mercredi 4 février 2009

Lettre à Ould Abdel Aziz

Mon général!

Je ne joindrai pas ma voix à celles et ceux, nombreux, qui, comme une litanie, n’arrêtent pas de vous implorer de briguer la magistrature suprême. Persuadé que je suis que cette candidature n’est ni dans votre intérêt, ni dans celui du pays, je me permets de vous interpeller dans l’espoir de vous donner un «autre» éclairage, sur la situation, particulière, que vit le pays. Un petit rappel historique, en guise d’introduction.

En 2005, vous avez sauvé la Mauritanie, en la libérant des griffes d’Ould Taya. Tout le monde vous en sait gré. Avec vos frères d’armes, vous êtes montés sur vos grands chevaux pour pourfendre un régime, dont vous étiez, pourtant, de purs produits, et ses symboles qui avaient mis le pays en coupe réglée.

Vous avez décidé de rester, le moins de temps possible, au pouvoir et de ne pas interférer dans le jeu politique, en laissant, à vos concitoyens, le libre choix de leurs dirigeants. Nous vous avons cru sur parole. Le monde entier n’avait d’yeux que pour la Mauritanie, ce pays arabe et africain, hors de l’ordinaire, où les militaires prennent le pouvoir pour mettre la démocratie réellement sur les rails.

Pour une fois que notre pays était cité en bien, personne ne boudait son plaisir. Mais malheureusement, cet état de grâce ne fut pas sans fin. Le temps, pour vous et vos amis, de vous rendre compte qu’il serait dangereux de laisser le peuple devenir maître de son destin?

Toujours est-il que vous avez commencé à manipuler une partie de la classe politique, incapable, vous semblait-il, de voler de ses propres ailes, et à encourager les candidatures indépendantes. Afin qu’une fois le processus achevé, vous ne soyez pas hors jeu?


Quelques fussent vos objectifs inavoués, vous avez, en suivant, choisi «votre» candidat à la présidentielle, autour duquel vous avez congloméré tous ceux que vous considériez, à peine un an plus tôt, en pires maux de la Mauritanie. Comme quoi, entre les déclarations d’intention et la réalité, le fossé est, parfois, insondable...

Après l’élection présidentielle et le succès de votre candidat, vous avez continué à monter en grade, ainsi que vos amis. Vous avez écarté, progressivement, vos rivaux dans l’armée, avant de tisser une toile qui condamnait, irrémédiablement, Sidioca dès qu’il s’aventurerait à s’affirmer en chef. Et vous l’avez poussé à tenter de s’affranchir de votre tutelle, en embrigadant une majorité parlementaire – celle là même que vous avez encouragée et soutenue en 2006 – pour lui mener la vie dure et l’empêcher de gouverner.

Avant que vous ne décidiez de le déposer par les armes, après avoir échoué à le faire par des méthodes «constitutionnelles». Une dernière cartouche que vous auriez, certainement, préféré ne jamais tirer mais votre limogeage vous accula, soudain, le dos au mur. Vous étiez, à n’en pas douter, conscient des catastrophes qui risquaient de pleuvoir sur le pays, après ce coup d’Etat, mais vous n’aviez plus le choix, pour reprendre votre expression.

En quelque sorte, un coup d’Etat «accidentel», si l’on s’en tient à votre raisonnement. Mais un coup d’Etat, quand même. Dont les résultats se révèlent terribles. Depuis le 6 août 2008, notre pays est affaibli et divisé, à l’intérieur ; indexé et cité en contre-exemple, à l’extérieur, avec de prochaines sanctions à la clé. Pourquoi en arriver là, mon général? Vous auriez pu déclarer, dès le premier jour, à la face du monde, que vous ne comptiez pas rester au pouvoir et que, contrairement à 2005/2007, la transition serait exemplaire.

Votre amertume contre Sidi ne doit pas vous amener à prendre tout un pays en otage et à hypothéquer son avenir. Malgré ce que vous chantent vos laudateurs, votre candidature à la prochaine présidentielle n’a aucune chance d’être acceptée par la communauté internationale. Personne ne peut vous empêcher de vous présenter et de gagner haut la main. Mais posez-vous cette question, en votre âme et conscience : le jeu vaut-il vraiment la chandelle?

Que gagnerait la Mauritanie dans une élection que vont boycotter ses plus grands partis politiques et dont personne ne reconnaîtra les résultats? Regardez autour de vous, écoutez bien vos conseillers et les gens que vous recevez quotidiennement. Un seul d’entre eux a-t-il osé critiquer votre démarche? Ils ne vous diront que du bien alors que vous savez, parfaitement, que toute œuvre humaine est imparfaite.


Vous avez reconnu que ce sont les flagorneurs et les symboles de la gabegie qui ont perdu Ould Taya. Alors ne les laissez pas vous perdre. Ressaisissez-vous! L’avenir de ce pays est entre vos mains. Sans vouloir vous donner de leçons, gardez, seulement, en mémoire que la Mauritanie est trop fragile pour supporter d’interminables secousses et trop pauvre pour supporter des sanctions. N’en soyez pas le fossoyeur, après en avoir été le sauveur.

Ahmed Ould Cheikh
source cridem

283 commentaires:

1 – 200 sur 283   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Parfait LM. C'est un éditorial remarquable. Si j'etais le Général, je le lirais attentivement et eviterais des erreurs. Je plains le sort de celui qui reve de présider notre pays. C'est une tâche impossible. La Somalie est un gateau comparé à notre pays. A-

Bebe BA a dit…

Ma chère Bilkiss,

Je suis pas du tout fachée, mais plutôt stupéfiaite:
Comment un professeur d'Université peut il raisonner comme cela? c'est hallucinant, tout simplement!!!!

Il est vraiment temps que maatala revienne!

Si tu peux me l'expliquer, je t'en serais reconnaissante

LM® a dit…

A- tu penses que le général prendra le temps de le lire?

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
mercredi 4 février 2009

De la dictature et du code de l’honneur.

Khalil Balla Gueye

L’argumentaire désinvolte de l’irrévérence pratiqué par la dictature et ses hommes de mains sans scrupules pour justifier leur lunatique « chasse aux sorcières », entre autres insoutenables et inadmissibles usages, n’aurait pu être aussi systématique si le général limogé n’en était le mentor voire le « généreux sponsor».

En effet, depuis le 06-08-08, c’en serait à croire que nos barrières et digues ancestrales de la convenance, de l’urbanité et du savoir-vivre seraient en passe de voler en éclats pour céder la place à un chaos éthique faisant la part belle à des méthodes et moyens inédits qui n’auraient point «justifié la fin» même pour Machiavel !Il est établi que la tentation de recourir à ces armes ou plutôt boomerangs trahirait bien la vulnérabilité et le désarroi de ceux qui y recourent.Cela est bien connu !Presque un acte de reddition de celui ou ceux qui auront tout essayé et épuisé en vain pour tirer leurs ultimes pétards mouillés, question de se conforter avec l’idée d’avoir tout de même tout mis en œuvre avant la capitulation imminente.

http://vindicte.blogspot.com/

A la bonne heure!

Anonyme a dit…

LM,

Qu'est ce que vous avez fait de tous les ecrits de "UN CONSULAT DE MAURITANIE A' ROUEN"?
Je remarque que tous les commentaires ont mysterieusement disparu. THAT'S WHEN I KNOW THAT I AM REALLY GETTING UNDER MANY SKINS!!!!!!!!!!!!!

Je vous dis au revoir pour quelques jours. Vous pouvez vous contenter a' lire les miodiocrite's de Maata, Bebe Ba, Bilkiss et les autres MEDIOCRITE'S DE FLAM!
Vos censures et autres betises sont des indications que vous etes pires qu'ABDEL AZIZ ET SON EQUIPE!

Maata a pris quelques jours pour pondre une betise. Si c'est a' cause de cette phrase que vous avez tout censure', go ahead, tu peux effacer cet ECRIT aussi!
UN INTELLECTUEL QUI NE PEUT PAS ACCEPTER UNE OPINION CONTRAIRE A' LA SIENNE, EST PLUS MAUVAIS QUE LE PLUS MAUVAIS DES IGNORANTS!!!

bilkiss a dit…

Bébé Ba,

moi aussi, je n'y comprends kedal!!
si notre Chér Maata revenait...lol

entre nous, Bébé je pense que Mr Couli est un simple instituteur du primaire celà n'explique pas non plus son raisonnement......lol

Anonyme a dit…

Mon Général, j'ajouterai que l'erreur originelle que vous avez commise était d'appuyer un candidat fut-il Sidi ! Tout le reste vient de là. En vous choisissant vous même cette fois-ci candidat, vous n'aurez plus de carte à jouer en cas de pépin. Hélas, vous payerez - qu'ALLAH n'en plaise - de votre vie, au mieux de votre exil.
Rappelez vous qu'un coup d'état appelle toujours un autre et que les conditions objectives de celui-ci ne sont autant réunies que quand toutes les issues pour y parvenir sont verrouillées.
ALLAH sait que j'ai beaucoup de sympatie pour vous, même si je ne vous ai jamais rencontré.
Mon Général, vous avez une deuxième occasion de rentrer dans l'histoire en organisant des élections transparentes. C'est la meilleure voie pour vous de revenir au pouvoir la tête haute - si tant est votre désir - à l'occasion d'élections à venir. Vous êtes encore jeune et la conscience collective n'a pas la mémoire courte. TEWFIGH.

LM® a dit…

dear couli

désolé
j'ai effacé par erreur les commentaires du blog précédent
merci d'avoir attire mon attention ils sont désormais en ligne

bilkiss a dit…

LM,

as-tu des nouvelles de notre Chér Maata?

respects

LM® a dit…

chere Bilkiss

notre ami Maatalla va bien il vous passe le bonjour il sera parmi nous bientôt inchaallah
notre cuisto en chef sait que nous avons faim

Anonyme a dit…

هذه فرصتكم أيها الضباط لإرجاع الشرعية و التكفير عن انقلاب محكوم عليه بالفشل عرض بلدكم للعزلة و قد يجرها لما هو أسوأ ولا تحمد عقباه عليكم قبل غيركم فلا تضيعوها. سارعوا بالرحيل والعودة إلى ثكناتكم ذلك هو منطق الأشياء، و عكسه انتحار و مذلة لكم، و ذلك ما لا نتمناه.
المبادرات السخيفة والنفاق المفضوح، و المظاهرات المبركة لن تجديكم نفعا، عند ما تصبح الأمور جدية.
استعيذوا بالله من شياطين الجن و الإنس و بادروا لما يحتمه منطق القانون و الدين و العقل.

Anonyme a dit…

نرجو من الجنرال أن يحزم أمتعته و يرحل إلى الوجهة التي يريد مع ألف سلام. نحن لا نريد له، الشر ولا سوء المآل، لا نتمنى له مصير بو كاسا و لا نريد جره صاغرا إلى محكمة دولية كشارل تيلور. فمهما فعل فإنه يبقى واحد من أبنائنا، لكن لا يمكن أن نساعده في أخذ بلدنا إلى المجهول، أو أن نتركه يعبث بسلمنا الأهلي و استقرار وطننا، فبقاء موريتانيا أهم مني ومنه، ومن الجماعة التي تشعل النار من تحته و من فوقه، و"تروب له الأمور"، على حد تعبير سجين الرأي، الوزير السابق إسلمو ولد عبد القادر، بحثا عن منافعها الشخصية الآنية الضيقة.
خذها دعوة صادقة، ممن قد تعتبره عدوا و لكنه، و الله حسيبه، لايتمنى لك ولا لأسرتك إلا الخير، للرجوع عن قرارك غير المحسوب، و قد و صفته أنت و كنت فعلا دقيقا بردة الفعل، الاستيلاء على السلطة بالقوة.
عد لصوابك وخذ قرارا شجاعا لن تندم عليه بإرجاع الشرعية. و أقسم على يقيني أن موريتانيا ستخرج إلى الشارع، شيبا و شبابا و نساء: عاش الجنرال محمد ولد عبد العزيز و أدام الله أيامه و أغدق عليه نعمه ظاهرا و باطنا، و حينها ستكون فعلا بطلا خلد نفسه في تاريخ بلده و تغلب على وساوس النفس الأمارة بالسوء، و أنقذ نفسه و بلده من المجهول.
تقدم لا تتردد و لا تعطي فرصة ثانية لشياطين الجن ولا الإنس، بخطاب تاريخي إلى الأمة معلنا فيه رجوع الشرعية، مخيبا آمال من لا يحبك و لا يريد لك الخير.

Anonyme a dit…

Bebe BA

Couly est un professeur d'école ce qui veut dire instituteur chez nous.

Ɔopiarpegar a dit…

Présidentielle 2009 : O. Daddah sera candidat... sans vraiment l'être !
04-02-2009
Le Rassemblement des Forces Démocratique (RFD) vient de présenter un plan de sortie de crise, en sept points. Le projet prévoit le retrait de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ainsi que l'interdiction, aux militaires en activité le 6 août 2008, de se présenter à la prochaine présidentielle. Peu après, les journalistes étaient conviés à un point presse, dans la salle des conférences de l'Hôtel Khaïma.

Lors de cette conférence, Ahmed Ould Daddah, répondit à la question de savoir s'il serait candidat, il dira : "Je n'ai pas d'objection ni sur le principe ni sur le timing mais j'aurais aimé que les modalités soient défini lors d'un dialogue qui regrouperait toutes les forces politiques du pays".

Un journaliste revint à la charge : "Cela veut dire que vous serez candidat ?". Ould Daddah répliqua : "Je n'ai pas dit cela ni son contraire, non plus" !

Concernant le fait que la proposition de sortie de crise du RFD ignore Sidi Ould Cheikh Abdallahi (le nom n'y est même pas mentionné), Ould Daddah précisera : "J'ai été très clair, le dialogue que nous proposons doit inclure les partis représentés au Parlement mais aussi ceux qui ont un réel poids politique mais ne possèdent pas de représentation parlementaire, ainsi que le Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD). Dès lors, rien n'empêche Ould Cheikh Abdallahi d'y participer, en tant que membre de la délégation du FNDD".

Ould Daddah ajoute, en substance : «pour le moment, aucun accord n'a été signé entre le RFD et le FNDD, même si des contacts ont été noués, notamment en vue de publier un communiqué conjoint, relatif à la situation politique du pays. »
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

LM,

La lecture du Général de cette lettre ouverte est un voeu pieux. S'il est intelligent, il doit lire.

Bilkiss et Bebe Ba: de quel Prof vous parlez? Le seul que je respecte est Moustaha Ould Ahmed Ely, dit Prof Ely. J'en ai lu quelques-uns et ils sont excellents s'ils n'essaient pas de faire avaler aux autres des choses impossibles et on le remarque tout de suite au deuxieme paragraph. Prof Ely ne m'a jamais deçu.

A-

Bebe BA a dit…

Bilkiss, tu as surement raison(j'aurais dû eu penser)

Parfaitement d'accord avec toi A-.
Pour ce qui est Pr Moustapha, le doute n'est pas permis.

Ɔopiarpegar a dit…

l'anonyme du 4 février 2009 16:16 a dit:"la conscience collective n'a pas la mémoire courte." that's all.

Anonyme a dit…

De Taqadoumy. Si c'est pas l'un, c'est l'autre.

===========

Révélation : Sidi candidat aux prochaines sénatoriales ?
04-02-2009
Le politologue libanais Ghassan Salamé dévoile, aujourd'hui, les contours d'un plan secret pour le retour à l'ordre constitutionnel en Mauritanie. Selon Salamé, ce plan, piloté par la France et le Qatar, prévoit une candidature de Sidi Ould Cheikh Abdallahi lors des prochaines élections sénatoriales.


Suite à sa victoire, Ould Cheikh Abdallahi serait élu Président de la chambre haute. Suite à la démission de Mohamed Ould Abdel Aziz, Ould Cheikh Abdallahi assurerait donc l'intérim à la tête de l'exécutif, redevenant, mais à titre provisoire, chef de l'état ; il veillerait ainsi à l'organisation de la prochaine élection présidentielle, supervisée par la communauté internationale.

Ghassan Salamé déclare que, lors de la visite du numéro deux de la junte, le Général Mohamed Ould Ghazouany, en France, il aurait exprimé ses réserves ; selon lui, rien n'empêcherait Ould Cheikh Abdallahi d'user de son autorité partiellement reconquise, afin de favoriser un candidat, à lui acquis.

Pour Ould Ghazouany, la junte ne s'opposerait pas au principe mais à la personne. En échange, les putschistes préféreraient Ely Ould Mohamed Vall à la tête du Sénat.

Ghassan Salamé (photo), ancien ministre au Liban, est aujourd'hui directeur à l'Institut d'études politiques de Paris. Il s'exprimait, ce matin, sur les ondes de la BBC-Arabe.

Anonyme a dit…

saisissez la nuance, lettre à Ould Abdel Aziz au lieu de lettre au général.

fils du bled

Anonyme a dit…

Bebe Ba et Bilkiss,

Je l'ai deja ecrit ici que je ne me considere jamais superieur a' ceux qui m'ont enseigne' a' l'ecole primaire. Je suis tres fier d'eux et je les remercie infiniment.
J'ai quitte' l'enseignement superieur (Villanova University)pour enseigner au niveau secondaire. Au cas ou' vous ne savez pas, vous pouvez avoir un PHD sans etre qualifie' pour enseigner au niveau primaire et secondaire. A senior career teacher est un enseignant ou une enseignante du primaire ou du secondaire qui a son MASTER PLUS 90 CREDITS et 10 ans d'experience. (pour ton information, plusieurs PHD PROGRAMMES NE DEPASSENT PAS 60 A' 70 CREDITS.) Je serai la deuxieme personne avec ce titre dans mon etablissement scolaire. JE SUIS ASSIS SUR TROIS MASTERS ET PLUS DE 90 CREDITS. J'AURAI MES DIX ANS D'EXPERIENCE A' LA FIN DE CETTE ANNE'E SCOLAIRE EN JUIN!JE SUIS DEJA SPECIALISE' DANS 5 DIFFERENTES MATIERES.
Ai-je oublie' de vous dire que je suis sur le point d'avoir MY PRINCIPAL CERTIFICATE et un autre Master en EDUC.leadership? Ce diplome me permettra d'administrer les etablissements scolaires primaires et secondaires! JE N'AI NULLEMENT L'INTENTION DE ME VANTER MAIS SACHEZ TOUT SIMPLEMENT QUE PLUSIEURS PERSONNES QUI ONT UN PHD NE SONT PAS A' MON NIVEAU!!!!!
VOUS POUVEZ ALLER VOUS... AVEC VOS DIPLOMES! ILS NE REPRESENTENT RIEN PAR RAPPORT A' CE QUE J'AI FAIT COMME ETUDES!!!!

Vous n'etes rien d'autres que des enfants a' papa. "YOU WERE BORN WITH A SILVER SPOON IN YOUR MOUTHS." VOUS N'AVEZ JAMAIS VECU LA PAUVRETE'. VOS PAPAS VOUS ONT DONNE' TOUT! VOUS AVEZ LU DES LIVRES ICI ET LA' ET VOUS PRETENDEZ CONNAITRE LA PAUVRETE' ET L'INJUSTICE. Je suis ne' et j'ai gandi dans la pauvrete'. Une bonne partie de ma vie a ete' domine'e par l'injustice. JE CONNAIS LA PAUVRETE' ET L'INJUSTICE MIEUX QUE VOUS!!!!!!!
SI JE DIS QUE LE PRESIDENT BIEN AIME' MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA EST UN EXCELLENT DIRIGEANT, JE CONNAIS DE QUOI JE PARLE. IL L'EST!!!!!!!!!!!!!!!
You feel guilty, c'est pourquoi vous tempetez de droite a' gauche. VOUS SAVEZ CE QUE VOS PAPAS ONT FAIT!!!!!!!!!!!!CE SONT EUX QUI SONT A' L'ORIGINE DE LA PAUVRETE' ET DE L'INJUSTICE DANS NOTRE PAYS. VOUS SAUTEZ SUR OULD TAYA POURQU'ON OUBLIE CE QUI VIENT DIRECTEMENT DE VOS FAMILLES RESPECTIVES!!!!!!!

YOU ARE SHAMELESS!!!!!!!!!!!!!!

I mean it when I say that my fihgt is for human rights and justice and it is against poverty!!!!!!!

Anonyme a dit…

Anonyme du 4 fevrier 17:08

Tu ne dois pas etre Mauritanien.
En Mauritanie, les instituteurs et les instituteurs adjoints sont pour l'enseignement fondamental. Ils sont sortants de l'ENI. Ceux qui ont leur CAP ou CAPES de l'ENS, sont appele's professeurs ou professeurs adjoints et ils enseignent au niveau du secondaire.

Ɔopiarpegar a dit…

ya çaidat ella warsess "un instituteur du primaire" eiwa erankoum evga3tou Couli.

Ɔopiarpegar a dit…

Où ira Ibrahima Moctar Sarr ?

L'alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour le renouveau (AJD /MR) a organisé un meeting très populaire le samedi 31 janvier 2009 à Nouakchott au cours duquel Ibrahima Moctar Sarr le Président a expliqué les orientations du parti.

Devant une foule noire toute acquise à sa cause, « Sarrel pour les intimes, s’est montré très engagé à défier les dissidents de son parti. En crise depuis le Coup d’Etat du 6 août 2008, AJD/MR a voulu montrer l’unité du parti aux mauritaniens.

Fort de ses 8% obtenu à l’élection présidentielle de 2007, Ibrahima Moctar Sarr a souligné sans ambages son refus de collaborer avec tout régime qui refuse d’appliquer certains points de son programme comme le partage du Pouvoir ou l’officialisation des langues nationales.

Le leader de l’AJD/MR pense que la solution de la crise issue du Coup d’Etat du 06 août 2008 ne peut être trouvée que par les mauritaniens eux-mêmes. Détendu et fier le « Chouchou » des poularophones n’a pas mâché ses mots.

Ibrahima Sarr dit n’avoir pas reconnu jusqu’à présent la Constitution de la Mauritanie. Il estime que dans cette Constitution les identités nationales ne sont pas reconnues. Selon lui le pays ne peut pas être dirigé uniquement par une seule ethnie et la dominance des maures doit cesser, c’est illégal.

Ibrahima Moctar Sarr a souligné que son parti ira à l’élection présidentielle du 6 juin 2009 si toutes les conditions de transparences sont réunies. Il estime que la candidature du Général Mohamed O/ Abdel Aziz ne lui fait pas peur et que s’ils partent ensemble il va le battre.

Ibrahima Moctar Sarr a également appelé les acteurs politiques à dépasser leurs contradictions pour que la Mauritanie n’entre pas dans une situation de crise internationale puisque c’est le peuple qui risque d’en souffrir. Ovationné par des milliers de sympathisants, Sarrel se fait porter déjà la casquette de Bareckh Obama de la Mauritanie.

En tout cas Ibrahima Moctar Sarr est plus que jamais déterminé à aller jusqu’au bout de son combat après ce meeting. Les dissidents de son parti ont le pain sur la planche. Vouloir démonter Ibrahima Sarr dans la société Poular serait une mission impossible puisqu’il est mis par les poularaphones dans les cœurs. Il est l’Enfant de tous. Allusion à son passage historique en prison dans le régime de O/ Taya pour avoir défendu la reconnaissance de son existence dans son pays.

Sy Mamadou
cridem.org

Ɔopiarpegar a dit…

Démarrage des travaux de réhabilitation de la zone destinée aux familles devant être transférées d'Arafat


Le premier ministre, le Dr Moulaye ould Mohamed Laghdaf a supervisé mercredi à Nouakchott le démarrage des travaux de réhabilitation de 100 hectares dans la moughataa de Ryadh destinés à l'accueil des familles qui seront transférées des quartiers précaires de la moughataa de Arafat.

Il est question de la réhabilitation de 100 hectares de terres à usage d'habitat dans le quartier "A16", dans la moughataa de Ryadh et de la réalisation de 3,5 km de routes goudronnées sous la supervision de l'Agence de Développement Urbain (ADU) et l'exécution par les services de génie militaire dans une première étape.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, M. Sy Adama a indiqué que cette zone sera dotée des infrastructures essentielles, notamment l'électricité, l'eau, les écoles, les infrastructures sanitaires et autres, dans le cadre des efforts de l'Etat visant à améliorer les conditions de vie des citoyens.
Il a ajouté que l'Etat est déterminé à rectifier la situation des quartiers précaires et à les empêcher dans l'avenir, insistant sur le fait qu'il est inacceptable que le phénomène de la "gazra" continue d'exister, appelant les populations à faire preuve de responsabilité et de discipline et à se départir de ce comportement qui est, a-t-il dit, rejeté par la chariaa, la loi, la tradition et la morale.
Auparavant, le maire de Ryadh, M. Mohamed Mahmoud Ould Moctar M'Bareck avait prononcé un mot dans lequel il a remercié l'Etat pour l'intérêt qu'il accorde à l'amélioration des conditions de vie des populations, soulignant que cet intérêt s'est manifesté à travers les opérations de réhabilitation des quartiers précaires et d'autres réalisations ayant trait à la vie quotidiennes des citoyens.
Il est à noter que la présente opération constitue une première étape d'un projet visant la réhabiltation de 250 hectares pour répondre aux exigences de l'habitat, la réalisation de 10 km de routes dont 5 seront goudronnées, la construction de 3 écoles fondamentales, d'un collège, d'un centre sanitaire et d'un marché, sur financement du budget de l'Etat pour un montant de 1 milliard 55 millions d'ouguiyas.
La moughataa d'Arafat compte 41,6% des familles résidant dans des quartiers précaires à Nouakchott, soit 24 000 familles.
La cérémonie de démarrage des opérations de réhabilitation s'est déroulée en présence d'un certain nombre de membres de gouvernement et d'autres personnalités.

AMI

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

la "gazra" est rejeté par la chariaa, la loi et la morale (Aziz enta vem).

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Est-ce que vous avez deja vu un Aiounois qui se fache? (rire)

Si je me fache c'est parce que je constate qu'on ne respecte pas les milliers d'instituteurs et d'institutrices qui font un excellent travail a' travers la Mauritanie. Plusieurs parmi eux travaillent dans des conditions extremement difficiles. Malgre' cela, ils font tout pour eduquer nos enfants!!!! Je me fache parce que je vois des faux intellectuels, des fils de papa WHO JUST DON'T KNOW ANY BETTER, qui se croient superieurs a' nos vaillantes institutrices et nos vaillants instituteurs.
Je dis a' nos ignorants de faux intellectuels que le defunt President Tanzanien Julius Nyere' etait instituteur, un defunt president Americain etait a teacher, l'ancien President Malien qui etait egalement president de l'UA Alpha Oumar Konare'etait professeur de lyce'e...etc. Je peux multiplier les exemples. J'ai de plus en plus l'impression que j'ai affaire a' des ignorants. BEBE BA, BILKISS ET MAATA LE SONT WITHOUT ANY DOUBT!!!!

Anonyme a dit…

Dies au Premier Ministre illegal que la Charia est egalement contre la corruption et la trahison.

Ɔopiarpegar a dit…

Aha la corruption viha arrana evraghna nous sommes des corrompus.

Bebe BA a dit…

Cette fois çi, je serais sourde pour de bon et ce sera ta faute, Bilkiss: qu'avais tu besoin de preciser qu'il était "Garaye cp gnibel" alors qu'il était titulaire de tous ces diplomes(d'après lui, bien sur)et maintenant, il est faché et il crie,il crie(ce qu'il fait de mieux, à part faire les éloges de Taya).

au fait, Mr Couli, par rapport aux garaye, mon père est mort d'une Fibriose(la poussière de craie s'était deposé sur ses poumons et il l'a su 20ans après),de ce fait je me vois mal me moquer des garaye (étant fille d'instituteurs).

Pour ce qui du terme "fille à papa, qui n'a jamais manqué de qq chose", ne parles pas des choses dont tu ignores!

En fin de compte, you're complexed you would not have thrown us your graduates, what you want to prove?

Anonyme a dit…

Maouiya était aussi Garaye ou il faillit devenir!

Ɔopiarpegar a dit…

Démenti : Fausses rumeurs d’El Asma


La persistance de certaines rumeurs sur la soi-disant réunion d’El Asma entre le chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz et le Colonel Ely Ould Mohamed Vall, relève de l’imagination de quelques esprits malveillants. En effet, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz n’a absolument pas rencontré l’ancien Chef du CMJD depuis les 6 derniers mois de la transition de 2005.

Selon certaines informations, le Colonel Ely Ould Mohamed Vall aurait pourtant souhaité obtenir une audience auprès du chef de l’Etat. Dans ce contexte on ne peut plus édifiant sur l’absence de toutes relations entre le Général Mohamed Ould Abdel Aziz et l’ancien Chef du CMJD, le colonel Ely Ould Mohamed Vall, on est en droit de se demander qui sont les auteurs de ces fausses rumeurs et ces contre vérités ?

L’absurdité de ces allégations mensongères poussent le ridicule jusqu’à l’affirmation selon laquelle « le Général Mohamed Ould Abdel Aziz ne se présente pas aux élections présidentielles de Juin 2009 ».

En définitive, ces fausses rumeurs sont à classer dans le répertoire de la délation et de la haine.

Quant à la paisible localité d’El Asma, les seules réunions qu’elle a abritées ces derniers jours sont, peut être, celles des Djins qui remplissent, selon certains, les ergs de l’Inchiri.

On le sait bien, par les temps qui courent, la calomnie est une arme utilisée à outrance et sans vergogne par certains acteurs politiques qui se sentent tout nus devant le peuple et la communauté internationale….

Issa Kane
cridem.org

Anonyme a dit…

Salut...
un conseil d'ami...( qui aime bien)...cette lettre
prions pour que celà ne soit pas tombé dans l'oreille ...d'un sourd!...euh de sourds!

"Vous avez reconnu que ce sont les flagorneurs et les symboles de la gabegie qui ont perdu Ould Taya. Alors ne les laissez pas vous perdre. Ressaisissez-vous! L’avenir de ce pays est entre vos mains. Sans vouloir vous donner de leçons, gardez, seulement, en mémoire que la Mauritanie est trop fragile pour supporter d’interminables secousses et trop pauvre pour supporter des sanctions. N’en soyez pas le fossoyeur, après en avoir été le sauveur."

Ahmed ...soit juste une autre lettre à sidi...

bl

Ɔopiarpegar a dit…

L'Union Africaine désavoue la junte
04-02-2009
Après le report, hier, de la clôture du Sommet de l'Union Africaine (UA), une série de résolutions a été adoptée, ce 4 février, par les chefs d'états et de gouvernements ; le passage relatif aux putschs en Mauritanie et Guinée recueille l'unanimité des votes. Il s'avère particulièrement sévère et reprend les recommandations du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS).

Ainsi, donc, en dépit d'un effort de représentation particulièrement onéreux à Addis et malgré les assurances plus ou moins fondées de ses partisans dépêchés sur place, la junte semble avoir perdu la bataille décisive quelle mène depuis des mois, avec la complaisance du Sénégal et l'appui du Maroc, d'ailleurs absent des instances de l'UA depuis lus de 20 ans.

Le siège de la Mauritanie reste vide, aucune mention n'est faite du projet d'élections présidentielles et l'on s'achemine, en conséquence, vers une saisine du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations Unies (ONU) dont les décisions ont caractère obligatoire et universel.

D'ici le la réunion de concertation à laquelle les principaux partenaires de la Mauritanie sont conviés, le 20 février 2009 au siège de l'Organisation Internationale de la Francophonie à Paris, les protagonistes internes de la crise gardent la faculté de présenter, encore, un plan consensuel de sortie règlement du contentieux. Tout espoir n'est encore perdu, même s'il s'amenuise, de jour en jour.

Dessous, vous lirez l'extrait spécifique du Communiqué de Presse de l'UA :
________________________________
« RESURGENCE DU FLEAU DES COUPS D'ETAT

La Conférence a exprimé sa très grave préoccupation face à la résurgence du fléau des coups d'Etat sur le continent et a appelé les Etats membres à une réaction ferme et sans équivoque pour mettre un terme à ce fléau. Elle a condamné fermement les coups d'Etat intervenus en République islamique de Mauritanie, le 6 août 2008, et en République de Guinée, le 23 décembre 2008, ainsi que la tentative de coup d'Etat en République de Guinée Bissau, le 5 août 2008. Elle a appuyé les décisions prises par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) sur ces trois pays, particulièrement celles relatives au retour immédiat à l'ordre constitutionnel et a demandé à la Commission de veiller à leur mise en œuvre scrupuleuse. »
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

Salut...
lu pour vous sur cridem ...pour le fun...en ces temps de grisailles...



Africa jazz : A la rencontre de ses origines

Dans le cadre de l’exposition "Le Siècle du jazz", qui se déroulera du 10 mars au 28 juin 2009, le musée du quai Branly présente Africa Jazz, un événement qui propose sept concerts réunissant de grandes figures du jazz et du blues, ainsi que des musiciens de traditions africaines. Les Afro-américains Jack DeJohnette et Randy Weston ont renoué depuis les années 60 et 70 avec leurs racines.

Aujourd’hui encore, ils initient des rencontres musicales qui marquent profondément l’histoire de la musique jazz, ce "fils illégitime et turbulent de l’Afrique et de l’Amérique". Originaires de Toulouse, les jeunes artistes du Tigre des Platanes font souffler un vent nouveau sur la discipline. En effet, avec la Mauritanienne Dimi Mint Abba, l’Ethiopienne Eténèsh Wassié et les Gnawas du Maroc, Africa Jazz invite les grandes voix des musiques traditionnelles, qu’elles soient féminines ou sacrées.

Lors de cette grande manifestation placée sous le sceau de la rencontre de la musique jazz de ses origines africaines, Jack DeJohnette et Dimi Mint Abba (Etats-Unis / Mauritanie) feront 3 représentations. Ce sera les 20, 21 et 22 mars prochains avec une durée d’1h30 environ par spectacle.

Jack DeJohnette jouera sa batterie et ses percussions, alors que la diva nationale Dimi Mint Abba fera entendre par sa belle voie quelques chants des griots de notre pays. Le tout accompagné de l’ensemble, Rick Margitza (saxophone, France), Jean-Jacques Quesada (saxophone et flûtes, France), avec comme conception artistique celle de Jean-Jacques Quesada.

Pour la première fois en France se rencontreront donc la tradition des griots de Mauritanie, incarnée par Dimi Mint Abba, et l’un des grands personnages du jazz américain, Jack DeJohnette. Le percussionniste fait en effet partie des musiciens américains qui ont exploré les racines africaines de leur identité et de leur art dès les années 70.

Ce projet transatlantique est initié par Jean-Jacques Quesada, qui lors d’un voyage en Mauritanie, accompagné de Rick Margitza, a découvert la voix de Dimi Mint Abba. Cette dernière est considérée comme l’une des premières artistes à avoir présenté en Occident le chant brisé des griots, véritable mémoire vivante des cours du désert, situé aux confins des musiques du monde arabe et de l’Afrique noire.

bl

Anonyme a dit…

AFRICAN UNION

UNION AFRICAINE


UNIÃO AFRICANA
Addis Ababa, Ethiopia P. O. Box 3243 Téléphone : 5517 700 Fax : 5511299
website : www. africa-union.org
DIVISION OF COMMUNICATION AND INFORMATION

COMMUNIQUE DE PRESSE N.43/2009


LE 12EME SOMMET DE L’UNION AFRICAINE CLOT AUJOURD’HUI SES TRAVAUX A ADDIS ABEBA

Addis Abéba, le 04 février 2009 – Le 12eme Sommet de Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union africaine a pris fin le 04 février 2009. Le Sommet a adopte une série de décisions et de déclarations au service de l’Union africaine.

Ci-dessous une présentation des principales décisions adoptées lors de ce Sommet :

Mettre un terme à ce fléau. Elle a condamné fermement les coups d’Etat intervenus en République islamique de Mauritanie, le 6 août 2008, et en République de Guinée, le 23 décembre 2008, ainsi que la tentative de coup d’Etat en République de Guinée Bissau, le 5 août 2008. Elle a appuyé les décisions prises par le Conseil de paix et de sécurité (CPS) sur ces trois pays, particulièrement celles relatives au retour immédiat à l’ordre constitutionnel et a demandé à la Commission de veiller à leur mise en œuvre scrupuleuse.

Addis Abeba le 04 février 09

Ɔopiarpegar a dit…

Contacts politiques pour la création d'un front en faveur du HCE


Selon des sources bien informées, plusieurs initiatives et courants du camp du HCE multiplient contacts et réunions pour la mise sur pied d’une coordination chargée de créer un front politique en faveur du HCE, à l’image de la Coordination du FNDD des soutiens du président déchu Ould Cheikh Abdallahi.


Selon ces mêmes sources, cette coordination comprend le Courant National, les Initiatives populaires, les NFC, le courant pour la protection de la démocratie, le Choix National, l’alliance des femmes démocrates, le forum des professeurs de l’enseignement supérieur, le Courant de la Reforme et du Changement et le Rassemblement pour la Défense de la Souveraineté et la Rectification.
Par ailleurs, ces courants devront annoncer, jeudi, une nouvelle coordination qui sera chargée des prises de contacts avec les parlementaires et les partis soutenant le HCE en vue de la mise sur pied de ce front en faveur des autorités au pouvoir actuellement dans le pays.
ani.mr
______________

ya ekhouti la tevitrou quand on est guignard c'est pour la vie.

Anonyme a dit…

salut...
lu pour vous sur cridem...un concentre d'un certain ... cide...j'ai aimé alors ...je partage avec vous...

Le temps n’est plus au… temps.

Le temps presse. Et l’absence d’une solution de sortie se fait cruellement sentir.En conséquence, la nécessité d’un consensus national ne doit être regardée uniquement à travers le prisme de l’intérêt partisan, d’un camp ou de l’autre, mais plutôt de celui du Pays. Ne pas aller rapidement dans ce sens, c’est méconnaitre l’état actuel de l’Etat mauritanien.

Se barricader dans ses tranchées ne fait qu’accentuer l’incompréhension mutuelle et, par la suite, exposer le pays à ce dont il n’est pas suffisamment préparé. Dans cette crise, on l’a déjà dit, il ne peut avoir de gagnant. Par contre tout le monde a de quoi perdre. Et, contrairement à ce que certains pensent, le temps n’est allié de personne.

Les solutions proposées, tout bord confondu, convergent, d’une façon ou d’une autre, vers l’organisation d’une élection présidentielle anticipée. Ce qui nécessite quelques mois de préparation et d’organisation. Des mois de trop pour un Pays qui se dirige, à grands pas, vers la banqueroute.



Devant l’urgence de la situation, le temps doit être celui de la concertation, du dialogue, et, surtout, du consensus. La Mauritanie n’a plus, aujourd’hui, le lux de laisser, comme à l’accoutumée, le temps au ….temps.

Le temps mort.

Avec le coup d’état du 06 aout 2008, la Mauritanie s’est engouffré dans un espace parallèle, un espace d’exception. Ce qui a pour effet de mettre un coup d’arrêt à tous les processus de régulations habituels, le processus démocratique et le processus de développement. Ce qui est certainement regrettable. Mais comme tout n’est pas noir ou blanc, un autre processus s’est, aussi, interrompu. Celui de l’impunité et le non respect de la chose publique.

On a vu alors, pour la première fois, des sanctions prises a l’encontre des administrateurs malhonnêtes. On a vu, aussi, des sanctions fermes frapper des prétendus corrompus. On a vu une réelle volonté, parfois maladroite, pour introduire un semblant de justice sociale en Mauritanie. Seulement, il y a un bémol. Et il est de taille. Notre espace d’exception ne permet pas de comptabiliser ses bonnes actions pour les militaires. Car celui-ci impose à la marche des choses le principe de temps mort.

bl

kimporte a dit…

Sacré A.O.C !

Il pouvait aussi choisir pour titre « lettre à un vieil ami perdu de vue… »
A.O.C est de tout les journalistes le plus chouette, je l’aime bien mais puisque qu’il a refusé de me donner un petit boulot de pigiste, je vais essayer de le châtier un peu à sa manière d’aimer bien…

éwa : ce genre d’édito c’est bien ce qui contribue à assommer ceux qui n’ont pas le net car il n’apprend rien à personne, il dit au général depuis quelques temps « doe chov l’ac »

A.O.C est aussi crédible en démocrate que A.O.D en winner. Il faut bien comprendre le problème de tous les journalistes dans ce pays qui gribouillent depuis taya ( habib manac vem) . Ces gens au courant de quasiment tout mais qui ne disent jamais grand-chose. L’autocensure pour x raison. On leur demande un exercice impossible : être si savant, tenir pour la plupart un véritable caisse de résonnance capable de nuire et devoir vivre avec quelques pubs , des abonnements

C’est impossible ! les pubs ils faut les quémander c une sorte de « sadgue » que font les amis, quand aux abonnements « quedalike », on se retrouve finalement toujours en galère ou à sa périphérie immédiate, le tout sachant qu’on côtoie ce que ce pays peut compter de plus riches.

Comment voulez-vous rester clean quand vous savez qu’avec un peu de finesse quelques mots choisis vous pouvez écrire sans jamais trahir ou plutôt vous trahir.

De la cette presse vindicative quand on peut facilement déceler le camp à qui profite cette éloquence mais jamais véritablement engagée jusqu’à risquer de tout perdre pour la vérité , toute la vérité
La vérité , on la trouve partout dans les salons et dans la rue, mais ce qui en reste ensuite quand on doit l’écrire c’est une toute autre affaire.

Si nos grands éditorialistes disaient la simple et haute vérité, ils en trembleraient tellement eux-mêmes qu’ils écriraient en bégayant
De là tous ces éditos gentils, piquant des fois mais toujours à moitié plein, le vide restant étant l’essentiel sans lequel rien de complet ne mérite d’être publié dans un pays comme le nôtre, où nous avons besoin de journalistes engagés et convaincus
Hélas, les journalistes étant comme chacun de nous trempé dans ce pays, ils sont à l’image du reste : ça bouge, ça rit, ça miole mais c’est mort.

Voyiez notre ami A.O.C qui écrit à un vieil ami comme s’il voulait bien indiquer, à bases de virgules, de temps mort et de conjugaisons futuristes, indiquer donc que les ponts restent non pas détruits mais levés.

Voyez d’abord son texte se termine par « aziz le sauveur », éwa vous en connaissez d’autres de sauveur ? voilà le seul sauveur que nous ayons et vous lui demandez de ne pas prendre les rênes. Le peuple souffre depuis 30 ans, les sanctions ne feront souffrir que cette classe habituée à vivre des émiettes de la table des RV.

Ne nous racontez pas d’histoires. La seule raison que vaille pour que le général ne se présente pas c’est de laisser passer A.O.D. Mais, les amis, Aziz n’est pas un ermite avec des pouvoirs magiques, il ne peut décider qu’entre deux parenthèses. Il ne peut décider qu’en choisissant une partie du système contre l’autre, il ne peut décider qu’en débarrassant le système des minables au lieu de les garder.

Mais lui demander de laisser passer quelqu’un qui ne soit pas du système ni une marionnette du système, c’est lui demander de vivre dans l’angoisse d’un coup d’état imminent . Vous croyez que tous gens, tous ces réseaux, tous ces barons, tous ces gens mouillés jusqu’aux os par 21 ans de régime sanguinaires et voraces, vont laisser Aziz tranquillement leur envoyer un homme pour leur faire la peau

Rêves d’enfants que ce genre de délires. Ce genre d’incantations doit bien faire rire chez nos maîtres. Si les démocrates de ce pays veulent jouer de l’audace, eh bien qu’ils aillent tous derrière A.O.D, tous les frontistes, tous les traîtres d’hier, tous les renégats civils , toute la majorité silencieuse n’a qu’à se lever derrière A.O.D

Là vous auriez un véritable front face à 30 ansde militaires, le reste c’est du flan, des prières qui tournent le dos à Dieu. Mais il n’en sera rien ! Nous l’avons dit mille fois, cette classe politique se hait à mort.

Chacun préfère que ce pays tombe et crève plutôt que de voir un ennemi vaincre et sauver le pays
Alors laissez donc Aziz continuer son affaire, ça passera ou pas et si le chaos arrive, je le préfère « à la degue à vie » sur un lit d’hôpital qu’on appelle ce pays à l’agonie.
Arrêtez de mendier la démocratie !

Arrêtez votre éternelle connivence avec ce système qui d’un côté vous nourrit et de l’autre il vous laisse l’insulter. Cela est insupportable à une heure pareille pour ce pays. Voyez mon ami AOC, au lieu de dire de Aziz que c’est un pur produit du système, le voilà qui dit « dont vous étiez, pourtant, de purs produits, et ses symboles qui avaient mis le pays en coupe réglée. »

Blavaïda, c’est quoi ce « étiez », c quoi ce passé, la frousse de dire la vérité. Aziz est un pur produit du système et non « était », la seule différence avec le reste c’est qu’en nous débarrassant de Taya, il reste un pur produit du système mais libre cad avec assez de distance pour le maîtriser, l’assainir et nous sauver, c ce que nous lui demandons

Rien ni personne ne peut faire bouger les choses dans ce pays sans tenir l’armée, rien de rien, rien ni personne, vous pouvez toujours nous écrire des articles pour les danois, nous vivons en mauritanie et nous savons que rien ni personne ne pourra rien sans l’armée

Vous n’avez qu’un choix : revoir le système se recomposer avec sa tête un autre que aziz ou avoir aziz à la tête, le reste ce n’est pas vos prières qui y changeront que dalle.

Dans cet édito il n’est question de que Aziz et sidi comme si tout l’entourage des un set des autres c’était du flan. Pas un mot si la dérive du régime démocratiquement élu, pas un mot des tayistes qui veulent la peau de aziz et qui sont eux du côté démocrates (sis), pas un mot du chaos qui aurait pu naître dans le pays si l’armée c’était divisée, pas un mot des clan pas un mot de rien d’essentiel, en un mot pour dire que Aziz nous as sauvé une deuxième fois d’un régime aux mains de tous sauf de sidi

Une lettre à un vieil ami perdu de vue point, rien d’autre, rien de rien. Laissez Aziz tranquille, il paiera s’il devra payer pour l’instant tout ce que vous trouvez à lui reprocher c de se présenter mais pouvez-vous vous mettre à sa place quelqu’un ? Rien de rien, des cris, des papiers, des statuts d’intello qu’on préserve à base de flan mais rien d’engagé, de vrai , rien qui sente le cœur qui bat, l’âme qui brûle et l’œil au bord des larmes

Rien qu’une lettre à un vieil ami , on la lit et on se dit, combien coûte une dent contre ?
- 200
- heureusement qu’à cheval donné on ne compte pas les dents sinon on découvrirait les « verérates » et pour cause toutes les dents sont restées chez le dentiste qui soigne bien…

Ɔopiarpegar a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

"The Return To Innocence"

Don't be afraid to be weak
Don't be too proud to be strong
Just look into your heart my friend
That will be the return to yourself
If you want, then start to laugh
If you must, then start to cry
Be yourself don't hide
Just believe in destiny
Don't care what people say
Just follow your own way
Don't give up and use the chance
That's not the beginning of the end
That's the return to yourself
The return to innocence

Khalil Balla Gueye a dit…

A chaque fois que je tombe sur la mention "Commentaire supprimé" , mon coeur bat la chamade vertigineusement !
A mettre sur le compte d'un accès voire excès d'ADRENALINE couplée (sic) avec une bonne dose de TESTOSTERONE dopante et anabolisante
Usuellement et statistiquement il serait bien établi que 90% des "Commentaires supprimés" portent sur KBG et son lignage!
je suis donc venu pour décortiquer la moisson du jour et m'assurer ce faisant que la "paix du brave" (nuance, pas "des", mais"du")aura été bien observée de la journée!
RAS donc comme dirait le troufion Aziz, les lignes de démarcation et le cordon sanitaire tiennent tjrs bon!C'est bon signe et vraiment encourageant mais "pourvou qué çà doure" cf maman corse Napoléon mangea six poulets sans claquer arrr!!lol, lolita, lalle, relol!!
Pour ould cheikh, je n'ai pas encore tout banalement.lol, lolita!

Khalil Balla Gueye a dit…

Bon, j'ai bien fini par trouver un moment bien à moi pour lire le laïus de trapéziste de ould cheikh.
Très lapidairement, je n'ai pas, moi aussi, prisé ses simagrées et autres broderies ambivalentes même si elles sembleraient abonder dans le sens de mon opinion!
Maintenant, il me semblerait bien le connaître un peu plus qu'avant.

bilkiss a dit…

A notre Chér Ami Mr Couli, en espérant se faire pardonner!!!

IL FAUT, VOYEZ VOUS, NOUS PARDONNER
LES CHOSES

Il faut, voyez-vous, nous pardonner les choses :
De cette façon nous serons bien heureuses
Et si notre vie a des instants moroses,
Du moins nous serons, n'est-ce pas, deux pleureuses,

O que nous mêlions, âmes soeurs que nous sommes,
A nos voeux confus la douceur puérile
De cheminer loin des femmes et des hommes,
Dans le frais oubli de ce qui nous exile !
Soyons deux enfants, soyons deux jeunes filles
Eprises de rien et de tout étonnées
Qui s'en vont pâlir sous les chastes charmilles
Sans même savoir qu'elles sont pardonnées.

Paul VERLAINE

de la part de
Bébé Ba que j'ai embarquée malgré elle ( sorry ma Chère Amie je t'embarque une seconde fois) n'y est pour rien!!!
Bilkiss répentie, le commentaire etait juste pour s'amuser, je sais trés bien que t'es un grd Professeur, je n'ai jamais douter de tes capacités, crois-moi!!!

pour le terme "filles à Papa",moi ça me dérange pas, t'as mon approbation tu peux tjs l'utiliser
pour taquiner!!!

avec toute mon Affection,

Anonyme a dit…

Kimporte,

Tout le monde trouve la lettre de Ahmed Ould Ceikh (AOC pour toi) pur toi excellente. Je l'ai relue de bas en haut et de haut en bas, d'un coté à l'autre et elle est parfaite. No doubt about it.

Tu nous a habitué à des analyses excellentes, mais c'etait au temps du regne de Sidioca .....

Au lieu d'aller contre ce journaliste qui transcrit de manière très claire la position d'une majorité de tes compatriotes, tu gagnerait en nous disant ce que tu penses des cas de corruption qui commencent à refaire surface. On ne t'entend jamais sur ce chapitre et la prédation des ressources du pays est l'objectif ultime de Aziz et ses co-équipiers. Je donne le bénéfice du doute à Aziz, mais je n'en donne aucun à ses co-équipiers. C'est évident pour moi, crtainement pour toi et l'ensemble des mauritaniens.

La question de l'heure maintenant et sur lequel nous devons nous pencher, est la proposition franco-qatarie de la bouche du libanais Salamé (il n'est pas idiot) et la décision des chefs d'etat et de gouvernment de l'Union Africaine.Il est presqu'évident que le CPS va demander aux états de bloquer les comptes de quelques compatriotes et ler interdire de voyager. Cette decision sera enterinee par le Conseil de securite. Tout ceci est une question de 2-5 jours et personne ne le veut. La seule solution est que le Général Aziz lise (LM enta vem?) et écoute les conseil de A.O.C. Dois-je balancer ici l'article sur l'interview de Salamé et la décision de l'UA? Je crois que je n'ai pas besoin.

Mestour Haal: des nouvelles sur Salene Technology ou Salene Fishing Limited? J'ai fait de petites recherches et c'est zilch. Jusqu'à preuve du contraire, l'interview du directeur-adjoint aux pêches n'est que mensonge.

Bilkiss et Bebe Ba: ne vous laissez pas influencer par les tonnerres. En Mauritanie, personne n ést mort de tonnerre.

LM, Maatala, Yanis, Rimo, copiarpegar, bl, Bilkiss et Bebe Ba: qu'est ce que vous dites de ce qu'a dit Salamé et la condamnation de l'UA. C'est sur Taqadoumy.J'attend avec impatience la reaction de Prof Ely sur ces deux questions et j'espere qu'il n'a pas rejoint le camp des putshistes (lol).

Copiarpegar: Bravo. Lem'izz sont en route. J'etais malade, d'ou mes interventions tres rars ces derniers semaines. KBG et moi sommes quand même parvenus à enterrer la hache de guerre et j'en suis très ravi.

Couli: you are certainly happy that the AU said no to the junta. But the return of Sidioca will be short-live in line with what I've read from Salamé. At the end of the day, there will be elections, but noot in June. I think Messaoud or AOD will win. Despite people accusing AOD of crossing and double crossing at every occasion, we should recognize that Sidioca and Aziz stole from him his victory in 2007. Il faut être à sa place et ne pas trop écouter ceux qui sont contre lui, car ils ne proposent que pire, entre autre, enteriner ls cops d'etat. Certain que ton President est d'accord avec moi. Bush et Sarko ont piégé les militaires sur fond de compétition entre les US et la France et c'est évident maintenant. N'oublies pas d'envoyer des felicitations à Kadafi, le nouveau roi des rois traditionnels d'Afrique. Take care my brother.

A-

Bebe BA a dit…

REVEILLEZ VOUS,

Candidature aux élections présidentielles : Les hésitations du général Ould Abdel Aziz.

Le coup d'Etat qu'ils avaient organisé le 6 août 2008 s'acheminerait vers un échec cuisant, malgré un élan massif de soutien à l'intérieur du pays. Mais la communauté internationale ne suit pas et montre une ferme volonté à prononcer des sanctions dont les prémisses commencent déjà à mettre le pays à genou.



Ordre vient d'être donné aux médias publics de ne plus diffuser de motions de soutien pour la candidature du général Mohamed Ould Abdel Aziz aux présidentielles de juin 2009. Les Imams de mosquées et autres Ulémas qui devaient être reçus par le locataire de la Présidence ont également été priés d'effacer dans la note qu'ils comptaient lui présenter le passage dans lequel, ils le "suppliaient de se présenter".

En toute apparence, le général Mohamed Ould Abdel Aziz veut peser le pour et le contre, se porter candidat ou désister, réfléchir tout seul. Quelle que soit la décision qu'il prendra, elle sera lourde de conséquences pour l'avenir de la Mauritanie. Conscient de leur responsabilité historique face au devenir de la Nation mauritanienne, le général Mohamed Ould Abdel Aziz et ses amis du Haut Conseil d'Etat semblent plongés dans un véritable dilemme.

Le coup d'Etat qu'ils avaient organisé le 6 août 2008 s'acheminerait vers un échec cuisant, malgré un élan massif de soutien à l'intérieur du pays. Mais la communauté internationale ne suit pas et montre une ferme volonté à prononcer des sanctions dont les prémisses commencent déjà à mettre le pays à genou.

Malgré les nombreuses déclarations, y compris celle du général lui-même, par rapport à une aide au développement et à des mannes financières internationales "qui n'ont jamais directement servi les citoyens", la réalité montre que ses flux financiers sont vitaux pour un pays qui produit peu. Les politiques de restrictions entamées aujourd'hui, avec des coupes claires dans les budgets, ne semblent pas avoir constituer une bonne panacée à la crise profonde qui s'amplifie.

Le paradoxe est que la Mauritanie est un pays qui dépend exclusivement de l'extérieur et où tout le monde vit au dépend de l'Etat, du plus petit détaillant au plus gros importateur. Que la machine étatique tombe en panne, ce sont tous les secteurs de la vie qui s'arrêtent. Résultat, le pays vit dans un ostracisme qui annonce le pire. Les institutions financières internationales (Banque mondiale, FMI…) ont fermé bureau, les investisseurs ont plié bagage et aucune convention de financement d'envergure n'a été signée depuis le 6 août 2008. La candidature du général Mohamed Ould Abdel Aziz, et son élection certaine comme Président de la République, ne règle pas le problème.

Au contraire, elle pourrait davantage isoler la Mauritanie sur la scène internationale, et la jetterait dans l'inconnu, en pâture à des pays au banc de la communauté internationale comme l'Iran et la Syrie. Cet axe est considéré comme celui de la réclusion. Pour un pays sans ressources importantes, c'est un suicide. C'est ce que semble comprendre le général qui s'accorderait encore plus de temps pour mesurer et annoncer sa décision finale sur sa candidature à la présidentielle. Il est clair que la communauté internationale ne s'alignera pas derrière la candidature d'un homme qui a conduit une révolution de Palais et qui se présente à une élection.

Par contre, la non candidature du général Mohamed Ould Abdel Aziz, si elle est annoncée avant le 20 février 2009, date butoir fixée par la communauté internationale avant les sanctions, pourrait sauver la Mauritanie. Ce désistement peut constituer une base de négociation pour un retour à l'ordre constitutionnel, une concession de taille que les partenaires internationaux et certains acteurs nationaux pourraient adopter pour un nouveau départ, un nouveau retour dans la communauté des nations démocratiques.

source : L'Authentique

---------------------------

Qu'est ce que vous en pensez?

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Vous ne m'avez rien fait pour me presenter vos excuses. Je pense que lesdites excuses doivent etre presente'es aux milliers de vaillantes institutrices et vaillants instituteurs qui font un excellent travail a' travers la Mauritanie (des fois dans des conditions extremement difficiles), que vous avez insulte's en tentant de ridiculiser leur fonction!!!!!
Les premiers pas d'un enfant sont cruciaux pour le reste de sa vie, c'est pourquoi aux USA, nous investissons des milliards de dollars pour Early Childhood Intervention. President Obama vient de signer une loi qui donne 32 milliards de dollars supplementaires pour l'Assurance Maladie des enfants.
Les Instituteurs ont LA NOBLE MISSION MISSION DE GUIDER LES PREMIERS PAS DE NOS ENFANTS. Je profite de cette occasion que vous m'offrez pour rendre hommage et remercier Mohamed El Hassen qui m'a enseigne' au CP1, Sidi Mohamed Hamadi, Diop Moussa, Diop Demba, Mohamed Vall Dhib, Mr. Seck qui etait notre directeur a' l'ecole Centre...etc. Je n'oublierai jamais de dire un grand merci aux defunts Bechir Demba et Sidi Aly Francois pour le tres grand role qu'ils ont joue' dans l'education des enfants d'Aioun. J'ai egalement des amis qui sont instituteurs et je n'ai que respect et admiration pour eux. J'ai vu un Mamadou Sow et un Bakary (des jeunes Aiounois)qu'on a jete's en brouse ou dans les villages les plus recule's de la Mauritanie pour enseigner. Dans certains cas, nous avons une ecole compose'e d'une seule salle. L'instituteur enseigne et il est le directeur de l'ecole.
TO MAKE A LONG STORY SHORT, SALUONS LES LE GRAND TRAVAIL QUE NOS INSTITUTRICES ET INSTITUTEURS FONT.

A-

L'essentiel est de respecter la constitution et les lois en vigueur en Mauritanie. La crise que nous vivons, va au-dela de quelques hommes. C'est la survie de tout notre peuple qui est en jeu. Comme je l'ai deja dit, je n'ai rien de personnel contre le General Abdel Aziz et sont equipe. Je ne les hais pas mais je suis contre toutes les actions qui vont contre les interets du vaillant peuple Mauritanien. Je leur souhaite une heureuse et longue vie dans leurs familles respectives. Si une election presidentielle est organise'e conformement a' la constitution et aux lois en vigueur en Mauritanie et que le General gagne de maniere transparente, je n'aurais aucun probleme a' accepter et/ou reconnaitre sa victoire. IL FAUT TOUT SIMPLEMENT COMPRENDRE QUE MON OPPOSITION EST AUX COUPS D'ETAT! UN COUP D'ETAT NE PEUT PAS ETRE UN MOYEN LEGITIME POUR ARRIVER AU POUVOIR. IL N'Y A PAS DE BON COUP D'ETAT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

En ce qui concerne la victoire de SIDIOCA contre Ould Dadah, je te renvoie a' l'interview du General sur TV5. J'ajouterai qu'apres l'election presidentielle, Ahmed Ould Dadah n'a non seulement pas conteste' les resultats, il les a reconnus et a felicite' le victorieux. AUJOURD'HUI N'EST PLUS LE TEMPS DE DISCUTER D'UNE ELECTIONS PRESIDENTIELLE QUI A ETE' RECONNUE COMME ETANT TRANSPARENTE PAR LES OBSERVATEURS NATIONAUX ET INTERNATIONAUX. Je profite de cette occasion que vous m'offrez ici pour feliciter Colonel Cheikh Sid'Ahmed Ould Babamine.

Bebe Ba

I am sorry for the passing of your father. Que le tout puissant Allah repose son ame en paix. Il faut commencer une campagne en Mauritanie pour remplcer le tableau noir et la crie avec THE WHITE BOARD and the DRY ERASE!!!

bilkiss a dit…

Bonjour Chér A-,

je te souhaite un prompt retablissement, mahou valak!!!

pour la proposition de Salamé sur Taqadoumy, je pense que la junte a raison de ne pas faire confiance à sidioca c de sa faute rien qu'à lui, que le bled se trouve dans une situation pareille du jamais vu, de mémoire de Mauritanien , il faut dire qu'elle n'a pas vraiment le choix, entre sidioca et les sanctions, moi j'aurais préféré les sanctions!!!

Mettre Ely à la place de sidioca n'est pas judicieux non plus!!!

il faut trouver autre chose, pas ces deux, ils ont fait leurs preuves, on sait de quoi ils sont capables ou incapables!!!

c comme si on vous demande de choisir entre le choléra et la lèpre dirait mon Chér Ami Maata!!!

Amitiés

bilkiss a dit…

Bébé Ba,

je crois que Mr Couli ne nous a pas pardonné encore ou il fait semblant de ne rien comprendre!!!

Mr Couli t'as pas aimé le poême, c ça!!!

je m'excuse encore une fois, je peux jamais me moquer des instituteurs, c le plus noble des métiers, petite je voulais être "garaya"....lol

my apologies

bilkiss a dit…

Bébe Ba,

je suis triste, car j'ai tjs étè pour AZZIZ!!!

ou-est ce que t'as dénichée cet article ma chère Amie?
Ah ok chez l'authentique!!!

le bien-être, la non dépendance economico-finançière du peuple Mauritanien est au premier rang, et avant tout dans mes priorités!!!

si la survie du peuple dépend de sa non candidature AZZIZ le fera j'en suis sûre, il n'est pas con et il est réponsable du sort de ce peuple Chéri, tant aimé!!!
qu'il a sauvé plusieurs fois, comment le menera-t-il à la dérive vers un avenir incertain!!!

c avec bcp de regrets et de chagrin que j'encaisse cette décision...RIEN QUE POUR LE PEUPLE MAURITANIEN!!!!

Bebe BA a dit…

Tu sais Bilkiss, je crois que Aziz décide de ne pas se presenter, ce ne sera pour la Survie du peuple comme tu dis, mais parce qu'il n'aura pas le choix. Il a bien déclaré dans son interview sur TV5"que rien ne l'empecherait de se presenter".

Tu sais ma chère, ces gens, tous ces politiciens(militaire et classe politique, compris)ne pensent à l'intèrêt du peuple que quand cela les arrange!

leur intérêts d'abord, le peuple après!

Quant à Couli, je ne crois pas qu'il va se facher pour ces échanges; Il adore crier mais faut pas l'encourager et comme tout mauritanien qui se respecte(à qq exceptions), il n'est pas sensible aux poèmes.

A-, j'espére que ce n'est pas grave, Yo Allah rokou tchiélal

Anonyme a dit…

lu sur ANI:

Message adressé par Son Excellence Monsieur Sidi Mohamed Ould CHEIKH ABDALLAHI, Président de la République Islamique de Mauritanie, aux Chefs d’Etats Africains réunis à Addis Abeba, du 1er au 3 février 2009 pour le 12ème Sommet de l’Union Africaine

Majestés,
Excellences,

J’étais parmi vous lors de votre dernier sommet à Charm Cheikh, et j’aurais souhaité être avec vous aujourd’hui à Addis Abeba, fort d’une expérience démocratique consolidée dans mon pays et d’un bilan marqué par l’amélioration notable des indicateurs de stabilité et de développement économique et social.

Malheureusement je regrette de ne pouvoir être présent à ce sommet car l’expérience démocratique, qui avait fait notre fierté et qui était pleine de promesses pour notre continent, a été interrompue le 6 Août dernier par un coup d’état insensé, fomenté par une junte militaire au mépris de la volonté populaire et des engagements internationaux de notre pays.

J’ai tenu cependant à vous envoyer un message de persévérance et de détermination à lutter pour bannir cette inacceptable effraction qui consiste à s’emparer du pouvoir par la force des armes et pour enraciner définitivement, dans notre continent, l’attachement aux choix et aux valeurs démocratiques.

Je vous envoie ce message parce que la Mauritanie a opposé, pour la première fois dans son histoire, une résistance populaire ouverte et multiforme qui s’est dressée, dès le premier jour et avec courage et fermeté, devant l’usurpation du pouvoir par la force armée.

Je vous transmets ce message aussi pour vous exprimer mes sincères remerciements et ceux de mon peuple pour votre prise de position ferme contre le coup d’état du 6 août et la remise en cause des progrès enregistrés dans la marche vers une démocratisation réelle de la vie politique en Mauritanie.

Au lendemain de mon retour du sommet africain de Charm Cheikh, je me suis adressé au peuple mauritanien. Dans ce discours je réaffirmais ma détermination à préserver les acquis démocratiques dans mon pays, quel qu’en fût le prix. J’avais pleinement conscience des sacrifices que pareille attitude supposait. J’ai payé cet engagement au prix de ma liberté et je continue à le faire, persuadé que mon sacrifice et celui des mauritaniens qui se s’opposent au coup d’état, étaient le seul moyen de rétablir l’ordre constitutionnel et de barrer la route de manière radicale aux velléités d’usurpation de pouvoir par des coups de force.

Majestés,
Excellences,

La junte qui s’est emparée du pouvoir en Mauritanie tente par des manœuvres dilatoires de gagner du temps pour consacrer le fait accompli et l’imposer au peuple mauritanien, à notre Union Africaine et à la Communauté Internationale. Il est de mon devoir d’attirer votre attention sur la spécificité du cas mauritanien et sur la fermeté et l’intransigeance qu’il faut observer dans le traitement de ce dossier.

Le coup d’état militaire du 6 août en Mauritanie est l’œuvre d’officiers qui bénéficiaient de ma confiance et qui ont récompensé cette confiance par une trahison. Ils ont d’abord fait une erreur d’appréciation en pensant qu’ils pouvaient me soumettre à leur volonté et continuer à diriger le pays par procuration. Voyant la conduite du pays échapper définitivement à l’emprise des forces armées, ils ont engagé une campagne de déstabilisation en s’appuyant sur une frange de la classe politique habituée à profiter d’avantages indus incompatibles avec la politique de bonne gouvernance que nous nous efforcions de mettre en œuvre. Pour mettre fin à ces agissements inacceptables de la part d’officiers supérieurs sensés respecter la discipline de leur corps et observer la plus grande réserve par rapport aux affaires politiques, j’ai effectivement été amène à prendre la décision de les destituer des postes de commandement qu’ils occupaient.
C’est en réaction à cette mesure que, pris d’une rage folle, l’un d’entre eux, a décidé d’anéantir les acquis du peuple et s’autoproclamer Chef de l’Etat en violation de l’ordre Constitutionnel et des usages et conventions internationales.

Ce putsch est donc inadmissible. Le tolérer signifie un renoncement aux socles mêmes sur lesquels se fondent les Etats dans notre ère moderne. Il signifie aussi un blanc seing à tous ceux qui, disposant de la force des armes sont tentés d’imposer leur volonté au mépris des choix exprimés en toute liberté par les citoyens. Il signifie enfin la transgression de toutes les valeurs qui vous rassemblent aujourd’hui, pour lesquels vous luttez et que vous voulez faire respecter sur tout notre Continent.

Notre combat pour la Mauritanie est un combat pour l’Afrique et pour la démocratie ; un combat pour les nobles idéaux à valeur universelle. C’est un combat pour l’édification de l’Etat de droit, l’avènement d’une armée républicaine qui ne s’immisce pas dans les affaires politiques et qui se consacre à sa mission de défense de l’intégrité territoriale. C’est un combat pour éviter le retour à l’époque révolue des régimes militaires, du despotisme et de l’arbitraire.

En rejetant le coup de force en Mauritanie, vous exprimez votre attachement au droit de l’Afrique à se sortir – comme c’est le cas de la plupart des autres pays du monde – du cercle vicieux des coups d’état qui s’encouragent les uns les autres.

C’est pourquoi nous comptons sur votre solide appui et votre solidarité agissante, et vous promettons, de notre part, fermeté, résolution et constance dans notre lutte, qui est en fait celle de l’Afrique toute entière ; l’Afrique qui veut faire promouvoir les libertés, consolider les institutions, garantir l’alternance pacifique au pouvoir et se consacrer au travail, à la production et au développement global.

Majestés,
Excellences,

Le dialogue constitue l’une de nos valeurs religieuses et morales authentiques et une de nos traditions enracinées. Nous l’avons érigé, depuis que nous avons pris en main les rênes du pays, en comportement politique de tous les jours. Les différentes assises que nous avons tenues sur certaines grandes questions nationales et au cours desquelles nous avons écouté les points de vue des mauritaniens de toutes les obédiences politiques, en donnent la preuve. En témoigne également la mise en œuvre du statut de l’opposition démocratique dans notre pays. Et si de nombreux mauritaniens valeureux ont rejeté ce que les putschistes ont appelé « les Etats Généraux de la Démocratie », c’est bien parce qu’il s’agissait d’une supercherie orchestrée par la junte qui cherche à obtenir une caution pour légitimer son coup de force et faire accepter son forfait par la communauté internationale.

Nous sommes parfaitement conscients que la mise en échec du coup d’état, le maintien de l’armée à distance par rapport aux rivalités politiques, est une condition essentielle pour la tenue d’un débat franc et constructif, dans lequel les mauritaniens bénéficieront des mêmes opportunités pour exprimer leurs opinions.

Majestés,
Excellences

Dans le souci d’éviter à mon pays les risques inhérents au coup d’état, j’ai exprimé récemment ma disponibilité, une fois l’ordre constitutionnel restauré, à organiser après concertation avec toute la classe politique, sans exclusive, des élections législatives et présidentielles anticipées, conformément à un calendrier accepté de manière consensuelle.

Je sollicite votre appui à cette initiative, qui pourrait constituer l’ossature d’une solution de sortie de crise mettant en échec le coup d’état perpétré contre nos institutions démocratiques. L’exemplarité de l’échec que nous devons administrer à ce putsch doit être dissuasive au point d’en faire le dernier des coups d’état en Afrique.

Cet objectif ne saurait être réalisé qu’à travers une position ferme et déterminée. Ainsi, notre Continent aura les mains libres pour créer les conditions propices pour imposer les règles de bonne gouvernance et se consacrer à la lutte qu’il doit mener contre la pauvreté, la maladie, l’ignorance et le sous-développement.

Vive l’Afrique libre, solidaire et démocratique.


Village de Lemden, le 31 Janvier 2009

Anonyme a dit…

Bebe et Bilkiss,

Je suis ok. C'etait une mechante grippe.

Salamé le libanais connaît quelque chose. Il faut en être heureux parceque c'est de l'info et vaut mieux savoir qui trame quoi, au lieu de voir le pays s'imposer des solutions incroyables. Ce qui a surtout retenu mon attention est que Sidioca devienne Senator et je ne sais pas par quel subterfuge legal. Seuls les constitutionalistes savent comment faire ces choses-là. On observe et on voit venir.

Bien dit: personne n'a quelque chose contre Aziz. Il est important qu'on saches à quelle sauce on va nous manger et si on est d'accord ou non. Si on est pas d'accord, y a rien a manger. Surtout si tu voles la marmite pour nous cuire (lol).

N.B: suis certain que Maatala est fatigué et malade de cette crise qui ne va nulle part. Personne ne commente sur la position de l'UA hier. C'est comme si tut le monde est devenu muet.

A-

Anonyme a dit…

Je viens de lire le discours de Sidi et merci à celui qui l'a balancé ici. Je trouve le discours bon et bien approprié à la situation. A lire entre les lignes, on sent que les ex-colonels ne l'ont pas laissé gerer le pays comme il se doit. D'accord que ses faiseurs lui ont volé la victoire à AOD, mais ce dernier a reconnu sa perte aux elections. Que faire? Je ne vois que le depart de la junte comme solution. Autrement nous allons continuer comme cela jusqu'au prochain coup d'etat. Ce qui est certain est que les partis politiques qui comptent ne participeront pas au elections de juin. C'est fatiguant tout ça. A-

Anonyme a dit…

A-, à lire avec attention . Jusqu ' à présent , il y a des choses qui prouvent que la C I ne sait quoi faire du cas de la Mie . entre les principes et la Realpolitik , que choisir ? Par ailleurs , je parie ma tete que rien n'empechera Aziz de se présenter .Et il le fera . Tout le reste n'est que de la masturbation ( pardon du terme ) intellectuelle.

Ecoute cette voix de la France sur Tv5

Question : Alors autre régime d’exception, c’est celui de la Mauritanie, dirigé par le Général Ould Abdel Aziz depuis le 6 Août. Les différentes condamnations internationales ne semblent pas l’avoir poussé à rendre le pouvoir au Président Sidi Abdallahi n’est ce pas là un fâcheux précédent ?

Réponse Alain Joyandet : Ecoutez ! la Guinée, s’est passé sans effusion de sang, en Mauritanie » non plus ! ça été aussi une révolution de palais ce coup d’état en Mauritanie. Alors, on est dans deux démarches qui sont quand même sur le fond un peu différentes, puisque, pour le coup de Mauritanie, les militaires, en tout cas, pour l’instant, ne disent pas qu’ils ne participeront pas aux élections et qu’ils rendront le pouvoir aux civils. On est donc dans un cas, un peu différent par rapport à celui de la Guinée.




La Mauritanie a lancé ses états généraux pour la démocratie en se mettant un peu dans une espèce de constituante. Aussi en Mauritanie, quelle sera la nature des engagements qui seront définitivement pris ? On ne le sait pas encore très bien. J’ai cru comprendre qu’il y aurait des élections dans le courant de l’année 2009. Dans quelles conditions sont-elles organisées ? Sur la base de quelles institutions ? Qui participera ? Il y a encore un certain nombre de questions qui se posent pour avoir un jugement définitif.

Question : Mais ces états généraux de la démocratie, ne visaient-ils pas au fond à légitimer le pouvoir du Général Abdel Aziz ? C’est ce qui est arrivé …

Réponse Alain Joyandet : Ecoutez, si j’en crois les informations qui sont en ma possession, beaucoup de monde a participé à ces états généraux et on peut considérer, je crois que 80% des forces vives de la Mauritanie y ont participé ! Les non participants étaient minoritaires. Donc, ces états généraux ont rassemblé – il faut bien le constater – beaucoup de monde !




Si tout cela se termine par des élections démocratiques exemplaires, sous le suivi de la communauté internationale, dans les règles qui peuvent paraître acceptables par la communauté internationale, alors la Mauritanie écrira aussi une nouvelle page de son histoire.

Question : Et si les Mauritaniens ne s’opposent pas justement à ce que le Général Abdel Aziz soit candidat à la future élection, quelle serait l’attitude de la France vis-à-vis de ce régime ?

Réponse Alain Joyandet : Vous savez, la France a été très solide dans cette affaire. Elle était présidente de l’Union européenne. Elle a condamné ce coup d’état. Elle a ouvert en tant que présidence européenne avec la commission européenne, le dialogue dans le cadre de l’article 96 de Cotonou qui, normalement débouche sur un certain nombre de sanctions. Je note que le Président Abdallahi a été libéré totalement. C’est un élément positif.




Il me semble que si les élections démocratiques sont organisées dans des conditions qui sont elles-mêmes acceptables, alors on pourra considérer que ce qui était mis en œuvre se raccroche à la Constitution. C’est ce que nous demandions. C’est que ce qui se passe après ce coup d’état puisse se raccrocher à la Constitution.




Si nous en arrivons à ce résultat – même si on n’a pas passé forcément par les étapes que nous aurions préférées – vu du côté de la communauté internationale, l’important c’est qu’on sorte avec un régime démocratique incontestable, et que la Mauritanie aussi écrive une nouvelle pas démocratique de son histoire.

Anonyme a dit…

Sur Taqadoumy
عاجل: الجنرال عزيز يعلن ترشحه
للرئاسيات المقبلة
05/02/2009 - 16:21
ذكرت مصادر مطلعة لـ"تقدمي" أن رئيس المجلس الأعلى للدولة الجنرال محمد ولد عبد العزيز اعلن خلال اجتماع مجلس الوزراء اليوم ترشحه للانتخابات الرئاسية المقررة يونيو المقبل. وأكد المصدر أنه قد تم تم خلال هذه الجلسة إجراء تعديلات على بعض مواد القانون المنظم لانتخاب رئيس الجمهورية.



وكان قد تم في بعض الاوساط السياسية القريبة من الجنرال عزيز تداول امكانية عدم ترشح الجنرال عزيز للرئاسية المقرر اجراؤها في يونيو

Anonyme a dit…

Ano du 5 février 2009 17:20,

Je crois que ton Joyandet fait de la masturbation intellectuelle.I'll ment sur toute la ligne en disant ne pas etre au courant de ceci, de cela et on lui aurait dit cela.Comme son collegue Kouchner le ministre des factures etrangeres (c'est Rue98 ou Bakchich qui lui a colle ce sobriquet), il doit etre un ministre des coups tordus a l'exterieur. Ce qu'il dit c'est de la fabulation. La position de la communaute internationale est aux mains de l'UA et la decision ce soir du CPS a Addis nous dira le futur. J'ai lu le dernier article de Taqadoumy et ce n'est pas rassurant pour ce qu'il pense. Un petit secretaire d'etat qui va a l'encontre de l'UA, de la position du SG de l'ONU et par consequent de l'AG de l'ONU est une idiotie.Tout le monde sait que les barbouzes French sont entrain de concocter quelque chose avec la junte. Si cela avait un effet quelconque,l'UA n'aurait pas pris la decision d' hier.Pourquoi beaucoup veulent le coup? Sidioca est si mauvais que cela?

Ano: Il faut signer la prochaine fois.

Anonyme a dit…

Salut!
Aziz est candidat, c'est officiel!!!

Anonyme a dit…

Le général a bien lu la lettre d'Ahmed ould cheikh, il annonce sa candidature pour le 6 juin.

le palais gris a ses raisons que la raison ne connaît pas.

fils du bled

Anonyme a dit…

lizez bien la france donne son feu vert à la candidature du Général:

Question : Alors autre régime d’exception, c’est celui de la Mauritanie, dirigé par le Général Ould Abdel Aziz depuis le 6 Août. Les différentes condamnations internationales ne semblent pas l’avoir poussé à rendre le pouvoir au Président Sidi Abdallahi n’est ce pas là un fâcheux précédent ?

Réponse Alain Joyandet : Ecoutez ! la Guinée, s’est passé sans effusion de sang, en Mauritanie » non plus ! ça été aussi une révolution de palais ce coup d’état en Mauritanie. Alors, on est dans deux démarches qui sont quand même sur le fond un peu différentes, puisque, pour le coup de Mauritanie, les militaires, en tout cas, pour l’instant, ne disent pas qu’ils ne participeront pas aux élections et qu’ils rendront le pouvoir aux civils. On est donc dans un cas, un peu différent par rapport à celui de la Guinée.




La Mauritanie a lancé ses états généraux pour la démocratie en se mettant un peu dans une espèce de constituante. Aussi en Mauritanie, quelle sera la nature des engagements qui seront définitivement pris ? On ne le sait pas encore très bien. J’ai cru comprendre qu’il y aurait des élections dans le courant de l’année 2009. Dans quelles conditions sont-elles organisées ? Sur la base de quelles institutions ? Qui participera ? Il y a encore un certain nombre de questions qui se posent pour avoir un jugement définitif.

Question : Mais ces états généraux de la démocratie, ne visaient-ils pas au fond à légitimer le pouvoir du Général Abdel Aziz ? C’est ce qui est arrivé …

Réponse Alain Joyandet : Ecoutez, si j’en crois les informations qui sont en ma possession, beaucoup de monde a participé à ces états généraux et on peut considérer, je crois que 80% des forces vives de la Mauritanie y ont participé ! Les non participants étaient minoritaires. Donc, ces états généraux ont rassemblé – il faut bien le constater – beaucoup de monde !




Si tout cela se termine par des élections démocratiques exemplaires, sous le suivi de la communauté internationale, dans les règles qui peuvent paraître acceptables par la communauté internationale, alors la Mauritanie écrira aussi une nouvelle page de son histoire.

Question : Et si les Mauritaniens ne s’opposent pas justement à ce que le Général Abdel Aziz soit candidat à la future élection, quelle serait l’attitude de la France vis-à-vis de ce régime ?

Réponse Alain Joyandet : Vous savez, la France a été très solide dans cette affaire. Elle était présidente de l’Union européenne. Elle a condamné ce coup d’état. Elle a ouvert en tant que présidence européenne avec la commission européenne, le dialogue dans le cadre de l’article 96 de Cotonou qui, normalement débouche sur un certain nombre de sanctions. Je note que le Président Abdallahi a été libéré totalement. C’est un élément positif.




Il me semble que si les élections démocratiques sont organisées dans des conditions qui sont elles-mêmes acceptables, alors on pourra considérer que ce qui était mis en œuvre se raccroche à la Constitution. C’est ce que nous demandions. C’est que ce qui se passe après ce coup d’état puisse se raccrocher à la Constitution.




Si nous en arrivons à ce résultat – même si on n’a pas passé forcément par les étapes que nous aurions préférées – vu du côté de la communauté internationale, l’important c’est qu’on sorte avec un régime démocratique incontestable, et que la Mauritanie aussi écrive une nouvelle pas démocratique de son histoire.
cridem via tv5

fils du bled

bilkiss a dit…

ça dort sur Canalh?

bravoooo, suis contente pour AZZIZ!!!
il fera un bon président (Mr Couli, A- entouma vem)!!!

Bébé Ba, dis moi cet authentique d'ou est ce qu'il tient ou ramasse tous ces articles bidons?
il y perd de sa crédibilité!!!

Affectueusement,
Bilkiss

bilkiss a dit…

fraternelles pensées à Mon Chér Ami Maata!!!

Ɔopiarpegar a dit…

A- MAHOU VALEK ELLA ESSA7A ISNCHALLAH L'MOURITAN WE INA WE LAK.

Khalil Balla Gueye a dit…

"KBG et moi sommes quand même parvenus à enterrer la hache de guerre et j'en suis très ravi."
---------------------------
Ente gâ3 comme nombre d'autres etwefeytou we ekhleytou, ewâne dhe mâ 7asseytlou eb chi we lâ 7arekni min belli!

De quelle hache parlerais tu donc? Serais-ce là un AVEU SPONTANE de crimes et autres monstruosités par toi commises à mon insu!
Si je comprends bien ta gâdoum kânet ella tewla3, et puis ta hache me semble bien dâvre parce que âne ba3d mâ keytet viye chi, par conséquent tu n'es pas en position d'enterrer quoique ce soit!
Pour tout te dire, il est des choses tellement immondes que leur INHUMATION en devient IMPOSSIBLE!
YEBRA VEM EJER7, MÂ EBRA VEM JER7 EL KELME EL KHÂSSRE!
Et ce qui est valable dans notre sagesse ou 7ikme traditionnelle, l'est AUSSI POUR KBG, tout banalement!
Tout doux, mollo, n'allons surtout pas vite en besogne, n'enterons surtout pas l'ours avant de l'avoir zigouillé, dans les règles!!PATIENCE, sinon ce serait vraiment trop facile presqu'ENFANTIN comme cela!
et puis,la fin n'aura pas été à la hauteur de l'INTRIGUE, il ne faudrait surtout pas décevoir les SPECTATEURS!les fins en queue de poisson c'est pour les BIDES et je n'aime pas les FLOPS!!
Je n'y peux rien, je suis AINSI FAIT!
Allez, Bidhani Facho, il serait grand temps que tu reprennes du service, à mon avis en tout cas!
Pour bien faire, stp, envoie moi une salve voire bordée INJURIEUSE pour commencer!Et merci d'avance!

Ɔopiarpegar a dit…

Mauritanie: l'UA décide de sanctions contre les membres de la junte

ADDIS ABEBA - Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union Africaine (UA), a décidé jeudi de prendre des sanctions contre les membres civils et militaires de la junte qui a pris le pouvoir en Mauritanie le 6 août, a appris l'AFP auprès de l'organisation continentale.

"Le Conseil décide que les sanctions, prévues au paragraphe 9 du communiqué de sa (...) réunion tenue le 22 décembre 2008, entrent en vigueur", a déclaré le président du CPS, Manuel Domingos Augustos, ambassadeur d'Angola auprès de l'UA.

Le Conseil "demande à la Commission de prendre les mesures nécessaires à la mise en oeuvre de ces sanctions et de lui rendre compte régulièrement", et demande aussi "à tous les Etats membres de mettre en oeuvre scrupuleusement la présente décision", a-t-il poursuivi.

(©AFP / 05 février 2009 20h50)
romandie.com

Khalil Balla Gueye a dit…

Cher confrère LM,
Il me semblerait bien qu'il serait grand temps de bloquer l'IP du "Nazillon de poche" grippé A- car je ne le PIFFERAI plus outre mesure et je serais loin d'être le seul dans ce cas!
Question de SALUBRITE et d'HYGIENE tout banalement!
Secouez vous donc, sortez de votre apathie sinon c'est tout le blog qui y sombrerait corps et âme(s)!Et quel(s) GÂCHIS,!!

Anonyme a dit…

copiarpegar,

Hatha mtine chwey. Refrence au conseil de Securité n y est pas. Tu as par hasard le paragraphe 9 du communiqué de sa (...) réunion tenue le 22 décembre 2008? Dans une semaine tout va commencer à s'éffriter. Kadafi en tant que Président en exercice de l'UA ne peut plus aider. Son Etats-Unis d'Afrique compte plus que ses cousins bedouins.

Une petite pensée: son tizz be Mauritania etait peut-etre dû au fait que le CMJD poussait Sidi pour voler la victoire a AOD et Kadafi le savait. Je ne viens que d'y penser.

Bilkiss et Bebe Ba: qu'est ce que vous en pensez? C 'est dommage pour le Général, mais il aurait dû y penser.

A-

Anonyme a dit…

KBG,

LM connaît l'IP de ton nazillon. Colle-nous la paix. On t'a donné le benefice du doute et l'opportunité de vivre tranquillement et tu reviens à la charge comme un connard. A-

Anonyme a dit…

Le nazillon n'est plus ton parent que tu as insulté ici. Tu dois avor honte. A-

Bebe BA a dit…

J'aurais jamais cru qu'il allait se presenter. Je croyais qu'il allait au moins attendre le mois de Mai pour annoncer sa candidature!!!
Les retombées ne se sont pas fait attendre!!!!!!!!
---------------------------------------------------------------

Mauritanie: l'UA décide de sanctions contre les membres de la junte

Addis Abeba - Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union Africaine (UA), a décidé jeudi de prendre des sanctions contre les membres civils et militaires de la junte qui a pris le pouvoir en Mauritanie le 6 août, a appris l'AFP auprès de l'organisation continentale.

"Le Conseil décide que les sanctions, prévues au paragraphe 9 du communiqué de sa (...) réunion tenue le 22 décembre 2008, entrent en vigueur", a déclaré le président du CPS, Manuel Domingos Augustos, ambassadeur d'Angola auprès de l'UA.

Le Conseil "demande à la Commission de prendre les mesures nécessaires à la mise en oeuvre de ces sanctions et de lui rendre compte régulièrement", et demande aussi "à tous les Etats membres de mettre en oeuvre scrupuleusement la présente décision", a-t-il poursuivi.

(©AFP / 05 février 2009 20h50)

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

bilkiss a dit…

Bébé Ba, A-,

j'y comprends plus rien!!!!
il est candidat aux prochaines présidentielles?

où doit-il subir les sanctions que l'UA vient de décider contre la junte?

mon pauvre COEUR n'en peut plus!!!
je sais plus sur quel pied danser non plus!!!

Amitiés

Khalil Balla Gueye a dit…

Moi aussi, je me mettrais bien en berne, l'air est devenu irrespirable dans cette promiscuité partagée avec le "Nazillon de poche" pestiféré A-!
Dès que l'assainissement sera fait je reviendrai, à moins que dans mon impatience, je m'en charge!!
Vacances forcées et prophylactiques donc!
Ciao!

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je cherche le paragraphe 9 de la decision du CPS du 22 decembre. C'est là où sont enumerées exactement les sanctions.J'espère que la reference au Conseil de Securite de l'ONU n y est pas. Faut donner du temps au HCE pour sortir ou trouver une solution. Les mettre au mur n'est pas souhaitable. Jean Ping est obligé de s'executer.

Je crois aussi qu'ils ont tout programmé avec Joyandet: il fait sa declaration et le General se presente avant la sortie de cette decision. Ils doivent certainement avoir un plan B.

A-

Anonyme a dit…

Nazillon de poche mon oeuil. Tu es gonflé KBG. A-

bilkiss a dit…

KBG,

je me suis tjs abstenue d'intervenir mais là c trop nous demander, c trop demander à LM aussi, comme j'aime pas l'injustice, je te prie d'arreter!!!
ne te ridiculise pas plus!!!
calme toi please!!!
nous laisserons jamais tomber notre chér Ami A-, jamais!!!
il nous gêne pas au contraire il est indispensable, je dirais pas la même chose de certains bloggeurs!!
essaie de te calmer, fais le pour tes enfants et pour ta trés sympathique épouse CHIVA RENE,
que je connais trés bien presque une soeur, suis sûre qu'elle n'aimerait pas te voir dans cet état, pense-y, tu me promets...

sans rancunes,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Si le peuple maurita,ien accepte cette candidature de AZIZ, il y aura une guerrillas..................................
Nous sommes tous disponible pour relever ce défit.

Anonyme a dit…

A defaut de cet fameux paragraphe , le texte complet pris sur Cridem. Il me semble demain que le Conseil de securité sera contacté pour universaliser ces sanctions. Dommage et je regrete meme d'avoir critique vertement la junte qui ne m'a rien fait personnellement. Ils n'ont tué personne. Mais les coups d'etat, ils avaent proms de laisser tomber. Quand on promet, on tient parole.
A-

Bilkiss: laisse tomber KBG. Tu ne pourras pas l'influencer. C'est un jaloux congenital. Il réagit comme ça depuis hier parceque j'ai dit de bonnes choses de son ennemi que tu connais. Nazillon ici, nazillon là. Y en a marre.
=========
Mauritanie: l'UA décide de sanctions contre les membres de la junte

Addis Abeba - Le Conseil de paix et de sécurité de l'Union Africaine (UA), a décidé jeudi de prendre des sanctions contre les membres civils et militaires de la junte qui a pris le pouvoir en Mauritanie le 6 août, a appris l'AFP auprès de l'organisation continentale.

"Le Conseil décide que les sanctions, prévues au paragraphe 9 du communiqué de sa (...) réunion tenue le 22 décembre 2008, entrent en vigueur", a déclaré le président du CPS, Manuel Domingos Augustos, ambassadeur d'Angola auprès de l'UA.

Le Conseil "demande à la Commission de prendre les mesures nécessaires à la mise en oeuvre de ces sanctions et de lui rendre compte régulièrement", et demande aussi "à tous les Etats membres de mettre en oeuvre scrupuleusement la présente décision", a-t-il poursuivi.



Interrogé par l'AFP sur la nature des sanctions, M. Augusto a indiqué qu'elles comprennaient "une prohibition des déplacements des membres civils et militaires de la junte, le refus systématique des visas, le contrôle des comptes bancaires".




Le 22 décembre, l'UA avait décidé "d'imposer des sanctions ciblées à l'encontre de toutes les personnes, aussi bien civiles que militaires, dont les activités ont pour objet de maintenir le statu quo anticonstitutionnel en Mauritanie si d'ici au 5 février 2009 l'ordre constitutionnel n'est pas rétabli et (...) de saisir le Conseil de sécurité des Nations unies pour qu'il confère un caractère universel à ces mesures".




La décision prise jeudi par le CPS "sera communiquée au Conseil de sécurité de l'ONU pour qu'elle devienne universelle, pour que tous les pays membres de l'ONU l'appliquent", a poursuivi M. Agusto indiquant que la Commission devait "transmettre la décision au plus vite, dès demain" vendredi.




La réunion du CPS a duré plus de six heures "parce qu'il y avait des opinions différentes, pas de divisions, mais comme le CPS prend ses décisions par consensus, on a dû échanger jusqu'à obtenir ce consensus", a-t-il expliqué. Toutefois, l'UA a décidé de ne pas fermer totalement la porte aux négociations avec la junte:





"L'entrée en vigueur des sanctions doit s'accompagner de la poursuite des efforts de l'UA et de ses partenaires auprès de toutes les parties mauritaniennes en vue d'un retour rapide à l'ordre constitutionnel en Mauritanie". "




Le Conseil exhorte les autorités issues du coup d'Etat à coopérer pleinement avec la commission de l'UA pour le retour immédiat à l'ordre constitutionnel et la résolution de la crise politique dans ce pays", conclu le communiqué. Le président mauritanien Sidi Ould Cheikh Abdallahi, élu en 2007, a été renversé le 6 août 2008.




Le coup d'Etat a été mené peu après que le chef de l'Etat eut annoncé le limogeage des chefs des quatre corps de l'armée, dont le commandant de la garde présidentielle, le général Mohamed Ould Abdel Aziz à la tête du pays depuis le putsch qui a été fermement condamné par la communauté internationale




AFP | 05.02.2009 |

Khalil Balla Gueye a dit…

Belkiss
Depuis l'histoire du "Belly dancing" (cf ma 1ère semaine ici), on ne s'est parlé que très exceptionnellement!
Mais il fait trop le malin en affectant de prendre fait et cause pour les pires nazillons qu'on aurait PARFOIS (slmt) du mal à le classer!Je lui donnerais bien le bénéfice du doute pour les beaux yeux bridés de mon beau-frère maître Verges le franco-bodoi ou Nha qué!
Boire ou conduire, il faut choisir!

kimporte a dit…

on se demande qui rédige les lettres de sidioca, c'est vraiment triste de faire des erreurs pareilles:
comment quelqu'un qui explique tous ses efforts entrepris pour la démocratie et la bonne gouvernance, qui explique ensuite qu'un " traître" , c'est son mot en parlant de trahison, qu'un traître donc à détruit tous ses nobles efforts pour la démocratie et piétiné sa légitimité

comment peut-il alors dire qu'il organiserait des élections présidentielles anticipées?

au nom de quoi les organiser?
se dire vouloir les organiser n'est-ce pas justifier la nécessité de remettre son mandat en jeu
et ce faisant n'est-ce pas légitimer d'une manière ou d'une autre le 6 aout et mettre en doute sa légitimité après seulement 15 mois de mandat
vu qu'il doit sa légitimité au peuple, en voulant organiser des présidentielles après avoir été débarqué par les militaires n'est-ce pas avouer que le coup prend ses racines chez une volonté populaire sinon pourquoi diable remettre son mandat en jeu si le peuple se bat de son côté

c'est là vraiment une erreur terrible d'annoncer cette volonté qui ne tient d'ailleurs qu'à un engagement qui n'engage à rien

sinon le reste est défendable sauf que la part d'un démocrate soucieux de voir l'afrique libre et démocratique, juste pour la forme, il fallait dire

Excellences
Majestés,

et non l'inverse

Aziz est donc candidat, il ne pouvait faire autrement hélas, au point où il en est, il doit continuer et assumer
il va là où tout le monde veut aller
A part AOD pour le mérite, aziz est le seul qui mérite le pouvoir car il l'a pris

les autres veulent le pouvoir, eh bien allez-y affrontez-le

vous comptez sur la CI acceptez alors qu'il se défende de vous, il ne peut pas éternellement vous laissez liguer le monde contre lui, le traiter de traître et de tout et voyager vous à votre guise

le front décide de boycotter , le front peut-il faire autrement, non ! à moins de présenter sidi...

mais AOD dans cette affaire, le voilà condamné à faire quoi? affronter un homme qu'il a soutenu, comment faire campagne?

Boycotter? ce serait en effet laisser aziz seul à organiser une élection sans autre candidat que lui ou d'autres anonymes pour le décors. Quel intérêt? dépenser tant d'argent qu'on a pas pour une élection que la CI ne saurait reconnaître sans AOD candidat

alors AOD? que faire? boycotter serait une erreur, il faut y aller face à aziz, il appartient alors à la majorité silencieuse de choisir entre Aziz et vous, qu'importe la victoire si pour un fois, on peut voir un vrai front civil face à un militaire, sans masques, sans marionnette, et l'élection propre!

que le front boycotte! et alors les électeurs ne sont pas la propriété du front et si AOD est candidat et que l'élection est libre et transparente , ce serait une seconde trahison du front que de ne pas faire campagne pour AOD

nous y sommes, c'est l'heure de vérité, ces sanctions dont on nous parle feront-elles que aziz pense que les élections c du flan et que de toutes façon vu que c cuit, autant continuer sans les apparences

vont-ils nous le radicaliser plus vite que sa musique? c leur dernière cartouche, car s'il reste cool et fais les choses dans les formes alors les cris du front ne seront que la preuve que aziz protège la liberté d'expression

aziz n'a rien à craindre tant que les sanctions ne déranges pas les affaires, tant que les hommes de l'ombre sont à l'abri , leur argent à l'étranger aussi ect ect
s'il advient que les sanctions rendent la vie difficile au système alors aziz ne dormira plus tranquille, il lui faudra prendre son destin national en main et justifier l'espoir qu'il suscite et encourager le peuple et la majorité silencieuse à le soutenir ce qui sera impossible sans affronter de l'intérieur ce système où des milliards dorment comme autant de crimes impunis qui gardent une place éternellement fraîche comme une mort subite à qui oserait y toucher


nous verrons

Anonyme a dit…

paragraphe 9 du communiqué de sa (...) réunion tenue le 22 décembre 2008

9. Décide, conformément aux dispositions pertinentes de la Déclaration de Lomé
et du Protocole relatif à la création du Conseil de paix et de sécurité sur les
changements anticonstitutionnels de Gouvernement, que si, d’ici au 5 février 2009,
l’ordre constitutionnel n’est pas rétabli, le Conseil imposera des mesures, y compris
des sanctions ciblées, en particulier le refus d’accorder des visas, des restrictions sur
les voyages et le gel des avoirs, à l’encontre de toutes les personnes, aussi bien
civiles que militaires, dont les activités ont pour objet de maintenir le statu quo
anticonstitutionnel en Mauritanie. Le Conseil décide également que ces mesures
seront communiquées au Conseil de sécurité des Nations unies pour qu’il leur
confère un caractère universel, et ce à la lumière de la Déclaration présidentielle du
Conseil de sécurité des Nations unies du 19 août 2008.

copiarpegar

bilkiss a dit…

A-,

l'injustice me révolte, j'écris des fois des choses que je regrette aprés là c du spontanné, c mon coeur qui parlait....passons!!!

A-, suis triste pour la junte, elle mérite pas tout ce qu'on veut faire d'elle!!!

l'entetement de sidioca en n'ait la cause directe...je le plains, il aura des remords toute sa vie!!!

je savais pas non plus qu'y'avait des civils parmi la junte, qui sont-ils?
A-, tu m'apprends des choses!!!

prions pour que les sanctions individuelles (junte) ne soient pas sèvères ils restent tjs les fils de ce chér pays qu'est la RIM!!!

Amitiés,

Anonyme a dit…

L'Ambassadeur d'Espagne dément l'information de l'AMI relative au financement de l'extension du port de Nouadhibou

L'ambassadeur d'Espagne à Nouakchott, SAM. Aljendro Polanco Marta

L'Ambassadeur d'Espagne à Nouakchott, SAM. Aljendro Polanco Marta a démenti, aujourd'hui, avoir signé, avec le gouvernement putschiste, un accord de crédit pour financer l'extension du port de pêche de Nouadhibou à hauteur de 18.3 millions d'euros comme l'avait publié l'Agence Mauritanienne de l'Information (AMI).

S'exprimant auprès de l'Agence de l'Information Espagnole (AVI), l'Ambassadeur précise qu'il y a bien un projet d'accord qui a été décidé en 2007 mais jamais finalisé. Et le diplomate d'ajouter que "les choses ne se sont pas déroulées comme l'ont relaté l'Agence officielle et le Journal gouvernemental Horizon", faisant allusion à la dépêche de l'AMI, reprise par Horizon. Dans ces deux organes à la solde exclusive de la cause du Putsch, il a été rapporté que ;" Le ministre des affaires économiques et du développement, M.Sidi Ould Tah et SEM.Aljendro Polanco Marta ont procédé ce mercredi à Nouakchott à la signature d'un accord en vertu duquel l'institut de crédit du Royaume d'Espagne finance le projet d'élargissement du port de pêche de Nouadhibou pour un montant de dix huit millions deux cent quatre vingt douze mille cent quatre vingt quinze virgule soixante trois (18.292.195,63) Euro, soit l'équivalent d'environ (6.200.000.000) ouguiyas.".

Après le contrat de 120 millions d'euros avec une société fictive, voila que les Putschistes se mettent à signer des accords sans existence.

bilkiss a dit…

Kimporte,

fais pas trop attention aux dicours de sidioca (edgdag rassou le pauvre)

ça me fait de la peine de lire tout ça!!!

AZZIZ mérite mieux!!!

Amitiés

bilkiss a dit…

merci KBG,

voilà une décision sage!!!
moi, j'avais completemment oublié qu'on n'etait pas trés copains-copains!!!
c pas grave..suis pas rancunière, ça me joue des sales tours des fois!!!

sans rancunes

Anonyme a dit…

une pensée pour maata

pour sourire: coup d'état le 6
élection le 6

aziz candidat la sixième semaine de l'année

et en pensant au marabout: demain vendredi 6 savez-vous que c'est, je viens de le voir dans le calendrier: c'est la saint- gaston!

salut

Anonyme a dit…

PS

le 6 de la saint-gaston:

06+/02/+20+09= 19!

une pensée à maata

Anonyme a dit…

Bravo Kimporte. Entierement d'accord avec ce que tu dis "se dire vouloir les organiser n'est-ce pas justifier la nécessité de remettre son mandat en jeu
et ce faisant n'est-ce pas légitimer d'une manière ou d'une autre le 6 aout et mettre en doute sa légitimité après seulement 15 mois de mandat vu qu'il doit sa légitimité au peuple, en voulant organiser des présidentielles après avoir été débarqué par les militaires n'est-ce pas avouer que le coup prend ses racines chez une volonté populaire sinon pourquoi diable remettre son mandat en jeu si le peuple se bat de son côté".Cela resume tout.Mais le principe du coup lui-meme pose probleme.

Ano du 5 février 2009 22:05: ce que tu dis est grave. C 'est kif-kif avec cette histoire de Palene Fishing. Peux-tu nous balancer ici une copie de l árticle en espagnol?

Merci copiarpegar. En effet le paragraphe 9 dit tout. Le CPS doit deja envoyer demain une requete au CS de l'ONU pour rendre universel les mesures. En dehors de la junte, beaucoup vont abandonner le camp pro-coup. Ai-je vu une liste dans un article passé de Taqadoumy?

Tout ça aurait dû etre evité si le CMJD avait joué franc jeu depuis le debut. Ce qui se passe maintenant n'en vaut pas la chandelle.

Bonne nuit. A-

Anonyme a dit…

elbih eidou ma tewj3ou

Sanhji et Maatala where're you? we miss you

copiarpegar

Anonyme a dit…

Kimporte,

Vous avez ecrit pour ne rien dire. En decidant d'organiser une election presidentielle anticipe'e, le President Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ne legitime point l'action illegitime et illegale du 6 aout 2008. La constitution lui donne le droit de convoquer une telle election.

Abdel Aziz a bel et bien trahi a deux reprises et il le sait! Il a profite' de sa position de patron de la securite' presidentielle pour faire deux coups d'etat. Tout le monde sait comment il a confisque' le pouvoir pour lequel il n'a jamais ete' elu. Je ne vois aucune utilite' de perdre mon temps a' parler de ce sujet. LES CHOSES ETANT CE QU'ELLES SONT, IL FAUT SAUVER LA MAURITANIE DU GENERAL ABDEL AZIZ, TOUT COMME IL FAUT SAUVER LE GENERAL ABDEL AZIZ DE LUI MEME! Je ne lui souhaite aucun mal. Je me demande s'il voit l'ampleur du danger qui avance doucement mais surement vers notre pays et vers lui meme. Savoir reculer ne signifie pas qu'on a peur mais c'est etre sage.

Avec la mondialisation, plusieurs choses ne passent plus et les coups d'etat se trouvent dans la categorie des choses revolues.
Mon cher Kimporte (vous avez tres bien choisi votre nom,)on ne prend plus le pouvoir! On n'arrache plus le pouvoir! On ne s'impose plus au pouvoir! C'EST LE PEUPLE QUI INVESTIT SON POUVOIR EN UN HOMME OU EN UNE FEMME POUR FAIRE DE CETTE FEMME OU DE CET HOMME PRESIDENT(E) DE LA REPUBLIQUE!
Vous avez une position tres extremiste, je me demande si vous n'etes pas parmi ces faux conseillers occultes qui continuent a' pousser le general Abdel Aziz a' persister dans l'erreur. Si tel est le cas, vous contribuez a' sa perte et a' la destruction de notre pays.
Notre chere Mauritanie est fragile et elle est loin de l'auto suffisance alimentaire. Elle a besoin de toutes les aides qu'elle peut avoir des pays freres et amis, de la communaute' internationale et des bailleurs de fonds pour assurer son developpement economique et social.
LA COMMUNAUTE' INTERNATIONALE N'ACCEPTERA PAS D'ETRE DEFIE'E. Vous pouvez certes dire que cette crise est Mauritano-Mauritanienne mais N'OUBLIEZ JAMAIS D'AJOUTER QU'ELLE A DES IMPLICATIONS INTERNATIONALES. Presque tous les pays Africains ont connu des coups d'etat et/ou des tentatives de coup d'etat.PERSONNE NE VEUT DU RETOUR DE CETTE PERIODE SOMBRE EN AFRIQUE. LES COUPS D'ETAT SONT MAUVAIS POUR DES RAISONS QUE J'AI DEJA EVOQUE'ES DANS PLUSIEURS DE MES ECRITS!

Il faut arreter la fuite en avant en retablissement le president legitime dans ses fonctions et en reconciliant la classe politique Mauritanienne avec elle meme.
LA TOLERANCE EST UNE IMPORTANTE QUALITE' DE NOTRE PEUPLE! Utilisons la pour reconcilier le general Abdel Aziz et Le president legitime Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.
CE QUI NOUS UNIT EST PLUS IMPORTANT QUE CE QUI NOUS DIVISE!!!!!NOTRE PEUPLE MERITE MIEUX ET NE VIT PAS DE SLOGANS VIDES!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Nous avons l'obligation morale de faire ce qui est bon pour notre peuple. Si nous ne le faisons pas, cette crise peut tres bien se terminer avec une intervention militaire etrangere dans notre pays.

LAISSEZ LA FAUSSE FIERTE' DE COTE' ET FAITES CE QUI EST BON POUR LA MAURITANIE!!!

Anonyme a dit…

Couli, enta shevt l'élection présidentielle eiwa showv Mohsen taliss le3yat jeweghna vikoum showv ce putsch aussi stupide que le vice-président du Sénat we melli les EGD une absurdité de plus ... ça démontre again and again conbien ils méprisent le peuple mauritanien (er3aw la twa3ou echa3b 3likoum)

copiarpegar

Anonyme a dit…

كم أنا حزينة هذه الليلة و قلقة على مستقبل بلدي! ليت هذا الانقلاب لم يقع، و ليت الجنرال محمد ولد عبد العزيز و رفاقه لم يقدموا على هذه الخطوة الخطيرة! و ليتهم أصبحوا صما عميا بعد الانقلاب حتى لا يسمعوا أو يروا كل أولائك المنافقين و المتزلفين، الذين يدفعونهم بلا هوادة نحو المجهول! ليت المصفقين بأيديهم و أرجلهم و حتى حناجرهم في الحلقة التلفزيونية هذه الليلة لم تلدهم أمهاتهم! ليت لنا اثنان فقط من الحسين ولد مدو رزانة في الكلام، و عمقا في التحليل، و واقعية في الطرح، و حصافة في الرشد، وصدقا في النصح! ليت الجنرال و رفاقه استمعوا لنداء العقل والحكمة، وجنبوا أنفسهم ما لا تحمد عقباه! ليتهم يعلمون أننا نعارض الانقلاب ليس كرها فيهم، معاذ الله، ولكن حبا لهم و تقديرا لحاجتنا لمؤسستهم قوية ومتماسكة! ليتهم يعلمون أن دافعنا هو الحرص على موريتانيا مستقرة آمنة مطمئنة، ننعم فيها جميعا بالحرية و الكرامة! ليتهم يتصورون ما أحس به من غصة وألم، هذه الليلة و أنا أشاهد القنوات الدولية تعلن إنذار مجلس السلم والأمن الإفريقي، و التلفزة الموريتانية لا تنبس ببنة شفة في الموضوع، و كأن أمرا كهذا في غاية الخطورة والحساسية لا يعنينا ولا يمثل تهديدا جديا لنا في حاضرنا و قي مستقبلنا، أو كأنه يتعلق بجزر نائية عنا، ليت ذلك كان كذلك.

Khalil Balla Gueye a dit…

J'ai bien l'impression qu'une nouvelle génération de nazillons miniatures, nabots, lilliputiens , de poche voire grandeur nature ou que sais-je encore et de la pire espèce raciste de surcroît aurait pris possession du blog, hélas!
Cela n'excuserait en rien les autres qui se seraient faits coiffer au poteau, tout banalement, par la coterie de la nazillonnerie new wave qui ne peut souffrir aucune rivalité fut-elle de Nazillon Killer BG!
Autant en emportent donc le simoun saharien et l'harmattan!!

Anonyme a dit…

O. Amajar à O. Hadj : Tu es un trafiquant notoire !
06-02-2009
Un mini scandale mauritano-mauritanien s'est produit dans les coulisses du Sommet de l'Union africaine tenue à Addis Abéba la semaine dernière, devant la salle des conférences de l'hôtel Sheraton où siégeaient les représentants officiels ; les deux délégations mauritaniennes, pro et anti-putsch y étaient interdites d'accès.

Mohcen Ould Hadj, le vice-président du Sénat, agrippe une personnalité africaine de passage pour lui expliquer les raisons du coup d'état du 6 août 2008 ; pendant son exposé, il remarque la présence, non loin de là, de Sidi Mohamed Ould Amajar, le directeur de cabinet du président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Alors, il tente de le prendre à témoin et dit à son interlocuteur : "Cet homme est le directeur de cabinet de Ould Cheikh Abdallahi, il connait le mieux la première dame Khatou Mint El Boukhary, demandez-lui et il vous dira que c'est elle qui nommait et limogeait si ça lui chante".

Selon un témoin de la scène, Ould Amajar a ignoré l'échange comme s'il n'avait rien entendu mais Ould Hadj revint à la charge à voix haute, de façon à se faire entendre par Ould Amajar : "Demandez lui et il vous confirmera que c'était elle le véritable Président !".

Selon notre source, Ould Amajar a répondu : "La seule chose que je sais et que tous les mauritaniens savent, c'est que toi, tu es un trafiquant notoire des substances illicites et des êtres humains candidats à l'immigration clandestine".

Le vice-président du Sénat est devenu blême, mais n'a pas prononcé le moindre mot.
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

Rencontre Ahmed-Aziz : Dernier diner avant rupture ?
06-02-2009
Ahmed Ould Daddah, le Président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) a diné, hier soir, avec Mohamed Ould Abdel Aziz, le Président du Haut Conseil d'Etat, au palais présidentiel. Selon nos sources, l'échange a tourné autour du plan de sortie de crise, proposé, hier, par le président du RFD.

Il s'articule autour de l'idée du ni-ni, chère aux partisans d'une sortie de crise qui exclut, à la fois, le Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et son tombeur, le Général Ould Abdel Aziz.
taqadoumy.com

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

Correctif et précision:lire,"les autres **NAZILLONS défaits et confondus"...

SOIT

...Cela n'excuserait en rien les autres **NAZILLONS défaits et confondus qui se seraient faits coiffer au poteau, tout banalement, par la coterie de la nazillonnerie new wave qui ne peut souffrir aucune rivalité fut-elle de Nazillon Killer BG!
Autant en emportent donc le simoun saharien et l'harmattan!!

Anonyme a dit…

Chers intllectuels
je constate que vous paniquez rapidemment à cause de la résolution du CPS sur d'éventuelles sanctions contre les dirigeants mauritaniens actuels.
j'attire votre attention que le paragraphe 9 dont la mise en oeuvre est demandée a été décidé le 22/12/2009 et devrait être mis en application le 5/02/2005. Cela n'a pas été fait et un nouveau recul a été proposé pour le 20 février courant à Bruxelles où le groupe des six(UE, UA,Ligue arrabe, Conf. Islamique...) doivent se pencher sur le dossier mauritanien. L'existence d'un calendrier électoral précis et de courte durée avec les libertés individuelles et collectives assurées pour tous,ce sont des choses vécues en Mauritanie et constatées par tous les diplomates et visiteurs de la Mauritanie, ce qui va pencher très sérieusement dans la décision qui sera prise à Paris.
Combien de pays africains ont une opposition qui critique à longueur de journée le chef d'Etat en place avec des termes très sevères et ils ne sont nullement inquiétés. Les anciens présidents, les anciens candidats et les potentiels candidats à la présidence mènent une vie noramale chez nous et c'est loin d'être le cas dans plusieurs pays africains même ceux où la démocratie est la plus enracinée.
On doit tous oeuvrer pour des elections transparentes peu importe qui est candidat. Nous voyons tous les jours des dirigeants en place et battus par la volonté du peuple et là il faudra la respecter.
Nous avons connu en mauritanie des victoires à la députation et aux mairies de 2006 contre la volonté du pouvoir politique et financier. C'était une grande victoire du suffrage universel.
Bienvenue à toutes les candidatures, mais il faudrait que la transparence ne soit pas entachée.
Soyons optimistes et tant que le peuple mauritanien et ses dirigeants restent tolérents et ne sont pas aveuglés par la soif du pouvoir ou de l'argent, tout ira bien pour le pays.
Je n'ai pas vu dans votre débat des commentaires sur les dernières mesures contre la corruption et la gabégie, qui sont quand même courageuses car elles ont concerné les intouchables et les autres.
Pour moi la situation est normale et futur est plein d'espoir. Le pays peut être gouverné n'importe lequel de ses fils qui obtient la majorité des votes dans la transparence.
Vive la Mauritanie
Vive la tolérance

Anonyme a dit…

Chers intllectuels
je constate que vous paniquez rapidemment à cause de la résolution du CPS sur d'éventuelles sanctions contre les dirigeants mauritaniens actuels.
j'attire votre attention que le paragraphe 9 dont la mise en oeuvre est demandée a été décidé le 22/12/2009 et devrait être mis en application le 5/02/2005. Cela n'a pas été fait et un nouveau recul a été proposé pour le 20 février courant à Bruxelles où le groupe des six(UE, UA,Ligue arrabe, Conf. Islamique...) doivent se pencher sur le dossier mauritanien. L'existence d'un calendrier électoral précis et de courte durée avec les libertés individuelles et collectives assurées pour tous,ce sont des choses vécues en Mauritanie et constatées par tous les diplomates et visiteurs de la Mauritanie, ce qui va pencher très sérieusement dans la décision qui sera prise à Paris.
Combien de pays africains ont une opposition qui critique à longueur de journée le chef d'Etat en place avec des termes très sevères et ils ne sont nullement inquiétés. Les anciens présidents, les anciens candidats et les potentiels candidats à la présidence mènent une vie noramale chez nous et c'est loin d'être le cas dans plusieurs pays africains même ceux où la démocratie est la plus enracinée.
On doit tous oeuvrer pour des elections transparentes peu importe qui est candidat. Nous voyons tous les jours des dirigeants en place et battus par la volonté du peuple et là il faudra la respecter.
Nous avons connu en mauritanie des victoires à la députation et aux mairies de 2006 contre la volonté du pouvoir politique et financier. C'était une grande victoire du suffrage universel.
Bienvenue à toutes les candidatures, mais il faudrait que la transparence ne soit pas entachée.
Soyons optimistes et tant que le peuple mauritanien et ses dirigeants restent tolérents et ne sont pas aveuglés par la soif du pouvoir ou de l'argent, tout ira bien pour le pays.
Je n'ai pas vu dans votre débat des commentaires sur les dernières mesures contre la corruption et la gabégie, qui sont quand même courageuses car elles ont concerné les intouchables et les autres.
Pour moi la situation est normale et futur est plein d'espoir. Le pays peut être gouverné n'importe lequel de ses fils qui obtient la majorité des votes dans la transparence.
Vive la Mauritanie
Vive la tolérance

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...Il faut arreter la fuite en avant en retabliSSANT le president legitime dans ses fonctions."

Anonyme a dit…

On est pour une pétition pour collecter des fonds pour enfermer dans un asile pour schizophrènes le fou en liberté KBG.

Vraiment ce type nous fait honte. Il faut l'enfermer avant qu'il ne se morde lui-même. Ayant déjà avalé sa dignité, il ne lui reste plus que son kembess el mekhnez!

Khalil Balla Gueye a dit…

Les élections planifiées par le aziz n’auraient en fait qu’une seule finalité :l’homologation du putsch et de l’usurpation de pouvoir par laquelle il s’est sold é !Personne ne serait contre une remise à zero des compteurs électoraux y compris le président élu Sidioca lui-même et il l’a même écrit noir sur blanc dans son dernier message qu’il n’a pu prononcer publiquement à cause des tracasseries et autres misères déployées par la junte !
En fait « d’élections libres et transparentes » nous aurions plutôt droit à un FAUX-SEMBLANT dont la trame, l’intrigue et le dénouement auront été écrits POUR et PAR la junte !Et cela dans l’unique « purpose » de reconvertir en président élu cette fois ci un putschiste multirécidiviste obnubilé par le pouvoir et frustré à force d’avoir officié comme GARDE-CHIOURME dans la proximité des lambris et dorures de la Rép !!Et le respect de la volonté populaire est le cadet des soucis de cet adulateur de la force brute au service de la tyrannie !la volonté populaire importe que dalle à ses yeux persuadé qu’il serait , qu’il arriverait bien à s’imposer par la force de la falsification.et sa cour des miracles le conforte de + en + dans cette option toute ravie qu’elle serait de s’arroger le très avantageux monopole de dépecer la Mauritanie exsangue et au bord du gouffre par ses œuvres ! !
Donc les votations présidentielles envisagées ne seraient en fait qu’un carneval farci de TRAVERS et de TRAVESTISSEMENTS !
Pour preuves=
*Rien que le délai très court de moins de 5 mois « suggéré » par les EGD, en fait soufflé par Aziz, le corroborerait amplement .Un candidat comme aziz ayant à l’esprit de jouer vraiment franc en se présentant à une « élection présidentielle dite ouverte et plurielle » prendrait bien soin de se donner le temps de se faire connaître du peuple.
*:un candidat si mal préparé malgré la profusion des moyens à sa disposition n’aurait donc qu’une seule obsession et ne s'embarrasserait guère de fioritures pour accomplir la «formalité au plus vite et qu'on en parle plus»!
* le général-troufion aurait choisi l'option unilatérale, radicale et sans appel avec son immanquable corollaire consistant à trafiquer au besoin les élections et le besoin sera vraiment criant pour ce candidat sorti de nulle part ou plutôt si de la cuisse de Jupiter sinon lucifer !
Par voie de conséquence ceux qui soutiendraient candidement ou cyniquement le fait qu’une nouvelle légitimité abrogative de celle issue du vote populaire ayant consacré l’élection de Sidioca pourrait voir le jour dans DE TELLES CONDITIONS SE TROMPENT ENORMEMENT !
Nous sommes en face d’un projet de blanchiment d’un putsch, d’une usurpation exactement comme font les narco-trafiquants avec l’argent l’argent de la drogue.
Et comme je l’ai déjà souligné sur mon blog, on ne répare pas une méga-usurpation en la maquillant des atours «de "dérisoires et anodins" hold-ups électoraux » quitte à recomposer le putsch à l'identique après.Retour donc à la case départ et ce serait bien ce que l'on appellerait un marché de dupe !C’est du RECYCLAGE DE PUTSCH , donc NON QUE NON !!

Anonyme a dit…

kembess mekhnez! lol.

Khalil Balla Gueye a dit…

Je suis en train de penser sérieusement à écrire mon prochain blog pour dimanche 1ér jour ouvrable au pays donc jour d'affluence aussi (internet au bureau) sur le thème de la lutte fratricide opposant les NAZILLONS PUTSCHISTES d'AZIZ conseillé par le MEGA-NAZILLON SOIT LA NAPPE FOSSILE MESOPOTAMIENNE vous aurez compris le méga-nazillon "Gélée polaire" virtuose du belly dancing, presque une seconde nature chez celle là (la gélée polaire)!!
Le titre envisagé: "MEGA-NAZILLONS CONTRE MINI-NAZILLONS SOUS L'OMBRE TUTELAIRE D'AZIZ ET DU HEC"

cela promet d'être plutôt croustillant!!!

Khalil Balla Gueye a dit…

Précision et titre final adopté=
Ajout d'1 INCONTOURNABLE adjectif "raciste"

SOIT donc Messieurs les "nazillons racistes" =

Le titre envisagé:

"MEGA-NAZILLONS RACISTES CONTRE MINI-NAZILLONS RACISTES SOUS L'OMBRE TUTELAIRE D'AZIZ ET DU HEC"

cela promet d'être plutôt croustillant!!!

Anonyme a dit…

Anonyme du 6 fevrier 13:26

Little boys and little girls think that they are always right! Responsible men and women recognize their mistakes, MOVE AWAY FROM them, AND DO WHAT IS RIGHT!!!!!!!

Il n'y a aucune raison de parler de calendrier electoral dans la mesure ou' nous avons un president qui est democratiquement elu pour un mandat de 5 ans. Ce n'est pas quelqu'un qui a pris le pouvoir par la force en violation de la constitution et des lois en vigueur dans notre pays, qui doit imposer un calendrier electoral.
LE PRESIDENT SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI PEUT CONVOQUER LES ELECTEURS AUX URNES POUR UNE ELECTION PRESIDENTIELLE ANTICIPE'E PARCE QUE LA CONSTITUTION ET LES LOIS MAURITANIENNES LE LUI PERMETTENT!

Je ne vois aucune raison pour vous de parler de transparence de l'election presidentielle. J'ai l'impression que vous oubliez que le General Abdel Aziz a dit dans son interview avec TV5 que le president Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a ete' elu DE MANIERE TRANSPARENTE!

LA CORRUPTION CONTINUE ET ELLE EST PIRE AUJOURD'HUI. PLUS DE 150 MILLIONS DE DOLLARS ONT ETE' DETOURNE'S DEPUIS LE 6 AOUT 2008. NOUS SAVONS QU'UNE PARTIE DE LADITE SOMME A ETE' UTILISE'E POUR ACHETER LES CONSCIENCES. ALLEZ-Y DEMANDER A' ABLAY WADE LA RAISON POUR LAQUELLE IL S'ACHARNE A' SOUTENIR UN COUP D'ETAT EN MAURITANIE. ALLEZ-Y DEMANDER A' QUELQUES JOURNAUX EUROPEENS COMBIEN ON LEUR A VERSE' POUR ECRIRE DES ARTICLES PUBLICITAIRES POUR SOUTENIR LE COUP D'ETAT.
AI-JE OUBLIE' LE MR. DE LA FORET IVOIRIENNE QUI A FAIT UNE DECLARATION A' LA PRESIDENCE DE NOTRE REPUBLIQUE POUR NOUS FAIRE COMPRENDRE QU'IL "N'YA PAS EU DE COUP D'ETAT EN MAURITANIE." POURQUOI QUELQUES HAUTS FONCTIONNAIRES DE LA LIGUE ARABE S'ACHARNENT A' SOUTENIR LE COUP D'ETAT?
FOLLOW THE MONEY STOLEN FROM THE MAURITANIAN PEOPLE TO UNDERSTAND WHY!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Je ne sais pas comment vous definissez les liberte's individuelles et collectives si NOUS SAVONS QUE NOTRE PEUPLE EST PRIS EN OTAGE, SA VOLONTE' EST IGNORE'E ET IL EST "DIRIGE' " PAR LA FORCE PAR QUELQU'UN QU'IL N'A JAMAIS ELU. Si c'est ce que vous appelez les liberte's collectives, je vous prie de revoir votre definition!!!!!!!PEUT-ETRE QUE VOTRE DEFINITION DE LIBERTES COLLECTIVES A OUBLIER D'INCLURE LA LIBERTE' POUR NOTRE PEUPLE DE CHOISIR DEMOCRATIQUEMENT SES DIRIGEANTS!!!!!!!!!!!
Pour tes liberte's collectives, JE TE RENVOIE A' ISSELMOU OULD ABDEL KHADER QUI VIENT DE PASSER PLUSIEURS MOIS EN PRISON POUR AVOIR EXPRIME' SES OPINIONS!! JE TE RENVOIE AU PREMIER MINISTRE YAHYA OULD WAGHEF ET BIEN D'AUTRES CADRES MAURITANIENS QUI SONT TOUJOURS EN PRISON PARCE QU'ILS RECLAMENT HAUT ET FORT LA DEMOCRATIE POUR NOTRE PEUPLE!!!!!

Mon cher anonyme, il ne sert a' rien de tourner autour du pot! arretons la fuite en avant et faisons ce qui est bon pour notre peuple!

NOTRE PEUPLE MERITE MIEUX!!!!!
Je suis d'accord avec vous pour dire VIVE LA MAURITANIE! VIVE LA TOLERANCE! J'AJOUTERAIS VIVE LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN! VIVE LA DEMOCRATIE! VIVE LE PRESIDENT LEGITIME SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI!

Khalil Balla Gueye a dit…

Pardon les gars, j'ai oublié l'ADJECTIF le plus CAPITAL dans ce titre soit "PUTSCHISTES"
Donc, promis, juré ce bien serait le dernier remaniement opéré à moins que je ne trouve le moyen d'accrocher le méga-nazillon polaire au titre sans faire lourd!Et ce n'est pas insurmontable!!
----------------------------
Soit, nouveau titre=

Précision et titre final adopté=
Ajout de 2 INCONTOURNABLES adjectifs "raciste" et PUTSCHISTES

SOIT donc Messieurs les "nazillons racistes putschistes" =

Le titre envisagé:

"MEGA-NAZILLONS RACISTES PUTSCHISTES CONTRE MINI-NAZILLONS RACISTES PUTSCHISTES SOUS L'OMBRE TUTELAIRE D'AZIZ ET DU HEC"

cela promet d'être plutôt croustillant!!!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...a oublie' "
I am tired!
Bilkiss, je te charge de corriger mes fautes.

Anonyme a dit…

Ano du 6 février 2009 13:26,

Marhaba bik. Tu n'as rien saisi de ce qui va arriver et tu n'es pas le seul. Moi aussi. Lis ce que les connaisseurs disent. On est dans le petrin. A-

FAN de KBG a dit…

EXTRAITS
Les patriarches putschistes :Miske et Breidleil.(ière partie)
(cet article comprend 2 parties :1 et 2 ci bas)
1èrepartie)Le panarabiste et le gauchiste tiers-mondiste :même combat sous l’ombre tutélaire de la dictature.
Je voudrais d’emblée exprimer mon respect pour les talents multiples de ces deux hommes Et, c'est presque à regret mais non moins fermement que je me vois obligé par la ténacité des faits d’assortir mon ménagement d’un «mais» voire de plusieurs «mais» encore et encore !Lors du débat intellectuel ouvert à la suite de l’article-marathon de Breidleil « Eviter l’infamie » et auquel j’avais participé en lui dédiant un article , un intellectuel spontané avait salué l’érudition de Breidleil en le qualifiant , à juste titre sûrement , de « vieil océan » (sic) !
Cet intello aura beau saluer le « vieil océan » , qu'il n'en serait pas moins vrai aussi qu'il n'est pire eau que celle qui dort ! Un peu comme l’eau boueuse des deux fleuves jumeaux de la Mésopotamie que l'érudit Breidleil ne connait que trop bien.Il eût été donc , à mon sens , plus approprié de parler de «vieux fleuve Mé…» voire de «na…» stagnante de la même aire géographique ou quelque chose de cette nature là, en tout cas !Et , tous les bons écoliers vous diront aisément vers quelles rivières sont charriées les eaux saumâtres de ces «vieux fleuves» témoins gênants et muets de tyrannies séculaires , atroces et caduques.Dès lors, il ne serait point étonnant que le « vieux fleuve » Breidleil n’ait été à son tour le témoin actif voire l'exégète et l'apologiste assurément prolixe et prolifique de la tyrannie sur la rive droite du fleuve Sénégal , la Mauritanie .A défaut des « Ravidein » (le Tigre et l'Euphrate) .
Ravidein , dont il semble avoir oublié jusqu'à l'existence , et c'est vraiment tant mieux!Plus Baâthiste que Saddam , tu meurs !Et il en sera mort de fait, il est des idéologies tout banalement mortelles.Gare à la "faucheuse" donc!Se détacher un instant de son panarabisme obsessionnel, aura été ce qui pouvait arriver de mieux à Breidleil comme éclaircie voire embellie à même de le sortir de l'étroite passe nationaliste arabe en laquelle il s'est échoué plus tardivement que la moyenne de ses camarades !N'eût été le fait , qu'au prix d'un effort déchirant de reniement de soi, il ne se soit mis en tête de consacrer sa verve et son talent prodigieux au service d'une cause dont, le moins que l'on puisse dire, qu'elle serait hasardeuse et point «légitime ni juste».Pour utiliser des circonlocutions que MM Breidleil et Ahmed Miske ne manient qu'avec beaucoup de bonheur, de tact et de virtuosité aussi.De loin, mieux que le laborieux poussif que je serais.
Dans son article «Eviter l’infamie» que j’ai relu avant de rédiger le mien ci, il ne m'a pas échappé que Mr Breidleil a laissé tomber son masque spécieux, malgré ses efforts «héroïques et lyriques» de noyer le poisson dans l'eau d'un article-fleuve !Par ailleurs, je ne puis me dire vraiment « flatté » que Mr Breidleil en soit venu , trois semaines après mon article «Un an déjà : le hold-up électoral» aux mêmes conclusions que moi.Qu'il soit donc clair, que lorsqu’il avait alors demandé la « refondation du régime », doux euphémisme pour démission du président élu Sidioca , il était bien ostensible que lui et moi n’avions point été mus par les mêmes ressorts ni les mêmes résolutions du reste!
………Et Mr Breidleil relativement plus jeune , aurait été plus patient mais n’aurait vraiment plus le coeur à l'ouvrage pour se consacrer à d'autres causes "panarabistes" autrement plus gratifiantes et exaltantes ;seul problème: , ces causes là n'existent plus et sont obsolètes!.Ce qui expliquerait sans doute , la hâte qu'il a mise à déguiser la factualité historique et bien entendu à en tirer des conclusions tout aussi hâtives, erronées et forcément orientées dans son article-capharnaüm.Le tout pour justifier la dictature rampante et dans l’air électrisé, brassé et agité par un Aziz impatient. Cette compétition attristante aura eu les allures rocambolesques , de «déshabiller Paul pour habiller Francois»!
Cela aurait presque prêté à sourire n'eût été l'inquiétante dérive voire déviance intellectuelle que chacun subodorera aisément et reprouvera tout aussi clairement et fermement.


SUITE

Anonyme a dit…

Les patriarches putschistes :Miske et Breidleil.(2ème partie)

(cet article comprend 2 parties :1 et 2 ci bas)

(NB:Article de Breidleil:"Eviter l'infamie")

2ème partie :Eviter l’infamie de l’inféodation !
Sans remettre en cause leurs aptitudes intellectuelles respectives, à faire pâlir d'envie nombre de leurs collègues occidentaux et arabes, je ne puis que souhaiter, pour conjurer le naufrage de notre intelligentsia, l’ultime rempart contre le triomphe désolant de la dictature donc celui de la médiocrité et de l'obscurantisme, que nos deux intellectuels gerontocrates refassent une ultime volte-face, la der des ders.Un dernier baroud d'honneur, ne serait-ce que pour sauver la face, se sauver eux mêmes ou tout simplement , qui sait, contribuer a sauver le pays sombrant dans les abîmes abyssaux du totalitarisme passé de mode , entrainé corps et âmes par le général limogé Aziz. Je sais , pour l’avoir appris à mes dépens, qu'il n'est guère aisé de s'en prendre ou de critiquer ces deux «monstres sacrés » qu'une certaine «bien-penseance et un snobisme intellectuels» semblent avoir statufié, figé, à jamais, en icônes intouchables.Honni soit qui mal y pense!
Mais , en en faisant des "intouchables", il n'est pas sûr que ce soit là, la meilleure façon de les «célébrer et surtout de neutraliser l'usage abusif que font de leurs talents et ascendant les forces du mal soit celles de la dictature qui n'ont d'autres objectifs vraiment, que la mise en coupe réglée de notre pays meurtri par 30 ans de tyrannie.Pire que cela, il est menacé de s'y ensabler pour plus longtemps encore, au vu des sombres desseins tous azimuts de perpétuation du même système qui aura conduit le pays non pas au bord mais carrément dans le précipice démesuré actuel !Et ces 30 années, qui de l'avis de tous les historiographes objectifs correspondraient à la période la plus pénible et atroce de notre histoire, Mr Breidleil a, tout simplement la désinvolture impertinente de les qualifier pratiquement des «30 Glorieuses»(1975-2003 ) dans son essai!

Un peu de respect SVP, Mr Breileil pour l'intelligence et la mémoire de vos compatriotes martyrisés et humiliés pendant justement vos 30 années de « Glorieuse tyrannie » si je puis dire!Il n'en reste pas moins, de mon avis d'optimiste invétéré et indécrottable, que ces deux hommes ne méritent pas, le sort peu reluisant et peu enviable de matamores de l'insoutenable, dans lequel ils semblent tous deux s’être complus toute leur carrière et vie durant! Presque une vocation irrépressible !Ayant lutté toute leur vie pour leurs idéaux que je m’astreindrai donc de démoniser, car valant bien ce que vaudrait la force de leur conviction.

En revanche, je m'insurgerais bien et fort haut, qu'au crépuscule de leur trajectoire, affaiblis et fragilisés par les hasards de la fortune ou plutôt de l'infortune, qu'ils se fassent obséquieusement cueillir, sans résistance et sans défense par une dictature peu scrupuleuse faisant feu de tout fétu de paille, à fortiori deux éminents intellectuels livrés à eux mêmes dans l’adversité du 3ème âge! Je me refuserai aussi de les diaboliser «ad eterneum» les sachant, comme tous les mortels, capables du meilleur comme du pire. A mon sens ,il s'agirait très prosaïquement, de cas flagrants de «subornation de témoins» ou plus crapuleusement encore de « captation d’héritage » car, que l'on soit avec eux ou contre eux, comme c'est mon cas, ces deux hommes et bien d'autres encore auraient pu être des « témoins à charge » et appartiennent, de leur vivant déjà , à la postérité donc au patrimoine national..

Et ce, nonobstant les élans d'empathie ou d'antipathie qu'ils pourraient susciter aux uns ou aux autres!Des écrivains fascistes comme le français Brasillach et des écrivains-collabos tel Céline , appartiennent bien au patrimoine culturel de leur pays auquel ils auraient fait plus de mal que de bien pourtant !Ceci serait également valable pour nombre d'autres personnalités de notre intelligentsia des deux communautés .«La patrie, aux grands intellos reconnaissante», saura bien vite reconnaître les siens et passer l'éponge sur leur aventureux et aléatoire contorsionnisme politico-intellectuel pour peu qu'ils fassent acte de contrition sincère et active.Il est donc de notre devoir, nous autres qui avons la chance inouïe de pouvoir apporter la contradiction , d’entraver voire de déjouer les menées de caporalisation de notre intelligentsia s'exprimant dans les deux langues (arabe et français voire aussi en anglais parfois).
Pour le plus grand bien du triomphe de la vérité sadiquement mise à mal par le complexe militaro-politico-intellectuel qui a désormais la main haute sur toutes les affaires du pays malheureusement.Mais ,fort heureusement encore pour le pays, il existerait toujours une intelligentsia réfractaire à toute inféodation ou «moujikisation» qui fait des mains et des pieds pour surnager dans la mare à dictature de la junte !
Donc, dénoncer les erreurs et errements de certains intellectuels jeunes ou vieux ne saurait et ne devrait être pris pour de l'irrévérence ou de l'outrecuidance, loin s'en faut d'ailleurs !Avec mes constantes déférences pour tous nos intellectuels, petits et grands, en perdition, dont je ne désespère toujours pas qu'ils rejoindraient un jour le doux bercail de l'affranchissement , celui de la liberté tout court!

Anonyme a dit…

Etrange. Les algériens les canardent avec les maliens au Nord du Mali et ils se refugient au Mali. C'est apparamment le groupe Ag Bahanga. Heureusement qu'ils ne sont pas chez nous ... je l'espere. Cherchez l'erreur. A-

==============

Afrik.com - 06/02/09

Mali : les rebelles touaregs fuient en Algérie
vendredi 6 février 2009

Des rebelles touaregs, poursuivis par l’armée malienne, ont pris la fuite. Ils ont pénétré, jeudi, en territoire algérien, a-t-on appris de source militaire malienne et auprès de la médiation, rapporte Le Figaro. « Nous avons poursuivi et détruit une des dernières positions des bandits armées (rebelles touareg) dans le nord. Ils ont pris la fuite et sont rentrés en territoire algérien. Ils étaient nombreux », a déclaré le capitaine Alioun Diakité, de l’armée malienne. (Vendredi 6 Février - 13:24)

Information diffusée sur RFI le 6 au matin (NDLR)

Anonyme a dit…

Lire plutot: Etrange. Les algériens les canardent avec les maliens au Nord du Mali et ils se refugient EN ALGERIE.

A-

Khalil Balla Gueye a dit…

Merci l'ami, mais je trouve que tu aurais dû aligner la version complète en lieu et place de cette version tronquée!
Mais ce n'est pas si grave que cela puisque l'essentiel aura été bien dit et préservé dans tes 2 variantes!
Je ne savais pas que j'aurais des fans!Eh bien tant mieux et ce sera tjrs cela de gagné en attendant de gagner la bataille engagée pour sauver le pays entraîné vers sa perte par une poignée d'aventureux écervelés et mal conseillés!
La seule bataille qui vaille vraiment la peine d'être menée, pour te dire!

Anonyme a dit…

J'ai aimé ce commentaire sut Taqadoumy, sous l'article ou Mohcen et Ould Amajar se sont un peu insultés. c'est le point que je soutiens. A-
========

6. 06-02-2009 13:11
Il faut cesser d'entretenir la confusion et l'amalgame sans quoi nous n'iront nulle part; Sidi est un président de la République démocratiquement élu par plus de 52% de la population électorale mauritanienne, à l'issue d'un scrutin dont la ransparence a été attestée par l'ensemble des mauritaniens et la communauté internationale alors que Aziz a accèdè au pouvoir suite à un coup d'état. Ainsi lier le départ de Aziz à celui de ce président légal et légitime ne relève ni de la logique, ni du sérieux, ni du respect des règles les plus élémentaires de la démocratie et encore moins de l'honnêteté intellectuelle. Ceux qui continuent à lier ces deux départs compliquent tout aboutissement à une solution à la crise profonde et multidimensionnelle dans laquelle se débat le pays depuis qu'une junte militaire a engagé la grande responsabilité de renverser le président Sidi ould Cheikh Abdallah. Il devra être mis un point final à cette manière de noyer le poisson dans l'eau et faire de telle sorte que suite à une lutte démocratique, les militaires quittent le pouvoir et s'éloignent à jamais de la politique pour jouer le rôle qui est le leur.Ecrit par hammada (Visiteur)

Khalil Balla Gueye a dit…

A en croire mon précédent "appel d'offre", les fans d'Ely ne se ramasseraient guère à la pelle si je puis dire!Il ne serait même à craindre que mes fans ne soient plus nombreux et enthousiastes que les siens!(sic)
Car, en dépit de l'appât du gain éventuel (sic) seuls 3 anonymes ont consenti à se porter candidats pour obtenir les contacts de "l'intello chleuh fan d'Elycom" (allemand pas chleuh comme nos amis echlouhe).
Et vous aurez sans doute appris, avec le temps, que je ne raconterais pas si souvent que cela des salades aussi invraisemblables mais vraies pourtant que puissent paraître parfois certaines de mes histoires!
Comme justement celle du "marmot-interprète près la Cour d'Assises"!
Conclusion:Elycom ferait mieux de penser à la meilleure manière d'nvestir ses millions de dollars "laborieusement" gagné, au risque de sa vie tout comme aziz du reste (sic) qu'à un illusoire come back politique!
---------------------------------
Pour rappel voici "l'offre et ses conditions"!

Khalil Balla Gueye! a dit...
Envoyer moi slmt un email avec adresse BIDON ainsi libéllé=

"OUI CHER(sic)KBG,JE VOUDRAIS BIEN ETRE UN AGENT DEMARCHEUR D'ELYCOM.stop et fin!"

NB**les emails dont les libellés ne seraient pas conformes à l'énoncé ci dessus seront ELIMINES D'office!

BONNE CHANCE A TOUS LES CONCURRENTS ACCROS de TELEPHONE et D'ELYCOM!!
3 février 2009 22:19

Anonyme a dit…

Bonjor chers amis,

Je pense sérieusement qu'on a un problème sur ce blog. Ce n'est pas que j'ose juger quelqu'un mais le cas du blogger KBG et les commentaires qu'ils publie sur ce blog commencent à nous agacer sérieusement.
je onnais plusieurs visiteurs qui disent ne rien comprendre à ses commentaires et qu'ils perdent le fil quand ils ont le temps de se connecter sur canalH.
Au nom de toutes ces personnes anonymes qui n'ont comme moment vraie liberté que ceux qu'ils passent ici avec vous, je demande à ce très honorable Monsieur d'entrer dans le débat et de ne pas nous priver du seul endroit d'échange qui nous reste encore.

Pitié, vraiment pitié de grâce épargnez nous, libérez nos passe temps favoris, donnez nous la liberté de nous exprimer sans être entrecoupés par des termes qui sont devenus réellement cauchmardesques pour nous: Nazillion, minus et d'autres termes aux quels nous ne comprenos rien!

ceci n'a rien avoir avec aucun différend qu'il a eu ici, nous ne le connaissons pas et d'ailleurs nous ne connaissons peronne aux affaires étrangère et nous connaisons pas non plus les autres anonymes, on veut simplement se reposer si non il nous enverra tous à l'asile de fou.

Carabina

un simple visiteur

Khalil Balla Gueye a dit…

1)(moisson de cet après-midi slmt)

ET CA CE SERAIT QUOI DONC!DE LA LITTERATURE A L'EAU DE ROSE pour jeunes filles ou GAY!
OUBIEN LES INTERVENTIONS ORDURIERES DE BIDHANI FACHO SERAIENT PLUS "PERTINENTES" ET "PROFONDES" QUE CERTAINES DE MES INTERVENTIONS LES PLUS ASSISES ET FOUILLEES?!
POURQUOI PERSONNE NE S'EST PLAINT quand BF ET SES COPAINS NAZILLONS FAISAIENT LA "PLUIE ET LE BEAU TEMPS" SUR CE BLOG EN INSULTANT 24 sur 24 KBG ET TOUT SON LIGNAGE (et tjrs d'ailleurs, ce n'est pas fini, quelques plus haut)!
LE PROBLEME CE N'EST PAS MOI, MAIS BIEN VOUS AUTRES NAZILLONS, INJURIEUX ET ENVIEUX A L'ENVIE!CESSEZ VOS NAZILLONNERIES OU ACCEPTEZ ALORS QU'ON VOUS LES JETTE A LA FACE!
LA NAZILLONNERIE ET LE RACISME N'ONT JAMAIS ETE DES FATALITES, MAIS TOUJOURS DES CHOIX DELIBERES ET ASSUMES!ASSUMEZ DONC!
Encore un dernier petit point de détail intellectuel celui celui là:LAHI ETGHÂLBOU EL GHOUDRA!Vous souhaiteriez sans doute que j'oublie tout de go, rien que pour vous faire plaisir, tout ce que j'aurais appris à la lumière des lampes-tempêtes à pétrole , ce serait donc cela un BON BLOGGER? ETRE AMNESIQUE, EH BIEN , MANQUE DE BOL, VOUS ÊTES TRES MAL TOMBES CETTE FOIS CI!!KBG A UNE TRES, TRES BONNE MEMOIRE!!
----------------------------

Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

Les élections planifiées par le aziz n’auraient en fait qu’une seule finalité :l’homologation du putsch et de l’usurpation de pouvoir par laquelle il s’est sold é !Personne ne serait contre une remise à zero des compteurs électoraux y compris le président élu Sidioca lui-même et il l’a même écrit noir sur blanc dans son dernier message qu’il n’a pu prononcer publiquement à cause des tracasseries et autres misères déployées par la junte !
En fait « d’élections libres et transparentes » nous aurions plutôt droit à un FAUX-SEMBLANT dont la trame, l’intrigue et le dénouement auront été écrits POUR et PAR la junte !Et cela dans l’unique « purpose » de reconvertir en président élu cette fois ci un putschiste multirécidiviste obnubilé par le pouvoir et frustré à force d’avoir officié comme GARDE-CHIOURME dans la proximité des lambris et dorures de la Rép !!Et le respect de la volonté populaire est le cadet des soucis de cet adulateur de la force brute au service de la tyrannie !la volonté populaire importe que dalle à ses yeux persuadé qu’il serait , qu’il arriverait bien à s’imposer par la force de la falsification.et sa cour des miracles le conforte de + en + dans cette option toute ravie qu’elle serait de s’arroger le très avantageux monopole de dépecer la Mauritanie exsangue et au bord du gouffre par ses œuvres ! !
Donc les votations présidentielles envisagées ne seraient en fait qu’un carneval farci de TRAVERS et de TRAVESTISSEMENTS !
Pour preuves=
*Rien que le délai très court de moins de 5 mois « suggéré » par les EGD, en fait soufflé par Aziz, le corroborerait amplement .Un candidat comme aziz ayant à l’esprit de jouer vraiment franc en se présentant à une « élection présidentielle dite ouverte et plurielle » prendrait bien soin de se donner le temps de se faire connaître du peuple.
*:un candidat si mal préparé malgré la profusion des moyens à sa disposition n’aurait donc qu’une seule obsession et ne s'embarrasserait guère de fioritures pour accomplir la «formalité au plus vite et qu'on en parle plus»!
* le général-troufion aurait choisi l'option unilatérale, radicale et sans appel avec son immanquable corollaire consistant à trafiquer au besoin les élections et le besoin sera vraiment criant pour ce candidat sorti de nulle part ou plutôt si de la cuisse de Jupiter sinon lucifer !
Par voie de conséquence ceux qui soutiendraient candidement ou cyniquement le fait qu’une nouvelle légitimité abrogative de celle issue du vote populaire ayant consacré l’élection de Sidioca pourrait voir le jour dans DE TELLES CONDITIONS SE TROMPENT ENORMEMENT !
Nous sommes en face d’un projet de blanchiment d’un putsch, d’une usurpation exactement comme font les narco-trafiquants avec l’argent l’argent de la drogue.
Et comme je l’ai déjà souligné sur mon blog, on ne répare pas une méga-usurpation en la maquillant des atours «de "dérisoires et anodins" hold-ups électoraux » quitte à recomposer le putsch à l'identique après.Retour donc à la case départ et ce serait bien ce que l'on appellerait un marché de dupe !C’est du RECYCLAGE DE PUTSCH , donc NON QUE NON !!

6 février 2009 14:41
-------------------------------------
2)
Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

A en croire mon précédent "appel d'offre", les fans d'Ely ne se ramasseraient guère à la pelle si je puis dire!Il ne serait même à craindre que mes fans ne soient plus nombreux et enthousiastes que les siens!(sic)
Car, en dépit de l'appât du gain éventuel (sic) seuls 3 anonymes ont consenti à se porter candidats pour obtenir les contacts de "l'intello chleuh fan d'Elycom" (allemand pas chleuh comme nos amis echlouhe).
Et vous aurez sans doute appris, avec le temps, que je ne raconterais pas si souvent que cela des salades aussi invraisemblables mais vraies pourtant que puissent paraître parfois certaines de mes histoires!
Comme justement celle du "marmot-interprète près la Cour d'Assises"!
Conclusion:Elycom ferait mieux de penser à la meilleure manière d'nvestir ses millions de dollars "laborieusement" gagné, au risque de sa vie tout comme aziz du reste (sic) qu'à un illusoire come back politique!
---------------------------------
3)
Pour rappel voici "l'offre et ses conditions"!

Khalil Balla Gueye! a dit...
Envoyer moi slmt un email avec adresse BIDON ainsi libéllé=

"OUI CHER(sic)KBG,JE VOUDRAIS BIEN ETRE UN AGENT DEMARCHEUR D'ELYCOM.stop et fin!"

NB**les emails dont les libellés ne seraient pas conformes à l'énoncé ci dessus seront ELIMINES D'office!

BONNE CHANCE A TOUS LES CONCURRENTS ACCROS de TELEPHONE et D'ELYCOM!!
3 février 2009 22:19
------------------------------
kembess mekhnez! lol.

6 février 2009 14:44
Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

Je suis en train de penser sérieusement à écrire mon prochain blog pour dimanche 1ér jour ouvrable au pays donc jour d'affluence aussi (internet au bureau) sur le thème de la lutte fratricide opposant les NAZILLONS PUTSCHISTES d'AZIZ conseillé par le MEGA-NAZILLON SOIT LA NAPPE FOSSILE MESOPOTAMIENNE vous aurez compris le méga-nazillon "Gélée polaire" virtuose du belly dancing, presque une seconde nature chez celle là (la gélée polaire)!!
Le titre envisagé: "MEGA-NAZILLONS CONTRE MINI-NAZILLONS SOUS L'OMBRE TUTELAIRE D'AZIZ ET DU HEC"

cela promet d'être plutôt croustillant!!!

6 février 2009 15:00
_____________________________
CONCLUSION
Sans compter ce que l'ano a balacé!
C'est bien de moi cela CARABINA, quand bidhani facho m'a insulté tu n'as jamais levé le plus petit doigt ni les autres membres de ce blog (1 ou 2 fois pour la forme et du bout des lèvres), y compris hier ou avant hier slmt!C'ETAIT LE REGAL ET ET LE FESTIN ASSURE NON STOP SUR LE DOS DE MON HONNEUR AINSI QUE SUR CELUI DE TOUTE MA RACE, sans compter les êtres qui me sont les plus chers!
ALORS CESSONS D'ÊTRE DE MAUVAISE FOI, dites ouvertement votre problème:les anti-racistes ne sont pas les bienvenus parmi nous!
C'est tellement plus simple et CLAIR comme cela!!PAS DE FAUX FUYANTS DONC, PERSONNE n'EST DUPE, SURTOUT PAS LES VISITEURS OBJECTIFS et NON PESTIFERES!

Anonyme a dit…

Aziz: Ahmed m'avait encouragé à déposer Sidi et mis en garde contre le gel des relations avec Israël
06-02-2009
C'est le ministre de l'habitat Adama Sy (photo) qui, le premier, évoque le sujet, à la fin du conseil des ministres d'hier. Il s'adresse au Général Ould Abdel Aziz, en ces termes : "Toutes sortes de rumeur circulent sur votre candidature à la prochaine Présidentielle. Nous vous demandons, Monsieur le président, d'édifier le Conseil sur la réalité de vos intention".

Nul n'attestera s'il s'agissait d'une apostrophe sur commande ou spontanée ; le Général répond : "Vous avez raison, Monsieur le ministre, d'aborder le sujet. Il y a aussi des rumeurs qui disent que je suis l'artisan du coup d'état de 2005 (contre Ould Taya, ndlr), toujours est-il que la transition et le pouvoir civil qui lui a succédé n'ont pas réalisé les objectifs fixés en 2005. Donc oui, j'ai l'intention de me porter candidat ...".

Mais le Général est interrompu par les applaudissements des ministres ; il laisse retomber le claquement des mains et poursuit : "Jamais je n'ai voulu le pouvoir. Si, aujourd'hui, je me porte candidat, c'est pour réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés en 2005. Le pays traverse une période délicate laquelle nécessite que les personnes qui connaissent le mieux la Mauritanie en prennent les commandes". Le Général s'exprime avec une certaine assurance, en Français.

Il conclut sur ce point spécifique: "La meilleurs manière, pour vous, de m'aider, c'est de vous acquitter de vos mission de la meilleure manière possible et de donner l'exemple par vos actes à la tête de vos départements respectifs".

Ensuite, il commence à développer une analyse de la situation politique du pays, où revient le rôle d'Ahmed Ould Daddah, chef de file du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD, opposition parlementaire) dans le putsch du 6 août 2008. Le Général dira: "Tout ce que Ould Daddah veut, c'est devenir président". Sur la dernière proposition de sortie de crise du RFD, le Général Ould Abdel Aziz ne ménage pas son grief : "Elle ne contient rien de nouveau, ce sont les mêmes paroles que Ould Daddah avait tenues lors des États Généraux de la Démocratie, avant de se dédire".

Et enfin, le Général révèle, à l'assistance médusée, que Ould Daddah l'avait encouragé à déposer Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Il ajoutera, un tantinet assassin, que le Président du RFD le mettait en garde contre le gel des relations diplomatiques avec Israël.
taqadoumy.com

copiarpegar

Khalil Balla Gueye a dit…

VOICI CE QUE L'ANO A BALANCE, c'est bien du KBG çà, pince toi bien pour le realiser, ce n'est pas du Mephisto , du BF ou que sais-je encore!et la liste est longue!!Et puis le blog attendrait tjrs vos interventions lumineuses enfin dépouillées de toute invective aux parents et aux RACES!
Mais vous ne sauriez bien manipuler que l'ARGUMENTAIRE DE L'OUTRAGE, L'ARME DES FAIBLES ET DES FAIBLES D'ESPRITS!!Votre specialité maison!!

QUI DIT MIEUX CARABINA? BF ET SES AMIS MEGA OU MINI NAZILLONS SANS DOUTE?
Revoici donc ma conclusion!

CONCLUSION
Sans compter ce que l'ano a balacé!
C'est bien de moi cela CARABINA, quand bidhani facho m'a insulté tu n'as jamais levé le plus petit doigt ni les autres membres de ce blog (1 ou 2 fois pour la forme et du bout des lèvres), y compris hier ou avant hier slmt!C'ETAIT LE REGAL ET ET LE FESTIN ASSURE NON STOP SUR LE DOS DE MON HONNEUR AINSI QUE SUR CELUI DE TOUTE MA RACE, sans compter les êtres qui me sont les plus chers!
ALORS CESSONS D'ÊTRE DE MAUVAISE FOI, dites ouvertement votre problème:les anti-racistes ne sont pas les bienvenus parmi nous!
C'est tellement plus simple et CLAIR comme cela!!PAS DE FAUX FUYANTS DONC, PERSONNE N'EST DUPE, SURTOUT PAS LES VISITEURS OBJECTIFS et NON PESTIFERES!

6 février 2009 20:09


-----------------------------------


Anonyme FAN de KBG a dit...

EXTRAITS
Les patriarches putschistes :Miske et Breidleil.(ière partie)
(cet article comprend 2 parties :1 et 2 ci bas)
1èrepartie)Le panarabiste et le gauchiste tiers-mondiste :même combat sous l’ombre tutélaire de la dictature.
------------------------------
Les patriarches putschistes :Miske et Breidleil.(2ème partie)

(cet article comprend 2 parties :1 et 2 ci bas)

(NB:Article de Breidleil:"Eviter l'infamie")

Anonyme a dit…

Très cher KBG,

Si je me suis permis de m'adresser à vous et pas à l'autre c'est que ce n'est pas nouveau. cela date du blog de X et ça continue toujours des fachos en en rencontre tous les jours sur le net, et personne ne leur répond.
Quand à la littérature gay ou de gonzesse, je vous pensais bien supérieur à cela, et si je vous parlé avec ce ton, ce que vous êtes mon ainé et je respecte mes ainés surtout quand ils ne sont pas anonyme comme vous. Voila, je voulais vous faire cet éclaircissement, personne ne parle aux fachos!
j'espère ne pas avoir été mal compris et m'en excuse vraiment.

carabina

Anonyme a dit…

carabina laisse tomber, fais comme tout le monde et fais glisser
maata a son fou
canalh son kbg
la différence étant que le premier est réclamé et attendu par tout le monde quand le second est toléré par pitié
laisse-le s'exprimer , peut-être canalh à la longue saura le guérir, le seul problème c'est qu'avec ses copier coller , il ne s'exprime plus, il se touche , il s'excite tout seul
heureusement que l'extase reste en allemagne, pauvre ordi

Khalil Balla Gueye a dit…

ETFEYTIT 7AG !ELLI GHALEBTOU EDINYA IYGOUL LÂKHRE JÂT!

Mais l'APOCALYPSE ET SES CAVALIERS REINCARNES ne serait rien d'autre que la NAZILLONNERIE RACISTE ET SES COMMANDITAIRES QUI INFESTENT CE BLOG ET BIEN D'AUTRES MEDIAS et cercles politiques encore!

Et moi, je ne m'en cacherais point JE SUIS UN COMBATTANT DE LA LIBERTE ET DE L'EGALITE DES HOMMES!
Et les nazillons racistes de tous horizons blacks and white sont dans MA LIGNE DE MIRE par conséquent!
Je ne le repéterais jamais assez:
la nazillonnerie raciste de tous bords n'est pas une FATALITE mais bien un CHOIX DELIBERE ET ASSUME dont on doit RENDRE COMPTE A LA NATION ET LA SOCIETE LESEES!!!

Anonyme a dit…

Prof Ely enta vem? C' est le poison de l' opposition qui nous amené cette merde. Aziz dit qu' il est berid. Tout s' explique. Temps que tu reviennes.

Kimporte: en attendant, qu' en penses-tu? C' est une mouchkila. Maatala me semble avoir eu raison depuis le debut.

A-

-------

Aziz: Ahmed m'avait encouragé à déposer Sidi et mis en garde contre le gel des relations avec Israël
06-02-2009

C'est le ministre de l'habitat Adama Sy (photo) qui, le premier, évoque le sujet, à la fin du conseil des ministres d'hier. Il s'adresse au Général Ould Abdel Aziz, en ces termes : "Toutes sortes de rumeur circulent sur votre candidature à la prochaine Présidentielle. Nous vous demandons, Monsieur le président, d'édifier le Conseil sur la réalité de vos intention".

Nul n'attestera s'il s'agissait d'une apostrophe sur commande ou spontanée ; le Général répond : "Vous avez raison, Monsieur le ministre, d'aborder le sujet. Il y a aussi des rumeurs qui disent que je suis l'artisan du coup d'état de 2005 (contre Ould Taya, ndlr), toujours est-il que la transition et le pouvoir civil qui lui a succédé n'ont pas réalisé les objectifs fixés en 2005. Donc oui, j'ai l'intention de me porter candidat ...".

Mais le Général est interrompu par les applaudissements des ministres ; il laisse retomber le claquement des mains et poursuit : "Jamais je n'ai voulu le pouvoir. Si, aujourd'hui, je me porte candidat, c'est pour réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés en 2005. Le pays traverse une période délicate laquelle nécessite que les personnes qui connaissent le mieux la Mauritanie en prennent les commandes". Le Général s'exprime avec une certaine assurance, en Français.

Il conclut sur ce point spécifique: "La meilleurs manière, pour vous, de m'aider, c'est de vous acquitter de vos mission de la meilleure manière possible et de donner l'exemple par vos actes à la tête de vos départements respectifs".

Ensuite, il commence à développer une analyse de la situation politique du pays, où revient le rôle d'Ahmed Ould Daddah, chef de file du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD, opposition parlementaire) dans le putsch du 6 août 2008. Le Général dira: "Tout ce que Ould Daddah veut, c'est devenir président". Sur la dernière proposition de sortie de crise du RFD, le Général Ould Abdel Aziz ne ménage pas son grief : "Elle ne contient rien de nouveau, ce sont les mêmes paroles que Ould Daddah avait tenues lors des États Généraux de la Démocratie, avant de se dédire".

Et enfin, le Général révèle, à l'assistance médusée, que Ould Daddah l'avait encouragé à déposer Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Il ajoutera, un tantinet assassin, que le Président du RFD le mettait en garde contre le gel des relations diplomatiques avec Israël.

Anonyme a dit…

Voilà enfin que les jeux sont faits, et que rien ne va plus.

Nous n'avons cessé ici et sur d'autres tribunes de mettre en garde le Général putschiste et ses accolytes contre les douloureuses conséquences de leurs actes pour eux mêmes et pour le pays. Voilà que la l'Union Africaine que la CI responsabilise entièrement pour le dossier s'exprime et prend définitivement les dispositions.

Il n'est jamais trop tard et il est bien encore possible que les putschistes reviennent à la raison en restaurant l'ordre constitutionnel. C'est pour ça que nous leur lançons en appel de frère, de concitoyen pour laisser tomber cette douteuse entreprise qu'ils ne maîtrisent nullement.

Aziz lui même disait que les mauritaniens ou les laudateurs en particuliers n'applaudissent que le fauteuil. Il est donc parfaitement conscient que les mascardes de motions de soutien sont faites pour le ruiner et ruiner le pays. Il doit en tirer les conclustions qui s'imposent.

Je suis sûr que mes frères coulibaly,Copiarpegar,Khalil Balla Gueye et A- entérinent entièrement cet appel.

Sanhaji

Bebe BA a dit…

Quelqu'un pourrait m'expliquer à quoi jouent AOD et Aziz? le 1ér (si c'est vrai) en faisant ces recommendations à Aziz (Qu'est qu'il cherchait?), le second faisant ces revelations?
Qui a enbobinait qui?

Khalil Balla Gueye a dit…

Alles klar, Carabina, merci!
Sanhaji,
Je souscris entièrement à ton appel ainsi qu'à tout appel à la RAISON la SEULE qui puisse nous sortir de cette impasse dans laquelle le GLimogé nous a embourbé au risque de conduire notre pays à sa perte inévitable!APPEL A LA RAISON seront les maîtres mots pour toute solution REFLECHIE et non DERAISONABLE justement à l'image de la voie actuelle empruntée par aziz porté aux nues par une flopée de courtisans cupides!


Cher confrère LM:
Je m'en vais me déconnecter pour voir avec la famille un ou 2 films, je vous prierais bien de garder telles quelles les éventuelles amabilités qui ne manqueront pas de pleuvoir comme d'hab!je reviendrai après minuit pour évaluer la "moisson" du jour!

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

AOD est un truand. Aziz n ' est pas un type responsable en essayant de mettre sa connerie sur le dos d'AOD.Pas differents des charretiers. Vous etes des enfants de coeur. Tidinit

Anonyme a dit…

Slt
ces derniers temps on a voulu comprendre que Aziz ne se présente pas au élection presidentielle 2009, sachant que tout ça n'est que diversion pour les autres et que Aziz voudrait que se serait Ely Vall de se présenter. on y voit la main de l'ex homme des renseignements qui veut influencer les fidèles de Aziz à son profit; Ely reste un homme au silence coupable sur les évenements du 06/08/08
car il sait une chose que contrairement à Aziz il a amassé un pactol colossale
chercher la bête!
n'est pas Maaouiya qui le veut

kimporte a dit…

A-

j'en pense que je n'ai vu nulle part trace de cette info sinon chez taqadoumy

on attend le démenti

si cette info était vraie, imagine un peu le tollé général, c le cas de le dire

je n'en crois pas un mot, c'est trop gros, mais pour le fun on peut commenter une intox

eh bien, si AOD a dit cela à propos de sidi, cela n'a rien d'extraordinaire vu que de l'autre côté d'autres conseillaient à sidi de déposer aziz
venant de AOD en privé avec le général c de bonne guerre, mais que signifiait ce " déposé", certainement " constitutionnellement comme on l'a vu avant le limogeage

quant à israel , la position de AOD n'a jamais changé, il a toujours dit en public qu'il fallait rompre bien avant ghaza, alors qu'il aille en douce dire à aziz de n'en rien faire, c'est bien possible par pur science politique de sorte à garder pour lui ce combat et laisser le général en galère avec ce fardeau point

voilà pour l'intox présumée

pour la réalité, AOD est aussi responsable de tout ce "désastre", l'un pour avoir tenté le diable, l'autre pour vouloir le tirer par queue

c la haine c tout, ils se battent tous entre eux , là-bas, le reste, la mauritanie, le peuple , ils s'en tapent sinon par charité bien ordonnée qui commence toujours par soi-même

AOD se venge, il peut aujourd'hui encore fatiguer le HCE s'il décide que c foutu pour lui mais que aziz ne passera pas, il peut le faire en espérant que si aziz tombe, il ne restera que lui ou le front que la majorité silencieuse connaît

mais de désastre vraiment, ce n'est que financièrement que tout le monde tremble, mais la démocratie marche très bien au moins pour la liberté d'expression

depuis quand la mauritanie n'a pas connu une telle effervescence d'idées, de débats, d'espoir et crainte

depuis quand la mauritanie n'a pas connu un tel ton libre partout

cela est une réussite, malheureusement on a pas vu à la chute de Taya de nouvelles forces vives, toujours ces vieilles haines et cette langue de bois et cet idéal otage de ses bourreaux

l'UA, je le répète ne craignent les coups d'état non pas pour la démocratie mais juste parce que pour la plupart c'est des tyrans qui ont bien noyauté le système démocratique avec une classe politique comme la nôtre, ils sont pourris mais le système chez eux est relativement stable, seule l'armée peut renverser ces régimes, ils ne craignent plus le peuple domestiqués

c tout, la démocratie tu parles!

quant à Aziz, on l'a déjà dit, il y va en militaire et y restera jusqu'au bout, il ne fléchira pas, il y restera jusqu'au bout, c'est la marque d'un caractère bien trempé avec sa dose d'orgueil dont chaque mauritanien est hélas très bien loti , certainement un homme de fer capable de changer les choses

aura-t-il le temps de changer les choses? les forces en présences surtout de l'intérieur nous font craindre le pire

le système toujours et dehors la mauritanie est bien maigre pour ne pas être bouffée sur la scène internationale pour cautionner l'idéal pris en otage

rien n'est gagné et tout peut être perdu

le HCE ne doit pas oublier que la TVM si elle force trop sur la propagande jouera contre eux car pas un misérable citoyen du pays qui n'ait pas accès à eljézira, faudra intégrer cette donne et parler franchement au lieu de faire semblant que tout va bien personne n'y croit mais tout le monde espère comme on regarde entre les mains mis sur le visage quand le jour qui se lève semble trop cru pour être beau mais assez vrai pour être cru

salut

Anonyme a dit…

Merci Kimporte. Tu as une reponse Bebe Ba. Me demande comment Taqadoumy recoit ces infos de la salle du Conseil. Donc c' est d' abord du crossing et double crossing comme disent les anglo-saxons entre AOD et les generaux. Certain qu' AOD a suggere le coup a Aziz, soit legalement soit de force. On se souvient bien quand cela a chauffe que AOD a di qu' il n' etait pas necessaire de discuter avzc Sidi, mais avec les militaires. C' etait au tempsde Charm El Sheikh. Je comprend aussi la position de AOD: on lui a vole sa victoire et la position de chef de l' opposition qu' on lui a offerte avec tous les avantages avec faisait partie du deal. A-

Anonyme a dit…

Ely, Aziz, Maouloud,Messaoud et les autres,

Entouma vem? Vous ne ferez pas comme ce gars de Madagascar. Etonnant que nous amis de la Banque Mondiale n' agissent que quand ça pete dans la rue.

Pendant que Bebe Ba Et moi luttions sans se connaitre pour la transparence, Françcois Rentrua de la Banque Mondiale se taisait sur le vol orchestré par les transitions CMJD et Sidi/Aziz sur les maigres recettes petrolieres du pays. Il est aussi au courant des deals de Total en toute illegalité avec la junte. Un français chef du bureau de la BM en Mauritanie équivaut à désigner Hamoud vibreur à sa place. Suis entrain de reflechir s' il ne faut pas envoyer une lettre ouverte au President de la BM sur le cas de la mauvaise performance de la BM en Mauritanie. Il ne reagissent que quand il y a scandale et disent qu' ils n' etaient pas au courant. Mon oeuil.

Qu' est ce que vous en pensez A+, Bebe Ba et Kimporte?

Bilkiss: c'est essayer d' empecher les twil leemar comme les Aziz de faire des conneries tout le temps. Tout le temps ... comme le President malgache. Tous ces gars pensent qu' ils ne mourront pas dans les 10-20 ans et le mal qu' ils font au pays est gratuit.

A-

Madagascar
Les avertissements du FMI et de la communauté internationale
par RFI
Article publié le 06/02/2009 Dernière mise à jour le 06/02/2009 à 07:46 TU

Alors que la Grande Île attend avec un peu d'inquiétude le rassemblement annoncé pour ce samedi par le maire déchu Andry Rajoelina, les bailleurs de fond ont bloqué 35 millions de dollars d'aide en décembre, reprochant au président Ravalomanana de confondre les caisses de l'Etat avec celles de son entreprise. C'est une information RFI.
Imprimer l'articleEnvoyer l'articleRéagir à l'article

Un entrepôt d'alimentation Tiko appartenant au président malgache Marc Ravalomanana brûle à Antananarivo, le 26 janvier 2009.
( Photo : AFP )
La communauté internationale a à plusieurs reprises rappelé l’ex-maire frondeur Andry Rajoelina au respect de la Constitution, mais elle n’exonère pas pour autant Marc Ravalomanana, qui pourrait bien avoir perdu son statut de « chouchou » auprès des bailleurs de fond : ces derniers, c’est une information RFI, ont en effet gelé une aide de trente cinq millions de dollars à la fin du mois de décembre. Il faut rappeler que Marc Ravalomanana cumule les casquettes de chef d’Etat et d’entrepreneur, il dirige un important groupe dans l’agroalimentaire, le groupe Tiko, une situation intenable pour les bailleurs qui lui reprochent de ne plus distinguer les caisses de son groupe et celles de l’Etat.
Le FMI et la Banque mondiale sont même à deux doigts de reprocher à Marc Ravalomanana d’être devenu un « attrape-fonds ». Depuis plusieurs années déjà, les bailleurs poussaient le président malgache à ne plus gérer directement tout du moins son puissant groupe agro alimentaire Tiko, pour éviter tout risque de conflit d’intérêts.

Mais l’achat d’un Boeing 737 d’un montant de soixante millions de dollars en décembre a fait déborder le vase. Selon nos sources, la Banque mondiale et le FMI ont adressé au président une lettre, demandant des explications sur le financement de l’achat du Boeing, mais aussi sur une loi exonérant l’huile végétale de la TVA et de taxes à l’importation, une loi qui faisait les affaires de Tiko, le groupe du président.

Devant l’absense de réponse satisfaisante, la Banque mondiale, le FMI et l’Union européenne ont conjointement décidé de suspendre le versement d’aides d’un montant total de 35 millions de dollars. Un chèque de la Banque mondiale de 80 millions de dollars, prévu pour avril, pourrait aussi ne pas être signé.

Si la communauté internationale a condamné l’approche insurrectionnelle du rival du président, l’ex-maire de la capitale Andry Rajoelina, le retour au statu quo ante est inacceptable. Elle souhaite donc que Marc Ravalomanana prenne la mesure du malaise qui a gagné le pays, et qu’il agisse pour assainir la gestion des finances publiques.

Commentaire : Niels Marquart, ambassadeur des Etats-Unis à Madagascar
« Le moment est propice pour écouter ce que dit la population... Il faut réagir avec une meilleure gouvernance... Le choix des magasins brûlés était un message assez fort, il ne faut pas mélanger affaires privées et affaires d'Etat »

Anonyme a dit…

Cher amis de canal h,

Il ne faut rien reprocher à ce KBG, c'est un cinglé notoire dont le cerveau baigne dans l'alcool à 90°.
Il a été expulsé de toutes les administrations pour délirium tremens. Vous avez tous comprs qu'Il veut à traver sa pseudo-lutte contre Aziz infiltrer le FNDD pour avoir une place au soleil au cas où Sidioca reviendrait au pouvoir.

Il est en Allemagne, il ne travaille pas (regardez le temps qu'il passe sur internet et sur son blog viral espion) et il vit de charité des associations là-bas. Car imaginez-vous qu'il s'est déclaré là-bas comme "refugié politique"!!! Simple à vérifier: voir le régistre des réfugiés politiques en Allemagne auprès de n'importe quel consultat germanique.

S'il vous plait, laissez ce KBG gerer sa folie. On ne peut reprocher à un fou de l'être mais reprocher à celui qui le tolère et n'efface pas ses écrits sur ce blog à savoir le propriétaire de ce blog.

Si nous on passe et même si on ne lit plus ce que ce type écrit , il y a quand même beaucoup de gens qui se plaignent de la salété qu'il met sur ce blog.

On veut s'informer et non pas ternir l'image de notre pays.

Anonyme a dit…

Tanis,

Une interviw de ATT sur RFI et il accuse entre les lignes la RIM pour complicite dans l'appui a Ag Bahanga en armes et commerce de drogue. Notre maire de Bassiknou doit cracher plus pour dire la verite, toute la verite. L'article de Taqadoumy semble avoir dit vrai. J'ai pique ceci du site Temoust. A lire.

Copiarpegar: shame on you. You missed this one. Cette info dormait la avec la photo de ATT. Out of un ennui, j'ai clique la-dessus.

----


Nord-Mali : ATT SUR les antennes de RFI

vendredi 6 février 2009

Il y a six semaines, une garnison de l’armée malienne a été attaquée à quelques 500 km de la capitale, nous avons senti qu’après cela, vous étiez en colère. Pourquoi ?

En colère, j’avoue que nous avons mis deux ou trois ans pour nous contenir. Nous avons tout fait également pour essayer d’expliquer, de convaincre. Malheureusement, nous avons rencontré une bande qui n’a pas une revendication avérée. Sa seule revendication est tout simplement le désengagement de l’armée dans le nord. Mais je pense que c’est une bande qui est très proche des narcotrafiquants. L’attaque de la base dont vous avez parlé, c’est-à-dire la ville de Nampala, couvrait une action de l’Adrar, une action de récupération de la drogue. Alors, est-ce que cette attaque ne montre pas que l’armée malienne manque de moyens ? Non ! Nous ne manquons pas de moyens, nous ne manquons pas de renseignements non plus. Nous savions qu’ils étaient dans cette zone. Qu’ils ont bénéficié d’une certaine complicité que je n’aimerais pas évoquée et qui leur ont permis d’être aussi proches de nos frontières et d’être à Nampala. Mais, aujourd’hui, nous avons décidé de changer. Nous nous sommes adaptés. Aujourd’hui nous avons des unités sahariennes. Parce que dans l’armée malienne, il faut compter plus de 3 000 militaires touarègues, arabes et des noirs. Donc le facteur essentiel étant la connaissance du terrain, nous avons constitué rapidement des unités sahariennes qui connaissent le terrain au même titre que l’autre. La garnison de Nampala est à la frontière mauritanienne, vous parlez de complicités, elles sont à l’intérieur du Mali ou à l’extérieur ? Vraiment je me réserverais par courtoisie de les évoquer. Mais pour qu’on puisse parcourir près de 1 500 km à l’intérieur de notre pays et que nous ne nous en rendions pas compte, c’est une chose impossible. Mais en aucune manière on ne va accuser qui que ce soit. Et je salue d’ailleurs la position des autorités mauritaniennes dont le Chef de l’Etat a fait une déclaration et m’a adressé une lettre dans laquelle il a condamné, sans détour, l’attaque. Vous savez que le désert, seulement au Mali, c’est 500 000 km Alors le chef des assaillants, Ibrahima Ag Bahanga, est un rebelle de longue date, est-ce qu’il ne faudra pas un jour négocier avec lui ? Mais non. Je pense que Bahanga n’a jamais adhéré à une négociation. Jamais. C’est un guerrier. Ce qui compte chez lui, c’est le rapport de force. Et nous allons lui retourner le rapport de force. Mais, Monsieur Ibrahim Bahanga est un élu, il est conseiller national. Un moment il s’était battu pour avoir une commune. Il a eu une commune. Il a sa place au Haut conseil des collectivités. Il a préféré laisser son banc pour prendre les armes, s’il veut la force, il l’aura. Une dernière question M. le président, il y a six semaines, deux diplomates canadiens ont été enlevés au Niger et tout laisse penser qu’ils sont au nord du Mali. Les services secrets canadiens sont aujourd’hui à Bamako, où en est-on dans l’enquête ? Je pense que dire systématiquement qu’ils sont au nord du Mali est très réducteur et très simple. Ces bandes-là sont très mobiles, donc ils traversent, ils partent de part et d’autre des frontières. D’après eux-mêmes dans leur philosophie, il n’y a pas de frontière entre les pays. Je pense que le plus important, effectivement, nous avons une petite équipe canadienne au Mali et je pense également qu’ils ont pris contact avec tous les pays voisins de la bande sahélienne. Ils ont demandé notre appui et notre soutien. Nous pensons que pour ce qui concerne des diplomates enlevés dans le cadre de l’exercice de leur fonction, le camouflet n’est pas seulement pour un pays, mais pour l’ensemble des pays du système des Nations Unies. Je pense qu’il faut donner une réponse appropriée. Mali : des rebelles touaregs en Algérie Des rebelles touaregs poursuivis par l’armée malienne ont, dans leur fuite, pénétré jeudi en territoire algérien, a-t-on appris de source militaire malienne et auprès de la médiation. "Nous avons poursuivi et détruit une des dernières positions des +bandits armées+ (rebelles touareg) dans le nord. Ils ont pris la fuite et sont rentrés en territoire algérien. Ils étaient nombreux", a déclaré à l’AFP le capitaine Alioun Diakité, de l’armée malienne, contacté dans le nord du Mali. "Nous avons entre nos mains plusieurs véhicules et des vivres. Les bandits ont tout abandonné sur place", a-t-il ajouté. "Nous confirmons, un groupe d’hommes armés poursuivis par l’armée malienne est rentré sur notre territoire, les enquêtes sont en cours", a affirmé de son côté un responsable algérien, membre du comité de suivi de l’accord de paix d’Alger, signé en 2006 entre le gouvernement de Bamako et les rebelles touareg. A la question de savoir si l’armée malienne a poursuivi les rebelles touareg jusqu’en territoire algérien, la même source a répondu : "Je n’ai pas cette information pour le moment, mais si c’était le cas, je tiens à préciser que nos deux pays frères ont des accords dans ce sens".

Source : lefigaro.fr 06 Février 2009 Répondre à cet article

Anonyme a dit…

Yanis et copiarpegar,

Ceci est mieux que celui que je vous ai envoyé de mon cellulaire. L' interview est de RFI et l' article qui suit est du Figaro.

C' est cette partie qui a attiré mon attention. Bonne lecture. A-



RFI: La garnison de Nampala est à la frontière mauritanienne, vous parlez de complicités, elles sont à l’intérieur du Mali ou à l’extérieur ?

ATT: Vraiment je me réserverais par courtoisie de les évoquer. Mais pour qu’on puisse parcourir près de 1 500 km à l’intérieur de notre pays et que nous ne nous en rendions pas compte, c’est une chose impossible. Mais en aucune manière on ne va accuser qui que ce soit.

Et je salue d’ailleurs la position des autorités mauritaniennes dont le Chef de l’Etat a fait une déclaration et m’a adressé une lettre dans laquelle il a condamné, sans détour, l’attaque. Vous savez que le désert, seulement au Mali, c’est 500 000 km
==========

Nord-Mali : ATT SUR les antennes de RFI
vendredi 6 février 2009

Il y a six semaines, une garnison de l’armée malienne a été attaquée à quelques 500 km de la capitale, nous avons senti qu’après cela, vous étiez en colère. Pourquoi ?

En colère, j’avoue que nous avons mis deux ou trois ans pour nous contenir. Nous avons tout fait également pour essayer d’expliquer, de convaincre. Malheureusement, nous avons rencontré une bande qui n’a pas une revendication avérée.

Sa seule revendication est tout simplement le désengagement de l’armée dans le nord. Mais je pense que c’est une bande qui est très proche des narcotrafiquants. L’attaque de la base dont vous avez parlé, c’est-à-dire la ville de Nampala, couvrait une action de l’Adrar, une action de récupération de la drogue.

Alors, est-ce que cette attaque ne montre pas que l’armée malienne manque de moyens ?

Non ! Nous ne manquons pas de moyens, nous ne manquons pas de renseignements non plus. Nous savions qu’ils étaient dans cette zone.

Qu’ils ont bénéficié d’une certaine complicité que je n’aimerais pas évoquée et qui leur ont permis d’être aussi proches de nos frontières et d’être à Nampala. Mais, aujourd’hui, nous avons décidé de changer. Nous nous sommes adaptés.

Aujourd’hui nous avons des unités sahariennes. Parce que dans l’armée malienne, il faut compter plus de 3 000 militaires touarègues, arabes et des noirs. Donc le facteur essentiel étant la connaissance du terrain, nous avons constitué rapidement des unités sahariennes qui connaissent le terrain au même titre que l’autre.

La garnison de Nampala est à la frontière mauritanienne, vous parlez de complicités, elles sont à l’intérieur du Mali ou à l’extérieur ?

Vraiment je me réserverais par courtoisie de les évoquer. Mais pour qu’on puisse parcourir près de 1 500 km à l’intérieur de notre pays et que nous ne nous en rendions pas compte, c’est une chose impossible. Mais en aucune manière on ne va accuser qui que ce soit.

Et je salue d’ailleurs la position des autorités mauritaniennes dont le Chef de l’Etat a fait une déclaration et m’a adressé une lettre dans laquelle il a condamné, sans détour, l’attaque. Vous savez que le désert, seulement au Mali, c’est 500 000 km

Alors le chef des assaillants, Ibrahima Ag Bahanga, est un rebelle de longue date, est-ce qu’il ne faudra pas un jour négocier avec lui ?

Mais non. Je pense que Bahanga n’a jamais adhéré à une négociation. Jamais.

C’est un guerrier. Ce qui compte chez lui, c’est le rapport de force. Et nous allons lui retourner le rapport de force. Mais, Monsieur Ibrahim Bahanga est un élu, il est conseiller national.

Un moment il s’était battu pour avoir une commune. Il a eu une commune. Il a sa place au Haut conseil des collectivités. Il a préféré laisser son banc pour prendre les armes, s’il veut la force, il l’aura.

Une dernière question M. le président, il y a six semaines, deux diplomates canadiens ont été enlevés au Niger et tout laisse penser qu’ils sont au nord du Mali. Les services secrets canadiens sont aujourd’hui à Bamako, où en est-on dans l’enquête ?

Je pense que dire systématiquement qu’ils sont au nord du Mali est très réducteur et très simple. Ces bandes-là sont très mobiles, donc ils traversent, ils partent de part et d’autre des frontières. D’après eux-mêmes dans leur philosophie, il n’y a pas de frontière entre les pays.

Je pense que le plus important, effectivement, nous avons une petite équipe canadienne au Mali et je pense également qu’ils ont pris contact avec tous les pays voisins de la bande sahélienne.

Ils ont demandé notre appui et notre soutien. Nous pensons que pour ce qui concerne des diplomates enlevés dans le cadre de l’exercice de leur fonction, le camouflet n’est pas seulement pour un pays, mais pour l’ensemble des pays du système des Nations Unies. Je pense qu’il faut donner une réponse appropriée.

Mali : des rebelles touaregs en Algérie

Des rebelles touaregs poursuivis par l’armée malienne ont, dans leur fuite, pénétré jeudi en territoire algérien, a-t-on appris de source militaire malienne et auprès de la médiation. "Nous avons poursuivi et détruit une des dernières positions des +bandits armées+ (rebelles touareg) dans le nord.

Ils ont pris la fuite et sont rentrés en territoire algérien. Ils étaient nombreux", a déclaré à l’AFP le capitaine Alioun Diakité, de l’armée malienne, contacté dans le nord du Mali.

"Nous avons entre nos mains plusieurs véhicules et des vivres. Les bandits ont tout abandonné sur place", a-t-il ajouté.

"Nous confirmons, un groupe d’hommes armés poursuivis par l’armée malienne est rentré sur notre territoire, les enquêtes sont en cours", a affirmé de son côté un responsable algérien, membre du comité de suivi de l’accord de paix d’Alger, signé en 2006 entre le gouvernement de Bamako et les rebelles touareg.

A la question de savoir si l’armée malienne a poursuivi les rebelles touareg jusqu’en territoire algérien, la même source a répondu : "Je n’ai pas cette information pour le moment, mais si c’était le cas, je tiens à préciser que nos deux pays frères ont des accords dans ce sens".

Source : lefigaro.fr

06 Février 2009

Anonyme a dit…

Je salue fraternellement chacun de mes concitoyens qui ont pris la peine de lire et surtout de commenter mon humble billet « la Mauritanie avant tout ».

Je partage avec tous que nous voulons que notre pays soit à l’avant-garde des nations démocratiques et prospères économiquement. Notre réalité est là et il faudrait faire avec. Le Développement économique est un long parcours. Un citoyen cultivé et économiquement indépendant a sa propre opinion et personne ne pourra le manipuler ; ni le pouvoir en place ni les pseudo-dirigeants de partis ou activistes politiques modernes ou traditionnels.
L’analphabétisme et la pauvreté qui sévissent encore chez nous nous rappellent qu’il faudrait aller doucement et avancer à petits pas, car notre démocratie est encore en chantier. Sans compter les dérapages avec les conflits sociaux qui nous guettent de si près. Les évènements des années 80 illustrent que nous ne sommes pas à l’abri d’eux.

Pour cela, je constate que nous avons connu un saut qualitatif dans la transparence des élections de 2006 et 2008, sans prétendre qu’il n’y avait des ratés marginaux. Cette évolution positive a fait, que le peuple mauritanien a eu l’occasion de donner une leçon aux candidats présidentiels à méditer encore, qu’ils soient appuyés par le pouvoir exécutif, financier ou par les groupuscules idéologiques qui se croient détenteurs de la légitimité suprême par leur passé militant : les résultats du premier tour avec un maximum de 24% .
Par conséquent, je trouve que si nous organisons de nouvelles élections en veillant sur la transparence avant tout, et sans privilégier d’avance de potentiels bons candidats ou exclure de potentiels mauvais candidats, la Mauritanie avancera dans le bon sens. De la tolérance et des sacrifices sont demandés aux leaders politiques pour s’accepter mutuellement et ne pas se croire investis de la vérité suprême. Je salue au passage la position de Monsieur SARR IBRAHIMA qui a dit qu’il est prêt à aller au suffrage si la transparence est garantie. D’autres par contre, veulent aller en préselectionnant leurs adversaires ce qui n’est pas très raisonnable.
En plaçant l’intérêt de ‘ la Mauritanie avant tout’, tout ira bien.
Vive la Mauritanie
Vive la tolérance
Mouhamedouu

Anonyme a dit…

Merci Mohammeddou pour ce billet. Les elections ne seront pas transparentes avec la presence des militaires. Je crois personnellement que c' est la feuiile de route de Sidi et de Messaoud qui sont (est) la meilleure. Le reste c' est du noyautage de poisson. Beaucoup ne vont pas voter et tout ce qui entoure la junte va commencer a s' effriter because les sanctions ciblees. Il faut qu' on soit consequents avec nous-meme: nous avons aide les militaires a survivre le coup de 2005 et on ne le fera pas cette fois-ci. 30 ans c' est suffisant.

Un point important que les putshistes et leurs amis oublient: ce coup passe et c' est un precedent pour d' autres coups en Mauritanie et ailleurs. Merci de noter que nos putshistes n' ont plus que les iraniens comme amis et ce n ' est pas de bons amis par les temps qui courrent. Les etats n' ont pas d' amis, ils n' ont que des interets.

A-

Anonyme a dit…

Lu sur ANI. Si la lutte contre le terrorisme est si serieuse, ou sont la France, les US, l' Algerie et le Maroc? Nos unités ne pourront pas faire face à ces gens qui circulent librement. Ils circulent justement librement parcequ' ils ont 1, 2 ou 3 états derriere. Lequel? Lesqels? Pas d' autre explication. Je crois que les manips ne font que commencer. Quelqu' un en veut à la junte? Assez, c' est assez.

A-

http://www.ani.mr/ani.php?menuLink=9bf31c7ff062936a96d3c8bd1f8f2ff3&idNews=3535

Anonyme a dit…

Les 100 personnalités qui feront l'Afrique en 2009

copiarpegar

Anonyme a dit…

Sanhaji, je souscris également à votre appel (ya Aziz la raison we el7ikma houma 7al el ezma).

amigo A-, as you know I'm short Lequel? Lesqels? by the way djokma sameu bey.(dhak gav dhale3)

Anonyme a dit…

pardon l'ano du 7 février 2009 15:11 was me copiarpegar

Anonyme a dit…

Copiarpegar,

Lequel et lesquels that is the question. Ya rabbi weddaatak lillah. Tu parles deja iranien? Je n'ai pas compris ton dernier mot. Looks iranian to me.

Tu as lu l'interview de ATT? S'adresse t-il aux gens de Bassiknou? Am short on that one.

A-

Anonyme a dit…

merci A- pour l'interview de ATT Comme d’habitude you light up the blog on these critical issues.

le dernier mot isn't iranian "as you know" donne-moi lim3iz we khali chi ivout.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Référendum sur les amendements constitutionnels en Mauritanie, en juin prochain

Le gouvernement mauritanien organisera un référendum sur des amendements constitutionnels en juin prochain, a appris APA de source officielle samedi, à Nouakchott.

Ce référendum aura lieu le 20 juin 2009, a indiqué le ministère mauritanien de l’intérieur et de la décentralisation, samedi dans un communiqué qui confirme aussi le 6 juin comme date du premier tour de l’élection présidentielle. Le jour du référendum coïncide avec la date d’un éventuel second tour de cette élection, précise le texte.

La teneur des amendements constitutionnels prévus n’a pas été divulguée mais les observateurs évoquent la réduction des prérogatives du président de la République en faveur de celles du Parlement et du Premier ministre.



Le ministère de l’intérieur et de la décentralisation a aussi annoncé un recensement administratif à vocation électorale destiné à faire réviser le fichier électoral datant de 2007.

Une telle révision bénéficiera notamment aux réfugiés mauritaniens fraîchement rentrés du Sénégal ainsi qu’aux personnes ayant atteint l’âge de voter (18 ans) après 2007.
cridem.org

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maatala come back ya ekhi etwe7chnak.

copiarpegar

Anonyme a dit…

Maatala,

Faut revenir. Tu nous manque. Tu laisses Couli seul avec Bilkiss et Bebe Ba. C'est pas gentil.

Bilkiss et Bebe Ba: vous avez lu l'interview de ATT ?. Faut lire attentivement entre les lignes.

Mestour Haal enta mneine? Tu as fait des avancées avec Palene Fishing Limited ou Palene Technology qui ne semble pas exister?

A-

Bebe BA a dit…

Un entêtement suicidaire

Il est clair qu’avec cet entêtement aveugle et suicidaire, le chef de la junte veut exposer les mauritaniens à des souffrances inutiles, à des difficultés supplémentaires et à une misère accrue.

Le général Mohamed ould Abdel AZIZ, usurpateur du pourvoir légitime par un coup de force depuis le 06 août 2008, a choisi de défier la communauté internationale, l’Union Africaine, l’Union Européenne, les puissances démocratiques du monde en persistant dans sa logique d’imposer au peuple mauritanien, un régime dictatorial.

Il est clair qu’avec cet entêtement aveugle et suicidaire, le chef de la junte veut exposer les mauritaniens à des souffrances inutiles, à des difficultés supplémentaires et à une misère accrue.

Après plusieurs décennies de non droit, d’arbitraire, d’injustice, de violence, de racisme et de misère, le peuple mauritanien avait commencé à retrouver l’espoir d’une vie meilleure. C’est cet espoir qui a été brisé, par un geste malencontreux, absurde et irresponsable que représente le coup de force du 06 août 2008.

Que veut le général en se radicalisant dans sa position de putschiste et d’usurpateur du pouvoir ?

Il fut un temps où le coup d’Etat était devenu le seul mode d’accession au pouvoir : de Moustapha Ould Saleck à Ely Ould Mohamed VALL en passant par Ould Haïdalla et Ould Taya. En ces temps, l’humanité n’avait pas encore remporté des victoires essentielles au niveau des exigences pour un monde fondé sur l’Etat de droit et géré par des régimes démocratiques.

Un fait marquant est intervenu pour rendre à jamais illégitimes les prises de pouvoir par la force des armes. Notre monde ne veut plus s’accommoder de cette facilité de remise en cause d’un pouvoir légitime par la logique des armes.

Ce que notre général n’a pas compris : les exigences de la politique internationale ont évolué sur l’obligation d’intégrer la notion de suffrage universel.

D’abord, l’union Africaine ne reconnaît plus les coups d’Etat militaire.

Ensuite, depuis l’avènement du Président Sarkozy, la politique africaine de la France a évolué de manière significative par le rejet systématique du principe du coup d’Etat. Telle est la rupture que le candidat Sarkozy avait annoncée et qu’il tient à respecter et assumer. Ce qui est une avancée que tous les démocrates ont saluée.

Aujourd’hui, la condamnation à l’unanimité de ce coup de force devrait faire réfléchir le général téméraire qui est en train de forcer le destin. Aziz devrait méditer le sort du général Robert Guë de Côte d’Ivoire et de celui du général Barré Maïna Sara au Niger. J’espère que la mémoire de notre général n’est pas encore embrouillée comme ses ambitions.

La Mauritanie, après deux décennies de mise sous-tutelle sanguinaire par le régime de Ould Taya, risque de plonger dans une logique de mort par des emprisonnements arbitraires, une logique de confiscation des libertés, une régression dans les années de barbarie. C’est pour faire l’économie d’une tragédie inutile et qui se précise chaque jour davantage, que les Mauritaniens doivent se mobiliser contre ce nouveau tyran, qui commence à hausser le ton dans le but de nous faire subir sa tyrannie.

Avec une détermination inébranlable, les organisations politiques, les associations des droits humains et les patriotes de tous les bords, doivent se mobiliser avec l’appui de nos partenaires pour vaincre le fatalisme de l’arbitraire que les militaires putschistes veulent nous imposer.

L’échec de ce coup de force s’avère un impératif qui se présente comme un code d’honneur et une exigence de justice. Pour le respect de la dignité de notre peuple, il est de notre devoir de ne pas laisser le nouveau dictateur prendre des ailes.

Les propos de notre général, usurpateur, sonnent le mépris contre l’Union Africaine et le défi contre la communauté internationale. N’a-t-il pas l’ambition inavouée de nous faire sortir de l’organisation africaine, comme Taya l’avait décidé en se dégageant de la CEDEAO ? Aziz serait-il le continuateur identifié de Ould Taya, auquel cas, nous devons redoubler de vigilance et nous mobiliser avec plus d’énergie ? Une nouvelle figure du despotisme vient de surgir. Ce n’est pas une bonne nouvelle.

Le général a évoqué « les intérêts supérieurs du peuple mauritanien » expression creuse qu’utilisent tous ceux qui ont humilié le peuple mauritanien. Si le général se soucie de la cohésion nationale et des intérêts de notre peuple, il se doit d’écouter la voix de la sagesse, sinon, la communauté internationale lui fera partir du palais par la force. Les Mauritaniens doivent se préparer à des périodes difficiles si le général continue à défier les nations démocratiques du monde.

La logique de l’accaparement du pouvoir ne peut plus être une modalité civilisée de parvenir au pouvoir. Nous espérons que l’ensemble de la communauté internationale, la France dont le Chef de l’Etat est président de l’Union Européenne ne laisseront pas ce coup d’Etat s’inscrire dans la durée. Au nom de quoi le général usurpateur peut-il décréter que Sidi n’est plus président ?

La Mauritanie n’est plus une caserne militaire, elle est un pays qui se doit de respecter les exigences du monde civilisé, un monde fondé sur le droit, la démocratie et le refus de l’usage de la violence.

Si le général ne veut pas faire preuve d’intelligence, les forces du monde interviendront pour lui faire entendre raison, comme elles ont eu à le faire dans d’autres parties du monde.

Le peuple mauritanien a le doit de bénéficier d’une protection internationale quand ce sont des Mauritaniens qui deviennent dangereux pour la souveraineté nationale. Le général se doit de comprendre que le droit d’un peuple à sa souveraineté nationale passe par le respect de la légitimité fondée sur le suffrage universel.

Il est du devoir de la communauté internationale, des organisations sous-régionales, de la France et des patriotes mauritaniens de résister avec radicalité contre l’instauration d’une nouvelle dictature. Le risque de subir une tyrannie, version Taya II se profile à notre horizon.

L’émergence du mouvement de démocratisation amorcé par l’élection démocratique du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi mérite la mobilisation du peuple mauritanien et de la communauté internationale pour que la Mauritanie se libère des forces conservatrices qui ont inhibé le génie de notre peuple. Nous avons le droit de vivre dans une société meilleure où il nous sera possible de concevoir des projets et d’être en mesure de les réaliser. Nous voulons que la liberté devienne effective dans notre pays. Une telle réalité nécessite la fin de l’indiscipline et de l’anarchie.

Le général putschiste et ses amis veulent instaurer un monde chaotique, anarchique et désordonné dans notre pays.

Cette fois-ci, il faut que cette tentative soit vaincue et à jamais pour que la nouvelle ère qui avait commencé avec le régime démocratique puisse poursuivre son cheminement. Le droit, la raison et la sagesse des nations doivent prendre le dessus sur les velléités suicidaires de Aziz et de ses compagnons.

Le monde libre ne peut plus se permettre de laisser à la traîne et à l’abandon des peuples qui ont envi de le rejoindre par les voies des lumières de la modernité dont les piliers sont l’Etat de droit et le régime démocratique. Il y a une exigence universelle d’assistance à un peuple en danger par la confiscation de son destin par des généraux mégalomanes et irresponsables qui ont lancé un défi à l’ensemble de la communauté internationale et à la dignité du peuple mauritanien.

Notre devoir est de résister, de combattre, de refuser ce coup de force jusqu’au retour de l’ordre constitutionnel et du rétablissement du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi dans ses fonctions.

Monsieur Sy Hamdou Rabby
Conseiller de l'AVOMM

Anonyme a dit…

Bebe Be, bismi lahi rahmani rahim what is this? A- enta tu es ou?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Bebe Ba, le coiarpegar with no comment c'est moi or you want me out?

copiarpegar

Bebe BA a dit…

Ok!coiarpegar, tu as raison!
Alors que pensez de cette "analyse" de Mr SY?

Khalil Balla Gueye a dit…

« La France ne peut accueillir toute la misère du monde », je crois que ce serait bien Rocard qui l’aurait dit !Et KBG, non plus,ne peut écraser toute la vermine coalisée raciste nazillonne AIGRIE de la Mauritanie, c’est tout simplement une tâche démesurée à l’échelle d’un seul homme, !Khalil n’a jamais prétendu pouvoir accomplir les 12 travaux d’Hercule !Encore qu’il y aurait l’une de ses tâches qui ne serait pas pour me déplaire :celle du nettoyage des Ecuries d’Augias encrassées par 30 de fumier et sûrement aussi de vermine nazillonne pourquoi pas ?!
Mais ils sont vraiment incorrigibles , obstinés et hargneux ces nazillons racistes de 7 à 77 ans connus, moins connus voire anonymes !Ils auront tout mis en œuvre dès la 1ère semaine pour, croyaient-ils naivement les pauvres, abattre un seul homme, KBG qu’ils connaissaient pourtant à peine ! Tout y sera passé :trafiquant de drogue d’alcool et proxénète en Chine où j’ai passé moins de 2 semaines !Alcoolique titubant incapable d’articuler 2 mots ou d’écrire 2 mots cohérents ou de faire une quelconque cogitation valable, usurpateur (winfield), n’ayant jamais bénéficié d’affectation dans les missions diplos, espion de Taya, d’AZIZ et j’en passe !
Une seule question donc !Si tel serait mon cas pourquoi donc vous donner autant de peine à essayer ,vainement du reste, à écraser ce minus cumulant tous les défauts de la terre ?
Réponse pour les rares personnes qui ne le sauraient pas encore et j’en doute :PARCE QUE KBG VOUS ECRASE LITTERALEMENT (au sens premier du mot) DE SON POIDS MORAL ET INTELLECTUEL, pas moins que cela !
Et ceci serait tellement vrai que j’AI effectivement ECRASE ET DEMOLI « ad eterneum » quelques unes des figures de proue de la nazillonnerie les plus emblématiques ! J’ai détruit leur MISERABLE VIE de mystification et il ne tiendrait qu’à moi pour en aligner et refroidir un bon PAQUET encore ! Pourquoi donc avoir pris AUTANT DE RISQUES suicidaires littéralement pour venir à bout d’1 SEUL HOMME EL KHALIL , et cela continue?
De mémoire du net, et on me l’a assuré, jamais un intello n’aura cristallisé autour de sa modeste personne tant de haine, d’envie et de forces conjuguées et convergentes dont la finalité ultime ne serait rien d’autre que de lui faire la PEAU , quitte à mobiliser toute une batterie de procédés et de créatures tous plus IGNOBLES, OBSCENE ET INQUALIFIABLES les uns que les autres et cela sur 4 continents sur les 5 que compte la terre !
Je vais vous souffler quelques pistes de calomnie et de diffamation plus crédibles auxquelles vos cervelles d’oiseaux n’auraient pu pensé tout banalement, et pour cause: faites de moi un Henri de Monfreid transplanté de la Mer rouge au Sahara ou alors une espèce de François Villon du desert banni à jamais de la maurit !
Pour tout vous dire voilà le nœud du problème : Tous les nazillons racistes ignorants vont se ruer sur google pour savoir qui seraient donc Monfreid et Villon cités de mémoire par KBG !?
AUSSI BETE QUE CELA et que les nazillons fanatisés, imbéciles et racistes « Das ist einfach die Sache », n’allez surtout pas chercher très loin parlant des motivations aigries, racistes et profondes de cette vermine par moi écrasée !
WE EN3AM, NEFSSOUN TESSTE7IGHOU EL HELÂK!! Sans regrets , le coeur léger!!

Khalil Balla Gueye a dit…

PS:avec le profil pluridisciplinaire que j'ai et l'experience prof, ce serait bien le diable si je n'arrivais pas à gagner correctement et sans peine ma vie en France déjà à fortiori en RFA où des gens comme moi ne courent pas les rues!

Anonyme a dit…

Bébé Ba, Monsieur Sy Hamdou Rabby a raison lui aussi. am I short? what do you think?

copiarpegar

Bebe BA a dit…

Very short!
Si je suis d'accord avec l'analyse qu'il a faite les ambitions demeusurées et les manipulations du général, je suis contre l'idées de sanctions. Le générall n'en saura rien et c'est le peuple qui va souffrir comme d'hab.

Ɔopiarpegar a dit…

Certes le peuple en souffrirait mais que ne souffre-t-il pas déjà eiwa ya ekhti ella gouli li comment mettre fin a cette souffrance?

Aziz ya khouya I know you can eiwa ech tet7ara?

copiarpegar

Bebe BA a dit…

c'est vrai que le peuple souffre dèja, mais avec les sanctions, ce serait pire!
cela m'etonnerait que la Général fasse quelque chose qui aille contre ses intérêts!
J'ai l'impression comme dit Aterix "que le ciel va tomber dessus"

Anonyme a dit…

O Abdel Aziz ne sera certainement jamais president de la Mie . Mais par quelques actions symboliques , création ou ouverture de nouveaux hopitaux,distribution de terrains aux pauvres populations , il a prouvé que dans notre pays , de O taya à Sidioca , ne manque que la bonne volonté . Donner un lotissement à une pauvre famille ne nécessite pas une aide internationale . Les gens peuvent manquer d'eau et d'electricité , mais ils ne doivent pas manquer de terrains dans un pays vaste d'un million de Kms ayant l'une des densités les plus faibles au monde.
Aujourd'hui que O Abdel Aziz est fixé sur son sort par la communauté internationale , je lui propose de se retirer dignement en laissant s'organiser des elections générales sous l'égide de la CI en prenant soin de nettoyer auparavant - comme il n'a plus rien à perdre -le pays des RV. Il doit au besoin décapiter tous ceux qui seront convaincus d'avoir detourné une somme supérieure ou égale à 5 millions d'ouguiyas . Une sorte de politique de la terre brulée que l'histoire lui comptera comme un acte de bravoure.

Mohamed Ould Abdelaziz
Président du Haut Conseil d’État, 52 ans, Mauritanie
Que fera-t-il de ce pouvoir dont il s’est emparé par la force, au petit matin du 6 août 2008, en renversant le président élu Sidi Ould Cheikh Abdallahi ? Cinq mois après le coup d’État du général Mohamed Ould Abdelaziz, les Mauritaniens s’interrogent. Moustache épaisse et regard sévère, l’ancien commandant du Bataillon de la sécurité présidentielle (Basep) s’est engagé à libérer « Sidi », placé en résidence surveillée depuis le 6 août, avant le 25 décembre. Tout en affirmant avoir voulu « sauver la démocratie », il promet la tenue d’une élection présidentielle, mais aucun calendrier n’est encore fixé. Pourra-t-il s’y présenter ? Rien ne l’en empêchera s’il démissionne de l’armée.
Grâce à ses tournées dans les quartiers populaires et ses décisions de faire baisser les prix, le général est devenu, pour les plus pauvres, le « Chávez de la Mauritanie ». Mais un front de résistance, emmené par le président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, se démène pour faire échouer le coup d’État du 6 août et empêcher la Mauritanie de renouer avec le règne des militaires. Avec le soutien de la communauté internationale, qui agite les menaces de suspension de la coopération et de sanctions individuelles contre Ould Abdelaziz et ses proches.

Anonyme a dit…

Je crois qu'avec les sanctions qui vont frapper la junte et ses soutiens civils,Aziz devrait en ce moment entrain de chercher une porte de sortie qui lui permette de sauver la face (et la peau aussi) en renonçant à se présenter à la présidence pour ce mandat!.Mais il y'a un problème de taille à cette sortie de crise:c'est le FNDD,qui,au lieu d'aider Aziz à trouver cette seule porte de sortie acceptable par lui,continuera à imposer le retour de Sidi et poussera ainsi Aziz à rester au pouvoir,avec les conséquences que l'on sait sur le pays...
A+

Anonyme a dit…

KBG

Pourquoi tu vois partout des nazi et petits nazi?

Qui t'as sonné?

C'est pas parce que tu as le teint cuivré qu'il faut sauter comme une puce enceinte dès qu'un ano t'insulte en invoquant le racisme.

Pourquoi tu calomnie tout canalheur qui t'adresse la parole et le Prof qui t'ignore?

Tes explications à 2 sous informatiques sont bidons et dénotent d'une instabilité de la personnalité.

Il faut écouter les conseils de ceux qui continuent à te repondre avant que ce ne soit trop tard.

A bon entendeur salut!

Anonyme a dit…

ahmed ould cheikh le mercenaire du calame?? ferme là espèce de peshmarga

Ɔopiarpegar a dit…

A+,

Le FNDD a deja donné une porte de sortie à AZIZ avec la proposition du Président de l’assemblée et celle toute récente de SIDIOCA qui acceptent toute deux l’organisation d’élections anticipées. C’est là la seule issue de sortie qui peut être donnée a Aziz. Autrement je vous demande de vous poser ces deux questions? Croyez-vous qu’on peut avoir des élections libres et transparentes sous l’égide des militaires ? Pensez-vous que Aziz cherche une issue qui ne lui permet pas de rester à la tête de l’état ? je pense sincèrement que Aziz ne laissera pas la Mauritanie tant qu’on ne le fasse sortir par la force. Ce Bidasse ne comprend que le langage de la force et méprise l’ensemble des mauritaniens ( qui par ailleurs sont méprisables par leur attitude de laiche botte). Non l’opposition ne doit pas céder, elle doit plutot chercher de nouvelle méthodes de protestations plus dures et les personnes qui se dise préocupées par le sort de la mauritanie, les déffenseurs de la démocratie ainsi que toute personne libre qui tiend à voir ce pays avancer doivent s’unir pour le chasser et en faire un exemple pour toute personne qui croit que les mauritaniens se limite aux laiche bottes et laudateurs ainsi qu’à ceux qui pensent à des coup de force pour changer le pouvoir. C’st la seule voix. Il faut necessairement dire haut et fort on ne veut plus de botte au pouvoir, rentre dans vos casernes, messieurs les militaires et disparaisser vous autres troyubadours.

Khalil Balla Gueye a dit…

Anonyme Anonyme a dit...

ahmed ould cheikh le mercenaire du calame?? ferme là espèce de peshmarga

7 février 2009 19:54"
--------------------------
Comment t'as pu deviner que ce serait lui ?
Que viendrait-il bien faire dans cette galère celui là, donc?!
Tu as dû te gourer sûrement, il y en aurait forcément qui soient épargnés et qui ne seraient donc pas encore contaminés par la pandémie anti-KBG!!
Et puis, il se défendrait plutôt bien côté plume celui là pour ressentir le besoin de se rehausser ou de compenser je ne sais plus trop quoi en se jaugeant à l'aune de « l'étalon » tête de turc voire souffre-douleur que je serais devenu à mon corps défendant!
Non, je n'en crois pas un mot même si c'est bien moi l'auteur du commentaire ci bas !Mais avant cela je l'avais couvert de fleurs sur cridem et taqadoumy, chose que je ne fais que très, très exceptionnellement!
-------------------------------
Blogger Khalil Balla Gueye a dit...

Bon, j'ai bien fini par trouver un moment bien à moi pour lire le laïus de trapéziste de ould cheikh.
Très lapidairement, je n'ai pas, moi aussi, prisé ses simagrées et autres broderies ambivalentes même si elles sembleraient abonder dans le sens de mon opinion!
Maintenant, il me semblerait bien le connaître un peu plus qu'avant.

5 février 2009 01:22

Bebe BA a dit…

Ɔopiarpegar, Croire que Aziz va accepter la proposition de sortie de crise du FNDD, pour "sortir la tête haute" comme tu dis est d'un optimisme proche de la bétise!!!!

Anonyme a dit…

quand on vient de taqadoumy , on attend parler que de ces idawali qui veulent se venger de aziz qui leur ferait la peau

moi qui ne connaît pas grand chose à ces histoires, dieu merci du reste, je constate que toutes les tributs ont en commun la haine des idawali et des gens de boutilimit

pour les gens de boutilimit on comprend, ils furent des lumières du pays, nos plus grands savants, nos plus denses intellos sont de là-bas, je parle bien évidemment de la génération qui a aujourd'hui la soixantaine passée, donc un peu de jalousie , on comprend
mais je tiens à nuancer la chose, moi qui suis de moitié là-bas, je tiens à dire que mes cousins de boutilimit sont formidables en tout, mais depuis 20 de taya, ils sont devenus comme bien des tributs en mauritanie, cad qu'ils peuvent regarder crever un des leurs sans jamais rien faire pour l'aider alors que ça ne leur coûte rien.

Quand j'entends et je vois d'autres tributs où chaque membre appartient à une entité qui saura, comme les juifs, lui venir en secours, je me prend à rêver et je me demande pourquoi d'autres tributs ne sont pas si solidaire

combien chacun de nous connaît d'untel dont le proche parent fut 20 ans du premier cercle de taya, ou 15 mois du premier cercle de khattou sans que jamais rien ne change dans sa vie

combien sont-ils? j'en connaîs un paquet dont l'oncle direct, la tante est riche à exploser mais qui ne verra rien sinon de petits services aux comptes goutte qui apaisent sans jamais rien soigner

c'est vraiment terrible

à vous autres qui nous lisez , honte à vous qui avaient des proches compétents mais qui n'avez jamais voulu leur rendre le moindre service , vous préférez à la mauritanienne les tenir en laisse et les regarder survivre

honte à vous tous!

tout ça pour en venir aux idawali, on m'a dit qu'ils fonctionnaient comme une secte, à la juive, dans un cercle fermé qu'ils s'entraident entre eux point, qu'ils sont certes de très grands cadres et des brillants intello à cause de hasni qui à son époque noyauta les bourses pour n'envoyer à l'étranger que les siens ect ect

je réponds à ces gens-là, éwa vous autres pourquoi n'êtes-vous pas comme eux, pourquoi ne vous entraidez-vous pas les uns les autres

ah que j'aimerai avoir une tribut de gens solidaires et savoir qui si j'ai un problème je n'aurais qu'à pousser une porte et je trouverai des miens qui à défaut de m'aider au moins me laisseraient avec la certitude qu'ils l'auraient fait s'ils pouvaient au lieu de ça, combien sommes-nous à appartenir à ces tributs décapitées par le sens de l'état du bien collectif ne gardant de la tribut que les salutations d'usages sans jamais réfléchir ensemble chacun pour tous

l'état en mauritanie n'existe pas , depuis 20 ans le tribalisme est partout et pourtant les tributs n'existent pas au sens organisées de manière efficace , seuls en profitent une poignée qui se disent représenter telle tributs sans jamais redistribuer le butin, préférant s'enfermer comme par honte d'avouer qu'ils ont de cette manière ce qui revient à d'autres ou à tous, partager c'est se ruiner

retrournez à vos tributs, je serais ravis d'appartenir à une tribut sans agressivité aucune mais pour le plaisir rivaliser avec les autres sur tous les terrains possibles ainsi nous verrons que l'intelligence, les valeurs ne sont le monopole de personne mais que des haines multi-séculaire et l'ignorance de l'autre font que ce pays est paralysé par cette chose que personne ne veut reconsidérer pour la rendre utile mais qui de fait et à cause de cela est un venin qui détruit les rapports entre tous les fils du pays

Anonyme a dit…

salut A-,

Une forte rumeur circule ce soir à NKTT, il parait que le controle d'état a demandé à Boidel de rembourser 70 millions !!
une opération main propre a réellement commencé ici. quelles seront les limites, pour l'instant personne ne sait

Anonyme a dit…

une autre demande de remboursement serait aussi adressée à Ould Sidina qui était patron de la CNAM dernièrement pour un montant de 50 millions

Carabina

kimporte a dit…

je salue avec la dernière énergie toute opération, preuves à l'appui, visant à réduire efficacement l'impunité

Si le HCE décide de mener une vraie opération qu'attend tous les mauritaniens, qu'importe que le pays explose si emportant les RV nous y passions tous, seule les générations futures comptes

à cette heure, on entend tout et n'importe quoi, certains attendent un coup d'état imminent , d'autres espèrent que la CI fera tomber aziz ect

tout ça pour quoi?

revoir cette classe politique que nous connaissons? revoir le triomphe de l'idéal en otage?

non merci!

Aziz et le HCE doivent savoir que leurs seuls moyens d'emporter la majorité silencieuse c'est la justice, le coup de balai

vous avez les armes bon dieu, débarrassez-nous des imposteurs, de sminables , des grosses gueules corrompus jusqu'à la moelle

si vous faîtes cela, si vraiment vous décidez d'agir alors ni la CI , ni le diable en personne ne pourra rien contre vous, car du moindre soldat misérable au plus digne et pauvre citoyen de la classe moyenne chacun sera prêt à mourir pour vous défendre s'il est certain que le changement est là

comment le convaincre ? comment faire adhérer tout le pays au delà des partis et des clans: prouver la volonté de changer les choses, de faire rembourser à l'état ces milliards et milliards de 20 ans de délire

n'en vouloir à personne: que le voleur paye, vende ce qu'il posséde et sorte libre sous les huées de la populace

voilà la justice!

tout le reste: aziz qui tombe ect n'est que l'éternel recommencement de la renaissance du funeste phénix!

Anonyme a dit…

Ils vont commencer a aller apres leurs ennemis, un apres l'autre. Je viens de lire dans Lakhbat tebgue vidar d'un contrat de 14 millions contre le fils de Correra. Suis certain si un copain ou deux de aziz ne sont pas impliqués, ils vont coiffer Ould Yali au poteau avec l'affaire winfield. Nos politiciens de A à Z sont pourris. C ést pire avec les 12 du HCE, y compris Ely le Grand. Combien de fois je vous ai dit que la solution ne pourra venir que des mauritaniens de l'exterieur et la communaute internationale.

A-

Khalil Balla Gueye a dit…

Juste pour me changer des "nazillonnades"(néologisme ou mauritanisme de mon cru comme nazillonnerie aussi, pas français!)des uns et des autres, j'ai décidé de rompre avec mon côté patibulaire imposé et de circonstance pour écrire un article au sujet de l'élection de Kadhafi à la présidence de l'UA.
Cet article se voudra le plus amusant, drôle et satirique possible à l'image de Kadafi lui même du reste!Mais, le fond en serait sérieux comme le faux guignol campé par mon héros ce clown sérieux.
Titre envisagé donc :
"Kadhafi, roi des rois, Négus et "Jah Rastafari" panafricaniste"
ou quelque chose dans ce genre là pour sûr.
Pourquoi " roi des rois, Négus et "Jah Rastafari" ?

-roi des rois=il le serait devenu en se faisant introniser avec 7 rois traditionnels africains chamarrés et hauts en couleurs comme il se doit!Et, il aurait demandé officiellement à être appelé "roi des rois" africains!
-Négus?=en Ethiopie où eu lieu le "sacre" le roi des rois est synonyme de NEGUS = roi des rois!
-Jah Rastafari=les Rastamen aux interminables dreadlocks auraient une espèce de religion ou d'art de vivre sacralisant le négus ou Jah Rastafari, sans oublier l'incontournable ganja (cf bob Marley, Cliff,Tiken Jah fakoly , peter Tosh,blondy...)le rastafarisme!

Et à mon avis, les rastas risqueraient bien de voir en Kadhafile nouveau négus soit la réincarnation de "Jah Rastafari" Hailé Selassié surtout que cela ne serait pas pour déplaire à "Jah Rastafari kadafi!

Enfin une broderie de cet acabit!je vous le dis tout de suite afin que l'article soit mieux compris en le plaçant dès ce soir dans son contexte pour le moins cocasse!En, pour gagner du temps,plus je n'aurais pas à me répéter demain!Il irait de soi donc, que la rédaction d'un certain article n'est plus à l'ordre du jour de mes préoccupations immédiates.

Ɔopiarpegar a dit…

Allah labgue redad ekhbar mine les RV kamline (all this ... because of them)

Anonyme a dit…

Kimporte,

Le probleme n ést pas de debusquer les voleurs seulement, y compris les 12 du HCE et Ely et d'autres. Le probleme est que Aziz ne passera pas avec son coup d'etat qu'il est entrain de justifier en prenant les RVs qui ne sont pas avec lui. Il n óse pas toucher a l'armee. Je te parie un burger king qu íl va se servir des qu'il se fait elire. Pourquoi tu dis qu'il est notre sauveur? Parcequ'il est silencieux? La gars va raffler plus que tous ceux qu'il a en prison.Il aurait du se contenter de son BASEP ou un eta-major, au lieu de rentrer dans ces affaires qui le depassent. A-

Anonyme a dit…

Kimporte,

si cette opération visait tout le monde "les pourris" au même pied d'égalité, nous serons tous heureux pour cette initiative. Mais si elle vise seulement une partie et ceux qui sont "faibles" en plus, ce la sent l'injustice à des milliers de kilomètres et personne ne peut s'en réjuire.

ce que ce Monsieur apporte est pire que l'ancien système! il suffit de voir son entourage pour pouvoir prédire quelles seront nos années à venir.

contrairement à toi je suis pour oublier le passé et commencer sur de bonnes bases mais le départ est déjà biaisé il suffit de voir les nominations tous les jours. Peut être que tu ne connais pas les nouveaux DG qu'on vient de nommer à la place d'autres présumés "voleurs", moi je les connais et je sais de quoi ils sont capables.

carabina

kimporte a dit…

A-
c'est pas moi seulement qui aie dit qu'il était notre sauveur, ton ami AOC aussi dont tu salue l'édito

commentaire 1: " Parfait LM. C'est un éditorial remarquable. Si j'etais le Général, je le lirais attentivement et eviterais des erreurs. Je plains le sort de celui qui reve de présider notre pays. C'est une tâche impossible. La Somalie est un gateau comparé à notre pays. A- "

pour le reste, carabina, tous pourris n'est pas mon affaire, une guerre des clans n'en fera à la fin qu'une bonne moitié sur le carreau, on en est là

je rêverai d'un parti de la majorité silencieuse juste pour qu'à chaque élection aucun des partis que nous connaissons ne trouvent plus de voix que le nombre du bureau politique

le parti de la majorité silencieuse avec pour unique projet: " gardons pour voix propres!" , sans aucun projet sinon " le coup de balai"

je dois y aller bonne nuit

Anonyme a dit…

Merci Kimporte. Je te laisse l'opportunite de nous guider, toi et les autres amis. Je n'ai jamais vu un cas plus difficile que le notre. Je ne parviens pas a trouver une solution. J'ai parfois reflechi a des alternatives de sortie de cette crises et elles sont plus idiotes, l' une apres l'autre.

En attendant, je vais vous surveiller les djihadistes et les touaregs. Ils sont manipules et ca risque de nous tomber dessus.Donc je vous surveille le Nord. A-

Anonyme a dit…

Kimporte,

La presence du General Abdel Aziz a' la tete de notre pays est en elle meme une violation de la justice parce qu'elle n'est pas conforme a' la constitution et aux lois en vigueur en Mauritanie. Je te conseillerais donc de revoir ta definition du mot justice avant de te prononcer sur quelques actions mene'es ici et la'.

Khalil Balla Gueye a dit…

Bonjour,
dimanche 8 février 2009
Kadhafi, «Roi des rois, Négus-Jah Rastafari» panafricaniste.
----------------------------------

D’aucuns seraient en droit de se demander quelle logique voire tour de force pourrait bien faire du très républicain et tombeur de monarchie le Guide de la révolution Kadhafi un « roi des rois, un Négus » et plus curieusement encore la réincarnation de « Jah Rastafari » le Dieu vivant des Rastamen ?Pour comprendre cette contorsion et la transmutation qui en découlerait forcément pour aboutir à la « divinité » camée Jamaicaine « Jah Rastafari » quelques explications s’imposeraient pour le moins, ne serait-ce que pour élucider ce véritable prodige…politique !

http://vindicte.blogspot.com/
A la bonne heure!

bilkiss a dit…

A-,
t'a vu ça?
deux menaces dangereuses qui planent sur nos têtes
avec les Touaregs en Algérie où à Nampala (frontière avec le Mali)on sait plus?
nos politicards de merde auraient du se préoccuper de la sécurité du peuple avant de se tirer dessus!!!

La 3ème région militaire dont le P.C est sis à Atar est actuellement mise en état d’alerte maximale, suite à un mouvement de véhicules qui appartiendraient à l’organisation Al Qaida au Maghreb Islamique dans la zone de Ouadane (nord-est d’Atar).

Selon des sources bien informées, deux voitures suspectes, à bord desquelles se trouvaient des équipages revêtant la tenue militaires ont été observées aux environs d’un point d’eau dans cette zone.

Certains guides touristiques ont affirmé que ces mêmes voitures ont été signalées au niveau du puits « Alwawitt », non loin de « Tennewchert » à 90 km au sud de la localité de Ouadane. Des membres de ces équipages ont débarqué à l’extrémité d’un campement nomade pour demander aux bédouins de leur indiquer les endroits d’implantation de points de santé et des ressortissants occidentaux

L’alerte a été alors donnée à Atar d’où le commandement militaire de la 3ème RM a dépêché, sur cette zone, une unité du 1er Bataillon de Commandos Parachutistes (BCP) pour renforcer le GLAT (Groupement de lutte Antiterroriste), déjà déployé surplace depuis quelques mois.

Par ailleurs, un avion militaire a quitté la base d’Atar, vendredi, pour une mission de reconnaissance aérienne en vue de déceler les groupes armés précités.

Auparavant, la zone nord du pays a été le théâtre de plusieurs attaques terroristes visant des militaires, dont la dernière en date est celle de Tourine, à 90 km à l’est de Zouératt, survenue en septembre 2008.

Ces attaques sanglantes auraient fait, au total, une trentaine de morts dans les rangs de l’armée mauritanienne.

source Cridem

Amitiés

bilkiss a dit…

Affectueuse pensée à mon Chér Ami Maata!!!

Anonyme a dit…

hce après les sanctions: radeau de la meduse?

selon le site echariya.com ou qq chose comme ca certains ministres du gvt Laghdaf (bilval, lol!) seraient en train de preparer une démission collective.

verifications please.

Anonyme a dit…

Bonjour tout le monde,
Salut A-,
j'étais en weekend, dans le désert, donc je viens d lire ton interrogation.
Non je n'ai rien trouvé de plus précis sur la salene et autres, sauf que je m'obstine à croire que ce n'est pas encore une affaire à la winfield, même si beaucoup d'hommes d'affaires sud africains et autres chypriotes sont plutôt des spécialistes du minier pour les premiers, du "financial" à laver pour les seconds, plutôt que de pe^che, mais bon!!! Tant que nous n"avons pas de preuve que cette histoire c'est du pipeau, je pense qu'il faudra leur laisser le bénéfice du doute.

Pour le reste, l'imbroglio politico militaire sur fond de système fiancier et d'affaires plutôt mafieu se complique de plus en plus.
Personne n'est encore out, et les chances sont encore égales à ce stade des choses.

Mestour Haal

maatala a dit…

Salam

Chers fréres et amis Canalheurs

Merci pour vos pensées affectueuses et amicales.

maatala

Bebe BA a dit…

Bienvenu à Maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous

"La semaine dernière, Guinéenews© a rencontré l’ancien ministre de l’Economie et des Finances, Dr Ousmane Doré dans son appartement sis à la Minière pour un entretien d’une heure et demie dont voici l’essentiel.

Guinéenews© : Vous avez été récemment interpellé par le Comité d’audit et de surveillance, que vous reproche-t-on ?

Dr Ousmane Doré : Nous avons parlé de la gestion du cinquantenaire. Suite au communiqué du CNDD, j’ai été interpellé en tant que président du comité interministériel chargé de l’organisation du cinquantenaire. Au comité d’audit, l’intérêt particulier était de voir comment le budget du cinquantenaire a été exécuté. Nous avons précisé que le budget exécuté par la commission se chiffrait à 17 milliards 325 millions de francs guinéens au lieu 25 ou 30 milliards comme annoncé précédemment.

J’ai également précisé que n’eut été l’effort de la commission de contenir et de limiter les dépenses, les pressions qui venaient de toute part pour faire des dépenses dans tel ou tel ministère, le comité d’organisation se serait retrouvé avec un trou énorme de plus 100 milliards de francs guinéens. Nous avons présenté tous les dossiers afférents à ces différentes réclamations.

Ensuite, nous avons parlé des sources de financement du cinquantenaire. Nous avons clairement expliqué que le budget de l’Etat, à proprement parler, n’a eu qu’à avancer 4 milliards 325 millions sur les 17 milliards, auxquels il faut ajouter les dépenses faites initialement pour installer la commission. Donc tout le reste, soit 13 milliards étaient des avances de trésorerie qui ont été prises auprès des opérateurs économiques, notamment Mamadou Sylla pour 10 milliards et la Banque Centrale pour 3 milliards.

J’ai donné des explications sur le mode d’apurement de cet emprunt. Cela devait être remboursé par les dons engrangés par les pays amis et les sociétés de la place pour boucler le budget. Mais, malheureusement, les ministres qui ont été détachés n’ont pas fait de comptes-rendus. Nous avons simplement été saisis du cas gambien que j’ai signalé au comité d’audit, et qui portait sur 500 mille dollars. Cette somme devrait être versée sur le compte du cinquantenaire, car, rappelez-vous, que le mode d’exécution du cinquantenaire a été fait de sorte qu’il n’entache pas l’exécution normale du budget de l’Etat, qui était suivi par le FMI et la Banque mondiale. C’est pourquoi, nous avons créé une fondation dénommée Guinée 50 qui avait deux comptes, dont un devait servir aux remboursements des emprunts effectués.

Mais les ministres qui ont fait les missions n’ont pas fait leurs comptes-rendus, hormis la contribution libyenne à hauteur de 500 mille dollars que j’ai perçue avec l’ambassadeur de la Lybie à Conakry, et qui a été versée automatiquement.

En outre, les sociétés de la place ont contribué. Et je suis heureux de savoir maintenant que suite à notre sortie, certains ministres ont reconnu déjà avoir reçu de l’argent et ont mis dans des comptes parallèles. Ce qui n’était pas conforme à la déontologie. Qu’est-ce qu’ils ont fait de ces montants, alors que tout avait été pris en compte dans le budget global du cinquantenaire ? Dire que l’argent a été remis à RTG ne tient pas, car nous avions déjà remis au directeur général de la RTG plus de 150 millions de francs guinéens.

Il réclamait 600 millions, mais nous avons réduit les dépenses et nous lui avons remis 150 millions qui couvraient toutes les dépenses. Donc, on ne peut pas me dire que l’on dépensé encore pour la RTG. Il doit y avoir double emploi. Et c’est ce que l’on a voulu éviter lorsque l’on créait une commission, qui était la seule mandatée à recevoir des fonds et à exécuter des dépenses pour le cinquantenaire.

Donc, nous avons remis au comité d’audit tous les rapports y compris le rapport de l’inspection générale d’Etat, qui avait été fait suite à un audit commandité par le premier ministre sur la commission du cinquantenaire. Ce rapport est très clair, il est en phase avec le rapport que j’ai fait et que j’avais déposé chez le premier ministre, chez le ministre secrétaire de la présidence à l’intention du chef de l’Etat. Les deux rapports se recoupent pour dire que devant l’urgence du cinquantenaire que les fonds ont été mis à la disposition de la commission seulement le 16 septembre, et qu’il n’y avait pas d’autres moyens de l’exécuter que comme cela a été fait. Il reste entendu que ce n’était pas les meilleures méthodes, mais tous les francs ont été comptabilisés.

Et ce que le rapport indique : Sur les 17 milliards du cinquantenaire, 9 milliards n’ont pas été justifiés. Ces 9 milliards portent sur les appuis institutionnels, la primature, le ministère de l’information, secrétariat général de la présidence de la république, la défense, la sécurité et autres. Qu’ils nous disent comment ils ont utilisé ces 9 milliards, et si ce n’est pas conforme au budget du cinquantenaire, dans ce cas, les mettre en demeure de rembourser les montants au bénéfice du peuple de Guinée !

Guineenews© : Combien avez-vous remis à chaque ministère ?

Dr Ousmane Doré : Le ministre secrétariat à la présidence a perçu plus de 3 milliards. Les personnes envoyées ont émargé avec des bons. La primature a reçu 1 milliard 250 millions à peu près qui n’ont pas été justifiés. Cette même primature a ordonné que 323 millions de francs guinéens soient mis à la disposition des ambassades de Guinée en France et au Sénégal. De même, sur instruction du Premier ministre, les gouvernorats et les préfets ont perçu des montants qui se chiffrent dans les milliards.

A cela, il faut ajouter ce qui a été décaissé pour le ministère de la Jeunesse et des Sports. Un ministère qui a eu l’audace de venir réclamer des fonds à la commission pour financer la finale de la coupe nationale de football, qui était déjà dans le budget du ministère. On fait une pression sur la commission pour qu’elle décaisse, ce qui fait que ce ministère a du recevoir plus de 180 millions de nos francs, sans justification ! Est-ce que c’était pour cette finale ?où l’argent est passé ? Nous n’en savons rien.

Et je vous précise que tout ce qui avait reçu les fonds étaient informés qu’il y’aura à posteriori des contrôles sur leur utilisation. Il a été dit même aux représentants des préfets, qui sont venus chercher l’argent d’apporter les justificatifs de l’utilisation des fonds. Quand on demande au Bembeya Jazz ou la société sénégalaise qui est venue faire les feux d’artifice de montrer les pièces, pourquoi on ne peut pas demander à Madame la ministre du tourisme de justifier les 50 millions qu’elle a reçus ? Nous n’avons pourtant pas vu d’activités touristiques pendant ce cinquantenaire !

Guineenews© : Peut-on connaître les noms des ministres qui ont fait les voyages à l’étranger pour la quête d’argent et les montants qu’ils ont perçus ?

Dr Ousmane Doré : Pour le Sénégal et la Libye, c’était moi-même. A Libreville et à Malabo, c’était Djigui Camara, ministre du plan et Soriba Sorel Camara alors conseiller politique du président. A Dar es Salam(Tanzanie), c’était Monsieur Sow, Sankoumba et Mamadou Saliou Sampil, tous des conseillers à la primature. A Ouagadougou, Bamako et à Abidjan, c’était M. Diao Kanté, et Oumar Camara, conseiller à la Présidence. A Banjul et à Bissau, c’était le ministre de la communication et Madame Mawa Bangoura, qui était conseillère du premier ministre. Freetown et Monrovia, M. Issa Condé, ministre de la jeunesse et Madame Fanta Toya Condé. A Téhéran, c’était prévu Mamadi Condé et El Boubacar Diallo. A Accra et à Abuja, c’était Youssouf Sylla, ministre de la pêche et M.Sow Abdoulaye. A Casablanca, c’était prévu M. Alpha Ibrahima Keira, ministre secrétaire général à la présidence. En Afrique du Sud et au Botswana, les ministres Diakité, Makalé Traoré, Ousmane Souaré et Mariam Béavogui. En Chine, la délégation était conduite par Harouna Bereté, ministre des guinéens de l’étranger.

Voila les délégations qui ont été détachées avec un mandat de solliciter des fonds. Mais comme je vous l’ai déjà dit, jusqu’à mon limogeage, aucune réunion n’a été convoquée pour savoir ce que les pays amis ont donné. Une autre façon de faire était de communiquer les numéros de compte de la commission d’organisation pour que les pays amis puissent transférer les fonds. Mais, je crois que ni l’un ni l’autre n’a été fait.

Moi, lorsque j’ai perçu les 500 mille dollars de la Libye, j’ai versé à la Banque centrale et j’en ai informé le chef de l’Etat. Il devait en être de même pour l’argent de la Gambie.

Guineenews© : Mais vous êtes passé aussi par Dakar, vous n’avez pas reçu de l’argent là-bas ?

Dr Ousmane Doré : A Dakar, j’ai rencontré le président Wade qui était de bonne foi et qui a accepté de répondre à l’invitation de son frère et ami Conté. Il m’a dit qu’il ne pouvait pas faire une double contribution étant donné qu’il avait déjà envoyé 500 millions de francs CFA. J’ai répondu que je n’étais pas au courant de ce montant. C’est en ce moment que son ministre d’Etat Monsieur Niasse est intervenu pour dire que l’argent a été envoyé directement au secrétariat général à la présidence de la Guinée.

Guinéenews© : Donc, ce sont ces donations qui devraient rembourser les emprunts faits à Mamadou Sylla et à la Banque centrale ?

Dr Ousmane Doré : Bien sûr ! Et j’avoue que le Premier ministre avait demandé que j’emprunte 20 milliards auprès des banques commerciales. Mais, je ne pouvais pas, car c’était contraire à l’orthodoxie financière, et cela a un impact sur la PNT qui est un critère de réalisation du programme. Donc, on a conçu qu’il fallait voir Mamadou Sylla. Dieu merci, au lieu de 20, je n’ai sollicité que 10 milliards, car nous étions certains, sur la base des listes que nous avions établies, avec les sociétés de la place et les pays amis, que l’on pouvait boucler ce budget.

Remarquez que les contributions de la Libye et de la Gambie faisaient déjà 5 milliards, soit la moitié des emprunts. C’était donc jouable !

Au lieu de cela, on attendu, à quelques jours du cinquantenaire, pour créer des commissions parallèles pour saboter le travail de la commission officielle qui, pendant un an, avec en moyenne deux réunions par semaine, a conçu le logo du cinquantenaire, le thème du cinquantenaire, l’hymne du cinquantenaire etc. Je crois que cette vérité doit être rétablie.

L’aspect financier va être clarifié mais l’aspect organisationnel doit être expliqué au peuple de Guinée. Beaucoup de choses ont été dites et écrites. Oh, les commissions n’ont été professionnelles, il y’a eu un fiasco etc. ! Moi, je vous dis clairement, j’ai vu les gens de la commission venir aux réunions deux fois par semaine et pendant un an et par leur propre moyen.

Quant au protocole, il est ce qu’il est en Guinée ! J’étais aux funérailles du Président Conté, au Palais du peuple, mais c’était la même pagaille du cinquantenaire multiplié par 10 qui était là ! Mais, on doit faire des reproches à qui ? A moi ? Alors qu’il n’y’a pas de protocole dans ce pays et que les gens ne sont pas disciplinés ? Et cette indiscipline généralisée, structurelle et endémique devait affecter le programme du cinquantenaire, nous n’avions rien y voir !
En plus, nous avons été prévenus par le protocole d’état, au cours d’une réunion à laquelle participaient le premier ministre et le ministre secrétaire d’état, que la gestion des chefs d’état relève de leur compétence, alors qu’il n’était même pas outillé pour trouver des sièges pour des chefs d’état ! Nous avons tiré les leçons pour informer les populations, afin de savoir qui a été responsable de quoi.

Après c’est pour jeter l’opprobre sur un seul ministre qui n’était que le président d’un comité ministériel composé de 10 ministres ! Quelle était la responsabilité des autres ministres ? Un cinquantenaire est un événement gouvernemental, sa réussite ou son échec incombe à tout le gouvernement. Et on ment sur le ministre des finances, on attend que je voyage pour une mission importante qui devait nous permettre d’atteindre le point d’achèvement avec l’annulation de 2 milliards de dette, pour rencontrer le chef de l’Etat et me mettre tout sur le dos !

Guineenews© : Mais tout cela n’a pas pu être débattu en conseil des ministres ?

Dr Ousmane Doré : Il y’a eu un conseil qui a fait le procès du ministre des finances, on a donné la parole à tout le monde au cours de ce conseil et on m’a refusé la parole ! Vous pouvez vérifier car les débats du conseil des ministres sont enregistrés, on a donné la parole à des ministres frustrés car je n’ai pas accédé à des dépenses insensées. Je n’étais pas là pour jeter les ressources publiques sur les gens. J’ai donc compris qu’il y’avait quelque chose en préparation contre moi, mais je me suis dit que mon sort est avec Dieu ! Je n’ai jamais demandé à venir ici comme ministre, et j’avais une belle carrière. Après avoir fait 3 ans à Dakar comme représentant résidant, j’étais à Washington avec un salaire confortable, et j’ai fait 15 ans dans ces fonctions là !

Dès que j’ai tourné le dos, ils sont allés voir le Président et lui raconter du n’importe quoi sur un faux dossier de terrain que j’aurais acheté à 3 milliards de francs guinéens ! Ils ont même parlé de blanchiment d’argent. En réalité, il n’y avait aucune transaction domaniale entre quelqu’un et moi. Ensuite, on me convoque à la police pour me dire : « Vous avez acheté un terrain ». J’ai répondu qu’on n’achète pas un terrain comme si on achetait une galette au marché ! Un terrain s’achète avec des titres fonciers, des actes de vente ou de cession chez un notaire ! Je leur demandé où sont les papiers du terrain, ils ne l’avaient pas !

Puis, ils me disent qu’ils savent que j’ai passé un marché à un entrepreneur. Je leur demande quel marché. Ils répondent le marché du ministère des finances. Je leur dis d’aller vérifier si c’est moi qui lui ai accordé ce marché et comment il a été obtenu. Après vérification, ils se rendent que c’était sur appel d’offres. Voilà comment ce dossier a été classé.

Mais j’ai compris que c’était une façon de me salir et de donner à la presse l’occasion de titrer « Le ministre Doré interpellé pour un détournement ! ». J’ai dû du bureau du commissaire appelé des amis, et le président Lansana Conté a été informé, et il a donné instruction au premier ministre de me libérer.

J’ai été le seul ministre qui a demandé lors du premier conseil des ministres du Gouvernement Souaré qu’on déclare nos patrimoines, je savais pourquoi je le disais !

Vous savez ce qu’on m’a répondu : On m’a dit si je viens d’une autre planète. Le ministre de l’information, le ministre de pêche et d’autres m’ont dit qu’on est Guinée ! Dans ce lot, j’avais du respect pour le ministre Lamarana des affaires étrangères, Diakité de la décentralisation, Damba de la sécurité, Papa Koly et deux autres dont les noms m’échappent, qui avaient une notion du bien public !

Aujourd’hui, on parle de mes biens, oui, j’en ai : j’ai travaillé au Fonds pendant 15 ans et depuis 1998, j’ai une maison sur la 17775, Rock city à Maryland, j’ai un condominium que j’ai acheté à mon retour de Dakar quand je représentais le Fonds là-bas, au quartier chic Christal City à Washington. Cela peut être vérifié car les guinéens sont venus chez moi présenter leurs condoléances quand j’ai perdu ma fille.

Je ne peux pas aller sur ce terrain avec ces ministres, ils n’ont jamais vécu à l’extérieur ! Aux USA, tu peux acheter même 10 maisons. La banque t’accompagne et les locataires paient le reste. Je n’ai pas besoin d’envoyer un cauris de Conakry pour ces maisons, les locataires remboursent la banque à ma place.

Guinéenews© : Et vos biens qui se trouvent en Guinée ?

Dr Ousmane Doré : Lorsque j’ai été pris au FMI, on m’a accordé un package pour que je m’installe. C’est avec ce montant que j’ai acheté ma maison de Matoto. Par la suite, par mes nombreuses missions en Afrique, j’ai construit chez mon père à Lola. J’ai été représentant à Dakar, avec le double de mon salaire et avec mes indemnités. C’est ce qui m’a permis de construire ma maison de Lansanaya. Qu’ils aillent dans ce quartier et demander aux voisins qui m’ont connu avant que je ne vienne ici comme ministre ! J’ai commencé cette maison mais il restait les petites finitions quand je suis venu ici. Je n’ai pas terminé encore car j’avais des salaires de misères.

Guinéenews© : Mais il y’avait des signes qui annonçaient la tempête, non ?

Dr Ousmane Doré : Le premier choc, c’était quand on ne m’a pas suivi dans la déclaration des patrimoines. J’avais fait la même demande d’ailleurs au temps du gouvernement Kouyaté.

Le deuxième choc, c’est lorsqu’il s’est agi de désigner les DAAF qui étaient passées de 22 à l’ancien gouvernement à 36 avec le nouveau gouvernement. Je nomme les DAAF, ce qui est une prérogative du ministre des finances, mais on veut m’imposer une liste de personnes. Le ministre de la pêche, en dépit de mon arrêté nommant un DAAF dans une EPA (ndlr entreprise publique à caractère administratif), prend une autre décision en mettant quelqu’un d’autre qui lui est proche.

La troisième déception, c’était la nomination des cadres. L’on a voulu nommer 3 personnes à mon cabinet sans mon consentement. J’ai fait ma liste des cadres au niveau du cabinet et des 11 directions nationales et leurs adjoints, soit une trentaine de personnes. Je rencontre le premier ministre et l’on passe en revue cette liste de nomination, poste par poste. Je lui demande s’il a des problèmes avec telle ou telle personne qu’il me le dise, vu qu’il a été chef de cabinet dans ce département. C’est ainsi qu’on s’est entendu sur la structure, après m’avoir fait certaines observations. Je lui remets la liste sous pli fermé et je voyage pour mes congés.

A mon retour à Conakry, je rencontre le premier ministre ce mercredi matin avant la diffusion du décret, et je lui demande si la proposition que lui et moi avions faite est toujours maintenue. Il me répond oui. Et la nuit, je suis à domicile, on dit ministère de l’économie et des finances, j’écoute tout sauf ce que j’ai proposé. Et à ceux que j’avais maintenu qui sont passés dans les mailles du filet, on leur a dit que je voulais les balayer, et que ce sont eux qui les ont fait maintenir.

Guineenews©:Ce conflit était peut-être dû au fait que vous étiez pressenti comme premier ministre, donc adversaire potentiel de Souaré, non ?

Dr Ousmane Doré : Je ne sais pas, puisque je ne suis pas dans leur tête pour savoir ce qu’il pense. Simplement, un ministre disait récemment au cours d’une interview sur une radio que je me considérais comme un super ministre. Moi, j’avais une mission de redressement et je n’avais pas besoin de faire le béni oui-oui pour la réussir.

Mais, je suis presque sûr, de par certains actes qu’ils ont posés, que ces calculs-là ont dû les animer. D’abord, ils ont essayé de me dépouiller de mes prérogatives. La gestion budgétaire, c’est sur la base caisse que nous avions mise place à notre arrivée, à travers un plan de trésorerie. Ce comité de trésorerie était aux finances, mais ils ont dit que le ministre est trop puissant et qu’il faut lui enlever la trésorerie, et ils transfèrent le comité de trésorerie à la primature.

Ensuite, le premier ministre nomme un conseiller pour, dit-il, suivre l’exécution du budget. J’étais obligé de dire à mon collègue Madi Kaba Camara, qui était à ce poste, que j’étais désolé, car en tant qu’ancien ministre des finances, il doit savoir que la gestion du programme économique et financier relève du ministre de l’économie et des finances et non d’un conseiller du premier ministre. Et j’ai dit au Premier ministre qu’il n’avait pas besoin de planter un conseiller pour savoir ce qui se passe.

Autre chose, un jour la mission du FMI était à Conakry et le chef de mission m’appelle et me demande si je suis au courant que le Premier ministre doit aller à Washington pour rencontrer le directeur général du FMI. Je lui réponds que je ne suis pas au courant, alors que je suis le gouverneur du Fonds en Guinée. Je lui dis que je ne peux pas croire que le PM puisse aller sans m’en informer pour qu’au moins, je lui fasse un briefing sur l’état d’avancement de mes discussions avec la mission qui était déjà en Guinée.

J’appelle le PM, il me dit qu’il n’a pas prévu de visite pour Washington et qu’il s’arrête à New York pour les assemblées générales des Nations Unies, et que peut-être le ministre des affaires étrangères a dû arranger cela sans son avis. Et il me donne l’instruction d’appeler le ministre et d’annuler ce rendez-vous de Washington. J’appelle Washington, je n’ai pas le ministre mais j’ai l’ambassadeur et je lui transmets la commission du PM.

Pour moi, tout est réglé, il voyage et j’apprends après qu’il est reçu par le directeur du FMI. Il en avait le droit en tant que premier ministre de rencontrer qui il veut, mais je devrais juste être informé car j’étais mieux disposé.

Mais, j’ai compris que tout était fait pour que le crédit de l’atteinte du point d’achèvement lui revienne. Voilà ses calculs. Mais ce qu’il ignorait un programme est une panoplie de mesures qui comporte une série de reformes qui doivent être sous-tendues par la crédibilité des acteurs qui l’accompagnent.

Dès que les gens ont su que le ministre des finances qui a piloté ce programme a été débarqué sans motifs valables, ils ont commencé à douter. Sinon, on aurait déjà atteint le point d’achèvement, c’est dommage.

Guinéenews© : On vous accuse d’avoir donné plusieurs marchés de gré à gré.

Dr Ousmane Doré : Qui veut abattre son chien l’accuse de rage. La reforme des marchés date de 2002 quand la Guinée a souscrit au CPAR (Country Procurement Attesment Report). Ce qui veut dire que les marchés publics dans ce pays sont déconcentrés et décentralisés, les marchés sont passés par les différents ministères à travers l’exécution de leur budget d’investissement et de fonctionnement. Le code des marchés publics dit que dans un souci de transparence et de réduction des coûts, la règle doit être l’appel d’offres. Mais, ce même code prévoit selon les cas, des procédures dérogatoires telles que les consultations restreintes ou le gré à gré.

Normalement si la valeur du marché dépasse 20 millions de francs guinéens, il doit y avoir un appel d’offres. Mais s’il s’agit de marché de gré à gré dont la valeur dépasse les milliards, le Code prévoit l’avis du comité consultatif qui est logé à la primature.

Cela se passe ainsi pour les marchés de la sécurité, de l’armée etc. Avez-vous déjà vu dans un journal dans un pays du monde que les gens soumissionnent pour l’achat de gaz lacrymogène ? Le ministère de la sécurité peut simplement recourir à cette disposition du code pour donner le marché à un fournisseur, et ce n’est pas illégal.

D’autre part, certains marchés de gré à gré se justifient par l’urgence. Mais ce qui est inquiétant, c’est lorsque le gré à gré dépasse 60 pour cent des marchés octroyés. Dans une lettre d’intention adressée au Fonds, j’ai demandé que les marchés soient plafonnés à 20 pour cent et d’en faire une conditionnalité.

Donc si le ministre de l’information (Ndlr Tibou Kamara) dit sur les radios que moi j’ai fait des exonérations ou donner des marchés de gré à gré, cela me fait rire. La réalité est que j’ai refusé de signer un faux marché de 4 milliards qu’il m’avait soumis et qui était sans couverture budgétaire. Après il me dit, Monsieur le ministre tant que vous ne signez pas ce marché, vous ne passerez plus à la télé. Je lui ai dis que je ne suis pas là pour passer à la télé !

Encore une fois, ce n’est pas le ministre des finances qui donne les marchés. C’est chaque ministre dans son domaine respectif qui passe le marché, par appel d’offres ou en consultation restreinte. Le ministre des finances ne fait qu’approuver si le budget existe.

La preuve, les plus gros montants de marché de gré à gré dans ce pays, ce sont les marchés des travaux publics. Et j’ai fait une note au FMI pour signaler cette anomalie. Y’a-t-il une autre entreprise en Guinée qui fait les routes hormis Enco 5 ? Ils donnent tout à Enco 5 !
Dans la direction des marchés publics, les marchés d’Enco 5 sont enregistrés gré à gré et ils portent sur des milliards !

Maintenant pour les cas des véhicules pour lesquels j’ai été interpellé souvent, je vous assure que tous ces marchés viennent de la Présidence ! J’ai dû souvent me déplacer et aller demander à la Présidence s’il y’avait véritablement tout ce besoin de véhicules pour que le secrétaire général m’envoie ces marchés, avec toutes les pressions qu’il met derrière. C’est ainsi que le marché des véhicules qui ont été distribués aux ministres a été fait !

Il y’a eu également le marché des véhicules des préfets qui était une décision du gouvernement de consensus. Mais, cela entrait dans le programme minimum d’urgence car les préfets n’avaient pas de véhicules et il fallait restaurer l’autorité de l’Etat après les événements de janvier et février. Ce n’était pas normal que des préfets se déplacent en taxis. Donc, ce marché était de gré à gré car il y’avait urgence et on était pressé !

Mais on avait pris soin de savoir combien les fournisseurs locaux vendaient et celui qui a eu ce marché n’est toujours pas payé !

Maintenant, en tant que ministre je peux donner aussi des marchés qui portent sur mon département. C’est ainsi que la police est partie vérifier le marché de rénovation du ministère des finances et s’est rendue compte que c’était sur appel d’offres avec 6 ou 7 soumissionnaires.

Guinéenews© : Peut-on parler de vos rapports avec l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté ?

Dr Ousmane Doré : Depuis le départ du Premier ministre Lansana Kouyaté, nous n’avons pas eu de contact direct. C’est seulement hier ( ndlr dimanche 25 janvier) que nous avons parlé directement quand il est arrivé à Conakry.
Ce qu’il faut comprendre dans nos rapports, il y’a eu beaucoup de sabotages et de manigances. En réalité avec Kouyaté, c’était un problème de méthode de travail. Mais cela n’a affecté en rien nos amitiés et les relations qu’on avait.

Je ne peux pas être un ingrat envers celui qui m’a appelé en consultations ici. Mais à un certain moment, le gouvernement de consensus était confronté à des problèmes, et les gens extrapolaient. Beaucoup de gens avaient intérêt qu’il y’ait une division.Il est vrai que des gens venaient me dire que j’étais premier ministrable, tout comme le président de la république avait de l’admiration pour moi dans ce que je faisais, mais de là à mener une quelconque action pour prendre la pace de Kouyaté, non ! Et cela, nous avons eu des conversations là-dessus et je le lui ai dit à Paris et à deux reprises à Conakry. Je suis en paix avec ma conscience sur ce point.

Guinéenews© : Dernière question, comment voyez-vous votre avenir ?

Dr Ousmane Doré : Mon avenir est dans les mains du Tout puissant Dieu. Je suis un croyant, j’étais assis au 8ème étage de mon bureau à Washington en ce jour du mois de février, je ne savais pas qu’on allait m’appeler pour venir ici dans les hautes fonctions de ministre. Donc, c’était un fait divin.

Aujourd’hui, je suis comme tous les guinéens dans une période de transition. Je ne suis pas venu avec des ambitions politiques, je suis un technicien en économie. Maintenant, si vous me demandez ce que je souhaite faire, je vous dirais que ce soit ici ou à Washington, aider la Guinée à sortir de cette crise. Cela passe par l’atteinte du point d’achèvement avec à la clé l’annulation de près de 3 milliards de dollars de dette.

Interview réalisée par Amadou Tham Camara pour Guineenews©

----------------------------------

Qui a dit que la Mauritanie n'avait pas de clone dit le Fou

maatala

bidhani facho a dit…

walah ela werkhaste ikbira ib maatala!!ordure de merde.

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous

"Non rémunéré et ne s'accompagnant d'aucune responsabilité officielle, le rôle de l'épouse du Président des Etats-Unis ne connaît pratiquement aucune limite
La "Première Dame" a l'oreille du Président et peut exercer une influence sur les décisions politiques.
Michelle Obama se présente comme une « anomalie statistique. Une fille noire, élevée dans le South Side de Chicago... Je ne devrais absolument pas être là", dit Michelle Obama, qui va devenir la première First Lady noire. Ses partisans la présentent comme une nouvelle Jackie Kennedy. Elle en a la jeunesse et l'élégance. Effarouchés par son franc-parler et son humour caustique, ses adversaires l'accusent d'anti-américanisme, d'arrogance, voire de racisme. Louée pour sa grâce et son intelligence, elle a été surnommée la "moitié amère" du sénateur de l'Illinois et "Madame Récrimination" par les médias conservateurs. Michelle Obama, 44 ans, avoue avoir eu des réticences quand son mari s'est lancé dans la course à la Maison Blanche. Elle voulait préserver leur vie de famille. Elle a accepté en posant ses conditions: que Malia, 10 ans, et Sasha, 7 ans, voient leur père au moins une fois par semaine. Et qu'il arrête de fumer. Ce qu'il a fait à moitié, avouant encore goûter, de temps en temps, au plaisir défendu d'une cigarette. Issue d'une famille modeste, Michelle Obama a grandi à Chicago, dans le South Side, le quartier le plus pauvre de la ville. Parents et enfants vivaient à quatre dans un deux-pièces. Son père, Frazer Robinson, employé de mairie, a travaillé toute sa vie, malgré une sclérose en plaques. Marian, sa mère, a élevé les enfants. Michelle réussit cependant à être admise dans la prestigieuse université de Princeton en 1981. Sa thèse de sociologie porte sur la division raciale: comment les étudiants noirs s'imprègnent de la "structure sociale et culturelle blanche" et s'identifient de moins en moins à leur communauté d'origine. Elancée (1,82 m), elle ne veut pas faire de sport, justement parce qu'elle est "grande, noire et athlétique", raconte l'un de ses professeurs. Après Princeton, elle entre à la Faculté de Droit de Harvard avant de devenir avocate dans un cabinet d'affaires de Chicago. C'est là qu'elle rencontre celui qui allait devenir son mari. Elle résiste à ses avances jusqu'à ce qu'il l'emmène un soir voir un film de Spike Lee. Après leur mariage en 1992, elle quitte le secteur privé pour travailler à la mairie de Chicago puis à l'hôpital universitaire dont elle est maintenant la vice-présidente chargée des relations extérieures. Michelle Obama est l'un des piliers de la campagne de son mari. Elle a donné des centaines d'interviews à la presse et s'adresse de sa voix rauque à des foules considérables. Mon mari sera "un Président extraordinaire", prédit-elle. Des médias, ainsi que Cindy McCain, l'épouse du candidat républicain, ont mis son patriotisme en doute pour avoir déclaré en février devant une foule d'électeurs: "Pour la première fois de ma vie d'adulte, je suis réellement fière de mon pays". "Evidemment j'aime mon pays (..) et nulle part ailleurs qu'en Amérique mon histoire n'aurait pu être possible", a-t-elle expliqué plus tard. Sa manière de faire savoir qu'elle n'est pas subjuguée par son candidat de mari qui "ronfle et a mauvaise haleine le matin" ou est incapable de "mettre ses chaussettes au linge sale" n'est pas toujours appréciée. "Je n'ai pas la langue dans ma poche. Je taquine mon mari. Il est tout à fait capable de gérer une femme forte. C'est l'une des raisons pour lesquelles il est capable d'être Président", rétorque-t-elle. Pour autant, elle ne se voit pas jouer un rôle éminent à la Maison Blanche. Avec Barack, "nous parlons de tout, mais je ne suis pas son conseiller politique. Je suis sa femme".

--------------------------------

Michelle ou l'anti-KB dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Dear couly

il a dit

"Les négationnistes de toutes sortes comptent parmi les auditeurs les plus attentifs des théoriciens et des agitateurs de l’exclusion nationale : les sincères qui, vingt ans après, ne sont toujours pas convaincus de la réalité des massacres et des exactions des années 89-91 ; les idéologues qui à défaut d’oser revendiquer la paternité des faits les nient systématiquement"


Bodiel,Couly, Sanhajhi etc...meme combat dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Kimporte a dit:

"la mauritanie nonchalantes, des voleurs et volés heureux, la mauritanie dirigés par et pour une vieille classe politique dépassée, usée et corrompue jusqu'à la moelle, la mauritanie des barons, des requins, de l'hypocrisie qui dit " allahou akbar" pour berné des musulmans, la mauritanie de la connivence , la mauritanie du vol apaisé et de l'apaisement éternel qui tient un poignard encore tout sanglant de ses crimes passés et à venir".

Les cocus heureux que nous sommes ne diront jamais qu'ils ne savaient pas dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

....salut welcome back...Maatala...

"le parti de la majorité silencieuse avec pour unique projet: " gardons pour voix propres!" , sans aucun projet sinon " le coup de balai"

Vaste programme...kimporte....si ton reve "commes true"...ce sera le redressement ...tant ...reclamé...et celui qui parviendra ...à passer le balaie ...celui là...sera notre vrai...sauveur....car le funeste sphinx...n'a été que blessé...et une bete blessée....devient...plus feroce....
bl

Anonyme a dit…

....salut welcome back...Maatala...

"le parti de la majorité silencieuse avec pour unique projet: " gardons pour voix propres!" , sans aucun projet sinon " le coup de balai"

Vaste programme...kimporte....si ton reve "commes true"...ce sera le redressement ...tant ...reclamé...et celui qui parviendra ...à passer le balaie ...celui là...sera notre vrai...sauveur....car le funeste sphinx...n'a été que blessé...et une bete blessée....devient...plus feroce....
bl

kimporte a dit…

salut bl et tous

bon retour maata, canalh c toi

à pliss

Anonyme a dit…

Bon retour Maatala,

j'espère que ce retour n'est pas celui de Houneine et de ses babouches.

J'espère que tu ne faisait pas partie du bataillon défait qui est allé défendre la mascarade de putsch.

Sans un picogramme de rancune

Sanhaji

Khalil Balla Gueye a dit…

Welcome back tout le monde we elli jâb moulâne!

Juste pour rappel aux "anciens promus" et aux "tout juste promus" qui viennent de prendre du galon dans la "hierarchie" (edguiyghoum mâ zâl ye7dhi et veinards)et qui n'auraient pas la chance d'avoir la "MEMOIRE" que j'aurais!(citer Monfreid et Villon de mémoire sans google par exp sic)
------------------------------
Khalil Balla Gueye a dit...
Bon, j'enterre provisoirement mon tomahawk et n'étant plus fumeur, Dieu merci, je me garderais bien de m'y remettre avec le calumet fut-il de la paix ou de la guerre, c'est kif kif pour moi!
Que chacun regagne donc son tippi tout en sachant qu'aux ruses de SIOUX et autres NAZILLONNADES répondront invariablement le MACHIAVELISME et la BRUTALITE SANGUINAIRE des IROKOIS ou de leurs non moins FUNESTES et SADIQUES ennemis les ALGONQUINS!

Après cela quel Amérindien idolâtre de totems pourrait soutenir que je n'aurais pas fait baigner les mains dans le beurre, en Hassania?
AMNISTIE GENERALE!!

Anonyme a dit…

salam Aleikoum
hadou les sanctions sont pas juste, ould abdel aziz représente les choix du peuples.
we don't care, Aziz and HCE nous restons avec vous jusqu’a la fin.
Voici une proposition :

* Aziz annoncera qu’il ne sera pas candidat à la prochaine élection
* sidi acceptera le résulta de cette élection
* le Field est ouverte entre RFD VS FNDD
* les perdants:
Aziz
Sidi
* les vainqueurs ce La Mauritanie et tous les mauritaniens.

La vérité est que la Mauritanie avec Aziz sera une nation très forte, il créera une base solide pour les futures générations.
Avec les autres on restera toujours dans le même circule


we Salam

INSIHABOUNA

Anonyme a dit…

Maatala: welcome. Chacun a failli dire Maatala m'a tuer. On ne savait pas ou tu etais. Je me suis dit le gars est parti a Addis. Comme tu as vu, Couli a pris toutes ses aises et il a fait pleurer Bilkiss et Bebe Ba

Mestour Haal: j' etais certain que tu n trouveras rien sur Palene. D' accord avec toi de donner le benefice du doute, mais il faut qu' ils nous montrent une copie du contrat, qui a mon avis n' existe pas. L' interview du sous-fiffre de la peche etait du faux de A à Z. On leur dit chiche: montrez une copie du contrat.

Bilkiss: Tout est manipule la-haut dans le nord. Comment tu peux concevoir que Ag Bahanga soit pourchassé au Mali avec l' aide des algériens pour se refugier en Algerie? Quelque chose ne tourne pas rond. Pour nos dihadistes qui se promenent, il n ' est pas impossible que les US soient derriere. Tu as certainement lu l' histoire du chef de l' antenne de la CIA qui a viole deux devergondees algeriennes. Une station de la CIA a Alger, c' est pour faire quoi? C' est pour aider à manipuler les emirs de AQMI qui n' ont jamais existe d' eux-meme, pardi ! Et pour nous taper dessus de temps a autre pour justifier AFRICOM dans la zone. ATT a indirectement accuse la RIM d' etre impliquee dans la manipulation des touaregs et un chef d' etat ne parle pas de ces choses a la legere. Il y a du vrai dedans, que le maire de Bassiknou soit content ou non. L' appui c' est pour quoi? Trafic ou coup de main a Kadafi? Je laisse tomber Aziz parceque je lui ai trop tire dessus. Je vais m' occuper de la geopolitique securitaire car les choses ne sont pas trop claires et nos bidasses ne disent rien. Je crois que leurs anciens amis qui ont voulu faire chuter Sidi pour je ne sais quelle raison les ont piege dans des affaires pas tres catholiques et les ont abandonnes comme la strategie change apres l' arrivee de Obama. Rien d' autre n' explique Lemgheity, El Ghallawiya, Tourine, les touristes français et maintenant des djihadistes qui se promenent dans notre nord pour attaquer apres que notre suppose gouvernement illegal est en guerre contre les US et a gele ses relations avec Israel.Qu' estce qu' on nous cherche encore, merde?

Si vous lisez anglais, fouillez et fouillez le site " The Moor Next Door" et tapez aussi sur "false flags" sur votre moteur de recherche. Vous serez edifies comment les services securitaires fabriqent du terrorisme contre eux meme pour mieux frapper l' ennemi qui leur ami du moment. Les choses apparentes ne sont apparentes qu' en surface. Au dessous on decouvre des des choses bizarres. Cette affaire d' amour avec les iraniens me fait peur.

Donc les amis, je vous laisse le HCE, Sidi, Khattou, AOD, le FNDD. Je vais m ' occuper d' autre chose car le danger est pour tout le monde: les illegaux, les legaux, les saffagas, les cocus et les idiots parmi nous qui ne comprennent rien a ce jeu et ne le comprendront jamais.

Une revelation tous 1-2 jours. Promis. Moi je n' invente rien: je vous balance ce que je trouve et crois que cela tient la route.

A-

Anonyme a dit…

au lieu de réclamer le retour de x dont on a rien à cirer car son départ en dit long sur sa satisfaction quant au résultat de la transition jusqu'à ce jour

demandez plutôt le retour de gens de canal historique, ceux qui peut-être passent encore par ici et dont l'absence laisse la place à beaucoup de veyavi à quelques exceptions près

Anonyme a dit…

Bravo à cet Abdoul Fall. Il fait un bon sommaire de la situation. A-
________

CPS de l’UA : Le couperet est tombé !

Longtemps annoncées mais plusieurs fois reportées, les sanctions de l’UA ont fini par tomber. Le conseil de paix et sécurité de l’Union africaine a décidé de geler les avoirs financiers et de restreindre les déplacements des Généraux mauritaniens et de leurs soutiens civils et militaires.

La fermeté de L’U.A a étonné au moment où beaucoup doutaient sur les intentions de l’organisation continentale, qui n’en finissait plus de fixer des ultimatums concernant le cas mauritanien. Ces sanctions même si elles sont limitées et ont une portée plutôt symbolique créent le doute parmi la population qui redoute que celles-ci ne soient le coup d’envoi d’une inextricable campagne d’asphyxie visant à faire plier les militaires.

Faut-il rappeler que ces sanctions font suite à celles prises par les américains depuis le mois d’octobre. Pis, les européens pourraient suivre le pas le 20 février prochain. Et l’on se rappelle que les américains indiquaient que les sanctions pourraient être aggravées si un retour à l’ordre constitutionnel n’était pas obtenu.

A terme, la junte devra faire face à l’adversité des américains, des africains, des européens et une partie des pays arabes. Une situation peu enviable qui risque de plonger la Mauritanie dans l’incertitude et l’angoisse.

La majeure partie de la population qui se languissait déjà de voir la crise politique et institutionnelle dans laquelle le pays est plongé depuis des mois s’éterniser, se montre inquiète quant à l’évolution de la situation. Les gens redoutent qu’à ces sanctions ciblées se substituent des sanctions économiques ou un embargo qui viendrait compliquer une vie déjà très difficile.

Certains soulignent que si difficultés économiques il y a demain, c’est la petite population qui sera touchée et non les membres du HCE ou leurs soutiens directs. L’éventualité de sanctions est même perçue par certains comme étant une catastrophe pour un pays pauvre qui vit de l’aide et des subsides de la communauté internationale. Le spectre de salaires de la fonction publique impayés fait craindre le pire à plus d’un chef de ménage.

Les discours nationalistes soulignant que la Mauritanie peut se passer de l’aide internationale ne semble pas porteurs. Des projets financés par la Banque Mondiale, l’U.E ou la France sont déjà à l’arrêt jetant des dizaines de chefs de famille à la rue. De nombreuses formations en Europe ou aux Etats-Unis sont également ajournées ou annulées. Il est clair que la Mauritanie ne peut pas vivre en vase clos et que des sanctions économiques auraient un effet dévastateur pour sa faible économie.

En dépit de ce danger, certains affirment que les sanctions ne toucheront en fait que ceux qui avaient l’habitude de détourner les fonds destinés à l’aide. Pour eux la population qui a très peu profité de l’aide extérieure, systématiquement détournée, ne sentira pas trop l’effet d’un embargo. Les tenants de cette thèse soulignent que c’est plutôt la crème de la société qui s’est frauduleusement enrichie qui aura du mal à tenir avec un budget amoindri.

Pour leur part, les opposants au putsch se satisfont du durcissement de l’U.A et font remarquer que c’est le Général Aziz qui met le pays dans une situation difficile qui pourrait déboucher à terme sur des sanctions internationales contre le pays. Pour eux, la seule issue de la crise consiste en la libération de Sidi Ould Cheikh Abdellahi et à son rétablissement à la Présidence de la République.

En quasi précampagne, le Général Aziz est parti pour se lancer dans les joutes électorales de juin et l’on voit mal ce qui pourrait l’en empêcher. Des « manifestations populaires » réclamant sa candidature sont organisées ça et là comme du bon vieux temps du PRDS. Aziz est parti pour briguer le mandat du peuple mauritanien quoi qu’il advienne, et ce ne sont pas les sanctions qui vont l’arrêter. Seul le peuple en payera la facture.

Abdoul Fall



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Info source : Le Rénovateur Quotidien (Mauritanie)

kimporte a dit…

une fois n'est pas coutume mes excuses à taqadoumy au sujet de l'intox présumée

c donc vrai aziz a bien fait les révélations au sujet de AOD

j'avais commenté en croyant à une intox:

" je n'en crois pas un mot, c'est trop gros, mais pour le fun on peut commenter une intox

eh bien, si AOD a dit cela à propos de sidi, cela n'a rien d'extraordinaire vu que de l'autre côté d'autres conseillaient à sidi de déposer aziz
venant de AOD en privé avec le général c de bonne guerre, mais que signifiait ce " déposé", certainement " constitutionnellement comme on l'a vu avant le limogeage

quant à israel , la position de AOD n'a jamais changé, il a toujours dit en public qu'il fallait rompre bien avant ghaza, alors qu'il aille en douce dire à aziz de n'en rien faire, c'est bien possible par pur science politique de sorte à garder pour lui ce combat et laisser le général en galère avec ce fardeau point

voilà pour l'intox présumée "

mais ce qui m'étonne c que AOD n'ait pas démenti formellement ce serait alors la parole du chef de l'opposition contre celle d'un militaire candidat , il pourrait alors s'en sortir

si AOD ne dément pas formellement c que aziz tient des preuves et comment tiendrait-il des preuves d'une conversation privée?

c clair
c terrible
c foutu

AOD serait donc un des cerveaux du coup constitutionnel , AOD est donc aussi notre sauveur, cela n'est hélas pas pardonnable pour un homme de cette envergure de se laisser piéger comme un bleu surtout après le coup de la transition

AOD ou le symdrôme de Stockholm

comment franchement pouvait-il imaginer que les militaires le laisserait passer

je crois que quelques part AOD sait depuis longtemps qu'il ne passera plus, il se venge c tout, il s'est vengé de sidi et du front et encore rien n'est gagné
mais de aziz et des militaires qu'il fut le dernier de l'opposition historique à combattre , comment se vengera-t-il? le peut-il? si des dossiers silencieux et compromettants sont tenus à l'abri que peut-il?

rien si la voix parle d'elle-même

mais enfin quel désastre et qu'elle fin pour le dernier des mohicans pris au piège comme le dernier des mothihan

seigneur quelle classe politique vraiment, qu'on lui pardonne va AOD et sidi ont le même âge quasiment à cet âge c'est toujours émouvant de faire de telles erreurs, nous y passerons tous, inch'allah

Khalil Balla Gueye a dit…

Ano 8 février 2009 14:34
Je serais bien de ton avis aussi!

Anonyme a dit…

tu es le premier con-cerné

bilkiss a dit…

hé les gars Maata est là....lol
chère Bébé Maata est de retour!!!
c un jour de fête sur Canalh!!!

mon Chér Maata, tu vas bien?
pourquoi toute cette longue absence?

j'etais là toute seule désepérée, désarmée face aux pro-sidioca, les taya-boys, les anti-putsh, en tête Mr Couli et.......les autres!!!

BIENVENUE CHEZ TOI!!!

Fraternellement,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Kimporte,

ne t'emporte pas!
AOD n'a pas démenti la rumeur, s'en n'est plus une, c est vérité!!!

il a dit tout simplemment sans vouloir s'excuser, comme si c'etait pas une grosse bavure, une trahison même "qu'il n'avait pas l'habitude de divulguer ces entretiens avec les hommes politiques".

AOD on n'est pas satisfait par ta réponse!!!

Amitiés

Anonyme a dit…

Je suis perdu. Au milieu de la semaine passée, les algériens et les maliens étaient amis contre Ag Bahanga. Aujourd' hui le 8 février l' Algérie attaque ATT pour avoir zigouillé du Touareg. Ag Bahanga et le reste de son groupe, semblent s' etre refugiés en Algérie. ATT est meme accusé d' aider le GSPC algérien de kidnapper des européens - dont les deux diplomates canadiens -dans la zone et les proteger pour que le GSPC negocie des rançons. Si ce que disent les algériens aujourd' hui n' est pas encore une manipulation, donc ATT est le manipulateur devant l' eternel et tout ce qui a été dit sur Nampala et le pauvre maire de Bassiknu est archi-faux. J' espere que plus personne n' a de doutes que AQMI n ' a jamais existé et que tout est manipulation, avec nos generaux impliques une fois en cours de route pour faire tomber Sidi. On a appris depuis longtemps que Belaouar qui a fait Lemgheity et El Gallawia etait aux mains des aurorités algériennes debut 2008 pour faire la paix et profiter de la loi de reconciliation. Aziz et Ghazwani n' ont jamais demande son extradition parceque Belaouar a dit lui-meme qu' il est responsable de Lemgheity et d' El Ghallwiya, sans compter que les PVs de Ould Sidna et Ould Chabarnou indiquent clairement que c' est le meme Belaouar qui les gerait du nord malien. Maitenant le Journal la Liberté - qui est kif-kif avec Inimish El Waten de Ould El Kory - nous sort cette histoire de Belaouar dans le Nord malien encore.

Lisez attentivement pour nous permettre de comprendre ce qui se passe. Avec ça, personne n' ose plus me dire qu' il n y a pas eu de manip avec nos djihadistes.

Yanis, Rimo, LM, Mestour Haal, Bilkiss, Bebe Ba, bl, Maatala et les autres: lisez. C' est tres serieux. Les accusations touchent les tetes des Etats. ATT a commence le vendredi et le dimanche nous avons ce article.

A-
------



MOUNIR BOUDJEMA - LIBERTÉ - 08/02/09
Les prises d’otages dans le sahel se multiplient

RÉVÉLATIONS SUR LES LIAISONS GSPC-MALI

dimanche 8 février 2009

En accusant les Touareg du nord du Mali du récent kidnapping de quatre touristes européens,le gouvernement malien fait diversion et oublie de désigner les vrais coupables qui sont les terroristes du GSPC.

Le Sahel est-il le nouveau Waziristân ? Dans une zone à cheval entre le Nord du Mali et le Niger, le groupe de Mokhtar Belmokhtar a encore frappé. Le rapt, il y a une semaine, des quatre touristes européens (suisses et allemands) s’est déroulé selon un processus qui semble bien huilé. Le GSPC repère ses cibles occidentales, procède à l’enlèvement et ramène rapidement les otages en territoire malien avant que les négociations commencent sous les auspices du gouvernement de Amana Touré et de ses intermédiaires. Les gouvernements européens finissent par payer la rançon et le GSPC et ses intermédiaires se retrouvent avec un bon paquet d’euros. Ce schéma inauguré par l’ancien “émir” du désert, Abderezak El-Para, avec les 31 otages européens kidnappés dans la région de Biskra, a été poursuivi par l’“émir” Abou Zeid dans le cas des deux otages autrichiens enlevés en Tunisie et entériné par la récente opération d’enlèvement des deux diplomates onusiens de nationalité canadienne et des 4 touristes européens au Niger, à 80 km des frontières avec le Mali. Dans tous ces cas de figure, les otages et leurs ravisseurs se sont retrouvés au nord du Mali sous la “protection” bienveillante des autorités maliennes.

Les alliances de Belmokhtar Alors que Bamako tente d’accuser les rebelles touareg, en faisant croire aux Occidentaux à une alliance touareg avec le GSPC, c’est bien le groupe de Mokhtar Belmokhtar qui est derrière les derniers enlèvements de la région. À la tête d’un groupe d’une vingtaine de terroristes, armés lourdement et munis de 6 pick-up, selon des sources locales, il a ramené ses otages en territoire malien depuis le début de la crise et attend certainement d’ouvrir les négociations avec les Européens. Le problème est que ce groupe du GSPC n’est nullement inquiété : “Que ce soit Belmokhtar qui a épousé une femme des tribus bérabiches (les Arabes du nord du Mali), tissant une alliance avec eux, imité en cela par l’“émir” Azwid ou l’“émir” Abou Abdelkader, le GSPC sait que cette région est un sanctuaire”, confie une source locale au fait du dossier contactée par téléphone. Que fait le gouvernement malien pour contrer cette propagation salafiste ? En un mot : rien. Trop occupé à saper les accords d’Alger en attaquant les campements des tribus touareg dont la dernière attaque a visé Ag Bahanga, la bête noire d’ATT, à Bouérissa, faisant 31 morts parmi les Touareg. Une efficacité qui ne s’applique pas au groupe du GSPC-Sahel qui se prépare à lancer les enchères.

Rançon ou échange ? Mais voilà, cette fois-ci, le jeu de dupes risque d’être dévoilé par le GSPC lui-même. En effet, un incident qui s’est produit en août 2008 risque de compliquer les futures transactions entre les salafistes et les Européens. Alors qu’ils manipulaient des produits explosifs dans une petite maison à Gao, deux artificiers du GSPC ont déclenché une explosion qui a alerté la police malienne. Blessés, Sidi Ali Naban et Ould Yahdih, deux recrues mauritaniennes proches de l’“émir” Belmokhtar, ont été arrêtés. Or, il s’avère que Ould Yahdih est un élément indispensable au groupe salafiste et que Belmokhtar s’est mis dans la tête de le récupérer. Ne voulant ni les juger ni les livrer aux autorités mauritaniennes, ces deux membres du GSPC vont-ils servir à autre chose ? Une monnaie d’échange contre les touristes européens ou les diplomates canadiens ? L’hypothèse est tentante pour le groupe Belmokhtar surtout que les autorités maliennes pratiquent les extraditions à la carte. C’est le cas, notamment de Oussama El Merdaci, un “émir” du GSPC, présenté dans le Sahel comme l’homme qui monte dans le réseau d’Al-Qaïda. Cet ancien d’Afghanistan, qui semble avoir été injecté dans la région au profit de l’organisation de Ben Laden, se dirigeait vers la Somalie quand les services de sécurité maliens l’ont appréhendé à Tombouctou. Depuis une année, ce vétéran d’Afghanistan qui connaît bien les réseaux londoniens du GSPC est dans les geôles maliennes. Bamako, bizarrement, ne se décide ni à l’extrader vers l’Algérie, du moment qu’il est membre du GSPC, ni à le juger, et encore moins à le relâcher. Son cas gêne à l’évidence Bamako qui n’avait pourtant pas hésité à extrader manu militari deux djihadistes libyens deux jours seulement après leur arrestation. Ce qui pose un véritable casse-tête sur l’attitude du président ATT qui, d’une main, se proclame le chantre de l’antiterrorisme, et de l’autre, autorise que des négociations lucratives sur les otages occidentaux se fassent sur son territoire. Alors que les conventions internationales des Nations unies stipulent explicitement que toute transaction financière ou paiement de rançon aux terroristes est un acte de complicité. En tout état de cause, les prochains jours vont contraindre les uns et les autres à jouer cartes sur table. Le GSPC qui agit dans le nord du Mali comme bon lui semble va devoir négocier et, pour ce faire, il doit s’appuyer sur ces fameux “notables” que Bamako autorise. Car, dans cette zone grise où la misère est criante, la prise d’otages est devenue un business comme un autre et la valeur marchande d’un Occidental est la garantie que tous les intermédiaires vont se servir lors des transactions sur la rançon à payer.

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 283   Suivant› Les plus récents»