vendredi 27 février 2009

Ciré KANE : «Si on gagne, on annulera l’amnistie auto proclamée des militaires»

L’abrogation de la loi d’amnistie de 1993 était parmi les exigences de l’AJD/MR lors des Etats Généraux de la Démocratie organisés par la junte. Aujourd’hui le Haut Conseil d’Etat semblerait vouloir régler cet épineux problème en négociant directement avec les victimes. Entretien avec Ciré KANE, chargé de Communication du parti de Ibrahima Moctar Sarr et aussi militant pour le respect des droits humains.

Biladi : La junte chercherait aujourd’hui à surmonter le problème du passif humanitaire cela en reversant des indemnités aux victimes et ayants droit de la répression de 89 à 91.Que vous inspire sa démarche ?

Ciré Kane : Après avoir exprimé sa satisfaction des résultats obtenus aux Etats Généraux de la Démocratie, l’AJD/MR avait, dans un communiqué, prié le Haut Conseil d’Etat (HCE) de donner rapidement des gages de sa bonne volonté en procédant aux réparations immédiates au profit des victimes des graves violations de droits humains perpétrées sous le régime de Taya, qu’elles soient militaires ou civiles. Nous ne pouvons donc pas être contre l’indemnisation des victimes, à condition que cela ne soit pas un moyen de les contraindre au renoncement à la justice. Il ne faudrait pas que cela sème la zizanie au sein des organisations des victimes, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays. Nous nous sommes personnellement investis pour la création de l’Observatoire pour le Règlement du Passif Humanitaire (ORPH), dont le principal objectif est de tous parler d’une même voix pour être entendus et respectés.

Biladi : Quel est le meilleur moyen selon vous pour dépasser la question du passif humanitaire ?

Ciré Kane : Il faudrait avant tout se mettre d’accord sur la nature et la période des faits reprochés à l’Etat mauritanien. Le passif humanitaire désigne les graves violations de droits humains perpétrées à partir de 1986 et sous le règne de Taya contre les négro-mauritaniens. Cela ne veut pas dire que des arabes n’ont pas subi les foudres de l’ancien dictateur ou que tous les négro-mauritaniens sont des victimes.

Etait-ce un génocide ou un crime contre l’humanité ? Mettons en place une commission nationale pour effectuer toutes les enquêtes nécessaires et qualifier les faits. C’est ce qu’on appelle communément le devoir de vérité, qui précède les devoirs de justice et de mémoire pour que cet accident douloureux soit gravé dans l’inconscient collectif et enseigné dans nos écoles. Une fois que la justice s’est prononcée, l’Etat pourra s’acquitter de son devoir de réparations.

Comme je l’ai dit plus haut, il y a des réparations immédiates qui ne nécessitent aucune enquête. Ce sont nos veuves et nos orphelins qui n’ont pas de toit à eux, pas de revenus. Ce sont ces fonctionnaires militaires et civils licenciés sans droits, etc…

On l’oublie souvent, mais des militaires et des milices armées ont aussi semé la terreur partout, surtout dans la vallée, en tuant, violant, expropriant, déportant. Ces faits ne datent quand même pas de la première guerre mondiale, les survivants sont encore là et ont des souvenirs extrêmement précis des atrocités commises. Il faudra les écouter, mais aussi écouter les auteurs de cette barbarie.

Tout cela doit être fait dans un esprit de réconciliation, pour l’unité nationale, pour que demain, chaque citoyen se définisse tout simplement comme mauritanien, au lieu de se stigmatiser kowri ou hartani ou beidhani. Parce que l’Etat aura mis égaux en droits tous les fils de ce pays.

L’AJD/MR considère le passif humanitaire tel que défini ci-dessus, la guerre civile de 1966 et toutes les frictions entre arabes et négro-mauritaniens comme des corollaires de la question nationale. Pour une cohabitation harmonieuse entre nos différentes communautés, il faut revoir la charpente de notre nation, la constitution doit :

1. redéfinir l’identité de la Mauritanie à savoir son caractère islamique et africain, arabe, halpulaar, soninké et wolof ;

2. proclamer l’officialisation des langues nationales (pulaar, soninké, wolof) et donner au Français un statut de langue de travail et d’ouverture ;

3. définir un mécanisme institutionnel pour le partage du pouvoir entre les communautés, notamment la création d’un poste de vice présidence de la république dont le titulaire sera issu de la communauté différente de celle du Président ;

4. instituer le principe de la répartition effective et équitable des hautes fonctions civiles et militaires entre les différentes communautés

C’est pourquoi, nous estimons que le problème en Mauritanie, ce n’est pas la démocratie. Pour la simple raison qu’elle n’existe pas. Accompagnons plutôt les premiers pas d’une Nation à la recherche de son identité, en train de reconstruire son histoire pour bâtir un avenir commun.

Biladi : Si les militaires s’obstinent à ne pas remettre en cause la loi d’amnistie de 1993, que ferez-vous ? Allez-vous renoncer à participer à la présidentielle programmée pour juin ?

Ciré Kane : L’AJD/MR est la seule à avoir exigé haut et fort l’abrogation de la loi d’amnistie de 1993 pendant les Etats Généraux de la Démocratie. Maintenir cette loi adoptée par les bourreaux, c’est en même temps déclarer que nos tribunaux sont incompétents pour juger des crimes commis dans notre pays, par des mauritaniens contre d’autres mauritaniens. Et, plus grave encore, c’est aussi accepter que la Justice internationale prenne le relais pour instruire les plaintes des mauritaniens.

Il n’y a pas de lien entre l’abrogation de cette loi et notre participation à l’élection présidentielle. Notre Président, Ibrahima Moctar Sarr a dit lors de notre très grand meeting organisé le 31 janvier au stade de la Sebkha que nous pouvons battre le Général si les élections sont transparentes. Et si on gagne, on annulera l’amnistie auto proclamée des militaires. Yes we can !
Propos recueillis par Samba Camara

Note : Source : Biladi -
/www.mauritanie-web.com

85 commentaires:

LM® a dit…

SALUT
cher yan et rimo

Tidekt est le grain Benjoin
Suc d’une plante asiatique (Styrax benzoin) il est produit sous forme de granules de tailles inégales.

Dans la préparation l'encens, il est associe a d'autre plantes comme khevel (clou de girofle ou Syzygium aromaticum).ce dernier a des vertus anesthésiques et antiseptiques. en Asie il est utilise aussi en cuisine

Anonyme a dit…

Lu pour Yanis et copiarpegar.

Un sommaire des evennements recents. Interessant et tient la route. Quelques bizarreries quand meme:

- un mercenaire libanais tué parmi le groupe de Ag Bahanga. Qui paie les mercenaires sauf les états?

- La colonne Bahaga est localisée par un satellite US sur son chemin de plus de 1000 km de la region de Kidal jusqu'à Nampala à la frontière mauritanienne. Parait que les US l'ont signalé au maliens qui n' ont pas pris cela au s'erieux. Faut-il croire? Non bien sur.

- Si les US ont localisé et suivi cette colonne, n' ont-ils pas vu les colonnes qui ont attaqué Lemgheity, Tourine et Ghallawiya? A quel jeu tout e monde joue?

The Jameston Foundation n' est pas communiste comme dit Couli. Je suis entrain de reflechir à tout ceci. J' avais cru que l' aventure de AFRICOM était finie.

A-
************

Andrew McGregor - The Jamestown Foundation - 25/02/09

End to the rebellion in Northern Mali
jeudi 26 février 2009, par temoust

Mali’s security forces appear to have broken the latest Tuareg rebellion in that country as a month-long offensive concludes with the seizure of all Tuareg bases in north Mali. The leader of the revolt, Ibrahim Ag Bahanga, is believed to have escaped across the border to Algeria, where he may try to regroup despite the loss of most of his fighters to amnesties or Malian military operations. Mali is eager to bring a series of Tuareg rebellions to an end to allow for more intensive oil exploration by Chinese and Australian firms already at work in northern Mali. The offensive followed a deadly raid by Ag Bahanga’s Alliance Touareg Nord-Mali (ATNM) forces on a military camp in northern Mali in December. A rebel column led by Ag Bahanga is reported to have traveled 1,000 kilometers from its base near the Algerian border to attack the military garrison at Namapala. After the garrison repelled the first attack, a former rebel recently integrated into the army killed his platoon leader, leading to panic in the garrison forces. The second attack overran the camp, killing anywhere from 9 to 20 soldiers (Jeune Afrique, January 27). Afterwards, questions were raised as to how a Tuareg column was able to advance for a week undetected. Newsmagazine Jeune Afrique reported that the column was spotted by U.S. satellites, but the intelligence was not taken seriously in Bamako. Mali lost its own aerial reconnaissance capability when the Ukrainian pilots from its military helicopters returned home last April after one of the pilots was killed by rebel fire (Jeune Afrique, January 27).

At least 30 rebels were killed during the government’s response, an offensive through the Gao and Kidal regions of north Mali that included a three-hour battle at Tin Essalek on January 19 (Le Malien [Bamako], January 22). A prisoner who later succumbed to his wounds was identified by the Malian press as Shaykh Abdul, a Lebanese mercenary (Le Malien, January 19). Ag Bahanga proclaimed, "Today, the only alternative offered to us is the counter-thrust and armed warfare (El Khabar [Algiers], January 25). U.S. Special Forces training missions are based in Mali as part of the Trans-Sahara Counterterrorism Partnership, but there are no reports of direct U.S. involvement in the government offensive.

The offensive was led by Colonel Elhadj Gamou, a Tuareg, and Colonel Mohamed Ould Meïdou, an Arab from Timbuktu (L’Indépendant [Bamako], February 4). The combination of these two hardened officers with an intimate knowledge of northern Mali’s barren and inhospitable terrain shattered Ag Bahanga’s forces in a matter of weeks. At the risk of pitting Tuaregs against Arabs, Bamako has allowed Colonel Meïdou to assemble a force of several hundred Bérabich Arabs for the work of eliminating Ag Bahanga’s rebels (Jeune Afrique, January 27). Hama Ag Sidahmed, an ATNM spokesman, alleged that Mali’s regular army has yielded its place to combined Arab-Tuareg militias designed to fight the Tuareg rebel movement (L’Indépendant [Bamako], February 4). The Bamako government is dominated by the southern Bambara, part of the larger West African Mande group.

Security forces reported the capture of 22 rebels and quantities of vehicles, fuel, food, arms (including heavy machine guns), and ammunition as they swept through the Tuareg camps. A Malian government official claimed that "All the operational and logistical bases of the group of Ibrahim Ag Bahanga have been taken and are under the control of our army and security forces" (Independent, February 11 ; L’Essor [Bamako], February 11). A spokesman for Ag Bahanga later denied in an interview that any rebel bases had been captured, claiming that the only bases taken by the military belonged to Algerian traders (BBC, February 11). Ag Bahanga’s main base was at Tinzaoutin, close to the Algerian border. Other bases were located at Tin Assalek, Abeïbara, Boureïssa, and Inerdjane (L’Essor, February 11). From these locations his men took scores of soldiers hostage and planted land mines on routes likely to be used by the military.

Ag Bahanga has repeatedly rejected participation in the Algerian-brokered peace talks that have brought most Tuareg rebels back into the national fold. Under pressure from the military offensive, Ag Bahanga had a sudden change of heart and appealed to Bamako and Algiers to reopen the peace process, but Mali’s government has run out of patience with Ag Bahanga and clearly stated there would be no further negotiations (El Watan [Algiers], February 12 ; L’Indépendant, February 4). The government in Bamako described Ag Bahanga’s appeal as a typical delaying tactic employed whenever things began to turn badly for the rebel leader (Afrol News, February 5). The last of Ag Bahanga’s hostages were released on January 25, 2009, after mediation from Libya and Algeria (Afrique en ligne, January 26).

The July 2006 Algiers agreement calls for greater development efforts in the northern regions of Gao, Timbuktu, and Kidal on the part of the national government in return for Tuareg rebels abandoning their demands for regional autonomy. A key part of the negotiations focused on the creation of mixed security units of former rebels and government troops to keep order in the north. Ag Bahanga’s rapidly diminishing group of rebels appears to have little public support in the region, possibly confirming speculation that the ATNM is only a front for Ag Bahanga’s smuggling activities (Le Malien, January 22 ; BBC, November 5, 2007).

On February 6, a Malian army officer spoke to the French press from the remote northern region, stating that Ag Bahanga was "no longer on Malian territory" (AFP, February 6). Algerian officials monitoring implementation of the Algiers agreement confirmed Malian reports that Ag Bahanga had crossed into Algeria with Malian troops in a pursuit as far as the border (Ennahar [Algiers], February 6). As the government offensive continued, ATNM fighters and members of Ag Bahanga’s own family began to pour into camps where former members of the dominant Tuareg rebel group, The Alliance for Democracy and Change (ADC), were gathering for a disarmament ceremony in the town of Kidal rather than follow Ag Bahanga across the frontier (Radio France Internationale, February 12). One of the leaders of those seeking reconciliation with the government is Lieutenant Colonel Hassane Fagaga, who twice deserted the army to join his rebel cousin, Ag Bahanga (L’Essor, September 18, 2007).

The Ag Bahanga rebellion is the latest in a series of Tuareg uprisings in Mali and Niger since those countries gained independence from France in the 1960s. In a promising sign of surrender, nearly 600 former rebels met with authorities in Kidal on February 17 to lay down their weapons and return arms and vehicles seized from government forces (Elkhabar, February 17). The Tuareg rebellion has been exhausted for now, but continuing oil exploration on Tuareg lands in northern Mali promises to provide a new point of contention between the vastly different peoples of northern and southern Mali.

Anonyme a dit…

Merci LM pour avoir posté cet interview. Je dirai morr à Ciré Kane. Participer aux elections serait enteriner un coup d' etat, trahir Sidioca qui a ouvert la voie à la resolution du probleme des graves atteintes aux droits de l' homme contre l' avis des militaires. Gagner les elections avec les independants d' Ely tripatouillés par Aziz et avec 90% du leadesrship politique du fleuve vendu aux putshistes? Forget it. Sarr va gagner 1 ou 2 pourcent? Ou moins? A la lecture de cet interview, je suis deçcu. A-

Anonyme a dit…

Incroyable ce Guide. Il sabote deja doublement la mission que lui ont confié ses pairs. Il ne fera pas un an a la tete de l' UA et son projet des Etats-Unis d' Afrique est mort avant meme d' etre né. Pathetique. Il ne faut rien esperer de cette mediation. A-
==========

Médiation libyenne, plusieurs faux pas / Abdallahi O. Hadj Brahim
26-02-2009
Les participants à la réunion de Paris du 20 févier 2009 consacrée au cas de la Mauritanie ont décidé d'engager un dialogue inclusif entre les différentes parties de la crise politique, dialogue placé sous les auspices du président en exercice de l’Union africaine (UA). Mais l’amorce de ce dialogue semble malheureusement avoir pris un mauvais départ.

En effet, le président libyen auquel échoie le rôle de diriger ces nouvelles négociation vient d’accepter l’accréditation a Tripoli d’un nouvel ambassadeur nommé par le pouvoir militaire en place, au moment où l’UA ne reconnait au niveau de ses instances comme autorité légale et légitime en Mauritanie que celle issue de l’élection de 2007.

Egalement, la déclaration du guide de la Jamahiriya, la dernière en date se rapportant à cette crise politique, présente le problème mauritanien comme un simple cas de lutte autour du pouvoir. Lutte pour un fauteuil présidentiel entre plusieurs postulants, ce qui est une appréciation tronquée de la crise politique profonde que nous vivons et qui est surtout caractérisée principalement par la lutte entre ceux qui défendent l’ordre constitutionnel établi, consacrant la démocratie et ceux qui par la force des armes tentent d’imposer une dictature militaire avec tous ses corollaires et ses affres.

Aussi, dans cette même déclaration, le guide libyen fait allusion au risque d’ internationalisation de la crise politique mauritanienne. Parle-t-il alors du risque de sanctions qui découlerait des accords internationaux auxquels notre pays a souverainement souscrit ?

Certes, le guide de la grande Jamahiriya gagnerait à peser de son poids moral et régional, dans le cadre du mandat qui lui a été donné et dans le respect des différentes résolutions pertinentes déjà adoptées par l’UA se rapportant à la crise politique mauritanienne, s’inscrivant ainsi dans le cadre d’une solution consensuelle et acceptable par notre peuple.

Il nous semble toutefois qu’il dispose d’ atouts réels pouvant nous aider sur la voie de la recherche d’une véritable sortie de crise, l’histoire ne lui pardonnera pas cependant d’avoir manqué cette occasion.

Anonyme a dit…

Ça commence à ruer dans les brancards pour le Guide. Doncc il est deja critiqué et il faut compter sur l'Ougandais Museveni pour pasrler haut. En Tanzanie, si je crois comprendre de cet article. Le Guide paie tout le monde pour la fermer et lui permettre de faire ce qu'il veut apparamment. Il a commenc;e à faire mal en donnant le visa au général et son équipe et accepter un Ambassadeur de la junte. Il ne survivra pas ces decisions car il aura sur le dos Kikwete de Tanzanie, Yarad'UA du Nigeria, Boutef, le Ghana, le Mali, le Niger et beaucoup d'autres pays. Cet article est d'un journal tanzanien.

coparpegar: you again missed this one too.

A-


======
Give AU chief Gaddafi time - Libyan Embassy

2009-02-27 10:42:15
By Guardian Reporter


The Libyan Embassy in Tanzania has appealed to ``cynical critics` of newly elected African Union Chairman Muammar Gaddafi to give him time to implement his agenda for the continent instead of faulting him.

The call comes from Deputy Ambassador Mohamed Sassi, who also oversees the cooperation portfolio at the embassy in Dar es Salaam.

Speaking exclusively to this paper yesterday, he said highest on the AU chairman`s list of priorities was seeking lasting solutions to the political and economic problems African countries were grappling with.

Sassi added that the AU chief, who is also Libyan President, had started dealing with the political crises in Democratic Republic of Congo, Madagascar, Mauritania and Sudan`s Darfur region.

``It would be neither fair nor proper for African countries and other sections of the international community to censure President Gaddafi at this stage because all his predecessors at the continental body were given time to implement their plans,`` he argued.

The deputy ambassador cited the crisis in Darfur as ``the most complicated because it has unique international dimensions which the AU Chairman is seriously looking into before recommending the modalities of resolving it once and for all``.

``President Gaddafi has opted to collaborate with his immediate predecessor at the AU, President Jakaya Kikwete, as well as other Heads of State and Government in Africa to help the continent become a haven of peace that would lead up to the formation of a government of continental unity,`` Sassi pointed out.

He added:``The Libyan people admire your President (Kikwete) because of the tireless efforts he invested in strategies to solve African problems during his just-ended AU chairmanship.

Libya has also been enjoying very cordial relations with Tanzania, particularly since he assumed his country’s top leadership in late 2000.``

The envoy reiterated Libya`s commitment to cooperation and solidarity with Tanzania towards attaining the latter country`s goals of improving agriculture, boosting investments and upgrading strategic infrastructure.

He explained that Libya had already provided Tanzania with tractors ``in support of the government`s `Green Revolution` strategy and was also extending assistance to institutions concerned with the survival and development of children and women.

Finance and Economic Affairs Mustafa Mkulo visited Tripoli last month to explore ways in which Libya could boost its economic assistance to Tanzania, especially on the issue of prospecting for oil.

President Kikwete handed over the AU chairmanship to the Libyan leader early this month.

SOURCE: Guardian

Anonyme a dit…

A- , toi qui s'y connait bien concernant les problèmes de la sous - région , qu'est- ce que tu en penses ?

12:27
Mali / Mauritanie, condamnés à vivre ensemble, mais...

Le Mali et la Mauritanie sont deux pays frères, condamnés a vivre ensemble. Frontaliers sur plusieurs milliers de kilomètres, partageant en commun, parfois, les mêmes populations surtout arabes, le Mali et la Mauritanie sont appelés plus que jamais à mettre en place et à tous les niveaux une coopération exemplaire.

Ceci dit, il est clair que les problèmes de l'un des pays deviennent parfois ceux de l'autre pays... Cette idée est capitale. Récemment,le coup d'etat du 6 aout dernier à Nouakchott a été très suivi au Mali qui a constaté, avec regret, le rappel de l'ambassadeur Sidiamin.

Le refus très diplomatique du Mali de l'accréditation de MR Sidi Mouhamed ould Hannana s'explique officieusement des sources près des ressortissants mauritaniens à Bamako, par le fait que l'intéressé est connu des services de renseignements du Mali pour ses affinités avec la rebellion fourssane de Mauritanie, par ses relations avec Chavii, parrain de toutes les rebellions en Afrique.



En fait, il faisait parti des rebelles mauritaniens fourssanes, cette rebellion armée dirige par Salah, Mini qui en clandestinité avaient bénéficié des papiers maliens ...




L'intéressé aurait été signalé à plusieurs reprises a la prison de Bamako pour rendre visite à un rebelle mauritanien détenue en territoire malien, en possession d'arme de guerre ... C'est dire que beaucoup de maliens n'ont pas apprecié ce choix quoique la souveraineté de la Mauritanie doit primer. Mais pour les observateurs politiques, il etait honorable de laisser L'Ex ambassadeur qui en jouissant de l'immunité et de l'estime du Mali peut aider son pays des mauvais draps actuels ...

Ce sont peut être là les raisons qui ont prévalu au refus diplomatique du Mali qui n'a pas voulu accréditer Sidi Mouhamed ould Hanana comme ambassadeur au Mali en remplacement du très chevronne Amin. Le coup du 6 aout dernier a eu des effets sur le Mali qui, jusqu'a présent, essaye de garder le contact avec la nouvelle junte non pour les beaux yeux du HCE mais pour l'intéret des maliens qui ont beaucoup d'intéret en Mauritanie : plusieurs siècles de cohabitation pacifique, des liens de sang multiples et un échange commercial très important ...

Ici, à Bamako, les observateurs suivent de très près la situation politique en Mauritanie ... On dit meme dans les coulisses que l'exemple d'ATT, son retour au pouvoir après l'avoir cédé aux civils est le scenario envisage par le HCE qui peut accepter, sous pression la candidature de Vall à condition de retourner après au pouvoir. Affaire a suivre...




La Mauritanie demeure pour le Mali un voisin qu'il faut accompagner car sa sante, sa securite voire ses problemes sont aussi ceux du Mali et vis versa. Les problèmes du Nord du Mali ont toujours préoccupé les mauritaniens ... Cf retour des réfugiés mauritaniens de 89... Les années 91, 92 la Mauritanie avait hébergé des maliens certains se sont même naturalisés mauritaniens, car le malien n'est pas étranger en Mauritanie et le mauritanien n'est pas étranger au Mali.

Recement vers kolikoro, des populations mauritaniennes ont organisees des patrouilles, donnees des renseignements dans le but de sécuriser le nord du Mali, passage oblige des éleveurs mauritaniens... . Il n'est pas rare d'entendre ces derniers suite aux problemes des attaques, des mauritaniens dire 'les touaregues n'ont pas intérêt à nous amener dans des problèmes ...

Operer vers Kidal et autres oui mais à Fassala, Nara, dans la région de Kolikoro, c'est faire dire qu'il ya la des touareg ce qui est faux... Ici il n4y a pas de tamacheks... mais des peulhs, des maures noirs ou blancs, des soninkes et autres mais pas de tamackeks...




De sources autorises, le Mali entend entretenir des relations privilégiées avec son frère et voisin la Mauritanie. Plus trois régions de Mauritanie? Aioun, Nema et Kiffa, jusqu'EN janvier 1945 2taient rattach2es au Soudan donc au Mali.

Le retour de la stabilité en Mauritanie est le voeux des maliens qui savent que l'instabilité d'un voisin dérange toujours la quiétude du Mali qui tiraille par une rebellion récidive veut au moins sécuriser sa frontière avec la Mauritanie. Pour atteindre cet objectif, les deux pays ont besoin de grands cadres et non d'anciens rebelles dont la moralité intellectuelle est à vérifier.

Le reglement de l'affaire de la rebellion du nord,la securite dans la sous region au mali ont suscite le forum qui se tient a Niamey-Niger ou la mauritanie si ce n'etait pas le probleme du retour a l'ordre constitutionel devait etre presente .

La Mauritanie, pays charniere est doublement interessant :

- ouverture sur l'ocean, richesse halieuletique ...
- ouverture sur l'Europe, sur l'Amerique (dossier clandestin) ce qui explique la position politique de ses voisins immédiats Espagne, Sénégal, Mali, Maroc et Algérie.




Info source : Adama MAIGA | Libre Expression| Lus

Anonyme a dit…

salut...lu pour Bebeba....

"Yanis le R. a dit...
Eh-chichet El Gounani ou les brindilles (pour ne pas dire la touffe) du Gounani.

On dit que jadis dans l'Ouest mauritanien aride un clan creusait un puits.
Pour maintenir les parois du puits creusé dans la terre friable, on utilise habituellement des brindilles pour colmater les brêches et les fissures.
Un Gounani (membre d'une tribu maure vivant essentiellement au Trarza), hôte pour quelques jours du clan, pretta ses bons offices pour finir les derniers travaux et mis des brindilles marquées par une petite ficelle au milieu de l'édifice.
Plus tard, de passage dans la région, il fît étape avec ses bêtes au dit puits.
Il y avait attroupement.
L'histoire à partir de là relève 2 versions...
Certains disent qu'il a demandé d'abreuver en premier son troupeau sinon il reprend ses brindilles qu'il avait laissées au fond du puits!
D'autres disent qu'on lui a refusé d'abreuver les bêtes d'où sa replique célèbre...
Le risque fort de la manoeuvre c'est que tout s'écroule!
L'expression fait reférence ainsi au possible chantage et à la fragilité d'une oeuvre de groupe quand il y a divergence.
Mais n'utiliser pas la formule devant un Gounani, il risque de vous sortir son Etache (lol)...

26 février 2009 22:50"

PS...des connaisseuses disent que le tidektt...nous vient d'europe ...pricipalement de grece???...elle est vendue à des prix exorbitants...
Merci Rimo pour lien...
bl

Anonyme a dit…

Salut..
Voila ...ce que j'ai trouvé ...sur le lexique...une des causes de mes frequentes angines "enfantilles"...qui connait ...la question est aux filles ...Pastel...!ceux du ksar doivent se rappeler N'deye Ba....

"balbastik, balbastic [balbastik] n. f. Disp., oral surtout. Glace à l’eau diversement parfumée (sirop de menthe ou de grenadine, pain de singe, bissap, etc.). Ayant fini sa balbastik, Bêtise se dresse sur le capot de la magnifique voiture rouge d’un diplomate sud-américain et cherche du regard Louche, Goliath et Sans-Pitié. (Lefort et Bader, 1990, 47-48). Mais le jour que j’ai fustigé la féodalité des Halpulaaren, que j’ai osé dire qu’au lieu de créer une boutique ou vendre des " balbastik ", les intellectuels pulaar préfèrent s’encanailler ou jouer " aux dames ". (Le Calame, 9.8.93). Vous le (" pain de singe ") trouverez même dans les rues vendu sous la forme de glaces (" balbastic "). (Ancellin-Saleck et Al Galabi, 23)"

bl

Anonyme a dit…

"très chevronne Amin" EKHLEITOUNA B ELVEYAVI

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Sid'Ahmed O. Rayess offre 160 million à un député
27-02-2009
Melainine Ould Ahmed et Chrif Ahmed Ould Cheikh Ahmed, propriétaires de la clinique Hayatt, ont bénéficié d'un virement de 161.179.230 Ouguiyas, en provenance du Trésor Public. Taqadoumy expose, preuves à l'appui, comment le beau-père du Général et un député de la République ont bénéficié, en toute urgence, des largesses de l'État.

Régulièrement, la clinique envoie des factures au Trésor, créances de dialyse et autres analyses onéreuses, au bénéfice des fonctionnaires du service public. Elle profite, en quelque sorte, d’un statut de monopole.

Sous Sidi Ould Cheikh Abdallahi, les factures impayées s'accumulent mais, dès l'arrivée au pouvoir du Haut Conseil d'État (HCE), le règlement de cette dette envers l’établissement Hayatt devient une priorité du gouvernement.

C'est ainsi que, le 13 août 2008, moins d'une semaine après le putsch, Sid'Ahmed Ould Rayess, membre du gouvernement, décide le versement de plus de 161 millions d'Ouguiyas, à Hayatt, en règlement d'hémodialyses dont le ou les bénéficiaires de sont pas mentionnés (cliquez sur l'image, à gauche, pour l'agrandir).

A ce moment, la junte n'avait pas encore nommé un premier ministre et Ould Rayess expédiait les affaires courantes, à partir de son poste de ministre délégué chargé du budget. Il officiait sous la tutelle du ministre des finances Abderrahmane Ould Hamma Vezzaz ; les deux participaient aux deux gouvernements Yahya Ould Waghf, dernier premier ministre de Ould Cheikh Abdallahi.

Deux semaine plus tard, Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf, à l’ombre des militaires, rend publique la composition de son cabinet. Très logiquement, Ould Rayess récupère le poste de Ould Hamma Vezzaz.

Rappelons que cette même clinique a décroché le fameux contrat des scanners, lors d'une sélection de gré-à-gré des plus controversées. Sous la pression de l'opinion et des média, la commission nationale des marché à finalement annulé la procédure.
taqadoumy.com
_____________
n'7ira

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

To

Muammar al-Gaddafi
Guide of Libyan Arab Jamahirya

It Is More Than a Simple Fight Over Power

I wish all the world leaders who still have a doubt in their mind to consider, that whatever their personal feelings and/or opinions may be, neither an individual nor a nation can ever be denied the right to have democratic institutions. A military junta which governs without any consent from the people being governed, enacts injustice, and persists in it, will at length even become the laughing-stock of the world.

Much has been said about the August 6, 2008 military coup in Mauritania, but I think that many people do not even yet realize all the negative consequences and attention it has brought to our beloved Mauritania.The cause of the coup given by the military junta rises not to the level of the head or reason; its natural place is in the garbage. It was born and bred, and has its life, only in the dust and mire, on a level with the feet; and he who walks with freedom and democracy will inevitably tread on it, and so trample it under foot, like the dirt-bug and its ball.

Free and honest people have no faith that democracy has its place in a military coup. I do not believe that we can continue to look at precedents and say that the Mauritanian crisis is a simple fight over power. No, it isn't! It is about the very survival of our country as we have known it. The only thing which really matters is to establish a precedent for the future by refusing to accept the military coup of August 6, 2008.
I would much rather trust to the sentiment of the people. In their vote during the last presidential election, we got something of some value, at least, however small.

It is to some extent fatal to freedom and democracy, when people are forced to accept a military junta that they never chose to lead them.

General Abdel Aziz, the members of his junta, and his supporters will never free my people from their unconstitutional takeover of our democratic institutions; it is men and women of good will, the lovers of law, order, and democracy who require the respect of the democratic process when a military junta breaks it.

WA SALAMOU ALEYKOUM WA RAHMATOU LLAH!

A Concerned Mauritanian
Philadelphia, Pennsylvania
USA

Ɔopiarpegar a dit…

MEDIATION EN MAURITANIE : Kadhafi se donne du boulot
Source : lepays.bf (Article publié le 27 février 2009)

Le chef de l’Etat libyen, Mouammar Kadhafi, a pris le dossier mauritanien en main. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne s’est pas fait prier pour s’en saisir. A peine investi de sa charge de président de l’Union africaine (UA), l’homme s’est mis dans la peau de médiateur de la crise en Mauritanie. Et il semble avoir une oreille plutôt attentive du côté de Nouackchott. Notamment celle de la junte militaire dont le patron a déjà été reçu par le Guide libyen mercredi dernier et qui dit faire confiance en la sagesse de Kadhafi.

Le nouveau président de l’UA tient son mandat de deux sources de légitimité. La CENSAD (Communauté des Etats sahélo-sahariens) dont il est le haut Médiateur permanent de la paix et le GCIM (Groupe de contact international sur la Mauritanie) qui, le 20 février dernier, lui a donné le quitus. La tâche s’annonce apparemment complexe tant les positions des protagonistes sont aux antipodes des unes et des autres. Sur quoi vont porter les négociations ? S’agira-t-il de sauver la paix ou la démocratie ? Les décisions issues du dialogue national ne font pas l’unanimité, alors que les prochaines élections sont prévues pour juin, soit dans trois mois. Le chef de la junte, auteur du coup d’Etat du 6 août 2008, entend bien se présenter mais débarrassé de sa tunique de militaire comme l’ont exigé les conclusions du dialogue national. Connaissant le continent et ses habitudes électorales, les opposants savent bien qu’il sera difficile de battre quelqu’un qui a pris le pouvoir par les armes et qui veut le légitimer par les urnes. C’est une sorte de régularisation de sa situation que le général Ould Abdelaziz est en train de rechercher. Pour lui, c’est le principal enjeu de cette médiation. Mais il doit faire face à deux oppositions. Celle du Front national de défense de la démocratie (FNDD), c’est-à- dire les partisans du président déchu qui demandent le retour à l’ordre constitutionnel et celle du Rassemblement des forces démocratiques (RFD) qui pratique le "ni, ni". En effet, ce parti de l’opposition rejette le retour en fonction de l’ancien président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et s’oppose à la candidature des militaires.

Dans cet écheveau, le médiateur libyen devrait garder la tête froide pour arriver à un consensus entre toutes les parties. Kadhafi n’est certes pas un novice en la matière, mais le caractère sulfureux et imprévisible du personnage inquiète plus d’un observateur. Sa crédibilité peut être mise en doute quand on sait que l’homme n’est pas lui-même un parangon de vertu démocratique. Le "roi des rois traditionnels" saura-t-il s’élever au-dessus de toutes ces contingences pour redresser la Mauritanie ? C’est tout le mal qu’on peut souhaiter à cet homme qui semble se plaire dans ce rôle de « faiseur de paix ». En la matière, ce n’est pas le boulot qui va lui manquer. La Somalie a renoué avec les vieux démons, Madagascar vacille et le Darfour attend toujours le messie qui va mettre fin à plusieurs années de guerre civile.

Par Abdoulaye TAO
sedogo.hautetfort.com

Ɔopiarpegar a dit…

Kimporte, LM maygued essou3ak

"pays à genou qui fait pitié en tout sauf en la foi qui anime son peuple très fatigué" no more no less

KBG a dit…

Salut,
Je constate avec surprise et plaisir à la fois que le blog aurait pris ces derniers jours une bonne dose de MELANINE en se NEGRIFIANT à la vitesse grand V ou grand N sic (2 blogs blacks de suite et un black de plus soit au final une myriade de blacks 0,5+0,5+1=2)!)Autant dire une infinité eu égard à « l’étroitesse » de l’espace et de sa densité au locataire-black/megabyte près !!Allez donc savoir qui serait qui dans l’addition ci haut !!

Toutes mes félicitations donc pour cette option « pigmentaire » mais gare au malin et mortel MELANOME!
Et c’est ce qui m’amènerait à bien recommander à TOUTES les « peaux sensibles et fragiles » l’usage de l’incontournable crème solaire dans un tel milieu!
NIVEA , peut être bien, l'une des moins chères et populaires?!

Sans moi, tout le W-E !!

Ɔopiarpegar a dit…

Moktar O. Daddah : Les piliers de la démocratie mauritanienne / Bertrand Fessard de Foucault

Anonyme a dit…

chers netteurs
Il est connu de part le monde que si des soldats tentent un coup d'état et qu'ils échouent, ils sont tous simplement assujetis à la loi martiale (la peine de mort) demander à Haidalla ce qu'il a fait avec les gens du 16 mars dont un émir et plusieurs héros de la guerre du sahara?
aujourd'hui cette victimisation des noirs en mauritanie est du chantage politicard, ce pays doit se construire dans la compétition et non celle des donner nous ceci celà. nous sommes majoritaire alors que AJD n'a reçu que 9% et APP 7%. appeler ce qui c'est passé en Mauritanie de génocide ou de crime contre l'humanité et en oublié ce qui a été fait pour leur soit disant compatriote au sénégal est simplement se prendre pour le centre du monde et s'il vous plait arrêter et l'aisser les gens vivre ensemble, quant aux propositions de ce parti de raciste d'enseigner les langues (vous avez oublié l'expérience sous Haidalla) et ces mêmes langues au sénégal au mali, si vous preferez une langue étrangère à celle de votre religion et de vos compatriotre il ya qq chose qui cloche.
Alioune

Anonyme a dit…

bonsoir mon fakih mohamed cheikh puis je avoir ton email, j'ai besoin d'une prise en charge spirituelle.
merci

Anonyme a dit…

LM mon frère
ce blog nous a plombé l'ambiance!
si d'autres blogger le pensent aussi merci de joindre vos voix à la mienne pour un autre sujet please!

carabina

KBG a dit…

Celui ci, je n'ai pas pu l'amortir!

Mais NON, ce serait une belle illustration du RACISME PASSIF,LATENT, PAR D2FAUT (par moi décrié et dénoncé)!
Autant dire donc PATENT, CRIANT voire SCANDALEUX!!



Sans moi, tout le W-E !!

Bebe BA a dit…

MR CIRE KANE, IL N'EST PAS INTERDIT DE REVER!!!

Je trouve que vu l'état de crise dans laquelle se trouve notre pays, il faudrait plutôt chercher des propositions de sortie de crise plutôt que de nous enfoncer davantage.

Cette déclaration de Mr kane(il dévrait changer de nom de famille) n'a pas de sens dans le contexte où nous nous trouverons.

Nous avons besoin rester UNI, pour le bien de notre pays.

Je condamne autant que quiconque (j'ai des cousins qui ont été torturés, un oncle tué à Inal) ce qui s'est passé mais ce n'est pas en restant divisé que qu'on règlera ce probléme.

Bebe BA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
bilkiss a dit…

Dear Bébé,

BRAVOOOO, bien dit!!!
nous avons bésoin plus que jamais en cette période délicate d'être unis pas de reveiller les vieux démons!!!

personne ne peux nier ce qui c passé ni le contourner ça fait parti du douleureux passé de la RIM
même pas le HCE ( avec son indémnisation ridicule)

Affectueusement,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Ma brave Bébé,

avec tout ce que t'as vecue tu restes objective, patriotique, pas une once de racisme et surtout trés humaine!!!

Chérs Canalheurs, Bébé Ba est l'exemple type de la tolérance, elle force notre estime de jour en jour!!!

Bilkiss,
émue aux larmes

Bebe BA a dit…

Bienvenue à ma chère Bilkiss,
Tu nous a beaucoup manqué

bilkiss a dit…

vous aussi ma chère Bébé, toute l'équipe de CanalH!!!

Lhamdou Lillah, suis de nouveau là!!!

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Where were you?


Bebe Ba,

Ils sont tous faux et opportunistes. La verite' triomphera Inchallah et le vaillant peuple Mauritanien vaincra!!!!

Le vieux retournera a' sa mission.
Abdel Aziz et ses amis doivent imperativement cesser de faire de notre pays la farce du monde.

Que le tout puissant Allah accueille tous nos morts dans son paradis.

Bebe BA a dit…

Tu sais ma chère Bilkiss,

La haine et le rascisme n'ont jamais servi à quelque chose!

Je me souviens de lors des évenements de 89, le 2ém jour du massacre:
j'ai dit à mon père qu'il valait mieux qu'on quitte le pays, parce qu'on y était plus à notre place, et qu' on allait tous se faire massacrer;
Il m'a répondu"raki, si on part dans un autre pays, on y sera pas bien parce qu'on sera pas chez nous. Içi, on est chez nous, en partant, on donnera aux autres ce qu'ils veulent, ce qui est hors de question.
La Mauritanie est à nous tous."

Puis, les déportations ont commencé:
Le frère de ma mère et toute sa famille ont déporté au Sénégal. il a été torturé et par les gardes côtes mauritaniens en essayant de revenir (il n'arrivait pas à s'adapter dans le camps de Wouro Soghi).
Après sa mort, j'ai essayé mon père pour qu'on parte parce que j'avais peur mon frère et mes soeurs ( on passait tout notre temps à nous bagarrer avec les jeunes du quartier, avec lesquels on avait grandi) mais il a dit"on est mauritanien, on reste en mauritanie."

Je lui en ai voulu un bon moment, mais après, j'ai compris ce qu'il voulait m'inculquer (je vous ai déja dit que j'étais pas très futé": l'amour de son pays contre vents et marées, tout simplement (même s'il devait déplorer la mort de son cousin à Inal, deux ans après).

Après la réouverture des frontières, la famille de mon oncle, était parmi les 1ers à revenir içi, tellement heureux de rentrer enfin chez eux!

Ma chère Bilkiss, je trouve que le bien de MON PAYS va au déla de toutes considèrations mesquines et vaut toutes les sacrifices(à mon avis, bien sur)!!!

Anonyme a dit…

J'ai vu cette initiative de Bettah, ex ministre putschiste de la justice.

Je trouve que c'est une tentative de diversion de la part de la junte pour nous desorienter de l'essentiel soit un coup d'Etat en chaire et en os qu'il est du devoir de tout mauritanien conscient de combattre avec tous les moyens possibles, sauf celui des armes. J'exclue cet dernier moyen pour la simple raison qu'il verse directement dans la logique de la force (de feu) utilisee par les putschistes.

La bataille est rude, on a certes besoin du temps pour mettre a genoux le General, mais on va reussir.

Bon retour Bilkiss,

Sanhaji

bilkiss a dit…

tu m'épates ma BRAVE Bébé!!!

je Salue la Mémoire de Ton Sage Papa ALLAH yarhmou

tu peux compter sur mon Amitié et mon Affection les plus sincères au monde et ce pour l'éternité!!!

confidence pour confidence:

tu sais pourquoi je suis née au Sénégal? non!!!
mon Papa etait interdit de séjour (éxilé, ça fait mal trés mal être privé des siens, de son pays) dépuis 66, alors ils se voyaient avec ma Maman ALLAH yarhamha partout et quand ils pouvaient!!!
mes parents bien qu'ils soient maures "blancs" ( sorry, j'aime pas trop faire la différence) ont aussi connu l'injustice, mon Papa n'a pas pu assisté ma Maman durant sa maladie ni à sa mort, il n'etait pas là non plus!!!

l'injustice a plusieurs visages,malheureusement personne n'est à l'abri!!

tu sais ma chère Bébé, j'ai pas connu les evenements de 89 pas assez, pas comme je voulais!!!
j'avais à peine 7 ans, je voyais des scènes horribles perchée par dessus notre Balcon, un cauchemar,
petite, je fus traumatisée je crois bien pour la vie!!!!

comme tu dis avec courage c pour ce Bled que ns devons rester soudés
sans évoquer les mauvais souvenirs,
rien que pour ce Bled si Chèr à nos Coeurs!!!

ta Soeur,
Bilkiss qui t'aime fort

bilkiss a dit…

Mr Couli,

tes taquineries me manquent TOROP DAAL!!!

t'as pas changé, surtout ne le fait pas!!!

Canalh n'aurait plus de sens si tu changes de posiion, sans tes coups de gueule avec Mon Chèr Maata et moi....lol

on t'aime tel que tu es!!!
avec tes milles défauts!

Affectueusement,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Merci Sanhaji, t'es tout pardonné!!!

Amitiés,
Bilkiss

Bebe BA a dit…

Chère Bikkiss, je suis sincèrement désolé pour ce qui est arrivé à tes parents.

Mais Dieu Merçi, ce drame ne t'a pas rendu négationniste!
Je trouve que c'est ube grande victoire en soi même!!!!

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

t'inquiète pas trop pour moi, ça m'a servi de leçon, j'ai su forgé une personnalité qui me plait, qui va avec mes convictions!!!

mais je resterais tjs spontannée, fragile et surtout trés sensible à tout ce qui touche l'unité, la concordance du PEUPLE MAURITANIEN!!!

PS
j'ai dormi toute la journée, demain c Samedi, ne te sens pas dans l'obligation de répondre à mes postings, je pense que tu voudrais bien faire Dodo......on continuera notre discussion demain in'cha'ALLAH!!!

we lil hadithi bakiya

Bonne nuit,
fais de beaux rèves

Bebe BA a dit…

Mais non, je ne me force pas!
En fait, je suis en train travailler (un peu)!

Bebe BA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
bilkiss a dit…

Dear Bébé,

tu travailles tard dans la nuit, même le W-E, ménage-toi pour ne pas tomber malade!!!

c Pâques, moi aussi j'ai passé toute une semaine à bosser dur, dur!!!

suis brouillon et trés paresseuse, ça s'accumule aprés suis obligée de tout copier, tout réciter c pourquoi suis restée deconnectée, là Lhamdou Lillah je me suis rattrapée et suis à jour....lol

Bébé ou est Maata?
j'ai remarquée en faisant une lecture rapide des blogs que j'ai raté, qu'il se fait de plus en plus rare, ces interventions sont au compte-gouttes!!!

A-, me fait marrer avec son idée du mur, il est fixé la dessus!!!

Anonyme a dit…

Kimporte,

J' etais occupe par le boulot a Burger King. Bravo pour ton post. LM pourra bien le poster apres celui de Ciré Kane (merci LM car c'etait necessaire de savoir la position de cette nebuleuse). Ils pensent gagner alors q' ils vont perdre, trahir l' intiative de Sidi que nous avons tous salué et donner credit à Ely qui a dit que les refugiés sont des fqrceurs. Je vois là un syndrome de Stockholm (appreciation des otages a leurs preneurs). Sauf si Kane Ciré considere cette crise bidhano-bidhane et ne les concerne pas .....

Welcome Bilkiss. Le mur serq bientot le mur de Berlin si tu n y prend gqrde. Aziz est pragmaique comme Hqidqllah.

Pour l' ano qui m' a envoye l' article sur ould challa, je vais lire. Mais saches que c' est un article publicité pour Ould Challa. Quand Ould Taya l' a enleve du tresor, c' est ATT qui a fait pression sur Ould Taya pour le nommer quelque part. Il l' a nomme SG et apres Ambassadeur a Bamako. C' est une condidence d' un diplomate malien. On ne nomme pas un ambassadeur de cette façon. Plus sur ce sujet et merci. Il faut surveiller ce front (algerie, lybie et mali), car c' est de là ou viendra le coup plus vite qu' on ne le pense.

A-

Anonyme a dit…

AZIZ est ridicule!
Il prend de sa main droite le micro pour dire qu'il combat la gabegie qui, selon lui, sevit en rim entre 28/11/60 jusqu'à 06/08/2008 et prend le telephone de sa main gauche pour ordonner à Oul Rais (min. des finances)de recourcir le délai des appels d'offres du materiel hospitalier et de l'accorder au deputé-weggaf de son beau père de Melainine et d'accelerer le paiement des factures de la clinique de celui-ci dite Elhayat (factures non justifiées ou surfacturées), donne des consultations juridiques trop juteuses à son beau frère Abdel Kahar
et la liste est longue

Anonyme a dit…

A- ,C'est Elycom qui a nommé O Ahmed Challa ambassadeur à Bamako fin 1985 ou début 86

Anonyme a dit…

Bloc-notes: les démons de Minuit.

Les préparatifs de création d’un nouveau parti politique sont en gesticulation actuellement à Nouakchott. Ce parti, qui n’a de politique que le nom, n’est en réalité qu’un ramassis de pilleurs des biens publics de renoms.

Convaincus qu’ils sont la nouvelle bouée de sauvetage du Pays, ils ont décidé de s’organiser pour apporter leur touche particulière aux prochaines élections.

Il faut dire que, comme le diable, ils se croient bons. Ces mercenaires de la politique, toujours au service du plus offrant, qui est pour le moment le HCE, ne tarderont pas à annoncer leur soutient à la candidature du général Aziz.



Ces vieux démons de la Mauritanie comptent bien apporter leur assistance maléfique aux nouveaux par solidarité démoniaque et, surtout, par appât de gain. Dans cette longue nuit que le Pays traverse et que représente cette période d’exception, le retour de ces démons de minuit prouve qu’ils n’ont pas été suffisamment exorcisés. C’est alors très normal qu’ils s’activent maintenant dans ce lieu hanté qui n’est que le tombeau, toujours ouvert, de notre démocratie.

cridem.org


copiarpegar

bilkiss a dit…

Paris reconnait le pôle du Général AZZIZ, A-, Copiarpegar, Mr Couli qu'est ce que vous en pensez???

Paris, France, 28 février 2009 / African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 27 février 2009.

(…)

(Bernard Kouchner a reçu il y a quelques jours des représentants du front mauritaniens hostile au coup d’Etat qui eu lieu en août dernier.

Quelle était la teneur des échanges entre le ministre et la délégation mauritanienne et quelle est la position de la France à l’issue de la réunion vendredi dernier du groupe de contact international sur la Mauritanie ? Comment se positionne la France par rapport à la candidature de militaires aux futures élections présidentielles ?)

Il y a effectivement eu un entretien avec les représentants du président Abdallahi. Ils ont expliqué à Bernard Kouchner ce qu’était la perspective du président élu. Nous avons rappelé à cette délégation que nous adhérions aux conclusions de la réunion du 20 février du groupe de contact et que nous étions favorables à ce qu’il y ait une réunion sous l’égide de l’Union africaine, prochaine étape du processus. Par ailleurs, la Commission européenne doit fournir un rapport au Conseil Affaires générales et Relations extérieures.

Nous avons toujours dit que le cadre institutionnel devait être respecté. Il faut dans le même temps aboutir à une sortie de crise négociée. C’est ce que recherche le groupe de contact en liaison avec les principaux acteurs mauritaniens. (L’un des apports majeurs de cette réunion du groupe de contact c’est qu’il a reconnu l’existence de trois pôles politique en Mauritanie :

celui du président Abdallahi, le pôle du chef de l’opposition mauritanienne Ahmed Ould Dada, du rassemblement des forces démocratiques, et le pôle du général Aziz.

Vous avez déjà reçu le représentant de M. Abdallahi, on m’a dit que le chef de l’opposition est actuellement à Paris. Est-ce que vous prévoyez de le voir et de discuter avec lui ?)

Pourquoi pas. Je n’ai pas le sentiment qu’il y ait une demande d’audience avec le ministre.

SOURCE : France - Ministry of Foreign Affairs

Cridem
Amitiés

bilkiss a dit…

une pensée à Mon Chér Frère Maata.

Anonyme a dit…

Salut...
Je me demande ce que pense ceux qui se chamaillent pour le pouvoir ...de ces indicateurs alarmants...dans le rouge depuis des decenies....absents... du discours...politique....
Silence on des femmes et des enfants pauvres meurent dans l'idifference totale...la honte!...

lu pour vous tous sur cridem..

"Suéde 3 décés pour 100.000 !
La Mauritanie, à l'instar des autres pays d'Afrique subsaharienne, connait des taux de mortalité maternelle et néonatale de plus en plus élevés. 686 décés pour 100.000 naissances vivantes, tandis que le taux de mortalité néonatale est de 44 pour 1000.

C'est ce que révèle un rapport du fond des Nations Unies pour l'enfance UNICEF. Intitulé: situation des enfants dans le monde 2009, le document vient d'être présenté lors d'une conférence de presse organisée à Nouakchott par les agences spécialisées de l'ONU, sous la supervision technique du réseau des femmes journalistes de Mauritanie."

A bon entendeur silence!...Kimporte ente vem!
bl

Anonyme a dit…

General Aziz,

Ne refuse pas cette requete. Ceux qui refusent ce sont ceux-la meme qui manipulent les touaregs et autres salfistes. Ils n'ont aucune pitie pour ton pays. Ils ont zigouille sous tes yeux 15, 3 et 12 soldats (Lemgheity, El Ghallawiya et Tourine). Ton "ami" qui essaie de resoudre la crise ne te sera d'aucune aide.

Tu fais comme je te dis, je te rejoins. Je laisse tomber Sidioca, Messaoud et les autres.La securite et la serenite du pays vaut mieux que Sidioca & Co qui n'apporteront rien, mais on est contre le coup par principe. Je peux laisser ce principe si tu nous sauve, au lieu de t'allier aux iraniens et autres troublemakers.

A-
---


La France demande à l’Algérie d’adopter l’option militaire La Mauritanie examine, actuellement, une demande des pays Européens portant l’utilisation de ses terres pour effectuer des raids aériens précis sur les ... .

Les dirigeants des services Maghrébins du renseignement ont décidé de constituer une commission supérieure de suivi pour discuter de l’instabilité dans la région du Sahel Africain et combattre Al Qaida dans la même région. L’Algérie a refusé. L’Algérie a refusé, la semaine dernière, la demande de la France et de l’Angleterre portant l’utilisation de son espace aérien pour frapper les groupes terroristes qui ont enlevé les six otages Européens au Nord du Mali et du Niger, dont le responsable Onusien Robert Fowler. Une source bien informée a indiqué que des pays Européens, dont la France, n’ont plus confiance en les capacités des pays du Sahel Africain à combattre, seuls, le terrorisme, et cette fois-ci, l’option militaire pour libérer les otages est de plus en plus envisageable, en empêchant le déploiement des groupes terroristes dans les pays du Sahel. Selon nos sources, l’Algérie et la Libye ont refusé avec force toute présence militaire sur leurs frontières Sud « de peur de vivre le scénario Pakistanais ». L’Algérie a déclaré que toute intervention étrangère pour la libération des otages servirait aux groupes terroristes de justification pour intensifier leurs actes terroristes dans la région. Les pays Maghrébins ont peur que les Européens, la France à leur tête, utilisent le combat contre le terrorisme comme justification pour l’élargissement de l’occupation dans les régions du Sahel Africain et le grand Sahara. La Mauritanie examine, actuellement, une demande des pays Européens portant l’utilisation de ses terres pour effectuer des raids aériens précis sur les sites suspectés d’appartenir aux groupes Salafistes, dans le triangle frontalier entre le Niger, le mali et l’Algérie, voire même le Burkina-Faso. El Khabar

Anonyme a dit…

Bilghiss, tu as bien dormi? Bon réveil. Le "pôle" Aziz est ce qu'on appelle une réalité politique dont on ne peut faire abstraction et c'est exactement la conclusion du communiqué du 20 février. Même le front que le nie pas. Mais c'est un pôle qui n'a d'autre assise que la force et la brutalité. Là résidence la (grande) différence. le président Abdallahi est appelé "Président élu". En démocratie seul compte le résultat de l'élection arbitré par le peuple.
J'écoute en ce moment Emma (de Tourékunda), chanson qui célèbre la souveraineté retrouvée.

Anonyme a dit…

Oui. Ould Ahmed Chella a ete nomme par Ely a partir de son poste de SG. Le diplomate malien m'a surtout parle de la pression sur ATT de chez les Chellas ou quelqu'un d'autre. Je n'ai pas aime cela: une telle ambassade devra etre confiee a un "independant" et non a un pistonne.

Je suis tres serieux au sujet du message que je viens de lancer concernant la proposition de lancer des attaques militaires a partir de chez nous. C'est comme si ceux qui sont contre son les proprietaires des pays limitrophes.

Aziz: vas-y. Ne reflechit meme pas, car les autres ne laisseront pas la RIM exploiter ses ressources. Tu peux meme couper les contrats deja fait. Ould Taya n'aurait pas hesite. Prends du viagra si tu veux, mais prends ton courage. Je t'appuie.

A-

Anonyme a dit…

C'est honteux. Ould Taya n'aurait pasc accepté cela. Il ne va rien résoudre comme il n'a jamais rien résolu. C'est la hogra: ils vient lancer sa bombe chez nous, au lieu d'en parler ce dimanche pour qu'on saches s'il faut accepyer qu'il vienne prier ou non. Il a prié chez ATT et ce dernier l'a regretté jusqu'à maintenant. Il va semer tout le monde dans le desert et aller faire un discours seul dans un campement. C'est la catastrophe et souvenez-vous ce que je vous dis aujourd'hui.

A-
========

Kadhafi à Nouakchott le 7 mars prochain

M. Messaoud Elmissmari, directeur du protocole libyen devra arriver à Nouakchott, vendredi 7 mars prochain, dans le cadre de la préparation de la visite du guide libyen Mouammar Kadhafi, a appris ANI de sources libyennes bien informées.

Cette visite est la deuxième du genre effectuée par Elmissmari au cours d’une semaine consacrée à la préparation de la visite du guide de la Jamahiriya qui devra fêter le mouloud en Mauritanie.

Selon des sources mauritaniennes, les services du protocole libyens devraient choisir entre le stade olympique et la place de la mosquée Ibn Abbass (atigh) pour dresser la tente du guide libyen. Selon les observateurs, cette visite est porteuse d’espoirs pour la réconciliation des parties concernées par la crise politique en Mauritanie.



Par ailleurs, on apprend à l’ANI, de sources proches de la majorité en faveur du coup d’Etat, qui regroupe des parlementaires et des partis politiques, que cette tendance est invitée par le guide libyen pour participer aux pourparlers consacrés à la crise politique mauritanienne.

Toutes les parties concernées par cette crise ont reçu des invitations similaires des autorités libyennes pour se rendre à Tripoli dans ce même cadre.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : ANI (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Un message direct d'Alger. Lisez le derniere phrase de l'article. La probabilité que Ag Bahanga soit à Alger n'est pas à rejeter. 30% qu'il soit à Tripoli. La Libye n'est pas frontalière avec le Mali ... sauf si le gars est en Mauritanie. Pour aller à Tripoli, il faut bien qu'il passe par le " desert" algérien. Hors de question qu'il passe par le Niger.

Dans ces histoires de barbouzes, il ne faut rien rejeter. Même les thèse les plus folles.

A-

===========



L’Indépendant - 27/02/09

"Bahanga n’est pas en Algérie"
samedi 28 février 2009

Suite à des informations distillées dans la presse, selon lesquelles, Bahanga a été arrêté en Algérie par les soins des services de renseignements du pays de Abdoul Aziz Boutéflika, nous avons joint par téléphone son excellence, Abdelkrim Ghraeb, Ambassadeur de l’Algérie au Mali afin de recouper l’information .

Il est catégorique : "Ibrahim Ag Bahanga n’est pas chez nous. Il n’a été arrêté par personne". Alors où se trouve Bahanga ? Il répond en ces termes : "Je ne sais pas. Bahanga ne nous intéresse plus. Depuis qu’il s’est mis en dehors de l’Accord d’Alger, il a cessé d’être notre interlocuteur et nous ne nous préoccupons pas de lui. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la poursuite du processus de paix qui a comme boussole l’Accord d’Alger".

En réalité, Ibrahim Ag Bahanga est bel et bien à Tripoli. A en croire des sources proches du secrétariat général de la CEN-SAD et d’une délégation de la communauté Idnane qui vient de séjourner en Libye. C’est dire que l’information, balancée à la fois par RFI et l’AFP est bien fondée à savoir que Bahanga a été accueilli en Libye pour des raisons humanitaires.

Ce sont en effet, des proches de Bahanga qui tentent de brouiller les pistes. Sinon, Bahanga n’est ni au Mali ni en Algérie.

Pour la simple et bonne raison que toutes ses bases ont été détruites dans l’Adrar des Ifoghas par les éléments de l’armée malienne commandés par le colonel Mohamed Ould Meydou. L’armée continue de ratisser dans la zone y compris le long des frontières nigériennes et algériennes.

La suprématie militaire des hommes du chef d’Etat Major Général des Armées, le Général Gabriel Poudiougou sur les bandits armés de Kidal en l’occurrence, Ibrahim Ag Bahanga, ne fait l’ombre d’aucun doute. Il est aujourd’hui esseulé et tout porte à croire qu’il bénéficie de la protection du président Kadhafi, réputé être un "ami du Mali". Quel paradoxe !

Chahana TAKIOU

L’Indépendant du 27 Février 2009

Anonyme a dit…

Pourquoi ce t article encore? à cause de ce passage ci-dessous. Ça va probablement peter:

"Or la zone s’enfonce dans l’instabilité parce que de la Mauritanie au Soudan, en passant par le Tchad, il y a un enchevêtrement de conflits et de tensions qui s’alimentent mutuellement et dont la dimension sous-régionales s’impose de plus en plus".
===

Bahanga-Al Qaida-drogues et otages : Nos Présidents doivent se presser un peu


Nouvelle République, 28/02/2009 E-mail Imprimer







A en croire plusieurs sources bien informées, la Libye aurait accordé l’asile politique à Ibrahim Ag Bahanga pour des raisons humanitaires et pour contribuer en même temps à renforcer l’accalmie et le climat d’apaisement consécutifs d’une part à la décision politique des dirigeants de l’Alliance du 23 Mai de déposer les armes, d’autre part à la défaite militaire de Bahanga et de ses fidèles sous la pression des troupes de l’armée commandées par les colonels Ould Meïdou et Gamou.

Il faut rappeler qu’au plus fort de l’offensive de l’armée, Iyad Aghaly chef historique du Mouvement Populaire de l’Azawad (MPA) et ci-devant agent consulaire à Djeddah, s’était rendu en Libye pour y négocier l’exfiltration de Bahanga. A-t-il réussi à faire comprendre à ses interlocuteurs, qu’outre le sauvetage physique de l’intéressé, celui-ci demeurait une carte maîtresse qu’il convient de conserver intacte ? Toujours est-il que ce départ organisé a libéré aussi la voie du ralliement au dernier carré qui était resté avec lui.

Il faudrait espérer que nos autorités sauront mettre en garde nos amis libyens contre une répétition d’un scénario que nous avons déjà connu. C’est, en effet, de retour d’un précédent exil en Libye, qui avait été à l’époque justifié par des arguments identiques à ceux en cours, que Bahanga a lancé le raid contre Nampala.

Si tout le monde se félicite de l’accalmie intervenue, à la suite du renversement de la situation militaire en faveur de l’Etat, beaucoup d’interrogations demeurent quant à la gestion de la période à venir. Le statut « d’exilé politique »complaisamment décerné à Bahanga, cache-t-il une intention de l’imposer ultérieurement dans un processus parallèle de négociation ? Ceux qui étaient dans l’armée avant le 23 Mai 2006 sont-ils définitivement absous et réadmis sans aucune condition ? Y-a-t-il intégration de ceux qui n’étaient dans aucun corps ? Que va-t-on faire des forces supplétives (des milices comme diraient certains qui ont été mobilisées à partir des régions de Gao et de Tombouctou pour soutenir les forces armées ? Comment Kidal va « digérer » la forte concentration d’éléments militaires consécutive aux différents ralliements étant entendu qu’avec la meilleure diligence des programmes de réinsertion peuvent difficilement être montés dans l’urgence ?

Accroissement des facteurs d’instabilité
Ces interrogations se posent dans un environnement qui est troublé au cours des dernières semaines par deux événements majeurs : l’enlèvement de diplomates et de touristes occidentaux suivi de la revendication de leur captivité par Al Qaida via le groupe de Moktar ben Moktar qui conditionnait leur libération à celle de militants islamistes détenus dans un pays de la sous région. A cette occasion, certaines sources ont indiqué que le scénario le plus probable a pu se dérouler en deux temps : capture par des éléments isolés qui les ont rétrocédés à un groupe plus professionnel de la mouvance Al Qaida. C’est la première fois que la panoplie habituelle de Al Qaida a été déployée via la chaîne Al Djézira et internet, indiquant du même coup l’influence grandissante et dangereuse des islamistes dans la bande sahélienne.

Cette illustration de l’accroissement des facteurs d’instabilité survient au moment même où pour la ènième fois le Sommet que ATT tente de réunir depuis plus d’un an a été reporté. Si, comme d’aucuns l’ont avancé ce report est lié au démarrage de la campagne électorale en Algérie, il y a fort à craindre que la rencontre n’ait plus lieu de sitôt. Alors qu’il y a urgence à accélérer les efforts d’une réponse commune aux différentes menaces transnationales.

Il faut rappeler que c’est en janvier 2008 que ATT a reçu le soutien de ses pairs au sommet de la CEDEAO pour réunir un Sommet « pour réduire les tensions (dans l’espace sahélo-saharien) et permettre un débat sur les questons se rapportant à la sécurité, à la circulation des armes légères, le trafic de drogue et les besoins en développement. Depuis, seule la réunion des ministres des Affaires étrangères a pu se tenir en Novembre dernier. Or la zone s’enfonce dans l’instabilité parce que de la Mauritanie au Soudan, en passant par le Tchad, il y a un enchevêtrement de conflits et de tensions qui s’alimentent mutuellement et dont la dimension sous-régionales s’impose de plus en plus.

Il reste à espérer que le caractère incontournable d’une réponse collective finira par convaincre les différents Chefs d’Etat de faire un effort pour harmoniser leurs agendas juste pour une demi-journée.

Bassaro Touré

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

les députés étaient survoltés.
Le ministre a du toucher à des interets énormes.
Imaginez un peu les intervenants:Ould bahah des Ideyboussat et
Khaddad O Mokhtar les plus grands trafiquants de devises , le complice de Zeidane O Hmeida, qui semblait devenir fou tellement les devises de la peche de Ould Khattari étaient alléchantes et servaient à entretenir le business de Khaddad: "la vraie Banque Centrale: c'est lui".
Mais le plus surprenant ce sont les interventions de O Lematt,O Moine et Mat qui au lieu de défendre les pauvres citoyens, sont entrain de défendre une poignée d'hommes d'affaires issus de la Mafia Locale

Anonyme a dit…

Bilkiss, choufi ga3 kan carabina vem
mahou vem eiwe c bon

y'a t-il une lueur d'espoir?

je pense que les différentes parties du conflit en Mauritanie sont unanime sur un certain nombre de point:
primo: la communauté internationale donne une toute dernière chance au protagonistes pour trouver une solution interne qui satisfasse tout le monde
secondo: la sortie de la crise passe par des élections anticipées
hag wella ?
il reste maintenant à s'entendre sur:
la question qui se pose donc est comment vat-ont organiser des élections anticipées?

que peuvent accepter ou refuser les deux khoultta?

khleittet AZIZ ET CIE:
si on raisonne un raisonnement simple (eljahil), on peut dire que Aziz n'a pas risqué sa vie deux fois pour rien (dhak hag wella pour hakouha). il cherche le pouvoir et il est clair qu'il ne veut plus le partager avec quelqu'un (manella). une solution qui ne peut pas lui garantir cette chose n'a n'est pas une(manella molli). Cependant fort maintenant du soutien qu'il pense avoir acquit pendant cette période il peut concéder sur certain aspect. Il pense ne plus avoir peur des urnes s'il s'entoure de certaines garanties: avoir toujours une certaine main mise sur court de choses jusqu'à la fin des élections.
sur quel pan peut-il céder? il peut comme il l'a déjà accepter démissionner juste avant les élection et probablement il peut aller jusqua accepter un gouvernement de transition (we Allahou e3llem) qui comprend certains membres de l'opposition en plus d'une supervision des élections par la communauté internationale.
au dela de ces concession je ne pense pas que les Aziz & co peuvent aller.


kleittet FNDD:
le FNND quand à lui ne peut accepter des élections organisée entièrement par le premier groupe(m’bertyine ella goublouha).il ne peut même pas aller vers des élections sans avoir
auparavant prouvér l'échec du coup d'état(dhak il dhahirli we khem ba3d). alors qu'elle sont les concession qu'il peut faire? accepter une formule qui permette de revevnir à l'état constitutionnel. démission de Sidi(houwa emnine ga3?) peut être mais pas avant celle de Aziz! organisation d'élection anticipé mais avec des garanties de transparences: constitution de de gouvernement de transition où il seront fortement représenté (houma irrevou), constitution d'une commission électorale indépendante(batt wekhlass) et forte présence des observateurs internationaux



il y'aura toujours à mon avis un clou quelque part et on n'arrivera pas à une solution négociée. la communauté internationale sera obligé de revenir à la charge et cette fois ci pour imposer une solution. Laquelle ?????kham


Carabina, wejetlak tawal 3oumrak lanwarett ena mragt lardh

copiarpegar

Anonyme a dit…

Kimporte,

Ladite session parlementaire est illegale.

Bilkiss,

Je ne me rappelle plus de ta question mais sachez tout simplement que la France fera ce qui est bon pour la France. Je vous renvoie a' la citation du General De Gaul qui dit que "les etats n'ont pas d'ami. Ils n'ont que des interets."

La solution a' la crise qui secoue notre pays doit venir de la Mauritanie et non de l'exterieur. L'aide etrangere est certes la bienvenue mais c'est a' nous de mettre nos fausses petites fierte's de cote' et faire ce qui est bon pour le vaillant peuple Mauritanien. Toute solution impose'e de l'exterieure sera accompagne'e d'un prix cher que notre pays finira par payer tot ou tard.
OUVREZ VOS YEUX WOU KHALOU ANEKOUM Z'GUEYLA WOU LIVSEYIDE!!!!!

Les chefs de tribus et les notables Mauritaniens doivent reconcilier Abdel Aziz et le vieux. Une fois que ces hommes sont reconcilie's tout le reste suivra.
Abdel Aziz qui est le plus jeune doit aller demander pardon aupres du vieux.

IL FAUT QU'ON CESSE DE NOUS HARCELER AVEC LES BETISES. CE PROBLEME EST MAURITANO-MAURITANIEN. IL PEUT ET DOIT TROUVER UNE SOLUTION EN MAURITANIE. NE ME DITES PAS QUE NOTRE PEUPLE QUI EST CONNU POUR SES TRES GRANDES CULTURES, NE PEUT PAS RESOUDRE CE PROBLEME!
Pour reprendre le slogan electoral du President Americain Barak Obama, je dirai: "YES, WE CAN!!!!!"

Khalil Balla Gueye a dit…

MISE AU POINT FAITE SUR LE BLOG
samedi 28 février 2009 http://vindicte.blogspot.com/ il y a quelques minutes seulement!!

Mise au point au sujet de l,interruption involontaire des publications du blog Vindicte!

Suite a des actions repetees de HACKING perpetrees pars des HACKERS surement a la solde de la junte du general limoge ,le blog observera une PAUSE IMPOSEE!Le temps de se refaire une nouvelle sante en se debarrassant de tous les SPYWARES et autres MECHANCETES informatiques inoculees par les sbires cybernetiques de la dictature du HCE!A noter que mon present PC aura ete le deuxieme a jeter au rebut en moins de 2 mois par la faute desdits hackers!!
MERCI pour votre soutien et votre fidelite, votre blog reprendra ses publications des que possible, inchallah.
NBCette annonce aura ete ecrite chez mon voisin de palier allemand, d,ou les defauts d,accents que vous aurez surement constates de vous meme.

Publié par Khalil Balla Gueye à 2/28/2009 09:22:00 PM 0 Commentaires

MUET a dit…

Nicolas Sarkozy menacé de mort

Dans deux courriers reçus ce mois-ci, le président de la République, mais également le sénateur Jacques Blanc, le député Raymond Couderc, Rachida Dati et Michèle Alliot-Marie ont été menacés de mort.

Des menaces de mort à l'encontre du président Nicolas Sarkozy et du sénateur UMP de Lozère, Jacques Blanc, maire de Lacanourgue, ont été adressées à cette mairie dans un courrier, auquel était joint une cartouche de 9mm.

Révélées samedi par le quotidien Midi Libre, ces menaces ont été confirmées de source judiciaire, et par le sénateur Blanc lui-même, qui a toutefois indiqué n'avoir "pas vu ce courrier qui a été saisi par les gendarmes".

C'est sa secrétaire qui a ouvert vendredi cette lettre, postée à Bédarieux (Hérault), et a immédiatement prévenu la gendarmerie.

Jacques Blanc est le second élu du Languedoc-Roussillon à être visé par de telles menaces ce mois-ci. Il y a environ deux semaines, Raymond Couderc avait reçu un tel courrier, accompagné d'une balle de calibre 38. M. Nicolas Sarkozy était là encore associé au sénateur-maire (UMP) de Béziers.

Ces nouvelles menaces à l'encontre de Jacques Blanc et de Nicolas Sarkozy viseraient aussi les ministres de la Justice, Rachida Dati, et de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, ainsi que l'ancien Premier ministre Alain Juppé, maire UMP de Bordeaux et à nouveau Raymond Couderc.

"Je pense que c'est l'oeuvre d'un déséquilibré", a relativisé Jacques Blanc, qui est ausi l'ancien président du Conseil régional Languedoc-Roussillon.
SOURCE: EXPRESS

Anonyme a dit…

KBG,

Tu accuses maintenant Aziz d'avoir viruse ton ordi? Weylak. A-

Anonyme a dit…

Lu pour Yanis. Je l'ai envoye ce matin, mais personne n'a prete attention.Oubliez Tripoli car rien n'en sortira. We are on our own. A-
---

El Khabar - 28/02/09

La France demande à l’Algérie d’adopter l’option militaire pour libérer les otages d’Al Qaida Une commission des services Maghrébins de renseignement pour combattre le terrorisme dans le Sahel samedi 28 février 2009 Les dirigeants des services Maghrébins du renseignement ont décidé de constituer une commission supérieure de suivi pour discuter de l’instabilité dans la région du Sahel Africain et combattre Al Qaida dans la même région. L’Algérie a refusé, la semaine dernière, la demande de la France et de l’Angleterre portant l’utilisation de son espace aérien pour frapper les groupes terroristes qui ont enlevé les six otages Européens au Nord du Mali et du Niger, dont le responsable Onusien Robert Fowler. Une source bien informée a indiqué que des pays Européens, dont la France, n’ont plus confiance en les capacités des pays du Sahel Africain à combattre, seuls, le terrorisme, et cette fois-ci, l’option militaire pour libérer les otages est de plus en plus envisageable, en empêchant le déploiement des groupes terroristes dans les pays du Sahel. Selon nos sources, l’Algérie et la Libye ont refusé avec force toute présence militaire sur leurs frontières Sud « de peur de vivre le scénario Pakistanais ». L’Algérie a déclaré que toute intervention étrangère pour la libération des otages servirait aux groupes terroristes de justification pour intensifier leurs actes terroristes dans la région. Les pays Maghrébins ont peur que les Européens, la France à leur tête, utilisent le combat contre le terrorisme comme justification pour l’élargissement de l’occupation dans les régions du Sahel Africain et le grand Sahara. La Mauritanie examine, actuellement, une demande des pays Européens portant l’utilisation de ses terres pour effectuer des raids aériens précis sur les sites suspectés d’appartenir aux groupes Salafistes, dans le triangle frontalier entre le Niger, le mali et l’Algérie, voire même le Burkina-Faso.

Anonyme a dit…

salut ,

photos prises lors d'une chasse au jibier dans le hod

un imitateurs de bruitages , voix etc


rimo

Anonyme a dit…

Je suis dans une gare routiere en voyage pour aller au haj. J' ai vu cet article du Moor Next Door (en anglais). Un autre article sur Aziz plus bas il y a quelques jours. Le Guide nous utilise pour "booster" son image et jouer le clown pour se faire aimer des americains. Son interet n' est pas de resoudre la crise. Parle du desinteret des US sur lequel je ne suis pas d' accord. Confirmation d' une competition entre les iinteret francais et ceux des americains. A lire. A-

Le site:
http://themoornextdoor.wordpress.com/

Anonyme a dit…

salut copi,

gueltlak, houa el Kaddafi ennou gaa ebsouratou?

carabina

saidechinguity a dit…

Info ou intox :
Selon le site web de EL AKHBAR, l’homme d’affaire Mohamed O/ Bouamatou est actuellement en négociation avec la Banque Centrale de Mauritanie pour le rachat des PROCAPEC.

Said

Anonyme a dit…

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

KBG a dit…

Rebonjour a partir d,un cybercafe!

Nouvelle version:

samedi 28 février 2009
Mise au point au sujet de l,interruption involontaire des publications du blog Vindicte!
Suite a des actions repetees de HACKING perpetrees par des HACKERS surement a la solde de la junte du general limoge ,le blog observera une PAUSE IMPOSEE!Le temps de se refaire une nouvelle sante en se debarrassant de tous les SPYWARES, VIRUS et autres MECHANCETES informatiques inoculees par les SBIRES cybernetiques a la solde de la dictature du HCE!A noter que mon present PC aura ete le deuxieme a etre jete au rebut en moins de 2 mois par la faute desdits hackers!!
MERCI pour votre soutien et votre fidelite, votre blog reprendra ses publications des que possible, inchallah.
NBCette annonce aura ete ecrite chez mon voisin de palier allemand, d,ou les defauts d,accents que vous aurez surement constates de vous meme.
A bientot donc sur ce blog vindicte.blogspot.com, il n,est jamais aise de tenter de museler la verite et encore moins ceux qui s,en feraient les herauts desinteresses comme KBG et bien d,autres camarades encore!

Email this
Publié par Khalil Balla Gueye à 2/28/2009 09:22:00 PM 0 Commentaires

http://vindicte.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Ano d'en haut, c'est tres beau. cela fait du bien et ça change de cette p.. de politique

Anonyme a dit…

Ano de 12H56,

tu viens de plagier mint B mariem bloggeuse du site Maureskitude. si t'es pas elle excuses toi

carabina

Yanis le R. a dit…

Carabina,

L'ano a repris le célèbre poème de Paul Verlaine, "mon rêve familier":

Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.
Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.
Est-elle brune, blonde ou rousse ? - je l'ignore.
Son nom? je me souviens qu'il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la vie exila.
Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues.

maatala a dit…

Salam

Salut les amis

je suis en train de vous mitonner un Mac-Do sur les futurs aspirants locataires de la Maison Ocre.

A bientôt

maatala

Anonyme a dit…

Carabina,

Comme l'a dit Yan, je n'ai fait que reprendre le celebre et tres beau poeme de Verlaine et je ne plagie personne. mais si tu tiens a des excuses pour Mint B Mariem, alors elles sont faites .
(entre nous, soit dit en passant, j'adorais son blog, sais-tu pourquoi il est ferme, toi qui apparemment connait bien le sentier?).

Ano 12:56

Anonyme a dit…

Carabina,

Ce nom me rappelle des souvenirs, comme Carabina Slim (peut-etre que cela ne dit rien mais n'est pas l'essentiel).
Arani edeimant em3ak wela emmeli dhemt vik, alors sois bon joueur et dis moi que c'est vrai, juste pour ma curiosité.
Et pour cela je citerai un autre poème, plus beau encore pour te faire oublier les frasques politiciennes.

Ano 12:56

Anonyme a dit…

salut maata

vivement ton petit mac
sans toi canalh reste sur sa fin

à plus

Anonyme a dit…

Sorry l'Ano. mille excuses. et pour me faire pardonner ci-dessous de la lecture rien que pour toi ( à défaut de ne pouvoir t'envoyer des fleurs)

carabina

---------------------------------
Sarkosy "m' à tuer", par Barbara Cassin

LE MONDE | 28.02.09 | 13h49 * Mis à jour le 28.02.09 | 13h49




l est certain que nous avons un président de la République. C'est le job de Nicolas
Sarkozy. Moi je suis chercheur au CNRS, spécialiste de philosophie ancienne, je lis,
j'enseigne, j'écris. C'est mon job. Je ne suis pas pour la langue de bois, ni pour
le politiquement correct ni d'ailleurs pour le politiquement incorrect.



Je n'ai jamais eu l'agrégation, pas plus que notre président n'a eu son diplôme de
l'Institut d'études politiques. Je n'ai pas été mariée trois fois, mais je suis
plutôt fière comme citoyenne d'avoir un président qui l'a été et qui a divorcé comme
on respire. Et qu'il soit à présent marié avec une étrangère, française pourtant
comme lui et comme moi, c'est bon signe. Qu'il aille au turbin tous les matins et
prenne à bras-le-corps les problèmes, c'est bon signe.

Pourquoi ai-je alors la sensation que quelque chose de grave est en train de se
passer ? Non pas la crise ; la crise est très grave, elle crée et créera du malheur.
Mais je ne vais pas manifester contre la crise, contrairement à ce que l'on entend
dire avec mise en scène compassionnelle pour cette masse qu'il ne faudrait pas
laisser au bord du chemin.

Je vais manifester contre les réformes que Nicolas Sarkozy veut imposer à la faveur
de la crise, exactement comme certaines entreprises procèdent à des dégraissages
extrêmes sous couvert de crise.

Mon désarroi est enraciné dans une certaine expérience de la langue et de la culture
qui n'a rien de rétrograde - qui n'est pas plus rétrograde que la culture elle-même
contre laquelle il est arrivé qu'on sorte le revolver. Ce sentiment est lié à l'idée
que j'ai de l'idée que le président a de la culture.

Avec cette différence entre lui et moi que lui peut imposer son idée et le fera, à
moins qu'on ne l'en empêche en criant très fort. "Nous insistons sur le fait qu'un
bon ministre ne se reconnaîtra pas à la progression de ses crédits, mais à ses
résultats et à sa contribution à la réalisation du projet présidentiel", telle est
la conclusion de toutes les lettres de mission, celle de Christine Albanel comme
celle de Valérie Pécresse : à vos "indicateurs de résultats", en avant marche...

Quel est donc le projet présidentiel ? Il est exprimé par des discours et des actes,
nombreux, très nombreux. D'ailleurs, chaque discours est une performance, qui agit
autant qu'il exprime. Un premier acte, j'en reste durablement troublée, est la
présence massive de fautes d'orthographe sur le site de la présidence de la
République française.

Critique d'instit ("dans la transmission des valeurs (...), l'instituteur ne pourra
jamais remplacer le curé ou le pasteur", dira-t-il) ou, pis, de précieuse ridicule
héritière de la grammaire ? L'orthographe française est d'autant plus difficile
qu'on ne perçoit pas l'histoire de la langue : comme elle est apparemment arbitraire
et tordue, on n'a même plus envie de la réformer, alors ignorons-la comme tout le
monde, arrêtons d'embêter les enfants et de discriminer les demandeurs d'emploi !

Pourtant, Sarkozy m'a "tuer" : dans le discours prononcé devant les ouvriers de
Daher tel qu'il figure sur le site de l'Elysée, je lis, entre autres, ces deux
fautes qu'on ne tolère pas en classe parce qu'elles sont le signe que l'élève ne
comprend pas le mécanisme de la langue : "Nous on fait confiance et vous adhérer à
cette stratégie offensive", et "on apporte aux participations les participations
qu'à la Caisse, les participations qu'à l'Etat". Le président ignore ou méprise la
syntaxe, soit, mais il n'a pas pu "prononcer" ces fautes d'orthographe. Elles sont
écrites cependant.

Quelqu'un a mal fait son boulot ? Un nègre qui n'aurait pas passé l'examen de langue
exigé par l'identité nationale ? Ou l'indice que, sachez-le, on s'en fout. "Je"
parle comme "eux", j'écris aussi mal qu'eux : ils croiront que je pense comme eux,
ils penseront comme moi. Entre imitation et émotion, ça passe ou ça casse. Il s'agit
de communiquer, pas de parler.

Tous les niveaux de discours sont confondus, nivelés au ras de la langue par le plus
authentique, irrépressible et immédiat "Casse-toi pauv' con". "Faire président" ne
garantit plus la fonction présidentielle de règle et de régulation, de cohérence et
de cohésion. L'adresse du même discours est sidérante : "Chère Christine Lagarde,
(...) monsieur le Sénateur, et tous ceux qui sont importants, bonjour".

De l'ironie, de la provocation, ou vraiment la volonté d'une nouvelle norme, hors
langue, hors culture, hors civilité, au profit d'une efficacité supposée, avec pour
indice le grand mépris ?

L'efficacité, parlons-en. Je suis pour, tout le monde est pour. Un peu de bon sens
(lequel ?) indique qu'elle n'est pas la même dans tous les domaines et qu'on ne la
mesure pas de la même manière. "Un chercheur français publie de 30 % à 50 % en moins
qu'un chercheur britannique dans certains secteurs. Evidemment, si l'on ne veut pas
voir cela, je vous remercie d'être venu, il y a de la lumière, c'est chauffé..." La
contre-vérité n'est pas diminuée par le persiflage.

Si Nicolas Sarkozy ne le savait pas (quels mauvais conseillers !), il le sait à
présent : les résultats sont faux et les indicateurs inadaptés.

Le CNRS est, chiffres à l'appui, au premier rang européen et au quatrième rang
mondial. Dans les "mauvais" secteurs, en philosophie par exemple, le biais
linguistique est évident : publions en anglais short and dirty des articles
saucissonnés, et notre score va grimper aussitôt.

Mais, une fois pour toutes, en matière de culture et de recherche, la qualité n'est
pas une propriété émergente de la quantité. Cette visibilité-là est même un si
mauvais critère que les meilleurs Anglo-Saxons le dénoncent et y ont déjà renoncé.

Je pense qu'il pense que la culture ne sert à rien, sinon à l'export et à la
visibilité. On la protège, avec l'exception française, comme une marchandise. La
culture, c'est d'abord l'éducation. Evidemment, si "on naît pédophile", si "la part
de l'inné est immense", l'éducation le cédera à la rétention de sûreté.

Qu'est-ce qui reste alors ? "L'autre jour, je m'amusais, on s'amuse comme on peut, à
regarder le programme du concours d'attaché d'administration. Un sadique ou un
imbécile, choisissez, avait mis dans le programme d'interroger les concurrents sur
La Princesse de Clèves. Je ne sais pas si cela vous est souvent arrivé de demander à
la guichetière ce qu'elle pensait de La Princesse de Clèves... Imaginez un peu le
spectacle !"

Il y revient trois fois, heureux du coup de pied dans la fourmilière, de la
désacralisation du beau et de l'oeuvre, d'une oeuvre énigmatique. Nous ne parlerons
donc à la guichetière que de guichet, ou de choses qu'elle peut comprendre dans son
sous-métier de sous-femme, selon une version plus banale de l'imbécillité ou du
sadisme - c'est tout ce qu'elle a besoin de savoir.

Il ne reste plus alors à partager que l'émotion. "Ma petite maman chérie, mon tout
petit frère adoré, mon petit papa aimé. Je vais mourir !" : "Ma première décision de
président de la République sera de demander au futur ministre de l'éducation
nationale que cette lettre soit lue en début d'année à tous les lycéens de France."

Avant de lui demander de mettre en oeuvre la "proposition éducative" faite au dîner
du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) : "Cette éducation
doit être suffisamment précoce pour toucher aussi les coeurs. (...) C'est pourquoi
j'ai demandé à Xavier Darcos de faire en sorte que, chaque année, à partir de la
rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des
11 000 enfants français victimes de la Shoah."

Cet immédiat-là, si bien intentionné soit-il, est au sens strict un danger public.
La culture selon Sarkozy a le choix entre les chiffres indicateurs de performance et
l'émotion-glu.

Pas de culture, pas de construction d'un "nous" démocratique, sans respect. De même,
la langue supporte toutes les inventions mais pas la maltraitance. "Chaque fois
qu'Obama ouvre la bouche, ses sujets et ses verbes s'accordent" : c'est la meilleure
manière, la seule respectueuse, de ne pas exclure Joe le Guichetier.

ture à l'égard de la culture

Sarkozy "m'à tuer"

Anonyme a dit…

Khadafi va probablement reussir a' mettre fin a' la crise qui secoue notre pays.
Je ne vois pas comment le General Abdel Aziz et son equipe peuvent defier le Guide et tous les chefs d'etat qui viendront prier a' Nouakchott.

IL N'Y A NI VAIQUEUR NI VAINCU. L'ESSENTIEL EST DE RECONCILIER LA CLASSE POLITIQUE MAURITANIENNE AVEC ELLE MEME AFIN DE DEPASSER LA CRISE.
CE QUI NOUS UNIT EST PLUS IMPORTANT QUE CE QUI NOUS DIVISE!!!!!

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le vaillant peuple Mauritanien!

Anonyme a dit…

ano 27 février 2009 22:37

voici l4dresse de ton mohd cheikh:
molabcheikh@gmail.com

Anonyme a dit…

Maata,

Tu es toujours entrain de penser a' la prochaine...betise.

Avant la priere derriere l'Imam Khadhafi, il serait tres bon d'enseigner AL VAHITA a' la tortue fache'e.
Je suis entrain de rire a' cette image d'une tortue entrain de prier. Imaginez la reponse de la tortue au faux intellectuel Maata qui est entrain de lui apprendre a' prier en disant: ARKA HATA TATE MA INA RAKI ANE! ASSE JOUDE HATA TATE MA INA SAJIDENE!
Une tortue RAKI ANE et SAJIDENE n'existe qu'au palais de notre republique.

Bilkiss,

Je viens de faire une petite promenade dans les ecrits ( because of snow there is no school today, so I have time to read you,)tu parles de ton defunt papa qui a connu des problemes en 1966. C'etait donc au temps de Dadah. Sa situation n'a rien a' voir avec les regimes militaires. Maybe there is something that I am missing.

Khalil Bala Botha ou KBB,

Le soleil tourne toujours autour de toi! J'ai conseille' a' la tortue fache'e de cesser ses attaques contre ton ordinateur.En attendant, tu peux aller a' Nouakchott et ecrire sur les murs!



LE GRAND PENSEUR POLITIQUE MAURITANIEN MOHCEN OULD EL HADJ EST DE PLUS EN PLUS CALME.


Bebe Ba,

Je sais a' partir de ton ecrit qu'on t'appelle RAKI. Quel est ton lien avec RAKI SY? ARE YOU RAKI SY? I am just becoming curious.J'ai un tres grand respect pour la mere de Raki Sy.


A mon ami Hadramy Ould Maham,

Notre cousin MALOU?
Je lui conseille de fermer sa HAUTE, PETITE ou GRANDE cour et d'aller se reposer sous les palmeraies d'Atar.

Kimporte,

Ton nom correspond bien a' tes ecrits.

Sanhaji,

Je suis tres fier de toi!

Copiapegar,

J'aime bien vos ecrits.

A- et Diagana,

You are good as long as you don't say anything bad about Ould Taya.

bilkiss a dit…

Mr Couli,

tu te trompes lourdemment!!!

les années TAYA c'etait l'enfer, les années les plus tristes et les plus sombres pire que Mokhtar à chaque fois qu'il pose patte à Nktt du Tarmak de l'aéroport au Bagne pour un long séjour, on le relachera plus tard sans savoir pourquoi il a été en prison ni pourquoi non plus il a été relaché avec juste un simple ordre que dans les 24 h qui suivent il doit plus être sur le sol Mauritanien et ces 24 H qui nous permettait de le voir juste un moment!!!

Mon Papa c installé définitivement en RIM quand 2005 aprés le Coup d'Ely!!!

Hèlas c'etait trop tard, il est trés vieux, on lui a volé ces plus belles années!!!

40 ans forçé à l'exil, loin de tout ce qu'il aime le plus au monde, sa famille, ces enfants, surtout sa patrie qu'il adore!!!

40 ans de la vie d'un Homme c trop!!!

tu sais Mr Couli, cette histoire j'aime pas trop en parler, elle me révolte et suis triste pour une bonne semaine!!!

on n'en parle plus ok!!!

Amitiés,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Maata,

Chér Ami il est prét ton mac?
j'ai un ptit creux........lol

Fraternellement,
Bilkiss

Anonyme a dit…

le pushisme est une secte sanguinaire où des personnes sont sacrifiées pour les rites de combats



A METTRE DANS LES WIKI

rimo

Anonyme a dit…

c pour toi Carabina, sortie de Flowers of Devil
----------------------
Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
O Beauté? ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore;
Tu répands des parfums comme un soir orageux;
Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres?
Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je suis d'accord avec toi pour dire que ton defunt papa avait le plein droit de visiter sa patrie sans etre inquiete'.

Moaowiya a fait 20 ans de pouvoir et votre papa avait connu des problemes pendant 40 ans. Je ne me prononcerai pas sur son cas parce que je ne sais pas qui il est. Je prefere donc m'abstenir de tout commentaire a' propos d'un homme qui avait des problemes avec Moctar Ould Dadah, Moustapha Ould Mohamed Saleck, Ahmed Ould Bouceif ( Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Louly), Mohamed Khouna Ould HAIDALLAH et Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya.

Moawiya est un grand dirigeant. L'ENFER N'EXISTE QUE DANS LES ESPRITS DE CEUX QUI NE L'AIMENT PAS!

maatala a dit…

Salam

Cher LM

Le Mac-Do est dans la boite.

maatala

Anonyme a dit…

kADAFFI quelle solution peut il apporter à la crise mauritanienne!

Simple 50 Millions$ feront le necessaire et tous les malentendus entre notre classe politique seront résolus.

le vrai casse tête sera comment Kaddafi fera le partage de cette somme sur la classe politique.
fils du bled

Anonyme a dit…

Belkiss,
Tu dois être la fille d'ahmed baba meske!
fils du bled

Anonyme a dit…

Apply 2 to 3 inches of mulch over the plants root system once all foliage is removed and
discarded. Mulch will reduce weed growth and prevent new weeds from growing in the garden.

Grass clippings are full of nitrogen and break down quickly.



Also visit my weblog ... mulching

Anonyme a dit…

Otherwise you may feel frustration to play these games.

The reason that you should take a look at a Joana's Star - Craft 2 guide review is obvious. The End of Military Flight Sim Pro With this program you can take advantage of the military aspects of the game, landing and takeoff of an airplane taking includes carrier. If you are using your own clubs, clean it with a wet cloth at least every 2-3 days. Just attach a Joystick and pedals, and you could have a real experience of flying a plane.

Visit my blog: simulator