mardi 23 décembre 2008

Ould El Hadj à Sidi

"Mhd El Hassen Ould El Hadj, premier vice-Président du Sénat, répond à Sidi Ould Cheikh Abdallahi

« L’impudeur politique qui découle des propos de l’ancien « Président » Soca, heurte tous les esprits subtils contraints aux égards qui lui sont désormais dus. ».

«Etaghi charra men ahcenta ileyhi ».

L’ancien « président » n’aurait jamais dû faire la dernière sortie apocryphe dans les colonnes du journal Le calame, tout comme il n’aurait jamais dû devenir président.

Une fois encore, je vais me donner la peine de répondre à toutes les allégations incohérentes et les contrevérités que cet « homme » a proféré à l’encontre de mes collègues parlementaires qui se sont opposés à sa dérive maffieuse, aux généraux qui ont mis fin aux débuts manqués de son « règne » et de tous mes concitoyens qui ont à un moment cru en lui et qu’il a désabusé de la manière que l’on sait. Je ne peux bien évidemment pas accepter que le mensonge même mélodieusement construit voile la réalité.

Soca est ma « création ».

Il y a une chose, une seule, sur laquelle le « président » déchu a dit vrai : oui, il ne connaissait pas les Généraux, mais il aurait dû ajouter, pour être fidèle à la restitution des faits, que c’est moi qui ai servi de passerelle entre lui, illustre inconnu à l’époque, et ceux qui allaient faire de lui « le premier président démocratiquement élu ».

Je ne puis m’empêcher de sourire – et vous aussi avec moi – quand j’entends le « président » déchu parler de « sa » campagne et de « son » programme électoral. Personne n’est dupe. Tout le monde sait qu’en Mauritanie personne ne prête vraiment attention à ces choses-là. Il aurait dû ajouter encore, j’en détiens les preuves, que c’est moi qui ai orchestré, avec l’accord des militaires, l’annonce de sa candidature et le lancement de sa campagne !

J’ai par la suite, avec l’approbation des Généraux (Aziz et Ghazouani), fait un intense lobbying auprès de la classe politique et des notabilités qui, en réalité, soutenaient les projets de réforme politique et institutionnelle voulue par les vrais auteurs du changement du 3 août 2005 (Les Généraux Aziz et Ghazouani).

Je reconnais que nous avons dû peiner pour faire accepter la candidature du « président » déchu. Pour cela, je n’exagère pas quand je dis que Sidioca est ma « création ».

Sans le soutien décisif des Généraux Ould Abdel Aziz et Ould Ghazouani, le « président » déchu n’aurait même pas pu devenir maire de la petite localité de Lemden !

Le « président » déchu devrait-il ignorer que les militaires qui l’ont porté au pouvoir pouvaient à l’époque, faire élire n’importe quel autre obscur candidat grâce à leur influence et au capital de confiance et de sympathie gagné par l’éviction de Ould Taya ?

Sans leur soutien, d’aucuns considèrent que la victoire aurait dû revenir à Ahmed Ould Daddah qui était en 2007 le candidat le mieux assis, sur le plan politique. Il est clair que sans le soutien décisif des Généraux Ould Abdel Aziz et Ould Ghazouani, le « président » déchu n’aurait même pas pu devenir maire de la petite localité de Lemden !

L’ancien « président » a manifesté un certain appétit pour les fruits « interdits » de la corruption.

Je trouve indécent que le « président » déchu parle d’accords passés avec Messaoud Ould Boulkheir et Zeine Ould Zeidane alors que ces deux hommes avaient comme unique interlocuteurs les deux Généraux. La majorité dont il parle était déjà constituée dans le sillage des mêmes militaires qui l’ont mobilisée par la suite pour soutenir « sa » candidature.

Sans assise politique et sans le sou, comment peut-il justifier le « miracle » des 52% au deuxième tour de la Présidentielle de 2007 ? Là au moins, tout le monde est d’accord pour reconnaître que le mérite d’un tel exploit revient aux Généraux et aux soutiens politiques de la première heure que le « président » déchu s’est évertué à trahir aussitôt élu.

« L’humilité épargne les affres de l'humiliation ».

En seulement quelques mois de présidence, Sidioca s’est entouré d’un réseau de groupes maffieux connus pour avoir sévis sous le dictateur Ould Taya. A coup de centaines de millions versés à la fondation de sa compagne, le « président » déchu s’est prêté à des accointances d’intérêt au détour d’un vicieux « commerce » fructueux avec certains milieux de politiciens affairistes. Là encore, j’invite l’ancien « Président » à la retenue. Comme le soulignait Georges Bernanos, « l'humilité épargne les affres de l'humiliation ».

L’ancien Président qui, depuis feu le « Président » Moctar Ould Daddah avec l’affaire des licences de pêche, Ould Taya (avec l’affaire H’Meyda) a manifesté un certain appétit pour les fruits « interdits » de la corruption, ne doit pas trop tirer sur la ficelle.

Dès les premiers jours de son accession au pouvoir, il avait effectué des « placements » familiaux largement commentés par la presse : son cousin à la BCM, comme gouverneur adjoint, un autre cousin comme directeur général du port autonome de Nouakchott et le frère de celui-ci comme conseiller du Premier ministre. Il a allongé la liste familiale en nommant sa propre fille à la tête de la communication de la présidence, son frère à l’hôtel du palais, un autre frère directeur au CSA et un énième à la Mauritel… C’est dire que son système et notamment son entourage immédiat sont bien trempés.

Le dossier du PSI et le scandale du riz avarié ne sont que la partie visible de l’iceberg. En réalité, la corruption était le sport favori de l’entourage du « président » déchu et il est difficile de penser que corrupteurs et corrompus n’avaient pas la bénédiction de celui-ci. A cet égard, il est à souligner que les efforts du Haut Conseil d’Etat en matière d’assainissement des finances publiques ont permis de réaliser en seulement quatre mois, 16 milliards d’ouguiyas d’économie.

L’ancien « Président » a été incapable de porter l’ambition populaire

Avec Sidi, c’est le sentiment général et justifié de perte de contrôle qui accrut la méfiance à l'égard de l’État. Les analyses de l’ancien Président sur les externalités négatives de l'économie mondiale qui affecteraient la vie quotidienne de nos compatriotes relèvent de théories anachroniques et défaitistes qui méritent un bon dépoussiérage.

Cette « appréciation » avait fait le lit du désarroi et de la désillusion générale qui a marqué les quinze mois du sinistre « règne » du président fantoche. En effet, s’il est incontestable que l’économie et ses crises ignorent les frontières, il n’en demeure pas moins que la marque d'un homme d'État, c'est d’abord sa volonté de changer le cours des choses.

Au lendemain de l’élection Présidentielle de 2007, le peuple était prêt à être rassemblé derrière une vision et une volonté claire. L’ancien Président a été incapable de porter cette ambition populaire. Contrairement à ses affirmations, c’était moins la classe politique que l’ancien Président lui-même qui était en cause.

L’ancien Président violait systématiquement la règle fondamentale de séparation des pouvoirs

J’ai été stupéfait de constater que l’ancien « Président » ose nier grossièrement le blocage évident que l’institution parlementaire a connu pendant que le dérèglement de notre système constitutionnel était à son comble. Il est absolument controuvé d’alléguer que l’institution parlementaire fonctionnait normalement alors que l’ancien « Président » violait systématiquement la règle fondamentale de séparation des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif, connue depuis Montesquieu.


En vérité, le peuple ne pouvait accepter le dessein inavoué et dissimulé de persécuter les parlementaires qui ont osé commettre un crime de lèse majesté en gardant tout simplement leur liberté de penser et d’agir.

La rectification du 06 août était donc la seule démarche qui pouvait nous permettre d'échapper à une alternative catastrophique.

De nombreux humoristes interprètent, à la faveur de nos superstitions, la succession des malheurs qui se sont abattus sur le pays, évoqués par l’ancien président à sa décharge, comme des manifestations de la poisse dont il serait porteur.

Flambée des prix, attentats terroristes, crise politique sont venus compliquer une situation dans laquelle les Mauritaniens avaient misé, sur le mauvais cheval.

L’ancien « Président » en évoquant les données macroéconomiques s’est attribué le bilan économique de la Transition militaire de 2005-2007 qui nous a valu la sympathie de nos partenaires au développement. Les engagements de financement de nos programmes de développement pris par les bailleurs de fonds étaient plutôt une prime à cette Transition, du moins, à son bilan économique.

Et même si le président déchu tient tant à s’approprier ces succès, les chiffres mirobolants invoqués n’étaient pas corroborés par la réalité vécue par les populations. Idem pour l’évocation de la loi criminalisant les pratiques esclavagistes et le retour des réfugiés. Ces questions nationales avaient fait l’objet d’un large consensus lors des journées de concertation mais le président déchu en a fait une mauvaise application en s’en tenant à la promulgation de textes sans réelle volonté de leur application.

Je suis tenté de demander à l’ancien président de nous dire où il était quand le régime Taya sévissait contre la communauté négro-mauritanienne, quand des centaines de ses membres étaient enterrés vivants dans des fosses communes ? N’entendait-il pas, dans son exil doré -ou plutôt sa fugue- les cris de ces opprimés ?

Au sujet du statut de l’opposition démocratique, on peut se demander comment le président déchu peut-il revendiquer la paternité de cet « acquis » alors qu’il est de notoriété publique que c’est à la transition militaire 2005-2007 que l’opposition doit son statut et les fondements institutionnels de ses droits (ordonnance prise par le CMJD).

Il en est de même pour la discrimination positive en faveur des femmes qui a octroyé à celles-ci, avant même l’élection du président déchu, un quota de 20% des postes électifs (ordonnance 2006-029- du 22 aout 2006).

Ne s’agit-il pas encore de mensonges quand le président déchu parle de liberté totale de la presse alors que sa propre fille usait – et abusait - de tous les moyens de coercition publique pour régenter les lignes éditoriales ? Lui-même, à la veille de sa destitution, n’avait-il pas introduit une plainte contre un journaliste indépendant ?

La réforme décidée au cours de la transition militaire pour ouvrir les médias publics à tous les acteurs politiques a été renvoyée aux calendes grecques par le déchu.

Concernant les prisonniers politiques, bien entendu qu’il n’y en avait pas dans les geôles à son accession à la Présidence mais, celles-ci étaient occupées par des terroristes qu’il avait lui-même ordonné aux juges de remettre en liberté dans des circonstances des plus obscures, leur permettant ainsi de sévir en commettant de nouveaux crimes et de nouveaux attentats (assassinat de quatre touristes français à Aleg, attaque contre l’Ambassade d’Israël, assassinat de soldats à Ghallawuya, fusillade de Tevragh Zeina, assassinat de policiers… ).

Feyty khamna police, police khamna Feyty

Sur un autre plan, je m’étonne que le déchu prétende avoir une majorité politique alors que lui-même n’est pas un homme politique. On peut dire que le déchu a été victime de la revanche des vaincus des élections, tous bords confondus. Tourner le dos à la majorité qui l’a porté au pouvoir et tisser des « liaisons dangereuses » avec des communistes et des islamistes qui ont vendu leur âme au diable, ont porté un coup fatal à ce « président » très commun. Il ne s’agit pas d’une ouverture, comme veut le laisser croire le déchu, mais d’une corruption politique.

Je m’étonne également quand le déchu affirme qu’il s’était aperçu que les généraux sortaient de leur réserve par rapport à la politique. Comment peut-il dire cela, alors que « Feyty khamna police, police khamna Feyty ».(Feyty, prénom d’une jeune fille aux mœurs légères, connaît la Police et la Police connait Feyty, expression utilisée pour signifier que les interlocuteurs se connaissent bien, NDLR)

A la veille des Etats généraux de notre Démocratie, l’expérience malheureuse que l’ancien « Président », nous impose de revisiter notre constitution pour mieux l’adapter à nos réalités. Dans ce cadre, il importe de noter que le Président de la République occupant déjà, la place prépondérante que nulle institution ne lui dispute, ce sont les prérogatives du Parlement qu’il conviendrait de renforcer.

A cet égard, il serait indiqué d’évoluer vers l’élargissement du champ d’action des parlementaires, l’introduction de garde-fous juridiques à la dérive de l’exécutif ainsi que des réformes pour une démocratie plus vivante, plus participative et plus conforme à nos réalités.

Mohamed El Hacen Ould El Hadj

Le Calame, Numéro 668, du 23 décembre 2008

274 commentaires:

1 – 200 sur 274   Suivant›   Les plus récents»
maatala a dit…

Salam


Mohcen nous renseigne un peu plus sur cette mascarade démocratique, dans laquelle SIDIOCA fut un complice et le principale bénéficiaire ceci grâce à nos maigres ressources.

Après cette confirmation SIDIOCA ne peut se prévaloir du statut de victime .

Mohcen a dit

"Je suis tenté de demander à l’ancien président de nous dire où il était quand le régime Taya sévissait contre la communauté négro-mauritanienne, quand des centaines de ses membres étaient enterrés vivants dans des fosses communes ? N’entendait-il pas, dans son exil doré -ou plutôt sa fugue- les cris de ces opprimés ?

---------------------


je serais tenté de demander à Mohcen, ce qu'il pense de la présence de deux tortionnaires au sein du HCE et de l'actuel président par défaut de l'assemblée national : El ARBI , ce grand tortionnaire devant l'éternel.

Mohcen a dit:

"Il y a une chose, une seule, sur laquelle le « président » déchu a dit vrai : oui, il ne connaissait pas les Généraux, mais il aurait dû ajouter, pour être fidèle à la restitution des faits, que c’est moi qui ai servi de passerelle entre lui, illustre inconnu à l’époque, et ceux qui allaient faire de lui « le premier président démocratiquement élu »".

---------------------------

Qu'il nous dise pourquoi son choix s'est porté sur cet illustre "inconnu-incompétent".

Alors que c'était un moment clé pour le pays qui avait plutôt besoin d'un homme d'état visionnaire pour saisir la chance unique de nous faire sortir de l'ornière.

Du point de vu de la logique qui prévaut malheureusement dans ce pays atomisé par le tribalisme , le seul avantage à priori du vieux marabout était l'origine tribale de la maréchale( cousine de Ely, azziz et Mohcen).

Ce choix en définitive si malheureux pour ce pauvre pays, si tenter que ce fut le choix de Mohcen, qu'il nous dise pourquoi:

- Il là choisi ce fugueur (lol)
- Surtout au nom de quel logique c'est quelqu'un comme Mohcen qui ne justifie d'aucune qualité pour cela qui impose un président au pays.

Qu'il arrête de se là jouer au nom des autres dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci n’a pas changé ce qu’il a en lui même.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Ce Mohsen est un véritable connard. Donc, les élections pendant la transition étaient une scène de théatre, une mascarade dont lui et Aziz étaient les metteurs en scène. Ils ont imposé au Peuple par des moyens occultes un président et aussi des parlementaires particulièrement les indépendants! Donc ce sont eux qui nous ont foutus dans ce merdier. Maintenant, ils reconnaissent qu'ils ont manipulés les élections et ils doivent donc être jugés pour avoir pris les mauritaniens pour des cons

Sanhaji a dit…

Après avoir lu cet éloquent torchon, j’ai passé pas moins de 20 minutes de silence choqué par l’intervention commandée de ce proxénète de mineurs. La preuve de la nauséabonde profession du sénateur, se trouve à portée de main dans l’écrit commandé qui nous a été servi par LM que je remercie au passage. En faisant allusion à Feity dans ce torchon Mohcen a été pour une fois conséquent, car il évoque des histoires pour lui vécus dans son milieux d’hôtels de passe, d’alcool et de drogue. Il aurait été moins ennuyant s’il avait raconté plein de ces petites histoires émanant de ces milieux et dont ses clients du métier horizontal sont généralement très friands.

Il prétend qu’il a été la passerelle entre le Président élu et les Généraux. Bien que cette prétention soit plausible compte tenu que notre sénateur est un facilitateur ou en Hassania Ghawwad reconnu, mais même si cela est vrai qu’est ce que ça changerait au contrat que le peuple mauritanien a passé avec son Excellence un certain jour d’avril 2007? Rien et c’est là la preuve réelle de son ignorance, car il ne sait pas que ledit contrat prime sur tout.

De toutes les manières ça nous rappelle les mêmes méthodes mafieuses de dénigrement, qui ont servi après le 3 Août à l’encontre de son Excellence Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya.

La plus belle c’est la découverte par ce facilitateur à partir de son siège de sénateur acheté des domaines de l’économie et les finances. Quelle audace de sa part de parler de ces sujets combien loin de ses histoires de la traite de Feity et consort au vu et au su de la police?

Quant à la reconnaissance depuis quant lui, Ghazouani ou Aziz peuvent évoquer ce terme? N’ont-ils pas été ingrats à l’égard de Maaouiya qui les tiré de la misère et du vide dans lesquels ils auraient été condamné toute leur vie?

Mohcen doit faire attention car tout ce qu’il dit ou ce qu’il fait écrire pourra servir contre sa modeste personne le jour où les choses rentreront dans l’ordre.

Crois moi Mohcen ce jour est très proche.

maatala a dit…

Sanhaji

Quand les ambassadeurs de la France, l'espagne et d'allemagne appellent à participer aux journées de concertations , l'UA en profite pour hausser le ton.

Que pese l'UA face à ses trois pays?.

Ne vise-t-on pas à radicaliser AZZIZ?


L'UA jette de l'huile sur le Feu dit le FOU.

maatala

Sanhaji a dit…

Ces trois pays vont cesser de peser quoi que ca soit en Afrique s'ils continuent d'enteriner les coups d'Etat.

Sanhaji a dit…

Ces pays soufflent du chaud et du froid. Chez eux la bas ils declarent etre contre le putsch et ici pour la consommation locale ils ne cessent d'exprimer en faveur de la junte de quoi proteger leurs interets.

maatala a dit…

Salam

Sanhaji tu dis::

"En faisant allusion à Feity dans ce torchon Mohcen a été pour une fois conséquent, car il évoque des histoires pour lui vécus dans son milieux d’hôtels de passe, d’alcool et de drogue"

Calme ta colère et ton impatience, car dans le camp adverse , il y a aussi des amateurs d'hôtels de passe et autres vices.

C'est "the gang of Nouakchott" dit le FOU

maatala

Sanhaji a dit…

Maata,

Mohcen n'est pas amateur, il est acteur, distributeur, provider.

Tu comprends

Khalil Balla Gueye a dit…

Je n'ai pas encore lu le torchon de Mohcen,j'en ai juste parcouru le 1èr paragraphe qui aura fini de me dissuader de continuer la lecture nauséeuse de ce brûlot cousu de fil blanc et d'éructations injurieuses obscènes!
Je m'en vais lui préparer une cinglante réponse sur mon blog pour lui apprendre à ne pas mélanger les TORCHONS avec les serviettes dont il semble ignorer jusqu'à l'existence à fortiori l'utilisation!!Il va ravaler ses ROTS merdeux vis à vis d'1 président élu septuagénaire qui aurait l'âge de son paternel!!

Anonyme a dit…

Merci KBG de taper sur la frimousse de ce guide, un article chaud et cinglant. Il a besoin d'un peu de piment le mec.

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

"Sanhaji a dit...
Merci grand frère KBG
23 décembre 2008 17:08"

Il est vrai que je passerais pour être plutôt radin voire chiche en compliments mais jamais au point de nier les mérites ou les qualités des autres!Autant je serais exigeant vis à vis de ma personne autant je le serais vis à vis des autres,je suis ainsi fait!En hassania "âne mâ nehssed!" tout court!
"Gouli le êli lâ yenvgâa.......wâjehne chi vih envâa vihe , gueltennou vihe!"

J'en suis à souhaiter de ne pas avoir à regretter certains compliments que j'aurais fait!Souhaiter? que dis-je, croiser les doigts plutôt!on peut tjrs se tromper ou être induit en erreur!hélas!
Cela dit je m'en vais lire les borborygmes outrageux et outranciers de ce "loqueteux-sénateur-malgré-lui de Mokhchen", avant de le remettre à sa place d'entremetteur du TAPIN politicien!

Anonyme a dit…

"Ould Cheikhna a' Ould El Hadj"

J'ai lu avec une tres grande attention votre ecrit mais je suis oblige' de vous dire que les faits ne sont pas de votre cote' pour les raisons suivantes:

1- Le president legitime n'est pas votre creation

Le President Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a fait ses etudes primaires a' Aleg, ses etudes secondaires a' Rosso, ses etudes superieures en Mathematiques, Physique et Chimie a' Dakar et son Diplome d'Etudes Approfondies en Economie a' Grenoble en France.
A son retour de la France, il a ete' nomme' Directeur du plan. Il est connu pour le role crucial qu'il a joue' pour l'elaboration du deuxieme Plan de Developpement Economique et Social.
En 1971 le premier President de la Mauritanie Maitre Moctar Ould Dadah le nomma Ministre. De cette date jusqu'au coup d'etat du 10 juillet 1978, il a occupe' plusieurs fonctions ministerielles dont celles de Ministre d'Etat charge' de l'Economie et Ministre du plan et des Mines. Son expertise dans le domaine economique et financier n'est un secret pour personne, c'est la raison pour laquelle le fonds Arabe de Developpement Economique et le Fonds Koweitien ont fait appel a' ses services pour servir comme Conseiller.
En 1986 le digne fils de la Mauritanie, son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya le nomma comme Ministre de l'Hydraulique et de l'Energie puis comme Ministre de la Peche et de l'Economie Maritime.
Ai-je oublie' de souligner que le president legitime de la Mauritanie Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a joue' un tres grand role dans la nationalisation de la SNIM et dans la creation de l'OUGUIYA?
Voila le Monsieur que le
Vice-president du Senat Mohcen Ould El Hadj dit avoir cree'. J'aimerais bien savoir ce que Mr. Mohamed El Hacen Ould El Hadj faisait en 1971.
S'il s'agit de son election a' la presidence de la republique, nous savons tous les raisons de son choix. Personne ne nie le role joue' par le general Mohamed Abdel Aziz et ses amis MAIS IL FAUT RECONNAITRE QU' A PARTIR DU JOUR OU' "VOTRE" CHOIX A ETE CONFIRME'A' TRAVERS LES URNES PAR LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN, IL EST DEVENU LE CHOIX DU PEUPLE. SEUL CE PEUPLE QUI L'A DEMOCRATIQUEMENT ELU, PEUT LE FAIRE PARTIR PAR LE CANAL DES MEMES URNES QUI ONT ETE' UTILISE'ES POUR CONFIRMER "VOTRE" CHOIX. Ce n'est pas un jeu d'enfants. YOU MUST BE MEN ENOUGH TO LIVE WITH THE CONSEQUENCES OF YOUR CHOICE!

2-Je trouve etonnant que notre senateur puisse tenter de recuperer la souffrance des populations de la valle'e pour justifier l'action illegitime et illegale du 6 Aout 2008. J'ai remarque' qu'il a passe' sous silence les milliers de Maures Mauritaniens et Senegalais qui ont ete' deporte's, humilie's, viole's, torture's et assassine's. Quelqu'un qui occupe la haute fonction de Vice-president du Senat ne doit jamais tenter de diviser le vaillant peuple Mauritanien en fonction de la race.
Je tiens a' renvoyer a' notre honorable senateur sa propre question. En d'autres termes,
peut-il nous dire ce que lui et ses usurpateurs faisaient durant les evenements de 1989 a' 1992? Qu'est-ce qu'ils ont fait pour proteger les Mauritaniennes et les Mauritaniens qui souffraient de part et d'autre de la frontiere?

3- Il n'y a aucune loi qui interdit a' un homme ou a' une femme d'occuper un poste parce que tout simplement il/elle a des liens de parente' avec le president de la republique. Tous ceux qui ont ete' cite's dans l'ecrit du senateur, meritent les postes qu'ils ont occupe's.

4- Le President legitime a fait tout pour eviter le blocage au niveau du parlement. Il pouvait dissoudre le parlement mais il ne l'a pas fait parce qu'il etait d'une tres bonne volonte'. Il voulait que les institutions de la republique fonctionnent normalement. Ceux qui disent merde a' notre constitution et aux lois en vigueur dans notre pays, etaient determine's a' censurer un gouvernement qui n'avait meme pas fait une declaration de politique generale. Ce sont ces memes personnes qui ont fait le coup d'etat parce qu'ils sont determine's a' empecher le president de la republique d'exercer ses fonctions telles que definies par les lois de notre pays.

5- Poisse? Je ne vois aucune raison de repondre a' l'utilisation de ce mot par une personne qui occupe le poste de vice-president du senat.

6- Les attaques contre le digne fils de la Mauritanie Moawiya n'ont aucune signification. Notre vice-president ne devrait pas perdre de vue que les deux generaux qu'ils adore et tous ceux qui siegent au HCE sont des fabrications du president Ould Taya.

7- La crise economique etait et est toujours une realite'. La raison principale de la monte'e vertigineuse des prix est connue. Le prix du baril de petrole etait de 145 dollars. Aujourd'hui le baril coute moins de 40 dollars.

8- Tous ceux qui ont ete' libere's, l'ont ete' parcequ'il n'y avait pas de preuve concrete contre eux. Moralement nous ne pouvons pas jeter des Mauritaniens en prison pour une dure'e indetermine'e si on n'a pas de preuve contre eux. Le terrorisme est un phenomene reel contre lequel il faut lutter avec tous les moyens dont nous disposons mais cela ne signifie nullement qu'il faut transformer quelques elements de notre societe' en terroristes imaginaires ou reels parce qu'on veut avoir des financements du monde occidental.
You are innocent until proven guilty by a court of law. J'ai lu des rapports qui font etat de l'implication de Mr. Mohcen Ould El Hadj dans le traffic humain mais je donne au vice-president de notre senat le benefice du doute parce que je n'ai aucune preuve concrete pour confirmer cette information. Jusqu'a' preuve du contraire il est innocent.

Anonyme a dit…

Chers Amis
comment Mohsen peut il parler de reconnaissance en vers un tel! Aziz et Ely c'est du made Taya! et après le dernier a quitté la transution sans qu'il puisse prononcer son nom (ingratitude quand tout nous tient), même aziz est plus reconnaissant en vers taya que elycom. Mohsen un petit pro, et traf.
Salut le salaud
A+

Anonyme a dit…

J' ai lu avec une attention particulière l' écrit de Mohsen et je suis entièrement d' accord avec la réaction de Maatala. Mohsen a dit certaines réalités sur la dérive corrompue de Sidioca et ils le savaient que le gars était un corrompu et était malléable à merci, surtout à travers Khattou.

Ce que peut-etre tout le monde oublie, c'est que ce coup d' état et celui de 2005 sont tribaux. Pour s' en rendre compte, il faut regarder les acteurs principaux et les cadeaux qu' Ely a tout de suite commencé à donner à Bouamatou (voir le rapport de l' ICG sur la transition, publié en 2006).

A la lecture de la reponse de Mohcen, on sent que la junte va partir. La position de l' UA est sans appel et le cas guinéen va precipiter leur départ dans les semaines qui arrivent. L' EGD du 27 decembre sera un fiasco, car AOD va essayer de reprendre la victoire qui lui a été volée. La junte va lui donner sa victoire avant d' aller en exile au Maroc. Ils feront un deal pour qu' AOD ne les poursuive pas, ce que AOD ne fera pas dès qu' ils deguerpissent. Il faut bien que AOD fasse quelque chose aux premiers jours de son regne pour se faire accepter par l' opinion nationale et internationale.

Moi je n ' ai aucun probleme si la junte part et on en finit avec les coups d' etqt à ralents familiaux et tribalistes.

Merci LM pour avoir posté le torchon de ce connard de Mohcen. Il va essayer de liquider ce deuxième connard de M'Baré pour barrer la route au troisième connard de Sidioca avec l' aval du quqtrième connard d' Aziz. Vous avez noté qu' il n' a pas fait mention du sixieme connard d' Ely. Me demande si le septieme connard de Ghazwani est sur la fameuse liste des connards qui seront l' objet de restriction de visas et de bloquage de leurs avoirs. Le liste des connards n 'et pas terminée;

La solution? Une transition avec Ould Abdallah jusqu' en 2012 (il doit donner des gqrqnties qu' il ne se presentera pas en 2012 et continuera à percevoir son salaire de l' ONU et par l' ONU et c' est possible et courant). Il mettra sur pied un gouvernement d' union nationale et preparera la classe politique pour des elections propres en 2012. Je suis certain que la creme des cremes a l' interieur et a l' exterieur du pays ne verra aucun probleme pour l' aider a faire marcher l' administration jusqu' en 2012. Ceux qu' on a en place à 90% ne pourra pas aider un chef d' etat le plus competent a meme de mener a bien cette transition si salutaire.

Merci canalh. A-

A-

Anonyme a dit…

lu pour vous sur cridem

Conseil de Paix et Sécurité, 163ème Réunion,
22 Décembre 2008,
Addis Abéba, Ethiopie.




PSC/MIN/Comm.3(CLXIII)




Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA), en sa 163ème réunion tenue au niveau ministériel, le 22 décembre 2008, a adopté la décision qui suit sur la situation en République islamique de Mauritanie, à la suite du coup d’Etat intervenu dans ce pays le 6 août 2008:




Le Conseil,




1. Prend note du rapport du Président de la Commission sur la situation en République islamique de Mauritanie [PSC/MIN/3(CLXIII)] et des résultats des consultations avec les différentes parties mauritaniennes, ainsi que de ceux des réunions de consultations et de coordination sur la situation en Mauritanie, organisées, à l’initiative de la Commission, entre l’UA, la Ligue des Etats arabes, les Nations unies, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) et l’Union européenne (UE), à Addis Abéba, les 10 et 21 novembre 2008. Le Conseil prend également note de la communication des représentants des Nations unies, de l’UE, de l’OIF, ainsi que de celle d’un représentant du Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi ;

2. Prend en outre note des résultats de la mission de haut niveau qui s’est rendue en Mauritanie les 6 et 7 décembre 2008, sous la conduite de l’UA, et notamment de l’engagement du Général Mohamed Ould Abdel Aziz à libérer le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi sans conditions, au plus tard le 24 décembre 2008 ;

3. Prend acte de la remise en liberté du Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi et considère que ce développement répond partiellement aux exigences de la communauté internationale, mais ne constitue pas un élément suffisant pour le retour à l’ordre constitutionnel;

4. Encourage le Président de la Commission et le Commissaire à la Paix et à la Sécurité à poursuivre leurs efforts en vue du retour à la légalité constitutionnelle en Mauritanie ;

5. Se déclare extrêmement préoccupé par le manque de volonté politique et par l’obstination des autorités issues du coup d’Etat à se maintenir au pouvoir en dépit des efforts déployés à ce jour en vue de faciliter le retour à l’ordre constitutionnel en Mauritanie ;

6. Rappelle les dispositions pertinentes du Communiqué PSC/MIN/Comm.2(CLI) adopté lors de sa 151ème réunion tenue à New York le 22 septembre 2008. A cet égard, le Conseil réitère sa ferme condamnation du coup d’Etat et de toutes les mesures prises par ses auteurs pour consolider la situation née de ce coup d’Etat, et réitère la légitimité de l’ordre constitutionnel représenté par les institutions démocratiquement élues lors des élections législatives et présidentielles organisées respectivement en novembre 2006 et mars 2007 ;

7. Rappelle également les dispositions du communiqué adopté lors de sa 156ème réunion tenue le 11 novembre 2008, qui, entre autres, demande à la Commission de lui soumettre, dès que possible, des mesures concrètes à mettre en place sur la base du communiqué PSC/MIN/Comm.2(CLI) cité ci-dessus, ainsi que des dispositions pertinentes de la Déclaration de Lomé de juillet 2000 sur les changements anticonstitutionnels de Gouvernement ;

8. Rappelle, en outre, les dispositions pertinentes de l’Acte constitutif de l’UA, de la Décision AHG/142 (XXXV) d’Alger de juillet 1999, de la Déclaration de Lomé de juillet 2000 et du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité sur les changements anticonstitutionnels de Gouvernement, ainsi que celles de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance que la Mauritanie a ratifiée le 7 juillet dernier, devenant ainsi le premier Etat membre à être partie à cet instrument ;

9. Décide, conformément aux dispositions pertinentes de la Déclaration de Lomé et du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité sur les changements anticonstitutionnels de Gouvernement, que si, d’ici au 5 février 2009, l’ordre constitutionnel n’est pas rétabli, le Conseil imposera des mesures, y compris des sanctions ciblées, en particulier le refus d’accorder des visas, des restrictions sur les voyages et le gel des avoirs, à l’encontre de toutes les personnes, aussi bien civiles que militaires, dont les activités ont pour objet de maintenir le statu quo anticonstitutionnel en Mauritanie. Le Conseil décide également que ces mesures seront communiquées au Conseil de sécurité des Nations unies pour qu’il leur confère un caractère universel, et ce à la lumière de la Déclaration présidentielle du Conseil de sécurité des Nations unies du 19 août 2008 ;

10. Souligne l'importance que revêt l'appui de la communauté internationale pour renforcer l'efficacité de l’action de l’UA. A cet égard, le Conseil demande au Président de la Commission de saisir formellement tous les Etats membres de l’UA, les Nations unies, la Ligue des Etats arabes, l’OIF, l’OCI, l’UE et tous les autres acteurs concernés pour solliciter leur appui dans le cadre de la poursuite des efforts visant à faciliter le retour à l’ordre constitutionnel ;

11. Décide de communiquer la présente décision au Conseil de sécurité des Nations unies, pour qu’il continue, à la lumière de la déclaration présidentielle qu’il a rendue publique le 19 août 2008, de soutenir activement les efforts en cours de l’UA; 12. Encourage le Président de la Commission à poursuivre ses efforts avec les parties mauritaniennes et ses consultations avec les organisations internationales partenaires de l’UA en vue de promouvoir le retour à l’ordre constitutionnel enMauritanie dans les délais prescrits par la Déclaration de Lomé ;

13. Décide de rester saisi de la question.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Sanhaji

Anonyme a dit…

أيها الجنرال، إن كنت لم تأخذ علما بالبيان الصادر أمس في أديس أبابا، و لم تسمع بتصريحات كل من،جانغ بينغ، المفوض الإفريقي للسلم و الأمن، و لويس ميشيل، المفوض الأوربي للتنمية و العون الإنساني، فهذه مصيبة، يستحق عليها كل من وزيرك للاتصال، و مستشارك للإعلام، غداء و عشاء من الأرز الفاسد، لتقصيرهما الواضح في إبلاغك أول بأول بما يجري من أمور تهمك شخصيا و تتعلق بمستقبل البلد. و إن كنت سمعت بالبيان و التصريحات و لكنك، لا سمح الله، تكذب على الشعب فهذه طامة، قد يصل تكييفها، لدي محكمة العدل السامية، درجة الخيانة العظمى، و تستدعي جلسة طارئة لهذه المحكمة، فخذ حذرك ، فإن القضاة نواب و هم كما تعلم لا يؤتمن جانبهم. و إذا كان لدينا من نصيحة نسديها لك، وجها لله والوطن، فهي أن تعفي وزير اتصالك و مستشارك المكلف بالإعلام من مهامهما لتقصيرهما، و أن تلغي محكمة العدل السامية و قضاتها، فهم جميعا، كما تعلم لا يؤتمن جانبهم ولا يستبعد غدرهم و لا خيانتهم. فإذا قمت بهذه الخطوة الهامة تكون فد قطعت شوطا كبيرا في اتجاه الخطوة الأساسية و الأهم و هي إعفاؤك لنفسك من مهمة الرئاسة التي أسندت لنفسك، منذ 6 أغسطس، و بذلك يكون بيان أديس أبابا و تصريحات المفوضين كأن لم تكن و يكون كابوس مخيف يخيم علي و عليك و على كل الموريتانيين قد ولى و إلى غير رجعة. و بهذا نكون جميعا قد تركنا الفتنة نائمة لأن الله لعن من أيقظها.
محبة لوطنها

Anonyme a dit…

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
t, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

Khalil Balla Gueye a dit…

bonjour,
mercredi 24 décembre 2008
"L’argumentaire de l’outrage et de la mystification de la dictature."

Dans un brûlot publié hier par le « Calame », Mohamed El Hacen ould el hadj plus connu sous son sobriquet de Mohcen qu’il porterait plutôt mal, de l’avis général, s’est lancé dans une longue, violente et ordurière diatribe sur commandite contre le président élu et légitime de la RIM Mr Sidi Ould Cheikh Abdallahi, !Il se sera acquitté de cette « mission » en poussant son zèle «d’abatteur de petites et basses besognes » jusqu’au comble de la trivialité, de l’immaturité et de la légèreté allant jusqu’à déformer irrévérencieusement le nom du président rompant rustiquement et irrespectueusement avec nos us et mœurs arabo-négro-musulmanes, sans invoquer celles de la République et de l’étiquette !
République dont le président élu Sidi Ould Cheikh abdallahi est bel et bien l’incarnation investie par le peuple souverain, tant il est vrai que « ARTICLE 2 :Le peuple est la source de tout pouvoir. La souveraineté nationale appartient au peuple » !Nulle part, il n’aura été question du général limogé, l’inspirateur immature de cette énième pitrerie du « sénateur-disque-rayé » Mohcen, le mal nommé .Alors, au nom de quelle légitimité invectiverait donc ce « sénateur-malgré-lui » en jouant au fou du roitelet, le tout en se répandant dans une langue si verte et licencieuse que les crapules et autres loubards de la banlieue Parisienne auraient eu quelques scrupules à l’employer ?Manifestement Mohcen ou le « sénateur-disque-rayé » vociférant semble souffrir de graves troubles de comportement et d’une mégalomanie voire carrément de la folie des grandeurs à en juger par ses affirmations péremptoires, ridicules et symptomatiques du mensonge pathologique !
A la bonne heure!
http://vindicte.blogspot.com/

maatala a dit…

salam

Couly

Ton CV de SIDIOCA est incomplet , pour la simple raison qu'il est fait part un laudateur.

Tu oublies dans ce CV que SIDIOCA a été emprisonné pour malversation par l'incarnation du mal (taya).


Son casier judiciaire n'est pas vierge, c'est en principe impardonnable pour le puritain de républicain que tu es devenu à la suite de la perte de ton âme(lol)

tu dis:

"Il pouvait dissoudre le parlement mais il ne l'a pas fait parce qu'il etait d'une tres bonne volonte'. Il voulait que les institutions de la republique fonctionnent normalement".

Gouverner c'est prendre des décisions, c'est exactement l'inverse de SIDIOCA qui préfère les compromis mou et la compromission avec les bidasses.

Tu dis:

"Notre vice-president ne devrait pas perdre de vue que les deux generaux qu'ils adore et tous ceux qui siegent au HCE sont des fabrications du president Ould Taya"


"Une fabrication du Caporal", c'est pourtant bien toi qui dans des écrits précédent faisais leurs éloges et proposer que AZZIZ soit PM de SIDIOCA et qui de surcroît nous traiter de putschistes.

Tu confirmes ainsi ce que nous savions déja, que les généraux et leur oncle SIDIOCA sont la golden-boys de la tayie.

Pourquoi nous prennent-ils en otages dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Nous avons un point commun (singulier ) avec les USA: Nous sommes les seuls deux nations a avoir 2 presidents (Obama est elu et bush exerce encore, Sidioca est elu et Aziz exerce le pouvoir ..) Cette situation devrait renforcer davantage les relations bilaterales entre nos deux puissances mais c'est le contraire qui se passe. C'est tres complique la politique,lol!

Anonyme a dit…

Sarko a parlé à la chancelière allemande. Raison de la réaction favorable de cet ambassadeur. Il faut rester vigilant, car la presidence de l'EGD est le choix de la junte. Ce qui en sortira est une mascarade. Le FNDD et Sidioca ne doivent pas y participer. C'est un piege a con qui va donner du credit au HCE. Le message de l'UA est clair la-dessus.

A-

=========

L’ambassadeur d’Allemagne à la presse : «Je ne vois pas un retour simple à la situation d’avant le 6 août.»


Au cours d’une rencontre avec la presse, ce mardi dans sa résidence, l’ambassadeur d’Allemagne à Nouakchott, SEM. Ebarhard Schanze, a longuement abordé la crise politique actuelle dans notre pays et ses derniers développements en insistant sur la nécessaire participation de tous les acteurs politiques aux Etats Généraux de la démocratie qui seront organisés le 27 décembre courant.

«Je n’ai pas à analyser la politique en Mauritanie. Ce n’est ni mon devoir, ni mon droit mais je dirai que si on ne fait rien, le temps joue contre nous. La crise qui secoue le pays est antérieure au 6 août mais elle disparaît si on trouve une solution qui doit être politique et doit venir des Mauritaniens eux-mêmes. Dans la politique d’un pays souverain, il n’y a pas d’ingérence et nous ne sommes ni les ingénieurs, ni les architectes de la solution tout comme nous n’avons pas de bâton magique», a déclaré devant le parterre de journalistes qui l’écoutait, l’ambassadeur d’Allemagne qui a précisé que la position de son pays est celle de la communauté internationale, notamment l’Union Africaine et l’Union européenne à travers les mécanismes des accords de Cotonou.


Au sujet du rétablissement du président déposé Ould Cheikh Abdallahi dans ses fonctions, SEM. Ebarhard Schanze déclarera : «Je ne vois pas un retour simple à la situation d’avant le 6 août. La France et l’Espagne ont noté et nous aussi la libération du président déchu, maintenant il faut que les Mauritaniens se parlent et trouvent une solution politique rapidement car le temps presse. Chez nous on dit le pays d’abord, après le parti. Je dirai le pays d’abord, après la tribu, …»


Appelant toute la classe politique à participer aux EGD, il dira au sujet du boycott quasi évident du FNDD : «On ne doit pas crier échec alors qu’on n’a pas essayé. Cela vaut la peine d’aller aux Etats généraux de la démocratie. Tous doivent y aller notamment ceux qui sont contre le coup d’Etat, sinon le FNDD ne pourra pas se justifier. Le boycott n’est pas une excuse. Vous savez, quand on vient sur le gazon et que tous les chevaux n’y sont pas pour choisir, on se contente de celui qui est là.»


Répondant à une question de l’ANI pour savoir si l’Union européenne acceptera les résultats du es EGD, SEM Ebarhard précisera : «Si les procédures, la façon de trouver la solution et le contenu sont acceptables, nous allons accepter le bilan des EGD.»


Interrogé pour savoir s’il viendra aux Etats généraux de la démocratie, il répondra par l’affirmative : «Bien sûr que j’irai parce que je veux voir et non pas juger par les autres. Ne pas y aller serait contraire à mon devoir qui n’est pas de rester à la maison et jouer au tennis.»


A une question de savoir si la proposition du président de l’Assemblée nationale, M. Messaoud Ould Boulkheir pourrait être retenue, le diplomate allemand dira : «Cette proposition a été mise sur la table mais la résonnance était limitée. Je constate qu’elle n’a pas été reprise.»



Date publication : 23-12-2008 14:25:34 Lecture N°: 298

Anonyme a dit…

Ça y est: ni le RFD, ni le FNDD ne participeront aux EGD. C'est connu que AOD ne va pas laisser Ould Moine de groupe Assaba le mener par le bout du nez jusqu'aux EGD. Il faut que nous soyons consequents avec nous-même et suivre les décisions de l'UA. Sarko, à travers une intervention de la chancelière allemande, est entrain de saborder les choses dans sa competition avec les US.

aussi, AOD doit sentir depuis hier qu'aller avec la junte n'est pas dans son interet et son futur politique.

La junte perdure et le coup d'etat de Guinee passe, suivi d'un autre en Guinee Bissau et au Niger.

A-

=============

Ahmed O. Dadadh : « La participation du FNDD aux EGD leur donnera plus de notoriété »


Le leader de l’opposition Ahmed Ould Daddaha a affirmé qu’il cherche à ce que le FNDD participe aux Etat Généraux de la Démocratie qui doivent s’ouvrir le samedi prochain, soulignant que cette question a été évoquée au cours de l’entretien qu’il a eu, lundi, avec le premier ministre Ould Mohamed Laghdhaf.


Ould Daddah a qualifié de « positive » sa rencontre avec le premier ministre et annoncé que le bureau exécutif du RFD devra siéger le jeudi pour statuer, de façon définitive sur la question de la participation de son parti aux Etats Généraux de la Démocratie.
Ould Ddadah a, toutefois rappelé que le comité permanent du RFD a déjà tenu une réunion au cours de laquelle il a été décidé de la participation du parti aux EGD.
Le leader de l’opposition qui s’exprimait, au cours d’une conférence de presse tenue hier soir, à Nouakchott, avait souligné que la participation de son parti donnera plus de crédibilité aux Etats généraux de la démocratie, eu égard à son poids politique et électoral, cependant que celle du FNDD devra en asseoir la légitimité.
Il faut souligner que « l’ensemble de l’Assaba », en faveur des EGD, fortement représenté aux sein des instances du RFD s’était retiré de la réunion du comité permanent menaçant de quitter le parti, dans le cas où la réunion du jeudi prochain sera tenue.





Date publication : 24-12-2008 10:23:56 Lecture N°: 54

maatala a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
maatala a dit…

Salam

"Salam

Les thémes de la Méga-teuf du HCE


• Attributions du Président de la République ;

• Attribution du Parlement ;

• Rapports entre les pouvoirs exécutif et législatif ;

• Moyens d’influence réciproques entre les pouvoirs ;

• Organe d’arbitrage entre les institutions ;

• Modalités d’organisation du pouvoir exécutif ;

• Place des Forces Armées et de Sécurité dans le dispositif politique et institutionnel ;

• Eligibilité.

- Les modalités de rétablissement de l’ordre constitutionnel ;

- La gestion de la période de transition (conditions de réussite, programme, durée…) ;

Les intervenants peuvent proposer d’autres thèmes qu’ils jugent importants ou utiles au débat.

---------------------------------

Il manque deux thémes:

- L'Audit du pays
- Mise en place d'une commission vérité et reconciliation sur les événements de 89.

pourquoi eviter les thémes qui fachent dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Ils eviteront les 2 derniers themes, car cela les concerne directement. Un troisieme theme manque: en cas d éxile du HCE, faut-il leur excuser la gabegie qu'ils ont crée depuis la premiere transition? Il faut donner l'assurance qu'ils ne seront pas jugés s'ils detalent avant la date fatidique du 5 fevrier 2009.

Certains diront que je reve. Mais les tentatives pour faire avaler la rectification dure depuis le 6 aout et personne ne l'a gobé. Cela fait 4 mois qu'ils essaient. Ce qu'ils n'ont pas reussi en 4 mois, ils ne le reussiront pas en 2 mois.

Pour Sarko et la chancellière, ils ne reussiront pas a travers leurs ambassadeurs. Le FNDD et le RFD ne participeront pas aux EGD.

copiarpegar: can we bet on what I said about EGD?

A-

Anonyme a dit…

Le RFD ne participera pas. AOD
-----------

Participation aux Eteged : Le Rfd donne son aval

Après plusieurs jours de tergiversations et d’hésitations, le Rfd a finalement tranché sur sa participation aux futurs états généraux de la démocratie dont l’organisation interviendra à la fin de ce week-end, le 27 décembre prochain.

Des journées de concertation sur lesquelles le HCE et son gouvernement ont beaucoup misé pour assouplir la position de la communauté internationale et convaincre Ahmed Ould Daddah à la participation. Le Rfd aurait reçu des garanties auprès du Gouvernement sur certains aspects dont la nature n’a pas été encore dévoilée. Des pays européens ont déjà fait appel à toutes les parties en conflit pour prendre part à ce grand rendez-vous.

La France avait fait part de son souhait de voir le Fndd participer à ces états généraux de la démocratie. Lors d’une visite qu’il a effectuée hier au Centre de Formation Professionnelle d’El Mina, le président du HCE, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz avait indiqué que la supervision des journées de concertation sera confiée à une personnalité indépendante et qu’elle réunira toutes les composantes politiques du pays.



Depuis plusieurs semaines, le HCE mobilise ses troupes à l’intérieur du pays et à Nouakchott pour réunir toutes les conditions nécessaires à la réussite des ces états généraux de la démocratie. Des appels ont été lancés à tous les niveaux pour que les partis politiques, les élus et les organisations de la Société civile viennent massivement à ce forum qui selon l’avis des autorités actuelles devra déterminer la durée d’une nouvelle transition et fixer les mécanismes de la prochaine élection présidentielle.

Les 13 régions seront représentées à ces assises, en plus de délégués des colonies mauritaniennes à l’étranger. Le Fndd, alliance de 12 partis politiques opposée au coup d’Etat militaire du 6 août dernier et qui réclame le rétablissement dans ses fonctions du président déchu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, appelle au boycott de ces assises.

MOML

яimσ a dit…

salut tous ,


ouéééééééé ....
mais il faudra amener les gens manu militari aux forums de mohcen

C'est absurde , faut discuter avec les amis des militaires (homo et bi) c'est pas serieux tout ça !

Daddah meskine , j'ai pas envie de dire du mal sur lui ,quoiqu'à mon sens il ne représente pas l'opposition , c'est le FNDD qui l'a remplacé intégralement .ce sont même les occidentaux qui vous le diront .

Et d'ailleurs je me demande son parti aurait servi à quoi depuis le départ de taya , queue dalle .
autant fusionner avec les verts ou se désintégrer en mille morceaux .


il s'est avéré que messouad , jemil et les autres ,soient les seuls et vrais démocrates dans ce pays .

Aziz n'a qu'un seul éspoir , c'est de voir cette équipe au théatre de mohcen .

la vidéo montre l'état sentimental du général "largué" par le FNDD .

Anonyme a dit…

A-,parions que ould el hadj participera aux EGD ( 3an'z , 3atrouss et une g'weira).

copiarpegar

Anonyme a dit…

Emseikine Efeyti, il parait qu'elle est decedee, Rahmou e3lihe:
--------------------------

"S'il pleuvait des larmes
Lorsque meurt un amour
S'il pleuvait des larmes
Lorsque des cœurs sont lourds

Sur la terre entière
Pendant quarante jours
Des larmes amères
Engloutiraient les tours

S'il pleuvait des larmes
Lorsque meurt un enfant
S'il pleuvait des larmes
Au rire des méchants

Sur la terre entière
En flots gris et glacés
Des larmes amères
Rouleraient le passé

S'il pleuvait des larmes
Quand on tue les cœurs purs
S'il pleuvait des larmes
Quand on crève sous les murs

Sur la terre entière
Il y aurait déluge
Des larmes amères
Des coupables et des juges

S'il pleuvait des larmes
Chaque fois que la mort
Brandissant ses armes
Fait sauter des décors

Sur la terre entière
Il n'y aurait plus rien
Qu'les larmes amères
Des deuils et du destin."

Je vous pose une colle, qui a ecrit ces beau poeme? La prime est composee de n3aaj, lim3iz et 2 bagratt.

Anonyme a dit…

vian ould elhadj

copiarpegar

maatala a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

ena ba3d eljahil j'ai peur de ne pas être à la hauteur eh'dhe Mohcen. Eiwa RFD bon courage.

copiarpegar

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Comme le general dit dans ta video que les militaires ne participent pas aux EGD, il est diddifile que Mohcen participe. Comme c'est lui qui a trouvé Sidioca et Khattou pour les cousins, il ne pourra pas ouvrir la bouche. Seul son chef M'Baré aura la parole. Si AOD participe enfin, il va le pieger. Mais bon: les français sont avec Aziz et je suis certain qu'ils ont déjà mis des micros espions pour permettre aux 12 ... du HCE d'écouter et de pousser un bouton dans le cerveau de leurs sbires à cette réunion. Qui la préside? Il paraît un bras cassé de la période Daddah? Faut surveiller les imams et les islamistes bolcheviks, tendance anti-Ould Mansour.

On double le bet et je vais gagner. A-

Anonyme a dit…

Ben, pour suivre ce qui se passe en Guinée. Je trouve Rue89 assez bon. A-
===

http://www.rue89.com/2008/12/23/coup-detat-en-guinee-apres-la-mort-de-linderacinable-conte

Anonyme a dit…

A-
Le RFD partipera bien aux EGD,d'après ce que j'ai lu ce matin sur Alakhbar et Saharamedia!
Il faut dire que le FNDD se trouve bien embarrassé.S'il participe,c'est une reconnaissance implicite du HCE.Il ne participe pas,il ratera l'occasion d'infléchir les choix des EGD à son avantage.
A+ (Le vrai).

Anonyme a dit…

A+,

le FNDD n'a rien à perdre en boycottant ces journées, car si les participants sont de vrais patriotes ils vont demander le retour à l'ordre consitutionnel. Si cependant ils sont au service commandé des putschistes la participation avec eux n'a aucun sens.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sur le blog du professeur Ely un article nouveau:

"Et Si Mohsen avait raison?"

Anonyme a dit…

Sacré Mohcen ! C'est finalement une grande gueule . Cet énergumène n'a pas encore dit son dernier mot.

Anonyme a dit…

merci à lm pour le texte, je ne l'avais pas lu, merci à celui qui nous as posté l'autre poème fantastique
quant à mohcen: cette réponse est dure et mérite réflexion car ce n'est pas n,'importe qui qui parle et ce qu'il dit est tout à fait incroyable " maou jah'eud shi " or il devrait...
je vais allais lire le denrier flan du prof et voir si après vos commentaires on peut ajouter quelque chose

salut

Trundrumbalind a dit…

Pffff.... Le pauvre Mohcen est bien incapable d'écrire quoi que ce soit en français (ni en arabe, d'ailleurs). Quelqu'un a-t-il tout rédigé pour lui?
Au fait, pourquoi ne pas nous mettre sous mandat de l'ONU pendant une transition qui debouchra sur l'éléction présidentielle ? Ca m'a l'air d'être un échapatoire valable pour éviter ces deux clans de crapules consommées. A creuser, non ?

Sanhaji a dit…

Il est vrai conformément à ce que dit le prof que si on prête bien attention à ce qu dit Mohsen l'Insider de la N'Dranghetta Basepienne, il a joué un coup sordide à sa bande.

Il déclare notamment qu'Aziz et co n'ont fait que se moquer de nos gueules depuis Août 2005 et qu'ils continuent de se moquer de nous jusque aujourd'hui.

Cela ne change néanmoins rien au fait que le peuple mauritanien s'est décidé à lutter cette fois contre l'intox des putschistes et leur emprise sur le pays.

Anonyme a dit…

A+ le vrai (je ne peux que te remercier de m'avoir permis de piquer un nom),

Aziz est un bandit, comme Ely et Maawiya. Cet EGD est une mascarade tentée par le système de Ould Taya pour se reproduire. Le FNDD assiste et il donne un feu vert au HCE de continuer et in fine d'enteriner le coup d'etat du 6 aout. Je suis d'accord avec toi que Sidioca et Khattou, c'est Al Capone et Mme Scarface. No doubt about it. Le probleme est que Aziz va utiliser ce forum pour se maintenir au pouvoir. Si un Phd en sciences politiques ministre des AE n'a pas pu convaincre, entre autres, les Nigerians et les Tanzaniens sur la rectification, il ne faut pas se fatiguer. La rectification ne passera jamais comme elle sera utilisée dans d'autrees pays par des Idi Amin et des Yaya Jammeh as infinitum.

Il ne faut pas écouter les allemands et les français, car le futur du pays et de la région ne leur appartient pas: c'est nous et Obama. Il est évident que Sarko a parlé à sa chérie le chancellière allemande et il l'a forcée de soutenir Aziz, pendant qu'il donne un faux message à l'UE et à la communauté internationale. Faut pas aller aux EGD, car cela nous donne une mauvaise image.

Si Aziz et Mohcen (et Ely qui se cache) ont utilisé Sidioca pour gagner les elections, ils doivent assumer leurs choix. La prochaine chance c'est 2012 et en boubou. Regarde bien la TVM: tu crois qu'Aziz est un démocrate? Non. C'est Bébé Doc.

Conclusion: faut pas soutenir les EGD, car c'est une mascarade. AOD ne va jamais jouer le franc jeu: jamais et il se fera baiser encore par le HCE et il est habitué.

Le President de cet EGD: Abdallahi Ould Chiekh. Fine comme disent les americains. Qui est Aziz et AOD pour nous choisir une president d'une telle seance? Il l'ont fait la derniere fois avec avec le colonel a la retraite et on sait la suite: tripatouillage des elections par les militaires avec comme fond une affaire de fesses entre Ould Dadde et la Beghin qui travaillait pour quelque (s) pays. Ould Dadde a rejoint les militaires après, ce qui prouve qu'il était une taupe dans CR depuis longtemps (Ould Yessa enta vem? Ça arrive toujours).

Donc, il ne faut pas aller aux EGD. Pourquoi devons-nous baisser la culotte pour Aziz, ses cousins et les laudateurs qu'on connait? On m'a promis la democtatie en 2007 et je la veux jusqu'en 2012, avec le truand Sidioca, le truand Mssaoud ou le truand x. Pas les militaires qui doivent se presenter en boubou à partir de 2012. Le reste, je m'en fous.

A-

Anonyme a dit…

Copiarpegar

Tu as gagné deux m3iiz, les 2 bagratt et 1 na3je ta7the ekhrouv. Tu pourrais aisément les récupérer chez ton ami le congolais ,au ksar du cote de l'hôpital militaire, avec les compliments de canalH.

Anonyme a dit…

Quel truand ! A-

========
Des familles des victimes de l’attentat d’Aleg à Nouakchott

Une délégation des familles des 4 touristes français tués dans un attentat le 24 décembre 2007 près de la ville mauritanienne d’Aleg (250 kilomètres au sud-est de Nouakchott) est arrivée dans la capitale mauritanienne mardi soir, a appris mercredi la PANA de source officielle.

Ces proches des victimes françaises séjourneront en Mauritanie pendant quelques jours. Ils se rendront ce mercredi même dans la ville théâtre du drame, accompagnés du commissaire mauritanien chargé des Droits de l’Homme et des Relations avec la Société civile, Mohamed Lemine Ould Daddé, pour les besoins d’une cérémonie officielle d’inauguration d’une stèle dressée à la mémoire des 4 Français assassinés par des éléments terroristes présumés appartenir à la branche régionale d’al-Qaïda au Maghreb.

L’inauguration de la stèle d’Aleg coïncide avec le premier anniversaire de ce drame.



Les présumés auteurs de cet acte terroriste, rappelle-t-on, sont en détention préventive dans une prison de Nouakchott depuis plusieurs mois.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

bon, je reviens de chez notre ami le prof: comme d'habitude il écrit pour écrire et ne sait même plus qui lui même poignarde car il dit aussi n'importe quoi

quand on lit son texte , on se demande encore comment les frontistes peuvent nous ressortir l'argument de la légitimité des urnes vu que le prof en accusant les militaires reconnait que le vieux n'est rien, que le peuple n'est rien car les élections furent transparentes et libres, c'est bien cela que nous raconte le front

donc avec de telles élections qui justifient l'existence du front on doit aussi légitimer les militaires , l'un n'allant pas sans l'autre
impossible de dire sidi est légitime mais pas l'orchestration militaire, il faudra bien être sérieux un jour

accuser les militaires d'êtres des traîtres à la nation pour avoir fait élire sidi, bravo le prof on attend mieux
est-ce la faute des militaires si nos hommes politiques , nos dignitaires, nos intellos, notre presse, la majorité silencieuse permettent de fait qu'une élection libre et transparente puisse sans masque faire élire le candidat des militaires
merci la démocratie

le prof nous dit que mohcen nous apprend! il ne nous apprend rien, il dit clairement ce qui se passe bien qu'on puisse regretter l'usage de certains exemples et le ton victorieux du marionnettiste. Mais enfin je lui merci pour dire clairement ce qui est en vigueur dans ce pays

mohcen nous dit et nous prouve que les militaires seuls sont capables de diriger même la société civile même des élections libres et transparentes, il le faut faire

mohcen dit à la barbe de la mascarade " la vérité"

nous savons désormais clairement sans langage diplomatique notre réalité quotidienne: l'incapacité de la classe politique, de la société civile ect à éveiller et guider le peuple

mohcen nous dit que la victoire a été ravie à A.O.D, mais de façon libre et transparente, ce qui signifie que AOD ne pourra jamais vaincre sans le système, non pas à cause du système mais surtout à cause des failles de la démocratie: tant qu'il y a aura des hommes, il y aura de la place pour le système

cela est à méditer

le prof accuse l'armée d'être des traîtres, il parle comme un enfant à l'abri. L'armée et les lobby tiennent ce pays, tout le reste est à vendre et se vend sauf les élégants peu nombreux qui croient encore à l'idéal

pour l'essentiel: où en sommes nous

admettons que Aziz parte, eh bien que restera-t-il? la même classe pltique, la même société civile, les même réseaux, les mêms dignitaires ect ect en somme les mêmes qui ont fait élire un inconnu par la volonté et les moyens d'un système, c'est donc qu'ils sont mouillés, mouillables, baladables ect ect

faire partir aziz serait simple, mais faire disparaître toute la scène pourrie est impossible or c'est l'unique remède
donc quoiqu'il advienne , il faudra avec ou sans aziz faire avec cette scène or cette scène c'est la mauritanie éternelle

le malheureux AOD que peut-il quant le HCE peut même dépouiller son parti de sa substance au point qu'on a vu régulièrement AOD aller demander remissions

je crois que ses états généraux d'un état aux mains de généraux peuvent être l'occasion de quelque chose: crever l'abcès! Une vraie conférence nationale!

si chacun pouvait parler comme mohcen au moins les masques tomberaient et ce que chacun sait se dirait enfin, trêve de mensonge

nous sommes la risée de nos voisins, notre pays est mort , nous vivons dans l'indigence totale dans tous les domaines de la vie

là où le prof a raison , c'est de dire que les états généraux suivront le même schèma que le reste car ceux qui ont fait sidi on prit sa place que peut-on attendre d'eux sinon renforcer leur victoire, cela n'empêche pas le front et venir dire " leur vérité"

je crois tout simplement qu'au tout début si aziz avait pris ses responsabilités et avait mené la première transition, on n'en serait pas là car il aurait alors le statu de Ely , et il aurait eu droit à une certaine reconnaissance de tous et de la communauté internationale pour nous avoir débarrassé de la tête d'un régime en perdition
malheureument à l'époque, il ne pouvait pas diriger la transition, il fallait un homme de langage, un homme mieux informé et présent depuis plus longtemps dans le système pour diriger la chose.

aujourd'hui le HCE semble vouloir faire comme le cmjd mais plus personne n'y croit. Mohcen nous a dit clairement ce que chacun sait: avec ou sans le HCE, il faudra pour longtemps encore compter avec l'armée et les réseaux éternels

alors en tant que pauvre citoyen, je dis aux maîtres du moment: servez-vous mais par pitié faîtes quelque chose et tout le monde vous pardonnera d'être comme tout le monde

faîtes et au diable la démocrassie!

si sidi revient: ce même pauvre citoyen lui dit: éloignez-vous de ce système, rien ne vaut si près de retrouver Dieu de plonger au centre d'un système hypocrite

et enfin une prière à Dieu: débarrassez-nous de tous ces hommes politiques qui se haïssent depuis les années soixante et croient qu ela mauritanie appartient à leurs querelles éternelles et surannées qui interdisent aux plus jeunes de leurs partis de guider 70% de la pop de c epays. Faîtes qu'ils puissent pendre leur retraite et que de notre armée et d enos lobby, viennent un groupe déjà riche appartenant à divers segments du pays et qu'ils se servent mais fassent!

c tout

Anonyme a dit…

"c tout"

Tu ne sais pas lire le prof.

reviens sur son site et relis. Tu écris et juge au premier degré.

Ta critique est subjective et ne rend pas compte de la réalité que décrit le prof.

Au moins savoir lire avant de critique, on ne critique que ce que l'on comprend.

Tu es loin d'avoir tout compris, ou au mieux tu sers une cause inavouée et tu rejoins Mohsen.
Pas de quoi être fier!

kimporte a dit…

merci du conseil, je retourne relire le prof, relis-moi et ainsi nous serons quittes

salut

maatala a dit…

Salam

Il est ou le faussaire des CV

Couly, tu rases les murs après tes forfaits. je savais que nos compatriotes étaient imbattables en matière de faux CV, mais de là à ce qu'un Yankee les imite, j'en perds mon latin.

TA ne sera pas admis ce soir à la fêté par tes amis Mormons dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Mon petit doigt me dit que certains membres du FNDD assisteront à la teuf du HCE.

De crainte que certains dossiers ne surgissent à la surface comme par hasard.

A suivre

maatala

Anonyme a dit…

Kimporte,

Comment tu peux signer c tout? Lis Prof et je vais te lire moi-meme. Et commenter bien sur. A-

maatala a dit…

Salam

Lu sur le blog du prof

-
Et si le « Sénateur » Mohsen Ould Hadj avait raison ?
-

En prenant la peine d’écrire (ou de se faire écrire) un article (dans le Calame), le « sénateur » Mohsen Ould Hadj a décidé d’apporter publiquement sa « contribution » à la question de la légitimité de Sidioca.
De sa démonstration, au-delà de son éparpillement, on retiendra « l’idée force » : SIDIOCA serait sa propre Création
Hélas, et comme tout homme inconséquent, Mohsen a exactement produit l’effet inverse de ce qu’il pensait résulter de ses propos. Il a apporté la preuve de sa propre culpabilité et de celle des militaires.
En effet, contrairement à l’objectif que s’est assigné Mohsen Ould Hadj, son article publié dans le Calame, vient accuser sans équivoque les militaires.
On y apprend en effet, que les militaires de la transition ont induit tout un peuple en erreur en utilisant « Mohsen » pour leur trouver un candidat malléable et corvéable à merci. Qu’ils ont dilapidé les ressources publiques pour ce faire et qu’ils ont engagé durant 19 mois une grande mascarade faisant croire en un candidat ayant un programme, indépendant et qu’ils ont été totalement neutres dans cette élection.
Ce qu’avoue Mohsen, met les militaires dans une situation d’accusation qui explique exactement le pourquoi de leur retour au pouvoir. Ils ont tout manipulé depuis le 3 août 2005 et ils ont piétine la dignité et dénaturé la volonté de tout un peuple.
Et quand leur accusation sans équivoque vient de l’une de leur créatures« Mohsen » ,alors cela pèse lourd dans le témoignage à charge à verser au dossier du complot ourdi par les militaires contre la Mauritanie , son peuple et ses institutions depuis plus de 30 ans.
Alors la question qui résulte pour tout esprit doué de raison, après avoir lu Mohsen est la suivante :
Comment peut-on croire aujourd’hui, des militaires qui ont menti à tout un peuple, qui ont manigancé leurs coups, qui ont manipulé des élections et des électeurs et qui ont usé de trafic d’influence à tous les échelons du pouvoir pour faire élire un homme au mépris de tout un peuple ?
En somme, Mohsen en révélant ce que les militaires ont fait depuis le 3 Août 2005, vient aussi bêtement que cela nous dire que :
Les militaires à la tête desquels se trouve Aziz sont de fieffés menteurs, que ce sont des traitres à la cause de leur pays, qu’ils ont tout trafiqué et qu’il a été leur propre « instrument » criminel.
Le coup d’Etat du 6 Août 2008, est une continuité de cette mascarade et que tout ce qu'a dit Ould AbdelAziz dont notamment de « sauver le pays » est un mensonge éhonté visant uniquement à sauver son grade. Car tout ce qu’il a fait, précédemment, en trafic et manipulations montre que c’est un homme indigne de confiance. Car comment faire aujourd’hui confiance à ce même homme qui a fait tout cela ?
Conséquences : la « nouvelle transition » prônée par Aziz , et auxquelles appellent les "journées de concertation" sera encore une réutilisation de Mohsen et autres personnages similaires pour aboutir au même résultat de Mars 2007. Une nouvelle marionnette élue président, avec Aziz aux commandes.
Mohsen en avouant tout ce qu’il a dit contrairement à ce qu’il croit est bien tombé dans son propre piège. Car dans sa précipitation de montrer que Sidioca est sa « créature », il prouve davantage qu’il est lui-même une créature des militaires et qu’il a tout simplement accusé ses «amis » les militaires d’être manipulateurs et coupables de tous les malheurs institutionnels.
Voilà ce qui s’appelle mordre la main de celui qui vous nourrit. Même la race canine ne le fait point.
Et paradoxalement, c’est Mohsen Bel Hadj qui doit certainement prier pour que ce qu’il a dit ne soit pas vrai.
Car si cela était vrai, qui serait alors passible de la Haute Cour de Justice , de la Cour Criminelle , de la Cour martiale, de la forfaiture parlementaire et de la trahison électorale ?
Aziz, Mohsen et leurs créatures. Inccubes et succubes du pouvoir, au pouvoir. Un viol collectif de la dignité d’un peuple.

Pr ELY Mustapha


maatala

Anonyme a dit…

Le Camara qui a fait un coup d' état est semble t-il un mathémathecien ... comme Coumba Yala, l' ex de Guinée-Bissau. Il a fallu 48heures avant que cela ne se décide. Il fallai attendre que Sarko donne son accord pour pouvoir manipuler le gars. C' est ce qui se passe chez nous, avec Angela Merkel qui donne ses instructions a son Ambassadeur. Sarko doit certainement avoir pompé la Merkel pour avoir un ok si stupide. Sarko la touche tout le temps devant les cameras. Imaginez quand il sont seuls! Il met son portable dans les underwear de la dame.
Bilkiss tu nous manque. Where are you?

x: honte à toi. Tu es un lache. Couli a raison que tu es un vagabond.

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Relis ce qu'a dit Sellami sur ce blog par rapport à ton idole Sidi:il n'y a pas à redire!!

"Sidi a été libéré de ce qui a pu lui arriver de mieux dans sa vie: se penser en leader. Et toute la valeur que cela peut lui donner, et tous les cris des défenseurs de la démocratie et de la constitution en herbe et des requins du FNDD ne convainquent personne. Car les ténors de cette tendance sont tellement mal dans cet habit que ça rend malade, tellement ils sont antidémocrates par essence et par principe. Et ce ne sont ni les rescapés de l'idéologie de Marx-Mao-Nasser, ni les partisans de Tourabi-Ghannouchi, encore moins Ould Dedew et ses salafistes très pragmatiques (ils le sont depuis qu'ils ont appuiyé Maaouya, le vrai, Ibn Abou Soufian, contre Ali et Aïcha, avec le réalisme politique incontestable de El Ach'aari) qui peuvent se prévaloir des principes de la démocratie libérale. Quant aux chantres du tribalisme et les ogres budgétivores de la démocratie de Taya, il ne faut surtout pas penser qu'ils puissent avoir une quelconque forme de principes à défendre autre que celle de se remplir les poches, qu'il vente ou qu'il pleuve du sable et de la misère sur cette contrée du milieu de nulle part.
---------------------------

Il a seulement oublié de dire une chose: les mauritaniens qui ont voté pour Sidi sont ceux qui sortent aujourd'hui dans la rue pour demander son jugement!

Comme quoi, et son "fils-ennemi" Aziz l'a dit, la mémoire est trop courte. Et nous sommes tellement nomades que nous le sommes même dans nos idées. Et la précarité nous a tellement modelés que nous nous accrochons à tout pourvu que nous ne restons pas devant notre propre initiative comme seul recours. L'opportunisme n'est pas une doctrine, c'est une nature et le nomade est un opportuniste par définition (attention! j'adore la badiya, les chamelles et autres vahes et même Rwaya!! c'est tout de même si dur, la vie de nomade!). alors, comme l'a écrit quelqu'un sur ce blog, quand ces gens avaient voté pour Sidi, ils étaient dans la légalité et quand ils crient pour Aziz et contre Sidi, ils ne sont plus la source de cette même légalité? Comme on dit en hassaniya, "er-rajel ma youkabbar a'an hgayetou" (en substance: on ne doit pas placer l'homme au dessus de ce qu'il revendique). Et le peuple revendique un despote vrai, pas un fantoche!!!
--------------------------------
Et alors, dites-vous?
Oui, et alors... Rien. On ne s'improvise pas leader et cette étoffe-là n'attend pas les combats darrière-garde pour s'affirmer.
A vos chapelts, vieux nabot!! Ouste et laissez voir d'autres têtes!!

-------------------------------

Et ce que fait le FNDD et Sidi et Sanhaji, ça ressemble plus à "sakkarat elmowt" d'une génération qui n'arrive pas à lacher prise, mais qui est tout de même bien dépassée par le torrent.

Mestour Haal

Anonyme a dit…

Kimporte,

Si copiarpegar peut saisir ce qu' a dit Prof, pour toi c' est une bouchéee de pain. Le fait de nommer Mohcen "Bel Mohcen" en dit long sur les cousins et le coup d' etat tribal de 2005. Ils ont trompé les Etats-Unis qui veulent leur faire cracher l'affront. Lis traquillos et on sait que tu es toujours pressé. Donne-nous quelque quality time, man.

Je ne signe pqs.

Anonyme a dit…

fais attention à ce que tu dis car mon ami le congolais maaaaaaaaaaaaa ijewegh il m’a dit que tu avais dit toi-meme à ta nièce que c'était juste pour amuser la galerie.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maata,

NAHNOU EHEL TWEYMIRITE MITE ARVINE!!!

Il ne faut surtout pas oublier tes propres ecrits.

"SIDIOCA, n'oublie jamais que gouverner en soit, est une excellente fabrique des mecontents dit le Fou."
Maata 19 fevrier 2008 20:55

Sanhaji a dit…

Les Européens sont entrain de jouer leur jeux favoris en Afrique, encourager la destruction de toute forme de justice et d'Etat afin de pouvoir en profiter au maximum.

Mais je crois que les US vont mettre fin à cette mascarade pour parer à l'influence grandissante de la Chine dans ce continent meurtri et appauvri.

L'Asie durant les années 60 était en partie moins développée que l'Afrique. Regardez les pays asiatiques aujourd'hui. Ils sont devenus ce qu'ils sont parcequ'ils n'avaient pas comme partenaire privilégié l'Europe.

L'Europe sait bien que sans la sape et la surexploitation de l'Afrique ils ne seraient pas devenus ce qu'ils sont. Toutes les intrigues, tous les coups d'Etat toutes les guerres c'est leur manoeuvre.

Nous devons dorénavant diversifier nos partenaires et surtout tabler sur les US, les chinois et les japonais.

La vieille Europe doit s'avoir se levers sur ses propres jambes sans l'exploitation de l'Afrique.

Anonyme a dit…

Le niquage de Sarko-Merkel-Aziz par Obama-Bush commence.

-----

Rencontre entre le PMDE et NDI

Le Président du PMDE Mohamed Sidi Dellahy entouré des principaux cadres du parti a accueilli une délégation de représentants de NDI au siège situé en face de l’hôpital militaire. Cette rencontre a été marquée par des échanges fructueux sur les moyens de consolider la démocratie.

Le Président du PMDE a remercié NDI pour tous les ateliers de formation et de sensibilisation consentis aux partis politiques et à la société civile par celle-ci.

Cette rencontre s’est achevée par une décoration symbolique des représentants de NDI pour honorer la contribution exceptionnelle de cette ONG à la promotion de la démocratie dans notre pays. Les représentants de NDI se sont dits touchés par la gratitude ainsi que les honneurs qui leur ont été rendus.

Le département de la Communication



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Info source : Mohamed Sidi Dellahy

maatala a dit…

Salam


Tiens voila le faussaire Couly

Revenons au CV de SIDIOCA, pourquoi tu n'y relates pas son séjour à "BAYLA" pour malversation.

A force de vouloir nous faire passer une Deux chevaux pour une ferrari, tu finis par tomber dans ton propre piège celui de la désinformation.

SIDIOCA est un produit périmé dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Ton dernier posting est pathétique

Je t'avais conseillé d'être ZEN et moins enflammé car nous sommes malgré nous l'objet d'une gigantesque farce intitulée "L'attrape couillon".

Croire aussi que l'UA est capable de résoudre la moindre querelle matrimoniale est une vue de l'esprit dit le FOU.

maatala

Ɔopiarpegar a dit…

ne signes pas sa7bi mais bichor yakhouya la tinvgue3 relax & take it easy.

------

Le Premier Ministre installe la Commission Nationale devant diriger les Etats généraux de la démocratie (EGD)


Le Premier ministre, M. Moulaye ould Mohamed Laghdaf a installé mardi soir la commission chargée de superviser les Etats généraux de la démocratie et ce au cours d'une cérémonie organisée dans les locaux du palais des congrès à Nouakchott, en présence des membres de la commission ministérielle chargée de préparer ces Etats généraux, des sous commissions techniques, du président de la commission de supervision des Etats généraux, M. Abdellahi ould Cheikh et des membres de cette commission.

A cette occasion, le premier ministre a prononcé une allocution dans laquelle il a insisté sur l'intérêt qu'accorde le général Mohamed ould Abdel Aziz, président du Haut Conseil d'Etat, chef de l'Etat à tous les problèmes qui intéressent les citoyens et sa détermination à leur trouver des solutions. Voici une traduction du texte intégral de cette allocution:

Mesdames, Messieurs,

L'action pour l'ancrage des principes de la démocratie pluraliste, l'organisation d'une discussion libre et constructive, donner l'intérêt et le temps qu'il faut pour résoudre les problèmes urgents des citoyens et l'amélioration des conditions de vie des franges marginalisées constituent l'une des priorités du président du Haut Conseil d'Etat, chef de l'Etat, le général Mohamed ould Abdel Aziz.

Dans ce cadre, l'adoption d'initiatives collectives permettant de définir et de hiérarchiser les priorités politiques, économiques et social du pays, l'application du principe de la concertation en tant que moyen sain et civilisé pour trouver les solutions appropriées et la mobilisation des moyens nécessaires pour la création du climat politique libre et la situation sociale pacifique qui garantissent de parvenir à ces solutions, tout cela a constitué, depuis le début, le pilier essentiel de la politique annoncée par le Haut Conseil d'Etat depuis la rectification du 6 août dernier.

Sur la base de cette orientation, conformément aux instructions de monsieur le Président et suivant les priorités qu'il a définies, le gouvernement s'est employé à matérialiser cette volonté sur le terrain de la réalité en oeuvrant pour une réforme économique, la bonne gestion des finances publiques et à faire prévaloir les règles de déontologie dans la vie publique à travers l'application du principe de la récompense et de la sanction en tant qu'axe central de son projet de société.

Aussi, le gouvernement s'est-il investi dans deux chantiers à savoir l'intérêt accordé aux problèmes quotidiens des citoyens et l'action visant à aplanir les difficultés pour surmonter la crise institutionnelle dans laquelle le pays a été mis, crise qui s'est amplifiée au point d'atteindre l'asphyxie politique, économique, sociale, puis institutionnelle, asphyxie qui a été la cause essentielle de la rectification du 6 août dernier.

Cette intervention salvatrice du Haut Conseil d'Etat a constitué la voie donnant à tous les mauritaniens l'occasion de nourrir de nouveau l'espoir dans la réforme et le changement insufflés par la transformation démocratique, espoir qui a été très vite anéanti par le régime de l'ancien président.

L'action consiste à transcender l'impasse institutionnelle en appelant les acteurs politiques et les forces vives dans le pays à réfléchir à des solutions consensuelles propres à trouver une issue à la crise de l'institution présidentielle dans les meilleurs délais à travers une large concertation ouverte dans le cadre des états généraux de la démocratie qui se tiendront à partir du 27 décembre courant.

Mesdames, Messieurs,

Les états généraux de la démocratie doivent constituer la meilleure voie pour parvenir à des solutions consensuelles émanant des mauritaniens eux-mêmes et être un espace libre de discussions fructueuses et de dialogue constructif visant à rechercher des alternatives et des solutions institutionnelles permettant d'éviter le blocage politique en même temps que l'accaparement du pouvoir.

Le gouvernement a, jusqu'à présent pris toutes les mesures afin de créer les conditions favorables à l'organisation des journées nationales de concertation dont on attend d'ouvrir largement la porte devant tous les mauritaniens pour contribuer à mettre sur pied des mécanismes propres à créer les services essentiels permettant d'éviter la répétition du blocage institutionnel et les obstacles structurels qui consacrent le pouvoir personnel.

L'on attend aussi des états généraux de la démocratie qu'ils présentent des propositions concrètes et réalistes pour organiser une élection présidentielle libre et transparente.

A cet égard, l'on compte sur tous les acteurs politiques pour une participation efficace afin de corriger les erreurs du passé et jeter des bases sûres pour l'édification d'une démocratie forte et durable.

Et pour garantir la plus grande indépendance de l'action de ces états généraux, une commission nationale pour les superviser est en passe d'être installée. Il s'agit d'une instance indépendante du gouvernement, même si celui-ci y est représenté, présidée par une personnalité indépendante dont tous reconnaissent la neutralité et la sagesse. Les élus députés, sénateurs et maires en constituent la majorité.

Cette commission aura pour mission de coordonner, d'organiser et de suivre les états généraux de la démocratie, de diriger les discussions et débats et de tirer fidèlement et de la façon la plus neutre possible, les conclusions auxquelles aboutiront les travaux des participants afin de parvenir à une feuille de route consensuelle entre tous les mauritaniens.

Et nous sommes confiants que les problèmes posés à notre pays ne pourront être réglés qu'à travers un dialogue permanent entre les mauritaniens seuls. La solution est mauritanienne ou ne sera pas.

Tout en souhaitant que nos travaux soient couronnés de succès, et que nos aspirations à trouver les solutions adaptées à nos problèmes soient réalisées pour nous permettre de recouvrer notre droit légitime au progrès et au développement, je déclare, du haut de cette tribune, l'installation officielle de cette commission pour qu'elle puisse commencer son travail difficile mais combien fondamental afin de permettre à notre pays d'accompagner le peloton des pays avancés.

Après le mot du Premier ministre, le ministre de l'intérieur et de la décentralisation a présenté des explications détaillées sur la méthodologie de l'organisation des états généraux de la démocratie, la nature des participants, les thèmes qui seront débattus dans les ateliers prévus tout au long des journées nationales de concertation dont il a dit qu'elles s'étaleront sur la période allant du 27 décembre courant au 5 janvier prochain.

Le premier ministre a précisé à cet égard que cette approche a été élaborée sur la base du rapport de la commission chargée de préparer les états généraux de la démocratie que le Haut Conseil d'Etat et le gouvernement ont approuvé.

Il a noté que ce rapport a été fait à l'issue des concertations préparatoires entreprises par la commission interministérielle ayant intéressé toutes les couleurs politiques mauritaniennes, premières concernées par ces concertations qui portent sur 3 questions préoccupant particulièrement l'opinion publique dans l'étape actuelle à savoir: le problème institutionnel en Mauritanie, la période de la transition et l'organisation des élections.

S'agissant des invités à la participation aux états généraux de la démocratie, le ministre de l'intérieur et de la décentralisation a dit qu'ils sont tous les membres du parlement dans ses deux chambres (151), les maires des communes (217), les représentants de 61 partis politiques reconnus en plus de 102 invités sur la base de la représentation partisane au parlement, 60 de la société civile, 6 des corps professionnels, 12 des centrales syndicales, 11 des employeurs, 5 du conseil économique et social, 5 de la commission nationale des droits de l'homme, 2 de la Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel, 15 des colonies mauritaniennes à l'étranger, des représentants de la Mauritanie des profondeurs avec une moyenne de 15 par wilaya en plus des anciens Présidents, anciens premiers ministres et anciens présidents des chambres parlementaires, des membres de la commission nationale électorale indépendante, des personnalités nationales choisies sur la base de leur rôle national majeur.

Parmi les invités aux états généraux de la démocratie 8 représentants d'organisations internationales s'intéressant à la rectification et 67 pays étrangers.

Selon l'approche présentée par le ministre de l'intérieur, 5 ateliers seront organisés. Ils aborderont l'organisation du pouvoir politique, les institutions politiques, l'organisation d'élections, la supervision des élections, leur contrôle et le planning des élections.

Le ministre a dit que toutes les mesures organisationnelles et techniques ont été prises et les moyens logistiques mobilisés pour garantir le succès des journées nationales de concertation.

C'est ainsi que toutes les salles du Palais des Congrès, qui va accueillir ce grand forum, ont été équipées en conséquence.

De même, décision a été prise d'installer un centre de presse pour permettre aux journalistes nationaux et étrangers d'assurer la couverture des travaux des états généraux de la démocratie en plus de la création d'un site électronique à travers lequel tous les sujets se rapportant aux ateliers de travail des journées et leurs thèmes, seront publiés.

M. Mohamed Ould Maouiya a enfin souligné que les invitations ont été adressées à tous les participants aux états généraux.

Il convient de noter que la commission de supervision des journées que le Premier ministre a installée est formée de 11 membres dont 3 du gouvernement, 5 du parlement et 2 parmi les maires en plus de son président désigné sur la base de son indépendance et de ses compétences.

AMI

Ɔopiarpegar a dit…

amis(es) canalheurs:
A-
A+
ABOU ZAYD
ALIOUNE 
AZAWANE
BEBE BA
BILKISS
BENTLEKSAR BL
BOUGADOUM
BOUGUELBA
CHEIKH
CHINGUITTI
COULIBALY
DR KLEIB AHMED SALEM 
FILS DU BLED
G SAND
HAMID
JAMMER
KHALIL BALLA GUEYE
LAMBDA
L'APPRENTI POETE
LE VETERAN
LEMBERTI
LM®
MAATALA
MBALLAL
MED CHEIKH
MMS
MOUWATEN
OUISTITI
OULDMAURITANIE
PR ELY MUSTAPHA
RIMO
SAIDECHINGUITY
SANHAJI
SELLAMI
TAH
TIDINIT 
TRUNDRUMBALIND
VLANE KIMPORT
X OULD Y
YANIS LE R.
sans oublier tous les canalheurs anonymes wherever you are je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 2009.

I had & have nothing to say but "amuser la galerie" por favor perdóname.
Adiós

Vive la Mauritanie libre et démocratique

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

Eureka, trouvé comme archimède découvrant sa poussée éponyme!
Enfin un qui aura pris soin d'écrire intégralement mon nom et surtout de prendre congé de moi sans se croire "obligé" de se répandre en grossièretés imprononçables à mon sujet!
Il faut aussi reconnaître que lorsqu'on aurait comme gourous ou modèles un certain goujat de ferme de mes relations ou le non moins ordurier sénateur-disque-rayé Mohcen, il serait à attendre des autres de ne pas être très à cheval sur les convenances et la bienséance!
la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu'elle a!
Donc Adios, je ne sais pas dire au revoir dans la langue de Cervantes!

Anonyme a dit…

NO ADIOS SENIOR COPIARPEGAR PERO HASTA LA VISTA.

On veut pas une autre tentative de fuite. Celle d'A- a échoué il y a quelques jours.

Sanhaji

Anonyme a dit…

on ne croit plus au départ de quiconque , alors mon cher please donne nous raison et reste
toi au moins tu n'es pas un fanatique du front ni un ami du hce
d'ailleurs pourquoi ne pas raconter autant de conneries que chacun de nous

take it easy, je t'envoie un mail à l'instant

Paroles et espoirs a dit…

vive la mauritanie quelque soit la situation.

Anonyme a dit…

Les maux ne savent seuls venir;
Tout ce qui m'était à venir
M'est advenu.
Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés ?
Je crois qu'ils sont trop clairsemés
Ils ne furent pas bien semés
Ils m'ont failli.
De tels amis m'ont bien trahi
Lorsque Dieu m'a assailli
De tous côtés.
N'en vit un seul en mon logis
Le vent je crois, me les a pris,
L' amour est morte.
Ce sont amis que vent emporte,
Et il ventait devant ma porte
Les emporta.

de R

Anonyme a dit…

Y a el khelta

Que pasa. Je n'ai fait que dormir tout cet apres-midi. Vous souhaite un Joyeux Noel et la fete c' est a partir de ce soir jusqu' a demain soir.

Donc l' UA n' a pas raison selon quelques amis ici.

La Guinée emboite le pas du CMJD: les gros partis on accepté une transition de 2 ans. Mais leur transition de doi pas etre guidéee par les militaires. Plutot un guinéen de l' exterieur pour 3 ans et qui ne se presentera pas. Salairea payer par l' ONU pour eviter le conflit d' interet. c' est que j' ai suggere a un ami. Autrement,je lui ai dit, votre pays ira la tete dans le mur, façon Mauritanie.

A-

Anonyme a dit…

l'UA c'est une grande case de momies.

En dehors du Ghana, le mali, le sénégal, le cap vert et l'afrique du sud le reste est un ramassis de putschistes du premier dégré , d'assassins blaise Ente vem et de fraudeur made in nigéria.

Arrêtons de donner de l'importance à ce bal masqué qui l'UA les résolutions qui émanent de ce machin ne sont que brouhaha.

Au pire une cotisation de moins et des frais de voyage de moins.


Joyeuses fêtes à tous
fils du bled

Yanis le R. a dit…

En allusion à l'actualité nationale et pour compléter Rutebeuf cité plus haut et que KBG nous avait déjà fait (re) connaître:

« Avec le temps qu'arbre défeuille
Quand il ne reste en branche feuille
Qui n'aille à terre
Avec pauvreté qui m'atterre
Qui de partout me fait la guerre
Au temps d'hiver
Ne convient pas que vous raconte
Comment je me suis mis à honte
En quelle manière
Que sont mes amis devenus ... »

On ne peut que penser à Léo Ferré, en ces jours où la démocratie, notre bien aimée est en parenthèses (nouvelles concertations obligent, lol):

« Avec le temps, va, tout s'en va
L'autre [la démocratie] qu'on adorait, qu'on cherchait sous la pluie
L'autre qu'on devinait au détour d'un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D'un serment maquillé qui s'en va faire sa nuit
Avec le temps tout s'évanouit »

Puis à Brel, bien sûr, avec l'amante la démocratie...

« Bien sûr nous eûmes des orages
Vingt ans d'amour c'est l'amour folle
Mille fois tu pris ton bagage
Mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient
Dans cette chambre sans berceau
Des éclats des vieilles tempêtes
Plus rien ne ressemblait à rien
Tu avais perdu le goût de l'eau
Et moi celui de la conquête
Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime »

Yanis (qui réveillonne malgré lui chez nos amis occidentaux...)

PS: Notre ami Copiarpegar, qui cite si bien le groupe CanalH, n'a pas le droit de lâcher le Navire National à la recherche toujours d'un port..

Anonyme a dit…

Après les walis, Aziz bouge les flics. Le frère d' Ely est affecté aux cardanditates. Le gars ne bougera que contraint. Interessant de savoir ce qu' en pense AOD à qui Aziz a volé la victoire.

A-

-------

Important mouvement dans le coprs de la police


Les commissaires principaux Ould Adda et Bouzouma
Selon des sources concordantes à Nouakchott, la Direction Générale de la Sûreté Nationale opérerait un important mouvement dans le corps de la police touchant pas mal de commissaires.

Ainsi, le commissaire principal Mohamed Abdallahi Ould Adda (directeur du Commissariat judiciaire) deviendrait chargé de mission au Ministère de l’Intérieur.Il céderait sa place au commissaire principal Bouzouma Ould Ahmed (directeur du projet de la carte nationale d’identité).
Directeur Régional de la Sûreté à Dakhlet-Nouadhibou : Commissaire Sidi Ould Baba.
Directeur Régional de la Sûreté au Tagant : Commissaire Vadily Ould Nagi, précédemment commissaire de l’aéroport de Nouakchott.
Directeur Régional de la Sûreté au Trarza : Commissaire Chrif Ahmed précédemment Directeur Régional de la Sûreté au Tagant.
Commissariat de l’aéroport de Nouakchott : Commissaire principal Mohamed Mahmoud Ould Moutaly, jusque-là commissaire central de Nouakchott.
Directeur du projet de la carte nationale d’identité : Commissaire principal Mohamed Ould Eleya, précédemment Directeur Régional de la Sûreté de Dakhlet-Nouadhibou


Date publication : 24-12-2008 19:40:07

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Toi pas bougé. Qu' est ce qu' on fera sans toi. Je crois que les gens ont mal compris ton message en espagnol. Tu pars, je me suicide; A-

Anonyme a dit…

Fils du bled,

L' UA c' est bon. Sauf si tu reves de faire partie de la nomenklatura militaire qui va plier bagages dans quelques semaines. Meme si la Mauritanie minimise cette organisation, légalement la junte ne peux faire quitter les pays. Illégal, c' est illégal. Ne crois pas aux EGD et le piège à cons que Aziz est entrain de préparer. AOD le félon ne va pas accepter que les militaires se présentent. Ce qu' il va accepter est que les militaires lui fassent le meme traitement de faveur qu' ils ont fait à l' autre félon Sidi. Autrement çca peter.

Regarde le comité d' organisation des EGD et son Président (yaatina barkat waldeyh). On ne choisit pas un comité d' organisation et le président de ces EGD sans consensus. Le consensus à ce sujet, c' est entre Aziz et AOD. Ils sont entrain de faire la meme chose en choisissant le copain colonel à la tete de la CENI, avec la Marie Beghin qui a joué le jeu qu' on connait, avec certainement des liaisons dangereuses avec quelques personnes et puissances. Tu crois que ce que disent maintenant Aziz et Mohcen au sujet de Sidioca ne se savait pas avec les francais et les allemands? Ils ont tout manigance la derniere fois et il faut eviter qu' on nous prennent pour des ampoules de vessie.

Mahou awvalak Fils du Bled.

A-

Anonyme a dit…

Les signes positifs, pour l' Algerie, sont la fronde pro-democratie et le depart programmée de la junta. Cridem essaie d' appuyer la junte en douce.

A-

--------

Abdelkader Messahel à Liberté : “Les derniers développements en Mauritanie sont...

... des signes positifs”.

Les derniers développements de la situation en Mauritanie, en Guinée et au Nord-Mali ramènent une fois de plus l’Afrique sur le devant de la scène internationale. Abdelkader Messahel, ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, nous livre ici sa lecture de l’actualité.

Liberté : Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine a examiné, au cours de sa dernière réunion, les développements en Mauritanie à la lumière des décisions prises par les autorités militaires en place, de mise en liberté du Président déchu et d’organisation des “états généraux de la démocratie”. Quelle a été la position de l’Algérie ?

Abdelkader Messahel : L’Algérie a réitéré, au cours de cette réunion, sa position doctrinale à l’égard des changements anticonstitutionnels en Afrique. Celle-ci se confond avec celle de l’Union africaine qui, à travers son acte constitutif et sa résolution 142, adoptée à Alger en 1999 et confortée par le sommet de Lomé en 2000, condamne sans équivoque tout changement anticonstitutionnel.

Elle a fait cependant remarquer que les derniers développements intervenus en Mauritanie, en particulier la remise en liberté du président Abdellahi et l’organisation des “états généraux de la démocratie” sont des signes positifs qu’il faut encourager.

S’agissant du dialogue interne, l’Algérie a affirmé, dès le premier jour de la crise, l’importance du dialogue national pour faire prévaloir une solution consensuelle qui préserve l’unité, la stabilité et les intérêts supérieurs de la Mauritanie, ainsi que les acquis démocratiques du peuple frère mauritanien. Au regard des liens de fraternité et de voisinage qui nous lient à ce pays frère, nous demeurons très attentifs à l’évolution de la situation. Nous fondons beaucoup d’espoir sur les capacités de nos frères mauritaniens à dénouer cette crise.

Les développements intervenus en Guinée, suite au décès du président Lansana Conté, suscitent de vives inquiétudes de voir ce pays basculer dans l’inconnu, conséquence d’une mise au placard des institutions et de la Constitution. Comment l’Algérie apprécie-t-elle la situation ?

Nous suivons avec beaucoup d’intérêt les développements de la situation en Guinée. Il est évident que nous ne saurions cautionner le recours à des moyens autres que ceux prévus par la Constitution pour assurer la succession de feu le président Lansana Conté. C’est là, encore une fois, une position qui découle des décisions adoptées par l’Union africaine à l’égard des changements anticonstitutionnels et auxquelles j’ai fait référence précédemment.

Nos frères responsables guinéens, quelle que soit leur position au sein de la hiérarchie, sont interpellés pour assurer une transition conforme aux dispositions de la Constitution. Ce qui permettra au peuple de choisir librement le futur président de la République et de préserver la sécurité et la stabilité de la Guinée ainsi que la cohésion sociale. Ce n’est qu’à cette condition que le pays pourra faire face aux défis auxquels il est confronté.

Le Nord-Mali a été, une nouvelle fois, le théâtre d’affrontements armés. Est-ce que ces incidents ne mettent pas en péril le dialogue fragile qui s’est instauré et auquel l’Algérie a pris une part active ?

Les évènements qui ont eu pour théâtre la localité de Nampala, au Nord-Mali, soulèvent tout naturellement des inquiétudes car ils sont porteurs de risques de dérapages graves. Cependant, la logique du dialogue qui a fini par s’imposer dans la recherche de solutions aux problèmes du Nord-Mali doit être préservée.

L’Algérie, comme vous le savez, n’a ménagé aucun effort pour aider les frères maliens à régler par le dialogue la crise qui agite le Nord-Mali. Il s’agit de trouver des solutions durables qui ne peuvent être, au bout du compte, que le résultat d’un consensus partagé par les parties en présence dans l’esprit des engagements pris dans les Accords d’Alger de juillet 2006.

Par : Salim Tamani



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Info source : Liberté (Algérie)

Anonyme a dit…

Une fois condamné par le Conseil de sécurité de l' ONU, c'est pour la vie. Le cas de ce couple donne à reflechir. A-

-----

Inscrit sur la liste antiterroriste de l'ONU, un couple belge, innocenté, est réduit à une "mort civile"
LE MONDE | 24.12.08 | 15h52 • Mis à jour le 24.12.08 | 17h27
BRUXELLES CORRESPONDANT


ls s'appellent Nabil Sayadi et Patricia Vinck et se considèrent comme des "morts civils". Lui est un intellectuel d'origine libanaise naturalisé belge, elle une Flamande convertie à l'islam. Objets d'une enquête pénale belge en 2002, inscrits depuis janvier 2003 par l'Etat belge sur la liste antiterroriste établie par le Conseil de sécurité des Nations unies, leur innocence a, depuis, été attestée par les juridictions de leur pays et, tout récemment, par le Comité des droits de l'homme de l'ONU, à Genève. Pourtant, en raison de la présence de leur nom sur la liste de l'ONU, ils restent privés de passeport, de carte bancaire, de travail ou du droit de se déplacer, y compris au sein de l'espace européen Schengen.
Pour élever ses quatre enfants, le couple, installé dans une petite maison en Flandre, vit d'expédients, d'allocations familiales et de l'aide d'amis.

Officiellement, la Belgique - membre du Conseil de sécurité jusqu'au 31 décembre et ex-présidente du Comité des sanctions de l'Assemblée - a introduit trois demandes pour obtenir la radiation des Sayadi-Vinck de la liste onusienne. Et, comme pour d'autres personnes, cela se révèle impossible. L'affaire confirme que si l'on peut facilement être inscrit sur une liste de terroristes (américaine, onusienne, européenne), parfois à son insu, on ne peut que très difficilement en sortir. Dans le cas des Nations unies, la raison en est que les Etats-Unis ont approuvé les résolutions créant la liste, mais pas les annexes, qui évoquent l'exercice d'éventuelles voies de recours ou les indemnisations...

La situation de M. Sayadi et Mme Vinck découle notamment de leur rôle au sein de la branche européenne de Global Relief Foundation. Après les attentats du 11 septembre 2001, cette association islamique était soupçonnée, par Washington, d'entretenir des liens avec Al-Qaida. Son président a cependant été libéré en 2003 et expulsé des Etats-Unis vers le Liban, sans autres conséquences. D'autres représentants européens de son mouvement n'ont fait l'objet d'aucune poursuite.

Le couple semble, en outre, avoir été visé par une enquête du FBI parce qu'il a séjourné en Afghanistan au début des années 1990, invité par le mouvement islamiste de Gulbuddin Hekmatyar, en lutte contre l'occupation soviétique et soutenu alors par Washington.

Après trois ans d'instruction, M. Sayadi et Mme Vinck ont été blanchis par un tribunal bruxellois, qui a conclu au non-lieu en décembre 2005. Ni activités terroristes ni transactions financières douteuses à leur actif. Après cet arrêt, leur avocat, Me Georges-Henri Beauthier, n'a pas saisi les diverses instances européennes - y compris la Cour de Luxembourg - car elles n'auraient pu, explique-t-il, que confirmer leur impuissance à se prononcer sur une liste établie par les Nations unies. En revanche, à l'issue de deux ans et demi de procédure, l'avocat a obtenu du Comité des droits de l'homme de Genève qu'il confirme une violation de deux articles du pacte international relatifs aux droits civils et politiques. Le premier garantit la liberté de déplacement, le second le respect de la vie privée.

A chaque fois qu'un Etat approuvait la liste onusienne, l'identité et l'adresse du couple étaient publiées sur Internet. Le Comité évoque des atteintes à la réputation et l'honneur des plaignants. Contrainte de réclamer la radiation, la Belgique a donc saisi pour la troisième fois, en vain sans doute, le Comité des sanctions.

L'avocat des Sayadi-Vinck entrevoit aujourd'hui deux procédures encore possibles : une demande de dommages et intérêts à l'Etat belge et un recours auprès de la nouvelle administration américaine, dès qu'elle sera en fonction.


Jean-Pierre Stroobants
Une centaine d'organisations sur la liste
L'ONU a élaboré, après les attentats antiaméricains de 2001, des listes d'organisations et d'individus considérés comme terroristes. Ceux qui y figurent voient notamment leurs avoirs gelés et il leur est interdit de se livrer à une quelconque activité de financement. Plus de 400 personnes et une centaine d'organisations figurent sur ces "listes noires" et sont suspectées d'entretenir des liens soit avec la galaxie Al-Qaida, soit avec les talibans afghans. Le Conseil de l'Union européenne a établi de son côté une liste comprenant une trentaine d'organisations et 26 personnes. Elles reçoivent en principe une lettre expliquant les raisons de leur inscription.



Article paru dans l'édition du 25.12.08

Anonyme a dit…

Interessante histoire en Algerie. Ressemble à chez nous.Al Watan d' aujourd' hui. A-

--------

Limogeages en cascade de hauts cadres de la police : Les RG dans la tourmente


Le directeur général des Renseignements généraux de la Sûreté nationale (DGSN) a été suspendu de son poste avec une dizaine de ses plus proches collaborateurs, a-t-on appris de source policière. La décision a été prise par le plus haut responsable de l’institution, Ali Tounsi, suite à une enquête interne menée par l’inspection sur « la gestion de cette direction et le traitement des dossiers qui lui sont confiés, notamment ceux liés au terrorisme ».


Selon nos sources, l’effet déclencheur de cette enquête a été l’affaire des services des RG d’Alger, dont le responsable, son collaborateur, le commissaire de Bab El Oued ainsi qu’un autre agent du même commissariat ont été suspendus puis déférés à la justice pour avoir établi un rapport favorable à un terroriste qui s’était infiltré dans le corps en s’inscrivant à l’Ecole supérieure de police avec de faux papiers. Cette affaire a poussé le Dgsn à lancer une enquête sur les services des RG au niveau national, notamment dans les grands centres urbains. C’est le service des RG d’Oran qui est tombé en premier, il y a un mois. Toute la structure, avec 11 agents et leur chef, a été mise en cause par les enquêteurs. Après les mesures administratives de suspension, une action en justice a été engagée, aboutissant il y a quelques semaines, à la mise sous mandat de dépôt du patron des RG et de ses 11 collaborateurs pour avoir « non seulement très mal géré leur service, mais également pour des fautes graves de négligence, comme la confection de rapports d’habilitation complaisants (volontaires ou involontaires) à l’égard de personnes impliquées dans des activités terroristes ». Tout cela assorti d’une affaire de drogue.
C’est, ensuite, au tour du régional des RG de Annaba (qui coiffe les wilayas de Guelma, Annaba et El Tarf) de faire l’objet d’une enquête approfondie sur la gestion de son service. Les conclusions du rapport établi par les éléments dépêchés d’Alger font ressortir presque les mêmes griefs que ceux retenus contre ses collègues à Oran. A Annaba, ce sont également tous les éléments du service des renseignements généraux qui sont accusés au point où aujourd’hui ce sont leurs collègues de la brigade de recherche et d’investigation qui assurent le suivi des affaires courantes, tant les activités du service ont été paralysées. A signaler que ce même service a vu son ancien responsable, le principal Samir Benmohamed, suspendu et condamné à une peine de 3 ans de prison pour avoir osé dénoncer certaines pratiques mafieuses de ces collègues parmi lesquels figurent des personnes ayant été suspendues récemment. Benmohamed s’est même interrogé sur la pertinence de la promotion de ce chef de brigade de la police judiciaire d’Oum El Bouaghi à un tel poste par le directeur général des RG après avoir dévoilé le complot dont il a fait l’objet et sur la manière avec laquelle ces officiers sont arrivés à le mettre en prison. Durant trois longues années, les nombreuses lettres de Benmohamed sont restées sans réponse.
Pourquoi une telle inertie au niveau de la Dgsn ? Difficile à dire. En tout cas, les conclusions du rapport de l’inspection font état de « graves abus, d’erreurs d’appréciation et d’anarchie », notamment dans « la gestion des dossiers liés au terrorisme et à la grande criminalité », et ce, dans une « bonne partie » des structures. Des conclusions qui mettent en cause des cadres dirigeants de la DGSN qui se sont avérés, dit-on de bonnes sources, « entretenir des relations étroites pour ne pas dire d’intérêts avec le patron des RG ». Selon nos sources, les griefs retenus contre ce dernier sont « extrêmement graves », alors qu’un deuxième volet de l’enquête, qui risque de l’éclabousser davantage, n’a pas encore été clos. Il s’agit des relations « assez particulières » qu’entretient ce haut cadre de la DGSN avec un un gros bonnet de l’électroménager installé à Bordj Bou Arréridj et qui a pignon sur rue.
A ce titre, nos sources n’écartent pas l’éventualité de poursuites judiciaires car, selon elles, les griefs retenus à ce niveau de l’enquête en sont passibles. Ainsi, depuis une année, l’institution policière fait face à de nombreuses opérations de « nettoyage » qui ont eu pour origine l’affaire de l’ancien inspecteur général et du chef de cabinet du Dgsn, suspendus eux aussi et déférés à la justice pour des raisons non encore connues. Quelque temps plus tard, c’est le service de l’armurerie de la sûreté de wilaya d’Alger qui est ébranlé par un scandale de vol d’armes (une trentaine de pistolets, de kalachnikovs et de fusils). Une dizaine de policiers dont des officiers ont été suspendus et présentés au parquet. Deux mois plus tard, un autre scandale a éclaboussé la prestigieuse Ecole supérieure de police de Châteauneuf. Huit de ses dirigeants ont été limogés et poursuivis en justice pour avoir été « complaisants » dans les épreuves du concours d’accès au grade d’inspecteur principal.
L’autre affaire qui a fait tache d’huile a concerné, quant à elle, le commissariat de Chéraga où plusieurs policiers dont le commissaire ont été accusés de torture sur un citoyen. Si certaines sources policières mettent ces scandales en cascade au compte d’une opération « mains propres » menée depuis plus d’une année par le directeur général dans les rangs des agents de la Sûreté nationale, d’autres, en revanche, expriment leur crainte que derrière ces limogeages, il y a une volonté de « règlement de comptes ». Néanmoins, il est important de relever que le limogeage du patron des RG semble bien accueilli par de nombreux cadres de la police avec lesquels nous nous sommes entretenus. « Beaucoup d’abus, de mauvaises appréciations basées surtout sur des intérêts claniques, de carrières détruites ont marqué la gestion de ce service », ont déclaré nos interlocuteurs. Ce service, faut-il le préciser, a été restructuré en 2006 pour se transformer en direction générale avec une pleine autonomie et un budget conséquent dans le seul but de lui permettre une plus large liberté de manœuvre dans les enquêtes, surtout dans le cadre de la lutte antiterroriste. Normal ! Il s’agit de la colonne vertébrale de l’institution policière.
Or, depuis 2006, le bilan n’est pas du tout reluisant. « Démobilisation, relâchement et absence d’initiative ont lourdement affecté certains cadres des plus émérites du fait du climat de terreur qui a été instauré. Le recours aux faux rapports d’habilitation pour bloquer les cadres gênants dans leur promotion ou pour les éjecter des rangs a causé des dégâts considérables. Le plus grave, c’est la complaisance ou la négligence dans la gestion des dossiers liés au terrorisme. On ne joue pas avec la sécurité des biens et des personnes. Les erreurs dans ce domaine sont impardonnables », ont révélé nos sources. Mais pour l’opinion, qu’il s’agisse de « règlements de comptes » ou d’une « opération mains propres », la situation est très grave. En effet, dans les deux cas de figure, ce sont des services entiers de la Sûreté nationale, et non pas seulement des individus, qui ont été touchés. Effectivement, si « la corruption » et « la mauvaise gestion » ont touché autant de départements, il faut s’attendre au pire, même si la réaction « salutaire » du premier responsable de la DGSN est venue à temps.


Par Salima Tlemçani
> Voir aussi...
Edition du 11 novembre 2008
Le patron des RG poursuivi en justice

De nombreux cadres de la police suspendus depuis le début de l’année

Edition du 12 novembre 2008
De nombreux cadres de la police suspendus depuis le début de l’année : Le patron des RG poursuivi en justice

Edition du 4 février 2008
Vol d’armes au commissariat central

L’enquête a impliqué plusieurs policiers dans la capitale

Edition du 27 octobre 2006
Ali Tounsi ouvre une enquête

Des responsables de la police impliqués dans le trafic de cocaïne

Edition du 20 décembre 2006
Sidi Bel Abbès : Des policiers des RG suspendus

Edition du 4 février 2005
Enquête contre enquête

Edition du 12 juillet 2006
L’officier qui sema la tempête

Des divisionnaires de police devant la justice pour trafic de drogue

Edition du 4 février 2005
Un ancien enquêteur témoigne

Edition du 24 janvier 2005
D’autres services de sécurité impliqués

Rapports tendancieux SUR LES CADRES

Edition du 14 mars 2006
Trafic dans les télécommunications

Anonyme a dit…

Je ne savais que l'Ambassadeur d'une grande nation comme la République Fédérale d'Allemagne accepte de servir d'acteur dans le spot publicitaire pour les Etats des Généraux de la Démagogie.

La RFA a souffert de 12 ans de régime arbitraire (1933-1945) qui l'a conduit dans une guerre atroce dont elle est sortie entièrement détruite. Comment peut il nous recommander en Mauritanie, de baisser les bras devant l'Entreprise qui ne peut mèner le pays que vers le gouffre.

La conférence de presse sortie il y a deux jours déjà, est republiée encore par le site cridem, devenu principal porte parole de la junte.

Ce comportement risque de porter durablement atteinte à l'image combien brillante de l'Allemagne en Mauritanie.

La RFA est méconnaissable ici, car n'étant pas une ancienne puissance coloniale, ce genre de comportement est complètement étranger à sa diplomatie. On peut en effet comprendre que la France et l'Espagne se comportent ainsi compte tenu de leur passé peu glorieux d'exploitation et de sape des pays africains, mais l'Allemagne c'est autre chose. C'est une grande nation dont la richesse a été faite grâce aux efforts de ses fils, à leur discipline et à leur savoir faire.

Sanhaji

saidechinguity a dit…

Merci Copiarpegar pour tes voeux, à mon tour chers (es) amis (es) canalheurs:
A-
A+
ABOU ZAYD
ALIOUNE
AZAWANE
BEBE BA
BILKISS
BENTLEKSAR BL
BOUGADOUM
BOUGUELBA
CHEIKH
CHINGUITTI
COULIBALY
DR KLEIB AHMED SALEM
FILS DU BLED
G SAND
HAMID
JAMMER
KHALIL BALLA GUEYE
LAMBDA
L'APPRENTI POETE
LE VETERAN
LEMBERTI
LM®
MAATALA
MBALLAL
MED CHEIKH
MMS
MOUWATEN
OUISTITI
OULDMAURITANIE
PR ELY MUSTAPHA
RIMO
SANHAJI
SELLAMI
TAH
TIDINIT
TRUNDRUMBALIND
VLANE KIMPORT
X OULD Y
YANIS LE R.

Sans oublier bien entendu tous les autres canalheurs anonymes je vous souhaite à tous une bonne et heureuse année 1430 de l'hégir ainsi que mes meilleurs voeux pour 2009.

Said

Anonyme a dit…

Je me joins aussi à Saidechinguitti pour vous souhaiter Joyeux Noel (nos enfants le fetent, qu' on le veuille ou pas) et une une bonne et paisible année 2009.

Puis-je aussi saisir cette occasion pour remercier LM et Maatala pour nous avoir gardés ensemble et d' avoir lutté pour maintenir ce blog. Trouvez ici mes meilleurs voeux pour le nouvel an, ainsi qu' a vos familles respectives.

Un merci très spécial à copiarpegar et à Bilkiss. Une amitié particulière à vous deux. You are both my closest brother and sister.

N.B: vous avez lu la declaration de CR? Elle est bien et corrcte, je crois. Avec c qu' on connait de Sidioca, il ne peut pas rester longtemps. Ni la junte. Nous sommes à la case de départ. Aziz n' a jamais voulu quitter le pouvoir. On lui donne un chance et il va tripatouiller encore. Il metta AOD comme president pour le debarquer des que nous auront du petrole et du gaz. Les prochaines elections risques d' avoir lieu vers les 2015.

A-

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

"Mauritanie: L'armée et le pouvoir, le pouvoir de l'armée (1978 – 2008).

La Mauritanie, dans l'histoire des Nations, est un jeune Etat. Bientôt soixante ans qui correspondent, si je ne me trompe, à un peu moins de l'espérance de vie du Mauritanien, fixée par les statistiques de l'OMS (organisation mondiale de la santé à 53 ans).

Les particularités particulières de ce petit pays d'à peine trois millions d'habitants (désert, hospitalité légendaire des habitants, train le plus long du monde, côtes les plus poissonneuses, pays du "million de poètes") sont en train d'être dépassées par le label, infamant, par les temps qui courent, de pays qui enregistre le nombre le plus élevé de coups d'Etat.

Le premier qui a mis fin aux 18 ans de pouvoir de feu Moctar Ould Daddah, Père de la Nation mauritanienne, le 10 juillet 1978, a ouvert la porte à une course vers le pouvoir par la voie des armes, même si les révolutions de palais, chez nous, se sont souvent effectuées sans effusion de sang :



Moustapha Ould Mohamed Salek, Mohamed Mahmoud Ould Louly, feu Ahmed Ould Bousseif, Mohamed Khouna Ould Haïdalla, Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya. Tous des colonels qui ont goûté à la saveur du pouvoir et l'ont quitté, sans vraiment le désirer, si l'on excepte le cas de Mohamed Mahmoud Ould Louly. Tous s'étaient présentés en sauveur de la Mauritanie. A l'époque, la démocratie n'était pas encore à l'ordre du jour. Tout relevait d'un rééquilibrage tribalo-régional et d'un rapport de force au sein de l'Armée qui ne pouvait alors plus être appelée la "grande muette", elle qui avait décidé de s'immiscer, ostensiblement, dans les affaires politique de l'Etat.

A l'école de Ould Taya

Mais, incontestablement, c'est le colonel Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya, l'homme du 12/12 (il a renversé le colonel Haïdalla le 12 décembre 2004) qui a trouvé le bon angle d'attaque, la bonne parade, pour conserver durablement un pouvoir que les militaires ne voulaient apparemment plus rendre aux civils.Lentement, ce grand stratège militaro-politique – est-ce vraiment un compliment ? - a su tisser sa toile pour contrôler tous les rouages du pouvoir.

Après avoir voulu donner d'abord une orientation progressiste à son régime, Ould Taya a fini par être happé par l'incontournable pouvoir de la tribu et de l'argent. Otage de son système, il a placé sa tribu, sa région et son parti (PRDS) au centre du pouvoir qui devait le maintenir au sommet de l'Etat durant 20 ans, mais également le perdre, un certain 3 août 2005. Ce jour-là, le danger est venu de la propre sécurité du président, le BASEP, que commandait le colonel Mohamed Ould Abdel Aziz, un homme du sérail, cousin du directeur général de la sûreté nationale, le colonel Ely Ould Mohamed Vall.

Disons que la chose était prévisible. Avant le «coup» du commandant du BASEP, Maaouiya avait eu plusieurs chaudes alertes dont la plus importante a été la tentative de putsch du commandant Saleh Ould Hannena, le 8 juin 2003. Un coup d'éclat qui a laissé Nouakchott sans maître durant 48 heures. Ould Taya avait pourtant réussi à rester au pouvoir grâce à une conjugaison de circonstances dont certains éléments restent encore à éclaircir. Le règne de Ould Taya, le plus long de l'histoire politique de la Mauritanie, allait façonner notre manière de voir et de penser.

Je ne suis pas sûr que l'on puisse aujourd'hui dire qu'on est complètement sorti de ce système, quand on sait que la Transition militaire de 2005-2007, le mandat écourté du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et même les quatre premiers mois de la «transition» du général Aziz ont fonctionné avec le «personnel technique» de l'ancien colonel-président qui vit aujourd'hui en exil au Qatar.

Ould Taya a appris à l'armée à se confondre avec le pouvoir. Plutôt que de se soumettre à lui, dans un ordre qui se veut républicain, elle le soumet à ses propres exigences, mettant en avant les préalables, certes nécessaires à la pérennité de tout système, de paix et de sécurité. Il n'y a plus de rapport de l'Armée au pouvoir mais le pouvoir de l'Armée. Une donne essentielle avec laquelle on n'est pas prêt encore de rompre et qui commande aux Mauritaniens, dans les Etats généraux sur la démocratie, du retour de Sidi au pouvoir, ou de tout autre cadre de concertation, de revoir ce rapport pour définir les rôles et mettre un terme aux ambiguïtés du Pouvoir en Mauritanie.

Car il n'est pas évident que, à l'issue de la crise politique actuelle, TOUT puisse être réglé d'un coup. Les problèmes du pays, à l'origine du malaise politique et social permanent, dépassent la simple contingence de la crise actuelle due, essentiellement, à un «malentendu», comme l'écrirait Camus, entre les différents protagonistes d'une aventure qui a mal tournée. Que l'on cherche à réduire la destitution de Sidi à une simple déviation politique de son pouvoir me parait trop léger comme argument fondant, à lui seul, la légitimité d'un putsch.

Mais disons, pour être honnête, que les fondements de l'ère véritablement démocratiques dont a accouché la Transition ne pouvaient garantir d'aller plus loin. La «rectification» était donc nécessaire, si et seulement si, l'on parvenait à convaincre le président légalement consacré par les urnes, qu'il fallait passer à l'autocritique du nouveau système. Un système hybride qui prêtait à confusion parce que les généraux (l'Armée) qui avaient fortement contribué à la victoire de Sidioca sur Ahmed Ould Daddah, étaient restés dans les coulisses du pouvoir et donnaient l'impression de le régenter.

Un régime à la turque en Mauritanie ?

La gestion de la crise actuelle doit transcender le simple cadre de la légalité du «président destitué» ou de la légitimité du «général limogé». Il ne s'agit plus – seulement – de trancher entre deux hommes, hier alliés du pouvoir et aujourd'hui ennemis politiques, mais de trouver une solution qui sauve la Mauritanie. Une solution durable qui évite au pays de retomber dans les travers de la «cuisine démocratique» adopté de l'Occident mais non adapté au contexte local arabo-africain de la Mauritanie.

Pour cela, il faut bien comprendre une chose : la «rectification», si elle doit être acceptée, ne doit pas s'arrêter à l'organisation d'une simple élection présidentielle ou à l'élargissement du pouvoir législatif. Il faut bien qu'on arrive à régler cette question : qu'est-ce qui garantit le respect de l'alternance politique en Mauritanie ? Posons cette question autrement : Comment faire que l'Armée reste en dehors du jeu politique qui, par essence, ne relève pas de son domaine propre ?

Je suis d'accord que si la paix et la sécurité du pays sont sérieusement menacées par les agissements de la politique, l'Armée peut (doit ?) intervenir, mais qui déterminera la gravité de la situation ? Répondre à cette question, c'est régler tout le problème. Certes, comme dans n'importe quel pays, l'Armée doit avoir un rapport avec le pouvoir, mais si elle est au pouvoir, elle entre en conflit avec le politique. Un dilemme qui, dans le cas d'un jeune Etat encore à l'école de la démocratie, oriente, forcément, pour le moment, vers un l'instauration d'un système à la turque.

Sneiba Mohamed

Info source : medsnib

maatala

Anonyme a dit…

Etats généraux de la démocratie: Le RFD pose des conditions.

Le chateau de cartes commence à s'effondrer. AOD semble vouloir faire faire des elections fraiches et ne pas servir de pute à Aziz, comme Sidioca. C' est ce que j' ai compris à la lecture de cet article. Voir particulierement la fin (reponse de AOD a la question sur qui doit se presenter).
A-
-------

A une majorité écrasante, le comité permanent du RFD a décidé, sous certaines conditions, de participer aux états généraux de la démocratie qui s’ouvriront le 27 décembre. La nouvelle a été rendue publique par son président, Ahmed Ould Daddah au cours d’une conférence de presse tenue mardi 23 décembre à Nouakchott.

Au sujet de ces conditions, le leader du RFD, chef de file de l’opposition, n’a pas été très prolixe. Il s’est contenté de dire «qu’il est nécessaire, que pendant les états généraux de la démocratie, les questions politiques soient discutées par les partis politiques. Les questions sociale, elles, pouvant faire l’objet de larges forum.»

Après la réunion du comité permanent du RFD, Ahmed Ould Daddah a rencontré, lundi 22 décembre, le premier ministre Moulaye Ould Mohamed Laghdaf avec lequel il a discuté de la participation de son parti aux états généraux de la démocratie.

«J’ai le sentiment que nous pouvons parvenir à un accord.» A dit Ahmed Ould Daddah. Pour lui, «l’objectif fondamental est de parvenir au plus large consensus autour de ces journées tout en restant en cohérence avec les positions de son parti.» Pour informer le comité permanent du RFD au sujet de la rencontre avec le premier ministre, une réunion sera tenue le jeudi 25 décembre.

Concernant les tensions qui seraient nées au sein du RFD quant à sa participation aux états généraux de la démocratie, Ahmed Ould Daddah a dit : «Vous avez entendu parlé de tensions. Nous sommes un grand parti politique avec beaucoup de fortes personnalités, de militants toujours anxieux par rapport à la cohérence avec les principes. A l’occasion de la prise de chaque grande décision, il y a des discussions vives et intenses. C’est la démocratie. Mais une fois la décision prise, tout le monde l’accepte.»

Quelle sera la position du RFD en cas de non acceptation de ses conditions ? Réponse de Ahmed Ould Daddah : «notre parti est très attaché aux principes et à certaines orientations. Et il y a un proverbe qui dit que celui qui est piqué par un serpent craint la corde.»

Autres question posée à Ahmed Ould Daddah : «la condition de non éligibilité à la future élection présidentielle de tout militaire en service à la date du 06 août 2008 est elle négociable ?» Réponse du chef de file de l’opposition : «Cette question est contenue dans une plateforme remise au Général Ould Abdel Aziz le 14 septembre. C’est un point extrêmement important qui pourra faciliter l’insertion de la Mauritanie dans le concert des nations, selon ce que nous savons. C’est dire à quel point nous y sommes attachés. Le RFD est très attachés aux principes.»

Khalilou Diagana

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

"Etats généraux de la démocratie: Vers des reformes constitutionnelles

«Attributions du Président de la République, attribution du parlement, rapport entre les pouvoirs exécutif et législatif…» Les thèmes au menu des états généraux de la démocratie vont, en grande partie, dans le sens de reformes constitutionnelles qui nécessiteront un référendum. La «crise» politique qui avait précédé le coup d’Etat du 06 août 2008 était, selon certaines lectures, liée à la superpuissance du président de la République qui a «bloqué» les institutions. La constitution du 20 juillet 1991 fait du président de la République élu au suffrage universel direct, la clef de voûte du régime.

Inscrire le thème «attribution du président de la République» au menu des états généraux de la démocratie, traduit une volonté de réduire ses prérogatives constitutionnelles. Réduire au profit du parlement pour corriger «le déséquilibre» entre l’exécutif et le législatif.

Le Président de la République Islamique de Mauritanie, comme les présidents de tous les pays dont les constitutions s’inspirent de la loi fondamentale française de 1958, tient sa force, sa puissance de son élection au suffrage universel direct. Sidi Ould Chjeikh Abdellahi n’a pas été élu par le parlement.

C’est le peuple qui l’a choisi pour cinq ans. Diminuer le pouvoir du président en faveur du parlement nécessiterait peut être une révision du mode d’élection de ce président. «On ne peut pas élire un chef d’Etat au suffrage universel direct et en faire par la suite une Reine d’Angleterre et l’affecter au protocole.»

Rapports entre exécutif et législatif Parmi les thèmes proposés au menu des états généraux de la démocratie, figure aussi «les rapports entre les pouvoirs exécutif et législatif.» Derrière le choix de ce thème se cacherait une volonté d’ôter au président de la République la possibilité constitutionnelle de dissoudre l’assemblée nationale (article 31 de la Constitution).

«Si Sidi avait mis a exécution sa menace de dissolution de l’assemblée nationale, il n’y aurait pas eu coup d’Etat.» pense une certaine opinion. La procédure de dissolution, aménagée par la constitution du 20 juillet 1991, a justement pour but de débloquer la situation quand la majorité parlementaire et le président de la République ne parlent plus le même langage.

Organe d’arbitrage

Au cours des états généraux de la démocratie, il est prévu de discuter de la mise en place «d’un organe d’arbitrage entre les institutions.» L’article 24 de la constitution du 20 juillet 1991 dispose : «Le Président de la République est le gardien de la Constitution. Il incarne l'Etat. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement continu et régulier des pouvoirs publics. Il est garant de l'indépendance nationale et de l'intégrité du territoire.»

Cette même constitution en son article 27 (nouveau) met le président de la République au dessus de la mêlée en lui interdisant de faire partie des organes dirigeants d’une formation politique. Le Président de la République est donc garant du bon fonctionnement de tous les pouvoirs. A quoi servirait un organe d’arbitrage entre les institutions ?

Place de l’armée

Le plus inquiétant parmi les thèmes proposés par les nouvelles autorités au menu des Etats généraux de la démocratie, c’est : «Place des Forces Armées et de Sécurité dans le dispositif politique et institutionnel.» Le principal obstacle à la démocratisation de la Mauritanie, c’est l’intervention récurrente de l’armée dans le jeu politique par des coups d’Etat.

L’influence politique de l’armée est telle que certains penseurs et politiques mauritaniens ont fini par céder au fatalisme en appelant à une sorte de légalisation de cette influence. Ils (Ces penseurs et politiques) se font défenseurs de la solution turque avec une armée ayant droit de regard sur les institutions de la République.

La Constitution du 20 juillet 1991 ne donne aucun rôle politique à l’armée. Elle la soumet plutôt à l’autorité du président de la République qui en est le « chef suprême.» Modifier la Constitution pour permettre à l’armée d’avoir droit de regard et de contrôle sur la présidence de la République, le parlement et la justice ne s’apparenterait-il pas à une constitutionnalisation des coups d’Etat ? Pour ceux qui ne désespèrent pas de la démocratisation future de la Mauritanie, la proposition de thème devait être «Comment éloigner définitivement l’armée de la politique ?»

Referendum constitutionnel.

Pour la mise en œuvre de ces propositions, le Haut Conseil d’Etat et le gouvernement ne pourraient faire l’économie d’une révision constitutionnelle. Les mauritaniens, comme pour la transition d’après putsch du 03 août 2005, pourraient être appelés au referendum pour amendement de la constitution du 20 juillet 1991.

«L'initiative de la révision de la Constitution appartient concurremment au Président de la République et aux membres du Parlement » Dispose l’article 99 (nouveau) de la Constitution. Comme il n’y a pas de président de la République en exercice depuis le 06 août, le parlement pourrait prendre l’initiative. L’économie du référendum peut être faite si «le Président de la République soumet un projet de révision au parlement convoqué en congrès. »Et, comme le Général n’est pas Président de la République, les probabilités de referendum s’accentuent.

Khalilou Diagana
khalioubi@yahoo.fr
----------------------------------

il manquera toujours :

- l'audit du pays
- la commission vérité et réconciliation
- le mode de scrutin à la proportionnel pour que tous les les partis soient représentés au parlement.
- confirmation des nominations par le parlement après enquête sur leur passé des no-minés( si possible depuis la maternelle).

- La place des Damitudes (lol).

maatala

Anonyme a dit…

Tout laisse présumer que ces journées de concertations seront le plus grand échec jamais vécu.

Les antagonismes et les non dits sont tellement entre le RFD principal acteur politique de cette mascarade et la junte sont tellement importants à telle enseigne, que le RFD sinon son chef va rapidement se rétracter. Il constatera que ce que ne cessent de marteler les gens du Front est pure vérité.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanhaji
Bilkiss
BL
Bouguelba
Maata (ESSOULE WARKHASS)
Aiuon 1
Bruce Lee
Wahid Mene Ehel Likhla
Essoule Warkhass
Abou Arab
Bouhnouk
Rose Du Sahara
G Sand
La Crevette
Pacco
Manichi
Volatil (LIVCHEYCHE)
Lambda
Cheikh El Hilla
Nomade Moderne
Maghadilou
LM
ERC
Yannis le Roi
Alioune
Chinguettien
Eurotanien
Rajel Alchimiste
Bison du Ksar
Dookak
Matahari
MMS
A-
A+
KBG (ESSOULE V'CHEYCHE)
Lemlahlah
Chebiba
Abou Zayd
Azawane
Houda Sylva
XOULDY (LE VAGABOND NATIONAL)
Saidchinguity
Copiarpegar
Rimo
Kimporte
Trundrumbalind
President Moawiya (Le digne fils de la Mauritanie)
President Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi (le president legitime)
General ABDEL Aziz (L'Usurpateur en chef qui ne sait toujours pas que les coups d'etat ne sont plus a' la mode.)
General Ghazouani (que je cherche toujours a' comprendre.)
General Felix Negri ( qui doit se demander se qui se passe dans la tete d'Abdel Aziz.)
Colonel Ahmedou Bamba (qui doit aller a' Touba pour devenir Maire de ladite ville et nous laisser vivre en paix en Mauritanie. Il doit profiter de l'occasion pour deposer son ami Abdel Aziz a' Louga)
Colonel Messgharou ( qui decouvre qu'il y a plus de sagesse dans les palmiers de Z'RIBITE Swyessa que chez les grands bandits du HCE.)
Sidi Mohamed Ould Maham (qui quitte le droit...legitime pour le droit de la..jungle.)
Colonel Ely Ould Mohamed Vall (qui a devore' tout. Memes nos chameaux, moutons, chevres et anes ne lui ont pas echappe'.)
Sidi Mohamed Ould Boubacar (qui reste silencieux.)
Ahmed Ould Dadah (qui ne cesse de tomber dans les pieges militaires)
Ahmedou Ould Abdallah (le meilleur Mauritanien qui doit eviter les pieges)
Messaoud Ould Boulkhere (qui fait la fierte' des couches opprime'es et qui est le seul dirigeant politique Mauritanien avec une veritable assise populaire.)
Ould Mowloud (je le respecte. Pret pour la revolution, la lutte continue (rire))
Sarr Ibrahima (qui cherche toujours a' comprendre le Maures. Maintenant c'est Balas le traumatise' par les evenements qui le traumatise.)
Boubacar Ould Messaoud (qui est entrain de liberer la Mauritanie de l'esclavage...militaire.
Breika Ould M'barek (qui a la nostalgie des structures d'education des masses)
President Haidallah (qui est occupe' par la drogue...familiale.)
Senateur M'bare' (qui reconnait le pouvoir illegitime parce que le pouvoir legitime ne le reconnait plus comme personne credible)
Aly Fall (qui a etudie' le droit pour devenir avocat afin de s'eloigner de la legalite'.)
Aly Fall du MDR (qui a fait un doctorat en Sciences Politiques pour faire de la mauvaise politique.)
Mohcen (qui crea la Mauritanie.)...etc.
MES MEILLEURS VOEUX A TOUS LES SAGES, PATRIOTES, OPPORTUNISTES, VAGABONDS, IGNORANTS ET IMBECILES DE LA MAURITANIE.QUE LE TOUT PUISSANT ALLAH OUVRE LES ESPRITS DE CEUX QUI N'ONT JAMAIS VU LA LUMIERE (JE PENSE A' 90% DES PERSONNES CITE'ES PLUS HAUT) ET QU'IL CONTINUE A' GUIDER LES PAS DE CEUX QUI SONT DANS LA BONNE DIRECTION.

Anonyme a dit…

Grace a' nos sources au niveau de la primature, nous avons pu obtenir le programme suivant pour les EGD:

27 decembre: Journe'e Sans Democratie
28 decembre: Journe'e Sans Constitution
29 decembre: Journe'e Eloges d'Abdel Aziz
30 decembre: Journe'e Creation de la Mauritanie. Le debat sera dirige' par Mohcen
31 decembre: Journe'e Comment Faire un Coup d'etat. Le debat sera dirige' par Abdel Aziz
1er janvier: Journe'e Comment tomber dans les pieges. le debat sera dirige' par Ahmed Ould Dadah
2 janvier: Journe'e Comment Profiter des Coups d'Etat. Le Debat sera dirige' par Ablay Wade et le Mr. "il n'y a pas eu de coup d'etat de la Foret Ivoirienne.
3 janvier: Journe'e Comment detourner. le debat sera dirige' par Ely Ould Mohamed Vall
4 janvier: Journe'e Vous Etes des Malades Mentaux. Docteur Dia sortira de sa retraite pour diriger le debat
5 janvier: Journe'e EST-CE QUE LA DESTRUCTION NATIONALE DOIT CONTINUER? Le debat sera dirige' par le comite' militaire au grand complet.

Anonyme a dit…

Couly est l'invité d'honneur le 4 janvier !!!

Anonyme a dit…

Est-ce que ce depart du Commissaire Principal Mohamed Abdallahi Ould Taleb Abeidy dit Ould Adda, signifie le debut de l'eloignement de Ehel Charg en general et des Aiounois en particulier de certains postes strategiques?
Je ne serai pas surpris si on me dit que le general usurpateur en chef s'est separe' de son ami Ghazouani.

Anonyme a dit…

Ano,

Il ne manquerait plus que les charg aient marre de ce cirque et decident d'avoir leur 6 janvier 2009! Ils ont loupe leur chance la derniere fois et ella bismillhi rahmani rahimi.Ya bouhouboini weddaatlak tikti.

яimσ a dit…

salut ,



l'électricité prépayée ,des carte de recharge en courant !

voir la vidéo

Anonyme a dit…

Ano 14:59

Ould Adda ne peut être éloigné que dans le cadre d'une opération mains propres réelle. C'est donc un bon signe sur la volonté de de nettoyer un peu... devant sa porte avant le dedans.

Mestour Haal

Anonyme a dit…

Le vieux Tandia est anti-coup, comme le Mali. Les 2 connaissent des choses qu'on ne connait pas. ATT et TANDIA sont des militaires et n'abandonnent pas facilement leurs freres d'armes, meme a l'issue d'un coup d'etat.Nos generaux sont-ils impliques dans quelque chose que leurs 2 aines n'aiment pas? Semble que Messaoud ne va pas participer aux EGD.
-----
Le Président Mesaoud Ould Boulkheir et la délégation qui l’accompagne reçus par le Président Mamadou Tandja. Le Président de l’Assemblée Nationale Monsieur Messaoud Ould Boulkheir et la délégation qui l’accompagne ont été reçus mercredi à 11h au Palais présidentiel à Niamey par le Président Mamadou Tandja. Au cours de cette audience qui s’est déroulée en présence du ministre nigérien des affaires étrangères de conseiller à la présidence, le Président de l’Assemblée nationale a fait un exposé sur la situation en Mauritanie depuis le coup d’Etat du 6 août 2008, développant les circonstances du putsch et ses conséquences sur la Mauritanie. Le Président Messaoud O Boulhkeir a fait le point sur sa tournée en Afrique. Prenant la parole à son tour, le Président Tandja a salué le l’action du FNDD et le courage de ses membres. Il a affirmé ce noble combat est celui de toute l’Afrique, qui ne peut que respecter les textes adoptés par l’Union Africaine, précisant que le Niger fera tout ce qui est possible pour aider au succès de notre cause et au retour de la légalité constitutionnelle. • Le Président Messaoud Ould Boulkheir et la délagation qui l’accompagne se réunissent avec la société civile et la presse au Niger Poursuivant ses activités à Niamey, le Président de l’Assemblée nationale et la délégation qui l’accompagne ont tenu mercredi une réunion avec la société civile et la presse au Niger. A cette occasion, le Président Messaoud Ould Boulkheir et sa délégation se félicitent de l’adhésion de la société civile et de la presse nigériennes au combat de notre pays qui est le combat de toute l’Afrique pour l’instauration et la pérennisation de la démocratie. • Le Président Messaoud Ould Boulkheir et la délagation qui l’accompagne assistent à débat organisé par l’association des amis du Président Sidioca Le Président de l’Assemblée nationale Monsieur Messaoud Ould Boulkheir et la délégation qui l’accompagne ont assisté mercredi soir à un dîner-débat organisé par l’Association des amis de Sidioca qui regroupe des membres de la majorité et de l’opposition au Niger. A cette occasion, les membres de l’Association ont réaffirmé leur soutien au combat du peuple mauritanien pour restaurer la légalité constitutionnelle. A cette occasion, le Président Messaoud a remercié le Président Tandja, le gouvernement et le peuple nigériens pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité généreuse dont sa délégation et lui ont été l’objet, ainsi que pour leur soutien à la cause de notre pays.

Anonyme a dit…

Mais où es-tu?
si loin sans même une adresse
et que deviens-tu?
L'attente est ma seule caresse
Et je t'aime encore
Mais où es-tu?
Si loin sans même un adresse
et que deviens-tu?
L'espoir est ma seule caresse
et ça me dévore, et tout le reste m'est égal.
De plus en plus fort, à chaque souffle à chaque pas, et je t'aime encore et toi?... Tu ne m'entends pas

Anonyme a dit…

Aziz doit etre ferme avec les compagnies de telephonie: plus de puces anonymes. La population ne verra aucun probleme que toutes les puces soient bloquées immédiatement. Pour les réactiver, il faut fournir sa carte d' identité. Les nouvelles puces ne deviennent operationnelles que 24 heures après pour pouvoir les enregistrer. C' est la pratique dans quelques pays ou on entend pas parler de bombes manipulées à distance. A-

----------


Après 95 attentats exécutés par le moyen du téléphone portable

La désactivation des puces anonymes déroute le GSPC
Par :Madjid T
Lu : (3943 fois)
L’ouverture anarchique du marché de la téléphonie mobile et la recherche du gain facile ont eu de sérieuses conséquences sur la sécurité du pays. Maintenant que l’État a repris son rôle de contrôle et de régulation à travers l’ARPT, les groupes terroristes ont perdu une arme redoutable.

En perdant l’un de leurs outils de communication les plus importants, à savoir le téléphone portable muni de la fameuse puce anonyme, les groupes terroristes du GSPC sont complètement déroutés. Les actions terroristes sont en nette diminution puisqu’on n’enregistre qu’une dizaine d’attentats durant ces derniers quatre mois, soit une moyenne de deux attentats par mois et aucune attaque kamikaze relevée. En plus de la pression exercée sur les groupes terroristes qui ont perdu plus de 120 éléments dont plusieurs “émirs” au cours de cette année 2008, de nombreux observateurs relèvent que “l’indisponibilité” de la puce téléphonique anonyme est pour beaucoup de choses dans ce recul des groupes terroristes et le reflux de leurs attaques.
En effet, en dehors de l’attentat qui a coûté la vie à cinq gardes communaux le 4 octobre dernier, aucune autre opération remarquée n’a pu être menée par les groupes terroristes depuis le mois de septembre, début de l’opération de désactivation des 2 578 775 cartes SIM prépayées. Les groupes terroristes éprouvent, ces derniers temps, d’énormes difficultés pour coordonner leurs actions et surtout pour entrer en contact avec les membres de leurs réseaux de soutien, ou tout simplement pour actionner leurs bombes. Les terroristes n’ont plus cette facilité de “griller” autant de puces qu’ils veulent pour éviter d’être remarqué ou repéré. On se souvient que pour l’attentat kamikaze de Thénia du 30 janvier 2008, Droukdel, l’“émir” du GSPC a usé, selon un terroriste arrêté, de plus de dix puces anonymes pour transmettre ses messages à l’“émir” Gouri qui a mené cette opération.
Aujourd’hui, avec la vente réglementée des puces, une telle opération est difficile à mener. En plus de leur utilisation à des fins de communication, les puces anonymes sont considérées comme des pièces essentielles dans le montage et la fabrication d’une bombe. Les services de sécurité découvrent toujours ces puces dans les cachettes ou les casemates des terroristes. C’est dire l’importance qu’elles représentent pour les katibate et les seriate du GSPC qui ont toujours privilégié ce mode opératoire dans leur dispositif meurtrier. Plus de 95 des attentats menés ces trois dernières années ont été exécutés à l’aide de ce moyen,
car ces groupes, qui n’arrivaient pas à engager des batailles corps
à corps avec les services de sécurité, ont trouvé la parade pour perpétrer leurs attentats.
Ils ont même poussé le bouchon jusqu’à approvisionner en téléphones portables des jeunes non fichés et surtout des écoliers pour s’attaquer aux éléments des services de sécurité. Les terroristes ont longtemps profité de l’anarchie qui a régné ces dernières années dans le marché de la téléphonie mobile pour mener leurs attaques. Il a fallu l’intervention des hautes autorités du pays pour que les puces non identifiées, devenues synonymes de menace pour la sécurité nationale, soient désactivées. À l’heure actuelle, il est possible d’affirmer que l’opération de désactivation des puces a atteint en grande partie ses objectifs.

Anonyme a dit…

A-,

Tous les experts dans le domaine de la securite' vous diront que 100% securite' N'EXISTE PAS!
On a deja arrache' a' notre peuple 99% de sa liberte'. Il faut lui laisser le 1% qui reste!
C' est tout de meme etonnant d'attendre un intellectuel dire qu'il faut identifier tous ceux qui appellent.
J'ESPERE QU'ON N'INVITE PAS LA NAISSANCE D'UN ETAT 100% POLICIER A' COTE' D'UN ETAT QUI EST DEJA 100%...COUP D'ETAT MILITAIRE.
Comme je l'ai deja souligne' a' plusieurs reprises, le terrorisme est un phenomene reel contre lequel il faut lutter avec tous les moyens dont nous disposons MAIS CELA NE SIGNIFIE POINT QU'IL FAUT TRANSFORMER TOUTES LES MAURITANIENNES ET TOUS LES MAURITANIENS EN TERRORISTES REELS OU IMAGINAIRES!!!!


Mestour Haal,

Peux-tu nous dire ce que le Commissaire Principal Ould Adde' a detourne'?
If you cannot put up, I would advise you to shut up!!!!
Je suis bien fache' parce que je constate qu'on utilise toujours les cadres de ma region pour faire le sale boulot. Une fois qu'on n'a pas besoin d'eux, on les jette par la fenetre!
Le digne fils de la Mauritanie son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya est le president Mauritanien qui a donne' le plus de pouvoir aux cadres de ma region. Ai-je besoin de dire les consequences de la tentative avorte'e de juin 2003 pour ma region?

maatala a dit…

Salam

Couly

Shame on you

Raisonner en terme de région est archaïque et malsain, car cela mène droit vers la Somalisation.

Comment oses-tu parler de nation voire d'interet supérieur de la Mauritanie.

De quoi avoir le dégoût et la nausée, quand je pense qu'ils utilisent leur tributs et leur région pour avoir un morceau de la béte agonisante dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

Declaration relative à la non participation du PMDE aux journées de concertations.

Extrait:

"S’agissant des journées de concertations, le PMDE considère que la participation des forces rétrogrades, des féodaux, chefs de tribus et autres notables incarnant un autre âge est une véritable mascarade"

On prend les mémes et on recommence en somme.

Une position qui méritre le Respect dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Couli,

Je ne suis pas entrain de demander de faire de la Mauritanie un monde orwelien (j' espere que tu as lu 1984 de George Orwell, au moins recemment). Dans les pays ou tu n' entend pas parler de bombes posées, ils exigent ta carte d' identité et ton code fiscal justement pour te localiser au cas ou tu es implique dans la pose de bombes explosees a distance, grace aux puces de telephones. Saches mon ami que les telephones aujourd' hui peuvent se faire ecouter pendant et bien apres la communication. Par ailleurs les US possedent le fameux code de toutes les puces au monde. Ayant perdu 12+15+4 soldats innocents (31 peres de familles) a travers le terrorisme, je ne serai pas gene une minute de faire enregistrer mes puces. Dans la situation actuelle, c' est un devoir civique. Imagine des poseurs de bombes le faire au marche central et le degat qui s' en suivrait.


Take it easy man. Dans ta reponse a Haal, tu sembles enteriner le coup de 2003 contre Maawiya. Comme Maatala te l' a deja dit: soit consistant. You can't eat your cake and still have it. Ou tu es pro-Taya ou pro-chez toi.

Merry Chrismas. A-

Anonyme a dit…

je crois avoir trouvé quelques mots sympa , je vous évite les auteurs:

" 1-Vivre, c'est se réveiller la nuit dans l'impatience du jour à venir, c'est s'émerveiller de ce que le miracle quotidien se reproduise pour nous une fois encore, c'est avoir des insomnies de joie

2-Ceux qui aperçoivent la lumière avant les autres sont condamnés à la poursuivre en dépit des autres.

3-Tout semble impossible à ceux qui n'ont jamais rien essayé.

4-N'oublions pas que toutes les croyances populaires, même les plus absurdes en apparence, reposent sur des faits réels, mais mal observés. En les traitant avec dédain, on peut perdre la trace d'une découverte.

5-Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif, et son futur est toujours conditionnel

6-Un bienfait n'est jamais perdu. C'est peut-être pour ça qu'on n'en trouve jamais !

7-Ici gît suis. Ici gît reste."

ciao ciao

Yanis le R. a dit…

Les états généraux de la démocratie annoncées vont réunir 900 participants, nous dit-on, repartis en 5 atéliers.

Un tel nombre de personnes ressemblent bien à un congrès qui habituellement entérine un programme et des décisions déjà préparés en comité restreint...

Est-ce qu'il y aura des votes et comment tout cela (avis et multitude) sera organisé?
Un représentant d'une ONG-cartable aura-t-il la même voix qu'un député ou un maire?

Les recommandations, au vu des participants présents, ne feront-elles pas la bonne place aux "les thèses militaires" (nécessité de suspendre la constitution, organisation d'une élection présidentielle anticipée, pas de restriction sur la candidature à la présidentielle)?

Je suis sûr et certain par contre d'une chose: la motion de soutien des "congressites" au HCE!
Un quitus de reconnaissance que recherche bien le HCE et son gouvernement actuellement...

Les mauritaniens "khamne" les participants et les participants "khamne" leurs intérêts particuliers...

Yanis le R. a dit…

Par ailleurs, pourquoi Sidioca reste à Lemden?
Il est libre, n'est-ce pas?
Alors qu'attend-il au fin fond de son village?
A l'étranger, il mettra plus de pression sur la junte et n'aura pas de souci de voyager sur le dos de la communauté internationale cette fois-ci...
Ainsi au moins, on ne tardera pas à avoir une élection présidentielle car il ne faut pas trop compter sur les EGD pour accelérer le processus...

Anonyme a dit…

Yanis ya habibi,

Tu as vu juste. Khamna Aziz, khamna ce foutu bled. C'est ce qui va exactement se passer.J'ai regarde la TVM ce soir et je revois le PRDS a l'oeuvre. Aziz a bien appris la methode avec Taya. Le grain de sable est le croche-pied de AOD ...

A-

Anonyme a dit…

Sidioca ne peut pas bouger sans passeport, mais Messaoud est en dehors pour faire le boulot. C'est complique, notre histoire.

Beaucoup de silence aujourd'hui.C'est comme nos meilleurs amis ont disparu. Il. Y a au moins des fetards parmi nous.

Copiarpegar: where are you man? I can't hold it here alone without you.

A-

Yanis le R. a dit…

Cher A-

Sidioca a bien un passeport classique. Ce qui a été retiré c'était le passeport diplomatique avec la mention président de la République, si j'avais bien compris.

Yanis le R. a dit…

A-,

Le problème c'est qu'au pouvoir, on devient autiste.
Aziz à Rosso au cours de sa conférence de presse a reconnu que quand on est au pouvoir, on ne reçoit que des louanges et des applaudissements. Une façon de dire que les mauritaniens ne font que suivre, ce qui n'est pas très diplomatique comme reflexion pour un futur homme politique... Mohcen d'ailleurs n'a fait que reconnaître ce fait dans son texte empreint de légèreté...
Il doit se l'appliquer, la même remarque...
Mais le pouvoir "be ett-aamtou" (a un goût) disait Moktar O. Daddah, en hassania pour la première fois, à l'inauguration du congrès du PPM en 1975...

Khalil Balla Gueye a dit…

C'est moi qui ai écrit les statuts du PMDE par une chaude nuit estivale dans un immeuble situé en face du resto libanais "le prince"!
L'idée d'un parti écolo m'était venue et j'en avais parlé à certains amis qui quelques mois plus tard m'ont mis en contact avec dellahy qui avait aussi la même idée que moi!
J'en fus le 1er SG ,mais au retour d'une mission à Lisbonne ,je me suis rendu compte que mon ami Dellahi n'avait pas tout à fait les mêmes "idées" et surtout desseins que moi ,je me suis retiré voyant venir la confrontation et dellahy a continué tout seul avec les autres et je leur souhaite de tout coeur bonne chance!Le PMDE ,c'est un peu mon bébé, je puis dire que j'en aurais été l'un des "géniteurs" sans aller jusqu'à en disputer la paternité à Dellahi qui aura eu le mérite de persévérer pour réaliser ses "desseins" que je ne partageais plus!Et pour cause!Et puis , il faudrait quand même le reconnaître quand je l'ai quitté, le PMDE n'avait pas encore son recipissé du MINT, le reste c'est mon ami Dellahy qui l'aura réalisé tout seul!
Malgré tout, j'éprouve tjrs de la sympathie pour ce parti et son leader en raison de mon indécrottable fibre écolo verte!Même ici en RFA encore et toujours!Ce fut là, la 1ère ,UNIQUE et sûrement aussi la DERNIERE FOIS que KBG se serait laissé "pétrir" dans un moule partisan!

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Yanis,

Merci de nous lire cet article et partager tes vues la-dessus. Nous ne faisons plus partie de "L'Afrique du Nord" et l'UMA n'existe plus. Une force militaire de l'UA c'est fait pour casser la gueule aux mauvais eleves et la RIM, la Guinee et le Zimbabwe en font partie maintenant.Merci d'avance.

Mon zami copiarpegar me manque.

A-
------

L’Algérie abritera la base d’entraînement d’une brigade militaire

El Khabar, 24 décembre 2008

L’Algérie a donné son accord quant à abriter une base d’entraînement des forces militaires composant la brigade d’Afrique du Nord appartenant à l’Union Africaine.L’Algérie y participera avec deux régiments de l’armée et un autre de la police militaire, alors que l’Egypte abritera le commandement de la brigade. Le Maroc a « boycotté » l’opération de composition de la brigade à cause de la « suspension » de son adhésion à l’Union Africaine.La Libye a abrité, avant-hier, la deuxième réunion des ministres de la Défense des pays Nord Africains avec la participation de délégations Algérienne, libyenne et Tunisienne ainsi que le commissariat de l’Union Africaine. A la fin de la réunion, on a convenu sur la méthode d’entraînement territorial et le programme organisationnel pour la planification modifiée, et la structure et les règles de la base administrative relatifs à la brigade militaire d’Afrique du Nord, et le programme organisationnel du secrétariat exécutif, et le budget prévisionnel de 2009.A la fin de la réunion, on a désigné l’Algérie pour abriter la base d’entraînement des forces composant la brigade, et l’académie militaire interarmes de Cherchell a été chargée de mener la mission. L’Algérie a décidé de faire partie de la brigade avec deux régiments militaires et un troisième régiment de la police militaire, alors que l’Egypte y participera avec un seul.Les forces de la brigade se concentreront en Afrique du Nord, et leurs missions principale est d’augmenter les potentialités de règlement des conflits internes et frontaliers pour permettre aux efforts du continent à éviter l’internationalisation de ses affaires, à l’image du dossier du Darfour.  
24-12-2008

Par A. K / Rubrique Traduction    

Khalil Balla Gueye a dit…

Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

Les anciens présidents , MAEC et quelques autres fonctions dont je vous épargnerais l'énumération ont DROIT au passeport DIPLOMATIQUE à VIE!
Donc le RETRAIT du passeport diplomatique est bel et bien ILLEGAL!
Même le "sénateur-disque-rayé" Mohcen a reconnu dans son trémolo injurieux que Sidioca fut bel et bien PR, si je puis dire!Donc il faudrait lui lui rendre son INALIENABLE passeport diplomatique fut-il encore PRESIDENT comme le pensons nous autres LEGALISTES ou "slmt ex-président" pour les PUTSCHISTES , SAFFAGAS et autres hors-la-loi!

dixit le "sénateur-disque-rayé" Mohcen =
"L’impudeur politique qui découle des propos de l’ancien « Président » Soca, heurte tous les esprits subtils contraints aux égards qui lui sont désormais dus. ».

25 décembre 2008 23:37

Anonyme a dit…

Prenez note. Un nouvel OPEP du gaz vient de se creer.AMI ne va pas en parler. Le siege est DOHA.Le prix du petrole est indexe sur celui du gaz. Ils vont faire augmenter le prix du gaz pour ramener le prix du petrole dans les $60-80 le baril.

A-
-----


Le deal des pays exportateurs de gaz El Watan, 24 décembre 2008 Le Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG) devient désormais une organisation formelle dotée de statuts et d’un siège. Ainsi, le 7e FPEG a été sanctionné hier par la signature des statuts du forum et le choix de la capitale qatarie, Doha, pour abriter son siège.Les participants ont également choisi la capitale du Qatar pour accueillir la 8e session du FPEG, a indiqué le ministre russe de l’Energie, Sergueï Chmatko, dans une conférence de presse organisée à l’issue des travaux. Selon Chakib Khelil, ministre de l’Energie et des Mines : « Cette étape nouvelle de l’évolution de notre organisation est nécessaire et la démarche qui nous est proposée est la plus appropriée. » Le FPEG est resté jusque-là une organisation informelle. D’après M. Khelil, l’objectif consiste notamment à doter le forum d’un conseil des gouverneurs composé des représentants des pays membres, qui constituera « une sorte de conseil d’administration ». Ainsi, le mode de fonctionnement de cette nouvelle organisation ressemble-t-il a priori à celui de l’OPEP, mais les ministres des pays membres du FPEG se sont gardés soigneusement d’articuler le mot « OPEP du gaz ». La seule différence relevée entre le futur Forum des pays exportateurs de gaz et l’OPEP, c’est que le FPEG est appelé à agir à moyen et à long termes. C’est-à-dire que cette nouvelle organisation, selon M. Khelil, œuvrera, d’une part, à « éviter les déséquilibres offre-demande sur les marchés pendant des périodes plus ou moins longues » et, d’autre part, à « faire face à des développements et/ou des initiatives imprévues de ces mêmes marchés ou de leurs cadres institutionnels ». Le ministre russe de l’Energie a tenu à préciser qu’« il n’y a aucune raison d’associer directement » la nouvelle organisation à celle de l’OPEP. « C’est pourquoi nous n’allons certainement pas discuter aujourd’hui de la nécessité de se mettre d’accord sur les niveaux d’extraction de gaz. Nous avons une vision plus large », a également expliqué Sergueï Chmatko. Le Premier ministre russe, Vladimir Poutine, a estimé à cette occasion que « l’ère du gaz bon marché » touche à sa fin. Ne souffrant aucune ambiguïté, le discours de M. Poutine sonne telle une sévère mise en garde lancée à l’adresse des pays consommateurs de l’énergie. « L’époque des ressources énergétiques bon marché, du gaz bon marché, touche à sa fin, en dépit des problèmes financiers connus », a déclaré M. Poutine sans ambages, en présence de tous les membres du FPEG. Il a ajouté par la même occasion que « la crise financière et la crise économique qui s’en est suivie sont devenues une épreuve sérieuse pour le secteur du pétrole et du gaz dans le monde. D’août à novembre, les prix du pétrole ont été presque divisés par quatre », alors que « les frais pour l’exploitation, la production et le transport du gaz augmentent inévitablement », a-t-il souligné encore. Depuis le dernier sommet de l’OPEP à Oran, tenu le 17 décembre et auquel la Russie a pris part, l’évolution des prix du pétrole sur les marchés internationaux, sur lesquels sont indexés ceux du gaz, n’a cessé de susciter l’inquiétude des pays producteurs. Cette question a été justement inscrite en gras à l’ordre du jour du 7e Forum des pays exportateurs de gaz (FPEG). Créé en 2001 à Téhéran (Iran), le FPEG est composé de 15 Etats membres dont l’Algérie, la Russie, l’Iran, le Venezuela et le Qatar. Ces pays détiennent 73% des réserves de gaz et plus de la moitié de la production mondiale de gaz. Les trois grands producteurs de gaz, en l’occurrence la Russie, l’Iran et le Qatar, contrôlent, quant à eux, un volume d’environ 60% des réserves mondiales de gaz. C’est dire que si les avertissements de Vladimir Poutine venaient à être mis en marche, ceux-ci n’iront pas sans créer un grand impact sur les marchés.Par Ali Titouch

Yanis le R. a dit…

A-,

Je trouve que c'est une bonne nouvelle que les pays d'Afrique du Nord enfin mettent la main à la pâte avec la possibilité d'envoyer des troupes dans le cadre des actions de maintien de la paix de l'UA.
Jusqu'ici c'était le Nigéria surtout et d'autres pays d'Afrique noire (Angola, Côte d'Ivoire, sénégal etc.) qui constituaient ces forces africaines, que ce soit au Libéria, en Sierra léone, en RCA ou aux Comores (Ile d'Anjouan).
Le Maroc avait été au Katanga, mais c'était il y a bien longtemps...
L'armée doit être au service de la paix, c'est une mission naturelle.
Et pas au pouvoir, une mission exceptionnelle...

Yanis le R. a dit…

Il paraît qu'un exil de Sidioca au Gabon a été évoqué ces derniers temps (Maatala ente vem?)

Anonyme a dit…

Maata,

Je n'ai nullement honte de dire que je suis bien fache' de voir que le plus souvent on utilise les cadres de ma region pour le sale boulot et une fois qu'ils terminent la "mission", on les jette par la fenetre "comme un morceau de bois avec lequel on a fini de se torcher."
La contradiction et la confusion n'existent que dans ton esprit. Defendre les interets superieurs du peuple Mauritanien ne signifie point qu'on doit oublier qu'on vient d'une ville et d'une region. Les interets regionaux et les interets nationaux sont complementaires et compatibles, le contraire m'etonnerait!

A-,

Tu n'as pas compris ma reponse a' Haal. Je n'ai jamais supporte' et je ne supporterai jamais un coup d'etat! La tentative de Saleh Ould Hanena a coute' chere a' ma region. Comme je l'ai souligne' dans un ecrit precedant President Moawiya est la personne qui a donne' le plus de pouvoir au Hodh.

Je suis contre un gouvernement central fort qui dicte tout a' partir de la capitale. Je suis partisan de la philosophie du defunt president du parlement Americain (Speaker of the House), Tip Oneil qui dit que" all politics are local."

On a demis un Commissaire Principal de ses fonctions et Mr. Haal l'a indirectement accuse' de corruption. J'aimerais bien qu'il me donne des preuves. ALL I AM ASKING HIM IS TO PUT UP OR SHUT UP!!!!

Ceux qui veulent de la Somalisation de la Mauritanie sont connus. J'ai la conscience tranquille et je n'ai rien a' me reprocher. Mes sentiments a' l'endroit de la Mauritanie et a' l'endroit du digne fils de la Mauritanie son excellence Moawiya, sont connus. ILS N'ONT ABSOLUMENT PAS CHANGE'!!!!

Khalil Balla Gueye a dit…

S'il faudrait en plus faire le boulot des "moissonneurs et autres rabatteurs sélectifs" d'articles , je ne m'en sortirais point!
Contenir et endiguer sur ce blog la "marée brune" (mais alors là,surtout pas noire)de la "déferlante méphistophélique", rappeler les dates anniversaires ou commémoratives exp 28-11-90 Inal, répondre aux admirateurs et surtout aux admiratrices(sic)anonymes,défendre la démocratie et Sidioca ,animer un blog tout seul à cet effet...etc!!Admiratrices, eh oui, pince sans rire ,j'ai même ma BELGHISS,une vraie de vraie Yemenite mâcheuse de qat hallucinogène comme il se doit au Yemen!Je vous en reparlerai peut être bien plus tard, sachez qu'elle s'appelle bien BELGHISS,je n'ai rien inventé!!
Et s'il faudrait en plus que j'aille labourer le net pour moissonner les articles à la place des "ouvriers agricoles" attitrés du blog ,je ne m'en SORTIRAIS JAMAIS!Au SECOURS!Tout cela est bien trop pour les frêles épaules de l'ex diplomate tire-au-flanc que j'ai tjrs été!A terme, ce serait à coup sûr l'effondrement assuré pour le "rouspéteur neurasthénique ou dépressif" (c'est kif kif) que je serais!!

Enfin,pour tout vous dire un DIAGANA en vaudrait bien un autre, même si le 1èr serait mon homonyme et qu'avec le second j'avais eu maille à partir à cause de qui vous savez!!
Et puis l'assassinat des 4 touristes français est certes regrettable,et QUE DIRE DONC DE 28 NEGRO-MAURITANIENS 18 ANS PLUS TÔT!!?Soyons conséquents,mais il est des personnes sur ce BLOG qui seraient VRAIMENT INCORRIGIBLES!
Même avec KBG aux trousses et au c...!
Bonne année à tous et de préférence sans FEUX D'ARTIFICES même si j'en ai déjà acheté pour 15 euros à cause de mes fêtards d'ados, la marque est chinoise,les inventeurs de la POUDRE!De la bonne QUALITE DONC!!

"Une stèle pour une mémoire sélective"
Abdoulaye DIAGANA,OCVIDH

Monsieur Mohamed Lemine ould Dadde, Commissaire aux droits de l’homme du gouvernement militaire

Vous avez inauguré une stèle dressée à la mémoire des touristes français victimes de la barbarie il y a juste un an. Dans un passé récent vous et moi avons partagé les mêmes rangs au nom d’un idéal de justice et de démocratie, comme quand nous nous mobilisions pour la libération de Chbih Ould Cheikh Malainine, ou pour dénoncer les conditions dans lesquelles le dictateur Ould Taya avait organisé le scrutin électoral de 2003 en emprisonnant le candidat Ould Haidallah à la veille du vote, ou enfin quand nous nous démenions pour épargner à Salah Ould Hanena, à Abdarahmane Ould Minih et à leurs compagnons d’infortune la peine de mort qui leur pendait au nez. Vous et moi avons également en commun ce Manifeste des Justes dont l’assermenté que vous êtes ne peut ignorer la substance. Les aléas de la vie (et du combat politique) vous ont conduit vers d’autres rivages qui s’accommodent plus facilement des exercices de contorsionniste comme l’allégeance à un ordre qui use de la contrainte pour se substituer illégalement à l’ordre constitutionnel. J’ignore où vous étiez lors de la commémoration du 48ème anniversaire de l’accession de la Mauritanie à l’indépendance ; j’étais moi du côté des veuves et des orphelins qui commémoraient un autre anniversaire, bien triste celui-là : la pendaison le 28 novembre 1990 à Inal de 28 militaires négromauritaniens. 28 pour le 28 novembre. J’aurais aimé lire l’expression de votre visage quand Diary TOUMBO, courageuse veuve du lieutenant Sall Abdoulaye racontait les conditions dans lesquelles sont époux a quitté pour la dernière fois le domicile conjugal. J’aurais aimé également croiser votre regard après le témoignage des orphelins et des autres veuves qui n’ont a aucun moment exprimé de la haine ni réclamé vengeance malgré la cruauté de l’acte. Vous comprendrez dès lors, cher compagnon d’un temps, que ma joie ne soit que partielle quand je vois l’empressement avec lequel vous commémorez à juste raison la disparition de touristes occidentaux alors que vous ne faites aucun cas de la disparition tragique et criminelle de vos propres concitoyens. Comment le Juste que vous êtes censé être peut-il admettre et laisser perdurer un tel dualisme ? Il ne doit pourtant pas être difficile de retrouver leurs dépouilles pour les inhumer enfin selon le rite musulman avant d’ériger un monument contre l’oubli et pour faciliter le travail de réconciliation sans lequel il serait illusoire de vouloir conduire les mauritaniens à regarder ensemble dans la même direction ni même de partager le même destin. Il vous suffirait de demander à certains de vos compagnons d’aujourd’hui ‘du côté du bureau de l’Assemblée Nationale par exemple) qui doivent certainement avoir même vaguement une idée de ce qui s’est passé et de l’endroit où leurs frères d’armes ont pu être enterrés à la sauvette. Cela ne légitimera pas pour autant votre gouvernement mais vous permettra de faire quelque chose d’utile et de consensuel avant que vos patrons ne retournent bientôt dans les casernes qu’ils n’auraient jamais du quitter.

Avec mes cordiales salutations.
OCVIDH 25-12-08

Anonyme a dit…

Ya el khelta,

Comme je l' avais prédit, on va se faire frapper sérieusement, pendant qu' Aziz essaie de se faire roi comme Iznogood. Je suis tombé sur cet article qui dit in fine qu' il y a un autre Tourine en préparation. Connaissant l' esprit de la junte, ils vont utiliser la mort de quelques innocents soldats pour faire avaler leur rectification à la communauté internationale. Je vous laisse lire l' article ci-dessous d' El Watan d' Algérie. Le passage ci-dessous a retenu mon attention. J' avais cru que Paris-Dakar c' etait fini depuis que notre soeur Lemmat Mint Mogueya y a perdu ses plumes apres l' arret du Dakar.

copiarpegar: on ne peut pas laisser ces bédouins seuls. Nommer Abou El Voutouh pour présider les EGD est une preuve. Regarder la TVM est encore pire. Obama and Couli: please help.

"Si le gouvernement Français s’est abstenu de citer les étapes menacées, et refuse de divulguer la source du danger, alors tous les indices font état que la question est liée aux terrains de la Mauritanie, et à l’Organisation d’Al Qaida au Maghreb Islamique".

A-
---
LES ÉTAPES AFRICAINES « SÉRIEUSEMENT MENACÉES » PAR AL QAIDA

Vers une nouvelle annulation du Paris- Dakar

El Khabar, 24 décembre 2008

Le Gouvernement Français exerce une grande pression sur le comité d’organisation du rallye « Paris- Dakar », pour annuler les étapes de l’Afrique pour des raisons de sécurité.
Ce dernier fait état de menaces ciblant les concurrents, que l’Organisation Al Qaida avait annoncé à la fin de l’année passée, ce qui avait déjà donné lieu à l’annulation de l’édition 2008.
Le ministère Français des affaires étrangères a indiqué qu’ « il ne veut pas donner de détails sur les étapes faisant objet de menaces claires », et il a appelé les organisateurs « à prendre en considération nos directives ». Il a ajouté qu’il est toujours en contact avec les organisateurs pour les informer de la nature des menaces qu’il a qualifiées de « Dangereuses », et « sui sont liées à la sécurité de toutes les personnes concernées par la course ».
Si le gouvernement Français s’est abstenu de citer les étapes menacées, et refuse de divulguer la source du danger, alors tous les indices font état que la question est liée aux terrains de la Mauritanie, et à l’Organisation d’Al Qaida au Maghreb Islamique.
Les Français ont, à la veille du début de la course de l’édition 2008 dont le déroulement était prévu entre les 11 et 19 janvier précèdent, réussi à annuler la course, pour la première fois depuis sa création, et ce, après de grandes pressions politiques exercées sur les organisateurs et sur les agences touristiques qui, chaque année, sont chargées du transport des amoureux de la course et les opérateurs commerciaux vers les lieux traversés par les amateurs de sports mécaniques.
Pour la première fois depuis trente ans d’existence du Rallye, le comité d’organisation a décidé d’intégrer l’Argentine et le Chili dans le circuit. Le président du comité d’organisation, a affirmé, le mois passé, que la manifestation passera par l’Amérique Latine.



24-12-2008
Par H. Y/ Rubrique Traduction

Anonyme a dit…

My brother Couli,

Tu ne sais jamais ce que font les flics. Le trafic de drogue, ils y sont jusqu' au cu. Qu' ils soient de Aioun your home town ou Rosso, my home town. Merci de visiter le site de International Crisis Group et chercher les 2 articles sur le Sahara. Tu me promet de les lire tous et ça se lit comme Harry Potter. Au moins les services securitaires de 3 pays sont impliqués dans le trafic de drogue et d' armes: la RIM, le Maroc et l' Algerie. Tu dois etre misguided pour remettre en cause les trouvailles d' une institutions dont le boss a eu le prix nobel cette année. Profite pour lire leur rapport sur la transition.

copiarpegar: merci de refaire surface.

Anonyme a dit…

Yanis,

Merci pour l' info sur la possibilté de l' exile de Sidi au Gabon. It makes sense et c' est visible maintenant apres la visite express de notre PhD MAEC. Les French doivent etre derriere cette idee. Si Sidi etait casse-cou, il ne l 'aurat pas accepté. Ce serait laisser le terrain a AOD et niquer Messaoud.

Aprés la priére et le sexe à Libreville, Sidi va faire quoi? Ne quitte pas Lemden Sidi.

Je ne signe pas parceque j' ai honte de ce que j' ai dit.

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Khalil Balla Gueye a dit…

PS:pour compléter ci haut!
Je n'en tire aucun motif de fierté ou mérite particuliers pourtant, car les diplomates mauritaniens tenant un blog en cette période critique de l'histoire de notre pays ne doivent pas courir les rues ou plutôt les chemins inextricables du WEB!le hasard a voulu que cela tombât sur moi banalement!Un autre diplomate mis en condition aurait attiré l'attention des ricains plus que moi sûrement!
Et puis, je n'exclue pas que mes "collègues amerloques" soient tout banalement mus par un réflexe CORPORATISTE!Comme moi, en certaines occasions l'année passée,si vous voyez de quoi j'aurais parlé!
Donc, "diplomates de tous les pays unissez vous" CONTRE LA DICTATURE D'AZIZ sous la bannière guère étoilée mais bien cafardeuse et bourrée de spleen de KBG ,à côté duquel le funèbre et effondré Baudelaire passerait pour un gai et joyeux LURON!Pas moins que cela!
Bon, je ferme ici, Hein ,"mâ etleit vâteh, stop"!
Je reprends ma mine la plus sinistre et ma tête d'enterrement la plus massacrante et cela au cas où ma "relations-qui-n'a-pas-encore-fini-d'avoir-maille-à-partir-avec-moi-par-sa-faute",OUF, se CROIRAIT TIREE D'AFFAIRE OU SLMT AU BOUT DE SES PEINES!Ma bonne humeur de ce soir ne devrait surtout pas être mal interprétée!!
SIGNE:KGBOSSUET,DIT
"YA ECHMERKE" helli minni mehrâzeg ichetetne enâam!
EMMEINI,elli wassahe lâ yenssahe!

Khalil Balla Gueye a dit…

QUELLE HORREUR,j'ai fait une faute ABRACADABRANTE en écrivant "abradacabrantes"!!Mr LM, veuillez récupérer les 2 commentaires effacés par mes oeuvres "maniaco-dépressives" de fou de l'orthographe comme d'autres sont fous de Dieu ou du Diable personnifié Aziz ou alors d'une de mes "relations-qui-n'a-pas-encore-fini-d'avoir-maille-à-partir-avec-moi-par-sa-faute", OUF!
Veuillez donc recycler les 2 places vides occupées par ces comms effacés!J'en aurai pour sûr besoin dans les interminables jours fériés qui à venir ne serait ce que pour reprendre langue avec une vielle connaissance, pour lui souhaiter bonne année, à ma façon (sic)!
--------------------------------
Khalil Balla Gueye a dit...
Ce soir donc, c'est assurément la soirée des confidences, "nuit blanche" (sic) oblige!Après mon "passé-présent écolo",ma Reine de Saba Yeménite mâcheuse de qat psychotrope et grisant,en voilà une autre révélation!
Bien sûr,comme tout le monde ,il m'arrive d'affabuler, d'enjoliver voire d'en rajouter un tout petit peu!Mais rien de bien méchant qd même ni d'exagéré, juste ce qu'il faudrait!Sans plus!
Rien à voir avec les fabulations abracadabrantes et ahurissantes d'une de mes "relations-qui-n'a-pas-encore-fini-d'avoir-maille-à-partir-avec-moi-par-sa-faute", OUF!
Oui,comme tout le monde ou presque ,il arriverait que je "NETKHATE EL WAD"!
Mais encore une fois "Rien à voir avec les fabulations abracadabrantes et ahurissantes d'une de mes "relations-qui-n'a-pas-encore-fini-d'avoir-maille-à-partir-avec-moi-par-sa-faute", OUF!
Par exemple quand j'ai dit ,il y a un mois ou presque que le département d'Etat ou l'US STATE DEPARTMENT comptait parmi mes plus fidèles visiteurs,certains ont dû prendre des "cheyarat" pour se rafraîchir suite à la "bouffée ardente voire incandescente" dégagée par KBG le HARRAG,comme diraient mes ados fêtards "artificiers" comme leur pater (sic),tel père ,tel fils!Je l'avais même écrit dans un article intitulé
"jeudi 20 novembre 2008
Le HCE,«le pédagogue-nazillon» et l’école de demain pour nos enfants." si vous vous en rappelez!
Mais en fait,je n'aurais dit pourtant que la stricte vérité!En voici d'ailleurs la preuve ci bas!Donc quand j'ai parlé de ma Belghiss pas androgyne mais bien chair ,trop bien en chair du reste,vous seriez tous priés de bien me croire sur parole!Bien sûr ,pour le moment nos relations virtuelles sont au stade platonique,mais avec les pétasses les choses vont vite souvent, sait-on jamais!N'en pipez surtout pas mot dans mon cercle....!Enfin, je m'excuse d'avoir employé le mot "pétasse" qui m'a échappé, comme un raté, auprès des VRAIES ,pétillantes, talentueuses, expérimentées et sensibles NANAS du blog c-à-d BL qu'on ne voit plus beaucoup en ces temps de troubles ou de fêtes ,c'est selon,et sa consoeur la très voyante Belghiss, l'autre pas la mienne!Et pour la petite info ,ma Belghiss à moi parle un français presqu'aussi châtié que la vôtre!C'est qu'elle en a fait des études la dame pour "jober" au PNUD,mais je ne dirais pas où!
Et pour les amerloques, voici donc pour les SCEPTIQUES à juste titre!J'ai effacé exprès, en partie la fin des IP pour des raisons évidentes!Ils ne se sont cependant pas pointés pour l'article d'hier, mes yankees !
"mercredi 24 décembre 2008
L’argumentaire de l’outrage et de la mystification de la dictature." ,sûrement à cause du CHRISTMAS! Alors je leur souhaiterais bien MERRY CHRISTMAS surtout que, une fois n’est pas coutume ,ils seraient du BON CÔTE cette fois ci, le mien , celui de la DEMOCRATIE et contre le MAUVAIS ,le SIEN (lui là, tâki là bas comme le mari de Sektou ). Je connais le nom de ce Mr, le mari de Sektou mais je le tairai soigneusement, pour des raisons évidentes, un bon démocrate ne doit pas se mettre les griots sur le dos cumulativement avec les GRIOTS HORS PAIR d’AZIZ,sic !!Sinon , c’est la débâcle assurée, à dieu ne plaise !(allah yerham ould Sidi brahim,le poète,Zut alors, encore un S....!)

"ÂNE MESSTAVRAGH EW MESSTAHFI ELLEILE"!ew vâteh,ce qui n'est pas courant ni usuel chez le mélancolique et accro du spleen que je serais, hélas!

-----------------------------
34 Mon Dec 22
10:03:20 AMoui
[ isoler ] [ nommer ]accès directaucunVindicte Go (1)169…….
clayton.state.gov
U.S. Department of State Etats Unis
Washington (District of Columbia) Win XP
MSIE 6.0 1280x102416 M couleurs
---------------------------------
Détails du visiteur n° 34

Le visiteur est arrivé sur votre site le Mon Dec 22 at 10:03:20 AM depuis le serveur IP n° 169….. (clayton.state.gov).
Géo-localisation: Etats Unis - Washington (District of Columbia)
Il était déjà venu sur votre site

Chemins Suivis
Clic n° Horodatage URL vue Durée
1 Mon Dec 22 at 10:03:20 AM Vindicte Le visiteur a quitté le site

Le visiteur utilisait l'équipement suivant:
• Navigateur et O.S. Mozilla/4.0(MSIE6.0;WindowsNT5.1;SV1;InfoPath.1;.NETCLR1.1.4322;.NETCLR2.0.50727)
• Taille écran 1280x1024
• Couleurs écran: 16 000 000
26 décembre 2008 03:53

Anonyme a dit…

KBG,

On a rien compris de ton message ou messages. Tu utilises ton site pour capter les IP ou quoi? J' ai visité ton site furtivement une fois et je ne le ferai plus. Quel est le problème?

Khalil Balla Gueye a dit…

J'ai un compteur invisible comme tout le monde A-!
Prends l'habitude de signer tes commentaires, je connais tes horaires matinaux et ta "griffe" pas si acérée que tu ne le croirais du reste, mon gars!pour le "label" ou la griffe t'aurais pu choisir mieux, une meilleure marque par exemple!J'en connais effectivement un bon bout sur un tas de gens ici et ailleurs!T'as dû oublier que j'étais diplomate de carrière en plus:donc traiter l'information çà me connait, c'était même mon boulot comme tous les diplomates du monde!Et de surcroit ,j'ai tjrs été un bon observateur,j'aime décrypter et casser les codes, c'est mon hobby!A chacun son dada, vous avez bien les vôtres!Non?!

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

Ministère des Affaires Economiques et du Développement
Cabinet du Ministre

Chargés de Mission
- Sidi Mohamed Ould Bakha
- Kane Aly

Conseillers
- Conseiller chargé des Affaires Juridiques : Sy Adama
- Conseiller Chargé du Développement Economique et Social :Mohamed Lemine Ould Ahmed
- Conseiller chargé du Développement Régional : Mohamed Ould Teghra
- Conseiller chargé des Investissements Publics et de la Coopération Economique : Mohamdy Ould Maaloumy
- Conseiller du Développement du Secteur Privé, du Secteur Financier et du Partenariat Public-Privé : M'Rabih Rabou Ould Cheikh Bounena
- Conseiller Chargé de la Communication et du Développement Institutionnel Mohamed Vall Ould Seyid.

Inspection Interne
-Inspecteur Général : Kelly Oumar Sada
-Inspecteur: Sidi Mohamed Ould Eghembitt
-Inspecteur: Mohamed Ould Bouboutt



Direction des Stratégies et Politiques
Directeur: Mohamed Ould Dié
Directeur-Adjoint: Ishaq Ould Ahmed

Direction de la Programmation des Investissements Publics
Directeur : Yahya Ould Abdayem
Directeur-Adjoint : Boucoum Papa

Direction des Financements et de l'Evaluation
Directeur: Mohamed El Hassen Ould Boukhreiss
Directeur-Adjoint: Hbibi Ould Ham

Direction du Suivi des Projets
Directeur: Mohamed Abdellahi Ould Mohamed Salem
Directeur-Adjoint: Sidna Ould Abeid



Direction de la Prévision et de l'Analyse Economique
Directeur: Mohamed Ahid Ould Isselmou
Directeur-Adjoint: Guèye Oumar

Direction des Affaires Administratives et Financières
Directeur : Brahim Fall
Directeur-Adjoint : Mohamed Lemine Ould Moine

Ministère de l'Education Nationale
Cabinet du Ministre

Chargés de Mission
- Sidi Abdoullah Ould Mahboubi, Professeur de l'Enseignement Supérieur
- Soumaré Oumar, Professeur de l'Enseignement Secondaire

Conseillers
- Houssein ould Bouboutt
- Salahdine Ould Mohamed Hbeib
- Fatimetou Mint Cheikh
- Yeghiba Mint Ba taleb
- Moctar Ould Abouga
- Moktar Ould Djay

Inspection Générale de l'Education Nationale
Inspecteur Général: Mohamed mahmoud Ould Haj Brahim



Inspecteur Chargé du Controle de l'Enseignement Fondamental et Normal
El Bettoul Mint Abd El Hay



Inspecteur chargé de l'Enseignement Secondaire
Abdellahi Fall


Inspecteur chargé du Contrôle Administratif et de Gestion
Ahmedou Kane


Direction Générale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Directeur Général : Khalil Ould Seyid


Direction des Affaires Estudiantines
Directeur : Issa Ould Beibatt, Professeur


Direction des Reformes et des Affaires Académiques
Directeur :Abdouty Ould Aly


Direction de la Recherche Scientifique
Directeur :Mohamed El Moctar Ould Sidi Mohamed


Direction de l'Enseignement Fondamental
Directeur : Mohamed Sidiya Ould Ahmedou Yahya , Inspecteur d'Enseignement Fondamental


Direction de l'Enseignement Secondaire
Directeur : Ba Diade, Inspecteur d'Enseignement Secondaire


Direction des Projets et de la Formation
Directeur: Mohamed Mahmoud Ould Chrif M'Hamed Ould Bouassriya, Ingénieur


Direction des Examens et de l'Evaluation
Directeur: Dah Ould Sidya Ould Dahane, Inspecteur d'Enseignement Fondamental


Direction des Finances
Directeur : Boibeny Ould Ahmed Babou dit Cheikh, Profession d'Enseignement Secondaire


Direction du Patrimoine et Maintenance
Directeur : Yahya Ould Mohamedou Ould Ali, Professeur d'Enseignement Secondaire


Direction du Personnel, de la Formation et du Perfectionnement
Directeur : Mohamed Ould Mohamed Louleid, Professeur d'Enseignement Secondaire


Direction des Stratégies et de la Planification et de la Coordination
Directeur :Oumsseleme Mint Cheikh, Professeur d'Enseignement Secondaire


Direction de la Nutrition et l'Education Sanitaire
Directeur : Sidaty Ould Hamane, Professeur d'Enseignement Secondaire


Ministère de l'Equipement et des Transports
Etablissements Publics

Société des Bacs de Mauritanie
Direction Général Adjoint : Abdellahi Ould Mohamed Khalil

Ministère des Affaires Sociales de l'Enfance et de la Famille
Administration centrale

Direction des Personnes Handicapées
Directeur : Abdallahi Diakité

Ministère Délégué auprès du Premier Ministre Chargé de l'Environnement et du Développement Durable
Cabinet du Ministre

Chargé de Mission : Sidi Mohamed Ould Wafi, titulaire d'un Doctorat en Politiques Environnementales.


Conseiller Juridique : Ba Moussa Abdoulaye, titulaire d'un doctorat en droit social.

AMI

maatala

Anonyme a dit…

Si ton hobby est de capter les IP en jouant les spycatchers, je n'ai aucun problème avec cela. Decouvre-moi, donc.

Tu n'as pas repondu ma la question: what is the problem and what you are looking for?

Comme tu connais ma griffe qui n'est pas trop aceree, je ne signe plus. Chaque fois que j'écris quelque chose ici, tu diras "c'est A-!".

Juste evite de t'attaquer personnellement aux gens pour maintenir la paix ici. Bonnes fetes de fin d'annee a toi et a ta petite famille.

maatala a dit…

salam

Curieux

face aux accusations graves de Mohcen, je suis surpris par le fait que le FNDD n'ai pas réagit à la MOHCENERIE. Ceci d'autant plus le FNDD ne rate aucune occasion pour du rafus.

Si Mohcen avait raison (SIDIOCA est leur créature) les putschistes ont eu raison de virer Sidioca, pour non respect du pacte.

Ce silence est révélateur d'un désarroi et du doute dit le fou

maatala

Sanhaji a dit…

Maatala,

au sein du front, il n' y a ni désarroi ni lassitude. La lutte va continuer.

Concernant ce qu'a dit Mohcen, officiellement ça ne vaut pas le coût d'une réponse. En temps normal à ce genre d'individu on n'adresse même pas la parole.

Maatala, le front n'est pas un parti politique bien structuré où tout est organisé. Le front c'est un creuset qui s'est spontanément créé pour lutter contre l'arbitraire et le pouvoir de la force.

Contrairement à ce qui se dit partout, la majorité de ceux qui y sont n'avaient même pas soutenu Sidi aux élections. Il s'agit de gens libres d'esprits qui n'acceptent pas la dictature militaire c'est tout.

La flamme du Front ne s'éteindra jamais, même si toute l'humanité reconnaît ce putsch ridicule.

Il est vrai que les ambassadeurs français et allemands sont quand même allé un peu trop loin en nous demandant de participer à la mascarade de demain. Mais nous allons travaillé leur opinion publiques là bas dans leurs pays démocratiques pour qu'ils retournent à la raison. Quand à l'Espagne elle a besoin d'un peu plus de temps pourque les Espagnols mêmes comprennent ce que c'est que la démocratie.

Retour à Mohecen, les réponses faîtes par Coulibaly, KBG le Prof et moi sont toutes à inscrire à l'actif du front.

Anonyme a dit…

Le loupez pas la plateforme de l'Alternative. Beaucoup de choses à dire la-dessus. si c'est qui va ressortir des EGD, on est loin de la sortie de crise. Je me suis concentré sur les propositions économiques et sociales et elles sont contradictoire. L'Alternative critique l'assistanat au noiveau social, mais ils propose au niveau économique. Poiur les recommandations concernant la feuille de route pour les elections anticipées, cela sent le poisson pourri. Alternative khamne et HCE khamne comme l'ont si bien dit Mohcen et Yanis (lol).
A-

=================

http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=26090&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=96299878cb

Anonyme a dit…

Lire ce texte au lieu de celui d'en haut. Mon clavier qui me joue des tours. Merci. A-

Ne loupez pas la plateforme de l'Alternative. Beaucoup de choses à dire la-dessus. Si c'est qui va ressortir des EGD, on est loin de la sortie de crise. Je me suis concentré sur les propositions économiques et sociales et elles sont contradictoire. L'Alternative critique l'assistanat au niveau social, mais ils propose son contraire au niveau économique. Pour les recommandations concernant la feuille de route pour les elections anticipées, cela sent le poisson pourri.

Alternative khamne et HCE khamne comme l'ont si bien dit Mohcen et Yanis (lol).
A-

=================

http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=26090&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=96299878cb

Anonyme a dit…

Comme Sanhaji l'a dit, je suis apolitique mais je me joins au FNDD tout juste pour dire non au putsh. Maatala a aussi raison et c'est une preuve que Sidioca n'a jamais été un innocent dans le vol de cette démocratie. Mais la junte a menti en 2005 et ils continueront à mentir. Aziz fait le doux pour le moment, mais dès qu'il s'installe, il fera de Staline son maitre à penser.

Aziz n'a pas encore relaché Isselmou Ould Abdel Kader et il met au gnouf Sidioca qui a osé lui dire non.

A-

Sanhaji a dit…

Le sigle du parti alternative me rappelle le triangle des bermudes.

Tout ce qui est écrit dans ce communiqué n'est que du poison enveloppé dans le miel.

C'est ce genre de démagogie qui a ruiné l'Homme mauritanien.

Anonyme a dit…

Maatala, honnêtement, si vous n'êtes pas convaincu par la réaction chaude du Pr Ely Mustapha et sa réponse bien argumentée aux propos du sénateur de Rosso, vous nous envoyer un signe de mauvaise foi, ou de mauvaise santé mentale. A cet effet nous vous demandons de laisser le relai pour le fou et profiter de votre droit à une retraite intellectuelle paisible.
citoyenne qui vous respecte

Anonyme a dit…

KBG,

What is your point?
Are we supposed to be afraid?
Aucun gouvernement ne peut prendre de bonnes decisions s'il n'a pas de bonne information. Ceci est egalement vrai pour toutes les entreprises publiques et prive'es.
Je ne vois aucune raison d'avoir peur de ceux qui ont pour boulots, la collecte de l'information.
Franchement je respecte les femmes et les hommes qui travaillent pour les services des renseignement, qui informent correctement pour aider les gouvernants a' prendre de bonnes decisions pour assurer la paix civile et le developpement economique et social. Par contre, je n'ai aucun respect pour celles et ceux parmi eux qui utilisent leurs positions pour desinformer afin de porter prejudice a' d'innocentes personnes.

Je te conseillerais de faire attention avec certaines conclusions. Le fait d'utiliser l'ordinateur d'une institution pour faire un ecrit, n'engage en rien ladite institution. Visiter les websites a' propos d'un pays, peut tout simplement signifier qu'on veut s'informer sur ce qui se passe dans ledit pays.

Maata,

La sagesse Mauritanienne dit: "SEW MAYOUJAWOUB." Ceci etant dit, comme l'a souligne' Sanhaji, nous avons donne' quelques elements de reponse a' l'ecrit du
vice-president du Senat.
Qu'est-ce qui nous dit que ce n'est pas une strategie impose'e par Ould Dadah pour dire au monde qu'il etait le vrai "gagnant" de la derniere election presidentielle. Ceci lui permet de justifier sa presence aux Etats Generaux et eventuellement devenir " president" de maniere illegitime et illegale. Nous ne sommes pas betes. Ould Dadah savait a' propos du coup d'etat, il a aide' a' sa realisation et il l' a supporte'.
Tout ce qu'Abdel Aziz et ses amis disent et/ou font pour supporter les ambitions de Dadah, n'engage qu'eux.
Comme dans toutes les democraties du monde, il y a des alliances et des contre alliances durant les elections. La Mauritanie n'a pas ete' une exception a' cette regle. Abdel Aziz et ses amis ont bien supporte' la candidature du president Sidi Mohamed. Personne ne nie ce fait. Abdel Aziz etait bien parmi les membres d'une coalition qui a encourage' le vaillant peuple Mauritanien a' voter pour le vieux. J'ai personnellement fait une declaration dans ce sens. CE QU'IL NE FAUT JAMAIS PERDRE DE VUE, EST QUE LE DERNIER MOT EST REVENU AU PEUPLE MAURITANIEN QUI EST ALLE' AUX URNES POUR CHOISIR UN PRESIDENT! IL A CHOISI SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI, CE QUI FAIT DE LUI LE PRESIDENT LEGITIME DE LA MAURITANIE!
Nous remercions Abdel Aziz et ses amis mais ils doivent savoir qu'une fois le choix est fait, il faut permettre au president d'exercer ses fonctions telles que definies par notre constitution et nos lois en vigueur dans notre pays. Ils devraient tout simplement tirer les conclusions de leur "trahison" par le vieux et l'attendre a' la prochaine election presidentielle. IL FAUT ABSOLUMENT RESPECTER LA CONSTITUTION,LES LOIS EN VIGUEUR ET LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE.
C'est tout de meme etonnant de voir des hommes qui se "respectent" dire indirectement qu'ils ont menti et triche' a' la derniere election presidentielle.
Je leur dis de ne pas oublier cette sagesse qui dit: "Menteur n'est jamais ecoute' meme s'il a raison."

Khalil Balla Gueye a dit…

Merci pour les voeux de bonne nouvelle année et je t'adresse en retour les miens, pour toi et ta famille aussi!

Sanhaji a dit…

lu pour vous sur cridem

Le FNDD a pris connaissance de propos tenus dans la presse, cette semaine, par Monsieur l’ambassadeur de France au sujet de la grave crise provoquée par le coup d’Etat.




Cette déclaration intervient dans un contexte où toute position exprimée ne peut être interprétée autrement que comme un soutien à la lutte du peuple mauritanien pour restaurer l’ordre constitutionnel ou comme une caution à l’agenda des putschistes.

A cet égard, le FNDD est surpris par les propos publics attribués à Monsieur l’ambassadeur, qui sont en totale contradiction avec les prises de position maintes fois réitérées au plus haut niveau par la France et précisant son rejet ferme du coup d’état du 6 août 2008 et de l’agenda des autorités issues de ce putsch et visant à le légitimer et le consacrer comme fait accompli.



En particulier, le FNDD :

1- est surpris par le soutien explicite apporté par Monsieur l’ambassadeur à l’agenda de la junte, agenda qu’elle a posé depuis le premier jour, consistant à organiser de prétendus « journées de concertation » pour légitimer une transition militaire consacrant le fait accompli et qui a été catégoriquement rejeté par le Front National pour la Défense de la Démocratie et par la Communauté Internationale.

2- est consterné par l’invitation adressée par Monsieur l’ambassadeur au FNDD pour participer à ce qu’il considère comme une grande opportunité de refonder le système démocratique mauritanien pour les décennies à venir et mettre donc au placard ses positions démocratiques.

3- regrette que ces propos et cette appréciation du tableau politique mauritanien sonnent comme un encouragement à la junte en pleine quinzaine de la démocratie et des droits de l’Homme et ne respecte pas la volonté du peuple mauritanien de résister et de sauvegarder ses acquis démocratiques, ni les exigences de la Communauté internationale, y compris l’Union Européenne présidée par la France.

4- s’étonne que Monsieur l’ambassadeur exprime une telle tolérance à l’égard d’un coup d’état, commis au surplus par des récidivistes ayant renié leur engagement de non immixtion dans la vie politique, engagement expressément souscrit devant le peuple mauritanien à travers des journées de concertation et devant l’UE lors des consultations de Bruxelles, le 30 novembre 2005.

5- se demande à quelles questions fait allusion Monsieur l’ambassadeur quand il donne l’impression de remettre en cause la qualité et la crédibilité du processus transitoire démocratique de 2005 à 2007 que la Communauté internationale a accompagné et dont elle s’est portée garante des résultats, à moins qu’il ne s’agisse d’une reprise des justifications agitées actuellement par les auteurs du putsch.

6- rejette la remise en cause du texte de la Constitution mauritanienne dont l’esprit et la lettre sont dénaturés, au moment où le peuple mauritanien et le monde entier en exigent le plein respect.

7- regrette que par son apparente adhésion publique à la « feuille de route » proposée par les putschistes et notamment à une sortie de crise sans le Président de la République, Monsieur l’ambassadeur envoie un mauvais signal à la junte qui se trouve ainsi soustraite à toutes les injonctions et pressions de la Communauté Internationale et de la France en particulier. Ce faisant, il ne contribue absolument pas à l’émergence d’une solution de crise conforme aux exigences de la Communauté Internationale et à la Constitution mauritanienne.

8- réitère sa ferme position d’exigence de retour immédiat à l’ordre constitutionnel issu des élections législatives de novembre 2006 et présidentielles de 2007 et le confinement des militaires dans le rôle dévolu par la Constitution et la Loi comme point de départ de toute définition de sortie de crise.

Nouakchott, le 25 Décembre 2008
La Commission Communication





"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem

maatala a dit…

salam

Les amis la zen attitude est de rigueur afin de garder un minimum de sens critique.

je vous signale au passage que je fus l'un des premiers à réagir à la lettre de Mohcen ( cf premier commentaire).

Ceux qui ont réagis et que vous citez ne que sont de simples citoyens comme vous et moi(prof ely, KBG, couly, Sanhaji...), par contre je suis surpris que le FNDD ne l'ai pas fait.

Au lieu de de me sauter dessus, avancez moi une explication sur ce silence assourdissant.

D'ici là voici mes Hypothèses :

-Il semblerait aussi qu'au sein du FNDD, certains n'y croient plus. Pour eux à montrer ses limites

-Il semblerait aussi que parmi eux ,certains ne comprennent pas pourquoi SIDIOCA s'est terré à LEMDEN, au lieu d'aller à la castagne.

-Il semblerait aussi, qu'il est pris l'habitude de voir les autres mouillaient le maillot pour lui ( cf la lettre de MOHCEN).

Un chef digne de ce nom va au front dit le FOU.

maatala

Ps: A l'ami qui pense que je dois prendre ma retraite, je t'informe que c'est par amitié et fidélité à mon frére LM que je suis encore parmi vous.

Cet espace à besoin d'un "Michel Polac"( animateur adepte de la provocation) pour lancer les débats, le jour ou l'un de vous prendra la relève, je demanderai à mon frère LM de m'excuser et comme on dit chez nous de me "donner la route".

D'ici là je vous prie de bien vouloir encore supporter que je pose les questions qui fâchent.

Je suis ainsi et mon âge on se refait pas.

Khalil Balla Gueye a dit…

Mais c'est à n'y rien comprendre!Que les américains portent un intérêt soutenu pour une opinion dissidente et répresentative d'un certain rejet de la dictature devrait plutôt mettre du baume au coeur des militants anti-putschistes!
Manifestement et CURIEUSEMENT aussi ,certains "militants anti-putschistes" sembleraient s'émouvoir de ce fait au point de professer spontanément une opinion digne des pro-putschistes de ce blog qui n'ont du reste pas encore franchi ce rubicond!
Il est vraiment troublant ,incompréhensible et mystérieux de CONSTATER cette "spontanée voire instinctive" réaction d'inversion des rôles et des positions quasi figées des protagonistes de la trame des pro et anti-putschistes opérant sur ce blog!C'est à ne plus savoir qui professerait quoi?A moins qu'il n'y ait un CONSENSUS auquel cas pourquoi se donner tant de peine lorsqu'on est tous d'accord?
Et les visiteurs et moi serions bien curieux de savoir sur quoi porterait cette UNION SACREE , ce CONSENSUS, et cette ENTENTE CORDIALE et surtout sur le dos de quoi ou de QUI se ferait-elle donc?Merci et bonne année à tous y compris "une de mes "relations-qui-n'a-pas-encore-fini-d'avoir-maille-à-partir-avec-moi-par-sa-faute", OUF!
"Bizarre, vous avez dit bizarre ,comme c'est BIZARRE"!(théâtre, "Drôle de drame" de Marcel Carné)

Anonyme a dit…

C'est simple YA NASS.
KBG AVOU QU'IL EST UN ESPION. IL FAUT LE LAISSER . IL EST LA POUR VOUS ESPIONNER ET TOUT RAPPORTER A SES MAITRES.
IL A ETE ESPION POUR TAYA DONT IL A ETET LE DIPLOMATE IL EST CELUI DE AZIZ . N AIEZ PAS CONFIANCE!

Anonyme a dit…

"...Pour mieux les connaitre, il faut les voir agir car dans leurs propos ils peuvent apparaitre outre qu'ils ne sont mais dans leurs actes, ils ne sont que ce qu'ils sont."
Karl Heinrich Marx (1818-1883)

ILS ASSASSINENT NOTRE DEMOCRATIE, PRENNENT EN OTAGE TOUTES LES INSTITUTIONS DE NOTRE REPUBLIQUE ET OSENT PARLER DES ETATS GENERAUX DE LA DEMOCRATIE!

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Déclaration du FNDD

Le FNDD a pris connaissance de propos tenus dans la presse, cette semaine, par Monsieur l’ambassadeur de France au sujet de la grave crise provoquée par le coup d’Etat.

Cette déclaration intervient dans un contexte où toute position exprimée ne peut être interprétée autrement que comme un soutien à la lutte du peuple mauritanien pour restaurer l’ordre constitutionnel ou comme une caution à l’agenda des putschistes.

A cet égard, le FNDD est surpris par les propos publics attribués à Monsieur l’ambassadeur, qui sont en totale contradiction avec les prises de position maintes fois réitérées au plus haut niveau par la France et précisant son rejet ferme du coup d’état du 6 août 2008 et de l’agenda des autorités issues de ce putsch et visant à le légitimer et le consacrer comme fait accompli.

En particulier, le FNDD :

1- est surpris par le soutien explicite apporté par Monsieur l’ambassadeur à l’agenda de la junte, agenda qu’elle a posé depuis le premier jour, consistant à organiser de prétendus « journées de concertation » pour légitimer une transition militaire consacrant le fait accompli et qui a été catégoriquement rejeté par le Front National pour la Défense de la Démocratie et par la Communauté Internationale.

2- est consterné par l’invitation adressée par Monsieur l’ambassadeur au FNDD pour participer à ce qu’il considère comme une grande opportunité de refonder le système démocratique mauritanien pour les décennies à venir et mettre donc au placard ses positions démocratiques.

3- regrette que ces propos et cette appréciation du tableau politique mauritanien sonnent comme un encouragement à la junte en pleine quinzaine de la démocratie et des droits de l’Homme et ne respecte pas la volonté du peuple mauritanien de résister et de sauvegarder ses acquis démocratiques, ni les exigences de la Communauté internationale, y compris l’Union Européenne présidée par la France.

4- s’étonne que Monsieur l’ambassadeur exprime une telle tolérance à l’égard d’un coup d’état, commis au surplus par des récidivistes ayant renié leur engagement de non immixtion dans la vie politique, engagement expressément souscrit devant le peuple mauritanien à travers des journées de concertation et devant l’UE lors des consultations de Bruxelles, le 30 novembre 2005.

5- se demande à quelles questions fait allusion Monsieur l’ambassadeur quand il donne l’impression de remettre en cause la qualité et la crédibilité du processus transitoire démocratique de 2005 à 2007 que la Communauté internationale a accompagné et dont elle s’est portée garante des résultats, à moins qu’il ne s’agisse d’une reprise des justifications agitées actuellement par les auteurs du putsch.

6- rejette la remise en cause du texte de la Constitution mauritanienne dont l’esprit et la lettre sont dénaturés, au moment où le peuple mauritanien et le monde entier en exigent le plein respect.

7- regrette que par son apparente adhésion publique à la « feuille de route » proposée par les putschistes et notamment à une sortie de crise sans le Président de la République, Monsieur l’ambassadeur envoie un mauvais signal à la junte qui se trouve ainsi soustraite à toutes les injonctions et pressions de la Communauté Internationale et de la France en particulier. Ce faisant, il ne contribue absolument pas à l’émergence d’une solution de crise conforme aux exigences de la Communauté Internationale et à la Constitution mauritanienne.

8- réitère sa ferme position d’exigence de retour immédiat à l’ordre constitutionnel issu des élections législatives de novembre 2006 et présidentielles de 2007 et le confinement des militaires dans le rôle dévolu par la Constitution et la Loi comme point de départ de toute définition de sortie de crise.

Nouakchott, le 25 Décembre 2008
La Commission Communication


Date publication : 26-12-2008 09:41:21 Lecture N°: 52

----------------------------------

Un proverbe Maure dit:

"Au lieu de courir derrière les oiseaux qui volent, commence par ceux qui courent"

Si la France défendait la démocratie et les droits de l'homme cela se saurait dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Sadaga Allah el azim, Mr Coulibaly.

Son attaque contre Prof Ely confirme cela.Il passe toute la nuit a surveiller les Etats-Unis et regarder www.pornhub.com. Et il voit Dayton.gov et bongo! Je suis celebre. Faut que je me vende! Enfin sortie du chomage. Je rentre en Mauritanie Al hamdou. Aux AE avec un salaire net de max 200 euros.

Ould Mseika.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Il faut participer aux Etged : C’est ni "un succès, ni un péché, non plus une abdication "

Dés lors où les militaires expropriateurs de la légalité seront totalement absents des états généraux de la démocratie (Etged), comme l’avait souligné le général Mohamed Ould Abdel Aziz lors de sa dernière conférence de presse, et que, seuls les civils de tous horizons décideront de la suite à donner pour instaurer une nouvelle transition politique (ou rétablir à quelques différences prés) l’ancien régime , il n y a, à mon avis, aucune raison de boycotter des assises nationales décisives où la recherche du consensus entre les différents antagonistes politiques prendrait en compte les doléances des uns et des autres et traduirait le choix de la majorité au sein de cette grande rencontre.

Les Etged qui démarreront dans moins de 18h, ne constitueraient donc pas un succès ni pour le HCE, ni pour le Rfd d’Ahmed Ould Daddah, non plus pour Hatem de Saleh Ould Hanena et les autres soutiens de première ou de dernière du "mouvement de rectification ", dés lors où leurs délégués (bien sûr hormis les militaires) à ce forum auront uniquement des avis à proposer sur certains aspects relatifs à la recherche de la manière optimale pour la direction future due pays, loin des interférences politiques exogènes.



Il s’agit donc d’orientations soumises à l’examen et à l’appréciation de toutes les sensibilités politiques mauritaniennes qui n’ont qualité de valeur définitive, que si elles bénéficient de la bénédiction de l’autre camp adverse, où d’une majorité au sein des personnalités chargées d’en débattre lors de ces journées de concertation. Il n y a donc rien à craindre, et le fait de se tromper sur une victoire du HCE qui n’en est pas une avant le verdict final, ne doit pas nous pousser à mettre l’intérêt national en dormance.

Autre point important, c’est qu’entre le HCE et consorts du Rfd et autres troupes, l’actuel alliage politique fabriqué de toutes pièces est très fragile, mais fatalement soudé devant la menace intérieure et extérieure que présente l’exigence du respect de la légalité constitutionnelle. Mais aux Etged, les différences entre cet ensemble risquent d’éclater au cours jour et peuvent même déboucher sur un fiasco déjà favorisé par le boycott du Front National pour la Défense de la Démocratie et ses troupes.

Le Fndd doit aller aux Etged avec ses convictions politiques propres qui sont entre autres le rétablissement de Sidioca, le retrait des militaires du pouvoir…etc. Le retour de Sidioca étant pour cette force politique plus une exigence pour finir à jamais avec les putschs, qu’une doléance indiscutable.

Les journées de concertation, abstraction faite de leur véritable initiateur, sont donc une occasion pour que la coalition de partis défende courageusement ses positions, surtout que la communauté internationale a, à maintes reprises, invité le Fndd, élargi recemment à d’autres centrales syndicales et Ong, pour former une Coordination Nationale de Défense de la Démocratie (Cndd), à participer aux journées de concertation.

Si elle participe, tout en se battant pour faire valoir ses visions, la Cndd pourra apposer son cachet sur le déroulement des Etged et désavouer le camp favorable aux militaires, étant donné que par ses orientations plus objectives et plus proches de la légalité, elle se fera entourée d’une majorité acquise à ses convictions pour façonner les journées de concertation à son combat politique.

La Cndd a toutes les chances devant elle d’imposer au HCE et à la communauté internationale ses idées, mais faut-il au départ, qu’elle sache les défendre en faisant barrage à ceux qui veulent transcrire le projet politique de la future Mauritanie sur du faux papier et selon les caprices d’une seule partie du peuple.

La Cndd pourra être appuyée dans cette lutte par la mouvance Ely Ould Mohamed Vall, et peut-être par l’Ajd/Mr qui doit livrer aujourd’hui son avis sur les Etged. Autant dire donc, que participer aux Etged n’est point une humiliation, ni un péché, non plus un renoncement à ses convictions profondes, mais, au contraire, une opportunité malheureusement soutenue par la communauté internationale à laquelle il est vital d’apporter sa contribution pour s’imposer ou au moins pour démasquer la mascarade.

Participer aux journées de concertation permettra sans doute à la Cndd de réaliser des points honorables, qui, même, s’ils ne porteraient pas sur le retour au pouvoir du président renversé Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, donneraient à cette grande force politique inflexible sur la défense de légalité de gagner le match Etged en lui donnant le cours qu’elle veut, mais qui tout en tenant compte de ses convictions, n’est pas exclusif de l’autre camp.

Autre remarque non moins importante, la Cndd pourra donner naissance dans les mois prochains à la plus grande et historique opposition politique du pays depuis toutes ces dernières années avec cet ensemble harmonieux de partis politiques hétéroclites jusque là aux chemins opposés.

Mohamed Ould Mohamed Lemine
mdhademine@yahoo.fr


Info source : Mohamed Mohamed Lemine

----------------------------------

Y aller pour y mettre du "ZBEUL" dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Un groupe du parti Adel va participer aux états généraux de la démocratie en Mauritanie


Un groupe du parti mauritanien dénommé Pacte national pour la démocratie et le développement, communément appelé « Adel » de Yahya Ould Ahmed El Waghef et membre du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), a annoncé jeudi soir sa volonté de participer aux états généraux de la démocratie prévus samedi.


Le porte-parole du groupe, M. Nagi Mohamed Limam, membre du conseil exécutif de cette formation politique, a précisé que ses collègues et lui ne comptent pas démissionner de cette formation dont ils sont membres fondateurs.

Le groupe tient à participer aux etats généraux sous l’étiquette du parti Adel, pour exposer sa vision et aider à trouver une solution à la crise qui secoue le pays.

Le président par intérim du parti Adel et président en exercice du FNDD, M. Bodjel Ould Houmeid, avait exclu lundi dernier toute participation aux états généraux qu’il qualifie de « mascarade ».

Crée au milieu de 2008 par la majorité ayant soutenu le président déchu lors des élections de 2007, le parti Adel avait connu des vagues de retraits massifs dans ses rangs après le coup d’Etat du 6 août 2008.

La participation d’un tel groupe, dont certains membres ont été ministres sous le régime de Maaouya Ould Si’Ahmed Taya (1984-2005), constitue une cassure dans les rangs de la coalition soutenant le président déchu.

Les états généraux de la démocratie ont déjà reçu le soutien des pays européens importants comme la France, l’Espagne et l’Allemagne.

-----------------------------------

Mon petit doigt me l'avait dit dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"AJD / MR : Synthèse résolutions du Conseil National

Le Conseil National de l’Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Rénovation (AJD/MR) s’est réuni le 25 décembre 2008 17h00 à la Nouvelle Maison des Jeunes de Nouakchott sous la présidence de monsieur Souleymane KANE.

L’AJD/MR participera aux Etats Généraux sur la Démocratie dont le démarrage est prévu demain 27 décembre 2008. Elle saisira l’opportunité des réformes constitutionnelles en vue pour défendre l’officialisation des langues nationales, la reconnaissance de l’identité arabe et négro-africaine de la Mauritanie et le partage du pouvoir politique. Ces points sont la charpente de ses propositions d’amendement de la Constitution.

L’AJD/MR estime que l’instauration d’une vraie démocratie passe nécessairement par la résolution du problème de la cohabitation entre nos différentes communautés, qu’un simple rééquilibrage des pouvoirs exécutif et législatif ne saurait régler.



Le redécoupage électoral de 1989 est inique et obsolète, il est primordial de tenir compte du poids démographique dans nos différentes régions. Une commission du Bureau Politique a rédigé un mémorandum cadrant le sens de notre contribution lors de ces assises nationales.

Le conseil National a ensuite donné mandat au Bureau Politique de négocier avec le Haut Conseil d’Etat avec pouvoir de décision pour l’entrée ou pas dans un gouvernement.

----------------------------------

SIDIOCA combien de division dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"RFD : Déclaration

Le Bureau Exécutif du Rassemblement des Forces Démocratiques a tenu le 25 décembre 2008 une session ordinaire en vue d’examiner la situation politique nationale et définir la position du parti par rapport aux Etats Généraux de la Démocratie qui seront organisés du 27/12/2008 au 05/01/2009 par le Haut Conseil d’Etat pour un règlement de la crise actuelle.

A l’issue d’une discussion franche et responsable ayant passé en revue tous les aspects de la situation politique actuelle et après audition du rapport du Président du Parti relatif aux travaux du comité permanent tenu les 16, 18 et 21 décembre 2008, le parti déclare :

1- Fidèle à ses principes de base et à sa ligne politique constante, soucieux de la préservation de la paix civile et des intérêts vitaux de la Mauritanie, le RFD réitère son attachement au débat démocratique national qu’il considère comme étant la meilleure voie de sortie de la crise politique actuelle.



2- Partant de ce qui précède, le Parti répondra à tout appel en vue d’un débat politique responsable, pouvant conduire à une solution consensuelle garantissant au pays le retour à une vie constitutionnelle normale et le mettant à l’abri des dérapages qui le menacent.

3- Le RFD,

- conscient de sa responsabilité historique en tant que parti d’obédience nationale dont l’ambition est de rassembler les Mauritaniens en vue de faire face, dans l’unité, aux défis qui les interpellent,

- soucieux de voir cette concertation réussir pleinement et répondre aux objectifs qui lui sont assignés, tant au plan national qu’extérieur,

- mesurant l’ampleur des attentes que le peuple mauritanien tout entier, ses amis et partenaires de l’extérieur fondent sur ces assises,

- conformément à la plate-forme présentée par les partis de l’Opposition Démocratique au Président du Haut Conseil le 16 août 2008.

Juge nécessaire :

a- la tenue d’un forum politique exclusivement réservé aux partis politiques représentés au Parlement ou ayant un poids électoral confirmé qui, selon les dispositions de la constitution, « concourent à la volonté populaire et en assurent l’expression ».

b- la préparation minutieuse des Etats Généraux par le Haut Conseil d’Etat et le gouvernement avec la prise en compte du point de vue de l’ensemble des participants.

c- Le concours de toutes les bonnes volontés pour que les participants puissent, après un débat approfondi et responsable, dégager une solution claire englobant tous les aspects de la crise actuelle ainsi que les voies et moyens de son règlement, afin de garantir les intérêts supérieurs de la Mauritanie qui demeurent au-dessus de toute autre considération.

Nouakchott, le 25 décembre 2008

Le Bureau Exécutif

-----------------------------------


Le RFD en déclarant que:

"Juge nécessaire :

a- la tenue d’un forum politique exclusivement réservé aux partis politiques représentés au Parlement ou ayant un poids électoral confirmé qui, selon les dispositions de la constitution, « concourent à la volonté populaire et en assurent l’expression »

-----------------------------

Ils viennent de comprendre la manoeuvre du HCE qui a constitué à les noyer dans la masse.

Daddah est une nouvelle fois pris dans son propre piège dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Maatala, je suis contente que vous me considerer ami, mais je vous rapelle que j'ai bien signé le commentaire avec "citoyenne qui vous respecte".alors,je vous en pri ne me priver pas de mon (e) (donc amie).Je suis franchement inquiète de la situation des femmes depuis le 6 Août. Avec une simple analyse de cette situation, et en citant que peu d'exemples bien concrets tel que; 4 femmes ministres avant le 6 Août devient 2 seulement après le 6 Août, 3 femmes secretaires générales de ministres devient 0 femmes, 2 femmes waly devient une seule, 2 femmes ambassadeurs devient une seule; donc vous pouvez constater à tel point les nouvelles donnes sont alarmantes pour vos soeurs. Frère Maatala et vous autres canalheurs, le pays a besoin de tout nos efforts, donc on est appellé à être plus solide et plus vigilant, jusqu'au retour à l'ordre constitutionnel.
Citoyenne qui vous respecte

Anonyme a dit…

Maatala oeuil de lynx,

J'avais lu et n'avais rien compris aux differentes declarations. Merci. A-

Anonyme a dit…

Maatala. oeuil de lynx,

J'avais lu et n'avais rien compris aux differentes declarations. Merci. A-

maatala a dit…

Salam

Bienvenue à la citoyenne, si je peux me permettre nous t'appelerons la citoyenne (un joli pseudo).

Quand je lis sur cridem:

Mauritanie: Des fillettes de six ans « mariées » à des riches des pays arabes du Golfe

Extrait cocace de l'article:

"De nombreux habitants de la Mauritanie, pays essentiellement musulman, appliquent le code religieux qui autorise le mariage d’une fille même à 15 ans. A ce sujet, a expliqué Hamden Ould Tah, secrétaire général de l’Association des oulémas (érudits musulmans) de Mauritanie, «il est acceptable, dans la religion musulmane, d’épouser une fillette de six ans, mais tout contact physique doit attendre qu’elle ait atteint sa maturité biologique».

Je me dis qu'il y a encore du boulot dit le FOU (un ami à moi).

maatala

Anonyme a dit…

Et ce fkih Hamden de mes deux est dans toutes les sauces! El marhouma Oriana Fallaci aurait ete enchantee d'entendre cette histoire de mariage precoce pour coucher ce fkih dans son dernier livre avant sa mort(elle est morte d'un cancer).

La citoyenne, I'll faut lire Oriana Fallaci. Tu comprendras les islamists bolcheviks.

Anonyme a dit…

Et ce fkih Hamden de mes deux est dans toutes les sauces! El marhouma Oriana Fallaci aurait ete enchantee d'entendre cette histoire de mariage precoce pour coucher ce fkih dans son dernier livre avant sa mort(elle est morte d'un cancer).

La citoyenne, I'll faut lire Oriana Fallaci. Tu comprendras les islamists bolcheviks.

Anonyme a dit…

Interessant du blog Western Sahara Info. A-

===========

Dec 26, 2008

The Timbuktu Twist

Following the Mali peace process? Well, you should. It's much more exciting than Iraq or Palestine or whatever other intractable slow-motion conflict you may be wasting your days with.

Super-brief recap: the old on-off Touareg rebellion in northern Mali blew up again in 2006, following which Algeria intervened and mediated peace on terms that, as of by accident, secured a lasting role for it in the region, which is of prime importance for smuggling and anti-terror operations (it is the presumed HQ of the Maghrebi al-Qaida's Saharan wing, among other things). However, when unrest then restarted, Libya also showed up to mediate, initiating a process parallel to Algeria's. To the visible irritation of the Bouteflika government, Qadhafi actually managed to calm things down by organizing some major hostage releases from the hardline group of one Ibrahim ag Bahanga. He, along with the Tripoli-backed MNJ, Niger's main Touareg rebel group, went on record as saying that only Libyan intervention could solve the conflict. Algeria pretended not to notice and re-activated its old deal, bringing the hostilities to a formal halt again, even though violence continued to simmer sporadically.

Now, the Tripoli-based Bahanga has torpedoed both the Libyan-initated status quo and the Algiers Agreement, which actually reinforced each other, by a major attack on Mali government forces (killing somewhere around twenty). Algeria says that it will "continue to mediate". Clearly, however, Algerian-Libyan rivalries are by now an important factor on the perpetually fragile and splintering Touareg side of the conflict. There are competing peace strategies and -- presumably -- competing sponsorships of factions on the ground, with violence variously interpreted as a Libyan attempt to muscle out Algeria, or, conversely, as a ploy to invite renewed Algerian mediation, or something else entirely. All the while, both countries are wooing Bamako, too, and Libya is highly active in the closely intertwined Niger unrest, where France is also a major player. Add to that all sorts of conspiracy theories concerning the hidden agendas of various smuggling networks, terrorist groups, rebel units, and so on, and the different security services that are alleged to puppeteer them (Algeria, USA, Libya, France, Mali, etc). While these claims are often grotesquely overblown, it is true that it can be hard to tell where rebel/criminal groups begin and state security organs end -- and the mere fact that these rumors exist and are widely if selectively believed, both inside and outside of the region, tends to complicate everything so much further.

To sum up: It's getting really messy, soon to pass the point of no sense -- but it's great fun for us casual onlookers and conspiracy theorists. Sort of like Lebanese politics minus the media coverage.

And: Only somewhat related, but: Algerian military planners must be spending an ever-increasing amount of time thinking of their eastern and south-eastern border. Qadhafi has been arming like crazy ever since he slipped out of his boycott, and it's not only with the sort of guns he could use for his usual Saharan/Sahelian chaos-mongering: he's buying heavy tanks, cruisers, radars and fighter jets faster than factories in Moscow and Paris can churn them out. Sure, there has been not a hint of aggressiveness from Tripoli towards Algeria so far (not counting a one-off call for Algerian Touareg to secede), but Libyan politics in the longer term, five or ten years from now, are as unpredictable as the Brotherly Leader himself -- and so is Libya's internal stability, post-Q. Not to be alarmist, but prudence calls for some attention to this.

Anonyme a dit…

Couli,

This is for you. I just discovered it now. It is dated January 2007 from the Journal of Contemporary Studies, 25, I, Jan. 2007. I don't know yet what is in it. Ceux qui peuvent lire anglais doivent le lire. On ne mourra pas idiot. A-

===========

http://www.kidal.info/docs/War-on-Terror-JCAS.pdf

Sanhaji a dit…

Boidiel Ould Houmeid président en exercice du FNDD est invité à la TVM ce soir.

J'ai peur pour lui, car il va dire ce qu'il pense et ce ne sera probablement pas du goût de la junte.

Wade a appelé aujourd'hui la communauté internationale de reconnaître les putschistes de Guinée et de ne pas les sanctionner.
Cet appel suscite chez moi trois observations:
- Wade est devenu le validateur numéro 1 des coups d'Etat en Afrique,
- Il est temps que le Sénégal ait sa part des coups d'Etat,
- Il faut quelque part lui donner raison pour lui ce qui est de la Guinée dont la démocrtaie est en panne véritable et nécessite une véritable rectification. Ce n'est pas le cas de la Mauritanie où rien absolument rien ne peut justifier un putsch.

Sanhaji a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sanhaji a dit…

Boidiel Ould Houmeid président en exercice du FNDD est invité à la TVM ce soir.

J'ai peur pour lui, car il va dire ce qu'il pense et ce ne sera probablement pas du goût de la junte.

Wade a appelé aujourd'hui la communauté internationale de reconnaître les putschistes de Guinée et de ne pas les sanctionner.
Cet appel suscite chez moi trois observations:
- Wade est devenu le validateur numéro 1 des coups d'Etat en Afrique,
- Il est temps que le Sénégal ait sa part des coups d'Etat,
- Il faut quelque part lui donner raison pour lui ce qui est de la Guinée dont la démocrtaie est en panne véritable et nécessite une véritable rectification. Ce n'est pas le cas de la Mauritanie où rien absolument rien ne peut justifier un putsch.

INSIHABOUNA a dit…

sanhaji, boidel et sidi seront present demain au palais.
Ce la fin du FNDD, Money Talks

Anonyme a dit…

Isihabouna,

Tu t'amuse! Sidi au Palais? A-

Anonyme a dit…

je viens d'apprendre que les hommes les plus riches de mauritanie sont des h'artines, on vient de m'apprendre que nougheith et les abdallahi sont de la majorité opprimée, si quelqu'un peut me confirmer cela, qu'il me dise aussi si je vais les voir comme un juif viendrait voir un juif, est-ce qu'ils voudraient bien au nom de la communauté , me soutenir en me donnant quelques millions ( 10 ça ira) de sorte que dans un an ou deux, je leur promets de tout mettre en oeuvre afin qu'un h'artani perce dans un domaine où pour l'instant dans ce pays, il n' ya que des imposteurs et tout à faire

pour le reste

Je savais le prof sympathique, je le découvre de mauvaise foi
J’ai lu ceci chez lui et je jure au nom de Dieu que ce n’est pas moi : un ano, jugez vous-même, qui écrit poliment sans même citer le blog dont il parle ( hélas, on aimerait bien savoir) , calmement c’est donc qu’un tel ano ne peut envoyer sur le blog du prof connaissant sa censure qu’un morceau sans injure et autres, pourtant le prof lui répond comme si cet ano était capable d’envoyer au prof un posting vulgaire, je n’en crois pas un mot.
Seulement le prof en bon intello mauritanien a un orgueil démesuré et se refuse à la on-line-thérapie. Un conseil prof : apprenez que c’est particulièrement vulgaire de mettre en ligne des commentaires où l’on fait votre éloge. Si c’était du direct, on peut accepter de les voir en ligne, mais les lire en différé et mettre en ligne, c’est vulgaire, gardez-les pour vous car ils vous sont destinés, les visiteurs s’en tapent vu qu’ils n’apportent rien de plus à vos parfaits raisonnements et votre prestige et votre aura n’a plus besoin de cet étalage indécent d’autant qu’il ne cohabite avec rien qui puisse atteindre votre propension à raisonner comme un maître pâtissier qui compte parmi sa fidèle clientèle l’amateur de flan que je suis et le prouve…

« Ano a dit
Professeur,

Je partage votre analyse pertinente sur la cmpromission d sénateur acolyte des putschistes.
Je regrette cependant que votre blog naguère creuset d'idées et havre de liberté d'expression commence à connaître à son tour la censure.
La preuve est qu'un commentaire que j'avais envoyé hier soir a été jeté à la corbeille.La raison est peut-être que j'ai souligné la pertinence d'un posting paru sur un blog et portant sur le même sujet... »
--------------------------------------------------
« Maître pâtissier ( qui désigna sidi en âne éloquent les quatre fers à l’air ( photo à l’appui) a dit pour la leçon de respect:
Cher anonyme précédent,

Bienvenue,

Je puis vous rassurer que jamais sur ce blog un commentaire constructif pour l'information et le débat n'a été censuré depuis sa création.

Les seuls cas où cela est arrivé c'est bien pour répondre à la charte du blog à savoir que les commentaires:

- insultant autrui à tort ou à raison (pour leur auteur),

- diffamant une personne quels que soient son sexe , sa nationalité , son obédience religieuse ou sa fonction politique, sociale ou économique,

- dégradants tant dans le fond que dans la forme,

ne sont jamais publiés. Et, heureusement, ils ont été infimes depuis la création de ce blog. J'en retiendrai deux impubliables:

- celui d'une dame insultant crûment et sans aucune preuve apportée, nommément des personnalités politiques en place,

- d'un commentateur qui signe avec un psudonyme dont le sens est contraire à la bienséance.

Hélas ceux-là ne font pas accompagner leurs messages d'une adrese mail permettant de leur signifier les raisons de la non publication de leurs commentaire ou leur demandant de les formuler(ce que j'aurai volontiers fait).

Enfin, n'étant pas toujours présent sur le blog et assumant une mission actuellement aux confins de la RDC, je ne peux hélas! valider tous les commentaires à temps (ce qui fait parfois perdre patience à certains commentateurs prenant cela pour une négligence).

Enfin,merci pour vos commentaires et croyez-le je ne censure point; ce n'est ni dans ma nature, ni dans mon éducation. Toutefois celle-ci m'impose de ne pas encourager l'insulte et la diffamation par respect pour les droits de leurs destinataires, par égard pour les lecteurs de ce blog et par acquis de conscience pour moi-même.

Après tout qu'est-ce qui justifie notre présence sur internet ou ailleurs sinon la fraternité qui devrait nous unir et le respect que nous avons les uns pour les autres dont celui de ne jamais nous priver les uns et les autres du droit à la parole?

Flanternellement. »

Khalil Balla Gueye a dit…

"La preuve est qu'un commentaire que j'avais envoyé hier soir a été jeté à la corbeille.La raison est peut-être que j'ai souligné la pertinence d'un posting paru sur un blog et portant sur le même sujet...»

J'ai bien comme tout le monde ma petite idée sur le blog et l'auteur du "posting sur le même sujet paru sur un autre blog dont la pertinence AURA CONDUIT CE FALSIFICATEUR à sa perte, corps, blog et âme"
Ce mythomane et fabulateur sans gêne et outrecuidant n'est pas ou n'est plus dans son assiette de racleur de raclures!
Il éternue et se dit à lui même "à mes souhaits!" La plupart des commentaires élogieux sont de sa propre fabrication, en vrai méga-mégalo ,il s'écoute parler dans son interminable et suspect soliloque de mythomane maladif!

BAH, passons à autre chose de plus constructif que les délires de ma "relation-qui-n'a-pas-encore-fini-d'avoir-maille-à-partir-avec-moi-par-sa-faute",OUF!
-------------------------------
«Quand la raison l'emporte sur la perfidie » Cridem

Rédigé par
panda
, vendredi, 26-12-08 17:00

***"(trotskistes, communistes repentis, anarchistes, sectaires, opportunistes)"cf article!!!

J'en suis à me demander si l'auteur de cet article parlerait bien de la même Mauritanie que le commun des citoyens connait! C'est à dire la Mauritanie contemporaine, à l'entendre parler de trotskistes, de communistes et d'anarchistes on aurait cru qu'il se serait déporté dans le temps et l'espace pour nous rafraîchir la mémoire sur l'histoire de l'URSS bolchevique et des empoignades idéologiques ayant opposé Trotsky à Staline pour la succession de Lenine!

Qui dit Trotskistes dit forcément aussi Stalinistes ou staliniens, par opposition! C'est comme les 2 revers d'une même médaille, l'un n'irait jamais sans l'autre!D'où cette immanquable question donc: quels seraient donc notre Staline à nous et nos Staliniens vainqueurs de l'épreuve de force dans ce cas? Je rappellerais que Staline aura fait planter un PIC à GLACE dans le crâne d'un Trotsky éxilé jusqu'au Mexique!Dans les rues de Mexico, en plein jour !

Croisons donc les doigts et prions ensemble que la "solution stalinienne sommaire et radicale du PIC à GLACE" ne prévaudra pas chez nous! Autrement dit, il serait à espérer que nos "Staliniens en herbes" ne nous "soulagent" de nos trotskistes à coups d'objets contondants ou tranchants" de la même panoplie que le pic à glace défonceur de crânes fussent-ils coriaces comme celui du pauvre Trotsky!
Encore une fois, mais quels seraient donc nos "Staliniens new wave" d'un autre âge?La réponse est CLAIRE !

Anonyme a dit…

le propos de kbg n'engagent que lui, pour ma part, le prof , je le taquine mais je l'aime bien, passons donc
dernier cuvée d'evene, finalement c'est nul, il me faudra la prochaine aller piocher directement chez les auteurs, le choix est cool

" 1-Bienheureux celui qui a appris à rire de lui-même : il n'a pas fini de s'amuser !

2-Le regard est la grande arme de la coquetterie vertueuse. On peut tout dire avec un regard, et cependant on peut toujours nier un regard

3-Un homme peut parler d'amour à une femme avec inspiration, mais son regard, lui, est toujours bien concret

4-C'est quand on serre une femme de trop près qu'elle trouve qu'on va trop loin.

5-Cocu : il vaut mieux être plusieurs sur une bonne affaire que seul sur une mauvaise.

6-Il y a des gens sur qui on peut compter. Ce sont généralement des gens dont on n'a pas besoin

7-C'est déjà assez triste de n'avoir rien à dire. Si, en plus, il fallait se taire !

8-Des femmes peuvent très bien lier amitié avec un homme ; mais pour la maintenir - il y faut peut-être le concours d'une petite antipathie physique

Anonyme a dit…

KBG,

Atina el avya. Si tu as des choses a dire au Prof, va le lui dire dans son blog.Anta tu ne peux pas faire un jour sans attaquer yakhouya? Ya bouya bered ala rassak wa ala nnas. Allah yitawal amrak we yikhalik lewladak we lehlak. A-

Anonyme a dit…

Les Noueguedh, mes amis (sic),indice pour me reconnaître sont des Hartani!Irrévocablement!
Les Abdallahi ne le sont pas,ils seraient des alaouites bien de chez nous et ne s'en cachent guère du reste!
Quant aux Noueguedh, il faudrait bien se garder de diffuser tout haut qu'ils seraient les Hartani qu'ils sont pour 2 raisons=
1)ils n'apprécieraient sûrement pas malgré les multiples demandes en "mariages mixtes intra-tribaux" éconduites par leurs "cousins" beaucoup plus pauvres pourtant!
2)Cela ne servirait point la cause hartani que de savoir que la 1ère fortune du pays appartiendrait à des "esclaves émancipés"!Amnesty et assimilés risqueraient bien de croire à la sornette de l'EMANCIPATION de nos esclaves milliardaires!

Conclusion:
un conseil valable pour tous :laisser les AON végéter dans leur "no man's land ethnico-tribal et leurs milliards" ,tout le monde ne s'en porterait que mieux!Surtout les hartanis, curieusement, du reste!

Et pour finir de te faire perdre toutes tes illusions au sujet des 10 millions requis:il suffirait que tu te figures l'image d'un homme portant une "CHEKWA" faisant du porte à porte comme la dame de la fable du "pot-au-lait" de Lafontaine!Mais notre lascar aura connu meilleure fortune et manifestement, il ne serait pas près de dire comme dans la fable "adieu veaux,vaches poulets.."!Sa Chekwa ayant été manifestement mieux accrochée que le vase renversé de la distraite paysanne au pot-au-lait du fabuliste!!

Anonyme a dit…

tu te trompes: les abdallahi sont des h'artines, peut-être un jour des visiteurs sérieux et bien informés t'en donneront la preuve, peut-être moi-même si je n'oublie pas demain de noter l'explication claire nette et précise, mais j'oublierai sans doute sauf si par malheur les abdallahi comme bodiel éclatent dès qu'on parle des ancêtres.

Il n'y a rien plus affreux et plus honteux et de plus minable que de vouloir cacher et taire l'histoire sanglante de ses ancêtres car même si vous êtes nés de père plus ou moins libre dans l'imaginaire des esclavagistes, il ne faut jamais oublier que vos ancêtres ne sont pas nés esclaves jamais, c'était des gens libres comme tout le monde et un jour pour toutes raisns du monde, vinrent des barbares qui tuèrent, violèrent et virent prisonniers leur familles, c'était l'époque comme partout jadis : malheur aux vaincus

rien de terrible dans cette affaire, rien qui puisse vous obliger à nier vos ancêtres, qu ej'imagine bien heureux jusqu'à ce qu'une guerre éclate, c'est la vie

cela dit, moi qui ignore tout de ces choses, je tiens à dire aux h'artines s'ils nous lisent: donner à vos enfants l'éducation que j'ai reçue, ne leur dîtes rien de ces histoires de tributs car ces tributs ne sont pas les vôtres, les h'artines n'ont pas de tributs, apprendre à vos enfants l'histoire de ces tributs , ces histoires interminables, c'est les condamnés dès la naissance à avoir dans l'esprit tant de nom tant d'histoires, tant de faits où seuls leurs maîtres brillent

ils finiront de fait par se placer inconsciemment dans cette échelle de valeur, et tous petits déjà on les éduquera pour supporter ce système

au contraire s'ils grandissent en ignorant toutes ces histoires, leur esprit sera libre cad plein de tout à fait d'autre chose, car tant de nom tant d'histoire c'est cela qui fait ce système c'est ce bourdier mental dont le système jouit pour dominer tout le monde et toutes les tributs en ressassant des équilibres dépassés car en mauritanie aujourd'hui tout le monde crèvent blancs noirs nobles ou pas sauf quelques zigs qui tirent leur épingles du jeu en jouant de la représentativité !

foutaises! l amauritanie d'aujourd'hui est métisse mentale métisse mais on continue chez vieux et les leaders à cultiver ces vieilles histoires sauf que dans l'histoire c'es tles anciennes familles qu'on piétine et on promeut la revanche des revancards

peu importe, ne rien apprendre à vos enfants à ce sujet au contraire faîtes lire les grands esprits des lumières, l'esprit universel, laissez grandir loin de affaires de sorte que le jour où la réalité reprendra ses droits ils l'affronteront directement par réflexe , par sens de la réalité , d eleur puissance du nombre , de la force du métissage de la culture du sang, tant de force qu sauront alors affronter ce fléau mental qui tout petit , vous leur glissez dans la tête

les h'artines n'ont qu'une tribut ; la mauritanie de demain débarrassée des stigmates d'un système à l'agonie

voilà

Anonyme a dit…

PS: il faut arrêter cette histoire de parler des mariages mixtes comme une histoire de complexe , cela est très courant voir par exemple la génération de la décolonisation partout en afrique francophone, les plus sincères ont épousé des françaises, était-ce par complexe?

non c'est par admiration car les autres , complexés eux, qui ne cherchent qu'un réglement de compte s'en trouvent pour maîtresse mais là encore c'est juste une question de fornication vulgaire du vulgaire avec le vulgaire, tandis que lorsqu'on épouse c'est plus admirable
vu la fortune de certains s'ils étaient des salauds ils n'épouseraient pas "des libres" mais au contraire acheteraient par charette les plaisirs avec cette noblesse qui de nos jours est bien accessible

dans ce pays, avec de l'argent comme partout au monde vous trouvez facilement la couleur, la race, la noblesse de votre choix car avec l'argent, on peut toujours fermer les yeux car en réalité de réalité ces histoires sont des chimères et dans ce monde seuls les pauvres sont des esclaves, n'est-ce pas?

ne vit-on pas dans un système où on vous taxe tous, les impôts et taxes diverses et les dettes dilapidées en votre nom et ce en vous faisant travailler pour des misères et surtout en sachant que vous savez tout et que vous êtes condamnés à parler derrière le dos des RV mais si vous les rencontrez ou si vous rencontrez quiconque qui puissent transmettre vos propos, vous vous taisez et même vous pouvez saluer comme un front prosterné qui craint le bâton, n'est-ce pas cela être des esclaves

je craint chers amis que nous soyons tous des esclaves et que nos maîtres depuis trentes ans ne sont pas de slumières donc en bon esclaves tous ce que nous pouvons espérer c'est parler derrière leur dos ou les prier d'être plus humains

c'est tout

Sanhaji a dit…

Boidiel,

tu es merveilleux. Tu as défendu de la meilleure manières la position du Front ce soir sur le plateau de la TVM.

Le Front est très fier de toi.

INSIHABOUNA a dit…

boidel a tres bien parler, FNDD sont pres a partciper ils attend une audience avec Aziz et puis ca yeux, Sidi ne plus dans leur program.
Sadave tu es merveilleux, RFD is the Best and Ahmed ould Dadah sera notre prochain president.
Brahim et l'autre Mec vous etes hors sujet.
bye bye.

Anonyme a dit…

bjr mes canalheurs!
connaissez vous où se trouve cette terre là!!

Anonyme a dit…

Boidiel s'est limité à dire qu'en tant que véritable démocrate à deux yeux démocratiques et non affectée par la cécité démocratique partielle (RF) est prêt à discuter avec n'importe qui pourvu qu'on tienne compte de ses conditions.

Si ses conditions ne sont pas respectées il ne participera pas dans un débat oragnisé par des putschistes et avec comme invités des opportunistes politiques. Il ne sera comme le RFD qui amène ces conditions au Général on lui remplit aucune d'elle et il est toujours happy.

Saddava n'était pas du tout à la hauteur, il véhicule un discours de politique de proximité basée sur l'intoxication, la désinformation et le mensonge.

Brahim cherchait un poste, il l'a eu et il est content comme ça. Il espère de tout son coeur que Sidi ne revienne pas de peur de perdre son poste. Mesquinerie quant tu nous prend.

L'ancien Abibekrine Ould Ahmed n'a en gros rien à dire sauf des histoires de complaisances et une voix strident insupportable.

Boidiel, tu es grand et je suis tranquille. Ta présence au Front est réconfortante.

Anonyme a dit…

La Mauritanie pointée du doigt par le Mali dans cette arraque de Bahanga? L'algérie est aussi accusée d'avoir donné un coup de main à Bahanga. Que croire? Le maire de Bassiknou, s'il participe aux EGD, doit répondre de cette grave accusation. Il me semblait que l'armé mauritanienne travaillait de concert avec l'armée malienne pour éviter que Bahanga et son groupe ne se réfugient pas en Mauritanie.Quelle confusion! A-
============

Soir de Bamako
2008-12-24, 11:44:36 GMT


INSECURITE AU NORD MALI
Quand Bahanga se trouve un nouvel allié

Comment et pourquoi Ibrahima Ag Bahanga a abandonné ses bases de Tinzawatène et Tegharghart pour venir attaquer jusqu'à Nampala qui n'est pourtant pas du tout "un objectif stratégique", comme l'a dit le Président de la République lui-même ?



C'est la question que les uns et les autres se posent depuis un certain temps. Après avoir pointé un doigt accusateur sur l'Algérie, les observateurs, sur la base de témoignages recueillis auprès de la population de la frontière mauritanienne, commencent à être de mieux en mieux édifiés sur cette attaque, ainsi que les facilités et complicités dont ont bénéficié les assaillants.



Au centre de tous ces témoignages se trouve un seul homme : Mohamed Ag Mahmoud, le Maire de Bassikounou. "Nous l'avons vu à plusieurs reprises, en compagnie de Ibrahima Ag Bahanga, Mahdi Ag Boghassa et l'ex-Commandant Malick Ag Wanassnest, aux environs de Fassala qui est une localité pas loin de Nampala. Ce qui avait amené certains à se demander si quelque chose ne se tramait pas déjà. Mais d'autres se sont dit que le Maire ne pouvait pas "comploter contre des frères". Ces derniers se sont-ils trompés en pensant ainsi?"



En tout cas, ce témoignage d'un habitant de la localité paraît plus que jamais édifiant sur le rôle joué par le Maire de Bassikounou dans l'attaque de Nampala. Et cela, pour certaines raisons.



D'abord c'est lui qui, selon plusieurs témoins, aurait doté les bandits de moyens logistiques, d'armes et d'approvisionnement en vivres. Il leur aurait également fourni des informations sur le moment propice pour l'attaque. Pis, disent les mêmes populations, après l'attaque de Nampala, il aurait accueilli les assaillants chez lui, soigné les blessés et enterré les morts.



Pourquoi donc la Mauritanie s'acharnerait-elle contre notre pays au point de servir de base arrière à des bandits ? Autrement dit, pourquoi des élus de ce pays acceptent d'héberger ces bandits, afin de leur permettre de venir déstabiliser le Mali ? Ce sont, entre autres, les questions qui ne cessent de brûler les lèvres, tant dans la capitale qu'à l'intérieur du pays.



A en croire certains analystes, la raison de ce soutien est toute simple : le Mali a refusé de soutenir les putschistes à cause de sa position par rapport à la prise du pouvoir par les armes. Pourtant, notre pays entretient les meilleurs rapports avec tous ses voisins, et même la Mauritanie avec laquelle il partage une large partie de ses frontières. Sans oublier aussi qu'on retrouve les mêmes populations dans les deux pays.



S'agissant alors du Maire, comment peut-on donc, pour des raisons de trafic, notamment de drogues, mettre la vie de toute une population en danger ? Est-ce à cause des ristournes du trafic de drogue, comme le soutiennent les populations elles-mêmes?



Dans tous les cas, on peut donc dire que, de tout ce qui précède, Bahanga vient de se trouver un autre allié. Sachant qu'il ne peut plus se ravitailler à partir du Nord, à cause du manque de soutien des populations de cette zone, il a vite fait de se rabattre sur la Mauritanie qui, à son tour, a prêté le flanc par l'entremise du Maire de Bassikounou, Mohamed Ag Mahmoud.



Les populations de la frontière sont formelles : le Maire doit être interpellé et mis devant ses responsabilités. Que ferait alors le pouvoir de Nouakchott face à ces accusations?...

Anonyme a dit…

Le clou du débat était Boidiel.Il etait sage, mur et serein. Il a dit la verité. Je lui lache les baskets. A-

Yanis le R. a dit…

A-

Le maire de Bassouknou n'est pas Mohamed Ag Mahmoud comme le dit ce papier qui veut entendre par là qu'il s'agit d'un cousin touareg de Ibrahim Ag Bahanda.
Le nom du maire est Mohamed Mahmoud Ould Sidi.
Pour ce qui des affaires de trafic, c'est une autre histoire qui rapproche sans doute certains mais pas au point de changer un maure en touareg (lol)...

Anonyme a dit…

Merci Yanis. Je crois que ag c'est ould en Touareg. Un journaliste tout "bamakois" doit avoir écrit l'article. Un autre article la semaine passée accusait les algériens d'être derrière Bahanga (je vous l'ai passé, je crois), alors qu'on sait que ce pays aide actuellement le Mali contre les insurgés touaregs qui veulent en découdre avec le pouvoir central à Bamako, avec le blessing de Kadafi.

Les problèmes de 1989 avec le Sénégal ont commencé de cette manière. Il est utile que le pouvoir et le maire de Bassiknou sachent qu'il y a quelque problème de ce côté et tout faire pour nous eviter une autre tragédie.C'est ce genre de fausse information que des gens particuliers utilisent pour mettre l'huile sur le feu.

Donc pour le journaliste de Bamako le maire de Bassiknou se nommerait Mohamed Mahmoud ag Sidi (lol). Je crois qu'il parle de la même personne. Bonne journée. A-

Yanis le R. a dit…

Tu as tout à fait raison A-.
Les problèmes aux frontières dans nos pays de la sous-région surtout quand il y a mort d'hommes doivent être pris au sérieux et étudiés de façon responsable et avec beaucoup de célérité.
C'est la suspicion et la rumeur souvent fausse qui créent des difficultés par la suite avec un engrenage sans suite...
L'histoire récente nous a appris, à notre détriment, qu'il faut toujours prendre les dispositions nécessaires à temps et favoriser la paix et la recherche de solutions au lieu de cultiver ou même de tolérer le nationalisme étroit, le grand mal du siècle dernier.

Anonyme a dit…

Chers netteurs
Joyeux noels et bonne fête de fin d'année, je voudrais vous informer que l'argent de la commission de libération de tijani et ould Abdallahi, soit 200 millions, cette somme sur ordre de Aziz a servi de payer les 400 employés de AIR Mauritanie. ces mêmes employés qui sont à l'origine de la fayitte d'AM car c'est eux qui fraudés. Aziz est -il juge et géolier et comptable, ou simplement un complexé.
des sanctions doivent être prises et les bidasses doivent déguerpires et restaurer la démocratie

яimσ a dit…

salut tous ,

je viens de voir l'interview de sidi après sa libération forcée .

voici la vidéo (en arabe)

____________
c'est marrant ces forums ! ça va déboucher sur des éléctions , euh bien on n'y va pas non plus .

mais ça servira à quoi en fait ?
_________________________

Anonyme a dit…

L'ano des 200 millions pour les 400employés d'Air Mauritanie, merci pour l'info. Il faut signer tes messages, car tu es important et tu viens de nous donner une info de tonnerre. Sinon je mets à tes trousses KBG.

S'il a fait ça Aziz, c'est que lui et Mobutu c'est kif-kif. Il ne doit pas se subsistuer à la justice.

Si les yankees ne le veulent pas, c'est qu'il y a problème. Faut pas se tromper avec son air bob-enfant:ça trompe énormément. Les US l'ont aidé à prendre le pouvoir pour le laisser tomber. Il y a une discipline qu'on appelle psychologie et les yankees sont très forts pour mettre quelqu'un dans une case caractérielle. Signe mon ami et n'ai pas peur.

Yanis: suis pas certain qu'Aziz va prendre les bonnes décisions. Ses grands ennemis les US et l'Algerie sont entrain d'aider le Mali qui ne reconnait pas son coup.

A-

Anonyme a dit…

Rimo,

Je viens d'ecouter la video et je donne raison a Sidioca. Je ne l'abandonnerai jamais. Merci. A-

яimσ a dit…

oui!

et le journaliste qui a réalisé l'interview , en fait lui aussi il a sa propre histoire avec les militaires .

le voilà maintenant qu'il bosse dans une autre chaine et payé mieux .
comme quoi une personne honnête , ça chôme pas .

maatala a dit…

Salam

Sanhaji

BODIEL, qu'il le veuille ou pas est celui qui défend Taya et son bilan, celui qui a dit le passif humanitaire n'a jamais existé, par conséquent, il ne peut être que selon toi.

Il porte bien son surnom de Bodiel"le révisionniste".

Le comble du cynisme c'est de savoir un laudateur de la tayie s'érigeait en chantre de la démocratie.

"AJIB" dit le FOU.

maatala

Sanhaji a dit…

Maatala,

on te l'a toujours dit et répété que Taya a été le premier d'introduire la démocratie en Mauritanie.

Il a été le premier de doter le pays d'une véritable Constitution.

Il a été le premier a élaborer une loi des finances portant règlement du budget pour restituer aux parlementaires l'exécution budgétaire.

Le plus grand démocrate de Mauritanie est Taya.

La haine peut cependant aveugler et empêcher de reconnaître la réalité. Ca c'est un problème que seul les psy peuvent traiter.

Boidiel a démontré hier sa grande expérience. Il a réussi à faire passer son message sans s'emporter avec des arguments incontestablement valables.

Il est prêt à s'exposer à tous les contrôles pour ceux qui prétendent que c'est un détourneur.

Que voulez vous de plus, qu'il salue le putsch? Il ne le fera jamais parcequ'il est honnête et honorable.

N'oublies surtout pas qu'il a confronté des personnes très polémiques et elles étaient obligées de se caser, car tout simplement il est dans son droit et il a une très, très grande expérience.

Bravo le Grand Boidiel

Khalil Balla Gueye a dit…

Pour souligner le caractère cocasse de la dernière pitrerie d'Aziz les EGD, je n'ai guère trouvé mieux qu'une affiche du fameux film "Le dictateur" que j'ai copiée-collée sur le blog!Dans ce fameux film parlant ,CHARLIE CHAPLIN soit "CHARLOT" pour les anciens du ciné plein air du CC de Saint Ex ,parodie Hitler au début de sa funeste ascencion qui,a bien des égards, rappellerait l'apparition sûrement fugace de notre N'Azizillon (sic)de putschiste Aziz!Mais pour sûr qu'il n'aurait pas les qualités exceptionnelles de tribun fougueux de son devancier Arien qui lui permirent d'embobiner tout son peuple en lentraînant vers sa perte!D'ailleurs N'azizillon rimerait bien avec Nazillon un mot que je tiens tout particulièrement en sainte horreur,et pour cause, même si la rime, elle, serait bien riche!Quelle monstruosité que tout çà!Et dire que certains sembleraient aimer voire se complairaient dans TOUT CA!

PS:la nouvelle version aura été sensiblement améliorée, de mon humble avis en tout cas!pour les amateurs!

Anonyme a dit…

Moi je ne connais pas Boidiel particulierement, ayant ete en dehors du pays pour tres lingtemps. Je l'admire qu'il ait resisté au piège. La junte voulait le separer du FNDD et il a dit niet.

J'ai quand meme trouvé bizarre qu'il n y avait aucun negro-africain (ben a part Boidiel qui ne l'est pas consciemment ou oui) durant l'emission. Je crois qu'ils se sont vendus very cheap au premier putshiste. Le gars de Ndiago a la TVM avant hier soir qui chantait les louanges de Aziz m'a fait pitié: c'est la sournoisie la plus crapuleuse que j'ai jamais vue. Quelqu'un qui résout le problème de ses frères et soeurs exflitrés manu militari de chez eux et tu te mets contre lui pour un groupe par qui le problème est arrivé. Par ailleurs, cette junte ne voulait pas du retour des refugiés. La composition du panel de la TVM demontre deja que la communaute negro-africaine est dans la poche des nationalistes. A-

Khalil Balla Gueye a dit…

Moi, je n'ai pas vu l'émission de la TVM d'hier!
Et puis comme le Tartuffe de Molière, je dirais bien "Cachez moi ce sein (pas saint)que je ne saurais voir!

Anonyme a dit…

C'est dommage KBG. Je l'ai vu tot ce matin, entre 5:30 et 8 heures (heure de Frankfurt). Ai

Anonyme a dit…

A l'ano qui plaide pour sa région,
Ould Adda est l'un des commissaires les plus controversés du pays, et son nom a été cité bien des fois, avant que le CMJD de Ely ne viennent au pouvoir, lors des premières enquêtes sur la drogue à Nouadhibou, où il est resté tout de même une longue période pendant laquelle on ne peut pas admettre qu'il ne soit au courant de rien... Treiket Drogue l'on cité dans les PV de la police et comme il est présenté comme un homme de main de la mafia et du grand banditisme, tant dans les différents dossiers dela drogue que des réseaux de l'immigration clandestine, on est en droit de considérer qu'il est mouillé, au moins jusqu'à la cheville, dans cette affaire là.
Cela n'a rien à voir avec sa région mais plutôt avec sa profession.
Je n'ai pas de preuve tangible à présenter devant un tribunal pour l'impliquer (ce n'est d'ailleur pas mon propos!!) et prouver que quelqu'un vole par des justificatifs en Mauritanie c'est compliqué, car rien n'est écrit/ Mais quand un commissaire ou un agent de police possède plus qu'une maison dans un quartier populaire, c'est que ce n'est pas propre)/

Mestour Haal

Anonyme a dit…

Mestour Haal ,

Comme tu n'as aucune preuve, je te conseillerais d'eviter les fausses accusations contre le commissaire principal Ould Adde'. YOU PUT UP OR YOU SHUT UP!!!

Maata,

Nous sommes fiers de suppoter le digne fils de la Mauritanie Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya.
Seuls les extremistes arabisants et FLAMISTES SONT RESPONSABLES DES EVENEMENTS DE 1989 a' 1992!

Anonyme a dit…

Couli,

Tu fais du terrorisme contre Mestour Haal. Il exprime un ras-le-bol, peut-être.

Anonyme a dit…

Une tête, pas un dictateur, qui nous a quitté: Samuel Huntington, l'auteur du Choc des Civilisations. J'ai particulièrement retenu son concept de "syndrome de pays parent" et ce concept m'a toujours guidé dans mes prospectives. A brillant mind. A-

==================

Samuel Huntington, auteur du "Choc des civilisations", est mort
LEMONDE.FR avec AFP | 27.12.08 | 18h55 • Mis à jour le 27.12.08 | 18h59


e politologue américain Samuel Huntington, auteur de l'essai retentissant Le Choc des civilisations, est mort le 24 décembre à l'âge de 81 ans, à Martha's Vineyard, dans le Massachusetts, a annoncé samedi l'université Harvard sur son site Internet.


Ancien professeur à Harvard, Samuel Huntington n'avait cessé de donner des cours qu'en 2007, après 58 ans de bons et loyaux services, précise l'université dans le message posté sur son site. Il était l'auteur, co-auteur ou éditeur de 17 ouvrages et 90 articles scientifiques, sur la politique américaine, la démocratisation, la politique militaire, la stratégie, ou encore la politique de développement.

Samuel Phillips Huntington était né le 18 avril 1927 à New York. Diplômé de la prestigieuse université Yale à 18 ans, il a commencé à enseigner à Harvard à 23 ans. Il est surtout connu à l'étranger pour sa vision d'un choc de civilisations, qui a fait l'objet d'un ouvrage publié en 1996 et traduit dans 39 langues.

Il y développe l'idée que dans le monde de l'après-guerre froide, les conflits violents n'opposeraient plus les Etats-nations mais naîtraient des différences culturelles et religieuses entre grands blocs civilisationnels.

Khalil Balla Gueye a dit…

C'est dommage KBG. Je l'ai vu tot ce matin, entre 5:30 et 8 heures (heure de Frankfurt). Ai

Donc, si tu as pu voir l'émission ce matin ce devait être un enregistrement, et sur quel chaîne ou site ce serait donc!
J'aimerais bien la visionner pour me faire une opinion personnelle, quelqu'un aurait un lien ou un tuyau pour ce faire?
Mais, je puis déjà préjuger que cela aurait ressemblé à un dialogue de malentendants eu égard au gap séparant les positions et aux motivations et desseins animant les uns et les autres !L’on pourrait donc aisément se faire une idée des échanges entre les différents protagonistes !!

Anonyme a dit…

C'etait une retransmission a la TVM.

Rimo: y a t-il un moyen de piquer la video du site de la TVM? Je crois que c'est une emission que tout le monde doit voir et revoir. Comparé aux autres, Boidiel était sublime, calme et mieux "assis".

Nous avons deux amis que nous avons perdu de vue et je n'avais saisi l'adios de copiarpegar et que la derniere blague de Bilkiss etait un aurevoir. copiarpegar et Bilgiss: vous nous manquez.

A-

maatala a dit…

salam

Sanhaji

Tu ne réponds pas à l' accusations que je porte contre BODIEL:

- La négation du passif humanitaire

Bodiel n'est pas un détourneur selon toi(sic)

Alors explique moi comment avec son traitement de ministre, il peut se payer une villa de plusieurs dizaines de millions sans compter les voitures 4/4 et autres......ça send la SMCP, le CSA, le ministére de la péche, la CNSS............................


Par ailleurs il est de notoriété public que les ministres de taya se sont honteusement enrichis (Villa, voitures, cheptels...)

Il n'y a que toi et couly qui en doutent, comme par hasar dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Les USA appellent le HCE à ne pas organiser des élections anticipées

Dans une déclaration publiée hier, 26 décembre, à l’issue de la récente réunion du CSP de l’Union Africaine, les Etats-Unis indiquent qu’ils «se joignent au Conseil de Sécurité et de la Paix de l'Union Africaine pour condamner le coup d'État et les mesures prises par la junte militaire».

Et le communiqué de préciser : «Nous encourageons la junte militaire à abandonner les efforts unilatéraux visant à organiser des élections anticipées qui n'ont pas de base constitutionnelle et qui ne peuvent que conduire à plus d’isolement.»
Voici le texte de cette déclaration :

Déclaration du Département d'État concernant la récente réunion du Conseil de Sécurité et la Paix de l'Union Africaine à Addis-Abeba, à l’égard de la crise politique mauritanienne

Les États-Unis se félicitent de la ferme position de principe du Conseil de Sécurité et de la Paix de l'Union Africaine à l'égard de la junte militaire au pouvoir en Mauritanie. Nous soutenons la direction prise par l'Union africaine face à la crise en Mauritanie, suite au coup d'Etat du 6 août 2008.

Les États-Unis se joignent au Conseil de Sécurité et de la Paix de l'Union Africaine pour condamner le coup d'État et les mesures prises par la junte militaire et réaffirment la “légitimité de l'ordre constitutionnel représenté par les institutions démocratiquement issues des élections législatives et présidentielles qui ont eu lieu respectivement, en Novembre 2006 et en Mars 2007.”

Nous encourageons la junte militaire à abandonner les efforts unilatéraux visant à organiser des élections anticipées qui n'ont pas de base constitutionnelle et qui ne peuvent que conduire à plus d’isolement.

Washington, le 26 décembre 2008

----------------------------------

Ils feraient mieux de faire pression sur leur allié israélien pour qu'il arrête de tuer nos frères.

Face à la crise que nous traversons , il serait sage de redonner la parole au peuple, car il est le seul souverain.

Si Sidioca avait confiance dans le peuple, il accepterait l'arbitrage du peuple en remettant son mandat en jeu.


Au lieu de se comportant en gamin qui répète inlassablement "rendez moi mon fauteuil".

Tout le monde sait que SIDIOCA sans l'appui de l'armée, çà vaut des clous.

A lui de nous prouver le contraire en se présentant dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur ANI

"Opinion : Monsieur le Président Sidi

Vos propos publiés dans le Calame du 18 / 12 / 2008 m’inspire les remarques suivantes et m’autorisent à faire ressortir certaines réalités , considérées comme postulat politique dont l’irrespect est un sacrilège chez nous , admis comme tel dans l’inconscient du commun des mortels en Mauritanie , parce que résultant de notre pratique politique contemporaine et de notre culture de tolérance unanimement appréciée autant par nous que par les autres , du fait de sa générosité et de son humanisme.

- Le coup d’état comme méthode de rupture frontale entre deux régimes incapables de produire un système politique d’alternance pacifique s’est consommé régulièrement dans notre pays , faisant tombé successivement 5 Présidents de la République sans recourir à la violence sanglante , mais surtout le retrait digne et respectable de ses anciens chefs de l’Etat , laissant au pays la latitude de se remettre au travail sans se retrouver dans les turbulences de l’œil du cyclone.

- Le souci majeur des uns comme des autres, était d’assurer la cohésion sociale de ce peuple merveilleux qui a plus donné à ses dirigeants qu’il n’a reçu d’eux, qui mérite de déguster les dividendes de la stabilité politique et les fruits de sa croissance économique.

- Autant dire que l’adhésion à ses règles simplistes et avenantes, permettrait une élévation au-dessus des contingences, faisant place à la sublimation des valeurs de la République et du respect de l’Etat de droit, qui nous obligent à aimer notre pays tant par le renoncement que le dévouement.


Ceci étant précisé, je voudrais apporter une modeste contribution que m’a inspirée la lecture de cette explication de l’ancien Président Sidi sur certains éléments de son analyse qui dénotent soit une contre vérité soit une appréhension insuffisante des réalités du pays, parfois un amalgame théorique sans ancrage avec la réalité.

Le Président affirme «j’ai mené une campagne électorale intense qui m’a permis, partout à l’intérieur du pays , de présenter mon programme électoral».

Je voudrais attirer son attention que le fait de parcourir le pays dans un style marathonien en présentant un programme dans les chefs lieux des régions n’est pas de nature a lui assuré une victoire dans une compétition difficile ou ses adversaires possèdent l’expérience des combats électoraux, la connaissance des populations qu’ils encadrent depuis plus de 18 ans, le soutien dynamique de leurs partis fort de leurs motivations et leurs enthousiasmes auquel s’ajoutent une puissante logistique , une forte intendance et l’avantage de la connaissance du terrain , de sa géométrie , de sa température .

En réalité, le secret de votre réussite à l’élection présidentielle tient dans la mobilisation massive des mauritaniens dans le pays, surtout par «les indépendants», organisés dans une coordination nationale et divisée en douze régions dont j’avais personnellement assumé la responsabilité de la coordination dans la région de l’Adrar, qui avait voté à plus de soixante dix pour cent pour vous, alors que je ne vous ai jamais rencontré, ni avant ni après votre élection.

Avant votre élection à la présidence, les indépendants avaient élu majoritairement leurs députés et sénateurs devenant dans le désordre la première force politique du pays, acquérant une expérience non négligeable qui avait été capitalisée gratuitement en votre faveur, vous plaçant en pool position dans la course qui devait en toute logique partir sans vous.

Pour les gouvernements que vous aviez mis en place, à l exception de la personne de Zein Ould Zeidane dont la compétence est incontestable de même que son sens élevé de l’Etat, la plus part des membres de ces gouvernements reflètent une incurie totale qui ont préfiguré les dérapages observés ultérieurement entraînant une crise généralisée avec en apothéose mort d’homme et la fameuse casserole noyée de Tintane.

«Les résultats optimistes» s’ils existent, entre autre la mobilisation des fonds supérieurs à votre requête, que vous sembliez créditer au compte en rouge de ses gouvernements, relève plus du climat décrispé de l’après Taya, que la Transition avait commercialisée avec quelques succès à l’Extérieur que de l’œuvre de vos gouvernements.

Les gouvernements devraient lutter contre la corruption qui gangrène la société, impliquer les femmes tristement abandonnées et tant d’ autres objectifs et vœux pour la consommation des affamés dont les yeux sont rivés ailleurs que dans un chapelet de promesses non tenues.

Concernant «une plus grande justice dans le traitement des citoyens» que vous vous affirmiez, il y a lieu de souligner que les clés de répartition des responsabilités au sein des gouvernements successifs, des sociétés d’état que du fameux parti Adil , dénotent un penchant excessif pour les entités spécifiques, les connexions atypiques et les accointances électoralistes ou s’inscrivent en filigrane une tendance sévère et certaine à rester au pouvoir indéfiniment avec une dérive totalitaire en perspective.

En reconnaissant l’existence de « l’inexpérience de l’équipe… », « Dans l’opinion, le doute s’installe…. », ceci constitue un aveu manifeste d’impuissance, qui explique les désastres qui se produiront ultérieurement dont vous sembliez, dans leur évolutions comme dans leurs manifestations, plus les subir que les diriger, alors que votre devoir que vous impose les attributs de votre charge présidentielle vous dictent d’être une force massive d’impulsion des institutions de l’Etat et un catalyseur d’espoir du peuple dont les attentes de changement, les besoins du renouveau, les sollicitations multiples sont restés sans répondant, car vous aviez plus choisi de les évacuer que de les traiter en leur trouvant une thérapeute curative.

Je pense sincèrement que l’alchimie d’une coalition avec une force dite indépendante, était condamnée d’avance à l’échec, faute de locomotive de traction raccordant les différentes énergies entre des forces politiques sans expérience de l’exercice périlleux du pouvoir mais aussi sans dénominateur commun ni repère de convergence.

Cet achalandage mort-né conçu sans beaucoup de conviction , plus comme une opération de diversion que comme une solution au blocage politique dans un pays sans tradition de cohabitation, allait s’effondrer devant votre acharnement à maintenir à tout prix Waguef parrain de la mauvaise gestion, comme Premier Ministre alors que l’opinion publique exigeait son limogeage, ayant fait preuve notoire d’inaptitude à assumer une telle responsabilité ou l’esprit d’équité, de création, d’innovation couplé avec la rigueur et la compétence ne sont pas logés sous son enseigne, allait être non pas un ressort d’amortissement de la crise mais un facteur d’exaspération.




A propos de votre relation ombrageuse avec les généraux, sa gestion a été un véritable désastre d’autant plus
que votre âge, votre expérience, votre parcours professionnel, par deux fois cisaillé par les militaires lors du coup d’état contre feu Moctar en 1978 et en 1987 sous Taya, devraient vous inciter à être, prudent et ouvert, pour ne pas dire coopératif avec les militaires car le contraire n’est pas un signe évident ni d’autorité ni de sagesse et encore moins de pragmatisme, envers une armée qui à dirigé le pays pendant 30 ans, bon an mal an, et qui mérite d’être écoutée dans son approche et comprise dans sa position, d’autant qu’ils avaient décidé d’eux même de restituer le pouvoir aux civils que leur impertinence leur a fait perdre.

Devant le rôle déterminant que l’armée avait joué dans votre élection à la Présidence, votre obligation de chef de l’Etat, chef des forces armées, était d’accompagné son retrait en douceur et non brutal de la vie politique du pays, en les incitant à l’esprit d’unité et de cohésion qui devraient caractériser leur attitude.

Or, je crois savoir comme tout le monde et comme eux, que vous aviez exécuté une valse avec certains d’entre eux pour éjecter les autres, avant de sauter en désespoir de cause dans les bras des seconds pour éliminer les premiers.

Cette manœuvre, qui à la particularité d’être à la limite de la déraison et de l’aventure, avait donné une justification et des motifs suffisants aux généraux de riposter graduellement à votre décision de les éliminer le premier en tirant tout simplement sous vos pieds le tapis du pouvoir dans les respects des traditions des coups d’état sans violence ni effusion de sang en Mauritanie.

La seule différence que vous aviez été le seul ancien chef d’état qui s’accroche désespérément à son retour sur ce fauteuil qui semble très prisé, même aux prix des souffrances du peuple mauritanien pour lequel, il semblerait que vous aviez demandé sa mise en quarantaine, pour forcer et la main aux militaires et votre retour .

Cette position est inadmissible pour un homme comme vous, surtout qui avait servi avec le Président Moctar, à qui, au moins deux chefs d’état étrangers, avaient proposé une intervention armée en Mauritanie pour son retour au pouvoir, facilités refusaient au motif que sa dignité ne lui permettait pas de revenir dans son pays sur un char étranger et surtout qu’il ne pouvait pas admettre que le sang des mauritaniens puisse couler pour la lutte pour le pouvoir.

Alors, je me demande comment vous vous accrochiez à votre retour constitutionnel, devenue une utopie dans l’esprit du mauritanien, qui ne sont plus prêt à vous suivre vers l’impasse et encore moins à vous élire de nouveau, cependant rien ne vous interdit de se présenter si vous pensiez que vous auriez la confiance de ‘’votre’’ peuple. En tout cas pas la mienne.


Maître Mohamed Lemine Ould El Haycen
Juriste, Journaliste, Ancien avocat, Notaire



Date publication : 21-12-2008 09:28:23


maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Scénario de la prochaine phase de «transition»: Gouvernement d'union nationale...Démission et candidature du général ...

Par Ely Ould Maghlah

L'annonce du Groupe de contact international chargé du suivi de la situation en Mauritanie à Bruxelles, de la libération prochaine du Président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi soulève, ces derniers temps, de nombreuses interrogations chez l’opinion publique nationale et internationale, sur l'après-libération de ce dernier.
Nouakchott Info publie, les premières informations qui ont pu être connues, jusqu’ici, à propos de ce sujet.

La démission et la candidature du général

Des sources dignes de foi ont révélé à Nouakchott Info des informations se rapportant à cette question, faisant état des faits suivants: Le Président du HCE, le général Mohamed Ould Abdel Aziz a informé la délégation de la communauté internationale, qui a récemment séjourné en Mauritanie, de son intention de se retirer du pouvoir avant la fin du premier semestre de l'année prochaine, dans le cadre des préparatifs de sa candidature pour les élections présidentielles prochaines.
Ces sources ont également mentionné certaines des grandes lignes du scénario de la période de transition à venir, notamment le lancement des états généraux de la démocratie le 27 décembre courant, ainsi que les efforts multiples déployés par les militaires pour convaincre l'ancien président ou certains dirigeants du FNDD de la nécessité de leur participation à ces journées.
Il est également prévu que ces journées de concertation puissent conduire à l’approbation de la «feuille de route» établie par le Parlement au cours de sa session extraordinaire tenue après le coup d’Eta du 6 août dernier.
Cette feuille de route précise des points importants, notamment la durée de la période de transition (entre 12 et 14 mois), ainsi que la recommandation de la démission de toute personne détenant un mandat et susceptible d’avoir une influence sur la conduite des élections présidentielles ou sur leurs résultats.
Ce document prévoit également la mise en place d’une CNI, ainsi que les propositions relatives aux amendements à apporter à la constitution en vue de limiter les prérogatives du président et de donner au Parlement le pouvoir de le destituer, tout en limitant les prérogatives présidentielles relatives à la dissolution du parlement en les soumettant à des conditions particulières, avec la possibilité d'un amendement relatif à l'élection du Président de l'Assemblée nationale et les moyens de le démettre de ses fonctions.

Gouvernement d’Union nationale

Après l'approbation de ce document, un gouvernement d'unité nationale sera mis en place pour la conduite des affaires du pays au cours des mois restants de la transition.
Ensuite, la Constitution sera modifié conformément au document produit au cours des journées nationales de concertions. Il sera alors procédé au renouvellement au 1/3 du Sénat, conformément à la Constitution.
Après ce renouvellement de 1/3, la présidence du Sénat reviendra, probablement, à une personne qui jouit de la confiance du HCE.
En avril 2009, le général Mohamed Ould Abdel Aziz devra annoncer sa démission de ses fonctions de chef d'Etat, laissant au nouveau président du Sénat le soins de conduire les affaires du pays pour une période définie avec des pouvoirs très limités qui ne pourraient dépasser la supervision élections présidentielles qui devront avoir lieu à la fin du mois de Juin 2009 et auxquelles, le général Mohamed Ould Abdel-Aziz, sera candidat après l'annonce de sa démission de l'armée.
Reste à savoir si l’action de la coalition des 12 partis politique du FNDD «forte» du soutien de la communauté internationale, notamment des Etats-Unis, aura une influence notoire sur le déroulement de cet agenda taillé sur mesure par les militaires?
Ely Ould Maghlah



Date publication : 14-12-2008

Maatala

kimporte a dit…

Que signifie et surtout à quoi engage ce mot « condamner » ?
Pourquoi ne pas condamner tout simplement et pas vivement, c’est quoi ce « vivement »,

qu’apporte-t-il ? l’ambassadeur d’israel a-t-il été appelé pour la forme pour qu « on » lui demande des explications plus précises

Il y a dans toutes ces « condamnations » des gouvernants du « monde musulman » en particulier quelque chose de déplacé principalement pour ceux qui entretiennent des « relations ».

Quand on est un petit pays tout faible , on peut comprendre au moins de retirer « le vivement » et juste condamner tout simplement de sorte qu’on sente bien qu’il faut juste condamner mais y joindre le « vivement » c’est grotesque, je ne sais pas certains partagent avec moi cette nuance déplacée

Isreal est un état terrible, on peut encore remercier le ciel que c’est une démocratie sauf que la encore la peur entretenue n’invite à la victoire que la droite terrible.

Il existe bien chacun le sait en israel d’autres forces plus sereines moins fanatiques mais elles ne peuvent arriver au pouvoir à cause de la terreur. C’est la peur qui les garde au pouvoir sinon cette affaire pouvait être réglée.

Triste monde arabe avec ses dirigeants peut visionnaires qui pour les palestiniens se battent aujourd’hui pour avoir moins que ce que l’ONU leur a proposé en 48 !
Enfin, à quelque chose malheur est bon, cette affaire israelo-paslestienne fera tomber tôt ou tard les royaumes et autres dictateurs de cette région, car enfin les palestiniens sont des démocrates, c’est la seule démocratie du coin comment voulez-vous que les voisins puissent se satisfaire de voir un jour la fièvre démocratique réussir là-bas.

Non on préfère montrer comme ailleurs que la démocratie ce n’est pas fait ces gens-là.
Un jour, le peuple des autres tyrannie comprendrons et se lèveront contre leurs tyrans car ces peuples là ont encore une certaine rage devant l’injustice et ne comprendront pas éternellement la connivence de leurs gouvernants car ces derniers pour les tenir les gardes loin de leurs affaires.

Un jour ils tomberont grâce au combat des palestiniens et l’injustice. Plus rien ne tiendra, ni un discours serein, ni le respect dû aux grandes institutions internationales, plus rien .

Passons, mais enfin juste une histoire de chiffre , quand on pense que les usa après avoir injecté 700 milliards on demandaient aux arabes comme les anglais de leur venir en aide car les arabes dorment sur 1100 milliards de dollars , comment ne pas profiter de cette crise financière pour réclamer un peu de justice pour ce peuple en échange de sous qu’ils ne sauraient refuser d’ailleurs
Israel fait beaucoup de mal aux juifs dans le monde comme bush fit un mal terrible à l’image des américains partout dans le monde.

La haine du juif, là où ils furent le plus persécuté et bien après l’époque de la barbarie cad hier ce n’est pas chez les musulmans c’est bien en occident et c’est là-bas où la haine du juif refera surface car à voir comment l’isreal agit on ne peut imaginer qu’il s’agisse là d’un peuple qui a tant souffert sauf bien sûr si on estime qu’il s’agit bien là de toutes les caractéristique du syndrome de Stockholm.

Passons. Une pensée pour les victimes de tout bord et dieu que le peuple palestinien est grand ! Quel peuple ! Quel dictateur misérable comme on en voit partout peu tenir un tel peuple qui avec des lance-pierre qu’ils appellent « roquettes » affrontent l’état le plus terrible et plus craint de ce nouveau millénaire

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Flash Info du FNDD

• Le Président de l’Assemblée nationale accueilli par les foules à Nouakchott.

Alors que le général limogé ouvrait ce qu’il appelle pompeusement les « états généraux de la démocratie » (et qui est en réalité un rassemblement de ses laudateurs et légitimateurs de l’accaparation du pouvoir par la force), les patriotes, démocrates et âmes nobles de Nouakchott accueillaient, dans la liesse et l’admiration, le Président de l’Assemblée nationale Monsieur Messaoud Ould Boulkheir.

Des milliers de militants du FNDD et de citoyens attachés à la légalité constitutionnelle se sont donné rendez-vous devant le salon d’honneur de l’aéroport de Nouakchott, à l’appel du Front, pour acclamer l’homme qui, à côté du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, de son Premier ministre et d’autres hommes politiques valeureux de ce pays, porte haut l’étendard de l’attachement à la légalité et du refus de l’arbitraire.

Des youyous et des applaudissements ont fusé des rangs des milliers d’accueillants à l’apparition du Président Messaoud, qui a été salué par les dirigeants du FNDD conduits par Monsieur Boydiel Ould Houmoid (Parti Adil), président en exercice du Front.

Après avoir salué les principales personnalités du Front et pris un bain de foule, le Président de l’Assemblée nationale s’est dirigé vers sa résidence, dans cortège de plusieurs centaines de voitures et à coup d’avertisseurs et de youyous de bienvenue et d’admiration.

Tout au long du parcours, les nouakchottois sont sortis sur les trottoirs, joignant leur joie et leurs acclamations à ceux des accueillants.

La résidence du Président de l’Assemblée nationale a été prise d’assaut, dès l’arrivée de celui-ci, par les militants et militantes du FNDD venus saluer le héros.

Les mauritaniens ne verront ces belles images à la télé nationale qui, ce soir, violera leur domicile avec les images donquichottesques du général limogé et de ses courtisans. Mais ils regarderont le cinéma de celui-ci en se souvenant qu’hier soir, Boydiel Ould Houmoid a balayé, en quelques vérités simples mais têtues, toute la propagande des putschistes durant les quatre mois de leur règne usurpé.

Info source : FNDD

maatala

Anonyme a dit…

une pensée à copierpejear

1-Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu'il en manque toujours.

2-Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.

3-On n'aime point à voir ceux à qui l'on doit tout.

4-La manière la plus profonde de sentir quelque chose est d'en souffrir.

5-Savoir ce que tout le monde sait, c'est ne rien savoir.

6-Aimer, c'est la moitié de croire.

7-Nous sommes tous les deux voisins du ciel, Madame, Puisque vous êtes belle, et puisque je suis vieux.

8-L'égalité entre les hommes est une règle qui ne compte que des exceptions.

9-L'espérance est un emprunt fait au bonheur.

10-Chaque homme a trois caractères: celui qu'il a, celui qu'il montre, et celui qu'il croit avoir.

11-L'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu.

12-Un bon mariage serait celui d'une femme aveugle avec un mari sourd.

13-Il faut avoir vécu dans cet isoloir qu'on appelle Assemblée nationale, pour concevoir comment les hommes qui ignorent le plus complètement l'état d'un pays sont presque toujours ceux qui le représentent.

14-N'est pas cocu qui veut. Si tu l'es, ta femme sera belle, tu seras bien traité d'elle, tu auras beaucoup d'amis, ton bien s'accroîtera.

15-je pardonne aux gens de n'être pas de mon avis, je ne leur pardonne pas de n'être pas du leur.

16-L'injustice est une mère qui n'est jamais stérile et qui produit des enfants dignes d'elle.

17-Pour exécuter de grandes choses, il faut vivre comme si on ne devait jamais mourir.

18-L'esprit est tout le contraire de l'argent; moins on en a, plus on est satisfait.

19-Les rois sont avec leurs ministres comme les cocus avec leurs femmes: ils ne savent jamais ce qui se passe.

Anonyme a dit…

Mauritaniennes Mauritaniens regardez ce que a fait votre pays ami!!

Sanhaji a dit…

Je suis ecoeuré par le carnage qui se déroule à Gaza. Je suis persuadé que les Etats Unis ne continueront pas à tolérer ce comportement sauvage des autorités israëliennes.

Cependant je crois qu'on doit traiter ce problème pendant avec beaucoup d'intelligence et moins d'émotions. Les Arabes ont besoin de démocratie pour que leur volonté popuaire soit respectée, sinon ils continueront toujours à être une masse morte.

Je sais aussi que les bombardements par des missiles Gazaoui doivent cesser, car tout mort dans cette guerre est de trop.

Je reconnaîs que dans le monde arabe, il n' y a que deux Etats la Palestine et le Liban et ils réussissent à resister à l'occupation parcequ'ils sont démocratiques.

A mon avis la meilleure gifle qu'on pourrai infliger à Israël c'est de commencer une grande révolution partout dans le monde arabe pour faire tomber les régimes dicatoriaux qui gangrènent notre corps.

La solution pour le monde Arabe, c'est une démocratisation rapide forcée par les mouvements populaires.

Dès que cette démocratisation s'installe il y aura un mouvement spontané visant la réunification, qui va couper court à toute volonté israëlienne de piétiner la volonté des peuples arabes.

Anonyme a dit…

mestopur haal, ouladda ould taleb abeidi n'a jamùais été cité dans aucune enquête relative à une affaire de corruption. et cela ne rime à rien de citer des preuves qu'on avour ne pas pouvoir montrer.
j'ai eu, pêrsonnellement, accès à l'enquête administrative et celle de l'IGE dilifgentée sur l'affaire de la drogue. il en ressort que pour avoir lutté efficacement contre la drogue à NDB ould taleib abeidi s'est créé beaucoup d'ennemi dans le milieu des affaires et dans la police. c'est lui qui a eu l'information sur l'avion, il en a averti sa hiérarchie et a donné des instructions claires à la police de nouadhibou à ce sujet. tousd les temoins , responsbales de police, de la justice et l'adlministration territoriale confirment ses dires. ma preuve?? l'enquête de l'IGE et celle de la police.

pourquoi on veut le salir? parce qu'il dérange, il est jeune, brillant, d'une grande famille et a une forte personnalité. du temps de maaouiya, les smassides avaient juré de se payer sa tête, ils n'ont pas. et c'est vrai que ely ould mohamed vall apprcie particulièrement son efficacité.

Ould taleb abeidi n'a jamais été cité dans une affaire de droque ou de corruption.

je mets au défis celui qui dit connaitre des maisons lui appartennat de les montrer, ou même de nous indiquer approximativement l'ndroit. il ne possède que la maison qu'il habite à E nord et la maison qu'il a dans sa ville laayoun (dont une partie est utilisée par les éléves de la mahadra de sa famille).
alors les gars, quand on a pas de preuves on se la ferme et on ne salit pas des gens compétents et honnêtes.

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 274   Suivant› Les plus récents»