jeudi 12 mars 2009

fallait pas l'invite chuilà

bonjour
cher ami j'étais sur le point de balance un blog mais votre commentaire vaux le détour alors je vous cède la place.

LM(concierge à Canalh)

il a dit:

Lu pour vous nulle part

Rimo , peux-tu please nous trouver la video du congrès où les députés du front l’ont joué démocratiquement vôtre en quittant la salle, j’ai raté ça mais j’ai pu voir la prestation du guide à l’université avec le poète de la télé réalité qui fit son job l’œil menaçant vers le texte et le doigt inspiré en direction de son patron du jour, j’ai rien saisi à ce qu’il racontait mais j’ai pensé que le chèque devait être sur mesure car il en a pas perdu la voix ! machallah

C’est toujours un peu pénible pour le genre poétique de devoir lire soit même ses textes devant le trésorier , on devrait avoir des écrivains et des diseurs, le poète après avoir fait bosser son inspiration, laisser un autre la lire et rester lui-même loin de la scène des griots.

C’est honteux quoi qu’il ait dit d’être là pendant que toute l’assistance se dit « sa’e’dou li tveugrech wo bgalou shi »
C’est aussi assez pitoyable c’est petits cadeaux qu’on fit au roi des rois toujours ses peaux pas même ancienne ayant eu une histoire quelconque rien qu’une peau toute neuve de surcroît , plus ces médailles de pacotille et ses rubans en synthétiques dignes de nos parlementaires mais indigne d’être servis à un roi, on a bien vu le malheureux très indisposé par ce tissu en toc

A place de Aziz si je voulais vraiment lui faire un cadeau digne de l’événement, je lui aurait offert devant force journalistes la plaque de l’ambassade d’israel, voilà un vrai cadeau , puis raser l’ambassade et disperser cette funeste poussière dans le désert du grand sahara ou mettre sur le net en vente chaque brique de l’ambassade et grâce aux sous récolés renflouer les caisses de l’asso qui s’occupe en mauritanie du sort des ânes maltraités ( elle existe!)

Quand au guide, revenons y un instant, c’est tout de même un personnage assez extraordinaire , je le félicite pour sa liberté de ton et son insolence , voilà donc un homme envoyé par la CI réglé une affaire sensible au nom de la démocratie afin de sauver les apparences et retourner dans les meilleurs délais à l’ordre constitutionnel , voilà donc que cet homme débarque comme un roi dans un campement du grand sahara
Tous l’accueillent avec force respect n’écorchant jamais ni ses titres ni sa grandeur ni la fraternité qui le lie à tous les partis, je vous renvoie aux sorties du front annonçant son arrivée.

Il débarque donc : les uns et les autres reçoivent des propositions de sorties de crise que chacun amende savamment et renvoie. Ping pong démocratique où tous les espoirs sont permis. Puis on prie et c’est là où l’Iman du grand stade se fâche ;

En effet, sidioca n’avait pas prévu qu’en jouant du président face au roi des rois il venait de signer sa perte aux yeux du guide. Comment voulez-vous que l’auteur de la charte de Tombouctou, roi des rois puisse vous pardonner de refuser de venir prier avec lui comme si la constitution mauritanienne était au-dessus de la prière de tous face à Dieu et plus bas, de la charte du grand Sahara.
Même Ely le plus fin de tous n’a pas osé faire cette gaffe.

Quand j’ai appris que Sidi n’y est pas allé, je m’en suis félicité pour l’idéal mais je me suis dit : « il est fait ». Ca n’a pas tardé : le lendemain comme si de rien n’était voilà que les députés du front débarquent au congrès sous l’égide de la grande charte des grandes tributs surpra-tout. C’est là , d’après ce que j’ai pu lire ici et là que le guide fut égal à lui-même, un hartani de nos frères ne disait-il pas tantôt à propos d’une certaine occasion historique perdue depuis, comme d’hab d’ailleurs, « que venir sans rien apporter de fulgurant n’était pas le genre de la maison »

Ca n’a pas tardé donc : voilà donc que le guide mandaté par la CI dit tout ce qu’il pense de la démocratie occidentale qu’on essaie en vain de planter dans le grand sahara comme une funeste plante rampante et grimpante risquant de la sorte de lui faire perdre son âme pour faire de ces habitants des gens de la forêt.

Il pouvait bien entendu prendre son temps avant d’en arriver là mais le ton, le moment c’est vraiment une monnaie rendue au front dont le leader a refusé de prier derrière lui ! ( pour les titres voir for-mauritania articles datant de l’arrivée).

Le guide s’est bien lâché, il a dû bien rire et il a parlé vraiment sincèrement car il lui fallait bien parler comme un roi des rois ayant essuyé une offense terrible à ses yeux et aux yeux de ses tributaires. Moralité : la prochaine fois qu’il viendra régler une affaire, malheur à la partie qui ferait la fine bouche devant LUI ( voir les titres sur for ect) .

Ainsi donc on apprit que les leaders du front n’ont encore rien reçu car ils l’ont bien fait sentir en quittant la salle et ils ont ainsi sauvé l’honneur de l’idéal malheureusement entre leurs mains. Bravo ! une fois n’est pas coutume bravo à ses frontistes.

Mais la suite quelle sera-t-elle ? Pauvre AOD, mon champion le voilà responsable du débarquement de la charte parmi nous . C’est notre nouvelle constitution qu’on le veuille ou pas. Après tout pourquoi pas vu que de toutes les façons la mauritanie est morte, quelqu’un l’a dit. Elle agonisait depuis 30 ans, la guerre de fils l’a achevée.

Entre les partis : les uns voulant la livrer à la CI que nous connaissons et à israel et les autres la livrant à un frère bien de chez nous : le grand sahara ! qui peut renvoyer israel, le revendiquer et en rire en s’installant à sa place, chbeuh ma’i vem, mais je choisi sur le cadavre de ma nation le geste fort, le geste qui soulage l’honneur qui n’est plus.

Maintenant c’est le saut vers l’inconnu, de toute façon on ne peut rien espérer désormais que de l’inconnu car le connu on le connaît que trop, c’est notre quotidien, notre passé et l’avenir kedalikeu qu’on nous réservait
Vous vouliez de l’argent, vous aviez un problème d’ordonnance, une galère : allez à la fondation K vous connaissez l’adresse, vous avez une tribut, vous vous revendiquez d’une lignée historique du grand sahara : vous connaissez l’adresse

Pour les autres, vous n’avez pu combattre efficacement Taya, vous voilà face à plus puissants et ce au pluriel. Tout est à refaire depuis zéro et même en deçà, faîtes faîtes ! vous vous regardons mais nous n’y croyons plus, nous croyons désormais en une seule chose que dieu face de nos maîtres des gens éclairés et que demain la mauritanie n’ait rien à envier au maroc ou à la tunisie et que ses enfants puissent être soignés, éduqués et guidés vers la lumière alors seulement ils sauront se choisir des guides et ces guides les craignant ne sauront ni les ignorer, ni les domestiquer, ni les berner mais ils sauront les mériter

Anonymement vôtre

Un ami du concierge

419 commentaires:

1 – 200 sur 419   Suivant›   Les plus récents»
maatala a dit…

Salam

Désolé LM,

on va commencer par jouer aux devinettes :

Qui est l'auteur du texte:

Selon moi, c'est L'HADJ X

Il n'est pas interdit de se faire plaisir dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Maintenant c’est le saut vers l’inconnu, de toute façon on ne peut rien espérer désormais que de l’inconnu car le connu on le connaît que trop, c’est notre quotidien, notre passé et l’avenir kedalikeu qu’on nous réservait"

---------------------------------

Que DIEU nous préserve du connu et de l'inconnu disait ma grand mère dit le FOU.

maatala (partisan de la fin de l'indépendance)

bilkiss a dit…

Chér Maata,

t'es fantastique!!!

Maatala "Partisan de la fin de l'Indépendance"......lol

c Original, ca peut venir que de toi Chér Ami!!!

Bienvenue à la (re)Colonisation selon Maata!!!

Fraternellement,
Bilkiss

Anonyme a dit…

...Salut...

"que dieu face de nos maîtres des gens éclairés et que demain la mauritanie n’ait rien à envier au maroc ou à la tunisie et que ses enfants puissent être soignés, éduqués et guidés vers la lumière alors seulement ils sauront se choisir des guides et ces guides les craignant ne sauront ni les ignorer, ni les domestiquer, ni les berner mais ils sauront les mériter"

Ameen allah ema Ameen ya rabe al alemeen...Merci Kimporte ...

bl

maatala a dit…

Salam

Toujors dans la serie , il n'est pas interdit de se faire plaisir.

Lu sur Cridem

"Kadhafi apporte son soutien au conseil au pouvoir en Mauritanie"

Extrait:

"Des sources proches de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi ont indiqué à Magharebia que le Président envisage toujours un retour au pouvoir, et rejettera fermement toute négociation avec le Haut Conseil d'Etat tant qu'existeront des différends sur les conditions de ce retour.

---------------------------------

Ce qui compte ce n'est pas d'envisager, mais de dire comment et aller à la castagne, au front, se faire mal, donner de sa personne, devenir un Kamikaze, respirer du lacrimogéne , sentir la caresse de la matraque sur sa peau, se faire humilier par un flicaillon analphabète, dormir dans de la pisse, avoir faim et froid, avoir peur, être saisi par le doute, devenir un homme bordel de merde.

Quand on a l'habitude de se faire servir, se faire élire, on a tendance à prendre ses rêves pour la réalité.

SIDIOCA,

M'enfin, termine ta sieste, il faut que tu comprennes que la "BOLITIQUE" chez nous , c'est le little BAGDAD des faux-culs.

Pauvre SIDIOCA, un homme fabriqué de toute pièce programmé pour jouer à la reine d'angleterre puis brutalement débarqué par ses complices d'hier, les bidasses.

Rendez lui sa mauritanie, pour une heure, une heure seulement, car il reste persuadé que cette heure durera une éternité (lol).

C'est de la non assistance à un ancien président atteint par le syndrome HAIDALLA qui a cru qu'il pouvait redevenir président sous Taya.

Décidément tout fou le camp, même le respect des aînées.

Cette déclaration est la seule façon qu'à trouver "un ancien président respectable" pour exister et éviter la banalisation dit le Fou.

maatala

bilkiss a dit…

Merci Bl pour la pensée!!!

Anonyme a dit…

Salut...
...Maatala...t'as bouffé du lion...100 points pour le message precedent....
bl...(fiere d'etre la soeur de Maatala)...

Anonyme a dit…

...Salut...
de rien c'est merité...canalh ...c'est toi aussi...
bl

bilkiss a dit…

Maata,

tu parles sérieux là?

Haidalla pensait revenir au pouvoir aprés le coup de taya?

quelle naiveté, c pathéthique!!!

bilkiss a dit…

Bl ça fait tjs plaisir quant on sait qu'y quelqu'un au moins qui pense à vous!!!

Encore Merci du fond du Coeur

bilkiss a dit…

une pensée pleine d'Affection à Ma Chère Bébé Ba!!!

Anonyme a dit…

...si ...et si les elections ...avaient ete ...transparantes ...il aurait ...gagné...c'est connu Haidalla ...est un homme honnete, courageux certes, mais naif...c'est de la palisse !...
bl

bilkiss a dit…

A-,

t'as ramené les "Barakatt" pour tout le monde, toute la Grande Famille de CanalH.......lol

t'as pas perdu ton Sac ni ta valise j'espère!!!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

de ...rien soeurette ...tu sais ...je joue la concierge des fois ...vi ...que le concierge ...n'est pas dans sa cage...je fais le compte des locataires...adeptes de "la découche"...lol...meme le concierge!
bl

bilkiss a dit…

BL,

j'ai pas connu la période Haidalla, il paraît que c'etait un homme bien!!!

à l'ecoute du peuple,seul le peuple comptait à ces yeux.......lol

vivement un jeune Haidalla président!!!

LM® a dit…

salut

chere BL

non le concierge(forme au Portugal) ne découche jamais
il veille a l'entrée de l'immeuble

Maatalla

mes hommages à la patronne

Anonyme a dit…

Il n'est à craindre effectivement que nous n'ayons déjà touché les tréfonds de l'infamie à force de compromissions et de compromis avec nos valeurs fondamentales notamment religieuses culturelles!

Comme qui dirait que nous appliquerions la fameuse sentence désinvolte du Roi protestant Henri IV obligé par des contraintes de succession à se convertir au catholicisme et qui lâcha légèrement et en haussant les épaules sûrement aussi cette formule manquant pour le moins de conviction et de foi: "PARIS VAUT BIEN UNE MESSE (catholique s'entend)!

Et chez nous , de nos jours, il semblerait bien hélas, que TOUT VAUDRAIT BIEN UNE HERESIE, pour peu que nous y trouvions notre compte sonnant et trébuchant!

Pour tomber plus bas on ne pourrait mieux trouver ni faire effectivement!!

Félicitations pour toute la peine que tu te donnes à jouer la sentinelle morale dans un pays saisi de torpeur tous azimuts!

http://nouroun ala-nour.blogspot.com/

Peut-on tomber plus bas ?

Anonyme a dit…

trop de compliments

je proteste

desole des fautes d4orthographes terribles, j ai un probleme perso avec la langue française, mon inconscient fait de la resistance , il faudrait que je loue les services d4un bachelier pour passer le balai et m eviter de devoir relire

merci

Anonyme a dit…

LOl, louele, lalle,loula da silva, relol!
C'est quoi donc ces enfantillages déplacés eu égard à votre âge de quadras et quinquas en majorité!
on se croirait en plein milieu de tantes de Pigalle ou du Bois de Boulogne!

En cela les tenanciers champions du racolage (polit etc...)que seraient les "stars" ternes et pas brillantes du tout de la maison seraient bien excusables:à l'impossible nul n'est tenu!

Anonyme a dit…

دت مصادر مطلعة أن شخصيات سياسية من بينها خمسة برلمانيين من ما يدعى بـ"الأغلبية" قاطعت حزب "الاتحاد من أجل الجمهورية" الذي تم إيداع ملفه اليوم. وتحدثت نفس المصادر عن خلافات عصفت باتجاه الموالاة مما أدى إلى رفض كل من محفوظ ولد خطري (نائب جكني)، كابه ولد اعليوه (نائب كنكوصه)، بابه ولد سيدي (نائب المذرذره)، لوليد ولد وداد (نائب وادان)، خداد ولد المختار (نائب افديرك) الدخول في التشكيلة الحزبية الجديدة التي يراد لها أن تكون نواة لحزب الأغلبية.

هذا ويضم ملف الحزب الذي قدم إلى وزارة الداخلية قائمة بأسماء سبع شخصيات سياسية هي الضامنة له، وهم : محمد عالي شريف، رئيس الفريق النيابي للمستقلين.

محمد يحيى ولد عبد القهار، رئيس فريق الشيوخ المستقلين.

كمرا علي كلاجو، نائب مستقل في الجمعية الوطنية.

الشيخ ولد الدده، رئيس فريق الأحرار في مجلس الشيوخ.

عيشة بنت بده، سياسية.

سيدي محمد ولد عبد الرحمن، سياسي.

صو موسى الملقب تومبي، عمدة بلدية كيهيدي.

Anonyme a dit…

إنني أنا الموقع أسفله، سلطان لحديد، إحقاقا للحق و نزولا عند رغبة شخصيات مرموقة من الحزب المذكور أعلاه، آمر بالسجن الفوري لمجموعة النواب والسياسيين، الذين خدعوا و خانوا رفاق دربهم و احتكروا ضمانة الحزب و أرادوا استغلاله لمصالحهم الضيقة والأنانية. إنني من موقعي هذا كحافظ لخواتم دولة أهل لخله و ديمقراطية الفيافي أعتبر أن المحتجين معهم كامل الحق في ضمان الحزب نظرا لتطابق مؤهلاتهم مع زملائهم ضامني الحزب و تناسب أفكارهم مع أهدافه و تأكيدا لذلك إليكم لائحة ببعض الشخصيات المحتجة على عدم إدراج أسمائها ضمن ضامني الحزب:
- الجهل
- الخيانة
- لفسييد
- عزت شي
- الرخس
- اتلوصيص
- التبتيب
- اتعيوليل
- اشوين باط
- وجه تنكرده
- ازفيط لحمر

التوقيع: سلطان لحديد، الملقب كابون الهنتات

Anonyme a dit…

المعلق السابق
تماسك! ماذا دهاك? هدئ من روعك وامتشق سلاحا آخر غير الشتائم أو اذهب إلى موقع تقدمي لتحاور من يفهم لغتك

Anonyme a dit…

elle a dit: " on se croirait en plein milieu de tantes de Pigalle ou du Bois de Boulogne! "

si tu le dis, chacun c reperes, d ailleurs tu sembles toi meme un ancien de ces adresses, c ringard comme tes commemtaires

quant a l arabisant du coin , si quelqu un estime que ca vaut une traduction qu il ne se gene pas car nous autres on a du mal a croire qu en arabe on puisse dire de nos jours quelque chose qui puisse interesser le reste du monde

bonne nuit

Anonyme a dit…

Bienvenue à HADJ X et je voudrai bien etre son concierge de voisin. J'avais vu le message furtivement, pas lu idiot comme je le suis et trouvé bizarre qu'il demande à RIMO de passr quelque image me disant que le pauvre concierge (je n'avais pas non plus realise qu'il n'etait pas concierge, mais plutot l'ami) venait de sortir d'une prison.

Bienvenue El Hadj x et plaisir de te lire. Moi je suis un ancien ami de Mattala sur ton ex-blog, le fameux monsieur "les mammelles" de Nancy pro-Haidallah (le carton rouge de Maatala enta vem?). Je te relis une deuxieme fois avant de continuer a lire les autres. Un reel plaisir de te relire et ne repart plus en prison.

Joyeusement vôtre. Couli enta vem? A-

Anonyme a dit…

La junte va passer encore 7 autres mois a pousser ce qu'a dit le Roi, sans succes. Car elections, y en aura pas parceque thak dounou moutchetche. A-

P.s: le nouveau vibreur à Aziz, c'est Ould Abdel Mowla. Il n'est pas aussi charismatique que Hamoud. Il ne vibre pas et manque de sex appeal (lol). Espere que AFP ne croit pas à ce que dit AFP (Joyandet enta vem?). A-

=============

Mauritanie: le dossier des sanctions est "clos", affirme Kadhafi

Le dirigeant libyen et président de l'Union africaine (UA), Mouammar Kadhafi, a affirmé jeudi à Nouakchott que le dossier des sanctions contre la Mauritanie était "clos" car les putschistes sont "déterminés" à organiser une élection présidentielle le 6 juin.

"Je me suis assuré que les autorités militaires (junte) sont déterminées à organiser des élections présidentielles le 6 juin, ce dossier (des sanctions) est désormais clos", a déclaré M. Kadhafi à la presse, avant son départ de Nouakchott.

"Le problème est terminé, le dossier clos, parce que ce qui est recherché c'est le retour à la vie civile" a encore expliqué le dirigeant libyen, qui a mené pendant trois jours une médiation à Nouakchott pour tenter de résoudre la crise née du coup d'Etat du 6 août.



Ce putsch, qui avait renversé le premier président démocratiquement élu du pays, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, avait été condamné par la communauté internationale.

Et le 5 février, l'UA avait décidé de prendre des sanctions ciblées contre les membres civils et militaires de la junte, comprenant notamment "une prohibition des déplacements des membres civils et militaires de la junte, le refus systématique des visas, le contrôle des comptes bancaires".

(©AFP / 12 mars 2009 16h50)

Anonyme a dit…

Cette piece de Ould Sebti vaut la peine d'etre lue. Je crois avoir trouvé une reponse partielle a sa question honnete, car les Etats-Unis ont renoué recemment avec Kadafi et l'ont chargé de la lutte contre le terrorisme dans l 'espace saharo-sahelien, a la place des algeriens et je ne sais pas les raisons. La source est le tres serieux Financia Times de Londres que je vais vous balancer apres c message (il est en anglais). Il y a de la competition dans l'air, car Kadafi avait permis il y a quelques 3 mois a Poutine d'etablir une base navale russe en Libye. Poutine chercherait certainement a saboter le projet d'approvisionnement de l'europe a travers le fameux gazoduc Nigeria-Niger-Algerie sur lequel tout le monde en Afrique se brancherait (4.300 km, 20 milliards de $ selon les nouvelles de la semaine passée - c'est dans CRIDEM). Approvisionner l'europe en gaz de l'Afrique mettrait en danger la position de la Russie en tant que pourvoir de l'europe en gaz. Merci de noter que la russie guide aux destinees de la nouvelle OPEP du Gaz qui est entrain de se former. Je vous balanc l'article du Financial Times apres ce message. A -

===========

El Ghadhafi dit que le dossier des sanctions est "clos": Comment procédera-t-il?

"Je me suis assuré que les autorités sont déterminées à organiser des élections présidentielles le 6 juin, ce dossier des sanctions est désormais clos", a déclaré le 12 mars Mouammar El Ghadhafi à la presse, avant son départ de Nouakchott.

"Le problème est terminé, le dossier clos, parce que ce qui est recherché c’est le retour à la vie civile" a encore expliqué le Guide libyen, qui a mené une médiation controversée à Nouakchott pour tenter de résoudre la crise née du coup d’état du 6 août.

L’Union africaine avait décidé le 5 février dernier, de prendre des sanctions ciblées contre les membres civils et militaires de la junte mauritanienne au pouvoir, comprenant notamment une prohibition des déplacements des membres civils et militaires de la junte, le refus systématique des visas, le contrôle des comptes bancaires.



Et le 20 février à Paris, la communauté internationale -qui avait maintenu les sanctions décidées le 5 février- avait mandaté le Guide libyen pour trouver une «solution consensuelle et acceptable par toutes les parties» de la crise mauritanienne dont deux (le RFD et le FNDD) rejettent catégoriquement l’élection présidentielle le 6 juin 2009 «unilatéralement» décidée par le Haut Conseil d’Etat (HCE-junte).

Venu en médiateur, le Guide libyen semble plutôt avoir jeté son dévolu sur le HCE. Dans son discours prononcé le 11 mars à Nouakchott il a fustigé la démocratie, le pluralisme, le système parlementaire, la cadence des coups d’états chez nous, et même les élections qu’il avait comparé aux coups d’états, car «sources d’instabilité» avant de demander à tous d’envisager l’avenir et une «Mauritanie nouvelle qui sortira des élections du 6 juin 2009».

Cette déclaration a soulevé l’indignation de la délégation du Front anti-putsch mauritanien présente, qui s’est retirée de la salle en guise de protestation, estimant que le médiateur a failli à son rôle en prenant partie pour «l’agenda fixé par les putschistes». Le 12 mars, le Guide libyen enfonce également le clou en annonçant que le dossier les sanctions décidées par la communauté internationale est clos.


Comment procédera-t-il cependant pour clore le dossier des sanctions ?

Les sources d’informations qui ont rapporté les déclarations du Guide ne le disent pas et lui non plus. Peut être qu’il entend ordonner à la Banque mondiale, au Fonds monétaire international, à l’Union Européenne et aux Etats-Unis d’amerique, de reprendre leur coopération gelée depuis le 6 août avec la Mauritanie ? Et peut être que ces partenaires de la Mauritanie l’accepteront.

Une chose est certaine néanmoins. Face à l’embargo international et aux sanctions décidées contre son pays, le Guide libyen n’avait trouvé mieux que les concessions.

C’est ainsi qu’il avait livré à la justice internationale ses compatriotes recherchés, indemnisé à coups de milliards de dollars les familles des victimes des attentats du Ténéré et de Lockerbie et démantelé ses installations nucléaires pour les offrir en guise de cadeau et «de signe d’amitié» aux Etats-Unis d’amerique.

Ce sont en fait des concessions douloureuses qui avaient permis de clore le dossier des sanctions contre la Libye. Alors quelles concessions fera-t-il, cette fois, pour clore le dossier des sanctions contre la Mauritanie ?

Esweidahmed Ould Seubti

Anonyme a dit…

L'Article du Financial Times est ci-dessous. Si Kadafi dit que les sanctions c'est fini, il a probablement discuté de cela avec les US. Donc un gros risque a ce que la sanction ne passe pas au Conseil de securité. C'est une hypothese (Moussa enta vem).

Je vous cherche maintenant un autre article sur l'OPEP du gaz que j'ai lu il y a quelques temos dans "The Moor Next Door". En anglais malheureusement, car la mauritanien moyen, applaudisseur du Roi du Sahara, ne comprend rien a la geopolitique qui se joue autour de lui. Donc que les sources soient en arabe, chinois, russe ou shoona, cela n ápporte rien. Nous ne voyons pas plus loin que le bout de nos nez. Vous avez vu les ex-putshistes Haidallah, Ould Mohamed Saleck et Ely embrasser tres fort le Guide hier soir?

==========

Thaw spurs prospect of arms sales to Libya
By Heba Saleh in Tripoli

Published: March 10 2009 20:52 | Last updated: March 10 2009 20:52

Newly rehabilitated from its pariah status, Libya is establishing military ties with the US that could lead to the sale of lethal weapons to the north African country.
In a remarkable sign of the degree of rapprochement after four decades of open hostility during which the US carried out military strikes against the regime of Muammer Gaddafi, Gene Cretz, the US ambassador to Tripoli, told the Financial Times that the new military relationship would begin with training programmes, followed by the sale of non-lethal weaponry.
Then “at some point, if both sides want it . . . we would hope that [the sale of lethal weapons] would be a culmination of our military relationship”, he said.
Mr Cretz, who has been in Libya for two months, is the first US ambassador to the country for 36 years. Relations between Washington and Tripoli started improving in 2003 after Colonel Gaddafi, Libya’s leader, renounced a programme to acquire weapons of mass destruction.
But full normalisation of relations had to wait until Tripoli had paid into a mechanism for compensating victims of attacks blamed on its intelligence services, including the downing of a Pan Am airliner over Lockerbie in Scotland in 1988.
Libya was for many years a firm fixture on the US list of countries supporting terrorism, but now Mr Cretz describes anti-terrorism co-operation with Tripoli as “one of the positive sides of the relationship”.
Both countries have an interest in combating al-Qaeda in the Islamic Maghreb, the militant group based in Algeria which has been forming links with armed Islamists across the Sahara from Libya to Mauritania.
Mr Cretz describes Moussa Koussa, the long-serving chief of Libyan intelligence who was appointed foreign minister last week, as a “well-versed versatile individual” whose appointment “was a very good choice”.
“He knows the intelligence field well, he knows the diplomatic field well. He has dealt with our diplomats, so I think he’s an impressive man and we’ll look forward to working with him.”
In recent years, Mr Koussa has played an important role in improving his country’s relations with Europe and the US. But not long ago, in the decades when Libya was considered an international troublemaker, he was seen as a main figure in the confrontation with the west.
Most of the pressure for the improvement of ties has come from US businesses eager to re-enter the lucrative Libyan market, which has become the preserve of European companies. Not only is Libya one of the most attractive areas in the world for oil and gas production, but it has huge infrastructure needs and the money to pay for them.
In spite of some reforms in recent years, businesses say it remains a tricky place to work, with an inept bureaucracy and an often opaque and arbitrary system. But the rewards are thought by many to justify braving the tough environment.
“What’s interesting about the American commercial interest here is it goes beyond the hydrocarbons sector,” said Mr Cretz. “You name it, they want to come in here. So we are working to bring as many companies here as possible to see what the opportunities are.”

Copyright The Financial Times Limited 2009

Anonyme a dit…

Ci-dessous le lien avec l'article sur la nouvelle OPEC du gaz, sous la main de la Russie avec comme partenaire les iraniens, les algeriens (forcés de s'y joindre pour ne pas perdre) et les autres en Amerique latine, etc..

Ce blog contient des liens et en particulier sur un autre article qui parle de cette nouvelle OPEP. Vaut mieux donc lire du blog lui-meme.

Pas pour les saffagas, mais les gens serieux et qui ont l'avenir de ce pays en tete. A-

=============

http://themoornextdoor.wordpress.com/page/4/

Russia: Organizing the passing of gas?

6 November, 2008 by Kal

On paper at least, the budding “Gopec” appears nearly as formidable as the 48-year-old oil cartel. The troika control 57 per cent of known natural gas reserves – about the same proportion of crude reserves held by the three leading Opec members. North America and non-Russian Europe have only 5.3 per cent and are increasingly reliant on gas for heating and power generation.
That is where the similarities end. Unlike petroleum, natural gas is still for the most part split into regional markets served by pipelines. It is supplemented by a growing market for liquefied natural gas that, like crude, can be shipped to the continent where it fetches the highest price. Notwithstanding Gazprom’s sway over the European Union and success in bullying former vassal states, the economics of the two markets are different enough that a successful gas cartel is a pipe dream for now.

“Controlling Gas,” FT, 27 October, 2008.

The idea of a natural gas cartel is an interesting one for many reasons. While it is true that the three countries mentioned in this post, Russia, Iran, and Qatar, control over 50% of the world’s natural gas reserves, it is less true that these countries would form such a cartel for political and economic reasons. I have written before on why Algeria — which holds the world’s 4th largest gas reserves and is a major LNG producer — has not hopped onto the bandwagon. Libya’s reasons are similar. Such countries already control their energy markets to a great extent through their state energy firms. They rather enjoy having countries compete for their gas because of Russia’s bad attitude. Russia’s motivation in proposing the organization is so that it can use the body as a weapon against countries with which Qatar, Algeria and Libya have little interest in quarreling with, even if it does bring great financial gain. They have and will continue to speak in amiable terms of the idea, but none of these countries are willing to cede the necessary amounts of sovereignty over their energy resources to make Russia content with such an organization. It would be a vehicle for Russian bullying, of non-gas exporters and the member states. It is indeed a pipe dream, like other Russian grabs at great power influence. The politics of a “gas OPEC,” at the very least in the short and medium term, are not favorable.

Posted in Africa, Algeria, Europe

Anonyme a dit…

x,

C'était un plaisir de lire ton billet de ce matin sur canalh. La situation du pays devient intenable et le risque d'une dérive est à portée de main. Il serait utile que tu reviennes pour aider le public à comprendre ce qui se passe. Si t n'avais pas quitté l' arêne, je suis certain que la transition Sidioca se serrait mieux passée et les militaires n'auraient pas refait leur coup de la rectification qui ne cache le coup d'état qu'aux aveugles. Je crois qu'il faut que tu reviennes sur la scène une fois encore, quitte à "disparaître" une fois un régime vraiment démocratique est mis en place. Cela fait presque 2 ans que nous tournons en rond sans espoir de nous en sortir. Fraternellement. Un fan

A-

Anonyme a dit…

a-

khali anac l4eli wah4ilvi, si tu crois que ton x va tomber ds ton paneau a la tex averi c vraimemt te prendre pour bip bip or le coyote c toi

Anonyme a dit…

Il y a des gens qui ne parviennent pas à s'exprimer clairement ce matin. Quelqu'un a t-il fait le lien entre le coyote et le panneau dans le message de cet illustre ano? A-

Anonyme a dit…

ليتك لم تتكلم يا بن عبد المولى وتكتفي بما سجله التاريخ عنك أنت ورفيقك العقيد ولد الغويزي في تكانت و البراكنة مما أستحي من ذكره. والله ثم و الله لولا ذكرى المرحومة، بنت الأكرمين، صاحبة اليد الطولى في الفضل والكرم و الإحسان، على كل من عرفها، خت بنت أحمد خليفة، زوجتك و أم أبنائك لكان لنا معك شأن آخر. رحم الله خت ما أشد فضلها عليك، فهي تحميك حية و ميتة.

Anonyme a dit…

Non, non monsieur El Kory, c'est très fort.Il faut laisser quelque chose pour ton général Ould Jumba. Monsieur, El Kory diminue la vitesse de mensonge, si non tu risque de dépasser ton leader, et ça peut t'obliger à prendre un diner complet du riz avarié, selon le nouveau code pénal de la république du 6/8/2008.
Citoyenne

bilkiss a dit…

Lu pour A-,Sanhaji, Couli, pour tous les naifs qui ont cru ou croient encore au FNDD à une Opposition digne de ce Nom en Mauritanie


Quand le FNDD se ridiculise? Sidi se couche a Lemden...

Non, ce n'est pas juste. Notre opposition du FNDD ne doit pas etre vendu par son excellence Sidi, par son arrivage, par sa rébellion, par ses Dicko, ses Toure, ses Dembelle... tous ces fourssanes des ânes qui pensaient mettre en place une guérilla, une rébellion armée, parallèle a ce qu'ils qualifient déjà de rébellion politique. Nos politiques au FNDD se laisseront-ils faire ?

Laisseront-ils le peuple mauritanien résoudre sa crise sans eux ? Eux qui ont combattu les excès finiront-ils de la manière suicidaire qu'on voit, qu’on palpe et qu’on sent ? Pourquoi mon Dieu se retirent-ils de la manière, devant les yeux du monde entier, des cameras, devant Kaddafi…?

Honte ? Ils doivent avoir honte de cette in-jure... de ce piège empoisonne. Et la politique de la chaise vide n’a jamais servi a quelque chose … Demandez à Ahmed Ould Daddah, lorsqu’il boycottait.

Quant a ceux qui pensaient a la rébellion, aux dires des mauvaises langues qu'après le passage de Kaddafi au Mali, au Niger il y avait eu renforcement des rebellions, je leur dis que Kaddafi, en Mauritanie, a donne le pas et le ton de ce que sera la Mauritanie de demain et la il coupe l'herbe sous les pieds du faiseur, du parrain des rebellions qui maraudait et se léchait les babines ...

Que Kaddafi a perennise les relations mauritano-libyiennes par des lettres d’or. Laisse sur sa soif, Moustapha Chavii du Burkina, qui ,dans une interview sur le site CRIDEM, il y a quelque jour disait qu’il est facile, très facile de reprendre le pouvoir en Mauritanie par les armes, s’appuyait sur qui , sur quoi ?

Sur Kaddafi, sur Sidi qu’il a accompagne en Libye ? Sur ses anciens amis fourssanes Saleh et consorts ? Amnistie comme d’ailleurs les autres qui étaient l’objet de mandats d’arrêts internationaux, cet intrus a intérêt a laisser en paix le peuple mauritanien, ses dirigeants…

Déjà, Kaddafi lui a répondu, le General lui répondra aussi… Nous, nous n’avons pas besoin d’une rébellion. Quelle soit politique ou militaire … Apres la pluie, c’est le beau temps…

Le Guide, un fois arrivée,sur le terrain a tout vu, tout mesure, tout compris. Pour lui, revenir sur Sidi, son arrivage, ses nuits de noce et de miel, ses multiples randonnées, les velléités n'arrangent pas la Mauritanie et les mauritaniens. Pour être juste, réaliste, il faut composer avec la réalité et laisser de cote les surenchères...

Pour être franc avec le peuple mauritanien et l'Histoire, il faut regarder l'avenir en face, oublier les hommes pour voir le projet de société qu’ils profèrent,qu’ils balbutient … . Prendre les choses en main en pensant a une sortie de crise réaliste, raisonnable, juste, conforme a notre réalité,a notre registre politique et susceptible d'être cautionne par nos partenaires au développement, doit animer nos dirigeants ...

C'est a ce prix que nous sortirons de l'ornière ou le Président très démocrate, élu Monsieur Sidi nous a place depuis ce jour ou il a oublie ses amis, ceux qui lui ont tendu la perche, ces militaires qui l'ont vote pour le meilleur et pour le pire. Depuis ce jour ou dans la joie, le peuple entier l’a applaudi ne serait-ce que pour tourner une page de son histoire, la page des militaires, des coups d’état .

Mais hélas, notre très démocrate président a oublie qu’il était fragile, très fragile … Je me tais par Pudeur et par Pitié. Sinon comment comprendre la position de Sidi ? Méconnaissable.

Apres avoir perdu ses soutiens militaires, il est entrain de perdre tous ses derniers soutiens civiles, ceux la qui, au nom de la légalité pensent le secourir... Je parle des hommes honnêtes … A VOUS DE LES DEVINER…

Les partis politiques du FNDD qui sont avec lui actuellement pensaient au départ, qu'ils agissaient dans la légalité,pour le retour a la constitutionnalité. Mais savaient-ils seulement que le cas de la Mauritanie est un cas particulier, spécial. Particulier, parce que notre armee a toujours ete republicaine et si elle bat le record en coup d’Etat c’est parce que nous mauritaniens, nous sommes un peuple certes intelligent mais rebelle de nature…

Amoureux de l’espace,de la transhumance notre peuple continue a transposer ces tics dans le monde d’aujourd’hui en oubliant qu’on n’est plus seuls dans ce monde, que te temps de Seyba est revolu …

Cas Spécial parce que toutes les institutions de l'Etat marchent … Spécial parce que le peuple a approuve ... Spécial , parce que tout simplement le monde étranger ne peut pas comprendre ce que nous ressentons, ce que nous avons ressenti, ce que nous ressentirons si nous continuons la lune de miel Khattou-Sidi, nuit qu'ils ont oublies a célébrer et qu'ils pensent ou qu'elle pense célébrer sur le dos deja fragile car trop affaibli des mauritaniens qui,en se reveillant de la torpeur decouvrent amerement que tout n’est plus permis, que tout obei a des criteres de celerite, de transparence de…

Kaddafi en invitant les uns et les autres a réfléchir a l'après le 6 Août, a lance un message a notre sage opposition qui n'arrive pas malheureusement a comprendre qu'elle s'isole chaque jour un peu plus d'une Mauritanie profonde qui sait ce qu'elle cherche ...

Source Cridem

Amitiés










Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Ould Maiga Amadou | Libre Expression| Lus : 261Haut de page
Liste des commentairesBrèveMauritanie: le dossier des sanctions est "clos", affirme Kadhafi

Le dirigeant libyen et président de l'Union africaine (UA), Mouammar Kadhafi, a affirmé jeudi à Nouakchott que le dossier des sanctions contre la Mauritanie était "clos" car les putschistes...

» Suite
Partenaires Cridem Poster un commentaire

Pour poster un commentaire il faut être membre .



Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .




Vous n'êtes pas membre .
Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .




En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .


Cridem Questions/Réponses : posez vos questions, répondez, échangez, apprenez !

Nous contacterConditions générales d'utilisation de CRIDEMInformations CRIDEM
Protection de l'enfance

Copyright © 2008 CRIDEM (Carrefour de la République Islamique DE Mauritanie), enseigne de Cridem Communication Sarl - Tous droits réservés.

bilkiss a dit…

Le message précedent n'etait qu'une entrée, voilà le plat de résistance, Messaoud le Farouche Opposant a bien accepté d'être reçu par Kaddafi......lol
hé les anti-putsch votre réaction à tout ça?

Messaoud et El Ghadhafi se sont rencontrés et ont «adouci le climat»

Avant de quitter la Mauritanie, l’après-midi du 12 mars le Guide libyen Mouammar El Ghadhafi a rencontré le président de l’Assemblée nationale Messaoud Ould Boulkheir, farouche opposant au putsch du 6 août, qui boycotte les sessions du parlement depuis cette date, les jugeant « illégales parce que convoquées par un président élu».

Selon le député Khalil Ould Tiyeb vice-président du parti APP, Ould Boulkheir et El Ghadhafi se sont (au cours de leur rencontre) «expliqués sur la médiation libyenne ainsi que sur la position adoptée par le Front anti-putsch suite aux déclarations du guide libyen» (le 11 mars).

"El Ghadhafi a affirmé qu’il voulait exprimer la volonté de tous d’aller vers des élections comme solution à la crise, sa date restant à déterminer par les Mauritaniens eux-mêmes" précise Ould Tiyeb dans une déclaration à l’Afp, comme pour dire que la date du 6 juin prononcée par El Ghadhafi dans son discours avait été choisie de manière fortuite.

Et d’ajouter : «Ils (Ould Boulkheir et El Ghadhafi) ont ainsi adouci le climat et les contacts vont pouvoir continuer parce que le médiateur libyen, Ravee Al-Medeni, reste en Mauritanie pour poursuivre ses efforts».

Amitiés

Anonyme a dit…

J'ai comme l'impression que tu ne devrais pas savoir ce que signifierait le mot « ringard » au juste, sinon tu ne l'aurais pas employé de manière aussi impropre en parlant de moi!
Car en fait dis toi bien mon pauvre buté que depuis que j'ai décidé de mettre fin à mon coupable silence il y a exactement une année j'ai eu comme l'impression qu'une foule bigarrée était suspendue voire scotchée à ma plume pour des raisons si diverses et surprenantes qu'elles en auraient fait le bonheur de la plupart et le malheur d'une poignée d'aigris bornés et envieux dont tu serais à n'en pas douter vu ta médiocrité!
Mais moi, je dispose dans ma pharmacopée de votre « médicadement » comme on dirait dans le langage faubourien que je manie du reste mieux que vous tous réunis!Mais, je n'aime tout banalement pas car cela ne ressemblerait et n'irait qu'aux ringards étriqués de ton acabit!!Moi, je vois toujours grand et me donne les mots pour LE DIRE, RINGARD!La preuve, je ne me donnerais même pas la peine de signer!

Bebe BA a dit…

Pour ma chère Bilkiss

Le dossier des sanctions est "clos", affirme Kadhafi

NOUAKCHOTT (AFP) — Le dirigeant libyen et président de l'Union africaine (UA), Mouammar Kadhafi, a affirmé jeudi à Nouakchott que le dossier des sanctions contre la Mauritanie était "clos" car les putschistes sont "déterminés" à organiser une élection présidentielle le 6 juin.

"Je me suis assuré que les autorités militaires (junte) sont déterminées à organiser des élections présidentielles le 6 juin, ce dossier (des sanctions) est désormais clos", a déclaré M. Kadhafi à la presse, avant son départ de Nouakchott.

"Le problème est terminé, le dossier clos, parce que ce qui est recherché c'est le retour à la vie civile" a encore expliqué le dirigeant libyen, qui a mené pendant trois jours une médiation à Nouakchott pour tenter de résoudre la crise née du coup d'Etat du 6 août.

Ce putsch, qui avait renversé le premier président démocratiquement élu du pays, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, avait été condamné par la communauté internationale.

Et le 5 février, l'UA avait décidé de prendre des sanctions ciblées contre les membres civils et militaires de la junte, comprenant notamment "une prohibition des déplacements des membres civils et militaires de la junte, le refus systématique des visas, le contrôle des comptes bancaires".

Source: AFP

Bebe BA a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

A-, s'agissant de tes appels pour le retour de l'invectiveur public Nr1 , tu as oublié de dire "mahou eb bass lâ7ig el khalil"!Il aurait des comptes à me rendre!
KBG

Anonyme a dit…

KBG,

Hatta enta? Non KBG! x est mon héros comme de milliers d'autres. Il nous a permi de faire debarrasser Ould Taya le plancher et il les a serrés à Ely jusqu'à ce qu'il soit parti. Mahou Vallak KBG. x t'attaque quand tu essaies de nous voler note dignité. porte-toi bien. A-

On ne t'as pas beaucoup entendu sur Kadafi. Je sais que tu est anti-putsh comme moi.

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Je n'ai rien compris de ce que tu as ecrit!
Messaoud ne s'est jamais oppose' au dialogue. Tu es encore tres jeune c'est la raison pour laquelle tu n'as rien compris des declarations de Kdhafi. Il est un mediateur et il ne doit pas devier de son role. Sa philosophie politique peut attendre un autre jour mais pas durant cette crise qui secoue notre pays.

Nous avons un usurpateur dans les jardins de la presidence et une constitution qui a ete' viole'e. Tout ce que nous demandons est un retour de toutes les institutions democratiques de notre republique.

Le vieux n'a pas besoin d'etre a' Nouakchot pour mener le combat. In case you don't know, les moyens de communication sont tres developpe's.

Anonyme a dit…

Lu pour Aziz. Tu vois le jeu auquel joue le Guide? Le MNJ, c'est lui qui finance. Bilkiss enti vem? Bonjour. A-
========

AFP 13-03-2009

Niger : Kadhafi obtient la libération de six otages nigériens des touareg
vendredi 13 mars 2009

NIAMEY (AFP) — Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a obtenu la libération de cinq soldats et un gendarme nigériens détenus par des rebelles touareg au Niger, et les a remis à Niamey, a rapporté vendredi la radio publique nigérienne.

Les six ex-otages du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) - un capitaine, un adjudant-chef, trois sergents et un gendarme - étaient pour la plupart détenus depuis juin 2007, a précisé la Voix du Sahel.

M. Kadhafi est arrivé jeudi soir à l’aéroport de Niamey où il a été reçu par le président nigérien Mamadou Tandja à qui il a remis les six hommes.

Le chef de l’Etat nigérien l’a "remercié très sincèrement pour tous les efforts qu’il a déployés afin d’obtenir la libération des otages", selon la radio.

Selon le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement nigérien Mohamed Ben Omar, un seul officier est désormais toujours entre les mains des rebelles.

Le 6 mars, le MNJ avait affirmé qu’il détenait "à l’heure actuelle un seul officier nigérien responsable de crimes graves contre des civils innocents", sans préciser l’identité de cet officier.

En mars 2008, le MNJ avait libéré 24 soldats et un préfet civil à l’issue d’une médiation libyenne, mais il restait encore à cette date six autres militaires retenus en otage, selon le ministère nigérien de l’Intérieur.

D’après l’hebdomaire indépendant nigérien Le Républicain, le dirigeant libyen, également président en exercice de l’Union africaine (UA), a été sollicité par M. Tandja pour trouver une solution face à la rébellion touareg qui sévit depuis 2007 dans le nord du pays, qui a une frontière commune avec la Libye.

Anonyme a dit…

Lu pour Aziz. Ce vieux sarakollé est sérieux. Fais comme lui. A-
==============

Le président Tandja renonce à prolonger son mandat présidentiel
vendredi 13 mars 2009

APA-Niamey (Niger) Le président nigérien, Mamadou Tandja, dont le dernier mandat de cinq ans arrive à terme en fin décembre prochain, a affirmé qu’il ne briguera pas un troisième, en dépit des appels de certains citoyens qui lui demandent de rempiler pour au moins trois nouvelles années, au mépris de la constitution.

Selon le député Sanoussi Jackou (opposition), le chef de l’État nigérien a rencontré le 11 mars dernier les leaders des partis politiques de la majorité parlementaire pour leur rappeler de garder la cohésion et la sérénité.

« Je suis un officier, je respecterai ma parole et mon serment », a dit le colonel à la retraite Tandja, dont les propos ont été rapportés vendredi par le député Jackou, au cours d’une déclaration à la presse.

« Allez y vaquer aux préparatifs des élections », a-t-il dit, mettant ainsi fin aux débat sur le « Tazartché » (terme haoussa qui signifie prolongation), développé depuis quelques mois par une frange de citoyens.

Le mouvement « Tazartché », qui a tenu des meetings dans les principales villes du pays en présence des gouverneurs de régions, a ravivé ces derniers mois la polémique autour d’un probable maintien au pouvoir du Chef de l’Etat sortant.

En fin décembre 2008, plusieurs centaines de personnes ont lu un mémorandum à Niamey, en présence des membres du gouvernement, pour réclamer la mise en place d’une transition politique de trois ans à partir du 22 décembre 2009 et la prolongation du mandat des institutions nationales y compris celui du président Tandja.

Les manifestants ont également suggéré à la classe politique nigérienne, la mise en place d’un gouvernement « d’entente nationale » avec la nécessité de l’organisation d’élections municipales, législatives et présidentielles en 2012, au lieu de fin 2009 comme prévu.

Ce débat a préoccupé une grande partie de la classe politique, notamment les partis alliés au pouvoir et l’opposition avec le soutien des organisations de la société civile.

Le président Tandja, 71 ans, a été élu en 1999, puis réélu en novembre 2004, sous la bannière du Mouvement national pour la société de développement (MNSD), présenté comme le plus grand parti politique du Niger, et dirigé depuis le 21 février dernier par l’actuel Premier Ministre, Seini Oumarou.

DS/aft/APA 13-03-2009

bilkiss a dit…

A-,

ana hown!!!

Amitiés

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

ravie de te lire, au moins je sais que tu te portes bien!!!

j'ai lu la déclaration du Guide, donc puisque c le Chef de l'Afrique UA, plus rien à craindre, plus de sanctions!!!

je trouve qu'on doit tous attendre et esperer l'aprés 06 Juin et voir!!!
et surtout pour eviter de s'embourber dans une guerre civile qui ne menerait qu'à l'exode, la famine, les épidemies....ect ect
ce dont la RIM n'a n'en vraiment pas besoin!!!

bilkiss a dit…

Couli,

je suis plus un Bébé!!!
t'as peut-être raison y'a des choses que je comprends pas encore ou bien je les comprends à ma manière!!!

pour Messaoud, il a bien été reçu par Kaddafi et selon les médias ils ont trouvé une presque solution à la crise, un terrain d'entente....de quel type?
sa nature? sur quelles bases?
comment Kaddafi a pu convaincre Messaoud? quelles sont les concessions faites des deux cotés?
à quel prix?

toutes ces questions restent sans réponses!!!
ni Kaddafi ni Messaoud n'ont fait de déclaration aprés leur rencontre!!

je me demande d'ailleurs comment les médias ont pu écrire quoi que ce soit?
un vrai casse-tête chinois!!!

Amitiés

Anonyme a dit…

Lu pour Bilkiss,

Je te l'avais dit, mais tu ne m'a pas ecouté. Tu lis et tu me dis, comme disent le mécaniciens (tu conduis rek et tu me dis). Tu me manques avec Bebe Ba. J étais occupé avec Burger King, en competition avec les McDo de Maatala. Ils servent du cochon et nous ont sert du Halal.

KBG: ça pousse? Tu es anti-coup et c'est bon.

A-

======

L'opposition en appelle à la communauté internationale
13-03-2009

Le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), opposé au putsch du 6 août en Mauritanie, a lancé vendredi un appel à la communauté internationale pour arrêter "le forcing tendant à imposer l'agenda des putschistes" au terme d'une médiation de Mouammar Kadhafi.

"Le FNDD lance un appel pressant à la communauté internationale et en particulier au Groupe de contact international sur la Mauritanie pour mettre fin à ce forcing tendant à imposer l'agenda des putschistes", selon un communiqué.

Ce texte est diffusé au lendemain du départ de Nouakchott du dirigeant libyen et président de l'Union africaine (UA), M. Kadhafi.

Le dirigeant libyen, qui a conduit une médiation à Nouakchott sur mandat de la communauté internationale, avait convié les forces opposées au putsch aux élections présidentielles du 6 juin, décidée par les autorités militaires au pouvoir depuis le coup d'Etat du 6 août.

La prise de position, en faveur de cet agenda électoral, avait été vivement critiquée par le FNDD et un autre parti d'opposition qui appellent à une solution consensuelle de la crise.

"Le FNDD poursuivra sa lutte pour la mise en échec du coup d'Etat du général Mohamed Ould Abdel Aziz (chef de la junte) et le rétablissement de l'ordre constitutionnel, et restera ouvert à un dialogue crédible, sérieux, supervisé par la communauté internationale", affirme le communiqué.

Le FNDD se dit "d'autant plus scandalisé que le président en exercice de l'Union africaine, qui est censé faire respecter et veiller à la mise en oeuvre des décisions de celle-ci, puisse prendre le contre-pied des décisions de l'Union et soutenir, en particulier, la candidature d'un général putschiste entrant ainsi en contradiction flagrante avec l'esprit des textes qui la régissent".

A Addis Abeba, siège de l'UA, aucun responsable de l'organisation panafricaine n'avait encore réagi à la médiation menée par M. Kadhafi, la première depuis son élection début février.

Mais un certain embarras était néanmoins perceptible, les déclarations du président de l'UA affirmant notamment que le dossier des sanctions étaient "clos", n'étant pas en ligne avec ce qu'ont décidé les différentes instances sur la Mauritanie.

Seul le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'UA peut décider si les sanctions sont toujours d'actualité ou non.

Le putsch du 6 août, qui avait renversé le premier président démocratiquement élu du pays, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, avait été vivement condamné par la communauté internationale.

Et le 5 février, l'UA avait décidé de prendre des sanctions ciblées contre les membres civils et militaires de la junte, comprenant notamment "une prohibition des déplacements des membres civils et militaires de la junte, le refus systématique des visas, le contrôle des comptes bancaires".


© AFP - Mars 2009

Anonyme a dit…

A-, moi je ne fais plus de politique, je joue au pare-feu, au pare-choc et au garde-chiourme!
Quant à kadhaffi j'en ai parlé la veille de sa visite et il ne faudrait pas être sorcier Casamançais comme l'abbé Dioum pour prédire le fiasco total et refroidir les ardeurs comme je l'ai fait!
Quant à l'autre zig "Nioro du sahel el guidam"!Couly ente vem? Et puis vraiment tu as éxagéré l'impact des vociférations grossières et triviales de ce loustic et épaulés par une bordée de ses comparses survivants difficilement encore!Et cela irait de mal en pis selon mon astrolabe ou mon petit doigt!

REBELOTE

"Enfin, il ne serait à redouter que lui et nous ne soyons pas au même diapason:il ne s'agirait pour lui comme d'hab que de briller de tous ses feux fantaisistes et calculés pour satisfaire ses lubies de méga-mégalo, alors que pour nous autres, la question serait fondamentale quasi de vie ou de mort de toute une Nation.Il n'en aurait cure lui, pourrait-on d'ores et déjà supputer et pour sûr que les chaînes TV satellitaires compteraient plus à ses yeux que la Mauritanie et son peuple pour lesquels il avait déjà exprimé une irrévérence gratuite à maintes reprises et publiquement.

"Le connaissant un peu mieux maintenant, je ne serais point étonné qu'il n'en arrive, par une de ces excentricités dont il aurait seul le secret, à faire des négro-Mauritaniens des arabes Beni Hamyara!Donc vraiment, rien à cirer ni à tirer de ce bouffon !J'en serais presque à reprocher à notre digne et légitime président Sidi Mohamed ould Cheikh abdallahi d'avoir condescendu a faire le déplacement chez cet amuseur public à l'instar du général limogé qui n'aurait plus rien à perdre de toutes facons.Wait and see donc, mais je sais déjà que les faits me donneront raison sur toute la ligne!Hélas!"

LM® a dit…

A-

le macdo ne sert que du Halal on remplace les saucissons le Justin-bridout par le Justin-Hmidou dans le coin charcuterie.

n'est pas cher cuisto?

Anonyme a dit…

Sarko pris entrain de se faire payer le double des heures supplentaires. Aziz enta vem? Sidioca gagnait 28.000 $ par mois. Tu as augmenté ton salaire? A-
======


http://www.rue89.com/hoax/2009/03/12/non-sarkozy-na-pas-percu-son-salaire-de-ministre-a-lelysee

bilkiss a dit…

A-,

j'avoue que je comprends plus rien!!!
que veut le FNDD?
qu'il n'y'est pas d'elections?
ok!
à la place rien!!!
AZZIZ quittera pas la présidence et la crise continue...........lol

tout ce beau monde se fige sur ces positions!!!
on n'est pas sortit de l'auberge!!!

pauvre Mauritanie!!!

PS
Frimeur va....seul Mon Chér Ami Maata est cuistot chez la grande chaîne Mac Do, toi t'es chez Quick!!!

Anonyme a dit…

Quel con !. Aziz c'est ça que tu as comme ami et les iraniens? Abandonne. A-

==========

Kadhafi rassure sur l'objet de sa tournée à Nouakchott et Bissau

Le guide libyen, Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine (UA), a affirmé "de son devoir, en sa qualité de président de l'UA", de s'enquérir de la situation en Mauritanie, en Guinée-Bissau et en Guinée-Conakry, à la suite des développemets survenus dans ces pays.

"Ce qui nous intéresse c'est qu'il n'y ait pas d'intervention étrangère dans ces pays africains à la suite des développements survenus et après les affirmations faites selon lesquelles les militaires qui assument leurs responsabilités dans ces pays se dirigeront vers les élections et que ces échéances électorales sont des rendez-vous fixes", a dit le leader libyen, dans une déclaration à la presse, jeudi à Nouakchott, avant de quitter la Mauritanie au terme d'une visite de quatre jours.

Le président en exercice de l'UA a précisé que la conjoncture dans ces trois pays ne présente pas de situations d'initiatives ou de réconciliation comme au Tchad et au Soudan, ou encore au Darfour ou en Somalie, signalant que sa visite en Mauritanie s'inscrit dans le cadre de la célébration annuelle de l'anniversaire du prophète Mohamed (PSL) et l'organisation de la prière collective pour les acteurs musulmans comme ce fut le cas à Tombouctou (Mali) et à Agadès (Niger).



Le guide Kadhafi a réaffirmé que le choix de la Mauritanie pour y célébrer la prière cette année est motivé par l'importance dans l'histoire islamique de Nouakchott qui, à partir de ses écoles coraniques et théologiques l'Islam a pu se répandre à l'Ouest et au Centre de l'Afrique.

Le leader Mouammar Kadhafi a annoncé son escale le même jour (jeudi) en Guinée-Bissau dont le président (Joao Bernardo Vieira) a été assassiné, dans l'objectif de confirmer l'organisation d'élections transparentes, libres et supervisées après avoir été rassuré de l'organisation prochaine de telles consulatations en Mauritanie. Il a déclaré avoir reçu des assurances semblables de la Guinée-Conakry à la suite du décès de son président, Lansana Conté.

Concernant les sanctions de l'UA contre certains responsables en Mauritanie, le président de l'Union africaine a indiqué que ces sanctions seront obligatoires au cas où on renonce aux élections et au retour à la vie civile. "Dès que je me suis rendu compte q'il y aura des élections et un retour à la vie civile, l'affaire est terminée et celà veut dire que tout le monde va clore ce dossier", a-t-il dit.

Le guide Mouammar Kadhafi a, rappelle-t-on, effectué une visite en Mauritanie au cours de laquelle il a dirigé mardi dernier des milliers de musulmans de par le monde dans la prière colletive à l'occasion de l'anniverasaire du Prophète Mohamed (PSL).

Il a eu également une série d'entretiens avec les diverses parties mauritaniennes dans l'objectif de parvenir à la réconciliation et au règlement de la crise politique dans ce pays de l'Afrique de l'Ouest et ce partant de sa qualité de président de l'UA, de son parrainage de la paix dans l'espace de la Communauté des Etats sahélo-sahareins (CEN-SAD) et ailleurs en Afrique, en plus du mandat qu'il a reçu du Groupe international de contact pour parrainer la réconciliation entre les différentes parties mauritaniennes.

Anonyme a dit…

Bilkiss,

La solution est simple. Aziz abandonne et tout rentre dans l'ordre: plus de crise et on nous respectera, car on a restauré le democratie.

On entend plus parler de Mohsen. Espere qu'il va bien.

Bilkiss: McDo c'est le quick et Burger King c'est comme eau zemzem. Tu parles! Et ils servent le rat au lieu du boeuf. There is nothing better than a burger.

A-

bilkiss a dit…

A-,

comment veux-tu que AZZIZ "abandonne tout"!!!

c du thedrizz!!!
pourquoi vous ne voulez pas voir plus loin que votre nez!!!
c pas diable, c assi simple que ça

rapellez-vous que VOTRE SIDIOCA A ETE PRESIDENT GRACE A AZZIZ et vous comprendrez tout
AZZIZ n'est pas facile à écarter du jeu,il n'est pas malléable

c peine perdue, Sidioca ne reviendra jamais!!!

PS
j'aime pas trop les Fast Food,
mais Burger King et Quick c médiocre, je m'excuse de la merde quoi....Mac Do un peu moins

Amitiés

Anonyme a dit…

KBG,

D áccord avec toi que Aziz a amene Sidi a la presidence sur le capot d úne land-rover du BASEP. Il faut qu'il lui colle la paix jusqu'en 2012. Le reste c'est de la gourmandise.

Enti tu n'as pas encore gouté au bon Burger King. On va a Papeete et on amene Bebe Ba comme temoin. McDo et Burger King sont face a face sur l'avenue Kadafi a Papeete. C'est pas pareil. Vive l'Amerique (Couli enta vem?).

copiarpagar: enta mneine? Tu es où même?

A-

Anonyme a dit…

A-

Fous la paix à KBG. Pourquoi veux-tu le faire parler? C'est un fou qui ne sait pas se controler.

On dirait que tu aimes vraiment toi aussi foutree la merde sur ce blog!

A- tu en seras responsable si kbg se déculotte encore ici. Et pollue le blog de sa chiasse.

KBG a dit…

Un peu de poésie pour décompresser!!
------------------------------

Le soleil déclinait ; le soir prompt à le suivre
Brunissait l'horizon ; sur la pierre d'un champ
Un NAZILLON, qui n'a plus que peu de temps à vivre,
S'était assis pensif, tourné vers le couchant.


O moment solennel ! les monts, la mer farouche,
Les vents, faisaient silence et cessaient leur clameur.
Le NAZILLON regardait le soleil qui se couche ;
Le soleil regardait le NAZILLON qui se meurt.
---------------------------

Victor HUGO (1802-1885)
(Recueil : Les quatre vents de l'esprit)

Promenades dans les rochers (III)
TROISIEME PROMENADE

Le soleil déclinait ; le soir prompt à le suivre
Brunissait l'horizon ; sur la pierre d'un champ
Un vieillard, qui n'a plus que peu de temps à vivre,
S'était assis pensif, tourné vers le couchant.
…..........

O moment solennel ! les monts, la mer farouche,
Les vents, faisaient silence et cessaient leur clameur.
Le vieillard regardait le soleil qui se couche ;
Le soleil regardait le vieillard qui se meurt.

Anonyme a dit…

Et voilà la chiasse de kbg commence.

Dégueulasse.

A minus tu es content maintenant. KBG va se faire lyncher.

KBG a dit…

A-
"Tu es où même?"

Tu parle comme un gnak avec ton "Tu es où même?"!

Je crois que vos macdo et burger king seraient à la viande du "cousin"!une véritable équipée de primates, sans plus en bons gnaks anthropophages!

KBG a dit…

Se faire lyncher pou 2 admirables strophes de l'immortel Hugo?!
Mississipi Burning sur sahara quoi ou je me trompe?
Les gens auraient été si abrutis par la dictature et la quête du pain quotidien qu'il en seraient devenus incapables de savourer à leur juste valeur les choses de l'esprit comme la poésie!
A tel point , à en croire l'autre zig que je risquerais d'être pendu séance tenante, haut et court pour quelques admirables vers (de terre)!
Incroyable, c'est le monde à l'envers la poésie et les vers cédant le pas aux vers verts dans verre vert!

KBG a dit…

Bon bonne soirée!même si la différence d'âge n'est pas si démesuré que cela il n'en reste pas moins indiqué de traiter les gens d'un certain avec quelque ménagement voire des pincettes aussi sic!Un compliment!

Vous resterez donc sur votre faim car je n'ai pas pour habitude de taper sur les macchabées comme j'avais en le président feu Daddah le dire une fois au siège du PPM attenant à mon école (annexe),il avait dit les morts plutôt!J'étais en culotte courte 007 en indestructibles Jersey et poux aussi!
GUTEN NACHT

KBG a dit…

ommission :
indiqué de traiter les gens d'un certain ÂGE avec quelque ménagement voire des pincettes aussi sic!Un compliment!

KBG a dit…

Completement décousu à cause de mon clavier qui saute des lettres ce soir curieusement! VOICI LE BON ET DEFINITIF COMMENTAIRE et ULTIME AUSSI SUR CE SUJET!
---------------------

Bon bonne soirée!même si la différence d'âge n'est pas si démesuré que cela il n'en reste pas moins indiqué de traiter les gens d'un certain âge avec quelque ménagement voire des pincettes aussi sic!Un compliment!

Vous resterez donc sur votre faim car je n'ai pas pour habitude de taper sur les macchabées comme j'avais entendu le président feu Daddah le dire une fois au siège du PPM attenant à mon école (annexe),il avait dit les morts plutôt!J'étais en culotte courte 007 en indestructibles Jersey et poux aussi!
GUTEN NACHT

KBG a dit…

Peut être bien un tout dernier, promis juré:il aurait dû être aussi scrupuleux avec moi que je l'ai été avec lui!
Encore une fois , à l'impossible nul n'est tenu!Se refait-on jamais?

GUTEN NACHT!

KBG a dit…

Pour changer carrément de sujet!

A- ente 3adou! le pauvre xxx edekemrou ila el halâk, khalli 3anek le type pénard et pénaud dans sa paisible retraite!Tu n'es pas sans combien un come back serait périlleux MAINTENANT surtout avec un KBG au chômage technique mais volontaire aussi!ESSTA7FI, tu connais?Cela peut mener à tout avec KBG le tire-au-flanc qui commence à s'ennuyer à mort!

KBG a dit…

Bon prince, je ne publierai ni ne ferait publier un certain article qui aurait pu s'intituler "dans les arcanes de la nazillonnerie" ou dans les méandres!enfin un bidule incisif dans ce genre là sûrement!
Il n'est pas bon et miséricordieux KBG dont la race et les parents n'auront même pas été épargnés par la nazillonnerie coalisée défaite!?

Anonyme a dit…

Service du Lestouran Diallo Mave
lu sur:

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/actual/ael2/pointpresse.asp?liste=20090313.html#Chapitre4

4 - MAURITANIE
(Une question relative à la médiation de l'Union africaine et du rôle de la Libye, en tant que présidence de l'Union africaine en exercice, qui a entamé une médiation entre les protagonistes de la crise. Il semble que le président Kadhafi a déclaré récemment à Nouakchott qu'il était favorable à l'agenda électoral fixé unilatéralement par les militaires, alors que dans les déclarations du comité de contact international, il était clairement dit qu'aucune mesure unilatérale ne saurait être acceptée dans ce dossier et qu'elle serait contre-productive. Quelle est la position de la France sur cette position ?)

La position de la France est celle qui a été exprimée lors de la réunion qui s'est tenue à Paris le 20 février. Cette position française est celle agréée collectivement par la communauté internationale. Le principe de cette tentative de médiation par la présidence en exercice de l'Union africaine avait été adopté lors de la réunion du 20 février. Cette médiation n'a pas permis d'aboutir au résultat espéré pour l'instant. C'est maintenant la commission paix et sécurité de l'Union africaine qui doit être saisie du sujet.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Après la visite du roi des cons le bataillon des putschistes et leurs supplétifs ont fêté en se congratulant que c'est fini et que la mascarade du 6 juin est dorénavant entérinée par la CI.

Avant de fêter, ils auraient du analyser l'intégralité du discours et identifier que le négociations que tentaient Kaddafi étaient plus une opportunité pour eux que pour le front auquel elles constituent un véritable fiasco.

Kaddafi a clairement dit que la Mauritanie souffre des coups d'Etats répetitifs qui ont de tout temps empêché son pays de collaborer durablement avec nous. Il a clairement par la suite donnée un échappatoire justifié pour le front en décrivant de valable le processus bidon des militaires. Cet échappatoire était plus qu'attendu par le Front qui ne voulait de toutes les façons pas être entraînés par la CI dans une mascarade de négociations avec des militaires hors la loi.

L'appui des coups d'Etat ne laisse pas présager un abondance de matière grise. Mais là c'est vraiement trivialement simple.

X si vraiment toi qui a écrit ce blog, permets de te dire La Ahlan Wela Marhabane, comme tu aimes bien la spontanéité.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Mr. Moustapha Ould Abeiderrahmane doit comprendre que ce n'est pas un probleme de formation de gouvernement qui se pose. Nous faisons plutot face a' un probleme de violation de la constitution.
Les militaires doivent rentrer dans leurs casernes pour permettre au president legitimement elu par le vaillant peuple Mauritanien de poursuivre sa mission.

Les choses doivent etre faites conformement a' la constitution et aux lois en vigueur dans notre pays.

Vous vous trompez si vous pensez que le discours de Kadhafi aura un poids quelconque chez les grands decideurs. Le Guide n'a pas respecte' les principes de base pour resoudre les conflits. Vous ne trouverez aucun chef d'etat Africain,Arabe ou occidental qui supporte ce qu'il a dit.

Nous avons un usurpateur qui occupe de maniere illegale la presidence de notre republique. IL DOIT QUITTER!!!!!!!
Si Abdel Aziz veut gouverner notre pays, il doit le faire de maniere legale en passant par les urnes. En attendant, il doit quitter afin de permettre au PRESIDENT LEGITIME DE CONTINUER LA MISSION POUR LAQUELLE IL A ETE' ELUE.

Anonyme a dit…

A- et sanhaj

je vous envoie ce message furtif pour vous remercier , je vous lis toujours avec plaisir, mais je ne peux pas pour l instant revenir tout a fait, je vous laisse

a bientot


lm peux tu effacer ce message quand mes deux amis l auront lu

Anonyme a dit…

fantome X, j'ai lu ton message.

Sanhaji

Ɔopiarpegar a dit…

A-, ena chowr lem3iz

esma3 amigo la prochaine fois ettra7 charke l'X materkhih sabig le retour des bidasses chowr les casernes we ye7ichmou les roumouz molli.

yacheikhi carabina

Anonyme a dit…

Sur l'attaque du virus Kadafien en Mauritanie. Du blog The Moor Next Door. Un sommaire qui va un peu plus loin que ce dont nous parlons. En Anglais. Mais un effort pour le lire en vaut la chandelle. A-
============

The Qadhafi Virus Strikes Mauritania
13 March, 2009 by Kal

Some points in the wake of Qadhafi’s visit to Mauritania.

The opposition is increasingly united in it irritation with Qadhafi’s mediation, which has been characterized variously as biased, “reckless,” and “dangerous”. His speech was in typical fashion: Harkening to Fatimid glory, the role of Mauritania in spreading Islam through Africa, the folly of democracy and the Mauritanian project in particular: “There is no difference between elections and coups” claiming that “elections lead to undermining the stability of countries, which is the most important thing in nations’ lives”. Opposition leaders Messaoud Ould Boulkheir, Ahmed Ould Daddah and others walked out. Mauritanians appear to have dismissed Qadhafi’s seven point plan for the resolution of the crisis: His remarks in support of the junta have rendered it without credibility. Instead of resolving the crisis, Qadhafi’s arrival seems to have brought opposition elements closer together in their opposition to the junta and to Libya’s attempt to move in. Despite his own appeals to the contrary it is widely believed that the visit was intended to aggrandize Qadhafi rather than to solve anything in Mauritania. According to elements from the opposition who were contacted by Qadhafi, Aziz told the Brother Leader flat out that he intends to run for president in this year’s election. Irritation with the junta’s external backers — at present Libya is the strongest — has turned a great deal of opinion, both within the opposition and among the people, against the junta. Factions within Ould Boulkheir’s party (e.g. Nasserists) have been working to bring the APP to Abdel Aziz, with little luck.
The American policy holds increasing relevance in Mauritania, especially in the wake of the visit. Opposition figures wonder what the American position is, how or if it will change. A general sense is growing that the Europeans will compromise for a legal return to the status quo ante, without a resolution or reform of the country’s structural problems, that the African Union has let the country down (and that that it is incapable of doing anything else with Qadhafi at its head), and that the Arabs have used the country as a means of displaying their recurrent irrelevance (a former Mauritanian diplomat involved with the Arab League described the body as “an empty shell”). The United States’ uncompromising position that some Mauritanians are beginning to associate with a way out of the crisis and with a stand for legitimate rule. More on this in a later post, however. If this visit is any indication of how Qadhafi will handle crises as AU chairman going forward, the African Union is in for serious trouble: Like a certain virus, Qadhafi’s strategic ambitions generally require a host body (or institution) — be it Arab nationalist or pan-Africanist form — and once the course has been run, the host institution dies, with chaos in its wake.
Ironically, the country’s most fiercely anti-US political organization, the Islamist Tawassoul, is one of the prime beneficiaries of the stand against the junta. It should also be mentioned that the junta, having aped one of Tawassoul’s main issues — relations with Israel — has taken away much of its relevance from a populist standpoint. It is also notable that the responses to the closing of the Israeli embassy from the eastern Arabs — KSA, Jordan and Egypt — were especially muted. Even leftists seem to have ignored the move. The point was firstly for domestic consumption and secondarily a means of securing support from the better monied radical states like Libya and Iran. The Israeli Foreign Ministry, for its part, has blamed Algeria, Libya and Iran for Mauritania’s sour attitude: Naming Algeria does little to help their cause, as Algiers has been active in working to undermine the junta in Africa and abroad.
A note on turn out. It must be said that Qadhafi’s personnel took over security in the Nouakchott’s Olympic Stadium during the visit. A Mauritanian related a story in which he was asked somewhat gruffly by a Libyan security guard if he wanted to enter the stadium to see Qadhafi’s speech. He said no. Others were invited in, and many went on their way. Those who were in attendance, aside from the regular political jumble, were mostly poor locals, often paid to show up to [state-sponsored] political rallies or to greet foreign dignitaries in throngs at the airport or roadside. The mood was not described as hot with wonder at the robbed Libyan’s arrival. Rather, his arrival was described in terms of indignation — how dare the Libyans come into Mauritania with their guards and soldiers, try to impose a solution in support of an illegitimate military regime. “Another foreigner trying to outsmart us” is how one termed the visit. As for why Qadhafi turned in Nouakchott and not Azougui as was originally planned, the best bet is that he changed his mind at the last minute (Libya’s foreign policy seems to be made half from rational calculation and half on the basis of Qadhafi’s mood), considering the harshness and obscurity of that locale (a Mauritanian grumbled that “he is no real bedouin”) and that the capital would deliver his message more clearly.

Posted in Africa, Israel, Libya, Maghreb, Mauritania

Anonyme a dit…

x,

bien lu 100% ton message. Je suis satisfait que tu nous lis. Si tu ne peux pas ecrire tous les jours, toutes les semaines, lance nous un os quand tu sens qu'on se perd un peu en conjonctures ici et cela arrive souvent. J'ai decouvert canalh a la suite de ton dernier message et depuis lors je mange et dors ici. Marhaba bik ya x et merci milles fois, un fois de plus. Enta manak guidhoum. A-

Anonyme a dit…

Les ami(e)s,

Une analyse de l'initiative de Kadafi du blog Maghreb Polical Review dont le lien est ci-dessous. Cet excellent blog qui nous donne les perspectives sur la position des pays arabes avec la visite de Kadafi et la conclusion n'est pas bonne, comme certainement le PM Ould Laghdaf aurait fait croire à Aziz qu'il aura le soutien des pays arabes. Aujourd'hui ce soutien se resume à la Libye et l'Iran et cela ne menera pas la junte tres loin. Il faut aller sur le blog lui-meme pour cliquer sur des liens dans le corps de l'article. La junte comme l'opposition gagneraient à lire ce texte de Alle.

copiarpegar: j'ai cliqué a partir de cet article sur un article d'un certain Mohamed Lemine Ould Bah, traduit de l'arabe, et publié par the Arab Reform Initiative. Si tu vas sur le site du Maghreb Polical Review, tu pourras nous pecher l'article de Ould Bah en Arabe et nous balancer le lien. Je le lis en Anglais, mais l'article est long et publié fin fevrier. Merci ya habibi. Hna on invente rien: on donne a canalh ce que le autres ecrivent sur nous et espere que Aziz ne va pas se facher contre toi et moi. On est innocent. Tu as 2 m'iize en route et ne leur fais pas manger des cartons.

http://maghrebinenglish.wordpress.com/2009/03/13/mauritania-qadhafi-and-the-arab-world/#more-232

A-
==========
Mauritania, Qadhafi, and the Arab world
2009 March 13

by alle

At The Moor Next Door, MPR’s fearsome strongman, Kal, adds up the results of Muammar el-Qadhafi’s recent visit to Nouakchott, where he tried to mediate the Mauritanian crisis by unreservedly siding with the putschists. This didn’t quite pan out, and his blatant partisanship surprised those who had seen Libya’s previously intensive and consistent effort to come across as a possible bridge-builder — the deposed president Abdellahi was given a head-of-state welcome in Sirte, and so on, to signify that Qadhafi was on good terms with both sides.As Kal argues — and I agree — the end result of Libya’s move from the middle to the fringe seems to be that the US/European position is strengthened. Washington has been militantly against the coup, while Europe under French leadership was equally vocal, but also hinted openly at a search for whatever pragmatic exit existed. If they would pool their resources to push hard for a solution alongside those local players that agree, they could probably make a real difference.

The Arab world, with a couple of prominent exceptions, remains negative or indifferent to the junta. Mauritania has gained some rare popular acclaim among Arabs for cutting ties with Israel, but on balance it didn’t help to swing Arab states. Among the so-called ‘radical’ Arab states, Algeria (not terribly radical, under Bouteflika) was already firmly invested in the anti-coup camp, while Syria and Sudan have been too preoccupied with their own troubles to notice, and are unable to extend any help anyhow. (Yemen is also habitually railing against Israel, but I don’t think Mauritania can expect any financial contributions from there…) It gained some limited applause from Qatar, and now there is this with Libya, although it’s not obvious that the cut ties with Israel were behind Qadhafi’s swing to full-blown partisanship. Among the so-called ‘moderate’ Arab states, the non-Qatari Gulf crowd, where the money is, all viewed this radical grandstanding very negatively, since they are presently under KSA leadership engaged in promoting a compromise line on Israel. For Egypt and Jordan, it’s an absolute embarrassment — it increases pressure on them to break their own ties with Israel. In Morocco, the government must have been quietly upset about the cut ties with Israel, given the back-breaking acrobatics that Rabat is presently performing to please Riyadh & Washington. But the government is, like Algeria’s, much too invested in the situation to change sides or even punish the junta for the move.
Summing the Arab scene up, it’s possible that Mauritania’s Israel move was designed only to gain Qadhafi’s total backing. If so, it seems to have succeeded (for what it’s worth). If the embassy closure was designed to break its larger isolation, it’s a failure, since it further alienated the West and a couple of Arab heavyweights, and didn’t bring about change anywhere else. Finally, however, one shouldn’t ignore the domestic factor: the Mauritanian public has opposed Israel’s embassy since the day it opened, and despite the segmented nature of the Mauritanian polity, there’s still a good political buck in wielding the Israel card.
At any rate, Qadhafi’s first international action as head of the African Union ended in a serious anti-climax for him, depriving Libya of the swing role it had hoped for but adding a semi-powerful — if double-edged — support for the junta. With Qadhafi at the head of the AU, its previously stiff legalistic stand on the coup could also be in danger, given the flimsyness of its institutions and the Brother Leader’s general disregard for, precisely, institutions. This could prove important, since the AU has so far been used as the international community’s sanction canary, moving one step ahead of the rest. (About the AU, see also Ibn Kafka on MPR detailing the world of difference between a coup and a coup.)
Now, the ball is in the court of the US and Europe, and the quest to find another mediator is on. Let me guess that someone will sooner or later call on either Qatar, the UN or some African country to step in and work something out. It’s either that or to wait for another coup, which given today’s logjam would risk seriously destabilising the country, and also spoil the slim but intriguing chance that there could actually be a day when an African/Arab coup is overturned peacefully by foreign and internal pressure.
To read: great, long, and detailed sum-up of the whole Mauritanian coup story by Mohamed Lemine ould Bah at the Arab Reform Initiative.
[Cross-posted to Western Sahara Info]

Anonyme a dit…

Lu pour Bilkiss,

Va à la page 10 du "Billet d'Afrique et .. d'ailleurs" dont le lien est ci-joint (piqué à partir d'un article de Taqadoumy). Aziz nous a vendu depuis longtemps et avec cet article, il doit maintenant avoir regretté d'avoir fait le coup au lieu de rester tranquille, s'en mettre pleins les poches, manipuler le beauf, la soeur Khattou et faire une cour discrete et assidue à Cendrillon. En 2012, Ely l'aurait promu maréchal comme il aurait gardé la maison intacte pour la tribu.

Maintenant pour Aziz c'est adieu la quietude, les sous, la Cendrillon, le baton de maréchal et le pouvoir à la tribu. Ça n'en valait pas la peine. Assure-toi que tu lis l'article. C'est page 10.

Vive Sidioca.

A-

http://www.taqadoumy.com/fr/images/stories/Docs/billets_afrique.pdf

Anonyme a dit…

A- et sanhaj

charketkoum charkeut les coyotes

Anonyme a dit…

scoop d A- pris sur taqadoumy, blavaida, article vide qui se contente de rassembler de maigres infos, des fantasmes et toujours le meme souci de semer la zizanie entre aziz et ghazouani que tous presente desormais en saint, article d un journaleux, vide , maigre ou la masturbation intellectuelle lui permet de juir d un sens taqadoumien de la desinformation

jugez vous-meme:

peril en la demeure

Au pouvoir depuis le
coup d’État du
6 août 2008, la junte
mauritanienne, réunie en
Haut Conseil d’État (HCE),
mène le pays dans une
impasse très dangereuse.
La France conserve des
positions très ambiguës.
Près de sept mois après leur coup de
force, les putschistes sont aux abois.

Confronté au gel des aides étrangères,
l’État est en panne sèche. Les salaires de
janvier des fonctionnaires auraient été payés
par les banquiers mauritaniens et le HCE racle
les fonds de tiroir. Il rackette aussi divers
acteurs économiques, nationaux et étrangers.

Ainsi, les hommes d’affaires mauritaniens
ont été fermement invités à contribuer aux
finances publiques mais aussi à la campagne
électorale du chef de la junte, le général Abdel
Aziz, celui-ci ayant programmé une nouvelle
élection présidentielle en juin 2009 afin de légitimer,
dans les urnes, son coup de force.

De
l’armée montent également de nombreuses
rumeurs faisant état du mécontentement, voire
de l’opposition aux putschistes. Jusqu’au sein
du HCE, un certain nombre d’analystes voit se
creuser le fossé entre Abdel Aziz, et son puissant
second, le général Ghazouani.

En face, la Coordination nationale pour la défense
de la démocratie (CNDD) regroupant
les partis et organisations opposés au coup
d’état reste mobilisée. Ce front des démocrates
bénéficie du soutien de la communauté
internationale : les États-Unis n’ont cessé
de réitérer leur opposition aux putschistes
et Louis Michel, le commissaire européen
au développement, ne décolère pas.

De son
côté, l’Union africaine (UA) a décidé, le
5 février, des sanctions individuelles et ciblées
contre les putschistes. Ces sanctions
vont sans doute être reprises par l’UE et le
Conseil de sécurité de l’ONU. Elles sont soutenues
par le groupe de contact international
sur la Mauritanie, d’ailleurs insatisfait des
propositions de la junte.

Au niveau régional, le HCE bénéficie du
soutien du Sénégal et de celui plus discret
mais très efficace du Maroc. En revanche,
il se heurte à l’opposition ferme de l’Algérie
et du Mali. Celui-ci le paie d’ailleurs cher :
plusieurs observateurs notent le soutien des
putschistes au groupe de rebelles touareg
maliens d’Ibrahim Ag Bahanga.

La Libye,
quant à elle, n’est pas très claire. Malgré des
déclarations ambiguës et un réseautage souterrain,
Kadhafi a été mandaté par l’UA pour
une médiation entre les différents acteurs
mauritaniens.

En ce qui concerne l’UE, il y a, d’un côté les
opposants résolus au coup d’état et de l’autre,
des pays plus accommodants comme l’Espagne
ou la France. Leurs ambassadeurs ont fait
des déclarations soutenant les initiatives du
chef de la junte. Ce dernier a même réussi à
obtenir l’assentiment de l’Espagne en jouant
sur la question des droits de pêche, du terrorisme
et des migrants, dont la Mauritanie est
devenue une des bases de départ.

Le retour de François Léotard
Quant à la France, les soupçons d’implication
dans le coup d’État se précisent : Abdel Aziz
aurait convaincu, en juillet, le pouvoir français
d’abandonner le président Abdallahi et
de soutenir sa politique de déstabilisation parlementaire
(Billets d’Afrique, octobre 2008).
Selon nos sources, il a, par exemple, obtenu
l’aide de coopérants militaires techniques
français détachés auprès de la garde présidentielle,
commandée à l’époque par lui-même
afin de planifier un éventuel coup de force…

Ensuite, des entreprises françaises signent
avec Abdel Aziz, accords et contrats, légitimant
ainsi la junte. Après Total et Vicat,
c’est le groupe varois Pizzorno (collecte et
traitement des déchets à Nouakchott) qui a
dépêché François Léotard. L’ancien ministre
de la Défense d’Édouard Balladur, agissant
en qualité de conseiller spécial du groupe a
assuré Abdel Aziz de son soutien. On peut
penser que ces multinationales symbolisent
la position officieuse de la France. Plusieurs
parlementaires français ont d’ailleurs posé la
question au gouvernement.

L’ambassadeur de France, Michel Vanderpoorter,
n’est pas en reste, multipliant les
paroles conciliantes à l’égard du HCE. Il a
ainsi encouragé les partis opposés au putsch
à participer aux états généraux de la démocratie
organisés par une junte qui a clairement
violé ses principes mêmes et qui maintient
des opposants en prison. Il a aussi déclaré
que puisque « le président [renversé] a été
démocratiquement élu, il doit être libre de ses
mouvements et de sa parole ». Un président
élu a donc le droit de s’exprimer et de se déplacer
mais pas de présider... La réponse à un
putsch (forcément anticonstitutionnel) doit
également être «aussi proche que possible de
la Constitution »…

De réelles ambiguïtés que l’on retrouve au
plus haut niveau de l’État. En effet si Romain
Serman, conseiller de Sarkozy chargé de
l’Afrique, et Philippe Étienne, directeur de cabinet
de Bernard Kouchner, paraissent fermes
vis-à-vis de la junte, ils étaient aussi accompagnés,
à l’occasion d’une mission à Nouakchott,
de Philippe Erard Corbin de Mangoux,
chef de la Direction générale de la sécurité
extérieure (DGSE).

Or celui-ci, selon un site
d’informations proches des opposants, aurait
négocié la constitution et la mise à disposition
d’unités militaires, formées et armées par les
occidentaux, afin de lutter contre Al Qaeda.
Enfin, Philippe Erard Corbin de Mangoux
rencontre régulièrement, à Paris, le numéro
deux de la junte et personnage le plus puissant
de l’armée, le général Ghazouani. Réticent
déjà depuis le début du putsch, celui-ci
semblerait de plus en plus réservé face au jusqu’au
boutisme d’Abdel Aziz.

Au cours de
ses visites parisiennes, il a aussi discuté avec
Bruno Joubert, conseiller spécial de Sarkozy.

Plus significatif : la rencontre qui aurait eu
lieu, fin janvier, au ministère de la Défense
avec de Mangoux, Serman et Étienne selon le
site d’informations Taqadoumy qui recoupe
d’autres sources. Ces derniers auraient demandé
à Ghazaouani de déposer Abdel Aziz,
il aurait décliné, mais n’a depuis pas cessé ses
très fréquents séjours parisiens…
Un avenir très incertain
Pendant ce temps, l’écho d’un renversement
du chef putschiste enfle à Nouakchott.

Nombre d’observateurs parient qu’au vu du
blocage actuel, il ne tiendra pas jusqu’aux
présidentielles de juin.

Une situation dangereuse
puisque les unités d’élite sont réputées
aux ordres d’Abdel Aziz. Ensuite quelle sera
l’attitude des nouveaux putschistes en cas de
succès ?
Une autre évolution possible serait que la
mobilisation de l’opposition prenne de l’ampleur
et soit renforcée par les manifestations
inévitables en cas de non paiement des salaires
et de hausse des prix. Dans ce cas, l’issue
probable sera des émeutes renversant un
pouvoir auquel les forces de l’ordre feront
sans doute défaut en cas de confrontation
musclée avec la population.

Abdel Aziz et
ses soutiens auront alors une responsabilité
majeure en cas d’effusion de sang.
Si le chef de la junte parvient à demeurer au
pouvoir jusqu’aux élections, ce sera pour les
gagner, fraudes massives aidant. Son maintien
ne serait pourtant pas acquis, le succès
de ce putsch ayant aiguisé l’appétit d’autres
militaires.

Une instabilité chronique ne manquera
pas de s’installer et qui embrasera, tôt
ou tard, un pays déjà sous la pression des antagonismes
tribaux, des rancoeurs sociales,
sans oublier les vieilles blessures héritées
de l’esclavage et du nettoyage ethnique de
1989-1991.

Issa Bâ

maatala a dit…

Salam

Carabina

Ahmed ould Khatry ex-DG procpec est accusé d'avoir détourné les fonds de la boite qui est l'épargne de milliers de pauvres mauritaniens déposé au niveau des CAPEC.

Ce qui qui caractérisé cette boite c'est l'absence de règles de procédures ( il suffisait d'une simple signature de Khattry pour sortir l'argent) et le fait d'avoir diversifier son portefeuille ( crédit immobilier, opération HADJ, élevage) a contribué a fragilisé la boite.

Par ailleurs O-Khattry s'est offert une couverture politique tant au niveau présidentiel ( fils de KB), du gvt et du parlement.

O-KHattry comme Nagi avant lui avait tout prévu sauf le coup de sang de AZZIZ.

Les avocats des dits prisonniers politique (SIC) ont eu accès à leurs dossiers , s'ils sont si innocents que cela , pourquoi, ils ne les publient pas dans la presse, pour nous prouver qu'ils sont victimes d'une machination politique.

Dans un pays on les personnes ont horreur de la vérité, la prudence est de mise et surtout ne jamais croire les individus sur parole dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Vivement les coyotes, Mr. bip bip ...blip.

El hamdou lillahi son clavier marche maintenant.

Ano du 14 mars 2009 09:41 a dit:

"A- et sanhaj

charketkoum charkeut les coyotes".


A-

Anonyme a dit…

Merci putshiste. Heureux au moins que tu t'es masturbé. Moi pas parceque la lecture de l'article ne m'a pas amusé du tout. Je sais que ce que ce Bâ raconte dans l'article tient la route. Je demande aux canalhiens et cananalhiennes de lire attentivement. La chapitre sur les divergences de vue entre Ould Ghazwani et Aziz on l'a lu depuis septembre. Si tu as quelque chose de contraire, faut commenter sur Taqadoumy et ecrire a Bâ. Nous ont lit et on croit, par principe de precaution.

Le pustshiste ami probablement de Ghazwani et qui n'est probablement pas au parfum de tout a dit:

"scoop d A- pris sur taqadoumy, blavaida, article vide qui se contente de rassembler de maigres infos, des fantasmes et toujours le meme souci de semer la zizanie entre aziz et ghazouani que tous presente desormais en saint, article d un journaleux, vide , maigre ou la masturbation intellectuelle lui permet de juir d un sens taqadoumien de la desinformation".

Saffeg hatta ya putshiste. A-

Anonyme a dit…

Quand ils commencent à deniger en signant, ça ne finit pas. Bienvenue à la guerre des ondes entre pro et anti-putshistes. A-


http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=28743&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=808ea8c715

Anonyme a dit…

lu pour vous sur contnentalnew,
Kaddafi ne déroge pas à la régle dépuis 40 ans.

Mauritanie : Kadhafi, un médiateur providentiel ?
C’est vrai que depuis 40 ans on aura tout vu avec le guide libyen : héraut raté du panarabisme, terroriste, amphitryon pour de nombreux pays désargentés, « pestiféré » puis fréquentable ... Le bédouin de Syrte aura montré toutes ses faces encore qu’il puisse toujours apparaître sous des traits jamais vus.
Ce qui est certain, c’est que depuis que l’Union du Maghreb arabe (UMA) n’a pas tenu ses promesses, le leader de la Jamahiria s’est retourné vers ses frères noirs, dont il arrose les capitales de pétrodollars pour financer de somptueuses infrastructures et organiser des sommets où il viendra parader et donner des conseils à ses pairs.
La CEN-SAD est aujourd’hui un instrument politique et économique de Kadhafi pour avoir régulièrement sa cour de chefs d’Etat africains à ses côtés. Encore que, de plus en plus, en dépit des sous qu’il distribue, certains présidents de la République rechignent à supporter les frasques du Libyen. D’ailleurs, ses foucades ne font plus rire personne, tout juste ses pairs s’en accommodent-ils, car on ne sait jamais.
On l’aura constaté également, s’il y a un rôle qu’il adore, c’est celui de pompier : le feu brûle-t-il entre le Tchad et le Soudan par rebelles interposés ? Voilà Kadhafi qui propose ses bons offices, et dans la foulée, Omar El Béchir et Idriss Déby se retrouvent sous sa tente pour un accord de cessez-le- feu qui fera ...long feu. N fois sur les rives de l’Oubangui, François Bozizé, en prise avec ses adversaires armés que sont les Abdoulaye Miskine et Jean-Jacque Démafouth a dû faire appel à lui pour trouver un éphémère armistice.
Il n’est pas jusqu’aux rebelles touaregs maliens et nigériens qui ne bénéficient pas du gîte et du couvert de sa part lorsque ceux-ci sont en déroute. On l’a vu en 2005, le temps d’un Mouloud, aller prier à Tombouctou et en profiter pour rencontrer ces touaregs qui gravitent autour de la ville de 333 saints. Pour certains d’ailleurs, il n’a fait que requinquer ces irrédentistes notoires (1).
Imaginez donc un Kadhafi président en exercice de l’Union africaine(UA), il fera feu de tout bois dans le panafricanisme, sa tasse de thé depuis quelques années, et dans la ....médiation. Et le 9 mars 2009 en Mauritanie, le monde a encore découvert la médiation selon Kadhafi. Avec cette casquette de président de l’U.A., la résolution des conflits est dans ses cordes, mais c’est moins cette fonction que la manière de s’y atteler qui déconcerte. Nous sommes dans un pays où, le 6 août dernier, un président démocratiquement élu, Ould Abdallahi, a été renversé par des militaires.
Diplomaties officielles et souterraines, pressions et actions diverses n’ont permis de résoudre cette crise politique. Les missi dominici de plusieurs capitales s’avouent vaincus, tant les positions sont inconciliables entre les putschistes et les partisans du président renversé, notamment le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD). Alors comment comprendre que, pas plus tard qu’il y a deux jours, c’est-à-dire le 11 mars, Kadhafi ayant réuni les protagonistes, ait tranché en faveur des putschistes, en avalisant leur calendrier électoral et en fustigeant la démocratie à l’occidentale ?
Un médiateur, par essence, essaie de trouver le juste milieu entre les positions en présence pour que chaque camp perde et gagne sur les différents points querellés. Or, à l’évidence, en Mauritanie, le Guide a tranché et même trop abruptement en faveur des généraux. Nouvelle forme de médiation ? Sans doute, mais qui le désavantage parce que, ce faisant, il corse le problème au lieu de le résoudre. La preuve ? les anti-putschistes ont quitté la table des négociations.
Note : (1) :in Attcratie, Le sphinx./ L'Observateur


fils du bled

Anonyme a dit…

Mes condoleances les plus attriste'es a' la famille du Docteur Abdallahi Ould Bah.
INA LILAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!

Anonyme a dit…

Après l'échec de la médiation Kadhafi : Le dossier mauritanien retourne au CSP-UA Version imprimable Suggérer par mail
14-03-2009
Commentant la médiation du Guide libyen, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Eric Chevallier a déclaré, lors de son point presse hebdomadaire, tenu hier au Qaui d'Orsay, que cette médiation n'a pas permis d'aboutir au résultat espéré, par conséquent le dossier mauritanien retournera au Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine.

Eric Chevallier répondait à la question suivante, relative à la médiation de l'Union africaine et du rôle de la Libye, en tant que présidence de l'Union africaine en exercice, qui a entamé une médiation entre les protagonistes de la crise mauritanienne.

Il semble que le président Kadhafi a déclaré récemment à Nouakchott qu'il était favorable à l'agenda électoral fixé unilatéralement par les militaires, alors que dans les déclarations du groupe de contact international sur la Mauritanie, il était clairement dit qu'aucune mesure unilatérale ne saurait être acceptée dans ce dossier et qu'elle serait contre-productive. Quelle est la position de la France sur cette position ?

Eric Chevallier : "La position de la France est celle qui a été exprimée lors de la réunion qui s'est tenue, à Paris, le 20 février 2009. Cette position est celle agréée collectivement par la communauté internationale. Le principe de cette tentative de médiation, par la présidence en exercice de l'Union africaine, avait été adopté lors de cette réunion. Cette médiation n'a pas permis d'aboutir au résultat espéré pour l'instant. C'est maintenant le Conseil de Paix et de Sécurité de l'Union africaine qui doit être saisie du sujet".

Selon nos informations, ce dernier se dernier tiendra deux réunions, la première le 17 maris 2009 et la seconde le 30 du même mois. Le lieu des deux réunions n'est pas encore connu.

A noter que le dernier séjour du président renversé Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi en Lybie a été l'occasion, pour lui, de rencontrer le Président de la Commission de l'Union africaine Jean Ping et le Commissaire de l’Union africaine pour la Paix et la Sécurité Ramtane Lamamra.

Il leur signifie son attachement à sa fonction et le refus de se retirer du pouvoir et les deux l'encouragent.

Bebe BA a dit…

Tiens, je n'étais pas au courant: Vérité ou intox?

MESSAOUD PRESENTE DES EXCUSES AU LEADER LIBYEN

Nouakchott, 13-3-09 (masdar)- Au cours de l’audience accordée par le guide de la révolution libyenne Mouammar Kadhafi, président de l’union africaine jeudi matin à M. Messaoud Ould Boulkheir ce dernier a présenté des excuses pour son retrait pendant le discours du leader libyen en expliquant que celui-ci était ‘’involontaire’’. Selon des sources proches de la délégation libyenne, Ould Boulkheir a expliqué qu’il s’agissait d’une ‘’réaction’’ qui ne visait ‘’ni à dénigrer le guide ni à le disqualifier’’ en tant que président de l’union africaine et médiateur.
Les commentateurs politiques soulignent les rapports existants entre l'APP (le parti nassérien de Ould Belkheir) et Kadhafi auprès duquel Ould Belkheir, candidat malheureux aux présidentielles d'Avril 2007 est souvent allé chercher des soutiens financiers. On rappelle que Ould Boulkheir, Ould Sidi Baba, Ould Maouloud, Ould Yali, Ould Abeidna, Ould Tiyib, Ba Mamadou Alassane et Boidiel avaient quitté la salle pendant que le guide libyen appuyait ouvertement la tenue du scrutin du 6 juin 2009 comme unique sortie de crise et appelait les mauritaniens à respecter cette échéance.

Bebe BA a dit…

Lu sur Cridem

Sidi Ould Cheikh Abdellahi: Kadhafi a transmis un « message erroné du Groupe de contact »

Sidi Ould Cheikh Abdellahi, président renversé le 06 août 2008, Par l’entremise de son porte-parole, a réagi par rapport aux derniers développements de la médiation libyenne dans la crise politique mauritanienne. Comme ses partisans du Front anti-putsch, Ould Cheikh Abdellahi accuse le guide libyen d’avoir « essayer d’imposer aux parties à la crise l’agenda unilatéral de la junte militaire… »

République Islamique de Mauritanie

Cabinet du Président de la République
Le Conseiller Porte-parole du Président de la République




--- Communiqué de presse ---




Fidèle au serment qu’il a prêté lors de son investiture de défendre la Constitution et les institutions de la République qui en découlent, et conscient par ailleurs des périls politique, économique et social auxquels le pays se trouve désormais exposé du fait du coup d’état perpétré le 6 Août 2008 contre la légitimité républicaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi s’est employé avec la calme détermination et l’ouverture d’esprit qui le caractérisent à ...



...mettre en échec ce coup d’état et à dénoncer la fuite en avant qui en a été la conséquence inévitable : violation des libertés individuelles et collectives, dilapidation des deniers publics et des ressources du pays, déstabilisation de l’administration de l’Etat à travers les règlements de compte et le clientélisme, domestication des media publics,…etc. Sans parler de la détérioration de l’image du pays auprès des bailleurs de fonds, des investisseurs étrangers et des agents économiques nationaux.

Ce combat patriotique et pacifique, le Président de la République le poursuit aujourd’hui, comme depuis le premier jour, avec l’adhésion et le soutien sincères des forces démocratiques (partis politiques, syndicats, organisations de la société civile et leaders d’opinion) attachées à la légalité constitutionnelle et à la préservation des acquis démocratiques qui ont fait du pays, jusqu’au 6 Août 2008, un modèle de conversion réussie aux valeurs de liberté, de concorde nationale, de paix et de stabilité institutionnelle en Afrique et dans les mondes arabe et musulman.

C’est dans ce contexte, et pour éviter au peuple mauritanien les conséquences tragiques de la dérive totalitaire à l’intérieur, et de l’isolement économique et diplomatique à l’extérieur, qu’il a développé le 22 Janvier 2009 une initiative de sortie de crise qui, tout en préservant l’ordre constitutionnel par la mise en échec du coup d’état militaire, offre aux acteurs politiques nationaux de toutes tendances, l’occasion de se concerter pour mettre au point une solution consensuelle devant déboucher sur des élections générales présidentielles et législatives anticipées, supervisées par un gouvernement d’union nationale de leur choix, et auquel il était disposé à donner tous les pouvoirs par eux jugés nécessaires à cet effet.

Le communiqué du 20 Février 2009 émanant du Groupe de Contact International est venu confirmer une telle orientation en rejetant l’agenda unilatéral des putschistes et en encourageant les acteurs nationaux à engager un dialogue constructif avec pour cadre de référence son communiqué du 21 Novembre 2008 et les résolutions de l’Union Africaine, qui réaffirment le rôle déterminant du Président de la République dans tout processus de sortie de crise.

C’est fidèle à cette orientation que le Président de la République a accepté l’invitation du Guide Mouammar Kadhafi pour visiter la Jamahiriya et s’entretenir avec lui de la crise qui prévaut dans notre pays, dans le cadre des recommandations du Groupe de Contact International exprimées dans le communiqué du 20 Février 2009. Dans le même esprit, et en concertation avec le Président de l’Assemblée Nationale et les dirigeants du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), le Président de la République a tout mis en œuvre pour assurer le succès de la médiation libyenne.

Le Président de la République Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ne peut aujourd’hui qu’exprimer sa grande déception et sa profonde amertume devant l’échec de cette médiation, échec dont les causes ne peuvent aujourd’hui échapper à personne, à l’intérieur comme à l’extérieur de la Mauritanie, car elles relèvent aussi bien de la forme que du fond.

En ce qui concerne la forme, cette médiation a été précédée d’une acceptation par l’Etat Libyen des lettres de créance d’un soi-disant ambassadeur du régime putschiste, puis couronnée par une visite d’état en Mauritanie, qui a constitué en somme, une reconnaissance de facto, du fait accompli putschiste, au prétexte de la célébration de la naissance du Prophète Mohamed, Paix et Salut sur Lui. Le Président de la République laisse au peuple mauritanien et aux observateurs étrangers amis de la Mauritanie le soin de tirer les conclusions qui s’imposent du sort qui a été réservé au cours de cette visite, et sous l’égide du pouvoir putschiste, à la souveraineté nationale, à la dignité du peuple mauritanien, ainsi qu’aux principes mêmes de l’ordre démocratique universel.

Quant au fond, le médiateur du Groupe de Contact International, de surcroit Président en exercice de l’Union Africaine est venu proposer, pour ne pas dire essayer d’imposer, le fait accompli du putsch en demandant, sans autre forme de procès, le départ du Président démocratiquement élu et l’application intégrale de l’agenda unilatéral de la junte militaire, transmettant ainsi à celle-ci un message erroné du Groupe de Contact en général et de l’Union Africaine en particulier, et les encourageant donc dans leur fuite en avant vers une catastrophe certaine, propre à mettre en péril l’existence même du pays.

Le Président de la République salue à cette occasion la résistance courageuse conduite par le FNDD et les forces démocratiques, ainsi que leurs positions fermes et leur engagement constant en faveur de la préservation de la dignité du pays et de la défense de ses acquis démocratiques.

Il salue, en particulier, le combat du Premier Ministre et des autres dirigeants du FNDD illégalement détenus, ainsi que la résistance de l’ensemble des citoyens mauritaniens qui, après avoir fait de notre pays un modèle de démocratisation réussie, donnent aujourd’hui au monde entier une belle leçon de lutte héroïque contre le despotisme et l’arbitraire.

Il exhorte toutes les forces nationales libres à persévérer dans leur combat légitime pour la restauration de la démocratie.

Il appelle la Communauté Internationale à assumer pleinement ses responsabilités et à préserver les principes qu’elle s’est donné par un soutien sans équivoque à la lutte démocratique et pacifique que mène le peuple mauritanien depuis le 6 Août 2008, dans le but de restaurer la légalité constitutionnelle, unique rempart contre les dérives totalitaires et le chaos économique et social en Mauritanie.

Le Président de la République réitère enfin, dans leur lettre comme dans leur esprit, les termes de l’initiative de sortie de crise proposée dans sa lettre du 22 Janvier 2009 au sommet de l’Union Africaine, complétée et explicitée dans sa lettre adressée au Groupe de Contact International réuni à Paris le 20 Février 2009.

Nouakchott, le 14 Mars 2009
Ahmed Samba Ould Abdallahi Ould Samba

-----
Et volia Sidioca qui se reveille enfin!

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

t'es là?

t'as appris la dernière la Maréchale a décidé enfin de quitter Sidioca!!!!

LE DIVORCE EST BEL ET BIEN CONSOMME!!!

que sera? que fera sidioca sans sa KB, sans son égerie?

moi, suis triste pour lui aprés tant d'années et surtout qu'il l'a tjs respectée (trop même) et obeit au petit doigt!!!

Ah nous les Femmes,nous sommes parfois ingrates!!!

bilkiss a dit…

A-,

je lirais tes longs postings rien que pour toi......lol

j'aime pas trop Taquadoumy, c pas du sérieux chez eux, à mon avis (suis pas seule) ils manquent de crédibilité!!!!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Je vous convie a lire la reponse de ce menteur, Kouchner. Il nous amene tous les problemes du monde et il fait l'innocent.ll a instruit son Ambassadeur d'appuyer le coup avec les EGD et enterine les signatures illegales de contrats juteux avec la junte pour dire maintenant que tout est ok.Il nous prend pour qui, ce ministres des enveloppes etrangeres (payements sous la table par Bongo - voir Rue89 et le livre de Pierre Pean)? Je ne m'etonne pas qu'il est complice avec Kadafi
pour plomber notre democratie en appuyant la junte. En resume: un menteur invetere.Rama Yade avait raison.Tu trompes qui Koucner?

A-

---
Réponse de M. le ministre des affaires étrangères et européennes, publiée dans le JO Sénat du 13/03/2009 - page 625 :

Après une transition démocratique, menée de 2005 à 2007, la Mauritanie constituait, à la veille du coup d'État du 6 août dernier, un modèle pour l'Afrique. Ce pays représente, par ailleurs, pour la France un partenaire historique privilégié. Nous avons donc suivi avec une attention particulière la crise que traverse ce pays et nous n'avons pas ménagé nos efforts pour l'aider à en sortir. La France, qui assumait alors la présidence du Conseil de l'Union européenne, a condamné avec la plus grande fermeté le coup d'État du 6 août, à l'instar de l'Union africaine et de l'ensemble de la communauté internationale.  Depuis lors, la communauté internationale n'a cessé d'appeler au retour à l'ordre constitutionnel, tout en maintenant un dialogue avec l'ensemble des acteurs politiques mauritaniens. Cette position s'est traduite par le gel d'une partie de la coopération internationale et la suspension de la Mauritanie de plusieurs organisations internationales. Bien entendu, les mesures de gel des programmes et projets de la coopération française ont fait l'objet d'un examen vigilant afin de ne pas priver la population d'une aide indispensable. Les aides alimentaire et humanitaire notamment ne sont pas concernées. Parallèlement, le ministère des affaires étrangères et européennes, ainsi que l'ambassade de France à Nouakchott, ont rencontré de très nombreux acteurs mauritaniens afin de comprendre la réalité de la situation et de rechercher une solution consensuelle permettant de rétablir la démocratie. Au niveau de l'UE, une procédure de dialogue renforcé, dans le cadre de l'article 96 de l'accord de Cotonou, a été mise en oeuvre. Un groupe de contact international a été constitué. Il comprend l'Union européenne, l'Union africaine, les Nations unies, l'Organisation internationale de la francophonie, la ligue arabe et l'organisation de la conférence islamique, ainsi que les membres permanents et les membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies. Il a permis de maintenir une unité d'approche de la communauté internationale sur la question. La position de fermeté adoptée par la communauté internationale n'a toutefois pas permis à ce jour de parvenir au rétablissement de l'ordre constitutionnel, même si elle a certainement contribué à la libération du président Abdallahi au mois de décembre dernier. La junte a rejeté les exigences de la communauté internationale concernant le départ des militaires du pouvoir et l'association de toutes les parties et notamment du président Abdallahi à la recherche d'un plan de sortie de crise. Après avoir organisé des « états généraux de la démocratie » du 27 décembre 2008 au 6 janvier 2009, la junte annonce aujourd'hui la tenue d'une élection présidentielle au mois de juin. De leur côté, le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), coalition de partis dénonçant le coup d'État, et le président Abdallahi ont choisi de ne pas participer à ces journées de concertation et refusent de s'associer au processus électoral annoncé par la junte. Compte tenu de l'absence de retour à l'ordre constitutionnel, le Conseil de paix et de sécurité de l'UA a annoncé, le 5 février dernier, l'entrée en vigueur de sanctions individuelles afin d'accroître la pression exercée sur la junte. Dans ce contexte, la France continue, en concertation avec ses partenaires, à travailler en Mauritanie et au sein de nombreuses instances internationales au règlement de cette crise. Si des élections devaient, comme l'annonce la junte, être organisées, nous serions bien entendu très attentifs aux modalités d'organisation du scrutin et aux conditions d'éligibilité des candidats.

Anonyme a dit…

Je vous convie a lire la reponse de ce menteur, Kouchner. Il nous amene tous les problemes du monde et il fait l'innocent.ll a instruit son Ambassadeur d'appuyer le coup avec les EGD et enterine les signatures illegales de contrats juteux avec la junte pour dire maintenant que tout est ok.Il nous prend pour qui, ce ministres des enveloppes etrangeres (payements sous la table par Bongo - voir Rue89 et le livre de Pierre Pean)? Je ne m'etonne pas qu'il est complice avec Kadafi
pour plomber notre democratie en appuyant la junte. En resume: un menteur invetere.Rama Yade avait raison.Tu trompes qui Koucner?

A-

---
Réponse de M. le ministre des affaires étrangères et européennes, publiée dans le JO Sénat du 13/03/2009 - page 625 :

Après une transition démocratique, menée de 2005 à 2007, la Mauritanie constituait, à la veille du coup d'État du 6 août dernier, un modèle pour l'Afrique. Ce pays représente, par ailleurs, pour la France un partenaire historique privilégié. Nous avons donc suivi avec une attention particulière la crise que traverse ce pays et nous n'avons pas ménagé nos efforts pour l'aider à en sortir. La France, qui assumait alors la présidence du Conseil de l'Union européenne, a condamné avec la plus grande fermeté le coup d'État du 6 août, à l'instar de l'Union africaine et de l'ensemble de la communauté internationale.  Depuis lors, la communauté internationale n'a cessé d'appeler au retour à l'ordre constitutionnel, tout en maintenant un dialogue avec l'ensemble des acteurs politiques mauritaniens. Cette position s'est traduite par le gel d'une partie de la coopération internationale et la suspension de la Mauritanie de plusieurs organisations internationales. Bien entendu, les mesures de gel des programmes et projets de la coopération française ont fait l'objet d'un examen vigilant afin de ne pas priver la population d'une aide indispensable. Les aides alimentaire et humanitaire notamment ne sont pas concernées. Parallèlement, le ministère des affaires étrangères et européennes, ainsi que l'ambassade de France à Nouakchott, ont rencontré de très nombreux acteurs mauritaniens afin de comprendre la réalité de la situation et de rechercher une solution consensuelle permettant de rétablir la démocratie. Au niveau de l'UE, une procédure de dialogue renforcé, dans le cadre de l'article 96 de l'accord de Cotonou, a été mise en oeuvre. Un groupe de contact international a été constitué. Il comprend l'Union européenne, l'Union africaine, les Nations unies, l'Organisation internationale de la francophonie, la ligue arabe et l'organisation de la conférence islamique, ainsi que les membres permanents et les membres africains du Conseil de sécurité des Nations unies. Il a permis de maintenir une unité d'approche de la communauté internationale sur la question. La position de fermeté adoptée par la communauté internationale n'a toutefois pas permis à ce jour de parvenir au rétablissement de l'ordre constitutionnel, même si elle a certainement contribué à la libération du président Abdallahi au mois de décembre dernier. La junte a rejeté les exigences de la communauté internationale concernant le départ des militaires du pouvoir et l'association de toutes les parties et notamment du président Abdallahi à la recherche d'un plan de sortie de crise. Après avoir organisé des « états généraux de la démocratie » du 27 décembre 2008 au 6 janvier 2009, la junte annonce aujourd'hui la tenue d'une élection présidentielle au mois de juin. De leur côté, le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD), coalition de partis dénonçant le coup d'État, et le président Abdallahi ont choisi de ne pas participer à ces journées de concertation et refusent de s'associer au processus électoral annoncé par la junte. Compte tenu de l'absence de retour à l'ordre constitutionnel, le Conseil de paix et de sécurité de l'UA a annoncé, le 5 février dernier, l'entrée en vigueur de sanctions individuelles afin d'accroître la pression exercée sur la junte. Dans ce contexte, la France continue, en concertation avec ses partenaires, à travailler en Mauritanie et au sein de nombreuses instances internationales au règlement de cette crise. Si des élections devaient, comme l'annonce la junte, être organisées, nous serions bien entendu très attentifs aux modalités d'organisation du scrutin et aux conditions d'éligibilité des candidats.

Bebe BA a dit…

Ma chère Bilkiss,

Qu'est ce que tu racontes?
ILS ONT DIVORCE?
Ils ont vraiment choisi leur moment, si c'est vrai!
Peut être que c'est Sidioca(ou sa famille, qui en a marre de son emprise sur lui) qui a décidé du divorce.
Mais cela m'etonnerait dans tt les cas!

En ce qui concerne Taqadoumy, tu as raison: C'est un site à potin

Bebe BA a dit…

Mouamar Khaddafi déprime les africains.

La tête en l’air trainant au milieu des dunes une sorte de voile comme une Afghane sous sa burka
Les Mauritaniens ont été amplement servis de toutes les couleurs d’hypocrisies par Mouamar Khaddafi lors de sa visite à tel point qu’ils ne savaient plus à quel saint se fier.
Moi personnellement je n’étais pas surpris par le jeu de cache-cache du fameux paranoïaque guide libyen.

Il change d’avis comme un gamin qui doit faire son choix dans un rayon de chocolat ou des biscuits.
Ce farfelu personnage très controversé essaye d’acheter les consciences africaines avec l’argent du pétrole des citoyens libyens qu’il a mis dans son compte personnel.

Il critique la démocratie en encourageant le tribalisme comme au temps de moyen âge.
Ce qui est sûr Khadaddi et son voile n’apportera aucune solution aux multiples problèmes des africains a part les augmenter.

Il rejette la culture démocratique qui met le pouvoir entre les mains du peuple, la liberté de choisir à qui confier leur destin pour un temps limiter.

Nul n’ignore que Khaddafi est un dictateur sanguinaire qui terrorise ses opposants en procédant l’élimination physique de toute personne qui s’oppose à lui.

Les africains n’ont pas besoin de ce bouda du désert qui se croit plus malin que tout le monde en soutenant ceux qui souhaitent déstabilisés le continent Africain d’avantage.

Si le choix démocratique était mauvais, nous n’aurons aucune chance de voir Barack Obama diriger la maison blanche aux Etats-Unis.

Il n’existe pas un conflit en Afrique où Khaddafi n’a pas sa part de responsabilité.
Il finance les Touaregs du mali, le conflit du Tchad, les Touaregs du Niger etc…….

Je vous remercie.
Diko hanoune.

bilkiss a dit…

A-,

L'article de Issa Bâ est alarmant!!!

mana effalou!!!

qu' ALLAH le tout puissant nous en garde!!!

s'il s'avère que ce qu'il a écrit est vrai....on n'est foutu!!!
on n'aurait plus rien à envier à nos voisins et frères Africains qui s'entretuent.....le Malheur dans tout ça c que c le Peuple innoncent qui payera le prix de la Guerre des Gangs(pour le pouvoir...etfou w etfou b le POUVOIR)

Bilkiss,
inquiète pour la RIM

Bebe BA a dit…

Bilkiss,

Cette crise est depuis le début un vaste conflit d'intérêt ou une geurre de gang, comme tu le dis!

T'as qu'à voir les alliances contre nature qui se nouent depuis le 06 aôut!

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

cette nouvelle de DIVORCE vient de tomber sur Skype comme une Bombe,
j'ai mis du temps à m'en remettre!!!

malheureusement c une des soeurs de Khattou qui a tout raconté........lol

comme tu dis c pas le moment!!!
sidioca a besoin de plus d'un soutien en cette période déterminante de son combat politique!!!

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

des fois je m'enguelle moi même!!!
je pense que je suis trop naîve, tu trouves pas!!!

je sais quand même que y'a pas de conflit sans interêt et que tous les conflits de la planête sont à la base pour des interêts!!!

qu'ils le veuillent ou non!!!
y'a n'a des intélligents qui le cachent si bien plus que les autres!!!

Affectueusement,
Bilkiss

KBG a dit…

La période de deuil des nazillons racistes éplorés semblerait avoir pris fin à en croire leur retour tristounet en tout cas!!!

Cela dit

A tous les visiteurs A- et Sanhaji,urbi et orbi!

Il est certains pseudo intellos qui seraient comme les plantes grimpantes qui ne peuvent se dresser toutes seules nécessitant tjrs un support extérieur pour se maintenir debout!Soit la plante du lierre dite en hassania "le3lende", 3rch le3lende mâ yougouv wa7dou!

une fois leur SOUTENEMENT PERDU ces faux intellos s'affaissent d'eux mêmes comme un vulgaire et potiche chateau de cartes!

pourquoi donc?réponse:
ils n'auraient tout banalement aucune fondation morale et intellectuelle PROPRE, et dépendraient à 100% de leur groupe-soutien aussi amoral, factice et versatile qu'eux mêmes!
Et xxx le pseudo intello-lierre-le3lende du hardcore injurieux, Pr méphisto, maata le raciste en deuil etc....sont bien de ce GENRE là car assis sur un soutènement fragile et INSTABLE construit à coup d'impostures et de MYSTIFICATIONS non stop!

Contrairement au commun des intellos AUTOSUFFISANTS , capables de subevenir à leurs propres besoins intellectuels, moraux et MATERIELS comme VOUS ET MOI!(vous et moi "Mr tout le monde"!)

KBG a dit…

Se refait-on jamais?
SUBVENIR (subevenir!)

Contrairement au commun des intellos AUTOSUFFISANTS , capables de **subvenir à leurs propres besoins intellectuels, moraux et MATERIELS comme VOUS ET MOI!(vous et moi "Mr tout le monde"!)

Anonyme a dit…

Bilkiss,

J'ai relu l'article tres attentivement avec une cigarette au bec et un cafe a cote, un stylo a la main et un marquer rouge a cote pour souligner les phrases qui pourraient ne pas dire la verite. Je n'ai rien trouve de faux.Que l'ami de Ghazwani qui n'est pas au parfum me dise ce qui ne tient pas la route dans l'article et je vais lui donner les elements qui lui manquent. L'article de cet Issa Ba est aussi etanche qu'un sous-marin russo-americano-francais.

Fais attention a l'histoire de divorce entre Sidi et Khattou. Aziz aime troubler ses ennemis a travers les jupes des femmes. Il l'a fait avec Khattou (Tandian enta vem?)et l'a fait aVec Ely sur le cas du fameux terrain du palais du peuple. Meme si elles ont tout vole, les dames ne sont pas touchables. Aziz est d'une grande famille et I'll ne faut pas que ses conseillers le fassent descendre si bas. S' il ne gagne pas la rectification, ce n'est pas grave. I'll ne faut pas que les nationalistes le salissent.C'est quand meme notre fils, notre frere, notre ami et notre parent. Tout le monde fait des erreurs et je sais qu'il prendra la bonne decision et on le pardonnera. Le reste ne vaut pas la peine.

Pas de chasse aux sorcieres, please.

P.S: vous avez vu la revolutiion orange a Madagascar? C'est ce qu'on aurait du faire avec Sidioca. Mais on a pas pu faire because de la terchet snadra.

A-

Anonyme a dit…

Salamou aleikoum...

Les insuniations qu'on a attribué au porte parole ...du quai d'orsay....en disent long sur la complixité de la crise que traverse notre pays ....apres avoir mandaté ....Kaddafou...la CI...se rend compte de son erreur ...quelle legerte ....on compte pour des prunes ... des dattes...plutot...
à l'issue de cette mediation ...certains crient ...victoire ...ils ont tort....Khaddafi ...n'a pu se proteger ...lui meme ...ni son pays ...de sanctions ...ni ....de la contestation ....qui ont fragilisé libye....à jamais ....malgre ...le rebond ...affiché...l'autocratie ...libyenne ...n'est plus idealisée....ni sacrée...demandez le ...à nos nassiristes....
Quand au camps qui crie au scandale....le camps....de la protestation molle du palais des congrés ....Messoud...et ses ami(e)s...n'ont quitté la salle qu'apres ....insistance de Khaddafi...à repeter ...pour la enieme ...fois ....son approbation du plan du hce...aucun d'entre eux n'a protesté verbalement...ils sont sortis ...rammassant pour certains leurs chaussures....pas un mots...de ces grandes gueules...
La seule issue ...pour le pays ....serait...certainement...

La demission ...et l'interdiction
de se presenter ...à quelconque consultations electorales ....de SIDI...et de AZIZ....
l'organisation d'elections ...libres et transparentes....dans un delai approuvé par tout le monde ....apres une courte transition geré par un gouvernement d'union nationale...

Wel' bekah oudou la s'kett....


ainsi on coupera l'herbe sous les pieds des tetus...
bl

Anonyme a dit…

A-

Et voilà la diarrée de KBG qui reprends.
Et ça sent vraiment mauvais!

Tu es content maintenant? On te l'a dit KBG c'est une chiotte ambulante. Et tirer la chasse c'est la seule chose qui l'évacue et encore!

Une merde qui s'évacue, il ne faut pas la remettre à la surface.

A- tu es responsable du retour de cette chiotte. Et tu ne lui rends pas service. Crois-nous.

Anonyme a dit…

Salam...
Bebeba...Bilkiss...
Taqadoumy...du GOSSIP....
bl

Anonyme a dit…

bl,

Comment tu peux dire que Taqadoumy c' est du GOSSIP (aswagha)? Ils peuvent dire quelque chose de faux une fois, mais ils la retirent tout de suite s' ils se rendent compte d' une mis-information. Que fera t-on sans Taqadoumy et Cridem? Pense en une Mauritanie sans ces 2 journeaux.

A-

Anonyme a dit…

Ano du 14 mars 2009 17:42,

A force d' ameuter le quartier sur KBG faisant ses besoins dans un WC, tu risques de l' enerver. Bouche-toi les narines et laisse passer ... l' odeur.

Anonyme a dit…

Oups...A- ..excuse ...pour le sacrilege....c'est le site le plus ....pollué du net ....tu n'as qu'a lire se qui s'ecrit ...ne te fie pas aux titres pompeux ...d'analyses ...sondage...ect...
C'est ...
"Kelimettou ..haghinn...ou'rida min' warae'ha ...ba'tileen"...qui peut nous aider à traduire ...
bl

Anonyme a dit…

copiarpegar et Rimo,

ça va? You are quiet toute la journée. Le pays est en danger. A-

Anonyme a dit…

Moi je ne sais pas bl. Cet article d' aujourd' hui de Afrique quelque chose et l' interview du gars qui au Burkina, c' est du scoop pour moi. Bien sur les journeaux sont les journeaux. Mais il faut tout lire, tout analyser a la loupe et ne rien rejeter, par principe de precaution. On est dans des problemes avec ce coup yelli yichetetna avec Sidi et les militaires. Impossible de mener ce petit pays a la paix. A-

bilkiss a dit…

A-,

quoi,quoi, quoi???????

qu'est ce tu racontes?
j'ai aucun rapport avec AZZIZ ni ces proches ( echkoooooom!!!)

j'ai bien dit que c une amie qui me l'a annoncé sur Skype toute à l'heure OK!

que Sidioca divorce d'avec KB ou qu'il décide de rester avec elle c pas mon problème et je m'en fout ROYALEMEMT!!!

Amitiés,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Salut Bl,

t'as bien raison, Taquadoumy c "ASSWAGHA"!!!

ce n'est ni objectif ni neutre et c les plus graves délits dont on peut accuser un journal!!!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Aziz va chez lui pour promettre la lune. Une ecole d' ingenieurs a Akjoujt, alors qu'on en a et qui choment!

Vrai que Sidioca avait fait une connerie en signant et en unaugurant ce machin a Akjoujt. Mint Bouna n'avait pas pris la peine de convaincre Sidi d'attendre la conclusion des etudes d'impact environnemental, avec son analyse cout-benefice. C'est Aziz qui en profite, ne sachant pas de quoi il parle.

A-
---
Le chef de l'Etat préside un meeting populaire à Akjoujt

Le général Mohamed Ould Abdel Aziz(archive ANI)Le Président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat (HCE), le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé samedi en fin de matinée un meeting populaire à Akjoujt où il était arrivé un peu plutôt dans la matinée au début d'une visite de deux jours en Inchiri. Le Président du Haut Conseil d'Etat, Chef de l'Etat a présenté devant les populations de la wilaya la situation politique du pays, tout en donnant des orientations pour le peuple mauritanien pour accompagner le processus démocratique en cours.Il a également indiqué que le contrat qui liait la Mauritanie à la société des mines de cuivre de Mauritanie ne sert pas l'intérêt du pays ni celui du peuple ou des populations de l'Inchiri, ajoutant que l'Etat ne profitait que 2% des revenus du cuivre, 2,2% de ceux de l'or. Actuellement poursuit le Président du Haut Conseil d'Etat, il bénéficie de 3% du cuivre et 4% de l'or, soit une augmentation de 55%.Le général Mohamed Ould Abdel Aziz a aussi réaffirmé que l'ère des arrangements avec les sociétés au détriment de l'intérêt général est à jamais révolue, précisant que l'Etat, le citoyen et les populations de l'Inchiri tireront profit de cette usine.Le Chef de l'Etat a dit que les problèmes de l'entretien et de rénovation de la route Nouakchott-Akjoujt et de l'eau seront résolus, précisant que des actions sont en cours pour résoudre le problème de l'électricité et que le ministère de l’équipement procédera à la construction de routes dans la ville d'Akjoujt.Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a indiqué que le problème du chômage dans notre pays n'est pas dû au manque d'opportunités d'emploi mais plutôt au manque de spécialisations et d'expértises, ajoutant que l'Etat prévoit la création d'une école d'ingénieurs et de spécialistes en Inchiri dans les plus brefs délais, en réponse à ces besoins."Nous accordons, ajoute le Président du Haut Conseil Etat, un intérêt particulier à la formation et à l'emploi pour sécuriser l'économie de notre pays", avant de réaffirmer que 50% des opportunités d'emploi en Inchiri seront réservées aux habitants de la wilaya", avant d'ajouter: "notre ambition est d'assurer la formation de tous et d'améliorer les conditions de vie de tous les mauritaniens".Le chef de l'Etat a précisé que le groupe de personnes s'adonnant à la gabegie qui a domestiqué le régime de Maaouiya est celui-là même qui a fait dévier le président déchu Sidi et a accaparé le pouvoir et les richesses.Il a ajouté que les acquis démocratiques qui ont été réalisés en 2007 dans le pays ont été victimes des auteurs de la gabegie durant les premiers mois du règne de l'ancien régime et que le meilleur service que ceux-ci peuvent rendre aujourd'hui au peuple mauritanien est de revenir à la raison en abandonnant leurs anciennes pratiques. Le chef de l'Etat a appelé le peuple mauritanien, qu'il a qualifié de courageux et endurant, à refuser la gabegie et les déviations qui étaient pratiquées sous les anciens régimes.Il a ajouté en disant: " ceux qui appellent aujourd'hui l'étranger à affamer le peuple mauritanien sont ceux-là mêmes qui ont détourné les biens publics, mais la gabegie à laquelle ils ont la nostalgie est à jamais révolue et l'avenir de notre pays est entre les mains du peuple et les mensonges que repandent certains ne sont qu'une mystification".Le chef de l'Etat a indiqué qu'il n'existe pas en Mauritanie de prisonniers politiques et que ceux qui sont poursuivis aujourd'hui sont des auteurs de la gabegie qui devront repondre de leurs actes devant la justice.Il a enfin souligné que le pays sera au rendez - vous le 6/6/2009 avec des élections libres, transparentes honnêtes et ouvertes devant tous et que le devoir des mauritaniens est de s'inscrire sur les listes électorales et de voter pour celui qu'ils jugent apte à diriger le pays.

Source:AMI  

Anonyme a dit…

Le virus Kadafi a Niamey. Mais pas de tesfag, car on le lui en fait pas au vieux Tandia. Le Mali et le Niger ont regrette ces prieres et c'est le tour de la Mauritanie d'en souffrier. Guinee next? I'll doit avoir des problemes avec Tandia pour qu'I'll reste si calme, nourri a l'eau. Loin de nous quand I'll dit qu'I'll ne viendra pas tant que le drapeau israelien flotte sur Nouakchott. Aziz a vite obei. Bonne lecture.

A-

-----

DS/of/APA 14-03-09

Kadhafi prolonge son séjour à Niamey, aucune information sur son agenda

samedi 14 mars 2009 APA - Niamey (Niger)

Le guide de la révolution libyenne, Mouammar Kadhafi, également président en exercice de l’Union africaine, arrivé en escale technique à Niamey depuis jeudi soir, séjourne toujours dans la capitale nigérienne, a constaté APA vendredi. De retour de Nouakchott où il a commémoré le Maoulid ou fête de nativité du Prophète Mohamed, le dirigeant libyen a remis aux autorités nigériennes un groupe de six soldats, détenus par les rebelles touaregs du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ), actif dans le nord du Niger. Aucune information n’était disponible sur l’agenda officiel de ce séjour dont la durée n’a pas été précisée, et également peu commenté par les médias nationaux. Vendredi soir, la télévision nationale a montré les images d’un entretien entre le colonel Kadhafi et son homologue nigérien Mamadou Tandja. Par le passé, les visites du guide libyen au Niger étaient largement commentées par les médias nationaux, comme en 2007 lorsqu’il a commémoré la fête de Maoulid à Agadez, en présence de quatre Chefs d’Etat africains. Samedi matin un important dispositif sécuritaire était visible aux abords de l’ambassade de Libye à Niamey où la circulation est peu fluide, attirant ainsi la curiosité de plusieurs habitants, a constaté APA. Selon des sources officieuses, Kadhafi et son hôte pourraient échanger autour de la question sécuritaire dans le nord du Niger où opère depuis février 2007 le MNJ, qui a invité vendredi Niamey à privilégier le dialogue pour pacifier la zone de conflit, riche en uranium et en potentiel pétrolier. La libération des ex-otages détenus par le mouvement rebelle a été possible grâce à une médiation libyenne ont indiqué de sources concordantes, affirmant qu’une délégation d’émissaires nigériens et de représentants de la rébellion est attendue dans les jours qui viennent à Tripoli pour mener des pourparlers. Officiellement, Niamey ne reconnaît pas le MNJ et exclue toute négociation avec ce groupe armé dont les actes sont assimilés au « banditisme ». Ces derniers mois, le Président Tandja a néanmoins affirmé sa volonté de dialoguer fustigeant également le recours aux armes par le MNJ, qui réclame davantage de retombées pour les populations de la région d’Agadez, où le groupe français AREVA exploite depuis 40 ans l’uranium dont le Niger est le deuxième producteur mondial.

DS/of/APA 14-03-200

Anonyme a dit…

Le populisme quand tu nous tue??

Aziz a encore une fois deversé sa bile contre les combattants de la démocratie. Il les a traité de tous les maux dont il est le premier malade. Il a promis la pluie et le beau temps alors rien, mais là absolument rien ne laisser présager ceux là.

Les applaudisseurs de tous bords on vite rejoins la ville d'Akjoujt pour accepter un dernier spécimen des chefs qui acceptent les applaudissements.

Dans le monde réel, loin de son monde imaginaire, la France a déclaré clairement qu'Aziz ne fera pas long feu au pouvoir. L'UA est entrain de reprendre en main le dossier débarqué par erreur chez le roi des putschistes. Les nations unis n'attendent que l'échec des négociations pour programmer le dossier au Conseil de Sécurité.

Les Mauritaniens doivent tenir, la lutte pour la démocratie n'est pas facile, mais elle est nécessaire pour préserver notre faible pays.

Sanhaji

Sanhaji a dit…

الْقَذُّافِي جَاكُمْ مُنْ هُكْ **** إِشَخَّصْ يَكَانْ التَّصْحِيحْ
هُوَّتَصْحِيحْ أُلَحْكُ مَكْ **** أَنْقِلَابْ أُلاَهُ تَصْحِيحْ

Anonyme a dit…

A mon frere Sanhaji,

J'ai l'impression que plusieurs observateurs et analystes politiques ont oublie' que le Guide Kadhafi s'est prononce' des Mars 2007 (il y'a donc de cela deux ans,)contre la democratie en Mauritanie. Le vaillant peuple Mauritanien a ete' qualifie' par Kadhafi de " BEDOUINS ET DE TRIBUS NE CONNAISSANT RIEN AUX PARTIS ET AUX ELECTIONS."

Le Quotidien d'Oran du 10/3/2007 en reaction a' la sortie de Kadhafi contre la democratie chez nous, avait ecrit un article intitule': "Maghrebins, regardons vers la Mauritanie plutot que vers la Libye". Dans ledit article le Quotidien d'Oran indique que "...les remontrances de Kadhafi montrent...que le modele Mauritanien est derangeant...Les arguments "sociologiques" avance's par le Guide Libyen pour enoncer une sorte d'inaptitude a' la democratie des Mauritaniens- et des Arabes- ne tiennent pas la route. Les Mauritaniens sont peut-etre Bedouins mais ils avancent en creant les conditions d'une vie pluraliste, ils favorisent, contrairement aux systemes autoritaires, l'emergence d'une vie citoyenne. C'est sure que ce chemin n'est pas facile. Mais ne pas l'enprunter condamne justement les societe's, les no^tres a' se morfondre dans les archaismes, a' entretenir les logiques de sujetion au detriment de la citoyennete'...En tant que Maghrebins, on ne peut que constater que les choses interessantes se passent du cote' de Nouakchott et non de Tripoli."

Mon cher Sanhaji Kadhafi n'a jamais aime' que la democratie s'installe dans le monde Arabe. Je lui ai donne' le benefice du doute parce qu'il etait l'hote de notre pays et j'ai naivement cru qu'en tant que President de l'Union Africaine, le Guide allait mettre beaucoup d'eau dans son L'BENE LIBIL! Malheureusement ce n'etait pas le cas.

Kadhafi a dit ce qu'il avait a' dire et le poids de sa declaration est ZERO!!!!!!!!!!!!!

Abdel Aziz et ses amis peuvent croire a' ce qu'ils veulent mais le vaillant peuple Mauritanien retrouvera les institutions de sa republique.

Anonyme a dit…

Hatha rajel ma yetmatag. Tidinit

==========

Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a indiqué que le problème du chômage dans notre pays n'est pas dû au manque d'opportunités d'emploi mais plutôt au manque de spécialisations et d'expértises, ajoutant que l'Etat prévoit la création d'une école d'ingénieurs et de spécialistes en Inchiri dans les plus brefs délais, en réponse à ces besoins."Nous accordons, ajoute le Président du Haut Conseil Etat, un intérêt particulier à la formation et à l'emploi pour sécuriser l'économie de notre pays", avant de réaffirmer que 50% des opportunités d'emploi en Inchiri seront réservées aux habitants de la wilaya", avant d'ajouter: "notre ambition est d'assurer la formation de tous et d'améliorer les conditions de vie de tous les mauritaniens".

Anonyme a dit…

Interessante histoire de president, de banquier ex-trafiquant de drogue. Me rappelle une histoire.



Vacances au Mexique des Sarkozy : l'Elysée a menti
Par Rue89 Droit de suite | 14/03/2009 | 16H59

Vacances polémiques, suite. Le Mexique a officiellement contredit la version de l'Elysée : le couple Sarkozy a bien été invité par un « groupe d'entrepreneurs mexicains » pendant la partie privée du voyage présidentiel. La présidence
française affirme que cette partie du séjour s'est faite « à l'invitation du président Calderon ». Problème : l'un des hôtes, le banquier Roberto Hernandez Ramirez, a une réputation sulfureuse : il a été accusé par des médias mexicains et américains d'être lié au narco-trafic.

A chaque vacances privées du président, l'histoire se répète : Nicolas Sarkozy trouve toujours un moyen de se faire inviter aux frais de riches hôtes, en général milliardaires. S'agissant de sa dernière escapade, la nouveauté est venue de Mexico, sous la forme d'un simple communiqué du secrétariat des Affaires étrangères :

« En marge de la visite d'Etat du président Sarkozy à l'invitation du
président Calderon, un groupe d'entrepreneurs mexicains a mis à la disposition du président Sarkozy une résidence sur la côte de l'Etat de Jalisco pour la durée de son séjour précédent ses activités officielles. »


Or, dès les premières interrogations de la presse, le communicant de l'Elysée, Franck Louvrier, avançait une version bien différente :

« Quand on vous fait un cadeau, vous ne demandez pas qui a payé pour vous. Allez interroger la présidence mexicaine ! »


Evidemment, interrogé par son opposition de gauche, l'exécutif a dû se rendre à l'évidence : les autorités mexicaines n'ont pas déboursé un peso pour ce séjour privé. Derrière ce « groupe d'entrepreneurs mexicains », il faut donc comprendre le propriétaire de l'hôtel de luxe El Tamarindo Beach and Golf Ressort, dans lequel le couple Sarkozy a séjourné du vendredi après-midi au dimanche matin : Roberto Hernandez Ramirez. Comme Rue89 l'expliquait dès mercredi :

« Personne n'a relevé que le banquier Roberto Hernandez Ramirez, ancien PDG de la banque Banamex et membre du conseil d'administration de Citigroup (une des plus grandes institutions financières de la planète), souffre d'une réputation pour le moins sulfureuse. Dans les années 1990, il a été soupçonné au Mexique de faire transiter par ses propriétés de la cocaïne sud-américaine et de participer au blanchiment de l'argent de la drogue. »


Qui plus est, le « cadeau » des « entrepreneurs mexicains » n'est pas une simple pension de famille. Comme l'indique le site de l'hôtel, la villa présidentielle où les Sarkozy se sont installés est un vrai petit palais :

« Cette luxueuse villa, située en front de mer, a été récemment installée. Avec ses deux étages, elle comprend une grande suite au deuxième, incluant une salle de bains, une douche extérieure et une terrasse avec un jacuzzi privatif. Le premier étage dispose d'une cuisine complète, une salle à manger, un salon, un écran plat de 52 pouces avec lecteur DVD et CD, ainsi qu'une grande terrasse pour dîner à l'extérieur, une piscine équipée d'un jacuzzi. »


Du 3 janvier au 30 avril 2009, le tarif de cette villa présidentielle est de 3500 dollars la nuit pour deux personnes, plus une taxe locale de 17% et 10% pour le service. Ce tarif inclue les cours de Yoga ou de gym Pilates, l'usage du court de tennis, une bouteille de vin et un plateau de fruits frais, le wifi. Mais pas le petit déjeuner. L'addition est réglable directement à l'hôtel, mais uniquement en pesos.

Enfin, selon Mediapart, si Nicolas Sarkozy n'a pas rencontré son bienfaiteur en privé, il a tout de même dîné avec lui, lundi soir, lors de la réception donnée par le président Calderon, où se pressait une centaine d'invités. Felipe Calderon et Roberto Hernandez Ramirez se connaissent depuis la faculté. De quoi sceller une amitié durable.

David Servenay

MUET a dit…

Les cinq vérités de Kadhafi.

LTV révèle d’abord à ses visiteurs ce que le président Libyen Mouammar Kadhafi, président en exercice de l’Union Africaine, a réellement dit aux uns et aux autres, pendant son séjour à Nouakchott, après avoir stoïquement, entendu les protagonistes de la crise politique en Mauritanie,

Très franchement, le guide de la Jamahiriya n’a pas mis de gants, et a répondu aux uns et aux autres, en concluant sur les cinq vérités suivantes :

1) A l’adresse du HCE :
« Mon séjour parmi vous dans le Bilad Chinguit, m’a permis de me rendre compte qu’il n’y a pas eu réellement de coup d’Etat le 06 août 2008. Vous avez été d’ailleurs, très inspirés en le nommant "mouvement rectificatif".

C’est même très, très bien rectifié. Mais si vos adversaires tiennent à l’appeler coup d’Etat, tant mieux, parce que, c’est pour la première fois qu’il y ait en Afrique un coup d’Etat civilisé, laissant en place les institutions démocratiques, les partis politiques et la liberté de presse. Si le HCE continue cette transition exemplaire, la Mauritanie n’en sortira que grandie, après le 06 juin 2009. »

2) Au sujet du FNDD :
« Messieurs du FNDD, sachez d’abord que moi Kadhafi, je suis maintenant à Nouakchott... Donc vous n’êtes pas entrain de raconter des histoires hors des frontières mauritaniennes, comme vous en avez l’habitude. Sachez aussi que je possède les preuves et documents que voici, et qui justifient le mouvement rectificatif.

Jean Ping n’a jamais cherché à faire du travail de terrain en Mauritanie, parce que, selon mes informations, il s’est tout juste contenté chaque fois, d’un thé citron concentré à l’hôtel Tfeila.

Mais ce Jean Ping sortira bientôt de sa gueule de bois, quand je l’aurais rencontré !
D’autre part, les vrais protagonistes de la crise, c’est Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et le HCE, et entre les deux, c’est réglé, dès le moment où l’ex-président, sait maintenant, (et mieux vaut tard que jamais), que son pays n’est pas à son premier coup d’Etat. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a été certes très manipulé par vous-mêmes, messieurs du Front autoproclamé, mais il reste cependant convaincu, qu’on ne peut pas revenir à la case départ, pour ramener feu Moctar Ould Daddah et tous les autres anciens chefs d’Etat ».

3) A l’adresse de Boidiel :
« Monsieur Boidiel, vous êtes président du parti ADIL, mais ce parti n’existe que de nom, parce que, ceux qui l’ont fondé et qui en constituent la base, sont avec Ould Abdel Aziz et le HCE. Quant à la crédibilité de votre cause, rendez d’abord à la CNAM 120 millions d’ouguiya, appartenant aux pauvres mauritaniens et on verra. »

4) A l’adresse de Messaoud à l’aéroport de Nouakchott, le jour du départ du guide, pour la Libye, via Guinée Bissau.
« Venez ici, monsieur Messaoud ! Pourquoi avez-vous quitté le palais de congrès, alors que j’étais en plein discours devant toute la République Islamique de Mauritanie ?

Vous avez oublié peut être qu’on était à Nouakchott et pas à Tripoli, où on vous a toujours gâté, en vous donnant nos pétrodollars. En Mauritanie, il parait que vous n’êtes qu’un hapnol, et je n’ai pas encore compris ce que cela veut dire ! Pouvez-vous m’expliquer cela ?
De toute façon, je vais vous dire ici, avant de monter l’avion, de ne pas vouloir continuer à utiliser l’étranger pour déstabiliser votre pays..

Je sais maintenant que vous êtes très inquiet, parce que votre fonds de commerce, en l’occurrence l’ex-président Sidioca n’existe plus. Alors profitez des prochaines élections du 06 juin, pour faire connaître réellement votre base. Ces élections seront crédibles, parce que l’OUA et le monde entier vont les superviser.

Un dernier conseil, monsieur Messaoud : ne comptez jamais sur l’étranger pour régler les problèmes intérieurs, cela vous ôte toute crédibilité à l’intérieur de votre pays. Ne comptez même pas sur Obama, parce que ce n’est pas lui qui dirige les USA, c’est le Pentagone et ce dernier, n’a pas le temps de la Mauritanie.

Alors, Messaoud, revenez à la raison, avant que Ould Abdel Aziz ne vous enchaine, pour vous jeter à la mer comme une ordure. Vous savez très bien qu’il s’est déjà débarrassé des hommes, beaucoup plus grands et plus redoutables que vous. C’est un conseil d’ami.. Au revoir hapnol (rires…) »

5) A l’adresse de Ould Maouloud et Ahmed Sidi Baba :
« Ah, vous encore, vous êtes des antagonistes de la crise mauritanienne ? Si chacun veut être antagoniste de cette crise, la Mauritanie ne sortira jamais des antagonismes. Qu’est-ce que vous voulez réellement faire de votre pays ? Mais, messieurs les francophiles, je sais que vous faites tout pour faire échouer ma médiation.

Je vous assure cependant que, après le 06 juin 2009, quand le peuple mauritanien aura choisi son président, je convoquerais une réunion extraordinaire du conseil de paix et de sécurité, de l’Union Africaine, pour annuler ce que vous appelez sanctions. Vous verrez en ce moment-là, si ma médiation a réussi ou non ! »
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar

MUET a dit…

MUET A DIT/
REPONSE A MR BL,

Si Mr AZIZ est élu je t’assure que nous aurons rien a envier a tous les pays du Monde et en particulier aux pays Magrébins, nos enfants seront bien soignés et bien nourris mais je crains les Mafieux ne fassent la leçon de la guinée (quand le groupe de la drogue a été démantelé le président a été tué).

Anonyme a dit…

Le muet,

LTV ne fais pas rire et n'est pas sérieux. A-

MUET a dit…

BILKISS

JE t'informe que Haidalla, avait en charge deux pays , la Mauritanie n'etait seule...Lol

MUET a dit…

Quand Ould Abdel Aziz force l’estime du guide de la Jamahiriya, il peut déjà faire la précampagne.


Mohamed Ould Abdel Aziz, est un patriote de première heure et officier compétent, qui a déjà servi et bien servi la Mauritanie.

Il est aujourd’hui entrain d’éliminer les terribles mafias de la bourgeoisie compradore, habituée à l’argent facile, sur le dos du contribuable mauritanien, parce que composée d’éléments traitres et irresponsables, qui travaillent pour consolider les intérêts étrangers.

La visite que vient d’effectuer le président de l’Union Africaine en Mauritanie en compagnie des différentes délégations étrangères, a permis à tout ce monde, de se rendre compte que depuis le mouvement rectificatif, la Mauritanie est aujourd’hui entrain de connaître des grandes mutations, pour devenir maîtresse de ses ressources naturelles, et opérer ainsi un grand virage vers le développement durable.

Certes, cette mafia a juré d’avoir la tête du général à tout prix, en se liguant avec les puissances étrangères, au prix des intérêts supérieurs de la Nation, grâce au montage de faux problèmes par la provocation de crises (refus de l’importation, sabotage, spéculation, etc.).

Le peuple mauritanien, devra aujourd’hui saisir cette opportunité historique, d’avoir un dirigeant propre, capable de propulser l’économie du pays et de préserver l’unité nationale, par une meilleure répartition des biens publics et l’égalité de tous devant la justice.

Une fois élu, après cette transition non souhaitée, mais qui s’est imposée à cause de la mauvaise gestion par le président déchu, Ould Abdel Aziz est capable de former un gouvernement ouvert à tous les partis et décideurs politiques. Les intentions du général sont claires et preuves à l’appui, parce que l’homme, cherche réellement la stabilité politique et sociale, en associant tous ses concitoyens et concitoyennes, à la gestion des affaires du pays.

Contrairement à toute la classe politique actuelle, l’homme du 06 août 2008, privilégie la solution de tous les problèmes mauritaniens par les mauritaniens, quels qu’ils soient, surtout en ce qui concerne le passif humanitaire, la couverture sanitaire, l’approvisionnement des populations en eau potable, en milieu rural ou urbain, la refonte du système éducatif et la résorption du chômage, par une politique de lutte contre la pauvreté, loin des documents fallacieux, sans lendemains et la démagogie des anciens régimes.

La Mauritanie a besoin d’un homme à poigne comme Ould Abdel Aziz, et la vraie bataille pour l’avenir de la Mauritanie, commencera, au lendemain du 06 juin prochain, qui sera un exercice électoral transparent, et expressif de la volonté populaire, pour mettre fin aux pratiques de corruption, de favoritisme et de gabegie.
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar

Anonyme a dit…

Salam...
Lu sur l"e tres cynique"...site Ani.."l'independant"...nous tous connaissons pour qui il roule...le premier site à publier des doc officiels sensés etre confidentiels....

"ANI publie le texte de la proposition de la médiation libyenne et les réponses des différentes parties à cette proposition
Kadhafi dirigeant la priére à Nouakchott
L’ANI a pu obtenir le texte intégral de l'initiative présentée par le médiateur libyen Ravea Almadani aux différentes parties concernées par la crise politique en Mauritanie.
Il s’agit, précisément du même texte qui devrait être signé par les représentants de ces parties en présence du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.
Cette proposition était destinée à servir de base à l’ouverture d’un dialogue direct entre les protagonistes pour sortir le pays de la crise.
En plus du texte de l’initiative libyenne, ANI a aussi recueilli les réponses des différentes parties, dont certaines sont venues sous forme de propositions.

Voici, dans sa teneur, le texte intégral de l’initiative libyenne:

«Nous:
- Coordination de la majorité parlementaire,
- Front national pour la défense de la démocratie(FNDD)
- Rassemblement des Forces Démocratique(RFD)

Conscients des dangers qui menacent le pays en raison de l'absence d'accord mettant un terme à la crise actuelle, et agissant dans l'intérêt de l'unité de la Mauritanie et pour garantir la sécurité et la stabilité du pays ;

En réponse à l'initiative du Frère Leader Mouammar Kadhafi, guide de la Grande Révolution, président de l'Union africaine, Président de l'Union du Maghreb arabe et le promoteur de la paix dans l'espace CENSAD et mandataire du Groupe de contact international sur la Mauritanie à Paris ;

Dans le cadre de la recherche d’une solution consensuelle acceptée par toutes les parties, après de nombreuses réunions tenues en Jamahiriya arabe libyenne et en Mauritanie ;

avons décidé ce qui suit:
1- L’annonce de l’ouverture du dialogue direct
2- Mettons l’intérêt de la Mauritanie au-dessus de toutes les considération et rejetons toute idée d’intervention étrangère
3- Notre objectif principal est le retour de la Mauritanie à la vie constitutionnelle à travers des élections libres et transparentes, conformément à la constitution que le peuple mauritanien a choisie et sous la supervision de l’UA, du CENSAD, de l’UMA et avec la présence de toutes les autres composantes de la communauté internationale.
4- Afin de créer une atmosphère de responsabilité et de sérieux en prenant toutes les mesures susceptibles de contribuer au renforcement de la confiance, notamment à travers l’arrêt de toute campagne adverse. Ce qui devra se traduire, dans un délai - défini par tous – à travers un consensus entre toutes les parties, mettant fin à la crise et garantissant le retour à une vie constitutionnelle normale.
Tous s'engagent devant le leader Mouammar Kadhafi, à respecter tous les engagements objet du présent accord.
Allah est la source de toute puissance

Les signataires:
La Coordination de la majorité
Le Front National pour la Défense de la Démocratie
Le Rassemblement des Forces Démocratiques
Réponse de la Coordination de la majorité
Pour ce qui est de la réponse de la coordination, qui comprend les partis de la majorité en faveur du coup d'Etat du 6 août et les parlementaires indépendants, elle se présente comme suit :
«Pour contribuer à la réussite des efforts du Frère et Guide de la révolution Mouammar Kadhafi, le dirigeant libyen, président de l'Union africaine et de l'Union du Maghreb arabe, le parrain du processus de paix dans l'espace CENSAD et mandataire de la communauté internationale pour la recherche d’une solution à la crise politique qui sévit en Mauritanie.
- Partant de la Résolution n° 49 adoptée par le Parlement le 14 Septembre 2008.
- Sur la base des recommandations consensuelles des Etat Généraux de la Démocratie(EGD), adoptées par les deux chambres du Parlement au cours du mois de Décembre 2008.
- Tenant compte de la teneur des propositions contenues dans la lettre du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, en date du 12 Février 2009, adressée au Groupe de contact.
- Sur la base de la déclaration du groupe de contact du 20 Février consacrée à la situation en Mauritanie.
- Considérant la position de notre coordination exprimée à l’occasion de nos rencontres avec les différents partenaires de la Mauritanie, ainsi que les déclarations tenues à ce sujet ; notamment le Livre blanc et les déclarations de Bruxelles, de Tripoli et Dar Es-Salaam ;
Reconnaissant la persistance de divergences profondes qui marquent encore la situation politique et constituent un blocage devant la recherche d’un compromis pour sortir de la crise ;
En échange avec l'initiative du dirigeant libyen, Mouammar Kadhafi, président de l'Union africaine de l'Union du Maghreb arabe et le promoteur de la paix dans l'espace CENSAD et mandataire de la communauté internationale pour la recherche d’une solution à la crise politique en Mauritanie ;

Nous, parties et courants politiques sous-signataires du présent document, constitués de :
- 52/95 députés de l’assemblée nationale, en dehors des 16 députés RFD en faveur du changement du 6 août,
- 42/56 sénateurs représentant le nombre total de membres du Sénat,
- 159 des 216 maires en dehors de ceux du RFD ;

Proposons à ce que la dynamique des consultations en vue du dialogue direct adopte, comme main courante, les principes suivants :
1- obligation, pour toutes les parties, de rechercher une solution consensuelle pour sortir de la crise sur la base de la Constitution de 1991
2- la nécessité d'un retour rapide à la légalité constitutionnelle
3- Accord sur les mécanismes politiques pouvant assurer la crédibilité et l'organisation d'élections présidentielles libres, transparentes et ouvertes de façon à avoir accès à une solution globale et pacifique de la crise politique et démocratique en Mauritanie.
4- les parties s’engagent à faciliter le succès des efforts de médiation menés par le guide de la Révolution libyenne en vue de trouver une sortie consensuelle de cette crise.

Les signataires:
- Députés et sénateurs indépendants
- Parti Hatem
- Le Parti Républicain pour la Démocratie et le Renouveau(PRDR)
- Parti du renouveau démocratique
- Union pour la Démocratie et le Progrès
Nouakchott, le 10 Mars 2009

Réponse du FNDD
En réponse à l’initiative libyenne, le Front national pour la défense de la démocratie a émis un document intitulé: "Projet d'accord sur les principes généraux", dont le texte suit :

"Nous, soussignés,
- Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, Président de la République
- L'Autorité issue du coup d’Etat
- Président du Sénat
- Partis soutenant cette autorité
- Président de l'Assemblée nationale
- Institution de l'opposition démocratique
- Président du Conseil économique et social
- Front national pour la défense de la démocratie ;

Conscients des risques auxquels le pays se trouve confronté depuis le 6 août 2008, date qui a inauguré une phase marquée par le blocage constitutionnel et l'isolement international, agissant pour l'intérêt de l'unité nationale, l'intégrité et la stabilité du pays et en réponse à l'initiative du Frère Guide Mouammar Kadhafi, leader de la Grande Révolution et le président de l'Union africaine, et en réponse aux efforts du Groupe de contact international, et sur la base de la résolution visant à rétablir l'ordre constitutionnel, et la recherche d’une solution consensuelle à la crise politique dans notre pays, respectant les traités et les conventions internationaux dont notre pays est signataire et bénéficiant de l'appui de la communauté internationale.
Après les importantes rencontres tenues par le Frère Leader Mouammar Kadhafi, avec les représentants de toutes les parties ;

Nous avons décidé comme suit:

1- L'annonce du dialogue direct sous les auspices du Frère Leader Mouammar Kadhafi, et la pleine participation de la communauté internationale, conformément à sa déclaration du 20 Février, 2009.

2- Mettre l'intérêt du peuple mauritanien, la protection des institutions démocratiques et la sécurité du pays au-dessus de toutes les considérations.

3- Le but du dialogue est de rétablir l’ordre constitutionnel à travers la reprise de l’action de toutes les institutions dans le cadre d'une solution consensuelle globale et pacifique conformément à la Constitution de la Mauritanie et se fondant sur la déclaration du Groupe de contact international du 21 Novembre 2008, la procédure, les résolutions de l'Union Africaine relatives à la Mauritanie.

4- Pour cela nous avons décidé de créer une atmosphère propice à ce dialogue, élaguant toutes mesures unilatérales, notamment le processus électoral actuel. Tout en se préparant pour un accord en vue d’une solution d'ensemble, à commencer par la libération du Premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghf et de ses codétenus, l’arrêt de toutes persécutions et harcèlement, ainsi que celui des campagnes de dénigrement et le respect des libertés publiques (droit de réunion et de manifestation) avec l’égalité des chances d’accès aux services des médias publics, afin de créer un environnement nécessaire à la réussite du dialogue sérieux.

4- L’ensemble des partie s'engagent à respecter toutes les closes de cet accord devant Allah et devant le peuple mauritanien en présence du Président de l'Union africaine le guide Mouammar Kadhafi et le Groupe de contact international.
Allah vous bénisse.
Nouakchott, 11 Mars, 2009
Les signataires.

Réponse du RFD
La réponse du RFD, libellée sous le titre: «Déclaration libyenne réaménagée par le RFD», se présente comme suit:

«Les parties concernées:
1- Le RFD
2- Le FNDD
3- La majorité en faveur du HCE :

Conscientes de la menace qui pèse sur la Mauritanie, en raison de l’absence d’un accord consensuel pour une sortie de crise, tout en tenant à l'unité, à la stabilité du pays, ainsi qu’à sa sécurité et à son intégrité territoriale ;
En réponse à l'initiative du Frère Leader Mouammar Kadhafi, leader de la grande Révolution, Président de l'Union africaine, Président de l'Union du Maghreb arabe, le promoteur de la paix dans l'espace, CENSAD et mandataire de la communauté internationale ;
Sur la base des recommandations du Groupe de contact international sur le lors de sa réunion de Paris consacrée au dialogue entre les parties concernées par la crise en Mauritanie, pour assurer la sécurité et l'intégrité du pays et conduire à une solution consensuelle, acceptée par toutes les parties, conformément à la déclaration du groupe de contact du 20, Février 2009 ;

Nous, ensemble des parties réunies, décidons de :
1- Déclarer ouvert le dialogue direct sous la supervision du Frère Kadhafi et avec l’appui de la communauté internationale.
2- Mettre l'intérêt du peuple mauritanien et la sécurité de notre pays au dessus de toutes les considérations et l’intérêt.
3- Définir l’objectif de ce dialogue comme étant le retour à la vie constitutionnelle à travers le fonctionnement des institutions démocratique.
4- Le HCE doit arrêter tous les processus de sa feuille de route mis en œuvre à ce jour. En plus de cela, engager un dialogue entre les trois parties pour :
• la mise en place d'un gouvernement d'unité nationale consensuel
• la mise en place, de façon consensuelle, d’une commission indépendante pour superviser les élections présidentielles
5- Nous sommes résolus à créer une atmosphère pour le dialogue après la libération des prisonniers politiques, et l’arrêt des poursuites pour permettre de créer le climat de confiance nécessaire et de mettre fin à toutes les campagnes de dénigrement.
6- Ce dialogue devra aboutir à un accord qui met fin à la crise et permet de revenir à une vie constitutionnelle normale, avant la fin du mois de Mars, date de la réunion du Groupe de contact international.
Nouakchott, 13 Rabî El Ewel 1430
11 Mars 2009

bl

MUET a dit…

MUET A DIT:

La France en plus des autres, a convier le dossier Mauritanien à l'Union Africaine et cette dernière a donné libre champ à Kadhafi qui a dit: … la Mauritanie sortira après le 6 Juin grandie.

Donc restons objectif et unissons nous avec Aziz pour faire une Mauritanie développée.

KBG a dit…

Serait-il MUET celui là parcequ'il porterait le DEUIL d'on ne saurait trop plus quel énième nazillon de liquider par notre Wiesenthal national KBG?!
C'est qu'il en a tellement refroidi de nazillons de 7 à 77 ans notre chasseur national de nazis demi-portion, qu'on s'y perdrait!

KBG

bilkiss a dit…

Muet,

.......l'autre pays " Le Polisario"
je crois pas, Haidalla a tjs etait correct et fidèle à la Mauritanie paraît-il selon les gens qui l'ont connu et un pieux par dessus tout ce qui n'est pas rien..... c à son avantage et force le respect d'autrui!!!

Amitiés

Anonyme a dit…

Bilkiss et bl,

Cessez de donner l'impression a Aziz qu' il est le superman sauveur. Il n'est sauveur que de zilch. Il promet beaucoup, ment beaucoup, et il ne realise pas qu'il est dans la mierda.Il est evident que Aziz n'est pas un menteur sophistique comme Ely. Il va vous ecouter(il vous lis) et faire une connerie avec ces elections de juin.

Bonne nuit. Avec Bebe Ba, je vous respecte beaucoup.

A-

Anonyme a dit…

muet, il serait preferable que tu taise sinon les jours avenir viendront en contradiction frontale avec tes dires.

Sanhaji

KB(g)Fondation communique: a dit…

Non, j'ai été on ne peut plus sérieux quand j'ai parlé de nazillons de 7 à 77 ans, ce n'était pas une façon de parler ou une figure de style!
Ma prochaine et imminente campagne anti-nazillonne portera justement sur la progéniture des nazillons par moi liquidés ainsi que celle des nazillons survivants!Imaginez un instant l'éducation morale et civique que leurs monstres de géniteurs leur donneraient:le programme inculqué aux HITLERJUGEND oit les Jeunesses Hitleriennes carrément!
Pour sauver ces enfants que j'ai déjà recensés j'envisage de mettre en oeuvre un vaste programme de PLACEMENT des rejetons de nazillons dans des familles d'accueil en collaboration avec toutes les DASS (direct des affs sanitaires et sociales) des pays concernés!Affs sanitaires et sociales car nous avons à faire à des questions de santé publique comme la peste et des cas sociaux!
Les pourparlers avec les DASS compétentes sont à un état très avancé déjà!Il ne s'agit rien moins que du VOLET SOCIAL corollaire de ma campagne anti-nazillonne:placer les enfants des nazillons liquidés dans des foyers!
une chose serait de liquider les nazis demi-portion, une autre serait le sort réservé à leurs familles respectives!chez KB(g)Fondation on a pensé à tout!rien n'aura été laissé au hasard et on veillera à ce que les enfants soient placés dans des foyers d'extraction arabo-musulmane pour préserver l'identité culturelle et religieuse de ces enfants!Les cordons de la bourse seront aux mains du Président KBG reconnu pour être incorruptible et désinteressé autant dire que les RV en seront pour leurs frais!
La fondation aurait aussi un programme pour le CONJOINT SURVIVANT car celui ci n'est pas forcement une femme, il pourrait tout à fait être un homme voire....etc!Il y a des nazillons des 3 sexes voire plus encore, de véritables monstres humanoïdes ces zombies pestiférés!

Anonyme a dit…

Excellent,

nos freres du RFD sont entrain de retourner a la raison, alors que de l'autre cote le partisans des putschistes tentent de corrompre les defenseurs de la democatie par des postes ministeriels.

Il n'y a pas de democrate pret a travailler dans un Gouvernement nomme par des putschistes.

Sidi doit retourner et apres tout le reste est possible, elections, modifications constitutionnelles etc...

Sanhaji

KB(g)Fondation communique: a dit…

Et pour preuve que j'ai déjà commencé et que je ne suis pas en train de raconter des salades:souvenez du PAIEMENT de la PENSION ALIMENTAIRE imposé au Dr Jekyll le schyso par MA Cour martiale à la suite de mon SOLILOQUE!
Et pour l'execution des peines et des placements je me suis flanqué d'un bon greffier en chef et huissier testamentaire de renom (Mr LM?!) et s'il ne veut pas du job je ferai appel au Fqih Mohamed cheikh!
C'est du solide et SERIEUX tout çà comme d'hab!

KBG a dit…

Je viens d'écrire un blog sans le réaliser!je reprends donc mes 2 commentaires assortis de la décision de ma cour martial le tout mariné à la sauce antinazillonne et le tour serait joué à une foule de nazillons qui ne pourraient tout de même pas réster insensibles à l'ironie cette arme redoutable aux mains de qui saurait bien s'en servir!
Rappellez vous Voltaire!Chaud devant!!

Anonyme a dit…

Le blog en raison de son sujet pestiféré sera circonscrit à l'espace restreint de Vindicte uniquement!donc pas destiné à une publication à large audience pour eviter que ces quarantaineux ne fasse des émules en contaminant certains lecteurs non initiés!
RASSUREZ VOUS!
KBG

Anonyme a dit…

je vous déconseille d'aller sur le site taqadoumy sans avoir une high protection. l'administrateur de ce site a mis en place un système lui permettant d'accéder à vos données personnelles et à votre e-mail à partir duquel il infeste ceux de vos contacts. ces gens ne sont pas clean.

Anonyme a dit…

Ya Ould Abdel Aziz, yehdina we yehdik, plie tes bagages et rentre chez toi. Le temps passe vite, les sanctions sont de plus en plus à la portée de la CI et tes applaudissais ne pèsent rien devant elle. Soit raisonnable une fois dans ta vie, il n'y a devant toi que deux choix:
- Prendre une décision courageuse et sortir du palais présidentiel et ça te permet de te débarrasser d'un cauchemar qui t'a ennui pendant 7 mois et dans ce cas tu gagnera une vie normale et un avenir plus rassurant.
- Continuer dans le mauvais chemin et ça te conduira certainement tout droit vers le mur, l'impasse, les sanctions et peut être le transfère devant la Cours Pénale Internationale et tu verras que tes saffagas seront les premiers à te dénoncer et même venir témoigner contre toi.
Aziz, s'il vous plais, ne soyez pas têtu.
Ya akhy la toulghi binevcika litehlouka.

Citoyenne

Anonyme a dit…

بيان مشترك
صادر عن:
الجبهة الوطنية للدفاع عن الديمقراطية
وتكتل القوى الديمقراطية
قام قائد الجماهيرية العربية الليبية السيد معمر القذافي، رئيس الاتحاد الإفريقي، بزيارة لموريتانيا من 10 إلى 12 مارس 2009. وطبقا للتفويض المخول إليه من فريق الاتصال الدولي حول موريتانيا، فقد كان عليه أن يبحث عن حل توافقي للأزمة التي تعاني منها البلاد، بأبعادها المؤسسية والسياسية.
وتم مؤخرا في هذا الإطار إجراء اتصالات أولية في ليبيا، وأخرى أثناء الزيارة. وعقد الوسيط الزائر جلسة أولى، جمعت الأطراف الثلاثة المعنية بالبحث عن حل للأزمة، في مباني قصر المؤتمرات بنواكشوط، بتاريخ 11 مارس 2009.
وفي نهاية هذا الاجتماع، قررت الجبهة الوطنية للدفاع عن الديمقراطية وتكتل القوى الديمقراطية التشاور فيما بينهما والبدء في عمل مشترك يستهدف إنارة الرأي العام الوطني والدولي حول النتائج التي يستخلصها الطرفان من هذا اللقاء.
وقد اتفق الطرفان على التصريح بما يلي:
1-/ إن اجتماع الحادي عشر مارس 2009 الذي كان ينبغي تخصيصه لتحديد الإطار العام والإجراءات العملية الكفيلة بتوفير أجواء الثقة الضرورية لأي حوار مثمر، لم يسفر للأسف الشديد عن أي نتيجة. ويرجع السبب في هذا الإخفاق إلى الموقف المؤسف الذي اتخذه الوسيط لصالح السلطات القائمة، بدلا من البحث عن التوافق فيما بين الأطراف جميعا.
2-/ إن موريتانيا تمر بفترة حرجة من تاريخها بفعل أزمة مؤسسية (غياب الإطار الدستوري النابع من الإرادة الشعبية، وانعدام الإجماع الوطني)، واقتصادية (انهيار أسعار الصادرات وانخفاض حجمها، ضمن سياق تطبعه الأزمة الاقتصادية العالمية)، وأمنية (وجود منظمات إرهابية، تهريب الأسلحة والمخدرات، الهجرة السرية، إلخ.). وبناء على ذلك فإن المخاطر الجسيمة التي تتهدد البلد تقتضي منا بإلحاح ضرورة الإسراع في إيجاد مخرج توافقي من الأزمة، بعيدا عن التوجهات الأحادية التي تشكل بحق تهديدا للسلم الأهلي والاستقرار.
3-/ إن أي بحث عن مخرج من الأزمة ينبغي أن يندرج حتما ضمن إطار المبادئ الديمقراطية التي تشكل بالنسبة للشعب الموريتاني خيارا لا رجعة فيه. ويجدر التنبيه إلى أن بيانات الاتحاد الإفريقي (مجلس السلم والأمن) والتصريحات الصادرة عن مجموعة الاتصال الدولية، لاسيما تصريح 21/11/2008 وتصريح 20/02/2009، تمثل الأساس لأي حل توافقي.
4-/ وعيا من "تكتل القوى الديمقراطية" و"الجبهة الوطنية للدفاع عن الديمقراطية" بالضرورة القصوى لإيجاد حل متفاوض عليه، فإنهما يجددان استعدادهما للتشاور طبقا للروح التي ما فتئت تطبع سلوكهما، حيث أحجما عن الرد على ما لاحظاه من أفعال قام بها الطرف المسئول عن الإشراف على الحوار،مثل اعتماد سفير جديد في طرابلس، والزيارة الرسمية المتزامنة مع مهمة الوساطة، والتصريحات العلنية المناهضة لمبادئ الديمقراطية، والتصريح الختامي المتضمن اختتام الوساطة.
5-/ إن خطاب "الوسيط" الذي دعا فيه إلى قبول الأمر الواقع وتبني أجندة الزمرة العسكرية، وتصريحه الختامي الذي أعلن فيه أن الملف قد طوي، يقتضيان منا أن نلاحظ، بأسف بالغ، فشل هذا اللقاء.
6-/ يتوجه الطرفان بنداء ملح إلى الرأي العام الوطني ومجموع الفاعلين الوطنيين من أجل استشعار ضرورة الاستمرار في النضال، رفضا لأي حل أحادي أو استكانة للأمر الوقع، وسعيا للوصول إلى حل توافقي يضمن الخروج من الأزمة.
7-/ كما يوجهان نداء إلى شركاء موريتانيا الدوليين ليقوموا بتقييم الوساطة الليبية واستئناف تحديد الطرق والوسائل المناسبة، الكفيلة بضمان التوصل إلى حل شامل، توافقي ومستديم للأزمة التي تمر بها البلاد.
الجبهة التكتل

Ɔopiarpegar a dit…

Déclaration conjointe RFD - FNDD

Le guide de la Jamahariya arabe libyenne Mouammar kaddafi, président en exercice de l'union africaine a effectué une visite en Mauritanie du 09 au 12 Mars 2009. En application du mandat qui lui avait été confié par le groupe de contact international sur la Mauritanie, il devait rechercher une solution consensuelle à la crise institutionnelle et politique qui prévaut dans le pays.

Dans ce cadre, des contacts préliminaires ont eu lieu récemment en Lybie et, à l’occasion de sa visite, il a tenu une première réunion regroupant les trois parties impliquées dans la recherche de solution le 11 Mars 2009 dans les locaux du palais des congrès à Nouakchott.

Au terme de cette réunion, le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) et le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), ont décidé de se concerter et d’engager une action visant à informer l'opinion nationale et internationale sur les conclusions qu’ils tirent de cette rencontre.



Les deux parties sont convenues de déclarer ce qui suit:

1°/ Que cette réunion du 11 Mars 2009 qui était censée fixer le cadre et les procédures de travail pour instaurer un climat de confiance indispensable à un dialogue fructueux n'a malheureusement abouti à aucun résultat. L'échec de cette réunion résulte d'une regrettable prise de position par la médiation en faveur des autorités en place au lieu de la recherche d’un consensus entre toutes les parties

2°/Que la Mauritanie traverse aujourd'hui une période dangereuse de son histoire du fait de la crise institutionnelle (inexistence d'un cadre constitutionnel issu de la volonté populaire et absence d’un consensus national), économique (effondrement des prix des produits d'exportation et baisse des quantités exportées dans un contexte de crise économique mondiale), sécuritaire (existence d’organisations terroristes, trafic d'armes, de drogue, immigration clandestine etc). De ce fait, les graves risques encourus par le pays nous interpellent sur l'urgence d’une sortie de crise consensuelle, loin de toute démarche unilatérale qui constitue à coup sûr une sérieuse menace à la paix sociale et à la stabilité.

3°/ Que toute recherche de sortie de crise doit impérativement s'inscrire dans le cadre des principes de la démocratie qui constitue un choix irréversible du peuple mauritanien. Il importe de rappeler ici que les communiqués de l'union africaine (sommet des Chefs d’Etat, conseil de paix et de sécurité) et les déclarations du groupe de contact international sur la Mauritanie, notamment celles du 21/11/08 et du 20/02/09 demeurent la base de toute recherche de solution consensuelle.

4°)/ Le rassemblement des forces démocratiques et le front pour la défense de la démocratie, conscients de la nécessité absolue d'une solution négociée, réitèrent la disponibilité à la concertation dont ils n’ont cessé de faire preuve en constatant sans réagir les actes commis par la partie chargée de la supervision du dialogue: acceptation de l’accréditation d’un nouvel ambassadeur à Tripoli, visite officielle concomitante à la mission de médiation, déclarations publiques hostiles aux principes démocratiques, déclaration finale annonçant la clôture de la médiation.

5°) Le discours du médiateur appelant à accepter le fait accompli et l’agenda de la junte, discours suivi par une déclaration finale annonçant la clôture de la médiation nous amène à constater, tout en le regrettant, l’échec de cette rencontre.

6°/ Les deux parties adressent un appel pressant à l’opinion nationale et à l’ensemble des acteurs politiques nationaux pour une prise de conscience de la nécessité de poursuivre leur lutte pour rejeter toute solution unilatérale et toute résignation devant le fait accompli et pour aboutir à une solution de sortie de crise consensuelle.

7°/ les deux parties lancent un appel aux partenaires internationaux de la Mauritanie et notamment aux membres du groupe international de contact sur la Mauritanie afin d’évaluer la médiation Lybienne pour redéfinir les voies et moyens appropriés qui permettront d’aboutir à une solution globale, consensuelle et durable de la crise que traverse le pays.


RFD FNDD
Nouakchott le 17/3/1430 H
14/03/2009

cridem.org
_____________

ya Tom et Geri you're so grown up(Aziz ghalib elghalaba) eiwa the next step yacheikhi 3andhoum

Ɔopiarpegar a dit…

ya Aziz gatlak Citoyenne:"ne soyez pas têtu.Ya akhy la toulghi binevcika litehlouka". we gualek le boutiquier de hamid et copiarpegar:"manek emten min 7ad raçoune"

Anonyme a dit…

Je vais de ce pas sur Taqadoumy. A-

ano a dit:

je vous déconseille d'aller sur le site taqadoumy sans avoir une high protection. l'administrateur de ce site a mis en place un système lui permettant d'accéder à vos données personnelles et à votre e-mail à partir duquel il infeste ceux de vos contacts. ces gens ne sont pas clean.

15 mars 2009 00:14

KBG a dit…

BONJOUR,
dimanche 15 mars 2009
Protéger les dauphins de la « nazillonnerie sénior »!

(Cet article n'est pas destiné à la publication en dehors du blog)
---------------

L'ironiste peut détruire tout ce qu'il lui plaira de détruire, mais à condition de laisser entendre les idées au nom desquelles il agit. »(SFreud)

En effet, il n'est de pire arme que l'ironie au service de la vérité, cet article serait donc à lire attentivement et avec sérieux en dépit de son ton persifleur!Les visiteurs réguliers ne seraient pas sans avoir remarqué la partie de jeu de cache-cache qui m'a opposé sur près d'une année à une sorte de société sécrète dédiée au culte de l'exclusion sociale en fait un véritable « Opus dei » de la haine raciale .Ce passe-temps très peu ludique à mon sens se sera soldé toutefois par la décapitation de l'hydre immonde et l'identification de nombre de ces gourous les plus plus insoupçonnables cf l'article « Un coup de pied dans la ruche de l’essaim nazillon du 23-02-09.Al'impossible nul n'est tenu et le boulot serait loin d'être achevé!

Mais, cette salvatrice razzia dans les arcanes et au coeur de la nazillonnerie fanatique et fanatisée se serait soldée par des pertes dramatiques d'emploi au sein de cette communauté ésotérique mise à nu .Tant il est vrai que l'immunité et l'arme absolue du cyberaciste résiderait dans son cyberanonymat justement!Un cyberaciste confondu serait, toutes choses étant égales par ailleurs, comme une taupe démasquée donc cramée pour de bon.......

SUIVI DE

ANNEXE
Condamnation de 3 nazillons pour nazillonnades aggravées Mr AO.SS et Dr Jekyll et par contumace Pr Méphisto!.....

http://vindicte.blogspot.com/

Anonyme a dit…

muet comme dit Bl yatic saha!!

je ne suis pas un adepte de LTV mais la vraimemt les cinq verites de khaddafi tout est dit, ca calme

A- sois gentil de ne jamais comparer cridem a taqadoumy

taqadoumy appartient a une autre epoque, celle des cagoulards, cridem c l epoque des gens qui assument ce qu il publie ( aneu wo te maneu vem)

tu ne peux pas ètre anti putsh et encourager feliciter les methodes de taqadoumy et autres cagoulards qui peuvent jeter a la vindicte n importe qui juste par haine envie de nuire ou reglememt perso

cridem assume ce qu 4il publie, il est sur place et l information plurielle qu on y trouve ne peut etre comparee a la ligne de desinformation aiguee affichee sur taqdoumy
y a qu a voir les flash info quotidien du front sur cridem et autre attaque tandis que sur taqa c est a sens unique , ils se servent de tous les moyens d intox et de dsinformation comme s il s agissait de descendre Taya le funeste or ce n4est pas le cas aziz n est pas taya

et se servir de la bonne foi des visiteurs, de la capacite a vivre des ragots des mauritaniens pour distiller de quoi semer la zianie dans l armee c inconscient dangereux et làche

on na pas besoin de cela, que taqa ait des comptes a reglee avec aziz c leur affaire, qu ils se servent de le site pour cela c aussi leur affaire, mais que dans leur gueguerre ils ses servent de nous pour faire rapporter des infos et faire peter l armee ca c notre affaire, l affaire de tous

on ne peut cautionner c methodes de cagoulards dangereuses fondees sur la haine et des reglememts perso, aller jusqu4 a esperer voir ghazouni faire un coup d etat, entretenir la zizanie , c criminel et tout ca pour quoi ? pour la deñocratie? tu parles!

la democratie se gagne dans la rue avec le peuple, le reste de la propagande , de l4usurpation d ideal mit au service du chaos gratuit

ah oui on va esperer voir ghazouni faire un coup et tu seras et vous serez contents! traites polyñorphes!

qu4est ce qui va changer alors qund c encore une fois de l armee que vous haïssez que viendrait votre victoire, vous devez tout a l armee et vous haIssez aziz pour les raisons que l on sait

des gens comme toi A- sont encore plus dangereux car betememt vous faites le jeu des marchant du chaos pour le seul benefice du camp des cagoulards

quand on ne sait plus ou est le bon et le mauvais et cela car on est aveugle alors il faur se retirer et non bondir bondir pour feliciter taqa de ses methodes

ses methodes de cagoulards ont eu leur epoques, epoque de x, qui permit aussi la chute de taya, mais les temps ont change , on a besoin de courage et non de cagoules, on a besoin de gens qui montrent leur visages afin que lon sache a qui nous avons affaire et eviter de tomber dans le spieges des grands mots violes et de lideal prostitue dans le noir

je ne parle pas des anos, j eparle des des webmasters

les gens courageux ne sont certes pas legions mais ils existent

nous avons le prof national maitre patissier s il en est mais enfin courageux et qui assume ces idees, on ne l a pas trop entendu au sujet de khaddaffi ni au sujet de ben ali, c pas grave on la entendu pour bien d autre choses et nous connaissons ses idees

nous avons diagana, nous avons le dr kleib, nous avons KBG, nous avons bien d4autres qui pour rien paye par personne disent et assument , nous avons meme LM qui es tle seul dans ce pays a pouvoir asssumer nos delires

ces gens existent, ils risauent quelque chose, cest de ce genre la que nous avons besoin , mais comparer cridem et taqadoumy c est vraiment deplace

je le repete on n epeut pas ètre anti putchs et se feliciter des techniques de cagoulards qui peuvent retourner leur fusil a tout momemt et qui jouissent de voir notre sotise a propager leur propagande

pour le reste, ton issa ba, blavaida , nous apprendre que la ci ne va pas enteriner la chose, en voila une surprise , dpeuis le depart d israel t le debarquememt d ela charte on connait la suite

la ci ne va jmais laisser passer le fait que aziz ait montre que nous sommes chez nous point

aziz est mal barre car il est trop bon et vous le savez

on voit maintenant le RFD et le front faire des communique ensemble beurk

c les politicards nauseabonds qui ont tues ce pays a force de connivence et de soupe et de bave

beurk

vive le peuple mauritanien
vive le HCE
a bas la zizanie

longue vie a aziz que dieu le protege

aneukoum crevez en

Anonyme a dit…

charite bien ordonnee commecne par soi meme.

Avant de fustiger l'anonymat, tu dois toi d'abord oter le tien.

Le master de Taqqdoumy est connu, c'est Hanevi Ould Daddah, moi c'est Mohamed Said Ould Ahmed.

A- n'a pas de problemes, avec personnes. Il critique, analyse et exprime son point de vue.

Tu aurais pu economiser le temps de cette intervention inutile.

Sanhaji

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

lire Hanevi Ould Dahah au lieu de Hanevi Ould Daddah.

Sanhaji

Sanhaji a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

A Bilkiss, Maatala, Muet and Co.

Parce que vous êtes, me paraît-il, des parents; sinon des Inchirois suffisamment intelligents, tâchez svp d'expliquer à mon cousin de Général la signification des derniers développements:
1° le Rfd qui était au centre (Ni-Ni) a rejoint le Fndd avec armes et bagages. Les plus fûtés des Frondeurs (Dr Louleid, Kaba, etc.) se sont positionnés au Centre, pour se protéger des sanctions. Les autres Frondeurs essayent de se protéger de Aziz et des sanctions en faisant la cour des ambassades occidentales.
2° Kaddafi n'est pas si fou que ça. En effet, il serait bien à l'aise avec une Mauritanie sous sanctions et un Aziz tout fragilisé comme Bashir. Les deux pauvres n'en seraient que plus dociles envers le Roi des Rois.
3° L'échec programmé de la médiation libyenne est patent. La suite est connue.
4° Dites-lui donc de regarder au-delà de notre petit Inchiri. De voir la réalité en face. Et surtout de prendre la décision ultime que tout bon officier a le devoir de prendre en ce moment précis ( h-01). Il doit penser à NOUS et pas seulement à LUI.

Asmaoui.

Anonyme a dit…

mon cher sanhaj et a tous les autres anos

je te disais donc apres avoir efface nos cartes de visites que pas besoin de se faire de pub pour les amuses gueules qu on debite c un blog pas la knesset

bonne journee l ami

A- a de l humour il comprendra, gardez votre anonymat, nous autres les marginaux on a rien a perdre

Sanhaji a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

retire aussi celui ci car tu viens de me vendre

merci

Sanhaji a dit…

qui a vendu, qui? Cher kimporte, moi je suis anti-putsch depuis la nuit des temps et si j'ai bonne memoire tu l'as defendu.

Ce n'est pas la premiere fois que j'exhibe mon identite, car j'ai dit sur ce blog juste apres lec coup qu'on doit oter les cagoulesm rares ceux qui ont suivi.

Je comprends pourquoi, il y a beaucoup d'insultes etc.. Et moi j'essaie toujours d'eciter ca tout en exprimant mon point de vue.

Anonyme a dit…

dois-je encore signer mon nom au complet ou vas tu supprimer cette plume de corbeau

ah ces frontistes, faut toujours qu ils nous poignardent dans le dos, j4ai supprime les commemtaires qui disaient que j etais l auteur du blog et du commemtaire pourquoi tu insistes

tant pis


ciao ciao

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

Interessant de lire attentivement ce que dit Kimporte. Decidemment cet article de Billets d'Afrique commence à faire des dégats. Mais tout dans ce article est vrai à 99%.

C'est certain que beaucoup ont des agendas cachés, cagoulards ou autres. La classe politique que nous avons est pourrie à souhait, y compris nos hauts gradés dans la petite muette. Moi je n'ai pas de problème avec Taqadoumy ou Cridem: je les lis, evalue l'info, et réagis en fonction du sujet. En toute honnetété. Je m'attaque à Ely, je m'attaque à Aziz, je m'attaque à Sidi (mais jamais Khattou), je m'attaque aux amis de Messaoud (mais jamais à Messaoud à part sa connerie de declaration au Maroc au sujet de la position de la RIM sur la question du Sahara et la corruption qu'a entrainé Winfield via Ould Yali), je m'attaque à AOD quand il tourne sa veste au profit des usurpateurs du pouvoir, je m'attaque à la corruption dans le secteur petrolier (Allah sait qu'ils ont tous trempé la main dans ces revenus, de Ely à Sidoca à Aziz). J m ínsurge contre la manipulaton de nos services securitaires dans les affaires du terrorisme (ATT a bien dit un 6 fevrier via RFI que nous sommes impliqués dans la manipulation de ses touaregs et c'est mainenant evident avec le biais de Kadafi vers Aziz), je veux que la démocratie s'installe dans le pays et ce n'est ni Aziz, ni Ely, ni Ghazwani et ni Felix (je le respecte beaucoup) qui vont transformer la Mauritanie en une Suède.

Donc ma position est très claire et je ne cherche pas à faire partie du groupe a, b, c ou z. Je n'ai pas besoin de sous et je ne suis pas corruptible, car j'ai tout fait à la sueur de mon front et ne suis pas habitué aux cadeaux. Si demain je sens que Aziz ferait l'affaire, je ne vais pas hesiter à le joindre`à condition qu'il nettoie autour de lui (pas de parentele car Ould Taya nous a pompe l'air avec ses parents et il faut que Aziz saches que tribaliser le pouvoir va lui plomber les couilles).

donc que ce soit Cridem ou Taqadoumy (je ne lis jamais AMI), c'est pareil.

Comme l'a si bien dit Sanhaji, A- n'a de problemes avec personne. Il critique, analyse et exprime son point de vue. Tout ce que je dis vient du coeur, je suis apolitique et foncièrement honnête.

Je lis tout sur la RIM. Alors TOUT. Je sais separer le mensonge de la verité. Continuons de lire Taqadoumy et Cridem sans problème. Sans ces 2, que ferons-nous. A toutes.

A-

Anonyme a dit…

le probleme n est pas de les lire ou pas, on lit tout, le probleme c de savoir avec quel yeux les suivre

ouverts ou fermes, la est la diffence, la sont les uns et les autres

tu es quelqu un de bien A-, je le crois comme tous ceux qui prennent de leur temps pour partager et briser les frontieres des salons quoique dieu merci les ragots restent de plus en plus dans les salons mais rien n4en sort toujours

une pensee a notre prof national qui doit etre bien degoute , il n ecrit plus

pensee a maata

bonne journee

Anonyme a dit…

Création d'un grand parti pour soutenir le Général Aziz
14-03-2009
Une quarantaine de députés de la mouvance des indépendants, majoritaire dans les deux chambres du parlement mauritanien, ont déposé jeudi au ministère de l'Intérieur, une demande de reconnaissance d'un parti politique dénommé Union pour la République (UPR), a appris la PANA de sources autorisées.

La nouvelle formation s'inscrit dans la ligne du "mouvement de rectification" engagée par les forces armées mauritaniennes le 6 août 2008, date du coup d'Etat militaire qui a renversé le pouvoir du président élu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Parmi les initiateurs de ce parti politique figurent les chefs de file du groupe de la majorité indépendante au niveau du Sénat, maître Yahya Ould Abdel Ghahar (photo), et au niveau de l'Assemblée nationale, Mohamed Ali Chérif.

Ce parti va soutenir la candidature du chef de la junte au pouvoir à Nouakchott, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, lors de l'élection présidentielle fixée au 6 juin prochain.


© Pana Press - Mars 2009
taqadoumy.com

copiarpegar

Anonyme a dit…

Intéressant :
Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française.
http://www.voltairenet.org/article157210.html

Anonyme a dit…

un lien utile
http://www.alterinfo.net/

Anonyme a dit…

Ould Seubti a dit:

=====
Une chose est certaine néanmoins. Face à l’embargo international et aux sanctions décidées contre son pays, le Guide libyen n’avait trouvé mieux que les concessions.

C’est ainsi qu’il avait livré à la justice internationale ses compatriotes recherchés, indemnisé à coups de milliards de dollars les familles des victimes des attentats du Ténéré et de Lockerbie et démantelé ses installations nucléaires pour les offrir en guise de cadeau et «de signe d’amitié» aux Etats-Unis d’amerique.
========

On dit que le bon Musulman doit écouter les Uléma dans ce qu'ils disent sans les imiter dans ce qu'ils font (lol!) et par contre imiter les walis et autres Majadhib dans ce qu'ils font sans prêter attention à ce qu'ils disent.
Kaddafi est plus proche des majadhib que des uléma. A bon Général salut.

Asmaoui.

Anonyme a dit…

Une autre trouvaille
http://www.geostrategie.com/

Ɔopiarpegar a dit…

Kadhafi : Le président déchu doit accepter le fait accompli
15-03-2009
L'ex-président mauritanien Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, renversé par un coup d'Etat le 6 août dernier, "doit accepter le fait accompli", a estimé à Niamey le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, président en exercice de l'Union africaine, selon les médias gouvernementaux.

Ould Cheikh Abdellahi avait exprimé samedi, dans un communiqué, sa "profonde amertume devant l'échec" de la médiation récemment menée par le dirigeant libyen en Mauritanie.


© AFP - Mars 2009
taqadoumy.com

Anonyme a dit…

ne ratez pas ça
http://www.labanlieuesexprime.org/

Anonyme a dit…

Ces liens sont fort utiles.

http://www.labanlieuesexprime.org
http://operationsarkozy.canalblog.com
http://www.alterinfo.net
http://www.voltairenet.org
http://www.geostrategie.com

Ɔopiarpegar a dit…

Parti de la majorité : Le «Monstre» est né!

Au secours, ils reviennent. Ils veulent se resservir. Ils savent déjà comment. Sept personnalités parmi les soutiens à la junte ont déposé une demande formelle de reconnaissance de «leur» parti, en leur qualité de membres fondateurs de l’Union Pour la République (UPR), censé soutenir la candidature du général Mohamed Ould Abdelaziz, président du HCE, Chef de l’Etat. «Le 6 juin», comme disait Ghaddafi, semble incontournable.

Un, deux voire trois dénominateurs communs à ces personnalités. Elles soutiennent toutes les autorités militaires au Pouvoir. Elles avaient aussi soutenu le président destitué le 3 août 2005 : Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya. Elles ont milité dans la machine de fraude de l’époque : le PRDS.

De quoi susciter de l’inquiétude quant à la transparence d’un éventuel scrutin le 6 juin prochain, donnant ainsi raison à une frange de la classe politique qui avait émis ses réserves sur la crédibilité d’un tel processus.

Le poisson pourrait par la tête.

Ce dépôt pour la formation d’un nouveau parti politique n’est véritablement pas une surprise. Depuis quelques semaines tout le monde s’attendait à un dépôt similaire. L’avantage de cette formation est qu’elle regroupe le maximum d’élus (sénateurs, députés et maires) acquis à la junte. Elle écrase totalement l’autre initiative menée –celle de Loulied Ould Wedad et Kaba Ould Elewa- qui risque d’avorter. Ces anciens ministres de l’ère Taya mis en minorité avaient été également élus parlementaires lors des élections législatives sous la première transition.

Le projet de l’Union pour la République a donc été remis au ministère de l’intérieur alors que le médiateur libyen et président en exercice de l’UA, malgré les réserves émises par le FNDD, a épousé la cause des militaires qui s’orientent plus que jamais vers le scrutin présidentiel du 6 Juin prochain et que les militaires y tiennent plus qu’à leurs prunelles. Les choses s’accélèrent donc et la majorité politique qui soutient les autorités militaires ne se perd pas en conjonctures. Ils ont créé un cadre politique dans lequel «cette majorité entend exercer ses activités conformément à la Constitution».

Vaste programme !

Le dépôt de reconnaissance pour cette formation dont l’Assemblée générale se tiendra dans les dix jours qui suivent pour élire ses instances semble recevoir la bénédiction des autorités militaires. Elle s’est voulue représentée par un dosage régionaliste approximatif. Les membres fondateurs répondent surtout au critère de l’appartenance à la fronde contre Sidioca. Un registre qui leur vaut déjà bien leur pesant politique. Mais il faut admettre que dans leur grande majorité, ces personnalités manquent notoirement de crédit. Un déficit dont le général est probablement le premier témoin en attendant peut être de mettre sur la rampe de nouveaux visages plus «reluisants» en politique. Mais ce n’est pas certainement ce que pourrait leur reprocher l’autre tendance minoritaire conduite par Kaba Ould Elewa et consorts.

Comme depuis le début de ce qu’elles appellent «mouvement de rectification», les autorités militaires sont confrontées à des soutiens politiques que l’Opinion publique sait pertinemment éclaboussés par deux décennies de collaboration sous l’ancien régime. Les survivances d’une cohabitation difficile L’accueil réservé à l’annonce de cette nouvelle formation n’est pas des plus joyeux au sein de l’Opinion publique. Les autres partis soutenant le HCE ne sont certainement pas en reste.

Il en effet loisible de comprendre que les partis Hatem, Udp, Prdr et Rd quoique depuis le début déboussolés par ces «Indépendants» exorcisent un remake du Prds (ancien formation politique au Pouvoir entre 1992 à 2005) qui aura tendance à leur faire jouer le rôle de figurants. Si aucun doute ne persiste sur les motivations animant les acteurs de la nouvelle formation politique en gestation, ces partis politiques constitués craindraient que la future donne ne fasse à leurs détriments après avoir contribué à installer le futur président.

De par son visage tentaculaire et phagocytant, le nouveau parti pourrait voir les élus des autres formations le rallier sans état d’âme. Une recomposition qui risquerait, à termes, de ramener ces petits partis à leur plus simple expression. Mais on n’est pas encore là.Pour l’heure, les partis associés au gouvernement veulent aussi prouver qu’ils apportent à la junte militaire, un soutien de taille. Alors, ils pourraient aujourd’hui ajourner une telle réflexion en attendant l’élection du président. Après les déclarations du Guide libyen, les soutiens aux militaires entendent d’abord apprécier leur petite «victoire» et se préparer à l’éventualité de la future élection.

JD

Les membres fondateurs de l’Union Pour la République.

Yahya Ould Abdel Ghahar,
Mohamed Ali Chérif
Camara Ali Guéladio,
Cheikh Ould Dedde,

Sidi Mohamed Ould Abderrahmane,
Aicha Mint Bedda,
Sow Moussa dit Tshombé, maire de Kaédi.
cridem.org

Anonyme a dit…

Je viens de lire ça:

Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française.
http://www.voltairenet.org/article157210.html

Ceci a attiré mon attention:

"Kouchner a débuté sa carrière en participant à la création d’une ONG humanitaire. Grâce aux financements de la National Endowment for Democracy, il a participé aux opérations de Zbigniew Brzezinski en Afghanistan, aux côtés d’Oussama Ben Laden et des frères Karzaï contre les Soviétiques. On le retrouve dans les années 90 auprès d’Alija Izetbegoviç en Bosnie-Herzégovine. De 1999 à 2001, il a été Haut représentant de l’ONU au Kosovo".

Le National Endowment for Democracy (NED) a une agence qui s'appelle the National Democratic Institute (NDI) qui nous a aidé à tripatouiler le elections de 2007, avec les Marie Béghin, les autres que je ne cite pas et tutti quantti. j ái une fois attiré votre attention sur un article du Monde Diplomatique sur cette NED/NDI qui est un bras roit de la CIA. Quelqu'un a été invité à l'investiture de Sashkashivili le Président georgien qui a été aidé par le National Democratic Intitute de gagner ces elections truquées sous le nez des russes. Cette personne n'a certainement pas payé son billet, cela doit être l'Ambassade US à Nouakchott ou bien le NDI ou le NED. Pour votre gouverne, le NDI est présidée par Margaret Allbright.

Alors, tout est possible et grace à cet article sur les frequentations outre-atlantique de Sarko, Pasqua et les autres, tout est possible.

Donc, l'article de Billets d'Afrique sur le pays dit vrai à 99% et il ne faut pas blamer Taqadouy tout le temps. L'ambiguité de la France sur le cas de la mauritanie, on la connait et l'article l'a dit. Tout est barbouzerie. Kadafi a certainement réçu des assurances pour appuyer la junte. De la part des americains ... apres avoir fait la paix avec la france?

Ce sont des hypotheses, mais regardez de ce coté aussi. Sacrés barbouzes !.

A-

Anonyme a dit…

lundi 23 février 2009
Un coup de pied dans la ruche de l’essaim nazillon.
(Cet article n'est pas destiné à la publication en dehors du blog!Merci)

Je vais m’exercer à essayer de comprendre les raisons et les ressorts quasi incompréhensibles voire inconcevables même qui feraient de trois Mauritaniens d’un niveau intellectuel et professionnel fort convenable pour être au dessus de la moyenne, de triviaux et sommaires racistes épidermiques tout banalement.Il s’agit de l'écrivain, ex ministre et actuel président putschiste du CA de la CNAM Mr Mohamed yehdhih ould breidleil, du médecin le Dr Kleib, du Pr Ely Moustapha et du journaliste de renom Mr Ahmed Ould Cheikh directeur du journal «Le Calame», legs de mon regretté ami et condisciple feu Habib Ould Mahfoudh .Il serait utile de souligner que ces trois individus sont loin d’avoir le monopole des "nazillonnades" racistes, autant dire qu’ils feraient partie de tout un essaim bourdonnant dédié au culte de la haine raciale.

Rationnellement, nos trois infortunés nazillons anachroniques et surannés auront beau se triturer et se torturer les méninges qu’ils n’en trouveraient pour autant des raisons ou même des excuses, fussent-elles fallacieuses, à même d’expliquer et encore moins de justifier une si monstrueuse profession de foi dans une Nation multiraciale et islamique comme notre pays la Mauritanie.Exit donc toute rationalité éventuelle et cela d’autant plus que notre Constitution est d’une rigueur sans appel à ce sujet : «Article 1:La Mauritanie est une République Islamique, indivisible, démocratique et sociale. La République assure à tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de sexe ou de condition sociale, l’égalité devant la loi. Toute propagande particulariste de caractère racial ou ethnique est punie par la loi.»

Penchons nous cette fois ci du côté de l’éducation et de la culture de nos «patients» racistes, peut être que l’explication de leurs comportements déviants résiderait bien dans ce background quasi sédimentaire?Vérifications faites, il s’avère que tous les nazillons-racistes de ma liste sont des citadins cosmopolites depuis leur plus jeune âge ou presque et ont par conséquent appris à commercer, comme moi, avec un environnement multiracial!Et ce qui serait valable pour KBG l’antiraciste et égalitariste invétéré partageant quasiment les mêmes cursus scolaire et académique avec nombre de ces fous du pigment, le serait forcément pour ces derniers aussi, pourquoi pas.Là également, nous n’aurions guère été plus avancés dans nos essais d’explication de l’inexplicable.

De guerre lasse et faute d’avoir pu identifier des «facteurs prédisposants», nous mettrions bien cet "état d’esprit" sur le compte des contingences de la tentation tout banalement .La tentation, le maître-mot vient d’être lâché!Par conséquent, il serait permis d’admettre que ces esprits cosmopolites auraient été affriandés puis ferrés de quelque façon que ce soit, mais laquelle donc, bon Dieu?Par imprudence ou naïveté?Improbable compte tenu de leur âge et de leur expérience de la vie.Par séduction?Sûrement pas eu égard aussi à tout ce qui précède et de la mentalité qui en découlerait forcément!

Mais qui, que, quoi diantre aurait bien pu amener des personnes douées de raison et d’un minimum d’instruction et de discernement, à fortiori des intellectuels à la tête bien pleine, à basculer pieds et poings liés dans cette infamie perverse d’un autre âge et surtout passée de mode partout même pour les accros de la frime et du snobisme suffisant parmi eux! ?Ne nous resterait guère qu’une seule explication qui s’imposerait d’elle-même : l’appât du gain, l’argent facile face à l’impécuniosité, la cupidité etc...Soit donc, va pour la finance, mais là aussi se poserait une question de taille :comment une «industrie» dont l’unique capital et outil de production à la fois ne serait rien moins que le crétinisme de la haine raciale pourrait rapporter si gros au point de drainer tant de bels esprits?

Il y aurait aussi une autre question plus déroutante et troublante encore :comment se peut-il faire que ces nazillons-racistes si virulents et loquaces en «liberté» et pour de vrai dans la vie se transforment systématiquement en vulnérables cibles voire punching-balls prêtant le flanc stoïquement au châtiment une fois confondus?J’en ai connu qui passent effectivement dans le quotidien pour être de véritables furies écervelées agressives et hargneuses à tout va mais qui se transformeraient invariablement en doux agneaux voire en sages écoliers soumis aux flagellations du «cruel instit KBG»(sic) dès qu’il leur met le grappin dessus!

Comme qui dirait qu’ils seraient liés par une omerta transcendante capable de leur faire avaler toutes les couleuvres de la terre pourvu qu’ils gardent «motus et bouche cousue».On aurait l’impression qu’ils seraient garrottés par un mystérieux serment qu’ils auraient contracté vis-à-vis de quelque ésotérique société sécrète régentée par un occulte et impitoyable «Grand-maître» qui ne priserait guère les sectateurs causants dans ses rangs.En clair, nos nazillons-racistes sembleraient penser :autant affronter sans broncher les foudres justifiées de KBG que d’avoir à affronter l’ire de l’impitoyable Hiérarchie de «l’Opus dei du racisme» .

Manifestement, nous aurions à faire à une structure sécrète bien charpentée et que régirait une discipline de fer fondée sur l’application de punitions si sévères à en dissuader les adeptes de briser l’Omerta fusse pour esquisser la moindre velléité de défense personnelle.Enfin, c’en serait aussi à se demander :quel Grand Druide, Parrain ou Godfather «capo di tutti capi» couvrirait-on quitte à ce que les « soldats » fassent invariablement rempart de leur corps pour esquiver toute traçabilité risquant de mener à l’antre du loup ?!

J’inviterais bien tout le monde à y réfléchir avec moi, même si je crois avoir un début de réponse plausible malgré les écrans de fumée systématiquement déployés par les nazillons-soldats-fourmis pour soustraire la reine-mère-fourmi-nazillonne à la clarté du grand jour.Un sacré coup de pied dans la fourmilière s’imposerait donc !

Email this

Publié par Khalil Balla Gueye à 2/23/2009 07:

Anonyme a dit…

khalil BALLA GUEYE

tu deviendras fou dans peu de temps

Anonyme a dit…

Le Muet,

L'OUA n'existe plus!!!!!!!!!!!!!
J'ai un ami qui a l'habitude de me dire que les Africains ne sont memes pas de bons menteurs.


Sanhaji,

Vous etes tres bien et vos principes sont sacre's.


A-

J'ai un grand respect pour vous mais j'avoue que j'ai des problemes de voir un intellectuel comme vous dire que vous supporterez un usurpateur s'il fait l'affaire. Maybe there is something that I am missing.

Bilkiss, Maata, le Muet (qui est egalement sourd sans le savoir)et les autres qui supportent les usurpateurs QUE PENSEZ-VOUS DE LA DECLARATION FAITE PAR VOTRE AMI KADHAFI EN 2007 ET LA REACTION DU QUOTIDIEN D'ORAN?

Si vous ne savez pas de quoi je parle, je vous renvoie a' mon ecrit du 14 Mars 20:38.




Aux personnes qui disent que le parti qui est sur le point de voir le jour est forme' par les hommes de Taya, ceci, cela. Je leur dis tout simplement qu'Abdel Aziz lui meme est une FABRICATION DU DIGNE FILS DE LA MAURITANIE SON EXCELLENCE OULD TAYA.
C'EST OULD TAYA QUI A FAIT D'ABDEL AZIZ CE QU'IL EST AUJOURD'HUI. IL N'A JAMAIS LUTTE' POUR PRENDRE LA PRESIDENCE PARCE QUE SON EXCELLENCE OULD TAYA AVAIT MIS LA PRESIDENCE SOUS SON CONTROLE.
ABDEL AZIZ A TRAHI!!!!!!!!!!!
DE GRACE, OULD TAYA EST LOIN DE LA MAURITANIE. CESSEZ D'IMPLIQUER SON SON DANS VOS BETISES. IL A DONNE' A' NOTRE PAYS PRES DE 21 ANS DE STABILITE'.

LE BILAN D'OULD TAYA EST GLOBALEMENT TRES POSITIF.

Bebe BA a dit…

Mr Couli vous dites:
"IL A DONNE' A' NOTRE PAYS PRES DE 21 ANS DE STABILITE'." fin de citation!

Pourtant la situation qu'on vit aujourd'hui n'est que les séquelles des "21 ans de stabilité" de ton "dûment élu"

Anonyme a dit…

Couli,

si Aziz se separe de ses cousins, vire les RV qu'il a cache, ouvre une enquete sur la corruption au sein de l'armée, nous dit ce qu'il a fait des sous qu'il a pris des caisses de la BCM et du tresor, nomme tout de suite un gouvernement que je considere propre, fait moins de promesse qu'il sat et je sais qu'il ne tiendra pas, met à la retaite les autres membres du HCE, ne change pas la duree du mandat presidentiel, s'eloigne de Kadafi et des iraniens comme la peste, nous informe de ce qui se passe avec les djihadistes et les touaregs,alors je pourrai voir. Car je sais profondement que ce que je demande, Sidi ne le fera pas. Mais Sidi c'est l'espoir democratique et lui dans les conidtions actuelles est le desepoir avec la dictature. Je prefere avoir un menteur democrate qu'un menteur despote. So, my choice is definitively Sidi until we get ride of him in 2012. A-

Anonyme a dit…

Sacré Kadafi. Il veut qu'ils (les touaregs)deposent les armes, obtiennent pour leurs chefs un asile politique à Banghazi pour les lacher comme une horde le jour où son mandat de Président de l'UA se termine dans moins de 11 mois. C'est à peu près à cela que servent ses grandes tribus du Sahara. Mais Tandia n ést pas bête. A-

===============

AFP 15-03-09

Niger : Kadhafi appelle les combattants touareg à déposer les armes
dimanche 15 mars 2009

NIAMEY (AFP) — Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, en visite à Niamey, a appelé les rebelles touareg du Niger à déposer les armes et intégrer un processus de paix, selon les médias gouvernementaux.

"Je demande à mes frères Kel Tamacheq (Touareg) de déposer les armes. Quiconque déposera les armes pour intégrer le processus de paix ne doit absolument pas craindre pour sa vie, on ne lui demandera pas des comptes", a affirmé Mouammar Kadhafi à l’occasion d’un banquet à la présidence nigérienne.

Le dirigeant libyen est arrivé à Niamey jeudi soir en compagnie de six ex-otages nigériens des rebelles touareg du Mouvement des Nigériens pour la Justice (MNJ), dont il a obtenu la libération et qu’il a remis au président Mamadou Tandja.

Selon l’hebdomaire indépendant nigérien Le Républicain, M. Kadhafi, également président en exercice de l’Union africaine, a été sollicité par M. Tandja pour trouver une solution face à la rébellion touareg sévissant depuis 2007 dans le nord du pays, qui a une frontière commune avec la Libye.

"Je dis à mes frères que le port d’armes ne peut jamais constituer un moyen d’expression. Si vous avez pris le maquis pour une cause politique, je vous dis que vous êtes entrés dans des marécages dangereux", a poursuivi M. Kadhafi.

Le président Tandja a jusqu’à présent refusé de négocier avec les rebelles retranchés dans les montagnes de l’Aïr (nord), qualifiant leurs chefs de "bandits armés" et de "trafiquants de drogue".

Cependant, fin février, une réunion sur la question touareg organisée par le gouvernement nigérien a recommandé la création d’un comité chargé de "faciliter les contacts" entre le gouvernement et les rebelles.

Le MNJ a de son côté estimé samedi que "la fin véritable du conflit actuel passe inévitablement par un vrai dialogue, des négociations sincères autour des revendications politiques posées par le MNJ".

Les combattants exigent une meilleure insertion des Touareg dans l’armée, les corps para-militaires et le secteur minier situé dans la zone du conflit, dont les retombées ne profitent pas à leur communauté, selon eux.

Bebe BA a dit…

URGENT : Le Général Aziz ordonne la fermeture de Chinguitel
15-03-2009
La direction des impôts a ordonné la fermeture du siège de Chinguitel, 3ème opérateur téléphonique mauritanien. Des agents des impôts accompagnés de policiers viennent, à l'instant, de procéder à la mise sous scellé du siège de l'entreprise, situé en plein cœur de Tevragh Zeina, quartier résidentiel de la capitale mauritanienne.

L'État réclament des impayés à Chinguitel. Les impôts ont signifié, à la société, la fermeture du siège (c'est à dire de l'exploitation commerciale) en attendant de s'acquitter de sa dette.

Si les dettes ne sont pas réglées, les agents des impôts ont dit qu'ils fermerons la centrale téléphonique, ce qui mettra un coup d'arrêt à l'activité technique de l'entreprise. Pour le moment, et tant que la centrale n'est pas fermée, les usagers pourrons continuer à appeler mais la société ne pourra pas vendre de nouveaux abonnements, à cause de la suspensions de l'activité commerciale.

Chinguitel est une société à capital mauritano-soudanais, sa licence d'exploitation a été libellée, en 2006, au nom de Ahmed Baba Ould Eleya, fondé de pouvoir et proche cousin de Ely Ould Mohamed Vall. A l'époque, ce dernier était à la tête du pays.

Ely Ould Mohamed Vall est actuellement à Paris où il s'apprêtait à rencontrer une délégation du front anti-putsch.
-----------------------------------

ma chère bilkiss, la guerre des Gangs a commencé, Si cette information est vérifiée.

Anonyme a dit…

ely nouveau leader du front

adieu sidi

quel changememt

vive les politicards

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Je n'en reviens pas! C'est plus que la guerre des gangs! C'est la vendetta.Les cousins vont se diviser en deux, comme les smacides d'Atar et les smcides d'aoujeft, la derniere fois. Si Ely decide d'entrer en guerre avec Aziz, ce dernier perdra. Ely a un reseau terrible dedans et dehors et les independants, ce sont les independants d'Ely. x reviens !. Ça se corse et on y comprendra rien.

c ést pour cette raison que je pousse pour Sidioca. Sinon on se retrouverait avec des chefs de guerre d'un coté ou l'autre et cela nous fera perdre du temps. Dans tous les cas de figure, Aziz ne pourra pas resister aux sanctions ciblees. A-

A-

KBG a dit…

Email this

Anonyme Anonyme a dit...

lundi 23 février 2009
Un coup de pied dans la ruche de l’essaim nazillon.
(Cet article n'est pas destiné à la publication en dehors du blog!Merci)
Publié par Khalil Balla Gueye à 2/23/2009 07:

15 mars 2009 13:34
---------------------------
Ce n'est pas moi qui ai balancé cet article ci sur canalh!
ce doit être sûrement l'un de mes nombreux groupies ou l'un des tout aussi nombreux antiracistes indignés!
Et je ne mens jamais, vous avez appris à me connaître un peu plus, je crois!

Anonyme a dit…

Dixit un certain x ould y un 27 février 2007. Il a réçu 174 commentaires, comme canalh à cet instant. Sidi devra relire ce texte, car ses amis sont peu, même aujourd'hui. La situation se complique et il faut qu'il ait toujours à l'esprit qui est son ami et qui ne l'est pas. A-
==========
SIDIOCA, comme il est familièrement appelé par les Internautes, est l’incarnation vivante d’une génération qui avait beaucoup fait pour la Mauritanie et pour laquelle, les Mauritaniens sont reconnaissants. Paradoxalement, il a préféré s’allier à une génération qui a fait le plus de mal à la Mauritanie et dont les actes justifient le coup d’Etat d’août 2005.
Ceux qui l’entourent aujourd’hui, l’adulent, le vénèrent avant même qu’il ne devienne le président pour eux, tant attendu. Ce sont ceux-là qui ont dépouillé notre peuple de tous ses atouts. Ce sont ceux-là qui ont cassé tout ce que la Mauritanie avait comme « supports » pour son développement, pillant ses ressources, imposant la médiocrité, sacrifiant l’Etat à l’autel de leurs ambitions tribalo-ethnistes. Eux, ils sont exactement le contraire de ce que la plupart des hommes de la génération de SIDIOCA ont essayé d’être.
Sidi ne fait pas peur en tant que candidat. Au contraire, par ses airs candides, il attire. Néanmoins, il fait en même temps trembler en tant que porte-étendard d’une meute affamée de revanche, de pouvoir absolu, d’argent et surtout, soucieuse de retrouver les « pâtures » de la haute fonction publique.
SIDIOCA ne peut pas dire qu’il n’est pas au fait de ce que cette meute offre de privilèges, de biens matériels, d’influence et de pouvoir. Il ne peut pas dire que lui, cet esprit sage et expérimenté, n’avait pas vu, de ses propres yeux, les méfaits de ceux qui veulent aujourd’hui le hisser au sommet.
En aucun cas, il ne pourra se tromper sur leurs intentions. S’il tient réellement à sauver la Mauritanie, il doit commencer par assainir son entourage, mettre de côté ceux que les Mauritaniens identifient à leurs malheurs continus de plus de trente ans. Les Mauritaniens ne s’y trompent d’ailleurs pas et la campagne du candidat leur donne entièrement raison.
Jugez-en vous-mêmes. Regardez dans le staff. Scrutez bien les images de la récente sortie de Aïn Salama à Boutilimitt. Vous vous croirez à l’Assemblée nationale dissoute, le jour où en décembre 2002, alors Premier ministre, Cheikh Al Avia Ould Mohamed Khouna présentait son bilan ! Tout le panel est présent. A l’exception du pauvre Ould Taya, qui est finalement le grand perdant. Lui, c’est le banni du bal.
Il serait discourtois de demander à Sidioca de ranger les crampons et de regagner les vestiaires de Lemden, Niamey ou Kaolack, mais il nous sied au nom de beaucoup de Mauritaniens, de lui demander d’assainir et de « purger » le mauvais jus de la sève des laudateurs qui l’épaulent.
SIDIOCA est la bonne graine dans un champ de mauvaise ivraie. A lui de trouver la voie salutaire de la Mauritanie. Une Mauritanie qui ne donne pas de place à ces groupes de faussaires qui en savent plus dans la magouille que dans l’œuvre à accomplir pour leur pays.
Dans tous les cas, nous savons d’avance qu’on nous accusera de tirer gratuitement sur SIDIOCA, mais nous tenons à faire savoir que nous ne sommes les snipers de personne !
Nous voulons juste ouvrir les yeux du candidat Sidi sur la véritable nature de son entourage, dans l’espoir que demain, quand les Mauritaniens lui accorderons leurs suffrages, lui et la Mauritanie, ne se retrouvent dans de sales draps. Pour que demain, nous ne revenions pas trente ans en arrière. Pour que demain, les vautours qui ont sucé notre sang, lynché nos squelettes et écrabouillé nos cadavres, ne puissent revenir à leurs positons d’hier. Pour que demain, la Mauritanie puisse se libérer du mauvais sort que lui ont jeté les démons aux mille vies.
SIDIOCA a certainement la trempe d’un homme d’Etat comme tant d’autres candidats à la présidentielle de mars prochain. Mais son instrument personnel (ou ses ressources humaines) font, dans leur « nuisance éclatante », défaut.
Finalement, son plus grand ennemi politique n’est pas cette ex-opposition qui n’est que l’ombre pâle d’une situation confuse et incertaine, mais ceux qui se disent aujourd’hui, ses amis. Tout comme ils étaient les intimes amis et proches du grand absent.

posted by X Ould Y at 20:43 176 comments

kimporte a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
maatala a dit…

Salam

Chers amis

Ely o Vall vient de prendre son vol pour NKTT ( Air -France).

Maatala

KBG a dit…

Cela se voit manifestement qu'il seraient +ieurs à se relayer pour écrire dans le blog de xxx d'où les disparités flagrantes de syntaxe, de raisonnement , de facture voire de culture générale entre les différents "nègres" sic souvent ehnocentristes voire carrément racistes du blog de xxx!
Pourquoi donc ont-ils laisser au sans doute plus médiocre parmi eux le "luxe et le mérite" de tout engranger, si tant qu'il y en ait, de leurs cogitations fantaisistes communes?
Curieux tout de même ou plutôt pas, referez vous à mon commentaire d'hier ci bas!
Ils font en fait du "collectivisme intellectuel" dans leur kolkhose ou plutôt kiboutz imposteur et rentable!Le paravent xxx n'étant qu'un prête-nom ,un label pour entretenir la mystification!Mais au moindre petit pépin dû à la cupidité ambiante PATATRA!!comme c'est arrivé immanquablement en fait!
-------------------------
Commentaire d'HIER!
Anonyme KBG a dit...

La période de deuil des nazillons racistes éplorés semblerait avoir pris fin à en croire leur retour tristounet en tout cas!!!

Cela dit

A tous les visiteurs A- et Sanhaji,urbi et orbi!

Il est certains pseudo intellos qui seraient comme les plantes grimpantes qui ne peuvent se dresser toutes seules car nécessitant tjrs un support extérieur pour se maintenir debout!Soit la plante du lierre dite en hassania "le3lende", 3erch le3lende mâ youguev wa7dou!

une fois leur SOUTENEMENT PERDU ces faux intellos s'affaissent d'eux mêmes comme un vulgaire et potiche château de cartes!

pourquoi donc?réponse:
ils n'auraient tout banalement aucune fondation morale et intellectuelle PROPRE, et dépendraient à 100% de leur groupe-soutien aussi amoral, factice et versatile qu'eux mêmes!
Et xxx le pseudo intello-lierre-le3lende du hardcore injurieux, Pr méphisto, maata le raciste en deuil etc....sont bien de ce GENRE là car assis sur un soutènement fragile et INSTABLE construit à coup d'impostures et de MYSTIFICATIONS non stop!

Contrairement au commun des intellos AUTOSUFFISANTS , capables de subvenir à leurs propres besoins intellectuels, moraux et MATERIELS comme VOUS ET MOI!(vous et moi "Mr tout le monde"!)

14 mars 2009 16:31

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"FNDD - RFD : Nouvelle alliance contre la médiation libyenne
15-03-2009
L'homme politique mauritanien Ahmed Ould Daddah, qui avait d'abord soutenu le coup d'Etat du 6 août à Nouakchott, s'est allié dimanche pour la première fois au Front anti-putsch à travers un communiqué commun qui rejette la médiation libyenne.

"Le discours du médiateur libyen (Mouammar Kadhafi) appelant à accepter le fait accompli et l'agenda de la junte, suivi par une déclaration finale annonçant la clôture de la médiation, nous amène à constater, tout en le regrettant, l'échec de cette rencontre" affirment ensemble Ahmed Ould Daddah (Rassemblement des forces démocratiques, RFD) et le Front national pour la défense de la démocratie (FNDD).

C'est la première fois que M. Ould Daddah, qui dirigeait l'opposition démocratique sous le régime de Sidi Ould Cheikh Abdallahi, signe un texte commun avec le Front anti-putsch.

Ils appellent les acteurs politiques mauritaniens à une "prise de conscience de la nécessité de poursuivre leur lutte pour rejeter toute solution unilatérale et toute résignation devant le fait accompli".

Ils demandent également aux partenaires étrangers de "prendre leurs responsabilités afin d'évaluer la médiation libyenne pour redéfinir les voies et moyens appropriés qui permettront d'aboutir à une solution globale, consensuelle et durable de la crise que traverse le pays".

Samedi soir, Mouammar Kadhafi avait affirmé que le président mauritanien renversé il y a sept mois devait "accepter le fait accompli".

M. Kadhafi avait déjà suscité la polémique, jeudi à Nouakchott, en déclarant que le dossier des sanctions de l'Union africaine contre les membres de la junte était désormais "clos" après l'annonce qu'une élection présidentielle aurait lieu le 6 juin.


© Agence France Presse - Mars 2009
----------------------------------


Daddah sait que SIDIOCA est hors jeu, il tente de faire un hold-up sur le FNDD ...

Une alliance de dupes, car c'est bien Daddah qui exigeait une élection présidentielle sans Azziz et Sidioca.....

Il va falloir, que quelqu'un nous explique, sur quoi ils sont d'accord ................

Le FNDD risque dans se baiser du serpent de perdre Messaoud qui connaît actuellement une rébellion au sein de ses troupes, car en cas de scission de son parti, ce sont les nacéristes qui garderont le sigle APP.

Messaoud sera donc, dans l'obligation de créer un parti, un cadeau que azziz ne lui fera pas ou il sera dans l'obligation de faire une OPA sur un autre parti.

Quant à azziz fort du soutien de Kadafou, il continue sa campagne électorale, il sait que Kadafou, lui fournira Dollars et du temps, en bloquant les sanctions.

Il ne reste plus que la CI.........

Si le conseil de sécurité ne condamne pas la Mauritanie, ce sera la fin du FNDD, si elle là condamne, AZZIZ désignera et fera la chasse à ceux qu'il désignera comme étant les ennemis de la patrie.

Il va y avoir du sport dit le FOU.

maatala

Anonyme a dit…

Absolment raison Maatala.Il va y avoir du sport. Mais un grain de sable: Aziz ne gagnera pas à ce jeu, car la CI va réagir à partir de la semaine prochaine.

Tu as raison sur 2 choses:

Chose 1: les nesseristes font faire la scission car ils obeissent à l'oeil et au doigt au frere le guide.

Chose 2: AOD va s'entendre sur quoi avec le FNDD? Nothing. Ils savent que c'est un judas à repetition et il va les quitter dès qu'il voit une opportunité de se cramponer a une brache qu'il croit va l'amener au pouvoir.

Il va y avoir du sport hag. Surtout au retour d'Ely ce soir de Paris et qui est encore un soldat et on vient de lui plomber son Chinguitel familial. A quand la villa? Aziz est un nasty boy et ne recule devant rien, necessite de survivre oblige.

Moi je change de nationalité. Comme on vent les passeports comoriens dans la rue, je vais en acheter un. Vous savez que nous somes ex-aequo avec les comores en termes de coups d'etats? 17 chacun, je crois ou bien 16 si on considere celui de Aziz une rectification.

A-

Anonyme a dit…

on doit savoir ba3d ga3 manipuler como mínimo son arme yeça7bi la chasse m'tiiiiiiiina chwey

copiarpegar

Anonyme a dit…

copiarpegar,

alik be Mauser. Mauser ne tu pas. Cela te pete juste entre les mains. Et Mauser c'est qualité allemands et les poilus ont gagné le premiere guerre mondiale avec, si je ne me trompe. Les Kalachs, y a trop de contrefaçon avec les chinois. On surveille la scene car à partir du milieu de la semaine prochaine ça va barder ...à Lemden: si Sidi decide de parler tres fort.

A-

Anonyme a dit…

Salam...
Et pendant ce temps là...on continue ...le vil commerce ...des personnes temps ...modernes...nomades modernes...!akh...Mauritanie!
lu pour vous sur cridem...

"Trafic des filles vers le Golfe arabique : Nos agences de voyage indexées

Le trafic des filles prend de plus en plus de l’ampleur en Mauritanie. La tranche d’âge des jeunes filles victimes de ce commerce humain scandaleux varient entre 5 et 12 ans. Selon la présidente de l’Afcf, ce fléau des temps modernes, constitue un sérieux danger pour notre pays, notamment pour la jeunesse féminine.

Dans le cadre de la semaine de la femme du 8 au 12 mars 2009, le Centre Culturel Français Antoine de Saint Exupéry de Nouakchott a organisé, dans la salle des spectacles, le mercredi 11 mars dernier une conférence sur le trafic des petites filles en Mauritanie animée par Aminétou Mint El Moctar, présidente de l’Association des Femmes Chefs de Famille (Afcf).

Le trafic des filles prend de plus en plus de l’ampleur en Mauritanie. La tranche d’âge des jeunes filles victimes de ce trafic scandaleux varient entre 5 et 12 ans. Ce fléau des temps modernes, selon Aminétou Mint El Moctar, constitue un danger pour la Mauritanie et notamment pour la jeunesse féminine.



L’Afcf, pionnière dans la lutte contre le trafic des filles, avait lancé, au mois de février de 2009, une campagne de sensibilisation afin d’attirer l’opinion publique et principalement les autorités du pays sur ce phénomène qui gagne de plus en plus du terrain. D’ailleurs, l’Afcf a pu récupérer dans ce cadre 5 jeunes filles qui étaient sur le point d’être embarquées à l’aéroport de Nouakchott en destination des pays du Golfe.
Depuis, l’Association des Femmes Chefs de Famille a renforcé la mobilisation et sonné l’alerte sur le trafic des filles, une pratique contre laquelle elle n’a cessé de dénoncer. "Ce genre de pratique déshonore notre pays. C’est inhumain. C’est une pratique que nous ne pouvons pas accepter dans notre pays qui se réclame des principes de la démocratie et de la liberté", s’écrie-t-elle.
Aminétou Mint El Moctar est allée plus loin dans ses déclarations en affirmant qu’il y’aurait des agences de voyages mauritaniennes qui se livrent, sous la barbe et le nez des autorités, au trafic des jeunes filles qui est devenu presque un commerce florissant voire même licite puisqu’il n’y a aucune disposition législative qui l’interdit. "Il faut qu’il y ait des mesures prises dans ce sens pour arrêter le trafic des filles", suggère Aminétou Mint El Moctar.
L’Association des Femmes Chefs de Famille (Afcf) est toujours montée au créneau pour dénoncer le trafic des filles qu’elle assimile à un "crime". A son compteur, elle a recensé en Arabie Saoudite, plus d’une trentaine de filles qui ont été signalés et victimes de ce trafic. La plupart du temps, les recrutements se font à l’intérieur du pays et de manière discrète. Et, les auteurs de ce trafic ne sont pas souvent inquiétés. "Ils sont au-dessus de la loi parce qu’ils sont protégés", dit-elle.
Principalement, les villages sont les niches favorables des recruteurs qui profitent souvent de la pauvreté et de la naïveté des parents des jeunes filles à qui ils promettent monts et merveilles ou en achetant leurs filles à coups de millions sans pour autant savoir réellement le calvaire qui attend leurs filles une fois sur place.
Ces jeunes filles deviennent ainsi des victimes d’une transaction commerciale qui dissimule bien des malheurs et des surprises. Livrées à la domestication et à l’exploitation sexuelle, ces jeunes filles deviennent aussi des victimes de la torture. Celles qui résistent aux maltraitances sont expulsées vers leur pays d’origine. Celles qui ne le sont pas, faute de secours, tombent dans la mendicité ou sombrent dans la prostitution.
En 2008, l’Association des Femmes Chefs de Famille a enregistré 15 cas de jeunes filles victimes de ce trafic. "C’est des réseaux bien organisés qui se livrent à cette pratique qui n’est pas punie par les autorités", dit Aminétou Mint El Moctar. "Nous avons certes des lois qui punissent ce genre de pratiques mais elles ne sont pas appliquées", s’indigne-t-elle.
Ces filles sont souvent victimes de violences et de maltraitances textuelles. Elles ne bénéficient d’aucun suivi juridique. Elles se heurtent souvent à des juges qui ne les comprennent pas. "Lorsqu’une fille victime de cette pratique se présente devant les juridictions, on la traite de fille dépravée", révèle Aminétou Mint El Moctar.
Les articles 332 et 335 du Code Pénal Mauritanien qui évoquent le trafic des filles n’ont jamais servi à grand-chose. Récemment, l’Afcf, dans le cadre de sa campagne contre le trafic des filles, avait adressé une lettre à Mohamed Ould Abdel Aziz dans le but d’attirer son attention sur ce phénomène. Mais, selon Aminétou Mint El Moctar, cette lettre est restée morte. Actuellement, l’Afcf s’active pour l’élaboration d’un projet de loi visant à criminalisant et à mettre fin au trafic des filles et un document stratégique de plaidoyer qui sera adressé au gouvernement.
Malgré la réalité des faits, les autorités continuent toujours à nier l’existence du trafic des enfants en Mauritanie. "Les organisations [dont l’Afcf, Ndlr] qui essaient d’en parler sont stigmatisées", renseigne Aminétou Mint El Moctar qui a reproché aux différents gouvernements du pays qui se sont succédé de ne pas s’être jamais sérieusement attaqués à ce problème favorisé par la pauvreté, l’impact de la sécheresse et le manque d’instruction de la part des parents. "

...Hommage à Minetou mint mint el Moctar....du FNDD...A- ente vem..!...lol




Tout mon amitié...à Kimporte ...et ...les autres ...

bl

Anonyme a dit…

A-, getlak Mauser houwa bouvelka well?

copiarpegar

Anonyme a dit…

Retour des coupures intempestives d’électricité à Nouakchott

Malgré la baisse de la facture énergétique de la Somelec qui achète depuis 6 mois le fuel au tiers de son prix (avant septembre 2008), sans que cette baisse n’ait une quelconque incidence sur les ménages obligés de «frauder» pour pouvoir s’acquitter des factures toujours exorbitantes, voila, que les coupures intempestives d’électricité -qui rappellent celles de mai 2007- reviennent indisposer les nouakchottois.

Nouakchott connaît en effet, depuis 48 heures des coupures intempestives d’électricité. L’électricité était absente de tous les foyers la soirée du 13 mars et le matin du 14 mars. Rétabli en milieu de journée du 14 mars, l’électricité a été interrompue la soirée du 14 mars et une partie de la matinée du 15 mars.

Deux coupures d’électricité ont été enregistrées la journée du 15 mars. «Et ça continue encore et encore», comme disait Francis Cabrel dans sa célèbre chanson.



La Somelec s’est expliquée sur son site Internet en informant sa clientèle que les perturbations dans l’alimentation en électricité de la ville de Nouakchott enregistrées le samedi 14 mars 2009 ont eu lieu suite "à l’impact de conditions atmosphériques caractérisées par un taux d’humidité très élevé frisant la saturation".

La Somelec a ajouté que ces perturbations ont entraîné "une discontinuité de la disponibilité de la ligne alimentant la ville de Nouakchott à partir du réseau interconnecté de Manantali" avant de présenter ses excuses aux abonnés ayant subit les désagréments consécutifs à ces coupures indépendantes de sa volonté.
cridem.org

copiarpegar

Bebe BA a dit…

Un commentaire sur Taqadoumy rigolo pour changer un peu:

ANNONCE

Société RIM, société anonyme à capital mixte, Azamato Rim et frères et cousins

Un pays à louer pour quelques jours, et à vendre pour raison de faillite,
un pays en cours de liquidation, avec des tarifs intéressants,

Cette offre est valable seulement pour les pays riches uniquement et notamment les tyrannies du monde arabe, pour les pays pauvres et les pays dont le régime est démocratique, veuillez s’abstenir,

-Une journée dans l’aéroport de Nouakchott : 5 à 10 millions de $ us

-Entre 2 à 3 jours à Nouakchott y compris l’hôtel, une sécurité rapprochée (garde gendarmerie et police), avec un discours de 2 à 3 heures au palais de congrès, il faut compter entre 10 et 20 millions de $ us,

-Un accueil chaleureux avec banderoles et populations en liesse au bord de la route qui amène au palais présidentiel, il faut débourser entre 30 et 40 millions de $ us.

- pour une prière au stade olympique : 1-individuelle entre 5 et 8 millions de $ us

2-une prière collective, avec des convertis entre 10 et 20 millions de $ us

-pour les cérémonies des adieux à l’aéroport de Nouakchott, c’est entre 5 et 10 millions de $ us, sinon avec les fanfares, il faut compter entre 10 et 15 millions de $ us.

-le gèle des relations diplomatiques et l’expulsion des ambassadeurs, un tarif minimum de 400 millions de $ us négociable et ceci en fonction de l’ambassadeur à expulser.

Nous restons à votre disposition pour toutes commande en dehors de nos offres habituelles, en plus ces tarifs sont négociables pour les pays amis et notamment avec des tarifs préférentiels seulement pour les présidents qui font des déclarations pour la promotion de notre société anonyme RIM.

Pour toutes informations complémentaires, veuillez contacter notre service clientèle au ministère des affaires étrangères, sinon nos ambassades ou bien le palais présidentiel.

NB : Nous acceptons uniquement le payement par cash.

Anonyme a dit…

Guetelkoum,

Mauritanie mahi normale elyaoum.

Il y a un calme implaccable. C'est dur, les gens ont vachement peur pour leur lendemain. Les discussions deviennent tres seches, pour exprimer qu'elles ne menent nul part.

Le General a fustige hier ceux qu'ils appelent les Roumouz. Ils fallait au moins qu'ils utilise nous, car plus Roumouz que lui tu meurs.

Les Roumouz tres bruyants les jours passes deviennent plus doux. Ils sont pris entre le marteau du General devenu fou et l'enclume de la realite qu'ils ont soutenu un putsch qu'ils ont essayes de travestir en rectification.

Allah ye36i El3avia

Sanhaji

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

la fermeture de la Chinguitel n'arrange pas les choses entre Ely (Co-Patron avec les Soudanais) et le Cousin Général!!!

relations dèjà tendues vu la position d'Ely envers le Putsch et son rapprochement des anti-putsch!!!

c une guerre fratricide qui s'annonce.....qui en prenant de l'envergure (avec les saffagas mécontents), risque de s'aggraver!!!

YA LATIF

Anonyme a dit…

Le couple Aziz-Kaddafi continue à se moquer de la Démocratie et à mépriser l'électeur mauritanien

lequel, de Aziz ou Kaddafi, aidera-t-il l'autre à acquérir une légitimité et une respectabilité internationales?

Kaddafi à Niamey: "Il m'a dit : je suis le président élu on m'a renversé. S'ils veulent me rendre le pouvoir, d'accord. Sinon, je reste dans mon village"."Il sait bien que c'est impossible, donc il va rester dans son village", ironise celui que l'ironie du sort a fait Président de l'Union Africaine. Aziz à Akjoujt: "plutôt toucher le ciel de leur tête que de voir Sidi revenir au pouvoir, ne serait ce qu'une seule minute", déclare l'auteur du Coup d'Etat du 6 août 2008 contre le Président que les Mauritaniens s'étaient choisi à 53 %. Le couple Aziz-Kaddafi s'accorde sur le mépris de la Démocratie, l'usurpation du pouvoir et la vulgarité du vocabulaire.

On en aurait souri s'il s'était agi de notre avenir immédiat, de la situation actuelle de la Mauritanie. Les frasques de ce couple, aussi ubuesques soient-elles, nous mènent dans le mur. Arrimer la Mauritanie à ce bateau ivre qu'est la Libye, ce débris du passé gravitant sur une trajectoire parallèle au réel, n'est pas le meilleur cadeau à faire aux Mauritaniens. On allait l'oublier, il y a aussi l'Iran. L'axe Téhéran-Tripoli-Nouakchott: quel succès pour la brillante diplomatie mauritanienne!

Y aurait-il un rapport entre l'établissement de cet axe et la rupture, la semaine dernière, des relations diplomatiques entre le voisin marocain et la République d'Iran? La question mérite d'être posée.

Le Colonel Kadafi et les autorités iraniennes utilisent la Mauritanie, à travers la question de la rupture des relations diplomatiques avec Israël, pour atteindre des buts géopolitiques auxquels notre pays est complètement étranger. La soif de légitimation du Général putschiste, Mohamed Ould Abdel Aziz, le pousse à engager notre pays dans des alliances peu refléchies, les Mauritaniens risquent de le payer très cher.

Ce n'est pas un hôtel "cinq étoiles" et "30 étages" qui permettra à la Mauritanie de se développer et encore moins un tronçon de bitume portant le nom de Kaddafi. Encore faudra-t-il faire venir les touristes pour occuper ses étages ou bien payer les Mauritaniens suffisamment pour le faire. Etant donné le nombre de mois de retard des soldes des fonctionnaires, il est permis d'en douter.
FOR MAURITANIA

copiarpegar

bilkiss a dit…

Sanhaji,

pourquoi tant de Haine?
tant de méchanceté dans tous tes écrits?

c pas bien pour la santé!!!
suis sûre que t'as un problème de Sommeil, tu dois pas bien dormir!!!

quand je te lis, j'ai le Coeur gros et tu me fais de la peine!!!

AZZIZ n'a jamais été compter parmi les RV, même au temps de X il n'y figuré pas!!!

pendant les 24 ans de Dictature de ton taya,il etait un simple officier sans le sou, puis vint le coup d'Ely qui l'avait completement écarté et là il est Chef d'état!!!

sans rancunes,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Moi ga'a j'ai oublié le probleme de sidi.Qu'est ce qu'il a fait au juste?

bilkiss a dit…

Copiarpegar,

Sidioca ne représente aucune démocratie, IL A ETE ELU MILITAIREMENT!!!!

un pur produit de AZZIZ!!!
une grosse erreur pour le Peuple Mauritanien et la RIM qu'on n'est pas prêt d'oublier!!!

si vous partez de ce principe, vous saurez que AZZIZ à raison!!!

Amitiés

Bebe BA a dit…

Il a limogé les généraux qui l'avaient amené au pouvoir(leur création, d'après eux!).
Alors, ils l'ont recrifié!!!

Anonyme a dit…

Bilkiss,

soit serieuse, comment peut tu nous prouver que c'est grace a Aziz que Sidi est passe. Tu as vu Aziz porter une arme et sommer quelqu'un dans l'isloir pour voter Aziz.

Il faut etre objectif. L'electorat influencable ne le fut que pour le premier tour et Sidi a devance tout le monde en ayant 24 % des voix. Ensuite il y a eu un second tour precede par des negociations politique ou Zeine et Messaoud ont soutenu Sidi.

Qu'est ce que tu veux de plus clair que ca.

Chere soeur, soit objective, au moins pour une fois.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Belikiss,

tu fait un coup, tu degage le probleme et tu laisse le peuple choisir et tu colles la paix au pays. C'est ce que devait faire Aziz. nous sommes au 16ème coup et il y aura un 17ème (sans le sang inchallah). Tu crois que c'est une vie de voir les militaires se pousser par coups d'etats? En fait avec ce qu'on connait maintenant, Aziz n'a jamais voulu bandonner le pouvoir.

Ella bichor: Haidallah et Ould Taya étaient beaucoup plus puissants et ils sont où aujourd'hui? Dans tous les cas de figure, ce coup est une bonne leçon pour que le prochain farceur de president prenne au serieux la fonction presidentielle.

Les elections du 6 juin ne donneront la legitinite qu'il faut a Aziz.

Comme Maatala a dit, il va y avoir du sport ces semaines. 8 mois pour vendre la rectification sans succes. Tu crois qu'il parviendra a la vendre cette rectification dans 8 autres mois? Je ne cois pas, car son opposition ne va pas lacher. pourquoi ils lacheraient pour lui ce qu'ils n'ont pas fait pour Ould Taya?

Amitiés. On t'a perdu. A-

bilkiss a dit…

Asmaoui,

suis ni inchiroise ni intélligente donc suis pas concernée!!!

suis tout simplement pour AZZIZ et sa bonne cause!!!

Amitiés

Anonyme a dit…

Bilkiss est fidele a Aziz comme Couli est fidele a Ould Taya. Il faut la caresser dans le sens des poils en attendant inchallah qu'elle quitte son camp et rejoindre le notre. A-

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Tu as bien repondu. Ils l ónt créeé et l ónt enlevé. A-

maatala a dit…

Salam

L'ano a dit

"Moi ga'a j'ai oublié le probleme de sidi.Qu'est ce qu'il a fait au juste?".

Elle est marante la question, à mon avis :

SIDIOCA a fait un cauchemar

SIDIOCA est passé voir Ely pour être sénateur ou président de la CNI, il se retrouva pendant sa sieste prince des sables.

A son réveil, il se retrouva à Lemden, un endroit rêvé pour passer sa retraite loin des sunlights de Medellin des sables(nouakchott).

Putain de sieste dit le Fou.

maatala

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 419   Suivant› Les plus récents»