jeudi 13 novembre 2008

Les cent jours du HCE ou un pronunciamiento en passe de réussir

En trois mois de crise politique au sommet de l’Etat, il faut se poser des questions sur l’issue de la crise.
Plus le temps passe, plus les putschistes s’installent au pouvoir et deviennent incontournables. C’est triste à dire mais c’est la realpolitik, un concept démocratiquement admis…
Actuellement, les discussions se font par l’intermédiaire de gouvernements étrangers et d’organisations internationales, comme si les mauritaniens ne pouvaient plus se voir, s’entendre.
C’est ainsi que chaque camp se cantonne dans sa position en traçant des lignes rouges.
Le camp des putschistes a avec lui la force des armes (l’Armée), l’Etat (et son administration), une majorité parlementaire (à l’Assemblée Nationale et au Sénat) et la majorité des maires élus des communes du pays.
Le camp des légalistes a avec lui le droit, un Président élu mais en captivité et les bonnes intentions affichées de la communauté internationale.
L’inégalité sur le terrain est frappante ! Surtout que la communauté internationale n’attend que l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle pour prendre acte du fait accompli…
On aurait maintenant dans notre histoire politique mouvementée un pronunciamiento à la mauritanienne : une prise de pouvoir militaire pacifique avec l’approbation d’une grande partie de la population civile (ou plutôt de ses représentants supposés).
La question qu’on peut se poser est la suivante : est-ce que le pronunciamiento a déjà réussi après les cent jours fatidiques?
Ce qui est certain c’est que la roue du temps tourne et tout jour passé confirme la nouvelle donne politique.
Les nominations à profusion dans tous les postes administratifs et économiques du pays qui se succèdent rendent d’ici quelques mois le retour à l’ordre ancien impossible, voire utopique.
Après des élections sans doute prévues dans un délai revu à la baisse (moins de 14 mois), il n’y aura plus rien à discuter, les jeux auront été faits et les « gains » consommés…
Y a-t-il encore une place au dialogue politique ?
Ne sommes nous pas en train d’enterrer un processus démocratique biaisé ?
Les propositions du Président de l’Assemblée Nationale et l’ouverture de la session ordinaire du Sénat par son Président ne le confirment-elles pas ?
La Mauritanie a gagné au moins une chose et pas des moindres : les coups d’état ne seront plus une mince affaire qui se règle entre militaires dans un mess autour d’un thé...
Une armée républicaine, garante de l’ordre et du respect des institutions doit être la première question à l’ordre du jour d’éventuels états généraux de la démocratie.
Ces états généraux doivent permettre qu’il n’y ait plus jamais qu’un seul camp, celui de la Mauritanie.

Yanis

275 commentaires:

1 – 200 sur 275   Suivant›   Les plus récents»
Ɔopiarpegar a dit…

Pour ceux qui lisent l' arabe

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

C'est pourtant la triste réalité:les militaires s'imposent du fait de l'absence d'une classe politique responsable et soucieuse de l'interêt de la nation.Au lieu de propser dès le départ une solution raisonnable et acceptable par les militaires,les membres du FNDD n'ont laissé à ces derniers aucun choix sauf celui de rester au pouvoir.S'ils(FNDD) commettent la même erreur en refusant de participer aux états généraux,il est fort probable que les militaires organiseront des élections "à la Taya" à l'issue desquelles nous aurons Aziz comme président élu pour 5 ans...
A+

Anonyme a dit…

En envoyant SIDIOCA ce matin à Lemden,les militaires font d'une pierre deux coups.D'une part,il libère le palais des congrès pour les états généraux et d'autre part,ils font semblant de libérer SIDIOCA et de satisfaire les demandes de la communauté internationale...
A+

Anonyme a dit…

La pression ne fera que remonter. Les lèches bottes de militaires sont abasourdis par le changement des conditions de détention de Sidi.

Rassurez vous Sidi reviendra quelques soient les gesticulations des militaires et de leurs acolytes.

La lutte continue

Sanhaji

Anonyme a dit…

Il ne reviendra jamais, c'est une évidence!

Anonyme a dit…

Les Sanhaja sont pourtant connus pour leur réalisme.
En termes de spéculation et de provocation, un autre scénario : dans 14 mois, Sidi, Messouad, Jemil... soutiendraient le Général O/ Abdel AZIZ comme candidat à la présidence contre Ely et O/ Daddah ? Qu'en pensez vous ?
Sous le chapitre des interrogations, pourquoi Sidi prévoit déjà de recevoir plusieurs visiteurs s'il n'est pas libre ? Qui l'a déjà informé de ces visites ? Y a-t-il un non dit ? Esselam

Anonyme a dit…

Lu sur CRIDEM:

"Le Khalif Oumar Ben El Khatif (aleyhi Salam) qui se promenait parmi ses protégés une nuit, avait entendu les sanglots d’une femme dont le mari est parti dans le Jihad. Il est revenu sur ses pas pour demander à sa fille Hafssa, "combien une femme peut endurer l’absence de son époux". Elle répondit "4 mois".

Comme le mari de la femme plaintive était au front du Jihad depuis presque 4 mois, il donna les ordres pour qu’il revienne d’urgence à son domicile. Oumar a évité la colère d’Allah, Ould Abdel Aziz, l’a-t-il évité lui aussi ? "

Qui a compris quelque chose???

Ɔopiarpegar a dit…

Attention, c'est du lourd (La liberté de lécher les bottes)

copiarpegar

Anonyme a dit…

Ano 12.12
KB ne s'est jamais plaint de l'absence de sidi.

Anonyme a dit…

Aziz ne sera jamais president. Ely peut-etre

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
jeudi 13 novembre 2008
"Le brunch de Gaberone :le président et le diplomate."

"....C’était en 2001 , à Gaberone , la capitale du Botswana ,en Afrique australe ,où je participais à une sorte de grand-messe stratégique et anti-terroriste organisée et financée par les USA et depuis lors institutionnalisée annuellement.La délégation mauritanienne était composée des colonels Ould Yehye inspecteur général des armées , Feu Ould N’diayane CEM-adjoint et moi coté diplomatique , pour le MAEC.Comment donc me suis je lié "d’amitié" ou presque avec un ex-président auteur de la première transition s’étant soldée par la dévolution du pouvoir par les militaires aux civils en Afrique serait-on tenté de me demander ?"

http://vindicte.blogspot.com/

A la bonne heure!

Ɔopiarpegar a dit…

Transfert de l'ex-président : Les détails
13-11-2008
Sidi Ould Cheikh Abdallahi est arrivé jeudi 13 novembre vers 5 heures GMT, dans la localité de Lemden, 30 Km au nord de l’entrée d’Aleg, capitale de la région du Brakna. Il a été conduit par une escorte trois véhicules et de dix membres du Bataillon pour la Sécurité Présidentielle (Basep), sous le commandement su Colonel Mohamed Ould Meguett, membre du Haut Conseil d'État (HCE).

Ould Cheikh Abdallahi était installé dans le véhicule du milieu, avec deux gardes habillés en civil. Il a été mis en résidence surveillée dans une maison appartenant à sa famille, dans la localité de Lemden. Après un ratissage des lieux par les éléments de la garde présidentielle, il a été autorisé à recevoir des visites.

Son ancien porte parole Abdoulaye Mamadou Bâ a déclaré à la presse que son épouse et ses enfants sont restés à Nouakchott.

Aucune déclaration officielle n’a été donnée à ce sujet.

"Je suis entré chez lui, je l’ai salué, il est en bonne forme", a de son côté confirmé un proche de l’ex-président, contacté par l'agence APA à Nouakchott.

Ce proche de Sidi a ajouté que les habitants du village se sont rués pour saluer leur fils dès l’annonce de son arrivée et qu’il n’y a aucune restriction de visite malgré la présence d’un véhicule de sécurité à proximité des lieux.

Ould cheikh Abdallahi se trouvait jusque là en résidence surveillée, dans une villa du Palais des congrès à Nouakchott.

Un dirigeant du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), a affirmé que le front s’apprête à constituer une délégation qui devra se rendre chez Ould Cheikh Abdallahi à Lemden, sans toutefois préciser la compostions de cette délégation qui doit quitter Nouakchott avant midi.

Selon ce membre du FNDD, le front organisera une conférence de presse cette après midi, pour préciser la suite qu'il compte donner selon les derniers développements.

Jemil Ould Mansour, un autre dirigeant du front, a déclaré à l'agence Al Akhbar qu'ils n'ont jamais demandé le transfert de Ould Cheikh Abdallahi, mais sa libération.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

kbg el mekhnez qui dit:

"et moi coté diplomatique , pour le MAEC..."

C'est quoi ce couillon qui se prend pour le nombril du monde?

non, kbg elmeknez personne ne lira tes cogitations pédantes et malades.

Allez ouste va te soigner d'abord.!

Anonyme a dit…

Cessons pardon cette a KBG.

Khalil Balla Gueye a dit…

Je ne suis pas a la maison ,on va reparler de tout cela tranquillement apres 18h inchallah!
Dans les regles de l,art bien sur!!!

Anonyme a dit…

laissez kbg tranquille please, pour ma part je le lis avec plaisir sauf quand il chasse les fantômes

bravo yanis pour ce texte frais comme d'habitude on lit un enfant du pays à l'esprit droit et au coeur sain
hélas, tant que le 20 ne sera pas passé, peu auront l'esprit à débattre, chacun attend que le couperet attendu tombe ou fasse un flop

merci d'être de ce blog

maatala a dit…

Salam

Cher A+

j'avais proposé ici, qu'il envoie SIDIOCA à LEMDEN.

Une façon de dire qu'il est "libre", la preuve c'est qu'il peut recevoir qui il veut.

La Mauritanie libre à une nouvelle capitale "LEMDEN" dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Dear couly a dit

"Ici on parle d'exposer pres de 2 500 000 de personnes aux sanctions economiques"

La Corée du Nord, la Birmanie, Cuba sont la preuve que les sanctions économiques n'ont jamais fait plier des gens déterminés.

Par contre le peuple lui "morfera"car c'est son destin dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

voir ini.mr, on trubalise l'affaire air mauritanie. trois junes d'idawali ont été arrêtés.
on saute Mr awva qui a payé les pilote 2 000 000 UM comme salaire par pilote (ce geste a progressé la fermeture d'air mauritanieà waghaf boukriss et breyd eleyl ...etc tout ces gens il faut les avoirs.

maatala a dit…

Salam

Le HCE dira à nos partenaires que SIDIOCA est libre et ils organiseront les élections dans 14 mois ou plus conformément aux résolutions issues des journées de concertation.

Ils espèrent ainsi mettre nos partenaires dans l'embarras et ainsi éloigner les sanctions.

Comme le dit si bien YAN, le temps joue pour eux dit le FOU.

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

Avis aux nombreux detracteurs du "nasillard enrhumé et grippé"!

Tout cela est bien juste et fondé ,je le concederais volontiers!Et je serais vraiment ravi et disposé à mener la danse a condition que les apparences et la vraisemblance soient sauves!
Faites comme moi par exp:piquez des coleres feintes et modulées en fonction de l,objet mais toujours justifiées!Evitez surtout "Ekhroujou" a moins que vos posterieurs ne soient aussi plats que le "plat pays" de Brel!
Patience ,j,arrive dans 3 heures, on va organiser tout cela ,sous ma tres appliquée et profi ferule!

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Première interview de Ould Cheikh Abdallahi
13-11-2008
Dans une déclaration aujourd'hui à la chaîne qatari Al Jazeera, Sidi Ould Cheikh Abdallahi a dit qu'il se considère toujours comme le président légitime de la Mauritanie.

Ould Cheikh Abdallahi, qui s'exprimait par téléphone de son domicile à Lemden, a précisé qu'il n'a jamais eu le moindre contacte avec les militaires depuis le putsch, sauf hier, quand des membres de la junte lui ont dit qu'il sera transféré à son village natale.

Il a ajouté qu'il rejette toutes les accusations de malversation portées contre lui et son épouse, en disant qu'il serait heureux de répondre devant un juge.

Il a dit qu'il ne regrette aucune décision, et encore moins la signature du décret portant limogeage des généraux et des chefs de corps.

maatala

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Voir ani.mr, on trubalise l'affaire air mauritanie. trois junes d'idawali ont été arrêtés.
on saute Mr awva qui a payé les pilote 2 000 000 UM comme salaire par pilote (ce geste a progressé la fermeture d'air mauritanieà waghaf boukriss et breyd eleyl ...etc tout ces gens il faut les avoirs

bilkiss a dit…

Chér Yanis,

merci pour cette analyse mûre, bien mijotée, avec un arrière goût de mécontentement.

tu dis:
"un concept démocratiquement admis"
donc, les putschistes ont réussi finalement à convaincre!!!

si la Démocratie est liée au retour de Sidioca , nous les Mauritaniens, toutes classes et races confondues n'en voulant pas!!!

4 ans de KB et Sidioca l'homme de paille mettront la RIM à plat!!!!
à feu et à sang!!!

pour ceux qui pensent ou souhaitent
voir la RIM victime de sanctions, ils perdent leur temps, je mets ma main au feu qu'il y'aura jamais de sanctions contre la RIM!!!
Dieu Merci!!!

"les états n'ont pas d'amis, ils n'ont que des interêts" avait dis DEGAULLE un jour.

les Européens sont pas bêtes, les Africains non plus....lol

leurs interêts comptent plus que Sidioca.

bilkiss,
l'optimiste

Ɔopiarpegar a dit…

L'ambassade de France refuse le visa à deux ministres
13-11-2008
L'ambassade de France à Nouakchott vient de rejetter deux demande de visa, à deux ministres du gouvernement de Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf.

Il s'agit du Ministre de l'Hydraulique, Mohamed Lemine Ould Aboye et du Ministre de la Culture, Sidi Ould Samba.

Les deux partent en mission, le premier à Djedda (Arabie Saoudite) et le second à Mascate (Oman) ; mais voulaient passer par Paris, en route vers le Golfe.
taqadoumy.com

Ɔopiarpegar a dit…

Arrestation de trois anciens directeurs de Air Mauritanie

Des sources dignes de foi ont indiqué à l’ANI que les forces de sécurité ont procédé, d’il y a quelques heures, à l’arrestation de trois anciens directeurs de la compagnie Air Mauritanie.

Il s’agit de MM. Didi Ould Biyé (qui occupait au moment du coup d’Etat du 6 août, le poste de conseiller économique de l’ancien président Ould Cheikh Abdallahi), Moustapha Ould Hamoud, ancien ministre de la Fonction publique et Isselmou Ould Khattri, dernier directeur général de Air Mauritanie.
Selon ces mêmes soources, d’autres arrestations suivront dans le cadre de l’enquête en cours sur le Programme Spécial d’Intervention.
ani.mr

Anonyme a dit…

Son Excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi est le President legitime de la Mauritanie.
Je l'encourage vivement a' prendre contact avec tous les acteurs politiques nationaux (including le General Mohamed Abdel Aziz et son comite' militaire)afin de trouver une solution nationale a' la crise qui secoue notre pays depuis plusieurs mois.

Lemden est probablement un pas dans la bonne direction mais cela ne signifie pas que le president est libre. J'encourage vivement et je suis pour cette presence de quelques elements des Forces arme'es et de securite' pour assurer la protection du president!

Que le president soit a' LEMDEN, BOUSTEYLA, GLEYB ZBYLE OU KANKOSSA, ne diminue en rien la legitimite' qu'il a trouve'e des urnes. On aurait prefere' qu'il soit a' NOUAKCHOTT qui est la capitale nationale, ou' les moyens de communication sont developpe's, et ou' les diplomates peuvent facilement rencontrer tous les acteurs politiques nationaux pour aider notre pays a' sortir de la crise. Comme on dit, "a' coeur vaillant, rien d'impossible." Le travail sera fait a' partir de Lemden, il sera seulemt un peu plus difficile.

Il faut defendre les interets superieurs du peuple Mauritanien et mettre de cote' la fausse fierte'. Ce n'est pas une question simple "BELETIC" comme disait le president Ely Ould Mohamed VALL. C'EST PLUTOT UNE QUESTION DE TOUT DEPLOYER POUR REVENIR A' LA LEGITIMITE' CONSTITUTIONNELLE POUR EVITER LES SANCTIONS ECONOMIQUES.

Il faut travailler pour une reconciliation entre tous les acteurs politique nationaux.

Mes salutations au vieux. Nous l'assurons qu'il n'est pas le seul dans cette lutte pour la democratie dans notre pays.
La verite' finit toujours par triompher!

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le peuple Mauritanien!
Vive le president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi!
Vive la democratie!

Anonyme a dit…

Je vois que le camp des putschistes panique. Qui veut les sanctions à la Mauritanie??? c'est bien les gens qui soutiennent le putsch et qui soutiendraient n'importe quel putsch tantque leur favoris n'est pas élu par le peuple. Hors qu'il s'avère et se confirme que le peuple ne veut pas de leur favori.

Sanhaji

maatala a dit…

salam

lu sur taqadoumy

"Transfert de Ould Waghef à Nouakchott
13-11-2008
L'ancien premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghef a été transféré de Moudjeria, son lieu de résidence surveillée, vers la prison de Nouakchott.

Selon nos sources, son transfert concerne la gestion de la Air Mauritanie dont il a été directeur général, mais surtout sa gestion du Programme Spécial d'Intervention (PSI).

Ould Waghef s'est occupé de la gestion du PSI juste avant sa nomination comme premier ministre.

Lors d'une conférence de presse, la commission parlementaire présidée par le député Yaacoub Ould Moïne et chargé d'enquêter sur le PSI, a parlé de malversations qui concerneraient 7 des 34 milliards d'ouguiyas que constitue le budget du PSI.

-----------------------------------

le régne de la peur dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Il sont fous ces generaux ! Meme pas la clase de Cedras de Haiti. Cela ressemble a de la panique. Vous avez vu la tete du MAEC a la TV? Ressemble a une goueira d'incompetence. Alors que les cousins lui ont fait confiance concernant la communaute internationale et il leur a raconte des bobards. L'experience, l'experience ! A-

Anonyme a dit…

Bilkiss,

J'ai l'impression que tu ignores les nouvelles realite's du monde d'aujourd'hui. LE MONDE DEVELOPPE' A PLUSIEURS INTERETS A' VOIR LA DEMOCRATIE S'INSTALLER DANS LES PAYS DU TIERS MONDE! Il faut...lire pour mieux comprendre.

En ce qui concerne l'ecrit de Yanis, il est ce qu'il est est! Je te renvoie a' ma fameuse "STRATEGIE DU SANS DEFENSE FACE AU GROS CANON." Les peuples du tiers monde tendent a' supporter tous ceux qui sont au pouvoir parce qu'ils n'ont pas le choix! SI LE VIEUX RETROUVE TOUS SES POUVOIRS CONSTITUTIONNELS, LES MEMES PERSONNES QUI SUPPORTENT LES USURPATEURS, DESCENDRONT DANS LES RUES MAURITANIENNES POUR LE SUPPORTER. C'est extremement triste de constater comment nos peuples ont ete' brutalise's au point ou' ils ne peuvent plus dire la verite'. Nous avons certes des braves hommes et femmes qui sont descendus dans les rues MAURITANIENNES POUR CONDAMNER LE COUP D'ETAT MAIS LA GRANDE MAJORITE' EST TOUJOURS SILENCIEUSE.ELLE A PEUR DE PARLER!

CES FAUX DEFILE'S POPULAIRES AU STADE OLYMPIQUE DE NOUAKCHOTT, DANS LES QUARTIERS POPULAIRES DE NOUAKCHOTT ET DANS NOS CAPITALES REGIONNALES, N'ONT AUCUN SENS POUR UN GENERAL ET LES MEMBRES DE SON COMITE' MILITAIRE QUI ONT DIT A' CE MEME PEUPLE QUE LE POUVOIR QU'IL A DONNE' AU PRESIDENT LEGITIME, A TRAVERS LES URNES, N'ETAIT PAS IMPORTANT!

Ils ont insulte' notre peuple, ils lui ont dit par le canal de leur coup d'etat, que son choix n'etait point du tout important et maintenant, ils veulent nous faire croire que ce meme peuple les supporte. ALLEZ-Y VOUS FAIRE VOIR AILLEURS!

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhaji

Ils ne paniquent pas, ils font régner la terreur, d'autant plus qu'en face ,il y a du gros gibier avec les poches pleinnes.

Si demain SIDIOCA (le militairement élu), revenait au pouvoir, il procédera de la même façon pour éliminer ses adversaires.

La chasses aux prédateurs légalistes est ouverte dit le FOU.

maatala

bilkiss a dit…

Sanhaji,

LE CAMP DES PUTSCHISTES, comme il te plait de nous surnommer ainsi, ne panique pas.........lol

nous sommes confiants, sereins et sûrs de notre réussite!!!

c nous, qui voulons l'interêt du bled, sa souverainté.

c nous qui travaillons pour la paix, la justice, l'égalité en RIM!!
et surtout..surtout l'unité nationale!!!!
que chaque citoyen mauritanien quelle que soit son ethnie, sa couleur, sa race puisse jouir de son droit le plus simple ETRE CITOYEN MAURITANIEN!!!!
sans distinction, sans ségrégation!!!

vous autres, vous etes aveuglés par le mépris, la rancune!!!!
vous ne voulez pas voir tout ce qui a été fait pendant trois mois seulement!!!

le peuple est pour le changement, pour Aziz...
il ne veut plus de vos hommes!!!!
respectez le désir, la volonté du peuple!!!

P.S
suis pas en RIM, j'ai jamais connu Aziz, il n'etait pas mon favori, il l'est devenu au fil des jours.

bilkiss,
la sereine

sans rancunes

Anonyme a dit…

La evanche de Sidi sur Aziz? Les yankees travaillent avec les malies et les senegalais, pendant que nos vaillantes forces armees et de securites manquent la formation et les sous pour leurs chefs avec. Moussa enta vem? On te l'avait bien dit que ce qui se passait chez nous n'etait pas trop catholique. Tourine enta vem? A-

============

Baba Cissé - Le Renouveau, 13/11/2008

Coopération Militaire Mali-Etats-Unis Flintlock 2008 : Des forces intégrées contre le terrorisme et le grand banditisme
jeudi 13 novembre 2008



Du 04 au 20 novembre 2008, les armées malienne, sénégalaise et américaine seront en stage d’adaptation aux contextes de généralisation de la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme.

Pour le perfectionnement de l’opérabilité et le renforcement des forces de défense de certains pays africains, l’Armée Américaine collabore déjà depuis quelques temps avec les autorités maliennes et Sénégalaises dans le cadre de l’opération Flintlock. Ainsi, une formation conjointe réunit depuis le 04 jusqu’au 20 novembre les armées malienne et sénégalaise dans le cadre de Flintlock 2008.

Une prise d’arme sous le commandement du Général Sadio Gassama, Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, donnait le coup d’envoi de cette opération, l’Ambassadeur des USA au Mali, Mme Gillaian A Milovanoc, était aussi présente à la cérémonie. Cette opération regroupe près de 300 hommes venus des Etats riverains du Sahara. Cette bande sahélo-saharienne qui est aujourd’hui le théâtre de multiples trafics et criminalités.

L’objectif de FlintLock est d’assister les forces de défense de pays partenaires à établir et développer une interopérabilité et à favoriser une intégration des hommes en armes. La présente édition de Flintlock concerne les armées Malienne, Sénégalaise, Burkinabe et Marocaine. Une formation théorique et surtout pratique mettra les hommes en situation de défendre les personnes et biens. Tout juste après la prise d’armes qui annonçait le début de la session, le champ d’entraînement de Kati a accueilli les participants constitués essentiellement de Sénégalais et de Maliens. Une partie des travaux se déroulera au Burkina.

Cette heureuse initiative a précédé une conférence des Ministre des Affaires Etrangères sur le défi sécuritaire de la sous- région. D’ailleurs, à l’entame de Flintlock, le Ministre Sadio Gassama en avait fait cas dans son intervention. Comme pour dire que la sécurité en plus du renforcement des hommes en armes se doit d’être aussi pensée.

Avant la fin de la session, les participants organiseront une journée sanitaire et vétérinaire afin de contribuer au développement de la production et de l’amélioration des conditions de vie des populations.

C’est ce qui fait le charme de Flintlock.

Baba Cissé

bilkiss a dit…

Mr couli,

du calme, du calme ne t'emporte pas trop c pas bon pour la santé...lol

tu dis que j'ignore les réalités du monde...merci
rassure-toi, j'écoute les infos, je lis...j'ai peut-être une autre intérprétation de ce qui se passe chez nous et heureusement!!!

en Algérie, par exemple le parlement a voté une loi conne qui met fin à la limite des mandats du président élu, donc Bouteflika pourra se présenter se représenter...jusqu'à la fin de ces jours!!!!
c Moubarak, c Ben Ali...c, c

les Européens n'ont pipés mot...lol
trop d'interêts en Algerie...le Gaz, le pétrole...lol.
malins ces Européens!!!

sans rancunes

maatala a dit…

Salam
Couly a dit:

"SI LE VIEUX RETROUVE TOUS SES POUVOIRS CONSTITUTIONNELS, LES MEMES PERSONNES QUI SUPPORTENT LES USURPATEURS, DESCENDRONT DANS LES RUES MAURITANIENNES POUR LE SUPPORTER.

----------------------------------

Si le vieux retrouve le pouvoir, il ne pourra pas régner sur un pays divisé en deux, car il y à du monde à virer.



-----------------------------------
C'est extremement triste de constater comment nos peuples ont ete' brutalise's au point ou' ils ne peuvent plus dire la verite'.

------------------------------

Brutaliser durant 20 ans par Taya et aujourd'hui par son fils spirituel


-----------------------------------

MAURITANIENNES POUR CONDAMNER LE COUP D'ETAT MAIS LA GRANDE MAJORITE' EST TOUJOURS SILENCIEUSE.ELLE A PEUR DE PARLER!


Parce que selon toi, sous Taya , elle osait parler.

Nous sommes en train de subir les métastases de la TAYIE dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Mauritanie: le président renversé se considère comme seul "légitime"

Le président renversé par un coup d'Etat militaire le 6 août en Mauritanie, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, transféré jeudi dans son village natal où il est en résidence surveillée, se considère toujours comme le seul chef d'Etat "légitime".

"Je considère que je suis le président légitime de la Mauritanie même si je continue d'être privé de liberté" a-t-il déclaré d'un entretien téléphonique depuis son village natal avec la chaîne panarabe Al Jazeera. Il s'agit du premier entretien accordé à la presse depuis son renversement par une junte.

M. Ould Cheikh Abdallahi qui se trouvait en résidence surveillée à Nouakchott depuis le coup d'Etat du 6 août a été transféré jeudi dans son village natal de Lemden, à 250 km (bien 250) au sud-est de Nouakchott.



Il a affirmé qu'il pouvait "recevoir des visiteurs, parler à la presse" mais qu'il n'était pas autorisé par le régime militaire à quitter les limites de son village natal, où il reste donc assigné à résidence.

Concernant la portée du "geste" fait par les putschistes, le président déchu a refusé de le considérer comme comme pouvant entrer dans le cadre "d'un assouplissement en faveur d'une solution de la crise". "Je constate que je suis là, dans mon village natal, mais en tant que président légitime, je considère que ma liberté demeure restreinte et que je suis empêché d'exercer mes fonctions", a-t-il estimé.

Des responsables du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), opposé au putsch du 6 août en Mauritanie, se sont déplacés jeudi pour rencontrer le président déchu et doivent tenir une conférence de presse en fin d'après-midi.

L'Union européenne a donné jusqu'au 20 novembre à la Mauritanie pour libérer le président Ould Cheikh Abdallahi et restaurer "l'ordre constitutionnel", faute de quoi elle déclenchera un processus de sanctions.

>AFP

Info source : Romandie News (Suisse)
----------------------------------

Maintenant que SIDIOCA peur recevoir, je serais curieux de savoir ceux, hormis les leaders du FNND, qui auront le courage d'aller le voir.

Kb restera-t-elle à NKCTT, ou ira-t-elle faire la popote à son époux (lol).

Lorsque la milice de taya donna l'ordre à Abdoul touré de traverser le fleuve en direction du sénégal, lors des événement de 89, ils dirent à son épouse qu'elle n'était pas concernée, car étant soninké, elle leur rétorqua qu'elle suivra son mari là ou il ira.

Là est la différence entre épouse et Teffeuse, cupide et arrogante.

SIDIOCA, Bienvenu parmi les tiens et au pays des nouveaux malades imaginaires dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

Chér Maata,
t'as bien lu que Mr Couli disais:

"nous avons certes des braves hommes et femmes qui sont descendues dans les rues mauritaniennes"
il faut lire que ce sont des vrais citoyens, des fidèles, les honnètes fils du pays!!!

il dit aussi:
"ces faux défilés populaires au stade olympique de NKTT"

pourquoi c faux????
c pas le même peuple???
ils sont pas de vrais mauritaniens????
parcequ'ils sont de l'autre camp???

quand il s'agit de leur camp, c du beau, du joli, du parfait!!!

l'autre camp c du beurre, ils nous prennent pour des rénégats...lol

il dis:
"la majorité à peur de parler"

mais si elle parle, la preuve on n'est là à discuter, des sujets les plus chauds...lol

Mr Couli,
un conseil, soit neutre dans tes commentaires sinon plus objectif et surtout plus calme.

amitiés

Khalil Balla Gueye a dit…

Bon , les gars çà va comme cela , je vais faire de la politique ,taper sur les macchabées n'est pas mon sport favori!Et puis ,j'ai vendu la mèche et le pot-aux-roses a été dévoilé quand j'ai avoué que certaines de mes fulminations étaient feintes quoique justifiées!Ceci aura été valable pour toutes mes "exaspérations" du début à la fin!Mais toutes justifiées à leur façon cependant!

Moi ,je pense que la mise en résidence surveillée de Sidioca ne serait qu'une énième ruse de Sioux pour faire croire à la CI qu'il y aurait eu allègement de ses conditions de détention à la veille de la fin de l'ultimatum de la CE!Mais personne n'est dupe ,ce geste établit bien que la junte est en train de lâcher du lest et ne serait plus si étanche qu'elle l'affecterait aux injonctions de la CI!
D'ailleurs ce geste sera pour la CE et la CI l'occasion de réitérer leur condition de base:la libération de Sidioca et sa réinstallation dans ses prérogatives constitutionnelles inaliénables!Cela donc produirait l'effet contraire escomptés par la junte:une CE enhardie et de + en + inflexible car voyant la carapace prétendument blindée de la dictature se fissurer!
Aziz et sa junte ne sauraient améliorer "l'ordinaire" des citoyens avec des mesures populistes "boutiquières" et non viables économiquement à terme(prix du gaz, du poisson etc...)Le marché a ses propres lois qu'aucune dictature ne peut infléchir durablement!D'ailleurs quand le marché voudra immanquablement revenir à sa place par effet d'élasticité , il y aurait un effet boomerang qui fera s'envoler les prix!Menaces de sanction aidant aussi!
Donc , comme on le voit ,la junte n'est pas encore sortie de l'auberge!Le "colosse" accuse ses 1ères craquelures avant sa désintégration totale programmée à terme par la CI!
Il ne faudrait surtout pas que la junte dorme sur ses lauriers en prenant la Mie pour le précédent dictatorial tjrs persistant de la Birmanie!Pourquoi donc?Simple la Mie n'a pas de frontières avec la Chine comme ce pays!Et puis pour paraphraser je ne sais plus quel homme politique français Chirac ou Juppé :la Chine ne peut pas accueillir dans ses bras toutes les dictatures du monde!"!Il lui faut parfois pouvoir dire non et il n'est à craindre qu'Aziz et sa junte ne soient que du menu fretin , de petits poissons ,des alevins qui ne vaudraient pas pour la Chine de se "mouiller la chemise" en s'exposant inutilement à l'ire intle dont elle se passerait bien , du reste!

Ɔopiarpegar a dit…

Le "ni-ni" du RFD
13-11-2008
Dans un communiqué rendu public aujourd'hui par son comité permanent, le Rassemblement des Forces Démocratiques d'Ahmed Ould Daddah réagit au transfert de Ould Cheikh Abdallahi de Nouakchott vers son village natal. C'est la première réaction en dehors du front anti-putsch.

Voici le communiqué tel que nous l'avons reçu :



DECLARATION


Le RFD vient d’apprendre ce jour, par voie de presse, le transfert du Président déposé, M. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, du palais des congrès à Lemden, localité du Brakna dont il est originaire.

Notre Parti n’a pas encore été fixé sur le sens exact de cette mesure mais souhaite qu’elle constitue le début d’un processus de règlement d’ensemble de la crise politique que vit le pays depuis plusieurs mois.

Dans le cadre de ses efforts de recherche d’une sortie de crise, le RFD rendra publique, prochainement, une proposition de solution consensuelle qu’il espère voir bénéficier de la considération de l’ensemble des acteurs politiques.


Le Comité Permanent

Nouakchott, le 13 Novembre 2008
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

\sqlut...
Le lexique de canalh...s enrichi d un nouveau ter;e...les predateurs legistes...si bien decrit ;erci ;aata...
PS j ai ;oi aussi un proble;e avec ;on ordi...lol..
bl

Anonyme a dit…

Bilkiss,

j'ai le regret de constater que tu n'es pas cohérente dans ce que tu dis. Soit tu es une vraie démocrate, en ce moment là tu dois être strictement contre le changement d'un pouvoir élu par la force, soit tu soutiens un homme politique donné, lui même enclin au putschiste et tu te situes là où il se situe. Dans ce dernier cas on doit cesser de parler d'idéaux démocratiques, de droits de l'homme etc...

Ma ligne à moi et celle de Couly est conséquente, on était contre le putsch d'Août 2005, parceque c'est un véritable putsch et on est contre le putsch d'Août 2008.

Jusqu'à preuve du contraire, je n'ai jamais diabolisé Aziz en espérant de lui qu'il revienne à la raison et qu'il cesse d'écouter les esprits malveillants qui ne veulent du bien à ce pays.

Avec ce premier pas, je trouve qu'Aziz marche dans le bon sens (retour à l'ordre constitutionnel).en ce moment là, Je n'aurai plus aucun problème avec lui.

Sanhaji

Ɔopiarpegar a dit…

Le FNDD boosté par les dernières déclarations de O. Cheikh Abdallahi
13-11-2008
Le communiqué transmis à la presse par la commission chargée de la communication du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), révèle un regain d'énergie de la part des anti-putsch, qui semblent comme revigorés par les dernières déclaration de Ould Cheikh Abdallahi.

Le communiqué note : "Il va s’en dire que celui qui craint le peuple c’est bien le général usurpateur et que le transfert du Président de la République à Lemden n’est qu’un nouvel indice de la fébrilité qui l’habite".

Voici le texte intégral du communiqué :


Communiqué


Dans une nouvelle fuite en avant et un mépris de la volonté du peuple mauritanien, les putschistes ont procédé, ce jeudi matin, au transfert du président élu, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi vers une nouvelle geôle située à 250 km à l’Est de la capitale, dans la clandestinité la plus totale en pleine nuit.

Les premières informations en provenance de lemden confirment, en outre, que le président de la république est placé sous une.

surveillance militaire implacable par la même unité qui l’a emmené de Nouakchott.

Cette nouvelle mesure dénote un mépris flagrant de la volonté du peuple Mauritanien et des exigences de la communauté internationale d’un rétablissement de l’ordre constitutionnel.

Le Front National pour la Défense de la Démocratie a pris note du déplacement du Président de la République de sa prison à Nouakchott vers une autre prison dans son village natal de Lemden, au centre du pays et tient, à cette occasion, à souligner :

- que cet acte ne changera, en rien, la position du FNDD, de toutes les forces vives et des amis de la Mauritanie, tous attachés à une libération inconditionnelle du Président de la République pour lui permettre d’exercecer pleinement ses responsabilités constitutionnelles puisque le peuple mauritanien a choisi Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheïkh Abdallahi pour conduire le pays pendant cinq ans et que les généraux limogés n’ont aucun pouvoir pour brimer la volonté de tout un peuple ;

- qu’il fait porter aux putschistes l’entière responsabilité de la sécurité du Président et attire l’attention, à cet égard, sur les déclarations irresponsables du secrétaire permanent du HCE publiées par le journal Chargh El Awsat ainsi que sur d’autres déclarations tout aussi irresponsables que des sources concordantes attribuent au chef de la junte militaire, le général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il va s’en dire que celui qui craint le peuple c’est bien le général usurpateur et que le transfert du Président de la République à Lemden n’est qu’un nouvel indice de la fébrilité qui l’habite ;

- qu’il appelle les partisans de la légalité et de la démocratie en Mauritanie et dans le monde à redoubler leur mobilisation en vue d’imposer le retour immédiat à l’ordre constitutionnelle et d’obliger les putschistes à se plier à la volonté du peuple mauritanien soutenu par un consensus international dont la plus récente illustration aura été le communiqué sanctionnant les travaux de la réunion tenue les 10 et 11 Novembre courant à Addis Abéba ;

- qu’il affirme que le compte à rebours du coup d’Etat a bel et bien commencé et que toutes les tentatives de la junte de gagner du temps ont été un fiasco total ce qui explique les mesures insolites auxquelles ils ont de plus en plus recours.

Vive la Mauritanie libre et démocratique

Vive le Front national pour la Défense de la Démocratie


Nouakchott, le 13 Novembre 2008
taqadoumy.com

Khalil Balla Gueye a dit…

"Ma ligne à moi et celle de Couly est conséquente, on était contre le putsch d'Août 2005,....
13 novembre 2008 18:33

Mais pourquoi diable , on ne parle jamais de ma LIGNE à moi!Ce n'est pas juste, il n'y en a que pour les autres ,pas pour moi!Et pourtant dieu sait tout le mal que je me suis donné pour garder droite ma LIGNE et celles des autres aussi!Même Naomi Campbell ,Claudia Fischer ,Heidi Klum ainsi que tous les mannequins ANOREXIQUES du monde ne se sont données autant de peine pour combattre le "régime"!
C'est vraiment pas juste ,c'est de la discrimination !Surtout eut égard à mes dernières prouesses sans compter les 1ères déjà!
Je m'en vais de ce pas rendre compte au FNDD et déposer ma plainte contre x!!Et ma ligne donc ,pourtant je suis bien foutu à en croire certaines....!Donc vous n'êtes tous pas sérieux et je vous mettrai dans le même sac!C'est pas juste....etc
NB:les 2 gars qui me trouvaient "lourd" et précieux doivent être aux anges après ce commentaire cool et relax quoi!Contents donc!C'est pas juste...

Anonyme a dit…

Monsieur Gueye Ou Herr Gueye,

vous m'avez déjà sonné une fois parceque je vous ai tutoyés. N'empêche que je partage beaucoup de vos points de vue surtout par rapport au Putsch et le racisme d'un certaine catégories de vos oncles et de mes parents maures.

Franchement je vous trouve bien, mais un peu bélliqueux. Je ne fais certainement pas partie de ceux qui prônent de cesser de vous adresser la parole.

Enfin je ne sais pas au juste si vous partagez avec moi mon point de vue de Taya. Je crois que ce n'est pas le cas.

sans rancune

votre junger Bruder
Sanhaji

Anonyme a dit…

Balla guay el mekhnez tu dis:


"que tous les mannequins ANOREXIQUES "


et les malades sous barbiturqiues tu connais non? Va te soigner tu es malade de toi-même.
Vaniteux et faux-cul pédant.

Khalil Balla Gueye a dit…

Y EN A MARRE!C'EST PAS JUSTE!MÊME LES GARS DE CRIDEM ME TROUVENT DES QUALITéS à en croire ce commentaire fait il y a une ou 2 heures!Il n'y a que vous les gars d'ici qui ne me piffaient pas!C'est pas juste , je vais ....FNDD.....jusqu'à SIDIOCA à LEMDEN aussi...!
C'est pas juste!!!


Rédigé par
Ibadou
, jeudi, 13-11-08 15:06 Mauritanie
penda! Tu aurais pu choisir un autre pseudo loin de panda! Tu viens de mettre la peur de la semaine quand j'ai cru que c'est notre Khalil Balla Gueye qui devient autre chose! En ces temps d'avis de forte versatilité.

N'eût été les fautes d'orthographe et de syntaxe, qui ont calmé ma peur et me poussèrent à voir la nuance, je serai peut être aux URGENCES. Alors choisis toi un pseudo du genre coumba, cira, toutou....... Que sais-je.

C'EST PAS JUSTE....même Mephisto a été célébré !C'est pas juste....FNDD....Sidioca....Lemden voire plus loin encore!.....

NB:Contents les 2 gars qui me trouvaient pédant et recherché! C'est pas juste...bon sang de bon dieu! Parbleu ,par Belzébuth....etc

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Plusieurs arrestations au CSA
13-11-2008
La police a procédé, cette après-midi à Nouakchott, à l'interpellation de plusieurs cadres du Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) dans le cadre de l'enquête concernant le dossier dit "du ris avarié de Ould Noueigued".

Pour le moment, la police a interpellé Mohamed Ould Abidine, directeur administratif et financier et Soumaré Samba, responsable des magasins du CSA.

Hawa Djibril, Commissaire adjointe et présidente de la commission des marchés du CSA, qui se trouve au Sénégal, a reçu une convocation lui demandant de se rendre à la police.

L'affaire du riz avarié est un scandale qui concerne la vente, par l'homme d'affaire Abdallahi Ould Noueigued, de 5.000 tonnes de riz impropre à la consommation, d'un montant de 560.000.000 d'ouguiya.

Taqadoumy a été le premier média à révélé l'affaire, dans une enquête intitulée : O. Noueigued vend du riz avarié au CSA pour plus d'un demi milliard d'UM.
--------------------------------

Du pain et des tétes pour amuser la galerie.

Les jeux d'hiver sont ouvert dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Allez ouste!

kbg el mekhnez , tu cherches à faire l' intéressant, c'est raté.
Tu as une sale étiquette qui te colle au dos: saoulard, pédant, et puant.

maatala a dit…

salam

"Lemden :Sidi Ould Cheikh Abdellahi tient sa première réunion avec les responsables du FNDD

Sidi O. Cheikh Abdallahi au milieu des dirigeants du FNDD

Sidi Ould Cheikh Abdallahi tient présentement à Lemden sa première réunion avec les dirigeants du FNDD venus lui rendre visite chez lui cet après-midi.


Il devra tenir, dans quelques instants une conférence de presse en présence des responsables du FNDD, notamment Messaoud Ould Boulkheir et plusieurs anciens ministres.
Auparavant, à son arrivée chez lui, le président déchu a affirmé qu’il était bien traité au cours de sa détention et qu’il se trouve dans un état de santé physique et moral irréprochable."
----------------------------------

SIDIOCA recevant ses soutiens dans la capitale de la Mauritanie libre dit le FOU.

maatala

ps: je n'ai pas vu sur la photo KB SERVIR DU ZRIG, pour étancher la soif des ouialles (talibés).

Khalil Balla Gueye a dit…

Tout çà c'était du FLAN et du vent comme aurait dit VLAN l'auteur de l'article "VLAN " sur la bobine!
En fait je m'en contrefout royalement de vos appréciations qui me laissent de marbre!Positives ou négatives, je ne suis pas mégalo moi!
Pour tout vous dire!!

maatala a dit…

salam

ANO DE 20/09

ON RECONNAIT UN INDIVIDU DE BONNE EXTRACTION, PAR SA BONNE EDUCATION ET LE RESPECT QU IL A POUR SES SEMBLABLES.

De tels propos à conation racistes (Mekhnes, puant…..) ne peuvent sortir que de la gueule puante d'une hyène.

KBG, de grâce ne répond pas à aux coups de pied de l’âne


maatala

Anonyme a dit…

le gueye el mekhnez a dit:

"je ne suis pas mégalo moi!"

puant, tu es puant tu restes.

maatala a dit…

salam

Une pensée à notre Eliot Ness national : X OULD Y

Message perso à azziz, en ce qui concerne les arrestations des prédateurs.

Comme dirait mon ami BONIFACE de fort de France (guadeloupe) "Kimbé Pas Moli" (tiens bon).

Néanmoins tant que Al Capone (Nouéguid) ne sera pas traduit devant les tribunaux pour crimes contre ce pays, le compte n'y sera pas dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

vive le cuisto!

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Tu viens de confirmer ce que j'ai ecrit a' propos de ta lecture.
J'ai bien l'impression que tu dois non seulement lire mais le faire attentivement. JE NE SUIS PAS NEUTRE. JE SUIS POUR LA CONSTITUTION ET LES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS! JE SUIS POUR LA DEFENSE DES INTERETS SUPERIEURS DU PEUPLE MAURITANIEN!

Il faut eviter de tenter de diviser notre peuple.

Sur un tout autre plan, je n'ai rien de personnel contre le General, son comite' et ses supporters. As a matter of fact, je leur souhaite une tres heureuse et longue vie parmi leurs familles respectives.

IT IS NOT ABOUT ME NOR ABOUT THEM. IT IS ABOUT THE MAURITANIAN PEOPLE AND DOING WHAT IS RIGHT FOR THEM!!!!

TOUT CE QUE JE VOUS DEMANDE EST D'AVOIR PITIE' DE NOTRE PEUPLE!!!

яimσ a dit…

salut tous ,

bilkiss ,

sur le passif humanitaire des 20 derniers années , je m'exprimerai plus tard .


sinon sur l'actuel , je vois que tu continues à soutenir les militaires pour ne pas dire aziz
(en fait il n'est rien sans ses amis ou ses cousins on va dire)

bon , tu vois sidi est un type sans histoires que des gens manipulaient par ci par là .

A un moment il s'est tapé un surménage car il ne savait plus quel personne écouter .
Un jour il se lève et signe un papier comme quoi tel machin de l'armée est viré l'autre prend sa place et ainsi de suite .

la décision n'était pas sage car on connait que l'armée a son propre code et n'avale pas ce genre de pillules .

il fallait donc pour limoger aziz prendre rendez vous avec celui ci et lui proposer une ambassade , un chateau au bahamass ...etc
de toutes façon s'il avait bien étudié son plan il pouvait faire quelque chose .

Les militaires l'ont enlevé pour le protéger et lui et la mauritanie
d'une guerre civile ou intra-armée

le problème etant reglé et au vu du soutient et conseils qu'il a reçu de la part de ses amis et proches (rien d'anormal dans ça ) il commence à penser autrement .

car finalement si les gens ne sont pas contents c'est qu'ils veulent améliorer leur quotidient .

Alors il s'amuse à faire des réformes à la tiramisu dans le seul but de justifier sa présence comme chef d'etat .

De même que ces réformes économiques bienque temporelles auraient des effet de nuisance .

sinon il a commencé des vagues d'arrestation pour le même but .
ça doit être les réformes de la justice ,je crois .
Ces réformes quoiques partielles et sélectrices n'arrangent pas les choses .Il ne fait que monter des tribus contre d'autres pour éveiller le démon du tribalisme à peine endormis .

On se demande si ses amis de l'armée vont continuer à le soutenir car ils ont eux aussi des lignes rouges qu'il ne faudra pas franchir , bref les jour de aziz sont contés .


ps : A- quand aziz vira au koeit on va fêter ce voayage !?

Anonyme a dit…

couly aie pitié de canalh, tu nous casse les oreilles

Khalil Balla Gueye a dit…

Sanhaji,
J'ai omis de répondre à votre question sur Taya.
a part une ribambelle de petits neveux et nièces je dois avouer que je n'ai jamais eu beaucoup d'atome crochu avec ce pdt sous le régime duquel j'ai pourtant accompli exclusivement mes 2 décennies de service diplo!
Malgré tout , je ne me suis jamais résolu à adhérer à son parti le PRDS ce qui m'aurait prémuni contre beaucoup de choses et m'aurait aussi probablement ouvert certaines portes!
A part le passif humanitaire, la gabegie , le clientèlisme et les pratiques anti-democ je ne lui reprocherais rien d'autre!
Autant dire que j'ai été assez indulgent à mon sens!

Anonyme a dit…

" A part le passif humanitaire, la gabegie , le clientèlisme et les pratiques anti-democ "
à part ça tout simplement, c'est tellement rien qu'on peut dire " à part ça" sauf que cette part c'est le gâteau, le reste c'est la cerise

Anonyme a dit…

le gueye el mekhnez a dit:

"je ne suis pas mégalo moi!"

puant, tu es puant tu restes.

Anonyme a dit…

mesquine le vieux, vous avez lu cette phrase sur taqadoumy:
" "Je n'ai pas été très au courant de se qui s'est passé dans le pays durant les trois derniers mois, pour le moment j'ai rencontré les présidents des deux chambres du Parlement ainsi que les Présidents de certains partis politique".
les frontistes vont le rendre dingue en l'assurant que le ciel et la terre sont derrière lui. Il va devoir encaisser 3 mois de rhétorique du front. Laissez le vieux tranquille. Il a dit qu'il ne regrettait pas d'avoir limogé, je ne donnerais tout pour voir l'effet de cette phrase dans les yeux de khattou et ce en famille à lemdem. Vraiment aziz n'est pas méchant et le vieux zouéne. Tfou be la bolitic!

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonsoir,
jeudi 13 novembre 2008
"Nous tenons la junte pour résponsable de la santé et de la sécurité de Sidioca à Lemden!"

http://vindicte.blogspot.com/

A la bonne heure!

Ɔopiarpegar a dit…

Vague d'arrestations dans les rangs des leaders du FNDD et des opposants au putsch

Cliquez ici

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Réunion au sommet, à Lemden
13-11-2008
Juste après la fin de sa conférence de presse, Sidi Ould Cheikh Abdallahi a entamé une réunion à huit clos, avec ses plus proches soutiens : Ahmed Ould Sidi Baba, Messaoud Ould Boulkheir et Jemil Ould Mansour.

Il s'agit, respectivement, du Président du Conseil Economique et Social au moment du putsch, du Président de l'Assemblée Nationale ainsi que du Président du Parti Tawassoul (islamistes modérées). Tous sont membres du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD).

Les autres leaders du FNDD, présent à la conférence, n'ont été admis à cette réunion, pas plus que le Président du Sénat Bâ M'Baré.

La réunion se poursuivait au moment de la publication de cette dépêche.
taqadoumy.com

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

100 jours après le Coup d'Etat, toujours la même exigence: restaurer la démocratie

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

Rimo,

Il m' est plus facile d' enceinter la gouverneuse Palin de McCain/Couli que Aziz d' aller au Kuwait. Le gars est aux abois et cette serie d' arrestations va lui plomber les couilles. Le gars est finish. Mais nous aurons Sidi le connard et Khattou la sorciere. Aziz enta vem? Plie les bagasses mon zami. A-

яimσ a dit…

salut ,


video de sidi qui parle depuis son village natal . (c'est en vo )


est ce que les occidentaux ne mijotent pas un truc en ce moment!

aziz t'es dans la merde , tes amis vont te lacher !

Anonyme a dit…

Sidi à lemden, une page est tournée et une nouvelle commence.

Décidement , le vieux tient à son fauteuil et révera comme tant d'autres à revenir un jour,c'est certainement ce que les leaders du FNDD lui diront que le peuple est orphelin dépuis le 6 août que les militaires sont aux abois que la mauritanie ne peut trouver mieux que Sidi.

En attendant il doit méditer , le climat de lemden est propice et bon musulman il doit se dire que quinze mois c'est mieux que rien.
Fils du bled

Anonyme a dit…

La Mauritanie va bientot Inchallah tourner une page definitive de son histoire en mettant de maniere absolue aux coups d'Etats.

Le vieux Sidi demontrera depuis le modeste village de Lemden demontrera qu'aucune arme n'est plus puissante que le droit et on mettra fin en Mauritanie a une horde de pseudo-democrates qui nous tympanisent depuis des decennies et qui sont apparus aujourd'hui sous leur vieux visage.

C'est en ce moment que la Mauritanie prendra et pour de bon le virage du developpement, de la bonne gouvernance et de la justice.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Réunion au sommet, à Lemden
13-11-2008
Juste après la fin de sa conférence de presse, Sidi Ould Cheikh Abdallahi a entamé une réunion à huit clos, avec ses plus proches soutiens : Ahmed Ould Sidi Baba, Messaoud Ould Boulkheir et Jemil Ould Mansour.

Il s'agit, respectivement, du Président du Conseil Economique et Social au moment du putsch, du Président de l'Assemblée Nationale ainsi que du Président du Parti Tawassoul (islamistes modérées). Tous sont membres du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD).

Les autres leaders du FNDD, présent à la conférence, n'ont été admis à cette réunion, pas plus que le Président du Sénat Bâ M'Baré.

La réunion se poursuivait au moment de la publication de cette dépêche.

---------------------------------

Mbaré paye le prix de son mutisme et manque d'enthousiasme dans son soutien qui aurait du être franc et net à SIDIOCA.

Chez certains être dedans et dehors est une seconde nature.

Bonjour la confiance dit le Fou



maatala

Ɔopiarpegar a dit…

RFI fait le point sur le transfert de O. Cheikh Abdallahi à Lemden (mise à jour ce matin)
14-11-2008
Le président renversé le 6 août par un coup d'état militaire, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, a quitté la nuit dernière sa villa de Nouakchott. Il a été transféré dans son village natal de Lemden, à 250 km au sud-est de la capitale, où il reste en résidence surveillée. Les autorités militaires mauritaniennes affirment qu'il « pourra recevoir qui il veut, quand il veut ». Pour sa fille, il s'agit d'une mascarade.

C'est au petit matin, à l'heure de la prière, que Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi est arrivé à Lemden, son village natal situé à 250 kilomètres de la capitale. Le voyage s'est déroulé de nuit, sous bonne escorte militaire. Selon ses proches, le président renversé se trouve actuellement dans la maison de l'un de ses frères avec interdiction formelle de quitter le village.

Pour le secrétaire général de la junte, le colonel Ahmedou Bamba Ould Baya, « cette surveillance militaire vise avant tout à assurer la sécurité de l'ancien président ». Le colonel, qui précise toutefois que Sidi Mohamed « pourra recevoir qui il veut, quand il veut. Nous voulons créer les conditions favorables à l'apaisement », poursuit encore ce proche du général Ould Abdel Aziz.

Les partisans du président renversé ne l'entendent pas ainsi. Pour le Front National de Défense de la Démocratie (FNDD), le transfert du président constitue une réponse maladroite aux requêtes formulées en début de semaine à Addis-Abéba. Le 10 novembre, la communauté internationale avait, en effet, une nouvelle fois fait pression en vue de la libération pleine et entière de l'ex-chef d'Etat (voir lien PDF ci-dessous).

De son côté, la fille du président déchu, dénonce une manoeuvre destinée à amadouer les Européens. L'ultimatum lancé par Bruxelles aux nouvelles autorités miltaires pour rétablir la légalité constitutionnelle expire dans une semaine.

Pour Amal Mint Cheikh Abdallahi, qui s'exprimait au micro de Christine Muratet, sur l'attitude de la junte envers son père le président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi : « Il s'agit simplement d'un transfert et pas d'une libération, c'est le résultat d'énormes pressions subies par la junte. Il s'agit d'un geste avant l'expiration de l'ultimatum de l'Union européenne le 20 novembre. Il est encore plus en résidence surveillée, avec une vingtaine de militaires armés autour de lui, qui font peur à la population. Rien ne change, c'est juste du cinéma pour faire croire que le président a été libéré ».

Pour les militants du FNDD, ce transfert ne change rien à la situation dans laquelle se trouve la Mauritanie. Pour eux, il s’agit tout simplement du passage d’une résidence surveillée à une autre, mais surtout pas d’une libération.

Du côté du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), on se montre plus optimiste, le parti d’Ahmed Ould Daddah souhaite voir dans ce dernier rebondissement le début d’un processus de sortie de crise dans le pays.

La Mauritanie se trouve en effet dans une situation délicate depuis le coup d’état du 6 août 2008, ses partenaires, africains comme occidentaux, restent fermes sur la nécessité de rétablir la légalité constitutionnelle et des sanctions économiques pourraient bientôt être décidées par Bruxelles.

Le transfert de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi dans son village natal permettra-il d’adoucir la position de la communauté internationale ? Rien n’est moins sûr, surtout s’il reste privé de sa liberté de mouvement.

Reste à voir si le gouvernement renversé aura les moyens de jouer un rôle effectif dans le dialogue national qui doit débuter prochainement. Autrement dit, s’il pourra devenir un acteur du plan de sortie de crise.

Hier, les deux partis semblaient camper sur leurs positions, tandis que le porte-parole du gouvernement affirmait que Ould Cheikh Abdallahi s’était engagé à ne plus faire de politique. Le président déchu faisait savoir par le biais de ses plus proches soutiens qu’il n’avait à aucun moment négocié son éventuelle démission avec les militaires.
taqadoumy.com

Ɔopiarpegar a dit…

Lire le communiqué du CPS de l'UA sur ce lien PDF :

Communiqué de la 156ème réunion du Conseil de la Paix et de la Sécurité

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

L'Ambassadeur des Etats-Unis au Président élu: Vous êtes notre seul interlocuteur

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

kbg peut-on savoir ce que signifie ce mot savant: " pronunciamiento"? merci

Anonyme a dit…

pronunciamiento:αποφανθεί

Anonyme a dit…

merci

Anonyme a dit…

après avoir été en résidence surveillée, le voici en village surveillé, ensuite ce sera la ville, puis la région surveillé jusqu'à être assigné en pays surveillé, comme tout le monde

Anonyme a dit…

la france a quelques bases militaires pas très loin, qu'attendent-ils pour monter l'opération " barbichette": un hélico ou même un de ces avions italien à décollage et atterrissage verticale, un commando et en pleine nuit prendre le vieux et le sortir de l'enfer. puis déclarer que la france tient " le dimoucrate" puis dire aux militaires sortez de la présidence sinon ça va chauffer

Anonyme a dit…

où : cendrillon apporte quelques maquillages: raser le vieux la boule à zéro le déguisé ensuite perruque à l'appui en khattou et désigné khattou en marabout et sortir tranquillement en laissant la maréchale à la place du vieux, puis en route le vieux devenu la maréchale joue l'évanouissement genre la maréchale pâmée et c'est réglé

Ɔopiarpegar a dit…

Lemden, nouvelle capitale de la légalité constitutionnelle / Mohamed Mahmoud O. Maloum
14-11-2008
Dans un geste sensé desserrer l’étau du double front intérieur et extérieur, le général Ould Abdelaziz a ordonné le transfert du président Sidi d’une geôle a proximité à une autre à 300 Km plus loin dans le désert...

Cette décision conçue comme de la poudre aux yeux en face des partenaires étrangers notamment avant l’ultimatum du vingt novembre, se transformera, à ne pas en douter, en boomerang a la face du général têtu. De facto en face de sa légitimité factice basé sur la violence des armes, désormais existera au plus haut niveau, une autre légitimité issue du sacro saint suffrage universel, basée celle la a Lemden.

Si j’étais le conseiller en stratégie du vieux sage, je lui aurais soufflé a l’oreille de :

- Commencer par décréter Lemden comme nouvelle capitale abritant la seule légitimité constitutionnelle du pays.

- Réunir le premier conseil des ministres (en remplaçant les ministres qui ont accepté de siéger au sein du gouvernement illégitime).

- Inviter l’ensemble du corps diplomatique accrédité chez nous.

- Commencer à prendre les décrets d’invalidations systématiques de toutes les décisions du régime du généal.

- Faire un appel solennel aux fonctionnaires de l’état et aux forces de l’ordre, resté fidèle à la légalité, pour le rejoindre

- Choisir un jour symbolique pour organiser une journée ville morte à Nouakchott.

- Se procurer une radio FM amovible capable d’émettre a partir d’un pays frontalier et ami.

Que Sidi redouble de vigilance en face de médecins douteux, d’un thé à la couleur bizarre ou un zrig tendue par une main sadique.

Seule une nouvelle garde présidentielle trié sur le volet peut assurer sa sécurité dans un désert aride ou le poison peut être injecté par autre qu’un serpent a sonnette...


Mohamed Mahmoud Ould Maloum
taqadoumy.com

Yanis le R. a dit…

Il ne faut pas écarter la possibilité pour Sidioca d'échapper à la vigilance de ses gardiens et de se retrouver dans une ambassade occidentale à Nouakchott!
Après les mauvais conseils de ses amis de la fameuse veillée du 5 au 6 août dernier, il doit savoir à qui ne pas demander conseil cette fois-ci...
Mais est-ce que cela changera grand chose, être à Lemden ou dans une ambassade à Nouakchott?
Juste une question...

Anonyme a dit…

dans une ambassade c'est déjà l'exil! vu qu'il aime les voyages, c'est l'occasion d'aller dépenser les sous. quand on voit le gosse ahmed a gagné 222 millions en 15 mois rien qu'avec 135 gardiens , on imagine ce qui s'est passé en 15 mois dans l'entourage du vieux. Ils ont fait fortunes. Le silence de cendrillon et du clan à propos de certains dossiers qu'ils connaissent semble donner du crédit au "cinéma" auquel on assiste. Le vieux sort démocrate et ce pour entrer dans l'histoire pénard, aziz reprend la place de ses droits acquis au prix de la loi de la force en vigueur depuis trente et bien avant la "pacification " d'ailleurs autant dire depuis toujours. Tout ceci c'est du cinéma, je ne sais si cendrillon est au courant mais c'est du cinéma de haut vol. après 15 mois au sommet, ils sont au courant de tout, ils c'est le clan sidioca mais ils ont commencé à dépasser les bornes en termes de sous. maintenant il s'agit juste de faire la paix des voleurs. A chacun son butin et chacun son tour à la caisse. Pauvre pays

Khalil Balla Gueye a dit…

"kbg peut-on savoir ce que signifie ce mot savant: " pronunciamiento"? merci"
14 novembre 2008 12:49
"Hadhi baâd edeymine metkâysse! Erânak Themt viye , baâd!" Bon c'est fini j'écrirai désormais comme le commun des mortels, fini le maniérisme à la kbg!
NB:c'est blanc ,bonnet blanc comme putsch ou coup d'Etat!mais ce terme serait plutôt à mon sens de l'apanage des Réps bananières latinos ,hispanophones de l'Amq du sud!

"Le holdup électoral" KBG Cridem

".....Mais c'était compter sans les ressorts ambivalents et cyniques d'un PRONUNCIAMIENTO sur commandite commis par un colonel très "intéressé" et taillé de la même étoffe que les cerbères néo-Tayistes qui, en se réincarnant, se sont faits une deuxième vie ou karma politiques."
Le stratagème par eux et le colonel concocté est d'une simplicité désarmante qui laisse coi et perplexe. Il s'est agi de sortir par la petite porte et d'ensuite débouler en furie et rangs compactes par la grande porte.Et de suite ,ils se sont instinctivement agglutinés, en génération spontanée, autour de leur candidat apparenté à la présidence Mr Sidioca en dépit de l'absence d'une filiation politique les liant à lui."

Anonyme a dit…

Ch De Gaulle - Le Putsch des généraux.
Discours du 23 avril 1961:

Un pouvoir insurrectionnel s'est établi en Algérie par un pronunciamento militaire.
Les coupables de l'usurpation ont exploité la passion des cadres de certaines unités spécialisées, l'adhésion enflammée d'une partie de la population de souche européenne qu'égarent les craintes et les mythes, l'impuissance des responsables submergés par la conjuration militaire.
Ce pouvoir a une apparence : un quarteron de généraux en retraite. Il a une réalité : un groupe d'officiers, partisans, ambitieux et fanatiques. Ce groupe et ce quarteron possèdent un savoir-faire expéditif et limité. Mais ils ne voient et ne comprennent la nation et le monde que déformés à travers leur frénésie. Leur entreprise conduit tout droit à un désastre national.

Anonyme a dit…

de tous les africains, les mauritaniens sont les plus gaullisant. Qu'est-ce un intellectuel mauritanien s'il ne peut pas citer de gaulle chaque fois qu'il juge le moment fatal. Les mauritaniens citent de gaulle à toutes les cauces. veux-tu rire d'un rire deymanien: vla ce qu'a dit de gaulle ect ect. Une bonne fois pour toute vous nous emmerdez avec de gaulle, de gaulle n'est rien ! que dalle! c'est un usurpateur, opportuniste qui a eu la chance comme une truite d'avoir le flot de l'histoire des us et autres anglais à côté. Il n'est rien! iln' a jamais sauvé la france et les résistants français ne l'ont pas attendu pour agir. il s'est pointé et a dit: "la france c'est moi" personne ne l'a écouté et le débarquement a été préparé sans lui, il n'était pas même au courant de la date rien de rien. Ensuite président , il a été sans doute pour les français le De gaulle mais pour les africains , il restera l'homme qui mis en place tous les réseaux de la françafrique qui a tué ce continent. Alors de grâce allez au diable avec de gaulle

Anonyme a dit…

Je viens de voir the video du message du 13 Novembre 23:54.
Je suis toujours tres content de voir les Mauritaniennes et les Mauritaniens s'exprimer librement.
Les quelques mots du president etaient remplis de dignite'. Il est le PRESIDENT LEGITIME DE LA MAURITANIE! SA LEGITIMITE' VIENT DE NOTRE DESTOURE.

Le General Mohamed Abdel Aziz et ses amis doivent tout simplement revenir a' la raison pour faire sortir notre pays de la crise.

Les imbeciles qui sont entrain de dire au General Abdel Aziz qu'il est foutu, sont des...imbeciles qui ne veulent nullement voir la paix sociale en Mauritanie. LE VIEUX NE LEUR FERA PAS DU MAL. IL EST SAGE, CALME, INTELLIGENT ET TRES AMOUREUX DE LA MAURITANIE. IL NE FERA ABSOLUMENT RIEN QUI PEUT AVOIR COMME CONSEQUENCES DE TROUBLER LA PAIX SOCIALE EN MAURITANIE.

Le General et ses amis doivent tout simplement quitter le pouvoir. RIEN DE MAL LEUR ARRIVERA ET IL Y AURA UNE PORTE DE SORTIE POUR EUX!

LA FAUSSE FIERTE' ET LA FOUTAISE DOIVENT ETRE MISES A' COTE'!
NOTRE PEUPLE MERITE MIEUX!!!!

PS.

Ould Maaloum,

Nous n'avons pas cette tradition d'assassiner nos presidents. Je pense qu'on doit s'ecarter des declarations qui vont dans ce sens.
Le General et ses amis doivent etre remercie's pour n'avoir pas porte' atteinte a' l'integrite' physique du president. Ils ont demontre' un cote' humain sur ce plan. Maintenant, ils doivent completer le reste en quittant le pouvoir.

Abdel Aziz est confus. Il a besoin d'etre aide' pour sortir de la mauvaise situation qu'il a cree'e pour notre pays.

Ɔopiarpegar a dit…

La junte souffle le chaud et le froid / Georges Ibrahim Tounkara
14-11-2008
L'ancien premier ministre renversé par le coup d'état du 06 août dernier, Yahya Ould Ahmed Waghef et plusieurs autres personnalités ont été arrêtés jeudi dans le cadre d'une affaire de détournement.

La junte Mauritanienne souffle donc le chaud et le froid. Quelques heures seulement après avoir accordé une semi-liberté au président renversé Sidi ould Cheikh Abdallahi, les militaires sont passés à l'offensive en faisant arrêter l'ancien premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghef déjà en résidence surveillée à 500 km de Nouakchott. L'ex premier ministre est accusé de détournement, une affaire qui remonte à l'époque où il dirigeait la compagnie "air mauritanie".

Hier pourtant, l'on avait cru, à une évolution positive de la situation avec le transfert du président renversé dans son village natal. Mohamed Ould Mounir, politologue mauritanien revient ici sur le transfert du président déchu dans son village natal:

Tout indique qu'on s'achemine vers une forme de libération définitive et que les militaires ont choisi de le libérer en deux temps. Dans un premier temps, résidence surveillée même s'il est autorisé à rencontrer ses partisans et sa famille et plus tard dans le cadre d'un accord négocié on peut envisager une libération définitive dans une formule concertée et négociée entre les différents protagonistes.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi, dément avoir pris des engagements auprès de la junte au pouvoir sur son retrait de la politique, comme annoncé par le ministre de la Communication."Je n'ai pris aucun engagement vis à vis de ces militaires , je n'ai rencontré personne parmi eux depuis le putsch et ceux qui m'ont vu pour m'annoncer mon transfert à Lemden, (son village natal) m'ont tout simplement annoncé que je ne pourrais pas quitter le village", a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse."Je leur ai répondu que pour moi ce transfert à Lemden ne change en rien ma situation parce que je reste un président en résidence surveillée" a encore ajouté Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Dans un communiqué publié hier jeudi, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union Africaine s'est dit gravement préoccupé de l'absence de progrès dans le processus de normalisation politique en Mauritanie.


Georges Ibrahim Tounkara, pour DW-World


© Deutsche Welle - Novembre 2008
taqadoumy.com

Khalil Balla Gueye a dit…

D'ailleurs De Gaulle a opté pour la mauvaise orthographe:pronunciaMENto au lieu de celle utilisée par Yanis et moi qui est la bonne:PRONUNCIAMIENTO!

Oui , il est aussi vrai que De Gaulle n'aura été qu'un va-t-en-guerre belliqueux auto-proclamé libérateur avec force intrigues visant à neutraliser ses adversaires tout aussi résistants et valeureux comme Giraud par exp !Il a eu raison de lui en utilisant les pires machinations avec mot d'homme aussi!
En fait de résistance le comité de libération de De Gaulle n'était qu'une machine à sous généreusement financée par les Yankees et les Tommies!C'est à coup de mallettes de dollars qu'il a enfin réussi à rallier les maquis réticents surtout les communistes qui étaient les plus actifs!A la libération il a déclenché une purge sanglante et aveugle des collabos digne de l'inquisition médiévale!
Et au final , il est parti , la tête basse après que "son" référendum sur la décentralisation en 1969 ait été rejeté par une majorité de français!Et même son retour aux affaires en 58 est très discutable vu les intrigues ourdies par lui et son entourage pour en faire de nouveau "l'homme providentiel"!
Donc attention avec les De Gaulle et autres icônes historiques qui ne sont pas des saints forcément!

Anonyme a dit…

3. Exprime sa grave préoccupation devant le fait qu’en dépit de ses
décisions antérieures, en particulier le Communiqué de sa 151ème réunion tenue
en niveau ministériel le 22 septembre 2008 à New York et de tous les efforts
déployés par la Commission et les autres parties prenantes, aucune avancée
vers un rapide retour à la légalité constitutionnelle en Mauritanie n’a été
enregistrée ;
4. Demande à la Commission de lui soumettre, le plus tôt possible, des
mesures concrètes à prendre sur la base du Communiqué
PSC/MIN/Comm.2(CLI) adopté lors de sa 151ème réunion tenue à New York le 22
septembre 2008, et conformément aux dispositions pertinentes de la Déclaration
de Lomé de juillet 2000 sur les changements anti-constitutionnels de Gouvernement. ;
5. Décide de rester saisi de la question.
----------------

Ya vezma! Woum-Ksseya-Wourehwaja!

Ɔopiarpegar a dit…

Allez (VALLI 7ATA VALLI 7ATA)le niveau moral et mental descend vous avez les tyrans que vous méritez MA7ASDINELKOUM 7AD ETESFFAG à chacun son tour! am I short

Anonyme a dit…

Je suis tres surpris par les propos du Ministre de la Communication Mr. Mohamed Ould Moine.

"...Mr. Sidi Mohamed a ete' effectivement elu...mais il n'est pas titulaire d'un titre immobilier sur la presidence."

WHAT ABOUT YOUR GENERAL?


"...Ceux qui sont avec lui n' ont jamais vote' pour lui."

QUI A VOTE' POUR LE GENERAL?

"Pour nous, Sidi Mohamed n'est pas le president. C'est fini."
VOUS QUI?
QUE FAITES VOUS DE LA CONSTITUTION ET DES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS?

Anonyme a dit…

khalil guay el MEKNEZ POSE DES QUESTIONS ET REPOND A LUI-MEME!

"kbg peut-on savoir ce que signifie ce mot savant: " pronunciamiento"? merci"

Comme quoi être puant et pédant c'est pas suffisant pour lui.il faut qu'il soit aussi VOYANT.

"Tu m'as'pas vu? je suis là!"
"Je sais-tout, je suis tout:"

Et il se pose des question à sa pédante personne et puante personne.

guay j'ai une question

"kbg peut-on savoir ce que signifie ce mot savant: " alcoolique"? merci"

le nez pincé.

Ɔopiarpegar a dit…

Terminus: Lemden
-
Fallait-il libérer Sidioca ?

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

c'est moi qui ai posé la question à kbg, lm peut vous dire via les ip et autres noeuds que les deux commentaires ne sont pas écrits du même pays, laissez kbg tranquille

maatala a dit…

Salam

Lu sur le blog du prof

"Fallait-il libérer Sidioca ?



Sidioca était-il plus utile pour les défenseurs de la démocratie en résidence surveillée que libre dans son village natal ?

La question mérite d’être posée.
Un président silencieux incarcéré est un symbole. Il incarne une résistance silencieuse qui vaut tous les discours.
Séquestré Sidioca avait une "aura" que lui conférait son statut de prisonnier. Il dégageait une image de la confiscation de la légalité, de la dictature de l’oppression qui s’exerçait sur lui. En somme, une image d’une violation flagrante du droit et de la violence à l’égard des institutions républicaines. Sidioca prisonnier, c’était la démocratie en cage. Le président séquestré motivait tous les élans pour sa libération au nom de tous les principes de la vertu républicaine. Et ça inspirait le combat et la résistance. Le silence du président était salvateur. Il valait tous les discours et motivait les troupes.

Et voilà que Sidioca est libéré. Logé à Lemden. Tenant un discours banal et reprenant langue avec son entourage.
Sidioca, comme on l’a connu avant le putsch. Lent, s’immergeant dans un entourage aux têtes bien connues pour leur passé en trompette. Un Sidioca attentiste qui renvoie une image d’immobilisme dans un cadre de doléances. Sa stratégie tient en une phrase : « je suis le président légitime de la Mauritanie et j’entérine sans regrets mes 15 mois de gestion au pouvoir ».

Sidioca d’avant, Sidioca de maintenant, sans changements.

Voilà qui n’arrangera certainement pas sa cause. Sidioca s’est replongé dans l’environnement de son entourage de conseillers, de courtisans et de ses proches, de quoi le perdre encore une fois.

Sidioca n’a pas changé d’un iota. L’incarcération ne semble pas lui avoir porté conseil.

En sortant de sa prison, Sidioca est retombé dans une autre : celle de sa léthargie politique.

Il est revenu avec la même attitude, les mêmes accompagnants, les mêmes idées et surtout la même image : Un président qui veut redevenir président. Et ce n’est pas un programme.

Si Sidioca veut gagner la bataille, il doit adopter une stratégie, non pas de la « dragée haute », mais celle de l’humilité. C’est dans cette humilité que le peuple se reconnaîtra et pourra encore lui accorder sa confiance en retour et au retour . Commencer par reconnaître que ses 15 mois de présidence furent un fiasco, qu’il ne s’est pas occupé du peuple , qu’il a ignoré sa charge à travers ses multiples voyages, bref qu’il a commis maintes erreurs qu’il est prêt à rectifier en reprenant ses fonctions. Et en utilisant ses fonctions pour réconcilier les différentes composantes de la nation au profit de l’intérêt supérieur du pays.

Un Sidioca, neuf. Revendiquant sa fonction, sûr de la légitimité de son action et prônant la légalité de toute solution à la crise. Mais ne faisant pas de son retour à sa fonction de président, le but suprême et la finalité de son action. Mais l’inscrire dans une nouvelle vision dynamique , claire expliquée et proposée afin de palier les erreurs commises.

En somme, dire « je suis le président légal et légitime », ne suffit pas pour convaincre ceux qui attendent plus que cela ; à savoir être aussi « un président populaire et préoccupé de l’avenir de son pays. Balayant les obstacles du népotisme, de la gabegie et de la corruption dussent-ils venir de sa propre famille, refusant les compromissions de la mafia politique, allant vers le peuple et agissant pour le peuple »

Sortir d’une prison physique pour retomber dans une prison morale, n’est-ce pas la pire des attitudes pour celui qui veut reconquérir la confiance perdue ?

Sidioca n’a pas compris que sa légalité et sa légitimité ne sauraient tout justifier et que, politiquement, pour rallier ceux qui les contestent au nom de sa gestion désastreuse, il doit faire un « mea culpa » salutaire. Etre président, n’est pas incompatible avec l’humilité.

Ceux qui l’on renversé l’on bien apprit qui sillonnent les quartiers populaires pour asseoir, à défaut de légalité, une légitimité.

Un président descendu de son perchoir, mis en cage puis remis en liberté. Un oiseau que l’on a fait chanter sur le perchoir, et qui en liberté rechante toujours la même chanson, n’aura rien appris au fond de sa cage.

Pr ELY Mustapha


maatala

maatala a dit…

Salam

Analyse pértinente du prof

Un incapable reste toujours un incapable, avec ou sans légitimité.

Sidioca n'a jamais et ne sera jamais à la hauteur de la tache.

Dites lui que Hang san Suki la birmane l'embrasse dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Confidences... : Le Guide libyen prend position pour le HCE

M. Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, qui est actuellement à Tripoli en Lybie, a été reçu ce jour avec sa délégation par le Guide de la Révolution de la Jamahiya Arabe Libyenne.

Au cours de cette audience, le Président Mouaamar Khaddafi a réitéré son soutien inconditionnel pour le Mouvement de Rectification du 6 Aout 2008, mené par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Chef de l’Etat de la République Islamique de Mauritanie.

A noter que le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M Mohamed Mahmoud Ould Mohamedou, a été reçu avec tous les honneurs et une attention toute particulière, ce qui dénote de tout l’intérêt que porte le Guide libyen à la République- sœur de Mauritanie.

Ce succès diplomatique des autorités mauritaniennes démontre une fois de plus le bien fondé du Mouvement de Rectification qui, après avoir remporté l'adhésion du peuple mauritanien, connait également le succès au-delà de nos frontières.

Info source : Mhd ben Salem

---------------------------------

Si cette information est confirmée, KB a du souci à se faire, car chez eux quelqu'un sait quel montant et quel chèque à été remis la FKB et surtout à quelle banque il a été déposé.

Sans oublier le chèque du poète dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Un virage vers la construction nationale

Ce n'est pas un rêve; c'est une réalité: un nouveau style semble s'instaurer pour la gestion du pays. Le Chef de l'Etat en personne descend dans les quartiers périphériques, s'enquiert des problèmes des populations et règle sur place ce qui peut être réglé.

Il passe à l'Hôpital National, à la SNDE, à la SOMAGAZ et au CSA et fait la même chose. Les prix des denrées de première nécessité ne grimpent plus et même baissent pour certains produits. La sécurité dans les rues et les Kebbas s'améliore. Les deniers publics semblent mieux gardés.

Un deuil national de trois jours a été décrété à la suite du massacre de Tourine et des dispositions particulières ont été prises pour soutenir les familles des soldats. Un clin d'oeil a été fait à l'Histoire en baptisant la plus grande avenue de la Capitale du nom du fondateur de la Nation, le President Moktar Ould Daddah.



Ces quelques actions ne représentent peut être rien par rapport à l'ampleur des problèmes posés au pays, me diriez-vous.

Certes, notre situation reste très difficile et précaire, mais cette nouvelle approche n'a jamais été tentée durant les 24 dernières années sous les règnes successives des Présidents Maaouiya, Ely et Sidi.

Déjà, dans une "Contribution pour essayer d'aider à l'éclaircissement de certains problèmes qui se posent au pays", parue dans l'édition n° 536 du 23 août 2007 du journal " l'Authentique", j'avais dis: "Nos populations souffrent en effet partout de la montée vertigineuse des prix, du manque d'eau, du manque d'électricité, de la généralisation du chômage, du manque de soins et du manque d'éducation. Les populations des périphéries des grandes villes s'entassent comme des moutons depuis des dizaines d'années sans distribution de terrains pour habitat."

Dans le même document, j'avais signalé que "quelque chose peut et doit être fait sur le plan des prix des produits de première nécessité" et, un plus loin, que " la distribution des terrains pour les Kebbas doit être une priorité; et un plan prévoyant le court et le long terme doit être engagé afin de régler le problème de l'eau, de l'électricité, de la santé, de l'éducation et du chômage. Toute autre situation qui ne prendra pas en compte ces problèmes vitaux pour les populations ne fera que perpétuer la pauvreté."

Mes chers compatriotes,

Je ne vous le cache pas, les actions déjà entreprises en faveur des populations et la manière de prendre les problèmes à bras le corps font vivre en moi beaucoup d'espoir pour l'avenir du pays.

Je n'aime pas citer des noms, mais il faut bien dire la vérité: cette lueur d'espoir nous la devons au Général Mohamed Ould Abdel Aziz et à son équipe autour desquels je vous invite à vous rassembler pour les encourager à continuer dans cette direction.

A l'endroit de mes compatriotes du FNDD qui se retranchent toujours derrière le retour à la légitimité, je dis qu'il n'y a pas plus grandes légitimité que celle qui crée à l'ensemble du peuple les conditions de manger à sa faim, de se soigner et de s'éduquer correctement, de se loger et de vivre en sécurité. Je les invite alors à se surpasser et à accompagner le mouvement de la construction nationale.

Quant aux pays frères et amis, je tiens à signaler que la Mauritanie, indépendante depuis 48 ans, est devenue majeure. Les mauritaniens sont capables de régler leurs problèmes internes eux-mêmes.

Les partenaires extérieurs de la Mauritanie doivent surtout pousser au dialogue et au consensus. Les ingérences et les sanctions ne feront qu'accentuer les divergences et raidir les positions.

Je leur demande donc d'aider au rapprochement des points de vue et d'accompagner ce virage qui s'amorce pour la construction du pays.

Mohamed Khouna Ould Haidalla

14 novembre 2008

Info source : Mohamed Khouna Ould Haidalla

maatala

Anonyme a dit…

question : doit-on massacrer le front et défendre aziz? si le retour du vieux signifie immanquablement le retour de l'entourage prédateur, peut-on rester les bras croisés? après A.O.D le félon, doit-on laisser moloud continuer son ascension vers la chefferie de l'opposition? Ne doit-on pas une fois pour toute renvoyer messoud, aod et co aux oubliettes de l'histoire en prenant fait et cause pour aziz et en écrivant partout qu'il n' a pas droit à l'erreur? Doit-on laisser les hommes politiques continuer à monnayer les grandes valeurs de l'esprit démocratique? Doit-on sacrifier aziz juste parce que c'est un militaire? Nous savons tous ce qui se passe

Ɔopiarpegar a dit…

Defections dans les rangs des putschistes

For-Mauritania apprend que l'ancien candidat aux élections présidentielles, ancien ministre, Monsieur Dahane Ouls Ahmed Mahmoud, s'est rallié au camp antiputschiste et est actuellement en compagnie du Président élu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, à Lemden. Monsieur Ould Ahmed Mahmoud est le vice président du parti Elvadhila qui est présidé par l'actuel ministre putschiste, Ould Ebnelmaali.
fr.for-mauritania.org

яimσ a dit…

salut tous ,


video de sidi qui parle à france24 .

ouf ! il va y avoir des problèmes!

Anonyme a dit…

X come back among us

copiarpega

Anonyme a dit…

Embarqué dans cette aventure par les militaires débarqué par les mêmes militaires quoi de si normale.

Sidi n'a pas la carrure de gouverner sans mentors et ce n'est pas les politiciens au mauvais score qui jouent aux gourous aujourd'hui qui vont l'aider.

Soyons logique sidi est une parenthèse de l'histoire moderne de la mauritanie, personne n'est dupe que ceux qui roulent pour sidi ne le font pas pour lui, ni pour la pauvre démocratie , ni pour les principes qu'ils n'a n'ont pas c'est juste pour leurs intérêts mesquins.

pauvre démocratie quand tu nous rattrape dit le fou de lemden.

Fils du bled

Anonyme a dit…

copiepegar,

Que Shiva exhauce tes voeux. Il nous manque, le vagabond de Couli.

X: tu revient vite ou bien je m'approprie de ton site et je le publie pour me faire des sous.

choumad: tu es u?

A-

Anonyme a dit…

Quand j’ai appris le transfert de Sidi Ould Cheikh Abdallahi à Lemden, j’ai décidé de lui rendre visite, en guise de solidarité et surtout pour rester réconcilié avec ma conscience.

J’ai fait le voyage aujourd’hui Vendredi en compagnie de deux autres amis également militants anti-putsch.

Nous ne fûmes pas du tout surpris par la multiplicité des postes de contrôle de Gendarmerie et de police et surtout des questions qui frôlent la stupidité et qui êtes vous et vous allez vous. On sentait que les questions ciblaient l’identification de ceux qui vont vers Lemden. Nous ne sommes naturellement pas tombés dans le piège car notre objectif était de parvenir à ce beau petit village, dont la modestie reflétait parfaitement celle du Président.

A notre arrivée on fut surpris que le Président ait préférée sa modeste habitation au lieu de celle de son cousin beaucoup mieux construite. On entre dans l’enceinte et on se dirige vers les tentes plantées en face des deux pièces qui servent d’habitation actuellement pour notre Président élu. On s’est assis dans les tentes en attendant de trouver la possibilité de serrer la main du Président. Chanceux qu’on était et à l’approche de la prière du Vendredi, on nous a dit que le Président allait sortir sous peux pour saluer les hôtes, dont nous faisons partie.

On était en face de la pièce qui l’abritait qui était gardée par deux hommes en tenue militaires.
Le Président sortit de sa chambre et salua d’abord les femmes qui l’ont accueilli avec les Youyous. Il se dirigea ensuite vers les tentes où il salua les hommes un à un. A mon niveau, je me suis présenté en disant Monsieur le Président vous et votre position sont les seules armes dont nous disposons aujourd’hui, il me répondit je considère aussi que vous et votre soutien êtes les seules armes dont je dispose.

On se dirigea ensuite vers la Mosquée pour la prière avec Monsieur le Président en tête du cortège. Dans son discours de prêche l’Imam jeune frère du Président n’a en aucun moment évoqué les sujets politiques pourtant d’actualité. Il doit vraiment donner une leçon à Ould Lemrabott de la mosquée Saoudienne qui tympanisent chaque Vendredi les croyants des ses applaudissement peu sains envers le conseil d’état.

Après la prière nous fûmes conduit à la maison modeste du feu père de Sidi, où sa veuve nous a très bien accueillie.

Juste de retour de cette mission, mon bonheur est au comble et je suis persuadé que ce Monsieur avec son sang froid, sa modestie et sa profonde foi va gagner contre la junte. Cette junte est en véritable déroute et la bonne preuve à ça c’est son affolement actuel et les emprisonnements intempestifs qu’elles mènent.

Dédié à mon frère Coulibaly d’Amérique

Sanhaji

яimσ a dit…

salut tous ,

bon il est vrai que ce dernier une fois rétabli dans ses fonctions , on va se payer toute la racaille du fndd .

Mais ,mais ! ça se pourrai que sidi leur réserve surprise comme à son élection il n'a pas était généreux avec ses sponsors .
vaut mieux le garder car un autre président nous reservera lui aussi beaucoups de surprises .

donc on peut miser sur ce côté là .
n'empêche aziz en ressort perdant , et n'échappera pas à une traque aux nazis qui débutera bientôt .


_________________________

le nom de domaine saharamedia.net reste au nom de son proprio .
quoi qu'il vous redirige vers un site israélien .ça prouve que le monsieur n'a plus accès à son propre site .

Anonyme a dit…

Merci Mataala...pour les derniers postings...celui du Pr Ely est tout siMp;eMent....subliMe...
pour ca bisous a Marie joelle...
bl

Ɔopiarpegar a dit…

Dear A-,

ça ne sert à rien, si tu t' approprie de son blog tu vas te faire flinguer.

copiarpegar

Khalil a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Les Parlementaires français condamnent le Coup d'Etat

Cliquez ici


............................
............................

So I'm going to see SIDIOCA as our friend Sanhaji did.

I'm out.
copiarpegar

Anonyme a dit…

UNE parlementaire condamne le coup d'état et non LES parlementaires (etc.):

La sénatrice verte française et ancienne député européenne Mme Alima Boumediene-Thiery.

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Je vous remercie pour ce voyage hautement patriotique de Lemden.
Le president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi represente la legitimite'.
Nous avons une obligation morale envers le vaillant peuple Mauritanien de ne plus croiser nos bras devant les actions illegales et illegitimes qui portent atteinte aux interets superieurs de notre peuple.

INCHALLAH LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS VAINCRONT!

Mon cher Sanhaji, je suis tres fier de vous.

Travaillons ensemble pour une reconciliation nationale. Ne tentons surtout jamais d'humilier le General et ses amis. Il faut leur trouver une porte de sortie DIGNE!

Ayons toujours a' l'esprits les mots suivants d'un grand poete Arabe:
"... INA LEYI BEYNI WA BEYNA BENI EBI WA BEYNA BENI AMI LE MOUKHTELIVOUNE JIDA
WA INE AKELOU LAHMY WAVARTOU LOUHOUMEHOUM WA INE HEDEMOU MEJDI DENEYTOU LEHOUM MAJDA
WA LA AHMILOU AL HIKHDA KHADIMOU ALEYHOUM WA LEYSSETE KERIMOU AL KHAWMOU MENE YAHMILOU AL HIKHDA."

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Khalil Balla Gueye a dit…

MANUEL PRATIQUE DU PARFAIT GHOST HUNTER "CHASSEUR DE FANTÔME"
1)Être toujours alerte et sur la brèche en répondant systématiquement à toute attaque inquiétante vous ciblant gratuitement!
2)Pour faire jouer l’effet dissuasif , la réplique doit tjrs être modulée de telle sorte que son
amplitude devrait dépasser celle de l’attaque !Réaction donc disproportionnée légitime !
3)Si vous tenez absolument à débusquer un agresseur ayant « cessé toute activité » outrageuse à votre égard évoquez de temps à autre les attaques précédentes en y revenant , mais toujours d’à propos , sans « ekhroujou » !Le meilleur serait de faire le « beyah el moujoub » vous même !Mais faites le de manière subtile ,presque comme la maillotique de Socrate et Platon.Et si qd même il ne refaisait pas surface :tapez violemment dans le tas où il s’est tapi indifféremment !Il se pointera à coup sûr car craignant une dénonciation venant de son milieu malmené par vous pour complicité ! »el kaem we el naim » même combat !
4)Et dès qu’il se pointe ne lâchez plus prise afin que le poisson ne s’éloigne ou cesse de mordre à l’hameçon quitte à faire de discrets appels du pied pour le titiller son hostilité et l’amener à s’enfoncer et s’enhardir davantage !Et inévitablement ,il commettra la faute fatale , livrera des indices compromettants à son insu ou se mettra sur le dos une tierce personne qui vous le livrera sur un plateau d’argent « pieds et poings liés » !C’est comme pour le réperage téléphonique :plus on parle plus on a de chances de se faire épingler !Ou la radiogoniométrie utilisée par la Gestapo pour localiser les émissions radio de la Résistance.Talk, talk ,tjrs... !
5)Tout bon « chasseur de fantômes » ou « GHOST HUNTER » se doit d’être « ruminant » !
6)Justement pour ce faire, toujours noter sur un mémo les attaques auxquelles vous n’avez pas encore répondu :rubrique « instances à traiter » à la 1ère occase !
7)Ne jamais tomber dans la TRAPPE des obscènetés et de la grossièreté !Laissez votre adversaire s’y empêtrer et y prendre goût par facilité et absence de rétorsion similaire!Plus il en dit et mieux ce sera exple : »les 28 pendus du 28nov90 » et sa jubilation raciste déplacée !
S’il s’agit d’un raciste il se compromettra de + en + en variant ces délires racistes !
8)Laissez passez ou fermez les yeux sur les attaques de personnes dites normales et objectives ou même celles des seconds couteaux !
9)Annoncez graduellement et crescendo l’imminence de votre assaut final pour la « Termination» plusieurs jours voire semaines avant serait encore meilleur !
10)3 ou 4 jours avant l’assaut final , prendre soin de déclencher un pilonnage d’artillerie verbale intensif et un feu roulant balayeur !Comme préparation du terrain.
11)Et hop, montez à l’assaut pour achever l’agresseur à l’arme blanche comme le font les gars du GSPC-AQMI !A ce stade de l’affrontement , c’en est fini des « scrupules et atermoiements excessifs ».Prenez bien soin de jeter le plus gros de vos forces dans la bataille sans toucher à vos réserves pour tailler en pièces l’agresseur, le réduire en charpie !Sans quartiers alors !
12)Après la défaite de l’ennemi , observez un répit chevaleresque en laissant au vaincu la possibilité de se remettre de ses blessures jusqu’à la rémission totale si possible.
CONCLUSION :Voici donc très concisément un résumé de la « TECHNIQUE » :
-Commencer à temps :très tôt vous aurez pris sur vous de prendre dans le collimateur cet ennemi encore indicible et tapi derrière des vitres opaques blindées !
-Ne pas laisser la « partie de cache-cache » s’interrompre quitte à l’auto-entretenir vous même !Sinon l’agresseur qui vous aura cruellement maltraité s’évaporerait « mâ ouzebel » dans l’impunité totale !Et çà , c’est insupportable pour tout bon « ghost hunter » !
-Ne jamais féliciter publiquement ceux qui vous auraient refilé de bon tuyaux !Et d’ailleurs ils ne mériteraient pas de l’être :pourquoi ne l’ont-ils fait que maintenant après 6 mois d’impunité et ravages racistes du Nasillard par exp !Pas de remerciements donc ni d’excuses pour qui ce soit !Informateurs ou pas ! »el kaem we el naim » même combat !
-En revanche , ceux qui ont eu le courage et la présence d’esprit de ne pas comprendre « avec des tracés de pilons »(khat lemdag) en faisant écho à vos insinuations très claires et éloquentes méritent des remerciements publics car CE qu’ils ONT FAIT ils l’ont fait en PUBLIC !Juste retour des choses !Exp :l’ano et son attendrissante histoire du chaton !
-Enfin , pour prévenir toute récidive ou rechute éventuelles , il serait toujours opportun de rappeler au «grand blessé amputé » l’origine de ses misères afin qu’il se dise , « jamais plus » !

NB :Pour tous renseignements complémentaires , écrire aux 2 belligérants d’un cas d’école ayant opposé l’auteur de ce manuel à un sniper pire que ceux de Stalingrad 2ème GM , de Srebrenica ou de Sarajevo pendant la guerre !

ballag@web.de
15 novembre 2008 03:09

Khalil Balla Gueye a dit…

J'ai oublié de donner l'adresse email du second belligérant de ce "cas d'école"!
kaferérésie@mouzabi.shalom
ballag@web.de

NB:Je proposerais qu'une version améliorée de mon manuel serve de blog la prochaine fois!Je pourrais la peaufiner, la fignoler davantage d'ici là !

Anonyme a dit…

copiarpeger a dit sur ma tentative de faire main basse sur le site de x, le publier et me faire des sous:

Dear A-,

ça ne sert à rien, si tu t' approprie de son blog tu vas te faire flinguer.

copiarpegar

What about sa dulcinée Belinda qui est apparamment à Abidjan promotant des livres comme "La RAV 4"? Je crois que notre x a eu une deception amoureuse avec cette Belinda, sa Mata-Hari.

x enta mneine? La situation se complique! Au secours !

A-

Anonyme a dit…

La ministre de l'agriculture a un faux diplome. Comme ceux-ci.


==========
Publié sur Eco89 (http://eco.rue89.com)
Une fausse Sorbonne vend des diplômes pour 500 euros
Par Jean Abbiateci
Créé 11/12/2008 - 12:51



Dans la tribu des bidonneurs de CV, les lecteurs de Rue89 avaient déjà fait connaissance avec un maître en la matière: Alexis Debat, expert en terrorisme [1] autoproclamé qui squattait les plateaux de télévision américains. Mais son doctorat bidon, délivré par la non moins bidon Edenvale University, n'est qu'un exemple parmi d'autres des possibilités qu'offre le marché des "diploma mills" [2], littéralement des moulins à diplômes, qui sévissent sur la Toile.

Vous rêvez d’un MBA Business ou d’un Master Informatique? Contre quelques centaines ou milliers d’euros, ces fausses universités en ligne vous délivrent leurs sésames sans aucun cours ni examen. Selon les sources, on en dénombrerait 300, voire 800 dans le monde. Un secteur en pleine croissance, surfant ces dernières années sur la démocratisation de l’accès à Internet.

Aux Etats-Unis, le système est rodé. La plupart des moulins à diplômes profitent de la notoriété d’écoles anglo-saxonnes en jouant sur l’orthographe: la très prestigieuse Stanford University.edu [3] devient ainsi sur le web une Standford University.edu.tf [4] beaucoup moins tatillonne sur la sélection de ses élèves. Le phénomène n’épargne pas la France.

Une étrange "Ecole supérieure Robert de Sorbon"

[5]C’est au cœur des vertes campagnes de Poitou-Charentes, à la Trimouille plus précisément, que se niche la surprenante Ecole supérieure Robert de Sorbon [6]. Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, il ne s’agit pas d’une antenne rurale de Paris IV-Sorbonne.

Sur son site web en anglais, toutes les rubriques correspondent à celles d’une "university": le mot d’accueil du doyen, la devise, le coin des anciens élèves… et une boutique (supposée "not for profit"), où l'on peut acheter quelques "goodies" (la casquette à 15 euros, l'autocollant pour 6 euros).

Allons jeter un œil au rayon des diplômes. On trouve de tout, des MBA, des Bachelors, des Doctorates: commerce, agriculture, science, aérospatiale ou théologie! Vous pouvez même choisir l’intitulé du diplôme. Ici, le client est roi.

Comment est-ce possible? L’argument est implacable: la Validation des acquis de l’expérience (VAE). En France, ce dispositif, légal, vous permet de transformer des années d'expérience professionnelle en diplôme. Exemple: vous avez été éducateur pendant quinze ans. Vous pouvez faire reconnaître cette expérience pour acquérir par exemple un Master. Or, de l’avis de ceux qui l’ont vécu, le parcours est long et n’a rien d’une formalité.

L'université "Robert de Sorbon" profite d'un vide juridique

L’Ecole supérieure Robert de Sorbon, elle, vous demande seulement l’envoi un CV succinct par email et surtout un virement PayPal de 50 euros avant toute chose (et un autre de 500 euros si votre dossier est accepté). La réponse du jury est garantie en 30 jours chrono.

C’est sur un vide juridique que l’activité de Robert de Sorbon s’est nichée. Sauf pour les professions réglementées (médicales notamment), n’importe qui peut dispenser une formation professionnelle et offrir un diplôme sans agrément particulier. Dans ce no man's land, il existe des établissements sérieux et d'autres beaucoup moins.

Robert de Sorbon fait partie de la seconde catégorie. Concrètement, l’université n’a pas d’existence réelle. Elle a simplement été immatriculée en 2004 comme association [7] à la Trimouille. Sur place, pas de campus, comme nous l’a confirmé le responsable du Point Relais Conseil chargé de la VAE sur le secteur Sud-Vienne.

Le site a été enregistré par le doyen de la pseudo-université lui-même [8], John Thomas. On retrouve la trace de ce curieux personnage de l'autre côté de la planète, à Wallis-et-Futuna, collectivité d’outre-mer française où il a enregistré le site web [9] d’une non moins étrange Université de Wallis [10]. Cette dernière propose à peu près le même système de diplômes que Robert de Sorbon, et ne dispose pas non plus de locaux, ce que nous a confirmé le vice-recteur de Wallis.

Un serial-universitaire en Floride

[11]John Thomas est en fait le pseudonyme utilisé par un Français devenu Américain, Jean-Noël Prade, qui a certifié en 1999 devant le tribunal du comté de Sarasota, utiliser ces différents pseudonymes. [12]

L’homme a de multiples casquettes. Outre Robert de Sorbon et Wallis, il possède [13] également une autre université floridienne, Saint Augustin [14]. Prade est également à la tête de l’AUAP [15] un organisme qui évalue et conseille les étudiants étrangers pour leur recherche d’une faculté américaine et gère parallèlement d'autres activités [16], notamment la vente à distance de cosmétiques roumains [17].

Faute de pouvoir le joindre par téléphone, nous avons réussi à le contacter par email. Il nie être le créateur de ces différentes universités, même s’il dit connaître l’Université Robert de Sorbon.

"Je vous assure que l’AUAP et moi-même n'avons eu aucun contact avec cet établissement depuis au moins deux ans et dem. Pour moi, les institutions que vous mentionnez (Wallis, Sorbon, Saint Augustin) ne sont pas les moulins à diplômes puisque ils ont le droit d'accorder des diplômes et ont, d’après ce qu’ils en disent, des procédures sérieuses."

En tout cas, l'homme s'occupe de ses universités en bon père de famille. Il n’hésite pas, quand les notices Wikipédia mettent en doute la probité de ses écoles, à faire le ménage [18] depuis son ordinateur [19] de Sarasota sur les articles Sorbonne [20].

Multi-casquettes, Prade traîne également quelques casseroles. En 2000, il est condamné pour avoir acheté les noms de domaines Internet Louis Vuitton [21]. En 2006, l'AUAP est condamné [22] pour s'être revendiquée d'une accréditation qu'elle n'avait pas.

Alertés, quelques journalistes locaux, notamment du Sarasota Herald Tribune, ont publié une enquête [23] sur les agissements de ce personnage…

Un marché mondial de 200 millions de dollars

Anonyme a dit…

Le « Pr » Ely (je ne mets pas ici en doute son titre ni ses capacités, mais je le cite et quand on cite on ne peut que solliciter la trouvaille de Guillaume Gros- Guillemet) est de cette catégorie d’auteurs qui veulent qu’on les lise, un point c’est tout : ils ne veulent pas lire les autres ou qu’on les lise. Narcissisme, égoïsme, autoritarisme, mépris de l’autre, ou tout à la fois? Je m'interroge et m’abstiens de juger. Le fait: on voit rarement des commentaires dans son blog. Sa modération (la modération du blog, je veux dire) est toujours là, à la porte, au garde-à-vous, active et activée; elle n’autorise que des termes élogieux pour lui ou ses choix. C’est son choix. Cela ne nous regarde pas. Toujours est-il qu’il donne dans son dernier blog une leçon d’humilité à Sidioca, leçon que du reste nous approuvons ; mais, n’aurait-il pas pu, en cela, commencer par soi-même ? C’est pourtant la règle d’or par tous acceptée.
« Charité bien ordonnée… » et tutti quanti. Nous le voyons toujours signer ses écrits par « Pr »…, pour, peut-être, faire de la fonction de professeur, qui fascine tant le public (qui ne sait pas que même le maître de CEG est affublé de ce titre dans le système francophone) un argument de poids là où les arguments convaincants font défaut. Combien de sommités à travers le monde : docteurs ès lettres/sciences, éminents penseurs, professeurs émérites, académiciens notoires, grands hommes politiques laissent au vestiaire les titres honorifiques en s’adressant au public et signent par leur seul nom. L’attitude du « Pr » Ely semble avoir inspiré un poète qui, de la nuit des temps, semble aussi l’avoir interpelé en ces termes:

يأيها الرجل المعلم غيره
هلا لنفسك كان ذا التعليم

Anonyme a dit…

A défaut de récupérer l’argent de FKB, les militaires ont trouvé une meilleure astuce, en libérant Sidi et en l’envoyant à Lemeden, il finira pas dépenser ses économies dans des fastes réceptions.
C’est le fou de lemeden qui s’en réjouira ...

Anonyme a dit…

Monsieur Haidalla,

malgré tout le respect que j’ai pour vous et ma profonde conviction de votre patriotisme, je me sens obligé de vous signaler que votre approche et celle de Aziz sont des approches qui peuvent produire des résultats immédiats mais pas pérennes.

Il est vrai qu’un dictateur voit dans des cultures comme la notre les instructions mieux suivies par peur de ceux qui doivent exécuter ces instructions. Mais est ce juste?? Non et mille fois non ???

Le dumping des prix opéré par Aziz n’est que de courte durée car les importateurs vont cesser d’importer dès lors qu’ils sentent que le Dictateur exigent d’eux de vendre à perte. La conséquence immédiate de cet arrêt d’importations est la rupture de l’approvisionnement du marché. On aura alors un Gaz par exemple à 2000 UM pourvu de le trouver et on sera obligé sous peu de faire la cuisine avec du charbon nuisible à la santé et à l’environnement d’un pays déjà dévasté par la désertification.

Le choix de la Mauritanie est depuis la chute de votre pouvoir beaucoup décrié en 1984 est la démocratie et on a bien avancé dans cette direction depuis lors, en atteignant juste avant le 6 Août un niveau de démocratie à peu d’égal dans le monde.

La démocratie peut engendrer beaucoup de problèmes, mais elle a l’avantage qu’aucun de ces problèmes ne peut être tu et vous savez bien que la diagnostic représente plus de la moitié du soin.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi et en continuation de l’œuvre Maaouiya a laissé faire et dire le peuple, le résultat immédiat est qu’au cours de sa période d’exercice du pouvoir tous les acteurs de la vie politique, économique sociale ont exprimé les problèmes et les conflits d’intérêts combien important en démocratie ont commencé. Ce sont ces conflits d’intérêts et les arbitrages qu’ils suscitent, qui font aboutir à des solutions durables, appelés à chaque fois à être modifié au besoin, mais le tout émanant de la volonté du peuple et des ses représentants.

En dictature, un seul individu entouré d’applaudisseurs souvent mécréants décident et c’est fini. Il peut arriver et souvent par hasard et plutôt rare qu’ils prennent la bonne décision. Le plus souvent c’est qu’ils arbitrent en faveur d’un des groupes d’intérêts en ignorant totalement les autres qui peuvent aller se briser la tête contre le mûr, car même l’expression de leur mécontentement est interdite.

Je ne veux pas de Haidalla, ni de Aziz ni d’une quelconque personne, je veux un république démocratique avec des institutions démocratiques opérationnelles. Et Basta.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanhaji a dit :

« Le choix de la Mauritanie est depuis la chute de votre pouvoir beaucoup décrié en 1984 est la démocratie et on a bien avancé dans cette direction depuis lors, en atteignant juste avant le 6 Août un niveau de démocratie à peu d’égal dans le monde. »


Sanhaji, tu accuses les ères et les airs de Taya et de Sidi de démocratiques !
Tempère la fougue de tes superlatifs. N’aie pas en démocratie « un ventre si sobre ».

Khalil Balla Gueye a dit…

Ano15 novembre 2008 09:52
Faites ce raisonnement ci très simple et vous serez amplement édifié sur vos interrogations!
Un titre porté sur une fausse identité est forcément faux aussi!
Par conséquent les "diplômes réels ou supposés" justifiant le port de ce titre seront aussi faux que le nom sur la base duquel ils ont été délivrés!
Or Ely Moustapha n'a jamais existé , c'est une vue de l'esprit méga mégalo n'appartenant qu'à l'imaginaire de El Moustapha ould Ahmed El Ely("El"ould en fait pour éviter le hiatus!) son vrai nom sous lequel sont délivrés son bachot et son éventuelle maitrise!
Conclusion tout diplôme ou titre autorisant l'affichage de Pr Ely Moustapha ne peuvent qu'être faux!
Ely son arrière-arrière aieul est devenu son prénom alors que son vrai prénom (El)Moustapha serait devenu son nom de famille!
Point n'est besoin d'aller plus loin pour réaliser que tout cela ne serait que du pipot et du toc!Et l'état-civil tunisien est aussi draconien et bien organisé qu'en occident!
comment alors accorder le moindre crédit à ce faux personnage cousu de faux fils jusqu'à son identité!
Soyons sérieux et attentif!
Pr ely moustapha n'a jamais existé et n'existera jamais que dans l'imagination dévergondée de El Moustapha ould Ahmed el(ould)Ely !ely son prénom actuel est en fait le nom de son ancêtre contemporain du mien son parfait homonyme ayant vécu au 19ème siècle!!
Pr Ely Moustapha,du toc et du pipot qu'on se le tienne pour dit une fois pour toute donc!
KGBéria!

Anonyme a dit…

KGBéria

La filiation et le diplôme du "Pr" n'intéressent pas tant. C'est plutôt son attitude vis-à-vis des lecteurs auxquels il réserve filtre, tamis et entonnoir. Tu vois ce que je dis.

Khalil Balla Gueye a dit…

C'est le samedi ,je vais faire quelques emplettes pour le WE!
RV dans 3 à 4 heures inchallah!
KGBéria

Anonyme a dit…

Kbg laisse tomber tu t'attaques à plus fort que toi.

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhaji

Merci pour le récit de ton séjour à Lemden ( Capitale de la Mauritanie libre).

Merci de nous donner les nouvelles de celui qui n'aurait du être que le "SAINT HOMME de LEMDEN".

Je ne suis pas surpris que tu ne nous donnes pas les nouvelles de la Maréchale, car c'est la femme la plus haï de LEMDEN à cause de l'emprise qu'elle a sur son mari.

L'histoire retiendra, que la plus grande erreur de SIDIOCA aura été de faire de KB sa damitude.

A chacun son "BOULET" voir son fardeau.

Si tu vois Cendrillon, tu lui diras qu'elle cesse de dire mon père par ci, mon père par là, pour la simple raison qu'elle est officiellement sa conseillère et en tant que telle , elle doit dire Monsieur le Président.

J'ai par contre un seul reproche à te faire si tu permets:

Rien que pour le FUN, tu aurais pu terminer ton émouvant posting par :

SANHAJI pour CANALH dit le FOU.

Merci et encore merci

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhaji

tu dis au sujet de l'opinion de Haidalla

"Sidi Ould Cheikh Abdallahi et en continuation de l’œuvre Maaouiya a laissé faire et dire le peuple".

C'est une blague

L'oeuvre du caporal, laquelle?

La seule chose, qu'ils ont en commun , c'est la bétise et la cupidité de leurs épouses dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Tu es implaccable (ça prend un c ou deux c? . En fait j'ai vu un c dans une note de Belinda à x. Cela ressemble à un c qui flotte sur canalh. Be careful Maata et LM.

Pauvre Sanhaji ! Avec le silence de notre mi d'Amerique Couli, c'est toi qui prend les coups ! Sanhaji: nos condoléances.

Bilkiss: ça va?

Yanis le R. a dit…

Le HCE et Aziz s'attaquent au lobby "commerçant" qui a introduit Yahya O. Waghf chez Sidioca en la personne de Abdallahi O. Moktar, l'ancien président du conseil d'administration d'Air Mauritanie...
Il y a du bloulot mais il manque la légitimité pour donner un vrai coup de pied dans la termitière des Roumouz el Vessad...

Anonyme a dit…

Yanis,

Bientôt une bagarre Oulad Besbaa-Idewaali- Smacide, à laquelle vont s'ajouter quelque autre tribu. Ça ne pete pas haut depuis les 30 dernières années. A-

яimσ a dit…

salut tous ,

la semaine du j-3, les ambassadeurs occidentaux iront rendre visite à sidi dans son village natal .

couli ,

je ne comprends pas pourquoi aziz devra être blanchit comme ça ?! parce qu'il a décidé de rendre le pouvoir !Et donc tu encourages les militaires à prendre encore le pouvoir ?

A l'issue de cette expérience normalement aucun soldat ne devra s'imaginer faire un putsch même si le président devient cannibale .

Et puis tout est mis sur le dos de aziz , c'est à dire les gens vont maintenant s'intéresser à tout ce qu'il possède comme argent .

quoiqu'il en soit c'est la petite porte de l'histoire qui l'attend et sidi n'y peut rien (hereusement)

air mauritanie :vol à basse altitude suivi d'un crash (aziz watch out !) .

bilkiss a dit…

bonsoir tout le monde,

pourquoi sidioca s'entête à vouloir rester président?

c thedrizz!!!

il veut une guerre civile ou des sanctions, que seul le peuple en souffrira!!!!

les militaires ne lacheront pas prise!!!!

il sera jamais de retour!!!
pourquoi ne pas prendre une bonne retraite surtout qu'il est temps vu son age!!!

c plus sage, plus patriotique et ça évitera au pays cette ampleur que risque de prendre la crise actuelle!!!!

sinon, c u marabout rancunier, incapable (ça on le savais dèjà c pas l'homme des grandes initiatives)!!!

P.S
Sanhaji, merci pour le récit de ta randonnée du coté de Lemden!!!
c'etait vraiment nessecaire de se taper 250 km pour sidioca???

bilkiss,
la rebelle

Khalil Balla Gueye a dit…

Où en étions nous donc?Ah, le type qui croit me pomper en me donnant "erih" ,en soutenant que Pr Occultis ou Pr tournesole ne serait pas une mince affaire!
Mais , moi KBG je ne suis en compétition avec personne et je n'ai strictement rien à prouver à qui que ce soit!C'est plutôt El Moustapha qui aurait vu en moi un adversaire voire un ennemi mortel dès mes 1èrs jets de plume et je ne comprends tjrs pas son attitude!J'ai du battre en retraite au bout de 2 semaines faute de pouvoir essuyer outre mesure ses outrages gratuits!
Passe encore qu'il s'en prenne à moi son ami d'enfance et cousin mais qu'il s'en prenne à toute ma communauté et à tout mon lignage des deux côtés ,cela mérite à tout le moins explications!Vrai ou je me trompe?Ma mère est sa cousine peut être que cela pourrait se laver au sein de la „achira“!
Mais les 28 pendus négro-mauritaniens d'Inal dont le 18ème anniversaire sera célébré dans 2 semaines auraient été Bidhani fachos ou pas fachos que j'aurais eu strictement la même indignation!Il n’y a pas de „victimes méprisables“ comme semble le soutenir Moustapha derrière sa casquette voire son casque SS de nazillon!Et après cela il a la crânerie et le culot de se poser en intello vertueux ,rigoriste et donneur de leçons!Alors qu’il ne serait qu’un vulgaire facho!
Donc cet intello nazillon qui n'a pas eu honte de fouler du pied la douleur des veuves et des orphelins mérite d'être stigmatisé et indexé!Surtout qu’il a eu le champs libre de berner des milliers de personnes à en croire le compteur forcément pipé et trafiqué aussi de son blog!
Moi , j’ai plus important et grave que la modération de son blog qui comme tout le personnage ne doit pas échapper à sa règle:la falsification en tout!“Il éternue et se dit à lui même „à mes souhaits“!J’y reviendrai plus tard!

Je m’en vais de ce pas le crucifier sur mon blog avec un article sur ses micmacs dans le genre:“un intello nazillon démasqué fait faux bond au FNDD et envisagerait de rejoindre avec armes et bagages la junte!"
Et je me poserai la question de savoir si Aziz et le HCE avec leur flagrant déficit de légitimité et de légalité peuvent souffrir dans leurs rangs un renégat raciste et nazillon déclaré et désormais connu de tous les milieux des drts de l’homme et de l’opposition d’obédience négro-mauritanienne voire aussi des partis mixtes luttant contre toutes formes de discrimination!Pour avoir fait le tour du net, il y a peu de jours!N’oublions surtout pas que le nazillon mettrait pratiquement les Hartanis et les Kowri dans le même "sac de poubelle" !Moustapha le nazillon aurait toutefois une préférence nette pour les «sous-hommes Hartanis » arabisés cf son altercation avec Lambda et ses nombreuses eructations contre les « lebids» auxquels il m’assimile souvent aussi !C’est dire toute la « considération » qu’il leur accorderait en les mêlant avec KBG ce "minus-sous-homme de nègre" !
Nous au FNDD ne regretterions point son départ et souhaitons de tout coeur qu’Aziz son camp ses supporters et groupies du net et du terrain s’encombrent de ce personnage lugubre désormais emblématique de la haine raciale !Ce qui apporterait beaucoup d’eau à notre moulin qui n’en manque pas du reste !Moi Moustapha ,l’individu ne m'intéresse point même si lui ne semble voir les gens qu'à travers son propre prisme de "couleurs"!Ce sont ses DANGEREUSES IDEES ET METHODES QUI M'IMPORTENT LE PLUS!ET les DEGATS qui en résulteraient!
D'où le titre très franc de l'un de mes articles:"Considérations privées ,d'intérêt public"!
Ecrire pour dire je me suis chamaillé avec mon cousin maternel tralala n'est pas mon genre!Moustapha est membre de "la Commission chargée des états généraux de l'éducation" de nos enfants actuels et des générations futures ,ne l'OUBLIONS PAS!autant dire l'avenir du pays!comment donc un tel personnage pourrait être toléré dans l'enceinte d'une école à fortiori "penser l'école de demain"!Non et non que non!Libre à Aziz de l'engager et de s'en encombrer parmi sa pléthore d'RV!Mais aucun RV putchiste ou anti-putschiste ,NOIR ou BLANC n'est un raciste déclaré et AVERé comme Moustapha!Sur ce point il y a consensus heureusement au sein de l'ensemble de la classe politique!Et Moustapha et son racisme facho-bidhani sont DISSONNANTS dans ce paysage!On a vraiment pas besoin d'en rajouter encore!Il ne nous reste plus nous du FNDD qu'à croiser les doigts pour qu'Aziz franchisse avec le nazillon le Rubicond du racisme, fut-il celui du "fascisme-Bidhani" ou que sais-je encore!
mais Aziz ou ses collaborateurs lisent les blogs dont le mien :j'ai plusieurs IP du centre gouvernemental d'internet et surtout les gars de l'US State Departement visitent quotidiennement mon blog et une telle "embauche" et orientation ne tombera pas dans les oreilles de sourds!Croyez moi!Je jure que j'ai dit la stricte vérité concernant les visites du dept d'Etat et des gars de l'internet gvt! Et vous savez tous que je suis un homme de parole et le mensonge ,connais pas!

bilkiss a dit…

chérs Canalheurs,

quelqu'un a peut-être des nouvelles du Grand Aalem, l'Illustre, le sage, le Génie de tous les temps MOHAMED SALEM OULD ADDOUD???

Bilkiss,
l'inquiète

maatala a dit…

salam

lu sur ani

"Etats généraux de la démocratie: Thèmes proposés pour la concertation préalable

Dans un document révélant les thèmes proposés pour la concertation à l’organisation des états généraux de la démocratie dont l’ANI a pris possession d’une copie et que nous publions ci-dessous, il est noté que «ces sujets ne sont pas exhaustifs» et que «les intervenants peuvent proposer, à leur convenance, d’autres thèmes ou d’évoquer des sujets qu’ils jugent importants ou utiles au débat».

Voici les thèmes proposés:

Thèmes proposés pour la concertation préalable

• Attributions du Président de la République ;
• Attribution du Parlement ;
• Rapports entre les pouvoirs exécutif et législatif ;
• Moyens d’influence réciproques entre les pouvoirs ;
• Organe d’arbitrage entre les institutions ;
• Modalités d’organisation du pouvoir exécutif ;
• Place des Forces Armées et de Sécurité dans le dispositif politique et institutionnel ;
• Eligibilité.
Par ailleurs, il sera utile d’aborder les aspects suivants :
- Les modalités de rétablissement de l’ordre constitutionnel ;
- La gestion de la période de transition (conditions de réussite, programme, durée…) ;
- L’organisation des états généraux de la démocratie.
Ces sujets ne sont pas exhaustifs, les intervenants peuvent proposer, à leur convenance, d’autres thèmes ou d’évoquer des sujets qu’ils jugent importants ou utiles au débat.


maatala

Anonyme a dit…

kbg,

tout ce que tu écris , ne vaut pas quatre mots de ce qu'écrit le prof.

Laisse-nous stp avec tes bobards et tes insultes tout le monde sait qui tu es et qui il est. Et depuis longtemps.

Alors, please settle down and get a rest.

maatala a dit…

salam

Parmi les thèmes proposés , il y a un qui m'inquiète: C'est celui de l'éligibilité, car c'est la seul chose qui intéresse le HCE (DADDAH ente vem).

Il y a un oubli:

Celui du mode de scrutin , majoritaire ou proportionnel et la participation de la diaspora à ce dernier.

However que ce soit SIDIOCA ou AZZIZ, il nous faut une réforme constitutionnel avec si possible la suppression du poste de premier ministre et la suppression du Sénat

Entre autres dit le FOU

maatala

bilkiss a dit…

Ano de 13h 56 ou A-

oui ça va!!!
un tout petit peu...lol

suis inquiète pour la Santé de notre Grand Cheikh OULD ADDOUD???

rassures-toi, suis pas Belinda!!!
j'ai tjs clamée haut et fort sur ce blog que je n'ai qu'un seul et unique pseudo
BILKISS...compris!!!

Amitiés

bilkiss a dit…

dis Maata,

c trés intéresant et intélligent
ce que proposent les états généraux comme thèmes!!!!

c issue, une porte grande ouverte pour réstaurer la démocratie chez nous...lol
personne ne poura plus se plaindre
Mr Couli (ente vem?)

suis d'ac! avec toi pour la suppression du poste de premier ministre (des dépenses en moins)!!!

pour éligibilité, je pense pas que ça pose un gros problème, puisqu'il y'aura une période de transition, aprés c des éléctions qui suivent.

tout est dans le meilleur des mondes possibles dirait Pangloss!!!

amitiés

Anonyme a dit…

Salut lu sur cride;...

en tout cas quoi qu on dise ...les pauvres n ont pas ete oublie ...vu que la di;ension sociale ...du budget appparait nette;ent...voir elle est prioritaire
bl

Le projet de loi des finances 2009 sera déposé à l’assemblée nationale la semaine prochaine. Samedi 15 novembre, face à la presse, le ministre des finances, Sid’Ahmed Ould Rais a apporté des précisions sur les objectifs de cette loi.

Le projet de budget pour l’exercice 2009 s’équilibrant en recettes et en dépenses à la somme de 233 856 497 550 ouguiyas (soit environ un milliard de dollar US). Soit une baisse de 13, 06% par rapport au budget rectifié de l’année 2008.

Parmi les objectifs de la loi des finances 2009, le ministre a cité la préservation des équilibres macroéconomiques, la lutte contre la pauvreté, l’amélioration des recettes fiscales, la lutte contre la pauvreté, l’amélioration des services de base et du pouvoir d’achat, l’amélioration de l’investissement national, le développement des infrastructures…



La nouvelle loi des finances table sur une croissance de 5,5%.

Pour l’atteinte de ce taux, il sera fait des efforts dans le sens de la rationalisation des dépenses publiques et l’amélioration des recettes fiscales. Cette politique permettra de réaliser des bénéfices sur les dépenses de fonctionnement de l’Etat.

En 2008, les dépenses publiques ont atteint 270 milliards d’ouguiyas. Elles seront réduites à 233 milliards.

Le ministre des finances a donné l’exemple des sommes destinées à l’acquisition de véhicules qui ont atteint 7 milliards d’ouguiyas en 2008 et qui seront réduites à 2 milliards en 2009.

Pour l’accroissement des investissements, il sera dégagé une enveloppe de 196 milliards d’ouguiyas. Il sera également crée un fonds national de solidarité de 16 milliards d’ouguiyas. Ce fonds servira à la lutte contre la pauvreté, la réduction de certaines disparités…

Khalilou Diagana

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Arrestation de l’homme d’affaires Abdallahi Ould Moctar et de Mohamed Ould Vilaly...
anciens DG de Air Mauritanie.
Des sources dignes de foi ont indiqué à l’ANI que les forces de sécurité ont arrêté, hier nuit l’homme d’affaires Abdallahi Ould Moctar qui était le président du Conseil d’administration de la compagnie Air Mauritanie de 2000 à 2008, ainsi que Mohamed Ould Vilaly, l’ancien directeur général de ladite compagnie.
Ces mêmes sources sécuritaires ont précisé à l’ANI que l’arrestation de Ould Moctar et de Ould Vilaly rentre dans le cadre de l’enquête en cours de ce qu’appellent les autorités «la faillite volontaire» de Air Mauritanie.

Le nombre d’individus arrêtés jusqu’à présent dans ce dossier s’élève à 6 personnes :

1- Yahya Ould Ahmed El Waghef, ancien directeur général de Air Mauritanie et ancien Premier Ministre de Sidi Ould Cheikh Abdallahi

2- Isselmou Ould Khattri, dernier directeur général de Air Mauritanie,


Didi Ould Biyé, ancien DG de Air Mauritanie et ancien conseiller économique du président destitué Sidi Ould Cheikh Abdallahi,
4- Moustapha Ould Hamoud, ancien DG de Air Mauritanie et ancien ministre de la Fonction publique
5- Abdallahi Ould Moctar, président du Conseil d’Administration 2000-2008
6- Mohamed Ould Vilaly, ancien DG de Air Mauritanie

Info source : ANI

----------------------------------

J'ai des amis qui disent chapeau à AZZIZ pour le ménage, ils le mettent même au défi d'en faire plus.

Tout en étant des démocrato-légalistes, pour eux, un voleur reste un voleur quelque soit son camp et le traduire devant les tribunaux n'est que justice.

Pour eux le plus grand crime est celui de l'impunité dit le fou de LEMDEN.

Maatala

Anonyme a dit…

Couli, ton gourou est un visionnaqire, je viens de tomber sur ce texte de lui:

Les invertébrés de la politique.

Au début il était simple de nous taxer de parentèle de Ould Taya, car cela arrangeait, c’était facile, puisque jamais l’on ne choisit ses parents (je l’avais écris sous pseudo depuis ma prison en juillet 2006). L’on ne nous attaquait sur ce que l’on disait, mais plus facilement sur nos origines tribales, et nos filiations consanguines ou appartenance régionale. Le fait pourtant est que personnellement je ne connais même pas Ould Taya. Jamais je ne mes suis déplacé pour lui, dans aucune de ses visites, jamais je ne me suis aligné pour lui serrer la main comme d’autres qui ont soutenu voire dirigé le coup du 03 Aout, j’ai refusé maintes propositions, préférant travailler hors fonction publique, gagner ma vie librement et sans compromission. Jamais je n’ai milité ou appartenu à un parti ou mouvement. J’ai toujours été très opposé à la politique Ould Taya et surtout au système PRDS, mes écrits sont encore là pour le prouver. Mais c’était une opposition de principe, vraiment, qui ne perdait pas de vue les fondements de l’action politique responsable. La compromission était, de mon avis, des deux autres côté ; la compromission avec ould Taya, ou la compromission contre Ould Taya. Les deux se valaient à mes yeux. Mon seul parti à moi était la Mauritanie, et sa survie. Et c’est un parti mince aujourd’hui, force est de le constater, hélas. A partir de juin 2003, malgré mon opposition au système en place, il m’est apparu soudain qu’un péril d’un genre nouveau, mortel et infiniment plus désintégrateur, venait de resurgir, du fin fond de nos entrailles arabo-islamiques : l’ASSASSINAT. Autrement dit « El Hachachine », source de tous les schismes. Le coup d’état de 2005 n’en est que le premier avatar, d’autres suivront, c’est inexorable. Nous avions simplement soutenu qu’un coup d’état en conduit à un autre, comme un assassinat en conduit à un autre. Aujourd4hui notre seul tort est d’avoir eu raison, nous ne nous en réjouissons , car la Mauritanie est au bord du néant. Quel néant me direz-vous ? Faisons un peu le compte :*
- Un président impotent, dont le pouvoir est vampirisé par un entourage militaro-tribal.
- Un parlement où une minorité dirige une majorité, sans égards aucuns pour les lois de la démocratie ; un coup d’état parlementaire en somme.
- Un gouvernement sans aucune cohésion, où siègent les extrêmes, et dont l’action est annihilée avant même que d’être présentée.
- Une administration sans tête ni queue, qui ne sait pas à quel saint se vouer.
- Une armée désarticulée, où les coups d’état réussis décident au tableau d’honneur.
- Une classe politique flasque, majorité comme opposition, qui a soutenu l’imposture, et qui ne sait plus se tenir debout.
- Une presse sans esprit, qui ne fait que colporter.
- Une population oubliée et laissée à son sort.
- Un territoire voué aux hégémonies, au nord comme au sud, à l’est comme à l’ouest.
- Une économie à la merci des bienfaiteurs internationaux institutionnels, là où le financement privé est infiniment plus bienfaisant.
- Une société civile dévoyée, qui ne fait plus la différence entre justice et politique.

Le tableau noir peut continuer, avec beaucoup de taches blanches. Mais là n’est pas le but. Quel but me direz-vous ? Le but c’est revenir et reconnaître l’erreur : une constitution est une constitution ou elle ne l’est pas. Nous avions une constitution en 1991, si nous ne la respectons pas, nous ne respecterons aucune autre. Et les canons continueront à faire la loi. Il faut à présent mettre sur pied une assemblée constituante élue, pour élaborer une nouvelle constitution, et s’y tenir. Tout devra partir de là, sans interférence de la force du canon.
Ahmed Ould Saleck
Paris.

Anonyme a dit…

My dear Bilkiss,

En aucun moment je ne t' ai accusée d' etre Belinda. Je suis certain que tu n' as pas acces a mon IP, n' est ce pas? Le message n' est pas de moi. Amities. A-

Anonyme a dit…

Pour notre ami KBG, s'il te plait lit çà!

ALCOOLISME : QUESTIONS-REPONSES

1. QU'EST-CE QUE L'ALCOOLISME ? :

Se caractérise par 4 critères:

* besoin impératif de boire
* perte de contrôle: incapacité de s'arrêter.
* état de dépendance: nausées, sudations, tremblements, anxiété si l'on n'a pas sa " dose ".
* état de tolérance: il faut boire de plus en plus pour garder la " forme ".

2. L'ALCOOLISME EST-IL UNE MALADIE ?

Oui!le besoin de boire devient aussi fort que celui de s'alimenter ou de se désaltérer. C'est une maladie chronique, persistant tout au long de la vie.

3. L'ALCOOLISME EST-IL HEREDITAIRE ?

L'alcoolisme est fréquent dans certaines familles: il est vraisemblable qu'existe un facteur génétique.

4. PEUT-ON GUERIR L'ALCOOLISME ?

Pas pour le moment: l'alcoolique est toujours sous la menace d'une rechute. Il doit s'abstenir de toute boisson alccolique ou alcoolisée sa vie durant.

яimσ a dit…

salut tous ,


lisez sur for-mauritania.org :

l'objet de cette vague arrestations


ould raiss toi et ton budget vous faites marrer la presse nationale
continue de nous distraire à j-5 .

ould moyn hamoud vibreur te passe le bonjour , le riducule ne tue pas!

normalement c'est pas le bénévolat ni la bonne foi qui vous laisse vous ridiculiser devant tout le monde inventant des reformes populistes et mensongères .

combien avez vous touché pour le faire ?! Et bien on ne va pas tarder à le savoir .



allez bonne semaine

Anonyme a dit…

Salut
Malins la clique du FNDD...sur le site de for Mauritania...la liste des personnalites anti putsh est tres restreinte...boidiel...Moussa Fall...Bebeha...and cie ne y figure...pourquoi allez savoir...
bl

Anonyme a dit…

Maata,

LAHGAKE TISSEMI WA TISSIRTOU!
Sanhaji est un homme d'honneur et de principe. Il n'est pas comme toi.


Rimo,

Personne n'ignore que le coup d'etat du 6 Aout 2008 et celui du 3 Aout 2005 sont de graves atteintes a' la constitution et aux institutions democratiques de notre pays. Ceci etant dit, il faut imperativement sortir de la crise afin d'eviter des sanctions economiques contre notre pays.
Il faut vous eloigner de cette ide'e de vouloir punir. Optons plutot pour la reconciliation de la classe politique nationale. La vengeance ne nous menera nulle part.


PS.

Bilkiss et Maata, il est temps pour vous de revenir a' la raison en retirant le soutien que vous avez donne' aux usurpateurs.

Anonyme a dit…

Anonyme du 16 novembre 02:46

Tu n'es pas un Maure pacer qu'un Maure ne dit pas BIDDDDDDANI!
Tu es un KWEYRI FOYSSIDE. Si tu as un probleme a' regler avec KBG, il faut le faire mais de grace, cessez d'associer les Maures a' vos betises!

02:46 est une indication que tu n'es pas en Mauritanie.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Air Mauritanie, le PSI et Cie : les sombres affaires de Sidioca, le Samouraï de Lemden

Actuellement, dans la Wilaya du Brakna, les esprits des valeureux Emirs Haiba O Neghmach, M’Hamed Ould Abdalla, l’Almamy du Fouta Abdel Kader et Abdoul Bokar Kane doivent se retourner dans leur paisible repos par une scène cocasse qui se passe à Lemden :

M. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, le président déchu offre un pathétique spectacle, entouré des enfants du village et de quelques disciples des nostalgiques du FNDD et qui clame haut et fort sur les ondes des médias internationaux : « je suis le président de la Mauritanie et j’entends le rester jusqu'à la fin de mon mandat ».

Les images burlesques de Sidioca, sur l’unique chaise du village qui est rescapée de quelque vandalisme des bureaux du service public ont fait le tour du monde, et nous ont fait penser à un remake du « dernier des Samouraî ».



Sidioca le soufi que l’on espérait assagi par son ermitage, a surpris les Mauritaniens et la Communauté internationale par son ton belliqueux, qui fait superbement fi des aspirations de son peuple, auquel il n’a même pas eu une pensée dans ses mémorables dissertations de Lemden.

Par ces agissements dénués de toute sagesse de Tassawuf, Sidioca le Samouraî a été vaincu par son pire ennemi, l’intrépide qui est en lui et qui lui a ôté toute sagesse : son égo s’est dégagé de ses élucubrations rocambolesques à la mode de Lemden. Après cette période d’isolement de Sidioca, on avait cru naivement, que ce président déchu allait acquérir crescendo les qualités primordiales du soufisme qui sont l'humilité, la fraternité et la sincérité.

Mais à notre grand dam, Sidioca le soufi s’est offert une mue hargneuse à Lemden en devenant ce Samouraï dont l’arme traditionnelle, le Katana sont les mots assassins, l’appel à la menace de sanctions internationale, et la vindicte populaire. La vie d’un Samouraï n’étant considérée que comme un moyen de servir son maître, pour qui agit Sidioca le belliqueux?

Est-ce sa tristement célèbre et mal aimée Geisha, Khatou Mint Boukhary, dont la pompeuse Fondation est entre les mains de la Commission parlementaire pour de présumés sombres affaires de malversations financières et d’abus de biens sociaux ?

On pourrait aussi penser aux guerriers malveillants de la nébuleuse du FNDD, qui font les va-et-viens à Lemden, rêvant d’un cri de guerre aux son rédempteur d’un « Yes, we can ».

En tout état de cause, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a déçu à Lemden, par son manque de sagesse indigne d’un septuagénaire qui a bradé ses idéaux de sérénité, d’impassibilité face au choix du peuple mauritanien, qui a adhéré en masse au Mouvement de Rectification opéré par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Chef de l’Etat.

Sur la plaine de Lemden tourmentée par les mauvais esprits, au cœur du paisible Brakna, notre Samouraï Sidioca doit cogiter sur les techniques de combat pour revenir en tant que « Président dûment élu ». (sic) ... peut- être va-t-il s’inspirer de la technique du pays du Soleil Levant du Muramasa qui permet « d'arrêter le temps et d'avoir pendant un instant une vitesse divine ».

Selon cette technique, notre Samouraï de Lemden pourra planer magiquement en lévitation et contrôler l'humidité présente dans l'air en projetant des milliers de lames d'eau sur ses adversaires…. Méfiance donc, en passant du coté du redoutable Sidioca « le Phoenix » qui a la capacité de plonger sur l'ennemi et de renaitre de ses cendres.

En attendant d’apaiser notre angoisse collective que Sidioca « le dernier des Samouraïs » ne nous trucide par son sabre d’acacias du Brakna, nous sommes scandalisés par la lapidation de nos biens du Programme d’urgence et d'Air Mauritanie, que Yahya Ould Waqef et ses compagnons auraient détournés honteusement : 3 milliards d’ouguiyas, voilà la coquette somme qui s’est volatilisée des caisses de notre défunte Air Mauritanie, avant que les 600 millions d’Ouguiyas du riz avarié du PSI ne viennent grossir cette malversation financière qui n’a pas encore fini de nous meurtrir.

Enfin, confidences pour confidences, notre Samourai Sidioca, n’a pas été inspiré de se retouver à Lemden, lui qui avait coupé les ponts depuis belle lurette avec ses cousins et dont la Geisha Khattou Mint Boukhary ne supporterait pas “de se voir dans ce bled du bout du monde”... . Ses lamentations se comprennent aisément : il est contraint à un retour au bercail parmi les siens qu’il aurait renié.

Quant à nous, peuple mauritanien, notre Samourai, qui est une mémorable erreur de casting, devra bien se rendre à l’evidence: nous l’avons bel et bien relegué aux oubliéttes de l’histoire.

Isselkou Ould Abderrahmane


maatala

maatala a dit…

Salam

Dear Couly

Plutôt AZZIZ que la Geisha KB au commandes. Malheureusement pour nous, il va bien falloir choisir entre les deux cousins.

Puisque que le pays est divisé en deux camps, il est tant de laisser le peuple choisir.

Si les menaces étaient efficaces , Cuba serait devenu depuis longtemps un lupanar pour vos éclopés qui reviennent de Bagdad et d'ailleurs dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhaji

Tu dis:

"A notre arrivée on fut surpris que le Président ait préférée sa modeste habitation au lieu de celle de son cousin beaucoup mieux construite"

KB , une fois à Lemeden habitera-telle dans sa modeste maison ou dans celle du cousin.

Folie des grandeurs, quand tu nous tiens dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Impasse à Nouakchott, malgré la semi-liberté octroyée au président déchu / Florence Beaugé
15-11-2008
L'impasse persiste en Mauritanie, malgré le transfert dans son village natal de Sidi Ould Abdallahi, le président déposé par le coup d'Etat du 6 août. Aucune sortie de crise ne semble encore en vue.

Jeudi 13 novembre, après trois mois de pressions de la communauté internationale, la junte militaire conduite par Mohammed Ould Abdel Aziz a accepté que le président déchu soit transféré du Palais des congrès de Nouakchott, où il était en résidence surveillée, à 250 kilomètres de là, dans la localité de Lemden où vit sa famille. Sidi Ould Abdallahi est libre de ses mouvements et peut recevoir qui il veut, à condition de ne pas quitter son village.

Dès son arrivée à Lemden, le président déposé s'est entretenu avec ses partisans, en particulier ceux du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD, coordination des partis opposés au putsch). Il a pu également s'exprimer devant la presse.

"Mon transfert à Lemden ne change en rien ma situation, parce que je reste un président en résidence surveillée", a-t-il déclaré, démentant au passage les affirmations de la junte selon laquelle il s'est engagé à quitter la politique en échange de son régime de semi-liberté.

Dans quelle mesure Sidi Ould Abdallahi est-il prêt à favoriser une sortie de crise ? "Le président vient d'être séquestré pendant trois mois. Il lui faut encore tenir des consultations avant d'avoir une vision claire de la situation", répondait, vendredi, l'un de ses proches adjoints, Ahmedou Ould Hamed, présent à ses côtés à Lemden. Sidi Ould Abdallahi envisage-t-il de démissionner pour débloquer la situation ? "Il l'exclut. Il faut rétablir la légalité", objecte Ahmedou Ould Hamed.

"Chacun campe sur ses positions. Il est regrettable que les Européens fassent preuve d'une intransigeance aveugle. Il sera extrêmement difficile aux militaires, ainsi qu'aux parlementaires et à la population mauritanienne, de revenir en arrière", souligne pour sa part Lemine Ould El-Kettab. Pour cet ancien ambassadeur, sympathisant des putschistes, il faut "sortir du slogan Sidi ou rien" et plutôt "accompagner les militaires dans leur volonté de revenir à la vie constitutionnelle" par la voie démocratique. Un point de vue que semblent partager les observateurs occidentaux à Nouakchott. "L'idée d'un retour au pouvoir du président Sidi Ould Abdallahi n'est pas réaliste, constate l'un d'eux. La population mauritanienne ne veut plus de lui. La page est tournée d'une certaine façon. Mohammed Ould Abdel Aziz a réussi à se rendre populaire en trois mois."

L'Union européenne (UE), quant à elle, a estimé, vendredi, que "le transfert du président élu ne vaut pas retour à l'ordre constitutionnel", avant de rappeler que l'ultimatum qu'elle avait lancé à la junte expire le 20 novembre. Au-delà, l'UE, assure-t-elle, imposera des sanctions.

Florence Beaugé

© Le Monde - Novembre 2008

maatala

maatala a dit…

Salam

La hantise du FNDD a un nom: la chine, si les militaires persistent dans leur coup d'état ce sera uniquement, parce qu'ils auraient reçu la garantie de ce pays qu'avec la semi-libération de SIDIOCA, leur position est défendable.

A chacun son chinois dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"

Image d'archive (ANI)

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le FNDD a condamné fermement ce qu’il a appelé « la séquestration du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, désormais interné à Lemden ».
Dans ce même communiqué, le Front National pour la Défense de la Démocratie, a aussi condamné la dernière série d’arrestations qu’il a qualifiée de « chasse aux sorcières ».
Voici le texte intégral de ce communiqué :


Communique de presse


Quelques heures seulement après le transfert du Président de la République, Son Excellence Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi de son lieu de séquestration à Nouakchott vers Lemden, les autorités putschistes ont procédé à une vaste campagne d’arrestations ayant touché le Premier Ministre, M. Yahya Ould Ahmed El Waghf et quelques hauts responsables et personnalités d'envergure nationale, dont plusieurs leaders, militants actifs ou sympathisants du FNDD.
La junte inscrit ces nouvelles arrestations dans ce qu'elle prétend être une enquête sur des actes de gestion; masquant ainsi une chasse aux sorcières désormais claire pour l'opinion nationale et internationale.
Persistant dans cette même logique, les putschistes ont arrêté, jeudi 13 novembre, Monsieur Abdoulaye Mamadou Bâ, Conseiller Porte- parole du Président de la République. Cette nouvelle escalade s’inscrit dans le cadre de la campagne de diversion menée par la junte militaire, prise des convulsions de fin règne, pour leurrer l’opinion nationale et internationale.
Face à ces manœuvres pitoyables et mesquines qui visent à masquer une perturbation réelle et un manque d'assurance avéré, le FNDD :
1- condamne le nouveau cycle de répression, d'amalgame et de musellement des libertés visant, en premier lieu, les personnalités et cadres engagés dans la résistance au putsch et le combat pour un retour immédiat et inconditionnel à la légalité constitutionnelle ;
2- réitère sa condamnation de l’obstination de la junte militaire à séquestrer le Président de la République, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, désormais interné à Lemden ;
3- se félicite de la persévérance de la communauté internationale et de la fermeté de sa position quant au rétablissement immédiat et inconditionnel du Président de la République dans la plénitude de ses fonctions.

Nouakchott, le 15 Novembre 2008

Commission de communication

-----------------------------------

"réitère sa condamnation de l’obstination de la junte militaire à séquestrer le Président de la République, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, désormais interné à Lemden "


Séquestrer, interner: comme s'il était préférable, qu'il soit embastillé aux palais des congrès que libre chez lui.

le choc des mots, comme au temps de MAO dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Arrestation de deux hommes d'affaires mauritaniens
15-11-2008
Les autorités ont procédé à l'arrestation des hommes d'affaires Abdallahi Ould Moktar et Tijani Ould Houssein, respectivement ancien président et ancien membre du conseil d'administration de Air Mauritanie.

Ces arrestations semblent avoir un lien avec l'enquête ouverte par le parquet, suite à une plainte d’anciens employés de la compagnie aérienne aujourd’hui en faillite.

Les autorités avaient déjà arrêté cinq anciens directeurs généraux de la compagnie, il s'agit de Yahya Ould Ahmed El Waghf, Didi Ould Biyé, Mohamed Yehdih Ould Vilaly, Moustapha Oumd Hammoud et Isselmou Ould Khatry.

----------------------------------

Commentaires:



"Air Mauritanie et ses détournements n'est véritablement rien devant le pillage à ciel ouvert de plus de 100 milliards d'Ouguiya par les têtes d'affiche de la mauvaise gestion du Commissariat aux Droits de l'Homme, à la Lutte contre la pauvreté et à l'Insertion (CDHLPI). Nous avons, nous travailleurs du CDHLPI, déposé plainte auprès du parquet de Nouakchott contre Sid'El Mokhtar Ould Nagi, Yahya Ould Atigh, Sid'El Mokhtar Ould Cheikh Abdellahi, Zeini Ould Ahmed El Hadi (ancien DAF du CDHLPI, aujourd'hui DG du Budget),Isselmou Ould Mohamed, Ahmedou Ould Ely, Koita Ba Mariem, Mouhamedou Ould Tijany, Mohamed Ould Teghra, Isselkou Ould Abdi Ould Jiyed, Abadila Ould Berrou, Ely Ould el Hadj,Hamadi Ould Bekaye, Mohamed Lemine Ould Raghany dit Lella, Jemila Mint Mohamed, Daha Ould Teiss, tous ceux qui ont eu à gérer les projets AGR, Eau, mendicité, pierre taillée...
L'Opération "Mains Propres" lancée par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Président du HCE, Chef de l'Etat, est une chance historique pour ce pays pour être rebâti sur des bases saines et transparentes.

----------------------------------

En procedant à l'arrestation des anciens dirigeants de cette société qui a fait l'objet d'unn pillage institutionalisé depuis le départ de Sidi o.Zein qui pourtant s'est bien engressé les joues mais en mettant les formes élémentaires réglementaires, les nouveaux maitres du pays s'engagent sur un terrain trop gissant..d'autant plus que la manière dont ces interpellations ont été exécutées nous ne peut que nous laisser perplexes à cause de leurs choix discriminatoires en ciblant essentiellement des élements d'une meme tribu et d'une meme region...pourquoi ne pas coffrer les veritables responsables de la soit disant faillite de ce fleuron de notre économie tels que les Boukhreis, Dieng Boubou Farba,Saibott,Breidillil,Sylla,Owva et surtout Zein o.Zeidan qui a offert à son ami soudoyeur Bouamatou ce precieux cadeau: la liquidation de cette société que tous les bureaux d'étude(y compris celui de son protégé et complice isselmou o.khattri)avient estimé rentable et necessaire?.. Mais il ya des raisons que la raison ne comprend pas me diriez-vous...Wait and see...

----------------------------------

La saison de chasse "ciblée" est ouverte dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maatala

J'ai failli avoir une crise cardiaque en lisant Iselkou Ould Abderrahmane, qe tu as pris sur Cridem, que j'ai pris pour toi. D'accoutumée, tu conclus ce que tu nous copie et c'est toute la beauté de te lire.Avec ce qu'on sait maintenant, Sidioca est un pestiféré. Mai la junte est encore plus perstiférée. Le fait que M. Isselkou dise en douce que les militaires restent, cel doit t'avoir echappé. En liant notre mi Couli, dois-je en retenir que notre maatala national est pro-coup? Comme notre soeu à tous Bilkiss? Je suis d'avis qu'on est dans une situation où on a unefois l'occasion de n'accepter ni la peste, ni la choléra. 1000% d'accord quand même que le FNDD est une petite mafia composée d'Al Capones et de Scarfaces. Quelle est la solution? Une transition avec quelqu'un comme Ould hmeddou jusqu'en 2012? A ce que saches le peuple n'a pas "adhéré en masse au Mouvement de Rectification opéré par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Chef de l’Etat". Le peuple saisit au vol le morceau de pain qu'on lui lance, mais personne n'est dupe.

A-

===========
En tout état de cause, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a déçu à Lemden, par son manque de sagesse indigne d’un septuagénaire qui a bradé ses idéaux de sérénité, d’impassibilité face au choix du peuple mauritanien, qui a adhéré en masse au Mouvement de Rectification opéré par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, Chef de l’Etat.

Anonyme a dit…

C'est la confusion. Une fois on decouvre un obus non éclaté dans une poubelle et cette fois on découvre un gros sac de minutions dans une autre poubelle. Ressemble à un montage pour prouver que l'acte de Sidioca en libérant les islamistes à des implications trop importantes pour le plomber definitivement. Toute l'armée est dans la zone et un sac de minutions de plus ou de moins ou un rocket de plus ou de moins ne fait pas problème, d'autant que les égorgeurs de Tourine sont partis rejoindre leurs bases à des milliers de kilomètres dans au Mali ou en Algérie ou a Maroc tout proche de Zouerate ou avec les GIs qui sont partis de la zone un ou deux jours après l'attaque de Tourine ou ils ont rentrés tranquillment à NDB ou Atar, en attandant de faire le prochain coup. C'est la confusion, n'est-ce pas?

Tout en regardant les arbres, n'oublions pas de regarder aussi la forêt, même à partir de Lemden où tous nos regards dont braqués. Sauf si les généraux nous disent ce qui s'est reellement passé et ils ne le feront pas après tout ce temps. Il ne nous ont rien dit ur Lemgheity, rien sur El Ghallawiya et ils ne diront certainement rien sur Tourine. Espère qu'ils penseront à nous après avoir mis en taule tous ceux qu'ils ciblent maintenant.

Ambassadeurs Vanderporter et Boulware: vous avez une idée sur ce qui se passe sur le front terroriste? Les mauritaniens commencent d'en avoir assez de ces jeux de massacre. Aidez-nous à comprendre avant le 20 novembre. Car après, on vous demandera des comptes.Les tueries gratuites, on oublie pas.

A-

=========
Atar : découverte d’un sac de munitions dans une poubelle

Sac d'obus(Image d'archive ANI)

Selon des sources locales de la wilaya de l’Adrar, des ouvriers de palmeraies ont découvert, jeudi, un sac de munitions réelles dans une décharge.


Le correspondant de l’ANI à Atar qui rapporte les propos de témoins oculaires, a affirmé qu’un ouvrier de palmeraie a découvert un sac de munitions de calibre moyen, non loin d’une décharge située en bordure d’une digue de protection, au sud de la ville d’Atar.
Les autorités militaires et sécuritaires, ont ouvert une enquête en vue de déterminer l’origine de ce sac, après avoir levé les obus en question.
La semaine passée, un obus de lance-roquettes a été découvert dans une rue du quartier Ghnemrit d’Atar.

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
1)"Un «blouson noir» retourne son blouson noir!"

2)"Manuel pratique du parfait «ghost hunter» ou «chasseur de fantôme»."

http://vindicte.blogspot.com/

A la bonne heure!

Anonyme a dit…

En reponse à la note de Maatala sur la peur du FNDD au sujet de l'acceptation par la Chine de la semi-liberté de Sidioca comme le retour aux choses normales en Mauritanie. C'est en anglais l'rticle dont le lien est ci-dessous. L'article dit tout et en particulier sur les efforts des US (et certainement de la France) pour contenir/stopper l'avancée chinoise sur le continent. La junte a vu très juste que pour lutter contre la condamnation occidentale, il faut utiliser le poison chinois. Le soudanais l'ont fait et pourquoi pas les généraux? Ely et Aziz l'ont fait une fois avec l'opposition en nommant AOD comme chef de l'opposition ...

jetez un coup d'oeuil de temps à aute à la forêt.

A-
=======

http://www.gasandoil.com/goc/frame_nta_news.htm

Anonyme a dit…

Maatala,

la chine n'a pas intérêt à soutenir la junte, pour la simple raison, que les chinois savent qu'avec la proximité de la Mauritanie des occidentaux, ceux-ci ne tolèreront jamais une immixtion chinoise. Sachant que les tibétains voisins de la Chine sont laissés pour compte, bien que les occidentaux peuvent et souhaiteraient opérer un changement là bas.

Donc ne rêvons pas, la Chine est profondément convaincue que pour collaborer avec l’Afrique, il faut accepter une certaine ingérence occidentale, sinon la paix est impossible ce qui signifie l’impossibilité de bonnes affaires (Soudan, Congo).

Maata je ne te savais adepte des chinoiseries.

Anonyme a dit…

Maatala,

la chine n'a pas intérêt à soutenir la junte, pour la simple raison, que les chinois savent qu'avec la proximité de la Mauritanie des occidentaux, ceux-ci ne tolèreront jamais une immixtion chinoise. Sachant que les tibétains voisins de la Chine sont laissés pour compte, bien que les occidentaux peuvent et souhaiteraient opérer un changement là bas.

Donc ne rêvons pas, la Chine est profondément convaincue que pour collaborer avec l’Afrique, il faut accepter une certaine ingérence occidentale, sinon la paix est impossible ce qui signifie l’impossibilité de bonnes affaires (Soudan, Congo).

Maata je ne te savais adepte des chinoiseries.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Ah bon? Hah we Eski mon général Ward.

Le général Ward d'AFRICOM dit qu'il est seulement interessé par la lutte contre l'islamisme radical, securiser les reserves pétrolières et contrecarrer l'influenche chinoise en Afrique.

Mon général la Mauritanie a trop souffert de l'islamisme violent et votre collègue notre général semble impuissant de le contrecarrer, comme vous échouerez à contrecarrer les chinois si votre pays ne fait pas d'efforts pour aider l'Afrique à se débarrasser de coups d'etats et de la corruption qui gangrène tout.

nous savions en mars 2004 que Ould Taya allait partir parcequ'il refusait l'alternance politique et amener une situation de mauvais antécedant de trouble politique dans la region du Golfe de Guinée, la même situation qui vous a amené à vous concentrer sur l'Afrique et "fuir" le moyent-orient.

Nous avons lu avec une attention toute particulière la ligne politique US à ce sujet dans l'excellent rapport preparé pour le Departement d'Etat intitulé "Promoting transparency in the oil sector - A report of the CSIS Tak Force on rising US energy stakes in Africa", sous la direction de David L. Goldwyn et J. Stephen Morrison, mars 2004 9accessible sur le web). On s'est bien retenu de crier fort que Ould Taya devait accepter l'alternance politique, car il n'ecouterait pas et il ne fallait pas trop le crier pour eviter qu'il ne compenne ce qui se preparait. On imaginait déjà que vous ferez déposer Ould Taya à travers son cercle proche et vous y avez contribué si on en croit le journaliste d'investigation Seymour Hersh dans son fameux interview paru dans le new Yorker (c'est lui qui a tout d itsur Abu Ghraib et il a tout dit sur l'Iran cette année, toujours dans un fameux article du New Yorker).

Mais vous avez fait une faute très grave en sabotant votre propre ligne politique telle que dite dans l'excellent et fameux rapport Goldwyn et Morrison en ne luttant pas contre les détournements en plein jour des recettes pétrolières de la Mauritanie, depuis la transition CMJD à la transition Sidioca. Nous avons tout de suite compris que vous avez permis à la junte du CMJD de nous séparer de quelques 180 millions de ces revenus pour constituer un trésor de guerre pour le retour d'un membre du CMJD en 2012, à travers les urnes.Mais vous n'avez pas prévu le grain de sable: un colonel lambda qui deviendrait général et un président pistonné par le CMJD qui se revolterait contre le dernier de ses créateurs qui est devenu après un général plus dribbleur que vous ne l'aviez supposé en 2004/2005. We are in a mess. So, can you fix it? No, becuse it is too late and the French are taking over.

Voilà ce que dit le général Ward comme consolation apres nos Lemgheity, Leghallaiya et Tourine:

"It (c'est AFRICOM)reflects concerns about tackling Islamist extremism, securing oil supplies, and countering Chinese influence in Africa".C'estune déclaration de guerre à la Chine, je suppose.

copierpegar enta vem? You missed this one too.Of course AFRICOM has no hidden agenda as everything is clear since March 2004. But I think the French have their own hidden agenda and talking about it will take more space. One thing at a time. That is why I am telling the blog to look also at the forest and not to concentrate only on the damm trees.Mising you lady or man in this space.

Couli: ça tient la route ce que j'ai dit? Il faut placer les choses dans leurs contextes, parfois mais pas oujours, pour mieux comprendre à quelle sauce on va nous bouffer.

A-
=======

US AFRICOM "has no hidden agenda"
06-10-08

The head of the new US military command for Africa (AFRICOM) has told it has "no hidden agenda". General William Ward said the command would not be used to gain control of African natural resources such as oil. He also dismissed fears that the US intended to build large military bases on the continent.
Only one country, Liberia, has offered to host AFRICOM, which is coming into full operation at its headquarters in the German city of Stuttgart. General Ward said the location of the headquarters, for its 1,300 military and civilian personnel, was less of a concern, given the size of the African continent.

The creation of AFRICOM is a recognition by the US that Africa and security issues on the continent are now a priority. It reflects concerns about tackling Islamist extremism, securing oil supplies, and countering Chinese influence in Africa. But its creation has been met with considerable scepticism.
However, General Ward said AFRICOM did not intend to help the US get control of more ofAfrica's oil and other resources.

"There is no hidden agenda. It is about working with the African nations to help them build their capacity," the general told. He said it was a "myth" and "absolutely not the case" that the command was going to build big bases in Africa.
"We will do those things in partnership with our African friends," he said. "Where we bring in, for instance, trainers or other forms of military support and assistance there, they are only so long as is required to conduct the specific training that we've been asked to do or to conduct the specific activities."



Source: http://news.bbc.co.uk

Anonyme a dit…

Kimporte enta mneine? A-

Anonyme a dit…

Salut...
lu sur cride;

temps de Taya ? Où étiez-vous pendant que nous subissions 30 ans de dictature ! Où étiez-vous hier encore avant que les cavaliers du changement osent enfin tenter l’impossible avec leurs faibles moyens pour sauver notre paisible pays à la dérive ? Où étiez-vous avant que le cmjd ne vienne à leur propre secours et ce faisant, collatéralement au nôtre ? Où étiez-vous ?

Vous étiez spectateurs de nos misères, de nos malheurs au nom du droit aux africains de se débrouiller seuls avec leurs tyrans sans que ces derniers ne soient jamais persona no grata chez vous, peuples des droits de l’homme, sans que jamais vos banques ne refusent de faire fructifier leur avoir fait de pillage de nos ressources et autres transferts des dettes d’une nation entière pour l’éducation, la santé et la vie tout simplement.

Quand le tyran que vous avez sponsorisé pendant 20 ans, est parti, vous avez trouvé là une occasion historique de vous racheter en exigeant du cmjd des élections libres et transparentes.



On ne vous remerciera jamais assez, bien que vos services de renseignements ayant pris racines chez nous depuis plus de 100 ans ne peuvent pas ne pas vous avoir renseignés sur les manœuvres anti-démocratiques visant à empoisonner l’élection comme ils ont déjà berné le FMI sur ses propres terres, celles des chiffres et des lettres.

Vous saviez donc que l’élection présidentielle était déjà empoisonnée au départ : vous avez laissé faire. Que pouviez-vous d’ailleurs faire contre un système capable de berner le FMI. Vous pouviez peut-être exiger des élections présidentielles avant les législatives de sorte que le système n’ait pas une photo satellite électorale permettant d’agir en conséquence pour acheter les cartes d’électeurs dans les greniers de l’opposition.

Vous ne pouviez pas non plus interdire à un candidat inconnu de toutes les luttes contre la dictature de se présenter et surtout cela ne vous a pas inquiété que ce candidat ait le soutien des militaires et de tout le système du dictateur débarqué. Vous ne pouviez pas non plus interdire à Messoud de trahir l’opposition historique pour rejoindre le camp du système qui tue le pays depuis 30 ans.

Vous ne pouviez rien de tout ça, tout ce que vous pouviez faire, vous l’avez fait : obliger le cmjd à nous offrir des élections libres et transparentes afin de nous servir un président « militairement élu » selon la formule d’une certaine Bilkiss. Il fut donc élu, militairement, mais élu.

Ce jour fut la défaite historique d’un éternel candidat historique A.O.D. Le système a réussi à le vaincre par la démocratie, c’est cruel mais c’est ainsi. La suite on l’a connaît : la guerre des gangs, elle finit par aboutir à un geste fabuleux presque suicidaire du candidat militairement élu qui limoge ses mentors. Coup d’état ! Là hop ! la communauté internationale, celle qui fut l’amie de nos tyrans, reprend du service !

On s’indigne enfin ! On crie au crime ! Les communiqués pleuvent et les menaces grondent ! Que ne l’aviez-vous pas fait plus tôt ! Trente ans que nous attendions de vos nouvelles ! Vous voilà à exiger le retour à l’ordre constitutionnel, le retour du président militairement élu ! Que c’est beau ! Sauf que vous ne pouvez pas être plus cerbère de notre ordre constitutionnel que notre président militairement élu qui lui n’en veut pas !




En effet, après avoir limogé ses mentors, Aziz lui a demandé de revenir sur sa décision de sorte à préserver cet ordre constitutionnel, là Sidioca a refusé. Il a préféré tenter le diable : mettre les chefs de l’armée dans une situation avec sans autre porte de sortie que d’agir militairement.

Aujourd’hui on a beau ergoter, nul ne pouvait prédire dans quelle situation nous serions si l’armée n’était pas restée soudée. Si la décision de Sidi avait produit le moindre effet sur l’équilibre de l’armée, nous ne serions plus là à parler de crise politique mais de la façon de juger l’irresponsabilité d’un président dont la décision irresponsable aurait jeté sur notre poudrière l’étincelle fatale. Dieu merci, nous avons échappé à ce désastre irréversible. Merci au sens des responsabilités de l’armée qui reste en Mauritanie le seul corps discipliné.

Passons

De plus, chère communauté internationale, on a beau regarder autour de nous en Afrique jusqu’au Moyen-Orient, tous les tyrans sont encore vos meilleurs amis et ces mêmes tyrans osent même se joindre à vous pour nous retirer notre tyran !




Qu’avez-vous contre notre nouveau tyran ? Qu’a-t-il de moins fréquentable que les autres vos amis ? A-t-il assassiné des opposants comme les autres tyrans vos amis ? A-t-il réduit son peuple à la misère pour rester des vôtres ? A-t-il porté atteinte à vos intérêts en ne laissant pas vos grands patrons vider nos richesses ou nous vendre ce qu’ils peuvent ? A-t-il comme chez vos amis titillé le ressentiment anti-blanc pour effrayer vos ressortissants ? Qu’a-t-il fait au juste et qui est cet homme dont vous semblez vouloir la peau ?

Cet homme et ses amis ont protégé l’ancien tyran tant qu’il était encore défendable, puis sans un coup de feu, ils l’ont envoyé au Qatar, ce qui n’est pas l’enfer. Puis, ils nous ont offert la liberté d’expression et votre démocratie. Puis, quand le candidat qu’ils ont militairement élu, inconnu et du bataillon et du peuple, a voulu les virer, ils l’ont débarqué.

A sa place, et chaque mauritanien à la place de Aziz aurait fait de même. Ensuite, que s’est-il passé ? Rien ! Le chef de l’opposition historique a encore manqué là une dernière occasion historique de se faire le gardien de la démocratie et il prit acte ! La majorité des élus aussi ! La rue est silencieuse et les prisons vides, à deux ou trois symboles de l’ancien régime près. Que voulez-vous de plus pour vous dire que Aziz n’est pas un tyran comme ceux qui sont de vos amis et qui forment la majorité des têtes au pouvoir de l’Afrique au moyen –orient.

Il mérite plus d’égard et moins de menaces surtout quand on sait que la communauté internationale n’intervient que pour semer le chaos ou si elle n’intervient pas, elle défile les bras croisés au milieu des crimes. Nous vivons pour l’instant en paix, ne venez pas semer le chaos chez nous.

Que voulez-vous ? Vous réclamez le retour de l’ordre constitutionnel comme si on pouvait avec une baguette magique résoudre nos malheurs par une idéologie néocoloniale coupée de nos réalités. Ce n’est pas quelques « experts Afrique » de chez vous qui saurons ni nous comprendre ni nous aider car où étaient-ils pendant nos trente années de tyrannie et où sont-ils aujourd’hui ?




Vous conseillent-ils toujours mieux pour améliorer les meilleurs relations que vous avez avec tous les tyrans que nous savons qui pour l’Afrique seule ont, paraît-il, déposé dans vos banques près de 400 milliards d’euros soit l’équivalent de combien de millions d’affamés, de mal soignés, de mal éduqués, de malheureux, de peuples prisonniers de vos « experts afriques ».

Faire revenir Sidi ! C’est tellement simple ! Vous pouvez le faire. Ce n’est pas les moyens militaires qui vous manquent, vous pouvez même comme à la belle époque faire assassiner la cible par les siens s’il refuse de partir de lui-même. Mais cela n’est pas juste et cela est même criminel car vous ne pouvez recevoir et applaudir Ely sans rendre à César ce qui lui revient.

Vous réclamez le retour à l’ordre constitutionnel, cad que vous leur dîtes : faites revenir le vieux puis il organisera des élections. Pourquoi le ferait-il ? Il est élu pour cinq ans, s’il revient qu’il y reste mais jamais Aziz ne pourra plus retourner dans la caserne quoiqu’il advienne car de toute façon que ferait un autre président que Sidi de cet homme ? Pourra-t-il le limoger à son tour ? Cela n’est pas sérieux pour l’instant.

Si vous ne pouvez pas tout au moins vous pouvez ceci : rester vigilants. Grâce à vos menaces, le nouveau pouvoir fait tout ce que devrait faire un dictateur éclairé ou un président du peuple. Merci donc à vous car certainement que sans ces menaces tout allait reprendre comme avant car le malheur de notre pays ne vient pas toujours de l’homme au sommet mais surtout et toujours de ce que nous appelons la génération R.V. Une meute de lichens qui ont proliférés sur la dépouille de notre pays.




Ces gens-là sont faiseurs de tyran. Ils ont tous les réseaux à leurs dispositions pour entourer un saint homme et finissent par en faire une marionnette à la solde de l’univers qu’ils auront bâti autour de lui. Nul n’y résiste.

Notre président militairement élu est tombé entre leurs mains, Aziz résistera-t-il longtemps ? C’est son affaire et accessoirement la nôtre car à force de subir les tyrans, nous sommes rodés et nous attendrons sa chute comme vint celle de ses prédécesseurs, les mêmes causes produisant les mêmes effets, à moins que par miracle, il se révèle le dictateur qui faut à la place qui faut.

Que pouvez-vous faire pour nous ? Que pouvez-vous faire pour nous sortir de cette crise ? Que pouvez-vous faire de juste ? Tout ce que vous pouvez faire pour mettre les pendules à l’heure, c’est de redonner au peuple voix au chapitre car en denier ressort c’est à lui de décider.

Le dilemme est le suivant : Impossible de faire revenir le vieux sans être injuste vis-à-vis de celui auquel nous devons toute notre liberté, sans tenter le diable, sans déstabiliser ce pays. Impossible non plus de demander la convocation d’élections présidentielles sans justifier le coup rectificatif. Impossible d’interdire à Aziz de se présenter sans retirer au tombeur de Taya le droit de se faire élire par son peuple.

Tout ce que chacun peut faire, c’est de demander au peuple son avis : que pense le peuple du coup rectificatif ? Le front a-t-il raison en prétendant que le peuple soutient le vieux sans oser s’exprimer ? Qu’ont les deux camps à craindre la voix du peuple au nom duquel tous les brillants esprits s’agitent ? Il n’y a qu’une solution : Referendum !

Nous en parlons déjà depuis plusieurs mois sur canalh, pourtant les deux camps semblent préférer parler au nom du peuple plutôt que de le laisser s’exprimer. Chacun souhaite des élections, chacun défend son siège et parle au nom de la voix du peuple, pourtant à ce jour, tout le monde a dit son mot et le peuple, lui, ne personne ne songe à réclamer le sien !

Donnons-lui la parole maintenant qu’il sait tout ! Donnons-lui la parole maintenant qu’il peut trancher en connaissance de cause ! Il ne peut plus dire : « je ne savais pas qui est Aziz, qui est Sidi, qui est A.O.D, qui est Messoud « etc. etc. Aujourd’hui que tous les masques sont tombés, que chacun aille en campagne et que le peuple dise si oui ou non il approuve le coup rectificatif !

S’il dit oui ! Que la transition continue dans sa lancée et que tous acteurs politiques et la communauté internationale se mettent à table pour donner une seconde chance à la démocratie sans le poison jadis savamment distillé dans la première potion démocratique et dont chacun connaît désormais les ingrédients

S’il dit non ! Le HCE doit en tirer les conséquences. Il appartiendrait alors à nos brillants esprits de trouver une issue honorable aux maîtres du pays. Issue qu’ils seraient obligés d’accepter ayant avant le referendum déjà pris divers engagements face à la communauté internationale qui peut garantir un referendum libre et transparent.

Les vieilles démocraties vont-elles condamner une démocratie de 15 mois au fauteuil roulant sous prétexte qu’elle n’arrive pas à les suivre ? Lui interdisant ainsi à jamais de ramper jusqu’à apprendre à marcher car qu’est-ce d’autre sinon cela que d’exiger de nous l’ordre constitutionnel qui n’a pu s’installer chez eux que flottant sur des rivières de sang. Nous essayons la démocratie en essayant d’éviter le chemin qui y mène car ce chemin est le sentier des cris et des larmes.

Nous essayons autrement sans coup de feu, sans chaos. Est-ce possible ? Si c’est impossible, nous ne voulons pas de cette démocratie-là , nous préférons alors attendre que Dieu nous envoie , comme chez d’autres peuples, un homme qui saura et qui aura en mains les moyens de répondre aux exigences de changement, au souci de justice, seuls capables de rendre le quotidien des mauritaniens moins misérable, leurs bourreaux moins nombreux et moins arrogants, leur fierté moins orgueilleuse et plus prompte à relever le front plutôt qu’à embrasser cette main qu’elle saurait enfin couper.

Il y a dans le silence du peuple et de la rue quelque chose de terrible : le sentiment d’avoir voté pour rien ! Cela n’est pas rien. Sortir de chez soi faire la queue pendant des heures et plusieurs fois pour dire « mon candidat est celui-là ! ». Ce geste, cette confiance en l’élection est magnifique. Se dire « cet homme, ce président est sinon mon président du moins le président élu par la majorité du peuple. »

Quel espoir ! Puis petit à petit on apprend que ce n’est pas le président du peuple mais du système. Quel gâchis ! Revoir des symboles de l’ancien régime revenir : franchement, c’est dur. Presque impardonnable. Mais on pardonne car finalement l’homme militairement élu a pu dans un geste fabuleusement désastreux oser limoger les symboles d’une armée effrayante.

Il faut oser. On a tout dit à ce sujet : que ce limogeage fut téléguidé par des proches conseillers, barons du tayisme, qui ont toujours voulu la peau d’Aziz, assurés qu’ils sont que la communauté internationale ne sauraient jamais entériner un coup d’état 15 mois à peine après une telle transition et une telle élection libre et transparente. L’avenir leur donnera peut-être raison, ce ne serait qu’une énième victoire des forces obscures assoiffées d’hommes de paille.

Peu importe finalement car le vieux pouvait faire ce que ses mentors attendaient de lui et profiter du fauteuil présidentiel pour prendre du bon temps aux frais faramineux de la princesse, mais quelque chose s’est grippé, sans doute des conflits de butin à sa périphérie immédiate où seulement une envie de le débarquer par un moyen ou un autre pour permettre à Ely de revenir car attendre plus longtemps serait risquer de se faire oublier. Nous autres du peuple, nous n’en saurons probablement jamais rien.

Reste que Sidioca a réussi par son geste à quitter la présidence par la grande porte, lui qui risquait d’être immortalisé dans notre imaginaire collectif par son incapacité à gouverner ce pays. Le pouvait-il ? Difficile quand on devient président par la volonté d’un système et non par la force d’un parti à soi fruit de ses propres combats.

Que ferait-il de retour au sommet ? Il n’a toujours pas de parti à lui, parti de fidèles combattants, il peut compter sur les mêmes conseillers qui la veille du coup de poignard dans le dos, lui conseillère l’arme blanche où plutôt l’encre noire ; il peut compter aussi sur l’UFP, l’APP, Tawassoul et autres mais que pesaient-ils à l’assemblé après de nouvelles élections législatives inévitables ? Le fameux referendum nous le dirait. A mon humble avis, assurément quasiment rien.

Tout ce qu’il peut faire désormais, c’est exiger lui aussi notre referendum. Tous les amis de la démocratie et surtout de la légitimité y ont tout à gagner et rien à perdre car quelle qu’en soit l’issue, c’est toujours la légitimité qui triompherait ! Seuls peuvent craindre le referendum les ennemis de la voix du peuple. Qu’il tranche par les urnes et s’apaise avant que ses bourreaux ne l’agitent pour qu’il tranche avec ses bras.

Cette affaire n’a que trop durée. Va-t-on encore apprendre que le délai accordé au HCE a été prolongé. Non merci ! Ce suspens n’a que trop duré entretenant des supputations dans les salons où tout ce décide et d’où rien ne sort que le statu quo. Tant que la paix civile règne : Que la communauté internationale tranche ou se retire du débat pour se concentrer sur ses propres malheurs ! Inutile de donner de faux espoirs au front !

Si le front avait un quelconque moyen de mobiliser les foules, on le saurait. Rien de rien ! Leur combat ressemble à une bataille pour prendre à A.O.D son statu de chef de l’opposition car sans cette crise , rappelez-vous, l’UFP et Tawassoul et autres étaient finis ayant été remerciés par l’aubergiste-malgré-lui pour cause de festin privé après avoir franchis la porte au prix d’une nouvelle trahison de l’opposition historique et marcher sur les brisées de l’APP.

A cette heure, la trahison n’a plus de sens depuis que A.O.D a prit acte. Depuis ce jour, toute l’opposition a rejoint un camp du système. L’opposition n’existe plus. Il a des opposants partout et à tout, mais il n’y a plus d’opposants au système encore en activité contre vents et marée, mise à part la majorité de la Mauritanie silencieuse qui sait que cette guerre n’est pas la sienne et pourtant de son issue dépend encore une fois le sort de tous.

On ne le dira jamais assez : il n’y a pas de héros dans cette affaire. Cependant, on peut féliciter le front d’avoir osé affronter l’interdiction à manifester du HCE, même si tous ces partis n’ont pu réunir aux meilleurs jours que 200 manifestants, reste que c’est une sacrée leçon lancée au stade pénard de l’ancienne opposition historique qui n’a jamais su braver toutes les interdictions de manifester de Sidioca, car rappelons enfin qu’en 15 mois de démocratie , l’opposition n’a jamais eu le droit de manifester dans la rue et elle n’a jamais osé, elle, affronter cette interdiction.

Passons

Enfin, par quelle contorsion du sort, le peuple qui rêvait d’en finir avec Taya en arrive à dire que de son temps, l’argent coulait à flot comme le sang diraient ses victimes. Par quelle contorsion du sort ? Il semblerait que les barons qui tiennent l’économie n’ont jamais donné une chance à la démocratie et que chacun n’a fait aucun effort pour avaliser cette élection et diminuer leur profit pour soulager le peuple. Ainsi va l’économie en république islamique.

Tout a été savamment orchestré pour faire échouer cette élection. Tout le monde y est allé de son astuce ou de son inconscience à commencer par le pouvoir élu grisé par l’ivresse des sommets. La presse, les « intellectuels » ont trouvé là une occasion de montrer leur art consommé du dénigrement. Les opposants ont trouvé là une occasion d’accélérer la perte de l’élu en croyant que cela ferait leur affaire.

Bilan le voilà : 35 ans en perspective pour Aziz

Merci A.O.D, merci Messoud
Merci l’opposition historique.
Le système à jamais reconnaissant

Le président militairement élu est avec son peuple à Lemden ! pendant que les sujets du système enterrent enfin l’ère Taya au cri de « le roi n’est plus ! vive le roi ! ». Et la démocratie dans tout ça ? Chemameheu houheu lemameheu

Lemdenment vôtre

Bénioug


bl

Anonyme a dit…

A tous les democrates
Je lance un appel a tous les mauritaniens de ne pas descendre dans les rues mais de ne pas aller au boulot, declarer ville morte.
Alioune

Anonyme a dit…

bl,

el bouka ala el atlal

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maata,

Le peuple a deja fait son choix en votant pour le President Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi pour un mandat de 5 ans.
Le president legitime a plusieurs choix entre ses mains. Nous pouvons citer entre autres:

1- Se retirer definitivement de la politique et prendre sa retraite. Cette option faciliterait le travail de ceux qui ont viole' notre constitution et les lois en vigueur dans notre pays. THEREFORE, I ADVISE AGAINST IT!

2- Il reste le president de la republique pour une periode de 6 a' 12 mois pour convoquer et organiser de nouvelles elections legislatives et une nouvelle election presidentielle anticipe'es.
Ici il determinera en fonction de tout ce que notre pays a connu durant cette crise politique, s'il veut etre candidat ou non.

3- Il peut exiger a' rester le President de la republique jusqu'a' la fin de son mandat. S'il decide de poursuivre cette option, personne ne peut dire que la constitution et les lois en vigueur en Mauritanie ne sont pas de sont cote'!

Je supporterai toutes les decisions qui seront prises par le president Sidi Mohamed parce qu'il represente la legitimite' mais ne perdons jamais de vue que ce n'est pas tout ce qui est legitime qui est moral et ce n'est pas tout ce qui est moral qui est legitime.
L'action du General Mohamed Abdel Aziz est grave et elle est une violation flagrante de la constitution et des lois en vigueur dans notre pays mais nous faisons face a' une situation ou' notre peuple est pris en otage par quelques uns de ses propres fils. Il faut donc negocier avec les GRANDS BANDITS NATIONAUX POUR TROUVER UNE SOLUTION AFIN D'EVITER LES SANCTIONS ECONOMIQUES.
J'ai deja fait des propositions pour sortir de la crise. Je pense qu'elles sont toujours valables.



Sur un tout autre plan, je remarque qu'on veut "lutter" contre la corruption, ce qui n'est pas une mauvaise chose MAIS LES AUTORITE'S ACTUELLES N'ONT AUCUNE LEGITIMITE'...LEGALE POUR APPLIQUER LES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS. DO I HAVE TO REMIND THEM THAT THEY ARE RULING IN VIOLATION OF THE VERY LAWS THAT THEY ARE PRETENDING TO APPLY!!!!


Mon cher Maata, la Chine n'est pas bete! Je pense qu'il faut lire pour comprendre la situation precaire dans laquelle se trouve le President Soudanais Bechir.
Tu es comme Bilkiss, vous ne lisez pas!

En ce qui concerne Cuba, je te dirai tout simplement que les missiles sovietiques ont quitte' pour ne jamais revenir. Des millions de Cubains ont vote' avec leurs pieds en choisissant de vivre aux USA. Le dollar domine les transactions economiques a' Cuba. Raoul Castro veut encourager l'entreprise prive'e.

J'aimerais egalement que tu cesses de verser l'huile sur le feu. Abdel Aziz et la premiere Dame sont et resteront lie's par le sang. N'oublie pas cette sagesse de chez nous qui dit: "LIKHACHE BEYNE LIKHOUTE YIWAYGOU ELIH."
Il y aura reconciliation. It's just a matter of time. En attendant, nous disons au General Mohamed Abdel Aziz qu'il a certes aide' pour faciliter l'election du vieux mais une fois que notre peuple s'est prononce' sur le choix, IL FAUT IMPERATIVEMENT RESPECTER LA CONSTITUTION ET LES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS.

Pour terminer, je dis tout simplement que j'ai bien l'impression que le General Mohamed Abdel Aziz n'est pas mechant mais IL EST TRES CONFUS ET TRES MAL CONSEILLE'!

Sanhaji,

A chaque fois que vous trouvez l'occasion de rencontrer le vieux, vous lui direr bonjour de ma part. Je salue sa sagesse, son courage et sa tres grande connaissance des grands dossiers nationaux.

Anonyme a dit…

bl

ct pas utile de copier coller ce papier ici car il n'y a rien de neuf, c juste quelques idées qui ont été débattu ici qui ont été rassemblées là-bas. lm étant très occupée la réactivité est lente et un papier écrit dans l'air du temps ne peut être mis qu'en réchauffé. Canalh reste le laboratoire de la liberté d'expression pure et il peut arriver qu'on mette en ligne ailleurs des extraits d'archives à j-4. il semble d'ailleurs que l'auteur fait ainsi la paix avec son vieil ami claude k pour une histoire perso. la boucle est bouclée car c'est sur cridem "qu'il" fit la connaissance de lm donc de canalh via l'article de lm " la souris" souvenez-nous

à bientôt et merci

Anonyme a dit…

P.S: pour claude k a-t-il validé le " Geisha Khattou Mint Boukhary " dans le texte de isselkou, il aurait dû mettre au moins là ses xxxxxxx
c'est une insulte honteuse! publier cela sans mettre des xxxx c'est cautionner l'injure infâme. Non claude k! c'est vraiment moche de laisser passer un tel terme dans un site avec une telle charte. Le texte de isselkou est dur, au delà de l'insulte " Geisha Khattou Mint Boukhary " , c'est un texte où l'on sent toute la jouissante de l'auteur de voir l'homme sur cette chaise à lemdem
c'est écrit partout dans le coran que Dieu est dur de poursuite. Bismillahi rahmani rahmin. Quelle fin c'est vraiment très dur: une pensée donc pour le vieux qu'à donc fait l'homme du 19 magique pour mériter ça! Je fais confiance à dieu qui lui sait§ qu'il lui pardonne. Amin.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Sidioca libre ! Après sa libération : Sidioca continue ses erreurs

Les premières déclarations de l’ancien président de la République monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi sur les chaînes internationales ont été on ne peut plus décevantes. L’ex-locataire du palais ocre est apparu avec un air perdu, un homme qui n’a rien de l’aura que lui prêtaient certains.

Ses réponses aux questions posées par les journalistes sont restées vagues. Alors qu’on s’attendait à une forte déclaration politique avec en prime des ébauches de solution pour une sortie de crise qui éviterait au pays des affres dont il peut bien se passer, l’ancien président a ressassé des phrases fourre-tout du genre « je suis élu pour cinq ans », « je n’ai rempli que quinze mois de mon mandat».

Même ceux qui le soutiennent ont été déçus par la petitesse des déclarations de leur chouchou de président. Pour preuve ? Tout ceux qui ont suivi l’interview qu’il a accordé à la chaîne Al Arabiya ont constaté que Sidioca était mal à l’aise. Pourquoi ce sentiment ?

Certains observateurs donnent comme explication au comportement présidentiel, les fortes pressions qui sont exercées sur lui par certains de ses proches et particulièrement ses soutiens du FNDD qui dès l’annonce de son transfert dans sa localité natale de Lemden, sont accourus de crainte de voir le président échapper à leur emprise.

Ces mêmes observateurs indiquent sans sourciller que le président n’est qu’une carte entre les mains de certains lobbies d’horizons divers mais qui ont en commun la folle envie de tenir en otage le président Sidioca.

Les téléspectateurs qui ont suivi cette interview ont entendu et reconnu la voix d’un certain activiste du FNDD lorsque dans un geste de désespoir, il a déclaré crûment « président faites passer votre message, qu’importe la question ». Cette déclaration en dit long sur la ferme volonté de ces groupes à dicter à Sidioca tous ses faits et gestes.

Alors que de sources généralement bien informées, le président sortant avait donné l’engagement au Haut conseil de l’Etat qu’il allait se retirer du jeu politique, il a fait un virage de 180 degré suite aux fortes pressions exercées sur lui par les activistes du FNDD.

Au juste qui sont ses groupes qui pleurent Sidioca et bataillent pour son retour au pouvoir ? Il s’agit en fait d’une nébuleuse formée pour l’essentiel des membres de l’UFP et du parti Tewasoul (les Islamistes) ; deux partis qui ont activement bataillé pour faire élire le concurrent de Sidioca lors du deuxième tour de l’élection présidentielle de 2007. Pourquoi donc ce brusque revirement ?

Après donc perdu cette première bataille, ces spécialistes des manœuvres politiciennes ont changé de tactique et ont essayé de noyauter le pouvoir en place en coupant l’ancien président de ses principaux soutiens ceux qui avaient voté en sa faveur au premier tour et au second tour de l’élection présidentielle. Depuis ce fut une série de bourdes pour le président sortant.

Tout a commencé avec la formation du premier gouvernement lorsque Sidioca au lieu de faire un juste retour de l’ascenseur à ceux qui l’ont porté au pouvoir, il a nommé de jeunes technocrates sans expérience aucune dans la gestion des affaires publiques, puis ce fut un gouvernement politique, mais dans quelles formations politiques l’ex-locataire du palais ocre avait-il puisé ?

Curieusement, il fit alliance avec ses adversaires d’hier et écarta de plus en plus ses soutiens naturels des cercles de décisions. L’ultime bourde fut sa décision d’écarter d’un seul coup tous les chefs de corps de l’armée nationale.

Aujourd’hui encore, il continue à commettre les mêmes erreurs. Au lieu de tirer leçon de sa courte expérience à la tête de la magistrature suprême, Sidioca se laisse influencer par ses conseillers de mauvais augure. Ceux qui, s’ils ne reviennent pas au pouvoir, pour continuer à profiter des prébendes de l’Etat, sont prêts à mettre la Nation à feu et à sang.

Il est regrettable que Sidioca continue à croire qu’une solution à la crise qui secoue le pays viendrait de l’extérieur. La sortie de crise est mauritanienne ou ne sera pas. Toutes les tentatives d’internationalisation de la crise mauritanienne resteront vaines. La communauté internationale qui au début avait observé une certaine réticence, du reste tout à fait légitime, vis-à-vis du mouvement rectificatif du 6 août 2008, commence à revoir ses appréciations et appellent de plus en plus à une solution concertée et consensuelle où il n’y aurait ni vainqueur ni vainc.

C’est à ce scénario que doit songer l’ex-président en acceptant, au nom de l’intérêt supérieur de la Mauritanie, de démissionner et d’aider à l’ébauche d’une solution qui empêcherait qu’à l’avenir on ait plus besoin de recourir à la force pour corriger les dérives présidentielles.

En tout cas, la Mauritanie déjà très fragilisée par cette crise, ne gagnerait rien au cas où comme l’envisagent certains, le président nomme un gouvernement parallèle et continue à revendiquer une légitimité qu’il a perdu. On n’a pas besoin d’avoir deux Mauritanie dans un même pays. L’urgence est ailleurs !

La redaction du Véridique

Info source : Le Véridique (Mauritanie)
| Justice, Démocratie
---------------------------------

Maatala

maatala a dit…

Salam

"Edito du Véridique: Savoir se surpasser et se sacrifier.

L’ex président de la République Monsieur Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallahi qui a perdu son pouvoir le 06 août dernier, est actuellement entre les siens, dans son village natal Lemden.

Il est libre de ses mouvements et bien entouré par les siens et reçoit qui il veut sans contrainte aucune. Il a, dès sa libération, accordé plusieurs interviews dans des chaînes de télévision satellitaires et à des radios.

Il a aussi reçu ses soutiens politiques et a organisé une conférence de presse.Il a quitté le palais des congrès où ses visiteurs se comptaient sur le bout des doigts et étaient soumis à une autorisation expresse de la part des autorités.



Ould Cheikh Abdallahi doit se rendre à l’évidence : il n’est plus président de la République. Il a perdu sa majorité et sa popularité. Les Mauritaniens ne veulent plus de lui comme président. Les autorités veulent lui donner la place qui lui sied et ce « conformément aux us et coutumes mauritaniennes, arabes et africaines qui accordent aux personnes âgées toute la considération », selon le ministre de la Communication. Ceux-ci soient plus sages que lui. S’ils ont accepté de céder et le libérer, l’ex président doit tenir compte que tout ceci est fait pour la Mauritanie.

Ranger ses sentiments de côté et être réaliste et patriote. Etat avant lui ont été contraints de quitter le pouvoir malgré eux. C’est le cas de feu le fondateur de la Mauritanie maître Moktar ould Daddah, de Moustapha Ould Saleck, de Mohamed Mahmoud ould Mohamed Loulli, de Mohamed Khouna ould Haidalla et dernièrement de Maaouiya ould Sid’Ahmed ould Taya.

tous malgré eux, ils n’ont jamais accepté de céder aux démons. Ils se sont tous résignés à perdre le pouvoir. Ils se sont retirés de la vie politique et ont enterré leurs ambitions. Ils l’ont fait pour l’intérêt supérieur de la Mauritanie. L’ex président Ould Cheikh Abdallahi a le devoir d’éviter à son pays une division inutile qui ne servira personne. de la cupidité de ses hommes politiques. se sacrifier.

Il est clair maintenant que le pouvoir en place joue la carte de l’apaisement. Pourtant ceux qui sont aux commandes du pays peuvent être les fils de l’ancien président. Il ne doit pas accepter que l’ex président doit savoir être au dessus de la mêlée. Il doit pouvoir livrer une bataille pour la Mauritanie, pour la Nation et pour le peuple. L’ex président doit Sidi ould Cheikh Abdallahi a le devoir de mettre l’intérêt de la Mauritanie au dessus de toute autre considération personnelle.

De nombreux autres chefs de Partis Un homme de sa stature sociale et religieuse doit savoir où se situent les intérêts de son peuple, un peuple qui a tant souffert, en bon musulman, l’ex président doit savoir

Mohamed Salem ould Haiba

maatala

maatala a dit…

salam


Hawa Djibril libérée
16-11-2008
Le commissariat de police chargé des crimes économiques a libéré Hawa Djibril, hier dans l'après midi, après trois jours de détention. Elle avait été arrêtée dans le cadre de l'enquête ouverte par le parquet, sur l'affaire dite du Riz avarié de Ould Noueigued.

Hawa Djibril était Commissaire adjointe et présidente de la commission des marchés du Commissariat à la Sécurité Alimentaire.


----------------------------------

Petit rappel


"O. Noueigued vend du riz avarié au CSA pour plus d'un demi milliard d'UM
23-08-2008
Dans le cadre du PSI, l'homme d'affaire Abdallahi Ould Noueigued vend un stock de riz avarié a Hawa Djibril, Commissaire adjointe et présidente de la commission des marchés du CSA.

Montant de la transaction : 560.000.000 d'ouguiya.

Après l'augmentation du prix du riz sur le marché mondial, et dans le cadre du Programme Spécial d'Intervention (PSI), le Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) a été chargé d'acheter 5.000 tonnes de riz, au prix du marché, afin de les revendre, à prix cassé, aux populations les plus démunies, de l'intérieur du pays.

Lors des prospections, l'homme d'affaire Abdallahi Ould Noueigued (groupe AON) propose un stock de riz a la Commissaire-adjointe, Hawa Djibril ; cette dernière est également présidente de la commission des marchés du CSA.

A l'époque, le prix de la tonne de riz est de 220.000 UM sur le marché mais Ould Noueigued ne demande que 112.000 UM / tonne, c'est à dire à peine plus de la moitié du prix du marché.

Appâtée, la Commissaire-adjointe accepte son offre et signe avec lui un contrat de vente de ses 5.000 tonnes, moyennant versement de la somme de 560.000.000 UM à l'homme d'affaires.

Taqadoumy s'est rapproché des responsables du PSI ; notre source nous a confié que le riz a été distribué aux dépôts du CSA à l'intérieur du pays ; or, lors de l'opération, les plaintes ont commencé à parvenir à la commission technique.

La plupart des responsables des magasins refusaient de signer le bon de livraison, au motif de l'avarie du riz d'où son impropriété à la consommation humaine, alors que chaque cargaison était accompagnée du label "qualité supérieure".

A titre d'exemple, le responsable du magasin du CSA dans la Mouqataa de Moudjeria a refusé que le riz soit débarqué dans le dépôt dont il a la responsabilité, contraignant les camions à faire demi tour vers Nouakchott ; en chemin, les véhicules ont été immobilisés par la Gendarmerie Nationale, au motif qu'ils transportaient de la nourriture avariée ; l'incident est survenu 48h avant le coup d'état du 6 août et Taqadoumy a été le premier médium à révéler l'affaire.

Après la révélation du scandale, la commission demanda à Ould Noueigued de récupérer son riz et de restituer l'argent ; ce dernier a refusé, au motif que le CSA n'ignorait rien de la qualité du riz d'où la modicité du prix.

Plus précis encore, il rétorque que cette cargaison vient des magasins du CSA : Ould Noueigued l'y avait acquise, en 2005.

Selon notre source, ce riz contient plus de 50% d'Amidon (glucide complexe - polyholoside), ce qui en fait un aliment destinée à la nourriture d'animaux, d'ailleurs, dans les limites d'une date de péremption raisonnable.

Mais, à aucun moment, il n'était prévu de le vendre comme aliment d'embouche.





____________________________________
Taqadoumy informe ses lecteurs de la difficulté de mener des investigations sur les scandales de mauvaise gestion, d'atteintes à la santé publique et aux intérêts du consommateur, tous actes résultant d'une culture de non-droit vieille de quelques décennies. Chaque jour, le journal découvre, à quel point, le respect des procédures et règlements dans le domaine des affaires relève de l'exception.

La connivence criminelle et l'atteinte aux lois constituent la règle concrète, malgré des normes souvent dissuasives. Les dessous de table lors des diverses étapes de l'adjudication, les délits d'initiés, l'abus du gré-à-gré, la fraude aux douanes et à la fiscalité, les fausses factures, les emplois et marchés fictifs, bref l'économie réelle fonctionne par le non-droit, vecteur d'une impunité systématique.

Périodiquement, Taqadoumy dévoilera, pour vous, l'ampleur du gâchis à tous les niveaux du rapport des élites au pouvoir et s'efforcera de démonter les pièces récurrentes du rouage de la corruption.

La Rédaction

maatala a dit…

Salam

Dear Couly

La chine comme les USA et la France n'ont que des intérêts.

L'Ukraine vient de l'apprendre à ses dépends dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

D'après certaines sources , la police de de Hadi n'aurait pas chômé hier soir.

Affaire à suivre

maatala

messaoud a dit…

Je voudrai apporter des éclaircissements à cet édifice de la propagande du papier cul « le véridique » pour ceux qui l’ignorent Ould heiba est un ancien militaire déserteur, qui ne sait ni lire ni écrire. Qui possède en location une chambre de bonne juste au dessus d’un boucher en face de la maison de mokhtar ould daddah. Qui lui sert de dortoir de réfectoire et de bureau pour son pseudo journal. Il paie les services d’un négre pour son pseudo-journal. Là je ne m’adresse pas au sinistre et vil personnage de ould haiba parce qu’il ne vaut pas la peine, mais à tous les anciens militaires « qui soutiennent les putschistes » au dépends de la volonté du peuple mauritanien. Ils nous intoxiquent à travers leurs journaux et leurs communiqués de presse fictifs et mensongers. « almourabit de ould sneiba et ould jiddou deux anciens espions illustre la parfaite instrumentalisation des petits journaux pour la propagande du général.
Comment voulez vous croire ce genre de presse en service recommandé.

Anonyme a dit…

16.11.2008 14:02:26

Le compte à rebours d’'une fin de règne désastreuse: la phase ultime?

Le jeudi 13 novembre 2008 très tôt le matin les putschistes décidèrent de transférer le Président de la République Sidi Ould Cheikh Abdallahi de son lieu de détention à Nouakchott vers un autre lieu de détention à Lemden, son village natal qui se situe à quelques 250 km de la capitale Nouakchott.

La junte et ses médiocres stratèges, par cette reculade, ont cru avoir réussi la prouesse de répondre à l’exigence de la communauté internationale sans rien lâcher d’important ni perdre la face et éviter ainsi les sanctions redoutables qui se profilent à l’horizon. La manœuvre consistait donc à desserrer l’étau qui les étrangle chaque jour d’avantage et de saper la vigilance de l’UA, la Ligue Arabe, l’UE et l’Organisation de la Francophonie.

Le problème pour ces usurpateurs en manque d’inspiration, c’est que ce geste est perçu par les mauritaniens et la communauté internationale au mieux comme sans objet au pire comme une nouvelle provocation de la junte, qui est accoutumée ces derniers temps à des déclarations tonitruantes qui cachent d’ailleurs mal leurs désarrois face à la détermination des démocraties et des démocrates à travers le monde à ne pas transiger sur le retour à l’ordre constitutionnel et de leur volonté à remettre la Mauritanie dans sa place dans le concert des nations civilisées et modernes.

Depuis le transfert du Président de la République vers son nouveau lieu de détention, le doute prend de l’ampleur dans le camp des putschistes. Et avec l’approche de la fin de l’ultimatum de l’UE l’énervement est perceptible au plus haut sommet de la junte et qui se traduit par des arrestations arbitraires parmi les partisans anti-putschs. Ceux qui se sont laissés berner par des déclarations à l’emporte pièces des leadeurs frondeurs, des chansons des laudateurs et des tintamarres des médias nationaux et d’une certaine presse dite libre de milieux obscurs, obscurantistes ou opportunistes, se rendent maintenant à l’évidence de la fin très proche de cette forfaiture.

Mon général l’heure de vérité s’approche , il y a d’un côté la légalité constitutionnelle, les traités et les accords internationaux que notre pays a signé et ratifié et la détermination de l’Union Africaine, La Ligue Arabe, l’Union Européenne et l’Organisation des pays francophone à les faire respecter et il y a également l’immense majorité des mauritaniens qui refuse ce coup force contre la volonté du peuple et de l’autre côté il y a votre fierté personnelle et les opportunistes de tous gabarits et tous acabits et les laudateurs qui vous poussent jusqu’à votre dernier retranchement à l’erreur fatale.

Mon général agissait en patriote, en mettant l’intérêt de la Mauritanie au dessus de toute autre considération, en respectant la signature de ton pays, en respectant la communauté internationale qui ne peut être l’ennemi, en respectant la volonté de ton peuple qui a élu démocratiquement un président pour cinq ans, ce peuple qui ne vous a confié aucun mandat qui puisse amener à une telle extrémité.

Tout ce petit monde qui crie derrière ne vous, tous ces frondeurs contre la légalité et tous ces laudateurs ne sont d’aucune utilité pour vous ni maintenant ni pour demain. Vous êtes vous-même certainement rendu compte de leur piètre performance à travers le monde, là ou ils passent si le pays était hésitant il se radicalise contre vous, s’il était déjà convaincu de votre faute il les renvoie ou refuse de les recevoir.

Le salut du pays le votre également ne peut passer que par la voie de l’apaisement, par retour à l’ordre constitutionnel, par le respect de la constitution et le respect de la volonté du peuple mauritanien.

Maréga Baba/France
fr.for-mauritania.org

coparpegar

Anonyme a dit…

Est-ce quelqu'un a demandé au peuple ce qu'il en pense de toutes ces conneries?

Anonyme a dit…

Maata,

C'est bien le General De Gaule qui a dit que "...les etats n'ont pas d'ami. Ils n'ont que des interets."

Il faut analyser de pres les relations commerciales et autres entre la Chine, les USA et la France d'une part et celles entre la Chine et la Mauritanie d'autre part pour comprendre le camp que la Chine choisira dans cette crise Mauritanienne.

La lutte contre l'action illegale et illegitime du 6 aout a des raisons qui vont au- dela des frontieres Mauritaniennes. Nous sommes tres reconnaissants envers tous ceux qui sont entrain d'aider notre peuple pour retrouver les institutions de sa republique mais nous serons naifs de ne pas reconnaitre que les grandes democraties elles memes n'ont aucun interet a' voir le manque de democratie dans les pays du tiers monde. N'oubliez pas que la Mauritanie etait presente'e comme etant la seule democratie dans le monde Arabe. Les institutions financieres internationales aussi n'ont absolument aucun interet a' preter leur argent aux militaires qui n'ont aucune legitimite' des urnes. En d'autres termes, dans notre monde d'aujourd'hui, les prets internationaux ne sont bons que s'ils sont accorde's aux representants legitimes du peuple.

L'UA aussi ne veut point du tout voir l'anarchie revenir en Afrique. Les regimes democratiques des puissants pays Africains comme le Nigeria et l'Afrique du Sud ne veulent nullement a' ce que leurs militaires pensent qu'il est ok de faire un coup d'etat. Il y a donc une dimension interne dans la lutte de ces pays contre le coup d'etat en Mauritanie. C'EST TOUJOURS BON DE "JOINDRE L'UTILE A' L'AGREABLE!!!"

Abdel Aziz et ses amis doivent revenir a' la raison en liberant le president et le premier ministre tout en les retablissant dans leurs fonctions respectives. TOUT LE RESTE N'EST QUE FOUTAISE!!!

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Bloquée

La famille du président Sidioca fut l’objet de tracasseries sur sa route vers Lemden. Elle a été bloquée dans des postes de police pour des raisons de "vérifications" spéciales. Encore, la police n’a agi que sur ordre pour mettre des bâtons dans les roues de la famille présidentielle.
---------------------------------


Les pauvres LEMDENOIS, il va falloir qu'ils fassent avec la nervosité, l'arrogance et les caprices de la Maréchale qui a toujours eu à leur égard que du mépris.

Merci de soulager le pays de se fardeau dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Anonyme du 16 novembre 17:15

Le peuple a embauche' le president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi pour un mandat de 5 ans. Les regles du jeu sont tres connues. Nous avons une constitution et des lois en vigueur qui nous disent comment choisir nos dirigeants et comment notre pays doit etre gouverne'.

Abdel Aziz et ses amis nous disent depuis le 6 aout que le choix du peuple n'est pas valable et qu'eux savent ce qui est "bon" pour ce meme peuple. C'est une attitude paternaliste. Ils traitent les Mauritaniennes et les Mauritaniens comme de grands enfants.
La position du peuple est connue et elle a ete' exprime'e a' travers les urnes.

Je sais que plusieurs personnes sont chaudes pour des elections anticipe'es mais les deux questions suivantes meritent d'etre repondues:
1- QUI LES FINANCERA?
2- QUE SE PASSERA T-IL SI LE CHOIX QUI SORTIRAIT DESDITES ELECTIONS N'EST PAS CELUI PREFERE' PAR CEUX QUI CONTROLENT LES GROS CANONS?

Franchement, il est temps d'arreter la foutaise et revenir a' la raison!

Khalil Balla Gueye a dit…

LE DELIRANT FANTASME CHINOIS DES PUTSCHISTES!!!
KBG :For Mauritania, 15.11.2008 20:36:02
"Il ne faudrait surtout pas que la junte dorme sur ses lauriers en comptant sur le fait accompli , quitte à faire l’amalgame entre la Mauritanie et la Birmanie dont le précédent dictatorial toujours persistant laisserait entendre qu’il puisse en être de même chez nous!Pourquoi donc?Simple , la Mauritanie n'a pas de frontières avec la Chine comme ce pays!Et puis pour paraphraser je ne sais plus quel homme politique français Chirac ou Juppé :«la Chine ne peut prendre sous ses ailes toutes les dictatures du monde»!"Il lui faudrait parfois savoir dire non et il n'est à craindre qu'Aziz et sa junte ne soient que du menu fretin , de petits poissons , des alevins qui ne vaudraient guère pour la Chine de "mouiller sa chemise" en s'exposant inutilement à l'ire internationale dont elle se passerait bien , du reste!

Les intérêts géostratégiques aussi ne sont banalement pas les mêmes qu’au Soudan , ce pays arabe comme la Mauritanie, par exemple.Et en disant NON à Aziz , la Chine se donnerait BONNE CONSCIENCE à bon marché.La bonne affaire en somme !cela ne lui aura , somme toute , coûté qu’un non à un tyranneau lointain , sans charisme et voué aux gémonies par la terre entière de surcroît.
Paris aura bien valu une messe pour Henr4 , mais la junte ne vaudrait pour personne une HERESIE INTERNATIONALE ! Cela coule de source , l’évidence même !"
KGB

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"Les institutions financieres internationales aussi n'ont absolument aucun interet a' preter leur argent aux militaires qui n'ont aucune legitimite' des urnes"
---------------------------------

Pur spéculation de ta part, pour preuve:

"La BAD contribue au financement du projet d’alimentation de Nouakchott en eau potable

La banque africaine de développement (BAD) va contribuer au financement du projet d’alimentation de la ville de Nouakchott en eau potable à partir du fleuve Sénégal, communément appelé ’’projet Aftout Essahly’’ à hauteur de 9.460.000, unité de compte, soit l’équivalent de 3.470.000.000 ouguiyas.

Une convention dans ce sens a été signée vendredi par le ministre mauritanien des affaires économiques et du développement, Dr Sidi Ould Tah avec les responsables de institution financière africaine, selon l’agence mauritanienne d’information recue samedi à APA.

Le ministre a salué pour la circonstance l’engagement de la BAD aux côtés de la Mauritanie pour asseoir son développement socio-économique durable. Le ’’projet Aftout Essahli’’, présenté comme étant l’ultime solution pour mettre un terme à la pénurie d’eau à Nouakchott, a nécessité un financement de 451,88 millions de dollars américains.



Outre la BAD, le FADES (fonds arabe de développement économique et social), le fonds koweïtien arabe de développement économique arabe, le fonds saoudien de développement, la banque islamique de développement, le fonds de l’OPEP pour le développement international et l’Etat mauritanien participent au financement de ce gigantesque projet dont le démarrage est prévu en 2011.

D’ici là Nouakchott restera alimenté insuffisamment à partir de la nappe d’Idini à 60 km à l’est de Nouakchott dont la capacité n’accède pas 60.000 m3 par jour.


Info source : Agence de Presse Africaine


maatala

Anonyme a dit…

Monsieur Maata
Je vous informe que tous ceux qui visitent ce site font un tour sur les autres alors cher facteur et defenseur de l'ilégalité arrête tes copiers coller, je me demandais souvent à qui tu fais allusion en terminant tes commentaires par ''a dit le fou'', je me suis rendu compte que s'était Aziz et/ou toi il faut être un imbécile pour soutenir une junte qui a renversé un régime démocratique, vu le nombre de tes postings on peut se demander si Aziz ou Guazwani ne t'ont pas payer, avec ta belkis et Mokhsen il n'ya que deux doigts de KB.
en lisant le torchon de se fou de Haiba montre combien tu es de mauvaise fois et aussi combien tu es devoué à tes maîtres. au fait tu traitais Taya de caporal et quel est selon toi le garde de Aziz dans ce cas (- que rien)
que dieu aie pitié de ta pauvre ame monsieur le fou.
Alioune

maatala a dit…

Salam

KBG

Tu ne vas pas nous faire croire, que les sources d'approvisionnement en poisson et fer n'intéressent pas les chinois.

Je prends le pari, que si les putschistes ne cèdent pas, il est à parier que les chinois ne sont pas loin.

Ce n'est pas à l'ex-diplomate que tu es, que je vais expliquer que certains accords ne sont pas faits pour être publiés sur grand place.

Qui va interdire aux bateaux chinois d'accoster et déverser leurs cargaisons à NKTT.

Qui ira vérifier que la chine à virer à la Mtanie des millions de dollars sur des comptes dans des paradis fiscaux.

La bonne conscience pour les chinois, c'est ni plus ni moins que du chinois.

Comment expliquer autrement leur indifférence face au Génocide qui se déroule au Soudan dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Monsieur Alioune

Bienvenu sur CANALH,

Puisque tu t'interesses au FOU saches que :

"Le FOU de Maatalla cest ça : » » Le mépris est toujours pris chez nous pour de la considération dit le FOU » »

Et ça :

« « Merci de penser enfin à nous dit le FOU » »

Quand Maatalla veut présenter le FOU, il le fait ainsi :

« « Le Fou c'est celui de "l'aventure Ambiguë" qui dans un monde ou la médiocrité et l'hypocrisie sont à l'honneur, c'est le seul qui garde la raison et ose dire les phrases qui font réfléchir. » »

Tu voies, le FOU c’est nous tous, c’est l’âme du Mauritanien dont l’unique pouvoir est de convertir ses larmes et ses peines en petites phrases qu’il veut partager avec des compatriotes où qu’ils soient.

Voici la réponse d'un ami à celui qui jadis posa la méme question, pour ta gouverne , le Fou précéde l'arrivée de AZZIZ au pouvoir.

---------------------------------

Tu m'accuses d'être payer par .....prouve le, sinon excuses toi.

----------------------------------

Ici je suis chez moi, je copie ce que je veux à toi de ne pas le lire.

Si tu as une réclamation à faire, fais là à LM.

-----------------------------------

Tu ne peux pas Faire dans "le Monsieur" et me traiter d'imbécile

Fais ton choix dit le Fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Air Mauritanie : Scandale aux relents de règlement de comptes

La compagnie Air Mauritanie fait encore reparler d’elle. Le dossier est déterré, comme par miracle, à un moment où le pays traverse une crise politique profonde propice aux règlements de comptes de tout genre.

L’implication de l’ancien Premier ministre, Yahya Ould Ahmed Waghf, mis en résidence surveillée jusqu’à récemment par le Haut Conseil d’Etat, la junte au pouvoir depuis le 6 août 2008, et d’anciens directeurs de la compagnie, curieusement aussi rangés du côté de l’opposition au putsch, soulève plus d’une question sur la nature, politique ou non, d’une telle affaire.

Pour certains, il s’agit tout simplement de procès d’intention très sélectifs à inscrire dans la droite ligne de « l’enquête » sénatoriale sur la Fondation KB et de celle menée parallèlement à l’Assemblée nationale sur le Programme Spécial d’Intervention (PSI).



D’aucuns considèrent que les « dossiers » qu’on ressort aujourd’hui constituent tout simplement « l’arme fatale » que le pouvoir compte bien utiliser pour briser la résistance politique intérieure, même si l’on reconnaît que la liquidation d’Air Mauritanie ne s’est pas faite suivant les règles de l’art.

Il y a un an, presque jour pour jour, les « Ailes du désert », dénomination de la compagnie qui a été constituée dès les premières années de l’indépendance du pays, ont été définitivement brisées. Etrangement, c’est le moment choisi pour lancer une nouvelle compagnie aérienne privée dans laquelle l’Etat mauritanien ne détient qu’une part symbolique (de 10% du capital).

Les raisons ayant conduit à cet état de fait sont multiples. Elles tiennent, à la fois, de la conjoncture, du manque de professionnalisme, des mauvais choix stratégiques et d’une gestion désastreuse.

Air Mauritanie était, jadis, une société où l’Etat était actionnaire unique. Il est devenu par la suite actionnaire de référence. Sous l’impulsion des partenaires au développement, l’Etat a dû se désengager progressivement en ouvrant le capital social.

Cette ouverture a été précédée par la nomination d’un administrateur provisoire en charge d’organiser la société. Ce dernier s’est évertué, à l’instar de tout administrateur provisoire, à augmenter l’endettement en collaboration avec de futurs actionnaires.

Ce fut l’époque de l’affrètement d’un Fokker à des conditions exorbitantes, car dépassant son prix d’acquisition. Cette curiosité n’en n’est pas une, quand on sait que les fréteurs, sous couverts d’une société étrangère dont ils sont les actionnaires, ne sont autres que les futurs actionnaires de la compagnie.

Pour asseoir directement leur pouvoir sur la société, ils se sont constitués en pool. Ce consortium, dont le chef de file est Air Afrique, supposé être le partenaire stratégique, a acquis par le truchement d’une convention avec l’Etat la majorité du capital.

Au titre de cette convention, Air Afrique était tenue de conserver une minorité de blocage (35%) du capital et ce pendant dix ans, sous peine d’user de la faculté dont disposait l’Etat de revenir sur l’accord.

Très tôt, la configuration du capital au sein du consortium a été modifiée au mépris des procédures en vigueur en la matière. Air Afrique, agonisante déjà, a été mise en liquidation moins de deux ans plus tard, faisant perdre ainsi le label de patrimoine stratégique, pivot central de la convention signée avec l’Etat.

Cette courte parenthèse a vu, pour la première fois, la désignation d’un directeur général n’appartenant pas au sérail de l’administration. Le nouveau venu n’avait pas l’expertise requise. Il s’appliquait à suivre, à la lettre, les instructions des membres de son consortium.

Il en fut d’ailleurs récompensé en gardant après la déconfiture d’Air Afrique un poste de conseiller auprès du président du Conseil d’Administration avec les avantages d’un directeur général. Durant cette période, les augmentations de capital se sont succédé. L’objectif recherché était de quadriller la société en tant qu’actionnaire/fournisseur.

Par la suit l’Etat, reprenant les rênes, a nommé un directeur général dont les accointances avec les groupes privés majoritaires sont bien établies. La poursuite des pratiques néfastes et funestes a continué. La compagnie avait un personnel pléthorique et les dépenses somptueuses se sont développées. On ouvrait de coûteuses représentations partout et on avait une ambition démesurée par rapport aux moyens effectifs.

A cette époque, aucun travail de redressement en profondeur n’a été entrepris. Le déficit filait, volait pour atteindre des niveaux inégalés. On le savait, mais on fermait les yeux. On laissait faire. Les directeurs successifs qui ont suivi, tous trois désignés par l’Etat, ont hérité d’une société qui devait être mise en liquidation. Ils se sont attelés à colmater les brèches pour une survie quotidienne, au jour le jour, en attendant l’inévitable mise à mort.

A tout instant, les avions pouvaient être cloués au sol sur n’importe quel aéroport, tant les créanciers sont nombreux et leurs créances importantes. Les fréteurs, l’assistance, les détenteurs de créances et de droits divers, tout ce beau monde était aux abois. Air Mauritanie était redevable d’une ardoise, en croissance, frisant les 9 milliards d’Ouguiyas !

Devant pareille situation, l’Etat, gestionnaire apparent, a cherché un repreneur. La RAM fut approchée, seulement ses exigences ont été jugées inacceptables et inadéquates. Fallait-il s’arrêter à cette tentative malheureuse ou prospecter d’autres pistes pour sauver la compagnie, porteuse de l’emblème national?

Pour certains employés, l’Etat n’a pas fourni l’effort nécessaire. Des solutions auraient pu être dégagées, en traitant séparément les engagements locaux, des fournisseurs étrangers. Pour les créances locales, une bonne part est logée auprès d’administrateurs par le biais de conventions confidentielles. Quant aux fournisseurs étrangers, des échéanciers pouvaient être trouvés.

L’arrêt rapide de la société est suspecté par les employés comme étant une prime offerte par l’Etat à la nouvelle compagnie, dont l’Etat est aussi actionnaire. Ces rumeurs auraient pu avoir un fondement si la société n’avait poursuivi son activité ces cinq dernières années que grâce à la perfusion administrée par l’Etat.

Toutefois, la mort d’une société de cette importance est toujours regrettable à cause de l’affection, du chômage, des créanciers impayés. A l’époque, personne n’a pensé que la liquidation est une solution coûteuse car elle risquait, en cas de faute de gestion avérée, de déboucher sur la poursuite des administrateurs combler le passif social.

On en est revenu donc à injecter, d’autorité de justice, les moyens que l’on a refusés de mobiliser pour faire recouvrer à la société sa santé.
Air Mauritanie était-elle viable, au cas où les ressources nécessaires seraient déployées ? Une option vite dépassée même si, avec nostalgie, on avait voulu voir les « Ailes du désert » parcourir à nouveau les cieux d’Afrique et d’Europe.

La compagnie est morte, vive la compagnie !

A l’époque, nombreux étaient ceux qui pensaient que la mort d’Air Mauritanie devait être suivie par une résurrection sous une forme ou une autre ! Qu’allait-on faire des 400 employés mis en chômage technique pour une durée de trois mois et qui avaient rendez-vous, le 15 janvier 2007, avec les responsables de la compagnie aérienne nationale pour être fixés sur le sort final de celle-ci.

Beaucoup d’observateurs croient avoir décelé dans les propos des plus hautes autorités de l’époque (Chef de l’Etat, Premier ministre, ministre des Transports) les signes avant-coureurs d’une liquidation pure et simple.

Ce serait alors la fin de l’Histoire pour cette compagnie aérienne créée en 1963, au lendemain de l’indépendance de la Mauritanie, et qui, malgré ce que l’on dit sur le gouffre financier qu’elle traîne depuis plusieurs années déjà, disposait cependant d’un capital de ressources humaines important, en plus de la symbolique forte qu’elle a aux yeux de plusieurs Mauritaniens. Certains se demandent si les difficultés financières avérées de la compagnie sont les seules raisons ayant poussé les pouvoirs publics à s’en débarrasser.

Pour les défenseurs de la survie, sous une forme ou une autre, d’Air Mauritanie, la compagnie constituait un élément de souveraineté du pays, au même titre que le drapeau et l’hymne nationaux. Ils évoquent, à ce sujet, l’image affligeante des avions d’Air Mauritanie immobilisés dans un aéroport de Paris alors que les services de la Présidence se démènent pour trouver un avion devant acheminer le chef de l’Etat et sa délégation à New York où devaient se tenir les assises de l’Assemblée générale des Nations Unies !

Si la conviction des pouvoirs publics était que Air Mauritanie avait fait son temps et qu’un simple lifting ne pourrait lui permettre de décoller, d’aucuns considèrent que certains responsables, au plus haut niveau de l’Etat, ont aidé la compagnie à mourir. Le pour et le contre de la liquidation ont été mesurés à l’aune de valeurs non seulement financières mais aussi symboliques et humaines.

Certes, la compagnie avait une lourde dette (quelques 11 milliards d’ouguiyas) à payer et des dysfonctionnements à corriger, si l’on voulait qu’elle décolle à nouveau.

Mais, la mise à mort programmée mettrait dans la rue plus de 400 pères de familles et éliminerait la compagnie nationale des cieux d’Afrique et d’Europe qu’elle a sillonnés pendant plus de quarante ans durant.

Certains pensent qu’il est possible de donner une seconde chance à la compagnie, si l’on acceptait de ne pas chercher le profit immédiat mais seulement d’arriver à la stabilisation des situations. Pour cela, il fallait commencer par payer la somme de 1,2 million de dollars US, réclamés par la société de leasing américaine.

L’effort fait à l’époque par l’Etat au bénéfice de la Somelec devrait être réédité, suggère-t-on, pour sauver Air Mauritanie dont le rôle d’utilité nationale n’est plus à démonter. Ceux qui s’opposent à la liquidation d’Air Mauritanie pensent, à tort ou à raison, que l’Etat a trop vite cédé au fatalisme.

Ils jugent incongrue la prise de participation de 10% dans une nouvelle compagnie dont rien ne garantit le succès. L’état actuel de la flotte de Mauritania Airways, son trafic limité et son impact social, du point de vue de l’emploi, semblent donner raison à ceux qui doutent de l’efficience du choix des autorités.

En outre, la liquidation de la compagnie aérienne nationale avait mis l’Etat face aux revendications de 400 employés, dont 17 devaient partir à la retraite le 31 décembre 2007, après 45 ans de loyaux services. Un ancien responsable de la compagnie avait pensé que ces malheureux devaient avoir une foi très forte en Allah et des nerfs d’acier pour n’en être pas venus au suicide.

Leur sort avait été oublié, ignoré, parce que la compagnie devait mourir. Maintenant, les circonstances politiques se prêtent apparemment très bien à ce que cette affaire soit le premier « scandale » traité par le HCE. La boîte de Pandore est ouverte, les faits doivent se succéder, sinon il s’agira tout simplement d’une chasse aux sorcières dans la pure tradition des régimes africains.

Amadou Diarra

Info source : Le Rénovateur (Mauritanie)

maatala

Anonyme a dit…

Maata
Tu me demandes de prouver que tu fais du copier coller s'est simple tu ne copies que les postings qui chantent les louanges de Aziz et sa junte et heureusement qu'ils ne sont pas légions sur les autres sites. pour ce qui est de chez toisur ce site arrête en peu de nous la faire, je n'ai pas dit d'ailleurs que tu arrêtes toi même d'écrire simplement je pense que qlqu'un comme toi qui fait du militantisme c'est pas le meilleur travail à faire, au fait quant à la cargaison du riz des AON je crois que tes sénateurs frondeurs ont déjà convoquer les AON et ils ont démontré preuve à 'appui que le riz était avarrié et ils avaient déposé une au tribunl seulement entre temps le prix du riz a augmenter sur le marché et la csa a demandé de le reprendre avec le même prix. tu feras mieux de dire à ton gnl d'ouvrir une enquête sur la transition d eElycom, la drogue, sur lui même, sur les autres affaires sombres comme le CDLCP et j'en passe, mieux encore il fera plutôt de se sauver.
Vive la Mauritanie vive la démocratie
Alioune

Anonyme a dit…

Ce qui m’a le plus affecté…

Cette crise est entrain de se dissiper heureusement par la compréhension quelque peu tardive des militaires que la communauté internationale et le front national ne s’amusent pas et que ces derniers tiennent coûte que coûte à faire échouer le coup insensé. Les tentatives d’achat de conscience, la dissuasion et la violence n’ont en effet pas fait plier la position de cette vaillante garde républicaine dont dispose actuellement la Mauritanie.

La liste de ces gens qui ont haut et fort protesté contre le coups est longue et est représentative de l’ensemble du peuple mauritanien.

A la fin de toute cette douloureuse mais libératrice cavale je tiens à souligner quelques points qui sont restés ancrés dans ma mémoire :

- beaucoup de mauritanien ne comprennent, n’acceptent et n’obéissent qu’à la violence,
- les pseudo-démocrates qui nous tympanisés pendant très longtemps ne sont en réalité qu’un groupe de sentimentaux qui cherchaient à obliger les mauritaniens pour un certains choix,
- le mauritanien en général est aimable et même s’il est sensible à la violence, il la réprouve tout de même,

Ce que je demande à tous c’est de rejeter l’esprit de vengeance et de règlement de compte. Nous sommes après tout les fils d’un même pays et nous devons nous aimer, malgré nos divergences politiques.

Aziz a commis une erreur. Il était peut être animé d’une bonne volonté mais il s’est choisi la plus mauvaise approche possible. Si la politique l’intéresse, personne ne peut l’empêcher de démissionner et de se lancer en politique. Il se peut qu’il soit élu un jour. Maintenant c’est le mandat de Sidi qui est obligatoirement à respecter.

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

Prochain article dont l'idée vient juste de germer après mon commentaire précédent:
"L'hydre acéphale raciste:suppôt fanatique du putsch d'Aziz"!

les gars de l'US State department soit les Affs étrangères Us, mes visiteurs réguliers , "copieurs" et "downloadeurs" systématiques de la +part de mes articles auront de la belle lecture en perspective , inchallah!
KGBéria tout court!(sic)

Khalil Balla Gueye a dit…

Et je mettrai les points sur les I comme avec Moustapha l'ex chef nazillon de canalh , un site sera nommé un site avec URL à l'appui , un pseudo aussi voire quelques noms propres aussi à livrer en patûre au public et aux "initiés"!
KGBéria

Khalil Balla Gueye a dit…

Le "Commentaire" élogieux pour les blacks s'est volatilisé comme par enchantement!
Vous l'avez échappé belle!
En fait, pour votre info, je ne suis pas si "NOIR" que vous ne le pensez!
dans les 2 sens ,français et hassania!
il suffirait de quelques petites attentions "anti-racistes" et vous pourriez presque me mettre dans la poche!ce n'est pas trop demander!
pour le reste , nous aurions été par le passé , plus maintenant bien sûr , en dèmocratie !Et il vous serait loisible de rouler pour le DIABLE SI LE COEUR VOUS EN DIT!
Chacun fait ce qu'il lui plait dans les limites de la décence et du respect des individus à fortiori des RACES!Il y a plein de sujets autrement passionnants que les mères , les pères et les grand-pères noirs ou blancs qui de toutes façons ne comprennent pas grand chose à vos insultes d'abord et aux sujets qui nous opposent ensuite!
KBG

Anonyme a dit…

-Mohamed Mahmoud Ould Maloum
-Abdallahi Ould Hormetallah
they're ones of the lucky candidates for an Obama administration job quelqu'un aurrais peut être leurs cvs à me filer?

copiarpegar

maatala a dit…

Salam

Alioune

Tu as bien écris:

"On peut se demander si Aziz ou Guazwani ne t'ont pas payé,".

Puisque tu n’es pas à mesure de prouver ton insinuation, alors retire là.


Je récuse aussi les accusations suivantes: tes sénateurs, ton gouvernement etc.

En somme, tu es comme AZZIZ, tout celui qui n’est pas avec lui et contre lui

Sauf que pour moi AZZIZ et SIDIOCA, c'est la peste et le choléra et entre ces deux, j’ai décidé de choisir le camps des faibles (les sans voix).

Le moins que l'on puisse dire, c'est que SIDIOCA ne soit pas intéressé à leur sort et AZZIZ ne le fait que par pur populisme.

Choisis ton camp et laisse les autres dire, ce qu’ils pensent des ces deux Gangs et surtout évites de les accuser sans preuves.

Les méthodes staliniennes sont révolues dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

sanhaji

je vais te dire un petit truc: tu veux parler au nom du peuple mais tu lui retire son droit de s'exprimer dans cette affaire, tu préféres te dire que le peuple est trop sot qu'il a besoin de bons guides comme vous soit! mais dit toi bien une chose que le referendum est la chose que la communauté internationale peut exiger d'aziz car il ne trouveras jamais d'arguments contre, pire , il peut surement gagner ce referendum facilement d'ailleurs librement et de manière transparente, ce qui se jouerait avec le referendum c'est de donner une chance au vieux de finir en perdant un referendum et au combat plutôt que sur une chaise à lemden ou un exil doré ailleurs ce n'est pas les sous qui manquent. Tu ferais mieux d'aller convaincre tes amis du front de tout faire pour mettre cette histoire de referendum en dernier ressort au tapis mais comme d'hab vous croyiez avoir le monopole de la sottise, pour une fois on ne la vous disputera pas. Qu'avez-vous à trimballer toutes ces casseroles , tous ces nazes tous ces bandits et tous ces rv comme conseillers, vous savez très bien que c'est cela votre handicap sans lequel tout le pays serait avec et derrière vous, mais vous avez vos raisons de tenir à ses boulets car c'est ces boulets qui vous agitent et vous tiennent. tant pis continuez ainsi , il ne vous reste plus qu'à vendre aux démocrates des tee-shirt avec la chaise de sidioca comme symbole d'un fauteuil légitime

salut

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhaji tu dis:

"Ce que je demande à tous c’est de rejeter l’esprit de vengeance et de règlement de compte".

Un proverbe Maure dit "celui qui te mord, si tu ne le mords pas ,il croira que tu n'as pas de dents".

Le préféré de KB (lol).

Si tu crois un instant que SIDIOCA une fois revenu au pouvoir n'en découdra pas , tu te trompes lourdement.

L'humiliation a un prix et si il faut chaque pardonner les crimes et les délits, c'est la porte ouverte à d'autres putschistes en herbe.

Azziz sait que si SIDIOCA revenait au pouvoir, KB lui fera traverser le pacifique à la nage.

Ceci expliquant cela dit le FOU.

maatala

Bebe BA a dit…

Alioune,

Tu es aussi hargneux que KBG, sauf que lui, la plupart du temps, il attend qu'on l'attaque.

Maatala et Bilkiss ont le droit de soutenir qui ils veulent. Et jusqu'à maintenant, Mataala n'a fait que dénoncer les abus du pouvoir de KB et si tu avais suivi depuis le debut, tu aurais remarqué qu'il ne rate pas Aziz et sa clique!

Ce n'est pas parce qu'ils ne defendent pas Sidi contre vent et marée, qu'ils sont payés par la junte.

La démocratie commence par le respect des opinions des autres.

Anonyme a dit…

bebe ba,

la démocratie c'est aussi le respect du choix fait par une majorité.

copiarpegar

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 275   Suivant› Les plus récents»