autorités algériennes ont dénoncé le putsch et pris, des mesures diplomatiques œuvrant à la non-reconnaissance du putsch à l’échelle de la communauté internationale.

Le débarquement des militaires marocains dans le Tiris-Zemmour, ne fait que conforter les algériens sur les velléités du Maroc et les intentions de rapprochement de la junte de son voisin au détriment du peuple sahraoui.

Dans ce contexte , la Mauritanie, le maillon le plus faible de la sous-région risque de se voir entrainée dans une tension sous-régionale dont les conséquences sur la stabilité du pays et sur son développement peuvent être catastrophiques.
L’alignement de la junte sur le Maroc va déclencher des mécanismes de déstabilisation dont la Mauritanie, à déjà eut de macabres expériences. Notamment la guérilla jihadiste et les attentats terroristes. Or ces deux phénomènes ne peuvent être jugulés qu’à travers une coopération intensive entre les pays de la sous-région. Or ce qui est en train de se passer est bien le contraire de cela.

Et il est certain que cela ne profite nullement au combat qui doit être livré de façon concertée. La tension engendrée par la junte à travers son comportement et son alliance préférentielle n’est pas propice à maintenir la paix.

En conclusion, tous les indicateurs nationaux et internationaux indiquent que la junte est acculée à disparaître, qu’elle doit quitter le pouvoir pour éviter le pire pour elle et pour le peuple. Mais ce qui est encore le pire à craindre c’est qu’elle ne soit déjà prise dans la gangue du système politico-laudateur mauritanien et de la machinerie sociale qui coupe les gouvernants des réalités jusqu’à ce qu’ils sombrent dans le désastre.

A voir les attitudes de désolidarisation de la junte qui commencent à s’exprimer (dernière en date, les 18 sénateurs démissionnaires du groupe de soutien au putsch) et les soutiens publics qui se font rares, on comprend que les rats commencent à quitter le bateau qui coule.

A la « démocratie où fleurit la discipline », préfèrons la Démocratie où l’espoir bourgeonne.
-
Pr ELY Mustapha

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous:

"Xénophobie, corruption, délation

La Birmanie, propriété privée de la junte militaire
Plus de trois mille morts... La terrible répression de la population birmane insurgée en septembre 1988 contre la dictature de Ne Win n’avait guère ému des gouvernements et des intellectuels aux indignations décidément très sélectives. Ils n’ont apparemment pas pris connaissance non plus de l’arrestation, fin juillet dernier, des dirigeants de l’opposition démocratique. La dictature actuelle du général Saw Maung n’a pourtant rien à envier à l’ancienne. L’ordre militaire règne à Rangoon.
Par Renaldo GassiAprès plus d’un an de normalisation, les autorités birmanes issues du coup de force du 19 septembre 1988 n’ont pas encore réussi à établir totalement leur emprise sur ce pays de 40 millions d’habitants qui n’a guère connu que vingt-six jours de liberté (24 août-18 septembre 1988) depuis le putsch militaire de 1962. Les patrouilles armées continuent leurs rondes dans les rues de Rangoon et des camions hérissés de fusils gardent les carrefours. Le gouvernement de M. Saw Maung, entièrement composé de généraux - le poste de la santé mis à part, - n’a cure des principes humanitaires ni des droits de l’homme.


Les mesures « révolutionnaires » du pouvoir, qui se déclare « libéral », mais s’appuie comme l’ancien sur la seule force des armes, ne sont guère convaincantes. Les façades des immeubles de la capitale ont été repeintes, mais les rues sont toujours aussi sales et défoncées. L’approvisionnement en eau de Rangoon n’est assuré que pendant quelques heures par jour ; les pannes d’électricité sont aussi nombreuses qu’autrefois. Les médicaments manquent, tout comme les lits d’hôpital et la population continue de se procurer au marché noir la majeure partie de ses biens de consommation.


Les généraux font tout leur possible pour masquer la réalité. Leur première réalisation a consisté à faire repeindre les murs des pagodes et à défricher parcs et pelouses envahis par les herbes. Les propriétaires du centre ville furent contraints de ravaler les façades décaties de leurs immeubles et de participer au nettoyage des ordures ménagères abandonnées dans tous les recoins. Ensuite, les généraux se lancèrent dans la création de parcs et de jardins destinés à « assurer la paix du corps et de l’esprit des citadins durement secoués par les troubles épouvantables résultant des désordres suscités l’an dernier » par - au choix ou ensemble - « les communistes » ou « les laquais de l’impérialisme ». La phraséologie du régime précédent est toujours en vigueur. Les organes d’information gouvernementaux insistent chaque jour sur les réalisations des militaires en faveur de la population : passerelles pour piétons au-dessus des grandes artères, construction accélérée de villes nouvelles à l’ouest (Hlaing), au nord (Okpo) et à l’est (Dagon et Myothit), etc.


Pour apaiser la grogne des fonctionnaires, dont la grève générale avait paralysé l’ancien régime « socialiste », et qui n’avaient repris le travail en octobre 1988 que sous la menace, les militaires ont décidé de frapper un grand coup : les salaires ont été augmentés de 300 % le 1er avril. Une générosité qui ne coûte guère aux autorités, grâce au fonctionnement intensif de la planche à billets. Mais les assurances des généraux sur la solidité de la monnaie ne suffirent pas à redonner confiance à une population choquée par les massacres de mars, juin, août et septembre 1988 et exaspérée par les exactions répétées des soldats : meurtres, arrestations, tortures.


Le régime a décidé le 25 mai de changer le nom du pays. L’Union de Birmanie, qui avait abandonné en octobre 1988 la désignation de République socialiste, est devenue officiellement l’union de Myanma. Selon les généraux, le nom de Birmanie se référait à « la race birmane », tandis que je mot Myanma englobe « toutes les races » du pays. En réalité, les militaires ne se sont jamais souciés des sentiments des quelque soixante minorités qui se partagent les deux tiers du territoire. Depuis quarante ans, les innombrables exactions et massacres qu’ils ont commis dans les régions périphériques sont restés impunis, Un rapport diffusé l’an dernier par Amnesty International est particulièrement édifiant sur ce point (1). Quant au mot Myanma, c’est le nom ancien par lequel se désignaient les Birmans.


L’utilisation du bouddhisme
Pour emporter l’adhésion des indécis, les généraux jouent sur les cordes qui ont fait leurs preuves ailleurs : nationalisme (« seuls les Birmans peuvent lutter pour développer le pays »), xénophobie (« dénoncez les machinations des impérialistes visant à désintégrer la Birmanie »), racisme (« nous avons peur que notre race s’éteigne » ; quinze articles signés le Patriote sont parus sous ce titre), anti parlementarisme et traditionalisme (2). L’utilisation du bouddhisme est systématique : les militaires visitent les pagodes, organisent des cérémonies pour les moines, collectent de l’argent pour la construction d’un temple à Rangoon, sollicitent les conseils des religieux.


Les écoles maternelles et primaires, closes pendant un an, ont été rouvertes le 19 juin. Mais les collèges et universités restent fermés, car le régime n’a pas vraiment rallié à sa cause les étudiants et les enseignants, notamment ceux qui font partie de l’Union des enseignants de Birmanie. Tous ont payé un lourd tribut en 1988 et conservent le souvenir des massacres de septembre (plus de 3 000 mille personnes ont été tuées ). Les 3 157 étudiants qui sont rentrés peu à peu de Thaïlande - où ils avaient fui l’an passé - ne l’ont certes pas fait de gaieté de coeur. Des milliers d’autres sont demeurés dans les maquis.


Les travaux divers - parcs, passerelles, dégagement de la route entre la capitale et l’aéroport - répondent à des considérations stratégiques plus qu’ils ne reflètent une volonté d’améliorer l’environnement.


La création des villes nouvelles n’est pas non plus exempte de pareilles considérations. Hlaing, prévue pour 100 000 habitants, est située sur la rive ouest de la rivière Hlaing, qui la sépare de Rangoon. On y installe de force tous les squatters du centre, les habitants des quartiers incendiés et les nouveaux arrivants. Fait partie de ce dispositif, la création de la ville d’Ohpo, réservée aux hauts fonctionnaires, aux anciens du parti, de l’armée et de la police. A Mingaladon, où se trouve une grande base militaire, d’autres lotissements sont aménagés. Cette ceinture de sécurité, destinée à l’évidence à couper la capitale du reste du pays en cas de besoin, est complétée à l’est par le développement de la ville de Myothit, réservée aux gens sûrs et aux vétérans de l’armée.


Le ministère de la défense a été transformé en camp retranché. Autrefois protégé par de simples grillages, il est désormais entouré d’un mur percé de meurtrières avec des blockhaus pour les nids de mitrailleuses à chaque angle. Tous les grands arbres qui bordaient les principaux axes routiers de la capitale ayant été coupés, la population ne risque plus de les utiliser pour en faire des barricades de fortune...


Celle-là a de bonne raisons d’être méfiante. Les élections générales promises par la junte ont été reportées a plusieurs reprises. Fixées pour le 1er mai 1990 - sous la pression des Occidentaux et, surtout, des Japonais - auront-elles vraiment lieu ? Les généraux ne font pas mystère de leur volonté de rester au pouvoir. La publication, le 31 mai 1989, de la loi électorale n’a nullement rassuré les démocrates. Elle a été rédigée par une commission de cinq vieillards contrôlés par les généraux, et sans aucune consultation des chefs des partis.


Le porte-parole du comité de presse du Conseil pour la restauration de l’ordre et de la loi (nom officiel de la junte) déclarait récemment : « Nous souhaitons conserver le pouvoir entre nos mains pendant longtemps. Le pouvoir ne pourra pas être transmis immédiatement après les élections, car le gouvernement devra être formé selon la Constitution (3). Et de souligner que les députés de l’Assemblée constituante devront choisir entre deux Lois fondamentales, celles de 1947 (républicaine) et de 1974 (socialiste), ou en rédiger une troisième qu’il faudra faire adopter par référendum avant d’organiser de nouvelles élections d’où sortira un gouvernement auquel sera remis le pouvoir...


Les généraux renforcent leur mainmise sur le pays. L’autorisation d’enregistrement des partis a l’apparence d’une mesure libérale. Deux cent vingt-sept sont enregistrés, mais beaucoup ne sont que des associations professionnelles ou syndicales, ou des regroupements d’habitants d’une même rue. D’autres n’existent que sur le papier. Leur nombre va d’ailleurs décroissant du fait des pressions de l’armée. La surveillance policière et les encouragements à la délation, qui faisaient la force de l’ancien régime, n’ont pas cessé.


Dans ces conditions, il a fallu beaucoup de courage, pour se lancer dans la bataille, aux deux chefs du principal mouvement d’opposition - la Ligue nationale pour la démocratie (LND), le général en retraite Tin Ou, (soixante-cinq ans) et l’extraordinaire pasionaria birmane, Mme Sou Kyi, fille du fondateur de l’Union, le général Aung San. Le général Tin Ou, homme austère et sincère qui fut moine pendant six ans après avoir été emprisonné par l’ancien dictateur Ne Win, et Mme Sou Kyi (quarante-trois ans) sont respectivement président et secrétaire général de la Ligue, qui aurait environ 2 millions d’adhérents. Non violents et légalistes, ils représentent désormais le seul espoir de la population. Privée de la possibilité de se faire connaître à l’échelle nationale, la LND, sous l’impulsion de Mme Sou Kyi, a organisé une longue campagne de visites aux branches locales du parti dans toutes les provinces.


La Ligue nationale a diffusé des bulletins d’information pour encourager ses adhérents. Mme Sou Kyi a tenu chez elle des conférences de presse ; elle a dénoncé les exactions et pressions des militaires. Chacun de ses voyages a donné lieu à des enregistrements vidéo diffusés sous le manteau dans tout le pays. Les autorités ont été gênées par le dynamisme et les idées de Mme Sou Kyi, qui n’a cessé de réclamer le respect de la justice et des droits de l’homme. De nombreuses rumeurs d’assassinat ont circulé. Elles étaient peut-être à mettre sur le compte de la guerre psychologique, mais ne pouvaient être prises à la légère, car les militaires ont provoqués Mme Sou Kyi à plusieurs reprises. Le 21 juin, Mme Sou Kyi, qui participait à une commémoration du massacre d’étudiants de juin 1988 et venait de déposer une couronne de fleurs, a été arrêtée pour la première fois. Pendant organisée. Les soldats ont tiré. M. Thein Moe, l’un des responsables du Parti unifié dés travailleurs, a été tué. Un autre manifestant a été grièvement blessé et plusieurs étudiants arrêtés. Le libéralisme du régime montrait déjà ses limites.


Le 19 juillet, l’armée dispersait brutalement une manifestation d’un millier de personnes réunies à l’occasion de l’anniversaire de la mort d’Aung San. Quelques jours plus tôt, vingt mille soldats étaient venus renforcer le quadrillage déjà serré de la capitale. Le 20 juillet, sous prétexte qu’ils « semaient la dissension chez les militaires et entretenaient la haine de l’armée dans la population. », Mme Sou Kyi et M. Tin Ou étaient assignés à résidence pour un an. Tout contact avec l’extérieur leur était interdit.


Les généraux ont renforcé une loi de 1962 sur l’enregistrement des éditeurs et imprimeurs ; une directive indique que « tous les manuscrits doivent être soumis à l’approbation préalable avant impression et publication » . Depuis le 6 juin 1989, « les imprimeurs, éditeurs, organisations et personnes qui impriment et publient des textes non approuvés » sont poursuivis. Le 9 juin, le porte-parole militaire déclarait : « Les partis politiques feraient mieux de faire, connaître au peuple leurs promesses politiques, économiques, sociales et les travaux de solidarité nationale qu’ils envisagent (...). Ils feraient mieux de s’organiser et d’établir leurs plates-formes électorales plutôt que de s’opposer au gouvernement et demander le pouvoir. » Privés de moyens d’expression par un régime qui feint de les encourager, il est peu probable que les partis puissent faire connaître leurs programmes aux électeurs par la voie légale.


Les généraux se glorifient de leurs succès contre les diverses rébellions, Celle du parti communiste birman, rongé par les dissensions ethniques, s’est désintégrée. Les Kachins sont repoussés sur la frontière chinoise et les trafiquants d’opium shans ont perdu leurs sanctuaires en Thaïlande. Quant aux Karens de l’Union des nationaux karens (KNU), chassés peu à peu de leurs bases, ils font les frais des accords de coopération entre les états-majors thaïlandais et birman. Les Karens ont contrôlé pendant près de quarante ans toute le zone frontalière entre la Birmanie et la Thaïlande (1 500 kilomètres). Installés dans des sanctuaires appuyés sur la frontière, ils bénéficiaient du soutien discret de la Thaïlande et des trafiquants avec lesquels ils commerçaient (vente de bois, bétail, minerai, antiquités, pierres précieuses, etc.). En échange de la fin de leur soutien aux Karens, les Thaïlandais ont obtenu, à des conditions inespérées, des concessions d’exploitation de zones de pêche, de forêts et de mines situées en territoire birman. Cet accord a été conclu au moment où la Thaïlande a annulé les concessions forestières sur l’ensemble de son territoire. Les revenus que les rebelles tiraient de la contrebande vont désormais dans les caisses de l’armée, qu’elle est la seule à contrôler (4).


Exploitant leur succès sur les rebelles, les généraux ont créé un Comité pour le, développement des régions frontalières et des races nationales (5). Dirigé par le véritable homme fort du régime, le général Khin Nyunt (bras droit du chef de l’Etat, ancien chef des services secrets et, dit-on, très lié à Mme Sanda Win, fille de M. Ne Win), ce comité aménage les zones frontalières. son profit. Il coordonne la construction de routes, de ponts, de camps militaires et de villages de regroupement dans les zones conquises, Les grands chantiers civils ont été abandonnés et les puissants moyens mécaniques ont été récupérés pour les besoins militaires. Quant aux minorités ethniques qui résident encore dans ces zones...


Vives attaques contre les médias étrangers
Les généraux souffrent pourtant d’un grave handicap. La dissolution du parti socialiste a entraîné la disparition des organisations satellites qui contrôlaient tous les secteurs de la population et se chargeaient de transmettre les ordres du mouvement. Les militaires n’ont pas encore réussi à reprendre les rênes de toutes les associations (étudiants, artistes, écrivains) qui se trouvaient à la pointe de la protestation, Soldats et police secrète utilisent menaces et délation : la terreur succède à la peur, sans entraîner pour autant l’adhésion des foules.


Police et armée réussissent à limiter la diffusion des idées de l’opposition, mais ne peuvent faire taire les critiques extérieures. La Voix de l’Amérique, la BBC et la radio indienne diffusent chaque jour des informations en birman. Très écoutées, elles sont devenues les seules sources auxquelles la population fait confiance. Les généraux sont obligés de multiplier les conférences de presse au cours desquelles ils accusent les médias étrangers de faire croire aux Birmans que, comme le dit un proverbe, « les punaises du lit sont des tortues » . Un sénateur américain, M. Patrick Moynihan, qui a dit soutenir les Karens et les étudiants, et a blâmé l’armée pour sa brutalité, a été vivement critiqué : ses prises de position ont provoqué la publication de vingt-six articles anonymes (6).


Ainsi, plus d’un an après le départ de M. Ne Win, la Birmanie continue de subir une dictature sans autre projet que d’assurer sa pérennité et de gérer le pays comme sa propriété privée. Son impopularité ne pourra que la pousser à se montrer de plus en plus répressive.

Renaldo Gassi.

maatala

maatala a dit…

Salam

Article précédent

Lu pour vous dans le monde diplomatique

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

La Premiere Dame n'a pas besoin des conseils de Maitre Lo Gourmo pour politiser la chose. LA CHOSE A TOUJOURS ETE' POLITIQUE! Les depute's frondeurs et leurs attaques contre la Fondation de Khatou avaient comme unique but d'avoir un pretexte pour s'emparer du pouvoir.

La personne qui a pietine' la constitution et les lois en vigueur dans notre pays est bien connu. Il a fait deux coups d'etat au vu et au su du monde entier. Il a empeche' un president Mauritanien de rentrer dans sa patrie et il a pris en otage un deuxieme president Mauritanien. Ce dernier et son premier Ministre sont tous deux en prison. IL EST ASSIS A' LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE AND HE HAS NO BUSINESS BEING IN THE PALACE TODAY!
NOS DEPUTE'S ET NOS SENATEURS SONT TOUS SES OTAGES. ILS SAVENT TOUS QUE CE QUI A EU LIEU LE 3 AOUT 2005 ET LE 6 AOUT 2008 SONT DES HAUTES TRAHISONS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

IL FAUT DONC ARRETER VOTRE FAUX THEATRE DE LA FONDATION A FAIT CECI, LA FONDATION A FAIT CELA!
TROP DE T'CHEYCHIRE WA AL VEYAVI!

ALLEZ-Y VOUS FAIRE VOIR AILLEURS AVEC VOTRE FAUSSE FIERTE' QUI EST COMPLETEMENT DEPASSE'E!

VOUS ETES ENTRAIN D'HUMILIER TOUT NOTRE PEUPLE AVEC VOS BASSESSES!

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonsoir,
Avis aux amateurs!

"LES CHLEUHS DEBARQUENT!"
(Version revue et substantiellement réamenagée)!
A la bonne heure!

Anonyme a dit…

Ely commence à bougé dans la lumière , après la conspiration et la discrétion douteuse , il veut proposer une solution .

Mais quelle solution moi je peux résoudre tout les problèmes .

Aujourd’hui ely ne trompe personne on sait tout ..

Personne est séduit par ely ni ici ni a l’étranger

Ely on veut plus de vous ( hessen ould lebatt ente hem ).

jeilany

Anonyme a dit…

CHEIKH AL AVIA NOMME AMBASADEUR AU ROYAUME DU MARUOC
qu'en pense Maatalla?

Anonyme a dit…

Aziz continue à nommer Roumouz el vessad au postes.
Le dernier en date cheikh el avia, est l'exemple même du vol et de la corruption, il a pillé les ressources du pays comme descentaines d'autres qui vivnet en toute impunité!!

Que reprochait déjà la junte à Sidioca dans ses communiqués et dans le sdiscours du putschiste Aziz? De favoriser la corruption et de nommer des corrompus au pouvoir!

Anonyme a dit…

La birmanisation de la Mauritanie??

j'ai déjà soulevé cette option comme l'une des rares têtes d'issue que peuvent emprunter les putschistes. Mais la grande question à laquelle je n'ai pas pu avoir de réponse est si la Mauritanie ferait comme la Birmanie, quelle sera sa chine.

Je vois que les putschistes cerchent à répondre à cette question en recrutant le Maroc à cette fin. C'est dommage que le Maroc se fasse de telles illusions, vouloir se mesurer a la Chine ??.

Ce pays qui nous est très cher, n'a malheureusement jusque là pas pu se débarasser de sa folie de grandeur qui pourtant risquerait au bout du compte de le ruiner comme elle le fit pour d'autres.

Cette folie de grandeur est reponsable du fait que le Maroc a des problèmes avec tous ses voisins (l'Espagne, l'Algérie, les Sahraouis dont il occupent le territoire et la Mauritanie dont il est entrain de piétiner la légalité).

Le Maroc et ses dirigeant doivent comprendre et intérioriser que leur pays est très modeste (35.000.000 d'habitants) et cesser donc de provoquer ça et là. Le Maroc doit plutôt se focaliser sur le développement, l'instauration d'une véritable monarchie consitutionnelle, se débarasser de complexes historiques de supériorité.

Des rumeurs courent que des soldats marocains ont débarqué ici sur demande de la junte illégale. Je rappelle au Maroc qu'en 33 ans de il n'a pas pu venir à bout de la volonté du peuple sahraui de de faire valoir son droit à l'autodétermination, et que la Mauritanie ne lui sera jamais soumise.

Sanhaji

Anonyme a dit…

واعتبرت ان اسمه الحقيقي هو سيدي ولدخيَنا لوالده محمد ولد خينا. وقالت المصادر ان اسم "مولاي ولد محمد لغظف" علق بالوزير الاول من شهادة باكلوريا لشخص آخر بهذا الاسم استغلها للتسجيل في جامعة المحمدية بالمعرب.
وذكر المصدر ان اخا الوزير الاول هو محمد الامين ولد خينا الذي يعمل معه في منظمته غير الحكومية واخته مريم بنت خينا القاطنة حاليا بانبيكة في النعمة.
وتنبه صحيفة "تقدمي" الي انه رغم تواتر هذه المعلومات من عدة مصادر متطابقة الا انه لم يتم التأكد من
le premier ministre qui triche en usurpant l'identité d'un autre.
il porte un nom civile qui n'est pas le sien

Anonyme a dit…

excellente analyse de KBG SUR
http://vindicte.blogspot.com/

A LIRE ABSOLUMENT

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"CHEIKH AL AVIA NOMME AMBASADEUR AU ROYAUME DU MARUOC
qu'en pense Maatalla?

tous ces vautours sont les créatures de Taya, ils ont volés et comploter ensemble, ils partagent les mêmes maîtresses et et ont crées des alliances divers.

Je suis étonné par ta question, car je ne suis pas le porte parole de la junte (lol).

maatala

Anonyme a dit…

ould taya va se presenter aux elections lisez sur

http://mauriton.blogspot.com

noki

Anonyme a dit…

Je viens de lire la reaction de Aziz contre l'Algerie en plein Conseil des Ministres. Tourine c'est soit l'Algerie ou soit le Maroc pour le mettre sur le dos de l'Algerie. A bientot. A-

maatala a dit…

Salam

AU secours le conseil de sécurité de L'UA, exige le retour de SIDO-KB-BOBDIEL et Wagf.

Il nous adresse ainsi le message suivant: surtout pas de coup d'état, mais vous pouvez massacrer votre peuple comme au Soudan.

En somme le coup d'état est plus grave que le Génocide dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ani

"Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat a indiqué que la Mauritanie dispose d'énormes ressources, précisant que la mauvaise gestion et la corruption qui y ont sévi pendant très longtemps ont conduit à la situation catastrophique que le pays vit actuellement"

Pour joindre l'acte à la parole , il nomme AVIA le goinfre Ambassadeur de Mauritanie au Maroc.

Un vrai club dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Il ne faut pas ecouter Aziz. Le pays n'a pas tellement de ressources comme la Birmanie. Il n'est pas le gars capable de gerer quoi que ce soit. Je suis entrain de regarder le debat McCain-Obama. Vous croyez qu'il pourra faire partie d'un debat de ce genre? Non. C'est un signal qu'il est entrain de donner aux affamés de la politique. A-

Anonyme a dit…

Le Premier Ministre mauritanien serait coupable d'usurpation d'identité
27-09-2008
Le Premier Ministre ne s'appellerait pas en réalité Moulay Ould Mohamed Lagdhaf ; son vrai nom serait Sidi Ould Khaïna, de son père Mohamed Ould Khaïna. Il aurait changé de nom, pour utiliser le diplôme du baccalauréat d'un dénommé "Moulay Ould Mohamed Lagdhaf", avant de s'inscrire à l'Université Hassan II Mohammedia, au Maroc.

Selon des sources concordantes, le frère de l'actuel Premier Ministre s'appelle Mohamed Lemine Ould Khaïna ; il travaillait dans son ONG. Sa sœur, elle, s'appelle Marième Mint Khaïna et habite à N'Beïka.

Personne, en revanche, n'est capable de dire ou se trouve le présumé "Moulay Ould Mohamed Laghaf".

Taqadoumy invite ses lecteurs à prendre cette information avec beaucoup de précaution : à cause du délabrement avancé de l'État-Civil mauritanien, il est impossible de certifier une indication ayant un lien avec la généalogie d'une personne.

Malgré cela, nous avons fait le choix de soumettre le sujet à l'opinion, comme nous le recommande la diversité de nos sources.
taqadoumy.com
I'm not sure...

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maatala,

Je ne te comprends pas. Merci de nous dire clairement si tu penses que balancer Sidioca et ouvrir la route a Aziz/Ely pourrait resoudre notre probleme.

Anonyme a dit…

copiarpegar,

That is a hell of info concerning this Ould Khaina. This is bad news. A-

Anonyme a dit…

RFD : Communiqué

Le 24 septembre 2008, la TVM a diffusé dans ses journaux télévisés du soir une déclaration attribuée à un groupe d’individus présentés prétendument comme étant des militants du RFD.

Cette diffusion par la TVM a été relayée ensuite par radio Mauritanie ainsi que par les journaux Horizon et Chaab.

Face à cette mascarade, le Parti a mandate M. Yedali Ould Cheikh, Président de la Commission Communication, pour une mise au point au sujet de l’intervention de ce groupe d’imposteurs et protester auprès des médias publics concernés contre cette opération de désinformation malveillante à l’endroit du RFD et de ses instances officielles.



La Direction de Communication du Parti devait prendre contact avec la TVM pour l’organisation de la diffusion de la mise au point projetée. C’est ainsi qu’il a été convenu avec la Direction de la TVM que M. Yedali Ould Cheikh interviendra le même jour, 25/09/08, dans les journaux télévisés du soir en arabe et en français.

Une demi-heure avant le rendez-vous, M. Yedali Ould Cheikh a été contacté par M. Imam Cheikh, Directeur Général de la TVM, qui lui a signifié que le problème objet de la mise au point est réglé, que pareille erreur ne se répétera plus et qu’il n’y a donc plus lieu de diffuser le droit de réponse du RFD.

Malgré l’insistance de la Direction de la Communication du RFD, le DG de la TVM a décidé de « déprogrammer » la diffusion en direct de la mise au point du RFD en contrepartie de son engagement personnel qu’il n’y aura plus de récidive de la part de la TVM.

Bien que déçus de n’avoir pas pu communiquer à l’opinion publique la mise au point du Parti par l’intermédiaire de la TVM, comme cela avait été convenu avec la Direction de cette institution, nous osons espérer que l’engagement pris par la TVM à ce sujet soit pleinement respecté à l’avenir.

Nouakchott, le 26 septembre 2008

La Direction de la Communication du RFD
www.cridem.org

copiarpegar

Anonyme a dit…

A-,
Does TAQADOUMY get the authors’ permission before publishing such information?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Les cadres de Tidjikja renouvellent leur soutien au HCE et condamnent le terrorisme

Les cadres des 5 communes de la capitale de la wilaya du Tagant (Tidjikja, Rachid, Nimlane, Koudia et Oudey Emejbour) ont renouvelé samedi leur soutien au Haut Conseil d'Etat sous la président du général Mohamed Ould Abdel Aziz, Chef de l'Etat pour avoir été au rendez-vous en prenant la décision de sauver la Mauritanie du démantèlement, du chaos et de la guerre civile.

Ces cadres ont assuré, dans un rassemblement organisé vendredi soir à Nouakchott, "les parlementaires, les acteurs politiques et sociaux et les mais de la Mauritanie de leur contribution dans le cadre d'une large concertation libre et franche et la mise en place d'une feuille de route pour un retour rapide à la situation constitutionnelle normale comme indiqué lors de la dernière session extraordinaire du Parlement".
Ils ont également condamné, dans un communiqué rendu public à cet égard, les actes criminels et barbares perpétrés par les terroristes contre notre pays et que renient à la fois, la conscience, la religion et les valeurs humaines".
Le communiqué lance un appel "pressant à tous les fils du pays pour qu'ils placent les intérêts de la Mauritanie avant toute autre considération et accompagnent dans leur démarche les autorités nationales du pays qui ont assumé une lourde responsabilité pour l'amour de la Mauritanie et de ses intérêts supérieurs".
Le communiqué des cadres de Tidjikja indique que le même appel est lancé aux frères et amis de la Mauritanie dans la nation arabe, en Afrique et dans le monde entier pour appuyer notre pays afin de surmonter les obstacles imposés et renouer avec son statut de modèle démocratique, de havre de paix et de stabilité et de partenaire privilégiés dans la lutte que mène le monde civilisé contre la barbarie, le terrorisme, l'extrémisme, le trafic de drogue et l'émigration clandestine."
Les cadres de Tidjikja invitent également les mauritaniens qui naviguent encore contre le courant de la vérité et de la raison, et tous ceux, de par le monde, qui prônent la démocratie et se soucient de ce régime pluraliste basé sur la loi de la majorité à respecter la volonté de la majorité de la plus grande partie des mauritaniens ayant soutenu le mouvement de la rectification du 06 Août dernier et qui sauvé le pays de la dérive".
THAT WHAT I THOUGHT...

copiarpegar

Anonyme a dit…

Au General Mohamed Abdel Aziz,


Vous reconnaissez que le coup d'etat a cree' une situation anormale. C'est deja un pas dans la bonne direction parce qu'il faut d'abord et avant tout reconnaitre que le coup d'etat a cre'e une situation anormale pour corriger ladite situation.

Il ne sert a' rien de vous attaquer aux membres de la communaute' internationale qui condamnent le coup d'etat. Ceux-ci ne veulent que du bien pour la Mauritanie.

IL NE FAUT PAS ECOUTER LES MOUCHARDS QUI VOUS POUSSENT DANS LA MAUVAISE DIRECTION EN PARLANT DE TOUT CE QU'IL Y A DE "POSITIF" (si on peut parler de positif) DANS CE DERNIER COUP D'ETAT ET CELUI QUI A EU LIEU AVANT LUI.
LA PROCHAINE FOIS QUE QUELQU'UN PARLE DE RECTIFICATIF, N'AYEZ PAS PEUR DE LUI DIRE: RECTIFICATIF AL VEYAVI WALA RECTIFICATIF LAHRARE!

Les presidents Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ne sont pas vos ennemis! VOS ENNEMIS ET LES ENNEMIS DE VOTRE FAMILLE ET LES ENNEMIS DE NOTRE PAYS SONT CEUX QUI VOUS POUSSENT A' PERSISTER DANS L'ERREUR. ILS SONT ENTRAIN DE VOUS FOUTRE DANS LE PETRIN ET DE DETRUIRE LA MAURITANIE.

LES CLEFS DU PROBLEME SE TROUVENT ENTRE LES MAINS DU PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI. IL FAUT LE LIBERER ET LE RETABLIR DANS SES FONCTIONS. IL EST RAISONNABLE, SAGE ET RESPECTUEUX. IL N'EST ANIME' D'AUCUN ESPRIT DE VENGEANCE!
IL FAUT DONNER DES INSTRUCTIONS A' TOUS VOS COLLABORATEURS DE CESSER D'HUMILIER LA PREMIERE DAME KHATTOU.

Depuis votre dernier coup d'etat, la Mauritanie a perdu des milliards a' cause des sanctions economiques contre notre pays et on parle de soldats Marocains qui sont desormais presents dans notre patrie. SEULS LES IMBECILES ET LES VAGABONDS PEUVENT REGARDER LE RESULTAT DONNE' PAR LE COUP D'ETAT DU 6 AOUT ET DIRE QUE LE MOUVEMENT EST "RECTIFICATIF" ET QUE LA MAURITANIE EST DESORMAIS SUR LA "BONNE" VOIE.

REVENIR A' LA RAISON NE VEUT PAS DIRE QUE VOUS AVEZ PEUR MAIS C'EST ETRE SAGE, RECONNAITRE ET DEFENDRE LES INTERETS SUPERIEURS DE LA MAURITANIE.


VIVE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE!
VIVE LE PEUPLE MAURITANIEN!

Anonyme a dit…

WADE aux Nations Unies: retour à la légalité républicaine et soutien aux positions de l'Union Africaine


Le Président sénégalais, Abdoulaye Wade, dans un discours prononcé devant la 63 ème Assemblée Générale des Nations Unies à New-York, ce 24 septembre 2008, a déclaré: "en Mauritanie, nous réaffirmons notre attachement au retour à la légalité républicaine conformément à la voie tracée par l'Union Africaine".


Cette déclaration du Président sénégalais, intervenue après celles du Ministre sénégalais des Affaires Etrangères, Monsieur Cheikh Tidjani GADIO, vient gommer les effets de la prise de position de Abdoulaye WADE à sa sortie d'une rencontre avec Nicolas SARKOZY, le Président français, qui a été interprétée comme étant un soutien aux putschistes de Nouakchott.

Il faut préciser que le Sénégal est l'un des pyas limitrophes dont les échanges sont les plus actifs et variés avec la Mauritanie. La vallée du Fleuve Sénégal, frontière naturelle entre les deux pays, est une zone de grande densité démografique et récelle des plus importantes potentialités de développement économique des deux Etats.

De nombreuses missions ont été dépêchées par le Front National pour la Défense de la Démocratie auprès des autorités sénégalaises pour les édifier sur l'impasse dans laquelle le Général limogé Mohamed Ould Abdel Aziz et sa conjuration de putschistes avaient planté la Mauritanie en renversant la légalité, ce 6 août 2008. Deux de ces missions ont été menées par deux anciens ministres du Président élu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi toujours séquestré par la junte militaire, Bâ Boubacar Moussa, ancien Ministre Conseiller du Président de la République et SOUMARE Assane, ancien Ministre des Pêches et de l'Economie Maritime.

De leur côté, les putschistes n'ont pas ménagé leurs efforts pour infléchir la position de l'un des membres les plus actifs et influents de l'Union Africain qu'est Abdoulay Wade. En plus des nombreuses missions menées par le ministre des Affaires Etrangères des putschistes et des appels téléphoniques directs du Général limogé, la junte avait aussi mobilisé son principal soutien politique, à savoir Ahmed Ould Daddah, Sécrétaire Général du Rassemblement des Forces Démocratique (RFD), pour convertir le gouvernement sénégalais au putschisme "rectificateur".

Par cette déclaration, Abdoulay Wade vient rappeler que l'Union Africaine, aidée en cela par le monde entier (Union Européenne, nations Unies, Ligues des Etats Arabes, Organisation Internationale de la Francophonie) , a décidé d'en finir avec la malédiction des coups d'Etat des petits matins et d'affirmer que la volonté des peuples africains mérite d'être respectée.
fr.for-mauritania.org
Wade are you ok?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maata,

Think twice before voting for McCain.

copiarpegar

Anonyme a dit…

A-,
Fifty-one percent of those polled thought Obama did the better job in Friday night's debate, while 38 percent said John McCain did better.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Le Président du HCE au CHN: "les problèmes dont l'établissement souffre seront résolus"


Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat a indiqué que la Mauritanie dispose d'énormes ressources, précisant que la mauvaise gestion et la corruption qui y ont sévi pendant très longtemps ont conduit à la situation catastrophique que le pays vit actuellement.

Le Président de Haut Conseil d'Etat a également invité les mauritaniens à unir les efforts, à dépasser les mentalités du passé et aller à pas sûrs dans la construction de l'avenir.
Il a ajouté au cours d'une visite qu'il a effectué samedi pour le centre hospitalier national de Nouakchott que cet établissement offre des services vitaux pour le citoyen, indiquant que les problèmes dont l'établissement souffre seront résolus et que tous les moyens nécessaires au développement de cette infrastructure seront mis à sa disposition pour en faire une infrastructure pionnière dans la fourniture des prestations hospitalières pour tous les citoyens.
ani.mr

A-, S'MAAT WALA ENZIDAK

copiarpegar

Anonyme a dit…



استجابت شركة عملاقة في الصيد بأعالي البحار بأكادير لتعليمات من جهات رفيعة المستوى في الدولة، بسحب عشر سفن صيد من المياه الموريتانية، بعد قضائها حوالي 20 يوما بشكل غير قانوني في عرض البحر شمال موريتانيا.

وأفادت مصادر "الصباح" أن السفن العشر المشار إليها خرقت القوانين بالصيد في المياه الموريتانية، كما أنها كانت معرضة لأي اعتداء لعدم وجود أي حماية، إضافة إلى احتمال أن تستغل في تهريب أشياء تهدد السلامة الداخلية للمغرب لطبيعة المنطقة.

وعبرت سفن الصيد التابعة للشركة العملاقة الحدود البحرية بداية شتنبر الجاري، أي بعد الانقلاب الذي أطاح بالرئيس الموريتاني، ووصلت إلى منطقة الصيد الخاصة بموريتانيا، وعلى متنها ما بين 120 و150 ضابطا وبحارا.

وكشف عن هذه الفضيحة من طرف عبد الرحمن اليزيدي، الكاتب العام لنقابة الضباط وبحارة الصيد فى أعالي البحار.إذ وجه رسالة إلى وزير الصيد طالب فيها بفتح تحقيق فوري فى الموضوع، وتقديم طلب إلى الجنرال بناني، بصفته قائد المنطقة العسكرية الجنوبية، للتحقيق عسكريا في حادث تجاوز عشر سفن الحدود وصيدها بشكل غير قانوني في بلد جار.

وقال اليزيدي "إن الشركة استخفت أولا بأرواح البحارة باقتيادهم إلى المياه الموريتانية، لأنهم لو كانوا ضبطوا من طرف باخرة حربية موريتانية لأطلق عليهم النار. ثانيا هذا السلوك يمثل اغتصابا لسيادة تلك الدولة والاعتداء على ثرواتها الطبيعية." وحسب اليزيدي فإن هذه البواخر عبرت الحدود دون أخذ الترخيص من السلطات، وهذه العملية تشكل خطرا على أمن المغرب، وأحدثت ثغرة أمنية، أكدت ضعف المراقبة.

وأكد اليزيدي أن إدارةة الشركة المقربة من جهات نافذة واعية بمسؤوليتها اتجاه القوانين الوطنية والدولية، وتضرب كل هذا بعرض الحائط للربح السريع ولو على حساب أمن البلاد وأرواح البحارة.

وحسب معلومات حصلت عليها "الصباح" فإن ادعاء الشركة العملاقة أن ليس لديها أي معلومات عن وجود سفنها في المياه الموريتانية باطل على اعتبار أنها تعتبر من أهم شركات الصيد المالكة لأحدث السفن التي تخضع للمراقبة بالأقمار الاصطناعية.

وتأكد أمس (الخميس) أن سبع بواخر من أصل عشر هي التي رجعت إلى المياه المغربية، وأن الأخرى في طريقها لعبور الحدود في غياب أي مراقبة من طرف دوريات البحرية الملكية. وأفاد مصدر مطلع أنه نادرا ما يتمركز عناصر البحرية الملكية في مواقع على الحدود البحرية المغربية الموريتانية، ما يسهل اختراقها من طرف سفن الصيد والمهربين.

وقدر مختصون الكمية التي اصطادتها السفن المذكورة في المياه الموريتانية طيلة عشرين يوما ب 300 طن من الأخطبوط، مستغلة ضعف المراقبة من الجانبين الموريتاني والمغربي، والوضع ما بعد الانقلاب في هذا البلد والعلاقات الجيدة بين البلدين.







C extremement grave.
c'est soit le debut de la deconfiture de l'etat mauritanien, soit le début de l'occupation Marocaine, surtout qu'on a appris que le maroc opere des operations de parachutage à Zouerate et Nouadhibou, poumon de l'economie nationale.
Aziz nous donne au maroc sur un plateau d'or.
ous devrons tous agir pour empecher cette colnisation ou cette disparition de l'etat mauritanien.

Anonyme a dit…

Ils sont où les canalheurs, les historiques???

Le pays coule et on n'entend que ceux qui commentent la facon avec laquelle le navire prend l'eau!!!

Anonyme a dit…

Lors de sa visite à l'hôpital cette après-midi , O Abdel Aziz a dit ,en répondant au journaliste qui lui demandait s'il a les moyens de réaliser les promesses qu'il venait de faire pour appuyer les efforts du département de la santé , qu'il a consulté avant de s'engager , le ministre de l'économie , en l'occurence Sidi O Tah , qui lui a dit que les moyens existent . Donc , retenez bien , au cas où les promesses du général ne sont pas respectées , ce sera la faute à Ould Tah . Voilà , le fou de Maata a désormais son bouc émissaire !

Anonyme a dit…

Amis (e) de canalh,
Selon vous pourquoi l'Algerie n'a pas comdamné l'attaque de Tourine et elle n'a même pas envoyé un message de compassion au peuple mauritanien ?

Réponse : parce que le Maroc l'a fait en premier!

filsdubled

Anonyme a dit…

Il parait que les marocains ont saute sur notre Kolwezi, avec la benediction de Aziz & Co. C'est la fin des haricots pour la junte dans ce cas. Je vous l'ai dit: c'est des faibles nos putshistes. Comme je vous ai dit qu'ils instrumentalisaient les djihadistes pour afaiblir Sidioca et le pousser dehors. Probablement que Tourine c'est le Maroc qui l'a fait pour accabler l'Algerie. C'est evident avec la signature: decapitation a la "GSPC" de nos innocents soldats. Les US pourraient bien etre derriere cette histoire, car les marocains n'auraient pas fait ce saut sur notre Kolwezi sans l'aval des US qui ont des problemes avec l'Algerie, suite a la position pro-marocaine de Bush. La France pourra ne pas etre trop loin. Ce qui gene les bedfellows est la condamnation de l'Union Africaine. Voyons apres le 6 Octobe si les US et la France seront assez chauds pour pousser a la condamnation des putshistes au niveau du Conseil de securite. Notre classe politique etant pourrie et non respectable, "ils" peuvent bien nous imposer une paix des braves avec Aziz ou Ely comme solution. Pour survivre, les pistonnés pourront bien accepter une ou deux bases US sur le territoire national. Me demande encore quelles seront les implication si McCain ou Obama gagne en novembre. Que l'Algerie me pardonne des accusations gratuites que j'ai parfois indirectement proferees a son encontre dans ma rechrche de la verite. Ils ne sont pas seuls dans ce jeu de massacre.

A-

Moussa: ce n'est que des hypotheses. Si tu peux renvoyer les marocains chez eux par un coup de fil comme tu as menace une fois ici pour faire tomber Sidoca, ce serait apprecie. Sinon, nous ne somms pas encore sortis de nos peines. Dans la grande muette, il y a des gars qui doivent certainment ne pas appecier cet affront .... Tout ce qui au dessus n'est qu'hypotheses. Mais, mes premieres hypotheses de manipulation des djihadistes se sont averees vraies. N'est-ce pas Moussa?

coparpegar enta vem? Les salopards, toutes origines confondues, se croient plus malins.

A-

Anonyme a dit…

Je parviens difficlement a connecter a Cridem et Taqadoumi en cette heure tardive. Espere que la junte n'a pas emmene les serveurs de ces deux sources d'info. Avec le parachutage de nos voisins sur le nord du pays, il faut s'attendre au muselage de la liberte d'expression.

Maatala: il n y a pas de McDo a Nktt et j'espere que le serveur de canalh est bien cache sous la friteuse.

x ould y: je crois que c'est le momnt de retourner. Je vais de ce pas visiter ton site.

A-

Anonyme a dit…

Copiarpegar,

Les sondages sont ce qu'ils sont.
Je suis toujours persuade' que c'est Mac Cain qui va gagner pour des raisons que j'ai deja explique'es ici.
Avant le debat, il y avait un sondage qui donnait 52% a' Obama et 43% a' Mac Cain. On a finalement su que 60% des personnes qui avaient repondu aux questions etaient des democrates, il y avait egalement un nombre eleve' de African Americans parmi elles.

Aux USA, nous avons un phenomene connu sous le nom de BRADLEY EFFECT. Bradley est un politicien Noir Americain de California qui etait tres populaire. Avant les elections en California, tous les sondages indiquaient qu'il allait gagner avec 65 a' 70% des voix. A la grande surprise du monde politique, il a perdu a' la meme election.
Je vous prie donc de faire attention avec votre lecture des sondages. Plusieurs personnes ont peur d'etre qualifie'es de racistes. Si vous les appelez au telephone pour un sondage, elles peuvent bien vous dire qu'elle voteront pour un candidat meme si elles savent qu'elles voteront pour le candidat oppose'.

Comme j'ai l'habitude de le dire a' mes amis, l'Amerique est le meilleur pays dans ce monde mais cela ne signifie pas que nous avons regle' tous les problemes auxquels la societe' Americaine est confronte'e. D'importantes realisations ont ete' faites pour lutter contre le racisme. Je peux meme dire que le pays n'est plus raciste mais la race est toujours un facteur dans certaines decisions.
NOUS NE SOMMES QUE TROP HUMAINS EN DISANT QU'AUCUNE MAJORITE' DANS CE MONDE NE VEUT ETRE CONTROLE'E ET/OU GOUVERNE'E PAR UNE MINORITE'!

Ceci etant dit je suis tres fier d'Obama mais je pense que John Mac Cain est meilleur que lui pour diriger l'Amerique. Pour cette raison, je voterai pour Mac Cain.

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Maatala,

Je ne te comprends pas. Merci de nous dire clairement si tu penses que balancer Sidioca et ouvrir la route a Aziz/Ely pourrait résoudre notre problème.

----------------------------------

Cher ami

Tu auras compris, que je ne suis pas de ceux qui pensent, qu'il faut ramener l'incompétent et attendre patiemment qu’il finisse sa longue sieste (2012), pour enfin se mettre au Taf.

Sidioca a trahit à mes yeux, le seul espoir que les Mauritaniens ont placés en lui, qui était celui de faire revenir la bidassserie dans ses casernes, pour ne pas dire à nos frontières.

Notre problème, c'est le peuple Mauritanien, car c'est pourtant bien lui qui a fait des RV des parlementaires et de surcroît donné leur a donné la majorité au parlement.

Plus maso que lui tu meurs et si par malheur, il porte au pouvoir Ely ou AZZIZ, il devra en payer le prix.

A sa décharge, je reconnais qu'il n'a pas été éclairé dans son choix par les opposants historiques, qui au lieu de faire leur job, ont préférés pactiser avec le diable (Daddah ente vem).

Oubliant que les GNOUS préfèrent toujours l'original à la copie.

Doit-on confier à des immatures cette lourde responsabilité qui est celle de voter?

En ce qui concerne AZZIZ:

Il faut certes le déloger et le passer par les armes sans procès, car c'est le meilleur moyen de nous éviter qu'un autre crétin galonné ne limite, mais pour cela, il ne faut surtout pas compter sur les gesticulations de L'UA.

Quant à ELY, je dirais que pour celui que l'on présente comme étant le père de la démocratie, son mutisme parlant dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Mon frere Sidi Mohamed Ould Maham a dit que l'UA devrait aller dans le sens du Kenya ou du Zimbabwe. J'espere qu'il n'a pas oublie' que Moragan a accepte' Robert Mugabe' comme president du Zimbabwe et Odinga aussi a accepte' de reconnaitre Kibaki comme le president du Kenya.
Est-ce que Sidi Mohamed Ould Maham et ses amis frondeurs sont prets pour reconnaitre que le vieux est le president legitime de la Mauritanie. Si oui, est-ce qu'ils sont prets pour le liberer et le retablir dans ses fonctions?
IL FAUT REPONDRE AUX QUESTIONS POSE'ES PLUS HAUT AVANT DE PARLER DE LA SOLUTION UTILISE'E AU KENYA ET AU ZIMBABWE'.


PS.

Je tiens a' remercier Sidi Mohamed Ould Maham pour avoir defendu le president de DSF Mr. Ahmed Ould Saleck.
L'actuel combat qu'il mene n'est pas le sien. Je lui conseille de l'abandonner.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Mauritanie-nette : Le Pustch : les enjeux géostratégiques

« La sécurité de la Mauritanie fait partie intégrante de celle du Maroc »
Mohamed VI roi du Maroc (mercredi 25 septembre 2008)

Cette partie du discours du jeune roi fera, à ne pas en douter, date dans l’histoire des relations tumultueuses de la République islamique de Mauritanie avec son puissant voisin du nord. Elle risque aussi de réveiller les vieux démons des années de braises, de jaych ettahrir, l’assassinat d’Ould Oubeid, amart Néma, les injonctions d’Allal Alfassi et ses istiklaliens sur « la frontière du Maroc de Tanger à Saint-Louis » et toutes les conséquences géopolitiques de la naissance de la Mauritanie post coloniale.

Si l’information du « débarquement » d’une unité des FAR (Forces armés marocaine) « frères » a nos frontières nord, doublée d’une « présence » dans nos eaux territoriales de bateaux marocains s’adonnant a la pêche sans autorisations, si ces informations sont confirmées, notre pays rentrera désormais dans une zone de turbulence des plus dangereuses pour son intégrité et nous aurions trouvé l’explication rationnelle à l’ attaque de « tourine » ( j’y reviendrai)…

Le conflit du sahara occidental ayant été la raison de presque tous les coups d’Etats, depuis 2000 l’enjeu du pétrole vient s’y rajouter.

En 1978 Dadah a été déposé pour « rectifier » ses torts de la guerre du sahara. Un an plus tard Bousseif, le pro marocain, est venu « rectifier » le penchant trop anti marocain des putschistes de 1978. Quelques mois plus tard ce fut le tour de Haidalla de « rectifier » la « rectification » de Bousseif. Le 16 mars 1981 les pro marocains tentèrent vainement une énième « rectification » mais c’est en 1984 que Taya vint « rectifier » le trop pro polisario Haidalla. Malgré ses défauts à Taya, je lui reconnais d’avoir réussit la prouesse d’équilibrer notre relations avec nos puissants et belligérants voisins du nord.

L’autre enjeu stratégique

Jusqu'à la découverte du pétrole nous étions certes un pays pauvre (nous le sommes toujours) mais paisible et anonyme, les stratèges militaires les plus brillants arrivaient a peine à nous situer sur une « map monde »et subitement nous voici propulsé dans une ère géostratégique des plus complexes et dont les enjeux dépassent nos dirigeants.

Dans ce registre souvent les multinationales tels total, exon –mobil ou texaco sont les premiers à intervenir secrètement appuyant a coups d’espèce sonnante et trébuchante tel ou tel lobby afin de récupérer le pouvoir. Les majors du pétrole étant souvent liés aux « services » de puissants Etats, ils jouent les « fusibles » de ces derniers.

Enfin, d’autres états plus petits et souvent frontaliers du pays a dépecer et dont les intérêts sont contradictoires, se mettent a jouer leur propres partitions en connivences avec l’un des grands Etats , ses majors et ses « services » , vous me suivez toujours….

Depuis novembre 2000 et comme, par hasard, pas moins de cinq tentatives réussies ou pas de coups d’Etat eurent lieu sur cette terre (2000, 2003, 2004, 2005 et 2008). Le putsch réussit de 2005 étant lié directement aux enjeux pétroliers et géopolitiques sous régionale.

Celui de 2008 semble être un simple ajustement tactique du a un obstacle imprévu qui s’est dressé devant la dite stratégie. Les jours a venir verront une tentative de récupération du « relai »tendu par l’aventurier aux abois a un autre « soldat » de la cause, seul a même de sauver les « objectifs » de la stratégie du 6 aout 2005.

Et si l’étau qui se ressert autour du « relayeur » l’empêche de passer le « témoin », ou si la communauté internationale décide d’envoyer « les oiseaux du ciel » cueillir l’aventurier, la présence des FAR ne sera pas inutile….

Md Mahmoud Ould Maloum
(maloum2@yahoo.com)

Info source : Le Calame (Mauritanie)

maatala

Anonyme a dit…

Good morning Nouakchott!

www.cridem.org
De l’ultimatum de l'UA à la réalité !


Mrs les honorables responsables du FNDD, vous fondez beaucoup d’espoir sur l’attitude de l’UA, il faut savoir que nos généraux mauritaniens nationalistes sont encore plus à l’aise quand on veut les acculer. Ils adorent s’arc bouter derrière leur Ray-Ban et moustache à la Saddam Hussein.

Ils se moquent de l’UA qui n’a montré que son inefficacité depuis toujours et devant tous les conflits en Afrique. Vous oubliez que même avec une force d’intervention présente au Soudan, elle montre sa paralysie et se cache derrière Sarkosy pour que le conseil de sécurité revienne sur l’inculpation du président El Béchir par le CPI.

Il faut vous réveiller et vous rendre compte que la junte cherche à gagner du temps, convaincue qu’elle est, que dans 6 mois, tout ce-ci ne sera qu’un doux souvenir des événements de l’été 2008.

Qu’est ce que l’UA, l’UE encore moins la ligue arabe, pourront contre la Mauritanie ? Tous ont la tête ailleurs avec la crise financière qui met dangereusement en question leur modèle ; avec les énormes problèmes à venir de récession, de chômage, qui s’occupera encore du sort de la démocratie en Mauritanie ? Et puis, à part des sanctions qui n’éprouveront que les pauvres populations, quelles autres actions préconisez – vous?

L’intervention militaire certainement pas ! Qui mourra pour des bédouins complètement perdus au fond du Sahara ! Le refus de visas ? Qu’est ce qu’il y a à visiter en Afrique? D’autres collaborateurs des responsables, même des commerçants pourront faire le nécessaire ! D’ailleurs à quoi, a bien servi le tour du monde de Sidi et les 9 tours du monde de Abdoulaye Wade !

Pour le reste Abdel Aziz sait que BUSINESS IS BUSINESS, il y aura des gens qui ont besoin du fer, du poisson, de l’or, du pétrole tout simplement de la mauritanie. Des trafiquants ont besoin des frontières super poreuses pour le trafic de la drogue, pour le transit de tous les gueux de l’Afrique en partance pour l’Europe. Les américains ont besoin de notre désert pour y contrer Al Qaida qui devient de plus en plus menaçant.

Maintenant, je crois qu’il faut de la MODERATION de part et d’autre, si on veut encore préserver (s’il existe encore quelque chose à préserver) de notre UNITE qui est primordiale, il faut comprendre que notre pays est beaucoup plus prêt à se transformer en République Démocratique du Congo, en attendant la Somalisation pure et simple.

Je ne pense pas que Aziz soit mu par un nationalisme positif dans le sens d’entrevoir en premier les intérêts suprêmes de la Mauritanie. Ce monsieur est mu par des relents de copinage avec une hypertrophie exagérée de son ego, par des laudateurs de tout genre, qui l’empêche toute possibilité de lucidité. J'en veux pour preuve son acharnement inutile sur la dame Khattou. Il a atteint un stade dans l’impasse et se sent tellement assiégé qu’il ne lui reste que la fuite en avant. Et vous, vous êtes là à demander pas moins que le retour de Sidi ! Mais comment ? Qu’est ce que Aziz, qui a la force avec lui, a à gagner dans cette éventualité.

Sortez de vos passions, vous êtes avec le RFD et l'AJD/MR, des partis politiques constitués, prenez contact avec la junte discutez sur un COMPROMIS de sortie de crise. Sinon nous vous renvoyons dos à dos, et vous serez les seuls responsables de la prochaine déconfiture de la Mauritanie.

Je vous le rappelle! La Mauritanie n’intéresse que pour ses matières premières et sa position géographique stratégique, tout le reste n’est qu’une pauvre perception de ses élites qui trompent allégrement depuis 48 ans un peuple incrédule.

******
Sin comentarios.

copiarpegar

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"J'espere qu'il n'a pas oublie' que Moragan a accepte' Robert Mugabe' comme president du Zimbabwe et Odinga aussi a accepte' de reconnaitre Kibaki comme le president du Kenya"

Un deni de justice, une honte.

Deux coups d'état constitutionnels, car dans les deux cas se sont les opposants qui ont gagnés les élections, la mafia des chefs d'états africain qu'est l'UA, les à poussée au reniement et à la compromission.

Morgan SVANGUIRAY (Zimbabwé) interrogé pendant huit heures par des miliciens, ses militants massacrés et emprisonnés en pleine campagne électorale, que fait l'UA à part entériner la mascarade.

Couly

Tu vois Azziz devenir l'aide de camp de SIDIOCA dit le FOU.


maatala

Anonyme a dit…

Nominations pour récompense : les élus pro-putsch placent leurs proches
28-09-2008
Selon nos informations, le Haut Conseil d'État (HCE) vient de nommer un nouveau consul pour la Mauritanie à Djeddah (Arabie Saoudite). Il s'agit de Eddou Ould Bebena, président de la chambre de commerce.

Sa nomination est perçu comme bon nombre d'observateurs comme une récompense de son frère, le député Mohamed Ould Bebana, pour son rôle dans la promotion du coup d'état du 6 août dernier.

Ce n'est pas la seule fois où le HCE nomme le proche d'un élu qui s'est investit dans la défense du putsch ; à titre d'exemple le directeur du port de Nouadhibou, Ahmed Ould Mohameden, un proche de l'ex-Président Sidi Ould cheikh Abdallahi, a été remplacé par Abdarahmane Ould Brahim (Ould Banem), ce qui est considéré comme une récompense au député Sidi Mohamed Ould Maham.

De même, la nomination de Hamoud Ould Abdi à la tête de Agence Nationale de la Promotion de l'Emploi des Jeunes (ANAPEJ) ne peut pas être isolé du rôle joué par son épouse, la député Ghleiwé Mint Ahdhana, dans l'explication et la promotion du putsch.
taqadoumy.com

chaque effort est récompensé
A-, n'est-ce pas?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maata,

Tu parles bien de heures pour Mr. Morgan a' la Police. C'est certes une violations de ses droits qui a eu lieu au Zimbabwe'. Personnellement, je pense que Mugabe' a tort.
Pour revenir a' notre pays, NOUS PARLONS DU PRESIDENT DEMOCRATIQUEMENT ELU DE LA MAURITANIE QUI EST EN PRISON DEPUIS PRES DE DEUX MOIS! JE NE DIS PAS 8 HEURES, JE DIS BIEN PRES DE DEUX MOIS!!!! PERSONNE NE SAIS LA NATURE DES ENQUETES ET TORTURES MENTALES QUE LE GENERAL MOHAMED ABDEL AZIZ EST ENTRAIN DE LUI INFLIGER. Nous savons qu'il n'a pas pu voir son epouse et ses enfants depuis le 6 AOUT. SI TU PENSES QUE CE TRAITEMENT EST HUMAIN, TU FERAIS MIEUX D'ALLER TE FAIRE SOIGNER CHEZ DOCTEUR DIA!!!!
Au zimbabwe', la police ne s'est pas attaque'e a' la femme de Morgan. CHEZ NOUS, NOUS SAVONS L'HUMILIATION QUI A ETE' INFLIGE'E A' NOTRE PREMIERE DAME!

Nous savons votre petit jeu. Vous pensez que nous ne sommes pas intelligents pour nous faire croire que le conflit est entre la Mauritanie et l'UA. DETROMPEZ-VOUS! PERSONNE N'EST DUPE! LE CONFLIT EST ENTRE CEUX QUI DEFENDENT LA LEGALITE' CONSTITUTIONNELLE ET CEUX QUI N'ONT AUCUN RESPECT POUR LA VOLONTE' DU PEUPLE ET LES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS.
L'UA, LA BANQUE MONDIALE, LA FRANCE, LES USA ET TOUS LES AUTRES PAYS AMIS DEMANDENT AU COMITE' MILITAIRE DE LIBERER LE PRESIDENT QUE LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN A ELU, DE LIBERER SON PREMIER MINISTRE ET DE LES RETABLIR DANS LEURS FONCTIONS RESPECTIVES. En d'autres termes, ils demandent un respect pour la constitution et les lois Mauritaniennes en vigueur.

En ce qui concerne la presence des Forces Royales en Mauritanie, je pense qu'il serait preferable d'attendre quelques jours pour avoir plus d'information afin de mieux connaitre la nature de la situation. Il ne faut pas trop lire dans les declarations du roi. Il va sans dire qu'une instabilite' en Mauritanie peut tres bien avoir des consequences sur tous les pays frontaliers. Le Maroc a une longue frontiere avec la Mauritanie, les massacres de Tourine servent d'avertissement pour le Maroc. JE PENSENT QU'IL FAUT EVITER DE LIRE DANS LES DECLARATIONS DU ROI SIDI MOHAMED CE QUI NE S'Y TROUVE PAS. ELOIGNONS NOUS EGALEMENT DE LA THESE DU COMPLOT!
CE SONT NOS PROPRES FILS QUI SONT A' L'ORIGINE DE TOUS NOS PROBLEMES AVEC LEURS COUPS D'ETAT DU 3 AOUT 2005 ET CELUI DU 6 AOUT 2008!

LES AUTRES PAYS NE FONT QUE DEFENDRE LEURS INTERETS! EST-CE QUE LES GENERAUX MAURITANIENS SONT PRETS POUR DEFENDRE LES INTERETS MAURITANIENS EN QUITTANT LE POUVOIR ET EN RETABLISSANT TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE?

Maata, personne ne demande au General Mohamed Abdel Aziz de devenir aide de camp du vieux. NOUS LUI DEMANDONS DE LIBERER NOTRE PRESIDENT ET NOTRE PREMIER MINISTRE ET DE RETABLIR TOUTES LES INSTITUTIONS DE NOTRE REPUBLIQUE!
Nous lui donnerons une porte de sortie mais il doit quitter.TO THE BEST OF MY KNOWLEDGE, MAURITANIA IS NOT A PRIVATE PROPERTY FOR MOHAMED ABDEL AZIZ!


PS.

DE GRACE, NE NOUS CASSEZ PLUS LES OREILLES AVEC LES SOUTIENS FICTIFS. NOUS SAVONS TOUS QUE PLUSIEURS DE NOS FAUX POLITICIENS ONT LES QUALITE'S DE L'EAU. ILS SONT INODORES, INCOLORES ET SANS SAVEUR. ILS PRENNENT LA FORME DU RECIPIENT QUI LES CONTIENT. DANS LE CAS DE NOS FAUX POLITICIENS, C'EST LE CELUI QUI EST AU POUVOIR (MEME SI C'EST DE MANIERE ILLEGALE,) QUI EST LE RECIPIENT.
DES QU'ON DELOGE OULD ABDEL AZIZ ET SES AMIS, IL FAUT VOUS ATTENDRE A' TOUTES LES INSULTES CONTRE EUX DE LA PART DE CEUX QUI LES "SOUTIENNENT" AUJOURD'HUI. Je sais que le vieux et moi serons parmi les rares personnes qui demanderont a' ce qu'on respecte leurs dignite's respectives.

Anonyme a dit…

Professeur Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Saleh a fait une interview avec Calame qui a ete' publie'e par CRIDEM. Je conseillerais sa lecture parce qu'elle elle est tres interesssante!!!