mardi 25 novembre 2008

L’armée marocaine engage une poursuite contre un chef d’Alqaîda

Des sources médiatiques marocaines ont affirmé, mardi, que les FAR(Forces Armées Royales) ont déployé 1500 hommes sur la frontière mauritano-marocaine pour serrer l’étau sur les trafiquants de tous genres et rechercher un certain Abou Oumar, qualifié de personne dangereuse, appartenant à l’AQMI( organisation Al Qaida dans le Maghreb Islamique).


L’agence mauritanienne de presse qui cite le journal marocain « Almassa » a rapporté que : « L’armée marocaine a envoyé 1500 soldats pour quadriller la zone, connue chez les habitants du "Sahara marocain" sous l’appellation "Ghandahar", séparant les deux frontières mauritano-marocaines, large de 4km, constituant une chasse gardée pour un personnage qui entretiendrait des relations étroites avec les trafiquants de drogue et de voitures volées ».
Le journal marocain a indiqué que les renseignements militaires planchent sur un rapport, qui sera soumis aux hautes autorités, traitant de la situation sécuritaire précaire de la zone dite Ghandahar.
Ce document devra ressortir l’urgence pour la Mauritanie et le Maroc de maîtriser cette zone, aujourd’hui terrain de prédilection des trafiquants de tous genres.
Il ya de cela plus de deux mois, l’armée mauritanienne a fait l’objet d’une attaque terroriste, , au niveau de Aklet Tourine(80km à l’est de Zouératt) qui s’est soldée par la mort de 11 militaires et d’un civile.
INFO source : « Mouhit

http://www.ani.mr/anifr.

383 commentaires:

1 – 200 sur 383   Suivant›   Les plus récents»
Ɔopiarpegar a dit…

You’ll just have to wait.
A-:Give us your point of view!

Khalil Balla Gueye a dit…

Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

Bonjour ,
mardi 25 novembre 2008
Les «intellos-entonnoirs sans filtre» damnés par Satan :la junte.

Les «intellos-entonnoirs sans filtre» damnés par Satan :la junte.
«Au Diable vauvert le péché damné par Satan » soit « Etfou bi edhemb elli esstaâwedh minnou Ebliss!»

1)Il ne faut jamais mettre ses oeufs dans le même panier dit «l’intello-entonnoir sans filtre»!

Le présent essai sera consacré aux pseudos intellos dit ««intellos-entonnoirs sans filtre-Ekhlâg mehguin»!Autrement dit les «intellos-entonnoirs-sans filtre» , «ellâ elli je yederbe» , ceux dans le gosier desquels tout , absolument tout s’engouffre sans passer par leurs « papilles gustatives » et leur « palais » surentraînés et incapables de faire le distingo entre les différentes «saveurs» fussent-elles infectes , rebutantes voire prohibées !Le "gosier" de ces « intellos-entonnoirs sans filtres » au service du meilleur offrant laisserait donc transiter tout et son contraire sans état d’âme quitte à verser dans la contradiction , le reniement et l’abjuration farfelus , «beyne âchiyetin we douhâha», du matin au soir!
Je m’en vais donc démontrer que même une junte et une dictature clochardisées et aux abois ne seraient pas si inconsciente au point de s’amarrer à ces intellos clodos dits «intellos- entonnoirs-Ekhlâg Mehgin» dont la jactance perverse , incohérente voire compromettante et préjudiciable très souvent pour qui en « profiterait en s’en entourant» ne vaudrait pas un clou au marché aux puces de Sebkha !
http://vindicte.blogspot.com/
A la bonne heure!

25 novembre 2008 10:05

Ɔopiarpegar a dit…

Le général Ould Abdel Aziz en visite au Tiris Zemmour


Selon le correspondant de l’ANI au Tiris Zemmour, le président du HCE est arrivé mardi, aux environs de 11 heures à Zouérate, où il doit effectuer une visite de travail.


A partir de l’aéroport de la capitale du Tiris Zemmour, le général Ould Abdel Aziz s’est dirigé, vers la wilaya. Cette visite devra durer un jour au cours duquel, le président devra visiter le tribunal régional de Zouératt et inaugurer la nouvelle extension de la centrale électrique de Guelb El Ghain.
Le général devra, par la même occasion, procéder à la pose de la première pierre de l’usine d’enrichissement du minerai de fer que la SNIM va construire.
ANI.MR

Anonyme a dit…

ya KBG
colles nous la paix stp,on ne lit plus tes commentaires parcequ'ils sont insolents et vide de sens
alors arretes stp.

Anonyme a dit…

Merci LM pour ce texte de AMI. Sous peu, je vais commenter et commenter sur la manipulation djihadiste. AQMI n'a jamais existé, car c'est une création de l'Algérie et des US d'abord et d'autres services securitaires y ont pris gout car cela arrange certains plans geo-strategiques avec l petrole et le gaz comme ultime objectifs. Certains que les 11 soldats et leur guides égorgés sont le fait d'une manipulation sordide pour faire croire que AQMI existe et le mettre sur le dos des Algeriens. Regardez la ou se trouve ourine a cote de Zouerate. Vous croyez que la sanga qui a tué les 12 mauritaniens ont fuit vers le Maroc ou l Mali? Impossible: regardez la carte. A bientot. A-

Anonyme a dit…

C'est très juste ce que dit A-

Merci

Anonyme a dit…

A-doit surement avoir raison!
Et c,est bien ce que je pense aussi et ai deja ecrit sur mon blog!
El Khalil

Anonyme a dit…

Bonjour au Jeunes Maurtianiens dites haut et forts a
Ce SAMEAL DO moderne qui veut nous faire avaler ces bobards:
Toute la Mauritanie est contre toi. Nous voulons le retour de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, le Président que plus 52% des MAuritaniens on élu pour 5 ans c'est tout, c'est simple non.
Dire que tu va faire, et tu va faire....on te demande de rien faire...laisse nous tranquille.
Si tu crois que ces SAFAGUAS qui sont derrières toi t'aime tu te trompe , il l'ont déjà fait pour Taya, Ely, ...
la Maurianie a besoin de DEMOCRTATIE VRAIE, pas celle que tu veut commender....déhors on ne veut pas de toi...TOILAET HEYE MRIDE WA TAWVA...

ce notre responsabilté chers compatriotes...

Bebe BA a dit…

Lu sur CRIDEM,

Achram : 700 personnes quittent l’UFP pour soutenir le HCE

Selon le correspondant de l’ANI au Tagant, 700 personnes, dont un conseiller municipal d'Achram (plus de 400 km à l'est de Nouakchott, sur la route de l'espoir) et un représentant de parti ont quitté l’UFP pour soutenir le HCE.

Le groupe, dirigé par le conseiller municipal d’Achram M. Chouaïb Ould Cheikh Mohamed Abdalalhi et l’ancien représentant local de l’UFP M. Mohamed Elmoustapha Ould El Ghaouth, a annoncé cette décision, ce matin dans la localité de Siyassa, en présence de Mme la wali du Tagant et de sa délégation, actuellement en tournée dans la Moughataâ de Moudjéria.

Achram est le lieu de naissance de l’ancien premier ministre Ould Ahmed Waghv, où il était assigné à résidence avant d’être inculpé et incarcéré à Nouakchott, il ya de cela une semaine.


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

-----------------------------------

Ano 14h 26, apparement ton message a été mal compris par les gens d'Achram, mais gardes espoir, on le dégagera ce Samuel Doo mauritanien

Sanhaji a dit…

C'est bizarre ce chiffre de 700 rond. Probablement il devrait s'agit de 7 petits valets de campagne.

Ɔopiarpegar a dit…

"TOILAET HEYE MRIDE WA TAWVA"
amigo c'est vraiment pas jolie de dire cela car MRIDTAK ne pèse rien face à MGHITT IRRGABI WOU ZHIK HYA AADETNA (MROU I7ACHEKOUM l'UFP pardon MAHI BGHARZHI).

Anonyme a dit…

Je crois que le reporter aurait voulu parler de 007 et se serait donc trompe en mettant les zeros derriere!
Ce faisant ,il voulait surement evoquer une "Bonderie" ou une barbouzerie de plus de notre barbouzeAziz a moins qu,il n,ait voulu carrement parler de BONDIEUSERIE mais cela c,est autre chose!
Encore que ce n,est pas a ecarter meme si les sourates de notre Bond ne sont pas tres Taybatt!!
El Khalil

Anonyme a dit…

Cette histoire de riz dans l'affaire CSA/ Nouegued donne le tournis, on ne sait plus qui croire:
______________
Exclusif : O. Noueigued vend du riz avarié au CSA pour plus d'un demi-milliard d'UM Version imprimable Suggérer par mail
23-08-2008
Dans le cadre du PSI, l'homme d'affaire Abdallahi Ould Noueigued vend un stock de riz avarié a Hawa Djibril, Commissaire-adjointe et présidente de la commission des marchés du CSA.

Montant de la transaction : 560.000.000 d'ouguiya.

Après l'augmentation du prix du riz sur le marché mondial, et dans le cadre du Programme Spécial d'Intervention (PSI), le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) a été chargé d'acheter 5.000 tonnes de riz, au prix du marché, afin de les revendre, à prix cassé, aux populations les plus démunies, de l'intérieur du pays.

Lors des prospections, l'homme d'affaire Abdallahi Ould Noueigued (groupe AON) propose un stock de riz a la Commissaire-adjointe, Hawa Djibril ; cette dernière est également présidente de la commission des marchés du CSA.

A l'époque, le prix de la tonne de riz est de 220.000 UM sur le marché mais Ould Noueigued ne demande que 112.000 UM / tonne, c'est à dire à peine plus de la moitié du prix du marché.

Appâtée, la Commissaire-adjointe accepte son offre et signe avec lui un contrat de vente de ses 5.000 tonnes, moyennant versement de la somme de 560.000.000 UM à l'homme d'affaires.

Taqadoumy s'est rapproché des responsables du PSI ; notre source nous a confié que le riz a été distribué aux dépôts du CSA à l'intérieur du pays ; or, lors de l'opération, les plaintes ont commencé à parvenir à la commission technique.

La plupart des responsables des magasins refusaient de signer le bon de livraison, au motif de l'avarie du riz d'où son impropriété à la consommation humaine, alors que chaque cargaison était accompagnée du label "qualité supérieure".

A titre d'exemple, le responsable du magasin du CSA dans la Mouqataa de Moudjeria a refusé que le riz soit débarqué dans le dépôt dont il a la responsabilité, contraignant les camions à faire demi tour vers Nouakchott ; en chemin, les véhicules ont été immobilisés par la Gendarmerie Nationale, au motif qu'ils transportaient de la nourriture avariée ; l'incident est survenu 48h avant le coup d'état du 6 août et Taqadoumy a été le premier médium à révéler l'affaire.

Après la révélation du scandale, la commission demanda à Ould Noueigued de récupérer son riz et de restituer l'argent ; ce dernier a refusé, au motif que le CSA n'ignorait rien de la qualité du riz d'où la modicité du prix.

Plus précis encore, il rétorque que cette cargaison vient des magasins du CSA : Ould Noueigued l'y avait acquise, en 2005.

Selon notre source, ce riz contient plus de 50% d'Amidon (glucide complexe - polyholoside), ce qui en fait un aliment destinée à la nourriture d'animaux, d'ailleurs, dans les limites d'une date de péremption raisonnable.

Mais, à aucun moment, il n'était prévu de le vendre comme aliment d'embouche.
____________________________

Hamid

Ɔopiarpegar a dit…

La Confédartion Syndicale Internationale à Louis MICHEL: plus de cohérence dans la position de la Communauté Internationale

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

Et Nouegued de repondre ainsi:
-----------------------------
A MONSIEUR LE DIRECTEUR DE PUBLICATION DU SITE TAGADOUMY



OBJET : Droit de réponse à un article paru dans votre site en date du 24/08/08 mettant en cause notre Groupe



Monsieur le Directeur,



Nous tenons à vous féliciter pour le succès enregistré par votre site en dépit de sa connaissance très récente, le domaine de l'information est très sensible car il requiert des précautions visant à s'assurer de la véracité des faits portés au public. En contrevenant à cette déontologie professionnelle on verse dans la calomnie, la diffamation, en somme dans la désinformation.



Il serait judicieux d'approcher les acteurs directement chaque fois que possible, pour éviter la publication partielle, partiale, voir erronée d'une information susceptible de porter atteinte à autrui.



Monsieur le Directeur, dans un article sur votre site, il est fait état d'un contrat entre le Groupe Noueygued et le CSA portant sur 5000 Tonnes de riz avarié pour une valeur de plus 500 Millions d'ouguiyas.



Cette information dénuée de tout fondement vise à nuire à notre image.

Aussi, nous souhaiterions exercée ce droit de réponse pour apporter l'éclairage nécessaire à l'édification légitime du public sur ce dossier.



Votre source s'est totalement trompée en rapportant des informations inexactes. Permettez nous de vous relater les faits :



1/ Le 30/11/OS Le Commissariat à la Sécurité Alimentaire et l'Ambassade des Etats-Unis d'Amérique ( USA) avaient organisé une vente au enchères publiques portant sur 4978,650 Tonnes de riz Américain à la quelle à l'instar de plusieurs sociétés locales , nous avons participés.





Notre Groupe a été retenu à l'issu du dépouillement comme ayant la meilleure offre de prix. A ce titre nous avons réglé pour cette acquisition un montant de 525.274.575. UM par chèque certifié N° 414736 en date du 30/11/O5.



2// A l'arrivée de la cargaison au port de Nouakchott, soit quelques mois après, nous avions constatés que les spécifications du riz n'étaient pas conformes à celles figurant sur le cahier de charges de cette vente aux enchères.



Notre réaction fut prompte car nous avons saisi le Commissariat par courrier référence 06/D4185/AON/16974 soulevant cette défectuosité de la marchandise.

Après de multiples rencontres, négociations et correspondances, aucune solution amiable n'a pu être trouvée.



Nous avons alors porté l'affaire en justice devant la chambre administrative du tribunal de a wilaya de Nouakchott le 18/5/08, une information de cette plainte introductive à été notifiée, à la demande du tribunal, au Commissariat par l'huissier Me MOHAMED VALL OULD BETTY le 01/06/08



3/ Suite à cette requête auprès du tribunal qui coïncida avec l'envol des prix du riz , nous avons été saisis par le Commissariat à la Protection Sociale ( nouvelle appellation du commissariat à l'aide alimentaire) qui nous propose de mettre un terme au litige en nous remboursant le montant de notre chèque portant acquisition de riz contre restitution de la même quantité stocké dans nos magasins.



Nous avons accepté cette transaction qui nous permet de recouvrer le montant déboursé et le commissariat a commencé à retirer progressivement de nos magasins sa denrée.

Monsieur le Directeur, vous trouverez dans le dossier que nous vous transmettons tous les documents prouvant la véracité de ces faits.



Nous espérons aussi apporté la lumière sur ce dossier et permettre au site de rectifier un laxisme par la publication d'un article non rigoureux qui ne sert pas à son honorabilité et à celle de ses visiteurs, tout en nous réservant le droit de porter plainte.



Veuillez croire, Monsieur le Directeur en l'assurance de notre considération distinguée.

Annexes

* L’Annonce de la vente Publique aux enchères 25/11/2005 + le cahier de Charges
* Le contrat de Vente 10/11/2005
* Le chèque certifié d’un montant de 525.274.575 UM en date du 30/11/2005
* La lettre de réclamation en date du 30/03/2006
* La requête devant le Tribunal du 18/05/2008

LE GROUPE AON
----------------------------

Qui a raison? Esce la politique au service des reglements de compte ou ce cas s'est-il reellement avere? Nous esperons que la justice fera la lumiere de facon transparente dans cette affaire>
Hamid

Anonyme a dit…

Quelque chose cloche dans cette affaire de riz pourri. La transaction a eu lieu en novembre 2005 et cette affaire ne fut portee en justice qu'en mai 2008. Bizarre quand meme, que s'est-il passe entre temps? les ogres ne se sont peut etre pas entendu sur la distribution du gateau au parfum de riz avarie?

Hamid

Anonyme a dit…

Toujours dans cette affaire de riz qui pue, Hawa Djibril,en etat de grossesse avancee selon ses collegues, aurait dit a la commission de ne pas s'en prendre a ses directeurs qui n'ont agi que sur ses propres instructions (Bravo la dame...) et qu'elle meme n'avait agi que sur les instructions de la primature...

alors.. chercher un peu loin le coupable , s'il yen a evidemment,lol!


Hamid

Anonyme a dit…

Pendant que Sidioca fait sa priere et que Aziz boit son thé, merci de lire attentivement ces 2 articles de la presse algérienne. Pour comprendrez 'ici un jour et petit a petit les enjeux qui tournent autour du terrorise et du petrole dans notre region.
====

Article 1: Tahar FATTANI-L’Expression - Algérie, 24 Novembre 2008
A
lors que l’Algérie et six pays préparent le sommet de Bamako : Les USA et la France se disputent le Sahel

lundi 24 novembre 2008

La région du Sahel qui, au fil des ans, a acquis une importance stratégique, attise les convoitises des superpuissances qui veulent s’y implanter en avançant l’argument sécuritaire.
La sécurité dans la région du Sahel préoccupe. Outre les pays de cette zone, des voix s’élèvent pour impliquer « la communauté internationale » afin de « prendre en charge » cette question. Les Etats-Unis et la France sont les deux pays qui ont l’oeil sur le développement de la situation dans cette région sensible. Aux dernières nouvelles, la France s’est dite « préoccupée ».
Bernard Kouchner, ministre français des Affaires étrangères, a effectué, samedi dernier, une visite au Mali. Lors de sa virée malienne, le chef de la diplomatie française a abordé avec le président malien Amadou Toumani Touré, le sujet en question. Le ministre français estime, dans une courte déclaration à l’AFP, que la sécurité au Sahel est quelque chose de très important « plus encore pour » son pays que pour le Mali. Le ministre évoque la tenue d’une « réunion plus large avec la communauté internationale » sur ce même thème. Ces déclarations interviennent au lendemain de la réunion des ministres des Affaires étrangères des pays de la bande sahélo-saharienne. Elle intervient, également, au moment où ces mêmes pays se trouvent en phase préparatoire du Sommet des chefs d’Etat qui aura lieu à Bamako.
La date exacte de cette réunion n’a toujours pas été rendue publique. Les pays concernés sont l’Algérie, le Mali, le Niger, la Libye, le Burkina Faso, la Mauritanie et le Tchad.
Directement concernés, ces derniers vont se réunir afin de mettre en place les mécanismes nécessaires pour faire face aux différents fléaux qui menacent la région. Même si la question est perçue dans son contexte régional, le ministre français préfère parler « d’une réunion plus large avec la communauté internationale ».
Ne cherche-t-on pas à internationaliser une question d’ordre régional ? Peut-on y voir un désir d’ingérence de la part de M.Kouchner ? Dans le « Livre blanc » publié par le gouvernement français sur la nouvelle politique étrangère et européenne de la France, l’Afrique subsaharienne figure parmi les priorités de l’Hexagone. « ...L’Afrique subsaharienne sera un voisinage à la fois d’opportunité, d’enjeux et de danger... », lit-on en page 16 de ce fascicule. Et d’expliquer en ce qui concerne l’opportunité : « ...La croissance (5% par an en moyenne depuis 2000) et le développement devraient concerner la majorité des Etats de la région... ». Quant aux enjeux, on peut lire : « ...Enjeux politiques et sociaux d’une Afrique en mouvement ». Pour le danger, il est mentionné : « ...Les tensions et la conflictualité resteront probablement vives, alimentant des réseaux criminels et des foyers de terrorisme - en particulier la bande sahélienne - qui pourrait nous concerner au premier chef ». Une source diplomatique algérienne a confié à L’Expression que la France tente de faire du prochain sommet des chefs d’Etat des pays concernés, une conférence internationale. Et d’ajouter que la France aurait manifesté son souhait d’y prendre part.
Selon notre source, la demande française aurait été rejetée dans le fond et dans la forme. Les pays de la bande sahélo-saharienne refusent toute implication et toute initiative qui viendraient d’un pays n’ayant pas de liens géographiques avec cette zone. C’est ce message qui a été adressé aux USA. Les Etats-Unis veulent à tout prix y prendre pied. Les Américains sont toujours en quête d’un pays qui pourrait faire l’affaire et abriter le siège de l’Africom.
Alors que quelques pays africains proposent leur sol pour accueillir ce commandement américain, les USA insistent pour qu’il soit implanté dans un des pays de cette bande géographique. Après plusieurs tentatives et négociations, l’US Department ne trouve toujours pas de partenaire idéal. Cette zone est perçue comme étant la plaque tournante des trafics en tout genre.
Cela va des groupes terroristes aux trafiquants de drogue en passant par la traite humaine et l’immigration clandestine. C’est sous ces mêmes arguments que les puissances mondiales, qui se sont engagées dans une sorte de guerre non déclarée, tentent de s’implanter dans cette région.
Cette « communauté internationale » réussira-t-elle à devenir un partenaire incontournable qui pourrait assurer et prendre en charge le problème de la sécurité au Sahel ? Le temps nous le dira.

=============

Article 2: Chahana TAKIOU- L’Indépendant, 24/11/2008


Le ministre des Mines, Mamadou Igor Diarra à propos de la recherche pétrolière à Taoudéni : "Les indices et l’ampleur des investissements nous incitent à l’optimisme"
lundi 24 novembre 2008, par temoust

Longtemps négligée par les autorités du pays, la recherche pétrolière a subi, depuis 2004, un coup d’accélérateur avec la création de l’Autorité pour la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP) suivie de l’octroi d’un permis d’exploration à Baraka Petroleum, une société australienne. Cette dernière s’est vue attribuer les blocs 1,2, 3, 4 et 9 du bassin sédimentaire de Taoudéni, situé dans la commune de Salam, région de Tombouctou. Face aux difficultés financières rencontrées par Baraka Petroleum, le consortium ENI Spa, une firme italienne, sixième au rang mondial et SIPEX, filiale internationale de la Société d’Etat algérienne SONATRACH, premier groupe pétrolier en Afrique et douzième à l’échelle mondiale, a repris la main. Avec 66,67% pour la première et 33,33 % pour la deuxième. Ce consortium poursuit les travaux entamés par les Australiens. Il a déjà investi plus de 30 milliards de nos francs dans la campagne sismique commencée en décembre 2007 et devant aboutir au premier forage attendu en juin 2009 si tout se passe comme prévu. Pour s’enquérir de l’état d’avancement de la prospection pétrolière, le nouveau ministre des Mines, Mamadou Igor Diarra, s’est rendu sur le site, le jeudi 20 novembre et a eu de la peine à cacher sa très grande satisfaction et son optimisme pour un Mali meilleur : " Nous demandons aux Maliens de prier pour qu’à partir de juin 2009, le destin du Mali change".
Tôt ce jeudi 20 novembre, le ministre en charge des Mines, Mamadou Igor Diarra, accompagné du Directeur Général de l’Autorité pour la Recherche Pétrolière au Mali (AUREP) Mamadou Simpara, du Conseiller technique au département, chargé de cette question, Ousmane Konaté, du Haut fonctionnaire à la défense du même ministère, le colonel Allaye Diakité, de Sai Laïbi, Représentant résident du consortium, de certains journalistes dont votre fidèle serviteur, décolle de l’aéroport international de Bamako - Sénou, à bord d’un petit aéronef à destination de Taoudéni. Après trois longues heures de vol, l’appareil atterrit sur la piste de cette localité de ce grand désert, située à plus de 500 km de Tombouctou. Les vents de sable ou de poussière n’étaient pas au rendez - vous, en ce début de saison froide. Le temps était plutôt clément.
C’est dans cette atmosphère que le représentant du gouverneur de Tombouctou, le lieutenant colonel Alkaya Touré, le maire de la commune de Salam, Mahamoud Youssouf et le chef de mission de l’AUREP auprès du consortium, Idrissa Djibril Maïga, accueillent le ministre Igor Diarra et sa délégation. Salutations et revue de troupe marquent cette première étape de la visite. Ensuite, la délégation ministérielle se dirige vers le camp " EGS - 220 ". A l’entrée, se trouvent des dizaines de tentes blanches, occupées par des éléments de sécurité. Les quatre coins de ce périmètre sont bien gardés par des soldats équipés de BRDM. La sécurité de ce site est assurée par la 5ème région militaire de Tombouctou avec 160 éléments, nous dit-on. Un peu plus loin, des cabanes en bois, bâties sur des plate- formes- mobiles, sont visibles à l’intérieur de ce camp. Elles sont dotées de toutes les commodités : l’eau potable, l’électricité, le ventilateur, le climatiseur, le réfrigérateur, l’ordinateur, l’internet, le chauffe-eau, les fruits et légumes (importés de l’Algérie), la pâtisserie…On ne se croirait surtout pas dans un désert où il n’existe aucune présence humaine et animale.
Les hôtes du jour sont conduits dans une de ces cabanes, aménagée comme réfectoire pour se désaltérer.
Ensuite, le travail au pas de charge débute. Le ministre Diarra et sa suite seront introduits sous une tente pour suivre une projection sur le site du consortium et les travaux qui s’y déroulent. Bouklalfa Youssef, le Directeur des opérations de l’Entreprise Nationale de Géophysique (ENAGEO), filiale de la SONATRACH, qui détient un contrat d’exploration géophysique avec le consortium, prend la parole. De ses propos, on retient que ENI spa - SONATRACH ont racheté auprès de Baraka Peutroleum toutes les actions des cinq blocs (1, 2, 3,4 et 9) du bassin sédimentaire de Taoudéni qui couvrent une superficie de 193 200 km2. La campagne sismique dans ces blocs a commencé depuis le 6 décembre 2007 et prendra fin en décembre 2008. Le traitement des données sismiques interviendra à partir de mars - avril 2009. Puis suivra l’étape cruciale, attendue par l’ensemble du peuple malien, l’interprétation des données sismiques, entre avril et juin 2009. Les experts sont déjà sur place pour identifier le site des forages dont les travaux proprement dits débuteront en juin prochain.
"Nous sommes optimistes et nous croyons qu’il y a du pétrole" A en croire Sai Laibi, Représentant résident du consortium, l’appel d’offres pour les appareils de forage est déjà lancé. "Nous sommes optimistes et nous croyons qu’il y a du pétrole " a-t-il déclaré avec confiance. C’est à ce niveau-là, que l’on saura si oui ou non, il y a du pétrole ou du gaz au Mali. Puisque cinq forages seront réalisés mais pas dans tous les cinq blocs. Les images projetées montrent que le bloc 9 a été peu exploré par rapport aux autres et l’accent a été mis sur ceux susceptibles de renfermer l’or noir.
Cependant, le responsable de ENAGEO rassure que le bloc 9 fera l’objet de recherche ultérieure. Ce qui a fait dire au Directeur Général de l’AUREP, Mamadou Simpara, que le " consortium est obligé d’effectuer les recherches nécessaires sur ce bloc, faute de quoi, il lui sera retiré".
Ce qu’il faut également retenir de l’exposé de Bouklalfa Youssef, c’est que le programme initial de la recherche pétrolière portait sur 9 911,50 km linéaires auxquels sont venus s’ajouter un additif de 2 226,45 km linéaires. Sur ces deux chiffres, 6 137,95 km linéaires ont été à ce jour explorés.
Au cours de ces recherches, un site archéologique a été découvert à la frontière Mali - Mauritanie. La reconnaissance préventive a été faite avec un archéologue de l’Université de Bamako.
La sécurité, la santé et l’environnement sont pris en compte à travers l’information, la sensibilisation et l’éducation du personnel travaillant sur le site. C’est un petit monde de 500 personnes dont 100 Algériens qui y travaillent de jour comme de nuit à la recherche de la denrée précieuse qu’est le pétrole.
Plus de 80 véhicules, 2 bulldozers, 5 vibrateurs, 2 machines de forage et 8 citernes d’eau sont, entre autres engins, utilisés pour les travaux en cours. Des prestataires locaux y trouvent aussi leur compte. Le ministre Mamadou Igor Diarra a également eu droit à une démonstration et simulation sur le terrain des vibrateurs. Ceux - ci reccueillent des informations sur les roches, les envoient au laboratoire qui les traitent et les interprètent à l’aide d’ordinateurs spécialisés se trouvant sur place dans des cabanes du site. Emerveillé, le ministre l’était par la technologie de pointe qui se trouve à Taoudéni, sur le site de la recherche pétrolière.
"Je suis impressionné par le site, loin de Bamako. Il y a un travail merveilleux qui se passe ici dans la quiétude, la sérénité et la sécurité. Le processus de recherche est fascinant avec la levée aéroportée, la campagne sismique, l’analyse et l’interprétation des données. Il y a énormément de matériels sophistiqués, une imagerie satellitaire et l’expertise humaine. Ce sont des Africains qui sont sur le site. C’est dire que le transfert de compétence de l’Europe vers l’Afrique s’effectue progressivement " a déclaré le ministre Diarra. Avant de relever que le consortium a investi à ce jour 30 milliards de FCFA et que ce n’est sûrement pas pour rien. " Les indices et l’ampleur des investissements démontrent à suffisance que les travaux seront couronnés de succès. Nous invitons tous les Maliens à prier avec le gouvernement pour qu’à partir de juin 2009, le destin du Mali change. Nos attentes sont grandes et nous prions Dieu d’exaucer nos vœux ".
Tout porte à croire que ces vœux seront acceptés par le Tout Puissant. En effet, les deux géophysiciens du site, Abdoul Wahab Ben Mady, Elias Lecheheb et le superviseur instrument, Mohamed Chérief ( tous Algériens) nous ont confié que : "’optimisme est permis. Il y a des signes évidents de l’existence du pétrole". Le premier persiste et signe que : " les indices des pièces structurales peuvent bien contenir des hydrocarbures ".
Un responsable du consortium, qui a requis l’anonymat, se confie à nous en ces termes : " Ce qui est sûr, ce qu’il y a soit du pétrole soit du gaz. Les deux sont liés. On parle de pétrole quand la quantité de celui-ci dépasse de loin celle du gaz. Dans ce cas là, on brûle le gaz pour arriver au pétrole. En revanche, on parle de gaz quand la quantité de ce dernier est largement supérieure à celle du pétrole. Les deux également sont possibles dans deux blocs différents. Je suis très optimiste et je crois que le Mali a de l’avenir ". Le même responsable nous a confié que dans deux voire, trois semaines, la société algérienne SONATRACH, qui s’est vue attribuer le bloc n°20 de Taoudéni, va démarrer les travaux de recherche.
Enfin, précisons que si le forage annoncé pour juin 2009 donne de bons résultats, l’étape suivante sera le développement, la production et l’accroissement du niveau de la production. Ces différentes phases permettront alors de créer des centaines, voire des milliers d’emplois pour la jeunesse malienne. Sans compter les retombées financières énormes pour le trésor public.

Chahana TAKIOU Envoyé special à Taoudéni

Anonyme a dit…

Ah mes amis AON sont dans le coup!
je vais leur faire leur fete!
Dans le collimateur donc!
Je les avais presque oublie, il y en un qui doit se sentir soulage de savoir mes foudres desormais autrement orientees!
Idowrou Ihekouwnou ev jelhoum!
Bye bye mephisto!

Anonyme a dit…

copiarpegar,

You missed this one again. I think this Isselkou writes like Ould "Inimish El Watan". You know who I mean. A-
===

PSI : La Sogeco dénonce la Fondation KB : Droit de Réponse

L'article publié, ci-après, dans Cridem, le 24.11.2008, par un certain Isselkou Ould Abderrahmane relatif à une prétendue plainte déposée par la SOGECO contre la Fondation KB est dénué de tout fondement.

Son auteur avait pour unique objectif de semer la confusion et de véhiculer de fausses nouvelles de nature à nuire à la réputation et à la moralité de la SOGECO, de la Fondation KB, de la Direction du Port Autonome de Nouakchott et des responsables du PSI. Mais, apparemment, il s’y est mal pris.

En effet, toute la cargaison des 1000 Tonnes de riz dont il s'agit dans cet article diffamatoire est actuellement dans des containers scellés et plombés, entreposés sur le terre-plein du Port Autonome de Nouakchott et il est très facile à quiconque de vérifier le bienfondé de cette information auprès de l'Autorité Portuaire.



Mohamed Ould Mohamed Moktar

---------------------------------


« La société SOGECO spécialisée dans le transport maritime, a présenté au gouvernement mauritanien, jeudi dernier, une facture de 100 millions d’ouguiyas provenant, selon elle, du stockage et du gardiennage de 1000 tonnes de riz arrivées au port autonome de Nouakchott en avril 2008. La quantité de riz, de très haute qualité, est un don du gouvernement du Pakistan au peuple mauritanien, dans le cadre de l’allégement de l’impact de la crise alimentaire mondiale. Seulement, ce don aurait été détourné par la fondation KB, avec la complicité de la direction du Port autonome de Nouakchott, de la SOGECO et du Commissariat à la Sécurité Alimentaire, selon des sources proches de cette dernière. Les mêmes sources ont révélé que le gouvernement, qui refuse de payer cette facture, compte transférer le dossier, début de la semaine prochaine, à la commission d’enquête sur le PSI pour mener les investigations sur cette affaire. Il es attendu que la commission d’enquête entende alors des responsables de la SOGECO et du CSA en vue de leur confrontation avec les responsables du PSI mis en prison dans ce que l’on appelle communément aujourd’hui « l’affaire du mauvais riz ». Info source : Isselkou Ould Abderrahmane »

Anonyme a dit…

Le vol en plein jour, et Ely l'a fait, n'empeche pas le voleur d'etre un President plutot que prevu. Regsrdez le monsieur 30% du Pakistan Zardari. Ils est Prsident du Pakistan aujourd'hui apres avoir passé 10 ans en prison pour detournemnt et corruption. Lui et Benazir on perdu 2 millions de dollars au moment ou elle tait chassée du pouvoir, car le transfert a une banque offshore a ete bloque au moment ou ils prenaient l'avion de Karachi pour Londres.

Donc Aziz, becchour ala Ely. Les tourneurs de veste ne suivent que celui qui a les sous et autorise le vol et la gabegie. Tu ne peux pas te presenter sans qu'Ely ne le fasse. Toi tu sers les couilles aux roumouze que tu choisis et Ely ne serre rien a part les cordons de sa bourse apres y avoir ajoute quelques dollars de plus. Ecoute l'experience. A-
======

Rosso: Haro sur les vieux.

La visite du général Aziz à Rosso a été la première sortie à l’intérieur du pays du nouvel -voire ancien- homme fort du pays. Ce déplacement lui a permis de s’exprimer sur ses projets pour le pays et ce qu’il pense de la vieille garde politique qui refuse d’aller à la retraite. Parmi celle-ci, se trouve certainement le président du CMJD, Ely Ould Mohamed Vall.

Ce dernier, comme n’importe quelle autre personne, “n’est pas à l’abri de poursuites judiciaires”. Une menace à peine voilée contre le Colonel qui caresserait bien l’ambition de revenir aux affaires.

Juste après la fin de sa visite dans la capitale du Trarza, le général Aziz a tenu un point de presse au cours duquel il avait répondu à toutes les questions qui ont été posées. Une première pour un chef d’Etat mauritanien de s’adresser avec cette facilité à la presse et d’aborder tous les sujets, y compris les plus sensibles.



Par rapport à la question qui taraude tout le monde par les temps et concerne sa propre candidature à une éventuelle élection présidentielle, la réponse est simple et spontanée: si les mauritaniens la décident dans les journées de concertation qui auront lieu et sur lesquelles la junte fonde tous les espoirs pour le règlement de toutes les questions pendantes dans le pays. En d’autres termes plus subtils, le général ne veut pas se présenter de lui-même, mais voudrait bien qu’on lui propose une telle ‘’mission par le peuple’’. Il est bien sûr connu d’avance que ses soutiens ont déjà réclamé sa candidature à la présidence et que les éventuelles journées de concertation seront ce qu’il voudra lui en faire.

D’autant plus que ceux qui pourraient s’opposer à une telle candidature n’y participeront pas. Même le RFD d’Ahmed Ould Daddah qui a toléré ou plutôt accepté le putsch pourrait ne pas prendre part à ces consultations. Jusqu’ici, ce parti n’a pas défini une ligne claire et définitive par rapport à ses relations avec les militaires. Les observateurs estiment, cependant, qu’Ahmed Ould Daddah, qu’on a toujours présenté comme étant le seul leader politique qui n’est intéressé en Mauritanie que par la présidence, divorcerait bien d’avec les militaires s’il voit qu’ils sont décidés à s’éterniser au pouvoir.

Dans l’entourage du chef du RFD on soutenait en effet que la communauté internationale peut accepter un compromis avec les militaires autour de l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle mais ne leur accordera jamais le cadeau de présenter l’un d’eux à cette échéance. A ce titre, supputent certains, Ahmed ne voulait pas se mettre sur le dos les maîtres actuels du pays qui lui avaient déjà ‘’volé’’ sa victoire en 2007.

Beaucoup de facteurs militent pourtant pour une non candidature du général qui avait même déclaré dans son discours à Rosso qu’ils (les militaires) n’étaient pas venus pour rester au pouvoir. Mais s’ils ne sont pas candidats, les militaires du HCE peuvent tout de même, comme ils l’ont fait en 2007, peser lourd dans le scrutin. Et surtout barrer la route à certains candidats potentiels comme le colonel Ely Ould Mohamed Vall qui n’est pas en odeur de sainteté chez le HCE.

Exit le colonel.

Au cours de sa conférence de presse tenu au terme de sa visite au Trarza, le général Aziz a répondu à une question, posée par un journaliste de la télévision, qui a retenu l’attention de tout le monde et a provoqué beaucoup de bruits et de commentaires. La question, qui pourrait bien être commandée, comme le pense bon nombre d’observateurs, par ces temps où la presse publique est carrément mis au pas, se rapporte à l’ancien président Ely Ould Mohamed Vall. Le journaliste de TVM avait demandé s’il était dans le programme du pouvoir de poursuivre le président du CMJD pour des affaires de malversations. Sans paraître gêné et sans nier les faits, Aziz a répondu que personne n’est au dessus de la justice et que le pouvoir exécutif est près à exécuter toutes les décisions judiciaires.

Beaucoup d’observateurs ont vu dans cette question une volonté d’adresser un message à Ely afin de le dissuader de se présenter à une quelconque échéance électorale. Malgré l’épisode malheureux du vote blanc et malgré les problèmes de malversations dont on l’accuse sans jamais présenter les preuves, Ely Ould Mohamed Vall possède pas mal d’atouts s’il se présentait à une élection présidentielle.

On s’accorde en effet sur sa vaste culture, sa courtoisie, sans connaissance du terrain et de la classe politique. En plus de tout cela, on soutient qu’il est l’homme des français et même des autres étrangers et qu’il est le seul en mesure de financer actuellement une campagne électorale. Dans l’entourage du colonel, on semble attentif à ce qui se passe sur la scène politique mais on refuse tout commentaire. Pourtant, Ould Mohamed Vall reçoit beaucoup de visites, même s’il n’a pas fait de déclarations publiques sur la situation difficile que traverse le pays. On ne sait pas à présent jusqu’où ira sa patience et jusqu’où iront les intentions du HCE vis-à-vis de lui.

Ould Bladi







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Biladi (Mauritanie) | Justice, Démocratie| Lus : 456Haut de page
Liste des commentaires
Affichage des messages 1 à 2 sur un total de 2
Rédigé par homme, mardi, 25-11-08 14:35 Heueusement que le ridicule ne tue pas. Un journaliste de la TVM (Sur ordre et pour la consommation locale)a eu le culot de poser une question au dictateur a propos de son proche cousin ELY. QUI VA VOUS CROIRE?


ELY et AZIZ sont les revers d'une meme medaille... tout ce qui se passe aujourd'hui a ete sciammment programme avant coup d'etat 2005. C'est une tribu avec ses commercants, ses hommes d'affaires, sa banque, ses deputes, ses senateurs, ses laudateurs, ses opportunistes et son armee qui s'impose a un peuple mesquin qui continu a subir coup d'etat apres coup d'etat.

Anonyme a dit…

Tijani Ould El oussein, l'ex-President du Conseil d'administration d'Air Mauritanie est-il le DG de la banque BCI? Une idee vient de me traverser l'esprit concernant les raisons veritables de son arrestation si c'est effectivement le DG de la BCI et le proprietaires de stations. Merci copiarpegar ou Rimo de me confirmer rapidement cette info. Pendant que vous vous concentrez sur les arbres, moi je regarde la foret de loin. mMrci et vite, please. A-

Sanhaji a dit…

Aziz a reconnu son implication dans la fronde des députés. Cela prouve au moins que Sidi n'a pas eu tort de le limoger.

Khalil Balla Gueye a dit…

Cela fait quelques jours que je n'ai pas visité Taqadoumy avant aujourd'hui.
Et j'ai remarqué certaines variations dans le discours général auquel ce site avant-gardiste m'a habitué!
Oh , rien de bien méchant , juste quelques infléchissements qui peuvent être mis sur le compte des servitudes de l'objectivité et de la modération!Ce qui est toujours une bonne option pour un média crédible!
Mais en revanche , tout l'art d'équilibrisme consisterait à ne pas en faire trop tout de même!
J'ai remarqué cela car je ne visite pas le site tous les jours c'est plutôt ma femme qui est une fidèle de taqadoumy que j'apprécie aussi très bien du reste!
C'est comme votre enfant que vous côtoyez tous les jours :vous ne le voyez pas grandir , grossir voire maigrir!Alors que les non familiers s'en aperçoivent tout de suite à vue d'oeil!

Sanhaji a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sanhaji a dit…

Notre histoire avec nos bidasses, me rappelle l'école primaire où souvent il y a un élève qui racketait les enfants et qui les menaçait de représailles au ils informeraient leurs parents.

Quand à nous, des militaires s'accaparent de manière illégale du pouvoir et nous menacent quand on se plaint auprès de la Communauté Internationale.

Il est évident que dans les deux cas la majorité se pliaient à ces menaces. sinon il n'y aurait d'ailleurs ni racket ni coups d'etats.

Anonyme a dit…

En effet KGB Taqadoumy commence a etre une bonne source d'infos sur ce qui se passe au pays. Je le visite toujours tres tot chaque matin or tard chaque soir pour tester les pouls de ce qui se passe chez nous. Je commente beaucoup apres leurs articles. Entre nous si Taqadoumy et Cridem n'existaient pas, il aurait fallu les creer, mettant de cote leurs tendances claires ou pas claires. Canalh is the best et merci LM, Maatala, Bilkiss, Rimo, le grand Yanis et bien sur Sanhaji et les autres tels que BL, A+, Bougadoum qui se cache et les autres. Kimporte enta mneine yelli ichetena tu nous manque? Je vous conseille aussi de visiter de temps a autre le site "The Moor Next Door" pour ceux qui lisent anglais. Le site est bon et lisez "ya khattou" de Kal, l'animateur de ce site. Je crois que c'est un sahraoui proche de nous. Porte-toi bien KBG. A-

copierpegar: le Ould Housseine, l'une des nouvelles victimes de Aziz, c'est le gars de la BCI or not? Merci de repondre.

Anonyme a dit…

Sala;ou alleikoum
Ekhroujou est permis bien que ce n en est pas un ...comme il s agit de bidasses...toujours eux...
Voila ...Sanhaji...les mutins guinee bissaueens...se sont rebelles pour perdurer un systeme gangrene par la corruption ...le trafic de tout genre...un regime nepotiste...pas democrate pour un sou...
Dans de paraille situation c est les putchs assures...
Cher Sanhaji...
si Sidioca arrive a repremdre le pouvoir *ou si on arrive a lui restituer*...ce sera une victoire sans gloire..
bl

Anonyme a dit…

La RIM c'est foutu!

Anonyme a dit…

Salut...clu pour Sanhaji et coulibaly...
PS. Deylloul...est un inconditionnel de sidioca...

Abdallahi lance un appel à Nicolas Sarkozy
25-11-2008
"Je ne désespère pas de retrouver le pouvoir", affirme le président déchu de Mauritanie, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, dans un entretien au quotidien La Croix (Canada) paraissant ce mardi. Le chef de l'Etat renversé par l'armée le 6 août rappelle que c'est le quatrième coup d'état militaire dans son pays depuis 1960, mais "le premier contre un régime démocratiquement installé, contre le président démocratiquement élu" qu'il était depuis 15 mois.


"Malgré ma mise en résidence surveillée dans mon village natal de Lemden, je ne désespère pas de retrouver mes fonctions" affirme Ould Cheikh Abdallahi.

Son argument principal : "Je suis le président légitime". "Il n'est pas question pour moi de baisser les bras, puisque la communauté internationale, les Nations unies et l'Union africaine ont la même position", poursuit-il dans cet entretien, avant de lancer un appel à Nicolas Sarkozy, "pour que la situation évolue".

"Je ne veux pas m'opposer par la force, je n'en ai pas le pouvoir ni les armes" reconnaît pourtant l'élu du peuple mauritanien. "C'est dans le domaine du droit, de la légalité, que je me bats" soutient-il.

Au sujet des accusations de putschistes, qui le taxent d'islamisme, le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi répond : "Ils m'accusent d'avoir été complaisant avec les islamistes en libérant une dizaine d'entre eux. Mais, quand je suis arrivé à la présidence, ils étaient emprisonnés depuis deux ans. Dans un Etat de droit, ne fallait-il pas que les islamistes soient jugés ?" argumente le chef de l'Etat mauritanien.


© The Associated Press - Novembre 2008



Pages vues: 679

Commentaires (13)
1. 25-11-2008 07:51
Deyloul est revolté quand il voit que SIDIOCA n'est capable que d'une seule chose, continuer à claironner : "Je suis le président légitime".

A force de se contenter simplement de le répéter on finira par le prendre pour un vieillard qui radote. Et les vieillards qui radotent, restent à Lemden !

SIDIOCA semble perdre de vue cette maxime chinoise, vieille comme le monde, qui dit que quand un peuple est plongé dans la misère et le chaos, seuls les chiens survivent.

Parfois, les circonstances nous oblige à se comporter comme un chien avec nos agresseurs.

AZIZ n'a pas laissé le morceau. Et pour preuve c'est lui, le limogé, qui utilise les moyens de l'état pour se faire entendre pendant "le président légitime" pleure sur son sort à Lemden, loin des oreilles du peuple !

Il faut que SIDIOCA se mette donc à aboyer et à morde plus fort pour être entendu. Il faut qu'il sorte de Lemden. Qu'il aille à la rencontre du peuple dans le capitale et partout. Que Mehmet Tchick l'arrête ! Mais qu'il joue vraiment sont rôle de président élu et non seulement se contenter de jouer celui de président déchu mis en résidence surveillée à Lemden. Qu'il se constitue une milice à Lemden qui prendra en otages les deux flics que Mehmet à affecter pour sa surveillance.

Dommage qu'il n'ait pas lu la biographie de Gandhi de Jacque Attali. Il y a moult stratégies non violentes et très efficaces à adopter pour faire face aux putschistes, jusqu'à les faires plier. Il ne faut pas que SIDI s'attende à ce que des élèments de la Légion étrangère sautent sur Nouakchott pour sauver son régime ! Il ne faut pas rêver ! La situation ne l'exige pas !

Par Dieu, il faut qu'il se déplace !!! Qu'il sorte de ce trou de Lemden et que ses partisans l'y aident.

Il nous faut un vrai débat. Sans la participation de SIDI, ce débat n'aura pas lieu ou ne servira à rien car le peuple n'entendra qu'une seule voix : celle de la force !

Par Dieu, SIDIOCA, le seul soutien efficace ne pourra vous venir que du peuple !

Deyloul n'est pas votre suppôt ni votre ami ni même une de vos connaissances. Si tel était le cas, il serait venu vous conseiller à Lemden. Mais où sont ceux qui étaient hier vos conseillers et vos chefs de cabinets ? On me dit que certains fréquentent les boîtes de nuit parisiennes en ce moment avec plein de billets de banque dans les poches ! Voilà sans doute pourquoi vous avez perdu !

Dieu n'apporte son soutien qu'à ceux qui se battent.

Et c'est ainsi qu'Allah est grand.

bl

Anonyme a dit…

l'avion transportant le Général de retour de Zouérate a failli écraser un chien errant sur la piste.

Même les chiens protestent contre la junte.

Sanhaji a dit…

Etait ce vraiment une coincidence que l'Armee marocaine choisisse le jour de la visite de Aziz a Zouerate pour entamer son cleansing de Ghandahar.

Khalil Balla Gueye a dit…

Oui A-, je ne puis que confirmer mes 1ères impressions Taqadoumy se bonifie manifestement de + en + et c'est vraiment tant mieux pour ce média qui aura trimé pour maintenir la tête hors de l'eau de la marée montante de la dictaturemania qui semble n'avoir épargné presque personne dans les milieux médiatiques!Je suis donc satisfait que ce site n'ait pas été submergé par le flux de cette "marée brune"!
A mon avis les infléchissements dont j'ai parlés iraient plutôt dans le bon sens , celui de l'objectivité et de la modération mais objectivité et modération n'excluent pas l'engagement actif pour une cause donnée!Tant il est vrai que seule une analyse sereine et lucide de la situation pol serait à même d'inspirer une sortie de crise crédible et viable!Et pour cela il ne s'agirait point de perdre le nord comme tous les autres médias ou presque mais plutôt de garder constamment le bon cap et d'y veiller!Et les variations que j'ai notées chez Taqadoumy ne feront que renforcer son engagement à nos côtés pour la bonne cause!Pas de motifs d'inquiétude donc, loin s'en faut d'ailleurs!

Anonyme a dit…

Rewriting the meaning of the word Democracy

The military junta has a new meaning for the word democracy. Nowadays, a "democratic" regime version military style means a military coup against a democratically elected president.
Dishonest intellectuals have been used to try to make us believe that the unconstitutional takeover of August 6, 2008 has been a "salutary" action which is "good" for democracy in Mauritania.
But is it?
A military coup is nothing but a primitive way which would rather have the Mauritanian people admire force over reason.
What the military junta is seeking is not what it has advertised to the whole world, but something else entirely. General Abdel Aziz and the members of his junta routinely lionized the wonderful things yet to come from their "salvation", but have purposely overlooked or underplayed that they have given our country a very bad reputation.
They told us that things will be fine, while playing down the fact that developed countries and major funding institutions do not like to deal with their unconstitutional regime. Their shameful action will never change the most backward deed against democracy as an advanced one which will be prosperous and
life-enhancing for our people.

The military junta and its supporters have never had as goal to establish and promote democracy in Mauritania, but to kill one by means of distortions and
half-truths. They seek to install fear in the hearts of the Mauritanians.

An informed, rational mind would never swallow the lies being spread around to "justify" the unconstitutional takeover of the democratic institutions of our republic.We will not remain silent in front of this huge misdeed to make Mauritanians stone-age people.
We will never buy the gross misconception to view the military coup as an effort to promote democracy.

Since no one elected Abdel Aziz, he must leave power, so that the democratically elected president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi can get back his seat.

Anonyme a dit…

Khalil balla guaye

Ya khouya va trouver du travail, taqadoumy ne recrute pas.

khlak etesfag toua asimuts!

Ɔopiarpegar a dit…

Le Général limogé: A Zouérate, il se cache pour parler, à Nouakchott il manque de se faire tuer par un chien


Le Général limogé, Mohamed Ould Abdel Aziz et un chien comme celui qui aurait pu le tuer en faisant déraper son avion à l'attérissage

Sa visite à Zouérate s'est faite derrière grillages et barbelés. Son auditoire fut fait d'écoliers contraints. Au pas de charge le Général limogé inaugure des réalisation qui ne sont pas les siennes et distribue promesses, monts et merveilles. De retour à Nouakchott, son avion rate la piste pour éviter de percuter des chiens errants. Dans la cabine, le Général limogé ne fut pas fier et sur le tarmac, dans la délégation de pontes putschistes venus l'accueillir, ce fut la débandade... récit, en images, de la folle visite folklorique du Général limogé.

Ɔopiarpegar a dit…

TEGHLASSE cher A-,

le pdg de la bci est tajdine (petrodis) not tijani Ould El Houssein(star).
EL KHELTTA MAVIKOUM 7AD AANDOU CHI MINE OUMEINEIJA EL MAALOUMA KHLANA ATRI.
A- heureusement que t'es là j’ai failli oublier oui, c'est vrai Tidjani bought AIR MIE's shares formerly owned by BCI...

copiarpegar

Anonyme a dit…

Lu sur taqadoumy...


7. 25-11-2008 15:44
Très cher OULD MAURITANIE (commentaire n°5), si j'avais été une seule seconde fidèle à l'époque sombre de Maawiya, je n'aurais pas écrit une seule ligne sur ce site web. Quand Maawiya invita aux frais de l'état tous les mauritaniens chercheurs installés à l'étranger, je fus un des rares à ne pas avoir répondu à l'appel. Comme beaucoup de mes compatriotes qui se sont exilés volontairement ou hélas par obligation, j'aurais pu revenir et servir le dictateur. J'aurais été certainement aujourd"hui un homme très riche en $ US ou en €. Mais j'aurais définitivement perdue mon âme. Lors de mon premier passage à Nouakchott, après plusieurs années d'exil, j'ai pu mesurer les dégâts irréversibles causés à ceux de mes camarades de collège et de lycée, devenus "cadres supérieurs" au service de la gabegie, qui avait sévi sous le dictateur. Car il ne s'agissait pas de construire la Mauritanie pendant cette très sombre époque, mais bien de la ruiner corps et âme. Et rien d'autre. Le pire c'est que cela a été fait d'une manière inconsciente. Maawiya semblait tellement limité, en effet, qu'il ne se rendait même pas compte du désastre qu'il propageait durablement dans les esprits de ses compatriotes et de la désolation humaine, sociale, culturelle et économique qui en a résulté pour le pays tout entier. Ely OMV qui fut son bras armé et qui le connait mieux que quiconque avait utilisé le terme "autisme" pour qualifier son mentor de dictateur. C'était très juste. Le préjudice est tellement important qu'il faudra, sans doute, plusieurs années pour remettre ce pays qui est la patrie de Deyloul sur les bons rails. Deyloul n'est pas étonné de constater qu'un sondage publié sur ce site indique que plus de 80% des Mauritaniens interrogés souhaitent le retour du dictateur. Il s'agit-là d'un syndrome bien connu. Parmi les crimes de Maawiya les plus visibles sur la société mauritanienne d'aujourd'hui, il y a notamment :
- le sabotage de l'unité nationale (combien de négro-mauritaniens ont été passés par les armes ou contraints à l'exil forcé ? combien n'auront plus confiance en la possibilité pour les Mauritaniens de vivre tous ensemble dans le respect de leur belle devise : Honneur, Fraternité, Justice ?)
- le passif humanitaire qui en fut la conséquence directe.
- le sabotage de l'éducation nationale (quand j'ai passé mon bac, il y avait 100% de reussite ! Et maintenant moins de 15 % et la majorité des jeunes enfants maures et haratines ne vont même pas à l'école ou fréquentent les medersas exclusivement );
- le tribalisme, le racisme, la rapine, le pillage organisé, bref tout ce que j'ai appelé sur ce site, "la vieille idéolgie maure" est revenue au galop, pour constituer le seul mode de gouvernance préconisée pour gérer le pays et tout simplement pour survivre dans ce qui est une vrai jungle de désespoir en plein désert !
- une pauvreté galopante (salut à vous mes anciens camarades de lycée, porteurs de MBA bidons, passés au Canada ou aux USA destinés uniquement aux Africains, futurs pilleurs de leurs pays...!)
- une urbanisation scélérate : "désertez vos villages et vos campements pour habiter tous Nouakchott ainsi vos filles vont se livrer au plus vieux monde et vos garçons vont créver de maladies ou aller faire le jockey aux Emirates pour distraires des hommes d'affaires véreux. Mais surtout pas d'école ni d'allocations pour encourager les pauvres Mauritaniens à envoyer leurs enfants s'instruire dans les établissement de la république...
- une classe politique complètement irradiée par la gabegie tant et si bien qu'il faudra plusieurs années pour la décontaminer...

Hélas, cette liste n'est pas exhaustive...

Qu"Allah aide la Mauritanie
Et c'est ainsi qu'Allah est grand.

Ɔopiarpegar a dit…

Un inspecteur au MEN se suicide


Selon des témoins oculaires, un inspecteur d’enseignement de la langue française au Ministère de l'education nationale, répondant au nom de Bouna, s’est suicidé ce matin dans son domicile, sis à Arafat en se pendant du haut de son escalier.

La police judiciaire est présentement sur les lieux en compagnie du procureur de la République. Aucune information n’a encore circulé sur les mobiles de ce suicide.


Date publication : 25-11-2008 16:06:47
ani.mr

Anonyme a dit…

Quand Sidioca dit :
"Je ne veux pas m'opposer par la force, je n'en ai pas le pouvoir ni les armes" reconnaît pourtant l'élu du peuple mauritanien."
Cela veut-il dire qu'il en aurait abuse et provoque ainsi une tuerie afin de garder son pouvoir?
Aurait-il , toujours dans cette optique, utilise les armes via son clan contre l'autre clan et provoquer peut-etre une guerre civile?
Cela fait peur comme argument monsieur le president et je me rejouis a l'idee que vous n'avez pas les armes dieu merci.
Hamid

Sanhaji a dit…

Je remercie infiniment celui qui a copié cet écrit sur Canal. Il m'aurait échappé, étant un friand de Taquadoumy mais de la version arabe.

Cher ami, ton texte bien écrit, contient la réponse que je veux t'apporter.

Tu dis notamment
"la vieille idéolgie maure" est revenue au galop

Cela signifie pour moi trois choses:
1. les maures sous la dictature coloniale et sous la dictature de feu Moctar Ould Daddah, étaient contraints de se plier à cette dictature ou à continuer à végéter en nomade dans la nature. Ce qu'ils ont préféré tout ce temps là. Selon cette même logique il aurait été possible de leur ériger des réserves en ville.
2. En laissant les maures vivre et faire comme ils l'entendent prouve que Ould Taya a démocratisé le pays et a rendu l'ascension sociale, professionnelle, civilisationnelle possible pour cette majorité.
3. Celà confirme la tendance de bon nombre de ton ordre d'idées qui ont salué ce dernier putsch, pour la simple raison qu'ils veulent pourrer les maures à soit se plier au dictat "civilisateur" soit débarquer en prison, en réserve ou dans le désert.
4. Si vraiment tu t'opposait à Taya pour le bien de ton pays, pourquoi n'était tu pas venu pour lutter sur place contre lui et ses pratiques. Ne me dis surtout pas que c'est impossible car d'autres l'ont fait.
5. Tout le monde sait que l'Education est la victime d'un sabotage initié par une majorité d'enseignants issus d'une certaine zone. Et on n'est toujours pas sorti de l'auberge, car la mauvaise volonté est incurable.
6. Le développement économique connue par la Mauritanie sous Taya n'a jamais été égalé par le passé et risque de ne pas l'être pour l'avenir proche.
7. C'est mesquin que chacun qui veut se tailler une place dans la sphère des intellectuels, ne peut se passer de tirer à boulet rouge contre Ould Taya, alors que dieu sait que ces mêmes intellectuels sont les véritables vices du pays.

Sanhaji a dit…

Hamid tu n'es pas conséquent. S'il y a quelqu'un qui a le droit d'ordonner d'utiliser les armes pour règler un problème, c'est bien le Président élu.

Ɔopiarpegar a dit…

Le Sénateur Mohcen Ould Elhadj serait à l’origine du limogeage du Premier conseiller de l’Ambassade de Mauritanie à Paris

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

Si mesquin il y a, c'est bien celui qui ose avoir l'arrogance de parler dun développement de quelque nature que ce soit (sauf au sens négatif) sous Taya.

Anonyme a dit…

Sidi et son tombeur sont deux maux dont il ne faut choisir aucun.
Le bon choix consiste à maintenir le premier dans son patelin et à faire tomber le second.

Anonyme a dit…

Sanhaji,
Merci pour la leçon, mais je pense que le président a, comme tu le dis le droit d'user de son pouvoir, mais aussi le devoir de prendre soin de son petit peuple, notamment de veiller a l'unite nationale car il est en est le premier garant. Si la salut du peuple réside dans son éloignement des affaires, son devoir lui dicterait de le faire.
hamid

Ɔopiarpegar a dit…

Un débat intéressant

Bebe BA a dit…

hamid a dit: "Si la salut du peuple réside dans son éloignement des affaires, son devoir lui dicterait de le faire".

Je suis sure que Sidi le fera s'il le juge nécessaire. Car on a beau lui trouver tous les défauts du monde, mais c'est un sage parmi les sages.
Le problème est qu'il est mal entouré et très influençable.

Anonyme a dit…

sanhji

il y a des traits rouge qu'il ne faut pas depasser,mokhtar est le pere de la nation et à ma connaissance aucun president jusqu'à present ne lui atteint la cheville et surtout pas ton "president elu".
tu peux continuer à defendre ton president virtuel sans toucher à feu moktar.
A BON ENTENDEUR SALUT

Anonyme a dit…

Moktar o. Daddah n'est le père que de ses enfants. Laissez-le en paix. Si vous insistez pour le glorifier vous l'exposez à la critique. Moktar, Senghor... et les autres ont été choisis par le colonisateur pour perpétuer la colonisation.
"Père de la nation", c'est un relent de la propagande du PPM de Marie Thérèse, Alla la...

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Khalli annak el kemi latmout.On a besoin de toi.

Merci pour le renseignement sur l' ex-Prez du Conseil d' administration d' Air Mauritanie, proprio de STAR. Son arrestation peut bien ne rien à voir avec AM. Probablement quelque choses à voir avec la vente de quelque chose ...

Je verifie avant de dire des sottises. A ce soir. A-

Anonyme a dit…

Bonjour
Cher A-,
Après mes salutations les plus respectueuses, j’ai quelques remarques sur certains de vos commentaires et je vous prie de les accepter avec bonne foi.
Si j’ai bien compris, vous n’êtes plus jeune comme moi (étant l’ainé de KBG et ayant une fille teenager) lol.
Par conséquent, permettez-moi de vous dire que certains de vos propos, qui frisent l’obscénité, ne siéent pas à votre âge, ni votre niveau intellectuel et moins encore à votre statut de père, de surcroit d’une jeune fille.

D’autre part, je n’apprécie pas, vous, vous en foutez, peut être, vos attaques à peine voilée contre toute une tribu pour la simple raison qu’elle est celle de Aziz, du moins que vous ayez un compte à régler à tous les ouladbessbah. Etonnant non de vouloir régler un compte à toute une tribu.

Convenez avec moi, grand frère, que c’est trop fort de vouloir prouver que le chef de la junte a l’intention d’instaurer un pouvoir tribal. Sachant qu’en énumérant les cousins de Aziz qui occupent des postes administratifs, votre liste n’a pas dépassé cinq personnes. Et n’oubliez, surtout pas, que vous avez cité des fonctionnaires dont la nomination est antérieure à l’avènement du 6 aout et des responsables qui occupent des postes électifs.
D’après mes informations, malgré que je ne connais pas tous les membres de cette tribu, les sbaii qui ont été nommés par le nouveau régime n’excédent pas les quarte personnes depuis le 6 aout dont la plu part, dit on qu’ils disposent de compétences indéniables et l’un d’entre eux, au moins, est considéré comme étant intègre d’après ce que disent les gens qui le connaissent. Dites-moi s’il vous plait, ce que représentent cinq et même dix nominations sur les centaines qui ont été opérées par le gouvernement des militaires.

Avant de passer à autre chose, je ne peux qu’attirer ton attention sur l’importance économique et démographique de cette tribu (présente dans trois régions en plus de Nouakchott) et que vous essayez de montrer comme étant une mafia à l’origine de tous les malheurs de ce pays et ses membres comme des prédateurs, et des étrangers peut être à expulser.

Vous ne manquez pas, non plus, une occasion pour nous dire, ici et ailleurs, que le mouvement du 6 aout et un coup d’état tribal, je ne sais pas à quelle tribu vous faite allusion, mais surement pas celle des ouladboussbah, qui ne doit pas compter parmi ses membres plus d’une dizaine d’officiers, d’après mes informations, dont aucun deux n’occupe un commandement donc parlez-nous d’autre chose qu’un coup d’état tribal et ayez un minimum de respect pour nos forces armées et nos officiers qui étaient, sans exception jusqu’à la preuve du contraire, derrière ce mouvement.

Croyez-moi grand frère, si je vous dis tout ça ce n’est pas pour défendre cette tribu que d’aucun, dans ce pays, n’ignore la position sociale et le poids économique, mais plutôt je suis indigné par ce genre de discoure, qu’on entend par ci et par la sur le net d’autant plus quand il vient de quelqu’un comme vous.

Restez digne et défendez la légalité sans pour autant prendre part à ces querelles tribales qui ne servent ni la démocratie ni l’avenir de notre pays.

Je vous concède volontiers de critiquer Aziz, mais s'il vous plait, faites preuve d’imagination et trouver autre chose que ces deux points que tout un chacun peut constater qu’ils ne tiennent pas la route.

Big brother, permettez moi au passage de vous dire combien je plains le sort de ma nièce si vous n’avez trouvé, vous et sa respectable mère, à lui inculquer, comme valeurs, que la laïcité que les chantres d’hier commencent à honnir aujourd’hui.
Je veux que la communauté de canalh m’explique le fait que Mr Kouchner soit contre les sanctions qui ne feront qu’augmenter la souffrance du peuple Mauritanie, au moment où certains de nos compatriotes s’activent pour leurs instaurations.

Merci
A plus

Anonyme a dit…

L'histoire de la SOGECO est aussi vraie que le riz de Noueigued, et pendant que la Mauritanie se débattait pour acheter du riz à prix fort, 1000 tonnes étaient stockées par la SOGECO pour sortir une facture de 40 millions d'ouguiya à peu près comme frais de stockage à l'Etat.
Ce qui est sûr c'est que le CSA était au courant, le port et le ministère de l'économie et des finances.

Sanhaji a dit…

La géometrie unidimensionnelle d'Aziz n'est constituée que de traits rouges.

Je n'ai rien à foutre de vos traits rouges. Pour moi tous les traits sont verts.

Ɔopiarpegar a dit…

Nouakchott : Grande opération anti drogue cette nuit


Nous sommes en mesure de vous révéler que les forces de l‘ordre ont mené cette nuit avec succès une opération dans les milieux connus de la drogue et de trafic en tous genres (voitures de luxes volées) dans les quartiers de l’Hôpital National de Nouakchott.

La police a encerclé et envahit une maison appartenant à M Oumar Ould Cheikh Dah Ould Tolba dit Oumar le Chinois, déjà condamné pour plusieurs affaires de trafic de stupéfiants, au niveau de la Cour Criminelle de Nouadhibou.

La police a réussi a maitriser la situation sans effusion de sang, bien que plusieurs suspects réunis dans la maison étaient bien armés.

Selon nos informations, la police aurait mis la main sur une importante quantité de cocaïne, des armes , de l’argent en liquidités ainsi que des véhicules de luxe .

"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Info source : Isselkou ould Abderrahmane
cridem.org

Ɔopiarpegar a dit…

Démission du sénateur Ould Ghaddé


Le groupe dit des "Libres" au Sénat a annoncé son soutien pour le Haut Conseil d'État (HCE), soulignant son rejet de l'imposition de tout embargo contre la Mauritanie et son refus de l'ingérence dans ses affaires intérieures".
Selon des sources bien informées cette nouvelle situation pourrait conduire à la démission de Mohamed Ould Ghaddé, l'un des principaux leaders du groupe.


Lundi, l'Agence Mauritanienne d'Information (AMI, officielle) avait publié un communiqué dans lequel ces élus changent d'attitude envers le pouvoir du moment.
ANI.MR

Khalil Balla Gueye a dit…

khlak etesfag toua asimuts!
26 novembre 2008 07:25
----------------------------
KBG pigiste chez taqadoumy !!
"Sâm essne we eftar elâ ejrade"!!
çà ne me ressemble tout simplement pas d'être payé à la pige ,tu me prendrais donc pour qui , andouille!!"hadhe mahou rabek elli taârav!"
Chez moi tout est gratuit sauf les fessées et autres raclées que j'administre régulièrement aux bornés comme toi!Pigé?

"Vindicte
Juste pour donner un sens à cette brève et fugitive vie.Lillâhi we li el Watan.Sans plus!"

Anonyme a dit…

Sanhaji,

La geometrie du General n'a que des lignes rouges. Hier j'ai voulu faire un ecrit a' propos de ce sujet mais a' la derniere minute, j'ai opte' pour l'ecrit que j'ai fait en Anglais.

Pour revenir a' la ligne rouge du General, j'ai l'impression que dans quelques semaines, les frontieres de la Mauritanies seront colore'es en rouge. A l'interet de notre pays, les hommes seront habille's en boubous, turbans et serwal rouges. Ils porteront des chaussures rouges. Les femmes aussi porteront des voiles, des jupes, des robes et des chaussures rouges. Toutes les tentes, les cases et les maisons seront rouges. Les policiers, les gendarmes, les militaires et les gardes porteront des tenues rouges.
Le drapeau national changera de couleur pour devenir rouge. Les ecoliers seront assis sur des bancs rouges. Seule la craie rouge sera utilise'e dans les ecoles Mauritanienne. Le conseil des ministres se tiendra dans une salle rouge. Les cahiers des ecoliers et les papiers utilise's par les administrateurs seront rouges.Les billets d'Ouguiya seront rouges. A Aioun, les quartiers Argoub, Batha, Khouweyndi, hopital et Markez seront administre's par un maire rouge et des conseillers municipaux tres rouges. Les habitants desdits quartiers mangeront le riz rouge du CSA. Vougousse,Egjert Gounguel, Moukreya,Gleybe Z'bile, Hassi Abdallah, Baghdad, Tintane, Tamchekett, Kobeni, Touil et Ain Farba seront lie'es par des pistes rouges.

Absolument tout deviendra rouge. Le General rouge n'aura plus besoin de tracer de ligne rouge. Memes nos anes, nos chameaux, nos vaches, nos moutons et nos chevres deviendront rouges.

Just imagine being at an Abdel Aziz's soccer game. The grass, the banners flying, and the scoreboard are red. The crowd and the players are dressed in red, and the ball is red.

C'est le monde a' l'envers, un faiseur de coup d'etat qui a pietine' la constitution et les institutions de notre republique, quelqu'un qui a permis a' un imbecile de la foret Ivoirienne de venir nous insulter a' Nouakchott, quelqu'un qui est entrain d'attacher les pieds et les mains de la Mauritanie pour la donner aux pays voisins qui ont toujours eu des problemes avec l'existence meme de notre pays et quelqu'un qui n'a jamais ete' elu a' un poste quelconque; est entrain de nous dire qu'il y a des lignes...rouges pour la securite' de notre pays a' ne pas franchir.
J'AIMERAIS BIEN SAVOIR S'IL Y A UNE LIGNE ROUGE EN MAURITANIE QUE LE GENERAL ABDEL AZIZ N'A PAS FRANCHI.

bilkiss a dit…

Mr Couli,

mana effalak!!!!

Bilkiss,

Amitiés

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je pense que tu dois remplacer ton K par un H.
Il ne faut pas confondre LIKWARE qui lisent canalh. (rire)

Ma petite fille Zeinebou qui n'a que 3 ans, me dit regulierement: "You are not funny."
Il ne faut donc pas te fatiguer ta petite soeur a deja fait le boulot.

bilkiss a dit…

Pa Couli,

tu veux que m'appeller BILHISS!!!

c pas trop envers les bloggeurs!!!

à toute l'heure,

je finis un truc et j'arrive!

mes respects

Anonyme a dit…

Ano de 11h48 c'est l'anti-laic MOHAMED CHEIKH???

Khalil Balla Gueye a dit…

Ano 11h48
Mr Kouchner serait contre les sanctions écos parce qu'il serait à coup sûr pour une mise sous PERFUSION humanitaire du pays!Aussi simple que cela!
N'oublions surtout pas que Kouchner, à la tête de MSF est pratiquement le héraut voire l'inventeur du concept émergeant et qui s'affirme de + en + dit "droit d'ingérence humanitaire"!
Alors à titre préventif , il ferait tout naturellement pour éviter d'en arriver à cette extrémité:la perfusion!
Autrement dit la RESULTANTE logique (et non dite à en croire l'ano) de sa pensée serait bien sûr , qu'une solution viable et crédible soit trouvée rapidement pour prévenir une CATASTROPHE HUMANITAIRE en Mie consécutive aux sanctions éventuelles menaçantes dues à l'obstination insensée de la junte!
Et bien évidemment cette solution passerait obligatoirement selon le démocrate et "l'humanitaire" qu'il est par le rétablissement de l'ordre constitutionnel!
On ne peut donc prêter au médecin , militant et MAE Kouchner qui a passé sa vie à mettre les bâtons dans les roues aux dictateurs jusqu'à imposer la norme de "l'ingérence humanitaire" , la moindre INDULGENCE ou d'être conciliant avec les putschistes!
Ce serait tout simplement un non sens pour des tas de raisons dont les susmentionnées ne sont pas les moindres!

en résumé Ano:Kouchner serait contre les sanctions écos pour éviter la survenance IMMANQUABLE d'une CATASTROPHE HUMANITAIRE qui induirait tout aussi inévitablement une INGERENCE HUMANITAIRE du type par lui préconisé et conçu en tant que précurseur!Par conséquent , point n'est besoin de lire dans pensées de Kouchner pour lui faire dire qu'une "solution respectant la légalité s'imposerait dans les meilleurs délais!!"
Et croyez moi cet homme du terrain sait de quoi il parle et surtout de quoi il retourne :Bosnie, somalie ,Liberia ,RDC ,Birmanie, cambodge , Irak, Biaffra et j'en passe!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...a' l'INTERIEUR DE NOTRE PAYS..."

Anonyme a dit…

Ano du 26 novembre 2008 11:48,

Merci de votre réaction. c'est bien noté. A-

Anonyme a dit…

Ano du 26 novembre 2008 17:30 a dit: Ano de 11h48 c'est l'anti-laic MOHAMED CHEIKH???

Reponse: mahou ouvalou. Mohamed Cheikh hatheg machallah. A-

Yanis le R. a dit…

Intéressant comme point de vue, celui de Rachid LY!
Voici quelques extraits:

---------

S’il faut situer, ici, les responsabilités, la «communauté internationale» ne s’en sortirait pas les plumes au complet. Autant la Mauritanie vous est redevable de l’avoir accompagnée dans la transition du CMJD, autant elle s’étonne que vous l’ayez abandonnée une fois le Président de la République élu.

Non! Il ne suffit pas seulement de piloter des élections et de s’en laver les mains, comme Ponce Pilate. L’apprentissage de la démocratie, c’est comme cultiver un champ ; il faut un suivi : après le semi, viennent le temps de la culture, celui de la surveillance et enfin le temps des récoltes.

Malheureusement, en Mauritanie, la communauté internationale – en particulier l’UE – s’est comportée comme une mère qui, impatiente de voir son enfant marcher, le met debout, lui donne une tape sur le dos et lui donne l’ordre d’avancer. Cet enfant-là n’ira pas loin. Il n’a encore ni le pas ferme, ni un équilibre sûr : quand, en Mauritanie, les choses avaient commencé à aller de travers, l’UE était là, bien là.

Pire, elle n’a rien fait pour prévenir le mal et quand, le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, sous la poussée des parlementaires frondeurs, commença à perdre pied et voulut dissoudre l’Assemblée, d’aucuns disent que c’est l’UE qui l’aurait fait reculer au motif qu’elle n’était pas disposée à financer des élections anticipées…

Qu’on ait, partout, loué l’exemple mauritanien, nous nous en réjouissons; mais, nous tous, savons, ici, les limites de cette prétention. A vrai dire, on nous a fait porter un boubou plus grand que notre taille réelle et on s’est retrouvé dans le dilemme de Moriba et son fameux pantalon; ce pantalon trop grand qu’il envoie chez le tailleur et qui revient trop petit. Le tailleur n’étant, lui aussi, qu’un rectificateur.

La démocratie ne se construit pas en un jour. Des Huns d’Attila à la prise de la Bastille, des Visigoths et autres Vandales à la Ve République, la France est passée par bien des… Pépin-Le-Bref et des Louis de toutes sortes pour asseoir sa démocratie.

Les Américains, ces grands bousiers, héritiers des héros de la ruée vers l’or, adeptes de la «justice du colt, du felt et du lasso», on les connaît bien; on connaît surtout bien leur belle expression : «Le bon Indien, c’est l’Indien mort!».

[...]

Et on veut que là où ces grandes nations ont fait des siècles pour parfaire leur démocratie, la Mauritanie soit un exemple en quinze mois. Nous sommes très pieux, certes, mais en démocratie, nous sommes comme tout le monde : nous ne sommes pas des saints...

Le peuple mauritanien n’est pas comptable des coups fourrés des politiciens de ce pays; il ne mérite pas d’être affamé pour des péchés qu’il n’a pas commis, et ici comme ailleurs l’arme des sanctions a toujours montré ses limites. Les exemples ne manquent pas : Castro le Lider Maximo cubain va mourir de sa belle mort ; Mugabe n’a que faire des 140.000% d’inflation du dollar zimbabwéen ; Ahmedinejad et les Ayatollahs iraniens ne craignent nullement que leurs barbes s’enflamment et, jusqu’à ce matin, la junte birmane se porte comme un charme.

Aidez-nous au lieu de jeter l’huile sur le feu; aidez-nous en vous abstenant d’user de la menace et de la sanction. La Mauritanie n’est pas rien au vu de sa situation géographique ; si elle éternue, bien du monde s’enrhume. Vous voyez ces tribus, ces ethnies? Qui parlait encore de la Somalie avec ses confédérations, ses clans et ses sous-clans?

Dieu nous garde de vos «Restore Hope», vos «Tempête du Désert» et vos «Liberté Immuable» qui finissent toujours en queue de poisson, ne générant que des chefs de guerre, des «Technicals», des prises d’otage et des bombes au bord de la route. Méditez «Black Hawk Down» («La chute du Faucon Noir») d’hier et le casse-tête de la piraterie au large du Puntland aujourd’hui.

Touchons du bois.

--------------------

Anonyme a dit…

Lu sur cridem...

26.11.08 20:34
Le style du général Aziz

Devant le phénomène Aziz, je l’avoue, je suis complètement bluffé. Bluffé par le style. Bluffé par les priorités fixées et surtout par la rapidité d’exécution de ces dernières. Malgré que les priorités en question doivent être, normalement, celles de tout le monde.

Il n’en fut rien, pourtant. Et pour cause. Personne n’a voulu se soucier du sort des plus démunis à Nouakchott. Mauritanie avait comme seul point commun, comme point de ralliement, le mépris des pauvres de la capitale.

Ces pauvres qui ne sont parents de personne et qui ne votent pas par clientélisme tribaliste, régionaliste ou ethnique, sont devenus les parias de la République. Des pauvres sans visages, sans voix et sans représentant.



Pourtant tout le monde sait que l’écart de la disparité des niveaux sociaux dans la capitale est porteur, à long terme, d’un danger qui peut menacer, même, l’existence de l’Etat mauritanien.

Alors, toute personne qui a de l’amour pour sa patrie, ne peut que louer les actions qui leur viennent en aide. D’où qu’elles viennent. Et, malgré tout, celles du général Aziz sont parmi les plus ressenties dans les quartiers pauvres de Nouakchott.

De la baisse des prix, à l’ouverture des points médicaux, en passant par les distributions des parcelles des terrains, tout est estimé à sa juste valeur par une population qui en rêvait depuis longtemps.

Je suis, aussi, bluffé par le style, un style kaki. Sombre et efficace. Pour s’en convaincre, il suffit de savoir que le général a visité Zouérate dans un vieil appareil militaire avec les risques que ça comportait. Mais, aussi, avec les économies qui rentrent dans le budget de l’Etat. Qu’il soit sincère ou en campagne m'importe peu. Le plus important est que les résultats sont là.

Si, en plus, le général Aziz mettra en prison six figures notoires de la gabegie en Mauritanie, sans égards pour leur positionnement politique, je me rallierais à lui. Un ralliement anonyme, certes, mais sincère.


"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org


Info source : cide | Libre Expression| Lus : 148Haut de page
Liste des commentaires

Anonyme a dit…

...bl

j ai oublie de signer...

Anonyme a dit…

Le Matin du Maroc passe le message du général Aziz sur l'origine de l'attaque de Tourine. Pourquoi le chef de notre sécurité (je ne sais pas lequel) ne le ferait pas à travers une longue interview via le Calame ou la TVM?

Donc selon l'éditorial, la sanga tueuse de nos 11 soldats et leur pauvre guide venait de la zone algero-malio-nigerienne au lieu de venir juste d'à coté. Regardez bien la carte de la RIM et regardez la distance entre disons Mijeck au Sahara d'à coté et Tindouf ou Gao. Vous croyez que la sanga ennemie va faire tout ce chemin, avec la surveillance americano-algero-marocaine, pour tuer et egorger apres 11 soldats et 1 guide et rentrer rapidement à Gao ou Tindouf sans se faire reprerer le lendemain? Je n'y crois pas. On nous sort encore cette histoire de AQMI venue d'Afghanistan et qui n'agit que quand il y a un enjeu: prouver que le terrorisme existe (Lemgheity)destabiliser Sidioca (Ghallawiya, les 4 touristes français et le duel de Tevragh Zeina) ou faire croire à la tenative de destabilisation de la junte (Tourine).

Lisez attentivement la partie de l'article ci-dessous ou bien l'article ou éditorial du Matin du Maroc en entier. On essaie de mentir aux mauritaniens.

Il faut qu'on cesse de se mentir.

Ano du 26 novembre 2008 11:48 enta vem? C'est encore une erreur de perception de ma part, n'est ce pas?

A-
===
"Or, dans la foulée des mêmes propos, le président Mohamed Ould Abdelaziz a pour la première fois évoqué les « zones frontalières ». Il n'en fallait pas plus, en effet, pour comprendre que l'allusion aux infiltrations venues du nord-est via Bir Moghrein pour arriver à Zouérate est claire. Le sud-ouest algérien constitue la zone la plus proche à cette partie du territoire mauritanien.

De Tindouf jusqu'à la frontière du Niger, à l'autre extrémité, c'est un couloir saharien qui longe une bande désertique de plusieurs milliers de kilomètres et qui traverse un monceau de la Mauritanie, un autre du Mali et du Niger et qui frôle profondément la frontière de la Libye.

Les « combattants islamistes », rescapés des guerres d'Afghanistan, de Bosnie, de Tchétchénie et d'Irak, maghrébins notamment, se concentrent dans cette région transformée en « no man's land », et vouée de plus en plus à la formation des guérillas et du terrorisme. Le président Mohamed Ben Abdelaziz, tout à son ardent désir, de rétablir la sécurité et la stabilité de son pays, ne s'encombre pas de phraséologie.

Sans le dire, il désigne les groupes terroristes qui campent, à la barbe des Etats de la région, dans cette « zone grise » que les experts militaires, les stratèges, notamment américains, surveillent plus ou moins".

============


Editorial : La Mauritanie et l'impératif antiterroriste



Quelque soixante-dix jours après les attentats terroristes du 15 septembre dernier à Tourine, dans la région de Zouérate, qui avaient causé la mort de douze soldats en patrouille, le président du Haut Conseil d'Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdelaziz, s'est rendu sur les lieux.

Constatant de visu les conséquences d'une agression caractérisée, fomentée et revendiquée par la branche maghrébine d'Al-Qaïda, il a annoncé le déploiement « d'unités de l'armée mauritanienne, notamment dans la wilaya de Tiris Zemmour pour défendre l'intégrité territoriale du pays ».

Le président mauritanien a choisi un rassemblement avec les populations de la région pour faire ces déclarations, leur conférant en effet un caractère d'engagement solennel et une volonté de marquer le pas, là où les agressions se sont perpétrées. Onze militaires mauritaniens et leur guide civil, portés disparus dans un premier temps, avaient été retrouvés morts, décapités à la suite d'agressions perpétrées par le groupe terroriste Al- Qaïda au Maghreb islamique.
Il n'en a pas moins ajouté que « les unités qui seraient mobilisées seraient dotées dans les prochains mois d'armes modernes », rassurant les habitants de la wilaya que « toutes les mesures nécessaires sont prises pour garantir leur sécurité et les protéger contre les agressions terroristes ».

Or, dans la foulée des mêmes propos, le président Mohamed Ould Abdelaziz a pour la première fois évoqué les « zones frontalières ». Il n'en fallait pas plus, en effet, pour comprendre que l'allusion aux infiltrations venues du nord-est via Bir Moghrein pour arriver à Zouérate est claire. Le sud-ouest algérien constitue la zone la plus proche à cette partie du territoire mauritanien.

De Tindouf jusqu'à la frontière du Niger, à l'autre extrémité, c'est un couloir saharien qui longe une bande désertique de plusieurs milliers de kilomètres et qui traverse un monceau de la Mauritanie, un autre du Mali et du Niger et qui frôle profondément la frontière de la Libye.

Les « combattants islamistes », rescapés des guerres d'Afghanistan, de Bosnie, de Tchétchénie et d'Irak, maghrébins notamment, se concentrent dans cette région transformée en « no man's land », et vouée de plus en plus à la formation des guérillas et du terrorisme. Le président Mohamed Ben Abdelaziz, tout à son ardent désir, de rétablir la sécurité et la stabilité de son pays, ne s'encombre pas de phraséologie.

Sans le dire, il désigne les groupes terroristes qui campent, à la barbe des Etats de la région, dans cette « zone grise » que les experts militaires, les stratèges, notamment américains, surveillent plus ou moins.

L'agression du 15 septembre n'avait pas d'autre objectif que de déstabiliser les populations de la wilaya de Zouérate et, en même temps, de porter un coup au processus de normalisation que le Haut Conseil d'Etat s'efforçait d'instaurer. C'est peu dire, dans ces conditions, que le premier impératif de la Mauritanie est de « verrouiller » ce passage que les terroristes croient traverser allègrement et impunément. La sécurité de la Mauritanie conditionne, en effet, celle des autres Etats frontaliers.

C'est se méprendre sur une évolution irréversible, si les mesures adéquates ne sont pas prises, que de croire qu'elle est le seul pays désigné dans le collimateur des terroristes d'al-Qaïda. Moyennant quoi, elle ne peut aucunement faire les frais de la passivité des pays voisins, qui par leur laxisme et leur indifférence, semblent enclins à tolérer « l'exportation » des violences sur son territoire.

Défendre les frontières mauritaniennes, renforcer la stabilité et la sécurité, l'exigence politique et sécuritaire du président Mohamed Ould Abdelaziz interpelle, en effet, tous les responsables de la région contre un spectre de plus en plus rampant : le terrorisme en errance.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Info source :
Le Matin (Maroc)

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Le Premier Ministre et ses co-détenus livrés aux harcellements et agressions des détenus de droit commun sur incitation de la Junte


Le Premier Ministre, Monsieur Yahya Ould Ahmed Elwaghf ainsi que les autres cadres et dirigeants du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) vivent un calvaire depuis leur incarcération à la prison de Dar Ennaim. Ces responsables politiques, victimes de règlement de comptes commandités par le Général limogé, Mohamed Ould Abdel Aziz, ont été jetés au milieu de prisonniers de droit commun alors qu'ils n'ont pas encore été jugés et encore moins condamnés. Ils sont livrés aux harcellements et agressions de la part de prisonniers sur commande de membres de l'administration pénitentiaire elle même obéissant aux ordres du chef de la Junte, Ould Abdel Aziz.

Dans un communiqué paru aujourd'hui le FNDD dénonce cette situation et tient les putschistes responsables de ce qui adviendra comme suite des mauvais traitements et de la torture auxquels ils soumettent ses dirigeants.

Voici les texte du communiqué:

Agression et harcèlement dans la prison de Dar Naïm :

La commission de communication du Front National pour la défense de la Démocratie a appris des sources carcérales de Dar Naïm que des groupes de prisonniers d’ordre commun se livrent à des agressions et harcèlements contre le Premier Ministre constitutionnel et ses co-détenus. Ces derniers agissent -apparemment - sur instigation des putschistes déterminés à persévérer dans un règlement de compte politique avec ses adversaires.

Le Front National pour la Défense de la Démocratie saisit l’opinion nationale et internationale de ces agissement graves et affirme qu’il : 1 - rend les putschistes, et particulièrement leur chef le général démis, Mohamed ould abdel Aziz, seuls responsables du traitement dont les leaders du front font l’objet ;

2 - appelle l’ensemble des organisations des droits de l’homme nationaux et internationaux à assumer leur responsabilité dans la dénonciation des pratiques dictatoriales dont les putschistes font preuve ;

3 - s’engage à poursuivre le combat jusqu’au retour à la légalité constitutionnelle incarnée par le Président élu Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheïkh Abdallahi.
for-mauritania.org

Ɔopiarpegar a dit…

Lutte anti-drogue: Perquisition d'une maison àTevragh Zeina et arrestation de plusieurs personnes dont des femmes


Des unités de polices ont effectué une descente, sur une villa sise à Tevragh Zeina, non loin du domicile de l’ancien président Sidi Ould Cheikh Abdellahi, où elles onta arrêté plusieurs personnes dont, au moins, trois femmes, apprend-t-on mercredi après-midi à Nouakchott.


Selon le reporter de l’ANI qui se trouvait sur les lieux, la maison a été, d’abord, encerclée par plusieurs voitures de police, avant de passer à la perquisition.
Jusqu’à une heure tardive de la soirée, la police a continué à verrouiller le quartier où se trouve la villa, après avoir arrêté trois femmes et fouillé, de fond en comble, la villa et ses environs.
Loa police qui mène, depuis 48 heures une campagne d’arrestations dans les milieux suspectés de trafic de drogue, a effectué une descente similaire, mardi, dans le quartier de l’ilot K où elle a arrêté plusieurs personnes.
Cette campagne intervient à quelques jours après l’annonce, à Rosso, par le génénral Ould Abdel Aziz que les autorités sont prêtes à reprendre en main le dossier de la drogue.
ani.mr

Ɔopiarpegar a dit…

Vers la destitution des députés abstentionnistes
26-11-2008
Les parlementaires favorables au Haut Conseil d'État (HCE) sont sur le point de modifier le règlement intérieur de l'Assemblée Nationale, afin de pouvoir mettre fin au mandat des députés qui n'assistent pas aux séances. Si cet amendement est adopté, les députés seront en mesure de destituer leurs collègues absentéistes.

La mesure vise principalement le Président de l'Assemblée Nationale Messaoud Ould Boulkheïr mais aussi tous les députés du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) qui boycottent les séances pour marquer leur opposition au coup d'état du 6 août dernier.

Pour lire la proposition, cliquez sur les images en agrandissement (document signé par le député Sid'Ahmed Ould Ahmed ; page 1 à gauche, page 2 à droite).

L'amendement prévoit le remplacement de chaque député destitué, par le biais d'une élection législative partielle anticipée.
taqadoumy.com

copiarpegar

Sanhaji a dit…

Si les députés hors la loi cette procédure, le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi doit systématiquement dissoudre la parlement, pour en finir avec le peu de légitimité qu'on ces députés malheurs.

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Sanhaji,

Cher ami,ton dernier posting est confus, j'ai du mal a comprendre ce que tu veux dire. Si Sidi est actuellement capable de dissoudre l'assemblee,il est donc capable de dissoudre le HCE...

Hamid

Anonyme a dit…

Ano du 26 novembre 2008 11:48,

Vous croyez que c'est quoi cette histoire ? C'est cousin ou pas cousin? Nous avons des temoins. Je n' ai pas fini avec vous. A-

++++++++++++

Mohcen O. Hadj limoge le 1e conseiller d'une ambassade
27-11-2008
Le ministère des affaires étrangères a informé Abderrahman Ould Habib, le premier conseiller de l'ambassade de Mauritanie à Paris, qu'il est mis fin à ses fonctions ; à ce titre, il lui est demandé de regagner Nouakchott dans les plus brefs délais.

Ce limogeage intervient, selon le Front Pour la Défense de la Démocratie (FNDD, anti-putsch) suite aux instances de Mohcen Ould Hadj, vice-président du Sénat.

Le Sénateur reprocherait à Ould Hahib d'avoir fourni, au front anti-putsch, une note interne, adressée par le ministère mauritanien des affaires étrangères à l'ambassade de France à Nouakchott, afin de protester contre la présence de Yahya Ould Kebd, ministre de la décentralisation de Ould Waghf, au congrès Euromed, tenu à Luxembourg il y a deux mois.

Toujours selon le Front, l'information serait parvenue au Sénateur par le biais d'une personnalité bien placée à l'ambassade et d'un agent, reconvertit en diplomate, qui a été dépêché à Paris, au lendemain du Putsch, pour une mission occulte. Le Front, en revanche, n'a pas précisé les noms des deux sources de Mohcen Ould El Hadj.

Sanhaji a dit…

Monsieur Hamid,

vous pouvez voir du mal a comprendre ce que j'écris, car peut être que mes hypothèses de base diffèrent des votres.

Pour être Président, ce n'est à mes d'élire bureau à la gare de Changhai qui nous sert de présidence, mais effectivement avoir été sélectionné par le peuple par voie transparente.

Quand au HCE, il est dissous à l'avance parcequ'anti-consitutionnel et donc illégal.

Anonyme a dit…

Bonjour chers canalheurs!
Je suis de retour!
Et j'ai tout lu!

Alors, je commence par les commentaires de celui qui se permet depuis un certain temps de taper sur tout le monde.

Sanhaji,

Je crois que tu es en train de délirer. Il faut être conséquent!Il n'y a de légalité ni de légitimité que ce qui correspond à la demande démcratique dans ce pays. Et il est sûr qu'elle reste dérisoire même au sein de l'élite chancelante dont nous sommes tous les deux censés faire partie.
Sidi et sa légalité tronquée n'intéressent plus grand monde. Même pas les politiciens qui la défendent pour en faire une carte leur permettant de négocier serré avec les maîtres réels du moment. Car les gens qui sont au FNDD ne sont pas des enfants de choeur, loin de là! Et ils n'en seront pas à leur dernier reniement le jour où ils parviendront à trouver des atouts au Généralissimo.
Alors, ne perds pas ton temps dans l'invective et enrichis le débat.

Sellami

Anonyme a dit…

"Le Front National pour la Défense de la Démocratie saisit l’opinion nationale et internationale de ces agissement graves et affirme qu’il :

1 - rend les putschistes, et particulièrement leur chef le général démis, Mohamed ould abdel Aziz, seuls responsables du traitement dont les leaders du front font l’objet ;

2 - appelle l’ensemble des organisations des droits de l’homme nationaux et internationaux à assumer leur responsabilité dans la dénonciation des pratiques dictatoriales dont les putschistes font preuve ;

3 - s’engage à poursuivre le combat jusqu’au retour à la légalité constitutionnelle incarnée par le Président élu Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheïkh Abdallahi."

(fin du communiqué officiel)

4. Pour revenir à la situation où 2500 fonctionnaires avaient vu leurs traitements suspendus pour avoir simplement fait grève!

5. Pour qu'à chaque conseil de ministres, il faut qu'il y ait un cadre nommé de l'honorable tribu du président.

6. Pour qu'il y ait une augmentation de 10% des salaires des fonctionnaires que certains n'ont même pas encore perçue

7. Qu'il y ait encore une vingtaine de conseillers (principaux et secondaires!)

8. Pour exploiter une évaluation nationale de nos enseignants qui a été réalisée dans des conditions "horribles" (de l'avis-même de la ministre!)

9. Pour que les députés continuent leur bras de fer avec le président

La liste n'est pas exhaustive...


Dakarois (sur Taqadoumy)

Sanhaji a dit…

Sellami,

ton ton directeur ne m'impressionne pas, et je suis maître de mon temps que je peux employer à ma convenance.

Ceux que tu appelles maîtres du moment ne sont maîtres que de gens qui l'acceptent. Ils sont acculés comme pas possible et ils n'attendent pour libérer la planche que de recevoir des menaces sérieuses de sanctions qui sont probables et imminentes.

De toutes les façons quoiqu'il advienne ma position, ou notre position d'anti-putsch ne changera pas d'un i et nous veilleront à leur rendre la vie difficile aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Anonyme a dit…

Nous reconnaissons tous qu'il y a eu un coup d'etat le 6 Aout 2008. Cette action illegale et illegitime a mis le president de la republique et le premier ministre en prison et a pris en otage toutes les institutions de notre republique. Notre combat est d'abord et avant tout pour la liberation du President legitime de la Mauritanie son Excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et le Premier Ministre Yahya Ould Waghef et leur retablissement dans leurs fonctions respectives. Une fois que le President de la republique retrouve tous ses pouvoirs constitutionnels, il prendra les decisions qui s'imposent pour assurer la paix civile, la reconciliation nationale et le developpment social et economique de notre pays.

Personne ne veut de sanctions economiques contre le vaillant peuple Mauritanien. Nous savons tous que les grands bandits auront toujours les moyens d'avoir ce qu'ils veulent a' partir du Maroc, du Senegal et du Mali. LA MAURITANIE EST VICTIME DE QUELQUELQUES UNS DE SES PROPRES ENFANTS QUI N'ONT ABSOLUMENT PAS A' COEUR LES INTERETS SUPERIEURS DE NOTRE PAYS ET ELLE EST VICTIME AUSSI DE SES VOISINS!!!!!!!!! Seule l'Algerie a adopte' une position tres noble dans cette derniere crise que nous vivons. L'ATTITUDE DES TROIS AUTRES PAYS FRONTALIERS A ETE' LA SUIVANTE: "QU'EST-CE QUE NOUS POUVONS TIRER COMME BENEFICE DE CES USURPATEURS QUI SONT ENTRAIN DE DETRUIRE LEUR PAYS?"

LE PRIX DE LA RECONNAISSANCE DU REGIME ILLEGAL ET ILLEGITIME NE' DU COUP D'ETAT EST DEVASTATEUR POUR NOTRE PAYS!!!!!!!!!!

Je suis extremement triste de constater que les personnes qui ont experience internationale reconnue et qui savent tres bien les consequences de l'instabilite' politique pour un pays, refusent de condamner ouvertement le coup d'etat qu'ils savent illegal, illegitime et mauvais pour notre pays. Ils ne le font pas parce qu'ils veulent tous devenir...PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE! Ils ne sont pas dirige's par les interets superieurs du peuple Mauritanien. Seuls leurs interets personnels et egoistes comptent. LE PEUPLE MAURITANIEN ET SES INTERETS NE SONT PAS IMPORTANTS POUR EUX!!!!!!
ABDEL AZIZ ET SES USURPATEURS SONT MEILLEURS QU'EUX!

PS.
Est-ce que quelqu'un peut m'aider a' mieux savoir qui Mohcen Ould El Hadj est?

Happy Thanksgiving to you all!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...Ils ne sont pas GUIDE'S..."

Anonyme a dit…

L'agent reconverti en diplomate c'est hourana traoré, envoyé par notre Ambassadeur à Dakar pour soutenir lematt l'ex-dame de courses parisienne de KB.

En virant Aderahmane , Lematt est sur de ne pas être rappeler à Nktt.

Anonyme a dit…

lu sur taqadoumy
une des reactions au limogeage de ould habib...le diplmate informateur...
bl

27-11-2008 10:55
Malheureusement Ould Habib est l'exemple même du diplomate peu efficace. Mais il n'est pas le seul à l'être au sein de notre représentation à Paris. Pour être plus précis, s'il faut choisir entre lui et le chef de poste dimplomatique Mint Ould Awene, il est clair que c'est elle que les militaires auraient dû rappeler.

Quant à son limogeage, Deyloul qui est tout sauf l'ami de Ould Habib, affirme qu'il est très injuste, pour l'avoir rencontré quelques jours seulement après le putsch et constaté, d'une manière sans équivoque, que ce dernier est parmi les premiers à avoir retourné sa veste en faveur des putschistes en proférant, devant ses visiteurs, des critiques des plus sévères envers le président déchu avec un mépris affiché à l'égard du chef de poste diplomatique qu'il a pris l'habitude de qualifier de : "Bonne femme". Ce qui en disait long sur l'estime qu'il avait pour elle. Mais il est vrai que si l'on croise "cette bonne femme" dans la rue de la Faisanderie, on ne pourrait imaginer qu'elle est ambassadrice de quelque pays que ce soit.

Mais cela n'enlève rien de la médiocrité de Ould Habib à l'instar de presque tous les membres du corps diplomatique qui ont fait partie de la vieille garde de Ould Taya.

Tous ces diplomates de salon n'étaient que des courtisans véreux, et presque tous sans talent et d'aucune utilité pour rendre une relation diplomatique durablement profitable à leur pays. Ils se servent de leur mission uniquement pour mener de petites affaires qui touchent à l'honneur et à la probité.

Bref un coup de karcher est plus qu'urgent pour remettre complètement à neuf le corps diplomatique mauritanien, surtout par une réduction drastique de ses effectifs.

Mais Deyloul ne souhaite être le conseiller de Mehmet Tchick. Il souhaite seulement que les militaires reviennent dans leurs casernes pour de bon après avoir remis de l'ordre dans tous cela, sans favoritisme et en écartant systématiquement tous ceux et celles qui ont servi sous Maawiya sans mérite aucun sauf celui d'avoir fait partie un moment de sa garde rapprochée.

Et c'est ainsi qu'Allah est grand.Ecrit par Deyloule@yahoo.frCet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir (Visiteur)

Anonyme a dit…

Le groupe AON :
"Annexes

* L’Annonce de la vente Publique aux enchères 25/11/2005 + le cahier de Charges
* Le contrat de Vente 10/11/2005
* Le chèque certifié d’un montant de 525.274.575 UM en date du 30/11/2005
* La lettre de réclamation en date du 30/03/2006
* La requête devant le Tribunal du 18/05/2008 "


Dites, c'est normal que la date du contrat de vente soit antérieure à celle de l'annonce de la vente Publique aux enchères ?
Merci d'éclairer ma vessie...

Med Abdellahi O. Ma'aloum

maatala a dit…

Salam

il a dit:

"Une fois que le Président de la république retrouve tous ses pouvoirs constitutionnels, il prendra les décisions qui s'imposent pour assurer la paix civile, la réconciliation nationale et le développement social et économique de notre pays"

Peux-tu nous dire quelle genre de décisions prendra-t-il?

Puisqu'il peut parler depuis Lemden, qu'est ce qui l'empêche de les annoncées?

Il serait souhaitable, qu'il en fasse une esquisse à titre préventif, car nous savons ou l'ont menées les dernières.

Des intentions, toujours des intentions, comme direz le Fou.

maatala

Anonyme a dit…

"Est-ce que quelqu'un peut m'aider a' mieux savoir qui Mohcen Ould El Hadj est?

Ne cherche pas loin c'est ton trou du cul.

Anonyme a dit…

Ci apres la liste noire reference du FNDD...vous remarauerez qu il y a repetion de certains noms...pas soigne le boulot....tout compte fait le nombre devrait etre en de ca...du chiffre obtenu apres comptage...c est pas serieux les gars...
bl
voci la liste....
LISTE PRELIMINAIRE DE PERSONNES PROPOSEES AUX SANCTIONS INDIVIDUELLES DE LA PART DE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE




1. Le Général Mohamed O Abdelaziz
2. Le Général Mohamed O Cheikh Mohamed Ahmed
3. Le Général Félix Négri
4. Le Colonel Ahmed O Bekrine
5. Le Colonel Mohamed Ould Cheikh Elhadi
6. Le Colonel Mohamed O Meghet
7. Le Colonel Dia Adama Oumar
8. Le Colonel Mohamed O Mohamed Znaghui
9. Le Colonel Gholam Oud Mohamed
10. Le Colonel Hanena Ould Sidi
11. Le Colonel Ahmedou Bamba Ould Baya
12. Le Colonel Mesgharou Ould Ghoisi.
13. Mouay Ould Moahmed Lakhdaf
14. Ahmed Ould Hamza
15. Ahmed Tidjane Ba
16. Mohamed Mahmoud O Brahim Khlil
17. Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou
18. Mohamed El Hassen O Haj
19. Mohamed Yahya O Abdelghahar
20. Sidi Mohamed O Maham
21. Mohamed El Mokhtar O Zamel
22. El Arbi O Sidi Ali
23. Abdellahi Salem Ould Ahmedouwa
24. Abdellahi Salem Ould Ahmedouwa
25. Abdellahi Salem Ould Ahmedouwa
26. Mohamed Mahmoud O Ematt
27. Mohamed O Bebana
28. Mohamed O boilil
29. Diop Abdoulaye Demba
30. Ahmed Baba Ould Ahmed Meska
31. Abdellahi ould ben hmeida
32. Beddi Ould Ebnou(France)
33. GaghanaYoussouf(France)
34. Mohamed Heibetna O Sidi Heiba
35. Imam Cheikh O Ely
36. Abdallahi Salem Ould Bouka
37. Moudir O Bouna
38. Ahmed Ould Mohamed Ould Moktar
39. Ba Madina
40. Mohamed Ould Elheimer
41. Mohamed lemine O Guig
42. Mohamed Ould Michalle
43. Mohamed ould Maaouiya
44. Ahmed Saleck O Bouh(Sahrawi)
45. Ahmed Salem O Bouna Mokhtar
46. Bahay O Ghada
47. Kane Elimane
48. Tijani Ben Houcein
49. Mohamed Abdallahi O Yaha
50. Eschbih Ould Ahmed Salem Ould Bouh
51. Mohamed Lemine Ould Dadde
52. Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Lemine
53. Sidi Ould Tah
54. Abdallahi Salem O Moualla
55. Sid’ Ahmed O Rais
56. Sid’ Ahmed O Rais
57. Cheiyakh O Ely
58. Mohamed Lemine Ould Aboye
59. mohamedou O Tijani
60. Yacoub O Moine
61. ٍSidi Ould Ahmed Deya
62. ٍSidi Ould Ahmed Deya
63. Cheikhna Ould nenni
64. Ethmane Ould Cheikh Ahmend Ebu Elmaali
65. Di ould Zein
66. Sy Adama
67. Med Abdellahi ould Siyam
68. Hacen Ould Limame Ould Amar jowda
69. Bemba Ould Dermane
70. Ahmed Ould Bah
71. Hacena Ould Ely
72. Messouda mint Baham
73. Kamera Moussa Sydi Boubou
74. Mohamed Ould Abderrahmane Ould Moin
75. Selma mint cheikhna ould Lemrabott
76. Mohamed ould Ahmed Salem
77. Sidi ould Mayouf
78. Mohamed Abderrahmane ould Mohamed ahmed
79. Ba Ousmane
80. Mohamed Ould Mohamedou
81. Ba Houdou
82. Mohamed Abdellahi ould oudaa
83. Sidi Ould Samba
84. Alioune Ould Issa
85. Kane Ousmane
86. Mohamed Ali Ould Sidi Mohamed
87. Mohamed Cheikh Ould Znaghi
88. Mohamed Abdelahh ould Ghoulay
89. Kamera Ali Kladiou
90. Mohamed yahya Ould Kharchy
91. Houssein Ould Ahmed Alhadi
92. Habib Ould Ejja
93. Ba Coumba
94. Melainine Ould Toumi
95. Yeslim Ould Ibn Abdoum
96. Elhaj Abdoul Ba
97. Med Vall Ould Bellal(Dakar)
98. Matt mint Awnen (France)
99. Bah Ould Saleck

Anonyme a dit…

Ould maloum,

Sur que ce n'est pas normal mais pour les officiels qui ont opéré cette transaction, cela est normal, comme il est normal que les RV que tout le monde connait côtoie chaque jour circulent librement dans leur grosses cylindrées et habitent des palais de rêve, mais cela reste normal pour ceux qui ne doivent qu'acquiescer et devient anormal pour des des gens comme toi qui se posent des questions.

Il y a eu tellement de choses anormales dans ce pays. Et dis-toi bien bien que cette affaire em 2005 a été porte en justice en 2008, pourquoi?
C'est encore anormal... mais ce qui est anormal pour nous autres peut paraitre normal pour certains...

Hamid

Anonyme a dit…

Sanhaji a ecrit:

"Pour être Président, ce n'est à mes d'élire bureau à la gare de Changhai qui nous sert de présidence, "

J'avoue que je ne comprens rien a ce charabia. Je suis peut etre lent a la detente, mais quelqu'un peut-il m'expliquer ? Merci d'avance

Hamid

Anonyme a dit…

Vous voulez savoir qui est le vice président du Sénat?
Cherchez sur Taqadoumy, ou dans le caniveau.

Anonyme a dit…

Mohcen est un enfoiré, qui joue le rôle de laudateur auprés de azziz, comparable à celui qui demande de ses nouvelles auprés de Taya.

Khalil Balla Gueye a dit…

"Malheureusement Ould Habib est l'exemple même du diplomate peu efficace...Mais cela n'enlève rien de la médiocrité de Ould Habib à l'instar de presque tous les membres du corps diplomatique
(qui ont fait partie de la vieille garde de Ould Taya. sic !)"
Deyloul Taqadoumy.

Donc pas moi KBG!)
Le jugement Deyloul aurait dû souffrir quelques exceptions tout de même!C'est un peu trop et vite généralisé je trouve !
Et c'est vraiment dommage pour Abdarahmane mon ami et "condisciole arabisant de l'ENA" , même s'il a cessé de m'appeler ou de m'écrire depuis exactement un peu plus de 3 mois!

Anonyme a dit…

Maata,

J'ai bien l'impression que vous n'avez toujours rien compris!
Le president legitime son Excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a ete' elu sur la base d'un programme bien connu. Pour trouver une reponse a' votre question, je vous renvoie a' la lecture du programme electoral du president democratiquement elu de la Mauritanie. Il va sans dire qu'il y a eu une action illegale et illegitime qui empeche le president de remplir la mission pour laquelle il a ete' elu. Une fois que tes amis usurpateurs le liberent et le retablissent dans ses fonctions, il va non seulement continuer a' executer son programme qui est conforme a' ses promesses electorales, il prendra egalement d'autres mesures pour renforcer l'unite' nationale et la paix civile!

HONTE A TOUS LES INTELLECTUELS QUI SUPPORTENT ET/OU JUSTIFIENT UN COUP D'ETAT MILITAIRE!!!!!!!!
LES USURPATEURS SONT MEILLEURS QUE VOUS! Nous pouvons dire que le General Abdel Aziz et ses amis sont completement...IGNORANTS pour faire un coup d'etat dans le monde d'aujourd'hui. Les faux intellectuels n'ont aucune excuse pour leurs comportements. THEY SHOULD KNOW BETTER!!!!
I am puzzled! Je n'arrive toujours pas a' comprendre comment quelques imbeciles peuvent penser que leurs petits interets personnels et egoistes sont plus importants que les interets superieurs du vaillant peuple Mauritanien!
SHAME ON THEM!!!!!!!

VIVE LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN!
VIVE LE PRESIDENT LEGITIME DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE SON EXCELLENCE SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI!
VIVE LA DEMOCRATIE!

Anonyme a dit…

Alain Joyandet, ministre français chargé de la coopération : au-delà du 12 décembre ce sera le chemin des sanctions et de l’isolement diplomatique

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

Couli est tellement obnubilé par Sidioca qu'il a oublie son idole Taya.

Sanhaji a dit…

Pour être Président, ce n'est à mes d'élire bureau à la gare de Changhai qui nous sert de présidence, "
effectivement j'ai oublie deux mots (faute de frappe):

Pour être Président, ce n'est pas à mes yeux d'élire bureau à la gare de Changhai qui nous sert de présidence

Anonyme a dit…

lu sur cridem...

11
Plaidoyer contre l’imposition de sanctions économiques à la Mauritanie

Mon engagement contre le coup d’état perpétré le 6 août 2008 par le général Ould Abdel Aziz et ses acolytes de l’autre aile de l’armée mauritanienne est tout évident. Je l’ai déjà fermement condamné sur ce même forum il y a quelques mois.

Aujourd’hui encore, je réitère ces condamnations et réclame, sans faiblesse, la réintégration dans ses fonctions du Président élu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et ainsi que son gouvernement. Je me réjouis par ailleurs, même si c’est très insuffisant, de la semi liberté que le Président Ould Cheikh Abdallahi a retrouvé il y a peu.

A l’heure où l’on s’achemine vraisemblablement vers des sanctions économiques qui pourraient d’un moment à l’autre frapper la Mauritanie ; cette petite note vient expliquer pourquoi je suis farouchement contre de telles sanctions. Une fois implémentées, de telles sanctions affecteront de près ou de loin tous les mauritaniens, même ceux ou celles qui n’ont rien à voir avec ce coup d’état regrettable et inopportune, en particulier les plus vulnérables d’entre nous.



Le fait intéressant qui mérite d’être souligné ici est que chaque jour qui passe, ma position vis-à-vis du coup force du 06 août passé s’avère être tout à fait juste. En l’espace de quelques mois, notre pays est passé aux deux extrêmes, c’est à dire de l’état démocratique par excellence et envié par beaucoup dans la sous région et ailleurs dans le monde, en un état décrié sur la scène internationale.

Le pays avait-il besoin de ce virage à 180 degrés ? Tout comme la communauté internationale, je n’y crois pas du tout. Y avait il des problèmes sérieux tels qu’un blocage politique ou autres peu avant le coup d’état du 6 août? Absolument ; mais un coup de force n’était certainement pas la solution. De tels blocages politiques arrive à tous les pays démocratiques et cela se résout par les outils démocratiques et non pas avec la force militaire.

Nous voila, nous, pays dont l’économie est l’une des plus faibles au monde, sur le banc des accusés, sous une pression permanente par la communauté internationale, et ainsi allant d’ultimatum en ultimatum. Cela devient insoutenable et surtout avec la crise économique actuelle qui du reste n’épargne personne, même les plus puissants.

Après l’expiration de l’ultimatum de l’Union Européenne pour une réintégration éventuelle dans ses fonctions du Président Ould Cheikh Abdallahi ; on se pose des questions puisque des sanctions économiques pourraient bien être imposées à la Mauritanie. Il ne faut surtout pas se voiler la face, de telles sanctions, si elles venaient à être appliquées, elles n’épargneront personne ; je dis bien personne, en particulier les familles mauritaniennes les plus vulnérables.

En plus, les conséquences de telles sanctions prendront plusieurs décennies pour se dissiper définitivement. C’est pour ces raisons fondamentales qu’autant je suis contre le coup d’état du 6 août, autant je suis contre toute sanction imposée à la Mauritanie. En particulier, je ne pense pas qu’il soit opportun de sanctionner la Mauritanie en un moment ou l’économie mondiale est dans le désarroi complet.

Le Président Abdoulaye Wade avait parfaitement raison sur ce coup la. Des sanctions économiques imposées a la Mauritanie n’est pas la solution a la crise actuelle et donc pas souhaitable. D’un autre coté, Me Wade est aussi dans son droit de vouloir bien défendre son bifteck, c'est-à-dire, l’économie sénégalaise ; puisque l’économie mauritanienne et celle du Sénégal sont très étroitement liées. C’est aussi simple que cela, c’est une réaction stratégique, si la Mauritanie est frappée, le Sénégal le sera aussi avec certitude

Par ailleurs, l’histoire des sanctions doit être revisitée lorsqu’on s’achemine à sanctionner un pays surtout lorsqu’il s’agit d’un pays qui est économiquement très faible. Ce qui s’est passé en Irak au temps de l’embargo ou tout simplement ce qui se passe en ce moment même en Birmanie ou au Zimbabwe prouve une fois de plus que les sanctions ne sont pas la solution lorsqu’on cherche à atteindre un régime indésirable.

Robert Mugabe ne s’est jamais aussi mieux porté qu’aujourd’hui pendant la population zimbabwéenne croupisse tous les jours sous le poids des sanctions et donc de la pauvreté. Idem avec la junte birmane pendant que les populations subissent les aléas de la vie au quotidien. Une leçon à tirer de ces trois cas, birmane, irakien et zimbabwéen, est que les sanctions économiques font beaucoup plus souffrir les populations innocentes que ceux ou celles qui sont visés par de telles sanctions. Je n’ai aucun doute que ça serait le cas en Mauritanie aussi.

Pour toutes ces raisons, je dis personnellement « non » à l’imposition de sanctions économiques à la Mauritanie !

Au lieu des sanctions, la communauté internationale pourrait éventuellement jouer un rôle important dans la crise actuelle, notamment en pressant les deux parties a ouvrir une dialogue dans les meilleurs délais. Là encore, je suis tout a fait d’accord avec le Président Wade. Par ailleurs, je pense que c’est une approche très crédible et adaptée à cette crise.

En particulier, je pense qu’une rencontre, même si je sais a priori que ce n’est pas facile vu la magnitude de ce qui s’est passé, entre les principaux protagonistes, Ould Cheikh Abdallahi et Ould Abdel Aziz est la démarche à entreprendre. Même si ce qu’Ould Abdel Aziz a fait est inacceptable, il est impératif que ces deux « key players » puissent se mettre autour d’une table et discuter de la sortie de crise à adopter.

L’ONU, les Etats-Unis, l’UE, et l’UA pourront éventuellement nommer un médiateur qui servira de facilitateur entre les deux parties. Au point où nous en sommes ; je crois que toute autre solution interne qui ne prenne en compte une rencontre éventuelle des deux principaux protagonistes risquerait d’être contre-productive.

Toka Diagana
Universitaire - USA

bl

Anonyme a dit…

Anonyme du 27 novembre 17:42

Le digne fils de la Mauritanie son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya n'est pas oublie' et il ne le sera jamais.
Notre combat est pour la defense de la democratie, de la constitution Mauritanienne et des lois en vigueur dans notre pays.
Nous parlons du president legitime de la Mauritanie son Excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi parce qu'il est le representant legitime de notre constitution, des lois en vigueur dans notre pays et de notre democratie. The MAURITANIAN PEOPLE AS A WHOLE INVESTED THEIR POWER IN HIM BY ELECTING HIM THE PRESIDENT FOR OUR COUNTRY!

Je sais que tu veux qu'on change de sujet. On ne le fera pas tant que tes amis usurpateurs continuent a' insulter la volonte' de notre peuple!!!!!

GOULOU LI GENERAL ABDEL AZIZ YI KHALINA ANOU! PERSONNE NE L'A CHARGE' DE CETTE FAUSSE MISSION DE RECTIFICATION.

Anonyme a dit…

Je suis entierement d'accord avec professeur Diagana pour dire que les sanctions economiques seront devastatrices pour notre pays. Pour cette raison, je suis contre leur utilisation.
IL FAUT TOUT FAIRE POUR LIBERER LE PRESIDENT ET LE PREMIER MINISTRE, LES RETABLIR DANS LEURS FONCTIONS RESPECTIVES TOUT EN EVITANT LES SANCTIONS ECONOMIQUES CONTRE LA MAURITANIE.

"EYOUHA NASSE AYNA AL MAVAR? AL BAHROU MINE WARA EKOUM WA AL ADOUWOU EMAMEKOUM
WA LEYSSETE LEKOUM WALLAHOU ILA SIDKHOU WA SABROU..."

Je ne doute pas une seconde que le vaillant peuple Mauritanien finira par triompher!!!!!!

Sanhaji a dit…

Moi aussi je suis contre les sanctions, néanmoins le non respect de la constitution par la bidasserie est en partie dûe au fait que le citoyen normal est complètement absent et ne s'intéresse à rien. Il suffit que n'importe qui vienne et raconte des bobards, il y croit et cela constitue un vrai danger pour la démocratie qui pourtant pour émanciper les couches défavorisés du pays.

Eh bien ce citoyen normal doit comprendre et seules les sanctions pourront le ramener à la raison. C'est ça la triste vérité.

Les sanction c'est donc en définitif à mon avis un mal qu'il faut tolérer pour ouvrir les yeux de nos concitoyens et surtout de nos laudateurs.

Anonyme a dit…

Sqlut...
sanhaji...dis ;oi...tu parles de...*nos concitoyens*...ok ca je sais de qui il s agit ...mais ...*les laudateurs* ms pose probleme...????...qui sont ils exactememt selon toi...????
merci...
bl

Sanhaji a dit…

la liste mon cher ami est tres longue. Comme premiere indication tu peux prendre du bataillon qui a envoye une lettre a Sarkozy.

Anonyme a dit…

Je ne vois toujours pas ...bq de monde...a saisi sarko...
ton amie...bl...bentleksar

Anonyme a dit…

Sanhaji,

J'ai un tres grand respect et une tres grande admiration pour tout ce que vous faites pour lutter contre l'action illegale et illegitime du 6 aout 2008.
Ce n'est pas l'argent qui manque aux usurpateurs. Ils ont deja amasse' des sommes colossales. Ils ont des villas un peu partout dans le monde. Ils ont egalement des collaborateurs exterieurs qui leur permettront d'acceder aux biens vole's du peuple Mauritanien. They already have money. They want power and control. The strategy is to do everything that we can, so that they will not stay in power. If they like to lead our governement, they must do it according to our constitution and our laws.

Any solution to the current crisis which will starve our people should not be used!
PLUS DE 80% DE LA POPULATION MAURITANIENNE EST PAUVRE.
Franchement, it is a very puzzling situation. Je ne sais pas si j'aurai le courage de dire a' Hamod Ould Bakar les mots suivants: " Le General Abdel Aziz et ses usurpateurs vous ont arrache' votre democratie et maintenant, nous sommes entrain de demander aupres de la communaute' internationale de vous affamer pour qu'Abedel Aziz et ses amis bandits vous redonnent la democratie que vous avez perdue. Meanwhile, the sanctions can kill you before your democracy is back."

Don't get me wrong, je suis entierement d'accord avec vous pour la liberation totale du president et du premier ministre et leur retablissement a' leurs fonctions respectives mais il faut eviter toutes les actions qui peuvent directement ou indirectement penaliser notre peuple.

Anonyme a dit…

A- a dit :
Ano du 26 novembre 2008 17:30 a dit: Ano de 11h48 c'est l'anti-laic MOHAMED CHEIKH???

Reponse: mahou ouvalou. Mohamed Cheikh hatheg machallah.

Je confirme que je ne suis pas Mohamed Cheikh, même si nous partageons, plus ou moins, le même point de vu sur la laïcité.
Merci A- pour le compliment que je considère comme étant une « ET HACHLIBE MED DEYMNE ».
A plus

Anonyme a dit…

Joyeux anniversaire mauritanie!!!
Pas de sanction peuple de mauritanie!!!
sanhali cogne ta tete contre le mure!!!
vive aziz,vive hce.
vive le peuple mauritanien.

Anonyme a dit…

Un mouvement a toujours un etat derriere. Toujours. On apprend qu'il y a eu paix apres la reunion ministerielle de Bamako l'autre jour et on revient a la case de depart. A-

=========

Boukary. Daou Le Républicain, 28/11/2008

Nord Mali : Bahanga veut rouvrir les hostilités
vendredi 28 novembre 2008



Alors que l’Etat malien et les porteurs de la médiation dans la crise du nord Mali affichent une confiance dans le processus de paix, le chef rebelle de l’ATNMC, qui s’était retiré en Libye, affirme son désaccord. Du fait que les autorités maliennes n’aient pas répondu favorablement à son invite à venir renégocier en Libye, Ibrahim Ag Bahanga, qui détient en otage quatre officiers, menace de reprendre le maquis.

Au ministère de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, ainsi que du côté du Médiateur algérien, on ne se fait l’écho d’aucune menace venant du chef de l’Alliance Touareg Nord Mali pour le Changement (ATNMC), Ibrahim Ag Bahanga. S’étant rallié à l’Alliance du 23 mai pour le Changement (ADC), pendant un court moment, sous la médiation algérienne, qui a voulu que tous les groupes rebelles reconnaissent l’Accord d’Alger comme document de référence, Bahanga avait fait volte-face pour se retrouver en Libye, où il était resté.

Dans son édition n° 1410 du 27 novembre 2008, le bihebdomadaire « Aurore » écrivait : « … l’armée malienne se trouve sur le qui-vive et se tient prête à répliquer à une éventuelle attaque depuis les grottes de Tegharghar où Ag Bahanga vient à nouveau d’élire domicile. »

Avant ce confrère malien, la presse internationale, notamment l’AFP avait écrit dans son édition du 15 novembre : « Ibrahim Ag Bahanga s’était installé il y a quelques mois en Libye avec sa famille mais il aurait regagné jeudi le nord du Mali dans ce qu’il appelle sa “base militaire”. Il détient toujours comme otages quatre officiers de l’armée malienne. »

Depuis le retrait du chef rebelle malien en Libye, où il a été bien accueilli par le Guide de la Grande Jamahiriya, il y a deux mois, il n’a pas caché son intention d’adjoindre une deuxième aile de négociation à celle initiée par le Médiateur algérien. Les autorités libyennes ont accordé une attention particulière à cette proposition du rebelle malien, et ont accepté qu’on leur prête le mérite de la libération des otages militaires qu’il détenait.

Depuis la Libye, Bahanga avait invité les autorités maliennes à venir négocier, sous la médiation libyenne, le sort de quatre officiers de l’armée qu’il garde jusqu’à ce jour. Cette prise de position du chef de l’ATNMC est, à ne pas en douter, appuyée par la diplomatie libyenne. Celle-ci voulant se faire une place de choix dans le dossier du nord Mali, au moment où la médiation algérienne faisait parler d’elle.

« Si dans les jours qui viennent les autorités maliennes ne répondent pas à notre invitation de dialogue, elles assumeront ce rejet de dialogue qui pourrait avoir des répercussions graves sur le terrain ». Le rebelle a refusé toute représentativité à l’ADC dont il se démarque. « Nous informons que les personnes résidant à Bamako entre autres le député, ancien porte parole de l’Alliance Démocratique ne peuvent nullement parler ou négocier en notre nom », déclarait-il. Il ne s’agit ni plus ni moins que du porte parole Hamada Ag Bibi. Dans ce même communiqué, il précisait qu’il se trouve en Libye « sur initiative des autorités libyennes pour relancer, pour aider à une sortie de crise entre nous et les autorités maliennes ».

Bahanga précisait également, la forte présence de son mouvement sur « l’ensemble des régions du Nord Mali ». Il avait menacé « de saisir et de prendre à témoin une fois de plus la communauté internationale et les partenaires du Mali de cette politique des dupes qui consiste à remettre au lendemain tout espoir de réconciliation et de développement ». L’allusion à l’usage des armes pour plonger à nouveau le nord du pays dans une situation de conflit fratricide ne souffre d’aucune ambiguïté.

Si le retour de Bahanga à Tegharghar se confirme, il faut craindre qu’il ne veuille mettre sa menace en exécution en rompant le cessez-le-feu par une reprise des hostilités au nord Mali. Certaines sources font état du refus de l’ATNMC de désarmer, conditionnant cette opération au retrait de l’armée de Kidal. Dans la région, on peut parler d’un regain de crispation quand on sait que l’éventualité d’attaques rebelles n’est pas à exclure. En conséquence, certaines sources militaires excluent l’éventualité d’un retrait de l’armée au moment où l’aile dure de la rébellion profère des menaces.

On se rappelle le dernier communiqué de l’ATNM en date du 18 novembre qui déclarait la « rupture des concertations entre l’Alliance Touareg Nord Mali pour le Changement et les autorités maliennes ».

C’était suite à une rencontre à Kidal, le samedi 15 novembre, entre représentants de plusieurs groupes de rebelles touareg du Mali, réunis dans l’Alliance pour la démocratie et le changement (ADC) et une délégation gouvernementale comprenant deux ministres (les généraux Kafougouna Koné et Sadio Gassama) pour relancer le processus de paix.

La réunion a vu la participation de l’ADC des membres du comité de suivi de l’accord d’Alger comprenant des rebelles touareg, des représentants du gouvernement malien et de la médiation algérienne.

A cette occasion, les représentants de l’ADC ont souhaité la “création de mesures d’apaisement” avant le cantonnement et le désarmement des rebelles touareg, qui sont plusieurs centaines de combattants, actuellement retranchés dans des collines de la région.

En produisant un démenti de leur participation à cette rencontre de Kidal, l’ATNMC a précisé qu’il s’agissait d’une rencontre entre « les autorités locales de Kidal et les émissaires venus de Bamako. Aucun responsable politique ni militaire de l’ATNMC n’a participé à cette rencontre ni de près ni de loin », précisait la rébellion. « Depuis plusieurs mois, les autorités centrales maliennes rejettent toute tentative de dialogue constructif avec les responsables de l’Alliance Touareg, rejet qui n’est que synonyme d’une invitation à l’usage de la force », précise le communiqué de l’ATNMC.

Boukary. Daou

Anonyme a dit…

Merhbeu bik ya A Plus (pas mon ami A+). Si tu signes A Plus, c'est bon.

Sur un autre sujet, les sanction économiques sont hors de question. Je crois même que la communauté internationale est d'accord la-dessus. Maintenant c'est a la junte d'aider tout le mondde a trouver une sortie honorable a cette crise. Se cramponner au pouvoir à la birmane n'est pas possible dans cette partie du monde. Impossible de faire lacher l'Union Africaine et sortir de cette Union est impossible, au cas ou certains esprits intelligents penseraient a cela.

Bonne journee. A-

яimσ a dit…

salut tous

la police sous les ordres du HCE ,matraque sur les citoyens de la manière la plus gore pour les empêcher de dire non au putsh !

mais il y a une autre manière de manifester : LE BOYCOT DES FORUMS DE DEMOCRATIE ça au moins on aura droit .

jamais l'histoire ne retiendra que aziz a fait un gramme de bien pour ce pays .


__________________________________
une pensée au père de la nation feu mokhtar ould daddah .
___________________________________

Anonyme a dit…

copiarpegar et les autres capables de lire dans la langue de Bush,

Une excellente analyse d'un blog "The Moor Next Door" a lire attentivement. Je n'ai pas tout lu, mais c'est en relation avec la question des frontieres algerie-maroc. Comme d'habitude, il ecrit bien ce Kal. Je ne le connais pas, mais il est brillant comme Prof Ely.
==============


Hollow border back and forth covers weakness on both sides
27 November, 2008 by Kal

After several months of grumbling from Mohamed VI of Morocco, Algeria set up 23 new guard posts on its border with Morocco. The excuse was to limit smuggling and other illegal activity, and it is unlikely that this constitutes as a serious effort to build up the military’s presence on the Moroccan border. For one thing, if the move were for anything other than defensive/law enforcement purposes, the troops would not have been moved to where they were, west of Tlemcen. There are already enough military positions near that segment of the border — for good reason — and a seriously beefed up position there would include placing anti-aircraft or surface to surface missile batteries in the east of the country (or moving ones already there). It is posturing, at very best. The King’s command that Algeria immediately re-open its border with Morocco is premised on trade and the economic implications of the borders’ closing, indeed, the head of the IMF has even appealed to the two countries to set aside their divisions in the name of the economic integration of North Africa. This is an argument that carries little weight with the Algerian ruling establishment, which as a rule carries a great deal of distrust towards Morocco, and likely covers less liberal motivations.

One must ask: Why is Morocco raising this issue, a divisive dead end to be sure, so aggressively? And why now? The world has seen a severe financial crisis in recent months, which has intensified since King Mohamed VI’s speech on the anniversary of the “Green March” in March. It is common for Morocco to amp up its rhetoric regarding its “territorial integrity”: This was the case during the 1960’s, when the Moroccan economy took a dip leading up to its antagonistic behavior towards the former Spanish regions now part of Morocco proper and the bits of Algeria to which it felt entitled. When economic and political pressure cause problems for the monarchy, it directs its attention towards the borders, hoping to rally the nation to the throne, as a means of defusing questions about the government’s country’s performance, the government’s internal policy and the demands made by certain interest groups. The Green March co-opted and muted the Moroccan communists, Islamists, nationalists, the poor and others by bringing on behavior that was nationalist whilst capable of being justified in Islamic terms, and offered hope (in the way of settlement and economic opportunity) to segments of the poor. It was an act of political genius in a time edging on political crisis. When the economy wobbles, Greater Morocco comes out, in one form or another. This may be a contributing factor in Mohamed VI’s demands that the border be opened, and his accusation that Algeria is seeking to “balkanize” North Africa by supporting the Polisario and opposing its autonomy plan for the Sahara.

It is interesting that a little over a generation (or two) ago, Algerian bombast was to be found all over the regional fora and airwaves. The Algerian leadership sought cover under the external threat, which it needed to unify the nation and construct the one-party’s identity in contrast to an imperious monarchical despot. The deterioration of Algeria’s economy over the course of the Sahara War, during which Algeria aggressively backed the Polisario, made such rhetoric especially useful (though not necessarily successful over time, particularly after the death of Boumediene). The Moroccans rarely responded actively to such pronouncements: King Hassan thought it beneath him to respond to the prickly peasants cum revolutionaries in Algeria, whom he considered an inferior caste of leaders. This followed with Arab custom, especially in the Maghreb, whereby one is not expected to respond to his inferiors, at least not directly. It is an affront to one’s honor to engage in squabbles with his social, moral, political, or otherwise inferiors. Today, the fluff at the top of the Algerian government is made up of many of the same men who conducted Algeria’s campaign against Morocco’s foreign policy in the 1960’s and 1970’s. Bouteflika was Foreign Minister during the time of Boumediene’s bitter rivalry with King Hassan, and Yazid Zerhouni (now Interior Minister) served in his Foreign Ministry, as well as did several others in Bouteflika’s political clan (not blood clans, these kinds of clans). King Mohamed VI, not well regarded by these men, does not command the same effect that his father did. Where Hassan was austere and carried himself with a level of finesse not seen among most other Arab leaders at the time or since, his son is effete and princely. There are few veterans in the Algerian foreign policy establishment who take him nearly as seriously as they did his father. There is no serious upward movement in tensions as a result of the King’s comments and the bickering in the UN: It is a one sided conversation, so long as Algeria and the Polisario remain committed to independence and Morocco and its several allies remain committed to autonomy.

That the only major response on the Algerian side to Morocco’s comments over the last few months has been from Zerhouni, who said flatly that “no one is allowed to accuse Algeria of trying to balkanize the Maghreb,” shows how disinterested the Algerians are in escalating tensions. The country’s political class is busy with its own dealings, as it has been since the beginning of the Civil War. There is no interest in Algeria, or Morocco, in initiating a war between the two countries. If Algeria were wanted to fight Morocco, it would open the border and allow GSPC/AQIM raids into Moroccan territory, and it has yet to do so. Conflict with Morocco does not bode well for a comfortably corrupt military leadership, which would be further de-legitimzed if it failed in combat.

This raises one more thought: With the Algerians caught up in bloody civil strife through the 1990’s, the Polisario lacking in the funds they once had, and the backing of the United States and France, why has Morocco not been able to consolidate the Moroccan claim to the Sahara internationally? Irresolvable irredenta, fronzen conflicts, and foreign enemies are of great use for leaders whose own circumstance puts their legitimacy or validity into question. Problems like those in the Western Sahara, the Palestinian territories and elsewhere would not continue to exist if they did not serve someone’s interest. The existence of the Sahara question serves the interests of both Algeria and Morocco on multiple levels. The conflict is so zero-sum that the Algerian solution shakes a pillar of the Moroccan monarchy’s tenure and that resolution in favor of Morocco holds the potential to cause great suffering for the Algerian ruling class. This does not mean that the matter will remain deadlocked: in the future it can mean that Morocco may become increasingly beligerent, and, as Algeria rearms and the political situation changes there, war becomes more likely as a means of consolidating the King’s position for the long term. And the Polisario may well welcome combat, if negotiations continue to fail in delivering results.

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
vendredi 28 novembre 2008
"Le sénateur Exécuteur des Hautes Oeuvres de la dictature guillotine un diplomate innocent!"
(Euphémisme :Exécuteur des Hautes Oeuvres = Bourreau)

i)Le «Grand Inquisiteur» d’Aziz ou le bourreau Sanson à l’ouvrage:

Il est inadmissible que la carrière des diplomates voire des fonctionnaires en général se fasse et se défasse , s’apprécie ou se déprécie , se juge voire se méjuge à l’aune des fantaisies et extravagances des courtisans comploteurs dont l’unique know-how consiste à s’immiscer et à s’incruster partout comme la poussière irrespirable et suffocante de nos vents de sable , en véritable maîtres- chanteurs et arnaqueurs qu’ils sont , à la solde des RG et de la dictature!
Comme , par exemple , le sénateur-fortuit et sûrement malgré lui Mohcen ould El Haj ,«ce cousin et Inquisiteur en chef attitré d’Aziz» , digne de l’époque médiévale.Cette éminence grise du général limogé serait en passe de se tailler les tristes réputation et fonction de «Grand Inquisiteur et bourreau» du «pape non intronisé de la dictature vivant dans sa "papabulle",Aziz»!Gare au bûcher donc !Il n’est de semaine sans que ce Raspoutine du désert ne fasse un autodafé de ce que la République compterait encore de fonctionnaires anti-putschistes ou plus prosaïquement de technocrates neutres et indifférents , presque résignés devant tant d’illégalité , d’illégitimité et de persécution !.....etc

http://vindicte.blogspot.com/
A la bonne heure!

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
léger changement de titre et autres remaniements apportés au texte original!

vendredi 28 novembre 2008
"Le sénateur Exécuteur des Hautes Oeuvres de la dictature guillotine un diplomate!"
(Euphémisme :Exécuteur des Hautes Oeuvres = Bourreau)

i)Le «Grand Inquisiteur» d'Aziz ou le bourreau Sanson à l'ouvrage:

Il est inadmissible que la carrière des diplomates voire des fonctionnaires en général se fasse et se défasse , s'apprécie ou se déprécie , se juge voire se méjuge à l'aune des fantaisies et extravagances des courtisans comploteurs dont l'unique know-how consiste à s'immiscer et à s'incruster partout comme la poussière irrespirable et suffocante de nos vents de sable , en véritable maîtres- chanteurs et arnaqueurs qu'ils sont , à la solde des RG et de la dictature!
Comme , par exemple , le sénateur-fortuit et sûrement malgré lui Mohcen ould El Haj ,«ce cousin et Inquisiteur en chef attitré d'Aziz» , digne de l'époque médiévale.Cette éminence grise du général limogé serait en passe de se tailler les tristes réputation et fonction de «Grand Inquisiteur et bourreau» du «pape non intronisé de la dictature vivant dans sa "papabulle",Aziz»!Gare au bûcher donc !Il n'est de semaine sans que ce Raspoutine du désert ne fasse un autodafé de ce que la République compterait encore de fonctionnaires anti-putschistes ou plus prosaïquement de technocrates dépités , faisant contre mauvaise fortune bon coeur , devant tant d'illégalité , d'illégitimité et de persécution !
http://vindicte.blogspot.com/
A la bonne heure!

Anonyme a dit…

Anonyme du 28 novembre 9:43

Sanhaji est un tres grand patriote qui aime bien notre pays.

Je viens de lire le discours de ton USURPATEUR EN CHEF. J'aimerais bien qu'il nous dise au nom de quelle loi le Haut Conseil d'Etat (une structure illegitime et illegale)a mis definitivement fin au pouvoir CONSTITUTIONNEL du PRESIDENT DEMOCRATIQUEMENT ELU ET LEGITIME DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE.

Dites a' votre usurpateur en chef et aux grands bandits qui l'entourent que je fais confiance au vaillant peuple Mauritanien et j'ai un tres grand respect pour lui. Ce sont cette confiance, ce respect et cet amour que j'ai pour les Mauritaniennes et les Mauritaniens, qui font que je reclame le respect de la volonte' de notre peuple.
Si ton usurpateur en chef a confiance au peuple, il n'aurait jamais pietine' la volonte' de ce meme peuple qu'il pretend defendre. Il n'aurait jamais pietine' la constitution du peuple, les lois en vigueur du peuple et les institutions democratiques du peuple. S'il avait un respect pour ce peuple qu'il pretend defendre, il n'aurait jamais fait de notre pays LA GRANDE FARCE AFRICAINE et MONDIALE. S'il avait un respect quelqconque pour le vaillant peuple Mauritanien qu'il pretend defendre, il aurait pu attendre la prochaine election presidentielle pour se presenter si tel est son desire.

QUELQU'UN QUI RESPECTE SON PEUPLE, NE FAIT PAS DE COUP D'ETAT CONTRE LA CONSTITUTION, LES LOIS EN VIGUEUR ET LES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES DU PEUPLE.

Toutes les cultures Mauritaniennes nous enseignent a' respecter celles et ceux qui sont plus age's que nous. Nos cultures nous apprennent a' respecter les vieilles et les vieux. SI VOTRE USURPATEUR EN CHEF AVAIT UN RESPECT QUELCONQUE POUR NOS CULTURES, IL N'AURAIT JAMAIS MIS EN PRISON UN VIEUX DE 71 QUI EST AUSSI LE PRESIDENT DEMOCRATIQUEMENT ELU DE LA REPUBLIQUE.

Dites a' votre usurpateur en chef et aux grands bandits qui l'entourent, que tout ce que nous leur demandons est de nous redonner les institutions de notre republique qu'ils ont prises de maniere illegale et illegitime.

Personnellement, je n'ai aucune haine contre qui que ce soit mais je tiens a' dire et a' repeter au General usurpateur et aux bandits qui l'entourent, que s'ils veulent diriger notre pays, ils doivent passer par les urnes. En d'autres termes, ils doivent respecter notre constitution, nos lois en vigueur et les institutions de notre republique.

PS.

Je n'ai rien a' dire a' propos des 1000 projets du discours d'Abdel Aziz. Il faut tout simplement vous rappeler de cette histoire de GUIVAVE losrqu'on lui a pose' la fameuse question suivante: "ENTE' TEWKEL JIVA?" La reponse de GUIRVAVE etait: "JIVA GA M'NEY?"

Pour realiser les projets dont parle l'usurpateur en chef, il faut la collaboration des bailleurs de fonds et des pays amis comme la France et les USA. Nous savons tous que ces derniers exigent un retour aux institutions democratiques.
Ai-je oublie' de dire que la Mauritanie est endette'e jusqu'au cou?

Le partage, l'humilite' et la sagesse font la force de notre peuple. Je constate qu'il n'y a ni humilite' ni sagesse chez les usurpateurs mais ils donnent l'impression qu'ils veulent partager...ce...qu'ils....n'ont......pas!

Anonyme a dit…

Si cela ne ressemble pas a la dictature et au coup d'etat, je suis short comme dit copiearpegar. A-

====

Fête de l’indépendance à Lemden :La gendarmerie intervient pour empêcher les habitants de dresser des tentes pour fêter.


Selon des sources bien informées, la gendarmerie est intervenue à Lemden pour empêcher les habitatnts de dresser des tentes destinée à la commémoration du 48ème anniversaire de l’indépendance, vançant qu’il s’agit d’un rassemblement non autorisé.


.
Selon ces mêmes sources, les gendarmes ont confisqué une caméra appartenant à un photographe qui était surplace pour filmer le dispositif de tentes dressé sur une place publique.
Ces tentes ont été transférées dans une concession contigüe au logement familial de l’ancien président, qui s’attendait à la visite d’une délégation du FNDD pour participer, surplace, à la commémoration de la fête de l’indépendance.

Auparavnt le hakem d'Aleg avait notifié aux habitants de la localité d’avertir l’autorité administrative pour tous rassemblements qu’il devraient organiser afin que cette dernière puisse prendre les mesures de sécurité qui s’imposent


Date publication : 28-11-2008 12:22:34 Lecture N°: 37

Anonyme a dit…

Le mali comme plat de couscous qu'Alger et Tripoli se passent. Bonne lecture pour celles ou ceux interessés à la géopolitique pas loin de chez nous. A-
=======

A. Keïta Aurore, 27/11/2008

Situation dans la région de Kidal : L’Armée malienne sur le qui-vive
jeudi 27 novembre 2008



Après une accalmie presque rassurante et consécutive à une nette ascendance des hommes du Colonel Elhadj Gamou sur ceux d’Ibrahim Ag Bahanga, la Région de Kidal est en passe de replonger dans une déstabilisation beaucoup plus vigoureuse. Une nouvelle dégénérescence est en effet imminente, suite au refus catégorique de la rébellion de désarmer et d’abandonner d’échanger définitivement le maquis contre les commodités de la ville de Kidal. Ce maigre résultat est du moins celui que les officiels maliens ont ramené de leurs toutes récentes retrouvailles avec l’Alliance du 23 Mai. Conséquence : la crise de confiance est si aigu que l’Armée malienne est à nouveau sur ses gardes et se tient prête pour répliquer à une éventuelle attaque adverse.

À défaut donc de déboucher sur les assurances d’une stabilisation plus durable, les derniers pourparlers entre les rebelles et le duo ministériel Kafougouna Koné – Sadio Gassamba ont quand même contribué à clarifier de certaines intentions. Ils se sont soldés par une nouvelle crispation sur fond de crise de confiance entre protagonistes, après un clair-obscur déjà instructif que renferme la rétention de quatre (4) otages sur près d’une centaine libérée, grâce à la double médiation de l’Algérie et de la Libye.

En définitive, tout porte à croire que les 4 malheureux éléments des Force armées maliennes font bel et bien figure de précieux outils de négociation, et pour cause. La rencontre entre les représentants de l’Alliance et les officiels maliens a été l’occasion, ni plus ni moins, de ressasser des exigences qu’on croyait caduques depuis qu’Algere avait tapé du poing sur la table devant les capricieuses velléités d’Ibrahim Ag Bahanga. Il s’agit notamment des exigences d’un allègement outrancier du dispositif militaire sur lesquelles l’Alliance du 23 Mai se montre derechef intransigeant.

Pas question de désarmer totalement ni de rejoindre définitivement la ville de Kidal tant que les forces loyalistes continuent d’occuper certaines zones stratégiques. À cette principale conditionnalité, qu’ils motivent par le contenu de l’Accord d’Alger, les compagnons d’Ibrahim Ag Bahanga ajoutent une autre surenchère : celle ayant consisté à réclamer une tour de contrôle exclusivement réservée aux éléments armés de l’Alliance dans la ville de Kidal, argument tiré d’éventuelles menaces sur la sécurité desdits combattants.

Tout naturellement, la première comme la seconde exigence a buté à une fin de non-recevoir d’autorités maliennes non seulement craintives des conséquences imprévisibles d’un retrait systématique de l’Armée, mais également opposée à toute forme de concession sur les domaines de la souveraineté nationale. En clair, l’Alliance est autorisée à désigner les éléments de son choix pour les unités spéciales prévues dans l’Accord d’Alger, mais pas question de céder les prérogatives régaliennes de sécurisation de la région à une rébellion désormais fragilisée par les clivages tribalistes.

Aussi pour apporter de l’eau à leur moulin - et peut-être contourner les barrières d’incompatibilité apparue au cours des négociations -, la stratégie des autorités repose-t-elle apparemment sur une accentuation de la division des composantes tribales constitutives de l’Alliance. Nos sources indiquent, en effet, que chaque groupe de l’ensemble touareg est l’objet de démarches très intenses pour les amener à se désolidariser du front du refus puissamment organisé autour d’Ibrahim Ag Bahanga. Mais lesdites offensives de charme connaissent visiblement des fortunes diverses puisque les adeptes du processus de paix se heurtent un peu partout à la farouche résistance de ses adversaires.

Du côté des ‘Taghatmallat’, les tentatives d’isoler Ag Bahanga accuse des échecs à cause des réticences du leader militaire de cette tribu, Hamma Ag Moussa, un frère du marabout Mohammed Ag Moussa assassiné dans les alentours de Kidal en même temps qu’un officier touarègue de l’armée malienne. Idem pour les ‘Idnans’ où le député Deyti Ag Sidimo n’a guère besoin d’autant d’alibi pour afficher le même refus catégorique face aux partisans de la paix, tandis que l’intraitable Ibrahim Ag Bahanga repousse avec beaucoup plus de vigueur les appels du pied en provenance de démarcheurs ‘Ifoghas’, notamment des deux autres députés de la Région de Kidal.

En tout état de cause, l’intransigeance et la résistance des adversaires de la paix sont telles que l’Armée malienne se trouve sur le qui-vive et se tient prêt à répliquer à une éventuelle attaque depuis les grottes de ‘Tegharghar’ où Ag Bahanga vient à nouveau d’élire domicile.

Par ailleurs, la facilité par laquelle le chef de guerre a échappé au contrôle de la Libye - où il a récemment obtenu protection et abri auprès de Moamar Kadhafi – incite les observateurs à s’interroger sur l’état actuel des rapports diplomatiques entre Bamako et Tripoli. D’aucuns subodorent, en effet, une protestation déguisée contre le rapprochement qu’entretiennent l’Algérie et le Mali, et qui a récemment fait ombrage à Khadafi au point de lui voler la vedette dans la paternité de la libération des deux otages autrichiens.

Ce mécontentement serait-il aussi à l’origine de l’expulsion massive de maliens par le même Guide de la Jammahiria Arabe ? Toujours est-il que les observateurs constatent, depuis le transit des otages européens par Bamako, une position très confuse de la Libye de laquelle le retour en force d’Ibrahim Ag Bahanga ne paraît pas totalement dissociable. Le même Bahanga qui préférait la protection de Kadhafi à la coopération avec une Algérie de plus en plus respectueuse de la souveraineté malienne.

A. Keïta

Anonyme a dit…

Salut...
Rimo ceux qui sont au pouvoir *matraquent* toujours...Sidioca n en est pas une exception...pour ne citer aue celui la....l histoire retiendra ...Aziz sers le premier chef de ce pays exception faite de haidalla...qui ira s enquerir de la situation des paaaauvres...*de s attaquer a la corruption de rouvrir le dossier de la drogue....c est peu...mais on ne peut cracher dans la soupe...il s agit encore de cacahuoutes...car les gros dossiers ne sont pa encore touches....La MCM d akjoujt...la SNIM...le sort des retombes du petrole......le devinir des forces armees...l assurance de l organisation delections liiiiiiiiiiiiiiibres et transparantes....les cacahuoutes ne sont que des amuse gueles...on veut la suite ...
bl

Anonyme a dit…

please
touareg,maliens,algerien.....
laisser notre blog,nos problemes nous suffisent.
alors svp

яimσ a dit…

salut tous ,

bl ,

je ne dis pas le contraire , quoique cette théorie du réformisme central ne me séduit pas .

en fait on peut trouver quelque chose de bien à l'intérieur d'un truc pourri mais celà ne voudrait pas dire qu'on peut le consommer !


Celà aussi découle d'une autre théorie , celle des chemins .

une quesiton :
quel est le chemin le plus court ou du moins le plus sûr pour aboutir à une démocratie exemplaire

est ce en parcourant un labyrinthe remplis de zigzag ou à lors prendre un long chemin droit mais qui mène vers le bout du tunnel ?

il est évident que si on maintient sidi comme président c'est pas gagné mais au moins on est sûr d'y arriver un jour d'ici 2040 pourquoi pas ?

Autrement vous ne saurez plus à quelle sentinelle vous fier .

bilkiss a dit…

Joyeux Anniversaire à la RIM et au Peuple Mauritanien.

Bonne fête d'indépendance à tous les fils et petits fils de ce Pays qui l'aiment et qui ont contribués à l'instauration de sa souverainté, son developpement, sa liberté, sa justice.....etc etc!!!

Amitiés

bilkiss a dit…

Chère Amie Bl,

Sanhaji est pire que Rimo!!!

Rimo parle de matraque, Sanhaji va plus loin "LES SANCTIONS" .

Sanhaji, je veux bien comprendre que tu n'aimes pas Aziz, t'es contre le "putsch", contre sa politique qui pourtant donne ces fruits( Rimo ente vem), mais de là à vouloir, souhaiter des "SANCTIONS" au Peuple Mauritanien, c trop!!!

ça ne relève pas du patriotisme ni du "MAURITANISME"!!!!

tu te rappelles, une fois je t'avais posé une question sur ce même Blog, elle est à l'ordre du jour!!!

Sanhaji, es-tu vraiment Mauritanien?

sans racunes,

sincères amitiés à bl

Anonyme a dit…

Ano du 28 novembre 2008 14:34,

Non cher compatriote. Les problemes des touaregs, maliens, algeriens, libyens et marocains nous touchent: 15 soldats morts à Lemgheity, 4 soldats morts à El Ghallawiya, 4 touristes français morts sur notre territoire, Ping-pong mortel avec les terroristes a TZ, Paris-Dakar annulé, mettant beaucoup de gens en faillite, 11 soldats et 1 guide égorgés à Tourine, Ould Ndeyane liquidé, les cavaliers du changement soutenus par des pays manipulateurs devant l'eternel. Tout est lié. Tu dois te joindre, de temps à temps, à tes autres compatriotes intelligents qui regardent les choses d'en haut. On ne veut pas que quelqu'un meurt idiot.

Ce serait bien pour toi de lire les derniers paragraphes qui disent " Par ailleurs, la facilité par laquelle le chef de guerre a échappé au contrôle de la Libye - où il a récemment obtenu protection et abri auprès de Moamar Kadhafi – incite les observateurs à s’interroger sur l’état actuel des rapports diplomatiques entre Bamako et Tripoli. D’aucuns subodorent, en effet, une protestation déguisée contre le rapprochement qu’entretiennent l’Algérie et le Mali, et qui a récemment fait ombrage à Khadafi au point de lui voler la vedette dans la paternité de la libération des deux otages autrichiens.

Ce mécontentement serait-il aussi à l’origine de l’expulsion massive de maliens par le même Guide de la Jammahiria Arabe ? Toujours est-il que les observateurs constatent, depuis le transit des otages européens par Bamako, une position très confuse de la Libye de laquelle le retour en force d’Ibrahim Ag Bahanga ne paraît pas totalement dissociable. Le même Bahanga qui préférait la protection de Kadhafi à la coopération avec une Algérie de plus en plus respectueuse de la souveraineté malienne".


A-

bilkiss a dit…

Pensées sincères à mes Chers Amis(e), M'ballal, Bebe Ba,Vlane, bl, Yanis, Maata, Mr Couli, A-, l'Académicien, Lambda!!!!

à tous les Bloggeurs, en ce jour de fête pas comme les autres....lol

ouffff,
on réspire à pleins poumons!!!

Amitiés

Anonyme a dit…

Bonne fete a toi chere petite soeur..toi qui est loin du bercail....
Rimo...en 2040...avec sidi...le president militairement elu...dixit belkiss...farceur va...plus de democratie telecommendee....qu on fixe les regles now ...
amities..
bl

Anonyme a dit…

Salut ...ca c est une bonne chose...reveiller la fierte collective des mauritaniens...
lu sur cridem

Au cours de la cérémonie commémorant le 48ème anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Chef de l’Etat, Président du Haut Comité d’Etat a décoré Monsieur Cheikh Ould Bouhadda le dernier survivant de la bataille historique de Oum Tounsi qui opposa en Aout 1932 les troupes coloniales françaises aux hommes de la résistance mauritanienne.

Né en 1908 dans l’Inchiri, monsieur Cheikh Ould Bouhadda a reçu des mains du Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz la médaille de Commandeur de l’Ordre du Mérite national. Le résistant centenaire est aujourd’hui le dernier survivant de la bataille d’Oum Tounsi où il fut blessé. Au cours de cette bataille les troupes coloniales perdirent le quart de leurs officiers dont le Lieutenant Mac Mahon, petit-fils du Maréchal Mac Mahon, Président de la République Française de 1873 à 1879.

Cette décoration vient s’ajouter à l’inauguration des travaux de l’avenue nouvellement baptisée par le Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz du nom du premier président mauritanien Mokhtar Ould Daddah et la remise à la Fondation Daddah du premier bureau de l’ex-président par le Ministre des Affaires Etrangères Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou.



A l’évidence, ces gestes hautement symboliques et empreints d’humanisme et de devoir de mémoire, confirment une volonté politique affichée du Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, de valoriser le passé de la Nation et d'honorer la mémoire des patriotes.

Cette commémoration du 48ème anniversaire de notre indépendance a été placée sous le signe de l’amour de la Patrie et de l’hommage de la Nation au denier des "poilus" de la Mauritanie.

bl

яimσ a dit…

salut tous ,


A- ,

ces salafistes qui courent toujours ?! ces petits loups du desert on sait pas pour qui ils roulent .


bilkiss ,

oui aux sanctions ciblées contre aziz et ses amis .Du 15 décembre on saura exactement la nature de ces sanctions .

Et puis le budget de ould raiss semblait couvrir toutes les dépenses de l'état , pour quoi donc tu es si inquiète ?!

bl ,

tu n'apprecie pas la transgression de sidi ?!
eh oui ! il n'a pas était loyal envers les militaires quel gonflé lol

bilkiss a dit…

Rimo taquine, ma Chèr Bl!!!!

farce de mauvais goût......lol
il se préoccupe pas du la RIM ni du Peuple!!!

Sidioca président, tout sauf ça et jusqu'en 2040!!!

la démocratie changerait de nom et de connotation!!!
on sait jamais sous sidioca, y'a pas de garantie, tout peut changer en mal bien-sûr dirait le fou de mon chér Ami Maata

amitiés

Khalil Balla Gueye a dit…

"Pensées sincères à mes Chers Amis(e), M'ballal, Bebe Ba,Vlane, bl, Yanis, Maata, Mr Couli, A-, l'Académicien, Lambda!!!!"

Tu as oublié le Nazillon et des tas d'autres!
Vous étiez un peu plus nombreux que cela ou je me trompe?
Quelle hécatombe ou endémie aurait donc décimé les autres?

Bebe BA a dit…

BONNE FETE A TOUS.

Même si j'aurais prferé qu'il y'ait un defilé comme avant, pas un huis clos à la présidence (faites pas attention, je me sent nostalgique)

Rimo et Sanhadji, pour ce qui est des sanctions économiques, c'est le peuples qui aura à en souffrir pas Aziz et Cie.
Dieu sait que je ne le souhaite pas pour mon pays.

Pourquoi pas préconiser des sanctions indivuduelles et autres trucs de ce genre?

__________________________________

Bilgiss, c'est un pure plaisir de te lire, tu manie sublimement l'humour

bilkiss a dit…

merci ma Chère Bebe Ba,

c un régal de te lire!!!
bien que t'es pas fréquente sur CanalH!!!

surtout..surtout que tu sais trés bien remettre à leurs places, un peu d'ordre...lol ces frondeurs déguisés en Rimo, Sanhaji..et Dieu sait qui encore!!!!

Ah oui, le grand Mr couli!!!
à ne pas oublier!!!

nous les autres nanas, y'a n'a pas 36 milles (bl et moi) nous prennent pour des prunes!!!

heureusemment, que tu es là!!!

Amitiés

яimσ a dit…

salut ,

bilkiss ,

tu ne veux pas de sidi car il est militairement élu mais en même temps tu défends le HCE , la boulette !!

ton appétit pour les militaires nous intrigue !!!


bébé ,

kouchner avait parlé de senctions ciblées , donc on peut pas refuser !
sinon c'est la porte ouverte à n'importe qui pour envahir le palai
et les mercenaires c'est pas ça qui nous manque .

bilkiss a dit…

Rimo,

t'es passé à coté, pourtant c pas diable!!!

j'ai bien dit que sidioca est militairemment élu!!!
c les bidasses qui l'ont élu, t'es d'accord avec moi!!!

alors, moi je prefère l'originale à la copie surtout quand la copie est floue...lol

pour l'appetit, je te signale que les militaires sont pas faciles à digérer!!!!
tu en sais quelque chose!!!

finis tes insinuations, et ta provoc, c nul comme réponse!!!

un débat de qualité médiocre!

sans rancunes

Khalil Balla Gueye a dit…

C'est quoi donc ces épanchements et effusions de sentiments inaccoutumés et excessifs même pour un 28-11 fut-il pas rond comme 48?!
Les visiteurs médecins pourront toujours vous décrire quels liquides seraient sujets à épanchement aussi et moi l'amateur de littérature je me chargerai de faire la même chose avec le mot "effusion" dans toutes ses acceptions en ce 28-11-2008?
Pendant que vous y êtes , associez donc qui vous savez à vos "effusions et épanchements excessifs et inaccoutumés"!
A fendre le coeur , triste et attristant!!
Khalil Gaye Balla

яimσ a dit…

salut ,

belkiss ,


C'est bien les militaires du cjmd qui ont amené sidi .A l'époque ils envoyaient des gens pour la collecte des fonds pour sa campagne .

Aziz ne l'avait pourtant pas caché car il organisait des réunions dans ce sens là au sein même de sa maison .Peut être que tu l'ignores , mais moi non.

maintenant il n'est pas question que celà se repète .

assez et assez


c'est pourquoi il est de notre devoir de sécher ces forum de démocratie .


ps : excuse moi de la médiocrité du débat ,je dois être à court d'arguments c'est ça ? .

d'habitude je dis comme ça ce que je vois , mine de rien ....

Khalil Balla Gueye a dit…

Tout se tient donc!Quelles déceptions! Au pluriel!
Il va falloir tirer CA au clair!

Anonyme a dit…

Salut...
Tu sais moi je suis...des ni Sidi...ni Aziz...toutefois ..je soutiens resolument ...*le rectificatif* du 06/08/08...car il s agit bien d une mise a jour...* up date*...sidi ne s est pas gonfle comme tu le pretends au contraire ...je suis tente de dire au contraire qu il s est degonfle...non ...il a devie et voulu faire marche arriere...cse depart....et ca je ne peux le supporter ...ni les militaires d ailleurs...comme tu vois ...
En ce qui concerne les sanctions ...ceux qui les reclament ...sont des...je tairais l adjectif...
bl
respect les filles...

Anonyme a dit…

Rimo...c est a toi que je parle...
...cse..lire plutot...case depart
au fait ...ou est passe...le sypathique ...site le ,ini pays???
amities...
bl

Yanis le R. a dit…

Chers amis

Bonne fête à tous!

Le 28 novembre reste une date importante dans notre histoire.
Aussi loin que remonte ma mémoire, ce jour était toujours bien particulier, nous étions fiers de notre pays, fiers d'être indépendants, fiers d'être libres de notre destin...
48 ans après, le developpement n'a pas été au rendez-vous comme espéré mais nous ne pouvons en vouloir qu'à nous-mêmes. Mais là, c'est une autre question...
Une pensée pour tous ceux qui sont morts à Inal en ce jour par la bêtise et l'ignominie de ceux qui n'avaient rien compris à la signification de cette date nationale.

Dans un autre cadre, l'actualité ces jours-ci dans le monde nous offre, en Thaïlande, un exemple frappant avec notre situation à nous.
Après un coup d'état, il y a 2 ans, dans ce pays de plus de 60 millions d'âmes (comme son voisin la Birmanie qui nargue la communauté internationale depuis bien longtemps), on s'achemine vers une "rectification" certaine...

On peut lire ainsi dans Le Figaro:

--------------

Le général Anupong Paojinda a par ailleurs demandé au premier ministre contesté Somchai Wongsawat de se retirer, d'organiser de nouvelles élections et de dissoudre la chambre basse du Parlement. Le chef du gouvernement, de retour du Pérou, a répondu par la voix de son porte-parole : «Le premier ministre a répété plusieurs fois qu'il ne quitterait pas son poste et qu'il ne dissoudrait pas le gouvernement parce qu'il a été élu démocratiquement.»

Le chef de l'armée a enfin assuré que ce n'était «pas un coup d'Etat». Tout en ajoutant : «En tant que chef de l'armée, si je mène un coup d'Etat, les problèmes seraient réglés une fois pour toutes. Mais il y aurait de nombreuses conséquences, y compris la réaction internationale», a-t-il dit.

----------------------

Anonyme a dit…

Pensee aux martyres d INAL...*Une pensée pour tous ceux qui sont morts à Inal en ce jour par la bêtise et l'ignominie de ceux qui n'avaient rien compris à la signification de cette date nationale.*..merci Yan...
.
bl

Anonyme a dit…

lu sur cridem


Le ministre de la santé, M. Mohamed Abdallahi Ould Siyam a inauguré vendredi une unité de Scanner au centre hospitalier national et ce dans le cadre de la célébration du 48ème anniversaire de l'indépendance nationale.

Cette unité a coûté l'enveloppe de 102 millions d'UM, alors que l'ancienne unité a coûté 400 millions d'UM.

Cette unité se compose d'un scanner de 16 barrettes, de type Bright Speed Excel, possédant les dernières possédant les dernières avancées technologiques (un statif, un support patient, un générateur à rayons X, un tube à rayons X, une unité de traitement d'image, un moniteur de visualisation, un système de stockage des images radiologiques, un système de communication, et d'archivage radiologiques) et munie de logiciels de comptabilité DICOM.



Le directeur général de l'hôpital le Dr. Mohamed Ould Aye a indiqué que cette réalisation consacre les engagements du Président du haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat, le Général Mohamed Ould Adbel Aziz, de l'intérêt qu'il accorde à la dimension santé et sa réponse immédiate aux préoccupations des populations et l'accès des plus démunis aux soins de qualité.

La cérémonie d'inauguration s'est déroulée en présence du wali de Nouakchott et du président de sa communauté urbaine.

bl

Yanis le R. a dit…

Chère BL,

Je trouve que le prix du scanner qui vient d'être acquis par l'Hôpital National est en dessous des tarifs du marché...
Il faut savoir que ce qui est le plus important et qui explique les prix élevés c'est la garantie-maintenance surtout dans les pays sans représentation de la société de fabrication (marché mauritanien insignifiant).
C'est ainsi qu'un scanner neuf 16 barrettes (je dis bien 16 barrettes et non les scanners qui n'ont de scanner que le nom qu'on trouve parfois en Mauritanie ou au Sénégal en privé notamment, une vraie arnaque!) tourne autour d'1 million d'euros tout compris.
Mais il est fort probable que l'ancien scanner ne coutait pas plus de 100-150 millions d'UM...

Anonyme a dit…

Rimo,

j' ai passé au mpons 4 heures entrain de regarder les vidéos des salafistes et cela fait vraiment peur. Jamais vu auparavent, me concentrant sur la lecture specialisée au lieu des images. Espère que nos enfants ne connaitront pas cette ère qui j' espère disparaitra. Le salafiste est bien de chez nous: il ressemble au cousin de chacun de nous. Merci de nous balancer ici tout ce que tu trouves à ce sujet, car ce qui se passe en Algérie, au Mali, au Maroc, au Niger et au Tchad on le connaitra. C' est juste une histoire de temps. Il aurait ete ideal que nos militaires ne s' interessent pas au pouvoir, mais à nous defendre avec des salaires 10 fois superieurs.

Sur un autre point, une connaissance pakistanaise me dit que parmi les restes d' un des teroristes en Inde, ils ont trouvé les restes d' un passeport mauritanien. En attendant de recevoir copie de l' article, merci de chercher. Dès qu'il me l' envoie, je le met ici.

Bonne nuit. A-

Anonyme a dit…

J' ai oublié. Il y a toujours un état derrière les terroristes. Si la communauté internationale doit lutter contre le terrorisme, il faut qu' elle soit impitoyable. L' Inde vient d' avoir son septembre 11 et si le Pakistan est derrière, la communauté internationale doit etre impitoyable. Un défi pour Obama.

A-

Anonyme a dit…

Une pense'e sincere a' l'endroit du vaillant peuple Mauritanien ainsi qu'aux presidents Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Je n'oublie pas Bilkiss, BL, KBG,A-, A+, Maata, Yanis le Roi,LM, Rimo et tous les autres qui sont plus intelligents que moi.

Anonyme a dit…

C'est bien d'etre reconnaissant envers tous ceux qui ont defendu la patrie mais j'aurais prefere' qu'on trouve une autre maniere de decorer le vieux de 100 ans Cheikh Bouhada. En regardant les photos de cridem, j'ai eu l'impression qu'il a besoin de repos. Merci pour la reconnaissance mais il faut laisser nos vieux se reposer!

Anonyme a dit…

Couli,

Si ce message est de toi, merci milles fois et cela va droit au coeur. Tu es un ami a nous tous malgre quelques "mis-understandings" de temps a autre et ce n' est pas mechant du tout. Je saisis l' occasion de cette fete nationale prise en otage par nos amis, parents et compatriotes lambda militaires pour demander pardon a tout le monde, y compris Aziz, Ould Taya, Ely, ma grande soeur Khattou, Moussa, notre Sidioca national et tout celui qui aurait cru que je l' ai attaqué gratuitement, car l ' intention de mes sorties a toujours ete noble. Celle de contribuer a stabiliser notre pays dans la paix, la serenite et la concorde.

Couli: tu es tres intelligent et on apprecie ton "stickeveness" sur certaines questions. Leur remise en cause par Maatala nous permet de reflechir et de remettre en doute certaines de nos perceptions. Merci beaucoup Maatala.Et aussi LM (pour aussi ne pas beaucoup aiguiser ton cideau), Bilkiss ma chérie, Rimo, Yan le Roi, x le vagabon de Couli (qui certainement ecrit ici comme il avait promis), Belinda (a qui on souhaite de gros succes car elle nous fait honneur),Sanhaji, bl, Mohamed Cheikh qui nous manque, Prof Ely qu' on lit souvent et dont les arguments sont aussi etanches que la fermeture des hublots d' un sous-marin, KBG qui merite le respect par son nazillon et tout le monde ici. Ai-je oublié quelqu' un?

A-

copiarpegar: Merci special a toi aussi. Si tu n' existais pas, il aurait fallu t' inventer. Ta contribution donne une dimension nouvelle a canalh et tout ceux qui ont acces a un clavier te lisent et a travers toi canalh or the other way around.

El khelta: je commence a realiser que cette histoire d' attaque de Bombay est tres serieuse. Et si cela nous arrivait? Inchallah non, mais faut prendre ces choses tres au serieux ...
===
Couli a dit:

Une pense'e sincere a' l'endroit du vaillant peuple Mauritanien ainsi qu'aux presidents Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Je n'oublie pas Bilkiss, BL, KBG,A-, A+, Maata, Yanis le Roi,LM, Rimo et tous les autres qui sont plus intelligents que moi.

29 novembre 2008 03:58

Anonyme a dit…

Un petit commentaire de moi sur un article de Taqadoumy surles nouvelles nominations dans nos ambassades en Syrie, Soudan et Libye. Juste au cas où Taqadoumy oublies de publier ce commentaire anodin, mais important. A-

=========

Reste maintenant à savoir si la Syrie, le Soudan et la Libye vont accepter ces nouvelles nominations toutes illégales. Pour le Soudan, ce serait trahir Ely et Sidioca qui ont tant investi avec El Bechir (visites, ElyCom, etc..).

Maintenant on apprend, avec joie, qu'Aziz a annulé le contrat d'exploration petrolière avec le High Tech Group du Soudan, avec c'est certain des interêts dans cette compagnie pour El Béchir et probablement quelque chose pour Ely. JE DIS PROBABLEMENT. Ely est le plus rapide pistolero au bled quand il s'agit d'empocher sa part dans les deals ou investir dans le long terme. C'est probablement notre Zardari national, cet Ely.

Maintenant: Aziz va t-il reconsiderer le contrat de High Tech Group si le Soudan accepte implicitement de reconnaire la junte en acceptant le nouvel Ambassadeur? Il y a toujours une idée parfois crapuleuse derrière la politique. Béchir est certainement entrain de réflechir où s'éxiler en cas de pépin avec le tribunal international qui va le faire condamner à travers le Conseil de sécurité des Nations Unies sitôt que Obama vient u pouvoir. Obama n'a pas d'autre choix que de satisfaire la demande de la droite américaine s'il ne veut pas nuire sa réputation en état taxé d'arabe terroriste. Surtout que toute faute de "leadership" sera saisie par Hilary Clinton pour enfin être Présidente en 2012.

Juste une idée sur fond de manipulations politiques et géo-stratégiques que nous connaissons bien ici chez nous depuis 2003, aux US, au Soudan et en France, en Algérie, au Mali, au Maroc, etc... Il faut rester vigilant à tout, juste en cas ...

Recruter une jeune universitaire faisant de la recherche à Harvard pour defendre l'indéfendable faisait partie d'un plan bien huilé de mainmise sur le pouvoir dans un psys bientôt état pétrolier, n'est-ce pas? Le plan a grippé un peu, mais faites attention. Observez attentivement ce que vont faire les français qui nous visitent aujourd'hui. Impliquer Ely dans les consultations d'aujourd'hui doit vous mettre la puce à l'oreille.

Anonyme a dit…

Couli a dit:

Une pense'e sincere a' l'endroit du vaillant peuple Mauritanien ainsi qu'aux presidents Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Je n'oublie pas Bilkiss, BL, KBG,A-, A+, Maata, Yanis le Roi,LM, Rimo et tous les autres qui sont plus intelligents que moi.

______________________________


D'accord avec toi Couly à une correction près: KBG pollue canalh et il n'est pas intelligent (et c'est dommage).

Pour les autres d'accord.

Anonyme a dit…

Et en plus, il sent mauvais. Mekhnez.

Sanhaji a dit…

Merci à tous et joyeux anniversaire de l'indépendance de la France et vivement la proche indépendance de l'institution militaire.

Hier j'étais fêter le 28 novembre à Lemden ou séjourne malgré le Président élu Ould Cheikh Abdallahi, et je n'ai donc pas pu répondre Bilkiss qui s'est intérrogée sur ma mauritanité. Je ne répondrai certainement pas à question dans le cadre de Tarkou.

J'ai été enregistré par la Gendarmerie du régime défendue sans scrupule par Bilkiss. Vous voyez vers où navigue la République.

Au reteour, dans un restaurant près de Boutilimitt, je n'ai pas pu prendre mon thé tranquillement à cause de la Radio volume maximum de mon restaurateur où Aziz déversait ses ambitieux projet dans un arabe peu digeste.

Anonyme a dit…

sanhji
tu ne trouves pas que tu exageres,
ton amour aveugle toi et ta tribut pour le pouvoir te rend dangereux pour le peuple mauritanien et te fait dire n'importe quoi.
ceci est l'anniversaire de toute la mauritanie et ce n'est pas l'independance de la france,mesures un peu ton langage et saches que ton parent ne reviendra jamais au pouvoir car il ne devait meme pas y etre,alors respectes la memoire de ceux qui ont milite pour cet independance.

Anonyme a dit…

Le nazillon de KBG ou quelque soit son nom,

Merci d'arreter STP. Profitons de l'occasion de notre independance prise en otage pour stopper les attaques personnelles. Inchikoum billah. Je suis certains que si vous vous connaissiez vous ne vous aurez pas attaquer l'un l'autre. J'avais cru demander la paix ce matin. Mais qui suis-je? Merci KBG de rester silencieux sur ces insultes et elles disparaitrons. Regarde la reponse au frere qui a dit que je suis obscene. Ma reponse a ete Merhaba bik et il a stoppe et m'a felicite indirectement pour ma deymanite.Maatala pourra te donner des tonnes d'insultes qu'il recoit chaque anne sans perdre le nord. Comme x ould y. Papa couli
Enta vem?

Sanhaji: s'il ya un brave, c'est toi. Car resister les coups de coutaux de Maatala sans crever, c'est difficile. Du courage et merci de nous avoir confirme le harcelement policier sur la route vers Lemden. Si Sidioca etait de l'un des Hodhs, la junte n'aurait pas ose imposer quoi que ce soit dans leurs fiefs. Couli et KBG entouma vem?I'll n y a que nous autres du Trarza et du Brakna qui sommes faibles, faux Avec Sidioca, AOD, Ould Ahmedoua, on ne va pas loin. Je crois que c'est dans nos genes et il faut qu'on abandonne la politique.

En dehors de tout proselytisme politique, je croyais que ma Bilkiss etait un revolutionnaire car anti-nonsense. Bilkiss appuyer les bidasses comme Sanhaji semble le dire te met avec nous du Brakna et du Trarza. Houwa Ba M'bare est de Mbagne, n'est-ce pas?

Maatala: je te vois dans quelques mois traiter Aziz de sous-caporal au lieu de caporal pour MOST comme twil leemer comme dit Couli a fait au moins une ecole de guerre et une exole d'etat-major, alors que Aziz n'a fait que Mekness qui fait Bac moins 4.C'est evident avec la connerie qu'il a faite sans reflechir en prenant le pouvoir avec les assurances d'un cousin eduque, mais sans experience en politique etrangere comme ma mere yarhmha.Meme si Aziz gagne avec la benediction des francais, il ne fera pas plus de 6 mois comme tout ce qu'il a promis est irrealisable et tu n'a pas besoin de te diplomer de l'Academie de Meknes pour le savoir.

Anonyme a dit…

Tu crois que Sidi est mon parent, car tu ne crois pas que quelqu'un puisse s'engager que pour son parent.

Tu veux m'imposer ici aussi la censure comme ton Zigoto de General l'a fait pour les medias officiels.

Je suis sur que ni toi ni les tiens n'ont milité pour l'indépendance. Qui t'a proclamé responsable du patriotisme.

D'habitude je ne réponds pas aux anonymes, mais tu m'es allé sur le toit.

Sanhaji

Anonyme a dit…

L'article du Calame que je vous ai balance ce matin a ete repis par CRIDEM. Donc a lire et interpreter proprement, car son interpretation depend de la ou on est. Restez vigilants. Quand les etats cesseent de collaborer, ils s'envoient des virus ...

A-

Khalil Balla Gueye a dit…

Moi ,je ne réponds pas aux nazillons et autres ordures de canalh :JE FAIS PIRE ,VRAIMENT PIRE!
Demandez donc à Moustapha et à ses émules sur la liste dont le tour serait IMMINENT!
Je n'insulte pas:je fais VRAIMENT PIRE et je tiens TOUJOURS PAROLE!
N'est ce pas NAZILLONS au pluriel!

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Je suis entrain de rire parce que je ne sais toujours pas comment j'ai oublie' votre nom de la liste.
Je dis donc: MEILLEURS VOEUX A VOUS!
VOUS ETES LE SYMBOLE DE LA LUTTE POUR LE RETABLISSEMENT DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES DANS NOTRE CHERE MAURITANIE. JE SUIS SINCEREMENT TRES RECONNAISSANT POUR TOUT CE QUE VOUS FAITES POUR NOTRE PAYS.

Ps.
Sur un tout autre plan, ce n'est pas trop mauvais parce que votre nom ne figure pas sur la meme liste que Maata et KBG. (rire)
SIMAHE! LIKWEYRI CHEIBANI WOU RASSOU M'DEGUEDEGUE!!!!

A-,
Je vous remercie pour le message. Nous avons l'obligation morale de continuer le dialogue pour maintenir et favoriser la paix sociale en Mauritanie.

PS. NUMERO 2
Par decret des membres de canalh, l'usurpateur en chef et les grands bandits qui l'entourent, sont decore's GRANDS COMMANDEURS DE L'ORDRE DE T'HENTITE WOU KTILE LA DEMOCRATIE!

Anonyme a dit…

sanhaji, tu nous amerd avec tes histoires de lemden,sidi, est la democratie.
la junte sont la , et ils vont rester jusqua 2012.
donc,pass le bonjour a ahmed le bily, amal, est mohamed le con.
la legalite et bla-bla ca march pas, vous avez le pouvoire et ca ete enlevee par aziz.
donc temou ela ebkou

bilkiss a dit…

Sanhaji,
désolée pour ta mésaventure avec les gendarmes ie qu'ils doivent faire leur boulot!!!

vraiment désolée crois-moi, suis tout sauf méchante!!!

pour tes voeux de l'Indépendance de la France c tout simplemment ridicule!!!

t'es fatigué par le long trajet!!!
je suggère de te réposer avant d'écrire des trucs que tu regretteras plus tard!!!

P.S
ta "Mauritanité" est encore de plus en plus mise en doute

sans rancunes

Anonyme a dit…

Anonyme de 14:46 ton petit numero a la Be6meg3ou ne m'impressionne pas, je te laisse donc divaguer, sentant que tes preoccupations ne sont pas les miennes.

Couly merci tout de meme, j'ai bien ris de ton Kweiry ndgdeg rassou.

Bonne fete a tous

Sanhaji

bilkiss a dit…

ou-est passé Maata???

quelqu'un à des nouvelles?

c monotone le blog sans mon chér Ami Maata!!!

P.S
merci Pa Couli pour les mots gentils pour Maata et sa compagnie créole....lol

Bilkiss,
inquiète

Anonyme a dit…

Interessant. Avec un slip baissé, on tousse trois fois pour se faire humilier pour une vulgaire affaire de diffamation. Et s'il disait qu'il ne sait pas tousser? Et s'il leur petait à la face?

Le passage qui m'a fait rire" Il doit vider ses poches, il est menotté dans le dos, direction Paris. Là, à la PJ, il doit de nouveau vider ses poches, et se déshabiller. On lui demande de baisser son slip, de se tourner et de tousser trois fois. La procédure...".


A-
===
A la une
Un journaliste de Libération humilié par la police
Par Pascal Riché | Rue89 | 29/11/2008 | 00H59

C'est un pays dans lequel la police peut débarquer chez le journaliste d'un quotidien, l'humilier devant ses enfants, l'insulter, le menotter, le déshabiller complètement au dépôt... A cause de quelques mots écrits dans ce journal qu'il a dirigé pendant quelques mois.

Ce pays, c'est la France de 2008.

L'affaire, hallucinante, est racontée par Libération. Vendredi matin, Vittorio de Filippis, journaliste à Libération, est réveillé à 6h40 par des coups frappés à la porte de sa maison.

Trois policiers lui disent qu'ils ont un mandat d’amener au TGI de Paris contre lui. "Habillez-vous, on vous emmène." Il proteste. "Vous, vous êtes pire que la racaille!", disent les policiers, devant son fils de 14 ans.

Il est emmené au commissariat du Raincy. Quel est le crime commis par le journaliste? On lui parle d'une affaire de diffamation à l'encontre de Xavier Niel, fondateur de Free, le fournisseur d'accès à Internet... Vittorio de Filippis a en effet été directeur de la publication de Libération pendant la période de transition July-Joffrin. A ce titre, il est responsable de tout ce que le journal a publié à cette époque...

Vittorio de Filippis demande la présence des avocats du journal. Réponse: "Ils ne seront pas là." Il doit vider ses poches, il est menotté dans le dos, direction Paris. Là, à la PJ, il doit de nouveau vider ses poches, et se déshabiller. On lui demande de baisser son slip, de se tourner et de tousser trois fois. La procédure... Il se rhabille. On lui a retiré ses lacets, sa ceinture, la batterie de son portable, ses papiers...

Il est poussé dans une cellule avec cafards et mites.

Deux heures plus tard, on lui redemande de se déshabiller complètement. Il baisse son slip, se tourne, tousse. Toujours menotté, il est escorté vers la juge Muriel Josié, vice-présidente du tribunal de grande instance de Paris. Elle lui signifie qu’elle l’a convoqué plusieurs fois par courrier dans le cadre de l’affaire Niel et qu’il a toujours été «injoignable» (il transmettait les convocations aux avocats du journal).

Le journaliste refuse de répondre à ses questions. Il est alors mis en examen pour diffamation, avant d'être relâché.

Ces méthodes, qui concernent un délit qui n'est même pas passible de prison, sont proprement inadmissibles, et Rue89 se joint à l'indignation de Libération et de ses personnels.

Il est indispensable qu'une enquête soit ouverte sur cette affaire, et que des sanctions soient prises contre les responsables de cette interpellation. C'est la première fois, semble-t-il, qu'un directeur de la publication fait ainsi l'objet d'un mandat d'amener pour un délit de presse.

Mais ce n'est pas la première fois que la liberté de la presse est bousculée depuis deux ans. Perquisition au Canard Enchaîné, garde à vue du journaliste Guillaume Dasquié, mises en examens à répétition... La liberté de la presse régresse en France: tous les démocrates devraient s'en alarmer.

Khalil Balla Gueye a dit…

Tu ne crois pas si bien dire en employant l'expression "compagnie créole" car dis toi bien qu'il y a des créoles blancs de la pire espèce comme ta compagnie de danseurs de Zouk abdominal et amuseurs d'Aziz et idolâtres de toutes les dictatures!
Et mon objectif déclaré depuis 8 mois est de les renvoyer trimer dans leurs "plantations merdeuses , haineuses et racistes" en leur infligeant une sacrée et mémorable punition à coup de bâton de canne à sucre qu'ils ne seraient point près d'oublier et dont l'exemplarité dissuasive en ferait réfléchir plus d'un aspirant-nazillon!
Ils en viendraient même , à envier à l'oncle Tom ce "sous-homme de race inférieure"sa case et son sort!
Je leur ferai aussi passer jusque l'envie de porter des pseudos renvoyant à des références ethnicos-tribales du genre "bidhani facho" de El Moustapha , "compagnie créole" et bien d'autres encore ...(sic)!
KGBolivar!!

Khalil Balla Gueye a dit…

Désormais , je regrouperai tout ce "beau monde" hétéroclite et bigarré objet de mon commentaire précédent sous l'appellation générique , parlante voire très DANSANTE aussi de "ZOUK MACHINATION" ou "SOUK MACHINE" en référence au groupe "ZOUK MACHINE"!C'est plus simple et illustratif!Non?
Je leur opposerai donc un groupe de mon initiative dénommé "KASSAV" pour leur casser les "reins danseurs" quitte à leur faire des dialyses après!(sic)
K(assav)BG!!

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonne soirée ...dansante de Zouk créole!
Pour ma part , j'ai toute l'éternité de la vérité et du droit DEVANT et AVEC moi!
J'aurais donc du temps et de la morale à revendre contrairement à la dictature assise sur des charbons ardents et sa "ZOUK MACHINATION" de souffleurs sur les braises voire les ANNEES DE BRAISE!
Rien ne presse donc , il n'y a pas le feu pour KBG qui ne fait pas les choses à demi!Tout ou rien!
Je vais faire quelques emplettes au supermarché ,Ah j'oubliai de vous suggérer de dire en mon absence que mes achats auraient quelque rapport avec mon éthylisme présent , passé , réel ou supposé et que sais-je encore!C'est compris dans la ZIF (Zone d'Injurieuse Franche!),exénorée et sans risques donc!
a la bonne heure!et surtout bonne soirée ....

Anonyme a dit…

Faites la paix les gars. Sidi Yewkel a accepte de demissionner et de participer a la reunion sur les etats de la democratie de Aziz. C' est l' accord avec la mission française, selon l' ambassadeur de France. Lire Cridem. Croire en Sidi Yewkel a toujours ete une gageure. Maatala et Bilkiss on gagne le combat. Vive Aziz et a bas Sidi Yewkel. A-

bilkiss a dit…

Merci chér A- pour la bonne nouvelle!!!

voilà donc la crise finie, la démocratie réstaurée sans sidioca!!

Aziz declare ne pas vouloir garder le pouvoir (Pa Couli ente vem) qui dit mieux...lol
le camp des gagnants est en euphorie!!!!

c la fête!!!
montre toi Bon Dieu Mon Chér Maata!

P.S
Pa Couli c ta 2 ème leçon, je suis tjs du coté du ou des Winners!!!

j'avais dés le debut pariée sur Obama, tu te rappelles, t'avais dis qu'il n'avait chance et pourtant!!!!

même scénario avec Aziz, j'avais tjs dis qu'il trouvera une issue, que y'aurais pas de sanctions ( que nombre de Canalheurs attendent avec impatience, va savoir pourquoi? vouloir pénaliser le Peuple Mauritanien).
Pa Couli, ta fille n'a pas la poisse!!!
tu dois en être fièr!!!

merci encore A-
sincères Amitiés,

Bilkiss,
aux anges

Anonyme a dit…

sanhaji moot esa, hata.
bilkis, felictation.
vive le general aziz, vive HCE, vive la mauritanie.
ahmed dadah tu est notre prochain president, tu le merite on ta volez la presidence deux fois, mais comme les amercians dit" what goes around, comes around''
vive la mauritanie.

яimσ a dit…

salut ,

bl ,

d'accord qu'il n'est pas necessaire de s'accrocher à sidi quand on sait ce qui s'est passé durant les 15 mois de son règne .

Lui même comprendra pourquoi les gens l'ont abandoné pour le HCE .


Mais tu vois moi je suis embêté par le cynisme de certains qui ont tendance à se prendre pour les nouveaux maitres ,méprisant ainsi tout celui qui s'aventure à leur barrer chemin .

ces princes sadiques qui nous matent sous le nez de aziz sans mot .

(qui est MOHCEN ? pour qui se prend cette saloperie de merde..)


j'ai aussi la racaille de police et gendarmerie qui barbarisent les pauvres citoyens sans mot du HCE .On les gaze à la lacrymo comme des kurdes , juste parcequ'ils ont dit non aux militaires .

et il y a plein de dossier que le temps ne permet pas d'invoquer .


voilà pendant que aziz tapent sur le fndd , ses amis s'envoient caviar et champagne .


donc je peux te rejoindre même si aziz nous décapite son cousin mohcen car il en restera d'autres


ps : le blog sera mis à jour bientôt .

Anonyme a dit…

Voila Pour Bilkiss...

Déclaration de l’ambassadeur de France après la rencontre avec Ould Cheikh Abdallahi à Lemden

"...levée de l'assignation à résidence du président déchu pour lui permettre de participer, en tant qu'ancien président, au prochains états généraux de la démocratie".





La délégation française vient de quitter Lemden après une rencontre à huis clos avec le président déchu Sidi Ould Cheikh Abdallahi dans sa résidence à Lemden.




A l’issue de cette rencontre l’ambassadeur de France à Nouakchott Michel Vanderpoorter, a déclaré qu’il s’agit d’une action diplomatique qui s’inscrit dans le cadre des efforts entrepris par l’Union Européenne visant la recherche d’une solution consensuelle pour une sortie de crise en Mauritanie.




Le diplomate français s’est refusé à tout autre commentaire concernant la rencontre avec Ould Cheikh Abdallahi. La délégation française se dirige, actuellement vers Nouakchott où elle aurait à rencontrer le leader de l'opposition Ahmed Ould Daddah, ainsi que le général Ould Abdel Aziz président du HCE.




Par ailleurs, les visiteurs de Ould Cheikh Abdallahi auraient à proposer aux autorités à Nouakchott la levée de l'assignation à résidence du président déchu pour lui permettre de participer, en tant que ancien président, au prochains états généraux de la démocratie.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

le copier/coller ci haut que j ai oublie sw signer...
bl

Anonyme a dit…

c'est la fete
enfin nous avons eu gain de cause.
le peuple mauritanien a gagne
contre kb la voleuse et ses
amazoniennes,il a gagner contre ould waghef le guignard qui a agenouille air mauritanie,la somagaz et j'en passe,il a gagne contre messoud qui a vendu sa cause,contre mourtada le bandit,contre ould challa...
bikiss,maata où etes vous c'est la fete.

Anonyme a dit…

de ce copier/coller ...ne voyez vous un signe avant coureur de *sagesse*...
bl
Lemden : Ould Cheikh Abdallahi n’a pas prononcé de discours au cours de la réception qu’il a organisé le 28 novembre

La réunion tenue à Lemden, vendredi soir, par SIDIOCA et les dirigeants du FNDD (Photo ANI)

Selon l’envoyé spécial de l’ANI à Lemden, le président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a offert un dîner en l’honneur des dirigeants du FNDD, hier soir, sans toutefois prononcer le discours auquel s’attendaient certains observateurs, à l’occasion de l’anniversaire de l’indépendance.


Les festivités commémoratives de l’indépendance, surplace, se sont résumées à une allocution prononcée par le président en exercice du FNDD M. Jemil Mansour dans laquelle il a condamné le fait que le FNDD et «le président légitime» soient empêchés de fêter l’indépendance nationale, avant d’ajouter que «la localité de Lemden vit depuis hier sous le blocus et le contrôle sécuritaire». Ould Mansour a également condamné le fait que le président déchu soit privé par les autorités de prononcer son discours à cette occasion, ainsi que l’interdiction aux journalistes de couvrir l’événement à Lemden.
A la suite de ce dîner, Ould Cheikh Abdallahi a tenu une réunion à huis clos avec les dirigeants, les anciens ministres et les parlementaires du FNDD, au cours de laquelle il a rendu hommage au Front National pour la Défense de la Démocratie pour les efforts qu’il mène en vue du rétablissement de la légalité.



Date publication : 29-11-2008 12:31:16 Lecture N°: 140

Sanhaji a dit…

Ne cries pas victoire de sitôt. Ce qui est écrit dans cridem émane d'ANI soit CON (Choueikhna Ould Nenni).

Sidi va retourner au pouvoir, malgré les putschistes et leurs acolytes.

Bebe BA a dit…

Bonne Nouvelle!
Quand je disais que Sidi était un sage, je ne me trompais pas.
Je suis sure que si ce débat ne s'était passé à huis clos, il n'aurait pas demissionné, étant entouré d'indivudu qui ne pensent pas à la Mauritanie, mais à leurs propres intérêts.

Maintenant, la balle est dans le camp des militaires et ils ont intérêt à oeuvrer pour la Mauritanie
_ _ _ _ _ _ _


Bilgiss, ton eyphorie fait plaisir à voir (ou à lire, lol)

bilkiss a dit…

Merci ma chère Bl,

c tant mieux, suis contre le retour de sidioca à la magistrature suprème, mais pas contre la personne de sidioca!!!

qu'il saches qu'il n'a rien fait durant son règne c encore mieux, mais frondeurs faux et cupides ont failli l'avoir........lol
c leurs intêrets qui sont en danger et leur liberté (Aziz continue sa traque aux gabegistes)

s'il participe aux états géneraux de la démocratie en tant qu'ancien chef d'état, on demande pas mieux!!!!

c le top des tops!!!
on n'est comblés!!!

c la démocratie qui a finalemment triomphée!!!

Merci encore Aziz, continue sur cette même voie que tu t'es traçée!!

c le Peuple Mauritanien qui est content et moi avec!!!

amitiés

Anonyme a dit…

je t'ai prevenu tu deviendras fou comme ton parent sidi,ce dernier ne verra jamais plus le pouvoir,sauf s'il va baigner dans le sang du peuple,celui ci a fait son choix celui du bien etre(bouffer, se soigner et voir les rv derriere les barreaux) .

Sanhaji a dit…

Cette cuisine française, n'est peut être pas si saine.

En tout cas les faux compromis vont couler ce pays et même si Sidi désiste, la lutte va continuer pour sortir la Mauritanie des sales griffes des militaire et de leurs acolytes y compris les pseudo-démocrates dont certains ne cessent de polluer ce blog. Les sentiments régionalistes ne peuvent pas réussir en Mauritanie. Il y a un candidat qui veut forcer la porte du palais, nous ne l'accepterons jamais. Même s'il y parvient selon la même logique de coups d'Etats il sera déposé en moins de 15 mois.

A bon entendeur salut

Sanhaji a dit…

Il y a certains qui font de la politique du casino ou des chevaux de course.

Sidi est libre de faire ce qu'il veut et de désister s'il le veut, ça ne changera pas d'un iota notre position, nous voulons la démocratie, la vraie, pas celle des arrangements et des faux compromis.

Nous n'avons pas misé pour Sidi comme étalon pour la course au pouvoir, nous l'avons fait, parceque c'est un Président élu déposé en dehors de toute forme légal. On l'aurait fait avec n'importe qui.

S'il arrive que les français amène Sidi à faire un faux compromis, c'est le problème de Sidi qui aura ainsi sacrifié son pays et son avenir. Nous autres ne reconnaîtront pas ce faux compromis et veillerons à saborder tout le processus biaisé qu'ils auront à mettre en place.

bilkiss a dit…

Chère Bebe Ba,

t'avais peut-être raison sidioca est sage mais têtu!!!!

toutefois, il doit s'eloigner de la maréchale ( Maata ente mneyn?) de ces faux compagnons, ces alligators sattellites qui gravitent autour de lui!!!

il ne s'en portera que mieux!!!

merci pour le gentil mot

fraternellement,
bilkiss

Sanhaji a dit…

Bilkiss,

Maata n'est pas comme toi, car malgré nos divergences de point de vue, je sens en lui beaucoup d'objectivité et surtout peu d'émotions en politique.

Par contre toi, tout ce que tu écris est chargé d'émotions qui ne vont pas nous faire avancer très loin.

bilkiss a dit…

Sanhaji,

stp revient à la raison!!!
je sais, je te comprends, c dur à accepter, trop fort comme coup mais c ça!!!

c fait, fais preuve de bonne foi, c l'occasion ou jamais!!!

sans rancunes

bilkiss a dit…

Je crois que mon Chér Ami Maata n'a pas encore fini sa journée chez Mac-Do!!!

suis contente pour lui!!!

amicalemment,
bilkiss

Bebe BA a dit…

Sanhadji,

Je suggére d'attendre et de voir ce que les militaires ont à nous proposer: Sidi a accepter de participer aux "états généraux de la démocratie", aie confiance en lui et suit le pour voir où il va te mener

Sanhaji a dit…

Bilkiss,

tu divagues, il faut au moins attendre jusqu'à ce qu'il y ait des informations confirmant ce qui est écrit sur cridem et sur ani. Jusqu'ici aucun autre site respectable n'a confirmé cette information.

Les Français, doivent voir ce soir le Général putschiste, les Colonels putschistes Daddah et EOMV.

Il n'y aura probablement aucune information avant le départ des français, qui je te l'avoue ne m'inspirent pas confiance. Les Européens sont dans une grande mesure responsable du malheur africain, à cause de leur opportunisme mesquin et le peu d'estime pour un continent, pourtant source de leur richesse.

sans rancune essa 7ag.

Bebe BA a dit…

Bilkiss,

Tu as raison, le vieux est vraiment mal entouré (c'est qui a causé sa chuté), il dévrait s'en défaire.

bilkiss a dit…

Sanhaji,

bien-sûr que c pas comme avec Maata le grand!!!

l'émotion c le quotidien des nanas
on fait tjs avec!!!!

pour tes deux derniers postings, désolée je te suis plus!!!
aprés les insultes, c le sabotage, le boycott...etc etc

je réponds plus, je sais plus ce que tu veux (tu voulais sidioca libre c fait) je te conseille de te réposer, ça ne te fera que du bien, t'as n'a besoin!!!

je crois que t'es en manque de taya, un nosalgique inconditionnel de taya!!!

défendre sidioca avec tant d'ardeur, de FUREUR n'etait que du cinoche.......lol

sans rancunes

Sanhaji a dit…

Bilkiss,

je ne t'ai jamais insulté et je ne le ferai jamais, donc cesses de jouer à l'insulté avec moi.

bilkiss a dit…

Sanhaji,

je joues pas avec toi,suis assez grande pour ces enfantillages!!!

on échange des idées, des points de vue, ce qu'on appelle communemment débat!!!

t'as bien écris:
"la lutte va continuer pour sortir la Mauritanie des SALES GRIFFES des militaires et de leurs acolytes y COMPRIS LES PSEUDO-DEMOCRATES DONT CERTAINS NE CESSENT DE POLLUER LE BLOG"
fin de Citation!!!

c à peine voilé, même pas voilé!!!

bon repos
sans rancunes

Anonyme a dit…

A- A dit
Ano du 26 novembre 2008 11:48,

Vous croyez que c'est quoi cette histoire ? C'est cousin ou pas cousin? Nous avons des temoins. Je n' ai pas fini avec vous.
Cher A-
J’espère, tout de même, que ce n’est pas une menace.
Je pense que les raisons du limogeage du premier conseiller de notre ambassade à Paris sont précisées dans la dépêche, jointe, malgré l’impartialité de la source citée : le FNDD.
Je suis convaincu, que n’importe quel ministre aurait fait la même chose avec ce diplomate peu scrupuleux. Le Monsieur a commis une faute grave en transmettant cette communication interne à de tierces personnes qui ne sont pas désignées comme destinataires et par conséquent ne doivent en aucun cas prendre connaissance de la teneur de cette correspondance.
Au lieu de nous focaliser sur les liens de parenté entre le sénateur et le MAEC, nous devons nous poser les vraies questions qui sont :
Le diplomate a-t-il commis une faute professionnelle ou non ?
Est-ce, cette punition était-elle proportionnelle à la faute ou non ?
Je pose d’ailleurs ces questions à notre grand diplomate KBG et j’espère qu’il voudra éclairer ma lanterne sur ce sujet.
Cher A-, convenez avec moi que dans le cas présent la faute incombe au 1er conseiller qui voulait jouer sur les deux tableaux et manque de pot il s’est fait pris.

Cher ami si vous le voulez bien, dépassons cette question tribale qui n’explique pas tout.
D’autre part, sachez que je vous respecte et je lis, systématiquement, vos posting et j’apprécie les analyses « geopolitico- strtegique » dont vous nous gratifiez de temps à autre sur ce blog malgré que je ne sois pas toujours d’accord avec vous. En faite, je suis un fana de géopolitiques et de géostratégies.
Je tiens à mentionner ici que mon premier commentaire était de bonne foi et sans rancune et je vous présente mes excuses si vous l’avez pris autrement.
A plus

Anonyme a dit…

LA PRESSE DECHAINEE OU LES EMBEDED EN TEMPS DE PAIX

Dans un artcile de l’ANI (agence appertenant au consul de dakar nommé par la junte) datée du semaedi 29-11-2008 à 16:26, on peut lire :

(http://www.ani.mr/ani.php?menuLink=9bf31c7ff062936a96d3c8bd1f8f2ff3&idNews=2427)

Le meme artcile a eté sitot repris par le site CRIDEM (appartenant à un Français installé en Mauritanie) datée du meme jour : (http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=25237&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=26993c6b52

Le premier artcile déjà sujet a caution, en passant de ANI a CRIDEM, subit une technique dite de « renforcement » qui sied bien au jargon de la presse embarquée ou embeded comme diraient les anglisistes .

Dans la reprise « renforcée » d’une version initiale de l’ANI dont la credibilité est douteuse, l’auteur utilise le conditionnel dans le dernier paragraphe sensé etre l’ossature du texte, Cridem remet le dit paragraphe en tete le met en italique, precedé de points de suspension ce qui supose qu’il s’agit d’un extrait d’une longue déclaration de l’ambassadeur de France disant sans ambage que « "...levée de l'assignation à résidence du président déchu pour lui permettre de participer, en tant qu'ancien président, au prochains états généraux de la démocratie".

Tendis que cette partie du texte est tirée du dernier paragraphe. Ce qui était sensé etre dit au conditionnel par les émisaires de sarkozy, qui pourraient proposer au général limogé(dans la version ANI) devient par la magie des « ciseaux » de CRIDEM un extrait affirmatif et d’une consequence plitique assez grave pour le FNDD .

voici le paragraphe en question : « Par ailleurs, les visiteurs de Ould Cheikh Abdallahi auraient à proposer aux autorités à Nouakchott la levée de l'assignation à résidence du président déchu pour lui permettre de participer, en tant que ancien président, au prochains états généraux de la démocratie.

Le plus curieux est que le meme article affirme que l’ambassadeur s’est refusé a toute déclaration apres sa sortie d’audience avec Sidi.

Le tout agrémenté d’une photo en médaillon et de profil du dit ambassadeur senser renforcer sa posture déclarative.

l’objectif de la manipulation est de faire croire au lecteur non averti que l’ambassadeur de France a déjà tourné la page du président Sidi et qu’il l’a dit explicitement sur le site CRIDEM, jadis une référence contre la dictature de Taya, désormais de plus en plus embeded certes tenu par un remarquable journaliste étranger installé pour « la bonne cause », affirme il, en Mauritanie…

Anonyme a dit…

bravo l'ano cet article décortique le mensonge éhonté de la junte et de ses journaleux de ould neni et Claude K
jamais sidi n'a dit qu'il va participer aux assises des putschistes et l'ambassadeur de france n'a jamais dit cela non plus

Anonyme a dit…

Cher Sanhaji....respect pour cet argumentaire....bien que je le partage pas....j aime ceux qui ne lachent pas prise...continuer votre lutte ...nous la notre...dans l amabilite...pour la mauritanie...deux projet differents...

bl

Sanhaji a dit...
Il y a certains qui font de la politique du casino ou des chevaux de course.

Sidi est libre de faire ce qu'il veut et de désister s'il le veut, ça ne changera pas d'un iota notre position, nous voulons la démocratie, la vraie, pas celle des arrangements et des faux compromis.

Nous n'avons pas misé pour Sidi comme étalon pour la course au pouvoir, nous l'avons fait, parceque c'est un Président élu déposé en dehors de toute forme légal. On l'aurait fait avec n'importe qui.

S'il arrive que les français amène Sidi à faire un faux compromis, c'est le problème de Sidi qui aura ainsi sacrifié son pays et son avenir. Nous autres ne reconnaîtront pas ce faux compromis et veillerons à saborder tout le processus biaisé qu'ils auront à mettre en place.

29 novembre 2008 19:04

Anonyme a dit…

Celle la est dediee aux filles ...egalement...bebeba ...et belkiss...

bl

28
Ould hamoudy: "O. Cheikh Abdallahi n'a pas reçu de proposition de la part de la délégation française"

Selon Mohamed Kaber Ould Hamoudy, "direcetur de cabinet"du président déchu Ould Cheikh Abdellahi, la délégation française ayant rendu visite cet après-midi à l’ancien président ne lui a fait aucune proposition, mais plutôt elle a écouté son point de vue du en tant que« président légitime » à propos de la crise actuelle.

Ould Hamoudy a affirmé, au cours d’un contact téléphonique avec l’ANI, que : "Les membres de la délégation française ont indiqué qu’ils étaient là pour rendre visite, au président afin de prendre connaissance de son point de vue concernant la crise actuelle".

Mohamed Kaber ajoutera que : «Les responsables français ont confirmé à Ould Cheikh Abdallahi l’attachement du gouvernement français à sa position inchangée exprimée à travers la déclaration de l’Elysée, qui condamne le coup d’Etat du 6 août, considérant que le président élu demeure le seul représentant légitime de la Mauritanie».



Et l’ancien directeur de radio Mauritanie de poursuivre : «Le président a répondu à toutes les questions de la délégation, soulignant son attachement à la légalité institutionnelle et au choix démocratique du peuple mauritanien et sa conviction relative au fait que le retour à la constitution constitue la seule voie possible pour une sortie de la crise actuelle.

Il leur a, également, fait savoir qu’il rejette toute idée de négociation pendant que les militaire confisquent le pouvoir».







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Bebe BA a dit…

ça commence à être lassant, Sidi va se rompre le cou à force de jouer à la girouette et son entourage devrait arrêter de l'influencer à tort ou à travers et lui devrait faire preuve d'un peu plus de volonté et de fermeté.

Si j'ai bien compris, l'ancien directeur de la TVM dement les propos de l'ambassadeur de france?

Eh bien , on attend tranquillement un démenti de l'Ambassade!

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Merçi de nous dédier à bilkiss et à moi, ce dernier posting; mais je te fais remarquer que si je me suis rejoui de la "participation de Sidi aux Etats Généraux de la démocratie" en tant qu'"ancien président", c'est parce que cela allait nous sortir de la situation de crise où ils nous ont fourrés (Sidi, Aziz et Cie), mais pas parce que je suis pour tel ou tel.

Anonyme a dit…

sanhaji tu te rends comptes de ce que tu écris:

" S'il arrive que les français amène Sidi à faire un faux compromis, c'est le problème de Sidi qui aura ainsi sacrifié son pays et son avenir. Nous autres ne reconnaîtront pas ce faux compromis et veillerons à saborder tout le processus biaisé qu'ils auront à mettre en place."

"nous autres" blabla vous allez donc prendre le maquis pour qui? vu que apparemment le problème de votre président légitime ne serait plus le vôtre mais son problème

pour qui donc allez vous tout foutre en l'air avec votre rhétorique merdique édentée? parce que à te lire sidi deveindrait votre ennemi et même celui de la nation qu'il aura sacrifiée!

tu racontes n'importe quoi mon pauvre ami, mais au moins on découvre ta tension nerveuse à l'idée que le vieux décide en son âme et conscience, mais comme d'hab, vous voulez penser à sa place et qu'il reste le pantin de votre mauvais foi

ainsi votre président légitime ne peut plus décider, il lui faut écouter les frontistes édentés à la rhétorique assoiffée de récompense

sanhaji tu commences à parler comme un salarié sous payé et dont le zèle reçois en pleine poire la perspective d'avoir salivé pour rien

laisse le boulot de commentaire de l'actu du front au prof, lui au moins ne dirait pas des conneries pareilles , il n'en penserait pas moins d'ailleurs, mais il aurait l'élégance d'aller en vacances au lieu de cracher son délire avec la rage des hypocrites qui n'ayant plus rien à dire n'ont plus qu'à jeter leur masque comme on lance un caillou à l'adversaire avant de rester seul au milieu de la place, en sueur, le coeur battant et les yeux tout fou plein de rage qui semblent chercher Dieu comme pour lui dire " tu m'as eu, mais je ne m'inclinerais jamais"

moulane avieu

Anonyme a dit…

FRANÇAIS, EUROPEENS, VOUS N’ETES PAS LES BIENVENUS EN MAURITANIE !
La venue d’une délégation française – ou de n’importe quelle origine - dans notre pays pour rencontrer le président déchu est une flagrante ingérence dans nos affaires et un « décrochage » honteux, de la part de la junte en place, qui perpétue ainsi la tradition de soumission des régimes successifs de Nouakchott aux puissances étrangères. SANS AVOIR PLEURE LE DECHU, NI SOUHAITE LA BIENVENUE A SES TOMBEURS, nous proclamons que personne n’a le droit de faire venir chez nous des étrangers pour diriger notre débat intérieur et s’impliquer dans le règlement de nos problèmes. Nous ne nous attendions, certes pas, de la part des militaires putschistes, ni de leurs prédécesseurs à une attitude digne, du genre « que les français et tous les étrangers s’abstiennent de s’ingérer dans nos affaires intérieures », mais nous aurions souhaité entendre les voies libres et jalouses de notre dignité, élever des vives protestations contre cette marque de recolonisation. Les défaitistes et les fatalistes éternels opposeraient à cette réaction d’indignation le spectre de la mondialisation et de l’équilibre des forces dans le monde, pour justifier la philosophie de la résignation. Un argument piteux, seule excuse pour ceux qui sont toujours prêts à proclamer la reddition avant le combat. Les nations courageuses, armées d’une foi inébranlable en leur propre capacité de faire face à l’adversité, n’abdiquent jamais de leur dignité. Pourquoi, au nom de la réciprocité et du « vouloir bien faire pour les autres», la junte n’a pas dépêché à Paris une délégation pour aider à réconcilier le parti socialiste qui vient de subir une fracture grave, susceptible de se répercuter sur le Continent Africain ? Tout simplement parce qu’une telle initiative n’est ni souhaitée, ni considérée à propos par Martine Aubry, Ségolène Royal ou Sarkozy. L’initiative des français chez nous DOIT ETRE EGALEMENT VUE ET CONSIDEREE. La Mauritanie n’a à perdre, en défendant son indépendance et sa dignité, que les déchets des usines occidentales, le grain pour bétail chèrement payés par les devises et la soumission, pour la consommation humaine. Les générations formées à l’école coloniale et postcoloniale (ce « post » n’est que pour la forme, car la colonisation continue) sont dépourvues de fibres sensibles et ne possèdent aucun sens de l’honneur. Or, ce sont ces générations, avec bien sûr des exceptions, qui peuplent chez nous le pouvoir et « l’opposition », les « opinions » civiles et militaires. Puissent ces exceptions - les hommes et les femmes libres et dignes - se démarquer d’un tel environnement odieux et combattre pour l’indépendance et l’honneur de notre pays ; boycotter les festivités marquant le 48e malheureux anniversaire du MENSONGE ; dire aux français : « vous êtes les malvenus, nous pouvons régler nos problèmes sans vous, votre intervention ne peut que jeter l’huile sur le feu, vous n’apportez aux peuples que CROISADES (au propre et au figuré), malheur et désolation, ne rééditez pas chez nous le DRAME que vous avez provoqué chez les Hutus et les Tutsis ! »

Khalil Balla Gueye a dit…

Je viens juste de me connecter!

QUOI DONC? C'est à moi et au FNDD qu'il ferait référence!Pour quel Don Quichotte guerroyant contre les moulins à vent roulerait donc cet écuyer, Sancho Pança?(hidalgo Moussa ente vem)
DANS LE COLLIMATEUR DONC,FOUTU, A LA CASSE!!

"tu as bien écris:
"la lutte va continuer pour sortir la Mauritanie des SALES GRIFFES des militaires et de leurs acolytes y COMPRIS LES PSEUDO-DEMOCRATES DONT CERTAINS NE CESSENT DE POLLUER LE BLOG"
fin de Citation!!!

c à peine voilé, même pas voilé!!!

bon repos
sans rancunes

29 novembre 2008 20:02

Bebe BA a dit…

KBG, comme disent les ivoiriens: "qui se sent Boubou se gratte", mais je ne pense pas qu'il parlait de toi.

Je ne vois pas pourquoi tu te sens indexé, dépuis le début, tu as été contre les militaires.
"faut pas chercher des problèmes là où y'en a pas"!

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 383   Suivant› Les plus récents»