jeudi 23 avril 2009

Incroyable : 19 magique de sidioca annonçait le 48 d’Aziz en voici la preuve définitive

Le coup d’état a eu lieu le 6/08/2008= 6*8*2*8= (48)*2*8

L’élection présidentielle prochaine le 6/06/2009= 6*6*2*9= 6(48)

Et si vous croyez que le 48 et le 19 magique n’ont rien à voir : nous arrivons à la série magique

Eh bien faîtes la division : 48/19 = 2, 526315789. C’est là où c’est tout à fait incroyable : qu’elle est la probabilité qu’en divisant un nombre par un autre on obtient une série de chiffre dont la somme tenez-vous bien : 2+5+2+6+3+1+5+7+8+9 = 48 ! le même nombre !

Ce qui m’a mis la puce à l’oreille c’est le jour où les 48 frondeurs parlementaires qui quittèrent Adil c’est le 04/ 08/ 2008 soit ( 48 ) / 2008

Si vous multipliez : 4x8x2x8 vous obtenez 512

L’élection présidentielle débute le 25 mars : faîtes la division : 512 / 25 , on obtient : 20, ( 48 )

Eh bien c’est exactement à l’ordre près les mêmes chiffres que sidioca a obtenu au premier tour le 25 mars: 2(4, 8)0 %



C’est pas fini : la division : 48/19 = 2, 526315789 c’est une incroyable série



on peut y lire tout les chiffres qui nous concernent aujourd’hui et dans l’ORDRE sans reprendre deux fois le même chiffre:

d’abord dans l’ordre le 2-5 puis 2..-1-5 ( voir plus haut : ça forme 512 ) 5ouvenez-vous du 512/25= 20.48 plus haut

et enfin si on retire de cette série les chiffres à la suite qui donnent à la suite (2_5) ..(2-1-5)

il reste les chiffre 6-3-7-8-9 eh bien 6*3*7*8*9= 9072 qui est un multiple de 48 !

car 48*189 = 9072



quant aux derniers chiffres de la série 15789 qui au-delà d’être une série dont le premier et le dernier chiffre forme 19 mais la série est un multiple de 19 : 15789/ 19= 8(31)

or et le 31 et exactement au milieu de la série 2526 ( 31 ) 5789



Et pour finir si vous prenez ces deux moitiés 2526 et 5789 et que vous les divisez, savez-vous ce qu’on trouve : 5789 / 2526= 2,291765637

Ewa : additionnez tous ces chiffres, vous obtenez : 2+2+9+1+7+6+5+6+3+7= 48 !



Et pour finir :

Rappel : L’élection présidentielle prochaine le 6/06/2009 soit 6*6*2*9= 648

Le coup d’état le 6/08/2008 soit 6*8*2*8= 768

Eh bien :

768/648= 1, 1851 1851 1851 1851 étonnant ce 1851 qui revient à l’infini car :



1851/648= 2, 85(648)1 (48)1 (48)1 (48)1



48 à l’infini , le 19 magique de sidioca annonçait le 48 d’aziz en voici la preuve

Moralité tout est écrit

Qui en doutait ?



P.S/ aujourd’hui le jour du calcul final 23/O4/2009 = 23042009/48= (48)0041, 854166666666

C’est pas fini : 2*3*4*2*9= 48*9 =



Mais 48*9= 432 eh bien on se demandait jusqu’où le 19 et 48 peuvent bien être lié dans notre affaire. Vous vous souvenez du 48/19 nous donne la série incroyable plus haut

Eh bien prenez cette série et multipliez-la par ce 432



( 48/19)*432= 109, 368421052631578947 368421052631578947 368421052631578947



Suivez bien ensuite j’arrête sinon je vais avoir peur moi-même car qu’est-ce qui me guide à faire ce genre de calcul



Regardez please jusqu’à la fin c’est une série qui commence par 109 quasiment 19, le 48 n’est pas loin on le voit comme je l’ai souligné à l’envers partout dans cette série qui reprend à l’infini 368421052631578947



Là où c’est totalement incroyable c’est que si vous multipliez ces chiffres sans le zéro biensûr

3*6*8*4*2*1*0*5*2*6*3*1*5*7*8*9*4*7= 14631321600



Eh bien si vous divisez ce chiffre par 48, vous trouverez ce que je cherchais, la racine du lien, la beauté du 48 et du 19 côte à côte : 14631321600/48= 304819200

salut

Vlane

----------------------------------------------------------------------------------------

Rappel au sujet du 19 magique de sidioca paru sur cridem jadis


Sidioca a pris officiellement ses fonctions le 19 avril 2007 :
Il a été élu le 25 /03/ 2007 : 2+5+0+3+2+0+0+7= 19, Ould Cheikh Abdallahi : 19 lettres
Il a obtenu au premier tour 24.80% et au 2ème tour 52.89 : 52.89-24.80= 28.09 = 2+8+0+9=19
Cette élection a mis un terme à 19 mois d’une transition militaire
19 candidats à l’élections présidentielle

95 siège à l’assemblée : 19 x 5

57 siège au sénat : 19 x 3

Il a obtenu 373 5(19) voix
Il annonce sa candidature le 04/07/2006= 0+4+0+7+2+0+0+6= 19
Le jour où j’ai envoyé ce calcul à cridem et où j’ai eu l’idée de faire ce calcul bizarre lundi : 24/03/2008= 2+4+0+3+2+0+0+8=19



P.S pour mémoire : Maintenant pour ceux qui ne savent pas lisez ceci :


« En révélant le Coran à Son prophète Muhammad -Sur lui bénédiction et salut de Dieu-, notre Seigneur a inséré un secret dans le texte en voulant que ce secret y reste dissimulé pendant quatorze siècles. Il résulte d’une étude effectuée par ordinateur aux U.S.A. [3] que les lettres du Coran, le nombre de ses versets, le nombre de ses sourates, les chiffres qu’il énumère sont tous liés au chiffre 19 ou un multiple de 19.

1 ) Ce miracle se révèle d’abord dans le verset d’ouverture : “AU NOM DE DIEU LE COMPATISSANT, LE MISERICORDIEUX.” Ce verset comprend précisément 19 lettres.

2) Le nombre des sourates composant le Coran est égal à 114, et la sourate n°114 ‘‘LES HOMMES’’ contient 6 versets. Or, si l’on divise 114 par 6 on obtient 19.

3°) Si l’on compte les sourates du Coran dans l’ordre décroissant (inverse) en commençant par la dernière n°114 ‘‘LES HOMMES’’, on constate que la sourate n°19 est celle qui fut révélée la première ‘‘LE CAILLOT DE SANG’’ et les cinq premiers versets du début de la révélation comptent exactement 19 mots, à savoir : de l’impératif ‘‘LIS AU NOM DE TON SEIGNEUR …’’ jusqu’à ‘‘IL A ENSEIGNE A L’HOMME CE QU’IL NE SAVAIT PAS’’.

4°) Si l’on compte le nombre de lettres composant les cinq versets révélés les premiers, on trouve 76 lettres d’après la graphie originale de UTHMAN .Ce chiffre 76 est le produit du nombre de lettres du verset d’ouverture (Basmala) par le nombre de ses mots 4, soit 19 x 4 = 76.
19 de l’ordre°

5) La sourate “le caillot de sang” située au n inverse, contient elle même 19 versets.

6) Cette même sourate ‘‘le caillot de sang’’ comprend au total 285 lettres. Ce chiffre est égal à 15 fois le nombre de ses versets (19 x 15 = 285).

7) Le Coran entier contient 114 sourates et chaque sourate est précédée d’un verset d’ouverture (Basmala) à l’exception de la sourate du ‘‘repentir’’ ou ‘‘désaveu’’ n°9 laquelle n’est pas dotée d’un verset d’ouverture. Il s’ensuit que le nombre de versets d’ouverture s’élève à 113 et comme ce chiffre n’admet pas la division par 19, le verset d’ouverture manquant se trouve compensé dans la sourate ‘‘les fourmis’’, verset n°30 : ‘‘Elle vient de Salomon et elle est Au nom de Dieu le très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux’’. De là se ramène à 114 le nombre de ‘‘Basmala’’ et donc, c’est un multiple de 19 : (19 X 6 = 114).

8°) La basmala qui manque se trouve à la 19è sourate à compter inclusivement de celle du ‘‘Repentir’’ où il fait défaut. Le nombre de mots compris entre les deux basmala de la sourate ‘‘Les Fourmis’’ s’élève à 342, soit (19 x 18).

9°) Il est établi que chacun des mots composant le verset d’ouverture ‘‘Basmala’’ se répète dans le Saint Coran un nombre de fois égal à 19 ou un multiple de 19. Ainsi le mot ‘‘ISM’’ se répète exactement 19 fois dans le Coran.

le mot ‘‘ALLAH’’ se répète 2698 fois, soit 19 x 142
le mot ‘‘RAHMAN’’ se répète 57 fois, soit 19 x 3
le mot ‘‘RAHIM’’ se répète 115 fois. Ce nombre n’est pas un multiple de 19. Nous signalons, toutefois, que dans le Saint Coran, tous les noms ‘‘RAHIM’’ se rapportent à Dieu, sauf le mot Rahim employé dans l’avant dernier verset de la sourate du ‘‘Repentir’’ sous forme de substantif désignant le prophète Muhammad : ‘‘Un prophète parmi vous est venu à vous ; le mal que vous faites lui pèse ; il est avide de votre bien ; il est bon et miséricordieux envers les croyants’’.

Il en résulte que le mot ‘‘RAHIM’’ en tant que nom désignant Dieu ‘‘Gloire à LUI’’ se répète 114 fois dans le Coran, soit 19 x 6. La somme des facteurs de 19 tirés des mots de la ‘‘Basmala’’ ci-dessus, soit 1 + 142 + 3 + 6 est égale à 152, soit 19 x 8.

10) Le chiffre 19 lui-même est cité dans le Coran à la Sourate ‘‘En couverture’’ Verset 30 - « Ils sont dix-neuf à y veiller » 74.30. Certains mystiques musulmans ont cru que ce chiffre se rapporte au temps, lequel comprend les 12 mois de l’année et les 7 jours de la semaine (12 + 7 = 19). En exégèse, le verset DIX-NEUF s’adresse à ceux qui ont accusé le Coran de paroles humaines. (Voir contexte).

11) Le nombre de lettres que contient le Saint Coran s’élève à 329.156, soit 19 x 17.324 Ce nombre de 329.156 s’écrit dans l’ordre avec les chiffres 1,2,3,5,6,9 sans répétition ; il reste donc de la numération décimale 4 + 7 + 8 = 19.

Il est à remarquer que le nombre 19 se compose du premier et du dernier chiffre de la numération décimale 1 et 9 et qu’en réalité ces deux chiffres situés aux deux extrémités de la numération décimale, embrassent tous les autres chiffres avec lesquels on peut exprimer n’importe quel nombre, étant entendu que le zéro n’étant pas un chiffre. Or, ne doit-il pas y avoir une sacrée correspondance entre ces deux chiffres qui représentent le premier et le dernier avec les noms du Seigneur cités dans la sourate ‘‘Le Fer’’ - ‘‘C’est LUI Le Premier et aussi le Dernier’’ ?

Cette même sourate est la 57è de l’ordre croissant et ledit verset ‘‘IL EST LE PREMIER ET AUSSI LE DERNIER’’occupe le 3è rang, donc 57 divisé par 3 = 19

Ces deux chiffres qui, de par leur position supérieure et inférieure, embrassant tous les autres, ne sont-ils pas le symbole d’un sceau ou d’un scellé pour protéger et garantir l’intégrité du Saint Coran ? En d’autres termes, ne représentent-ils pas une garde placée devant et derrière pour y veiller ? Le nombre 19 est la preuve de l’authenticité du Coran. C’est pourquoi, Dieu (Gloire à Lui) affirme à ce propos : « Ils sont dix-neuf à y veiller. Cependant, Nous n’en avons fixé le nombre que pour éprouver les mécréants. Afin que ceux à qui le Livre a été apporté soient convaincus, et que la foi des croyants augmente, pour que ceux qui ont reçu le Livre et les croyants n’aieent point de doute. » 74.30-31

12) Nous rappelons que le groupe de versets révélés en premier, contient 19 mots jusqu’à y compris :

‘‘Il a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas’’.

Le deuxième groupe de versets révélés immédiatement après, contient 38 mots (19 x 2). Il s’agit des neuf premiers versets de la sourate ‘‘Le Calame’’ jusqu’au mot “ils complaisent’’.

Le 3ème groupe de versets révélés en troisième ordre contient 57 mots (19 x 3)c’est à dire l’Ange Gabriel ‘‘Que le salut de Dieu soit sur lui’’ avait inspiré au Prophète les dix premiers versets de la sourate ‘‘Dans les draps’’ ou ‘‘Qui s’est enveloppé’’ jusqu’à ‘‘Et écarte toi d’eux poliment’’.

290 commentaires:

1 – 200 sur 290   Suivant›   Les plus récents»
Mballal a dit…

Vlane,

vous êtes un homme intelligent, mais je n`ai pas comprendre ce que vous voulez dire par ces chiffres.
La conclusion c`est quoi?

Anonyme a dit…

1+47 = 48
24+24= 48
48+0 = 48

Allez! continuez vos farces!

Abdel Aziz et ses grands bandits organisent une fausse election que personne ne reconnaitra.

Abdel Aziz veut la reconnaissance!
Kane Hamidou Baba veut l'argent, la trahison AND ABOVE ALL, IL VEUT DEMONTRER QUE LA MAJORITE' DES HALPULARS EST DERRIERE LUI!

SARR IBRAHIM DIT MERDE A' TOUT LE MONDE. C'EST L'ARGENT QUI L'INTERESSE A' CE POINT.

COMME ABDEL AZIZ NE PEUT PAS CONVAINCRE MESSAOUD OULD BOULKHER A' ACCEPTER LE COUP D'ETAT, IL SE TOURNE VERS UN AUTRE HARTANI DE LA MEME REGION QUE MESSAOUD POUR DIRE QUE LES FAUSSES ELECTIONS SONT LEGITIMES. Je viens de vous donner la raison de la presence de Sghair Ould M'bareck dans la course.

Les deux femmes sont presentes pour des raisons que je cherche toujours a' savoir (UNE AUTRE STRATEGIE DE LA TORTUE FACHE'E????)

DE TOUTES LES MANIERES NOUS AVONS AFFAIRE AVEC UNE GRANDE FARCE NATIONALE QUI A UN TRES MAUVAIS GOUT!!!!!!!!

96- 48 = 48
0+1+2+3+4+5+6+7+8+12 = 48
48 = 48

VLANE AIME 48, ALLEZ-Y SAVOIR LA RAISON!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

salut...lu pour vous sur canalh...
Voici un esprit brilant! Tout comme le present blog....BRAVO!


"bon je viens de chez le prof et j'ai lu son papier

c'est dur, vraiment

beaucoup de vérités et beaucoup de vulgarités notamment se servir des vieilles ficelles de la rhétorique nauséabonde " nègre de services" et autres

le prof dans ce registre pouvait bien dire que le RFD est un parti dirigé par des maures fins tribalistes , régionalistes et sachant à merveille berné les ( hartines et les négres) de services

et qu'un négro -mauritanien doit obligatoirement courir derrière le bon marabout blanc sinon c'est un traître car le le blanc qui le fit ect ect

dans ce registre le prof s'est lâché sans dépassé la ligne qui mène au kgbisme

après les insultes et toute la rhétorique d'un raciste qui se soigne comme tout bon mauritanien car allos'y tout le monde est raciste, chacun se déteste , tout est prétexte à parler de cohésion national mais tout le monde se hait en sourdine

grâce notamment à tous ces intellos qui lorsqu'ils n'ont plus d'arguments se jettent dans la rhétorique des vieilles ficelles de la haine ancestrale

c'est triste, passons

Yes, we kane c'était vraiment un beau slogan

malheureusement celui qui l'a trouvé est un frontiste

voyez l'élégance et la haine quand on perd, quand on habite chez un tyran, quand on ne peut pas dire un mot de ben ali sans trembler et se voir jeter à la rue

alors on se tait et on donne des leçons

silence monsieur!

yes he kane"

bl

Anonyme a dit…

Vlane,

cette histoire de chiffre n'est pas convaincante, il n y a aucun rapport de division ni de multiplication entre Sidi et Aziz.

Le dernier s'est plante croyant aider un vieux faible et sans ambitions d'arriver au pouvoir et il s'est plante aussi croyant que les mauritaniens sont des brebis toujours obeissantes.

La manifestation d'aujourd'hui a laquelle je n'ai malheureusement pas pu participer demontre exactement le contraire.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Salut...
Lu pour vous ....sur ani

"Hanana n'est pas candidat et le parti HATEM soutient la candidature de Ould Abdel Aziz

Dans une déclaration dont copie est parvenue à l’ANI, le président du Conseil national du parti HATEM, M. Moulaye Mohamed, dément les informations faisant état de la candidature de Saleh Ould Hanana, soulignant que «le Parti HATEM avait le choix de présenter la candidature de Saleh Ould Hanana ou de soutenir le candidat indépendant Mohamed Ould Abdel Aziz.

C'est cette proposition qui a été retenue le mardi 21 avril 2009 à 17 heures 30 par une majorité écrasante de la Commission chargée des choix de l'une de ces propositions.»
Voici le texte intégral de cette déclaration :


DECLARATION

Contrairement aux informations publiées dans certains sites électroniques affirmant la candidature de Saleh Ould Hanana aux prochaines élections présidentielles, je voudrais démentir ces informations qui sont sans fondement.
Le Parti HATEM avait le choix de présenter la candidature de Saleh Ould Hanana ou de soutenir le candidat indépendant Mohamed Ould Abdel Aziz.
C'est cette proposition qui a été retenue le mardi 21 avril 2009 à 17 heures 30 par une majorité écrasante de la Commission chargée des choix de l'une de ces propositions.
Pourquoi HATEM soutient le candidat indépendant Mohamed Ould Abdel Aziz? Parce que tout simplement son programme est identique à celui de HATEM, je citerai parmi les points de son programme concordant au nôtre:
- La rupture des relations diplomatique avec l'Etat sioniste, la lutte contre le détournement des biens et des deniers publics, la corruption, la reconstruction du pays, l'émancipation de la femme, la lutte contre le chômage des jeunes.
- En somme, le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz est pour nous le candidat de l'avenir.
- On nous reproche l'illégalité de ces élections et le soutien du Haut Conseil d'Etat. Les 5 anciens coups d’Etat étaient-ils plus légaux ou plus légitimes ?
- Le mouvement rectificatif du 06 août 2008 que je désignerai moi par la correction des erreurs du régime précédent ou par le terme d'opération salvatrice pour éviter au pays de sombrer dans le vide ;
- On nous reproche également de ne pas être membre du FNDD, les dirigeants de ce front sont des hommes du passé ayant servi tous les régimes de 1976 jusqu'à 2008 et n'ont plus rien à apporter au peuple.
- Notre parti est donc décidé à s'engager dans la campagne électorale du candidat indépendant Mohamed Ould Abdel Aziz pour gagner sa victoire le 06 juin 2009. Inch'Allah.


MOULAYE MOHAMED

Président du Conseil National du Parti HATEM"

Bebe BA a dit…

Interview du général à la television algérienne!

http://www.masdarinfo.info/archive_aud.php

Anonyme a dit…

Salut...
Lu sur taqadoumy... pour Sanhaji...et couly...A-

"Vu devant le siège de campagne du Général
23-04-2009
Hier après midi, les passants devant l'hôtel Atlantic Ezze ont reconnu le véhicule tout-terrain Toyota Land Cruiser VX, immatriculé 2919-AM de couleur blanche. Cet hôtel, propriété de l'homme d'affaires Alwa Ould Bouamatou, est entièrement loué par le Général Ould Abdel Aziz qui en a fait le siège de sa campagne présidentielle.

Le véhicule appartient à Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, fils ainé du président déchu et vice-président de la Fondation Khattou Mint El Boukhary, sa mère.

Rappelons que, depuis le putsch du 6 août 2008, l'ex-première dame a rencontré deux fois le banquier Mohamed Ould Bouamatou, principal soutien de la junte, sans parvenir à décrisper la relation entre son époux et le Général Ould Abdel Aziz."
bl

Anonyme a dit…

BL

ce n'est pas notre affaire. Que Mohamed aille voir le General dechu ou vice versa, ca n'apporte rien au debat. Nous n'acceptons plus la main mise des militaires sur la politique apres les avoir pris en falgrant delit (putsch contre un regime elu legalement).

Sanhaji

Anonyme a dit…

merci à tous de vos commentaires

à la question de M'ballal, je ne trouve que cette réponse

c'est écrit

qui en doutait?

merci

Anonyme a dit…

BL,

Je ne sais pas que faire de l'information que vous nous donnez ici. Le fils du President legitime est un citoyen Mauritanien, il est libre de ses mouvement et il peut rencontrer qui il veut.
Ce n'est un secret pour personne que je suis en faveur d'une reconciliation entre le vieux et Abdel Aziz. MAKE NO MISTAKE ABOUT IT, Notre lutte va au-dela des hommes et des rencontres prive'es. ELLE EST POUR LE RETABLISSEMENT TOTAL DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES DE NOTRE REPUBLIQUE!!!!!

Anonyme a dit…

IGE SIDI OULD AHMEDEYA (19) a dit:

"Ils ont détruit nos structures traditionnelles, fossoyé les embryons de notre administration moderne, prostitué la plupart de nos cadres civils et militaires''

Cadres civils et militaires de la trés islamique Mauritanie, vous etes selon L'IGE des ''prostituées'' , quelle vulgarité ! donc vous ferez mieux de forniquer avec un putain de bidasse au lieu de s'accrocher à une vieux impuissant.. Voilà où nous en sommes arrivés aprés 48 ans d'existence

Anonyme a dit…

Le bataillon parlementaire dit qu'il y a une difference entre debats parlementaires et fins politiques. IL FAUT BIEN RIRE. PERSONNE N'A OUBLIE' COMMENT CE BATAILLON A UTILISE' LE PARLEMENT POUR DETRUIRE LES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES DE NOTRE REPUBLIQUE.

Anonyme a dit…

J'ai lu l'ecrit de mon aine' Sidi Ould Ahmed Deya sur CRIDEM. Il a dit plusieurs verite's mais je suis toujours perturbe' par son soutien au coup d'etat.

Anonyme a dit…

mballal,

on est rarement d`acccord, mais là je te rejoins.
-----------------------------


Mballal a dit...
- Soyons patients,

- Construisons, à la base des partis politiques nationaux autour de réelles préoccupations du peuple,

- Apprenons d’abord à exercer la démocratie à l’intérieur de ces partis,

- Organisons, les travailleurs, les scolaires, les étudiants et stagiaires sur des bases non sectaires et

- Revendiquons une classe moyenne ; ossature et condition indispensable au fondement de tout édifice démocratique.

La démocratie n’est pas une fin en soi, c’est un moyen de mieux gouverner un peuple par une meilleure participation de celui-ci à la gestion de ses destinées.

Autrement conçue et autrement exercée, elle s’apparenterait à la cueillette d’un fruit avant maturation. Autrement dit « on ne récolte que ce qu’on a semé ».
----------------------
Voilà à mon avis, une brillante et subtile analyse politique, émanant d`un homme reputé fin politicien, humble, intelleigent,intransigeant sur ses principes et profondément musulman et intégre.

Cette analyse simple mais géniale, synthétise l`état de notre situation politique en général, et celle de nos semblant hommes politique en particulier.

Merci Mr.le ministre, pour cette remarquable mise au point, combien d`ctualité, malgré vos obligations de reserve.

Mr. Sidi Ould Ahmed Deya, sait politiquement bien de quoi il parle, tout comme il sait aussi dans ce cadre politique-min ayna toue kelou-alketiv.

Anonyme a dit…

Couly,

Ton Ould Ahmed Deya a écrit quoi au juste? Il dit en filigrane qu' il connait des choses qu' il dira ou ecrira. Pourquoi il ne fait pas son boulot d' abord? Ould Horma et Ould Jeilany manquent à l' IGE.

Bouroutou
----
Couli pour lequel les aiounois sont intouchables a dit:


J'ai lu l'ecrit de mon aine' Sidi Ould Ahmed Deya sur CRIDEM. Il a dit plusieurs verite's mais je suis toujours perturbe' par son soutien au coup d'etat.

24 avril 2009 02:52

Anonyme a dit…

Couli,

Il y a quelqu'un qui a deplacé nos "écrits" sur Ould Ahmed Deya et les a placé dans Taqadoumy. Je le félicite et le remercie. Bouroutou.

Anonyme a dit…

Lu pour bl.

Mais copiarpegar: tu peux nous lire ça? Am short on this. C'est sur les otages canadiens, les salafistes, la suisse et le reste. C'est apparamment le fils à Kadafou qui a encore payé la rançon pour liberer les 2 canadiens eyt une suissesse ou deux.

Décidemment, c'est un business juteux à 5 millions d'euros pour chaque prise.

Aziz: fait attention. Comme tu as des amis riches (Iran et Libye), cela peut donner des idées à ceux que tu a laissé sur la touche. Evite de zigzaguer la nuit à Nouakchott, et particulierement à Hay Saken. Tu pourras être pris en otage et je ne suis pas certain que tu vauras 5 millions d'euros à tes amis.

A-

=========

LAURENT GRABET / COLLABORATION : ROMAIN CLIVAZ | http://www.tdg.ch/actu- 24.04.2009

Un fils Kadhafi aurait sous-traité la libération
vendredi 24 avril 2009

La récente visite de Micheline Calmy-Rey au Mali a accéléré la manœuvre, mais c’est en versant une rançon que Saïf al-Islam Kadhafi aurait joué un rôle central dans la libération de la Suissesse retenue au Mali.

LAURENT GRABET / COLLABORATION : ROMAIN CLIVAZ | 24.04.2009 | 00:30

Promis, juré ! Il n’y a eu ni rançon ni terroristes libérés en guise de monnaie d’échange ! Le premier ministre canadien Stephen Harper tout comme le porte-parole du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) Andreas Stauffer sont formels : la libération avant-hier de la Zurichoise Gabriella Greiner, d’une septuagénaire allemande et de deux diplomates canadiens, après trois longs mois passés au Mali entre les mains des extrémistes d’Al-Qaida au Maghreb islamique, ne doit qu’à l’engagement malien et aux diplomates des pays concernés.

Une rançon de 5 millions d’euros ?
Du côté d’Anis Rahmani , directeur du quotidien algérien Ennahar, qui a suivi ce dossier de près, c’est un tout autre son de cloche. « Saïf al-Islam Kadhafi et sa fondation pour la charité et le développement ont joué le rôle d’intermédiaire principal dans les négociations et ont versé une rançon pour obtenir ces libérations. On parle de 5 millions d’euros, mais ce chiffre reste à confirmer. » Un terroriste algérien et un mauritanien auraient également été relâchés pour en arriver là. « D’ici deux à trois jours, lorsqu’ils arriveront dans un lieu déterminé au nord du Mali, les deux derniers otages seront libérés », pronostique le journaliste, spécialiste des questions de terrorisme.

Hasni Abidi, directeur du Centre d’études et de recherche sur le monde arabe et méditerranéen de Genève, donne du crédit à Anis Rahmani mais ne sait que penser de sa version. « C’est vrai que dans des cas comme celui-là, les gouvernements occidentaux ne peuvent pas verser de rançon eux-mêmes sous peine de créer un précédent fâcheux et font appel à la Libye comme sous-traitant. »

Lors du dernier forum économique de Davos, soit une semaine après l’enlèvement, Micheline Calmy-Rey s’était entretenue 45 minutes durant avec le fils Kadhafi. A l’époque, rien n’avait filtré. On ignore donc si la question des otages avait été abordée.

Vendredi dernier, la ministre des Affaires étrangères rencontrait à Bamako le président malien Amadou Toumani Touré qui l’avait alors rassurée sur l’état de santé des otages. Est-ce au cours de cette visite que s’est jouée la libération de Gabriella Greiner ? « Cela a évidemment accéléré les choses, mais il est difficile de faire un lien plus direct avec la libération, confie un haut fonctionnaire du DFAE. Dans ce dossier, notre pays avait un avantage : celui d’avoir une vraie connaissance du terrain grâce à plus de vingt ans de coopération sur place. »

A Adliswil, près de Zurich, commune d’origine de l’ex-otage, c’est en tout cas « une joie énorme et un grand soulagement ». Gabriella Greiner y est une conseillère communale appréciée. Actuellement à Bamako, où elle a été accueillie par des diplomates et par des officiels maliens, elle sera vraisemblablement de retour mercredi. Mais il est aussi question d’« inquiétude » dans le communiqué publié hier par la commune d’Adliswil. Son mari, un avocat, et un touriste britannique sont en effet toujours captifs.


--------------------------------------------------------------------------------

http://www.tdg.ch/actu-24-04-09

« Il faut que Merz demande à Kadhafi de libérer mon frère »
Le drapeau suisse a flotté hier à la place des Nations, à Genève, où les manifestants arborent d’ordinaire des bannières plus exotiques. Une trentaine de personnes, dont beaucoup vêtues de t-shirts et de casquettes rouges à croix blanche, se sont rassemblées pour demander la libération des deux Suisses retenus depuis neuf mois en Libye. Ces derniers avaient été arrêtés le 19 juillet 2008, officiellement pour infractions à la loi sur l’immigration et le séjour, quatre jours après l’interpellation d’Hannibal Kadhafi et de son épouse à Genève.

La famille de l’un des « otages » était présente hier à la place des Nations. Elle souhaite que le président de la Confédération, Hans-Rudolf Merz, intervienne en personne auprès du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi.

« La diplomatie suisse a été très active pour tenter de faire libérer mon frère, explique Christian Göldi, mais cela n’a donné aucun résultat pour l’instant. Il faut entamer un dialogue de chef d’Etat à chef d’Etat », ajoute-t-il, en précisant qu’il n’en sait pas beaucoup sur l’état actuel des négociations menées par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Celui-ci ne laisse d’ailleurs rien filtrer. « Nous comprenons l’impatience des proches, répond le porte-parole Erik Reumann, mais à ce stade, nous ne pouvons pas dévoiler notre stratégie. Nous avons des contacts réguliers avec les autorités libyennes. Ce genre de situation se débloque parfois subitement, comme cela vient d’arriver au Mali. »

Une manif très UDC
La manifestation se voulait apolitique, mais l’assistance était essentiellement composée d’élus et de militants UDC. La section genevoise du parti appelait d’ailleurs à manifester sur son site Internet. Car c’est Stéphane Valente, conseiller municipal UDC de Vernier, qui a lancé l’idée du rassemblement. La date et le lieu de celui-ci n’ont rien de fortuit, alors que se tient au Palais des Nations la Conférence de Durban contre le racisme, présidée par la Libye. « Mais il ne s’agit pas de manifester contre les autorités libyennes », assure Stéphane Valente. Sur son blog, il explique que la présence de drapeaux aux couleurs nationales sert à rappeler que les deux Helvètes sont retenus en Libye « parce qu’ils ont commis le crime d’être porteurs d’un passeport rouge à croix blanche ». Pour Soli Pardo, le président de l’UDC genevoise, également présent hier, la mesure de rétention s’apparente donc à du racisme. Rappelons que les deux ressortissants suisses ne sont pas en prison, mais ils n’ont pas le droit de quitter la Libye.

Antoine Grosjean

filsdubled a dit…

La Mauritanie a besoin d’une nouvelle classe politique bien préparée à occuper les devants de la scène. Nous avons tant souffert de cette classe politique géronte et statique qui s’accroche inlassablement au pouvoir depuis l’indépendance.

Ce pays à surtout besoin d’un nouveau sang capable d’explorer avec habileté, courage et sacrifice d’autres sentiers hier encore, pour des considérations archaïques, jugés inaccessibles.

Nous avons espéré, un changement en 92 qui n’est pas venu. En 2007 une lueur d’espoir vite murée par le système qui nous a familiarisé, à se convertir sans changer d’âme.
Les mêmes visages pour ne pas dire les mêmes hommes, se sont succédés durant ces trentaines années, prenant en otage tout un peuple.


Ce peuple paisible a besoin du minimum vital après une trentaine d’années de privation. Le mauritanien à besoin surtout de se sentir citoyen d’une république avec tout ce que signifie ce mot d’équité et de responsabilité.

Juste un minimum qui permet à tous, de fréquenter les mêmes écoles, les mêmes hôpitaux, d’avoir la même chance à l’embauche, d’avoir un habitat décent et des équipements de base de proximité. Ce n’est pas trop demander si nous jugeons le nombre de milliards ramassé au nom de ce peuple.

Trente années de séquestration doivent être suffisantes pour lever la main des plus boulimiques. Trente années dans la magouille, les revirements et autres banalités sont le prix que nous avons concédé pour qu’enfin une Mauritanie nouvelle, voit le jour. Jamais une année de plus…

Anonyme a dit…

Il etait (Kane) FORT (AZIZ) avant de devenir ( SARR) petit ( Sgair)

Ainsi se resume la presidentielle de juin 2009 selon une phrase exprimée en langue arabe par un ano dans le forum de taqadumi

جاء قرار المجلس الدستوري النهائي مساء أمس ليقضي علي آمال الأثنين الأخيرين (ولد المصطفي وولد الغوث) في الحصول علي الكرسي الرئاسي علي الأقل في هذه المرة . . وليبقي السباق نحو القصر الرئاسي مقصورا علي الأربعة الأول ("كان" "عزيز" "صار" "الصغير"). مشكلين بأسمائهم المختصرة هذه جملة (كان عزيزا وصار صغيرا) التي تعكس بجلاء ما انتهي إليه حال السباق الرئاسي في موريتانيا هذه الأيام حسب رأي العديد من المراقبين.

Anonyme a dit…

Si cette histoire est verifiée, à condamner par les anti-coups et les pro-coups. On ne peut pas descendre si bas. Protester d'accord, mais pas ça. C'est comme cela qu'un pays se somalise. Faut eviter. A-

========

URGENT : Des véhicules de l’Etat brûlent à Nouakchott

24-04-2009

Hier tard la nuit, des véhicules de l’Etat ont été incendiés dans divers quartiers de la capitale alors qu’ils stationnaient devant les domiciles de hauts fonctionnaires. Des sources diplomatiques ont recensé de tels incidents aux quartiers de Toujounine, Teyaret, Tevragh-Zeïna.


Nos correspondants sur place enquêtent sur cette affaire, semble-t-il liée à la crise politique depuis le putsch du 6 août 2008 et à la veille d’élections présidentielles que la junte organise, le 6 juin prochain, sans la participation des principaux partis.

Parmi les voitures détruites, l’on compte celle de Mohamedou Ould Michel, ancien ministre et ambassadeur sous la dictature, actuel conseiller à la Présidence du Haut Conseil d’Etat (HCE).

Ce serait la première fois que ce genre d’actes de violence se produit en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Le FNDD, les membres de CR (potes à jemal yassa et Cie) et certains de l'APP nt brulé les voitures de l'Etat cet nuit à Nktt: quelle honte d'etre tombés si bas!!!!!!!!

Anonyme a dit…

c'est normal C.R c'est des banlieusards

Anonyme a dit…

Je condamne avec la derniere energie toutes les actions criminelles qui ont pour objectifs de detruire les propriete's publiques et/ou prive'es.
NOTRE COMBAT EST POUR LE RETABLISSEMENT DES INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES DE NOTRE REPUBLIQUE ET LA CONSOLIDATION DE SON UNITE' NATIONALE.

Notre pays est pauvre et il est endette' jusqu'au coup. De ce fait, la destruction des quelques moyens dont il dispose, ne va pas dans le sens de la defense ses interets superieurs.
LE COMBAT DOIT RESTER FERME MAIS PACIFIQUE!!!!

VIVE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE!
VIVE LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN!
VIVE LA DEMOCRATIE!
VIVE LE PRESIDENT LEGITIME SON EXCELLENCE SIDI MOHAMED OULD CHEIKH ABDALLAHI!

Anonyme a dit…

salut...
Merci fils du bled pour ce message...qui pose les problemes reels du pays...la bonne gouvernance ...l'acessibilté des infrastructures de base...renouvellemnet de la classe politique ...
cette periode, bien que perturbée....permettra à coup sur l'emergence d'une classe politique...plus jeune, plus ambitieise pour la patrie....plus prompt à relever les defis...que ses ainés!!!

bl

Anonyme a dit…

inch'allah

Anonyme a dit…

Ou bien c'est Ould Hadi & Co qui l'ont fait pour justifier un etat de siege, tabasser plus et faire les elections tranquilos. Faut voir de tous les cotés. A-
======

Ano a dit:

Le FNDD, les membres de CR (potes à jemal yassa et Cie) et certains de l'APP nt brulé les voitures de l'Etat cet nuit à Nktt: quelle honte d'etre tombés si bas!!!!!!!!

24 avril 2009 14:50

Anonyme a dit…

quand on voit sur cridem les bustes des grands candidats , on remarque que bidhano-mauritaniens ont vu leur candidature rejetée parce que de droit

bilan, ne restent en lice

qu'un bidhano-mauritanien
flanqué d'un afro-mauritanien
et deux négro-mauritaniens

l'afro-mauritanien aimerait certainement être de service car se servir , ça il connaît

si vous êtes normaux vous pourrez choisir les yeux fermés mais l'oeil alerte
et si vous êtes primitifs vous n'avez qu'à choisir celui qui ressemble le plus à vos origines ou votre essence raciale

P.S: quand au représentant auto-proclamés des h'artines, le juda d'A.O.D, si il compte faire sortir ses milices car il n'a plus son perchoir qu'on le rappelle à l'ordre

ce monsieur qui est à l'origine de la plus grande trahison historique de l'histoire de nos espérances
trahi, tue la dernière chance de l'opposition rassemblée de vaincre
trahi pour un poste minable de président de l'assemblée
puis il y ronfle pendant 15 mois, on ne l'entend plus,

et maintenant qu'il a perdu son poste de juda, le voilà qui veut mettre le pays à feu et sang en donneur de leçon

ces civils ont finis par vider le mot traître que son contenu
chez les militaires et même chez les civils résistants une trahison fini non pas au bout d'un fusil ou d'un épée mais au bout d'un corde comme un vulgaire traître

chez les civils caviardés, traître ce n'est rien, c'est un mot synonyme de politicards, on s'en sert à l'occasion pour avancer et vivre

ensuite on se retrouve comme si de rien n'était on s'embrasse on se félicite d'avoir trahi car au fond qui se rassemble s'assemble et celui qui pardonne une trahison pareille doit savoir au fond de lui qu'il est lui-même un traître mais moins démasqué

tout ça parce que les partis politiques qui luttent pour leur démocrassie contre les militaires ne sont en fait que des petits tyrans qui méprisent la base et leurs militants bien qu'ils ne vivent qu'en vendant leur troupe

vivement demain que les militants réalisent que leur ténors ne sont rien sans eux et que leur ténors doivent craindre leur courroux

vivement demain quand les militants enverront au diable ceux qui vivent de leurs malheurs comme des fonctionnaires de l'opposition stériles qu'ils sont

ça commence à bien faire et c'est inch'allah bientôt fini

Anonyme a dit…

Je me joins à A- et Couli pour condamner ces actions criminelles qui ont pour objectifs de detruire les proprietés publique.

copiarpegar

Anonyme a dit…

où avez-vous lu que des voitures ont été brûlées?

Anonyme a dit…

Anonyme du 24 Avril 16:38

QUE VEUX-TU DIRE PAR "AFRO-MAURITANIEN" ET "NEGRO-MAURITANIEN"?
POURQUOI REFUSE-TU QU'ON APPELLE LES HARATINE NEGRO-MAURITANIENS?

Pour ton informations, toutes les Mauritaniennes et tous les Mauritaniens sont... MAURITANIENNES ET MAURITANIENS. Si tu tiens a' l'adjectif "AFRO", JE TE DIRAI TOUT SIMPLEMENT QU'ILS SONT TOUS AFRICAINS. Cela ne diminue en rien le cote' Arabe d'Abdel Aziz et celui de Sghair Ould M'bareck. (le dernier est certes Noir mais il est culturellement Arabe. 75% des ARABES DU MONDE SONT AFRICAINS!!!!

Anonyme a dit…

salut ,

vlane ,

as tu lu le tlemçan (matrices magiques) et autres .Si c'est le cas tu n'as pas respecté les chartes en vigueur .

Autrementla littérature englobe t elle ce genre de spéculations numérologiques ? genre camus ,sartre rousseau qui cachaient ces oeuvres par peur de l'eglise .comme denotredam et ces centuries .....

ps :

faites un detour du côté de belinda elle a declanché un flot de spéculations géométriques et numérologiques .

rimo

Anonyme a dit…

Lu pour Maatala. Piqué sur Bakchich.

Obama ferait-il du Aziz?.

Il empeche un journaliste d'investigation du Monde Diplo de de ptransier et de passer au dessus de New York. Ce journaliste Hernando Calvo Ospina a beaucoup écrit sur les coups fourrés de la CIA en Amerique du Sud. Je crois avoir lu de lui dans le monde diplo quelque choses de pas gentil sur le National Democratic Institute (NDI) qui nous a aidé à installer Sidioca au pouvoir en appui au CMJD. Depuis lors, personne ne sait ce qui s'est passé entre les américains et Aziz.


Belgiss et Bebe Ba: vous etes où?

A-

=======
Le Diplo ne peut pas s’envoyer en l’air aux Etats-Unis

PARANOÏA / jeudi 23 avril

Un Boeing d’Air France n’a pas été autorisé à survoler le territoire des Etats-Unis en raison de la présence à son bord d’un journaliste du Monde Diplomatique.
A cause de la présence à bord du journaliste et écrivain Hernando Calvo Ospina qui se rendait au Nicaragua pour effectuer un reportage pour Le Monde Diplomatique, le Boeing 737 du vol 438 d’Air France n’a pas été autorisé par les autorités américaines à survoler le territoire des Etats-Unis. La nouvelle a été confirmée ce mardi par Air France et relayée par Rue89

Cinq heures avant l’escale prévue au Mexique, les voyageurs furent informés que l’avion allait être dévié vers la Martinique pour faire le plein de carburant en raison du refus des autorités américaines de permettre le survol du territoire US. Après de décollage de la Martinique, Hernando Calvo Ospina, auteur de plusieurs livres sur Cuba et la Colombie a eu la surprise d’apprendre par le copilote que sa présence à bord était le motif de ce refus. Hernando Calvo Ospina dénonce « la paranoïa des autorités US et s’étonne du silence d’Air France et des autorités françaises devant ces pratiques qui portent atteinte aux droits civiques les plus élémentaires ».
Le bouillant journaliste est, au cours de conférences, souvent le complice d’un autre homme de presse qui dérange : le reporter français Maxime Vivas, auteur d’un bouquin décoiffant sur Robert Ménard et RSF. On peut déduire de cette farce volante que, si Obama a tendu une petite main à Cuba, les services de sécurité qu’il dirige, eux, n’ont ni la télé, ni le téléphone !


A lire ou relire sur Bakchich.info

Anonyme a dit…

Va sur Taqadoumy. A-

ano a dit:

où avez-vous lu que des voitures ont été brûlées?

24 avril 2009 16:49

Anonyme a dit…

Vlane,
dhali wa7il vih eblama3na.
tes calculs n'ont aucun sens.

tu va dire aussi qu'il y eu
19 commentaires chacun de 48
lettres ....... lol

Vlan "tu ecris bien....mais bcp d'eaux va passer sous le pont..." ;)

Anonyme a dit…

Houwa Sidi va a Dakar?

Regardez qui l'accompagne (je ronge mon frein, car je ne sais pas si je dois tomber Aziz - copiar: je fais comment?):

Une importante délégation accompagnera le Président de la République, qui sera reçu avec les honneurs dus à son rang. Cette délégation, outre le Président, sera composée de son Directeur de Cabinet, Kaber Ould Hamoudy, l'ancien Ministre Secrétaire Général de la Présidence, Boidjel Ould Hmeid, (Boydiel), son Représentant Spécial en Afrique de l'Ouest et Afrique Centrale, BÂ Boubkar Moussa, l'ancien Ministre de l'Agriculture, Koréra Issagha, son Représentant en France et auprès de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Assane Soumaré, son Conseiller Diplomatique, Sidney Sokhona, son Conseiller Spécial, Khalil Ould Enahwi, l'Ambassadeur de Mauritanie au Mali, Sidamine Ould Ahmed Challa et Sidi El moktar Ould Nagi, Ancien Gouverneur de la Banque Centrale. Cette délégation séjournera à l'Hôtel Méridien Présidence.

A-

=============




Le Président de la République, accompagné d'une importante délégation, attendu à Dakar dimanche ou lundi pour une viste de trois jours



For-Mauritania apprend que le Président de la République, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, a accepté l'invitation de son homologue sénégalais, Abdoullay Wade de rendre visite au Sénégal, dimanche 26 ou lundi 27 avril. Cette invitation avait été transmise au Président par le Ministre sénégalais des Affaires Etrangères, Cheikh Tidjani Gadio, lors de son dernier séjour en Mauritanie. La visite durera trois jours et s'inscrira dans le cadre de la tentative de médiation que le Président sénégalais initie sur la base des résolutions de l'Union Africaine.



Une importante délégation accompagnera le Président de la République, qui sera reçu avec les honneurs dus à son rang. Cette délégation, outre le Président, sera composée de son Directeur de Cabinet, Kaber Ould Hamoudy, l'ancien Ministre Secrétaire Général de la Présidence, Boidjel Ould Hmeid, (Boydiel), son Représentant Spécial en Afrique de l'Ouest et Afrique Centrale, BÂ Boubkar Moussa, l'ancien Ministre de l'Agriculture, Koréra Issagha, son Représentant en France et auprès de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Assane Soumaré, son Conseiller Diplomatique, Sidney Sokhona, son Conseiller Spécial, Khalil Ould Enahwi, l'Ambassadeur de Mauritanie au Mali, Sidamine Ould Ahmed Challa et Sidi El moktar Ould Nagi, Ancien Gouverneur de la Banque Centrale. Cette délégation séjournera à l'Hôtel Méridien Présidence.



Un avion spécialement affrété par la Présidence sénégalaise, quittera Nouakchott le dimanche 26 ou lundi 27 entre 14 heures et 16 heures avec la délégation à son bord, en direction de Dakar,. Le retour est prévu le surlendemain aux alentours de 10 heures.



Rappelons que le Président sénégalais avait reçu en audience, avant hier, le Représentant Spécial du Président pour l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique Centrale, Monsieur BÂ Boubakar Moussa. La télévision sénégalaise avait rendu compte, hier, de cette audience en présentant le Président élu, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, comme étant le "Président de la République Islamique de Mauritanie".

Anonyme a dit…

Démission de Ould Habott de la CENI, petits arrangements entre amis

Il y’a quelques jours, nous apprenions la démission de M. Sid’Ahmed Ould Habott de la Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) .

Ce monsieur, Expert-comptable de son état, fut maire de la commune de F’dérick, et milite actuellement au sein de la RADDHO (Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme).

La décision quelque peu surprenante de ce militant ne laisse pas de susciter des interrogations sur les raisons du geste.

Selon des sources concordantes, plusieurs explications pourraient être à l’origine de ce geste surprenant et à connotation hautement politicienne:

-La pression- amicale et plus ou moins intéressée- de l’ancien Président de la CENI 2007 M. Cheikh Sid’Ahmed Ould Baba Mine qui agit ainsi pour le compte de son mentor Ely Ould Mohamed Vall,

-L’ombre de l’ancien Président du CMJD, qui aborde ainsi une guerre perdue avant d’avoir livré la moindre bataille, plane derrière des coups bas destinés à torpiller la seconde transition que connaît actuellement notre pays.

M. Habott aurait ainsi agi sous l’emprise du Monsieur Loyal de la manipulation Ely Ould Mohamed Vall, très loin de la démarche chevaleresque et désintéressée que le chantre auto- proclamé de la bonne gouvernance s’évertue à promouvoir dans tous les forums, en tout lieu sauf apparemment pour son propre pays, ‘’oubli’’ fâcheux pour celui qui a dirigé la transition précédente.

En somme la démission de M Habott se résume à une croisade contre le retour à l’ordre démocratique et à la légalité, et relève banalement d’une histoire de petits arrangements entre amis.

Avant de démissionner, notre expert a tout de même pris soin de laisser des proches dans les diverses émanations régionales de la CENI, puisque deux de ses cousins dirigent des commissions départementales, respectivement Ahmed Mahmoud Ould Habott, et Abderrahmane Ould Sidi Ould Habott.

Mohamed Aidara

Anonyme a dit…

A-, you're right wellahi ella livcheich ba3d b we7dein min thik la délégation we etfou aloummoulana

Couli, bichor yebouya 16:38 akhbarha goul 16:37 wella batt 48

copiarpegar

Anonyme a dit…

Salut...
Ano a dit...
"ça commence à bien faire et c'est inch'allah bientôt fini"...in cha"e allah...
Ameen ya rabe el allemeen

bl

Anonyme a dit…

Salut...

lu pour vous sur canalh...
une verité cruelle....vraie quand meme....
"chez les civils caviardés, traître ce n'est rien, c'est un mot synonyme de politicards, on s'en sert à l'occasion pour avancer et vivre

ensuite on se retrouve comme si de rien n'était on s'embrasse on se félicite d'avoir trahi car au fond qui se rassemble s'assemble et celui qui pardonne une trahison pareille doit savoir au fond de lui qu'il est lui-même un traître mais moins démasqué

tout ça parce que les partis politiques qui luttent pour leur démocrassie contre les militaires ne sont en fait que des petits tyrans qui méprisent la base et leurs militants bien qu'ils ne vivent qu'en vendant leur troupe"

bl

Anonyme a dit…

Salut...
Pensée à Maatala...Bilkiss...BebeBa...



PS
Ely Moustapha n'a pas mentionné la refence canalh...pour le slogan "yes we kane"..lui qui est à cheval sur les droits d'auteur.....je vais le poursuivre...en justice...
bl

Anonyme a dit…

bl,


c'est le prof qui a inventé ce slogan "Yes we kane!" et bien d'autres encore ("aziz la bétise" , "AOD le poison de l'oposition" ; "Sidioca le dervich tourneur" ; "Sarr cosi honoris causa"; "hatem: les cavaliers ecuyers"; "ufd papillon" etc..)

Faîtes mieux que lui ou au moins soyez juste dans vos commentaires.

bilkiss a dit…

Bonsoir!

Chers Amis me voilà de retour après une longue convalescence!!!

Lillah Lhamd Opération c bien passée mais j'ai eu très mal after (yanis ente vem??)

bref...passons l'important c que je sois de nouveau parmi vous!!!!

vous m'avez tant manqués....!!!

Maata, Bébé, M'Ballal, A-, Copiar
qu'est ce qui se passe???

vous etes où????

c pas le moment de desister, nous sommes en pleine transition!!!
les elections approchent!!!

je ne vois que ma chère Bl, quel courage, quelle tenacité, elle defend comme elle peut ces idées, ces convictions....lol

merci pour avoir penser à moi, ça fait chaud au coeur!!!

Bilkiss,
en pleine Forme

bilkiss a dit…

Chér Kimporte,

j'ai lu ton blog, désolée j 'ai rien compris!!!
à ce jeu de "chiffres et des lettres"

tu deviens philosophe.....lol

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Dans la foulée des slogans genre "yes we kane".

Voici un slogan resumant le parcours du Général. Colonel, Il se glorifia d'avoir empêcher Elycom de revenir au pouvoir par le biais du vote blanc. Il en sortit GRANDi. Aujourd'hui Général, il simule la démission entre autres jeux de cache cache, dans le seul but de repredre un pouvoir qu'il ne veut absolument pas abandonner. c'est quand même PETIT.
Nous proposons la traduction de ce slogan en arabe classique et en français. Aux autres canalheurs d'en assurer la traduction en pulaar, soninké et wolof. Pour le bambara, je serai très honoré de recueillier une translation validée par Couli le Grand, qui n'a pas accepté, lui, de devenir petit.

Lemtouni.
--------------
Voici le slogan:

Kane Aziz
Sarr Sghayer

1- kana azizan
çara çaghiran

2- Il était grand
Il est devenu petit
3- ..................
..................
3- et ainsi de suite..

bilkiss a dit…

Chère Bl,

t'es pour Kane??????

moi suis pour M'Baré.....lol

je l'ai vu sur Cridem, un Homme sage, calme une "bonne nature"!!!

je pense qu'il fera un bon président!!!

M'Baré for ever!!!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Couli, copiarpegar: notre reaction a ete la correcte a ete la plus correcte. Le FNDD nous rejoint. L' opposition doit s'opposer dans la paix et le pro doivent nous traire dans la paix. Le reste n' est pas acceptable.



A-


FNDD: Communiqué

Nouakchott a connu la nuit dernière des actes de vandalisme se traduisant, selon des informations concordantes, par des incendies de voitures.
En réaction à ces agissements le Front National pour la Défense de la Démocratie tient à :

- Condamner énergiquement ces actes barbares dont il tient à se démarquer,
- Rappeler que la lutte qu’il mène contre le pouvoir putschiste est une lutte politique pacifique démocratique et responsable ;

- Appeler l’ensemble des mauritaniens à s’interdire tout recours à la violence sauf en cas de légitime défense, toute perturbation de la paix civile et toute atteinte à la personne ou aux biens du citoyen et de l’Etat ;



- Appeler les forces de l’ordre et de sécurité du pays à tout mettre en œuvre pour protéger le pays contre la recrudescence de tels actes de vandalisme ;


Mettre en garde contre toute tentative d’amalgame et d’intoxication.

Nouakchott, le 24 avril 2009

La Commission permanente

Anonyme a dit…

Bilkiss: content de te lire.

M' Baré s 'est barré avec la junte et c' est un catastrophe. A-

Bebe BA a dit…

Bienvenue à ma chère Bilkiss

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL PUBLIE LA LISTE PROVISOIRE DES CANDIDATS A LA PROCHAINE ELECTION PRESIDENTIELLE, ET REJETTE DEUX CANDIDATS


Le Conseil Constitutionnel a rendu public jeudi soir une délibération portant le N°1/2009 relative à la liste provisoire des candidats à l'élection présidentielle dont le 1er tour se déroulera le 6 juin 2009.
Selon la délibération, "le Conseil a rejeté la candidature de MM. Isselmou Ould El Moustapha et Sidi Mohamed Ould El Ghoth Ould Esseddigh, pour non conformité avec les conditions juridiques exigées".
Les dossiers de MM. Mohamed Ould Abdel Aziz, ancien Chef de l'Etat, Kane Hamidou Baba, vice-président de l'Assemblée Nationale, Ibrahima Moctar Sarr, Président du parti de l'Alliance pour la Justice et la Démocratie /Mouvement du Renouveau (AJD/MR) et S’Ghaïr Ould M'Bareck, Médiateur de la République.
Le texte de la délibération du Conseil Constitutionnel indique que ;
"Vu les textes juridiques régissant le travail du Conseil et après avoir examiné les dossiers de candidature parvenus à son secrétariat général a adopté les dossiers de 4 candidats à l'élection présidentielle dont la liste est arrêtée conformément à leur dépôt auprès du secrétariat général du Conseil Constitutionnel ainsi qu'il suit:
Mohamed Ould Abdel Aziz,
Kane Hamidou Baba,
Ibrahima Moctar Sarr,
S'Ghair Ould M'Bareck".
La délibération rappelle que le droit à la réclamation contre la liste provisoire est ouvert devant tous les candidats, précisant que cette liste est provisoire les 24 et 25 Avril 2009, conformément aux dispositions du décret N° 001/2007 du 4 janvier 2007 modifiant, complétant et annulant certaines dispositions du décret N° 140/91 du 13 Novembre 1991.
Notons que le décret convoquant le collège électoral pour l'élection présidentielle le 23 Mars dernier précise que les réclamations doivent parvenir au Conseil Constitutionnel au plus tard le samedi 25 Avril 2009 qui doit statuer sur les réclamations dans les 48 heures qui suivent sa saisie.
L'article 2 de ce décret précise que le Conseil Constitutionnel arrête la liste définitive des candidats et la transmet au gouvernement au plus tard le jeudi 30 Avril 2009, qui la publie au plus tard le mardi 5 Mai 2009, et à partir de cette date, il est interdit aux candidats de se retirer de la course.
Ledit décret indique que la campagne électorale sera ouverte le jeudi 21 Mai 2009 à minuit, et close le jeudi 4 juin 2009 à minuit, et que le scrutin sera ouvert le samedi 6 juin 2009 à 7 heures du matin et clos à 19 heures.

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

tu m'a manquée......lol

et bcp d'evénements se sont passés!!

ça se précipite, c une course avec le temps!!!

moi suis pour M'baré!!!
A-, il me parait bien ce Mr!!!

qu'est ce que t'as encore contre lui!!!

Affectueusement,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Affectueuses pensées à Mon Chér Frère Maata!!!

Anonyme a dit…

bôjôr

bon retour bilkiss, une pensée pour maata c inquiétant

merci rimo,j'ai pas lu le chef-d'oeuvre dont tu me parles et merci de m'envoyer voir belinda, elle a trop de charme, c trop pour moi

une pensée au gredin qui chaque fois me rappelle que l'eau n'en finit pas de passer mais que les ponts sont toujours brisés d'ailleurs je lui fais remarqué la minute de son commentaire au sujet de mes calculs: le 19 et je n'y suis pour rien

"
dhali wa7il vih eblama3na.
tes calculs n'ont aucun sens.

tu va dire aussi qu'il y eu
19 commentaires chacun de 48
lettres ....... lol

Vlan "tu ecris bien....mais bcp d'eaux va passer sous le pont..." ;)

24 avril 2009 17:19"

Anonyme a dit…

le premier à avoir utiliser le slogan "yes we Kane" est bien Bl.

il faut rendre à cesar...

il suffit de lire canalh qd kane a envisagé sa candidature et c bien bien avant le prof.

mais canalh c connu est un labo d'idées et le prof un ami respecté des canalheurs.

Anonyme a dit…

à propos de la lettre du juda d'A.O.D au conseil constitutionnel

de mémoire d'écrivain, je n'ai jamais lu pareille merveille en ces temps d'exception. Ce texte est tout simplement fantastique. C'est un chef-d'oeuvre absolu du genre.

Le fond est invincible et la forme est pétillante. C'est l'oeuvre d'un esprit supérieur qui maîtrise son sujet avec malice , retenue tout en envoyant un missile intergalactique au destinataire

on devrait un jour faire lire ce texte aux plumitifs et l'encadrer dans les écoles de droits et dans tous les cercles qui se piquent de mots bien servis

en le lisant, l'entendait cette fabuleuse musique d'une âme supérieure qui glisse entre les mots . C'est la musique du talent parfait, c'est la musique d'un artiste grand et puissant mais spirituel

il va de soi que jamais le juda pyromane qui veut enflammer ce pays ne saurait jamais même dans ses rêves les fous articuler pareil assortiment de compétences

je pense à l'auteur de ce papier et je souffre pour lui car pour servir un texte pareil il faut vraiment aimer son métier ses compétences et surtout avoir fait ses études avec dans l'esprit une âme née et portée vers les sphères supérieurs interdites au commun des mortels

combien sont-ils dans ce pays, tous ces esprits dont le talent est sacrifié sur l'autel de notre réalité?

combien sont-ils à servir des nuls et à rester dans l'ombre?

combien sont-ils à être revenu dans ce pays ravagé , fiers de leurs études avec des rêves pleins la tête pour finir massacré par notre réalité?

combien?

pas des milliards certainement, mais quelques uns certainement et l'auteur de ce texte quel qu'il soit n'a pas sa place dans ce pays

je dois dire que j'ai été particulièrement touché l'argument principal du chef-d'oeuvre , celui où il rappelle que ses messieurs ont juré au nom de Dieu tout puissant de respecter la constitution et son gardien

c'est un argument terrible pour autres musulmans

à leurs place cet argument me tuerait sur place et je démissionnerais certainement pas parce que je serais contre aziz mais juste parce que j'ai juré

je sais très bien que dans notre pays, nous jurons facilement et nous mettons le nom de Dieu à toutes les sauces

c'est très grave

--------------------------


plus sérieusement au sujet de mes calculs, je sais très bien que cela fait sourire certains, mais vous savez ce qui n'est pas écrit dans ce texte c'est l'émotion qu'on ressent quand pour aucune raison un jour à une certaine heure précisément , on sent l'envie de faire un calcul

peut-être par ennui mais l'ennui ne mène à rien

personne ne saurait comprendre ce que l'on ressent quand l'idée vous viens de multiplier ici diviser là et soudain une coïncidence

c'est inexprimable , c'est comme dans vous marchez tête baissée dans la rue soudain pour rien vous levez les yeux et à cet instant précis une étoile filante passe

vous auriez pu ne pas la voir mais là pour rien , vous levez les yeux et ça passe

il existe mille chose comme celle-ci qui relève de l'expérien ce personnelle , certains encaissent cela difficilement de deviennent soit fous soit illuminés, mais quand ce genre d'expérience se produit souvent, on n'a comme une sérénité sympathique , la douce sensation que le merveilleux est là, c'est tout



salut

Anonyme a dit…

Messoud a choisit son camp, il méditera longtemps après son choix contre nature 2007.

Le resultat ne se fait pas attendre en 2008 retour à la case départ.

C'est la faute de Messoud.

Vous voilà tous ensemble comme quoi Daddah, mouloud et Messoud c'est pour toujours.

Anonyme a dit…

y-a quelqu'un?

apparemment je fais fuis tout le monde, j'ai compris je m'en vais

mais enfin avant de partir, j'aimerais souligné que le prof semble n'avoir pas fait de visite à canalh depuis longtemps sinon il saurait que notre bl nationale est bien l'auteur du fameux slogan

cette absence de visite de la part de notre nationale est une insulte car tout le monde sait combien il a d'amis ici et pour ma part je prétends aussi en être

c inexcusable

il faudrait donc que quelqu'un de canalh aille lui dire d epasser de temps en temps car il vient de manquer d'élégance en ignorant que notre bl adorée est à l'origine de la pièce maîtrsse de son papier

nous qui la connaissons, nous savons, dieu merci, qu'elle a d'autre ressources, mach'allah, alors un pillage pareil ne la laissera pas à la rue

mais enfin, le pillage est pire que le plagiat , dr kleib ente mnein? voilà une belle affaire !

enfin , peu importe, on peut dire en tout cas au sujet de ce slogan le prof a usé peut-être d'un matériel sophistiqué

YES HE SCAN!

Anonyme a dit…

P.S: lm pour les clés: perdues
ce n'est qu'à 3h du mat qu'on a pu ouvrir, on a tout fracassé
heureusement comme tu l'as remarqué j'avais retiré le porte clé parce que l'homme n'est toujours pas à la retraite
bilan: le porteclé est sain et sauf j'y ai les clés du cadenas!

à demain

Anonyme a dit…

TERMINIOLOGIE POLITIQUE

- Le Socialisme : c’est quand tu as deux vaches et tu en donnes une à ton voisin
- Le Communisme : quand tu as deux vaches et que le gouvernement te les retires et, en contrepartie, te donne un peu de lait
- Le Capitalisme : c’est quand tu as deux vaches, tu en vends une et tu achètes un taureau et tu obtiens un troupeau que tu vends ensuite avant de te retirer en vivant du revenu
- Le Fascisme : le gouvernement confisque tes deux vaches et te vend un peu de lait
- Le Nazisme : le gouvernement confisque tes deux vaches et t’exécute
- La bureaucratie : le gouvernement te prend l’une de deux vache , il la tue ; il traie l’autre vache et jette son lait dans une poubelle

Anonyme a dit…

La politique et le népotisme ne font pas bon ménage avec les affaires. Ce qui arrive a Air Senegal International st la meme chose qui est arrivée a Air Afrique, Air Mauritanie, Air Ivoire, Air Zaire, etc, etc...

A-

==========


Air Sénégal : tous les vols annulés, 500 passagers bloqués

La menace d'un dépôt de bilan d'une des plus importantes compagnies aériennes d'Afrique de l'Ouest s'accentue: Air Sénégal International (ASI), détenue à 51% par Royal Air Maroc (RAM), a arrêté tous ses vols vendredi en raison de graves difficultés financières.

Quelque 500 passagers étaient en conséquence bloqués, dont 274 à Dakar mais aussi à Paris et dans d'autres capitales ouest-africaines en cette période de fin de vacances de Pâques, traditionnellement chargée.

"Depuis plusieurs semaines, Royal Air Maroc n'a cessé d'alerter ses co-actionnaires sénégalais sur les risques d'arrêt des activités d'Air Sénégal International. Aujourd'hui, Air Sénégal International a cessé d'opérer et a dû arrêter tous ses vols", indique la compagnie marocaine dans un communiqué.



L'interruption sans préavis des derniers vols de la compagnie a créé d'importantes perturbations. Un total de 274 passagers étaient bloqués vendredi à Dakar dont 169 en partance pour Paris, 36 pour Bissau, 39 pour Banjul et 30 pour Nouakchott, selon des chiffres obtenus auprès de la compagnie.

Les avions en partance de Dakar devaient au retour ramener 99 passagers de Paris, 49 de Bissau, 46 de Banjul, et 30 de Nouakchott, soit un total de 224 personnes.

Ces dernières semaines, la RAM avait déjà rapatrié deux de ses avions au Maroc, conséquence d'un durcissement du bras de fer l'opposant à l'Etat du Sénégal depuis fin 2007, lorsque Dakar a annoncé vouloir prendre le contrôle de la compagnie, en reprochant à la RAM d'avoir mal géré l'entreprise.

Pour la RAM, "cette fin d'exploitation est la conséquence inévitable de la situation créée par la partie sénégalaise qui a pris (...) des décisions qui ont nui à l'existence même de sa compagnie nationale", selon le communiqué.

Air Sénégal avait été créée à la fin de l'année 2000 avec un capital détenu à 51% par la RAM et 49% par l'Etat du Sénégal. Florissante au début des années 2000, elle avait même été déclarée compagnie aérienne africaine de l'année en 2003.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

Howdy Bilkiss! Bon retour. Ou est Bebe Ba?

M'Baré pour moi c'est un mouton. Je mange pas le mouton a cause du kolesterol.

Regarde ce que ce gars a fait: rien. Il est assis sur le trone comme une mbelha. Pas de discours, pas d'explication sur sa vision sur ce qui se passe. Rien sauf se taire pour eviter que Mohsen ne l'envoie en prison pour une histoire de per diem de missions et il attend tranquillement pour qu'il beneficie de sa retraite d'ancien chef d'etat.

Aziz doit avoir fait un deal avec lui: hé M'baré, tu la ferme et je te triple ta pension, tu l'ouvre, je ramene la pension de tous les anciens chefs d'etat à 200.000 UM. Et je suis là pour 25 ans!

Quelqu'un a dit ici que AOD a ecrit au Conseil constitutionnel. Est-ce une erreur? J'ai vu la lettre de Messaoud (et l'opinion juridique de Ould Mohamed Saleh). AOD a ecrit? Si c'est vrai, merci de nous balancer ici.

A-
=======

Bilkiss a dit comme d'habitude:

moi suis pour M'baré!!!
A-, il me parait bien ce Mr!!!

Anonyme a dit…

Depuis quand Al Qaida est democratique? Soubhana Allah. A-

=======

AL-QAÏDA AU MALI : Le groupe d’Abdou Zeid détient les 2 otages restants


Bamako - Les deux otages européens toujours détenus au Mali par al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) sont entre les mains d’un groupe dirigé par l’Algérien Abdelhamid Abou Zeid, a affirmé hier à l’Afp une source proche d’un diplomate engagé dans les négociations.

Ces deux hommes, un Suisse et un Britannique, ont été enlevés le 22 janvier au Niger en même temps que les deux femmes, une Suissesse et une Allemande, libérées mercredi par ce groupe dans le Nord du Mali. "La négociation pour la libération des deux femmes a été menée directement avec Abdelhamid Abou Zeid", a affirmé à l’Afp une source proche d’un diplomate européen. "Nous lui avons dit :Le monde entier ne comprend pas que des jihadistes prennent en otages une Allemande de 77 ans+. Mais la négociation a été difficile parce que dans son groupe, il y avait des gens qui étaient pour la libération, d’autres contre", a ajouté la même source. Les deux diplomates canadiens libérés mercredi en même temps que ces deux Européennes n’étaient pas détenus par ce groupe d’Abou Zeid, mais par celui dirigé par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, un représentant d’al-Qaïda au sud du Maghreb. Selon la même source, les libérations des deux Européennes n’ont été obtenues qu’"à la dernière minute", alors que les remises en liberté des deux Canadiens étaient déjà programmées. Abdelhamid Abou Zeid est habituellement désignés par l’Onu sous le nom de Abid Hammadou et serait âgé de 43 ans. Moktar Belmokhtar, recherché pour terrorisme par l’organisation de coopération policière internationale Interpol, aurait 36 ans.


AFP

Anonyme a dit…

Le vehicule de Ould Michel ne peut avoir ete incendie par un defaut de circuit electrique (derniere phrase de l'article). On nous montre la photo vers 4 heures du matin le vendredi et quelques minutes apres le vehicule brule. L'incendie est bien d'origine humaine.

La declaration du FNDD ne va pas arreter les fautifs et il peut y avoir d'autres accidents de cette nature qui s'apparente a une forme de guerilla urbaine (s'attaquer aux symboles d'un regime pour faire peur et améner le regime à négocier quelque chose - la guerilla urbaine n'a jamais gagné, mais si elle s'associe avec les djihadistes, c'et une autre histoire). De toutes les façons, ceci va faire cabrer le HCE ...

Bizarre aucun mot de M'Baré!

Si Aziz et ses amis du CMJD n'étaient pas intervenus dans les elections de 2006/2007, on en serait pas là et il serait général aujourd'hui anyway. Dans tous les cas de figure, impossible materiellement d'avoir une election en juin, meme si Aziz manipule le bon dieu. L'opposition ne le laissera pas le faire.Faut pas rever.

A-

======

Le véhicule du conseiller à la présidence Mohamedou Ould Michel incendié

Photo For-Mauritania

Selon des sources concordantes, le véhicule de l’actuel conseiller économique à la présidence Mohamedou Ould Michel, garé à quelques mètres de la station El Vowz et de l’hôtel servant de bureau de campagne pour le candidat Mohamed Ould Abdel Aziz, (quartier Tevragh-Zeina), a été incendié, tôt ce vendredi matin.

Ces mêmes sources ont indiqué à l'ANI après que les sapeurs pompiers et des habitants du quartier soient venus à bout de l’incendie mais que les mobiles de cet incendie, qui s’apparente à un genre de violence jusque-là inconnu dans notre pays, n’ont pas encore été révélés
Par ailleurs des rumeurs ont fait état d’autres incendies de véhicules de hauts fonctionnaires hier nuit dans les quartiers de Toujounine et de Teyarett, mais des sources dignes de foi ont nié l’existence de véhicules incendiés autre que celui de Mohamed Ould Michel, attribuant ce fait à un probable court-circuit électrique.

Anonyme a dit…

Lu pour Yanis le silencieux.

Cette histoire au Pakistan, c'est kif-kif comme dans notre region sahel-sahara. Obama doit donner le meme message a nos gouvernements qui jouent avec le feu en apuyant les djihadistes contre leurs voisins ou pour les lancer pour donner un avertissement a d'autres (Tourine?).

P.S: un guinéen m'a dit hier qu'il y avait eu une tentative de coup d'état en Guinée et que cela n'a pas réussi. Il paraitrait que les putshistes ont été pris et sont entrain d'etre interrogés. Je n'ai rien vu dans la presse. Quelqu'un a t-il entendu parler de cette histoire? Si c'est vrai, de quoi faire cabrer Ghazwani à qui on a confié la marmite ...

A-
=========
L'Amérique dans le bourbier « AfPak » © Jeune Afrique

Les services de renseignements pakistanais continuent de soutenir en sous-main les djihadistes. Obama somme Zardari de les mettre au pas. Mais ce dernier en est bien incapable !


L’heure des comptes pour le Pakistan ? Contrairement à la précédente, la nouvelle administration américaine n’entend pas se laisser mener en bateau. Robert Gates, le secrétaire à la Défense, l’amiral Mike Mullen, chef d’état-major interarmes, et Richard Holbrooke, l’envoyé spécial dans la région, l’ont dit sans ambages diplomatiques : l’Inter-Services Intelligence (ISI), les services secrets pakistanais, doivent rompre une fois pour toutes avec les talibans.

Le 27 mars, Barack Obama, qui présentait sa stratégie pour l’Afghanistan et le Pakistan (« AfPak »), a sommé le gouvernement d’Islamabad de « prouver sa détermination à éliminer Al-Qaïda et tous les extrémistes violents » s’il veut bénéficier de l’aide américaine (1,5 milliard de dollars sur cinq ans).

Le temps presse. Le président Asif Ali Zardari ne pèse pas lourd face à une armée et à des services de renseignements infiltrés par des extrémistes qui, désormais, unissent leurs forces. Selon plusieurs experts, le Pakistan est menacé de sombrer dans le chaos d’ici six à douze mois. Les attentats se multiplient (1 700 morts en dix-huit mois) et déstabilisent toute la région.

Un article du New York Times paru le 25 mars n’incite guère à l’optimisme. À en croire ses auteurs, qui ont recueilli des témoignages de première main, l’ISI aide beaucoup plus de groupes terroristes qu’on ne l’imaginait. Parmi ces derniers : les talibans du célèbre mollah Omar, basés à Quetta, près de la frontière afghane ; les islamistes radicaux de Gulbuddin Hekmatyar et du clan Haqqani, qui frappent en Afghanistan et sont liés à Al-Qaïda ; mais aussi le Lashkar e-Taïba, créé par l’ISI dans les années 1980 pour contrer l’influence indienne au Cachemire (il est l’auteur des attentats de Bombay, en novembre 2008).

L’ISI ne se borne pas à fournir à ses « amis » de l’argent et des armes. Il recrute pour eux dans les madrasas et leur fournit plans et conseils stratégiques. À tel point que les Britanniques auraient demandé aux Pakistanais d’user de leur influence pour modérer les ardeurs des chefs talibans.

Tandis que le gouvernement pakistanais promet une nouvelle fois d’agir, les responsables de l’ISI persistent et signent : nos agents constituent une « force d’appoint qui servira nos intérêts » lorsque les Américains partiront d’Afghanistan, plaident-ils, en invoquant la nécessité de conserver une « profondeur stratégique » en territoire afghan pour empêcher l’Inde d’y pousser ses pions. « Dans le domaine du renseignement, il faut être en contact avec l’ennemi, sinon on avance à l’aveugle », estime Javed Ashraf, un ancien directeur général de l’ISI.

Un argument auquel les Américains ne font même plus semblant de croire. Depuis l’été 2008, leurs forces spéciales sont engagées des deux côtés de la frontière et leurs drones survolent les vastes zones tribales du Nord-Ouest pour frapper les talibans et les djihadistes d’Al-Qaïda au cœur de leur sanctuaire. Avec interdiction de laisser les militaires pakistanais guider leurs drones, utiliser leurs hélicoptères de combat et même leurs lunettes de vision nocturne. « On ne peut pas réussir quand il y a un tel manque de confiance », déplore Ashraf. Mais comment pourrait-il en être autrement ?

bilkiss a dit…

Bonjour!

c le calme plat???

pourquoi cette ambiance funèbre sur notre cher CanalH????

Maata ente mneyn???

t'es pas malade au moins???
on n'a besoin d'être rassuré, des nouvelles cher frère!!!

Dear Bébé t'es où toi aussi???

M'Ballal mon Ami ente mneyn toi aussi

Bl, Copiar sortez de votre mutisme
Nom de Dieu!!!

Yanis yaa Yanis ente tu vas bien???
pas un mot depuis mon Op. bien avant même!!!

Chapeau pour A- de tenir le blog "en vie" en attendant des jours meilleurs!!!

je vous aime tous et vous me manquez trop!!!

Bilkiss,
tristounette

bilkiss a dit…

A-,

tu dis:" Bilkiss a dit comme d'habitude"

j'ai pas compris, une explication stp A- en plus clair...lol

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Ma Bilkiss: tu appuie a ou b sans donner de raisons precises. Tu appuie maintenant Ba M'Bare qui n'est qu'un gardien du temple de Mint Ahmed Tolba et tout le monde le sait. Je n'ai pas diit cela par mechancete du tout. Welcome back. A-

Anonyme a dit…

Bilkiss: je crois que Maatala a ete pris en otage par Aziz. Connaissant Maatala, il doit avoir deja change d'idee car il voit clairement que c'est un coup d'etat prepare par Aziz a travers des etapes. S'il n'a rien trouvé de mieux que de nous amener Sidi en cachette, ce sera pire quand il sera assis sur le trone de Ould Taya. Et le gars va nous gerer pendant au moins 25 ans.

El khelta: des nouvelles de ce petit coup en guinee? Je n'ai rien vu encore dans la presse.

A-

bilkiss a dit…

A-,

quoi...quoi qu'est ce que tu racontes???
touche du bois....lol
tous les AZZIZ du monde ne pourront jamais toucher à un poil de Mon frère Maata!!!

Mon Cher Maata n'est pas du genre!!!

c pas un retouneur de "Boubou", suis sûre qu'il n'a pas changé d'avis!!!

pour Mr M'Baré,vous l'aimez pas tout simplemment parcequ'il a su voir, en Homme sage et Honnete dés le debut que AZZIZ a la carrure d'un futur Président!!!

PS
je savais pas qu'il a bossé sous le régime du tyran taya!!!

PS2
c quoi ce jeu de mots "tu appuie sur a ou b"???
A-, t'es bien reveillé là, t'es sûr???

Amitiés,
Bilkiss

Bebe BA a dit…

Lu pour ma chère Bilkiss, qu'on attend à NKTT

OUVERTURE D'UN SEMINAIRE DE FORMATION SUR L’ELECTION PRESIDENTIELLE DE JUIN PROCHAIN

Ouverture ce samedi matin au Ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation, des travaux d'un séminaire de formation des formateurs sur l’organisation des élections présidentielles prévues le 6 juin 2009, a appris "masdarinfo".
Le but de cette session est de dispenser une formation de qualité à tous ceux qui auront la charge aux deux niveaux, central et territorial, de l'organisation des élections afin d'assurer le bon déroulement du scrutin.
Au cours de la rencontre les participants suivront des exposés sur le cadre juridique, les opérations électorales, les relations entre l'administration et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) et les questions liées au vote des mauritaniens à l'étranger qui a lieu pour la première fois dans l'histoire du pays.
Les thématiques de cette formation à laquelle prennent part les walis des wilayas du pays, des représentants des directions centrales au MIDEC et au MAEC, de la CENI et de la Haute Autorité de la Presse et l'Audiovisuel (HAPA), sont multiples. Ils porteront sur le RAVEL, les listes électorales, les cartes d'électeurs, les conditions requises pour être électeurs, les conditions d'éligibilité, les procédures et formalités de dépôt de candidatures, les campagnes électorales, les opérations de vote, les contentieux électoraux et les sanctions, les compétences de la CENI et la gestion médiatique de la campagne électorale.

Anonyme a dit…

que ceux qui ne s'intéressent pas aux calculs, ne lisent pas et continuent leur commentaires merci



Rimo c’est quoi cette charte dont tu me parles dans ton commentaire au sujet des calculs de 17H05, peux-tu m’envoyer cette charte à cette adresse mailpassepartout@yahoo.fr
D’ailleurs hier quand j’ai vu le commentaire de l’autre à 17H19 qui se moquait de mes calculs , je suis dit tiens c’est bizarre il se moque de moi alors que son commentaire à la minute près porte le 19 mais en plus il se moque d’un texte publié exactement à inverse par LM 19H17 et n’ayant pas le temps de prendre tous les commentaires qui parlent de ces calculs pour les analyser , j’ai pris juste celui de rimo vu que c’est à lui que j’écris: 17HO5
17/05= 3.4 et alors me direz-vous ? alors rien sinon que 3,4/19
Savez-vous ce que cela donne ? une série dont les deux premiers chiffres et les deux derniers qui apparaissent à l’écran de la calculette de l’ordi, essayez on a tous la même eh bien ces deux chiffres qui commencent et terminent la série sur l’écran, c’est exactement l’heure du commentaire de rimo 17 et 05
3,4/19= O, (17)89473684210526311578947368421(05)
Commentaire de M’ballal : 19h32
- Couly 20h12: 20*12= 240= 48*5,
je cite couly “VLANE AIME 48, ALLEZ-Y SAVOIR LA RAISON!!!!!!!!!!! »
- Sanhal : 20h46= 2+46= 48
- Vlane 21h56= 21/56 = 0.375 et 0.375/19 = 0.19…
C tous les commentaires au sujet de l’article à propos du 48 et 19, éwa, on arrête la pour le sourire

Vous savez c’est pas étonnant du tout, le monde est d’une complexité absolue et les mathématiques en sont une essence parmi d’autres. Ceux qui s’intéressent un peu aux mathématiques savent que la physique même théorique est en retard de certains millénaires sur les mathématiques. Les pauvres chercheurs en mathématiques sont tous dont un monde impossible à nous expliquer et ils savent que les physiciens même géniaux sont bien derrière et ils viennent régulièrement se servir de théories mathématiques dépassées depuis des lustres pour expliquer le monde réel à la portée des physiciens

Tout ça pour dire que le monde étant plus complexe que le monde déjà effrayamment complexe dont lequel nagent les mathématiciens de nos jours , il n’y a rien de surprenant que de temps en temps par pure coïncidence on arrive à voir des petits signes infiniment insignifiant de cette formidable construction.

C’est écrit , tout est écrit et à chaque événements quel qu’il soit répond un enchaînement de logique et de signes. Dieu merci tout est caché et pour ma part cela ne m’intéresse nullement d’aller plonger dans cette science qui se voudrait y comprendre quelque chose, ça ira merci

Mais enfin quand de temps en temps par hasard, une idée nous mène vers un résultat , il faut le prendre pour ce qu’il est : Rien. CAD juste un signe or il y en a partout infiniment mais nous ne sommes ni prêts ni préparés à prendre le temps de les voir et souvent ceux qui arrivent par hasard à les voir, les voilà qui bondissent comme si leur foi avait encore besoin de preuve

Rien de tout cela mais juste un doux plaisir comme celui d’un archéologue qui fouillant ici et là avec un peu de science et beaucoup de chance fini par voir au bout de son pinceau poussiéreux un signe qu’une grande découverte n’est pas loin. Mais la source de la Foi étant tout à fait autre chose à découvrir que le tombeau de Cléopâtre et son petit copain, il faut rester tranquille

D’ailleurs au passage, figurez-vous l’idée tout simplement, une simple idée : quand un chercheur en a une bonne et qu’il trouve par exemple E=M6 , le voilà qui se gonfle et on le prend pour un génie. Un génie c’est que dalle. Rien, c’est juste une créature programmée par le destin pour recevoir l’idée point. Ce n’est pas lui qui la trouve , il la reçoit, qu’il nous dise donc comment il l’a trouvée, il vous dira que c un concours de circonstances, qu’il bossait dessus , qu’il savait qu’il n’était pas loin qu’il ressentait que c’était pour bientôt quand hop ! le voilà qui trouve

Mais ce n’est pas lui, tout ce qui lui appartient c’est l’effort et ces capacités à recevoir l’idée et tout ça est programmé pour le moment où il reçoit l’idée , c tout, il n’y est pour rien que dalle

D’ailleurs les génies ils y en a partout tout aussi incroyable doués et capables de construire des trucs d’une complexité surhumaine : vous avez des génies du mensonge, des génies de la manipulation , ect ect et vous avez surtout des génies qui ne trouvent rien et ça c’est les plus malheureux

Ils ont tout, d’une intelligence redoutable , bien armé intellectuellement mais ils ne trouvent rien, ils sont comme une femme en pleine santé mais dans l’impossibilité de pouvoir faire un enfant , c’est terrible, une pensée à vous mesdames

Enfin passons

Par contre juste ceci pour parfaire l’affaire

Pour ceux qui suivent ces calculs, juste un mot qui ne change rien à l’édifice mais c’est juste une nouvelle trouvaille et on arrête là promis

Dans le texte à un moment j’écris 48/19= 2, 526315789 car j’ai arrêté là car la série est infinie sans série de nombres que reviennent du moins pas visible sur la calculette disponible sur chaque ordi
Donc quand on arrête une série si le chiffre qui vient après est supérieur ou égale à 5 il faut arrondir à la décimale supérieure or là le chiffre qui vient après le 9 c’est un 4 , il faut toucher à rien la série prise ainsi est correcte

Mais plus bas j’ai écrit qu’il fallait prendre cette série est la multiplier par 432 mais j’ai écrit (48/19)*432 or écrit ainsi si vous le faites à la machine sans arrondir vous-même cad en prenant directement la série dont je parle dans le texte, la machine multipliera avec tous les autres chiffres que vous avez sacrifiés

Cela ne chance rien à nos calculs car c’est toujours les mêmes séries qui viennent après la virgule mais au lieu de 109 on obtient 1091, 3684 ect

Même là c extraordinaire car le 19 et 48 sont inversés en même temps ce qu’on avait pas avec la série sans le reste des approximations

C tout

A plus

vlane

Anonyme a dit…

Completement givré!

Anonyme a dit…

salut ,


vlane,

j'ai envoyé



rimo

Anonyme a dit…

et toi complétement borné

Bebe BA a dit…

Lu pour A- sur cridem

Le Mali fait tout pour la libération des derniers otages.

Le Mali est "en train de tout faire" pour que les otages européens toujours détenus par des "salafistes" dans le nord du pays "soient libérés sains et saufs", a affirmé le président malien Amadou Toumani Touré dans un entretien publié samedi par le quotidien algérien El Watan.

"Nous sommes en train de tout faire, dans un cadre humanitaire, pour que l'ensemble de ces otages soient libérés sains et sauf. A tort ou à raison, nous avons maintenant une réputation de négociateurs", déclare M. Touré.

Deux otages européens, un Suisse et un Britannique, sont toujours détenus au Mali par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Ils ont été enlevés le 22 janvier au Niger en même temps que deux femmes, une Suissesse et une Allemande, libérées mercredi par ce groupe.



Cependant, le président malien estime que la lutte contre les salafistes ne relève pas de son seul pays. "Les salafistes (...) sont dans la bande sahélo-sahélienne et non pas uniquement dans le nord du Mali. Ils voyagent beaucoup, se déplacent tout le temps", dit-il.

M. Touré souligne les "menaces qui pèsent sur cette région", lieu de tous les trafics: cigarettes, armes, munitions et drogue, sans compter les passeurs de clandestins et la présence des salafistes de l'Aqmi, dit-il.

C'est la "raison pour laquelle le Mali a proposé l'organisation d'une conférence à Bamako sur la paix et le développement" qui dégagerait "un plan commun pour gérer ensemble cette bande sahélo-sahélienne qui nous échappe à tous", ajoute M. Touré. Cette réunion des chefs d'Etat de la région (Mali, Niger, Algérie, Tchad, Libye, Mauritanie, Burkina Faso), plusieurs fois repoussée, n'a pas encore eu lieu.

Le chef de l'Etat souligne en outre "qu'aucune prise d'otage n'a eu lieu au Mali" et affirme en outre que son pays "n'acceptera jamais de servir dans une quelconque transaction financière entre les ravisseurs et les pays d'origine" des otages.

M. Touré demande également aux pays où les otages sont enlevés et dont "la responsabilité ne doit pas être occultée" de mieux surveiller leurs frontières. Les derniers enlèvements d'otages occidentaux dans la bande sahélienne ont eu lieu au Niger et dans une zone entre le Mali et le Niger.

Anonyme a dit…

Bilkiss,Welcome back
please in'di mil7 leid we i3oud tarnicha ena davir

copiarpegar

Bebe BA a dit…

Lu pour Bilkiss:

Pour Mohamed Ould Abdel Aziz l’homme d’état qu’il faut à la Mauritanie et...

... contre Le FNDD, le camp des marchands de sommeil.



Bientôt le 06 juin 2009, la diaspora mauritanienne à l’étranger va voter pour la première fois de son l’histoire. Il s’agit d’un événement historique que chaque citoyen doit accomplir par devoir, quel que soit le bord politique auquel il appartient.

Ce droit dont nous rêvons depuis 1992, début de l’ère démocratique en Mauritanie et qui nous est accordé par la volonté de l’homme du 06 aout 2008, le chef d’état démissionnaire, le candidat Mohamed Ould Abdel AZIZ, doit d’être salué et accompagné par tous les Mauritaniens.

A la veille du 06 aout 2008 Le pays était en crise, le désordre social était présent partout et l’économie était au bord de la faillite. Dans ce contexte le pire était à craindre.



Cependant nul n’ignore que depuis l’arrivée au pouvoir du HCE et en seulement huit mois, beaucoup de réalisations ont étés accomplies, aussi bien dans le secteur économique et social que sur le plan des avancées démocratiques et du droit :

- Les prix des produits de première nécessité ont baissé, des hôpitaux ont été dotés en équipement de qualité,

- Le dossier du passif humanitaire a fait l’objet d’une grande avancée ; les victimes ont commencé même à être indemnisées,

- Plusieurs partis politiques on été reconnus, favorisant ainsi la pluralité démocratique,

- Plusieurs kilomètres de route ont été bitumés, en différents endroits du réseau routier national,

- Une nouvelle compagnie aérienne nationale a vu le jour et la fierté nationale s’en est trouvée grandie,

- La presse indépendante est dotée de plus de garantie sur son indépendance,

- Les concours d’accès à la fonction publique font désormais l’objet d’une plus grande publicité et sont organisés avec garantie de transparence, à travers la prestation de serment sur le coran qui est imposée aux correcteurs. . .

Cette liste de réalisation montre bien que l’immobilisme n’est pas une fatalité et vient rappeler à tous qu’avec la volonté beaucoup de choses peuvent être faites. En tout cas Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz est parvenu à des résultats conséquents sur des questions sur lesquelles ses prédécesseurs n’avaient pas eu le courage politique d’attaquer ; il en va ainsi particulièrement de la question de la réconciliation de la Mauritanie avec elle-même où le pardon prononcé à Kaédi envers les familles des victimes des événements 1989 en est la parfaite illustration.

Dès les premières heures de la rectification, par conviction que la Mauritanie avait besoin de changement et par adhésion au programme ambitieux porté le HCE, et dans l’intérêt de la Mauritanie, j’ai apporté mon soutien à Monsieur Mohamed Abdel Aziz, homme d’idées et forte personnalité doté du plus haut sens de la patrie et de l’intérêt général. Il a su par la suite prouver qu’il était un homme sensible aux problèmes de ses concitoyens et surtout déterminité à agir pour les résoudre à travers un ordre Juste et équitable.

Grace à cette volonté, la Mauritanie a non seulement retrouvé le chemin du développement économique, mais aussi les valeurs de la paix, de la sécurité ainsi que de la justice sociale qui sont assurées avec rigueur. Aussi l’homme est doté d’une grande autorité et d’un pouvoir de fascination incontestable. Alors je dis à ceux qui prônent des sanctions contre notre pays de réfléchir au bien-fondé de leurs motivations. Il n’est pas tard de revenir à la raison. A quoi peuvent servir des sanctions si ce n’est de faire souffrir la population.

Et quel sens peut avoir des sanctions, contre un pays, qui est bien géré, qui lutte contre la gabegie et les détournements et qui est en passe d’organiser des élections pluralistes et des plus transparentes. La Mauritanie n’a pas besoin de hoquets populistes, ni de partis attrape tout comme ceux constituant le FNDD, résonnant à cris désordonné à l’étranger et dans le desert, incapable de la moindre proposition pour l’avenir de leur pays, prompts à prospérer en calomnies avec pour seule volonté de nuire et fuyant par des prétextes fallacieux, l’épreuve d’examen de passage devant le suffrage universel. Au contraire ce dont a besoin le peuple mauritanien c’est d’être défendu, soutenu et bien dirigé.

La Mauritanie actuelle n’a nullement besoin des marchants de sommeil de la clique du FNDD. Pour pouvoir poursuivre sa noble mission, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz aura besoin de votre confiance. C’est pour cela qu’en plus de le soutenir personnellement, je vous demande tous mauritaniens, de l’intérieur comme de l’extérieur d’aller voter massivement le 06 juin 2009 pour le succès du candidat de l’avenir et du renouveau de la Mauritanie.

Fait à Paris le 25 avril 2009
Coulibaly Mohamed membre de RIM/CD

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

t'es adorable........lol
j'ai bien aimé cet article!!!

surtout " le camp des marchands du sommeil"

AZZIZ, j'ai tjs clamée ici même que c l'Homme qu'il nous faut!!!

c un rénovateur, un Homme qui bouge et les choses bougeront forcément avec lui!!!

Bébé, Notre Maata aurait bien aimé cet posting!!!

Affectueusement,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Copiar,

Mahou valek, lateytt tetvayel lval echeyn....lol

suis sûre que t'es bourré d'argent, t'es assez grand, t'as un boulot j'espère, que veux-tu de plus!!!

toute façon melh leyd est là!!!
je te l'envoie comment????

Amitiés,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

suis pas contente des évenements d'hier soir!!!

pourquoi brûler des bagnoles de l'état???

pourquoi cette recrudescence de violence???

c les ordres de Messaoud and Co appliqués à la règle!!!

c pas comme ça qu'ils feront échoués le putsch!!!

c bête, ils obligent l'état à acheter de nouvelles bagnoles, c tout!!!

des dépenses inutiles dont le budget pouvait bien s'en passer!!!

je condamne ces actes barbares!!! notre socièté n'y est pas habituée et pas prête à l'accepter!!!

Affection,
Bilkiss

Anonyme a dit…

RIM/CD a oublie' de souligner que la Mauritanie est devenue la premiere democratie et la premiere puissance economique et militaire du monde DEPUIS L'ELECTION DEMOCRATIQUE DU CITOYEN ABDEL AZIZ AU POUVOIR UN CERTAIN 6 AOUT 2008!

ALLEZ-Y!
CONTINUEZ VOS FARCES!
ABDEL AZIZ N'EST RIEN D'AUTRE QU'UN USURPATEUR!!!!!

Bilkiss,

Je te conseille de retourner a' ton lit d'hopital parce que tu es toujours MALADE!!!!!

Anonyme a dit…

BILKISS, TU ES UNE MENTEUSE! QUELLES SONT TES PREUVES QUE MESSAOUD A DONNE' DES ORDRES POUR COMMETTRE DES CRIMES CONTRE LES BIENS DE L'ETAT?

Nous avons tous condamne' ce qui s'est passe'. LES GRANDS CRIMINELS SE TROUVENT DANS TON CAMP. ILS ONT POUR NOM ABDEL AZIZ ET SES GRANDS BANDITS. ILS ONT DEJA VOLE' DES CAISSES DE L'ETAT PLUS DE 200 MILLIONS DE DOLLARS. ILS SONT EGALEMENT ENTRAIN DE VENDRE TOUT LE TERRITOIRE MAURITANIEN EN DONNANT DES LICENSES ICI ET LA'!!!!!
EST-CE QUE TU PEUX NOUS DIRE COMBIEN DE VOITURES ON PEUT ACHETER AVEC L'ARGENT VOLE' PAR ABDEL AZIZ ET SES AMIS?

ALLEZ MA PETITE MENTEUSE, IL FAUT REFLECHIR AVANT DE BALANCER TES MENSONGES!!!!

Anonyme a dit…

Maata avait pour mission de detruire le parti de Daddah.

Anonyme a dit…

La grande croisade de Messaoud contre le retour à légalité

En ces temps qui courent où la Mauritanie a besoin des efforts de tous ses fils pour sortir de la crise engendrée par la dérive du gouvernement de Ould Cheikh Abdallahi, les positions et les joutes verbales sont toutes analysées et scrutées attentivement surtout lorsqu’elles sont suivies immédiatement d’effets.
Celles du président de l’Assemblée Nationale semblent désormais être un baromètre facilement décodable par ceux qui, apparemment, ne veulent pas que la Mauritanie sorte de l’ornière en l’enfonçant dans les abimes du désordre.
Cela ne fait plus de doute depuis que Messaoud Ould Boulkheir a incité ses partisans à utiliser la violence pour mettre en échec le processus électoral. En effet, quelques heures seulement après que celui-ci ait déclaré, dans un sit-in à l’Assemblée National qu’il arrivera à ses fins par tous les moyens, des véhicules appartenant à l’Etat auraient été incendiés dans plusieurs quartiers à des endroits différents de la ville de Nouakchott et de façon synchronisée révélant la volonté de sabotage pour effrayer les populations.
La coïncidence troublante avec la véhémence des discours du président de l’Assemblée nationale inquiète. Cependant, le tollé qu’elle a suscité traduit le rejet de la population et sa condamnation de tels agissements qui ne respectent pas le droit. C’est en fait dans le prétendu respect du droit que Messaoud abat une dernière carte même si elle arrive, encore une fois de plus en retard, celle de la contestation de la décision du Conseil constitutionnel relative à la vacance du poste de Président de la République.
Dans un argumentaire, qu’il n’est pas autorisé à faire de par sa position constitutionnelle, il s’attaque à la décision du conseil constitutionnel ayant consacré la vacance du poste de président de la république et permis au président du sénat d’assurer l’intérim.
Même si cette volte face est plutôt inspirée par le souci de se défaire de l’image d’un homme impulsif, peu soucieux du respect de la loi, prompt à recourir à la violence, jusqu’ici verbale, pour arriver à ses fins, Messaoud semble l’avoir mal entamée en confondant les rôles. Comme il l’affirme clairement, s’il lui appartient, à l’instar d’autres institutions, de saisir le Conseil constitutionnel pour constater la vacance du poste de Président de la République, il lui est interdit critiquer les décisions de cette institution qui par la même ne peut interférer dans les décisions de l’Assemblée Nationale en vertu de la Constitution dont il se fait aujourd’hui le garant. Celle-ci reste d’ailleurs applicable dans ses dispositions originelles d’avant la Rectification qui permettent au Conseil Constitutionnel de constater la vacance du poste du Président de la République.
De ce côté là donc, le Président de l’Assemblée Nationale, qui s’est institué constitutionaliste, a raté piteusement le coche.
Ensuite, la contestation des ordonnances constitutionnelles de 2008 et 2009 n’est pas à propos, car elle ont subi un processus d’élaboration et d’adoption constitutionnel approuvé par les instances compétentes et fondé sur la légitimité qui a mis en échec la légalité sur laquelle Messaoud bâtit un raisonnement mis en éclats à cause des comportements indignes du gouvernement du président de la République déchu et dont la chambre basse du Parlement est la première à dénoncer, relayé par la chambre haute du Parlement qui ont vu leur fonctionnement paralysé par l’ambition démesurée de l’exécutif soucieux de piller la Mauritanie..
Ce contexte de bradage de la Mauritanie, récusé par l’opinion publique nationale, a été mis en échec par la Rectification saluée par la majorité du peuple mauritanien et consacrée légalement par ses élus.
La nouvelle situation, légitimée populairement et légalisée par les élus, n’est plus contestée que par une poignée d’individus qui ont perdu des privilèges indus.
Enfin, la saisine du Premier ministre contestée, encore par Messaoud est celle d’un premier Ministre dont la déclaration de politique générale a été plébiscitée par l’Assemblée Nationale au cours d’une session, que son président a boycotté pour ne pas courir le risque d’être mis en minorité. C’est donc amoindri par le retrait de la confiance de la majorité de ses collègues de l’Assemblée Nationale que son président présente un argumentaire qui ne les engage pas et ne les convainc pas.
D’ailleurs, l’ignorance de la réalité, des développements politiques qu’a connus le pays et la perspective des élections présidentielles ainsi que l’utilisation de la Charia dans un contexte constitutionnel régi par des règles précises et maîtrisé par ses différents acteurs, ne paie pas. Mais il a l’avantage de démontrer qu’après avoir perdu le soutien des masses et raté l’opportunité de briguer le suffrage universel, les opposants à la fin des privilèges indus sont tout simplement prêts à user illégalement de leur position institutionnelle pour sauver ce qui peut l’être encore de leur vie douillette au frais des contribuables.

Sall Brahim

Anonyme a dit…

Attentats de Nouakchott : les prémisses d’un complot
La ville de Nouakchott aurait connu un triple attentat savamment planifié par ses auteurs.
Même s’ils demeurent encore inconnus, leur travail revêt la signature de professionnels relayé par un système de communication sans faille. En effet, quelques minutes avant de commettre leur forfait, les terroristes ont tout simplement photographié l’une des voitures visées et transmis le film en question à For Mauritanie qui s’est pressé de le publier et de vanter les mérites de ses auteurs.
Ce faisant, ce site d’informations s’est rendu coupable d’infractions graves à la législation pénale.
Tout d’abord, il a fait l’apologie du terrorisme qui est punie par l’article 7 de la loi n° 2005.047 du 26 juillet 2005 relative à la lutte contre le terrorisme avec une peine de 10 ans. Le constat de cette infraction est sans ambages parce que le site estime que ce genre d’acte est désormais l’unique moyen de faire valoir les idées de l’opposition en Mauritanie.
Belle leçon de démocratie que de d’inciter les mauritaniens à détruire leur pays pour assouvir les désirs de pouvoir d’une classe politique qui a perdu du terrain mais s’obstine à rester dans un jeu démocratique qui ne s’accommode pas des magouilles d’antan !
Ensuite, l’analyse des actes terroristes démontre qu’ils ont été réalisés par une bande de malfaiteurs, car les photos, diffusées rapidement par le Site for mauritania, montrent que le film a été réalisé à travers une voiture plus élevée que celle d’un des véhiculés brulés et que des cocktails Molotov ont été placés sous la voiture brulée pour ne pas lui laissé de chance.
Ces mêmes engins explosifs devaient se consumer lentement et probablement exploser lorsque les propriétaires des véhicules auraient tenté d’éteindre les incendies. Ce qui probablement aura eu des conséquences humaines lourdes. Il s’agit là d’une autre infraction dénommée association de malfaiteurs bien définie par l’ordonnance n° 83-162 du 9 juillet 1983 portant institution d’un code pénal dans son article 246 « Toute association formée, quelle que soit sa durée ou le nombre de ses membres, toute entente établie dans le but de préparer ou de commettre des crimes contre les personnes ou les propriétés, constituent un crime contre la paix publique ».
Elle est réprimée par l’article 247 dudit code qui dispose que « Sera puni de la peine de la réclusion, quiconque se sera affilié à une association formée ou aura participé à une entente établie dans le but spécifié à l'article précédent. La peine de la relégation pourra en outre être prononcée ».
Cependant, les personnes qui se sont rendues coupables du crime mentionné dans le présent article seront exemptées de peine si, avant toute poursuite, elles ont révélé aux autorités constituées l'entente établie ou fait connaître l'existence de l'association.
Ce qui apparemment ne semble pas être le cas, car entre le fait d’avoir eu les photos de la voiture que les malfaiteurs avaient décidé de bruler et celui du passage à l’acte, il existe un laps de temps que For Mauritania se devait d’utiliser pour avertir les forces de sécurité, tâche d’autant plus facilité par les numéros de téléphone mis à la disposition des citoyens par la direction Générale de la Sureté Nationale.
Enfin, ces actes antidémocratiques sont des crimes tendant à troubler l'Etat par le massacre ou la dévastation. Le commentaire, qui est fait par For Mauritanie, accrédite cette thèse et semble désormais préparer les citoyens à vivre avec comme étant le seul moyen d’expression politique qui s’offre aux jeunes d’après les conclusions de ce site.
Il est patent de constater que ce site, ne respecte pas la loi alors qu’il prône la démocratie qui ne peut s’exercer sans la garantie de la sécurité publique.
Sur ce point le code pénal revient à la rescousse pour dissuader les terroristes. En effet, son article 90 dispose que « Ceux qui auront commis un attentat dont le but aura été de porter le massacre ou la dévastation dans une ou plusieurs agglomérations seront punis de mort. L'exécution ou la tentative constitueront seules l'attentat ».
Pire les attentats en question ne sont que la partie visible d’un complot qui vise à mettre en péril la nation mauritanienne, car les prémisses de ce dessein ont déjà été avancées par les discours politiques de certaines personnes peu soucieuses de la Mauritanie et de ses citoyens.
Il convient d’y parer en leur opposant la loi dans sa splendeur symbolisée par l’article. 91 du code pénal qui dispose que « le complot ayant pour but le crime prévu à l'article précédent, s'il a été suivi d'un acte commis ou commencé pour en préparer l'exécution, sera puni des travaux forcés à perpétuité. Par ailleurs, il y a complot dès que la résolution d'agir est concertée et arrêtée entre deux ou plusieurs personnes ». Ce qui ne fait pas de doute dans le cas d’espèce.
Les individus malintentionnés, qui ont commis les attentats de Nouakchott, ont fait preuve d’une volonté de détruire la Mauritanie qui dépasse celle des organisations terroristes démantelées par les forces de l’ordre avant de passer à l’action. Ce qui inquiète quant à la capacité de nuire des terroristes de Nouakchott et leur soutien.
Une fois identifiés, ils seront punis conformément aux dispositions de l’article 92 du code pénal qui dispose que : « Sera puni de mort quiconque, en vue de troubler l'Etat par l'un des crimes prévus aux articles 88 et 90 ou par l'envahissement, le pillage ou le saccage des propriétés publiques ou privées ou encore en faisant attaque ou résistance envers la force publique agissant contre les auteurs de ce crime, se sera mis à la tête de bandes armées ou y aura exercé une fonction ou un commandement quelconque. La même peine sera appliquée à ceux qui auront dirigé l'association, levé ou fait lever, organisé ou fait organiser des bandes ou leur auront, sciemment et volontairement, fourni ou procuré des subsides, des armées, munitions et instruments de crime, ou envoyé des subsistances ou qui auront de toute autre manière pratiqué des intelligences avec les directeurs ou commandants des bandes ».
Les individus faisant partie de bandes, sans y exercer aucun commandement ni emploi, seront punis des travaux forcés à temps de dix à vingt ans.
Il appartient désormais au Ministère public de se saisir sans tarder du dossier et commencer ses investigations pour traquer les terroristes new look pour rassurer l’opinion publique et faire prévaloir l’efficacité et la dextérité dont il a toujours fait montrer pour garantir la paix et la sécurité sociale qui sont les garants d’un scrutin présidentiel correct.

Fall Alioune, juriste

bilkiss a dit…

Ano de 18 h 08,

cesses tes calomnies envers Mon cher Frère Maata!!!

il n'est pas là et il ne reçoit aucun ordre ni de mission de quiconque......compris!!!

Daddah c autodétruit (avec ces déclarations contradictoires et ces virées vertigineuses), son parti n'a pas pu tenir le coup!!!

Bilkiss

Anonyme a dit…

quelqu'un doit dire a' FALL ALIOUNE (LE FAUX JURISTE) D'ALLER SE FAIRE TORCHER AVEC L'ARTICLE QU'IL A ECRIT POUR CRIMDEM. LES VRAIS TERRORISTES SONT CEUX QUI UTILISENT LA VIOLENCE DU CANON POUR RENVERSER LE REGIME LEGITIME ET LEGAL QUE LE PEUPLE MAURITANIEN A ELU ET S'AUTOPROCLAMENT DIRIGEANTS DU PAYS!!!!

QU'EST-CE QUE NOTRE FAUX JURISTE FAIT DE LA VIOLENCE CONTRE NOTRE CONSTITUTION ET CONTRE NOTRE PRESIDENT (UN VIEUX DE 71 ANS QUI A ETE' ELOIGNE' ET ISOLE' DE SA FAMILLE PENDANT DES MOIS.)

C'EST PAR LA TERREUR ET LA VIOLENCE DU CANON QU'ABDEL AZIZ ET SES BANDITS CONTINUENT A' PRENDRE NOTRE PAYS EN OTAGE.

Nous sommes oppose's a' toutes les formes de violences. IL FAUT ETRE IMBECILE POUR DIRE QUE CEUX QUI SONT CONTRE LE COUP DOIVENT ETRE DES TERRORISTES!!!

MON FAUX JURISTE FALL, TU DOIS AVOIR HONTE DE TOI MEME, POURQUOI N'AS-TU PAS CITE' DES ARTICLES DE LA CONSTITUTION POUR DIRE QUE LE COUP D'ETAT EST ILLEGAL ET ILLEGITIME.

PLUSIEURS DE NOS INTELLECTUELS SONT FAUX ET OPPORTUNISTES. ILS SONT PRETS A' SE FAIRE TORCHER PAR LE PREMIER IMBECILE QUI SE PRESENTE A' LA PORTE POUR SATISFAIRE DE PETITS ET EGOISTES GAINS MATERIELS.

VOUS PENSEZ QU'EN FAISANT VOS ECRITS BIDON, VOUS AUREZ LES FAVEURS DE L'USURPATEUR. MEME S'IL VOUS DONNE CE QU'IL A VOLE' DE NOTRE REPUBLIQUE, SACHEZ TOUT SIMPLEMENT QU'IL N'A AUCUN RESPECT POUR VOUS. HOUWA H'WEYGUIRE KOUM!!!! IL SAIT QUI VOUS ETES ET IL SAIT QUE VOUS SEREZ PRETS A' VOUS FAIRE TORCHER PAR SON TOMBEUR!!!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

SALL BRAHIM,

M'CHI YENGHZAKE!
TU N'ES QU'UN MENTEUR!!!
DITES CE QUE VOUS VOULEZ MAIS VOUS N'ALLEZ PAS METTRE MESSAOUD SUR LA DEFENSIVE. LES TERRORISTES SONT CEUX QUE TU ES ENTRAIN DE DEFNDRE. ABDEL AZIZ ET SES AMIS ONT UTILISE' LA VIOLENCE ET LA TERREUR DU CANON POUR ETRE LA' OU' ILS SONT!!!! PEUX-TU NOUS DIRE QUI LES A ELUS?????? Il va sans dire que je ne parle pas du BAILLON DU PARLEMENT. JE PARLE DU HCE ET D'ABDEL AZIZ LUI MEME.

SI CE N'EST PAS UNE BETISE D'UN SALL, C'EST UNE BETISE D'UN FALL. JE VOIS QUE LES EXTREMISTES DU FLAM QUI N'ONT JAMAIS ACCEPTE' DE CONSIDERER LES HARATINES COMME DES ETRES HUMAINS, SONT ENTRAIN D'ATTAQUER DE NOUVEAU.
DITES CE QUE VOUS VOULEZ!!!! VOUS N'ETES RIEN D'AUTRES QUE DES IMBECILES, DES MENTEURS ET DES EXTREMISTES.

KATILEKOUM LIVESSEYIDE!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Retourne a' ton lit d'hopital! Tu es mentalement MALADE!!!!

MAATA EST BIEN IMPLIQUE' DANS LA DESTRUCTION DU RFD D'AHMED OULD DADDAH!!!!!!!!!!!!

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

Simone Gbagbo répond aux juges


Affaire classée. C'est, du moins, ce que souhaiterait Me Georges Kiejman, l'un des avocats français de Simone Gbagbo, l'épouse du chef de l'Etat ivoirien. Jeudi soir, sa cliente a été entendue en tant que témoin, à Abidjan, par les juges français chargés de l'enquête sur la disparition du journaliste franco-canadien, Guy-André Kieffer, en avril 2004. «La page est tournée», a assuré Kiejman, à l'issue d'une audition d'environ deux heures qui a fait l'objet de tractations jusqu'à la dernière minute. Simone Gbagbo refusait d'être entendue à Paris. A Abidjan, elle a demandé aux juges Patrick Ramaël et Nicolas Blot de se rendre à sa résidence. Refus catégorique de ces derniers. Finalement, le rendez-vous a eu lieu au siège de la Cour suprême. Lire la suite l'article
La première dame ivoirienne a été mise en cause par un témoin réfugié en France. Berthe Seydou assure que le chef présumé du commando militaire qui aurait enlevé Kieffer, Jean-Tony Oulaï, était en contact étroit avec l'épouse du président. Cette dernière a porté plainte pour diffamation contre ce témoin. En détention préventive en France depuis plus d'un an, Oulaï a toujours nié toute implication dans cette affaire. Lors de cette nouvelle commission rogatoire, les juges ont aussi entendu, durant quatre heures, Paul-Antoine Bohoun-Bouabré, l'ex-ministre des Finances, chargé aujourd'hui du Plan. Ils ont également interrogé deux militaires proches de la présidence ivoirienne. L'affaire Kieffer est donc loin d'être classée.

Anonyme a dit…

Merci Bebe Ba pour l' article sur les performances de ATT. ATT joue avec le feu comme les pakistanais l' ont fait avec les talibans que se retournent contre eux.

Les suisses disent qu' il suivait AQMI depuis la prise d' otage selon la presse suisse C' est dangereux dans le cas d' un Tourine 2 car la RIM poourra bien considerer cela comme un appel a la guerre. Comme j' ai eu a le dire au frere Couly, il a negocié avec AQMI pour qu' il n' attaquent pas le Mali et ne s' impliquent dans sa guerre contre les touaregs et il leur laisse le territoire. C' est ma lecture des choses comme je les lis et je comprends maintenant la reaction de l' Algerie quand ATT a facilite les negociations pour la liberation des otages autrichiens. Selon l' article ci-dessous du Globe and Mail du Canada, la rançon comprend la liberation de deux salafistes Mauritaniens, alors qu' on avait cru que c' etait 2 mauritaniens salafistes detenus au Mali. Cet article conirme une fois de plus que AQMI peut bien etre localise, mais aucun etat de fait un effort pour cela, y compris tout le gang la RIM, le Mali, l' Algerie, les US, la France, etc.. Il y a quelque chose qui ne cloche pas.

Bilkiss: je farçcais.

N.B: ce Alioune Sall ou sarr le juriste exagere. Il faut qu ' il dise a Aziz d' abandonner cette election de juin. Je crois que l' incendie des voitures est un signal tres serieux, si ce n' est pas l' acte du HCE et c' est bien possible ...

======


From Friday’s Globe and Mail-April 24, 2009 at 2:00 AM EDT

Operation Diplomat How Canada mounted the most complex rescue mission in its history to free Robert Fowler and Louis Guay from al-Qaeda

samedi 25 avril 2009

A rotating team of three dozen Canadians worked tirelessly in West Africa over the past four months to secure freedom for two Canadian diplomats, sources say. Drawn from the ranks of the foreign service, Mounties, spies and other agencies, they ran the most sophisticated rescue operation Canada has ever known.

Using the wizardry of modern surveillance, calling in favours and exerting pressure on African governments, the team considered every option, up to and including a military raid.

Robert Fowler, a distinguished Canadian civil servant and a former ambassador to the United Nations, and his colleague Louis Guay, also a senior diplomat, were captured on a desert road in eastern Niger just before Christmas. Today, the two men are expected to fly out of Bamako, Mali, on their way to be reunited with their families.

While the full story of the mission may never be known, it’s clear the stakes for the rescue were high.

To add to the complexities, The Globe and Mail understands, there was suspicion that people in Niger had tipped a criminal gang to the Canadians’ travel plans. When the UN jeep was stopped at gunpoint, the kidnappers knew they had prized assets.

The hostages were “traded up” at least twice, sources say, before ending up in the hands of Al-Qaeda in the Islamic Maghreb, or AQIM, a group that emerged from the civil war in Algeria. The ransom demand that came to Prime Minister Stephen Harper’s attention included the freeing of AQIM members imprisoned in neighbouring Mauritania.

“The longer it went on, the more it seemed likely that there might be a positive resolution, because clearly they had value to whoever was holding them. Whether it was political or financial, they had value,” said Gerald Ohlsen, a retired senior diplomat and long-time colleague of the captured men. “There were clearly an awful lot of people involved in the negotiations.”

Geography, intergovernmental relations and quality of intelligence all factor into decisions made by Ottawa in terms of what can be done. Each kidnapping is different and officials stress that the fact that the targets were two former ranking diplomats was not material to the scale of the response.

The first challenge for Canada was found in the vehicles carrying the hostages. Cellphones the Canadians had been carrying were left behind, sources say, indicating the kidnappers were aware signals intelligence could be used to triangulate a phone position.

The Canadian military, Mounties and the Canadian Security Intelligence Service were mobilized. A rich contributor to the Malian infrastructure over the years, Canada has forged close relations with the government. This gave the rescue team a considerable advantage, allowing for relatively easy transfer of Canadians in and out of the sovereign country.

In January, for example, two Canadian military officers were spotted in Mali. “They believe Mali is the Islamists’ base, so they have come to seek the support of our security sources in finding the hostages,” an anonymous source told Reuters.

Then, in the country’s northeast regions at the edge of the Sahara, Canadians in chartered planes introduced themselves to community leaders.

But it was the hidden hand of a signals-intelligence agency that is being described as key to the success of the whole operation. Sources say the eavesdroppers in the Communications Security Establishment are the “the unsung heroes” of the mission.

That is because the Ottawa-based CSE can go where human agents cannot. The signals experts have increased their capability to listen in to conversations around the world. Sources say the CSE provided pivotal information, although what they obtained is classified.

Among the Canadian officials involved in the operation was a husband and wife team. They took turns leaving the comfort of Canada, their mission being to replace one with the other in the field. Mounties were seconded from their regular jobs in Ottawa to join the mission on the ground.

But this was all clandestine work. The heads of state of Burkina Faso and Mali are taking credit publicly. “Canada [had] never asked us for anything. For once this friend asked us for help,” Malian President Amadou Toumani Touré said on Thursday. “Of course it was Mali’s duty to help.”

The President of neighbouring Burkina Faso was also personally involved in the negotiations, according to its ambassador to Canada, Juliette Bonkoungou. “He engaged personally and directly with the President of Mali.”

All things considered, the rescue mission was the kind of effort that Mr. Fowler, long regarded as a top-notch international operator, might himself have been proud of had he known.

For 30 years he held key positions in the Canadian bureaucracy, mostly in Foreign Affairs, but also in National Defence and Privy Council Office. He joined the United Nations a few years ago, and last year was dispatched on a low-key mission to mediate between the Niger government and armed rebel groups.

It was that mission that led to his captivity.

On Saturday, the Fowlers’ inner circle got word that wheels were in motion. Sensitivities were such that nobody dared breathe a word.

On Monday, an ambulance and a UN vehicle with Burkina Faso plates were seen heading toward the northern desert areas of Mali, triggering local speculation a hostage deal was imminent. By Wednesday, local reports broke the news that Mr. Fowler and Mr. Guay had been released.

Prime Minister Harper finally confirmed the story in Ottawa on Wednesday evening. As is customary, he gave few secrets away.

He specifically thanked Mali and Burkina Faso for their help. Niger was not mentioned.

Was a ransom paid ? Mr. Harper’s response was that Canada paid nothing. Burkina Faso and Mali and the United Nations have also denied paying a ransom.

However, reports emerged last night that an Algerian newspaper is suggesting that a European country paid five million euros to secure release of the Canadian diplomats, as well as two Europeans who were simultaneously freed.

One Canadian source said that, to use a crude analogy, international hostage negotiations can resemble something like an NHL player swap involving five or six or more teams.

“It requires a whole lot of people to be satisfied in terms of future draft picks and immediate benefits,” he said. “Everybody has to come out a winner ; that’s what a good trade is.”

By Thursday afternoon, the desert hideout was a world away when Mr. Fowler and Mr. Guay appeared for the first time in public, looking gaunt and sporting long, grey beards. Mr. Fowler needed sunglasses, even indoors. Mr. Guay walked with a hesitant stride.

The two diplomats were later joined by the two released female hostages, who also appeared frail : Gabriela Greiner of Switzerland and 77-year-old Marianne Petzold of Germany, who needed a cane and had a bandaged hand. Two of the four captured tourists, a Swiss man and a British man, remain hostages.

Canadian government officials said both men endured serious psychological abuse while held captive in a region where daytime temperatures soar to 43 degrees, although neither appears to have been tortured.

Marie Okabe, deputy spokeswoman for UN Secretary-General Ban Ki-moon, said the UN still waited for the two men to have medical check-ups and a debriefing.

Mr. Harper told the country on Wednesday : “I wish to also thank the women and men of Canada, and throughout the world, who worked without relaxing in the course of the four months to bring an end to this terrible situation.

“It’s a long day, but they’re never too long when they end well,” he said.

With reports from Serge Daniel in Bamako, Mali, Tu Thanh Ha and Josh Wingrove in Toronto and Bill Curry in Ottawa

Anonyme a dit…

Je viens de lire cet Alioune Fall le juriste. Je suis a 90% certain maintenant que l' incendie c' est la main du HCE. C 'est clair a travers l' article commissionné par qui vous savez. Le FNDD doit parler de cette hypothese fort probable. On en connait de ces tactiques dans les pays troubles: Iraq, Pakistan, Algerie pendant la salle guerre (lire Samraoui, Gèze, Mellah et les autres), etc.. Aziz a utilisé la meme technique au moment de sa prise de pouvoir (attentat contre sa personne, alors que c' etait du pipeau).

Nous avons calqué le HCE sur l' Algerie et on peut bien calquer les techniques du DRS contre les islamistes dans les annees 90.

Messaoud et AOD: reveillez-vous. Il est fort probable que votre ami Aziz est entrain de vous reserver un chien de sa chienne.Si ce n' est pas vrai vous vous excuserez. Si c' est vrai, vous aurez réagi à temps.

Bilkiss enti vem? On combattra celui qui nous amene la violence, Kheneral ou pas Kheneral. Enti maayeu?

Maatala: finit les vacances. La situation se corse.

x: enta mneine yelli yichetetneu. Bientot je vais demander a Alioune Fall de te traduire en justice pour refus de secourir un peuple en danger.

copiarpegar, Rimo et Ould Mouritanie: gardez les yeux ouverts.

A-

Anonyme a dit…

Vlane juste une correction,
E=M6 tu pensais à quoi là,

E=MC2 l'energie de masse égale: la masse multipliée par le carré de la vitesse de la lumière,

si non bravo pour ton posting

salut l'artiste

AP

Anonyme a dit…

BL,

t'avais raison au sujet du pays du Prof,
je n'arrive pas à acceder aux vidéos de RIMO ni aux liens de copiarpegar tout est vérouillé ici

l'AP

Anonyme a dit…

Hathi mouchkila. Ça ne s'errête pas, apparamment. A-

====

25.04.2009 15:22:44

Après les incendies simultanés d'hier, une cinquième voiture, appartenant à un militaire, prend feu aujourd'hui à Arafat

(image d'illustration)

Selon le site d'information en ligne, Essiraje, citant des témoins oculaires, une voiture de type Mercedes 190, portant le numéro d'immatriculation 3982 AF et appartenant à un médecin de l'Armée, a pris feu, aujourd'hui, dans l'arrondissement de Arafat, quartier de "Carrefour", près de la Mosquée dite de Cheikh Sidi Elmokhtar Elkounty.

Cet incendie, dont ni l'origine ni la signification n'ont été encore élucidées, intervient après ceux, simultanés, de quatre véhicules immatriculés "SG" et qui se sont produits dans les quartiers de Tavragh Zeina, Toujounine et Tayaret de la Capitale.

Il faut rappeler que le Front et le Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) s'étaient immédiatement démarqués de ces actes qu'ils avaient qualifiés de vandalisme mais ont réitéré leur appel aux Mauritaniens à user de tous les moyens légaux et démocratiques pour faire échouer l'agenda de la Junte et hâter la mise en échec du Coup d'Etat du général limogé.

Anonyme a dit…

Premiere nouvelles pour moi, en tout cas. Decidemment je ne sais pas comment le HCE va faire ses elections. Certain qu'Abdou comme dit Sarko, en a discuté avec Wade et Sarko qui sont representés à la reunion de l'OIC. Qu'est ce qu'il y a comme deal dans la mediation Wade? Wuestion bete de ma part.

A-

=======

25.04.2009 12:15:22

L'OIF "déplore" la tenue d'élections unilatérales en Mauritanie et maintient la suspension de la Junte



Dans un communiqué publié hier à la suite de la réunion de son Conseil permanent, l'Organisation Internationale pour la Francophonie (OIF) que dirige l'ancien président sénégalais, Abdou Diouf, maintient la suspension de la Mauritanie des Généraux et déplore l'entêtement de la Junte à imposer l'organisation d'élection unilatérale le 6 juin prochain. Le communiqué, tel que rapporté par l'agence Pana Press, traite aussi des cas de la Guinée et de Madagascar, deux pays victimes, eux aussi, du fléau des coups d'Etat.

L'OIF est un membre influent du Groupe International de Contact sur la Crise en Mauritanie. C'est au siège parisien de cette organisation internationale et à son initiative que s'était tenue la dernière réunion du Groupe, le 20 février dernier.

Par ailleurs l'OIF développe un important programme d'échange culturel et de mobilité entre ses pays membres. De nombreux chercheurs, enseignants et étudiants bénéficient de ces programmes pour effectuer des séjours en France notamment.



Voici le texte de la dépêche:


L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) a annoncé hier le maintien de la suspension de la Guinée, de la Mauritanie et de Madagascar à cause de la situation politique qui prévaut dans ces trois pays.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, à Paris, de son Conseil permanent, l’OIF déplore la décision de la junte au pouvoir en Mauritanie de maintenir de « façon unilatérale la tenue des élections présidentielles le 6 juin ». « Concernant la Guinée, les membres du Conseil ont pris note des avancées du processus de transition en cours.

Ils se sont félicités de la cohésion et de l’action de la Communauté internationale et ont décidé de maintenir la suspension de ce pays en attendant que soient complétés et formalisés les engagements pris pour une transition rapide et acceptable », souligne l’OIF. Abordant la situation politique au Madagascar, le Conseil souligne n’avoir noté aucune évolution positive depuis l’éviction du président Marc Ravalomanana.

« Les représentants des chefs d’Etat et de gouvernement ont maintenu les mesures de suspension [du Madagascar] prises le 2 avril 2009 compte tenu des incertitudes persistantes qui caractérisent la situation dans ce pays », lit-on dans le communiqué. La réunion d’une journée du Conseil a été ouverte par le secrétaire général de l’OIF, l’ancien président du Sénégal de 1981 à 2000, Abdou Diouf.

PanaPress

Dr kleib ahmed salem a dit…

A l’ano de 00h23 c’est vrai que je suis un discret et fidèle visiteur passif et je n’y peux rien par obligation professionnelle et familiale.
----
Pour cette histoire de slogan usurpé "yes we kane". l’auteur s’est offusquée jusqu’à réclamer son droit. Le même auteur qui trouve étrange que nous réclamons le retour de sidi qui n’est qu’une question élémentaire de droit.
Une fois j’ai écrit un papier dans le journal le calame au sujet du syndrome de Stockholm. Par coïncidence le brillant juste de la tribune ould mechri a cité ce syndrome la même semaine mais avant moi. Deux personnes peuvent penser à la même chose en même temps aussi étrange que ça pourrait paraitre. Le plagiat est vraiment différent il suffit de voir les cas que j’ai cité sur mon blog par le passé.
Quand au 12/12 plutôt 6/6 c’est une mascarade et l’élection de azize par une élection sur mesure dont il a écrit le scenario est malheureusement inévitable. En résumé : le général Azize n’est autre que la réincarnation du colonel dictateur taya avec l’intelligence en moins et le goût prononcé pour l’argent en plus.
-------
Enfin un coucou à LM et aux autres

bilkiss a dit…

A-,

comment peux-tu accuser le HCE sans preuves???

c une grosse injure

le HCE n'a rien a y gagné plutôt tout à y perdre!!!

Messaoud, lors de sa dernière intervention au Parlement, son discours etait plus que violent, il incite à la rebellion par la force et que rien ne pourra les arreter quitte à en n'arriver au sang ,un discours engagé, faire descendre les gens dans la rue, ça engendre ces actes barbares et autres actes de vandalisme!!!

c pas responsable de tels discours surtout de la part de Messaoud qui se prend pour un nationaliste,patriotique fini!!!

Amitiés,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Dr Kleib,

plus CUPIDE que taya y'a n'a pas!!!

plus ASSOIFFE d'argent que taya tu meurs!!!

Amitiés,
Bilkiss

bilkiss a dit…

LM,

t'as des nouvelles de notre Cher Maata?

il est bien portant??

ya elkhelta une pétition pour le retour de Maata parmi nous, ce long silence m'inquiète:

- Bilkiss

Anonyme a dit…

Bilkiss,

Tes usurpateurs sont des...REBELS. Si le President de l'Assemble'e Nationale incite les Mauritaniens a' devenir "rebels", TU DOIS COMPRENDRE QUE TON AMI ABDEL AZIZ QUE TU "VOIS CHAQUE JOUR" ET SES GRANDS BANDITS DU HCE LE SONT DEJA ET ILS LE SAVENT. Comme tu es mentalement malade, tu ne le sais pas. ILS UTILISENT EGALEMENT LA TERREUR ET LA VIOLENCE DU CANON POUR S'AUTOPROCLAMER "dirigeants" de notre pays. PERSONNE NE LES A ELUS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

IBLISS, JE TE CONSEILLE DE RETOURNER A' L'HOPITAL PARCE QUE TU ES TOUJOURS MENTALEMENT...MALADE!!!

LE "POUVOIR" D'ABEL AZIZ EST ILLEGAL ET ILLEGITIME. COMME IL EST BASE' SUR LA TERREUR DU CANON, IL EST TERRORISTE!!!!!!

ALLEZ MA PETITE, TU ES FAUSSE!!!!!

Anonyme a dit…

Bôjôr

merci dr kleib d'être passé

l'A.P: en écrivant E=M6 je pensais aussi à une vieille émission de M6 où un sympathique monsieur explique les phénomènes de la vie

une pensée à maata: ente mnein?

Bl le prof et toi vous êtes connecté à la même source, c'est pour ça qu'on l'aime bien

à plus

Anonyme a dit…

Maata a detruit le RFD d'Ahmed Ould Daddah. Maintenant il est pris par sa fausse campagne au nom dudit parti!

Bilkiss,

Vous etes libre de dire ce que vous voulez a' propos du DIGNE FILS DE LA MAURITANIE, LE PRESIDENT OULD TAYA MAIS CELA NE CHANGERA PAS LA VERITE'. Il a donne' a' la Mauritanie plus de 20 ans de stabilite', de paix et de developpement. Il a fait toutes les grandes realisations sans rien detourner!!!!!!!

bilkiss a dit…

M'Ballal cher Ami yaaaaa M'Ballalaaaaaaah ente mneyn????

Anonyme a dit…

l'homme aux lunettes extravagantes qui présenté E=M6 est Marc Lesggy .

Anonyme a dit…

Aziz enta vem? Tu aurais dû programmer cette election vers decembre. Quand les gens on soif, il ne pourrons pas voter et le FNDD va en profiter pour te plomber ton election.

Donne des instructions à Ba M'Baré de faire quelque choses au risque de voir sa pension tomber à 100.000Um par mois. C ést la seule occasion pour les pauvres de se faire entendre. Apres, Allah yaalem.

N.B: si tu gagnes les elections, elimine tous ces saffagas qui t'entourent. Ils ont eu Ould Taya et ils feront de toi une bouchée de pain. Ecoute les sages. Tu n'est pas sidioca, j'espere.

Bilkiss inti maayeu?

A-
========

Pénurie d’eau à Nouakchott?


Selon des sources concordantes, les populations des quartiers périphériques de Riyadh, Arafat, El Mina, Sebkha, Dar Naim connaissent depuis plus de trois jours de sérieux problèmes d’approvisionnement en eau potable.

Ces mêmes sources précisent que les fûts de 200 litres contenant cette source de vie sont passés de 200UM à 500UM dans certains de ces quartiers, voire 600 à 700 UM dans d’autres, les vendeurs d’eau justifiant à leurs clients cette hausse des prix par une prétendue réparation de canalisations endommagées.
Il est vrai que, depuis la semaine dernière, une chaleur caniculaire est venue supplanter le froid du début de ce mois d’avril, comme pour annoncer l'été. Gare à la soif!



Date publication : 25-04-2009 12:51:12 Lecture N°: 117

Anonyme a dit…

Dr. Kleib,

En effet Sidioca était sous l'influence du syndrome de Stockholm. A-

Anonyme a dit…

My Bilkiss: c ést juste une hypothese et elle peut-être vraie à 90%. Tu as lu le livre du General Aussaresses "je n'ai pas tout dit"? Y a des choses que les militaires ont appris avec les pratiques de l'armée française durant la guerre d'Algérie et c'est enseigné dans les academies militaires, et certainement dans celle de Meknes. Faut evaluer toutes les options ...

A-
------

Bilkiss a dit:

A-,

comment peux-tu accuser le HCE sans preuves???
c une grosse injure
le HCE n'a rien a y gagné plutôt tout à y perdre!!!

Anonyme a dit…

A- t'as raison, vu la chaleur, impossible de faire la queue pour voter

aujourd'hui ct déjà la mort, imagine le 6, il faudra offrir un sandwich et de l'eau fraîche à chaque électeur comme on fait quand on donne de son sang

rimo je t envoyé une réponse: g rien reçu

une pensée à aziz qui doit fumer clope sur clope le 6 c loin

une pensée à ghazouani et les autres qui doivent subir des pressions terribles pas tant externes mais surtout internes: "l'imagination cette maîtresse d'erreur et de fausseté , elle est d'autant plus fourbe qu'elle ne l'est pas toujours et serait règle infaillible de la vérité si elle l'était du mensonge" ( p) ou du moins quelque chose du genre

courage tenez bon, ne vous laissez pas avoir par les délires de nos civils si vils dirait dr kleib

une pensée aussi à tous les plumitifs qui disent " aziz mon frère , aziz mon cousin" , ceux qui écrivent en signant de leur nom avec quasiment un cv

aziz s'en tape des plumitifs , il veut et il doit vouloir des soutiens qui ne lui coûtent rien et ne lui demandent rien sinon d'agir

le HCE devrait aussi grâce à ses services de renseignements intimer l'ordre de la fermer à tous ceux qui vendent une quelconque proximité d'avec aziz au prix fort des grandes gueules

ils se faufilent partout parlent quasiment comme s'ils avaient l'oreille d'aziz dans la main et qu'ils la tirent

c inquiétant

le 6 est loin , très loin tout est possible

en tous cas, si aziz passe une chose est sûre c'est que le paysage politique de l'opposition va être totalement corrigé

il s'effondra comme le châteux de cartes pipées qu'il est

vivement que tout cela s'arrête et qu'on passe à autre chose

amin.

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

L’INITIATIVE "APPEL POUR LA MAURITANIE", FAIT PORTER LA RESPONSABILITE DE L’ECHEC DE SES EFFORTS D’INTERMEDIATION, AUX PROTAGONISTES DE LA CRISE

L’initiative "Appel pour la Mauritanie", a fait porter la responsabilité de l’échec de ses efforts d’intermédiation visant à rapprocher les points de vue des protagonistes de la crise, à l’ensemble de ces parties prenantes.
Le Président de l’initiative Cheikh Sid’Ahmed Ould Babamine qui est un ancien président de l’ancienne CENI sous la transition de 2005-2007, a déclaré au cours d’une conférence de presse qu’il a tenu ce samedi à Nouakchott ; "Notre initiative fait endosser la responsabilité de l’échec de ses efforts d’intermédiation et le blocage politique qui prévaut, ainsi que tout ce qui peut en résulter comme difficultés que nous commençons déjà à ressentir, à l’ensemble des parties de la crise".
Ould Babamine a aussi souligné "que le dialogue est l’unique voie pour la solution à la crise, et que la solution de cette crise ne peut venir que de l’intérieur, et ajoute que dans le climat actuel, les élections ne peuvent se dérouler dans des conditions qui leur permettent d’acquérir la confiance de tous".
Il a ensuite démenti à la presse tout lien de son initiative avec l’ancien président Ely Ould Mohamed Vall, et il ajoute ; "nous ne l’avons jamais contacté, nous n’avons eu de liens ni avec lui, ni avec d’autres anciens présidents tout au long des concertations que nous avons mené tout dernièrement".
D’autre part, l’ancien ministre Dahane Ould Ahmed Mahmoud, et co-leader de l’initiative, a déclaré que le président intérimaire et président du Sénat Bâ Mamadou dit M’Baré, a fait savoir à la délégation de l’initiative la disponibilité des partis de la majorité pour toute solution, y compris le report des futures élections.
Ould Ahmed Mahmoud a rapporté dans les propos de M. M’Baré, une disponibilité ferme exprimée par les leaders des partis politiques de la majorité lors de sa rencontre avec eux lors de sa prise de fonctions, et dans lesquels ils expriment leur disponibilité à reculer la date de l’élection pour laisser la place au dialogue.
Les interlocuteurs ont déclaré à la presse que le dossier de médiation tenté par leur initiative qui regroupe plusieurs figures politiques éminentes, a été définitivement fermé, et pour cause, l’indisponibilité des parties de la crise à collaborer avec eux, en exprimant leur regret pour la situation qui prévaut actuellement en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Merci amin. entierement d'accordo avec tui. Quel pays!

j'ai aimé "une pensée à aziz qui doit fumer clope sur clope le 6 c loin". Le pauvre doit regretter de n'avoir pas écouté cousin Ely, mais il a preferé ecouter cousin bouamatou et il a perdu la tête en voyant le sourire de cousine Khattou.

amin: visite souvent et balance un oeuf ici de temps a autre.

copiarpegar: yakhouya enta mneine? Tu me manques.

A-

Anonyme a dit…

Merci Bebe Ba pour cette initiative babamino-dahanienne. Personnellement ces 2 gars sont de faux types et je retiens ma langue. A-

Anonyme a dit…

la azizophobie est un maladie qui disparaitra après le 06 août.

Anonyme a dit…

Belkis

tu dois pas te sentir bien avec l'absence de Maatalla , c'est vrai que canal sans Maata ça fait triste, c'est comme le 6-6-2009 sans Massoud, AOD, Jamil, Maouloud et leurs troupes, on aura un AZIZ trop present avec Mohsein, Cheikna ould Neny, Mohamed ould El Kory,Boumedienne ould Bata, ould Ahmedouwa (les forces du changement lol)
Maata se fait ''petit'' depuis l'entrée en jeu de Sghair , la candidature de Sghair a de quoi rendre lucide le fou de maatala, tout sauf ça dirait ce fou
Bilkis reveille toi, ton general est devenu fou

Mballal a dit…

Trés chére Belghiss,

Je suis trés heureux que tu sois de retour et que ton opération s`est déroulée bien. Welcome back!

Ne t`inquiéte pas notre Maata national n`est pas de ceux qui disparaissent comme ça, sans traces.
Il reviendra plus déterminé à repousser les attaques que dirige la vieille garde contre notre candidat le général Mohamed Ould Abdel Aziz, le sauveur national!

Anonyme a dit…

Lu pour canalh: interview de ATT vendredi ou samrdi. A-
=====


Amadou Toumani Toure. Président du Mali

« Nous refusons de jouer le rôle de passeur d’argent »

C’est un homme très inquiet, non seulement de la présence des terroristes du GSPC sur son territoire, mais aussi des risques que cette présence peut entraîner sur les relations de son pays avec l’Algérie. Dans l’entretien qu’il a bien voulu nous accorder dans sa résidence de Bamako, Amadou Toumani Touré, président du Mali, affirme que son pays refuse de jouer le rôle de passeur d’argent dans les prises d’otages. Il rejette également les accusations portées à son encontre selon lesquelles son pays aurait accordé l’hospitalité aux terroristes d’Al Qaïda, notamment au nord du Mali.




La région du nord du Mali connaît une activité inquiétante des groupes terroristes, notamment avec les enlèvements de touristes suivis de demandes de rançons. Que fait le Mali face à cette nouvelle menace ?

Aujourd’hui le plus important dans cette région est la paix entre les différentes communautés. Mais il ne faut pas se tromper. Ce n’est pas l’ensemble de la communauté targuie qui était en rébellion, mais une partie seulement. Grâce à l’accord d’Alger, aux efforts maliens et surtout à notre disposition en faveur d’un règlement, nous sommes aujourd’hui tous dans une logique de paix. Pratiquement, tous les combattants ont rejoint nos forces et ont déposé les armes. Nous sommes en train de dégager la voie pour la réinsertion des jeunes rebelles….

Pensez-vous que toutes les armes ont été déposées ?

Je dis que le dépôt des armes est beaucoup plus symbolique parce qu’il repose sur une volonté politique et morale de mettre fin à un évènement. De ce fait, je pense que personne ne peut avoir l’illusion que toutes les armes ont été déposées. D’abord, nous n’avons pas l’inventaire de toutes les armes et nous pensons que même si quelques unes restent entre les mains de certains, cela ne remettra pas en cause la volonté de mettre fin à la violence. Il faut aussi savoir que le peuple malien est un peuple de guerriers. De ce fait, si certains gardent leurs armes c’est uniquement pour leur sécurité. Le plus important est que les armes déposées constituent un lot considérable, y compris en munitions. C’est un geste fort qui mérite d’être soutenu. Nous sommes en période de consolidation de la paix par la mise en œuvre des projets relatifs au développement local.

Vous êtes sur le point de tourner la page de la rébellion au Nord, mais que comptez-vous faire pour lutter contre les réseaux d’Al Qaïda au nord ?

Nous sommes conscients de ces menaces et dangers, mais à un moment nous étions plus partagés ou plutôt préoccupés par la situation très grave de la rébellion qui menaçait l’unité nationale. C’était le problème des touareg, et pendant des années nous avions les deux évènements en parallèle. Aujourd’hui, grâce à Dieu, nous avons pu ramener la paix. Mais en ce qui concerne le problème des salafistes, je pense qu’il est plus juste de dire qu’ils sont dans la bande sahélo-sahélienne et non pas uniquement au nord du Mali. Ils voyagent beaucoup, ils se déplacent tout le temps et sont dans cette région depuis longtemps. Nous avons senti toutes les menaces qui pèsent sur cette région, à savoir le trafic de cigarettes, d’armes, de munitions et de drogue, les passeurs de clandestins et la présence des salafistes. Toutes ces menaces sont transfrontalières et aucun des pays ne peut trouver, seul, la solution pour y faire face. Raison pour laquelle le Mali a proposé l’organisation d’une conférence, à Bamako, sur la paix et le développement. Toutes les dispositions ont été prises et nous espérons qu’elle ait lieu le plus tôt possible, puisque les travaux préparatoires ont été terminés et les textes de base élaborés par les experts de chaque pays participant et leurs ministres des Affaires étrangères, à savoir le Tchad, la Libye, l’Algérie, le Niger, le Mali, le Burkina Faso et la Mauritanie. Nous attendons la réunion des chefs d’Etat pour apporter leur caution politique et dégager un plan commun pour gérer ensemble cette bande sahélo-sahélienne qui, à l’heure actuelle, nous échappe à tous.

Comment expliquez-vous que le Mali se retrouve, après chaque enlèvement, le pays où les terroristes négocient la libération des otages en réclamant des rançons ?

Vraiment je ne sais pas pourquoi. Vous avez peut-être remarqué qu’aucune prise d’otages n’a eu lieu au Mali, mais dans les autres pays situés au Nord à l’Est et à l’Ouest. Maintenant la question que moi je me pose est de savoir pourquoi les otages ont été enlevés là-bas et pour quelles raisons les terroristes ont-ils fait autant de distance pour les ramener au nord du Mali ? Nous avons fait des investigations très profondes et nous nous sommes rendu compte que c’était un peu exagéré. Ils sont dans la bande sahélo-sahélienne et non pas uniquement au Mali. Ils bougent beaucoup et s’arrêtent rarement dans un endroit. En 24 ou en 48 heures, ils traversent les frontières d’un pays à un autre. Donc, dire qu’ils sont au nord du Mali est pour moi vraiment réducteur. Raison pour laquelle je dis qu’il faut conjuguer nos moyens pour lutter ensemble contre ces menaces. Il faut arrêter de nous renvoyer la balle et de coordonner plutôt nos efforts pour pacifier cette région.

Même si les enlèvements ont eu lieu dans d’autres pays, vous ne pouvez contester le fait que les otages ont été transférés vers le nord du Mali, où les négociations pour leur libération sont en cours ?

Non, ils ne sont pas au nord du Mali. Je voudrais être clair ; le Mali ne veut pas entrer dans une polémique sur le fait qu’ils soient sur son territoire ou pas. Je dis qu’ils ne sont pas seulement au Mali, mais sur toute la bande sahélo-sahélienne. Nous savons qu’ils bougent et qu’ils vont d’un pays à un autre dans un espace de temps réduit. Pour nous, cela a peu d’importance. Effectivement, le Mali a eu à nouer le dialogue et à chercher dans quelles mesures il pouvait aider. Maintenant, dès qu’il y a une prise d’otages, on dit que les auteurs sont au Mali, c’est vraiment exagéré. Il est vrai que le Mali s’est impliqué dans le dénouement de la prise d’otages qui a eu lieu en Algérie en 2004, puis dans celle qui a ciblé des Autrichiens en Tunisie. Aujourd’hui aussi, le Mali essaye de s’investir pour voir quelles solutions il faudra trouver pour libérer les otages dont vous parlez. Mon pays est dans une situation très embarrassante et la plus gênante. On dit qu’ils sont au Mali et tout le monde vient au Mali pour nous demander de l’aide dans le cadre du dénouement de l’affaire. Nous disons seulement que nous ne sommes pas responsables de ces prises d’otages. Aucun des otages n’a été enlevé au Mali. Raison pour laquelle nous avons dit qu’au lieu de continuer à chercher qui est responsable, il faut plutôt penser ce que nous devons faire pour empêcher ces enlèvements et pacifier cette zone dont la sécurité concerne tout le monde.

Ne pensez-vous pas que le paiement d’une rançon pour la libération des touristes allemands en 2004 a été pour beaucoup dans la multiplication des enlèvements suivis de demandes de rançon ?

Je pense surtout que ces prises d’otages risquent de porter préjudice à tous les pays de la région. Regardez ce qui se passe dans le golfe d’Aden, avec les actes de piraterie et tous les navires militaires dépêchés dans la zone par de nombreuses puissances. C’est le monde entier qui se sent concerné par ce phénomène de rançon. Je sais qu’il y a un dilemme extrêmement important : payer pour libérer les otages et, de ce fait, prendre le risque de voir cet argent utilisé contre nous-mêmes, ou ne pas payer et laisser les otages en détention le plus longtemps possible. Maintenant, je dis, cessons de nous accuser mutuellement et parlons entre nous de cette menace qui pèse sur la bande sahélo-sahélienne. Je dis aussi qu’il ne faut pas se voiler la face et cherchons une solution ensemble. Les rançons ne sont pas le monopole de la bande sahélo-sahélienne. Nous avons vu ça ailleurs et à plusieurs échelles. Il est maintenant important de savoir comment la communauté internationale fait face à de telles demandes et quelles sont les solutions les plus appropriées à prendre.

Vous avez déclaré publiquement lors des dernières prises d’otages : « Trop c’est trop !!! ». C’est trop par rapport à quoi ? Les prises d’otages, les rançons ou le fait que le Mali soit utilisé comme terre de négociations par les terroristes ?

D’abord, les otages ne sont pas Maliens. Les auteurs de l’enlèvement non plus et l’endroit du rapt est hors de nos frontières. A la limite, de quoi nous mêlons-nous ? Nous nous retrouvons dans des situations ambiguës : c’est-à-dire d’une part, face à une situation humanitaire où il faut vite aider, et d’autre part, face à une autre situation, cette fois-ci sécuritaire, qu’il ne faut pas encourager. Nous sommes fatigués d’être face à ces dilemmes, fatigués de gérer des situations aussi ambiguës et aussi gênantes. Nous aurions pu adopter la position de certains en disant que ce problème ne nous regarde pas, dès lors qu’ils estiment que la bande sahélo-sahélienne est le nord du Mali. Il faut que nous sortions de ce cercle vicieux et que nous nous regardions en face, que nous parlions ensemble au lieu de chercher qui a fait quoi. Ce qui est certain, c’est que ces salafistes ne sont pas Maliens. Ils viennent de quelque part non ? Des Maliens sont parmi eux… Nous, nous n’avons pas de preuves que des Maliens font partie de cette bande de salafistes, mais je ne l’exclus pas. C’est là aussi qu’il faut prendre en compte la dimension de ce groupe qui prône le nationalisme et entraîne toute la bande sahélo-sahélienne, en profitant de nos faiblesses, avec toutes les conséquences que cela peut engendrer.

En 2004, le nombre de salafistes évoluant dans la bande sahélienne ne dépassait pas la soixantaine, alors qu’aujourd’hui, ils ne sont pas moins de 250. Vous ne pensez pas qu’ils ont trouvé un terrain propice dans cette région pour l’installation d’une base arrière qui pourrait menacer le Mali ?

Le danger est d’abord pour l’Algérie. Parce que c’est elle qui se bat depuis des années contre cette force terroriste. Ce n’est pas le cas du Mali. A ce jour, le Mali n’a jamais été la cible des salafistes. Mais tout ce qui arrive à l’Algérie nous touche vraiment. Ce qui me surprend, c’est plutôt la passivité des uns et des autres.

Vous voulez dire les pays frontaliers ?

Tous les pays de la bande sahélo-sahélienne nous disent, vous devez faire ça, mais alors pourquoi eux ne l’ont-ils pas fait ? Nous avons dit que l’ère des rançons est internationale et toutes les menaces auxquelles nous faisons face ont une dimension internationale. Les réponses ne peuvent être qu’internationales. Réunissons-nous et discutons ensemble pour empêcher les prises d’otages et sécuriser la bande sahélo-sahélienne. Raison pour laquelle, d’ailleurs, le Mali attend cette conférence des chefs d’Etat qui, selon nous, est la meilleure tribune pour prendre en charge ces menaces.

Tout le monde sait que la libération des deux otages autrichiens enlevés en Tunisie a été faite en contrepartie d’une rançon négociée par certains notables maliens, alors qu’officiellement vous dites n’avoir joué aucun rôle dans cette affaire. Qu’en est-il alors ?

Maintenant, je vais vous parler en tant que président du Mali et ami de l’Algérie. S’il y a eu rançon, je ne le sais pas, parce que rappelez-vous, les otages sont restés neuf mois entre les mains des terroristes. Le Mali s’est limité à établir des contacts humanitaires. Nous avons accepté d’aider nos amis autrichiens qui sont aussi les amis de l’Algérie. Je le dis, en tant qu’officier d’honneur, et je regarde l’Algérie, tout en le disant, que personnellement je ne sais pas s’il y a eu une rançon. Et s’il y en a eu une, je ne sais même pas quel a été le montant et s’il a été versé. Ce dont je peux vous assurer, c’est que ni le Mali, ni son président, ni ses responsables officiels n’ont été impliqués dans une telle transaction, si tel était le cas. Vous savez que nous n’avions pas de contacts directs avec les ravisseurs, mais nous passions par des intermédiaires qui, eux, passaient aussi par d’autres intermédiaires. C’est vrai qu’il y a eu une demande de rançon, mais j’ai été catégorique, en disant que je n’accepterai pas de servir pour son paiement. Notre rôle se limitait aux contacts humanitaires seulement. Nous avons refusé d’entrer dans ce jeu parce nous savons que cela allait se retourner contre nos amis, alliés et voisins, mais aussi contre nous.

Un commandant a été dépêché par vos services pour négocier avec les ravisseurs la libération des Autrichiens. Il a été tué en cours de route et les accusations ont été portées contre certains de vos militaires qui auraient changé le cours des négociations pour arracher le paiement d’une rançon. Qu’en pensez-vous ?

Le commandant Mbarka a été tué à la sortie de Kidal et jusqu’à ce jour l’enquête n’a pas déterminé pourquoi et par qui. Où Mbarka partait ? Je ne le sais pas.

Certains disent que c’est vous qui l’aviez désigné en tant que négociateur, il aurait été détenteur d’un ordre de mission signé par vous…

Non, pas du tout.

Qu’en est-il des otages actuellement détenus par des salafistes au nord de votre pays ?

Nous sommes en train de tout faire, dans un cadre humanitaire pour que l’ensemble de ces otages soient libérés sains et saufs. A tort ou à raison, nous avons maintenant une réputation de négociateurs. Une mission qui ne nous plaît guère. Que faudrait-il faire ? Croiser les bras et attendre ? Nous sommes vraiment coincés entre les hésitations, raison pour laquelle nous voulons que le sommet des chefs d’Etat ait lieu le plus rapidement possible pour que nous puissions parler. Les gens disent, ils sont au nord du Mali, et le Mali est un pays souverain qui n’a qu’à s’ouvrir. Pour nous, la faute ne nous incombe pas. Nous sommes très mal à l’aise. C’est toujours à nous qu’on demande de l’aide et cela nous gêne. Mais il y a une responsabilité que chaque pays doit prendre. Revenez un peu en arrière. Il y a eu une première prise d’otages en 2004, puis une autre, suivie de deux autres et nous continuons à nous renvoyer la balle. Jusque-là, nous n’avons rien fait. Nous ne faisons qu’attendre une autre prise d’otages pour commencer à nous accuser mutuellement. Le sommet sahélo-sahélien est important. Il nous permet de parler entre nous sur la situation. Aucun pays, seul, ne peut faire face à la menace.

Les preneurs d’otages exigent une rançon et vous, vous refusez d’accepter de jouer ce rôle d’intermédiaire pour le paiement. Comment comptez-vous agir pour faire libérer les otages mais aussi éviter de tels actes ?

Soyez sûre d’une chose. Le Mali n’acceptera jamais de servir dans une quelconque transaction financière entre les ravisseurs et les pays d’origine des otages. Nous acceptons de passer par des intermédiaires pour avoir des nouvelles et de nous investir dans le domaine policier pour voir ce qu’il faut faire. Mais il est important aussi de savoir que ces gens n’ont pas besoin du Mali pour négocier une rançon. Le désert est grand et les contacts sont multiples. Ils n’ont donc pas besoin de nous. De notre côté, nous avons clairement dit à qui veut l’entendre que le Mali ne jouera pas le rôle de passeur d’argent…

Même dans l’affaire des otages autrichiens ?

Je ne sais pas s’il y a eu une rançon, ni qui l’a versée. Le Mali a refusé de s’impliquer dans une telle transaction.

Mais il l’a fait lors de l’enlèvement des touristes allemands en 2004…

Ces Allemands ont été enlevés en Algérie… Puis, ils ont été emmenés au nord du Mali pour négocier une rançon, obtenue par l’intermédiaire des Maliens… Il faut quand même se poser la question sur l’endroit où ils ont été enlevés. Nous nous sommes toujours demandés pourquoi les otages sont enlevés ailleurs et dirigés chez nous. La première responsabilité c’est là où les otages ont été enlevés. Cette responsabilité ne doit pas être occultée. Pourquoi des pays qui ont plus de moyens que le Mali n’ont pu les empêcher de traverser la frontière ? Ce n’est pas un reproche, parce que nous savons comment les choses se passent. Par contre, nous aussi, nous ne pouvons accepter d’être accusés sans avoir la possibilité de nous défendre. Qu’on aide le Mali à trouver des solutions. Vous savez que ses moyens sont limités. Il est pris entre l’étau de deux situations difficiles. Accepter de servir de passeurs d’argent au profit des terroristes, cela se retourne contre nous. Rester les bras croisés, cela aussi se retourne contre nous. Que pouvons-nous faire ? Pourtant, ce n’est pas notre problème. Des partenaires des pays de l’Europe, les Nations unies, le secrétaire général de l’ONU, nous interpellent et nous disent qu’il faut que le Mali s’implique. Que faut-il faire ? Rester les bras croisés ?

Tous ces pays vous demandent de servir d’intermédiaire ?

Non…mais dans tous les cas, personne ne peut nous obliger à jouer ce rôle. Nous jugeons la situation en fonction de notre conscience, et nous nous abstenons de jouer le rôle de passeur d’argent. Vous êtes-vous demandé pourquoi les otages autrichiens sont restés neuf mois entre les mains de leurs ravisseurs. J’ai dit clairement que s’il y a transaction, elle se fera sans mon pays.

Est-ce la raison de cette longue détention ?

Je ne sais pas. Mais ce que je sais c’est qu’à chaque fois qu’il y a une prise d’otage, le Mali est désigné comme négociateur. Je voudrais préciser aussi que le Mali n’a pas vu un sou et ne s’est jamais impliqué en tant que passeur d’argent. Sur un plan moral et humanitaire, nous avons reçu des équipes chez nous et tenu qu’elles soient là, à leur apporter notre aide et assistance afin qu’elles soient plus près des événements. Nous l’avons fait par amitié à ces pays, à nos partenaires au secrétaire général des Nations unies, qui nous a appelés pour nous demander de nous investir. Je pense que ces otages ne concernent pas seulement le Mali, mais aussi le système des Nations unies auquel, nous tous, nous participons. Le diplomate onusien est venu dans nos pays pour une mission de paix et il a été enlevé. Nous sommes tous sommés de nous impliquer pour sauver sa mission, pas parce qu’il est Canadien, un pays qui a de fortes relations avec les Etats de la région, mais aussi parce que c’est un cadre des Nations unies. Je pense que la responsabilité est partagée par tous les pays de la région.

Pensez-vous que leur détention ne sera pas longue comme celle des deux Autrichiens ?

Vraiment, je ne sais dans quel état sont les otages. Mais je souhaite qu’ils soient tous libérés le plus tôt possible. D’abord vis-à-vis des Nations unies, parce qu’enlever un cadre de cette institution donne une très mauvaise image du continent en général et de la bande sahélo-sahélienne en particulier. Le Mali seul ne peut rien faire. Si nous nous engageons dans ces affaires d’enlèvement, c’est uniquement dans un but humanitaire et non pas comme passeur d’argent. Nous savons à quoi sert cet argent et le préjudice que ces fonds vont causer à des pays frères et amis comme l’Algérie.

Nous ne comprenons pas comment les terroristes trouvent l’hospitalité auprès de la population du nord du Mali, alors que dans d’autres régions pourtant similaires comme le nord du Niger, de la Mauritanie et du Tchad, ils sont pourchassés.

Mais d’où sont-ils venus ?

Ils ont fui le sud de l’Algérie parce qu’ils n’étaient pas en sécurité, qu’ils semblent avoir trouvée au nord du Mali...

Non, non…avec toute l’amitié et l’estime que j’ai pour votre pays, il va falloir que je parle franchement avec vous. C’est facile de dire pourquoi le Mali n’a pas fait ou aurait dû faire. Les questions que je me pose sont : pour quelles raisons sont-ils venus au Mali ? Comment ont-ils fait pour y arriver ? Quelle voie ont-ils empruntée ? Qu’ont fait les autres pour les empêcher de franchir les frontières ? Je pense que l’important n’est pas de dire qu’ils sont au nord du Mali ou du Niger. Réfléchissons un peu : pour se sentir un peu libre, il est plus judicieux de choisir l’extrême nord du Mali, qui est à proximité de l’Algérie, la Mauritanie. Le nord du Niger n’est pas rentable, parce qu’il n’y a que l’Algérie et le Niger. De plus, la rébellion qu’a connue le nord a rendu la région totalement hostile aux personnes qui viennent se promener. Une situation aggravée par les affrontements fratricides entre quelques groupes de touareg. Donc, en tant que soldat, si je dois aller chercher un refuge quelque part, j’irais certainement dans cette région. Ils n’ont ni visa ni passeport, y a-t-il plus propice pour eux qu’un terrain où l’insécurité est totale ?

Le diplomate onusien a été enlevé par des contrebandiers et remis aux terroristes. Ne pensez-vous pas que cette transaction démontre la corrélation dangereuse entre les terroristes et les trafiquants en tous genres dans la région ?

Absolument. C’est pour cette raison qu’il faut que nous parlions entre nous, en tant que chefs d’État, de ces menaces. Chacun de nous est resté chez lui en se disant que cela ne le concernait pas. En définitive, aujourd’hui tout le monde accuse la bande sahélo-sahélienne, qui est en réalité, nous tous, le Mali, le Niger, la Mauritanie… Dieu seul sait les efforts que l’Algérie fait vis-à-vis de ce phénomène et combien son peuple a souffert. Il lui a fallu beaucoup d’héroïsme et d’engagement pour lutter contre ce fléau. Comment après tous ces efforts, toutes les propositions faites par le président Bouteflika pour faire revenir la paix, nous nous retrouvons incapables de réagir contre cette situation. Je pense effectivement qu’il y a une constante qui réunit différents types de trafic très rentables : la vente de cigarettes, d’armes et de munitions, les passeurs qui acheminent les clandestins vers l’Europe dans des conditions inhumaines, et qui souvent les laissent mourir dans le désert, et le trafic de drogue, la reine des menaces, le danger le plus insidieux. La drogue vient de la Colombie par le golfe de Guinée et traverse la bande sahélo-sahélienne pour être dirigée contre notre jeunesse, notre avenir, contre l’Europe et contre tout le monde.

Tout comme le trafic d’armes …

Le trafic de drogue est beaucoup plus dangereux, parce que la drogue rapporte d’énormes fonds qui permettent d’acheter beaucoup d’armes et de complicités. C’est un trafic extrêmement juteux.

Est-ce que la porosité de la frontière peut-elle s’expliquer par cette complicité achetée ?

La responsabilité est commune. Je pense que pendant très longtemps, certains éléments de la rébellion touareg ont beaucoup combattu pour pouvoir marquer cet état de fait qu’est la revendication politique. Elle a été analysée et acceptée dans le cadre d’un accord que nous avons signé et mis en application. Mais certains ont continué. Leur revendication était quoi ? Ils nous demandent de quitter Tinzaouatine qui est un point de passage obligé de la limite territoriale. Il faut se poser la question pourquoi cette revendication. Je ne dirais pas plus, mais seulement il faut savoir qu’il y avait parmi les rebelles quelques éléments déterminants.

Pensez-vous que les revendications politiques cachaient en fait leur complicité avec les salafistes ?

Certaines de leurs revendications étaient justes. Raison pour laquelle, nous les avons acceptées. Comprenons-nous, certains qui ont plus de 50 ans, 60 ans et 70 ans, munis d’un armement et des véhicules tout-terrains, renouvelés constamment, tiennent deux ans et trois ans contre une armée. Ils parcourent des milliers de kilomètres, changent les pneus, s’approvisionnent en carburant. Comment est-ce possible ? C’est pour vous dire que quelque part, il y a une nébuleuse qui sert et qui soutient ces groupes avec des moyens financiers…

ça peut être des États ?

Je ne le pense pas. Je suis même convaincu que les Etats ne sont pas impliqués. Ces activités sont toutes dirigées contre les Etats. Il faut quand même préciser qu’au plan politique, les Etats nous ont beaucoup aidés. Nous avons une relation exceptionnelle avec l’Algérie, le Niger et les autres pays frontaliers. Personne ne pourra me faire croire que les Etats ont eu un rôle à jouer. Ce ne sont pas eux qui vendent la cigarette et les armes ou qui font le trafic de drogue et d’armes et vous ne pouvez pas imaginer les tonnes d’armes, de drogue et de cigarettes que nous avons interceptées dans le Nord et à proximité de certains pays frontaliers. Le désert est tellement grand, et lorsque nous avons autant d’argent nous pouvons acheter autant de complicités. Je ne peux faire ce raccourci et accuser les Etats, les armées et nos services de sécurité de complicité. Je ne dirais pas aussi que tout le monde est honnête, mais je suis convaincu qu’il y a une volonté chez les pouvoirs politiques et aussi chez les opérationnels pour combattre ces menaces qui déstabilisent notre région.

Après le sommet des chefs d’État de la région prévu à Bamako, que compte faire concrètement le Mali pour lutter contre le terrorisme ?

Le Mali fait toujours face aux menaces. Nous les combattons quotidiennement. Les quantités d’armes, de munitions et de drogue que nous interceptons régulièrement sont la preuve de nos engagements sur le terrain. Les bandes frontalières du Mali sont immenses au nord : 1200 km de frontière avec l’Algérie, 2000 km avec la Mauritanie et 900 km avec le Niger. Est-ce facile de maîtriser tous ces espaces avec le peu de moyens que nous avons ? Raison pour laquelle, je dis que la solution ne peut être que collective.

A travers le sommet auquel vous avez appelé, vous voulez impliquer politiquement et matériellement les États de la région dans une lutte commune contre ces menaces...

Je crois qu’il est nécessaire que nous partagions une vision, un plan d’action, une volonté politique participative au lieu d’accuser l’autre de ce qu’il a fait ou n’a pas pu faire. Autant nous mettre ensemble pour décider de ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Aucun pays seul ne pourra trouver la réponse à cette situation. La solution ne peut être que transfrontalière.

*Lire la suite de notre interview avec Son Excellence le président du Mali dans notre édition de demain


Par Salima Tlemçani

Anonyme a dit…

LM, copiarpegar, Yanis, Rimo,Couli, KBG, Bebe Ba, carabina, Bilkiss, Kimporte, M'Ballal, Maatala, Mestour et les autres: lisez l'interview de ATT. C'est du très sérieux. La thèse ou hypothèse de la manipulation des djihadists se confirme. Il évite de féliciter ou de citer la Mauritanie directement. Il y a donc problème. Pour nous mauritaniens, c'est la mère de tous les interviews ces dernières années. Il y a une autre série qui arrive aujourd'hui ou demain (selon El Watan), la suite de cette prémière partie. J'avais toujours dit de surveiller le front Nord et on m'avait toujours diabolisé ... (Moussa ente vem?)

Anonyme a dit…

Thak dounou moutchetche. A-

======
Ano a dit:

la azizophobie est un maladie qui disparaitra après le 06 août.

26 avril 2009 01:20

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

La grande croisade de Messaoud contre le retour à la légalité

En ces temps qui courent où la Mauritanie a besoin des efforts de tous ses fils pour sortir de la crise engendrée par la dérive du gouvernement de Ould Cheikh Abdallahi, les positions et les joutes verbales sont toutes analysées et scrutées attentivement surtout lorsqu’elles sont suivies immédiatement d’effets.

Celles du président de l’Assemblée Nationale semblent désormais être un baromètre facilement décodable par ceux qui, apparemment, ne veulent pas que la Mauritanie sorte de l’ornière en l’enfonçant dans les abimes du désordre.

Cela ne fait plus de doute depuis que Messaoud Ould Boulkheir a incité ses partisans à utiliser la violence pour mettre en échec le processus électoral. En effet, quelques heures seulement après que celui-ci ait déclaré, dans un sit-in à l’Assemblée National qu’il arrivera à ses fins par tous les moyens, des véhicules appartenant à l’Etat auraient été incendiés dans plusieurs quartiers à des endroits différents de la ville de Nouakchott et de façon synchronisée révélant la volonté de sabotage pour effrayer les populations.



La coïncidence troublante avec la véhémence des discours du président de l’Assemblée nationale inquiète. Cependant, le tollé qu’elle a suscité traduit le rejet de la population et sa condamnation de tels agissements qui ne respectent pas le droit. C’est en fait dans le prétendu respect du droit que Messaoud abat une dernière carte même si elle arrive, encore une fois de plus en retard, celle de la contestation de la décision du Conseil constitutionnel relative à la vacance du poste de Président de la République.

Dans un argumentaire, qu’il n’est pas autorisé à faire de par sa position constitutionnelle, il s’attaque à la décision du conseil constitutionnel ayant consacré la vacance du poste de président de la république et permis au président du sénat d’assurer l’intérim.

Même si cette volte face est plutôt inspirée par le souci de se défaire de l’image d’un homme impulsif, peu soucieux du respect de la loi, prompt à recourir à la violence, jusqu’ici verbale, pour arriver à ses fins, Messaoud semble l’avoir mal entamée en confondant les rôles.

Comme il l’affirme clairement, s’il lui appartient, à l’instar d’autres institutions, de saisir le Conseil constitutionnel pour constater la vacance du poste de Président de la République, il lui est interdit critiquer les décisions de cette institution qui par la même ne peut interférer dans les décisions de l’Assemblée Nationale en vertu de la Constitution dont il se fait aujourd’hui le garant. Celle-ci reste d’ailleurs applicable dans ses dispositions originelles d’avant la Rectification qui permettent au Conseil Constitutionnel de constater la vacance du poste du Président de la République.

De ce côté là donc, le Président de l’Assemblée Nationale, qui s’est institué constitutionaliste, a raté piteusement le coche.

Ensuite, la contestation des ordonnances constitutionnelles de 2008 et 2009 n’est pas à propos, car elle ont subi un processus d’élaboration et d’adoption constitutionnel approuvé par les instances compétentes et fondé sur la légitimité qui a mis en échec la légalité sur laquelle Messaoud bâtit un raisonnement mis en éclats à cause des comportements indignes du gouvernement du président de la République déchu et dont la chambre basse du Parlement est la première à dénoncer, relayé par la chambre haute du Parlement qui ont vu leur fonctionnement paralysé par l’ambition démesurée de l’exécutif soucieux de piller la Mauritanie.

Ce contexte de bradage de la Mauritanie, récusé par l’opinion publique nationale, a été mis en échec par la Rectification saluée par la majorité du peuple mauritanien et consacrée légalement par ses élus.

La nouvelle situation, légitimée populairement et légalisée par les élus, n’est plus contestée que par une poignée d’individus qui ont perdu des privilèges indus.

Enfin, la saisine du Premier ministre contestée, encore par Messaoud est celle d’un premier Ministre dont la déclaration de politique générale a été plébiscitée par l’Assemblée Nationale au cours d’une session, que son président a boycotté pour ne pas courir le risque d’être mis en minorité. C’est donc amoindri par le retrait de la confiance de la majorité de ses collègues de l’Assemblée Nationale que son président présente un argumentaire qui ne les engage pas et ne les convainc pas.

D’ailleurs, l’ignorance de la réalité, des développements politiques qu’a connus le pays et la perspective des élections présidentielles ainsi que l’utilisation de la Charia dans un contexte constitutionnel régi par des règles précises et maîtrisé par ses différents acteurs, ne paie pas. Mais il a l’avantage de démontrer qu’après avoir perdu le soutien des masses et raté l’opportunité de briguer le suffrage universel, les opposants à la fin des privilèges indus sont tout simplement prêts à user illégalement de leur position institutionnelle pour sauver ce qui peut l’être encore de leur vie douillette au frais des contribuables.

Sall Brahim

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Qui avait raison? Toi ou moi? J'avais dis que Aziz ne demissionnerait pas et tu as dis si. Maintenant: il a demissionné à 40% comme il est toujours dans l'armée et laissé M'Baré lui garder la maison sous l'oeuil de Ghazwani. Je crois meme qu'il a demissionne a 10% gaa. Je vais t'envoyer mon burger king et assure toi qu tu doubles la portion de Hakko comme il me semble que j'ai gagné le pari. On dit quoi? A-

Bebe BA a dit…

A-,
Attends un peu, la famille est en train de persuader le cousin de des bienfats d'une transition 6ans pour lui!
Il est aussi manipulable que Sidioca!

Si on y arrive, je vous invite tous, à un big hakko à la présidence, lol

Bebe BA a dit…

Lu pour A-,

La capitale guinéenne a connu une nuit très agitée, de mercredi à jeudi, avec notamment des mouvements de troupes. Des militaires avaient érigé, mercredi soir, un barrage de contrôle à l’entrée de la péninsule de Kaloum, où se trouve le quartier administratif et celui des affaires, fouillant tous les véhicules et obligeant les automobilistes à faire demi-tour. Ces événements se sont produits alors que le chef de la junte guinéenne, le capitaine Moussa Dadis Camara, au pouvoir depuis le coup d’Etat du 23 décembre, venait de reporter, mercredi matin à la dernière minute, son départ prévu pour la Libye. Après avoir été emmenés au camp Alpha Yaya Diallo de Conakry, les militaires arrêtés ont été transférés à la prison de l'île de Kassa au large de la capitale.

Des arrêts de rigueur ont été appliqués aux capitaines Saa Alphonse Touré, commandant adjoint du régiment commando, et Abdoulaye Kéita. Ce dernier qui faisait partie du bataillon aéroporté, était maître instructeur et ancien du Bataillon autonome de la sécurité présidentielle (Basp) sous le régime de feu général Lansana Conté qui dirigea le pays de 1984 à 2008.

Selon nos sources, d’autres soldats moins gradés, dont on ignore le nombre, ont également été mis aux arrêts de rigueur. Il s’agit, pour la plupart, de soldats membres de la garde rapprochée des deux officiers.

Pour le moment, il y a un mutisme total au sujet de ce qu’on reproche aux militaires arrêtés. Ce qui reste vrai : la nuit de mercredi à jeudi a été très agitée dans certains quartiers de la capitale, quelques heures seulement après le report, in extremis, d’un voyage du président de la junte en Libye.

Le capitaine Moussa Dadis Camara qui était déjà au salon présidentiel de l’aéroport de Conakry, a décidé de ne pas effectuer ce déplacement que les analystes politiques qualifient de voyage inopportun, pour ne pas dire à risque. Dans la capitale, la question qui court maintenant sur toutes les lèvres est de savoir si ces arrestations sont liées au report du voyage du président guinéen pour la Jamahiriya arabe libyenne.

Bebe BA a dit…

Toujours pour A-,

Arrestation de trois militaires en Guinée
(Le Point 25/04/2009)

Guinée - Deux officiers supérieurs et un sous officier ont été arrêtés et écroués, dans la nuit de mercredi à jeudi, au camp Alpha Yaya de Conakry, quartier général du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD) qui a pris le pouvoir en Guinée, le 23 décembre dernier, a appris la PANA de source militaire.

Les deux capitaines et le caporal de l'armée guinéenne ont été arrêtés quelques heures après le report du voyage en Libye du président autoproclamé, le capitaine Moussa Dadis Camara, qui devait répondre à une invitation du guide libyen Mouammar Kadhafi.

Aucune explication n'a été fournie concernant l'arrestation de ces trois militaires.

En tout cas, les militaires guinéens ont procédé, dans la nuit de mercredi jusqu'au petit matin, aux fouilles des véhicules et passagers aux abords du Pont du 8 Novembre, principale porte d'entrée au centre de la ville, siège de plusieurs services.
(Pana )



© Copyright Le Point

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Ahan, je t'ai dit comme disait ma mère yarhamha.

Donc cette histoire de la tentative de coup d'état en guinée est vraie. Dais etait en effet invité par Kadafou quand quelqu'un lui a telephone de l'aeroport pour lui dire qu'il y avait des tirs entre les factions de l'armée. Quelques colonels ou generaux ont te amenes sur une ile pour interrogatoire. Les guinéens sont parfois très primaires quand il s'agit de secouer quelqu'un pour lui faire cracher le morceau. J'espere qu'ils parleront sans avoir besoin de torture. Dommage tout ça. Il n'avaient pas un Messaoud pour tenir tete a Dadis qui se presente ... La raison de son invitation par Kadafou certainement. A-

Bebe BA a dit…

A-, c'est pas sur qu'il se présente aux élections!
Peut être qu'il pense faire comme ATT ou Ely avant que le général ne dejoue ses plans!

Mais je ne ferais pas de pari sur ce coup çi avec toi, lol

Lu pour toi:

"Le Président Dadis n'a jamais dit qu'il sera candidat aux élections présidentielles", déclare Jean Marie Doré de l'UPG
(Africa Guinee 23/04/2009)

Le Sécrétaire général de l'Union pour le progrès de la Guinée (UPG) a, aucours d'une conférence de presse qu'il a animée ce mercredi au siège de son parti à Gbessia, donné les raisons de la colère du Capitaine Président Moussa Dadis Camara à Boulbinet et sa probable candidature aux élections prochaines.

Après avoir longuement expliqué les démarches qui ont abouti à un consensus sur le chronogramme des élections, le leader de l'UPG et porte parole des forces vives a déclaré que les tous les leaders conscients et patriotes soutiennent le CNDD et son Président le Capitaine Dadis Camara. Contrairement à ce que certains laissent croire dans l'opinion des Guinéens.

" Nous n'avons aucun avantage de s'opposer aux idéaux et aux programmes du CNDD étant donné que les résultats de ses actions sont visibles par tous les citoyens guinéens. Aucun leader de parti politique crédible ne manque du respect au Président de la République. Il faut que cela soit compris par tous ".

Poursuivant, il a fustigé le comportement de certaines personnes qui font malheureusement croire au Capitaine Dadis Camara que les responsables de certains partis Politiques sont farouchement opposés aux idéaux du CNDD.

" Que ces gens fassent beaucoup attention. Ils pensent que nous sommes contre les manifestations des jeunes pour soutenir le CNDD. Nous sommes tout simplement contre ceux-là qui ont voulu trébucher le Chef de l'Etat. Sinon, franchement il n'existe aucun contentieux entre les partis politiques et le Président de la République ".

Le conférencier a, par ailleurs, dit que "le Président Dadis n'a jamais dit qu'il sera candidat aux prochaines élections présidentielles".

"Le Président a dit que si les leaders ne respectent pas le CNDD, qu'il va ôter la tenue militaire pour être candidat. Il faudrait que les uns et les autres fassent attention au mot conditionnel si qui n'est pas à négliger dans ce contexte ", a conclu le numéro un de l'UPG.

Une dépêche de Youssouf Keita
Depuis Conakry pour Africaguinee.com

Anonyme a dit…

Un commentaire piqué du site Temoust sur ce qu'a dit ATT. Eux (niger ou mali) au moins ils reflechissent. Nous ont subit. A-

============

Al-Qaïda au Mali : le groupe d’Abdou Zeid a les 2 otages restants
25 avril 15:32
Dans une interview à elwatan je cite : " Touré demande également aux pays où les otages sont enlevés et dont "la responsabilité ne doit pas être occultée" de mieux surveiller leurs frontières. Les derniers enlèvements d’otages occidentaux dans la bande sahélienne ont eu lieu au Niger et dans une zone entre le Mali et le Niger."

Que c’est surprenant de la part de ATT ! comment voudras t-il demander au Niger de surveiller sa frontiére, alors que al qaîda est terré au Nord Mali ? S’il a su s’entendre avec les rebelles touareg, pourquoi diable, il n’arrive pas à se debarrasser de alqaîda ? ou bien ça devient un fond de commerce ? deux autrichiens libérés au MALI pour une forte rançon ; deux diplomates canadiens libérés encore au Mali, certainement avec une forte rançon de saief al islam kadhafi( on parle de 5 millions d’euros) ; deux autres touristes libérés, encore au Mali avec certainement une rançon ; deux entre les mains des salafistes se trouvant au nord Mali ; ils vont monter les enchéres, pour libérer les derniers. ATT doit se regarder en face pour accuser fortuitement un pays de ne pouvoir pas contrôler ses frontiéres, alors même que toutes les négociations se passent au Mali, et que même si les touristes ont été enlévés ailleurs, ils se retrouvent au Mali. Qui est responsable et qui ne l’est pas ?

Répondre à ce message

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

C ést un saffag guinéen qui parle. Le Dadis Show (ou il fait parler les corrompus et autres trafiquants de drogue) est si populaire a Conakry que la jeunesse veut qu íl zigouille tous les voleurs et se presente. Cela fait peur a la classe politique. Elections fin 2009, y en aura pas. Il suit ce que fait grand frere Aziz, avec la benediction de la France, Kadafou et Gorgui. Kif-kif comme chez nous. Mais seulement notre opposition est plus maligne et plus fourbe. On verra si on va faire un autre pari. Me demande s'il n y a pas quelqu'un derriere le coup. A-

Bebe BA a dit…

A-, tu l'avais oublié celui là!

Libération otages au Mali: un médiateur émérite nommé Blaise
(L'Observateur 24/04/2009)

Le 14 janvier 2009 quelque part dans le no man’s land nigéro-malien, 4 touristes européens (un couple suisse, un Allemand et un Britannique) sont kidnappés par des éléments d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI).

Deux semaines plus tôt, les envoyés spéciaux du secrétaire général de l’ONU pour le Niger, Robert Fowler et Louis Gay, ont également été enlevés dans l’ouest du Niamey alors qu’ils visitaient une mine d’or. Donnés pour morts, 4 de ces 6 kidnappés ont été libérés le 22 avril 2009 au Mali. Comme toujours en pareil cas, les dessous d’un tel dénouement ne seront jamais totalement ébruités, car il aura fallu de longues et studieuses tractations pour sauver ces hommes. Et les acteurs de cette issue heureuse ne sont pas souvent ceux qui sont sous les feux des caméras.

Ainsi, par exemple, il y a quelques années de cela, un groupe de touristes avaient été libérés au Mali grâce aux bons offices de ...Seif El Islam, fils de Kadhafi, le guide libyen. Pour ces 4 chanceux du dernier épisode de ces rapts à répétition, l’épaisse brume qui a entouré le recouvrement de leur liberté commence à se dissiper, et on en sait un peu plus sur cet imbroglio politico-diplomatique.

L’Etat malien s’y est impliqué, avec au premier chef le président de la République himself, Amadou Toumani Touré (ATT), qui n’a cessé d’envoyer au charbon certains de ses collaborateurs au fin fond du désert, où les affidés de « l’axe du Mal » ont pignon sur rue. On peut en effet reprocher à ATT tout sauf de ne pas savoir négocier, jusqu’à friser souvent la faiblesse comme ce fut le cas avec les rebelles touarègues.

Si son homologue nigérien, Tandja Mamadou , confronté au même irrédentisme, privilégiait l’épreuve de force contre « ces bandits » que sont Aly Alambo et Cie, ATT prêtait toujours une oreille attentive à Ibrahim Ag Bahanga et à ses compagnons. Il a fallu que ces Touaregs massacrent des militaires dans un casernement malien pour que le locataire du palais de Koulouba montre du muscle et les chasse hors du Mali.

Mais, si le pouvoir central de l’ex-Soudan occidental a pesé de son poids pour que ces prisonniers soient libérés, un autre homme et non des moindres y a ajouté son grain de sel : Blaise Compaoré, président du Faso et médiateur attitré de la sous-région. Le chef de l’Etat burkinabè est en passe de devenir le pompier des brûlots de l’Afrique, en particulier de l’Afrique de l’Ouest. Un petit inventaire à la Prévert permet d’affirmer que l’homme « possède un doctorat ès médiation » pour paraphraser un politologue :

En 1993, lorsque le Togo était dans la tourmente, paralysé par la chasse aux opposants, les meurtres politiques et l’autre opération « Togo mort » (grève illimitée), il avait dépêché Hermann Yaméogo pour suivre le dossier, et des armistices ont été signés dans la capitale burkinabè sous la forme de Ouaga I, Ouaga II et Ouaga III réconciliant pour un temps la classe politique.

Juin 2006 : le même pays, croulant toujours sous la sempiternelle crise politique, envoie Me Yawo Agboyibor solliciter les qualités de facilitateur de Blaise pour rapprocher les frères togolais, qui n’avaient pas desserré les dents malgré la disparition de celui qui a cristallisé tous les espoirs et toutes les rancœurs au Togo, figure tutélaire de la politique de ce pays ces 40 dernières années : Gnassingbé Eyadéma.

Défi relevé brillamment par Blaise, puisqu’après d’âpres discussions à Ouaga 2000, un Accord politique global sera signé à Lomé le 20 mars 2006.
Et que dire de la Côte d’Ivoire où, du pyromane que l’accusaient d’être ses adversaires il est parvenu à éteindre le feu, mieux, à arracher encore une feuille de route ? Laquelle sert désormais de référentiel aux protagonistes de la crise ivoirienne : l’Accord politique global signé à Ouagadougou le 4 mars 2007.

Voilà que, dans cette affaire de libérations d’otages du Niger, ATT, publiquement, félicite Blaise Compaoré pour le rôle qu’il a joué dans l’aboutissement de cette mission combien délicate. On apprend ainsi que le locataire de Kossyam a encore fourré son nez dans cette histoire de prise d’otages. Mais, à vrai dire, pour peu qu’on se donne la peine de s’intéresser à ce dossier touareg, on n’est point étonné de retrouver l’homme de Ziniaré sur cette affaire.

Dans les années 90, Djibril Bassolet, aujourd’hui mandaté par l’UA et l’ONU pour suivre le problème du Darfour, a traîné ses guêtres dans la région malo-nigérienne pour être l’œil et l’oreille de Blaise Compaoré dans une histoire de touarègues. Les Rhissa Ag Boula ainsi que le défunt Mano Dayak à qui l’on offrait gîte et couvert au Faso, ça ne vous dit rien ? En vérité, comme tout chef d’Etat, Blaise Compaoré possède ses réseaux, qu’il active en cas de nécessité.

Qui dit réseaux dit « des relations suivies » pour emprunter un euphémisme diplomatique, c’est-à-dire des coups de main qu’on donne sous formes d’aides en nature ou en espèces, des fuyards qu’on héberge, des conseils avisés qu’on donne ou des relations qu’on fait jouer pour débloquer un problème. Si on ajoute à cela que « Blaise est craint militairement »... En retour, les bénéficiaires écoutent le mentor et lui retournent de temps en temps l’ascenseur. Ayant toujours fait prévaloir ses qualités de stratège militaire, l’homme parvient à toujours prendre langue aux adversaires ou à aplanir pour un temps des divergences.

Mais ne soyons pas dupe si Blaise reussit là ou beaucoup échouent c’est que quelque part il est « copain copain « avec soit des rebelles pour prendre le cas de la crise ivoirienne ,n’oublions pas cet aveu de Guillaume Soro qui disait qu’il »doit tout à Blaise »,soit avec des adversaires de ses homologues.Donc autant dire que dans le cas d’espèce il « traite » avec les kidnappeurs . Sans doute faut-il mettre ce dernier coup sous cet angle, ce qui conforte l’émérite du premier magistrat burkinabè même si on peut épiloguer à l’envi sur ses methodes.

Zowenmanogo Dieudonné Zoungrana



© Copyright L'Observateur

Bebe BA a dit…

A-, ces deux là, on devrait les empecher de nuire!

Quand Blaise et Kadhafi s’affrontent en Guinée
(L'Observateur 24/04/2009)


Y a-t-il un coup de froid entre Blaise Compaoré et Kadhafi, le Guide libyen ? Certains le subodorent, et il est vrai que quelques faits intriguent :
l’année dernière, lors du sommet de la CENSAD à Cotonou, le chef de l’Etat burkinabè a décliné l’invitation du colonel libyen à déjeuner avec lui. C’est qu’auparavant, Mouammar Kadhafi avait tancé les dirigeants de la CENSAD ;
il y a quelques années de cela, Blaise Compaoré était pratiquement chaque mois à Tripoli, Syrte, ou Benghazi. Ce n’est plus le cas de nos jours ;
et voilà que la dernière visite du président du Faso en Guinée-Conakry donne l’occasion encore de voir qu’entre les premiers dirigeants libyen et burkinabè, les atomes semblent ne plus être crochus.

Ainsi, après l’aller-retour le 21 avril 2009 à Conakry de Blaise, voilà que Kadhafi dépêche un avion au pays de Sékou Touré, pour ramener Dadis Camara à Tripoli. Un voyage qui n’aura pas lieu, parce que tout simplement entre les envoyés libyens et Dadis, les violons ne sont pas accordés sur le nombre des membres de la délégation guinéenne. Alors que le président du CNDD voulait amener près d’une quarantaine de personnes, surtout des militaires, les Libyens étaient partisans d’un nombre reduit. Conséquence, Dadis a annulé son voyage.

Question : que voulait dire Kadhafi à Dadis moins de 24 heures après la visite de Blaise ? On se rappelle que quelques jours après le putsch du 23 décembre 2008, le même Kadhafi avait fait une escale à Conakry. Le 1er janvier 2009, Dadis qui devait effectuer un déplacement à Ouagadougou l’a annulé in extremis. « Trop précipité », avait-on laissé entendre au camp Alpha Yaya, siège de la junte qui dirige le pays. En tout cas, ce sont autant de faits qui jettent la circonspection sur les rapports entre Blaise et Kadhafi, même si, de part et d’autre, on assure qu’il n’en est rien.

Bebe BA a dit…

Les dessous de la libération des quatre otages
par RFI

Retour sur la libération mercredi des quatre ex-otages, les deux diplomates canadiens et les deux touristes européennes, par al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI)... Le Mali comme le Canada et les Nations unies n'ont donné aucune précision sur les lieux de leur détention et de leur libération, quelque part dans le grand Nord désertique du Mali, mais quelques informations sur les circonstances de cette libération ont néanmoins filtré.

Deux otages, l'un britannique, l'autre suisse, étant toujours aux mains d'al-Qaïda au Maghreb islamique, les différentes sources interrogées font preuve de prudence et refusent de dévoiler tous les dessous de la libération des deux diplomates canadiens et des deux touristes européennes.

Mais quelques éléments sont en revanche acquis. Tout d'abord, les équipes malienne et burkinabé chargées d'obtenir ces libérations sont passées par des membres des communautés touareg et arabe du Nord malien pour entrer en contact il y a plusieurs mois avec les deux groupes de ravisseurs affiliés à al-Qaïda au Maghreb islamique.

Ensuite, les preneurs d'otages du groupe de l'Algérien Mokhtar Ben Mokhtar, dit le borgne, s'étaient engagés à relâcher Robert Fowler et son collègue Louis Guay depuis une dizaine de jours. Selon plusieurs sources, tous ces derniers jours ont été consacrés à la libération des deux femmes. Un contact qui a participé directement aux négociations explique que les tractations avec le second groupe, dirigé lui par Abdelhamid Abou Zeïd, ont été longues et difficiles.

Reste nombre de questions

D'après nos informations, les deux autres otages sont toujours retenus par cet autre islamiste algérien. Reste maintenant une question sans réponse : quelle a été la contrepartie offerte aux ravisseurs ? De l'argent ? Des libérations d'islamistes ? Sur ce point, personne ne veut répondre mais dans ce genre d'affaire le secret fait figure de règle.

bilkiss a dit…

Lu pour Mon Cher Maata, Bébé Messaoud en grand politicien a preféré ne pas se présenter aux prochaines elections car il savait que c'etait perdu d'avance pas con ce Mr Messaoud!!!

Le parti progressiste régresse dans les quartiers défavorisés

Le parti de Messaoud Ould Boulkheîr, connu sous le nom de l’Alliance Populaire Progressiste, ne cesse de perdre du terrain, au fil des jours, et au profit du mouvement de rectification survenu, le 06 août 2008. La rectification atteint visiblement les citadelles qui lui étaient jusqu’ici redoutables.

Hier même, au PK 10, dans le quartier de Levrig dans le département de Riadh, vingt cadres et plusieurs militants de ce parti ont annoncé leur retrait de la formation progressiste, qui, c’est l’occasion de le dire, peut-être, inaugure véritablement une phase de ‘’régression’’ dans les milieux populaires.

Boumedienne Ould Bate, directeur des domaines, un des fervents soutiens du mouvement de rectification qui se lance déjà dans une campagne avant l’heure, initiateur du meeting au PK 10, semble avoir un gout particulier à recruter dans la chasse gardée des partis d’opposition. Dans ce meeting on note la présence symbolique d’une figure emblématique du monde syndicaliste Mbareck Fall secrétaire général de la section de l’Asecna.

La rencontre a également été l’occasion pour le porte parole du groupe transfuge de l’APP, Ould El vareh, de fustiger le comportement négatif, voire subversif, des opposants du mouvement de rectification qui s’obstinent dans un carcan nihiliste et se refusent de participer à l’élection présidentielle. Aussi, la manifestation a connu une affluence massive de l’élément féminin.

Tout comme, on signale la mobilisation des parlementaires de la majorité qui sont venus bénir ce déclic pré électoral qui se déroule dans un quartier déshérité en perspective d’une campagne pour une présidentielle où Mohamed Ould Abdel Aziz, celui qu’on appelle déjà, dans le meeting de Levrig, le candidat d’une Mauritanie Nouvelle, est pressenti pour être le candidat qui sortira, à l’issue du scrutin prochain, triomphant, fort d’un sacre inégalé.

Source Cridem

Affectueusement,
Bilkiss

Anonyme a dit…

مسكين موقع موريتانيد لم يجد من وسيلة ليلمع و يزيد من مؤيدي ترشيح الجنرال في مهرجان تمام سوى أن يسرق جهارا نهارا صورة من أحد مهرجانات الجبهة الوطنية للدفاع عن الديمقراطية، ويكفي للدلالة على هذا السطو الواضح التمعن في الصورة و اكتشاف بعض عناصر الجبهة المعروفين كولد الناتي مثلا. يبدو أن الموقع خريج مدرسة الجنرال و متخصص في قلب الحقائق و تضليل الرأي العام.
http://www.mauritanid.net/spip.php?article860
الاصل هنا
http://www.alakhbar.info/6031-0-A--FBC-0-FFF-B0-F-B.html

Anonyme a dit…

Bilkiss,

TU ES TOUJOURS IDIOTE!!!!

Maata, il faut continuer ta fausse campagne au nom du RFD de Daddah.
ENTOUMA MATIHICHMOU!!! VOUS TRAHISSEZ LE MR. ET VOUS TENEZ A' LUI ARRACHER SON PARTI.
Si les faux dissidents du RFD se croient populaires et majoritaires au sein du RFD, PORQUOI N'ONT-ILS PAS QUITTE' POUR CREER LEUR PROPRE PARTI POLITIQUE SOUS UN NOUVEAU NOM?
Kane Hamidou Baba et ses amis sont des VAGABONDS, DES TRAHISSEURS ET DES CORROMPUS. L'USURPATEUR EN CHEF LEUR A DONNE' DE L'ARGENT POUR JOUER L'UNIQUE ROLE SUIVANT: LE RFD QUI EST LE PLUS GRAND PARTI POLITIQUE DE L'OPPOSITION A "PARTICIPE' " A' L'ELECTION PRESIDENTIELLE.....

CERTAINS ELEMENTS DE LA CLASSE "POLITIQUE" ET "INTELLECTUELLE" DE NOTRE PAYS, VONT VOMIR!!!!!!!!!!!!!!!


Mballal,

Bilkiss doit retourner a' l'hopital.

En ce qui concerne ton candidat, il faut dire qu'il est usurpateur et tres corrompu. IL EST LA PLUS GRANDE CATASTROPHE QUE LA MAURITANIE A CONNUE DEPUIS SON INDEPENDANCE. Je pense qu'on doit faire revenir de sa retraite pour le soigner.

Anonyme a dit…

tu as raison il y a eu manipulation. le site MAURITANID a bien volé une image d'un meeting de FNDD pour lllustrer celui de HATEM. l'image originale du FNDDet l'autre image volée par le site mauritanid pour le compte du parti HATEM la photo volée

Anonyme a dit…

L'USURPATEUR EN CHEF NE' A' LOUGA AU SENEGAL EMPECHE LES DEPUTE'S MAURITANIENS NE'S EN MAURITANIE DE REJOINDRE LEURS BUREAUX DE L'ASSEMBLE'E NATIONALE.

Bebe BA a dit…

Lu pour Bilkiss:

Le député Nagi Ould Sidi Mohamed quitte le FNDD et se range derrière Ould Abdel Aziz

Le camp du FNDD vient d'enregistrer une autre défection dans ses rangs. En effet, selon une source bien informée, Points Chauds apprend que le député Nagi Ould Sidi Mohamed a décidé de rendre le tablier ce dimanche 26 avril, en se retirant de l'aile du FNDD pour rejoindre l’initiative "Réussite et Reforme" en faveur du candidat Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le député Nagi a été élu, au cours des dernières législatives, où il a été candidat sous les couleurs du RDU. Après la dissolution de l’ancienne formation présidée par Ould Sidi Baba, il rejoindra le parti Adil.

Il faut dire que beaucoup de formations politiques ont vu leurs cadres quitter pendant cette période trouble de l'histoire de la Mauritanie, pour une raison ou pour une autre. Certains observateurs voient en cela une manière peu orthodoxe de faire de la politique.



Tout se passe comme si la réalité politique s'accommode à es ambitions d'intérêt personnel, reléguant au second plan tout esprit allant dans le sens de l'intérêt supérieur de la nation.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

APRES LE RETRAIT DE CERTAINS D’ENTRE EUX, DES PARLEMENTAIRES ET DES ELUS DU FNDD ET DU RFD FONT SIT-IN DEVANT LE SENAT

les parlementaires du FNDD et du RFD ont organisé ce dimanche, un sit-in devant le Sénat, la chambre haute. Les parlementaires entendent selon leurs propres termes protester contre ce qu’ils ont appelé la conduite de l’agenda unilatéral dont ils réclament l’annulation pure et simple. Les protestataires exigent aussi la libération des prisonniers du dossier Air Mauritanie, l’ouverture des médias publics aux différent partenaires politiques, et la liberté d’expression et d’organisation.
Il est à noter que plusieurs parlementaires avaient répondu absents à l’appel à la mobilisation, en raison de leur changement de camp et leur soutien désormais acquis au calendrier électoral du HCE. Le dernier de ces parlementaires à avoir quitté l’opposition et apporté son soutien à la candidature du Général Mohamed Ould Abdel Aziz, est le député du parti Adil M. Nagi Ould Sidi Mohamed, qui a annoncé ce dimanche sa démission du FNDD, tandis qu’un groupe de parlementaires du RFD a annoncé sa participation à l’élection présidentielle au nom de leur parti.
Dans le même chapitre, les forces de sécurité ont empêché un groupe de parlementaires opposants, de faire irruption dans les locaux des deux chambres, et elles ont déployé des cordons de sécurité autour de l’Assemblée nationale et du Sénat.
Il convient de rappeler que les autorités en place avaient exprimé leur indignation face aux agissements des parlementaires qui ont contribué à l’intrusion de personnes étrangères au sein de l’hémicycle de l’Assemblée nationale il y a de cela quelques jours. De leur côté, les députés favorables au HCE, avaient qualifié de "chienlit" et de "racaille" les agissements de certains leaders politiques, et de certaines personnalités y compris le leader de l’opposition.

Anonyme a dit…

En effet, Bebe Ba. ATT a felicité Blaise. Blaise ne s'entend plus avec Kadafi depuis belle lurette et il a raison: faut dire assez quand on fait l'esclave pour longtemps. Je vois que Taqadoumy a publié l'interview de ATT et il faut le lire. A-

maatala a dit…

salam

Très chére bilkiss, je suis heureux de te lire et savoir que tu vas bien

maatala

Anonyme a dit…

Sur Kassatay.com en direct actuellement :

- Ould Amajar
- ould Kebd

Ils attendent vos questions

Kassataya

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

j'ai fait un saut hier chez Ablay!!

ma Chère, tu t'es mariée sans nous dire....lol

mes félicitations ma Belle,suis fachée t'aurais pu attendre mon retour pour partager ta joie!!!

Affection,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Maata,

tu peux pas savoir combien suis heureuse que tu sois là....lol

toute mon Affection,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Maata,

Tu es toujours pris par ta fausse campagne presidentielle!
VOTRE USURPATEUR EN CHEF S'ATTAQUE AUX INSTITUTIONS DEMOCRATIQUES ET DETOURNE L'ARGENT DU PEUPLE!
Tes amis et toi, vous volez un PARTI POLITIQUE POUR TENTER DE RENDRE LEGITIME CETTE FAUSSE ELECTION PRESIDENTIELLE.

ALLEZ MON CHER MAATA, YOU JUST DON'T KNOW ANY BETTER!!!!!

Anonyme a dit…

Quelques questions intelligentes de El Watan sur la liberation des otages la semaine passée. Lu pour vous touts et tous. A-

===========

Libération de quatre otages au nord du Mali

Quelle contrepartie a-t-on encore promise au GSPC ?


« Autant la libération de quatre otages, dont le diplomate onusien, Robert Fowler, détenus par le GSPC au nord du Mali depuis plus de quatre mois, a suscité le soulagement auprès des familles, autant elle a laissé derrière elle des zones d’ombre », selon les observateurs.




Jamais une prise d’otages n’a suscité autant d’interrogations que ces deux dernières, menées par deux groupes du GSPC, dont les chefs, Abou Zeïd et Belmokhtar, sont de véritables rivaux qui se disputent un terrain, devenu au fil du temps le théâtre d’enlèvements à répétition, où le gain financier semble prendre le dessus sur la revendication politico-religieuse. Après avoir observé un silence de marbre autour de cette affaire, la présidence malienne a rendu public, mercredi dernier, un communiqué dans lequel elle annonce la libération le jour même « des deux diplomates canadiens, Robert Fowler et Louis Guay, ainsi que de deux touristes, une Allemande, Mariane Petzold, et une Suissesse, Gabriela Greiner, retenus en otages dans la bande saharienne ». La présidence a tenu à « saluer les notables, les élus et les personnes de bonne volonté qui ont contribué à cet heureux dénouement » sans pour autant les citer.

Jeudi, seront organisées deux réceptions : la première au profit des deux diplomates canadiens, Robert Fowler et Louis Guay, et la seconde en l’honneur de l’Allemande Marianne Petzold et de la Suissesse, Gabriella Greiner. Les quatre otages ont été accueillis, très tôt dans la matinée à l’aéroport de Bamako, par des représentants maliens et des diplomates de leurs pays respectifs. A cette occasion, ATT a annoncé publiquement que son homologue burkinabé, Blaise Compaoré, « avait participé au dénouement » de cette prise d’otages et à ce titre, il a déclaré : « Je voudrais remercier mon frère Blaise Compaoré, le président du Burkina, qui depuis le début jusqu’à aujourd’hui nous a apporté son soutien. Il a participé au dénouement heureux. »

En ne précisant pas le rôle joué par Blaise Compaoré, le président malien laisse ainsi l’opinion publique sur sa faim. Cela d’autant que deux touristes sont encore détenus par le GSPC, au nord du Mali, et leur sort pourrait être lié à « ces efforts de négociation ». Cette libération est, pour beaucoup, un vrai casse-tête. D’abord par l’implication du Burkina Faso, ce pays qui, rappelons-le, avait accueilli, en 1994, les militants du parti dissous et les extrémistes islamistes expulsés de France, après avoir été assignés à résidence. Bon nombre d’entre eux entretiennent des relations avec Belmokhtar, en sa qualité d’ancien militant du parti dissous. Y a-t-il un quelconque lien avec l’affaire des otages ? Nous n’en savons pas grand-chose pour l’instant d’autant que les autorités maliennes sont restées très avares sur le sujet. Le président Amadou Toumani Touré indique juste que « le Canada ne nous a jamais rien demandé. C’est la première fois que ce pays nous dit : nous avons un problème dans la bande sahélo-saharienne. Nous voulons que le Mali s’investisse pour son dénouement. Nous n’avons pas réfléchi une minute. Nous avons dit que si le Canada nous le demande, nous le ferons. Nous le faisons au nom de notre amitié et pour l’ambassadeur Robert Fowler qui, en raison de sa riche expérience, a été envoyé sur notre continent pour aider à la paix ». Il précise que « la question des otages n’était pas le problème du Canada seul, mais aussi de tout le continent africain » avant de remercier Blaise Compaoré, à propos duquel il déclare : « Dès le début de l’affaire, nous avons travaillé ensemble. Nous l’avons informé régulièrement de l’évolution de la situation. Il a soutenu notre action. Je voudrais lui dire merci pour ce qu’il a fait. » Le chef de l’Etat a précisé : « Notre pays est fier d’avoir contribué à la libération des otages. » Des propos évasifs. Mais, ce qui est certain pour des sources au fait de ce dossier, c’est que cette libération n’a pas été faite sans contrepartie.

Il est vrai qu’officiellement, Belmokhtar n’a pas demandé de rançon, mais plutôt la libération de deux salafistes, dont l’un de ses proches collaborateurs, arrêtés par les autorités maliennes. Mais, son rival recherchait plutôt l’argent qui lui manque pour asseoir son autorité et son pouvoir sur la zone sahélo-sahélienne. Qu’est-ce qui a poussé Abou Zeïd à accepter de libérer deux otages parmi les quatre qu’il détenait, et Belmokhtar à libérer les deux diplomates qu’il avait repris des mains des contrebandiers ? Est-ce un gage de bonne volonté de la part de Belmokhtar et une manière pour Abou Zeïd de se débarrasser de deux otages âgées (les deux femmes sont âgées de 60 et 77 ans) qui risquaient de succomber aux dures conditions de détention ? Belmokhtar n’aurait jamais « commandité » l’enlèvement des diplomates onusiens, si c’était pour les libérer sans contrepartie, de même qu’Abou Zeïd n’aurait jamais pris le risque de prendre en otage 4 touristes allemands, suisse et britannique, si c’est pour les relâcher après une détention de plusieurs mois sans rien gagner en retour. En fait de nombreuses interrogations restent donc en suspens et les réponses ne peuvent être données que par ceux-là mêmes qui mènent les tractations avec les ravisseurs, à savoir, les notables du nord du Mali.




Par Salima Tlemçani

bilkiss a dit…

Maata,

AZZIZ a une longueur d'avance sur ces Adversaires....lol

les partisans de l'Opposition ( si elle existe tjs à ce rythme y'aura plus que AOD, Mawloud, Messaoud, Jemil et encore on sait jamais nos politicards mauritaniens sont imprévisibles), les anti-Réctification sont de mauvaise humeur, Furieux en somme des mauvais perdants quoi!!!

Vive el KHENERAL,
va de l'avant!!!

Fraternellement,
Bilkiss

Anonyme a dit…

Après la magie des chiffres si bien développés par notre ami Vlan, voici la magie des mots :
Pour les elections du 6 juin prochain nous avons 4 candidats qui sont Aziz, Kane, Sarr et S’gair.
Aziz se traduit par le bien aimé
Kane est l’homonyme du verbe arabe « Kane » qui peut se traduire par « était »
Sarr est l’homonyme du verbe arabe « Saara » qui peut se traduire par « est devenu »
Sgair peut se traduire par « le petit »
Voici la phrase formé des noms des candidats : KANE AZIZAN SARA SAGUIRAN

Anonyme a dit…

j'ai rien compris mais bravo!

peut-on traduire?

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous

"Détention préventive : La famille de N’deye Ba derrière les grilles.

N’Deye Ba habite au secteur 14 de Dar Naim, un quartier périphérique de Nouakchott. Sur plainte de sa voisine, ses quatre enfants ont été incarcérés. N’deye a saisi l’ AFCF (association mauritanienne des femmes chefs de famille.)

Il y a cinq ans, N’deye Ba, mère de quatre enfants, achète une maison au secteur 16 de Dar Naim, un quartier périphérique de Nouakchott. La maison de N’déye est contiguë a celle de Khadijettou Mint Houssein. Avant l’achat de la maison par N’deye, c’est sa voisine (Khadijettou) qui en était responsable.

C’est elle qui se chargeait de la collecte du loyer pour le propriétaire. N’déye Ba et sa famille ont occupé leur nouvelle maison le 15 août 2005. Après quelques mois de cohabitation paisible, Khadijettou accuse les enfants de sa voisine de jet de pierres dans sa maison. Elle porte l’affaire à la police.



La police n’ayant, selon N’deye, trouvé aucune preuve, a demandé aux deux femmes de chercher un règlement à l’amiable. Passé cet incident, Khadijettou accuse ses voisins d’avoir mis le feu à une tente dressée dans sa maison. «Le jour où elle a fait état de l’incendie de sa tente, j’étais seule chez moi. Ma mère venait d’être rappelée à Dieu et les enfants étaient absent» témoigne N’deye. Selon Me Ahmed Bezeid, avocat chargé de la défense de N’deye, la plainte portant incendie de la tente à été déposée contre deux des enfants.

Toujours selon l’avocat, le procès verbal de la police a été transmis au procureur de la République. Ce dernier l’a transmis au juge d’instruction du deuxième cabinet de Nouakchott avec demande de mise sous contrôle judiciaire. Au stade de l’instruction, Khadijettou a porté plaine contre tous les enfants (03 garçons et une fille) de N’deye.

Le mardi 15 avril, les quatre enfants de N’deye ont été entendu et garder à vue au commissariat de Dar Naim. Le mercredi, sur mandat d’arrêt du juge d’instruction, les trois garçons ont été conduits à la prison civile de Dar Naim. La fille, à la prison des femmes de Sebkha. Les avocat des enfants de N’deye ont deposé une demande de liberté provisoire qui a été rejetée. Ils ont fait appel du refus de liberté provisoire et le dossier (433) est appel devant la chambre d’accusation.

«Ma fille habite au Ksar avec son mari. Elle est en état de grossesse et a subi récemment une opération. Je voulais qu’elle soit libérée pour au moins subir des soins. Un des garçons incarcéré est en classe de terminale. Il prépare le baccalauréat» témoigne N’deye, visiblement très éprouvée.» Selon elle, Tahra, soeur de Khadijettou, a accusé un de garçons incarcérés d’avoir tenté de la violer.

Pour Me…le juge d’instruction s’est fondé sur des témoignages venant de Chez la plaignante, Khadijettou. Pour lui, tout au plus, le juge pouvait décider une mise sous contrôle judiciaire. L’avocat dénonce un abus de la détention préventive. Il explique que cette détention préventive ne peut être décidé que devant des faits graves, les risques sérieux de fuite de la personne objet d’une plainte, des tentatives de faire disparaître les preuves ou la «récidive».

Nous avons rencontré N’deye Ba samedi 25 au siège de l’AFCF (association mauritanienne des femmes chefs de famille). Elle venait de la prison de Dar Naim. Il n’a pu voir ses enfants. «Je rend visite à ma fille à la prison des femmes de Sebkha. Depuis que les garçons ont été incarcérés à Dar Naim, je n’ai pas pu les voir» dit N’deye. Selon la présidente de l’AFCF, Aminetou Mint Moctar, les problèmes de N’deye auraient pour origine une tierce personne voulant racheter la maison. C’est, selon Aminetou, cette tierce personne qui inciterait Khadijettou à provoquer ses voisins.

Khalilou Diagana

Info source : Le Quotidien de Nouakchott

maatala

Anonyme a dit…

juste pour rire

au sujet du commentaire qui parle de magie

si vous additionnez tous les chiffres de la date et l'heure du commentaire

26/04/2009 20H49

2+6+4+2+9+2+4+9= 19*2

vlane

Anonyme a dit…

et ailleurs mon commentaire au sujet du commentaire qui parle de magie c'est le 148 eme et celui-ci le 149

belle fin non?

Anonyme a dit…

19*2=38
148-149=-1
NBR DE VLANE'S COMMENTS =2
38-1=37
3*7=21
21-2(NBR VLANE'S COMM)=19

HAHAHAHA

Anonyme a dit…

écoutez c'est de la pure folie

mon dernier commentaire au sujet de la magie: 21h57

si vous divisez 21/57 et par 19 vous obtenez: 0.019...

mais là où c complément dingue c'est que si vous faîtes l'inverse

57/21: vous obtenez une série de nombre qui revient à l'infini

essayez avec la calculette de l'ordi on a la même

ce nombre c'est:1428571

je vous jure que si vous divisez ce nombre par 19 sur cet écran comme avec rimo

les deux nombres qui ouvrent la série et ferment l'écran

c'est l'heure du commentaire

75 21 autant dire 21h57

arrête là

je vais fumer une cigarrette

Anonyme a dit…

c encore plus dingue le dernier encore après celui qui se moque se termine par 19

Anonyme a dit…

oh my God 26 avril 2009 22:19
(26-(2+0+0+9-(22))):19=19:19
I can't beleive it

hahahaha

Anonyme a dit…

c juste pour corriger

(26-(2+0+0+9-(2+2))):19=19:19


hahahaha encore

Anonyme a dit…

que celui qui se moque aille lire le coran, il comprendra alors avec nous combien c'est difficile d'avoir affaire à ces gens dont parlent certains versets

vous êtes aveugles et sourds et vous avancez en ricanant dans les ténébres et on ne peut rien faire pour vous

rien

hélas

Anonyme a dit…

à celui qui se moque

je m'appelle ahmed ce qui est un autre nom béni du prophète

mon père et ma mère ont le même nom que le prophète ( psl)

je suis né le 5/4/1975 qui est un multiple de 19

541975= 19*28525

et ma branche familial du côté de la mère c'est les kounta

alors sache que zabi!

je plaisante

à demain

lm change de blog please

Anonyme a dit…

à celui qui se moque

je m'appelle ahmed ce qui est un autre nom béni du prophète

mon père et ma mère ont le même nom que les parents du prophète ( psl)

je suis né le 5/4/1975 qui est un multiple de 19

541975= 19*28525

et ma branche familial du côté de la mère c'est les kounta

alors sache que zabi!

je plaisante

à demain

lm change de blog please

Anonyme a dit…

Anonyme du 26 avril 2009,

You need to stop smoking whatever you are smoking. Ses effets sont tres visibles dans tes ecrits.

Ɔopiarpegar a dit…

Exclusif: For-Mauritania publie des documents confidentiels sur le pillage du Fond National des Revenus des Hydrocrabures par la Junte

Les mensonges du Général limogé
.

copiarpegar

Ɔopiarpegar a dit…

Bilkiss,
çirti 3anik un pauvre we le copiarpegar is my only job
mil7 leid ettih l Maatala
Maatala keep it for me please

Anonyme a dit…

Etant donne que tout a ete dit sur la mascarade de Nouakchott, j'ai trouve une petite reponse que j'ai eu a faire a la declaration de Haidalla aux putschistes:

Monsieur Haidalla,

malgré tout le respect que j’ai pour vous et ma profonde conviction de votre patriotisme, je me sens obligé de vous signaler que votre approche et celle de Aziz sont des approches qui peuvent produire des résultats immédiats mais pas pérennes.

Il est vrai qu’un dictateur voit dans des cultures comme la notre les instructions mieux suivies par peur de ceux qui doivent exécuter ces instructions. Mais est ce juste?? Non et mille fois non ???

Le dumping des prix opéré par Aziz n’est que de courte durée car les importateurs vont cesser d’importer dès lors qu’ils sentent que le Dictateur exigent d’eux de vendre à perte. La conséquence immédiate de cet arrêt d’importations est la rupture de l’approvisionnement du marché. On aura alors un Gaz par exemple à 2000 UM pourvu de le trouver et on sera obligé sous peu de faire la cuisine avec du charbon nuisible à la santé et à l’environnement d’un pays déjà dévasté par la désertification.

Le choix de la Mauritanie est depuis la chute de votre pouvoir beaucoup décrié en 1984 est la démocratie et on a bien avancé dans cette direction depuis lors, en atteignant juste avant le 6 Août un niveau de démocratie à peu d’égal dans le monde.

La démocratie peut engendrer beaucoup de problèmes, mais elle a l’avantage qu’aucun de ces problèmes ne peut être tu et vous savez bien que la diagnostic représente plus de la moitié du soin.

Sidi Ould Cheikh Abdallahi et en continuation de l’œuvre Maaouiya a laissé faire et dire le peuple, le résultat immédiat est qu’au cours de sa période d’exercice du pouvoir tous les acteurs de la vie politique, économique sociale ont exprimé les problèmes et les conflits d’intérêts combien important en démocratie ont commencé. Ce sont ces conflits d’intérêts et les arbitrages qu’ils suscitent, qui font aboutir à des solutions durables, appelés à chaque fois à être modifié au besoin, mais le tout émanant de la volonté du peuple et des ses représentants.

En dictature, un seul individu entouré d’applaudisseurs souvent mécréants décident et c’est fini. Il peut arriver et souvent par hasard et plutôt rare qu’ils prennent la bonne décision. Le plus souvent c’est qu’ils arbitrent en faveur d’un des groupes d’intérêts en ignorant totalement les autres qui peuvent aller se briser la tête contre le mûr, car même l’expression de leur mécontentement est interdite.

Je ne veux pas de Haidalla, ni de Aziz ni d’une quelconque personne, je veux un république démocratique avec des institutions démocratiques opérationnelles. Et Basta.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Depuis que le prof a invité son fameux slogan antiputsch ("yes , he Kane!"), chacun veut se l'approprier.

Mais n'est pas génial qui veut. Marque déposée.

Ye, he ricane.

Bebe BA a dit…

Mauritanie/Mines: Un ministre chargé des affaires courantes engage la Mauritanie pour 20 ans.

Incroyable mais vrai. Le ministre de l’industrie et des mines chargée, comme tous les autres membre du gouvernement de l’expédition des affaires courantes, signé une convention engageant la Mauritanie pour 20 ans.

On a appris de source officielle que le mardi 21 avril, le Ministre de l’Industrie et des Mines, Mohamed Abdallahi Ould Oudaa a signé avec Richard P. Clark, Président du Conseil d’administration de Red Back Minining (et non de Tasisat Mining Limited, comme annoncé dans la dépêche officielle) un avenant à la convention minière liant l'Etat mauritanien à la société Tasiast Mauritania Limited (TML).

D’après cette dépêche l’avenant porte sur l'extension du niveau de production pendant la période de congé fiscal. Il faut noter que le ministre qui vent de signer cet avenant appartient à un gouvernement constitutionnellement démissionnaire, donc ayant en charge seulement « l’expédition des affaires courantes. »



La signature d’une convention qui engage le pays sur 20 ans entre-t-il dans la catégorie des affaires courantes? Quelle urgence y a-t-il à conclure cet accord alors qu’en principe un nouveau gouvernement devrait prendre les choses en mains dans moins de deux mois?

Autant de questions qui jettent aujourd’hui la suspicion sur cette signature dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle s’est faite dans l’opacité la plus totale et au mépris des intérêts les plus élémentaires du peuple mauritanien.

Comment un Ministre qui, il y a huit mois, ne s’occupait que de l’eau minérale, peut il aujourd’hui signer un avenant à une convention très complexe et dont chaque disposition est un piège qui peut faire gagner ou perdre des millions de dollars au pays?

D’après le Ministre : «Cette extension portera la production actuelle de 130.000 onces par an en moyenne à plus de 275.000 onces par an sans le moindre préjudice sur la durée initiale du projet estimée à environ 10 ans.»

A cette occasion, le ministre de l'industrie et des mines avait indiqué à l’AMI que la signature de cet avenant de la convention liant TML à l'Etat mauritanien permet de préciser les termes et conditions applicables à l'augmentation du niveau de production envisagée sous peu à la suite de la mise en évidence de réserves supplémentaires sur le site d'exploitation.

Le ministre a ajouté qu'un droit d'expansion sera payé par TML en 2009-2010 pour lui permettre de mettre en service l'expansion envisagée pendant la période restante du congé fiscal qui prendra fin en 2010, précisant que ce droit générerait des recettes à l'Etat de l'ordre de 12 millions de dollars par an, ce qui ramènerait la contribution totale directe de TML pour 2009-2010 à 20 millions de dollars par an en tenant compte des royalties au lieu de 3 millions de dollars actuellement.

"Après 2010, ajoute le ministre, ces royalties seront augmentées par le BIC (Bénéfice industriel et commercial) qui s'appliquera au taux conventionnel de 25%."

Evidemment, ce gros mensonge a été immédiatement relayé par une partie de la presse. Ainsi, Xin Hua a affirmé que: «La rente annuelle générée par l'exploitation de l'or en Mauritanie sera multipliée par 7 en 2009 et 2010 où elle passera de 3 millions de dollars actuellement à 20 millions de dollars, a-t-on appris mercredi de source officielle.»

Mais voyons ce qu’il en est réellement. La Mauritanie est liée à TML par une convention minière au terme de laquelle cette société s’engage à produire annuellement 130 000 onces d’or et ce pendant Vingt ans. En contrepartie, TML verse à la Mauritanie des royalties de l’ordre 3%.

A titre d’exemple, l’année dernière et on peut le voir à travers le lecture des comptes d’exploitation que Red Back vient de rendre public ce 9 février et qui font le point sur les résultats consolidés de son exploitation clôturée au 31 Décembre 2008.

On y apprend notamment que sur toute l’année, Tasiast a extrait 140 054 onces d’or, du sous sol mauritanien, pour un coût de production de 319 dollars par once (au Ghana l’once leur revient à 497 dollars et sur le résultat de cet premier trimestre de l’année 2009, ce coût de production est passé à 271 dollars pour la Mauritanie et 509 pour le Ghana).

Sur ces 140 054 onces produites en 2008, Red Back déclare un bénéfice net de 65 380 000 dollars dont elle a versé 26 dollars de l’once au gouvernement mauritanien ce qui fait à peu près 3,6 millions de dollars.

Un ministre présente, comme une grande victoire, le fait de permettre à cette compagnie d’extraire 100 000 onces de plus que prévu par an en mettant en avant le fait que la Mauritanie y gagnera 12 millions de dollars de plus. C’est une plaisanterie du plus mauvais goût.

Faisons un petit calcul (que le ministre n’a sans doute pas manqué de faire) le prix de l’once est de 917 dollars moins 320 dollars (coûts de production prévu par TML pour 2009). Il reste 597 dollars multipliés par cent mille. ça nous fait à peu près 60 millions de dollars de plus que ce qu’ils ont tiré l’année dernière.

Alors, qu’ils en donnent douze millions ne peut être perçu comme une grande victoire et le présenter comme tel pourrait être compris, au mieux comme le bradage pure et simple des intérêts de la Mauritanie et des mauritaniens et au pire comme de la prévarication.

MSS

Le Quotidien de Nouakchott

Anonyme a dit…

Lu pour le maire de Bassiknou. Yanids enta vem? C'est une reponse d'Alger à l'interview de ATT (Taqadoumy). C'est nocif, scary mais guide ou la verité est. Les états jouent et manipulent avec les djihadists. Il doiy y avoir un utre état derrière ATT et très puissant. pourquoi? Parceque le resultat de la prise d'otages canadiens donne l'impression qu'il y a un lien entre Al Qaida au Pakistan/Afghanistan et Al Qaida au Maghreb. Y en a pas. AQMI est une creation de toute piece de ...

Mon dieu, mon dieu, mon dieu ! A-

==========

Après les allégations du président Touré : Quand le Mali protège le GSPC

Nouakchott a même engagé une vaste opération militaire qui a permis de déloger les terroristes de leurs refuges à Hassi Echourad, au nord du Mali, au grand désarroi de Bamako qui n’a pas su ou voulu le faire.

L’Algérie a toujours cru que le Mali, comme incarné par Amadaou Toumani Touré (ATT), est un pays sur lequel elle pouvait compter dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Mais au regard des récentes déclarations du président malien, on est en droit de s’interroger sur la santé mentale du régime de Bamako.

Le festival de contre-vérités émises par le président malien dans les colonnes d’un confrère interpelle les connaisseurs de la région du Sahel. Le Mali, longtemps considéré comme une préoccupation sécuritaire majeure dans la région du Sahel, possède tous les moyens pour ne plus être le pays à la traîne dans la lutte antiterroriste, mais au regard des affirmations hasardeuses du président malien, Bamako semble pratiquer l’amnésie volontaire.
D’abord, le président omet de dire que le Mali est préoccupant actuellement à plus d’un titre. Le sanctuaire qu’il offre et l’impunité qu’il accorde aux deux groupes terroristes de la branche sahélienne du GSPC sont une réalité intangible.

Le laxisme, sinon la complicité, à l’égard des réseaux de trafic de drogue a pris une telle ampleur que non seulement le cannabis marocain transite par le Mali, mais tous les réseaux de la cocaïne et plus récemment, ceux de l’héroïne.

Le troisième grief qui peut être fait au Mali d’ATT est cette incapacité chronique à mettre fin à la dissidence touarègue et à respecter les engagements pris lors de l’accord d’Alger du 4 juillet 2006.

Le nord du Mali aussi grand que la Belgique

Mais examinons de plus près l’argumentaire du président malien. D’abord sur le point des accords d’Alger. ATT déclare que la totalité des armes des rebelles touaregs n’a pas été déposée. Ce qui est une des rares vérités émises par le président malien. Mais ce qu’il n’explique pas, c’est comment les armes en bon état rendues par les Touaregs aux militaires maliens dans le cadre des accords de paix se retrouvent entre les mains de certains terroristes abattus récemment au Sahara ! Les numéros de série faisant foi.

Le président malien nie le fait que le GSPC utilise toute la largeur de la bande sahélienne au nord du Mali pour se déplacer ou prendre racine. La présence du GSPC est signalée dans plusieurs localités maliennes telles que Tombouctou, Araouane, Taoudenni, Tessalit, Al-Khallil, Hassi Ichourad, Hassi Essala ou le mont Tadac.

Toute cette région est infestée de terroristes d’Al-Qaïda Maghreb et les témoignages des otages européens enlevés en 2003, en 2008 ou en 2009, précisent que ces régions ont servi de lieu de détention ou aux transactions pour leur libération.

La bande désertique citée par le président malien est réelle, mais celle-ci se trouve en plein territoire malien, aussi grand que la Belgique, où la présence de l’État malien est fantomatique et dont les terroristes ont fait le principal sanctuaire.

Bamako, le mauvais élève du Sahel

Assez subtilement, le président malien souligne que les prises d’otages des Européens ont eu lieu en Algérie ou en Tunisie, accusant à demi-mot ces États. Il omet juste de préciser que les quatre touristes européens kidnappés le 22 janvier dernier l’ont été en territoire malien, à 10 kilomètres de la localité frontalière nigérienne de Chigoden.

Le président malien se défausse également sur ses voisins sahéliens accusant les autres États sahélo-sahéliens de “passivité”. Ce qui est un comble. Car comment peut-on accuser le Niger qui, malgré des moyens militaires rudimentaires et une famine endémique, n’a pas hésité à attaquer à plusieurs reprises les bases et les convois du GSPC en 1998, en 2004 et en 2005 ? Des attaques qui ont coûté la vie à des soldats nigériens.

Comment peut-on stigmatiser le Tchad qui, en mars 2004, a attaqué la base d’Abderezzak El-Para et neutralisé 15 terroristes. Même les mouvements rebelles tchadiens, tels que le MDJT, ont contribué à lutter contre le terrorisme au Sahel en livrant le même El-Para à la Libye, puis à l’Algérie pour y être jugé.

Peut-il réellement accuser la Mauritanie qui, malgré l’instabilité politique, a arrêté 7 terroristes du GSPC Sahel du groupe de Mokhtar Belmokhtar, après l’attaque de la caserne d’El-M’riti en juin 2005. Nouakchott a même engagé une vaste opération militaire qui a permis de déloger les terroristes de leurs refuges à Hassi Echourad, au nord du Mali, au grand désarroi de Bamako qui n’a pas su ou voulu le faire.

Même les mouvements touaregs, dénigrés par ATT, comme celui de “l’alliance du 23 mai pour le changement” ont participé à l’effort de guerre contre le terrorisme dans le Sahel en neutralisant le groupe d’Ahmed Zerfaoui, listé par l’ONU.

10 tonnes d’amonitrate viennent du Sahel

La conclusion qui s’impose d’elle-même est que Bamako est le cancre de la région en matière de lutte antiterroriste. Le Mali est tellement obsédé par régler son compte au mouvement touareg qu’il donne sa protection aux groupes terroristes et ferme les yeux sur les réseaux de trafic de drogue qui enrichissent les seigneurs de guerre de la région.

Le pacte tacite entre Bamako et le GSPC semble clair. Selon un repenti, les Salafistes ont même créé une cellule pour se renseigner sur les mouvements des rebelles touaregs et fournissent des tuyaux aux services secrets maliens. Ces derniers semblent, à l’instar d’autres gouvernements qui préfèrent négocier avec le terrorisme au lieu de le combattre, persuader le GSPC de ne pas attaquer des cibles au Mali ou de pénétrer de manière voyante dans les centres urbains.

On est en droit de s’interroger aussi sur le renflouement des effectifs terroristes puisque les salafistes interpellés dans les grands centres urbains ne sont pas emprisonnés, mais renvoyés dans la zone du GSPC au nord du mali comme ce fut le cas avec trois Mauritaniens du groupe Belmokhtar.

Quant à l’argent des rançons, il y a des vérités qui ne sont pas bonnes à dire pour Bamako. Comme celle qui concerne les deux millions d’euros, saisis dans la ville de Mopti, chez le frère de l’otage autrichien et dont on ne connaît pas le destinataire. Ou encore tous les achats d’explosifs et d’armement effectués par Al-Qaïda Maghreb dans le Sahel et expédiés vers le nord algérien comme dans l’affaire des 10 tonnes d’amonitrate réceptionnées par Droukdel et qui servent à tuer des Algériens dans les attentats kamikazes.

Cette liste non exhaustive des oublis du président malien qui considère les groupes terroristes comme étant d’essence “nationaliste” ! Elle laisse incrédule les observateurs de la scène sahélienne. Quand on a un passif aussi lourd à l’égard du terrorisme international, on se demande pourquoi la communauté internationale s’acharne sur le Soudanais Omar El-Bachir cloué au pilori du TPI pour moins que ça.

Mounir B.

Anonyme a dit…

Au secours!
Le compte CNSRH ouvert à la Banque de France pour recevoir les recettes des ressources du pétrole se vide petit à pétit.En effet dépuis le coup (le coût?) d'état ce sont 45 milions de dollars us (soit pres de 12 milliards d'UM) qui en ont été rétirés:20 en Nov 2008;10 en Fev 2009 et 15 en Mars 2009 et il n'en reste théoriquement que prés de 16 Millions de dollars...
A+

Anonyme a dit…

Welcome A+. C'est fous ces mauritaniens.

Ton frere A-.

Anonyme a dit…

تضارب الأنباء بشأن مصير عقيدين في الجيش الموريتاني
قائد أركان الجيش الموريتاني العقيد محمد لد الغزواني (أرشيف)

قائد أركان الجيش الموريتاني العقيد محمد لد الغزواني (أرشيف)

تضاربت الأنباء الواردة من المؤسسة العسكرية اليوم الاثنين 27-6-2009 بشأن مصير قائدين بارزين قيل إنهما اعتقلا بعيد إعلان حالة التأهب القصوى في الجيش من دون علم قائد الأركان.

وتقول المصادر الأولية إن قائد كتيبة الخدمات بالجيش الموريتاني وقائد منطقة أجريدة المجاورة للعاصمة نواكشوط تم توقيفهما بعيد إعلانهما حالة التأهب القصوى داخل صفوف الوحدات العسكرية التابعة لهما دون علم قائد الأركان الجنرال محمد ولد الغزواني وإن تحقيقا أوليا فتح في الحادث.

ولم تعلن السلطات العسكرية رسميا أي تفاصيل بشأن الحادث ،كما لم يتسن للأخبار الاتصال بقيادة الجيش للإطلاع علي

Anonyme a dit…

Wade recoit les lettres de creances de l'Ambassadeur de la tortue fache'e!!!
Je n'ai rien contre Sidi Ould Didi. As a matter of fact, je ne le connais pas! Il faut tout simplement souligner qu'Ablay Wade ne peut pas etre un mediateur dans la crise Mauritanienne.

PS.

J'ai fini mon stage de Directeur au niveau secondaire. J'ai donc plus de temps pour repondre aux vagabonds.



Sanhaji,

A vous mes salutations. Je suis pret pour diriger le lyce'e de BOYCHICHE. (RIRE)

Bilkiss est toujours IDIOTE!
BL Foysda!!!
Bebe Ba appartient au bataillon des Droits de l'Homme. Ledit Bataillon est dirige' par le GENERAL CHEIKH CHEIKH SAADBOUH CAMARA!!!!

Colonel Maata est probablement capitaine Kane Hamidou Baba!!!
Commandant Cheikh Ahmed Ould Zahaf et colonel Maata sont occupe's. ALLEZ-Y DEMANDER AU RFD CE QU'ILS SONT ENTRAIN DE FAIRE.
Bien a' tous!!!

Anonyme a dit…

Toutes mes félicitation Coulibaly.

Le cirque commence, emprisonnement de deux officiers supérieurs après avoir donné l'instruction de mobilisation générale à leurs troupes.

C'est ce qu'on ne cesse de répéter depuis le 6 Août, on ne peut pas bâtir sur un coup d'Etat.

Les événements pareils vont devenir réguliers au risque risque de voit les militaires s'entretuer.

Donc mobilisons nous pour barrer la route à cette farce qui ne cesse de devenir plus dangereuse.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanahaji,
Il s'agit d'un seul officier et c'est pour une affaire de mauvaise gestion.

Anonyme a dit…

by the way Sidi Ould Didi thak c'est un voleur notoire.is there somebody to help me prove it?

dear ano, please goulhoum ikhalou la bonne we la mauvaise gestion tranquilos


copiarpegar

Anonyme a dit…

Tu sais c'est toujours ce qu'on a tendance a dire.

Il s'agit bien d'un probleme de mise en alert de troupes dont le Chef d'Etat Major putschiste Gazoual-i n'a pas ete informe.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Si quelqu'un croit que Aziz va prendre en otage la RIM, il reve. Bouroutou

Anonyme a dit…

Les cas de mauvaise gestion dans l'armee ne se touchent pas maintenant. C'est une tentative avortee. A-

Bebe BA a dit…

Couli, CSB Kamara ne fait plus pari de nos organisations, meme pas de l'AMDH q'il a crée avec Me M'baye!
Et ce depuis qu'il a assisté aux états généraux sur la democratie!

Donc, ne dis pas des choses dont tu connais rien

Bebe BA a dit…

Lu pour ma chère Bilkiss:

DEMISSION COLLECTIVE DE L’UFP AU PROFIT DE L’UPR

Des dizaines de cadres, d’élus municipaux (conseillers), Imams et notables de la commune de ‘’Lageylatt’’ dans la Moughataa de Monguel ont annoncé ce lundi leur démission collective de l’UFP de Ould Maouloud au profit de l’Union pour la République qui soutien la candidature de Mohamed Ould Abdel Aziz.
La cérémonie de démission marquant en même temps l’adhésion à l’UPR et à la candidature de Ould Abdel Aziz s’est déroulée au siège de l’UPR.
‘’Nous invitons l’UFP et le FNDD à de départir de leur égoïsme et de mettre l’intérêt supérieur de notre peuple au dessus de toute querelle ‘’ a indiqué au nom de ce groupe le député Hbibi Ould Jah.
‘’Nous apportons notre ferme soutien à la candidature de Mohamed Ould Abdel Aziz et demandons au FNDD de venir participer aux élections’’ a-t-il dit.
Les démissionnaires ont unanimement salué l’action ‘’salutaire’’ de l’ancien président du HCE et sa contribution à l’émergence d’une nouvelle mauritanien réconciliée avec son elle-même et respectueuse de son peuple.

Anonyme a dit…

lundi 27 avril 2009
Questions pour un fantôme
-
Pourquoi Messaoud ould Boulkheir interroge-t-il le Conseil constitutionnel ?
.

copiarpegar

Anonyme a dit…

a constitution n'est pas le saint coran

c un vulgaire papier copier coller pour donner du travail aux politicards et aux intellos formatés en occident qui n'ont jamais pu en trente de tyrannie éveillé même une seconde le peuple

rien. ça palabre au sommet , ça s'invente des combats, ça cautionne l'infamie , ça se vend, ça trahi, ça se moque du peuple, ça profite sur son dos et ses malheurs et ça ne sert à rien

le général abdel aziz se bat lui sans verser une goutte de sang depuis 4 ans pour le pouvoir

il le mérite mieux que tous vos politicards et tous nos intellos réunis

le peuple l'aime que voulez-vous de plus?

vous dîtes il est populiste! la belle affaire! les politicards sont quoi sinon populeux!

il se bat avec les armes des politicards sur leur terrain et il gagne et il gagnera inch'allah!

j'attends avec plaisir sa victoire! inch'allah se sera la victoire de l'audace , du sang froid et du destin sur les rapaces, les impuissants et les beaux parleurs sans c. ni miroir

car avec des C on en serait ailleurs depuis longtemps et avec un miroir vous seriez morts de honte depuis des lustres du moins s'il vous reste un peu de dignité pour avoir un peu honte

la constitution mauritanienne ce n'est pas ce flan que vous croyez défendre , la constitution mauritanienne c'est l'espoir de voir aziz vainqueur!

le système de taya est là plus puissant que aziz et tous vos politicards seul un homme comme aziz pourra l'affronter personne d'autre et s'il ne le fait pas

là alors devra voir le jour une nouvelle génération de combattants pour la liberté par ce sac de bras cassés à force de porter le prix de leur trahison

le reste c du flan pour blablater

ablaye ton héro messoud comme tes autres amis du front sont des traîtres absolu

un traître pareil, le juda d'A.O.D, n'a aucun combat à mener

quand on trahi ses compagnons pour un poste minable de président de l'assemblée, on la ferme

d'ailleurs là-bas, il fit quoi?

rien, sinon apprendre à devenir un RV

il y a prit goût de là cette rage aujourd'hui car il sait qu'il est fini

vous autres du front, vous êtes des idéalistes et ça on respecte mais quand ces mêmes idéalistes défendent des traîtres pareils

on commence à mettre délà un pied hors de la tente

si en plus vous en faîtes des héros, là on fuit par respect et pour garder le silence

voilà

Anonyme a dit…

Ano de tout à l'heure, ce que tu fais là c'est du terrorisme.

Tu viens tu balance des tonnes d'ordures et d'insultes et tu te barres sans laisser aucune référence.

Laisses une référence et nos réponses te rendront tout petit,

laisses une référence pour que ta facture soit payée,

Laisses une référence pour démontrer qu'on est vraiment plus petit que ton contenu quasiment nul de logique.

Tu est un terroriste fantôme.

Sanhaji

Anonyme a dit…

couly a voir tes écrits on voit que tu es soit toujours en manque soit totalement au ralenti

je te conseille d'arrêter la fumette tu seras plus lucide

---------

après avoir lu les élucubrations de notre ami Vlane l'illuminé, j'ai remarqué en passant un truc pour lui

eh bien: sur la route que j'emprunte à pied 6 fois par jour j'ai vu un détail amusant

la route qui fini à l'hotel atlantic qg de campagne du général

eh bien cette route comme toute les routes est numérotée, savez-vous son numéro

42-091 soit dans l'autre sens 190-24

coïncidence amusante non?

si vous passer par là la plaque est le mur des bureaux mattel de TZ

Anonyme a dit…

sanhaj l'allemand! le tayiste et surtout l'ami intime de couly

je suis lâche comme vous

adieu

un passant

Anonyme a dit…

Ano de 23:12

ça fait lontemps qu'on ne m'a pas fait tant de compliements.

Sanhaji

Anonyme a dit…

rien sanhaj , en voilà d'autres

lu pour toi:

ano de 23h55,
c'est toujours ça votre dada: mettre sur le dos des pratiques occidentales la démocratie! Que voulez-vous soutenir? Que les peuples de chez nous sont faits pour la dictature? L'avilissement? La vomissure? Le bâton? Les assassinats? La répression? Trouvez d'autres arguments! Votre héros à vous et un officier dont la parole ne vaut plus rien. C'est l'assassin des espoirs de démocratisation d'un pays. Et vous osez parler de RV?! Parlons-en! D'où lui vient sa fortune? De son salaire d'officier? Comment pouvez-vous prétendre qu'il fait avancer le pays alors qu'il à cassé la tire-lire des générations futures, c'est-à-dire l'argent que le pays avait réservé à vos enfants, aux miens...? Comment pouvez-vous parler d'amour du pays quand à cause d'un acte solidaire et insensé les investisseurs et les bailleurs fuient notre pays comme la peste? Quand des sociétés et des employeurs sont obligés de mettre au chômage leurs salariés parce que depuis neuf mois plus rien ne marche dans ce pays?
Quant à Messaoud de quelle trahison parlez-vous? De n'avoir pas soutenu Ahmed qui avait dans les rangs de son parti ce que vous appelez RV? Arrêtez vos mensonges! Vous choisissez d'aller avec ceux qui empêchent le pays d'avancer assumez-le mais on ne vous laissera pas inventer des arguments pour noyer des hommes d'honneurs qui se battent avec ceux qui acceptent de mourir debout plutôt que vivre couché et une matraque entre les fesses!
wala
28 avril 2009 00:20
--------------------------

écoutez-moi ça

ano de 00h20

j'ai pas le temps de prendre un à un tous ces vieux arguments d'idéalistes coupé de la réalité et capable de livrer notre pays à des civils corrompus et impuissants juste pour préserve la façade!

ce n'est pas avec vos incantations que nous allons avancer vous n'avez pas le monopole de la rage et du dégouts

on vit ici et on sait ce qui s'y passe

vous me dîtes aziz RV?

c'est vrai! c'est un RV si on estime que sa fortune présumée ne peut tomber du ciel

le problème est simple: les RV tiennent le pays et les honnêtes et pauvres diables font des incantations pour se défonler

la solution: elle ne peut venir que de l'intérieur

des voleurs il y en aura toujours comme partout dans le monde , allez donc voir en france et vous verrait ce qui s'y passe

ce que nous demandons c'est des voleurs responsables , des voleurs qui volent 20% et laissent 80 ou même 50 et nous laissent 50

pas ce que nous avons connu pendant trente ans des voleurs minables qui volent et ne laissent et ne font rien que dalle

quant à l'homme! parlons de Aziz et de l'armée!

la solution ne peut venir que de l'armée ! c'est l'armée qui offre la démocratie , c'est elle qui chassa le tyran, c'est elle qui peut essayer de faire avancer le rêve démocratique

cela ne se fera pas en une seconde mais je crois qu'aujourd'hui le vrai danger vient des civils

le système de RV qui tient le pays économique , tribalement ect c'est des civils, ils osnt partout

ces pas vos politicqards corrompus qui pourront y faire grand chose

j'espère et je croie de tout mon coeur que aziz et son équipe feront quelque chose

aziz nous a montré qu'il ne manque pas d'audace ni de sang froid

il joue le jeu démocratique, démissionne de l'armée et reste à la merci des ses compagnons d'armes

mais les politicards ont peur de lui car il sait aussi parler au peuple

vous dîtes que les caissent de l'état se vident et les dettes fuient

mais enfin on s'en sortira ça fait trente que tout est pillé

je préfère des bailleurs de fonds qui fuient jusqu'au revenir au bon moment que de rester là à financer des RV qui ne laissent rien!

enfin je suis fatiguer de répondre à des arguments juvéniles

je les respectent car ils sentent l'air frais de l'innoncence

hélas ce pays est dans un tel état que laisser le pouvoir aux innoncents c'est certainement nous condamner tous en livrant au système vicieux , fins et habitués à ballader les coeurs simples

sidi ente vem , sidi baba aussi

---------------------------
28 avril 2009 00:41
Ablaye a dit :
Bonsoir l'ami ano de 23h55 au style inimitable!

Non! Je me m'invente aucun combat! Je te prie de croire que je pense sincèrement ce que je dis et je crois vraiment que nos peuples doivent avoir le choix de leurs destin et de leurs représentants. C'est ma vérité aujourd'hui et le jour où j'en arriverais à la conclusion contraire je n'hésiterais pas une seconde à le faire savoir de façon audible et intelligible. Je ne pense pas qu'on puisse réduire une Constitution à un vulgaire papier sans valeur aucune. Elle permet de fixer le cadre dans lequel nous évoluons de façon à protéger le faible du fort (tient pour cette fois ça n'a pas vraiment protégé le faible de sa propre force qu'il n'a su maîtriser pour éviter l'irréparable!). Si la Constitution n'était qu'un vulgaire papier pourquoi ton champion se donne autant de mal à essayer d'inscrire dans son cadre l'acte qu'il a commis un certain 6 août? Pourquoi s'encombre-t-il d'une élection?
Messoud n'est pas mon héros (j'en ai quelques uns mais ils sont soit morts soit à la retraite). J'ai trouvé très intéressante non pas la question qu'il pose mais la réponse qu'il attend. Je suis un homme libre et je n'ai pas de protégé (tu le sauras un jour quand ce combat d'éteindre et que s'éclaireront les coulisses). Le fait d'être dans le camp qui soutient le retour à la vie normale ne met pas à l'abri de l'obligation de rendre compte.
J'espère enfin que tu ne quitteras pas cette tente au moment où on s'apprête à célébrer l'union du plus chanceux des anos avec la plus engagée des blogguers!
28 avril 2009 00:35
---------------------------

Ano adit :
mon cher ablaye

je viens de lire ton commentaire

je ne puis y répondre

tu es dans les étoiles et moi dans la fange où tout se joue

alors c'est toujours avec plaisir que je lève les yeux au ciel mais la vie ,la nôtre se joue sur terre

au plaisir
28 avril 2009 00:45

Anonyme a dit…

Ano qui attend la victoire du Khenzeral

j'attends avec plaisir sa victoire! inch'allah se sera la victoire de l'audace , du sang froid et du destin sur les rapaces, les impuissants et les beaux parleurs sans c. ni miroir


on avait besoin de sa victoire à Tourine, on avait besoin de son audace quand nos militaires on eté tués avec le sang froid qui manque à ton vulgaire heros lequel vocifere, insulte, aboie contre ses adversaires et reprime des femmes sans defense,
Sanhaji, c'est trop demander à ce genre de minables qui se defoule pour resister à la depression de laisser une reference, il n'en a pas , l'unique reference c'est la honte qui lui sert de vetement et qui lui servira de linceul

Anonyme a dit…

bien sûr tout est la faute à aziz

si vous êtes des lâches c lui
si ce pays a été détruit c lui
si israel nous lit leurs dechets nuclaires c lui
si y a des terristes c lui
si messoud nous a trahi pour la victoire du système c lui
si A.O.D prend acte c lui
si le système civils mafieux puissant est là c lui
si l'armée a été ruinée c lui
si le pays est ruiné c lui
si les grands commerçant sont se sbanits c lui
si les grands patrons sont mouillés c lui
si les piliticards sont corrompus
si le tribalismes est là c lui
si on a menti et volé le fmi c lui
si il y a plus un poisson dans la mer c lui
si le conseil constitionnel jure au nom de dieu est cautionne le pusch c lui
si liman d ela grande mosquée est avec tous les vainqueurs c lui
si la classe poltiques est perdue c lui
si les les intellos sont insconcients et courtisans c lui
si l'éducation et la santé ont été détruite c lui
si nous sommes impuissants c lui
si l'armée aurait pu exploser c lui

bien sûr!

mais le tyran est parti c lui
si sidi que vous défendez est tranquille c lui
si taqadoumy dit ce qu'il veulent c lui
si israel est parti c lui
si la démocratie vos a été offerte c lui
si le peuple dit vive aziz c lui

si l'espoir est là d'échappé au front que nous connaissons c lui
si l'armée le respecte c lui
si demain on s'en sort se sera lui

et si quelqu'un vous dis merde

c moi

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

La loupe du Rénovateur : L’argent de la campagne n’a pas d’odeur !

Après l’annonce des candidatures, l’heure est à la mise sur pied des directoires de campagne. La constitution des staffs techniques et politiques est l’une des épreuves les plus fatidiques à laquelle font face les candidats. C’est là où les intérêts peuvent se fausser compagnie et les alliances précaires voler en éclat.

L’ambiance se situe encore à une échelle réduite de décision, circonscrite aux contacts et discussions autour du fameux «donnant-donnant» et du «dis-moi qui tu es, je te dirai ce que tu vaux ». Mais, tout ce jeu est commandé par l’argent, le nerf de toute élection, peu importe l’enjeu est le résultat. L’argent a toujours coulé dans toutes les campagnes politiques.

Mais, personne et en premier lieu les candidats, ne diront, preuves à l’appui, d’où provient ce sésame, ni à combien s’élève-t-il. En Mauritanie, il y a toujours un tabou qui entoure cette question et en l’absence d’informations claires, c’est la rumeur qui se la coule douce.



Ainsi, toutes sortes de ch’tari circulent, depuis l’annonce des candidatures. Derrière chaque candidat, plane l’ombre de tel richissime homme d’affaires qui aurait déboursé tel montant. Mais, le secret le plus absolu est bien celui qui entoure comme un rideau de fer les fonds de campagne du candidat favori, l’ex-Général Aziz.

Personne n’est en mesure de dire si sa campagne est supportée par l’argent du trésor public ou de quelques hommes d’affaire de la tribu ou encore de l’étranger. Les estimations avancent que les fonds de campagne de Aziz s’élèveraient au bas mot à 5 milliards de nos ouguiyas.

De quoi créer l’affluence autour de son QG situé à l’hôtel Atlantic Ezza, où il réside depuis son retrait de la présidence. Les alentours de cet hôtel ne désemplissent pas de monde venu aux nouvelles du trésor caché dans les mallettes de Mohamed Ould Abdel Aziz.

Dans les autres Qg ce n’est pas la grande ruée. Mais les rumeurs font rage sur des prétendus fonds que les challengers de Aziz auraient obtenu pour battre campagne avec des moyens dignes de ce nom.

Combien coûtera la campagne de Kane Hamidou Baba, qui participe pour la première fois à une élection et que les classements placent en deuxième position en terme d’alliances politiques de taille. Il faudrait au moins tabler sur une enveloppe minimale d’1 milliard d’UM pour l’ex-vice président du Rfd pour son fonds de campagne.

Ibrahima Moctar Sarr ne serait pas en reste dans les extrapolations portant sur un gros chèque qu’il aurait reçu ou qu’il recevra dans les jours qui viennent. Mais, de la part de qui et pour quel calcul ?

Sghair Ould M’barek n’a pas échappé à cette rumeur. L’ex-premier ministre de Taya ne ferait pas sa descente sur le podium présidentiel, s’il n’avait pas eu toutes les garanties de financement de sa campagne politique qui ressemble plus à une participation électoraliste par procuration qu’à une candidature ambitieuse.

Une chose est sûre, l’argent qui sera déboursé pour organiser les élections ne provient pas de la fortune personnelle d’aucun des candidats en lice. Sur ce plan c’est toujours un black-out total.

CTD


Info source : Source de l'info

Anonyme a dit…

c'est toujours la meme chanson, on parle de democratie ils nous sortent leur Aziz.

Le sujet n'est pas Aziz ni aucune autre personne, le sujet c'est une armee qui ne respecte pas la loi en faisant des putsch ou en laissant faire des putsch.

C'est ca le vrai probleme de Mauritanie, outre que des plumes achetees ou vendues ne se cachent de pas de defendre l'indefendable.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Les amis de canalh, je vous lis sans interruption. J'ai les doigts qui se reposent seulement.

Couli: tu as lu l'interview de ATT et la reponse cinglante d'Alger? Tu peux nous voir si les US et Israel sont cachés derrière ATT dans cette affaire de AQMI? Parait, selon une presse que le Chargé d'Affaires de l'Ambassade d'Israel avait des relations avec AQMI (source: journal ennahar - Alger). Tu vois maintenant que ATT avait fait un deal avec AQMI? Ils l'aident a surveiller les touaregs, leur faie la chasse et AQMI et ATT se collent la paix. Ce qui est anachronique est que Flintock II a eu lieu au Mali (avec presence militaire US all over the place au Mali) en meme temps que ATT aidait à negocier avec les preneurs d'otages autrichiens. Toi qui est Bambara/Iroquoi, tu comprend quelque chose a cette histoire? Je croyais que l'Algerie continuait a manipuler AQMI, en passant a la vitsse superieure apres avoir manipule le GSPC. Je me suis trompe et je m'en excuse. Alors Couli du courage. Je cherche les liens du New York Times sur tout et je vais te le balancer ici. Mrci de dire a ton Senator de demander a Obama de faire stopper ce jeu, cat le Mali et l'Algerie peuvnt bien en arriver aux mains. Tout ceci en dehors des conneries de Aziz: il veut juste le pouvoir et il est gauche et il n'a pas de conseillers competents.

x: enta tu reviens quand? Le sport commence comme on dirait.

Maatala: enta vem? Je sais que tu es un good man et tu commences a avoir des remords en t'attaquant a ce connard de Sidioca. C'est comme beating a dead horse (tapper sur un cheval mort).

Bilkiss: ça va? On est pas d'accord, mais je te respecte.

Sanhaji: tu es entrain de gagner, mais laisse tomber Ould Taya.

Aziz: tu ne pourras pas nous faire croire que tu arretes des officiers superieurs pour un probleme de corruption, quand tu laisses tomber les $400 millions d'Ely.

Bebe Ba: tu t'es mariée sans demander ma permission et mon blessing. Je te souhaite une vie heureuse avec le chanceux, beaucoup d'enfants et beaucoup d'arzent pour les eduquer. Tu ne merites que le bonheur et c'est du fond du coeur. Comme pour Bilkiss et bl.

Yanis: tu est bien silencieux ...

Kimporte: qúelle est ta lecture de la dissention au sein de l'armée? Quand ça commence, ça ne s'arrete pas. C'est demain ou apres demain. Je souhaite un longue vie a Aziz, plein de sous et pas de pouvoir. Ça use quand on s'en sert, le pouvoir.

Prof ly Moustapha: bon retour. Pendant que vous preniez vos vacances, sew a occupé la place.

A-

Anonyme a dit…

Salut Prof,
Le problème, aussi,c'est que si nous allons revenir à la sourcedu raisonnement de Messoud, le mandat de Maaouya n'est pas encore fini, il se termine en novembre prochain et il n'avait jamais démissionné ni accepté le coup du 3 août.
En réalite, on se rend compte que c'est AOD et personne d'autre qui conditionne la "recevabilité" ou non de tout putsch et la légitimité de toute élection, selon le raisonnement de Messoud (c'est sûr qu'il ne l'aura pas voulu!).
La seule différence entre la charte constitutionnelle du CMJD et celle du HCE est la permission de pouvoir présenter leur candidature pour les membres de la junte, que Ould Daddah récuse.
Tout comme la différence entre la victoire de Maaouya et celle de Sidi -ou encore le plus de légitimité reconnu aujourd'hui à Sidi- est la reconnaissance des résultats par Ould Daddah.

Sellami

Anonyme a dit…

cher prof,

Franchement vous êtes un opposant rigide. Soyez plus souple même si je suis d'accord avec ce que vous dites.

Bebe BA a dit…

Lu pour vous:

«Ould Abdel Aziz vendra l’ambassade des USA comme il a vendu celle d’Israël», dixit le Chargé d’affaires de l’ambassade américaine à Nouakchott


Le président démissionnaire du Haut Conseil d’Etat, le général Mohamed Ould Abdel Aziz «vendra l’ambassade des USA comme il a vendu celle d’Israël», aurait déclaré le Chargé d’affaires de l’ambassade américaine à Nouakchott, Dennis Hankins, lors d’une réunion ce lundi avec les dirigeants de la Coordination Nationale pour la Sauvegarde de la Démocratie/Ere nouvelle, constituée de deux formations politiques, à savoir le Parti mauritanien pour la justice et la démocratie (PMJD) et le Rassemblement Populaire ainsi que certains initiatives.

Dans une conversation téléphonique avec ANI, le président de cette Coordination a précisé que le chargé d'Affaires de l’ambassade américaine a accusé Ould Abdel Aziz, d’avoir vendu l’Ambassade d’Israël, et de vouloir probablement, en faire autant pour celle des Etats-Unis d’Amérique, ajoutant que le changement de la situation qui prévaut en Mauritanie viendra en grande partie de l’intérieur et non de l’extérieur, et que la prochaine élection présidentielle n’est autre qu’un gâchis de temps et d’argent.

Il est à noter que les Etats-Unis avait annoncé une forte position de rejet du coup du 6 août 2008, dirigée par le général Mohamed Ould Abdel Aziz contre le président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Ɔopiarpegar a dit…

lu pour A-

Terrorisme au Sahel : Le GSPC attaque des militaires maliens
28-04-2009
L’attaque aurait fait 5 morts parmi les militaires, mais des sources maliennes démentent ce bilan. Selon elles, les militaires ont arrêté 5 terroristes et récupéré un important lot d’armes. Le GSPC donne la preuve qu’il est bel et bien implanté au Mali. Quelques heures après les déclarations du président malien à El Watan, le GSPC a frappé fort au nord du Mali.

Selon des sources sécuritaires locales, un groupe composé d’une quinzaine de terroristes a attaqué dimanche dernier, vers 11h30, une patrouille de militaires chargée d’assurer la sécurité du scrutin communal – qui s’est ouvert le même jour – à l’extrême nord de Tessalit, dans la région de Kidal, située à quelques centaines de kilomètres de la frontière sud-ouest avec l’Algérie. Selon nos sources, les assaillants armés de kalachnikovs et dotés de moyens de communication satellitaire étaient à bord de trois véhicules tout-terrain et attendaient le passage de la patrouille, dont ils avaient surveillé les mouvements. L’accrochage aurait duré plus d’une heure avant que les renforts, qui n’étaient pas loin, n’arrivent sur les lieux. Nos interlocuteurs avancent un bilan de 5 morts ainsi que des blessés parmi les militaires, mais des sources officielles maliennes, que nous avons jointes hier, affirment « n’avoir subi aucune perte.

L’opération a été réussie ». Selon elles, les forces maliennes « ont encerclé le groupe de terroristes et fait prisonniers quatre d’entre eux » alors qu’« un important lot d’armes et de munitions, des véhicules et des équipements divers de communication ont été saisis ». Nos sources, faut-il le souligner, ne parlent plus de salafistes, mais de « terroristes que l’armée malienne a neutralisés ». Peut-on croire que les autorités maliennes se soient rendu compte de la nuance ? On n’en sait rien. En outre, aucune information sur l’identité des quatre terroristes arrêtés n’a été donnée, sous prétexte que « l’enquête à ce sujet est en cours ».

Cependant, des sources au fait de cette affaire sont formelles. Il s’agirait d’un groupe composé de terroristes algériens guidés par des Maliens. « Ils voulaient lancer un message aux autorités maliennes : ils peuvent frapper à n’importe quel moment, où et quand ils le veulent. Le choix de l’attaque au moment où se déroulent les élections communales, c’est-à-dire où la région est envahie de militaires, prouve l’assurance avec laquelle le GSPC a pour habitude d’activer au nord du Mali », explique nos interlocuteurs. En fait, quelles que soient les conditions dans lesquelles cette opération a eu lieu, cela démontre au moins que le GSPC semble avoir rompu le « deal » qu’il a passé avec les officiels maliens.

Celui de ne jamais commettre d’attentats sur le sol qui lui sert de gîte.

C’est également une réponse au président Amadou Toumani Touré, qui déclarait dans l’entretien qu’il nous a accordé à Bamako, que le GSPC « n’a jamais commis d’actes terroristes sur le territoire malien ».

C’est également un démenti flagrant adressé au chef suprême du Mali, qui ne cesse d’affirmer que le GSPC ne se trouve pas sur son sol, mais sur toute la bande sahélo-saharienne. L’attaque d’hier, même si elle est avortée, montre encore une fois que la région est véritablement sur un volcan. Elle intervient au moment où les négociations avec le groupe de Abou Zeid, émir du GSPC pour la région sahélo-saharienne, se poursuivent pour aboutir à la libération de deux touristes, un Britannique et un Suisse, détenus en otages depuis plus de quatre mois. Mokhtar Belmokhtar, un chef de la même zone, mais en disgrâce avec l’émir national Droukdel, a, après de longues tractations, décidé de libérer les deux diplomates onusiens de nationalité canadienne, qu’il détenait depuis le début de l’année en cours.

Les ex-otages avaient été enlevés au Niger par un groupe de contrebandiers qui les a remis au GSPC. Quatre jours après la libération de quatre otages (deux par Belmokhtar et deux autres, des femmes âgées, par Abou Zeid), Abou Zeid menace d’exécuter les deux otages restants (britannique et suisse), si ses revendications ne sont pas acceptées. Officiellement, il s’agit de la libération de salafistes mauritaniens arrêtés au Mali, et Abou Koutada en détention à Londres, mais officieusement, ils auraient exigé une rançon dont le montant n’aurait pas été déterminé. Rappelant étrangement l’épisode de l’enlèvement des touristes autrichiens, libérés après 9 mois de détention, contre le paiement d’une somme que certains estiment à 10 millions d’euros. L’on se rappelle qu’au début de ce rapt, les auteurs avaient exigé la libération de certains terroristes avant de réclamer une rançon.


Salima Tlemçani


© El Watan (Algérie) - Avril 2009
taqadoumy.com

Ɔopiarpegar a dit…

LES CHIFFRES QUI PARLENT : Le trésor en panne

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

c quoi cette vente de l'Ambassade des USA en RIM????

suis sûre que c une intox de Taquadoumy qui ne ménage rien vraiment rien pour salir l'image d' AZZIZ!!!

D'ailleurs l'Ambassade d'Israel n'a pas étè vendu non plus!!!

Les ricains qui se croient au dessous de tout le monde ne pouvaient pas imaginer une seconde qu'on puisse chasser "leur protégé, leur chouchou, leur ptit enfant gâté ISRAEL"!!!
il faut dire que c osé, défier les Ricains, faut le faire!!!

l'orgueil des Ricains est touché au plus profond, ils savent plus quoi raconter.....lol!!!

eski biik AZZIZ....loooooool!!!

tu m'épates, suis de plus en plus convaincue que t'es l'Homme qu'il nous faut!!!

EL KHENERAL n'a pas la tronche d'un Froussard c le moins qu'on puisse dire!!!

Affection,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Fraternelles pensées à Mon Cher Maata.

Bebe BA a dit…

A-, cela veut dire quoi ton dernier message?
Tes doigts peuvent bien se reposer 48 h, mais pas plus.
On a besoin d'eux içi!

Ma chère Bilkiss,

Je trouve que la réaction des USA a tardé. en fait, je m'y attand depuis la rupture avec l'israél.

bilkiss a dit…

Copiar,

ente emmolli dhe li wahel vih chenhou???

c quoi ce truc que tu nous balance???
tu le tiens d'où???

EL KHENERAL a tjs dit et répété dans tous ces discours que la RIM va trés bien sur le plan economico-financier!!!

le système marche comme sur des roulettes!!!

libres à vous de ne pas y croire!!!

Bilkiss y croit dur comme fer!!!

Amitiés,
Bilkiss

Anonyme a dit…

la maitresse du general ghazouiani

nommée comme chef des femmes de la campagne de Aziz, Massouda mt Bahame est du RFD

bilkiss a dit…

Dear Bébé,

moi aussi tiens!!!

je m'y attendais bien avant et avec un ton plus dur!!!

ils me décoivent c Ricains!!!

que vont-ils inventer???
que nous veulent-ils encore???

pourquoi à ton avis ont-ils attendus tout ce temps pour se manifester???

pourquoi à la veille "presque" de la campagne présidentielle???

il faut surveiller de prés ces Ricains, ils ne font rien au hasard!!!

l'affaire n'est pas finie...déy

wait and see

Affection,
Bilkiss

bilkiss a dit…

Amicales pensées à notre Chère BL,
tu va bien??
tes enfants aussi???
j'espère bien!!!

lek wehche ekbire....lol

Amitiés,
Bilkiss

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 290   Suivant› Les plus récents»