lundi 23 février 2009

Lecture du communiqué du Groupe de Contact : qui instrumentalise la Mauritanie ?

Le camp de la junte au pouvoir aurait tort d’exulter juste parce que des sanctions ne sont pas tombées au sortir de la réunion du 20 février au siège de l'Organisation Internationale de la Francophonie. Je me dois de rappeler ce qui suit:
1: l'objet de la réunion du Groupe de Contact n'était absolument pas de statuer sur la prise de sanctions contre la junte au pouvoir. Donc seuls ceux qui ne savent pas de quoi ils parlent attendaient des sanctions ce jour.
2. Le Groupe de contac n'a pas vocation à imposer des sanctions aux organisations qui le composent et qui ont leurs propres mécanismes de prise de décision. L'Union Africaine a été mandatée pour conduire les consultations puis de proposer des solutions aux partenaires bi et multilatéraux. Je rappelle qu'à ce titre elle vient de transmettre au conseil de sécurité de l'ONU ses recommandations.
3. L'Union Européenne a décidé de mettre un terme aux consultations avec la junte pour insuffisance de résultats et s'apprête à adopter des sanctions contre les principaux animateurs du putsch militaire en Mauritanie (important: il n’a été question que de sanctions contre les seuls animateurs, civils et militaires, de la conspiration contre les institutions de la République). Le processus peut prendre quelques semaines.
4. Le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a déjà accepté le principe de l’organisation de nouvelles élections une fois le putsch mis en échec et ce, pour préserver les intérêts du pays. L’essentiel se situe ici : faire échouer le putsch et tout le reste est envisageable.

Quant au communiqué du 20 février 09 proprement dit, il appelle les observations suivantes :
-Au paragraphe 2 de la déclaration il est mentionné que les participants «ont souligné l’importance du communiqué du Conseil de Paix et de Sécurité du 5 février 2009 décidant des sanctions individuelles et ciblées contre toutes les personnes, aussi bien civiles que militaires, dont les activités ont pour objet de maintenir le statu quo anticonstitutionnel en Mauritanie [et] ont réitéré la volonté de leurs organisations de prendre les mesures appropriées en fonction de leurs procédures respectives». Que faut-il entendre par là ? Comme rappelé plus haut le Groupe de contact n’a pas pour mission d’imposer des prises de sanctions aux parties qui le composent. Il aide à l’appréciation d’une situation au vu des éléments à sa disposition. Il appartient à chaque organisation d’apprécier l’opportunité d’adopter des mesures en fonction de ses mécanismes propres, c’est-à-dire en temps opportuns et selon la forme qu’elle juge appropriée. En ce sens, l’OIF a déjà décidé de suspendre la Mauritanie tout comme l’Union Africaine a arrêté le principe des sanctions individuelles contre la junte et ses soutiens civils et a notifié sa décision au conseil de sécurité des Nations Unies. L’Union Européenne a pour sa part décidé de clore les consultations avec les autorités putschistes et d’envisager la suite «dans le cadre de l’article 96 de l’accord de Cotonou et des étapes à venir » en application dudit accord. Or ce que prévoit l’article 96 des accords de Cotonou ce sont « Les "mesures appropriées" [qui] au sens du présent article, sont des mesures arrêtées en conformité avec le droit international et proportionnelles à la violation». Donc « la suite » qu’envisage l’Union Européenne après la clôture des consultations et le constat de l’absence de règlement de la profonde crise peut se deviner aisément pour toute personne qui a le nez entre la bouche et les yeux.
-Ce que dit également le communiqué du 20 février 2009 c’est que la proposition de sortie de crise du Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi prévoit, comme les autres, « l’organisation d’élections anticipées sous certaines conditions ». Il y a donc unanimité (y compris donc de la part du président élu) au sujet de l’opportunité d’écourter le mandat actuel ; ce point n’est plus sujet de discussions. Quant aux conditions dont il est question il s’agit avant tout de la mise en échec du coup d’Etat, de la mise en place d’un gouvernement d’union nationale de transition chargé d’organiser lesdites élections dans des conditions de transparence et de neutralité non sujettes à contestation.
-Par ailleurs, si le communiqué se félicite de l’existence de plusieurs propositions favorisant un rapprochement et un dialogue inclusif, il rappelle la nécessité d’inclure celui-ci dans le cadre fixé par le communiqué du 21 novembre 2008 qui, faut-il le rappeler, donnait pour indispensable l’implication de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi « en sa qualité de Président à la recherche d’une solution, la participation de toutes les parties prenantes et le plein respect de la Constitution ». On ne saurait être plus clair. Sans le rétablissement de Sidi Ould Cheikh Abdallahi dans sa qualité de Président, le coup d’Etat est entériné et il n’y a point de sortie de crise. Une fois qu’aura été fait échec au coup d’Etat sera alors envisageable « l’élection présidentielle [qui] doit être libre, juste et transparente, et organisée par des institutions crédibles, sous l’égide d’un gouvernement neutre. », toutes conditions que contient le plan de sortie de crise du président élu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Autrement, comme le rappelle sans ambiguïté le communiqué du 20 févr.-09 «toute démarche unilatérale serait contreproductive et inacceptable ».
En un mot comme en mille, nous sommes devant le cas de figure suivant : un président démocratiquement élu accepte, au terme d’une crise politique profonde, de renoncer à son mandat pour organiser des élections anticipées. En face, un général qui s’est emparé du pouvoir cherche à organiser une élection qu’il contrôle de bout en bout et à laquelle il compte participer pour demeurer au pouvoir-, exactement comme son bienfaiteur le colonel Ould Taya- au mépris des appels incessants à la raison. Sept mois après le coup d’Etat militaire la junte n’arrive toujours pas à s’imposer aussi bien au peuple mauritanien qu’à la communauté internationale. Elle en est réduite à envoyer des émissaires qui n’éprouvent aucune gêne à faire le pied de grue pour quémander quelques minutes d’entretien pour se faire éconduire comme des malpropres par des vigiles ! Objectivement, si la question vaut encore d’être posée, qui s’accroche au pouvoir au point de prendre en otage tout un pays ? Qui est entrain de sombrer corps, biens et âme en tentant d’entraîner dans sa perte la Mauritanie et ses intérêts ?

DIAGANA Abdoulaye
http://souslatente.blogspot.com/

219 commentaires:

1 – 200 sur 219   Suivant›   Les plus récents»
Khalil Balla Gaye a dit…

Anonyme KGBéria des mauvais jours! a dit...

Je vais m’exercer à essayer de comprendre les raisons et les ressorts quasi incompréhensibles et inadmissibles qui feraient d’un médecin, d’un intello et d’un journaliste (et des autres....)tous trois d’un niveau intellectuel fort satisfaisant, pour être au dessus de la moyenne, de VULGAIRES ET SOMMAIRES RACISTES EPIDERMIQUES ?!

Je suis sûr que RATIONNELLEMENT ces 3 métèques nazillons auront beau se triturer et se torturer les méninges qu’ils n’en trouveraient pour autant des raisons ou même des excuses fussent-elles fallacieuses valables et nous autres aussi non plus!Exit la RAISON donc !

L’éducation ?Non plus car tous les racistes de ma liste sont des citadins cosmopolites depuis leur + jeune âge ou presque et ont par conséquent appris à commercer, comme moi, avec un environnement multiracial !Ce qui est valable pour KBG l’anti-raciste et égalitariste invétéré et du même niveau académique à peu près que nombre de ces pauvres racistes, le serait forcément pour les autres qui ont SUCCOMBE A LA TENTATION RACISTE !

TENTATION RACISTE !les 2 maîtres mots viennent d’être lâchés !Par conséquent, il serait permis d’en déduire que ces esprits cosmopolites auraient été ferrés ou AFFRIANDES de quelle que façon que se soit !Mais laquelle donc , bon sang ?

Par conviction ?Sûrement pas compte tenu de ce qui précède !Par imprudence ou naiveté ?Négatif là non plus compte tenu de leur âge et de leur expérience de la vie !
Mais qui, que, quoi diantre aurait bien pu amener des personnes douées de raison et d’un minimum d’instruction et de discernement, à fortiori, à BASCULER pieds et poings liés dans cette infamie perverse d’un autre âge et surtout PASSEE DE MODE, même pour les éventuels frimeurs snobs parmi eux! ?

UNE SEULE EXPLICATION :l’APPÂT DU GAIN, l’impécuniosité, la cupidité, l’argent facile !
SOIT donc, mais là aussi se poserait une question de taille :comment une « INDUSTRIE » dont l’unique capital et outil de production ne serait rien moins que le CRETINISME DE LA HAINE RACIALE pourrait RAPPORTER SI GROS au point de drainer tant de bels esprits?

J’inviterais bien tout le monde à y réfléchir avec moi, même si je crois avoir un début de réponse plausible à cette ABERRATION !

Khalil Balla Gaye a dit…

LE RESTE SE PARACHEVERA SUR MON BLOG! Demain jour férié carneval comme festival des RACISTES, tiens cela tombe bien!
---------------------------
Khalil Balla Gaye a dit...
Cher confrère LM,
Les Gars sont en train de faire des louvoiements serpentins à donner le tournis au trapéziste raciste AOC pour "dribbler" mes commentaires-guillotines au sujet de certains racistes devant passer à l'échafaud ce soir!
je proteste donc energiquement contre ces pratiques déloyales et VAINES DU RESTE!!
22 février 2009 23:45
------------------------
Khalil Balla Gaye a dit...
Pour surmonter cette énième déloyauté raciste de plus programmée à la faveur de l'absence du Borom LM ,je crois avoir trouvé la parade :regrouper tous mes commentaires par sujets!

ce faisant je permettrais aux lecteurs de re-suivre le cheminement logique d'une argumentation voire DEMONSTRATION dont les premisses et la conclusion s'emboîtent indissociablement!
Les zigzags donneraient un caractère haché, tronqué voire étriqué à mes interventions qui sont complementaires!
JE re-PROTESTE VEHEMENMENT!
23 février 2009 00:00
-------------------------
Khalil Balla Gaye a dit...
Mais décidez vous donc bon sang et que çà saute!L'Executeur des Hautes Oeuvres SANSON-KBG (bourreau) commence à PERDRE PATIENCE!
VITE DONC ET QU'ON EN FINISSE UNE BONNE FOIS!
vous ne mesurez sûrement pas quels supplices et traitements inhumains, dégradants et intolérables vous faites passer aux clients de SANSON-KBG ce soir!
La CORBEILLE attends les têtes de la fournée de la CHARETTEE!Et que çà saute, je suis sérieux!
23 février 2009 00:09

Khalil Balla Gaye a dit…

JE VIENS DE CONSTATER QU'IL N'Y A PAS DE NOM ATTACHES AUX TITRES QUE J'AI MENTIONNES!
VOILA DONC QUI EST FAIT!
-----------------------
Je vais m’exercer à essayer de comprendre les raisons et les ressorts quasi incompréhensibles et inadmissibles qui feraient d’un médecin Dr Kleib, d’un intello pr ely moustapha et d’un journaliste soit disant de RENOM AHMED OULD CHEIKH (et des autres....)tous trois d’un niveau intellectuel fort satisfaisant, pour être au dessus de la moyenne, de VULGAIRES ET SOMMAIRES RACISTES EPIDERMIQUES?!.......(voir ci haut)

Anonyme a dit…

vendredi 31 octobre 2008(sur CRIDEM seulement et différents autres sites dédiés aux droits de l'homme)

HOMMAGE A HABIB OULD MAHFOUDH

Hommage à Habib ould Mahfoudh.
(Mon condisciple et ami de randonnée studieuse du côté du C.C Saint-Ex)

Il y a 7 ans , jour pour jour , nous quittait le regretté et Marhoum Habib ould Mahfoudh décédé à Paris le 31 octobre 2001 en ce maussade et morne jour automnal comme pour faire geindre et gémir ,«les sanglots longs des violons de l’automne» de Verlaine.En fait , son «départ» n’aura pas que fait frémir de concert tous les violons voire les Stradivarius Parisiens seulement!Il aura aussi arraché à nos «R’bab» et «Nianioru» des complaintes poignantes poussées par tout un peuple unanimement éploré et plongé dans la douleur sans distingo voire sans discrimination aussi !

Pour une des rares fois dans notre pays , la douleur de la mort aura fait voler en éclat les barricades ethnico-tribales en lesquelles nos composantes nationales semblent se «complaire» et se confiner , faute de mieux , hélas!
De son vivant donc , comme après sa mort , Habib aura pareillement réussi le tour de force d’unir les coeurs saignés et éclatés de ses compatriotes !La Mauritanie plurielle accablée pleure et porte le deuil de son fils cosmopolite.

Comme qui dirait qu’il aurait fait don de sa vie et de sa mort à la Nation tout entière , comme d’autres font généreusement don de leur corps pour les progrès de la science et pour que vive l’Humanité .Habib aura donc vécu et sera mort pour sa Mauritanie panachée qu’il a aimée avec panache en la déclinant dans tous ses tons mais qui ne le lui aura rendu que chichement de son vivant déjà et qui se sera rachetée après sa mort en réalisant l’ampleur de la perte.Sans doute pour expiation , sait-on jamais !

De toutes façons , le héros qu’il aura été a toujours fait peu de cas des honneurs et de l’argent ;tant il est vrai que la gloire des justes de son étoffe est toujours posthume car ils auront tout fait pour l’éviter de leur vivant , tout simplement .Habib , n’avait que faire de ces détails et fioritures , pure perte de temps , ce temps qui lui aura fait si défaut , hélas !En effet , Habib n’aura vécu à l’échelle de l’Histoire de son pays et de son peuple , que « l’espace d’un matin » comme les «roses» de Malherbe ou de Ronsard poètes de la Renaissance dont il pouvait déclamer de mémoire nombre de poèmes.

D’ailleurs , Habib était en soi un florilège de poésie et de prose , une véritable anthologie où les mots se heurtent , s’entrechoquent , se bousculent , se télescopent , se déforment ou se transforment , voire se mutilent sans jamais prendre une laideur ou une une ride !En véritable virtuose qu’il fut du néologisme ou plutôt du «mauritanisme» avec ses inénarrables , inimitables et indécrottables «Mauritanides».Il était le prince du renouveau jusque dans des domaines qui semblaient lui être étrangers , à priori , comme le journalisme !

Point n’est besoin de dire que là aussi , comme ailleurs , il aura été innovateur , pionnier et rassembleur tout naturellement.Presque une seconde nature chez Habib que de faire l’unanimité autour de lui ! Et quelles irradiantes , sobres , dépouillées et contagieuses poussées de charisme et charme s’exhalaient de sa personne aussi ! Malgré tout , il nous aura quitté tôt , très tôt , trop tôt , presque délibérément:plutôt que de se faner et se flétrir comme les roses de ses amis et «potes» Ronsard et Malherbe , il a choisi de tirer sa révérence , emportant avec lui dans la tombe une virginité , une fraîcheur et une jouvence immaculées et éternelles !

Mais , il aura , avant de faire le «grand saut» pris la peine , à travers son oeuvre , de partager avec nous les secrets de son bonheur ici bas et leurs modes d’emploi .A l’en croire le bonheur tiendrait à si peu de choses , il suffirait de s’y mettre et d’y croire pour atteindre l’épanouissement à portée de main.Et pour tout cela et bien d’autres hauts faits patriotiques et précurseurs , Habib aura été un héros et un héraut !

Heureux donc qui , comme Habib , ne mourra jamais , ne vieillira jamais et ne se fanera jamais !Heureux qui , comme Habib , restera à jamais gravé dans les coeurs et imprimé à l’encre de Chine dans la mémoire collective de son peuple !
Heureux , qui comme Habib , aura eu raison des barrières impraticables du Temps et de l’Espace en s’en affranchissant pour savourer l’éternité de l’Immortalité !
Heureux , qui comme Habib , restera à jamais fièrement debout sans courber l’échine dans notre aride et infécond désert moral et intellectuel , comme les pyramides de la Vallée des rois d’Egypte ou les neiges éternelles du Toit du monde , l’Hymalaya!
Heureux qui , comme Habib , heureux qui , comme Habib , heureux qui , comme Habib... !

Là haut , il doit sûrement se demander comme le poète Rutebeuf :
«Que sont mes amis devenus /Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés / Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés / L'amour est morte
Ce sont amis que vent me porte / Et il ventait devant ma porte
Les emporta »Dixit-Rutebeuf.
Et mon pays donc , ne s'empêcherait-il de s'inquiéter immanquablement?
Et moi , tout gêné et confus , je baisserais le regard , chercherais une pirouette pour esquiver sa question , me dérober à son insistance et me garderais bien de lui chuchoter outre-tombe ce qu'il en est vraiment du pays et de ses amis!Juste pour ne pas troubler sa paix et son repos éternels!
Rahime Allah Habib
NB : «R’bab» et «Nianioru»=Violon en Hassania et Pulâr
Publié par Khalil Balla Gueye CRIDEM (seulement et différents sites dédiés aux droits de l'homme)

Anonyme a dit…

Très bonne explication et pertinente analyse, pour l’ensemble des points du communiqué, rendu pourtant public, de la réunion du 20/02/2009 à Paris .
Merci, cher frère Diagana, pour l'effort que vous avez bien voulu faire pour éclairer l’opinion publique et particulièrement, le citoyen lambda, première victime de la propagande des pro-putschistes et le mensonge des medias publics.

Citoyenne

Khalil Balla Gaye a dit…

ET VOICI LA MOISSON POUR LES AMATEURS , COMME PROMIS !
--------------------------------------------------------

Khalil Balla Gaye a dit...
Les nazillons-racistes canidés d'aoc, rongeurs, polaire, vermines, vers, pestiférés bruns toutes nazillonneries confondues rivalisent d'ardeur à qui passera la meilleure pomade au TEMOIN bien PLACE donc GÊNANT Diagana!Ce qui ne diminuerait en rien ses talents certains que j'ai été l'1 des 1ers à saluer du reste!
Gare donc Diagana à la VASELINE ou la crème ANESTHESIANTES à quelques coudées de l'immolation de la bête immonde NAZILLONNE-RACISTE!
UN CONSEIL d'ami avisé et bien intentionné aussi :DU LARGE,CA VA BARDER DANS L'ANTRE NAZILLONNE-RACISTE et les jets d'éclaboussures pestiférées risqueraient bien de porter loin, TRES LOIN!
DU LARGE ,plus on serait LOIN ET DISTANT de l'oeil du cyclone raciste et de lèche-babines canidés MIEUX CE SERAIT!
DU LARGE, DU LARGE donc , les justes ou ceux qui voudraient bien encore SAUVER ne serait-ce que LES APPARENCES!
DU LARGE, je ne le répéterai jamais assez AUJOURD'HUI!!
22 février 2009 17:18
---------------------------------
KGBéria des mauvais jours! a dit...
Gare ENCORE à la VASELINE surtout, à en croire certains commentaires en tout cas, le blog serait farci de tantes , de pétasses voire d'androgynes transsexuels,
sans compter, par dessus le marché, l'obsessionnel pédophile KBG selon notre vieille connaissance BF!

Bienvenue BF, je savais que tu as tjrs été l'homme ,la femme ou le gordjiguen des grandes occasions, par conséquent j'avais déjà tablé sur ton incontournable et nécessaire présence en ce grand soir où je vais étriller AOC, dr Kleib, Méphisto entre autres figures de proue de la nazillonnerie fanatique , fanatisée et surtout IMBECILE au point de se faire prendre la main dans le sac!

Gare à la VASELINE de quoi glisser ou perdre PRISE comme certains mauvais Faley baldé ou Fodé Doussouba,n'deyssan , same Sénégal!
22 février 2009 20:31
-------------------------------
Khalil Balla Gaye a dit...
LE JUSTE,
Sur le point d'envoyer AD PATRES ,entre autres figures emblématiques de l'EXCLUSION, l'indigne et étroit raciste successeur de feu mon ami et condisciple le très COSMOPOLITE et UNIVERSALISTE HABIB OULD MAHFOUDH(ra7emehou allah), je lui referais bien un ultime HOMMAGE!

Presque pour m'excuser du coup de balai que je me vois obligé de passer et qui risquerait bien d'éclabousser salutairement (je le souhaite) son cher journal!l'ouvre de sa brève mais si remplie déjà vie!

NB(notez bien cette conclusion quasi prémonitoire, et pourtant, là, JE NE SAVAIS PAS ENCORE!)

Hommage à Habib Ould Mahfoudh(extrait)

"Et moi , tout gêné et confus , je baisserais le regard , chercherais une pirouette pour esquiver sa question , me dérober à son insistance et me garderais bien de lui chuchoter outre-tombe ce qu'il en est vraiment du pays et de ses amis!Juste pour ne pas troubler sa paix et son repos éternels!"

NB:la subtilité, la finesse voire la langue de bois au besoin çà me connait aussi, mais je ne prends jamais de gants avec les souillures qui ne s'en embarrassent guère avec moi voire avec NOTRE SOCIETE MULTIRACIALE!
Aussi simple que cela!
22 février 2009 18:14
---------------------------------
Khalil Balla Gaye a dit...
A- et le juste,
Vous prenez des vessies pour des lanternes ou vous vous moquez de notre intelligence?
j'ai été on ne peut plus clair dans mon commentaire précédent!
Pour ceux qui ne l'auraient pas encore deviné et j'en doute, AOC=AHMED OULD CHEIKH du journal le Calame!

Et çà ce serait quoi donc?une CHARADE?

"Sur le point d'envoyer AD PATRES ,entre autres figures emblématiques de l'EXCLUSION, l'indigne et étroit raciste successeur de feu mon ami et condisciple le très COSMOPOLITE et UNIVERSALISTE HABIB OULD MAHFOUDH(ra7emehou allah), je lui referais bien un ultime HOMMAGE!"
22 février 2009 18:27
---------------------------
KGBéria des mauvais jours! a dit...
Je ne croyais vraiment pas si bien dire lorsque j’avais dit une fois que les nazillons putschistes sembleraient manifestement s’être trompés de pays, de constitution, de peuple voire de culture à la fois! Et dire, que le général limogé ne se reposerait, à coups de millions, que sur ce genre de soutiens dont même PICK BOTHA le Sud-africain se serait passé et pour cause!Pour sûr qu’il n’en aurait point pour son argent détourné de nos caisses vides.
22 février 2009 20:45

Khalil Balla Gaye a dit…

Manifestement Maata le raciste dit muet viendrait à la rescousse de ses potes racistes par moi acculés dos au mur!Je n'avais pas remarqué le commentaire où un ano prétendait ne pas connaitre l'un des QUADRAS voire bientôt QUINQUAGENAIRES les plus connus et renommés de Nktt sinon de la Mauritanie!Mais moi, contrairement à la plupart de ceux de la CABALE anti-KBG je n'ai jamais été fan du tape-à-l'oeil même si apparemment je passerais difficilement inaperçu à en croire tout ce regain d'intérêt autour de ma modeste et "anonyme" personne!Et cette "faculté" je ne l'aurais apprise qu'à mon corps défendant et tout récemment en plus.Et surtout grâce aux curieusement trop "excessives, pressantes et constantes prévenances" dont ma très courte expérience du net aura été entourée!
Et cela continue tjrs, ce qui me conforterait bien dans l'idée que je devrais bien avoir une relative prégnance si minimale soit-elle du reste, au point d'être le FOCUS où curieusement encore une fois ne convergeraient que les regards aigris d'un magma innommable où s'entremêlerait n'importe quoi et n'importe quien fait dans une BELLE UNANIMITE vainement et risiblement dépréciatrice!Et cela au point d'amener des intellos comme ceux de ce soir à risquer d'aller à leur PERTE, comme c'est en fait arrivé!!Ce qui m'amènerait forcément à penser que je ferais assurément de l'OMBRAGE à beaucoup de gens et j'en suis même à me demander quels CRENEAUX aurais-je à mon insu SUBTILISES ou ACCAPARES et au DETRIMENT DE QUI OU DE QUOI DONC?MOI, JE N'AI JAMAIS GAGNE LE MOINDRE KOPECK AVEC TOUT CE QUE J'AI ECRIT, donc pas d'entrées d'argent qui feraient baisser celles des autres!Je ne vois tjrs pas le rapport avec mon "fameux style" si décrié et si JALOUSé à la fois!oubien je serais un niais incapable d'articuler une syntaxe correcte et dans ce cas je ne vois pas pourquoi tous les intellos TOMBENT INEXPLICABLEMENT COMME DES MOUCHES autour de moi, sans raison apparentes en tout cas!
Et pourtant je ne passe pas pas pour être l'ange de la mort!
CURIEUX TOUT DE MÊME TOUT CE TAPAGE MACABRE ET MEURTRIER AUTOUR D'UN BLEU INCONNU QUI N'EN DEMANDE PAS TANT, DU RESTE?!

Anonyme a dit…

KBB,

KHALIL BALA BOTHA, IL FAUT TE REPOSER! TU ES LE SEUL RACISTE DE CE BLOG! TU AS INSULTE' TOUT LE MONDE ICI, CE QUI N'EST PAS DIGNE DE TOI. MEME YANIS NE T'A PAS ECHAPPE'. IL FAUT ETRE UN PEU HUMBLE!

Anonyme a dit…

Merci LM. C'est parfait avec le truc de Diagana qui nous permet de le relire encore.

Comme mediateur de la republica, y a rien de mieux que toi: silencieux, honnete avec tout le monde et fair (je ne sais comment on dit fair en français).

Kimporte: on attend tes autres commentaires sur le texte de Diagana.

Citoyenne: on t'a bien lue, malgre les tentatives de diversion de notre frere et ami KBG.

KBG: tu n'as pas besoin de recoller c que tu as ecrit avant, car on te lit 5/5.

A-

Anonyme a dit…

Interessant cet Alchimiste. Il vole le credit à x et à CR et il parle de voyance apres-coup. Essayer de faire accepter Dahan comme messie, c'est un peu fort de café. Le meme Dahan qui dit dans son CV au moment de la derniere campagne qu'il a mis en echec les theses d'un professeur emerite de Harvard, Professeur Samuel P. Huntington, sur le choc des civilsations me paraissait assez osé. J'ai lu trois fois "le Choc des civilisations", il est inattaquable et c'est une reference pour des generations d'etudiants et de chercheurs en sciences po, sociologie, anthropologie.

voilà ce que dit notre Alchimiste sur Dahan. Il était ministre des affaires islamique, Colonel Dahan, dans le dernier governement de Waghef? On nous propose toujours quelqu'un de l'armée et je ne sais pas pourquoi. Voyons ce que dit Wikipedia.
A-
============

Dahan O. Ahmed Mahmoud : meilleur espoir des prochaines élections présidendtielles / Alchimiste
22-02-2009
J’ai visité il y a quelques jours la fiche wikipedia de cet homme, pour mieux le connaître. Je fus époustouflé par son cursus. A part son parcours dans l’armée, c’était un homme d’une large culture contrairement à ses frères d’armes, limités au maniement des armes, aux ordres et à l’exécution des ordres. Un homme d’une culture d’envergure internationale.

Cet officier de la marine, ingénieur électromécanicien, formé en France dans la plus grande école navale du pays, s’est montré ambitieux au sens noble du terme. Il ne s’est pas limité au domaine militaire, multipliant les formations et les centres d’intérêts qui sortent de l’ordinaire de ses frères d’armes bidasses, en acquérant une forte expérience internationale (non pas en conseillant des dictateurs africains) à la ligue arabe, Alesco et dans d’autres organisations internationales. Ce qui dénote une ouverture de l’esprit. C’est aussi un polyglotte (anglais espagnol en plus du français). Il a toujours été un homme droit, équilibré, qui ne s’est jamais laissé dériver au gré du vent, à poursuite «d’intérêts» personnels immédiats. En résumé, il n’était pas un « animal politique » opportuniste et carriériste.

Il est toujours resté en dehors des clivages et des lutes intestines que se livraient par intérêt, au sein de l’armée, entre les politiciens mauritaniens et les hauts fonctionnaires carriéristes. Il me rappelle sidoca, dans son attitude d’homme droit et d’homme de consensus, bien posé dans ses actes et ses positions politiques. Il a la possibilité de se placer au-dessus des partis. Qualité absolument nécessaire à un président de la république. Qui doit avant tout être le Président de tous mauritaniens.

Lors des élections de 2007, il a obtenu un très mauvais score. Cela s’expliquait aisément par le manque de moyens financiers et d’une machinerie politique électorale conséquente.

Je pense que si les événements politiques en Mauritanie, se dérouleraient comme je l’ai prévu (départ des généraux, retour à la légalité à travers un gouvernement de transition sous l’Egide d’Ely, sidoca ou du président du Senat, organisation d’élections anticipées auxquelles les militaires ne se présenteront pas), Dahan, sera mon favori, à moins qu’Ely se présente (ce qui est peu probable). J’ai toujours pensé qu’il n’est pas bon pour la Mauritanie d’être dirigée par l’un des chefs des principaux partis politiques existants (RFD, UFP, frères musulmans, APP, AJD ou autres).

D’ailleurs, vu les lutes intestines que se livrent ces partis, seuls « les candidats indépendants », seront élus présidents. Cependant, nous avons besoin de ces partis au niveau du gouvernement et des deux chambres, du fait du nombre « technocrates » et de politiciens aguerris membres de ces partis. Un président de la république est avant tout un arbitre des jeux politiques et des choix du gouvernement issu de la majorité parlementaire.

En résumé n’oubliez pas le pronostic : Dahan sera le futur président élu de la république.

Ce n’est pas pour me venter, mais j’ai eu jusqu’à maintenant trois pronostics réalisés :

- En dec 2004, après le vingtième anniversaire de l’arrivée de Taya au pouvoir, j’ai écrit sur le net que Taya ne finira l’année prochaine (2005) au pouvoir.

-En 2003 et début 2005, j’ai écrit que le seul homme capable de réussir un coup d’Etat sur Taya ne peut être qu’Ely

-Fin 2006, j’ai écrit dans une analyse des résultats des législatives que sidoca sera le prochain président de la république

Je tiens à dire qu’il ne s’agit pas ici « de voyance », mais le résultat d’une analyse de la situation politique actuelle du pays (comme le furent les prévisions précédentes).

Je sais qu’on peut me rétorquer, qu’un marin ne correspondrait pas, a priori pas à l’image qu’on a d’un pays désertique, de culture nomade, dos à la mer. Cependant, l’image du marin évoque l’ouverture de cet esprit nomade à de nouvelles perspectives….

Je souhaite bon vent à notre marin Dadan Ould Ahmed Mahmoud.


Dr. Abdallah Ould Mohamed Salem (Alchimiste)
Pharm, PhD

Anonyme a dit…

voila ce que j'ai trouvé dans Wikipedia. A-

=====
Dahane Ahmed Mahmoud, né le 17 juillet 1952 à Atar fils d’une célèbre famille de Chinguetti, la capitale spirituelle de la Mauritanie.

Expérience professionnelle :

Membre du Comité militaire de salut national CMSN
Secrétaire permanent du CMSN
Ministre de l’information
Ministre des affaires étrangères et de la coopération
Secrétaire général adjoint du conseil des ministres arabes de l’intérieur Tunis (Tunisie)
Représentant de la Ligue arabe à New Delhi (Inde).
Représentant de la Ligue arabe à Madrid (Espagne)
Président directeur général de Mashref (entreprise de réparation navale de Nouadhibou)
Président de Marwa Ingénieurs Conseils.
Promoteur et organisateur durant 6 ans des journées de dialogue euro arabe de Tolède (Espagne)
Auteur de conférences sur des thèmes aussi variés que le problème palestinien, le problème du Sahara occidental, l’écologie, etc.
Auteur d’articles sur différents sujets comme : les relations internationales (l’usage de la force souple face à la force dure dans les relations internationales, un article sous forme de contradiction aux thèses de Samuel Huntington sur le choc des cultures) ; le rôle des mass media dans l’augmentation de la criminalité.
Dahane se porte candidat indépendant à la présidentielle de 2007.

Anonyme a dit…

Les amis,

J'ai continué mes recherches sur le dialogue Euro-arabe de Tolede et je tombe sur des controverses arabo-juives dont on a pas besoin.

Il est evident a travers quelques recherches que Sidioca s'est trompé en nommant Dahane ministre des affaires islamiques, a defaut de ministre du nationalisme arabe d'etat. Ce monsieur serait une catastrophe, car il ne vehiculera que l'arabité evidente de la RIM (AOD enta vem?), stoppera net le retour de nos freres negro-africains et creera par une betise quelconque, un front de liberation au sud, sans compter des sanctions deguisées des gouvernemnts de droite en Europe et en particulier les USA, comme le gentleman doit etre deja classe comme dangereux par les lobbies juifs. On veut la paix.

Morale de l'histoire: faut faire tres attention avec ce que propose cet alchimiste. Je dsais que je vais me faire attaquer à mort à partir de demain, mais ce qui m'importe est la survie de mon pays dans son integralité socio-communautaire et sa convivialité legendaire d'avant, avec ses bithanes, ses kwars et autres haratines perdus au milieu.

Si quelqu'un connait l'Alchimiste, merci de l'informer de ma réaction à son article dans Taqadoumy au sujet de Dahane. On pourra debattre ici en debattant Diagana.

A-

Anonyme a dit…

A-,

Tout indique que notre republique a plus besoin de... mediteur de la republique. LA TORTUE FACHE'E N'ECOUTE PERSONNE. Maintenant elle veut dormir pour 45 jours.POUR LA TORTUE FACHE'E, LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ET LE MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE N'EXISTENT PAS. LA TORTUE FACHE'E SE PREND POUR LA LOI DE LA REPUBLIQUE.

J'ai lu l'ecrit de Diagana, je remarque qu'il manque LE DIGNE FILS DE LA MAURITANIE SON EXCELLENCE OULD TAYA DE RESPECT.
MINE VADILKOUM, CONTINUONS A' LUTTER ENSEMBLE POUR LE RETOUR DE TOUTES LES INSTITUTIONS DE NOTRE REPUBLIQUE. IL FAUT TRAVAILLER POUR LE RETOUR DU PRESIDENT LEGITIME AU POUVOIR. LES ATTAQUES CONTRE OULD TAYA N'ONT AUCUNE PLACE ICI!!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

A-,

Qu'est-ce qu'Al Chimiste a' raconte'?

La Mauritanie est un pays Arabe. Cela ne diminue en rien son cote' Negro Africain. L'ARABITE' DE LA MAURITANIE EST UN PLUS ET NON UN PROBLEME. L'ARABITE' N'EST JAMAIS UNE MAUVAISE CHOSE. C'EST PLUTOT L'EXTREMISME QU'IL FAUT CONDAMNER. LA MAJORITE' DE LA POPULATION MAURITANIENNE EST ARABE. PERSONNE NE PEUT DIRE AUX MAURITANIENNES ET AUX MAURITANIENS DE NE PAS ETRE FIERS DE LA CULTURE ARABE!!!!!

Anonyme a dit…

Couli,

Je ne suis pas un fervent des nationlismes. Je les trouve étroits et je trouve particulierement que le nationalisme arabe ne sied pas a notre pays trat d'union et sa racine est d'origine nazie. Lire à cet effet Bernard Lewis, un autre professeur emerite d'histoire à Stanford. Va sur ton moteur de recherche google et tape "+Lewis+Baath" ou bien "Bernard Lewis". Me souviens plus du titre de l'article, mais tu trouveras. Lis serieusement et ne me dit pas apres que Bernard Lewis est un communiste. Tu m'a fait le coup la derniere fois avec Jeremy Keenan et maintenant tout ce qu'il a ecrit sur les djihadistes et les touaregs est vrai et cela nous tombe maintenant sur la figure comme un boomerang. Enjoy the reading. A-

Anonyme a dit…

Couli,

C'est qui le President legitime du bled? C'est Ould Taya ou Sidioca? A-

Anonyme a dit…

Au bled on ne connait pas une peine de prison avec sursis comme dans le cas de Tandian au Senegal. Chez nous c'est le gnouf direct, avant et apres le jugement. Surtout si on est roche du pouvoir.

============

La haute cour de justice confirme l’emprisonnement du journaliste Ould Abeidna

Le journaliste Abdelvettah O. Abeidna


Selon des sources bien informées, la Haute cour de justice a confirmé l’emprisonnement pour un an ferme du directeur de publication du journal « Al Aqsa ».


Auparavant, la justice mauritanienne a obtenu l’extradition des Emirats Arabes Unis, de Ould Abeidna qui devrait répondre d’un délit de diffamation commis à l’endroit de l’homme d’affaire et banquier mauritanien Mohamed Ould Bouâmatou.



Date publication : 22-02-2009 22:23:10 Lecture N°: 34

Khalil Balla Gueye a dit…

L'article sera destiné à l'usage exclusif de mon blog!Il est déjà prêt, lui manquerait toutefois un titre avant sa mise en ligne dans 30minutes inchallah!

Anonyme a dit…

Great KBG. Tu le laisses sur ton blog pour que les gens le visitent. Tu pourras faire une ligne ici pour dire le titre (pas plus d'une ligne) pour donner l'opportunité aux autesde visiter ton site. A-

KBG a dit…

Bonjour,(Intervention profondément remaniée!)

lundi 23 février 2009
Un coup de pied dans la ruche de l’essaim nazillon.

Je vais m’exercer à essayer de comprendre les raisons et les ressorts quasi incompréhensibles voire inconcevables même qui feraient de trois Mauritaniens d’un niveau intellectuel et professionnel fort convenable pour être au dessus de la moyenne, de triviaux et sommaires racistes épidermiques tout banalement.Il s’agit du médecin le Dr Kleib, du Pr Ely Moustapha et du journaliste de renom Mr Ahmed Ould Cheikh directeur du journal «Le Calame», legs de mon regretté ami et condisciple feu Habib Ould Mahfoudh .Il serait utile de souligner que ces 3 individus sont loin d’avoir le monopole des "nazillonnades" racistes, autant dire qu’ils font partie de tout un essaim bourdonnant dédié au culte de la haine raciale.

Rationnellement, nos trois infortunés nazillons anachroniques et surannés auront beau se triturer et se torturer les méninges qu’ils n’en trouveraient pour autant des raisons ou même des excuses, fussent-elles fallacieuses, à même d’expliquer et encore moins de justifier une si monstrueuse profession de foi dans une Nation multiraciale et islamique comme notre pays la Mauritanie.Exit donc toute rationalité éventuelle et cela d’autant plus que notre Constitution est d’une rigueur sans appel à ce sujet : «Article 1 :La Mauritanie est une République Islamique, indivisible, démocratique et sociale. La République assure à tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de sexe ou de condition sociale, l’égalité devant la loi. Toute propagande particulariste de caractère racial ou ethnique est punie par la loi.»

http://vindicte.blogspot.com/

Anonyme a dit…

L'émission Appels sur l'actualité au sujet de la Mauritanie ce matin sur RFI

Anonyme a dit…

Mon oeil!
personne ne visite le blog du fou KGB.


c'est pourquoi il le balance ici.
Mesquin. Personne ne lira.

Même s'il écrit mille fois l'adresse de son blog ici.


On ne met pas volontaitrement son pied dans la merde, sans en porter l'odeur.

Anonyme a dit…

Une autre mouchkila. J'espère que ce que dit Adama Sow est une farce. Pris sut Taqadoumy. A-

============

Crise mauritanienne : Le général Aziz peut être traduit en justice / Sow Adama

23-02-2009

Les deux articles de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, que le général limogé doit lire et bien comprendre. "Nous ferons de cette junte un exemple pour tous les militaires d’Afrique qui rêvent encore de prendre le pouvoir par la force".

Cette phrase prononcée sous forme d’une confidence par un haut responsable de l’Union Africaine qui discutait au téléphone avec un lobbyiste français qui se cherchait un "client mauritanien" dans la crise, ne sera peut-être jamais consacrée dans la littérature produite sur le putsch du 06 août 2008. Mais elle mérite quand même d’être profondément méditée par le général Mohamed Ould Abdel Aziz et par les autres membres de la junte qui le suivent dans son entreprise folle de s’accrocher à un pouvoir malaimé et, pour cette raison, inéluctablement éphémère. Quelle qu’en soit du reste la durée.

Le traitement par la Communauté internationale du dossier de notre pays, si on en refait l’analyse, ressemble bel et bien à une "séance de pédagogie" que nos putschistes gagneraient beaucoup à bien comprendre. Condamnation ferme et constante, mais également recherche permanente du compromis et de la solution la moins brutale, cela ressemble bien à une démarche d’éducateur qui, tout en restant intransigeant sur les principes et les valeurs à inculquer à son étudiant, ménage au maximum la fragilité et les faiblesses psychologiques de celui-ci.

La conclusion qu’on peut en tirer est la suivante : Jamais l’Union Africaine et la Communauté internationale en général n’accepteront ce coup d’Etat, ni l’accession au pouvoir "maintenant" de son auteur. Mais ils feront tout pour que ce message soit assimilé par la junte usurpatrice sans grandes raclées. Ces dernières étant le dernier recours, elles seront utilisées tardivement certes, mais elles le seront quand même si le besoin s’en faisait sentir.
C’est pourquoi nous croyons sincèrement que le Général Ould Abdel Aziz et ses acolytes doivent méditer le processus de sanctions de l’Union Africaine, de l’Union Européenne et des Nations Unies, avant de se fourvoyer davantage en interprétant mal la "douceur" avec laquelle leur cas est traité jusqu’à présent.

En particulier, Ould Abde Aziz doit lire et méditer les deux articles suivants de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, que nous lui faisons la charité de reproduire, sachant qu’aucun membre de son entourage –tous occupés à mettre de côté de quoi assurer leur traversée du désert et à l’empêtrer lui, dans le bourbier d’un coup d’Etat sans Voici ces deux articles (le texte intégral est consultable sur le site de l’Union Africaine) :

Article 14

1. Les Etats parties renforcent et institutionnalisent le contrôle du pouvoir civil constitutionnel sur les forces armées et de sécurité aux fins de la consolidation de la démocratie et de l’ordre constitutionnel.

2. Les Etats parties prennent les mesures législatives et réglementaires nécessaires pour traduire en justice toute personne qui tente de renverser un gouvernement démocratiquement élu par des moyens anticonstitutionnels.
3. Les Etats parties coopèrent entre eux pour traduire en justice toute personne qui tente de renverser un gouvernement démocratiquement élu par des moyens anticonstitutionnels.

Article 25

1. Si le Conseil de Paix et de Sécurité constate qu’il y a eu changement anticonstitutionnel de gouvernement dans un Etat partie, et que les initiatives diplomatiques ont échoué, il prend la décision de suspendre les droits de participation de l’Etat partie concerné aux activités de l’Union en vertu des dispositions des articles 30 de l’Acte Constitutif et 7 (g) du Protocole. La suspension prend immédiatement effet.

2. Cependant, l’Etat partie suspendu est tenu de continuer à honorer ses obligations vis-à-vis de l’Union, en particulier celles relatives au respect des droits de l’homme.

3. Nonobstant la suspension de l’Etat partie concerné, l’Union maintient ses relations diplomatiques et prend toutes initiatives afin de rétablir la démocratie dans ledit Etat partie.

4. Les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ne doivent ni participer aux élections organisées pour la restitution de l’ordre démocratique, ni occuper des postes de responsabilité dans les institutions politiques de leur Etat.

5. Les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement peuvent être traduits devant la juridiction compétente de l’Union.

6. La Conférence impose des sanctions à l’encontre de tout Etat partie qui fomente ou soutient un changement anticonstitutionnel de gouvernement dans un autre Etat, et ce, en vertu des dispositions de l’article 23 de l’Acte constitutif.

7. La Conférence peut décider d’appliquer d’autres formes de sanctions à l’encontre des auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement, y compris des sanctions économiques.

8. Les Etats parties ne doivent ni accueillir ni accorder l’asile aux auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement.

9. Les États parties jugent les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ou prennent les mesures qui s’imposent en vue de leur extradition effective.

10. Les Etats parties encouragent la signature d’accords bilatéraux ainsi que l’adoption d’instruments juridiques sur l’extradition et l’entraide judiciaire.

Deux conclusions majeures s’imposent à la lecture de ces deux articles :

Les sanctions ciblées contre les putschistes comportent bel et bien la possibilité de les traduire devant la justice de tout pays africain ou autre compétent(alinéas 2 et 3 de l’article 14). Et quand on fait l’objet d’un mandat d’arrêt aujourd’hui, on peut être amené. Et facilement, fût-on bien gardé par une unité aussi surarmée que la Basep !

Jamais la Communauté internationale n’acceptera que le général putschiste se succède à lui-même, ni ne se fasse remplacer par un de ses acolytes. L’alinéa 4 de l’article 25 est à ce sujet sans équivoque.

Que reste-t-il d’autre au général, sinon négocier une « sortie honorable » pour lui et pour ses acolytes ? Sortie que le Président de la République semble, du reste, prêt à ménager à ses tombeurs ?


Adama Sow dit Yaya

Anonyme a dit…

Crise mauritanienne : Le général Aziz peut être traduit en justice / Sow Adama
23-02-2009
Les deux articles de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, que le général limogé doit lire et bien comprendre. "Nous ferons de cette junte un exemple pour tous les militaires d’Afrique qui rêvent encore de prendre le pouvoir par la force".

Cette phrase prononcée sous forme d’une confidence par un haut responsable de l’Union Africaine qui discutait au téléphone avec un lobbyiste français qui se cherchait un "client mauritanien" dans la crise, ne sera peut-être jamais consacrée dans la littérature produite sur le putsch du 06 août 2008. Mais elle mérite quand même d’être profondément méditée par le général Mohamed Ould Abdel Aziz et par les autres membres de la junte qui le suivent dans son entreprise folle de s’accrocher à un pouvoir malaimé et, pour cette raison, inéluctablement éphémère. Quelle qu’en soit du reste la durée.

Le traitement par la Communauté internationale du dossier de notre pays, si on en refait l’analyse, ressemble bel et bien à une "séance de pédagogie" que nos putschistes gagneraient beaucoup à bien comprendre. Condamnation ferme et constante, mais également recherche permanente du compromis et de la solution la moins brutale, cela ressemble bien à une démarche d’éducateur qui, tout en restant intransigeant sur les principes et les valeurs à inculquer à son étudiant, ménage au maximum la fragilité et les faiblesses psychologiques de celui-ci.

La conclusion qu’on peut en tirer est la suivante : Jamais l’Union Africaine et la Communauté internationale en général n’accepteront ce coup d’Etat, ni l’accession au pouvoir "maintenant" de son auteur. Mais ils feront tout pour que ce message soit assimilé par la junte usurpatrice sans grandes raclées. Ces dernières étant le dernier recours, elles seront utilisées tardivement certes, mais elles le seront quand même si le besoin s’en faisait sentir.
C’est pourquoi nous croyons sincèrement que le Général Ould Abdel Aziz et ses acolytes doivent méditer le processus de sanctions de l’Union Africaine, de l’Union Européenne et des Nations Unies, avant de se fourvoyer davantage en interprétant mal la "douceur" avec laquelle leur cas est traité jusqu’à présent.

En particulier, Ould Abde Aziz doit lire et méditer les deux articles suivants de la charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, que nous lui faisons la charité de reproduire, sachant qu’aucun membre de son entourage –tous occupés à mettre de côté de quoi assurer leur traversée du désert et à l’empêtrer lui, dans le bourbier d’un coup d’Etat sans Voici ces deux articles (le texte intégral est consultable sur le site de l’Union Africaine) :

Article 14

1. Les Etats parties renforcent et institutionnalisent le contrôle du pouvoir civil constitutionnel sur les forces armées et de sécurité aux fins de la consolidation de la démocratie et de l’ordre constitutionnel.

2. Les Etats parties prennent les mesures législatives et réglementaires nécessaires pour traduire en justice toute personne qui tente de renverser un gouvernement démocratiquement élu par des moyens anticonstitutionnels.
3. Les Etats parties coopèrent entre eux pour traduire en justice toute personne qui tente de renverser un gouvernement démocratiquement élu par des moyens anticonstitutionnels.

Article 25

1. Si le Conseil de Paix et de Sécurité constate qu’il y a eu changement anticonstitutionnel de gouvernement dans un Etat partie, et que les initiatives diplomatiques ont échoué, il prend la décision de suspendre les droits de participation de l’Etat partie concerné aux activités de l’Union en vertu des dispositions des articles 30 de l’Acte Constitutif et 7 (g) du Protocole. La suspension prend immédiatement effet.

2. Cependant, l’Etat partie suspendu est tenu de continuer à honorer ses obligations vis-à-vis de l’Union, en particulier celles relatives au respect des droits de l’homme.

3. Nonobstant la suspension de l’Etat partie concerné, l’Union maintient ses relations diplomatiques et prend toutes initiatives afin de rétablir la démocratie dans ledit Etat partie.

4. Les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ne doivent ni participer aux élections organisées pour la restitution de l’ordre démocratique, ni occuper des postes de responsabilité dans les institutions politiques de leur Etat.

5. Les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement peuvent être traduits devant la juridiction compétente de l’Union.

6. La Conférence impose des sanctions à l’encontre de tout Etat partie qui fomente ou soutient un changement anticonstitutionnel de gouvernement dans un autre Etat, et ce, en vertu des dispositions de l’article 23 de l’Acte constitutif.

7. La Conférence peut décider d’appliquer d’autres formes de sanctions à l’encontre des auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement, y compris des sanctions économiques.

8. Les Etats parties ne doivent ni accueillir ni accorder l’asile aux auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement.

9. Les États parties jugent les auteurs de changement anticonstitutionnel de gouvernement ou prennent les mesures qui s’imposent en vue de leur extradition effective.

10. Les Etats parties encouragent la signature d’accords bilatéraux ainsi que l’adoption d’instruments juridiques sur l’extradition et l’entraide judiciaire.

Deux conclusions majeures s’imposent à la lecture de ces deux articles :

Les sanctions ciblées contre les putschistes comportent bel et bien la possibilité de les traduire devant la justice de tout pays africain ou autre compétent(alinéas 2 et 3 de l’article 14). Et quand on fait l’objet d’un mandat d’arrêt aujourd’hui, on peut être amené. Et facilement, fût-on bien gardé par une unité aussi surarmée que la Basep !

Jamais la Communauté internationale n’acceptera que le général putschiste se succède à lui-même, ni ne se fasse remplacer par un de ses acolytes. L’alinéa 4 de l’article 25 est à ce sujet sans équivoque.

Que reste-t-il d’autre au général, sinon négocier une « sortie honorable » pour lui et pour ses acolytes ? Sortie que le Président de la République semble, du reste, prêt à ménager à ses tombeurs ?


Adama Sow dit Yaya

Anonyme a dit…

Décidément ce diagana ch'bih? Vous l'avez écouté sur RFI? Il faut le faire taire tout de suite!

Anonyme a dit…

Une deuxième wahla. Cette constitution d'une dizaine de page est un vrai imbroglio chinois. Un président elu ça compte ! Ce coup est le dernier coup que connaitra la RIM. A-

=================

Crise politique : De nouvelles perspectives pour un dialogue national en Libye / Ahmed Jiddou Aly


23-02-2009
La réunion du groupe de contact le 20 février à Paris a révélé des convergences de vues entre les protagonistes mauritaniens de la crise. Même si ces derniers ne se sont pas retrouvés directement, il se dégage de leurs propositions envoyées au Groupe de Contact plusieurs points sur lesquels ils sont d’accord ou sur lesquels ils sont prêts à céder.

Le groupe de Contact a aussi fixé pour tous les acteurs de la crise politique mauritanienne les conditions générales sans lesquelles aucun accord ne peut être acceptable. Enfin, il invite toutes les parties à un dialogue direct en Libye sous l’égide de l’Union africaine et auquel participera le Groupe de Contact en tant que facilitateur.

Les propositions envoyées par le ministre des Affaires Etrangères au Groupe de Contact constituent à n’en pas douter une évolution positive dans la position du Haut Conseil d’Etat. Accepter une solution de la crise suivant les dispositions de la Constitution représente une réelle concession et un énorme risque pour le Général Mohamed Ould Abdel Aziz. Mais ce risque est, on s’en doute, calculé.

Le calcul du Général

Puisque la communauté internationale exige le retour à un ordre constitutionnel, le HCE s’engage à le « recouvrer promptement, et ce conformément aux termes de la Constitution en vigueur du 20 juillet 1991 ».

Le scénario mis en place est conçu pour être imparable. Le général Aziz démissionne de l’armée, de la présidence du HCE et de l’Etat aux alentours du 22 avril 2009. Cela laisse 45 jours exactement avant le 6 juin, date à laquelle il a fixé l’élection présidentielle. Le président du Sénat assure l’intérim. Il est supposé ne pas pouvoir modifier la date du scrutin. Comme la Constitution lui interdit de mettre fin aux fonctions du Premier Ministre et des membres du Governement, qui resteront pour assurer l’expédition des affaires courantes (art.40 de la Constitution). Et parmi les affaires courantes, il y a notamment une certaine élection présidentielle.

Cerise sur le gâteau, deux autres concessions, supposées être de taille et que le HCE n’a pu prendre que la mort dans l’âme, sont avancées : l’amendement du rôle et des prérogatives du Haut Conseil d’État pour les confiner aux questions de sécurité nationale et l’abandon du référendum constitutionnel. Tandis que les conditions d’éligibilité, les dossiers de candidatures et les conditions et formes d’acceptation de la candidature ne sont rappelés que pour faire diversion afin d’empêcher de voir que le parlement vient d’en rendre plus difficiles les termes.

Et bien sûr, pour accompagner le tout, rien ne vaut une bonne dose « de garanties de transparence d’une élection concurrentielle, libre et juste ».

Enfin, tout l’univers est invité « à se rendre en Mauritanie afin de s’assurer des modalités pratiques qui seront entreprises afin de garantir le respect des termes sus-indiqués ».

Ce beau plan du Général Ould Abdel Aziz peut-il aboutir ?

Les écueils devant le plan du HCE

L’une des premières difficultés devant l’aboutissement de ce plan est la Constitution. Le ministre, dans sa lettre à l’Union Africaine, n’a illustré ses propositions que par les alinéas de l’article 40 qui l’arrangeaient et parfois en en modifiant les termes.

En effet, quand Monsieur le ministre écrit que « l'intérim du Président de la République sera assuré par le Président du Sénat, au moins 45 jours avant l’élection du 6 juin 2009 (Article 40) », on pense qu’il cite, à la lettre, les termes de cet article. Or celui-ci ne mentionne aucune période de 45 jours. Il est seulement dit dans l’alinéa 5 que « l’élection du nouveau Président de la République a lieu, sauf cas de force majeure, constaté par le Conseil constitutionnel, dans les trois mois (3) à partir de la constatation de la vacance ou de l’empêchement définitif ». Dans cet intervalle de 3 mois, le Président du Sénat, Président intérimaire, a toute latitude de choisir une date pour l’élection. Le bon sens voudrait qu’elle soit arrêtée en concertation avec les acteurs politiques.

En outre, le législateur n’a pas mentionné le « cas de force majeure » pour rien : la situation actuelle engendrée par le coup d’état du 6 août n’est elle pas un « cas de force majeure » que l’on peut invoquer pour reculer l’élection en attendant que le dialogue projeté puisse donner ses fruits?

Le ministre « oublie » surtout l’article 41 relatif au constat par le Conseil Constitutionnel de la vacance ou l’empêchement définitif. Pour le faire, il faut que celui-ci soit saisi par le Président de la République, le Président de l’Assemblée Nationale ou le Premier Ministre. Les deux premiers ne l’ont certainement pas fait et le dernier n’a pas eu besoin de le faire ayant été amené bien après le 6 août. Enfin, le Conseil constitutionnel, autant qu’il en souvienne aux mauritaniens, n’a jamais statué sur une vacance ou un empêchement de Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Quant à la proposition d’amendement de l’ordonnance constitutionnelle du HCE, elle n’a pas de sens dès lors qu’un Président intérimaire est investit. Sauf les cas prévus par la Constitution, il recouvre automatiquement les prérogatives du Président. D’ailleurs le maintien du HCE dans sa forme actuelle est impossible : le Président étant l’autorité suprême de l’exécutif, il ne peut y avoir d’autres instances partageant avec lui ses prérogatives.

Il faut remarquer aussi que 8 parmi les membres du HCE s’occupent déjà des questions de sécurité nationales. Il s’agit de :

- Ould Ghazouani (Chef d’Etat Major National)
- Ould Znagui (Chef d’Etat Major Adjoint)
- Ould Bekrine (Chef d’Etat Major Gendrim)
- Félix Negri (Chef d’Etat Major Garde Nationale)
- Mesgharou Ould Sidi (Chef d’Etat Major Adjoint Garde)
- Dia Adama (Directeur de Cabinet Militaire)
- Hanenna Ould Sidi (Direction Gle de la Sécurité Extérieure et de la Documentation)
- Mohamed Ould El Hadi (Directeur Général de la Sûreté Nationale)

Que peut-on leur confier de plus en matière de sécurité nationale qu’ils n’ont pas déjà ? Devrait-on leur créer une structure à part alors que les intéressés se retrouvent dans les Conseils de Défense et autres Comités de sécurité ?

Le souci de Ould Abdel Aziz de trouver un rôle à tous ses compagnons est louable. Le Colonel Ghoulam Ould Mahmoud étant toujours Directeur des Services de Santé des Armées, il ne lui restera sur les bras, avant une dissolution logique du HCE, que le Colonel Bambi Ould Baya. Qu’il cherche, avant de démissionner, une bonne planque pour ce dernier et qu’on en finisse : il ne faut pas que la question de l’existence ou non du HCE soit un handicap pour le futur dialogue.

Enfin la dernière proposition du HCE relative au référendum n’en est pas une en réalité puisque l’article 40 de la Constitution ferme la porte à toute modification de celle-ci pendant la période d’intérim.

La deuxième difficulté à laquelle ce plan est confronté s’appelle le FNDD. Qu’il le veuille ou non, le HCE est obligé de composer avec cet adversaire. Et ce front ne compte pas que pour du beurre, n’en déplaise aux laudateurs du régime. Il a dans ses rangs plusieurs partis très bien implantés dans le pays et au minimum une quarantaine de parlementaires dont le Président de l’Assemblée nationale. Jusqu’à présent il est resté assez combatif et plutôt uni. Il soutient un Président de la République élu démocratiquement – c’est un avantage – qui réclame depuis Lemden d’être rétabli dans ses fonctions.

La dernière difficulté se nomme Communauté Internationale. Celle-ci vient, à travers le communiqué du Groupe Consultatif sur la Mauritanie, de fixer ses exigences : une élection présidentielle libre, juste et transparente, et organisée par des institutions crédibles, sous l’égide d’un gouvernement neutre ; la proscription de toute démarche unilatérale ; l’invitation au dialogue de tous les acteurs.

Une sortie de crise est à portée de main

Dans tout ce que les différents protagonistes de la crise ont dit et écrit, il se dégage des points de convergence qui peuvent constituer une première base de discussion : le retour à la Constitution, la nécessité d’une élection présidentielle dont la date doit être reculée pour permettre à tous de s’y préparer et un gouvernement de transition neutre. La revendication de Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi relative à une législative anticipée peut être abandonnée en échange de la dissolution du HCE car le futur Président a la possibilité de dissoudre le parlement. Quant aux membres du HCE, ils doivent avoir la garantie de rester en place dans leurs fonctions actuelles jusqu’à la fin de la transition.

D’autres points peuvent être ajoutés à ce premier package : la possibilité à tous ceux qui le désirent de se présenter, y compris Ould Abdel Aziz et Ould Cheikh Abdallahi ; le retour aux conditions initiales de candidature avant les dernières modifications du parlement ; et un nouveau Ravel à initier cette fois par le gouvernement de transition.

En conclusion, il n’y a pas de solution en dehors d’un dialogue national. Et qui dit dialogue, dit concessions de part et d’autre. Une sortie de crise est à portée de main, il faut savoir la saisir.


Al Mourabit N°28, du 23 février 2009
Ahmed Jiddou Aly

Anonyme a dit…

Ano a dit:
Décidément ce diagana ch'bih? Vous l'avez écouté sur RFI? Il faut le faire taire tout de suite!

23 février 2009 09:45

===
Qu'est ce qu'il a fait encore "ce diagana"? Merci de nous envoyer le lien. On va lui envoyer des tueurs tchetchen, si c'est ce que veut la junte. A-

Anonyme a dit…

Mo7cen ya leç7ab les fils de ce pays mayjawghou enta tu connais l'histoire de va7l elwiz eiwa etti eraçak el3avia latew7al we twe7el le parent.

copiarpegar

Anonyme a dit…

c'est qui ce Moulaye Ould Mohamed Laghdaf? Tidinit help please

copiarpegar

Anonyme a dit…

Honestly I really don't know him at all ce MML

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Arrivée de la délégation de médiation libyenne à Nouakchott


M. Mohamed Madani Al Azhari
Des sources dignes de foi ont indiqué à l’ANI qu’une délégation libyenne conduite par Mohamed Madani Al Azhari, envoyé spécial du guide Mouammar Kadhafi, est arrivée tôt ce matin à Nouakchott dans le cadre d’une nouvelle médiation entre les différents acteurs politiques mauritaniens concernés par la crise qui secoue le pays depuis le coup d’Etat du 6 août 2008.

Selon ces mêmes sources cette délégation comprendrait, entre autres, le directeur et le directeur adjoint du protocole libyen ainsi que plusieurs diplomates.
Il est à noter que lors de la réunion du 20 février 2009, au siège de l’Organisation internationale de la Francophonie à Paris, la communauté internationale avait chargé Mouammar Kadhafi en tant que Président en exercice de l’Union africaine, "et avec la pleine participation des organisations internationales et des Etats membres du processus de consultation sur la Mauritanie" de mener cette médiation en vue d’un dialogue politique national.
«Ce dialogue, qu’il importe d’engager dans les plus courts délais, et dont la date, le lieu et l’organisation des travaux seront déterminés par l’Union africaine en relation avec les parties mauritaniennes, aura pour objectif de promouvoir le retour rapide à l’ordre constitutionnel au moyen d’une solution consensuelle qui soit acceptable pour le peuple mauritanien et qui puisse recueillir le soutien de la Communauté internationale», avait précisé le communiqué publié à l’issue de cette réunion dont les participants avaient convenu de se rencontrer avant la fin mars 2009.
ani.mr

Ɔopiarpegar a dit…

Kadhafi bientôt en Mauritanie ?
23-02-2009
Nuri Mismari, chef du protocole de Mouamar Kadhafi, est arrivé tôt ce matin à Nouakchott. Peu après, il a pris le chemin de Chinguetti, mythique ville des bibliothèques et septième ville sainte de l'Islam.

L'influent chef du protocole du Guide libyen est en train d'étudier la possibilité d'effectuer la Grande Prière Collective dans cette ville. Cette prière est conduite par Kadhafi, chaque année, dans une ville africaine.

Vendredi dernier, le groupe de contact international sur la Mauritanie, réuni à Paris, a désigné le Guide libyen comme médiateur de crise, en sa qualité de Président en exercice de l'Union africaine (UA).


© Sahara Media - Février 2009
Taqadomy.com

Ɔopiarpegar a dit…

elveyavi hag a7 I'm out

Anonyme a dit…

Quelqu'un pourrait -il m'expliquer pourquoi la BCM affiche l'euro à 322 ouguiya contrairement à toute attente.

carabina

Abdoulaye DIAGANA a dit…

Chers amis,

Mon ami maata m’a alerté hier sur les réactions provoquées par mon petit commentaire. Je viens d’en lire une partie. Je suis très gêné par les compliments (ce n’est pas de la modestie c’est la réaction du marabout qui se cache derrière son boubou ou son hawli).
J’ai pris du plaisir à lire surtout ceux qui m’acculent (kimporte, et l’ano qui me reprochait mon compagnonnage avec la « Tayie ».
Mon ami kimporte ! Ne réponds pas aux incitations de mon ami A- qui te demande de commenter mon insignifiant papier. Avec ton talent, ton humour et ta redoutable plume je risque le ridicule. Je te rassure au sujet du texte : comme le tien il a été rédigé tard le soir et à la hâte avec des interruptions pour donner le biberon ou changer les couches du petit. Donc match nul.
**
Pour le compagnonnage dont il est question, j’ai combattu des méthodes pas des hommes. Pourquoi n’est-il pas possible de croire en la capacité des hommes à s’amender et à faire mieux que ce qu’ils faisaient ? Ma position au sujet de ceux qu’on appelle symboles de la gabegie a été exprimée : http://souslatente.blogspot.com/2008/07/les-figures-de-la-dictature-quon-les.html . S’ils sont coupables de quelque chose c’est à la justice de le dire. Je ne peux être comptable que de ce que j’ai fait ou dit, pas de ce qu’ont fait ou dit mes compagnons. Mais je vous rassure : dans nos discussions et dans notre combat nous n’avons en vue que les principes et les idéaux et ces hommes sont d’une culture impressionnante (comme d’ailleurs ceux qui soutiennent aujourd’hui le putsch ; ils ne sont pas plus idiots que d’autres ; ils ont juste choisi de se mettre au service d’intérêts qu’eux seuls connaissent). Enfin, le soninké dit que quand un serpent passe entre tes jambes tu le combats avec ce qui te tombe sous la main.
**
Ma sœur bebe ba est d’une lucidité touchante quand elle dit que Messaoud est difficilement récupérable par la junte ne serait-ce que parce qu’objectivement il est devenu un leader de poids qui pourra capitaliser tout le combat pour la défense de la démocratie dans un contexte où des élections vont nécessairement être organisées et pour lesquelles ses chances sont réelles.
La sœur a aussi raison de dire qu’elle ne veut pas abandonner notre sœur bilgiss qui ne veut pas faire le mur. Nous espérons que le général va ouvrir la porte pour éviter cette injure à nos prisonnières. Mais d’après ce qu’on sait (et qui n’est dans aucun communiqué) et d’après les recommandations transmises par l’UE au Conseil de Sécurité des Nations Unies et la décision de l’UE de passer à la phase des sanctions, la partie risque d’être extrêmement pénible pour la junte et ses soutiens (merci de noter que j’écris « risque »).
**
Le commentaire qui a fait le plus de ravages c’est celui de l’ano du 22 février 2009 15:06 parce qu’il met ce que nous faisons sur le compte de l’émotion et me prie de façon sincère, amicale et presque convaincante (si c’est toi, ma chère amie MD tu m’as eu lol) de quitter mon camp. Non le FNDD ne broie pas du noir et n’appelle surtout pas la communauté internationale à punir tous les mauritaniens : juste les putschistes et leurs soutiens (bilgiss, bebe ba, maata, kimporte et les autres prenez le large et sortez de cette caserne !!!). Elle défend un principe qui transcende les hommes : celui de la nécessité absolue de respecter les règles que s’est fixées la cité.
Pour finir au sujet de ce communiqué, c’est kimporte qui a raison (tu vois que tu as le dernier mot !) quand il écrit que : « D’abord, pour chacun de nous, c’est toujours pathétique de vouloir interpréter ce genre de communiqué écrit par des experts en langue de bois. Si les [putschistes] espèrent un jour lire que la communauté internationale les félicite, cela n’arrivera jamais, de même si les frontistes espèrent aussi des communiqués disant clairement « nous vous ferons la peau », ils rêvent aussi ». Il s’agit en effet d’un texte équilibré qui évite de braquer les parties et qui fait des concessions à certaines organisations (à une en particulier) qui ne voulait pas donner le sentiment de lâcher « la Mauritanie ». Mais ce qui se dit dans les rencontres, en in et en off ne souffre pas d’ambiguïtés (j’ai eu le malheur d’assister à quelques unes de ces rencontres).

Je ne peux hélas pas participer comme je le voudrais aux échanges ici parce qu’au bureau c’est tendu et qu’à la maison trop de gens squattent les ordinateurs. Je reviendrais inchallah dès que possible.

Wa salam

maatala a dit…

Salam

Les amis

Je suis contre la candidature de L'islamo-baathiste Dahane.

Ce n'est pas l'homme qu'il nous faut.

Il peut néanmoins servir de Stroumph pour valider l'élection dit le Fou.

maatala

Anonyme a dit…

l'émission appels sur l'actualité ce matin

http://www.rfi.fr/player/player.asp?Player=Win&Stream=http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/magazines/derniers/appels_sur_l_actualite_2.mp3.asx&iframe=http://www.rfi.fr:80/statiques/playerAudioPageDescDefaut.asp&video=appels_sur_l_actualite_2&s=54309&s2=62&xtpage=Podcasting::podcasting.aspx&xt_multc=%26x1%3D1%26x2%3D1%26x3%3D%26x4%3D%26x5%3D&donneesassocies=

Bebe BA a dit…

FNDD-HCE : Le chemin du rapprochement est-il possible ?

Dans le 3e point de son communiqué diffusé le 20 février dernier, le Groupe de contact international sur la situation en Mauritanie fait part de son constat des différentes initiatives de sortie de crise soumises par les principaux antagonistes de l’impasse politique mauritanienne.

Le président légitime, renversé il y a 6 mois, propose la "tenue d’élections présidentielles et législatives anticipées sous certaines conditions". Le renvoi surprenant de ces consultations à un autre round sous les auspices de nouveau président de l’UA à Addis Abeba le 20 mars prochain, aurait-il été favorisé accidentellement par ce délit de faciès, dont le camp adverse s’égayait ces derniers temps ?

La lutte menée de manière pacifique par le Fndd pour le retour de Sidioca est une voie pour que la Mauritanie inaugure la fin des coups d’Etat militaires érigés en règle depuis une trentaine d’années. Ceci est d’autant plus vrai que les militaires avaient confisqué cette légalité, alors que l’opposition institutionnelle avait apporté sa bénédiction au « mouvement de rectification du 6 août 2008 ».

L’attachement de la coalition anti-putsch à la légitimité est affiché. A en croire Messaoud, il demeure et demeurera tel jusqu’au départ des militaires et le retour au pouvoir d’un régime civil.


Autant le Fndd est farouchement opposé à la junte au pouvoir, autant il se dit préoccupé par un retour à l’ordre constitutionnel qui s’opère dans la pleine responsabilité politique. Le retour de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi est-il la solution unique pour toute sortie de crise, parce que c’est sur lui que le peuple a porté son choix pour diriger le pays pendant 5 ans ?

Le délit de faciès de Sidioca

Avant d’être renversé par les militaires, qu’il avait lui-même porté aux plus hauts grades de l’Etat, le président légitime avait refusé de dissoudre le parlement, alors qu’une motion de censure, dont les initiateurs jugeaient qu’elle était en bonne et due forme, était introduite auprès de l’Assemblée nationale.

Dans son initiative, adressée au Groupe de contact international sur la situation en Mauritanie à Paris, le président renversé propose " la tenue d’élections présidentielles et législatives anticipées sous certaines conditions".

Quelle lecture pourrons-nous faire de ces 10 mots du président légitime, soutenu par une large coalition de partis politique et d’organisations de la société civile, qui, non seulement, ne renonce pas à son droit de chef de l’Etat démocratiquement appelé à achever son mandat de 5 ans, sauf empêchement confirmé par le Conseil Constitutionnel, mais qui, reconnait, même de manière implicite, que le parlement devra être dissout et de nouvelles élections organisées ?

Plus royaliste que le roi ?

Contre vents et marées, le Fndd poursuit son combat politique pour le retour à l’ordre constitutionnel qui, à ses yeux, se confond avec celui d’Ould Chaikh Abdellahi. Cette lutte, semée d’embûches, serait motivée, à l’avis de ses initiateurs, par la mise en échec des régimes militaires et viserait à œuvrer à mettre le pays à l’abri du spectre des coups d’Etat.

Certains indices (réactions fermes à l’intérieur et à l’extérieur du pays) seraient l’indice que c’en est fini avec les régimes kaki le pays, selon le Fndd. La question que l’on pourrait aujourd’hui se poser ce serait bien de savoir si la coalition anti-putsch était réellement associée à l’initiative de sortie de crise du président renversé qui, passée à la loupe par les "limiers" de la communauté internationale aurait révélé l’existence d’une fine passerelle pour le dialogue tripartite entre les différents antagonistes politiques. Pourtant, il n’y avait pas la moindre concession sur le retour du président légitime pour la coalition anti-putsch.

Si dans son initiative, le président élu ne tient pas avant tout à sa propre légitimité, il ne donne pas toute la latitude diplomatique nécessaire pour la coalition anti-putsch pour permettre pleinement à celle-ci d’imposer sa manière de voir et de barrer la route à toute transition politique qui ne passerait pas d’abord par son retour au palais ocre. C’est ce délit de faciès qui montre aujourd’hui que le Fndd ne veut pas être plus royaliste que le roi, lequel se refuse à tourner le dos au trône auquel le peuple l’a porté et continue de revendiquer le retour.

Le verdict de Paris est-il acceptable ?

Le Dr Mohamed Ould Maouloud, leader de l’Ufp est l’une des figures de proue du Fndd, notamment depuis le coup d’Etat. Une lutte dans laquelle il est engagé corps et âme, aux côtés de ses compagnons du Fndd pour le retour à l’ordre constitutionnel, dont M. Mohamed Jemil Mansour, Messaoud Ould Boulkheir, Boidiel Ould Houmeid, Abdel Ghouddouss Ould Abeidna, Ba Mamadou Alassane, pour ne citer que ceux-ci.

Se confiant à des confrères dans un commentaire sur la décision du Groupe de contact international sur la Mauritanie à Paris, le président de l’Ufp estime que ces consultations ont jeté les bases pour la recherche d’une solution pacifique à l’impasse politique au pays. Ould Maouloud estime que les recommandations de la rencontre de Paris étaient positives, notamment celle portant sur l’octroi d’une liberté totale au président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Le leader du Fndd a indiqué également que le HCE n’a pu résister au processus des sanctions imposées par le CPS de l’UA et brandies par l’UE, comme il n’a pas réussi à faire justifier ses plans devant la communauté internationale. Il a précisé aussi que la coalition anti-putsch poursuivra sa lutte jusqu’au retour intégral de l’ordre constitutionnel.

Toujours dans ses réactions, le Dr Mohamed Ould Maouloud a laissé entendre que le verdict de Paris "est acceptable pour le Fndd, dans la mesure où il rejette la mainmise du Général sur le pouvoir, écarte toute solution unilatérale et appelle les parties concernées par la crise politique au dialogue politique national inclusif".

Et d’ajouter que "la coalition anti-putsch ne s’oppose pas à un dialogue sincère et constructif visant à éloigner les militaires du pouvoir, au même moment où le Général Mohamed Ould Abdel Aziz refuse toute démarche visant à éviter au peuple mauritanien le spectre des sanctions".

Le leader du Fndd a insisté dans ses propos sur l’importance accordée par la réunion de Paris à la décision du CPS de l’UA et des sanctions individuelles et ciblées contre les auteurs du coup d’Etat du 6 août dernier.

Mohamed Ould Mohamed Lemine
mdhademine@yahoo.fr

--------------------------------------------

A-,Si rapprochement il y'a, plus besoin de faire le mur,

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur cridem

"Elections sénatoriales : La foire aux entourloupes s’annonce rude"

Extrait:

"L’UDP a mis les pieds dans l’engrenage inévitable des candidatures exposant le parti à des querelles qui pourraient lui coûter chère. A Kaédi, pas moins de dix prétendants comptent se jeter dans la bataille dont 4 de l’UDP : Sangott Ousmane Racine vice-président du parti, Abou Cissé 1er maire adjoint de la commune, Diop Djibril Amadou ancien maire de la commune de Néré Walo et Cheikh Saad Bouh Tandia cadre à la CCM (commission centrale des marché).

---------------------------------

Un parti digne de ce nom, qui se trouve empêtrer dans la mare aux ambitions et des susceptibilités doit faire appel à ses militants pour choisir par le vote le candidat à la sénatoriale.

Qui a dit que chez la démocratie , c'est de la confiture que l'on donne aux cochons.

Maatala dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

A rappeler le diagnostic sans appel de Yanis au sujet de KBG ou KBB:


Yanis le R. a dit...

KBG souffre de paranoïa, c'est une évidence.

Je lui souhaite une orientation adéquate et un bon suivi en Allemagne, pays développé qui est connu maintenant dans le monde pour la prise en charge de cette pathologie, ceci en partie par rapport à son histoire propre, Hitler était paranoïaque notamment...

Lisez absolument le texte ci-dessous et vous retrouverez parfaitement la symptomatologie que nous ne faisons que supporter depuis quelques mois, malgré toute notre bonne volonté à son égard.

Le professeur ELY Mustapha avait compris cela avant nous en l'ignorant complètement et en s'abstenant de le traduire devant la justice pour ses calomnies et mensonges.

D'ailleurs qui n'a pas été insulté par Idéfix, son surnom?

----------------------

La paranoïa est une véritable pathologie basée sur des délires de persécution auxquels le patient adhère totalement mais qui l’handicapent, lui et son entourage.

Qu’est-ce que c’est ?

Maladie mentale chronique du groupe des psychoses, elle est souvent considérée à tort comme une propension exacerbée à la méfiance. La paranoïa, du grec «para», à côté et «noûs», l’esprit, est définie comme un délire chronique, organisé, structuré, logique dans son développement, comportant un sentiment de persécution auquel le malade adhère totalement, mais n’altérant pas ses capacités intellectuelles. Elle survient généralement chez les personnalités paranoïaques, chez des sujets masculins d’âge moyen (entre 30 et 40 voire 50 ans).

Quelles sont les causes ?

Comme dans la plupart des affections psychiatriques, il est difficile de trouver une ou des causes bien déterminées expliquant les troubles observés. Pour certains psychanalystes, la paranoïa trouve son origine dans une blessure narcissique précoce : une personne plus ou moins fragile évoluant dans un environnement où elle se sent vulnérable.

Le DSM-IV (outil de classification publié par l'Association américaine de psychiatrie pour définir les troubles mentaux) définit une personnalité paranoïaque comme un "état de méfiance soupçonneuse envahissante envers les autres dont les intentions sont interprétées de façon malveillante". Les personnalités paranoïaques se caractérisent par une surestimation pathologique de soi-même, une susceptibilité démesurée associée à une méfiance extrême à l’égard des autres, un jugement faussé, une absence d’autocritique et un certain autoritarisme.

La prise de certaines substances psychoactives peut favoriser l’émergence d’un épisode paranoïaque transitoire, souvent expérimenté comme un bad-trip.

Quelles sont les symptômes ?

Il existe trois types de délires paranoïaques.

- Délire passionnel. Tous les délires passionnels résultent d’une exacerbation du sentiment de passion. Il existe plusieurs types de délires associés : l'érotomanie, le délire de jalousie et le délire de revendication.
Ce dernier, comme son nom l’indique, a trait à une croyance solidement ancrée chez le malade selon laquelle il serait le héraut d’une cause méconnue que lui seul a pu comprendre. La volonté de "faire éclater la vérité au grand jour" ou bien encore de punir les coupables est souvent associée à ces délires.

- Délire d’interprétation de Sérieux et Capgras. Dans ces cas, le malade s’appuie sur des arguments tangibles et sur ses propres interprétations de la réalité pour aboutir à des idées de persécution, de préjudice et de sa propre victimisation. C’est la théorie du complot : tout est dirigé contre lui. Ce type de délire est dit "en réseau" car il s’étend peu à peu à toute la vie psychique et concerne tous les domaines de la vie du sujet. Le hasard est jugé intentionnel et malveillant par le malade.

- Délire de relation des sensitifs. Généralement limité au cercle des proches, ce délire apparaît souvent suite à des échecs ou déceptions. L’état délirant s’installe chez le malade, déjà fragile à la base, qui développe lui aussi une théorie selon laquelle son environnement complote contre lui pour l’empêcher d’arriver à ses fins. Contrairement aux autres délires paranoïaques, celui-ci est rarement accompagné d’épisodes de violence ou d’agressivité, mais au contraire de dépressions.

Quelles sont les complications possibles ?

La personnalité paranoïaque peut tout à fait vivre normalement sans que ces troubles ne virent au délire paranoïaque constitué. Le risque principal pour les personnes de ce type est donc de tomber dans une véritable psychose paranoïaque. Une fois la paranoïa bien installée, la psychose du malade peut le conduire à adopter des comportements dangereux pour lui (risque suicidaire) et/ou pour les autres (agressivité, allant jusqu’au meurtre du persécuteur). Ces risques sont réels et certains signes doivent alerter de la dangerosité psychiatrique du sujet :
- Existence d’un persécuteur bien déterminé.
- Délire de longue date et évoluant dans le temps.
- Troubles de l’humeur.
- Alcoolisme.

Qui consulter ?

Un psychiatre.

Comment faire le diagnostic ?

Dans la mesure où il existe plusieurs types de délires paranoïaques et que d’autre part il ne faut pas confondre une personnalité paranoïaque avec une personne atteinte de paranoïa, le diagnostic est très difficile à réaliser. Cela est d’autant plus vrai pour les psychiatres qui doivent différencier la paranoïa de nombreuses affections psychiatriques où des délires du même style peuvent être observés. Enfin, les arguments employés par le malade, quel que soit le stade d’évolution de la maladie peuvent souvent paraître valables et pertinents, ce qui fait que le paranoïaque peut parfois arriver à convaincre de la "véracité" de ces propos.

Quels sont les traitements ?

Le traitement peut commencer à partir du moment où le malade accepte de se faire soigner. Or pour cela, il faut qu’il puisse reconnaître l’existence de ses troubles, ce qui semble incompatible avec la nature de cette affection. Le délire ou la personnalité paranoïaque devient indissociable du caractère même de la personne. Ainsi, le malade ressent comme une agression le fait de se faire soigner, s’il ne le voit pas comme un complot visant à lui porter préjudice. Dans des cas de dépression ou de risques d’homicide, notamment lorsqu’existe une persécuteur désigné, l’hospitalisation, contrainte ou non, peut être nécessaire. Cela peut aller jusqu’à l’internement psychiatrique. La prise de neuroleptiques est souvent associée à l’hospitalisation.

20 février 2009 22:08

Bebe BA a dit…

Interprètation des conclusions de la réunion du 20 février par ITVIDAR
--------------------------------------------------
Groupe de contact sur la Mauritanie : tout le monde dans le même panier.


Cette fois, le groupe international de contact sur la crise en Mauritanie (UA, UE, ligue des Etats Arabes, OCI, OIF, NU), on traité des antagonistes de la crise à parts égales, à savoir la proposition du HCE, du RFD et du FNDD, tout en tenant compte des sanctions avancées par l’Union Africaine, le 5 février 2009.
Les participants ont décidé de donner une dernière chance à la Mauritanie, en confiant son destin au très imprévisible "roi des rois de l’Afrique", le colonel Mouammar Kadhafi. Ley. Est-ce un cadeau empoisonné ?
En tout cas, s’il est de mauvaise humeur, le fou libyen risque de compliquer notre crise, déjà elle-même très compliquée..
A moins qu’il menace les antagonistes un à un, en envoyant un commando de ses amazones, pour soumettre Nouakchott à ses dictats, le guide de la Jamahiriya, risque de ne pas beaucoup progresser dans la recherche d’un consensus national en Mauritanie.
Par les temps qui courent, on sait que le "roi des rois" a beaucoup de pains sous la tente, si spacieuse soit-elle : Zimbabwe, Somalie, Soudan, rébellion Touareg au Niger, opposition libyenne à l’étranger, etc.
Sera-t-il au moins inspiré pour alimenter la CHINGUITTI-BANK, institution qu’il a abandonnée, depuis des décennies ?
Lors de l’investiture de Sidioca et pendant les élections sur le référendum en Mauritanie, quand le monde entier décernait à notre pays le prix de la démocratie réussie, fou de jalousie, Kadhafi fit la remarque suivante : « Démocratie en Mauritanie ! Ce pays est composé d’un ramassis de peuplades, qui ne méritent pas une démocratie.»
Kadhafi a- t-il changé d’opinion entre temps, sur la Mauritanie ? Rien n’est moins sûr. Messaoud, ente vem ! Alors, essaie de prendre de l’argent avec Kadhafi et fiches le camp. Cette occasion ne se répète pas souvent…

Anonyme a dit…

Je viens d'écouter l'émission de Juan Gomez appel sur l'actualité (RFI).

L'intervention d'Abdoulaye Diagana a été sans appel.

L'un des points qui m'a le plus marqué dans cette intervention c'est la situation paradoxale qu'il a évoqué d'avoir d'un côté un Président élu démocratiquement prêt à sacrifier son mandat pour le bien du pays et d'un Général putschiste entrain de préparer une mascarade d'élections pour se cramponner au pouvoir de l'autre. Il nous faut un peintre pour symboliser ça.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Transcription du discours de Messaoud
"Je voudrais remercier ces foules pour cette présence et cet enthousiasme magnifiques. Preuve irréfutable de l'erreur de ceux qui prétendent que le Front allait s'évaporer et se disloquer en une ou deux semaines. Parce que, disaient-ils, le Front ne pourrait résister à la corruption, à l'intimidation et aux multiples tentations dont il est l'objet.

Votre présence est la preuve vivante que le Front est solide, que le Putsch est en train d'échouer et que les Mauritaniens disaient NOOOOOOON au Coup d'Eat.

Aussi, les Putschistes doivent-ils, depuis leurs généraux jusqu'aux plus infimes soutiens en passant par leurs sénateurs, leurs chefs traditionnels ou religieux comprendre que le Coup d'Etat est un échec, sera un échec.

Ceux qui se disperseront sont ceux que ne réunissent que les seuls intérêts personnels et étroits. Ceux que réunissent la crainte, la médisance. Quant à nous, c'est la Mauritanie qui nous réunit. Nous voudrons bâtir la Mauritanie sur des fondations solides et pérennes.

Nous ne pourrons nous disloquer ni nous entredéchirer alors que la Mauritanie est dans cette mauvaise passe. Nous resterons unis jusqu'à bouter le Général limogé dehors. C'est moi qui le dis. Nous resterons unis jusqu'à le renvoyer dans sa famille. Parce qu'il n'a plus sa place dans l'Armée dont il a été limogé et il ne peut pas présider la Mauritanie. Si tu penses que tu peux présider la Mauritanie, tu te trompes lourdement. Les Mauritaniens ne voudront que du président qu'ils ont élu, un président légitime, celui qui a eu la majorité de leur suffrage et toi tu n'as rien de tout cela."

Anonyme a dit…

eywa vlane fais nous un tableau d'après le commentaire de sanhaji

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

je t'invite à lire toi même le communiqué du groupe consultatif. Il est en français.

Le Communiqué du GCP

Sanhaji

Bebe BA a dit…

Sanhaji,
C'est dèja Fait!
Si j'ai mis l'interpretation de Itvidar, c'est juste que j'aime bien leur humour, mais pas parce que j'ai pas compris les conclusions de la réunion!

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Si Kadafi vient, il fera une Charte dde Chinguitti et une Declaration de Chinguitti.

Depuis la derniere fois qu'il a fait sa fameuse prière à Tombouctou, ATT n'a plus dormi. ATT a commencé à avoir tous les problèmes avec les touaregs. Lis très bien les 2 documents (tu as besoin d'imprimer pour saisir la vision et la complication).

Imagine que nos cadavrés de maraboutés, islamistes et autres nationalistes arabes de race aryenne trouvant un appui quelconque pour emmerder les maliens et les algériens sur la base d'un plan dont ils ne maitrisent pas les soubassements kadafiens?

Tu les connais: ils ne refuseraient pas de vendre leurs enfants pour quelques $$ de plus.

Decidemment Ping et ses chefs nous ont donné un cadreau empoisonné. Prions.

Y a t-il quelqu'un d'intelligent pour lire ces 2 documents et nous dire les implications possibles d'un passage et priere de Kadafi à Chinguitti. Qu'on ne me parle pas de Kadafi comme Mother Teresa. Lui a toujours une idée derriere la tete alors que Mother Teresa yarhamha ne cherchait rien.

Au secours Maatala, Yanis, Abdoulaye Diagana, Sow Adana dit Yaya, Rimo, LM, Prof Ely, Kimporte, Bebe Ba et meme KBG.

J'ai bien fait de garder ces 2 documents car en voyant Ely, Wade, ATT, Tandia priere derriere Kadafi, je me suis dit quelque chose va se passer. En effet quelques jours apres, c'est le soulevement de Kidal en 2006 (JA a dit que c'est la Libye derriere ça). Mais Keenan a dit que c'etait l'Algerie derriere ça.

A-

==========
A. CHARTE DE TOMBOUCTOU

Au Nom de Dieu Celui qui fait Miséricorde, le Miséricordieux.
- Dieu le Très- Haut a dit -:
« O vous, les hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle. Nous vous avons constitués en peuples et en tribus pour que vous vous connaissiez entre vous ».
Dieu le Très- Haut a dit :
« Attachez--vous tous, fortement, au pacte de Dieu ; ne vous divisez pas »
- Dieu le Très- Haut a Raison-
LA CHARTE DE L'ALLIANCE POPULAIRE SOCIALE
DES TRIBUS DU GRAND SAHARA

Le rassemblement des tribus du grand Sahara du Sénégal et de la Mauritanie à ouest jusqu'en Irak à l'est en passant par L'Afrique du Nord, le fleuve du Nil, la steppe de la Syrie, l'Ile Arabe, le Corne Africain, le Soudan, le Tchad et le Niger dont leur patrie historique et leur grande maison c'est "Le Grand Sahara”, et ils connaissent bien qu'elles n'ont pas d'autre patrie que ce Grand Sahara, et ils comprennent bien que ce Sahara était et il y est encore un objectif des forces extérieures qui prétendent à ses richesses et sa situation mondiale au centre du monde et un pont pour son transit du colonial ou le commerce ou bien le tourisme, et ils connaissent bien que n'importe quelle victoire de ces forces étrangères sur n'importe qu'elle partie du Sahara menacera le reste des autres parties du Sahara et de ses habitants.
C'est pour cela qu'ils connaissent bien que la sécurité du Sahara soit inséparable, et que ces tribus qui possèdent ce Sahara sont considérées comme une seule nation d'une histoire, d'un fait, d'un sort et d'un avenir commun, et que sa liberté et sa sécurité sont indivisibles, et qu’une négligence dans sa liberté, son indépendance et sa sécurité entraîneront des dommages important à ces tribus dont ils habitant et de ses voisins.
Les tribus du Grand Sahara étant données qu'elles s’inspirent des leçons et exemples de son ancienne et moderne histoire, et de ce qu'elles ont acquissent d'une grande réserve historique de l’expérience de la vie et surmonter les difficultés du temps, et la conscience des prétentions des forces extérieures dans ce Sahara, et la connaissance des méthodes, des manières et des justifications coloniales qui ont causé dans le passé et ils entraîneront dans l'avenir à exposer la vie des habitants du Sahara au danger, alors elles se décident dans cette grande journée bénit et historique- la journée de la naissance du dernier et l'imam des prophètes l'envoyé du Dieu "que la bénédiction et le salut du Dieu soient sur lui" Mahomet Ibn Abdullah Ibn Abdlmoutalib qui a été envoyé par le Dieu Allah à tout le monde, et dans la ville historique du Tombouctou qui avait assimilé la civilisation et la grandeur des valeurs du Grand Sahara et ce à travers ces temps, et elle avait objectivé sa volonté dans la communauté, la coopération et la cohabitation- la constitution et la formation d'un commandement populaire sociale des tribus du Grand Sahara et ce à partir de son lien social non artificielle loi de la politique, de la diplomatie, et le système officiel de n'importe quel pays, et pour qu'il soit ce commandement comme une référence sociale et un abri social et une garantie pour l’union des tribus du Sahara au niveau social et un affermissement et une confirmation en que les tribus du Sahara sont comme un seul corps social, si l’un de ses membres souffre, Le reste croulera avec la veille et la fièvre.
Et elle confirmera dans ce grand jour en que la sécurité, l’indépendance et la stabilité du Sahara à son dessous la mort subite.
Et elle déclare qu’elle ne négligera aucune graine des sables de son Grand Désert, et qu’il n’y a aucune vie sans la liberté des tribus du Grand Sahara, et que la liberté du Sahara et de ses habitants sont inséparables.
Et nous déclarons qu’on est hostile a celui qui nous assaille, et on est pacifique avec celui qui nous voudra la paix, et que n’importe qu’elle nouvelle tentative de n’importe qu’elle partie qui était pour la menace de la sécurité, la stabilité, les indépendances et la liberté du Sahara et de ses habitants seront Confrontés par les tribus de la totalité du Grand Sahara, et ses sables se transformeront en Scylla, et ses pierres en Cendres, et son air en feu à tout ce qui se voit en lui d’occuper le Sahara ou bien enfoncer sa sécurité ou accaparer de sa liberté ou l’atteinte de son indépendance et la menace de sa stabilité.
Et nous confirmerons à l’importance de préserver les coutumes et les traditions et de nos ethniques et de notre antique culture saharienne, et préserver les liens, les relations et les modes de vie saharienne et de ses traditions de tout ce qu’elle porte d’originalité et l variation et spécification de son affrontement à tous les plans et les attaques qui visent son mépris, de sa déformation, sa transformation et sa destruction, et imposer et généraliser les coutumes et les traditions et les ethniques et la culture du colonial venu à sa place.
Et nous déclarons au monde que les grandes tribus du Grand Sahara se tiennent fermement à et la stabilité, et jeter les mauvaises actions et s’éloigner d’elles, comme par exemple : la pénétration discrètement par les frontières, ou la contre bande des marchandises, des être humains, des animaux et des devises monétaires, ou bien pratiquer le commerce des drogues les prohibés et l’arme, et qu’elle lutte l’athéisme et le terrorisme des civils et troubles la sécurité, et qu’elle protège la femme et l’enfant et les personnes âgés et les handicapés et les handicapés, et les objectifs civils, et elle se tient en même temps et ne se désiste pas de son droit naturel dans le mouvement maritime publiquement et légalement à travers son Gran Sahara sans obstacle et sa limitation de ses marchandises, ses animaux et de ses individus, et elle se tienne en contrepartie de porter sa personnalité saharienne seulement, et elle ne se soumit pas à son existence et De son mouvement à travers le Grand Sahara pour toutes autres conditions.
B. DECLARATION DE TOMBOUCTOU
Le frère le guide de la révolution dirige a la prière un ensemble de croyants venus de tous les coins du monde, et ce celles du Maghreb et al-aicha, et prononce son discours du nouvel défit a Tombouctou.

Tombouctou le 10 Avril 1374

Le texte intégral du discours du chef de la révolution :

“ Dieu et ses anges prient sur le prophète, oh croyants priez et admettez.

De la ville historique de Tombouctou nous nous adressons a la nation musulmane et au monde entier, dans un grand jour dans l’histoire de l’humanité……..Ce jour correspond au Lundi, le douze du mois de Rabie Al-Awal ……..Ce jour est un jour historique ……c’est au douze de ce mois lunaire, que Mahomet, le dernier prophète fut né, et a titre d’information, c’est dans une journée, la même que celle ci, que le dernier des prophètes fuse décédé.

L’humanité a deux jour pour concevoir la date ou encore elle doit faire la date, le jour de la naissance de jésus que la paix de dieu règne sur lui, car sa naissance était un miracle et l’un des signes céleste de dieu, et le deuxième jour est bien ce jour ou Mahomet fut naître et moura………nous devons concevoir la date par ces deux journées, en parallèle…….La naissance de jésus parce que c’est un miracle, et la mort de Mahomet du moment qu’il est le dernier prophète…..

1374 années passèrent depuis le décès du dernier prophète, Mahomet que dieu prie sur lui et le salut. Dans un jour comme celui-ci, le lundi, le douze du mois Rabie Al-Awal, approximativement 633 après jésus christ, que le dernier prophète est décédé, et depuis ce jour, l’inspiration s’est interrompue, et le ciel a gardé silence et ne parlait plus a la terre et ses habitants, il n y aura pas de paroles venantes du ciel, et ce, jusqu’au jour de la résurrection. ( Et quand les messagers de dieu furent fixés pour le jour du report, au jour du Jugement) et on s’est adressé à l’humanité pour la dernière fois du ciel a travers Mahomet.

Hélas l’histoire ( date ) et la méthode que nous lisons actuellement est erronée….Fausses…..ils croient par erreur que Mahomet n’est seulement que , le prophète des arabes et des musulmans…….C’est faux….Car Mahomet et un prophète pour tous les hommes et est la réincarnation de toutes les religions antécédentes, et si jésus était vivant, pendant la manifestation de la prophétie de Mahomet, il l’aurait suivi……..Tous les êtres humains sont appelés a être musulmans……….c’est la volonté de dieux, mais ils n y seront pas facilement.

Dieux dit : (la religion aux yeux de dieu est l’islam, et celui qui veut autre que l’islam, il ne lui sera pas accepté et il sera perdant le jour de résurrection) Abraham était musulman, aussi Jacob était musulman et Ismail et tribus tous étaient musulmans, et tous les prophètes faisaient appel a l’islam et Mahomet était le dernier.

On a eu a entendre qu’il y avait celui qui s’est attaqué au prophète Mahomet. les musulmans se sont mis en colère et ils ont pris cela pour de l’offense a leur prophète, mais celui qui offense Mahomet il ne fait qu’offenser son propre prophète, car Mahomet est le prophète de tous les hommes en Scandinavie et en Europe ainsi que ceux qui sont en Amérique et en Asie et d’Afrique, mais, c’est parce que la méthode qui étudient en Scandinavie est contrefaite et invite a la haine, ils ont cru que Mahomet n’est pas leur prophète, or Mahomet est envoyé a tous les êtres humains.

Et si nous prétendons la liberté de l’expression, on estime voir un dessein de jésus avec des bombes atomique collés au dessus de sa tête, eux qui dessiné du moment que ce sont les adeptes de jésus qui ont produis la bombe atomique et il ont dessiné Mahomet avec une petite bombe sur la tête……certes, Mahomet est innocent de cette bombe , mais la signification est que ce sont ses adeptes qui l’utilisent…….de même pour jésus il est innocent de la bombe atomique mais ce sont ses adeptes qui l’on produisent….en attachement a la liberté de publication et d’opinion, tel que Mahomet fut dessiné avec une bombe grenade sur la tête , on estime que jésus sera dessiné avec la bombe atomique sur la tête…..et comme ils ont dessiné Mahomet entouré de femmes voilées parce que les musulmanes sont des femmes voilées on prévoit que jésus sera dessiné entouré de femmes nues car les chrétiennes sont des nudistes.

Scandinavie……. les femmes se mettent nues…et elles prétendent qu’elles sont les adeptes de jésus……..bien evidement jésus est innocent de ces femmes nudistes, et Mahomet est innocent des femmes masquées …….mais la liberté d’expression sur laquelle ils se basent implique qu’ils dessine jésus entouré de femmes comme ils l’ont fait pour Mahomet, dessiné entouré de femmes.

Quel qu’il en soit , la méthode de l’occident …… Europe et l’amerique, sans aucun doute ,est une méthode qui insiste a la haine, et une méthode corrompue et ce qu’on appelle l’ère ancienne et nouvel ère ne sont ni ère ancienne ni ère nouvelle.
Car ces deux ères sont copiées contrefaites et manuscrites, des siècles après jésus, ou on trouve des paroles qui ne sont guere dignes de jésus ou de Mois, et si nous voulons corriger la situation de l’humanité et nous vivons dans un village planétaire a cause de la mondialisation, nous devons chercher la vrais bible, car celle qui existe est contrefaite.

La bible qui existe maintenant, ne cite pas Mahomet, or celle de notre dieu , Mahomet est cite plusieurs et a mîntes fois.
Nous devons chercher l’évangile de Bernaba ( le saint Bernaba) parce que cet évangile est authentique et ou Mahomet est cite en détail, il est écrit que Mahomet viendra après jésus et il réincarnera la religion de jésus et Mohamed sera envoyé par dieu a tous les hommes.

Jésus dit dans la bible authentique -non dans celle qui est contrefaite qui existe actuellement – ce sont les paroles de dieu.

( jésus fils de marie dit : o fils d’Israël , je suis en vérité le prophète de dieu envoyé vers vous) (il s’adresse aux fils d’ Israël) ce qui veut dire que jésus est un prophète envoyé uniquement au fils d’ Israël, et non a une autre nation, et l’Europe n’est pas concernée, aussi l’amerique n’est pas concernée, et l’afrique n’est pas concernée……..par la religion de jésus………il leur a dit:( je suis le prophète de dieu envoyé vers vous) ( pour vous confirmer ce qui, de la Tora)…..” ce que veut dire ….pour les fils d’ Israël, jésus n’a pas apporté la Tora, mais il parle du livre sacré de Mois, c’est a dire les adeptes de mois doivent délaisser la loi divine de Mois et suivre la religion de jésus après qu’il s’est manifeste, et les adeptes de jésus doivent délaisser la religion de jésus et suivre la religion de Mahomet après que celui ci est venu après lui.

Si Mois vivait encore lorsque jésus s’est manifesté, Mois aurait été chrétien, et ceux qui demeuraient sur la foi de Mois et non pas suivi jésus sont fautifs, et si jésus était encore vivant lorsque Mahomet fut manifesté, jésus serait devenu musulman, et ceux qui demeuraient sur la foi de jésus sont fautifs.


Nous corrigions aujourd’hui l’histoire de l’humanité a partir de Tombouctou……jésus leur a dit ‘(pour vous annoncer la bonne nouvelle, d’un prophète qui viendra après moi et dont le nom sera : Ahmad”……ou est cette phrase dans la bible qui existe maintenant ? Elle n’existe pas malgré que jésus l’a dit aux fils d’ Israël …donc ils ont supprimer ces paroles qu’a dit jésus……c’est dieu qui nous informait que ces paroles ont été supprimées due l’évangile, car jésus leur a bien dit ( viendra après moi et dont le nom sera : Ahmad), qui est bien Mahomet…… Donc ce qu’on appelle le livre sacré n’est pas le livre sacré que dieu a donné a Mois et a jésus.

S’ils veulent la paix avec nous, il serait un devoir de constituer des comités pour revoir la méthode occidentale et revoir la bible même parce qu’elle est contrefaite.

Des comités américains et musulmans ont été constitués pour réviser la méthode scolaire dans les pays islamiques …on doit constituer des comités Americano- musulmans pour réviser la méthode américaine et européenne.

Afin de Les informer Mois est cité dans le coran 136 fois…..Pourquoi nous ne l’avons pas supprimé ? Se sont les paroles de dieu on ne peut les supprimer sinon nous serions des incrédules….mais eux , ils ont supprimé toute citation du nom de Mahomet dans la Tora et dans l’évangile. nous les défions a ce qu’ils fassent publier la bible du saint Bernaba.

Marie est citée 33 fois dans le coran, nous ne pouvons la supprimer, car cela est la parole de dieu.

Jésus est citée 25 fois dans le coran, nous ne pouvons la supprimer, car cela est la parole de dieu………et le coran cite marie, Mois et jésus………tout cela est une glorification et reconnaissance de leur prophétie et salutation pour eux……mais dans la bible le nom de Mahomet est inexistant malgré qu’il y était, dieu l’a cité……..ce qui veut dire que la bible est contrefaite.. Seul le coran qui n’est pas contrefait..
Le prophète Mahomet, dieu lui a dit leur tous que tu es le messager de dieu pour vous tous,…et dieu leur dit vous devez suivre le messager prophète l’analphabète que vous trouverez écrit dans la Tora et dans l’évangile, mais nous n’avons pas trouvé ces paroles dans la bible et l’évangile qui existent maintenant…………cela signifie qu’ils sont contrefaits.

Mais vous tourmentez pas car dieu a bien dit : ( c’est lui qui a envoyé son prophète avec la direction, la religion vraie, pour la placer au-dessous de toute autre religion en dépit des polythéistes) et l’a fait répéter dans deux sourates: ( Pour la placer au-dessous de toute autre religion en dépit des polythéistes) ne vous tourmentez pas la religion de Mahomet vaincra route les religions, que soit, ils le refusent ou ils l’admettent.. c’est dieu qui le dit.

Nous n’avons pas besoin d’épée ou de bombe pour diffuser l’islam …..nous avons maintenant cinquante millions de musulmans en Europe et il y a d’autres signes qui montrent que dieu fera manifesté l’islam en Europe sans épée sans fusil sans conquête………..les cinquante millions de musulmans en Europe transformeront l’Europe en un continent musulman après de dizaine d’années ….Dieu a chargé une nation musulmane en l’occurrence la nation turque pour rentrer dans l’union européenne, celle-la représente cinquante millions de musulmans qui seront cent millions de musulmans en Europe …l’Albanie rejoignait l’union européenne, c’est un pays musulman…la Bosnie est rentrée dans l’union européenne est un pays musulman ou cinquante pour cent de ces habitant sont des musulmans. Nous disposons de statistique qui montre que le nombre de mosquées est par milliers en Europe…..Nous avons des milliers d’organisations et d’associations islamiques en europe.

L’Europe maintenant se trouve dans l’embarras aussi les états unis: soit qu’ils acceptent de devenir musulmans avec le temps ou qu’ils déclarent la guerre aux musulmans.

Etant donné que Mahomet est messager de dieu a tous les homes, selon ce qui est mentionné dans le coran, donc tous les hommes sont invites a répondre a l’appel de Mahomet…dieu a dit au prophète “ appelle les hommes au pèlerinage ….( appelle les hommes au pèlerinage, ils viendront a toi, a pied et sur toute monture élancée il viendront par des chemins encaisses) il lui a demandé d’invite tous les hommes a venir pour le pèlerinage a la Mecque….non pas uniquement les arabes, non seulement les musulmans…….pourquoi ? parce que Mahomet est un prophète pour tous les homes et la Mecque est le premier foyer consacre a l’adoration de dieu sur terre.

Dieu dit dans le coran : ( le premier temple qui ait été fondé pour les hommes est, en vérité celui de Bakka , il est béni , il sert de direction aux mondes) veut dire tous les mondes non seulement les arabe ou seulement les musulman …….a tous les mondes , le monde entier….et c’est le premier temple mis sur terre pour adorer dieu, et mis a l’intention de tous les hommes ( il comble aux hommes – a celui qui en possède les moyens- d’aller pour dieu en pèlerinage a la maison)il ne l’a pas dit uniquement aux arabes ou aux musulmans , il a bien dit les hommes tous les hommes , et dit (et nous avons fait du temple rétribution aux hommes ) ce la veut dire un vrai point de rencontre pour tous les hommes …………tous les hommes ont droit au pèlerinage a la Mecque et tourner autour de Caaba et marcher entre la Safa et la Marwa et se tiennent debout sur la montagne d’Arafa, et lapider le statut de Satan a Al-akaba avec les pierres ardents.

Tous les homes sont appelé a tourner autour de Cabaa , non seulement les arabes ou les musulmans, tous les hommes sont invites a marcher entre la safa et la Marwa et se tenir debout sur la montagne d’Arafa, non seulement les arabe ou musulman. tous les hommes sont invités a lapider le statut de Satan par les pierres ardents.

Ce qui existe maintenant est de notre erreur, …que ce qui empêche les hommes a faire le pèlerinage a la maison de dieu …quelle est la cause ?pourquoi les juifs ou les chrétiens ne viennent pas tourner autour de Cabaa et ils sont invites a délaisser le judaïsme et le christianisme et répondre a l’appel de Mahomet. Dieu lui a dit Mohamed invite les home a tourner autour de Cabaa ….il lui a dit que c’est mon droit de demander aux hommes de venir tourner autour de la maison antique. nous ne disposons d’aucun argument pour le leur défendre

Si le président francais ou américain ou italien venait te dire que je réponds a l’appel et je veux tourner autour de Cabaa …par quoi nous lui répondions ? nous n’avons pas d’argument ? Faites bien attention a ce verset.

Le seul verset dans le coran qui détermine celui dont l’approche du temple saint est interdite et ou la règle de l’interdiction s y trouve dit : (polythéistes sont sales, il ne doivent pas approcher la mosquée sainte après cette année) est ce que nous leurs répondions que vous etes sales et polythéistes……..nous les défions que quelqu’un dira au président américain vous etes sale et polythéiste s’il viendra pour le pèlerinage .

Il nous répondra qu’il n’est pas polythéiste, et je ne suis pas sale, comment vous me soupçonnez par ces graves inculpations ? si je suis sale pourquoi vous me serez la main et vous mangez et buvez avec moi , et comment vous instaurez alliance et amitié avec moi ? si je suis sale ,ne me touchez pas…………il leurs répondra je ne suis pas sale, et je ne suis pas polythéiste, et il nous fera sortir le dollars, par lequel nous traitons, et il nous dira lisez ce qui est écrit sur le dollar avec lequel vous traitez, il est écrit- tel que dit le traducteur- “ nous faisons confiance a dieu”

Donc seul le sale et le polythéiste dont l’approche de la mosquée sainte est interdite…mais qui est le polythéiste et qui est ? nul de parmi les proches du livre dise qu’il est polythéiste ou sale ………..il dira que le pèlerinage est interdit au polythéiste et au sale, or en fin de compte les proches du livre ne sont ni sales ni polythéistes.

Cette problématique…….est un nouveau défi , qui démarre dans cette grande journée de Tombouctou, le monde entier revoit a nouveau des prémisses admises , après cette journée de tombouctou.

Je dispose de cette statistique en nombre…….. le nombre de musulmans en Europe est de 50 millions, nous l’avons déjà dit et 14 milles mosquées et centres islamiques et 1500 organisations et associations et institutions islamiques…….leur nombre s’accroîtra avec le temps, plus de la Turquie, la Bosnie et l’Albanie, c’est a dire que ce qu’a dieu a dit dans le coran, commence a se réaliser ( pour la placer au-dessous de toute autre religion en dépit des polythéistes)
L’islam est le destin de l’humanité……la foi de l’humanité……c’est le mot de dieu……c’est la volonté de dieu …dieu est grand.

C’est un défi c’est un tremblement nouveau que le monde entend de tombouctou.

Dans ce grand jour ……..jour de la naissance et jour du décès du dernier des prophète……l’humanité doit faire sa date avec ces deux dates…..la naissance de jésus car c’est un miracle et le décès du dernier des prophète….2006 année se sont écoulées depuis la naissance miracle de jésus et 1374 années depuis le décès du dernier prophète, l’humanité toute entière doit écrire dorénavant 2006 correspondant a 1374, 2006 après Jésus-Christ – 1374 après le décès du prophète……..cette question est devenue maintenant claire devant le monde entier.

Mais pourquoi nous avons choisi faire ce défi a partir de Tombouctou et non pas d’un autre endroit de tout le monde musulman ? car ce village ou oasis est historique du cot‏é religieux et du cote social.

Cet endroit fut un jour l’endroit d’ou l’islam a rayonné sur tout le continent africain et s’est étendu sur tout le monde islamique…..un grande gloire pour les gens de Tombouctou ……honneur historique…….l’image de Tombouctou a percé les horizons , il y eu des savant qui ont consacré leurs vie dans cette oasis au cœur du Sahara pour diffuser le mot de dieu, mais que c’est il passé ? Les ennemis de dieu, les ennemi du dernier prophète de dieu, les ennemi du livre de dieu ….le coran dont le faut ne lui survient ni en lui ni par dernière, cela est conserve sur ordre de dieu, et la modification ne le touchera pas, mais les autres livres ont été modifies , et dieu même le dit et le faut lui est survenu, …ou sont passes les …..de mois ? ou les Psaumes de david ? ou est la loi divine de Chouaib ? et celle de salah, Idris, noé , d’ El-Coufle, Yassaa, Delnoun…..ou sont passés leurs lois divines, touches par le faux, finies…ou est l’évangile de Barnaba ? ils l’ont brûlé, mais le coran , dieu a dit que la vanité ne lui survienne de lui même ou par derrière………est ce qu’il y a un musulman qui a insulté jésus ou Mois ou marie ? Car si Nous le ferons, nous aurons insulté nos prophètes que reconnaissons.

L’un de ces citoyens, m’a envoyé une feuille en réponse a ce défi, et que chaque toute naissance qui parvienne dans ce mois, portera le nom de Mohamed ou Ahmad s’elle est de sexe masculin et le nom de Fatima la fille du prophète ou celui de son épouse aicha si elle est de sexe féminin.

Ceux qui détestent le livre de dieu ont su qu’il existe un minaret dans le grand Sahara qui s’appelle Tombouctou, il ont décidé de déteindre cette lumière… il sont parties a la recherche de Tombouctou, ou se trouve t-elle ? toute l’Europe cherchait Tombouctou, mais il n’ont pas pu situer sa position , car a cette époque les cartes n’existaient pas encore,….il ont conquis la Tunisie et avant l’algerie, et ont conquis le Sénégal, et ont conquis Tchad, et ont envoyé des patrouilles de reconnaissance au grand Sahara…l’expédition est venu par le fleuve du Niger, jusqu’a ce qu’ils arrivent a Tombouctou et ils leurs ont dit que ce que vous faite ici ? il ont répondu : Non,… nous sommes venus en suivant le cours du fleuve du Niger……c’est un mensonge, car en réalité ils faisaient de la reconnaissance a Tombouctou et ils ont envoyé des troupes qui l’appelaient “ géographique” et lui ont donné plusieurs appellations et sont composées d’officiers de reconnaissance et des officier de renseignement, pour conquérir Tombouctou et déteindre ce minaret, pour que la religion de dieu ne se diffuse pas – ces gens la sont un groupe de gens qui génère le livre divin dont le Moukrie dit a leur propos- il ont fait des reconnaissance jusqu’ici et sont rentrés dans ce village et ont écrit les noms des tributs et ont fait connaissance des chouyoukh des tribut ainsi que les commerçants et ils ont dessiné les chemins qui mènent a Tombouctou,, et ont découvert que les gens ne possédaient pas d’armes, …..des gens braves qui ne disposez que de livres et de sciences et le coran.

Il ont tracé leur plan en Europe et ont envahis Tombouctou et l’on occupé et se sont vengés et détruit et prennent les livres pour les jeter dans le fleuve du Niger et ont transformé ses mosquées en écuries de chevaux……et a la fin ils ont remblayé le canal qui acheminait l’eau du fleuve jusqu’au village- que j’ai visité aujourd’hui, et vos frères libyens ont décidé de creuser le creuser a nouveau pour acheminer l’eau du fleuve a Tombouctou ….. l’eau arrivera avec la volonté de dieu, par le canal remblaye par le colonisateur, et jusqu’a Tombouctou.

C’est ça l’ancien complot historique et il est possible que Tombouctou sera exposée a un nouveau complot, mais nous allons réviser le plan de l’ancien complot, pour qu’ils puissent conquérir a nouveau le Sahara, il est possible qu’ils dépêchent de nouveaux groupes de reconnaissance et lui donnent des appellation d’ordre humanitaire…..il peuvent l’appeler des troupes de paix, qui sont constitués de petits nouveaux groupes colonisateurs d’officiers de renseignement ….et d’officiers de reconnaissance, ils peuvent l’appeler journalistes sans frontières, aussi médecins sans frontières, ils peuvent aussi l’appeler les partisans de l’environnement , et les groupes d’évangélisation , sections d’évangélisation……leurs attribuer n’importe quelle appellation moderne, pour qu’ils conquirent le grand Sahara a nouveau, mais nous , nous déclarons de Tombouctou le deuxième défi – maintenant le défi national et sociale du colonialisme.

Nous leurs disons que s’ils ont des intentions de conquérir le grand Sahara- nous voulons attirer votre attention avant qu’ils s’ impliquent – nous leur disons que ce Sahara est très difficile et ses habitants sont des lions, ses habitants sont des aigles fatals et des lions féroces, et son sable peut se transformer en ardeur brûlante…ennui…et ses pierres se transformes en charbons ardents, et son air en flammes…..feu.

Nous attirons votre attention avant que vous vous impliquez dans le Sahara, que si vous allez installer des bases au Sahara………vous allez humilier les habitants du Sahara…..donc vous allez coloniser le Sahara……..alors vous allez endommager le Sahara….alors vous voulez exploiter les richesses du Sahara……donc vous allez cerner la paix et la stabilité et la sûreté au Sahara, et nous les habitants du Sahara nous nous transformerons en lions et aigles et le Sahara se transformera en ardeur brûlante et en charbon ardent et en feu……et il est irréprochable celui qui averti.
Nous les habitants du Sahara, réunis ici a Tombouctou, en ce grand jour a l’occasion de l’anniversaire de la naissance et du décès du prophète, nous sommes pacifistes avec celui qui nous accorde la paix et nous sommes hostile a celui qui nous éprouve de l’hostilité.. le coran dit : et s’ils expriment tendance vers la paix fait de même) s’il aiment la paix nous sommes des hommes de paix …….donc il vont nous agresser et vont violer notre indépendance et notre Sahara , nous nous transformerons en une force terrible, qui fera enflammer tout le Sahara de la Mauritanie et le Sénégal jusqu’en Irak et le désert du Sham……nous les habitants du Sahara nous avons la même identité celle des habitants du grand Sahara…..nous.

Nous avons vécu pendant de milliers d’années, et nous avons vécu libres dans ce Sahara et nous voulons bien être libre dans ce Sahara du Sénégal et de la Mauritanie, jusqu’au croix fertile.
C’est notre terre,. C’est notre grand foyer , nous sommes une seule famille….une famille constitué de plusieurs membres et chaque membre de la famille a un nom……….un, s’appelle touaregs, l’autre s’appelle al-barabiche, et un autre s’appelle sénégalais, et un s’appelle un tel, Benbara, tabou, ouled ali , les tribut du soudan, les tribus de Tchad, les tribut du Niger , les tribus du désert du Nil et alhilal al khassib…..tous ces noms appartiennent a une seule famille .

Et nous nous secourons entres nous … et nous nous défendrons, et nous nous ne s’abandonnons pas et nous ne porterons pas les armes contre nous.

Nous nous seront les mains et on s’embrasse et nous nous collaborons en temps de guerre et construisons notre Sahara et nous vivons en paix et en sécurité et stabilité ….c’est la seule grande famille…….les habitants du Sahara…on portera les armes a une seule circonstance, qui est l’agression extérieur, nous mouront pour notre Sahara et nous l’arrosons par notre sang et nous ne négligeons un grain de son sable.
Et les tribus du sahara du Hilal Al-Khassib jusqu’au fleuve du Sénégal, leur sang est leur interdit, nous ne levons jamais les armes contre nous……nous vivons en une seule famille qui protège le Sahara, ce Sahara est objet d’avidité durant tous les siècles ……nous devons nous unifier et constituer une ligue sociale unique pour tous les tribus du Sahara, et nous établissons une charte et la paraphons tous ( la charte de Tombouctou), il sont avec nous maintenant, des rois et des sultans et des chouyoukhs et des préfets de toutes les tribus du grand Sahara ainsi que les chefs d’états islamiques et des organisations et des partis et des groupes d’institutions islamiques de tous les coins du monde et il est avec nous notre frère (Luis Forcan) le leader de la nation de l’islam en amerique.

Anonyme a dit…

Sanhaji, Bebe Ba zein 3andha "Messaoud, ente vem ! Alors, essaie de prendre de l’argent avec Kadhafi et fiches le camp. Cette occasion ne se répète pas souvent…"ley ba3d

copiarpegar

Anonyme a dit…

amigo Alleh ye3ttina kheir le TOUZ de Kadhfi et ce qu'il a vem derrière la tête.

copiarpegar

maatala a dit…

sALAM

lU SUR CRIDEM

"Réaction du FNDD à l’appel au dialogue

« Le rétablissement de Sidi dans ses fonctions n’est pas discutable».

Le Front national pour la défense de la Démocratie (FNDD) a officiellement réagi à l’appel au dialogue direct lancé par le Groupe de contact à l’issue de sa réunion du 20 février à Paris.

Après avoir fait état, dans un communiqué de presse, de sa disponibilité « à participer au dialogue politique qui sera organisé sous les auspices du président de l’Union Africaine… » le FNDD a rappelé que « toute solution durable de la crise politique en Mauritanie passe par la mise en échec du coup d’Etat et le retour à la légalité constitutionnelle, à travers le rétablissement du président élu, Sidi Ould Cheikh Abdellahi, dans la plénitude de ses prérogatives.»

« En faisant du retour du président renversé un préalable non négociable, n’allez-vous pas au dialogue tout en fermant la porte ?». Réponse du président de Adil, Boidiel Ould Hmoid,« Nous ne fermons pas la porte mais il y a des choses non discutables.

Dans toutes les résolutions de la communauté internationale, il est question du retour à l’ordre constitutionnel par le rétablissement de Ould Cheikh Abdellahi dans ses fonctions. Il ne peut y avoir de négociations en dehors de l’ordre constitutionnel choisi par le peuple mauritanien. »

Khalilou Diagana
----------------------------------

Ils savent bien que cette proposition est inacceptable pour azziz.

Retour à la case départ, car le Fndd pose comme préalable le retour de SIDIOCA, même symbolique, il constitue un échec au coup d'état.

C'est la seule chose qui compte selon eux.

le jeu de dupes continue dit le Fou.

maatala

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Me demande pourquoi on soutient les putshistes. Ce n'est pas Sidioca qui bloque, ce sont les 12 du HCE. Ils partent par la grande ou petite porte et Sidi fait des elections transparentes. Aziz n'a qu'a se presenter donc s'il sent qu'il est populaire. Pourquoi compliquer la vie au pays? Moi mes equations, il n y a pas de HCE dedans. La solution devient facile et discrete. A-

Anonyme a dit…

Kimporte,

Il faut bien qu'on te sorte pour commenter sur les choses importantes. Sans toi, Maatala et Bikliss du mauvais côté, le bon côté va périr, faute de combattants. Même KBG est du bon côté.

Tu as lu mon copiarpegar sur la Declaration de Tombouctou? Faut qu'on se prepare a la declaration de Chinguitty. On va attacher la tête de Kadafi avec tesfag. Ils se trompent: Kadafi a son idee ...

A-

Bebe BA a dit…

Sorry A-, mais ce n'est pas la junte qui bloque tout mais le FNDD, en reclamant le retour de Sidi: ce que la junte ne peux pas accepter(ce serait même pas envisageable).
Si le FNDD continue à camper dans ses positions, on est pas sorti de l'auberge.

En même temps le général et Mohcen veulent nous duper avec leur "proposition de sortie de crise"! (si elle est acceptée, bien sur)
Cela ne sera pas à M'baré de conduire la transition,du moment qu'il doit aller en retraite en Avril, ce sera Mohcen qui assurerait l'intèrim.

Anonyme a dit…

A-,

Nous savons tous que le General Abdel Aziz n'est pas le President legitime!

Pour revenir a' votre question, vous savez tres bien ma position par rapport aux coups d'etat. A partir d'Aout 2005 DSF, Ahmed Ould Saleck, des Mauritaniennes, des Mauritaniens et moi avons combattu le regime illegitime et illegal du CMJD. J'AI PERSONNELLEMENT DECIDE' QUE TOUT CE QUI ALLAIT FAIRE PARTIR LE REGIME ILLEGAL ETAIT MEILLEUR. C'est la raison pour laquelle j'etais content de constater que la pression internationale donnait quelques resultats positifs. J'ai ecrit pour soutenir la candidature Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi parce que je n'ai jamais eu de doute sur ses competences et sa sagesse. Il va sans dire que j'etais tres content de sa victoire qui etait plutot une victoire pour la Mauritanie. LE JOUR OU' IL A PRETE' SERMENT, IL EST DEVENU LE PRESIDENT LEGITIME DE LA MAURITANIE.

MAKE NO MISTAKE! L'ELECTION ET LA LEGITIMITE' DU PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI, NE DIMINUENT EN RIEN LES GRANDES QUALITE'S DU DIGNE FILS DE LA MAURITANIE SON EXCELLENCE MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA. To make a long story short,malgre' mes sentiments et mes profondes convictions, j'avais fini par accepter les plans impose's par la communaute' internationale. J'ai egalement accepte' les resultats sortis des urnes parce que mon candidat a gagne' et l'election etait transparente.( ABEL AZIZ ENTE' VEM!) Je n'avais jamais cru que les militaires du CMJD allaient avoir le culot de faire un autre coup d'etat. MAINTENANT PERSONNE NE LES CROIT LORSQU'ILS PARLENT D'ELECTION PRESIDENTIELLE PARCE QUE TOUT SIMPLEMENT LE PROBLEME N'EST PAS UN PROBLEME D'ELECTION PRESIDENTIELLE MAIS UN PROBLEME DE RESPECTER LES RESULTATS SORTIS DES URNES.

La tortue fache'e et les grands vagabonds qui l'entourent doivent tout simplement laisser notre peuple vivre en paix!!!!! depuis plus de 10 mois ils ont plonge' notre pays dans une crise. S'ils ont une seule petite fibre de patriotisme, ils doivent comprendre qu'ils ne sont point entrain de sauver notre pays. ILS SONT ENTRAIN DE LE DETRUIRE ET FAIRE DE LUI LA FARCE DU MONDE. PERSONNE NE LES A ELUS ET PERSONNE NE LEUR A DIT DE VENIR NOUS SAUVER. ILS ONT PIETINE' NOTRE CONSTITUTION ET NOS LOIS EN VIGUEUR. NOUS AVONS UN PRESIDENT LEGITIME QUI SE PORTE BIEN, ILS DOIVENT LE LAISSER CONTINUER LA MISSION POUR LAQUELLE LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN L'A ELU!!!!!!!!!!!

MAINTENANT LE MEME USURPATEUR DU 3 AOUT 2005 ET LES FAUX JUSRISTES QUI L'ENTOURENT VEULENT PARLER DE LA CONSTITUTION DE 1991 QU'ILS ONT PIETINE'E EN FAISANT LEUR PREMIER COUP D'ETAT. Lorsque le President de DSF et bien d'autres Mauritaniennes et Mauritaniens se sont oppose's aux changements que le regime illegal et illegitime du CMJD voulait apporter a' la constitution de 1991, ils ont ete' accuse's de tentative de coup d'etat.
DITES A' ABDEL AZIZ QUE NOUS SOMMES PRETS A' LUI DONNER TOUT CE QU'IL VEUT MAIS NOUS NE SOMMES PAS PRETS A' ACCEPTER UNE PRESIDENCE QUI VIENT DE LA FORCE DU CANON ET QUI PIETINE NOS LOIS ET NOTRE CONSTITUTION. S'IL VEUT GOUVERNER NOTRE PAYS, IL DOIT COMMENCER PAR RESPECTER NOTRE PEUPLE, NOTRE CONSTITUTION, ET NOS LOIS EN VIGUEUR!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mon cher A- , je n'ai plus besoin de lire les autres pour comprendre la philosophie Baathiste. DON'T GET ME WRONG, I DO READ OTHERS, BUT I DECIDE WHAT TO BELIEVE.


Diagana,

J'ai toujours des problemes avec un Soninke' qui habite sous la tente. J'ai une mere Soninke (Soumare') qui vit parmi les Maures depuis plus de 50 ans, a' mes connaissances, elle n'a jamais dormi sous une tente.
Je remarque egalement que vous partagez le meme prenom que le vagabond de president du Senegal.
J'ai bien aime' ton ecrit. Aly aussi a fait une bonne analyse de la situation. Ceci etant dit, ne permettez pas a' la tortue fache'e et ses vagabonds de vous transformer en analystes de leurs betises. Nous sommes tous conscients de la situation et nous savons ce qu'il faut faire pour sortir de la crise. N'OUBLIEZ JAMAIS QUE VOUS ETES D'ABORD ET AVANT TOUT DES COMBATTANTS POUR LES DROITS FONDAMENTAUX DU VAILLANT PEUPLE MAURITANIE.

Bebe Ba,

Je t'aime bien sans savoir pourquoi! KHALI ANIKE Bilkiss. Elle est completement perdue.


KBB ou Khalile Bala Botha,

Comment va ta page raciste d'aujourd'hui?

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Quelle source vous dit que M'bare' doit aller a' la retraite?

Maata,

Abedel Aziz l'usurpateur et ses vagabonds n'ont rien a' imposer. LE PRESIDENT LEGITIME DOIT ETRE RETABLI DANS SES FONCTIONS!!!!!!!!IL EST LE CHOIX DU PEUPLE!!!!!!!!!
ABDEL AZIZ ET LES MEMBRES DE SON HCE ILLEGITIME ET ILLEGAL N'ONT JAMAIS ETE' ELUS A' QUOI QUE CE SOIT! ILS N'ONT RIEN A' IMPOSER. C'EST LA VOLONTE' DU PEUPLE QUI DOIT DICTER CE QUI SE PASSE CHEZ NOUS, JUSQU'AU MOMENT OU' J'ECRIS CES MOTS LE PRESIDENT LEGITIME SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI REPRESENTE LA VOLONTE' DE NOTRE PEUPLE!

MAATA, KH'LEYTE BIKE LA HAINE CONTRE LE VIEUX! CETTE HAINE NE TE PERMET PLUS DE VOIR CE QUI EST BON POUR NOTRE PAYS.

Bebe BA a dit…

Mr Couli d'amérique, il est hors de question que je lache ma chère Bilkiss(mais merçi du conseil).

Quant à "Quelle source vous dit que M'bare' doit aller a' la retraite?"=Bébé BA

Anonyme a dit…

Raison du report du sommet securitaire. Il semble que c'est Boutef, Kadafi et Tandia qui se sont telescopés à la dernière minute. Boutef et le Roi: competition et Tandia: n'a pas la meme approche que ATT qui discute avec les touaregs alors que Tandia les considere comme des bandit.

ATT est sans conference qui ne volerait pas tres haut. Il me semble que l'ONU et les autres pays doivent en faire partie si jamais cette conference, qui a ete reportee milles fois, doit se tenir.

A-


==========
Le Républicain - 23/02/09

Crise au Nord : Angines diplomatiques à repétition
lundi 23 février 2009

Le chroniqueur doit avoir le souci de ne pas ennuyer son public en ne variant pas ses sujets. C’est pourtant le Nord qu’impose une fois de plus la tyrannie de l’actualité. Et le Nord, c’est Kidal et la note d’espoir envoyée avec le retour au processus de paix du dernier carré de rebelles. Mais c’est aussi le report sine die et pour la nième fois de la Conférence des Chefs d’Etat sur la sécurité et le développement dans l’espace sahélo-saharien qui était attendue la semaine dernière dans notre capitale.

LE TRIPLE DEFI DE LA NATION. Le Général Kafougouna Koné, assisté de l’Ambassadeur algérien, médiateur, avait tenu à marquer de sa présence à Kidal le retour des « frères égarés » que les communiqués officiels se sont gardés cette fois de qualifier de bandits armés, et a rappelé l’attachement du gouvernement à l’Accord d’Alger qu’il avait lui-même paraphé en 2006. Les mêmes bonnes dispositions ont été affirmées par la dissidence rentrée au bercail, à l’exception d’un Ibrahim Ag Bahanga, porté disparu depuis la récente offensive musclée de l’armée qui a modifié le rapport de force sur le terrain.

Du moins pour l’instant, même si l’autre cosignataire de l’Accord d’Alger, Ag Bibi, souhaite que ce soit pour l’éternité. Il faut se garder de chanter victoire trop tôt, mais c’est bien un pas dans la bonne direction qui a été franchi. L’accalmie actuelle étant le préalable à tout le reste, y compris de la consolidation d’une paix durement acquise, qui demeurera un acquis de tous les jours, mais qui sera surtout le produit d’actions simultanées. Ces actions interpellent la dissidence et exigent d’eux une totale adhésion à la culture de paix ne s’opposant pas du tout à la revendication, mais exorcisant, pour de bon, la culture de l’incendie pour être entendu.

Car les événements du 23 mai 2006 à Kidal ne reposent au fond, sur aucune justification politique visible et lisible justifiant les actes commis. Or c’est de ces actes qu’est parti le cercle vicieux que le pays tente présentement de maîtriser. Elles interpellent, bien sûr, un gouvernement pour lequel tout est prioritaire, qui a, bien entendu, un devoir d’équilibre et de justice entre les différentes régions du pays, mais qui reste tout de même lié par des engagements dans le cadre du pacte national et de l’accord d’Alger. Elles interpellent enfin une partie de la communauté nationale dont les derniers coups sanglants de la rébellion ont trahi la patience vis-à-vis du Nord. Tels sont les enseignements mis en relief par Kidal ces semaines. L’espoir est permis mais il est conditionné par un triple défi : la sincérité des dissidents revenus, la diligence de l’Etat, et l’indulgence de la communauté nationale.

OBSTRUCTION AU SOMMET. Important pour capitaliser les acquis fragiles de Kidal, le Sommet des Chefs d’Etat sahélo-sahariens, n’aura pas eu lieu. Et Dieu sait quand les présidents se décideront à honorer cette initiative très pertinente du président Touré pour proposer une réponse concertée aux défis d’une région dont la surveillance dépasse les capacités des Etats pris séparément. D’ailleurs, cette fois, la conférence est reportée sur un fond d’inquiétude qui en révèle paradoxalement le bien-fondé. Car Al Qaeda Maghreb a reconnu, mercredi, être l’auteur de l’enlèvement des otages canadiens d’abord et européens ensuite.

Des opérations assez rocambolesques effectuées, aux dires de l’organisation terroriste, sur le sol nigérien, ce qui arbitre de manière inattendue, la polémique qui avait commencé à s’installer entre le Mali et le Niger concernant le territoire où les Européens ont été kidnappés. Là s’arrête la clarté et naissent les hypothèses. Des raisons de calendrier ont été avancées mais l’argument est trop souvent utilisé pour ne pas ressembler au coup de l’angine diplomatique. D’où une deuxième hypothèse : l’origine et les causes profondes de ce nième lapin posé. Les reports précédents avaient alimenté les rumeurs sur l’incompétence crasse de nos services diplomatiques.

Mais pour tout analyste sérieux, cela relève de la fuite en avant, ce genre de rencontre étant, normalement préparé aux plus hauts sommets. Les vraies raisons sont ailleurs. Elles pourraient résider dans les divergences d’approche et de lecture entre le Mali et le Niger sur la crise que ces deux pays connaissent dans leur septentrion. Convaincu qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’actes de banditisme, le Président Tandja refuse la négociation là où son homologue malien, tout en ne perdant pas de vue les enjeux, accepte d’aller sous l’arbre à palabres. Divergeant en amont, il est normal qu’ils peinent à s’entendre sur la gestion de l’aval.

Mais, une autre hypothèse mérite attention : celle d’une rebuffade, algérienne non sur la nécessité de pourparlers, Alger étant l’animateur principal de la négociation avec les divers mouvements dissidents de Kidal jusque-là. La réticence du pays de Boutef pourrait être due à la présence libyenne au sommet, puisque la visite de Khadafi à Bamako était annoncée au même moment. Le cas échéant, cette hypothèse aurait été extrêmement pénible à gérer par la partie malienne, l’accalmie que connaît présentement le Nord pouvant également être imputée à l’engagement du Guide libyen, depuis paré de la légitimité de la présidence de l’Union africaine.

S’interroger sur l’origine de la défection n’est pas discuter du sexe des anges cependant. Car si la zone sahélo saharienne est un vaste continuum, certains pays sont plus interdépendants que d’autres. La réticence du Niger ou de l’Algérie a pour le Mali, plus de conséquences graves et immédiates que celle du Tchad ou du Soudan, à cause de la stratégie de vases communicants instaurées par les rebellions pour résister aux assauts non-synchronisés d’armées qui n’ont pas les moyens d’une longue présence.

Quant à l’Algérie, ce n’est un secret pour personne, elle est convaincue de la présence au Nord Mali d’une cellule de l’ancien GSPC, maintenant affilié à Al Qaeda, bien que ce mouvement ait été très affaibli par les représailles de l’armée algérienne et les ralliements au processus de réconciliation nationale prôné par Bouteflika qui l’ont coupé de sa base populaire. Quelles que soient les raisons du dernier faux bond au sommet, le fin mot de l’histoire est que les menaces transnationales -pour emprunter à Soumeylou Boubeye Maïga sa formule très judicieuse- autrement dit le cancer du salafisme et du narco trafic pourraient avoir de beaux jours devant elles.

Si rien n’est fait par la communauté internationale pour contraindre les Etats concernés à s’entendre sur la nécessité et les moyens de les vaincre. En vérité, les otages grillés par les températures extrêmes de la zone ne sont ni du Sahel, ni du Sahara.

Par Adam Thiam

Anonyme a dit…

Présidentielle 2009 : Le Général demande aux patrons de délier bourse Version imprimable Suggérer par mail
23-02-2009
Le Colonel Ahmedou Bemba Ould Baye, secrétaire permanent et membre du Haut Conseil d'État (HCE, junte) a réuni les principaux hommes d'affaires du pays, pour leur exposer un plan d'action destiné à préparer la prochaine élection présidentielle.

Le Colonel leur a proposé de participer à l'organisation, au financement, à la sensibilisation et au déroulement des opérations de vote dans les différentes moughataas de Nouakchott.

Certains d'entre eux, ne mesurant pas vraiment la portée des propos du Colonel, ont demandé s'il s'agissait de l'officialisation de la candidature du Général Mohamed Ould Abdel Aziz. Il répondit : "Il n'est pas encore temps d'en parler mais, quoi qu'il en soit, l'élection aura lieu sinon, au moins, nous reprendrons la transition de 2005-2007 là où elle s'est arrêté".

Ensuite, il a procédé à la répartition des neufs moughataas de la capitale entre les principaux hommes d'affaires, incités à implanter, chacun, dès maintenant, dans son aire d'affectation, un siège équipé avec eau, électricité, téléphone, accès internet, TV par satellite, photocopieur, matériels de bureaux... etc.

Aussi, tous les entrepreneurs doivent contribuer à un fonds de roulement. Ce concours financier prendra en charge le fonctionnement de la coordination centrale des neufs bureaux de moughataa. Celle-ci reste, pour le moment, entre les mains du Colonel Ould Baye.

L'on cite, parmi les noms des neufs responsable des moughataas, les marchands :

- Bahaye Ould Ghadde pour les établissement éponymes ;
- Ahmed Salem Ould Bouna Mokhtar, de la Banque de l'Habitat ;
- Mohamed Ould Kheïry, des établissement Abdallahi Ould Noueïgued (AON) ;
- Ahmed Ould Salem (dit Zeddah) et Mohamed Abdallahi Ould Jili, les deux représentaient les établissements Mohamed Abdallahi Ould Abdallahi (MAOA).

MAOA et AON constituent les deux principaux piliers sur quoi la dictature de Ould Taya s'est consolidée, jusqu'à sa chute en août 2005 ; la Banque de l'Habitat est une création du même système.

Hier, le Colonel Ould Baye réunit les patrons des institutions, entreprises et établissements et publics ; après avoir servi la même présentation, il distribua les rôles, par moughataa. Parmi les invités, figuraient :

- Cheikh Abdallahi Ould Houeïbib, Directeur Général de la Société Nationale de Distribution de l'Eau (SNDE) ;
- Taleb Ould Abdi Vall, Directeur Général de la Société Mauritanienne d'Electricité (SOMELEC) ;
- Zeini Ould Ahmed El Hadi, Directeur Général du Budget (Ministère des Finances) ;
- Ahmed Ould Moulaye Ahmed, Directeur Général de la Caisse Nationale d'Assurance Maladie (CNAM) ;
- Sidi Mohamed Ould Moïne, Directeur du Parc National du Banc d'Arguin.

Par la suite, des réunions en tête-à-tête ont été tenues avec le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) Sidati Ould Benhmeyda, le Ministre des Finances Sid'Ahmed Ould Rayess et le Directeur Général des Douanes, le Colonel Ould El Mamy. Le Colonel Ould Baye a demandé, à chacun, de tout mettre en place afin de faciliter les transferts des financements, à partir des établissements concernés vers le fonds spécial mis en place pour l'opération.
Source / Taqadoumy

Anonyme a dit…

Ya Ould Baya semi weçrdha, il n'y a pas d'argent et cette mascarade d'élection ne passera pas. Si vous n'avez pas compris le message fort qui vous a été adressé, ce week-end, par le FNDD à travers son grand meeting à Nouakchott et par la communauté internationale à travers son communiqué du 20/02/2009 à Paris, vous avez, malheureusement, un problème sérieux d'intelligence et c'est une raison de plus pour vous empêcher de vous laisser jouer avec le feu. Monsieur Ould Baya, il est de ton devoir de prendre votre général dans un coin discret et lui chuchoter doucement que le coup n’a pas marché il est de temps de plier bagage et rentrer chez soi et n’oubliez surtout pas de lui offrir une guedha de zrig sucré et bien glacé avant ce petit conseil de valeur et de fidélité. Sans rancune.
Citoyenne

Anonyme a dit…

Bravo citoyenne. Vous etes du bon cote. A-

Anonyme a dit…

Ya Ould Baya semi weçrtha, il n'y a pas d'argent et cette mascarade d'élection ne passera pas. Si vous n'avez pas compris le message fort qui vous a été adressé, ce week-end, par le FNDD à travers son grand meeting à Nouakchott et par la communauté internationale à travers son communiqué du 20/02/2009 à Paris, vous avez, malheureusement, un problème sérieux d'intelligence et c'est une raison de plus pour vous empêcher de vous laisser jouer avec le feu. Monsieur Ould Baya, il est de ton devoir de prendre votre général dans un coin discret et lui chuchoter doucement que le coup n’a pas marché il est de temps de plier bagage et rentrer chez soi et n’oubliez surtout pas de lui offrir une guedha de zrig sucré et bien glacé avant ce petit conseil de valeur et de fidélité. Sans rancune.
Citoyenne

MUET a dit…

MUET A DIT:

La délégation libyenne est arrivée à Nouakchott aujourd’hui, wait and see

Anonyme a dit…

Beba Ba chinhou "ce sera Mohcen qui assurerait l'intèrim" I can not imagine that(Mo7cen prezi) wellahi hazoulet (X enta vem?). yaaaa Maatala galak A- tjib un McDo chaud we tjib ekhwatek layewghdou.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Il faut prendre tres au serieux ce que dit Bebe Ba. Si M'Bare part a la retraite fin avril, la junte le remplacera certainement par Mohsen. A-

Anonyme a dit…

Yalatif. Le Muet a dit:

La délégation libyenne est arrivée à Nouakchott aujourd’hui, wait and see.

Yalatif encore. a-

Anonyme a dit…

Comment les US debusquent les comptes cachés. Lu pour la junte et ses accolytes. A-

http://www.bakchich.info/Obama-perce-le-secret-bancaire.html

Anonyme a dit…

A-

بعد أن أصبحت نصا كلاسيكيا مهملا ها أنت تخرج نظرية صمويل هنتجتون عن صدام الحضارات من رف مجهول لتنفض عنها الغبار وتصفها بما يلي

il est inattaquable et c'est une reference pour des generations d'etudiants et de chercheurs en sciences po, sociologie, anthropologie.

هنا أريد أن أسألك عن الكلمة الفرنسية الدالة في معناها على فعل الايمان المطلق بفكرة أو نظرية معينة ، نحن في اللغة العربية نستخدم كلمة "دوغمائية" ونصف الشخص الذي يقول باستحالة نقد نظرية ما بأنه دوغمائي

تقول:ه
J'ai lu trois fois "le Choc des civilisations"

هنا نصل إلى بساطتك المحببة والمزعجة في نفس الوقت ، ذلك أنه لا وجود لشخص جامعي جاد لم يطلع على أطروحة صدام الحضارات والفرق الوحيد بينك وبينهم هو أنهم يعنون بالقراءة ما هو أبعد من حدود التهجي أي القراءة الناقدة وأنهم أيضا متواضعون إذ يستعينون في قراءتهم بقراءات الآخرين ولا يكتفون بالمتن أي النص المستهدف بل يطلعون على الهوامش التي كتبت حوله

أنتقل الآن إلى نقطة أخرى في غاية الأهمية تتعلق بفهمك المثالي للأمور السياسية حتى ليخيل إلي أنك لم تسمع بأن السياسة هي فن الممكن لذلك أراك كلما أثير موضوع الانتخابات الرئاسية في موريتانيا تقوم بسحب سيرة ذاتية لإحدى الشخصيات النموذجية دون أن تخبرنا بمشروعه السياسي الهادف إلى خلاص الوطن ذلك أن ما يهمك حقا هو كومة الأوراق المسماة شهادات ثم إنك كثيرا ما تتجاهل الواقع واكراهاته فلا تتساءل مثلا عن حظوظ مرشحك ومدى قبوله من طرف المواطنين وكأن تزكيتك له تكفي بحد ذاتها
أعرف أن أبحاثك الغير ممنهجة لم تقدك إلى دروس الثلاثة آلاف سنة الماضية فلم تسمع مثلا عن فشل تطبيق نظرية أفلاطون حول الفيلسوف الحاكم ومن المؤكد أنك لو ركبت آلة الزمن ورجعت إلى القرن الرابع قبل الميلاد لحاولت أن تقنع المقدونيين بتنصيب أرسطو ملكا عليهم بدل الاسكندر العظيم بحجة أن الأول هو أستاذ الثاني ويعرف شؤون الحياة أكثر منه ذلك أنك لا تؤمن بأن فن قيادة العنصر البشري هو موهبة مستقلة عن موهبة التفوق العلمي

يبدو أني أطلت وأريد أن أختم حديثي بنصيحة مخلصة :ه

ابحث عن جذورك واعلم أنك لن تتمكن من تطوير ذاتك ما لم تهتد إلى الجذور التي تمدك بالنسغ والغذاء ، قـم بطرح سؤال بسيط من قبيل :ه

من أنا؟ (والمقصود هنا هو الأنا الحضارية)ثم لا تستعجل الاجابة ،أنصت فقط إلى الصدى القادم من أعماقك يقول أنا عربي ...أنا مسلم..أنا إنسان

بعد أن تتعرف على ذاتك و تطلع على تراثك ستكتشف لا محالة أكاذيب المستشرق برنارد لويس المتحاملة على الحضارة العربية وستدرك يمينية وتطرف صامويل هنتجتون وتتجاوزهما إلى الانسانيين العظام من أمثال نعوم تشومسكي وأدوارد سعيد

Anonyme a dit…

Conclusion :pour sûr que les charters Kingston-Tripoli ne désempliraient pas de toute l’année 2009 pour charrier les pèlerins Rasta aux interminables dreadlocks vers la Terre Sainte de Jah Rastafari Kadhafi-Roi-des-rois-Négus-panafricain .Seul problème et de taille mais pas du tout insurmontable :comment faire entrer la « ganja liturgique » dans le pays de Jah Rastafari ?Pas de problème là aussi, avec le cool Négus Kadhafi on finit toujours par trouver une solution, tout arranger.Et c’est tant mieux pour sa présidence actuelle qui nous l’espérons vivement nous aidera à trouver une solution lucide à la crise politique en Mauritanie, loin des grisantes, troublantes et à donner le tournis volutes de fumée de ganja des pèlerins Rastas!

Bebe BA a dit…

Ould Abdel Aziz peut-il encore rebondir ?

Au lendemain du 6 aout 2008, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, enregistre une popularité sans précédent dans tout le pays. L’enthousiasme de foules en liesse, les premiers jours, résulte plus du rejet total des populations du président renversé que de leur attachement à son tombeur.

Discret, très avare en sorties publiques, Ould Abdel Aziz, même s’il a tiré les ficelles du jeu politique depuis le 3 aout 2005 jusqu’à ce jour, est resté un personnage assez introverti et très méfiant du personnel politique dont la fidélité politique est fonction du Maitre du moment.

Quand il arrive au pouvoir, Ould Abdel Aziz est très vite dopé par les énormes soutiens qu’il obtient sur le plan national. En effet, les premiers jours qui suivent le coup d’Etat, Sidi Ould Cheikh Abdellahi, déjà très isolé, ne trouve comme appui que quelques timides déclarations émanant de certains de ses proches ou de certains de ses ministres (les plus politiques, surtout) et qui s’apparentaient plus à des manœuvres pour approcher et négocier avec les nouvelles autorités du pays. Exercice auquel ils sont habitués depuis 1978.



Certes, l’Ufp et Tewassoul se sont rangés du côté du président déchu, d’abord par principe, ensuite par calcul politique : l’utilisation du ticket du « Président démocratiquement élu » constitue une carte précieuse pour les inévitables négociations lors d’éventuels arbitrages internationaux.

N’ayant aucune expérience partagée avec Ould Cheikh Abdellahi, leur passage éphémère au premier gouvernement d’Ould Ahmed Waghf ne pouvait être considéré comme une union sacrée.

Quant à l’App, même si l’on considère sa position hostile au coup d’Etat, son influent et charismatique président est resté, jusqu’à une date récente, très en retrait par rapport à la duel entre les protagonistes, justifiant sa réserve par sa position de président de l’Assemblée Nationale.

C’est dire combien Ould Abdel Aziz obtenait, sans gros efforts et sur un plateau d’argent, un chèque en blanc de tout un peuple dont la moitié était totalement désespérée par un président qu’elle a élu et qui ne lui offrait plus de perspectives ; et dont l’autre moitié n’a jamais cru en lui et qui a voté contre lui.

A ce stade, Ould Abdel Aziz n’avait qu’à travailler sur le front extérieur. Premier couac, la formation du gouvernement : un train avec des voyageurs sans expérience technique, ni administrative pour la plupart et dont la locomotive, le Premier ministre, est un personnage inconnu sur la scène nationale. En six mois d’exercice, son mandat est assez discutable et ses sorties publiques sont rares.

La politique étrangère est confiée à un jeune garçon sans expérience dans le domaine diplomatique et peu imprégné des réalités du pays pour avoir longuement séjourné à l’étranger, contrairement à son frère aîné.

Certes, il est formé à la bonne école et il a la confiance du Général, pour d’autres considérations pourrait-on dire, mais cela est insuffisant pour convaincre une communauté internationale qui exige (c’est la moindre des choses) un calendrier clair et consensuel.

Les résultats sont là : après six mois d’interminables pérégrinations, on scrute tous les jours l’horizon pour y dénicher une bribe de déclaration d’un obscur ministre du Swaziland ou d’un gouverneur patibulaire de Honolulu pour y interpréter la moindre chose favorable.

A la Présidence, véritable tour de contrôle du pays, les aiguilleurs sont puisés parmi de jeunes cadres fougueux, imprévisibles et ayant des comptes à régler avec beaucoup de monde et qui doivent leur nomination à leur compétence technique, leur probité et leur franc-parler (pour certains d’entre eux), mais qui n’ont aucune assise populaire, ni habileté politique : ensemble, ils ne peuvent mobiliser 400 personnes.

Ce qui fait sourire-le Général ne le sait peut-être pas, mais il le saura de toute façon-est que le nouveau ministre conseiller et le ministre-secrétaire général de la Présidence se détestent très réciproquement et que le clash entre eux est pratiquement inévitable.

Cette nouvelle cour du Palais est certes très fidèle au Président. Mais, c’est tout ce qu’elle peut lui apporter. On peut soupçonner le Général de n’en faire qu’à sa tête, mais le rôle d’un conseiller est justement de montrer la bonne voie, même si elle s’oppose aux désirs du chef, car à force de lui acquiescer toujours, il finira tout seul.

Quand le Secrétariat Général du HCE, interface naturelle des autorités, tente d’organiser les soutiens politiques du « Mouvement rectificatif » et il a bien commencé à le faire (campagnes de sensibilisation à l’intérieur, création d’un cadre politique etc.) il s’est vite heurté à des animosités au sein du cabinet présidentiel, appuyé par une vingtaine de députés frondeurs, pour faire resurgir les rivalités d’hier à Adil et auparavant entre les Indépendants de Sidi et les anciens soutiens de Zeine Ould Zeidane.

Ces derniers, ayant toujours prétendu être les porteurs du changement, ont pourtant constitué les premières lignes du « Mouvement Rectificatif ». Décidément, l’histoire semble se répéter pour eux encore une fois : hier, principal pivot de Sidi, c’est le cabinet de celui-ci qui les écarte ; aujourd’hui, c’est le cabinet actuel du Président qui leur barre la route.

Le travail des commissions du Secrétariat du HCE, où leur présence est jugée massive, est mis en veilleuse. Des députés, en étroite collaboration avec le cabinet, planchent pour former le parti politique, mais ils sont boycottés par les courants essentiels soutenant le régime qui expliquent qu’un parti politique ne peut être l’apanage d’une fonction.

Les premières fissures apparaissent. Elles cachent, en réalité d’énormes fractures au sein du front intérieur. On ne sait plus qui est qui et qui fait quoi. Une question revient sur toutes lèvres : « où va le pays ? ».

Mais, personne n’a la réponse. Le Général semble reproduire exactement les erreurs politiques de son prédécesseur. Ses appuis sentent presque qu’on leur tourne le dos.

Entretemps, les « dinosaures » du FNDD qui comptent des hommes ayant une grande expérience politique (plusieurs anciens ministres de l’intérieur et des Affaires Etrangères), ne voyant rien venir (au contraire, ils font l’objet de campagne de diabolisation), sortent de leur réserve et s’engagent dans le combat du FNDD. Ils n’auront pas à faire beaucoup d’effort puisqu’ils capitalisent les erreurs du nouveau régime.

Un jour, l’un d’eux fit cette subtile confidence à quelqu’un qui lui reprochait la contestation, vu son âge et son statut social : « Si les militaires se refusent à nous remorquer, on ne va pas tout de même refuser les principes et le combat politique offert à nous gratuitement ».

Au Palais, forteresse bien gardée et où les entrées sont filtrées, on répète à tout visiteur, souvent intéressé, qu’il n’y a pas de crise et que tout va pour le meilleur des mondes ; chose sur laquelle il est bien d’accord, évidemment.

Plus grave, les rivalités au sein du personnel politique est transformée, par des rumeurs, à des dualités entre les principaux dirigeants du HCE. Aucun travail de communication n’est entrepris pour y faire face. L’opinion ne peut donc que se faire sa propre idée. Une idée pas forcément à l’avantage du régime.

L’arrestation des anciens responsables d’Air Mauritanie et de la Procapec, officiellement pour détournement de biens publics, prennent l’allure d’une chasse aux sorcières contre une tribu ou une communauté. Personne n’aide le Président à éviter l’amalgame. Au contraire, on l’enfonce dans le bourbier.

Aujourd’hui, qu’il se trouve pratiquement très isolé sur le plan extérieur avec le vote très probable et très proche des sanctions par le Conseil de Sécurité, si d’ici fin mars une sortie de crise n’est pas trouvée, Ould Abdel Aziz peut-il redresser la situation inextricable qu’il a héritée et qu’en six mois son équipe actuelle n’a fait qu’empirer ? Dans tous les cas, en continuant sur la même voie et avec la même équipe, il pourrait ne pas se faire rembourser la caution des cinq millions d’UM.

D’habitude, quand perdure la marche dans la mauvaise direction, le chef demande à la colonne de s’arrêter au prétexte d’une petite halte de repos. Il passe en revue les troupes, constate s’il y a des abandons, change les guides et repart de nouveau. Pourvu que les tactiques politiques n’éloignent pas le Général de celles militaires, au moins. Sinon, de celles de l’homme du désert, tout court.

Hamdi C.

---------------------------------------------------------

"L’enthousiasme de foules en liesse, les premiers jours, résulte plus du rejet total des populations du président renversé que de leur attachement à son tombeur."
Voila une phrase qui résume mon état dépuis coup d'état.
sauf que moi, j'étais pas enthousiasme.
Loin de là

Bebe BA a dit…

Rencontre Kadhafi-Aziz sur la Mauritanie peut-être à Dakar

Nouakchott (PANA ) - Le Guide libyen, président en exercice de l’Union africaine (UA), le colonel Mouammar El Kadhafi, désigné médiateur dans la crise politique et institutionnelle mauritanienne, devrait rencontrer prochainement le chef de la junte au pouvoir à Nouakchott, selon la presse locale du lundi.

Se référant au site d’information en ligne "Sahara Médias" le quotidien "Biladi" du lundi, annonce que le guide libyen et président en exercice de l’Union africaine "doit se rendre prochainement à Dakar (Sénégal) pour y célébrer la fête musulmane du Maouloud (naissance du prophète de l’Islam).

Au cours de ce séjour, il aurait inscrit sur son agenda une rencontre avec le général Mohamed Ould Abdel Aziz, qui ferait le voyage vers la capitale sénégalaise.

Les discutions devraient porter essentiellement sur la crise politique en Mauritanie.

Cette rencontre, au cas ou elle se confirmerait "offrirait pour la première fois au général Aziz, l’occasion de discuter directement avec un chef d’Etat étranger de la situation politique en Mauritanie", remarque le quotidien.

Une réunion du Groupe de contact international (GCI) sur la Mauritanie tenue vendredi dernier à Paris, a désigné le Guide libyen, président en exercice de l’Union africaine (UA), médiateur, pour trouver une solution à la crise politique qui prévaut dans ce pays depuis plusieurs mois.

La réunion a recommandé l’ouverture d’un dialogue national entre tous les protagonistes.

Une mission libyenne a séjourné en Mauritanie il y a une quinzaine de jours. Elle a rencontré et écouté toutes les parties.

En Mauritanie, rappelle-t-on, une junte sous la conduite du général Mohamed Ould Abdel Aziz, a renversé le président élu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, le 6août 2008.

PANA
-----------------------------------------------------

Au secours A-, Aziz et Wade vont encore prier derrière Khaddafi!

Anonyme a dit…

Visite surprise du chef de la junte mauritanienne à Atar
Date : 23/02/2009 à 17:34:02

Le chef de la junte, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, est arrivé cet après midi à Atar, ville principale de la région de l’Adrar à 500km au nord de la capitale Nouakchott, dans le cadre d’une visite surprise aux forces de l’armée de plus en plus confrontés au harcèlement des combattants d’AL-QAIDA.

Depuis son arrivé au pouvoir par un coup d’état militaire le six août dernier, le chef de la junte n’a effectué aucune visite à l’extérieur du pays et toutes ses sorties à l’intérieur sont entourées d’une discrétion totale.
mauritanie-web.com

copiarpegar

Anonyme a dit…

Estaghvirou Allah gass Qatar une fois.

Anonyme a dit…

Extraction minière. Mauritanie MCM : encore une convention douteuse

Encore une fois, le ministère en charge des mines vient de signer des avenants à la convention minière qui lie la Mauritanie à MCM (Mines de Cuivre de Mauritanie), et encore une fois cette signature s’est faite sous l’urgence alors que le dernier conseil des ministre avait adopté des amendements au code minier.

Pourquoi cet empressement ? Pourquoi aucune publicité n’est faite autour de cette nouvelle convention ? La Mauritanie brade-t-elle une fois encore ses ressources naturelles ?

Et enfin quel est l’enjeu de ces conventions minières, autant de question auxquelles répond le Quotidien de Nouakchott dans son édition du Mardi 22 Février 2009.
cridem.org

copiarpegar

Khalil Balla Gaye a dit…

Bon prince, j'ai décidé d'observer un MORATOIRE sur l'exécution de la PEINE CAPITALE en ce qui concernerait certains "hôtes nazillons" languissant encore dans mes "DEATH ROW" ou "COULOIRS DE LA MORT"!

Saint-Just-KBG-Fouquiet-Tinville

Khalil Balla Gaye a dit…

Je n'arrive tout simplement pas à m'y faire:je n'aime pas TOUTES les FAUTES fussent-elles d'orthographe et de noms propres de surcroît!!

Saint-Just-KBG-Fouquiet-Tinville

soit donc

Saint-Just-KBG-Fouquier-Tinville

en revanche il n'y a pas de "e" à just!

Anonyme a dit…

Merci KBG,

Thak c' est grand. A-

Abdoulaye DIAGANA a dit…

Kimporte,
Vous m'aurez touché deux fois donc bravo: j'ai touché eu peur de la plume d'un artiste (j'attends toujours cet article sur la mort de la chienne de la maison des artistes ainsi que des nouvelles du masque dogon).
Sidi a déjà accepté de ne revenir au pouvoir que pour acter la mise en echec du coup d'Etat. Il a ensuite accepté que des élections soient organisées sous le contrôle d'un gouvernement composé de et par l'ensemble de la classe politique: cela signifie que seul ce gouvernement aura le contrôle de l'organisation desdites elections, que demande le peuple. Reconnaissez que c'est une concession de taille, que dis-je? Fondamentale. C'est dans ce sens qu'il faut comprendre l'intransigeance du front au sujet du retour de Sidi au pouvoir; autrement ce serait entériner le renversement du président élu et le succès du coup d'État: c'est inacceptable pour tout démocrate sincère et j'ai la faiblesse de penser que vous l'êtes (vous, bilgiss, bebe ba, maata et son fou...). Tout le monde reste suspendu à la décision de la Communauté Internationale et c'est un drame que cinquante ans après l'indépendance le pays doive attendre la solutions à ses problèmes du seul bon vouloir de l'étranger (la faute à qui?).

**
Mr Couli,
un soninké né à Aïoun et ayant reçu le sein d'une bidhaniya peut difficilement occulter son métissage. Je bois mon thé sous cette khaïma qui est sédentaire.
Si votre maman est Soumaré vous devez connaître Magou (Maguette) mariée à Bamako depuis le début des années 1970 (bilgiss n'était pas née, je devais être en langes). Je l'ai vue lors d'un séjour en début d'année.
**
A-, je tremble à chaque fois que je lis un des articles que vous postez ici tant je connais la fiabilité de ces sources. "Heureusement" que peu de gens réalisent la gravité de la situation; autrement ce serait l'exil pour chercher refuge sous des cieux plus cléments et il ne resterait plus personne en Mauritanie. Je vous assure que lors d'une mission dans notre pays sur la sécurité énergétique j'ai pu mesurer de très près à quel point nous étions vulnérables (pour des raisons évidentes je n'en dirai pas plus). Notre quiétude tient du miracle. Seul Allah nous protège et Puisse -t-Il continuer de le faire très longtemps encore.

bf a dit…

yebouya eski hata.yeker idor tihchime we tinsbil kbg

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Abdoul a dit…

L'artitste,

Triste pour pour les compagnons partis si cruellement.
**

Tes craintes sont légitimes au sujet du risque de vendetta mais il faut y intégrer que l'expérience ayant prouvé que la radicalisation et le jusquauboutisme ne sont pas panacées, surtout que la force n'est ni avec le droit ni avec la légitimité, tout le monde a compris qu'il ne servait à rien de se faire humilier au prétexte qu'on est dans son bon droit. Il est acquis aujourd'hui que seul le compromis est salutaire. La garantie que nous avons contre les dérives c'est la constitution de ce gouvernement d'union nationale qui est un gouvernement de mission avec pour seul objectif de s'assurer de la transparence et de la neutralité de l'élection à organiser. Il y a des expériences qui vont change radicalement un homme. Le président Sidi ne l'ignore pas je vous l'assure. Laurent Gbagbo avait plus de force que Sidi mais il a du se plier aux contraites de l'accord de paix de Ouagadougou (et même avant celui de Marcoussis a permis aux ministres rebelles de s'installer à Abidjan et de siéger au gouvernement alors que tout Abidjan voulait les lyncher). Il y des précédents en la matière et de toutes les façons je ne vois pas de quelle appareil Sidi va pouvoir disposer pour utiliser la force contre ses adversaires. S'il l'avait eu ça se serait su et les événements auraient connu une autre issue.

Quant au roitelet des roitelets d'Afrique je m'en remets à la sagesse citée par le très avisé A-
"ce que vous êtes parle si fort que je n'entend pas ce que vous dites".
Vous ne pouvez même pas imaginez la gêne et les rires moqueurs que suscitent l'évocation de cette médiation dans les rencontres (réunions) avec certains partenaires (merci de ne pas m'en demander plus).
Pour avoir écris ce que j'ai écris je signe juste Abd

Anonyme a dit…

23 février 2009 22:30

La garantie que nous avons contre les dérives c'est la constitution de ce gouvernement d'union nationale qui est un gouvernement de mission avec pour seul objectif de s'assurer de la transparence et de la neutralité de l'élection à organiser.

بدل أن يفكر في صيغة مبتكرة تضمن الحياد والشفافية قال بفكرة حكومة وحدة وطنية

حسنا ، بقي أن تبين وفق أي معيار وعلى أي قاعدة سيتم تشكيل حكومة الوحدة الوطنية ، هل سنأخذ مثلا بمعيار التمثيل البرلماني؟ وإذا أخذنا به فلمن ستسند حقيبة الداخلية الحساسة؟ وهل سيحافظ رئيس الوزراء على صلاحياته الدستورية أم أنه سيكون الأول بين متساوين؟ وإذا فرضنا جدلا أن الأطراف المختلفة اتفقت على تشكيل حكومة وحدة وطنية فهل تعتقد أن وزراء حزبيين سيحافظون على حيادهم؟ وهل تعتقد أن وزيرا حزبيا يدين بتعيينه لحزبه يمكن أن يحاسب على فساده دون أن يتدخل حزبه لنجدته زاعما أن الأمر مجرد مكيدة؟ هل يمكنك أن تتصور الفوضى العارمة و الاتهامات المتبادلة التي يمكن أن تسببها حكومة وحدة وطنية؟

لاحظ أن تقرير مجموعة باريس يقول حكومة محايدة وليس حكومة وحدة وطنية لسبب بسيط وهو أن حكومة حزبية لا يمكنها أن تكون محايدة وأفضل ما يمكن أن تقوم به هو أن تضمن تساوي الغش بين جميع الأطراف

لذلك أقترح ما يلي :ه

ـ أن يقوم الرئيس بالوكالة با امباري بالطلب من المجلس الدستوري اختيار أعضاء الحكومة من المحامين غير المنسبين إلى أحزاب سياسية

ـ أن يعطى للأطراف السياسية عند تشكيل الحكومة حق الاعتراض الفيتو على الأسماء التي يشكون في حيادها

وهكذا تتشكل لدينا حكومة "آفوكاتوار" على وزن "ديريكتوار"ه

Anonyme a dit…

copiarpegar: faut rester eveillé. Le guide va devoir faire un deal que la CI va rejeter et plomber sa presidence de l'UA et du C de S de l'ONU.Le guide ne priera pas a Dakar, mais a Chuinguitty parceque plus historique que Tombouctou. J' espere que tu as lu la declaration de Tombouctou. Si tu ne l' a pas lu, il faut imprimer et lire. Yanis et Abdoulaye Diagana doivent aussi lire. Personne ne sait ce que va faire Kadafi. C' est une erreur grossiere d' avoir accepte cette viste du guide. Fallait le rencontrer quelque part, mais pas chez nous. A-

Anonyme a dit…

J' aime bien Max de Vietri. C' est un bon boutiquier comme chez nous. Il decouvre et revend ses decouvertes car il est incapable de mobiliser des sous pour faire marcher Baraka. Il a tout vendu a ENI, SONATRACH et autres Tullow. Visitez le site de Baraka et il n ' ont plus que le taoudeni dans lequel ils n ' ont pas un sous et veulent pousser pour ce gazoduc vers l' atlantique qui va enerver les algeriens et les français et les allemands. Je ne sais pas ce qui se joue, mais je crois qu' il y a la main des US derriere Max. Une petite competition entre les french et les yankees, mais il feront la paix.

Cette idee grandiose ne tiendra pas la route, car elle est en competition avec le mega projet du gasoduc Nigeria-Niger-Algerie. Il a ete deja decide que le gaz africain sera vendu via ce gasoduc de 4.300 km et qui coute dans les 13 milliards de $. L' Europe attend la conclusion de ce projet pour se liberer des contraintes russes qui ne sont pas des partenaires fiables. Difficile de repeter la meme chose ici: je l' ai deja faite a plusieurs reprises ici.

J' en parlerai une autre fois quand j' aurai le temps vers le weekend.

A-
--------

Max de Vietri Répond au Quotidien de Nouakchott

Suite à notre article sur le méga projet de réseau de pipelines du Sahel proposé par Max de Vietri (le découvreur du pétrole mauritanien) aux autorités mauritaniennes, nous avons reçu de celui-ci un droit de réponse en anglais dont nous publions la traduction sans commentaires.

Cher Monsieur,

Il m’est agréable de savoir que votre journal a rendu compte de la présentation de ma proposition aux autorités mauritaniennes, de manière si précise. Je crois sincèrement que ce sera un projet bénéfique pour le peuple mauritanien même si le projet demande une vision non du présent mais de l’avenir.

Vous avez semble-t-il, encore certaines appréhensions sur ce projet mais je crois que les mauritaniens jugeront et comprendront l’urgence que j’éprouve à persévérer pour communiquer en direction des autorités.

Le début de l’exploitation de l’off shore profitera à la Mauritanie lorsque la production du projet Chinguitty se sera stabilisé et que d’autres découvertes seront mises en exploitation tout comme le bassin de Taoudenni participera lui aussi à l’accroissement du niveau de vie du peuple mauritanien. Mais plus encore ils bénéficieront demain, à vos enfants qui jouiront d’un meilleur niveau de vie pour lequel nous avons durement travaillé pour eux.

C’est mon désir le plus ardent d’apporter au pays- le pays qui m’a offert l’opportunité du plus grand succès dont puisse rêver un géologue (plus rare encore dans mon domaine), et le pays qui m’a honoré avec la plus haute distinction destinée aux étrangers. Un honneur que j’ai partagé avec un petit groupe de personnes triées sur le volet, personnes qui ont toujours servi avec intégrité la nation mauritanienne et son peuple, une équipe que j’ai eu à côtoyer depuis que j’ai foulé pour la première fois le sol de votre pays en 1994.

Pour l’occasion, Oui, Baraka a mené un combat très dur pour sa survie, mais c’est le cas de la plupart des plus grandes compagnies à travers le monde. Nous devons nous tenir la main et nous entraider pour traverser cette période économique chaotique, ainsi nous pourrons prospérer à travers l’amitié et le travail.

Avec mon plus grand respect,

Perth, Samedi 21 Février 2009

Max de Vietri
Chairman
Baraka Petroleum Limited

Anonyme a dit…

Merci et bravo Abdoulayr Diagana. Tu nous fais honneur et dans une modestie mesurée. Je viend d'ecouter ton intervention sur RFI. C'est limpide comme l'eau de source. Rien a ajouter. Merci au nom de nos concitoyens, ceux qui se revoltent tout haut et ceux qui le font tout bas, mais en applaudissant pour la junte. Je suis etonné par le camp pro. El Haj Oumar (de Dakar?) et Moctar Ould Cheine (de Denver) m'ont fait honte. Bravo aussi Sidi du sud de la France.

A-

============

RFI - Vos questions d'actualité : Mauritanie : quelle attitude face à la junte ?

Après le coup d’état du 6 août dernier, comment rétablir l’ordre constitutionnel en Mauritanie ? Quelle attitude la communauté internationale doit-elle adopter face à la junte mauritanienne ?




Faut-il privilégier l’approche de l’Union Africaine et adopter des sanctions ciblées ? Nous lancerons le débat et nous dresserons un bilan des 6 premiers mois de la junte au pouvoir.




Cliquez ici pour pour écouter les questions des auditeurs...






"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Radio France Internationale

Anonyme a dit…

Lu pour bl. A-
===========

Miracle scientifique dans le Coran

Rencontre internationale pour une médecine traditionnelle

Ouverts dans l’après-midi de dimanche, les travaux de la conférence internationale sur le « miracle de la médecine et de la biologie dans le Coran et la sunna » ont débuté hier, lundi, à la salle de cinéma El Djamel, au centre de Chlef.

La séance de la matinée d’hier a été consacrée au thème dominant « l’approche islamique de la médecine, spécifités et applications ». Le sujet a été développé par les professeurs Mohamed Bensalah, Salah Eddine Ahmed Ali Badr (Egypte) et Abdelhamid El Kothat (enseignant en Grande-Bretagne). Ces derniers ont présenté les résultats de leurs recherches puisées des versets coraniques et de hadiths. Il a surtout été question des effets bénéfiques du Coran sur l’état psychologique des personnes, le traitement d’affections multiples et le fonctionnement des organes vitaux, tels que le cœur. Le Pr El Kothat a, dans ce sens, loué les effets thérapeutiques de certaines plantes dans le traitement de maladies microbiennes. Les recherches scientifiques ont, dit-il, prouvé leur efficacité comme remède efficace contre certaines bactéries. Elles peuvent même être associées aux antibiotiques pour une guérison totale, a-t-il encore souligné. Les travaux devaient se poursuivre dans l’après-midi par des exposés d’autres invités étrangers sur « la science et la fonction des organes dans le Coran ».

La conférence a drainé de nombreux participants, parmi lesquels des chercheurs et des professeurs d’Algérie, d’Egypte, d’Arabie Saoudite, de Syrie, du Maroc et de Jordanie. Le coup d’envoi des travaux a été donné par le wali de Chlef en présence des autorités locales, de praticiens, d’enseignants et d’étudiants de différentes universités du pays. La cérémonie a été marquée par des interventions des professeurs égyptiens Hassan Redouane Lobeidi et Karim Ghonaim. Tous deux ont évoqué les bienfaits du Coran pour l’humanité entière et le monde musulman en particulier, notamment sur les plans spirituel, médical, économique, etc. Pendant trois jours, des chercheurs vont se succéder à la tribune pour aborder les recherches scientifiques inspirées des versets du Coran et de la Sunna et se rapportant, entre autres, à la médecine et d’autres sujets importants de la vie. Signalons que cette rencontre, qui se poursuivra jusqu’à mercredi prochain, est organisée par l’association du corps médical privé de la wilaya de Chlef en collaboration avec l’université Hassiba Ben bouali et avec le concours de la wilaya, de l’APC de Chlef et de certains opérateurs économiques locaux.

Par A. Yechkour

Anonyme a dit…

Lu pour vous dans Tahali. Chasse aux barbus mauritaniens au Mali. Quand Tahalil donne une info c'est bon, c'est bon. Quand ils commentent, c'est la catastrophe.

Ce Ould Salah doit certainement etre innocent, mais il faut retourner toutes les pierres. On ne sait jamais.

A-
============

23/02/2009 Le Mali arrête «Abdalah Ould Salah», suspecté dans l’enlèvement des touristes européens

Les forces de sécurité maliennes détiennent un prédicateur islamiste soupçonné de complicité dans l’enlèvement de quatre otages européens, a annoncé un responsable malien. Dans un enregistrement audio diffusé la semaine dernière, Al-Qaïda au Magreb Islamique a indiqué détenir quatre Européens (deux Suisses, un Allemand et un Britannique) capturés fin janvier dans le sud-est du Mali, près de la frontière avec le Niger.




Le groupe retient également deux diplomates canadiens, dont l’émissaire de l’Onu au Mali, enlevés en décembre. Le prédicateur islamiste a été arrêté jeudi dernier dans la localité frontalière d’Anderamboucane. Les autorités le soupçonnent d’être impliqué dans l’enlèvement des quatre touristes, a indiqué à Reuters un responsable des services de sécurité. L’homme a été emmené à la gendarmerie de Gao, a-t-on appris de même source. Ses papiers indiquent le nom d’Abdalah Ould Salah, mais les enquêteurs les pensent falsifiés.

Anonyme a dit…

Ya hafith. Ya bouhoubeini .... (lol).

A-
=========

23/02/2009 Mouammar Kadhafi veut célébrer le Fête du Moloud à Chinguitti


Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi veut célébrer début mars dans la cité mauritanienne de Chinguetti la fête du Moloud, la naissance de Mohamed (PSL), et a dépêché lundi 23 fevrier une délégation en Mauritanie pour préparer ce séjour.

Cette délégation est allée dans la mi-journée du 23 février à Chinguetti (600 km de la capitale) où elle examinera les conditions matérielles de l’événement. M. Kadhafi mettra à profit son séjour en Mauritanie pour des contacts, au nom de l’Union Africaine (UA) avec les différentes parties de la crise mauritanienne. Le Groupe de contact International sur la crise en Mauritanie avait invité les protagonistes à un "dialogue politique" sous les auspices de M. Kadhafi, président en exercice de l’UA.

Anonyme a dit…

Je vous ai averti. Les problemes vont commencer. Ag Bahanga est refugie humanitaire chez Kadafi. Vous vous imaginez les implications securitaires sur nous. Les maliens faches, les algeriens embarrasses par leur voisin bedouin, les americains pissed off.

Aziz: n'accepte pas le type prier a Chinguitti. Il fera une declaration comme a Tombouctou et l'histoire retiendra que c'est toi qui nous amene le terrorisme, avec ta prise de pouvoir. Ta prise de pouvoir est un moindre mal compare aux histoires kadafiennes avec comme fond les touaregs, les arabes du Sahara et tutti quanti.Ne te laisse pas avoir par tes conseillers.
copiarpegar: you missed this one too again.

A-

----
AFP - 23/02/09 Mali rebel leader takes refuge in Libya

mardi 24 février 2009

Hardline Tuareg rebel leader Ibrahim Ag Bahanga has taken refuge in Libya after coming under attack by Malian security forces in the north of the country, a Libyan diplomat told AFP on Monday. "We are hosting Ibrahim Ag Bahanga for humanitarian reasons, in the context of the peace process," said the diplomat, who spoke on condition of anonymity. "He has agreed in writing not to conduct politics or anything else. We have informed our Malian brothers," the diplomat said, referring to the authorities. Asked whether Mali could send an official delegation to Libya to negotiate with Ag Bahanga, the diplomat said : "He has not come here to negotiate." The rebel leader has so far rejected a peace accord brokered by Algeria aimed at bringing to an end a Tuareg uprising in Mali — a large, landlocked and mainly arid nation south of the Sahara. The Tuaregs are a nomadic desert people who have roamed the southern Sahara for centuries. In recent years they have staged uprisings in both Mali and Niger, claiming autonomy for their traditional homeland. Mali’s army last month launched an offensive against the rebels and said it had routed all of them. Last week, hundreds of former rebels formally joined the peace process at a disarmament ceremony in the northern town of Kidal.

Anonyme a dit…

La langue de bois diplomatique dans les relations entre etats (Abdoulayr Coulibaly enta vem?). Il y a 3 jours ATT remerciait l'Algerie et la Libye pour avoir aidé à resoudre ses problemes à travers l'Accord d'Alger. Ag Bahanga fuit via l'Algerie et se retrouve aujourd'hui en Libye. Il y a eu un deal entre eux. Kadafi a maintenant une carte dans la main et il pourra toujours lacher Ag Bahanga si ATT l'ennuie. C'est la vie dans cette zone saharo-saharienne. Les choses qui sautent aux yeux ne sont pas les vrais. Donc compatriotes, soyez vigilants. Gardez toujours un oeuil ouvert sur ce qui se passe au Nord, car il a des implications sur notre securité et l'excercice du pouvoir par les militaire ou les civils. La politique est toutte pourrie chez nous.

A-



========
Afrique en ligne - 20/02/09

ATT remercie le président algérien et le guide libyen
samedi 21 février 2009, par temoust

Le Président malien Amadou Toumani Touré a salué vendredi les efforts des acteurs engagés dans le règlement de la crise au Nord du Mali, notamment le président algérien Abdelaziz pour son implication personnelle et le soutien constant de l’Algérie et le guide de la Grande jamahiriya arabe libyenne, Mouammar Kadhafi pour son précieux appui au processus de paix et à la mise en œuvre de l’Accord d’Alger.

Dans une déclaration officielle parvenue à la PANA, le chef de l’Etat malien remercie également les communautés Ianane, Fagat-Mallet, Ifoghas et alliés et les chefs de fractions du Nord du Mali ainsi que les cadres et les élus de la région de Kidal, les notables et les personnes-ressources pour leur rôle déterminant en faveur de la paix.

Il a par ailleurs félicité les Forces armées et de sécurité maliennes pour leur engagement patriotique dans la défense de l’intégrité du territoire national, mais aussi pour le discernement dont elles ont fait montre dans l’accomplissement de leur mission.

Cette déclaration a été publiée quelques jours après la cérémonie de retour de 78 militaires en désertion et de 500 jeunes ex-combattants de l’Alliance du 23 mai pour le changement et la restitution d’un important lot d’armes, de munitions, de véhicules et de matériels de transmission.

Répondre à cet article

Anonyme a dit…

L'article sur le refuge d'Ag Bahanga en français le 24 fevrier et plus basl'interview de l'Ambassadeur d'Algerie a Bamako le 19 fevrier. Ça ne va pas. C'est la période de la langue de bois.
A-
=========
Mali: Ag Bahanga en Libye pour "raisons humanitaires"
24/02/2009

BAMAKO - Le chef rebelle touareg malien Ibrahim Ag Bahanga, qui a récemment abandonné ses positions dans le nord du Mali face aux forces armées maliennes, a été accueilli en Libye "pour raisons humanitaires", a fait valoir lundi un diplomate libyen interrogé par l'AFP.

"Ibrahim Ag Bahanga a été accueilli chez nous pour des raisons humanitaires, dans le cadre de la paix", a déclaré ce diplomate, s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

"Il a pris par écrit l'engagment de ne pas faire de politique ni autre chose. Nous avons informé nos frères du Mali" (les autorités), a-t-on ajouté de même source.

A la question "est-ce que le gouvernement malien pourrait éventuellement envoyer à Tripoli une délégation pour rencontrer le chef rebelle" afin de discuter de la "consolidation de la paix", le diplomate libyen a répondu: "Non, il n'y a pas de négociation prévue".

"Il (Ibrahim Ag Bahanga) n'est pas venu ici pour négocier. Lui, il reste ici (en Libye), et là-bas on applique l'accord (de paix) d'Alger (signé en 2006). Nous, nous aidons seulement pour que la paix revienne", a-t-on fait également valoir.

L'armée malienne avait déclenché début janvier "une opération de sécurisation" dans le nord-est du pays destinée "à anéantir" le groupe d'Ag Bahanga. Le 10 février, le ministère de la Défense avait annoncé que toutes ses bases avaient été prises et qu'il était "en fuite".

"Nous allons aussi aider avec modestie le nord du Mali pour son développement", a aussi annoncé ce diplomate libyen.

Le 17 février, plusieurs centaines de rebelles touareg, dont d'anciens éléments du groupe d'Ag Bahanga, ont déposé les armes et réintégré le processus de paix au Mali, lors d'une cérémonie publique à Kidal (nord-est).

Selon les observateurs, le gouvernement malien devrait rapidement profiter de l'accalmie pour accélérer le retour définitif à la paix, en pensant notamment à la réinsertion -dans l'armée ou la vie économique- des ex-rebelles touareg.

(©AFP / 23 février 2009 22h03)

================

Entretien avec l'Ambassadeur de l'Algérie au Mali : "Même si Bahanga est en Algérie, je ne vous le dirais pas"


L'Indépendant, 19/02/2009

L'ambassadeur de l'Algérie au Mali, son excellence, Abdelkrim Ghraeb, le facilitateur entre le gouvernement et l'Alliance, évoque dans l'entretien qu'il a bien voulu nous accorder, le rôle important joué par son pays auprès des deux parties pour parvenir au désarmement. Il y insiste beaucoup sur l'application correcte de l'Accord d'Alger et relève que son pays ne soutient pas Bahanga. Cependant, il a laissé entendre que même si ce dernier se trouve présentement en Algérie, il ne nous le dira pas.

L'Indépendant : Excellence, pouvez - vous nous parler du rôle joué par votre pays, l'Algérie, dans le processus de paix qui a abouti à la cérémonie de remise des armes par les membres de «l'Alliance du 23 mai pour le changement»?

Abdelkrim Ghraeb : Le rôle de l'Algérie dans la question du Nord - Mali est consigné dans l'Accord d'Alger. Nous sommes des facilitateurs pour aider les deux parties (l'Alliance du 23 mai pour le changement et le gouvernement) à s'entendre et à appliquer toutes les dispositions de cet document tant sur le plan sécuritaire que sur le plan du développement. Et nous avons déjà commencé à être aux côtés de nos partenaires afin de les aider à concrétiser tout ce qui est convenu dans l'Accord d'Alger. Vous avez suivi mon allocution au cours de la cérémonie et j'ai beaucoup insisté sur le respect et l'application stricte de l'Accord d'Alger.

C'est parce qu'il y a eu des divagations et interprétations qui ont fait que certains se sont adonnés à des actes peu recommandables.
Vous comprenez alors que notre rôle consiste à veiller encore une fois à l'application stricte de l'Accord d'Alger. C'est pourquoi, nous avons œuvré pour la mise en route du processus notamment à travers le retour de 3000 personnes. Nous avons aidé les uns pour la réinsertion socio-économique et les autres à être recrutés au sein de l'armée notamment dans les unités spéciales (2007 et 2008) et pris en charge par l'Algérie.

Je pense que nous avons fait beaucoup de choses dans le cadre de l'application de l'Accord d'Alger jusqu'à la suspension des activités, consécutives aux évènements de mai dernier. Lesquels ont été suivis par le départ des éléments de l'Alliance qui estimaient qu'ils n'étaient pas en sécurité. Mais tout en étant dehors, ils sont restés dans le cadre du respect de l'Accord d'Alger.

L'Indép : Qu'est-ce que vous avez fait pour que les éléments de l'Alliance du 23 mai reviennent ?
A.G : Nous n'avons pas fait de gros efforts pour qu'ils reviennent parce qu'ils ont toujours proclamé leur attachement à l'Alliance du 23 mai et à l'Accord d'Alger. Donc, il fallait lever les obstacles de sécurité et recréer une confiance entre les deux parties. C'est ce qui a été fait et le résultat est là.

L'Indép : Vous insistez beaucoup sur l'application de l'Accord d'Alger. Dans ce document, il est prévu l'allègement du dispositif militaire. Est - ce qu'avec la situation actuelle, il est possible d'aller dans cette direction ?

A.G : Qu'on allège dans la paix. Mais en tant de conflit ou de guerre, on renforce le dispositif militaire. C'est ça notre position. Maintenant que toutes les fractions sont là, les uns et les autres sont dans de bonnes dispositions à accompagner la paix, j'espère que la situation va nettement s'améliorer et qu'il n'y aura aucun handicap à mettre les dispositions de l'Accord d'Alger en œuvre.

L'Indép : Ibrahim Ag Bahanga est le grand absent. Il est toujours dans le maquis. Ne représente t-il pas un danger pour la construction de la paix ?

A.G : Il ne peut pas menacer la paix parce que les principaux acteurs sont là. Bahanga est aujourd'hui esseulé. Il n'est soutenu par aucune partie. Ni l'Alliance ni le gouvernement ni les pays limitrophes ne le soutiennent.

L'Indép : L'Algérie ne le soutient pas ?

A.G : Non ! Nous, nous soutenons tous ceux qui sont dans l'Accord d'Alger et qui sont acceptés par le gouvernement et par l'Alliance du 23 mai.

L'Indép : Cela veut dire que Bahanga n'est pas en Algérie, contrairement à ce que certains soutiennent ?

A.G : Vous avez toujours fait des bonne investigations dans votre journal, continuez à le faire. Et, comme à chaque fois vous revenez à la raison, donc dans peu de temps, vous allez revenir à la raison.

L'Indép : Dites - nous si oui ou non Bahanga réside actuellement en Algérie ?

A.G : Même s'il est en Algérie, je ne vous le dirais pas. Pour moi, il est en dehors du cadre des négociations. Je sais ce que vous êtes en train de faire, ce que vous cherchez, parce que vous oubliez l'essentiel qui est la paix, vous êtes à la recherche d'anecdote pour en faire des manchettes pour vendre quelques papiers. Je vous le dis, je suis sévère avec vous. Vous êtes à côté de la plaque.

Donc, vraiment travaillez pour l'essentiel et aidez - nous à préserver l'unité de votre pays et à combattre ceux qui sortent du cadre de la République.

Anonyme a dit…

Mme Marie-Anne Isler-Beguin, exclue des positions éligibles, ne sera pas au prochain parlement européen : chronique d’un naufrage politique annoncé

copiarpegar

Anonyme a dit…

ya latifou ya hafidh we ya cheikh lekbir Kadhafi veut célébrer la fête el Moloud chez nous...

copiarpegar

Anonyme a dit…

Je suis tres content de ce qui s'est passe pour Beguin. Elle merite bien ce traitement.

Je l'ai rencontre durant la transition CMJDienne, quelle arrogance? C'est le type d'europeens donneurs de lecons, qui n'ont pas grand chose en tete.

Ma rencontre avec elle etait a l'occasion de la visite du ministre allemand des affaires etrangeres Steinmayer, et ne notre discussion se termina en queue de poisson lorsque j'ai constate son arrogance.

Nefsoun Tastahighou El Halak.

Sanhaji

Anonyme a dit…

emsykina Beguin mahna 3anha Ould Dadde enein jat tezeg'nen.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Mon Dieu, cette histoire de Beghin. Je viends de lire et je n'en reviens pas. Il y avait trop de complicités autour de ces elections. Et cette CENI ....

A-

Ɔopiarpegar a dit…

Washington loue l'initiative du Président de la République et appel à mettre fin au blocage


Les Etats Unis appellent la Junte militaire à saisir l'occasion offerte par l'Initiative du Président de la République, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, pour débloquer la situation politique et revenir à l'ordre constitutionnel. Le département d'Etat loue les propositions de sortie de crise développées par le Président et considère qu'elles constituent une réponse complète et cohérente aux défis du moment.

C'est ce que rapporte l'Agence d'Information Espagnole aujourd'hui, relayée par le site électronique d'information Elakhbar.

Le Département d'Etat rappelle que le Président de la République a proposé d'ouvrir un dialogue pour "aboutir à une solution globale, pérenne, consensuelle et qui garantisse à la Junte une sortie honorable tout en permettant au Président de recouvrer ses prérogatives constitutionnelles" en plus de l'annonce de la possibilité d'organiser des élections présidentielles et législatives anticipées et transparentes.

Dans son communiqué, le Département d'Etat "insiste auprès des acteurs en Mauritanie et auprès de leurs partenaires internationaux pour que cette occasion soit saisie en vue de restaurer l'ordre constitutionnel et mettre un terme au blocage politique et à l'isolement diplomatique".

Il est à rappeler que le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD) s'était félicité des résultats de la réunion du Groupe de International de Contact sur la crise en Mauritanie et exprimé sa disponibilité à entamer le dialogue entre les parties prenantes en vue de mettre le Coup d'Etat en échec et restaurer l'ordre constitutionnel.

Le FNDD a aussi alerté les partenaires sur la tentative de la Junte de mettre à profit le délai de négociation entre parties prenantes pour continuer à consolider son fait accompli. Il a, notamment, demandé à ce que les prisonniers politiques soient élargis en guise de mesure de décrispation.
for-mauritania.org

Anonyme a dit…

amigo shift era3ih le cheikh likbir qui vient à mon secours.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Procès Khattou-Tandian/ Interview de Baba Tandian : «Je ferai appel et je n’enlèverai pas une virgule de ce que j’ai dit !»

NOUAKCHOTT-INFO

Dans un souci de professionnalisme et de crédibilité, Nouakchott Info avait, dans sa dernière livraison du jeudi dernier, donné la parole à Me Lô Gourmo Abdoul, avocat de l’ex-Première Dame Khattou Mint El Boukhary. Aujourd’hui, nous renvoyons le micro devant l’accusé M. Baba Tandian.
L’on se souvient que lors de la plaidoirie du 15 janvier dernier, devant le tribunal hors classe de Dakar, le pool d’avocats de l’ex-Première dame, Madame Khattou Mint El Boukhary, avait réclamé à l’imprimeur Baba Tandian la somme de 200 millions F.CFA comme dommages et intérêts. Finalement, le juge sénégalais a condamné, jeudi 19 février courant, l’accusé Tandian à 3 mois avec sursis et une amende de 15 millions F.CFA.
Me Lô Gourmo, Me Aissata Tall Sall et Me Moulaye Ghali Ould Moulaye Ely, les trois avocats de la mise en cause ont célébré leur victoire, vendredi 20, en tenant une conférence dans la capitale sénégalaise. Seulement, la bataille juridique ne semble pas connaître son épilogue, parce que le condamné veut faire appel.

Nouakchott Info : Quel est votre état d’esprit après votre condamnation à 3 mois avec sursis et 15 millions F.CFA d’amende ?
Baba Tandian : Ecoutez, nous sommes hyper sereins, parce que nous croyons à la vérité. Nous croyons ce que nous avons dit, c’est la stricte vérité. C’est une vérité connue par toute la Mauritanie, pratiquement par tous les nouakchottois. Donc comme j’ai eu à le dire par le passé, même après cette condamnation, je n’enlèverai pas une virgule de ce que j’ai dit. Je voudrais également dire que nous avons été surpris par notre condamnation, parce que nous avons quand même fourni plus de trois kilos de preuves. Donc vous comprenez la surprise qui est la nôtre aujourd’hui à cause de cette condamnation. Mais bon, nous n’allons pas épiloguer. On peut penser ce que l’on veut. Et on ne va pas revenir sur nos déclarations. Certes, nous sommes condamnés. Il faut savoir que l’on peut l’être même étant de bonne foi, parce que l’erreur est humaine. Mais comme le législateur a bien fait en créant d’autres voies, c’est à dire des voies de recours, nous allons par conséquent, faire appel pour corriger le premier verdict. Que personne ne se trompe, nous irons en appel pour apporter d’autres preuves car ce que nous avons exactement dit est la vérité.

NI : Que pensez-vous de l’acte d’accusation qui est la diffamation ?
B.T : On peut penser à ce que l’on veut, mais je maintiens ce que j’ai dit. Mes intentions n’étaient pas de diffamer ou d’insulter. Comme nous avons eu à le dire, on ne peut pas donner 50 millions à un homme pour qu’il gagne les élections présidentielles et revenir insulter sa femme après. Cela n’est pas dans mes habitudes. Et ce n’est pas non plus une coutume Soninké. Nous, les Soninké, nous ne savons pas retourner nos vestes. Les gens qui retournent souvent leurs vestes, peut-être ils le font pour l’aspect financier. Je pense que ce n’est pas mon cas. Je crois que les gens n’ont pas pensé de cette manière. Je n’ai pas de problème financier. L’ethnie à laquelle j’appartiens ne sait dire que la vérité, rien que la vérité. Les déclarations que j’ai faites dans le quotidien Le Matin, ce sont des vérités pour moi et pour les Nouakchottois.

NI : En disant, «nous irons en appel pour apporter d’autres preuves», faites-vous allusion à d’autres témoins ?
B.T : Mais bien sûr ! Des témoins, il y en aura d’autres. Comme j’ai eu à le dire, nous savons beaucoup de choses. Nous irons en appel, j’espère que vous comprendrez que je ne puisse pas vous dévoiler notre stratégie en appel.

NI : Que pensez-vous de cette déclaration de Me Lô Gourmo Abdoul: «Il est beaucoup plus facile, à mon avis, et plus humain de sa part de demander excuse. Baba Tandian a commis des gaffes monstrueuses, nous attendons de lui qu’il dise «Je m’excuse». Quelles que soient les raisons, qu'il demande pardon. Nous sommes en Afrique et nous sommes des musulmans. Dans ces deux sociétés, on pourrait trouver des formules et des arrangements dans ce sens.»
B.T : Me Lô Gourmo a bien raison de dire que nous sommes en Afrique. Si tel n’était pas le cas, je le vois mal gagner ce procès et je n’ai pas de commentaire à faire dessus. Maintenant qu’il me demande de faire des excuses publiques et qu’il ne s’agit pas de problème d’argent, je tiens tout simplement à lui rappeler que lors des élections présidentielles et pour participer à la nouvelle démocratie mauritanienne, j’avais offert personnellement l’équivalent de 50 millions de FCFA en affichage à Sidi Ould Cheikh Abdallahi, comme étant ma contribution à l’essor démocratique de la Mauritanie. Ce que j’ai déclaré dans mon interview et qui m’a valu cette condamnation, que mes avocats et moi contestons et le législateur a bien fait les choses en donnant la possibilité du recours, ce dont je me fais prévaloir puisque c’est mon droit. Il ne faut pas qu’il compte sur moi pour présenter des excuses. Maintenant ce n’est pas eux qui attaquent. Mais c’est moi qui contre-attaque en faisant appel. J’estime que j’ai raison et ne je ne veux pas maintenant abandonner. Je vais maintenir mes déclarations jusqu’à l’extinction du soleil. Je ne vois pas pourquoi j’ai raison et je vais demander pardon. Si je dois payer l’amende de 15 millions F. CFA, je crois que j’ai les moyens pour les payer. Ce n’est pas l’argent qui m’effraie. Pour le coup d’Etat du 6 août 2008, je crois que le Sénégal et la Mauritanie avaient le droit de connaître la vérité sur ce coup d’Etat. Maintenant, la vérité, ils l’ont eu et je ne voudrais plus palabrer sur quoi que ça soit. Mais je dis et je redis que je ne changerai pas de position. Que personne ne compte sur moi pour demander pardon, jusqu’à l’extinction du soleil. Je voudrais également ajouter, -puisqu’il faut que les Mauritaniens comprennent- qu’il n’était pas dans mon intention d’insulter ou de diffamer cette femme-là, parce que je ne la connais pas ni de près ni de loin. Si j’ai eu à recevoir personnellement son mari dans ma maison et participer à sa campagne présidentielle à hauteur de 50 millions F.CFA, si j’ai fait ce geste, franchement, c’est parce que je voudrais qu’il y ait une démocratie en Mauritanie. Mais je viens de comprendre que beaucoup ne comprennent pas qu’est-ce que c’est que la démocratie.

NI : Un dernier mot ou souhait pour la démocratie en Mauritanie?
B.T : Ce que je peux souhaiter pour la démocratie en Mauritanie, je dirai tout simplement que c’est dommage que Sidi ait échoué. Il a échoué parce qu’il n’a pas su résister à sa famille. Etant un ancien ministre, je crois qu’il avait toutes les cartes en main pour réussir à la tête de la Mauritanie, mais c’est dommage. Aujourd’hui, je souhaite que la Mauritanie retrouve rapidement le chemin de la démocratie, ce n’est pas le cas actuellement, parce que, les militaires doivent rester dans les casernes. Ce sont les civils qui doivent diriger, pour cela, il faut qu’il y ait de la démocratie en Mauritanie. C’est ce que le Sénégal souhaite pour la Mauritanie, pour que nous puissions vivre en harmonie totale en se regardant et en se copiant.
Propos recueillis par Camara Mamady

Anonyme a dit…

Selon des infos. proche de la sécurité et extrêmement confidentielles :

Ce qui detiennent les 2 canadiens c'est l'autorité mauritanienne!!!

A vous de comprendre pour quelle raison!!

Ɔopiarpegar a dit…

Eric Chevalier, Porte du Quai d'Orsay: "les dispositions prises par la Junte...ne sont pas acceptables"

cliquez ici

Ɔopiarpegar a dit…

mon cher ano,

fais attention à tes paroles mon pote Goul la raison gabethni leghba.

Ɔopiarpegar a dit…

Les États-Unis se félicitent du dialogue proposé par le président mauritanien
24-02-2009
Les États-Unis se félicitent de la proposition faite par le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, auprès du Groupe de contact international qui s'est réuni à Paris le 20 Février 2009, pour discuter de la situation en Mauritanie.

Le Président [Ould Cheikh] Abdallahi a souhaité un dialogue qui aboutirait à une solution consensuelle et durable, fondée sur son rétablissement constitutionnel dans ses fonctions, une sortie honorable pour les membres de la junte et la tenue rapide et transparente d’élections présidentielles et législatives.

L'initiative du Président [Ould Cheikh] Abdallahi s’avère pleinement conforme aux exigences de la communauté internationale et offre une base démocratique à la résolution durable de la crise présente. Nous demandons à la population de la Mauritanie, ainsi qu’aux partenaires internationaux, de saisir cette occasion afin de rétablir l'ordre constitutionnel et mettre un terme à la paralysie politique et à l’isolement international du pays.

United States Departmenet of Stat
February 23, 2009
taqadoumy.com
__________________

eiwa pro et anti cherchez une autres mascotte ena machi wada3tkoum elmoulna.

Bebe BA a dit…

Ɔopiarpegar, c'est peut être par rapport à cet article qu'i dit que les otages sont aux mains des mauritaniens.
En fait, je vois mal les militaires s"amuser à cela!!!!

http://www.ani.mr/?menuLink=9bf31c7ff062936a96d3c8bd1f8f2ff3&idNews=3723

Bebe BA a dit…

Bilkiss, where are you?

Anonyme a dit…

Je suis entierement pas d'accord avec cette info. Même si Aziz a fauté, c'est un frère et un de nos valeureux soldats. Dire cela n'est pas respecter notre armee. Ils ont perdu leurs amis et colleagues a Lemgheity, Tourine, Ghallawiya et TZ. Respectons les. Merci ano. A-

===========

Selon des infos. proche de la sécurité et extrêmement confidentielles :

Ce qui detiennent les 2 canadiens c'est l'autorité mauritanienne!!!

A vous de comprendre pour quelle raison!!

maatala a dit…

Salam

Mon ami A.Diagana a dit:

"Sidi a déjà accepté de ne revenir au pouvoir que pour acter la mise en echec du coup d'Etat. Il a ensuite accepté que des élections soient organisées sous le contrôle d'un gouvernement composé de et par l'ensemble de la classe politique: cela signifie que seul ce gouvernement aura le contrôle de l'organisation desdites elections, que demande le peuple.

----------------------------------

Cher ami , le peuple ne souhaite pas que la dictature civile remplace la dictature militaire.

La dictature civile sera conduite par des revanchards ( KB, Cendrillon, Sidi baba , les négationniste Bodiel-Kader, Wagf ) et des Islamo-bolchevicks ( Tawssoul /Ufp).

Ces personnages hormis (Mouloud) , n'inspirent que de la défiance.

Car, je vois mal comment ceux-ci respecteront le moindre accord, malgré le fait que je crois à la sincérité de SIDIOCA, fatigué qu'il est de se faire humilié par ses neveux ( Azziz et ghazouani).

Ta confiance en L'homo- Mauritanicus te perdra cher ami dit le FOU.

maatala

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

On avait vu juste, Canalh sur cette histoire de competition. Le prrojet de Max de Vietri est à l'eau, car faire des pipeline direct de taoufdeni à Nouakchott entamerait la viabilite du gazoduc Nigeria-Niger-Algerie et donnerait le mauvais example a d'autres. Le pouvoir et le monopole ne se donnent pas, mais s'arrachent. A-

===========
Algérie-dz.com - 23/02/09

L’Algérie s’engage pour le gazoduc transsaharien
mardi 24 février 2009

L’Algérie espère convaincre les investisseurs étrangers de l’interêt économique du gazoduc transsaharien. Une rencontre a regroupé, il y a quelques jours, à Abuja, des responsables des compagnies pétrolières de l’Algérie, du Niger et du Nigeria. Les trois pays peaufinent la première mouture du mémorandum d’accord qu’il devrait bientôt signé, en gage de leur engagement pour la concrétisation de cet important projet en attendant la signature de l’accord de joint-venture. Long de 4.128 kilomètres, le gazoduc transsaharien pourrait transporter 20 à 30 milliards de m3 de gaz naturel du Nigeria vers l’Europe via le Niger et l’Algérie dès 2015. Le projet prévoit la construction d’une vingtaine de stations de compression. Il aboutira dans sa partie onshore, soit à Beni Saf, à l’Ouest, soit à El Kala à l’Est. Le montant total de cet investissement s’élève à 12 milliards de dollars. Deux autres gazoducs devraient entrer en production dès 2009 : le Medgaz devant relier par voie sous-marine l’Algérie à l’Espagne et le « Galsi » qui reliera l’Algérie à l’Italie via la Sardaigne. Le « Galsi », d’une capacité équivalente, sera mis en service un peu plus tard. Le gazoduc Maghreb-Europe (GME), mis en service en 1996 entre l’Algérie et l’Espagne via le Maroc et le détroit de Gibraltar, fournit déjà à l’Espagne 60% de ses besoins en gaz et dessert le Portugal (2,5 milliards de m3/an) et plusieurs autres pays de l’Europe occidentale.

Le mégaprojet algéro-nigérian « Trans-Saharan Gas Pipeline » (TSGP), le gazoduc transsaharien, devra permettre de récupérer le gaz à partir du sud du Nigeria et le transporter vers le Nord, d’alimenter cette zone et de créer des activités liées à l’énergie et de toucher le Niger qui est dépourvu de ressources énergétiques. Selon des experts, le Nigeria dispose de réserves qui représentent 10 ans de consommation européenne. Une étude économique, d’environnement et de risque a été réalisée par un bureau d’études anglais, sur initiative commune de Sonatrach et la compagnie nigériane. Cette étude a déterminé la rentabilité globale du projet qui doit relier le Nigeria à l’Algérie et à l’Europe via le Niger. Ce projet est inscrit dans le cadre du Nepad (nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique). Une rencontre avait été organisée à Bruxelles l’année dernière par les pays concernés afin de convaincre les bailleurs de fonds et les pays consommateurs de la rentabilité de ce projet. Ses initiateurs reconnaissant néanmoins qu’il est très complexe. L’Algérie insiste cependant pour sa concrétisation afin de rehausser sa position dans l’échiquier mondial des entreprises exportatrices de gaz.

Synthèse de Mourad, www.algerie-dz.com D’après Le Financier

Khalil Balla Gaye a dit…

Anonyme bf a dit...

yebouya eski hata.yeker idor tihchime we tinsbil kbg

23 février 2009 21:37
------------
BF,
« lâ choukra 3ale wâjeb ! » !Content ? (sic)
------------
Au fait,j’ai le regret ou le plaisir, c’est selon, de vous apprendre que j’ai reçu « d’insistantes et menaçantes amabilités et autres délicatesses » venant d’outre-tombe sûrement et promettant de m’envoyer le plus rapidement possible "ad patres"!Par conséquent,es limiers de la police fédérale (Bundespolizei, BPol) et et ceux de l’office fédéral de police criminelle (Bundeskriminalamt, BKA) sont sur les dents !

Et puis « âne emmelli mâni seybe ew ahmed 3and râssou! !

On n’est jamais trop prudent avec la nazillonnerie coalisée humiliée ,omniprésente et pleine aux as !!

Abdoul a dit…

Ce combat est inégal : maata m’a incité à venir ici et il sait que je ne passe qu’épisodiquement. J’agis à découvert et on me met dans une chambre sans lumière pendant que d’autres, habitués à l’obscurité me rouent de coups. A- m’abandonne et kimporte m’envoie dans les cordes. Il est quand même assez élégant pour ne pas aller deterrer le texte au sujet duquel il me demandait qui était « on » (on le ressortira après la mise en échec du coup d’Etat inchallah). Donc les amis aneu bghayti fi les renforts ! A- n’oublie pas qu’aussi bien à Lemgheyti qu’à Alghalawiyya et à Tourine le massacre a été important parce que les renforts ont tardé à arriver.
Cher ami ! Au sujet de Kaddafi, tu sais ce que je sais et ce que tout le monde ici sait. La citation de A- en dit plus que mille discours et ce n’est pas pour rien que ses homologues de la Conférence des chefs d’Etat n’ont pas voulu le laisser porter seul le manteau de la présidence pendant cette année. Quand on dit Kaddafi on a tout dit ; je ne vois pas ce qu’on pourrait ajouter pour être plus clair ; et ce n’est pas gentil de ta part de me faire maintenir la tête sous l’eau sur un point que tu sais bancal (lol où est la assabiya ?). Ce que je comprends moins c’est pourquoi Kaddafi doit être la casserole du Front. Il est « médiateur » et je sais comme tout le monde ce que ça implique et si ça peut rassurer ce n’est pas le front qui le lui a demandé. Je ne fuis donc pas (le marabout n’est pas un guerrier mais ce n’est pas un pleutre trouillard). Le chapeau est trop grand pour nous.
Au sujet des monstres qui risquent d’entrer au plais avec le retour de Sidi. Je sais que maata et toi et certains de votre camp ont des craintes de bonne foi. Mais nombreux jouent à se faire peur car ils savent très bien que le président Sidi n’a aucune emprise sur l’appareil sécuritaire et que même si il le désirait il ne pourrait faire de mal à qui que ce soit. Comme je l’ai déjà écrit, s’il le pouvait ça se saurait. Il a pu découvrir à quel point ses forces étaient limitées et il comprend qu’il n’a aucun intérêt à engager de nouveau un bras de fer qu’il n’a aucune chance de remporter. De plus, j’aime à penser que maata et toi au moins, vous ne faites pas exprès d’oublier que dans le dispositif il est prévu un gouvernement d’Union Nationale de Transition composée avec toutes les forces politiques (de Mint Mouknass à Ould Maouloud en passant par Ould Hanana, Ould Daddah, Ould Boulkheir ou Saar Ibrahima). C’est lui et lui seul qui aura la conduite des affaires et qui sera habilité à prendre les décisions importantes au cours de la transition. J’ai peine à croire que Ahmed Ould Daddah ou Ghrini, représentés dans ce gouvernement, se laisseraient berner par un Sidi qui aura de toutes les façons à dos le commandement militaire. Donc de grâce ce n’est pas juste de crier au gougouh et d’agiter le chiffon le rouge.
Tu me demandes si notre prochaine victoire sera le peuple criant « vive Aziz ». Je ne suis pas sûr d’avoir compris ce que tu veux dire (ah ces artistes !) mais si Aziz c’est Allah oui (ce n’est pas une pirouette !!!). Si c’est vive Ould Abdel Aziz aussi oui s’il a pris le soin de se conformer à la constitution pour se présenter à une élection libre et transparente contrôlée par le GUNT (ce n’est pas le Tchad mahou valneu !). Cher ami ! C’est vraiment mal me connaître ou me faire un mauvais procès d’intentions et en sorcellerie que de me soupçonner de rouler pour un camp ou pour un homme. Ce n’est pas le genre de la maison. Comme à ta chienne, j’ai appris « que c’est arrivait était le bienvenu et ce qui n’était pas là n’était pas attendu » (je te cite de mémoire, c’est dire si ton histoire m’a marqué !). Mais ce n’est pas le sujet. Le sujet c’est la croyance sincère que seul le peuple doit garder le pouvoir de choisir ses dirigeants qui doivent se renouveler par la voie que nous avons choisie : la démocratie par le suffrage universel. Le débat aurait été : devons-nous garder le système politique actuel, tu aurais entendu des positions qui t’auraient surpris. Mais ce n’est pas ce que disent les militaires : eux veulent contester l’émanation d’un vote libre qu’ils avaient salué pour lui substituer un autre qu’ils veulent organiser pour se fossiliser au pouvoir. C’est dangereux pour nous tous. Je ne veux pas qu’un groupe s’isole du reste du peuple pour choisir à la place de tous quel chemin emprunter pour aller en enfer ! Et pourquoi refuserai-je des observateurs internationaux même si à terme le succès serait que nous organisions des élections entre nous sans vouloir tricher ? Non l’ami ! Je n’ai pas à perdre une élection car je n’ai pas de candidat. Je veux juste qu’on respecte les règles. Sidi n’est pas mon champion et n’est pas un saint : tout le monde au FNDD connaît ma position la dessus et je ne m’en suis jamais caché (mais Allah sait que ce n’est pas le sujet). Je ne vais pas me couvrir de ridicule en prétendant que de ce côté-ci du mur (défoncez cette porte ou faites le mûr bebe ba, bilghiss ! Maata et kimporte aidez vos sœurs le temps presse !) il n’y a que des saints. Je ne vais pas non plus me discréditer en avançant que de l’autre côté il n’y a que des monstres. Je ne suis pas malhonnête et je n’ai ni partisans ni ennemis dans ce combat : j’ai le nez entre la bouche et les yeux et garde ce que je pense être juste et de l’intérêt du plus grand nombre. C’est un idéal que beaucoup partagent et dont je ne risque pas de mourir. Là-dessus si je vous invite à un débat sur la nécessité de faire un travail de fond pour savoir d’abord si c’est vraiment la démocratie qu’il nous faut ; et le cas échéant que faudrait-il faire pour qu’elle se vive dans les meilleures conditions. Je vous recommande en guise d’entrée en matière, la lecture d’un texte que j’avais écrit il y a quelques mois, c’était au plus fort de la fronde : http://souslatente.blogspot.com/2008/05/des-asprits-de-la-dmocratie-lective.html?showComment=1211391720000#c9119138772624608316

Abdoul a dit…

Pour ceux qui n'ont pas la force d'aller chercher le texte, je vous le copie là:

***

Des aspérités de la démocratie élective.

Reprenant Périclès, Abraham Lincoln décrivait la démocratie comme étant le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. Mais si aujourd’hui « peuple » est compris comme l’ensemble des membres du corps social, il n’en a pas toujours été ainsi. Déjà dans la cité-Etat d’Athènes au VI siècle avant JC, ni les femmes, ni les esclaves ni les métèques ne jouissaient d’aucun droit politique ou simplement de la citoyenneté. La France d’après révolution établissait le droit de vote sur la base aujourd’hui contestable de la fortune (suffrage censitaire). Elle ne reconnaîtra le droit de vote aux femmes qu’en 1944, quelques années après les Etats-Unis d’Amérique, chantres de la démocratie libérale qui ont longtemps exclu du vote femmes et populations noires. Dans la quasi-totalité des Etats ayant adopté le régime démocratique la tendance est plutôt à la reconnaissance du droit de vote sans distinction, à l’ensemble des populations. Le système se rapproche donc bien mieux du « pouvoir du peuple » par le couple délégation/légitimation. Là les choses se compliquent. Comment s’assurer en effet que les représentants choisis sont ceux qui perçoivent et défendent le mieux l’intérêt du groupe ? Comment s’assurer également qu’ils ne se serviront pas de cette délégation de pouvoir pour se mettre au service d’intérêts inavouables ? Les exemples de déviations sont nombreux qui se traduisent par la confiscation du pouvoir par une minorité « d’élus ». Nous y reviendrons. Mais, plus grave, le fonctionnement actuel du système rend compte de l’existence de cercles de décisions contrôlés par une minorité de citoyens. Contrairement à la Cité Athénienne, ce ne sont certes plus les quelques citoyens privilégiés qui disposent du droit de vote et qui, partant, contrôlent de juré et de facto, la vie de la cité, mais au final ceux qui détiennent les moyens de communication (les grands groupes de presse) et les capitaux ont bien un avantage sur les autres : ils façonnent l’opinion et « achètent l’adhésion » de la majorité des citoyens devenus spectateurs. Le défenseur du meilleur projet de société n’a que peu de chances d’emporter l’adhésion de la majorité des citoyens s’il n’a ni les moyens de le vulgariser ni de couvrir de vastes territoires pour aller à la rencontre des électeurs pour les convaincre ou tout simplement créer une certaine proximité avec ceux dont il est censé défendre l’intérêt. Le citoyen va voter mais l’orientation de son choix se fait ailleurs et parfois à son insu. Dès lors, l’élite avertie et au fait de certaines menaces réelles ou supposées peut pousser des cris d’orfraie et s’indigner mais au nom du système démocratique dont elle se réclame peut elle contester le choix de la majorité et se substituer à elle ou la mettre sous tutelle pour réfléchir et décider à sa place ? Au Sénégal où un président « démocratiquement » élu se livre à des manipulations constitutionnelles selon sa fantaisie, les protestations objectives de l’élite n’ont pas empêché la réélection de l’impétrant. En Thaïlande, des généraux bienveillants ont cru devoir débarrasser le pays d’un premier ministre qui, bien qu’élu par le peuple, a pu prendre quelques libertés avec le droit. Quand quelques mois plus tard des élections sont organisées, le même peuple élira le parti qui défendait le bilan de l’accusé qui rentrera triomphalement en Thaïlande pour devenir conseiller de son homme lige devenu premier ministre. En Mauritanie, la chute du dictateur Ould Taya a été unanimement saluée y compris par ceux qui le soutenaient naguère. Le peuple est massivement descendu dans les rues pour célébrer les nouveaux vainqueurs et crier son dégoût de l’ancien et de son système. Pourtant, quelques mois plus tard, quand des élections libres et transparentes sont organisées ce même peuple donnera mandat en majorité aux très fraîchement anciens soutiens du dictateur déchu. Ces mêmes hommes qui étaient aux affaires quand la Mauritanie se faisait épingler pour de graves fautes de gestion ; les mêmes qui, lors du congrès du PRDS, ex parti-Etat avant de devenir PRDR, insignifiant maillon de la nouvelle mouvance présidentielle, reconnaissaient le caractère peu exemplaire de leur attitude du temps où ils faisaient la pluie et le beau temps au pouvoir. « La foule ne saurait accomplir d’actes exigeant une intelligence élevée ». « …Elle est toujours intellectuellement inférieure à l’homme isolé ». Cette affirmation ne date pas d’aujourd’hui ; Gustave Le Bon l’a écrite il y a plus d’un siècle. De grands hommes ont pu, quand ils ont compris les mécanismes de fonctionnement de sa psychologie, lui faire faire quantités de barbaries. Adolf Hitler n’est-il pas arrivé au pouvoir par la volonté du peuple ? De nombreuses voix s’élèvent contre le régime démocratique notamment dans les Etats africains où les élections se soldent très souvent par des manipulations de scrutins, la contestation des résultats, les violences post électorales, les conflits ethniques… qui fragilisent des Etats en construction. Dans le meilleur des cas, si on peut parler de « pouvoir du peuple » en ce sens que le choix émane, en tout cas formellement, du peuple, on peut difficilement toujours dire qu’il est exercé «par le peuple pour le peuple ». Dans ce système, les électeurs sont logés à la même enseigne. Le paysan ne sachant ni lire ni écrire et dont l’horizon ne dépasse guère le campement a les mêmes droits, le même poids que l’expert politique conscient des enjeux auxquels fait face le pays, le macro économiste capable de mesurer les implications des choix opérés par les gouvernants…L’avantage majeur du système réside dans le fait que le choix est d’une façon ou d’une autre, celui du peuple. S’il y a erreur, elle est celle du peuple tout entier, non d’une minorité élitiste. On peut tout au plus regretter qu’en plus du pouvoir de choisir ses représentants, on ne lui ait pas donné en même temps les outils lui permettant d’opérer le choix avec discernement, en connaissance de cause ainsi que le pouvoir de contrôler l’exercice du pouvoir délégué. Mais ne désespérons pas. Nos foules sauront, au besoin, mobiliser le discernement nécessaire pour punir ceux qui se jouent d’elles. Car « les foules sont féminines. Qui s’appuie sur elles peut monter très haut et très vite, mais en côtoyant sans cesse la roche Tarpééine et avec la certitude d’en être précipité un jour ». Que ceux qui croient pouvoir abuser le peuple tout le temps se le tiennent pour dit.


DIAGANA Abdoulaye

France

Abdoul a dit…

lire: au palais et non plais
"ce qui arrivait était le bienvenu" et non "c'est arrivé..."
"je regarde" et non "garde"...
il y a peut être des candidats pour corriger les autres fautes, j'ai mal au crâne.
Salam

Khalil Balla Gaye a dit…

Bon les gars,ce n'est pas la fin du monde ni la mer à boire à boire du tout!La vie continue et de plus belle et il faudrait bien savoir garder le sourire fut-il...jaune!
Dis donc Couly , on t'a cloné ou je me trompe!Il va falloir que que j'accole un numéro à ton pseudo dans ma prochaine "pièce de théâtre", !çà te va comme cela ou serais tu prêt à céder ton pseudo à un autre acteur?!

Bebe BA a dit…

Bonsoir Ablaye,

Tu sais, j'ai pas besoin de le mur, n'ayant jamais été du côté de Aziz et de la junte!
Mais (je me repete)faut pas encourager les filles à faire le mur(lol)

Abdoul a dit…

Ma chère sœur:
Je m'en vœux de te mettre dans une prison alors que tu es innocente. C'est que comme je ne suis pas régulier sous cette belle étoile (pour reprendre kimporte) je ne sais pas qui est où. Prends soin de ta sœur Bilguiss pour qu'elle n'ait pas besoin de faire le mur. Maata et kimporte en tant qu'hommes ayez l'élégance d'indiquer le chemin à cette gentille sœur et n'oubliez « les foules sont féminines. Qui s’appuie sur elles peut monter très haut et très vite, mais en côtoyant sans cesse la roche Tarpééine et avec la certitude d’en être précipité un jour »

Khalil Balla Gaye a dit…

T'as de la chance Couly-la-veine , tu pourras garder jalousement ton pseudo!c'était quoi déjà ton pseudo?Ah "Zoulou blanc" si je ne m'abuse, comme Jonny Clegg le chanteur blanc sud-africain!!
Pour le "second rôle" de ton rôle(sic) j'envisagerais bien dans mon prochain script quelques brèves apparitions pour le personnage du "Bantou blanc", çà te va comme cela!?Marché conclu donc!
"KBB" re-sic ,n'est pas sans savoir que les Bantous et les Bantoustans , ces ghettos de triste mémoire, tu sais, ont tjrs fait bon ménage!

Anonyme a dit…

ya Abdoulaye e7na houma li bghaytna v les renforts 7ram personne ne peut te remplacer.
Bebe Ba,la porte est ouverte wahay

copiarpegar

Khalil Balla Gaye a dit…

Se refait-on jamais?

Ah "Zoulou blanc" si je ne m'abuse, comme **Jonny Clegg le chanteur blanc sud-africain!!

JOHNNY CLEGG dit le Zoulou blanc!

Khalil Balla Gaye a dit…

Bon fini la récré!
Me connaissant, vous aurez vite fait de deviner qu'à ce train je risque de refaire un malheur!
Et comme je suis un homme de parole et d'honneur je vous laisserais bien débattre et vous ébattre dans votre Bantoustan avec vos Bantous et vos Zoulous blancs ou noirs! Kif, kif!
Bonne soirée à tous sans distinction de couleur!

Bebe BA a dit…

Merçi Ɔopiarpegar et Ablaye, mais laissez la porte grande ouverte!

Ablaye, je t'ai envoyé un mail!

Khalil Balla Gaye a dit…

Un dernier encore, j'ai omis de vous préciser que la police allemande n'est pas sans comprendre bien évidemment les raisons de "l'insécurité" qui planerait sur ma modeste personne!
Et mes amis Teutons passent pour ne pas "gober" facilement les sornettes, tellement ils sont rigoureux et méticuleux!
Cela dit rebonsoir!

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Abdoul a dit…

Je m'en veux de t'avoir fait sortir du bois (et de l'anonymat). Je crois que tout le monde avait compris qu'il s'agissait bien d'un artiste de haut vol et d'un poéte...à la plume redoutable. Si tu es poète raté ça me rassure car on disait de Musset qu'il en était un aussi. Je te souhaite, sur le plan du succès, le même sort.
Ce n'est pas de ta faute mais bien de celle de maata qui m'a amené ici pour m'abandonner aux mains d'un redoutable catcheur. Et copiarpegar et A- qui prennent le maquis ou qui comptent les points. Il ne me reste plus qu'à compter sur la sortie de prison de bilguiss pour me venir au secours.
J'espère pouvoir discuter du système politique, de la citoyenneté (bebe ba aywa!!!) et même de la viabilité de nos entités étatiques (A- du point de vue de la sécurité: énergétique et lutte antiterroriste...). C'est un vrai laboratoire pour affiner certains points.
Couli et au sujet de Magou de Bamako?

Anonyme a dit…

DEGOUTANT!

Bebe BA a dit…

Anonyme du 24 février 2009 21:20, a dit: DEGOUTANT!
Qu'est ce qui est dégoutant?

MUET a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Plaisir reel de lire le combat des titans entre Aboulaye Diagana et Kimporte. Vous avez rehaussé ce blog de votre presence. J'ai lu en diagonale rapidement et 'en suis ravi.

Diagana: A- ne t'abandonnera jamais, car tu es mon héros.

A toutes. A-

Anonyme a dit…

KBG,

Tu es un vrai bullshiter. Tu t'insultes, en profite pour insulter de honnetes gens et tu te plains à la police allemande? Donne-leur l'adresse de canalh. Cela leur permettra de se rendre compte qu'il est temps qu'ils te renvoient à Aioun.

Tu me rappelles Ould Mhani. Tu connais l'histoire des Oulad Mhani? Toi tu es l'un d'eux.

MUET a dit…

MUETIl faut peut être se demandé qu’est ce que les Américains veulent ?
Pourquoi ne laissent ils pas les Mauritaniens s’entendrent ?
Quand nous avons appris qu’une délégation composée du Qatar, Libye, Espagne et France, doit visitée la Mauritanie pour chercher une possibilité d’entente entre les protagonistes, nous avons vu le chargé d’affaires Américain arrivé à Lemden pourquoi ?
Quand il ya eu la réunion du groupe de Paris, NU, OCI, L.A, UAF, UE, nous avons entendu le porte parole du Ministère des Affaires Etrangères Américain au lieu de soutenir la déclaration du groupe de paris, non, il ignore carrément cette déclaration pour nous faire comprendre que les Américains ne veulent que Sidi ould cheikh abdellahi.

Je ne suis pas contre le retour de Sidi si les acteurs politiques s’entendent sur ça.
Mais par contre je ne suis pas d’accord d’une telle ingérence entre les Mauritaniens.
Il ya trois propositions en cours. Attendons voir qu’est ce qui va se passer wait and see.

MUET a dit…

Khalil bll

est ce que tu connais '' kelbit ehel legraiva''
la chienne de ehel agueraiva ??

Abdoul a dit…

A-
Merci de me rassurer et de me faire savoir que tu es dans les parages. C'est toi le héros qui va débusqer l'info là où peu de gens osent encore s'aventurer (mais où trouves-tu la force et le temps?). Tu ne peux pas imaginer: parfois il y a de très petits détails anodins qui jetent une lumière crue sur les choses. Lors de mon dernier séjour à Bamako j'ai appris des choses sur cette fameuse prière de Kadaffi à Toubouktou et du "tour" qu'il a joué à ATT. ça recoupe les conclusions que tu tires de tes lectures. Comme le disaient les juifs à Mohamed (psl) d'après le tarikh de Tabari, "c'est comme ça qu'on l'a lu dans le pentateuque". Nos Etats sont certainement fragiles. Sont-ils viables?

Anonyme a dit…

Cocasse. Nous partageons tout avec la Guinée. Cette affaire ressemble à la drogue de NDB ou à Air Mauritanie. Noter que Dadis Camara va arreter tous ses generaux (plus gradés que lui). Est-ce un signe qu'il va faire du Aziz, au lieu de faire du ATT?

Lu pour Bilkiss pour qu'elle sorte de là ou elle est.

A-, travailleur au Burger King, sis au carefour des 4 voleurs (Diagana enta vem?)

===========

Guinée: arrestation du fils aîné du président Conté pour trafic de drogue


24/02/2009


Ousmane Conté, commandant dans
l'armée guinéenne et fils du
défunt président guinéen Lansana
Conté, le 23 janvier 2007 © AFP



CONAKRY (AFP) - mardi 24 février 2009 - 16h37 - Le fils aîné du défunt président guinéen Lansana Conté, décédé le 22 décembre après avoir dirigé le pays d'une main de fer pendant 24 ans, a été arrêté mardi à Conakry pour son implication présumée dans "un trafic de drogue", a-t-on appris de sources militaires.

Ousmane Conté, commandant dans l'armée guinéenne, a été interpellé dans la matinée à son domicile, selon les mêmes sources.

Il a été placé en détention au camp militaire Alpha Yaya Diallo à Conakry, siège de la junte qui a pris le pouvoir le 23 décembre au lendemain de la mort du chef de l'Etat.

Soupçonné d'implication dans un trafic de drogue, Ousmane Conté a été arrêté sur dénonciation de présumés narco-trafiquants récemment arrêtés et présentés lundi à la télévision publique guinéenne.

Le nom d'Ousmane Conté avait été cité en août 2008 après l'atterissage à Boké (300 km au nord de Conakry) d'un petit avion transportant de la cocaïne, en provenance de Bissau, selon des sources policières.

Des militaires guinéens avaient vainement tenté de saisir cet appareil. La cargaison de drogue avait été débarquée et acheminée vers une destination inconnue, et l'avion était reparti, selon les mêmes sources

Cette affaire avait abouti au limogeage et à la radiation du commissaire de police et du maire de la ville de Boké ainsi que du gouverneur de la région de Boké et du directeur régional de la sûreté, dénoncés par des militaires.

En fin de semaine dernière, plusieurs hauts responsables de la police avaient été arrêtés. Des sources proches du dossier avaient alors indiqué à l'AFP que ces personnes "seraient impliquées depuis plusieurs années dans le trafic de drogue international".

"Sous le régime du président Lansana Conté, la Guinée était devenue un pays de destination et de transit de drogue en provenance des pays d'Amérique latine et d'Asie du Sud-Est", avait-on affirmé de mêmes sources.

Le chef de la junte au pouvoir depuis le coup d'Etat, le capitaine Moussa Dadis Camara, a plusieurs fois menacé de faire arrêter les personnes impliquées dans le trafic de drogue. Il avait estimé, fin janvier, que "même les fils des généraux" étaient "impliqués dans ce honteux commerce".

AFP

Anonyme a dit…

Cher diagana,

Et si nous adoptons en mauritanie une approche nouvelle de la démocratie ou les 500.000 analphabétes peuvent déléguer des personnes instruites pour voter à leur place.

Nous economiserons suffisament de bulletins nuls et de mouvement de population à chaque écheance electorale.

fils du bled

Abdoul a dit…

Dans notre cas, les 500 000 "analphabetes" ont "délégué" des députés. Ceux-ci se sont mis à aller prendre leurs ordres dans...une caserne militaire.
Et si on commençait par instruire les 500 000 "analphabètes" pour leur faire comprendre ce que c'es que le sens d'un vote? Sur quels critères choisit-on un répresentant? Qu'est-ce lintérêt général? Qu'est-ce que l'Etat? Que signifient les symboles de la République? wa yak nou'
On donne l'outil mais pas le mode d'emploi. C'est un plan casse-gueule.

Anonyme a dit…

Merci Diagana. Je me suis promis et promis à mes amis de canalh (que je ne connais ni d'Adam, ni d'Eve) de surveiller tout ce qui se passe au Nord depuis la tuerie des 4 touristes français et nos soldats à El Ghallawiya. C'était fin 2007 et j'etais abattu par ces attaques gratuites. N'aurait été le papier que tu as fait avec Ould Yessa (qu'Allah le protege)et Ould Marouani (qui s'est systemisé depuis selon un ano ici) et une visite par hasard à Algeria-Watch, je serais resté un idiot qui ne fais qu'enregistrer ce que dit la presse locale manipulée comme mon oncle le plombier. J'ai decouvert que le terrorisme chez nous est lié à la gueguerre energetique entre un petit groupe de pays. Je scanne les news tres tot le matin et tard le soir, eliminant les propagandes officielles et balançant ici ce ue je penses est relevant. Nos propres gens jouaient a ce jeu pour faire tomber Sidioca et cela m'a revolté.

En en parlant ici sur canalh sans peur de qui fait quoi, quelques pays et quelques gangsters ont arreté, mais d'autres plus idiots continuent par incompetence, ne sachant pas que l'opinion publique commence a se rendre compte de leur jeu.

Dès qu'on colle la paix à mon pays, j'arrete. Sinon je continue.

Un vrai plaisir de te lire et de savoir qu'il y a un compatriote comme Prof Ely qui n'a rien à cirer avec tesfag. Ils se comportent correctement, on respecte et on appuie. Ils font les zouaves, on boxe.

Porte-toi bien et ne nous abandonne pas.

Bilkiss: tu es où même?

A-

Anonyme a dit…

Parait qu'on a tapé sur les touregs. Un peu trop fort comme nous l'avons fait avec notre autre moitié en 89, malgré le fait que les tourags avaient des armes et les notres pour delit de facies. Un appel d'un ami de Ag Bahanga. Je n'ai pas aimé le contenu.Lisez pour imaginer les dégats.

Je sais que ATT a tout fait pour mobiliser des ressources pour developper les zones touaregs. Mais la manipulaton de ces groupes avaient commencé depuis les années 80 et il etait deja trop tard. Lisez.

A-

===============

Bellaciao - 24/02/09

Touareg, Un Peuple Qui Gène
mardi 24 février 2009

Après le retour salué d’une partie des combattants Touaregs du Mali, les appareils de la discrimination, de la division et les semeurs de trouble ont repris du travail.

A la lecture de ces lignes que je partage avec vous, vous comprendrez comment une poignée d’individus qui se prennent pour des journalistes « professionnels », peuvent dégrader une situation dont les autorités Maliennes se félicitent du dénouement, et stigmatiser une frange de la population à tel point qu’ils sèment durablement les germes de la Haine réciproque entre Maliens, et pour longtemps.

Le Zenith Balé du 20-02-2009 : « Enfin la patrie triomphe de ses traîtres. Ils avaient juré de mettre le pays sens dessus dessous, ils se retrouvent dans les profondeurs des abîmes. L’armée malienne est passée par là et c’est à elle seule que le pays doit les grades et les mérites. N’est-ce pas que ce serait justice ? Le grand retour des égarés du Nord Mali : Vivement l’uniforme de la honte pour ces criminels de guerre ! »Comment qualifier un tel homme, Mr Mamadou DABO, qui exprime en ces lignes une Haine ancestrale, qui consiste à diaboliser les Touaregs, pour démontrer qu’ils n’ont pas leur place au Mali, et ne méritent que le mépris ?

Il précise que seule l’armée Malienne mérite des grades, vous comprendrez qu’il parle de « vrais Maliens », en excluant ceux qui pourraient par malchance être de couleur « blanche » !

Ceux-là ne sont pas des maliens, même si c’est grâce à une partie d’entre eux (qui n’ont effectivement aucun mérite pour cela), que le retour de certains combattants a été rendu possible. Le Guido (du 24-02-09) Retour des bandits dans l’armée : « Tout sauf le retour ou la réhabilitation des groupes armées au sein des forces armées et de sécurité… »

Le Challenger du 24-02-2009, Alhassane Maiga écrit : "Un cas parmi les plus préoccupants chez nous d’autant qu’il contribue notablement à polluer le climat social au Mali : il s’agit de ces ’’cyber- flingueurs touaregs’’. Dotés d’une mauvaise foi - et, rien hélas ne peut les en guérir- ces apatrides ne se lassent guère d’envahir la toile mondiale pour diffuser leurs âneries."

Le Challenger encore « La forte image, c’est cette impressionnante horde d’enturbannés un demi millier d’hommes et, à leurs pieds, ces horribles engins fabriqués rien que pour semer la mort. » Chiaka Doumbia.

La horde, ce sont les citoyens Maliens appartenant à l’Ethnie Touarègue. Au moins Doumbia innove, en inventant de nouvelles images pour l’imaginaire collectif Malien. Il qualifie les Touaregs de horde, comme au moyen-âge quand on parlait de cette horde de barbare, qui dévastait tout un pays tel une tempête, ou une nuée de sauterelle dans un champ de mil. Il va falloir s’habituer avec ces nouvelles appellations, car entre « terroristes » et « horde d’enturbannés », je préfère le second. Mais il est à rappeler à Mr Doumbia, que les Songhaïs aussi portent le turban dans le nord du Mali, donc attention à l’amalgame !

L’Indicateur Renouveau « De retour dans les rangs de l’armée nationale : Les élucubrations éhontées du déserteur Hassan Fagaga ».

Un seul journal mérite d’être lu : L’Independant. Dans ces colonnes, Chahana TAKIOU écrit : « La paix qui s’installe a besoin d’être entretenue, consolidée et confortée. Il y va de la stabilité et de l’essor économique de cette région du pays. Il est donc du devoir de la puissance publique d’initier toute action de nature à conforter cette paix et à mettre la région de Kidal sur la voie du développemen ». Ces lignes sont celles d’un citoyen responsable, et lucide. Il n’a pas été au bal de l’ivresse publique où Mahamne Mariko leader du CRAJ appelait à l’identification individuelle pour les combattants de retour. Il conclut son article en ces termes : « La paix a donc besoin d’être consolidée à travers la construction d’infrastructures sociales de base. A vos marques. »

Voilà quelqu’un qui sait que son rôle est d’apaiser les esprits, de dire la vérité, et non d’entretenir la peur des citoyens en caricaturant les Touaregs en « bandits armés », « terroristes »…

Il faut que les Maliens se souviennent des moments difficiles qui ont conduit à ce soulèvement du nord, et surtout se rappeler qu’il y a pas si longtemps, l’armée Malienne était si desemparée, qu’elle cherchait par tous les moyens, une issue de secours pour arrêter la machine de guerre mise en place par Bahanga. Rien, oui Rien n’aurait été possible si des Touaregs, puis des Maures, ne ce sont joint à l’armée. Malgré cela, on n’epargne même pas ceux qui ont collaboré avec l’état malien contre leurs propres freres.

Les généraux de Koulouba, n’ont pas pu factoriser le polynôme Bahanga, et il a fallu faire appel à un de ses freres d’armes, pour faire plier une partie des dissidents Touaregs : Colonel Elh. Gamou.

Donc cette victoire quoi qu’on dise, est une victoire Malienne : celle de Bamako et de Kidal et sa région, car ce sont les Touaregs de l’armée qui ont trouvé quelques parades. Et c’est ce modèle que nous avons toujours esperé pour nos Pays (Niger, Mali). Expliquons pour éviter les amalgames.

Il faut savoir que les Touaregs sont une exception dans ces deux pays, non pas parce qu’ils sont les meilleurs, mais du fait de leur passé, leur Histoire (Résistance indéfectible face à la colonisation), leur Culture (entre Afrique noire et du nord)….ils n’ont jamais déposé les armes depuis l’arrivée des français, et même après leur départ.

Si le Mali ou le Niger prennait en compte sa composante Touarègue, il ne pourront qu’y gagner face à toutes les épreuves, mais s’ils continuent à les marginaliser, à les caricaturer, à chercher à les humilier, la « fracture » sera chaque jour un peu plus importante.

Nous savons que Bahanga voulait faire respecter sa communauté, et aujourd’hui le monde entier sait qu’il est un leader Touareg incontestable avec lequel il va falloir composer, car ni Elh. Gamou, ni les autres ne pourront dire le contraire. A tout moment il peut frapper, et cela doit servir de levier au processus de Paix, une application concrete des accords d’Alger.

Il faut reconnaître à tout Homme son mérite, et Bahanga est un Seigneur de la Guerre qui doit être utilisé pour consolider ce qui peut l’être, ce qui doit l’Être : la Paix au nord Mali, en attendant que Tandja comprenne la leçon donnée par ATT.

Au Mali comme au Niger, il faudra éviter de présenter les Touaregs comme des acteurs de l’instabilité sous-régionale, car ils sont chez eux, ce ne sont pas des apatrides !

Il ne faut pas les comparer, ni les rapprocher des dirigeants salafistes actifs dans la région (AQMI), car les mouvements Touaregs ne sont pas religieux, mais visent à imposer une Justice sociale dans des pays où la démocratie reste à faire.

On se réjouit donc du report et de l’annulation (on l’espère) de ce sommet sous régionale tant de fois reporté, où il s’agissait de mettre en accusation tout un Peuple qui réclame que son droit d’Exister lui soit reconnu, et que le droit des Peuples Autochtones (déclaration du 13 septembre 2007 par les Nations Unies) dont le Mali et le Niger sont signataire, leur soit appliqué.

Un tel sommet qui vise à condamner d’avance les Touaregs, doit être évité, car ce serait une autre source de conflit.

La Lybie est un Pays qui protège depuis toujours les Touaregs, qui y ont droit de citoyenneté, et dignité.

L’Algerie a depuis longtemps mis en place un modèle social qui a pacifié sa population Touarègue qui a amorcé un developpement réel.

Quant au Burkina, c’est une reference en matière de neutralité, de Justice, et de Dialogue. Voici un Pays qui applique les principes même de la Démocratie même face à ses minorités, c’est un interlocuteur privilgeié, une terre d’acceuil, un exemple à suivre.

Comment tous ces Pays, peuvent-ils prendre le risque de reveiller leur composante Touarègue par les décisions d’une conférence qui ne sera rien de plus qu’une cour martiale pour les communautés Touaregues et Toubous ?

La seule conférence qui mérite d’être convoquée, est celle qui se planchera sur les raisons des soulevements, et comment y remedier, mais avec la participation inconditonnelle des deux parties : état et mouvemenst armés.

Il est aussi du devoir des Touaregs, de sortir du schéma tribal qui ploie nos têtes, qui casse la Resistance, et nous rend sourds à l’appel de la Toumast.

La tribu doit servir seulement à une reconnaissance géographique au niveau national, qui permettra non pas de diviser les Touaregs entre eux, mais à leur reconnaître leur terres d’appartenance.

On doit ainsi valoriser les Chefs Traditionnels, qui sont mis à l’écart du jeu, mais les sensibiliser à l’ouverture des classes, ou l’abolition de celles-ci.

Si aujourd’hui ATT a pu opposer Elh. Gamou à Bahanga, c’est parce qu’il a exploité leur différence tribale, et cela doit disparaître : Gamou est Touareg, Bahanga aussi, tous égaux !

D’autre part, on constate aussi que l’ère des Ishumars semble révolue, et la responsabilité et le développement de nos régions (aussi bien au nord Niger qu’au nord Mali) nous incombe.

Si aujourd’hui on peut prendre les armes et les déposer n’importe comment (cas de l’ADC, et bientôt du MNJ dit-on), il faut se poser une question : doit-on les prendre ?

Car celui qui prend les armes, condamne toute une communauté, avec une vague de morts, de ruines, de désolations irréversibles, sans compter la haine des autres qui s’accroit au fil du temps, et le retard à l’affiche qui se creuse : la note est lourde.

Donc il faut penser un nouveau modèle de Resistance, même si cela passe d’abord par une reconnaissance nationale.

Il est de notre devoir de repenser la Resistance, notre Avenir, sinon ce qui constituait pour Mano ag Dayak une question, risque à long terme de se pointer à l’Horizon : « Faut-il qu’un Peuple disparaisse, pour savoir qu’il a existé ? ». Sachons valoriser l’héritage de mano : faire connaitre notre Culture, developper nos régions, par nous même, aimer les autres pour cultiver la Solidarité dans le Diversité.

Car avec toute cette Haine véhiculée par les journaux maliens, on se demande si la Nation Touarègue n’est pas tout simplement « une Nation qui gène », et que si quelqu’un comme le journaliste Mamadou DABO avait eu les moyens il n’aurait pas réédité « Mali kampf » ( au lieu de ‘mein kampf’).

Kaocen Maïga Touareg-Songhay

De : kaocen mardi 24 février 2009

Anonyme a dit…

Embarrassant pour Wade. Ould Taya dormira mal à la lecture de cet article du Monde. La justice c'est comme les taxes et la mort: ça vous rattrappe un jour. A-

============

La Belgique porte plainte contre le Sénégal, réticent à juger Hissène Habré
LE MONDE | 24.02.09 | 15h01 • Mis à jour le 24.02.09 | 15h01
LA HAYE, BRUXELLES CORRESPONDANTS


La Belgique a déposé plainte devant la Cour internationale de justice (CIJ), à La Haye, pour obtenir que le Sénégal se décide soit à juger l'ancien président tchadien Hissène Habré, soit à l'extrader vers Bruxelles. Cette "requête introductive d'instance" devant l'organe des Nations unies chargé de régler les différends entre Etats est le dernier acte de procédure possible pour l'Etat belge qui réclame, depuis plusieurs années, que l'ex-dictateur soit jugé pour complicité de crimes contre l'humanité, actes de torture et barbarie.


En 2005, Bruxelles avait émis un mandat d'arrêt international. La justice belge était saisie depuis 2000 et 2001 de plaintes de ressortissants tchadiens et d'un Belge d'origine tchadienne. Hissène Habré était, par ailleurs, visé par des plaintes déposées au Sénégal, où il s'est réfugié depuis 1990, par sept personnes et une organisation non gouvernementale. Dakar n'a, dans un premier temps, pas donné suite aux requêtes belges en invoquant des obstacles d'ordre juridique. Les deux Etats se sont ensuite entendus pour que M. Habré soit jugé au Sénégal.

C'est parce que cette promesse n'a pas été tenue que la Belgique a franchi un nouveau pas jeudi 19 février. "Elle a toutes les raisons de saisir la CIJ car le Sénégal poursuit une stratégie du bluff", estime Alioune Tine, membre du Comité international pour le jugement équitable de Hissène Habré, une organisation qui regroupe des mouvements internationaux et tchadiens de défense des droits de l'homme. Dakar n'a engagé aucune procédure et aurait pris prétexte de difficultés financières pour ne pas organiser le procès prévu. Début février, le président sénégalais Abdoulaye Wade a indiqué lors du sommet de l'Union africaine, qu'il menaçait de remettre le dossier de M. Habré à cette organisation et de lever la mesure de mise en résidence surveillée de l'ancien dictateur.

Le gouvernement sénégalais reproche à l'Union européenne (UE), qui avait promis de financer le procès, de ne pas respecter ses engagements. Il réclame 27 millions d'euros, un montant qui ne repose, selon les experts de l'UE, sur aucune donnée concrète.

En conséquence, la Belgique demande aujourd'hui à la CIJ de se déclarer compétente pour décréter que le Sénégal est tenu d'organiser le jugement de M. Habré ou, à défaut, de l'extrader. L'examen du dossier pouvant prendre plusieurs mois, Bruxelles demande aussi à la Cour d'adopter des mesures conservatoires afin que M. Habré soit maintenu sur le territoire sénégalais. Au-delà de cette affaire, l'initiative belge va alimenter le débat entre l'Union européenne et l'Union africaine. Cette dernière s'oppose désormais aux procédures engagées en Europe au titre de la compétence universelle. Critiquant ce qu'ils estiment être un système de "deux poids, deux mesures", des pays africains disent vouloir juger eux-mêmes leurs dirigeants suspectés de crimes contre l'humanité. Le paradoxe serait que cette critique aboutisse à laisser impunis de tels crimes.


--------------------------------------------------------------------------------
Sur le Web : http://www.hrw.org/fr



Stéphanie Maupas et Jean-Pierre Stroobants

--------------------------------------------------------------------------------
Huit années au pouvoir avant de fuir au Sénégal

1982
Hissène Habré, à la tête des Forces armées du Nord (FAN), renverse le régime du président Goukouni Oueddeï.

1987
Avec le soutien de Paris et Washington, il parvient à mater une rébellion soutenue par le régime libyen du colonel Mouammar Kadhafi.

1990
Chassé du pouvoir par Idriss Déby, Hissène Habré se réfugie au Sénégal.

2000-2001
Plaintes pour complicité de crimes contre l'humanité, actes de torture et barbarie.

2005
Mandat d'arrêt international délivré par la Belgique.

Anonyme a dit…

Diagana,

Je ne connais pas la personne dont vous parlez. Je vous conseillerais de me demander a' propos des habitants de Boychiche. (rire)

A part notre divergence a' propos du digne fils de la Mauritanie son excellence Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya, j'ai l'impression que nous avons d'importants elements en commun. Je vous remercie pour votre prise de position en faveur du president legitime Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et des institutions de notre republique.
Ce noble combat est pour la survie de notre peuple. Je suis fier de me retrouver dans le meme camp que Sanhaji, LM, A-, Copiaper, toi et bien d'autres Mauritaniennes et Mauritaniens.

Maata et les autres ennemis de la democratie tenteront de convaincre le General que si jamais il abandonne le pouvoir qu'il a usurpe' par la force, qu'il y' aurait un reglement de comptes contre lui et son equipe. NOTHING CAN BE FURTHER FROM THE TRUTH THAN THE NONSENSE COMING FROM MAATA!!!!!!LE VIEUX EST SAGE ET IL NE FERA ABSOLUMENT RIEN QUI PORTERA ATTEINTE A' LA PAIX CIVILE EN MAURITANIE. MAATA ET COMPAGNIE N'ONT RIEN A' DIRE. ILS ONT ETE' BATTUS AU COMBAT DES IDE'ES. NOW THEY ARE TRYING TO PLAY ON THE FEAR OF THE GENARAL AND HIS SUPPORTERS. Abdel Aziz, les membres du HCE et leurs supporters sont des freres et soeurs qui se sont trompe's de combat. ils doivent tout simplement revenir a' la raison. NOUS LES ACCEPTONS SOUS LA TENTE...DIAGANA DE LA RECONCILIATION NATIONALE.
( Je suis entrain de rire a' cette ide'e d'un solinke' sous la tente. J'ai en tete cette image de ma copine Coumba Diabira (fille du gouverneur puis senateur Diabira), assise sous une tente a' Djaguili entrain de manger son HOUTO et KHATI) SOMETHING IS WRONG WITH THE IMAGE!!!!(rire)


Fils du bled,

Les analphabetes sont les victimes des...intellectuels. La crise actuelle a ete' cree'e et maintenue par les intellectuels.
LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS ORDINAIRES SONT EXCELLENTS ET ILS N'ONT AUCUN PROBLEME. CE SONT LES FAUX INTELLECTUELS QUI ONT LU DES LIVRES QU'ILS N'ONT JAMAIS COMPRIS, QUI HACELENT NOTRE PEUPLE AVEC LEURS BETISES ET ILS SONT PRETS POUR VENDRE CE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN AU PREMIER IMBECILE QUI SE PRESENTE A' LA PORTE. ILS SONT SPECIALITES DE PRO-BAATHISM, PRO-PALESTINIEN, PRO-MAROCAIN, PRO-SENEGALAIS, PRO-CIEL, PRO-TERRE MAIS ILS NE SONT JAMAIS PRO-MAURITANIENS. ILS TENTENT TOUJOURS DE SACRIFIER NOTRE PEUPLE POUR SATISFAIRE LEURS IDE'ES IMBECILES!!!!!!!
YAWEYLE LES ANALPHABETES!!! KHALOU HOUM ANEKOUM!!!ILS N'ONT ABSOLUMENT RIEN FAIT DES MAUVAIS!!!!!

Anonyme du 24 fevrier 21:47

KBB a' Aioun? GOUL LI EHEL LE'AYOUNE EL KHEYRE!!!!


Anonyme du 24 fevrier 21:48

L'Amerique est entrain de faire un excellent travail pour aider le peuple Mauritanien a' sortir de cette crise. Il est tres normale que le Charge' d'Affaires continue a' s'entretenir avec le president legitime Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi pour savoir la position de ce dernier sur le developpement de la situation. IT'S ALWAYS GOOD TO MAKE AN INFORMED DECISION!!!!

MES SINCERES FELICITATIONS AU CHARGE' D'AFFAIRES AINSI QU'A' TOUS LES MEMBRES DE LA MISSION DIPLOMATIQUE DE MON PAYS D'ADOPTION LES USA, POUR LE TRAVAIL COLOSSAL QU'ILS NE CESSENT DE FAIRE POUR AIDER LES VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN POUR SURMONTER CETTE GRAVE CRISE DE SON HISTOIRE. LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS LEURS EN SONT TRES RECONNAISSANTS!!!!!!!!!!!!!!!!!



KBB ou Khalile Bala Botha,

MANAKE WAHILE VICHI. Je vous conseillerais de vous reposer. Permettez-moi de vous remercier pour votre position en faveur de la defense de la democratie en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Les pro-coup,

La côte de popularité de Sarko chute dans les 30% à 40%. L'armée française doit lui faire un coup? Non? Et pourquoi donc toujours nous et pas les autres? Même les militaires italiens ne le font pas contre Berlusconi qui est tres impopulaire.

Quelles sont les raisons de votre degoût pour la démocratie? Donnez une chance à Ould Salihi (un des candidats malheureux aux elections passées qui ont vu Sidioca tripatouillé par Aziz à 52%)d'être président un jour !

Kimporte: tu peux nous édifier sur ces raisons et je sais que tu pourra nous donner des éléments la-dessus et LM de nous aider à le poster apres qu'on ait fini d'admirer et commenter le tableau de maître de Diagana. On est en démocratie et chacun son tour chez le coiffeur. Merci de prendre ton temps cette fois-ci. Je crois que canalh aime te lire. On demandera au Prof Ely de nous faire un sommaire de tout ça apres Kimporte, car je vois mal Kadafi réussir à decrisper cette crise, car nous ne sommes pas honnêtes avec nous même. Plus faux que nous, tu meurs.Aziz va l'apprendre, car il n'a jamais saisi l'expérience de Ould Taya.

A-

============

Nicolas Sarkozy se résout à l'impopularité
LE MONDE | 24.02.09 | 14h25 • Mis à jour le 24.02.09 | 20h25


icolas Sarkozy accepte l'impopularité. C'est ce qu'il a confié à ses proches. Qui ne serait pas impopulaire, alors que le pays traverse une crise exceptionnelle ?, se rassure-t-il. Cette analyse de la situation - tout est dû à la crise - lui permet de dire qu'il ne changera ni de stratégie politique ni de méthode de gouvernement.


Les dernières enquêtes d'opinion sont mauvaises pour le chef de l'Etat, dont la cote de popularité, comprise entre 36 % et 44 %, a enregistré en un mois un recul de quatre à neuf points, selon les instituts. L'UMP relativise en observant qu'un sondage pour les élections européennes de juin 2009 crédite le parti présidentiel de 26 % des voix contre 23 % au PS (IFOP pour Paris Match auprès d'un échantillon de 862 inscrits sur les listes électorales, février 2009).

Mauvais, mais pas catastrophique, alors que l'opposition n'est pas jugée crédible. Disposant d'une majorité forte et encore soudée, le chef de l'Etat demeure bien armé pour traverser la tempête, alors qu'il reste plus de trois ans avant les élections présidentielle et législatives de 2012.

M. Sarkozy retrouve ses plus bas scores de l'hiver 2008, lorsqu'il avait choqué les Français par son attitude "bling-bling" et déçu les classes populaires sur le pouvoir d'achat. Mais la rechute est d'une nature plus profonde. Selon Brice Teinturier (TNS- Sofres), la crise met à bas tout le socle idéologique sur lequel le candidat de droite s'était fait élire (moins d'Etat, moins d'impôts, plus de travail, plus de revenu). Le président de la République refuse de l'admettre. Cette attitude lui permet de conserver le soutien encore solide des troupes de l'UMP. "Nicolas Sarkozy n'a jamais renié ses engagements et conserve un socle de soutien d'un tiers de la population, analyse M. Teinturier. Il est potentiellement moins en difficulté que M. Mitterrand et M. Chirac car il n'y a pas de mensonge fondateur".

Mais de ce hiatus - une idéologie non reniée mais mise à mal par les événements - naît une incohérence. L'action de M. Sarkozy est peu lisible, son pragmatisme devient un handicap. Nul ne sait dire si le président lâche du lest sur le social pour mieux tenir le cap ou s'il prépare un virage profond.

Pour une raison simple : le président n'a pas tranché la question. Confronté comme ses pairs européens à une crise inédite, il est obligé de parer au plus pressé. "Nous sommes tous obligés de faire à court terme le contraire de ce que nous devons faire à long terme", résumait un responsable français de retour du sommet européen de Berlin, dimanche.

Cette incertitude exigerait, selon certains, un changement d'attitude. "Nous sommes dans une phase où les problèmes de méthode commencent à empêcher d'avancer, met en garde le député villepiniste Hervé Mariton (UMP, Drôme). Il faut cesser de prétendre qu'on refait le monde alors qu'on ne franchit qu'un pas ; veiller à ne pas survendre les réformes et multiplier les débats et respecter les acteurs, particulièrement sensibles en cette période. Si ce changement n'a pas lieu, nous irons de blocage en blocage."

M. Mariton exprime tout haut les interrogations qui surgissent dans la majorité. "Nicolas Sarkozy a laissé s'installer un divorce entre lui et le monde des sachants : les universitaires, les médecins, la presse. Qu'on le veuille ou non, cela infuse dans la société", déplore un poids lourd de la droite.

Le président de la République n'en a cure, qui a critiqué, début janvier à Nîmes, le conservatisme des corps intermédiaires. "Nicolas Sarkozy estime que nous ne devons pas nous laisser enfermer par ceux qui se disent prescripteurs d'opinion", commente le ministre des affaires sociales Brice Hortefeux. "Sa méthode consiste à ne pas passer par les corps intermédiaires, qui sont souvent des professionnels du dénigrement, mais de s'adresser directement aux Français." Il multiplie donc les voyages en province et a choisi de prononcer deux allocutions, après le sommet social du 18 février, puis, le lendemain, après ses propositions sur la Guadeloupe

Cette stratégie de dialogue direct s'était révélée payante en 2007, lorsque le candidat Sarkozy avait axé sa campagne sur la sécurité et le pouvoir d'achat pour conquérir un électorat populaire abandonné au Front national.

Mais "la France qui souffre", cet électorat du quart nord-est de la France surveillé par le secrétaire général de l'UMP Xavier Bertrand, a été la première déçue du sarkozysme, comme l'atteste une enquête IFOP. Elle est aujourd'hui la première frappée par la crise. "Nous assistons au retour de l'opposition entre la France d'en haut et celle d'en bas, qui prévalait avant l'élection présidentielle", estime Stéphane Rozès, de l'institut CSA.

"La crise est d'une telle ampleur que les gens ne croient plus à la parole politique", soupire un ministre, qui déplore que les 2,6 milliards d'euros de dépenses sociales débloquées après la rencontre du 18 avec les syndicats ne soient pas mis à l'actif du gouvernement. M. Sarkozy en serait partiellement responsable : pour ne pas se dédire, il n'a pas assumé clairement que son unique priorité était l'emploi, la hausse du pouvoir d'achat étant reléguée à des jours meilleurs.

Comme au printemps 2008, le chef de l'Etat est accusé de se disperser. Ses amis s'interrogent sur l'utilité d'avoir prononcé un discours sur le statut du beau-parent, cinq jours avant le sommet social de l'Elysée. "Trop d'annonces tuent-elles les annonces ? Nous avons eu le débat entre nous", concède un conseiller de l'Elysée. "Mais à chaque fois qu'il se mêle d'un dossier, il fait retomber la température. C'est vrai sur le sommet social et la Guadeloupe", assène un autre conseiller. Surtout, nul ne veut croiser le fer avec le président. "C'est un faux débat, poursuit ce conseiller, dès lors que Nicolas Sarkozy l'a tranché."



Arnaud Leparmentier

--------------------------------------------------------------------------------
La cote de confiance du chef de l'Etat chute

4 février. Dans le baromètre mensuel TNS-Sofres-Logica pour le Figaro Magazine, la cote de confiance de Nicolas Sarkozy baisse de quatre points en un mois. Elle s'établit à 37 %.

5 février. Dans le baromètre mensuel CSA pour Le Parisien, le chef de l'Etat voit sa confiance chuter de 5 points. Elle est à 39 %.

9 février. Dans une enquête Ipsos pour Le Point, M. Sarkozy perd en un mois neuf points, avec 36 % d'opinions favorables : il réalise alors son plus bas score depuis son arrivée à l'Elysée, selon cet institut de sondages. Selon un autre sondage ViaVoice pour Libération, seules 41 % des personnes interrogées émettent désormais une opinion positive sur le chef de l'Etat, soit un repli de cinq points par rapport à janvier, et de sept points par rapport à novembre 2008.

21 février. Selon un sondage Ifop pour Le Journal du dimanche, la cote de popularité de M. Sarkozy chute de sept points : 37 % des sondés disent être satisfaits de son action, un score proche de son plus bas niveau datant de mai 2008 (35 %).

Anonyme a dit…

Tandia du Niger n'est pas bête. Si on ne fait pas attention, ce sera un jour notre tour. On démocratise, on est bien. On ne démocratise pas, pas de tranquilité.

Voila ce que dit vieux Tandia:

"Il (Tandia du Niger) maintient en outre que le MNJ est manipulé par des intérêts extérieurs dont le dessein est d’entraver la mise en valeur des richesses minières de la région, en particulier l’uranium".

C'est la compétition franco-canado-chino-libyano-russo-américaine qui fait le match. Même si on ne voit pas tout le monde sur le terrain de match.

Politiciens du pays, soyez vigilants. A-

==========
Reuters - 24/02/09

L’état d’alerte prorogée dans le nord du Niger
mercredi 25 février 2009

Le président nigérien Mamadou Tandja a prorogé de trois mois la "mise en garde", sorte d’état D’alerte, en vigueur dans le nord du pays où les forces gouvernementales font face depuis deux ans à un soulèvement touareg.

"Par décret du président de la République, la mise en garde proclamée dans la région d’Agadez est prorogée de trois mois à compter du 24 février 2009", peut-on lire dans un communiqué officiel diffusé mardi soir.

La mesure en vigueur depuis le 24 août 2007 donne des pouvoirs exceptionnels aux forces de défense et de sécurité pour le contrôle de la circulation des personnes et des biens.

Le Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) est apparu en février 2007 dans la région d’Agadez, riche en uranium.

Il exige davantage d’autonomie et une meilleure redistribution de bénéfices tirés du minerai que le groupe français Areva exploite depuis une quarantaine d’années.

Au moins 300 rebelles et 80 soldats ont trouvé la mort dans le conflit, mais le gouvernement refuse de reconnaître le MNJ, qualifiant les combattants de trafiquants d’armes et de drogue.

Il maintient en outre que le MNJ est manipulé par des intérêts extérieurs dont le dessein est d’entraver la mise en valeur des richesses minières de la région, en particulier l’uranium

Ces trois dernières années, Niamey a entrepris de diversifier ses partenaires dans la filière et il a octroyé 127 permis de prospection à des compagnies chinoises, canadiennes, américaines et sud-africaines.

Anonyme a dit…

Nouakchott post-putsch : Racisme et délit de faciès aux contrôles de sécurité nocturnes


L'incurie et la désinvolture de la Junte vont faire perdre à la Mauritanie une bande de plusieurs Km de large d'eaux territoriales


copiarpegar

Anonyme a dit…

La descente aux enfers de la Mauritanie, n'a pas meilleure preuve que le fait que Kaddafi supervise le dialogue entre les protagonistes mauritaniens.

Kaddafi envie à notre pays que malgré nos moyens limités on a pu aspirer et obteninr une démocratie réelle et véritable. Même sous l'état de siège que nous vivons actuellement, notre pays est plus libre que la Lybie.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Bilkiss, where are you? we miss you

A-, ech'kif eçba7?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Cher Sanhaji,

Notre pays n'est pas plus libre que la lybie. Depuis le 6 Aout dernier nous sommes un état sans pouvoir ou alors dont le pouvoir est en litige auprès d'un arbitre étranger. La situation actuelle est telle que si les différentes parties s'entendent ( elles sont trois en comptant AOD) l'union européenne a encore son mot à dire, c'est un fait.
l'absence du pouvoir réel ou sa faiblesse nous conduira vers une "somalisation " dans très peu de temps, ceci dans le cas ou le HCE continue sa chute libre !!

Quelque soit la position par rapport au 6 aout, nous ne devons pas oeuvrer dans le sens de son affaiblissement du moins pas en chute libre car son résultat pourrait être catastrophique pour nous.
Un pays comme le notre a besoin d'un pouvoir fort même en tant de crise politique pour qu'il garde son indépendance et sa sécurité interne, mais sans se soucier de l'avenir du pays, nos meilleurs politiciens se focalisent sur un même objectif affaiblir les militaires au pouvoir pour leur propres interets en affichant comme devise retour à machin bidule ou je ne sais quoi


carabina

Anonyme a dit…

eçba7 machallah alih. Le truc sur l'aire continentale que tu as envoyé, c'est très sérieux. Quelqu'un qui connait le MAEC peut-il nous aider le porter a l'attention du ministre lui-meme? La politique c'est la politique, mais quand il s'agit de l'interet supreme de la nation on est tous ensembles. Merci d'avance. Si vous pouvez pousser le MAEC faites et evitez l'hypothese que quelqu'un d'autre le fera. Vive la Mauritanie. A-

Anonyme a dit…

L'incurie et la désinvolture de la Junte vont faire perdre à la Mauritanie une bande de plusieurs Km de large d'eaux territoriales
La Rédaction de For-Mauritania tient à alerter l'opinion publique nationale sur l'occasion historique que la Mauritanie est en train de rater. Jusqu'à la mi-mai 2009, selon un expert mauritanien officiant dans un organisme international, les pays ayant une façade maritime ont la possibilité de demander une extension de leur plateau continental au delà des traditionnels 200 miles. C'est l'article 76 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la Mer (Montego Bay, 1982) qui le stipule. Contactée à plusieurs reprises, la Junte ne semble même pas intéressée par la question! Passée cette date aucun dépôt de dossier ne sera possible. Déposé avant cette date, un dossier, même incomplet, ouvre un délai supplémentaire de cinq ans. Occupés qu'ils sont à consolider leur forfaiture et amasser des biens mal acquis, les membres du gouvernement de la Junte contactés à cet effet n'ont pas daigné fournir l'effort de remplir un formulaire et de le déposer au siège des Nations Unies. Ils en rendront compte à l''Histoire et aux générations futures.

Anonyme a dit…

L'incurie et la désinvolture de la Junte vont faire perdre à la Mauritanie une bande de plusieurs Km de large d'eaux territoriales

Alertée à plusieurs reprises, les autorités putschistes ne semblent même pas concernées par la question de l'extension du plateau continental!



La Rédaction de For-Mauritania tient à alerter l'opinion publique nationale sur l'occasion historique que la Mauritanie est en train de rater. Jusqu'à la mi-mai 2009, selon un expert mauritanien officiant dans un organisme international, les pays ayant une façade maritime ont la possibilité de demander une extension de leur plateau continental au delà des traditionnels 200 miles. C'est l'article 76 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la Mer (Montego Bay, 1982) qui le stipule. Contactée à plusieurs reprises, la Junte ne semble même pas intéressée par la question! Passée cette date aucun dépôt de dossier ne sera possible. Déposé avant cette date, un dossier, même incomplet, ouvre un délai supplémentaire de cinq ans. Occupés qu'ils sont à consolider leur forfaiture et amasser des biens mal acquis, les membres du gouvernement de la Junte contactés à cet effet n'ont pas daigné fournir l'effort de remplir un formulaire et de le déposer au siège des Nations Unies. Ils en rendront compte à l''Histoire et aux générations futures.



Voici un extrait du courrier reçu par For-Mauritania:



"Le dossier est d'une importance cruciale pour le pays. Malheureusement, notre pays semble être plus préoccupé par le court terme. La date limite de dépôt du dossier est le 09 Mai 2009 pour la Mauritanie. Même si les chances de déposer un dossier complet sont minces, nous pourrons avoir un délai de grâce de cinq ans supplémentaires si on déposait un dossier provisoire, même incomplet. Cette grâce a été accordée par l'Assemblée Générale des Nations Unis sur demande des pays en développement. Ne pas déposer de dossier avant Mai, pourrait signifier cependant forclusion définitive.
Pour être précis, il s'agit d'une opportunité offerte par la Convention sur le Droit de la Mer , en son article 76, de procéder à une délimitation externe du Plateau Continental des pays côtiers. Pour tenter de simplifier (le texte de l'article est très technique), les États côtiers ont la possibilité de réclamer une extension de leur territoire de juridiction nationale au delà de la Zone Économique Exclusive (les fameux 200 Miles) en se fondant sur des critères géologiques, géomorphologiques (etc) des fonds marins.
Les premières évaluations faites par nos spécialistes, indiquent que la Mauritanie pourrait réclamer une extension de son plateau continental de plusieurs Km. Ce n'est pas négligeable pour un pays qui exploite du pétrole off-shore (la sédimentation au large de la RIM est fort prometteuse). La zone ainsi acquise reviendra de droit au pays pour l'éternité (les fonds marins seulement, pas la colonne d'eau). En d'autres termes toutes les ressources géologiques, minières, toute la flore marine (etc) reviendraient au dit pays...
Des informations complémentaires peuvent être trouvées à ce lien. Bien que les sollicitations vont être plus nombreuses (avec la dernière ligne droite), on pourrait tenter de faire assister la Mauritanie autant que possible, si on constate un réel intérêt et une volonté politiques. Il faut de la volonté politique, et assigner des gens à ne faire que cela, en leur donnant quelques moyens. Le Pays pourra bénéficier de l'assistance technique et matérielle mais il doit être plus proactif."

Anonyme a dit…

Mint Mouknass, nouvelle égérie de la diplomatie mauritanienne

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Le Général achète le troupeau de chameaux d’Ehl Abed Rabou
25-02-2009
Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz se serait rendu lundi dernier, à l’improviste, à Atar. Vrai ou fausse, cette visite dans la Wilaya de l’Adrar annoncée puis démentie par l’Agence Nouakchott Info (pro-HCE) serait au moins la deuxième en moins d’un mois. La première a eu lieu vers la fin du mois de janvier dernier, à l’insu des médias et même d’une grande partie de l’entourage du Général. Et pour cause : Elle avait pour but une prise de possession par le Général de son nouveau troupeau de chameaux racés, acquis auprès de la célèbre famille Ehl Abd Rabou, très connue en Adrar et partout ailleurs dans le pays.

Les bergers du troupeau ont eu, pour la première fois et sans doute pour la dernière fois dans leur vie, à passer aux ordres et en direct, d’un si "illustre" patron !

Mais la question que l’on est en droit de se poser est la suivante : pourquoi le Général qui lutte contre la gabegie dans un grand tintamarre commet-il une telle imprudence, en allant prendre possession lui-même de ses bêtes ? La réponse : Chacun à son défaut où toujours il revient !


MYOS
taqadoumy.com
_______________
gualhalak A- le repos, lebn lbel, nhira, RFI molli

Anonyme a dit…

Copiarpegar

le sens de l'humour en plus

carabina

Ɔopiarpegar a dit…

Carabina bichor "Un pays comme le notre a besoin d'un pouvoir fort même en tant de crise politique" eiwa lbel ekhbarou.
khali l'humour e7na wa7il vina 3oud.

copiarpegar

Anonyme a dit…

copiar

sincèrement cette histoire je n'y crois pas.
Mais pour le sens de l'humour je suis sérieux mechoor ye weilak

carabina

Ɔopiarpegar a dit…

je fuis avant igoum via tou3mar
carabina enta tbane khattir...

adios amigos(ena m'raboutt)

Anonyme a dit…

MYOS,

Le General et ses betes! Vous parlez de betes...HUMAINES ou des betes...ANIMALES?

Imaginez une tortue fache'e derriere des chameaux! Il faut bien rire!!!!!!!

Ɔopiarpegar a dit…

galkoum couli, betes...HUMAINES ou des betes...ANIMALES?

adios
carabina lanwarttak ena ehrabt

Ɔopiarpegar a dit…

un lien pour Carabina

Un tribunal pour juger le général ould Abdel Aziz

adios

Anonyme a dit…

copiarpegar,

A la lecture de l'article sur la fille Mouknass, j'ai bien l'impression que la Libye est pro-putshiste. AOD et Messaoud et Sidi n'auront pas gain de cause. A surveiller avec toute l'attention requise. Messaoud resistera t-il avec ses liens avec les nasséristes? A-

Yanis le R. a dit…

Les protagonistes de la crise politique qui perdure depuis maintenant plus de 6 mois vont se retrouver enfin autour du président de l’UA.
Nous sommes arrivés à une étape importante de cette crise : la sortie de crise !
L’ordre constitutionnel et la légalité ont été bafoués, ce qui est évident, je crois, pour nous tous…
Dans l’intérêt de notre pays, il ne faut pas que le coup d’état du 6 août 2008 passe comme une lettre à la poste…
Quelles que soient nos divergences sur la question politique, la responsabilité imputée à chacun dans l’enchaînement de la crise, il y a urgence à trouver un compromis.
Les lignes rouges doivent bouger…
On peut peut-être discuter entre nous ici de solutions possibles.
Pour ma part, je vous avais fait part d’une esquisse de solution (blog du 30 septembre 2008) mais depuis sans doute beaucoup d’eau a coulé sous les ponts…

Khalil Balla Gaye a dit…

Bon les gars, pour m'occuper tout en me faisant la main aussi, question de garder la forme voire une pêche d'enfer (dans les 2 acceptions du mot!sic)j'ai décidé de jouer au "REWRITER"!
Gare donc aux coquilles et autres incorrections d'orthographe, de syntaxe voire incorrections tout court!
L'Inquisiteur-en-chef KBG se refait la main autrement, sa façon à lui de signaler sa présence tout en planant sur les débats et surtout les ébats comme une épée de Damoclès suspendue au dessus du Bantoustan Saharien!
Gare donc au bûcher et à l'autodafé salvateurs et purificateurs!

Anonyme a dit…

Imaginez vous svp que si :
Aziz ne se présentera pas, le problème de la Mauritanie est résolu.

Que faut-il faire, si lui tient à se présenter?

L'assassiné est une issue ou un coup d'état sanglant...........

Il faut dès a présent être mobilisé.

Ɔopiarpegar a dit…

Messaoud resistera t-il avec ses liens avec les nasséristes?easy question
reponse(eljahil):tout est possible du moment que les deux sont d’acc (A- enta ebdé manek metghachmi)

Carabina, wejtlak tu m'autorises le copiarpegar with no comment
ok

Khalil Balla Gaye a dit…

ESSAIS DE REWRITING

Yanis une 1/2 faute
Dans l’intérêt de notre pays, il ne faut pas que le coup d’***état du 6 août 2008 passe comme une lettre à la poste…
"Coup d'Etat" tjrs majuscule avec accent aigu aussi sur le E!
Note=BIEN sans préjuger du contenu!
-----------------
Blogger Ɔopiarpegar a dit...
galkoum couli, betes...HUMAINES ou des betes...ANIMALES?
adios
carabina lanwarttak ena ehrabt
25 février 2009 17:38
Blogger Ɔopiarpegar a dit...
je fuis avant igoum via tou3mar
carabina enta tbane khattir...
adios amigos(ena m'raboutt)
25 février 2009 17:00

Note=incompréhensible et indéchiffrable!IDIOMES inconnus!ET IL N'Y AURA PAS DE ETE3MAR pour ta gouverne!
-------------------------
Anonyme Anonyme a dit...
MYOS,
Le General et ses ***betes! Vous parlez de betes...HUMAINES ou des betes...ANIMALES?
Imaginez une tortue fache'e derriere des chameaux! Il faut bien rire!!!!!!!
25 février 2009 17:06

une 1/2 faute BÊTE tjrs avec accent circonflexe
-------------------------
Le truc sur l'aire continentale que tu as envoyé, c'est très sérieux
TRUC:mot familier à éviter, "machin-chose ou bidule recommandés!

aire continentale=impropre on dit PLATEAU CONTINENTAL!

Note bien, peut mieux faire comme dirait mon instit Yaly!

Bebe BA a dit…

Anonyme du25 février 2009 19:59,

que Aziz se presente ou pas, qu'il soit vivant ou pas!

Il peut ne pas se presenter et faire comme 2005, en allant chercher quelqu'un de taillable, corvèable et maniable à souhait!


Le problème qui se pose est:
est ce qu'ils(les militaires) laisseront un civile(ou un militaire reconverti) finir son mandat, gérer tranquilement le pays, sans qu'ils ne s'ingèrent dans les affaires d'état ou ne fassent un coup d'état quans ce dernier cherchera à se libérer de leur tutuelle?

Anonyme a dit…

salut copi

merci pour le lien
ente maa chevt but drogba!!

moi je pense qu'il ya lieu de juger d'autres aussi.
by the way, moi aussi je suis un marabout mais mon héro quand j'étais môme s'appelait carabina slim

carabina

Khalil Balla Gaye a dit…

Blogger Ɔopiarpegar a dit...
je fuis avant igoum via tou3mar
carabina enta tbane khattir...
adios amigos(ena m'raboutt)
25 février 2009 17:00
"ET IL N'Y AURA PAS DE ETE3MAR pour ta gouverne!"

***Enfin, de mon côté en tous cas pour peu qu'on ne me pousse pas à la légitime défense dictée par l'instinct grégaire de conservation qui sommeille en chacun!!

NB:j'attends toujours la pêche miraculeuse assurée avec certains intervenants pas à cheval sur l'orthographe et qui ne s'en cachent point du reste!

Anonyme a dit…

KBG,

Tres content de toi ce soir. Tu n ' as que des freres et soeurs ici. BF tu me le laisses et il va stopper ses attaques contre ta personne. Ses insultes sont une reaction de ce qu'il croit etre un manque de respect aux autres. Ne corrige pas les fautes des autres. C' est l' internet et les gens peuvent ecrire comme ils peuvent. L' important est qu' on comprenne. Salutations a la famille. A-

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Tu es ou meme? En Libye? A-

Khalil Balla Gaye a dit…

Il règne un silence de macchabée voire de cimetière par ici!
QUE PASSA!

Je n'avais pas tout à fait tort de parler de Bantoustan saharien par opposition aux Bantoustans de l'Afrique australe!
En survolant le désert du Kalahari, au dessus de la Namibie et du Botswana limitrophes de l'afr du sud, il y a quelques années j'ai eu l'impression de survoler mon propre pays la mauritanie!
Tellement les paysages étaient IDENTIQUES:euphorbes (ebtourge), talhayat, etemat, evernân, les dunes à perte de vue , tout y était absolument tout!on dirait un sahara cloné en afr australe!
Sauf que les bushmen du kalahari plutôt petits de taille et au teint, curieusement, pas tout à fait noir, , ne ressemblent guère à nos populations autochtones!
pour le reste la similitude était parfaite!
Le Botswana c'est carrément la mauritanie sauf que là bas, ils n'ont pas de camelidés mais curieusement rien que des bovidés et à gogo!a telle enseigne que le botswana serait l'un des tous 1èrs pays exportateurs de viande aux côtés de l'argentine le pays des verdoyantes pampas!
Curieux, tout de même !

Khalil Balla Gaye a dit…

J'ai oublié de préciser que ces similitudes seraient à mettre sur le compte du phénomène de la symétrie climatique partageant le nord et le sud de notre continent!
a en croire en tous cas mes profs d'hist-géo Enahoui ou kane N'diawar au collège de nkc, je ne sais plus trop lequel des 2 au juste!

Khalil Balla Gaye a dit…

A-,
Et moi je serais presque content de de vous voir renouer avec des manières plus policées quitte à prendre le large , me laissant ainsi toutes latitudes pour donner libre cours à mes fameux soliloques d'antan!

Quant à BF and Co, il ne faudrait pas trop t'en faire :c'est de vieilles connaissances que je retrouverais presque avec plaisir là aussi!Je ne suis pas très rancunier avec les gens qui feraient amende honorable à mon égard!Celui qui me fiche la paix, je la lui ficherais bien en retour!Aussi simple que cela et ce n'est pas trop exiger, me semblerait-il bien!Ou je me trompe?

Anonyme a dit…

kbg fous nous la paix vas dormir n'oublies pas tes médicaments surtout les capsules rouges

Khalil Balla Gueye a dit…

Mais pourquoi donc depuis que j’ai fait savoir publiquement les menaces de mort qui pèseraient sur ma modeste et très mortelle personne tout le monde prend la poudre d’escampette et ses jambes au cou dès que j’apparais sur ce blog ?
Il faudrait apprendre à faire face, ne pas se débiner au moindre petit voire gros désappointement !Et puis moi, j’ai la peau dure, je suis presque increvable comme tous ceux de ma génération dont ne survivraient que les plus forts faute de vaccinations et de soins de santé primaires alors ! Une sélection naturelle des bébés et des marmots presque Darwiniste, j’en connais des amis qui ont survécu à la variole ejjedri cette maladie éradiquée mais très mortelle de notre temps !
Serais je à mon a mon tour atteint de peste à mon insu ?En tous cas, au jour d’aujourd’hui je me porterais comme un charme à part quelques « petits inconvénients » imposés mais nécessaires !

PS:ET CE SERAIT QUOI DONC TES CAPSULES ROUGES?Aucune idée!!

Bebe BA a dit…

Lu sur Cridem pour A-

-----------------------------------------------------

Saisie d'un arsenal de guerre aux frontières maliennes : Qui arme le Gspc?

De nombreux fusils-mitrailleurs, des obus de mortier et d’autres munitions ont été saisis. Un véritable arsenal de guerre destiné au Gspc ou ce qu’on appelle Al Qaîda au Maghreb a été saisi par les services de la douane malienne, portant ainsi un sérieux coup aux groupes terroristes. Selon des sources très au fait de la situation, cette opération est le fruit d’une coopération sécuritaire dans laquelle les servi-ces algériens auraient joué un grand rôle.

Selon des sources, cet arsenal était acheminé via la Guinée. Menacé dans son existence par une opposition armée qui ne reculait devant rien pour tisser des alliances même avec le «diable», le pouvoir central à Bamako n’aurait pas contrôlé ses frontières avec l’Algérie.

Tout au long de la bande frontalière, des groupes armés de divers horizons contrôlaient l’ensemble du trafic entre les deux pays. Sans oublier la présence dans les parages d’un certain Mokhtar Benmokhtar qui a réussi à installer de gigantesques réseaux mafieux activant dans le trafic d’armes, des véhicules tout-terrain et de cigarettes à l’origine douteuse.



Ce sont des centaines de kilomètres carrés incontrôlables. C’est pratiquement ces conditions plus qu’anarchiques qui ont encouragé ce qu’on appelle le Gspc présumé branche d’Al Qaîda au Magheb à accorder une grande importance à cette région et à exploiter à fond cette piste avec la complicité de certains bandits de grands chemins algériens et maliens.

Consciente de cet abcès qui risquait de gagner l’ensemble de la région, l’Algérie a pesé de tout son poids pour aider le Mali à retrouver la stabilité. Ce n’est qu’avec un pouvoir central fort au Mali que l’Algérie pourrait assurer relativement ses frontières sud.

Après la reddition de plus de 500 rebelles qui étaient sous les ordres de Ad Bahanga, les forces légales maliennes ont réussi à reprendre le contrôle du terrain. C’est d’ailleurs ce qui explique le succès remporté par les douanes de ce pays qui ont réussi un véritable coup de maître en interceptant un important arsenal de guerre destiné à l’organisation criminelle du Gspc.

Un autre coup, qualifié de sérieux par des sources bien informées, porté à ce groupe terroriste qui voit ses réseaux tomber l’un après l’autre. Acculés au Nord par les forces de sécurité, les sbires à la solde de Droukdel sont en train de perdre leurs refuges du Sud.

Même Benmokhtar n’a pas intérêt à trop s’afficher au risque de devenir encombrant pour les autorités maliennes qui n’hésiteraient pas à l’expulser au cas où son implication est avérée, ont encore ajouté nos sources certainement en possession d’informations dans ce sens. Connaissant la haine qu’il voue à Droukdel, ce dernier n’a aucune chance de compter sur un réseau contrôlé par l’émir du Sud, Benmokhtar.

Aussi, il est de l’intérêt de l’Algérie de voir les forces régulières maliennes reprendre en main la situation dans cette zone livrée aux quatre vents. Ce qui empêcherait les filières du Gspec d’approvisionner ses éléments en armes et munitions.

Et la réunion tenue lundi et mardi à Nouakchott, par les dirigeants des services de renseignements des cinq pays membres de l’Union du Maghreb arabe (UMA), Algérie, Libye, Maroc, Tunisie et Mauritanie, prouve que ces pays accordent une grande importance à la lutte antiterroriste. Il y va de leur sécurité et de leur stabilité.

En effet, selon des sources sécuritaires, l’objectif de cette réunion est d’aboutir à des «accords sécuritaires entre les pays de l’UMA qui s’inquiètent du développement de l’insécurité dans la région» confrontée au trafic de drogue et d’armes, pourvoyeur de la mouvance terroriste islamique, notamment dans le désert, à la frontière entre la Mauritanie, le Mali et l’Algérie.

Ikram GHIOUA

Anonyme a dit…

حقيقة الأمر أن ألقذافي ليس مؤهلا أصلا للحديث عن الديمقراطية و لا عن التداول السلمي على السلطة، فهو ليس سوى عسكري جاء بانقلاب وفرض نفسه ديكتاتورا على اللبيبين منذ 1969 أي منذ أربعين سنة، إلا أن ما يميز انقلابه كونه جاء في فترة لم تكن المجتمعات قد اكتوت بنار الانقلابات ولم يكن المجتمع الدولي قد وصل لهذه الدرجة من الحدة والرفض للاستيلاء على السلطة بالقوة. و يجب أن لا يغيب عن أن أذهاننا أنه يحضر منذ سنوات ابنه سيف الإسلام لخلافته، فلا أحد إذن ينتظر منه دروسا في احترام الشرعية أو التداول على السلطة. أما حديثه عن تدويل الأزمنة الموريتانية و عن عدم تدخل الدول الإفريقية في صراع إرلندا فمردود عليه لأنه هو شخصيا كان يهرب الأسلحة للجيش الجمهوري الإرلندي، و هو من أسباب مشاكله مع بريطانيا والغرب عموما إذن لا داعي للمغالطة و استغلال الأزمة الموريتانية بشكل غير نزيه و غير أمين. على القذاقي إن كان صادقا حقا في المساهمة قي حل الأزمنة الموريتانية و عدم تدويلها، أن يصدق ولد عبد العزيز النصح و يقول له بشكل صريح، بأن سبب ما تتعرض له موريتانيا اليوم و ما ستواجهه غدا من مخاطر هو بفعله هو شخصيا ولا أحد غيره عندما قام بانقلاب على رئيس منتخب في زمن أصبحت فيه الانقلابات خطا أحمر عند المجتمع الدولي، بسبب ما جرته على العالم و خصوصا إفريقيا من مآسي وحروب أهلية في الصومال وفي دارفور وفي ساحل العاج وغيرها ، و عليه أن يفيده بوصفه، أخا شقيقا أكبر، من الدروس التي استخلصها و تعلمها من الماضي، و يقول له صراحة إن ليبيا جربت العناد مع المجتمع الدولي فكان الحصار و العقوبات، و أنها لم تسترد جزأ من عافيتها إلا بعد أن حكمت العقل و رجعت إلى الصواب ودفعت مئات المليارات من الدولارات تعويضا لضحايا لوكربي و الطائرة الفرنسية و جمدت برامجها النووية و أقلعت عن كل تلك التوجهات و خفضت مستوى طموحاتها إلى ما دون الصفر قليلا و تابت من ذلك كله، و أنها رغم كل تلك التنازلات و التعويضات، ما تزال حتى الآن تدفع الفاتورة و مصنفة على لائحة انتظار العفو العام من الدول الكبرى ولا سيما الولايات المتحدة الأمريكية.
أما الجنرال عزيز فإن عليه أن يعلم أنه أمام امتحان صعب من المجتمع الدولي و في وضعية لا يحسد عليها، الشيء الذي يحتم عليه التضحية و التخلي عن الطموحات غير المبررة و غير المشروعة و هو ما يتطلب منه قدرا كبيرا من الشجاعة و الحكمة و الجدية في البحث عن حل سريع يقيه ما لا تحمد عقباه.

Anonyme a dit…

Merci copiarpegar pour cet article de presse sur cette histoire de saisie d'armes et le pointage du doigt sur ATT.Cet article raconte des bobards.La presse ne dit jamais la realite. Flintock II (2008) vient d'etre conclu a Bamako fin 2008, l' armee US est au Mali, si la lutte contre le terrorisme est serieux ils doivent avoir deja localisee les camps de terroristes dans le grand Nord et avoir au moins tape sur une bage AQMI au moins. De moimoire d' homme, aucune base djihadiste n'a ete touchee, aucun emir de AQMI dans le nord du Mali n'a ete pris ou tue. Ces djihadistes sont fabriques et maintenus par les etats pour quelque chose. Il y a eu un petit flottement au moment du depart de Bush et maintenant la meme campagne de fin 07 et 08 reprend de plus belle. Plus a ce sujet ce weekend. Merci copiarpegar de me le rappeller ce weekend.

Comme nos leaders sont partis en Libye resoudre une crise, espere que nos services securitaires sont sur le qui vive car c'est une periode tres dangereuse.le danger existe pas parceque AQMI est manipule par des etats, mais parcequ'ils peuvent decider, ces etats, de noustaper dessus des que les resultats des negociations de Syrte n'est pas de leur gout. Be careful. A-

Anonyme a dit…

KBG,

Il n y a que moi qui te parle pour te policer et te rendre humble.Personne ne te lit.

On ne se souvient pas de menaces de mort contre toi ici. Mais des attaques gratuites contre des gens qui ne t'ont rien. Pourquoi. attaquer AOC? Il ne t'a rien fait.Colle la paix au gens. A-

Anonyme a dit…

Lu pour Mohamed Cheikh et bl. C'est mince comme arguments.Imaginez que les islamistes prennent le pouvoir.

A-
----

Le Forum de la penséee Islamique réagit au propos de Biram Ould Dah, relatif à l'esclavage, tenu au cours d'une interview su RFI

Le secrétaire général du FPIDSREPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIELE FORUM DE LA PENSEE ISLAMIQUE ET DU DIALOGUE DES CULTURES002226441300-002225024482-ibnou abass-NoukchottDECLARATIONRadio France International RFI a diffusé le 21/02/09 une interview dans laquelle un certain activiste Mauritanien nommé Biram ould Abeid a qualifié L’islam comme incitant sur l’esclavagisme.Je voudrais ici clarifier deux points : -1- la pratique de l’esclavage était connue bien avant L’Islam ; dans toutes les civilisations et tous les peuples Ce qui prouve qu’elle est une pratique liés au contexte socio-culturelle.En ce qui concerne L’Islam ; il est bien connu le rôle qu’il a joué pour abolir cette pratique ou diminuer ses séquelles néfastes sur les humains.C'est donc en se replaçant dans le contexte qui prévalait à l'époque et en étudiant ce que le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) a enseigné que l'on peut se faire une idée de la contribution de l'Islam à ce niveau.2-Dans notre pays la Mauritanie plusieurs Oulemas ont dénoncé cette pratique depuis le dixième siècle ;on ce rappelle Ahmed Baba Toumboukti dans son livre MIRAGE SOUEOUD VI HOUKMI MAJLOUB ESSOUDAN et plusieurs autres Oulemas qui ont dénoncé cette pratique liés au banditisme et la guerre entre les tribus et mêmes la pauvreté qui encourage des africains a vendre leurs enfants .C’est pourquoi que la loi abolissant l’esclavage de 1981 était fondée et appuyé par une Fatwa de Ouléma de l’époque. Dans cette logique et accomplissant leurs devoirs plusieurs Oulémas ont montré toujours leurs soutien pour tous efforts d’abolition et d’éradication des séquelles de cette pratique.L’islam est la religion d’égalité et de justice

Le 22/02/2009

LE SECRTAIRE GENRALDr Cheikh OULD ZEIN LIMAM

Anonyme a dit…

Lu pour vous et pour copiarpegar. C'est date du 3 fevrier. Il est dit que la Maroc n'a jamais ete attaque par AQMI. Qui peut confirmer que c'est AQMI qui nous attaque?

A-


Le Maroc se déchaîne contre la presse algérienne  

Le pouvoir et la presse au Maroc critiquent l’Algérie pour son soutien au Front Polisario et son refus de rouvrir la frontière. mardi 3 février 2009. Etonnant est le dossier paru hier dans un média marocain, accusant la presse algérienne de mener une campagne de dénigrement contre le Maroc et ses dirigeants. Mettant le palais royal en position de victime, ce média écrit, défiant tout principe de respect des faits, que « rien de ce qui se passe en Algérie n’est commenté au Maroc ». une tentative de faire porter le chapeau à la seule presse algérienne, la faisant passer pour une presse non mature d’un côté, et de l’autre, faire passer la presse marocaine pour une presse « responsable », ne publiant aucune désinformation à l’encontre du pays des 1,5 million de martyrs. Crise entre l’Algérie et le Maroc, qui en est le responsable ? Revenons aux faits, seuls juges devant l’histoire. Plus exactement à l’année 1994. Un hôtel de Marrakech fut attaqué dans un attentat. Deux touristes espagnols furent tués. Alors que l’enquête n’avait pas encore abouti, les autorités marocaines avaient accusé des « terroristes algériens » d’être derrière cette agression. Un alibi que les autorités marocaines avaient utilisé pour imposer le visa aux ressortissants algériens désireux de se rendre dans ce royaume. Usant du principe de la réciprocité, l’Algérie a imposé le visa aux ressortissants marocains. D’autres dépassements ont été commis par les dirigeants marocains contre l’Algérie. La drogue envahissait l’Algérie (et continue à l’envahir) à partir du sol marocain, sans parler du trafic en tous genres, dont l’acheminement d’armes et de munitions en direction des maquis du groupe salafiste pour la prédication et le combat qui, malgré sa nouvelle prétendue appellation (organisation d’Al Qaïda au Maghreb arabe et sa virtuelle allégeance à l’organisation d’Oussama Ben Laden), n’a jamais perpétré un attentat en sol marocain. L’Algérie décide, en toute souveraineté, de fermer ses frontières terrestres avec le Maroc. Le temps a fini par lever le voile sur cette machination puisque, il y a quelques années, le Maroc jugeait ceux qu’il a présentés comme étant les auteurs de cet attentat contre cet hôtel. Tous les accusés sont des ressortissants marocains. Aucun ressortissant algérien n’a été cité au cours du procès. Les agressions médiatiques contre l’Algérie n’ont pas cessé. Un autre organe de presse marocain a tenté, d’autre part, de faire la liaison entre le terrorisme et les combattants sahraouis, allant très loin dans cette désinformation. Cette nouvelle agression médiatique coïncidait avec l’annonce de la guerre mondiale annoncée contre le terrorisme, au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. Les motifs de cette désinformation étaient bien évidents : une tentative de faire passer le Front Polisario pour une organisation terroriste et inciter le monde à combattre ce mouvement de libération aussi représentatif que légal. Synthèse de Rayane,

www.algerie-dz.com D’après Le Jour d’Algérie

Anonyme a dit…

Je suis maintenant perdu et ne sais plus qui joue à quoi.

1. Toute cette nebuleuse salafiste se trouve toujours au Mali
2. Malgré leur amitié apparente, ça ne va pas du tout entre l'Algérie et le Mali
3. Le Mali toujours accusé de jouer le faux avec son voisin du Nord et pourtant ils travaillent ensembles pour stopper le mouvement touareg,

4. on nous dit que Ag Bahanga a fui en Algérie et apres on nous dit qu'il est en Libye

5. Alger accuse Bamako qui ne dit rien

6. Bamako accuse Nouakchott qui ne dit rien.

7. La victime dans tout ce jeu est la Mauritanie car on nous frappe de temps a autre.

8. l'Algerie continue aussi a avoir ses djihadistes qui frappent sans raison de temps a autre, alors qu'une reconciliation leur a ete offerte. Les djihadistes ne pourront jamais gagner a ce jeu.
9. j'apprend par l'article que je vous ai envoye ce matin que le Maroc n'a jamais ete touvche par AQMI (c'etait en fait l'objet de mon message).

Merci de lire attentivement cette serie d'articles ci-joints et vous vous rendrez compte que quelque chose ne va pas et que les etats manipulent ces djihadistes. C'est aussi pour vous dire que AQMI n'existe pas, en dehors de la volonte des etats qui les instrumentalisent. Nous sommes dans un periode tres dangereuse.

Question quand meme importante: si la Libye, avec toute la sagesse du Guide, n'est pas parvenue a regler sa propre crise avec ses pays freres voisins (Algerie, Mali, Niger et dans une certaine mesure le Maroc), comme elle pourra parvenir a nous proposer une solution de sortie de crise? Kimporte: tu as une idée?

A-
=======

El Khabar 25 02 09
Al Qaida se paye des armes avec la rançon des otages Autrichiens
Un arsenal de guerre saisi par les services Maliens
mercredi 25 février 2009
Une grande quantité d’arme et de munitions de guerre a été saisie, hier, au Mali, elle devait être acheminée aux éléments de l’organisation d’Al Qaida au Nord du pays. Un officier supérieur, dirigeant la brigade mobile d’intervention appartenant aux services de douanes de Bamako, a déclaré que l’une des patrouilles a saisi, dans un barrage, « Un arsenal d’une vraie guerre », provenant de la Guinée, et entre autres, un nombre important de mortiers, des boucliers anti-missiles, en plus d’un nombre important d’armes des mitraillettes et des cartouches. Apres l’arrestation des complices dans l’opération et après interrogatoire, ces derniers ont avoué que c’est pour la troisième fois qu’ils transportent une cargaison de guerre de cette envergure et pour la même partie. Ils ont réussi, les deux dernières fois, à faire parvenir les armes à leur destination au Nord du Mali, et à chaque fois « Des personnes de race blanche » venaient récupérer la cargaison. Commentant l’opération, le porte-parole des Rebelles Touaregs, Hama Sid Hamed, a déclaré que son mouvement détient des informations indiquant que l’organisation d’Al Qaida a activé et financé, ces derniers temps, de nouveaux réseaux pour le trafic d’arme reliant Bamako au Nord du Mali. Il a ajouté qu’Al Qaida finance ces réseaux avec les fonds provenant de la rançon des otages Autrichiens libérés « dans des conditions ambiguës à ce jour » durant le mois de Novembre dernier, ce qui sème le doute sur les déclarations Autrichiennes faisant état qu’elle n’a rien donné en contrepartie de la libération de ses citoyens enlevés.

=====

Mounir Boudjema-Liberte-Algérie-03-11-08
Alors que la Libye a payé 5 millions d’euros pour les otages autrichiens, quand le Mali négocie avec le GSPC
lundi 3 novembre 2008
L’affaire des deux otages autrichiens s’est bien terminée. Mais les conditions de leur libération sont toujours aussi troubles, ainsi que le rôle joué par les présidents malien et libyen.
Huit mois dans le désert et quelques coups de soleil après, Wolfgang Ebner et Andrea Kloiber ont été libérés contre une rançon. Dans le milieu des négociateurs, le paiement d’une “dîme” aux terroristes du GSPC qui ont posé quatre ultimatums sans jamais passer à l’acte, on hésite seulement sur le montant “de 3 à 5 millions d’euros”. Le problème est que le gouvernement autrichien n’a jamais payé cette somme, encore moins le Mali, mais bel et bien le leader Mouammar Al-Kadhafi qui est venu à la rescousse de son ami et homologue malien, Amadou Toumani Touré.
Car dans cette sombre histoire, les présidents libyen et malien ont joué avec le feu et les mallettes d’euros. L’implication d’Al-Kadhafi dans le dossier a commencé lorsque le leader d’extrême droite autrichien, Jorg Haider, qui s’est tué récemment en voiture, a demandé à son ami Seïf El-Islam Al-Kadhafi de l’aider à libérer les otages. Les deux hommes voyant l’opportunité dans cette affaire de récolter les lauriers politiques. Haider en augmentant sa popularité la veille d’élections et les Kadhafi toujours à la recherche de “coups médiatiques” afin de redorer le blason de Tripoli depuis la levée de l’embargo.
Al-Kadhafi met à contribution Amadou Toumani Touré (ATT), le président malien dont le nord du pays est infesté de groupuscules du GSPC qui sont aussi à l’aise que dans une colonie de vacances. Bamako bat le rappel d’Ayad Ag Ghali, consul malien à Djeddah, et met le maire de Kidal, Baba Ould Cheikh, sur le dossier. Durant des mois, ils ont été les principaux négociateurs avec le GSPC, sans aucune arme et apparemment sans craindre pour leur vie. Ils informaient les Autrichiens des revendications des terroristes et négociaient le prix de l’otage fixé à plus de 2 millions d’euros.
Malgré ses discours musclés sur le terrorisme, ATT joue un double jeu. Pour convaincre le GSPC, on rappelle aux terroristes du Sahel que la région nord du Mali n’a jamais représenté un danger pour eux, comme c’est le cas au Niger ou au Tchad où chaque incursion terroriste se casse les dents sur des armées régulières déterminées quand ce ne sont pas les tribus touaregs qui leur font la chasse. Pour Bamako, il est hors de question d’intervenir militairement et encore moins d’inquiéter ses “invités”. Au mépris de toutes les conventions et les résolutions de l’Union africaine ou de l’ONU que le Mali dit prétend respecter pour lutter contre le terrorisme dans la zone sahélienne.
Cette protection alla même aux tribunaux puisque les plaintes déposées par des Maliens du Nord contre des attaques ou du racket exercés par le GSPC se sont retournées contre eux.
Des sources touaregs se sont dit plusieurs fois scandalisées par les “protections”, dont bénéficient les groupes terroristes. L’armée malienne s’étant interposée à maintes reprises entre les Touaregs et les salafistes au profit de ces derniers.
De retour à Salzbourg, les otages autrichiens n’ont pas été trop bavards. Le gouvernement de Vienne avait placé tout son espoir entre les mains des Libyens qui ont servi, dans cette affaire, de financiers comme ils l’avaient précédemment fait dans l’affaire des 32 otages européens kidnappés par l’ex-“émir” du GSPC, Abderezak El-Para. Certains ont même tenté de convaincre Alger de libérer El-Para contre les otages autrichiens !
Mais le cynisme du président malien dans cette affaire a dépassé l’entendement. C’est tout l’appareil de l’État malien qui s’est mis au service d’une négociation, dont le GSPC en sort bénéficiaire car non seulement il profite des largesses territoriales d’ATT, mais également d’une rançon de plusieurs millions d’euros qui vont encore être injectés en armes et explosifs dans les maquis algériens.
MOUNIR B.

======

K. Abdelkamel/D. Bouatta -Liberte-Algerie-24-03-08
Rébellion touareg et otages autrichiens au Sahel : à quoi joue Tripoli ?
lundi 24 mars 2008
Alors que les négociations semblaient avancer entre le fils du leader libyen et les ravisseurs des otages autrichiens, la Libye a surpris tout le monde, hier, en démentant toute implication dans l’affaire au moment où la rébellion touareg reprend de plus belle au Mali. Qu’est-ce qui a bien pu motiver un tel revirement, alors que Tripoli est friand des coups médiatiques dans ce genre d’affaires ?
Contre toute attente, la Fondation Kadhafi a nié, hier, tout “contact direct ou indirect” avec les ravisseurs des deux Autrichiens enlevés en février en Tunisie. Dans un communiqué rendu public, Tripoli affirme que “la fondation n’a procédé à aucune intervention ou effort et n’a pas eu de contacts directs ou indirects avec les ravisseurs malgré les demandes adressées à la fondation et à son président”. Pourtant la veille, le dirigeant autrichien d’extrême droite, Jörg Haider, avait affirmé que le président de la Fondation Kadhafi, Seïf al-Islam, était en contact avec les ravisseurs des deux touristes autrichiens et qu’il était optimiste quant à leur prochaine libération. “Seïf négocie avec les ravisseurs et est, selon ses propres dires, confiant dans le fait que la question sera prochainement réglée”, avait déclaré Haider à l’agence autrichienne APA. On ne peut que s’interroger sur ce revirement, qui coïncide étrangement avec la reprise de la rébellion touareg menée par Ag Bahanga, alors que la Libye est connue pour son goût prononcé pour les coups médiatiques dans ce genre d’affaires.
En effet, la Fondation Kadhafi avait joué un rôle important dans le dénouement de plusieurs prises d’otages dans la région, notamment dans la libération, il y a cinq ans, de 32 otages européens, parmi lesquels se trouvaient 10 Autrichiens. Alors, pourquoi ce retournement de situation pour le moins inattendu ? Qu’a-t-on fait miroiter aux rebelles touareg, et qui n’aurait pas été assumé, pour qu’ils réagissent de la sorte ? L’arrivée, hier, à Alger, du capitaine Khamiss Maâmar El-Kadhafi, commandant du 32e Djahfal blindé du peuple armé de la Jamahiriya arabe libyenne, laisse penser que Tripoli s’est empêtré dans cette affaire et cherche le soutien algérien, même si officiellement on annonce que cette visite s’inscrit dans le cadre de la “poursuite du processus de consolidation des relations de coopération militaire entre les deux pays frères”.
Pourtant, Alger s’était déclaré par voix officielle, non concerné par cette affaire d’otages, qui se déroule depuis son début en terre étrangère. Sa position vis-à-vis de la rébellion touareg s’est limitée à une aide logistique pour la mise en œuvre des accords conclus entre les deux parties. Sur le terrain, les affrontements entre l’armée et les rebelles touareg ont repris en début de semaine après des violences qui avaient déjà fait depuis jeudi 8 morts, dont 5 civils, et ce, suite à l’enlèvement de 33 militaires par des rebelles.
L’influence libyenne dans cette région, localité d’accès difficile et carrefour de nombreux trafics dans la zone désertique et montagneuse de l’Adrar des Iforas, à plus de 2 000 km au nord de Bamako, soulève plusieurs questions. C’est d’abord une zone considérée comme le fief des hommes de Ibrahim Ag Bahanga, ce rebelle touareg qui avait repris les armes en août 2007, en dépit de la signature en 2006 d’accords de paix à Alger, qui avaient officiellement mis fin à la rébellion. Mais, apparemment, la Libye connaît bien son dossier puisque c’est par son entremise que la cinquantaine de soldats maliens enlevés avant la reprise des affrontements cette semaine avaient été libérés début mars. D’ailleurs, tous les observateurs convergent pour affirmer que la Libye s’est constitué une marge de manœuvre chez des communautés targuies sensibles à son rêve de fédération d’États du Sahel.
Par ailleurs, la même Libye est suspectée par le Niger d’alimenter la rébellion touareg dans le nord de son territoire, aux frontières de l’Algérie, sur les mines d’uranium et dont d’importants gisements de pétrole ont été annoncés. Mais il reste à élucider le retournement de Ag Bahanga qui, après avoir souscrit aux accords d’Alger, exige aujourd’hui leur révision, selon le porte-parole des rebelles Hama Ag Sid-Ahmed. Bamako, qui a renouvelé en enrichissant ces accords avec Alger pour sécuriser leurs frontières communes et lutter aussi bien contre les trafics en tous genres que contre les desseins du terrorisme d’y établir un bastion, s’interroge sur le revirement du chef rebelle.
Ag Bahanga n’exige pas moins que le retrait de l’armée de ce qu’il considère comme sa propre région. Alors, quel jeu joue la Libye dans cette histoire ? La question est d’autant plus pertinente que Kadhafi a conclu des accords avec ses islamistes radicaux qui, pourtant, avaient fait allégeance à Al-Qaïda.
K. Abdelkamel/D. Bouatta

Yanis le R. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Yanis le R. a dit…

A-,

Merci pour tous ces postings qui nous informent de l'état d'insécurité suscitée parfois dans la sous région.
Nous avons l'impression que même les dirigeants des différents états sont dépassés par la question et ses conséquences et complications.

On entrevoit 5 points essentiels, à mon avis, qui expliquent la persistance de l'insécurité dans notre sous-région sahélo-saharienne:

1- L'existence de ressources du sous sol (uranium, pétrole, gaz etc.), ressources stratégiques qui peuvent attirer les convoitises entre états voire puissances et multinationales.
2- Les services de renseignement des pays de la sous région (notamment l'Algérie) qui entretiennent un climat d'insécurité ce qui leur permet de rester influents sur le pouvoir et de bénéficier des crédits. On connaît les histoires de faux complots et de fausses tentatives de destabilisation qui ne peuvent pas laisser indifférents les pouvoirs (Deddahi, à notre niveau en sait quelque chose...).
3- La libye, après avoir aidé voire suscité de petits groupes dits rebelles, cherche à travers des médiations tous azimuts à retrouver une place dans le concert des nations... Et dire que c'est le pays qui doit "traiter" notre démocratie malade et malmenée!
4- La nébuleuse islamiste existe par ailleurs après avoir déserté le maquis du nord algérien. Certains de ses groupes sont manipulés, c'est une évidence mais sans doute pas tous les groupes de la nébuleuse d'où le voile qui couvre encore certaines situations (El Para, Boulawar etc.)
5- Enfin la drogue, la contrebande et le trafic (même des êtres humains qui cherchent à regagner l'Europe) qui transitent par ces espaces immenses et incontrolables.

La Mauritanie a déjà payé fort le prix du laxisme envers les extremistes salafistes et les contrebandiers de la drogue. La manipulation de certains services de renseignement de "pays frères" pour des raisons stratégiques ou de politique interne ne doit pas nous échapper.
L'information et l'analyse que nous fournies ici A- nous permettent, nous autres simples citoyens, de rester vigilants et peut-être d'alerter si nécessaire nos compatriotes qui attendent toujours de savoir qui va les diriger...

Anonyme a dit…

L’Exil du peuple juif remis en cause
http://www.oumma.com/

Anonyme a dit…

salut...tout le monde ...
Cher A-...Merci de lire pour moi ...le communiqué...du forum de la pensée islamique et ....du dialogue des cultures ( que tu omis de mentionner...???)
ould Abeid...et son frangin Malek chebel...un renegat...d'algerien....qui aime à repeter ...ce que les "blancs" aiment entendre....!mon commentaire ...est les pauvres ...bof...

En ce qui concerne la prise de pouvoir ...en mauritanie...par "certains barbus"...type alquaida...je serais la premiere à m'opposer ....ils...passeront certainement sur mon corps....avant d'y arriver....ceux là sont mes ennemis....entre autres qui veulent à mon pays...
Quand à l'islam...mon tres cher ami...et ceux qui ont comme referenciel politique ....islammiste...ceux là sont mes amis ...( quoique plus maintenant ...depuis qu'ils sont du mauvais coté.../fndd..)....

bl

Anonyme a dit…

...il s'agit de Birame ould Dah...non pas de ould abeid..
bl

Anonyme a dit…

bl dit: "je serais la première à m'opposer...Ils passeront sur mon corps"

Soubhanallah, wasstaghfiroulah, wallahou akbar.

Anonyme a dit…

Merci Yanis. On ne peut pas mieux resumer la situation securitaire mieux que tu l'as faite. Je syus ravi que nos compatriotes savent maintenant ce qui se passe -en particuliers celles et ceux qui nous lisent - et seront plus vigilants dans le futur. On a bien avance depuis decembre 2007 quand on nous pris pour cible sans que nous ayons fait quoi que ce soit contre qui que ce soit.

Les autorites auraient du dire toute la verite sur ce qui s'est passe a Lemgheity, mais elles ne l'ont pas faite. Preferant le silence et le mensonge. Certain que Ould Taya savait, mais son entourage pourrait bien avoir ete complice avec les US qui venaient dans le cadre de Flintock I(2005). Ils etaient la aussi au moment de Tourine, mais ont refuse de donner main forte a la junte en justifiant que les US ne reconnaissaient pas la junte.Dites-moi si la lutte contre le terrorisme est si serieux, qu'est ce qui empecherait les US de poursuivre ceux qui ont fait Tourine, qui a donner un coup de pied a la junte apres? Merci Yanis.

A-

bl:d'accord avec toi. Mais appuie le FNDD, ses RV et ses islamistes jusqu'a la victoire. Apres je t'aide a les boxer. La plupart mangeait dans la main du Guide et maintenant le guide est probablement pro-putsh. Interesse quelle histoire de chameau le Guide va sortir pour resoudre le cas de ses cousins de bedouins de Chinguitt.

A-

Anonyme a dit…

Salut...A- ...j'aime bien rendre service aux amis...mais là c'est trop me demander...appuyer ...la nebuleuse coalition du FNDD...jamais !!!...Quand au guide ...j'aime pas trop sa tronche...question de feeling !...au delà ce cela...je pense ...qu'il est egalement un pietre ...politicien...la reconciliation est mal parti...
une amie m'a dit ...que sidi...est devenu pour les militaires "eh' chichtt el gounani..."...bien fait pour les tricheurs.... les traitres de l'opposition....et les RV....
bl

Bebe BA a dit…

BL, pourrais tu me traduire ce terme:"eh' chichtt el gounani"?

Merçi

Anonyme a dit…

المعلق: Essneidry
الأخ اصنيدري، الحمد لله على السلامة نجوت بجلدك من معركة تورين أم الغلاوية؟ الحمد لله أن لك رجلان أو ريشتان تطيران بك عن أهوال المعركة و عمليات الكر والفر! لكن الرعشة والخوف ما زالت تسيطران عليك، تعليقك ولغتك يفضحانك، لأنهما مليئان، للأسف، بالألفاظ الساقطة والأحكام الإنشائية الجاهزة، التي لا تقنع أحدا و تدل على الشعور بالإحباط والانهزامية.
المعركة أيها الجندي أو Essneidryانتهت ولكن إخوتك و رفاق دربك استشهدوا جميعا و مثل بأجسادهم الطاهرة، ولكنهم بقوا أبطالا خالدين، لأنهم رابطوا و صمدوا و قاتلوا ولم يفروا و روت دماؤهم الزكية أرض الوطن العزيز. صحيح أن الجنرال و أعوانه لم يخلدوهم ولم يقيموا لهم تأبينا ولم يكرموا جرحى معركة المغيطي ولا حتى معركة سانتر أمتير، في نواكشوط، ولم ينشروا حتى أسماءهم حتى يبقى الموريتانيون يتذكرونهم و يطلبون الرحمة للشهداء منهم و طول العمر و الدرجة الرفيعة للأحياء منهم، ولكن ذلك لا يلغي ذكراهم من قلوبنا و أرواحنا، فسنظل نتذكرهم ما دام الليل ليل و النهار نهار.
لن نظلم الجنرال و أعوانه ونطلب منهم تقليد الكبار، فلن نطلب منهم أن يطيروا لأرض المعركة حتى ولو كانت خارج أرض الوطن كما فعل الرئيس الفرنسي ساركوزي عندما قتل جنود فرنسيون في أفغانستان، أو على الأقل ما فعله الرئيس معاوية مع جرحى المغيطي عندما زارهم في المستشفى العسكري و تفقدهم و سألهم بنفسه عن أحوالهم، و ربما كانت زيارته تلك هي المحفز الأساسي له في التحضير لمعركة الثأر لهم و إرجاع الاعتبار و الكرامة للمؤسسة العسكرية ولكنها أيضا كانت السبب في التعجيل بالإطاحة به، لأن بعض الضباط المتنفذين ما عادوا يتحملون حرارة الصحراء و قسوتها و المعارك و رهبتها، بل يفضلون القصور والسيارات الفارهة المكيفة والمعارك السياسية، لأن الثأر من السياسيين المدنيين أسهل و أضمن انتصارا.
لا عليك أيها الأخ الكريم الخط الثالث الذي تتبناه، والمعبر عنه ضمنيا "لا للرئيس سيدي و لا للجنرال عزيز" يسمى عندنا بلغتنا الشعبية الساخرة "خط الفزفاز"، و السالك له يسير في متاهة لأن الهدف عنده وحيد، الدخول للقصر الرئاسي، حتى ولو كلفه ذلك التحالف تارة بالسرية مع العسكر لفترة كما هو الحال في المرحلة الانتقالية، وإن بقي مع البعض منهم ممن سانده في الرئاسيات الماضية كالعقيد سيدي محمد ولد الشيخ ولد العالم القائد العام المساعد للقوات المسلحة و العقيد محمد ولد مكت قائد إحدى المناطق العسكرية و هما عضوان بارزان في المجلس العسكري للعدالة والديمقراطية آنذاك، و تارة بالعلنية كما هو الحال مع الجنرال عزيز في انقلاب 6 أغسطس 2008. رسالة قصيرة أتمنى أن توصلها ل"حبيب الشعب"، و هي أن الطريق لتطبيق الديمقراطية يمر بالديمقراطية ذاتها و أساليبها و وأدواتها وليس بالانقلابات و تشريعها و انتهاز الفرص. قل له أخيرا أنني أحترمه وأجله ولا أشك في حسن نواياه و حبه للمساهمة في بناء الوطن و أنني صوت له ذات يوم من يناير 1992 لهذه الأسباب و ليس بدافع قبلي أو جهوي، ولكن خيبتي كانت كبيرة عندما حرم المعارضة آنذاك من المشاركة في الانتخابات البرلمانية، في أول تجربة لنظام تعددي، فساهم في وأد الديمقراطية وهي ما تزال في المهد. أخشى ما أخشاه حقيقة على هذا الزعيم أن يختم حياته السياسية بالتحالف مع الشيطان إن وسوس له و أكد له أنه على بعد خطوات معدودة من القصر الرمادي. اللهم خاتمة مسكا لنا جميعا.

Anonyme a dit…

J'ai deja ecrit a' plusieurs reprises de faire attention avec la diabolisation de l'Islam. Nous avons certes parmi nous des extremistes qui donnent une mauvaise reputation a' notre religion. L'extremisme n'est pas particulier a' l'Islam. Il existe dans toutes les religions du monde.
Notre strategie est de maintenir un dialogue entre toutes les cultures du monde. Nous savons tous qu'il y a des valeurs qui sont universellement reconnues. Notre accent doit etre sur lesdites valeurs.


BL,

Un Islamiste (je ne veux pas de ce mot qui tend a' etre negatif), n'aurait aucun probleme de passer sur ton.......corps en attendant de rencontrer ses...JOLIES FEMMES au paradis.

PS.

Ma chere BL, please accept my apologies for this joke of a bad taste.


KBB ou Khalil Bala Botha,

Corriger est meilleur que d'accuser tout le monde de raciste. Il faut surtout vous reposer.
Pour ton information, nous avons les trois categories suivantes de betes:
1- Les betes HUMAINES DU GENERAL
2- Les betes ANIMALES DU GENERAL qui sont meilleures que les betes humaines
3- LES BETES FLAMISTES QUI SONT PLUS MAUVAISES QUE LES DEUX CATEGORIES CITE'ES PLUS HAUT!!!!!!

Nous avons egalement une petite bete qui n'est pas tres connue. Elle s'occupe des accents GONFLE'S, CONSTIPE'S ET AUTRES CATEGORIE D'ACCENTS.

Anonyme a dit…

Essalamou 3leykoum

Ould Abdel Aziz nie l'existence de sanctions contre son pays

Le chef de la junte au pouvoir en Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdel Aziz a nié l'existence de quelconque embargo ou toute autre sanction contre son pays par la communauté internationale, affirmant que de telles informations sont « le fruit de l'imagination de certaines personnes en mal de sensation ».

S'exprimant lors d'une rencontre, jeudi à Tripoli, peu avant son départ de la Libye, avec la communauté mauritanienne installée dans ce pays, le président du Haut conseil d'Etat (HCE) a accusé certaines personnalités, dans une allusion aux membres du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) opposé au putsch, d'œuvrer en faveur de sanctions contre la Mauritanie « étant donné qu'ils n'ont plus accès aux ressources du pays qu'ils géraient au profit de leurs propres intérêts ».

Il a également affirmé que le pays regorge d'énormes potentialités qui en font un pays riche pour seulement 3 millions d'habitants et déploré la mauvaise gestion et la corruption qui a gangrené les différents régimes qui se sont succédés au pouvoir en Mauritanie, « portant un coup rude au développement notamment les retards accusés dans l'enseignement et les infrastructures de Base, ce qui a provoqué une paupérisation dans le pays ».

Le président du HCE a indiqué aussi que l'instance qu'il dirige a décidé d'octroyer aux Mauritaniens résidant à l'étranger l'opportunité de s'exprimer sur les choix politiques dans le pays à travers leur participation aux prochaines élections présidentielles qui seront organisées en juin 2009 et exhorté toutes les communautés mauritaniennes à l'étranger à y participer massivement.

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz, a rappelle-t-on, eu mercredi à Muserata (220 km à l'est de Tripoli), un entretien avec le guide libyen Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine (UA), au cours duquel il lui a fait le point de la situation dans son pays depuis le coup d'état du 6 août 2008 par lequel il a pris le pouvoir.

Le leader libyen, qui a entrepris une médiation dans la crise politique et institutionnelle en Mauritanie, préconise un dialogue inclusif avec les protagonistes mauritaniens, en vue d'une solution consensuelle.

Après le chef de la junte, le président en exercice de l'UA devrait recevoir le président renversé, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi qui, à l'instar du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), exige le rétablissement de l'ordre constitutionnel et le retour des autorités militaires dans les casernes, et le leader du Rassemblement des forces démocratiques (RFD), Ahmed Ould Daddah, principal parti de l'opposition sous le régime déchu, qui conteste le rétablissement de l'ancien président et exige à la fois la disqualification des militaires pour la présidentielle.

Tripoli - 26/02/2009
cridem.org

wada3tkoum Allah

Ɔopiarpegar a dit…

l'ano du 26 février 2009 14:27 was me copiarpegar

adios

Anonyme a dit…

http://www.temoust.org/

Du nouveau et impossible de suivre pour une seule personne. Sur le djihadisme et les touaregs. On a l'impression que le ciel va nous tomber sur la tete.

maatala a dit…

Salam

Une pensée à notre soeur Bilkiss

maatala

Anonyme a dit…

تعليق على ما يشاع عن اطلاق الجنرال لبعض عناصر القاعدة مقابل رهائن النيجر الغربيين:
لا نستغرب ذلك، إذا كان الجنرال لم يزرف دمعة على الشهداء و رفاق السلاح في المغيطي و الغلاوية و تورين و لم يقم لهم تأبينا ولا تكريما، فلا غرو، إن أطلق سراح رفاق درب و حلفاء الذين خططوا أو نفذوا قتلهم و اعتدوا على حرمة البلد وعبثوا بأمنه، ولكنه إن فعل فستكون خيانة عظمى لهذا البلد و فضيحة لن يغسله منها المحيط الأطلسي. اعلم أيها الجنرال أن هناك طريقا سهلة و واضحة، ولا تحتاج إلا إلى القليل من الشجاعة الأدبية، ونسيان مبادرات النفاق و أهله، الذين لا يريد منك سوى مصالحهم الشخصية و قد كان لبعضهم ما أراد و هم الآن مستعدون لتقديمك للشيطان إن اقتضت مصالحهم الشخصية ذلك، و هي أن تتقدم بخطاب للشعب و للعالم كله تعبر فيه عن خروجك من القصر الرئاسي الذي دخلته دون استئذان من الشعب الموريتاني و أقمت فيه أشهرا تفعل ما تشاء بلا حسيب ولا رقيب. هذه الطريقة في متناولك و ستجنبك وجع الرأس و الأرق الدائم و البحث عن مخرج مستحيل إذا واصلت طريق اللف والدوران. تأكد أن هذا السبيل ستخرج به مرفوع الرأس ولن تندم عليه طول حياتك. كن علي يقين أننا لا نعارض الانقلاب لدافع شخصي و إنما خوفا عليك و على رفاقك و على المؤسسة العسكرية كلها أن يعبث بها بعض ممتهني الانتهازية في السياسة. أيها الجنرال محمد ولد عبد العزيز،كفاك عنادا، يرحمك الله.

Anonyme a dit…

Aziz a raison. Le pays n'est pas sous embargo. Les mesures sont ciblées contre quelques personnes. Un 20/20 pour Aziz de dire la verité. S'il se comporte bien, je peux bien sauter rejoindre Bilkiss. Je n'ai pas aimé l'article de l'opposition qui accusait la junte de traîner les pieds pour soumettre le dossier du plateau continental. C'est la faute de Taya à Ely à Sidi. Cette question est hautement nationale et va au délà des rivalités de pouvoir. On ment une fois, on ment une deuxième fois. Il faut que la lutte soit propre et honnête. Déjà avec les bras cassés du FNDD, faut pas exagerer. A-

Bebe BA a dit…

Apprêts aux conciliabules sous la tente du Roi des Rois
26-02-2009
Tandis que le Général Mohamed Ould Abdel Aziz patiente, à Muserata, à 200 km à l'est de Tripoli, le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD, coalition anti putsch) se prépare à envoyer une forte délégation en Libye.

Selon des sources médiatiques, le Président du Haut Conseil d’Etat aurait promis, au Guide, d’échanger deux salafistes mauritaniens détenus à Nouakchott, contre la libération des otages canadiens, Robert Fowler Représentant Spécial des Nations Unies pour le Niger et son assistant Louis Guay.

La délégation du FNDD se compose de Messaoud Ould Boulkheïr, Jemil Ould Mansour, Mohamed Ould Malouloud et Boidiel Ould Houmeïd.

Ahmed Ould Daddah, lui, a interrompu son voyage pour rejoindre la capitale de la Jamahiriya ; l’accompagnera, en mission, Dah Ould Abdi, le président de la commission des affaires extérieures du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD).

Aucun négro-mauritanien ne prendra part aux négociations.

Taqadoumy.com

---------------------------------------------------------

En fin de compte, les otages sont au mains de QUI?

En outre, je n'ai pas compris cette phrase"Aucun négro-mauritanien ne prendra part aux négociations.":
Bodiel et Messouad sont indiens ou quoi?
A moins que les Haratines ne soient pas considérés comme n'étant pas noirs: Alors; ils sont de quel couleur?

Bebe BA a dit…

Bilkiss,
J'espére que tu portes bien!
Tu trouves pas que tu t'es assez reposée?

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 219   Suivant› Les plus récents»