mardi 18 novembre 2008

Pèlerinage démocratique

Quand j’ai appris le transfert de Sidi Ould Cheikh Abdallahi à Lemden, j’ai décidé, en guise de solidarité et surtout pour rester réconcilié avec ma conscience, de lui rendre visite.

J’ai fait le voyage le Vendredi 14 novembre, soit un jour après le transfert, en compagnie de deux autres amis également militants anti-putsch.

Nous ne fûmes pas du tout surpris par la multiplicité des postes de contrôle de Gendarmerie et de police et surtout des questions qui frôlent la stupidité du style qui êtes vous? et où allez vous ? qu’ils posaient. On sentait que les questions ciblaient l’identification par prise de vitesse de ceux qui vont vers Lemden. Nous ne sommes naturellement pas tombés dans le piège car notre objectif étant de parvenir à ce beau petit village, dont la modestie reflétait parfaitement celle du Président, nous ne voudrions pas être arrêtés avant son atteinte, d’autant plus que le conseiller Bâ fût arrêté la veille pour probablement avoir répondu sincèrement à une de ces questions qui rappellent le Goulag.

A notre arrivée on fut surpris que le Président ait préférée sa modeste habitation au lieu de celle de son cousin beaucoup mieux construite, contrairement à ce que nous annonçait la fameuse chaîne Aljazeera la veille.

A notre arrivée peu après la mi-journée, on demande à un villageois qui pouvait aussi être un visiteur comme nous où on pouvait trouver le Président. Il nous montra la clôture déjà très proche et aussitôt on s’infiltre dans son enceinte et on se dirige vers les tentes plantées en face des deux pièces qui, comme on l’apprendra après, servent d’habitation actuellement pour notre Président élu. On s’est assis dans les tentes après les salutations de la vingtaine d’hommes en attendant de trouver la possibilité de serrer la main du Président.

Chanceux qu’on était, notre attente ne fût pas longue et à l’approche de la prière du Vendredi, on nous a dit que le Président allait sortir sous peux pour saluer ses hôtes, dont nous faisions partie.

On était en face de la pièce qui l’abritait qui était gardée par deux hommes en tenues militaires.

Le Président sortit de sa chambre et salua d’abord quelques femmes rangées à la porte de sa demeure. Celles-ci l’accueillirent avec des Youyous stridents. Il se dirigea ensuite vers les tentes où il salua les hommes un à un.
A mon niveau, je me suis présenté en disant Monsieur le Président vous et votre position sont les seules armes dont nous disposons aujourd’hui, sur ce il me répondit “je considère aussi que vous et votre soutien êtes les seules armes dont je dispose ».

On se dirigea ensuite vers la Mosquée pour la prière avec Monsieur le Président en tête du cortège. Dans son discours de prêche l’Imam jeune frère du Président n’a en aucun moment évoqué les sujets politiques pourtant d’actualité. A ce sujet l’Imam de Lemden a vraiment beacoup de leçons à donner au provocateur Ahmedou Ould Lemrabott de la mosquée Saoudienne qui ne cesse de tympaniser chaque Vendredi les croyants des ses applaudissement peu religieux envers à l’intention du conseil d’état.

Après la prière nous fûmes conduit à la maison modeste du feu père de Sidi, où sa veuve, fille de Cheikh Brahim Niass, nous a très bien accueilli.

Juste de retour de cette mission, mon bonheur est au comble et je suis plus que jamais persuadé que ce Monsieur avec son sang froid, sa modestie et sa profonde foi réussira à briser sans coup férir le dos à le junte.
Les prémices de la déroute de celle-là sont d’ailleurs de plus en plus apparents. Les emprisonnements intempestifs n’en font qu’une partie.

Dédié à mon frère Coulibaly d’Amérique

Sanhaji

358 commentaires:

1 – 200 sur 358   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Sanhaji,

Je vous remercie infiniment pour tout ce que vous faites pour notre pays. Au-dela de la personne du president legitime son Excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, ce sont les interets superieurs du vaillant peuple Mauritanien que nous defendons.

JE SUIS TRES FIER DE VOUS!

Je remercie tous les pays amis comme la France et les USA et tous les bailleurs de fonds ainsi que toutes les organisations internationales comme l'UA, l'UE et la Ligue des Etats Arabes qui sont entrain d'aider le vaillant peuple Mauritanien pour liberer notre president et notre premier Ministre et pour retrouver toutes les institutions de notre republique. TOUTES LES MAURITANIENNES ET TOUS LES MAURITANIENS LEUR EN SONT TRES RECONNAISSANTS!

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le peuple Mauritanien!
Vive la democratie!
Vive le president legitime de la Mauritanie son Excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi!

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

L’ambassade de Mauritanie à Tunis à brûlé

Cliquez ici

by the way Sanhaji ALLAH YEGHBIL MENA WOU MINKOUM.

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

O. Hadj sur le point d'annoncer des retraits du FNDD
18-11-2008
Le vice-président du Sénat Mohcen Ould Hadj doit tenir une conférence de presse dans l'après midi, afin d'annoncer un ralliement important au putschistes. Certains parlent d'un parlementaire du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD).

Si cela se confirme, ce serait le deuxième retrait d'un parlementaire du FNDD, après celui du député de Barkéouél et membre de l'Union des Forces du Progrès (UFP), il y a moins d'un mois.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

Sanhaji, moi aussi je suis d'origine sanhaji comme d'ailleurs le president ; je suis proche de la famille Cheikh Brahim que j'admire. Je suis comme vous, par principe, contre le coup d'etat comme mode de transmission du pouvoir. Il se trouve egalement que j'ai beaucoup d'amiration pour la piete, la bonne education et la classe de la famille d'Ehl Cheikh Abdellahi, du moins pour ceux que j'en connais, qui en sont une grande majorite. Toutefois je suis etonne et n'arrive pas a m'expliquer le peu "d'elegance" avec laquelle le President affronte la nouvelle situation. J'aurai par exemple prefere que le President parle de sa legitimite plutot que de repeter qu'il est l'elu du peuple, alors que vous et moi mais egalement tout le peuple savons et n'avons toujours pas oublie comment il a ete coopte et fait elire par ses tombeurs. Ou il a fait un choix ou il a ete contraint. Dans les deux cas, la bonne education nous enseigne que la retenue est une vertu cardinale.
Par ailleurs le President dit qu'il ne se proncera sur les sanctions que lorsqu'il sera retabli dans ses fonctions. Y aura t-il encore des sanctions apres sa reprise de pouvoir ? Il fallait donc se murer dans un mutisme, en attendant... N'est-ce pas, ya sanhaja ?
Esselam

Anonyme a dit…

Sanhaji
Tu as le droit de choisir la facilité en faisant ton pelerinage à LEMDEN au lieu de LA MECQUE!.
Ce qui interesse les mauritaniens,ce n'est pas son humilité et sa gentillesse,mais sa capacité à diriger le pays,capacité qu'il n'a manifestement pas!

Ɔopiarpegar a dit…

Après Ould Mohamed Moussa : Ould Moulay Driss arrêté
18-11-2008
Moulay El Arby Ould Moulay Driss, ancien directeur général de la Societé Nationale d'Import et d'Export (SONIMEX) a été arrêté hier soir, dans le cadre de l'enquête sur la Programme Spécial d'Intervention (PSI).

Ould Moulay Driss avait auparavant décliné la proposition du poste de conseiller du premier ministre, juste après son limogeage de la SONIMEX. A l'époque, Ould Abdel Aziz avait proposé cette direction à l'ancien ministre Zeinebou Mint Nahah, en contre partie de son soutien, ce qu'elle avait refusé.

Cette arrestation intervient après celle de Mohamed Lemine Ould Mohamed Moussa, mais cette fois c'est dans le cadre de l'autre enquête ouverte par le parquet, concernant la liquidation d'Air Mauritanie.

Ould Mohamed Moussa, cadre du parti Tewassoul (islamistes modérés), est ancien directeur commercial de la compagnie aérienne aujourd'hui en faillite.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

C'est finalement le Sénateur de Megtaa Lehjar
18-11-2008
Mohamed El Moustapha Ould Mohamed Ahmed, Sénateur de Megtaa Lehjar, compte annoncer son retrait du Front National pour la Défense de la Démocratie et, par la même occasion, sont soutient au putsch du 6 août dernier.

Ould Mohamed Ahmed avait gagné son siège au Sénat sous la bannière du parti Hatem de Saleh Ould Hanenna.

Son parti, Hatem, avait soutenu Ahmed Ould Daddah mais, après la victoire de Sidi Ould Cheikh Abdallahi à la présidentielle de 2007, Ould Mohamed Ahmed avait rejoint le Pacte National pour la Démocratie et le Développement (PNDD-Adil).

Après le putsch, il avait rejoint le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) avec les élus de Adil, il a milité avec eux, contre le putsch.

Jusqu'à son ralliement aux putschistes, aujourd'hui.
taqadoumy.com

copiarpegar

Anonyme a dit…

Anonyme du 18 novembre 14:21

La legitimite' du president de la republique vient du fait qu'il a ete' elu par le peuple Mauritanien.
Nous savons tous que le General et ses amis ont certes aide' dans ce sens mais cela ne leur donne aucun droit de renverser un regime qui a ete' democratiquement elu. NOTRE PEUPLE EST ALLE' AUX URNES POUR SE PRONCER. SON CHOIX A ETE' FAIT ET IL FAUT LE RESPECTER. SI LE GENERAL ET SES AMIS SE SONT "TROMPE'S" DE CANDIDAT, CELA N'ENGAGE EN RIEN LE PEUPLE MAURITANIEN.

Le vieux est tres sage et il connait tres bien tous les grands dossiers Mauritaniens. IL FAUT LE LIBERER ET LE RETABLIR DANS SES FONCTIONS POURQU'IL PUISSE ACCOMPLIR SA MISSION!!!

Anonyme a dit…

C'est quand même dangereux cette drôle façon de s'en prendre à ses adversaires au nom de la lutte contre la corruption!C'est quoi cette utilisation ciblée de la loi?Pourquoi Air Mauritanie et pas la SONIMEX(avec ses 5 à 6 Milliards de dettes reglés à la GBM,pendant la transition?Pourquoi pas la SOMELEC,la SNDE,les PORTS ou la SOMAGAZ?Pourquoi pas tous les DG et PCA d'Air Mauritanie de 1980 à 2007?Autant de questions auxquelles le citoyen ne trouve comme reponse qu'un seul mot:reglements de comptes.Si l'on veut juger les RV,autant le faire pour tout le monde,indépendemment du camp des uns et des autres ou s'abstenir!Autrement,ce sont les "justiciers" qui paraitront stupides et non les jugés!...
A+

Yanis le R. a dit…

A+

Tu as tout à fait raison mais il faut reconnaître le destin particulierement tragique d'Air Mauritanie, l'une des plus vieilles sociétés mauritaniennes et qui représente un symbole d'indépendance: elle a disparu, engloutie sous les coups de machoire repétés des voraces Roumouz el Vessad (RV)!

La SMAR, avant elle, a connu le même destin sous Taya avant d'être vendue à 1 ouguiya symbolique avec son siège (!) à des entrepreneurs privés bien connus et qui ne font pas dans la demie mesure (de riz moisi aussi, lol)...

Vaut-t-il mieux chopé un seul RV qu'aucun RV?
C'est une question à se poser peut-être.
Un RV empêché de nuire, ce n'est certainement pas une mauvaise chose pour la Mauritanie...
Mais cela doit se faire dans un cadre légal et non dans des réglements de comptes ciblés et circonstanciels en période de troubles politiques.

Anonyme a dit…

Coulibaly, je n'ai ni l'habitude, ni le temps de polemiquer. Ce que je voulais dire c'est que de tels propos je les attend de vous mais pas de Sidi, si sage comme vous le dites et si bien eduque comme je le pense.
La realite est que Sidi a ete pousse par les militaires dans l'arene politique pour jouer leur jeu. Son entourage l'a pousse a rompre le contrat tacite, il a tergiverse au debut (c'est lui qui disait la veille que les generaux avait "toute sa confiance") et a fini par prendre une decision legere sans peser le rapport de forces ni prendre des mesures d'accompagnement. Il est entrain de ceder a d'autres partenaires politiques au risque de maintenir la Mauritanie dans une crise qu'elle ne peut supporter, et dans laquelle il est perdant d'avance. Et la prevoyance et la sagesse, c'est pourquoi faire ?

Anonyme a dit…

Quels sont ces propos du President legitime qui vous choquent?

Son election a' la presidence de la republique est une verite'. Vous etes libre de douter de la maniere dont cette election a ete' conduite mais cela ne change en rien le resultat final qui a ete' reconnu comme etant transparent par le monde entier.

Le vieux a prete' serment au vu et au su du monde entier! IL EST DONC LE PRESIDENT LEGITIME DE LA MAURITANIE ET NOTRE CONSTITUTION ET NOS LOIS EN VIGUEUR LUI DONNENT UN MANDAT DE 5 ANS. NOUS SAVONS TOUS QUE LEDIT MANDAT N'A PAS EXPIRE'. Tout comme nous savons qu'il y a eu un coup d'etat qui risque d'avoir de tres graves consequences pour notre pays. C'EST BIEN AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE D'ANALYSER TOUTE LA SITUATION PUIS DE PRENDRE LES MESURES QUI S'IMPOSENT. Personne ne doit lui forcer la main! IL A UNE OBLIGATION MORALE ENVERS NOTRE PEUPLE. SON AMOUR POUR LA MAURITANIE LE LUI COMMANDE ET LA LEGITIMITE' QU'IL DETIENT DES URNES LE LUI IMPOSE!

Il faut revenir a' la raison. LA FAUSSE FIERTE' NE NOUS MENERA NULLE PART!

Je n'ai absolument rien de personnel contre le General et ses amis MAIS J'INSISTE A' QU'IL CESSE DE PRENDRE NOTRE PEUPLE EN OTAGE!!!!

T'HENTITE N'EST PAS LA SOLUTION. Si le General veut etre president il doit attendre la fin du mandat presidentiel et/ou une election anticipe'e et se presenter. S'il est elu, personne ne le refusera MAIS IL FAUT QUE LA MANIERE D'ARRIVER AU POUVOIR SOIT LEGALE!

Khalil Balla Gueye a dit…

Moi aussi j’ai pas mal d’atomes crochus avec Sidioca ,sa famille Tijany et Cheikh Khalil Niass ou Cheikh Ibrahim mes 2 noms pour la famille même si officiellement mes documents originaux sont établis sur la base du 1er nom !
Mon défunt père fervent Tijany a servi plusieurs années comme commandant de la garnison des Gardes-cercle d’Aleg et j’y ai même un frère Alegois d’une famille séculaire de cette ville !Et bien entendu mon vieux entretenait des relations étroites avec les Ehel Cheikh abdallahi au point d’avoir fait au profit de son ami Ould cheikh abdallahi père une légation ou donation immeuble d’importance !
Mais, de tout cela rien ne m’importerait plus que la communauté de sort qui me lie à Sidioca !
Et je vais vous faire une révélation dont je ne me suis jamais ouvert même sur mon blog ou « for Mauritania » :
*les putschistes incapables de trouver des griefs à imputer personnellement à Sidioca s’en sont pris par dépit sûrement à son épouse KB pour l’atteindre , croiraient-ils par ricochet !Mais que viendrait donc faire dans cette histoire KBG à part ses initiales voisines de celles de KB à une lettre près ?
REPONSE, et c’est là le clou du commentaire et peut être bien la raison fondamentale de mon engagement en faveur de Sidioca , sait-on jamais : un mystérieux « nasillard enrhumé » s’est résolu de guerre lasse à s’en prendre à maman KB(G) comme les putchistes avec Mme KB !
De là il vous serait donc très loisible d’imaginer et de mesurer la communauté de destin qui me lie désormais à Sidioca !Lui et moi avons vécu simultanément , chacun à son niveau , les mêmes insupportables misères et autres méchancetés proférées à l’encontre de Mme KB et de maman KBG !Donc Sidioca et KBG forcément même combat !Et je lui souhaiterais autant de réussite que moi dans son juste combat !La lutte continue plus que jamais sur le front ouvert !
Voilà , vous savez tout maintenant ou presque , hélas !

Référence biblographique : « Manuel pratique du parfait «ghost hunter» ou «chasseur de fantôme». 1ère édition épuisée- éditions Canalhgroup et Vindicte illimited (sic)
Parag (iiii)- iiii)Enfin , pour prévenir toute récidive ou rechute éventuelles , il serait toujours opportun que vous vous rappeliez régulièrement au bon souvenir du «grand blessé amputé» afin qu’il ait toujours à l’esprit l’origine de ses misères et qu’il se dise donc à lui même «jamais plus»!

Anonyme a dit…

Salut...
C est un pelerinnage que je n effectuerais pas...d ailleurs parrait qu il n y a pas foule... by there...pire les visiteurs se arefient...tout culte sans la foi est voue a l extinction...j ad;ire votre perseverance sanhaji et couly...moi j ai jamais ete tijaniya...pour paraphraser Maata...j ai le m;aiilot...pour l autre candidat...chose que je ne referai pas a l avenir ...les choses ont changes....
Sanhaji arjane allah...tewvigh...mais je ne peux te souhaiter ya ethi lexayer edayir...non...plus ja;ais sidioca...une fois ca suffit...
bl
lu pour vous sur cridem
44
Bedredine mis à nu par la télévision nationale

Il n’est pas à sa première contradiction, ni à son premier mensonge, il a déclaré une fois que Feu Moktar O/ Daddah lui a proposer une fois un poste de ministre en guise de corruption.

Mais il n’est pas le seul, Messaoud O/ Belkheir est le premier à appeler Sidi Mohamed O/ Cheikh Abdallahi « homme de paille » le « candidat des militaires » la télévision doit les avoir ces déclarations, faites-les sortir, s’il vous plait.

Ahmed O/ Sidi Baba aussi dont la vie était un échec latent, qu'il a couronnée par la cuisante défaite des dernières législatives à Atar pas à Boutilimit, bien au milieu des siens, Mbarkeweamara, Sagatar, Aïn Ehel Taya …etc, devant l’égal du cadet de ses enfants!



Faites-nous sortir l’émission qui l’a opposé à O/ Lematt du RFD, lors de la constitution du fameux ADIL. Ils ne défendent aucunement la démocratie mais leurs intérêts particuliers et égoïstes, lire FDIPE au lieu de FNDD.

C’est la tolérance du nomadisme politique qui doit être interdite. Nous en félicitons la télévision d’avoir inauguré ce combat par cet élément insolite.


bl

Ɔopiarpegar a dit…

Politique : L’alternance au palais oui, dans les partis non !

Cliquez ici

copiarpegar

Anonyme a dit…

C dommage,

depuis que CR a basculé à la "majorité", ce site ne vaut rien.

Anonyme a dit…

APPEL À CONTRIBUTIONS ET À TÉMOINS!

La formation et la composition de ce nouveau gouvernement Sidiocao-Tayiste n'aura surpris personne et surtout pas moi. Elle s'est faite selon la trame prévisible, simpliste et vulgaire que tout le monde avait pronostiquée.

Je l'avais déjà annoncée et disséquée dans un article paru sur Cridem en mars, il y a plus deux mois, intitulé: Un an déjà : le holdup up électoral, c'est vous dire que Sidioca a donné dans le panneau obséquieusement et tête baissée et c'est vraiment le cas de le dire !

Le retour des figures de proue de la gabegie et de l'exclusion sociale montre très bien que Sidioca le « pompeur » a décidé de mettre le turbo pour siphonner le pays avec l'aide des mains expertes de :


- Boidiel Ould Homoïd, le rapace négationniste rustre et fruste ;
-Cheikh El Avia Ould Mohamed Khouna, le roi de la rapine et de l'hypocrisie ;
-Mohamed Yehdhih Ould Moctar El Hacen, auteur du casse du siècle en se barrant avec le trésor de guerre des flibustiers Tayistes ;
-Bebaha Ould Ahmed Youra, le champion des retournements de veste depuis les Kadihine jusqu'au 3 août 2005 ;
-Sidney Sokhna, l'immigré analphabète, acculturé et sûrement converti à l'Anglicanisme pour avoir anglicisé son prénom. J'en connais un bout sur lui pour avoir été pressenti et refusé de servir de « scribe » de ses rapports mensongers sur les droits de l'homme. D'autres s'en sont chargés, pas moi. Ma plume ne saurait écrire deux mots pour cet ignare!
-Mohamed Ould R'zeizim, un ex-ami et cousin maternel dont je n'ai jamais apprécié les compromissions diverses notamment en 1989.
Etc...
Vous aurez remarqué même Taya n'a pas ou plus voulu de la plupart de ces aigrefins sordides.

Etfou bi edhimb elli isstawâdh minnou Ebliss !!' Traduction : Au diable vauvert, les péchés damnés ou blâmés par Satan !

Avec ces iconoclastes de l'Apocalypse à ses cotés le très flasque et façonnable Sidioca reviendra immanquablement sur toutes ses promesses dont notamment le retour des réfugiés !Sinon pourquoi s'est-il flanqué de Boidiel le négationniste primaire et rustique comme ministre secrétaire général de la présidence, donc premier homme de confiance et "éminence noire" à défaut d'être grise car manquant cruellement de la matière éponyme ? Et la liste est longue, libre à vous de la compléter à votre guise.

J'ai dit tantôt Sidioca le "pompeur": cf l'interview avec Foucault dit Ould Kaije où il avouait sans pruderie qu'il n'a jamais été à l'abri des fins de mois difficiles que de son temps de ministre de MST.

Donc, vous pompiez lui dit le journaliste ? Et notre idiot d'Idioca de reconnaître sans gêne qu'il n'en est pas arrivé à cette extrémité car, il suffisait de se baisser pour ramasser !

Et d'enchaîner en guise d'excuse qu'il n'a toutefois pas pris tout ce qu'on lui offrait !

Même Boidiel le bouffon et goujat milliardaire n'a jamais osé reconnaître publiquement détenir un khoums ou radis des deniers publics. Il le nie si véhément d'ailleurs qu'il lui est arrivé dans l'un de ses multiples brûlots-démentis de se comparer à Mitterrand injustement vilipendé !

Et un futur président capable de débiter de telles simplicités et niaiseries sur son propre compte aurait dû attirer l'attention sur ses aptitudes à diriger une Nation!

Je ne parle pas de sa malhonnêteté plus à établir depuis son intermède avec MST Taya mais plutôt de ses aptitudes intellectuelles, professionnelles et morales. Quelqu'un qui n'a pas la finesse ou la subtilité d'éluder ou de contourner habilement une question embarrassante manquera sûrement d'étoffe pour gérer une modeste direction à fortiori un pays !!

Et cela n'est pas passé inaperçu aux yeux exercés, ni tombé dans les oreilles sourdes d'un colonel filou et d'une Camora experte dans l'art de la manipulation. Et c'est pourquoi leur choix s'est tout naturellement porté sur cet individu taillé dans le « kleenex » comme dirait le langage faubourien Nouakchottois.

Donc ,il ne serait guère surprenant que ce président-lierre (le lierre pour les Nouakchottois qui ne parleraient pas le Hassania rural ,profond, c'est une variété de «Lêleundeu »,plante grimpante nécessitant un support) s'adjoigne maintenant, en juste retour des choses, les « découvreurs de talents et parrains » qui l'ont fabriqué ex nihilo. Un peu comme Céline Dion a épousé son découvreur et manager René, de 30 ans son aîné, pour les amateurs de la diva dont je suis. Il parait qu'il aurait même hypothéqué sa maison pour la promouvoir.

Et c'est exactement ce qu'ont fait les "Stakhanovistes de la concussion" qui eux ne manquaient pas de milliards pour supporter leur "trouvaille "Sidioca!

Un mariage de reconnaissance et de raison.
Sauf que le couple Dion-René gagne laborieusement et honnêtement sa vie, alors que le couple Sidioca-Tayistes n'a d'autres ambitions vraiment que de mettre à sac la Mauritanie tout simplement.

Personnellement, je ne laisserai pas mon peuple se faire tuer de famine et de privations par une bande de malpropres bien connus et identifiés par la communauté financière internationale. Et puisqu'ils ne sont intéressés que par l'argent, je me proposerais avec l'aide de toutes les bonnes volontés disponibles, de faire du lobbying pour renforcer les conditionnalités des institutions financières internationales et des pays donateurs leur serrant ainsi la vis de plus près.

L'argent a toujours été le nerf de toutes les guerres. Et le talon d'Achille de cette engeance est justement le pognon et c'est précisément là qu'on arrivera à couper quelques têtes de l,"hydre odieuse" donc à l'affaiblir relativement. Et l'argent ainsi soustrait à l'appétit insatiable de ces boulimiques ira forcément au bénéfice du peuple affamé et meurtri. C'est aussi simple que le système des vases communicants.

Mais après mûres réflexions et fort des précédents Irakien et Soviétique, je me suis rendu compte qu'il n'y a pas meilleur moyen d'asservir et de tyranniser un peuple que celui de l'affamer (cf embargo sur l'Irak et famine organisée en Ukraine dans les années 30 par Staline).

Donc, je demanderai plutôt un renforcement des conditionnalités quitte à faire supporter par les projets financés les frais de voyage et de séjour des contrôleurs envoyés par les différents sièges des institutions financières internationales et pays donateurs afin qu'elles n'éconduisent pas mes suggestions pour motif d'incidences budgétaires par exemple.

Je demanderai aussi et entre autres
- L'augmentation du nombre des administrateurs de programme chargés de la supervision et du contrôle sur le terrain de l'état d'avancement de l'exécution des projets.
-Assujettissement des décaissements à l'obligation de performances constatables de visu par les administrateurs de programme et autres contrôleurs dépêchés par les sièges à cet effet.
-la réallocation automatique des ressources financières des projets « filous » à d'autres projets plus performants et mieux gérés.
-Avec cette dernière condition les pouvoirs publics seront bien malgré eux amenés à une certaine émulation minimale donc forcément à produire quelques « résultats » tangibles au profit des populations concernées.
Ces propositions de mesures ne sont pas encore exhaustives, il s'agit en fait d'une première et approximative mouture. J'y plancherai plus en détail cette semaine et demanderais donc à ceux d'entre vous qui auraient des idées complémentaires de me les communiquer afin de peaufiner davantage cette idée, à l'adresse e-mail suivante avec garantie totale d'anonymat, préciserai-je : ballag@web.de Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir .

Dans les jours à venir, je confectionnerai un modèle de lettre prêt à être envoyé aux institutions financières internationales et pays donateurs comportant en détail les conditionnalités exigées par le peuple et son intelligentsia.

Je mettrai ce modèle de lettre avec les contacts requis des institutions financières internationales et pays donateurs en ligne sur tous les sites et blogs mauritaniens et étrangers qui le voudraient bien.

Ce faisant nous recourons à une procédure bien connue des défenseurs des droits de l'Homme appelée "Action"(Exemples Amnesty international, FIDH etc...)

Et croyez moi ce genre d'actions prend très vite des proportions de boule de neige car même des européens, des américains, des australiens, des asiatiques, des arabes et d'autres africains émus et indignés y prennent part.

J'ai donc de bonnes raisons d'être optimiste, ensemble nous arriverons bien à forcer la main à la Camora néo-Tayiste.

Il suffit de le vouloir et d'y croire, c'est même à portée de main!

Après cela qu'ils s'en prennent donc à mon petit frère qui appartient à une tribu tentaculaire les Leghlal ou à mes petits neveux, je leur souhaite bien du plaisir !

ooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Qui est l'auteur de ce texte ?

Anonyme a dit…

La guerre contre le détournement est l'un des rares points que je partage avec le Généralissime.

Je le préviens cependant qu'il risque d'être victime de cette guerre qui quand elle est bien faîte n'épargnera pas grand monde.

Il faut surtout que cette guerre, si elle est menée, le soit par quelqu'un qui n'est pas Aziz. Combien il est mal indiqué pour la mener car lui même un gabégiste de premier chef.

Bilkiss, je sais lire entre les lignes là om tu veux en venir, mais crois, c'est la personne en question est la première à toujours être roulée dans la farine.

La bonne volonté de cette personne est indiscutablement vraie, malheuresuement il se fait toujours b... par les militaires. C'est la deuxième fois de suite.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Nous savons tous que cet ecrit vient de KBG. L'essentiel est de ne pas persister dans l'erreur. Aujourd'hui, j'admire son courage de defendre la legitimite'.

BL,

Le mandat presidentiel est de 5 ans. LES REGLES DU JEU SONT CONNUES! Nous ne pouvons pas les changer en plein jeu.
Ce n'est pas une question de ce que vous voulez. C'est plutot une question de respecter la volonte' du peuple. La constitution permet au vieux de convoquer de nouvelles elections anticipe'es MAIS PERSONNE NE DOIT LUI FORCER LA MAIN. IL DOIT LIBREMENT ANALYSER TOUTE LA SITUATION NATIONALE PUIS PRENDRE LA DECISION SAGE QUI EST BONNE POUR LA MAURITANIE.

IL NE SERT A' RIEN DE TOURNER AUTOUR DU POT, IL FAUT REVENIR A' LA RAISON EN LIBERANT LE PRESIDENT ET LE PREMIER MINISTRE ET EN LES RETABLISSANT DANS LEURS FONCTIONS RESPECTIVES.

Anonyme a dit…

Quand j'ai ecrit que cet ecrit etait de KBG, il s'agissait bien de l'ecrit republie' le 18 NOVEMBRE 18:37.

Ɔopiarpegar a dit…

L'Edito du Calame : Londres Ou Vichy ? / Ahmed Ould Cheikh

Cliquez ici

copiarpegar

maatala a dit…

Lu sur ANI

Diplomatie: Rappel de quatre (4) ambassadeurs mauritaniens


Des sources dignes de foi ont indiqué à l’ANI que des instructions écrites ont été données à quatre de nos ambassadeurs pour passer service à leurs chargés de mission et rentrer à Nouakchott d’ici le 30 novembre courant.

Selon ces mêmes sources, ces instructions concerneraient: M. Ahmed Ould Moustapha, ambassadeur au Soudan, Mounina Mint Abdellah, ambassadrice à Genève, Mohamed Lemine Ould Selmane, ambassadeur en Afrique du Sud et Mohamed Lemine Ould Yahya, ambassadeur en Syrie.


Date publication : 18-11-2008 17:32:35 Lecture N°: 225

Maatala

maatala a dit…

Salam

La démocratie à l’envers -Par Athie Hamath


A l’heure où j’écris cet article, on doit surtout se pencher sur les solutions de sortie de crise et à ce propos à mon avis, la feuille de route du Parlement (qui est la seule proposition concrète crédible faite à ce jour) peut être le fil conducteur qui mènera aux journées de concertation au sujet desquels, l’initiative des cadres (dont je fais partie) et d’autres ont défini les contours dans la presse.

Ce que je dis dans l’article qui suit souligne quelques errements qui ont été commis et qui sont à éviter à l’avenir pour que les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets.
Comme la pile « Wonder », la démocratie ne s’use que si l’on s’en sert et si on en n’use pas, on fait tout sauf de la démocratie.
Dès après les élections présidentielles de 2007, on a jeté aux orties les règles démocratiques dont la plus importante et la plus déterminante est la loi de la majorité.
En effet, sur la base de promesses faites à des personnalités dans l’entre deux tours (promesses qui n’engagent que celui qui les a faites), on a bafoué les règles démocratiques en donnant des positions que seul le jeu démocratique aurait dû attribuer ; le Président élu aurait pu, pour tenir ses engagements vis-à-vis de ceux-là se limiter à distribuer seulement des postes de l’appareil exécutif qui est de son domaine et on aurait évité bien des déboires.
Au lieu de cela, le chef de l’exécutif est intervenu pleinement dans le domaine législatif et a fait « accepter » aux deux chambres du Parlement (qui ne voulaient pas faire de vagues en ce début d’ère nouvelle) des présidents dont notamment celui de l’Assemblée nationale qui n’avait que cinq députés sur une écrasante majorité parlementaire qui avait ses propres candidatures au perchoir.
De l’autre côté, l’exécutif (gouvernement) a été confié à un indépendant qui représente une infime minorité dans le mouvement des indépendants qui constituait la majorité présidentielle.
Comme je le disais dans un article précédent, ce qui constitue ladite majorité (parlementaires, indépendants et partis politiques qui ont réuni les 24% du premier tour) a avalé ces couleuvres pour ne pas mettre en danger le processus naissant mais pensant que dès que possible la majorité va reprendre ses droits légitimes de diriger le législatif et de contrôler l’action de l’exécutif dans lequel elle serait pleinement représentée.
Au niveau politique, la création du parti ADIL participe du même principe à savoir qu’une minorité désignée (presque par décret) avait les commandes du parti naissant et c’est pourquoi au lendemain de la réunion du conseil national dudit parti, les parlementaires et les cadres, bases réelles de cette organisation étaient désabusés et étaient convaincus que les choses iraient de mal en pis et ont commencé à prendre du recul par rapport à ce qui se faisait par un peut groupe autour du Président de la République.
Ce qui s’est passé après la chute du premier gouvernement a confirmé à ceux que l’on pouvait déjà appeler les « frondeurs » dans leurs craintes quant au sabordage de tout ce qui avait été fait (à la césarienne) pendant la transition 2005-2007 et les promesses électorales du candidat à la présidence dans le cadre de son programme de campagne autour duquel se sont retrouvés ses électeurs.
A la présidence de la République, il y avait ceux qui étaient cooptés (suivant des critères propres au Président), au parti ADIL, il en allait de même pour un bureau exécutif auquel personne n’adhérait ; au Parlement, le statu quo enchaînait la majorité. Dans tous les secteurs de la vie nationale, une minorité s’installait sur une majorité médusée, désemparée de voir que le changement auquel tout le monde aspirait (élus, cadres, populations) s’éloignait de jour en jour et une forme pernicieuse de dictature se mettait en place.
Le second gouvernement, dans l’esprit des forces du changement a été plus mal perçu et accepté que le précédent ; le bras de fer déjà engagé ne pouvait que se durcir et pourtant toutes les chancelleries étrangères installées à Nouakchott suivaient ce qui se passait et c’est en ce moment là pour elles qu’il fallait agir pour faire entendre raison à ceux qui (d’un bord ou de l’autre) mettaient en danger la démocratie balbutiante ; elles n’ont rien fait, se cachant derrière la formule « président de la république démocratiquement élu », comme je le disais ailleurs ; ce silence, cette complicité tacite sot à dénoncer.
Tout ceci aurait pu être atténué si l’ancien Président de la République n’avait pas choisi la fuite en avant (alors que plusieurs possibilités s’offraient à lui) en décidant des mesures qui auraient pu mettre le pays à feu et à sang (par des forces armées et de sécurité interposées), suivant en cela les conseils d’individus qui ne pensent qu’à eux, à leurs privilèges et dont la destruction du pays est le cadet des soucis ; c’est pour faire face à ce dernier danger que l’action du 6 août a eu lieu.
Pire encore, ce sont ces mêmes acteurs politiques (cette minorité) qui allaient à contre-courant et qui nous ont amenés a point de rupture du 6 août qui ont poursuivi leurs objectifs des après cette date.
Des « responsables » politiques et des « cadres » qui sont des citoyens mauritaniens (méritent-ils encore cet épithète ?), suivi en cela par des partisans manipulés et désinformés, ont demandé à l’extérieur d’asphyxier le peuple mauritanien, de l’affamer et même d’intervenir militairement sur notre sol (ceux que la famine aurait épargné parmi les pauvres auraient péri sous les balles de forces étrangères) ; il est évident que les commanditaires de tels appels au « après moi le déluge », ne seraient touchés ni par la famine ni par les balles, ayant engrangé de quoi tenir pendant le temps éventuel de vaches maigres et ayant aussi les moyens de bouger et de se mettre à l’abri en cas d’intervention extérieure.
Le temps du parti unique (le parti ADIL en était le reflet et sa boulimie allait finir par engloutir tel un trou noir beaucoup d’autres formations) et aussi le temps du Parlement aux ordres sont révolus et c’est parce que certains ne l’ont pas compris qui est arrivé ce qui est arrivé.
Pour l’avenir donc, il faut que la majorité gouverne, que l’opposition s’oppose et que les trois pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) se complètent, chacun se limitant au rôle qui lui est dévolu par la constitution, et collaborent ensemble pour l’intérêt de la Mauritanie.
Les journées de concertation futures devront mettre en place les gardes fous adéquats pour empêcher tout retour à ce que nous venons de vivre et pour ce faire, un diagnostic sans complaisance doit être établi pendant ces journées dans tous les secteurs de la vie nationale – secteur social (éducation, santé, jeunesse, sport, travail, etc.) – Etat – administration centrale et territoriale – secteur économique et financier – unité nationale – émancipation des couches défavorisées…, en bref, tout ce qui touche directement ou indirectement le citoyen : voire tout ce qui ne va pas dans ces domaines et trouver des solutions ou des ébauches de solutions aux problèmes.
A la course de vitesse imposée aux 19 mois de la transition passée, il faut substituer une course de fond à l’issue de laquelle des bases solides seront définies pour bâtir une Mauritanie sûre, unie, réellement démocratique et apte à relever les défis (et ils sont nombreux) présents et à venir.
Athie Hamath



Date publication : 16-11-2008 13:14:56


maatala

maatala a dit…

Salam


La bêtise prend l'ascenseur

Nous avions, il ya plus de huit mois, dénoncé l’état indescriptible dans lequel se trouvait l’ambassade de Mauritanie à Tunis. Dans deux articles successifs nous avions donné l’alerte sur la dilapidation, du patrimoine de l’Etat, à travers le délabrement de la propriété-résidence de l’ambassade à Tunis et de l’incommensurable perte que risquait d’occasionner la négligence de ses archives jetées jusque dans la cour. Nous avions aussi dénoncé les affectations budgétaires qui ne furent pas réalisées pour cette ambassade et qui étaient pourtant autorisées au titre du budget 2008.

Voir les deux articles ici :

- L’ambassade qui a perdu la mémoire : 40 ans d’archives diplomatiques et consulaires détruites


- De la gestion du patrimoine de l'Etat :Où sont les crédits alloués à la restauration de l’ambassade de Mauritanie à Tunis ?

Aujourd’hui le mal est fait, l’ambassade de Mauritanie à pris feu et toutes les archives de 40 ans de relations diplomatiques, de ressources administratives se sont envolées en fumée. De même que toute l’architecture intérieure dont la boiserie, les plafonds et les ornementations se sont consumés.

Cette ambassade vient d’être confiée à une entreprise de construction et va coûter en reconstruction plus de 650 000 dinars soit 113.553.243,74 UM. Ce qui est l’équivalent du prix d’une villa similaire dans la même zone !

113 millions et demi d’ouguiyas versés par l’Etat du fait de l’inconscience de ceux qui sont en charge de la gestion de cette ambassade et qui l’ont laissée durant plus de 4 ans dans un délabrement tel qu’elle coûte des millions à la Mauritanie.

Il y a quatre ans , cette belle demeure , propriété de l’Etat mauritanien, que l’ambassade a abandonné pour une absence d’étanchéité du plafond à l’étage supérieur aurait pu être réparée pour dix fois moins.

Aujourd’hui, elle a brûlé, les archives de 40 ans se sont évaporées et le contribuable mauritanien y laissera encore des plumes.

Mais le montant faramineux affecté à cette opération n’englobe pas seulement les réparations mais une forte somme est affectée à l’installation d’un ascenseur ! Or cette villa ne comprenant qu’un seul étage, on saisit déjà la dimension du gâchis.

Un ascenseur pour une villa à étage unique, allez comprendre !

Un ascenseur pour un premier étage, ne peut signifier qu’une seule chose : ou nos diplomates sont des handicapés moteurs, ou leur omnipotence les empêche de gravir une seule marche dans le sens de la hauteur.

Ce qui n’est pas impossible, car à voir les dégâts occasionnés à ce patrimoine national, on comprend donc que c’est plutôt un monte-charge qu’il leur faudrait pour supporter le poids de leur bêtise jusqu’aux étages de leur négligence. Et en ce domaine, une tour de Babel ne suffirait pas.

Pr ELY Mustapha
Publié par Pr ELY Mustapha à l'adresse 12:29

Khalil Balla Gueye a dit…

Voici ma réponse parue sur le SITE OFFICIEL DU FNDD , il y a slmt 2 semaines!Pour vous dire que j'ai toujours été cohérent et le demeurerai jusqu'au bout!Pourquoi et comment donc le réussirais-je?Eh bien simple comme bonjour :le maître mot c'est l'indépendance affranchissante et le détachement de tout intérêt personnel soit le bénévolat seule garants de l'incorruptibilité!Et ne l'est pas qui veut!
C'EST CELA MON PETIT PRIVILEGE TANT ENVIé et ENVIABLE DU RESTE AUSSI!!!

03.11.2008 14:35:10 For Mauritania
"Le faux dilemme:la démocratie prend toujours le dessus!"

Le faux dilemme.
".....Et pour finir de t’en convaincre , je t’avouerai que je n’ai jamais eu d’atomes particulièrement crochus avec Sidioca et la coalition qui l’a porté au pouvoir , pire , je me voulais même un obstiné et tenace opposant comme nombre de militants et de partis du FNDD.La personne de Sidioca n’est au centre de nos préoccupations actuelles que pour ce qu’elle représente.Sans plus!Autrement dit le président Sidioca est le légataire unique du testateur unique qu’est le peuple qui lui a confié sans ambages la légalité et la légitimité nationales!Et puisqu’il y aurait un commencement à tout :Sidioca est bel et bien le dépositaire et gardien de la légalité et de la légitimité initiales de notre processus démocratique émergeant T 0 soit Temps Zéro!Et à ce titre , nous avons tous mis au rancart nos divergences pour nous «focuser» sur un seul point :le rétablissement inconditionnel de l’ordre constitutionnel .Pas moins que cela !Assez de faire du sur-place indéfiniment!

LISEZ BIEN CECI!!!
Oui , je le concéderais volontiers , il serait illusoire et naif aussi de prétendre qu’au FNDD , nous serions un bloc monochrome comme la phalange d’Aziz le BASEP qui lui obéit au doigt et à l'oeil.Nous ne nous en cacherions point : pour moi et pour bien d’autres encore , il s’agirait bien d’une alliance patriotique tactique et conjoncturelle!Car pour prétendre venir à bout de la dictature l'union sacrée est vraiment de rigueur et nous aurions ensuite toute l'éternité et la sérénité démocratiques devant nous pour régler nos diverses dissensions.grandes ou petites Inchâllah , comme je l’ai déjà écrit dans un article précédent !
Et s’il s’avérerait que Sidioca voire bien d'autres encore devraient rendre des comptes , nous ne manquerions pas le moment venu de leur présenter la ou les "factures" ! Mais «step by step» !Et le tout dans un cadre démocratique , j'allais presque dire , civilisé .

LISEZ SURTOUT BIEN CECI!!
En temps normal et conformément aux "affinités politiques et idéologiques sélectives de chacun ou de chaque tendance" , il est certes , certaines compagnies auxquelles on préférerait la sérénité et l'ennui de la solitude !Il y va en politique comme dans la vie ou presque .Les goûts et les couleurs ne se discutent pas , c'est bien connu!Mais seul , on est impuissant , désarmé et de surcroît, la "mélancolie et l'ennui de la solitude" pourraient s'avérer «mortels» politiquement.Et après tout , la démocratie et le pays ont besoin de toutes les bonnes bonnes volontés .Les coureurs de fond en sauraient un bout justement au sujet de l'ennui de la solitude.Donc , tout logiquement:l'union sacrée s'imposerait d'elle même indubitablement.

En conclusion cher ami , j’espère que tu appréhenderais mieux maintenant mon faux dilemme partagé par mes camarades de combat et les raisons qui nous ont amenées à le trancher , de gaieté de coeur , sans état d’âme ni atermoiements , du reste !

Anonyme a dit…

Mise au point pour monsieur Khalil Balla Guèye

Vous écrivez toujours ici et dans d'autres sites : "nous du FNDD, nous de for mauritania"

je vous informe qu'a notre connaissance le FNDD ne vous a pas élu nucomme représentant et que for mauritania n'a de rapports avec vous que parce que vous nous soumettez chaque fois vos écrits pour les publier sur le site. Ce que nous faisons d'ailleurs.

Mais vous êtes prié de ne pas parler au nom du FNDD ou de for mauritania sur ce blog et ailleurs sans notre autorisation.

Un mail vous a été envoyé dans ce sens. Deux fois déjà. Prière de le respecter.

Merci.

Un responsable de for-mauritania.

Anonyme a dit…

Kgb est un profiteur. c'est bien que for mauritania l'a mise à sa place.

il veut dire qu'il est dans le fndd pour se faire voir, c'est mesquint.

Khalil Balla Gueye a dit…

"Un responsable de for-mauritania.
18 novembre 2008 22:55" (SIC)

Je regrette Mr ,il n'est à craindre que l'imposteur en l'occurrence ne soit vous!Et , je n'en voudrais pour preuve que les 2 fantômatiques emails aussi fantômatiques que vos commanditaires ou votre commanditaire!Vous vous êtes donc planté!Les emails appartiendraient bien à votre imagination!
Et je vous rappellerais que je suis bien membre de la coordination FNDD Germany for Mauritania!Et aucune remarque ,je dis bien aucune ne m'a jamais été adressée par qui ce soit de l'échelle de nos coordinations!D'ailleurs le coordinateur général de tous les "For Mauritania" habite à quelques dizaines de km de chez moi et connais tous mes Nrs de Tel!
Et d'ailleurs pourquoi le ferait-on?Mes références au FNDD , quand il m'arrive d'en faire sont toujours en conformité avec le programme CONSENSUEL qui nous unit tous dans notre diversité!
Et ce n'est un secret pour personne que KBG a une position indépendante plutôt originale et ne cadrant avec aucun des cadres partisans anti-putschistes ou pro-putschistes!Et je l'ai bien précisé avant de joindre les rangs du FNDD!Je me suis toujours voulu en marge des systèmes partisans même si conjoncturellement j'ai été par DISCIPLINE patriotique amené à m'accommoder d'un cadre partisan pour la 1ère fois de ma vie!
D'ailleurs l'extrait de l'article ci haut résume très bien cette problématique et la transcende ponctuellement!
Je le répète le monsieur de la mise au point est à n'en pas douter un IMPOSTEUR car les emails dont il parle n'ont jamais existé, alors là jamais!
2ème preuve:la coalition FNDD ne peut en aucun cas s'offusquer que quelqu'un comme moi ou autre consacre son temps et son énergie à défendre la démocratie et Sidioca sur toutes les arènes !D'ailleurs , je ne fais que cela!
Il me semble plutôt que vous devez appartenir au camp adverse celui des pro-putschistes car vos méthodes relèvent bien de l'USURPATION CARACTERISTIQUE de toutes les dictatures de la terre et celle de VOTRE AZIZ n'y déroge point!USURPAREUR DONC!

Anonyme a dit…

KBG a dit:

!Je me suis toujours voulu en marge des systèmes''


C'est vrai KBG est un marginal

Khalil Balla Gueye a dit…

L'auteur du COMMENTAIRE USURPATEUR et IMPOSTEUR n'est autre que Moustapha ould Ahmed el ely alias Pr Ely moustapha alias nazillon alias facho-Bidhani!
Il n'y qu'un stupide comme ce nazillon pour se faire piéger aussi facilement!
En dépit de "l'anonymiser" qu'il a utilisé il ne sait pas que je dispose d'un moyen de le découvrir même sous une fausse IP!En fait il est "labélisé" et ces visites quotidiennes ne m'ont jamais échappées!
Il n'y a vraiment qu'un MUFLE comme lui pour se faire coincer comme le 1er nazillon venu!
Tu ne changeras donc jamais ,mon pauvre, ces méthodes qui t'ont conduites au tréfonds de la honte "urbi et orbi" !Et voilà que tu récidives aussi bêtement encore!

Commentaire de Moustapha sur mon blog!!!
"Autant en emporte le simoun Saharien !"
1 commentaire - Afficher le message d'origine

Anonyme Anonyme a dit...

Mise au point pour monsieur Khalil Balla Guèye

Vous écrivez toujours ici et dans d'autres sites : "nous du FNDD, nous de for mauritania"

je vous informe qu'a notre connaissance le FNDD ne vous a pas élu nucomme représentant et que for mauritania n'a de rapports avec vous que parce que vous nous soumettez chaque fois vos écrits pour les publier sur le site. Ce que nous faisons d'ailleurs.

Mais vous êtes prié de ne pas parler au nom du FNDD ou de for mauritania sur ce blog et ailleurs
Enregistrer un commentaire sur : Vindicte
sans notre autorisation.

Un mail vous a été envoyé dans ce sens. Deux fois déjà. Prière de le respecter.

Merci.

Un responsable de for-mauritania.

18/11/08 23:57

Khalil Balla Gueye a dit…

MISE AU POINT que je viens de faire au bas du commentaire sur mon blog fait par le nazillon-facho-bidhani-mavdhouh El moustapha!Une vraie ANDOUILLE ,ce type!

Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

MISE AU POINT!
L'auteur de la "mise au point ci dessus d'IMPOSTURE et USURPEE" au nom du FNDD n'est autre que Mr El Moustapha ould Ahmed El Ely alias Pr Ely Moustapha (sic) alias et alias...vous connaissez la suite!
Malgré son utilisation d'un "anonymiser" mes outils de répérages et d'identification l'ont formellement identifié !en fait , son IP est labélisée ,un moyen compliqué à expliquer!
Merci donc de n'accorder aucun crédit aux délires de cet individu anormalement bizarre!

19/11/08 01:37

Khalil Balla Gueye a dit…

D'ailleurs voilà pour vous prouver que je ne racontais pas des salades!Si quelqu'un voudrait me donner son email ,je lui enverrai une copie conforme de l'originale en couleurs et infalsifiable!D'ailleurs c'est MA PAROLE contre celle du nazillon facho-bidhani Moustapha autant dire contre le néant et le discrédit!Constatez aussi la concordance des horaires!SCANDALEUX et ATTRISTANT!Complètement à la dérive et perdu ce Moustapha, "ye Wajeâ"!!

Détails du visiteur n° 100

Ely est arrivé sur votre site le Tue Nov 18 at 11:57:07 PM depuis le serveur IP n° 87.230.34.11 (lvps87-230-34-11.dedicated.hosteurope.de).

Géo-localisation: drapeau Germanyspacer Germany - H�st (Nordrhein-Westfalen)
Il était déjà venu sur votre site

Affluents: pas d'affluent pour cette visite particulière, mais la première fois que ce visiteur est venu sur votre site il avait été envoyé par www.blogger.com/profile/17726834764484513412


Chemins Suivis
Clic n° Horodatage URL vue Durée
1 Tue Nov 18 at 11:57:07 PM vindicte.blogspot.com 0 secondes
2 Tue Nov 18 at 11:57:07 PM vindicte.blogspot.com 1 seconde
3 Tue Nov 18 at 11:57:08 PM vindicte.blogspot.com 0 secondes
4 Tue Nov 18 at 11:57:08 PM vindicte.blogspot.com plus d'activité depuis


Ely utilisait l'équipement suivant:

* Navigateur et O.S. Mozilla/4.0(MSIE7.0;WindowsNT5.1;.NETCLR1.1.4322;.NETCLR2.0.50727;InfoPath.2;.NETCLR3.0.04506.648;.NETCLR3.5.21022)
* Taille écran 1024x768
* Couleurs écran: 16 000 000

Khalil Balla Gueye a dit…

Et voici les résultats donnés par mon 2ème outil en anglais celui là!

VISITOR ANALYSIS
Referrer No referring link
Host Name lvps87-230-34-11.dedicated.hosteurope.de
IP Address 87.230.34.11 Ely [Edit Label]
Country Germany
Region Nordrhein-westfalen
City Höst
ISP Hosteurope Gmbh
Returning Visits 2
Visit Length 10 seconds
VISITOR SYSTEM SPECS
Browser IE 7.0
Operating System WinXP
Resolution 1024x768
Javascript Enabled

Navigation Path
Date Time Type WebPage
18th November 2008 23:57:03 Page View No referring link
vindicte.blogspot.com/
18th November 2008 23:57:04 Page View No referring link
vindicte.blogspot.com/
18th November 2008 23:57:04 Page View No referring link
vindicte.blogspot.com/
18th November 2008 23:57:04 Page View No referring link
vindicte.blogspot.com/
18th November 2008 23:57:05 Page View No referring link
vindicte.blogspot.com/
18th November 2008 23:57:13 Exit Link https://www.blogger.com/comment.g?blogID=482484923025243707&postID=4541276953442178717

Khalil Balla Gueye a dit…

Remarquez qu'il est sorti du blog en empruntant comme EXIT LINK celui de la page commentaires où il vient juste de commettre son énième forfaiture tapi dans la pénombre!Mais avec KBG, il est fait comme un RAT d'égout comme il aime à me qualifier souvent!
Remarquez aussi que malgré tout il n'est pas si bête que cela:à ma première semaine sur Canalh il a compris que KBG était égal à sa perte ,bien avant tout le monde !Y compris l'insouciant et naif KBG!
Et il a eu raison finalement le mufle!Mais moi j'irai plus loin encore ,je ne m'arrêterai qu'au moment où je l'aurais transformé en loques et déchets humains!Tu n'a rien vu encore mon pauvre , ton calvaire ne fait que commencer!je te ferai boire le calice jusqu'à la lie!
J'en ai bavé pendant 7 mois à toi le tour d'endurer les supplices d'un raffinement quasi asiatique que j'ai mijotés tout exprès rien que pour ta petite personne!

Anonyme a dit…

KBG ou Grizzly ou Khalil Balla Gueye,

Je suis heureux de n'avoir jamais visité ton site. Tu utilises ton site pour tracker les IP? Tu travaille pour le HCE, n'est ce pas? Ton accusation du Prof ne tient pas et ce que tu avances ne confirme rien. Merci de relire ton message.

Tu as cette tendance a vouloir detruire toute personne que tu viens en contact avec. Un vrai acide. C'est de la mechancete grtuite, jeune frere.

A-

Anonyme a dit…

Tout le monde peut se connecté avec un anonomyme logiciel et c'est ordinaire.

Anonyme a dit…

Quatre ambassadeurs rappelés à Nouakchott
19-11-2008
Quatre de nos ambassadeurs ont reçu des instructions leurs demandant d'effectuer la passation de service à leurs chargés de mission respectifs, et de rentrer à Nouakchott avant la fin du mois.

Il s'agit de :

- Mounina Mint Abdellah, ambassadrice à Genève, considérée comme appartenant au courant de l'ancien premier ministre Zein Ould Zeidane ;
- Ahmed Ould Moustapha, ambassadeur au Soudan et proche d'Ely Ould Mohamed Vall ;
- Mohamed Lemine Ould Selmane, ambassadeur en Afrique du Sud, cousin de l'ancien président Maaouiya Ould Taya ;
- Mohamed Lemine Ould Yahya, ambassadeur en Syrie, activiste de la branche des Kadihines ayant incité au limogeage des généraux.
taqadoumy.com

copiarpegar

Anonyme a dit…

L’introuvable antidote
19-11-2008
Le dernier coup d’Etat en date en Afrique, celui qui a été perpétré en Mauritanie par le général Mohamed Abdel Aziz, continue de défrayer la chronique. Tant sur le plan national qu’en Afrique et dans le monde, une levée de boucliers s’est faite, avec des protestations venant d’opposants farouches à toute prise du pouvoir par la force.

Mais en même temps, on a observé un phénomène de forces centripètes qui ont afflué vers la junte et lui ont donné une certaine légitimité. L’expérience mauritanienne amène à se poser des questions sur la sincérité des directeurs de conscience occidentaux, prompts à condamner un putsch, mais inertes quand il s’agit de prévenir les dérives des chefs d’Etat.

Or les coups de force sont consubstantiels, dans la plupart des cas, à la trahison de dirigeants qui, sous le couvert de la légitimité que leur confère leur statut d’élus démocratiques, se croient en droit de prendre en otage les institutions de l’Etat. Les Occidentaux se focalisent sur les coups d’Etat lorsqu’ils sont perpétrés, pour une simple question de principe. Cela fait politiquement incorrect de se taire face , il est vrai, à l’arrêt brutal d’un processus démocratique.

Mais si tous ceux qui poussent des cris d’orfraie à travers le monde pour dénoncer les putschistes étaient moins cyniques, ils prendraient des mesures en amont, avant que le mal ne se déclenche. Car chaque jour que Dieu fait, bien des dirigeants africains créent les conditions d’un coup d’Etat à travers la malgouvernance politique et économique. Ils organisent des coups d’Etat subtils en permanence, en verrouillant, par divers stratagèmes, toute possibilité d’alternance. La corruption, la gabegie, le détournement, le clientélisme sont les pratiques qui fissurent la cohésion sociale dans un pays. Ces faits sont suffisamment connus, et personne ne s’en préoccupe. Sur le plan politique, le tripatouillage des Constitutions, les fraudes électorales, l’embastillement des opposants, les violations diverses des droits de l’homme sont le ferment d’une exaspération nationale qui peut aboutir à un renversement du pouvoir en place. Et chaque pays, selon le niveau de pudeur de son président, dose ces atteintes à la démocratie. L’Afrique est ainsi traversée de pays aux moeurs politiques que l’on peut hiérarchiser, du meilleur au pire.

Il y a ceux - une infime minorité- pour qui la Constitution est sacrée et ne peut être détournée à des fins personnelles pour le pouvoir à vie. Et il y a le reste, pour qui la loi fondamentale n’est pas considéree comme l’incarnation de la nation et l’émanation du peuple, mais un outil au service des tenants du pouvoir. Dans ce dernier lot se trouvent les régimes les plus autoritaires, qui ignorent dans leur lexique le mot "alternance". Rien que deux cas typiques de régimes autoritaires mais très fréquentés par l’Occident : la Guinée Conakry et la Guinée équatoriale. Les firmes internationales et les hauts fonctionnaires d’Europe et d’Amérique se bousculent dans les ascenseurs pour décrocher des contrats avec ces pays dont les dirigeants n’hésitent pas à tirer à balles réelles sur des enfants, ou à faire enlever des opposants.

Lansana Conté et Teodoro Obiang NGuema sont les prototypes achevés des dirigeants insensibles au Discours de La Baule sur la gouvernance démocratique. Et que se passerait-il si un coup d’Etat survenait dans ces pays ? L’Occident s’en plaindrait, pas pour les beaux yeux des peuples qui y voient d’ailleurs une forme de libération, mais pour ses bonnes affaires qui risquent d’être remises en cause. De la même façon, il y a peu de chance que la communauté dite internationale verse des larmes - à moins que ce ne soit des larmes de crocodile- si le président zimbabwéen venait à être renversé. Il a été décrété que Robert Mugabe doit partir, peu importe par quelle porte de sortie. Cette ambivalence de l’Occident ne peut qu’encourager les apprentis dictateurs à s’accrocher au pouvoir en Afrique. Ils savent que l’allégeance aux grandes puissances est un paravent suffisant contre leurs détracteurs.

On avait d’ailleurs cru que la jeune génération de dirigeants changerait la donne. Il n’en est rien. Le coup de semonce de La Baule est aujourd’hui oublié. Après une période d’effervescence où l’on a feint de s’inscrire dans la dynamique tracée par le président français François Mitterrand, les vieilles habitudes ont repris le dessus. L’Afrique francophone a raté cette deuxième chance, après les indépendances, d’embarquer de façon irréversible dans le train de la démocratie. Mais il est vrai que la France, en soufflant le chaud et le froid, en entretenant des relations occultes avec les dirigeants africains, a elle-même contribué à enterrer le projet de La Baule. C’est dire que même dans l’Hexagone, beaucoup ne croyaient pas en l’enracinement de la démocratie en Afrique.

Le successeur de Mitterrand, Jacques Chirac, ne pensait pas à autre chose à travers sa désormais célèbre phrase selon laquelle l’Afrique n’était pas mûre pour la démocratie. Cette vision des choses est certainement encore partagée par bien des Français, même dans les hautes sphères de l’Etat. L’hypocrisie de la France en particulier, et de l’Occident en général, faite d’un grand écart entre leur discours officiel et leur pensée secrète, ouvre la voie à toutes les dérives en Afrique. Les mêmes maux causant les mêmes effets, le coup d’Etat survenu en Mauritanie, aussi condamnable soit-il, ne sera pas le dernier sur le continent. Parce que des mesures préventives ne sont pas prises, celles qui sont le vrai antidote à la prise du pouvoir par la force.


© Le Pays (Burkina Faso) - Novembre 2008

copiarpegar

Anonyme a dit…

Le speech d'Aziz hier était très sharp.

Ca va chauffer contre les champions du monde en détournement de biens publics. Je m'attends à ce que les éloges kilométriques du HCE vont commencer à s'estomper graduellement, le grand tapage pour le HCE provient justement des plus grands gabégistes du pays.

Quand on traîne des casseroles, on ne peut pas avoir une opinion indépendante.

La légalité va être de retour et ce sera une légalité, défendue et sauvée par les non Roumouz.

Sidi est selon Aziz un Président élu en toute transparence. Aziz a dit aussi entre les lignes (avec intention ou pas) que la majorité de Sidi l'a quitté, car il n'a la force de les mater, ni des biens publics à partager.

Les RV se collent à Aziz d'abord parcequ'ils ont peur, cette peur qui ne les quittera jamais. Ils le font secundo en espérant qu'il leur ouvre les vannes des biens publics.

La Mauritanie est proche du secours.

Sanhaji

Ɔopiarpegar a dit…

Le front appelle les mauritaniens aux Etats-Unis d'Amérique et les amis à manifester contre le putsch devant le Congrès Américain Washington DC (aujourd'hui 19 novembre 2008 11:00 AM - 3:00 PM)

copiarpegar

Anonyme a dit…

Cher Yanis

Je ne doute pas une seconde de ta bonne foi,tes messages mesurés et pertinents étant les rares que je lis systématiquent sur ce blog;néanmois je te recommande d'éviter de te fier à la rumeur,seule source d'informations,hélas dans notre pays.La SMAR n'a pas été cédée à 1 UM symbolique,mais à 560 Millions,avec la prise en charge d'une bonne partie de son passif par les nouveaux acquéreurs.La cession de cette entreprise a permis à l'Etat de se désengager d'une société qu'il renflouait à coups de centaines de millions sans parvenir à la redresser.Pour ce qui est d'Air Mauritanie,il faut savoir que,certes la société a souffert d'une gestion étatique désastreuse sur une période de plus de 30 ans et que donc les responsabilités sont partagées entre une vingtaine de DG qui ont eu à la diriger à un moment ou un autre.Mais quelle que soit la responsabilité des dirigeanats de la boîte,le coup fatal qui a été à l'origine de sa liquidation est la création,pendant la transition d'une nouvelle compagnie où l'Etat détient 10%.Ce sont ceux qui ont pris cette décision saugrenue de créer une nouvelle société qui sont responsables de la liquidation d'Air Mauritanie,de la mise au chômage de 400 employés et de la perte des créanciers de la société(fournisseurs,actionnaires,etc)...

Merci
A+

Anonyme a dit…

la chasse aux RV est une très bonne chose.
mais ne faut il pas commencer par soi même:
comment ould abdel aziz a pu acquérir une villa haut standing dans le très chic quartier Souissi au Maroc?
comment ghazouani a pu construire un palais en un temps record après sa nomination DG de la sureté lui qui habitait dans un appartement?
comment le conolel ould Baye a pu obtenir la semaine passée une bourse militaire au maroc pour son neveu, n'y a t il pas favoritisme?

merci pour toutes les réponses

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Position du gouvernement américain
19-11-2008
"Le Président mauritanien reste en captivité". Telle est la substance du ce communiqué du Porte-Parole du Département d'Etat, en date du 18 novembre, dont voici une traduction intégrale :

Les États-Unis réitèrent leur appel à la libération immédiate et inconditionnelle du Président mauritanien Abdallahi. Nous appuyons fermement les efforts de l'Union africaine pour rétablir le président dans ses fonctions et restaurer l'ordre constitutionnel.

Le transfert récent du président Abdallahi, son lieu de détention à Nouakchott vers son village d'origine ne constitue pas une «libération», comme il a été prétendu par la junte militaire. Le Président Abdallahi reste privé de sa liberté ; il est le seul président élu sur le continent soumis à un tel traitement. Il est maintenant assigné à demeure dans un village de quelques centaines d'habitants, situé à environ trois heures de voiture de la capitale. Les visiteurs sont examinés et une petite force de police et de militaires marque sa présence.

Notre chargé d'affaires EN Mauritanie s'est rendu auprès du Président Abdallahi, le 17 novembre, à son nouveau lieu de détention afin de lui transmettre notre message de soutien personnel et souligner notre solidarité avec le peuple mauritanien et sa démocratie. C'était la première fois, renversement, par la junte militaire, du gouvernement démocratiquement élu le 6 août ,que quelqu'un de notre ambassade a été en mesure de voir le président Abdallahi, en dépit de plusieurs demandes en ce sens.

Press Statement
Sean McCormack, Spokesman
Washington, DC
November 18, 2008


© US State of Departement - Novembre 2008

Ɔopiarpegar a dit…

Guili ! Guili ! Clique-moi ici.

Tout le monde doit faire son mea-culpa

Cliquez ici

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Le député Ould Bedr Dine : «Ould Abdel Aziz a dépensé 50 milliard pour l’achat des consciences »


C’est au cours d’une conférence de presse organisée mercredi, à Nouakchott, par les parlementaires du FNDD que le député Mohamed Elmoustapha Ould Bedr Dine, vice-président de l’UFP, a déclaré : « Ould Andel Aziz a dépensé, depuis le 6 août dernier, 50 milliards d’ouguiyas pour l’achat des consciences de ceux qui le soutiennent ».


Ould Bedr Dine qui présidait cette conférence ajoutera : « Pour ce qui est des dossiers du PSI et de AIR MAURITANIE , il reste encore d’autres gens qui devraient être poursuivis, mais ils sont libres parce qu’ils sont en faveur du coup d’Etat »
Concernant une déclaration du Député diffusées par la TVM, dans laquelle il appelait à la poursuite des auteurs de la faillite de la compagnie AIR MAURITANIE, le député Bedr Dine Dira : « Il s’agit d’un usage mal à propos d’un enregistrement exprimant un point de vue appartenant à d’autres circonstances ». D’autre part, le vice-président de l’UFP a indiqué que « le comportement actuel des membres du HCE, montre, en toute évidence, qu’ils ne sont pas là pour la reforme, car le général Aziz est l’auteur d’un coup d’Etat contre la légalité institutionnelle qui s’est soldé par le renversement d’un président élu démocratiquement ».
Concernant les arrestation dans le cadre de la lutte contre la gabegie Ould Bedr Dine a mentionné : « Tout ce qui se dit concernant la lutte contre la gabegie est une couverture pour l’arrestation des cadres du FNDD ».
ani.mr

Khalil Balla Gueye a dit…

"Bastonner , bastonner"!Pour çà tu peux déjà emmitoufler le restant de tes ossements encore intacts face à tant de flétrissure , de lâcheté et de couardise dans les couvertures de l'infamie dont regorgerait ton bazar voire ta braderie de l'ignominie sans gêne et sans remords donc ignorante du MEA CULPA!Mais moi , KBG je te ferai dire bon gré mal gré , vaille que vaille ,ton CONFITEOR ou tu y passeras corps à défaut d'âme , cette âme qui te fait tant défaut, mon pauvre loustic!
"Bastonner, bastonner" , tu peux déjà y compter de ma part et je mettrai un point d'honneur à expédier tes ossements enfin finement écrabouillés à l'ossuaire de la fosse commune des judas pleutres et parjures qui ne méritent en guise d'épitaphe que:"ci-git un lâche qui aura vécu en lâche et fini en lâche dans l'Enfer des LÂCHES"!
"Bastonner, bastonner", tu peux déjà préparer ta garde , toi le "champion des coups bas" qui n'a jamais concédé cette loyalité à ses victimes surprises et sonnées dans le noir absolu!
"Bastonner , bastonner" , c'est le sort obligé et inévitable de la vermine rongeuse , sans foi ni loi de ton espèce!

NB:Pour ton sbire!
8)Laissez passer ou fermer les yeux sur les attaques.....ainsi que celles des seconds couteaux serviles et asservis sous commandite !

Voilà qui est fait à la bonne heure!
KGBéria!!!

Anonyme a dit…

kbg,
Laisse tomber.

Tu as essayé de diffamer le prof et maintenant tu parles de violence.

Tout le monde est témoin. cela ne t'es pas profitable. Au contraire.

Un conseil: laisse tomber.

Ɔopiarpegar a dit…

Enquêtes judiciaires : Campagne d’assainissement ou règlements de comptes politiques ?

Cliquez ici

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

VITE , VITE ,des suggestions , des inspirations voire des conseils et avis comme l'ano précédent ou celui de la maison des artistes!
Vite ,vite , ne ratez surtout pas le train en marche à moins que ce ne soit soit le rouleau compresseur ou l'incinérateur des fours crématoires des Nazillons d'Auchwitz , de Treblinka ,Bergen Belsen ,Ravensbrück , Rauthausen
,Sobibor et que sais-je encore!!
Vite ,vite ,ne ratez pas pas la crémation du Nazillon pestiféré aux bubons contagieux et suppurants d'infamie!
Vite , vite , ne ratez pas l'autodafé de décontamination de l'intelligentsia menacée par le fléau endémique de la "peste brune" propagée par Moustapha le nazillon infecté!
Vite, vite , rendez vous utiles en plaçant vos buches sous l'autodafé purificateur et assainisseur!
Vite vite , ne ratez surtout pas le spectacle du Nazillon se consumant en fumées!
Vite vite , ne ratez pas la carbonisation du "PEDAGOGUE NAZILLON FACHO" et la JAVELLISATION de notre ECOLE DE DEMAIN!!
Vite , vite, dites le autour de vous , à vos portables donc!!
De toutes les façons , à moi tout seul je n'en ferais qu'une bouchée et c'est pourquoi il se serait donné "tant de mal " en nous faisant "TANT DE MAL A TOUS ET AU PAYS" jusqu'à se faire harakiri , le pauvre!

KBGrilleur!!!

Ɔopiarpegar a dit…

A la veille de l'expiration de l'ultimatum européen, le Front maintient la pression: rencontre débat à l'Assemblée Nationale Française

Cliquez ici

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

Je m'arrêterai pour une heure voire une heure et demi le temps que soient mis au parfum le max de professionnels de l'éducation et de décideurs à tous les échelons!!
Et puis , je dois m'occuper de la correction des devoirs et faire de la révision avec mes ados!
Je n'ai pas que ce minus de nazillon comme centre d'intérêt moi, il y a plus gratifiant que ce malpropre!
A bientôt donc!!

Anonyme a dit…

KGB

Tu parles tout seul maintenant.

Anonyme a dit…

Quel est ce calme qui s'est instauré depuis ce matin? Est ce le calme qui précède la tempête? où les applaudisseurs du putsch font du moins en moins de bruit depuis qu'Aziz a déclaré hier soir qu'il va poursuivre les détourneurs du passé et du présent? En tout cas une nouvelle donne est intervenue.

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

Comment se peut-il faire qu’un nazillon raciste déclaré et avéré puisse encore , ne serait ce que figurer nominalement , sur la liste des membres de notre « Commission chargée des états généraux de l’éducation » ?Si je comprends bien , son maintien parmi cet aréopage chargé de penser l’école de demain laisserait donc croire que notre jeune et future école prendrait le cap des orientations et convictions professées par Moustapha ould ahmed Ely alias « Bidhani-facho » , pseudonyme qu’il s’est délibérément choisi et sous lequel il vitupérait ses eructations racistes et haineuses à l’endroit de la communauté négro-mauritanienne !
Sans vouloir me prononcer sur quelque classification que ce soit ,je préciserais que pour le nazillon « Bidhani-facho » les « sales nègres » (de lui) se composeraient des Noirs non arabisés (Pulâr, Soninké ,Wolof) et des Noirs arabisés les Lebid selon lui ou Haratine de l’avis général !!D’ailleurs le surnom très exclusif de « Bidhani-facho » est très éloquent sur l’acception qu’aurait ce « pédagogue nazillon » de la citoyenneté Mauritanienne réduite à sa portion congrue celle des « bidhani » et préference Fachos aussi !
Dans ce cas , il serait permis de se demander dans quelle école ou étable ce « pédagogue » entendrait-il confiner les enfants Négro-mauritaniens non Bidhani (Blacks et Haratine) ?Et pour parler en plus grand et tout logiquement aussi :dans quels « bantoustans » parquerait-il donc ses enfants , leurs parents et leurs « merdeuses écoles » de sous-hommes , tjrs selon ses propres termes ?
Je rappellerais, que pour une meilleure restitution de la « pensée de ce monstre nazillon et pédagogue » je me reposerai ,autant que la décence et le respect de l’autre le permettraient en tout cas , sur sa propre « terminologie » tirée de ses innombrables poussées et vociférations gratuites de racisme !
Tout logiquement , si la dictature d’Aziz si prompte et amène à faire la « chasse aux sorcières » avec la sensiblerie et l’affectation hypocrites qu’on lui connait ne prend pas de mesures immédiates et radicales contre cet individu , Moustapha le nazillon facho, nous devrions en conclure qu’elle avaliserait de fait les dangereuses dérives racistes prônées par ce lâche qui n’a pas eu honte de se réjouir de la pendaison des 28 négro-maurit d’Inal le 28-11-90 , tout le monde en est témoin!Allant jusqu’à dire que ce fut là le plus beau jour de sa vie !Et cela aura été repris « urbi et orbi » (à la ville et au monde) dans une immense clameur et levée de boucliers d’indignation unanime par tout ce que la mauritanie compterait de sites et de médias respectueux des droits de l’homme et de la réconciliation nationale entamée par le régime légitime et légal de Sidioca !
Autrement dit , au moment où le pays traverse la plus grave crise de son histoire séculaire , la junte s’allierait en les cautionnant avec des diviseurs racistes éculés et surannés de l’acabit du prétendument « Pr Moustapha » (sic) !Cela établirait alors pour la communauté intle , si besoin en était encore, le DEFICIT flagrant de légitimité et de légalité d’une dictature réduite à accepter dans ses rangs des RACISTES et autres NAZILLONS de la « trempe » de Moustapha, faute d’avoir pu rassembler mieux !Au moment ou le monde est définitivement dénazifié , Aziz et sa junte NAZIFIENT faute de soutiens crédibles au sein du peuple et de l’intelligentsia !En s’adjoignant des nazillons avéré comme Moustapha !
Il serait aussi permis de se demander ce qu’il adviendrait dans le cas d’une telle orientation , de la politique de retour des déportés au pays négro-mauritaniens si bien amorcée et planifiée par le régime légitime de Sidioca !
Il n’est alors , hélas , à craindre que sous l’IMPULSION de racistes nazillons comme Moustapha , nos DEPORTéS ne soient rejetés dans le fleuve Sénégal comme jadis les Hebreux de l’Exodus biblique l’ont été à la Mer rouge !Mais ceux là avaient MOISE et Sarr, les Flams, l’AVOMM et même tous les autres partis épris de justice et d’égalité n’ont ni les moyens ni la prétention du reste de jouer aux prophètes !
Et personnellement , si de sévères sanctions disciplinaires voire des peines criminelles ne sont pas prises contre ce « monstre exultant et jouissif » devant la douleur des orphelins et des veuves dans les meilleurs délais possibles, je ne manquerais point d’en tirer les conclusions qui s’imposeraient sur mon très visité blog qui compte parmi ses « réguliers » entre autres l’US State Department soit le MAE des USA !
Enfin , et à titre indicatif les sanctions et peines ci dessous me sembleraient être un MINIMUM incompressible , voire plus encore :
1)un EXCLUSION de la commission chargée des états généraux de l’éducation !
2)Une PRIVATION des droits civiques (vote ,éligibilité.. ) !
3)Voire une DECHEANCE DE LA NATIONALITE pour incitation à la haine raciale !
En tout cas , la JUSTICE et le MEN feraient bien de STATUER rapidement sur le sort à reserver à cet « intellectuel » qui aura instillé son vénin raciste en bernant dans l’anonymat des milliers de personnes à en croire le compteur de son blog très fréquenté par une jeunesse en mal d’exemples et de modèles et qui n’est pas près de les avoir trouves en ce NAZILLON-BIDHANI-FACHO alias Moustapha ould Ahmed El Ely alis « Pr Moustapha » son faux titre, habitant à Tunis !
Enfin et « By the way » , je demanderais aussi à la Tunisie par le biais de son ambassade à Nktt de diligenter une enquête fouillée au sujet de cet individu professant des opinions nazies et racistes sur le net à partir de son territoire , à moins que le régime tunisien ne soit aussi laxiste et dictatorial que notre risible junte !
A la bonne heure ,Khalil Balla Gueye –Dûsseldorf –RF d’ALLEMAGNE

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy + les commentaires


Des enquêtes viseraient Ely, Messaoud, Boidiel, M'Baré...
19-11-2008
Des proches du Général Ould Abdel Aziz rapportent sa volonté d'étendre les enquêtes pour détournement de fonds à plusieurs personnalités, dont des anciens ministres et au moins un ancien Chef de l'Etat.

Selon le quotidien arabophone "El Emel El Jedid" de ce matin, Ely Ould Mohamed Vall et son ministre des finances Abdallahi Ould Souleïmane Ould Cheikh Sidiya seraient visés par des investigations relatives aux conditions de distribution des terrains constructibles, vers la fin de la transition (2005-2007).

Boïdiel Ould Houmeid répondrait de la gestion de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM) qu'il dirigeait avant de devenir ministre des deux gouvernements Waghf successifs, quelques semaines avant le putsch du 6 août 2008.

Bâ M'Baré et Messaoud Ould Boulkheir, les présidents des deux chambres du Parlement seraient, devraient aussi subir de telles rigueurs, au motif de dépenses suspectes.

D'autres sociétés feraient, elles aussi, l'objet de contrôles approfondis, comme par exemple, le Port Autonome de Nouakchott que dirigeait un parent du Président Ould Cheikh Abdellahi.

Dans son discours d'hier, devant les habitants de Toujounine, le Général Ould Abdel Aziz avait promis d'instaurer un nouveau climat de confiance avec les mauritaniens. En vertu de ce nouveau fonctionnement, les ressources seront allouées au bien-être des populations, en particulier les moins nantis. Il n'est plus question que l'argent public enrichisse une poignée de privilégiés.


© El Emel El Jedid - Novembre 2008

--------------------------------
Commentaires (8)
1. 19-11-2008 09:33
c bien,mais il faut +, voir par exemple les anciens dg de l'ener,l'actuel de attm,le dal de la snim, la somagaz,bouamatou and coEcrit par KHAIRI


-----------------------------------

(Visiteur)2. 19-11-2008 09:36
ces gens là doivent être pendu Boidiel et consors parceque qu'il ont vendu le peuple mauritanien.Ecrit par voix du peuple (Visiteur)3. 19-11-2008 09:40

----------------------------------


Un complot des maures blancs pour écarter les noirs dans la course aux élections. Si cela se confirme alors je dirai ce jeu est fait par Ely puisque lui et Aziz, ils n'ont pas intérêt de se présenter ensemble si non il y a Ould Taya qui les entend au carrefour. Et pour le cas Mbare, il veule l'écarter pour truquer la supervision des élections. Mais même si Masaoud est écarté, il y a plus de 10 Masaoud ici.Ecrit par faroukh (Visiteur)4. 19-11-2008 09:41

---------------------------------


On ne sera pas sage quand on ouvre des dossirs qu'on ne peut pas les cloturer.Ecrit par Ahmedou (Visiteur)5. 19-11-2008 09:50

--------------------------------

oh! vous ne savez pas combien j\'étais ému quant j\'ai vu les noms de ces grands champions de détournement,apparaitre sur sur les prochains ciblés de l\'opperation\" arretons les voleurs\".Hiér,dans un salon de Nouakchott un grand voleur de la republique qui à detourné tout le budjet de l\'ouverture d\'une ambassade à prétoiat disait:si aziz continu comme ça il va mettre tous les Mauritaniens en prisons et il ajoute Ely était plus sage en faisant table rase sur le passé,vous voyez c\'est immonde,c\'est abjecte nous le peuple on ne pardonne pas! vous allez être tous jugés et vos maisons seront confisquées par l\'étatEcrit par Boukhary Abdel (Visiteur)6. 19-11-2008 09:56

------------------------------


Bravo mon Général, vous êtes entrain de réconcilier les mauritaniens avec leur réligion et leur vertus premières de nos ancêtres qui se sont retournés dans leur tombe plus de milles fois aux vues des pertes de toutes nos valeurs.
La liste de mauvais gestionnaires ne serat pas complètes si moulaye o. Boukhreiss, Sidi Mhd Sidina, Sidi o. Didi, Ahmed sidi Baba et bien d'autres n'y font partie.Vive la RIM,Vive le Gl AzizEcrit par Kaon (Visiteur)7. 19-11-2008 10:02

----------------------------------
Allez jusqu'au bout c'est un bon travail.
Le général c'est vraiment "le President des pauvres" unaniment le peuple approuve cette opération
Le mouvement est accepté si determinez la durée c'est fini pour SIDIOCA nous allons l'envoyer au Niger pour finir sa vie la baEcrit par Zram (Visiteur)8. 19-11-2008 10:16
--------------------------------


Alors la je di mets devoire mon genral,si vous continuer dans ce chemin la mauritanie ira loing et vous donner espoire au peuples.montrer au peuples que vous étes vraiment les gardiens de l'etats demasquer cette bande de budgetivore sans principe afin qu'ils servent d'exemples pour tous .Ecrit par Ely cheikh (Visiteur)



Maatala

Ɔopiarpegar a dit…

Le FNDD organise des manifestations à Elmina et Arafat


Ils étaient plusieurs dizaines de manifestants du FNDD à se regrouper à Elmina au niveau du terminus arborant des banderoles sur lesquels sont inscrits des slogans contre les militaires genre « Dehors Ould Abdel Aziz ».


Selon le reporter de l’ANI, ces manifestations qui ont eu lieu simultanément à Arafat et Elmina, au cours desquelles les marcheurs ont brûlés des pneus pour barrer les routes, n’ont pas été dispersées par la police. Après une trentaine de minutes, les militants ont mis fin à leur manifestation pour revenir au calme en rentrant chez eux.
Par ailleurs, des unités de la gendarmerie ont été observées à Arafat(Zone Mosquée Nour) avec des civiles à bord des véhicules qui seraient, probablement, interceptés dans un cadre sécuritaire.
ani.mr

copiarpegar

maatala a dit…

Salam

Lu sur le blog du prof

"Psychanalyse d’un président en contemplation

Lorsque en 2007, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, devint président, quatre mois auparavant, il ne pouvait y penser. Et pourtant il le devint. Damant le pion à tous les prétendants au fauteuil présidentiel. Ceux qui historiquement se sont battus et souffert pour y accéder et ont échafaudé, durant leur longue carrière politique d’opposants, mille et un plans pour la société. Ceux qui ont pris le train en marche voulant apporter leur lot de solutions qu’ils jugeaient les meilleurs. Et enfin, les opportunistes qui se caseraient bien dans le fauteuil présidentiel pour servir et valoir de ce que de droit.

Bref, Sidioca en arrivant à la présidence, y arriva par une porte par laquelle nul ne l’y attendait. Mais il arriva. Et le grand drame de ses challengers étaient qu’ils ne savaient rien ni sur les capacités politiques de cet homme ni sur sa personnalité et son aptitude à diriger. D’autant plus que, loin de tout et du milieu depuis des dizaines d’années, il n’était ni versé dans le milieu politique ambiant de l’époque de la « chape de plomb », ni leader expérimenté d’un parti politique opérant sur le terrain. Il arriva. Un point c’est tout. Comme ces tourbillons d’air qui tout-à-coup fendent le paysage. Un cheveu tombé dans la soupe…

Que pourrait bien penser cet homme de la situation dans laquelle il se trouve ? Souffrirait-il de cette « galère » dans laquelle il fut plongé ? Ou au contraire, inaugure-t-il une nouvelle vision de la gouvernance ?

D’aucuns lui reprochent depuis plus d'une année qu’il est pouvoir, une forme d’inertie et de réserve dans la gestion des affaires de l’Etat. Une absence de communication permanente avec le peuple. Un quasi-enfermement que l’on pense voué à la méditation hors des préoccupations quotidiennes d’un chef d’Etat. Qu’en est-il vraiment ?

N’étant ni habitué aux couloirs du palais ocre et n’ayant pas en main quelques mémoires écrits du président, il reste que l’approche la plus indiquée reste l’analyse de la personnalité à travers ce qu’elle est ou mieux encore ce qu’elle devrait être eût égard au statut de la personne et à sa place dans la société. En somme à ses convictions résidus de ses croyances.

Sidioca est un homme qui vit une philosophie de la vie insufflée par le cheminement spirituel d’une confrérie à laquelle il appartient (I).Un cheminement qui aujourd’hui dans son expérience politique traverse un espace dont l’absence de spiritualité n’a d’équivalent que la longueur des crocs de ceux qui l’habitent : les loups du microcosme politique mauritanien(II). En somme, un soufi chez les loups.

Comment cet homme, spirituellement attaché à un courant religieux qui prône le détachement de ce monde , peut-il gérer les affaires humaines de la cité ? Comment le pourrait-il, lorsque brusquement tombé en politique, une sphère dont la spiritualité est douteuse, il se retrouve face à ses loups. Tous crocs dehors et qui n’ont devant eux qu’un homme dont le moindre des principes pacifiques est de ne point de livrer de combat. Dans quel état psychique se trouve ce Tijani propulsé au sommet d’un Etat humain et dont la spiritualité ne lui impose la recherche que d’un état divin. La communion spirituelle avec Dieu.

I- Sidioca face à son dilemme : diriger ici-bas en vivant tout là-haut.

Comment comprendre, que Sidioca soit peu enclin au discours et au contact populaire ? Préférant observer de loin toute chose et lui trouver sa place dans l’ordre spirituel.

Observons d’abord l’ordre spirituel auquel il appartient.

1- Du soufisme en général et de la tijania en particulier : Où l’on comprend la vanité de ce monde

L'Imam Ach-Chafiii a dit :

" J'ai tenu compagnie aux Soufis, j'ai appris d'eux ou trois choses.
Leur affirmation : le temps est comme une épée, si tu ne le tranches pas, il te tranchera.
Leur affirmation : si tu n'occupes pas ton esprit par la vérité, il t'occupera par l'erreur.
Et leur parole : l'abstinence est une protection."(rapporté par l'Imam Jalal Ad-Din As-Souyouti dans Ta'yid Al-Haqiqah Al-Aliyyah.)

L’Imam Chafiii en résume bien ici les préoccupations fondamentales des soufi : Le temps, l’esprit, la vérité, l’erreur, l’abstinence.

Le temps, l’erreur, sont des ennemis . La vérité et l’abstinence sont des amis. L’abstinence préservant de l’égarement de l’esprit qui recherche la vérité en domptant le temps.

Sidioca est un homme pieux. Un tijani.
La Tidjaniya, voie sipirituelle musulmane fut fondée par Cheikh Abou al-Abbas Ahmed at-Tijani vers 1781 à Ain ElMadi en Algérie. C'est une voie dont la doctrine est basée sur le Saint Coran et la Sounna du prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui). C’est une voie soufie.

2. L’exploitation courtisane d’une philosophie soufiste.

Lorsque par ses convictions ont veut bien préparer l’au-delà. Il arrive que par pragamatisme on abandonne l’ici-bas à ceux qui sont autour de soi.

C’est ce qui semble arriver au président. La démocratie nécessitant la collaboration et la décision, les voies du seigneurs deviennent alors finies. Réduites à ceux auxquels on peut faire confiance. En somme à une pleiades d’individus qui souvent ne partagent ni la même conviction, ni même les centres d’intérêts .

La plupart de ceux qui occupent les hautes sphères du pouvoir n’ont de soufi que ce que leur conscience a laissé or celle-ci est consignée depuis belle lurette au vestiaire des idées reçues d’un ancien régime qui traine encore ses relents vespéraux sur la conscience d’un peuple endormi. (Voir en cliquant ici le portrait psychologique de ce peuple. )

Avec cette crise des institutions, le soufi se devait de s’occuper des choses de ce monde. Il ne pouvait plus rester en contemplation.
Consacrant un ouvrage à la psychologie Soufi, le Dr. Nurbakhsh Ecrit :

« Le soufi considère que l’homme est naturellement imparfait ; c’est un malade que son manque de discernement empêche de saisir la « Vérité-Réalité ». L’homme est incapable par lui-même d’atteindre le vrai, car sa vision est faussée par les apparences et par son propre psychisme. La psychologie moderne reconnaît bien que la plupart des motivations humaines s’effectuent dans l’inconscient, c’est lui qui détermine et gouverne l’homme « non préparé » même lorsqu’il croit agir d’après la raison.
C’est ce stade psychomental qui est désigné par le soufisme sous le nom de « Nafs Ammareh » (ame commandante) c’est-a-dire qui est sous l’empire tyrannique de l’inconscience. L’homme a l’impression que sa propre conscience le gouverne et que sa volonté intervient sans cesse. Or, c’est une erreur. A ce stade, sa décision est déterminée par la surface « visible » du psychisme qui fait corps avec l’inconscient jusqu’au « ça ». Le sentiment de volonté n’est dû qu’à la conformité des instincts, des pulsions, avec les exigences du sur-moi ; il n’est point l’expression de la puissance véritable du spirituel sur le psychomental. Or donc, le premier devoir du soufi est de s’affranchir de cette dépendance à l’égard de son inconscient spontané[1] ».

Donc sachant bien que dans son entourage des personnes ont obéï depuis belle lurette à l’appel du mal sous l’effet de la fameuse tendance humaine à pencher pour le mal et que les soufis reconnaissent dans le principe ; « El nafsou amaratoun bil sou’i », le Président est bien pris dans un dilemme :

- ou il prend au pied de la lettre le commandement soufi et s’armer de patience suivant les préceptes de Dieu : « Ce n’est pas à toi de les diriger, mais Dieu dirige qui il veut » (Verset 272 Sourate Elbaghara)

Donc laisser au Divin le soin de gérer l’Etat à sa place et se consacrer uniquement à la méditation.

- Ou attendre d’atteindre la « perfection », pour pouvoir surmonter tous les problèmes qu’il rencontre. Ce qui n’est pas une chose aisée ni dans l’espace , ni dans le temps. En effet, l’auteur précité fait remarquer : « Il en est de même pour le soufi qui doit se remettre totalement en question avant d’entrer en possession de sa vraie personnalité. Ce travail ne saurait être réalisé que sous l’étroite surveillance d’un Qotb (un homme parfait), car il est hérissé de dangers dont le moindre serait d’accentuer les fausses structures internes. C’est pourquoi en soufisme on considère que tout homme qui n’a pas subi le débridement de ses fausses motivations est un homme malade. »

Voilà le Président de la République est assujeti à une philosophie soufi qui lui dicte un comportement qui explique certainement sa façon de voir les choses et de les apprécier. Situation qui est probablement mal comprise des observateurs. Et qui pourrait expliquer bien des attitudes du Président. Notamment la précaution, la gestion spécifique du temps, son effacement par rapport au public, son absence de volonté de « paraître » ou de parler tout le temps en public et pour le public.

Ibn Arabi ne disat-il pas : « Le silence de la langue est un des traits ordinaires de tous les hommes spirituels et de tous les maîtres de la voie. » ?

Autant d’attitudes qui prennent justement leur source dans l’attitude spirituelle du soufi. A savoir, la réduction du temporel au spirituel, l’effacement de l’être pour ne voir que Dieu et sa voie spirituelle. En définitive un détachement de ce monde ou le soufi veut détruire son « ego » (ennafs) qui peut être à l’origine du mal.

Ainsi le soufi Erroumi « pense que l'égo humain peut-être combattu et finalement annihilé à travers une alchimie spirituelle de transformation, ou purification de l'âme (tazhiyat al-nafs). Le processus d'alchimie spirituelle comprend la transformation du « nafs» à travers de nombreuses étapes, depuis l'état le plus bas de al-nafs al-ammarah (l'âme instigatrice au mal) jusqu'à l'état le plus élevé de l'extinction en Dieu (fana' fi Allah). Lorsque l'égo est annihilé en Dieu, l'homme n'est plus séparé de Lui. Au niveau du fana' (anhilation de l'égo en Dieu) il ne reste plus que la réalité de la shahadah : La ilaha ill al-Allah (Il n'y a d'autre Dieu que Dieu). »[2]

II- Quelle influence cette psychologie à -t-elle sur la gestion de l’Etat ?

Au vu de ce qui précède, on en déduit donc que Le Président Sidioca est, comme tout Soufi ,à la recherche de sa voie spirituelle (Tariqua) qui lui permettra de dépasser sa condition humaine en communiant avec Dieu et est soumis spirituellement à un Qotb (un maître parfait) qui le guide dans cette voie.

Dans ces considérations, le Président de la République, est en principe soumis à un comportement spirituel qui doit certainement handicaper sa gestion du temporel. C’est-à-dire les affaires de ce bas-monde.

Alors qu’elle pourrait être son attitude à leur égard ? Elle ne peut être que de trois types :

1. Soit se consacrer totalement à la gestion des affaires de l’Etat
2. Soit ignorer les affaires de l’Etat et se consacrer à sa spiritualité
3. Soit se décharger partiellement sur une personne tierce pour gérer les affaires de l’Etat en son nom

La situation « 1 » est absolument contraire à sa philosophie. Donc à rejeter.
La situation « 2 » est partiellement vraie. Le chef des l’Etat entend se conscarer à son soufisme jusque dans l’enceinte de la Présidence. La construction d’une mosquée dans son enceinte en témoigne. Mais le chef de l’Etat n’en ignore pas pour autant les affaires de l’Etat, mais il les « traite » à sa façon.
La situation « 2 », n’est pas impossible, puisque désireux de se libérer le plus souvent des choses d’ici-bas, il se pourrait bien qu’il n’hésite pas à confier à une personne tierce (de la famille ou d’un cercle d’influence), la gestion des affaires de l’Etat. Cette gestion peut se faire de façon direct ou indirecte.

Où tout s’explique…

Ainsi donc de toute évidence, les différents reproches faits au chef de l’Etat de ne pas prendre les choses en main, de confier ses affaires à ses proches de se laisser facilement influencer ou même diriger par ceux de son entourage, pourraient alors trouver explication. Non pas , comme on a tendance à le faire croire, du fait d’une « absence de personnalité » ou « de faiblesse de caractère », mais simplement du fait de la « pholosophie de vie » d’un président soufi.

Ainsi aussi s’expliquent ses fréquents voyages, qui le détachent des matérialités de la présidence. Voler c’est se libérer. Ses voyages à des moments critiques, comme la crise gouvernementale. Car pour le soufi tout ici-bas n’est qu'éphèmère, sans valeur.

Ali Ben Abdallah Al-Imrani Al-Hassani ne disait-il pas :

« Que toute chose entre Toi et Moi soit cultivée,
Et qu'entre moi et les mondes, il n'y ait que désert!
Si Ton amour est assuré, tout est facile,
Car toute chose sur terre n'est que terre. »

Un soufi parmi les loups. Ou quand la spiritualité d’un homme, conduit au sommet de l’Etat, rencontre des matérialités d’un bas-monde que des hommes, avides de partager, mettent en cage le temps d’une présidence.

Pr ELY Mustapha


maatala

Anonyme a dit…

Très bel article du professeur.
Merci Maatala.

Anonyme a dit…

salut ...j ai ai;e cette citation pleine de sagesse de bouddha...et si nos hommes politiques et intello...s en inspiraient...

Ceux qui maitrisent la parole juste ne font offense a personne.pourtant ils disent la verite.Leurs ;otssont clairs mais jamais violents...Ils ne se laissent jamais humilier, et ils n humilient jamais personne....

bl

Khalil Balla Gueye a dit…

PS:
1)Je mettrai en ligne dans 1 ou 2 heure une version "améliorée" dont ma dernière intervention sur Canalh ne serait qu'une blême et plate copie!c'est vous dire donc!Le titre en serait "Le HEC ,le "pédagogue nazillon" et l'école du futur"! Quelque chose dans ce genre , pour sûr!

2)Je m'assurerai aussi, personnellement , que les autorités Tunisiennes à Tunis et à Nktt auront reçu leurs "ampliations personnalisées"!
Et ce n'est point le Conseiller des Affaires Etrangères que je suis ou que je fus qui aurait des difficultés insurmontables à ce sujet!Vous vous en douteriez bien!

3)J'ai omis de suggérer aux Tunisiens d'y voir plus clair sur la "présomption d'usurpation d'identité et de titre" planant sur l'intéressé!Quand j'ai dit "présomption" et "planant" ce n'était qu'une façon de parler!Il s'agirait en fait d'une certitude établie et j'en ai les preuves!Je ne manquerais point de rajouter ce "détail" comme aurait dit Le Pen , ce nazillon français dont notre héros semblerait être le dauphin voire l'unique légataire en Mauritanie et en Tunisie aussi , le NET AIDANT!!

4)Ayant appris à connaître le personnage ,un peu plus à mes dépens d'ailleurs et gratuitement comme presque tout le monde , je puis déjà vous dire comment il s'est fabriqué son identité et son titre usurpés en ajoutant une seule lettre "Y" à son prénom!Personne ne me l'a dit ,mais cela crève l'oeil pour qui connait la simplicité d'esprit de ce simple d'esprit!

Son vrai prénom= EL MOUSTAPHA ajoutez y un "Y" à EL et il se métamorphose en ELY MOUSTAPHA croyant pouvoir toujours invoquer je ne sais quel tour d'anagramme ou quel ancêtre pour expliquer au besoin son IMPOSTURE!Et le titre "Pr" , n'importe quel lycéen Sénégalais au chômage donnant des cours privés de français à NKTT pour les ados du collège ou du primaire même à 200 um l'heure paraderait fièrement et presque "légitimement" avec le titre ronflant et creux de "Professeur" comme "Pr EL(y) MOUSTAPHA" alias le nazillon-Bidhani-facho!

Khalil Balla Gueye-Düsseldorf!

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Khalil Balla Gueye a dit…

BL,
Je serais bien d'accord avec Boudha à ce sujet et j'ajouterai même ceci "Au commencement était le verbe!" comme l'aurait dit l'apôtre biblique Jean!
Mais qui aurait donc COMMENCé avec le MAUVAIS VERBE?
Tout le monde connait la réponse à cette question pour le sujet qui nous importe là , juste maintenant!
A la bonne heure!
KBG

19 novembre 2008 22:57

Khalil Balla Gueye a dit…

Correctif:
Le titre en serait "Le HCE ,le "pédagogue nazillon" et l'école du futur"! Quelque chose dans ce genre , pour sûr!

Et non HEC!

Anonyme a dit…

Salut Khalil...
les bons verbes seraient...arreter....pardonner...
amicalement...
bl

Khalil Balla Gueye a dit…

Je l'appellerai dans l'article Pr Mephisto , mais personne ne serait dupe sur son identité!
Si j'ai opté pour la solution du nom d'emprunt ce n'est point parce que je ne sais quels doutes de dernière minute se seraient emparés de moi!loin s'en faut d'ailleurs!
Bien au contraire , ce faisant je ménagerais aussi les atermoiements des éventuels médias excessivement scrupuleux !
Encore qu'ils ne devraient guère être nombreux ceux qui porteraient notre nazillon Pr Mephisto dans leur coeur!
Comme vous le voyez donc cette alternative offre l'avantage d'une plus grande diffusion à l'article à venir 1 ou 2 H après ce commentaire!
Qui donnerait d'ailleurs un clou pour un nazillon aux abois et cerné de TOUS CÔTés!

PS=les Tunisiens eux auront droit à une version où un "chaton sera appelé un chaton" fut-il celui de la maison des artistes!

Bon voilà , vous savez tout ou presque , moi je ne poignarde jamais dans le dos!
Vrai ou je me trompe nazillon noctambule ,perfide et déloyal?
Khalil balla gueye

Khalil Balla Gueye a dit…

Oui c'est à fendre le coeur , je le concéderais volontiers!Mais ma résolution est prise et l'intérêt du pays et des générations futures , c-à-d mes enfants , les vôtres , mes petit-enfants et les vôtres aussi PRIME sur tout le RESTE !Y compris une AMITI2 vieille de 40 ans ou presque et le COUSINAGE!
Rien n'y fait!"Alea jacta es"!Le Rubicon sera bien franchi et traversé ,dussé-je le faire à gué!!
Khalil Balla Gueye-Düsseldorf

Khalil Balla Gueye a dit…

Et maintenant , laissez moi me mettre à l'ouvrage en m'épargnant vos appels à la clémence!!
je risquerais bien d'y succomber devant tant d'insistance et çà je n'aime pas!

Anonyme a dit…

Les discussions sur Canal sont devenues impossibles a cause de KBG est son reglement de compte avec le Professeur.

Yamoulana El Varaj Bislamtou

Anonyme a dit…

Ultimatum européen : Réunion à Adiss, demain
20-11-2008
Il y a un mois, les consultations au titre de l'article 96 de l'accord de Cotonou se sont ouvertes à Paris. Mais après un constat d'échec, les Européens ont donné un délai d'un mois à la Mauritanie pour présenter de nouveaux éléments qui pourraient permettre de sortir le pays de la crise constitutionnelle et politique dans laquelle il est plongé depuis le coup d'Etat.

Ce délai s’expire ce jeudi 20 novembre. Le pouvoir de Nouakchott a-t-il apporté de nouveaux éléments aux Européens depuis un mois ? C'est toute la question à laquelle devra répondre la communauté internationale demain 21 novembre, lors d'une réunion convoquée à Addis-Abeba.

L'exigence première des partenaires de la Mauritanie, c'était la libération inconditionnelle du président déchu. Or Sidi ould Cheikh Abdalahi n'a pas été libéré mais assigné à résidence dans son village natal, il peut cependant recevoir toutes les visites qu'il souhaite.

La communauté internationale attendait également des propositions de sortie de crise satisfaisantes de la part de la junte pour l'instant elle n'en a pas reçu et tout laisse penser que les militaires n'ont pas l'intention de quitter le pouvoir aussi vite que les Européens le souhaitent.

Reste à savoir maintenant de quel côté va pencher la balance. Certains Européens sont partisans d'un dialogue à tout prix, et voient des signes d'ouverture côté mauritanien, d'autres estiment au contraire que la junte cherche simplement à gagner du temps sans faire d'effort pour revenir à l'ordre constitutionnel.

A les écouter, les consultations avec l'Europe pourraient être rapidement fermées, ce qui ouvrirait la voie aux sanctions prévues dans le cadre de l'accord de Cotonou. 70 millions d'euros d'aide au développement risqueraient alors d'échapper à la Mauritanie, pour la seule année 2009.


© RFI - Novembre 2008
taqadoumy.com

copiarpegae

Anonyme a dit…

Vous voulez écouter Radio Mauritanie émettant de Paris et bien écoutez l'émission de Juan Gomez de ce matin jeudi sur RFI.

Le Mouvement "réctificatif" a déployé tous les efforts avec la Baraka française pour la rendre un véritable spot publicitaire pour la junte.

Sanhaji

Ɔopiarpegar a dit…

Brèves du Rénovateur

• La petite forme du gouvernement

Le gouvernement de Moulay Ould Mohamed Laghdaf travaille… sans travailler. En cette période de crise politique, tout donne l’impression de tourner au ralenti. Les fameux séminaires et autres ateliers de formation sont de plus en plus rares. Sans doute parce que la Banque mondiale, le FMI, l’UE et autres partenaires au développement de la Mauritanie ont mis en veilleuse certains de leurs projets.

Une situation qui influe directement sur le « rendement » des organes de presse officiels qui consacraient l’essentiel de leur couverture médiatique à ce genre de non événement. Heureusement, qu’il y a maintenant la couverture de tout ce qui va dans le sens du soutien au Haut Conseil d’Etat !

• TVM : Vulgarités

On peut être partisan mais sérieux dans ce qu’on fait. Passe que le contenu soit totalement contrôlé, soumis mais il faut que la forme y soit.

La dernière trouvaille de la TVM consistant tout simplement à repasser d’anciennes émissions où des leaders du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) exprimaient des opinions liées à des contextes qui ne sont pas ceux du moment, est tout simplement scandaleuse. Arguments non convainquant parce que toute la clique qui voue aujourd’hui le président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi l’avait présenté, à l’élection présidentielle de 2007, comme « le président qui rassure » !

Comment expliquer alors un tel revirement ? Durant la première année du mandat écourté de Sidioca, la Majorité (non silencieuse) avait applaudi tous les projets du président : retour des réfugiés, vote d’une loi incriminant les pratiques esclavagistes, campagne agricole, PSI.

Programmes et projets qui sont aujourd’hui, par un curieux retour de situation, utilisés comme armes de « décrédibilisation » de l’action du président démocratiquement élu. Alors la Télé Vulgarité de Mauritanie doit nous dire comment ce qui est valable pour les uns ne l’est pas pour les autres !

• Ahmed Ould Daddah : Un cas d’école en politique

D’aucuns se demandent aujourd’hui si le « coup » politique et militaire des tombeurs du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi pouvait réussir, dans sa forme actuelle, sans le concours circonstancié du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) d’Ahmed Ould Daddah.

La coalition entre la formation politique de celui qui était présenté à l’opinion publique nationale et internationale comme « le chef de file de l’opposition démocratique » en Mauritanie et la Majorité-opposition de Sidioca a permis aux généraux de manœuvrer dans l’ombre jusqu’au moment où la décision de limogeage a été prise mettant le grain de sable qu’il ne fallait pas dans l’engrenage politique qui se préparait. Ahmed qui file le parfait amour avec le Général-Président n’est-il pas en train de vivre lui-même une idylle qu’il a reprochée à Sidioca ?

A quel jeu joue-t-il, lui qui, dans un premier temps, a montré tout son empressement à voir les militaires organiser une élection présidentielle qu’il pense gagner d’avance ? Pourquoi l’échéancier électoral et la candidature des militaires ne sont plus évoqués par le RFD dont le président assume l’engagement du parti dans la « rectification » sans s’assumer en tant qu’opposant ?

Ahmed Ould Daddah peut-il continuer à se prévaloir du statut de leader de l’Opposition alors qu’il est devenu l’allié objectif de la Majorité qui a destitué Sidi ?

• Sanctions : c’est le peuple qui va trinquer

Sanctions, pas sanctions. Les politiques mauritaniens, partisans du putsch ou opposants à la junte au pouvoir depuis trois mois, sont partagés quant à l’opportunité ou non des sanctions brandies par la communauté internationale contre la Mauritanie.

Les uns pensent qu’une telle mesure pour réprimer les auteurs du coup d’Etat serait inefficace et ne toucherait que le petit peuple en lui coupant une aide (les vivres) qui, en tant normal, est loin d’être suffisante pour régler ses mille et un problèmes.

Les autres voudraient que la communauté internationale se serve de cette mesure coercitive pour faire plier les militaires qui restent sourds à tout appel incluant le retour de Sidi comme préalable à toutes recherches de compromis. Les consultations de Paris n’ont donc réussi qu’à endurcir la position des uns et des autres.

Face à l’ultimatum des Européens, le Haut Conseil d’Etat, engage une course contre la montre pour préparer la tenue des états généraux de la démocratie, « avec ou sans la participation des récalcitrants », comme le précisera l’un des membres du Conseil en tournée d’explication à l’intérieur du pays.

• Mauvaise pêche

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. L’arrêt biologique de cette année risque de se prolonger à cause de la mévente du poisson mauritanien qui, en pleine crise politique, ne trouve pas preneur.

Sur un stock de plus de 15.000 tonnes, toutes catégories confondues, seules 8600 ont été vendues, à la fin de l’arrêt, aux Japonais et aux Européens pour un montant total de 52 millions de dollars US (environ 13.156.000.000 d’ouguiyas). Par rapport à la dernière décade, les producteurs mauritaniens parlent d’une perte sèche de près de 15 millions de dollars US (3.795.000.000 UM).

Face à une telle crise (économique), les opérateurs du secteur ont décidé tout simplement de ne pas prendre la mer en attendant de commercialiser les 7000 tonnes de poisson encore dans les frigos et les calles des navires. Un souci de plus pour le nouveau pouvoir dont le ministre des Pêches et de l’Economie maritime était, il y a deux semaines, à Nouadhibou qui, ces temps-ci, fait grise mine.

• Guerre des tranchées

Y a-t-il encore une opposition en Mauritanie ? Y égard au mélange des genres provoqué par le coup d’Etat du 6 août 2008 – ou « mouvement rectificatif », pour ne pas faire des jaloux -, et visible aujourd’hui à l’œil nu, cette question mérite d’être posée. Une partie, la plus grande, de la majorité du président destitué (Indépendants, démissionnaires d’ADIL, PRDR, etc) file le parfait amour avec le RFD d’Ahmed Ould Daddah et Hatem de Saleh Ould Hanenna qui, avant l’avènement du HCE, étaient de l’autre côté.

Une autre partie (ADIL, si ce nom a encore un sens, APP) rame à contre-courant de la première en s’alliant avec l’UFP de Mohamed Ould Maouloud et « Tawassoul » de Jemil Ould Mansour dans un nouveau front (FNDD) ! Une redistribution des cartes qui s’apparente plus à une guerre des tranchées dans une lutte sans merci pour le pouvoir.

Info source : Le Rénovateur Quotidien (Mauritanie)
cridem.org

Khalil Balla Gueye a dit…

jeudi 20 novembre 2008
Le HCE,«le pédagogue-nazillon» et l’école de demain pour nos enfants.

Le HCE ,«le pédagogue-nazillon»et l’école de demain pour nos enfants.

http://vindicte.blogspot.com/

A la bonne heure!

Ɔopiarpegar a dit…

Le Front: dilapider 50 milliards en achats de consciences et prétendre lutter contre la gabegie, c'est le projet du Général limogé.


De nombreux dirigeants du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) ont affirmé être absolument d'accord pour combattre la gabegie mais font remarquer que "les autorités actuelles ne sont pas qualifiées pour mener ce combat étant elles mêmes issues de la gabegie" comme le rappelle Mohamed Jemil Ould Mansour, Président en exercice du Front."Ouvrir, de façon sélective, des dossiers visant des groupes politiques et sociaux particuliers ne pourrait servir le pays", affirme Ould Mansour. Quant au Député Ould Bedre Eddine, il affirmera que "le Général n'est pas qualifié pour lutter contre la gabegie, parce qu'il a usurpé le pouvoir, installé un dictature et dépensé jusqu'à 50 milliards d'ouguyas en achats de consciences et en corruption".

Ces déclarations ont été prononcées lors d'une réunion publique organisée par le Front à l'ancienne Maison des Jeune et à laquelle ont assisté nombre de ses dirigeants en plus d'une grande affluence de décideurs politiques, hommes de presse et simple militants et habitants de Nouakchott.

Le Front a rappelé, lors de cette réunion, qu'il n'est pas opposé à la lutte contre la gabegie mais qu'il perçoit, dans la campagne actuelle, une nette volonté d'exploitation de de ce dossier à des fins de règlements de comptes.

Et Ould Mansour d'ajouter: "les nominations actuelles sont toutes sur des bases de clientellisme, de parenté et d'accointances tribalo-régionalistes. C'est aussi de la gabegie".

Le Front, dira son Président en exercice, ne s'oppose pas à la lutte contre la gabegie mais fait remarquer que les critères choisis par les putschistes s'apparentent beaucoup "à de la vengeance par leur caractère de sélectivité" .

Par ailleurs, Ould Monsour, précisera que ce sont les putschistes et leurs Parlementaires qui sont responsable de prochain embargo économique et de ses conséquences sur les populations. Ce sont eux qui ont violé les conventions et accords signés par la Mauritanie. Quand les putschistes décideront de revenir sur leur forfaiture, la communauté internationale reviendra sur sa décision de sanctionner la Mauritanie des Généraux, précisera-t-il.

Quant au Député de l'Union des Forces de Progrès (UFP), Monsieur Moustapha Ould Bedre Eddine, il déclarera, lors d'une conférence de presse tenue en présence de nombre de ses collègues du Front, que le Général limogé, Mohamed Ould Abdel Aziz, "n'est pas le mieux placé pour lutter contre la gabegie. Voici un général, dira le Député, qui a commis un coup d'Etat contre la légalité, instauré un régime dictatorial, démis nombre de fonctionnaires juste parce qu'ils avaient dit NON, jeté en prison ses opposants, muselé la presse et les média, distribué des postes et fonctions en guise de récompenses, dépensé 50 milliards d'ouguyas pour acheter les conscience".

Notre désaccord avec Ould Abdel Aziz ne porte pas sur comment gérer le Pays mais, plutôt, sur comment accéder au droit de le gérer. Ce qui n'est pas du tout la même chose!
Il faut rappeler que la télévision publique mène une campagne de promotion du Général limogé en relation avec sa prétendue lutte contre la gabegie. Lors de cette campagne, cette télévision a utilisé des extraits de discours de Ould Bedreddine, fustigeant la dite gabegie et demandant des sanctions contre ses auteurs.

Le but affiché de la rediffusion de ces extraits, selon le Député de l'UFP, est de mettre en évidence une prétendue contradiction entre les déclarations des dirigeant du FNDD quand ils fustigent la gabegie et leur opposition à la campagne actuelle. L'autre but est aussi de semer la division en ses rangs et entre ces mêmes dirigeants et les familles des personnes interpellées.

Et Ould Bedreddine de conclure sur deux points: (i) les enregistrements appartiennent à leur auteur et nul n'a le droit de les utiliser et de les rediffuser sans son autorisation, (ii) du temps de ses déclarations, nous, en tant qu'opposants, nous pouvions critiquer le pouvoir sur les média publics. Actuellement, la moindre critique à la télévision publique nous fait subir le sort qui a été réservé à Isselmou Ould Abdel Kader...".
for-mauritania.org

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

La version revue et corrigée est désormais disponible en ligne.
Le sommeil m'avait empêché de la relire hier soir.
Voilà qui est fait donc!
A la bonne heure!

jeudi 20 novembre 2008
Le HCE,«le pédagogue-nazillon» et l’école de demain pour nos enfants.

Le HCE ,«le pédagogue-nazillon»et l’école de demain pour nos enfants.

Anonyme a dit…

Je remercie particulièrement le groupe canalh historique pour l'esprit démocratique qu'il ne cesse de prôner par des discussions franches et sincères.Chapeau spécial pour Yanis pour ses commentaires on ne peut plus précis et coordonnés.
Je demande par ailleurs à Khalil balla gueye de nous laisser suivre ce blog. Il l'a tellement polué par des commentaires bidons et incompréhensibles.
Avec mes sincères amitiés!

Anonyme a dit…

Pour corriger certaines erreurs parues dans la presse et sur internet,voilà quelques informations utiles ,concernant les directeurs généraux et présidents du conseil d’administration d’Air Mauritanie-sa.

Les DG
-Sylla.....De Juin 2000 à Janv 2002
-O/Hamoud. De Janv 2002 à Avr 2005
-Waghef De Avr 2005 à Déc 2006
-Aoufa De Déc 2006 à Juil 2007
-O/Khattry De Juil 2007 à Janv 2008

Les Presidents du Conseil d'Adm
-O/ Boihy.De Juin 2000 à Janv 2002
-A.Moctar.De Janv 2002 à Sept 2006
-O/Nany De Sept 2006 à Juil 2007
-Tijani. De Juil 2007 à Janv 2008

Des années 60 à l'an 2000,la compagnie a connu plusieurs autres DG et PCA,dont notamment: Breidelleil,Saibout,Boukhreiss,Dieng Farba,Filaly,Didi Biya,Haibetna,O/Sidi Aly,etc

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

Efforts "insuffisants" de la Junte et "mesures appropriées" de l'Union Européenne


Aujourd'hui 20 novembre prend fin l'ultimatum que l'Union Européenne avait posé à la Junte le 20 octobre dernier et qui exigeait, dans le cadre de l'Accord de Cotonou, la libération du Président élu et le rétablissement de l'ordre constitutionnel en Mauritanie.Dans une déclaration, reprise par l'Agence France Press (AFP), le Porte parole du Quai d'Orsay, Monsieur Frédéric Desagneaux, constate que les "efforts" de la Junte en direction des demandes européennes étaient "insuffisants" et que, comme prévu, l'Union prendra les "mesures appropriées".

Il faut préciser qu'en guise de libération du Président et de rétablissement de l'ordre constitutionnel, le Général limogé a changé le Président de lieu de détention en l'assignant à résidence surveillée à 250 Km de la Capitale et décidé d'organiser des élections présidentielles pour assoir son pouvoir et légitimer son putsch.

Parallèlement à cela, la Junte s'est lancé dans une campagne de répression et de règlements de comptes sans précedent.

Demain à Addis-abeba, se tiennent les réunions des Troyka de l'union Africaine et de l'Union Européenne pour examiner les "mesures appropriées" à la suite de l'expiration des ultimatums africain et européen. Les Etats-Unis s'étaient joints aux deux ensembles continentaux pour exiger le retour à la légalité constitutionnelle en Mauritanie.


Voici le texte de la dépêche:


L'Union européenne va examiner des "mesures appropriées" à l'encontre de la Mauritanie en raison des efforts "insuffisants" du pouvoir pour rétablir "l'ordre constitutionnel" dans le délai fixé par l'UE qui expire jeudi, a déclaré le ministère français des Affaires étrangères.

"Le 20 octobre dernier, l'Union européenne a donné un mois à la junte pour faire des propositions en vue de ce retour à l'ordre constitutionnel", a déclaré Frédéric Desagneaux, porte-parole du Quai d'Orsay.

"Compte tenu du caractère jugé insuffisant par la communauté internationale des propositions faites par la junte, les Etats membres de l'Union européenne vont examiner, sur la base de propositions de la Commission, les mesures appropriées prévues dans le cadre de l'article 96 de l'accord de Cotonou", a ajouté le porte-parole.

Ancienne puissance coloniale en Mauritanie, la France assure jusqu'à la fin de l'année la présidence semestrielle de l'UE.

M. Desagneaux n'a pas donné plus de détails sur de possibles mesures à l'encontre de ce pays. Des sanctions européennes pourraient prendre la forme d'une suspension des relations diplomatiques et de l'aide au développement, hors aide humanitaire.

(AFP via Cridem)


Lire aussi l'article sur le site de rfi:

Il y a un mois, les consultations au titre de l'article 96 de l'accord de Cotonou se sont ouvertes à Paris. Mais après un constat d'échec, les Européens ont donné un délai d'un mois à la Mauritanie pour présenter de nouveaux éléments qui pourraient permettre de sortir le pays de la crise constitutionnelle et politique dans laquelle il est plongé depuis le coup d'Etat.

Ce délai s’expire ce jeudi 20 novembre. Le pouvoir de Nouakchott a-t-il apporté de nouveaux éléments aux Européens depuis un mois ? C'est toute la question à laquelle devra répondre la communauté internationale demain 21 novembre, lors d'une réunion convoquée à Addis-Abeba.

L'exigence première des partenaires de la Mauritanie, c'était la libération inconditionnelle du président déchu. Or Sidi ould Cheikh Abdalahi n'a pas été libéré mais assigné à résidence dans son village natal, il peut cependant recevoir toutes les visites qu'il souhaite.

La communauté internationale attendait également des propositions de sortie de crise satisfaisantes de la part de la junte pour l'instant elle n'en a pas reçu et tout laisse penser que les militaires n'ont pas l'intention de quitter le pouvoir aussi vite que les Européens le souhaitent.

Reste à savoir maintenant de quel côté va pencher la balance. Certains Européens sont partisans d'un dialogue à tout prix, et voient des signes d'ouverture côté mauritanien, d'autres estiment au contraire que la junte cherche simplement à gagner du temps sans faire d'effort pour revenir à l'ordre constitutionnel.

A les écouter, les consultations avec l'Europe pourraient être rapidement fermées, ce qui ouvrirait la voie aux sanctions prévues dans le cadre de l'accord de Cotonou. 70 millions d'euros d'aide au développement risqueraient alors d'échapper à la Mauritanie, pour la seule année 2009.
for-mauritania.org

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Manifestations devant le Congrès américain: retour à la légalité constitutionnelle

Cliquez ici

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Premier discours du Président de la République depuis le Coup d'Etat, prononcé depuis Lemden

Mes Chers Compatriotes,

Les engagements pris devant la Nation et devant la Communauté internationale entre 2005et 2006 par les autorités de la transition de l’époque, les dispositions de la Constitution que vous avez adoptée, après amendements, à une écrasante majorité en juin 2006 et le choix que vous avez fait, en toute liberté et en toute transparence, au mois de Mars 2007 en m’élisant à la magistrature suprême du pays ont marqué pour vous et pour le reste du monde la fin d’une époque.

Le pays, assuré d’avoir écarté à jamais le spectre des coups d’Etat, s’est engagé dans la consolidation de son unité nationale, en particulier par l’organisation du retour des réfugiés et par les mesures prises pour l’éradication définitive de l’esclavage, l’enracinement de la culture de la liberté et de la démocratie et son développement économique et social.

Mes Chers Compatriotes,
Des efforts énormes ont été réalisés en 15 mois de gestion démocratique. Ces efforts se sont traduits par une situation économique assainie dont les citoyens ont commencé à voir les bienfaits avec le début de la mise en œuvre du Programme Spécial d’Intervention, comme en ont témoigné le Fonds Monétaire International et la Banque Mondiale lors de la réunion du Caucus africain tenue à Nouakchott le 1er Août 2008, cinq jours avant le coup d’Etat. Ils se sont traduits également par les concours financiers sans précédent mobilisés au titre de l’aide publique au développement lors du Groupe Consultatif pour la Mauritanie, tenu à Paris en Décembre 2007, ainsi que par l’afflux massif d’investisseurs venant de tous les continents.

D’un autre côté, les libertés publiques, les droits de l’Homme, la liberté de la presse, l’indépendance de la justice, le fonctionnement régulier des institutions, y compris l’institution parlementaire, n’ont souffert d’aucune entrave au cours des 15 mois écoulés du mandat présidentiel. Ainsi, le pays était cité en exemple dans le monde entier comme modèle de conversion réussie aux valeurs de la liberté et de la démocratie et d’adoption de mesures propres à conforter l’unité nationale.

Or tous ces acquis ont volé en éclat le 6 Août 2008, lorsque qu’un officier, dont le devoir et l’honneur consistaient à servir, à obéir et à défendre les institutions de la République, s’est accaparé du pouvoir par la force.

L’usage de l’intimidation et de la corruption, après le dévoiement de l’institution parlementaire et l’instauration de la chasse aux sorcières et du règlement de compte comme système de gouvernance sont en train de vider l’administration de sa substance, d’engager l’économie dans la voie d’un populisme générateur d’une faillite inéluctable s’il persiste et de conduire le pays à un isolement diplomatique et économique suicidaire.

Mes Chers Compatriotes,
Conscient des responsabilités qui m’incombent face à cette situation, convaincu de votre attachement aux valeurs de paix et de liberté que recèle la démocratie, ainsi que le prouvent votre mobilisation spontanée et l’engagement sans précédent d’acteurs politiques et sociaux majeurs pour la défense de la démocratie, je n’épargnerai aucun effort pour sortir le pays de l’épreuve que nous traversons aujourd’hui, dans la recherche constante de la concorde nationale.

Pour cela, j’ai besoin de votre concours et de votre adhésion pour que, sans heurts et sans violence mais loin des compromissions et des solutions qui ne règlent rien quant au fond, soit rétabli l’ordre constitutionnel par la mise en échec du coup d’Etat du 06 août 2008.

Chef suprême des armées, je voudrais ici renouveler ma confiance à nos forces armées et de sécurité, dont je sais qu’elles sont profondément républicaines. Je profite de cette occasion pour leur présenter, ainsi qu’aux familles des victimes et au peuple mauritanien, mes condoléances les plus attristées suite à la lâche agression terroriste de Tourine. Je voudrais aussi leur réaffirmer ma ferme détermination à en faire les gardiens de la stabilité de nos institutions et les remparts infranchissables pour la défense de notre intégrité territoriale et la préservation de notre souveraineté nationale.

Chers Compatriotes,
Vous le savez, la Communauté internationale a unanimement dénoncé le coup d’Etat du 6 août 2008 et a dénié toute légitimité à ses auteurs et toute légalité aux actes pris par eux ou sous leur égide. En votre nom, je voudrais, pour cela, lui exprimer notre gratitude et lui réitérer notre conviction que la mise en échec du coup d’Etat en Mauritanie, en application des conventions, chartes, accords et traités initiés aux différents niveaux de l’échiquier international, est la condition sine qua non pour l’éradication à jamais de l’accaparement du pouvoir par la force et pour une accréditation définitive de la démocratie, notamment en Afrique et dans le monde arabe.

Pour ma part, et une fois le coup d’Etat mis en échec, je serai ouvert à toute discussion et à toute réflexion sur l’avenir de nos institutions qui s’inscrive dans le cadre de la Constitution et des lois de la République Islamique de Mauritanie et qui serve, dans un esprit de tolérance et de pardon, la cohésion et l’unité de la nation.

Comme je l’ai fait, par le passé, je me comporterai en président de tous les mauritaniens, soucieux de la liberté et de la dignité de chacun et loin de tout esprit de vengeance et de règlement de compte.

Vive la Mauritanie, libre et prospère.

وما توفيقي إلا بالله عليه توكلت و إليه أنيب

Anonyme a dit…

cher lm et tres cher maata
je pense qu'il est temps de mettre fin aux interventions de ce mr balla gueye,il commence à rendre insuportable ce blog d'autant plus qu'il attaque de façon irresponsable des gens qui apportent bcp à ce blog notament le prof ely.
quand à ses ecrits ils sont trop long insipides et ennuyeux alors de grace aidez nous à netoyer notre blog.

Anonyme a dit…

Silence radio sur canalh
a part les delires de KBG, il semble que les gens de canalh sont silencieux ,
la peur, l'incertitude et le desarroi regnent sur le blog
Maata ente mneine?

Anonyme a dit…

Silence radio sur canalh
a part les delires de KBG, il semble que les gens de canalh sont silencieux ,
la peur, l'incertitude et le desarroi regnent sur le blog
Maata ente mneine?

maatala a dit…

Salam

Dans son discours SIDIOCA a dit:

"j’ai besoin de votre concours et de votre adhésion pour que, sans heurts et sans violence mais loin des compromissions"

----------------------------------

Il demande aux Mauritaniens, qu'il a ignoré pour de lui donner une seconde chance, lui qui s'est "compromis" avec les militaires.

-----------------------------------

"Pour ma part, et une fois le coup d’Etat mis en échec"

Il ne dit pas comment et ne fait aucune propositions de sortie de crise.

-----------------------------------

Il Dit:

"Chef suprême des armées, je voudrais ici renouveler ma confiance à nos forces armées et de sécurité, dont je sais qu’elles sont profondément républicaines"

Républicaines? qui au sein de cet armé s'est opposé au coup d'état?

Cette armée républicaine s'identifie plus à " officier dont le devoir et l’honneur consistaient à servir, à obéir et à défendre les institutions de la République, s’est accaparé du pouvoir par la force"

C'est pourtant ce même officier qui lui a permis de devenir chef d'état et qu'il a promu général au détriment d'officiers sortants de grandes écoles militaires.

----------------------------------

Il a dit:

"Ces efforts se sont traduits par une situation économique assainie dont les citoyens ont commencé à voir les bienfaits"

Comment se fait-il alors, qu AZZIZ soit devenu plus populaire que lui auprès des pauvres en moins de trois mois, alors qu'il en a fait quinze.

----------------------------------

Pourquoi n'avoir pas proposé que l'on demande aux Mauritaniens leur avis, au lieu de compter sur la souffrance du peuple pour que, lui soit rendu "son Cameroun" comme disait AHIDJO.

maatala

maatala a dit…

Salam

Le cuisto ne craint que son CREATEUR

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

ce discours est celui d'un Président élu qui ne fait aucun usage de la force pour aboutir à ses fins.

Je crois que tu n'es pas en Mauritanie, sinon tu aurais senti l'impact de ce que ton travailleur Aziz est entrain de faire. Les gens ont peur, de parler, de discuter, de travailler, d'innover, d'avancer. C'est seule la volonté d'un homme qui compte, tous les autres sont des figurants. Tu ne sais pas de quoi tu parles. Ou tu veux nous priver nous autres qui vivons dans ce pays que nous n'échangeons contre rien, tu veux nous priver de vivre en liberté.

Aziz sème la terreur. Hitler à côté de lui est un enfant de coeur. Ce Monsieur est un populiste de premier chef qui est entrain de ruiner le pays par des politiques improvisées peu réfléchies.

La réaction de Sidi est celle d'un vrai Président élu. Il n'a pas la force et il n'y croit pas comme moyen surtout quant elle est utilisé hors du cadre légal.

Mais, crois moi malgré tout ça Sidi va briser le rein à la junte. Il ne va pas dévoiler commun. Mais le Monsieur que j'ai eu l'honneur de rencontrer est suffisamment serein pour gagner dans ce combat. Il n'est pas comme Aziz dont l'emportement est entrain de la détruire.

Les jours avenirs nous montreront ce combat entre David (Sidi pour vous)et Goliath (Sidi pour moi).

Sanhaji

Yanis le R. a dit…

Sanhaji,

C'est bien le géant Goliath qui a été vaincu par le roi David et non le contraire...
Au cinéma, il y a bien lontemps (lol), on prenait "le petit" pour Goliath.
C'est ainsi que tout gamin de petite taille et costaud voire chef de bande était appelé Goliath dans les quartiers de Nouakchott.
Un responsable actuel du ministère de la jeunesse portait ce surnom...

Anonyme a dit…

Merci Yan,

autant pour moi,

je sais que El hijja ad3afha aghwaha.

Sanhaji

Yanis le R. a dit…

A+,

Merci de tes précisions sur l'affaire de la SMAR dont j'avoue ne pas connaître les détails comme toi.
C'est bien vrai qu'il ne faut pas se fier à la rumeur mais j'ai bien souvenance que le débat sur le sujet était vif en son temps avec des arguments de part et d'autres qui tenaient la route...

Anonyme a dit…

Que des erreurs?

à lire
Essibba Ad3afha Aghwaha, au lieu d'El hijja

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

Les faibles ne sont pas toujours du côté que l'on croit!
Il ne faut jamais se surestimer et par conséquent sousestimer systématiquement et à tort ses vis à vis!En en abusant on finira inévitablement par rencontrer un "visage sans nez" , genre de rencontre fort désagréable que font souvent les noctambules!A moins qu'ils ne rencontrent "le 3ème type" ou carrément "les visiteurs du soir"!(sic)
A en croire en tout cas l'adage Maure "elli kather esseriye yelgue ewjeh ebla ekhnâver"!
Les 2 autres rencontres indésirables sont un ajout par moi fait , je le concéderais volontiers!!
"Rahime allahou men âreve ghadrahou we jâ'e douwnehou"!

L'HUMILITé , vous connaissez?

Anonyme a dit…

El khalil écrit ce que tu sais écrire (et c'est rare heureusement) et évite le reste:

Ce n'est pas:

"Rahime allahou men âreve ghadrahou we jâ'e douwnehou"!

Ya lehmar!

MAIS:

"Rahima allahou abden âreva ghadrahou we jalassa douwnehou"!

bilkiss a dit…

Bonsoir tout le monde!

que veut sidioca par ce discours???
semer la discorde???
diviser le peuple???

c pas du nationalisme!!!
il a gouté aux plaisirs du pouvoir il veut y retourner, le garder quelles que soient les conséquences
sans une petite pensée pour le peuple mauritanien!!!

on voit bien que sa cupidité n'a pas de limites, il ne pense qu'à lui et à lui seul!!!

quels grands efforts?
sitution économique florissante?
liberté de presse?

ou ça? en RIM?

quel culot de parler des forces armées, les mêmes qui l'ont foutu dehors!!!

je n'y comprends plus rien???

soit il est malade!
soit il nous prend pour de la merde!

bilkiss,
consternée

Khalil Balla Gueye a dit…

"El khalil écrit ce que tu sais écrire (et c'est rare heureusement) et évite le reste:"

Ce ne serait certainement pas l'avis de notre ami "Goliath" ou "David" !on ne sait plus trop!

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhaji

tu dis:

"Les gens ont peur, de parler, de discuter, de travailler, d'innover, d'avancer. C'est seule la volonté d'un homme qui compte, tous les autres sont des figurants".

Belle définition de la Tayie , dont AZZIZ n'est que le meilleur élève, le pire c'est qu'il est en passe de dépasser le maître.

tu dis:

"Ou tu veux nous priver nous autres qui vivons dans ce pays que nous n'échangeons contre rien, tu veux nous priver de vivre en liberté"

Mon ami , sur cet espace nous fumes les premiers a dénoncer la "compromission" de SIDIOCA , à suggérer qu'il se débarrasse du putschiste en chef et dans l'intérêt du pays de faire un Audit.

Il s'avère que pour des raisons partisanes et populistes AZZIZ le félon est en train de faire le ménage dans les écuries du Vessad.

Sur ce point précis , il a mon soutien total.

Je ne pas aux noms des sans voix réclamer une chose pour la dénoncer.

Ce que je reproche à SIDIOCA c'est le manque de mea-culpa dans sa gestion calamiteuse et naïve du pays.

SIDIOCA est un incapable avec ou sans azziz dit le FOU.

Ps: Azziz n'est pas "mon", il est plutôt le produit du système dont vous vous revendiquez Couly et toi.

Khalil Balla Gueye a dit…

By the way , tu aurais pu me gratifier d'un"Y" car moi aussi je m'appelle bien El Khalil (EL ghameriye)!
Tu vois un peu la fâcheuse homonymie que cela aurait provoqué , à mon sens en tout cas!
Il n'y a rien de plus, commode , enfantin , abordable voire "gratuit" que de vivre dans le cocon surréaliste de ses propres fantasmes!
EL KHALIL tout court!

bilkiss a dit…

un coucou pour Bebe Ba avec mes sincères amitiés.

fraternellement,
bilkiss

Anonyme a dit…

Bravo AZIZ et continue comme ça !!!

Quelques jours et la vérité sur qui d'honnete et qui ne l'est pas!!

Ils ont pillé nos resources et se dressent dans la société comme de fils de grandes familles honnetes et ...

Bravo encore et on t'attend aux élections !! bientôt inshallah!!

bilkiss a dit…

Sanhaji,

tu dis:
"Bilkiss, je sais lire entre les lignes, là ou tu veux en venir"

j'ai rien à cacher, j'ai tjs écris ce que je pensais et clairement, ça dérange peut-être, mais c moi, c du spontané chez moi...lol!!!!
pas besion de te tracasser et vouloir lire entre les lignes ce qu'y'a pas.
suis pas trés intélligente pour
ce genre de cinéma!!!!
je tourne pas non plus autour du pot!!!
c pas mon truc!!!

tu peux me croire Sanhaji, j'écris avec conviction!!
sans arrières pensées ni mauvaises intentions.

même si nous avons des opinions trés divergeantes, n'empèche que j'ai tjs du réspect pour toi et d'ailleurs pour tous ceux qui écrivent sur cet espace de liberté, que nous avons adopté et qui a su se faire une grande place dans nos coeurs.

sans rancunes

Ɔopiarpegar a dit…

arrêtons de tolérer l'intolérable!YA KHWANA VTIRNA MINKOUM ETHLAAAAAAAAAATHINE CENA mais jusqu'à quand? EVEHMOU avant qu'il ne soit trop tard!

copiarpegar

Anonyme a dit…

jemal le mercenaire, commente commente le mdiscours de sidioca, nous on en est fiers car ca nous change de oueiziz. il va pas te dire comment faire echouer le putsch, on ne raconte pas ce genre de choses dans un discours solennel. mais ta mauvaise foi n a pas de limites.

qui dans cette armee s est oppose au putsch?? tout le monde, il n y a qu a voir les mutations successives, les mouvements dans le corps des officiers superieus chaque semaine, le general sait que personne dans l armee ne veut de lui et que tous guette la premiere occasion pour le virer, d ou ce ballet permanent. chque semaine un mouvement dans l armee. de plus il craint aussi les simples soldats de notre armee. t as pas vu qu il les a désarme de peur qu ils se retournent contre lui?? voila le travail, ils sont massacres chaque jours car il ne faut pas qu ils aient des armes qu ils peuvent utiliser un jour contre le petit (tres petit) Mobutu de nouakchott

Anonyme a dit…

on n'accepte plus un "ZAWI" au sommet de notre pays!
on les connais maintenant très bien
preuve à l'appui "SIDI"! "ETTOULBA 3OUTBBA!"

vive AZIZ!

Khalil Balla Gueye a dit…

Juste pour dire que je ferme le volet Tunisien que j’ai ouvert!Un simple email adressé à l’amb désoeuvrée et oisive en cette basse saison touristique de Tunisie à Berlin , la circonscription diplomatique dont relève la ville où j’habite aurait suffit !Berlin transmet à Tunis qui répercute sur Nktt !Par conséquent , quoiqu’il adviendrait ou n’adviendrait pas , ce que j’espère pour ma part , ce ne sera pas de ma faute !Et d’ailleurs au point où nous en sommes , je crois que les responsabilités auront été déjà BIEN SITUéES!Je n'y reviendrais donc pas!
Cela dit , il n’est pas exclu que certains acrimonieux ne se ruent en chargeant sur la brèche !S'il a réussi le TOUR DE FORCE de faire de MOI , son ami d'enfance , cousin et très lointain aussi une personne hostile , que dire donc du reste de son milieu c-à-d les gens partageant sa promiscuité immédiate ou proche!Sans invoquer les lointains "ruminants"!
A la bonne heure !

Anonyme a dit…

A celui qui a ecrit cette histoire d'ettoulba.

C'est justement ce genre de personnes que j'ai toujours cherche. J'ai meme choisi mon pseudonyme Sanhaji pour provoquer ce genre de malades qui croient encore en ces futilites de superiorite d'arabes.

Je rappelle ce genre d'extremistes
que les soi disants arabes ont excelles uniquement en matiere de barbarie. Je leur rappelle aussi que la seule partie honorable de l'histoire mauritanienne est celle dont les auteurs sont des berberes Sanhajas qui ont fonde l'empire de Mourabitoune seule dynastie qui a pu unifie une grandepartie du Maghreb en plus de l'espagne.

Donc, les arabes de Mauritanie doivent etre un peu plus modestes.

Je rappelle aussi qu'a l'arrivee des Francais au debut du 20 eme siecle, l'emirat sanhaja du tagant etait entrain de reconfectionner le paysage politique Mauritanie. Consultez les ouvrages ecrits sur Coppolani.

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

!S'il a réussi le TOUR DE FORCE de faire de MOI , son ami d'enfance , cousin , SUPPORTER , SOUTIEN , SALTIMBANQUE sur son blog pour l’animation et la « pommade » et le balsam , la crème l’encens tout y est passé ! ! Que dire donc du reste de son milieu c-à-d les gens partageant sa promiscuité immédiate ou proche!Sans invoquer les lointains "ruminants"!
Il m’est même arrivé un soir où j’avais déjà la certitude à 90% qu’il s’agissait bien de lui de dire acculé par lui et ses « amis » : « je reconnais la suprématie de prof , moi je ne suis qu’un modeste sortant de l’ENA pacotille de Nktt , un pauvre fonctionnaire mal formé tralala alors que notre prof natl est un éminent universitaire reconnu internationalement et faisant notre fierté à tous au pays et dans le monde , patati patata !Dans un curieux et inhabituel chez moi accès de deférence et d’effacement , j’en suis arrivé à me comparer à des jumeaux autistes non scolarisables et qui pouvaient vous dire quel jour c’était -290 av jc !Moi KBG transmué en taré , en ingénu rien que pour qu’on me fiche la paix !Connaissant mon caractère de personne plutôt fière et quelque peu altière c’était là des « concessions » sur mon amour propre qui m’auront occasionnées beaucoup de peine et de déchirement honteux !Je me suis forcé pour m’adonner à cet exercice de flagornerie et d’humiliation RIEN QUE POUR LE VOIR S’ARRÊTER A TEMPS !Car , je pressentais déjà les conséquences de son obstination insensée !Et même une fois sur Skype j’ai été très direct avec lui en l’implorant de m’aider à faire s’arrêter le « nazillon de ses amis » de Canalh qui l’estiment beaucoup et qui ne lui refuseraient pas ce service !Et j’ai ajouté pour lui faire bien comprendre que je ne suis point dupe : »Tu t’occupes de faire cesser les outrages adressés à ta cousine , ma mère et moi je m’occuperai de ceux adressés à mon nègre de paternel ! »Il me répond qu’il ne peut rien faire car n’ayant pratiquement pas le temps de reprendre contact avec ses amis dont il ne visite même pas le blog !Et bravachement , il me quitte avec « du courage don Quichotte , je t’aurais bien conseillé moi qui suis un ancien du net ! »Même pas une promesse ou un apitoiement sur mon désarroi d’alors au moment même où je savais que c’était lui !Au lieu de çà , il a continué de plus belle et à partir de ce moment je le savais perdu à tout jamais pour moi en tout cas !Connaissant ce que je savais en ce moment ci !

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Maata,

1- Le president legitime n'a pas ignore' le peuple Mauritanien.
ses quelques mois d'exercice du pouvoir etaient relativement positifs quand on sait tout ce que le General et ses amis ont fait pour le saboter.

PEUX-TU NOUS DIRE COMBIEN DE MILLIARDS EN AIDE ETRANGERE NOTRE PAYS A PERDU DEPUIS LE COUP D'ETAT?
OUBIEN JE DOIS CONTACTER VOTRE MR. DE LA FORERT IVORIENNE POUR SAVOIR LA "VERITE'"

2- Le coup d'etat sera mis en echec grace a' la collaboration de toutes les bonnes volonte's et celle de tous les amis de notre peuple.

3- Le president legitime son excellence Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a des solutions. Elles seront mises sur table des qu'il cesse d'etre l'otage des usurpateurs.

4- Tu te trompes en diasnt que l'arme'e Mauritanienne s'identifie au General Abdel Aziz. Je ne discuterai pas de ce point parce que tout simplement notre but n'a jamais ete' et ne sera jamais de creer une division au sein de nos vaillantes Forces Arme'es.

5- Tu te trompes egalement lorsque tu dis qu'Abdel Aziz est devenu populaire en trois mois. IL NE L'EST PAS!!!! IL EXERCE AVEC LA PEUR ET LA FORCE DU CANON. EST-CE QUE TU AS DEMANDE' A' TOUTES LES MAURITANIENNES ET A' TOUS LES MAURITANIENS POUR SAVOIR CE QU'ILS PENSENT DE LA PERSONNE QUI A PIETINE' LEUR VOLONTE' ET QUI RISQUE DE LES SOUMETTRE AUX SANCTIONS ECONOMIQUES?
N'oublie egalement pas cette sagesse Mauritanienne qui dit: "KIL J'DIDE LOU BEA WA KIL DRESSE LOUZANA"

LE VIEUX EST TRES BIEN!!!!!!

6- Les Mauritaniennes et les Mauritaniens ont deja donne' leur avis a' travers les resultats de la derniere election presidentielle. LE MANDAT PRESIDENTIEL EST DE 5 ANS!!!!!!
WE HAVE TO MOVE ON. WE CANNOT LOOK BACKWARD! LA MAURITANIE NE PEUT PAS VIVRE DANS UNE PERIODE DE CAMPAGNE PERMANENTE. SI VOUS VOULEZ LA PRESIDENCE, IL FAUT ATTENDRE LA PROCHAINE CAMPAGNE PRESIDENRIELLE ET UTILISER LA VOIE LEGALE!!!


Bilkiss,

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST LE PREMIER GARANT DE LA CONSTITUTION. IL A PRETE' SERMENT POUR DEFENDRE PROTEGER ET DEFENDRE LA MAURITANIE,SA CONSTITUTION ET TOUTES LES INSTITUTIONS DE SA REPUBLIQUE. Nous vivons dans une situation ou' il y a une violation flagrante de notre constitution et des lois en vigueur dans notre pays. TOUT CE QUE LE PRESIDENT LEGITIME DE LA MAURITANIE DEMANDE, EST UN RETOUR A' LA LEGALITE'ET AU RESPECT DE LA CONSTITUTION.

PS.

Le discours est excellent et tres sage. J'ai bien l'impression qu'il n'y aura aucun reglement de compte. CE QUI EST UNE EXCELLENTE CHOSE!!!!


PS. du PS. (rire)

J'aime bien sa soeur Zeinabou Mint Ahmedna qui a ete' nomme'e Wali du Brakna. (Nous avons fait les bancs ensemble. Est-ce qu'elle est toujours l'epouse de Ould Likbar?). Je lui souhaite une tres bonne chance dans sa nouvelle misssion tout en lui disant que je suis toujours convaincu que toutes mesures prises par le regime illegal du General, sont...illegitimes et illegales.

Zeinebou, ne vous fachez pas contre moi. You will do well in life BECAUSE YOU ARE A VERY GOOD PERSON. Mes salutations a' notre oncle Mohamed Vall Ould yib. Il doit avoir vieilli aujourd'hui (rire).

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...KIL J'DID LOU BENNNNA WA KIL DRESSE LOU ZANA."


Il faut egalement lire: "...Ma soeur Zeinabou Mint Ahmedna..."

яimσ a dit…

salut tous ,

ils ont signé les accords de pêche les européens [...]

les militaires donnent des leçons de morale dans les quartiers.ils sont entrain d'abuser des moyens de l'etat pour acheter la confiance des gens .
par exemple dans cette vidéo aziz parle de goudrons parallèles ...
eh oui , nul ne se doute qu'il va craker le budget en quelques semaines .

sur la lutte contre la corruption ,il ira enquêter surmssaoud durant les années 89 .
le pétrole ,il ne pourra pas faire d'enquête .
de même que les militaires il ne pourra pas enquêter su eux ...etc etc


par ailleurs ,je rappelle que le butane se fait rare et que pour l'obtenir à prix réduit il faut prendre un taxi aller à somagaz , car les petits commerçants veulent encore des bonbons du HCE , sinon ils vendraient à perte .

ps 1: aziz possède son lexique à lui

il invente le mot "yesthemmou" qui veut dire entre autre
"prêter attention " .

Anonyme a dit…

nous demandons une suppression immediate de tous les commentaire.
de gra que polluer le blogs de ce kbg,il ne fait que polluer le blog.
de grace lm.

Anonyme a dit…

à nouadhibou,apres l'enfant qui a ete attaque par une meutte de chien l'hopital a reçu avant hier un messieur qui s'est vu arrache toute la levre inferieur par quelqu'un avec qui il a eu une dispute.

Anonyme a dit…

Je viens de lire avec une tres grande attention le commentaire fait par l'AMI a' propos de la declaration de mon frere Colonel Mesgharou Ould Sidi Chef d'Etat Major Adjoint de la Garde Nationale.

En tant qu'Aiounois, je conseillerais vivement a' toutes mes soeurs et a' tous mes freres d'Aioun d'etre tres prudents avec leurs prises de positions respectives. D'apres toutes les informations dont je dispose, le coup d'etat du 6 Aout 2008 ne passera pas et/ou sera mis en echec. J'ai une tres bonne ide'e de la position de plusieurs cadres de ma region. Je suis dans l'obligation morale de leur dire les mots suivants: IL NE FAUT PAS VOUS LAISSER ETRE GRILLE'S PAR LE GENERAL MOHAMED ABDEL AZIZ! A defaut de prendre position pour la defense de la constitution et des lois en vigueur dans notre pays, avec tout ce que cela a et/ou peut avoir comme consequences, je vous conseille de ne pas defendre le camp illegal et illegitime. les AIOUNOISES ET LES AIOUNOIS ORDINAIRES AURONT TOUJOURS BESOIN DE VOS SERVICES!!!!!

Je suis tres fier de ma soeur Ezza Mint Hemam!!!!!!!!!!!!

Pour revenir au discours de mon frere Mesgharou Ould Sidi, je pense qu'il est important de ne pas oublier les points suivants:

1- Le president legitime a ete' elu au second tour grace a' une coalition. C'est bien cette coalition qu'il a utilise'e pour gouverner. Je pense qu'on se trompe lorsqu'on pense que gouverner signifie etre ministre. Les parlementaires ont un role tres important qu'on ne doit jamais perdre de vue.
Personne n'oublie qu'Abdel Aziz a aide' a' l'election presidentielle. En guise de reconnaissance le president Sidi Mohamed avait fait de lui...GENERAL, Chef d'Etat Major Particulier du president, il a continue' a' commander le BASEP et il avait la haute main sur toutes les affaires militaires. Le president a meme permis au nouveau General de placer ses hommes aux commandements de toutes les regions militaires et dans les etats majors de Nouakchott.

LE PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI N'EST PAS UN INGRAT. IL A BEL ET BIEN GOUVERNE' AVEC TOUS CEUX QUI L'ONT AIDE' DURANT LA CAMPAGNE PRESIDENTIELLE. J'ai l'impression qu'on oublie qu'une fois qu'il a prete' serment pour devenir le president de la republique, IL EST DEVENU LE PRESIDENT DE TOUTES LES MAURITANIENNES ET DE TOUS LES MAURITANIENS. IL EST DEVENU LE PRESIDENT DE CEUX QUI ONT VOTE' POUR LUI ET DE CEUX QUI ONT VOTE' POUR D'AUTRES CANDIDATS.
IL A UNE OBLIGATION MORALE DE CHOISIR LES MEILLEURS CADRES DU PAYS POUR ACCOMPLIR SA MISSION. Ce n'est plus une question de "j'ai vote' pour toi. De ce fait, je t'oblige a' faire de moi un ministre." IL S'AGIT PLUTOT DE FAIRE CE QUI EST BIEN POUR LE PEUPLE MAURITANIEN.

De toutes les manieres, dire que le president a "oublie'" ceux qui l'ont soutenu, n'est toujours pas une raison LEGALE pour faire un coup d'etat. La constitution donne a' notre peuple l'opportunite' de se prononcer sur les actions du president de la republique TOUS LES 5 ANS! Si le peuple n'aime pas le bilan de son president, il peut toujours voter pour une autre personne durant la prochaine elction presidentielle.

2- Professeur Lo Gourmo et d'autres experts ont donne' leurs avis a' propos de la censure du gouvernement. COMMENT PEUT-ON CENSURER UN GOUVERNEMENT QUI N'A MEME PAS FAIT UNE DECLARATION DE POLITIQUE GENERALE DEVANT LE PARLEMENT?
Le president SIDI MOHAMED OULD CHEIKH CBDALLAHI N'A JAMAIS EMPECHE' LES PARLEMENTAIRES DE FAIRE LEURS BOULOTS. Certains parlementaires avaient des intentions qui n'etaient pas necessairement bonnes. COMMENT POUVEZ-VOUS EXPLIQUER LA POSITION DESDITS PARLEMENTAIRES QUI ENCOURAGENT, ACCEPTENT ET RECONNAISSENT UN MILITAIRE QUI PREND LE POUVOIR EN VIOLATION FLGRANTE DE NOTRE CONSTITUTION ET DES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS?

3- La monte'e vertigineuse des prix etait lie' au marche' mondial. Le prix du baril de petrole etait a' $145. Tout est devenu cher a' cause du prix de l'energie. Les usines qui fabriquent tout ce qu'on porte, utilise et/ou mange et les moyens de transports avaient besoin et ont toujours besoin de l'energie. TOUT CE QU'ON A FAIT DURANT LA MONTE'E DU PRIX DE L'ENERGIE, ETAIT DE FAIRE PASSER LA FACTURE DU PRIX DU BARIL AUX CONSOMMATEURS! Le president Sidi Mohamed n'etait nullement responsable de cette situation. IL A BIEN TRAVAILLE' PENDANT SES MOIS D'EXERCICE DU POUVOIR POUR ATTIRER DE NOMBREUX CAPITAUX ETRANGERS VERS LA MAURITANIE.

Depuis le coup d'etat, tout est bloque'. Plus de 17 projets finance's par les bailleurs de fonds ne fonctionnent plus. Le FMI, la Banque Mondiale, les grands pays developpe's ne veulent point donner leur argent a' un pouvoir illegitime et illegal qui ne represente pas le peuple Mauritanien.

4- Le president ne s'est jamais attaque' a' nos vaillantes Forces Arme'es. Il n'a fait qu'exercer ses prerogatives constitutionnelles en remplacant quelques officiers superieurs par d'autres officiers superieurs qui sont tres competents. DOIS-JE RAPPELER A' MON FRERE MESGHAROU OULD SIDI QU'IL EST TRES BIEN QUALIFIE' POUR DIRIGER L'ETAT MAJOR DE LA GARDE? DOIS-JE LUI RAPPELER QU'IL EST LE CHOIX DU PRESIDENT LEGITIME POUR DEVENIR CHEF D'ETAT MAJOR DE LA GARDE? DOIS-JE LUI RAPPELER QUE LE COLONEL QUI A ETE' CHOISI POUR ETRE CHEF D'ETAT MAJOR DE L'ARME'E, A ETE' CHEF D'ETAT MAJOR DE LA MEME ARME'E?
Le president Sidi Mohamed est le CHEF SUPREME des Arme'es! C'EST LUI QUI DONNE LES ORDRES AU GENERAL ABDEL AZIZ ET NON LE CONTRAIRE.

5- Le president SIDI MOHAMED N'A JAMAIS NIE' L'EXISTENCE DU TERRORISME. Il faut tout simplement ajouter que nous ne pouvons pas mettre des Mauritaniennes et des Mauritaniens en prison si on n'a pas des preuves contre eux. Le terrorisme est un phenomene qui existe et le president Sidi Mohamed est tres conscient de cette situation et il a toujours lutter contre ceux qui salissent le nom de notre religion en utilisant la peur, la violence et d'autres actions criminelles. LE PRESIDENT SIDI MOHAMED A LUTTE' ET CONTINUE A' LUTTER CONTRE LE TERRORISME! La sagesse Americaine dit: "...It's better to let 10 guilty people go free than to sent one innocent person to prison."

LE VIEUX EST EXCELLENT!
IL NE SERT A' RIEN DE TENTER DE LE DIABOLISER!

Anonyme a dit…

nous demandons une suppression immediate de tous les commentaire.
de gra que polluer le blogs de ce kbg,il ne fait que polluer le blog.
de grace lm.

Khalil Balla Gueye a dit…

Les 2 commentaires supprimés l,ont été par mes oeuvres et de mon plein gré!

ENFIN ,CE N,EST PAS MOI QUI POLLUE LE BLOG , MAIS BIEN VOTRE MASCOTTE SOIT LE NAZILLON PAR MOI CRUCIFIÉ ET QUI N,A EU QUE CE QUE MERITENT LES ORDURES DE SON ESPECE!
COMPRIS,COMPRIS?OU VOUS EN REDEMANDEZ ENCORE COMME LE NAZILLON OBSTINE DANS L,INFAMIE?

Commentaire supprimé

Ce message a été supprimé par l'auteur.

21 novembre 2008 02:06
Commentaire supprimé

Ce message a été supprimé par l'auteur.

21 novembre 2008 02:08

Anonyme a dit…

couli
tu deja specule pour ould taya
le president dechu ne reviendra qu'en nageant dans le bain de sang d'une grande partie de ce peuple et le premier sera moi.
alors ne reves pas.

Anonyme a dit…

lm,maata
si vous continuez à laisser ce mr de kgb pollue ce blog nous allons le quitter.

Anonyme a dit…

Contrairement a ce que pensent beaucoup de gens, si Ould Taya avait insiste pour regagner son legitime pouvoir, il aurait eu gain de cause. Seulement il ne l'a pas fait, car mieux place que quiconque que le pouvoir est un Tekliv et non un Tachrif.

Je rejoins parfaitement mon frer Couly dans ses conseils aux gens d'Aioun de ne pas se laisser embarque dans ce bateau en derive qu'est le pouvoir illegitime du HCE.

Ce meme conseil etait aussi valable pour notre leader historique de l'opposition Monsieur Ahmed Ould Daddah, mais il ne l'a malheureusement pas suivi.

Cette entreprise de banqueroute qu'est entrain de monter Aziz ne doit tromper personne. Le monde est determine a lutter contre les coups d'Etat principale source d'instabilite et de sous developpement en Afrique.

Si l'Afrique etait laissee pour compte le siecle dernier, elle ne le sera plus ce siecle. Elle constitue la bastion de la nouvelle revolution technologique et industrielle du monde avec comme principaux axes la technologie genetique, les enrgies renouvelables et la tehnologie de l'information.

Sanhaji

Anonyme a dit…

LM semble être le complice de kgb. Sinon pourquoi Il ne supprime pas ses commentaires.
C'est évident.

Lorsque un insensé insulte et diffame pour rien une aussi honorable personne que le prof et que LM laisse faire il ya des questions à se poser.

N'est-ce pas LM?

Anonyme a dit…

Quelques erreurs se sont glisse'es dans mon ecrit. Il faut lire: "....Sidi MOHAMED OULD CHEIKH Abdallahi."

"....to senD..."

Anonyme a dit…

Khalil ould balla guèye diplomate au service de Taya évacué de son poste à Pékin pour maladie mentaletn tu as repris tes BRB que tu faisais quand tu étais diplomate de Ould Taya.

Les étudiants se rappellent encore les rapports que tu faisais à la police quad tu étais en poste.

C'est normal que tu fais dans les renseignements généraux que tu continues à servir. Mais depuis ton affaire de Pékin tu sais que tu es grillé. Quand tu as été apporté à Damas sur un Brancar.

Pour te donner un indice sur moi qui écrit ces lignes: En France quand misérable à l'aéroport c'est moi qui t'ai donné les 50 euros et que tu emmbrassé en disant "en avant" et qui t'ont permis d'aller rejoindre, par train ta dulcinée en Allemagne.

Tu te rappelles certainement de moi. Alors laisse tomber et va t'occuper d'autres choses que de diffamer les gens.

Sinon, en tant que dipomate comme toi et c'est sûr que tu m'as reconnu, je publierai tellement de choses sur toi ici, preuves affichées que tu vas en pleurer.

A bon enetendeur salut

Sanhaji a dit…

Ce qui est sûr c'est que 50 Euro ne suffisent pas pour financer un voyage de Paris vers l'Allemagne sauf par Autostop.

Sanhaji a dit…

Général William Ward, Commander of AFRICOM, reçu par Dr. Jena Ping, Président de la Commission de l'Union Africaine
Siège de la CUA, Addis-Abeba,
21 novembre 2008


voir le link

http://www.africa-union.org/root/ua/index/index.htm

Sanhaji a dit…

qu'est ce qui est entrain d'être mijoté à Addis. Est ce que les Africom va passer à l'acte. En tous cas c'est une coincidence surprenante que Ward rencontre Ping, le jour d'après la fin de l'Ultimatum de l'UA.

Anonyme a dit…

Eywa KBG,

On t'avais dit de rester tranquille. Colle la paix aux gens. Tu roules pour le HCE? Roules pour eux donc et laiise les honnêtes gens tranquilles. Tu nous a fait oublier le scandale de Winfield déjà. A-

Sanhaji a dit…

Arrivée imminente d'une délégation de haut niveau représentation toutes les parties de la Communauté concernées par la crise mauritanienne.

A défaut d'un consensus les sanction déjà identifiées seront appliquées à l'issue d'une conférence prévue le 12 décembre 2008.

Le véritable count down commence.

Les applaudisseurs doivent revoir leur position un tout petit peu à la baisse. Le Général n'est pas si fort que ça.

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"IL A PRETE' SERMENT POUR DEFENDRE PROTEGER ET DEFENDRE LA MAURITANIE"

La seule chose qu'on exige de lui c'est de protéger la mauritanie contre KB(lol).

----------------------------------

tu dis:

"IL A UNE OBLIGATION MORALE DE CHOISIR LES MEILLEURS CADRES DU PAYS POUR ACCOMPLIR SA MISSION"

Wagf, bodiel , Avia, didi o biya c'est cela que tu appelle les meilleurs cadres

Plutôt la crème des voleurs.

Prends le temps de relire tes délires dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Hawa Djibril à la prison des femmes, et O. Waghf demande à comparaitre devant la HCJ
21-11-2008
Après en avoir fini avec les prévenus du dossier d'Air Mauritanie, le procureur de la république a envoyé ceux du Programme Spécial d'Intervention (PSI) devant le juge. Ce dernier a décidé d'emprisonner quelques personnes. Un seul reste toujours au commissariat pour la lutte contre les crimes économiques, en attendant son interrogatoire.

Lors, l'ancien premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghf a refusé de répondre aux questions. Il refuse de reconnaitre aux enquêteurs une quelconque compétence à l'interroger, en précisant préférer comparaitre devant la Haute Cour de Justice, seule instance habilité à juger un chef de gouvernement.

Il avait eu, plutôt dans la soirée, une confrontation avec Hawa Djibril, ex n°2 du Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA).

Le juge n'a pas encore entendu l'ancien directeur de la Sonimex, Moulay El Arby Ould Moulay Driss, qui est le seul à ne pas avoir encore été interrogé par les enquêteurs. Le parquet a donc décidé de mettre les personnes suivantes en prison, dans le cadre du PSI :

- Hawa Djibril, qui se trouve depuis hier soir à la prison des femmes, au Ksar ;
- Mohamed Ould Abidine Sidi, directeur administratif et financier du CSA ;
- Samba Soumaré, responsable des stocks du CSA ;
- Yahya Ould Ahmed El Waghf ;
- Didi Ould Biyé.

Les deux derniers sont prévenus dans le cadre du PSI, le premier comme ancien responsable du programme et le second en qualité de conseiller à la présidence, chargé de l'économie. Ils sont aussi cités dans le dossier d'Air Mauritanie : Les deux sont d'anciens directeurs de la compagnie, aujourd'hui en faillite.

Rappelons-le, en plus de Ould Waghf et Didi Ould Biyé, plusieurs autres personnalités ont été placées, par le juge, sous mandat de dépôt. Il s'agit de :

- Abdallahi Ould Moktar, homme d'affaire, directeur de MAOA (les établissements de Mohamed Abdallahi Ould Abdallahi) ; il occupait la vice-présidence du conseil d'administration d'Air Mauritanie de 2000 à 2001, ensuite il en assurait la présidence jusqu'à 2006 ;

- Moustapha Ould Hammoud, ancien directeur d'Air Mauritanie ;

- Isselmou Ould Khatry, le dernier directeur de la compagnie ; il avait été nommé alors que l'entreprise enregistrait ses plus mauvais chiffres depuis trois ans. Il est resté directeur pendant les deux mois avant la déclaration de faillite, prononcée par l'ancien inspecteur général de l'état Abdi Ould Horma.

Deux autres personnes sont recherchés : Le juge a signé deux mandats d'arrêt internationaux contre :

- Tijani Ould Houssein, homme d'affaire, patron de Star-Oil (ex ELF-Mauritanie) ; c'est le dernier président du conseil d'administration ; il avait été nommé à ce poste en 2007 ;

- Moktar Ould Mohamed Ould Awva, ancien pilote de la compagnie ; il en avait été l'avant-dernier directeur. Actuellement il se trouve à Mascate où il travaille pour Oman Air, la compagnie aérienne du Sultanat.


© Al Akhbar - Novembre 2008
-----------------------------------


Le Général félon a mis à exécution ses menaces afin d'acquérir la sympathie des GNOUX dit le Fou

maatala

Anonyme a dit…

La baisse des prix du pain proclamée par le Gouvernement n’est qu’une augmentation perverse à l’encontre de ce pauvres gens.
Ils ont tout simplement agit sur le poids de la matière, une réduction du poids de 50% pour diminuer le prix de 10 ouguiyas seulement. C’est ainsi qu’on prend les mauritaniens pour de véritables stupides.

Bebe BA a dit…

Il y'a une chose qui m'etonne içi: Comment quelqu'un qui soutient taya contre vent et marée, peut être contre Aziz? J'aimerais bien qu'on me l'explique (je dois pas être très intelligente, car je ne vois pas la différence).

A part cela, pourquoi Sidioca fait comme si rien n'était? comme si ses 15 mois au pouvoir, n'était pas un fiasco? comme si ce coup d'état était une comédie de mauvais goût?

Help me please!!!!!!

----------------------------------------------------------------------

Bilgiss, pensées affectueuses

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Kouchner évoque la possibilité de sanctions individuelles.

Le ministre français des Affaires Etrangères, Bernard Kouchner, a évoqué vendredi 21 novembre à Addis Abeba la possibilité de sanctions individuelles contre les chefs de la junte au pouvoir en Mauritanie, insistant sur un nécessaire retour à l’ordre constitutionnel.

"Ce qu’il faut en Mauritanie, c’est retourner à l’ordre constitutionnel et ne pas accepter que des coups d’Etat déstabilisent l’Afrique. L’UE et l’UA sont là-dessus en plein accord. Il faut maintenant qu’une solution pacifique soit apportée", a déclaré M. Kouchner en marge d’une réunion internationale sur la Mauritanie à Addis Abeba.

"L’ONU et l’UE doivent décider s’il y aura des sanctions ou non. Moi je n’en suis pas un grand partisan et je ne pense pas que le peuple mauritanien puisse les supporter, lui qui est déjà extrêmement pauvre.

Mais des sanctions individuelles seront sans doute envisagées voire adoptées", a-t-il ajouté.
(Mauritanie)

----------------------------------

Les français feront tout pour laisser du temps à AZZIZ pour asseoir son emprise sur le pays.

Pour eux la démocratie chez nous , c'est donner de la confiture aux cochons dit le FOU

maatala

Sanhaji a dit…

Maatala,

et si pour les français la démocratie pour nous c'est donner la confiture aux cochons, ça devrait aussi correspondre à notre vision nous des choses.

un peu de respect pour le FOU dit le FOU

maatala a dit…

Salam

Chére Bébé BA

Certains de nos amis : Couli et Sanhaji entre autres détestent AZZIZ parce qu'il a trahi le caporal.

C'est tout à leur honneur de défendre aujourd'hui, des idées qu'ils combattaient hier.

les voix du Seigneurs sont impénétrables dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Si la France ou les Europeens continuent pour des raisons d'interets economiques (Petrole, poissons, fer...etc) a laisser moisir sous le poids d'une dictature militaire, a attendre que la situation soit comme celle du CONGO, c'est medecin apres la mort!.


Cette attitude de non-fermetee a l'egard d'une junte qui defi toute la communaute internationale remet en cause toutes les valeurs de droit, de democratie, de justice que l'occident entier prone et prouve encore une fois la primaute des interets sur celle des principes fondamentaux de la democratie.


Si la junte veut nous faire croire que la majorite du peuple la soutient.. Eh bien qu'on libere le President, qu'on autorise les manifestations, qu'on ouvre les medias publics a l'opposition, qu'on laisse le peuple choisir librement son camp...


sans ces mesures TOUT EST FAUX, TOUT EST MAGOUILLES... C'EST UNE MASCARADE


P.S: La position des USA est sans equivoque ferme, claire et juste vis-a-vis du peuple Mauritanien.

Rédigé par homme, vendredi, 21-11-08 16:44

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

D'abord je n'ai pas de raisons particulières de te reconnaître car toutes les références que tu as évoquées n'appartiennent qu'à ton imagination aussi dévergondée que celle de l'indéfendable et plus secourable de toutes façons nazillon pour lequel tu sembles te donner tant de vaine peine du reste!Il est cuit et bien cuit, la messe aura été enfin dite et bien dite , par mes oeuvres et je ne m'en suis pas caché!Et il l'aura bien cherché et trouvé et plus que mérité pour s'en être pris à la douleur des veuves et des orphelins , sans parler du mal qu'il a fait à tant d'innocentes personnes et au pays aussi!"Kel âffe eb âffet'he"

Pour ton information le vol Paris-Pékin que j'ai pris est arrivé à une heure tardive de la nuit où pas un chat , un chaton voire un nazillon mauritanien ne bouge à Roissy-CDG!
De deux ,je n'avais pas besoin d'argent car j'avais sur moi l'équivalent de 4 mois d'arriérés de salaires à compter de ma décision de nomination, plusieurs milliers d'euros!Et si j'avais besoin d'argent ce ne serait certainement pas à toi que je me serais adressé:car mes 2amis qui ne jurent que par moi ,jusqu'à present d'ailleurs l'ex MAEC Med Saleck amb à génève et Ahmed ex SG MAEC et en ces temps là chargé d'affaires à Paris JUSTEMENT seraient plus indiqués pour me dépanner!Mais je n'avais pas besoin d'argent et j'ai passé à Paris plus d'une semaine à mes frais à l'hôtel avant d'aller Stutgart et Freiburg et le billet coûtait alors plus de 80 euros à partir de la gare de l'est de Paris!on est donc loin du compte avec les misérables 50 euros de tes hallucinations pro-nazillonnes! Je ne me suis jamais basé sur "mes conquêtes féminines" pour m'établir en RFA , ma famille m'a rejoint moins d'un an après mon arrivée ,car j'ai l'équivalent de la "green card" version allemande , le max possible pour un étranger!D'ailleurs ,je me rappelle avoir écrit dans un article que je n'aime pas les "sottes blondes" et l'article m'a été justement inspiré par les micmacs de ton nazillon qui m'ont amenés à faire l'amalgame (Des racistes et...des blondes"!

De 3 mon rappel de Pékin a été organisé et provoqué par les AON car je remplaçais comme chargé d'affaires un "conseiller-representant commercial d'AON" maintenu pendant plus de 18 ans à Pekin par AON malgré qu'il ait été mis à la retraite 2 fois et chaque fois les AON s'arrangeaient pour lui "payer" une prorogation!J'ai été nommé par le MAEC Dah ould Abdi et le lendemain de son départ , avant la passation de service entre moi et ce conseiller j'ai été rappelé dare dare sans autres formes de procès!Et "l'heureux conseiller" n'en revenait pas lui même car le contrat de son appart était en cours d'établissement à mon nom au minist chinois du logement ,tout est étatisé là bas!Si tu veux savoir ce que tous les initiés savent et que je n'ai jamais dit:Cheikh el Avia et Boidiel auront été les principaux artisans , chevilles ouvrières au service des AON de mon rappel arbitraire!L'ordre en a été donné par Avia avec la complicité active de Boidiel côté "facilitations" financieres si tu vois ce que je veux dire!D'ailleurs Boidiel l'a dit à ma belle-tante femme d'affaires influente et proche de boidiel , une Kouemil!le lendemain de mon départ que je serais rappelé et que je n'aurais pas dû rejoindre Pékin et moi aussi en partant à Pekin je savais qu'il y avait anguille sous roche et je ne me faisais point d'illusions!Mais j'ai tenu à partir qd même pour crever l'abcès!C'est aussi simple que cela serait-on tenté de dire en ces temps là!Il fallait coûte que coûte maintenir le "representant" le plus longtemps possible quitte à le remplacer après par quelqu'un de plus "commercial" et surtout pas KBG ,l'intello bosseur détaché des choses matérielles qui ne sait pas acheter ou vendre un clou!
D'ailleurs j'en ai parlé une fois en termes très sibyllins que seuls 4 personnes en Mie pouvaient comprendre avant cet instant ci , là , juste maintenant et surtout pas le pauvre abruti nazillant ami du nazillon grillé que tu serais:Moi ,Dah, El Avia et Boidiel, même ould Tolba le MAEC remplaçant éphémère de Dah a avoué n'y rien comprendre et qu'on lui a dit de signer et il l'a fait! D'ailleurs un visiteur de Canalh a rapporté ici même les propos indéchiffrables que j'avais écrits sous un article écrit par Dah sur le Qatar et a prié tous les visiteurs du blog de l'aider à comprendre ce qu'a voulu dire Panda ,mon pseudo sur Cridem!Maintenant ,je lui donne en clair la réponse!Après cela tu pourras tjrs inventé ce que tu veux MOI , je m'en tape le jabot si sais ce que cela voudrait dire bien sûr!
Et ce faisant tu ne ferais que remuer le couteau dans la plaie ou les "bubons" suppurants du nazillon atteint de la "peste brune"!Pour ton information la "peste brune" se dit du nazisme et un nazi serait donc pestiféré et un nazillon ,le petit du nazi ,n'y dérogerait pas son biberon étant contaminé!
CONTENT?

Bebe BA a dit…

Maatala,

Si ce n'est que cela, ils doivent en être content, car ce n'est que la continuation du pouvoir de Taya. Au moment du coup d'état du 03 août, Tout le monde a pensé que ce n'était qu'"une revolution de palais" pour sauvergarder leurs intérêts.
Donc, je vois pas pourquoi, ils seraientt contre Aziz.
Peut être parce que notre Sidioca national avait commencé à ramener les grands patrons du temps de Taya (Bodiel, Avia,El Waghf et cie)?

PS: je ne suis ni pour Aziz ni pour Sidi

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"La communauté internationale privilégie le débat aux sanctions

La communauté internationale réunie vendredi autour de l'Union Africaine (UA) à Addis Abeba, a décidé de donner une nouvelle chance à la négociation en Mauritanie en envoyant une "mission de haut niveau sur place" avant de lancer éventuellement un processus de sanctions.

"La réunion a confirmé l'attachement de la communauté internationale au retour à l'ordre constitutionnel et son unité sur cette prise de position", a déclaré le Commissaire à la paix et à la sécurité de l'UA, Ramtane Lamamra.

Une prochaine réunion de ce groupe doit se tenir le 12 décembre à Bruxelles, précédée de l'envoi "d'une mission de haut niveau à Nouakchott conduite par l'UA, avec les représentants des cinq autres organisations", à savoir l'ONU, l'Union européenne (UE), l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l'Organisation de la conférence islamique (OCI) et la Ligue arabe, a-t-il ajouté.

"Les participants ont aussi souligné que des mesures le moment venu (...) seraient proposés (...) aussi bien à l'UA (...) qu'à l'ONU, pour laquelle la saisine du Conseil de sécurité a été évoquée", a-t-il indiqué sans prononcer le mot de sanctions.

Cette réunion faisait suite à celle de l'UE jeudi, qui avait brandi une nouvelle fois la menace de "mesures appropriées" contre la junte mauritanienne, à laquelle elle avait donné jusqu'au 20 novembre pour rétablir l'"ordre constitutionnel" après le coup d'Etat du 6 août.

Nouakchott rejette ces pressions et demande la "poursuite des discussions".

Selon M. Lamamra, "il n'y a pas de précipitation vers la rupture du dialogue. Il n'y a pas à analyser la situation en terme d'avancée ou de recul, mais une manifestation simplement de bonne volonté de la communauté internationale".

"Le mandat de cette mission est de s'entretenir avec le président (déposé) Sidi Ould Cheikh Abdallahi, ainsi qu'avec le général chef de la junte, pour les engager à envisager une sortie de crise", a poursuivit M. Lamamra.

La rencontre s'était ouverte en début d'après-midi au siège de l'UA à Addis Abeba, en présence du ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, au titre de la présidence française de l'UE.

M. Kouchner a évoqué des sanctions individuelles, comme des interdictions de voyage. "Comment pourrions nous viser le peuple mauritanien déjà si pauvre?", a-t-il relevé.

"Un petit progrès a été fait (à Nouakchott): permettre au président élu de se retrouver dans son village, de recevoir des visites. On va voir comment pourrait s'établir une entente nationale suffisante pour qu'une solution soit trouvée qui pourrait soit passer par des élections, soit par le statu quo ante et le retour du président chez lui, exerçant légitimement ses droits", a-t-il expliqué.

On ne "peut pas accepter que des coups d'Etat déstabilisent l'Afrique. L'UE et l'UA sont là-dessus en plein accord. Il faut maintenant qu'une solution pacifique soit apportée", a encore expliqué le chef de la diplomatie française.

La communauté internationale exige de la junte un retour à l'ordre constitutionnel et la libération totale du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi élu en 2007.

"Nous faisons état de l'impasse, de l'obligation de la commission de préparer des mesures appropriées notamment individuelles qui seront proposées aux instances pour décision", a expliqué de son côté Koen Vervaeke, ambassadeur de l'UE auprès de l'UA, soulignant rester ouvert "à toute proposition" de Nouakchott".

Signe du refus de la junte de transiger, l'ex-Premier ministre mauritanien Yahya Ould Ahmed Waghf, également renversé par le coup d'Etat du 6 août, a été inculpé et écroué jeudi soir avec quatre autres prévenus, accusé notamment d'avoir manigancé la faillite" d'Air Mauritanie, selon une source judiciaire.

(AFP)


Date publication : 21-11-2008 20:03

maatala

Anonyme a dit…

misqaré ould qweizi
quel nom d'oiseau ou de diable.
Il est né ou ce phenomene? Il est Touareg? ou Brabich?

Anonyme a dit…

Monsieur Khalil Balla Gueye

Je prends le train en marche. Et je remarque qu’il y a de vos écrits qui disent qu’un « nazilon » vous a insulté et que c’est le prof.

Moi je vous pose la question suivante :

- Pouvez-vous nous donner ici une seule preuve que le Nazilon c’est le prof.

Comme ça on est tous fixés et on peut juger.

Anonyme a dit…

Bebe BA et Maata,

Au-dela des hommes, nous defendons la constitution et les lois en vigueur dans notre pays.
Ma position est la suivante et elle est tres simple a' comprendre:
JE SUIS CONTRE LES COUPS D'ETAT POUR DES RAISONS QUE J'AI DEJA EVOQUE'ES DANS PLUSIEURS DE MES ECRITS.

Je n'ai absolument rien de personnel contre le General Abdel Aziz et ses amis du comite' militaire. Je leur souhaite une tres longue et heureuse vie. Je suis contre leurs actions qui mettent notre pays dans une situation aux consequences incalculables.

Je n'aurais aucun probleme si le vieux decide de faire du General Mohamed Abdel Aziz son premier Ministre. Tout comme je n'aurais aucun probleme si le meme General arrive au pouvoir de maniere legale. (A' travers les urnes et/ou autres methodes qui respectent la constitution et les lois en vigueur dans notre pays.)

Tout ce que Sanhaji et moi demandons, est un respect de la volonte' du peuple, de la constitution et des lois en vigueur dans notre Mauritanie bien aime'e. La grande sagesse du president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, sa profonde connaissance de tous les grands dossiers nationaux et la legitimite' que le vaillant peuple Mauritanien lui a donne'e a' travers les urnes; font qu'il est tres facile de le defendre. MAIS AU'DELA DE LA PERSONNE DU PRESIDENT, CE SONT NOS LOIS EN VIGUEUR ET NOTRE CONSTITUTION QUE NOUS DEFENDONS.
TOUT CE QUE NOUS DEMANDONS AUX UNS ET AUX AUTRES, EST D'AVOIR UN RESPECT POUR LA VOLONTE' DE NOTRE PEUPLE.

J'aime toutes les Mauritaniennes et tous les Mauritaniens sans aucune exception. Mon amour pour la Mauritanie est sans condition.
J'applaudis tous ceux qui font du bon pour le vaillant peuple Mauritanien et je m'opposerai a' toutes les actions qui porteront atteinte aux interets superieurs du peuple Mauritanien.

Je defends donc les presidents Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya pour des raisons qui vont dans le sens de la defense des interets superieurs de mon peuple. Je suis tres fier d'eux et je ne changerai aucun des mots que j'ai utilise's pour defendre leurs bilans respectifs.

Anonyme a dit…

Ano qui demande une preuve à khalol balla gueye,

Khalil Balla Gueye n’a aucune preuve contre le prof . Il le dit lui-même (voir son message dans ce blog) .

Il en veut au prof parce que quelqu’un a insulté sa mère (cousine du prof) sur canalh et qu’il a demandé par Skype au prof de demander aux gens decanalh de ne plus insulter sa mère. Mais le prof lui a dit que ce sont des anonymes et que c’est pas possible. Il lui en veut pour cela.


Khalil balla gueye en veut au prof pour cela. Toute cette histoire de nazilon c’est inventé pour justifier ses insultes du prof .

J’ai lu tout ce qu’il a écrit sur ce blog et sur son blog. Il n ya pas une preuve moindre que le prof lui a écrit ou qui l’a contacté. Ou insulté. Vous pouvez le constater vous-mêmes.

S’il l’a qu’il nous la donne. Sinon qu’il cesse ces méchancetés gratuites. ça rend ce blog illisible.

Anonyme a dit…

Ano qui demande une preuve à khalil balla gueye,

Khalil Balla Gueye n’a aucune preuve contre le prof . Il le dit lui-même (voir son message dans ce blog) .

Il en veut au prof parce que quelqu’un a insulté sa mère (cousine du prof) sur canalh et qu’il a demandé par Skype au prof de demander aux gens decanalh de ne plus insulter sa mère. Mais le prof lui a dit que ce sont des anonymes et que c’est pas possible. Il lui en veut pour cela.


Khalil balla gueye en veut au prof pour cela. Toute cette histoire de nazilon c’est inventé pour justifier ses insultes du prof .

J’ai lu tout ce qu’il a écrit sur ce blog et sur son blog. Il n ya pas une preuve moindre que le prof lui a écrit ou qui l’a contacté. Ou insulté. Vous pouvez le constater vous-mêmes.

S’il l’a qu’il nous la donne. Sinon qu’il cesse ces méchancetés gratuites. ça rend ce blog illisible.

Khalil Balla Gueye a dit…

Vol Pékin-Paris et non paris-Pekin ,vous l'aurez compris!

PS:"diplomate de taya", tu as dû certainement lire un récent commentaire où j'ai dit que j'ai fait toute ma carrière sous Taya!Je suis sorti de l'ENA en Juin 84 2 semaines après c'était le MAEC et 5 mois après le 12-12 de Taya!
Remarque ,je n'aurais pas eu tellement à "me forcer" pour être un diplomate de Taya vu les affinités presque familiales qui me lieraient avec la "TAYIE" au sens CLANIQUE mais pas politique!Malgré toutes ses "très idéales dispositions voire prédispositions" que nombre de "diplomates de Taya justement m'auraient enviées" dont toi sûrement ,je ne fus jamais qu'un technocrate au service de mon pays point trait!
Et d'ailleurs ,si j'étais "diplomate de Taya" Avia et Boidiel ne se seraient pas pris aussi impunément à moi!J'ai poussé la négligence de mes liens Tayistes jusqu'à les cacher en faisant l'impasse sur eux !à telle enseigne que les 2 lascars Avia et Boidiel ne se doutaient certainement pas de ces attaches sinon ils auraient envoyer AON et ses millions se promener au diable vauvert!Toi tu aurais sûrement clamé aux 4 vents "attention atttention ,mes neveux et mes nièces sont des Tayas" pour dissuader les attaquants et encourager les lèche-bottes décideurs!
Et même que je me suis payé le luxe de décliner l'offre qui m'a été faite de voyager de pair avec Sidney Sokhona et son très fourni carnet d'adresses collectées pendant sa carrière de cinéaste pas autodidacte comme Sembène mais carrément analphabète!Pourquoi ,parce qu'il s'agissait d'écrire des âneries , des énormités et des contre-vérités sur la situation des droits de l'homme pendant les années de braise en Mie!Et moi je n'aime pas prêter ma plume à ce genre d'infamie même si les frais de mission et les voyages fréquents sans oublier les relations éventuelles étaient très tentants!Et d'ailleurs dieu m'a récompensé en retour en me nommant conseiller à Bonn poste prestigieux comme tu sais lorgné par tous mes collègues, le meilleur en fait!Donc on peut s'accomplir parfaitement sans tomber dans la décadence de la flétrissure comme ton nazillon suppurant!Ce ne serait certainement pas ton nazillon maître-injurieur outrageux et cupide, mis en situation , qui aurait refusé une telle AUBAINE d'aller "casser du noir" comme les paras de Bigeard "cassaient du fell" en Algérie ou "du bodoi (viet)" au Viet nam, serait-il tenté de la qualifier sûrement!
Content?Ou vous en voulez encore toi et ton "Terminated nazillon"!Tu sais moi j'aime bien Schwarzeneger ,je parle même sa langue maternelle!
"Walle houwe le Nazillon mâ zâl yestar, vih errouh!"

"Wi le mâ ketlak dhel guitlak ,ah leklâb etwâl eêmârhe!"

ce n'est pas de moi ,c'est un extrait d'un ancien "EGTAÂ" (soit "coupure" ,rire normal pas jaune!)
Le vers n'était pas pour toi le pro-nazillon mais plutôt pour le vrai nazillon lui même en os et en os à défaut de chair après son dépeçage!
EL KHALIL (tout court)

Anonyme a dit…

Apportez des preuves, apportez des preuves...mais il faut être sain d'esprit pour apporter des preuves.

le monsieur là il est détraqué.

Anonyme a dit…

frabchement lorsque on lit le signataire khalil bala guye on sent qu'il est jaloux du prof. Arrête-ça et construit-toi même.

Bebe BA a dit…

vous me rassurez, quand vous dites que "je suis contre les coups d'état" et qu' "Au-dela des hommes, nous defendons la constitution et les lois en vigueur dans notre pays".
Mais malgré cela, je vous ai lu defendant Taya, qui a plongé dans le chaos, violant tout ce qu'il y'avait comme droits humains, instaurant la corruption, etc....

Donc excusez moi si je me trompe, mais vos écrits pretent à confusion.

Anonyme a dit…

la france tout particulièrement ne veut plus de coup d'état en afrique de sorte que leurs tyrans amis restent au pouvoir grâce aux urnes soit truquées soit entièrement à la ben ali, puis ils se passent le pouvoir de père en fils, ça fait même rêver des démocrates comme wade

quant à cette histoire de chasse aux sorcières qu'on reprend comme une berceuse, faudrait pas tout de même se foutre du monde, si cette expression nous rappelle hélas ses pauvres femmes poursuivies et brûlées vives pour "sorcellerie" , cela ne marche pas chez nous: un la "sorcellerie" ça existe et tout bon marabout devrait les chasser sans prononcer cette formule avec le détachement des athées de l'occident, mais plus sérieusement si ces sorcières n'existent pas , reste que la chasse aux RV elles n'est pas une vue de l'esprit.

un ou deux ou trois de moins, on prend! même si c'est pour foutre la frousse aux autres bandits , peu importe car dans cette affaire , il y a du bon: le peuple comprend et surtout découvre qu'on lui parle , qu'on essaie de lui plaire, cela l'oblige à se réveiller à saisir qu'il compte , le voilà qui parle qui applaudit mais qui applaudit pour un bien qu'on lui fait enfin, quant à celui qui fait ce bien , il n'a qu'à bien se tenir car quand on réveille le peuple on ne déjà moins le berner, un ventre creux qui découvre le soulagement n'est pas comme un ventre creux qui a me^me oublié le sens physique d'un peu de baume au coeur

le retour du bâton sera féroce. On veut jouer avec le feu, si on s'occupe du peuple , il faut continuer sinon on est foutu. la place de dictateur éclairée est à prendre dans ce pays, c'est une triste réalité mais s'en est une

comment saisir qu'après 30 de dictature nous n'ayons pas un seul homme fort de l'opposition qui n'est pas flirté avec le baiser du diable ou la louche des damnés!

pas uns, ils y sont tous, on peut toujours ergoter dans les nuages, et c'est tèrs bien, pour l'idéal, pour un reste de lumière en attendant que de nuage descende une pluie saine qui ferait tout reverdir ect ect

mais la réalité , le quotidien lui n'attend pas , la triste réalité elle avance. Depuis que j'ai vu ces petits fumiers tous, aucun ne veut entendre et militer pour le referendum, j'ai bien compris définitivement cette fois que l'idéal est mal barré toujours tremblant de faim et de froid dans son même cachot humide avec de temps en temps un prof ou un autre gardien cynique qui lui tord le cou pour lui faire cracher une belle formule qu'on note , l'idéal crachera toujours son cri toujours sain et toujours haut, vous le prendrez toujours à la gorge , serrant toujour splus fort, le maquillant à l'occasion pour la photo souvenir mais jamais au grand jamais, vou sne saurez en faire rien d'autre qu'un damné entre votre main. Allez au diable!

j'ai vu pour la première fois cette campagne " guerre des étoile" qu'on voit à la TV avec ces militaires qui parle . Qui a fait ce minable montage avec cette musique tantôt sinistre d'un film d'horreur de série b tantôt genre " le surfeur d'argent"

réveillez le peuple , dîtes lui nous ferons pourvu que vous fassiez! mais si vous l'éveillez et qu'en suite vous l'abandonnez , il se rappellera à vous, à nous

par contre c'est une excellente idée d'envoyer toutes les étoiles à la guerre de la com de sorte que chacun soit mouillé jusqu'au étoile qu'on ne dise pas encore une fois comme au sujet de taya, le problème c'est aziz

le temps des girouettes est finies, ils faut aller à la soupe , ou continuer notre vie d'esclave

car que sommes nous sinon des esclaves du système. Ne travaillez-vous pas tous , ne vivez vous pas tous pour le système, c'est la misère de vos vies qui justifie la force du système, c'est cette masse silencieuse au nom de laquelle tout se réclame, et tout se mendie de part le monde . On vous fait travailler et vivre pour vous endetter pour le système, c'est cela l'esclavage, car vous ne pouvez parler

ni rien faire , car vous serviriez d'exemple, alors se taire oui! subir oui! supporter! oui! avoir dans la tête tant de noms , tant de vie de bandits dont vous savez tout et ce savoir vous ronge de l'intérieur et occupe votre esprit encore pour rien sinon encore et toujours ne laisser aucune place à votre âme pour bondir

soit c'est ainsi! mais alors vous êtes et nous sommes des crminels de faire des enfants en sachant tout cela, de faire des enfants en étant obligés de leur apprendre des chimères qui seront balayées par la vie que leur propose se système

sachez bien que vous avez beau déposer vos enfants à l'école, ils n'apprendront jamais qui puissent leur permettre d'être au niveau de supérieur de partle monde et chez nos voisin immédiats, on les éduque à la médiocrité servant de norme et ensuite chaucn ignorant le sort de tous, chacun croira que le sort de son enfant est dû à ses propres capacités ou à vos propres défaillances

c'est peut-être vrai , mais c'est surtout faux! vous voulez la révolution, vous voulez voir un peuple débout, vous voulez voir vos enfants fiers et instruits, et courageux! vous devez tout faire pour que la coopération étrangère mette en place ici comme ailleurs toutesla filière de la maternelle aux universités

voilà de l'argent bien place, voilà des dettes et une coopération qui permettront à un egénération nouvelle de voir le jour, tout le reste n'est que rêve d'esclave

enfin comme un donneur de leçon, permmetez-moi de dire aux maures de faire sérieusement attention, vous êtes foutus! l'ordre social établit ne tenait dans ce pays que parce qu'il y avait n certain nombre de valeurs qui faisait que le dominé respectait le maître

après 30 de dictature , tout est pourris, mais ce qui a pourris surtout c'est exemple , c'est ces valeurs , le monde maure n'a plus rien car il est dirigé par des RV jusqu'à l'imam de la mosquée qui applaudit le maître du monde et ce dans le lieu même où les musulmans affamés, dominés et réduits à la misère vienne prier leur seigneur de leur ouvrir une voie! tous pourris!

c'est au monde maure d'ouvrir les yeux de prendre leurs responsabilités en allant à la chasse des hommes qui ont perverti leur culture, leur exemple jusqu'à leur religion

c'est à eux d'agir, il y a de la survie de votre système car c'est le système maure qui est en place!

les afro-mauritaniens n'ont pas ce problème, ayant reçu la culture des maures, ils sont désormais les gardiens de ses valeurs qu'ils ont reçu car s'ils ne se rassemble pas, s'ils ne se soulève pas c'est justement parce qu'ils respectent ces valeurs là or ces valeurs sont en perdition chez leurs anciens maîtres et chez leurs propres leaders.

Le jour, où les afro-mauritaniens du peuple ne se verront plus les égaux de leurs frères maures , ne se verront plus à leur place dans un système maure pourris, ce jour-là, ce sera la fin d'une époque et on n'arrête pas l'histoire

qu'il advienne ce jour où tout d'un partout chez les afro-mauritaniens ont se sentira non pas l'égal du frère maure mais le garant d'un certain nombre de valeurs prostituées en face, le sacro-saint lien qui unie ses frères se brisera comme une masque de cire fond au contact d'une âme en feu

voilà je le crains , l'état de la poudrière dans lequel nous ont mis ses politicards minables et ses dictateurs vulgaires et cette majorité silencieuse dont le poids silencieux nous entraîne aussi vers le fond

je ne vois rien de bon dans ce que l'on vit, ni la frénésie pour abattre aziz qui le radicalise, ni le délire de mauvaise foi d'un front qui craint la voix du peuple et préfère faire valoir une légitimité rance

pourquoi diable le vieux n'a-t-il pas voulu du referendum? Cela aurait pu lui sauver la peau ou du moins le remettre au combat au lieu d'attendre comme un marabout que Dieu fasse un geste à sa place pour le sortir de là d'où il pourrait se tirer lui-même sans miracle

triste pays et triste sort! voilà même qu'on veut nous vendre qu'il n'y a plus en mauritanie d'hommes ni de femmes honnêtes, c'est le comble! on veut nous expliquer si on doit envoyer par la justice du monde en p^rison toute la mauritanie y passerait

c'est faux! ils ne faut pas confondre les criminels , les voleurs qui transforment en bagnole , en bétail et en immobilier et autre voyages des sommes destinées à l'éducation, à la santé et à la vie de chacun

ils ne faut pas mettre ses gens dans le même sac que tous les autres beraucoup plus nombreux certes mais moins coupables car eux qu'ont-ils fait sinon joués le jeu pour gagner des miettes et vivres leurs familles.

je distingue les RV et autres intellos vendus qui mettent leur génie au service du système assassin, des pauvres diables de la classe poyenne pauvres qui survivent , cela n'est pa sla même chose, il y ales requins et les rémora, en finir avec les gros c'est emporter les petits

pas une larme ne doit être verser sur ceux qui se servent de la démocratie pour cautionner l'infâmie et qui sont du front pour absoudre leur crime. Q'u'ils payent! pas une larme!

ainsi parle le peuple qui sait peu et qui voit tout, et le jour où le fils du gueux, le fils du boucher, le fils du simple prof, le fils ou la fille d'un fils martyrisé de ce pays, le jour ou un seul recevra une éducation la vraie, celle quoi en fera un être libre qui voie sans complexe alors malheurs aux RV! et malheur au système

voilà pourquoi on tue nos enfants pour qu'ils deviennent comme nous

n'allez pas croire qu'il y a une justice qui viendra vous sauver sans votre propre combat, n'allez pas croire que vous vivrez éternellement à l'abri du chaos, n'allez plus dire " les mauritaniens sont ceci, les mauritaniens ssont cela, des qbach!"

les mauritaniens c'est vous , c'est nous, ce peuple de héros

Khalil Balla Gueye a dit…

Jaloux moi?Mais c'est le monde à l'envers!C'est plutôt la jalousie maladive entretenue par le nazillon à mon égard qui l'a poussé à prendre tellement de risques pour m'annihiler qu'il s'est fait harakiri!Et pourquoi donc s'est-il engagé dans cette voie périlleuse?Il voyait en moi ,à mon insu d'ailleurs , un concurrent sérieux , un challenger à mettre KO dans les meilleurs délais!Et il s'y est pris très très tôt ,sans perdre de temps!J'ai battu en retraite plusieurs fois , j'ai été même une fois au bord de l'abattement et de l'effondrement devant tant de méchancetés et de misères gratuites , n'eût été certains visiteurs et membres dont Yanis, BL, Lambda etc ...qui m'ont donné du réconfort!et même Vlane, mais je n'avais pas alors compris la portée de ses "conseils" anonymes!
Eh bien ,j'ai tenu bon et j'ai toujours eu la peau dure et il ne s'attendait certainement pas à ma surprenante faculté de RESILIENCE qui a fini par avoir raison de lui!cela aura été long ,laborieux ,harrassant mais au final très gratifiant d'avoir décontaminé l'intelligentsia menacée par la "mainmise de la peste brune nazillonne triomphante et quasi systématisée"!Oui ,je suis très satisfait d'avoir fait oeuvre utile, mais il ne faudrait pas crier victoire trop tôt car la nature , même nazillonne, a tjrs horreur du vide!Le "Nazillon est mort , vive le Nazillon"!Soit le prochain!
Il n'est donc à craindre que l'on ne soit pas près de sortir de l'auberge à Dieu ne plaise!
Même si la "IBRA" soit le précédent de Mephisto en ferait réfléchir plus d'un!Il n'est pas interdit d'avoir des idées divergentes ,c'est même un signe de bonne santé démocratique (en temps normal) mais il est certaines déviations idéologiques qui sont interdites même dans les démocraties occidentales comme le nazisme ,le racisme etc...Notre constitution ou ce qui en resterait encore l'interdit formellement , comment peut-on tolérer un individu dont la seule réference idéologique serait d'être BIDHANI et FACHO?Ils ne sont, fort heureusement pour le pays , guère nombreux les Fachos parmi les Bidhani dont il se réclame!Et c'est tant mieux, personne ne le regretterait!Autant donc en emportent le simoun et le torride harmattan de chez nous!!!

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Khalil balla gueye,

De grâce ouvrez un blog à part.Vos propos sont trop longs et extrémement ennuyeux ( peut être que vous vous rendez pas compte)
C'est juste pour l'interêt de tous,c'est le seul blog qui est encore valable, alors si vous pouvez au moins intervenir une seule fois par jour et d'une manière plus brève.Je crois que vous ecrivez pour être lu, alors detrompez vous ,j'ai personnellent eu des problèmes pour terminer un seul de vos commentaires avant de voir défiler d'autres encore plus ennuyeux.
Sans racune!

Khalil Balla Gueye a dit…

Au terme de cette longue équipée ,je dois louer le STOICISME impassible de Maata et de LM qui ont eu ,très souvent , à faire les frais du pugilat inégal et dans le noir qui nous a été imposé à tous par le Nazillon!A notre corps défendant!
Le jeu de patience aura été , somme toute , concluant et gratifiant pour le blog et sa bonne réputation sérieusement ébranlée par l'ombre indicible du Nazillon!
Bonne nuit à tous!
Khalil Balla Gueye

Anonyme a dit…

kbg

on attend toujours les preuves demandées par l'ano.

Khalil Balla Gueye a dit…

J’ai retrouvé ledit sibyllin commentaire dans mes archives.
Le commentaire en fait est beaucoup plus long que l’extrait ci bas.

06/06/2008 22:28
Dah Ould Abdi, ancien ministre des affaires étrangères de Mauritanie : La Leçon de Doha Rédigé par panda, samedi, 07-06-08 07:50

........Indépendemment de sa brillante politique étrangère ,Qatar est aussi avant-gardiste par son parlement élu en partie au suffrage universel direct,par ses réformes sociales et même par ses athlètes souvent naturalisés.
Ce pays a également su gerer avec sagesse et parcimonie sa manne pétrolière contrairement à son grand rival de voisin l,Arabie saoudite.
***Je ne saurais finir ce commentaire sans dire à l,ex MAEC Dah ould abdi la brièveté de mon séjour à Pekin il y a plus de 5 ans et demi et lui révéler que la "tuile" organisée ne nous aura pas épargné tous les deux de facon quasi simultanée en 2002. Il comprendra .Par conséquent , j,ai définitivement tourné la page et me suis installé en RFA (ave ellahou ân mâ selev!).
Et lui fournir mon adresse Email à toutes fins utiles.
ballag@web.de
Khalil balla Gueye.
Düsseldorf

Anonyme a dit…

Guettelkoum hadha blog matjkhallat m3a elmedderguine. Khalil hadha gat3an 3annou emn el masmeina.

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

"Chaque maniere de dire resulte d'une maniere de voir qui elle meme resulte d'une maniere d'etre."
J'ai bien defendu le bilan du President Ould Taya et j'en suis fier. Vous etes libre de donner au president Ould Taya tous les adjectifs que vous voulez mais cela ne changera pas la verite'. Ce sont les extremistes des deux cote's qui sont responsables des attrocite's connues par les Maures au Senegal et les Halpular en Mauritanie. Ould Taya n'est en rien responsable de ce qui est arrive'. JE TE RENVOIE AUX ARCHIVES DE CANALH ET MAURITANIE-NET POUR COMPRENDRE CE QUE JE DIS.

Je ne vous laisserai pas changer de sujet.

EST-CE QUE TES AMIS USURPATEURS SONT PRETS POUR REVENIR A' LA RAISON EN LIBERANT LE PRESIDENT ET LE PREMIER MINISTRE TOUT EN LES RETABLISSANT DANS LEURS FONCTIONS RESPECTIVES?

Anonyme a dit…

Les messages du nazillon c'est probablement de LBG lui-même. Pour attirer l'attenton sur lui. KBG est un psychopathe et il ne faut pas ecouter ce qu'il dit. Il est tres dangereux et c'est ue boite de renseignements pour le HCE. Avec la longueur de ses messages et la gestion d'un site internet, il est evident qu'il est au chomage. Il vit de prebendes envoyées de Nouakchott, certinemnt a travers l'ambassade de la rim en allemagne.

Anonyme a dit…

Maatala et copiarpegar,

Vous avez peut-etre loupe cet article. Seuls le Mali et le Senegal ont beneficie cette fois-ci de Flintlock 2008. C'est le deuxieme exercice Flintlock depuis 2005 ou 15 de nos soldats ont ete tues a Lemgheity, a un jour et demi avant le debarquement de Flintlock I (2005).

Même si une junte a pris le pouvoir illegalement, pourquoi ne pas associer notre armee à cet exercice? Ceci confirmerait-il qu'une partie de nos services securitaires est impliquee dans la manipulation des djihadistes. Nous savons deja qu'elle etait impliquee dans le trafic de drogue, de cigarettes et d'armes. Nos services n'etaient pas seuls dans cette affaire: les services securitaires marocains, maliens, algeriens,et nigeriens etaient ou sont aussi implqués (voir rapport de l'International Crisis Group sur le Sahara). Ni Moussa, ni KBG ne peuvent le dementir.

Big question: sommes-nous en presence d'une possibilite pour le Mali d'accepter l'etablissement d'une base US dans le pays? Le pays semble avoir souffert de la competition Alger-Tripoli via l'instrumentalisation des touaregs et probablement des djihadistes. Ils se passaint le Mali comme un plat de cous-cous pour assouvir quelque plan géostrategique dans la zone.

Cet article vient en complement a la note sur la rencontre Ward-Ping. Merci Matala et copiarpegar pour nous tenir informés des evennements anodins, mais importants.

copiarpegar: how is your mouse? Getting info for us here is the best use you can make of a mouse. We read everyhing you dump here.EVERYTHING. You are no short anymore. Take care.

A-
========
L. Diarra l’Essor n°16328 du 21-11-2008

« Flintlock 2008 » : Les alliés forgent leur coordination opérationnelle
vendredi 21 novembre 2008



L’exercice militaire a consisté en une mise en pratique fidèle de la vision commune des pays du Partenariat transsaharien pour la lutte contre le terrorisme et banditisme transnational

Le partenariat transsaharien pour la lutte contre le terrorisme et le banditisme est en marche. Il s’est même renforcé à l’occasion de l’exercice militaire multinational « Flintlock 2008 » que notre pays vient d’abriter.

La cérémonie de clôture s’est déroulée hier sous la présidence du chef de l’Etat, chef suprême des armées, Amadou Toumani Touré. L’événement a eu pour cadre le polygone de tir situé à l’est du camp Soundiata de Kati.

C’était en présence de membres du gouvernement dont le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Natié Pléah, et du nouvel ambassadeur des États-Unis au Mali, Mme Gillian A. Milovanovic. Parmi les officiers supérieurs, on pouvait distinguer le chef d’état-major général des armées, le général de brigade Gabriel Poudiougou et le commandant en chef des forces américaines pour l’Afrique (AFRICOM), le général William K. Ward.

La cérémonie a été riche en couleurs avec des sauts de parachutistes, une exhibition de l’avion militaire américain le "CV 22", un tout nouveau type d’hélicoptère et la revue des troupes. Organisé pour la première fois en 2005, l’exercice militaire multinational « Flintlock » est une initiative de coopération militaire entre les pays de la bande sahélo-saharienne et les États-Unis dans le cadre de la lutte globale contre le terrorisme et le banditisme transnational. L’initiative est bienvenue dans un contexte où notre espace sahélo-saharien, du fait de son immensité, est le théâtre d’actions terroristes et de trafics en tout genre.

Comprenant au départ six pays africains (Mauritanie, Mali, Algérie, Niger, Sénégal, Tchad) et les Etats-Unis, ce cadre de coopération militaire s’est vite étendu avec l’adhésion du Maroc, de la Tunisie, du Nigeria et du Burkina Faso. Cette dynamique a été soutenue par l’arrivée de certains pays européens, à savoir l’Allemagne, l’Espagne, la France, la Grande Bretagne et les Pays-Bas, partenaires socio-économiques habituels qui ont apporté leur assistance à ce qui est devenu désormais le "Partenariat transsaharien de lutte contre le terrorisme".

Durant le présent exercice qui a duré environ trois semaines, environ 260 militaires ont renforcé leur connaissance en matière de maintien de l’ordre et d’intervention risquée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le chef d’état-major général des armées, le général Gabriel Poudiougou s’est félicité du bon déroulement de cette manœuvre militaire. Il a expliqué que l’édition actuelle revêtait un caractère multinational encore plus marqué. Le poste de commandement a été activé depuis Rota en Espagne et a coordonné des activités au Maroc, dans notre pays et au Burkina Faso.

L’exercice a été effectué en deux phases. Dans un premier temps, les stagiaires étaient confinés à la formation académique à Rota. Cette phase de formation a concerné la Cellule multinationale de coordination (MCC) à laquelle cinq officiers supérieurs par nation ont pris part. Une deuxième phase, à laquelle ont participé les régiments de parachutistes du Mali, du Maroc, du Sénégal et le corps de soutien logistique du Burkina Faso, consistait en une formation tactique suivie d’une phase de déploiement sur le terrain. Des sauts opérationnels ont été effectués par des parachutistes maliens, marocains et sénégalais et des exercices de soutien comme de ravitaillement ont été exécutés par les Burkinabés.

Ces deux phases de l’exercice « Flintlock 2008 » ont constitué une mise en pratique fidèle de la vision commune des pays du Partenariat transsaharien dont le but principal est former des militaires professionnels bien entraînés et équipés et qui concentrent collectivement leur énergie sur l’amélioration des capacités régionales à accomplir diverses missions de sécurité », a indiqué le chef d’état major général des armées, avant de souligner combien le terrorisme et le grand banditisme étaient devenus des phénomènes transnationaux. « Il est de notre devoir de soldat en tant que forces armées de nos États d’y faire face et de garantir la liberté d’action du pouvoir politique », a recommandé le général Poudiougou.

Le commandant en chef des forces américaines pour l’Afrique, le général William Ward qui séjournait dans notre pays dans le cadre de l’exercice, s’est réjoui de son bon déroulement. « Flintlok 2008 » a été beaucoup plus qu’une simple occasion pour améliorer les capacités de planification militaire et celles sur le terrain, estimé le patron d’AFRICOM. Il a assuré que l’opération a permis de jeter les jalons d’une coopération militaire durable aussi bien entre les États participants et entre notre pays et les États unis d’Amérique.

« La communication et les échanges d’informations sont des éléments décisifs pour assurer notre succès car ces éléments soutiennent la coopération régionale », a ajouté l’officier supérieur américain. Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a saisi l’occasion pour réaffirmer la disponibilité de notre pays à œuvrer pour la paix et la sécurité dans le monde en général et en Afrique en particulier. Il a salué une initiative qui traduit la volonté de notre pays de contribuer à la lutte contre le terrorisme et le grand banditisme. Le chef de l’Etat a souligné l’importance de la formation de nos forces armées et de sécurité dans l’accomplissement de leur mission. « Une armée, c’est aussi une équipe. Plus on se forme, mieux on est apte à défendre et à maintenir l’ordre, dans un esprit de paix », a schématisé le chef suprême des armées. La cérémonie a pris fin par une remise d’attestations.

L. DIARRA

maatala a dit…

Salam

Merci L DIARRA et bienvenu au club

--------------------------------

Lu sur ani

"Communiqué de la réunion consultative sur la situation en Mauritanie

1. Comme convenu lors de la réunion consultative sur la situation en Mauritanie organisée à Addis Abéba le 10 novembre 2008, une autre réunion consultative sur la situation en Mauritanie s’est tenue à Addis Abéba, le 21 novembre 2008, à l’initiative du Président de la Commission de l’Union africaine (UA), S.E.M. Jean Ping, en marge de la rencontre des Troïkas de l’Union européenne (UE) et de l’UA.


Cette réunion a regroupé les organisations suivantes : Ligue des Etats arabes, Nations unies, Organisation de la Conférence islamique (OCI), Organisation internationale de la Francophonie (OIF), UE et UA.
La réunion s’est déroulée en présence de S.E. M. Jean Ping et de S.E.M. Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes de la France, Président du Conseil de l’UE.

2. Les participants ont constaté qu’après le communiqué conjoint publié à l’issue de la réunion consultative du 10 novembre 2008 et marquant la nécessité de nouvelles propositions de la part des autorités issues du coup d’Etat pour permettre le retour à l’ordre constitutionnel, celles-ci n’ont fait parvenir ni à l’UA ni à l’UE aucun élément nouveau par rapport au document soumis à l’UA le 4 novembre 2008, et cette réponse a été jugée insuffisante par la communauté internationale.

3. Les participants ont rappelé le communiqué du 10 novembre 2008, en particulier les éléments pour le règlement de la crise mauritanienne qui y sont contenus: libération inconditionnelle du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, sa contribution en sa qualité de Président à la recherche d’une solution, la participation de toutes les parties prenantes et le plein respect de la Constitution.
Dans ce cadre, cette approche pourrait conduire à la tenue d’élections présidentielles libres et régulières, comme élément d’une solution globale, pacifique et démocratique à la crise, qui soit acceptable pour le peuple mauritanien et jouisse de l’appui de la communauté internationale.

4 Les participants ont apporté leur appui au communiqué du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’UA du 11 novembre 2008 et ont encouragé l’UA, si les efforts actuels échouent, à inclure parmi les mesures concrètes à prendre, sur proposition de la Commission de l’UA, la possibilité d’une saisine du Conseil de sécurité de l’ONU, parallèlement aux procédures des instances compétentes de l’UE.

5. Les participants ont exprimé l’intention de leurs organisations respectives à tirer les conclusions de l’impasse actuelle et à prendre, le moment venu, les mesures appropriées, notamment des mesures individuelles, en fonction de leurs procédures respectives.

6. Les participants ont pris note du transfert du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi dans le village de Lemden où il est maintenant en mesure de communiquer et de recevoir des visiteurs et du fait qu’il s’exprime en tant que Président de la République, bien qu’il reste privé des prérogatives de ses hautes fonctions.

7. Etant donné que le Président peut, à présent, recevoir et parler à des visiteurs, les participants sont convenus de dépêcher, avant leur prochaine reunion, une délégation de haut niveau en Mauritanie conduite par l’UA et comprenant les représentants de la Ligue arabe, des Nations unies, de l’OCI, de l’OIF et de l’UE. Cette mission a pour mandat de s’entretenir avec le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, pour les engager à envisager une solution consensuelle de sortie de crise comprenant les éléments clés mentionnés au paragraphe 3 susmentionné.

8. Les participants ont réitéré leur volonté de poursuivre leur étroite coordination sur ce dossier. A cette fin, ils ont prévu de tenir leur prochaine réunion à Bruxelles, le 12 décembre 2008.

9. Les participants ont rencontré les membres permanents et les membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies, avec lesquels ils ont eu un échange approfondi sur la situation. Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur plein appui aux efforts de l’UA et des organisations partenaires, et ont réitéré leur disposition à examiner à nouveau la situation à la lumière de l’évolution des efforts visant à régler la crise et à restaurer l’ordre constitutionnel en Mauritanie. Ils se sont associés aux termes du présent communiqué.


Addis Abéba, le 21 novembre 2008


(Source : Union Africaine)


Date publication : 22-11-2008 00:10:03 Lecture N°: 32
--------------------------------

Ils préconisent:

"Libération inconditionnelle du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, sa contribution en sa qualité de Président à la recherche d’une solution"


La contribution de SIDIOCA ?

-------------------------------


- "les mesures appropriées, notamment des mesures individuelles, en fonction de leurs procédures respectives"

Des "sanctionnettes"style empêcher AZZIZ de voyager et lui laisser le temps de s'incruster, car il prend de plus en plus goût au pouvoir , car virer, nommer, embastiller est son nouveau délire.

----------------------------------

-"Etant donné que le Président peut, à présent, recevoir et parler à des visiteurs"

Le tout est dans le "étant donné"

Pendant qu'on y est pourquoi ne pas décréter qu'il est le nouveau président de la "localité de Lemden".

--------------------------------

- "pour les engager à envisager une solution consensuelle de sortie de crise"

Pour cela, il faut éloigner KB

--------------------------------

- "des efforts visant à régler la crise et à restaurer l’ordre constitutionnel "

Trouver une solution gagnant-gagnant qui passerait par une nouvelle élection présidentielle.

--------------------------------

Ceux qui croient encore que la CI va ramener SIDIO-KB au pouvoir, devront méditer, l'exemple BIRMAN ou Han SUN SUKI refuse de recevoir Gambari l'envoyer spécial des NU.

Tant que la ligue arabe fera partie des négociateurs AZZIZ sera toujours le maître de la partie, car chez ces gens, la démocratie est une hérésie dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Peut-on trouver la photos de cette jeune fille Belinda mint Mohamed Vall? Elle semble avoir produit 5 romans d'une traite de janvier à octobre 2008 (si ce n'est pas juin 2008 pour permettre de publier vers octobre 2008). Il doit bien avoir des photos d'un journal quelconque sur l'evennement. Beaucoup de choses nous viennent de Côte d'Ivoire, ces jours-ci.Amadou eck du Calame y est allé, mais nous n'avons pas accès aux images du Calame sur cette lady. après Abidjan, c'est quand Nouakchott pour presenter ses oeuvres? A-
==========

Une nouvelle romancière mauritanienne: Belinda dédicace son œuvre à Abidjan
19-11-2008 (44 lectures)
Belinda Mint Mohamed Vall, une jeune mauritanienne de 27 ans, a organisé une cérémonie de dédicace de son œuvre littéraire, suivie d'un débat, dans la soirée du samedi 15 novembre, dans le cadre un chanteur de l'hôtel Golf d'Abidjan sur les bords de la lagune Eboué, en présence d'un public étoffé. La manifestation s'est déroulée sous le parrainage du ministre ivoirien de la solidarité, chargé des victimes de guerre, avec la participation de personnalités du monde littéraire, de responsables d'ONGs pour la défense des droits des femmes, de religieux musulmans et chrétiens et d'intellectuels de divers milieux.
Introduisant le débat sur l'œuvre de notre compatriote, qui a mis, dans les rayons, cinq livres, en un temps record - au cours de la seule année 2008 - le docteur Boni Assié, professeur à la faculté des lettres de Cocody, a salué un style "délibérément contestataire et déstabilisateur". Un choix qui permet à Belinda de dépeindre, sous des accents sincères et sans détour, la réalité d'une société africaine dont les ressorts de décision restent, exclusivement, détenus par les hommes, et donner, ainsi, un singulier relief à "la violence, à la fois physique et morale", subie par les femmes dans un univers misogyne. Cette révolte, contre un état de fait têtu, qui a traversé les âges sans grande évolution, est présente dans la quasi-totalité des ouvrages produits par Belinda. L'autre thème, récurrent dans la littérature de la nouvelle écrivaine, entrée dans un cercle qui n'attire plus grand monde de nos jours, est la religion.
Le ministre ivoirien de la solidarité chargé des victimes de guerre, qui éprouve une "attirance irrésistible pour le jeu de l'esprit" apprécie hautement la "magie séductrice" que distille toute œuvre littéraire, en établissant un contact entre le lecteur et un être absent, dans une "économie du savoir et du faire savoir, seule sécurité de notre survie collective". Le responsable gouvernemental ivoirien a noté, avec une réelle satisfaction, la ferme volonté de rompre avec la résignation, le refus de se soumettre à un ordre injuste : combat de haute portée sociale, a-t-il souligné.

Non à la femme-objet et esclave sexuel
De nombreux autres intervenants, lors de ce riche débat, ont largement mis en avant le courage d’une jeune fille qui dit non au «statut» de la femme-objet, de la femme-esclave sexuelle. Une image particulièrement mise en exergue, dans des ouvrages comme «j’ai gagné blanc de France» et «Astou à Abidjan». Dans le premier cas, Ami, une jeune camerounaise de 18 ans, en classe de terminale, est mariée à un vieil homme, sans jamais avoir été consultée. Victime de violences physiques et sexuelles, de la part du mari, pendant deux mois, la fille se sauve, dans une course éperdue vers Abidjan, grande métropole et capitale économique ivoirienne. Une aventure qui va se poursuivre vers l’Europe, avec, à la clé, la pire des infortunes. Mariée à un blanc, elle se retrouve, en réalité, esclave sexuel d’un proxénète qui la livre aux fantasmes de ses clients, pour son bénéfice exclusif. Dans «Astou à Abidjan» et dans «La RAV 4», Belinda rejette l’attitude des femmes et jeunes filles mettant en avant leurs atouts féminins et leurs charmes, pour attirer hommes et argent. La démarche visant à dénoncer le problème de la femme objet et esclave sexuelle revient dans le livre «Piégée à Bangkok». Une ville de l’Asie où une jeune prostituée africaine se retrouve dans un engrenage infernal qui la pousse vers la déchéance.
Les imams, prêtres et pasteurs ayant participé au débat se sont exprimés sur les différents sujets traités dans les ouvrages de la jeune mauritanienne. Ils ont donné le point de vue des différentes confessions religieuses, qui rejettent, toutes, le mariage forcé. Les uns et les autres ont unanimement salué un combat qui mérite d’être soutenu. Voici les cinq titres de la jeune carrière littéraire de Belinda : «J’ai gagné blanc de France», «Astou à Abidjan», «La RAV4», «On se marie pour Dieu» et «Piégée à Bangkok».
Belinda Mohamed est née à Alger en 1981, d’un père mauritanien et d’une mère algérienne. Après son bac, décroché en 1989, elle a étudié aux USA et obtenu un Bachelor. Elle interrompt ses études supérieures, pour une intense activité commerciale à travers le monde, avant d’être piquée par le virus de la littérature et celui de la révolte contre le statut social des femmes.

Amadou Seck
envoyé spécial à Abidjan

Anonyme a dit…

KBG,

Pourquoi tu insistes à concurencer qui que ce soit? Concurencer sur quoi? Ya sahbi colle la paix aux gens. Si tu es normal, tu ne dois que feliciter la personne que tu accuses d'être ton nazillon, sans preuve aucune. Tu t'es attaqué une fois à moi sans raison en m'accusant de t'avoir insulté. Tu répètes encore les mêmes bêtises. Laisses mouton pisser, s'il te plaît et ocupe-toi de choses sérieuses. A-


====

Jaloux moi?Mais c'est le monde à l'envers!C'est plutôt la jalousie maladive entretenue par le nazillon à mon égard qui l'a poussé à prendre tellement de risques pour m'annihiler qu'il s'est fait harakiri!Et pourquoi donc s'est-il engagé dans cette voie périlleuse?Il voyait en moi ,à mon insu d'ailleurs , un concurrent sérieux , un challenger à mettre KO dans les meilleurs délais!Et il s'y est pris très très tôt ,sans perdre de temps!

Anonyme a dit…

copiarpegar demande:

Peut-on trouver la photos de cette jeune fille Belinda mint Mohamed Vall?

servez-vous:

http://x-ould-y.blogspot.
com/2006_07_01_archive.html

Anonyme a dit…

A lire pendant que Sidioca fait sa prière et que Aziz déjeune. A-
===

Jon Alterman, directeur du programme Moyen-Orient à l’Institut US de recherche sur la paix

La nouvelle politique américaine au Maghreb, la grande inconnue
El Watan, 18 novembre 2008

L’invité de l’Institut national d’études de stratégie globale (INESG), Jon Alterman, n’a pas tari d’éloges, hier, sur le nouveau président américain, Barack Obama. Son élection à la Maison-Blanche suscite « l’optimisme », selon le directeur du programme Moyen-Orient à l’Institut américain de recherche sur la paix (basé à Washington).


Jon Alterman s’est dit « enthousiaste » lors de sa conférence à l’hôtel El Djazaïr, même si, prévient-il, l’essentiel de l’action future d’Obama sera orientée davantage vers le règlement des questions prioritaires de politique intérieure. Le traitement de la crise économique captera davantage l’attention du nouveau Président car « l’économie (américaine) s’est effondrée, plus bas qu’elle ne l’avait été au début des années 1930 ».

Obama le fils d’émigrant saura réconcilier, d’après le spécialiste, le monde avec la première puissance mondiale et les Américains avec les valeurs qui fondaient jusque-là « l’idéal américain : liberté, justice, espoir... ». En tant que nation, dit-il, « l’Amérique a perdu (sous l’administration Bush) le sens de la perfection, de l’infaillibilité ». La guerre en Irak, les attaques du 11 septembre ont grandement contribué à ternir l’image des Etats-Unis d’Amérique dans le monde. Sur le plan de la politique étrangère, M. Alterman affirme qu’il ne faudrait pas s’attendre à un quelconque chambardement.

« Certainement que l’approche sera différente, un nouveau dialogue sera initié par Obama, les Etats-Unis seront plus actifs sur la scène internationale, mais cela ne bousculera pas outre mesure les grands principes qui portent la stratégie américaine. » Sur la question palestinienne, M. Alterman déclare qu’« il est inconcevable que les USA liquident d’une traite 60 ans de relations avec Israël ». « Cela n’arrivera pas ! », assène-t-il. Par contre, il faudrait, selon lui, s’attendre au « désengagement de l’Administration Obama du règlement du conflit israélo-palestinien ». Le niveau d’engagement des USA dans le processus de paix au Proche-Orient sera probablement, selon M. Alterman, « très bas ».

L’universitaire l’explique par le fait que les USA n’ont pas « d’intérêt étroit » dans la région et par les « déboires » qu’a rencontrés Bush dans ses « initiatives » de paix. « C’est au Moyen-Orient que s’était enterré le président Bush », fait-il remarquer. Si J. Alterman prévoit un « désengagement » américain du processus de paix, il prédit néanmoins, pour le dossier du nucléaire iranien, un engagement plus soutenu. Plus ferme. Plus martial envers ce qui est désigné comme « une menace pour les Etats-Unis d’Amérique et pour Israël ». « Le prochain défi d’Obama, ce sera l’Iran », souligne-t-il. « L’Iran doit faire la preuve qu’il n’est pas une puissance déstabilisatrice pour la région. Prouver qu’il n’est pas une menace pour Israël et ses voisins directs. » Pour cela, « il est nécessaire que l’Iran renonce à se doter de capacité nucléaire ». « La probabilité de mal calculer nos relations avec l’Iran ne veut pas dire qu’on s’achemine vers une confrontation militaire », rassure tant bien que mal le spécialiste. « Les USA et l’Iran, dit-il, veulent éviter une guerre accidentelle. »

A propos de l’Irak et du plan de retrait de 16 mois proposé par Barack Obama durant sa campagne électorale, J. Alterman soutient que si celui-ci était mis en œuvre, cela produirait le « chaos ». « Je crains que si l’armée américaine se retire, l’Irak vivra un cycle de violence durant les 50 prochaines années. » Questionné sur ce que sera la nouvelle politique US dans la région du Maghreb, J. Alterman répond que celle-ci reste à définir. « Durant la campagne américaine, le sujet a complètement été éludé. » Il faudrait attendre, selon lui, que Barack Obama ait désigné ses collaborateurs, ses ambassadeurs… pour connaître les nouvelles orientations.


Par Mohand Aziri

Anonyme a dit…

Bonjour,
j'ai besoin d'informatiosn sur
Sanhaji "le seul mauritanien qui accepte être d'origine Sanhaja et considère sa visite à LEMDEN comme un pèlerinage" à la manière de XOY pour decrire Belinda SVP et Merci d'avance!!

Anonyme a dit…

tu veux savoir pour belinda: eh bien , j'ai eu en mains ses 5 livres. apparemment x la connaissait déjà, enfin j'ai pas lu x à ce sujet. les bouquins commencent par des remerciements dont l'intimité avec guillaume soro et autres est à peine voilée. Elle remercie donc chacun en précisant son poste!
ensuite vient un résumé du parcours. On comprend vite que la malheureuse va bientôt sombrer dans une crise mystique, elle prépare d'ailleurs pour les 5 prochains livres un: " la bible, la thora et le coran, trois en un!"
on semble l'avoir excitée et ils ont réussis à lui faire croire qu'elle écrit.
5 livres donc édités à ses frais ou ceux de ses mentors , obscure auto-édition en chine. Jusque-là rien de pénible c'est son droit et peut-être même sa chance. Là où c'est complément affreux , c'est voir organisé à abidjan une "cérémonie de dédicace " avec la crème des politiciens et autres doctes savants et théologiens pour applaudir le génie d'une "mauritanienne". là , notre pays fut la risée de cet univers-là. Je mets au défit un honnête lecteur de canalh de se procurer un de ses bouquins, c'est du niveau cm1, la rav4 lui commence par "je", tout est dit. La jeune fille j'ai vu sa photo est mignonne comme le peut être un visage soigné à cet âge-là. mais quand on voit qui elle fréquente on comprend vite que la minette à d'autres atouts. X doit la connaître mieux pour savoir si vraiment elle se croit écrivain où si elle a juste trouvé là avec son carnet adresse et son adresse personnelle dans un tout autre art, de quoi se lancer dans le monde, auquel cas, qu'elle continue, chacun gagne sa vie comme il peut et si cette écriture peut lui permettre d'avancer , félicitation, mais ce qui est à crainte c'est que des jeunes filles mauritaniennes honnêtes se croient l'âme d'un écrivain en lisant ces bouquins et ce faisant elles croiraient avoir toutes "la vocation", là ce serait terrible. Je lirais avec plaisir les mots de seck envoyé es-spécial du calame, si en le lisant vous ne sentez pas l'humour poli d'un hôte bien reçu alors c'est qu'il est lui-même un lecteur averti, par qui? la restera la question

Sanhaji a dit…

Tout ce que je peux dire à l'anonyme qui cherche des informations sur moi présentée de la manière avec laquelle Xoy a présenté Belinda c'est que je peux facilement dévoiler mon anonymat car je ne suis pas comme xoy qui fait l'intéressant en dénigrant les gens à la pédé.

Je n'ai non plus pas peur d'être dénigré, n'ayant ni casseroles à trainer, ni passif, ni quoi que ça soit.

Il peut m'écire un mail sur lemden201108@yahoo.com et je lui répondrai sur toutes ces questions.

Enfin, effectivement, je trouve que mes concitoyens ont un complexe par rapport à leur origine. Ce qui n'est pas mon cas, car je sais que je suis Sanhaji et je suis fier de l'être. Si ça t'intéresse je peux volontier t'expliquer pourquoi.

Anonyme a dit…

Ano du 22 novembre 2008 13:10,

En lisant Seck du Calame une deuxieme fois,on a en effet bien l'impresion des écrits d'un hôte bien reçu à Abidjan. Est ce que Seck est même allé à Abidjan pour ça? Qui trompe qui? Qu'est ce qui est derrière tout ça? A-

яimσ a dit…

salut tout le monde ,


taqdoumy avait retiré un article sur belinda le jour où elle dedicassait ses romans .la mise en ligne a durée quelques minutes .


maintenant c'est le dossier de la drogue qui sera ouvert .Tekeiber ne sera pas inquiétée car elle n'a jamais acheté chez des mauritaniens
comme le petit de heidalla et assimilés .
(pour ses dialises à paris elle aura kraké des centaines de millions au frais de l'etat)

Et qui dit drogue dit forcément ?

eh oui ! les militaires sont bien trempés dedans .c'est pourquoi le fils de heidalla n'aura pas le micro pour parler .
il faut dire que c'est un scandal semblable à celui de l'ère kerrani


ps1: il faut couper aussi les réseaux télécom de la ville de lemden comme ça sidi ne pourra plus
appeler les occidentaux .
Mais il faut comprendre que celuici pourra vous aider pour ne pas vous faire sanctionnés par la communauté internationale .

ps2 : ould moyn tu reflète bien une image de ministricule mercenaire qui n'a pas honte de magouiller en publique .j'èspère que t'aura une part de ces senctions ciblées .

Anonyme a dit…

Salam

"La mata hari du sahara
elle s’appelle bélinda mohamed, de son vrai nom mansoura fall moustapha, son père est un oulad bousba, qui a fait ses études à la Harvard Buisness School (HBS), dans les années années 80s, sa mère, shaheinaze, est agerienne.

pour conveince sa mère de l'épouser, le père de bélinda, un hartani compléxé par son statut social, lui a dit qu'il est cherif (decendant du prophète PSL), il a dû trouver plus facile de mentir sur son statut au lieu de l'assumer et de lutter afin d'améliorer le sort des haratines, et surtout de modifier le regard que la socièté maure porte sur eux.

arrivé en mauritanie, la mère a découvert la vérité et a demander le divorce, son père a legué à bélinda son teint noir, et sa mere sa blancheur, ce métissage avait fait d'elle une jolie brune, mais son teint basané l'avait toujours complexer.

avant de divorcer, ses parents habitaient à nouadhibou, puis ils ont déménager à nouakchott, ou la mère a pu trouver une place de secretaire à la GTZ (coopération allemande), elle y est restée 6 mois puis a été licenciée suite à un scandale financier.

actuellement, la mère est l'une des vendeuses les plus honnetes d'alcool et de drogue sur la place de nouakchott, son alcool est, dit-on, de bonne qualité, et sa drogue n'est pas coupée, toujours selon les mêmes sources lol.

grandissant dans cet univers ou la vertu est elevée au rang du sacrée, la fille, bélinda, avait reçu, à la maison, une solide formation qui la predestinait à faire carrière dans la prostitution, la delinquance en col blanc et l'espionnage, actuellement, bélinda travail pour le compte des services secrets mauritaniens, elle avout spontanément travailler pour le compte d'ely ould mohamed vall, du temps ou il était patron de la DGSN, et qu'elle continu à travailler pour lui jusqu'à nos jours, mais il est aujourd'hui averé qu'elle effectua quelques missions pour le compte de deddahi ould abdallahi, quand il était le tout puissant patron de la DSE.

entre deux missions pour le compte des renseignements mauritaniens, bélinda arrondi ses fins de mois en travaillant comme appat, pour le compte de charlatans dont les emirs du golf constitue la cible privilegiée, ses princes sont reputés naïfs et généreux, surtout avec les jeunes bautés capable d'assouvire toutes leurs exigences, notament sexuelles.

à titre d'exemple, l'une des plus celèbres victimes de bélinda a été le prince saoudien bandar, qu'elle a piègé pour le compre de l'homme d'affaire ould hmein salem, avec qui elle logaient, dans l'appartement qu'il possède, pas loin de samba dioum, sur la corniche dakaroise.

c'est elle qui a déposer et encaisser tous les chèques, à la banque sénégalo-tunisienne, mais aussi la BICIS, avant de prelever son pourcentage et de restituer tous le reste à ould hmein salem.

avant que saleh ould hanenna soit arreter, elle s'était portée volontaire pour traquer les cavaliers du changement, et d'apporter la preuve d'un liens entre eux et ould haidalla.

cette opération l'avait conduite au sénégal, au mali, en côte d'ivoir (ou les forces nouvelles ont failli l'executer), et en libye, ou elle pretend avoir des affinités avec elssaeidi, le fils de kadhafi (l'actionnaire de pepsi-cola à benghazi, il détiens aussi des intérêts dans le sport).

le danger de bélinda vient du fait qu'elle n'hésite pas à travailler sur plusieurs tableaux, un exemple : bélinda a été un élément central dans la collecte et le recoupement d’informations, pour le compte de deddahi, dans le dossier sur le patrimoine de ould hmein salem.

ceci malgré sa complicité avec ould hmein salem dans le montage de l’escroquerie dont bandar fut victime.

elle a fait des operations d’escroquerie avec un italo-idawali qui s'appelle el khamess, et aussi avec mohamed el houssein ould habiboullah, alias cheikh mohamed el houssein (tenghal 7egh ou tenghal zad vall, dit le poète), elle a été l’intermédiaire et l'appat pour pièger au moins deux clients de ce cheikh, et elle a voyage avec lui deux fois à bangkog, afin de voir le chef de mafia thai.

c'est lors de l'un de ces déplacements au "pays du sourire" que cheikh mohamed el houssein et bélinda ont passé trois jours et trois nuits à frequenter les bars de go-go, car le cheikh et elle partagent un gout immodéré pour les très jeunes créatures féminines.

par la suite elle a été la maitresse de mohamed ould chrif pendant plus de deux ans, durant leurs relation, mohamed s'était très bien occupé d'elle, dans tous les sens du termes, ils étaient inséparables et il lui achetait tout ce qu'elle désirait (pessage perso à l'attention de l'epouse de mohamed : oui, à l'époque vous etiez mariés).

contrairement à la rumeur, bélinda n'est pas bisexuelle, c'est une lesibienne plutôt généreuse avec ses conquêtes, si elle partage le lit d'un homme, c'est généralement pour un but bien précis.

quand elle est avec une fille, bélinda a l'habitude de la photografier dans des potisions que la morale et la decence m'interdisent de le décrire (pourquoi vous rigolez ? oui, parfaitement : la morale et la decence lol), ensuite, elle soumet la famille de la fille à un térrible chantage, sous peine de rendre public les photos.

elle a aussi été impliquer dans une escroquerie au royaume de brunei, toujours pour le compte de cheikh mohamed el houssein, cette opération avait permi au cheikh d'engranger un bénéfice de 15 millions de dollars, il s'en est servi pour aquerir sa celèbre maison au quartier "kejj nouakchott", qu'il offrira à ahmed le fils de maaouiya le déchu (ahh, c'est toujours aussi juissif de le dire).

toutes les demi-heures, bélinda s'applique une épaisse couche de fond de teins, et une autre de rouge à lèvre, elle a des tache noire sur les chevilles et des grosses mains pas très jolies.

c'est en 2003, à dakar, qu'elle a subie une operation de depigmentation (au laser, avec des piqûres), chez un medecin specialiste du "xeesal", avant son opération, son métissage lui avait laisser un jolie teint basané, aujourd'hui je ne sait même plus de quelle coleur elle est, on dirait du gris mais ce n'est pas tout à fait ça.

je continue donc la description : elle pratique les arts martiaux, elle est ceinture noire de karaté, 1er dan.

elle est très nerveuse et peu discrète, c'est ce qui la toujours empecher d'être vraiment efficace, même si, aujourd'hui, elle dit travailler pour le compte de northbridge, une grande firme de mercenariat, résponsable de plusieurs éxécutiions extrajudiciaires, notament en iraq.

bélinda est impliquée dans les reseaux de trafic de drogue et dans le milieu de la falcification des billets de banque, ce sont des reseaux qui opèrent généralement entre la maroc et le sénégal.

avec tout ça, vous allez certainement la reconnaitre si jamais vous la croisez, ah, dernière information pratique : une nuit avec bélinda coute entre 700 et 1000 dollars, selon la tête du client (je dit client parce que, quand il s'agit d'une cliente, c'est bélinda qui paye).

l'une de ses dernières opération en date était la capture de x ould y, elle s'est qu'une fois qu'elle sera en pocession de preuves attestant qu'untel est x ould y, les preneurs fortunés ne manquerons pas, ce sera alors à elle de jouer le commissaire-p^riseur, afin de faire monter les enchères, à moins qu'elle a été engagée, bref, pour ce faire elle est d'abord venu sur le blog, ensuite elle a fait son propre blog, afin de pister x ould y, si jamais il vient visiter son blog et le commenter, chose que je me suis ebstenu de faire bien entendu, ensuite et quand ses contraductions ont commencé à être mis à jours je lui est posé un certain nombre de questions, elle m'a dit qu'elle m'a déja répondu il y'a des années, visiblement elle avait une idée de mon identité, mais quand elle s'est rendu compte de son erreur elle est passé au plan B : elle m'a inviter à la contacter en privé, disant que, si jamais j'acceptai son invitation, elle répondera à toutes mes question, et elle va tout me montrer (ce sont ces propres mots).

le piège était tellement grossier que je ne lui est même pas répondu, me contentant de lui dire, publiquement, que je prefère que mes contactes avec elle soient devant témoins.

je n'est rien contre sa personne, c'est juste un message que j'adresse aux bélindas passé et à venir : vos commenditaires se foutent de votre réputation et de vos familles. pour eux, vous n'êtes que des pions, alors avant de vous mettre à la recherche d'une personne qui ne vous a fait aucun mal, avant de faire de moi votre ennemis, reflechissez aux concequences.

bélinda, par exemple, j'aurai pu continuer ma route sans m'interesser à elle, pour moi c'est une call girl et une espionne comme il en existe partout, à vrai dire je la plaint et je la considère comme une victime, elle me fait pitié, j'aurai même été capable de defendre son droit à une vie plus digne, mais elle s'est mise en travers de ma route, alors je l'écrase.
posted by X Ould Y at 20:12


maatala

яimσ a dit…

salut ,

résumé de l'actualité en vidéo (en français) .

ps:

ll est parvenu au chef des mercenaires que Ely denonçait en cachette le coup d'etat le qualifiant d'acte anti-démoncratique .
il l'a menacé avec des dossiers comme la DGSN qui lui englobe plusieurs sous-doussiers .

le bizarre dans tout ça c'est que ely est encore militaire ?!

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

Mauritanie : Une chance à la junte

La communauté internationale a décidé de laisser une chance à la Mauritanie. Réunies vendredi à Addis-Abeba, l'ONU, l'Union africaine, l'Union européenne, l'Organisation de la conférence islamique, l'Organisation internationale de la francophonie et la Ligue arabe ont finalement décidé de poursuivre le dialogue avec les militaires qui ont pris le pouvoir le 6 août. Une mission de haut niveau devrait être envoyée à Nouakchott dans les jours qui viennent.

C'est une petite victoire pour la junte mauritanienne. Après les deux ultimatums de l'Union africaine du 6 octobre et de l'Union européenne le 20 novembre, la Mauritanie échappe une nouvelle fois aux sanctions et bénéficie d'un répit pour répondre aux exigences de la communauté internationale.

Pour l'UA et l'UE, les coups d'Etat sont inacceptables. Mais le dialogue ne doit pas être pour autant rompu avec les militaires mauritaniens. Le ministre français des Affaires étrangères s'est déclaré contre des sanctions qui pénaliseraient la population, mais n'a pas exclu néanmoins des sanctions individuelles, au niveau européen.

Aujourd'hui, la priorité des partenaires de la Mauritanie est de se rendre sur place dans les prochains jours. Une délégation de haut niveau conduite par l'Union africaine envisage d'aller rencontrer le président déchu et celui qui est aujourd'hui dans son fauteuil, le général Ould Abdelaziz.

Un objectif : trouver une solution de sortie de crise qui soit pacifique et consensuelle. Après cette mission, la communauté internationale se retrouvera le 12 décembre à Bruxelles, pour faire un nouveau point sur ce dossier mauritanien.

Info source : Radio France Internationale

maatala

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

"Ould Dedew sur Al Jazeera : la vraie face cachée du Salafiste


Il observait une réserve vis-à-vis des événements politiques qui ont secoué son pays ces derniers mois. Ould Dedew qui faisait croire à l’opinion mauritanienne et internationale qu’il était au dessus de la mêlée est monté au créneau vendredi 21 novembre pour s’en prendre au mouvement rectificatif du 6 aout.


La sortie médiatique ratée de Mohamed El Hassan Ould Dedew n’a fait que confirmer l’influence néfaste d’opportunistes qui tirent profit de l’Islam, notre sainte religion, sur Ould Dedew. Ce sont ces mêmes ‘’politiciens’’ et ‘’faux islamistes’’ qui ont conduit Ould Dedew à la prison en 2003 et 2005.


De façon plus explicite, des personnes comme Jemil Ould Mansour, Moktar Ould Mohamed moussa et Ghoulam Ould El Haj Cheikh, cousin du président déchu profitent de la naïveté politique de Ould Dedew pour le manipuler et assurer son ralliement politique à leur cause perdue. Deux fois emprisonnés, Ould Dedew n’a eu son salut que grâce à l’action salvatrice du Colonel Mohamed Ould Abdel Aziz le 03 aout 2005 aujourd’hui Général.

Positions contradictoires

D’emblée Ould Dedew a déclaré lors de l’émission diffusée sur Al Jazeera dans la célèbre émission ‘’Liqaou Al Yaoum’’ qu’il se tenait à l’écart de la politique et que l’arène politique ne l’intéressait pas. Et de poursuivre que son domaine est ‘’ la prédication et l’enseignement’’.


Au lieu de se tenir à l’écart des tiraillements et des positions des uns et des autres, Ould Dedew a enfoncé le clou. ‘’ Ce coup d’état n’a pas sa raison d’être’’ et de poursuivre ‘’ je suis opposé à ce putsch puisqu’il viole la constitution’’, ce sont des citations clefs qu’on peut retenir de la sortie de cet ‘’homme d’affaires’’ déguisé en ‘’érudit’’.


Il est clair que Ould Dedew a eu ce qu’il attendait du règne de Sidioca. Plusieurs mosquées et édifices financés par des ‘’Wahhabites’’ du golfe ont été inaugurés à la faveur d’une liquidité envoyée par des créneaux illicites qui en fait sont destinées à la mouvance ‘’wahhabite et salafiste’’.


Les hôtes de Ould Dedew ont même été reçues par Sidioca en grande pompe au palais présidentiel. Ceci au moment ou des ‘’Salafistes jihadistes wahhabites’’ de surcroît ses alliés idéologiques ont recours à la violence. Ils ont décapité nos soldats à Limgheity, Ghallaouiya et Tourine et nos policiers à Nouakchott avec sang froid ainsi que les touristes français et mitraillé les chancelleries étrangères dans notre pays.

Connivence avec le régime corrompu de Sidioca

Pour mieux comprendre les éloges de Ould Dedew vis-à-vis du régime de Sidioca, il faut voire du coté des nominations aux postes de ministres, de conseillers et d’ambassadeurs qui étaient en gestation pour se rendre compte que l’ancien locataire du palais ocre était proche des thèses des ‘’faux islamistes ‘’. Voilà le vrai visage de Ould Dedew pour ceux qui n’étaient pas édifiés.


A en croire Ould Dedew, Sidioca voulait rompre les relations diplomatiques avec Israël peu avant le ‘’mouvement rectificatif’’. Or, l’inconsistance des positions de Sidioca sur la question des relations avec Israël et le ‘’fameux referendum’’ jamais organisé montrent que les affirmations gratuites de Ould Dedew sont totalement fausses.


Les audiences à répétition au palais présidentiel montrent à quel point Ould Dedew trouvait son compte dans un régime corrompu et anti-démocratique. De quelle démocratie parle Ould Dedew : pouvoir despote, familial, tribal et régional. Bizarre d’alliance les ‘’faux soufistes’’ de la Tijania mènent le même combat que les ‘’wahhabites salafistes’’’. De telles contradictions n’ont pu être trouvées que chez Sidioca-Ould Dedew.

Motivations pécuniaires


Il est maintenant clair que la rupture de silence a été faite à la faveur de plusieurs circonstances. D’abord, la maladie de Cheikh Mohamed Salem Ould Addoud qui a toujours empêché Ould Dedew son neveu peu expérimenté en politique de faire des gaffes ensuite le fait qu’à l’extérieur on évoque ça et là de possibles médiations de pays riches du golfe de quoi penser à en tirer un profit matériel d’autant plus que de telles médiations s’accompagnent généralement de distribution de fonds aux opposants.


Une autre contradiction flagrante que Jemil et Ould Mohamed Moussa ont oublié de lui faire éviter. Le fait de se monter élogieux à l’égard du 3 août et hostile au 6 août. Est-ce Ould Dedew oublie que c’est la même personne qui s’est sacrifiée à trois reprises en 2005 (pour déposer le dictateur Taya) , 2007 (lorsque Ely Ould Med Vall voulait s’éterniser au pouvoir) et le 6 aout 2008 (lorsque la majorité de Sidioca a demandé sa démission) . C’est bien Mohamed Ould Abdel Aziz à qui il faut rendre la monnaie.


Mais une chose est sure, le climat de liberté qui prévaut en Mauritanie à la faveur du 6 août, n’a pas pu échapper à Ould Dedew en affirmant qu’il n’y a pas eu de détention ni de répression. Pour ceux qui ne connaissent pas Ould Dedew, le flux de fonds qu’il gère en provenance des monarchies du golfe est assimilable à une fortune. Le guide spirituel des ‘’faux islamistes’’ roule dans un véhicule tout-terrain flambant neuf.


Bien sur une partie de sa fortune va à Jemil, Ould Mohamed Moussa, Ghoulam et Ould Wadia pour financer les activités occultes de ses ‘’amis politiques’’. Ce n’était pas necessaire pour Ould dedew de tomber dans une position peu confortable qui a dévoilé ses contradictions et son manque d’honnêteté.


Le mieux pour Ould Dedew aurait été sans doute de se tenir à l’écart des querelles politiciennes et partisanes. Purement et simplement, Ould Dedew a raté une occasion en or de se taire.

Abou Mansour


maatala

Anonyme a dit…

Excépté ce passage d'actualité et bien à propos:

"CACHEZ MOI CES OBSCENETES ET TARTUFFERIES (seins) QUE JE NE SAURAIS VOIR!"
le TARTUFFE de Molière!

alors avant de vous mettre à la recherche d'une personne qui ne vous a fait aucun mal, avant de faire de moi votre ennemis, reflechissez aux concequences.

bélinda, par exemple, j'aurai pu continuer ma route sans m'interesser à elle, pour moi c'est une call girl et une espionne comme il en existe partout, à vrai dire je la plaint et je la considère comme une victime, elle me fait pitié, j'aurai même été capable de defendre son droit à une vie plus digne, mais elle s'est mise en travers de ma route, alors je l'écrase.
posted by X Ould Y at 20:12

Bebe BA a dit…

ano du 22 nov 02h 05 a dit:

Je ne vous laisserai pas changer de sujet.

EST-CE QUE TES AMIS USURPATEURS SONT PRETS POUR REVENIR A' LA RAISON EN LIBERANT LE PRESIDENT ET LE PREMIER MINISTRE TOUT EN LES RETABLISSANT DANS LEURS FONCTIONS RESPECTIVES?

__________________________________

Je vous ai bien precisé que je n'étais ni pour la junte ni pour Sidi. car, si aujourd'hui, on est dans la merde, c'est de leur faute à tous les deux et tous les deux s'en foutent que les sanctions pleuvent sur la Mauritanie, tant que leurs intérêts ne sont pas menacés.
alors Mr, refoulez votre hargne car je ne suis que pour la Mauritanie et me souviens pas d'avoir changé de sujet!!!!

Sanhaji a dit…

Si on est dans le merde, c'est parceque l'un de nos éminents hommes politiques n'accepte que les votes où il gagne.

Après la démocratie margouillat, il y a le concept de la démocratie borgne.

Sanhaji a dit…

Si on est dans le merde, c'est parceque l'un de nos éminents hommes politiques n'accepte que les votes où il gagne.

Après la démocratie margouillat, il y a le concept de la démocratie borgne.

Anonyme a dit…

vous avez lu la declaration du Palais Wade sur Cridem? Sidioca a telephone a Wade et lui a fait une une pipe. Entre vieux. Sidioca faire une pipe a Wade !. Hilarant !

Anonyme a dit…

Bjr Sanhaji,
tu es apparemment courageux!
dis nous prkoi tu es fier d'être sanhaji?!!

Anonyme a dit…

Qul est le probleme d'etre sanhaji? Je suis aussi sanhaji. A-

Anonyme a dit…

Bebe BA a dit...
Il y'a une chose qui m'etonne içi: Comment quelqu'un qui soutient taya contre vent et marée, peut être contre Aziz? J'aimerais bien qu'on me l'explique (je dois pas être très intelligente, car je ne vois pas la différence).

A part cela, pourquoi Sidioca fait comme si rien n'était? comme si ses 15 mois au pouvoir, n'était pas un fiasco? comme si ce coup d'état était une comédie de mauvais goût?

Help me please!!!!!!


Bebe ba,

Je suis sûr de ne pas être plus intelligent que toi. Je te livre quand même ma modeste interprétation de ce mystérieux phénomène à mon attention revelé par toi. A mon sens, il y a deux explications possibles :
1. Ces personnes sont devenues, le temps aidant, de vrais démocrates et défendent la Constitution Mauritanienne becs et ongles.
2. Ces mêmes personnes ne pardonnent toujours pas à Aziz de leur avoir enlevé le pain de la bouche en écartant Ma'aouya et veulent le lui faire payer. De préference très cher.
Je souhaite de tout coeur que la première hypothèse soit la bonne. Mais mon petit doigt me dit que je suis en train de me le foutre dans l'oeil.
Cordialement
Med Abdellahi O Ma'aloum

яimσ a dit…

salut tous,

Des vidéos où les pauvres citoyens se font massacrer par la police sous les directives du HCE .

----- bilkiss regales toi !---------


je crois que le maure au turban est un cousin à sidi car il apparait dans plusieurs images à coté de sidi ou son fils .

Anonyme a dit…

Bebe ba,

tu insistes depuis hier sur ta question, comment dis tu quelqu'un qui a soutenu Taya peut il etre contre Aziz.

Je vais te répondre pourque tu te reposes, car je sais que la maladie de la haine de Taya est une maladie incurable, néanmoins on peut la calmer un peu.

Je te rappelle que le premier qui a organisé des élections en Mauritanie après les mascarades répétitives du PPM sous Daddah, c'est Ould Taya. C'était en 1986 moins de deux ans après son arrivée au pouvoir.

Je t'informe que sa volonté de démocratiser la pays lui a créé énormément de problèmes, car quelques groupes ne voulaient surtout pas de démocratie au vu du danger que cela pourrait constituer pour leur main mise sur l'Administrations.

Je te rappelle que le premier qui a introduit le multipartisme en Mauritanie est ce même Taya.

Je te rappelle que le premier qui a penser à la carte d'identité infalsifiable c'est Ould Taya. C'est cette même carte d'identité qui sert encore dans les différents scrutins.

Je te rappelle que le premier qui a forcé la société mauritanienne à accepter qu'un ex esclave ou quelqu'un de basse caste occupe les postes de souverainté les plus importants c'est toujours Ould Taya.

J'arrête, car je pourrai écrire un livre la-dessus.

Plus démocrate que Taya tu meurs.

Sanhaji a dit…

Bebe ba,

tu insistes depuis hier sur ta question, comment dis tu quelqu'un qui a soutenu Taya peut il etre contre Aziz.

Je vais te répondre pourque tu te reposes, car je sais que la maladie de la haine de Taya est une maladie incurable, néanmoins on peut la calmer un peu.

Je te rappelle que le premier qui a organisé des élections en Mauritanie après les mascarades répétitives du PPM sous Daddah, c'est Ould Taya. C'était en 1986 moins de deux ans après son arrivée au pouvoir.

Je t'informe que sa volonté de démocratiser la pays lui a créé énormément de problèmes, car quelques groupes ne voulaient surtout pas de démocratie au vu du danger que cela pourrait constituer pour leur main mise sur l'Administrations.

Je te rappelle que le premier qui a introduit le multipartisme en Mauritanie est ce même Taya.

Je te rappelle que le premier qui a penser à la carte d'identité infalsifiable c'est Ould Taya. C'est cette même carte d'identité qui sert encore dans les différents scrutins.

Je te rappelle que le premier qui a forcé la société mauritanienne à accepter qu'un ex esclave ou quelqu'un de basse caste occupe les postes de souverainté les plus importants c'est toujours Ould Taya.

J'arrête, car je pourrai écrire un livre la-dessus.

Plus démocrate que Taya tu meurs.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem pour Couly qui prévoyait la fin des investissements.

"100 millions de dollars d’une institution arabe d’investissement à la Mauritanie

La Mauritanie a reçu une subvention financière de 100 millions de dollars américains accordée par l’Institution arabe d’investissement et de développement agricole (IAIDA) et destinée à appuyer la production et l’industrialisation agricoles dans ce pays, a constaté APA à Nouakchott.

Une convention portant sur cette subvention a été signée samedi à Nouakchott par le ministre des affaires économiques et du développement de Mauritanie, Sidi Ould Tah, et le président de l’IAIDA, Abdelkerim Mohamed Al Amiri.

Plus tôt dans la journée, M. Al Amiri avait été décoré par le président du Haut conseil d’Etat en Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz qui s’est également entretenu avec lui. Il avait exprimé, à l’issue de cet entretien, l’engagement de son institution à investir en Mauritanie et à y drainer les financements.

La convention signée aujourd’hui permettra notamment de financer des projets dans les domaines des prestations agricoles, des huiles végétales, des produits laitiers et des viandes rouges.


Info source : Agence de Presse Africain


maatala

Anonyme a dit…

Cette organisation a deja investi en Mauritanie et veut perenniser ses investissement.

Elle s'interesse a la culture des oleagineux (tournesol, soja etc...).

Mais crois moi Maatala si les sanctions sont decretees tout ca va stopper.

Sanhaji

Sanhaji a dit…

La confiscation des passeports des ministres Boidiel, la grande Nebghouha et Mint Khattry prouve encore une fois que la junte est en déroute.

La déclaration de McCormack aujourd'hui n'est pas de nature à leur faciliter la tâche.

La mobilisation des applaudisseurs et des hommes politiques en echec ne fait pas sortir la junte du goulot d'étranglement.

Toutes ses atteintes aux libertés garanties par la Constitution ne suscitent pourtant aucune réaction des gens qui nous ont pendant des dizaines d'années tympannisés par l'engagement démocratique. Ou peut considéreraient ils tous ces gens qu'on malmène des citoyens de seconde zone.

Ekhleitou Bikoum Ennivagh.

Anonyme a dit…

Mr sanhaji
colles nous la paix avec le vieux parano
il ne devait pas accepter de se presenter sachant qu'il n'etait pas prepare politiquement.
malhonetete quand tu nous tiens dit le fou de maata

ps:comment vas tu maata

Anonyme a dit…

sanhaji
tout le monde applaudis actuellement pour barrer la route à kb et ses sauvageonnes qui ont detruit moralement,spirituellement,et economiquement ce pays,
rien qu'a voir touehra mint humbara faire la diark devant nos augustes hotes.

Sanhaji a dit…

En reponse a l'anonyme du 22 novembre 2008 à 18:53

"Bjr Sanhaji,
tu es apparemment courageux!
dis nous prkoi tu es fier d'être sanhaji?!!"


La tribu Sanhaja de Lemtouna a fondé vers 1050 de l'ère chretienne, l'un des empires islamiques les plus prospères et les plus justes.

Cette tribu a restauré la vraie foi dans tout l'Ouest Maghrébin et a pu prolonger le reigne des musulumans en Espagne de quelques 400 ans (1050-1492).

Pendant ce temps les arabes étaient occupés à boire l'Alcool et à chercher les plus belles femmes pour les Harem.

Le Sanhaji Youssouf Ben Tachfin a été proclamé par l'Emis Abbasside de Baghdad, Emir d'El Maghrib El AQSA et de l'Andalousie.

Ce ne sont là que quelques références, présentes mois des références simulaires pour les beni Hassane de Mauritanie. Je te défie.

Alors cessons de critiquer les Sanhajas c'est l'essence même de la société mauritanienne.

maatala a dit…

Salam

Cher Sanhji

Tay c'est aussi et surtout:

"NEPOTISME ET POTENTIELS DE DESORDRE EN MAURITANIE"


PRESENTATION

Pour la première fois, l’opposition mauritanienne publie, à grande échelle, une
enquête détaillée sur le fonctionnement et l’intensité du népotisme au pouvoir. La
diffusion générale de ce document commencera le lundi 15 février 1999 et
ciblera, le lendemain, les députés et sénateurs français, parlementaires européens
et membres de la Commission à Bruxelles. Tout au long de la semaine, il fera
l’objet d’une vaste campagne de promotion auprès des partenaires institutionnels
de la Mauritanie.
Le texte démontre, sur la base d’indicateurs chiffrés et nominaux, que la
profonde corruption du milieu dirigeant et le caractère tribal de celle-ci se
développent avec la tolérance des bailleurs de fonds. Le document cherche aussi
à prévenir la communauté internationale contre les risques concrets d’une
implosion en République Islamique de Mauritanie.

NEPOTISME ET POTENTIELS DE DESORDRE EN MAURITANIE


De l’architecture de la spoliation aux espaces de violence
Le 12 décembre 1984, le Colonel Ould Taya renverse son prédécesseur le Colonel Ould Haidalla ,
invité alors, non sans insistance, par le Président François Mitterrand, au sommet franco-africain de
Bujumbura, capitale du Burundi. Le putsch réussit, sans effusion de sang, grâce à la “ bienveillance ”
des Services français. Depuis, le nouveau pouvoir s’identifie à la très minoritaire tribu du Chef de
l’Etat, les Smassid* .
Exception retenue des deux premières années (1985-1986), l’ère Taya se distingue par une dégradation
irrépressible du sens civique, des finances, de l’enseignement et de la santé. Au chapitre des libertés et
malgré un récent replâtrage institutionnel (1992), la fraude, lors des scrutins, s’impose en règle quasi
mécanique. Pire, le bilan se solde par des centaines d’exécutions extra judiciaires, des déportations
massives et de nombreux assassinats d’opposants durant leur détention.
En ce début de 1999, le procès de déclin moral et physique de la Mauritanie entre dans sa phase
interactive : les espaces classiques de la cohésion nationale - administration, armée, justice -
s’atomisent sous l’effet d’une dynamique de privatisation d’ autant moins rémissible que le népotisme,
au sommet, la rend exemplaire. Cette situa tion, définitivement inadéquate aux réformes, caractérise les
fuites en avant qui préparent la discorde armée. Les conditions objectives de celle-ci se présentent
désormais avec une visibilité et une concentration telles que l’alternance du personnel politique ne
suffirait à rétablir, par elle-même, le substrat d’une communauté de destin.
Cependant, la profonde corruption de l’élite et la dénaturation conséquente des rapports sociaux
n’auraient atteint le paroxysme actuel sans l’intervention d’une causalité dominante : la prébende des
financements extérieurs ; par cette prime à l’échec - récompense toujours revalorisée à mesure que
s’accentue la paupérisation et s’intensifie la pression des prédateurs sur le bien collectif - le système se
structure, se rode, et se conforme au partage du butin. A travers l’aide et l’endettement, l’économie
générale de la cité vit d’une ressource exogène dont la finalité pervertie devient l’entretien, au sens
alimentaire et primitif, d’une voyoucratie en circuit fermé.
Les principaux bailleurs de fonds - France1 Union européenne, Banque mondiale - ne sauraient, à
l’épreuve, se soustraire au verdict des faits : leur responsabilité directe est dorénavant en cause dans la
marche forcée de la République Islamique de Mauritanie vers le démembrement. Leurs erreurs,
aujourd’hui irréparables, puisent un alibi dans la quincaillerie de l’apolitisme intéressé que cultive la
doctrine de la coopération multilatérale : l’investisseur ignore les pesanteurs anthropologiques du pays
hôte, considère la corruption comme une composante du patrimoine exotique, se retranche derrière la
façade de légalité et évite, surtout, d’affronter le questionnement de fond :à qui profite, sur place, la
mise en oeuvre des projets ? Pourquoi le cercle restreint des bénéficiaires ne s’élargit jamais? Par
quelle coïncidence, le capital privé national, ainsi érigé, ne déborde l’entourage du Chef de l’Etat ? En
vertu de quel paradoxe, l’afflux des millions en devises (dons, quasi dons, subventions, crédits)
n’endigue, dans un pays aussi peu peuplé (2,5 M d’habitants), la dévaluation de la monnaie et
l’extension de la misère ?
? En introduction au sujet, le lecteur consultera, avec profit, l’article de Mr J.P. Tuquoi : “ la Mauritanie minée
par l’affairisme et le retour du tribalisme ”, in Le Monde du 2 septembre 1998.

Et, lorsqu’en toute évidence, ces interrogations paraissent incontournables, les chancelleries des Etats
et organismes contributeurs découvrent, avec effroi, à quel point les 20 milliards FF d’aide au
développement, reçus par la Mauritanie depuis une quinzaine d’années, furent mis au service
d’une stratégie d’accumulation, d’abord discriminatoire même si elle marginalise aujourd’hui une
majorité indistincte de la population : les Négro-africains, les Haratines2 puis la plupart des Maures
blancs demeurent à l’écart de la dévolution autoritaire des richesses ; suivant un dessein, altruiste à
l’origine, les “ amis ” de la Mauritanie s’improvisent déjà belligérants d’une guerre civile en puissance.
Après divers avertissements, aussi publics qu’officieux, le présent texte, sur la foi d’indications
précises, tend à conjurer le silence où s’auto absout l’indifférence cynique des complices : ceci est
l’entrée en matière d’un acte d’accusation global qui ne sacrifiera ni aux complaisances diplomatiques
encore moins à la raison d’Etat. Réquisitoire ouvert, il s’enrichira de compléments de preuve et
traquera tous les concussionnaires, jusque dans le prétoire, au jour du jugement.
La tribu des Smassid ne servira pas de bouc émissaire aux turpitudes du système d’alliances plus large
sur lequel elle s’appuie. Que nul ne se leurre, chacun, le moment venu, endossera sa part d’infamie.
L’impunité a ses limites ; depuis longtemps elles sont outrepassées.
Quant, à ce stade de graviter, la faillite atteinte au coeur de l’édifice social, prétendre reconstruire sans
assainir relèverait, soit de l’infantilisme, sinon d’une suicidaire ingénuité.


I - LE VERROUILLAGE DE L’APPAREIL MILITAIRE ET DE SECURITE

1) SERVICES OFFICIELS DE SECURITE

DEDDAHI OULD ABDALLAHI commissaire, Directeur de la sûreté de l’Etat (DSE, police politique).


MOHAMED OULD EL HADI colonel, Directeur du Bureau d’études et de documentation (BED , espionnage
et contre-espionnage).

ABDAT OULD SENNY commissaire, Directeur du personnel de la police, chargé de filtrer les
recrutements dans ce corps.

2) RESEAUX PRIVES PARALLELES
Sans existence visible et opérant en dehors des structures conventionnelles, ces services occultes sont
cependant financés par l’argent public. Ils visent surtout, grâce aux collectes de renseignements et
désinformation, à capter la confiance du Colonel Ould Taya et s’attacher ses faveurs. D’une
efficacité généralement faible, ils peuvent, en temps de trêve politique à la périphérie du système, se
retourner les uns contre les autres dans d’impitoyables luttes de préséance, pour gagner la bienveillance
présidentielle et accéder alors à la manne des crédits et financements extérieurs. Ici, au sein même de
l’hégémonie Smassid dont la conformation budgétivore exclut toute autre rationalité - surtout
idéologique - le moindre degré de parenté surdétermine des sous alliances, voire des
arrangements plus ou moins ponctuels, en vue de prendre le contrôle d’une part des dépouilles. Lorsque
celles-ci se rétrécissent, les rivalités fratricides s’aiguisent. La Tribu ne retrouve son unité qu’afin de faire valoir ses “ droits naturels ” face au clan du Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Monsieur
Louleid Ould Weddad, second protagoniste de ce duel de nantis où la Mauritanie se dissout.

A L’INTERIEUR

AHMED OULD TAYA
frère aîné du chef de l’Etat

DIDI OULD SOUEIDI6 entrepreneur, neveu et conseiller privé du chef de l’Etat, en charge du dossier ultra sensible.

SEJAD OULD ABEIDNA Président de la Fédération nationale des transports (FNT), maire d’Atar.

ABDOU MAHAM homme d’affaires, proche du milieu islamiste traditionnel.

MOHAMED OULD KHLIL ancien administrateur, père du gendre du chef de l’Etat.

SIDI MOHAMED OULD
MOHAMED LEMINE
premier PDG de la Banque mauritanienne islamique (BAMIS) Al Baraka après1984, entrepreneur sans domaine de compétence défini.

El BEIDAWI OULD ABEID Directeur général adjoint de la Chinguitti bank, à capital public majoritaire.

MOHAMED MENNA OULD CHEIBANY Conseiller tout puissant du Ministre des pêches, gardien des intérêts de la Tribu
dans ce secteur vital de l’économie.

MOHAMED ABDALLAHI OULD JILY
véritable patron du Crédit Agricole-Uncacem 8, institution publique alimentée par
les bailleurs de fonds internationaux. Il est l’artisan de la politique de détournement
des crédits et subventions au profit de la Tribu.

KHADDAD OULD MOKTAR entrepreneur prospère, “ nommé ” député de F’derick

VERS L’EXTÉRIEUR

ISMAEL OULD ABEIDNA homme d’affaires au Maroc.
MOHAMED OULD MOHAMED ALI Consul général à Dakar.
CHEIKH OULD BAHA Ambassadeur au Caire et à la Ligue Arabe.
ABDOU OULD AHMED SEVIR Consul général à Las Palmas.
KAMIL MAJID beau-frère du Chef de l’Etat et ambassadeur au Canada.
JEMILA MINT TAYA cousine du Chef de l’Etat et consul honoraire du Canada.
ABDALLAHI OULD MOKTAR Consul honoraire du Japon.
MOHAMED SAID OULD SELMANE homme d’affaires en Afrique noire et en France.
AHMED OULD SALEM homme d’affaires en Afrique noire et en France.
SID’AHMED OULD ZEIN maire du Ksar, fief de la Tribu dans la capitale. Affecté, avec
une petite équipe de journalistes informateurs, à l’intoxication
sur le Net. Riche entrepreneur.

3) FORCES ARMEES

Le chapitre se passe de commentaire : c’est ici que se vérifie, dans sa vérité primaire , la nature
exclusive et prétorienne du régime. Le handicap démographique de la Tribu trouve son exutoire dans la
constitution de troupes d’élite suréquipées, face à une armée mauritanienne que le manque de matériel,
la suspicion, le dénuement des soldats et la neutralisation du commandement plongent dans

l’impuissance structurelle. Comme l’ont récemment expérimenté à leur portefeuille défendant, les
compétiteurs du Paris Dakar, des bandes en armes se livrent au racket, sans encourir une infime
dissuasion de la force publique. D’ailleurs, la contrebande des armes et munitions destinées aux troupes
mauritaniennes constitue une précieuse source de revenus pour les privilégiés du Commandement.
Après la rébellion Touareg du Mali, ce trafic se restructure en direction du POLISARIO et du maquis
casamançais, via la Gambie. La Mauritanie n’a donc plus les moyens de défendre l’intégrité du
territoire. La préservation du statu quo interne mobilise l’essentiel des moyens militaires.
EYOUB OULD JID , commandant Commandant du Bataillon de sécurité Présidentielle. (BASEP)
MOHAMED OULD OUDAA, lieutenant (BASEP)
MOHAMED OULD GALAY, lieutenant (BASEP)
MOHAMED LEHBIB OULD MAAZOUZ,
commandant
Commandant du Bataillon de commandement et de sécurité
(BCS)
SID’AHMED OULD BOILIL, colonel
Chef du Bureau des renseignements militaires
(B2)
OULD CHEIBANY, commandant Directeur des Armes et munitions.
SID’AHMED OULD TAYA, capitaine Commandant adjoint du Bataillon des blindés basé à
Nouakchott (BB)
AHMED SALEM OULD ZEIN, capitaine (BB)
SIDI MOHAMED OULD VAIDE17, commandant Commandant de la Base d’appui de Jreida, située à 40 km de
Nouakchott.
ABDERRAHMANE OULD YAHYA alias OULD
LEKWAR, commandant de vaisseau
Commandant de la Marine nationale.
AHMED OULD BEN AOUF, lieutenant de vaisseau Directeur de la Base marine de Nouadhibou.
AHMED OULD TAYA , lieutenant de gendarmerie Sécurité rapprochée du chef de l’Etat.


II - CONTROLE DE L’ADMINISTRATION

Par un ingénieux artifice statutaire, les fonctions de prestige, jugées trop voyantes et inutiles,
reviennent, dans le cadre du clientélisme, à des acteurs de seconde catégorie. La Tribu, elle, garde la
maîtrise des postes juteux, ceux où échoue l’argent des concours extérieurs et des recettes de l’Etat.
Les supérieurs hiérarchiques qui en assurent la tutelle servent, seulement, à couvrir le pillage organisé
et reçoivent les miettes comme rémunération de leur silence. Ici, les ministres tremblent devant leurs
subalternes Smassid.
AHMED OULD SIDI BABA, Chef général de la tribu Smassid, Ministre conseiller du Chef
de l’Etat.
MOHAMED SALECK OULD HEYINE21 PDG de la Société nationale industrielle et minière (SNIM)
depuis 14 ans, pressenti par certains segments de la Tribu
afin d’occuper la succession civile du Chef de l’Etat.
HADRAMI OULD AHMED Secrétaire général du Ministère de l’hydraulique et de
l’énergie.
ABDERRAHMANE OULD ABEID Secrétaire général du Ministère des finances.
SIDI OULD BAKHA Directeur des financements au Ministère du développement
économique.
AHMED OULD DEDDAHI Chef du service des dépenses au Trésor public.
AHMED MAHMOUD OULD AHMED Gouverneur de la région du Trarza.

HACENE OULD MAOULOUD Gouverneur de la région du Brakna.
MOHAMED OULD ABEIDNA Directeur général adjoint de la Caisse nationale de sécurité
sociale (CNSS) et chef réel de cette institution
MOHAMED OULD TAYA agent de la BCM en 1984, devenu, en fait, le véritable patron
de celle-ci. Directeur du contrôle des changes, cet homme
d’affaires très fortuné est le pivot du transfert des devises au
service de la famille proche et de la Tribu a
ABBE OULD AHMED TOLBA Directeur du Projet d’appui au secteur de la pêche.
NASSER OULD MOKTAR NECH Directeur de la Cellule de coordination des programmes
financés par l’union européenne.
MOHAMED MAHMOUD OULD MOHAMED alias
JEMAL
Conseiller financier de l’Ambassade de Mauritanie à Paris

III - LE HOLD UP ECONOMIQUE
Ces trois personnes contrôlent à elles seules 80 % (quatre vingt pour cent) de l’agriculture, de la pêche
et de l’importation. Ils sont propriétaires ou grands actionnaires de cinq banques sur les six que compte
le pays (BNM, BAMIS, GBM, BHM et BMCI). Ils détiennent le monopole total des assurances à
travers la NASR et monopolisent les transports et le trafic routier, sur l’ensemble du territoire, par la
toute puissante Fédération nationale des transports (FNT) qui ne souffre aucune concurrence.
MOHAMED ABDALLAHI OULD ABDALLAHI
(M.A.O.A.)
premier groupe privé du pays.
ABDALLAHI OULD NOUEIGUED (AON) second groupe privé du pays.
AHMED OULD TAYA frère du chef de l’Etat, concurrent sérieux des deux
précédents.

IV - LE CERCLE RESTREINT : LE NOYAU OULD TAYA
Dès la prise du pouvoir en 1984, les différents éléments de la famille, quoique limités en nombre, se
fixèrent, pour objectif, l’enrichissement rapide par le trafic d’influence et la rentabilisation du
patronyme. Contrairement à d’autres membres de la Tribu, lesquels exerçaient le commerce, ceux-là
ont été nourris, depuis le putsch du 12 décembre 1984, au lait dopant de l’arrivisme le plus outrancier.
a) - Les frères
ZAWI OULD TAYA 31 planton du fisc en 1984, devenu, aujourd’hui, le plus grand
propriétaire foncier du pays.
AHMED OULD TAYA agent de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) en 1984,
devenu aujourd’hui l’une des plus grandes fortunes du pays ;

MOHAMED OULD TAYA.

b) - Les oncles et gendre
SIDI MOHAMED OULD OUMAR “ nommé ” Député d’Atar, la ville natale du chef de l’Etat ;
devenu riche entrepreneur.
ABDERRAHMANE OULD OUMAR
nommé à la tête du parti au pouvoir (PRDS) dans la l’Adrar,
région natale du chef de l’Etat, devenu riche entrepreneur.
MOHAMED LEMINE OULD KHLIL Directeur administratif et financier de l’Agence mauritanienne
d’exécution des travaux d’intérêt public et économique

(AMEXTIPE).
c) - Les beaux-frères
MAJID KAMIL en 1984, Conseiller au Ministère des pêches, devenu
Ambassadeur au Canada.
ABDEL KADER KAMIL en1984, employé à la Compagnie mauritanienne de navigation
maritime (COMAUNAM), devenu Directeur général de cette
société d’Etat, aujourd’hui en cessation d’activité.
AHMED SALEM OULD KAMIL en 1984, employé de bureau, devenu Directeur général de la
Mauritanienne d’entreposage des produits pétroliers
(M.E.P.P)
WEDOUD KAMIL en 1984, étudiant, devenu Directeur du Projet éducation au
Ministère du développement économique.


UNE CONCLUSION AVERTISSEMENT
L’Etat-boutique franco-smassid arrivant désormais à un stade décisif de sa décomposition, laquelle
peut s’étendre sur une période imprécise, le temps est venu d’en exposer les mécanismes
régulateurs , au regard profane. Avant qu’aboutisse une collecte, en cours, des données sur ses
connexions à Paris37 , voire chez d’autres “ amis ” moins visibles, il importait d’abord de définir le
fonctionnement intime du système, la logique sans quoi il n’aurait acquis autant de cohérence et de
longévité. Il s’agit d’une subjectivité de groupe qui se cristallise sur une conscience aiguë de son intérêt
collectif : sauvegarde, extension et continuité des privilèges acquis se conjuguent à la nécessaire
neutralisation de toute adversité d’envergure. Cette mentalité qu’organise le réflexe de la panique
comme principe même du lien social, s’ordonne dans un espace-temps où la perte du pouvoir est
perçue en termes identiques à la perte de vie.
Au même titre que toutes les minorités dont la domination se maintiennent par un effort continu de ruse
et de violence (suscitant ainsi une contestation exponentielle) celle-là fait corps, de façon exclusive,
autour d’un chef. Le Colonel Ould Taya, bouclier et garant d’un monopole dont les bénéficiaires ont
fini par intérioriser le caractère légitime et immuable, se coupe ainsi de toute influence de nature à le
“ désorienter ” de son orient primordial : s’appuyer sur le groupe et servir le salut du groupe, sinon eux
et lui périraient, ensemble. On le constate, selon les avatars actuels de ce règne, une telle perception de
la vie induit un recours concret à la dramatisation : il faut que l’adversaire devienne l’ennemi, que le
sang coule, que les représailles dépassent toujours la proportion prévisible. L’objectif est de durer, de
gagner du temps, de bricoler des stabilités trimestrielles afin de poursuivre l’accumulation des
biens et leur transfert vers les zones pacifiées de l’économie mondiale.
Donc, à mesure que diminuent les ressources et se précisent, de visu, les ferments de l’instabilité, le
mouvement de sécurisation du capital tribal s’accélère sous forme d’expatriations massives de
devises38 . Nous en sommes aujourd’hui à cette phase où seuls les experts de la Banque mondiale
feignent encore de croire que le processus de dépréciation de la monnaie nationale, l’ouguiya, reste
réversible. En attendant que se réalise la fameuse “ lutte contre la pauvreté ”, le groupe dirigeant
vide le pays de ses dernières ressources39 .
Pour le moment, nous ouvrons au public la page de garde dans le registre de l’Etat-boutique francosmassid.
Les personnalités citées ici vivent, sans exception, d’avantages indus que procure le statut de leur affiliation parentale au Colonel Ould Taya. A ce titre même, le jour venu, ils devront, sans excès ni complaisance de la justice, répondre, chacun, de sa forfaiture. Le devenir de la Mauritanie ne s’accommode plus des amnisties.
Aussi, la présente méthode d’investigation sera-t-elle systématiquement appliquée aux dépens de toute
entreprise de type particulariste (ethnie, tribu, clan, famille) qui se confondrait, de facto, avec la
puissance publique. Aujourd’hui les Smassid, demain une autre cible, nul dorénavant ne sera à l’abri de
l’impératif de droiture, en dehors de quoi, le désir d’équité n’est plus qu’intention velléitaire ou
métadiscours pour une transition sans rupture.
Conscience et résistance, en vertu de sa ligne humaniste et de son éthique de conviction, entend
rompre, au moins sur le chapitre des crimes et délits économiques, d’avec la manie conservatrice du
compromis où s’ancre l’habitude nuisible de l’inachèvement. Promouvoir la responsabilité collective et
l’aptitude de tous à se projeter dans un avenir sain requiert de la rigueur morale . Quels que soient les
changements de pouvoir, nous nous conformerons à cet engagement. Nous sommes la génération du
témoignage en actes, le facteur des audaces lucides.

Conscience et Résistance février 1999


maatala

Sanhaji a dit…

Le moins de ce que je peux dire, est qu'il n'est pas dans nos coutûmes de s'attaquer comme ça aux femmes.

Madame Khattou Bint El Boukhari est mariée à un homme de bonne famille, qui la respecte. La société maure donne une place de choix à la femme. Ou vous voulez qu'il la batte comme les alcooliques. Ennaghsa Sidi ne fait pas ça.

Tout ce qu'il a dit et répété est qu'il vous défie de lui sortir une seule infraction de cette fondation.

Jusqu'à présent on a vu et entendu que l'intox.

maatala a dit…

Salam

Cher sanhaji

Taya c'est aussi et surtout

"A QUOI SERVENT LES RESSOURCES DE LA MAURITANIE ?


Diagnostic des moeurs de notre Nomenklatura aux Canaries

Déjà, en février 1999, notre enquête « Népotisme et potentiels de désordres en Mauritanie », attirait
votre attention sur certains aspects de la gabegie et du pillage qui sévissent et s’aggravent dans le
secteur de la pêche. Nous décrivions alors le contour global du crime écologique . Devant l’ampleur de
l’exploitation subie par les pêcheurs artisanaux, en particulier ceux de la ville de Nouadhibou, nous
avons approfondi nos investigations et levé le voile sur la part invisible du scandale.
Ce complément reste très partiel ; l’étendue des dégâts et la dissémination des responsabilités sont
telles que l’exhaustivité semble hors d’atteinte. Aussi, la présente tentative de constat ne prétend
aboutir qu’à des effets démonstratifs. Le jour venu, il appartiendra, à des juges indépendants, dans le
cadre d’un Etat de droit, d’instruire et de sanctionner, équitablement, les faits en cause. Prévaudra
alors le procès des privilèges, de l’enrichissement sans cause, du sabotage programmé et de
l’incompétence criminelle. Parmi la minorité dont nous comptabilisons, peu à peu la forfaiture, les
degrés d’implication demeurent d’une gravité variable. Certains abusaient des transbordements en
haute mer, détournaient les exonérations de carburant, déclaraient de fausses faillites ou se sabordaient
afin d’obtenir la compensation d’un assureur de moins en moins crédule. C’était l’âge d’or où, en dépit
des prises illégales, par des navires arborant les pavillons les plus improbables, il y avait encore, dans
les profondeurs, de quoi remplir le filet.
D’autres, en l’occurrence la génération postérieure à la privatisation de la SMCP, cumulent les
manoeuvres de leurs devanciers et les exacerbent par un excès de vitesse dans la course au gain, ceci
avec un extraordinaire sens de l’impunité. Ces tueurs d’avenir agissent vite, sans souci de la pérennité
de la ressource, ni crainte de provoquer la disparition des espèces les plus rentables. Après la ruée sur
le poulpe et le massacre des mulets pondeurs de cette fameuse poutargue dont raffole la clientèle
séfarade en Israël, les appétits de nos « investisseurs » s’orientent dangereusement vers les eaux du
Parc National du Banc d’Arguin. Ils savent que l’occasion historique d’abuser ainsi du patrimoine
national ne se représentera plus. A mesure que se fragilise le pouvoir duquel procède le monopole de la
concussion organisée, leur appétit et son caractère frénétique s’accentuent. Il s’agit, pour eux,
d’assurer, hors du pays, les dividendes de leur hégémonie.
Les ambitions de qui dure, seulement par la force, restent précaires et de piètre garantie. Alors, il faut
gagner du temps. Demain ne compte pas, pour le moment demain n’existe que dans les limites
d’aujourd’hui, en valeur absolue demain est incertain. Seul importe le présent de la toute - puissance
incontestée. A chaque jour sa moisson et que la Mauritanie s’écroule l’heure d’après0! C’est de cet
esprit de lucre et d’insolence souveraine qu’éclôt et engraisse, sous couvert d’entreprises - écran,
l’avatar dégénéré d’une bourgeoisie enfantée par les faveurs régaliennes, exempte de tout effort et
prudemment rétive aux aléas de la concurrence. D’évictions en chantages, le cercle de ses acteurs se
rétrécit, au bénéfice, bien sélectif, d’un clan détenteur d’un monopole de fait.
On y parle acconage, manutention, transit, consignation, fret, avitaillement, comme on discuterait soupe
de poisson ou pots de vin. Sur le dos d’une main d’oeuvre mille fois flouée, loin d’elle et de ses
récriminations, chacun cultive son jardin ibérique. La dite société du goût et de la dignité fraye, avec
une multitude de correspondants, banquiers, associés, commissionnaires, caissiers occultes, tous sujets
espagnols, sous la bénédiction du très pragmatique gouvernement autonome des Canaries. Là, se
blanchissent, en symbiose avec la maffia locale, les revenus de provenance moins honorable et se
2
traitent, entre gens de noblesse neuve et solvable ( toujours celle de l’argent facile), des « affaires » où
les procédés de « gages, commission, pourcentage, courtage » reviennent plus que de raison.
Ici aussi, se savourent, en famille, loin de la poussière du pays, de ses fâcheux mendiants et solliciteurs
du matin, les loisirs du tourisme et les délices du lèche vitrine1, entre El Corte Inglès, Continental
Las Arenas et Al Campo. Entretemps, la petite « servante » (esclave, diraient les suspicieux ),
importée selon un « contrat de travail » plus ou moins en règle (mais avec l’aval du consulat
d’Espagne), dorlote le poupon, astique les ustensiles de thé puis s’éreinte, au fer à repassage, sur les
voiles de madame. Les plus aisés emploient nounou et bonne canariennes. Certains débarquent avec
leur suite. La griotte, venue enregistrer un récital privé, en l’honneur du magnifique bienfaiteur, y
dispute l’intrigue à une théorie de larbins, bouffons efféminés, maîtresses d’une semaine et autre
faiseurs de la réputation infra - mondaine.
Respectabilité oblige2, quelques unes de ces dames et demoiselles poussent le fantasme, un peu plus au
sud, vers les onéreuses et non moins discrètes Playa Inglès, Puerto Rico, Puerto Mogan ; parmi
les touristes hollandais, allemands et les jeunes du cru, il s’achète de quoi améliorer l’ordinaire de la
misère affective et se débite assez de plaisirs pour tromper le désoeuvrement. Bien sûr, quand ce beau
monde ne se livre pas la guerre par convoitise des mêmes sources de largesses, il festoie et rivalise de
médisances.
Evidemment, au sein du cercle des nantis, l’inégalité des apparences est de rigueur. Pour maintenir le
renom de la prospérité, la plupart peinent à la dépense. Un petit nombre baigne dans une opulence
tranquille que la vergogne n’accable pas trop. Ceux-ci se couchent tard et mêmement se réveillent ; le
monde n’appartient pas qu’aux lève -tôt ! Qu’ils y louent chambre ou suite, occupent appartement
alentour, sinon possèdent villa dans le huppé Edificio Granca, ils n’en hantent pas moins, selon le menu
ludique du jour déclinant, les salons des très sélects Rena Isabel, Mélia Confort et Gran Hôtel
Mélia3. Pendant la consommation de l’apéritif, les gourmets hésitent entre les viandes de Casa
Carmelo et le poisson de Casa Galicia. Les blasés de l’estomac s’attardent au grill argentin Nobio
Précos et ne répugnent, parfois, à y causer scandale ; un cousin du Chef de l’Etat4, trouvant la cuisson
point à son goût, exigea, avec force menaces, que l’on resservît intégralement ses invités, lesquels n’en
demandaient tant. Devant la puissance de l’argent et du mépris, le restaurateur s’exécuta.
Une nuit d’oisiveté, semblable à bien d’autres, commence. Aux approches de minuit, les canons de la
hiérarchie sociale se précisent. A Chacun ses valeurs, les disparités du pouvoir d’acha t se chargent de
décanter les milieux. Tandis que le haut du panier suppute et compare les ambiances et musiques
respectives de la Bamba du Chic et du Joy, le menu fretin se trémousse déjà aux Zorbas , Avenida
et Wilson. Quelques heures plus tard ou plus tôt - le démon du jeu est en veille perpétuelle - les
bourses de seigneurs se délient dans les casinos Santa Catalina et Temarindos . Tenu plus en
respect, aux quatre coins de l’île, le vulgum pecus taquine sa chance, ici et là, entre les bingo
Victoria, Opéra, Deportivo et Paris...
Au départ de Mauritanie, les habitués empruntent la navette aérienne, plusieurs fois par semaine. Dés
l’atterrissage, les grands indicateurs de la police politique et les rejetons de familles fidèles au régime se
précipitent chez un revendeur coréen ou nippon qui leur reprendra, au tiers de son prix réel, l’une de
ces licences de pêche, don personnel du Chef de l’Etat à ses séides. Sans tarder, nos spéculateurs sur
la chance claquent le pécule, en quelques minutes... Il n’est pas rare qu’un compatriote, plumé mais
toujours confiant en son étoile, vous agrippe, à l’affût d’un prêt sur gage. Certains s’endettent, là, pour
le restant de leur vie
3
C’est la loi du Mesrah, la scène fermée d’une caste de frais parvenus dont l’inculture seule équilibre
l’ostentation. Tout cela coûte cher mais les dollars d’une fortune, acquise sans sueur ni souci, se
dilapident dans la négligence et la jubilation. Ici, Allah et, moins encore, le sentiment de culpabilité
n’effleurent les consciences. Oui, à Las Palmas de Gran Canaria, la coterie triomphante et sans
remords de l’ère Taya a su concentrer, jusqu'à la caricature, les affinités distinctives de son
pourrissement. Si la Mauritanie est un enfer pour les pauvres, ses riches entretiennent, en face, leur
Eden.
Silence on gaspille ! Le noyau5 de proches a ruiné le pays et compromis son avenir. C’est sur votre
résignation qu’il prolonge son règne. A partir de maintenant, aucun mauritanien ne prétendra l’ignorer.
Voici la liste incomplète de vos affameurs. Leur protecteur, vous le connaissez depuis bientôt quinze
ans : le Colonel Ould Taya, auteur de putsch, élu et réélu selon les critères de sa seule omnipotence, a
fait de vous un troupeau de brebis d’abattoir, entretemps dociles à la tonte.

Passé le dégoût, la conclusion c’est, d’abord, la nécessité d’agir
A Paris, Madrid, Rabat, Bruxelles, Genève et (désormais) Londres, les comportements de cette entité
de parvenus se perpétuent à l’identique ; voilà où va le patrimoine 6 collectif d’un pays si peu peuplé.
Des fortunes, en millions de dollars, ont été amassées sur votre propre misère7 puis dissipées sans
égard pour elle. Par peur de l’emprisonnement et de l’opprobre public, vous subissez l’insupportable et
6
allez vers le pire. Prudence, prudence, laissez le temps faire ! répètent les réalistes dodus. C’est avéré,
l’excès de prudence est le plus court et le plus sûr chemin vers la débâcle. D’exponentielles
humiliations naissent de la crain te panique de l’épreuve ; rien de précieux ne se reconquiert sans risque.

Cette politique de l’âne, n’étonnera personne, de la part d’un Chef d’Etat dont le Directeur de Cabinet
revendique un diplôme de docteur vétérinaire.

Conscience et Résistance, Septembre 1999

maatala

Sanhaji a dit…

Maatala,

Toute cette propagande s'est averée fausse et sans fondement. Si le régime de Taya était si sécuritaire comment les officiers Aoulad Besba3 on pu prendre le pouvoir avec cette facilité.

Ould Taya n'est pas népotiste, ce sont ceux qui le taxaient de népotistes qui se sont averées les plus grand népotistes et malhonnêtes de Mauritanie.

Ce constat ne fait que ce confirmer de nos jours.

Conscience et Résistance n'a pas le droit à la parole, regardez Mohamed Lemine Bou3erv, Ould Moyne le soulard ce sont tous des bandits.

Le plus sérieux de tous c'est mon cousin moi le Sanhaji Jemal.

Vous savez ce qu'il a dit à Aljazeera juste après le putsch du 3 Août. Il leur a dit comme Ould Taya n'est plus au pouvoir je m'abstiens de le critiquer. Voilà un honorable Homme.

Sanhaji a dit…

Maatala surtout ne parles pas des moeurs. Nous sommes fils de ce pays et nous savons qui fait quoi.

maatala a dit…

Salam

Sanhaji tu dis

"Alors cessons de critiquer les Sanhajas c'est l'essence même de la société mauritanienne.

22 novembre 2008 20:45
---------------------------------

Il serait plus exact de dire:

"l'essence d'une partie de la société Mauritanienne ", car jusqu'à preuve du contraire les négro-africains ne sont pas de souche Sanhaja.

Ce qui leur a valu à certains d'entre eux, la déportation de la part de ton idole Taya dit le FOU

Maatala

Sanhaji a dit…

oui, oui bien sûr.

Les négro-africains ne sont pas Sanhajas.

maatala a dit…

Salam

Sanhaji

tu dis:

"Toute cette propagande s'est averée fausse et sans fondement"

Rien de surprenant, car c'est la réponse que font toujours, les admirateurs des dictatures face à la critique et la description de la triste réalité.

Pendant qu'on y est, taya n'a jamais exister, la mauritanie non plus dit le FOU.

maatala

Sanhaji a dit…

Oui la Mauritanie a cessé d'exister depuis Taya. Elle voulair ressusciter avec Sidi, mais rapidement elle sombré dans l'inexistence actuelle.

Le mensonge ne paie pas.

Sanhaji a dit…

Les vrais patriotes qui aiment et vénèrent leur pays se sont tous mis d'un côté maintenant.

Les vendeurs de mensonges se sont aussi rangés dans le bâteau en dérive d'Aziz. Bon voyage.

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 358   Suivant› Les plus récents»