mercredi 29 octobre 2008

ma contribution:

Quelle sortie de crise peut proposer un citoyen lambda,qui après un quart de siècle s'apérçoit qu'il est pris en hôtage,lui ainsi que tout son pays,par qui, par une poignée de militaires?

ces militaires,assoiffé de pouvoir qui ont quitté les casernes pour s'intérfèrer dans les affaires politique et économique de l'Etat et chambouler <> lorsque ça leur plait.A quand la délivrance ,et quand notre BUZZ l'éclair viendra-t-il nous délivrer des griffes des militaires sanguinaires.en tout cas on attend notre supermen avec impatience.
Moi,au nom de peuple ,je lance un appelle solennel aux petits comme aux grands officiers de l'armé pour qu'il accourt au sauvetage de notre pauvre mauritanie dont l'économie a été réduite à néant .

je lance aussi ce message aux officiers de l'armé:

sachez avant tout que faire un coup d'état ce n'est pas une chose impossible,et bien au delà c'est une chose possible même très possible.Même avec des bâtons et des pierres,c'est le geste qui compte.Il suffit juste d'être dètèrminé et être mué par faisceau de motivation qui pése sur l'interêt géneral de l'etat.mais pour que le coup d'état reussit il y'a quelques règles à réspècter:
-Premierement il faut qu'il reste clandestin(tenu au secret) jusqu'au jour J.
-ensuite il faut qu'une liaison avec les civiles existe c'est à dire une aile civile,car c'est primordial,sans les civiles le coup d'etat ne réussira jamais,Saleh en est un exemple flagrant.
-il faut dés que le balance penche de votre côte et sans trop réflechir faire sortir un communiqué pour rassurer la population que votre coup d'état reussisse,et appeller la population à sortire dans les rues acclamé les putchistes et manifester sa joie.

-Pour votre action sur le terrain il faudra adopter une strategie offensive pour faire peur aux soldats de l'autre rive.Il faudra alors commencer par encercler et démilitariser les lieux suivant:
le BSEP,le gendarmerie,la radio et la télevision,et enfin la sureté.Ces lieux sont sensibles et stratégiques et leur maitrise par les putchistes(c'est à dire vous les officiers de notre armé) est un grand pas vers la victoire.

Alors officiers de l'armé,si vous n'avez ce n'est ce qu'une once de patriotisme si vous ne voulez pas faire souffrir la population et rester au chevet d'un tyran,enfin si vous ne voulez pas que d'autres officiers de l'armé assoifés de pouvoir ne s'empare du pouvoir avant vous pour que perdure la souffrance de la population,alors réagissez maintenant:mutinez vous!

car vous avez entre vos mains votre sort et celui de trois millions d'ames libres.sachez aussi que votre mutinerie sera salué par le peuple et les politiques étrangères ,car c'est une réctification du déraillement de notre démocratie.

Dés que votre coup d'état réussit,instaurer une démocratie et surtout laisser cette démocratie perdurer: échouer, puis, se relever encore, mais surtout laisser le peuple décider de son début et de sa fin,si vous accomplissez cela vous entrerez dans l'histoire de la mauritanie tandis que ould abdel aziz sera du passé que nous allons nous efforcer à oublier.

sachez enfin que si vous ne vous mutinez pas (car c'est votre droit),le peuple se chargera d'exercer sa souveraineté et forcera la militaires à quitter le palais présidentiel.

Ahmedou ould khrechif

342 commentaires:

1 – 200 sur 342   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

En principe le peuple mauritanien n'a aujourd'hui rien contre un coup d'Etat qui le débarasse du Tyran et lui restaure la démocratie.

Mais il y a un élément essentiel que tu as oublié, on ne veut pas de sang, car qu'une goutte de sang coule, le pays va s'embraser.

L'idéal qu'un des autres membre du machin là, neutralise Aziz, en l'assignant en résidence. Je répète ne veut la mort d'Aziz ni d'un quelconque mauritanien.

Et si l'Armée ne le fait pas, croyez moi c'est la Communauté Internationale qui va le faire en nous faisant payer la facture après.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Un dialogue s'impose plus que jamais.
Chacun doit sacrifier une partie de ses objectifs pour se rapprocher des autres sensibilités.
Les proposition de dialogue fusent de toutes part mais chacun veut faire son dialogue et ne veut partager avec les autres. ça n'a pas de sens. Le dialogue , si dialogue il y a c'est avec les autres sinon c'est un monologue.
c bien mais ça reste un monologue. et n'engage personne.
Aziz , messoud , M'baré et les chefs de partis ont l'obligation historique de s'asseoir au tour d'une table et trouver un consensus.

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Mon objectif a toujours ete', est et sera de lutter contre tous les coups d'etat d'ou' qu'ils viennent. Il n' y a pas de bon coup d'etat.
L'actuelle crise qui secoue notre pays doit etre resolue de maniere pacifique. Il ne faut absolument pas ajouter un autre coup d'etat a' un coup d'etat dont personne ne veut. La solidarite' et l'unite' de nos forces arme'es sont tres importantes. Le jour ou' nous les perdrons, notre pays basculera dans la guerre civile( lakhadara llah). L'option du coup d'etat pour resoudre l'actuelle crise, doit etre ecarte'e!!!!
Les pressions nationales et internationales sont largement suffisantes pour faire revenir le General et ses amis a' la raison.

Anonyme a dit…

C'est un appel a la mutinerie, a l revolte des militaires et dans le cas echeant a un soulevement populaire. Serait-ce là le bon choix de sortie de crise? J'en doute fort, on ne resout pas un coup d'etat par un autre. On ne veut pas mutiplier Aziz, ou en creer d'autres et partant donner a l'armee un role de sauveteur, de redresseur de la democratie.

L'unique solution reside dans le dialogue et le compromis. mais jusqu'ou pourra-t-on aller dans cette perspective?

hamid

Anonyme a dit…

Il faut absolument lire l'ecrit intitule' "Memoires: Par Mohamed Abdellahi Ould Kharchi." Il est publie' sur CRIDEM.

Ai-je besoin de dire que je suis extremement fier du grand patriote qu'est Mohamed Abdellahi Ould Kharchi. IL EST LA DIGNITE' ET LA FIERTE' DE NOTRE PEUPLE. QUE LE TOUT PUISSANT ALLAH CONTINUE A GUIDER SES PAS!!!!!!


PS.

Je ne sais plus ce qu'il faut penser lorsque je vois les mots "Chef de File de l'Opposition Democratique" et son club Mauritanie Citoyennete et Developpement.

MR. AHMED OULD DADAH DOIT D'ABORD ET AVANT TOUT CONDAMNER LE COUP D'ETAT DU 6 AOUT 2008 ET S'EXCUSER AUPRES DU PEUPLE MAURITANIEN POUR SON ROLE DANS LA VIOLATION DE NOTRE CONSTITUTION ET LE RENVERSEMENT DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES DE NOTRE REPUBLIQUE.

Franchement plusieurs elements de la classe intellectuelle (particulierement 90% de ceux qui se trouvent sur la liste Club Mauritanie Citoyennete et Developpement, sont de tres grandes deceptions pour la cause de la democratie.
La solution a' la crise ne viendra jamais du cote' de ceux qui ne sont guide's que par leurs petits interets personnels.
Si Ahmed Ould Dadah et ses amis sont tres serieux a' propos de leur demarche, ils doivent exiger la liberation du president et du premier ministre et leur retablissements dans leurs fonctions respectives. Ils doivent egalement avoir le courage de dire au General Mohamed Abdel Aziz et au senateur Mohcen Ould El Hadj d'arreter leur harcelement contre la premiere dame Khatou Mint Boukhary.

Anonyme a dit…

Oui, Frère Couly, vous avez raison, si coup d'Etat il y aura, celui qui le fera constituerais aussi un danger potentiel à la démocratie, comme Aziz l'est maintenant.

La seule issue est pacifique, il faut continuer la lutte et éviter le retour à la normalisation politique selon l'agenda des militaires.

Sanhaji

Un officier mauritanien patriote a dit…

un coup d'Etat est,malheureusement parfois la seule issue,rappelez vous du temps de taya(auquel nous somme revenus)sans le coup d'Etat salvateur du 3 août nous n'aurions jamais goûté ce n'est ce que pour une courte période au goût revitalisant de la démocratie.Avec cette junte actuellement au pouvoir et que dirige un certain lieutenant colonel que je connais au bout des doigts:
nos biens,notre liberté (de s'exprimer de circuler de communiquer),nos enfants ,notre avenir sont hypotéquès .Qu'allons nous , faire,officier ou citoyen ordinaire,rester passif sans bouger le doigt:C'est humiliant comme réaction! le dialogue?mais ne somme nous pas depuis le debut du putch destructeur entrain de dialoguer avec les militaire au pouvoir sans que ca ne serve à rien,nous avons essuyé toute notre force pour arriver à une issue sans que ça ne serve à rien,même avec les tensions des pays de l'Union Européenes , les militaires du CMRD ou HCE garde en "prison" le president legitiment elu et s'attaque odieusement à son épouse Mme khatou mint el boukhari:en un mot c'est insoutenable.en plus il chambarde l'institution millitaire pour mettre aux postes clés des gens qui ne savent même pas ce qu'est un militaire,moi je ne dois mon poste q'à une magouille avec un agent secret qui rassurez vous ne comprend pas le francais... ce qu'il faut craindre c'est pas un coup d'etat(salvateur) mais bien ce qui le suivra...en sachant juste ce qui est arrivé à notre prédécesseur(cad refus éxterieur et intérieur) ,nous officier de l'armé patriote, qui somme determinés à renverser le régime en place,n'allons pas faire la même bourde qu'aziz à dire instaurer une dictature mais nous allons bien instaurer un democratie.
Devant la chute de notre économié qui s'accentura avec la duré de vie du regime aziz,devant la decapitaion et le pillage de notre institution militaire,nous officier de l'armé nous devons de régir.

un officier mauritanien patriote

Bebe BA a dit…

le coup d'état du 03 août 2008 n'en était un, mais plutot une révolution de palais, parce Hannena avait ouvert la brêche. Ils l'ont fait pour sauver ce qu'ils ont amassé dépuis 20 ans.
Une prise de pouvoir par la force ne resout jamais rien.
Même si on ne sait comment dialoguer avec des militaires, il faudrait appredre sinon on sortira pas de cette impasse.

Anonyme a dit…

Ces appels à la violence et aux coups d'état temoignent de l'irresponsabilité de certains de nos citoyens qui ne connaissent même pas leurs interêts personnels.D'ailleurs je doute de la "mauritanité" de certains ano qui appelent aux coups d'état et suis certain qu'ils ne sont que des ennemis de la nation,qui se cachent derrière l'anonymat pour porter atteinte à notre pays.Non, les coups d'état restent toujours des coups quels que soient les motifs invoqués et le peuple mauritanien en a marre,puisqu'il sait qu'ils ne meneront qu'à d'autres coups d'état et à tous les calvaires qui les accompagnent.Les militaires actuellement au pouvoir doivent quitter dare dare et la mauritanie ne devra plus connaitre de coup d'état...
A+

Yanis le R. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Yanis le R. a dit…

Je pense que l’appel à la mutinerie de l’armée est un discours dangereux et qui va à l’encontre de toute recherche de solution à la crise actuelle.
La mutinerie est un mouvement de désobéissance qui n’a jamais été porteur de projet dans l’histoire.
Si l’auteur du blog voulait plutôt parler d’un coup d’état « rectificatif » (c’est bien peut-être le bon qualificatif cette fois-ci…), il connaît mal l’armée et le verrouillage opéré au niveau de son commandement avec le feu vert et l’approbation du président élu…
Toute action dans ce sens ne peut tourner que vers un bain de sang sans pour autant que les mutins prennent le dessus et d’ailleurs pourquoi redonneraient-ils dans ce cas le pouvoir aux civils ? On connaît assez bien la chanson depuis 1978 à chaque révolution de palais…
On aura gagné, en fait, à prolonger la Transition et à « légitimer » les coups de force, sans parler des vies humaines perdues et du risque d’instabilité voire d’anarchie, ce qui est le plus grave…
Cette crise doit être l’occasion d’écarter les militaires du jeu politique et la contribution actuelle, avec toutes les bonnes intentions de l’auteur dont j’en doute pas, ne va pas dans ce sens.

maatala a dit…

Salam

Les amis

Tant que les bidasses trouveront des complices parmi les civils(SIDIOCA, DADDAH) pour leur servir de paravent, nous ne sommes pas sortie de la merda.

faire appel à la mutinerie est tout simplement irresponsable, car si cela tourne mal, qui arrêtera la déflagration.

Nous savons quand les guerres commencent, mais personne ne sait quand elles s'arrêtent.

Vouloir soigner le mal par le mal est faiblesse d'esprit dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Cheikhna O Nenni nommé consul à Dakar . Quelqu'un peut-il nous faire son portrait ? On a droit à connaitre les profils de nos dirigeants .N'est- ce pas ? Et merci d'avance .

Anonyme a dit…

voici le portrait de cheikhna ould nenni par X OULD Y

Cheikhna Ould Nenni, une crapule dans l’encrier( premiere episode : pre-03 aout )

Cheikhna Ould Nenni Ould Moulay ZEIN ??
Telephone : + 222 630-5339
email : c_nenni@yahoo.fr

Ancien voyou à Atar et Nouakchott, plusieurs fois arrêté pour vol de voitures et de bouteilles de gaz.



Dans les années 80, s’inscrit à l’université de Nouakchott et se rapproche des étudiants islamistes, dont il deviendra, selon ses propres dires, un indicateur.



En 1986, cherche, désespérément à approcher les différentes polices, à la recherche d’une couverture.



Fréquente alors Ahmed Ould Sidi Baba, Cheikh Ould Bah, en quête d’une caution Smassid.



En 1988, les islamistes se rendent compte qu’il travaille pour les Renseignements et rompent avec lui. Il entre alors au Palais de Justice, en sa qualité de traducteur agrée, sans aucune expérience ni le moindre diplome qui justifieraient cette prétention.



En 1992, il entre chez tous les candidats mais s’affiche, ses frères et lui, dans le siège de campagne du candidat Ahmed Ould Daddah.



Crée Nkt info en 1995, avec le concours de Abdallahi Ould Kebd, qui venait de rejoindre le PRDS.

Il fonde la Mapeci, probablement après l’année 2000

Il recueille les premiers Financemenst, sous forme de contrats de publicité, par la caisse noire de la Présidence et l’homme d’affaires Ahmed Ould Taya, frère du Chef de l’état.

Le personnage Cheikhna Ould Nenni est « lancé » avec la réussite de l’implosion du MDI, dont il fut le principal artisan

N’a aucune instruction

Trompe souvent les diplomates fraîchement installés, en leur vendant, subtilement, la thèse du pouvoir. N’est pas avare de cadeaux et de réceptions ; choie, particulièrement les journalistes de Nktt Info.

Toujours assidu au Palais de Justice ou il trempe, comme traducteur, dans des affaires louches ( intermédiaire entre des juges et des justiciables : négocie les verdicts et perçoit des commissions )

A privatisé les biens de l’ANPI (ordinateur, bureaux, tapis etc..)

De son ANPI, se sont retirés les titres sérieux ; ne reste que le journal du jeudi, inimich, l’authentique ; se sont retirés Calame, Eveil, Tribune, Mauritanie Nouvelles, Chtari



Président de l’ANPI, propulsé en 1996, par Habib et Ould Oumeire afin de barrer la route à Bah Ould Saleck ; Le projet était de se débarrasser de Cheikhna, ensuite ;

Reçoit et détourne des terrains de construction et des subventions (européennes et Banque mondiale notamment) au profit de la presse mauritanienne ; argent et concessions à Tevragh zeina et ilot c, pour installer des journaux et leurs activités.



Se livre au chantage et rackette les fonctionnaires ( articles sévères puis élogieux après perception d’argent, provoque des querelles entre eux et prend parti pour chacun, en aparté )

Agent de Deddahi et de Louleid ; il les informe, rapidement, quant aux informations à caractère sensible, avec parfois de la difficulté à accorder la primeur à l’un avant l’autre.

Les deux le chargent de réduire à néant le Calame et les autres journaux indépendants ; échec.

Publicité pour le régime et quelques marges de critique: stabilité, succès économiques,

crédibilisé par quelques censures, à cause des querelles au sein du pouvoir ou il prend des partis risqués et ne bénéficie pas toujours des garanties requises : considéré comme moins que rien.

Sid’El Moctar Ould Nagy lui verse, entre autres libéralités ponctuelles, 45 000 um par mois, pour la communication du Commissariat à la sécurité alimentaire ; Abdel Kader Ould Ahmed y mettra fin ; il attaque alors Abdel Kader ; essaye ensuite avec Hamada Ould Meymou, lequel refuse ; à cause de son origine du Hodh, Cheikhna menace, en vain, de le mêler aux Cavaliers du Changement)

Cheikhna rackette aussi avec succès :

-Didi Ould Biye ( commissaire à la sécurité alim, Air Mauritanie, Directeur du budget, ministre des finances

- Hamoud Ould Mhamed, Directeur de campagne de Ould Taya et actionnaire de Nktt info

- Sidi Ould Didi, Directeur du Budget ( à l’époque )

A essayé que Ould Tebbakh de la BCM lui rende les mêmes services que Ould Nagy, ce dernier refuse : article sévère de Nktt info

Mohamed Fadel Ould Dah, son beau frère, conseiller à la présidence et ancien MND lui disait ce qu’il doit écrire pour plaire. Il sera le cerveau du rackett.

En guerre, dans le système de renseignements, avec Khattri Ould Djié, Mohamed Cheikh Ould Sidi Mohamed ( El Bouchra, la Vérité, Le point , actuel directeur de l’AMI )

Durant les tournées intérieures du chef de l’Etat, Chaikhna est toujours là et prend de l’agent au nom de la presse ; menacé de molestations par les journalistes fâchés de n’avoir pu percevoir leur part.

Son plus gros pourvoyeur est l’ex ambassadeur et ex ministre, Dah Ould Abdi, qu’il a beaucoup loué dans son journal.

Spécialiste des excuses à ses victimes : « j’étais en voyage à l’étranger ; c’est un autre journaliste ; cela ne se reproduira plus ; on va réparer ça, etc…..





Individu vil, qui se fait battre facilement

Par Mohamed Ould Brahim Ould Siyed ( 2003 )

Mohamed Ould Bouamatou, 1999, lors du procès de l’ex haut commissaire de l’OMVS, Baba Ould Ahmed Youra, lui envie quelqu’un pour le molester

Objectif personnel : réduire la presse au niveau des torchons et convaincre le pouvoir que la celle-ci est politisée et opposante : son gagne-pain se justifie alors par la nécessité de la riposte à cette situation.

Se prévaut très haut de relations avec les hauts fonctionnaires propriétaires des 4 chiffres : présidence, deddahi, gouverneur bcm, dircab ; en sort de chez son beau frère conseiller à la présidence, il dit sortir de chez ould taya en personne. Le leurre fonctionne bien et Cheikhna commence à faire peur.

posted by X Ould Y at 19:59

Anonyme a dit…

voici la suite:

Le voyou Cheikhna Ould Nenni, le directeur de publication de Nouakchott Info est
aux abois; aucun des marchés publics dont il profitait n'a été renouvelé;
mohamed ould abdel aziz, le chef du BASEP a demandé au CMJD de geler tous les
privilèges accordés aux journalistes qui travaillaient pour la police. Chiekhna
Ould Nenni et l'acnéen Mohamed Cheikh Ould Mohamed Lemine, l'ex directeur de
l'AMI, ont beaucoup souffert de cette décision:
ils en étaient les principaux profiteurs. Tous les deux, au moment ou la
profession croupissait dans la misère, ont reçu des terrains de construction,
des licences de pêche, des autorisations d'importation exonérées et des marchés
publics, au nom de sociétés fictives. Ils se sont enrichios comme des dizaines
d'autres en faisant de la sous-traitance.

Par exemple, deux fois par an, la socété fictive de nettoyage de Cheikhna Ould
Nenni balaie la mosquée des célébrations officielles ( FITR et Id Aladha ),
change le sable dans la cour et l'arrose d'eau, pour le stabiliser: pour cela,
elle récolte 17 millins d'ouguiya; avec un maximum de 50 000 ouguiya, le contrat
peut être rempli.

Maintenant, l'abus est en train de s'arrêter. Alors, Cheikhna Ould Nenni décide
d'aller étudier à l'étranger, comme Zeïdane en Amérique. Il décide de se faire
fabriquer un faux diplome de maîtrise de l'université de Nouakchott et réussit à
s'inscrire, en 3 eme cycle de droit, au Havre. Avec la complicité de qui? Du
professeur et éminent membre dirgeant de l'UFP, Lo Gurmo. Lo Gurmo ne peut pas
ignorer qui est Cheikhna Ould Nenni et tout le mal qu'il a infligé à la
Mauritanie, avec ses deux compères Ould Moustapha et Ould Khattat, qui se sont
spécilisés, sous la Tayanie, dans la calomnie contre les opposants radicaux.

Mais, non, vous n'y êtes pas encore: Cheikhna Ould Nenni ne part pas
étudier. C'est sous cette couverture, plus celle de journaliste, qu'il vient
d'être recruté par le réseau le plus actif des partisans de Taya. Arrivé à
Paris, il descend chez le chef des derniers loyalistes, l'ex ambassadeur de
Mauritanie à l'UNESCO, le sinistre et très ignare Mohamed Oud Mohamed Ali, ex
consul à Dakar, Rabat, Djeddah, ex tailleur, quasi analphabète et champion de
tous les espions de Deddahi.

Ensuite, Cheikhna Ould Nenni s'en va à Doha, pour rencontrer Ould Taya.
Ould Taya est enfermé par son épouse, depuis que les Qataris l'ont menacé
d'expulsion s'il se melait, de chez eux, à destabiliser la Mauritanie. Le
miracle se produit: Oud Nenni est reçu par l'ex dictateur. Personne ne sait ce
qu'ils se sont dit.

Avant d'y aller, Cheikhna Ould Nenni essaye de vendre la mèche au CMJD mais Ould
Ghazwani et Ould Abdel Aziz répondent qu'ils ne sont pas intéressés par une
mission d'espionnage contre Ould Taya, parce que les informations le concernant
sont disponibles et parviennent par des sources fiables.

Furieux, Cheikhna Ould Nenni revient chez lui avant de prendre l'avion vers
Paris et se met à insulter la tribu du nouveau Président. Il répète sans cesse:
ils verront, ils verront, ces batards!

A suivre...

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
Vous verrez qu'après "dépoussièrage" le lustre de la production intellectuelle de Barabas ne retrouvera plus jamais ses "éclats" d'antan , ce passé si récent mais déjà combien lointain en même temps!
Me sachant à l'affût même si "âve allahou ân mâ selev" intellectuellement et surtout "moralement"!On a tous droit à une 2 ème chance!Vlane aurait aussi droit à certaines réparations voire de plates excuses de ce candidat recalé admissible cependant au "repêchage"!Il ne faut jamais désespèrer de la nature humaine ,capable du meilleur comme du pire!
Telle serait en tout cas l'une des leçons que les hasards de la fortune m'auront révélée!Souvent à mes dépens d'ailleurs!
A la bonne heure et félicitations à tous pour "les nouvelles pistes exploratoires" de + en + raisonnables voire consensuelles pour certaines d'entre elles!
A la bonne heure!

Khalil Balla Gueye a dit…

Khalil Balla Gueye a dit...
Bonjour,
Vous verrez qu'après "dépoussièrage" le lustre de la production intellectuelle de Barabas ne retrouvera plus jamais ses "éclats" d'antan , ce passé si récent mais déjà combien lointain en même temps!
Me sachant à l'affût même si "âve allahou ân mâ selev" intellectuellement et surtout "moralement"!On a tous droit à une 2 ème chance!Vlane aurait aussi droit à certaines réparations voire de plates excuses de ce candidat recalé admissible cependant au "repêchage"!Il ne faut jamais désespèrer de la nature humaine ,capable du meilleur comme du pire!
Telle serait en tout cas l'une des leçons que les hasards de la fortune m'auront révélée!Souvent à mes dépens d'ailleurs!
A la bonne heure et félicitations à tous pour "les nouvelles pistes exploratoires" de + en + raisonnables voire consensuelles pour certaines d'entre elles!
A la bonne heure!
29 octobre 2008 18:20

maatala a dit…

Salam

A tous ceux qui insultent KBG, sachez que votre attitude est puérile.

Carton rouge

maatala

Kbg, merci de ne pas répondre à la provocation.

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

Réaction à la nommination de CON comme consul général à Dakar

"Pire encore, les dernières nominations dont je ne prendrai en exemple que celle de Cheikh Ould Nenni comme consul général de Mauritanie à Dakar jetteront, sans aucun doute, sur vous l’opprobre. Pauvres mauritaniens du Sénégal. La mauvaise surprise se vit en cauchemar pour vous.
Ce genre de nominations donnera encore plus d’eau au moulin de ceux qui vous critique, au grand dam de ceux, qui dans l’ombre, tentent d’expliquer les motivations des changements opérés à la tête de l’Etat. Vous offrez, en conséquence, les raisons à la déraison.
Qu’ils nous soit permis de rappeler –même si l’on connaît les rapports matrimoniaux étroits entre le général Gazwani et Cheikhna Ould Nenni- que ce paria de la presse, directeur de Nouakchott Info -qu’il n’a jamais quitté- sauf pour avoir une grande marge de manœuvre pour continuer de sévir. Mais il restera pour toujours dans la mémoire des mauritaniens comme un indic de premier choix de l’ancien président Ould Taya. Un homme de Deddahi comme tout le monde le sait.
Cette nomination particulièrement malvenue augure que le combat que vous avez mené n’aura plus beaucoup de sens pour beaucoup de mauritaniens jaloux du devenir de leur pays. Et prenez-y bien garde, il sera certainement le premier à se retourner contre vous au premier petit pépin. Enrichi par Taya (les mille terrains attribués par Camara Ali Gueldjo) et ses mille et une sociétés écrans, l’homme n’a qu’une devise : se faire de l’argent à n’importe quel prix. Zein Ould Zeidane en sait beaucoup de choses. Même ZZ n’a pas voulu franchir le rubi…con.
Pour finir, Messieurs les généraux, tous vos atouts s’ébranleront en continuant de procéder de la sorte. Et le moins que l’on puisse dire est que vous n’avez pas été inspirés du tout en nommant une telle personne. Mieux encore, vous découragez vos soutiens spontanés et qui ne lorgnent pas des nominations particulières.
Si vous avez décidé de faire appel à ce personnage, comment alors expliqueriez-vous votre refus des autres « roumouz el vessad » ?
J’avoue que je suis dorénavant déçu et désappointé d’une «rectification » qui aurait pu ne pas s’encombrer de certaines personnalités au passé encore vivace dans la conscience collective. Je comprends plus aisément encore pourquoi nous avons des problèmes à convaincre diplomatiquement nos partenaires européens. La diplomatie ne peut s’accommoder des incompétences notoires ;
En espérant que le bateau commun ne coule pas, je vous souhaite plus de lucidité dans vos choix.

maatala

Anonyme a dit…

vous n'avez rien compris malheureux: aziz l'a envoyé au diable!
qu'il y reste et que aziz en envoie d'autres en laponie s'il ne peut pas s'en débarrasser autrement

ce genre de créature , comme chacun sait est à l'origine médiatique et structurelle des premiers frondeurs, aziz n'est pas ingrat comme un autre, mais il sait lui aussi à qui il a affaire, aussi il le remercie dans tous les sens du terme

pour le reste, LM nous as joué le coup de la crise avec ce blog à deux sous qui retire le peu de crédit qu'il restait sur canalh depuis que nous autres les tekoussou avons envahi la place

ce blog est tout simplement scandaleux car si LM le laissait en commentaire on aurait pu mettre cela sur le compte de son honnêteté intellectuelle et son amour de la liberté d'expression

mais là , il dérape, c'est notre devoir de le lui dire car on sait qu'il ne dérape pas pour son plaisir mais juste pour équilibrer la première page où le moins qu'on puisse dire est que aziz a été sinon défendu du moins justifié

aussi nous livre-t-il, non pas une contribution mais une constipation du débat , car que veut dire ce blog sinon un appel à la mutinerie! ce qui signifie qu'il s'avait lui même que ce texte s'annule de part la nullité du contenu , du ton, du manque de responsabilité et surtout de l'ennui qu'il nous reste en souvenir d'un pareil supplice

je crains tout simplement que LM ne nous donne une leçon d'abnégation en cautionnant ce qu'il ne soutient pas, on le connaît

pourvu seulement que les visiteurs suivant un autre corollaire de la crise ne retirent tous ensemble leur crédit gentiment assorti à canalh, et ce faisant nènent la boutique à la faillite

qui viendrait alors renflouer le crédit! peut-être un simple blog avec quelques mots de LM

inchallah

LM® a dit…

salut
anonyme 29 octobre 2008 21:18

doucement deygue ellach

le fait de ne pas partager le point de vue de Mr ould Khreichef n'empêche pas celui -ci de l'exprimer.
d'ailleurs de mon point de vue personnel la mutinerie c'est l'état actuel des choses.
d'un autre côté canalh n'a pas de crédibilité à défendre ce n'est tout simplement qu'une tribune où l'on peut exprimer son point de vue, ne lui prêtez pas ce à quoi elle ne prétend pas.
et moi je ne suis que le modérateur de ce blog et nullement un moralisateur, donneur de leçon ayant la science infuse.

Anonyme a dit…

Vous pouvez visitez le blog dédié à la Première victime judiciaire du HCE, L'ancien ministre, Isselmou Ould Abdel Kader
Sur le lien :

http://livoix.blogspot.com/

vos commentaires sont les bienvenues

merci

libre voix

Anonyme a dit…

A voir le style avec lequel maatalla a écrit sa mèche sur le Con on se rend vite compte que c'est le meme style que celui du grand X. Que maatalla soit Jemal ou kelkun d'otre cé bien lui X ould Y. ce n'est un procès d'intention que je lui dresse mais un appel solennel pour qu'il reprenne du service, le pays a besoin de lui en ces temps incertains.

Anonyme a dit…

Cessons de faire appel a l'armée quand on est dans la merde! C'est ce genre d'incitation au coup d'état qui nous a mis face au blocage qu'on vit actuellement. Alors s'il vous plait messieurs un peu de sérieux!

Anonyme a dit…

Faire appel à l' arméé c' est encore une transition de plus. Nous demandons à ce que les militaires quittent le pouvoir pour toujours. Reussiraient-ils aujourd' hui a etre partie d' un compromis quelconque et ils ne bougeront plus. Le texte du compatriote nous permet quand meme d' en debattre et d' etre d' accord: pas de militaires.

copiarpegar: greetings and hope you are doing all right. Thanks for Sanhaji for the translation.

A-

Anonyme a dit…

Kikwete dit que c'est la deuxieme fois que les militaires deposent un regime democratiquement elu. Couli doit etre content.

Genant quand meme que tous nos cas difficiles se reglent au Qatar non? Woodside et le cas Aziz. Sans oublier la loge, le linge et la bouffe offerts gracieusement a Ould Taya.
A-

saidechinguity a dit…

Le changement qui intervient à la suite d'un coup d'état n'est pas à mon avis la meilleure des solutions. Cela ne fait que remplacer des putschistes par des autre et poursuivront probablement la même méthode pour conserver d'une manière ou une autre le pouvoir.

Le seul changement durable doit venir du peuple. UNE RÉVOLUTION POPULAIRE.

Said

Anonyme a dit…

Le monde entier a entendu que le peuple Mauritanien a "supporte'" le coup d'etat du 6 Aout 2008.
LE MENSONGE EST TELLEMENT VRAI que les usurpateurs nationaux ont decide' d'aller expliquer aux Mauritaniennes et aux Mauritaniens ce qu'ils " supportent" depuis un certain 8 Aout 2008.

General Mohamed Abdel Aziz a passe' quelques heures dans les KEBATE pour expliquer la raison pour laquelle il merite d'etre le proprietaire de la maison qu'il etait charge' de garder. Il a conseille' aux gardiens des grandes villas de TEVRAGH ZEINA de se declarer proprietaires des maisons qu'ils gardent. Il a promis de faire passer une nouvelle loi qui reconnaitra que les gardiens ont le droit d'etre les proprietaires de tout ce qu'ils gardent.

Colonel Dia Adama Oumar est alle' cherche' l'explication du mot Dakhlet dans Dakhlet Nouadhibou.

Colonel Ahmedou Bamba Ould Baya est alle' demander aux habitants de l'Assaba pourquoi nous avons la lettre A dans Assaba, Bamba, Baya, Kankossa, Bassiknou, AIOUN, Atar, Akjoujt, Tagant, Trarza...etc.

Colonel Hanena Ould Sidi est en visite au Gorgol et au Guidimakha pour tenter de savoir pourquoi le nom de chacune des regions debute avec la lettre G.

Colonel Mohamed Ould Meguett cherche a' savoir comment des soldats Mauritaniens ont ete' froidement assassine's dans le Tiris Zemour.

Colonel Messgharou est alle' remercier les habitants du Tagant pour avoir donne' naissance a' un homme qui a signe' le premier decret presidentiel faisant de lui un chef d'etat major.

Colonel Ghoulam Ould Mahmoud est au Trarza pour expliquer les nombreuses maladies dont souffrent les usurpateurs nationaux.

LE CON S'IL justifie le coup d'etat aux Senegalais qui ont deja accepte' le coup d'etat pour d'autres raisons.

LA FARCE NATIONALE DIRIGE'E PAR LE GRAND COMEDIEN MOHAMED ABDEL AZIZ CONTINUE! IL N'Y A PAS EU DE COUP D'ETAT. C'ETAIT UNE "RECTIFICATION" QUI A ENFERME' LE PRESIDENT LEGITIME DANS UNE JOLIE VILLA ET MIS UN GENERAL QUI N'A JAMIS ETE' ELU SUR LA CHAISE PRESIDENTIELLE. Les MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS SONT SORTIS MASSIVEMENT POUR SOUTENIR LA "RECTIFICATION." LEUR SOUTIEN EST DEVENU TELLEMENT MASSIF, GROS, HAUT, FORT, GEANT, DEMESURE', EXTRAORDINAIRE, BIEN ET TRES IMPORTANT QU'IL FAUT ALLER LEUR EXPLIQUER CE QU'ILS SONT ENTRAIN DE "SOUTENIR!"

Anonyme a dit…

PS.

Le 8 Aout n'etait pas une erreur. Le general a pris 48 heures pour avoir une "bonne" ide'e de ce qu'il avait repris pour la deuxieme fois.

Anonyme a dit…

Ahmedou ould khrechif votre article est tres dangereux et prouve a quel point vous etes une personne irresponsable et pathetique.
Ecouragez des membres de notre armee a faire un coup d'etat est lamentable surout que nous souffrons non seulement de crise politique actuelle mais du traumatisme fait par les salfistes a nos nobles soldats.
Vous etes un mercenaire et un vrai produit des salafistes.
les seuls personnes qu'on doit craindre et qui consitutent un obstacle a l'avancement des negocition pour trouve un compromis a cette crise,sont les personnes comme vous.
Honte a vous.

Monsieur

яimσ a dit…

salut tous ,


said ,

Les militaires ne sont pas aussi bêtes pour ne pas prévoir l'eclatement d'une révolte populaire

A noukchott la situation est maitrisée à cause des casernes militaires un peu partout .

A l'interieur les gens dependent de leur chef de tribu ou secte .
Les militaires discutent avec ces chefs là et le tour est joué .


A l'etranger si une personne veut faire du bruit ,c'est sa famille ou ses proches qui ramassent !

Enfin c'est la révolte interne qui reste et c'est pour ça on se defoule sur nos claviers (encore faut il être chez soi pour le faire?)

Anonyme a dit…

Peut être un début de solution à la crise!Amin!
Si l'on croit cette information(lire article Al Akhbar ci dessous),Sidioca et Aziz saluent l'initiative du Quatar dont on ne connaît pas encore le contenu.
A+

--------------------------
ذكرت مصادر اعلامية قطرية ان الرئيس الموريتاني المخلوع سيدي ولد الشيخ عبد الله بارك مبادرة المؤسسة العربية للديمقراطية وتوجه بالشكر الى الشيخة موزة بنت ناصر المسند رئيسة مجلس أمناء المؤسسة وعن تقديره كون المؤسسة هي أول طرف عربي يزوره.

كما توجه ولد الشيخ عبد الله بالشكر لدولة قطر وأميرها الشيخ حمد بن خليفة آل ثاني على اهتمامه بموريتانيا من خلال المشاريع الخيرية التي بعثتها دولة قطر في موريتانيا.

وذكرت صحيفة الراية القطرية ان الجنرال محمد ولد عبدالعزيز عبر عن تقديره لمبادرة المؤسسة العربية للديمقراطية وتشجيعه لها كما سمحت السلطات الموريتانية للمؤسسة بالعمل بكل حرية وبدون أية تقييدات او تدخلات.
ولقد التقى أعضاء وفد المؤسسة العربية للديمقراطية
--------------------

Anonyme a dit…

яimσ ,
pourquoi tu es aussi pessimiste un soulévement populaire est bien possible et un coup d'etat est encore plus possible,ce qui est difficile par contre c'est de decider qui va diriger le pays lorseque le soulévement reussi(mais sur ça on peut se mettre d'accord et choisir un homme integre et honnete comme prof ely mustapha) aziz c'est vrai espionne tout le monde du plus petit au plus grand chez eux,dans leurs bureaux dans leurs salons, il sait alors(même si ses acolytes le lui cache) que le peuple ne l'aime pas et qu'il ne doit la vie de son regime qu'au traditions et à la patience dans laquelle est imbu le peuple mauritanien qui est pascient mais pas eternellement un jour le peuple se soulevra et fera de lui ce qu'on fait les irakien à l'un de leurs tyran:ILS L ONT DECHIQUETE non sans ironie ils ont trainé dans toute la capitale Bagdad avec son cadavre nu et demorcelle, c'est horrible, certes,mais si aiziz nous oblige à en venir là ben...

soulevement-populaire

Anonyme a dit…

A+,

Aziz ne doit pas faire partie de la solution. Il a été viré par le Président de la République, Chef des Armées, un 6 août 2008. Je crois qu'il n y a rien à discuter avec ce monsieur. Sidioca, oui: quand il sera liberé et ms de l'ordre dans la khaima.

La junte ne peut rien apporter, si sur la question du développement, ni sur la question sécuritaire. Ils ne parlent plus de Tourine, attetent à gauche et à droite de paisibles citoyens pour leur coller du terrorisme sur le dos. Comme ils l'ont fait pour l'attaque de l'Ambassade d'Israel qui etait montee de bout en bout. Ils ne connaissent rien de plus loin que le bout de leur nez. Ils ne savent pas que l'algerie est en guerre maintenant avec l'espagne sur leur soutien au maroc et a la junte. Ils ne savent pas le danger qui arrive de ce cote. Des soldats d'operette, juste capables de prendre le pouvoir quand toute la ville dort.

A-

Anonyme a dit…

A-
D'accord avec toi,sauf qu'on est obligé de tenir compte de Aziz qui est là et qui occupe par la force le palais.Ne tombe pas,cher ami dans le piège tendu par Aziz au FNDD,qui ne lui donne-à lui et à ses amis- aucun autre choix acceptable(par lui)sauf celui de se maintenir au pouvoir...
A+

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Le soir du 6 octobre 2008, Monsieur Isselmou Ould Abdel Kader ancien wali de plusieurs régions "

Notamment celle du Guidimakha ou il s'illustra durant les funestes évènements.

Défendre les innocents oui, la racaille non dit le fou.

maatala

Sellami a dit…

Maatalla, vous avez raison!

Isselmou est indéfendable, au propre comme au figuré. Il n'a aucune leçon de morale à donner à qui que ce soit, ni de principes à défendre, ni d'intégrité ou de fierté à présenter, rien d'autres que le principe d'attirer l'attention. ET "wejehe ejjma'aa, comme ont dit, se paie parfois cher.

Anonyme a dit…

maatala,
attention à ce que tu dis,
l'homme vit des moments dures entre sa tête en acier(refusant de s'excuser à la telé) et la tenacisté des militaires il est entrain de souffrir,il est le premier depuis le putch a etre incarceré pour son point de vue c'est trés difficile tu va savoir pourquoi lorseque tu es demasqué sur le net et que tes detracteurs influents(comme bouamatou) te demande de nier tout ce que tu a di et ce sur le blog(quelle souffrance);entre ta conscience et ta vie(tes enfants ta femme etc) tu devras choisir,et je t'assure le choix n'est pas facile

unknown.

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:

Défendre les innocents oui, la racaille non dit le fou.


Pour le moment, la racaille c'est le faux general Aziz, l'ignare, le voleur, la brute, le mechant, l'usurpateur,l'idiot,le milicien

Anonyme a dit…

A+

Je crois que Noriega etait plus fort que Aziz. Ses anciens amis lui ont collé une "accusation". Personne ne l'a defendu parce qu'il genait tous les panameens. C'est le premier cas d'un chef d'etat qu'on prend comme un vulgaire voleur pour le mettre dans le gnouf. apres avoir servi 20 ans dans les geoles en Floride, les US l'ont passe aux French.

Je n'accuse bien sur Aziz de rien. Mais les gars d'en face ont plus d'une corde dans leurs sacs.

Aziz ne peut pas être partie integrante de la solution. Qu'il tienne le pouvoir jusquá ce que l'un de ses amis l'enleve. A-

яimσ a dit…

sellami : warning \!/

le wejhjma3a fait bien partie de la liberté d'expression , alors faut il dire ça a tous ? j'en sais rien

Pour info sur l'arrestation de isselmou


Enfait il y avait deux voitures de militaires pour cueillir le monsieur .
Une fois chez lui les militaires voulaient le molester dans les places arrières voiture comme on fait pour les criminels et ceci devant ça famille et tout le quartier !
heureusement que leur chef n'a pas autorisée cette scène ,interdisant à ses goris de s'assoir avec lui dans les places arrières du véhicule

au départ ils avaient refusé de l'écouter en disant qu'ils ont reçu l'ordre de je ne sais quel psychopathe encore .je crois que c'est le Dimitri (aziz) de cette nouvelle URSS qui a exigé que ces zombies dégomment le monsieur devant ça famille .

après c'est peut être ton tour sellami alors t'es prêt ?!

Anonyme a dit…

Salut....Cher ami Lm...
Tout ..en etant comme toi "tres" attachée à la liberté d'expression et respectueuse de l'avis de l'autre.... je trouve tres dangereux le blog "ma contribution "( dont on aurait bien pu s'en passer) ...de tels propos ne doivent pas etre diffusé par un "blog citoyen" qui se veut conciliateur et rassembleur de tous les mauritaniens ...
Un apppel à la mutinerie est une invitation au massacre.... au chao...des exemples edifiants de guerres civiles interminables dans des pays du continent sont là à nous rappeler ou une banale gueguere de clans rivaux peut conduire ....en hassania on dit "elssan bel san ewou ledmekrouva"...
Ni sidi ...Ni aziz ...et rien ne justifie...de se canarder pour des rv...
Commme l'a si bien dit Maata defendre les innocents oui ....la racailles ...jamais....le debat continu...
BL

Anonyme a dit…

je vous conseille de voir le blog

livoix.blogsopt.com

pour isselmou ould abdel kader

c'est amusabnt

Anonyme a dit…

Salut...
Lm...nous sommes comme tu l'as dit dans un contexte de mutinerie ...vi que se sont des militaires qui ont mis fin à regime à la derive ...
pourvu qu'ils ne s'inscrutent pas comme d'habitute...
bl

Anonyme a dit…

l'EPOUSE de GENERAL ghazouany EST LA NIece de cheikhna ould nenny la dentiste NULE;

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"AJD/MR: Attention aux fausses déclarations!

Aujourd'hui (30 octobre 2008) paraissait

- En page 4 de NOUAKCHOTT INFO N°1600 une déclaration datée du 26 octobre 2008 et signée « Le Bureau Politique » de l'Alliance pour la Justice et la démocratie/Mouvement pour la rénovation (AJD/MR)

- A la Une et en page 2 du quotidien BILADI N°167 une exploitation du contenu de cette déclaration en attribuant sa paternité à huit conseillers de l'AJD/MR

Le Bureau Politique de l'AJD/MR ne saurait être l'auteur d'une quelconque déclaration en ce moment, pour la simple raison que ses activités sont gelées depuis le 8 octobre 2008 en attendant que le Conseil National statue sur les cas d'indiscipline et de non respect de la ligne du parti par certains de ses cadres.

Le quotidien Biladi a reconnu que la déclaration usurpant la signature du Bureau Politique n'émanait pas de conseillers municipaux, mais bien de huit membres du Bureau politique (qui en compte 37) :

1. Amadou Moctar SOW, 4ème Vice Président ;

2. Abdel Aziz BA, chargé de la jeunesse. Cette frange importante de la base du parti lui a retiré sa confiance et mis en place un nouveau bureau des jeunes ;

3. Alassane Hamadi Sooma BA dit Balas, chargé des affaires économiques ;

4. Alassane Borti DIALLO, chargé des relations avec le comité des sages ;

5. Mamadou Kalidou BA, suspendu de sa fonction de porte-parole lors de la session extraordinaire du Bureau Politique en date du 28 août 2008 ;

6. Abdoul Birane WANE, suspendu de sa fonction de chargé des affaires foncières par le Bureau Politique le 4 octobre 2008 pour une durée de six mois ;

7. Mamadou Racine DIALLO, suspendu de sa fonction d'Adjoint à l'organisation le 17 mai 2008 par le Bureau Politique;

8. Tabara BA, chargée des droits humains;

La fausse déclaration qualifie la dernière interview du Président de l'AJD/MR accordée le 20 octobre 2008 au Quotidien de Nouakchott, de sortie « en dehors des canaux officiels du parti ».

Ibrahima Moctar SARR, premier responsable moral de notre formation, après que les signataires aient créé des divisions bloquant les prises de décision en ces moments critiques que connait le pays, demeure la seule voix légitime et audible aux yeux de l'opinion nationale et internationale.

Après plusieurs écrits mensongers des frondeurs, il avait estimé de son devoir d'éclairer les militants et les mauritaniens sur les véritable motivations des principaux animateurs de la fronde: faire entrer coûte que coûte AJD/MR dans le gouvernement du Haut Conseil d'Etat.

Pour faire l'économie de prochains démentis, les journalistes, les administrateurs de sites internet et de tout autre canal d'information de l'opinion sont priés de bien vouloir se référer, avant publication, à la direction de la communication de l'AJD/MR, seule source authentifiée de diffusion des informations officielles du parti, joignable à tout moment au (00222) 729 55 95
Nouakchott le 30 octobre 2008
LA DIRECTION DE LA COMMUNICATION

Info source : AJD/MR (Direction communication)

-----------------------------------

Face au refus de ce parti de soutenir le HCE, car ce dernier comporte en son sein quartes tortionnaires, ce dernier a tenté de le noyauter.

Tant que les partis accepteront le tout venant (Daddah ente vem), il ne seront pas à l'abri de tentative de déstabilisation.

Ne prends pas le poison en comptant sur l'antidote dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

il a dit:

" d'ailleurs de mon point de vue personnel la mutinerie c'est l'état actuel des choses."

voilà ce qu'on appelle prendre le parti des élégants

c'est vraiment courageux de sa part de l'exprimer sans l'anonymat

car en effet, d'un point de strictement constitutionnel, le président est le chef des armées donc si il vous vire et que vous vous rebellez contre cette décision, vous êtes mutin

ça c'est là la vision étriquée des choses, car autant que l'on sache quand il y a mutinerie c'est qu'une part d'un corps ne respecte plus le règlement du corps tout entier, le piétine ect ect

sauf qu'en l'espèce, le seul corps étranger au corps c'est bien le président de la république qui étant un civil n'est le chef que "spirituel", il ne peut en aucun cas prétendre rien connaître de ce corps qui lui doit des comptes

cela d'ailleurs n'a pas d'importance, ce qui a de l'importance c'est de savoir si mutinerie il y a , qui sont donc l'autre partie du corps qui reste " loyalistes", vu que jusqu'à preuve du contraire l'armée est encore unie dieu merci

vu qu'il n'y a qu'un camp actuellement dans l'armée parler de mutinerie est une invitation , un espoir lancé à tous ceux qui peuvent prendre les armes pour donner un sens à ce que les irresponsables appellent déjà "mutinerie"

là nous arrivons au point essentiel qui justifie ce terme de "mutinerie", point d'ailleurs largement appuyé par le front et leur fêtiche "abdel kader" le ministre courageux:

donc en fait, les "loyalistes" sont tenus en échec par les milices d'abdel aziz qui selon le prof " tiens les munitions"

donc à cette heure , à en croire tous ceux qui utilisent le terme " mutinerie" en ce qui concerne la prise du pouvoir , aziz tient correctement l'armée grâce à des milices

mais pour tenir de si vaillants "loyalistes" qui permettent aux plus responsables d'entre nous d'utiliser le terme " mutinerie", ces vaillants combattants doivent être actuellement cruellement torturés , cachés quelque part dans des caves, tous les soirs à nouakchott, on tremble à cause des milices

foutaises!

dîtes coup d'état mais ne dîtes pas "mutinerie" , où dîtes ce que voulez , mais sachez bien que ce camp là est celui du mensonge, de l'intox et de l'irresponsabilité

le reste, il l'a dit, ici c'est un blog pour donner son opinion pas son avis car très certainement que si quelqu'un avait ici un avis sur la liberté d'expression, il s'emploierait à le présenter sur un autre visage que celui de la légèreté irresponsable, à moins d'estimer qu'entre cochons , on peut se passer de confiture

chacun son opinion donc

voici la mienne

Anonyme a dit…

Quelqu'un est tres fache'. Esperons que nous n'avons pas affaire au tout dernier nouveau...cochon!!!!!!
Nous autres sommes fiers d'etre qualifie's de vieux cochons. Prace que...cochon dans notre cas, signifie defendre les interets superieurs du peuple Mauritanien.

Anonyme a dit…

Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse 17:32 0 commentaires
Diplomatie mauritanienne sous le HCE : est-ce la poubelle ?


Diplomatie mauritanienne sous le HCE : est-ce la poubelle ?
Pour commencer, lakhbaar tebgue vi dar, s’élève contre la nomination de Cheikhna Ould Nenni comme Consul Général de la Mauritanie à Dakar, nomination qu’il considère comme un crime contre le peuple mauritanien et une insulte au peuple sénégalais frère.
Pour quelle raison nomme-t-on, à ce poste sensible, un homme insignifiant et controversé, comme Cheikhna Ould Nenni ?
Le Haut Conseil d’Etat avait pourtant promis l’assainissement de l’administration, mais le voilà qui fait de notre diplomatie une poubelle, pour soi-disant faire des cadeaux à des protégés de certains de ses membres.
L’exemple le plus éloquent en est que ce Cheikhna Ould Nenni là, n’est autre que l’oncle de l’épouse du Chef d’Etat Major National, le Général Mohamed Ould Ghazouani, N°2 du HCE.
L’autre exemple est la nomination de Ould Bebana comme Consul Général à Jeddah pour faire plaisir à son frère député frondeur. Cet homme est totalement étranger, comme Cheikhna Ould Nenni d’ailleurs, à la mission de Consul. Est-ce l’assainissement mon Général, vous qui avez crié très haut, dès les premiers jours de la rectification du 06 août dernier, que désormais vous allez appliquer la justice dans tous les domaines y compris les nominations aux fonctions de l’Etat ?
Ghazouani aurait pu faire un autre cadeau à Cheikhna Ould Nenni, sans faire de la diplomatie mauritanienne une véritable poubelle.
Au moment où le pays fait face à des défis difficiles à surmonter, où seules nos missions diplomatiques doivent jouer un rôle décisif, pour nous éviter la famine et la déstabilisation, ce ne seront pas des vulgaires ignorants qui vont faciliter la tâche à laquelle nous sommes confrontés.
Etes-vous mal conseillé Général, ou avez-vous mal dormi ces derniers temps ?
En tout cas, le HCE regrettera très tôt cette nomination à Dakar. Lakhbaar tebgue vi dar vous aura avertis ! Et c’est le devoir de tout un chacun, par les temps qui courent…
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse 17:27 0 commentaires

Anonyme a dit…

voici quelques petits mots de moloud le chef actuel du front, grosse gueule et intox qu'on peut lire sur cridem interview de walvajmachin


une perle: " Le Front national de défense pour la démocratie regroupe en son sein une douzaine de partis politiques, et quatre partis sur les huit qui le composent sont représentés au Parlement."

populaire! bien sûr! : " Et c’est la première fois qu’un coup d’Etat rencontre une résistance politique aussi farouche, ouverte et populaire."

aziz devrait mieux leurs apprendre le mot féroce: " pour interdire nos manifestations et les réprimer de manière féroce. "

et le mot sauvage aussi: "Certes, je regrette beaucoup que les manifestants soient violentés, réprimés de manière assez sauvage."

sans commentaire: " Depuis le coup d’Etat, il nous fallait relever plusieurs défis. D’abord, celui d’imposer la résistance populaire. Et ce pari a été réussi."

selon ses mots, même RFI cache les exploits du front: " Il n’y a pas un seul jour où nous n’avons pas occupé le terrain et procédé à la mobilisation dans le cadre de la lutte pour sauvegarder nos valeurs et le retour à l’ordre constitutionnel. Malheureusement, tout cela ne peut pas être visible à l’extérieur. Parce que la télévision nationale, les moyens médiatiques sont confisqués par la junte.

out ce qu’on montre à la télévision nationale, ce sont des images tronquées qui sont loin de refléter la résistance populaire. " ( 200 manifestants)

une petite insulte au passage fallait le faire avant 2005 : " Il faut lire les médias publics pour mesurer le degré de mépris et de médiocrité des militaires. "

pas un mot de taya dégagé par le courageux moloud, mais est-ce si important: " Mais les évènements ont une histoire car, le coup d’Etat enclenché en 2005 l’a été par les mêmes personnes qui tentent aujourd’hui de s’imposer. En 2005, nous leur avions accordé le bénéfice du doute. " squi ssa! moloud la terreur!

fallait l'ouvrir pareille devant taya: "Mais aujourd’hui, il est hors de question de les laisser gouverner. "

Khalil Balla Gueye a dit…

Aussi pour l'auteur du blog que l'Ano 30 octobre 2008 20:51

«La mutinerie du Bounty », épisode vrai de l’histoire navale British et très beau film que j’ai personnellement bien aimé et que je vous recommanderais vivement à tous !
D’un la situation de la Mauritanie au moment du putsch n’était pas comparable à celle du navire le Bounty !Sidi n’a rien à voir avec le méchant et autoritaire capitaine Bligh qui fut jeté par dessus bord avec ses fidèles !En revanche Aziz ressemblerait à s’y méprendre au second de Bligh ,le lieutenant meneur de la mutinerie dont la motivation principale était de se la couler douce avec les belles polynésiennes auxquelles il a pris goût à la suite d’une relâche de plusieurs mois dans ces îles paradisiaques !
Exactement comme Aziz qui à force de vivre sous les lambris dorés de la PR comme garde du corps , gorille ou majordome , je ne sais trop au juste , s’est pris au goût de cet « ultime luxe » qu’est le pouvoir :en fait le pouvoir de vie ou de mort sur des millions de « sujets » !Grisant et ennivrant en effet , n’eût été qu’il y va de l’existence séculaire de toute une nation, ce concept derrière lequel se cachent des millions de petites vies avec leurs petites histoires, leurs drames , leurs joies , leurs amours , leur lutte pour la survie etc.. ;En somme des gens en chair et en os comme vous et moi, et Aziz n’a pas ni le droit , ni le devoir de mettre en jeu ne fussent que nos « petits drames et épreuves de la vie » auxquels nous tenons par dessus tout car LIBREMENT CONSENTIS et VOULUS DEMOCRATIQUEMENT !C’est aussi simple que cela et si quand même il tiendrait à jouer au lieutenant mutin du Bounty qu’il sache alors que l’Amirauté ici nous les Miens démocs et la Com intle ne le laisseront pas faire !C’est une question de principe et de survie pour tout un peuple et sa nation kidnappée !

le vétèran a dit…

Je vais profiter du moment que canalh est vide calme à cet heure(ou tout le monde dine) et que maatala et les autres sont partis,pour m'expliquer un peu:

en faite lorsque j'écrivais ce blog j'étais motivé par l'intêret de ma patrie,et un amour sans borne pour son progrès et sa magnifience alors ne me qualifier pas de simpliste ou de terroriste ni encore de détraqué mentale, franchement,dans les circonstance actuelles,décapitation des institutions pillage des deniers publique,incarcération pour l'opinion de X ou de Y,nomination de c à cause de G,peut on rester passif à tout ça?mais alors quel doit être l'avis d'un citoyen ordinaire,que je qualifie sur le blog de lambda??je vous entends dejà dire en même temps:dialogue!la force ne sert à rien...ok! admettons que le dialogue serve à quelque chose sur quel base allons nous dialoguer,qu'avons nous à offrir pour cette junte dont la motivation est l'interêt personnel , le pouvoir et l'argent?dites moi si aziz a la tête de quelqu'un qui vient dialoguer ou qui peut preter oreille à quiconque ,en faite il est mégalomane jusqu'aux dents!!!alors nom de Dieu,à quoi servirait le dialogue avec tel personne ???j'ai lu un anonyme qui disait apprenait à dialoguer avec les militaires!!!mais il refuse de liberer notre chef spirituél leurs chef à eux ,celui qui etait il y'a quelque temps leurs complices, comment alors pourrons nous dialoguer avec des individus pareilles,c'est simple ma proposition c'est d'ecraser avec un bulldozer les piliers du systémes aziz(comme l'a si bien dit sanhaji de neutraliser aziz), ces deux piliers sont son argent qui se trouve en allemagne et en suisse(et ça les pays de l'union europeénnes s'en occuperons en gelant les biens volés de la junte) et le deuxiéme pilier c'est les stocks d'armes qui se trouve au BASEP, il faut s'en débarasser parceque la premiére victime des balles reélles de ces armes sera moi ou toi le citoyen lambda qui demande son droit de liberté,nous ne voulons bien pas de sang(ça c'est primordial),et d'en finir jamais avec les coups d'etats,aprés aziz on en veut plus, aprés le coup d'etat salvateur d'organiser d'autres elections libres avec comme critére essentiel pour se présenter être technocrate et être jeune (daddah ente vem?) et d'etre titulaire d'un diplôme de haut niveau (bye bye sidi)...qu'est ca que vous en pensez les amis!!!

Anonyme a dit…

كال صنهاجي الطلعة
شَعْبِكْ مُورِيتَانِ مَهْزُومْ *** هَزِيمَة مَاهُ لاَهِ إِكُومْ
مَنْهَا مَافَاتْ اشْرَحْ لَلْكُومْ *** لْهَزْمُوهْ اعْلَنْ اطْرِيكُ
دِيمُوقْرَاطِي مَاهُ مَذْمُومْ *** فِيهَ أُلاَ سَايِلْ رِيكُ
صَوْبْ المَنَافِعْ وَالْمَلْمُومْ *** عَنْدْ الدَّجَّالْ فْبُتِيكُ
أُيَرْفَضْ عَوْدَانُ مَحْكُومْ *** مَنْ طُغْمَة عَادَتْهَا اخْنِيكُ
كاف لمغني المطلع
أوْعَنْدُ تِجــَالْ النَبيِ اليوُمْ *** كَـانُ فيهْ إوَالِ سيــكُ 
إفَكَـرْ فاَلْواَقَـعْ وَإكُــومْ *** يَجْمَعْ كَـانُ كَدْ أدْكِيـكُ  

sanhaji

Anonyme a dit…

Mais ou est ould Mouritanie? A-

Anonyme a dit…

désolé vétéran, je ne savais pas que c'était toi, ne connaissant pas ce nom sur canalh , j'ai cru que lm nous jouait un mauvais tour qu'il a puisé je ne sais où, tu as le droit de t'exprimer en effet, désolé de t'avoir attaqué à la kbg

sans rancune

Anonyme a dit…

P.S: kbg, tu devrais relire l'histoire, car actuellement c'est aziz ( bligh ) qui est dans une chaloupe sans savoir s'il poura jamais atteindre une côte ( on connaît la suite, c'est bligh qui est trahi

quant au second dont tu parles, le fameux christian, c'est plus celui qui se coule douce en résidence surveillé pendant que l'autre est seul en haute mer

chacun voit midi à sa porte, et à la mienne , il est minuit passée

salut

Anonyme a dit…

كال صنهاجي الطلعة
لاَفَاتَتْ لَيْنْ تْخَاسْرَتْ *** مُورِيتَانْ وَاتْحَاصْرَتْ
اَمْنْ اجِّهَاتْ اتْوَاتْرَتْ *** عَنْدِ عَنْ الرَّجَّالَ
وَلَعْلَيَاتْ اتْبَادْرَتْ *** عْلَنْهَ لاَ مَحَالَ
كْبَيْلْ اتْعُودْ اشَّاوْرَتْ *** أُرَفْضَتْ أَبْبَطَالَ
يَسْوَ كَاعْ إِلاَتْوَاسْرَتْ *** مْعَ الْحَكْمْ فَمْسَالَ
وَمْعَ الشُّعُوبْ اتْحَامْرَتْ *** أَرَفْضَتْ ذِالْمَهْزَالَ
كاف لمغني المطلع
أوْ لاَحَكْ لَذَاكْ أصْناَدْرَتْ *** الحَكـمْ أَطَـرِ حــاَلَ 
أوْ لُمُورْ الْيُومْ أتْبَادْرَتْ *** لاَزَمْ بيــهَ يُبـــاَلَ 

sanhaji

Anonyme a dit…

Le veteran,

Comme on dit aux USA: "Two wrongs don't make a right." Notre but est de lutter contre les coups d'etat et non pas de les encourager. Il n'y a pas de bon coup d'etat. Celui ou celle qui veut diriger notre peuple, doit tout simplement passer par les urnes.

C'est important de maintenir l'unite' qui existe au sein de nos forces arme'es parce que les Forces Arme'es nationales restent la seule institution stable et unie dans notre pays. Si jamais nos faux politiciens arrivent a' les diviser en milices pour la cause de leurs partis respectifs, nous glisserons directement vers la guerre civile. (LAKHADARA LLAH)

Une arme'e sous les ordres force's d'un general FELON, est preferable a' des milices arme'es entre les mains de politiciens irresponsables. We have to make the most and the best out of the worst situation without giving up fighting for what we believe to be right and good for our country. Il faut donc continuer a' dialoguer pour faire revenir le general et ses amis a' la raison. Tout doit etre deploye' pour obtenir la liberation du president et du premier ministre et leur retablissement dans leurs fonctions respectives. Je conseillerais contre l'isolement total des usurpateurs, il faut leur laisser une porte de sortie. Give them incentives to leave power. Positive reinforcement techniques could and should be used.Let us not to forget that we are trying to teach a new behavior to a military institution which has been in power since July 10, 1978. Shaping must be done, but in the right way.

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
A l'occasion du 7ème anniversaire du décès de Feu Habib ould Mahfoudh (Rahemehou allah)

"vendredi 31 octobre 2008
Hommage à Habib ould Mahfoudh.
(Mon condisciple et ami de randonnée studieuse du côté du C.C Saint-Ex)"

http://vindicte.blogspot.com/
A la bonne heure!

Anonyme a dit…

BREAKING news:
il a été parvenu ce matin à aziz ce qui a été écrit sur le blog par ahmedou ould kharchouf à propos du coup d'etat et aiziz etait choqué(selon ses acolytes) aziz a convoqué tout les membres du  HCE et leur a lancé un à un :est ce que l'un de vous peut faire un coup d'Etat contre moi?,et ce ne fut sa surprise que tous ont gardé le silence sauf le colonel ould bekrine qui a eu le courage de dire:pourqoi faire un coup d'etat sur toi si nous somme d'accords sur l'interet de la nation...(mon oeil oui vous n'etes d'accords que sur une seule chose votre interet personnel est votre motivation essentiel)...aziz plus stupefait de la réaction de ould bekrine,lui cris dessus tu y pense tu peux y penser faire un coup d'etat contre moi...il lui retorque même si on est pas d'accord un coup d'etat c'est de la mutinerie...et accrochez vous bien aziz dit:la mutinerie est interdite sauf dans les circonstances du 6 aout et 3 aout!ould bekrine se retire de la salle...enfin il se chamagne pour le pouvoir ça ne peut qu'etre positif...des mauvais qu'il se tape entre eux mais laisse le peuple tranquille

Envoyé Spécial,devant le palais présidentiel,nouakchotte-Mauritanie

Anonyme a dit…

Envoyé Spécial,

Si tu faisais le pied de grue devant la présidence, comment tu as su ce qu'ils se disaient dedans? Laisse-nous des coups d'état. Cela ne mène à rien. On trouvera une solution.

Des nouvelles de ce qui se trame à Doha? Décidement tous nos problèmes se resolvent là, mais on y perd notre latin: le paiement des 100 millions de Woodside et maintenant cette mini-crise tribalo-militaro-financière ou tout le monde est faux et corrompu, sauf les hôtes. J'ai pas oublié Ould Taya
A-

maatala a dit…

salam

lu sur taqadoumy

Mohamed Ould cheikh Abdallahi à Wal Fadjri :

Extrait:

Qu’est-ce qu’on reproche à la Fondation KB ?

Jusqu’à présent, nous ne savons pas ce dont on nous reproche. Nous n’avons jamais eu de communication officielle avec une quelconque institution d’enquête. Mieux, nous n’avons, à ce jour, rien reçu du Sénat. Tout ce que nous savons, nous le savons grâce à la presse. J’ai l’impression qu’on nous reproche quelque chose. Mais Dieu sait que nous ignorons ce qu’on nous reproche.

Il n’existe aucune preuve matérielle fondant les accusations émises contre la Fondation KB que dirige ma mère. D’ailleurs les responsables de la structure, dirigée par l’ex-Première dame de la Mauritanie, Khattou Mint El Boukhary, ne savent toujours pas ce qu’on leur reproche.

Après la présidente de la Fondation qui se trouve être votre mère, aujourd’hui c’est à votre tour en tant que vice-président de KB d’être entendu... Comment l’appréciez-vous ?

On veut tout simplement s’attaquer à notre fondation. Mais ces gens qui viennent enquêter sur nous, nous ont pas dit, jusqu’à présent, ce qu’ils nous reprochent. Au contraire, on a l’impression qu’ils nous demandent de leur fournir le matériel pour qu’ils puissent nous reprocher quelque chose. Et depuis cinq mois qu’on a déclenché ces enquêtes, l n’y a aucun fait précis qu’on nous reproche et sur lequel on nous demande de nous expliquer.

-----------------------------------

Il va falloir en finir avec avec cette mascarade:

- Quelles sont les preuves de l'accusation

-Sinon la famaille se doit, devant un telle acharnement porter plainte pour diffamation et harcèlement.

Il faut que vérité se fasse.


Une chose que je ne comprends toujours pas: Puisqu'ils non rien à cacher , pourquoi dés le départ ont-ils refusés une telle commission.

A croire que toute la famille, à commencer par SIDIOCA se serait aplati devant le sentiment d'indignation et d'arrogance de KB.

On vous l'avait dit: il avaient juridiquement raison, mais politiquement tord.

A croire, que la politique pour Sidioca, c'est du chinois dit le fou.

maatala

яimσ a dit…

salut tous ,

---------terreur-------------

Vous savez quoi , on s'en fout des querelles au sommet car il y a bien plus grave : le terrorisme .

Dommage quand on apprend qu'un de nos proches est en prison parce qu'il a failli faire un mega attenta de cratère de l'ordre 100 m de diamètre .

ça m'est arrivé moi !

enfaite le gars en question était un type cool sans histoire . Puis un jour il a décide d'être pratiquant c'est pourquoi il a changé de look et voyage beaucoup à l'intérieur du pays pour apprendre les sciences de la religion .

jour après jour il s'effaçait de nos regards . il n'habite plus chez ses parents , prêche oblige!

3 années plus tard il a commencé par avoir de la haine envers la communauté , il deteste par exemple la ville de nouakchott disant que c'est un endroit où les gens ne respectent pas la chariaa ..

ce qui l'amène à voyager trop souvent dans les pays "normalisés" ,où il a tissées des relations avec des "confrères" du même courant .

Cette fois-ci de retour de l'algerie il n'en pouvait plus , alors il planifie un attentat pour la purifier .

heureusement que la police l'a arrêté ,dommage pour ses proches .



le corollaire de tout ça c'est que
vos proches ou vous pouvez un jour finir comme ce monsieur alors prudence!

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:

Sinon la famaille se doit, devant un telle acharnement porter plainte pour diffamation et harcèlement.


Plutot curieux de la part d'un esprit critique comme maatalla de faire croire à ses lecteurs que la justice fonctionne dans un pays desormais à la metci d'une milice dirrigée par un psychopate
Mauvaise foi des intellos quand tu nous tiens

Anonyme a dit…

maatalla et les autres:
sachez que cet acharnement de la part du parlement contre khatou et sa fondation ne fera que de la pube pour KB car les bailleurs de fonds à l'étranger vont sympatiser avec elle et vont signer avec elle des contrats en plus khattou peut acheter le parlement avec ses millions,pourquoi elle fait pas?

Anonyme a dit…

RE : CONSIDERATION SUR UNE CONDAMNATION SANS JUSTICE :


Le Pr. ELY Moustapha, dans un récent courrier, a publié une contribution au débat relatif à l’incarcération de Isselmou O.Abdelkader. Le Pr. ELY a considéré l’aspect « Droit » et on peut dire en Hassania qu’il en a « léché la calebasse », en Juriste de très haut niveau que je suppose qu’il est. Mais Professeur, le problème n’est pas de Droit et de Justice et c’est bien la conclusion à laquelle vous avez abouti : c’est bien un problème politique, « engagé » à la suite d’une COLERE inqualifiable du commandant du BASEP qui a été limogé le 6 Août.

il faut voir pour le reste LIBRE VOIX

livoix.blogspot.com

merci

Bidasse a dit…

Mes hommages les plus respectueux à tous les anonymes qui se démènent et qui n’hésitent pas à consacrer une partie de leur temps précieux, pour nous tenir informé (ou désinformé) sur ce qui se passe dans notre pays, en plus de leurs efforts louables pour maintenir ce haut lieu d’échange d’idées, vivant, instructif et convivial.

Malgré que je n’aie jamais participé aux débats, cela n’empêche pas, tout de même, que je suis un visiteur assidu de ce blog.
Je n’ai jamais voulu intervenir dans les discussions par respect à vous, vous les intellectuelles, de tous bords d’ailleurs, mais aussi ma préférence pour la lecture de ce que vous composez au lieu d’abuser de votre temps avec des contributions qui ne sont pas de nature à avancer le débat, comme font certains, ou pire encore qu’elle ne soit pas constructive voir destructrice comme celle du respectable Ahmedou ould khrechif.

Cher compatriote, si j’ai osé répondre à cette contribution ce n’est aucunement pour vous insulter ou critiquer votre personne, mais tout simplement je ne partage pas avec vous les mêmes idées. Ces idées que je trouve très dangereuses et qui ne serviront pas ni notre cher pays et moins encore notre adorable peuple.
Je ne vais pas rentrer dans les clivages qui opposent le HCE et le FNDD ainsi que leurs supporteurs respectifs.
Moi ce qui m’intéresse au-delà des personnes (Aziz, Sidi, Maowloud, Mesoud……) c’est l’intérêt suprême de la Mauritanie, son développement, sa cohésion et sa stabilité.
Convenez avec moi, monsieur, que si je tiens à ces acquis, que nos ainés nous ont légués et que nous devons absolument préserver pour les transmettre aux générations futures, je ne pourrais pas vous suivre dans votre raisonnement, qui appelle ouvertement à la guerre civile dans notre pays avec ce que cela comporte comme risque pour tout les Mauritaniens sans distinction aucune.
En mon humble avis, je ne pense pas que le maintien de Aziz au pouvoir ou le retour de Sidi mérite qu’on sacrifie notre pays par la promotion de la violence et l’incitation à la rébellion au sein de notre armée. Surtout que nous ne devons pas oublier ce qui s’est passé le 8 juin 2003 comme nous devons tirer des leçons de ce qui s’est passé dans d’autres pays telles que la Somalie, le RDC, la Cote d’Ivoire…..
Je n’ai aucun doute que vous ne souhaitez pas que notre pays puisse un jour finir comme ceux, que je viens de citer et que votre démarche ne soit motivée que par la sauvegarde de notre jeune démocratie dont nous sommes tous, fier.
Pour finir, permettez-moi cher compatriote, peut être ami, cousin que sais je ? de vous demander si, vraiment, vous pensez qu’une démocratie bâtie sur le sang et les cendres de nos concitoyens pourra apporter les résultats escomptés.
Pour ma part, la réponse est non, ce genre de démocratie n’engendrera que haine et règlement de compte. Je pense même que nous n’avons pas à faire le deuil de notre démocratie, car elle est là, elle existe encore, seulement elle a connu un accident de parcoure, ce qui peut arriver à tout œuvre humaine, et que la responsabilité de son sauvetage et de sa restauration nous incombe à nous tous (HCE, FNDD, indépendants…).
Je ne me fais pas d’illusion en déclarant ici et solennellement que nous ne pouvons pas sauver et préserver notre démocratie, que par le dialogue et le respect de l’autre. Et je suis convainquis que si nos dirigeants politiques avaient privilégié cette voie, nous n’en serions pas là.

A « l’officier mauritanien patriote », j’ai envie de lui dire que s’il est un officier comme il le prétend, ce que je ne crois pas, il n’a pas, malheureusement, les valeurs requises chez les soldats en général et les officiers en particulier.
Je voudrai rappeler à mon ami, que je respecte, malgré ma condamnation avec la dernière des énergies de son posting que l’officier est tenu au droit de réserve et qu’il n’a pas à afficher publiquement ses convictions politiques et surtout qu’il ne doit pas oublier qu’il est sous serment.
Je ne vous apprends pas, si vous êtes un officier comme vous l’annonciez, qu’un bon officier doit toujours préserver la vie de ses camarades et surtout celle de ses subordonnées. Je regrette que vous n’avez pas respecté cette règle, pourtant élémentaire, en exposant la vie de tes complices, s’ils existent, ou pire encore des innocents qui n’ont rien avoir avec cette entreprise, si elle existe elle aussi. En écrivant ce texte vous aurez du penser un instant aux conséquences que cet écrit pourrait engendrer si les autorités militaires te prennent au mot et commence une chasse aux sorcières au sein de la grande muette comme nous en avons déjà vu dans les années précédentes.
Cher compatriote, excusez moi si je vous dis que, je ne crois pas que vous êtes un officier pour les raisons suivantes :
-Un officier n’affiche pas ses convictions et ne trahit pas son secret d’autant plus quand il s’agit de l’organisation d’un coup d’état.

-Vous vous êtes discrédités en évoquant dans votre texte que vous dialoguiez avec les putschistes depuis le 6 aout les ordres ne se discutent pas dans l’armée à ce que je sache en plus si c’est pour dire à sa hiérarchie que nous ne cautionnons pas leur prise de pouvoir.

-Si vous étiez un officier vous auriez respecté le grade de Aziz car il a été nommé général par le président légitime Sidi par un décret présidentiel qui à fait l’objet d’un tableau d’avancement comme vous dites dans le jargon militaire (ce n’est pas pour défendre Aziz autant que je veux vous prouver que j’ai des raisons de ne pas vous croire).
P.S : -Ce réquisitoire n’a pas pour objectif de défendre qui que ce soi, mais seulement les mots sincères d’un citoyen, qui aime ce pays, qui est contre toutes les formes de violence et qui ne souhaite pas que l’armée soit impliquée dans cette crise politique.
-Hommage spécial à tous les claneurs qui ont désapprouvé, à travers leurs commentaires, cet appel à la violence et l’incitation au coup d’État.
Mes respects à l’officier et mes hommages Ahmed, d’abord, puis à tous les lecteurs
Bidasse

Anonyme a dit…

Bien dit!

Anonyme a dit…

bidasse,
le point de vue d'ahmedou khrechif  est celui de beaucoup de mauritanien qui veulent à tout prix l'écartement de aziz de la vie politique de l'etat,et la libération de leur président comme tu le dis legitiment elu,or comment arriver à cela devant un entêtement des militaires,personne n'exclut la possibilité du dialogue mais ce que nous reprochons à cette méthode c'est son efficacité!!!!dialoguer en vain,ne sert pas à grand chose nous voulons une debloquation de la crise pour cela il faudra forcer les militaire par le dialogue(peut etre)mais si ça ne marche pas par la force...si vous semblez trés à l'encontre de l'expression coup d'etat car elle engendre une guerre civile et du blabla etc ,changeons l'appelation par: soulévement populaire comme la révolution française qui a donné naissance à l'etat le plus libre et démocratique au monde le pays des franc et des immigrés :la france,c'est une voie comme d'autre.mais que les militaires sache que s'il force le peuple à se soulever:les consequences seront dures!

metrouche

Anonyme a dit…

كال صنهاجي الطلعة الموالية

ضَغْطْ الْخَارَجْ مَاتْعَالَ *** وَتْقَوَّوَاشْتَدْ حَالَ
سَابَكْ عَنْدَ مْنَيْنْ اتْوَالَ *** هَذَا مَنْ أَهْلَ الشَّانْ
أُزَرَّبْ رَاسُ بَامْلاَلَ *** وَرْفََضْ بَالتَّعْطَانْ
عَنُّ يَكْبَلْ ذِيلْحَالَ *** لْبَدْعَتْ مُورِيتَانْ
عَانِ دَوْلَة شَرْشْمَالَ *** لْبَدْعُ ذُولْكُومَانْ
لَمْغَنِّ عَادْ لاَّ يْزِيدْ *** لِلْمَجْلَسْ فَالبُرْهَانْ
لَقْوِي وَ لِّلاَّحْدِيدْ *** مَتْلاَفِ مُورِيتَانْ

ردا على البداع الكبير لمغني فتقدمي ودعما لإبداعه الرائع

طامَـعْ فيـهْ أجْبَـارْ حَـالَ *** تَـــرْخِ مَــنْ طَغْيَـــانْ 
هَاذَ الضَغَطْ ألي أتْـــوَالَ *** مَــنْ خَــارَجْ لَوْطَـــانْ 

j'ai marre du français pour le moment, je préfère le Hassanya.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Cher bidasse,

Crois moi nous aimons et respectons beaucoup nos forces armées et nous sommes convaincu du rôle qu’ils doivent jouer dans la construction nationale qui est clairement décrit dans la Constitution de la République Islamique de Mauritanie.

Permets moi cependant de rappeler que ce rôle ne comporte en aucun cas la destitution d’un Président élu pour une quelconque raison. Le seul cas où à mon entendement l’armée doit interférer dans les conflits politiques, c’est quant on sent que le pays frôle la dérive sécuritaire soit quant les soulèvements populaires atteignent un seuil qui frôle le danger de guerre civile. En ce moment et en ce moment seulement, une intervention militaire pourrait être à la limite de la compréhension.

Le plus grand problème que nous avons avec l’armée c’est que leur règlement intérieur qui dicte l’obéissance stricte au chef hiérarchique est considérée chez elle plus sacrée que la Constitution. Si le Général Aziz est actuellement le plus gradé de l’Armée, le grade qu’il porte n’est plus valable, car il s’est mis en porte à faux avec la Constitution. Cette dernière n’est pas uniquement la loi fondamentale des civils, elle l’est aussi pour les militaires.

Si nous nous comprenons sur ces aspects, je crois que tous les problèmes de la cœxistence entre les civils et les militaires, seraient définitivement réglés.

Ce que nous demandons à nos vaillants officiers, c’est tout simplement d’accepter avec nous que les armes achetés par le contribuable ne doivent pas être utiliser pour faire taire le peuple. Elles ont été achetées pour défendre l’intégrité de notre territoire, pas pour d’autres fins. Elles ne doivent non plus pas être utilisées pour régler les comptes entre les militaires eux-mêmes.

Ce que nous voulons faire comprendre à Aziz c’est tout simplement de nous laisser discuter nos problèmes politiques dans une atmosphère pacifique. Il doit libérer le Président élu, et auquel il doit son grade et il doit le laisser confronter son peuple. Si celui-ci ne veut plus de Sidi, il pourra l’exprimer librement, car la Constitution lui garantit ce droit, sinon Sidi doit rester.

Sanhaji

Ouistiti a dit…

Bien dit Sanhaji!

Et puis ce bidasse, qui dit qu(il faut respecter les galons de Aziz, il ne sait pas que Azie a été limogé?

Et ensuite c'est un putschiste qui a pris les armes contre le président légitime et légal et donc son pays et qui doit être normalement actuellement en prison et jugé pour son crime.

Sinon dîtes-moi alors pourquoi le vaillant colonel Kader, le héros de la guerre du Sahara a été fusillé avec ses compagnons?

Pourquoi ces gens-là sont morts fusillés froidement par leur propre armée parce qu'ils ont voulu faire un coup d'Etat?

Alors que Aziz qui a fait un coup d'Etat est en train de faire la pluie et le beau temps alors qu'il doit subir ce que Kader et ses compagnons ont subi.

N'est-ce pas ce monde là où un putschiste est aplaudi alors que d'autres sont fusillés?

Donc, Aziz n'est pas plus important, ni plus vaillant , ni plus courageux, ni plus méritant , que les vaillants soldats fusillés pour ce que Aziz vient justement de faire.

Ceux qui soutiennent Aziz aujourd'hui soutiennent ni plus ni moins qu'un putschiste et ils portent atteinte à la mémoire de toute l'armée et de ses martyres.

Anonyme a dit…

un ano ici nous a parlé d'un papier du prof où il aurait bien défendu abdel kader, je suis donc allé sur le blog où je ne clique plus par manque de temps préférant aller chez l'essentiel ailleurs. Je lis et je suis sidéré par tant de mauvaise foi, jugez vous-même , il défend abdel kader comme s'il était son avocat comme s'il était payé pour le faire, rien dans ses arguments ne tiennent la route si on espérait lire un homme libre, ses arguments sont ceux d'un avocat payé pour, il n'y a que cela qui puisse justifier les délires de ses propres remarques, jugez vous-même:

en guise de démonstration, il prof glisse ici et là un mot ou deux pour donner de la nuance sauf que cette nuance c'est lui qui la sort et ne vaut que pour qui prend les paroles du prof pour ceux de l'iman malik

premier mot sur lequel tient le raisonnement du prof: " volontairement", c'est avec ce volontairement là glissé que le prof compte changé ce que tout le monde a entendu:


" Relativement au premier chef d’accusation, le prévenu n’a ni dans ses propos ni dans son attitude volontairement voulu porter atteinte à l’armée nationale, ni à son moral. "

volontairement donc! ça c'est de l'argumentation, on vous croit prof, quand un lascar comme ce ministre arrive a une émission en directe, il n' a pas volontairement voulu lancer des mots en sachant que toute la mauritanie va les entendre, non il a dit ça bêtement, c'est sorti tout seul! tu parles! ensuite le prof nous apprend que le laudateur de taya, fin gourmet, a parlé dans le vide, d'une manière floue et bien sûr vu l'intelligence des mauritaniens , le doute est permis et c'est vrai que le basep ne représente rien car dit le prof


"Ledit présumé a parlé d’un bataillon de l’armée; qui est loin de la représenter dans son ensemble, à savoir le BASEP. Cet article n’est donc pas applicable en la matière et est disproportionné par rapport à une quelconque gravité des propos du prévenu. "

le prof nous apprend ensuite que c'est d'une banalité notoire de s'exprimer en direct en mauritanie et qu'en parlant du basep c'est parler de n'importe quel bataillon et que bien sûr dans la circonstance actuelle et jamais de l'histoire de Taya, quelqu'un n'a osé tenir de pareils propos pour dire que le chef de la junte a une milice et que bien sûr de pareils propos ne sont pas dangereux car bien entendu, ce n'est rien, une telle rumeur dans les casernes et partout venant d'un ancien ministre en période d'exception, ce n'est rien, je rêve! lisons le prof:

"
"Le prévenu a participé à une émission légale, officielle et programmée dans un organe de presse officiel. Il a exprimé son opinion et ses convictions à propos d’un bataillon de l’armée. Ces opinions sont publiques, ses propos aussi, donc , il ne s’agit pas d’une préméditation qui par définition présuppose la surprise et le secret jusqu’à son accomplissement. Elle ne présuppose pas non plus une atteinte à l’armée mais des révélations à propos d’un bataillon qui n’ont rien de « démoralisant » pour l’armée nationale, ni ne touchent à la sécurité. " pouah!

comble du comble pour des propos que le prof juge pas dangereux du tout, pas scandaleux, il faut tout de même tenez-vous bien, en faire une affaire d'éat et que lisez vous-même bon dieu:
"
Il aurait sufit dans un état démocratique que, face à ses propos, le ministère de la défense apporte la preuve contraire. !!"

quant au deuxième chef d'accusation là , le prof montrer toute la sottise de parler de droit républicain en plein coup d'état, c'est en effet cocasse de lire ses articles, mais on se souvient aussi des lois délirantes que yanis nous avait posté qui sont d'ailleurs encore en vigueur, cette partie là le prof ne nous en parle pas car il semble oublié que la charia est encore en vigueur, et aziz peut sortir comme yanis toute une série de lois délirantes qui si aziz devait les appliquées à la lettre comme le prof présentes les siennes, très certainement que le prof réaliserait alors qu'il ne faut pas tenter le diable ni le tirer par la queue sauf bien si on se croit à l'abri même de dieu

maatala a dit…

Salam

Bienvenu à notre frère bidasse.

La diversité de nos opinions est la principale richesse de cet espace de liberté.

Quand un membre de la grande muette ( ou qui se revendique d'elle) brise le silence pour exprimer son opinion, nous ne pouvons que le remercier et lui faire savoir qu'il est et sera toujours le bienvenu.

Maatala

Anonyme a dit…

p;s : vous pouvez aussi lire dans la rubrique semer la zizanie " Aziz-Ghazouani : De la loyauté à la confiance lézardée "

c'est ainsi que c'est fumier ont jadis commencé à semer le trouble entre aziz et sidi

c'est ainsi

on peut regretter qu'en cette période , nous n'ayons pas vu surgir un front propre mais que nous assistons à l'extase des hâbleurs inconscients ou vendus

c'est cela qui est regrettable

c'est la vie

Anonyme a dit…

Oui ano, le prof a été payé et bien payé!!
D'ailleurs pour tous ses articles il a été très bien payé:

Regarde son blog encore.

Il a critiqué sidioca, il a étét payé par aziz

il a critiqué aziz, il a été payé par khatou*

il a critiqué , khatou, il a été payé par Mohsen ould el Hadj

il a critiqué Ahmed Daddag, il a été payé par ould boulkheir

il a critiqué, ould maouloud, il a été payé par Ahmed Daddah

il a critiqué Taya, il a été payé par Ould HANNENA

il a critiqué ELY ould Mohamed VALL, il a été payé par Taya

il a même critiqué sur son blog Ahmed Njad, il a été payé par Bush

il a critiué l'armée, il a été payé par la gendarmerie

il a critiqué la police, il a été payé par la douane

il a critqiué la banque centrale, il a été payé par le FMI

il a critqué le FMI, il a été payé par la banque du Monde

il a critqiué Ould Bouamatou , il a été payé par Nouéguedh

il a critiué roumouz el vessad et il a été par roumouz el vessad

Tu as raison ano, ce prof, est payé par tout le monde. il faut arrêter çà , il n ya pas plus roumouz el vessad que lui.

Stop! C'est en plus un FNDDiste, payé pour en faire partie, regardez son dernier article sur la visite de notre Aziz à l'intérieur il appelle ça le recto de la junte!!

Aucun respect pour rien ce prof!

A bas les faux intellectuels!!
Ne visitons plus son blog!!!

maatala a dit…

Salam

Il a dit

"Plutot curieux de la part d'un esprit critique comme maatalla de faire croire à ses lecteurs que la justice fonctionne dans un pays desormais à la metci d'une milice dirrigée par un psychopate
Mauvaise foi des intellos quand tu nous tiens"

-----------------------------------

Porter plainte pour le principe.

Ils ont bien porter plainte contre TANDIA au sénégal, je ne comprends pas ce deux poids deux mesures.

A croire que l'on garde ses cartes en réserve pour le marchandage final.

Qui se souvient que l'ancien ministre du pétrole a été accusé de haute trahison, puis libérer par le seul fait du prince.

On ne saura jamais le fin mot de l'histoire et la liste est longue.

Notre pays n'a que trop souffert de la culture du "Maslaha" et de la corruption de son appareil judiciaire.

Le rôle de la justice est prépondérant dans le développement concret de la démocratie dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

il a dit

" Tu as raison ano, ce prof, est payé par tout le monde. "

ne me fais pas dire ce que je n'ai pas même pensé mais c'est là encore une de vos techniques merdiques d'intox

j'ai dit que le prof a écrit comme un avocat payé pour car rien ne justifie de perdre ainsi sa liberté de penser pour se faire le maître de la mauvaise fois

ce qu'il a écrit est une honte pour un homme libre, c'est les paroles d'un avocat payé pour ce qui ne signifie qu'il l'a été

ce genre d'homme ne s'achète pas, on le laisse juste se racheter, je ne sais si tu perçois la nuance

il va au bout de sa logique, celle d'un prof de droit , il fait passer le droit avant tout même si cela se fait contre la justice

nous ne parlons pas le même langage, lui parle pour se présenter en prof de droit, nous ont écrit en espérant la justice

or le droit n'est pas la justice et il arrive même que le droit tue la justice, le droit ces des mots écrits et voté par les hommes, jamais ils sauront dans leur infinie majesté la contenir, par contre ils peuvent la prostitué , la tué en se donnant des airs de la défendre

cela est un autre débat, il est tard salut

sauf qu'il faut aussi arrêter de nous présenter les faits d'armes d'untel comme si c'était un gage d'invincibilité, vous pouvez être le plus grand homme de la terre, vous n'êtes plus rien le jour d'après si vos mots deveinnent ceux d'un petit type

salut

Anonyme a dit…

Le prof est un homme libre et il écrit sur tous les sujets.

Maintenant c'est normal qu'il ya quelqu'un contre, c'est le role de la critique.

Anonyme a dit…

laissez le prof tranquille il a droit de defendre qui il veut à ce que je sache aussi qu'etre prof de droit et defendre les autres ce n'est pas contradictoire,bien au contraire user de ce qu'on enseigne pour protester,critiquer donner son avis n'est pas un chose interdite (par la loi) ou je me trompe?

metrouche

Anonyme a dit…

gnaf it,baby!

Akhrouj Minha a dit…

Essalamoo alaykoom

X ould Y revient vite, ou alors tu n'es qu'un degonfle comme Ely qui ne dit rien alors quil se passe des choses extremement grave pour notre pays.

X ould Y revient parmi les tiens !

Yanis le R. a dit…

Une pensée pour Habib Ould Mahfoudh.

Anonyme a dit…

vendredi 31 octobre 2008
Hommage à Habib ould Mahfoudh.

Hommage à Habib ould Mahfoudh.
(Mon condisciple et ami de randonnée studieuse du côté du C.C Saint-Ex)
Il y a 7 ans , jour pour jour , nous quittait le regretté et Marhoum Habib ould Mahfoudh décédé à Paris le 31 octobre 2001 en ce maussade et morne jour automnal comme pour faire geindre et gémir ,«les sanglots longs des violons de l’automne» de Verlaine.En fait , son «départ» n’aura pas que fait frémir de concert tous les violons voire les Stradivarius Parisiens seulement!Il aura aussi arraché à nos «R’bab» et «Nianioru» des complaintes poignantes poussées par tout un peuple unanimement éploré et plongé dans la douleur sans distingo voire sans discrimination aussi !

Pour une des rares fois dans notre pays , la douleur de la mort aura fait voler en éclat les barricades ethnico-tribales en lesquelles nos composantes nationales semblent se «complaire» et se confiner , faute de mieux , hélas!
De son vivant donc , comme après sa mort , Habib aura pareillement réussi le tour de force d’unir les coeurs saignés et éclatés de ses compatriotes !La Mauritanie plurielle accablée pleure et porte le deuil de son fils cosmopolite.

Comme qui dirait qu’il aurait fait don de sa vie et de sa mort à la Nation tout entière , comme d’autres font généreusement don de leur corps pour les progrès de la science et pour que vive l’Humanité .Habib aura donc vécu et sera mort pour sa Mauritanie panachée qu’il a aimée avec panache en la déclinant dans tous ses tons mais qui ne le lui aura rendu que chichement de son vivant déjà et qui se sera rachetée après sa mort en réalisant l’ampleur de la perte.Sans doute pour expiation , sait-on jamais !

De toutes façons , le héros qu’il aura été a toujours fait peu de cas des honneurs et de l’argent ;tant il est vrai que la gloire des justes de son étoffe est toujours posthume car ils auront tout fait pour l’éviter de leur vivant , tout simplement .Habib , n’avait que faire de ces détails et fioritures , pure perte de temps , ce temps qui lui aura fait si défaut , hélas !En effet , Habib n’aura vécu à l’échelle de l’Histoire de son pays et de son peuple , que « l’espace d’un matin » comme les «roses» de Malherbe ou de Ronsard poètes de la Renaissance dont il pouvait déclamer de mémoire nombre de poèmes.

D’ailleurs , Habib était en soi un florilège de poésie et de prose , une véritable anthologie où les mots se heurtent , s’entrechoquent , se bousculent , se télescopent , se déforment ou se transforment , voire se mutilent sans jamais prendre une laideur ou une une ride !En véritable virtuose qu’il fut du néologisme ou plutôt du «mauritanisme» avec ses inénarrables , inimitables et indécrottables «Mauritanides».Il était le prince du renouveau jusque dans des domaines qui semblaient lui être étrangers , à priori , comme le journalisme !

Point n’est besoin de dire que là aussi , comme ailleurs , il aura été innovateur , pionnier et rassembleur tout naturellement.Presque une seconde nature chez Habib que de faire l’unanimité autour de lui ! Et quelles irradiantes , sobres , dépouillées et contagieuses poussées de charisme et charme s’exhalaient de sa personne aussi ! Malgré tout , il nous aura quitté tôt , très tôt , trop tôt , presque délibérément:plutôt que de se faner et se flétrir comme les roses de ses amis et « potes » Ronsard et Malherbe , il a choisi de tirer sa révérence , emportant avec lui dans la tombe une virginité , une fraîcheur et une jouvence immaculées et éternelles !

Mais , il aura , avant de faire le «grand saut» pris la peine , à travers son oeuvre , de partager avec nous les secrets de son bonheur ici bas et leurs modes d’emploi .A l’en croire le bonheur tiendrait à si peu de choses , il suffirait de s’y mettre et d’y croire pour atteindre l’épanouissement à portée de main.Et pour tout cela et bien d’autres hauts faits patriotiques et précurseurs , Habib aura été un héros et un héraut !

Heureux donc qui , comme Habib , ne mourra jamais , ne vieillira jamais et ne se fanera jamais !Heureux qui , comme Habib , restera à jamais gravé dans les coeurs et imprimé à l’encre de Chine dans la mémoire collective de son peuple !
Heureux , qui comme Habib , aura eu raison des barrières impraticables du Temps et de l’Espace en s’en affranchissant pour savourer l’éternité de l’Immortalité !
Heureux , qui comme Habib , restera à jamais fièrement debout sans courber l’échine dans notre aride et infécond désert moral et intellectuel , comme les pyramides de la Vallée des rois d’Egypte ou les neiges éternelles du Toit du monde , l’Hymalaya!
Heureux qui , comme Habib , heureux qui , comme Habib , heureux qui , comme Habib... !

Là haut , il doit sûrement se demander comme le poète Rutebeuf :
«Que sont mes amis devenus /Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés / Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés / L'amour est morte
Ce sont amis que vent me porte / Et il ventait devant ma porte
Les emporta »Dixit-Rutebeuf.
Et mon pays donc , ne s'empêcherait-il de s'inquiéter immanquablement?
Et moi , tout gêné et confus , je baisserais le regard , chercherais une pirouette pour esquiver sa question , me dérober à son insistance et me garderais bien de lui chuchoter outre-tombe ce qu'il en est vraiment au pays et de ses amis!Juste pour ne pas troubler sa paix et son repos éternels !
Raheme Allah Habib
NB : «R’bab» et «Nianioru»=Violon en Hassania et Pulâr
Publié par Khalil Balla Gueye à 07:07 1 Commentaires

Anonyme a dit…

maatalla jemal ould yessa khalli 3annak, tu palres de justice sous aziz?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

La cohérence et l'autocensure sont des gages incontournables de crédibilité et de moralité !Dire une chose et son contraire est symptomatique des schizo-mégalo turfistes à tout va! Un "intello papillonneur" serait comme un femme volage pire une Marie-couche-toi-là consentante ,servile et offerte aux caprices du 1èr venu et pas necessairement le meilleur offrant ou le plus beau !
Ces’intellos là n’ont pas leur place dans les espaces dits normaux ou conventionnels, tout simplement !C’est dans le « Bois de Boulogne » de l’intellingentsia qu’ils doivent être confinés , libre à eux d’y tapiner à volonté !Et bien entendu , passé ce périmètre « sanitaire », personne ne devrait leur passer ou supporter leurs frivolités capricieuses !

Anonyme a dit…

Ano, juste au-dessus même si tu ne signes pas, tout le monde sait qui tu es. Donc pas crédible.

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

maatalla jemal ould yessa khalli 3annak, tu palres de justice sous aziz?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
----------------------------------

Penses-tu au vu de notre mentalité, notre culture et nos pratiques depuis 48 ans, que nous soyons compatibles avec la démocratie et développement.

A quand la fin de l'indépendance pour cause d'immaturité dit le FOU

maatala

Ps: je ne suis pas Jemal, lui c'est lui et moi c'est moi (lol).

Anonyme a dit…

urgent!!!!

vite sur T007 un scoop de plus à ne pas rater

" Mohcen Ould Hadj tente d'obtenir la destitution de Fassa Yérim "

vive caqadoumy!

maatala a dit…

Salam

A l'ami qui m'a interpellé au sujet de la justice

Tu penses que sous Taya et SIDIOCA, on pouvait se prévaloir d'un bon fonctionnement de la justice.

Les Grab I e II de TAYA, c'était quoi?

Pour ne pas remonter, jusqu'au déluge, c'est bien SIDIOCA qui avait fait la promesse d'aller jusqu'au bout dans l'affaire de la drogue.

Qui a empêché les SENACON de mettre sur pied leur commission de déstabilisation?

En somme AZZIZ serait selon vous responsable de tout les dysfonctionnements du pays?.

On peut détester AZZIZ, mais il faut rendre à césar ce qui est à césar.

Simple question de crédibilité dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

c'est quoi l'adresse de taqadoumy...?

Anonyme a dit…

KBG merci pour cet excellent hommage.
Nous t'aimons plus quand tu défends les valeurs de justice et d'humanité.
Tu es très brillant.
Evites de dépenser inutilement ton energie dans des débats inutiles avec des blogueurs anonymes et sans niveau.
Mes excuses pour le conseil: je me suis permis.

Anonyme a dit…

Vous nous cassez le tympan de votre habib o. mahfoud.
Il n`a été qu`un petit maure, à la decherche d`une forme spécificique, pour tout écrire et pour ne rien écrire.

Anonyme a dit…

ce blog de canalh n'a pas eu le succés des autres blog c'est decevant vous ne meritez pas d'etre les heritiers d'X ould Y lmR et les autres

Anonyme a dit…

la dream team fkb nous a sorti une autre lumière en aissata de dakar qui conseille à ses clients d'écrire au sénat pour demander la dissolution de la commission

deissane

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Fondation KB : Plainte des avocats contre le Président de la Commission parlementaire

(Reportage photos) - Me Aissata Tall Sall, avocate sénégalaise, membre du collectif de défense de la Fondation Khattou Mint El Boukhary, a tenu une conférence de presse samedi premier novembre au siège de ladite fondation à Nouakchott.

« La commission chargée d’enquêter sur la Fondation Khattou Mint El Boukhary est incompétente, partiale et s’est rendue coupable de forfaiture.» a dit Me Tall. Pour juger de l’incompétence de la commission à enquêter sur une fondation, Me Aissata Tall Sall a fait appel à l’ordonnance 92/03 portant organisation des assemblées.

Les avocats de la Fondation KB ont décidé de demander à sa présidente et à tous ses responsables de ne pas répondre à la Commission. Ils ont décidé d’écrire au sénat pour demander la dissolution de la commission. Enfin, ils ont décidé de porter plainte contre le président de la Commission et de demander au sénat de lever son immunité parlementaire.



Au sujet de la plainte de la FKB contre un l’imprimeur sénégalais, Tandia, Me Tall a annoncé que le concerné répondra à une citation directe le 06 novembre prochain devant un tribunal correctionnel à Dakar.

Khalilou Diagana
Pour Cridem
----------------------------------


Enfin, ils portent plainte, eux au moins croient que sous AZZIZ, il y a une justice (lol).

Par contre, la ou je ne les suis plus, c'est qu'ils demandent aux responsables de la FKB de ne plus répondre au convocations de la commission parlementaire, car illégale, ce qui ne les empêche pas de demander la lever l'immunité parlementaire du président de la commission d'enquête.

Il faut savoir ce que l'on veut dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

laisse tomber maata, cette aissata est à la masse, demander de ne pas répondre à trois fourgon de militaires, il faut être lucides pour cela

cette histoire commence à être pathétique, on peut comprendre que fkb joue la carte de l'apaisement en parlant de justice sous aziz, c'est que bientôt elle sera mûre pour aller convaincre le vieux de signer la reddition en échange d'une pax zaza et protéger le patrimoine qui comme a être sacrément pillé par ces fumiers du front et autres avocats qui avec les honoraires et même gratuitement font le jeu de leur infâme parti

on devrait tous ensemble essayer de les conseillers histoire de sauver la face "démocratique" de cette affaire

1- limoger tous les avocats, appeler RFI et dire à la face du monde que fkb décide de partager le sort du vieux et se livre à la merci de la justice d'aziz

2- j'en sais rien, qu'ils trouvent

Anonyme a dit…

قال لمغني في إحدي طلعاته البهية

مَسْكِـينْ الْعَسْكَرْ عَادْ دُونْ *** مُــــرَادْ الشَعَـــبْ أوْ لاَرَ 
شِ لاَهِ إسَنَـدْ فيهْ كُـونْ *** لَعَــــادَتْ ذِ الزِيَـــــارَ 

ردا على لمغني ثبت الله في النضال خطاه قال صنهجي

هَذَا لِّظَرْكْ انْشَافْ هَوْنْ *** مَنْ وَاعِي مَاهُ مَغْبُونْ
مَاهُ مَسْتَسْلَمْ بَلْهُونْ *** لَلْعَسْكَرْ عَادَ عْمَارَ
كَايَدْهُمْ تَغْمَاظْ اجْفُونْ *** مَرْكُ مَنْ هَونَ عْرَارَ
فَالدَّاخَلْ دَيَّارَتْ عَوْنْ *** كَانُ يَنْفَعْ فَنْصَارَ
فَاتُ سَابَكْ ذَ جَاوْ هَوْنْ *** حَظْرُ لْذِيكَ لْكَرْكَارَ
شَهْدُ لَزَّرْكَ لِّيخْلَكْ *** عَنُّ شَفَّافْ أُ مَارَ
لَجْمِيعْ الزَّرْكْ لِّيسْبَكْ *** بْتَصْرِيحْ الْعِبَارَ


Sanhaji (en cure du français)

Anonyme a dit…

dis plutôt sanhaj que ton génie est plus à l'abri en arabe!

Anonyme a dit…

mon ami ould meyne nous fait la version deymanienne du cri du ventre sur cridem

pourvu qu'il soit entendu , c'est quelqu'un de bien, entendu je veux dire "reçu"

à la bonne heure!

Anonyme a dit…

une pensée pour copierpejear, en attendant son retour, prenons la relève

extrait lu pour vous sur cridem

" De quoi parle - t- on au juste quand on fait le bilan des 15 mois de règne de SIDIOKB ? A l’heure actuelle, nous n’avons pas encore fini de découvrir l’ampleur du désastre de cette affaire Sidiocagate dont les relents se conjuguent avec le faste des voyages interminables qu’il s’offrait sans remords avec son épouse Khatou Mint Boukhary et sa Cour, pendant que la misère faisait ses ravages dans les rangs des populations.

Dans la grande razzia du régime déchu, certains échos font état de plus de 4 milliards d’ouguiyas, que SidioKB aurait dilapidé sur le dos des misères du peuple qui criait famine. Le scandaleux anniversaire de son investiture au Stade Olympique de Nouakchott, le 19 avril de cette année, et qui a fait déplacer le chanteur Chab Khaked ainsi que des artistes d’Europe et d’ailleurs, aurait couté (excusez du peu) la bagatelle de 600 millions UM ! Il est tout de même surprenant que ce soit la Fondation KB qui aurait géré le budget faramineux de cette fastueuse soirée, alors que sa vocation est d'aider les plus démunis... .

Quant au célèbre et pompeux Programme Spécial d’Intervention (PSI), qui serait sorti ex nihilo de la boite de pandore du SIDIOCA, il est classé désormais dans les chimères des grandes illusions de notre imaginaire collectif : personne n’en a vu les couleurs, nonobstant quelques infrastructures du genre « éléphants blancs » qui sont plutôt lilliputiens.

Ainsi l’ère Sidioca ou plutôt SidioKb, qui se voulait un sacre des libertés et un modèle de démocratie, a été une immense parodie, un simulacre qui a conduit le pays au bord du gouffre.

Au commencement était le parjure de ce président qui n’en avait pas l’étoffe, qui était mou, sans engagement, sans vision prospective, sans volonté populaire. Le règne SidioKb et sa sempiternelle cour dirigée par son épouse, était bien une chronique d’une trahison annoncée où la Démocratie se réduisait à un immense privilège qui était entre les mains du cercle des amis et des proches : le peuple ne détenait plus de pouvoir : la démocratie a ainsi été spoliée.

Sidiokb, dans sa trahison politique, s’est également rendu coupable de son corollaire l'abjuration, qui est le passage à l'adversaire ou la rupture de ses anciennes solidarités, amitiés ou principes : en effet, son PACS politique « contre nature » avec ses adversaires et son abandon de ses alliés ont été un coup de massue qui a entrainé sa perte et son impopularité grandissante.

Dans notre malheur au cours de cette période sombre de notre histoire, SidioKB, nous aura au moins montré l’absurdité de cette notion de démocratie, qui a été une dérisoire prétention. En nabab qui a jeté aux orties sa toque de Souffi de la respectable Tariqa Tijaniya, le véritable détenteur d'un pouvoir considérable, c’était bien lui-même.

On en est à se demander si SidioKB ne s’est pas réfugié derrière le mot spirituel de Winston Churchill selon lequel "la Démocratie est le pire des régimes à l'exception de tous les autres".

Face à cet état de fait indéniable du régime déchu, et qui a laissé des stigmates en chacun d’entre nous, le mouvement rectificatif du 6 aout 2008 nous est apparu comme un sauvetage de la Nation, une rédemption, un exutoire à nos malheurs ;

Pour les citoyens mauritaniens, la réaction de condamnation et de diabolisation du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, qui est devenu populaire, du HCE et du gouvernement est absolument inadmissible, incompréhensible, intolérable !

Actuellement, on assiste à un cacophonique concert de pleureuses de la communauté internationale qui voudrait rétablir la démocratie (sic) et pour certains ramener le président SIDIOCA qui est « dument élu ». Ces positions antinomiques de dialogue constructif constituent pour nous le summum de l’anathème et du politiquement dangereux et suicidaire.

Face à ces positions déconstructrices et à ce dialogue de sourds, nous ressentons en nous la fibre d’Emile Zola et nous accusons l’Union Africaine, l’Union Européenne, la Francophonie, les Etats Unis et toute la troupe des pleureuses, de vouloir détruire la Mauritanie, son équilibre et sa paix par cette condamnation et cette incitation à la guerre civile et au chaos politique.

Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi appartient désormais à un passé composé de trahisons et de haine et entaché de sombres affaires que la justices devrait bientôt éclairer.

Sidioca, Khattou Mint Boukhary, Yahya Ould Waghef et les autres du Cercle des initiés auraient collectivement et individuellement participé au déni de notre démocratie avec le refus total de toute revendication populaire ce qui a conduit à une dégénérescence de l’Etat et des institutions démocratiques.

Qu’on se le dise haut et fort et toute la communauté internationale l’entende : Sidioca n’a aucune légitimité, ni populaire, ni juridique, ni légale : Il est vrai que dans la Star Académy de la politique, on avait opéré ce choix cornélien au deuxième tour des présidentielles, car il était le « moins pire ».

Mais il a déçu et très vite a trahi et a fait un parjure en attaquant les institutions démocratiques : avec ce président « pas comme les autres », les dés sont pipés et rien n’a pu aller jusqu’à l’attaque frontale qu’il a menée contre l’Armée qu’il a voulu décapitée. Ni l’Union Européenne, ni l’Union Africaine, ni la communauté internationale, ne pourront absoudre Sidioca, ses proches et son cercle de laudateurs des crimes économiques qu’ils auraient commis.

Le 6 aout 2008 a été pour tous les mauritaniens un électrochoc qui nous a unit, qui a resserré les liens, au delà de la diatribe politique : le Général Mohamed Ould Abdel Aziz est pour nous un héros, qui s’est sacrifié en mettant hors d’état de nuire ce système honni de Sidiokb.

Seul le dialogue constructif et efficient, qui sera encensé lors des Etats généraux de la Démocratie, pourront nous réconforter dans nos certitudes en bâtissant un consensus fort des acquis démocratiques durables et de nous prémunir de toutes les velléités manipulatrices.

Mais auparavant, il faudrait que que les donneurs d’ordre et les principaux exécutants, du régime déchu de Sidiokb puissent répondre de leurs dérives devant les lois de la République.

Isselkou Ould Abderrahmane "

Anonyme a dit…

Tu sais cher ami, je ne suis pas de ceux qui se vantent de la maîtrise du français ou qui le sacralisent. Je fais parfois sciemment des fautes, car je trouve qu’éviter les fautes est une mimique de l’ère coloniale que je ne suis pas prêt à jouer.

Bonne soirée cher ami,
Je te conseille vivement de t’intéresser au Hassaniya, un très beau dialecte de Berbèro-arabe.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Je déteste les gens qui abusent du nous. Isselkou tu dois parler en ton nom. Pour moi Aziz est un Zéro hors la loi, psychopathe, dangereux pour la Mauritanie.

Sanhaji

Anonyme a dit…

sanhaj, comme d'hab tu comprends de travers et tu te flagelle tout seul, je voulais dire seulement que vu que je t'attaque gentiment régulièrement , tu me prives de le faire en écrivant en arabe auquel à mon grand regret je ne comprends rien sinon les versets qui me suffisent à prier et dont j'ai la trahison en face

nul plus que moi, s'il le pouvait, ne dirait plus un mot en français, c'est d'ailleurs la raison pour laquelle faire des fautes et ma signatures

relax

va plutôt lire sur for-mauritania ceci, ça te fera du bien va

salut

http://www.fr.for-mauritania.org/497-0-Saleh-Ould-Hanenna-la-situation-de-lInstitution-de-lOpposition-est-anormale-et-le-RFD-ne-reprsente-pas-lopposition.html

Anonyme a dit…

Il parait que Ould Lebchir, depute de Barkeol, quelque par dans la Pampa de l'Assaba, s'est retire de l'UFP et du FNDD.

Pietre performance pour le HCE et ses acolytes. Toute cette mobilisation qui accouche de ca. Quelle honte. Un tapage enorme autour d'un retrait achete en plus.

Ces bidasses sont vraiment faibles.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Monsieur Ould Lebchir, nous allons denicher ce que tu as recu en contrepartie de ce depart et il sera publie. C'est promis. La Mauritanie est petite et rien ne peut se cacher.

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

Extraits d’un long commentaire fait au bas de notre ou plutôt mon hommage à Habib sur Cridem par un anonyme .Les paragraphes ci après sont de mon homonyme Khalil Jabran Khalil .En somme c’est la thèse (dont j’avais déjà parlé autrement) de l’esclave se complaisant dans ses chaînes au point d’aller jusqu’à justifier pourquoi il ne mériterait guère mieux tout en disculpant voire portant aux nues son « maître et père-fouettard (sic) flagelleur » soit AZIZ !
A méditer donc ou à «gamberger» longuement , pour faire « folk et populiste comme Aziz » et ses groupies , par les zélateurs tout feu tout flamme de la dictature et autres pourfendeurs de la démocratie et de la liberté!
EXTRAITS
« Je vous ai vu vous prosterner aux portes de la cité et dans vos foyers, et vous vouer au culte de votre propre liberté, Comme les esclaves qui s'humilient devant un tyran et le louent, alors qu'il les anéantit...... »

«S'il existe une loi injuste que vous voudriez abolir, cette loi fut écrite de votre propre main sur votre propre front. Vous ne pouvez l'effacer en brûlant vos tables de la loi, ni en lavant le front de vos juges, même si vous déversiez sur eux la mer toute entière......»

«Et s'il existe un despote que vous voudriez détrôner, voyez d'abord si l'image de son trône érigée en vous est détruite. Car comment le tyran peut-il régner sur les affranchis et les fiers, s'il n'existe une tyrannie dans leur propre liberté et une honte dans leur propre fierté ?..... »

Anonyme a dit…

Parmi eux y a un mauritanien!!!!

Anonyme a dit…

Khalil laisse tomber tee éloges pour Habib Ould Mahfoudh.

Il n'en a pas besoin et cela ne va pas te servir à te faire une image sur son dos.

Une fois ça suffit.

maatala a dit…

Salam

il a dit

Isselkou Ould Abderrahmane "

1 novembre 2008 22:32

Extrait:


"Dans la grande razzia du régime déchu, certains échos font état de plus de 4 milliards d’ouguiyas, que SidioKB aurait dilapidé sur le dos des misères du peuple qui criait famine. Le scandaleux anniversaire de son investiture au Stade Olympique de Nouakchott, le 19 avril de cette année, et qui a fait déplacer le chanteur Chab Khaked ainsi que des artistes d’Europe et d’ailleurs, aurait couté (excusez du peu) la bagatelle de 600 millions UM ! Il est tout de même surprenant que ce soit la Fondation KB qui aurait géré le budget faramineux de cette fastueuse soirée, alors que sa vocation est d'aider les plus démunis... .

---------------------------------


Ces accusations sont graves

Le camps de SIDIOCA, nous dira que ce sont de accusations dénuées de tout fondement comme le contrat qu'il ont passé avec RSCG.

Les ayatollah de la légalité te diront que tu n'est qu'un vulgaire Laudateur des félon, car eux ne s'intéressent pas à ce qui se cache derrière la légalité (KB, BODIEL, WAGF, Ould SIDI BABA etc.....).

Payer la teuf avec l'argent destiné aux pauvre est un scandale (Nagi ente vem).


Isselmou

Que tu le veuilles ou pas SIDIOCA fut le choix du peuple, il fait respecter ce choix "orienté", mais plus que tout, il faut que les bidasses rentrent dans leurs casernes et AZZIZ et ses potes traduits en justice pour rébellion.

En droit musulman, elle est punie de mort ( crucifixion ou décapitation ), après que le rebelle a été sommé de reprendre le droit chemin.


Aprés on fait comme le COSTA RICA dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

02.11.08 à 13:14

"Me Aissata Tall: La présomption d'innocence et son contraire

Au Cours de la conférence de presse organisée par le collectif de défense de la Fondation KB, s’élevant contre «l’intrusion de la police sans mandat » au domicile de la présidente de la Fondation, Me Aissata Tall Sall a cité l’article 13 de la Constitution du 20 juillet 1991.

Cet article dispose : «Toute personne est présumée innocente jusqu'à l'établissement de sa culpabilité par une juridiction régulièrement constituée. Nul ne peut être poursuivi, arrêté, détenu ou puni que dans les cas déterminés par la loi et selon les formes qu'elle prescrit.

L'honneur et la vie privée du citoyen, l'inviolabilité de la personne humaine, de son domicile et de sa correspondance sont garantis par l'Etat. Toute forme de violence morale ou physique est proscrite.»



Quelques minutes après, Me Aissata Tall Sall a dit : «Nous allons demander au sénat de lever l’immunité parlementaire du président de la commission chargée d’enquêter sur les fonds de la FKB parce qu’il (le président de cette commission) a commis des actes de banditisme contre la présidente de la Fondation KB et contre sa famille.»

Appartient-il à Me Tall ou à une juridiction régulière de dire qui s’est rendu coupable «d’actes de banditisme» ? Est-il question, dans le code pénal mauritanien «d’actes de banditisme»? Comme la présidente de la Fondation KB, le président de la commission d’enquête ne bénéficie-t-il pas, lui aussi, de la protection de l’article 13 ?

Plainte contre le président de la Commission d’enquête.

Me Aissata Tall Sall, membre du collectif chargé de la défense de la Fondation Khattou Mint El Boukhary (FKB) a tenue, samedi premier novembre, une conférence de presse au siège de ladite Fondation. Au cours de la conférence, l’avocate sénégalaise a fait état de l’intention du collectif de porter plainte contre le président de la Commission parlementaire chargée d’enquêter sur les fonds de la FKB pour «forfaiture»

• «La commission parlementaire n’a pas compétence pour enquêter sur la Fondation FKB.» a dit d’entrée Me Tall. Elle a justifié cette incompétence en faisant appel aux disposition portant fonctionnement des assemblées parlementaires (voir encadré) qui donnent compétence au parlement à enquêter sur «des entreprises publiques» ou sur «des faits précis » (Voir encadré). Et, la FKB, a dit l’avocate, n’est pas une entreprise publique et n’est accusée d’aucun fait précis.

• Deuxième argument de Me Tall : La commission parlementaire n’est pas indépendante. «Un juge n’a pas de position. Si un parlementaire revêt l’habit du juge, il doit être impartial. S’il exprime sa position, il doit être demis.» a dit l’avocate sénégalaise. Elle a ajouté : «les membres de la commission ont soutenu le coup d’Etat du 06 août et n’instruisent qu’à charge pour justicier ce coup d’Etat.»



• Troisième et dernier argument : la Commission a violé l’article 13 constitution mauritanienne en «envoyant, sans mandat, des policiers faire effraction au domicile de la présidente de la Fondation KB.» Pour faire face à ce «comportement» de la Commission, les avocats ont décidé d’adopter une stratégie en trois point.



Premièrement, ils ont demandé à la présidente et à tous les responsables de la FKB de ne pas répondre à la Commission. Ils ont ensuite décidé d’écrire au sénat pour demander la dissolution de la Commission. Enfin, ils envisagent de porter plainte contre le président de la Commission pour «forfaiture» et demander au sénat de lever son immunité parlementaire.

Me Tall a affirmé que « le fond du problème ne concerne pas la fondation KB mais de président Sidi Ould Cheikh Abdellahi. L’enquête contre la FKB entre dans le cadre des tentatives de justification du coup d’Etat du 06 août 2008. » Me Tall a annoncé qu’un avocat français, Me Mario Stazi a décidé de se joindre au collectif mais qu’il a des problèmes de visas pour se rendre en Mauritanie.

Khalilou Diagana
khalioubi(at)yahoo.fr

khalioubi(at)yahoo.fr



Article 12/ alinéa 02 du Règlement du Sénat



La création d’une commission d’enquête ou de contrôle par le sénat résulte du vote d’une proposition de résolution, déposée, renvoyée à la commission permanente compétente, examinée et discutée dans les conditions fixées par le présent règlement. Cette proposition doit déterminer avec précision, soit les faits qui donnent lieu à enquête soit les services publiques ou les entreprises nationales dont la commission de contrôle doit examiner la gestion.

Info source : Le Quotidien de Nouakchott

Maatala

Anonyme a dit…

Maatalla a dit:


En droit musulman, elle (la rebellion) est punie de mort ( crucifixion ou décapitation ), après que le rebelle a été sommé de reprendre le droit chemin.


Le Droit musulman malikite reconnait le coup d'etat reussi sans effusion de sang et prescrit une stricte soumission au pouvoir en place

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Scandale Yahya Ould Waqf : où sont passés les 581.724.000 UM du PSI pour le riz américain?

Au hit parade des détournements, l'affaire des 4.978.650 tonnes de riz offert généreusement par le gouvernement américain au peuple mauritanien dans le cadre du programme "Vivre pour le Progrès" est un exemple type de malversation auquel le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de l'Etat, a décidé une fois pour toute de mettre un terme.

Après son passage où de graves irrégularités ont été constatées dans toutes les institutions où Yahya Ould Ahmed Waqef a officié, à commencer par le Programme alimentaire mondial (PAM) ou il a été remercié, la Somagaz, Air Mauritanie qu’il a mise à genoux et enfin le Programme d’appui à la réforme du secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’énergie (PARSEA) où un rapport d’audit de la Cour des Comptes l’avait accablé, l’ancien Premier Ministre va très bientôt devoir s'expliquer devant la justice.

Jugez-en vous-même : j’ai réussi à me procurer cette note confidentielle qui met en évidence une obscure affaire de malversation au détriment du Programme Spécial d’Intervention (PSI) dans un marché très spécial passé avec les Etablissements Mohamed Abdallahi Ould Nouegueid (Groupe AON) :

Cette nouvelle affaire dans le sombre parcours de Yahya Ould Ahmed Waqhef pourra lui être fatale et le ramener de sa paisible résidence de Moudjéria aux couloirs de la Justice, qui fera la lumière, toute la lumière sur cette scandaleuse escroquerie aux deniers publics.

Yahya Ould Waqef semble, à priori, être une véritable sangsue vorace dont les tentacules n’auront même pas épargné les misères des populations les plus démunies.


Info source : Abdou
----------------------------------

Il ne faut pas oublier aussi de juger les éternels ténardiers du bled (Noueguid).

PESONNELLEMENT? JE PENSE QUE azziz LEUR PASSE LE MESSAGE SUIVANT, SI VOUS FINANCEZ MA CAMPAGNE DE DEMAIN? JE PASSE L'ÉPONGE ET C'EST waf QUI MORFE.

Tout ce qui affaibli le camp de SIDIOCA, affaibli SIDIOCA.

Qu'est ce qui a pris SIDIOCA de mettre aux commandes des gens notoirement corrompus.

A qui profite le crime et les poursuites dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Le Droit musulman malikite reconnait le coup d'etat reussi sans effusion de sang et prescrit une stricte soumission au pouvoir en place"

----------------------------------

Cher ami

j'aimerai bien savoir au nom de quel courant du droit musulman ont étés exécutés les putschistes négro-africains de 89, car les autorités de l'époque avaient justifiés leurs exécutions par le fait que ces derniers reconnaissaient les faits reprochés( projet de coup d'état) et qu'ils recommenceraient, si ils en avaient la possibilité.

Je rappelle que la plus haute autorité de l'époque (Boudaha ould Bousseiri) avait refuser de cautionner cette exécution sommaire.

Chez nous c'est plutot un droit à la carte, car HANNANA et ses amis ont eu eux droit à une autre lecture du droit musulman.

L'eternel deux poids, deux mesures dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

sidioca n'a attendu wagf pour trempé dans les détournements et jeté en prison. on respecte le vieux parce que rien dans son visage ni ces mots ne sont ceux d'un truand et pourtant il suffit de voir son entourage qui travaille pour lui pour comprendre que l'habit ne fait pas le marabout. faisons revenir le vieux et ses amis et qu'on continue à prendre nos rêves pour des réalités. Le vieux et son gang sont supers. Vivement leur retour. Nous sommes de toutes la création le peuple le plus hypocrites, nous avions jadis des valeurs, aujourd'hui nous sommes aussi le peuple le plus minable. Tout est minable chez nous. Que Dieu disloque la mauritanie et rende au marocain et autres leurs, que chacun rentre chez lui plutôt que vivre encore sous le règne des marabouts hypocrites qui se servent de Dieu pour faire régner le diable. Amin.

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Le Président de l'Assemblée Nationale, Monsieur Messoud Ould Boulkheire, à la rencontre des Mauritaniens de France

Cliquez ici

Ɔopiarpegar a dit…

3 milliards 200 millions d'UM, contribution de la Banque Islamique au financement du projet Lac R'Kiz

Le Ministère des Affaires Economiques et du Développement a rendu public, hier samedi, un communiqué, faisant état de la décision du conseil des directeurs exécutifs de la Banque Islamique de Développement (BID), au cours de sa session du 27 octobre à Djeddah d'approuver sa contribution au financement du projet d'aménagement des zones irriguées du Lac R'Kiz Est pour un montant de 4,8 millions de dinars islamiques, soit l'équivalent de 3 milliards 200 millions d'UM.

Il s'agit, précise le même communiqué, de l'aménagement de 2400 hectares et de la réalisation d'infrastructures de base, rapporte l’AMI.
Le communiqué note que l'approbation de la Banque Islamique au cofinancement de ce projet intervient pour réaffirmer la confiance dont jouit notre pays auprès des partenaires au développement et notamment des choix opérés par le gouvernement mauritanien à l'issue du mouvement de la rectification du 6 août 2008.
ani.mr

Ɔopiarpegar a dit…

Nouvelles nominations : Les ristournes de l’engagement en faveur du HCE.

Le dernier conseil des ministres a fait beaucoup «d’heureux élus» parmi ceux qui ont, soit, changé de camp, soit soutenu le putsch du 6 août 2008. C’est à croire même que le dernier conseil des ministres a été spécifiquement consacré à récompenser les hommes du sérail.

Une grande déception a suivi certaines nominations qui jetteraient même le discrédit sur les velléités de changement et d’assainissement accordées à la junte militaire. Les réactions au clientélisme ambiant à la faveur de ces nominations sont aussitôt tombées.

Tout commence donc par les nominations des président des CA de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM), Mohamed Yehdih Ould Breidileil, cerveau du baathisme en Mauritanie, de la Centrale d'Achat des Médicaments Essentiels, Matériels et Consommables Médicaux (CAMEC), Mariem Mint Abdel Maleck, Prds de première heure, de la Télévision de Mauritanie, notre confrère Bâ Adma Moussa, de l'Imprimerie Nationale, Yedali Ould Cheikh (RFD).

La majorité, si l’on exceptait Bâ Adama Moussa –qui s’est rattrapé entre temps- a le «mérite » d’avoir appelé à la démission du président déchu ou chanté sa destitution le 6 août 2008. Ces premières nominations sont une sorte de mélange peu équilibré entre vieille garde et nouveaux arrivants. Dans la réalité seul notre confrère Bâ Adama Moussa est nouveau dans ce hitparade qui consacre le retour du «Sphinx », Ould Breidileil, la confirmation de Marieme Mint Abdelmalick, qui n’a jamais quitté le sérail, et la cooptation d’un ancien ministre et militant du RFD, Yedali Ould Cheikh. Bâ Adama Moussa, qui a eu le temps de prendre ses distances du groupe de l’ancien président, est donc appelé au nom du sacrosaint dosage ethnique, à la tête du conseil d’administration de la Tvm. Un poste qui va certainement lui faire oublier les «affres matériels» de la presse indépendante.

L’administration centrale.

Sur le plan des mesures individuelles, le CES (conseil économique et social) est doté d’un nouveau SG en la personne de Koréra Mohamed. Ce soninké–à ne pas confondre avec l’ancien MDR- occupait le lugubre poste de chargé de mission au Commissariat aux droits de l'homme, à l'action humanitaire et aux relations avec la société civile. Il gravit ainsi un palier. Mohamed Abderrahmane Ould Ahmed Sidatt, ex-directeur du CNARADA, devient le secrétaire général du ministère de la santé. Son passage à la Direction du CNARADA avait fait beaucoup de bruits. Il remplace à ce poste Mohamed Ould Ely Telmoudy qui, en apparences, entame une descente au secrétariat général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille..

Mais c’est certainement, Ahmed Ould Moulaye Ahmed, ancien patron de la Commission centrale des marchés, qui perd au change en atterrissant directeur de la Cnam. La présidence de la CCM a été confiée à Bâ Yahya. Le mouvement de cooptation a également touché le Ministère de la Justice où Cheikh Mohamed Mahmoud Ould Yahya a hérité de la direction des ressources humaines. Poste clef, s’il y en avait dans l’optique de l’assainissement et du perfectionnement du personnel de la justice. Mohamed Salem Ould Brahim Ould Oumar est propulsé quant à lui au poste sensible de la solde et des pensions à la direction générale du budget..

Les consulats à l’étranger et la primature.

Rien n’indiquait que les chancelleries allaient connaître, avant un accord éventuel avec l’UE sur une transition politique, les changements opérés. Mais les nouvelles autorités, probablement avec la forte pression de la demande d’un retour de l’ascenseur, ont tout simplement décidé de «brûler » quelques étapes. Et puis les consulats, même si ce n’est pas la première mission de leurs occupants, sont destinés à régler les problèmes des populations dans les pays d’accueil. En cela donc, ils n’ont pas une importance diplomatique de premier choix. Ils ont servi pour apaiser cette demande en contrepartie du soutien affiché.En même temps donc qu’intervenaient les nominations au sein de l’Administration centrale, le PM, qui avait déjà nommé beaucoup de ses amis, ne s’est pas privé de nommer deux de ses collaborateurs.

Idem pour les consulats, trois au moins changeaient de mains. A Dakar, notre confrère Cheikhna Ould Nenni, patron de la Mapeci (éditrice de Nouakchott Info) et proche de Ould Ghazwani a été nommé consul général à Dakar.Cheikhna Ould Nenni, qui attendait sa rampe de lancement avec Zein Ould Zeidane dont il s’est séparé de manière douloureuse, accède ainsi à ce qu’il considère probablement comme une première marche dans sa carrière politique. Il remplace Ould Mohamed Ali, un commissaire de police promu par la junte en 2005 à ce poste.

Mohamed Ould Abdelkader, consul à Las Palmas, est remplacé par Mohamed Ould Bekaye, cadre du ministère des affaires étrangères et de la coopération. Si Mohamed Ould Abdelkader semble avoir réussi de sortir le consulat de Mauritanie de l’anonymat auprès des Iles Canaries, Mohamed Ould Bekaye devrait conforter cette image. A Bamako, c’est le frère de Saleh Ould Hanena, patron du Hatem qui a déjà deux ministres au gouvernement, qui déloge Ould Ahmed Challa, ancien patron des grands établissements publics. Un proche de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, impliqué dans la politique de la vallée. Il fut notamment un soutien de l’ancienne ministre de la santé Diyé Bâ, du temps de Taya, contre l’actuel président du Sénat, Bâ M’Baré.

JD.
www.cridem.org

Info source : Le Quotidien de Nouakchott

maatala a dit…

Salam

L'ami copiarpegar reprend la permanence, je vais faire un tour distribué mes prospectus de Marabout à Barbes(lol).

Au fait ou est notre frère Amérique couly?

Dites lui MRRRRRRRRRRRRRRRRRR Pour la néo-conne et Fasciste PALIN.

maatala

Anonyme a dit…

au lieu de rêver au chaos pour ramener le vieux, au lieu de rêver voir l'armée divisée, le vrai rêve serait de voir quelques militaires ou un seul qui discrètement dans le secret absolu, de temps en temps, sorte un fusil à lunette est dégomme quelques chiens de politiciens corrompus et ce pour venger tous les malheureux morts dans les hôpitaux ou amputés à vie parce que les fonds ont été transformer en voiture immobilier bétails

celui qui réussira cette initiative changera la face du pays, il n'y a pas d'autre solution pour en finir avec ces gens-là.

Anonyme a dit…

2 novembre 2008 15:33
c'est toi ahmedou ould khrechif assoifé de guerre et de sang si un militaire sort son arme,les autres la sortirons aussi et là c'est la guerre civile...personne ne veut ça,ce qu'on veut c'est un soulevement de 3 millions qui ne fera pas de mort!!!!

maatala a dit…

Salam

Les Mauritaniens toujours en train déléguer aux autres leurs devoirs ou à vouloir faire des omelettes sans casser les Oeufs.

Cette fuite en avant démontre que certains ne font plus confiance aux vertus des sanctions économiques.

On ne soigne pas le mal avec le mal dit le FOU.

maatala

яimσ a dit…

salut tous ,

il faut comprendre ces retraits ,car si richissimes telque ould sidibaba ou beidjel qui arrivent à se faufiler malgré ces circonstances difficiles imposées par les militaires , il y a bien d'autres ou ça n'est pas le cas .


le cas du ramasse miette et petit député de barkéol n'est pas surprenant ,pourvu que aziz lui accorde respect et tienne ses promesses (à suivre !) .


____________________________

wakef , va en taule à ce qui parait pour detournement de céréales . voilà après ça ou nous dira que le gars n'a rien mangé !
_____________________________


allez , du côté des dannois cette fois ci , daddah nous reserve une suprise car dit-on qu'en ce moment il voit aziz au moins deux fois par semaine et s'appellent trois fois la journée!
hum ... c'est le futur président ?!

non , non je crois que les militaires se servent de lui juste pour appâter l'opinion internationale car chef de fil de l'opposition qui cautionne des putshites on n'en a pas ça à tous les coups .

bon après il vont lui proposer un poste de PM à prendre ou à laisser

_____________________________
il y a aussi ce ould hanenna qui se dit en principe contre les coups d'état mais qu'il voyait en le HCE une volonté de changer les chose et c'est pourquoi il s'est allié à eux .

eh oui l'ironie du sort , hanenna ex commandant et taximan en cachette , putshiste taulard par la suite .

Qui se faisait taper dessus par Aziz en personne ,vient aujourd'hui nous parler de démocratie s'alliant à son bourreau pour cautionner un nouveau putsh (ouf !) .

ce n'est pas fini car il a déjà mangé de bonnes jiffles de la part de Ely cette fois-ci puis cautionne sont putsch par la suite .

c'est vous dire qu'un militaire exécute puis réfléchit et non le contraire .

maatala a dit…

Salam

Lu sur AVOM

"L’opportunisme, véritable cancer de la Mauritanie !



Comment une opposition qui se veut démocratique peut-elle soutenir un coup d’Etat militaire contre un Président démocratiquement élu ?

Il est clair que les leaders politiques mauritaniens sont frappés de cécité, de médiocrité notoire. Arrivistes, conservateurs et disposés à composer avec le diable, ils sont en train de courber l’échine devant ces aventuriers, irresponsables qui ont déshonoré encore une fois notre pays. Aujourd’hui, si nos leaders avaient des convictions pour le peuple, ils devraient défier ces malencontreux et indignes militaires qui jouent avec le destin de notre pays. Si notre Armée compte en son sein des soldats patriotes, ils doivent se soulever et mettre fin à cette insulte à tout un peuple.

Que des opposants expriment leur haine contre un homme, en sacrifiant des principes, des idéaux et des valeurs, montrent encore une fois que la Mauritanie attend ses vrais leaders. Il est honteux et indigne des opposants politiques qui combattent pour l’avènement d’une société civilisée, qui ne peut l’être que fondée sur la démocratie, se mettent à tendre la main à d’ambitieux colonels autoproclamés généraux.

La Mauritanie ne pourra jamais entrer dans le concert des nations respectables avec cette mentalité larbiniste, opportuniste et carriériste. Quelle misère morale, politique, éthique et idéologique que celle d’une opposition qui valide et légitime un coup de force ignoble et indigne d’une armée qui se respecte ? Certes, il y a des décennies que notre Armée nationale a perdu le sens de l’honneur, elle, dont les gradés ne veulent qu’occuper le Palais présidentiel, les bureaux et les salons. Cependant, comment aussi comprendre que l’élite politique de l’opposition suive ce jeu minable et barbare ?

La seule attitude digne d’une élite politique qui se respecte est de condamner avec fermeté le coup de force du mercredi 06 août 2008. Le seul mot d’ordre aujourd’hui, doit être : plus jamais ça, en exigeant le rétablissement de l’ordre constitutionnel. Il s’agit d’un combat pour les valeurs et les principes. On ne défend pas Sidi, mais le principe même de la démocratie et de la civilisation. Il faut sortir de la culture du particularisme et de l’arbitraire qui a tant retardé la Mauritanie.

Quel rassemblement que celui d’une opposition qui, en se disant démocratique, adhère à l’esprit et à la pratique du coup d’Etat ? Pauvre Mauritanie qui n’a comme leaders que des ambitieux sans principes, ni éthique.

Nous autres forces de l’opposition démocratique, nous nous mobiliserons pour le retour de l’ordre constitutionnel et du rétablissement dans ses fonctions du Président démocratiquement élu. Il faut dénoncer les auteurs du coup de force et les acclamations des opportunistes qui sont de faux leaders politiques.


SY Hamdou
7 août 2008
Paris

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Des fois c'est preferable de jouer le role de lecteur.

MORRRRRE de ta part est un...compliment.

ETFOU ALA CH'FEYGAKE MECHEYNAKE!!!!

Anonyme a dit…

Bases militaires russes en Libye? La guerre froide s'annonce. Les américains feront tout pour créer les leurs. Voys souvenez du gazoduc Nigeria-Niger-Algerie dont on a parlé ici? Lors de la visite de Poutine en Libye, lui et Kaddafi avaient indiqué leur interet a s'associer au gazoduc qui traverse le Niger. Il y a une fierce competition entre la Libye et l'Algerie dans cette zone. J'ai bien peur que l'instrumentalisation des touaregs est bien le resulttat de cetteccompetition. On dirait que les 2 pays se passent le Mali et ses Touaregs comme un plat de couscous: tu finis de manger, tu me passe pour mainger et je te retourne le plat.

Aziz: une base pour Obama dans ce cas si tu survit à ce viol en plein jour des instirutions democratique de ce pauvre pays?

Couli: ton sentiment national US va en prendre un coup a la lecture de l'article ci-dessous. Pendant que ton parti (le PRDS américain)est entrain de perdre, les russes et les français s'installent tranquillement. Tu as entendu ce que la Palin a dit aux clowns qui personifiaient Sarko? Meme un junior ministre de l'equipe Aziz/Laghdaf ne ferait une telle bourde. Meme sans les 150.000 dollars pour se faire les cheveux et le look,c'est une chebibeu yeweylheu.

A-


=================

Kadhafi à Moscou : Une base militaire russe en Libye ?
par M. Saâdoune, Le Quotidien d'Oran, 1 novembre 2008

Une base militaire navale russe à Benghazi ? C'est, selon Kommersant, le journal des milieux d'affaires russes, ce que le colonel Maamar Kadhafi, depuis hier à Moscou, serait prêt à proposer au président russe Dmitri Medvedev. Rien d'officiel, cependant. Le journal cite une source liée à la préparation de la visite qui a déclaré, que « la Libye était prête à accueillir une base militaire navale russe » qui pourrait être installée à Benghazi. Le journal affirme, que selon le «leader libyen, la présence militaire russe constituera une garantie de non agression des Etats-Unis, qui, malgré de nombreux signes de dégel, ne portent pas le colonel Kadhafi dans leur coeur». Si cela se confirme, la première visite du colonel Mouammar à Moscou, depuis 23 ans, prendrait une tournure qui dépasserait les simples achats d'armement ou la coopération dans le domaine de l'énergie nucléaire. La Russie qui cherche à revenir en tant que puissance mondiale, et dont les relations avec les Américains se sont dégradées à la suite de la crise avec la Géorgie, pourrait, si l'offre était sérieuse, être intéressée. On peut penser que les dirigeants russes chercheront surtout à s'assurer du sérieux de l'offre du dirigeant libyen, si elle existe. Avoir un point d'appui en Méditerranée serait, en tout cas, quelque chose de non négligeable pour une Russie qui s'estime victime d'une politique insidieuse d'encerclement de la part des Américains.

Côté libyen, une telle option signifie que le colonel libyen a repris les choses en main, après avoir laissé son fils développer une politique de rapprochement avec les Occidentaux. Ce serait, en tout cas, l'élément le plus spectaculaire d'une visite de trois jours, destinée à relancer la coopération dans le domaine militaire et le nucléaire. On évoquait des contrats d'armement pouvant dépasser les deux milliards de dollars. Le terrain avait déjà été préparé par le président Vladimir Poutine, aujourd'hui Premier ministre, lors de sa visite à Tripoli en avril dernier. La Russie avait décidé d'annuler la dette militaire libyenne de 4,5 milliards contre des contrats pour les entreprises russes. L'annonce de l'annulation de la dette s'est accompagnée de l'octroi du projet de construction d'une ligne de chemin de fer entre Syrte et Benghazi pour une valeur de 2,2 milliards d'euros. Des contrats d'armement annoncés de 2,5 milliards d'euros n'ont pas été conclus au cours de la visite de Poutine. Ils pourraient l'être aujourd'hui que le colonel Khadafi a dressé sa tente à Moscou qu'il n'a pas vue depuis 1985. Mais, l'intérêt de la Russie pour la Libye, qu'elle ne veut pas laisser aux seuls Occidentaux, porte aussi sur l'énergie. Gazprom a signé lors de la visite de Poutine un mémorandum de coopération avec la Compagnie libyenne du pétrole (NOC), et veut être partie prenante d'un second tronçon du gazoduc entre la Libye et l'Italie, qui devrait multiplier le débit annuel qui est actuellement de 5 milliards de m3. On peut penser aussi que la question d'une OPEG (Organisation des pays exportateurs de gaz) relancée dernièrement par la mise en place d'une troïka entre la Russie, l'Iran et le Qatar, sera un sujet de discussion lors de la visite du guide à Moscou.

En tout cas, la Russie semble décidée à ne pas laisser le terrain libre dans une Libye qui est devenue, en raison de son potentiel pétrolier et gazier, un pays très couru.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Face aux menaces de sanctions, la junte nargue la communauté internationale

Depuis quelques jours, les membres du HCE (Haut Conseil d’Etat) et du gouvernement sillonnent l’intérieur de la Mauritanie afin d’expliquer les raisons du coup d’Etat et de donner un aperçu sur les journées de concertation qui devraient être incessamment organisées.

Selon de nombreux observateurs cette campagne viserait à démontrer la popularité de la junte à la face de la communauté internationale et de préparer les populations à d’éventuelles sanctions économiques.

Akjoujt, Rosso, Aleg… ; les capitales régionales focalisent l’attention des nouvelles autorités qui ont entrepris une vaste campagne de séduction à l’intérieur du pays. Pourtant, ces mêmes villes avaient affiché, dès les premiers instants du coup d’Etat, leur adhésion aux changements opérés à la tête de l’Etat mauritanien.



Mais entre temps la communauté internationale avait durci le ton, aidée en cela par le front anti putsch qui cherche toujours à mobiliser des foules dans le pays.

C’est pourquoi la junte à jugé utile, à la veille des journées de concertation, de rappeler le pourquoi du changement du 06 août ; une occasion supplémentaire d’écorner l’image de Sidi Ould Cheikh Abdellahi. En effet, Sidi serait, à les entendre dire, un dangereux criminel, doublé d’un despote qui allait mener le pays droit vers le gouffre.

Même Maawiya Ould Taya, redoutable despote aux commandes du pays durant 20 ans, n’avait pas eu droit à pareil affront. Il est quand même curieux que les militaires qui ont amené et imposé la candidature de Sidi Ould Cheikh Abdellahi se soient autant trompés sur leur homme.

En tirant exagérément sur la personne de Sidi, la junte risque retourner son arme contre elle-même car au vu et au su de tous, les principaux responsables de l’armée ont soutenu Sidi Ould Cheikh Abdellahi lors de la campagne de mars 2007.

Comment alors l’homme en qui ils avaient confiance, a pu commettre, selon leur propre dire, autant de bévues en l’espace de 16 mois. Soit alors les militaires ne connaissaient pas suffisamment leur protégé ; dans ce cas pourrait-on leur faire confiance pour d’autres choix ou engagements ?

Ou bien Sidi aurait gardé son jeu avant la présidentielle, découvrant son vrai visage une fois élu à la surprise de ses mentors. Dans quels cas, Ould Cheikh Abdellahi aurait manifesté trop d’indépendance par rapport à l’aile militaire de son régime de quoi mériter une sévère punition.

Par ailleurs cette campagne d’explication viserait, dit-on, à resserrer les rangs des populations en faveur du putsch. Au moment où le pays est au banc de la communauté internationale et se rapproche inéluctablement de sanctions économiques, le HCE chercherait ainsi à démontrer sa force à l’intérieur du pays.

Les journées de concertations qui devraient être organisées sous peu auraient pour but de légitimer le HCE et lui fournir une feuille de route à la hauteur de ses ambitions soulignent de nombreux analystes politiques. C’est pourquoi les militaires expliquent aux populations l’importance de ce rendez-vous et tout l’intérêt qui doit lui être accordé.

La descente des membres de la junte et du gouvernement sur le terrain viserait également à préparer les populations à d’éventuelles sanctions économiques. Ainsi les populations, comprenant le bien fondé du changement du 06 août, rejetteraient catégoriquement toute idée de retour de Sidi au pouvoir et accorderaient leur entière confiance au HCE, quitte à subir des sanctions économiques.

Cette stratégie qui commence à porter ses fruits aurait également pour but d’isoler le front anti-putsch qui passerait pour le catalyseur de sanctions injustes contre le pays dont les premières victimes seraient justement les populations pauvres.

Un front qui vient de connaître la défection d’un député UFP qui a regagné avec armes et bagages le camp des militaires. En usant des moyens de l’Etat et en jouant sur le moyen et long terme, la junte militaire exerce une pression que le front anti putsch (FNDD) aura du mal à contenir.

Le temps aidant, les défections risquent de se multiplier. Par ailleurs en privant pour la majorité des leaders du FNDD de leurs passeports diplomatiques, le HCE vise à réduire le pouvoir de nuisance de ce front à l’extérieur du pays. Empêché de manifester à l’intérieur du pays et coupé de ses relais extérieurs, le FNDD serait alors condamné à une asphyxie.

D’un autre côté, les soutiens des militaires se voient récompensés pour leurs choix de quoi faire pencher, de manière irréversible, la balance de leur côté, connaissant le goût immodéré des Mauritaniens pour l’argent et le prestige. Si bien que l’on assiste aujourd’hui à une course effrénée vers les hauts gradés de l’armée, tremplin indispensable pour une place au soleil.

C’est pourquoi le FNDD a compris que son seul salut dépendrait de l’attitude de la communauté internationale, le combat pour le front intérieur étant perdu. Ce qui est sûr c’est que les militaires ne semblent pas prêts de partir. Leur vaste campagne d’explication est là pour le prouver.

Info source : African Global News

maatala

Anonyme a dit…

Maatalla a dit;
Chez nous c'est plutot un droit à la carte, car HANNANA et ses amis ont eu eux droit à une autre lecture du droit musulman.


Pour les malikites, la tentative de coup d'etat est une rebellion punissable ( peut importe la forme de la punition) mais une fois le coup d'etat reussi sans violence il faut se soumettre ( hamden ould tah ente vem)

Anonyme a dit…

Maatala,
Je dirai à Couli si j'etais à ta place " Couli mon ami d'Amérique ETFOU ALA CH'FEYGAKE MECHEYNAKE!!!!de ta part est un ... compliment.

Couli a dit a Maatala:
MORRRRRE de ta part est un...compliment.

Anonyme a dit…

Maata

Tu es minable con et haineux , comment ose tu attaquer un détenu , séquestré injustement par une dictature aveugle et idiote , puisqu’il a tout simplement parlé du fameux BASEP.

Je peux aller avec toi dans des manifestations pour que tout les coupables de la mauvaise gestion du pays ses dernières années soit jugés, mais isselmou n’est pas enfermé a cause de ça et si c’est le cas où es donc AZIZ , ELY ? CHEIKH EL AVIA , CHEIKHNA OULD NENNI , BEMBI OULD BAYE , BODIEL , SIDI OULD DIDI , DIDI OULD BIYE ET BIEN D’autres .

Isselmou est en prison juste parce qu’il déplait a BOB DENARD.

Qu’on juge les coupables oui , mais sans exception pas comme la mascarade d’Elycom avec le pauvre zeidan ould hmeide .bref là ce n’est pas le sujet

M3ei6 tu as une cervelle d’oiseau, tu es crétin .

Isselmou en prison injustement on le défend et après on a tout le droit de demander même exiger si on peut que chacun doit rendre des comptes et traduire les coupables devant la justice y compris Mr isselmou abdel kader s’i s’avère qu’il est punissable.

Et pour ton information Isselmou n’a jamais servi comme gouverneur en guidimagha et les années de braises il était au brakna et la tu peut demander aux habitants du brakna surtout les negro-africains comment il était et la tu le respectera où plutôt tu le laisse tranquille puisque ton respect n’est pas important.

MM

maatala a dit…

Salam

Il a dit

"Maata

Tu es minable con et haineux ,

M3ei6 tu as une cervelle d’oiseau, tu es crétin .

----------------------------------

Be cool Man, pourquoi tant d'agressivité, je ne suis pour rien dans ce qui lui arrive.

Je ne retiendrai de cette saillie que le passage suivant:

"Je peux aller avec toi dans des manifestations pour que tout les coupables de la mauvaise gestion du pays ses dernières années soit jugés".

Par contre, tu as parfaitement raison en disant, qu'il fut gouverneur au brakna non au Guidimakha ou il aurait aidé des négro-africains.

Mea culpa sur ce point, qui je le rappelle n'est pas à l'origine de ce qui arrive à celui qui fut parait-il, un résistant à la Tayie.


Tu vois, pas besoin de me traiter de tous les noms d'oiseaux, car moi quand, je me trompe, je le reconnais et je présente toujours mes excuses

Pan sur le bec de maatala dit le FOU.

Sans rancunes

maatala

Anonyme a dit…

MM

Tu ne peux pas traiter Maata de minable, con et haineux, puis proposer de manifester avec lui.

Il faut être cohérent avec soi-même.

WW

Anonyme a dit…

Céréales Killers

La mauvaise graine


un article sur le blog du professeur.

maatala a dit…

Salam

Lu sur le blog du prof

"Céréales Killers
-
La mauvaise graine



Les céréales, sont en Mauritanie, du blé aux sens propre et figuré. Voilà un Premier ministre qui s’est « sucré » au blé et qui, selon la junte doit récolter ce qu’il a semé. La junte a décidé de séparer la graine de l’Ivraie, pour assainir la culture politique. Mais ce qui dérange c’est qu’elle ne peut rouler tout le monde dans la farine. Une fois de trop.

Certes tout présumé coupable se doit de rendre compte à la collectivité de son forfait. Faudrait-il cependant qu’une telle volonté n’émane pas d’autorités illégales, car la justice ne peut être rendue que par les dépositaires légaux de la volonté du peuple. Le principe fondant la « Justice » et sa finalité est celui qui impose que « les jugements soient rendus au nom du peuple et exécutés au nom du chef de l’Etat»
Or ni le peuple n’a voulu ceux qui actuellement par la force le gouvernent et le chef de l’Etat, , le premier magistrat de la République, est séquestré. De quelle justice devrait-on disposer pour juger, sinon celle qui, soumise au politique, veut sauver les apparences?

Donc ne nous leurrons pas en Mauritanie, la justice est , aujourd’hui, bien plus qu’hier incapable de servir sa mission. Elle est un bras au service de règlements de comptes par procédures interposées.

Mais cela signifie-t-il que les criminels ne soient point jugés et ne devraient pas payer pour leurs fautes ? Certes que non. Mais une justice à deux vitesses n’est pas une justice. Si l’on se réfère au cas actuel du Premier Ministre Ahmed Ould Waqef, bien des infractions pénales lui seraient reprochées issues notamment de sa gestion d’entreprises publiques et aujourd’hui pour le revenu des céréales revendues alors qu’il était en fonction.

Mais si Ould Waqef se doit de répondre de ses actes, il ne serait pas. pour ce cas du blé américain, le seul « Céréales killer », toutes les personnes citées dans ce dossier se doivent de comparaître et de répondre de leurs actes. La justice ne s’intéresse pas à la personne mais au délinquant.

Mais la justice mauritanienne est-elle capable de rendre justice ?

Il faudrait que tous ceux qui, en série, ont détourné les fonds publics, les stocks alimentaires et de sécurité, les dons et autres ressources nationales soient jugés. Il n y a pas en ce domaine deux poids deux mesures. Car ceux qui on tué tout espoir de développement, en pillant les céréales des pauvres, en pillant les médicaments, en asséchant les fonds de secours en virant dans leurs comptes les revenus budgétaires et autres comptes en Mauritanie sont autant de céréales-killers que de bébés-killers, des engraissés à la bouillie des enfants malnutris et des bébés-morts-nés par rachitismes de leur géniteurs.

Mais qui rendra cette justice –là ?

Certainement pas celle qui, en Mauritanie, est prise entre le marteau de l’illégalité et l’enclume de l’illégitimité.

Juger un céréale-killer pour punir tous ceux qui sont dans son cas, certes. Mais le juger par ce que c’est un premier ministre à liquider politiquement par une junte qui cherche à étouffer tout ce qui la contesterait n’est-ce pas faire de la justice, ce qu’elle ne devrait jamais être : l’arme des règlements de comptes politiques ?

Ahmed Ould Waqef n’est pas au-dessus des lois il doit rendre compte et ceux qui lui demandent ces comptes doivent les rendre aussi. Jamais bonne culture n’est issue de mauvaises graines.

Face à sa dépendance de ceux qui la commandent, la justice mauritanienne est un champ (de blé) où les épouvantails servent les moineaux.

Pr ELY Mustapha
Publié par Pr ELY Mustapha à l'adresse 21:15

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

Le hasard fait bien les choses parfois!

Feu Habib n’est plus à présenter certes , mais évoquer son souvenir ne serait ce qu’une fois l’an ne devrait guère être de trop pour préserver sa mémoire de « l’ensablement » endémique et tenace qui semble n’avoir épargné personne y compris ses légataires et pérpétuateurs les plus proches et insoupçonnables !Je ne vois donc rien de rébarbatif ou de ressassé en cela :
« Khalil laisse tomber tee éloges pour Habib Ould Mahfoudh.
Il n'en a pas besoin et cela ne va pas te servir à te faire une image sur son dos.
Une fois ça suffit. !!!2 novembre 2008 10:02 »
Demandez vous donc pourquoi « le Calame » , « Biladi » et « la tribune » n’ont pas eu la « présence d’esprit » de se souvenir du 7ème anniversaire de sa disparition ne serait ce que sous la forme d’un entrefilet nécrologique !Et cela en dépit du fait que je n’ai pas manqué de le leur « rappeler » !Pourquoi donc a-t-il fallu qu’il n’y ait eu que Claude K , un étranger qui ne l’a pas connu , à daigner s’en souvenir avec moi ?
Quant à moi , je n’ai pas besoin de publicité car je m’en suis toujours passée toute ma vie durant !Et pourtant internet n’aura pas été une nouveauté pour moi , j’ai tjrs quasiment disposé d’une connexion à la maison et au bureau de par mon job à l’étranger et à la centrale !
Se taire pendant 48 ans et demi sa vie durant est la bien la marque des personnes qui détestent d’être « sous les feux de la rampe » dont je suis , bel et bien !Et ce n’est pas faute d’avoir ou de pouvoir en dire des choses manifestement !Et pendant ce temps là certains « braiilleurs et gueulards » tonitruants méga-mégalos s’en étaient donnés à coeur-joie pour se faire une réputation surfaite et inique !Au prix de maintes mystifications et supercheries le plus souvent !Je ne suis le concurrent de personne car je ne ressemble décidemment à personne , surtout pas aux adeptes « du m’as-tu-vu pimpants et claironnants » qui sonnent l’hallali ou mieux en Hassania « YELLALI » dès qu’une honnête personne s’aventure même inopinément sur leur « marché captif de l’imposture » !Comme moi !
Adressez vous donc à ces assoifés de la renommée indue , pas à « l’obscur , reservé et presque timide » KBG connu seulement d’un cercle restreint d’amis et de collègues !Donc si je courrais derrière la célébrité ou je ne sais quoi d’autre je n’aurais pas attendu avant il y a 6 mois pour « commencer une nouvelle carrière de méga-mégalo » entamée depuis des lustres déjà par des challengers moins compétitifs , présomptueux et surtout FRAUDEURS en TOUT , absolument tout je le répète !Je n’aurais pas aussi décliné d’accorder des interviews à des journaux réputés de Nktt , piedestal rêvé qu’aucun intello surtout les méga-mégalos n’auraient dédaigné comme je l’ai fait !Ceux là donc feraient de meilleurs clients pour ce genre de griefs que l’anonyme KBG cultivant l’incognito jusqu’à la cinquantaine presque !Et surtout qui s’y complaira tjrs, comme pas deux !Je vous rappellerais aussi ,à tout hasard ,le credo de mon blog : « Juste pour donner un sens à cette brève et fugitive vie.Lillâhi we li el Watan.Sans plus! » !Et je le pense vraiment ,ceux qui me connaissent vous le confirmeront sans tergiverser !

Anonyme a dit…

vous voyez que le prof peut être honnête, voici un texte par exemple digne du prof que nous connaissions, honnête

souvenir souvenir, ah le bon temps!

il faut dire que pour un frontiste invétéré c'est délicat de rappeler que ce voleur n'est pas n'importe qui: deux fois premier ministre du vieux

imposé, protégé et remis par le vieux, le voir là trempé dans une affaire qui affame le peuple c'est difficile à défendre, c'eût été une affaire de drogue ça passe c'est banal chez nous, une affaire d'immobilier , ça passe aussi, c'est banal, un détournement de tracteurs ça passe
mais une premier ministre au passé infâme mis et remis et voir l'élu se le garder, le protéger et tout bloquer pour un type qui n'ayant plus rien à voler à pillé des céréales, des grains pour manger, des grains pour le peuple qui a voté pour le pigeon voyageur!

difficile à défendre, c'est l'occasion d'être honnête

Anonyme a dit…

ps: le prof a raison, il y a une justice à multiple vitesse, mais si une seule de ses vitesses peut écraser un Rv, on ne va pas pleurer ni crier à l'injustice!

faut pas pousser, faut l'écraser

Anonyme a dit…

Boot mag3our

Anonyme a dit…

je viens de voir la photo sur cridem du malheureux ufpien qui a quitté les siens, cette instrumentalisation est sinistre! pauvre type! ça fait mal au coeur de le voir ainsi réciter son texte comme un illustre dignitaire sahraoui venant baiser la main de Hassen two

c'est triste! mais l'UFP semble oublier que ce parti n'existe et ne tient qu'à force de ce genre de trahison, demain moloud peut lui-même rejoindre le HCE, chacun son prix

depuis quand c'est un événement ce nomadisme des nomades, blavayda, d'ailleurs le HCE fait une erreur dans faire une affaire, c'est donc que le front est l'égal du HCE, on en apprend des choses

ah! front maudit! pourquoi est-il fait d'infréquentables gaillards, quel malheur vraiment que n'avoir pas eu un front propre, de n'avoir pas vu sortir quelques pionniers cleans

on nous prend tout: la démocratie offerte par des rv, détruite par des rv et maintenant les rv mènent le front, ils sont partout

incapable de rejoindre un front infâme, incapable non de leur tirer dessus partout sur le net et dans la presse , impossible sans écraser l'idéal dans leur mains comme d'autres prennent des civils comme boucliers humains

alors on reste sur canalh, et on écrit ici à la va vite notre rage! ils nous ont tout pris même l'idéal!

vivement que le 20 passe, qu'on en finisse et qu'on sache enfin où soigner nos plaies, après cette épisode , cet éveil où tout ce qui bouge, tout ce qui crie, tout ce qui se tait, tout est au main d'un système décidément invincible!

reste un petit espoir , minuscule, infime et misérable, un espoir d'esclave, un espoir de spectre: voir aziz nous briser un ou deux fumiers, ou une pleine brouette, une pleine charette, et ce en direction de la justice même si c'est un leurre, ce leurre est vivant

Khalil Balla Gueye a dit…

Ano 2 novembre 2008 21:06

"Egtaâ min chârbek ew elguem!"

On croirait que c'est "ebeid el kedya" faisant écho à ses propres hourrahs et vivats!

triste et attristant!

Anonyme a dit…

Il a étudié le Quoran en Mauritanie environ 10 ans dans MA7DRATT OULD VA7VOU

Anonyme a dit…

Lu sur cridem

22:23
Merci Excellence !

La communauté Mauritanienne des îles Canaries a été surprise par le départ de son excellence le consul général de Mauritanie Monsieur Ould Abdelkader qui avait réussi en très peu de temps à changer la mauvaise opinion des mauritaniens vis-à-vis du Consulat de Las Palmas. Nous avons été témoins de grands changements fort positifs opérés au niveau de notre représentation consulaire.

Ces changements radicaux ont été très perçus par tous les nationaux et étrangers qui ont visité le consulat. Son Excellence avait fait déménager le Consulat dans de nouveaux locaux à la hauteur du respect qui se doit à une véritable représentation consulaire et commerciale à l'etranger.

L'accueil très aimable et la célérité du service offert aux visiteurs par les employés du Consulat et par son excellence le Consul Général en personne étaient très appréciés et louables.



Nous vous regretterons beaucoup, Monsieur le Consul Général et espérons que vous soyez compensé par votre excellent labeur ici.

Au nom de la Communauté Mauritanienne des îles Canaries, nous vous présentons nos vifs remerciements dans l'espoir que votre remplaçant soit à la mesure de nos espoirs.

Abdou Ould Ahmed Ely
President Al Wifaq

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
"Le faux dilemme:la démocratie prend toujours le dessus!"
(réponse à un compatriote scrupuleux et troublé)

Cher compatriote,
Je te salue toi et toute la famille bénie.
« .....Un détail (et un gros) m'intrigue cependant : ta position à l'égard du régime déchu. Comment un intellectuel aussi averti que toi peut-il se permettre un instant de penser, même lors d'un songe cauchemardesque, que ce régime avait un soupçon de démocratie ! Sidi, n'a-t-il pas été installé par le tandem militaire Ely/Ould Abdel Aziz et pour des raisons bien évidentes qui n'ont rien à voir avec le consentement du peuple? »etc....
Réponse=
Il en va de la légitimité de Sidioca comme de celle de ses collègues occidentaux : Sarkozy , Merkel , Brown ou Bush... !

Cher ami , pas plus que le commun de mes compatriotes , je suis également au fait de la «genèse» et du «travail de contractions» ayant enfanté notre démocratie et notre premier président démocratiquement élu Mr Sidioca !etc....

http://vindicte.blogspot.com/
A la bonne heure!

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

"Visite à la Somagaz : Le Président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat :

" la gestion doit être rationnelle et il doit être mis fin au gaspillage des finances publiques ".



Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, président du Haut Conseil d'Etat, chef de l'Etat a insisté sur la nécessité de baisser les charges entrant dans la détermination du prix du gaz butane, de gérer rationnellement la Somagaz et de faire parvenir ce produit aux populations à un moindre coût.

Au cours d'une visite effectuée, dimanche soir à la Somagaz, le président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat, le général Mohamed ould Abdel Aziz a indiqué que des solutions urgentes seront trouvées aux problèmes posés par les représentants des travailleurs de la société, surtout en ce qui concerne les augmentations des salaires qui seront réglées, a-t-il dit, dans la mesure des possibilités offertes, soulignant qu'il est impératif de procéder à une gestion rationnelle des ressources de la société et d'y associer les travailleurs.

Le chef de l'Etat a précisé que si la gabegie est répandue au sein de la société, du premier responsable au simple employé, la responsabilité est alors partagée et tous seront affectés par la détérioration qui ne manquera pas de faire sentir dans l'entreprise, appelant les travailleurs à oeuvrer pour la poursuite des activités de la Somagaz en vue d'assurer les besoins de leurs familles.



Plus vous contribuez à la bonne gestion de la société avec sérieux et honnêteté, quelque soit son premier responsable, cela ne peut que se répercuter positivement sur tous, notamment en permettant le dépassement des remarques que vous avez faites et la prise des mesures nécessaires à l'encontre des personnes qui pourraient en être responsables, a dit le président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat à l'adresse des travailleurs.

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat a appelé les travailleurs de la Somagaz à faire preuve de vigilance vis-à-vis des pratiques néfastes et à informer de telles pratiques à temps, soulignant que la société connaît une situation particulière en ce sens qu'elle enregistre annuellement une perte allant de 700 à 800 millions d'ouguiyas.




Il a, à ce sujet, indiqué qu'en oeuvrant pour le redressement de la société, cela ne pourrait que servir, en premier lieu, les travailleurs, précisant que la Somagaz émane des employés au service desquels et du peuple mauritanien tout entier elle trouve sa raison d'être et qu'elle n'est liée à aucune personne quelle qu'elle soit.

La gabegie au sein de l'entreprise se répercute au premier chef sur le citoyen démuni et personne d'autre. Par conséquent, fait remarquer le Chef de l'Etat, il vous appartient d'être au niveau requis de la responsabilité et de traduire cet engagement dans les faits "en vous dévouant au travail, en évitant de gaspiller les moyens de la société et en s'opposant à tout celui qui tenterait de le faire".

Le ministre concerné (de tutelle, ndlr) planche, dit-il, sur l'étude des problèmes posés et les réponses à apporter, le plus tôt possible, aux plus urgents d'entre eux.

S'adressant aux travailleurs de la Somagaz, le Président du HCE déclare à propos d'une question sur les salaires: "vous ne devez pas comparer vos rémunérations à celles des travailleurs du ministère de tutelle, cela n'est pas dans votre intérêt car je suis persuadé qu'il y en a parmi eux dont les rétributions sont en deçà des vôtres".

Votre persévérance, tous, responsables et travailleurs et votre dévouement au travail, ajoute -t- il, ne manquera pas de se répercuter positivement sur l'entreprise et sur le citoyen démuni qui profitera de toute rationalisation des ressources.

Cela permettra, note le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, de mettre fin au gaspillage des énergies, ce qui sera possible dès que les nombreuses bonbonnes de gaz hors service, dont le coût est évalué à des milliards, seront remises en état et introduites dans le circuit de distribution relevant de la société et ce qui aura pour effet de faire baisser les prix.

Mais si vous participez au gâchis des ressources de la société, et à l'augmentation des salaires ainsi qu'à l'acquisition des voitures, alors rien de positif ne sera réalisé.

Par conséquent, il ne sera pas tenu compte de l'intérêt général et c'est ainsi que ce genre de comportement a conduit, dans le passé, à propager la gabegie dans ce pays qui dispose de beaucoup de ressources qu'une poignée d'individus s'évertuent à gaspiller, constituant ainsi un obstacle devant les citoyens les plus démunis.

La rationalisation de la gestion, donne une bonne impression de l'entreprise, en laisse une bonne réputation aux générations futures et traduit votre souci de l'intérêt national, de la pérennité de l'Etat au service du peuple", conclue enfin le Chef de l'Etat qui a suivi des explications sur la marche du travail dans les différents pavillons de la société en particulier le centre d'enfûtage, les sphères et le centre de traitement.

AMI
-----------------------------------

Il a vraiment l'air d'y croire le FELON, néamoins reconnaissons lui qu'il est sur le terrain contrairement au dignement élu qui préferait les voyages et les palaces.


S'il va à la SOMELEC et il tient les memes propos:

"en vous dévouant au travail, en évitant de gaspiller les moyens de la société et en s'opposant à tout celui qui tenterait de le faire".


Ils lui répondront en coeur :

Ould BAHIYA est le plus grand prédateur que la SOMELEC ait connu, à tel point que les cadres du ministère avaient proposés de démissionner en bloc, lorsqu'il apprirent qu'il serait leur ministre.

Chiche dit le FOU

maatala

Ɔopiarpegar a dit…

Maître Aïssata Tall Sall, avocate de l'ex Première dame de la Mauritanie:

‘Pourquoi la commission sénatoriale n’est pas compétente dans l’affaire de la Fondation KB’.

L’acharnement dont sont victimes les responsables de le Fondation KB (du nom de l’ex-Première dame de la Mauritanie, Mint El Boukhary) ne vise en réalité qu’à pousser le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi à la démission.

C’est la forte conviction de Me Aïssata Tall Sall, membre du collectif pour la défense de la Fondation.

Face à la presse ce week-end, l’avocate sénégalaise n’a pas fait dans la dentelle pour disqualifier la commission sénatoriale, chargée d’enquêter sur l’origine des financements de KB. Selon elle, cette commission doit être dissoute, parce qu’étant ‘incompétente et impartiale’.

Wal Fadjri : Qu’est-ce que l’on reproche exactement à votre client ?

Me Aïssata Tall SALL : Ce qu’on reproche à Mme la présidente de la fondation Khattou Mintou El Boukhary, c’est vraiment ce qu’on peut considérer comme étant des balivernes. Parce qu’il y a une commission qui a été mise en place par le Sénat. Cette commission pense que la Fondation KB a dû bénéficier de concours financiers des services publics de l’Etat. Et sur cette base, ils ont mis sur pied cette commission pour éventuellement enquêter et essayer peut-être de situer les circuits financiers, dont la fondation a bénéficié.

Mais nous avons pu lire et comprendre que cette commission est en réalité une commission incompétente pour faire ce genre de travail. Nous avons surtout pu comprendre que cette commission est partiale puisque elle n’est pas du tout indépendante. En tout cas, elle n’est pas équidistante entre les partis pour mener ce travail d’investigation. Et enfin, nous avons surtout compris que c’est une commission qui commet des délits et même de la forfaiture.

Wal Fadjri : Sur quoi vous vous fondez pour souligner l’incompétence de la Commission du Sénat ?

Me Aïssata Tall SALL : Cette commission est incompétente, puisqu’au regard de la loi mauritanienne, c’est précisément l’ordonnance de 1992 qui fixe les organes parlementaires. Donc dans le cadre de cette ordonnance, on a précisément dit dans l’article 13 que la commission ne peut enquêter que pour ce qui concerne le service public. Hors la Fondation est une structure de droit privé. Elle est une association reconnue comme telle. Donc cette commission n’a aucune compétence pour aller enquêter de par même le statut de la Fondation. Mais il y a pire, dans la mesure où, même la loi mauritanienne prévoit que la commission ne peut être mise en place que si les faits sont avérés.

Hors en l’espèce, non seulement les faits ne sont pas avérés, mais mieux encore le président de cette commission a déclaré dans une interview qu’il a accordée à El Arabiya, que tout ce qu’il fait, il ne le fait que sur la base de rumeurs et de soupçons. C’est pourquoi nous pensons que la commission est incompétente et qu’elle doit être dissoute par le Sénat. Et d’ailleurs, nous avons décidé d’adresser une correspondance au Sénat pour la dissolution de cette commission.

La deuxième chose est que cette commission est partiale. Parce que je tiens ce jugement des propos de son propre président. Ce dernier a dit qu’il sait que c’est l’ancien président a été déchu, parce que tout simplement le coup d’Etat procède d’une rectification de la trajectoire d’un homme qui a donné tous ses pouvoirs à sa présidente d’épouse. Alors à partir de cette perception, le président de cette commission a déjà à l’esprit un parti pris. Et il pense que ce qui s’est passé n’est pas un coup d’Etat, mais une œuvre de ‘rectification’. Il est évident qu’il ne peut instruire qu’à charge contre la Fondation. Et là, il n’a pas donc l’impartialité et la distance requise pour enquêter de façon sérieuse et vigoureuse.

Et pour finir, nous avons dit que cette commission a fait preuve de forfaiture, parce que la présidente de la Fondation KB a subi la visite des forces de l’ordre jusqu’à dans sa chambre à coucher où elle a été trouvée. Elle a été brutalisée, amenée manu militari devant la commission sans aucun mandat ni document officiel ou légal. Nous estimons que ce ne sont pas des pratiques qui peuvent être tolérées dans un Etat qui se respecte. Donc, nous aussi, nous avons décidé de porter plainte contre le président de cette commission et demandé au Sénat la levée de son immunité parlementaire.

Wal Fadjri : La présidente de la Fondation KB est passée à deux reprises devant la commission sénatoriale où elle refuse toujours de répondre aux questions des enquêteurs. Qu’est-ce qui explique cette stratégie ?

Me Aïssata Tall SALL : Ce qui l’explique fondamentalement, c’est que ses droits à la défense n’ont jamais été respectés. Cette commission n’a jamais fait preuve de délicatesse, je ne dis même pas de courtoisie, parce que quand bien même, c’est la Première dame de la Mauritanie jusqu’au moment où je vous parle, son mari est le président de la République légale et constitutionnelle de la Mauritanie. Cette commission n’a jamais eu d’égard pour la présidente. Elle n’a jamais téléphoné pour voir quand est-ce qu’elle peut convoquer la présidente.

Elle n’a même pas adressé une convocation écrite à la présidente. Ce qui fait qu’elle dit qu’elle ne peut pas déférer à une convocation servie par des militaires de la commission. Elle a demandé que ses droits à la défense soient garantis. La commission a passé outre. Maintenant, on n’accepte pas de comparaître. La présidente a dit que cette commission est incompétente. Voilà ces deux raisons fondamentales qui expliquent ma coopération et ma collaboration avec la présidente Khattou.

Wal Fadjri : Selon certaines sources, le dossier va être transmis incessamment à la justice. Quelle sera alors votre ligne de défense ?

Me Aïssata Tall SALL : Nous avons effectivement entendu parler de cela. Mais nous avons compris cela comme des menaces ; comme si la présidente devait avoir peur de cela. Mais il faut qu’ils déchantent, elle n’a pas peur de la justice. Mieux en pensant que la justice est mieux organisée, elle a des règles que cette commission n’a pas, puisqu’elle travaille dans l’informel. Donc nous considérons que s’ils pensent que la seule solution possible, c’est de transférer ce dossier à la justice, la présidente ira à la justice et elle répondra. Et ma conviction est qu’en allant à la justice, son mari retournera vers le palais. Et la vérité sera définitivement dite.

Wal Fadjri : Pensez-vous que les interpellations des responsables de KB par la commission d’enquête sénatoriale relèvent de l’acharnement politique ?

Me Aïssata Tall SALL : Bien évidemment ! Parce que qui sont ces interpellés ? C’est d’abord la présidente de la Fondation ; ensuite c’est Mohamed son propre fils et c’est aussi son Secrétaire général à qui on a fait subir un traitement humiliant, dégradant en le mettant dans les locaux de la police chargée de la répression des stupéfiants et de la drogue. Voilà où est qu’on avait mis le Secrétaire général, pendant huit heures d’horloge avant de le déférer devant la commission. Nous pensons que c’est des méthodes inhumaines et qui sont inacceptables. Mais nous comprenons le jeu. Tout cela est fait pour mettre la pression sur le président Sidi pour qu’il lâche le pouvoir. C’est un exercice qui sera vain. Parce que tout simplement, quand on sait qu’elle est la finalité de l’acharnement, on résiste mieux encore.

Wal Fadjri : Où en êtes-vous avec la plainte déposée contre Baba Tandian l’éditeur sénégalais du journal ‘Le matin’ ?

Me Aïssata Tall SALL : Cette plainte est déjà formalisée. Nous avons eu une première audience pour le 6 novembre prochain. M. Tandian a constitué des avocats qui m’ont même envoyé une signification des moyens de preuve dont il entend se faire prévaloir. Donc la justice va suivre son cours. Mais en tout cas nous espérons qu’une condamnation sera prononcée contre Baba Tandian qui a tenu des déclarations graves injurieuses et diffamatoires à l’encontre de la Première dame de Mauritanie.

Propos recueillis par Abou KANE
www.cridem.org

Info source : Walfadjri (Sénégal)

Ɔopiarpegar a dit…

Messoud Ould Boulkheire: l'Armée doit renoncer à la politique et le Président réintégrer ses fonctions

Cliquez ici

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

La percée du HCE : Le HCE perce, le FNDD se démobilise.

Assurément, le Haut Conseil d’Etat gagne en grade au fil des jours. C’est en tout cas l’impression que donne l’affluence massive des cadres venus écouter presque religieusement la bonne parole que prêchent les missions présidées par les hauts gradés de l’armée accompagnés pour l’occasion de deux membres du gouvernement.

En effet, dans toutes les capitales régionales visitées par les émissaires du Haut Conseil d’Etat, on a reconnu sur le petit écran, les visages de tous ce que compte la wilaya en question comme homme ou femme politiques, membres actifs de la société civile, homme religieux et autres leaders d’opinion.

Cette percée positive est le résultat d’une bonne campagne de communication déployée par les stratèges du Haut Conseil d’Etat depuis leur accession au pouvoir le 6 août denier.

En effet, depuis cette date une campagne sans relâche est menée en vue d’expliquer les raisons qui ont présidé au renversement de l’ex-régime le 6 août dernier et les enjeux qui y sont afférents. Si l’on doit faire le bilan de ces tournées d’explication, on peut retenir la forte mobilisation de la Mauritanie profonde aux idéaux portés par le Haut Conseil d’Etat. Les membres de la plus haute instance dirigeante du pays, se sont félicités de constater que leur mission était une promenade de santé dans un territoire conquis d’avance.

Ainsi donc après avoir dépêché des délégations auprès de plusieurs pays et instances internationales avec le franc succès que les observateurs indépendants connaissent, le Haut Conseil d’Etat gagne du terrain à l’intérieur du pays. La sympathie dont jouit le Haut Conseil d’Etat prouve si besoin en était que le mouvement rectificatif du 6 août 2008 n’est pas une affaire de militaires mais qu’il s’agit d’une profonde aspiration du peuple mauritanien.

D’ailleurs, il est symptomatique de constater que ceux qui s’inscrivent en faux contre ce mouvement rectificatif aient consacré le gros de leur campagne de dénonciation auprès des puissances étrangères car ils ont vite compris qu’à l’intérieur du pays, seule une minorité leur prêtera une oreille attentive.

Face au succès obtenu par le Haut Conseil d’Etat, certains membres du Front pour la Défense de la Démocratie (FNDD) commencent à donner des signes de lassitude. Déjà, ce syndicat a connu une première secousse tellurique avec la création du FNDD-patriotes.

Vraisemblablement, d’autres lézardes vont suivre, selon les observateurs avertis de la scène nationale. Le site électronique Anbaa.info pourtant réputé proche du FNDD, a rapporté dans l’une de ses récentes publications une information selon laquelle l’un des membres influents de ce Front reconnaît que le FNDD a perdu beaucoup de terrain en raison de l’offensive menée par le général Mohamed ould Abdel Aziz à l’endroit des populations déshéritées ; lesquelles populations sont de plus en plus acquises à sa cause depuis qu’il a inauguré ses visites dans les quartiers périphériques de Nouakchott et qu’il commencé à donner des instructions fermes visant à améliorer les conditions de vie des populations (achat de scanner pour l’hôpital, distribution de terrains dans le quartier Hay Sakine, diminution du coût de certains médicaments, approvisionnement et vente de l’eau potable dans les quartiers périphériques à prix abordables pour les bourses moyennes).

Toujours selon ce site, cette même source reconnaît que le FNDD a limité ses activités à l’envoi de certaines missions à l’étranger pour faire pression sur les nouvelles autorités de Nouakchott et à l’organisation de conférences de presse en raison du fait que ses dirigeants se sont rendus compte qu’ils sont aujourd’hui dans l’incapacité de mobiliser le minimum requis de personnes pour organiser une marche ou un meeting ou tout autre manifestation d’envergure.

Autre motif d’insatisfaction de certains membres du FNDD, leur offensive envers les puissances étrangères n’a pas connu le succès escompté.

Trois mois après le 6 août, les sanctions économiques ne se sont pas abattues sur la Mauritanie, même les Etats Unis d’Amérique se sont ressaisis dans leur excès de zèle. L’Union Africaine et à l’ Union Européenne, ils continuent à maintenir les contacts avec les hommes du pays. Quant à la Ligue des Etats Arabes, par la bouche de son secrétaire général l’égyptien Amr Moussa, elle a clairement exprimé sa compréhension vis-à-vis de ce qui s’est passé le 6 août.

Autant dire que les deux chevaux de bataille sur lesquels misaient les dirigeants du FNDD et leurs troupes à savoir l’isolement diplomatique et l’application de sanctions économiques contre la Mauritanie n’ont pas eu lieu. Ainsi le Haut Conseil d’Etat a réussi à soigner son image aussi bien au plan intérieur qu’au plan extérieur.

www.cridem.org

Info source : Le Véridique (Mauritanie)

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Démission de l’ADG de la SNIM
03-11-2008
L’Administrateur Directeur Général de la Société Nationale Industrielle et Minière (SNIM), Mohamed Ali Ould Sidi Mohamed, aurait présenté sa démission au Général Mohamed Ould Abdel Aziz, hier dans l’après midi au Palais Présidentiel, selon une source proche de l’intéressé.

Selon cette même source, cette démission intervient après que l’ADG de la SNIM aurai reçu une offre d’emploi, de la part d’une importante société de Dubaï. Les dirigeants de cette société, par ailleurs partenaire de la SNIM, ont fait la connaissance de Ould Sidi Mohamed il y a deux ans, quand ils ont commencé a travaillé avec la SNIM.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

En voilà une bonne nouvelle,celle de la démission(forcée ou pas,peu importe!) de ce RV gros calibre,qu'est Med Ali,ex-ADG de la SNIM.Ce monsieur,ami intime de ELYCOM(son ex femme et celle d'ELYCOM,sont soeurs) a mis à sac cette respectable boîte,qui,quoi qu'on dise de ses anciens dirigeants(Heyine et Youssouf) est restée jusqu'à son arrivée à sa tête,à l'écart de l'administration de la gabegie à NKTT...
Si Aziz nomme à sa tête l'un de ses méritants cadres,il pourra la sauver d'une disparition certaine à très court terme...
A+

maatala a dit…

Salam

Affaire FKB

Madame Tall a dit:

"ils ont mis sur pied cette commission pour éventuellement enquêter et essayer peut-être de situer les circuits financiers, dont la fondation a bénéficié"

----------------------------------

Puisque tout est clean, pourquoi refuser de situer les circuits financiers?

Ou sont passés les chèques remis par les qataris et les libyens?

Les donateurs ont le droits de savoir ce qui a été faits de leurs sous.

Quand on n'a rien à cacher, on joue la transparence, au lieu de politiser l'affaire.

Sidioca en son temps avait dit qu'il serait heureux que l'on fasse la lumière sur cette affaire.
-----------------------------------
Madame Tall a dit:

"Et ma conviction est qu’en allant à la justice, son mari retournera vers le palais. Et la vérité sera définitivement dite"

Pourquoi SIDIOCA avait-il refuser la constitution de cette commission, cela lui aurait éviter de se faire embastiller.

La vérité Madame est connue sur la tentative de déstabilisation, mais cela n'empêche pas de faire la lumière sur les circuits de financement de KB, ceci afin de lever le doute et faire taire les rumeurs.

quelle crédibilité peut avoir un président dont la femme est "en plus" soupçonnée d'être une prédatrice.

---------------------------------

Madame tall a dit:

"Elle a été brutalisée, amenée manu militari devant la commission sans aucun mandat ni document officiel ou légal. Nous estimons que ce ne sont pas des pratiques qui peuvent être tolérées dans un Etat qui se respecte."


Insulter des sénateurs, élus du peuple est aussi une pratique qui ne peut être tolérée dans un état qui se respecte.

----------------------------------


depuis quand les gangs respectent-ils un code de bonne conduite dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

L'ADG de la SNIM sortant sait bien qu'il ne peut pas gerer la SNIM en situation de crise, car il faut des vrais cadres sortants des grandes ecoles, pas lui bien sûr. donc il a préféré demissionné, ce n'est plus sa place.
Enfin c'est une bonne chose avant que la SNIM se ruine.

яimσ a dit…

salut tous ,

non à la sauvagerie

khattou doit restituer des biens , oui mais dans le respect des droits de l'homme

je rappelle que l'ex-première dame est entrain de subir de la torture psychologique à l'aide de campagnes de dénigrement dirigées par une poignée de ramasse miette dont un certain homosocial répondant au nom de ould m7é7am .

voilà que depuis des mois ces gens là opèrent dans l'impunité sous le toit de la transparence .

c'est ainsi que l'autre jour une horde de barjo mercenaire encerclent sa maison et la brutalisent devant sa famille et tout le quartier


voici le fotos

Ɔopiarpegar a dit…

Le général Ould Abdel Aziz aurait effectué une visite secrète à Nouadhibou


Selon le correspondant de l’ANI à Nouadhibou, des sources concordantes locales ont affirmé que le général Mohamed Ould Abdel Aziz a effectué discrètement, samedi soir, une visite éclair dans la capitale économique du pays.


Au cours de cette visite , le président du HCE aurait rencontré les autorités administratives, les principaux responsables de la sécurité, qu’il aurait entretenus à propos de l’immigration clandestine, de la commercialisation du poisson et du lotissement de terrains.
Le général aurait, au cours de ce séjour, fait le tour de plusieurs points de la ville, notamment dans les bidonvilles et les services de la SOMAGAZ.
Ould Abdel Aziz serait venu à Nouadhibou à bord d’un petit avion, aux environs de 20heures, en compagnie de quelques uns parmi ses collaborateurs, pour repartir à 22heures.
ani.mr

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur rue 89

"Deux ou trois choses que Bush a fait de bien (on en a trouvé)
Par Guillemette Faure | Rue89 | 01/11/2008 | 21H51

Obama et McCain dénoncent le bilan des huit ans à la Maison-Blanche, mais l'actuel président a quelques succès à son actif.



Il y a six mois, George W. Bush promettait qu’il ferait intensément campagne pour John McCain. Le président américain passe finalement le dernier week-end de la campagne électorale enfermé avec Laura à Camp David. C’est là qu’il fera le moins de mal au candidat républicain.

Cible régulière de Barack Obama, Bush est maintenant régulièrement attaqué par John McCain et par ses anciens proches. Quand il décide d’organiser un sommet de chefs d’état étrangers sur la crise financière mondiale, son ancien conseiller Matthew Dowd compare ça "au capitaine du Titanic qui organiserait un séminaire de navigation".

Ecartons les non-échecs et les progrès après des reculs

Pauvre George Bush. Après huit ans, à la Maison Blanche, il n’a quand même pas pu tout rater. Si?

On a interrogé des diplomates et des chercheurs sur ce que George Bush avait fait de bien à la Maison Blanche. Pas l’Irak, ni Guantanamo, ni l’image des Etats-Unis dans le monde. Pas les secours après l’ouragan Katrina, ni l’économie, ni l'environnement… Ils ont eu du mal.

D’autant qu’on n’a pas mis à son crédit les réponses qui étaient des non-échecs ("les relations avec la Corée du Nord ont échappé au désastre") ou tous les progrès après des reculs qui lui incombent (l’amélioration des relations avec l’Europe au deuxième mandat, le "surge" en Irak qui obtient de meilleurs résultats que les quatre premières années de guerre…)

Voilà le résumé de ce qu’on lui reconnaît. Avez-vous d'autres éléments à rajouter?

La diversité au gouvernement

Colin Powell puis Condoleezza Rice au département d’Etat, Alberto Gonzales au ministère de la Justice : George Bush a nommé des responsables politiques issus des minorités à des postes jamais atteints auparavant. Même le premier "gouvernement arc-en-ciel", que Bill Clinton a nommé à son arrivée à la Maison-Blanche 1993 n’était pas allé jusque là.

Le bémol. George Bush n’a rien fait pour changer les choses, là où ça compte vraiment en politique : dans le parti. A la Convention du parti républicain, on comptait 36 délégués noirs sur 2 400.


L’immigration

En ligne avec ses positions "pro immigration" quand il était gouverneur du Texas, George Bush a défendu un programme de régularisation des sans papiers, quitte à aliéner l’aile droite du parti républicain.

Le bémol. La loi n’a pas été votée à cause de l’opposition du Congrès.


L’aide à l’Afrique

L’aide américaine à l’Afrique a été multipliée par quatre depuis l’arrivée de Bush à la Maison-Blanche. Il a lancé en 2003 un plan d’aide d’urgence à la lutte contre le sida en 2003 dôté de 15 milliards de dollars. Même Bono salue son "boulot remarquable" sur le continent.


La réconciliation avec Kadhafi

La Libye a mis fin à son programme de développement d’armes de destruction massive.

Le bémol. Le travail diplomatique fut essentiellement celui des Britanniques.


L’Asie

Comparée avec celles menée au Moyen-Orient, en Europe et en Russie, la politique de George Bush en Asie a été plus avisée. Après un grand froid en début de mandat avec la Chine, il a réussi à maintenir un équilibre avec la Chine, Taiwan et le Japon, et il a consolidé les relations avec l’Inde via le programme de coopération nucléaire.

Le bémol. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour le traité de non-prolifération nucléaire. "il n’a pas provoqué de désastre avec la Chine parce qu’il n’en a pas les moyens" dit une mauvaise langue.


Maatala

Anonyme a dit…

Alors que la Libye a payé 5 millions d’euros pour les otages autrichiens, quand le Mali négocie avec le GSPC

Lundi 3 novembre 2008
L’affaire des deux otages autrichiens s’est bien terminée. Mais les conditions de leur libération sont toujours aussi troubles, ainsi que le rôle joué par les présidents malien et libyen.

Huit mois dans le désert et quelques coups de soleil après, Wolfgang Ebner et Andrea Kloiber ont été libérés contre une rançon. Dans le milieu des négociateurs, le paiement d’une “dîme” aux terroristes du GSPC qui ont posé quatre ultimatums sans jamais passer à l’acte, on hésite seulement sur le montant “de 3 à 5 millions d’euros”. Le problème est que le gouvernement autrichien n’a jamais payé cette somme, encore moins le Mali, mais bel et bien le leader Mouammar Al-Kadhafi qui est venu à la rescousse de son ami et homologue malien, Amadou Toumani Touré.

Car dans cette sombre histoire, les présidents libyen et malien ont joué avec le feu et les mallettes d’euros. L’implication d’Al-Kadhafi dans le dossier a commencé lorsque le leader d’extrême droite autrichien, Jorg Haider, qui s’est tué récemment en voiture, a demandé à son ami Seïf El-Islam Al-Kadhafi de l’aider à libérer les otages. Les deux hommes voyant l’opportunité dans cette affaire de récolter les lauriers politiques. Haider en augmentant sa popularité la veille d’élections et les Kadhafi toujours à la recherche de “coups médiatiques” afin de redorer le blason de Tripoli depuis la levée de l’embargo.

Al-Kadhafi met à contribution Amadou Toumani Touré (ATT), le président malien dont le nord du pays est infesté de groupuscules du GSPC qui sont aussi à l’aise que dans une colonie de vacances. Bamako bat le rappel d’Ayad Ag Ghali, consul malien à Djeddah, et met le maire de Kidal, Baba Ould Cheikh, sur le dossier. Durant des mois, ils ont été les principaux négociateurs avec le GSPC, sans aucune arme et apparemment sans craindre pour leur vie. Ils informaient les Autrichiens des revendications des terroristes et négociaient le prix de l’otage fixé à plus de 2 millions d’euros.

Malgré ses discours musclés sur le terrorisme, ATT joue un double jeu. Pour convaincre le GSPC, on rappelle aux terroristes du Sahel que la région nord du Mali n’a jamais représenté un danger pour eux, comme c’est le cas au Niger ou au Tchad où chaque incursion terroriste se casse les dents sur des armées régulières déterminées quand ce ne sont pas les tribus touaregs qui leur font la chasse. Pour Bamako, il est hors de question d’intervenir militairement et encore moins d’inquiéter ses “invités”. Au mépris de toutes les conventions et les résolutions de l’Union africaine ou de l’ONU que le Mali dit prétend respecter pour lutter contre le terrorisme dans la zone sahélienne.

Cette protection alla même aux tribunaux puisque les plaintes déposées par des Maliens du Nord contre des attaques ou du racket exercés par le GSPC se sont retournées contre eux.

Des sources touaregs se sont dit plusieurs fois scandalisées par les “protections”, dont bénéficient les groupes terroristes. L’armée malienne s’étant interposée à maintes reprises entre les Touaregs et les salafistes au profit de ces derniers.

De retour à Salzbourg, les otages autrichiens n’ont pas été trop bavards. Le gouvernement de Vienne avait placé tout son espoir entre les mains des Libyens qui ont servi, dans cette affaire, de financiers comme ils l’avaient précédemment fait dans l’affaire des 32 otages européens kidnappés par l’ex-“émir” du GSPC, Abderezak El-Para. Certains ont même tenté de convaincre Alger de libérer El-Para contre les otages autrichiens !

Mais le cynisme du président malien dans cette affaire a dépassé l’entendement. C’est tout l’appareil de l’État malien qui s’est mis au service d’une négociation, dont le GSPC en sort bénéficiaire car non seulement il profite des largesses territoriales d’ATT, mais également d’une rançon de plusieurs millions d’euros qui vont encore être injectés en armes et explosifs dans les maquis algériens.

MOUNIR B.

Ɔopiarpegar a dit…

Adrar : Mission du HCE

C’est dans une salle archicomble que s’est tenue la rencontre entre les émissaires du HCE et la population d’Adrar. Elle a commencé précisément à 16h45 en présence du Wali d’Adrar Mr SALL Seydou, des Hakems des quatre Moughataa, des députés, des maires, des représentants de certains partis politiques, des représentants de la société civile, des chefs de services ainsi que des représentants syndicaux.

C’est le Maire d’Atar Ould H’Meimett qui a ouvert la soirée par un mot de bienvenue avant de passer la parole au colonel Mohamed ould Meguette membre du HCE et chef de la délégation. Ce dernier a d’abord remercié la population adraroise d’avoir répondu massivement à l’appel avant de rappeler la place et le rôle de l’Adrar dans l’histoire de la Mauritanie.

Par la suite,il a passé en revue la situation qui a incité l’armée au coup de force du 06 août, situation, dit-il, au cours de laquelle toutes les institutions du pays étaient bloquées et qui, conséquemment, a donné les résultats que personne n’ignore.

A savoir : une crise économique aiguë, une crise politique sans précédent, une détérioration de la sécurité nationale ; la corruption et l’injustice qui gangrenaient toutes les institutions étatiques ; autant de facteurs qui pouvaient plonger le pays dans le KO donc le changement n’a été ni planifié ni prémédité.

C’est donc, dit le colonel ould Meguette, pour ne pas laisser le pays sombrer dans le KO que les forces armées ont opéré ce changement paisible dans le seul but de remettre le pays sur la bonne voie et ce abstraction faite de toute démagogie.

Le colonel émissaire du HCE a rappelé à son auditoire que l’armée est une institution républicaine et elle se doit de venir en aide à la population à chaque fois que le besoin se fait sentir.

Ainsi, selon ould Meguette, des journées de concertations seront organisées dans les plus brefs délais journées au cours desquelles les participants dégageront un programme qui mettra en place l’organisation d’élections libres,transparentes et démocratiques. Il a invité tous les participants à prendre part massivement à ces journées de concertation.

Par ailleurs, ould Megutte ; toujours le sourire au lèvre, très à l’aise dans son exposé ; a exhorté tous les mauritaniens à se départir de certains préjugés comme le tribalisme, le régionalisme etc… ; à faire prévaloir l’intérêt national sur l’intérêt personnel .

Il a terminé son plaidoyer par la formulation des vœux du président du Haut Conseil d’Etat le Général Mohamed ould Abdel Aziz Chef de l’Etat à savoir : un Gouvernement de travail, une Administration proche du peuple et loin de toute gabegie.

Par la suite, c’est M. Mohamed Abdellahi ould Oudaa, Ministre de l’Industrie et des Mines qui a pris la parole en tenant le même discours standard sur la situation qui prévaut en mauritanie.

Il a appuyé les arguments de son prédécesseur et a affirmé que les militaires sont arrivés au pouvoir en sauveurs et ils ne sont pas impliqués dans la politique et que l’ancien président est le seul responsable de ce qui lui est arrivé. M. Mohamed Abdellahi ould Oudaa a étalé les réalisations de son département et les projets en cours.

Enfin, le Ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Sidi ould Samba est entré en scène en récitant bien la leçon. Il s’est beaucoup appesanti sur les efforts que son ministère déploie depuis sa mise en place.

D’apparence grand connaîsseur en sport, M. Sidi ould Samba a même comparé le jeu politique au jeu sportif qui doit respecter des règles préétablies sous peine d’être disqualifié, ce qui est arrivé, dit-il, à l’ancien président à la seule différence que ce dernier a refusé de libérer l’aire du jeu d’où l’intervention des forces de l’ordre afin que le jeu puisse continuer.

La deuxième phase de la rencontre a été marquée par les interventions diverses et variées des participants.

Le premier fut le Sénateur d’Atar et Maire de Tawaz Mohamed Mokhtar ould Zoghmne qui n’a pas dérogé à la règle. Après avoir salué la Délégation, il a réitéré son appui au HCE et a demandé à ce que les soldats soient pris en charge davantage et que des élections libres et démocratiques soien organisées.

Il a été relayé par Viyah ould Maayouf ancien colonel de la Gendarmerie natif de l’Adrar. Ce dernier a fait les éloges de la wilaya de l’Adrar - comme beaucoup d’autres qui le succederont - affirmant que cette région est le cœur de la Mauritanie et constitue une pierre angulaire dans la construction du pays.

Dans cet ordre d’idées, il a rappelé le règne de l’ex-président ould Taya ce qui lui a valu d’être ovationné par la salle. A ce sujet, d’autres intervenants comme Mohamed Salem ould Heyba ont ouvertement demandé au HCE le retour de Ould Taya parmi eux.

Saad ould Moustava Ould Saad Bouh, le correspondant de l’AMI et de Radio Mauritanie et député suppléant de Ould Maham dans son intervenion, a posé le problème des suppléants qui ne sont pas rémunérés par le parlement et le problème des agents de presse.

En tant qu’élu du peuple, Saad a posé le problème de l’électicité qu’a connu la ville d’Atar dans les huit derniers mois bien que ce problème soit réglé, et le problème de pauvreté à Atar que beaucoup cherchent à occulter.

Même si beaucoup d’intervenants ont minimisé le rôle de l’occident dans la marche du pays - car certains comme Mohamedou ould Ebnou ont même demandé la rupture des relations diplomatiques avec les USA qui ont pris des sanctios à l’encontre de la junte militaire, ce n’était pas le cas pour Mohamed Lemine ould Moulaye Ely, cadre à la BAMIS d’Atar qui a pris le contre-pied de ceux qui pensent que la Mauritanie peut aller selue et peut se passer de l’Occident d’une manière générale et des USA en particulier.

Ould Moulaye Ely a attiré l’attention de la délégation sur sur l’hypocrisie qui gangrène la société mauritanienne avant de rappeler la force des USA, le rôle qu’ils jouent dans le concert des nations et surtout ce dont ils sont capables.

Les derniers à intervenir étaient Hassane ould Bellal Chef de service de la carte scolaire et de la statistique à la DREN de l’Adrar et l’IDEN d’Atar. Tous les deux ont fustigé l’attitude du DREN de l'Adrar qui, disent-ils, n’a en réalité aucune relation avec son personnel, il règne en maître absolu et ce problème date d’avril dernier. Si rien n’est fait, l’année scolaire sera catastrophique en Adrar.

Un petit incident a émaillé la soirée, il s’agit de l’objection faite par Mohamed ould Boulahmache qui a réagi au propos de Weddou ould Momeu qui a affirmé en jurant sur Le saint Coran que si l’ancien président déchu le 06 août était candidat aux prochaines éléctions ; même sa femme ne voterait pas pour lui.

L’incident a été clos lorsqu le Hakem, qui a été plus militaire que les militaires, a ordonné aux forces de l’ordre d’expulser ce trouble-fête de la salle alors que son objection ne méritait pas une expulsion.

L’évènement insolite de la soirée était l’irruption dans la salle de réunion de Vatma Salka très connue des atarois, une vieille femme de 85 ans environ native de Bouaboune. Elle a défié toutes les forces de l’ordre avec des injures en arrivant à la table officielle rien d’autre que pour tarir d’éloges la délégation du HCE. Seul le wali a pu d’une manière très douce et très diplomatique l’évacuer de la salle. La soirée a pris fin à 23h55 alors que certains commençaient déjà à somnoler.

Ahmeth GAYE CP/ADRAR
cridem.org
..........................

J’entends d’ici NEZELTOUM EHLENE WOU 7ALELTOU SAHLANE that makes me want to puke!

Anonyme a dit…

Maata

Je suis toujours cohérent , sincère avec moi-même et avec les autres.

On m’a éduqué à défendre toutes les causes justes et légales .

Le fait d’aller avec toi dans des minifs pour réclamer justice au peuple mauritanien n’est pas contradictoire avec isselmou ould abdel kader dans cette affaires qui concerne avant tout une opinion et en défendant isselmou je défend la liberté d’expression et la justice et la démocratie en Mauritanie .

Mais n’empêche en aucun cas que si la mauritanie lui arrive un jour d’être gouverné par des hommes justes qui veulent faire des comptes et que tout les voleurs de ce pays rends ce qui ont volé je suis le premier a réclamer qu’ils soit traduit devant le justice y compris isselmou s’il s’avère qu’il est coupable .

Maata ou M3i6 lmkheinez tu es motivé par la désobligeance, la animosité et la haine.

Tu es contradictoire je te conseille de régler des comptes avec toi-même et après tu pourras parler des affaires du pays les affaires des grands.

Tu es petit et minable haineux .


MM

Anonyme a dit…

il a dit:

" On croirait que c'est "ebeid el kedya" faisant écho à ses propres hourrahs et vivats! "

ainsi je serais donc devenu le'beid de service! s'il reste une place à prendre, je l'accepte!

reste poli kbg, ebeid est une insulte, respecte mes ancêtres et dis plutôt " abd"

tu n'es pas à une nuance près, on a compris que tu as une moitié "hassen" de la peut-être cette personnalité de maître

je te pardonne donc, mais la prochaine fois dis "abd" et pas "ebeid" sinon je serais peut-être obligé de réagir et tu vois, quel ennui!

maatala a dit…

Salam

MM a dit:

"Maata ou M3i6 lmkheinez tu es motivé par la désobligeance, la animosité et la haine".

Dans notre culture le terme "lmkheinez" est un propos raciste, qui ne sied pas à celui qui se targue d'être l'homme des causes justes.

Tu n'as semble-t-il que l'insulte et la vulgarité à la bouche, il ne peut donc pas y avoir d'échanges entre nous.

Car je n'éprouve que du mépris pour le raciste qui sommeille à travers ton insignifiante personne.

Contrairement à toi, l'insulte et les propos racistes ne font pas partie de mon éducation, car si tu en avait une, tu aurais pris acte du fait, que j'ai reconnu que je me suis trompé au sujet de Isselmou sur ce point précis et présenter mes excuses.

Que celui qui ne sait jamais trompé me jette la première dit le FOU.


Maatala

Ɔopiarpegar a dit…

L'Edito de Biladi. Le Qatar est incontestablement le pays arabe qui s’intéresse le plus à la Mauritanie.

Le Qatar est incontestablement le pays arabe qui s’intéresse le plus à la Mauritanie. Une aide conséquente, des projets de développement, un intérêt qui n’a jamais fait défaut.

Aujourd’hui, préoccupé par la situation que nous vivons ici, le Qatar propose aux différentes parties à la crise de se rencontrer chez lui. Belle occasion pour démontrer que les mauritaniens peuvent s’entendre, pour donner des gages à la communauté internationale et pour éviter les sanctions. C’est aussi une sortie qui pourrait s’avérer honorable pour tous.

Car accepter de se plier à la volonté d’un pays frère est plus facile à défendre que se soumettre au diktat de l’étranger. Mais les protagonistes doivent bien comprendre qu’il s’agira là vraiment des négociations de la dernière chance.

Inutile donc de partir avec des positions figées ni d’avancer avec la même puérilité et le même manque de préparation qu’à Paris. Si on n’est pas convaincu, mieux vaut s’abstenir d’aller au Qatar.

N’oublions quant même pas que la rencontre de Qatar sera un test important pour nos relations avec l’essentiel du monde arabe et aussi avec l’Occident. S’ils y vont, nos politiques doivent bien comprendre qu’ils seront obligés de faire chacun un pas vers l’autre et trouver un compromis.

N’importe lequel ! Pourvu tout simplement qu’il puisse mettre fin à la crise et nous permet d’éviter les foudres de la communauté internationale.
cridem.org

Info source : Biladi (Mauritanie)

Ɔopiarpegar a dit…

O. Abdel Aziz fait a savoir, à Guéant, que Joyandet n'était pas le bienvenu à Nouakchott
03-11-2008
Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du Haut conseil d'Etat (HCE), a téléphoné, vendredi 24 octobre, à Claude Guéant, secrétaire général de l'Elysée, pour l'informer qu'il n'était pas question de libérer l'ex-président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi pour qu'il puisse s'entretenir, hors de prison, avec Alain Joyandet, secrétaire d'état chargé de la coopération.

L'entretien téléphonique a eu lien alors que Joyandet, en visite officielle à Ouagadougou, allait prendre l'avion pour se rendre à Nouakchott.

D'après La Lettre du Contient du 30 octobre, ce sont moins les conditions de libération de Ould Cheikh Abdallahi que son avenir politique qui est discuté à Paris, où deux visions s'affrontent.

L'une est favorable à laisser Ould Abdel Aziz se maintenir au pouvoir, puis se présenter à la prochaine présidentielle, mais à condition de libérer Ould Cheikh Abdallahi.

L'autre, en revanche, favorise le rétablissement de l'ex-président dans ses fonctions, puis la proposition de Ely Ould Mohamed Vall comme président de transition, avant que ce dernier ne brigue la magistrature suprême.

© La Lettre du Contient - Novembre 2008
taqadoumy.com

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous

Liberté d'expression et internet
Sigve Soldal Bjorstad
Institut d'Etudes Politiques de Paris
Internet ? Enjeux de théorie politique
Conférence de Paul Mathias
31/03/2000



Historique de la liberté d'expression

Les origines de la liberté d'expression sont à trouver dans le monde occidental. Il s'agit d'une tradition laïque, républicaine et démocratique, qui a commencé à émerger vers la fin du 18ème siècle. Auparavant, une telle liberté était réservée aux autorités royales, seigneuriales ou religieuses.

En 1789, la liberté d'expression a été inscrite dans deux constitutions, une de chaque côté de l'Atlantique. Les Etats-Unis venaient de gagner leur liberté sur la couronne britannique et d'adopter leur propre constitution en 1776. Celle-ci a été amendée pour la première fois en 1789, et c'est ce First amendment qui garantit aux citoyens leur liberté d'expression :

« Congress shall make no law...abridging the freedom of speech or of the press”

Ainsi, il ne s'agit pas seulement de la liberté de chacun d'exprimer sa pensée, ses idées, ses croyances, mais aussi du droit de la presse d'informer et de distribuer de telles pensées sans restrictions de la part des autorités.

En Europe, et en particulier en France, la liberté d'expression est probablement davantage associée à la Révolution française. En 1789, le peuple français a été libéré de la tutelle de la monarchie absolue, et ses représentants dans l'Assemblée nationale considéraient tout le monde, hommes et femmes, comme des égaux, ayant les mêmes droits fondamentaux.

Dans cette logique, l'Assemblée nationale a voté la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, le 26 août 1789. Désormais, tout acte des autorités devait respecter les règles simples mais fondamentales inscrites dans cette Déclaration, qui avait pour but d'éviter l'abus du pouvoir. Après avoir garanti la liberté de pensée et de croyance dans l'article, la Déclaration constate la liberté d'expression dans son article 11 :

« tout citoyen peut...parler, écrire, imprimer librement »

Cependant, il faut attendre le 20ème siècle et les tragédies de deux guerres mondiales pour que soient établis de tels principes au niveau mondial. Après la Seconde Guerre Mondiale, l'Organisation des nations unies (Onu) a pris le rôle de défenseur de la paix et de la liberté dans le monde. Elle considère que tout le monde a des droits inaliénables et égaux, et que c'est le mépris de ces droits qui est à l'origine des barbaries commises par l'homme. L'Onu a été fondée en 1948 et la même année elle a voté la Déclaration universelle des droits de l'homme, dans laquelle la liberté d'expression est assurée, dans article 19 :

« Tout individu a droit à la liberté d'expression...sans considérations de frontières »

En Europe, on a créé le Conseil de l'Europe en 1949, pour défendre la démocratie, l'Etat de droit et les droits de l'homme. Cette assemblée, qui rassemble des parlementaires des Etats membres, a voté la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales en 1950. Cette Convention européenne des droits de l'homme défend clairement la liberté d'expression dans son article 10 ;

« Toute personne a droit à la liberté d'expression...sans qu'il puisse y avoir ingérence d'autorités publique et sans considération de frontières »

Dernièrement, nous pouvons mentionner le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, qui a été voté par l'Assemblée générale des Nations unies, en 1966. Dans son article 19, elle reprend presque les mêmes termes que la Convention européenne quant à la liberté d'expression:

« Toute personne a droit à la liberté d'expression...sans considération de frontières"

A travers l'histoire, les droits fondamentaux, et en particulier la liberté d'expression, ont été confirmés comme des principes universels. Cependant, nous verrons constamment ces droits et ces libertés circonscrits par la régulation, la menace et la violence. La liberté ne peut être assurée qu'à travers une lutte constante.




Quelles limites quant à la liberté d'expression?

La liberté d'expression est un droit fondamental, mais s'agit-il d'un droit absolu? En fait, cette discussion remonte au débat dans l'Assemblée nationale sur la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, lors de la Révolution française. A l'époque, deux camps s'opposaient. D'une part, celui qui voulait que la liberté d'expression soit limitée et définie par la loi, représenté par Sieyès. D'autre part, celui qui estimait que cette liberté devait être indéfinie et illimitée, représenté par Robespierre et Marat, qui disait:

"La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver la liberté de tout faire. Quand il est permis de tout dire, la vérité parle d'elle-même et son triomphe est assuré."
- Henri LeClerc, "La liberté d'expression et Internet, Petites Affiches, no.24, 10 nov. 1999

C'est pourtant le premier camp qui l'emporté, car si l'article 11 de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen garantit la liberté de parler, d'écrire et d'imprimer librement, elle en définit aussi les limites:

"sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi."

Il s'agit de l'idée que la liberté de chacun doit s'arrêter là où commence celle des autres. La liberté de tout dire et dans n'importe quelle situation pourrait restreindre la liberté d'autrui, en lui infligeant des dommages directs ou indirects. Ce principe a été respecté par la suite, notamment au 20ème siècle et d'abord dans la Convention européenne des droits de l'homme, dont l'article 10§2 précise que:

"L'exercise de ces libertés…peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi…"

Quant à l'Onu, la Déclaration universelle des droits de l'homme n'en fait par référence, mais le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966 le fait dans l'article 19§3:

"L'exercise des libertés…peut…être soumis à certaines restrictions…expressément fixées par la loi."

L'idée est que la liberté d'expression est contrecarrée par certains devoirs et responsabilités par rapport aux autres. Parce que les gens ne sont pas capables de mener une autogestion de ceux-ci, une gestion judiciaire est nécessaire. Nous pouvons diviser les exceptions au principe de la liberté d'expression en deux groupes.

1) La protection des personnes, des groupes et des valeurs
* Le libellé et la diffamation, la réputation
* La pornographie, surtout enfantine
*La propagande haineuse

2) La protection de l'Etat
*La sécurité publique
* La sécurité politique
* La sécurité nationale

Vu le caractère transfrontalier et global d'internet, les autorités nationales ont du mal à assurer le respect de tels principes. Elles essaient tout de même de façons différentes de réguler le contenu sur le réseau.


La spécificité de l'internet et les possibilités qui s'ouvrent

Nous pouvons nous interroger sur le rôle que l'internet peut jouer dans cette lutte constante. Qu'est-ce qu'il apporte de nouveau, et comment peut-il servir la cause de la liberté d'expression? Après le monopole de la parole, l'écriture et ensuite l'imprimerie ont constitué des révolutions pour le transfert d'idées et d'informations. Dans le siècle passé, on a vu apparaître les techniques audiovisuelles et enfin le numérique et l'informatique? L'internet constitue la dernière véritable révolution quant aux techniques de transmission d'informations et d'idées.

Il s'agit d'un réseau de réseaux, et, selon le professeur Pierre Mackay à l'Université du Québec à Montréal, il tire son originalité et son caractère novateur du fait que sa "circonférence est partout et [son] centre nulle part". Il n'y a pas de centre de contrôle ni des frontières sur ce réseau. Tout intervenant est égal à tous les autres. Le système dépasse les frontières géographiques et politiques, ce qui constitue un défi pour toute la logique étatique.

Or, internet peut être considéré comme une possibilité inédite quant à la liberté d'expression, sur lequel on peut communiquer librement et instantanément d'un bout du monde à l'autre. Les sites publiés sur le réseau ne sont pas destinés à quelqu'un en particulier et l'accès est en principe ouvert à tout le monde, sans considération de proximité, de nationalité ou de lieu de résidence. Dans des groupes de discussion, on peut exprimer sa pensée sans censure préalable.

Selon la Cour Suprême des Etats-Unis, il s'agit d'une "conversation mondiale sans fin". La conversation se fait entre individus, organisations, sociétés et autorités. Toutefois, si les autorités y participent, elles ne sont pas capables de contrôler cette dynamique, qui échappe pour l'instant à leurs mécanismes de contrôle trop basés sur les frontières territoriales des Etats.

Est-on donc enfin passé à une véritable liberté d'expression universelle, un demi-siècle après la déclaration faite à l'Onu? Au moins, s'agit-il d'un moyen formidable pour exercer ce droit et pour défier les autorités qui essaient de réguler les flux d'information et de communication. Dans des sociétés illibérales, internet peut donner accès à des informations "interdites" et donner la possibilité d'exprimer ses soucis au monde extérieur, même si cette possibilité peut être circonscrite.

Pour les organisations non gouvernementales (ONG) traditionnelles de défense des droits de l'homme et de la liberté d'expression, internet constitue un nouveau moyen important. Par voie du réseau, elles peuvent diffuser leurs informations concernant des violations de ces droits, et ces informations seront accessibles pour tout le monde. Aussi, le réseau est-il utilisé pour lancer des campagnes contre des régimes responsables de telles violations.

Ainsi, des ONG comme Amnesty Internationalet Human Rights Watch ont depuis longtemps établi des sites sur internet, qu'ils utilisent pur défendre les droits de l'homme. Elles publient régulièrement des informations sur des progrès et des reculs dans ce domaine, y compris par rapport à la liberté d'expression. Aussi, elles incitent les internautes à réagir contre les régimes qui violent ces droits.

Un autre phénomène est l'apparition d'organisations de défense des droits de l'homme et de la liberté d'expression, qui opèrent uniquement sur internet. Digital Freedom Network, qui promeut des nouvelles méthodes d'action par internet, en est un exemple. Elle essaie de donner voix à ceux qui sont réprimés, diffuser de l'information sur de telles violations, et inciter les internautes à réagir par l'envoi d'emails aux autorités qui ne respectent pas leurs obligations dans ce domaine.

Internet constitue donc un progrès immense et une opportunité inédite quant à la liberté d'expression et la défense de cette liberté. Cependant, il faut voir quelles limites on peut donner à ce droit


maatala

Ɔopiarpegar a dit…

Rencontre entre Ahmed Ould Daddah et Aziz
04-11-2008
Une rencontre a eu lieu, hier soir au Palais Présidentiel, Ahmed Ould Daddah, président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) et le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte, rapporte une source à Taqadoumy.

Même si la source reste avare sur les tenants et aboutissants de cette rencontre, certains milieux proche du RFD n'excluent pas l'éventualité d'une opération de charme envers Sarr Ibrahima, en nommant, par exemple, des cadres issus de la formation politique qu'il dirige.

Une manière, selon ces sources, de polir le discours de Sarr envers le RFD et le ramener à de meilleurs sentiments à l'égard de la junte militaire, surtout après sa dernière déclaration qui met en cause ses rapports avec Ould Daddah, tous les deux ayant qualifiés le coup de force de Ould Abdel Aziz de mouvement de rectification.

Cette rencontre intervient à trois semaines de l'expiration de l'ultimatum annoncé par l'Union Européenne.
taqadoumy.com

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Messoud Ould Boulkeire reçu à l'Elysée et à l'Assemblée Nationale Française

Cliquez ici

Ɔopiarpegar a dit…

Le Port de l’Amitié signe un protocole d’accord avec une société fantôme
04-11-2008
Une source digne de foi a informé Taqadoumy que la direction du Port Autonome de Nouakchott, dit Port de l’amitié (PANPA), envisage conclure un protocole d’accord avec une société dénommée Britagem.

Le protocole d’accord porte sur le dragage du bassin portuaire (voir lettre en annexe, signée par Ahmedou Ould Hamed). La source évoque également que la même société écran a déjà contracté, deux protocoles d’accords, l’un en 2003, avec la Marine mauritanienne pour le dragage d’une superficie de 2 km2 de côtes s’étendant entre Nouakchott et Keur Macène. Le second protocole a coûté la somme de 750.000 euros, signé avec la même très chimérique société a été cosigné, en 2006, par le ministère de mine, sans contrepartie.

Les informations dont nous disposons révèlent que cette société appartient à un certain Pedro, porteur d’une nationalité capverdienne, et qui selon la même source, détient des documents falsifiés portant signatures et sceaux de plusieurs responsables et institutions officielles des pays de la sous région.

Le fameux Pedro fréquente un réseau d’officines suspectes en Gambie et Guinée. Il est connu, dans le milieu maritime sénégalais sous l’appellation « Pedro le petit escroc », rappelle la source. Pedro prétend que sa société travaille dans le domaine import export de et vers les îles de Cap-Vert, ce que dément la source.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

merci de l'info taqadoumy, la nation à jamais reconnaissante, aziz fera le nécessaire

pour le reste, j'ai vu d'après un lien cpear que notre ami ablaye diagana est très actif chez for-mauritania, que sont nos amis devenus? que faire, les regarder faire car assurément c'est des chics types, de toute façon , il n'y a plus à rien, il n'y a plus qu'à lire:

donc revoyons cette proposition de messoud, le fenec politique:

" 1- réintégration du Président élu dans ses fonctions constitutionnelles
2- retrait définitif de l'Armée de la scène politique
3- recherche, avec le Président et sous son égide, de solution à la crise politique. Cette solution pourrait être l'organisation d'élections présidentielles anticipées."

il faudra leur dire que dès l'instant que les deux propositions ( one et two) sont réalisées, la troisième n'a plus lieu d'être car dès que l'armée se retire, il n'y a plus de crise et donc pourquoi faire miroiter la démission du vieux?

tout cela n'est pas sérieux, faut parler sans détour surtout si le chemin des écoliers est cousu de fils blancs:

dire le retour du vieux point et ce pour le reste de son mandat, point, voilà le faire démissionner au nom du front pour la démocratie , c'est se moquer du monde, peutêtre est-ce juste pour berner le blanc

arrière! à voir la tête de ses hommes gris de l'élysée, ils ont reçu messoud comme on reçoit un second couteau, pourtant c'est le haut gradé de la république déchue, on aurait pu lui faire prendre une photo tac tac avec sarko histoire de semer la terreur à nouakchott

enfin tout cela n'a plus aucune importance, le seul argument qu'on puisse mettre sur le compte du front, c'est que grâce aux menaces de sanctions, les prix baissent!

incroyable mais vrai, alors il faudrait bien expliquer cela à l'occident de sorte à maintenir la pression juste pour que les prix continuent à baisser

l'essentiel partout du citoyen lambda , à l'intello du front , c'est le ventre qui fait parler le plus , car vendre moins vide est sympathisant

Khalil Balla Gueye a dit…

"l'essentiel partout du citoyen lambda , à l'intello du front , c'est le ventre qui fait parler le plus , car vendre moins vide est sympathisant"

Désolé , mais des VENTRILOQUES comme vous ne sont guère légions!
Il est à craindre que vous ne soyez en train de "ventriloquer" pour vous même à moins que ce soit dans le desert!
N,est pas ventriloque qui veut et qui voudrait l´être dáilleurs!
Tout le monde n,est pas aussi doué!

яimσ a dit…

salut ,


oui à signaler que les prix tentent de baisser !

le truc c'est que les militaires aidés par les gros commerçant essayent de leurrer les gens histoire de dire que les choses commencent à s'améliorer .

En gros la douane ne leur prend presque rien sur les denrées de première nécessité et en contre partie ils vendent à prix moins chers que d'hab .

Et pour ne pas pas perdre les autres vendeurs suivent le circuit



et dès que aziz accouche d'un pion , les prix devraient quadrupler .

Ɔopiarpegar a dit…

Les États-Unis prêts à élire leur 44e président

C'est le jour J. Après des mois de campagne, 153 millions d'Américains décident aujourd'hui qui, du démocrate Barack Obama ou du républicain John McCain, succédera à George W. Bush à la Maison-Blanche. Si 20 % ont déjà voté par correspondance ou par anticipation, tous les autres, l'immense majorité des électeurs sont appelés aux urnes.

Si les 120 habitants des petits villages de Dixville Notch et Hart's Location, dans le New Hampshire, ont démarré ce marathon électoral à minuit heure locale (7 heures en France), la plupart des bureaux de vote de la côte Est ouvriront entre midi et 13 heures (heure française). Le reste des États-Unis commencera à voter entre 16 et 17 heures. Quant aux États les plus occidentaux, l'Alaska et Hawaï, ils ne débuteront les opérations de vote qu'entre 17 et 18 heures.

Résultat, le rideau ne tombera sur les isoloirs que mercredi matin, entre 1 et 8 heures à Paris. En théorie, toutefois, car les autorités locales ont la possibilité de prolonger les horaires d'ouverture si de longues files d'attente persistent à l'heure de clôture, ce qui pourrait se produire si la forte participation attendue par les experts se confirme. La tendance semble s'être amorcée avec les votes par anticipation, organisés dans près de la moitié des 50 États américains. Ils ont été beaucoup plus nombreux cette année qu'en 2004.
lepoint.fr

Ɔopiarpegar a dit…

Rencontre secrète entre Mohamed Ould Mouloud et Ahmed Ould Daddah : Ce qui a été dit
04-11-2008
La rencontre entre Mohamed Ould Mouloud, président de l’Union des Forces du Progrès (UFP) et Ahmed Ould Daddah, président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) a eu lieu, rapporte une source à Taqadoumy, sous l’impulsion de l’international socialiste, à Dakar.
Les deux hommes ont convenu sur des points de principe essentiels par rapport à la conduite à tenir vis-à-vis de la crise politique actuelle. La rencontre, qui a duré quatre heures de temps, s’est déroulée en présence de Alpha Condé, Président actuel de l’international socialiste qui s’était investi depuis une semaine pour qu’advienne ce rapprochement. La source a révélé à Taqadoumy que les deux parties se sont mises d’accord sur la nécessité de collaborer pour écarter les militaires du pouvoir et les ramener au rôle qui est le leur, loin du champ politique. Tout comme il a été décidé que Ould Daddah révise son appréciation de ce qui est survenu au pays, en août dernier à Nouakchott, en évitant d’appeler le coup d’Etat par l’expression ‘’mouvement de rectification, indique la source. Le point de divergence est apparu quand Ould Mouloud a évoqué le retour de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, chose que Ould Daddah rejette en bloc.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

merci du compliment kbg, mais ça commence à bien faire, on a va pas tout de même en arriver à " kelimeti kelemtac"

rimo: tu as bien raison, l'équation donc a résoudre c'est comment laisser aziz en place les sanctions sur la tête et les prix qui baissent?

pour le reste chers amis, préparez-vous ce soir à découvrir que le monde est affreux! Obama ne passera jamais foi de poète!

mon instinct ne me trompe jamais et j'espère bien que l'exception faisant la règle, dieu fasse que je me trompe enfin!

hélas le rêve n'est pas permis! obama ne passera jamais ! jamais au grand jamais! n'avez-vous pas entendu sur rfi la phrase de mc cain " je suis américain! on a jamais perdu une occase de se battre ( ou un truc comme ça) débout pour aller voter

ces renards de républicains ont une longueur d'avance en manipulation que les démocrates car ils ont le sang froid de ceux qui savent comment paraître sans jamais avoir l'ambition d'être quand les autres eux ont toujours comme un boulet le pesant devoir de croire pouvoir incarner blabla

obama se perdra de justesse mais perdra, et ce n'es tpas les républicains qui auront sa peau mais les démocrates! le clan de l'avocate rêve toujours de victoire et se dit que peut^-être que obama une fois signifiera obama deux fois vu que la merde laissé par le bush est telle que n'importe quel zig ferait mieux, non l'avocate préfère voir un obama vaincu pour garder ses chances pour bientôt

il ne passera pas, au dernier moment c'est la haine et le raciste qui l'emportera! les espagnols détestant les noirs et vice versa, au dernier moment dans l'isoloir c'est le vote blanc qui l'emportera

les campagnes américaines ont élue deux fois un bush, elles ne voteront jamais pour un couple noir

ce serait trop beau, comment au premier coup un noir élu, ce serait trop beau pour le monde, quel flambeau qui se lève! non c'est trop beau!

voyez comment finement ces gredins ont parlé de la tante sans papier, histoire de rappeller dans l'imaginaire insconcient collectif " obama est un étranger" , et "je suis américain" à dit le mac cain comme mac donald!

obama ne passera pas, et tout le dira comme les français quand ils échouent, c'est pas grave, ce fut une belle campagne! la prochaine fois sera la bonne!

tu parles!
et si obama passe! je ferai un jeûne de canalh de 40 jours comptés de sorte à encaisser cette leçon de démocratie

Khalil Balla Gueye a dit…

"merci du compliment kbg, mais ça commence à bien faire, on a va pas tout de même en arriver à " kelimeti kelemtac"

Mais qui vous parle de "kelimeti kelemtac"!
En clair ,je voulais dire qu,on ne vit pas de dictature et de mirages de BOUSTIFAILLES fussent-elles orgiaques!Comme les Bacchanales d,Aziz et des RV!
C,est pire qu,en amour "on ne vit pas d,amour et d,eau fraîche" c,est bien connu!
Que dire donc , mon bon gars , de la dictature assortie de disette à la Birmane?
Et puis "Abd el kedya" n,est pas Hassania c,est bien "Ebeid el kedya" soit l,écho!Moustapha ebeidarahmane s,offusquerait bien si vous l,appelez Abdrahmane ,il faut donc appeler les choses par leur nom!
Un chat est un chat et un ventriloque n,est jamais qu,un ventriloque par exp!

maatala a dit…

Salam

Merci de bien vouloir répondre à cette interrogation?

Les accusations portées par Isselmou contre le BASEP relévent-elles de la liberté d'expression ou de la diffamation?

Maatala

Anonyme a dit…

Maata,
Le bon sens, qui est la (seule) chose la mieux partagee, parait-il (en tout cas tres peu chez nous..) voudrait que la reponse soit la suivante:
La declaration de Isselmou si elle est fondee sur des preuves concretes releve de la liberte d'expression sinon dans le cas contraire c'est en effet de la diffammation.
Mais es ce la bonne reponse? Aux juristes et autres de repondre.

hamid

Ɔopiarpegar a dit…

Le Secours Populaire Français interpelle M Sarkozy : « Non aux sanctions contre la Mauritanie ! »

Cliquez ici

l'ndépendant a dit…

Salut à tous
D’emblée, permettez-moi cher Maatala de vous faire part de ma profonde gratitude, pour m’avoir souhaité, généreusement, la bien venu sur cet espace.
Ce qui démontre, sans ambigüité, que malgré la vie en occident et le McDo, vous n’avez pas oublié l’une de nos qualités les plus précieuses ; à savoir l’hospitalité.

Je tiens à vous préciser que je ne suis pas un membre des forces armées, ce qui n’empêche pas que j’aie beaucoup de respects pour l’institution et d’admirations pour les hommes qui y servent. J’avais choisi bidasse, comme pseudo, car nul n’est mieux placé, qu’un « faux bidasse » pour rappeler à un « faux officier » les principes sacro-saint de la grande muette. Comme, vous pouvez le constater j’ai changé, d’ailleurs, ce pseudo pour éviter toute confusion ou interprétation malencontreuse.

Je remercie, également, les amis Sanhaji, Ouistitu et Metrouche malgré que nous n’avons pas les mêmes approches concernant la solution de sorties de crise.
Chers frères, laissez-moi d’abord vous dire que je ne soutiens pas les coups d’état comme je ne cautionne pas aucune forme de violence dont les seules victimes seront les innocents.
Si j’ai dérogé à mon habitude de lecteur, pour participer au débat, ce n’est pas pour défendre qui que ce soi, mais plus tôt me lever contre les appels à la violence, présents en filigrane dans certains posting.

Cher Ouistitu,
Limoger un militaire de son poste de commandement ne veut pas dire, ipso facto, sa dégradation.
Pour ce qui est de la différence, entre Kader et Aziz, c’est, tout simplement, que le premier avait échoué et que le second a réussi, il aurait pu connaitre le même sort si son putsch n’avait pas marché.
Si je m’indigne contre certains de nos intellectuels, qui incitent nos officiers à se rebeller contre leurs hiérarchies, c’est par crainte qu’ils finissent comme Kader et ses compagnons (Allah yarhamoum).

Cher Metrouche,
A ce que je sache, il n’y a pas eu, jusqu’à présent, de dialogue, ou du moins sérieux, entre les antagonistes. Nous avons en face de nous deux clans qui s’ignorent, royalement, et qui se cramponnent à leurs positions respectives (grosso modo : retour ou non du président élu, l’entérinement ou non du coup d’Etat).
D'autre part, nous ne devons pas nous lasser de dialoguer, si cela évite à notre pays le pire et permet de sauver notre démocratie (ce sont là les enjeux majeurs, à mon avis).
Concernant, la révolution populaire, je vais vous surprendre en vous disant que le jour où elle aura lieu je serais le premier à applaudir, car je suis de ceux qui sont convaincus que la démocratie « prêt-à-porter », passez-moi le terme, n’existe pas et que la démocratie ne s’exporte pas, sous emballage, par la voie de l’aide au développement ce que les Français et les Européens pensent pouvoir réussir en Afrique (sommet de la Baule et les accords de Cotonou entre l’UE et les ACP) et moins encore par le biais des tanks comme pensait le faire l’administration Bush au Moyen-Orient et en Afghanistan.
Notre malheur et celui de l’Afrique entière, c’est que nous avons embrassé la démocratie pour bénéficier de l’aide et pas pour répondre à une aspiration populaire.
Pour cette raison, je peux affirmer qu’il n’y a pas de démocratie en Afrique à l’exception de quelques cas très rares et hypothétiques (Mali, Bénin…etc.), qui ne sont encore qu’au début de leurs parcours (l’avenir nous dira s’ils vont réussir ou non).
Peut être, par ce que j’ai une autre vision de la démocratie, qui ne se limite pas, simplement, au multipartisme et la tenu d’élections, qui pour la plupart du temps ne font que confirmer le pouvoir en place. Pour moi la démocratie c’est celle qui favorise l’alternance à la tête de l’Etat, la liberté de presse, la séparation réelle des pouvoirs, la justice pour tous, la bonne gouvernance, le développement, l’éducation…..etc.
D’autant plus que nous ne pouvons pas parler de démocratie dans des pays où règnent, encore, l’ignorance, la pauvreté, le tribalisme, l’ethnicisme,…..etc et où les populations effectuent leurs choix en fonction de celui, d’autres personnes plus instruites, plus nanties ou appartenant à la chefferie tribale.etc ; comme c’est le cas dans notre pays.
Rappelez-vous de la Révolution française de 1789 et tout le travail qui a été fait en amont, par les intellectuels, pour la préparer et le long processus (les différentes républiques) qui a suivi pour doter la France d’une vraie démocratie et d’une constitution adaptée aux réalités et aspirations du peuple français .
Soyons justes, avec le peuple mauritanien ne lui demandons pas de réussir, en quelques années, ce que le peuple français, qui est notre modèle en la matière, n’a réussi qu’après deux siècles.

Pour cela, nous devons, rétablir notre démocratie en marche vaille que vaille, effectuer les changements constitutionnels nécessaires pour empêcher, à l’avenir, ce genre d’entorse, se donner les moyens d’éradiquer les maux qui gangrènent notre société et surtout nous armer de patience et s’inscrire dans la durée à fin de bâtir, pour nos générations futures, une démocratie réelle et sur des bases solides.

Cher Sanahji,
Je ne pense pas, comme vous, que nos forces armées et de sécurités doivent être exclues de la gestion des affaires de la cité. D'ailleurs, je ne crois pas qu’elles peuvent l’être pour plusieurs raisons notamment historiques et stratégiques et par conséquent je trouve qu’il est préférable pour la pérennité de notre démocratie et la fin des coups d’états, qu’un rôle constitutionnel leur soit attribué dans ce domaine.
Malheureusement, dans l’état actuel des choses le seul contre pouvoir dont nous disposons, ce n’est ni le parlement, ni le peuple mai plus tôt nos forces armées et de sécurité et comme vous le savez, cher ami, toutes démocraties à besoin de contre pouvoir.
Je suis sûr que vous allez me traiter d’anti démocrate, mais croyez-moi ce n’est pas le cas. Je veux juste une solution globale et définitive à ce problème.
Amicalement et surtout sans rancune.

L’Indépendant

Anonyme a dit…

écoute kbg, on ne peut pas être de service ensemble, laisse-moi la place please!

maatala a dit…

Salam

Merci chér Hamaid pour a contribution au débat ( libertéd'expression ou diffamation).

Par ailleurs :

A QUAND NOTRE OBAMA A NOUS A LA PRESIDENCE?

A suivre dit le FOU

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

OK, l'ami!Mais cela dépendra de la nature des prestations ou des "services" que tu vas proposer!
Ne pas être de service en même temps supposerait 2 éventualités:
1)inclusive donc double emploi et dispersion d'énergie donc gâchis!Et çà moi je n'apprécie pas aussi!
2)ou alors l'exclusive qui supposerait une incompatibilité totale de prestations ou de services proposés!Et dans ce dernier cas l'optimiste invétéré que je suis n'y verrais alors qu'une "complémentarité" en fait!Tu auras compris que si tel serait le cas mon "éclipse" ne se justifierait pas pour des raisons rationnelles évidentes!
En revanche si c'est en raison "d'analogie patente et avérée de prestations" vois m'en le 1èr ravi de me vaporiser comme l'éther!
Une 3ème éventualité ne mérite même pas que je m'y attarde outre mesure:l'humeur!
Mais quelques soient les services que tu proposerais , tu ne serais pas sans savoir que KBG ne donne pas dans le genre ,eh disons ,"services-services" si tu vois ce que j'ai voulu dire!
Je mettrai donc en stand by une intervention que je voulais faire justement sur "le rôle et la place de l'armée dans la recherche de solution à la crise", tout un programme!Question de te voir à l'ouvrage avant la soirée électorale américaine qui commence dans 70 minutes! Bon vent mon gars!
Mais au fait , à quoi te reconnaîtrais-je parmi la masse indicible des anonymes?Bonne question ,non , mon bon gars?

maatala a dit…

salam

lu sur taqadoumy

"D’anciens dirigeants de la Air Mauritanie cibles d’une enquête judiciaire
04-11-2008
Une source proche de la junte rapporte, à Taqadoumy, que les autorités judiciaires seraient sur le pont de diligenter une enquête portant sur la gestion de la défunte compagnie aérienne Air Mauritanie.

On évoque parmi les présumés indexés, dans le cadre de cette enquête, l’ex-premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghf, actuellement en résidence surveillée à Moudjéria, ainsi que Didi Ould Biyé et Moustapha Ould Hammoud.

Les trois sont d’anciens dirigeants de la compagnie, avant sa faillite.

La même source parle d’enquêtes similaires qui seraient engagées, sous peu, à l’encontre d’autres anciens responsables du temps de Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Les personnalités cibles de ces enquêtes ont tous en commun le fait d’être des opposants acharnés au putsch du 6 août dernier.
--------------------------------

Didi ould biyé qui comme par hasard était l'ancien conseiller de SIDIOCA, un autre Cador du RV.

Qui a parlé du règne de la peur dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Daddah selon Montesquieu

"Ahmed Ould Daddah ou l'obscession folle du pouvoir"


L’attitude anti-démocratique du RFD vis á vis du coup d’état, montre l’obscession folle de son chef à parvenir par tous les au pouvoir. En effet Mr Ahmed Ould Daddah à une envie maladive d’accéder un jour au pouvoir et toute occasion qui lui permettrait d’ésperer y parvenir est la bienvenue, d’où l’attitude de son parti ! Est-ce le comportement d’un démocrate ?

Il incomprehensible pour un chef de l’opposition, un homme qui se dit opposant historique de ne pas condamner une entrave à la démocratie ne ce reste que pour la forme. La démocratie t’en voudra jusqu’à la fin des temps. Les intellectuéls de ce pays sont attérés et décus par le comportement irrésponsable, d’un homme qui espére etre le président de la Mauritanie et qui se dit démocrate de surcoit.

Déjà son obsession du pouvoir, il l’a étallé au lendemain du premier tour des élections présidentielles contre Sidi en voulant embarquer l’APP et Zein Ould Zeidane, affirmant qu’il accéptait toutes leurs revendications sans condition aucune dans l’unique but de gagner contre son rival !

Aucun idéal politique ne se dégage de cet homme ! Cette maladie de monsieur Daddah est ce qu’on appélle dans le jargon psychologique un « psychopate aveugle ». Cet homme ne manifeste aucun projet, aucune volonté de voir la Mauritanie sortir du chaos. Il est porté d’une facon inouie par son ambition, comme disait l’autre dictateur « Moi ou le chaos ».

Je pense que ce parti n’est qu’une coquille dont seul un type comme Kane Hamidou y croit.

L’attitude anti-démocratique du RFD vis á vis du coup d’état, montre l’obsession folle de son chef à parvenir par tous les au pouvoir. En effet Mr Ahmed Ould Daddah à une envie maladive d’accéder un jour au pouvoir et toute occasion qui lui permettrait d’ésperer y parvenir est la bienvenue, d’où l’attitude de son parti ! Est-ce le comportement d’un démocrate ?

Il incomprehensible pour un chef de l’opposition, un homme qui se dit opposant historique de ne pas condamner une entrave à la démocratie ne ce reste que pour la forme. La démocratie t’en voudra jusqu’à la fin des temps. Les intellectuéls de ce pays sont attérés et décus par le comportement irrésponsable, d’un homme qui espére etre le président de la Mauritanie et qui se dit démocrate de surcoit.

Déjà son obsession du pouvoir, il l’a étallé au lendemain du premier tour des élections présidentielles contre Sidi en voulant embarquer l’APP et Zein Ould Zeidane, affirmant qu’il accéptait toutes leurs revendications sans condition aucune dans l’unique but de gagner contre son rival !


Info source : montesquieu

maatala

Anonyme a dit…

maata laisse tomber A.O.D , tout a été dit ici sur lui, taqadoumy prend la relève avec daddah par-ci daddah par-là, daddah rencontre moloud et ils mijotent ensemble , daddah va nommer quelqu'un à la snim, daddah appelle aziz, daddah daddah daddah!

daddah est aussi vieux que le vieux!

il est cuit parce qu'il a raté l'occasion de sa vie en courant vers les militaires mais une chose est sûre, le jour où nous apprendrons, le plus tard sera le mieux inchallah, le jour où nous apprendrons que A.O.D a rejoint son créateur, une seule chose est sûre c'est que chacun de nous, ami ou ennemi, chacun saura que celui qui s'en va est quelqu'un de bien

que ce n'était pas un de ces salauds, il a pris l'autre camp, le camp de l'honnêteté à outrance, et après avoir tout lâché , cad après avoir quitté la banque pour la politique quand chez nous c'est l'inverse, quand donc il a tout quitté , qu'il a combattu taya, quand la victoire lui a été ravie par un inconnu , quand dieu lui donna une dernière chance, c'était à l'heure de la fatigue humaine d'un combattant qui ayant tellement été berné par des canailles a finit souffrant du syndrôme de stockhlom, mais malgré tout, il restera le plus grand personnage de l'opposition depuis que la mauritanie est entré dans les fers

sa trajectoire a faibli comme tout ce qui se prosterne par l'âge avant de rejoindre son créateur, mais le jour de sa mort, qu'il n'en doute pas, il laissera un vide derrière lui, le vide pour ses ennemis qui lui ont toujours reproché de n'être finalement qu'un simple marabout qui s'est battu contre de smilitaires et les plus durs , non comme un prophète guidé par dieu, mais comme un banquier ruiné pour la cause nationale d'un pays sans nation

Ɔopiarpegar a dit…

ton banquier ruiné a perdu son dernier match
conserve your mental energy you'll need it

Anonyme a dit…

merci copier(A/D) de te soucier de ma santé mentale , tu connais la phrase de l'autre: " les hommes sont si fous qu'il serait être fou par un autre tour de folie de ne pas être fou"

passons

l'heure de mon jeun approche inchallah 40 jours

à toutes fins utiles, un conseil à aziz: qu'il n'oublie de taxer ces fumiers de telecom qui dépouillent le pays, on attend d'ailleurs une actualisation des infos les concernant par le prof . Combien mattel et mauritel font-ils de bénéfices sur le dos des misérables. Qu'on arrête diable ces jeux bidons, cette loterie pour une bagnole de merde ou une maison alors que les joueurs ont dépensés des milliards.

Il faudra vraiment que quelq'un fasse quelque chose trop c'est trop, la dernière trouvaille de mattel c'est de bloquer votre compte si à la longue vous ne mettez que des 500 et 300: ils vous bloquent votre carte car il faut mettre 1000 donc les pauvres diables doivent encore cracher. C'est tous des voleurs et des vrais, c'est un véritable scandale de les laisser faire ce qu'il veulent.

Seul un pays de voleurs minables comme nous peut laisser ses communications à des puissances étrangères et à un tel prix, tant d'argent des pauvres et moins pauvres qui sortent et on continue à les laisser mettre en oeuvre toutes les techniques marketing à outrance pour les dépouiller

j'ai joué une fois à ce jeu: savez-vous comment ça marche: vous envoyer un sms à 200un , ils vous renvoie une question vous jouez 200 encore

la télévision nationale, les comédiens doivent mettre en garde les consommateurs leurs expliquer le pourcentage de chance qu'ils ont de gagné: qu'ils comprennent que c'est de l'arnaque pure et dure

à quand en mauritanie une asso de consommateur puissante! vous ne pouvez rien faire pour la politique faîtes au moins une asso de consomateur puissante, la démocratie commence par là

mais tout le monde s'en fout, passons donc

un conseil aussi au front pour être fair play: pauvres imbéciles! au lieu de contacter c'est vaurien de second couteaux des verts et autres, arrangez-vous pour contacter le modem de bayrou, lui seul peut avoir la caisse de résonance pour forcer sarko à mettre en pratique sa théorie de liquidateur de la françafrique

bayrou seul peut attaquer sarko en lui disant qu'il a fini par devenir un sarkafrique griffé

il tard , que obama gagne et 40 jour de jeûn

sinon à demain

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Khalil Balla Gueye a dit…

Il y avait 2 scandaleuses , choquantes et horribles fautes d'orthographe!

Khalil Balla Gueye a dit...

Manifestement et après une longue pause mise à profit pour suivre en direct la victoire annoncée de mon congénère le métis afro-white Obama , rien de spécial ne se serait passé!Mon créneau demeure désespérément et obstinément abandonné à son sort , aucun "technicien de surface" n'ayant daigné ou "osé" jouer du manche à balai dans ma zone de balayage attitrée plus que jamais engorgée de raclures!A mon grand dam du reste!Et la nature a horreur du vide!
On va donc tirer la chasse dit le maboul givré!

5 novembre 2008 00:03

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

McCain vainqueur dans le Kentucky, Obama dans le Vermont

Le candidat républicain John McCain a remporté mardi les huit grands électeurs du Kentucky et son concurrent démocrate Barack Obama, favori des sondages, est vainqueur dans le Vermont (trois grands électeurs), selon les chaînes américaines CNN et MSNBC.

Ces résultats étaient attendus, le Kentucky ayant voté à 60% pour le président George W. Bush lors du précédent scrutin, en 2004. Les électeurs du Vermont avaient alors voté à 59% pour le démocrate John Kerry.

Le prochain président, qui entrera en fonction le 20 janvier, héritera d'une situation économique extrêmement difficile. Les Etats-Unis, et le monde dans leur sillage, traversent la plus grave crise financière depuis celle de 1929. Le pays est engagé dans deux guerres, en Irak et en Afghanistan.
lepoint.fr

Ɔopiarpegar a dit…

Obama a remporté 102 grands électeurs contre 34 pour McCain, selon ABC News.
Pour gagner THE WHITE HOUSE, il suffit de remporter au moins 270 grands électeurs.

Khalil Balla Gueye a dit…

De quelles prérogatives constitutionnelles pourrait-on investir nos forces armées et de securité pour sortir de la crise et éviter la survenance des putschs à l’avenir ?Et cela quitte à réamenager la constitution à cet effet !Question soulevée par un intervenant ce soir !
Très lapidairement , un rappel :
-Le législatif FAIT le droit (lois)
-le judiciaire DIT le droit en rendant des décisions de justice etc...
-enfin ,l’exécutif APPLIQUE le droit fait par le législatif et dit par le judiciaire !
Conclusion :manifestement et universellement il n’y a pas de 4ème pouvoir dit « militaire » !
Et si , tout de même on s’ingénierait à en créer , il n’y aurait pas 36000 solutions de le faire :L’armée FAISANT le droit grâce à un droit de CONTROLE sur le législatif à coup d’UKASES ?Non cela n’aurait pas de sens dans une démocratie !
-l’armée DISANT le droit à la place du pouvoir judiciaire , celui de nos juges grâce à un droit de CONTROLE?Que non , point ne serait besoin de dresser une cour martiale pour n’importe quel petit ou grand larcin, absurde tout simplement !
-Mais comment diable donc associer l’armée à l’un de 3 pouvoirs ?Il ne resterait plus alors comme possibilité que l’EXECUTIF !l’armée APPLIQUANT le droit grâce à un pouvoir de CONTROLE sur l’EXECUTIF !Autrement dit la FORCE investie constitutionnellement du pouvoir de contrôler l’exécutif et son chef le président !En somme inverser les rôles en soustrayant les questions de défense du « domaine reservé » du chef de l’Etat , chef des armées !Comme si la force brute déjà n’était pas suffisamment inquiétante pour éprouver le besoin de la légitimer constitutionnellement !Même les turcs et les algériens n’ont osé s’y risquer !!Stupide et aberrant !
CONCLUSION :Le seul rôle constitutionnel conférable à l’armée serait bel et bien et uniquement :la défense de la souveraineté et de l’intégrité territoriale du pays sous les ordres du président Sidioca conformément aux stipulations prescrites dans son « domaine reservé » en matière de défense et de pol etrang !
Les CONSTITUANTS du monde entier sont convenus de tous temps et espaces de séparer ces 3 pouvoirs !Pourquoi donc ?Simple comme bonjour :pour qu’ils ne soient pas PARTAGES bêtement, unique garantie de leur INDEPENDANCE !A moins que toutes les constitutions et armées du monde n’aient tout faux !Sauf notre armée et ses généraux Aziz en premier bien sûr !Donc l’ARMEE EXIT et sujétion totale au pouvoir élu légitme civil !
S’il faut trouver coûte que coûte des rôles additionnels à l’armée , c’est du côté du dvpt éco, agriculture , construction d’infrastructures , appoint médical voire éducation (enseignement.. ;) aussi etc...
Donc , vous voyez qu’il y a bien de quoi occuper notre armée et ses généraux autrement que de faire des putschs à répétition ,Messieurs les pro-putschistes !!!

Khalil Balla Gueye a dit…

Mince alors ,il fallait y penser avant!Le sens du mot "service" par moi compris m'a plongé dans le black out ,mais en le prenant dans un autre sens il me semble avoir pigé!
Ma mère a toujours soutenu que je serais Azrag et je serais bien enclin à la croire ce soir!
Bon , mieux vaut tard que jamais, kouz!

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Obama will be the winner
Thank to Ohio

Obama 200 contre 124 pour McCain selon ABC News

Anonyme a dit…

Salam

KBG et Copiarpegar

Merci pour cette veillée électorale et surtout une pensée à notre frère Amérique Couly qui doit être en train de demander l'asile politique à la corée du nord.

Préférant ainsi l'original à la copie dit le FOU.

maatala

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 342   Suivant› Les plus récents»