mardi 9 mars 2010

ce que doit faire Mohamed ould abdel aziz

Nous constatons que les choses, en mauritanie, vont vers le mieu.La crise politique declenché par le putch de Mohamed ould abdel aziz s'eclipse aprés les elections presidentiel, donnant sa place ,a une autre "crise d'opinion" qui se reume ainsi:en realité le mauritanien " lambda "s'est habitué aux crises politiques dans son pays, et ne peut vivre sans.C'est alors que dés qu'une crise finit soit à travers son opposition ou son gouvernement ineluctablement une crise nait!

c'est ce qui a declenché l'epopeé des putch dont nous vivons jusqu'au aujord'hui les consequences .C'est grave que le peuple mauritanien par sa majorité a elu un president et que ce même peuple constate aprés, seulement, un an qu'il a fait le mauvais choix et sort chauffé, par les leaders politique, de l'opposition reclamer son du,sa souveraineté.Un an seulement ne suffit pas pour un president pour faire ses preuves.Le changement est plus dur que la gabagie , il s'amorce il se prepare et en suite etape par etape il s'execute.C'est plus grave encore que le peuple mauritanien et non son president n'a pas ete formé.. à quoi...à etre gouverné il veut le beurre et l'argent du beurre, il veut la justice sans la prison, il veut la securité sans l'autoritarisme, il veut la liberté sans les sacrifices.Nous vivons,à mon modeste avis,un virage historique de la jeune mauritanie(agé d'un demi siecle) qui murit grandit et commence a se fixer un objectif:sa construction,comme ses voisin le maroc et l'algerie.

Plusieurs dossiers "chauds" reunissent la mauritanie avec l'algerie et le maroc et remplisse l'agenda du president mauritanien,le sahara,le terrorisme ,la longue guerre contre la pauvreté,l'analphabetisation etc.Tout ca ne peut etre fait rapidement.Il faut du temps et le role du president elu par le peuple c'est de veiller à cela et le devoir du souverain le peuple c'est de controler tout cela et de n'accepter aucun outrage.

Le dialogue entre toute les classe du pays est incontournable:entre l'opposition, pour qui, une tranche, pas du tout, negligeable a voté,et le pouvoir en place qui dirige la mauritanie.Je pense que ould abdel aziz pour pouvoir diriger la mauritanie "entiere" doit faire appelle à toutes ses composantes sociales. nous ne nous suffisons pas des beaux discours enveloppés de promesses mais nous voulons une vrai politique d'action sur le terrain.il y'a du pain sur la planche et tout un pays est à construire.Il faut que les presidents des differents pays d'afrique sache que le peuple s'il est ignorant cela retarde tout construction toute marche vers l'avant c'est pour cela il faut promouvoir l'education pour tous et même la rendre obligatoire en mauritanie!il ne faut pas donner aux mauritaniens le poisson mais plus tot leur apprendre à pecher...

Il ne faut pas adopter aveuglement toute la politique etrangere(de la france ou des etats unis) ou autrement dit copier coller tous les constitutions ,tout les preceptes pas encore familiers, mais plus tot adopter ce qui nous convient ce qui est convenable avec la societe mauritanienne.Il faut dire la verité.Acctuellement la liberté en mauritanie n'est pas en essor.En effet Mohamed ould abdel aziz devra laisser x ou y dire ce qu'il pense mais lui doit s'affirmer et affirmer sa politique et ne laisser aucune faille.Le probleme ne vient pas toujours des autres mais vient parfois de nous même.

C'est pour cela il ne faudra pas compliquer la vie des mauritaniens mais la faliciter.En mettant à la disposition du citoyen les choses recurente comme le pain et l'eau à des prix convenables pour cela il faudra une vraie etude de marche et pas seulement des decrets vides de sens.

enfin la mauritanie est representé non pas seulement par mohamed ould abdel ziz seul mais par tous les mauritaniens qu'il soit avec le pouvoir ou avec l'opposition.Alors tachons de montrer la bonne image d'abord en tant que musulman esuite en tant que mauritanien.

jemile saad

jimousaad@gmail.com

81 commentaires:

Anonyme a dit…

Je vais relire pour mieux comprendre!

Anonyme a dit…

Anonyme du 10 mars 00:12

Tu es tres poli pour m'avoir donne' tous ces compliments. J'avoue que je ne les merite pas mais je vous en remercie infiniment.
Frankly, I do not know what else to tell you. Tu es parmi ceux qui connaissent toutes les reponses sans savoir aucune des questions pose'es.
Allez mon...complique' d'esprit, il faut sortir de ton monde imaginaire fait d'emotions pour vivre la realite' de notre peuple.
Nos marmites familiales Mauritaniennes sont vides et notre peuple cherche a' manger!!!!!

PS.

Personne ne t'oblige a' lire mes ecrits. D'ailleurs je te conseille vivement de cesser de les lire.

Anonyme a dit…

Moi aussi, je n'ai rien compris à ce que dit ce Jemile Saade. Ben, on fait avec.

Merci esseghnass et copiarpegar pour les "écrits" dans le post precedent.

Je suis en voyasse et je n' ai pas été en mesure de suivre l' histoire des otages et des barbus là-bas dans le nord. Houma entassou walla. PM Laghdaf continue à faire le gros dos?

A- en voyass

Anonyme a dit…

Un Diplomate exemplaire

Pour tirer le maximum de profit de la coopération internationale et un meilleur rayonnement de la Mauritanie sur la scène mondiale, certaines modalités devront être mises en vigueur pour le choix des Chefs de Mission.

Ces derniers devront faire l’objet d’un processus de sélection rigoureux qui puisse permettre une évaluation de l’aptitude et de la compétence de chacun, surtout dans des domaines cruciaux tels que la communication ; de sorte que nous n’aurons plus à nous en remettre seulement à la chance ou au hasard pour leur nomination. Car, ils auront pour tache d’assurer la cohérence de la politique étrangère de notre pays et peuvent avoir à résoudre des différends entre un état et le notre, ou faire face à des événements imprévus qui peuvent toucher, parfois, aux intérêts de notre pays.

C’est pourquoi, ces représentants doivent faire preuve d’une grande motivation et d’une capacité à s’adapter rapidement à de nouvelles situations sans porter préjudice à la politique extérieure du pays et en même temps, veiller à la consolidation des relations d’amitié et de coopération avec les autres Etats.



Ce diplomate (Voir photo), semble avoir joué un rôle majeur dans les postes qu’il avait occupé au Sénégal, guinée Bissau, Mali, à Washington et au Yémen. Un exemple pertinent de diplomate professionnel ayant franchi un a un les échelons de la carrière diplomatique pour devenir par la suite ambassadeur chevronné.

Mr. Bilal Ould Werzeg, un ancien ambassadeur, s’est avéré toujours comme étant un acteur de premier ordre dans la maitrise de l’art de la diplomatie et de la gestion de la paix. Ce qui lui a valu la distinction de chevalier de l’ordre national du mérite au Mali, par l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré.

Il a également servi, cité au dessus, aux Etats-Unis d’Amérique comme Ambassadeur en 1996, période ou le climat diplomatique était au froid et que lui seul, était le mieux indiqué pour redresser la trajectoire vers une meilleure coopération et une amitié raffermie entre les deux Etats. En conséquence le chemin était toujours bien balisé pour tous ses successeurs, partout la ou il a passé.

Durant son séjour au Yémen, ce diplomate fut le premier Ambassadeur de la Mauritanie à prononcer un discours à la Télévision nationale yéménite, à l’occasion de la fête de l’indépendance. Ayant mis son dynamisme et sa dextérité a l’épreuve, plusieurs accords importants ont été signés entre les deux Etats.

La Mauritanie aura besoin de diplomates de la même carrure qui peuvent faire preuve de clairvoyance, d’habileté, de compétence et d’aptitude pour dynamiser davantage nos relations bilatérales et multilatérales, afin de rehausser l’image de la Mauritanie sur la scène internationale pour la promotion d’une politique de développement durable de notre pays.

SOURCE CRIDEM

Anonyme a dit…

Eywa Generalissiomo vladimir,

Je n' ai pas lu, mais c' est le tourine de la junta au Niger. Si quelqu' un croit que c' est barbus, il se met le doigt dans l' oeuil. C' est classique et je n' ai meme pas lu. Quelqu' un essaierait il de pousser les touareg a demander leur autonomie territoriale au Mali et au Niger et coller la paix aux autres deux geants? J' ai pas lu encore, mais l' éditorial ou article de Salima Tlemçani m' a mis la puche à l' oreille. Ceci apres lecture d' un truc par Jeremy Keenan. Si Moussa/UPR avait accès à certaines info via ces spécialistes indeniable de l ' imbrooglio sahara sahel, il m' aurait mois attaqué.

A minus en voyasse



Abdoulaye Tao Le Pays N°4569 du 09-03-10

Attaque d’une caserne au Niger : Un message sanglant pour la junte
mercredi 10 mars 2010

Cinq militaires des forces armées nigériennes ont perdu la vie dans une attaque surprise contre leur caserne non loin de la frontière que ce pays partage avec le Mali. C’est la première attaque ciblée contre l’armée depuis l’avènement de la junte à Niamey. Le nombre élevé de victimes montre qu’il y a eu sans doute l’effet de surprise. Qui sont ces assaillants, d’où viennent-ils que veulent –ils et pourquoi avoir frappé maintenant ? Ce sont des interrogations légitimes dont les réponses permettront une meilleure analyse de la situation.

La zone frontalière malo-ingérienne nous avait habitués aux enlèvements de touristes européens qui servaient de monnaie d’échange aux islamistes de Al Qaida au Maghreb. Mais une attaque frontale de cette envergure n’est pas dans le mode opératoire des islamistes. Quid alors de l’irrédentisme touareg dans la zone ? C’est une hypothèse plausible. Derrière cette boucherie, se cache un message. Une façon de se signaler. Une invitation. Reste à savoir pourquoi faire. Sous l’ère Tandja, on a pu observer une certaine accalmie sur le front touareg. Un cessez-le- feu qui n’a jamais dit son nom à l’époque et qui a permis à l’ancien président nigérien de négocier tranquillement les contrats miniers et pétroliers respectivement avec Areva, le groupe français ainsi qu’avec les Chinois. On peut donc supposer que le président déchu a négocié une sorte de paix des braves. La question aujourd’hui est de savoir si la junte est prête à entériner un tel marchandage. Au vu de la mission qu’elle s’est assignée, à savoir travailler pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel, peut- elle et doit-elle s’aventurer sur un terrain aussi glissant ?

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les militaires au pouvoir n’avaient vraiment pas besoin de ce front inattendu. Cette affaire tombe mal pour elle. Et pourtant, quels qu’en soient les auteurs, il faudra un traitement à la fois militaire et politique du dossier. Se posera alors le risque de voir la junte focaliser toute son attention sur l’extinction de ce foyer de violence, et s’y enliser au risque de compromettre un retour sans délai à une vie constitutionnelle normale. La tentation serait en effet bien grande pour la junte de pretexter de cette nouvelle donne qu’elle pourrait exploiter à sa guise. Mais il faudra beaucoup de doigté et de sang- froid pour que ce pays qui sort à peine du traumatisme du « tazarché », ne replonge dans une nouvelle ère de violence. C’est un défi majeur pour le pouvoir Kaki à Niamey. Les auteurs de l’attaque, tapis dans l’ombre, épient et interprètent tous ses faits et gestes. Une affaire à suivre donc.

Par Abdoulaye TAO

Bebe BA a dit…

Un mort et des blessés lors d'une attaque « d'hommes armés » au Mali


Une personne a été tuée et plusieurs ont été blessées lors de l'attaque par des "hommes armés" d'un camion dans la région de Gao, dans le nord du Mali, a-t-on appris mardi de sources sécuritaires.

"Le camion était sur l'axe Gao-Ansogo, quand il a été attaqué lundi par des hommes armés. Le chauffeur du camion a été tué sur les lieux et il y a eu quelques blessés", a affirmé à l'AFP une source sécuritaire contactée dans le nord du Mali.

Une autre source sécuritaire a assuré que toutes les victimes étaient des civils. Selon plusieurs sources, "ces hommes armés" pourraient être "des bandits", un téléphone satellitaire et de l'argent appartenant aux passagers ayant été emportés.

Mardi, un responsable de l'hôpital de Gao, principale structure sanitaire de la région, a indiqué à l'AFP avoir reçu "quatre blessés" à la suite de l'attaque du camion.

Une grande insécurité règne dans le nord désertique du Mali, région traversée par des combattants islamistes d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), des rebelles touaregs et des trafiquants en tout genre, notamment de drogue (cocaïne et cannabis).

Aqmi détient actuellement dans cette région trois humanitaires espagnols et deux touristes italiens, qui avaient été enlevés en Mauritanie, respectivement fin novembre et mi-décembre.

La semaine dernière, cinq Maliens travaillant pour l'organisation non gouvernementale Médecins du Monde (MDM) Belgique avaient été attaqués dans la région de Kidal (nord-est) par des hommes armés qui avaient enlevé leur véhicule.

Source : AFP via Google

Bebe BA a dit…

Libération dans « quelques heures » de l'otage espagnole
le 10-03-2010 à 09:14

La libération de l’otage espagnole, Alicia Gamez, 35 ans, enlevée avec deux compatriotes, n’est plus « question d’heures » a rapporté ce matin, le quotidien espagnol El Pais. Tout comme, Philomème Kabourée, épouse de l’otage italien.

Interrogé ce matin par les journalistes, le chef du Gouvernement espagnol, José Luis Rodríguez Zapatero, a déclaré: "Nous devons être un peu prudent, mais les choses vont dans la bonne direction et j'espère que ce sera une question de temps, mais nous pouvons donner les bonnes nouvelles ". S'exprimant sur la radio nationale, le Vice-Premier ministre Maria Teresa Fernandez de la Vega a déclaré qu ' «aucun attentes» et a insisté sur le maintien du mot «prudence», qui a remercié les parents des otages et des médias.

Maria Teresa Fernandez de la Vega, vice-ministre espagnole, s'est déjà rendue hier après-midi, soudainement, à Barcelone, avec le secrétaire d'Etat à la Coopération internationale, Soraya Rodriguez, pour informer les familles des trois otages afin de les rassurer des efforts entrepris par le gouvernement pour libérer les deux autres otages.

La libération des deux femmes devrait avoir été lieu en même temps que celle de l’otage français, Pierre Camatte, mais pour des raisons inconnues, elle a été retardée de plus de deux semaines.

Selon l’un des intermédiaires maliens, les ravisseurs continuent d’exiger le paiement d’une rançon et la libération de prisonniers islamistes en Mauritanie, cette dernière revendication ayant été rejetée par les autorités de Nouakchott.

ainrim.com

Anonyme a dit…

je vous conseille de relire ce texte trois fois, à la troisième fois on comprend tout, il y a un sens déterminant caché

bravo à jemile

c du caviar, je ne te gêne , interviens en commentaire

au plaisir de te lire comme dit maata

Khalil Balla Gueye a dit…

Après ton titre de "Feldmarshall" allemand, te revoilà qui signe "A minus" soit A- en allemand aussi (moins=minus en german).

J'en conclue que la destination de ton voyage serait l'allemagne et j'irai même jusqu'à préciser que ce serait pas loin de chez moi.
Pas besoin d'être sorcier pour comprendre que ton but final ne serait pas moins que de m'assassiner ou de me faire assassiner.Il 'avère que tu serais bien la cheville ouvrière sur commandite de mon projet d'assassinat.Je n'ai rien fait pour mériter un tel sort inhumain , barbare et inique.
Avant de me tuer, pourrais tu nous dire le secret de polichinelle de ceux pour qui tu commettrais ton crime, en m'assassinant.Je n'ai pas mérité un tel sort en participant à vos joutes et le fait d'être « brillant, cultivé et intelligent » comme avait dit l'autre dans son com précédent.n'appelle pas une telle mesure.
Manifestement, il semblerait qu'on ait investi beaucoup de moyens financiers et humains pour me liquider même malade et diminué.Je me battrai jusqu'au bout avec l'énergie du désespoir pour ma vie et pour ma FAMILLE et ce CRIME éventuel ne restera point impuni tant en mauritanie qu'en allemagne car toutes les dispositions nécessaires même posthumes auront été par moi prises pour faire identifier et châtier les coupables criminels.Et Canalh ne sera plus Canalh après un tel odieux et gratuit crime commis à l'encontre d'un paisible intello diminué physiquement, psychiquement et submergé .On ne tue pas impunément même dans la « jungle » mauritanienne comme avait dit un autre.

La hawle liy wella ghouwette illa billahi al aliyou al adhim.
Yedou allah vowghe eydiykoum!

Khalil Balla Gueye-Düsseldorf.

Bebe BA a dit…

A-, tu es en voyasse où? au nord du mali? lol

URGENT… L'otage espagnole, Alicia Gamez, libérée par Al-Qaïda est "saine et sauve"


Selon la vice-présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega, l'otage espagnole Alicia Gamez, libérée ce mercredi matin par la branche maghrébine d'Al-Qaïda dans le nord du Mali, est "saine et sauve" et voyage actuellement "vers Barcelone".


Il est à noter qu'Alicia Gamez, 39 ans, était retenue au Mali depuis fin novembre avec deux autres Espagnols, membre de l'ONG catalane, Barcelona Accio Solidaria, tous trois enlevés en Mauritanie.

jemal saad'eddin a dit…

je m'excuse auprés des lecteurs de canalh qui n'ont pas compris mon article en effet j'ai pas les talents de vlane ou de maatalla,excuse, je ne suis non plus pas un journaliste ni un surdoué,mais juste simplement je ne peux rester muet face a la situation de la mauritanie et surtout ne pas reagir aux differents articles qui incrimine ould abdel aziz et sa politique ces messages sont à mon avis les même dont etaient victimes auparavant sidi ould cheikh abdallahi qui à mon sens sont trés retrogades et precipités,il faut attendre que le fer chauffe pour pouvoir le mouler,la même chause attendons que les 5 ans de ould abdel aziz se terminent pour dire si oui ou non il a reussi,selon moi il a certes les mêmes difficultés qu'a brack obama aux etats unis il est plus facile de detruire et plus difficile de construire et je me rappelle la phrase de nos erudites (oulemas) qui disaient que quand tu vois ton chemin fleuri et facile à parcourir sache que tu prends le mauvais chemein par contre quand ton chemin est dur et pleins d'epines (chawk) là dis toi que tu es sur le bon chemin!

maatala a dit…

Salam

L'ami jemal

Le talent de Maatala ( merci entre autre) c'est vite dit (lol), car parmi cette bande de nudiste dépressif, celui dont le talent est incontestable selon moi est VLANE.

L'ami

Le Cador Mitterrand a dit : "Il faut donner le temps au temps".
C'est un état d'esprit, que nos compatriotes ne comprennent pas et ne comprendrons jamais.

Le remède doit être radical:

Au bout de cinquante ans de gâchis, la seule question qui vaille est celle de savoir :

"S'il ne faut pas ramener le Colons" pour cause de manque de maturité entre autre dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

L'ami, tu dis dans le posting:

"Alors tachons de montrer la bonne image d'abord en tant que musulman".

-------------------------------

A ce sujet, pourquoi l'érudit Dedew(sic) qui a manifesté pour soutenir notre compatriote pédophile emprisonné en Espagne, ne se prononce pas au sujet du calvaire de Oumoul Khairy.

Nos imams pro-wahabite sont plus prompts à demander la grâce des salafistes soit disant repentis, que défendre les droits des esclaves abusés par leurs maîtres.

Dieu reconnaîtra les siens dit le Fou

maatala

Anonyme a dit…

" lettre à maître A.O.D sur son acte perché"

à lire chezvlane

Sanhaji a dit…

Bonsoir les amis,

je me fais de plus en plus rare sur cet espace que je n'aime que très bien.

Importent peu les raisons mais je peux en citer que le sujet débattu ici est devenu essentiellement le terrorisme qui ne m'intéresse que peu, car je sens qu'il y a du faux dans tout ce qui se passe de ce côté là.

Par respect à mes amis A-, Bebe Ba et Wladimir je continue tant bien même de lire ce qui s'écrit sur la grande arnaque du 21 ème siècle qu'est le terrorisme.

Au fait je ne suis pas revenu pour raconter ça, mais plutôt pour envoyer un message au Général putschiste Maximo Aziz, qui continue comme je l'espère à visiter cet espace pour s'inspirer.

Ce message est très simple: pour les démocrates que nous sommes, il importe peu qui est aux commandes du pays, l'essentiel est que celui là soit en parfaite conformité avec la constitution, respecte la séparation des pouvoirs et s'il essaie de construire c'est tant mieux.

Donc Aziz sait comme moi et le chacal à l'Est de Oualata que sa légitimité qui était nulle avant la mascarade du 18 juillet, a gagné quelques points de légitimité avec cette mascarade, mais demeure toujours en dessous de la moyenne de légitimité qu'il pourra atteindre avec un peu plus d'efforts d'ouverture, de dialogue et de libertés.

La première étape qu'il doit faire en ce sens consisterait à donner un ultimatum à la gérontocratie qui gère les médias publics de libérer leur antennes et à défaut les foutre à la porte.

La seconde serait d'initier une émission périodique où lui en personne et pas ses sous fifres avec les leaders des mouvances politiques discutent comme le feraient des adultes accomplis sur les problèmes de leur pays devant le citoyen pour clarifier les rôles et réduire les applaudisseurs à leur plus simple expression.

Ces mesures vont sensiblement faire chuter le baromètre politique et remettre le pays dans un climat de sérénité combien inexistant.

Sanhaji

Yanis le R. a dit…

Chers amis

Vous vous rappelez tous que sur CanalH nous avions appelé à un audit de la Transition.
C'était pour nous tous une façon de clarifier la nouvelle ère démocratique qui s’annonçait (qui a été courte d’ailleurs) : en sachant d'où on partait, on pouvait juger de l’action de nos élus. Tout ce qu’il y a de plus démocratique après une longue dictature clientéliste qui avait dressé les mauritaniens les uns contre les autres et avait érigé le vol des deniers publics en récompense.
Tout dernièrement la Cour des Comptes a sorti son rapport 2006 des comptes de l’Etat avec un excédent de 35 milliards d'UM !
Ce rapport consultable sur le site de l’institution n’a été disponible qu'en avril 2009 (pour des raisons et d'autres), en pleine crise institutionnelle d'où le retard de publication par le Président actuel de la CC, intéressé sans doute de voir l'issue de la crise...
Pourtant en mai-juin 2007, le gouvernement de Zein Ould Zeidane déclarait avoir trouvé un déficit de plus de 30 milliards d'UM!
Ainsi, le déficit, si j’ai bien compris, est donc de 65 milliards d'UM pour la période restante, entre le 01/01/2007 et le 17/4/2007…
A noter les limites de la déclaration générale de conformité de la Cour des Comptes où on recherche une conformité entre 2 textes rédigés par la même personne, le trésorier général !
A lire ci-dessous cette partie de la conclusion du rapport, un rapport que la Cour elle-même déclare n’avoir qu’« une portée et un intérêt limités » !
On ne peut surtout rien conclure…

-----------------------------------

B- sur l’objet et les limites de la déclaration générale de conformité

1. aux termes des différents textes, cités, ci-dessus, les documents à rapprocher sont
les comptes individuels des comptables et le compte général de l’administration des
finances. Or jusqu’à une date récente- fin 2006, date à laquelle l’ordonnance 89 012 portant règlement général de la comptabilité a été modifiée- l’Etat ne possédait qu’un seul comptable principal, en l’occurrence le trésorier général.
C’est donc, le seul compte de gestion de ce comptable principal de l’Etat qui est, à l’heure actuelle, comparé au compte général de l’administration des finances.

2. Le compte général de l’administration des finances est actuellement élaboré par le
trésorier général en sa qualité de directeur de la comptabilité publique, et ce en même temps que son propre compte de gestion qu’il établit en tant que comptable principal de l’Etat.
Ainsi la Cour constate que le compte général de l’administration des finances et le compte de gestion du comptable principal de l’Etat sont établis et certifiés par un seul et même responsable: le Trésorier Général ; ceci en sa double qualité de directeur général du Trésor et de la comptabilité publique.
Il est évident que lesdits documents ainsi établis sont nécessairement conformes, voire
identiques car ils constituent en fait un même document.
Face à cette situation, la Cour des Comptes considère que l’exercice auquel, elle doit
procéder pour le rapprochement de tels documents, s’il n’est pas vain, comporte au moins une portée ou un intérêt limité(e).

Anonyme a dit…

L'audit de la transition etait certes une bonne idee mais je ne voyais pas comment il pouvait etre fiable dans la mesure ou' presque tous les acteurs principaux de la transition continuaient a' controler toutes les structures militaires. De toutes les manieres nous avons pu savoir, sans audit, que quelques 30 milliards d'UM avaient disparu des caisses de l'etat.C'etait egalement important d'eviter les reglements de comptes.

Al-Shafi'i (767-820) disait: " whenever I face an opponent in a debate I silently pray, "Oh lord, help him so that the truth may flow from his heart and on his tongue, and so that if truth is on my side, he may follow me; and if it be on his side, I may follow him."
Comme on le voit, plusieurs participants ici sont tres loin de la pense'e d'Al-Shafi'i. Aujourd'hui, on veut imposer a' tout le monde une seule maniere de penser. Ceux qui tiennent a' analyser les evenements de maniere independante, sont qualifie's de fous et de traitres. Nous refusons de reconnaitre que peut-etre le probleme se situe a' l'un des niveaux suivants: La comprehension, les faits et les valeurs.

Le probleme de comprehension se manifeste quand les parties en conflit definissent les memes elements de maniere differente. Le probleme des faits est souvent present ici. Abdel Aziz et Bouteflica disent qu'ATT ne devait pas liberer les terroristes. Quelqu'un peut leur dire que les faits qu'ils voient a' la surface sont differents des vrais faits qui viennent de la pression de la France.
Le probleme au niveau des valeurs devient visible quand on a deux ou plusieurs personnes qui n'accordent pas la meme valeur au meme element. Par exemple, j'ai toujours pense' qu'une bonne valeur serait de travailler pour mettre quelque chose dans nos marmites familiales qui sont vides. D'autres participants de ce forum peuvent me dire que ma valeur n'est pas importante et qu'il faut avoir d'autres valeurs.Le mot valeur a differentes definitions.Comme disait Toni Morrison: "Definition belong to the definer - not to the defined."

Mon cher Sanhaji, je pense avoir ecrit ici que je preferais discuter d'autres sujets que le terrorisme. Ce phenomene est certes reel et il faut le combattre de maniere intelligente. Ceci etant dit "...you should know that there are numerous hidden payoffs in starting or prolonging disputes. In fact, provoking or maintaining controversies pays off so well that some people start fights just to reap these benefits." Some of the benefits from a controversy are connection, definition, revitalization, reconnaissance, and replication.

C'est en fonction de plusieurs choses que je dis aux dirigeants Mauritaniens d'etre tres prudents. Ce qu'ils voient a' la surface peut tromper.

PS.
Je n'ecris pas pour faire plaisir. J'ecris pour conseiller et ouvrir les yeux. J'ai une tres bonne une ide'e de ce que mes detracteurs pensent de moi. I just can't worry about them.Ce debat est a' propos de la Mauritanie et non a' propos de ce que Jean et Paul pensent de moi.

Anonyme a dit…

Merhba kebira bi nos chers disparus, Sanhaji et Yanis!!
Mais fallait faire ce petit saut le 8 Mars pour saluer vos sœurs à l’occasion de la fête.
Lateitou yelli i6awal e3markoum teb6aw 3enna, canalh a besoin de vos écrits.

Citoyenne

Anonyme a dit…

KBG,

Porte-toi bien. En ecrivant minus, c' est que je ne parvenais pas a trouver le sign sur le clavier. Tu as des docteurs incompetents si tu continues a peter les plombs chaque fois. A-
===
KBG a dit:
Après ton titre de "Feldmarshall" allemand, te revoilà qui signe "A minus" soit A- en allemand aussi (moins=minus en german).

Anonyme a dit…

Lu pour KBG. A-
===

Avec un stqtement pareil, cette rencontre n' aura pas lieu.

"Des sources crédibles affirment que « tout est fin prêt pour la tenue de cette conférence, prévue à Alger, et qui devrait réunir des représentants de haut niveau de l’Algérie, de la Mauritanie, du Niger et du Mali ». Pour nos sources, il est question de mettre au pied du mur ce voisin qui, par ses actes, a fini par faire le vide autour de lui, et tourne le dos à des menaces qui pèsent non seulement sur lui mais également sur l’ensemble de la sous-région".
===…

Salima Tlemçani El Watan 11-03-10
L’Algérie prévoit une rencontre sur le terrorisme au Sahel
jeudi 11 mars 2010
Alicia Gamez, un des trois otages espagnols détenus par les terroristes au nord du Mali, a été libérée hier et embarquée à bord d’un avion à destination de l’Espagne.
« Elle est saine, sauve (…), contente, reconnaissante mais préoccupée par ses compagnons » encore en détention, a déclaré, à la presse internationale, la vice-présidente du gouvernement espagnol, Maria Teresa Fernandez de la Vega. La responsable a affirmé que l’otage libérée lui a déclaré que les deux autres captifs, Roque Pascual et Albert Vilalta, « allaient bien et qu’ils étaient en bonne santé, logiquement nerveux et avec une forte envie d’être libérés rapidement également ». Pour Mme Vega, « aucune rançon n’a été versée pour cette libération », expliquant que « cette libération a été le fruit du travail des services diplomatiques et d’intelligence espagnols et de la collaboration d’autres pays de la région ». Membres d’une ONG humanitaire, Barcelona Accio Solidaria, les trois Espagnols avaient été enlevés le 29 novembre dernier, en Mauritanie, puis transférés au nord du Mali, où ils ont été « revendus » aux terroristes, lesquels ont réclamé une forte rançon pour leur libération.
Considérée par les terroristes comme « un exploit », la libération par le Mali, de quatre de leurs acolytes en contrepartie de l’otage français, Pierre Camatte (enlevé à Mennaka, au Mali), a fait monter les enchères. Le 5 mars dernier, ils ont réclamé, eux aussi, la libération de plusieurs de leurs complices détenus en Mauritanie, parmi lesquels un certain Omar Ould Sid Ahmed Hamma, dit « Omar El Sahraoui », soupçonné d’être l’un des commanditaires de l’enlèvement des Espagnols.

Anonyme a dit…

Suite pour KBG. A-
===
Il avait été arrêté par des milices, puis remis aux autorités mauritaniennes, qui avaient lancé un mandat d’arrêt à son encontre et que le Mali n’a pas –ou pas voulu– exécuté. Dans ce cas précis, les terroristes savent très bien que contrairement au Mali, la Mauritanie reste catégoriquement opposée à toute négociation avec eux et encore moins à toute libération de leurs acolytes. Certaines sources laissent croire que la libération de l’otage espagnole, hier, s’est faite plutôt pour de l’argent, en attendant celle ses deux compatriotes, de l’Italien et de son épouse burkinabé, en captivité dans les refuges des chefs rivaux du GSPC de la région du Sahel, Mokhtar Belmokhtar et Abou Zeid, implantés au nord du Mali. La plus récente de ces attaques a ciblé une garnison militaire nigérienne, non loin de la frontière avec le Mali, faisant plusieurs morts et blessés. En créant des canaux de communication, pour ne pas dire de dialogue, avec une organisation terroriste, le Mali a violé toutes les conventions de lutte contre le terrorisme qu’il a signées.
Une position à l’origine du manque de confiance nourri à son égard par ses voisins. L’Algérie qui avait protesté contre la libération par le Mali de quatre terroristes, dont deux concernés par des demandes d’extradition, en rappelant son ambassadeur à Bamako, est aujourd’hui sommée d’aller jusqu’au bout de la logique du régime malien, « en présageant » une rencontre entre les responsables chargés de la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel. Des sources crédibles affirment que « tout est fin prêt pour la tenue de cette conférence, prévue à Alger, et qui devrait réunir des représentants de haut niveau de l’Algérie, de la Mauritanie, du Niger et du Mali ». Pour nos sources, il est question de mettre au pied du mur ce voisin qui, par ses actes, a fini par faire le vide autour de lui, et tourne le dos à des menaces qui pèsent non seulement sur lui mais également sur l’ensemble de la sous-région.

Par Salima Tlemçani

Yanis le R. a dit…

Merci chère Citoyenne. Mes excuses pour l'oubli du 8 mars, on me reprendra plus...
Je suis plus rare effectivement ces derniers temps mais toujours là à lire, avec plaisir, les commentaires enrichissants et variés de nos amis.
Je saisis l'occasion pour souhaiter un bon retablissement à notre ami KBG.

Anonyme a dit…

Le regime Algerien est un regime terroriste. Il a utilise' des methodes terroristes contre son propre peuple et il exporte quotidiennement le terrorisme vers les pays voisins. Ce sont l'Algerie et la Libye qui sont derriere les problemes du nord du Mali.Le Mali ne doit absolument pas permettre a' l'Algerie de lui dicter la conduite de ses affaires internes.Le Mali n'est pas une colonie Algerienne et il ne le sera jamais.

Je tends a' croire que plusieurs regimes Africains sont derriere ces enlevements et/ou prises d'otages. En d'autres termes, il est tres difficile de faire la difference entre les terroristes du desert et les regimes criminels qui gouvernent nos pays.Leur "lutte" qui n'est point une vraie lutte, vise a' creer et maintenir le terrorisme dans nos pays. Ces criminels et vagabonds ont les buts suivants:
1-Definition (maintenir son rang dans un groupe donne'. Avec cette fausse lutte, les criminels trouvent une protection a' leur regime. Ils continuent a' ecraser les autres. C'est "le nous" contre "eux.")
2- connection (etablir et maintenir les relations entre les criminels qui gouvernent.)
3-revitalization( trouver une nouvelle energie pour mobiliser les masses. Ici on parle des valeurs de l'amitie' et du bon voisinage et d'autres betises.)
4- reconnaissance( ici le conflit permet aux dirigeants de savoir leurs forces, leurs faiblesses, qui sont pour eux et qui sont contre eux.)
5-replication(la' les adversaires utilisent les memes methodes.Comme je l'ai souligne' plus haut, les regimes criminels et les terroristes utilisent la meme methode. A savoir la violence et la terreur pour atteindre leurs buts.)

Notre pays la Mauritanie doit se mefier de ce jeu Algerien. Abdel Aziz doit comprendre qu'il n'a pas besoin des toutes ses crises et tension pour gouverner.

Allez les amis, faites attention aux nombreux faux jeux qu'on vous balance au nez.

Anonyme a dit…

jeudi 11 mars 2010
Tourisme : comment a-t-on détourné le projet Cheibani d'hotellerie ?

Décidément, rien n’arrête les mauritaniens dans leur pillage des biens de la Nation !
Le projet d’hôtel du richissime homme d’affaires Ould Cheibani , installé depuis des décennies en Arabie saoudite , avait bénéficié à Nouakchott d’une concession de plusieurs centaines de mètres carrés incessibles , donc sans titre foncier au nom de son promoteur .
A l’époque , les autorités tenaient à ce projet qui pouvait non seulement drainer des capitaux étrangers , mais également contribuer à la fixation des dunes sur un pourtour de plusieurs hectares au nord-est de Nouakchott . C’est pourquoi, on a toujours refusé de délivrer un titre foncier à Ould Cheibani qui en faisait toujours la demande.
Puis vint le coup d’Etat d’Aout 2005, contre Ould Taya et l’avènement du fameux CMJD, sous la présidence De Ely Ould Mohamed Vall .
Des courtiers mafieux profitèrent alors de la transition, en proposant 10 000 mètres au président du CMJD contre un titre foncier, et le morcellement de la concession du projet d’hôtel mort –né.
Dans cette transaction scandaleuse, l’inamovible ex actuel député de Fdérick , monsieur Khadadd ould Moktar , l’ homme qui trempe ses mains dans tous les plats , obtient une part assez importante mais un peu moins que celle du chef de l’Etat . lol
Ely ould Mohamed Vall vient de vendre sa part à 350 millions d’ouguiyas sonnantes et trébuchantes. Quant à Khaddad , il troqua sa superficie contre l’immeuble de Chinguity Aliminum , en face de la Bacim Bank et qui appartenait à Ndahah ould Gauloises exonérées .
A noter que Ndahah et Khaddad firent connaissance dans le cadre des mariages secrets ( Sirya) , dont les deux types raffolent , surtout du temps de la période faste de Ould Taya .
Quant à ould Chebani , il vendit le reste de la concession découpée à Mohamed Salek le sahraoui Ould ciment de Mauritanie et rentra au royaume d’Arabie Saoudite , avec cette fois les dividendes de son vieux projet .
Ely .com à son tour, se la coule douce actuellement entre Paris et Madrid, après avoir réalisé la spéculation foncière la plus retentissante de l’histoire de la Mauritanie indépendante (350 millions d’UM , pour 10 000 mètres carrés en face de l’avenue Moktar ould Daddah ) . Pendant que des officiels ,des parlementaires et des hommes d'affaires véreux se partagent et fructifient les places publiques ou ce qui en reste au centre-ville , des pauvres citoyens naissent , grandissent et meurent dans les gazeras de Nouakchott .ley
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse 02:45 0 commentaires

Anonyme a dit…

jeudi 11 mars 2010
Tourisme : comment a-t-on détourné le projet Cheibani d'hotellerie ?

Décidément, rien n’arrête les mauritaniens dans leur pillage des biens de la Nation !
Le projet d’hôtel du richissime homme d’affaires Ould Cheibani , installé depuis des décennies en Arabie saoudite , avait bénéficié à Nouakchott d’une concession de plusieurs centaines de mètres carrés incessibles , donc sans titre foncier au nom de son promoteur .
A l’époque , les autorités tenaient à ce projet qui pouvait non seulement drainer des capitaux étrangers , mais également contribuer à la fixation des dunes sur un pourtour de plusieurs hectares au nord-est de Nouakchott . C’est pourquoi, on a toujours refusé de délivrer un titre foncier à Ould Cheibani qui en faisait toujours la demande.
Puis vint le coup d’Etat d’Aout 2005, contre Ould Taya et l’avènement du fameux CMJD, sous la présidence De Ely Ould Mohamed Vall .
Des courtiers mafieux profitèrent alors de la transition, en proposant 10 000 mètres au président du CMJD contre un titre foncier, et le morcellement de la concession du projet d’hôtel mort –né.
Dans cette transaction scandaleuse, l’inamovible ex actuel député de Fdérick , monsieur Khadadd ould Moktar , l’ homme qui trempe ses mains dans tous les plats , obtient une part assez importante mais un peu moins que celle du chef de l’Etat . lol
Ely ould Mohamed Vall vient de vendre sa part à 350 millions d’ouguiyas sonnantes et trébuchantes. Quant à Khaddad , il troqua sa superficie contre l’immeuble de Chinguity Aliminum , en face de la Bacim Bank et qui appartenait à Ndahah ould Gauloises exonérées .
A noter que Ndahah et Khaddad firent connaissance dans le cadre des mariages secrets ( Sirya) , dont les deux types raffolent , surtout du temps de la période faste de Ould Taya .
Quant à ould Chebani , il vendit le reste de la concession découpée à Mohamed Salek le sahraoui Ould ciment de Mauritanie et rentra au royaume d’Arabie Saoudite , avec cette fois les dividendes de son vieux projet .
Ely .com à son tour, se la coule douce actuellement entre Paris et Madrid, après avoir réalisé la spéculation foncière la plus retentissante de l’histoire de la Mauritanie indépendante (350 millions d’UM , pour 10 000 mètres carrés en face de l’avenue Moktar ould Daddah ) . Pendant que des officiels ,des parlementaires et des hommes d'affaires véreux se partagent et fructifient les places publiques ou ce qui en reste au centre-ville , des pauvres citoyens naissent , grandissent et meurent dans les gazeras de Nouakchott .ley
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse 02:45 0 commentaires

Anonyme a dit…

Lu pour notre sacré Jemal Saad:

Adil inquiet de la situation du pays aux nivaux politique, économique et de sécurité. Le gestion du gvt est marquée, selon Adil, par l'improvisation dans l'action et l'autosatisfaction démagogique du discours et le manque criant de toute vision.
-----
وهذا نص البيان:
اجتمعت اللجنة التنفيذية لحزب عادل يوم الأربعاء 10 مارس 2010 بمقر الحزب.
واستعرضت اللجنة الملامح العامة للأوضاع الوطنية على ضوء التطورات الأخيرة على المستويات السياسية والاقتصادية والدبلوماسية والأمنية؛
ولاحظت اللجنة بقلق كبير ما يطبع النشاط الحكومي من ارتجالية في المواقف، وتبجح في الخطاب، وغياب كامل للبصيرة؛
وأخذت اللجنة علما بتوصيات المجلس الوطني في دورته المنعقدة يوم 15 فبراير 2010 حول مواصلة نهج المعارضة الديمقراطية انحيازا للمصلحة الوطنية وصيانة مكاسب الشعب الموريتاني؛
وأعربت اللجنة عن ارتياحها لاستكمال الهياكل التنظيمية لمنسقية المعارضة الديمقراطية، وقررت مواصلة العمل الجاد مع الشركاء لتفعيل العمل المشترك.
نواكشوط، بتاريخ 10 مارس 2010
لجنة الإعلام

mballal a dit…

Je tiens à remercier l`auteur de l`article consacré au brillant diplomate de carriére, son excellence l`ambassadeur Billal Ould Werzeg.
Je suis sidéré par certains commentaires, d`approche discourtoise formulés à son égard,
par certains chauvins flamistes,sur le site cridem.

L`homme a fait part d`un courage et de patriotisme exemplaires pendant les événements racistes de 1989, manipulés par la diaspora pular au sénégal contre nos paisibles citoyens dans ce pays.

Pauvres flamistes, chauvins et racistes déboussolés, ne cherchez point à toucher à la grandeur et l`honneur de ce diplomate chevronné, cet immense patriote, toujours prêt à servir les causes justes de son peuple,de sa nation dont vous avez toujours mis en doute l`existence. Contrairement à vous les chauvins racistes, sans amour ni patrie.

Anonyme a dit…

Lu pour Maatala
Mauritanie : Une diplomatie décriée
11-03-2010
La question de l’échec de la diplomatie mauritanienne est de retour en force ces jours-ci. Certes depuis plusieurs mois la clameur publique grandit sans arrêt face à un cheminement étonnant de notre pays, et qui a également pris de court beaucoup de nos partenaires qui attendaient de cette période post-électorale un ressaisissement et des preuves de stabilité afin de revenir en Mauritanie.

Mais la persistance d’une atmosphère de crise délétère, l’insécurité qui est venu s’installer de façon durable avec les cinq épisodes terroristes depuis l’été dernier et les valses-hésitations de la présidence et du ministère des affaires étrangères ont aujourd’hui, semble-t-il, atteint un point d’orgue pour de nombreux observateurs nationaux et étrangers.

Ainsi, les articles dans la presse indépendante se sont multipliés pour illustrer cette crise. Le site Aqlame consacre sa une à la « Diplomatie d’Aventures» (28 février), Taqadoumy offre dans sa version arabe une longue analyse fouillée de cette « Diplomatie Qui Perdra le Général » (28 février). Le Véridique parle de « Crise Diplomatique » (23 février). Sur Cridem ont a pu lire plusieurs analyses sur «L’Amateurisme Diplomatique » et sur une «Diplomatie Improductive et Confuse » (1er mars). Al Akhbar, Tahalil et Sahara Médias se sont fait l’écho également de ces déboires notamment dans le cadre de la crise avec le Mali. Seuls le nouveau Ainrim (qui veut semble-t-il ménager les autorités) et nos deux grands mammouths, La Tribune et Le Calame, sont restés étrangement silencieux, peut être dans le cas du Calame parce que celui-ci faisait excessivement au départ les éloges de la nouvelle ministre (11 novembre) dans un style pravdaesque ou que, selon une rumeur publique, son directeur s’apprêterait à rejoindre l’Agence Mauritanienne d’Information.

Anonyme a dit…

Les sites étrangers comme Moor Next Door ont noté qu’il « règne une certaine confusion dans la diplomatie mauritanienne actuellement» (29 janvier) et Jeune Afrique continue de souligner « l’absence de système» (18 février) qui met en danger le pays. Tawary ou encore les blogs ne sont pas en reste. Chez Vlane qui souligne une « Azizanie qui fait tout est son contraire » (2 mars) en matière d’affaires extérieures, le Dr Kleib qui revient lui aussi sur l’obscur épisode du Mali (28 février) ou Lakhbar Tebgue Vidar qui nous informe des intrigues consulaires à Dakar et celles de Mohamed Lemine Ould Dadde auprès du Premier Ministre dans le cadre d’une virée programmée à Bruxelles, le temps de quelques emplettes, une question qui retient également l’attention du Divan (12 février).

L’échec qui apparaît aujourd’hui urbi et orbi était prévisible et était même programmé, pour deux raisons. Premièrement, et comme c’est le cas de tous les problèmes dus au mauvais choix des membres de ce gouvernement (le MAED désormais en révolte contre Sidi Ould Tah et ses intrigues sans fin, la Fonction Publique ulcérée par les injustices et l’incompétence de Coumba Ba, la crise qui couve aux Mines avec les marchandages secrets et pots de vin de Mohamed Abdallahi Ould Oudaa avec Tasiast, la Communication régulièrement mise à mal par Mohamed Abdallahi Ould Boukhary et prise en otage par Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil, la Culture et le Sport en implosion pendant que Cissé Mint Cheikh Ould Boide se pavane comme à l’époque du "Tourisme", la Justice foulée aux pieds sous le regard de Baha Ould Ahmeia, etc.), Mohamed Ould Abdelaziz a fait de l’avis général une énorme bourde en nommant Naha Mint Mouknass aux affaires étrangères. Mélangeant scène politicienne locale avec un monde extérieur qui ignore ceci, récompensant l’activisme putschiste de la dé « putée » plus qu’il n’en fallait, Ould Abdelaziz a cru plaire aux étrangers en nommant « la première femme ministre des affaires étrangères du monde arabe ». Une vignette qui a jaunit et s’est « décolletée » très vite. C’est surtout mal connaître une communauté internationale qui n’a cure des symboles et ne demande, lui en voudra-t-on ?, que des résultats à ce pays à problèmes récurrents qu’est désormais le notre.

Anonyme a dit…

Deuxièmement, Aziz a tenu à gérer lui-même toutes les questions de ce ministère, certes de souveraineté mais qui avait besoin avant tout d’un professionnel et d’une accalmie après une rude année où le pays fut exposé à toutes les difficultés. Dès lors, les résultats des choix bizarres que le président a faits en notre nom sont aujourd’hui les suivants. Iran : alliance inutile et dangereuse ; Venezuela : alliance inutile et dangereuse ; Soudan : copinage décrédibilisant, avec un pays arabe certes frère (pas plus que les autres) mais au chef d’État poursuivi par la justice internationale ; Union Européenne : impossible réconciliation, mal gérée et négligée jusqu’à la veille d’un rendez-vous désormais compromis par l’insistance des européens sur le préalable Bretton-Woods ; France : nous avons recréé les conditions de notre dépendance francafricaine et la confiance ne règne pas suite à la question de l’Iran ; Mali : la rupture est consommée parce que Aziz n’a pas voulu travailler avec son homologue ; Maroc : la confiance ne règne pas, et Aziz est perçu comme trop imprévisible ; Algérie : la crise perdure et le manque de neutralité sur la question du Sahara irrite au plus haut point ; Union Africaine : Le président a choisi de snober ses pairs au sommet d’Addis-Abeba prolongeant notre isolement du continent et perpétuant les accusations de racisme ; États-Unis : la crise renait, dangereusement pour Aziz ; Égypte : le président n’est pas autorisé à survoler le territoire égyptien et la ministre est dans la file d’attente des passagers, humiliations énormes ; Libye : après avoir critiqué Sidi Ould Cheikh Abdallahi pour avoir été le « toutou » de Kaddafi, Aziz ne fait guère mieux et accourt à chaque fois que le Guide en exprime le caprice ; Turquie : une visite mal préparée avec une pléthore de femmes ministres qui se perdent dans les couloirs de la Porte, et sans résultats, pourtant faciles à obtenir de ce géant économique ; Arabie Saoudite : accourant indécemment à l’université en septembre, Aziz est snobé et n’est pas reçu par le roi, qui sera encore moins disposé à son encontre après l’épisode de l’Iran...

Peut-on dans ces conditions croire en l’existence d’une quelconque vision ou un semblant de savoir-faire dans ce qui est un domaine crucial de survie pour un pays comme le notre ? La réponse, vous l'avez déjà.


Berou Ould Dalaoui
taqadoumy.com

Esseghnass

Anonyme a dit…

A-
pas la peine d'envoyer des articles haute portée strategique à KBG-Paranov.
attendons qu'il se retablisse d'abord.
Ton ami Vladimir
(je suis en wacances quoi! khmague?)

Anonyme a dit…

Qu' est-ce qui se passe? Les salopards, toutes origines confondues, vont nous creer un front chez nous, faire de petits coups d' etats ici et là, et tout justifier avec leur AQMI de fabrication. Je suis fatigué comme dirait Couli. Je vous laisse observer la desinformation à grande échelle. Canalh n' a, hélàs, que le clavier et le raisonnement. A-

=========

Les islamistes menacent.

Les responsables maliens et mauritaniens sont inquiets : nombre de djihadistes d’AQMI (Al-Qaeda au Maghreb islamique) installés dans des maquis en Algérie, en particulier en Kabylie, quittent le nord de ce pays pour rejoindre les groupes islamistes armés d’AQMI au Sahara.

La vaste zone saharienne du nord du Mali et de la Mauritanie, qu’ils parcouraient déjà en toute impunité, va devenir un nouveau champ de bataille.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Le Point (France) |

Anonyme a dit…

J' ai lu ça de l ' article que j' avais envoyé à KBG, à titre amical. Demander la liberation de Ould Sahraoui comme El Para durant la crise avec les otages autrichiens, pointe le doigt quelque part. Voici ce que natre vedette Salima Tleçani dit:

" Le 5 mars dernier, ils ont réclamé, eux aussi, la libération de plusieurs de leurs complices détenus en Mauritanie, parmi lesquels un certain Omar Ould Sid Ahmed Hamma, dit « Omar El Sahraoui », soupçonné d’être l’un des commanditaires de l’enlèvement des Espagnols. "

Azzizzo: presse le Omar Sahraoui comme un citron avant de le relacher. Y a pas d' autre moyen et tu le sais. Alger veut que tu le laches tiswit...

A-

Anonyme a dit…

lu pour maatala

Un ancien Chef d'État vend son domaine
11-03-2010
Il y a quelques semaines, un ancien Chef d'État mauritanien aurait mis en vente un terrain d'une superficie de 10.000 m2 dans la zone de Tevragh Zeina, dite "Soukouk", au prix d’un demi-milliard d'ouguiyas (environ 1.500.000 euros). Un homme d'affaires saoudien - d'origine mauritanienne - aurait fait une proposition.

Selon l'édition d'hier du site mauritanien Siraj, proche du parti islamiste Tawassoul, le saoudien offrirait 400 millions d'ouguiyas que l'ancien Chef d'État accepterait. L'intermédiaire toucherait une commission de 5%. Par précaution, le terrain serait enregistré au nom du frère de l'ancien Chef d'État.

La transaction date de cinq jours.

Siraj évoquer deux hypothèses, au motif de la transaction :

- Le vendeur a besoin de fonds, afin de créer un parti politique dont le lancement serait imminent ;

- Il aurait l'intention de liquider ses biens avant de quitter le pays, en prévision de poursuites judiciaires par le pouvoir actuel.
taqadoumy.com

Esseghnass

maatala a dit…

Salam

Esseghnass

Ce chef d'état n'est autre que Ely le rapace.

Je constate que les nos amis de Taqadoumy ont retenus la leçon.

Hanavy est en train de rechercher ses esprits à Dakar dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Mauritanie : Une diplomatie décriée
11-03-2010
La question de l’échec de la diplomatie mauritanienne est de retour en force ces jours-ci. Certes depuis plusieurs mois la clameur publique grandit sans arrêt face à un cheminement étonnant de notre pays, et qui a également pris de court beaucoup de nos partenaires qui attendaient de cette période post-électorale un ressaisissement et des preuves de stabilité afin de revenir en Mauritanie.

Mais la persistance d’une atmosphère de crise délétère, l’insécurité qui est venu s’installer de façon durable avec les cinq épisodes terroristes depuis l’été dernier et les valses-hésitations de la présidence et du ministère des affaires étrangères ont aujourd’hui, semble-t-il, atteint un point d’orgue pour de nombreux observateurs nationaux et étrangers.

Ainsi, les articles dans la presse indépendante se sont multipliés pour illustrer cette crise. Le site Aqlame consacre sa une à la « Diplomatie d’Aventures» (28 février), Taqadoumy offre dans sa version arabe une longue analyse fouillée de cette « Diplomatie Qui Perdra le Général » (28 février). Le Véridique parle de « Crise Diplomatique » (23 février). Sur Cridem ont a pu lire plusieurs analyses sur «L’Amateurisme Diplomatique » et sur une «Diplomatie Improductive et Confuse » (1er mars). Al Akhbar, Tahalil et Sahara Médias se sont fait l’écho également de ces déboires notamment dans le cadre de la crise avec le Mali. Seuls le nouveau Ainrim (qui veut semble-t-il ménager les autorités) et nos deux grands mammouths, La Tribune et Le Calame, sont restés étrangement silencieux, peut être dans le cas du Calame parce que celui-ci faisait excessivement au départ les éloges de la nouvelle ministre (11 novembre) dans un style pravdaesque ou que, selon une rumeur publique, son directeur s’apprêterait à rejoindre l’Agence Mauritanienne d’Information.

Les sites étrangers comme Moor Next Door ont noté qu’il « règne une certaine confusion dans la diplomatie mauritanienne actuellement» (29 janvier) et Jeune Afrique continue de souligner « l’absence de système» (18 février) qui met en danger le pays. Tawary ou encore les blogs ne sont pas en reste. Chez Vlane qui souligne une « Azizanie qui fait tout est son contraire » (2 mars) en matière d’affaires extérieures, le Dr Kleib qui revient lui aussi sur l’obscur épisode du Mali (28 février) ou Lakhbar Tebgue Vidar qui nous informe des intrigues consulaires à Dakar et celles de Mohamed Lemine Ould Dadde auprès du Premier Ministre dans le cadre d’une virée programmée à Bruxelles, le temps de quelques emplettes, une question qui retient également l’attention du Divan (12 février).

L’échec qui apparaît aujourd’hui urbi et orbi était prévisible et était même programmé, pour deux raisons. Premièrement, et comme c’est le cas de tous les problèmes dus au mauvais choix des membres de ce gouvernement (le MAED désormais en révolte contre Sidi Ould Tah et ses intrigues sans fin, la Fonction Publique ulcérée par les injustices et l’incompétence de Coumba Ba, la crise qui couve aux Mines avec les marchandages secrets et pots de vin de Mohamed Abdallahi Ould Oudaa avec Tasiast, la Communication régulièrement mise à mal par Mohamed Abdallahi Ould Boukhary et prise en otage par Mohamed Mahmoud Ould Brahim Khlil, la Culture et le Sport en implosion pendant que Cissé Mint Cheikh Ould Boide se pavane comme à l’époque du "Tourisme", la Justice foulée aux pieds sous le regard de Baha Ould Ahmeia, etc.), Mohamed Ould Abdelaziz a fait de l’avis général une énorme bourde en nommant Naha Mint Mouknass aux affaires étrangères.

maatala a dit…

Mélangeant scène politicienne locale avec un monde extérieur qui ignore ceci, récompensant l’activisme putschiste de la dé « putée » plus qu’il n’en fallait, Ould Abdelaziz a cru plaire aux étrangers en nommant « la première femme ministre des affaires étrangères du monde arabe ». Une vignette qui a jaunit et s’est « décolletée » très vite. C’est surtout mal connaître une communauté internationale qui n’a cure des symboles et ne demande, lui en voudra-t-on ?, que des résultats à ce pays à problèmes récurrents qu’est désormais le notre.

Deuxièmement, Aziz a tenu à gérer lui-même toutes les questions de ce ministère, certes de souveraineté mais qui avait besoin avant tout d’un professionnel et d’une accalmie après une rude année où le pays fut exposé à toutes les difficultés. Dès lors, les résultats des choix bizarres que le président a faits en notre nom sont aujourd’hui les suivants. Iran : alliance inutile et dangereuse ; Venezuela : alliance inutile et dangereuse ; Soudan : copinage décrédibilisant, avec un pays arabe certes frère (pas plus que les autres) mais au chef d’État poursuivi par la justice internationale ; Union Européenne : impossible réconciliation, mal gérée et négligée jusqu’à la veille d’un rendez-vous désormais compromis par l’insistance des européens sur le préalable Bretton-Woods ; France : nous avons recréé les conditions de notre dépendance francafricaine et la confiance ne règne pas suite à la question de l’Iran ; Mali : la rupture est consommée parce que Aziz n’a pas voulu travailler avec son homologue ; Maroc : la confiance ne règne pas, et Aziz est perçu comme trop imprévisible ; Algérie : la crise perdure et le manque de neutralité sur la question du Sahara irrite au plus haut point ; Union Africaine : Le président a choisi de snober ses pairs au sommet d’Addis-Abeba prolongeant notre isolement du continent et perpétuant les accusations de racisme ; États-Unis : la crise renait, dangereusement pour Aziz ; Égypte : le président n’est pas autorisé à survoler le territoire égyptien et la ministre est dans la file d’attente des passagers, humiliations énormes ; Libye : après avoir critiqué Sidi Ould Cheikh Abdallahi pour avoir été le « toutou » de Kaddafi, Aziz ne fait guère mieux et accourt à chaque fois que le Guide en exprime le caprice ; Turquie : une visite mal préparée avec une pléthore de femmes ministres qui se perdent dans les couloirs de la Porte, et sans résultats, pourtant faciles à obtenir de ce géant économique ; Arabie Saoudite : accourant indécemment à l’université en septembre, Aziz est snobé et n’est pas reçu par le roi, qui sera encore moins disposé à son encontre après l’épisode de l’Iran...

Peut-on dans ces conditions croire en l’existence d’une quelconque vision ou un semblant de savoir-faire dans ce qui est un domaine crucial de survie pour un pays comme le notre ? La réponse, vous l'avez déjà.


Berou Ould Dalaoui


maatala

maatala a dit…

Salam

Réaction des anos à l'article précédent sur taqadoumy


Tres juste analyse qui reprend de manière pertinente les analyses de toute la presse qui s\'inquiete de l\'amateurisme de notre diplomatie . Il faut redresser la barre au plus vite ! oui on ne peut pas reussir un travail gouvernemental si on a que ses fesses à offrir ! l\'incompétence de Coumba BA n\'a pas seulement \"ulcéré\" tout son ministère , avec Naha mint Moukhnass (le nom ne suffit pas pour en faire une diplomate )on découvre que la seule proximité avec le president ne suffit pas pour faire du résultat ! beaucoup de ministres n\'ont ni compétence ni popularité et pas de notoriété ! ce n\'est pas leur rendre service ni aux mauritaniens que de les maintenir .Quand on a que son charme à offrir on ne peut pas regler des problemes de l\'Etat. Aziz est surement animé de bonne volonté en donnant une chance à ces dames et aux autres , mais il est temps qu\'il redresse la barre avant qu\'il ne soit trop tard !Ecrit par ahmed o moh (Visiteur)14

----------------------------------


. 11-03-2010 12:48Une analyse tout à fait juste sans éxagération.Le choix d'une femme,qui plus est se croit incarner la mémoire de son père, a été une grosse erreur du Président Aziz.Elle est le contraire de son père qui a vécu 10 ans sous l'ombre de Mokhtar Ould Daddah, mais qui a toujours dit d'une façon polie son point de vue s'il ne paratgeait pas avec le Président la même analyse. Naha ne peut pas et n'ose pas le faire avec Aziz. Ensuite,son père a gravi les échelons et sait ce que veut dire être sous ordres. Cette femme est sortie du néant pour être cheffe de la diplomatie de notre pays. Si c'est pour du folklore, je crois c'est un peu bouffon, si c'est pour une réussite, c'est un echec.
Cette femme voyage célibataire, très jeune et belle, sans aucune expérience que celle que lui procure sa fortune. Je n'ai absolument rien contre cette jeunne femme, mais Maouya a eu raison que de la laisser comme une armoire à glace à la présidence juste pour le décor.Ecrit par Leksera (Visiteur)

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy pour mon ami Sanhaji

"tres bonne analyse voir pertinente,mais dans un pays un etat de droit quand on est dirige par le plus nul de la nation,le dernier de sa promotion,le plus nul militaire que le pays n'ait jamais connu,donc le pays ne peut montrer que l'image de celui qui le dirige......je sais pas est ce que une erreur de la population ou il nous a trompe par des sentiments mensongieres"le president des pauvres,alors qu'il est la que pour ses parent et amis proche.je suis decu decu de ce gas vraiment si c'etait a refaire je vais pas voter pour lui, mais la balle est deja parti........

taratata


maatala

maatala a dit…

Salam

Lu dans ani:

dans la serie l'islam à la mauritanienne

"Fin d'une session de formation des Imams de mosquées à Nouakchott

La session de formation organisée par le ministère de l'orientation islamique et de l'enseignement originel au profit de 90 Imams des 9 moughataa de la capitale a pris fin jeudi.


Cette formation, qui a duré un mois, a permis de relever le niveau scientifique et d'encadrement des Imams et d'étudier les connaissances indispensables à l'Imam et notamment ce qu'il doit faire et ce qu'il doit s'abstenir d'entreprendre.
Le secrétaire général du ministère des affaires islamiques et de l'enseignement originel, l'Imam Cheikh Ould Ely, a, dans le mot de clôture indiqué que cette session va aider les Imams en tant leaders d'opinion et guides de la communauté musulmane en particulier.
Les Imams, dit-il, sont responsables de l'orientation et de la guidance des croyants ainsi que de leur prise de conscience par rapport à leur religion afin de les immuniser contre les idées néfastes, l'extrémisme, la division et autres pour préserver la société mauritanienne et sa culture de tolérance faite de modération de tous les dérapages appelant à faire le bien et à s'éloigner du mal.
Il a ajouté que l'organisation de cette session intervient sur instructions du président de la république, monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz qui voue une importance particulière aux affaires islamiques en général et au Ulémas et Imams en particulier.
M. Mohamed Lemine Ould Mehoud, président de l'Union des Imams de Mauritanie avait auparavant pris la parole pour souligner l'intérêt de cette formation qui a eu des résultats palpables et qui a constitué une étape bienvenue sur la bonne voie en dépit de sa courte période.
Il a rassuré l'assistance sur le fait que le message de l'Imam restera "inchallah" un facteur d'unité, de complémentarité et d'harmonie loin de toute tendance sectaire et notant que ce message est le fruit d'un contrat de la société où toutes les composantes jouent, consentantes, leur rôle.
La cérémonie s'est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l'emploi et de la formation professionnelle et de l'enseignement secondaire et supérieur.
L'évènement a été l'occasion pour distribuer des diplômes aux Imams participants à la session
--------------------------------

Encore des théologiens dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem


Jemil Mansour :"Nous sommes prêts à integrer un gouvrenement d’union nationale"

Le parti Tawassoul a tenu une conférence de presse animé par son président Jemil Mansour en présence de nombreux membres des instances du parti et des militants de Tawassoul.

Le président du parti a évoqué la position de Tawassoul par rapport à la situation du pays. Jemil Mansour a dit que son parti est parti situé à mi chemin entre l’opposition et la majorité. Il a déclaré que Tawassoul est membre de l’institution de l’opposition démocratique et qu’à la différence des partis de celle-ci il reconnait le pouvoir en place.

Le véridique a dit au conférencier que la Mauritanie entretient d’excellentes relations avec l’Espagne et l’Europe et que des ressortissants de ces deux pays sont entre les mains d’AQMI qui exige la libération de prisonniers contre celle des otages. Le directeur du Véridique a demandé quelle est la position de Tawassoul sur cette question.



Le patron du parti a répondu que les otages espagnols et italiens ont malheureusement été kidnappés sur le territoire mauritanien, tout ce qui peut menacer la stabilité et la tranquillité du pays et ses voisins et ses partenaires doit être rejeté.

Selon lui seuls les deux parties à savoir les preneurs d’otages et le gouvernement sont les mieux placés pour connaitre l’attitude à prendre par rapport à cette situation.

Pour lui le gouvernement mauritanien c’est lui qui dirige et il est mieux placé pour savoir où est l’intérêt du pays. Il a néanmoins que Tawassoul est contre tout ce qui peut nuire à l’intérêt du pays et soutient l’état qui protège les intérêts du pays.

Ensuite le véridique a voulu savoir que pense Tawassoul du refus du Pm de traduire son intervention aux journalistes qui le lui ont demandé tout en signalant que Tawassoul a fait la traduction de sa conférence sans que cela ne soit exigé ou demandé par les journalistes.

Jemil Mansour a souligné que son parti souhaite que ce que le Premier Ministre a déclaré devant la presse se réalise dans l’intérêt du peuple. Il saisi l’occasion pour dire sa satisfaction de la décision du conseil constitutionnel.

Enfin le Véridique a soulevé la question du dialogue avec le pouvoir tout en déclarant que Tawassoul , selon des informations parvenues au Véridique, est en pourparler de façon secrète avec la majorité pour l’entrée dans un gouvernement d’union nationale.

maatala a dit…

A ce propos il a dit que son parti ne travaille pas dans la clandestinité et que lui-même était honoré d’être reçu par deux fois par le président Mohamed Ould Abdel Aziz avec qui il a discuté des questions relatives à la situation générale du pays. Les rencontres selon lui étaient positives. Il a noté que la première rencontre a eu lieu lors de l’arrestation des hommes d’affaires.

Jemil Mansour a dit que son parti a dit et répété plusieurs fois que son parti reconnaissait l’élection du président de la République et que cette élection mettait fin à la crise constitutionnelle que connaissait le pays.

A propos de son éventuelle entrée au gouvernement il a dit que son parti qui est un parti de l’opposition s’il est appelé demain à rentrer au gouvernement il en discutera et acceptera de l’integrer.

Info source : Le Véridique (Mauritanie

--------------------------

Réactions
Rédigé par geronimo, mercredi, 10-03-10 17:56 Franchement les FM et autres barbus style Castro et le druide dans Astérix , vous nous fatiguez avec vos histoires ...

Vous voulez intégrer un gouvernement alors lancez vous dans l'élevage de hamsters égarés ,vous pourrez remplacer un éleveur de chiots à la coupe Austin Powers...

Non mais ...vraiment tout est possible dans ce pays ...De l'AJD /MR qui veut se rapprocher de l'UPR car " la nouvelle entente cordiale " entre les frères ennemis DADDAH - BOULKHEIR ne laisse pas de place encore moins de miettes dans le partage du gâteau de l'Institution " Chef de file de l'opposition " pour les voyages de villégiatures chez les maitres penseurs toubabs et la démocratie des interminables conférences de presses.

Tout ceci avec l'argent des rares contribuables qui ne fraudent pas le fisc et ne dribblent pas les Douanes comme les chameliers et épiciers distributeurs de faux et mauvais médicaments vicaires en puissance de la Profession de Pharmacien...mais aussi d'autres encore...

Le pouvoir gouverne , l'opposition s'oppose avec responsabilité en espérant être une alternative à la faveur d'une alternance pacifique par la confiance accordée par les électeurs.

Voilà un aspect de la démocratie.

Mais en RIM , les choses sont devenues tellement bizarres que l'on se demande que fait le pouvoir et où est passée la vraie opposition ?

WELCOME TO STRANGELAND !!!

Anonyme a dit…

" la valise et le fauteuil diplomatique"

à voir chezvlane

Anonyme a dit…

ADIL : Communiqué.

Le Commission Exécutive du Parti s’est réunie le mercredi 10 mars 2010 au siège du Parti. Elle a passé en revue la situation du pays à la lumière des derniers développements intervenus sur les plans politique, économique, diplomatique et sécuritaire, constatant avec inquiétude que l’action du gouvernement se caractérise par l’improvisation, l’autosatisfaction démagogique et le manque de discernement.

La Commission Exécutive a pris connaissance de la recommandation du Conseil National, en sa session du 15 février 2010, de persévérer dans la voie de l’opposition démocratique, qui constitue le choix de l’intérêt national et de la préservation des acquis du peuple mauritanien.

Elle s’est félicitée, à ce sujet, de la mise en place des structures organisationnelles de la Coordination de l’Opposition Démocratique et a décidé d’œuvrer, de concert avec les autres partenaires, à la dynamisation de l’action commune.

Nouakchott, le 10 mars 2010
La Commission de Communication

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Rapport de l'IGE sur la cocaïne : Le Général Ghazouani serait-il concerné ?
Si le rapport de l'Inspection Générale de l'État (IGE) établit la présomption de culpabilité du commissaire Mohamed Abdellahi Ould Taleb Abeidi (dit Ould Adde), il n'en demeure pas moins que ce dernier n'était pas seul en cause ; sa hiérarchie était au courant et n'a rien entrepris contre. Incompétence ou complicité ? Éclairage.

Le rapport, d’ailleurs remis en question par un autre ultérieur, concerne des faits qui se sont déroulée dans la nuit du 1e au 2 mai 2007. Il est rédigé le 24 septembre 2007. A l'époque l'IGE est dirigée par Mohamed Ould Horma Ould Abdi. Voici les personnes directement concernées par le dossier, compte tenu de leurs responsabilités statutaires au moment de la commission des actes incriminés :

- Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellahi, Président de la République ;
- Zeine Ould Zeïdane, premier ministre ;
- Yall Zakaria , ministre de l'intérieur ;
- Colonel Moahmed Ould Ghazouani, Directeur Général de la Sûreté Nationale (DGSN).

Ce dernier, en particulier, était le supérieur hiérarchique direct du commissaire Ould Adde qui dirigeait la Direction de la Sûreté de l'État (DSE).

Il est de notoriété publique que Ould Adde est l'homme de l'ancien Chef de l'État Ely Ould Mohamed Vall lequel l'avait maintenu comme Directeur Régional de la Sûreté (DRS) de Nouadhibou, contre vents et marées. Il est également établi qu’au moment des faits, rien n'allait plus entre Ely Ould Mohamed Vall et le duo des Colonels (promus Généraux peu après) Aziz-Ghazouani.

Alors pourquoi Ould Ghazouani a-t-il couvert Ould Adde ? Ould Ghazouani était-il lié aux cartels de la drogue ? Autrement, comment expliquer qu’à un certain stade de sa carrière dans l’armée, il confie sa propre sécurité à des policiers notoirement liés au milieu de la drogue, comme l’atteste une enquête de Taqadoumy publiée fin septembre 2009 ?

Depuis quelques semaines, les analystes avertis observent une nette dégradation des relations entre le Chef de l'État Mohamed Ould Abdel Aziz et les autorités françaises ; plusieurs indicateurs expliquent ce développement :

Anonyme a dit…

- Dans le domaine économique : La vente de BNP Paribas (filiale de Nouakchott) à la banque marocaine Attijariwafa Bank trahit l'intérêt financier décroissant pour la Mauritanie et constitue un mauvais symptôme de la santé économique du pays ;

- Celui de l'énergie : Total-Mauritanie accumule tous les problèmes possibles et imaginables avec le forage du bassin de Taoudenni. Moins de la moitié a été forée en 6 mois alors que le délai initial ne dépassait 3 mois maximum. Malgré cela, son directeur Pierre Desvoyes se fait insulter tout les jours au bureau du ministre du pétrole Ahmed Ould Moulaye Ahmed !

- Et enfin dans le domaine politique : Depuis le démarrage de la dernière campagne de promotion de la langue arabe, le vendredi, tous les Imams reçoivent un prêche (khoutba) clé-en-main, rédigé au ministère des affaires islamiques, dont ils n'ont plus qu'à faire la lecture devant un parterre toujours acquis. Ces prônes tournent autours de la défense de l'arabe, langue du Coran, langue du Paradis... etc. Les Imams s'y attaquent violemment et longtemps à "el mousta'mir" (le colonisateurs). Ce mot "el mousta'mir" revient à plusieurs reprises comme la source de tous les problèmes de la Mauritanie, en particulier de ses divisions.

Depuis l'indépendance, la France a toujours choisi le maître de la Mauritanie et à chaque fois qu'un dirigeant commence à montrer des signes d'émancipation, Paris le remplace. En 1966, les initiés parlent du "baiser de la mort", donné par l'ambassadeur français à Nouakchott Jean François Deniau au ministre de la défense Mohamed Ould Cheikh, homme de valeur, connu pour sa fidélité à Moktar Ould Daddah. La France a accueilli les putschistes dans les huit jours qui suivent le coup d'État de 1978. La France a aimé Maaouiya Ould Taya avant de favoriser son renversement. La France, il y a peu, appréciait Mohamed Ould Abdel Aziz.

Mais, dernièrement, Ould Abdel Aziz se montre beaucoup plus proche de Téhéran, Caracas, Damas, Khartoum et Tripoli que de Paris. Si les français décident de se débarrasser de lui, le candidat le mieux placé semble bien être le Général Ould Ghazouani.

Or, même acculée, la France ne choisira jamais un poulain dont le nom est cité dans une sordide affaire de trafic de stupéfiants. Si le Général Ould Ghazouani a l'intention de conserver intactes ses chances de diriger un jour ce pays, alors il a tout intérêt à tirer cette affaire au clair, et vite.

--------------------------------

Qui a dit que SIDIOCA etait une couille molle dit le FOU

maatala

Anonyme a dit…

Couly
Je te dédie ce passage de "l'enfer d'Inal" où tu pourras apprécier le "talent" de ton maitre Taya le nazi

BASTONNADE A MORT !!!

Souleymane Ould Eleyatt "prend ensuite à plusieurs reprises son élan, comme un tireur de penalty, et vient lui donner un coup de pied presque toujours au même endroit. Le prisonnier crie de plus belle. Souleymane ramasse un bâton, qu'il avait déposé pas loin, et se met à le taper. "Silence, silence, vreikh", crie-t-il. Le bâton se casse; il prend une planche et continue. Il y met un tel acharnement que les plaintes deviennent de plus en plus faibles pour ne devenir que des gémissements; puis, c'est le silence. Alors, Souleymane, essoufflé et trempé de sueur, ramasse sa casquette, tire le cadavre par les pieds, laissant derrière lui une traînée de sang sur le sol; il l'abandonne plus loin, à côté d'un autre corps tout près d'un véhicule et s'éloigne sans un regard pour les autres prisonniers." (!!) (page: 88)
Il serait fastidieux de dresser une liste, tant soit peu exhaustive, des crimes, aussi odieux les uns que les autres, commis par les bourreaux. Mais, on ne saurait passer sous silence cette date du 28 novembre 1990 (trentième anniversaire de l’indépendance), qui vit 28 militaires négro-mauritaniens numérotés comme du bétail et pendus froidement par la scélérate soldatesque hitlérienne de Taya, président de la République islamique de Mauritanie. Il faut plus que le talent d'un tératologue ou d'un psychanalyste docteur ès-primates pour s'élever à la hauteur de la pensée de nos illuminés vandales qui, pour magnifier la GRANDEUR DE LEUR NATION, n'ont rien trouvé de mieux que de pendre 28 Négro-mauritaniens ! Cette ritualisation de la purification ethnique, avec une symbolique religieuse des chiffres (28 novembre, donc 28 pendaisons), marque de manière emblématique l'entrée de la Mauritanie dans une ère de racisme messianique contre le péril noir et montre une troublante similitude avec ce que l'on a appelé en Allemagne, dans les années trente, "La nuit de cristal."

Anonyme a dit…

COUULY
A ta place je ne me pardonnerai jamais d'avoir soutenu ce caporal idiot, hautain et sanguinaire.

J'ai honte pour toi

Anonyme a dit…

A-
Tu ne serais pas Limam Chafi par hasard?
Tous ces voyages au moment de la libération des otages.

Anonyme a dit…

Chiche Total. Tu balances et les Russes, chinois et americains te le prennent. Et Adieu le TSGP Nigeria-Niger-Algerie pour l' approvisionnement de l ' europe en gaz vers 2015 et l' initiative Desertec. L' auteur de ce chapelet ne sait pas de quoi il parle et il ecrit comme un mauritanien. Toute cette bougeotte dans le sahel-sahara, c' est pour quoi?

bojor les zamis. Toujours en voyasse. Une pensée à KBG. A-
====

Petrole : les découvertes de la compagnie TOTAL.

TOTAL fait des recherches pétrolières depuis quelques années dans le Taoudenni (nord de la Mauritanie). Maintenant elle a les informations essentielles sur ses blocs (zones sous permis pétroliers).

Elle a découvert plusieurs poches dont les réserves individuelles sont inférieures à un milliard de barils. Mais elle n'annoncera qu'en 2012, ses résultats. Si le prix du baril est à cette date inférieur à 100 dollars US, elle dira ce qui suit :

qu'elle a découvert quelques poches de pétrole, chacune moins de un milliard de barils (seuil fixé actuellement par la compagnie pour l'exploitation rentable du brut), eu égard aux prix du brut inférieurs à 100 dollars US le baril, à l'éloignement par rapport à la mer du site (600 km), aux montants élevés pour exploiter à la fois plusieurs poches (ou puits), TOTAL rendra les blocs à la Mauritanie.



Il nous reste donc l'option chinoise... Mais si le prix du baril en 2012 dépasse les 100 dollars US alors TOTAL exploitera le pétrole dans le Taoudenni, mauritanien.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Laissezvivre

Anonyme a dit…

Chiche Total. Tu balances et les Russes, chinois et americains te le prennent. Et Adieu le TSGP Nigeria-Niger-Algerie pour l' approvisionnement de l ' europe en gaz vers 2015 et l' initiative Desertec. L' auteur de ce chapelet ne sait pas de quoi il parle et il ecrit comme un mauritanien. Toute cette bougeotte dans le sahel-sahara, c' est pour quoi?

bojor les zamis. Toujours en voyasse. Une pensée à KBG. A-
====

Petrole : les découvertes de la compagnie TOTAL.

TOTAL fait des recherches pétrolières depuis quelques années dans le Taoudenni (nord de la Mauritanie). Maintenant elle a les informations essentielles sur ses blocs (zones sous permis pétroliers).

Elle a découvert plusieurs poches dont les réserves individuelles sont inférieures à un milliard de barils. Mais elle n'annoncera qu'en 2012, ses résultats. Si le prix du baril est à cette date inférieur à 100 dollars US, elle dira ce qui suit :

qu'elle a découvert quelques poches de pétrole, chacune moins de un milliard de barils (seuil fixé actuellement par la compagnie pour l'exploitation rentable du brut), eu égard aux prix du brut inférieurs à 100 dollars US le baril, à l'éloignement par rapport à la mer du site (600 km), aux montants élevés pour exploiter à la fois plusieurs poches (ou puits), TOTAL rendra les blocs à la Mauritanie.



Il nous reste donc l'option chinoise... Mais si le prix du baril en 2012 dépasse les 100 dollars US alors TOTAL exploitera le pétrole dans le Taoudenni, mauritanien.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Laissezvivre

Anonyme a dit…

Non et assel echkom. Pas du tout et je ne peux meme pas atteindre les chameaux de la chaussure de Ould Chaavii, qu' Allah le protege de simm el ain (mauvais oeuil comme de KBG par exemple). Il a au moins deja sauvé une vie humaine, alors que note azzizzo est entrain de tergiverser avant de laisser tomber sur la base d' un fatwa de dernière minute de Dedewoo. Il n' a plus que ça, le generalissimo. Il aurait du m' ecouter et vlane, au lieu d' ecouter Moussa/UPR.
==
Il a demande gentillement:
A-
Tu ne serais pas Limam Chafi par hasard?
Tous ces voyages au moment de la libération des otages.

12 mars 2010 12:35

Anonyme a dit…

s ' il y a eu quelqu' un de très inefficace, plus que son ex-patron Sidioca, c' est bien Yall Zakaria , ministre de l'intérieur. Les militaires lui avaient dit de la fermer t depuis lors ...

Je me suis souvenu de lui en lisant un truc de Taqadoumy sur la drogue. Il est ou meme, ce gentleman? Sidioca, c' etait son patron, si je ne me trompe pas?

Les gars: le ministre du petrole est malade de quoi? Pardon en voyasse.

A-

Anonyme a dit…

Ah j' allais oublier. Le Burkina fait quoi dans cette histoire de liberation des otages ? Moussa/UPR dira que c' est min sebil Allah, cadeau bonux. A-

Anonyme a dit…

Lu pour A- et Moussa/UPR

L'otage catalane libérée mercredi s'est convertie à l'islam

L’otage catalane Alicia Gámez, membre de l’ONG Barcelona Acció Solidària a été libérée par Al-Qaeda en raison d’un état de santé précaire et de sa conversion à l’islam, selon un communiqué dévoilé ce vendredi matin par l’organiste terroriste internationale Al-Qaeda.

Ce document, auquel le journal espagnol El Pais a eu accès, précise qu’Alicia Gámez a reçu comme nouveau prénom celui de « Aïcha ».

L’organisation terroriste internationale indique qu’il s’agit d’une conversion effectuée volontairement par l’engagée humanitaire, exige par ailleurs le versement d'une rançon d'environ cinq millions dollars en échange de la libération des deux autres otages catalans, Roque Pascual et Albert Vilalta, qui restent séquestrés en Mauritanie.

Les trois militants humanitaires ont été enlevés en novembre 2009 dans la partie Nord de la Mauritanie, à bord d'un convoi qui faisait route vers le Sénégal.

Lors de ses premières déclarations, ce jeudi, l’ex-otage a tenu à préciser le rôle majeur tenu par les démarches diplomatiques du Gouvernement catalan pour sa libération, obtenue à l’issue de 102 jours de captivité.

cridem.org

Esseghnass

ouldmauritanie a dit…

Salam,

Koi de neuf sur canalH

il dit

Nous constatons que les choses, en mauritanie, vont vers le mieu.La crise politique declenché par le putch de Mohamed ould abdel aziz s'eclipse aprés les elections presidentiel,


ah bon?

il dit

donnant sa place ,a une autre "crise d'opinion"


non merde c'est pas vrai?

il dit

qui se reume ainsi:en realité le mauritanien " lambda "s'est habitué aux crises politiques dans son pays


primo: tu laisses notre ami "lambda " en dehors de tout ça ! OK!!!!

secondo: oh les salops!


il dit

C'est alors que dés qu'une crise finit soit à travers son opposition ou son gouvernement ineluctablement une crise nait!


alors la je suis perplexe

il dit:

Plusieurs dossiers "chauds" reunissent la mauritanie avec l'algerie et le maroc


j'ajouterai " et les ovnis "



Souvenirs, souvenirs




Ouldmauritanie.

Anonyme a dit…

" Naha ou le petit chaperon vert"

à lire chezvlane

Anonyme a dit…

VLANE
Je suis tout à fait d'accord sur ton analyse.
Aziz est entrain d'imposer à tous nos partenaires étrangers sa propre vision basée sur l'interet de la Mauritanie en priorité.
Certes il y a un peu d'incohérence mais je le mets a l'actif de l'inexpérience.
La diplomatie aujourd'hui a évolué vers le "business diplomatique" : les relations se construisent d'abord sur les interets le reste viendra ensuite
La où je ne suis pas d'accord avec vlane c'est au sujet de notre responsabilité vis à vis desz otages.
Nous ne le sommes nullement.
Nous sommes les premières victimes de ces prises d'otages car notre économie en patit avec le recul du tourisme, le départ des investisseurs et la crise sociale de notre jeunesse.
C'est aux autres de nous aider en vue de faire face et nom de nous affaiblir vis a vis de ces menaces

Anonyme a dit…

Vlane:

J'ai deja ecrit le 21 fevrier 2010 17:33 que le premier minitre et les membres de son gouvernement ne sont responsables que sur le papier. Tout est controle' par Abdel Aziz lui meme. J'ai bien aime' votre ecrit. La pauvre Naha n'oriente pas la politique etrangere de la Mauritanie.Elle a le titre et les billets d'avion pour voyager and nothing else. Les imbeciles detournent a' coups de milliards d'UM. Il faut donc qu'on laisse la dame faire le tour du monde et prendre de jolies photos. It is safe to say que les ambassadeurs comme Sidi Mohamed Ould Boubacar et Boullah Ould Mogueya ne prennent pas leurs instructions du MAEC?



Quelques mots de sagesse a' Abdel Aziz:

" As I grow older, I pay less attention to what men say. I just watch what they do."

Andrew Carnegie


"Power corrupts. Absolute power corrupts absolutely."

Lord Acton


"Keep your friends close and your enemies closer."

Sun-Tzu

" The best executive is the one who has sense enough to pick good people to do what he wants done, and self restraint enough to keep from meddling with them while they do it."


"The greatest lesson of life is to know that even fools are right sometimes."

Winston churchil



Maata:

J'ai le livre intitule' "L'Enfer d'Inal".Tu n'as pas besoin de "dedier" et/ou lire pour moi. Il va sans dire que je suis contre toutes les violations des Droits de l'Homme.Je n'ai jamais nie' les violations qui ont eu lieu dans notre pays et au...Senegal contre les citoyennes et les citoyens des deux pays. Toi et moi sommes en desaccord a' propos des responsabilite's. Tant que tu refuses de reconnaitre la part de responsabilite' du FLAM dans les violations, il serait preferable que nous ne discutons pas de ce sujet.

Anonyme a dit…

l'indomptable couli a dit:

Tant que tu refuses de reconnaitre la part de responsabilite' du FLAM dans les violations, il serait preferable que nous ne discutons pas de ce sujet.
------------------

couly tu as bien raison, sur ce sujet maatalla est le prototype de l'imbecile qui ne change jamais..;il vomit sa haine contre taya en passant sous silence l'origine flamiste du drame..et puis les tortionnaires d'inal sont toujours dans le systeme qu'il soutient..ça aussi il veut le cacher en tapant sur taya et sur les smacid ; ça c'est vraimment le coté sale et obscur de maatalla

Anonyme a dit…

COULY
Maatala n'a rien à voir avec cette dédicace de l'enfer d'Inal.
C'est l'ano qui ne rate plus une occasion pour te rappeler que tu es un mercenaire, déraciné et corrompu qui se cache sous un visage d'intellectuel avec quelques citations volés d'un dictionnaires.
Ton entetement à défendre Mawiya est l'illustration parfaite de ta cupidité car rien d'autre ne peut l'expliquer.
Mais c'est normal, la prostitution chez toi est une seconde nature.
Pour l'ano qui jette la responsabilité sur les autres tortionnaires, je voudrais lui rappeler qu'ils n'étaient que des vulgaires exécutants des directives du tyran seulement certainement certains d'entre eux doivent regretter leurs crimes (ce qui ne les déculpabise pas) alors que d'autres comme toi et couly continuent à le défendre et à le protéger.
Vous representez la honte de notre pays

maatala a dit…

Salam

Couly

Ton pote a dit:

"tapant sur taya et sur les smacid ; ça c'est vraiment le coté sale et obscur de maatalla

13 mars 2010 01:13

---------------------------

Taper sur le caporal, je le revendique Haut et fort.

Il faut être pétri de haine et puéril pour dire que je tape sur les Smacids.

Depuis quand une tribut est responsable des crimes de l'un des siens.

Par ailleurs, je ne raisonne jamais en termes de tributs, pour moi il y a les victimes et leurs bourreaux, des voleurs et des volés, des saints et des voyous etc....................

Contrairement à toi, je défends toujours la veuve et l'orphelin et non les puissants dont tu clames être l'ami .

Plutôt leur porteur de valises dit le fou.

Maatala

maatala a dit…

Salam

Chers amis

Afin d'éviter les confusions et la manipulation, j'ai décidé en tant que coadministrateur de ce blog, d'activer l'onglet qui permet uniquement à ceux qui ont un compte google de publier des commentaires

Malheureusement à mon grand regret, Couly ne pourra plus publier de commentaires à cause de son entêtement à ne peut avoir de pseudo.

POURTANT HARKI D'AMERIQUE LUI IRAIT COMME UN GANT DIT LE FOU.

MAATALA

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Saisie de plus de 62 tonnes de tomates périmées à Arafatt

Nouakchott, 11 Mars (AMI) - La direction de la concurrence et de protection du consommateur a procédé jeudi à Nouakchott à la saisie de 62 tonnes de tomates périmées (dans un grand magasin à Arafat).

A cette occasion, M. El Ghassem Ould Sidi directeur général de la concurrence et de la protection du consommateur a indiqué à l'Agence Mauritanienne d'Inforamtion que les équipes de contrôle de la direction on constaté depuis 3 mois que des quantités de tomates dont la date est falsifiée ont été introduites sur le marché de Rosso en provenance du Sénégal, précisant qu'il a été procédé à la saisie de 58 tonnes de ces tomamtes dans la capitale de la wilaya du Trarza.

Il a ajouté que depuis cette date, les équipes ont multiplié les actions de contrôle au niveau des marchés et des centres de commerce et ainsi, précise-t-il, elles ont découvert les quantités saisies aujourd'hui sur instruction du procureur de la République et en présence des autorités administratives de la moughataa.

Ould Sidi a également souligné le danger que constitue ces produits périmés sur la santé du citoyen, invitant les popualtions à coopérer avec les équipes de la direction et les autorités administratives pour éradiquer le phénomène de commercialisation des produits périmés sur les marchés du pays.
-------------------------------

Qui a importé ces tomates et on attend quoi pour le traduire devant les tribunaux dit le fou

maatala

Khalil Balla Gueye a dit…

A- est occupé à organiser mon assassinat depuis une semaine.J'offre ma poitrine nue et innocente aux balles de ses tueurs.
J'ai fait toutes les concessions possibles et imaginables pour avoir la vie sauve et pour m'occuper exclusivement à l'éducation de mes enfants.J'ai présenté et re-présente de nouveau toutes sincères excuses pour les errements de mon esprit atteint.Je suis allé jusqu'à renoncer définitivement à écrire sur l'ensemble du net de crainte de froisser de nouveau la susceptibilité de qui que ce soit.Je ne souhaite qu'une chose:qu'on s'en prenne pas à ma vie de laquelle dépendent moralement et matériellement plusieurs personnes ici, en mauritanie et ailleurs.
Merci de me laisser la vie sauve. mon esprit est devenu plus détraqué que je ne l'étais encore à la pensée à mon assassinat imminent en préparation.

Khalil Balla Gueye.- Düsseldorf
Merci de me laisser la vie sauve et tous mes sincères regrets et excuses encore une fois à tous.

Khalil Balla Gueye a dit…

, d'ailleurs, Je n'en plus, je vais à la clinique psychiatrique quitte à mourir interné.Les tueurs en connaissent déjà l'adresse pour avoir déjà tenté de m'y assassiner.
adieu

citoyenne a dit…

Cher Maata, un démocrate tel que vous êtes, ne doit pas réagir de cette façon.
Cher frère, laissez les visiteurs exprimer leurs point de vue par la façon qui leur convient. Espace canalh, est une opportunité de liberté d’expression, que vous avez bien voulu offrir à tout commentateur, qui veut en profiter, donc ne regretter jamais ce service. Cher frère, La responsabilité se prend par le temps et à travers les leçons tirées des erreurs et vous n’êtes guère responsable de ce que font les autres. Chacun est responsable de soi-même. La tezirou waziretoune wizre oukhra.
Pour conclure, je vous demande de laisser les gens s’exprimer librement sur cet espace. Cher Maata : priver, suspendre et leur consort ne doivent pas trouver le chemin vers cette fenêtre (canalh), que nous adorons tous.

Yanis le R. a dit…

Au sujet de la Fatwa contre le terrorisme, un pavé nous dit-on de 600 pages, que notre ami A- nous résumera j'espère au retour de son voyage (lol), je profite pour partager avec vous ces extraits d'un article du Dr Ajmi sur Oumma.com sur le sujet.

----------------------

“ A expiration des mois sacrés, tuez les polythéistes où que vous les trouviez. Saisissez-vous d’eux, assiégez-les, activez tous vos postes de gué…” S9.V5.

Voici donc le « verset du sabre » auquel aiment se référer les partisans du Jihâd international mais aussi ceux qui, en Occident, veulent répandre l’idée que musulmans et terroristes, pourraient être termes synonymes.
De façon schématique, nous dirons que le dévoiement, la déformation, ou l’incompréhension d’un verset du Coran reposent sur trois règles.
- Ignorer volontairement les circonstances de révélation du verset ou les événements auxquels il fait référence, ou bien généraliser ce qui ne pouvait être qu’un cas particulier.
- Isoler le verset de son contexte littéral.
- Extrapoler le sens des mots clef.
Concernant « l’interprétation » du « verset du sabre », sont effectivement employés ces trois procédés :
- Premièrement : Le contexte de révélation de ce verset est connu, il s’agit de la résiliation du pacte de Houdaybyya[2] après que les polythéistes Mecquois eussent rompu unilatéralement la trêve en agressant un groupe de musulmans. Il ne s’agit donc pas d’une autorisation d’agression unilatérale et encore moins générale, mais d’une réponse spécifique circonstanciée consécutive à la violation d’un traité. Il est clair que nous sommes toujours ici en un cas de figure de Jihâd défensif. A ce sujet, le verset introductif de la même sourate est explicite : “ Ceci est une déclaration de rupture émanant de Dieu et de son Messager envers les polythéistes avec qui vous aviez contracté un pacte.” S9.V1.
- Deuxièmement : Les partisans du Jihâd permanent oublient de lire le verset 6, celui qui fait donc immédiatement suite au « verset du sabre » : “ Si un de ces polythéistes te demande protection, accorde la lui. Qu’il entende la parole de Dieu, et aide le à se mettre en sécurité. Ceci du fait qu’ils ne sont qu’un peuple sans connaissance.”S9.V6. Nul n’est ici combattu du fait de ses croyances, quand bien même s’agirait-il d’un polythéiste, mais bien du fait qu’il a rompu un contrat de non-agression. Bien plus, il est demandé de respecter les droits des vaincus et d’assurer leur sécurité.
- Troisièmement : Il y a extrapolation coraniquement et linguistiquement injustifiable du mot clef « polythéistes ». Le texte du Coran utilise de manière constante en tout ce paragraphe un terme sans ambiguïté aucune, « mushrikîn » signifiant : « ceux qui à Dieu associent d’autres dieux », en l’occurrence les polythéistes Mekkois ayant rompu le traité de Houdaybyya et aucun autres.
C’est donc par dévoiement volontaire d’un terme pleinement univoque que « polythéistes » devient dans le discours l’équivalent « d’incroyants » puis, par extension encore « l’infidèle », c’est-à-dire dans ce monde fantasmé tout « non-musulman ».
En définitive, il suffirait de lire le verset 13 de la même sourate, conclusion du paragraphe concerné, pour discerner de façon indiscutable le seul et unique sens du « Verset du sabre » : “Ainsi, combattez vous un peuple qui rompît ses serments et voulut bannir le Messager. Ils ont effectivement ouvert les hostilités…” S9.V13.
En résumé, il s’agit d’une manipulation classique du sens d’un verset coranique. Que ce soit par ignorance ou par volonté politique, ces affirmations aussi péremptoires qu’inexactes, par la vision erronée et fascisante qu’elle engendre ne peuvent que nuire au monde, à la Révélation divine, le Coran, et aux musulmans. Sera-t-il encore nécessaire de préciser que tout verset dont on prétendrait qu’il prône le Jihâd conquérant contre l’infidèle ne relèverait que de ces même procédés d’interprétation orientée, manipulation manipulant.

maatala a dit…

Salam

Chére citoyenne

Cet espace est le notre , je me contente seulement de rendre à césar ce qui est à césar.

afin d'éviter toute confusion, chacun pourra écrire sous son pseudo ce qu'il veut.

Je constate seulement que depuis quelques années, Couly refuse de créer un pseudo, malheureusement pour lui, il lui sera impossible de participer.

L'objectif n'est pas d'interdire quelqu'un, mais d'éviter d'attribuer à X ou Y , tel ou tel écrit. Le posting sur Inal et la réaction de l'ano hystérique se passe de commentaire.

Si tu as une autre solution, je suis preneur.

Il est simple de se créer un compte google ou plusieurs comme tu l'a fait, ainsi on saura qui écrit quoi.

J'attends ta solution pour éviter la confusion et la manipulation.

maatala

citoyenne a dit…

Cher Maata, ce que je vous suggère est tout simplement, laisser tout ce qui veut en profiter de cet espace libre de la faire sans ligne rouge ni jaune. Il ne faut pas obliger les gens à faire ce qu'ils ne veulent pas faire. Imposer des règles qui ne sont pas nécessaires, est tout simplement une façon de censurer l'opinion d'autrui et c'est une approche traditionnelle des dictateurs et je refuse que tu sois de cette catégorie.
Cher frère, je vous en supplie levez cet embargo et vous n'allez pas le regretter.

maatala a dit…

Salam

Chére citoyenne

- Dans cette affaire, au lieu de défendre la victime ( moi en l'occurrence), tu sembles vouloir me faire passer pour un dictateur(lol).

- Qu'est ce qui t'empêche de dire aux autres de se créer des pseudos, c'est pourtant d'une simplicité enfantile. Ainsi nous saurons qui écrit quoi.

- Je constate que celui qui m'accuse d'être un anti-smacid n'a même pas eu l'élégance de présenter ses excuses.

Il ai de mon devoir de fixer des règles à respecter dans cet espace de liberté, certains veulent alimenter la confusion pour faire passer certains pour ce qu'ils ne sont pas, par pur défaut d'arguments crédibles.

Chére citoyenne

L'incarnation de la dictature, voir du mal en mauritanie a un nom: le caporal ou le petit gris Taya dit le fou.


maatala

Ɔopiarpegar a dit…

Lu pour Maatala
Le président de la République à Arafat:"L'opposition soutient le terrorisme et la gabegie"


Arrivé samedi soir dans les zones devant accueillir les populations déplacées de la moughataa de Arafat pour superviser l'ouverture de 38 rues principales et donner le coup d'envoi de la réhabilitation de ce quartier dans un proche avenir, le Président de la République a sillonné les rues réhabilitées, saluant pour l'occasion, les populations venues l'accueillir.

Le Président de la République a écouté des explications présentées par les superviseurs de l'opération et s'est informé sur les efforts déployés par la SONIMEX pour disponibiliser les produits de consommation de base à des prix abordables et par la SONELEC et la SNDE pour assurer l'accès des populations à ces deux denrées essentielles.
Il a également visité des boutiques relevant de la SONIMEX et des magasins de la SOMAGAZ où il s'est informé sur les listes des prix appliqués dans ces lieux.
Prenant la parole devant les populations, le Président de la République dira, au sujet du contrôle de la maitrise de la sécurité que la Mauritanie n’est pas une tente où il est aisé de rentrer et sortir de partout.
Et d’ajouter que les partis d’opposition ne sont que des ««fragments des régimes précédents» qui se sont consacrés à critiquer la majeure partie des bonnes décisions prises par le gouvernement rien que pour apparaître comme étant une opposition au pouvoir en place.
Lorsqu’en réaction à ce qu’a fait un pays ami, nous avons convoqué notre ambassadeur, l’opposition nous a critiqués, a-t-il indiqué.
Ould Abdel Aziz accusera l’opposition de soutenir le terrorisme et la gabegie, dans une allusion à son objection devant le Conseil constitutionnel pour contrecarrer la loi sur le terrorisme déjà approuvée par l’Assemblée nationale et le Sénat. «La sécurité est nécessaire pour le pays et nous devons tous renforcer et apporter notre soutien à l’armée quitte à ne dépenser une ouguiya que pour elle», martèlera le président Aziz à l’endroit de l’opposition.
Par ailleurs il notera que ni le gouvernement, ni la Majorité ne refusent le dialogue avec l’opposition, comme cette dernière le prétend, mais que ce dialogue doit être fait sur la base du programme politique présidentiel et que l’opposition se doit de reconnaître qu’il y a un pouvoir élu et une majorité, comme logiquement partout ailleurs.
Le Président Ould Abdel Aziz affirmera qu’il ne fera pas appel à l’opposition pour entrer dans le gouvernement car elle a un rôle à jouer et que «si elle ne sait pas c’est celui de suivre, contrôler l’action du gouvernement et l’orienter et non pas seulement d’organiser des manifestations et les spectacles de soutien aux prévaricateurs».
ani.mr

Esseghnass a dit…

encore our maatala
Un premier ministre pyromane, un Président complaisant
13-03-2010
Le jeudi 4 mars 2010, le premier ministre Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf anime une conférence de presse, dans ses bureaux, à Nouakchott. Il se livre alors à un exergue en Arabe. Un journaliste se plaint de n’avoir pas compris le propos. L’orateur hésite un instant et lâche "Que voulez-vous ? Nous sommes en Mauritanie. C’est un pays arabe".

Ensuite il se lance dans un monologue décousu mais explicite qui ne tarde pas à réveiller les démons assoupis de l’identité : "le plus grand défi auquel fait face la langue arabe, est la propagation des langues locales et dialectes qui la suppléent et la langue de travail, ainsi que sa mise à l'écart en tant que vecteur de sciences (médecine, mathématiques, ingénierie et nouvelles technologies)... l'internet et la marge réduite laissée à l'arabe est un exemple de l'ampleur des défis".

Là, la machine de la discorde s’emballe et la polémique des années 1980 reprend de plus belle. La presse s’y met et extrait, de leur mutisme de naphtaline, des sommités idéologiques dont la mémoire des nouvelles générations se dépatouillait en douceur.

Le point d’orgue est atteint hier soir, sur la chaîne de télévision qatarie Aljazeera, lors d’un débat entre quelques intellectuels mauritaniens. Y participaient Maître Mohameden Ould Ichiddou, l’historien Hamahoullah Ould Salem, récipiendaire du prix Chinguetti en 2006, l’universitaire philosophe Seyid Ould Bah et le militant anti esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid.

Hamahoullah Ould Salem s’attaque à l’héritage politique du Président Mokhtar Ould Daddah, fondateur de la Mauritanie indépendante et accuse les Peulhs de s’opposer seuls à la langue Arabe. L’échange s’enflamme alors, entre lui et Ould Ichiddou ; l’avocat, avec des accents lyriques, conteste le constat : il qualifie le premier régime civil d’"âge d’or" pour la Mauritanie et se lance dans une rigoureuse démonstration des crimes racistes, commis sous Ould Taya, au prétexte de l’indépendance culturelle. Entre l’historien et Birame Ould Abeid, la discussion tournera vite à la confrontation.

Aujourd’hui, la plupart des sites arabophones mauritaniens se font l’écho contradictoire du débat et la violence des commentaires écrits révèle toute la vivacité de la contradiction ethnique en Mauritanie.

En 1989, à cause d’un conflit transfrontalier avec le Sénégal, suivis de massacres civils dans les deux pays, les autorités mauritaniennes entament une politique soutenue d’arabisation des rouages de l’Etat qui entraine l’exclusion rapide des cadres négro-africains, en majorité francophones.
taqadoumy-fr.com

Esseghnass a dit…

emmolli lak ente ya maatala
ولد بدر الدين يسخر من تصريحات ولد عبد العزيز ويتهمه باختلاس مخصصات المتسولين

قال سخر النائب البرلماني عن حزب اتحاد قوي التقدم والقيادي المعارض المصطفي ولد بدر الدين من تصريحات الرئيس الموريتاني بشان مكافحة الفساد قائلا إنه الحكومة الحالية التهمت ثلاث موازنات في سنة واحدة وإن مبالغ مالية طائلة اختفت من البنك المركزي إبان تولي ولد عبد العزيز للسلطة في انقلاب عسكري عير مشروع.
وقال ولد بدر الدين في حديث مع وكالة أنباء "الأخبار" المستقلة إن الخرجة الإعلامية للرئيس الموريتاني ينظر إليها باعتبارها تجسيدا لإقرار الأغلبية في خطتها التي سربت أخيرا بفشلها الذريع في مواجهة خطاب المعارضة الذي أدى لعزلة الرئيس وأغلبيته شعبيا وإعلاميا بعد انكشافه أمام السكان.

وقال ولد بدر الدين إن ما قاله ولد عبد العزيز من كلام مردود عليه فالحوار منصوص عليه في حوار دكار الذي لم يلتزم بمضامينه المحددة، منوها إلي أن المعارضة لن تقبل الدخول في الحوار مع النظام الحاكم إلا تحت غطاء اتفاق دكار ومضن قاعدة متوافق عليها من قبل الجميع.


وقال ولد بدر الدين "إن ما قالته المعارضة عن الجيش تفصيل لما كرره ولد عبد العزيز عدة مرات ، حيث قال إن الجيش فاسد ونحن قلنا انه ليس جيشا قتاليا ولم يحقق أي انتصارات ".

وأضاف ولد بدر الدين "إن المعارضة الموريتانية لديها وثائق تثبت مسئولية ولد عبد العزيز عن إنفاق عشرات المليارات من بنود كانت مخصصة للحياة الاجتماعية (محاربة الفقر) لصالح حملته الانتخابية الماضية بل إن الغريب أن من ضمنها 350 مليون كانت مخصصة للمتسولين حولها "رئيس الفقراء" إلى بنود أخرى غامضة حسب تعبيره".

وحمل ولد بدر الدين " الرئيس الموريتاني محمد ولد عبد العزيز مسئولية الاستيلاء علي مبلغ 50 مليون دولار قدمتها السعودية لنظام الرئيس السابق سيدي محمد ولد الشيخ عبد الله، واتهم ولد بدر الدين عزيز بالاستيلاء كذلك علي أجزاء من ميزانية الدولة خلال السنوات الثلاثة الماضية. مضيفا " إن كل من يصفهم عزيز بالمفسدين استولوا على ميزانيات جزئية حسب زعمه في حين انه هو اختلس ميزانية الدولة كاملة لمدة ثلاث سنوات وعطلها واستخدمها في حملاته الكرنفالية.

وفي الجانب الأمني قال ولد بدر الدين "إنه الوضع الأمني بموريتانيا شهد تدهورا واضحا للعيان خلال حكم ولد عبد العزيز، حيث تم اختطاف الرعايا الأجانب واغتيالهم ضحوة وسط العاصمة نواكشوط، إضافة إلي التفجير بالأحزمة الناسفة أمام السفارات الغربية ناهيك عن اغتيال أفراد الجيش.
alakhbar.info

vlane A.O.S.A a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
vlane A.O.S.A a dit…

à lire chez moi

" l'U.P.R et le logo de l'union contre la république"

cliquez ici pour lire l'article

maatala a dit…

salam

Bebe BA a dit…

maatala, titan, c'est pas sympa de griller (lol) mister Couli des usa, alors qu'il n'est pas là pour vous répondre!
s'il ne veut pas prendre un pseudo, c'est son droit le plus absolu, vous devez l'accepter
la democratie commence d'abord par accepter le choix d'autrui mais pas d'imposer le votre!!

Tidinit a dit…

Esseghnas,

J'ai lu en effet à la source. C'est journal ou site bizarre. Quand meme etonné par la declaration du diplomate israelien si ce qu'il a dit est vrai: aide contre la prise du pouvoir par les islamistes. Comme le Mossad est très fort dans les affaires d'espionnage, c'est peut-etree vrai. J ái lu les commentaires sur ce site a la suite de cet article et j'ai ete sideré. Je croyais que les gens pas sérieux etaient seulement ailleurs. Cela vaut un detour. Merci esseghnas.


http://jssnews.com/2010/03/21/scoop-jss-coupure-definitive-des-liens-entre-israel-et-la-mauritanie/

Tidinit a dit…

Lu pour le Général vladimir,

Hathou les maliens mouchkila walla vihoum vathma.

Il ne faut pas faire de compromis avec les jihadistes ou manipuler les choses avec eux. Une fois installés, quelque pays pourrait bien les récuperer et nous transformer en hweit legssayir. 6 véhicules ne peuvent pas se promener hakatha. Malgré que je soutiens la conférence à Bamako, ATT doit dire ce qu'il sait avec ces talibans et le trafic de drogue chez lui. Ses services sont si idiots qu'ils ne parviennent pas à mettre une ou deux sangas du c6oté de Menaka? Et les US, il font quoi au juste avec les français?

===
Les Dijahadistes de Tilwa venaient du Mali


Nouvelle Libération, 24/03/2010
Lors des funérailles, le 10 mars à Niamey, des cinq militaires tués lors de l’attaque- revendiquée depuis par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)- du poste de Tilwa, deux jours auparavant, des officiers nigériens ont demandé avec insistance aux membres de la junte de renforcer mes garnisons à la frontière malienne.

Les services de sécurité sont en convaincus que les djihadistes venaient de l’autre côté de la frontière. Après son forfait nigérien, le petit convoi d’une demi-douzaine de pick-up Toyota a aussitôt regagné le Nord-Mali et fait halte à Ifokaretene, 55 km au sud-ouest de la ville de Ménaka, où le Français Pierre Camatte fut enlevé en novembre 2009. Dans la cour de l’école de cette localité, le drapeau malien a été brièvement remplacé par l’étendard salafiste : un morceau de tissu blanc barré de l’inscription « Allahou Akbar » (Allahou est grand). Le convoi a ensuite mis le cap sur Tin Fadimata, 35 km de là, avant de s’évanouir dans le désert.




Nouvelle Libération, est seul responsable du contenu de cet article

Tidinit a dit…

De qyuoi dissuader les gros trafiquants bien protegés? Noriega (face d'ananas pour les amis) a réellement galeré. Cela fait 21 and qu'il est en prison et non 17 comme semble le dire ce journaliste. Il collaborait avec la CIA et il s'est une fois faché et Bush père lui a collé le trafic de drogue qu'il faisait avec la CIA pour aider les contras du Nicaragua. Les pays n'ont pas d'amis, mais des interêts.

===
Le général Noriega pourra être extradé vers la France
LEMONDE.FR avec AFP | 22.03.10 | 17h49 • Mis à jour le 22.03.10 | 17h49


a Cour suprême des Etats-Unis a refusé, lundi 22 mars, la demande de l'ancien dictateur panaméen Manuel Noriega d'être réentendu dans son recours contre son extradition vers la France. La justice française l'a condamné par défaut en 1999 à dix ans de prison pour diverses accusations mais souhaite organiser un nouveau procès pour blanchiment d'argent.


En janvier, la plus haute cour de justice américaine avait déjà refusé de se saisir du recours de l'ancien dictateur contre son extradition vers la France et Manuel Noriega avait fait appel de cette décision.

Agé de 75 ans, Manuel Noriega avait été renversé puis capturé en 1989 lors de l'intervention américaine au Panama. L'ancien dictateur de ce pays d'Amérique centrale est maintenu en détention en Floride, où il a purgé jusqu'en septembre 2008 une peine de 17 ans de prison pour trafic de drogue.

Longtemps allié des Etats-Unis pendant la guerre froide, ancien informateur de l'agence de renseignement américaine CIA, Manuel Noriega était tombé en disgrâce à Washington pour son implication dans le trafic de drogue. Arrêté par l'armée américaine lors de l'invasion du Panama, il avait été condamné en 1992 à 30 ans de prison, mais sa peine avait été réduite à 17 ans.