mardi 20 janvier 2009

Sénat : Le Conseil Constitutionnel a tranché.

Le Conseil Constitutionnel a confirmé qu’on devrait procéder à un tirage au sort en vue de désigner le tiers du sénat qui devra être renouvelé lors d’élections qui se dérouleront en Avril prochain.

Le conseil constitutionnel s’était réuni le 18 Janvier 2009 suite à une requête de Ba Mamadou dit M’Baré président du Sénat qui avait présenté un avis juridique selon lequel contrairement à l’Assemblée nationale, le sénat n’avait pas été dissout par le CMJD, conséquence, il n’y avait pas lieu de faire un tirage au sort mais renouveler simplement la série ou l’on s’était arrêté en 2005.

Et le Conseil Constitutionnel d’ajouter que si l’on s’en tenait au fait que le sénat n’avait pas été dissout en 2005 l’actuelle chambre serait illégale dans toute sa globalité et il fallait continuer avec l’ancienne composition. Le conseil constitutionnel a donc donné raison au groupe A que ses collègues voulaient renvoyer devants les électeurs. Il faudrait donc faire un tirage au sort entre les trois groupes pour déterminer celui qui devrait être renouvelé.

Cependant le Conseil constitutionnel est resté silencieux sur le fait que la loi fait obligation de procéder au tirage au sort 90 jours avant le scrutin c'est-à-dire qu’il aurait dû avoir lieu en Novembre. Ainsi le groupe qui sera désigné a encore devant lui en perspective une belle bataille juridique.

source cridem

347 commentaires:

1 – 200 sur 347   Suivant›   Les plus récents»
maatala a dit…

Salam

C'est avec plaisir que je constate le retour parmi nous de notre frére A-

Welcome home

maatala

Ps: Peux-tu inviter notre soeur Bilkiss à nous rejoindre, merci d'avance.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Etats Gébéraux de la Démocratie : Le RFD dans l’œil du cyclone.

Après avoir été en première ligne pour le soutien du coup d'Etat du 6 août dernier en Mauritanie, Ahmed Ould Daddah a commencé à prendre ses distances avec ses auteurs. Et depuis il joue à un dangereux numéro d’équilibrisme entre les deux pôles. Il a d'abord pris part aux Journées nationales de concertation avant de s'en démarquer quelques jours avant leur fin, estimant que les militaires n'ont pas clairement pris position sur leur participation ou non aux futures consultations électorales.

Dans une déclaration rendue publique à Nouakchott, le RFD estime que les conclusions de ces assises "ne garantissent pas au pays la préservation de la paix civile et de la cohésion sociale", ajoutant que leurs travaux se sont déroulés "dans une atmosphère de confusion contraire à l'attente des mauritaniens et dans une ambiance de campagne électorale, avec la bénédiction du pouvoir militaire".

Dénommées Etats généraux de la démocratie, les Journées nationales de concertation ont notamment recommandé la tenue d'une élection présidentielle le 30 mai prochain. Le RFD, qui avait donc soutenu le coup d'Etat du 6 août dernier, avant de se reprendre et de tenter un virage à 180° qui fait traverser au parti une zone de forte turbulence.



Pomme de discorde entre ce parti et les militaires, la prochaine élection présidentielle. Pour le leader de cette formation, Ahmed Ould Daddah, il faudrait mettre en place un mécanisme ou un verrou qui empêcherait la candidature aussi bien d’ Ely Ould Mohamed Vall que de Mohamed Ould Abdel Aziz quand bien même, il aurait démissionné de l’armée. La dernière entrevue entre le général et celui qui se fait toujours appeler Chef de file de l’Opposition démocratique se serait passée dans une atmosphère tendue. A l’issue de ce tête à tête, Ahmed Ould Daddah convoqua le Comité Permanent du Rassemblement des Forces Démocratiques pour faire l’évaluation des états généraux de la démocratie.

Ce fut une rencontre houleuse et n’avait pas pu aboutir à une harmonisation des positions. Certains des compagnons de la première heure ne résistaient pas à l’appel du pouvoir pour collaborer avec celui-ci.Les clivages sont apparues au grand jour à la faveur de la session parlementaire consacrée à l’adoption de la feuille de route du gouvernement et approbation du rapport final des états généraux de la démocratie. Les députés RFD, donnèrent à cette occasion, une idée de l’étendue des clivages entre les membres de cette formation.

Il y eut rien qu’au sein de ce groupe, toute la palette possible de réactions:Abstention, vote en faveur, vote contre et même absence fortuite. Voyant son parti prendre l’eau de toute part et craignant de se faire déborder par les uns ou les autres, Ould Daddah prit attache avec le FNDD tout en gardant une passerelle avec le HCE.

Au terme du premier round des discussions avec le FNDD, ceux-ci exigèrent de lui ni plus ni moins qu’une reddition sans conditions. En effet on lui demandait d’accepter le retour de Sidi Ould Cheikh Abdallahi au pouvoir contre la promesse d’organiser des élections présidentielles anticipées.

Et tandis que des députés comme Kane Hamidou Baba, Ould Moine, Ould Babana et même Ould Lemmatt, auxquels il faut ajouter Mokhtar Ould Bouceif, Mohamed Abderrahmane Ould Moine, Salimou Ould Toueir Jenna, les maires de Rosso et du Ksar, montraient sans ambages que leur avenir ne saurait être du coté du FNDD, d’autres comme Nanna Mint Cheikhna, Abderrahmane Ould Mini, Yarba Ould Mohamed Saleh, Ahmed Salem Ould Bakar etc laissaient entendre qu’ils ne sauraient composer avec les militaires.

Ce climat délétère laisse entrevoir un regain de tension entre les deux camps et quelque soit la décision qu’il prendra, le RFD ne manquera pas de laisser des plûmes dans cette affaire. Pour se sortir de cette mauvaise passe le RFD aurait désigné un comité restreint chargé de faire l’évaluation des cinq ou six mois de collaboration avec le HCE et c’est à la lumière de ce rapport que l’instance dirigeante se réunira pour prendre une décision qui, quelle qu’elle soit, affectera indubitablement l’avenir de ce parti.

Par ailleurs Ahmed Ould Daddah a reçu avant de s’envoler pour le Sénégal l’ambassadeur de France à Nouakchott. Certains observateurs estiment que l’ancienne puissance tutélaire de la Mauritanie voudrait coûte que coûte faire jouer au chef du RFD un rôle dans ce qui trame pour l’avenir du paysdans le cadre de la recherche d’une solution de sortie de crise depuis le mois de septembre.

MSS

Info source : Le Quotidien de Nouakchott

--------------------------------

La france souhaite que daddah joue une fois de plus son rôle de "Légitimateur d'élections".

En somme la seule chose qu'il sait faire dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Edito de la Tribune Par Mohamed Fall O Oumère "

Extrait:

"Le tableau est noir. Et ce n’est pas la faute à Sidi Ould Cheikh Abdallahi. C’est la faute à la gestion du pays pendant au moins trente ans d’atermoiements et de navigation à vue. Premiers responsables : ceux qui ont géré au nom de l’Armée. La faute à Ould Cheikh Abdallahi c’est de ne pas avoir compris que le pays avait besoin de rompre avec le passé et les méthodes du passé. Il en paye le prix. Faisons ensemble que le pays n’aie pas à payer le prix de la forfaiture de ses fils"

maatala

Anonyme a dit…

BL & Maata

Arbitre et joueur dans l'un des camps! QUE PENSEZ-VOUS D'ABEL AZIZ?

Khalil Balla Gueye a dit…

J’ai suivi distraitement les échanges entre le Givré raciste et quelques visiteurs sans doute émus et compatissants le voyant empêtré dans la nasse Khalilienne , sonné et pris à la gorge par un KBG passant pour ne pas lâcher prise aussi facilement !
L’intervention de ces « providentiels » interlocuteurs tombés à point nommé comme pour faire diversion et soustraire le Givré raciste à mes serres acérées avait un côté pathétique et si émouvant qui ne m’aura pas laissé insensible malgré la monstruosité des griefs que je m’apprêtais à imputer au Givré raciste !A FENDRE LE CŒUR !
Mais hélas, mon côté CLEANER et DENAZIFICATEUR aura tôt fait de reprendre le dessus !
Et dès que j’aurais terminer de regarder l’investiture d’Obama que le Givré raciste ne doit certainement pas aimer comme Ballama (moi) et ses congénères blacks, je m’en vais faire la teuf à cette CAILLERA raciste (racaille en verlan) !!Sans états d’âme, RUTHLESSLY, le coeur presque léger!!

kimporte a dit…

le conseil destitutionnel et le saunat sont de tout ce que notre démocrassie peut produire, les fruits les mieux servis et les moins propres à la consommation

ceux sont là les sommets de l'inutile et de la connivence avec tout ce qui peut leur retirer ce privilège d'être au sommet et à la tête de l'imposture

finalement, ils sont puissants car ils représentent un symbole et sage comment se réné caillétiser d'abord pour le lait qui a tourner depuis des lustres et qu'on continue à faire téter à la nation encore au biberon mais surtout pour l'imposture , Dieu en moins

Aziz ferait bien quand tout se tassera, de les envoyer tous là où ils devraient être au marché "tieb-tieb"

quant à notre constitution, c'est un oracle permanent " aziz a dit "

pourvu qu'il continue à moins parler et à plus agir

Anonyme a dit…

...salut ...ex pacouly...je l'ai dit ce que je pense "des arbitres"...

Anonyme a dit...
Salut ...lejuste...
on a probleme de definition de terme " arbitrage"...comment peux tu faire confiance à un arbitre corrompu d'avance ( les dernieres nomminations du gouvernement de la transition...que des fils /cousins /protegés des "notabilités" ...ca ce n'est pas un rachat de conscience????)fut il don king...
L'autre arbitre à savoir les militaires (pagmylion)...ont ete dans leur grande majorité ...acquis à la cause sidioca...sauf (et bien discretement ...ould meguett et ould cheikh ould el alem...un poids broutille paraport au reste....soit...juste reconnait qu'un illustre inconnu fut il sidi ou un autre ne peut pretendre à la simple candidature qu'avec l'appui ...des tenants du pouvoir ...je concede que c'est une premiere qu'un chef en exercice ne brigue pas la presi...et la cherche pour un tout comme lui ....quel altruisme lol....quel arbitrage...quelle democratie ...quel president elu...legitime!!!!!!!!!!!!!!!!


20 janvier 2009 14:28

Couly avant ...il n'y avait pas d'arbitrage ...c'etait du bourrage....
bl

Ɔopiarpegar a dit…

Bilkiss ma soeur please come back le bled a besoin de vous tous hawn lahi en3al eklam mon cher ami A- "Dans chaque famille, il y a des désaccords sur une goutte de zrig " please ma soeur Idar matçib 3an ehelha kamline.

copiarpegar(un tekoussou tay7a eidou)

Ɔopiarpegar a dit…

Un représentant de Ould Cheikh Abdallahi à la cérémonie d'investiture d'Obama
20-01-2009
Les autorités américaines avaient adressé une invitation à Sidi Ould Cheikh Abdallahi, afin de lui demander d'assister à la cérémonie d'investiture du président élu Barack Obama.

Mais Ould Cheikh Abdallahi n'a pas pu honorer cette invitation à cause, entre autre, de la rétention de son passeport par la junte au pouvoir.

Les américains ont demandé à Ould Cheikh Abdallahi de désigner un représentant et il a choisi son ambassadeur, pourtant démisionnaire, Dia Ibrahima. Selon nos sources, ce dernier a effectivement reçu une invitation officielle et s'apprête à assister à la prestation de serment d'Obama, prévue aujourd'hui à midi heure de Washington (17h TU et heure de Nouakchott).

Dia Ibrahima avait été nommé ambassadeur de la Mauritanie à Washington par Ould Cheikh Abdallahi. Peu après le putsch du 6 août dernier, il avait annoncé sa démission.

Dans un entretien accordé à RFI, Dia Ibrahima avait déclaré qu'il entend, ainsi, protester contre la conquête forcée du pouvoir, par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

Je viens de lire avec apprehension la fâchage de ma soeur Bilkiss. Je suis remonté au message initial (écrit très tard dans la nuit) et je crois que je ne me suis pas rendu compte que ce que je pensais, je l'ai mis là. La fatigue certainement et l'apprehension sur ce qui se passe au pays: le coup d'etat que je ne veux pas, les iraniens qui viennent mettre leur probleme au dessus du notre, les terroristes qui menacent le pays, les palestiniens en sang et quelques 400 pages à nettoyer seul aux aurores sans avoir dormi pour presque 2 nuits.

Merci Bilkiss de trouver mes excuses et ce que j'ai ecrit est juste passé par mon esprit. J'ai commenté toute une année dans un blog au moment des elections de 2007 sans me rendre compte que le blog etait en fait un truc de Nouakchott pour faire accepter quelques petits penseurs le choix de Sidioca par les militaires. C'est bien apres que je me suis rendu compte de la supercherie et je ne vous dirai pas plus. Mes excuses Bilkiss. Merci dde revenir et je trouverai bien un moyen de m'excuser.

Mon ami Couli peut bien traduire ce texte ci-dessous pour ma Bilkiss. Quelqu'un vient de m'attirer mon attention sur cet article du Washington Times (A- n'invente rien) et c'est tres serieux. Soit les djihadistes jouent avec la plague bubonique ou bien quelque groupe essait de les faire disparaitre avant l'arrivee de la nouvelle administration US au pouvoir. C'est une hypothese. Mais si c'est dans les journeaux US, c'est tres, tres serieux.

Couli: mon coq et ma poule, on dit quoi?

A-

================
Originally published 07:43 p.m., January 19, 2009, updated 05:45 a.m., January 20, 2009


Al Qaeda bungles arms experiment
Eli Lake (Contact)
An al Qaeda affiliate in Algeria closed a base earlier this month after an experiment with unconventional weapons went awry, a senior U.S. intelligence official said Monday.

The official, who spoke on the condition he not be named because of the sensitive nature of the issue, said he could not confirm press reports that the accident killed at least 40 al Qaeda operatives, but he said the mishap led the militant group to shut down a base in the mountains of Tizi Ouzou province in eastern Algeria.

He said authorities in the first week of January intercepted an urgent communication between the leadership of al Qaeda in the Land of the Maghreb (AQIM) and al Qaeda's leadership in the tribal region of Pakistan on the border with Afghanistan. The communication suggested that an area sealed to prevent leakage of a biological or chemical substance had been breached, according to the official.

"We don't know if this is biological or chemical," the official said.

The story was first reported by the British tabloid the Sun, which said the al Qaeda operatives died after being infected with a strain of bubonic plague, the disease that killed a third of Europe's population in the 14th century. But the intelligence official dismissed that claim.

AQIM, according to U.S. intelligence estimates, maintains about a dozen bases in Algeria, where the group has waged a terrorist campaign against government forces and civilians. In 2006, the group claimed responsibility for an attack on foreign contractors. In 2007, the group said it bombed U.N. headquarters in Algiers, an attack that killed 41 people.

Al Qaeda is believed by U.S. and Western experts to have been pursuing biological weapons since at least the late 1990s. A 2005 report on unconventional weapons drafted by a commission led by former Sen. Charles Robb, Virginia Democrat, and federal appeals court Judge Laurence Silberman concluded that al Qaeda's biological weapons program "was extensive, well organized and operated two years before the Sept. 11" terror attacks in the U.S.

Another report from the Commission on the Prevention of Weapons of Mass Destruction Proliferation, released in December, warned that "terrorists are more likely to be able to obtain and use a biological weapon than a nuclear weapon."

British authorities in January 2003 arrested seven men they accused of producing a poison from castor beans known as ricin. British officials said one of the suspects had visited an al Qaeda training camp. In the investigation into the case, British authorities found an undated al Qaeda manual on assassinations with a recipe for making the poison.

The late leader of al Qaeda in Iraq, Abu Musab Zarqawi, was suspected of developing ricin in northern Iraq. Then-Secretary of State Colin L. Powell referred to the poison in his presentation to the U.N. Security Council in February 2003 that sought to lay the groundwork for the U.S. invasion of Iraq.

Roger Cressey, a former senior counterterrorism official at the National Security Council under Presidents Bill Clinton and George W. Bush, told The Washington Times that al Qaeda has had an interest in acquiring a poisons capability since the late 1990s.

"This is something that al Qaeda still aspires to do, and the infrastructure to develop it does not have to be that sophisticated," he said.

Mr. Cressey added that he also is concerned about al Qaeda in the Land of the Maghreb, which refers to the North African countries of Algeria, Morocco and Tunisia.

"Al Qaeda in the Maghreb is probably the most operationally capable affiliate in the organization right now," he said.

maatala a dit…

Salam

Chére soeur Bilkiss

A- a dressé la tente , il a égorgé le boeuf, le chameau et tous ses agneaux pour toi.

Le MECHOUI, le BANAVA, le couscous, le DHEN, le CHROUT, le HAKO, le GNIRY-BOUNA, n'attendent que toi.

Au plaisir de te lire

maatala (cuisto-penseur)

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Des universitaires soutiennent le Chef d’Etat

Avant la tenue d’une réunion ordinaire du Haut Conseil d’Etat Le chef de l'Etat, le général Mohamed Ould Abdelaziz s’est adressé ce mardi à plusieurs étudiants qui ont organisé une marche de soutien allant de l’Université de Nouakchott jusqu’au palais présidentiel.

Plusieurs universitaires ont répondus présents pour exprimer leur soutien à la décision prise par les autorités nationales sur le gel des relations avec Israél.

Au cours de cette manifestation de soutien, le Chef de l'Etat a souligné l’intérêt qu'accorde le mouvement de rectification à l'enseignement en Mauritanie en général et à l'enseignement universitaire en particulier avant d’indiquer que la décision de geler les relations avec Israél est venue en signe de solidarité avec les palestiniens pour servir leurs intérêts alors qu'ils ont souffert récemment dans la bande de Gaza suites aux offensives israéliennes.



Ould Abdel Aziz a enfin remercié les universitaires pour leur soutien aux décisions de la direction nationale qui resterait toujours sur la voie de l’intérêt national, a-t-il enfin, conclu.

Info source : Points Chauds (Mauritanie)
-----------------------------------

L'art de la récupération dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

lu sur Taqadoumy

Panorama : Kane à l'Assemblée, Baye (ou Lagdhaf) au Sénat, Aziz à la Présidence ... Et après ?
20-01-2009
Hamidou Baba Kane, député du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) aurait reçu l'assurance, de la part des militaires, d'occuper le perchoir de l'Assemblée Nationale. En contrepartie, l'élu s'engagerait à soutenir la junte, en particulier quand celle-ci cessera de bénéficier de la faveur de son parti.

Selon nos sources, les militaires ont toujours l'intention de déchoir l'actuel président de l'assemblée, Messaoud Ould Boulkheïr. Ils poursuivent la quête d'une parade juridique qui leur permettrait de se débarrasser de ce farouche opposant au putsch. Les députés favorables à la junte ont déjà effectué deux tentatives mais, à chaque fois, sans le visa du Conseil Constitutionnel.

D'après les mêmes sources, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a l'intention de profiter du renouvellement du tiers du Sénat prévu en mai 2009, afin d'imposer une personnalité de confiance à la présidence de la Chambre Haute du Parlement. Le second personnage de l'état devrait assurer l'intérim du chef de l'état, quand celui-ci démissionnera de ses fonctions de fait et du métier des armes, pour se présenter aux suffrages des mauritaniens.

La manœuvre s'avère parfaitement compatible avec la loi fondamentale.

Depuis la première élection présidentielle au suffrage universel, en 1991, la règle du dosage tacite stipule que la présidence du Sénat revient à la communauté négro-africaine, notamment un Hal-Pularen.

Ould Abdel Aziz a donc l'intention d'inverser la "norme", mais il compte la compenser par la présidence de l'Assemblée Nationale qui reviendrait donc, selon se calcul, à Hamidou Baba Kane. L'actuel président de la chambre basse, le Colonel Elarby Ould Jiddeîne constitue un pis-aller assez gênant, à cause des présomptions de torture et de massacres à caractère raciste qui pèsent sur lui, depuis l'épuration ethnique de l'armée en 1990-1991.

Et Bâ M'Baré dans tout ça ? Les observateurs s'accordent à dire que l'actuel Président du Sénat ne poserait aucun obstacle au plan, contre la promesse de l'abandon des poursuites dont il semble être l'objet. En effet, le Sénat avait l'intention de mettre en place une commission d'enquête concernant sa gestion financière à la tête de l'institution.

Concernant la personnalité qui remplacerait M'Baré, son identité dépend du prochain remaniement ministériel. Deux cas de figures :

- Si le Général décide de remanier l'ensemble du gouvernement, l'actuel premier ministre Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf se présentera aux prochaines sénatoriales, il occuperait la présidence de la chambre haute et, par conséquent, assurerait l'intérim de Ould Abdel Aziz durant la prochaine campagne présidentielle.

- Si le remaniement n'est que partiel, Ould Mohamed Lagdhaf garderait la primature ; l'intérim du chef de l'état reviendrait, alors, à l'un des membres du Haut Conseil d'État (HCE, junte). Selon nos informations, le mieux placé, à ce jour, serait le Colonel Ahmedou Bemba Ould Baye, ex-commandant de la première région militaire et actuel secrétaire permanent du Haut Conseil d'État (HCE).

D'après nombreux analystes, l'ampleur du prochain remaniement dépendra des forces politiques qui se décideront à y prendre part.

Quoi qu'il en soit, il semblerait que le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a un plan bien arrêté : il compte conduite la recomposition à son terme, et au forceps, avec ou sans l'aval de la classe politique mauritanienne.

Les contours du projet se précisent, de jour en jour ; il atteindrait son terme lors de la prochaine élection présidentielle où Ould Abdel Aziz accèdera à la magistrature suprême.

Et après ? Le problème est là.


© Taqadoumy - Janvier 2009

(Mauritanie)

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

Bon voilà, c'est fait les USA ont un nouveau président exactement aussi black que moi, les mêmes pigments presque serait-on tenté de dire!!
Et le blog lui compte 2 bornés racistes dont un TIMBRACISTE son sobriquet consacré dorénavant (officiellement et provisoirement)!!
on pourrait se demander alors pourquoi lui et pas les autres?
Eh bien la réponse est simple:comme j'évoluerais en plein dans la "FOIRE AUX RACISTES" du KKK puant et immonde(comme cac...puissance3) j'ai été obligé de procéder au tirage au sort comme à la loterie et manque de bol la "courte paille" aura été du lot de Timbraciste!
2ème raison, il est des racistes qui ne m'intéressent tout banalement pas, je ne peux pas l'expliquer, c'est comme çà, les goûts et les COULEURS ne se discutent pas, comme aurait pu dire le TIMBRACISTE!Cela fait plus simple et ramasseé que le Givré raciste, tout de même Timbraciste!trouvez vous pas?
Quant aux autres racistes, qu'ils se tiennent bien tranquilles le temps que je finisse d'écorcher VIF Timbraciste comme son devancier, émule et rival Méphisto!
Comme je l'avais dit il y a quelques jours pour refreiner les exultations triomphalistes et jouissives prématurées et précoces d'1 certain TOMAHAWK!!
---------------------------------
Khalil Balla Gueye a dit...
Qui aurait donc déjà enterré le sien?Boomerang ou tomahawk ? Le Calumet,…, désolé suis non fumeur !Idolâtrer les totems , c’est pas mon truc non plus !Aux ruses de Sioux, je préfèrerais bien celles des terribles Cherokees ou Algonquins !Mon dada ?expédier « ad patres » vers les éternelles prairies vertes de Manitou , les « visages pâles nazillons » et « tutti quanti » !
Qui n’a pas encore traversé le Mississipi débouchant sur les éternelles prairies vertes du grand Manitou ne devrait point plaindre celui voire ceux qui se noient !Le signe indien !?
Les aborigènes australiens ont inventé une arme intelligente et redoutable :le boomerang , rien à voir avec la hache Tomahawk enterrée ou pas voire les missiles de l’USNavy ou l’USAF !
Alors trêve de jacasseries et de cocoricos prématurés et cocardiers!
7 janvier 2009 22:34

bilkiss a dit…

Je suis de retour juste pour toi Mon Chér Maata!!!

Bilkiss,
encore boulversée

Anonyme a dit…

Lu sur cridem pour mes freres..couly et sanhaji....bonne lecture...

bl


URGENT - New York: Adoption du Programme du PNUD sur la Mauritanie

Le Conseil d'Administration du PNUD, réuni en session ordinaire du 19 au 22 janvier à New York, vient d'adopter ce jour le Programme 2009-2010 d'activités en Mauritanie.

Une délégation mauritanienne comprenant Mohamedoun Ould Daddah, Ambassadeur, Directeur de la Coopération Multilatérale au Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération ; et Mohamed El Hacen Ould Boukhreiss, Directeur du Suivi des Financements au Ministère des Affaires Economiques et du Developpement, était arrivée à New York pour défendre le dossier mauritanien.

Le Programme relatif a la Mauritanie, qui on le rappelle siège cette année au Conseil d'Administration du PNUD, a ete adopté a l'unanimité, en présence des délégations américaines et européennes.



abdou md

Anonyme a dit…

Je suis revenu pour toi aussi Bilkiss. Je m'excuse. A-

Anonyme a dit…

...Bienvenue à vous deux ...
bl

Anonyme a dit…

Maatala,

On a pas tout ça au Burger King. C'est de la compétition illégale façon Aziz.

Bilkiss on offre au Burker King marou we cherkach et el aich avec lben tadit en plus de notre competition au McDo. C 'était la fatigue aux aurores et je ne faisait pas comme Maatala avec l'ordinateur de la dame dans son underwear (pas l'underwear de Maatala prcequ'il n'en porte jamais, mais celui de la dame Marie-Therese ou Louise-Marie). M'excuse. A-

Le menu de McDo:

Le MECHOUI, le BANAVA, le couscous, le DHEN, le CHROUT, le HAKO, le GNIRY-BOUNA

P.S: si Aziz pouvait demander une telle excuse à Sidi Yewkel et Khattou!

A-

Bebe BA a dit…

bienvenue Bilkiss, tu nous a manqué

Khalil Balla Gueye a dit…

Voici le commentaire que par MANSUETUDE et COMPASSION j’aurais pu bien « commettre » ou apposer au bas du DESSIN de notre « ex brillantissime sic » Méphisto qui en est réduit de nos jours à exécuter des PEINTURES RUPESTRES comme les TROGLODYTES préhistoriques, ces hommes qui vivaient TAPIS dans les cavernes !!Un peu comme lui d'ailleurs maintenant! Même mon fils, mon petit dernier, qui n’a pas encore 4 ans m’a souvent rapporté de la maternelle de meilleurs dessins !!triste et attristante fin, destinée !!Je fais allusion à son dernier "article-phare ou plutôt dessin-phare" sic et ambivalent «TOUCHE PAS A MON DESPOTE» !
Voilà TIMBRACISTE le funeste et affligeant SORT qui t’attendrait toi aussi à brève échéance, sinon je ne m’appellerais plus Khalil balla Gueye !!
Et si tu n’as tjrs pas compris mon cher Timbraciste, Méphisto pourrait bien te faire un dessin, lui qui sait «dessiner même avec des pilons» en bon TROGLODYTE qu'il serait désormais !
Pour une fois qu’on trouverait bien matière à sourire des NAZILLONNERIES de TIMBRACISTE et de son alter égo MEPHISTO !!
-----------------------------------
Projet de commentaire :
Tu voudras bien cesser de jouer au Harlem Desir pour gratifier tes lecteurs d'un de ces articles désopilants dont tu aurais seul la recette!
Tu me la passeras après stp, car figure toi moi aussi j'ai un blog mais du genre plutôt patibulaire donc une touche d'humour ne serait guère de trop chez moi.
Fraternellement Khalil balla Gueye
Et lui comme d’hab et de prévisible jettera à la trappe ce commentaire !
---------------------------------
Projets d’email 1 et 2 :
-----------------------------------

Et moi remonté et indigné je lui balancerai par email (il est bien obligé de le lire)

1)« Tu ne PEUX pas publier mon commentaire! Tu aurais peur? Mais de qui ou de quoi donc, parbleu!?»
--------------------------------------

Et je lui aurais bien balancé ce dernier fulminant message :

2)« Je t'aurais bien par acquit de conscience et compassion tendu la PERCHE!
Tant pis pour toi, tu l'auras bien cherché et trouvé, du reste !! »
-----------------------------------------------------------------------------------------------------
PS:Quand tout sera fini dans les meilleurs délais possibles, il ne serait pas à exclure que ma mansuétude et ma compassion s'élargissent jusqu'à toucher TIMBRACISTE, et de suite à l'infini, jusqu'à DENAZIFICATION TOTALE DE L'INTELLIGENTSIA!

Yanis le R. a dit…

C'est immense, l'investiture de Barack Hussein Obama!

C'est un moment d'histoire que nos suivons actuellement.

Le président de la plus grande puissance du monde appartenant, selon les critères locaux, à une minorité nationale (12% de la population des USA), minorité hier discriminée et considérée comme citoyens de seconde zone...

Un président d'un pays dit occidental dont le père est d'origine musulmane, en plus...

C'est un moment qui doit être aussi un tournant historique mais surtout une leçon pour le monde entier.

"Honneur, Fraternité, Justice" mais aussi et surtout Egalité, voilà des mots qui doivent résonner partout jusqu'en Mauritanie et aux fins fonds de nos badiyas, campagnes et villages...

Khalil Balla Gueye a dit…

Tu parlerais sérieusement?!
Ce ne serait pas du délire à tout hasard?!

Khalil Balla Gueye a dit…

Bon ce sera tout pour ce soir ou presque, on sait jamais!
je vais devoir m'atteler à écrire un article pour mon blog, article dont je n'ai pas encore la moindre idée!
Mais pour sûr qu'il ne portera pas sur Timbraciste, Mephisto and Co qui n'en valent pas la peine tout banalement!!
A la bonne heure!
KGBéria des mauvais jours!!

Yanis le R. a dit…

Khalil Balla Gueye,

Non, le délire reconnait son auteur à sa phraséologie, ses répétitions et surtout ses monologues sans objet, ni preuves...

Mais rien n'est perdu, on peut toujours revenir à la raison et reconnaître ses fautes et ses accusations sans fondements...

Je ne désespère pas car tu es brillant, d'ailleurs tu pouvais être notre Obama, j'en suis certain, mais l'exil t'a joué un mauvais tour au pays qui a vu naître le nazisme d'où les hallucinations et autres visions sans objet réel...

Amicalement et sans racune.

maatala a dit…

Salam

Chére BILKISS

Comme dirait Couly à chacun son OBAMA du jour, la notre c'est BILKISS.

Il y a du boulot les amis, il va falloir phosphorer sec, à causes des événements qui se préparent chez nous.

De plus nous avons l'honneur d'acceuillir parmis nous, pour enrichir le débat la fine fleur des ayatollahs de la légalité.

Du gros gibier, respectable et coriace, du genre grosse pointure avec une tête pleine et froide, le contraire du disque rayé du coin (couly ente vem), pas le style à vous manipuler ni à vous piéger, mais vous acculer et vous poussant au fin du ring à coup analyses fines et pertinentes, du genre réponses à tout et de plus en plus sophistiquées.

Sacré adversaire qui mérite le respect et la zen attitude.

maatala (very happy)

Khalil Balla Gueye a dit…

Un bien dernier commentaire, celui là, je n'ai pas pu l'amortir !
Question de finir par un sourire ...jaune ou un rictus...jaune, c'est selon l'humeur de chacun!

Méphisto portera désormais le double surnom amplement mérité de :
MEPHISTO-LE-TROGLODYTE!Pour ses peintures rupestres comme l'ambivalent et ambigu tableau rupestre "Touche pas à mon despote"

Elle n'est pas bonne celle là TIMBRACISTE?

A la bonne heure!
KGBéria des mauvais jours!

bilkiss a dit…

Merci chérs Amis, Merci Chér Maata
pour tous vos messages de Bienvenue
qui me vont droit au COEUR!!!

c la fiesta sur Canalh...lol
le menu est alléchant...slurp..slurp!!!

comme tu dis, Chér Ami y'aura du boulot ou plutot du sport ou les deux... dirait le fou de Maata!

Bilkiss,
encore triste

Anonyme a dit…

Nous remercions le President Georges W. Bush pour les grands efforts qu'il a deploye's TO PROTECT AND DEFEND OUR CONSTITUTION AND OUR COUNTRY FOR 8 YEARS. Nous lui en sommes et nous lui en serons eternellement reconnaissants.
Nous felicitons notre nouveau President Barack Hussein Obama et nous lui souhaitons une tres bonne chance dans sa mission.
We will do everything that we can to work under his leadership to make America a stronger and a better country.

GOD BLESS AMERICA!

PS.

Je remarque que le conseil constitutionnel ne s'est toujours pas prononce' sur le coup d'etat!

Bebe BA a dit…

Bilkiss,

Et si tu nous disais ce qui te rends triste, alors que tout le est content que tu sois de nouveau avec nous?

Le Juste a dit…

Bonsoir,
Bilkiss il y a un message pour toi à la fin de ce commentaire.

Je suis fatigué ce soir et ne peut continuer l'échange fécond avec Maata au sujet de la meilleure formule pour se débarrasser des militaires (surtout ne jamais entériner l'élection d'un nouveau président tant que les bidasses seront dans les parages)et conuire Sidi à la retraite parce qu'il ne peut vraiment pas nous sortir de l'impasse mais par la force des choses il est le président élu et ce fait ne doit pas être ignoré.
***

Pour Bilkiss qui ne doit plus être triste:
Les étapes de la vie de Bilkiss

# L'évolution typique de la vie des Bilkiss se fait en trois phases distinctes. Elles connaissent en général une enfance et une adolescence heureuses grâce à leur charmante personnalité. Leurs années actives sont d'abord marquées par des succès professionnels puis par des difficultés d'ordre affectif. Ces difficultés peuvent atteindre des proportions parfois très importantes. Mais si les Bilkiss arrivent à s'en sortir, leur troisième âge sera relativement heureux, car elles auront acquis la sécurité matérielle et une bonne dose de sagesse. Elles pourront peut-être de temps en temps remuer les cendres du passé et s'apitoyer sur elles-mêmes, estimant que le destin leur a été particulièrement sévère et injuste. Mais elles auront généralement assez de sérénité pour savourer les années qui leur restent encore à vivre. Puis elles quitteront la vie avec la satisfaction d'une convive rassasiée sortant d'un banquet.

# Les Bilkiss nées en été ont plus de chance de bonheur que celles nées en une autre période de l'année. L'été, en effet, est la saison de l'abondance, et ces Bilkiss-là qui viennent au monde pendant la belle saison ont immédiatement la conviction que la vie n'est ni une croix à porter ni une lutte sans merci et perpétuelle. Elles traverseront leurs années d'existence plus détendues, et c'est précisément cette décontraction qui les aidera à réussir plus facilement en affaires et à éviter plus efficacement les écueils de la vie affective qui menacent toutes les Bilkiss.
**

Quand arrivera la troisième phase, celle des vaches grasses n'oublie pas de partager avec moi chère Bilqis.

Khalil Balla Gueye a dit…

Mais Yanis, défendez vous contre mes GRAVES ACCUSATIONS et les insinuations des autres, faites ne serait-ce qu'une esquisse de parade ou de dénégation!!
QUI NE DIT MOT CONSENT!
C'est quoi donc cette OMERTA!La loi du SILENCE soit l'OMERTA , n'aura jamais été que la DEFENSE des MAFFIAS ou des SOCIETES SECRETES,c'est bien connu!
Et c'est bien ce que j'ai tjrs martelé et défendu en qualifiant la NAZILLONNERIE de SECTE ou d'OPUS DEI RACISTE comme le KKK!
Votre OMERTA ne fait que confirmer la justesse de mes accusations et des informations explosives qui m'ont amené à avancer gaillardement et crânement de telles ACCUSATIONS!
Mais en me répondant, je le sais et les gars de l'OMERTA ne le savent que trop bien ils exposeraient l'OPUS DEI aux GRANDS DEBALLAGES!
Alors je vous attends!

bilkiss a dit…

Chére Bébé Ba,

j'ai étè accusée du plus vilain boulot sur terre si d'ailleurs l'appeler boulot....l'espionnage!!!
AKHHHH ETFOUUU c pas mon genre
ça fait mal, trés mal tu peux me croire ma Chère!!!

suis franche, spontanée un peu naive mais pas mauvaise...comme on dit trop bon trop con!!!

et puis suis bavarde, un vilain défaut aussi, c pas de ma faute!!!
manque d'expérience, la faute à mon age!!!

promis, juré, j'essayerais de passer l'eponge comme si de rien n'etait!!!

toute mon affection

Bebe BA a dit…

Bilkiss,

Tu sais maintenant que l'accusation était involontaire.
En effet toi même, tu aurais dû savoir que cela n'était pas son genre de faire des affirmations gratuites.
il s'est excusé! maintenant, Allez redevient la Bilkiss taquine et espiégle à la quelle, on était habituée!!!

Anonyme a dit…

l'Amerique a donné une leçon une grande leçon au reste du monde avec l'investiture d'Obama.

Quelle grande nation elle mérite d'être une grande puissance elle est une super puissance .

Bonne chance à Obama, le travail est immense mais l'homme est à la hauteur de la tâche.
fils du bled

bilkiss a dit…

d'ac! ma chère Bébé Ba, Bilkiss redevient la fofolle du Blog!!!

Affectueusement

Yanis le R. a dit…

Khalil Balla Gueye,

Il n'y a aucune omerta! Tu dois savoir tout le mépris que tous les canalheurs ont pour les extrémistes et à plus forte raison, les racistes...

Comme nous te l'avions expliqué maintes fois depuis le début, les snippers extremistes souvent racistes, de tout bord par ailleurs, provocateurs pour un sou, pullulent sur la toile et il suffit d'aller ailleurs sur les blogs du monde pour s'en rendre compte.

Les blogs et forums de sites mauritaniens ouverts n'échappent pas à la règle, tous les webmasters te le diront...

La règle c'est de les ignorer, le plus grand mépris pour des petits esprits retords et sans consistance.

Nous t'avons vu débarqué sur CanalH prettant intérêt à ces petits messages ruminés et mal écrits en attente de suppression, divagations futiles le plus souvent. Tu étais comme Don Quichotte prenant son épée pour combattre des moulins à vent...

Dans la passion non justifiée contre d'insignifiants pollueurs de notre blog, qui ont insulté chacun d'entre nous bien avant toi, tu soupçonnes, le grave, ton ami et parent proche, l'un des meilleurs fils et espoirs de ton pays, le professeur ELY Moustapha, et tu veux qu'on t'approuve ou qu'on te donne le moindre crédit!

Non! Pour ma part, j'ai essayé de t'expliquer mais je parlais dans le vide, tu ne nous écoutais pas, pire tu nous soupçonnais aussi, le comble!
Je ne reviens pas sur les noms d'oiseaux et autres surnoms dont chacun à hériter...

Contre l'avis de tous, je persiste à dire qu'il faut continuer à te parler car tu vas te reprendre parce que tu es capable de faire la distinction entre le vrai et le faux, parce que tu es l'un des plus brillants fils ce ce pays meurtri, parce que c'est toi et parce que c'est la Mauritanie qui le vaut bien...

Sincèrement

Anonyme a dit…

Yanis le Roi,

Arretez votre provocation! KBG n'est pas brillant. (rire)

J'espere que le General Abdel Aziz et son comite' militaire ont regarde' comment la plus grande puissance du monde a chnge' de pouvoir de maniere pacifique.

LA DEMOCRATIE EST D'ABORD ET AVANT TOUT UNE ATTITUDE ET UN COMPORTEMENT. Nos enfants aux USA grandissent avec ses valeurs. Aujourd'hui tous ceux qui enseignent les Sciences sociales (Gouvernement Americain pour moi), ont mis l'accent sur le serment presidentiel, sa signification, les pouvoir du president Americain, ses rapports avec les deux autres branches du gouvernement, la biographie d'Obama et son discours. Le debat etait franc et ouvert. Nos enfants sont encourage's a' exprimer leurs opinions.

IL FAUT TRAVAILLER POUR LA DEMOCRATIE EN MAURITANIE!!!!
IL FAUT ABSOLUMENT ELIMINER TOUS LES CHANGEMENTS DE POUVOIR QUI NE RESPECTENT PAS LA CONSTITUTION ET LES LOIS EN VIGUEUR!!!!

яimσ a dit…

salut ,

le juste ,

l'ennui c'est dans la campagne électorale elle même .

bon il n'y a pas eu bourrage physique , genre on ouvre l'urne et on fout dedans des papiers à l'image d'un poulet farci .

A l'exception de quelques uns qui ont voté deux fois , sinon aussi dans deux petites localités où il y a eu à la dernière minute un peu de triche .

Allez mettons que 99,3 % de gens aient correctement voté .

Cependant , durant la campagne , on transporte électeurs sont déplacés de chez eux , on leur amène des tantes avec musique , nourriture , une ambiance dont tout les mauritaniens se rappellent .

et ce n'est pas fini , on leur amène des cartes pour qu'ils puissent voter pour ceux qui n'en ont pas .

de l'argent qui coule à flot , des cartes de recharge ,du thé à volonté et bien d'autres truc .

Au bout du compte , le parti qui a plus de moyen gagnera finalement .
c'est donc dans une certaine mesure ,un bourrage (spirituel) .

donc tout ça pour dire , qu'il faut non seulement interdire un financement extérieur , mais aussi interdire aux partis de prendre contact direct avec les électeurs

que s'ils ont des programmes à proposer , c'est via une tribune (stade) où tout le monde devra passer .

sinon à la télé , des séances de 20 min , ou des podcasts sur leurs sites internet etc ....

autrement , le mauritanien demeure fragile et facilement influencable
et n'oublie pas qu'il n'est pas tout à fait ingrat .Les 10.000 ils fera tout pour les mériter , enfin je dis ça ....


sanhaji ,

oui , je me rappelle de ce papier blanc avec plein de photos dessus , c'est facile de louper un candidat lol .

cependant on pourra demander aux gens de faire une photo de ce qu'ils ont coché via leur téléphones portables ,on mettre une spycam audessu du rideau et récupérer la vidéo après pour distribuer la paye ,
sinon trouver un papier calque spécial pour vérifier la signature
en fait avec 50 millions , je pense qu'on pourra bien régler ce petit détail .

les mentalité ont évolué , mais soyons prudents au centième près .



par ailleurs ,

je voudrai rajouter que finalement la sincérité de la démarche de aziz vis à vis des israélien , vient en effet de nous révéler son secret .

A l'aéroport on a transporté les gens pour accueillir aziz , sinon il est rentré à pieds sous des coups de klaxons et code phares "vive aziz " .D'ailleurs la cérémonie tourne en boucle sur la tvm , jetez un coup d'oeil ici .

en fait c'est n'est rien d'autre qu'une récupération politique , mais sur le dos des 1200 martyrs et quelque milliers de blessés .

et ça franchement c'est le dieu qui s'en occupera , pas rimo !

ps :

rester en boycott , c'est le moins qu'on puisse faire pour Gaza .

Khalil Balla Gueye a dit…

Bon "Yanis le guerrier" comme diraient les Sénégalais mes cousins m'a "dialogué", il m'a "truandé", il serait ainsi un grand "truand" way!

Timbraciste s'en sortira donc avec quelques petits bobos et "bleus" comme ses "surhommes" chéris (surtout pas noirs,)j'espère qu'il appréhendera l'allusion!
Sinon Méphisto-le-troglodyte pourrait tjrs lui faire un dessin, avec des pilons bien sûr, en bon con qu'il serait!Voilà ce sera donc autant pour Timbraciste qui s'en sort plutôt bien!

Mais avant de raccrocher mes gants provisoirement, je ferais bien une der des ders (sait-on jamais!) envers Mephisto-le-Troglodyte campant le rôle du "WELI LEKWAR" avec son tableau rupestre antédilluvien "TOUCHE PAS A MON DESPOTE!" Le Troglodyte transmué en Kowri!? De quoi se plier de rire, mais passons!
Je rappellerai que "weli lekwar" ferait à chaque début d'année un ORACLE ainsi libellé "CETTE ANNEE SERA VRAIMENT UNE ANNEE!" WAY!
Soit en hassania "hâdhe el 3am,3âm!"
Leçon de la prophétie:une année serait soit bonne, soit mauvaise par définition.
-Au cas où l'année s'avérerait bonne il claironnerait crânement "gelthalkoum ba3d Way!" soit "je l'avais bien prophétisé!
-Au cas contraire, celui d'une mauvaise année, rebelote "gelthalkoum ba3d Way!" soit "je l'avais bien prophétisé aussi!
Il gagne à tous les coups comme le "Touche pas à mon despote" de Méphisto-le-troglodyte!

Au cas probable mais encore incertain où le troufion Aziz s'imposerait (à Dieu ne plaise, Timbraciste ente vem!), le Troglodyte dirait calmement et sereinement qu'il l'avait bien soutenu et prévu sa victoire en brandissant sa peinture rupestre du fond de sa miteuse caverne "Touche SURTOUT pas à mon despote" à l'appui comme preuve peinte et gravée dans sa grotte d'Ali Baba !!
Dans le cas inverse, il ferait le même usage et le même coup avec sa peinture rupestre à Sidioca en alléguant avoir traité le bidasse de DESPOTE dans ses hiéroglyphes ambivalents indéchiffrables même par Champollion!
----------------------------------
EPILOGUE de L'HISTOIRE:
Cela dit Timbraciste, Méphisto-le-troglodyte et tutti quanti se doivent impérativement de changer de CHEMISE, ce n'est pas trop demander de la part de personne qui changeraient d'opinion aussi souvent que de....CHEMISES BRUNES!

VOILA CE SERA TOUT, enfin je l'espèrerais vraiment de tout coeur!Car dites vous bien que la BESOGNE serait plutôt REPOUSSANTE de mon humble avis et je n'y prends aucun plaisir, au contraire cela me fait tjrs beaucoup de peine de DEVOIR m'en ACQUITTER!Ce serait comme si le SOUS-HOMME PEDOPHILE que je serais se TAPAIT UN "MAUVAIS COUP"!Cela ne te rappellerait rien, à tout hasard?!

NB:Méphisto-le-troglodyte et Timbraciste sont des cas de FLAG, la REINE DES PREUVES!Et ils ne seraient pas seuls dans ce cas!!

KBG tout court!

Khalil Balla Gueye a dit…

MISE AU POINT!
Quand j'ai dit comme ci bas que :

"Cela dit Timbraciste, Méphisto-le-troglodyte et tutti quanti se doivent impérativement de changer de CHEMISE, ce n'est pas trop demander de la part de personne qui changeraient d'opinion aussi souvent que de....CHEMISES BRUNES!"

QU'IL SOIT DONC CLAIR QUE JE ME CONTREFICHE DE LEURS OPINIONS POLITIQUES!LIBRE A EUX DE PAPILLONNER A LEUR AISE DE GAUCHE, A DROITE, AU CENTRE,AUX EXTRÊMES mais une fois les EXTRÊMES atteints, il y a des LIGNES ROUGES A NE PAS DEPASSER!QUESTION DE CIVISME ET DE "MORALITE MINIMALE"!
Et c'est vraiment affligeant de devoir exiger de ces esprits qui ne sont point stupides un "SEUIL MINIMALISTE DE MORALITE"!
QUEL GÂCHIS!!

Khalil Balla Gueye a dit…

Juste pour rafraichir un peu les ardeurs et l'enthousiame injustifiés qu'aurait fait naître l'accord de financement conclu par une délégation putschiste avec le PNUD!
Que les pro-putschistes sachent donc que les gars de la Banque mondiale commencent à s'intéresser plus que de NORMAL aux OPINIONS DISSIDENTES, comme celles refletées par mon blog pour faire la part des choses politiquement!Et au vu du temps qu'ils ont passé sur le blog 1 h 15 min et du nombre d'articles consultés (9) il y aurait fort à parier qu'ils ne nourriraient point les meilleures intentions pour le régime putschiste illégitime!C'est la 1ère fois qu'ils me visitent contrairement au State departement, ces réguliers!Donc, il ne faudrait pas CLAIRONNER VICTOIRE SI VITE, Obama n'a pas encore dit son 1èr ou dernier mot, Hilary la Sécretaire d'Etat non plus!
------------------------------------
Détails du visiteur

Le visiteur est arrivé sur votre site le Tue Jan 20 at 10:12:05 AM depuis le serveur IP n° 192......(fhwp02-p2.worldbank.org).

Géo-localisation: drapeau United Statesspacer Etats Unis - Chevy Chase (Maryland)
Il n'était jamais venu sur votre site

Chemins Suivis
Clic n° Horodatage URL vue Durée
1 Tue Jan 20 at 10:12:05 AM vindicte.blogspot.com 5 minutes et 30 secondes
2 Tue Jan 20 at 10:17:35 AM vindicte.blogspot.com/2009/01/une-diplomatie-manchotpour-une.html 12 minutes et 23 secondes
3 Tue Jan 20 at 10:29:58 AM vindicte.blogspot.com/2009/01/la-trame-dun-rglement-plausible-de-la.html 48 secondes
4 Tue Jan 20 at 10:30:46 AM vindicte.blogspot.com/2009/01/la-trame-dun-rglement-plausible-de-la.html 12 minutes et 12 secondes
5 Tue Jan 20 at 10:42:58 AM vindicte.blogspot.com/2009/01/une-diplomatie-manchotpour-une.html 37 secondes
6 Tue Jan 20 at 10:43:35 AM vindicte.blogspot.com 8 minutes et 23 secondes
7 Tue Jan 20 at 10:51:58 AM vindicte.blogspot.com 3 minutes et 2 secondes
8 Tue Jan 20 at 10:55:00 AM vindicte.blogspot.com 2 minutes et 50 secondes
9 Tue Jan 20 at 10:57:50 AM vindicte.blogspot.com/search?updated-min=2008-01-01T00:00:00+01:00&updated-max=2009-01-01T00:00:00+01:00&max-results=50 Le visiteur a quitté le site


Le visiteur utilisait l'équipement suivant:

* Navigateur et O.S. Mozilla/4.0(MSIE6.0;WindowsNT5.1;SV1;.NETCLR1.1.4322;.NETCLR2.0.50727;.NETCLR3.0.04506.30)
* Taille écran 1280x1024
* Couleurs écran: 16 000 000
-------------------------------
magnify visitor Number of Entries:
Entry Page Time:
Visit Length:
Browser
OS
Resolution 10
20th January 2009 10:12:07
1 hour 15 mins 34 secs
IE 6.0
WinXP
1280x1024 United States Returning Visits:
Location:
IP Address:
Entry Page:
Exit Page:
Referring URL: 0
Chevy Chase, Maryland, United States
The World Bank Group (192) [Label IP Address]
vindicte.blogspot.com/
vindicte.blogspot.com/
No referring link

Anonyme a dit…

Il semblerait que le cas de l'article du Washington Times est une invention des services securitaires de quelque pays. Meme chose que l'accusation du lien entre Saddam et Al-Qaida. coincidence bizarre avec l'arivée d'Obama et le depart de Bush. A verifier dans la semaine avec la presse qui coupe t colle sans verifier l'info. C'est le cas typique de "sources securitaires" qui balancent l'info tout en gardant l'anonymat. On a beaucoup parlé de cette question apres l'assasinat des touristes français et les attaques de Tevragh Zeina. C ést classique dans la manipulation del'opinion et je n 'ai vu que ça dans ses affaires de djihadistes chez nous. Il est maintenant clair que cette affaire a ete amplifiee chez nous pour faire tomber Sidioca.

Bonne lcture pour celes ou ceux qui lisent anglais.

A-

http://the-sun-lies.blogspot.com/2009/01/propaganda-or-just-convenient-dead.html

Anonyme a dit…

KBG,

Donner les IP ce n'est pas faisable et honorable. Les blogs c'est une affaire privée. L'accès à ton site à partir de la BM ne veut pas dire qu'elle s'interesse à ce que tu dis. C 'est peut-etre un compatriote qui te lit et il n'est pas honorable de balancer son IP sur la place publique.

Stop it. A-

Ɔopiarpegar a dit…

Les promesses non tenues du Général limogé: les médecins de l’Hôpital refusent de soigner une indigente, victime d'une hémorragie au crâne, d'une double fracture au bras et battue par son mari!

Le site d'information en ligne, El Akhbar, vient de lever le voile sur un aspect douloureux de la tragédie de la Mauritanie des Généraux. Cet aspect revêt les traits du récit d'une dame arrivée à Nouakchott dans un état de santé désespéré et qui se voit refuser l'accès au plus grand hôpital de la Capitale sous prétexte que ses proches ne pouvaient réunir les 55 mille ouguyas correspondants aux frais de son admission... aux urgences! Les médecins, respectant les consignes administratives mais piétinant allègrement leur serment d'Hippocrate ou son équivalent, n'ont rien pu pour la pauvre indigente. Quelques semaines auparavant, les murs du même hôpital résonnaient de promesses d'accès libre et de gratuité des soins à tous les pauvres qui s'y présenteront, promesse distribuées à tour de bras par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, le "Président des pauvres" comme affectionnent de le surnomer les laudateurs. Madame Khadijettou Mint Elhadj a dû apprécier!

Khadijettou Mint Elhadj est arrivée aujourd'hui à Nouakchott, en provenance d'Atar. Elle souffre d'une double fracture au bras et perd son sang par une large blessure au crâne. Son mari l'avait battue. Ses poches ont eu tout le mal à payer les frais de son évacuation d'Atar à Nouakchott. Arrivée devant l'Hôpital National, elle apprend qu'elle ne pourrait y avoir accès.

"Où est donc la gratuité des soins tant répétée à la Radio? Comment pourrait-on faire sans le sous?" se lamente l'une des accompagnatrices de la victime. Et à accompagnatrice de continuer en direction des responsables de l'Hôpital et des autorités qui les chapeautent: " Vous êtes comptables du sang de Mint Elhadj. Il vous sera demandé des comptes dans l'au delà pour ce sang que vous laisser couler...".

En désespoir de cause, les proches de Mint Elhadj décidèrent de la ramener, dans son état critique, vers la maison de l'un d'entre eux habitant le quartier périphérique de Bouhdida. Ils laissèrent, à toute fin utile, un numéro de téléphone au cas où les Responsables ou leur donneurs d'ordre décident de changer d'avis et de venir au secours de Mint Elhadj.

Ce tragique fait divers illustre la vacuité des promesses du Général limogé. Des routes au Kilomètre, des Scaners à en veux-tu, en voilà, des terrains viabilisés avec électricité et eau à tous les carrefours, des prix bas toute l'année, des salaires en hausse et des impôts en baisse vertigineuse...
Il y a juste un indice ue Ould Abdel Aziz semble négliger: pourquoi vouloir organiser des élections si vite? Pourquoi bousculer l'Administration pour que le scrutin ait lieu dans quatre mois? Est ce que Ould AbdelAziz craint que les destinataires des promesses commencent à lui demander des comptes avant de lui donner leurs voix?
Malheureusement pour lui, mais aussi pour tous les Mauritaniens, même quatre mois c'est très long. Les Mauritaniens se rendront comptent, et plus tôt que ne l'escompte le Général limogé, qu'on leur avait menti sur toute la longueur. Le réveil n'en sera que plus douloureux.

---------------------------------
Nous exprimons, ici à For-Mauritania, notre solidarité et notre compassion à la citoyenne Khadijettou Mint Elhadj ainsi qu'à ses proches. Nous dénonçons à la fois sa situation de femme battue et de malade abandonnée et faisons porter toute cette responsabilité aux autorités de fait. Nous communiquons à nos visiteurs le numéro de téléphone que la proche de la victime à laisser à cet effet au cas où quelqu'un pourrait lui venir en aide. Il s'agit du 229 49 79.
FOR-MAURITANIA.ORG

Ɔopiarpegar a dit…

welcome back we mer7ba kbira b Bilkiss.

copiarpegar

Anonyme a dit…

A-

Il ne faut pas en vouloir à KBG, c'est un ancien diplomate de Taya et donc un espion notoire.
Il ne peut s'empêcher d'épier les autres et faire ses rapports à qui de droit.

Il ne trompe personne. Son blog il s'en sert pour dénoncer les mauritaniens et autres visiteurs qu'il croit(lol) voir passer.

Kbg, est un espion et il fait tout ça parce qu'il sait qu'il est grillé aux affaires étrangères.

Les dernières nominations l'on rendu fou. Mais il doit savoir qu'il n'a plus aucun avenir aux affaires étrangères en Mauritanie, nous veillerons à ça et qu'il continue donc à espionner, après tout c'est son travail. Misérable comme d'habitude. Même Aziz avec lequel il a cherché à monnayer sa "resistance" ne veut pas de lui.

Un transfuge, ça reste un transfuge.Adresses Ip ou pas Ip. lol

Anonyme a dit…

KBG,

Quand on connait pas comment faire un lien vers une page web il sera mieux d'éviter de trop parler des adresses IP et la localisation!
et de toute façon c'est pas quelque chose de déterministe ni fiable!

De plus ça montre la fragilité de notre front devant les putschistes
au point qu'on cherche maintenant dans les traces IP de visiteurs! pour espérer une issue à notre crise.

@@

Anonyme a dit…

bonjour

Vous n'y êtes pas, KBG est jaloux du blog, alors il fait tout pour le détruire au profit du sien

zouber

Anonyme a dit…

لهفي على خادم الحرمين الشريفين من
المتظاهرين الذين سيخرجون من المدينة المنكوبة مطالبين بتقديمه لمحكمة العدل السامية بسبب الجرم الذي ارتكبه في حقهم و تأخيره في دفع ما وعدهم به. و على خادم الحرمين الشريفين أن يأخذ حذره فعدم المساهمة في أعمار الطينطان و عدم المساعدة السخية للجنرال حتى يفي بوعوده لأهل المدينة المنكوبة خط أحمر لا يمكن تجاوزه و إلا فإن الكتيبة البرلمانية الموريتانية على أهبة الاستعداد للتوجه للديار المقدسة لأداء فريضة التغيير هناك. و ليعلم صاحب الجلالة أنهم ليسوا وحدهم في تلك المعركة المباركة، فسيخرج كل الخيرين والأحرار في البلد و خصوصا أولائك الأبرار الذي خرجوا للمطالبة بمحاكمة الرئيس المنتخب، في كنكوصة بقيادة النائب المحترم كابه ولد اعليوه، و في جكني بقيادة عمدة المدينة المبجل محمد غالي ولد ألبو و إخوته الميامين، و في بعض مقاطعات نواكشوط بقيادة الصحفية اللامعة والمناضلة المعروفة في الحزب الجمهوري سابقا و حزب عادل لاحقا و سابقا آمنة بنت احمدو مناضلة الرياض و حي المنسية و ربما تجاوز الأمر إلى تدخل من والدتها بالدعوات الصالحة، و لن يترك المناضل الشهم محمد فال ولد يوسف هذه القضية الوطنية المصيرية تمر دون مساهمته، بل ربما طالب برفع القضية إلى مجلس التعاون الخليجي ليحاكم الملك إن كان يستطيع ذلك و إلا فعليه على الأقل أن بقدم تعويضا سخيا لموريتانيا عن الضرر المادي والمعنوي الذي سببه عدم و فاء خادم الحرمين الشريفين بتعهداته لمدينة الطينطان الغالية على قلب جنرالنا العزيز، حبيب الفقراء و المعوزين.

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"URGENT : O. Cheikh Abdallahi demain à Nouakchott, porteur d'une feuille de route
21-01-2009
Selon nos sources, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi aurait pris la décision de revenir à Nouakchott, demain dans la matinée ; il sera accueilli par ses partisans et prononcera un discours. Ould Cheikh Abdallahi a l'intention de proposer d'abandonner le pouvoir, en contrepartie d'une présidentielle anticipée dont l'organisation lui reviendrait en qualité de chef de l'état.

Ould Cheikh Abdallahi a, par ailleurs, demandé un passeport ordinaire, afin de pouvoir participer au prochain Sommet de l'Union Africaine (UA) mais les militaires ont refusé, tout en lui proposant un titre de voyage diplomatique avec la mention "ancien président de la république » ; Ould Cheikh Abdallahi a décliné.

---------------------------------

SIDIOCA le Naufragé

Le coup de bluff de la présidentielle anticipée est génial, sauf qu'il est retard d'un métro, pourquoi ne l'a-t-il pas fait lorsqu'il était au pouvoir et plus particulièrement, à Las palmas, ou il avait compris que la mère des batailles étaient engagés entre lui et les bidasses.

abandonner le pouvoir?

Il propose de

- Démission définitivement ou de
- Se représenter

Car comment croire qu'il va organiser des élections pour les perdre.

Enfin, le principal c'est qu'il sorte de sieste et qu'il accepte que le peuple souverain ait le dernier mot.

Le juste ente vem dit le FOU.


maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Je ne sais pas comment Sidioca a reflechi a son affaire. Aziz ne va pas partir et lui laisser la place pour refaire les elections. Si j'etais lui, je ne parlerai jamais de re-election. J'insisterai et ferai du boucan pour qu'on me rende mon siege. De toutes les façons Aziz ne pourra pas faire 1 an au pouvoir, meme s'il parvient a tricher le systeme pour se maintenir. Ses copains vont le virer pour sauver leurs avenir. S'il est intelligent le Sidi, il aurait envoyé une letttre de felicitation au President Obama sachant que Aziz ne le fera pas. C'est là la faiblesse de notre Sidi, mais il est élu légalement et il faut le remettre et les cousins doivent attendre 2012.

P.S: vous avez lu l'article de Adama Sow dit Yaya sur Taqadoumy. c ést chaud. J'ai noté une chose dans cet article: jamais eu le moindre pet djihadiste pendant la transition.

A-

Le Juste a dit…

Maata,
Je pense que dans l'intérêt de la démocratie il vaut mieux que ce putsch échoue et que les bidasses rentrent définitivement dans leurs casernes pour laisser la politique aux civiles. Mais je pense aussi que Sidi serait bien inspiré, une fois réinstallé au pouvoir comme il le demande, d'écourter son mandat en organisant des élections nouvelles sans se présenter. Il faut qu'il comprenne qu'au point où nous en sommes, légitime ou pas, il lui sera presque impossible de gouverner ce pays.

Anonyme a dit…

KBG a un but unique comme le dit zouber, c'est de porter atteinte à l'image du professeur ELY pour faire voir la sienne.

Mais KBG, tu te trompes, le professeur est un ami de canalh et tu peux tout faire, rien ne va changer. Comme le dit aussi Yanis le r tu es grillé et tu n'arriveras à rien. Tout le monde sait maintenant que tu en veux au professeur pour ce qu'il est et que tu n'atteindras jamais.

Va faire autre chose, que de vouloir insulter des compatriotes, tu te salis et tu as déjà perdu toute crédibilité.

PS: Prie Dieu que le professeur ne te prend pas pour cible. Ce sera ta fête.

Anonyme a dit…

Le prof peut faire mieux que Tah?

Khalil Balla Gueye a dit…

Je n'ai jamais prétendu être un as de l'informatique pour la simple raison que durant toute ma vie professionnelle j'étais entouré d'une armada de sécrétaires à la centrale comme dans les missions diplomatiques!
Mais je sais faire un tas de choses avec un PC que peu de gens savent faire, la technique et la forme c'est pas mon dada mais pour triturer un PC et lui faire cracher l'information que je veux, j'ai pas mon pareil, un PC n'est qu'un robot le tout serait de savoir lui POSER LES BONNES QUESTIONS tout l'art serait là!Cf Winfield que j'ai découvert tranquillement assis derrière ma table de travail, en papotant et triturant l'info, en faisant des recoupements etc!
Mes enfants sont plus forts que moi en exploits techniques époustouflants!Moi c'est le fond qui m'interesse pas la forme!cela dit j'ai appris à faire le lien sur une page web!
Je vais même vous raconter une anecdote:aux 1ers jours de la création de mon blog Bidhani facho m'a criblé comme d'hab d'une bordée d'injures imprononçables que je voulais effacer mais je ne savais pas alors comment faire!j'ai dû en recourir aux bonnes grâces des visiteurs de canalh pour savoir comment procéder allant jusqu'à donner mon email!Après 24 h j'ai dû me résigner à éplucher la prose rébutante de google pour apprendre ce truc enfantin!!
C'est juste une question d'orientation du centre d'intérêt , sans plus, autant dire point insurmontable!

bilkiss a dit…

FLASHBACK
AFFAIRE PLAME
Février 2002 Washington veut démontrer que l'Irak cherche à se procurer de l'Uranium.

Aujourd'hui L'ancien porte-parole de la maison Blanche dit avoir menti à la demande de Bush.

Dans un livre à paraître en avril, Scott McClellan, ancien porte-parole de la maison blanche, raconte comment il aurait menti sur l'"affaire Valerie Plame", à la demande du président Bush, afin de "rétablir sa crédibilité" aprés la découverte des mensonges américains sur les armes de destruction massive en Irak.

L'histoire commence en février 2002
Le diplomate Joseph Wilson, spécialiste de l'Afrique et ancien conseiller du président Clinton, est envoyé par la CIA au niger.
Il a pour tâche de verifier l'information selon laquelle Niamey aurait en secret livré de l'uranium à Bagdad.
A son retour,Joseph Wilson remet à la CIA un rapport dans lequel il assure qu'il n'existe aucune trace de trafic nucléaire.
Pourtant, au mois de septembre suivant, George Tenet, drecteur de la CIA, et Colin Powell, secrétaire d'Etat, déclarent devant la commission des Affaires étrangères du Congrés que Saddam Hussein est en train d'essayer de se procurer de l'uranium au Niger.
A la même période, le gouvernement de Tony Blair diffuse une rumeur selon laquelle l'Irak tenterait d'acheter de l'uranium "en Afrique".
Début novembre, à l'initiative des Etats-Unis, le Conseil de sécurité de l'ONU adopte une résolution intimant l'ordre à Bagdad de mettre fin à ses programmes d'armes de destruction massive sous peine d'un recours à la force.
En janvier 2003, George W.Bush passe la vitesse supérieure.
Dans son discours sur l'état de l'Union, il affirme que "le gouvernement britannique a appris que Saddam Hussein a cherché récemment à se procurer des quantités significatives d'uranium en Afrique".
Le 19 mars, la coalition américano-britannique envahit l'Irak, au motif que ce pays soutiendrait le terrorisme, mais surtout qu'il detiendrait des armes de destruction massive et présenterait de ce fait menace immédiate.
le 06 juillet 2003, Joseph Wilson lance une bombe.
Sous le titre "ce que je n'ai pas trouvé en Afrique", il signe dans le New York Times une tribune dans laquelle il évoque sa mission au Niger et raconte qu'il a remis à la CIA un rapport négatif.
"Si mes informations ont été ignorées parcequ'elles ne correspondaient pas à des idées préconçues sur l'Irak, alors on peut légitimement faire valoir que nous sommes entrés en guerre sous de faux prétextes", écrit-il.

UN AGENT GRILLE COMME UN FUSIBLE

La réplique est foudroyante.
Une semaine plus tard, le journaliste conservateur Robert Novak publie une chronique dans laquelle il avance que la décision d'envoyer Joseph Wilson en mission au Niger n'aurait pas étè une idée du patron de la CIA, mais une recommandation de l'épouse du diplomate, Valerie Plame,dont il dévoile au passage qu'elle appartient à l'agence de renseignement.
"Joseph Wilson n'a jamais travaillé pour la CIA, mais sa femme, Valerie Plame, est un agent spécialiste des armes de destruction massive", écrit-il.
Griller la couverture d'un agent est considéré comme un crime fédéral aux Etats-Unis.
La révélation, destinée selon des journalistes qui travaillent sur l'affaire "à discréditer ou à punir le mari de Plame", fait scandale.
Une enquête est ouverte.
Les noms de Dick Cheney, vice-président, de son directeur de cabinet, Lewis "Scooter" Libby, de Karl Rove, l'un des conseillers du président, commencent à circuler.
En septembre 2003, George W.Bush assure qu'il "a constamment exprimé son mécontentement face aux fuites, en particulier les fuites d'information classées".
Au mois d'octobre, son porte-parole déclare à la presse que ni Karl Rove ni Lewis Libby ne sont impliqués dans l'affaire.
Au cours des années suivantes, on apprendra que Richard Armitage, alors secrétaire d'Etat adjoint, et Karl Rove ont révélé l'identité de Valerie Plame à plusieurs journalistes, dont Robert Novak.
Seul Lewis Libby sera condamné, non pour son rôle dans l'affaire mais pur avoir menti durant l'enquête.
Gracié par George W.Bush, il évitera la prison.
Les fusibles sauteront, mais le président ne sera jamais mis directemment en cause.
Jusqu'au livre de Scott McClellan.
Aujourd'hui, l'ancien porte-parole de la maison blanche affirme qu'en 2003 il a menti à la demande du président Bush en personne.
"Le plus puissant dirigeant du monde m'a demandé de parler en son nom et de rétablir la crédibilité qu'il avait perdu aprés qu'aucune arme de destruction massive n'a étè trouvée en Irak", affirme-t-il
dans un extrait publié sur le site de son éditeur.
"J'ai exonéré publiquement deux des principaux des conseillers de la maison blanche: Karl Rove et Scooter Libby...Il y avait un problème.
Ce n'etait pas vrai."
"J'avais sans le savoir, assure-t-il, propagé de fausses informations.
Et cinq des plus hauts responsables de l'administration étaient impliqués dans cette action: Rove, Libby, Le vice-président (Dick Cheney), le directeur de cabinet du président (Andrew Card à l'époque) et le président lui-même", dénonce-t-il alors que la campagne pour l'élection présidentielle bat son plein aux Etats-Unis.

source: VINGTetUN, édition Hiver 2008

A-, Yanis le Roi-Soleil que pensez vous de cet article?

comment les Etats-Unis, pays de démocratie, des droits de l'Homme justifient-ils leurs guerres injustes et meurtrières de part le monde?

Bonne Lecture

Anonyme a dit…

Sanhaji et Couli,

Notre gars Sidi s'est fait coiffer au poteau par Aziz. Pendant qu'il tergiverse avec ses conseillers tous "abou el voutouh" s'il faut envoyer une lettre à Obama et le risque de perdre l'appui islamiste modéré et/ou violent, Aziz 'se faufille dans le chemin laissé béant. Dans son discours d'hier soir, Obama a dit qu'il tendra la main aux despotes et autres tricheurs s'ils se lavent la main des souillures de la triche. Aziz qui va au lit avec les iraniens et les libyens n'a pas attendu pour se laver la main pour la tendre à Obama(gardant le pays sous la botte) pour faire exactement ce que le nouvel president US a dit.

Le Chef d'état légal c'est Sidi et non Aziz. A-

=========
Le chef de l'Etat félicite le nouveau président des Etats Unis d'Amérique

Le président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat, le général Mohamed ould Abdel Aziz, a adressé le message de félicitations qui suit à Son Excellence Monsieur Barack H. Obama, président des Etats Unis d'Amérique:

" Monsieur le président,
A l'occasion de votre prise de fonctions, je tiens à vous adresser nos meilleurs voeux de santé, de bonheur et de plein succès. Je voudrais aussi vous assurer de notre entière disponibilité à oeuvrer avec vous au développement et au renforcement des relations de coopération existant entre nos deux pays.

Je souhaite enfin que votre entrée en fonction à la tête des Etats Unis d'Amérique soit le prélude d'une nouvelle ère de progrès, de prospérité et de bien être pour votre grand peuple ami, de justice, de paix et de sécurité pour l'humanité tout entière.

Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président, l'expression de ma très haute considération. Général Mohamed ould Abdel Aziz

Président du Haut Conseil d'Etat, chef de l'Etat".

AMI

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Agence Mauritanienne d'Information

Anonyme a dit…

Bilgiss,

Welcome. Cete affaire Palme/Wilson n'est que le sommet de l'iceberg. Pendant les 8 ans de pouvoir, l'administration Bush n'a fait qu'inventer. Ce qui est le plus grave est cette association Saddam-Oussama qui a permis de justifier d'aller en guerre contre 'Iraq et l'occuper. S'il ont fait cela, il est fort probable qu'ils sont impliqués dans l'instrumentalisation des djihadistes. C'est loin des vertues democratiques. Mais hier soir Obama a dit qu'il va reparer ce tort et on attend. Les semaines a venir promettent d'etre interessantes. A-

Anonyme a dit…

Bilgiss,

Welcome. Cete affaire Palme/Wilson n'est que le sommet de l'iceberg. Pendant les 8 ans de pouvoir, l'administration Bush n'a fait qu'inventer. Ce qui est le plus grave est cette association Saddam-Oussama qui a permis de justifier d'aller en guerre contre 'Iraq et l'occuper. S'il ont fait cela, il est fort probable qu'ils sont impliqués dans l'instrumentalisation des djihadistes. C'est loin des vertues democratiques. Mais hier soir Obama a dit qu'il va reparer ce tort et on attend. Les semaines a venir promettent d'etre interessantes. A-

Anonyme a dit…

PAS DU TOUT CONFIANCE!!!

Anonyme a dit…

IL est trés important de noter cette partie du méssage programme du président élu, Mr. Barack Obama, qui prohibe désormais les méthodes d`intervenir dans les affaires interieures des Etats:
Avec le monde musulman, notre coopération sera empreinte du respect et d`interêt mutuel.

Voilà ce que le petit ambassadeur de George Bush à Nouakchott Boulware, devait certainement surprendre.
Je me demande qu`attendent les autorités du pays, pour le déclarer pas aux nouvelles autorités américaines, PERSONA NON GRATA!

bilkiss a dit…

A-,

toutes les guerres que menent les Etats-Unis ne sont que pures inventions, de vraies mascarades!!!

Obama fera-t-il exception?

wait and see!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Erratum.
A lire:
pour le déclarer aux autorités nouvelles américaines persona non grata.

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je crois qu'Obama ne va rien changer. Pour moi, c'etait une faute pour le General d'aller à Doha. Il aurait pu condamner à partir de Nouakchott et geler ou couper les relations avec Israel comme il a une justification en or: la rue en a marre d'Israel et des tueries de Gaza. J'ai relu 10 fois le discours d'Obama hier. Je crois que la junte aura des problèmes devant elle. Ce qui sera determinant est le resultat du Sommet de l'UA le 3 fevrier. Ce qui me gene le plus, est la visite du VP iranien. Quand on est en position de faiblesse pour prise de pouvoir par la force, on ne se fait pas d'ennemis gratuits. Les amis de l'Iran sont les ennemis des US, d'Israel ... et de la France qui demandait au debut de cette semaine des sanctions contre Teheran pour deux choses: avoir aide les gazaouis en les armants avec des fusées pouvant atteindre 50 kn au lieu de la version gazaouie qui faisait a peine 20 km et le refus de l'Iran d'abandonner l'armement nucléaire. S'ils ont été jusqu'à faire partir Ould Taya, car ils ont aidé dans le coup contre leur fidele ami, ils sont capables de tout faire. Il n y a que les imbeciles qui ne changent pas d'idees et les pays n'ont pas d'amis, mais des interets. Surtout que Sarko crie tout haut son amitié à Obama. La Mauritanie fait partie du pré-carré français et ils s'entendront bien pour se partager les choses, les US étant plus interessés par la situation géo-strategique de la RIM et le pétrole/gas. Le problème est que c'est eux qui decident de notre sort et on y peut rien. Attendons le son de cloche de la réunion d'Addis Abeba (Union Africaine) et le Nigeria, l'lgerie, la Tanzanie et l'Afrique du Sud ne veulent pas entendre du coup d'etat mauritsnien. Continuez de scanner la presse pour tout ce qui touche à la RIM.

N.B: j'apprend ce matin par la presse anglo-saxonne (Wall Street)que la compagnie petroliere Tullow (avait racheté les parts de Hardman dans l'offshore) quitte notre pays et annule ses contrats avec la Mauritanie. Tullow va se concentrer sur le Ghana ou les perspectives sont meilleures (2 milliards de barils au moins) et l'Ouganda. La raison est semble t-il les echecs de leur exploration en 2008. Je crois aussi que c'est à cause de l'instabilité politique chez nous qui ne se resoud pas. Espere que Petronas ne va pas abandonner en attendant que la situation se stabilise. Le contrat avec Shell l'autre jour ne sera mis en oeuvre qui quelques annees plus tard, si des decouvertes se confirment. On ne peut pas avancer tant qu'il n y a pas stabilite avec Aziz ou Sidioca. Nous sommes dans le petrin, je crois. Inchallah je me trompe.

copiarpegar: ça va? j'ai été pris mais c'est bientot fini.

A-

Anonyme a dit…

KBG,

Tu n'as pas decouvert le scandale de Winfield. C'est un groupe de compatriotes sur un site (DayBreaking qui n'existe plus) en anglais qui l'ont decouvert a la premiere annonce et a la seconde annonce. Ils ont fait une analyse sur les implications de la triche et c'est de là ou tu as pique l'histoire. On ne se souvient pas ici que tu as pique des histoires pareilles. Il y a des histoires plus juteuses sur notre pays et tu lis l'anglais, mais tu n'a jamais apporte une info nouvelles. Tu te concentres sur le pays (c'est bien), ne vole pas a Cesar ce qui appartient a Cesar. Si on accepte pas Aziz, Ely et Sidioca de nous mener en bateau, on ne te laissera pas le faire.

Il faut que tu restes humble,mon ami. On connait tout ce qui bouge sur la toile, on lit tout et on est informe de tout. A-

Anonyme a dit…

A-=Tah?

bilkiss a dit…

A-,

tu y crois toi cette affaire de nucléaire en Iran?
c pareil que l'Irak, lorsqu'il voulait l'occuper, on trame une grande mascarade soit disant qu'ils detiennent l'arme à destruction massive, il s'avère plus tard que ce n'etait que pretexte.
les USA craignent tjs une stabilité dans cette partie du monde, les guerres vont dans leurs interêts!!!
ils veulent garder une main sur ces pays du proche et moyen orient!

au cas ou les pays du golfe(leurs alliés) se reveillent un jour!!!

t'as raison de ne pas croire un mot du discours trés intélligent d'Obama, moi aussi j'y crois pas!!!

les USA, ont tjs changés de dirigeants( démocrates ou républicains), ils changeront jamais leur politique exterieure!
ils tiennent à leur Hégémonie!!!

pour la RIM, je souhaite de tout COEUR qu'avec les prochaines élections tout s'arrangera, si bien-sûr AZIZ ne fait pas le têtu!!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Merci à A- d'avoir clarifier l'histoire de la revelation du scandale de Winfield!!!

Khalil Balla Gueye a dit…

A-décidément tu serais l'un des plus hargneux et motivés et cela je le savais depuis longtemps mais...!
La paternité de la découverte du scandale de Winfield me revient à 100% et si quelqu'un a emboiter le pas à l'autre c'est bien tes gars de Daybreaking ou nightbreaking dont j'ignore jusqu'à présent l'existence du reste!Tous les médias spécialisés y compris REUTERS peuvent en témoigner et toi même tu le saurais en ton âme et conscience!
Tu serais vraiment un veinard car j'ai dit hier qu'il y aurait certains "chemises brunes" qui ne m'intéresseraient pas mais j'ai omis d'ajouter qu'il y en a même comme toi et un autre ou une autre que je trouverais presque sympathiques!Au fait de quelle couleur serait ta chemise, là, juste maintenant?
Voici du reste la preuve et le témoignage attestant que je t'aimerais presque bien! Alors tu vois quelS ENNUI et EMBARRAS!
--------------------------------
Khalil Balla Gueye a dit...
Les 2 heureux gagnants des prix payables outre-tombe viennent de me faire savoir qu'ils renonçaient à recevoir leurs prix des mains de Lucien Jeunesse (et pour cause!)!A les en croire, ils sembleraient ne pas être pressés pour remplir ma condition préalable qui serait "clamecez or die , KBG will do the rest"!Ils m'ont donc banalement légué les 2 prix que j'ai accepté non sans réticences!

Ayant donc appris sur le tard le départ définitif de A-, je me suis mis en devoir d'essayer de le faire revenir sur sa décision en lui proposant l'un des 2 prix d'outre-tombe voire carrément les deux au besoin.
Si je me suis montré pour une fois si généreux, c'est que je pense qu'après son départ le blog serait comme un moulin ouvert aux4 VENTS DU TERRORISME d'Al Qaeda, BAQMI-GSPC, les Touaregs,le Fpolisario,les djendjawids du Darfour, l'IRA, les FAR, les Brigades rouges,ETA Herri Batasuna,les sorciers Casamançais, la Main noire Serbe(1ère GM), etc....
Mais le plus préoccupant dans cette histoire serait la concomitance de sa décision avec celle que j'ai prise cet après-midi en jettant l'éponge devant "qui vous savez" sic!
Vous pouvez donc facilement imaginer le cocktail explosif qui s'en suivrait:avec son départ les terroristes précités auraient tout un BOULEVARD devant eux, et pour ne rien arranger, j'ai moi aussi lâché la bride aux "CHEMISES BRUNES", doux euphémisme courtois,comme promis!
Aussi devant ce double péril, un malheur n'arrivant jamais seul, je lui réitèrerais bien mon offre de 2 prix outre-tombe contre son retour, les frais d'inhumation et d'épitaphe non compris, étant à ma charge!
Proposition plus que raisonnable et généreuse!!
Ne vous en faites pas, après une telle aubaine son retour est assuré, "el kerye etjerri ezza7âv!"

NB:Pour le "SONG FOR GAZA" ce sont mes filles qui l'ont déniché et me l'ont refilé croyant que j'étais en train d'écrire un article sur les bombardements de Gaza comme je l'avais répondu à une question tantôt!Mais entretemps je me suis ravisé pour faire du BUSH!
18 janvier 2009 02:55

Ɔopiarpegar a dit…

Un membre du HCE sur deux est désormais Général
21-01-2009
Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a décidé, aujourd'hui, de promouvoir deux de ses collègues du Haut Conseil d'Etat (HCE, junte) au grade de Général.

Il s'agit de Mohamed Ould Cheikh Ould Hadi et Mohamed Ould Meguett, respectivement Directeur Général de la Sûreté Nationale (DGSN) et Inspecteur Général des Forces Armées (IGFA).

Pas plus tard que la semaine dernière, c'était autour d'Ahmed Ould Bekrine, Chef d'Etat-major de la Gendarmerie Nationale d'accéder, lui aussi, à ce grade, rejoignant ainsi les Généraux Mohamed Ould Ghazouany, Chef d'Etat-major de l'Armée Nationale (et n°2 de la junte), Félix Négri, Chef d'Etat-major de la Garde Nationale et, bien sûr, Ould Abdel Aziz lui-même.

Avec ces avancements, le nombre des Généraux en activité s'élève, pour le moment, à six :

- Mohamed Ould Abdel Aziz ;
- Mohamed ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouany ;
- Felix Négri ;
- Ahmed Ould Bekrine ;
- Mohamed Ould Cheikh Ould Hadi ;
- Mohamed Ould Meguett.

Rappelons, tout de même, les noms des six autres membres du HCE, encore Colonels :

- Ahmedou Bemba Ould Baye ;
- Mohamed ould Mohamed Znagui ;
- Adama Oumar Dia ;
- Hanenna Ould Sidi ;
- Messgharou Ould Goueïzy ;
- Ghoulam ould Mahmoud.

En inondant ses collègues sous les honneurs et la distinction, le chef de la junte tente de tuer, chez eux, toute velléité d'insubordination. C'est, du moins l'avis d'un spécialiste des questions militaires, sollicité par Taqadoumy ,suite à ses promotions.

Mais, poursuit cet expert qui a requis l'anonymat, si ces promotions ne sont pas généralisées aux autres membres de la junte, l'inégalité, risque à terme, de créer l'effet inverse ; la frustration d'être privés d'un dû entretiendrait l'acrimonie et le ressentiment au sein de la junte.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

gatelkoum Sidi annoncera sa démission demain dans son discoure prévu a 13H00.
chill and watch.

INSIHABOUNA

Ɔopiarpegar a dit…

amigo A-,Aziz hawn we Sidioca regagne Nouakchott demain hadhou lekhleitta lethneine ta3bouna.
there must be a way out(I hope so).

Khalil Balla Gueye a dit…

REPONSE A CES 2 MESSIEURS!
***PS: Prie Dieu que le professeur ne te prend pas pour cible. Ce sera ta fête.
21 janvier 2009 16:58

***Anonyme a dit...
Le prof peut faire mieux que Tah?
21 janvier 2009 17:30
---------------------------------
Décidément cette soirée s’avérerait être celle des anecdotes et des confidences presque !
Je m’en vais vous raconter comment j’ai « fait le vide autour de moi» à mon insu, à mon corps défendant et sans coup férir dans une de nos ambassades !Exactement comme la «machine à faire le vide » que je serais devenu sur CanalH à mon insu, à mon corps défendant et sans coup férir au début en tout cas !
Cf ElMoustapha et Maata ,entre autres figures emblématiques, qui seraient déjà morts de leur belle mort avant même que je ne lève le + petit doigt, après j’avouerais bien que je leur ai donné un petit coup de pouce pour faire le grand saut ….en Enfer, bien sûr !Où voudriez vous que ce soit donc ?!
--------------------------------
Cela se passait dans une de nos plus prestigieuses ambassades .Nous étions 4 conseillers triés sur le volet ou pistonnés c’est comme vous voudrez ! Parmi les 3 autres 2 étaient journalistes-écrivains dont un qui serait même docteur un vrai de vrai alors et le 3ème était un brillant diplomate de carrière quoique moins gradé que moi (attaché de chancellerie) !Ils se seront ligués contre moi le plus jeune (beaucoup +jeune!) pour me marginaliser car ils se sont rendus compte que le chef de mission un Dr, un vrai de vrai lui aussi me refilait en sous-main tout ce qu’ils écrivaient pour « seconde lecture » doux euphémisme pour dire refaire le job à leur place en catimini !
De guerre lasse et au bout de quelques mois slmt 2 ont demandé et obtenu leur affectation dans d’autres ambs où ils seraient plus utiles et le 3ème résigné s’est converti dans le commerce des voitures d’occase faute de mieux !Et tout cela à mon insu !

Une autre fois, un ambassadeur passant pour être une belle plume en français et en arabe aussi n’aura eu de cesse de me faire rappeler avec force insistance quitte à inventer les sornettes les + invraisemblables sur moi !Ce fut lui le rappelé et je suis donc resté chargé d’affaires a.i à sa place et par conséquent je joignais souvent le MAEC et son SG qui m’ont confirmé qu’ils auraient décidé le rappel de mon « grand ami d’amb » féru de belles lettres bilingues pour « jalousie excessive » vis-à-vis d’un subordonné !Comportement suspect traduisant des troubles de comportement suffisants pour justifier son rappel dare dare ont-ils allégué de pair !Et depuis lors il vivrait avec son salaire indiciaire autant dire une misère jusqu’à sa retraite prévue pour cette année ou l’année d’après, je ne sais plus au juste !
----------------------------------
MORALE DE L’HISTOIRE :KBG serait bien une « MACHINE A FAIRE LE VIDE» voire le NEANT ! !
TOUJOURS A SON INSU ET A SON CORPS DEFENDANT!!
Voilà vous savez tout et vous êtes bien prévenus au sujet de la BARAKA légendaire veillant sur moi, Dieu merci!

Anonyme a dit…

Sidi de retour! pourquoi faire?
pour démissioner disent certains.

Trop tard selon le légiste !

fils du bled

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je crois que toute cette histoire entre Bush et Ahmedinejad tournait autour du programme nucléaire de l'Iran qui disait qu'il le voulait à des fins civils, alors qu'Israel avait peur qu'il ne leur balance une ogive, question de s'amuser. Israel veut rester la seule puissance nucléaire dans la sous-region.

Une autre hypothese dit que la raison essentielle des US allant en guerre premierement contre l'Iraq et apres l'Iran est que les 2 pays ont pousse pour avoir le prix du baril soit vendu en euro et non en dollars. Personne ne sait si c ést vrai ou si c'est faux. Ce qu'il faut retenir est que Abdinejad est l'ennemi number one de Bush et d'Israel.

Donnons quand meme le benfice du doute a Obama et il faut lui donner 6 mois. L'essentiel est que la Mauritanie ne soit pas blessee dans cete gueguerre entre ces gros calibres.

L'ano qui dit A- = Tah: c'est non. Je ne suis pas Tah.

Mon cher KBG: je t'aime beaucoup aussi. Tu as peut-etre raison. Tout ce que je sais est que ce blog en a parle 3 nuits avant que tu ne vienne avec ton excellente analyse et c'est suffisant, car personne n'etait allé si loin pour decrire le scam. Pourquoi tu t'es arreté? C'etait bien parceque tu as fais trembler toute la republique et c'est l'un des elements qui a fait tomber ZZ. Tu peux nous chercher ce qui se passe maintenant avec cette histoire de Winfield?
A-

Anonyme a dit…

Sidi tu as rate ta première occasion, et tu dois faire ton maximum pour puis avoir une chance dans la prochaine élection.
Ni Obama, ni les sanctions international que vous comptez sure peuvent vous rétablir au palais que tu as perdu le 6 Août.
Sidi, tu n’étais pas claire du départ avec nous, ton slogan l’homme qui rassure, ne rassure que roumouz elvessad, la fraude, le détournement des fonds publics.
Tu as une autre chance de participer dans cette élection et cette foi ci tu dois change le slogan et tu dois convaincre les citoyens que tu es devenu un homme différent âpres tes ces jours a lemden.
Nous sommes dans cette merde because of you, tu étais absent pendant tes quinze mois du pouvoir, tu as partagé le pouvoir comme une pizza, tu as pris que la petite slice, Aziz a eu une slice, khatou et ces enfants ont aussi une slice, et la dernière slice était donner a ould el waqaf et les autres roumous elvessad de ould Taya.
Tu na pas assumer ta responsabilité comme chef d’état, et ce pour ca que nous vous accusons de cette crise.
On rejet le retour de roumous elvessad pointe finale.

Anonyme a dit…

Ano,

Si Sidioca fait la connerie de se presenter il perdra. Si j'etais lui, je ferai tout le boucan possible pour recuperer mon fauteuil. Pleurer toute la journee comme un bebe. Mais dans tous les cas de figure, vaut mieux le doux Sidioca que la brute Aziz. Vous avez oublie Ould Haidallah, Ould Taya et Ely? Moi je prefere un civil, car c'est plus rassurant qu'il partira qu'un militaire qui s'accroche comme un bebe-singe. A-

Khalil Balla Gueye a dit…

A- voici ma réponse, le blog du 23 février 2008 quelques semaines avant que je ne rejoigne canalH!Cela se passe de commentaires!
POURQUOI DONC AVOIR CHANGé D'AVIS ET TOUS CES LOUVOIEMENTS SERPENTINS ET DERISOIRES VOIRE SUICIDAIRES DU RESTE!!!
--------------------------------
BLOG CANALH PAR YANIS
samedi 23 février 2008
"Un scandale qui en dit long sur ce qui nous attend…
L’histoire de la raffinerie de pétrole connaît un rebondissement!"

**Une simple enquête d'un de nos compatriote à l'étranger a permis de mettre à jour pour tous le pot aux roses!
Voilà quelques extraits repris de son message sur CRIDEM que je commenterai par la suite:
EXTRAITS CITéS PAR YANIS

"Winfield n'est pas cotée à la Bourse de Toronto et n'est même pas membre du TSX Venture Exchange de Vancouver dont elle se réclame et qui est elle même peu recommandable selon mes informations.
Il s'agit là manifestement d'un coup fumeux […]
Pour finir de vous convaincre, Winfield Resources Limited a essayé le meme coup avec les libyens : le même projet, le même tonnage (300 000 tonnes), la même “étude” et le même cabinet de consultation, le même libellé de lettre comme le font les spameurs Nigerians. […]
Pour tout ramasser, sachez que Winfield Resources, KBC Technology et TSX Venture Exchange, c'est du “bidon”.
Au delà des légères rodomontades auxquelles le gouvernement nous a habitué, il y a lieu de sévir conséquemment au sein de cette engeance qui mine le pays. A moins , je le crains hélas, que notre Etat ne soit devenu une véritable pétaudière.
Khalil Balla Gueye

Yanis le R.
Publié par LM® à l'adresse 20:06 98 commentaires
----------------------------
APERCU DES 1èrs COMMENTAIRES.***REMARQUEZ SURTOUT COMMENT MBALLAL A BIEN ORTHOGRAPHIé MON NOM MALGRE MA SIGNATURE avec Khalil Balla GUEYE et non GAYE mon VRAI NOM DE FAMILLE EN FAIT !Cela peu de gens le saurait alors en Mie, moins d'une demi douzaine de personnes, c'est vous dire donc!
------------------------------
Anonyme a dit...
Vous voyez donc ce dont sont capables nos intellectuels à l'étranger!!!
Après le scandale du budget 2008 revélé dans le parlement par un de nos compatriotes de l'étranger (voir le journal l'authentique),voici celui de la raffinerie!
Comme quoi, les vraies compétences auxquelles sont doit faire confiance sont hors du pays!! Et ce n'est pas fini!!!

23 février 2008 20:32 Anonyme a dit...M`ballal...
Cher Yanis,
****Khalil Balla ***gaye**** est un ami de longue date, mais moi je prefére à ce stade de l`affaire, attendre les conclusions de l`inspection générale de l`Etat.
That`s only fair.

23 février 2008 21:22
Anonyme a dit...Excellent Yanis pour avoir reproduit le texte de notre compatriote ici. Un petite correction: ce n'est pas 3000.000 de tonnes la capacité de la raffinerie pour la Libye, c'est 300.000 barils par jour comme proposé pour la Mauritanie. Meme proposition pour l' Egypte et la Tunisie. Ce qui prouve que ce n'est pas du sérieux et nous ne sommes pas les seules victimes.
Il y a eu des complicités certes à très haut niveau, mais il faut reconnaitre que le Président de la Commission hydrocarbures est un bandit comme le reste de la nomenklatura maffieuse qui a été mise en place par la transition.
24 février 2008 04:19

Anonyme a dit…

Je confirme que le site Daybreaking a bien revelé l'affaire de Winfield avant ce khalil gueye.
C'est pas la modestie qui va le tuer. Mais il faut pas mentir. Sur le net on sait tout.

The guy looks like a fake man, a wrongdoer. He wants to be on the front of the net, unfortunately, lie and success never go together without the shame.

A former daily reader of currently frozen Daybreaking blog.

Khalil Balla Gueye a dit…

RIEN QU'UN RACISTE AIGRI DE PLUS!IL N'Y AURAIT DONC PAS DE QUOI VRAIMENT FOUTTER UN NAZILLON demi-portion PAUMé de plus!
------------------------
jeudi 22 janvier 2009
Obama, l’Amérique, l’Afrique et la Mauritanie.
Khalil Balla Gueye

serment-obama-investiture-constitution- L’investiture hier de Barak Hussein Obama comme 44èmeprésident des Etats-Unis d’Amérique aura été une émouvante concrétisation du « dream » de Martin Luther King et par delà celui des nègres dans leur ensemble .Le président Obama aura cristallisé autour de sa personne toute une symbolique d’identification et de projection de la masse noire anonyme et aphone trop souvent et longtemps marginalisée, opprimée voire asservie jusque sur le continent noir même.L’investiture d’Obama aura été aussi l’apothéose de la revanche sur l’Histoire des «cargaisons de bois d’ébène» déversées sans ménagement outre-atlantique pendant d’interminables siècles !Mais au-delà de la fierté légitime qu’en tireraient les africains surtout au sud du Sahara, n’y aurait-il pas des raisons aussi de remettre cette fierté dans la poche ? Douche froide ! Ne surtout pas perdre de l’esprit qu’Obama tout noir qu’il est, n’en est pas pour autant africain!
A)Qu’attendre d’Obama pour l’Afrique ?
--------------------------
http://vindicte.blogspot.com/

Ɔopiarpegar a dit…

Obama signera aujourd'hui l'ordre de fermeture de Guantanamo

Le président américain devrait signer aujourd'hui un décret ordonnant la fermeture de la prison de Guantanamo, symbole des excès de l'administration de George Bush dans la "lutte contre le terrorisme", a indiqué une source de la Maison Blanche.

Le nouveau président avait promis pendant sa campagne électorale de fermer le centre de détention installé sur la base navale de Guantanamo et il va le faire deux jours après avoir pris ses fonctions, a affirmé cette source qui a requis l'anonymat.

Un projet de décret présidentiel prévoyant la suspension des procès et la fermeture du centre de détention avant un an avait été mis en ligne par l'Union des libertés civiles américaines (Aclu) mercredi.

M.Obama avait promis que l'une de ses premières mesures comme président serait d'ordonner la fermeture du camp de détention qui compte actuellement 245 prisonniers, dont 21 sont inculpés de crimes de guerre et 60 sont libérables mais ne peuvent être renvoyés dans leur pays d'origine, où ils risquent des persécutions.

Dès mardi, quelques heures après avoir prêté serment, le nouveau président avait demandé et obtenu l'arrêt temporaire des procédures judiciaires devant les commissions militaires, tribunaux d'exception créés en 2006 par l'administration Bush et très controversés.
jeuneafrique.com

Ɔopiarpegar a dit…

O. Cheikh Abdallahi ordonne, aux Walis, de protéger son cortège
22-01-2009
Une initiative de sortie de crise sera rendu publique, par Sidi Ould Cheikh Abdallahi, au cours du discours qu’il prononcera aujourd'hui dans le meeting que le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) organisera à partir de 17heures, dans l’enceinte du siège de l’Union Nationale pour l'Alternance Démocratique (UNAD), près de l’Ambassade de France.

C'est ce que révèle Ahmed Ould Samba, Porte-parole de Ould Cheikh Abdallahi, lors d'un point de presse organisé hier au domicile de ce dernier, à Nouakchott. Et Ould Samba de donner l'heure du départ et celle de l'arrivée du cortège : Ould cheikh Abdallahi quittera Lemden jeudi vers sept heures du matin, son arrivée à Nouakchott est prévue entre onze heures et midi de la même journée.

A ce sujet, a précisé le porte-parole, les walis du Brakna, du Trarza et de Nouakchott ont été informés de l’itinéraire et sommés de prendre les mesures nécessaires, pour assurer la sécurité du cortège.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

Bonjour,

je lance un appel solennel à Tah pour lui demander de voler au secours du débat fertile sur canalh. On n'en peut plus et ça devient extrêmement lourd par ici.
Signez la pétition pour le retour de Tah.

Anonyme a dit…

KBG,

Tu vois la reaction d'un ex-membre de Daybreaking. Je sais de quoi je parle.

La premiere annonce des tractations entre le gouvernement a ete envoye par un lecteur du site 3 minutes apres que Reuters l'a annoncée. Le groupe de Daybreaking a demandé à ce membre de surveiller l'histoire et de les informer. C'est ce qu'a fait ce membre une semaine apres quand la signature du deal a ete annoncee. Mieux encore: un membre du blog a immediatement ecrit a Foley le patron unique de Winfield (j'ai oublie son nom) pour lui demander de quoi il s'agissait au juste. Foley, qui venait just d'atterir a Toronto, lui a repondu que c'etait un succes et a explique le deal a sa façon. La meme nuit le groupe l'a discute, le membre qui a ecrit a Foley a cherche sur la sante financiere de Winfield et a decouvert que Winfield n'avait que quelques centaines de dollars comme assets. Et c'est de là ou tu as pique l'histoire et la tricherie probable derriere cette affaire. Daybreaking est un groupe d'amis qui se sont rencontres sur le net et ont decide de discuter du futur du pays apres les elections. Ils ont ferme le site parceque la deception apres les elections (pour certains) etait insupportable. On a vu ton article 3-4 jours apres et on etait content, tres content. Aussi tres content de ta reponse au fameux docteur leche-pattes qui ne comprenait pas ce qui se passait. L'histoire t'a donne raison et tu as rendu un service immense a la nation: ZZ qui ne travaillait que pour Aziz est tombe et le reste a suivi. Tout le monde esperait que Sidi allait se reveiller, ce qui a ete impossible. Jusqu'a ce que son Samsar Aziz decide de le debarquer.

Nzidak? Mais laisse=moi te dire que tui as fait un excellent job. Tu as fais trembler la republique, ce que Taqadoumy n'ose meme pas. Mais tu as laisse tombe Winfield. Je n'ai pas entendu Ould Yali parler depuis quelques temps. Aziz l'a certainement par les c... parcequ'il etait implique dans ce mauvais deal. Sauf si c ést Aziz ou quelqu'un de tres proche qui a tripatouille tout ça.

question stupide: tu as arrete de suivre le cas de Winfield parceque tu connais le President de la Commission revenus petroliers?

Anonyme a dit…

Maatala,

Le rapport de Ban Ki-Moon indique que si Aziz ne remet pas le pouvoir a Sidi le 5 fevrier au plus tard, l'UA va appliquer des sanctions et demander au Conseil de Securite de faire de meme. C'est publie dans Taqadoumy. Donc Aziz ne pourra meme plus aller à Louga.

Il va faire quoi maintenant le General? Sidi fait son speech aujourd'hui apres-midi et il ne va pas dire qu'il va demissionner. Donc nous revenons au 6 aout 2008, apres quelques depenses et quelques promotions bien meritees chez les hauts grades. Toi et moi on est pas avance du tout. On dit quoi?

A-

Anonyme a dit…

Nous suivons de tres pres ce voyage du President legitime de la Republique Islamique de Mauritanie son Excellence Sidi Mohamed Ould cheikh Abdallahi de Lemden a' Nouakchott. Nous insistons a' ce que la securite' du cortege presidentiel soit assure'e. LAKHADARA ALLAH si quoi que ce soit de mauvais arrive au president et/ou a' membre quelconque de la delagation qui l'accompagne, le General Mohamed Abdel Aziz, son comite' militaire et son gouvernement seront tenus responsables.

Il est grand temps d'oublier les fausses fierte's, de respecter la constitution de notre republique, les lois en vigueur en Mauritanie et le vaillant peuple Mauritanien.
FAISONS CE QUI EST BON POUR LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS!
NOTRE PEUPLE MERITE MIEUX!!!!

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le peuple Mauritanien!
Vive la democratie!

Anonyme a dit…

Couli,

Rien n'arrivera a Sidi. Ils vont le bloquer a chaque aret pour qu'il n'atteigne Nktt que tard dans la nuit pour lui eviter de faire son meeting cet apres-midi. a-

Bebe BA a dit…

A-, cela m'ettonerait! il vient d'arriver à Ouad Naga.

Au plus tard (s'il le retarde trop), il sera là en fin d'après midi

Khalil Balla Gueye a dit…

Merci l'ami celui de winfield!
Et pour l'autre zig qui demande le retour de tah, moi je n'ai fait qu'une bouchée de la NAZILLONNERIE COALISEE que dire donc de ton minable TAH!D4AILLEURS J4AI MIS UN TERME 0 SA JACTANCE GROSSIERE en son son temps en lui clouant le caquet sur TAQADOUMY!
"âne endebeb khâlve min les nazillons de ton acabit" et je l'ai prouvé en clouant le caquet à vos principaux gourous!pas plus tard qu'hier et l'HECATOMBE IRA CRESCENDO puisque les nazillons en auront décidé ainsi!
Va donc prendre de mes nouvelles chez votre prof à la noix maîtrisard ou DEUGARD!
-------------------------------
Et puis franchement votre SPECIALITE MAISON que vous maitrisez parfaitement ne serait que l'OUTRAGE, oui l'ARGUMENTAIRE DE L'OUTRAGE le seul que vous ayez jamais opposé à mes interventions policées, rationnelles de HAUT NIVEAU, SOFT et empreintes de cette URBANITE qui fait tant défaut aux NAZILLONS RUSTRES ET FRUSTES qui POLLUENT CE BLOG ET DONT TU SERAIS UN sûrement à en croire tes propos de goujat de ferme!
"MERROU I3ACHEMKOUM YE SEW!"

SEW MÂ IYREDOU MÂHOU EKHLÂGHOU!"

Anonyme a dit…

salut....

Sidioca.... Nous revient avec ...un discours rédigé par mdelhadh ould enahwi... Qu'il lira au siège d'un partillon près de l'ambassade de france!! ... A deux jours de l'investiture d'obama...
bebeba a ta question qu'est ce que je pensais de l'article relatif a la reunion de l'ua ...aujourd'hui ... Je répond ...par pas le fndd ...sidi ... Plus que jamais
bl

Anonyme a dit…

bl,

ne paniques pas, Sidi revient et en force.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Mnadeum gal'kum:
"l'ARGUMENTAIRE DE L'OUTRAGE le seul que vous ayez jamais opposé à mes interventions policées, rationnelles de HAUT NIVEAU, SOFT et empreintes de cette URBANITE qui fait tant défaut aux NAZILLONS RUSTRES ET FRUSTES qui POLLUENT CE BLOG ET DONT TU SERAIS UN sûrement à en croire tes propos de goujat de ferme!"
Que c'est triste!!! Un "grand cadre", un "grand diplomate" réduit à faire marcher la brosse à reluire pour...sa propre peau et à se battre contre des "ennemis" qui n'existent que dans sa cervelle atteinte de je ne sais quel mal! De quel propos de goujat de ferme parles-tu donc, toi notre lumière, le fils le plus brillant que l'Humanité ait jamais enfanté?

Khalil Balla Gueye a dit…

Décidément les nazillons AIGRIS seraient incorrigibles et innombrables comme qui dirait une génération spontanée de la vermine, de la lie de la lie!
J'ai bien l'impression qu'ils seraient à jamais résistants à toute enculturation civique ou morale!Que faire devant de telles peaux pachydermiques insensibles à la honte ,à l'infamie et à la flétrissure!
Continuer à ECRABOUILLER LA VERMINE serait le meilleur moyen de se défaire de cette FANGE PROLIFERANTE!
Allez, je sens que je vais faire un malheur, raison de plus pour aller humer l'air frais en faisant un tour dans ma bagnole!question de quitter l'atmosphère miteuse contaminée par la nazillonnerie fanatique, fanatisée et imbecile!
Une véritable hydre:vous coupez la tête de Maata et de Mephisto il en sort 100 nazillons encore plus repoussants!
A qui le tour à mon retour dans la FOIRE AUX NAZILLONS pestiférés!?!!

Anonyme a dit…

KGB atteint de schizophrénie et de paranoïa mseykine!!!
Le problème c'est que je suis plus foncé et plus noir que toi, alors où est le problème de racisme dans tout ça? A quel moment s'est-il agit de couleur de peau, de racisme ou de nazisme dans cette histoire? C'est ça! Va prendre l'air et laisse nous respirer un peu plutôt que de nous distraire en ce jour où le peuple tente de recouvrer dignité et droits entre ouad naga et Nouakchott. Bon vent et laisse dépolluer la place. Tah t'avait dit un an de silence avec obligation de soins.

Anonyme a dit…

Sidi a rebrousse chemin donc pas de discours a Nouakchott.

Anonyme a dit…

Les financement européens sont gelés jusqu'au retour de l'ordre constitutionnel, ce qui ne veut pas dire les élections que les militaires vont faire car tout le monde sait que l'issue est connue d''avance ce qui veut dire que les financement extérieurs pour nos populations pauvres ne verront pas encore le jour. Il y aura certes, la magnanimité de l'émir du Quatar (pour récompenser le geste du Général ) mais cela ne va pas durer longtemps.
Alors, eine el mavarou?

Anonyme a dit…

Si KBG n'avait pas existé, il aurait fallu l'inventer. Sacré KBG, tu es unique dans ton genre, avec une telle énergie pour écrire des c..., tu aurais pu positiver toute cette énergie et rendre plus intéressants tes articles parce que il se passe des choses dans ta tête, bon this is your choice and I respect you but you are really the one, the best in your case...

Anonyme a dit…

BL,

Je vous conseillerais vivement de cesser d'utiliser le nom d'Obama pour justifier ce forfait contre le peuple Mauritanien. Ici aux USA, nous avons un profond respect pour notre constitution et nos lois en vigueur. Nous ne faisons pas de coup d'etat. Tout le monde sait que le President Obama a ete' democratiquement elu MAIS HIER, IL A PRETE' LE SERMENT PRESIDENTIEL POUR UNE DEUXIEME FOIS PARCE QUE TOUT SIMPLEMENT LE PRESIDENT DE LA COUR SUPREME AUX USA QUI LUI A ADMINISTRE' LE SERMENT LE 20 JANVIER, AVAIT, PAR ERREUR, FAIT DEPLACER UN SEUL MOT. Pour etre sure que la CONSTITUTION AMERICAINE EST RESPECTE'E A' LA LETTRE, LE NOUVEAU PRESIDENT A PRETE' SERMENT POUR LA DEUXIEME FOIS HIER. LEDIT SERMENT A ETE' ADMINISTRE' PAR LE MEME PRESIDENT DE LA COUR SUPREME AMERICAINE.
Je vous prie de bien mediter sur ce cas.

En Mauritanie, on pietine la constitution et on prend en otage tout un peuple et NOUS AVONS DES IMBECILES "D'INTELLECTUELS" QUI APPLAUDISSENT?
QUE AITES-VOUS DE LA DIGNITE' DE NOTRE PEUPLE?

SHAME ON YOU!!!!!

Anonyme a dit…

Pa Couli, le Pa de Lemden n'est pas arrivé a destination, peut etre qu'il n'aurait jamais du quitter son paradis de Lemden, ou peut etre que même il n'aurait jamais du quitter son Niger fétiche, ou peut etre qu'il n'aurait jamais du accepter le piège des militaires, enfin il n'aurait jamais du prendre ses rêves pour des réalités.

Anonyme a dit…

Sur le blog de notre prof national, une lettre à Mister Obama. A lire par tous.

Anonyme a dit…

A l'investiture d'OBAMA, des officiels de l'ambassade américaine avaient présenté des portraits de Obama en boubou bazin chic. Quel était la signification de ce message?

Anonyme a dit…

La lettre de Pr Ely est, comme toujours, bien redigee et courageuse. C'est la négation de l'anti constitutionnel, lerespect du symbole de l'etat qui est l'expression du choix d'un peuple. Nous etions un exemple dans le monde et notre consideration justifiee car un peuple, un pays, une nation democrate.

Tout est tombe en un jour,une poignée de minutes .

Quelque soit l'intention des putschistes, la démocratie ne rime pas avec les militaires au pouvoir.

Anonyme a dit…

C'est-à-dire donc toutes choses dites, redites et martelées depuis plusieurs mois ici-même et sur d'autres espaces. C'est quand même bien que quelqu'un rappelle cet attachement à la légalité même au risque de se faire traiter d'ayatollah de la légalité.

Anonyme a dit…

Pourquoi Sidi a rebroussé chemin? je crois qu'il est mal conseillé, s'il s'avère qu'il n'a pas été contraint a retourner, il aurait pu venir,même seul a Nouakchott, et inviter son état major a le rejoindre et faire son discours.
Qui a intérêt a ce que la crise continue et ne trouve point de solution?

Anonyme a dit…

Houwa Sidi, ils l'ont retourné. La junte est fichue. Lire le rapport du Secretaire General de l'ONU sur l'Afrique de l'Ouest, sorti le 15 janvier. Le remede est clair dans le rapport: retour a la constitutionalite au plus tard le 5 fevrier ou condamnation ciblee de l'UA et demande au Conseil de securite d'universaliser cette condamnation. Avec Obama et Sarko qui lui leche la patte pour etre son ami, c'est foutu pour la junte.

Tu as raison Bilkiss: Sidi aurait du rester au Niger. AOD aurait gagné et on aurait pas eu des problemes. Mais AOD a commence a trahir les espoirs a la premiere heure. Bien fait pour lui. La solution? Y en a pas.

A-

Anonyme a dit…

Houwa Sidi, ils l'ont retourné. La junte est fichue. Lire le rapport du Secretaire General de l'ONU sur l'Afrique de l'Ouest, sorti le 15 janvier. Le remede est clair dans le rapport: retour a la constitutionalite au plus tard le 5 fevrier ou condamnation ciblee de l'UA et demande au Conseil de securite d'universaliser cette condamnation. Avec Obama et Sarko qui lui leche la patte pour etre son ami, c'est foutu pour la junte.

Tu as raison Bilkiss: Sidi aurait du rester au Niger. AOD aurait gagné et on aurait pas eu des problemes. Mais AOD a commence a trahir les espoirs a la premiere heure. Bien fait pour lui. La solution? Y en a pas.

A-

bilkiss a dit…

A-,

"la junte n'est pas fichue".
l'UA plus l'ONU ne prendront aucunes mesures susceptibles de nuire à la RIM!!!
les interêts priment, n'oublie pas le Petrole et le Gaz que t'avais évoqué dans l'un de tes postings!

sidioca a rebroussé chemin de son plein gré!!!

il voulait une entrée de HEROS, avec cortège si possible tambours et gendarmettes....lol!!!!
avec au programme un meeting populaire!!!!

ALLAH yetih la'avya!!!

qu'il nous laisse tranquille avec ces revendications, il se ridicule à 71 ans, c l'age d'une bonne retraite avec tout l'argent qu'il a ammassé durant son règne!!!!

Amitiés

Khalil Balla Gueye a dit…

Alors les connards miteux vous voulez la tête de Maata ?Alors vous ne l'aurez pas, allez vous faire voire ailleurs!
Pour la bonne raison que j'ai promis à Yanis que j'allais "défaire mon mortier" de ce quidam!
J'espère qu'en écrivant la dernière phrase je ne lui aurais pas administré un coup de mortier mortel à mon insu!
Auquel cas, j'aurais été comme cet éléphant qui en voulant cajoler son dresseur lui a donné un coup de patte démembrant!
Moi je ne parle jamais de choses sérieuses avec la vermine injurieuse,"mâ ejbart elli ye7ekmou eydiye, ellâ EWÂCH WE SEW!" "evtert minkoum, lâ yourjâ minkoum chi!eblâ vayde!!
J'ai utilisé toutes les ficelles "yekânkoum terevdou khimkoum!
mais je me suis rendu compte que je serais tombé en plein dans le mille dans la mare des niais bigots et ENVIEUX à en mourir comme votre troglodyte plagieur et tutti quanti!
BÂZDOUL RIEN QUE DU BAZDOUL et du PIPOT! alors je ne me prive jamais de vous exprimer tout mon mépris et dédain parce que "el 3atne mewnke! sur tous les plans (sic)!!

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Ces dossiers que le général n’ouvrira jamais / Sow Adama
21-01-2009
Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz veut se faire élire président dans quelques mois. Si le développement de la situation du pays le lui permet, bien sûr. Pour y arriver, ses services de campagne lui ont suggéré de se construire une image d’homme propre, qui lutte contre la mauvaise gestion, traque les fonctionnaires et hommes politiques indélicats et restitue leurs biens spoliés aux populations sans défense.

Mais pour y arriver aussi il a besoin, comme le voleur de bétail qui cherche à se faire passer pour le berger consciencieux doit effacer les traces de son forfait, de faire oublier à jamais certains dossiers très compromettants pour son image d’homme fort du pays depuis quelques années. Alors, Ould Abdel Aziz travaille, depuis le coup d’état du 6 août 2008 et même avant, à effacer de notre mémoire des faits très graves, auxquels il ne peut aucunement être étranger, en raison de sa mainmise depuis le 8 juin 2003 sur l’appareil sécuritaire du pays. Des faits dont la relation avec ses coups d’Etat est tellement évidente, qu’il est impossible de ne pas lier leur occultation actuelle à sa campagne future – en cours !

Des faits sur lesquels on se pose beaucoup de questions, auxquelles le général doit forcément répondre un jour.

La déstabilisation sécuritaire de Maaouya O. Taya

A partir de 2003, le Président Ould Taya qui, depuis la tentative de coup d’Etat sanglante du 8 juin commençait à afficher des velléités d’assainir son système et de nettoyer son entourage (discours de Kifa), s’était vu subitement détourné de cet objectif par un recrudescence de la confrontation entre le pouvoir et les islamistes politiques, laquelle a culminé, comme par hasard, par l’attaque terroriste de Lemghaity, un certain 4 juin 2005. 15 soldats mauritaniens massacrés dans des conditions qui n’ont jamais pu être élucidées à ce jour ! Détail important : les assaillants comptaient parmi eux des mauritaniens aux relations confuses avec les services secrets de notre pays eux-mêmes. Autre détail : trois de ces mauritaniens sont liés à un certain Khadim Ould Semane, un proche du Général Aziz. Ce Khadim aurait participé, lui-même, à l’opération.

La suite on la connaît : affolé, Ould Taya renforce sa répression contre les groupes islamistes que ses services avaient déjà rendus coupables, à ses yeux, de connivence avec Salah Ould Hanenna, l’auteur du coup du 8 juin et qu’ils accusent maintenant d’avoir quelque chose à voir avec le massacre de Lemghaity. Il cherche à venger ses hommes, en déployant les troupes dans le grand désert, faisant le vide à Nouakchott et dans les garnisons qui jouaient le contrepoids du Basep du futur Général Aziz. Ce dernier le déposera le 03 août 2005, alors que le Président se préparait dit aujourd’hui plus d’une version des faits, à l’envoyer combattre les assaillants( ?) de Lemghaity et programmait même le limogeage de son cousin et bienfaiteur le colonel Ely O. Med Vall, Directeur général de la sûreté nationale et artisan intellectuel de tout le travail de conditionnement de Maaouya. Aujourd’hui, Ould Abdel Aziz lui-même dit souvent à ses interlocuteurs qu’il avait fait le coup d’Etat en 2005 parce Maaouya voulait envoyer les troupes se battre sans moyens contre un ennemi invisible.

Questions :

- Qu’est devenue l’affaire de Lemghaity ?
- Où sont les conclusions de l’enquête ?
- Qui sont les vrais coupables et pourquoi ils n’ont pas été jugés ?
- Pourquoi l’un d’entre eux, Ould Semane ; a-t-il réussi à s’évader juste après le coup d’Etat et n’a été rattrapé que deux ans plus tard après avoir commis un autre massacre ?
Aucune réponse à ce jour. Le dossier a été enterré. Il sera déterré pendant la campagne qui vient. Avec des révélations spectaculaires.

La déstabilisation sécuritaire de Sidi Ould Cheikh Abdallahi

Curieusement, l’affaire de Lemghaity fut couverte d’un voile opaque pendant toute la transition et on n’entendit même pas parler d’elle. Il est vrai aussi que les attaques terroristes qu’on craignaient nombreuses et déstabilisatrices pour le pays ont miraculeusement cessé. Pendant toute la transition. Le sujet ne fut que très peu évoqué pendant la campagne électorale.

Mais le 24 décembre 2007 et alors que le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi se préparait à se lancer à l’assaut des financements de son programme, du retour des réfugiés et de la création d’un parti politique pour soutenir son action, 4 touristes français sont sauvagement mitraillés aux environs d’Aleg par un groupe terroriste. Tout, comme par hasard, était fait pour « souiller » l’image du Président Abdallahi : Le lieu (sa ville natale), la date (24 décembre) à la veille des fêtes chrétiennes et à quelques jours du démarrage du Paris-Dakar. Même les auteurs, qui quitteront tranquillement le territoire et séjourneront plusieurs jours dans un pays voisin au vu et au su de tous les services de renseignements, participent de cet objectif de lynchage politique : deux d’entre eux ont été relaxés par les tribunaux quelques semaines après l’accession du Président Sidi au pouvoir( sur ses ordres murmureront certaines voix autorisées dans l’oreille de la presse et de certaines chancelleries de la place ) et ils comptent parmi eux un parent à lui (Maarouf Ould Haiba) renchérissent d’autres voix.

Deux jours plus tard, et alors que le sang des français d’Aleg n’avait pas encore séché, une attaque d’une garnison mauritanienne à lieu le 26 décembre à Ghallawiya au Nord du pays. Trois soldats mauritaniens tués. Les doigts sont pointés vers les mêmes islamistes, alors que la zone, tout comme Lemghaity d’ailleurs, est une zone de trafics de toute sorte : drogue, cigarettes, armes..., un territoire de la mafia, quoi ! Mais ce sont les islamistes d’Al Qaida qui porteront le chapeau, jusqu’à ce jour.

Une campagne médiatique systématique sera menée, à cette occasion, sur des sujets parallèles et ayant tous pour finalité de faire passer le Président Sidi pour un islamiste : La construction de la mosquée à la Présidence, la reconnaissance du parti Tawassoul, le retour au week-end islamique...

Depuis, les coups de boutoir « islamistes » vont pleuvoir sur le régime du Président Sidi : la recherche des assaillants d’Aleg dure, gardant le sujet pendant plusieurs jours à la une de l’actualité, lorsqu’ils seront arrêtés, l’un d’entre eux (Sidi Ould Sidina)s’évadera avec la complicité prouvée d’agents des forces de l’ordre, il participera à une fusillade contre l’ambassade d’Israël quelques jours plus tard, avant de semer avec ses camarades, la panique à Nouakchott pendant plusieurs jours ; durant lesquels on aura droit à tout : bavures mortelles de la police, morts et blessés parmi les forces de l’ordre et même fusillade à proximité d’un cortège officiel (celui de la Première Dame et de son invitée la Première Dame du Qatar) !

Lorsqu’ils seront arrêtés plus tard, les membres de la fameuse cellule islamiste s’avèreront les mêmes que ceux de Lemghaity, d’Aleg et – peut-être – de Ghallawiya. Leur chef : Khadim Ould Semane! Mon Dieu, que de coïncidences !

Depuis le coup d’Etat, on n’entend plus parler de cette cellule islamiste très dangereuse. Ah ! Si ! Son Chef, Khadim Ould Semane – encore lui – publiera, quelques jours après le coup d’Etat de son cousin de Général, et à partir de sa cellule de haute sécurité (autre coïncidence) un communiqué dans lequel il appelle au djihad contre Ould Abdel Aziz qu’il traite de tous les noms d’oiseaux. Il s’agissait à l’évidence d’une tentative de la junte de se faire accepter comme les « adversaires d’al qaida » qui ont déposé un régime qui lui est allié (le président Sidi n’est-il pas présenté par eux comme un islamiste ?). Curieusement la publication de ce communiqué a été précédée (nouvelle coïncidence) par un autre attribué à la Al Qaida du Maghreb islamique et suivi d’un transfert des détenus islamistes de leur prison de haute sécurité à l’Etat-major vers la prison civile. Ce transfert a eu lieu, comme par hasard également, quelques jours seulement avant une autre attaque (« sentie » avec forces craintes d’attentat à la voiture piégée et alertes des forces de l’ordre à Nouakchott). Ce sera le carnage de Tourine, le 14 septembre 2008. 12 morts atrocement décapités et leurs cadavres piégés. Les putschistes appellent le monde occidental à l’aide. Le terrorisme international menace leur régime. Les américains et (et les autres pays occidentaux sans doute) ne s’y trompent. Ils gardent les informations précieuses qu’ils ont sur l’affaire pour eux. Cela peut servir un jour !

Quant à nous, mauritaniens, nous ne saurons rien, ni des assaillants, ni des conditions dans lesquelles nos soldats ont été tués, ni même de la réalité des faits. L’enquête qu’on nous a promise n’a jamais abouti. Un site de la place, al Akhbar, publiera quelques semaines plus tard des révélations qui soulèvent plus d’une interrogation, attribuées à un cadre de la SNIM qui a le premier secouru les rescapés. On parlera d’ordre de mouvement et de contre-ordres, d’insuffisances d’équipements et d’autres (espérons-le) extravagances. Mais pourquoi l’unité du Capitaine Abidine a-t-elle été décimée ? Et par qui ?Et qui doit en payer le prix ? Silence. Comme pour Lemghaity. Comme pour Ghallawiya...

Questions :

- Ould Abdel Aziz qui a tout le dossier de la sécurité et de l’armée en main, en tout cas depuis le coup d’Etat du 03 août 2005, peut-il demander notre suffrage sans élucider toutes ces affaires qui, toutes, ont servi, comme par hasard, son ascension au pouvoir ?

- Peut-il se présenter aux élections sans nous dire qui a tué nos soldats à Lemghaity ? Gallawiya ? Tourine?

- Pourquoi et comment les touristes français ont été tués à Aleg et non à Boutilimit, Ajouer ou même Chegar?

- Pourquoi Ould Semane a bravé notre police pendant deux ans, se permettant même le luxe de se marier en grandes pompes à Nouadhibou ?

- Pourquoi Ould Sidina a-t-il filé entre les doigts de notre police, en plein jour ?

- Pourquoi le dossier de la drogue a été enterré depuis le 06 août 2008 ? Pourquoi le Général ouvreur de dossier de mauvaise gouvernance n’ouvre-t-il pas ce dossier dans lequel on accuse notre pays d’être devenu un narco-état ? Est-il vrai que s’il l’ouvre, plus d’un scandale éclatera qui mènera à l’un de ses proches, à des services étatiques qui lui sont affidés ou même à sa propre personne ?!

Comment expliquer qu’à l’élucidation d’affaires autour desquelles on peut facilement rassembler les mauritaniens et mobiliser leur veine patriotique, il préfère la question controversée de la « lutte contre la gabegie », terrain glissant pour lui et pour tous ceux qui l’entourent ?


Une seule réponse : La lutte contre la gabegie est une diversion, un cinéma pour détourner l’attention des gens. Classique ! Et les dossiers de la sécurité et de la drogue dormiront tant que le Général sera au pouvoir ? Espérons que non ! Et ce sera non !


Adama Sow dit Yaya

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

Emnein etle 7ad yesmi Maata endowr endâdji khownou!

Et je suis sérieux à commencer par moi même!

maatala a dit…

Salam

Messaoud Ould Boulkheir : Le retour du président à Lemden est une réaction naturelle au mauvais traitement et à la provocation dont il a été l’objet aujourd’hui
Dans une déclaration exclusive à l’ANI, le président de l’Assemblée nationale, M. Messaoud Ould Boulkheir a affirmé que «le retour du président à Lemden est une réaction naturelle au mauvais traitement et à la provocation dont il a été l’objet aujourd’hui».

Il a ajouté qu’il regrette les tracasseries faites au cortège du président déchu, précisant que «ceci ne me surprend pas mais il est temps pour les autorités militaires de repenser les choses, ne serait-ce qu’au minimum pour corriger le mal qu’elles font subir à l’image du pays, en laissant le président légitime revenir à Nouakchott en toute liberté. Au lieu de déployer leur force et montrer qu’elles gouvernent la Mauritanie ou Nouakchott, en empêchant le président de revenir dans la capitale et le tenir pendant quatre heures sous le soleil et le sifflement des vents, sous prétexte qu’il est accompagné de parlementaires et de responsables. Son retour à Lemden est donc naturel devant autant de mauvais traitements et de provocations.»
Ould Boulkheir indiquera que «ce qui s’est passé aujourd’hui est important puisqu’il montre à l’opinion nationale et internationale que la remise en liberté prétendue par les putschistes est fausse et imaginaire. De même que dire que le coup d’Etat est venu débarrasser le peuple mauritanien de la dictature est un mensonge, bien au contraire, le résultat de ce coup d’Etat est la mise en place d’une véritable dictature».
Messaoud Ould Boulkheir a également déclaré qu’il adresse un appel pressant au peuple mauritanien pour «refuser la dictature en disant «Non aux dictateurs … Oui à la démocratie» et pour qu’il poursuive son combat sérieux pour le retour à l’ordre constitutionnel qu’il a choisi pour lui-même».

---------------------------------


SIDIOCA serait donc retourné à LEMDEN, pour préparer un retour triomphale début de la reconquête du pouvoir.

Qui lui a soufflé à l'oreille l'idée de faire un cortège pour faire un coup médiatique, sans prévoir le plan B.

Personnellement, face aux tracasseries des militaires, je lui aurait conseillé de bivouaquer à OUAD NAGA, ainsi faire le siège de NKTT.

Rebrousser chemin à la moindre contrariété est la marque de fabrique de SIDIOCA dit le Fou.

maatala

Anonyme a dit…

Les amis pro-putsh de notre Canalh,

Ecoutez le vieux Messaoud.

Abandonnez les freres Dalton. Ma Dalton (Maman Dalton) doit regretter aujourd' hui d'avoir enfante les 12 HCE.


----

Messaoud Ould Boulkheir : Le retour du président à Lemden est une réaction naturelle au mauvais traitement et à la provocation dont il a été l’objet aujourd’hui
Dans une déclaration exclusive à l’ANI, le président de l’Assemblée nationale, M. Messaoud Ould Boulkheir a affirmé que «le retour du président à Lemden est une réaction naturelle au mauvais traitement et à la provocation dont il a été l’objet aujourd’hui».Il a ajouté qu’il regrette les tracasseries faites au cortège du président déchu, précisant que «ceci ne me surprend pas mais il est temps pour les autorités militaires de repenser les choses, ne serait-ce qu’au minimum pour corriger le mal qu’elles font subir à l’image du pays , en laissant le président légitime revenir à Nouakchott en toute liberté. Au lieu de déployer leur force et montrer qu’elles gouvernent la Mauritanie ou Nouakchott, en empêchant le président de revenir dans la capitale et le tenir pendant quatre heures sous le soleil et le sifflement des vents, sous prétexte qu’il est accompagné de parlementaires et de responsables. Son retour à Lemden est donc naturel devant autant de mauvais traitements et de provocations.»Ould Boulkheir indiquera que «ce qui s’est passé aujourd’hui est important puisqu’il montre à l’opinion nationale et internationale que la remise en liberté prétendue par les putschistes est fausse et imaginaire. De même que dire que le coup d’Etat est venu débarrasser le peuple mauritanien de la dictature est un mensonge, bien au contraire, le résultat de ce coup d’Etat est la mise en place d’une véritable dictature».Messaoud Ould Boulkheir a également déclaré qu’il adresse un appel pressant au peuple mauritanien pour «refuser la dictature en disant «Non aux dictateurs … Oui à la démocratie» et pour qu’il poursuive son combat sérieux pour le retour à l’ordre constitutionnel qu’il a choisi pour lui-même».  

Date publication : 22-01-2009

17:09:08 Lecture N°: 113

Anonyme a dit…

salut...
Sanhaji... Qui a panique ... Moi c'est la zenatitude ....
Pour aller jusqu'a nouakchott ...aller ... Jusqu'a bout... Il faut avoir une histoire....d'opposition... De contestation.... Il fallait bouviaquer...a wad naga....y rester le temps qu'il faillait....s'il est reste .... Peut être qu'ils ( les militaires) l'lauraient restaurer...ce sont toujours eux qui décident pour ....

Bl

Khalil Balla Gueye a dit…

Comment voulez vous aller aux urnes pour disputer des élections présidentielles ou autres avec un zig si tyrannique et maladivement "GABOUN" au point de vous interdire l'accès à la capitale!
Le jour des élections "GABOUN AZIZ" nous interdira tout banalement l'accès aux URNES!
Donc, il n'est pas question de disputer quelques élections que ce soient avec ce belliqueux, menaçant et inquiétant loufoque!
Les dés sont pipés, vous le voyez bien, c'est clair, net et précis!Même Taya n'aura jamais fait dans sa pourtant très longue carrière de dictateur, preuve d'une si mesquine DEFIANCE!
AZIZ n'est qu'une POULE MOUILLEE qui aurait peur même de son ombre!
A la place de la mosquée de Sidioca il bâtira un BUNKER assorti d'un ABRI ANTI-NUCLEAIRE tellement ce type est suspiscieux!STALINE-sur-Sahara!
En tout cas, avec lui KGBéria (moi) ne risquerait point de chômer!une balle dans la nuque du moindre rouspéteur!

Anonyme a dit…

bl tu m'as mal compris, je veux dire qu'il retournera au pouvoir. Son arrivee a Nouakchott ou non ne lui enleve en rien sa qualite de President de la Republique.

Pour ma part je boude un peu le canal, car il y a certains qui veulent le transformer en TVM plus.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Maata,

vas y reponds a ces question de Monsieur Sow pour mieux plaire au General.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Enfin le Président tant attendu: mieux vaut tard que jamais. Je combattrai ce putsch jusqu'au bout a-t-il laissé entendre. ce n'est pas une question de convaincre mais de lutte. Il s'agit en effet Mr le Président d'un bras de fer, il faut oser croiser le fer et peu importe le résultat, l'essentiel c'est de se battre. Ensuite, organisez des élections dans au maximum six mois et allez profiter d'une retraite bien méritée. J'invite tous les mauritaniens soucieux de l'avenir de la démocratie à faire échouer ce putsch et à faire ensuite pression sur le Président Sidi pour qu'il aille se reposer.

Anonyme a dit…

Ce qui ressort actuellement de la societe mauritanienne c'est le fond de cale de la misere humaine contenu dans toute societe.

C'est indescriptible cet immense appetit de taper sur le faible, cet amour immesurable pour le fort, cette soumission parfaite a la force du canon.

Je ne sais pas si les gens voient ce que je vois, mais notre societe est emballee dans une engrenage qui menent sans stop a sa destruction.

Si l'humanite a pu faire des progres enormes, c'est en premier lieu grace au relevement du niveau de l'homme vers un niveau plus abstrait de textes ou de regles, non modifiable a gre. Cela a ete le cas pour Rome de l'antiquite mais aussi pour les Etats islamiques prosperes qui ont vu le jour bien apres.

Nous en Mauritanie on danse encore au gre d'un homme ou d'une poignee d'homme qui n'ont rien de plus que les autres sauf quelques armes d'une miserable qualite qu'ils ne savent orienter que contre le peuple.

Je suis shortement (A- en vem)demoralise.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Texte du discours que le Président a été empêché de prononcer au meeting du Front

Le Président de la République n'est pas libre, ni de ses mouvements ni de sa parole
Nous publions le texte intégrale du discours que le Président de la République comptait prononcer au meeting que le Front a organisé cet après midi à Nouakchott. Le Président a été empêché de rentrer à la Capitale et obligé de rebrousser chemin à 50 Km. La Junte a empêché son cortège d'accéder à Nouakchott l'obligeant à retourner à Lemden où il avait été assigné à résidence surveillée.

C'est Monsieur Ahmed Ould Samba, Porte parole du Président de la République qui lut le discours.

Une véritable feuille de route proposée à la discussion des Mauritaniens opposés ou soutenant le Putsch. Proposition de sortie de crise où le Président s'élève au dessus de la mêlée allant jusqu'à remettre son mandat en jeu. Mais cette remise en jeu suppose des préalables dont les motivations convergent tous vers un seul objectif: respecter la Constitution et respecter le choix des Mauritaniens.

Une fois l'Armée revenue, à plein temps, à sa place; le choix des Mauritaniens, qui ont élu un Président et mis en place des institutions en 2006 et 2007, respecté; la Constitution sanctuarisée, le Président mettra en application les recommandations que les Mauritaniens lui auraient suggérées y compris des élections législatives et présidentielles anticipées.

Le Président comptait proposer cette feuille de route aux Mauritaniens et au delà des Mauritaniens, aux partenaires de notre pays. La Junte en a décidé autrement.



Voici le texte du discours:


Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
Monsieur le Président du Conseil Economique et Social,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Mesdames et Messieurs les Parlementaires
Messieurs les Présidents des Partis politiques,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Messieurs les Présidents des Syndicats nationaux,
Mesdames et Messieurs les Présidents des Organisations de la Société Civile,
Mesdames et Messieurs,

Chers Compatriotes,

Merci, pour avoir organisé, malgré les obstructions que vous subissez de la part des autorités putschistes, ce grand rassemblement populaire qui témoigne de votre attachement à la légalité constitutionnelle et de votre opposition à l’injustice et à l’arbitraire.

Merci, au Front National pour la Défense de la Démocratie !

Merci, aux partis politiques, aux syndicats, aux organisations de la Société civile et aux personnalités nationales pour l’extraordinaire combativité avec laquelle ils ont fait face, depuis le premier jour, au coup d’Etat du 06 août !

Merci à vous tous, pour la lutte acharnée et persévérante en vue de restaurer la légalité et de mettre un terme à la souffrance que vit notre peuple, du fait de la persistance du coup d’état !

Merci, chers combattants pour la liberté et la dignité de la Mauritanie, et pour la préservation de son parcours démocratique.

Merci, à ceux qui résistent quotidiennement aux tentatives de séduction, à la menace et à la répression, prouvant ainsi que les mauritaniens rejettent la confiscation de leurs acquis démocratiques, quels que soient par ailleurs les sacrifices qu’ils doivent consentir !

Merci, à nos honorables militants qui ont porté au monde extérieur le message de la Mauritanie engagée à lutter pour la reconquête de sa démocratie et refusant de vivre sous le joug des régimes autoritaires !

Merci, en votre nom à tous, aux Etats, aux organismes, aux personnalités et à toutes les entités sous-régionales, régionales, continentales et internationales qui ont fermement soutenu votre combat pour restaurer la légalité et pour fermer à jamais la porte devant les complots visant la confiscation du pouvoir par la force des armes et l’usurpation du droit des peuples à choisir leurs dirigeants par les voies démocratiques !

Chère assistance,

Ayant suivi le bain de sang perpétré à Gaza, durant trois semaines par la machine de guerre israélienne, au vu et au su du monde entier, je ne peux que partager avec vous les sentiments de peine et de colère qui vous habitent ces jours-ci.

Les massacres qui se déroulent à Gaza, les destructions et les assassinats barbares des enfants, des femmes et des vieillards innocents sont indescriptibles et révulsent la conscience humaine !

J’en appelle, en votre nom, à nos frères arabes, aux dirigeants du monde, particulièrement ceux des grandes Nations et aux responsables des organisations internationales à répondre à l’appel de la conscience, à secourir les enfants de Gaza, les femmes de Gaza et les blessés de Gaza, à œuvrer de concert pour amener Israël à se retirer de Gaza et pour l’empêcher de reprendre son invasion brutale et ses bombardements sauvages contre ce territoire héroïque !

Je renouvelle, en votre nom, notre solidarité avec les nôtres à Gaza. Que les âmes de nos martyrs connaissent la paix ; que leurs familles reçoivent nos condoléances les plus attristées.

Récitons la Fatiha pour la paix des âmes de ces martyrs.

Mes Chers Concitoyens

Notre pays s’est engagé, entre 2005 et 2007, et à l’issue d’un processus de négociations laborieuses entre acteurs nationaux d’une part et la communauté internationale d’autre part, à édifier un système démocratique considéré par tous comme étant une condition nécessaire à un développement économique et social durable

Le 6 août 2008, un coup d’état militaire est venu interrompre, au mépris de tous les engagements pris vis-à-vis de nous-mêmes et vis-à-vis des autres, cette expérience, en mettant fin à un pouvoir démocratiquement élu, installé depuis à peine 15 mois.

Une période très courte, certes, mais qui nous a permis, Dieu merci, de donner de la Mauritanie une image appréciée à travers le monde entier.

Une période courte, certes, mais que nous avons utilisée avec sérieux et persévérance pour ouvrir de larges perspectives et lancer de grands chantiers d’avenir, dont un Programme d’Investissement Public d’une enveloppe de plus de quatre milliards de Dollars, un Programme d’Intervention Spécial que nous avons été le premier pays de la sous-région à réaliser pour répondre aux défis de la crise alimentaire mondiale, une campagne nationale de production agricole, à travers la poursuite de laquelle nous envisagions de parvenir à l’autosuffisance en céréales à l’horizon 2012…

Une période très courte, certes, mais qui a permis de faire de la Mauritanie une destination privilégiée des investisseurs, qui lui a ouvert les portes du Programme du Millénium Challenge (MCC) avec en perspective l’obtention sous forme de subventions de financements américains à concurrence de plusieurs centaines de millions de Dollars destinés, en priorité, à la santé et à l’éducation.

Une période très courte, certes, mais au cours de laquelle nous avons jeté les bases d’un changement politique profond. Une plus grande séparation des pouvoirs, une volonté affirmée pour opérer un changement des mœurs politiques excluant le clientélisme, l’ouverture à tous et l’implication de forces politiques jusque-là tenues à distance de la gestion de l’Etat.

Quinze mois que nous avons mis à profit pour raffermir les fondements de notre unité nationale, par l’adoption de la loi criminalisant l’esclavage et le discours que j’ai adressé au peuple le 29 juin 2007, avec les mesures d’application mises en œuvre par la suite.

Mes Chers Compatriotes,

Il ne s’agit pas pour moi de dresser un bilan des quinze mois qui ont précédé le coup d’état ; la liste aurait été plus longue, nonobstant la brièveté de la période. Il s’agit plutôt de rappeler quelques uns des objectifs que nous avons pu réaliser au cours de cette période.

Je ne peux cependant passer sous silence les difficultés, les obstacles rencontrés et les erreurs auxquels aucune œuvre humaine ne saurait prétendre échapper, surtout quand il s’agit d’une expérience qui s’est voulue fondatrice d’une ère nouvelle.

Nous avons fait face, tout le monde le sait, à un contexte mondial contraignant, matérialisé en particulier par une hausse astronomique des prix des produits alimentaires importés et la propagation d’actes relevant de l’extrémisme et du crime organisé auxquels notre pays n’a pu échapper.

Nous devions, en plus, faire face à des problèmes intérieurs résultants d’une longue accumulation de mauvaises pratiques, et l’absence d’une vision stratégique. Nous devions surtout mettre en place un nouveau système de gouvernance, avec des habitudes administratives et des comportements politiques nouveaux.

Nous avions besoin de temps et d’efforts pour dissiper le doute et l’inquiétude avec lesquels la classe politique et les centres de décision traditionnels appréhendaient un style d’exercice du pouvoir auquel ils n’étaient pas habitués.

Je me souviens, à ce sujet, de la désapprobation de certains d’entre vous, ici - et d’autres qui se trouvent aujourd’hui dans l’autre camp - pour la souplesse et la tolérance qui ont marqué notre façon de travailler durant cette période. Nous avons choisi cette voie dans le but de gouverner autrement et de consolider les bases d’un système démocratique réel, par le changement de la conduite des institutions de l’Etat et des comportements des citoyens eux-mêmes.


Mes Chers Concitoyens,

Depuis le 06 août, notre pays a dévié de son parcours démocratique et de sa marche vers le développement, et se trouve aujourd’hui en pleine crise politique, économique et diplomatique.

Six mois au cours desquels la Constitution a été suspendue, les lois ont été violées, les acquis démocratiques bafoués, les libertés publiques confisquées, les médias publics instrumentalisé s pour la propagande mensongère et l’intoxication délibérée et la classe politique divisée sur des bases conjoncturelles, offrant un paysage méconnaissable, insolite !

Six mois de pratique administrative fondée sur l’utilisation des ressources de l’Etat pour l’achat des consciences et les règlements de comptes à des adversaires politiques ! Ainsi, le Premier ministre légitime Monsieur Yahya O. Ahmed El Waghf et d’autres ministres et hautes personnalités sont toujours en prison, du fait de leurs prises de positions courageuses contre le coup d’état. La justice a été instrumentalisé e pour leur forger, de façon sélective et sans aucune pudeur, des chefs d’accusation créés de toutes pièces.

Six mois, au cours desquels les ambitieux programmes de développement que nous avons lancés se sont arrêtés, la situation économique du pays s’est détériorée malgré la conjoncture internationale qui, ces derniers mois, a été marquée par la chute vertigineuse des prix de l’énergie et celle des produits alimentaires !

Six mois d’usurpation du choix du peuple, de mépris de ses institutions et d’outrage à nos forces armées et de sécurité, utilisées comme paravent pour faire passer des caprices individuels et des comportements revanchards, venus d’un autre âge et sans rapport avec les valeurs d’un Etat et d’une société modernes !

Six mois d’isolement international sans précédent et de menace réelle de sanctions multiformes !

Six mois de violation des interdits, d’atteinte à l’honneur des gens et de mystification du peuple !

Six mois au cours desquels les putschistes n’ont trouvé comme promesse de remède aux problèmes du pays que la mascarade des journées de concertation, qui ont été un échec, lorsqu’il est apparu que leur objectif était de légitimer le coup d’état par l’organisation d’élections présidentielles avec des résultats connus d’avance ; exactement comme l’avaient prédit les forces nationales qui ont refusé d’y participer!

Mes Chers Concitoyens,

L’impasse actuelle et les conséquences dramatiques de la crise sur la démocratie, le développement, la cohésion sociale et la concorde nationale nous imposent tous d’évaluer les dangers qui menacent le pays.

L’appréciation que je fais de l’intérêt supérieur du pays et des responsabilité s qui sont les miennes, m’impose la fermeté vis-à-vis du coup d’état militaire ; il n’y a pas de salut pour notre pays, ni de développement, ni de stabilité si nous capitulons devant la fatalité du retour anachronique aux dictatures armées !

En revanche, mon souci de conjurer ces dangers me pousse à ouvrir largement la voie à un processus national rassembleur, qui ne peut aboutir tant que l’institution militaire reste impliquée dans le jeu politique.

Je voudrais ici exprimer mon appréciation pour l’initiative de sortie de crise présentée par le Président de l‘Assemblée Nationale, Monsieur Messaoud Ould Boulkheir, initiative qui prend en compte les mêmes préoccupations et vise les mêmes objectifs.

En tant que Président de la République garant de la Constitution et conformément au serment que j’ai prêté devant la Nation, il est de mon devoir d’œuvrer, dans un esprit de fermeté, de responsabilité et de tolérance, à baliser le chemin qui permet de trouver des solutions permettant de sortir de la crise que vit le pays.

Dans ce cadre, j’invite tous les acteurs politiques nationaux à entamer des concertations sérieuses pour faire échouer le coup d’état et ramener le pays à la démocratie et au développement. Pour cela il nous faut faire preuve de responsabilité et de sagesse.

En considération de tout cela, et dans le souci de ne pas prolonger la durée de la crise et d’en limiter les conséquences sur nos populations, j’invite tous les mauritaniens à s’engager ensemble sur la voie de la recherche d’une solution consensuelle, articulée autour des points suivants :

1- La mise en échec du coup d’état, par l’éloignement de l’armée de la scène politique. Celle-ci devra se consacrer à ses missions primordiales, à savoir la défense de l’intégrité territoriale, la garantie de la sécurité et l’assistance à l’application de la loi ;

2- La restauration des institutions légitimes issues des élections de 2006 et 2007 dans leurs missions constitutionnelles, à travers le rétablissement du Président de la République dans la plénitude de ses prérogatives et l’exercice par lui de ses fonctions, conformément à la Constitution ;

3- Le recours à la Constitution comme référence dans le traitement des différentes questions nationales ;

4- Une fois les trois points précédents réalisés, je m’emploierai, en ma qualité de Président de la République, à la mise en œuvre des recommandations auxquelles la classe politique sera parvenue, y compris l’organisation d’élections législatives et présidentielles anticipées.

J’œuvrerai, en concertation avec toutes les parties intéressées et conformément à la Constitution et aux lois, à la prise des dispositions nécessaires à la bonne organisation de ces élections, dans le cas où elles sont retenues comme solution consensuelle, de manière à en assurer la rigueur, l’honnêteté et la transparence. J’espère que nous aboutirons ainsi à une solution juste, qui bénéficie de l’adhésion de tous les protagonistes politiques nationaux sincèrement désireux de sortir de la crise, ainsi que de l’intérêt et de l’appui de la Communauté internationale.

J’appelle toutes les forces politiques nationales à contribuer à préparer les esprits à ce processus et à le suivre, et je demande aux organisations continentales, régionales et internationales concernées de nous appuyer dans notre démarche visant à sortir le pays de l’impasse où il se trouve.

Je ne saurai terminer cette allocution, sans vous renouveler mes remerciements, Chers combattants pour la Démocratie et sans vous inviter à poursuivre votre noble combat. Le processus démocratique que nous nous engageons à reprendre et à approfondir, exige patience, persévérance, sacrifice, détermination et refus de toute compromission. Il exige également l’acceptation de l’autre par l’ouverture à tous les patriotes sincères, quelque soient leurs opinions politiques.

? ???? ???? ?????? ?? ??????...
Je vous remercie

Source: For-Mauritania

Anonyme a dit…

وبرر ولد بلخير غيابه عن المهرجانات الجماهيرية خلال الأشهر الستة الماضية، بواجب التحفظ كونه رئيسا للجمعية الوطنية، "إلا أن الإهانات المتكررة" للرئيس المعزول سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله و"التجاوزات المستمرة لقادة المجلس العسكري" جعلته يخرج عن صمته ويعود إلى الجماهير حسب تعبيره.''
mesoud tu nous prend comme de cons, ente un menteur, kane prendra ta place dans trois semaines maximum.
sidi, khali 3anek elmechakel eriasa ce fini.

Anonyme a dit…

إسلام الدكتور كاى لوهر الألمانى

Anonyme a dit…

مناظرة الشيخ عبدالرحمن عبدالخالق ويوسف الرفاعي 3\10

Anonyme a dit…

و الله لقد هزلت موريتانيا حتى يسوسها هذا النمط من البشر. من أي غابة متوحشة خرج هؤلاء؟، ومن أي عصر من عصور التخلف و الجاهلية قدموا؟ و الله ثم و الله إن هذا اليوم سيكون له ما بعده، لن تستقيم موريتانيا على هذه الحال من الاستهتار و العنجهية وسوء الأخلاق أي بشر هؤلاء؟، هذا التصرف لا يمكن أن يصدر عن ضابط له مثقال ذرة من معرفة بالنظام أو القانون! ولا يمكن أن يكون من أفعال حتى سفلة البشر! احذروا ثم احذروا إنكم تتجهون في خط مستقيم نحو انهيار هذا البلد ودماره و نحو حرب أهلية لن ينجو منها أحد. يابن عبد العزيز إن احتقارك و إهانتك المستمرة للرئيس سيد محمد ولد الشيخ عبد الله وكراهيتك لكل من يختلف معك مؤشر خطير على عدم توازنك النفسي والاجتماعي فخذ حذرك من نفسك فإنها تقودك لنهاية مأساوية لا نتمناها لك. نحن نختلف معك لأنك تتجاوز النظم والقوانين و التقاليد النبيلة، التي هي السبيل الوحيد لاستقرار البلد،لكننا في المقابل لانكرهك ولا نتمنى لك شرا لا أنت شخصيا و لا أسرتك ولا من يسير في فلكك، لأننا ببساطة لا ننظر الأمور من خلال مصالحنا الفردية الضيقة، لأنها مهما بلغت تظل آنية و زائلة و نحن معها كذلك زائلون و راحلون، لكن من واجبنا أن نحافظ على هذا البلد لمن سيأتي بعدنا، من واجبنا و مسؤوليتنا الوطنية والأدبية أن لانورث أبناءنا أحقادا ليسوا مسئولين عنها. الله الله يابن عبد العزيز ماهكذا تورد الإبل!

Anonyme a dit…

لقد أثبت حقا أيها الرئيس أن الوطن تهون في سبيله التضحيات. و أعطيت درسا للأجيال القادمة في الصبر و الاحترام و مقابلة السيئة بالحسنة. رحم الله من علمك ورباك على هذه الأخلاق العالية، هكذا كان أسلاف الموريتانيين وهذا ما يجب أن نتركه عليه أبناءنا من بعدنا. أما الأنانية وحب الذات و الخشونة و سوء معاملة الغير فهم سلعة رخيصة يستطيع كل واحد اقتاءها لأنها لاتحتاج تعليما ولا جهدا. ما ضرك ما تلقيت من سوء فهو يحسب لك حسنات وعلى غيرك سيئات، و يزيدك في عيون الموريتانيين ويحط غيرك من عيونهم. لقد ذكرتنا بالنضال السلمي لغاندي وصبره على الأذى من أجل الهند. لقد أثبت حقا أيها الرئيس أن الوطن تهون في سبيله التضحيات. و أعطيت درسا للأجيال القادمة في الصبر و الاحترام و مقابلة السيئة بالحسنة. رحم الله من علمك ورباك على هذه الأخلاق العالية، هكذا كان أسلاف الموريتانيين وهذا ما يجب أن نتركه عليه أبناءنا من بعدنا. أما الأنانية وحب الذات و الخشونة و سوء معاملة الغير فهم سلعة رخيصة يستطيع كل واحد اقتاءها لأنها لاتحتاج تعليما ولا جهدا. ما ضرك ما تلقيت من سوء فهو يحسب لك حسنات وعلى غيرك سيئات، و يزيدك في عيون الموريتانيين ويحط غيرك من عيونهم. لقد ذكرتنا بالنضال السلمي لغاندي وصبره على الأذى من أجل الهند.

Anonyme a dit…

لا يمكن لهذا الوضع أن يستمر، ما يقوم به الانقلابيون خطير خطير. الظلم و القهر لا مستقبل لمن يمارسه. الدولة تستقيم على الكفر ولا تستقيم على الظلم.
أيها الضباط المحترمون لا تتركوا هذا الجنرال يأخذكم رهائن لديه. بلدكم يتجه إلى الدمار والحرب الأهلية إذا لم يتم تلافي الأمر قبل فوات الأوان. لا يمكن التضحية باستقرار و أمن البلد لأن ضابطا يريد أن يسوس الناس طبقا لطموحات جنونية وغير مشروعة لديه. لسنا بحاجة إلى تذكيركم لكل التجاوزات القانونية التي جرت في البلد:
- من اعتقال للرئيس المنتخب، و إقامة جبرية ثم الإهانات المتتالية له بدأ بالحصار، و مرورا بتأليب الغوغاء عليه وتأجيج مشاعر الكراهية بين صفوف الشعب.
- الاعتقال التعسفي و الظالم للخصوم السياسيين، وتلفيق الملفات الكاذبة دون مراعاة لأي وازع كان.
- المواطنون إذا ما حاولوا ممارسة حقهم في التظاهر السلمي فإن السياط في انتظارهم وجميع أشكال القمع المادي والمعنوي، و المستشفى الوطني و المصحات الخاصة خير شاهد على ذلك، و قد وصل الأمر في بعض الحالات للرفع لخارج البلد.
- التصفية دون مراعاة لأي معيار قانوني أو إداري من الوظائف العامة،....
أيها الضباط داخل المؤسسة العسكرية والأمنية، أنتم أعلم بأن هذا التمييز الفظيع بين المواطنين لايجوز و أن الدولة ملك للجميع لا فضل لمواطن إلا بقوة القانون. هل يستطيع أي منكم أن يصبر على ظلم يتعرض له أخ أو أب أو عم أوخال أو قريب أو أحد من أفراد القبيلة أو الجهة أو أي مواطن آخر أيا كان انتماؤه؟
واجبنا جميعا عسكريين ومدنيين هو المحافظة على بلدنا دولة قانون مواطنوه محترمون و سواسية أمام القانون.

Anonyme a dit…

ين أنتم أيها القانونيون والشيوخ المحترمون، مما جرى اليوم؟ أجيبوني بحق هل يجوز في دولة القانون أن يتم منع رئيس سابق أو حاضر من دخول منزله بصورة شريفة؟ هل يجوز في دولة القانون و دولة المؤسسات أن تتم مصادرة مصورات وتجهيزات الصحفيين لأنهم أرادوا ممارسة مهنتهم في نقل الحقيقة و الخبر للمواطنيين؟ لم تسكت يا مولاي اشريف ولد موالاي إدريس، أو ابه السكر كما يحلو لمحبيك أن يسموك؟ أرونا حرصكم الحقيقي على تطبيق القانون ، هل تستطيعون مصارحة حبيبكم العزيز و نصحه بالكف عن اللعب بالنار؟ أم أن انشغالكم بتقسيم كعكة مجلس الشيوخ والخوف من الرجوع للانتخاب و تزكية الشعب لكم شغلكم عن ما يجري في دولة القانون؟

Anonyme a dit…

Je crois que la saga des putshistes va finir dans quelques semaines. Je parie 2 burger king. On dit quoi Maatala et Bilkiss?

Couli va gagner sans qu'il ne fasse trop d'efforts comme moi. Sanhaji doit être content, mais il faut oublier le retour de Ould Taya. Je crois que c'est Messaoud qui va nous diriger, s'il se debarrasse de ses petit roumouz, tels que les Ould Yali et les Correra. Ils ont fait des degats dans leurs ministeres respectifs. Le cas de Winfield, grace a KGB, colle aux fesses de Ould Yali. Aziz ne veut pas ouvrir ce dossier.
A-

===============

Messaoud : Le Général Aziz précipite le pays vers la geurre civile

23-01-2009

Selon Messaoud Ould Boulkheïr : "Ould Abdel Aziz n'est pas président et ne le sera jamais. La plus grande erreur de Ould Cheikh Abdellahi a été, justement, de promouvoir Ould Abdel Aziz au grade de Général".

Le Président l'Assemblée National s'exprimait aujourd'hui à Nouakchott, lors d'un meeting organisé par le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) ; il y prédira la chute de Ould Abdel Aziz "par les mains des Généraux qu'il vient de nommer" selon son expression.

Concernant l'empêchement de Ould Cheikh Abdallahi de rentrer à Nouakchott, Messaoud dira : "imaginez que les gendarmes arrêtent le Président Sidi, lui disent de se présenter et lui demandent ses papiers et les papiers du véhicule ! Ce sont là des comportements étrangers à nos mœurs et à notre société".

Avant d'ajouter que Ould Abdel Aziz et ses Généraux sont en train de précipiter le pays vers la guerre civile mais, dira-t-il : "Les démocrates finiront par vaincre".

Anonyme a dit…

Sanhaji a dit:

Pour ma part je boude un peu le canal, car il y a certains qui veulent le transformer en TVM plus.

Sanhaji

Reponse: ne fais pas ça. Ne fais pas comme moi quand je manque d'arguments. Laissons un seul connard faire ça: moi. Enta ma nak un connard comme moi et Sidioca.

A-

Ɔopiarpegar a dit…

HADHA ELI EW7AL VIH YA AZIZ EDH3IV. YA NASS ESMAKTOUNA HADHA MOULAH MA IGUED YECHEYEKH KHEIMA.

Anonyme a dit…

Pourquoi il retrourne à Lemden
pour se ressourcer à nouveau.

le mirage quand tu nous tiens!

fils du bled

kimporte a dit…

en effet on peut lire sur le blog une belle lettre d'un danois à Obama
à la lire, comme d'habitude, on a l'impression que Aziz est un horrible dictateur qui a assassiné la grande et belle démocratie mauritanienne

à la lire, encore une fois, on croit que nous avons perdu les fondements de la démocratie à venir.

rien de sert de rappeler encore une fois les ficelles des frontistes , chacun les connaît, il faut donc lire en se pinçant le nez

voilà ce que c'est de vouloir être un dictateur sans commettre de crime

comment rejoindre les frontistes quand on voit qui défend l'idéal
c'est vraiment effrayant de voir cette dream team dont chaque ténors est responsable de notre malheur soit en continuant à se dire "fiers" de défendre 20 ans de désastre soit en ayant trahit le peuple pour rejoindre le candidat du système

c'est donc ces gens-là qui aujourd'hui osent défendre leur démocratie celle qui leur donna un second souffle comme un second coup de poignard à la nation

on vous lit, on vous voit et on vous écoute et rien de ne nous reste de cet exercice qu'une nausée sans autre remède que fuir tout support qui puisse encore nous rappeler que vous êtes encore là avec la promesse de revenir de plus belle

face à vous: Aziz.
Un homme certainement finit pas tant parce qu'il pourrait en finir avec chacun de vous finement et vous mettre au pas à la manière Taya vôtre maître
mais surtout parce qu'il est cool

vous voilà tous là maintenant à crier et hurler, l'insulter mais sachez bien que nous savons que c'est sa bienveillance qui vous autorise car 20 de nos malheurs sont là attestant votre effroyable faculté à téter du système en tremblant

Profitez bien! allez-y ! mais vous ne pouvez tromper que la communauté internationale et encore parce qu'elle veut s'y laisser prendre

mais sachez bien ceci, aziz ne partira pas avant de vous avoir serré le cou car quand vos fameuses sanctions tomberont , lui se radicalisera et comme dit maata se sera la fin de la récréation pour vous et le désastre pour tous

pour le reste, ne rêvez pas trop, un homme seul peut encore nous éviter des sanctions et autres misères, Ely
Aziz arrive avec une bataille de retard et joue aujourd'hui la carte de transition rapide avec l'effet bleuf en moins car déjà joué
Aziz fait peur et c'est très bien car qui a peur de lui sinon les voleurs
Ely est plus compréhensif car le système préfère ely mais le peuple réclame aziz

Aziz devra trancher
- dictaturer à vue jusqu'à extinction des ennemis car les sanctions n'iront pas au-delà des visas et autres bonbons
- Où si vraiment, il veut les avoir tous et le front et les elysants, ne pas se présenter et soutenir A.O.D, se serait-là un coup magistral et merveilleux

sinon il partira avec perte et fracas pour tous et celui qui le remplacera n'aura qu'à prendre place pour se servir en attendant que cette classe politique rejoigne son créateur

c'est le dernier rêve qui nous reste: apprendre leur départ

inch'allah

Anonyme a dit…

Je suis bien fache' que des gendarmes Mauritaniens qui sont sense's savoir les lois en vigueur, puissent agir ainsi a' l'endroit du president legitime de la republique Islamique de Mauritanie.
Comme le President de l'Assemble'e Nationale l'a si bien dit, ce genre de comportement n'a absolument rien de Mauritanien.
Les Mauritaniennes et les Mauritaniens ont toujours traite' ceux qui ont eu l'honneur de les diriger avec respect et dignite'. Son Excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya a non seulement permis a' son predecesseur le president Mohamed Khouna Ould Haidallah de revenir a' Nouakchott, il s'est egalement reconcilie' avec lui et ils ont fait ensemble le pelerinage.
AL MARHOUM President Moctar Ould Dadah et les presidents Moustapha Ould Mohamed Saleck et Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Louly n'ont jamais ete' empeche's de revenir et/ou vivre dans la paix et la dignite' a' Nouakchott.

Il n'y a aucun doute que les gendarmes ont agi sur instruction de leur Etat Major et/ou de la Presidence illegale et illegitime du HCE.

LE COMPORTEMENT DU GENERAL ABDEL AZIZ ET SON HCE EST INDIGNE! They just don't know any better!!! N'ONT-ILS PAS PIETINE' LA CONSTITUTION ET LES LOIS EN VIGUEUR DANS NOTRE PAYS? N'ONT-ILS PAS PRIS EN OTAGE NOTRE PAYS? N'ONT-IL PAS JETE' EN PRISON UN VIEUX DE 71 ANS QUI EST AUSSI LE PRESIDENT LEGITIME DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE?

Les conflits sont cre'es par les Hommes et ils peuvent etre resolus par les Hommes. La crise Mauritanienne est une creation du General Abdel Aziz. Il peut mettre fin a' la situation qu'il a cree'e. Tout comme il peut s'enteter et voir une solution qui lui sera impose'e.

La paix civile de la Mauritanie nous est extremement chere et elle n'a pas de prix!
JE LANCE UN APPEL PATRIOTIQUE A' TOUS LES MEMBRES DES FORCES ARME'ES ET DE SECURITE' DANS NOTRE PAYS, DE NE PLUS SUIVRE LES ORDRES QUI VISENT A' HUMILIER LE PRESIDENT LEGITIME DE REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE SON EXCELLENCE SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI. En humiliant le President de notre republique, c'est le vaillant peuple Mauritanien qu'on humilie.
LES MEMBRES DE NOS VAILLANTES FORCES ARME'ES ET DE SECURITE' DOIVENT UTILISER LES ARMES QU'ON LEUR A DONNER POUR CONTINUER A'DEFENDRE L'INTEGRITE' TERRITORIALE ET LES INSTITUTIONS LEGITIMES DE NOTRE REPUBLIQUE. ILS NE DOIVENT PLUS ACCEPTER D'ETRE UTILISE'S POUR HUMILIER LE PRESIDENT LEGITIME. ILS NE DOIVENT SURTOUT JAMAIS ACCEPTER LES ORDRES QUI FERONT COULER LE SANG DU VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN.

Pour terminer, je vous prie de mediter sur les citations suivantes:

"...Change will not come if we wait for some other person or some other time. We are the ones we've been waiting for. We are the change that we seek."
Barack Obama, 44th U.S. President


"...Efforts and courage are not enough without purpose, and direction."
John.F.Kennedy, U.S.35th President

"...The ultimate measure of a man is not where he stands in moments of comfort and convenience, but where he stands at times of challenge and controversy."
Martin Luther King Jr. Civil Rights Leader

Anonyme a dit…

Kimporte,

Je ne te comprends pas!

Anonyme a dit…

Kimporte,

Moi aussi je ne te comprends pas. pour toi si ce n'est pas le cousin Aziz, c'est cousin Ely. Il ne peut serrer le kiki a quiconque. Le seul truc qu'il peut faire est de mettre quelqu'un au gnouf jusqu'au prochain coup d'etat. S'il reste. Je crois qu'il ne restera pas. On ramene Sidi, il gere mal le pays avec meme Khattou qui prendra avec les 2 mains et les 2 pieds jusqu'en 2012. Apres, pour avoir le pouvoir, il faut faire le rang devant les urnes et en boubou.

Nous avons decide de faire une transition, elire un gouvernement civil et that is it. Je suis d'accord avec toi que le pauvre Sidi n'a que des bandits qui l'entourent et feront d'une bouchée ce qui reste. Tant pis, car les 12 HCE feront pire. S'ils etaient corrects, ils n'allaient pas tripatouiller in the first place.

Ya el khelta reflechissez. A-

Anonyme a dit…

Lu sur ani.mr
نص الخطاب الذي ألقاه مسعود ولد بلخير في مرجهان الجبهة بنواكشوط
:
"ايها المناضلون والمناضلات من أجل الحرية واستعادة الشرعية، السلام عليكم ورحمة الله تعالي وبركاته.
اولا أود أن أبدأ كلمتي فى هذه الوقفة التي طلما تغيبت عنها، بالاشادة بالنصر الباهر الذي حققه الشعب الفلسطيني فى قطاع غزة، رغم التآمر الدولي من طرف أمريكا وأوربا، ومع الاسف من الأمة العربية أطلب منكم جميعا التضرع إلى الله بأن يرحم شهداء فلسطين وأن تقفوا وقفة تضامنية لا رجعة فيها من أجل نصرة الشعب الفلسطيني، كما أشيد بجميع التظهرات التضامنية مع غزة فى جميع انحاء موريتانيا والتي لم يسبق لها مثيل.
وقول إن وقوفي اليوم بينكم فى هذا المهرجان هو الأول من نوعه منذ انقلاب السادس أغسطس نظرا لأن وظيفتي كرئيس للجمعية الوطنية جعلتني أعطي الأولوية لمؤسسات الدولة، وبصيفتي رئيسا لإحداها فإن ذلك فرض علي الالتزام بقدر من التحفظ، كي أتمكن من لعب الدور المنتظر مني للبحث عن مخرج من هذا المأزق الذي وضعنا فيه الجنرال محمد ولد عبد العزيز.
لكن مثل هذا الصبر الطويل، يعرف الجميع بأنه ليس من شيمتي، وليس من طبيعتي السكوت عن الكلام فى الوقت المناسب له، وهو أمر فرضته علي غيرتي على الشعب الموريتاني والدولة الموريتانية، ومن أجل إظهار ان هذه الغيرة (اتحمج) هي للدولة الموريتانية وحدها ولمؤسساتها، واليوم اريد بوقوفي هنا في هذا التجمع أن اظهر بلا لبس أنني أغار (متحمج) لسيدي ولد الشيخ عبد الله رئيس الجمهورية الاسلامية الموريتانية، وسبب ذلك هو ما عانا منه منه سيدي ولد الشيخ عبد الله والشعب الموريتاني من ورائه، من ظلم لا أرضاه لنفسي ولا لأي موريتاني، فبالأحري رئيس منتخب ديمقراطيا، هذا كثير من الاحتقار وعدم المسؤولية والظلم.. وكثير مما لا يليق.
سيدي ولد الشيخ عبد الله سيظل ـ وهذا ما كتبه التاريخ ـ الرئيس الوحيد الشرعي للشعب الموريتاني منذ استقلاله، حيث لم يحظ غيره أبدا بفوز فى انتخابات شفافة وجماعية، وسيدي ولد الشيخ عبد الله حصل على أكثرية أصوات الموريتانيين، فهو إذن جدير بالاحترام والتقدير لكونه أدبيا وأخلاقيا، ونظرا كذلك للتجربة التي خضناها معه، تجعلنا لن نجد رئيسا مثله ويجب أن لا يهان، وفى حالة إهانته، فإنه علينا جميعا أن ننصره (نتحمجاول) ونقول: لا.. لا.. لإهانة أفضلنا.. لا.. لإهانة سيدي ولد الشيخ عبد الله الذي هو أفضل الموريتانيين، وليس لدينا من هو فى منزلته، سواء في ميدان الديمقراطية أو الدولة ومؤسساتها وعلينا أن نحترمه.
ومما يثير التعجب والتفكير أن الجنرال الذي ظهر تعلقه بحب الرئاسة، يقبل أن يهان الرؤساء مثل هذه الاهانة، والإنسان العاقل من ينظر عواقب الامور قبل أن تحل به، وهنا أقول لمحمد ولد عبد العزيز إنه لم يكن رشيدا ولم يتشبث بما ما يعرف في موريتانيا من أخلاق فاضلة، كما يقول خيارنا دائما،إذا كان خيارنا ما زالوا موجودين، إن الضعيف لا ينبغي التشفي فيه، وما نراه هو أن ولد عبد العزيز منذ أخذ السلطة وشغله الشاغل هو التشفي فى الرئيس وفي أسرته.. عقيلته واأبناءه وحاشيته.. وفى كل من يناصره.. وهذا فعل مرفوض، لأن ولد عبد العزيز لن يظل رئيسا، ولم يصر رئيسا بعد، ولن يظل على راس الجيش، وأبشره بأنني أتطير (انشوم) فأنا من من سكان منطقة "كوش"، وسيدي محمد ولد الشيخ عبد الله كانت غلطته الاولي تعينه هو جنرالا مع اثنين آخرين فأطاحوا به، وأقول لمحمد ولد عبد العزيز الذي بلغني أنه هو الاخر عين ثلاثة جنرالات أمس أو قبل أمس إنهم سيطيحون به عاجلا.
وسيري أن الاهانة غير لائقة وبان القوي مؤقتا بقوة واهية، عليه أن لا يشتفي فى لآخرين، وأقول له إن سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله ليس وحيدا، فمعه موريتانيا جميعا، وهذا لا يمكن أن تطعن فيه موريتانيا الاعماق او موريتانيا النفاق، التي جمعها هو فى قصر المؤتمرات، حيث لقن كل منها أن يقول إن موريتانيا لا تستغني عن رئاسة محمد ولد عبد العزيز، فهو محمد ولد عبد العزيز ما ذا يجر له، ومحمد ولد عبد العزيز فجأة تكون موريتانيا لا بد لها من أن يترأسها، هل موريتانيا صارت نهبا مشاعا (سيبة) كفانا من "السيبة" ومن احتقار الموريتانيين وإهانتهم.
نحن علينا أن نكون مثل الشعوب التي مر بها ما مر بها عدم الوعي والاستعمار والاستعمار الجديد، غير أنهم تاقوا للحرية ونحن مثلهم نتوق للحرية ونطلبها، ولا بد لنا منها، ونقول لا للدكتاتورية مهما كانت، بالسلاح او بغيره، وهذا لم نكن ننتظره، وأنا شخصيا سكت كثيرا فى انتظار أن يعودوا إلى رشدهم تعرفون أنني لم أبخل وحاولت بأن أجد للموريتانيين مخرجا، وأن أصون ماء وجوه المتنافسين جميعا بكل أطرافهم من خلال مبادرة طرحتها، غير أن المثل يقول "أذن الكي ما تسمع الزي".
إن محمد ولد عبد العزيز ورفاقه متشبثون بالرئاسة، وأقول لهم إنهم لن يجدوها ولن تكون محمودة العقبى عليهم، إن ما حدث لنا اليوم لم نتوقعه، رئيس قادم ينتظر أن يقول ما يريد.. أن يتحدث بوصفه مواطنا على الاقل بغض النظر عن كونه رئيسا أطيح به بحجة تعطيله للمؤسسات الدستورية، ومن أطاحوا به قالوا إنهم سيقومون الامور وأنهم سيضمنوا وجود الديمقراطية التي قدموا لحمايتها والديمقراطية والحريات الجمعاية والفردية للمواطنين وتنقلهم الحر فى وطنهم وفى خارجه.
الرئيس سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله قادم ويوقف ساعات عدة فى واد الناقة، ويفتش ويقال له "عرفونا عليكم من فضلكم. من أين قادمون وإلى أين تتجهون.. وسيارتكم ما ذا تحمل.. وهل سائقها لديه رخصة سياقة".... هذا كثير مما لا يليق.. وعندما طال عليه هذا رغم صبره المعهود.. قرر العودة، وقد أيدنا نحن جميعا قراره نظرا لأن جميع قراراته التي قد اتخذ بالنسبة لنا صائبة فى ما يعني تسيير أمور الدولة والتعامل معها.
وقد رجع فعلا.. غير ان سيدي ولد الشيخ عبد الله ليس وحيدا، كان برفقته 20 برلمانيا وهؤلاء لم ينظر فى مسؤولياتهم ولا لكونهم منتخبين.. حيث عوملوا نفس المعاملة.. وأهينوا.. وأنا شخصيا حيث الجميع يعرف أن لي بيتا فى بلدة "تيفريت" عندما مررت بفرقة الدرك نظر إلي رئيس الفرقة وقال لى عرفونا عليكم من فضلكم.. فقلت له هذا كثير من عدم الادراك، لأن مسعود يعرفه الجميع، وتركوني أذهب إلى مزلي حيث وجدت أمامي بعض الزملاء.. وبعد مروري منعوا مرور كل من يريد الالتحاق بنا لاستقبال سيدي ولد الشيخ عبد الله، وهذا أمر مرفوض. وعلى الموريتانيين جميعا ان ينظروا فى فعل هؤلاء الذين يريدون فرض أنفسهم على الموريتانيين.. ويتآمروا عليهم.. إن الزعامة لا يستحقها إلا راشد مسؤول يميز بين الصالح والطالح ويدرك ضمائر الناس ويوقر الكبير ويرحم الصغير ويعطف على الضعيف.
وهؤلاء الذين لا ندري من أين أتوا وقد جلبوا معهم سوء الاخلاق والتصرفات، حيث تحتقر المراة ويهدد الصبي.. وهان والكبير، هذه ليست تصرفات الموريتانيين المعهودة.. ومن يدل على هذا ليس موريتانيا ولا يسعي لمصلحة موريتانيا، بل يريد الحروب الاهلية من خلال الانقضاض على الشرعية وعدم احترام الدستور واختيار الشعب.
أن أتساءل.. محمد ولد عبد العزيز باي سبب يتسلط على الشعب الموريتاني وينصب نفسه لتحديد الصالح والفاسد فيها، فهو يطعن فى شرعية رئيس انتخب باغلبية زاددت على 52 % من الناخبين، وهو لم يصوت له نصف شخص واحد، واليوم يفرش له السجاد الاحمر ويذهب الى الدوحة ويلقي فيها الخطابات ويعود منها وتعزف له الاناشيد.. هذا من حب الرئاسة التي لايملك لها ادني سبب ولا منطلق.. ويمنع رئيسا منتخبا من مصافحة شخصين او ثلاثة ينتظرونه.. هم قالوا ان الجبهة مجرد شخصين أو ثلاثة أشخاص، اقول لهم إنهم أشخاص من العيار الثقيل، وهضمهم غير ممكن، والدليل على ذلك أن العاصمة اليوم لم يبق فيها جندي واحد، والدرك قد دشنوا ترقية قائدهم الى رتبة جنرال بإظهار قوتهم لسيدي محمد ولد الشيخ عبد الله وجماعته حيث طوقوا جميع الطرق أمنيا، إن كان حقا ما يقال عن عدد الجبهة.. لماذا هذا الاستعراض وما يكلف من إمكانيات مادية وبشرية؟ وهدر للمال العام.
هذا ما كنت أقوله الآن، وهو نزر قليل مما كنت أود قوله غير أن الوقت لم يسمح بذلك.. وما اؤكده لكم هو أنكم على طريق الحق.. ولا ينبغي أن تكلوا ولا تتعبوا.. سوف ننتصر وينهزم ولد عبد العزيز ومن معه.. وأقول له هذا وإن كنت لست عسكريا.
عاش سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله
عاشت منسقية القوي الديمقراطية
عاشت جمهورية موريتانيا حرة ديمقراطية بقيادة رئيسها الشرعي سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله".

Date publication : 23-01-2009 11:22:03

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...les armes qu'on leur a donne'es."

Ɔopiarpegar a dit…

Ultimatum du 5 fevrier : La FIDH demande à l'UA de sanctionner la junte si elle ne plie pas
23-01-2009
Pour la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH), la Mauritanie est le premier pays à avoir ratifié la Charte africaine sur la démocratie, les élections et la gouvernance, mais est également le premier à l’avoir violée.

Toujours selon la FIDH, alors que le pays sort d’un processus politique de transition qui avait mené aux premières élections démocratiques, une junte militaire menée par le général Ould Abdel Aziz à pris le pouvoir par les armes au mois d’août dernier. Le président déchu Sidi Ould Cheikh Abdallahi est demeuré en résidence surveillée pendant près de 4 mois.

Les putchistes ont refusé de répondre à l’ultimatum lancé le 23 septembre 2008 par le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (UA) exigeant le retour à l’ordre constitutionnel. Au contraire, les libertés publiques ont été gravement atteintes, à travers notamment la répression brutale de nombreuses manifestation et la censure des journaux.

A la suite des consultations nationales sur la démocratie, la junte aurait accepté le déroulement d’élections présidentielles en mai 2009, autorisant aux membres du gouvernement actuel de se présenter à la condition de démissionner de leur fonction.

La FIDH recommande aux chefs d’Etat et de gouvernement à l’occasion du 12ème sommet de l’UA de :

- Refuser la présence de tout représentant de la junte au pouvoir à l’occasion de ce sommet ;

- Maintenir la suspension de la Mauritanie de toute instance de l’UA ;

- Exiger la tenue d’élections présidentielles transparentes dans les plus brefs délais ;

- Exiger de la junte le respect inconditionnel des droits garantis par la Charte africaine des droits de l’Homme et des peuples ;

- Appliquer les sanctions mentionnées par le Conseil de paix et de sécurité dans le communiqué en date du 22 décembre si la Mauritanie ne répond pas ses injonctions avant le 5 février 2009.


Pour lire les recommandations adressées par la FIDH aux chefs d’Etat et de gouvernement, à l’occasion du 12eme sommet de l’UA, cliquez ici :

Recommandations adressées par la FIDH à l'UA


© FIDH - Janvier 2009
taqadoumy.com

maatala a dit…

Salam

Sanhiji

Un warrior ne jette ses armes que si il a perdu la guerre non la bataille.

Maatala ( Cuisto chez TVM)

Anonyme a dit…

Mais c`est quoi l`Union Africaine, et qu`est ce qu`elle peut bien faire ou décider contre la Mauritanie-rien, strictement rien.

les chefs d`Etat africains, n`ont ni Maloun, ni Jemaloun,autrement, comme l`a souligné si bien notre gourmand personnagelégendaire, Cheurtaatt, ou pour d`autres Gueurvav-répondant à la question, est-ce-qu`il a une ombre, cheurtatt, sans attendre répondait:Yelou-can-andi an-ou-oud vet-keltou!

Ɔopiarpegar a dit…

Une élection présidentielle se tiendra le 6 juin en Mauritanie, la première depuis le coup d'Etat militaire du 6 août dernier, annonce la junte au pouvoir.

Des dirigeants politiques avaient indiqué ce mois-ci que le scrutin se tiendrait le 30 mai avec un éventuel second tour le 13 juin.
Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte, a ordonné au gouvernement de prendre toutes les mesures nécessaires pour que l'élection présidentielle du 6 juin se tienne dans les meilleurs conditions possibles, dit un communiqué du Haut Conseil d'Etat au pouvoir.
Les membres des forces armées se portant candidats devront au préalable démissionner.
L'Union européenne et les Etats-Unis ont réclamé le rétablissement au pouvoir du président renversé Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.
Son assignation à résidence a été levée le mois dernier dans le cadre de négociations menées par la junte pour éviter des sanctions. L'UE a menacé Abdel Aziz et les membres de son administration de sanctions ciblées s'ils ne rétablissent pas l'ordre constitutionnel.
Abdallahi avait prévu de prononcer cette semaine un discours devant ses partisans à Nouakchott, mais la police a contraint le convoi dans lequel il avait pris place à rebrousser chemin aux abords de la capitale et il a regagné Lemden, où il réside.
Vincent Fertey, version française Nicole Dupont
lexpress.fr

Ɔopiarpegar a dit…

ça7ibna aussi n'a pas d'argent mou7açla honnêtement wella gagnée v loterie ou reçue en héritage. ni Maloun, ni eiwa notre chertat d'aujourd'hui ech'hamou?

Anonyme a dit…

En réalité, les militaires connaissent comment ils arrivent au pouvoir mais comment le ceder jamais.

De toute façon nous ne pouvons changer les lois de la nature ;
un militaire est toujours chassé du pouvoir pas un autre militaire.

Fils du bled

kimporte a dit…

mon cher A- et cher ano

pardon j'ai cru être clair
A-, tu dis "élections 2012"
d'accord
sauf que si chacun craint une élection avec aziz candidat c'est que chacun sait qu'avec l'appareil de l'état , c'est gagné d'avance, sidi lui-même l'a dit

éwa c'est donc clair! le premier qui y arrive ne bouge plus car il tient l'appareil

bon, on peut toujours estimer pour le fun qu'avoir un civil c'est toujours mieux qu'un militaire, c'est ton cas

pour ma part , je regarde ce que je peux voir et le peu à savoir et face à tous ceux qui bernent le peuple, trahissent, se servent de grands mots pour encore nous berner avec la démocrassie

je préfère de loin, que le pouvoir revienne à celui qui peut le prendre sans coup de feu et qui nous a sauvé d'une dictature au dernier article du déclin

lui au moins a risqué quelque chose et tient le dernier corps discipliné de ce pays

pourquoi le laisser au clan Sidi? parce qu'il a été élu? certes sauf que chacun sait ce que furent ces élections et on ne peut légitimer le résultat sans légitimer l'orchestration
donc dans cette affaire sidi finalement que perd-t-il ? il a régné 15 mois désastreux , on sait désormais ce qui se passer

ses conseillers ont voulu la peau de aziz c tout et pour l'instant cela a foiré dieu merci sinon c'eût été la victoire de l'ingratitude et celle des tayistes , on pouvait facilement imaginer la suite jusqu'au retour de Taya

on oublie souvent que dans cette affaire, on l'a dit, que ce serait-il passé si l'armée s'était divisée? Qui allait être responsable du désastre aujourd'hui?

pour ces quelques raisons je dis c'est aziz qui mérite la victoire car s'il perd aujourd'hui ce serait vraiment la victoire des faibles, des manigances, et des poignards ingrats

reste A.O.D et ELY
nul plus que A.O.D ne mérite d'être président de ce pays et il est certainement avec tous ces défauts moins abjectement fourbe que certains de ces adversaires , amis hier, voilà pourquoi il en est là

mais enfin, d'autres que lui dans l'histoire de bien des pays avaient des potentialités énormes mais ont été terrassés par des adversaires plus fourbes et moins bien

quant à Ely , c'est aujourd'hui le seul gagnant de cette affaire: si aziz tremble, il passe, si aziz tombe il passe, si aziz tient il est fini

aziz pourra-t-il tenir? je crains que non , tout joue contre lui, il doit gérer des vieux habitué à trembler devant celui qu'il a viré et qu'a-t-il fait pour qu'on le craigne ? Rien

que peut-il faire? Rien pour l'instant car il se sent observé et le moindre geste sera amplifié par le front qui n'existe que dans les media et sur le net

alors les autres en profitent, on entend du tout ces jours venant d'illustres rampants devant la tayie

si c'étaient des plus jeunes, on aurait pu croire qu'il s'agit là de courage , mais venant de ces gens-là assis socialement que par les revenus du système, ou la soif de se servir autant dire l'aigreur le tout sachant que aziz laisse faire pour l'instant ou peut-être même pour la liberté d'expression, cela me dérange

qu'ils se taisent, ils n'ont rien à dire ceux-là, rien de rien
et qu'ils laissent le vieux tranquille et si c le peuple qui décide qu'ils aillent affronter aziz
ah mais c'est vrai c aziz qui tient l'appareil, pas encore eux

au diable ce genre de démocrassie, ce pays est à genou, pourri, infesté de partout, le temps n'est pas au politicard mais à une équipe solide qui tienne l'armée décidée

ce que l'armée peut obtenir des barons de l'économie jamais un civil ne saurait en obtenir une miette

avec ce qui s'est passé depuis le départ de taya, tout tourne en rond car plus rien ne marche que la guerre de succession

Avec le 6 oaût et AOD qui prend acte et les parlementaires qui suivent c'est la fin du bleuf démocratique

je préfère mille fois une dictature éclairée sans constitution, qu'une démocrassie avec une constitution sur le trottoir

je hais plus que tout qu'on se servent des grands mots pour nous berner encore une fois, je hais ces voleurs d'idéal dont on sait que les grands mots dans leurs bouches finiront crachés à notre figure

non merci, aziz est là , pour l'instant j'espère en ce qu'il fait au jour le jour, on n'a pas mieux

Qui dîtes-moi? qui face au système?

ils sont là: A.O.D dont le parti implose avec kane à la messoud
qui sinon?

seul Ely peut rassembler le système, le reste face au système qu'est-ce? la majorité silencieuse

or qui ne dit rien consent

ensuite être ano c'est principalement pour défendre l'idéal, certes mais aussi le défendre contre les voleurs d'idéal, c'est cela être libre et tu l'es A- et d'autres bien plus que moi qui suis moins ano que vous ce qui signifie que j'ai un pied dans le réel ou peut-être déjà la main tendue

salut

Khalil Balla Gueye a dit…

"Le cas de Winfield, grace a KGB, colle aux fesses de Ould Yali. Aziz ne veut pas ouvrir ce dossier.
A-"
---------------------------
Aminus, je t'avais bien mis en garde de ne plus faire l'intéressant ou le nazillon-interessant avec mes initiales!!
les mailles de ta tunique brune nazillonne ne sont pas si cuirassées que tu ne le crois!
A force d'en trop faire tu es tombé dans les mailles du filet de KGB comme tu dis!
AMINUS, JETZT BIST DU DRAN!!!
En allemand on t'appellerait bien A MINUS soit A-moins, je n'ai rien inventé!

Khalil Balla Gueye a dit…

MANIVELLE POUR A MINUS!
Cela fait bien 4 jours que je n'ai pas vu mes fidèles et ASSIDUS collègues du STATE DEPARTMENT!depuis le 19 courant! L'investiture d'Obama peut être ou le changement de state secretary avec Hilary, sait-on jamais?!
Et ce n'est pas fini!!!
----------------------------
VISITOR ANALYSIS
Referrer No referring link
Host Name clayton.state.gov
IP Address 169. State dep [Edit Label]
Country United States
Region District Of Columbia
City Washington
ISP U.s. Department Of State
Returning Visits 0
Visit Length Multiple visits spread over more than one day
VISITOR SYSTEM SPECS
Browser IE 6.0
Operating System WinXP
Resolution 1024x768
Javascript Enabled
Navigation Path
19th January 2009 09:43:08 Page View No referring link
vindicte.blogspot.com/

Khalil Balla Gueye a dit…

Je me suis tjrs demandé pourquoi le pauvre troglodyte qui serait tout ce que vous voudriez sauf bête a encaissé sans broncher les INCITATIONS OUVERTES et déclarées d'AMINUS qui me tenait la main pour le supplicier quotidiennement?
Il est arrivé à maintes reprises que "j'ordonne" à AMINUS de me faire la courte échelle pour zigouiller le troglodyte!Et AMINUS a tjrs répondu présent à mes appels du pied flagrants au vu et au su de tout le monde!
Et le plus curieux dans tout cela serait qu'une heure après m'avoir fait le lit pour crucifier Méphisto, il a la crânerie d'aller faire chez le troglodyte un commentaire de ce genre à peu près "Troglodyte, tu es notre lumière, notre étoile, notre astre et tralala!"!
Et le troglodyte ingénu qui filtre même les compliments que lui envoie un AMI et parent comme moi (oui, il l'a bien fait!) n'a pas suffisamment de TRIPES pour envoyer se promener l'auteur du "ETA7RIYD" contre lui!
Peut être parce que " A NAZILLON, NAZILLON ET DEMI voire SUPER NAZILLON!

Khalil Balla Gueye a dit…

Tu ne serais donc qu'un SUPER RACISTE NAZILLON tapi sur Canalh que tu pollues, personne ne serait etonné de voir en toi l'incarnation de BIDHANI FACHO!!Tu ne croyais sûrement pas si bien faire ou si bien dire en optant pour le pseudo d'AMINUS qui te va comme un GANT!!
MINUS!!

Khalil Balla Gueye a dit…

Tu as dû t'enhardir et te sentir pousser des ailes d'invincibilité ou d'impunité quand je t'ai dit que je te trouvais presque sympathique!
En fait toute mon indulgence passée et d'hier n'était destinée qu'à t'ANESTHESIER pour mieux éventrer le nazillon pestiféré que tu serais!
Mais moi, c'est bien connu "3andi edwe"les pestiférés, soit "JEGUENDI ELLI EDWAH EGUENDI", un remède de cheval encore plus radical qu'une balle dans la nuque de KGBéria!

Khalil Balla Gueye a dit…

Khalli chi le essebe3!Emssawnoulak lâ yevrak, rassure toi il y en aura bien suffisamment pour une EREDÂNE digne du mois d'AGHECHT (août)!!
Bonne nuit cauchemardeuse!!

Anonyme a dit…

bonsoir

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Pour toi. Un instantané ou se trouve l'Iran.Les nouveaux amis de Aziz. A-

Ambiguïtés iraniennes
LE MONDE | 23.01.09 | 14h33 • Mis à jour le 23.01.09 | 18h13


a peinture s'écaille sur les murs de l'ancienne ambassade américaine à Téhéran, ce "nid d'espions", comme l'appelaient les étudiants islamiques qui s'en sont emparés en novembre 1979, mais on distingue encore le slogan "L'Amérique est impuissante" derrière une statue de la Liberté agonisante. A quelques rues de là, un immeuble affiche sur toute sa hauteur une bannière étoilée flambant neuve : les étoiles sont des têtes de morts, les rayures, des trajectoires d'obus. Entre ces deux "créations artistiques" : trente ans de révolution iranienne, trente ans d'antiaméricanisme.
L'un ne va pas sans l'autre, tant la République islamique s'est fondée sur l'"indépendance nationale" face au régime du chah inféodé à Washington. Un ressort nationaliste fortement teinté d'anticolonialisme qui trouve une de ses sources dans la "faute originelle" du coup d'Etat de la CIA contre le premier ministre Mohammad Mossadegh, en 1953. Et qui a fonctionné à chaque fois, de la guerre Iran-Irak (1980-1988), appuyée par Américains et Occidentaux contre Téhéran, jusqu'à l'infinie guérilla diplomatique sur le dossier nucléaire iranien. Trois séries de sanctions contre Téhéran du Conseil de sécurité des Nations unies n'ont pu dénouer la crise : l'Iran affirme son "droit" à enrichir de l'uranium dans le cadre d'un programme de recherches civil ; Washington et ses alliés soupçonnent des applications militaires et veulent y mettre un terme.

Bill Clinton et George Bush se sont cassé les dents sur le dossier du nucléaire iranien. Entre-temps, le ton est monté, l'Iran s'est vu classé dans "l'axe du Mal" américain et régulièrement l'option d'aller bombarder les centres nucléaires iraniens refait surface. De son côté, le "messianique" et fondamentaliste président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, dénonce "l'appui inconditionnel" de Washington à un Israël qu'il voudrait voir "rayé de la carte". Entre-temps aussi, la situation au Moyen-0rient a évolué.

L'Iran est "isolé", mais il est aussi devenu incontournable : en Irak, où les chiites ont pris la main ; au Liban, où le Hezbollah, parrainé par Téhéran, a remporté une victoire sur les Israéliens en 2006 ; sur la question palestinienne, où M. Ahmadinejad, le persan chiite, cherche à se positionner en "leader de la rue arabe", face à des pays arabes modérés gênés par leurs alliances américaines. Au Pakistan, en Afghanistan, partout, Iraniens et Américains se retrouvent nez à nez. "Condamnés à s'entendre par pragmatisme", comme l'expliquait un diplomate occidental ? Face à l'inextricable dilemme iranien, Barack Obama, le nouveau président américain, l'a dit, il cherchera une "autre approche", évoquant une sorte de "dialogue dans la fermeté", sans autres détails.

Qu'en est-il en Iran ? M. Ahmadinejad, qui - geste inhabituel - a envoyé un message de félicitations à M. Obama, a fait savoir : "Si le changement annoncé est réel et la nouvelle approche basée sur le respect, nous l'accueillerons et prendrons les mesures appropriées."

Devant un feu de cheminée dans un salon à l'élégance que l'on pourrait qualifier d'"anglaise", si le mot n'avait des connotations "coloniales", de son ministère, le vice-ministre des affaires étrangères et ex-ambassadeur à Paris, Ali Ahani, nous a expliqué ce que pourraient être, vues d'Iran, les bases d'une détente avec les Etats-Unis.

Obama, disait-il, doit rompre avec la "détestable politique agressive de Bush". Conseillant un certain "réalisme" au président américain, il l'exhortait à changer sur deux points fondamentaux, véritables épines plantées depuis des années dans l'orgueil national et la préoccupation du régime pour sa sécurité. D'abord reconnaître, enfin, la République islamique pour ce qu'elle est, une République pérenne qui peut aider à la stabilité de la région - "Nous avons essuyé trente ans d'embargo, de sanctions, de menaces et nous sommes toujours là." Ensuite, admettre que de nouvelles puissances, dont l'Iran, "sont apparues sur la scène internationale" : "Nous sommes entourés de pays en crise, mais nous sommes un partenaire à ne pas négliger car nous avons notre poids dans la région, dans le monde et dans le monde islamique", rappelait M. Ahani.

Et il ajoutait : "Les Américains sont toujours sur la même analyse. Les données ont changé mais ils n'ont toujours pas changé de partenaires. Regardez Gaza et la crise entre l'Egypte, l'Arabie saoudite et leurs opinions publiques. Vous croyez que les Américains pourront toujours compter sur ces pays à l'avenir ?" Téhéran serait-il prêt à un geste sur le nucléaire ? "Une suspension, préalable à tout dialogue, de l'enrichissement d'uranium est hors de question, assurait M. Ahani. Nous avons suspendu sous la présidence Khatami, on a aussi aidé dans la lutte contre les talibans en Afghanistan. Et comment a-t-on été remercié ? En étant placé dans "l'axe du Mal"."

Un dialogue ? Beaucoup l'espèrent. En attendant, Téhéran veut montrer qu'il l'abordera en force : à quelques heures de l'investiture de Barack Obama, les services iraniens annonçaient l'arrestation de quatre personnes impliquées, selon eux, dans un complot de la CIA pour fomenter une "révolution de velours en Iran".

"En réalité les autorités auraient préféré une victoire de McCain. Ce Barack Obama qui parle d'ouverture ça les met mal à l'aise, explique l'essayiste et économiste Saeed Leylaz. Une petite frange de fondamentalistes, plus radicaux encore que le président, ont peur que si Obama les accule par trop d'ouverture à ouvrir eux aussi le régime, tout leur échappe des mains. J'appelle ça, le syndrome Gorbatchev. Une perestroïka iranienne les épouvante..." D'où, dans les journaux conservateurs, qui se servent fort à propos de l'émotion engendrée par les morts de Gaza, un regain de critiques contre les Etats-Unis. "Qui commandera à la Maison Blanche, interrogeait un éditorial récent. Obama, le Pentagone ou les sionistes ?"

"Franchement, notre ressentiment contre l'Amérique est tel que je le crois inscrit dans nos gènes", confie, dans un petit sourire poli Shariat Madari, directeur du groupe de presse conservateur Keyhan et homme parmi les plus influents du régime. D'un geste, il désigne dans sa bibliothèque les 10 volumes reliés tirés des papiers du "nid d'espions" américain en 1979. "A Keyhan, dit-il, on n'est pas positif sur Obama depuis le début. Nos diplomates et M. Ahmadinejad le sont un peu plus. Mais que peut un président américain ? Bien peu. Et sur quelle base s'accorder ? Quand il y a un voleur, la justice exige-t-elle de la victime qu'elle se prête à un compromis ?"

Chez les réformateurs, en pleine effervescence à l'approche du scrutin présidentiel de juin, le ton est plus positif. "Nous, les réformateurs, nous nous sommes toujours bien entendus avec les démocrates américains, mais si Ahmadinejad reste en place, rien ne bougera", commente Said Adjarian, désabusé. Pourtant ce politicien difficile à faire taire, victime d'une tentative d'assassinat qui l'a laissé handicapé, est un concentré d'optimisme. "Il nous restera, dit-il en riant, le "rêve américain". Ici, on critique les excès commis à Guantanamo et la politique américaine, mais nos jeunes diplômés sans emploi admirent les Etats-Unis où le travail est une valeur reconnue."

Presque sous la fresque de la bannière étoilée "revisitée", au centre de Téhéran, une vieille femme accroupie vend des tee-shirts sur le trottoir. Dessus, une simple inscription : "USA". Sur les grandes artères, vendeurs de donuts (beignets) noyés de chocolat comme à New York, et fast-foods de hamburgers alternent. Et tel dignitaire qui vous reçoit pour pourfendre la politique de Bush boit sans sourciller son Coca-Cola ou touille dans sa tasse de café son "coffee mate" (substitut de lait) à l'américaine.

Au hit-parade des diplômes, le MIT (Massachusetts Institute of Technology) écrase Cambridge ou la Sorbonne, et "abroad" (à l'étranger) est synonyme d'Amérique. Trois millions d'Iraniens y vivent, surtout à Los Angeles (baptisée ici Téhér-Angeles). Chaque soir, des millions d'Iraniens se connectent sur Internet où regardent par satellite les programmes en farsi émis depuis la Californie. "L'Amérique est là, embedded dans notre culture derrière le bouton de la télévision !", déplorait un universitaire iranien conservateur.

L'ayatollah Khomeiny avait beau dire au début de la révolution que "l'Amérique est un serpent blessé", trente ans après, son venin se diffuse toujours. Près de la place Jaleh où les soldats du chah tirèrent sur la foule, haut lieu de vénération des premiers martyrs, un magasin vend les roller skates les plus performants. Dans les librairies il n'est pas rare de voir des affiches de Marlon Brando, Al Pacino ou James Dean. Et même dans ce saint des saints qu'est l'immense mausolée où repose l'ayatollah Khomeiny, une boutique destinée aux pèlerins propose, noyés dans des articles anodins, poupées Barbie, cassettes vidéo de Spiderman, Hulk et autres Mad Max.

"Le rock américain, c'est ma vie, disait Dariouch, chanteur d'un groupe de rock alternatif au chômage (le bassiste a émigré en Grande-Bretagne et le guitariste en Italie). Mais on dit tant de choses sur les Etats-Unis. Je ne suis pas prêt à brader l'indépendance de mon pays pour autant. Haine et fascination, l'Amérique nous rend schizophrènes."

Au terme d'une conversation très docte sur l'évolution de la révolution, l'hodjatoleslam Ansari, un réformateur plutôt "ouvert", s'interrompra soudain pour constater : "Vous savez, ce slogan d'Obama, "Yes, we can", ça aussi les Américains nous l'ont pris ! L'ayatollah Khomeiny détestait le mot "impossible". Et chaque fois qu'on lui disait, c'est impossible de renverser le chah, il répondait agacé : "Si, nous pouvons..."


Marie-Claude Decamps Téhéran, envoyée spéciale
Article paru dans l'édition du 24.01.09

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Pour toi. Un instantané ou se trouve l'Iran.Les nouveaux amis de Aziz. A-

Ambiguïtés iraniennes
LE MONDE | 23.01.09 | 14h33 • Mis à jour le 23.01.09 | 18h13


a peinture s'écaille sur les murs de l'ancienne ambassade américaine à Téhéran, ce "nid d'espions", comme l'appelaient les étudiants islamiques qui s'en sont emparés en novembre 1979, mais on distingue encore le slogan "L'Amérique est impuissante" derrière une statue de la Liberté agonisante. A quelques rues de là, un immeuble affiche sur toute sa hauteur une bannière étoilée flambant neuve : les étoiles sont des têtes de morts, les rayures, des trajectoires d'obus. Entre ces deux "créations artistiques" : trente ans de révolution iranienne, trente ans d'antiaméricanisme.
L'un ne va pas sans l'autre, tant la République islamique s'est fondée sur l'"indépendance nationale" face au régime du chah inféodé à Washington. Un ressort nationaliste fortement teinté d'anticolonialisme qui trouve une de ses sources dans la "faute originelle" du coup d'Etat de la CIA contre le premier ministre Mohammad Mossadegh, en 1953. Et qui a fonctionné à chaque fois, de la guerre Iran-Irak (1980-1988), appuyée par Américains et Occidentaux contre Téhéran, jusqu'à l'infinie guérilla diplomatique sur le dossier nucléaire iranien. Trois séries de sanctions contre Téhéran du Conseil de sécurité des Nations unies n'ont pu dénouer la crise : l'Iran affirme son "droit" à enrichir de l'uranium dans le cadre d'un programme de recherches civil ; Washington et ses alliés soupçonnent des applications militaires et veulent y mettre un terme.

Bill Clinton et George Bush se sont cassé les dents sur le dossier du nucléaire iranien. Entre-temps, le ton est monté, l'Iran s'est vu classé dans "l'axe du Mal" américain et régulièrement l'option d'aller bombarder les centres nucléaires iraniens refait surface. De son côté, le "messianique" et fondamentaliste président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, dénonce "l'appui inconditionnel" de Washington à un Israël qu'il voudrait voir "rayé de la carte". Entre-temps aussi, la situation au Moyen-0rient a évolué.

L'Iran est "isolé", mais il est aussi devenu incontournable : en Irak, où les chiites ont pris la main ; au Liban, où le Hezbollah, parrainé par Téhéran, a remporté une victoire sur les Israéliens en 2006 ; sur la question palestinienne, où M. Ahmadinejad, le persan chiite, cherche à se positionner en "leader de la rue arabe", face à des pays arabes modérés gênés par leurs alliances américaines. Au Pakistan, en Afghanistan, partout, Iraniens et Américains se retrouvent nez à nez. "Condamnés à s'entendre par pragmatisme", comme l'expliquait un diplomate occidental ? Face à l'inextricable dilemme iranien, Barack Obama, le nouveau président américain, l'a dit, il cherchera une "autre approche", évoquant une sorte de "dialogue dans la fermeté", sans autres détails.

Qu'en est-il en Iran ? M. Ahmadinejad, qui - geste inhabituel - a envoyé un message de félicitations à M. Obama, a fait savoir : "Si le changement annoncé est réel et la nouvelle approche basée sur le respect, nous l'accueillerons et prendrons les mesures appropriées."

Devant un feu de cheminée dans un salon à l'élégance que l'on pourrait qualifier d'"anglaise", si le mot n'avait des connotations "coloniales", de son ministère, le vice-ministre des affaires étrangères et ex-ambassadeur à Paris, Ali Ahani, nous a expliqué ce que pourraient être, vues d'Iran, les bases d'une détente avec les Etats-Unis.

Obama, disait-il, doit rompre avec la "détestable politique agressive de Bush". Conseillant un certain "réalisme" au président américain, il l'exhortait à changer sur deux points fondamentaux, véritables épines plantées depuis des années dans l'orgueil national et la préoccupation du régime pour sa sécurité. D'abord reconnaître, enfin, la République islamique pour ce qu'elle est, une République pérenne qui peut aider à la stabilité de la région - "Nous avons essuyé trente ans d'embargo, de sanctions, de menaces et nous sommes toujours là." Ensuite, admettre que de nouvelles puissances, dont l'Iran, "sont apparues sur la scène internationale" : "Nous sommes entourés de pays en crise, mais nous sommes un partenaire à ne pas négliger car nous avons notre poids dans la région, dans le monde et dans le monde islamique", rappelait M. Ahani.

Et il ajoutait : "Les Américains sont toujours sur la même analyse. Les données ont changé mais ils n'ont toujours pas changé de partenaires. Regardez Gaza et la crise entre l'Egypte, l'Arabie saoudite et leurs opinions publiques. Vous croyez que les Américains pourront toujours compter sur ces pays à l'avenir ?" Téhéran serait-il prêt à un geste sur le nucléaire ? "Une suspension, préalable à tout dialogue, de l'enrichissement d'uranium est hors de question, assurait M. Ahani. Nous avons suspendu sous la présidence Khatami, on a aussi aidé dans la lutte contre les talibans en Afghanistan. Et comment a-t-on été remercié ? En étant placé dans "l'axe du Mal"."

Un dialogue ? Beaucoup l'espèrent. En attendant, Téhéran veut montrer qu'il l'abordera en force : à quelques heures de l'investiture de Barack Obama, les services iraniens annonçaient l'arrestation de quatre personnes impliquées, selon eux, dans un complot de la CIA pour fomenter une "révolution de velours en Iran".

"En réalité les autorités auraient préféré une victoire de McCain. Ce Barack Obama qui parle d'ouverture ça les met mal à l'aise, explique l'essayiste et économiste Saeed Leylaz. Une petite frange de fondamentalistes, plus radicaux encore que le président, ont peur que si Obama les accule par trop d'ouverture à ouvrir eux aussi le régime, tout leur échappe des mains. J'appelle ça, le syndrome Gorbatchev. Une perestroïka iranienne les épouvante..." D'où, dans les journaux conservateurs, qui se servent fort à propos de l'émotion engendrée par les morts de Gaza, un regain de critiques contre les Etats-Unis. "Qui commandera à la Maison Blanche, interrogeait un éditorial récent. Obama, le Pentagone ou les sionistes ?"

"Franchement, notre ressentiment contre l'Amérique est tel que je le crois inscrit dans nos gènes", confie, dans un petit sourire poli Shariat Madari, directeur du groupe de presse conservateur Keyhan et homme parmi les plus influents du régime. D'un geste, il désigne dans sa bibliothèque les 10 volumes reliés tirés des papiers du "nid d'espions" américain en 1979. "A Keyhan, dit-il, on n'est pas positif sur Obama depuis le début. Nos diplomates et M. Ahmadinejad le sont un peu plus. Mais que peut un président américain ? Bien peu. Et sur quelle base s'accorder ? Quand il y a un voleur, la justice exige-t-elle de la victime qu'elle se prête à un compromis ?"

Chez les réformateurs, en pleine effervescence à l'approche du scrutin présidentiel de juin, le ton est plus positif. "Nous, les réformateurs, nous nous sommes toujours bien entendus avec les démocrates américains, mais si Ahmadinejad reste en place, rien ne bougera", commente Said Adjarian, désabusé. Pourtant ce politicien difficile à faire taire, victime d'une tentative d'assassinat qui l'a laissé handicapé, est un concentré d'optimisme. "Il nous restera, dit-il en riant, le "rêve américain". Ici, on critique les excès commis à Guantanamo et la politique américaine, mais nos jeunes diplômés sans emploi admirent les Etats-Unis où le travail est une valeur reconnue."

Presque sous la fresque de la bannière étoilée "revisitée", au centre de Téhéran, une vieille femme accroupie vend des tee-shirts sur le trottoir. Dessus, une simple inscription : "USA". Sur les grandes artères, vendeurs de donuts (beignets) noyés de chocolat comme à New York, et fast-foods de hamburgers alternent. Et tel dignitaire qui vous reçoit pour pourfendre la politique de Bush boit sans sourciller son Coca-Cola ou touille dans sa tasse de café son "coffee mate" (substitut de lait) à l'américaine.

Au hit-parade des diplômes, le MIT (Massachusetts Institute of Technology) écrase Cambridge ou la Sorbonne, et "abroad" (à l'étranger) est synonyme d'Amérique. Trois millions d'Iraniens y vivent, surtout à Los Angeles (baptisée ici Téhér-Angeles). Chaque soir, des millions d'Iraniens se connectent sur Internet où regardent par satellite les programmes en farsi émis depuis la Californie. "L'Amérique est là, embedded dans notre culture derrière le bouton de la télévision !", déplorait un universitaire iranien conservateur.

L'ayatollah Khomeiny avait beau dire au début de la révolution que "l'Amérique est un serpent blessé", trente ans après, son venin se diffuse toujours. Près de la place Jaleh où les soldats du chah tirèrent sur la foule, haut lieu de vénération des premiers martyrs, un magasin vend les roller skates les plus performants. Dans les librairies il n'est pas rare de voir des affiches de Marlon Brando, Al Pacino ou James Dean. Et même dans ce saint des saints qu'est l'immense mausolée où repose l'ayatollah Khomeiny, une boutique destinée aux pèlerins propose, noyés dans des articles anodins, poupées Barbie, cassettes vidéo de Spiderman, Hulk et autres Mad Max.

"Le rock américain, c'est ma vie, disait Dariouch, chanteur d'un groupe de rock alternatif au chômage (le bassiste a émigré en Grande-Bretagne et le guitariste en Italie). Mais on dit tant de choses sur les Etats-Unis. Je ne suis pas prêt à brader l'indépendance de mon pays pour autant. Haine et fascination, l'Amérique nous rend schizophrènes."

Au terme d'une conversation très docte sur l'évolution de la révolution, l'hodjatoleslam Ansari, un réformateur plutôt "ouvert", s'interrompra soudain pour constater : "Vous savez, ce slogan d'Obama, "Yes, we can", ça aussi les Américains nous l'ont pris ! L'ayatollah Khomeiny détestait le mot "impossible". Et chaque fois qu'on lui disait, c'est impossible de renverser le chah, il répondait agacé : "Si, nous pouvons..."


Marie-Claude Decamps Téhéran, envoyée spéciale
Article paru dans l'édition du 24.01.09

Anonyme a dit…

KBG,

Tu dois arreter tes attaques et tu dois rester humble comme tout le monde. Accuser de nazi tout celui qui ne lit pas tes postings, c' est debile. Je ne respecte que les gens honnetes et tu n ' en fait pas partie.

Tu n' as pas repondu à ma question: pourquoi tu as arrete de parler de Winfield? Parceque l' ex President de la commission petrole et plus tard ministre ephemere du petrole est de chez toi? Tu ne vas pas nous tourner en bourrique. On ne l ' accepte pas de Aziz et on l' acceptera pas de toi. A-

Anonyme a dit…

KBG,

Fais attention à la bouteille aux aurores. A-

Anonyme a dit…

Pour KBG,

C' est maintenant A- qui est Bithani Facho. BF doit s' amuser. A-

Anonyme a dit…

Kimporte,

Je vais repondre a ta note des que je m' assoie. Je te prie de lire ce billet qui repond un peu a quelques questions que nous nous posons. A-

Si KBG pouvait repondre comme toi, on aurait u avancer le debat.

------

Traditional Power Networks in Mauritania: Tribes, Kin and Kith.
January 21, 2009 by hnnsbhrnbrg
As the last Mauritanian ‘democratic’ experiment has turned out to be a mockery a question comes to, at least my, mind: Why doesn’t Mauritania get along with democracy? That’s pretty straightforward: Democracy per definition means that power lies in the hands of the people, either directly or in a representative manner. So why isn’t the power in Mauritania moving to the hands of its people? Someone has it and doesn’t want to give it away. So far so good. But here comes the tricky part: Who actually has the power in Mauritania? I have spotted some suspects, but to be honest, I don’t know. The idea behind this post is to give a first shot at it in order to get the ball rolling. You think you know it, let’s hear some answers!

In general I find explanations emphasizing historical path-dependencies rather compelling. Therefore I’ll look at that to see whether that leads me anywhere. Long before the French even thought of taking a step on Mauritanian soil there have been various nomadic Arab-Berber tribes frequenting that area. Back then a tribe that sticks together was the only way of surviving in the conditions the land offered. However, tribes weren’t all the same and more importantly there has been a hierarchy. The two most powerful kind of tribes were the warrior (hassan) and marabout (zwaya) tribes. One was respected due to its strength and the other due to its knowledge. Although these tribes apparently had some acceptance for each other, they weren’t equal. The hassan tribes after a phase of struggle had put themselves on the top of the hierarchy.

When the French, who didn’t want that blank space between their colonies in the north and the Senegal, conquered Mauritania, they interfered with the traditional tribal hierarchy. It was the zwaya tribes that were put in charge to administer the Mauritanian territory. In doing so they had pretty much free hand, because the colonial administration was based in St. Louis (Senegal). I imagine this being sort of a feudal relationship between the king and the nobility. Prebendalism at its best. In addition to that the hassan tribes were rearmed by the French and told to ‘collect’ taxes and maintain ‘order’. Obviously that put them somewhat under the control of their former inferiors.

In the run up to independence the French managed to push through Daddah as a candidate for an ‘autonomous’ Mauritania against nationalist pressures from the northern Arab (affiliated with Morocco) as well as the African communities in the south (affiliated with Senegal). Daddah himself came from an elite that had emerged from the power constellation created by the French: éducation parisienne and from a zwaya elite. After his support both from France and domestically had fainted due to economic problems and, more importantly, the failed war against the Polisario Front, the military took over. And now guess from what tribe that came…… right!

Doesn’t that sound nice? Well, everybody who understands just a tiny bit about Mauritania knows that it isn’t that easy:

there is an exception to the pattern: Taya. He was from a well known, very conservative zwaya tribe. However, I have heard of a grand coalition between the Smassid (Taya), Oulad Bousba (Aziz & Vall) and Idewaali.
obviously there is a lot more important informal power ties in Mauritania than just tribes. People going to school together, growing up together in the rich Tevregh-Zeina district of Nouakchott and obviously family ties, marriages, cousins, etc…
After all I believe two things can be derived from what I have pointed out above:

Traditional power structures (Tribes, Kin and Kith) are very, very consolidated in Mauritania. The entire political system is based on this, including patronage, prebendalism, etc. Therefore prospects for any democratisation are rather gloomy.
There is a strong divide between the elite and non-elite which is constantly aggravating. The longer the elite stays in power the more they can extract. Kal has nicely shown how these tribal patronage networks can look like.
So, what are you’re thoughts, insights, comments on this? I did lean out of the window quite a bit, I know that. But perhaps that helps to get the ball rolling.

bidhani facho a dit…

A- grave.
le pedophile kbg c un mad man minable may iywarate c un sous homme.

Anonyme a dit…

Espere que Ag Bahanga ne va pas ouvrir un front chez nous. Le site touareg TEMOUST semble etre ferme en meme temps que l'offensive de l'armee malieenne au nord du Mali.

============

La principale base du rebelle Ibrahim Ag Bahanga « détruite »
El Watan, 21 janvier 2009

Le ministère malien de la Défense a annoncé hier que la « principale » base du chef rebelle touareg Ibrahim Ag Bahanga, située à Tinsalak dans le nord-est du Mali, avait été « détruite » lundi par l’armée.


« La principale base de Ibrahim Ag Bahanga située à Tinsalak a été détruite lundi, suite à une offensive des forces armées nationales », a affirmé le ministère de la Défense dans un communiqué. Selon le même communiqué, « un groupe » de rebelles a été fait prisonnier. Des munitions et du ravitaillement en vivres et en carburant ont également été saisis. « Dès la semaine prochaine, nous inviterons un groupe de journalistes maliens à se rendre à Tinsalak pour voir l’ex-base de Ibrahim Ag Bahanga aux mains de l’armée malienne », a précisé mardi à la presse le ministère de la Défense.


Par A.F.P.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Sidioca dans son ultime combat pour ne pas tomber dans les oubliettes...

...ou l’interminable agonie du derviche.



On le dit des gens qui ne sont pas nés sous une bonne étoile ou pour parler cru, des guignards, qu’ils ont l’agonie douloureuse et interminable. Quand bien même le glaive les transpercerait jusqu’à la garde, rien n’y fera, ils garderont le souffle qui les maintiendrait dans la souffrance éternelle.

Âmes charitables, faites comprendre à ces malheureux que l’entrée au palais ocre n’était qu’un accident de l’histoire et l’accident est par définition un concours de circonstances fortuit, ponctuel et heureusement très limité dans le temps (Dieu soit loué pour la Mauritanie).

Personne n’a empêché Sidi de venir à Nouakchott, on lui a signifié, conformément à la loi que les manifestations et convois tenant lieu de manifestations sont soumis à autorisation et que s’il souhaitait continuer son voyage, il se devait de le poursuivre hors convoi. Le problème est aussi simple que cela.

Seulement c’était sans compter avec les grands stratèges qui ont voulu pervertir la chose question de se remettre en selle après cette longue hibernation à Lemden.

Sidi, Khattou, Boydiel, Ould Sidi Baba, Messaoud, Ould Maouloud, Jemil… Sortez de votre douloureux sommeil, il fait à présent jour regardez, vous verrez comme nous que ce n’était qu’un vilain cauchemar, Khattou président et Sidi premier Dame.


Info source : leglaive

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur le site l'amateur des idées.

"La pauvreté n’est pas une fatalité. Du sociologue allemand Georg Simmel à la jeune économiste Esther Duflo l’idée que les sciences sociales peuvent aider les politiques sociales fait son chemin.



Georg Simmel (1858-1918) « Est pauvre celui dont les moyens ne suffisent pas aux fins qu’il poursuit. » La définition est donnée par le sociologue allemand Georg Simmel (1858-1918) dans un chapitre de son livre Sociologie paru en 1908. Les éditions Allia ont eu la riche idée de republier ce texte sur la pauvreté [1]puisqu’il fonctionne comme une étude à part entière sur un sujet capital.

Selon cette stricte définition, le député Julien Dray est pauvre. Ses moyens ne suffisent pas à ses envies si l’on en croit le dossier publié par l’Est Républicain. En réalité, le pauvre c’est le contraire de Julien Dray. Heureusement, Georg Simmel ne se contente pas de cette formule un peu abrupte et incomplète.

Avec de nombreux exemples, le fondateur de la sociologie allemande avec Max Weber examine le sujet sous son aspect juridique et moral, dans la réciprocité des droits et des devoirs. « L’Etat a obligation d’aider le pauvre mais il n’existe pas de véritable droit du pauvre à être aidé. » Et plus loin. « Ce n’est donc pas le pauvre qui a un droit opposable en cas de défaillance de l’assistance, mais uniquement les autres éléments indirectement lésés par cette défaillance. »

Pour appuyer son raisonnement, Simmel envisage un cas particulier. « Si on pouvait par exemple démontrer qu’un voleur se serait abstenu d’un vol si on lui avait accordé l’aide prévue par la loi en faveur des pauvres et réclamée par lui, ce serait donc en principe la personne volée qui pourrait réclamer à l’administration des pauvres d’être dédommagée. »

Sauf que le pauvre est un citoyen. L’Etat se doit donc de lui assurer un minium d’assistance. « L’assistance est une partie de l’organisation du tout, auquel le pauvre appartient autant que les classes possédantes. » Même pour Simmel, le pauvre pose problème, surtout s’il n’exerce pas d’activité et qu’il n’a que la pauvreté comme horizon. Car le pauvre n’est pas une partie du tout, mais le tout lui-même. Il est le maillon faible de la société prospère, ce qu’elle n’ose supporter et qu’elle paie pour ne plus avoir à le supporter.


On comprend pourquoi la société aide les pauvres : par intérêt pour elle-même. Pour assurer sa propre préservation et son statut moral. Et le plus souvent, Simmel nous explique qu’elle le fait en dissociant le système d’assistance : « L’Etat vient au secours de la pauvreté, l’assistance privée au secours du pauvre. »

En fin de compte, après s’être intéressé à la définition individuelle de celui dont les moyens ne suffisent pas aux fins qu’il poursuit, Simmel en arrive à une description sociale. « On appelle pauvre celui qui bénéficie de l’assistance ou, plus exactement, qui devrait en bénéficier au regard de sa situation sociologique, même s’il se peut qu’il ne la reçoive pas. » Une règle précisée par une autre formule qui exclut l’état de besoin dans lequel vit l’individu. « Au sens sociologique du terme, est pauvre uniquement celui que son besoin porte à être assisté. » Mais que fait-on des pauvres sans aide dont le nombre est immense ?


Esther Duflo lors de sa leçon inaugurale au Collège de France le 8 janvier 2009 C’est là qu’intervient aujourd’hui la réflexion d’Esther Duflo. En préambule de sa leçon inaugurale du Collège de France donnée le 8 janvier, elle a rappelé qu’en 2005, 1,4 milliard de personnes vivaient avec moins d’un dollar par jour. Cette jeune économiste normalienne, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), est titulaire à 36 ans de la chaire « Savoir contre pauvreté » créée à l’initiative de Philippe Kourilsky. Ce professeur d’immunologie moléculaire a pensé que la misère pouvait être combattue par un élan de générosité qui passait par la connaissance du phénomène. Autrement dit jouer les neurones contre la détresse et le dénuement.

Pendant un an, dans son cours, Esther Duflo va défendre l’économie de terrain contre les faux remèdes à la misère. « Nous ne détenons pas la clé de la fin de la pauvreté. Mais il est possible de lutter mieux contre les maux qu’elle engendre. Le savoir a sa place dans cet effort : il doit nous aider à proposer des solutions et à en évaluer la pertinence. »

Esther Duflo aborde la pauvreté avec stratégie, scientifiquement pourrait-on dire. Comme Georg Simmel, elle veut explorer d’autres voies : la sienne est une méthode expérimentale en économie du développement. « Les sciences sociales peuvent accompagner la politique sociale dans un processus d’expérimentation créatrice. » À un siècle d’intervalle, ces deux intellectuels nous rappellent qu’il n’y a qu’une chose intelligente à faire avec la pauvreté : la combattre.


maatala

Yanis le R. a dit…

Je me permets une petite parenthèse centre-africaine, sans être hors sujet, j'espère...
Le chef rebelle congolais du Kivu, très folklorique pour ne pas dire superficiel, Laurent Nkunda, d'origine tutsie comme le régime au pouvoir au Rwunda voisin, vient d'être arrêté par ses anciens protégés et remis aux forces congolaises de la RDC.
Pour rappel, il s'agit d'un jeune "général" créé de toute pièce par le Rwunda pour faire pression sur la RDC qui continuait à aider des rebelles hutus du Rwunda...
Le flambant chef rebelle a vite gouté à l'argent du trafic de minerais précieux dans cette région qui a vu déjà dans son maquis naître le futur Kabila père, ainsi que le mythique Che Guevara pour un temps avant qu'il ne comprenne la méprise et de partir pour un autre terrain de libération, celui de la Bolivie qui sera son dernier périple révolutionnaire...
Le folklorique Laurent Nkunda, qui avait une brebis blanche comme mascotte qui l'accompagnait toujours dans son 4x4 blanc flambant neuf, en plein maquis de la forêt équatorienne, avait pris de la distance par rapport à ses anciens parrains en croyant trop à sa seule étoile. Sa nouvelle indépendance financière et l'idée qu'il s'est fait de lui-même à force d'honneurs et d'applaudissements l'ont trahi. Il s'est donc retrouvé tout seul, quand il a voulu voler de ses propres ailes, avec juste les plus proches parents et quelques opportunistes recrutés pendant la période faste des effluves avec les parrains d'hier...
C'est ça le destin des hommes liges, des créations de toute pièce mais aussi des calculs dans l'ombre pour des intérêts particuliers, claniques (dans toute la dimension du terme) ou autres...
Je vous parle de cette actualité de l'Afrique centrale parce qu'elle nous interpelle en Mauritanie à juste titre.
Nous ne devons jamais porter le moindre crédit à des hommes liges!
Sur CanalH, on ne peut pas dire qu'on n'a pas été prévenu...

Anonyme a dit…

Kimporte,

J'aurais bien voulu vous repondre depuis hier mais comme vous le savez, mes responsabilite's familiales et professionnelles et mon stage de directeur d'etablissement scolaire prennent tout mon temps.

Pour revenir a' votre ecrit, j'ai cru avoir dit ici que le general Abdel Aziz a en lui une certaine bonte'. Tout indique qu'il s'est lourdement trompe' avec ses deux coups d'etat. En analysant de tres pres toutes ses declarations depuis le 3 Aout 2005, nous arrivons a' la seule conclusion suivante: Le Mr. s'est bien piege' et il ne sait toujours pas comment s'en sortir.
Franchement, je n'ai aucune haine contre Abdel Aziz et ses amis du comite' militaire. J'ai deja ecrit a' plusieurs reprises que je leur souhaite une heureuse et longue vie aupres de leurs familles respectives. Cependant, je tiens a' souligner que leur bohneur ne doit pas se faire au detriment du bien etre du vaillant peuple Mauritanien. Dans cette mondialisation que nous vivons aujourd'hui, il faut etre sourd, muet, aveugle et con pour penser qu'un pays comme la Mauritanie peut defier le monde entier. Ce ne sont pas quelques dictateurs ici et la' qui regleront toutes les factures Mauritaniennes. Ce que nous vous demandons est de ne jamais perdre de vue les interets superieurs du peuple Mauritanien. La meilleure maniere d'atteindre cet objectif est de raisonner avec vos tetes et non avec vos coeurs. En d'autre termes, il faut etre pragmatique et realiste. Les emotions ne vous meneront nulle part!!!!

Quand vous ecrivez que vous voulez "...que le pouvoir revienne a' ceui qui peut le prendre sans coup de feu...", vous ignorez la volonte' du peuple. Pour moi, le pouvoir appartient au vaillant peuple Mauritanien. Le pouvoir de SIDIOCA vient du fait que le peuple en votant pour lui, a investi son pouvoir en sa personne!!!!!

C'est decevant d'ecrire qu'Abdel Aziz a sauve' la Mauritanie de la dictature. Il faut etre un grand farceur pour penser que le President Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi est un dictateur. La meme chose est valable pour le president Ould Taya. Que n'avez-vous pas dit du digne fils de la Mauritanie Ould Taya? ET POURTANT APRES PLUS DE 20 ANS DE POUVOIR, PERSONNE NE PEUT NOUS MONTRER UNE GRANDE VILLA ET/OU UN COMPTE BANCAIRE BIEN GARNI QUI APPARTIENNENT AU PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA.
Aujourd'hui, notre pays a affaire a' une equipe illegitime et illegale qui a detourne' pas moins de 150 millions de dollars en six mois de pouvoir et qui est pret a' faire foutre la Mauritanie dans le petrin pour rester au pouvoir. Je dis tres simplement au General Abdel Aziz les mots suivants: VOUS AVEZ COMMIS DEUX HAUTES TRAHISONS. LA PREMIERE A COUTE' PLUS DE 30 MILLIARDS D'UM ET LA DEUXIEME A DEJA COUTE' PLUS DE 150 MILLIONS DE DOLLARS. NOUS AVONS UN PRESIDENT QUI NE PEUT TOUJOURS PAS REVENIR DANS NOTRE PAYS ET NOUS AVONS UN AUTRE PRESIDENT QUI NE PEUT PAS VOYAGER DANS LE MEME PAYS. LA MAURITANIE EST DEVENUE LA FARCE DU MONDE, ELLE EST ISOLE'E ET LES SANCTIONS NE TARDERONT PAS A' VENIR SI LES CHOSES NE CHANGENT PAS. PERSONNE NE VOUS A DEMANDE' DE "RISQUER" VOTRE VIE POUR NOUS "SAUVER". VOS ACTIONS QUE VOUS PENSEZ ETRE "SALVATRICES", ONT DONNE' DES RESULTATS OPPOSE'S. NOTRE PAYS A DEJA TROP SOUFFERT DE VOS ACTIONS. IL FAUT DONC PARTIR DU POUVOIR QUE VOUS AVEZ CONFISQUE' PAR LA FORCE!!!!!!
LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS NE SONT PAS DES ENFANTS. IL FAUT DONC CESSER DE LES TRAITER AINSI!!!! CE SONT EUX QUI ONT INVESTI LEUR POUVOIR DANS LA PERSONNE DU PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI. C'EST A' EUX DE LE RETIRER, A' LA FIN DE SON PREMIER MANDAT, S'ILS NE SONT PAS SATISFAITS. IL N'Y A ABSOLUMENT AUCUNE MANIERE DE RATIONNALISER ET/OU JUSTIFIER UN COUP D'ETAT!!!!!!!

Mr. Kimporte, personne ne veut la peau du General. Tous ceux qu'il a attaque' et qu'il continue a' attaquer, l'ont bien aime'. Le General Abdel Aziz est une fabrication du President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya.Ould Abdel Aziz ne s'est pas battu pour prendre la presidence parce que tout simplement Moawiya qui avait place' une confiance aveugle en lui, lui avait donne' les clefs de la presidence. Il a eu raison de la vigilance des chefs d'etat Major de la Garde et de l'Arme'e parce que ces derniers savaient la confiance que Moawiya placait en lui et n'ont jamais pense' qu'ils avaient affaire a' un coup d'etat. C'est le president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi qui a fait de lui un general et a place' sous son cammandement toutes les affaires militaires. Ai-je besoin de dire que c'est sur recommandation du president Ely que le president Taya a accepte' d'avoir Abdel Aziz a' la presidence.
IL NE FAUT DONC PAS NOUS PARLER D'INGRATITUDE ET DE TRAHISON! SI INGRATITUDE ET TRAHISON EXISTENT, IL FAUT BIEN LES CHERCHER DU COTE' DU GENERAL ET SES AMIS!!!!!
CECI ETANT DIT, NOUS NE LEUR SOUHAITONS AUCUN MAL MALGRE' LES NOMBREUX TORTS QU'ILS ONT INFLIGE'S A' NOTRE PAYS. TOUT CE QUE NOUS LEUR DEMANDONS EST DE SE RETIRER DU POUVOIR POUR LEQUEL ILS N'ONT JAMAIS ETE' ELUS ET RETABLIR TOUTES LES INSTITUTIONS DE NOTRE REPUBLIQUE POURQUE LA MAURITANIE PUISSE RESPIRER DE NOUVEAU.

Mon cher Kimporte, les vieux dont vous parlez sont meilleurs et beaucoup plus conscients que les imbeciles de ma generation qui controlent le pouvoir en ce moment meme chez nous. Eux, ils ont tenu leur premier conseil des ministre sous des tentes, ils ont donne' a' la Mauritanie une capitale et des infrastructures qui n'existaient pas. En d'autres termes, ils sont partis de rien pour nous donner un vrai pays. Ma generation (les naissances des anne'es 50,60 et 70),est entrain de tout detruire. Si ce ne sont pas les foutaises Palestiniennes, ce sont les foutaises d'autres pays qui nous preoccupent. Entre temps, nous oublions les priorite's qui sont cheres a' notre peuple!!!!
LE REGIME D'AL MARHOUM MOCTAR OULD DADAH ET LES REGIMES MILITAIRES QUI SE SONT SUCCEDE'S JUSQU'AU 3 AOUT 2005 ET LE REGIME DE SIDIOCA SONT MEILLEURS QUE LE REGIME ILLEGAL ET ILLEGITIME QUI EXISTE DEPUIS LE 6 AOUT 2008.
Les vieux ont absolument le droit de s'exprimer. Je consellerais plutot aux jeunes inconscients de la fermer!!!!

PS.

JE SUIS D'ACCORD AVEC VOUS SUR LE POINT SUIVANT: MR. AHMED OULD DADAH NE DOIT PAS ETRE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE!

bilkiss a dit…

A-,

l'Iran se trouve en Asie, il fait partie des pays du proche et moyen orient commev l'Arménie et le Yemen.

"les nouveaux amis de AZIZ", j'ai compris!!!

Amitiés

bilkiss a dit…

il faut lire ....j'ai pas compris!!!

Anonyme a dit…

شكرا لأمريكا على مساعدة موريتانيا في إرساء نظام ديمقراطي لا مجال فيه للاستيلاء على السلطة بالقوة، نظام الحريات المصانة لكل المواطنين، نظام دولة القانون. هذا ما كنا ننتظر من الرئيس المنتخب اوباما و فريقه، إذ لولا الديمقراطية و احترام الدستور الأمريكي و التداول السلمي على السلطة ما كان لأمريكي أسود ذي أصول افريقية أبوه مهاجر كيني مسلم أن يداعبه مجرد الحلم في الوصول إلى أعلى سلطة في أقوى دولة في العالم، هذا هو سر عظمة أمريكا.
شكرا لجنرالات أمريكا الأقوياء والعظماء على محافظتهم على بلدهم متماسكا و قويا بفضل تضحيتاهم الجسام مهما كانت صعوبة المهمة.و خطورتها هكذا تكون الوطنية أيها الجنرالات و الضباط الأميركيون الأحرار.
عقبى لنا في جنرالاتنا و ضباطنا الأبرار في الرجوع إلى ثكناتهم، و إرجاع الشرعية، و المحافظة على دولة المؤسسات، دولة التداول السلمي على السلطة، دولة القانون. ألا هل من مجيب قبل فوات الأوان؟

Anonyme a dit…

تعليق على طرد ممثل الانقلابيين في مؤتمر منظمات حقوق الإنسان الدولية:
عجبي لهذه الحكومة الانقلابية، ألا يوجد فيها شخص له مثقال ذرة من الحصافة و الحضور الذهني؟ بأي وجه يمكن لكم أن تدخلوا مؤتمرات حقوق الإنسان؟ هل بعدم احترامكم للدستور والاستيلاء على السلطة بالقوة؟ أم بإهاناتكم المتكررة وتجاوزكم لكل رادع قانوني أو أخلاقي في حق رئيس منتخب؟ هل بالزج بالخصوم السياسيين و تلفيق التهم لهم؟ أم بتكميم الأفواه ومنع حرية التعبير؟أم بالتصفية من الوظائف العامة لكل من تشتم فيه رائحة رفض الانقلاب أو احترام القانون؟ أم بقمع المتظاهرين المسالمين و ضربهم بالسياط و العصي و مسيلات الدموع؟

Anonyme a dit…

الأخ: حافظ
عند ما تقول بأنك كنت مهمشا، و أن أوديتك مشاء الله ستقيك من غدر الزمان ومن الحصار، فذلك مؤ شر على أن اهتمامك شخصي أو فئوي أكثر منه وطني، وهذا هو الفرق بيننا وهو مصدر الخلاف معك. حاول أخي الكريم أن ترتفع قليلا إلى مستوى التحدي و الخطر الحقيقي الذي يهدد كيان البلد واستقراره، أما لعب دور النعامة و ستر الرأس في الرمال فلا يفيدنا جميعا في هذا الظرف الصعب من تاريخ بلدنا العزيز. ليت الوضعية بهذه السهولة و البساطة التي تراها منها!.
أما قولك إن المناهضين للانقلاب يسعون لحصار البلد فهو إما تجاهل أو جهل منك بالقانون الدولي و باتفاقية كوتونو ومادتها 96 بالخصوص التي تنصص على معاقبة أي بلد موقع لها إذا تم الاستيلاء فيه على السلطة بالقوة، ولك أن تسأل نفسك بعد ذلك من استلي على السلطة بالقوة يوم 6 أغسطس 2008 في انقلاب عسكري؟
أما تخفيفك للاستحقاقات الدولية وسخريتك منها وقولك أن الأودية كافية فهو لعمري إما خفة في التفكير أو جهل بمعطيات الواقع. و حتى نساعدك في ترويض ذهنك و عقلك، نتمنى منك أجوبة على الأسئلة البسيطة التالية:
- أين كانت أوديتنا قبل الانقلاب و أيام الاستفادة من المعونات الدولية؟
- و هل كانت كافية لتأميننا من المواد الغذائية؟
- أين كانت هذه الأودية عندما ارتفعت أسعار المواد الغذائية عالميا السنة المنصرمة؟ هل استطعنا التصدير منها و الاستفادة من الأسواق الدويلة و من عملاتها الصعبة التي نحن بأمس الحاجة لها؟
- هل الأودية ستساعدنا في إقامة مصانع للملابس إذا ما تم الحصار؟
- أين مصانع الأدوية هل ستكفيننا الأودية في الحصول عليها، إذا ما تم الحصار ؟
- هل ستكفيننا الأودية في إنشاء مصانع للسيارات إذا ما تم الحصار؟
- هل تقترح علينا أيها الأخ الكريم الرجوع للتنقل على الإبل والحمير إذا ما تم الحصار؟
- ماذا سنفعل بشبكات الطرق والمطارات التي وعد بها الجنرال؟ هل سنأكلها أم نلبسها أم نتداوى بها إذا ما تم الحصار؟
- ماذا سنفعل بثروتنا السمكية و كيف نستفيد منها إذا تم الحصار؟ من سيشتريها إذا كنا في غنى عن المجتمع الدولي؟
-ماذا سنفعل بثروتنا المعدنية إذا ما تم الحصار؟ من سيشتري معادننا ويتعاون معنا في استغلالها إذا كنا في غنى عن المجتمع الدولي؟
- كيف سندافع عن أنفسنا و نكافح الإرهاب و عصابات المخدرات و أنواع الجريمة إذا ما تم الحصار؟
- أين مصانعنا للأسلحة إذا كنا في عنى عن المجتمع الدولي؟
- هل تقترح علينا أيها الأخ العزيز استخدام سيوف النخل و الدبابيس أم ماذا إذا تم الحصار؟
- كيف تستطيع قوات أمنا "الباسلة" الحصول علي مسيلات الدموع و السياط إذا ما خرج المتظاهرون الجياع و العريان، و أردوا العبث بالأمن العام، إذا كنا في غنى عن المجتمع الدولي و تم الحصار؟
- هل محي الجنرال و طلعته البهية و زياراته للأحياء الساكنة والمتحركة تكفينا إذا ما تم الحصار؟
- هل تكفي زيارات الجنرال الكرنفالية للمستشفيات من الصحة إذا كنا في غنى عن المجتمع الدولي و تم الحصار؟
- هل يستطيع الجنرال الحصول على اسكانير ليشتريه للمستشفيات الباقية أو إصلاح الموجود إذا تعطل إذا كنا في غنى عن المجتمع الدولي و تم علينا الحصار؟
- أترانا حقا سنظل صامدين و يصبح بلدنا أكثر أمنا واستقرارا و تماسكا إذا ما واصلنا طريق الانقلابات و تجاوز الشرعية المحلية والدولية وتم علينا الحصار؟
- هل يستحق علينا الجنرال التضحية بموريتانيا و استقرارها لإشباع نزوة وحب للسلطة مهما كلفنا ذلك من ثمن؟
أنافي انتظار أجوبة عقلانية منك أخي الكريم تساعدنا في تجاوز هذه الورطة التي و ضعنا عزيزك فيها فلا تبخل علينا قبل فوات الأوان.

Anonyme a dit…

Les Etats Unis d'Obama reagissent aux tracasseries infligées par la junte au Président Sidioca:

Call for Return to Constitutional Order in Mauritania


Press Statement
Robert Wood
Acting Spokesman
Washington, DC
January 23, 2009


President Abdallahi’s first attempt to return to Nouakchott since his ostensible release from detention by the military junta in December was blocked by junta security forces on January 22. President Abdallahi was denied permission to enter Nouakchott to deliver a planned address outlining his proposal for resolving the political crisis in Mauritania.

This incident and previous junta-organized demonstrations against the return of President Abdallahi to the capital clearly show that he is still being denied basic rights of movement and association and that his personal security may be at risk. We call on the military junta to permit President Abdallahi's full participation in the political process, to assure his freedom of movement and association, and to assure his personal safety.

The junta’s announced plans to organize unconstitutional elections along with its attempts to silence President Abdallahi and his supporters violate democratic norms. We reiterate our call for the immediate return to constitutional order.
2009/074

Anonyme a dit…

قالت الخارجية الأمريكية إن حرية الرئيس سيد محمد ولد الشيخ عبد الله لا تزال مقيدة بمنع العسكريين له من العودة إلى العاصمة نواكشوط, ودعت الخارجية الأمريكية في بيان صادر اليوم السلطات العسكرية إلى ضمان حرية ولد الشيخ عبد الله وأنصاره في التنقل والتجمع وكذلك ضمان حريته الشخصية، وذكرت أن أمن ولد الشيخ عبد الله موضع تهديد ودعت إلى عودة النظام الدستوري إلى موريتانيا،


و جاء في البيان الذي حصلت "تقدمي على نسخة منه (انظر النسخة الإنجليزية) أن قرار العسكريين تنظيم انتخابات غير دستوري، وانتقد الاعتداء على حرية ولد الشيخ عبد الله وأشار البيان إلى انتهاك المعايير الديمقراطية في موريتانيا
عن صحيفة تقدمي الالكترونية

Khalil Balla Gueye a dit…

erci LM pour ce merveilleux blog qui donne indifféremment la possibilité aux nazillons de tous acabits de dégorger toute leur haine raciale, mais qui laisserait dans le même temps au DENAZIFICATEUR et CLEANER que je serais la possibilité de neutraliser ces PERVERS RACISTES d’1 autre âge !J’ai bien l’impression que nous serions bien arrivés à la NIHATI EL MATÂV , en tout cas en ce qui me concerne !

яimσ a dit…

salut tous ,

voici une vidéo où alain joyandet revient sur la crise en afrique , mauritanie .

d'où on conclut qu'il n' y aura pas de senctions ciblées , ni retour de sidi .


la France trouve tout son intérêt en laissant un pays dans cet état ,tout le temps des mercenaires qui tirent les ficelles .

les mercenaires trouvent leurs comptes et la france aussi [...]

Khalil Balla Gueye a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

interview sur cridem:

***************************
Le Sénateur Mohcen Ould El Haj, Vice-président du Sénat que nous avons pu joindre par téléphone, a bien voulu accepter de répondre à nos questions, avec son légendaire franc parler.

Ahmed O. Nagi : Récemment, le Conseil Constitutionnel a préconisé le recours à un tirage au sort pour désigner le groupe des sénateurs soumis à renouvellement lors des élections prévues en avril prochain, qu’en pensez-vous ?

Mohcen Ould Haj : Je pense tout simplement que la solution du tirage au sort est conforme à l’équité. J’avais été l’un des rares sénateurs non membre du Groupe A, à l’avoir défendu au cours de la réunion du Bureau du Sénat qui s’était penché sur la question. J’ai estimé qu’il était à la fois injuste et inique que de vouloir imposer d’autorité à nos collègues sénateurs des circonscriptions de la série A (dont je ne fais pas partie), un renouvellement abusif, alors que l’élection globale de Janvier 2007 qui a en quelque sorte réinitialisé l’Institution, implique de facto, un nouveau départ.




A cet égard l’avis circonstancié émis par les avocats du Groupe A, est pertinent. Le Conseil Constitutionnel a invoqués des arguments de bon sens pour motiver son jugement et trancher une question qui prenait les allures d’une fausse embrouille juridique. Naturellement, je me réjoui que Les Sages soient allés dans le même sens que moi et que l’ont ait ainsi évité d’ériger l’arbitraire en règle. Ce n’est que justice.

Ahmed O. Nagi : Et pourtant, une rumeur persistante fait état d’un mécontentement dans les rangs des groupes B et C dont vous faites partie, on parlerait même d’un éventuel boycott par ces derniers de la séance du tirage au sort, en êtes vous informés ?

Mohcen Ould Haj : Non ! Mon sentiment est qu’il s’agirait d’une rumeur dénuée de tout fondement. Il n’y a pas de raisons autres que les cas de force majeure, qui fasse que des membres de la Haute Assemblée, se soustraient délibérément d’une procédure tout à fait légale qui, comme vous le savez, sera accomplie en toute transparence, conformément à l'article 2 (nouveau) de l'ordonnance n°91-029 du 07 octobre 1991, modifiée par l'ordonnance n°93-32 du 18 juillet 1993.




Étant moi-même à l’étranger pour des impératifs assez contraignants, je regrette de ne pouvoir prendre part à cette séance qui n’a aucun caractère exceptionnel.

Ahmed O. Nagi : Redoutez-vous l’éventualité que le groupe C auquel vous appartenez soit tiré au sort ?

Mohcen Ould Haj : Écoutez, personnellement, je n’ai aucune appréhension de me retrouver à nouveau devant les urnes. Aussi souvent qu’on mettra son mandat en jeu, on renforce sa légitimité et on consolide son assise politique. Donc si cet exaltant rendez-vous avec mes frères et sœurs Terouzis devait se confirmer à l’issue du tirage au sort, je l’envisagerai avec sérénité.

Ahmed O. Nagi : Comme à chaque fois que le Sénat est renouvelé, les membres de la Haute-Chambre éliront un nouveau bureau, serez-vous candidats à la présidence du Sénat?

Mohcen Ould Haj : Tout cela me semble prématuré mais, comme vous le savez, je suis membre d’une mouvance majoritaire au Sénat et qui, je l’espère, le restera à l’issue du prochain renouvellement partiel. Au moment opportun, notre mouvance mènera les consultations nécessaires pour proposer un bureau consensuel qui, de toute évidence s’inspirera de l’expérience des deux années passées et dont il faudra bien tirer de précieuses leçons.




Dans ce domaine, je ne suis pas partisan des démarches individuelles, je resterai lié par les décisions de ma famille politique qui sera, sans aucun doute plus exigeante que de par le passé, sur les profils à retenir et les critères de choix.

A ce stade, ce ne sont pas les candidatures au bureau du Sénat qui me préoccupent. Je pense plutôt aux initiatives fortes à prendre et aux choix décisifs à faire pour assurer le triomphe de mon candidat aux élections présidentielles qui, voyez-vous bien, s’approchent de nous à pas de géant.

Ahmed O. Nagi : Les média ont fait état d’une proposition de sortie de crise de la part de l’ancien président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, en avez-vous pris connaissance et qu’en pensez vous ?

Mohcen Ould Haj : Comme j’ai eu à le souligner à maintes reprises, la honteuse page du président déchu est définitivement tournée. Les décevantes élucubrations politiques de cet homme et les accès d’émotion de son entourage mafieux qui avait misé gros sur lui, (financement à coup de centaines de millions de la fondation KB, et autres largesses connues…) aujourd’hui aigri par leurs mauvais calculs, n’intéressent pas nos compatriotes.




Cet individu s’est introduit dans la vie politique nationale par effraction, j’ai eu l’occasion de m’exprimer sur cette question. Toutefois, il est à rappeler qu’au terme de son expérience non concluante, le président déchu a révélé aux mauritaniens et à la communauté internationale, toutes ses limites, bien en de ça de tout ce que l’on peut imaginer.




Quant à la solution « magique » de sortie de crise qu’il souhaite proposer, il aurait dû tout simplement y penser avant qu’il ne soit déchu, (quand le ciel allait s’effondrer sur le peuple, quand le riz avarié était vendu impunément à ses compatriotes et que les terroristes s’installaient librement dans les artères de Nouakchott alors que la drogue s’y négociait à ciel ouvert...). Comme le rappelle l’adage maure « Si S… avait une perle, il l’aurait portée ».

En définitive, il faut que l’instrumentalisation politicienne du Président déchu cesse. A Cet égard, je rappelle à la communauté des R’mouz El Vessad, une maxime de la Mauritanie profonde inspirée par nos valeurs morales traditionnelles qui stipule : « Li sirwalou mine izibdé, ma yissakhane » .

Ahmed O. Nagi : Je vous remercie Sénateur.

Interview réalisée par Ahmed O. Nagi




1 / 2 : Celui dont le Sirwal est en beurre, ne doit point s’approcher du feu





Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Khalil Balla Gueye a dit…

J'ai tjrs été un maniaque de l'orthographe et le demeure!Voici donc les 2 commentaires groupés !
--------------------------------

Merci LM pour ce merveilleux blog qui donne indifféremment la possibilité aux nazillons de tous acabits de dégorger toute leur haine raciale, mais qui laisserait dans le même temps au DENAZIFICATEUR et CLEANER que je serais la possibilité de neutraliser ces PERVERS RACISTES d’1 autre âge !J’ai bien l’impression que nous serions bien arrivés à la NIHATI EL MATÂV , en tout cas en ce qui me concerne !

24 janvier 2009 17:38
-------------------------------------
Bon les gars comme de dit ci haut, j’ai bien l’impression que ce serait bien le TERMINUS en ce qui me concernerait en tout cas !
Ceux qui devaient être CHÂTIES l’auront été amplement !Les AFFRONTS commis vis-à-vis de segments entiers de notre peuple auront été lavés par mes œuvres sans oublier ceux commis à l’encontre de MA MERE qui en aucun cas ne devrait être citée dans vos élucubrations racistes !
Non, rien de rien , je ne regrette RIEN (piaf)!Vous l’aurez bien cherché et trouvé !cela vous apprendra à vous en prendre aux RACES, aux MERES et à plus fort que vous dans tous les DOMAINES y compris votre spécialité maison !!
J’aurais tout essayé pour vous amener à prendre quelque ALTITUDE mais rien n’y fait !!Il ne me resterait alors plus qu’à vous laisser PATAUGER DANS LE MARGOUILLIS EN LEQUEL VOUS SEMBLEZ VOUS COMPLAIRE !Je garderai de ces 10 mois quelques reliques en guise de mauvais souvenirs voire de TROPHEES comme d’autres collectionnent les trophées de fauves de la savane :les noms et localisation de la plupart d’entre vous que je n’aurais pas jugé nécessaire de rendre publics , çà n’en vaudrait tout banalement pas la peine !
Merci à tous ceux qui m’auront épaulé au cours de cette œuvre de JAVELLISATION d’une certaine «pseudo-intelligentsia » !
KBG repu et rassasié « embered lekhlâg !!! » we ekhlâgou bârde

24 janvier 2009 1

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je veux dire que l'iran est un nouvel ami de la RIM parceque les US sont contre Aziz. Le pays n'a jamais traficote avec l'iran. Vous vous souvenez que j'ai deja dit de faire attention avec la presence militaire americaine en RIM, car les iraniens nous prendraient pour cible rien que pour emmerder les ricains. Donc l'interet de l'iran pour notre pays est evident avec la visite du VP iranien. Ils vont financer les islamistes, les moderes et leurs fous. A-

Anonyme a dit…

"La première tentative de retour du Président Abdallahi à Nouakchott depuis son ostensible libération par la junte militaire en décembre a été bloquée par les forces de sécurité de la junte le 22 janvier. Le président Abdallahi a été empêché de retour à Nouakchott, où il devait prononcer un discours présentant ses propositions de sortie de crise en Mauritanie.

Cet incident, ainsi que les manifestations organisées par la junte contre le retour du Président Abdallahi dans la capitale montrent clairement que sa liberté de mouvement et d'association lui sont déniés, et que sa sécurité personnelle n'est pas garantie. Nous appelons la junte militaire à permettre au président Abdallahi sa pleine participation au processus politique, à assurer sa liberté de mouvement et d'association, ainsi que sa sécurité personnelle.

L'annonce, par la junte, de l'organisation d'élections anticonstitutionnelles, concomitante avec son effort pour réduire le président Abdallahi et ses soutiens violent les principes démocratiques. Nous réitérons notre appel à un retour immédiat à l'ordre constitutionnel."

President Abdallahi’s first attempt to return to Nouakchott since his ostensible release from detention by the military junta in December was blocked by junta security forces on January 22. President Abdallahi was denied permission to enter Nouakchott to deliver a planned address outlining his proposal for resolving the political crisis in Mauritania.

This incident and previous junta-organized demonstrations against the return of President Abdallahi to the capital clearly show that he is still being denied basic rights of movement and association and that his personal security may be at risk. We call on the military junta to permit President Abdallahi's full participation in the political process, to assure his freedom of movement and association, and to assure his personal safety.

The junta’s announced plans to organize unconstitutional elections along with its attempts to silence President Abdallahi and his supporters violate democratic norms. We reiterate our call for the immediate return to constitutional order.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

16:19

Le département d'Etat d'Obama réitère son appel à un retour à l'ordre constitutionnel

"La première tentative de retour du Président Abdallahi à Nouakchott depuis son ostensible libération par la junte militaire en décembre a été bloquée par les forces de sécurité de la junte le 22 janvier. Le président Abdallahi a été empêché de retour à Nouakchott, où il devait prononcer un discours présentant ses propositions de sortie de crise en Mauritanie.

Cet incident, ainsi que les manifestations organisées par la junte contre le retour du Président Abdallahi dans la capitale montrent clairement que sa liberté de mouvement et d'association lui sont déniés, et que sa sécurité personnelle n'est pas garantie. Nous appelons la junte militaire à permettre au président Abdallahi sa pleine participation au processus politique, à assurer sa liberté de mouvement et d'association, ainsi que sa sécurité personnelle.

L'annonce, par la junte, de l'organisation d'élections anticonstitutionnelles, concomitante avec son effort pour réduire le président Abdallahi et ses soutiens violent les principes démocratiques. Nous réitérons notre appel à un retour immédiat à l'ordre constitutionnel."

President Abdallahi’s first attempt to return to Nouakchott since his ostensible release from detention by the military junta in December was blocked by junta security forces on January 22. President Abdallahi was denied permission to enter Nouakchott to deliver a planned address outlining his proposal for resolving the political crisis in Mauritania.

This incident and previous junta-organized demonstrations against the return of President Abdallahi to the capital clearly show that he is still being denied basic rights of movement and association and that his personal security may be at risk. We call on the military junta to permit President Abdallahi's full participation in the political process, to assure his freedom of movement and association, and to assure his personal safety.

The junta’s announced plans to organize unconstitutional elections along with its attempts to silence President Abdallahi and his supporters violate democratic norms. We reiterate our call for the immediate return to constitutional order.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

Vous êtes tellement ignorant,Obama n`a rien à voir avec ce communiqué, fait par l`ambassadeur de bush, Boulware.

Le communiqué est fait par le porte-parole par interim du département d`Etat, donc de la vieille clicaille, qui sera remplacé et dont bien sûr le petit ambassadeur de bush le déchu, boulware.

bilkiss a dit…

A-,

tu m'inquètes quand tu parles des islamistes sur ce ton!!!
surtout s'ils sont financés par l'Iran!!!
donc l'Iran est fort probable qu'il soit derrière toutes ces attaques terroristes en Mauritanie!

je savais pas non plus qu'il y'avait une aussi importante présence militaire américaine en RIM!!!

ça peut sauté à tout moment!!!
la vigilance est fortement recommandée!!!

Amitiés

Ɔopiarpegar a dit…

O. Bouamatou vs L'Alchimiste : Episode deux
24-01-2009
Le milliardaire mauritanien Mohamed Ould Bouamatou a décidé de porter plainte, pour diffamations et injures, contre Abdallahi Ould Mohamed Salem, un mauritanien résident en France. Ould Mouamed Salem, un docteur en pharmacie qui signe sur internet avec le pseudonyme "L'Alchimiste" déclare, à Taqadoumy, avoir reçu une convocation de la justice, en France.

Ceci est la seconde plainte de Ould Bouamatou contre L'Alchimiste ; déjà, en 2006, O. Bouamatou avait tenté de poursuivre le même, cette fois pour diffusion de fausses informations.

L'Alchimiste avait effectivement posté plusieurs textes très virulents contre le régime de Maaouiya Ould Taya mais, selon lui, il y dénonçait toujours la dictature, loin des attaques personnelles.

Et OuldMohamed Salem d'exprimer son étonnement quant à cette nouvelle requête qui, selon lui, n'a pas lieu d'être : il avait décidé, de lui-même, de cesser d'écrire sur internet depuis la chute de Ould Taya, en août 2005.

Approché par Taqadoumy, un avocat français spécialiste du délit numérique affirme que la prescription en matière de diffamation sur Internet était de 3 mois ; il avait pour point de départ le jour du premier acte de publication et non le jour du constat des faits (jurisprudence Cass / Crim du 30 janvier 2001) ; l'arrêt du 16 octobre 2001, rendu par la chambre criminelle de Paris, va plus loin en précisant que la disponibilité du propos litigieux sur Internet ne proroge pas le délai de prescription.

Selon cet avocat, même si le texte injurieux est accessible par téléchargement, moteur de recherche ou par un site internet, après le délai de prescription de 3 mois à partir de la première publication, il n'est plus possible d'intenter une action sur le fondement de la diffamation et de l'injure.

D'après un ancien employé de Ould Bouamatou qui a requis l'anonymat, l'objet de ses plaintes répétés est surtout dissuasif : L'homme d'affaire mauritanien, objet de critiques répétés de la diaspora, a l'intention de s'impliquer davantage dans le champ politique. Il compte donc sur l'effet psychologique de ces procédures en justice, afin de décourager ses détracteurs.

Dans un registre afférent, d'après Reporter Sans Frontière (RSF), cité par le quotidien parisien Le Monde, Abdel Vettah Ould Abeïdna, un journaliste mauritanien, avait été reconnu coupable de "dénonciation calomnieuse" à l'égard de Ould Bouamatou, qu'il avait mis en cause dans une affaire de drogue.

Ould Abeïdna est toujours incarcéré à la prison civile de Nouakchott, après son extradition le 30 novembre 2008, de Dubaï où il s'était réfugié.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

Call for Return to Constitutional Order in Mauritania

Press Statement

Robert Wood

Acting Spokesman

Anonyme a dit…

A-, tu es en train d`éxagérer avec le rôle de l`iran.

La République Islamique de l`Iran n`est terroriste qu`aux yeux sataniques du pauvre bush viré.
Il s`agit d`une grande Nation qui se respecte et proclame ses principes solennellement, sans peur et sans reproche.

La preuve son soutien à Hamass à Ghaza, que certains traîtres arabes, tels moubarek,abdalla de la jourdanie et l`arabie saoudite, qui ont demandé à Israel de liquider physiquement le Hamass à Ghaza.

A-, votre pseudo vous qualifie suffisammnet.

maatala a dit…

Salam

Couly a dit

"Je suis bien fache' que des gendarmes Mauritaniens qui sont sense's savoir les lois en vigueur, puissent agir ainsi a' l'endroit du president legitime de la republique Islamique de Mauritanie.
Comme le President de l'Assemble'e Nationale l'a si bien dit, ce genre de comportement n'a absolument rien de Mauritanien"

---------------------------------

Pour mémoire, je rappelle quelques pratiques typiquement Mauritaniennes:

- Les événements de 1989

- L'assassinat de Ten Youssouf gueye

- Les tortures des Nasséristes , des baathistes, des négro-africains et de divers opposants

- L' emprisonnement de DADDAH, de Haidalla

- La torture des Des Hannana, minih and Co

Alors Couly,

As-tu une fois dénoncé ces pratiques et leur commanditaire : le petit caporal.

Le problème avec toi c'est que tu as la mémoire sélective dit le FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Kivaya... Face au Général, changeons de stratégie ! / Mohamed Mahmoud O. Maloum
24-01-2009
"Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur." Beaumarchais

Hier la scène de ce gendarme demandant à son président de décliner son identité sous peine de « serrer sa droite » et attendre comme un vulgaire « taximan » contrevenant, m'est insupportable a ce qu'elle comporte de vexation et d'humiliation d'un vieux connu pour sa vertu, son sens élevé du respect et sa sagesse.

Cet acte gravissime n'est qu'un épisode d'une série (L'épisode du jet de pierre et celui de kidnaping par deux membres du HCE en décembre s'inscrit dans la même veine) qui n'est pas prête à s'arrêter et qui s'inscrit dans une stratégie dont l'objectif est de FAIRE RENONCER LE VIEUX SAGE A SES FONCTIONS PAR LA FORCE DE L'USURE PSYCHOLOGIQUE.

vade-mecum des stratégies de lutte politique

il existe trois stratégies de lutte politique, fonctions du degré d'oppression exercé par le dirigeant du moment et de la nature de ce dirigeant:

-la stratégie de lutte politique pacifique

-la stratégie de lutte politique sous occupation.

-la stratégie de lutte politique contre la dictature par l'Agit-Prop

1-la stratégie de la lutte politique pacifique sous un régime démocratique est la plus paisible et sa pratique suppose un pays entrée dans une aire de maturité politique qui met les régimes à l'abri des secousses aux conséquences imprévisibles.

C'est cette méthode que nous avions adopté avant le 6 août. Lorsque les médias publiques étaient pluralistes et ceux privés réellement libres. nous utilisions les voies appropriées et pacifiques que permet la loi régissant les libertés publiques garanti par la constitution. C'est aussi ce moyen de lutte qu'on choisit les opposants démocrates dirigé par un certain Obama aux États-Unis pour arriver a l'alternance et peut être a une autre alternative politique.

cet exercice démocratique se pratique par les écris, les pétitions, les débats d'idées, les conférences de presse , les meetings et autres manifestations.

Mais cette stratégie est elle encore adaptée a la donne politique actuelle issue du putsch du 06 août ? Convenez avec moi que c'est NON .

et mes amis du FNDD doivent se faire a l'évidence a cette réalité amère: l'heure n'est plus cette attitude accommodante. Osons le dire : notre stratégie n'est plus adapté a la gravité de la situation et l'épisode des jets de pierres contre la maison du président doublée de celle de wad naga, n'est pas pour me démentir.

2-la lutte sous l'occupation : lorsque un pays est sous occupation la lutte armée est recommandée, même si des stratèges comme ceux de l'ANC réussirent a avoir tout le temps deux fers au feu ; on négocie d'une main et on bombarde l'ennemi de l'autre. les farouches palestiniens ayant perdu un grand leader-stratège comme Arafat, n'ont pas su continuer avec la même habileté a jouer cette stratégie.

si je suis convaincu que les États arabes sont sous une forme d'occupation « endogène » dont les conséquences socio-économiques sont pire qu'une vraie occupation par un pays étranger, leurs peuples seront obligé tot ou tard d'adopter cette stratégie pour se « libérer » de leurs dictateur, comme le firent ceux d'Amérique latine dans les années 80 et les africains depuis quelques années.

3-la stratégie de lutte politique contre la dictature par l'agit-prop : c'est a mon avis la seule qui vaille en face de ce général arrogant. cela fait six mois qu'on organise des conférences de presses et autres actions relevant d'une stratégie caduc. Six mois que notre stratégie basée sur un pacifisme de bonne aloi aussi stérile qu'avilissant, empêche d'en découdre avec celui qui n'a pas hésité pourtant a mettre l'avenir de tout un pays en péril juste pour garder son influence sur la scène politique.

Six mois qu'un général mutin met un pays tout entier sous sa botte par petite touche, emprisonnant par ci, humiliant un président élu par la, s'entêtant en face d'une opinion internationale dirigé par une France qui n'a jamais levé le doigt pour aider un seul démocrate africain issu de son ancien pré-carré, à accéder au pouvoir par la voie démocratique. D'ailleurs c'est plutôt l'inverse, la France à invariablement lutté contre l'avènement de véritables démocraties en Afrique francophone. Le peu de leaders ayant pu miraculeusement accéder au pouvoir démocratiquement, le furent au détriment du candidat soutenu par les réseaux barbousards de la françafrique. C'est le cas de Wade face à Diouf au Sénégal en 2000. de Yayi Bonni face à Oumbedji au Benin en 2006. de Ravalomanana face à ratsiraka au Madagascar en 2002 (pour ne citer que ces trois exemples ) et probablement du retour de la légalité en Mauritanie. D'ailleurs pourquoi la France, en compétition commerciale avec une Chine sournoise et se souciant peu de la nature des régimes avec lesquelles elle commerce, agirait autrement, contre ses interrets commerciaux qui sont exactement a l'antipode de la démocratie dans nos pays.


Rappelez vous de la ruée des sociétés Total et autre pizzorno chez le général Aziz au moment ou le quai d'Orsay faisait semblant de jouer la partition de la démocratie avant que les barbousards et leur réseaux ne finissent par maîtriser le levier la décision transmis par l'ambassadeur de France a Nouakchott. Il est vrai qu'il est plus aisé d'obtenir des contrats avantageux sur le pétrole ou le gaz face à un général illégitime, structurellement fragilisé et ne rendant compte qu'à une conscience dont il est dépourvu, plutôt qu'en face d'un président élu obligé de passer par les deux chambres de son parlement si ce n'est toute la société civile, pour prendre une signer des contrats aussi juteux. C'est cynique mais c'est la réalité des rapports entre la France et l'Afrique, le reste n'est que littérature qui n'engage que ceux, crédule, qui y croit.

Mais cette stratégie suppose d'abord une évolution de l'état d'esprit de nos leaders politiques. Qui doivent rompre avec la facilité consistant à justifier leur manque de courage par une prétendue incapacité quasi génétique des mauritaniens à se révolter. NON et Mille NON .

La journée de Gaza vient de prouver le contraire. Et puis, aucun peuple fut il éduqué ou réputé comme tel n'agit spontanément en dehors d'un encadrement visionnaires de véritables leaders politiques capable de susciter l'adhésion aussi bien par leur courage physique, leur sincérité et leur pérennité dans la lutte. Notre peuple assiste médusé, au désespérant spectacle d'une élite fossilisée qui oscillent entre laudateurs génétiques, déserteurs de la scène et mollassons structurels, ce peuple ne peut aller de l'avant et tenter l'assaut final sur un palais usurpé par son ancien gardien.

Les peuples tous les peuples n'agissent que lorsqu'ils voient une élite politique courageuse et capable de baliser le chemin de la liberté. C'était le cas du peuple malien en 1991 et malgache 2002.

il faut faire « feu de tout bois ». autrement tout ce qui peut rendre la vie difficile au général : seet-in , ville morte en premier puis tracts confrontations organisé avec les forces de l'ordre en seconde phase afin de banaliser les lacrymogènes et les matraques . Sans jamais ce soucier du caractère légal ou non des manifestations cela importe peu, car cette « légalité » là n'est jamais qu'une limite arbitraire fixée par un général lui même illégal afin de pérenniser sa forfaiture.

D'ailleurs quelle contradiction dans la stratégie du FNDD ? comment peut on déclarer un régime illégal et lui demander d'autoriser des manifestations relevant du régime juridique de la simple déclaration.

l'exemple de gbagbo en 2000 qui était en tête de la manifestation et qui a finit par occuper le palais tendis que le corps de l'autre général gisait dans une poubelle a coté du plais. Le général Guei avait non seulement finit dans une poubelle de la ville avant de rentrer dans celle éternelle de l'histoire....

jamais l'histoire n'a vu le retour d'une légalité usurpé par la force des baïonnettes a un président dont l'unique arme, pour le moment, est l'injonction.

Pourquoi les stratèges du président sidi ne lui avaient pas préparé un plan B ?

Pourquoi n'ont ils pas plutôt conseiller au vieux sage de planter 50 tantes a Wad-Naga, allumer un feux de bois et se comporter en leader assiégeant une capitale occupé par un usurpateur ?

Pourquoi sidi continu à accepter ce fait accomplit sans agir par des actions a la mesure de la gravité du défi ?

Le retour a Lemden n'était il pas un signal de faiblesse envoyé a ce général enivré jusqu'à la lie par une force qui n'existe que dans sa tête ou dans nos esprits de froussards doublés de lâches ? On disait aussi le régime de Taya solide, c'était un château de carte malgré 20 ans de consolidations, que dire de celui qui n'a pas encore un an .

Oui, j'avais écris ici même mon admiration pour la sagesse et l'esprit démocratique de Sidi avant le 06 août ( pourtant je ne l'avais pas soutenu malgré son invit, car je voyais derrierre lui l'ombre envahissant de aziz), autant cet esprit est indispensable dans une démocratie apaisée et apaisante, autant il est contre productif car synonyme de faiblesse et de manque d'initiatives, dans une conjoncture aussi grave que celle que nous vivons.

Au delà de la reprise de la légalité, cette stratégie recelle deux vertus de long terme:

-démontrer a ce peuple 1000 fois trahis par son élite que la courbette n'est ni une fatalité ni l'apanage de tous .

-lancer un avertissement définitif a tout potentiel aventurier en treuillit que ce pays n'est plus une rente viagère que les militaires se passe entre eux a l'avenant.

Je m'attend déjà à la réaction des âmes sensibles, me reprocher de pousser a la guerre civile ou autres chimères de cet acabit. Je les rassure. dans cette crise et contrairement a celle de 1989 les lignes de fractures n'épousent guerre les contours de l'éthnisisme, le conflit culturel et encore moins religieux, avatars susceptibles de provoquer une guerre civile. Et puis une guerre civile cela suppose des groupes convaincu de la justesse d'une cause au point d'être prêt a y perdre la vie, ce n'est pas le cas des soutiens du général, a la première alerte sérieuse ils retourneront leur armes contre lui.

notre cas de figure relève plutôt d'un conflit entre un général sans base convaincu et un peuple pris en otage. Alors se battre par tous les moyens, je dis bien tous les moyens pour faire échouer ce putsch est tout a fait légitime et cela ne provoquera aucune guerre civile ni même perte humaine, seul un général arrogant et aventurier y perdra ...


maatala

bilkiss a dit…

Chér Maata,
bien dit....lol

Sidioca n'a eu que ce qu'il mérite!!!
s'il pouvait rentrer tranquillement à Nktt, sans tapages!!!
s'il pouvait faire comme tout les présidents qui l'avaient précedés!!

s'il pouvait faire preuve d'un tout petit peu de patriotisme, mais la fièrté et l'orgueil mal plaçés, plus ces conseillers de merde le meneront vers NULLE PART!!

le manque de MODESTIE est son plus grand ennemi.

Fraternellement,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Ano du 24 janvier 2009 20:03

Je n'ai nullement dit que l'Iran n'est pas une grande nation, ni je n'ai dit qu'elle est terroriste. Ce que j'ai dit est qu'il serait dangereux de rentrer dans un jeu dans lequel on s'en sortira blessé serieusement. Le soutien de Ould Taya à l'Irak doit nous avoir donné une leçon. Repeter une betise juste pour maintenir des putshistes au pouvoir n'est pas intelligent à mon avis.

Je ne te tient pas rigueur pour la qualification de mon pseudo.Ce n'est qu'un pseudo et au moins je signe, toi pas.

A-

Bebe BA a dit…

Chère Bilkiss,

Le plus grand ennemi de Sidioca n'est le manque de MODESTIE mais plutôt sa famille et ses soi disants partisans qui lui font faire du n'importe quoi!
Mais c'est quelqu'un de très modeste mais sans aucune personnalité, manipulable à souhait

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Sidi Ould Cheikh Abdallahi est encore le Président de la République Islamique de Mauritanie jusqu'en 2012. Aziz ne l'est pas. A-

bilkiss a dit…

Chère Bébe Ba,

ravie de te lire!!!!

UNE MARIONNETTE aux mains de son entourage cupide et de mauvaise foi pour résumer!!

Amicalemment,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Ma reponse a chacune de tes reactions ci-dessous:


Uno: tu m'inquètes quand tu parles des islamistes sur ce ton!!!

Reponse: je n'aime pas les regimes taliban

Due: surtout s'ils sont financés par l'Iran!!!donc l'Iran est fort probable qu'il soit derrière toutes ces attaques terroristes en Mauritanie!

Reponse: je n ái jamais dit que les iraniens etaient derriere nos barbus. C'etaient les americains et l'Algerie. Si tu avais pris la peine de lire les travaux de François Gèze, de Selima Mellah et de Jeremy Keenan, tu serais deja edifieé. Utiliser les djihadistes pour accuser Sidioca de les aider participait à un plan pour le faire partir legalement à travers les membres du parlement et du senat infeodes aux militaires.


Tre: je savais pas non plus qu'il y'avait une aussi importante présence militaire américaine en RIM!!!

Reponse: tu te souvient de 200+ militaires US qui etaient partis au Nord faire du 'developpement". J'avais dit en ce moment qu'on risquait de voir les iraniens financer des anti-americains, rien que pour les emmerder. Ces 200+ militaires US ont quitté le Nord un jour apres Tourine (il ils l'ont dit les US). Donc j'avais vu tres juste comme la junte sous la pression des US , ont tendu la main aux iraniens.

Quatro: ça peut sauté à tout moment!!!
la vigilance est fortement recommandée!!!

Reponse: bien sur que ça va peter. Nous sommes en guerre contre plus puissants que nous. Regarde ce qui s'est passé en Georgie, au Soudan, en Somalie, au Congo et meme à Gaza. Personne n'en voudra ici. Donc tu as parfaitement raison de dire d'etre vigilant. On peut condamner, couper les relations, dire ce qu'on veut, et meme faire un coup contre Sidioca, mais il n'est pas necessaire de se faire des ennemis unitilement.

Amitiés. A-

Anonyme a dit…

j vien de lire un article de hamahoulah sur taqadoumy j trouve qui il a tort les nègres il represent 5% c rien pour walata ou inayil ou bien azlatte kbg le bagn de walata ela iyhanik.

bilkiss a dit…

A-,

Mokhtar DADDAH n'etait plus président aprés le coup d'etat de 78!

Moustapha non plus,
Ould LOULY non plus,
Haidalla non plus,
Taya aprés avoir battu le record de longitivité n'est plus président non plus aprés le coup 05 JUIN!!!

comment Sidioca peut-il faire exception?
echapper à la règle?
c dommage mais c ainsi que ça se passe chez nous.

Amitiés

bilkiss a dit…

A-,

merci pour tout cet effort, répondre à mes naives questions!!!

ces clarifications, j'en avais besoin!!
tu sais, Chér Ami, moi les islamistes, le terrorisme c pas vraiment mon fort, je lis presque jamais, tes écrits sur Canalh me permettent d'être dans le bain et ça me suffit!!!
je prefère lire autre chose!!!

me voilà renseignée et prévenue!!!

Amitiés,
bilkiss

Anonyme a dit…

Bilkiss,

le cas de Sidi Ould Cheikh Abdallah fait exception au cas d'El Marhoum Ould Daddah et des autres putshistes qui l'ont suivi pendant ces 30 dernieres annees. Merci de lire cette lettre ouverte du Prof Ely au President Sarkozy. Avec ce qu'il a ddit, il est inutile de dire plus. Nous avons decidé abvec nous memes et la communaute internationale d'en finir avec les coups d'etat. Quel est le probleme?

amitiés. A-

===========



jeudi 23 octobre 2008


A Son Excellence Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, Président en exercice de l’Union Européenne

Monsieur le Président,

Le coup d’Etat du 6 Août 2008, est une atteinte directe à la volonté du peuple mauritanien qui, en Mars 2007, s’est exprimé par un suffrage universel salué par toute la communauté nationale et internationale et a élu à une majorité écrasante de 52 % son Président de la république.


Cette élection libre , transparente et démocratique depuis 1978 date de l'avènement des régimes militaires en Mauritanie, a été supervisée par d’éminents observateurs internationaux, personnes physiques et morales, et a bénéficié du soutien moral et financier de l’Union européenne et de sa caution en tant que berceau historique des démocraties.



Monsieur le Président,


La violence faite aujourd’hui au peuple mauritanien à travers le renversement de ses institutions démocratiquement élues, et le piétinement de sa volonté librement exprimée ne peut trouver sa justification nulle part et certainement pas dans un argumentaire inventé de toute pièce par une junte putschiste pour justifier son forfait. Argumentaire qui, au-delà du cynisme qui s’en dégage, n’étant autre que le « redressement de la Démocratie ».
-

Un général, chef d’une garde présidentielle, qui renverse le président démocratiquement élu d’une nation en justifiant son acte par un tel argument pourra-t-il trouver dans un esprit rationnel raison d’écouter ?

Un général limogé par le Président de la République au nom de ses prérogatives constitutionnelles de « chef des forces armées », a-t-il le droit de contester un tel acte et à fortiori commettre un coup d’Etat ?

Qu’adviendrait-il de la Démocratie si chaque fonctionnaire se rebellait contre un acte administratif à lui défavorable et si chaque soldat se servait de ses armes contre son chef ?

Monsieur le Président,


Le putschiste qui a commis ce coup d’Etat, en bafouant toutes les lois constitutionnelles, le justifie par le danger qu’un tel décret le limogeant et le remplaçant par un autre officier entrainerait pour la stabilité du pays. Or il n’en est strictement rien. Tout officier est remplaçable par un officier de même valeur et cela ne justifie pas les coups d’Etat.

Un tel acte est aujourd’hui présenté à la communauté internationale, par une pléiade de commis malléables et corvéables à merci, comme un acte salvateur visant à protéger la Démocratie mauritanienne contre la politique menée par le président de la République renversé, ce qui ne correspond nullement à la réalité.

Durant ces quinze mois au pouvoir, le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, n’a jamais commis une infraction ni contre la loi , ni contre le jeu normal des institutions démocratiques. Il a été un président au dessus de tout soupçon.

C’est au contraire le général putschiste qui considérant, le Président comme son vassal puisqu’il a contribué à son élection, a voulu lui dicter ses choix et sa politique.

Face à sa résistance, il a déployé tout un mécanisme de déstabilisation institutionnelle, notamment un lobby parlementaire acquis à sa cause pour empêcher tout bon fonctionnement des institutions. Il a crée de toute pièce une fronde parlementaire qui s’est attaquée à l’institution présidentielle, qui a bloqué les choix gouvernementaux du Président et qui a généré des tensions jusque dans l’entourage familial immédiat du président.

Cette fronde, malgré les blocages qu’elle a générés durant des mois,, n’ayant pas abouti à déstabiliser le Président , il fallut alors recourir au coup d’Etat. Le décret présidentiel limogeant le général putschiste n’en fut qu’un catalyseur dans lequel les putschistes ont pu trouver mille et une raisons pour justifier leur forfait. Notamment la volonté du président de "décapiter" l’armée , de plonger le pays dans le chaos ou d’instaurer l’insécurité face au terrorisme. Raisons qui sont d’autant une cogitation mégalomane d’un général qui, hantant depuis longtemps les allées du pouvoir, se croyait indispensable. Un putsch pour reprendre ce qu’il a toujours considéré , à l'instar du chapelet de putschistes qui l'a précédé, comme son propre patrimoine : l’Etat.

Monsieur le Président,

Les militaires sont-ils les plus indiqués pour établir la démocratie ou constitutionnellement habilités à la « redresser » ? Le code militaire et les lois martiales s’établissent sur la discipline pas sur la démocratie. Une discipline à mettre au service d’une démocratie, pas sa destruction.

Aujourd’hui, la junte clame que les institutions démocratiques continuent à fonctionner normalement, ce qui est une aberration constitutionnelle. En l’absence du président de la République « incarnation constitutionnelle » de l’Etat, le parlement s’en trouve par la même neutralisé. Seul le président de la République a, constitutionnellement, autorité pour convoquer les sessions parlementaires. Les deux présidents de l’assemblée et du Sénat ayant depuis les premières heures du putsch refusé toute collaboration avec la junte , témoignant ainsi davantage de l’illégalité des sessions parlementaires convoquées d’autorité en violation de la constitution.

C’est autant dire qu’il s’agit d’un parlement fictif peuplé par un nombre de sénateurs et de députés d’une fronde toute acquise aux putschistes. Parlement qu’ils ont continué à convoquer pour entériner l’idée d’une continuité libre et démocratique des institutions de la République. Parlement présidé par des vice-présidents autoproclamés en vertu d’un règlement intérieur caduc . Le président du Sénat et le président de l’Assemblée nationale ayant pris leur distances face à cette comédie parlementaire et n’ont jamais participé depuis le putsch à ces mises en scènes « législatives ».

Parlement maintenu formellement en fonctionnement pour des objectifs de règlements de comptes personnels qui n’honorent ni le pays ni la République. Car durant ces deux mois du putsch son activité s’est exclusivement consacrée à humilier, par des convocations répétitives et sous contrainte, l’épouse du chef de l’Etat renversé et à mettre en place une Haute cour de justice pour dissuader et dégrader l’image du Président de la République devant l’opinion nationale et internationale. Une activité pseudo-parlementaire toute orientée vers la vindicte et n’a de législatif que le nom. Est-ce là la mission d’un parlement qui participe aux institutions démocratiques ?

Jamais un parlement n' a fonctionné et ne fonctionnera sans ce qui justifie l’existence et l’équilibre des trois pouvoirs dans l’Etat. L’exécutif, le législatif et le judicaire. Or l’exécutif mis sous séquestre et le judiciaire mis au service de la dissuasion opposante, que reste-il de la démocratie, des droits et des libertés publiques ?

Non seulement, l’esprit des lois est violé et les corps institués réduits à se consumer sous la volonté d’une junte qui veut imposer aux institutions républicaine son existence.

C’est ,en concaténant l’histoire, mettre Montesquieu au service de Machiavel et envoyer Talleyrand bénir Danton sur l’échafaud .

Monsieur le Président,

Ce qui se passe actuellement en Mauritanie, est une des plus grandes mascarades que nos institutions aient vécues depuis l’indépendance. Des putschistes qui prennent le pouvoir en instrumentalisant des parlementaires au garde-à-vous, acquis à leur cause corps et âme et dont la plupart leur doit son élection. Parlementaires qui ne sont pas eux-mêmes saufs de tous les reproches que l’on peut faire à l’entourage du président et à son dénigrement.

Monsieur le président,

Notre peuple épris de paix et de justice, demande instamment que cessent ces violences qui lui sont faites, que ces militaires qui ont pris depuis plus de trente ans le pli des coups d’Etat , et la manipulation des hommes et des institutions trouvent une dissuasion suffisamment forte pour les contraindre à ne plus jamais recommencer.

Et cette dissuasion ne peut venir que du peuple avec l’aide de la communauté internationale, celle éprise de justice et de liberté.

Or le peuple mauritanien après plus de trente ans de dictature militaire, n’en peut plus. Réduit à la misère dans un des pays parmi les plus riches .Classé parmi les pays les plus pauvres malgré des richesses faramineuses mais dilapidées durant tant d’années de régime militaire

Monsieur le Président,

Le terrorisme n’est pas né avec le Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi. Le tragique 11 septembre en témoigne à l’échelle mondiale et les non moins tragiques évènements en Algérie notamment et en Mauritanie ( la tragédie de Lemgheity en Mauritanie), durant le régime qui a précédé celui de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, en témoignent à l’échelle de la sous-région maghrébine.

Faire croire que le Président Ould Cheikh Abdallahi a permis le terrorisme en Mauritanie ou qu’il l’a encouragé est une contre-vérité. La vérité est à chercher ailleurs dans le développement du terrorisme dans la sous-région et son expansion . Expansion qui n’a pas trouvé devant elle une résistance militaire et sécuritaire puisque les chefs de l’armée obnubilés par le pouvoir, vivant dans ses allées, peu préoccupés des troupes ni de la mission de défense du territoire et son intégrité qui leur est constitutionnellement confiée, sont certainement les premiers fautifs.

Un général concentrant à Nouakchott, l’essentiel de l’armée , de ses munitions et des moyens dont elle dispose et qui tout orienté vers la conquête du pouvoir puisque c’est son deuxième putsch, n’a pu servir son pays qu’en détruisant ses institutions démocratiques.. Et la dernière tragédie de "Tourine" témoigne bien de l’état de vulnérabilité dans lequel se trouvent nos troupes face à un ennemi terroriste et sournois.

Monsieur le Président,

Toute personne, douée de raison, ne doit pas vous dire qu’il faut œuvrer dans le sens des sanctions contre la Mauritanie. C’est une option qui ne doit pas trouver auprès de vous et de vos alliés européens une quelconque sollicitude.

La Mauritanie à besoin de l’aide internationale, des moyens financiers provenant de toutes les institutions étatiques nationales et internationales, des organisations internationales pour continuer son développement.

En la privant de ces moyens financiers, ce n’est pas une junte que l’on sanctionne car elle a constitué durant ces trente dernières années, directement ou indirectement, au pouvoir des fortunes qui la mettraient certainement pour longtemps à l’abri du besoin, ce sont ces populations pauvres vivant au jour le jour et dont le moindre manque dans leur approvisionnement les ferait très vite chavirer dans une famine qui n’est pas une vue de l’esprit comme en témoignent déjà les rapports des organisations humanitaires internationales.

Les sanctions financières emporteront très vite une infrastructure économique et sociale fragile et hypothéqueraient pour longtemps tout espoir de développement. Les projets publics et privés s’arrêtant chaque jour du fait de cette crise, entraineront la mise à genou de tout un pays.

Aussi nous demandons à ce que la Mauritanie ne soit pas privée de ses moyens économiques et financiers pour que des millions d’innocents ne souffrent pas aujourd’hui et encore plus demain des turpitudes d’une poignée de militaires.

Ce que nous demandons ce n’est pas de sanctionner la Mauritanie et son peuple, ce que nous demandons c’est de sanctionner des militaires putschistes récidivistes pour le salut de toute une nation et le devenir de ses institutions démocratiques.

Nous voulons qu’ils quittent le pouvoir et que la légalité constitutionnelle soit restaurée. Nous voulons que le peuple mauritanien retrouve les institutions qu’il a élues et qui ont eut l’appui et l’assentiment de toute la communauté nationale et internationale. Et que toute solution à trouver le soit dans notre Constitution encore en vigueur , à travers une expression démocratique libre et populaire .

Monsieur le Président

Pour que le peuple puisse tenir debout face à ses tyrans, il ne faut l’affamer.

Il ne faudrait pas que l’arme du pain soit utilisée, elle ne servirait que l’objectif de ceux qui veulent le soumettre davantage à leur diktat. Un être affaiblit est vulnérable, une nation affamée est imprévisible.

Sanctionner les putschistes, les obliger à quitter le pouvoir.

Jamais le peuple mauritanien n'a cultivé la haine. Imbu des principes de tolérance issus de son islam et de ses cultures millénaires, il appelle à trouver une solution conforme à son idéal de paix et de justice. Trouver un accord, préservant la légalité et la dignité de tous les protagonistes pour le salut des institutions républicaines et pour la démocratie, se doit d'être la seule arme pour que la Mauritanie ne soit pas le bouc émissaire d’intérêts qui ne servent pas la Nation.

Nous ne voulons plus jamais ça. Au nom de l’idéal des nations et de la liberté des peuples.

Pr ELY Mustapha
Publié par Pr ELY Mustapha à l'adresse 15:32 9 commentaires

Anonyme a dit…

Si Sidi cherchait la facilité comme beaucoup de nos compatriotes, il aurait tout simplement abdiqué en démissionnant et en nous laissant pour notre compte.

Ce fait aurait encourager l'innombrable groupe des putschistes de l'armée à voir la règle se confirmer que les putsch marchent toujours en Mauritanie et ils vont nous en faire un tous les ans.

Le refus de Sidi d'abdiquer il le fait pour nous le peuple surtout pour définitivement nous protéger contre notre bidasserie inutile.

Nous saluons donc ce vaillant combattant qu'est Sidi Ould Cheikh Abdallahi et nous n'allons ménager aucun effort pour l'aider à nous débarasser de la pègre.

N'est ce pas Bilkiss???



Sanhaji

Anonyme a dit…

Qui a dit que cette declaration de l'administration Obama emane de l'ancienne equipe de l'Ambassade US? Elle est datée du 23 janvier. Il faut utiliser tous les arguments pour defendre la junte, mais pas mentir. Il aurait été plus acceptable de trouver dans ce communiqué une interpretation autre que la realite, comme on le fait depuis le 6 aout sans avancer.

C'est un communiqué de presse, signé par le porte-parole ad interim de la Maison Blance ou du Departement d'Etat. Rien n'a changé et ne changera sur ce front. Si le retour de Sidi n'était pas important, les US n'auraient pas sorti ce communiqué, 2 jours après qu'Obama est devenu Président. Il faut etre de tres mauvaise foi pour ne pas dire la verité.

A-

===========


Call for Return to Constitutional Order in Mauritania


Press Statement
Robert Wood
Acting Spokesman
Washington, DC
January 23, 2009


President Abdallahi’s first attempt to return to Nouakchott since his ostensible release from detention by the military junta in December was blocked by junta security forces on January 22. President Abdallahi was denied permission to enter Nouakchott to deliver a planned address outlining his proposal for resolving the political crisis in Mauritania.

This incident and previous junta-organized demonstrations against the return of President Abdallahi to the capital clearly show that he is still being denied basic rights of movement and association and that his personal security may be at risk. We call on the military junta to permit President Abdallahi's full participation in the political process, to assure his freedom of movement and association, and to assure his personal safety.

The junta’s announced plans to organize unconstitutional elections along with its attempts to silence President Abdallahi and his supporters violate democratic norms. We reiterate our call for the immediate return to constitutional order.
2009/074

Anonyme a dit…

Sanhaji,

Bilkiss est encore entrain de lire la lettre du Prof Ely au President Sarko.

bilkiss a dit…

A-, Sanhaji,

je suis contre tous les coups d'etat que ce soit en RIM ou ailleurs!!!

pour la lettre du Prof Moustapha, j'espère pour lui que Sarko l'a bien reçue!!!

no comment

Amitiés

Anonyme a dit…

My Bilkiss,

Sarko a reçu la lettre du Prof et sa reponse est ci-dessous. N'ecoute pas les truands qui veulent te tromper. Tu peux aussi visiter Taqadoumy et voir le rapport de Ban Ki-Moon, daté du 15 janvier, sur l'Afrique de L'Ouest. La-dedans, il parle du coup d'etat chez nous. A le lire, tu n'as pas besoin d'avoir fait l'Academie Militaire de Mekness pour savoir que la condamnation de l'Union Africaine ce 3 fevrier sera enterinee par le Conseil de Securite de l'ONU dans une session tres proche. Surtourt qu'Obama a designe une tueuse comme ambassadeur aux Nations Unies. Bonne lecture et bonne nuit. A-

============

jeudi 6 novembre 2008

Suite à ma lettre adressée à Monsieur Nicolas Sarkozy, Président de la République Française, Président en exercice de l’Union Européenne (consultable ici ) la Présidence française m'a répondu dans les termes suivants:






SCP/CdO/B151361


Cher Monsieur,


Votre message est bien parvenu à la Présidence de la République française.

Chargé de vous répondre, je puis vous assurer qu’il a été pris connaissance avec beaucoup d’intérêt de vos préoccupations et de vos attentes concernant la situation en Mauritanie.

Je puis d’ores et déjà vous indiquer que l’Union européenne considère que le coup d’Etat survenu en Mauritanie le 6 août dernier constitue une violation grave du Droit international. L’Union européenne s’est cependant engagée dans un dialogue politique avec le pouvoir en place, dialogue qui a conduit à l’ouverture de consultations afin d’examiner la situation et les possibles solutions pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel.

Au cours de la réunion qui a eu lieu à Paris le 20 octobre 2008, l’Union européenne n’a pu que constater l’absence de propositions satisfaisantes de la partie mauritanienne. En effet, leurs engagements n’incluaient pas une libération immédiate et sans conditions du Président ABDALLAHI et restaient dans un cadre fondamentalement illégitime, sans perspective de retour à l’ordre constitutionnel dans le court terme.

L’Europe propose donc que les consultations restent ouvertes pendant un mois et conditionne la tenue d’une nouvelle réunion à la présentation, par la partie mauritanienne, d’une solution potentiellement satisfaisante. En l’absence de nouveaux éléments à l’issue de cette période, les consultations seront fermées et des mesures appropriées seront proposées aux instances décisionnelles de l’Union européenne.

Bien cordialement.


Le Chef de Cabinet
Cédric GOUBET


---------------------------------------
Pr ELY Mustapha
Publié par Pr ELY Mustapha à l'adresse 16:33 5 commentaires

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 347   Suivant› Les plus récents»