lundi 2 mars 2009

Si consensus il y a

Dans le cas où il y aurait un consensus pour l’organisation d’une élection présidentielle, voici selon moi, les principaux candidats avec leurs forces et leurs faiblesses :

Azziz

Forces

- Candidat du système
- Il a une certaine popularité grâce à ses marionnettes
- Il a une certaine aura suite à la chute de Taya
- Un homme dont le discours est neuf
- Il met en avant la lutte contre les RV, la corruption etc.…
- Il attire autour de sa personne les arrivistes
- Un homme à poigne, il en a (lol).
- Il a la confiance de l’armée


Faiblesses

- Le candidat de la bidasserie
- Le putchiste
- Interruption du processus démocratique
- Il est plutôt craint que respecter
- Autoritaire : il s’entête dans ses erreurs
- Risque de dérives à la Taya


Son seul regret : « Le pouvoir c’est bien, mais quel dommage d’avoir à se faire élire »


ELY

Forces

- Adhésion de la CI à son discours
- Stature de présidentiable
- Il connaît tous les rouages de l’état et du système.
- Fortune personnelle
- Réseau
- Celui qui a tenu parole en rendant le pouvoir aux civils
- Le candidat de rechange pour la tribut


Faiblesses :

- Il est encore sous les drapeaux
- Gestion catastrophique de la transition
- Pas clean, un voyou de haut vol
- Ce n’est pas le candidat de l’armée
- L’appât du gain illimité



Messaoud

Forces :

- Le symbole de la lutte pour la légalité constitutionnelle
- Leader incontournable du FNDD
- Il a croisé le faire avec Taya
- Il a fait la preuve de son courage politique et physique
- Il a fait la preuve que c’est un homme d’état qui a des convictions
- Le seul homme politique à avoir des principes, ce qui le rend crédible
- Il a une base électorale, qu’il tient

Faiblesses :

- Contre lui les réflexes traditionnelles : féodalité et conservatisme….
- Trop enfermer sur sa revendication identitaire
- Pour être élu, il faut rassembler, or son électorat ne dépasse pas le cadre de la communauté à laquelle, il appartient.
- Manque de ressources humaines et financières


Son regret « la Mauritanie n’est pas prête d’avoir son OBAMA »


Ibrahima sarr

Forces :

- Incarne les revendications des négro-africains
- Un potentiel faiseur de roi


Faiblesses :

- Gestion catastrophique de la crise : refus de lutter contre le putch (attitude de compromission).
- Il mène un combat identitaire
- Il ne peut ratisser au-delà de sa communauté
- Crise au sein de son parti
- Pour mobiliser, il doit élargir on camp


Daddah

Forces :

- Leader de l’opposition
- Incarne une certaine lutte contre la bidasserie (opposant historique)
- Un parti fort




Faiblesses :

- Incessant retournement de vestes
- Inconstant, manque de courage politique et physique.
- Très imbu de sa personne.
- Association à un coup d’état
- Il a confirmé la représentation que les gens ont de lui
- Dissension forte au sein de son parti
- Pouvoir pour le pouvoir
- Cynisme et manque de convictions



Ahmedou ould Abdallah


Forces :

- Stature internationale
- Carnet d’adresse
- Très intéressé et travail pour, il n’ira que si AZZIZ et Sidioca ne sont pas candidats.



Faiblesses :

- Une haute estime de sa personne
- Il est coupé des réalités


SIDIOCA


Forces :

- L’onction démocratique
- Il vient d’acquérir une légitimité
- Sympathie de la CI


Faiblesses :

- Son age avancé
- Son amateurisme politique
- N’avoir pas pu s’éloigné de certaines personnes qui incarnent le passé lointain
- Il fut le candidat de l’armée
- Les ténors du FNDD, lui demanderont de prendre sa retraite
- Le militairement élu
- Insuffisance de gouvernance
- Entêtement : Gouvernement WAGF II (l’incompétent, intrigant et cassrolard)
- Aucun dossier traiter correctement : drogue, islamistes, détournements, corruption….
- Achats de députés lors de la fronde
- Gouverner sans vouloir faire de vague et surtout ne mécontenter personne
- Mauvais choix de conseillers (Sidi baba, Moussa fall…)
- Retour des Roumouz (AVIA, BIYA etc.…)
- Soumission au clan (La maréchale et Cendrillon)
- Un homme sous influence
- Il manque de poignes et d’épaules pour diriger et trancher.
- Très émotif


« Un chef d’état n’a pas le droit dans l’exercice de ses fonctions d’avoir les yeux humides »

Les autres :

Mouloud et Jemil

Ils finiront toujours par se ranger du coté du vainqueur

Les Stromphes : ceux qui se présenteront pour amuser la galerie et faire marcher l’hôtellerie locale


Le pays doit apprendre, qu’il ne faut jamais se donner à un homme quelque soit cet homme et quelques soit les circonstances dit le FOU.

Maatala