lundi 7 décembre 2009

JOYEUX ANNIVERSAIRE CANALH


Eh oui quatre ans déjà, quatre ans de discussions, de débats et même parfois d’empoignades.

Quatre ans qui ont vu beaucoup de changements, certains diraient un peu trop de changements peut être.

Des changements même au sein de canalh, certains sont partis, peut être pas trop loin, j’ai une pensée pour eux, d’autres sont arrivés et bon an mal an une petite communauté s’est créée.

Alors yoyeux anniversaire à la communauté Canalh

LM



Salam

Chers amis nudistes dépressifs asthmatiques

Quatre bougies déjà, que le temps passe vite

A mon nom perso (le cuisto) et celui du tôlier LM, nous vous adressons un grand merci, car CANALH c'est avant tout vous et un chouia nous.

Cet espace de liberté et de défoulement est avant tout un DIVAN qui vous permet d'exprimer : vos cris du cœur, vos passions, vos désespoirs, vos frustrations, vos soutiens, vos attentes, vos espoirs, mais plus que tout vos opinions et vos questionnements.

La seule chose que nous garantissons à nos amis lecteurs, c'est la certitude qu'en nous lisant, ils mourront moins idiots dit le Fou.

maatala

315 commentaires:

1 – 200 sur 315   Suivant›   Les plus récents»
l'apprenti poète a dit…

Salut à tous

Bon anniversaire canal historique

l'AP

Sanhaji a dit…

Joyeux anniversaire de Canal à toutes et à tous.

LM,Maatala,Lewonni,Citoyen,Citoyenne,Bebe Ba,Tidinit A-,A+,Copiar,Bilkiss,Bent Leksar,Coulibaly l'absent,Mballal,Yanis le R

et tous ceux que je n'ai pas mentionnés.

lewonni a dit…

joyeux anniversaire à cette formidable communauté des leaders et pionniers de la liberté d'expression pour le fun

quatre ans! pourvu que ça dure!

côté bilan, je viens de découvrir qu'il y a autant de visiteurs ici que chez le docteur kleib

mais quelle fut ma surprise de découvrir que haut-et-fort est deux fois plus visité que canalh! les stat de berberus prenaient compte le nombre de commentaires mais pas les visites

haut-et-fort obtient 4
canalh 2 comme kassataya 2 docteurkleib 2 aussi

cridem et taqadoumy: 5 le tout sur une échelle de 1 à dix

voici le lien: " http://www.rankall.123.fr/#"

il suffit de mettre le nom du site et envoyer

pour m'associer à ces pionners de la liberté d'expression, je viens de créer un nouveau blog

www.veyavi.blogspot.com

blog destiné à commenter l'actu

mais étant momentanément un peu fatigué, je dirai à mes chers amis quand il sera actif

quant à mon ami sanhaji khali anac aziz, tu n'es pas un ano, ne soit pas le dindon de la farce sauf si tu as été contacté par les milliardaires en péril auquel cas

fais ton blog, tu en as le talent , la verve, machallah, il ne te manque que les lunettes lol

visiter aussi le blog du docteur kleib il nous avait annoncé la fin du blog, il faut croire qu'il reveint en ayant mangé du sba lol

ciao ciao

bent leksar a dit…

Joyeux annivairsaire Canalh...
Home sweet ...Home...petit coin de liberté ...de tolerance...un petit chez nous caché..."un serriya" de l'expression...
Pensée à ceux qui sont là ...à ceux qui sont absents ...à ceux qui comme moi ...s'en vont et reviennent...Merci à vous tous quelle que soit votre opinion ...
bl

Tidinit a dit…

4 ans déjà? Bon anniversaire. Tous ces débats, les frustrations, les petites bagarres amicales, la non comprehension de l' autre. Je remercie x de m' avoir guidé vers canalh et je n' ai pas regretté depuis. Depuis lors, je suis devenu un polémiste hors pair, first class (KBG enta vem?).

Comme à mon habitude, je vous demande de lire ci-dessous et continuer le débat sur la question securitaire. Faut pas se tromper: El Khabar reòoit des instructions pour écrire ceci ou cela, via ses sources securitaires anonymes.

Question: houma les rapteurs sont en Mauritanie ou au Nord Mali?

=====

Enlèvement des espagnols : Un journal algérien multiplie les versions
07/12/2009

Le journal algérien «El Khabar » multiplie les versions sur le rapt des espagnols. Ce journal annonçait le 4 décembre que les ravisseurs étaient (4 jours après le rapt) en territoire Mauritanien à 150 Kms au nord-est de Nouakchott...




...information largement relayée par les médias mauritaniens grands adeptes du moindre effort avec le copié-collé.
Mais le 5 décembre, «El Khabar » change de version et rapporte que les ravisseurs et leurs victimes étaient déjà au nord du Mali entre les mains de Moctar Benmoctar alias «Belaouar» (dont "El Khabar" disait pourtant il y a peu, qu’il s’apprêtait à se rendre aux autorités algériennes).
Et le 6 décembre, nouveau élément. « El Khabar » revient à la charge pour annoncer cette fois que les ravisseurs sont à 500 Kms dans une zone séparant Atar et Tijikja et qu’ils ont utilisé les otages comme boucliers humains évitant ainsi un assaut de l’armée mauritanienne qui aurait déplu à Madrid, parceque pouvant mettre la vie des otages en danger.
La question que l’on se pose ici est de savoir si les ravisseurs ont donc fait marche arrière, après avoir atteint le Mali.

Comment peuvent-ils être le 5 décembre au Mali et le 6 décembre à 500 Kms de Nouakchott, en Mauritanie ?



Lire articles du journal El Khabar:
http://www.elkhabar.com/quotidien/?ida=186162&idc=30

http://www.elkhabar.com/quotidienFrEn/lire.php?ida=186123&idc=103

lewonni a dit…

salut ma chère bl

---------------------

après ça dîte que aziz n'est pas arrivé sous le signe du 18 car après tous les calculs figurez-vous que cette année le nouvel an musulman c'est un vendredi 18décembre !

2 jour après c'est l'anniversaire du héros de sanhaji cad le 20

eh bien un nouvel an pour une année qui s'achève ! cad une année qui a fait un tour complet cad 360°

eh bien 18*20= 360!

mais il manque le " 5" pour faire 365 jours de l'année or le 5 c'est aussi le serment d'aziz et de aout à decembre ça fait 5 mois

360/5= 18*4 que c beau d'y voir clair!

mais alors pourquoi *4 ?

mystère!

où peut-être tout simplement parce que pour le fun 4*5= 20 lol
et que 20*18= 360°

la boucle est bouclée lol

je n'ai plus qu'à la suivre lol

ciao ciao

Tidinit a dit…

La françafrique traite maintenant Dadis Camara comme Mother Teresa.Vierge en béton en plus.

Yanis le R. a dit…

Bon anniversaire à CanalH!

Mes salutations à tous.

Même si je suis plus rare sur le blog ces derniers temps, je suis toujours parmi vous et content de vous lire.

Tidinit a dit…

Vayavi,

Tu as un emmerdeur de classe comme membre de ton site, Mwa. Tu ne peux pas transformr cela en "Mauritania-Watch" et y mettre des articles clés sur la RIM et ne pas permettre de commentaires, comme Algeria-Watch ?. Sans Algeria-Watch, beaucoup continueraient à croire que le GIA, GSPC et autres AQMI et leurs mefaits, ça tombe du ciel comme la pluie. Faut y reflechir.

Tidinit a dit…

Enfin! L' Espagne a fait aussi la meme chose pour ses trois compatriotes pris en otage. Bebe Ba enti vem? Cela peut prendre des annèes, mais on saura un jour la verité, toute la verité.

AFP- 07/12/2009 -15:38

Français enlevé au Mali : le parquet antiterroriste ouvre une enquête
lundi 7 décembre 2009

PARIS - La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert vendredi une enquête préliminaire après l’enlèvement d’un Français, Pierre Camatte, fin novembre au Mali, a-t-on appris lundi de source judiciaire. Carte du Mali situant la ville de Ménaka

L’enquête, dirigée par la section antiterroriste du parquet, a été confiée à la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), a précisé cette source.

Ce type de procédure est habituel dans les affaires de terrorisme international dont sont victimes des Français.

Pierre Camatte, 61 ans, a été kidnappé dans la nuit du 25 au 26 novembre à Ménaka (plus de 1.500 km au nord-est de Bamako), à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Niger.

Selon une source sécuritaire malienne, il a été enlevé par des membres de "l’aile dure" d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le président malien Amadou Toumani Touré s’est refusé à confirmer la responsabilité d’Al-Qaïda dans l’enlèvement du Français, disant privilégier la piste de "petits bandits".

Tidinit a dit…

Interessant cette carte pour savoir par ou vont passer les kidnappeurs, s' ils se decident à aller au Maliistan. Plus interessant est nos frères marocains ont leur mur qui bouffe sur notre territoire (c' est du temps de Ould Taya ou Haidalla et please faut pas accuser azzizzo, il est innocent - Sanhaji enta vem?). Mais quand meme, c' est un peu comme cocufier le voisin ou la voisine quoi !.

Alors les zamis, le Maroc n' a pas controle sur la zone au-delà du mur à part des mines dans la zone hachurée. Avec des infos ici et là concernant l' implication du Polisario (sur l' instigation du Makhzen certainement), il y a matière à reflechir un peu sur comment les otages espagnoles vont se retrouver au Nord du Mali. Je vous envoie un lien après à faire reflechir Bebe Ba.Si azzizzo ne parle pas, nous allons faire des eswaghas.

copiarpegar: je suis faché contre twa. Tu ne réagis plus. Faut me rembourser mes chevres.

http://www.minurso.unlb.org/MINURSO_Ceasefire.pdf

Tidinit a dit…

Comme promis, voilà le bébé qu ' un touareg qui en a ras-le-bol nous a balancé. Apres avoir lu l' article, clique sur la suite au bas pour la suite. C 'est le ras-le-bol total de ces histoires de manipulation.

http://www.temoust.org/assassinat-affrontements,12774

Happy birhday. a dit…

Happy birhday, on n'a pas tous les jours 4 ans.

Il n'y aurait que 2 évènements majeurs dans toute vie:la naissance et la mort.

Tout le reste n'est que remplissage, contingences voire foutaises.

Alors "takons it easy" dans cette el vanye!

Tidinit a dit…

Les conneries commencent

====
Les "bérets rouges" du capitaine Pivi sèment la terreur en Guinée


08/12/2009


Des militaires guinéens "conduits par le capitaine Claude Pivi" ont de nouveau semé la terreur, lundi 7 décembre en banlieue de Conakry, où ils ont "fusillé un marabout" et arrêté plusieurs personnes, dont un imam âgé, ont affirmé de nombreux témoins présents sur place.

Dans le quartier populaire et frondeur de Cosa, surtout habité par des Peuls, les habitants ont raconté à des journalistes étrangers que les "bérets rouges" de la garde présidentielle étaient arrivés en trombe vers 14 heures. "Un marabout a été fusillé", a affirmé un chauffeur de 32 ans, sous couvert de l'anonymat. "Ils sont venus le trouver chez lui ; dès qu'il les a vus, il a voulu fuir, ils l'ont pourchassé et ils ont tiré deux fois sur lui. Ils l'ont emmené dans leur véhicule, on ne sait même pas s'il est mort", a-t-il dit. Selon des habitants, une rumeur disait que ce marabout était "un féticheur de Toumba" – le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité, dit Toumba – en fuite depuis qu'il a tiré, jeudi, sur le chef de la junte, Moussa Dadis Camara.

Un autre jeune homme, Amadou, 24 ans, a assuré que "l'imam de la grande mosquée de Cosa, El Hadj Djoubaïrou Bah, avait été arrêté" : "Ils l'ont pris ici, alors qu'il revenait de la mosquée, et ils l'ont emmené, lui et son frère, sans raison". "C'est l'imam du quartier, il est apolitique ! Il n'a aucun lien avec Toumba", a protesté un autre habitant, témoin de l'arrestation. Un coiffeur de 24 ans a également été arrêté et les militaires ont bastonné des habitants, selon des témoins.

Selon Amadou, "les militaires étaient des bérets rouges. Claude Pivi lui-même était là et il criait 'venez, venez, attaquez !'", a-t-il ajouté. Les violences, "c'était une façon de nous intimider, nous les Peuls. Ils viennent de nouveau nous chasser comme si nous étions des chiens", a protesté Amadou, plus de deux mois après le massacre d'opposants le 28 septembre à Conakry.

Peu avant 15 heures, un témoin a assisté à l'arrivée en trombe de Claude Pivi et de ses hommes au camp militaire Alpha Yaya Diallo où siège la junte. "Pivi vociférait. Les militaires amenaient au moins deux prisonniers : un jeune homme au teint clair, pieds nus, torse nu, et un vieil homme à la barbe blanche, vêtu d'une djellabah noire, d'un turban vert, avec un chapelet", a-t-il relaté. Ces détenus correspondaient apparemment au signalement de l'imam et du jeune coiffeur arrêtés plus tôt à Cosa.

Connu pour sa brutalité, le capitaine Pivi, alias Coplan, est le ministre de la sécurité présidentielle de la junte qui avait pris le pouvoir le 23 décembre 2008, au lendemain du décès du dictateur Lansana Conté (1984-2008).

Les troubles de lundi interviennent alors que l'incertitude se prolonge en Guinée sur l'état de santé réel du chef de la junte qui, selon la version officielle, a été opéré avec succès au Maroc mais restait lundi dans l'incapacité de communiquer, quatre jours après avoir été blessé par son aide de camp.

LEMONDE.FR avec AFP | 07.12.09 | 22h50

Corbillard. a dit…

Je partage avec vous ce très beau poème sur le spleen frissonnant Baudelairien guère de circonstance devrait-on bien concéder.Un seul mot aura été changé par mes soins.Lequel?
-------------------
Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle
Sur l'esprit gémissant en proie aux longs ennuis,
Et que l'horizon embrassant tout le cercle
Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits;

Quand la terre est changée en un cachot humide;
Où l'Espérance, comme une chauve-souris,
S'en va battant les murs de son aile timide
Et se cognant la tête à des plafonds pourris;

Quand la pluie étalant ses immenses traînées
D'une vaste prison imite les barreaux,
Et qu'un peuple muet d'infâmes araignées
Vient tendre ses filets au fond de nos cerveaux,

Des cloches tout à coup sautent avec furie
Et lancent vers le ciel un affreux hurlement,
Ainsi que des esprits errants et sans patrie
Qui se mettent à geindre opiniâtrement.

- Et de longs corbillards, sans tambour, ni musique,
Défilent lentement dans mon âme; l'Espoir,
Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique,
Sur mon crâne DEBOUT plante son drapeau noir.

Joyeux drille a dit…

Ce serait qui, que, quoi donc cet oiseau de malheur se promenant en corbillard pendant qu'on fête un joyeux anniversaire sur ce blog? Et pour finir de nous stomaquer, il ne trouve guère mieux que de nous servir Baudelaire dans ses pires jours de sinistrose massacrante!Il doit être cinglé, ce zig, ce corbeau croassant à coups de spleen sombre.
Quels cadavres serait-il donc venu ramasser?
Ce croque-mort aurait-il humé l'odeur de la mort rôdant autour de cet espace?
de quels macchabées serait-il venu lever les corps vers leur dernière demeure? Rahimehoum Allah, inchallah.

Ceci serait, toutes choses étant égales par ailleurs, comme parler de canninbalisme pendant des ripailles somptueuses autour d'une table bien garnie.

Dis donc toi là, il y a des jours bien précis pour ce genre d'inclinations morbides.surtout pas ce jour spécial.

Ekhroujou, qui n'avance pas recule.

Corbillard rengaine tes 4 planches, circule, il n'y a rien à voir ici ni à mettre entre 4 voire 36 planches!

saidechinguity a dit…

Joyeux anniversaire à Canal ainsi qu'à toute la communauté.

UN REVENANT

SAID

Bebe BA a dit…

z'oyeux z'anniv canalh! Merçi à LM, maatala et aux autres de l'avoir créer pour nous!

Bebe BA a dit…

A-, ils ont fini par faire au AQMI revendiquer cet prise d'otage mais ils en on mis du tps; peut être qu'ils n'arrivaient pas à les trouver dans le desert, lol
******
Dans un enregistrement sonore diffusé sur Al-Jazira, Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique le rapt du Français Pierre Camatte, kidnappé fin novembre au Mali, et celui des trois Espagnols enlevés quatre jours plus tard en Mauritanie.


Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué le rapt du Français Pierre Camatte et de trois Espagnols, enlevés fin novembre respectivement au Mali et en Mauritanie, dans un enregistrement sonore diffusé mardi par la chaîne de télévision Al-Jazira.

"Deux unités des vaillants moujahidine ont réussi à enlever quatre Européens dans deux opérations distinctes: la première au Mali où a été enlevé le 25 novembre le Français Pierre Camatte, et la deuxième en Mauritanie où ont été enlevés le 29 novembre trois Espagnols", déclare le porte-parole du groupe extrémiste, Saleh Abou Mohammad, dans l'enregistrement.

Il ajoute que "la France et l'Espagne seront informées ultérieurement des revendications légitimes des moujahidine", sans d'autres précisions.

Le Français Pierre Camatte, 61 ans, a été kidnappé le 25 novembre à Ménaka (plus de 1.500 km au nord-est de Bamako), à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Niger.

Les trois volontaires espagnols (deux hommes et une femme) de l'ONG Barcelona Accio solidaria ont été enlevés sur la route côtière très fréquentée Nouadhibou-Nouakchott, à 170 km au nord de la capitale alors qu'ils circulaient à bord du dernier véhicule d'un convoi acheminant de l'aide vers l'Afrique de l'Ouest.

Le porte-parole de l'Aqmi a identifié les trois otages espagnols, précisant que l'un d'eux Albert Vilalta est le directeur d'une société de tunnels. Outre Albert Vilalta, 35 ans, les deux autres otages espagnols sont Roque Pascual, 50 ans, dirigeant d'entreprise du secteur de la construction, et Alicia Gámez, 35 ans, fonctionnaire de l'administration de la justice.

L'enlèvement de trois Espagnols est une première dans en Mauritanie qui a subi ces deux dernières années une série d'actions meurtrières revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique.

La plupart des observateurs à Nouakchott avaient attribué ce rapt aux islamistes armés, en faisant un lien avec l'enlèvement d'un Français dans le nord-est du Mali voisin. Des sources sécuritaires maliennes avaient assuré à l'AFP que l'otage français était aux mains de "l'aile dure" d'Aqmi.

Le ministre espagnol de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, avait dit que "tout indique qu'il s'agirait d'un enlèvement d'Al-Qaïda au Maghreb islamique".

Pour le directeur du journal mauritanien indépendant Tahalil Hebdo, Isselmou Ould Salihi, les terroristes visent "l'Europe et particulièrement la France et l'Espagne, engagées dans la lutte contre Aqmi dans la région" et "veulent se donner la possibilité de négocier la libération de leurs combattants détenus à Nouakchott et d'obtenir des rançons".

Le nord du Mali a servi de refuge, depuis 2008, aux groupes enlevant des Occidentaux en Tunisie ou encore au Niger. Des Canadiens et Européens ont été relâchés, mais un Britannique y a été exécuté en juin.
AFP via France 24

Tidinit a dit…

Bebe Ba,

Comment tu peux traverser tout ce no man's land sans te faire piquer par l'armée mauritanienne, les surveilleurs spanish et french et par dessus tout les americains qui te surveillent tout de la-haut. Espere que cette cassette/ce communiqué n'est pas comme .... Tu sais ce que je veux dire.

http://www.minurso.unlb.org/MINURSO_Ceasefire.pdf

Tidinit a dit…

Corbillard et joyeux drille, c ést une meme personne. C'est comme cela qu'il s'insultait et venait attaquer. Il est malade

Bebe BA a dit…

A-, app c'est sur now, ils ont même revendiqué par la même occaz celle du français au mali!

Un Français et trois Espagnols aux mains d'Al-Qaeda
(L'Express 08/12/2009)

Dans un message, Al-Qaeda au Maghreb islamique (AQMI) confirme le rapt au Mali et en Mauritanie de quatre Européens, annonçant l'envoi prochaine de revendications.

Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué le rapt du Français Pierre Camatte et de trois Espagnols, enlevés fin novembre respectivement au Mali et en Mauritanie, dans un enregistrement sonore de son porte-parole diffusé mardi par la chaîne de télévision Al-Jazira.

"Deux unités des vaillants moujahidine ont réussi à enlever quatre Européens dans deux opérations distinctes: la première au Mali où a été enlevé le 25 novembre le Français Pierre Camatte, et la deuxième en Mauritanie où ont été enlevés le 29 novembre trois Espagnols", déclare le porte-parole, Aqm, dans l'enregistrement.

Aux mains de "l'aile dure" d'Aqmi

Le porte-parole, qui a identifié les trois otages espagnols, a ajouté que "la France et l'Espagne seront informées ultérieurement des revendications légitimes des moujahidine", sans donner de précisions sur la nature de ces revendications.

Le Français Pierre Camatte, 61 ans, a été kidnappé le 25 novembre à Ménaka (plus de 1.500 km au nord-est de Bamako), à une centaine de kilomètres de la frontière avec le Niger.

Les trois volontaires espagnols (deux hommes et une femme) de l'ONG Barcelona Accio solidaria ont été enlevés sur la route côtière très fréquentée Nouadhibou-Nouakchott, à 170 km au nord de la capitale alors qu'ils circulaient à bord du dernier véhicule d'un convoi acheminant de l'aide vers l'Afrique de l'Ouest.

Le porte-parole de l'Aqmi a identifié les trois otages espagnols, précisant que l'un d'eux Albert Vilalta est le directeur d'une société de tunnels.

Libération de combattants?

Outre Albert Vilalta, 35 ans, les deux autres otages espagnols sont Roque Pascual, 50 ans, dirigeant d'entreprise du secteur de la construction, et Alicia Gámez, 35 ans, fonctionnaire de l'administration de la justice.

L'enlèvement de trois Espagnols est une première dans en Mauritanie qui a subi ces deux dernières années une série d'actions meurtrières revendiquées par Al-Qaïda au Maghreb islamique.

La plupart des observateurs à Nouakchott avaient attribué ce rapt aux islamistes armés, en faisant un lien avec l'enlèvement d'un Français dans le nord-est du Mali voisin. Des sources sécuritaires maliennes avaient assuré à l'AFP que l'otage français était aux mains de "l'aile dure" d'Aqmi.

Pour le directeur du journal mauritanien indépendant Tahalil Hebdo, Isselmou Ould Salihi, les terroristes visent "l'Europe et particulièrement la France et l'Espagne, engagées dans la lutte contre Aqmi dans la région" et "veulent se donner la possibilité de négocier la libération de leurs combattants détenus à Nouakchott et d'obtenir des rançons".

Le nord du Mali a servi de refuge, depuis 2008, aux groupes enlevant des Occidentaux en Tunisie ou encore au Niger. Des Canadiens et Européens ont été relâchés, mais un Britannique y a été exécuté en juin.
Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 08/12/2009 à 07:37

© Copyright L'Express

Ɔopiarpegar a dit…

Happy Birthday to CH

A-,
hathi la politique d'Azzizzo walla? rembourser lem3iz jamais.

Bebe BA a dit…

A-,ça se corse car je crois que certains membres du gvt de ATT y sont mélés:

Affaire du Boieing suspect qui atterri à Tarkint: Bientôt l’ouverture d’une enquête parlementaire
(Maliweb 08/12/2009)

La persistance du mystère autour de l’atterrissage, le 5 novembre dernier, du Boeing dans la commune rurale de Tarkint a engagé la réflexion chez certaines formations politiques, dont le parti SADI. Dont le bureau politique national sous la houlette des députés, exige la mise en place d’une Commission d’enquête parlementaire pour élucider les zones d’ombre de cette affaire rocambolesque.

Un mois après l’éclatement du scandale du Boeing ayant atterri dans le Nord du pays à Tarkint (cercle de Bourem) les commentaires et les spéculations vont bon train. Le 5 novembre dernier, un mystérieux avion débarque en plein désert transportant, semble-t-il, une quantité importante de cocaïne. Vidé de son contenu, l’appareil fut abandonné. Selon un responsable régional de l’Office de l’ONU basé à Dakar, il s’agit d’un Boeing en provenance du Venezuela transportant de la cocaïne dans la Commune rurale de Tarkint. De l’avis de ce dernier, le Boeing qui est parti de la République Bolivarienne du Venezuela (information démentie aussitôt par le ministre de l’intérieur de ce pays), « a atterri sur une piste artisanale près du village de Tarkint à 150 Km au Nord Est de Gao, avant de décharger des tonnes de cocaïne et d’autres produits illicites ». « L’appareil a voulu décoller, tente d’expliquer le responsable de l’ONU, mais a connu des ennuis techniques et s’est écrasé juste après son décollage obligeant ses occupants (sortis indemnes) à y mettre le feu pour faire disparaître toute trace compromettante et prendre ensuite la poudre d’escampette sans être inquiétés ».

Que faisait cet avion ici ? Contenait-il seulement de la drogue comme le prétend ce responsable de l’ONU ? De quoi s’agit vraiment ? A ce jour, personne n’est capable de fournir la moindre information tangible sur le sujet. Dans les milieux de la défense nationale et de sécurité, c’est véritablement le silence radio. Et personne ne veut aborder la question, surtout pas avec un journaliste. Devant le suspens entretenu, la classe politique se saisit du sujet. Dans une déclaration récemment rendue publique, le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) et interpelle le gouvernement et exige plus de communication.

Pour la formation politique, qui s’insurge contre « le silence coupable des autorités », « ces révélations viennent confirmer le fait que notre pays devient progressivement une véritable tête de pont dans le dispositif de montage et de contrôle de nouvelles routes d’importation et d’exportation créées par les cartels de la drogue pour envahir de manière massive les marchés européens, américains et asiatique, réorganiser les marchés locaux de redistribution des stupéfiants, enraciner les gangs locaux, infiltrer l’appareil d’Etat en y construisant des réseaux de protection insoupçonnés et en organisant de manière méthodique des circuits de blanchiment grâce à la complicité de certaines banques et de certains agents chargés de la répression ».

Bebe BA a dit…

A-tj, suite:

Ce travail de pénétration des cartels de la drogue dans notre pays, regrette le parti de gauche, ne peut se faire sans des complicités de haut niveau dans les sphères de la défense et de la sécurité nationale. « Cette situation rappelle dangereusement les exemples dramatiques de la Guinée Bissau et de la Guinée Conakry devenus pratiquement des narco-Etats. Les narco trafiquants et leurs complices ont pour ambition essentielle la mainmise sur l’appareil d’Etat des pays du tiers monde. La mal gouvernance, l’impunité, la corruption économique et politique, la recherche effrénée de l’argent et du pouvoir qui caractérisent les dirigeants actuels de notre pays constituent aujourd’hui les causes essentielles de la pénétration du narcotrafic » dénonce la déclaration du parti SADI.

A en croire son bureau politique national, « il y a aussi et surtout l’absence d’une réelle volonté politique de l’Etat, sa faiblesse structurelle et organique dans la lutte contre le crime organisé, la connexion de plus en plus ouverte entre certains éléments de l’Etat qui ont pour mission de garantir la conscience morale de la nation contre la corruption avec les criminels de tout acabit, le règne de l’impunité et de l’irresponsabilité, la dérive de la justice et son instrumentalisation par les seigneurs du crime. S’y ajoute le phénomène de la mondialisation qui a permis aux différentes mafias de rehausser leur niveau de préparation dans les opérations financières grâce à la technologie en matière informatique, la libéralisation du commerce mondial, la transmission d’informations par Internet…

Devant cette situation, plutôt préoccupante et embarrassante pour notre pays, le Parti SADI demande aux autorités maliennes de rompre le silence dans un devoir de communiquer et d’informer le peuple ; appelle le gouvernement à engager une réflexion profonde pour définir une stratégie claire au plan national dans la lutte contre le narcotrafic afin de préserver et garantir une vie saine et un avenir meilleur à notre jeunesse qui aura pour mission de conduire les destinées de notre pays. Le parti exige aussi la constitution d’une Commission d’enquête parlementaire pour élucider les zones d’ombre de cette affaire rocambolesque. Cette commission, précise-t-on de sources proches de la direction du parti, « doit situer les responsabilités de tous ceux qui sont chargés de la défense et la sécurité de notre pays et prendre des mesures à la dimension de la violation de notre territoire, de notre dignité et de notre quiétude ». « Il ne fait aucun doute que pour mener une opération de cette envergure et près d’une localité où se trouve un important cantonnement de la gendarmerie nationale, les trafiquants ont bénéficié de complicités » croit le parti SADI dans sa déclaration.
Issa Fakaba SISSOKO




L'indicateur Renouveau

© Copyright Maliweb

Ɔopiarpegar a dit…

Welcome Back SAID.

Bebe, A- , Sanhaji, Tidinit, Couly Maatala Citoyenne Bilkiss ?ent Leksar lewenni hatha le lien est pour vous;

En Guinée, l'heure de l'après-Dadis a sonné

A+ a dit…

happy birthday to canalh!
4 ans,c'est l'âge de raison pour un blog,comme 40 ans pour l'homme!J'espère donc que les "canalheurs" s'assagiront et que leurs commentaires deviendront plus mesurés!!!
A+

яimσ a dit…

salut ,

bon anniv à canalh

je crois la version Beta du forum a bien marché , il faut passer à une version plus élaborée où les visiteurs auront des rubriques pour se repérer facilement .

y 'a bien d'autres forum mauritaniens sur le marché , dont je vous livrerai la liste plustard


mais je pense que celui là peut facilement se positionner en tête d'ici l'été prochain une fois le chantier de rénovation clôturé .


par ailleurs ,

sur la télé du pays , ils diffusent un sketch sur les hommes d'affaires et leurs sociétés à la merci des inspecteurs que certains après moult réflexions n'ont pas attendu pour se repentir restituant tout ce qu'ils ont bien pu prendre à l'état .

Très beau pour être objectif et comme toujours c'est par la tvm que ça devrait passer .

heureusement que ça l'est , car figurez vous que tous ces sketch vont rester là pour témoigner de la période sombre que traverse le pays
comme ça après , certains n'auront pas d'issue pour détourner les faits .

je pense même que ça pourrait servir d'étalon pour mesurer le degrés de basse atteint par toute junte s'aventurant au pouvoir .

junte birmane = 1,5 JM

Ɔopiarpegar a dit…

lu pour vous sur taquadoumy

Hanevy Ould Dehah, directeur de Taqadoumy, croupit en prison depuis 172 jours

Sinistrose. a dit…

A- fait l'effort requis sur toi même pour être objectif, sportif et crédible.ente dhallam.
Joyeux drille aura eu raison de dire qu'un corbillard en pareille occasion est plutôt insolite.
Je l'admettrais d'autant plus volontiers que mon propre pseudo "Sinistrose" inspiré par le commentaire de corbillard me rendrait très mal placé pour le dire.

Sois sportif et admets avec joyeux drille qu'en sport comme en tout dans la vie, qui n'avance pas recule et que comme au foot, la meilleure défense ne serait rien moins que l'attaque.Ce n'est sûrement pas Clausewitz qui s'aviserait de me démentir.

Cela dit, joyeux anniversaire sans l'ombre d'aucune sinistrose ou d'odeur de macchabées en décomposition avancée ou pas.
ça m'a déjà coupé l'appétit,beurrrrrk!

bent leksar a dit…

Salut...

Rimo...si "la junte mauritanienne" comme tu aimes appeler l'actuel gouvernement...( 1,5 JM)= junte burmane ...combien vaut ...les 3 commercants/banquiers - mauvais payeurs-futurs prix nobel d'economie et de la paix...???????
peut etre = l'opposante birmane prix nobel de la paix...c'est ca non ? suivant ta logique..?

Pensées aux otages occidentaux ...victimes de la barbarerie...de l'aqmi...
Salut...Lewoni...
A- tu commences à faire peur avec des analyses promonitoires...que dieu nous en garde...

bl

Tidinit a dit…

La connerie commence II. On veut rendre Dadis propre?
===

Guinée: "10 minutes" après l'arrivée de Dadis, "on a entendu les rafales"


08/12/2009


Le lieutenant Aboubacar Sidiki
Diakité, dit Toumba, l'aide de
camp qui a tiré sur le chef de la
junte Moussa Dadis Camara, le 2
octobre 2009 à Conakry © AFP



CONAKRY (AFP) - mardi 08 décembre 2009 - 12h04 - En fin d'après-midi, à l'heure où le football est roi dans les rues de Conakry, Ibrahima s'est arrêté net de jouer, le 3 décembre, quand le chef de la junte Dadis Camara est passé en 4x4 devant lui, pour entrer dans le camp Koundara. "Dix minutes après", une fusillade débutait.

Assis derrière une petite table sous un parasol blanc, Ibrahima, 19 ans, vend chaque jour des carte de recharge de téléphone, à quelques centaines de mètres du camp militaire Koundara, sur la péninsule du Kaloum.

"On jouait au foot sur le goudron, vers 17h00-18H00", raconte le jeune homme en short. "Dadis est arrivé, il conduisait lui-même son véhicule. Dans son cortège, il y avait six ou sept 4x4 pick-up (soit beaucoup moins qu'à l'habitude, ndlr). Dix minutes après, on a entendu les rafales".

L'attaque contre le président autoproclamé, Moussa Dadis Camara, dit Dadis, par son aide de camp Aboubakar Sidiki Diakité, alias Toumba, était peut-être "préméditée", jugent les habitants aux abords du camp.

Mais ils peinent à croire la version officielle d'une "tentative de coup d'Etat".

Selon la junte, Toumba a tiré très vite sur Dadis, le blessant à la tête.

Depuis, le N°1 du régime - qui avait été porté au pouvoir par l'armée en décembre 2008 - est hospitalisé au Maroc où il a subi une opération chirurgicale. Le pouvoir assure qu'il est "hors de danger" mais qu'il ne peut "pas encore communiquer".

A la télévision d'Etat, les commentateurs dénoncent "un vaste complot conçu hors des casernes" pour le renverser, "une conjuration" d'une coalition de l'opposition "appuyée par l'étranger"...

Mais Ibrahima pose une question toute simple: "si Toumba voulait prendre le pouvoir, pourquoi est-ce qu'il s'est enfui et reste introuvable depuis" lors?

Un peu plus loin, quelques bancs de bois et une table sont disposés sous un arbre, au dessus de la mer. C'est là que Lala, 48 ans, manie la thermos de café pour servir, en plein air, des habitués. Le 3 décembre, "j'ai entendu les coups de feu, dit-il, puis, d'un seul coup, il y avait un grand calme. On n'a même pas vu de véhicules militaires après ça. Si c'était un coup d'Etat, on aurait vu beaucoup de garnisons derrière Toumba".

Le camp Koundara est flanqué, sur sa gauche, du cimetière colonial, et sur sa droite, des locaux de la radio nationale RTG2. Pour Lala, la logique aurait voulu que les putschistes aillent "immédiatement dans une des deux radios nationales" pour annoncer leur prise du pouvoir, ce que Toumba n'a pas fait.

Entre quatre murs, un haut fonctionnaire conteste aussi les récits officiels: "c'était peut-être un traquenard, mais pas une tentative de prise du pouvoir. Tous les armements lourds étaient au camp Alpha Yaya Diallo" (siège de la junte), relève-t-il.

Pour lui, "Toumba voulait en finir avec Dadis parce qu'il n'avait pas apprécié sa mise à l'écart depuis le début de la médiation du président burkinabè Blaise Compaoré", suite au massacre d'opposants du 28 septembre, qui a fait au moins 150 morts selon l'ONU.

Des témoins avaient désigné Toumba comme le commandant des militaires qui avaient tiré sur la foule. Le matin du 3 décembre, Toumba avait été convoqué à Conakry par les enquêteurs de la commission d'enquête de l'ONU. Il aurait alors appris que Dadis le rendait responsable du massacre et serait reparti, furieux.

Pour Alassane, étudiant sans emploi de 21 ans, sirotant un café chez Lala, "si la junte parle de coup d'Etat, c'est pour salir encore plus Toumba, en faire l'homme le plus recherché de Guinée".

AFP

Tidinit a dit…

copiarpegar,

tu rends lem'iz ou tu va en prison et je te depossede de la tente et du brag.

Merci pour l'article de l'express. Pas de doute que Dadis c'est fini et ils font la chasse a Toumba de peur qu'il ne prenne le pouvoir.

Tidinit a dit…

Merci Sinistrose.

яimσ a dit…

je te rappelle que la JM a mis pas mal d'opposants en prison que ce soit des journalistes ,hommes d'affaires ,fonctionnaires ou politiques .

aussi tu as pu voir toutes les cruautés qu'elle diffuse sur la petite tvm .


Et sur un autre registre ces trois hommes d'affaires là j'ai pas dit que c'était des anges .
Mais comme tout le monde ,ils ne payent pas leurs impôts et font recours aux tournures qui leurs sont proposées par les employés du fisc ,toi même tu sais de quoi je parle .

Et tu admet avec moi que dans ce sens là , il faudrait que tout le monde rembourse que ce soit de la cour ou de la famille royale elle même .


Cependant nous sommes rassurés que derniers ne seront jamais inquiétés car leur lien de parenté avec sa majesté leur procure une immunité en béton . D'ailleurs l'un d'eux a été décoré l'autre jour chevalier d'un truc dont je ne me rappelles plus.


je ne vais pas m'étaler sur des personnes en particulier ni dénombrer les sociétés qu'ils tiennent ou les accords qu'ils ont pu conclure avec des entreprises publiques , mais saches que nous sommes pas des moutons pour nous faire gober cette mauvaise cuisine encore moins des sangliers à abattre au fusil.


si hier tu demeurais mélancolique angoissé par toutes ces injustices qui t'entouraient, aujourd'hui te voyant sourire je m'étonnais et disais : qu'as t il bien pu arriver pour te voir si rayonnant de joie ... c'est la justice tu répondais !!

bent leksar a dit…

Salut...

Non, je ne vois pas de quoi tu parles ...mes maigres impots sont pris à la source ( mon bulletin de salaire fait foi de ce que je raconte..) ...j'ai jamais eu de rapport avec "ceux" des impots...dont tu fais allusion...min nahiyetin oukhra les miens payent leurs impots...sont en regle avec le tresor public...
Par ailleurs, je concede avec toi ce qui suit...."Et tu admet avec moi que dans ce sens là , il faudrait que tout le monde rembourse que ce soit de la cour ou de la famille royale elle même ."
Seulement faut il qu'il eut emprunt...ou bien faut que tous les AR' soient M'guéliine...ca par contre c'est pas juste...
Concernant Hanevy...il eut droit à un procés ...comme tout bon citoyen ...on doit lui accorder une faveur peut etre ?...comme reclamée pour les commercants/banquiers...

bl

lewonni a dit…

bôjôr

sacré docteur kleib aucun plagiat ne lui échappe. Il faut dire que le plagiat qui est le sport favori de certains paresseux ne choque personne tellement ce pays est habitué au pillage

ailleurs de tels comportements feraient mourir de honte et enverraient les cambrioleurs devant la justice pour vol avec effraction et recel, chez nous ça nourrit son homme ou sa femme

car le plagiat n'est pas seulement une affaire d'homme, les femmes aussi ne reculent pas face au désir de larcin cad prendre les lecteurs pour des ignorants voire des imbéciles incapables de découvrir la supercherie

mieux à cette école du larcin intellectuel on finit par briller au royaume des aveugles où le roi finit d'ailleurs par vous obtenir des promotions alors que qui a volé un oeuf peut voler un boeuf

pauvre pays où tout se vole même la production intellectuelle et ce non pas en sous mains comme du recel de bonne came mais en public comme une insulte à la vigilance des beaux esprits


j'ai copié ici ce passage que je trouve amusant

"

Autopsie d'au article du quotidien de nouakchott:


Je vous livre le dernier nouveau cas avéré de plagiat dans notre presse indépendante. Il s’agit cette fois-ci du journal le Quotidien de Nouakchott du 23 novembre 2009 repris par le site KASSATAYA.
On peur lire sous la plume de l’excellent Moussa Diop du journal le Quotidien de Nouakchott (vrai nom ou un pseudonyme ?) : La faculté de médecine de l’Université libre fermée : Les langues se délient. (Dossier complété par une interview en 2 questions de Zeinabou Mint Abdel Aziz Diène: « Nous voulons notre fac et rien d’autre… » par KHALILOU DIAGANA le redacteur en chef du journal)

Sous le titre éloquent se cache une longue histoire de copier-coller ou les seules langues qui se sont déliées sont celles des ministres nigérians et algériens.

Le ministre nigérian de l’Education, Sam Egwu, dans les colonnes du quotidien The Guardian se transforme sous la plume habile de Moussa Diop du journal le quotidien de nouakchott en un médecin d’une grande clinique réputée de la place qui s’exprime sous l’anonymat bien sur.

Il ne s’est pas arrêté là ! non
Il a réussi un autre fameux tour de magie en transformant le ministre nigérian du Travail, Adetokunbo Kayode en un professeur à l’Université de Nouakchott.

Quant à M Aw professeur à l’Université de Nouakchott il s’agit rien d’autre que de Madior Diop, responsable de la division formation au ministère de la santé du Sénégal qui s’exprimait pour Ouestafnews.


voici le article inétgrallement . j'ai du colorier en rouge le texte qui a été plagié du site oustafnews qui parlait du négeria . En bleu celui qui a été plagié du meme site au sujet du Sénégal, et en vert le paragraphe tiré d'une interview d'un minstre algerien.


Vous pouvez aussi cliquer sur chaque image pour acceder au site en question.


Dr kleib"
-----------------
source: doecteurkleib.blogspot.com

le blog d'un scalpel du web, une sorte de robin des abois qui dépouille les faussaires pour rendre à chacun ce qui relève de son esprit quitte à laisser qui de droit aux abois

ciao ciao

* je ne cautionne par ses avis mais l'esprit de liberté et le souci de justice qui anime le docteur même si politiquement, il est parfois et même souvent too much

c'est un idéaliste qui assume ses positions ça ne court par le web mauritanien surtout que ses positions sont sans équivoque, ce qui mérite d'être apprécié pour ce que cela vaut sans plus ni moins

comme dirait l'autre " bravo bravi brava!"

mais entre les guillemets d'un azizien convaincu ceci expliquant cela car les bravo s'adressent au chasseur de plagiat et non au bolitologue un peu trop nerveux pour un chirurgien qui peut opérer les yeux fermés or la mauritanie est dans le noir depuis trente ans...

bichor ya douctor

salut

Bebe BA a dit…

ano,
est ce tu pourrais me donner le lien du blog du docteur; à chaque que je mets celui, on me met blog introuvable!
http://doecteurkleib.blogspot.com/

merci d'avance

Tidinit a dit…

Il était au Maroc, pas au Liban. Sa venue du Liban, c' était pour cacher qu' il était des semaines au Maroc. Parti en mission pour Dadis, pas de retour et gardé là en attendant ...


La source: le journal Foreign Policy avant le coup contre Dadis.


http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=38828&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=4b3f2285bd

Tidinit a dit…

L' article du Foreign Policy. Sekouba était au Maroc depuis octobre. Il ne s' entendait pas avec Dadis. C' est donc son remplaçant choisi depuis longtemps, je presume.

http://blog.foreignpolicy.com/posts/2009/10/28/and_meanwhile_in_guinea

яimσ a dit…

on va supposer que madame qui galère au smic avait toujours payé ses impots et ne doit absulument aucune ouguiya à l'état .

de même qu'elle ne s'etait jamais absentée de son bureau ni exercé aucune activité commerciale comme participer à une boutique de femmes au marché ou avoir une expo à domicile aucune .

Aussi l'agent qui relève le compteur n'a jamais touché aucun sous de sa part de même que les câbles et les tuyaux sont correctement raccordés aux compteurs .

toujours elle paye les vignettes et taxes urbaines et surtout les pv elle les règles aux centième près

Et enfin elle n'a jamais vu ni entendu parler de fraudes fiscales dans son entourage .


Eh bien saches que quand tu as une entreprise et que les impôts te ferment ils mettront comme quoi t'es redevable d'une somme faramineuse accumulée sur plusieurs années d'impayés .

Aux impôts il y aura quelqu'un pour vous proposer un marché où tout le monde est gagnant .


Renseignes toi auprès des sponsors de la campagne dont tu faisais partie .

maatala a dit…

Saam

Chers amis nudistes dépressifs asthmatiques

Quatre bougies déjà, que le temps passe vite

A mon nom perso (le cuisto) et celui du tôlier LM, nous vous adressons un grand merci, car CANALH c'est avant tout vous et un chouia nous.

Cet espace de liberté et de défoulement est avant tout un DIVAN qui vous permet d'exprimer : vos cris du cœur, vos passions, vos désespoirs, vos frustrations, vos soutiens, vos attentes, vos espoirs, mais plus que tout vos opinions et vos questionnements.

La seule chose que nous garantissons à nos amis lecteurs, c'est la certitude qu'en nous lisant, ils mourront moins idiots dit le Fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Sanhaji mon ami

Dans cette affaire, nous constatons des tentatives maladroites de:

- Faire du "Chantage" sur les conséquences économiques de ces arrestations.

-La volonté de botter en touche en politisant cette affaire.

- Réduire cette affaire à une affaire personnel.

- Voir le non respect par puissance publique de sa parole.

Un véritable écran de fumé pour éviter de parler du fond qui est Cette gigantesque escroquerie.

Ces Messieurs ne réfutent pas le remboursement, mais les intérêts.

Ce qui est une reconnaissance de fait de leur forfait.

Ils se prévalent d'un accord conclu avec la banque, cet écrit est-il verbal ou écrit.

s'il est écrit pourquoi ne pas le publient-t-il pas.

Nous demandons à voir l'accord qui a été conclu.

Ce qui nous intéresse dans cette affaire, c'est la vérité et non les reglements de comptes ou la légitimité de azziz que tu es le seul à remettre en cause dit le Fou.

maatala

bent leksar a dit…

Salut...

J'arrete net la discussion avec toi....y'a divergence sur le fond ...ca c'est supportable ...mais egalement sur la forme...que j'ai moins "supporté"...à canalh ...je suis habituée à un autre style...
Pour ta gouverne...outre payer mes impots...je ne trafficotte pas ...les tuyaux ni les cables ...quand à ma vignette ...collée...
point de commerce...non plus...

we salam...
bl

Chaman Aztèque a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Chaman Aztèque a dit…

....Pour les plus pressés , ceux qui en ont marre de cette vie là ,il semble que le calendrier du peuple des mayas prévoit 2012 comme date buttoir pour la fin du monde ,une date confirmée par plusieurs sources .
6 décembre 2009 14:33
-------------------
Moi aussi, et toujours pour faire pendant au morbidisme de "corbillard" .

Pas de panique!

Les oracles paganistes Maya ne s'accomplissent jamais sans sacrifice humain.Et vu que cette pratique atroce et barbare n'a plus cours même au fin fond des Andes enneigées, isolées et difficiles d'accès, il ne serait à craindre que cette "prophetie" apocalyptique ne se réalisât jamais.

A moins que les Maya ne se surprennent à donner comme offrandes des béliers sacrificiels d'Abraham, pratique courante chez les musulmans même si certains abattoirs européens commencent à refuser de s'y adonner sous la pression des orgs de défense des animaux.Hé oui, même les animaux ont leurs défenseurs acharnés et dévoués comme la sotte bébête BB (Bardot).

Pas de panique, pour 2012 voir ce prochain et imminent 20.12, parole de chaman exorciste Aztèque cette fois ci, pas Maya!
Pas de panique!!!

яimσ a dit…

je ne t'ai pas accusé toi mais je voulais te dire que même les simples citoyens ne payent pas leurs impôts mais bon c'est pas grave .

en parlant de citoyens honnêtes ,vous voici les spots de campagne de rashid moustapha "bougladeu" ou l'homme au colier

яimσ a dit…

ya aussi apophys (météorite) qui passera deux fois et la deuxième est catastrophique vers 2040 ou truc comme ça .

lewonni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
lewonni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
lewonni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
lewonni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
lewonni a dit…

bôjôr ma chère bebe ba

chez le douctor c'est

www.docteurkleib.blogspot.com

sinon attends je vais essayer une leçon de sanhaji pourvu que ça marche:

bebe ba tu peux cliquez ici ça doit marcher inchallah

Eraser. a dit…

C'est fait pour le 1èr, l'autre suivra inchallah.

Sans être un inconditionnel des oracles apocalyptiques de Nostradamus ou des Mayas, une bonne retraite dans le Temple solaire des Mayas ne serait pas de trop pour faire le point en marquant une pause.

Eraser.

Filsdubled a dit…

Longue vie à canalh

A tous joyeux anniversaire..

Eraser. a dit…

Demain.

Tidinit a dit…

Ces militaires se comportent comme des betes. Ceci n'honore ni Wade, ni la France et ni l'espece humaine. Mauritaniens: restons civilisés.

http://en.afrik.com/article16609.html

Tidinit a dit…

Eraser,

Tu changes trop de pseudos. Fais attention à toukhma. Toujours le meme style, toujours la meme platitude.

Tidinit a dit…

Samuel Gontier-Télérama-07-12-09

Afrique, comment ça va avec l’extraction d’uranium ?
lundi 7 décembre 2009

Enquête salutaire au Niger et au Gabon où le travail dans les mines fait des victimes. Sans bruit. Un document qui fait froid dans le dos, diffusé ce lundi à 18h et 22h30 sur Public Sénat.

Dominique Hennequin correspond assez peu à l’image que l’on se fait du grand reporter baroudeur. Bien mis, très discret, voix posée… Pourtant, il a beaucoup voyagé, notamment pour Envoyé spécial. Cette fois, pour Public Sénat, il a pénétré avec Pascal Lorent un des lieux les plus secrets du monde, les mines d’uranium exploitées par Areva à Arlit, au Niger.

« Notre visite était tellement encadrée, elle m’a rappelé la Corée du Nord », témoigne l’auteur des Deux Corées. Les enquêteurs ont bénéficié d’une opération de communication de la multinationale du nucléaire. Trois jours d’une visite très guidée pour promouvoir les Observatoires de la santé, structures mises en place avec Médecins du monde suite aux revendications d’anciens salariés français relayées par l’ONG Sherpa.

Car l’extraction du minerai tue. A petit feu. Sournoisement, la pollution engendrée étant inodore, invisible. Et pas seulement à Arlit mais aussi à Mounana, au Gabon, où se déroule la première partie de l’enquête autour des mines fermées en 1999 et des populations abandonnées sur un territoire contaminé. Au Niger, les auteurs ont réussi à rencontrer clandestinement le responsable d’une ONG locale. Et à prouver l’ampleur du danger avec les ingénieurs de la Criirad (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité) – « Il fallait une expertise scientifique pour être inattaquables. » Ils sont même passés par l’Algérie pour rencontrer des rebelles touareg exaspérés de voir leurs terres spoliées et polluées.

Alors, enquête à charge ? Certainement. Pourtant, avec le même calme qui donne sa crédibilité à l’enquête, Dominique Hennequin se défend de tout procès d’intention. « Je ne suis pas contre le nucléaire, j’en utilise tous les jours. Mais comment ne pas être indigné par le sort de ces gens qui meurent en silence, dans la souffrance ? »

Le déni – à Arlit, il n’y aurait pas eu un seul cas de cancer en quarante ans ! – et la langue de bois opposés par les responsables d’Areva – « On ne connaît aucune victime cachée », s’emmêle toutefois l’un deux – en deviennent indécents. Ils ne parviennent pas à masquer l’inanité du discours convenu, selon lequel le nucléaire est une énergie propre qui assure notre indépendance énergétique. Exploitation d’un pays pauvre, guerre, pollution… l’uranium n’a rien à envier au pétrole, comme le prouve cet excellent reportage, fruit de deux ans d’enquête.

Samuel Gontier

Visionnez !

Le site de la CRIIRAD

lewonni a dit…

bôjôr

j'ai dû toute de suite écrire un petit papier, j'ai envoyé cela à cridem mais d'ici qu'il me censure autant prendre les devants et publier la chose avant d'aller dormir

j'ai donc dû activer

www.chezvlane.blogspot.com

j'aurais dû mettre cela chez veyavi lol on verra ça demain inchallah le blog est en construction

si ça intéresse quelqu'un

cliquez ici

ciao ciao

A+ a dit…

Cher matalla
Bravo!tu commences à te poser des questions;continue,tu es sur le bon chemin!Ce n'est que normal pour "un soutien critique" (lol)...
.............................
Dans cette affaire, nous constatons des tentatives maladroites de:

- Faire du "Chantage" sur les conséquences économiques de ces arrestations.

-La volonté de botter en touche en politisant cette affaire.

- Réduire cette affaire à une affaire personnel.

- Voir le non respect par puissance publique de sa parole.

Un véritable écran de fumé pour éviter de parler du fond qui est Cette gigantesque escroquerie.

Ces Messieurs ne réfutent pas le remboursement, mais les intérêts.

Ce qui est une reconnaissance de fait de leur forfait.

Ils se prévalent d'un accord conclu avec la banque, cet écrit est-il verbal ou écrit.

s'il est écrit pourquoi ne pas le publient-t-il pas.

Nous demandons à voir l'accord qui a été conclu.

Ce qui nous intéresse dans cette affaire, c'est la vérité et non les reglements de comptes ou la légitimité de azziz que tu es le seul à remettre en cause dit le Fou.

Bebe BA a dit…

Merçi cher ami pour le lien!

яimσ a dit…

salut ,


regardez comment les évangéliques ont raduit leurs vidéos en hassaniya ,c'est drôle lol




reste à savoir si le dvd a été distrubué chez nous .

lewonni a dit…

à monsieur Goldstein à propos de son imposteur et la récup de notre misère cliquez ici

censuré sur cridem

Bebe BA a dit…

Pour A-,

PRISES D’OTAGES PAR AL QAIDA: se poser les vraies questions
(Le Pays 09/12/2009)

Les rapts de citoyens occidentaux en Mauritanie et au Mali sont le fait de Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI). Cette organisation qui se réclame de la nébuleuse de Ossama Ben Laden a revendiqué mardi la responsabilité de l’enlèvement d’un Français et de trois Espagnols. Le doute est ainsi levé. Ce que l’on croyait être le fait de simples bandits en quête de quelques dollars ou d’euros se révèle être une opération rondement menée par l’organisation Al qaïda au Maghreb islamique aux moyens de « deux unités de vaillants moudjahiddines ».

L’AQMI serait donc derrière ces rapts autour de la bande sahélo saharienne, à l’intérieur de laquelle elle a installé son QG. Cette bande sahélo saharienne est ainsi devenue le refuge de ses extrémistes islamistes qui l’ont transformée dans le même temps en zone interdite pour les citoyens occidentaux s’ils ne veulent plus servir de monnaie de change d’un marchandage obscur dont on n’arrive plus à suivre le fil. L’organisation islamiste a promis d’aviser les autorités des pays dont proviennent les otages. Que veut exactement l’AQMI ? De l’argent ou bien faire avancer sa cause ? Mais quelle est cette cause ?

A priori, l’argent ne serait pas la motivation principale, même s’il peut permettre de réarmer le réseau et d’alimenter ses filières de renseignements. La vraie question aujourd’hui est de savoir pourquoi Al Qaïda continue d’user de la voie extrémiste pour faire entendre sa voix alors que le monde entier est en train de faire le deuil des années Bush, caractérisées par un anti-islamisme viscéral et la volonté de casser du terroriste. Toutes choses qui ont conduit au drame irakien et aux attentats du 11 septembre. Si ce n’est de l’argent, la revendication est donc politique. Al Qaïda a au départ incarné la lutte contre les injustices flagrantes de ce monde. Ce fut le cas en Palestine, en Algérie et surtout en Somalie où à chaque fois, les mouvements islamistes se sont fait voler leur victoire. Ce sont ces formes d’injustices qui nourrissent les rangs des extrémistes musulmans et que, pour les besoins de la cause, on a vite fait de désigner par le vocable terroriste. Du coup, tout groupuscule qui réclame de façon violente un droit bafoué est violement combattu, à peine écouté.

Bebe BA a dit…

C’est peut-être là une erreur. On sait que c’est seulement en 2007 que le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) a rejoint la nébuleuse dont il semble être aujourd’hui le bras armé en Afrique. Jadis plus active uniquement en Algérie, ce groupe islamiste rayonne désormais sur le Maghreb sans toutefois clarifier ses intentions. Le fait de s’en prendre aux intérêts occidentaux ne peut être une fin en soi. L’instauration d’un pouvoir islamique par le Djihad partout où cela est possible ? Un tel projet est difficilement réalisable dans un contexte où le monde se démocratise de plus en plus, et où toutes les couches socio politiques ont le droit de s’exprimer et de "compétir" librement par la voie des urnes pour accéder au pouvoir d’Etat. Mais au-delà de toutes ces considérations politiques, il y a urgence à sécuriser la bande sahélo saharienne au nom de la liberté d’aller et de venir. Les pays dans lesquels Al Qaïda sévit ont plus intérêt à l’extirper de leur territoire d’une façon ou d’un autre. L’immensité du désert freine peut-être les ardeurs des uns et des autres parce que les moyens à mobiliser sont colossaux. Mais tôt ou tard, il faudra s’y résoudre. Si les Etats concernés laissent la nébuleuse d’Al Qaïda s’incruster dans le désert et y développer ses tentacules, alors eux-mêmes s’exposent à des actes de déstabilisation plus tard. Les moyens de la lutte, en synergie avec les occidentaux, doivent être recherchés. Seule une action concertée, massive et dans la durée pourra vaincre la nébuleuse. Cela passe aussi par le développement, d’une façon ou d’une autre, de ces vastes étendues où vivent des peuples qui se sentent souvent oubliés de l’Etat central.

Par ailleurs, il faudrait de façon concomitante, faucher l’herbe sous les pieds de Al Quaïda, en créant les conditions d’éradication des injustices dont est tapissé le monde. Les grands dirigeants de notre planète sont, sur ce point, fortement interpellés, eux qui ont les moyens matériels et moraux de faire et de défaire le monde au gré de leurs intérêts.


Par Abdoulaye TAO

A+ a dit…

أوردت مصادر مطلعة أن عرضا قدم لرجال الأعمال المعتقلين بإرجاع المبالغ المطالبين بها إلى الأصل بدون فوائد مقابل توقيع إقرار بأن المبالغ أخذت بغير و جه حق.

و حسب نفس المصادر فإن رجال الأعمال الثلاثة رفضوا رفضا باتا العرض المقدم ، لأنهم يعتبرون المبالغ تعويض عن خسائر تحملوها في مجال شراء الأرز المحلي في إطار دعم القطاع الزراعي في عهد الرئيس معاوية.

و من الملفت للانتباه أن محمد ولد عبد العزيز تحدث في مستشفى الشيخ زايد عن مبلغ أربعة عشر مليار و هو أقل من المبلغ الذي يطالب به رجال الأعمال مع الفوائد المحتسبة ، ويرى البعض أن هذا يدخل في إطار موافقة ضمنية على عودة المبلغ المطالب به إلى الأصل بدون الفوائد خاصة بعد الاستهجان الكبير لطريقة معاملتهم في مختلف الأوساط .

Traduction rapide:
Selon des sources bien informées,les 3 hommes d'affaires ont refusé une proposition qui leur a été faite de payer les montants hors interêts contre leur reconnissance qu'ils avaient reçu ces montants illégalement.Ces mêmes sources indiquent que les 3 hommes d'affaires ont refusé cette proposition car ils considèrent ques les montants qu'ils avaient reçus correspondent au remboursement des pertes subies dans l'achat du riz paddy dans le cadre de la politique du soutien de la production nationale de riz mise en place au temps de maouya.
Par ailleurs,le president Aziz a indiqué dans sa dernière interview à cheikh zayed que ces montants s'élèvent à 14 milliards,ce qui est en déça du montant avec interets reclamé aux 3 hommes d'affaires;ce qui pourrait signifier son acceptation tacite du paiement du montant sans interêts.
source:www.asdarim.com

Sellami a dit…

joyeux anniversaire et bonne continaution!
C'est moins dépressif Canlah maitenant, donc plus intéressant.
Mais où est A-?
Sellami

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Hommes d’affaires détenus : Aziz persiste et signe
09-12-2009
Lors d’une visite surprise ce jour à l’hôpital Cheikh Zayed de Nouakchott, le Président de la République a répondu aux interrogations des journalistes, sur le dossier des hommes d’affaires détenus dans le cadre de la campagne de recouvrement des fonds détournés de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM).

Ould Abdel Aziz exclut tout arrangement ou pause dans l’opération ; il réitère la poursuite de l’opération, à son terme, sans viser un groupe ni une tribu exclusivement ; 14 milliards d’ouguiya, selon ses termes, ont été perçus, indûment, par des individus qui n’ont fourni aucune prestation au peuple mauritanien ; il conclut par l’assurance quant au caractère obligatoire et inévitable du remboursement.

Par ailleurs, il a laissé entendre une extension de la politique d’assainissement de la vie publique grâce aux efforts de l’Inspection Générale de l’Etat (IGE). L’époque du gaspillage et du vol des biens publics est bien révolue, assènera-t-il en substance, s’étonnant d’entendre des mauritaniens réprouver sa sévérité à l’endroit des corrompus.


maatala

maatala a dit…

salam

Lu pour sanhaji

Dans la serie, je vous enfume

"Ould Taya au secours de ses cousins détenus
08-12-2009


Depuis son exil, le Colonel Maaouiya Ould Taya serait intervenu auprès de son hôte, l'Émir du Qatar pour qu’il règle le bras de fer entre le Président Ould Abdel Aziz et les hommes d'affaires de la tribu de l’ex chef de l'État.

L’ambassadeur du Qatar en Mauritanie SEM. Mohamed Ben Kourdi Taleb El Merri, émissaire ad hoc, a été dépêché dimanche en urgence à Nouakchott, porteur d’un message écrit de Son Altesse Cheikh Hamed Ben Khalifa Al Thani, Émir de l'État du Qatar.

Il y demande, au Président Ould Abdel Aziz, de libérer les trois hommes d'affaires immédiatement et d’abandonner toutes les poursuites contre eux. En contrepartie, le Qatar procéderait au paiement des sommes réclamées, en totalité et agio inclus. Ould Abdel Aziz devrait, par la suite, recevoir les entrepreneurs et les rétablir dans leurs droits.

Une dépêche de l'Agence Mauritanienne d’Information (AMI) témoigne de l'entretien.

De son côté, l’Arabie Saoudite entreprend, sans succès, des démarches pour faciliter le retour de Ould Taya en Mauritanie, à la condition de le faire bénéficier d’une amnistie définitive ; le Président Ould Abdel Aziz ne manifeste pas beaucoup d’enthousiasme à honorer la promesse que son entourage dément d’ailleurs.

-----------------------------------

Dubai ( le village des cousin mégalos ) et la société général attendent de l'Emir (bon samaritain ou couillon) des chèques dit le Fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour sanhaji

"Une délégation de l’opposition chez les familles de trois hommes d’affaires gardés à vue ainsi et les détenus du dossier de la BCM


Une délégation de membres du groupe parlementaire de l'opposition et de représentants des partis d’opposition, comprenant Abderrahmane Ould Mini (RFD), Moustapha Ould Badredine (UFP), Sidi Mahmoud Ould Saleck (Tewassoul), Ba Aliou Ibra (Adil), Bedahia Ould Mohamed Salem et El Khalil Ould Teyeb (APP), a rendu visite mardi soir, aux familles de trois hommes d’affaires gardés à vue ainsi que les détenus dans le cadre du dossier de la Banque Centrale de Mauritanie.

La délégation a été chez Abdou Maham, Chriv Ould Abdallahi, Sid’el Moctar Ould Nagi, Mohamed Ould Oumarou, Mohamed Ould Noueiguedh et son père l’homme d'affaires Abdallahi Ould Noueiguedh.

Un membre de la délégation a précisé à l’ANI que l’opposition a exprimé au cours de ces visites dans chacune des familles, sa «solidarité avec eux dans cette épreuve», ajoutant que Abdallahi Ould Noueiguedh a affirmé aux membres de la délégation de l’opposition qu’il détient tous les documents prouvant que les montants transférés de la BCM au profit des trois hommes d’affaires, avaient été obtenus légalement et constituent le paiement de factures dues à l’Etat, résultant de transactions dans le domaine agricole.

Abdallahi Ould Noueiguedh a également souligné leur attachement à vivre en paix et en sécurité dans leur patrie et leur rejet de tout ce qui pourrait les en empêcher. Il a aussi a exprimé son regret de ne pas avoir eu de contact avec les trois hommes d’affaires depuis leur garde à vue, ni même d’avoir de leurs nouvelles.
--------------------------------

Rater les métros, devient une spécialité de l'opposition.

- Pourquoi défendre ceux-ci et pas les autres( Horma, sa maîtresse , le Dg de procapec, Nagi et d'autres)

- Pourquoi une telle solidarité envers ceux qui ont reconnu avoir spolié l'état et qui mégotent sur les intérêts.

- L'opposition prouve qu'elle a une haute idée des biens publics.

Elle n'a pas compris qu'après cette affaire Chriv et Maham, ne feront plus jamais de politique et M O Nouéguide se délocalisera en corée du nord.

Azzizzo surtout pas "MOLI" dit le Fou.


maatala

maatala a dit…

Salam

Dans la serie , on nous prend pour des cons:

Il a dit:

"qu’il détient tous les documents prouvant que les montants transférés de la BCM au profit des trois hommes d’affaires, avaient été obtenus légalement et constituent le paiement de factures dues à l’Etat, résultant de transactions dans le domaine agricole"

-------------------------------

Il attend quoi pour publier lesdits documents.


Dans ce cas pourquoi acceptent-ils de rembourser?

Depuis quand l'Etat rembourse la prise de risque par des privés et si ceux-ci avaient faits des bénéfices, les auraient-ils partagés avec l'etat.

Tout bénéf, telle a toujours été leurs devises dit le Fou

maatala

Bebe BA a dit…

Audience: Boidjel chez Aziz
Mercredi, 09 Décembre 2009 11:36


Est-ce le courant qui passe de nouveau entre Adil et son ancien militant ou dirigeant Mohamed Ould Abdel Aziz devenu entre temps président et militant d’un autre parti, UPR, né dans les mêmes circonstances et accomplissant la même mission: soutenir l’action du président ? On ne sait pas. Toujours est-il que les responsables de ce parti rencontrent désormais le chef de l’Etat à cadences soutenues. Le dernier à avoir fait le voyage du palais ocre n’est autre que la deuxième personnalité dans la hiérarchie de la direction de Adil: le 1er vice président et leader haratine, Boidjel Ould Homeid. La rencontre a eu lieu hier et n’a bien sûr pas fait objet de déclaration de l’une ou l’autre des deux parties. Son timing pourtant la fait revêtir d’une certaine importance. Elle intervient une journée après la conférence de presse de l’opposition au cours de laquelle il a été déclaré le soutien aux hommes d’affaires en garde à vue et la création d’une coordination de l’ensemble des partis opposés au pouvoir qui affichent désormais une nouvelle volonté pour bousculer le statu quo.
Il faut noter également que cette rencontre a été précédée par une nouvelle audience du président avec la députée d’Aioun, Ezza Mint Hemam qui signe ainsi son deuxième ‘’voyage’’ au palais.

BILADI

A+ a dit…

Cher matalla
ça se voit que tu n'as rien compris à cette affaire.De quoi s'agit-il en quelques mots?
à la fin des années 90,l'Etat avait démandé au "pool des importateurs"(SONIMEX-MAOA et AON) d'acheter le paddy aux agriculteurs à un prix fixé par l'Etat,avec l'engagement de ce dernier de leur rembourser la perte subie par eux sur la commercialisation du riz achété.Le montant reclamé actuellement par l'Etat correspond à cette perte sur plusieurs années.
--------------------------
Matalla a dit:
Depuis quand l'Etat rembourse la prise de risque par des privés et si ceux-ci avaient faits des bénéfices, les auraient-ils partagés avec l'etat.

Tout bénéf, telle a toujours été leurs devises dit le Fou
------------------------
A+

bent leksar a dit…

cridem...

"
Editorial d'Ahmed Ould Cheikh : Insuffisances sécuritaires.

La semaine dernière, la litanie intermittente des agressions terroristes, dont notre pays fait l’objet depuis l’attaque de la garnison d’El Ghallawiya, en juin 2005, a repris son triste cours, avec l’enlèvement, sur la route Nouadhibou-Nouakchott, de trois membres d’une ONG espagnole, venus soulager les souffrances de nos populations démunies.

Au-delà de la barbarie du geste, unanimement condamnée, celui-ci témoigne d’une chose, au minimum : nos fameuses forces armées et de sécurité n’ont pas encore pris la pleine mesure du danger que fait peser la nébuleuse islamiste – ou pseudo-islamiste – sur le pays. Pire, elles ne sont, peut-être pas encore, à la hauteur de la tâche.

Habituées aux petits larcins, à la délation politique et au flicage des opposants, elles se sont trouvées confrontées, subitement, à deux phénomènes majeurs:

bent leksar a dit…

.....Le trafic de drogue, qui nous a valu d’être cité, déjà à plusieurs reprises, comme une plaque tournante de son acheminement vers l’Europe, et le terrorisme à visage islamiste qui continue, depuis quatre ans, à nous asséner, périodiquement, ses coups bas.

A la déloyale. En traître embusqué. A mille lieues de toute morale islamique. Relation de cause à effet? Voici quelques semaines, notre «glorieuse Armée» avait, à grands renforts de publicité, convié des journalistes, au nord du pays, pour leur expliquer comment elle s’était judicieusement déployée dans la zone, pour la «sécuriser» et la rendre impénétrable aux «djihadistes» et trafiquants de tout poil.

Maillage à ce point réussi que des mercenaires ont pu prendre position sur une route internationale, très fréquentée, enlever, sans coup férir, des étrangers et traverser tout le pays, comme qui rigole, jusqu’au Mali : deux mille kilomètres, au bas mot ; plus de vingt heures non stop, par routes régulièrement barrées par des contrôles – en fait, des péages – douano-policiers ; sinon, à travers dunes, des jours et des jours durant. Les mailles du filet devaient être trop grosses.

Résultat des courses: grosse colère du président, qui renversa Sidioca, ne l’oublions pas, au motif que celui-ci était incapable d’assurer la sécurité, et promit, à ses principaux partenaires, qu’avec lui aux commandes, la Mauritanie serait plus sûre que jamais. L’Espagne, la France, l’Allemagne et, plus tard, les Etats-Unis s’étaient ralliés à ce pari. Malgré une certaine frilosité du marché, les tour-operators européens commençaient à revendre la destination Mauritanie et les premiers charters étaient attendus cette semaine.

kariculture a dit…

Bon anniversaire biensur bien que ...y a de la sensure .Canalh ça veux dire canal historique?

bent leksar a dit…

....L’hypothèse d’un retour du Paris-Dakar était même évoquée, pour l’année prochaine. Bref, le pays redevenait, peu à peu, fréquentable. Jusqu’à ce rapt destiné, bien évidemment, à casser notre rétablissement. Un rapt qui démontre, à la face du monde, nos «insuffisances sécuritaires», fera, sans nul doute, fuir le peu de touristes qui avaient l’intention de s’aventurer dans nos contrées et alimentera, pour un bon bout de temps encore, la mauvaise publicité que nous font attentats et coups d’Etat, ces dernières années. Le mal est fait. Que faut-il faire, maintenant?

Revoir notre système de sécurité, de fond en comble, son organisation, ses méthodes et, surtout, ses hommes? Privilégier le tout sécuritaire au détriment d’autres méthodes qui ont, pourtant, fait leurs preuves ailleurs? C’est, précisément, un des objectifs des groupuscules terroristes, quelle que soit leur étiquette, que de forcer l’Etat à plus d’oppression, en vue d’exaspérer, à terme, les populations. Quoiqu’il en soit, le danger est là et bien là. Il nous guette et a prouvé qu’il peut frapper partout, même au cœur de Nouakchott.

En attendant de lui trouver des solutions ou de l’éradiquer, prions, pour nous-mêmes et notre si fragile pays. Faisons en sorte, en multipliant les informations, en direction de notre population, en priorité, sur la vraie nature du djihad, ses limites coraniques et l’exemple de sa conduite par le prophète Mohammed – Paix et Bénédictions sur Lui – que nul terroriste ne puisse se prétendre musulman. Ne laissons pas notre religion bénie aux mains des plus ignobles desseins.

Ahmed Ould Cheikh"

bl

Académie. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
maatala a dit…

Salam

Cher A+

Dis moi pourquoi ont-ils donc accepter de rembourser le principal?
Innocents qui remboursent c'est bien une histoire Mauritanienne.

Qui a dit belge dit le Fou

maatala

bent leksar a dit…

salut...
Lu pour par un certain Cide...

"Nationaliser les biens mal acquis?
Convoquer des hommes d'affaires de telle envergure pour répondre de leurs agissements devant la justice est, sans aucun doute, un grand pas vers la restauration de l'état de droit en Mauritanie. Les contraindre, par la loi, à rembourser ce qu'ils ont, injustement, reçu l'en est tout autant. Sur ce, il n'y a, dans mon esprit, ni doute, ni réserve ni, même, hésitation. Pour des telles mesures, mon adhésion est, à la fois, totale, inconditionnelle et massive.

Et pour cause, la révulsion que j'ai pour le vol de biens des pauvres est au point d'occulter, en moi, toute compassion, voire même tout esprit critique. Et, pourtant, des critiques, Dieu sait qu'il peut en avoir. Comme, par exemple, celles formulées ici ou là: pour quoi ceux hommes là? Et pas d'autres. Pour quoi des hommes qui sont, tous du même bord, tribalo-politique? Etc, etc, etc.

Il est, malgré tout, clair dans mon esprit que ces mesures sont salutaires et constructives. Et ce indépendamment des intentions qui les ont soufflées. Mieux encore, ça fait une belle lurette que je suis convaincu qu'il y a une corrélation directe entre les mauvaises intentions et les bonnes actions. Ne dit-on pas, a contrario, que l'enfer est pavé de bonnes intentions? L'Histoire, elle, en est, pourtant, bien faite. Péricles, a inventé les séparations des pouvoirs, socle fondemental de l'état moderne, uniquement pour se prémunir de l'influence de la richesse de son rival, Kimon. Jésus, lui, est devenu, pour certains, un Dieu seulement par la trahison d'un disciple, Judas. Des tels exemples, je peux vous en citer beaucoup. En somme, et sans ironie aucune, donner moi des mauvaises intentions je vous en fait des actions et des bonnes.
Alors, bien évidemment, les intéressés sont froissés, voire, même humiliés. Ils ne tarderont pas, alors, à réagir. A menacer, ou, même, à prendre des mesures de rétorsion à l'encontre de l'économie nationale. Si leur ego les pousse à des telles extrémités, l'intérêt national justifie bien la nationalisation de leurs biens. Tous leurs biens. Ce n'est, après tout, que justice.

En clair, s'il faut, le législateur doit, sérieusement, penser à récupérer, aujourd'hui, un bien, national de surcroît, qui a été malhonnêtement acquis dans le passé. C'est, uniquement, en laissant cette option ouverte qu'on peut ramener ces rapaces à la raison. Rapaces dont la satiété n'a pas de dégoût. D'où le mien.

Par cide "

bl

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

Collectif de défense des Hommes d'affaires : Communiqué de presse.

La défense des hommes d'affaires, après avoir demandé par communiqué de presse le 05/12/09 l’arbitrage du Président de la République, en sa qualité de chef du pouvoir exécutif,

Pour le redressement des irrégularités commises par le Gouverneur de la Banque Centrale et par le Ministère Public dans le traitement du dossier, a attiré son attention le 07/12/2009 sur les dangers de l’instrumentalisation des médias publics et la violation du prince sacré de la présomption d’innocence.

A sa grande surprise et celle de l’opinion publique nationale et internationale, le Président de la République, garant de la constitution et de l’indépendance de la magistrature, déclare par voie de presse



Déclaration largement relayée par les médias publics dans les principaux journaux du soir – « que les hommes d’affaires doivent restituer les fonds qu’ils ont reçus sans droit et sans contre partie, ces fonds doivent être remboursés, seront remboursés et obligatoirement remboursés ».Cette déclaration du Président de la République relative à un dossier où de paisibles citoyens sont gardés au secret dans les locaux de la police judiciaire sans savoir les motifs qui leur sont reprochés, viole gravement :

- Le Principe de la Séparation des pouvoirs et de l’indépendance de la magistrature - L’obligation du respect du serment du Président de la République que lui impose la constitution


Une telle déclaration met en péril l’équilibre des institutions, menace la sécurité de tout citoyen et résident dans notre pays dès lors où le Président, par une telle déclaration s’attribue les prérogatives du juge et rend des décisions par voie de presse à l’effet d’influencer et d’instrumentaliser ceux en charge de les rendre. Dans ces conditions la défense, tout en exprimant ses profondes inquiétudes face aux dérives qui caractérisent le traitement de ce dossier à travers les différentes péripéties qu’il a connues à ce jour :

- Met en garde contre les tentatives d’instrumentalisation de la justice par la violation des principes de séparation des pouvoirs et de la présomption d’innocence .

- Invite le Président de la République à s’abstenir de toute immixtion dans le dossier des hommes d’affaires, à instruire le Ministère Public aux fins du respect des procédures légales en vigueur et le gouverneur de la Banque Centrale à s’en tenir au respect des engagements de l’Etat.

maatala

maatala a dit…

Nouakchott le 09/12/2009

La Défense

Collectif de défense des Hommes d'affaires : Communiqué de presse.

La défense des hommes d'affaires, par communiqué rendu public le 05/12/2009, avait rendu compte des différentes péripéties et irrégularités multiformes qui ont entaché le traitement du dossier qui a abouti à la mise en garde à vue de nos clients Depuis cette mise en garde à vue ordonnée le jeudi 03/12/2009 à 19h du bureau du Procureur Général, il s’en est suivi :

- Une mise à l’isolement au régime cellulaire et au secret absolu avec privation de tout contact avec leurs familles et leurs avocats alors qu’il n y a pas matière à instruire dans ce dossier qui ne pourrait avoir de qualification pénale

- L’utilisation de tous les procédés d’humiliation, d’intimidation, de chantage, de menaces et d’intoxication créant ainsi un climat de terreur à l’effet d’infléchir nos clients

- Une campagne largement diffusée faisant état de confiscation de biens meubles et immeubles appartenant à nos clients à l’effet d’instaurer un climat de panique au sein des employés et des entourages de ces derniers

- L’instrumentalisation de la Télévision Nationale à travers son Journal du 07/12/2009 à 20H - Média Public - pour accuser, en violation de la présomption d’innocence, de paisibles citoyens « de bande de détourneurs de biens publics » en somme de tous les maux Curieusement cette campagne est orchestrée contre :

- Un groupe d’hommes d’affaires prestigieux dans tout le pays et dont l’action s’est toujours inscrite dans la quiétude, la justice et la paix sociale

- Un groupe d’hommes d’affaires de grande notoriété qui n’a cessé de tisser et de diversifier à travers l’histoire des relations de confiance et de concorde et dont l’impact positif est considérable sur le tissu économique et social du pays

- Un groupe d’hommes d’affaires dont la persécution inquiète, dérange déstabilise et menace l’avenir de l’investissement dans notre pays

- Un groupe d’hommes d’affaires dont le démantèlement engendre des conséquences économiques et sociales désastreuses pour le pays notamment en matière d’emplois et de paix sociale.

Compte tenu de ce qui précède, la défense porte à la connaissance de l’Opinion Publique Nationale et Internationale et attire la Haute Attention du Président de la République sur ce qui suit :

- Les montants dont la restitution est exigée par la Banque Centrale ont été accordés à nos clients de façon officielle et régulière en 2001 et 2002 dans le cadre d’opérations précises

- De plus ces montants ont été reconnus et régularisés par une convention signée entre le Ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie dans le cadre d’un solde global d’environ 132 milliards d’ouguiyas.

Nos clients, de ce fait, ne sont astreins à aucun remboursement et par conséquent les montants que la Banque centrale a encaissés le 03/12/2009, au titre de cette affaire, doivent leur être restitués immédiatement. La défense met en garde contre toute instrumentalisation des médias publique et se réserve le droit de poursuite pour violation du principe sacré de la présomption d’innocence.

Nouakchott le 07/12/2009

Md Ould Brahim

maatala

maatala a dit…

Salam

Azzizzo a dit:

"Cette affaire est claire et porte sur 14 milliards d'ouguiya dont ont profité des individus sans contrepartie et sans rendre la moindre prestation aux populations ou à l'Etat et ce montant doit être impérativement remboursé" a affirmé Ould Abdel Aziz ".

------------------------------

azzizzo surtout n'oublie pas les redressements fiscaux , car ces paisible citoyens , non payer intégralement, ni impôts, ni taxes, ni cotisation sociales.

Il y a de la monnaie à rendre dit le Fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher A+

Dis Moi comment a été découvert cette affaire et pourquoi Nagi et Idoumy ont-ils détruit certains documents comptables.

maatala

ouldmauritanie a dit…

Salam
Woôh putâingue ! 4 ans deja oh la vacheeeeeeeeeeee oups pas de gros mots ici Zut alors

Il parait qu'il y a une bougie de plus à souffler sur votre gateau.

Joyeux anniversaire bande de vieux

Ould Mauritanie.

ouldmauritanie a dit…

Mauritanie: 36 millions d'euros réclamés aux hommes d'affaires arrêtés
(AFP) – Il y a 7 heures

NOUAKCHOTT — Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a affirmé que les trois hommes d'affaires en garde à vue depuis le 3 décembre dans le cadre de la "lutte contre la gabegie" allaient devoir rembourser plus de 14 milliards d'ouguiyas (36 millions d'euros).

"Cette affaire est claire et porte sur 14 milliards d'ouguiya dont ont profité des individus sans contrepartie et sans rendre la moindre prestation aux populations ou à l'Etat et ce montant doit être impérativement remboursé" a affirmé Ould Abdel Aziz dans une déclaration publiée mercredi.

Le président mauritanien dont le pays celèbre mercredi la journée internationale de lutte contre la corruption par une marche populaire de soutien à sa politique anti-corruption, a martelé avec force sa détermination à "combattre la gabegie sous toutes ses formes".

Rejetant les accusations de l'opposition qui qualifie de "selective" les mesures prises dans ce cadre, il a affirmé qu'il "n'a de compte à régler qu'à ceux qui se sont livrés au pillage des biens de l'Etat pendant 20 ou 30 ans et qui ont mis le pays en ruine".

"Je regrette beaucoup que certains défendent ce genre de pratiques alors que dans le passé ils en dénonçaient les auteurs et leurs faisaient porter la responsabilité de la déliquescence du pays estimant que c'est le fruit de la gabegie, du détournement des deniers publics et de la corruption et je suis désolé qu'ils en arrivent aujourd'hui à défendre de tels comportements", a-t-il ajouté.

L'opposition avait critiqué lundi dans une conférence de presse la politique suivie par le régime du président Mohamed Ould Abdel Aziz dans ce domaine, la qualifiant de "sélective" et exigeant un cadre consensuel pour le traitement des abus commis sous la présidence de Maaouiya Ould Taya (1984-2005).

Les trois hommes d'affaires en garde à vue à la brigade de la police chargée des crimes économiques sont accusés d'avoir réçu des "transferts illicites" de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) entre 2001 et 2002.

Selon leurs avocats, ils avaient accepté de rembourser cet argent mais ils continuent de rejeter la demande de la BCM de "payer des intérêts qui correspondraient à la période considérée".

lewonni a dit…

bôjôr

merci à canalh et au douctor de rester totalement libre de com

merci au prof et à taqadoumy d'avoir accepter en commentaire mon texte sur les imposteurs et les escroc de la coop française

une nébuleuse de françafricains light car eux ne sont pas méchants c'est juste une clique qui aime l'afrique pour son côté misérable qui leur permet ici de faire les beaux en exploitant le talent des autres pour faire carrière ici sur le dos de la coopération et des africains

goldstein et son insposteur ont donc frappé au racing club , j'ai appris là d'ailleurs que maître goldstein était aussi un artiste

tu parles! ils sont tellement mesquins qui ont par exemple fait un cadeau d'un de leur chef -d'eouvre merdique à la maison des cinéastes en indiquant le prix! 300.000un

godstein se sert de sa fonction pour racketter les diplomates car il vend aussi c "oeuvres" entre 85 et 25000 le truc et met les artistes mauritaniens à 7500 ou 1500un j'ai devant les yeux les prix

pas un sou ne revient aux artistes qu'ils ont fait travaillé dans des conditions scandaleuses!

goldstein a bien manipulé la chose en faisant un vernissage select pour appater les pauvres diplomates et en excluant les autres , c'est scandaleux!

mais pas un journaliste mauritanien ne peut dire la vérité car sinon gare au " visa" et autres amabilités avec lesquels ces imposteurs prostituent la conscience française loin de paris et intimident les intellos de la place

ce sera l'objet d'un autre blog

merci spécial à kassataya qui a mis l'article à la une ,petit à petit nous sortirons du dictat de cridem qui fait désormais trembler même les canards car chacun craint de ne plus être publié

nous finirons par sortir de ce dictat car il est bien le seul à vivre du talent des autres ce qui est normal car il travaille dur mais de là à devenir un organe de propagande de censure et de dictat , ça commence à bien faire

merci kassataya

Académie. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Académie. a dit…

NB:l'académie explique:
BOTOX: un dérivé du cyanide de cyanure ou de quelque autre poison mortel, je ne sais trop plus très utilisé en cosmétique et en vogue.

une injection de Botox sur les parties ridées du visage tétanise lesdits muscles responsables des rides qui demeurent figés comme après la morsure venimeuse d'un crotale du Deep West US , d'un naja indien ou d'une vipère de notre sahara sic.!

Académie. a dit…

Bonsoir les amis, vu que je serais l'animateur d'une académie bien à moi je me dois de sacrifier au rituel des civilités.
Je dirai d'emblée aux 2 borom (saret film de Sembène Ousmane...) dont je viens de lire les 2 noms au bas des diablotins dansants (Ehel lekhle comme disait ma mère en me voyant tout petit lire Picsou ou les autres BD de W.Disney)à la une du blog CECI:

Mon commentaire ci bas porterait sur les Enfants surnaturels surdoués et naturels sous-doués.
Surnaturels surdoués, pas de pbmes jusqu'ici.
Naturels sous-doués, cette fois ci:s'il se trouve la moindre probabilité si infime qu'elle soit que certains cas soient recensés sur ce forum, j'autorise les 2 boroms à effacer illico presto mon commentaire tout à fait anodin et sans arrières pensées aussi.je ne voudrais prendre AUCUN RISQUE.

Mais à ce niveau du raisonnement, je m'empresserais bien de rassurer les 2 boroms (saret..;) avec force chiffres et statistiques à l'appui!

Nous sommes 6 milliards d'hommes et de femmes sur la terre et 99,999999999% soit un chiffre à 9 décimales, de cette population globale ne sont pas des enfants surnaturels ou naturels.

Par conséquent et comme je viens de l'établir avec une décimale à 9 chiffres soit au 1/1.000.000.000ème près, il y aurait une chance sur 1 MILLIARD de rencontrer des enfants surnaturels voire naturels sur ce blog.Le risque existe mais il est dérisoire voire NUL.

POURQUOI DONC?

Simple comme bonjour, en mauritanie nous ne sommes encore que 3 MILLIONS et le risque d'occurrence d'enfants surnaturels voire naturels étant de l'ordre de 1.000.000.000ème, est plus qu'IMPROBABLE.Même si nous étions plus d'un milliard comme la Chine à fortiori 3 millions slmt!

J'espère que ma savante démonstration aura fini de rassurer tout le monde sur mes bonnes dispositions ce soir pour éviter tout amalgame ou déplacé procès d'intentions.merci.

Académie. a dit…

Hier, j'ai visité le blog du Kleib Douecteur, à la faveur du lien fourni, entre autres, par une fervente adepte du Botox à en croire en tout cas son visage affiché qui n'aura pris aucune ride en dépit de son âge qui remonterait au "Déluge" de Noé (Touvane Nouh, aleyhi essalam).

Et je dois admettre que j'ai été favorablement bien impressionné par la bonne tenue et la qualité des billets publiés par cette insondable mine de savoir qu'est assurément ce blog .Et j'aurai trouvé Dr Kleib le proprio de ce beau blog aussi bon chasseur de plagiaires que Simon Wiesenthal l'était de nazis .

ou alors que ne l'est un autre chasseur de nos vieilles connaissances communes passant pour être imbattable s'agissant de la chasse aux enfants surnaturels surdoués voire aux enfants naturels sous-doués tout court la nouvelle appellation de la BÂTARDISE DE SOUCHE UNIVERSELLE EN LIGNEE DIRECTE.

Pas étonnant alors qu'un docteur Kleib de surcroît ait un bon FLAIR pour lever comme des lièvres les misérables plagiaires planqués du net.Et ce ne seraient sûrement pas les "N'madis" des 2 Hodhs qui me démentiraient.

par conséquent, je vous inviterais bien vivement tous et toutes à visiter le beau blog du Dr Kleib cela vaudrait vraiment le détour. Et vous ne risqueriez point d'attraper la crève en allant vous aérer sur ce splendide espace de la liberté d'expression incarnée en KLEIB,lui même, qu'il en soit remercié au nom de toute la blogosphère mauritanienne et au nom de l'ACADEMIE!

http://docteurkleib.blogspot.com/

Académie. a dit…

j'en profiterais bien pour vous re-présenter un des plus vieux disciples de MON ACADEMIE bien à moi, pince sans rire, c'est vous dire donc.....! ETGUERMISS LEHJAR, LEGRAV!
cela dit, Bon anniversaire.


16:38Cridem

Dr Ahmed Mohamed Ghadi : lauréat du prix Robert Cornevin.

Le mauritanien Dr Ahmed Mohamed Ghadi vient d’être déclaré lauréat du prix Robert Cornevin par l’académie des Sciences d’Outre Mer de Paris pour son livre : « la Longue Marche de l’Afrique vers l’Intégration, le Développement et la Modernité Politique » publié récemment par les éditions l’Harmattan.

M. Ahmed Mohamed Ghadi partage cette distinction avec un autre célèbre africain en la personne d’Albert Tivodjéré, ancien sous secrétaire général des Nations Unies, ancien Ministre Béninois et actuel président du Conseil Constitutionnel du Bénin.

Fondée en 1922, l'Académie des Sciences d'Outre-Mer est un établissement public à caractère administratif placé sous la tutelle du Ministère de l'Education Nationale Français.

Chaque année,elle décerne des prix destinés à récompenser les publications relevant de son champ d'action.Pour tous ceux, désireux de partager un moment en compagnie des livres et de la lecture, prenez rendez vous le 12 Juin 2009 avec Ahmed Mohamed Ghadi lors d’une conférence au Centre Culturel Français de Nouakchott à 18h .

Déporté"NN"Nacht und Nebel a dit…

Un témoignage émouvant d´une Négro-mauritanienne orpheline
----------------
« Merci Kaw Mouhamadou, de nous rappeler la tragédie dont les négro- mauritaniens ont été victimes. J'avais 7 ans en 1990, les militaires de TAYA sont venus chercher mon père au milieu de la nuit. Entendant du bruit je me suis levée pour voir ce qui se passe, mon père en tenue d'Adam, le visage ensanglanté, une main au niveau de ses organes génitaux pour m'empêcher de le voir dans cette situation, ma mère nue le retenait par toutes ses forces. Sans réfléchir je me suis accrochée à mon tour aux pieds de ma mère pour les empêcher de l'amener. Ils nous trainèrent jusqu'au portail de la maison. Un des militaires prit un élan comme un footballeur pour tirer un pénalty, par un coup de pied violant dégagea ma mère. Elle a perdu connaissance, je criais au secours, les voisins arrivèrent et couvrirent ma mère avec un pagne et la ramenèrent à l'intérieur de la maison.
Voila la derrière image que je garde de mon père car il n'est plus revenu. D’après les informations concordantes, mon père serait enterré dans les fosses communes d’Azilat. » (S.A.S)
-------------------------
écrit par:NN "Nacht und Nebel" (Nuit et Brouillard)
----------------
Manifestement les tortionnaires et bourreaux de la dictature Tayiste auront été à très bonne école.
En effet la scène décrite par cette fillette alors âgée de 7 slmt n'est pas sans rappeler les déchirantes scènes invariablement associées à la déportation au petit matin des résistants ou des juifs par les Gestapistes pour un aller simple vers les camps de la mort sous le sceau de "N.N" soit Nacht und Nebel ou alors en français "nuit et brouillard".Nom de code donné par la Gestapo à ceux qui devaient absolument disparaître sans laisser de traces comme d'arrivé au père de SAS, malheureusement.

La fillette d'un résistant ou d'un juif dans les années 39-45 ne nous aurait guère fait un récit différent pour relater les dernières séquences qu'elle aurait encore en tête de son père déporté "N.N" et parti en fumée dans les crématoires d'Auschwitz, Buchenwald, Treblinka, Dachau , Bergen Belsen, Sobibor et j'en passe....

Récit poignant et émouvant, raison de plus pour dire ensemble et de choeur en Mauritanie:JAMAIS PLUS CA!

maatala a dit…

Salam

Académie

tu dis:"BÂTARDISE DE SOUCHE UNIVERSELLE EN LIGNEE DIRECTE"

Carton rouge rouge

maatala

maatala a dit…

Salam

Une pensée pour mon ami Sanhaji


maatala

Sanhaji a dit…

Les hommes d'affaires ont finalement opté pour la bonne solution d'aller jusqu'au bout de cette grande bulle de mensonges et d'intoxications impulsée par le Général Aziz.

Il faut que cette histoire lui retourne directement au visage, encore faut il que les tribunaux mauritaniens soient complètement indépendant. Jusqu'à présent on ne peut pas confirmer que c'est le cas, car tous les procès tenus depuis l'émergence du putschisme ont le dénominateur commun d'être partiaux et acquis du chef des armes.

L'implication d'avocats étrangers et en particuliers européens va certainement augmenter les chances d'un procès juste.

Quand aux hommes d'affaires, je leur dit simplement tenez bon, le sacrifice que vous faîtes est très important pour la Mauritanie, sa Constitution et son avenir.

Déjà le fait d'avoir soutenu tout haut la candidature d'un opposant aux dernières élections qui ont finalement tourné au vinaigre chimique, est un acte de bravoure jusque là inconnu dans notre pays. Pour cela tous les mauritanien raisonables et conscients soutiennent pleinement votre cause.

Vous êtes inculpés pour la politique et pas pour autre chose, car Dieu seul sait que c'est l'Etat Mauritanien qui vous doit beaucoup, beaucoup de sacrifices.

Il reste cependant une poignée d'extrêmistes qui vous a de tout temps détestés. Ils applaudissent toutes les forfaitures de ce Général en mal de vision mais je vois approcher leur cinglante déception lorsque bientôt toute cette mascarade va s'arrêter.

La gabégie est un fléau, qui doit être combattu mais pas de la sorte et surtout pas par les individus qui prétendent le faire actuellement.

Bebe BA a dit…

Tiens, ils ont oublié d'ajouter que le Dr Mogueya a voulu écraser le Pr soumaré avec sa voiture et que ce dernier l'avait bastonné, lol

Sitting du Syndicat de l’Enseignement Supérieur devant la Faculté de Médecine de Nouakchott :

Protestation pour l’intégration des Professeurs en médecine.



Le Syndicat de l’Enseignement Supérieur a organisé mercredi 9 Décembre 2009 vers 10 heures un sitting de protestation en vue de l’intégration des enseignants hospitalo-universitaires (la constitution du Corps initial de la Faculté de Médecine).

Une dizaine de professeurs en médecine et les enseignants des autres facultés de l’Université s’étaient massés devant les locaux de la Nouvelle Faculté de Médecine de Nouakchott (Ancien Institut Islamique saoudien) avec des banderoles louant le rôle du syndicat de l’enseignement supérieur et une faculté de médecine pour tous.

Cette protestation fait suite à la décision du Ministre de l’enseignement secondaire de contractualiser avec les spécialistes et de différer l’intégration des enseignants hospitalo-universitaires à Juillet 2010.



Le Ministre de l’Enseignement Supérieur aurait géré ce dossier de manière partisane et unilatéral. Le Syndicat avait rencontré le Ministre de la santé pour le sensibiliser sur la question qui serait mal présentée au niveau du gouvernement par le Ministre de l’enseignement supérieur. Le Syndicat de l’Enseignement Supérieur a introduit une demande avec le chef de l’Etat pour mieux expliquer la situation de trouver une solution urgente pour l’intérêt de la faculté de médecine.

Le Syndicat de l’Enseignement Supérieur demande l’application des textes notamment le décret de 2006 portant statut du corps des enseignants hospitalo-universitaires, en vue du reversement des professeurs en médecine dans le corps. Le président Aziz doit considérer les doléances de ce prestigieux syndicat qui milite pour une cause d’intérêt national.

Bebe BA a dit…

A-, App Paris est accusée d'avoir soutenu la tentative d'assassinat, jeudi dernier, du président Dadis Camara. Le Quai d'Orsay a énergiquement démenti cette information, mais les négociations de sortie de crise du pays sont aujourd'hui bloquées.
Tout simplement parce que le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner a reçu Alpha Condé, principal opposant aux militaires au pouvoir!
Mais ils sont fous ces guinéens, lol

**********
**********
Le ton monte entre la France et la Guinée
(Le Figaro 10/12/2009)

Conakry, qui accuse Paris de vouloir préparer un coup d'Etat, a voulu fouiller mardi la voiture de l'ambassadeur français dans le pays. Le Quai d'Orsay proteste.

Entre la France et la Guinée, la tension est palpable. Paris ne décolère pas après l' incident survenu entre des militaires et son ambassadeur français à Conakry. Lundi matin, le diplomate aurait fait l'objet d'un contrôle plutôt «musclé». Selon des sources diplomatiques, des militaires guinéens ont stoppé son véhicule pour le fouiller alors qu'il se rendait avec son épouse à l'aéroport. Les gardes du corps de l'ambassadeur auraient même dû s'allonger sur le sol, sous la menace de lance-roquettes.

«Notre ambassade a officiellement protesté auprès du ministère guinéen des Affaires étrangères contre ces manières de procéder et contre ce qui constitue une tentative délibérée de violation de la convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques», a annoncé mercredi le porte-parole du Quai d'Orsay, Bernard Valéro.

Cet incident s'inscrit dans un contexte de raidissement entre Paris et son ancienne colonie. La junte a accusé mardi la France d'avoir voulu préparer un coup d'Etat en Guinée. Selon le porte-parole du pouvoir, Paris serait impliqué dans la tentative d'assassinat de l'homme fort du pouvoir, le capitaine Moussa «Dadis» Camara, le 3 décembre. Pour Idrissa Chérif, l'ambassade de France pourrait même héberger cet aide de camp accusé d'avoir blessé le leader de la junte, Aboubacar «Toumba» Diakité. «Je ne dis pas qu'il se cache là-bas. Je dis que c'est possible. Je dis que les Français sont coupables, les services secrets français sont impliqués dans cette affaire», a-t-il ajouté.


«Des rumeurs absurdes»

Idrissa Chérif, s'est même fait plus précis devant un groupe de journalistes français. Pour lui, Bernard Kouchner et la diplomatie française chercheraient actuellement à renverser la junte en appuyant ses opposants. «Nous allons faire passer [les individus arrêtés] à la télévision et ils vont expliquer comment ça a été organisé», a-t-il lancé.

Le Quai d'Orsay a balayé ces accusations. «Ce sont des rumeurs absurdes que nous démentons énergiquement, il n'y a pas de temps à perdre en polémiques stériles», a déclaré Bernard Valéro, réaffirmant la volonté française d'une «transition pacifique et démocratique en vue des élections».

Mais une semaine après l'attaque par balle dont a été victime le chef de la junte, la perspective d'une élection s'éloigne. Les militaires ont suspendu mardi leur participation aux négociations de Ouagadougou sur l'avenir politique du pays. Il faut dire que dans le pays, les rumeurs vont bon train sur l'état de santé de Moussa «Dadis» Camara, qui n'est pas réapparu depuis son agression. Soigné au Maroc pour une blessure à la tête, l'homme fort du pays aurait subi une intervention chirurgicale, mais n'était toujours pas en état de communiquer lundi.

Dans le même temps, la traque se poursuit à Conakry pour retrouver «Toumba», son présumé agresseur. Les militaires à sa recherche auraient semé la terreur lundi dans la banlieue de la capitale. Selon plusieurs témoins, les redoutés «bérets rouges» auraient tiré sur un marabout et procédé à plusieurs arrestations. Une vidéo diffusée sur le site de France 24 montre également un responsable de la sécurité ligoté et escorté sans ménagement par des militaires. La chasse aux traîtres est lancée.



S.B. (lefigaro.fr) avec AFP et AP

Ɔopiarpegar a dit…

Les hommes d'affaires transférés à la prison
10-12-2009
Les trois hommes d'affaires Chrif Ould Abdellahi, Mohamed Ould Noueigued et Abdou Maham ont été entendu, hier après-midi, par le Procureur de la République qui les a officiellement accusé de "détournement des deniers publics, dissimulation, faux et usage de faux", avant leurs comparution devant le juge d'instruction chargé du dossier de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM).

Tard dans la soirée, ce dernier les a mis sous mandat de dépôt, avant d'inclure leurs dossier à celui de la BCM puis les transférer à la prison centrale de Nouakchott.

taqadoumy.com

Créancier. a dit…

Bonjour les amis,
Visiteur assidu de votre forum, le commentaire relatif à la "BÂTARDISE DE SOUCHE UNIVERSELLE EN LIGNEE DIRECTE" objet d'un carton rouge voire jaune de Maata m'aura mis sur la piste d'une vieille connaissance qui me doit plus d'une année de loyers impayés.

Je m'explique, Logé par l'Etat et proprio aussi d'une maison sise au Ksar C6 pas loin de l'hôpital militaire, j'ai été amené à autoriser une de vos membres alors fauchée et sur la paille à habiter gracieusement et gratuitement ladite spacieuse maison pendant plus d'une année.j'aurais pu louer ma maison en ces temps là à 30 voire 40000um précieux appoint à mon misérable salaire de fonctionnaire non corrompu.C'était il y 8 ou 10 ans, je ne sais plus.

La sociétaire de votre blog entendait alors convertir ses 2 chambres et un hangar sur la zira poudreuse et emghabra en maison convenable ses revenus gabegiques commençant à fleurir.après, elle est passée à la vitesse sup en brûlant tous les échelons de la gabegie en un temps record.

Les "pets ne faisant plus rire" al hamdoulilah, j'ai décidé de lui réclamer 14 mois de loyer compte tenu de sa bonne situation financière gabegique de nos jour.machallah, je touche du bois.

je demanderais bien aux 2 boroms du blog de m'aider à recouvrir mon argent soit 14 mois fois 40000um=480 000um.

Merci de votre compréhension et surtout merci au commentaire de l'académie sur les enfants surnaturels et NATURELS SOUS-DOUES qui m'aura mis sur la piste de cette resquilleuse en loyer.
je ne demande que mon dû, quitte à faire le sit devant le portail du BASEP gardant la présidence!

Un Créancier floué.

A+ a dit…

Cher matalla

Tu es trop intelligent pour ne pas trouver toi même reponses à ces deux questions!
A la première question la reponse est en effet évidente:les hommes d'affaires ont accepté de payer des montants dont ils ne reconnaissent pas l'illégalité pour éviter la prison et de ternir leur reputation auprès de leurs partenaires etrangers tout en étant persuadés qu'il n y a pas de justice ici.Ce fut peine perdue!
A la dernière question la reponse est non moins évidente:si des documents ont été découverts,peut être concernaient ils le reste des 134 milliards(soit 123 milliards!),objet du compte en question,dans la mesure où une multitude d'autres personnes (morales et physiques) en avaient bénéficié et qui voulaient effacer toutes traces.Me suis tu,cher matalla?.
A+
--------------------------------
Cher A+

Dis moi pourquoi ont-ils donc accepter de rembourser le principal?
Innocents qui remboursent c'est bien une histoire Mauritanienne.

Qui a dit belge dit le Fou

maatala
...................................
Salam

Cher A+

Dis Moi comment a été découvert cette affaire et pourquoi Nagi et Idoumy ont-ils détruit certains documents comptables?

maatala

maatala a dit…

Salam

Sanahaji mon ami tu dis:

"Il faut que cette histoire lui retourne directement au visage, encore faut il que les tribunaux mauritaniens soient complètement indépendant. Jusqu'à présent on ne peut pas confirmer que c'est le cas, car tous les procès tenus depuis l'émergence du putschisme ont le dénominateur commun d'être partiaux et acquis du chef des armes.

------------------------

Par ces chefs des armes , si je suis ton raisonnement , tu y inclus le CAPORAL of course.

------------------------

Tu dis aussi

L'implication d'avocats étrangers et en particuliers européens va certainement augmenter les chances d'un procès juste.

--------------------------
a partir du moment ou les tribunaux ne sont pas indépendants, que les avocats soient Islandais ou Birmans, c'est cause perdu.

Pour que la justice soit indépendante, il faut des juges osent dire merde au pouvoir au lieu d'avoir la pétoche, ou de faire ses éloges.

Si tes paisibles éscrocs-résistants (sic) ont décidés de jeter notre argent par leur fenêtre, c'est tout simplement un autre gachis.


Enfin , Nagi et Idoumou vont avoir de la compagnie en attendant les autres

Ely ente vem dit le FOU

maatala

maatala a dit…

Salam

Créancie

tu dis:

"Visiteur assidu de votre forum, le commentaire relatif à la "BÂTARDISE DE SOUCHE UNIVERSELLE EN LIGNEE DIRECTE" objet d'un carton rouge voire jaune de Maata m'aura mis sur la piste d'une vieille connaissance qui me doit plus d'une année de loyers impayés"

------------------------------

Ce genre d'amabilité n'est pas de mise sur Canalh et fut l'objet dans le passé d'une mise en quarantaine.

KBG ente vem dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour mon ami Sanhaji

"Manifestation devant le Palais : Aziz invite les voleurs au repentir
10-12-2009
Des milliers de personnes ont participé hier à Nouakchott à une marche pour soutenir la "lutte contre la gabegie" menée par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz pour laquelle trois hommes d’affaires mauritaniens sont en garde à vue, a constaté l’AFP.

Les manifestants ont marché sur près d’un kilomètre à l’appel du parti au pouvoir avant de s’arrêter devant le palais présidentiel, dans le centre-ville de la capitale, où les attendait le chef de l’Etat mauritanien. "Je vous promets que nous consacrerons tous les moyens pour la lutte contre la gabegie au profit du citoyen pauvre", a affirmé M. Ould Abdel Aziz devant des milliers de personnes, selon un journaliste de l’Afp.

M. Aziz a affiché sa "détermination sur cette voie (qui) ne fléchira pas. Ce sont les prévaricateurs qui fléchiront et qui seront réduits au repentir", a-t-il dit. "Notre soutien vous est acquis. Non à la corruption. Non à la gabegie", ont répondu en chœur les manifestants qui portaient des pancartes et des banderoles appelant à la mobilisation de tous les Mauritaniens pour "soutenir la direction nationale dans son œuvre salutaire".

La manifestation a été organisée dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre la corruption célébrée hier en Mauritanie.

Elle se tient après avec l’arrestation depuis le 3 décembre de trois hommes d’affaires accusés d’avoir bénéficié de "transferts illicites" de fonds de plus 36 millions d’euros de la Banque centrale de Mauritanie (Bcm) entre 2001 et 2002, sous le président Maaouya Ould Taya (1984-2005).

Ces hommes d’affaires, en garde à vue à la brigade de la Police chargée des crimes économiques à Nouakchott, doivent rembourser les montants réclamés, a déclaré le chef de l’Etat mauritanien.

Selon leurs avocats, ils avaient accepté de rembourser cet argent mais ils continuent de rejeter la demande de la Bcm de "payer des intérêts qui correspondraient à la période considérée".


© AFP - Décembre 2009


maatala

Trundrumbalind a dit…

Rions un peu...

Où Aziz se fout de la gueule du monde:

Aziz incrimine les régimes précédents dans le regain du terrorisme


La recrudescence des actes terroristes en Mauritanie, marquée notamment par le rapt de trois Espagnols opérant dans l'humanitaire le 29 novembre dernier, "est due à une accumulation de défaillances antérieures au niveau sécuritaire dont la responsabilité incombe aux régimes précédents", a déclaré, mardi, le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz.

"Nous nous attelons actuellement à surmonter ces défaillances", a ajouté le chef de l'Etat mauritanien dont les propos ont été relayés mercredi par la presse gouvernementale.

Il a expliqué que l'armée a, en particulier, souffert de la gabegie et que les forces de sécurité n'ont pas disposé de l'équipement et des moyens nécessaires à l'engagement exigé dans la mission sécuritaire de lutte contre le terrorisme.

Au cours des dernières années, la Mauritanie a été le théâtre de plusieurs actes terroristes, dont le dernier en date a été revendiqué par la nébuleuse terroriste Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI).


© Pana Press - Décembre 2009

==========

Joyeux anniversaire à Canalh.

BKA a dit…

En tout cas les limiers du BKA le Bundeskriminalamt sont sur les dents
.Pour votre gouverne!!

audacieux, courageux mais pas INCONSCIENT!

maatala a dit…

Salam


Cher A+

Tu dis:"les hommes d'affaires ont accepté de payer des montants dont ils ne reconnaissent pas l'illégalité pour éviter la prison et de ternir leur reputation auprès de leurs partenaires etrangers tout en étant persuadés qu'il n y a pas de justice ici.Ce fut peine perdue!"

----------------------------

Permets-moi de raconter une petit Blague.

Un juge annonce à un mauritanien sa peine : emprisonnement ...

Ce dernier lui rétorque, d'accord car c'est une sanction méritée, cependant j'ai une doléances.

Laquelle dit le juge?

Je ne veux pas aller à "CREMATORIA"

Créma quoi dit le Juge!!!!

CREMATORIA c'est DAR NAIMA.

Pourquoi dis le juge?

Bodiel a paye 100 millions pour ne pas y aller, entre nous je n'ai jamais compris, mais voir des gens paisibles accepter des milliards d'UM, pour ne pas y aller, c'est que cela doit être l'antichambre de l'enfer....

Le juge lui rétorqua : en effet c'est AJIB.

----------------------------------

Mon ami

Une réputation qui vous coûte 14 milliard d'UM, j'en connais qui se sont assis sur leur réputation pour moins que cela.

Tout ces paisibles gens ont profité du règne du caporal-cousin pour dépouiller la nation de sa richesse, leur demander de rendre une partie de la monnaie n'est que justice.

Ce n'est pas à eux de décider de ce qu'ils vont rendre mais à la puissance publique dit le Fou

maatala

Bebe BA a dit…

KBG,
Par respect des membres de ce blog, j'ai décidé de ne pas répondre à tes provocations!

En outre, comme je te l'ai dit sur Haratine: la bêtise est incurable car tu es toujours plongé dans tes délires ce qui est fort dommage car tu vaux mieux que ça

maatala a dit…

Salam

Chers ami (Sauf KBG)

Il ne faut jamais répondre à KBG ou à ses multiples clones.

Un virus cela se met en quarantaine à défaut de pouvoir le supprimer dit le Fou

maatala

bent leksar a dit…

Salut....

Lu pour vous le commentaire d'un certain ibadou...sur cridem...

"Toute bonne démocratie a besoin d’une opposition crédible, c’est en fait son 2ème poumon. Mais entendons-nous bien, ce n’est pas une opposition rancunière, ni une destinée à militer en faveur de quelques privilégiés.
Dans le présent cas de figure, je sais que les rancunes sont exacerbées à l’égard du jeune Général Président, mais les idéaux qu’il défend et essai de mettre en œuvre ont été ceux au moins, de Messaoud, Maouloud et Ahmed et ont été la sève nourricière de leur combat d'une vie durant.
Quand aux caciques du régime de Taya, maintenant mandataires de partis politiques, qui veulent reprendre une nouvelle vie, j’ai peur que ça ne soit qu’une simple tentative de recyclage. "

bl

Indésirable. a dit…

Maata, je vous laisse votre blog pour de bon et irrévocablement puisque je serais un virus.

Entoume erwaye lahgue viykoum ebled eb3iyd we âna 3adiye 3andi.

DHE MA SAWIH CHI GA3 vi edenye!

je vous quitte définitivement ghassemen billahi et je n'ai jamais juré de le faire avant cette fois ci.

pygmalion a dit…

سجال

لنفترض وجود مجموعة من البشر يناهز تعدادها الثلاثة ملايين ويمارس أفرادها الفساد بأبشع صوره حتى أنه غدا ثقافة وعرفا يصعب التخلص منهما، ثم فجأة وفي غمرة ضلالهم المشين ثاب إلى أحدهم رشده وحملته مصادفة طيبة إلى تقلد إدارة الشأن العام ليعلن بصرامة وجوب القطيعة مع الممارسات السابقة وكرد فعل على هذا الإعلان انقسم الشعب المذكور إلى مدرستين هما: السفسطائيون والعقلانيون، نجمل فيما يلي السجال الذي دار بينهما:

السفسطائيون: يجب أن يبدأ الرئيس بنفسه قبل أن يوقف الآخرين!

العقلانيون: انتبهوا إلى " الدور" الموجود في طلبكم فأنتم تريدون أن يكون الشيء علة ذاته!

السفسطائيون: ما نريده ، حقا ، هو العدل والإنصاف.

العقلانيون : لكن يجب أن تحددوا أكثر.. هل تريدون للرئيس أن يحتفظ بعافيته كي يعاقب المفسدين أم تطمحون إلى أن يقوم بفعل تطهر ذاتي يقضي به على نفسه؟

السفسطائيون: حتى إذا سلمنا بوجوب احتفاظه بعافيته كي يواصل حربه على المفسدين فليس من العدل أن يستهدف بعض المفسدين ويترك البعض الآخر.

العقلانيون: ولكنكم تغفلون أمرا هاما وهو أن الدولة لا تستطيع أن ترفع جميع الدعاوي القضائية دفعة واحدة ولابد أن تبدأ ببعض لتتبعه ببعض آخر إلى أن يكتمل الجميع.. وكما ترون فالقضية منهجية بامتياز!

السفسطائيون: لا يمكن أن نرى في أمر يبدأ بالخصوم السياسيين غير تصفية حساب فجة.

العقلانيون: إذا كانت الحرب على الفساد تتطلب تدرجا فمن البديهي أن نبدأ بالخصوم الممانعين لأنهم يشكلون خطرا على نجاح العملية برمتها ثم بعد ذلك سنصل إلى الموالين.

السفسطائيون: نحن نتكلم عن العدل وأنتم تنظرون في منهجية لعينة ! يا للخجل !

العقلانيون: سنشعر بالخجل حتما إذا ذكرتم لنا قانونا إنسانيا واحدا لا يلحظ تخفيف العقوبة على المتعاون وتشديدها على غير المتعاون .. وهكذا نجد أنه بالمماثلة يمكن أن نشدد العقوبة على غير المتعاونين بأن نبدأ بهم وأن نخففها على المتعاونين بأن نؤجل محاسبتهم.ه

Sanhaji a dit…

Il y'a une interview avec la présidente d'ITIE sur Aljazeera.

Elle dit des choses très intéressante sur la gabégie.

J'ajouterai le link de cet interview sur Canal.

lewonni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Ɔopiarpegar a dit…

MAURITANIE : L’opposition coordonne ses forces

Nouakchott - Les principaux partis de l’opposition mauritanienne ont mis sur pied hier une "Coordination des forces de l’opposition démocratique" (Cfod) pour unifier leurs actions face au pouvoir, a constaté un journaliste de l’Afp.

La plate-forme créant la Cfod a été signée par plusieurs responsables de l’opposition dont Ahmed Ould Daddah, sa principale figure, Messaoud Ould Boulkheir, président de l’Assemblée nationale et des chefs de sept autres partis et mouvements politiques.

"Nous voulons unifier nos efforts pour aller de l’avant, faire face à l’arbitraire et préserver l’unité et la cohésion de notre peuple" qui a besoin d’un "sursaut de ses forces démocratiques qui constituent son seul espoir", a dit Ould Boulkheir lors de la signature.

Il a mis en garde contre les conséquences négatives sur l’économie nationale de "la mise en faillite des banques et établissements" financiers après l’inculpation et l’emprisonnement mercredi soir de trois hommes d’affaires mauritaniens dans le cadre de la lutte contre la gabegie menée par le pouvoir. Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, élu en juillet, avait affirmé mardi que ces hommes d’affaires "ont profité (de ces montants) sans contrepartie et sans rendre la moindre prestation aux populations ou à l’Etat et ce montant doit être impérativement remboursé".

AFP
lesoleil.sn

Ɔopiarpegar a dit…

lewenni,

houwa monsieur B minhou?

lewonni a dit…

pris sur www.chezvlane.blogspot.com

Lettre à mon ami Claude B

" Soyez gentil de retirer mon article " à monsieur Bernard Goldstein à propos de son imposteur" de votre site , ainsi que toutes les archives signées vlane, secretinfo, enattendantlebonheur, acrostiche ect et d'avoir l'amabilité de ne plus rien publier venant de moi.

Cet article que vous venez de mettre en ligne après un tapage sur le net à propos de votre sens, mille fois vérifié, de la censure à géométrie variable en fonction d’obscures raisons quelques fois pratiquement justifiables mais jamais totalement défendables, cette publication venant alors même que vous savez tout ce que j'ai pu dire à propos de cridem version commerciale, cette publication se veut être une sorte de désaveux ou pis une forme d’humiliation or vous savez comme moi que vous ne publiez ensuite ce que vous avez censuré d’abord que lorsque vous savez que le texte a déjà été lu et que cela n’engage plus à rien de censurer surtout lorsque le contenu ne dérange personne sinon votre petit plaisir de faire sentir à qui de droit la toute puissance de votre bon vouloir.

Vous m’avez déjà fait le coup plusieurs fois; la dernière en date c’était au sujet de « merci à monsieur B pour le 4x4 et les millions : article adorable amplement scientifiquement motivé que j’ai écrit à monsieur B en croyant qu’il eût été sensible à la démarche intrépide comme on peut être un ami des lettres tout en restant celui des aveugles et malvoyants mais je me suis trompé, nul n'est parfait et les mendiants sont trop nombreux pour qu'un tel mécène puisse distinguer ceux qui ont du talent de ceux qui n'ont que la main ou le clic c'est selon...


pour lire la suite cliquez ici

Dr kleib ahmed salem a dit…

Joyeux anniversaire à CANALH. Que quatre ans passent vite. Où je n’ai pas cessé de temps à autre de jeter un coup d’œil discret sur votre formidable blog. J’ai été traité souvent injustement par des personnes qui se cachent derrière l’anonymat virtuel (IP)
Je n’ai pas voulu répondre à certaines personnes qui se reconnaîtront pour ne pas alimenter la polémique d’une part et de l’autre j’ai une devise « répondre aux cons, c’est les rendre intelligents ». Donc je les ai privés de cette gratification, à la fin ils ont fini par se résilier.
je me reconnais dans les écrits et les idées de certains parfois, je ne citerai pas de noms.
En tout cas bon courage et bon vent.
un coucou à Lm au passage , je te vois plus au café le weekend

bent leksar a dit…

Salut ...lu pour vous sur cridem...

"A mort

Le peuple mauritanien, on le sait bien, n'est pas comme les autres. Et cette différence l'incommode peu, pour ne pas dire du tout. Il s'en est, au contraire, accommodé et, en toute logique, fini par s'y attacher. Il faut dire que, malin comme tout, il en a fait sa marque de fabrique. Une empreinte qui lui est propre.

Mieux, une identité partagée par tous les citoyens. Qu'il soit politique, militaire, commerçant ou simple citoyen, personne, dans son domaine de prédilection, n'est, en effet, comparable à ces collègues de par le monde.

Et, pour chaque corporation, on peut illustrer ce qui précède par une batterie d'évènements, seulement un exemple résume à lui seul tout l'étendu de la question, celui de notre opposition démocratique. Notre chère opposition nationale.
Explication. Il est bien admis que pour les démocraties, naissantes ou confirmées, il n'est de pire ennemi que cette détestable lame de fond qu'est la corruption. Cette vague scélérate qui, tôt ou tard, balayera tout sur son passage. Et ce quelque soit le niveau d'implantation des us et coutumes démocratiques dans la société concernée.

Pour s'en convaincre, il suffit de prendre en compte les cas de l'Italie, de la France et même de l'Amérique. Alors dans un pays saigné à vif depuis plusieurs décennies par une race de marchands des patries, la pire qu'ait connue le continent depuis son indépendance, voir notre opposition nationale se mobiliser pour vilipender une action, O combien symbolique, fondatrice et salutaire, nous prouve qu'elle n'est, en effet, pas comme les autres.

Que la notre n'a pas, en tout cas, compris que le fossoyeur premier de l'état de droit est bien les argentiers. Que ces derniers n'ont cessé en tout temps et en toute période de fausser les règles pour peser négativement sur le cours des évènements. Qu'en Mauritanie la dépravation morale, culturelle et, même, humaine ne s'est accomplie que sous l'influence de ces boutiquiers des valeurs. Alors, notre opposition n'a pas évidement tort sur tout. Elle a, entre autres, raison lorsqu'elle clame qu'il reste des autres en libertés.

Que ces derniers doivent, sans tarder, rejoindre les premiers. Mais, aussi, qu'il y a des hommes politiques, en son sain, qui sont, et seront, cibles de ses mesures d'assainissement. En somme quelque soit le dogme démocratique suivi par notre vénérable opposition, elle doit comprendre qu'il y a des actions qui nécessitent des mesures d'exception.

Que comme on doit, même en prière, tuer les deux noirs, le serpent et le scorpion, on doit, même en démocratie, persécuter les deux bleus, le corrupteur et le corrompu. A mort!
cide"


bl

Ɔopiarpegar a dit…

Ouverture des média publics mauritaniens à l’opposition

Le gouvernement mauritanien, réuni jeudi à Nouakchott, a décidé l’ouverture des média publics, à savoir l’agence mauritanienne d’Information (AMI), la radio de Mauritanie (RM) et la télévision de Mauritanie (TVM) à l’opposition, une première dans l’histoire du pays, a appris l’APA.

Selon l’AMI (officiel), le Président mauritanien, M.Mohamed Ould Abdel Aziz a instruit le gouvernement à favoriser la liberté d’expression et l’émergence d’une culture démocratique, en particulier, à travers l’ouverture des médias publics aux débats contradictoires et la conduite des programmes socio-éducatifs appropriés dont l’objectif à terme serait le changement positif des mentalités et des programmes.

Le Président a aussi, selon l’agence, rappelé à l’occasion du 61ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme, l’importance et l’exigence qu’il y a de faire de la promotion et de la protection de ces droits, une priorité dans l’action du gouvernement.

Abordant la question devant les journalistes et correspondants étrangers, le ministre de la communication, M.Mohamed Abdallahi Ould Boukhary a précisé que l’ouverture des média public à pour objectif de favoriser la culture démocratique dans le pays.

Et d’ajouter que les médias sont désormais ouverts devant quiconque pour s’exprimer librement à condition qu’il respecte la loi les textes régissant le pays.
cridem.org
___________
?

Ɔopiarpegar a dit…

AMI, RM et TVM WEREYKHAST B THI EJMAA

bent leksar a dit…

Salut....lu sur cridem, specialement dedié à mon frere...Maatala...une reflexion de notre Couly tres inspiré ces derniers temps!!!
En bon du caporal...la dedidicace ma tou'hassal'e...quelle fidelité...Madame Couly paut dormir sur ses deux oroeilles !!!

"Affaire BCM: Derive Dictatoriale ou Lutte Contre la Gabegie ?

" Far too often we follow others blindly without questioning their motives- without examining their actions. We follow blindly because what they say they want to do sounds right. We follow because we are afraid that those around us will misunderstand our questions and put us down." Shirly Chisholm.

En d'autres termes, le plus souvent nous suivons les autres aveuglement sans demander leurs motivations et sans analyser leurs actions. Nous les suivons aveuglement parce que ce qu'ils disent avoir l'intention de faire sonne bien a' l'oreille. Nous les suivons parce que nous pensons que ceux qui se trouvent autour de nous ne comprendront pas nos questions et nous denigreront.

D'apres l'ANI " Abdallahi Ould Noueguedh a affirme' qu'il detient tous les documents prouvant que les montants transfere's de la BCM au profit des trois hommes d'affaires, avaient ete' obtenus legalement et constituent le paiement des factures dues a' l'etat, resultant de transactions dans le domaine agricole."

bent leksar a dit…

....
Pour le Président Aziz cette affaire est claire et porte sur 14 milliards d'UM dont ont profite's des individus sans contrepartie et sans rendre la moindre prestation aux populations ou a' l'etat et ce montant doit etre imperativement rembourse'." Je tends a' croire que la verite' se trouve quelque part a' mi-chemin. Meme si nous supposons qu'Abdel Aziz dit la verite', il serait sage de sa part de mettre fin a' cette fuite en avant. Il faut savoir avancer.

Si on tient a' detruire des hommes d'affaires a' cause de certaines affiliations politiques, cela veut tout simplement dire qu'aucun homme d'affaires ne sera a' l'abri des reglements de comptes des que son "protecteur" perd le pouvoir. Le patronat Mauritanien et tous ceux qui militent pour la paix civile et le developpement en Mauritanie, doivent etre tres solidaires dans cette affaire.

Abdel Aziz a certes ete' elu mais avant son election il a fait deux grands detournements de la Mauritanie, des ses institutions, des ses hommes et femmes et de ses banques et de toutes ses ressources naturelles. Abdel Aziz a fait deux prises de pouvoir en violation flagrante de toutes les lois en vigueur dans notre pays.

bent leksar a dit…

....

Pour moi le coup d'etat et le detournement des biens de l'etat sont tous deux des crimes. TWO WRONGS DON'T MAKE A RIGHT! Je conseillerais donc qu'on cesse de deranger les chats qui dorment depuis 2001, 2002, 2005 et 2008. Abdel Aziz doit se rappeler de ces mots de sagesse du troisieme President Americain Thomas Jefferson: "I hope our wisdom will grow with our power, and teach us, that the less we use our power the greater it will be."

En d'autres termes: J'espere que notre sagesse grandira avec notre pouvoir et nous enseigne que moins nous utilisons ledit pouvoir, plus il grandira. John Steinbeck n'a pas oublie' de dire: "Power does not corrupt. Fear corrupts... Perhaps the fear of a loss of power." En d'autres termes: Le pouvoir ne corrompt pas mais la peur corropmpt... Peut-etre la peur de la perte le pouvoir.

C'est bien cette citation de John Steinbeck qui nous pousse a' penser aux raisons suivantes qui sont derriere la creation et le maintien des conflits:

1- Les conflits etablissent et maintiennent certaines relations. Comme Abdel Aziz est epoux a' une femme de la meme tribu que les trois hommes d'affaires, il serait presqu'impossible de dire qu'il une haine contre les membres de cette tribu. Je tends plutot a' croire qu'il tient a' etablir et a' maintenir des liens avec tous ceux qui ont une haine contre des personnes bien connues.

2- Je vois l'utilisation de la strategie de "nous" contre "eux". Ici l'objectif est de definir les membres de groupe et les consolider dans cette "lutte" contre la gabegie. Tous ceux qui ne sont pas du groupe sont diabolise's.

3- Remettre a' la surface les valeurs de notre societe' et encourager les Mauritaniennes et les Mauritaniens a' s'engager dans la lutte. Toutes les valeurs de la societe' Mauritanienne sont contre la corruption. Le probleme se pose des qu'on nous renvoie a' des "crimes" qui ont eu lieu entre 2001 et 2002 mais on ne dit toujours rien des 30 milliards qui ont disparu sous le CMJD d'Ely/ Abdel Aziz, de l'argent de Woodside et des sommes colossales qui se sont volatise'es des fonds des hydrocarbures. Il y a donc bel et bien une justice a' deux vitesses dans la Mauritanie d'aujourd'hui.

4- La reconnaissance est aussi une autre cause de certains conflits. Arreter quelques unes des plus grandes fortunes du pays, est probablement un moyen utilise' par Abdel Aziz pour etre reconnu comme l'autorite'. C'est bien probable qu'il utilise ces arrestations pour confirmer son pouvoir et demontrer qu'il est le vrai "patron" de la Mauritanie.

Comme vous le voyez les preuves presente'es ici et la' par les uns et les autres sont toutes relatives et elles sont ce qu'elles sont. Je pense qu'il serait sage d'etudier la solution propose'e par le Vice-president du Patronat Mauritanien. Si les Patrons et d'autres Mauritaniennes et Mauritaniens peuvent verser 6 MILLIRADS D'UM pour la campagne electorale d'Abdel Aziz, ils doivent mobiliser leurs moyens pour sortir de cette crise. C'EST BIEN L'AVENIR DE NOTRE PAYS QUI EST EN JEU!!!!!

Pour terminer, je dis au President Abdel Aziz que nous ne sommes pas contre sa lutte contre la gabegie mais nous sommes contre sa methode parce qu'elle s'attaque au secteur prive' et met en cause sa credibilte'.
Cet ecrit est dedie' au digne fils de la Mauritanie le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya.
seydou couliby"

bl

Ɔopiarpegar a dit…

Guinée: l'état de santé du leader de la junte, Dadis Camara, s'améliore
(AFP)

RABAT — L'état de santé du chef de la junte guinéenne Moussa Dadis Camara, blessé par balle le 3 décembre à Conakry et opéré le lendemain d'un "traumatisme crânien" à Rabat, s'améliore, selon une source marocaine digne de foi s'exprimant sous couvert de l'anonymat.
"Il est conscient et parle, lentement, à ses visiteurs. Son attitude est normale", a précisé cette source vendredi.
Selon cette source, Moussa Dadis Camara va rester hospitalisé encore "quelques jours" à Rabat et "son épouse est à son chevet".
Ces informations n'ont toutefois pas pu être confirmées de source officielle marocaine ou guinéenne.
L'ambassade de Guinée à Rabat ne répond pas aux appels ou ne les retourne pas.

Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés

slama a dit…

bonsoir Maata,

Alors comment est ce que tu vas ce soir. Tu penses quoi de la bastonnade d'aujourd'hui faite par les flics grenouilles, ceux qui disent 'hop, hop' (tu dois pas les connaitre, t'es loin la bas..).
Les familles des détenus dans l'affaire de la BCM se font humilier tous les jours et de l'autre côté une marche programmée par "le parti" qui se pointe juste à temps pour narguer leur frères et crier à la gloire du maitre du jour, je dis bien du jour par ceque le pouvoir du mal ne peut qu'être éphémère.
dis moi ce que tu en penses en cette période de fin d'année, de fêtes et de pardon?

slama a dit…

Copi mon pote,

tu sais pas s'il compte retourner ou laisser les guinéens vivrent tranquilles

carabina

lewonni a dit…

bôjôr

quelle fut ma surprise de lire " enfant hartani en vente"

cliquez ici

Ɔopiarpegar a dit…

salut ya cheikhi,

Carabina yaleç7ab les bidasses sont imprevisibles eiwa mazeyent'halou baad

maatala a dit…

Salam

Couly l'H'MAR a dit:

"Je conseillerais donc qu'on cesse de deranger les chats qui dorment depuis 2001, 2002, 2005 et 2008"

------------------------------

L'apologie de l'impunité dit le Fou

maatala

Filsdubled a dit…

lu pour Bebe ba et A-,

rapt des touristes
je kidnappe, tu négocie et ils jouent les intermédiares et nous partageons la rançon.

Voyous + salafistes + chefs de tribu=

Dominique Thomas est chercheur à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) et auteur des Hommes d’Al-Qaeda (Michalon). Il commente les récentes opérations d’Al-Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi) dans la zone sahélo-saharienne.

Les kidnappings deviennent-ils le mode opératoire privilégié d’Aqmi ?
Le Sahara est ouvert à tous les trafics, notamment à cause de la faiblesse des Etats qui le contrôlent. C’est la particularité de cette zone grise, assez nébuleuse. Pour Aqmi, les enlèvements ou le trafic d’armes - caractéristique de la région - sont bien sûr une source de financement. Une économie de conflit de basse intensité est en place, et le rapt de touristes est devenu une manne financière pour des petits groupes armés. Des mercenaires ont ainsi pu enlever le Français de Ménaka pour le «revendre» à Al-Qaeda, sur commande ou même de leur propre initiative. Car ces groupes crapuleux ne peuvent pas négocier directement avec les gouvernements. Ils préfèrent empocher une commission en traitant avec des groupes plus organisés, qui feront monter les prix.

Quelle est cette «branche dure» d’Aqmi qui détiendrait Pierre Camatte au Mali ?
Il faut se méfier des labels. Parler de branche dure impliquerait l’existence d’une branche modérée ! Le noyau d’Aqmi, dirigé par Abdelmalek Droukdal, est basé dans l’Est algérien. Du temps du GSPC, son terrain d’action était divisé en zones militaires ou émirats. Mais depuis son allégeance à Al-Qaeda et son changement de nom [en janvier 2007, ndlr], l’organigramme est moins évident. Entre les groupes qui interviennent dans le Sahel et le commandement central, la communication est limitée. Ce sont parfois des bandes qui se revendiquent du jihad et sont cooptées par Aqmi, tout en restant assez indépendantes. D’ailleurs, les enlèvements du Français et des Espagnols ont mis du temps [deux semaines] à être revendiqués. L’enregistrement semble avoir été envoyé directement à Al-Jezira sans passer par le noyau algérien. Il n’y a toujours pas eu de communiqué sur les sites jihadistes traditionnels d’Aqmi.

Filsdubled a dit…

suite...

Y a-t-il une montée de la menace Al-Qaeda au Sahel ? Le Quai d’Orsay demande aux Français de quitter la région…
Cela me semble logique étant donné l’instabilité totale de la zone. Mais il ne faut pas surévaluer la capacité d’Aqmi. La branche Maghreb d’Al-Qaeda n’est rien à côté du Pakistan ou du Yémen. C’est difficile à quantifier, mais je n’imagine pas plus de mille jihadistes en Algérie, et quasiment aucun combattant ne vient de l’extérieur de la région. Je pense qu’Aqmi a peu de contact avec le noyau pakistanais d’Al-Qaeda. C’est un peu une illusion donnée par les médias et Internet. Le tropisme français sur Aqmi est exagéré. Mais puisque l’organisation a toujours menacé la France en premier lieu, on y prête plus attention.

L’enlèvement d’un Français a-t-il un sens particulier ?
Aqmi n’est pas très regardant sur les nationalités. Des Ukrainiens en trekking auraient aussi bien pu se faire kidnapper. Simplement, les jihadistes ne sont pas nés de la dernière pluie : ils savent que des Français ou des Américains vaudront plus chers. Ou que la Suisse, l’Allemagne ou l’Autriche seront plus enclins à payer une rançon.

Assiste-t-on à l’ouverture d’un nouveau front du terrorisme au sud du Sahara ?
Il est trop tôt pour le dire. Mais si Aqmi se déplace vers le sud, ce ne sera pas une stratégie délibérée, mais par pragmatisme, pour préserver un sanctuaire. La zone sahélienne, contrôlée par des Etats faibles et ouverte à tous les trafics, représente une opportunité. Sur le plan comptable, en tout cas, le déclin des attentats spectaculaires en Algérie coïncide avec la montée des enlèvements au sud du Sahara. C’est plus une adaptation aux circonstances qu’une volonté d’ouverture d’un nouveau front. Tout comme Al-Qaeda dans la péninsule arabique, après la décapitation de sa branche saoudienne, s’était redéployé au Yémen.

De quels moyens disposent les Etats du Sahel pour lutter contre le terrorisme ? Les Etats-Unis peuvent-ils intervenir ?
Les Américains n’enverront certainement pas des troupes au sol en Afrique. Ils peuvent en revanche aider et équiper les Etats du Sahel. Sans une coopération étroite entre les pays de la région, le territoire restera incontrôlable. Car dans le désert, se battre chacun de son côté, c’est affronter des moulins à vent.

Esseghnass a dit…

Un "tribunal" islamique aurait jugé une femme pour adultère en Catalogne

IP Internaute-disclaimer! a dit…

Internaute actif et visiteur régulier de Canalh entre autres sites et blogs, je décline toute responsabilité des écrits ou propos éventuels émis à partir de mon IP.

POURQUOI DONC?

Il se trouve que je ne suis pas le SEUL à connaître les données d'accès à mon modem-internet ainsi que le mot de passe d'accès sans cable au signal (tora bora) émis par mon modem.

Nombre d'autres internautes connaissent ces données secrètes et c'est POURQUOI j'ai fait changer 3 FOIS mes données personnelles d'accès internet par mon fournisseur d'internet.et le tout EN VAIN et pure perte de temps et d'effort.

Par conséquent les internautes connaissant ces données (code d'accès personnel modem, mot de passe du signal sans fil etc...) sont parfaitement CAPABLES d'écrire tout ce qu'ils VOUDRAIENT SOUS MON IP personnelle en m'en attribuant FAUSSEMENT la SOURCE IP!!

D'où la raison de ce DISCLAIMER écrit par un internaute dont TOUTES LES DONNEES PERSONNELLES D'ACCES à son IP sont galvaudées et connues de nombre d'autres usagers internautes malintentionnés éventuellement.

Merci de PRENDRE NOTE ET ACTE de ce DISCLAIMER!!
Bonne soirée.

IP-INTERNAUTE-DISCLAIMER.

Sanhaji a dit…

La première victime d'Aziz et de ses sbires est tombée ce soir.

Il s'agit de Khadijetou Mint El Moctar Ould Abdallahi qui est décedée ce soir à cause d'un AVC, survenu à l'issue des tracasseries des forces du désordre ce soir qui réprimaient une manifestation des gens qui réclament la libération des hommes d'affaires emprisonnés intempestivement.

Qu'Allah ait son âme et qu'il nous débarasse de cette larve de dictateur non éclairé.

Tidinit a dit…

Bôjor Maatala,

Ton zami qui punit ATT pour l' avoir cocufié avec Boutef.


Bamako - Pana 10/12/2009
Mali : 148 Maliens expulsés de la Libye
vendredi 11 décembre 2009
Un vol spécial de la compagnie aérienne libyenne, Afriqiya, a ramené mercredi à Bamako 148 Maliens expulsés de la Libye pour séjour irrégulier, annonce jeudi le quotidien privé malien le "Républicain".
Les personnes rapatriées ont été accueillies à l’aéroport de Bamako Sénou par des responsables du ministère des Maliens de l’Extérieur.
Plusieurs d’entre elles, interrogées par le journal, ont fait état de "maltraitance de la part des agents de Police dans les prisons libyennes" et ont dit n’avoir obtenu "aucun sous", alors que d’autres se disent "dépouillées de tous leurs biens".
En septembre dernier, plus de 150 Maliens avaient été expulsés de la Libye et renvoyés à Bamako. Chacun d’eux avait obtenu des autorités libyennes 100 dollars américains, rappelle le "Républicain".
Plusieurs milliers de Maliens vivent en Libye. Ils exercent dans les petits métiers et servent comme ouvriers dans les chantiers de construction. La Libye constitue pour plusieurs d’entre eux une zone de transit vers l’Europe.
====
Bamako - Pana 10/12/2009
Bôjor Bebe Ba,

Faut pas croire à ces sornettes. Comme la manipulation de AQMI devient de plus en plus claire (voir l' article du touareg sur taqadoumy qui en a marre, et a pete les plombs, on cherche maintenant à impliquer les pirates somaliens.

Courrier International / L’expression 10-12-0

Al-Qaida pour le Maghreb serait financée par les pirates somaliens
jeudi 10 décembre 2009
Selon les services secrets algériens, la connection entre le Groupement salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), branche d’Al-Qaida au Maghreb, et la piraterie somalienne "ne fait plus aucun doute", relate le quotidien d’Alger. Celle-ci est une source de financement importante de la mouvance islamique. "Un seul acte de piraterie réussi représente des millions de dollars qui serviront à acheter des armes", poursuit le journal : "La Somalie est devenue une véritable menace pour l’ensemble du continent africain."


article de l’Expression

LES ZAMIS,

DES NOUVELLES DES OTQGES? J' ETAIS A LA MECQUE ....

citoyenne a dit…

C'est horrible ce qui se passe en Mauritanie ces jours-ci, des manifestantes mauritaniennes, humiliées, malmenées et horrifiées jusqu'à la mort. Première victime, proche parente de l'homme d'affaire Chrif Ould Abdellahi, rend son âme.
Mes condoléances les plus attristées à la famille Ehl Abdellahi et à toutes les femmes mauritaniennes à cette douloureuse occasion.
Qu'Allah accueille la victime dans son vaste paradis.
Allahouma ina hadha mounkaroune ve enkarnahou. Ina lillahi we ina ileyhi raji3oune.
Notre pays a bien célébré cette année la journée mondiale des droits de l'homme!!
L'ancien militant pour les droits en Mauritanie et actuel commissaire mauritanien chargé des droits de l'homme, peut prendre son café et lire son discours tranquillement !!
Bravo, Mohamed Lemine Ould Dadde pour le travaille accompli dans la protection des droits de l'homme en Mauritanie !!!
Les caractéristiques de notre Mauritanie Nouvelle se dessinent.
Bravo, Messieurs : le Président, le Premier Ministre, le Ministre de l’Intérieur, le Ministre de la Justice, le Commissaire aux droits de l’homme, pour cette atmosphère de liberté et des droits de l’homme.
Chers citoyens, chers résidents et visiteurs étrangers en Mauritanie, pouvez vous tous dormir tranquillement, nos forces de sécurité ont bastonné les femmes, qui ont enlevé les trois humanitaires espagnoles. N’ayez tous plus peur des femmes manifestantes, la situation est maintenant maitrisée !!!.
Chapeau pour nos dirigeants, bonne réception de Prix Nobel, l’année prochaine pour notre Président !!!!

Sanhaji a dit…

Lu pour vous sous

etfou-b-x-ould-y

Si j’ai toujours été contre la gabegie, Aziz m’aurait convaincu de l’inverse.

Le fait que le plus grand prévaricateur de tous les temps nous tympanise ces jours ci par un discours décousu et inconséquent sur la gabegie l’a rendu utile, recommandable et bien.

L’approche de l’héritier incontestable d’Alcapone qui a sélectionné trois hommes d’affaires parmi les plus actifs et les plus engagés dans la construction économique du pays pour les rendre responsables de tout ce que ce pays contient de voleurs est simplement asphyxiant.

Aziz, le budget du BASEP toutes ces années qu’est ce que tu en as fait. Ce budget initialement très modeste s’est vu rapidement multiplié par 100 après le début de l’apocalypse de ce pays en 2005.

Ce budget a été systématiquement partagé pour les années 2006 et 2007 entre Aziz et sa proximité et plus grave encore il a été utilisé pour transformer cette unité de l’Armée Nationale en une véritable milice terroriste qui ne ne peut strictement rien reprocher aux preneurs des otages espagnols ni aux criminels qui ont lâchement tué nos soldats de Lemgheity puis El Ghallwiya et Tourine.

Aziz le fait d’emprisonner un Président de la République qui t’a à raison relevé de tes fonctions est le plus grand acte gabegique de l’histoire du pays, car ça a fait perdre au pays plus 3,5 milliards de Dollars de promesses de financement d’un coup. Qui dit mieux? Même ton ideole feu Moctar Ould Daddah n’a pas atteint ce stade de gabegie avec la guerre stupide du Sahara.

Aziz tu vas directement vers le gouffre, car tes idées malpropres et désuètes ne peuvent que t’y mener. A quelque chose malheur est bon, on va ainsi peut être nous débarrasser de toi et pour de bon, pour que la Mauritanie retrouve sa paix et sa sérénité.

Tous les gens qui continuent d’applaudir ce psychopathe doivent savoir qu’il va se retourner contre eux comme il l’a fait à tous ceux qui l’ont aidé.

Soulevons nous ensemble contre ce tyran sinon notre pays est menacé par la disparussion.

яimσ a dit…

salut ,

je vous rappelle que par le passé il a été ordonné de poignarder les khalifs du prophètes traités d'usurpateurs et d'infidèles .

Talha ,zubair et tant d'autres ...

de même maitre Hassan fils d'Ali fut empoisonné .

Aussi son frère Alhussain fut démembré ,piétiné par les cheveaux ,le corps abandonné des jours sans enterrement ,la tête décapitée .

Ainsi que toute la descendance du prophète transformée en captifs de guerre trainé devant tout le monde les femmes aux cheveux découverts à la merci de gens dont la haine parcourt les veines .

Des maux on en a connu plus grave ,on implore allah ce zénith du samedi qu'il ne lui laisse plus la force de nuire comme ce fut par le passé .

bent leksar a dit…

salut...
Ina lillahi we Ina Ileyhi Rajioune...Allah Ema'erhamha we aghvir leha we e'vou an'ha we etejawez an'ha...
cette niece de l'homme d'affaire chrif ould abdallahi est decedée suite à un arret cardiaque....au domicile du meme monsieur ...sans aucun rapport avec la police...attention à la recuperation et l'intox ...detestez Aziz c'est votre droit...mais respectez les morts ...c'est indecent ...
bl

citoyenne a dit…

BL a dit;
"cette niece de l'homme d'affaire chrif ould abdallahi est decedée suite à un arret cardiaque....au domicile du meme monsieur ...sans aucun rapport avec la police...attention à la recuperation et l'intox ...detestez Aziz c'est votre droit".
.......................
.......................
Chère BL,personne n'a le droit de détester quiconque. La haine et la détestation sont les symptômes d'une maladie psychologique grave qu'il faut soigner.
On peut avoir des divergences avec d'autrui sans le détester. on peut le critiquer sans l'insulter. Je pense que ceux sont deux règles élémentaires dans la critique constructive.
Certes la décédée est morte suite à un arrêt cardiaque, mais elle était bel et bien malmenée par la police avec d'autre femmes pendant la manifestation qu'elles ont organisée le soir même. D'après des témoins, et des informations dans les différents sites, elle a eu l'arrêt cardiaque quand des policiers sont venu dans la maison de Chrif Ould Abdellahi, donc l'horreur et la peur ont eu leur effet sur la défunte .
Chère sœur, je pense que les faits sont plus que claires et l'inox,jusqu'à présent, n'a de place que dans la tête de notre respectable BL.

Sanhaji a dit…

Merci Abdelaziz,

tu es entrain sans le savoir de créer un véritable front d'opposition à la dictature et à l'arbitraire qui va faire ses premières preuves en te propulsant du fauteuil que tu n'as toujours pas encore mérité mais pour lequel tu as fait tout ce mal au pays.

Nous te sommes reconnaissant pour le fait qu'aujourd'hui les fils véritables de ce pays se reconnaissent mutuellement et que les ennemis de la nation mauritanienne se sont clairement identifiés.

Aujourd'hui tous les citoyens patriotes et épris de paix et de justice sont toi et ceux qui t'ont amené de je ne sais où.

Pendant qu'on luttait contre ton vilain putsch en 2008 et 2009, beaucoup de mauritaniens n'avaient pas saisi pourquoi et certains ont cru que c'est parceque certains avaient des postes au temps de Sidi et ils voulaient les maintenir. Maintenant tout le monde s'est accordé à nous donner raison.

Remarque les bêtises que tu es entrain de faire ne te sont pas spécifiques, ce sont les actes normaux de tous les putschistes comme toi, qui s'autopraclement défenseur de la cause d'un peuple qui ne les a pourtant pas chargés de défendre ses causes.

bent leksar a dit…

Salut...

Merci honorable citoyenne...pour ce rectificatif...si ce n'est de l'intox ...alors c'est sa cousine la recuperation ...

bl

Sanhaji a dit…

Bent Lexar,

tu as un visage de Tenguerdeu si tu parles de récupération alors que tu soutiens le putschiste Aziz.

Tu as oublié Tintane,

Tu as oublié les paisibles français froidement assassinés,

tu as oublié le dossier des réfugiés,

tu as oublié la loi incriminant l'esclavage,

Tout ces dossiers ont été récupérés par les souteneurs aveuglés des putsch pour justifier l'injustifiable forfaiture d'Aziz au 6 Aout 2008.

bent leksar a dit…

Salut...
sanhaji ...je suis honorée par l'appelation que tu me colles à chaque fois que tu te faches ...bentlexar( fille des gazra)...si j'ai à choisir ma gazra mère ce sera la vaillante...el haye saken...d'ou mon attachement ...au tombeur du caporal...

bl

bent leksar a dit…

Salut...
Lu pour vous sur cridem...

"Le FONADH déplore les conditions de vie des rapatriés en Mauritanie.

Le Forum des organisations nationales des droits de l’homme de Mauritanie (FONADH) a, par la voix de son secrétaire exécutif, Mamadou Sarr, évoqué samedi à Nouakchott la "frustration des populations rapatriées".

Le patron du FONADH, qui s’exprimait au cours d’un atelier initié par son organisation en partenariat avec l’institut pour les droits de l’homme et le développement en Afrique (IHRDA), déplore les conditions de vie des rapatriés au niveau des sites d’installation (habitat, eau, santé et scolarité).

A quelques jours de la fin des opérations de rapatriement assisté des réfugiés mauritaniens au Sénégal, prévu le 31 décembre 2009, des inquiétudes demeurent chez certaines organisations de la société civile mauritaniennes.
M. Sarr a aussi souligné ce qu’il appelle "le manque de volonté politique chez les autorités locales pour la récupération de leurs terres de culture". Au sujet des réfugiés mauritaniens établis au Mali, M.Mamadou Sarr a estimé que les modalités de leur retour "demeurent incertaines d’autant qu’aucun accord entre la Mauritanie, le Mali et le HCR n’est pas encore signé".

Les participants à cette réflexion vont étudier les moyens devant permettre d’améliorer les conditions de vie et l’accès des rapatriés à la terre ainsi que la prévention et la gestion des conflits entre les rapatriés et les communauté d’accueil. L’organisation plaide pour une restauration des droits fondamentaux des rapatriés, notamment leurs droits à la propriété, à la nationalité et leur intégration dans la société mauritanienne en tant que citoyen à part entière, thèmes inscrits sur l’agenda de la rencontre.

Déjà 18 061 réfugiés mauritaniens établis au Sénégal (hommes, femmes et enfants) ont regagné la Mauritanie depuis 2007. Ces opérations de rapatriements ont été rendues possibles grâce à la signature tripartite entre le gouvernement mauritanien, le gouvernement du Sénégal et le HCR."


fini le delai de grace ...faut se mettre au boulot...pour retablir nos freres dans leurs droits ...

bl

darrius a dit…

ce que debite ce Maata sur ce blog est uen honte ou il est absent de ce pays ou il est payé comme LM et vous savez quoi on peut faire un blog sans vous donc SVP metteez de l'eau dans votre vin ou connerie
AOM

lewonni a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
lewonni a dit…

bôjôr!

pardonnez-moi de ne pouvoir venir à chaque nouveau billet pour dire cliquez ici et soyez gentils de passer à l'occasion sur:

www.chezvlane.blogspot.com

pour voir ce qui s'y passe, actualisé chaque jour inch'allah n'ayant d'ailleurs que cela à faire

" Un pensée à la mèche de Ould Dadde

Après le non-événement de la énième plateforme de l’opposition : plateforme toujours aussi plate et toujours aussi faite pour la forme ; forme molle, forme déformable à souhait ; L’évènement de la semaine, c’est la nouvelle coiffure du ministre de C.R. La Mauritanie tout entière et même au-delà a pu voir à la TVM la nouvelle mine du résistant...

pour lire la suite cliquez ici

Repenti. a dit…

Le repenti que je suis demande pardon à tous ceux que mes écrits auront offensé et accorde son pardon à tous ceux qui m'auront offensé moi ou les miens.
Mes sautes d'humeurs incontrôlées sont à mettre sur le compte de mon état dépressif chronique dont je ne fais pas de secret.
Oui je suis un DEPRESSIF et mes antécédents sont fort connus pour avoir été dévoilés sur ce blog.Et j'en ai parlé au tout début, après de tels passages dépressifs on n'est jamais la même personne que Dieu vous garde de vivre de telles expériences sombres et douloureuses.

Même si intellectuellement je m'en sortirais plutôt pas mal, il n'en reste pas moins que les états dépressifs auront eu la main haute sur tous mes débordements verbaux parfois incontrôlables.moi même, je n'arrive pas à m'expliquer cela.La dépression et de bonne aptitudes intellectuelles ne sont pas incompatibles :une personne peut être dépressive et intelligente.c'est très compliqué.

fort de ces aveux difficiles à faire par un intellectuel mauritanien car sapant le socle même de sa crédibilité, je demande à tous de me pardonner et j'arrête dès cet instant précis d'écrire car je sens qu'une profonde neurasthénie se sera emparée de tout mon être.Je n'ai plus le coeur à l'ouvrage, c'est avec grand peine que j'ai pu écrire ces lignes mais il le fallait absolument.
toutes mes excuses et mes sincères regrets donc et mon pardon est acquis d'avance à tous ceux qui m'auraient piqué à vif au point de me faire sombrer davantage encore dans ma dépression assurément tenace et à l'emprise très forte et qui n'en demandait pas tant pour prendre possession de moi et de mes réactions "maladives" car faites sous l'emprise de ce mal-être qu'est la dépression que Dieu vous en garde.

We essimah ya el mousslimine.We essimah ya el mousslimine.We essimah ya el mousslimine.

EWANE SAMEH LIL KOUL, BIDOUN ISSTITHNA.

Khalil Balla Gueye.

Repenti. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Repenti. a dit…

PS:
La dernière fois fin septembre quand je vous avais dit que j'avais des problèmes cardiaques, il n'en était rien du tout.J'étais plutôt allé en clinique pour une necessaire et bienfaisante cure de 10 jours qui m'aura fait bcp de bien en ce moment là.Les médecins avaient bcp insisté en me conseillant de rester plus longtemps encore mais je n'ai pas accepté contre leurs avis car je n'aime pas les milieux hospitaliers.
Dieu vous garde de la dépression chronique et des paranoias qui vont avec.cela dit, je ne suis pas encore fou, mais je le reconnaitrais volontiers je suis malade comme peuvent l'être tous ceux qui souffrent de cette pathologie mentale, handicapante somme toute à bien des égards.voilà le mot est lâché!
Voilà, maintenant vous savez tout.
KBG

maatala a dit…

Salam

KBG

Je te souhaite de retrouver la paix intérieure et comme disent nos soeurs quand tu sens que tu ne peux plus te contrôler, fait un tour.
Cela t'évitera de dire des choses qui fâchent.

Good bless you

maatala

maatala a dit…

Salam

Chére citoyenne

Nos condoléances à la famille de la défunte.

Ceci étant, elle est morte chez elle, parcontre si elle tait morte lors de la manif, j'ose même pas imaginer la suite.

Il fait être aveuglé par la haine, pour instrumentaliser sa mort et faire croire qu'azziz en est responsable.

On peut aussi rétorquer que si Chriv avait accepter de rendre la monnaie, elle serait encore vivante, car cela aurait éviter la perquisition.

J'en connais qui sont sortis les pieds devant de nos commissariats, ni nouéguid, ni chriv, ni maham et ceux qui vocifèrent aujourd'hui n'ont fait part de leur indignation et de leur stupeur.

IL FAUT ARRETER DE JOUER AVEC LE FEU DIT LE FOU.

MAATALA

citoyenne a dit…

Cher KBG
Salamtec, bon courage, ne t'inquiète surtout pas. Chacun de nous passe de temps en temps par des moment difficiles et dépressifs, mais avec le courage et la patience, tout ira dans le bon sens.
Je te souhaite longue vie avec santé 5/5.

lewonni a dit…

KGB

ce qui t'arrive n'arrive pas aux imbéciles. L'esprit c comme le coeur et les os ça peut se fissurer et même se briser

il faut savoir prendre soin de soi et s'il est vrai que ce que tu reconnais là n'est pas un énième tour alors tu as bien du courage

courage donc le reste viendra de soi, on voit déjà en te lisant si c'est toi et pas un farceur que tu es sorti de l'auberge ,le tout est de ne pas perdre l'adresse pour pouvoir l'éviter

ciao ciao

Sanhaji a dit…

Comme promis je vous mets le lien de l'émission Bila Houdoud d'Aljazeera au sujet de la gabégie avec comme invitée la patronne de Transparency International.

Regardez ça et vous allez vous apercevoir qu'Aziz est entrain de se moquer de nous en luttant contre la gabégie par une plus grande gabégie.

Cliquer ici

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

"Bras de fer entre Aziz et les hommes d’affaires

l’économie vogue au gré des humeurs « politiques et économiques ».


Le bras de fer entre l’actuel régime politique, incarné par son principal maitre à bord, le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz et les trois grands célèbres et richissimes hommes d’affaires de l’ère Tayiste, récemment déférés à la prison civile, dans le cadre du scandale ressuscité de la Bcm de 2001-2002, continue de prendre des tournures dangereuses.

Cette lutte d’autorité est assimilée aujourd’hui à une guerre larvaire entre les deux importants ensembles politiques et économiques du pays, ayant entretenus jusqu’à là une mainmise sans partage, tantôt sur l’un ou l’autre de ces deux patrimoines étatiques.

Pourtant, pour la Mauritanie plurielle de demain, débarrassée de ses maux claniques à la faveur de l’unité et de la réconciliation, il y a bien de la place pour tout le monde.



Au rythme où les choses en sont aujourd’hui entre le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz et les hommes d’affaires politiquement- voire financièrement- opposés à son régime, rien n’augure une issue proche et définitive au difficile scandale politico-financier, déterré par l’actuel pouvoir, après 8 ans d’éclipse; soit aux dernières années de désintégration du long règne Tayiste.

Ni Ould Abdel Aziz, qui jouit jour après jour d’imposants soutiens de ses troupes, notamment de son parti l’Upr dans sa guerre contre les prévaricateurs de tout bord, n’est disposé à renoncer ou à trahir ce qu’il qualifie d’engagement politique ferme pris devant le peuple lors des élections présidentielles de juillet dernier.

Ni les hommes d’affaires détenus, en l’occurrence Chrif Ould Mohamed Abdallahi, Abdou Ould Maham et Mohamed Ould Noueigued, ne sont prêts à régler les montants illicitement acquis, exigés et majorés de leurs intérêts annuels depuis leur retrait en 2001.

Pour leur part, les médiations rapportées avec prudence par les médias, faisant état de probables pourparlers menés par le Royaume du Maroc, sinon par d’influentes personnalités proches du chef de l’Etat, en vue d’éloigner les tensions entre les ennemis jurés, ne montrent guère des signes d’apaisement dans l’immédiat.

C’est plutôt, l’escalade qui s’affiche partout, notamment avec les marches de soutiens apportées par des manifestants au président de la République dans son combat contre les « moufsidines», parallèlement organisées avec d’autres plutôt favorables aux hommes d’affaires détenus, réclamant leur acquittement sans conditions.

maatala a dit…

Dans la foulée de ce bras de fer, des partis politiques comme Tawassoul, n’ont pas hésité d’appeler à la modération et à la mesure, n’oubliant tout de même pas de manifester leur appui à la lutte contre la gabegie.

D’autres formations politiques, pour la plupart issues des rangs de l’opposition démocratique au régime de Ould Abdel Aziz, ont plutôt donné une interprétation accusatrice à ce qui semble à leurs yeux s’apparenter à un drôle acharnement de l’actuel pouvoir sur tout ce qui refuse de se soumettre à sa volonté.

Pour ces partis politiques de l’opposition, l’incarcération des hommes d’affaires n’est qu’une facette de la guerre sans merci livrée par Ould Abdel Aziz depuis le coup d’Etat du 6 août 2008 jusqu’à ce jour contre Ould Daddah, Ould Boulkheir, Ould Maouloud et consorts, respectivement présidents du Rfd, de l’App et de l’Ufp.

C’est pour eux aussi une guerre qui sert sur un plateau d’or son soutien économique aux détriments de ses adversaires, alors que le chef de l’Etat se dit « président de tous les mauritaniens ».

De son côté, le collectif de défense des hommes d'affaires, est convaincu que cette chasse aux sorcières menée par le régime de Ould Abdel Aziz aura des impacts déplorables sur l’investissement dans le pays, lequel suppose une totale indépendance des pouvoirs.

Dans ses dernières dénonciations, le collectif des avocats de la défense rappelle quant à lui, que ces clients avaient étés très longtemps mis en garde, qu’ils ont été déférés à l’insu de leurs avocats, dans un manque flagrant de transparence et en violation des règles de procédure et des droits sacrés de la défense, que la mise en détention préventive constitue une violation grave de l’article 138 du Code de Procédure Pénale…etc.

Selon la défense, cet article interdit au juge d’ordonner la détention préventive avec de rares exceptions et pour des motifs qui ne se retrouvent pas dans l’affaire en question. Et de préciser que « cet état des choses révèle une grave volonté de porter atteinte aux droits des concernés et renforce le sentiment largement partagé qu’il s’agit d’une machination ourdie contre les intéressés dans le but exclusif de les faire plier par la contrainte, les violences morales et physiques, en violation de la Constitution de notre pays, des conventions internationales signés par la Mauritanie et du Code de procédure Pénale ».

Enfin, la défense demande la libération immédiate de ses clients et « attire l’attention sur le danger d’asseoir un précédent, dont le moindre mal, outre la violation de la Constitution, du principe de la séparation de pouvoirs et des règles de compétences dissuadera tout opérateur privé, national ou international d’investir ou d’exercer une activité commerciale en Mauritanie ».

Au sortir de ce tableau peu reluisant, les prix grimpent et deviennent insaisissables en raison de la mainmise des hommes d’affaires détenus sur les principaux circuits d’approvisionnements du pays en produits importés. Déjà le sucre et le blé affichent des hausses sensibles qui risquent fortement de contrarier des ménages ayant senti dans les actions de l’actuel pouvoir une réelle volonté de renforcer le pouvoir d’achat des moyens et faibles consommateurs.

Mohamed Ould Mohamed Lemine
mdhademine@yahoo.fr

maatala

maatala a dit…

Salam
"Hanevi Ould Dehah, directeur de publication de Taqadoumy, est incarcéré à la prison de Dar Naïm (Nouakchott) depuis le 18 juin 2009. Il a été condamné le 19 août 2009, par la chambre correctionnelle du tribunal de Nouakchott, à 6 mois de prison ferme et 30.000 ouguiyas d'amende pour "atteinte aux bonnes mœurs.

--------------------------------

Alors que d'autres manifestent pour demander la libération d'honorable et paisibles escrocs

L'injustice est la base de notre sociéte dit le Fou.

maatala

M mint D a dit…

Bon anniversaire CanalH. Merci LM et Maatala pour cette bouffée d'oxygène.
Bon anniversaire à tous les "canalheurs" ( looool).

bent leksar a dit…

Cher Khalil...
Comme l'a si bien dit Lewoni ce qui t'arrives n'arrive pas aux imbeciles...
Tout le monde ici reconnait ton genie ...ta prose n'a pas d'egal...un vrai disciple des maitres rémond...je suis sure que surmonteras cette epreuve ...permet moi de te dire que tu un "coriace"...bas toi pour ta famille ...pour nous...
Prends soin de toi ...
Yech'vi elamna'e ewou elamek ...we alam'e el mouslimine ...ameen ya rabe el alemeen
bl

citoyenne a dit…

Maata a dit:
"Il fait être aveuglé par la haine, pour instrumentaliser sa mort et faire croire qu'azziz en est responsable".
"IL FAUT ARRETER DE JOUER AVEC LE FEU DIT LE FOU".
.....................
.....................
Cher frère, Maata
Oh, c'est très fort à mon égard l!!( lol)
Ne t'inquiètes pas, je me sens psychologiquement bien, donc je ne déteste ni Aziz, ni quelqu'un d'autre et je ne lui porte aucune haine aveugle ou voyante, mais j'analyse ses actes et je les critique si nécessaire.
Pour te faire chauffage un peu, je te fais rappel de quelques règles élémentaires dans les pays qui se disent démocratiques :
- Il y’ a une constitution qu’il faut respecter,
- IL y’ a une séparation entre les pouvoir.
- Dans la constitution le droit de s’exprimer et de manifester est garanti,
- Dans un pays de droit, les droits de l’homme sont sacrés et respectés,
- Dans les pays de droit, tous les citoyens sont égaux devant la loi,
- Dans le pays de droit, les forces de sécurité doivent respecter la loi et se méfier d’être identifier à travers quelque thermes des aires dictatoriales, tel que : bastonner, horrifier, humilier, malmener, terrifier, torturer….
- Dans le pays de droit, le président de la république est le garant de la constitution, il veuille à ce qu’elle soit respectée et travaille dans le sens où chaque citoyen se sent respecter et protéger par l’état.

A vous le fil maintenant, cher frère, pour analyser la situation du pays selon ces règles.

maatala a dit…

salam

chére citoyenne

Désolé mais cette phrase était destinée à mon ami Sanhaji; une réaction à ce propos

" Sanhaji a dit...
La première victime d'Aziz et de ses sbires est tombée ce soir.

Il s'agit de Khadijetou Mint El Moctar Ould Abdallahi qui est décedée ce soir à cause d'un AVC, survenu à l'issue des tracasseries des forces du désordre ce soir qui réprimaient une manifestation des gens qui réclament la libération des hommes d'affaires emprisonnés intempestivement.

Qu'Allah ait son âme et qu'il nous débarasse de cette larve de dictateur non éclairé.

12 décembre 2009 01:05

maatala

Repenti. a dit…

Pour ne rien arranger, ma dépression est doublée d'une sourde angoisse ou d'un pressentiment de mauvais augures qui m'aura fait croire que je serai assassiné dans les prochains jours si ce n'est ce soir ou demain.

Et mon intuition conjuguée avec une certaine rationalité m'aura rarement fait faux bond.j'ai comme l'impression de vivre mes derniers et ultimes moments sur cette terre.dommage de quitter la vie et les siens si tôt, je ne me suis jamais fait à l'idée de mourir bêtement, pour rien, personne du reste ne s'y ferait aussi comme moi.
Sombres pressentiments alliés à la logique et à l'observation, celle d'avoir vu l'un de mes meurtriers potentiels au seuil de ma porte, il y a 2 jours slmt.Il y aurait vraiment de quoi sombrer corps et âme dans une profonde dépression!

lewonni a dit…

KGB

pour te remonter le moral, il faut revoir " the beautiful mind" ,l'histoire de prof N ,je crois histoire vraie et voir comment grâce à son intelligence il a fini par comprendre qu'il passait de l'autre côté sinon il était foutu et sa famille avec car il devenait un danger pour lui mais aussi pour son entourage

ce sentiment de sentir un fin prochaine doublée d'une paranoïa peut être aussi tout simplement la crainte de la mort elle-même ou l'envie d'en finir à un moment où on fait le bilan de son existence ou le reotur de quelque chose de refoulé qu'il faudra bien assumer le cas échéant, cela peut être n'importe quoi et ce n'est pas à toi de faire le tri , des médecins sont là c'est leur métier gare à l'auto médication gare à l'auto interprétation

le tout est d'y voir clair, il a des medecins pour cela qui savent faire parler pour pouvoir s'entendre parler et s'écouter pour comprendre intimement ce qui se passe, mais dès fois à défaut de pouvoir trouver extirper laracine du mal ,il faut apprendre à vivre avec soi-même c'est là aussi une tout autre affaire et prendre comme ce qu'il faut pour rester en bonne santé

un petit désiquilibre chimique dans le cerveau peut aussi créer des résultats terrifiants, il faut alors compenser le manque , combien de gens vivent en prenant un remontant:les diabétiques, les cardiaques ect tout cela n'est rien

pense à ta famille d'abord et voyez ensemble si tu es en mesure de ne pas être un danger pour toi-même et pour les autres. arrête d'écrire sur canalh, les lecteurs ici n'ont pas tous la grille de lecture de pareils phénomènes et tavie privée méritepeut-être un peu plus d'intimité

allumeton ordi écris d'abord pour toi,oses écrire tavie de ta naissance à aujourd'hui rien que pour toi,c'est une expérience singulière qui permet d'extirper beaucoup de chose, ne pense pas à faire un livre pour les autres ou pour le vendre

ne pense à rien que rédiger un livre comme pour laisser de toi ton histoire. ensuite peut-être pourras-tu en faire un livre pour grand public

tu n'auras aucun mal à trouver un éditeurl'Harmattan est là et les écrivains mauritaniens de langue française ne courent pas les rues

l'urgence je crois pour toi et de faire le point en ayant le soutien des professionels de la santé. Un vernis culture en matière psychiatrique comme tout intello peut en disposer peut s'avérer être un handicap

reposes toi ,suis l'avis des professionnels et écris , mais écris tout pas d'auto censure,écris ce qui fait mal même ce qui peut sembler niais et sans intérêts, ce qui est impossible à dire et tu verras ensuite l'effet délivrance,

"frappe-ton coeur c là qu'est le génie" disait l'autre

ciao

Ɔopiarpegar a dit…

Décès de la nièce de Chrif Ould Abdallahi
13-12-2009
Le Collectif des avocats vient d’apprendre avec la plus grande consternation et le plus grand désarroi, le décès suite à une crise cardiaque, le vendredi 11 décembre 2009 à 22 heures, de Feu Vatma Mint Elmokhtar, nièce de Chrif Ould Abdallahi et cousine de Abdou Ould Maham et de Mohamed Ould Noueigued, tous en détention préventive depuis le jeudi 10 décembre 2009 à 00 heure 30 mns.

Le décès de feu Vatma, qui ne souffrait pas de problèmes cardiaques, est certainement, la conséquence de la mise en détention préventive des trois oncles de la défunte dans un dossier porté abusivement devant les juridictions pénales, des campagnes de dénigrement et des sévices subis par certains membres de sa famille lors de manifestations de soutiens aux détenus, sévèrement réprimés par la police.

Le Collectif, dans cette douloureuse occasion :

Adresse ses condoléances aux enfants et à toute la famille de la défunte et les invitent à s’armer de courage dans la conjoncture difficile qu’ils traversent

Rappelle aux autorités l’urgence d’un traitement de ce dossier, conforme à la nature des faits, en respect de la loi, des droits de la défense, et de la dignité de la justice.


Nouakchott le 10 décembre 2009
La défense
taqadoumy.com
__________________

Toutes mes condoléances à sa famille
ELLAHOUMA IR7AMHA WE EGHVIR LAHA.

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Partis de l'Opposition : Un inquiétant mélange de genres

Les partis d'opposition ont, actuellement, un seul hobby : la défense de la " cause " des hommes d'affaires arrêtés dans le cadre de l'affaire dite de la BCM. Il semble même qu'ils prennent très au sérieux cette nouvelle " occupation ", à tel point qu'ils se seraient mis à parcourir les chancelleries étrangères à Nouakchott pour dire que cette histoire de gros sous, portant sur le montant colossal de 14 milliards d'Ouguiyas, est éminemment politique.

Dans la gestion de l’affaire de la BCM, par l’opposition, tout se passe comme si, n'est prisonnier de droit commun que le citoyen qui a pris sur ses comptes, peu d'argent public.

Pour bénéficier du statut de prisonnier politique, il faudrait davantage remplir sa besace. Et, ici, il est impossible de ne pas s'interroger et se demander comment les partis de l'opposition peuvent-ils tenir un tel langage alors que les hommes d'affaires incriminés ont reconnu les faits et semblent même prêts à procéder à leur remboursement.



Ceux qui ont toujours pris au sérieux l'activité politique des partis de l'opposition s'étonnent de voir combien il est facile à ceux-ci de se départir d'une ligne de conduite prônant la consolidation de la démocratie, la lutte contre la gabegie, l'encrage des idéaux de justice et d'équité, quand il y a un soupçon d'intérêt à s'en prendre au pouvoir.

L'affaire dite de la BCM gagnerait à être recadrée dans son contexte judiciaire et économique. Il n'y ait point place pour être chose ou à quelques interprétations que ce soit. Qu'on ne vienne donc pas y infiltrer des pesanteurs politiques ou qu'on tire la ficelle jusqu'à la lier aux Accords de Dakar !

L'Etat réclame son dû et les hommes d'affaires doivent rembourser. Ces derniers d'ailleurs, n'en disconviennent pas. Maintenant, il importe seulement de ne pas politiser la question ou de l'internationaliser, comme on l'a fait pour la crise politique consécutive au coup d'Etat du 6 août 2008.

La lutte contre la gabegie a toujours été un credo partagé par tous les Mauritaniens. Présenter cette lutte comme une volonté de revanche ou de chasse aux " tribus insoumises " au nouveau pouvoir est un acte qui choque la conscience et l'entendement des populations miséreuses qui, sans remettre en cause les richesses bien acquises, réclament le retour de l'argent disparu ainsi qu'une bonne redistribution des ressources nationales.

L'application d'un tel programme relève des principes de bonne gouvernance qui ont permis au président Mohamed Ould Abdel Aziz de passer au premier tour, à la surprise générale des observateurs, et de la mise en garde qui commence à faire tache d'huile au niveau de responsables réfléchissant, désormais, cent fois avant de commettre leurs forfaits. C'est pourquoi, la campagne que mènent les partis d'opposition contre le pouvoir, et pour la libération des hommes d'affaires arrêtés, relève d'un anachronisme de l'avis même de populations non habituées à voir une telle inversion des rôles.

C'est comme si on cherche à pousser le président de la République à mettre un terme à son combat contre la gabegie, au motif qu'il risque de pousser les tribus à la révolte ! Une perspective certes inquiétante mais pas plus sombre que celle de laisser régner le désordre et le saccage qui ont conduit le pays au bord du gouffre.

MOMS

maatala

Sanhaji a dit…

Quatre éminents Professeurs ont été arrêtés suite à une altercation physique et verbale qu'ils ont eu avec Mogueya le chirrurgien et doyen de la faculté de Médecine.

Les Professeurs en question sont des dirigeants du syndicat des Professeurs de l'Enseignement supérieurs en grève depuis quelques jours pour une histoire de statuts des professeurs de Médecine.

Mogueya conduisant un 4x4 a presque tamponné certains Professeurs avec sa voiture alors que ceux ci manifestaient devant la faculté de Médecine.

L'un deux Soumaré Ottumane, brillant neurochirrurgien et Président du parti AFCD du Front (actuel CFOD), a réagi en frappant Mogueya, car ce dernier dit avoir fait exprès de foncer vers les Professeurs en grève les traitant de nègres et d'esclaves.

Voilà ici une autre façade, la Mauritanie nouvelle, celle dirigée par les saligauds tels Mogueya.

Repenti. a dit…

Ecrire? ecrire quoi, quand et comment?Je n'ai plus envie d'écrire, l'apathie tant redoutée ayant pris possession de mon corps et de mon âme, tel un "possédé" de Dotstoivsky!

Ecrire? ecrire quoi, quand et comment? Non, je me meurs !
Adieu .

Sanhaji a dit…

Les flics n'ont pourtant pas arrêtés Mogueya contre lequels une plainte a aussi été déposée par Soumaré et l'éminent Professeur de Génycologie Sidi Ould Isselmou.

Pourquoi? Parceque le Procureur et Seyid Ould Gheylani, cousin de Mogueya.

C'est ça la Mauritanie nouvelle,

ظلام ثم ظلم ثم ظمأ

Sanhaji a dit…

FRANCHEMENT AVEC AZIZ, LA MAURITANIE FONCTIONNE COMME LE FERAIT UN AVION SUR PILOTAGE AUTOMATIQUE EN ZONE DE TURBULENCE.

Repenti. a dit…

PS:
cela dit, tu auras eu raison de dire que le sort de ma famille est étroitement lié au mien.Tant il est vrai que quand le timonier ou capitaine ne maîtrise plus la barre le navire coulerait à pic avec lui.Mais que faire?
Adieu

maatala a dit…

Salam

Lu pour vous sur le rénovateur

"Et si la Mauritanie était malade de ses hommes politiques !


La tension monte chaque jour de plusieurs degrés, à mesure que le scrutin du 6 juin 2009 approche. Les hommes politiques des deux bords, Majorité et Opposition, occupent le terrain, l’espace médiatique intérieur et extérieur, étouffant la voix des sans voix au nom desquels, pourtant, une lutte acharnée pour le pouvoir est en train d’être livrée. Face à cette crise alimentée depuis plus d’une année par les diatribes des hommes politiques mauritaniens, une évidence s’impose de plus en plus : La Mauritanie est malade de ses hommes politiques.

Depuis l’avènement de la « démocratie » de Ould Taya, entamée par des élections municipales en 1986, bien avant le « décret » mitterrandien de La Baule, en 1991, la Mauritanie a été soumise aux caprices de ses hommes politiques, opposants d’un jour, thuriféraires du régime en place, jusqu’au moment où leurs intérêts sont menacés par la chute de ce même pouvoir ou la cooptation d’un adversaire politique sur le plan régional ou tribal. Un seul point commun entre les différentes majorités de Taya, Sidioca et Aziz et leurs oppositions : tout est question d’intérêts, non de principes.

Il suffit pour s’en convaincre de revivre dans les mémoires la débandade qui a suivi la chute de Ould Taya. Jusqu’à la veille du 3 août 2005, Maaouiya était encore une sorte de divinité vivante pour la plupart de ceux qui le vouent aujourd’hui aux gémonies alors qu’ils constituaient la force de frappe de son parti-Etat. Ils ont simplement répondu à une devise chère aux loyalistes : « le roi est mort, vive le roi !» Ceux qui gesticulent au nom de la démocratie, qui mettent en avant les intérêts de la Mauritanie, la sauvegarde de la patrie et l’unité nationale, ne voient pas plus loin que l’immédiate nécessité de se mettre à l’abri des aléas d’une situation politique instable. C’est ce qui vient d’être prouvé – approuvé – par la création, presque en même temps, de deux nouveaux partis issus des rangs « indépendants » de la Majorité.

Une cohorte d’hommes politiques, mélange sulfureux d’anciens et de nouveaux, qui viennent de renoncer un label « indépendant », jamais prouvé dans les faits, pour être embrigadés à nouveau dans un parti-Etat qui n’a fait que changer de nom (UPR à la place de PRDS). Individuellement ou collectivement, les hommes politiques qui dirigent ce parti resteront attachés à la personne du Général Mohamed Ould Abdel Aziz. Tant qu’il parviendra à ce maintenir au pouvoir. Le soutien individuel à l’homme fort du moment est intrinsèquement lié aux privilèges généralement accordés aux hommes politiques qui gravitent autour du pouvoir.

maatala a dit…

Ils sont là pour quelque chose, « en situation » de soutien permanent, comme dirait Sartre, tant que durera l’attention particulière que le pouvoir accorde aux « rabatteurs » politiques, des masses, aux corrupteurs des consciences populaires, aux professionnels de l’hypocrisie politique. Au nom de la démocratie, et de tout ce qu’elle engendre comme jeu et enjeux calqués sur un Occident, de plus en plus embourbés dans ses propres problèmes, les hommes politiques contribuent, cyniquement, à écraser la Plèbe mais surtout à la mettre au centre d’une vente aux enchères qui peut rapporter gros. Tant que la confrontation directe n’est pas envisagée.

Et c’est là, justement, que se situent les craintes actuelles des Mauritaniens ! Les intérêts divergents d’hommes politiques ayant appartenus, pour la plupart, à tous les pouvoirs en Mauritanie font craindre le risque d’une déflagration, si pouvoir et opposition n’arrivent pas à se ressaisir. L’intérêt général qu’ils évoquent pour justifier leurs positions contradictoires doit les pousser à sortir du cadre strict de leur vision restrictive de l’avenir politique de la Mauritanie. Si la responsabilité du pouvoir dans l’évolution négative de la crise actuelle est fortement établie, celle de l’opposition n’est pas moindre. Au refus de dialoguer du pouvoir, le FNDD a opposé, dans un premier temps, une mollesse qui passait, aux yeux de certains, pour de la lâcheté. Les marches de protestation, les meetings à quelques jours du déclenchement de la campagne électorale, ne peuvent empêcher l’engrenage politique dans lequel le pays s’est fourvoyé.

L’opposition actuelle, opposition d’hier, ne semble pas avoir tiré les leçons de l’histoire. Ne dit-on pas que « celui qui a été mordu par un serpent doit avoir peur des cordes » (illi adhou lehnech yakhel ou leh bel) ? Et là, on s’adresse directement à Ahmed Ould Daddah qui n’a pas hésité à « coopérer » avec les militaires putschistes de 2005 qui ont remis le coup en 2008. Certains reproche au président du RFD, chef de file de l’opposition démocratique, d’avoir pensé seulement à sa personne, en imaginant des élections anticipée (avant 2012) où il avait une réelle chance d’être, enfin, à la Présidence. D’autres saisissent l’opportunité de la crise actuelle pour revenir sur la « trahison » de Messaoud qui a permis à Ould Abdel Aziz de faire passer au second tour son candidat. Tawassoul de Jemil Ould Mansour et l’UFP ne sont pas épargnés par ce vent de critique. On leur reproche d’avoir accepter de quitter l’opposition pour élargir une majorité avec laquelle ils prouvent aujourd’hui qu’ils n’avaient rien à partager.

Tout cela pour dire que les hommes politiques mauritaniens ont une grande part de responsabilité dans la crise actuelle. Sidioca et Aziz, Ely et Taya, n’ont été, en fait, que les instruments de l’exécution de leurs politiques fortement empreintes de relents négationnistes et d’exclusivisme, choses incompatibles avec les vertus démocratiques mises en avant par les uns et les autres.


Amadou Diarra

maatala

maatala a dit…

Salam

KBG

Lemwoni t'as fait une suggestion qui pourrait aider à guérir ton spleen.

Par contre, j'ai un conseil, si tu décides de te supprimer, surtout ne te rate pas.

Arrête de nous les casser avec tes jérémiades et "Bats-toi" contre tes démons le Fou

maatala

Sanhaji a dit…

Maatala, mon ami,

lis cet Amadou Diarra plusieurs fois de suite. Ce qu'il dit est plein de bon sens et de vérités.

Repenti. a dit…

Maata, le fou ce n'est pas toi, c'est bien plutôt moi.
tu n'as jamais pété les plombs 2 fois toi voire 3 fois dans ta vie:une en Irak, et 2 en RFA et ça continuerait encore.
je n'ai pas honte de revendiquer mes folies récurrentes et chroniques car après tout je ne suis qu'un humain et la folie comme la raison est aussi humaine.Et à l'impossible nul n'est tenu.Et si je te disais que je suis schizophrène cela t'étonnerait, mais c'est bien le cas(invassam al chakhssiye)!

maatala a dit…

Salam

Sanhaji, mon ami

Amadou Diarra a dit:

"Un seul point commun entre les différentes majorités de Taya, Sidioca et Aziz et leurs oppositions : tout est question d’intérêts, non de principes"

--------------------------------
Je partage toute l'analyse de Amadou sauf sur un point:

Azzizzo est en train de faire la démonstration, qu'il a des principes et de la suite dan les propos.

Les autres ne peuvent pas en dire autant dit le Fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

KBG

Tu as déjà fait la moitié du chemin en dévoilant et assumant ton mal de vivre.

Vu les réactions de nos amis, je pense qu'ils ont de la compassion pour toi, mais ne peuvent que te souhaiter que bon rétablissent et faires des prières pour toi et tous ceux qui souffrent.

Personnellement, je te dirais plutôt: arrête de te lamenter comme une gonzesse et et bas toi pour ta famille.

Fais le au moins pour eux dit le Fou

maatala

Lalty a dit…

Il se prend pour qui ce Mogueya!
Epaulé par ses cousins, Bahiya, Ministre de l'enseignement supérieur et le procureur Gheylani, il se comporte comme un fou ou ivrogne.

Sanhaji a dit…

Les faussaires félicitent les faussaires.

Voir cette lettre de l'Association des pharmaciens vendeurs de médicaments périmés et inutiles au Ministre de la santé:

L’ Association des Pharmaciens de Mauritanie vient d’adresser une lettre de félicitation au Ministre de la Santé le Docteur Cheikh El Moctar Ould Mohamed Horma, nous vous livrons ci-dessus le texte intégral de la lettre :

Excellence Monsieur le Ministre, j’ai l’honneur, au nom du Bureau Exécutif de l’APHARM, de vous adresser les félicitations de l’ensemble des pharmaciens mauritaniens, suite à la courageuse décision de fermeture de la faculté de pharmacie de l’Université Libanaise de Nouakchott.

Il s’agit là d’une mesure porteuse d’équité en ce sens qu’elle prescrit un remède identique aux mêmes manquements aux normes, en réservant à la faculté de pharmacie le sort précédemment subi par la faculté de médecine sa consœur.

L’ensemble de la communauté médicale note avec grand intérêt la nouvelle dynamique que vous insufflez au département de la Santé, avec l’objectif affiché de protéger les populations contre les agissements qui érigent le profil en référentiel suprême au détriment des règles éthiques et de la déontologie.En vous assurant de ma disponibilité et de celle de mes confrères, je vous prie de transmettre nos sincères félicitations à son Excellence Monsieur le Premier Ministre ainsi qu’à votre collègue son Excellence le Ministre de l’ Enseignement Secondaire et Supérieur.

Je profite de l’occasion pour solliciter de votre haute autorité l’ouverture d’une faculté de pharmacie digne de ce nom à l’université de Nouakchott, aux cotés de celle de médecine, et ce en vue d’appuyer le développement harmonieux d’un secteur pharmaceutique régulé dans notre pays. Je vous prie d’assurer son Excellence Monsieur le Président de la République de l’engagement de l’ensemble des pharmaciens à inscrire leur action dans l’œuvre de construction d’une Mauritanie moderne qu’il a entreprise. Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Ministre, ma très haute considération.

Le Président de l’ APHARM
Dr Souleymane Chérif

Sanhaji a dit…

Kayyek Lallti j'ai oublié son autre cousin Ministre de l'Enseignement Supérieur

Sanhaji a dit…

Maatala,

tu sauras bientôt que les mauritaniens bien que paisibles et hyper gentils, sont extrêmement efficaces quand il s'agit de dire à quelqu'un de ne pas leur marcher sur les pieds.

Les sbires d'Aziz appartiennent simplement à cette catégorie, vomie et honnie par la société mauritanienne. Certains avaient flairés chez lui les aires du Grand Maaouiya et pour cela ils ont cru à lui, maintenant Sharon est plus populaire que lui en Mauritanie. Je te l'assure.

Repenti. a dit…

Maata, je n'ai pas bien compris ce que tu voudrais dire par "Personnellement, je te dirais plutôt: arrête de te lamenter comme une gonzesse et "**et bas toi pour ta famille."

en quoi ma famille serait-elle donc impliquée dans tout ça selon toi?
que faudrait-il donc que je fasse pour me battre pour ma famille, STP, Maata? Je suis prêt à tous les sacrifices possibles et imaginables pour ma famille.mais lesquels donc, selon toi?

Sanhaji a dit…

La popularité d'Aziz a atteint celle de Sharon lorsqu'il envoya ses troupes massacrer Jinnine.

Certains avaient flairés en lui les aires de Maaouiya, pour cela ils croyaient en lui. Ils sont maintenant complètement convaincus que ce n'est pas le cas, sinon le type est cuit et son équipe est nulle de Laghdaf, passant par Kane le Moufcid ++, le marocains Horma, le Oumessrasser de conscience et résistance, l'Almouda Ould Droumane. A peine peut on tolérer Ould Tah ou Boukhary ou Aghdhavna. Tout le reste c'est racaille.

Akhhokh Mouritani Ekhlat

Sanhaji a dit…

Horma,

le Maroc est un pays frère et voisin qui est relativement avancé dans le domaine de la Santé. Vas y faire un tout là bas pour amorcer une coopération médicale avec ces gens.

Vadhme, tu sais que tu ne peux pas, car la justice va t'épingler pour l'histoire de la clinique de Merrakech.

Repenti. a dit…

ECHHEDOU EN LA ILLAHE ILLE ALLAH WE ECHHEDOU ENNE MOHAMEDEN ABDOUHOU WE RASSOULOUHOU.


LA HAWLE WELA GHOUWETE ILLA BILAHI EL ALIYOU EL ADHIM.

ANA MOU'MIN BELAH WE RASSOULOUHOU MOHAMED SALE ALLAHOU ALEYHI WE SELLEM

maatala a dit…

Salam

KBG

Pour un enfant son papa est le plus beau,le plus fort, le plus intelligent, celui qui a une réponse à toutes ses questions.

Il ne peut imaginer le voir pleurnicher, ni battre en retraite face à l'adversité, même si celle-ci est intérieure.

Escalader l'himalaya en caleçon ou traverser le pacifique en apné sont aussi une autre forme de thérapie dit le fou.

maataa (Dernier psy à l'ancienne)

Ablaye a dit…

Salam
Merci à ce captivant jeune couple qui m'a reçu il y a quelques jours à Nouakchott. Merci également à ce jeune fou d'art et de culture qui m'a passionné et m'a aidé à mieux déguster le très savoureux ngueummou et l'excellent gâteau au chocolat (il y a tout à Nouakchott n'est-ce pas?!). Je suis reparti de Nouakchott avec le sentiment qu'il y a un petit fond de quelque chose chez certains et qui me permet de garder foi en l'homme mauritanien. Comme je sais qu'ils sont des visiteurs assidus de canalh, je passe donc exprès et rapidement pour poster ce message.

Repenti. a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Repenti. a dit…

Maata, Malheureusement j'ai mes limites neurologiques que je ne puis dépasser sous peine de disjoncter.Et ce me semble le meilleur cadeau que je puisse faire à mes enfants:ne pas péter de nouveau les plombs même si c'est limite, limite en ces moments mêmes.trop à la fois.

Par ailleurs je partagerais bien aussi ce vers d'abou ghassem echabi le tunisien :qui n'aime point escalader les monts, traîne à jamais dans les crevasses (men lem yess3id el jibale yebgha.....houvar).
mais n'est pas alpiniste qui veut ou triathlonien comme tes champion de nage et d'apné qui veut.

Ablaye a dit…

J'allais oublier l'intraitable et l'irremplaçable Bebe Ba qui s'accroche comme elle peut à l'utopie d'une Mauritanie juste et propre.

яimσ a dit…

salut ,

l ONU possède plusieurs indicateurs sur les pays du monde comme l'indice de corruption ou de liberté de presse
etc ..

pour la corruption elle varie entre 10 (forte probité) et 0 (forte corruption).
-----------classement ----------

1 Danemark 9,4
1 Finlande 9,4
1 Nouvelle-Zélande 9,4
4 Singapour 9,3
4 Suède 9,3
6 Islande 9,2
7 Pays-Bas 9,0
7 Suisse 9,0
9 Canada 8,7
9 Norvège 8,7
11 Australie 8,6
12 Luxembourg 8,4
12 Royaume-Uni 8,4
14 Hong Kong 8,3
15 Autriche 8,1
16 Allemagne 7,8
17 Irlande 7,5
17 Japon 7,5
19 France 7,3
20 USA 7,2
21 Belgique 7,1
..
123 Mauritanie 2,6

..

indice de liberté de la presse

Un indice faible indique une presse libre et un indice élevé une presse sous contrôle. Il est établi par Reporters sans Frontières à partir de 50 critères.


mauritanie :

15,5 en 2007
23,8 en 2008

les pays européens osscillent entre 1,5 et 4


ces indicateurs et tant d'autres (voir data.un.org) sont les seules sources fiables qui permettent de nous dire si le pays s'engouffre d'avantage ou non .

visiblement c'est le cas

alors on trouve malgré ça des gens qui nous diront que tout va bien, que le pays a emboité le pas depuis que cet anesthésiste a pris le pouvoir .et quand la mauritanie deviendra au bas de tous les classements à ce moment là , ils vont sentir le danger je pense , mais pas avant que l'eau leur arrive à la taille .

lewonni a dit…

salut ablaye

je n'ai qu'un regret c'est de ne pas t'avoir rencontré, fais-moi signe la prochaine fois je serai heureux de confirmer tout le bien que tes amis pensent de toi

---------

rimo, franchement si on en juge par la liberté des barons de presse écrite qui sont sur la place depuis perpette , leur indice de liberté doit valoir normalement celui de la norvège car ils ont vraiment le droit de dire ce qu'il veulent depuis fin 2005 mais ils s'autocensurent et ne disent que ce qu'ils veulent, la censure n'existe pas dans cette presse-là, la preuve depuis quand n'ont-ils pas été censuré

quant à la corruption et le perchmergisme , il faut bien vivre, pourquoi pas plus de blog libre et gratuit pourtant le pays est dans des beaux draps depuis longtemps où sont les grands intellos s'ils ne sont ni dans la presse ni sur le web?, pourquoi pas un seul livre , une enquête sur les barons des affaires?

est-ce la faute à aziz?

c'est la faute à voltaire...( bilquis enti vem)

quant au net, là encore le malheureux haveny ne s'en sort pas trop mal, imaginez son sort s'il était accusé de diffamtion agravée et que tous ceux que taqadoumy a diffamés l'avaient attaqué en justice

il s'en sort pas mal, c'est triste mais le pire a été évité

pour le reste : radio tévé là c'est encore les strutures abrutissantes de masse

ciao je dois aller répondre à hamza golstein et autres car je vois sur cridem un petit billet qui va traîner en " brêve" pendant un siècle à ce propos plein de contre vérités ou peut-être ne répondrais-je pas on verra car j'en ai un peu marre

salut

Ɔopiarpegar a dit…

Arrestation de quatre professeurs de médecine

Quatre professeurs de médecine membre du syndicat des enseignants du supérieur, ont été arrêtés, dimanche par la police, suite à une plainte introduite au parquet par le Pr Mogueya, doyen de la faculté de médecine de l’université de Nouakchott.


Cette arrestation concerne les professeurs Otoma Soumaré neurochirurgien doyen de la faculté de médecine au sein du syndicat des enseignants du supérieur, Sidi Ould Isselmou obstétricien et président de l’université libre de Nouakchott(libanaise), Ethmane Ould M’Haiham chirurgien et le Pr et dirigent syndicaliste Teyeb Ould Mohamed Mahmoud exerçant à la faculté des sciences et techniques de l’université de Nouakchott.
Selon des sources proches des familles des quatre professeurs en arrestation, ces derniers ont commencé à observer une grève de la faim, quelques heures seulement après leur interception par la police.
Le doyen de la faculté de médecine avait, auparavant, introduit au parquet de Nouakchott une plainte contre les quatre professeurs arrêtés qu’il accuse de l’avoir agressé physiquement, au même où le syndicat de l’enseignement supérieur avait introduit une plainte contre Ould Mogueya l’accusant d’avoir tenté d’écraser des médecins au moment où ils organisaient un sit-in au siège de la faculté de médecine de l’université de Nouakchott, à la fin de la semaine passée.
ani.mr

Ɔopiarpegar a dit…

Des centaines d'éléments de l'armée malienne sont actuellement entraînés par des forces spéciales américaines à la lutte contre le terrorisme dans le nord du Mali, où un Français a été enlevé fin novembre par Al-Qaida, a-t-on appris vendredi 11 décembre de sources militaires à Gao. "Nous sommes formés aux techniques de combat dans le désert, aux techniques de tirs mais aussi de combats tactiques", a déclaré un caporal de l'armée malienne qui suit cette formation organisée en plein désert.
De source proche de l'armée malienne, la plupart des militaires maliens seront à la fin de leur formation déployés pour assurer la sécurité dans la bande sahélo-saharienne où plusieurs enlèvements se sont produits ces derniers mois. Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a revendiqué le rapt du Français Pierre Camatte et de trois Espagnols, enlevés fin novembre respectivement au Mali et en Mauritanie, dans un enregistrement sonore diffusé mardi par la chaîne de télévision Al-Jazira.
lemonde.fr

яimσ a dit…

salut ,

lewonni ,

les journalistes que les autorités passent à taba dans le centre ville ou ceux qu'elle harcèle tout en déployant un arsenal de procédures pour enfin leur mettre la main dessus , je pense que ça suffit largement pour dissuader les autres ,d'autant plus que nous les mauritaniens on se comprend très vite !


pour ma part je mise sur la presse électronique car je crois qu'elle serait moins influençable ,surtout quand celle ci est à l'extérieur du pays .


mais pourquoi RSF n'ont pas de collaborateurs mauritaniens pour les cyberdissidents ,il y en a eu pas mal chez nous .


indice de liberté de la presse

Mauritanie

15,5 2007

23,8 2008

28,50 2009

donc le pays s'enferme d'avantage sur lui même . mauvaise nouvelle pour certains ,bonne pour d'autres!

Repenti. a dit…

Bonjour, vous avez aimé mes talents théâtraux?

Théâtralement vôtre!

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 315   Suivant› Les plus récents»