vendredi 30 avril 2010

Ahmed Ould Daddah : L’éternel perdant

Avant de revenir sur le passé d’Ahmed Ould Daddah nous commenterons sa dernière sortie médiatique. Une simple question s’impose : à qui Ahmed Ould Daddah adresse-t-il son discours hostile au Président Mohamed Abdelaziz ?

Au peuple mauritanien qui vient de le plébisciter il y a quelques mois en réservant la troisième place à Ould Daddah ou à la communauté internationale qui a reconnu les résultats des élections et invité le président élu, de l’Elysée à Téhéran en passant par Madrid et Ankara ?

Eloquence, subtilité, diplomatie et consistance sont des vertus nécessaires pour tout politicien qui se respecte. Malheureusement, notre homme n’est rien de tout cela. Le fameux « Moeyni » d’Ahmed au journaliste de la TVM Sidi Ould Lemjed qui résonne encore dans les oreilles de tous ceux qui avaient suivi l’émission 2007, résume parfaitement le personnage.



Ce mot venant d’un octogénaire et de surcroît de la région du Trarza est édifiant sur le caractère de Ould Daddah et explique pourquoi ce dernier a toujours fait pâle figure dans le monde de la communication politique.

Les mauritaniens se rappellent aussi sa piètre prestation au cours du face à face contre un Sidi Ould Cheikh Abdallahi pourtant plus âgé et plus novice en politique. Ils n’ont pas non plus oublié son discours lors de l’unique congrès du RFD dans lequel il a crié avec sa nervosité habituelle « Maaouiya et ses parents ont pillé le pays ! », ces mêmes parents auxquels il fera la cour lors de sa candidature aux présidentielles quelques temps plus tard et prendra leur défense quand ils auront des démêlés avec la BCM.

Ses sorties indélicates contre les habitants de l’est du pays lui ont toujours valu un vote sanction dans cette zone. Lister toutes les erreurs médiatiques d’Ahmed est une tâche facile ; il suffit de l’écouter parler pour en rajouter une. Tous les journalistes nationaux ou étrangers qui ont assisté à ses conférences de presse vous le diront ; après avoir lu le communiqué préparé par son parti, Ahmed Daddah ne sait plus quoi dire et en général se met à divaguer.

Cette dernière sortie sur Al Jazeera vient s’ajouter aux autres pour confirmer qu’Ould Daddah reste impulsif, incorrigible et incapable de réussir son entrée en politique. D'où l'importance qu'il en sorte le plus rapidement possible pour ne plus jamais y revenir. Il est maintenant grand temps de parler du passé d’Ahmed Ould Daddah ; de sa carrière administrative et de son parcours politique en signalant au passage qu’il doit les deux à son frère feu Moctar Ould Daddah, envers lequel il n’a jamais été particulièrement reconnaissant et dont la famille a soutenu le président Ould Abdelaziz.

De 1968 à 1978 : Ahmed a été nommé dans quelques postes administratifs moyens par le président Moctar Ould Daddah avant d’être nommé ministre des finances 20 jours avant le coup d’état du 10 juillet 1978. Guigne ou malchance, à vous de juger. Plusieurs témoignages affirment que notre homme n’était pas un exemple de compétences ni d’intégrité surtout lors de son passage à la BCM et à la SONIMEX.

De 1978 à 1990 : dans cette période particulièrement difficile de l’histoire de la Mauritanie, personne n’a jamais vu ni entendu parler d’Ahmed Ould Daddah. Celui-ci n’existait pas pour les mauritaniens pas plus qu’ils n’existaient pour lui. Ayant choisi l’exil doré au sein des institutions internationales, vivant à l’étranger avec une danoise et quelques chats.

De 1991 à nos jours : c’est cette période qui a marqué le come-back opportuniste d’Ahmed Ould Daddah. Profitant d’une situation politique, économique et sociale explosive, d’une opposition ayant le vent en poupe, et surtout d’une Mauritanie nostalgique de son bâtisseur, et croyant que le pouvoir était à prendre, Ahmed est venu s’incruster dans le paysage politique et Dieu seul sait quels DEGATS il a commis.

Obsédé par le fauteuil présidentiel, Ould Daddah à l’époque politiquement novice (il l’est encore) a perdu les élections présidentielles de 1992 et a boycotté les législatives privant ainsi l’opposition de quelques postes de députés certains. Des renards politiques tels Moussa Fall et Bebbaha ould Ahmed Youra après avoir manipulé Ahmed ont senti le naufrage qu’il allait provoquer et ont quitté très tôt le bateau UFD, d’autres moins avertis tels que Messoud Ould Boulkheir et Mohamed Ould Mouloud le feront plus tard.

Chaque défection était l’occasion pour Ahmed de rebaptiser un nouvel attelage politique dont il se réservait toujours la chefferie : FDUC, UFD, UFD ERE NOUVELLE, RFD plusieurs noms pour une seule chose : l’obsession de Ould Daddah pour la présidence.

Toute une littérature de citations politiques dont les auteurs ne sont autres que les anciens alliés d’Ahmed, s’est développée autour de lui. Chacun y allant de son sobriquet ; Messoud le traitant de « mouche », Ould Mouloud le traitant de « Naïf », Bedreddine « d’apolitique », et tout dernièrement Kane Hamidou Baba de « dictateur »…

La liste de ceux qui l’ont soutenu puis abandonné est longue. Du simple adhérant à l’UFD au propre Secrétaire Général de son parti Ahmed Lavdal qui par dégout a fini par rejoindre le PRDS avec armes et bagages. Bien trop tard il est vrai. Pour l’opposition cet homme est assurément le baiser de la mort. Le rejoindre est une garantie d’échec politique, soutenir sa candidature aux présidentielles est une assurance de ne jamais y mettre les pieds.

Pendant toute cette période Ould Daddah cumulait les échecs mais collectait des sommes colossales d’argent à chaque campagne présidentielle (ce qui avait au moins le mérite de lui permettre de tenir jusqu’à la prochaine échéance électorale ou jusqu’au prochain coup d’état).

Et pourtant, durant toute cette période et avec tout cet argent collecté au nom du peuple mauritanien, Ahmed n’a jamais initié une seule conférence sur les questions nationales, n’a jamais organisé d’actions de solidarité avec les démunis ou malades des hôpitaux, n’a jamais même appelé à des journées de volontariat pour des villes propres par exemple, bref, n’a jamais prouvé aux mauritaniens qu’il n’est pas indifférent à leur souffrances.

En fait, les mauritaniens ne rencontrent Ahmed Daddah qu’à deux occasions : lorsqu’il vient demander leurs voix aux élections présidentielles ou lorsqu’il vient présenter ses condoléances lors des décès.

Plus grave, Ahmed a véritablement légitimé le pouvoir d’Ould Taya en se présentant à chaque fois contre celui-ci. Ceci explique que tous les prédateurs de cette période ont fini par comprendre qu’il est leur allié naturel et on fini par le soutenir et celui-ci a accepté ce soutien, car faute de principes politiques Ahmed Daddah n’a jamais refusé le soutien de qui que ce soit.

Au contraire, il a servi de lessiveuse pour tout ce que le défunt PRDS comptait de pire. Tous se sont racheté une nouvelle virginité grâce à cet éternel soi-disant opposant. L’homme est si politiquement naïf que certains tel qu’Ahmed Hamza se permettent le luxe de le quitter pour soutenir son pire adversaire (initiative « Oui Maaouyia ») avant de revenir vers lui pour se présenter sous les couleurs de son parti et avec sa bénédiction.

Sur un autre plan le soi-disant vertueux Ahmed, n’a jamais publié les comptes de ses campagnes, n’a jamais révélé ses sources de financement, ne s’est jamais prononcé clairement sur les relations avec l’entité sioniste depuis la chute de Ould Taya (il aurait conseillé aux autorités de ne pas les rompre), ne s’est jamais adressé aux étudiants de l’université, a toujours agit dans l’ombre et dit tout et son contraire.

Les mauritaniens ont vite compris que les positions politiques d’Ahmed Daddah viennent, comme les produits de consommation, avec une durée de validité, et qu’au-delà d’une certaine période doivent être jetées à la poubelle. Toute cette incompétence et cet amateurisme sont-ils possible pour un homme politique? Sont-ils acceptables pour un homme tout simplement ? Peut être pour un homme sans envergure nationale.

En somme, Ahmed Ould Daddah, l’eternel perdant et l’indécrottable amateur, est une anecdotique page de l’histoire de la Mauritanie. Lisez-la, tournez-la et concentrez vous sur le plus important : L’avenir de la nouvelle Mauritanie.

Yarba Ould Bilal

Prochain Episode : Messaoud ould Boulkheir : Leader politique ou la mission impossible.

Info source : pericope

54 commentaires:

Anonyme a dit…

Mon cher Yarba,

le véritable produit périssable, c'est ton genre. Ils ne savent exceller que dans l'éloge du maître du moment. Colles la paix à Ahmed Ould Daddah, il n'a rien à se reprocher et nous ne lui reprochons rien sauf qu'il a soutenu des coups d'Etat, ce qu'il a probablement beaucoup regretté. Sinon c'est un homme valeureux, intègre et il mérite bien de présider à la destinée du pays.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Yarba a dit:

"Les mauritaniens se rappellent aussi sa piètre prestation au cours du face à face contre un Sidi Ould Cheikh Abdallahi pourtant plus âgé et plus novice en politique. Ils n’ont pas non plus oublié son discours lors de l’unique congrès du RFD dans lequel il a crié avec sa nervosité habituelle « Maaouiya et ses parents ont pillé le pays ! », ces mêmes parents auxquels il fera la cour lors de sa candidature aux présidentielles quelques temps plus tard et prendra leur défense quand ils auront des démêlés avec la BCM.

-----------------------------

Dire qu'ils ne l'ont même pas invité à la pose de la première pierre de leur future banque.

Ahmed est tout simplement un piètre homme politique, qui se comporte comme un autocrate.

Tout le monde est venu chez lui et tout le monde est parti dixit Messaoud.

maatala

maatala a dit…

Salam

Sanhaji mon ami

Depuis quand un démocrate (daddah) soutien un coup d'état c'est une affaire banale.

car jusqu'à preuve du contraire, il n'a jamais manifesté aucun repentir pire il est dans récidive car il appelle encore à un autre coup d'état contre azzizzo.

Mon cher Sanhaji

Contrairement à tes allégations au RFD on tente de faire croire que c'est K .H Baba le responsable de la reconnaissance du coup d'état sous prétexte que Ahmed était en voyage.

Si il y a un produit périssable c'est Daddah dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Sanhaji
ce pericope ne s'appelle pas yarba il n'est autre que mohamed ould K un journaliste peshmerga

maatala a dit…

Salam

Yarba a dit

"Plus grave, Ahmed a véritablement légitimé le pouvoir d’Ould Taya en se présentant à chaque fois contre celui-ci. Ceci explique que tous les prédateurs de cette période ont fini par comprendre qu’il est leur allié naturel et on fini par le soutenir et celui-ci a accepté ce soutien, car faute de principes politiques Ahmed Daddah n’a jamais refusé le soutien de qui que ce soit.
------------------------------

Sanhaji mon ami

Si ahmed n'avait pas soutenu le coup d'état, peu être que le mécano ne serait pas là ou il est.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"L’imam de la mosquée « collective » de Nouakchott appelle au soutien de Ould Abdel Aziz

L’imam de la mosquée saoudienne de la capitale, Cheikh Ahmedou Ould Lemrabott a appelé aujourd’hui les fidèles, dans sa khotba pour la prière du vendredi, au soutien du président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ce n’est pas la première fois que cet éminent érudit mêle la religion à la politique. En effet, son discours politico-réligieux, s’est fait chaque fois entendre, à travers les transistors et sur les petits écrans, quand les dirigeants se sentent embarrassés par une quelconque menace.

Après le coup d’Etat du 6 août 2008, Ould Lemrabott a fortement axé son prêche sur le caractère impie des manifestations organisées à l’époque, par les contestataires du putsch, leur rappelant qu’il est de leur devoir d’obéir leurs maitres.



Il a récidivé dans ses khotba, quand le militant des droits de l’homme Biram Ould Dah Ould Abeid a intensifié ses campagnes auprès des collectivités harratines, pour qu’elles prennent conscience de leur asservissement continu et pour qu’elles réclament l’instauration d’une réelle d’une justice sociale.

L’imam a qualifié les activités militantistes de Ould Abeid d’actions incitatives à la fitna (guerre civile) et donc de comportements contradictoires à l’esprit musulman qui prône la fraternité et la paix.

Bien avant, au temps de Sidioca, Ould Lemrabott avait tenu le même discours, quand des étudiants avaient voulu organiser des manifestations. Il avait qualifié leurs mouvements de « sortie illégale à l’obéissance du chef » (khourouj an taati el emir).

Rapporté à la tension politique actuelle très inquiétante, entre les protagonistes de la scène politique nationale, le prêche de ce vendredi, serait incontestablement adressé à tous les segments de l’opposition qui menacent le pouvoir de destitution.

Reste à savoir si cet appel fait à partir d’un centre de décision véritable du pouvoir religieux mauritanien sera entendu ou non ?

Il est tout de même sûr, que chaque fois que des mauritaniens se sentent dans une imposture religieuse, ils se repentissent immédiatement et renoncent à tous leurs projets condamnés.

---------------------------------

Puisqu'il refuse de l'a mettre en veilleuse:

Il ferait mieux de nous parler de la position de l'Islam sur l'esclavagisme.

Nous ne l'autorisons qu'à diriger la prière et de nous éclairer sur la foi.

Quand à ses opinions politiques, on s'en cogne le derche, car elle n'ont plus d'importances que celles d'un citoyen Lamda.

La fonction d'imam, ne lui confère aucun droit et ce qu'il dit n'engage que lui et non l'islam dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

les coups d'Etat n'ont jamais été et ne seront jamais une solution. C'est ma profonde conviction. Même maintenant où je n'ai pas besoin de dire que le mécano m'asphyxie, je ne veux pas en découdre avec lui par un coup d'Etat, car le résultat d'un tel coup sera un autre peut être pire que lui qui va commencer à improviser et embourber le pays d'avantage.

Je sais cependant que les erreurs politiques sont possibles et aucun homme politique n'est prémuni contre cela.

Ahmed demeure cependant un homme d'envergure qui a indiscutablement un avenir, rien que pour l'acharnement que tout pouvoir a contre lui.

L'IMAM aux gants de tungstène

L'IMAM DE LA MOSQUEE DITE SAOUDIENNE EST UN FOU. CE MONSIEUR DOIT VAQUER A UNE FONCTION D APPLAUDISSEUR ET NOUS LAISSER LA MOSQUEE. IL N EST PLUS CREDIBLE.

L'augmentation des militaires.

L'augmentation musclée des salaires des militaires confirment l'orientation déjà évoqué par le Surveillant Général de les choyer étant les seuls qu'il craint. Avec cette augmentation, ils vont nous tabasser et piétiner avec d'avantage d'ardeur car ils sont choyés et nous sommes laissés pour compte.

La solution est UNE REVOLUTION A LA THAILANDE ET A LA KIRGUISE POUR NOUS FAIRE OUBLIER LE CAUCHEMAR QUE NOUS VIVON DEPUIS BIENTOT DEUX ANS

Sanhaji

Anonyme a dit…

Evidemment, une grande partie de l'argumentation des négro-africains (les non hassanophones ), et leur revendications de reconnaissances et d'affirmations sont très légitimes et versent dans l'intérêt suprêmes du pays et démasque véritables dérives de certaines élites arabes, notamment :
L’amour compréhensible mais parfois hypocrite de certaines élites arabophones de l'arabe tout en déconseillant aux enfants, frères et parents de faire un cursus en arabe. Un amour de l’arabe capable de conduire à l’éviter au travail par snobisme et complexe. Mais cette hypocrisie ne s'arrête pas là car certains maures pour faire une généralité, participent activement à la francisation de l'administration en contradiction de la lettre et l'esprit de la constitution pour l'isoler du peuple qui est très largement hassanophone et donc plus proche de l'arabe et la langue de l'activité économique informelle et la langue de communication de la rue.
Par contre les négro-africains ont tort de s'entêter à défendre la langue française par dépit et de refuser l'arabe par chicane, car à mon humble ils doivent cesser de mépriser leurs langues qui ne sont pas condamnés à rester dans l'arrière court de la langue française. A mon humble avis, si les négro-africains consacrent la moitié de l'effort et énergie octroyés gracieusement à la langue française naturellement dominatrice dans notre contexte pour des raisons historiques etc.,
Donc pour résumer:
appliquer la constitution comme elle est pour respecter notre soi-disant démocratie en abandonnant progressivement le français maintenu avec l’anglais comme langue étrangère au profit de l'arabe et l’introduction progressive et comme choix les langues nationales dans climat apaisé et dépassionné. Car un pays qui ne respecte pas ses propres lois est condamné à appliquer la loi des caprices puis le désordre

mouhamed

Anonyme a dit…

Yarba

Contre Sidi ould lemjad,à la TVM, AOD avait lancé Meiybi et non moyni comme tu dis...c'etait pour la nuance...sinon AOD doit, c'est le meilleur service qu'il pourrait rendre au pays, laisser la place a une nouvelle generation.. en fait,il devait partir avec Taya..c'etait son alter ego..

Anonyme a dit…

L’arabe serait une langue étrangère au même titre que le français et le chinois, quelles mauvaise foi, il n’y a de national que les langues dites nationales pulaar, wolof, souniké ? Ses dialectes nigero-concolaises dont la présence en Mauritanie n’est que le prolongement marginal de leur air principal. Par contre 95% du pays parle le hassaniya un dialecte arabe .Seule la mystification de cette prestigieuse langue essence et mémoire du pays permet cette qualification.


mouhamed

Anonyme a dit…

l'avenir de la langue arabe dépend de celui de l'esprit créateur...si cet esprit existe, l'avenir de la langue arabe sera aussi brillant que son passé, à defaut de cet esprit ..la langue arabe est vouée à la mort, à l'anéantissement..
(extrait de '' l'avenir de la langue arabe''in merveilles et processions de Khalil Gibran)

Anonyme a dit…

Maata:

Les fausses accusations ne m'interessent pas. Ecrire que Lemrabott Sidi Mahmoud Ould Cheikh Ahmed fait de l'espionnage au service de la France releve de la betise. You put up or shut up!
Le Mr. est plus que qualifie' pour diriger l'ENA. Pour avoir occupe' plusieurs postes ministeriels dont celui de l'Interieur et celui des Affaires Etrangeres et plusieurs autres hautes fonctions, Lemrabott Sidi Mahmoud Ould Cheikh Ahmed est parmi les meilleurs connaisseurs de la Mauritanie.
Vos attaques contre les cadres du Hodh ne m'interessent point.

Je constate que Mr. Diddih fait appel a' "un debat qui integrera la Direction de l'ENA, les enseignants, les etudiants et les laureats" MAIS IL OUBLIE LES ADMINISTRE'S! Comme si les administrateurs ne peuvent rien apprendre des administre's.

Je passe toute la journe'e a' penser a' propos des problemes de l'education. Comment enseigner? Comment adapter les programmes academiques? comment les evaluer? comment evaluer les enfants?, comment impliquer les parents et les autres membres de la communaute's? Comment creer un environnement propice a' l'education? Comment ne pas oublier ma propre formation continue?...etc.
C'est donc l'educateur en moi qui vous dit qu'il est facile de resoudre ce probleme de l'ENA Il suffit de suivre les etapes suivantes:
1- Evaluer vos besoins
2- Developper un programme academique qui repondra aux besoins definis
3- Ayez des personnes competentes pour enseigner lesdits programmes
4- Faites du monitoring pour voir si tout marche comme prevu, sinon n'hesitez pas de changer de strategie.
Il y a d'autres facteurs comme le budget, les relation avec la communaute', l'environnement physique de l'etablissement, ses relations avec d'autres establissements similaires, les salaires du personnel...etc, que je n'ai pas le temps de discuter ici.

To make a long story short, what is your vision? What is the mission statement. You can change ENA if you do the following items:
1- Have an action planning team in place.
2-Collect the data and use it to figure out all the opportunities for improvement.
3- You have to assess the conditions for change then develop an action plan
4- Report the results. These results must help guide future actions.

Allez les amis! La marmite familiale est toujours vide!!!!

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"Allez les amis! La marmite familiale est toujours vide!!!!

-------------------------------

C'est la raison pour laquelle, il est devenu un réfugié alimentaire et hormonal aux States dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata:

J'espere que l'ordinateur de ta voisine marche toujours!!!!

Anonyme a dit…

Je m'attends toujours a' ce que Mr. Messaoud Ould Boulkher le President du Parlement et Mr. Ahmed Ould Daddah le Chef de l'Opposition presentent des excuses publiques au peuple Mauritanien pour avoir fait appel a' un coup d'etat pour changer le regime actuel.

Vous me direz que Abdel Aziz est au pouvoir grace a' deux coups d'etat. Je dirai oui mais nous au sein de DSF l'avons combattu. Malheureusement pour notre peuple, tous les chefs historiques de l'opposition ont fait le tour du monde pour justifier et rendre legitime le premier coup d'etat.
Au deuxieme coup d'etat aussi notre position a consiste' a' condamner l'action et exiger le retablissement du President Sidi Mohamed dans ses fonctions. Malheureusement encore pour notre peuple, Ahmed Ould Daddah a pris note et le front qui etait oppose' au coup d'etat a fini par abandonner un president democratiquement elu et qui n'avait fait que 18 mois de pouvoir, pour...presenter un candidat a' sa place. On a conseille' contre les accords de Dakar mais la' aussi personne ne nous a ecoute'. Nous sommes alle's aux urnes et Abdel Aziz a gagne' pour deux raions:
1- Il etait le meilleur candidat.
2- Le detenteur du pouvoir ne perd jamais d'election en Mauritanie.

Maintenant je l'appelle President Abdel Aziz parce que vous l'avez rendu legitime. Le vin est tire' et il faut le boire.
Les choses sont certes loin d'etre la' ou' nous voulons qu'elles soient mais ne perdons jamais de vue qu'Abdel Aziz est un militaire qui ne connait RIEN de la politique. Il a fait ses deux coups d'etat sur un coup de tete (emotions, emotions et emotions). Il a notre pouvoir et il ne sait pas de qoui en faire. Maintenant c'est a' nous de choisir entre les deux options suivantes:
1-etre sage, apaiser la situation afin de trouver des solutions communes aux problemes de notre peuple. En d'autres termes aider Abdel Aziz a' s'en sortir pour le bien de notre peuple.
2- aller pour la confrontation, creer la tension et l'instabilite', faire appel au coup d'etat et plonger notre pays dans une situation aux consequences qui sont potentiellement castastrophiques.
Je pense sincerement que la premiere option est preferable. Au-dela de la personne Abdel Aziz, c'est l'avenir de notre pays qu'il faut regarder.

Abdel Aziz est a' la presidence avec son BSP. Il est donc la partie visible du pouvoir. La partie invisible aussi existe.Comme d'habitude, je recommande la prudence dans nos actions.

Anonyme a dit…

Bonjour
je partage avec vous un email que j'ai envyé il y a quelque temps à un ami..
"Je pèse mes mots en te disant que "je t'admire," effectivement j'ai eu beaucoup d'estime pour toi quand j'ai vu que tu aimais tant mon pays. Tu sais moi aussi j'aime mon pays, mais je ne trouve rien qui m'honore dans le comportement de ses dirigeants et cette situation est très difficile. Donc si je rencontre quelqu'un qui l'aime je ne peux que l'admirer. J'étais jeune les dernières années de Moctar ould Dadah, le premier président, les années 70, il y avait une vraie unité dans toutes les composantes de notre pays, il y avait effectivement une vision claire dans les objectifs et tout allait dans le sens de la construction du pays. Nous avions des équipes sportives qui gagnaient, nous avions des diplomates qui faisaient leur travail… Quoique les moyens fussent négligeables on ressentait que derrière il y a un pays, une nation en construction, il y avait un espoir au bout du tunnel. On était fier d'appartenir à un pays qui s'appelait la Mauritanie. Est-ce que tu sais que tous les blocs qui accueillent à l'heure actuelle les bureaux ont été construits depuis lors…

Depuis l'arrivée des militaires tout se dégrade de jour en jour. Actuellement tu as vu la situation… Rien ne nous rend fier de notre pays, nous avions eu un petit espoir dans cette démocratie qui tarde à prendre une forme convenable, des guerres de camps et des règlements de compte à ne pas finir. Je te dis cela non pas pour dénigrer mon pays mais parce que je regrette fort cette situation que nous ne méritons pas. Toi-même tu as vu l'hospitalité de ce peuple démuni, cette hospitalité disparaîtra bientôt, le peuple n'aura plus de quoi se nourrir. Je te dis ceci parce que je sais que tu aimes la Mauritanie, donc je ne dévoile pas un secret à une "étrangère".

Vu la situation que j'ai décrite on ne peut qu'admirer un "étranger" qui aime votre pays malgré tout cela.

....



Pour les pantalons courts je te conseille de prendre une robe et une mellahfa ça va mieux avec une nesranya mauritanienne."




Amicalement

Anonyme a dit…

Rimo yabouya,

Ce que tu nous a balancé, ce n'est pas de la petite histoire. C'est plutôt la grande. C'est la Mauritanie qu'on a cru comprendre dès notre jeune âge. Le reste c du bullshit. Tu m'a fait découvrir les vidéos comme A+ m'a permis de me trouver un pseudo.

A-
==

http://www.ina.fr/economie-et-societe/vie-economique/video/CAF97044532/edition-speciale-retro-mauritanie.fr.html

Anonyme a dit…

Ça c'est bilkiss, sans faute.

Eywa bilkiss: le mariage avec le barbu, ça marche ?. Fais attention: c'est des faux types et ils ne pensent qu'à la polygamie et autres affaires de sexe. Par ailleurs, ils se font éclater pour avoir droit aux houris dans l'autre monde.

Tu vas bien? Ton kheneral a des problemes. S 'il ne t'a pas nommé, ça viendra. Walla tu es déjà nommée? A-

===

Bilkiss a dit:

Maata:

J'espere que l'ordinateur de ta voisine marche toujours!!!!

1 mai 2010 11:43

Anonyme a dit…

Monsieur yarba, il était plus logique et plus objectif de débuter les épisodes par l'acteur principal de notre scène politique, qui n’est que Mohamed Ould Abde Aziz. Nous vous demandons de bien vouloir nous éclairer sur :
- Son enfance,
- Son adolescence,
- Ses études,
- Ses diplômes,
- Sa carrière professionnelle,
- Sa gestion du budget de BASEP,
- Sa gestion de l’état depuis son putsch,
- Les sources de sa fortune,
- Les sources de financement de sa campagne
- Les causes de son refus de déclarer son patrimoine en tant que président de la république.
- ……
Monsieur Yarba, nous attendons avec impatience l’ouverture de la page du passé de notre président Aziz, nous voulons un portrait objectif, pleine de vérités argumentés, basé sur les points cités si-haut.
Monsieur Yarba, le présent du président, nous le vivons et nous le connaissons et peut-être même plus que vous, donc nous vous prions de ne pas vous vous fatiguer là dans.
Merci de la compréhension de notre souhait !!!

Citoyenne

Anonyme a dit…

Citoyenne,

Ce que tu demandes ci-bas, c'est tribal et le coup d'état ce n'est que pour ça. Il décore son cousin qui a niqué notre processus democratique à sa première fête d'indépendance et donne le gros morceau à Ehl Ghadda. J'ai demandé a Bilkiss à quel cousin et à quel libanais françafricain il se partage les blokates, mais elle croit au Manhattan de Nouakchott, avec plein de gens du golfe (Bilkiss: arrête de rêver).

Je ne signe pas par peur d'avoir mon c trainé devant une justice aux abois.C'est leur tactique et tant qu'ils sont au pouvoir, ils te niquent, parceque gagner ça demande du temps. Ils avaient donné l'idée à la maréchale de Maatala qui avait utilisé cette tactique au début (la pauvre n'avait rien compris) avant de la ...

Mais pas de coup contre azzizzo, please. Il n'a tué personne et il est mieux que la compétition.
=

Citoyenne a demandé à un peshmarga des infos sur:


- Les sources de sa fortune (azzizz est fucking riche grâce à Ould Taya et Sidioca et les 50 millions de $ des saoudiens + les 20 millions de $ des US)

- Les sources de financement de sa campagne (BSA et la françafrique)
- Les causes de son refus de déclarer son patrimoine en tant que président de la république (boighi).

Anonyme a dit…

pour s'amuser, rien de mieux que les gignols de l'info. Amusez-vous bien. A-
==

http://www.canalplus.fr/c-humour/pid1784-c-les-guignols.html

Anonyme a dit…

L’arabe, socle de l’identité mauritanienne, serait une langue étrangère au même titre que le français et le lingala, quelle mauvaise foi de ces présumés mauritaniens quand il s’agit de dénigrer ou revendiquer des droits chimériques indus absent par ingratitude ou doute d’allégeance, il n’y aurait de national que les langues dites nationales pulaar, wolof, souniké ? Ses dialectes nigéro-congolais dont la présence présumée en Mauritanie n’est que le supposé prolongement marginal de leur aire principal. Par contre 95% du pays parle le hassaniya un dialecte arabe .Seule la mystification de cette prestigieuse langue essence et mémoire du pays permet cette qualification.

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Par contre 95% du pays parle le hassaniya un dialecte arabe"

--------------------------------

Mon ami

Refaisons l'histoire :

Des chefs de tributs Maures, poulars, soninkés et wolofs se rencontre pour faire la Mauritanie.

On arrive au choix de la langue: le maure dit puisque nous sommes tous musulmans, je propose l'arabe.

Le Peul lui dit, on refuse l'arabe car "le hassaniya est un dialecte arabe" dont vous aurez un avantage sur nous.

Le peul dit je propose le français car c'est une langue qui est indépendante des langues ethniques de notre future nation.

Ainsi nos aurons les mêmes chances car elle aura l'avantage de ne favoriser aucune ethnie par rapport à l'autre.

La Hassaniya, le wolof et le bambara se sont imposés d'eux même dans leur pays a( Mali, sénégal et mauritanie) nul besoin de remettre une sur-couche d'arabisation.

Il aurait été plus crédible de faire un audit de l'arabisation forcée avant de l'a ramené dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

cher matala,

que dites vous ?

mouhamed

Anonyme a dit…

Chacun a ses puissances extérieures: la françafrique, les iraniens, les libyens, les algériens, le marocains et les americains. Rien de nouveau sous le soleil. A-

======

Des puissances exterieures dernière des hommes politiques mauritaniens ?

Le Véridique l’a écrit dans son Site " Leveridique.net " la semaine dernière : Des puissances extérieures sont derrière le va en guerre de certains hommes politiques dans le pays.

Quelques jours plus tard l’ancien ambassadeur israélien en Mauritanie Bissemiz écrit dans les pages " d’Israël d’aujourd’hui " quelques " révélations " sur les relations entre son pays et la Mauritanie revenant sur la rupture des relations diplomatiques entre les deux états.

Coïncidence ? Peut être mais pour nous il s’agit là d’une coïncidence qui ne laisse pas indifférents les observateurs que nous sommes. Pourquoi avoir choisi ce moment pour écrire ces pages ? N’est ce pas le moment où des " forces " intérieures multiplient les rassemblements populaires et demandent la chute du régime ?



Nous savons que l’état sioniste est un état qui a fondé toute son existence et stratégie sur les complots, assassinats et crimes. Ses hommes politiques sont capables de tout.

Nous savons aussi que certains mauritaniens sont avides de tout : pouvoir et argent, ils sont capables de vendre leurs âmes. Nous savons également que les services de sécurité nationaux ont entre les mains actuellement une liste de personnalités suspectes et qui sont suivie de prés.

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Le Véridique (Mauritanie)

Anonyme a dit…

General vladimir enta vem? Un petit chapeau d'un article de Keenan sur la prise d'otage français. C ést en anglais et pour lire la suite, if faut être abonné au MENAS GROUP et cela coûte dans les 10.000 livres anglaises par an. Ce n'est pas pour nous.

Keenan avance des hypothèses: il maintient toujours qu'abou Zeid est un agent du DRS et il conaît personellement le chauffeur et son frère chef d'agence de voyage. Keenan connaît la zone ...

===

25.04.10 Menas Publishing further details on latest Sahara kidnapping
Frenchman and Algerian taken hostage in northen Niger on 21.04.10
A Frenchman and his Algerian driver were kidnapped near Teguidda-n-Tessemt, in the Talek-Tamesna region of Northern Niger on the evening of 21st April, which was the same day as the Sahelian counter-terrorist, joint command HQ was opened in Tamanrasset.
The Frenchman, Michel Germaneau, who will be 78 in July, is retired and wanted to check on the progress of a school being built at In Abangerit, just north of where they were abducted, by a charity with which he is associated.
His driver, Abedine Ouaghe is known to Sahara Focus' author. He is aged 39, known as 'Dino', is married with three children, and comes from Tamanrasset. His brother Chamou runs a tourism agency in Agades.
Niger security sources have stated that the two were abducted by Taleb Abdoulkrim's group, which claims to be part of AQIM but which, until now, has not been involved in hostage taking. 'Taleb' is the Arabic word for an Islamic cleric. Abdoulkrim is said to be the leader of the mosque at Inhallil, where he is known for his violent sermons advocating the supremacy of Islam.
Inhallil is the small Mali frontier settlement adjoining Bordj Mokhtar. According to Niger security sources, the abduction was well planned, suggesting that Abdoulkrim had advanced knowledge of his victims' travel plans. The route being traveled by Dino and Germaneau, namely the In Guezzam-Assamakka-In Abaggerit-Teguidda-n-Tissemt-In Gal piste is regarded as being extremely dangerous.
A Niger security authority said that it was thought that Taleb Abdoulkrim took the hostages back into Mali. The question now is whether he will conduct the negotiations himself or hand the hostages over to Abou Yahia Hamane (a.k.a. Yahia Djouadi) or Abdelhamid abou Zaïd.
We believe that Taleb Abdoulkrim is well associated with Abdelhamid abou Zaïd. Inhallil is only a short distance north of Abou Zaïd's base in the Tigharghar mountains. It is possible that Abdoulkrim may have been connected to the planned kidnap of two British and one German reported in Sahara Focus 2010-4 page 8-9 and Algeria; Politics and Security 26.02.10.
Our analysis of the situation, which at this stage is inevitably highly speculative, is that this kidnap could be extremely awkward for Algeria's intelligence service, the DRS, which, as we have reported, has heavily infiltrated AQIM and is closely associated with Abdelhamid abou Zaïd and Yahia Djouadi. Both are believed to be DRS agents.
If Taleb Abdoulkrim has undertaken this abduction on his own account, there may be pressure on him from the DRS, in the light of the newly created Tamanrasset HQ, to release the hostages quickly, possibly on age or humanitarian grounds. If, however, they finish up being handed over to either Abdelhamid abou Zaïd or Yahia Djouadi and held in long captivity, or worse, then Algeria's involvement in the new counter-terrorism project is likely to be totally discredited.
Further details and analysis in Sahara Focus and Algeria Politics & Security.

Contact info@menas.co.uk for further details

Anonyme a dit…

Menas vient de donner gratis leur article Sahara Focus de decembre 2009 sur leur site. Pour les curieux et ceux qui lisen anglais. Quelque chose sur les otages espagnols et par où ils sont passés.

General vlad: elhag.

A-


http://www.menas.co.uk/pubsamples/SF0904.pdf

Anonyme a dit…

Cher Rimo,

Tu nous aide à trouver la vidéo? C ést une émission spécial investigation de Canal+ ce vendredi. Je ne sais pas où trouver. A-
==

Algérie : qui a tué les moines français ?
Un assassinat atroce qui fut aussi un scandale d’État
CANAL +, vendredi 30 avril, « Spécial Investigation », 22 h 30 (Romain Icard, France, 2010, 52 minutes).

Le Monde, 25-26 avril 2010

Les années ont passé, mais le drame survenu en 1996 près du monastère de Tibéhirine en Algérie, reste un sujet sensible. Rappel des faits : en mars 1996, sept moines français installés dans le monastère depuis longtemps et intégrés à la population locale sont enlevés par un groupe armé. Dans un pays en proie à l’époque à une violence terroriste incessante, la piste mène tout naturellement au Groupe islamique armé (GIA).
Deux mois plus tard, on retrouve leurs têtes, pas leurs corps. Ce crime atroce provoque une émotion énorme. Affaire classée ? Pas du tout, puisqu’à la suite de l’ouverture, en 2004 à Paris, d’une information judiciaire sur l’insistance du Père Armand Veilleux, plusieurs témoignages d’anciens responsables de l’armée et des services secrets algériens vont aboutir à la conclusion que ce ne sont pas les terroristes du GIA qui ont assassiné les moines, mais que ces derniers auraient péri lors d’une attaque massive (hélicoptères et commandos) de l’armée algérienne menée le 21 mai 1996 dans la montagne.
De Paris à Alger en passant par Londres, Rome et Genève, Romain Icard a mené une enquête sérieuse et interrogé de multiples témoins. On y apprend notamment que Djamel Zitouni, chef du GIA, était manipulé par les services secrets algériens. L’assassinat des moines de Tibéhirine est aussi un scandale d’État.
Alain Constant

Anonyme a dit…

les moines de Tibherine sur Canal+


http://player.canalplus.fr/#/337438

Anonyme a dit…

vous avez sans doute remarqué l'affiche du changement constructif pendant la campagne et qu'on recycle encore aujourd'hui allez voir sur cridem

eh bien: pour un pays où la famine menace, notez que le changement constructif sur l'affiche ne montre absolument qui se mange!

éwa ne vous étonnez pas que aziz construise des routes , il ne fait là que suivre son programme affiché!

pour le reste, vous avez entendu parler de cette folle histoire des bonbonnes radioactives:

éwa: on trouve des bonbonnes avec la mention " radioactif" à l'hôpital au rayon radiologie

très bien

eh bien figurez-vous que dans ce pays du gouvernement à la présidence en passant par les medecins personne ne se dit " tiens c'est peut-être normal" dans un service de radiologie

renseignons-nous d'abord avant de porter la honte sur le pays!

ct pourtant facile de se renseigner , il y a mille façons

d'abord nous sommes donc le seul pays à n'avoir sur tout le territoire le moindre petit appareil permettant de sonder de l'extérieur une zone radioactive et savoir le degré de toxicité présumé, c'est pourtant un petit appareil et l'armée devrait en posséder

ensuite sur ces bonbonnes il devait bien y avoir quelques indications pour contacter les fournisseurs vu que c en'est rien d'autres qu'une banalité

mais qu'ont fait nos génies qui nous gouvernent et nous soignent ? ils sont aller directement contacter l'agence internationale de l'énergie atomique!

teyackoum mednacoum

peut-être pensaient-ils que les israelienss avaient oubliés là un lot?

quel pays!

Anonyme a dit…

Le véridique est un torchon des renseignements: rien que leur style on s'en les barbouses derrières

Anonyme a dit…

Bravo et félicitation Monsieur Cheikh Ahmed Ould Lemrabatt Ould Habib Rahman, Imam de la Grande Mosquée de Nouakchott. Pour cet appel patriotique sincère et cette vision éclairée et salvatrice loin des slogans fallacieux aux conséquences néfastes pour barrer la route aux partisans de cette soi-disant démocratie circonstancielle sans foi et sans loi dans laquelle on piétine les valeurs fondamentales, on outrepasse ses droits allègrement, on menace les institutions, on incite à la haine, on met en cause l’ordre public par des propos, des écrits et bientôt par les actes sans que l’état ne prenne ses responsabilités en exerçant ses prorogatives essentielles à savoir l’application rigoureuse de la loi sur tout le monde dans toutes les circonstances avec une extrême rigueur.

Anonyme a dit…

Les marocains et leur version de cTamanrasset. A-
--


http://www.temoust.org/us-counter-terrorism-plan-hits-a,14518

Anonyme a dit…

Habibourrahmane a médiocrement failli à sa mission d'éclaireur non partisan des croyants.

Il n'a plus aucune crédibilité chez les mauritaniens, crédibilité déjà très entachée par son soutien incompréhensible des putschs successifs.

Je fais partie de ceux qui ne prient plus à la mosquée où il dirige la prière dont le nombre ne cessera d'augmenter.

Ce genre de personnes au même titre que les barbus sanguinaires porte préjudice à l'Islam.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Ould Habibou Rahmane a perdu l'occasion de se taire! Ce mollah avec ses khoutbas de tlehlih et sa grande voix, qui fait peur aux enfants, doit nous coller la paix!!

Anonyme a dit…

أفادت مصادر في شركة صيانة الطرق ENER لصحيفة "البداية"، أن رواتب العمال لشهر ابريل المنصرم، تأخرت عن موعدها الذي جرت العادة تسلميهم إياها، في وقت يوجد المدير العام للشركة في مهمة حزبية بالطينطان، بينما يوجد مساعده في مهمة حزبية هو الآخر في ولاية تكانت، ليبقى هؤلاء ينتظرون إنتظار إنتهاء حملة الإنتساب لتسلم رواتبهم.

Anonyme a dit…

Franchement je ne sais pas ce que l'Imam Cheikh Ahmed Ould Lemrabott Ould Habib Rahman a dit. Peut-etre que quelqu'un nous aidera a' savoir les propos du Mr.
Cependant, je tiens a' dire aux amis que "...l'Islam est a' la fois une culture, une spiritualite' et une pratique." Quand on parle des cultures des peuples, on evoque tous les aspects importants desdits peuples. La politique, la religion, la nourriture, l'habillement, les arts et les formes de gouvernement relevent tous du domaine des cultures.
L'Imam de la grande mosque'e connait bien le contexte politique dans lequel se trouve notre pays. Si son inquietude est a' propos de l'appel au coup d'etat lance' par Messaoud Ould Boulkher et Ahmed Ould Daddah, je dirai tout simplement qu'il n'est pas solitaire.J'etais personnellement indigne' de constater que l'opposition dite DEMOCRATIQUE puisse faire appel au coup d'etat comme moyen de changer le regime chez nous. Jusqu'a' present ceux qui ont fait les propos refusent de les retirer. Le President du Parlement et le Chef de l'Opposition sont entrain de porter prejudice a' leurs credibilite's et leurs influences respectives.

Imam Cheikh Ahmed a raison de sortir du simple cadre de repondre aux questions lie'es a' l'Islam pose'es par des musulmans ordinaires. En tant que citoyen Mauritanien et en tant qu'autorite' morale en Mauritanie, il a le droit absolu d'exprimer ses opinions.
Je ne vois aucune raison d'etre inquiete' par les declarations de l'Imam dans la mesure ou' nous savons qu'on soit Malekite, Hanefite, Chafiite ou Hanbalite, le role de la hierarchie n'est pas aussi importante. Chacun de nous peux pratiquer l'Islam sans passer par un Imam.

Allez les amis, la marmite familiale est toujours vide!

Anonyme a dit…

Qy'est ce qu'elle fait chez son tombeur? La chanson de Dimi s'applique t-elle em réalité? Khattou n'est definitvement pas la Kaboré qui est restée à côté de son mari italien dans les pires moments. Elle et les 2 dames y vont pour les sous. Et poour les sous, elle a gaché l'image du pays et de son mari.

A-


====

L'ex-première dame en Libye

L’ex-première dame Khattou Mint El Boukhari séjourne depuis bientôt deux semaines en Libye à l’invitation du Guide de la Révolution du 1er septembre. Un avion spécial libyen est venu la chercher, elle, et plusieurs autres personnalités, dont les députées Ezza Mint Hemmam et Aicha Mint Enouweiss.

En quittant Nouakchott, Mint El Boukhari a accédé au tarmac par le salon d’honneur. Mais ce privilège a été refusé aux députées Mint Hammam et Mint Enouweiss.

Tout ce monde a été vu pavoisant à Syrte, fief et ville natale du « Roi des Rois africains » et à Benghazi se recueillant sur la tombe d’Omar al Mukhtar, héros de la résistance. La TV libyenne en a d’ailleurs donné des images.

Par ailleurs, l’ex-première dame aurait eu des entretiens avec le colonel Mouammar Al Kadhafi.

Le retour à Nouakchott, toujours par avion spécial, est prévu jeudi prochain.

La Grande Jamahiriya libyenne est-elle devenue la nouvelle Mecque des mauritaniens ?

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : RIM24 (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Jusqu'a preuve du contraire aucun dirigeant de l'opposition n'a recommande un coup d'etat pour sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve.

Messaoud, Ahmed et Maouloud ont tout simplement dit qu'ils vont oeuvre au depart d'Aziz, sans parler de coup d'Etat. Le depart d'Aziz peut se faire aussi par la pression populaire, par un scandale qui l'amene a demissionner etc...

Ceux qui veulent interpreter que l'opposition appel au coup d'Etat veulent eux meme un coup d'Etat mais ne veulent pas le dire, car ce sont eux les veritables friands de coups d'Etat, les applaudisseurs au maitre du moment comme l'Imam la.

Sanhaji

Anonyme a dit…

La RIM était bien établie comme trait d'union par son "créateur". Pourquoi les nationalistes, au cours des ans, ont transformé cette destinée en autre chose? Qui leur a donné ce droit?


voir le lien ci-dessous:

http://www.youtube.com/watch?v=Ew5MnJsKC3g&NR=1

A-.

Bebe BA a dit…

Blog de A.Soueidi

Une fatwa qui fera de la zizanie
le 30-04-2010 à 23:04

Il y a six semaines, je rencontrais dans l’antichambre du président de la République, le Cheikh Ahmed Ould Lemrabatt Ould Habib Rahman, Imam de la Grande Mosquée de Nouakchott.

L’homme est chaleureux, affable et, vraisemblablement, d’une très grande disponibilité. Son téléphone mobile n’arrêtait pas de sonner. Il répondait du tic au tac aux interrogations religieuses de citoyens qui l’appelaient, sans beaucoup de protocole. Ce jour-là, comme moi, il attendait son tour pour voir le président de la République.

Pour tuer le temps et – surtout - pour tempérer le trac, je l’ai apostrophé :

- Monsieur le grand Cheikh, vous avez un grand rôle à jouer pour aider vos compatriotes à s’entr’aimer et à retrousser les manches pour développer leur pays. Il est grand temps d’aller à l’essentiel.

Aussi, lui recommandais-je de faire des prêches qui mettraient en exergue l’égalité des personnes comme le dit notre Saint Coran et inciteraient les mauritaniens au travail comme le veut l’Islam. Des thèmes dont nous avons vraiment besoin par les temps qui courent.

D’une part, notre pays est sous la menace des démons du communautarisme et, d’autre part, la désaffection pour le travail nous rend de plus en plus dépendants de la main d’œuvre étrangère. En vrac, je lui donnais quelques exemples de notre image de pantouflards chroniques.

L’Imam s’était montré réceptif à mon message et avait promis de faire ses prêches sur ces thèmes.

Mais visiblement, notre Cheikh prend son temps et semble privilégier le terrain glissant de la politique. La preuve, ce pavé dans la mare qu’il a jeté ce vendredi 30 avril 2010 en prononçant une fatwa en faveur du soutien actif du président Ould Abdel Aziz face à ses adversaires politiques.

Comme l’histoire des langues, la fatwa de l’Imam ne manquera pas de faire de la zizanie. On verra bien !

Ahmed Ould Soueidi

Anonyme a dit…

Peut-etre que quelqu'un doit m'aider a' comprendre les mots suivants: "...Notre programme n'est plus le dialogue, notre programme n'est rien d'autre que le depart de Ould Abdel Aziz, la chute de son regime."
"...Nous ne verserons pas de larme s'il y a un coup d'etat."

Un coup d'etat est un changement de pouvoir qui ne respecte ni la constitution ni les lois en vigueur dans un pays. Le coup d'etat vient generalement des militaires mais il faut souligner que le coup d'etat peut egalement etre civil. Jusqu'a' present, tous les coups d'etat Mauritaniens ont ete' militaires. les civils se sont contente's de jouer le role de supporters. Nous n'avons pas besoin de revenir sur le role combien important joue' par les chefs de l'opposition traditionnelle dans la reussite du coup d'etat de 2005. A l'epoque, le continent Africain avait tourne' dos aux coups d'etat. Ce sont les chefs de l'opposition qui ont fait le tour du monde pour justifier l'injustifiable. Nous savons egalement qu'Ahmed Ould Daddah etait un soutien actif au deuxieme coup d'etat d'Ould Abdel Aziz.

C'est extremement important d'etre intellectuellement honnete. Messaoud Ould Boulkher a indirectement fait appel au coup d'etat pour deposer le regime en place. Les propos ne sont pas democratiques et ils choquent parce qu'ils viennent du president du parlement du regime en place. Si Messaoud est convaincu de ses declarations, il doit donner l'exemple en demissionnant de son poste.

Les uns et les autres sont libres d'interpreter mes ecrits comme ils veulent mais ils ne m'empecheront jamais d'apppeler un chat un chat. Mon amour pour le peuple Mauritanien est sans condition. Je n'ai pas besoin de me defendre contre ceux qui m'accusent de soutenir le maitre du moment. Je leur conseillerai tout simplement de relire mes ecrits. Je soutien la democratie, le progres, le dialogue, l'apaisement et la paix civile en Mauritanie.
Nous ne pouvons pas nous qualifier de democrates tout en refusant la parole aux imams dans une republique qui est ISLAMIQUE. Je ne savais pas que Messaoud et Ahmed avaient plus de droit que l'Imam de la mosque'e Saoudienne.

Je sais que je ne detiens pas le monopole de la verite'. Tout comme je reconnais que la fausse fierte' peut pousser les uns et les autres a' penser qu'ils sont les seuls detenteurs de la verite' et qu'ils n'ont d'excuse a' presenter a' qui que ce soit meme s'ils font des declarations contraires aux lois en vigueur et qui peuvent porter prejudice a' la paix civile.

Allez les amis! La marmite familiale Mauritanienne est toujours vide.

Anonyme a dit…

Le parti des goueirates qui fait d'une pierre 2 coups: faire l'interessant pour que azzizzo les remarque et essayer de regler le compte à un DG des douanes.C'est comme si un DG des douanes pouvait influencer la politique d'un pays. Et si azzizzo ne les entend pas, ils vont gâcher les choses! Tout le temps la même chose:tlahlih.

A-
===


Parti Mauritanie pour la justice et la démocratie (PMJD)

Fideles à notre ligne politique de soutien franc, sincère au président Mohamed Ould Abdel Aziz, nous n’avons jamais manqué une occasion pour l’exprimer de manière concrète et effective. Notre parti était en premiers lignes aux premiers instants du changement historique du 6 aout puis tout au long du processus politique qui a abouti à l’élection transparente et démocratique du président de la République son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz.

Nous avons soutenu le président de la République parce qu’il a incarné et incarne une Mauritanie nouvelle débarrassée des pratiques néfastes et des Moufsidines .

Et c’est pour cela que nous n’accepterons pas que des Moufsidines patentés comme le colonel Dah Ould Mamy directeur des douanes compromettent les orientations politiques et le programme électoral que nous avons soutenu et sur la mise en œuvre duquel nous travaillons.



Par ses pratiques gabegistes, son clientélisme, sa discrimination pratiquée contre les hommes d’affaires et sa vassalisation des populations de Mahmoujereb auxquelles il veut empêcher l’accès à l’eau source de vie, le colonel Dah Ould El Mamy s’inscrit en faux contre les orientations de la direction nationale et constitue ainsi un danger de l’intérieur qui mine le système démocratique, juste et égalitaire que le président de la République a mis en place.

Le PMJD qui a été pionnier dans la dénonciation des errements de Sidi Ould Cheikh Abdellahi et dont le président a failli être emprisonné pour cela, dénonce les pratiques du directeur général de la Douane et demande qu’une commission d’enquête soit envoyée pour constater de visu la situation que nous dénonçons et engager les procédures qui s’imposent.

Nouakchott le 1er mai 2010
Le Bureau Exécutif

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : PMJD

Anonyme a dit…

Rimo,

Rappel. Le site de Canal+ donne seulement une partie de l'émission. Faut être abonné pour tout voir. J'ai cherché sur youtube, mais ne suis pas parvenus `trouver, comme la dernière fois sur la drogue en RIM. Merci d'avance si tu peux essayer. A-

++++++++
Cher Rimo,

Tu nous aide à trouver la vidéo? C ést une émission spécial investigation de Canal+ ce vendredi. Je ne sais pas où trouver. A-
==

Algérie : qui a tué les moines français ?
Un assassinat atroce qui fut aussi un scandale d’État
CANAL +, vendredi 30 avril, « Spécial Investigation », 22 h 30 (Romain Icard, France, 2010, 52 minutes).

Le Monde, 25-26 avril 2010

Les années ont passé, mais le drame survenu en 1996 près du monastère de Tibéhirine en Algérie, reste un sujet sensible. Rappel des faits : en mars 1996, sept moines français installés dans le monastère depuis longtemps et intégrés à la population locale sont enlevés par un groupe armé. Dans un pays en proie à l’époque à une violence terroriste incessante, la piste mène tout naturellement au Groupe islamique armé (GIA).
Deux mois plus tard, on retrouve leurs têtes, pas leurs corps. Ce crime atroce provoque une émotion énorme. Affaire classée ? Pas du tout, puisqu’à la suite de l’ouverture, en 2004 à Paris, d’une information judiciaire sur l’insistance du Père Armand Veilleux, plusieurs témoignages d’anciens responsables de l’armée et des services secrets algériens vont aboutir à la conclusion que ce ne sont pas les terroristes du GIA qui ont assassiné les moines, mais que ces derniers auraient péri lors d’une attaque massive (hélicoptères et commandos) de l’armée algérienne menée le 21 mai 1996 dans la montagne.
De Paris à Alger en passant par Londres, Rome et Genève, Romain Icard a mené une enquête sérieuse et interrogé de multiples témoins. On y apprend notamment que Djamel Zitouni, chef du GIA, était manipulé par les services secrets algériens. L’assassinat des moines de Tibéhirine est aussi un scandale d’État.
Alain Constant

1 mai 2010 19:25

Anonyme a dit…

Le boulot d'un coupeur de têtes en arabie Saoudite. Sans remords. A-



http://www.youtube.com/watch?v=gyVrG_5Kuek&feature=channel

maatala a dit…

Salam

Couly a dit

"C'est extremement important d'etre intellectuellement honnete"

--------------------------------

Sauf que Couly ne l'est plus quand il s'agit de faire le bilan du désatre du caporal et la défense des puissants.

Sanhaji ente vem dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Un peu vieux (26 avril), mais bonne question. Les preneurs n'ont pas encore fit savoir leur exigence. Pourquoi liberer le chauffeur algérien, alors qu'ils ne liberent les chauffeurs qu'avec les otages? Pour eviter que le chauffeur ne sache quelque secret? Il est du sud algérien et chauffeur d'une agence de voyage, donc il differencie entre la verité et la manip. A-
==
Enlèvement d’un touriste français et de son chauffeur algérien : Une autre crise diplomatique entre l'Algérie et le Mali en vue


Aurore, 26/04/2010


Un touriste français et son guide d'origine algérienne ont été enlevés au Niger, dans la soirée du mercredi dernier. Une routine ! Mais seulement voilà : la France envisagerait de payer une rançon afin d'obtenir la libération de son ressortissant et l'Algérie rechigne à s'adonner à une quelconque négociation pour ce faire. Première complication.

Les otages ont été capturés au Niger, mais français et algériens espèrent et craignent de part et d'autres qu'ils ne soient conduits sur le territoire malien en vue d'une ouverture éventuelle de négociations, les autorités maliennes s'étant dorénavant illustrées comme de redoutables négociateurs et "libérateurs d'otages". La troisième difficulté, c'est que le Mali a mis ses troupes en état d'alerte maximum à la frontière avec le Niger, question d'empêcher les ravisseurs et leurs otages de se rendre sur le territoire malien, signe d'espoir à la fois pour les otages et pour les ravisseurs. Mais l'on imagine déjà que la France exercera une forte pression sur Bamako. C'est du moins, la crainte d'Alger. L'affaire Camatte serait passée par là. Le Mali a libéré quatre présumés terroristes dont deux ressortissants algérienS en échange de la libération du ressortissant français Pierre Camatte. Algérien et Mauritanien ont alors rappelé leurs ambassadeurs pour consultation. Cette fois-ci, la situation semble plus complexe. Le chef des ravisseurs selon toute évidence n'est autre que Mokhtar Benmokhtar, un ressortissant algérien mais aujourd'hui bien implanté au Mali. Afin d'étendre son influence dans la région, il a tissé des liens de mariage, donc de sang, avec des tribus nomades dans les régions de Gao, Kidal et Tombouctou. Il a, par conséquent, pris faits et cause pour les mouvements rebelles au moment des faits. Nous avions évoqué son parcours dans ces mêmes colonnes.

Anonyme a dit…

Suite - vu vieux, mais utile. A-

==

A la lumière de son implication et de sa connaissance profonde du terrain, l'on doute fort que la mission de surveillance malienne à la frontière d'avec le Niger, puisse l'intercepter et l'empêcher d'accéder au territoire malien. En somme, les probabilités sont minces. Une fois au Mali, "terre d'espoir", s'ouvriront les négociations. La France activera encore sa puissante machine diplomatique et l'on aperçoit déjà un Kouchner en visite de travail à Bamako. Et ATT, soucieux de ses "relations fraternelles et séculaires" avec la France et surtout du sort de ses compatriotes sans-papier, ouvrir les négociations. Toute chose qui ne sera pas du goût de l'Algérie laquelle a violemment condamné le geste des autorités maliennes dans l'affaire Camatte. On voit cependant mal le président Amadou Toumani Touré résister à la pression française. Alors, on reprend les mêmes et on recommence ?

B.S. Diarra

DERNIERE MINUTE

17 blessés parmi les militaires maliens

Aux Dernières nouvelles, les ravisseurs ont été pris en chasse par l'armée malienne à l'intérieur du territoire malien. Mais un grave accident de la route serait survenu contraignant les poursuivants à arrêter l'opération. On déplore 17 blessés dans les rangs de l'armée suite à cet accident.

Ces informations de dernières minutes attestent que les ravisseurs sont d'ores et déjà à l'intérieur du territoire malien avec tout ce que cela comporte en termes de perspectives autant pour les ravisseurs que les otages. On peut logiquement s'attendre à une ouverture des négociations avec ses contraintes.

B.S.D

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"Messaoud Ould Boulkher a indirectement fait appel au coup d'etat pour deposer le regime en place. Les propos ne sont pas democratiques et ils choquent parce qu'ils viennent du president du parlement du regime en place. Si Messaoud est convaincu de ses declarations, il doit donner l'exemple en demissionnant de son poste.

-------------------------------

Pour une fois, je suis d'accord avec Couly le pseudo intello traditionnelle au service de la bourgeoisie.

Je trouve que l'azzizzo a du sang froid, car ces opposants appellent à la séditions. De tels propos même dans les pays les plus démocratiques tombent sous le coup de la loi.

Ces adversaires appellent aux renversement du régime par la force.

Après avoir fait appel à l'union européenne pour dénoncer le manque de dialogue inclusif, l'UE refusant d'entendre leurs jérémiades, il ne leur reste qu'à appeler au soulèvement.

Demander à l'armée de débarquer azzizzo est une faute politique inexcusable.

Ces politicards se sont déshonorés et disqualifiés aux yeux des démocrates que nous sommes.

L'irresponsabilité dont il font preuve éclaire l'opinion sur la nature véritable sur leurs ambitions sans limites: le pouvoir suprême et à tout prix.

A la retraite dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Matalla a dit:
---------------------
"Depuis quand un démocrate (daddah) soutien un coup d'état c'est une affaire banale."
----------------------
Donc Matalla qui a soutenu le coup d'état n'est pas un democrate!CQFD.

Pour rappel,le RFD avait soutenu le coup d'état pour se débarrasser de sidioca et en croyant que le militaires allaient remettre le pouvoir aux civils,comme en 2007...

L'observateur

Anonyme a dit…

Ceux qui ne seront pas jugés en mai sont les plus importants et ce sont particulièrement ceux soutenus à mon humble avis par des mains secretes, toutes origines confondues.

Selon Tahalil: " Selon notre source, des dizaines de détenus accusés de terrorisme ne seront donc pas jugés lors de la future session. Parmi eux une trentaine de détenus accusés d’avoir constitués une organisation salafiste démantelée en avril 2008 en plus des détenus impliqués dans l’attaque de Ghallawiya et Tourine ainsi que dans le meurtre d’un ressortissant américain exécuté le 23 juin 2009 à Nouakchott."


A-
====

Terrorisme: «Le procès prévu concernera un groupe réduit».

Le procès prévu le 16 mai prochain ne concerna pas tous les détenus accusés de terrorisme et en détention préventive à la prison civile de Nouakchott, a-t-on appris de source généralement bien informée sur les dossiers judiciaires. «Le nombre prévenus concernés par la prochaine audience de la cour criminelle dépasse un peu plus d’une dizaine», précise cette source.

Et d’ajouter : «Le procès prévu concernera un groupe réduit. Il s’agira des inculpés dans l’attaque d’Aleg auquel a été adjoint le dossier de Dahoud Ould Sebty en plus de quelques autres prévenus inculpés suite à l’attaque de l’ambassade d’Israël et enfin, un dossier relatif à Abdellahi Ould Sidiya».

Selon notre source, des dizaines de détenus accusés de terrorisme ne seront donc pas jugés lors de la future session.

Parmi eux une trentaine de détenus accusés d’avoir constitués une organisation salafiste démantelée en avril 2008 en plus des détenus impliqués dans l’attaque de Ghallawiya et Tourine ainsi que dans le meurtre d’un ressortissant américain exécuté le 23 juin 2009 à Nouakchott.




Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Tahalil Hebdo (Mauritanie

maatala a dit…

salam

L'observateur

Bienvenu sur canalh

J'ai soutenu la candidature de l'azzizzo que ses opposants avaient fini par accepter, car à mes yeux c'était le seul candidat capable à ce moment de gérer ce merdier.

J'ai fait la démonstration que les militaires avec la complicité de Sidioca n'avait pas étés neutres comme promis.

Siodiaca n'était pas une perte car il n'avait pas les qualités pour diriger le merdier.

Sidioca a été licencié par ses commanditaires.

Je ne lui reconnais qu'un seul mérite celui d'avoir réussi sa sortie dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Bonjour Bebe Ba,

Une fatwa de Ould Habibourahman ne vaut meme pas le papier sur lequel elle est écrite. Personne ne le prend au sérieux. meme pas azzizzo. A-

Anonyme a dit…

Donc la présence americaine dans le grand nord malien est bien confirmée dans cet article. Ils depensent beaucoup de sous, mais ne voient pas les barbus preneurs d'otages avec tout l'équipement electronique qu'ils ont. Ils doivent avoir surveillé le mouvement des otages espagnols. Ceci confirme aussi leur presence à Tamanraset comme l'a dit en janvier le General d'AFRICOM sur RFI. Pourqui donc l'Algérie crie au loup et ne dit pas un mot sur la presence americaine entre Tamanrasset et Gao? A quel jeu on joue là? Donc toutes cs prises d'otages ont des mains gouvernementales derrière.

Azzizzo: on joue quelle part dans ce jeu? Moi je n'invente rien comme c'est écrit noir sur blanc par le journal sans se rendre compte qu'il met des doutes sur le sérieux de l'initiative des algériens avec cette OTAN de Tamanrasset. Purquoi aucun état n'en parle?

Général vladimir: tu as relu l'article de Jeremy Keenan dans Rue89? Tu peux relire t y croire à 80%, ce qui n'est pas mal déjà.


C'est ceci qui a retenu mon attention (où sont les French, Couli?):

"Dans les contingents, on remarque quand même la présence de militaires américains. Ce qui laisse croire qu’il s’agit du début de l’opérationnalisation d’AFRICOM dans les zones Nord."

A-
===
Accident grave d’un convoi militaire à Tombouctou : 8 morts et de nombreux blessés


L'indicateur Renouveau, 28/04/2010

Un des véhicules d’un contingent militaire en mission dans les zones nord du pays a fait jeudi dernier un tonneau à quelques kilomètres à l’ouest de Ber (60 Km de Tombouctou). Le bilan est lourd : 8 personnes tuées et 6 grièvement blessées.

Même si la grande muette ne pipe (officiellement) mot du drame, nous apprenons de sources militaires que l’accident est dû à une mauvaise manœuvre du chauffeur qui s’est hasardé à escalader une dune gigantesque. Le véhicule a alors fait plusieurs tonneaux avant de se retrouver au flanc du tas de sable. On a mis des jours pour identifier les corps. Les populations de Tombouctou dénoncent aujourd’hui le recrutement des chauffeurs dans l’armée qui ne tient nullement compte de la connaissance du terrain par les chauffeurs.

Depuis quelques jours, on observe une intense activité militaire dans la zone de Salam à quelques centaines kilomètres de la Cité mystérieuse. La présence inhabituelle des militaires armés dans les rues de ville laisse les habitants perplexes et craintifs surtout que le silence du commandement militaire n’aide pas à apaiser les rumeurs les plus folles. Dans les contingents, on remarque quand même la présence de militaires américains. Ce qui laisse croire qu’il s’agit du début de l’opérationnalisation d’AFRICOM dans les zones Nord.

Mise en place par les américains pour surveiller les mouvements terroristes et lutter efficacement contre la nébuleuse Al-Qaïda, cette organisation est actuellement installée à Fribourg en Allemagne après le refus des pays africains d’accueillir sur leurs territoires.

AZIZ

L'indicateur Renouveau, est seul responsable du contenu de cet article