mercredi 21 avril 2010

L’arabisation… L’esclavage…

Le système d’arabisation, instauré en 1979, est en train de donner ces fruits maintenant ! Ceux qui l’ont choisi doivent être honnêtes, comme tout bon Musulman, et donc évaluer les résultats de leur politique.
Les militaires, leurs idéologues Nasséristes et baathistes qui avaient le pouvoir à l’époque doivent assumer leurs responsabilités face à cette arabisation à outrance du système éducatif et dont nous vivons aujourd’hui les effets négatifs, surtout en termes de mise en mal de l’unité.
Ceux-ci ont sûrement tiré profit de cette orientation. Lettrés en arabe, il leur fallait tout simplement venir des brousses, faire un tour au Maroc et revenir pour être nommer directement Hakem, Wali, magistrat ou Ministre ! Et voila les bergers d’hier prendre les commandes de l’Etat. Si le français était obligatoire, ces derniers allaient devenir, au plus, gardiens ou dockers ! En fait, se contenter de ces travaux réservés aux Haratines.



Vendeurs arabes d'esclaves noirs
C’était une discrimination positive pour que ces centaines de fils de grandes familles occupent la place qui sied à leur statut. Au lieu d’instaurer une formation bilingue pour laquelle il faut beaucoup de temps, on opte pour un raccourci qui consiste au changement du système pour eux. Et tant pis pour les conséquences futures !
Résultat, nous avions obtenu deux systèmes d’administrations :
Une administration traditionaliste au centre, à l’est, et au nord de la Mauritanie, des administrateurs sans grande culture, ni patriotisme et aux services des féodaux esclavagistes qui trouvent en eux une force de frappe les aidant à maintenir leur autorité héritée d’un passé peu glorieux. Cette situation a pour conséquence l’exclusion des couches sociales qui n’ont aucun accès à une administration qui, dans les faits, n’est pas là pour eux. Voila pourquoi il n’y a eu aucun changement et que les esclaves qui constituent la majorité de ces couches n’avaient d’autres choix pour se libérer que la fuite.
Au sud, une administration de type coloniale, ou des populations noires sont dirigées par des Maures Blancs arabisants, complexés par leur ignorance et leur incompétence, et souvent racistes. Ils considèrent les Négros africains comme des étrangers et les Haratines des esclaves qui n’ont aucun droit.
Voila les raisons du rejet de l’arabe par ces populations négros africaines. C’est par l’arabe par ailleurs que les Haratines étaient maintenus en esclavage. Les Négros africains étaient mal traités, humiliés, déportés et dépossédés des fruits de leur labeur par cette catégorie d’administrateurs.
Pour les Haratines de façon particulière, la réforme de 79 leur a été imposée comme on leur a imposé le tribalisme et le racisme. De même qu’on les a manipulés pour affronter les Négro-africains en 89.
Pour ce qui est du système éducatif, il faut le reconnaître, c’est un échec cuisant, puisque nous nous sommes retrouvés en fin de compte avec deux écoles distinctes. Deux Mauritanies. Les Négro africains font l’école Bilingue, les Maures font l’école arabisante et les Haratines suivent leurs maîtres, qui décident pour eux, mais ne partagent rien avec eux.
Et voila qu’aujourd’hui au niveau de l’université nous avons deux systèmes distincts : les porte-drapeaux de l’arabisation qui sont surtout des Maures et les francophones qui sont des Négro africains. Ce qui est grave, très grave même, est que cette divergence a un caractère ethnique clair.
Nos décideurs qui avaient pressenti l’échec au moment de l’instauration de cette réforme séparatiste sont allés inscrire leurs enfants dans les écoles privées bilingues et même à l’Ecole française. Les Haratines, pauvres suivistes, sont en train de ramasser les pots cassés d’une scolarisation au rabais voulue par leurs Maîtres. Ils récoltent les fruits d’une politique orchestrée en leur totale absence.
De toutes les façons, nous n’avons rien contre l’arabe, c’est la langue de notre sainte religion et le vecteur de notre culture, mais c’est par l’arabe et la religion qu’on nous asservit et il nous faut du temps et de la volonté manifeste pour faire oublier que se sont les Cadis, les préfets, les gendarmes, les directeurs d’écoles et les autres gouvernants, tous éduqués en arabe, qui nous ont gardés dans cette situation. L’Etat n’a servi jusqu’à présent que ces esclavagistes qui ont toujours fait de l’esclavage un fond de commerce. Les chefs de tribu sont surtout des maîtres qui ont été soutenus matériellement et politiquement par l’Etat pour garder leurs sujets. C’est au nom de ces esclaves qu’ils demandent des puits des digues, des écoles, des dispensaires, des mahadras, des mosquées… Messieurs les esclaves, « je suis à votre service, j’ai tout fait pour vous », mais, ce qu’il ne dit pas c’est : « gare à celui qui s’o!
ppose à moi ou qui n’obéit pas à mes caprices ». Et, en définitive, tout est au nom du chef c’est lui le propriétaire des terrains.
Voila le résultat de l’arabisation et voila ce que nous reprochons à l’arabe et c’est la raison pour laquelle nous sommes passifs ces derniers jours !!
L’avenir de la Mauritanie nous inquiète beaucoup, mais nous ne sommes pas des Mauritaniens comme tout le monde. Nous avons un problème de statut d’abord ! Qui sommes-nous ? Comment peut-on rattraper ce retard ?
Tant que nous sommes considérés comme une chasse gardée pour nos anciens maîtres, qui trouvent en nous le moyen indispensable pour se réclamer majorité, en nous refusant en même temps d’être au moins la minorité de la majorité, le statut du Haratine restera indéfinissable.
Sa redéfinition doit commencer par notre reconnaissance en tant qu’entité à part, Négro africains par origine et même cousins directs des Négro africains; arabes de Mauritanie par culture et alors cousins des Maures blancs. Nous sommes alors le ciment de l’unité nationale.
Si nous considérons que la Mauritanie est un trait d’union entre le Monde arabe et l’Afrique noir, les Hratines sont le trait d’union entre les Maures blancs et les Négros africains de Mauritanie.
Voila le statut que nous réclamons, et nous avons toutes les prédispositions pour l’assumer !!
Et pour la langue, nous exigeons l’enseignement de l’arabe pour tous les Mauritaniens, mais le français et/ou l’anglais obligatoires pour tous, nous voulons produire des Mauritaniens aptes a travailler dans les institutions internationales, nous voulons être présents dans le monde par notre savoir, à l’image de Abdallahi Ould Boyé, Ahmedou Ould Abdalla et Toka Diagana… Nous ne pouvons pas être plus arabes que les Egyptiens et les Tunisiens. Ils sont de parfaits bilingues tout en restant arabes. Nous voulons une société où les médiocres n’ont pas de place. Fini le temps de l’ENAP (école d’administration au Maroc) et ses semblables en Egypte et en Iraq.

Par, Brahim Ould Bilal Ould ABEID
Professeur de Philosophie
Vice Président SOS DISCRIMINES

105 commentaires:

maatala a dit…

Salam

Lu sur le net

Extrait de :

"Les habits neufs de l’esclavage
Métamorphoses de l’oppression au travail"

Roger Botte

En Mauritanie, dans une thèse remarquable consacrée à la situation des anciens esclaves (harâtin) au sein de la société maure, Urs Peter Ruf (1999 : 286) reprend la notion gramscienne d’« hégémonie » et analyse, au-delà de la domination exercée au moyen de la coercition, l’autorité plus large des groupes dominants sur les consciences des groupes dominés : les harâtin se trouvent écartelés entre la révolte contre la loi du maître et l’identification aux valeurs prééminentes imposées par ce dernier, entre volonté d’intégration et différence assumée.

26En Mauritanie encore, mais cette fois dans la société haalpulaar’en au sud du pays (Olivier Leservoisier), les migrants d’origine servile tentent de convertir leur capital économique en capital politique ; l’instauration d’un droit de vote fondé sur le principe « un homme une voix » n’est pas sans incidence sur la contestation, par des groupes sociaux subordonnés, du monopole des responsabilités politiques et de leur mode de transmission au bénéfice exclusif des « nobles ». Paradoxalement, ce que revendiquent les catégories subordonnées, c’est de participer à la reproduction d’un ordre hiérarchique à l’origine des inégalités qu’elles dénoncent par ailleurs.


maatala

maatala a dit…

Salam

Brahim ould bilal dit:

"Au sud, une administration de type coloniale, ou des populations noires sont dirigées par des Maures Blancs arabisants, complexés par leur ignorance et leur incompétence, et souvent racistes. Ils considèrent les Négros africains comme des étrangers et les Haratines des esclaves qui n’ont aucun droit.
Voila les raisons du rejet de l’arabe par ces populations négros africaines"

---------------------------

On est loin d'imaginer l'impact du cas de Oumoulkhairy et sa fille, sur les desperados de la cause haratine.

Cette injustice poussée a son paroxysme semble avoir fait tomber les derniers remparts du Maslaha.

On ne fait plus dans la dentelle, mais dan le gros sel dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Brahim a dit aussi

"Tant que nous sommes considérés comme une chasse gardée pour nos anciens maîtres, qui trouvent en nous le moyen indispensable pour se réclamer majorité, en nous refusant en même temps d’être au moins la minorité de la majorité, le statut du Haratine restera indéfinissable"

-----------------------------

La messe est dit dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

""Economie du langage… Eloquence de l’action’’

En termes de communication politique, le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz vient de lancer un nouvel concept qui va augurer une ère de l’économie du langage au profit de l’éloquence de l’action pragmatique concrète, Telle est en substance la réponse qu’il a émise sur les dernières turpitudes et tribulations de l’opposition.

Quelle réponse peut être plus opportune et mieux élaborée que celle là face à une opposition qui perd de plus en plus son sens de l’orientation et pire son inspiration. Il faut le dire que les dirigeants de cette opposition en délire, en cavale depuis 20 ans n’ont jamais réussi à convaincre. Pourtant Mohamed Ould Abdel Aziz leur a offert un espace de liberté dont il pouvait jouir et faire bénéficier leurs concitoyens qui font face aux grands défis du sous développement, refusant au-delà même, à tord, un repos du guerrier.

L’occasion avait été aussi celle qui leur permettait de s’ériger à raison en une réelle opposition de contre-pouvoir et de régulatrice de la bonne gouvernance, propice à une nouvelle conjoncture marquée par la volonté de construction de l’Etat de droit et de démocratie.



Or l’âge avancé et les ambitions d’arriver au pouvoir, qui deviennent de plus en plus caduques, aidant, ces opposants ankylosés se sont laissés guidés, voir emportés par leurs vieux reflexes de contestaires invétères.

N’est elle pas - en se portant à faux par rapport aux préceptes démocratiques et en s’inscrivant dans un ultime désarroi, et à tord dans la logique de la terre brulée – en train de rendre son dernier soupire. N’est pas là encore le signe annonciateur que ce vide qui se fait de plus en plus sentir augure lui aussi de l’émergence imminente d’une classe politique plus jeune et mieux ouverte sur l’esprit d’un siècle exceptionnel d’ouverture et de refus des barrières, des cloisonnements et des retranchements ; Classe aussi prête et disposée à s’inscrire dans la logique du dialogue et de la concertation, ayant à vue la cohésion et l’édification nationales.

Nonobstant pourtant tout ce qui précède, Les portes demeurent encore entrouvertes pour l’instauration d’un dialogue franc, loyal et de haute teneur dans une sincère optique d’éluder les embuches qui jalonnent encore le chemin conduisant au partage des rôles dans l’Etat démocratique.

Messoud O. Boulkheïr, Ahmed O.Daddah, Mohamed Ould Maouloud , reviendront ils à la raison et cèderont-ils dans un ultime élan de sagesse devant les exigences de la paix sociale, et mieux encre, feront ils courageusement comme vient de l’illustrer merveilleusement bien le Président de la République, une économie du langage au profit de gestes concrets vers le dialogue.

Dieh Ould Kleib
Communication UPR

Info source : Communication UPR

--------------------------------

Si on ne communique pas sur les sujets aussi vitaux que le terrorisme, l'arabisation et l'esclavagisme, on peut toujours tondre la pelouse de la présidence en attendant le déluge dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

il a dit:

"Lettrés en arabe, il leur fallait tout simplement venir des brousses, faire un tour au Maroc et revenir pour être nommer directement Hakem, Wali, magistrat ou Ministre"


weil oumak ya elwerrani, quelle chance d'etre un berger alphabetisé


mouhamed

Anonyme a dit…

Dites moi qu'est ce que les Ammaliz francophones ont apporté au pays, à part le sous développement, l'aliénation et la gabegie.

Ouvrez les yeux, si la Mauritanie est dans cet Etat, c'est à cause de l'interférence avec les réseaux mafieux de la francophonie à l'intérieur et à l'extérieur.

Il faut voir, la Malaisie, l'Indonésie, le Vietnam, la Thailande, même la Birmanie ce qu'ils ont pu réaliser économiquement. C'est en premier lieu grâce à leur confiance en soi et l'utilisation de leurs propres langues qui étaient d'ailleurs très primitives.

Même les Etat du Golf, bien qu'ils ne soient pas développés, ils réussissent quand même une distribution plus équitable que le Gabon ou la Côte d'ivoire pourtant aussi riche.

Ce n'est pas une histoire d'arabe ou d'autre chose, c'est le choix des langues nationales comme langues de travail en guise de startégie pour avancer plus rapidement sur la voie du développement.

PS N'oubliez pas Klam Znaga et le Bambara comme langues nationales.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Nous ne pouvons pas combattre les changements de pouvoir qui sont illegitimes et illegaux et rester silencieux face aux appels a' un autre coup d'etat dans notre pays.
L'obligation morale et le devoir que nous avons envers le vaillant peuple Mauritanien, est de travailler pour la consolidation de la democratie et des institutions republicaines en Mauritanie. La radicalisation et l'extremisme peuvent entrainer notre pays dans une situation aux consequences desastreuses.

Les uns et les autres sont libres de voir dans mes ecrits ce qu'ils veulent mais je tiens a' preciser que rien n'a change' dans mes principes. Mon amour pour la Mauritanie est sans condition. C'est cet amour qui me fait dire que le President Mohamed Abdel Aziz, le Premier Ministre Moulay Ould Mohamed Laghdaf, le President du Parlement Messaoud Ould Boulkher,le President du Senat M'bare, le chef de la majorite', le chef de l'opposition, la societe' civile et tous les autres acteurs politiques de n'entreprendre aucune action qui est contraire a' la constitution. En d'autres termes, toutes leurs declarations et/ou actions doivent etre conformes a' la constitution et aux lois en vigueur dans notre pays.
Le President Abdel Aziz et son gouvernement doivent tout faire pour retrouver la confiance du peuple et celle des principaux acteurs politiques en Mauritanie. Les portes doivent rester ouvertes pour un debat libre, franc et transparent.

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le vaillant peuple Mauritanien!

Anonyme a dit…

Salut, Coulibaly

j'ai toujours salué tes positions très équilibrés, ton humour indiscutable.

J'attire cependant ton attention que l'opposition contrairement à tout ce que les souteneurs permanent de putsch qui se trouvent actuellement rassemblés dans la nébuleuse de l'UPR (Union des Personnes en Retard), ne comprennent pas que c'est le peuple qui est le dernier dépositaire du pouvoir et c'est au peuple que l'appel de l'opposition est destiné. Celui ci devrait sortir en masse pour chasser le pouvoir du canon imposé par Aziz et Co. à la lumière de ce que les thailandais sont entrain de faire.

C'est seulement une fois que le peuple un pouvoir dictatorial comme celui nous piétine actuellement, que nous pouvons sérieusement parler d'une nation mauritanienne.

Ce jour viendra et il est très proche. Que les U P Reux le veillent ou non.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Mon ami Sanhaji

Pour une fois , je suis d'accord avec Couly (de quoi donner de la chiasse).

Il faut respecter les institutions et les échéances électorales.

J'ai personnellement soutenu le mécano contre les notables de la politique, le traitre Messaoud (soutien de SIDIOCA contre ahmed) et l'idéologue du coup d'état (daddah).

L'opposition doit réfléchir à une alternative et non appeler à la déstabilisation des institutions.

Seul le régne de Dieu est éternel

Maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

les formules du genre:

"le vaillant peuple Mauritanien"

"Mon amour pour la Mauritanie est sans condition."

---------------------------------

Même les Nord coréens ont abandonnés cette rhétorique stérile.

Tu n'es plus à un paradoxe prés, car cet toujours au nom de cet amour que tu es devenu le laudateur en chef de celui qui a causé la faillite de ce pays:

le funeste caporal Taya dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Abdoulaye Diakité, SG de Tawassoul :

«L'unité nationale est sacrée, il y a des limites à ne pas franchir... »



Jeudi 15 avril 2010, le parti Tawassoul (RNRD) a entamé une semaine nationale de renforcement et de défense de l’unité nationale. Sur le contenu et les raisons de cette campagne nous avons rencontré Abdoulaye Diakité, secrétaire général de Tawassoul.

Pourquoi une semaine nationale pour le renforcement et la défense de l’unité nationale ? Cette unité a-t-elle été menacée et par qui ?

Depuis plus de deux semaines, la scène estudiantine est agitée. Tout est parti des propos du premier ministre relatifs à l'arabisation de l'Administration mauritanienne à l'occasion de la commémoration de la journée internationale de la langue arabe.



Ces propos ont suscité un mécontentement des étudiants négro-Africains et des contre manifestations des étudiants arabes, allant jusqu'à la confrontation corps à corps entre les deux tendances au sein du campus universitaire.Considérant qu'une telle situation est extrêmement grave et menace l'unité de la Mauritanie, Tawassoul a organisé une campagne nationale pour la défense et le renforcement de l'unité nationale afin que la situation ne prenne des proportions incontrôlables.

Cette campagne a concerné Nouakchott et l’intérieur du pays ( NDB, Assaba et Gorgol). L’objectif était de sensibiliser tous les Mauritaniens sur la nécessité de préserver l'unité du pays, sa diversité ethnique qui fait sa richesse. Nous avons choisi comme slogan de cette semaine : "C'est lui qui vous a nommés des musulmans".

Quelle est le discours transmis par Tawassoul pendant cette semaine ?

Notre discours n'est autre que le reflet de la vision intellectuelle (vision idéologique) et de la déclaration politique générale de notre parti. Tawassoul saisit cette occasion, pour rappeler aux Mauritaniens qu'ils sont musulmans et frères et doivent mettre leur unité au dessus de leurs divergence ethniques et raciales. L'unité nationale est sacrée, il y a des limites à ne pas franchir quelque soit les situations et quelque soit le niveau de responsabilité.

L'arabe est la langue du coran, de tous les musulmans de ce pays et elle est officielle. Cette langue ne doit pas être utilisée à des fins de marginalisation de mauritaniens. L’Etat doit promouvoir le Pulaar, le Soniké et le wolof et les enseigner dans le système éducatif. Les Mauritaniens doivent se sentir aujourd'hui plus unis car ils partagent l'Islam, la patrie, l’histoire et la géographie. Chacun doit se sentir Mauritanien et libre de s'épanouir dans sa culture. Et tout Mauritanien doit également cultiver le langage de l'amour et de la fraternité pour une meilleure cohabitation. Plus jamais les événements de 1966,1979, 1989et 1991.

Propos recueillis par Khalilou Diagana

Info source : Le Quotidien de Nouakchott

maatala

Anonyme a dit…

Je ne savais pas que les gens qui prétendent être arabe doivent les prouver et chercher des certificats d'arabité délivrés par ses adversaires ou certains pays arabes, alors que les autres jouissent de leurs aspirations sans tumultes. Quel secret derrière cette configuration, l'arabité ou l’arabe seraient-elles source de susceptible ou allergie excessive.

Au moins l'arabe ne suscite pas l'indifférence, la francophonie a l'air de façonner pour être très arabophone, ce n’est pas pour cela que l'arabe va perdre son prestige au contraire.
L’arabe en elle-même n’a jamais servi comme support à un esclavage institutionnalisé et idéologisé voire raciale avec des tentatives scientistes ridicules de le justifier, contrairement à d’autres langues que vous semblez respecter et idéaliser.
La haine du pauvre maure stigmatisé, piétiné et haï à cause de la proximité, de la parenté, du contexte traditionnel de la société, du voisinage et de la ressemblance ne doit pas conduire à cette aversion haineuse et ridicule de l’arabe, la prestigieuse langue internationale, avec ou sans le consentement des maures et des autres.



mouhamed

Anonyme a dit…

deux blogs qui se suivent et se ressemblent par une rhétorique qui semble chercher une audience et un public qui n'est pas certainement
pas les Haratines. la haine qui se défoule et se dégage ne trouvera pas l'écho voulu.les injustices sont nombreuses et le sort des haraties est désolant et mérite des actions courageuses par l'éducation et une discrimination positive audacieuse sur le plan de l'embauche mais surtout quand il s'agit de projets de développement.
l'application rigoureuse des lois contre l'esclavage sous toutes ses formes doit être une priorité.
cependant mettre tous les maures dans le même sac et généraliser les accusations est maladroit, errone et contre productif.
quant a accuser la langue arabe c'est simplement stupide qui aurait penser accuser des langues comme l Anglais le français ou le portugais d'être responsables de l'esclavage ou même accuser le halpular ou le soninke
ps. le Mr n'a pas fait le lycée des années 80 quand des bergers analphabètes en français obtiennent
les meilleurs résultats au bac C et D,quoi que ayant suivi deux ou trois années d'école pour continuer des études brillantes en occident dans des domaines techniques. il faut souligner que ce n'est pa du a une intelligence particulière mais plutôt un effet induit des méthodes et influence des mahadras. il ya eu certes des cas ou certains ont profite de situations ou même falsifie des diplômes mais ca c'est un autre problème celui de l'administration.

яimσ a dit…

slaut ,

mouhamed ,
la substance active dans la doliprane est le paracétamol son nom chimique est l'acétaminophène .
pour les équivalents de la doliprane on trouve :

efferalgan ,tylenol ,Panadol .

les deux premiers sont les propriétés respectives de Sanofi/aventis et Upsa .


sanofi/aventis est le 3ème groupe pharmaceutique mondial et par ailleurs côté en bourse (cac40).

sinon pour répondre à ta question je te mets une discussion en arabe prise sur un forum :
السلام عليكم
ساروي لكم ما حدث بالضبط
مند 3 ايام احسست بالم في رأسي فارسلت لاحضار دواء دولبران من الصيدلية فتناولت حبة منه انتظرت مدة طويلة اكثر من ساعتين لم احس باي تحسن ... حضر احد افراد العائلة عندي و كانت لديه علبة من هدا الدواء فناولني حبة واحدة شربتها فاحسست بان مداقها مختلف تماما عن الاولى بحيث ان الاولى مداقها فيه مرارة بينما مداق الثانية فيه حموضة و يحدث قرصا على اللسان . بعد مدة وجيزة تحسنت حالتي كثيرا و الحمد لله
السؤال المطروح هل دواء دولبران تصنعه شركة واحدة ام انه يصنع في شركات مختلفة و كل شركة تضع فيه ما يحلو لها ؟؟


réponse1 :

الإسم التجاري دوليبران تنتجه شركة واحدة في المغرب . و قد توجد المادة الفعالة التي ذكرها الأخ البراسيتامول في أدوية أخرى . ما لاحظته شخصيا هو اختلاف الفاعلية بين أدويتنا و نفس الأدوية التي تأتي من الخارج .

réponse 2 :
يجب مراقبة الادوية
للاسف هناك تعدد الشركات الصانعة وأكيد ان الدي يقول ان دواء قادم من فرنسا احسن من الدي يباع في المغرب فهو عاى حق
ايضا السيارة التي تدخل من الخارج احسن من التي تركب في المغرب هدة حقائق للاسف
لان العولمة دخلت الى الانتاج الصناعي فأحدروا من جودة المنتوجات

lien de la discussion

яimσ a dit…

essanghas,

concerant les cadres qui ont ruiné ce pays l'interprétation est simple
le monsieur doit nourrir(et encore faire plus ) une quarantaine de personnes , parasites qui ne foutent rien à part écouter oum kalthoum , et il n'a qu'un maigre salaire .Donc d'une certaine manière on le pousse à explorer d'autres pistes à la recherche de quoi les faire subsister .

c'est donc toujours la faute aux arabisants , mais peut être que les diplômés d'entre eux n'ont trouvé de travail (en ce moment ils sont 23000 sur le carreau ) .je sais tout simplement qu'il y a les mêmes formations en arabe et en français

Parcontre ceux parmi eux qui décident de se tourner vers le français , il réussissent la plupart du temps et brillent même.
il ne leur faut pas beaucoup de temps pour s'y mettre .

il faut maitriser au moins deux langue pour vivre aujourd'hui .Sachant que nous étions colonisés par des français alors autant en profiter


L'arabisation de l'administration , c'est à dire amener des gens qui ne savent que l'arabe et traduire les documents en arabe c'est paralyser le pays de toute façon ça ne fonctionnera pas .

un jour je trainais mon boubou dans les couloirs du ministère de l'éducation ce jour là tout le monde était absent (c'est une habitude dans le service public à tendance arabisée) , j'ai trouvé deux dames entrain de déjeuner dans un bureau apparemment des sandwich à la viande hachée (une spécialité du coin).

elles étaient bien sure arabisantes , elle ne s'en cachaient pas en me signifiant que ma présence n'était pas souhaitable .on n'était pas en heure de pose je le rappelle( ça marche ça ?)

sinon il n'y avait qu'une personne qui savait allumer un ordinateur ,le gars était comme un prophète .

je pense qu'il a fait une petite formation (en français )sur les appareils qu'on peut utiliser aujourd'hui comme un téléphone , un ordinateur une imprimante , allumer un projecteur ...etc

au final j'ai trouvé un monsieur très sympa (un francophone ) il faisait le boulot de tout les gens qui étaient absents (à majorité arabisant).

donc tout ça pour dire que les arabisants à l'administration c'est pas très efficace .

je pense que si l'on se mette d'accord sur le fait que les mentalités doivent changer , nous pouvons après discuter de l'utlité ou non de la francophonie .


bonne nuit

Anonyme a dit…

ano gal:
أود ان أعرف موقف نسخ ولصق المعروف بكوبيار كولار من الحرب الدائرة بين دعاة

copiarpegar matle salem ella ra7am e3lih. era3iha sa reponse galak tegraha we tgoulou mneyn i3oud? la mauritanie d aujourd hui traverse une zone de perturbation dont les secousses les plus dangereuses se manifestent sous forme de clivage ethnique: les arabo berberes ou maures blancs reclament l arabite, les negro-africains ayant peur de se voir assimiler craignent l arabite et s accrochent au francais,les haratines ou maures noires reclament lapplication des textes de l abolition de l esclavage.et pourtant hier il semblait que chacun avait accepte un certain compromis: les arabo-berbers se sont satisfaits par le fait que l arabe soit la langue officielle et la langue de travail avec le francais, les negroafricains avaient en ce temps aussi accepte ce compromis.Les harratines voyaient dans les textes de l abolition de l esclavage un serieux pas vers un statut acceptable et demandaient la lutte contre les sequelles de l esclavage.
on se demanderait qu est ce qui a reveille ces demons?et pourquoi on entend des revendications qui paraissaient satisfaites? est ce les discours du PM,de son ministre de culture et de son ministre de l education ou y a-t-il d autres raisons?il me semble que ses discours et la persecution de Biram sont simplement la goutte qui a fait deborder le vase.toutes ces revendications et d autres ont plutot comme source l inexistence de l Etat.Oui car l Etat aujourdhui est une et une seule personne:ould abdel aziz seul maitre a bord navigue sans destination connue et le bateau chavire et chacun tire de son cote.
Tant que notre bateau navigue a vue avec un seul maitre a bord on continuera a chavirer mais lorsqu on saura qu on doit avoir une meme destination et qu on doit la definir ensemble on peut esperer.eiwa i3oud m3a min?

Esseghnass

Anonyme a dit…

Mouhamed et anonyme du 22 avril 1:14

Il serait preferable de ne pas repondre a'certaines provocations.
Je suis sure que ceux qui lancent les declarations gratuites, ne savent pas que plusieurs etudes ont demontre' que la qualite' de l'education regresse dans leur "pays" la France (dois-je dire que c'est le Francais la langue du systeme educatif en...France?). Les experts Francais ont parle' d'un systeme educatif en France "qui patine, qui est mediocre pour 50% des eleves et catastrophique pour 15%. 1 eleve sur 5 sort sans aucune qualite'."
Je conseillerais la lecture de "Que Vaut l'Enseignement en France" par Christian Forestier, Jean-Claude Emin et Claude Thelot.

Ceux qui attaquent la langue Arabe n'ont rien compris de l'histoire. Plusieurs decouvertes dans les domaines de la science, de la medecine, de la pharmacie et des mathematiques ont ete' faites par des arabes. Les occidentaux ont profite' de plusieurs decouvertes scientifiques arabes.
La qualite' de la litterature arabe n'est un secret pour personne.

Durant mes etudes secondaires au lyce'e d'aioun, plusieurs jeunes ont ete' oriente's vers les sections AA, CA, ou DA et pourtant ils etaient parmi les meilleurs. Ils maitrisent tres bien l'Arabe et le Francais. Je citerai entre autre Cheikh Ahmed Ould Zahaf (ancien ministre) et Mohamed Yahya Ould Mohamed El Hacen (ancien directeur de cabinet du president du parlement).

Mes chers amis, l'ignorance est a' l'origine de plusieurs problemes.

EST-CE QUE CEUX QUI PRETENDENT QUE LE FRANCAIS PEUT RESOUDRE NOS PROBLEMES, PEUVENT CITER UN SEUL PAYS FRANCOPHONE AFRICAIN QUI N'EST PAS CONFRONTE' A' DE NOMBREUX PROBLEMES? ILS SONT TOUS ENDETTE'S JUSQU'AU COU AVEC UN TAUX D'ANALPHABETISME ELEVE'!!!!!

La marmite familiale Mauritanienne est vide! Notre peuple cherche a' manger. TOUT LE RESTE N'EST QUE FOUTAISE!!!

PS.

Je ne suis point contre la langue Francaise mais je crois profondement qu'il faut eviter un systeme educatif a' deux vitesses. L'ARABE EST LE CHOIX NATUREL DU SYSTEME EDUCATIF ET DE L'ADMINISTRATION DE NOTRE PAYS!

Sanhaji:

I thank you for your kind words!!!



Maata:

J'ai lu tes ecrits. No comment (rire)


Citoyenne:

A vous mes salutations!

Anonyme a dit…

Rimo

hatha yebouyé thaherli moulaneu enak eghlebtni

Esseghnass

Anonyme a dit…

Tout ce que dit Birame tient la route. Il a bien raison d'indexer le clergé qui donne des justificatifs pour la continuation de l'esclavage et n'avait pas levé le doigt durant le genocide. Rien qu'a lire ce que dit Tawassoul, en dit long sur leur conception de classe.

Anonyme a dit…

Bizarre nous autres musulmans arabisés. L'esclavage des femmes et des noirs est une norme. Les femmes. Il faut que ce soit des putes et des soumises.


===

http://www.rfi.fr/contenu/20100421-le-gouvernement-francais-prone-interdiction-voile-islamique-integral

Anonyme a dit…

azzizzo: c'est fait un trou dans la perception des autres. C'est pas bon et cela risque de te nuire. Messouda mint Baham est à la présidence non?

Tu as viré ton cousin PCA de la SNDE ou SOMELEC. Pourquoi faire autrement avec un Laghlal lambda? Abandonne les nominations sur base tribale. C'est pas bon. Je serai à ta place, c'est du nouveau que j'apporterai, sans consideration de la race, de la tribu et de la couleur de peau. Je n'ai rien contre ce Ham que je ne connais pas, mais il y a des principes avec lesquels il ne faut pas jouer.

Ould Ham: felicitations. Si ce que dit l'article est vrai, tu es perdant sur le plan de la carrière sur le long terme.

A-
===
Nomination d'un nouveau Commissaire à la Promotion des Investissements

Par décret présidentiel en date de ce jour, est nommé, Hbibi Ould Ham, Commissaire à la Promotion des Investissements.

Jusqu’à sa nomination, Ould Ham occupait, depuis décembre 2008, le poste de directeur-adjoint à la Direction des Financements et de l’Evaluation au ministère des Affaires Economiques et du développement ; un département dont les directions sont, aujourd’hui, pratiquement vacantes du fait de l’émigration de leurs titulaires vers d’autres postes (direction générale SNDE, direction générale du Budget, direction générale du Patrimoine de l’Etat etc).

Selon certains observateurs, la nomination d’Ould Ham qui est un cadre Laghlal, originaire de Tamchekett, viendrait « compenser » le départ de Messaouda Mint Baham du gouvernement.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Canal RIM (Mauritanie

Anonyme a dit…

Salut Rimo,


اجدت ياريمو في الرد بل وصورت فيها الوضع المخزى لاحدى الوزارات لكن اريد ان اعرف منك ماهو واقع الاخريات هل لاياكل هناك المشوي بل والميزانيات هل لاتمتلئ ممراتها من السماسرة والقوادة والعاهرات لا اريد ان اكمل
LMخايف لا اصوعنى
اما في مايخص الاطر الذين نهبو خيرات البلد لقد اضحكتنى كثيرا عندما حاولت ان تلقي بالمسوولية علي عاتق العدد الكبير من العاطلين عن العمل / وراهى ذيك ام كلثوم نزلت عنك/ و اقول لك ان العذر هنا اقبح من الذنب
ياريمو لعدت جبرت واحد شاكن ارصول انا جبرت واحد يحلف بن مولان

Esseghnass

Anonyme a dit…

Mon très cher ami, Maatala

il aurait fallu que tu te rappelles de ce principe de respect échéances électorales lorsque Sidi et Maaouiya furent déposés par coup d'Etat.

Cette dualité de mesures n'est pas Metroucha.

Au sein de l'opposition, je ne crois pas que quiconque désire qu'il y ait un coup d'Etat, mais plutôt que le peuple bouge pour imposer sa volonté. Un premier déclic de ce genre va radicalement changer la face de la Mauritanie, où les gouvernant tâcheront dorénavant de multiplier les efforts afin d'éviter une déposition dictée par le peuple.

Rimo,

le problème des cadres arabisants en Mauritanie, est que tout leur environnement travaille exclusivement en français. L'imposition de cette langue commence par les partenaires qui s'ingèrent beaucoup dans nos affaires et qui vont au delà en distribuant ça et là des qualificatifs de leurs vis à vis mauritaniens.

Le français est imposé ici par des réseaux quasi mafieux qui ne se soucient que de leur destin personnel et celui de la très chère métropole.

Les cadres arabisants que je connais, sont extrêmement vifs, ont une grande capacité d'analyse et peuvent avoir une confiance en soi que leurs autres compatriotes aliénés ne peuvent jamais avoir. Je parie qu'ils sont mieux à même de conduire le pays. En tout cas mieux que les Ammaliz relégués par la colonisation.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Mon très cher ami, Maatala

il aurait fallu que tu te rappelles de ce principe de respect échéances électorales lorsque Sidi et Maaouiya furent déposés par coup d'Etat.

Cette dualité de mesures n'est pas Metroucha.

Au sein de l'opposition, je ne crois pas que quiconque désire qu'il y ait un coup d'Etat, mais plutôt que le peuple bouge pour imposer sa volonté. Un premier déclic de ce genre va radicalement changer la face de la Mauritanie, où les gouvernant tâcheront dorénavant de multiplier les efforts afin d'éviter une déposition dictée par le peuple.

Rimo,

le problème des cadres arabisants en Mauritanie, est que tout leur environnement travaille exclusivement en français. L'imposition de cette langue commence par les partenaires qui s'ingèrent beaucoup dans nos affaires et qui vont au delà en distribuant ça et là des qualificatifs de leurs vis à vis mauritaniens.

Le français est imposé ici par des réseaux quasi mafieux qui ne se soucient que de leur destin personnel et celui de la très chère métropole.

Les cadres arabisants que je connais, sont extrêmement vifs, ont une grande capacité d'analyse et peuvent avoir une confiance en soi que leurs autres compatriotes aliénés ne peuvent jamais avoir. Je parie qu'ils sont mieux à même de conduire le pays. En tout cas mieux que les Ammaliz relégués par la colonisation.

Sanhaji

Anonyme a dit…

jeudi 22 avril 2010
PDIAIM : L' autre planque de la gabegie .

Au moment où le président de la république donne des instructions fermes pour améliorer l’agriculture, le programme de developpement integré de l’agriculture irriguée en Mauritanie (PDIAIM), manque au rendez-vous, malgré les moyens financiers faramineux dont il dispose.
L’incompétence et la malhonnêteté intellectuelle et matérielle de son coordinateur national, monsieur Dendou Ould Tajedine , dit le tombeur de Baba Ould Sidi Abdalla , ancien haut commissaire de l’ OMVS , sont la cause principale de la sous- productivité de notre secteur agricole .
Dendou ould Tajedine a trouvé devant lui un PDIAIM déjà bien ficelé, avec un financement acquis, grâce au génie Ahmed Youra Ould Haye qui en a préparé le PPF. Qu’a-t-il fait depuis qu’il dirige ce programme ? Il s’est rempli les poches, pour rattraper les jours de misères à l’OMVS , où il passait son temps à faire les BR contre l’ex haut commissaire, monsieur Baba Ould Sid Abdalla ; en récompense Moawiya lui donna le PDIAIM !
Monsieur Dendou a un bagage intellectuel oh combien limité, car à part le livre vert du grand guide libyen, sa bibliothèque universitaire ne compte pas grand-chose !
Si l’Etat mauritanien cherche réellement à adopter une politique appropriée du secteur agricole, il faut nécessairement se débarrasser de monsieur Dendou , parce qu’il est d’ une incompétence notoire , ignore tout de l’ agriculture et des agriculteurs et ne comprend pas le langage des partenaires au développement …
Il n’arrive même pas à introduire actuellement, avant la clôture la deuxième phase du programme le 31 Décembre prochain , des requêtes pour absorber les deux millions de dollars encore disponibles dans les comptes du projet , à cause de la mauvaise gestion . Conséquence : la Mauritanie risque de perdre cette enveloppe à cause de l’indolence intellectuelle de l’homme.
Le PDIAIM est supposé couvrir toutes les activités agricoles en Mauritanie ; les opérateurs dans ce domaine ne manquent pas mais c’est la direction du programme qui fait défaut.
Maintenir Dendou au PDIAIM 3, c’est dire adieux aux bailleurs des fonds, surtout la banque mondiale !
Si le pouvoir veut faire plaisir au banquier Isselmou ould Tajedine , il ya mille manières de le faire sans hypothéquer notre stratégie vitale en matière de développement agricole .
Pourquoi ne pas envoyer Dendou le mou, comme ambassadeur auprès du grand guide libyen, pour remplacer un autre nullard, en l’occurrence Mohamed Lemine ould Khattri , dit le planton des certificats de services faits ?
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse

Anonyme a dit…

jeudi 15 avril 2010
Nouveau mouvement du personnel diplomatique : Mention bien pour Naha .

Le large mouvement diplomatique que vient de connaitre le ministère des affaires étrangères et de la coopération, diffère de tous ceux qui l’ont précédé depuis l’indépendance jusqu’à nos jours.
En effet, on avait pris l’habitude depuis l’arrivée des militaires au pouvoir en 1978, de n’envoyer dans nos ambassades que des gens venus de la rue, par coups de piston et qui ne savent même pas où se trouve le ministère des affaires étrangères !
Le présent mouvement n’a concerné que des fonctionnaires du département, diplômés et régulièrement recrutés au ministère avec plusieurs années d’expériences, dans l’administration centrale. Donc, rien de plus normal qu’ils soient promus dans des postes de conseillers dans les ambassades.
La ministre Naha, n’a tenu compte que des critères régissant le personnel et le staff de son département se réjouit de la composition de ce mouvement.
Seuls les nouveaux recrutés du ministère qui n’ont ni expérience, ni compétence, crient au scandale, parce qu’ils sont oubliés.
Ce qui est scandaleux, c’est leur réaction : au lieu de saluer le respect de la déontologie et des règles qui régentent le personnel diplomatique, les voilà qui prétendent détenir le bon chemin ! Patience, patience messieurs les jeunes ! A chacun son tour chez le coiffeur …
Si Naha continue comme ça, notre diplomatie connaitra des beaux jours. Ce qui est rarissime, c’est que sur les trente affectés, il n’ya aucun parent de madame la ministre Mint Moknass, ni du président de la république Aziz. Ni de prés, ni de loin ! N’est-ce pas rare en Mauritanie ?
C’est de l’innovation, pourvu que ça continue …
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar

Bebe BA a dit…

Pas sympa de semer la zizanie, lol

Exclusif Taqadoumy : Aziz veut déstabiliser le Mali
22-04-2010
Il y a quelques semaines, Ibrahima Bahanga, chef rebelle Touareg du Nord du Mali, jusqu’ici exilé à Tripoli, regagnait la capitale de la Mauritanie où il sera hébergé, dans un quartier résidentiel des environs du Stade Olympique, par les soins prudents de ses hôtes, au domicile d’une honorable coordinatrice d’ONGs, probablement induite en erreur sur son identité et le motif du voyage.

La Direction Générale de la Sécurité Nationale (DGSN), cherchait ainsi à limiter les risques de fuites autour d’une visite entourée d’une confidentialité exceptionnelle. Le personnage n’en est pourtant pas à sa première escapade ; quelques jours après l’enlèvement de trois espagnols à la fin du mois de novembre 2009, il séjournait, brièvement, à Nouakchott, dans des conditions identiques.

Ibrahim Bahanga, venu seul, a été reçu, successivement, par le Général Mohamed Ould Cheikh Ould Hadi, chef de la DGSN puis il s’entretiendra, durant de longues heures, avec le Général Ould Abdel Aziz, Chef de l'Etat. Notre source oculaire, proche du renseignement militaire mauritanien, évoque une - voire plusieurs - réunion de travail en présence du chef du contre-espionnage, installé dans l’enceinte même du Palais, le Colonel Hanenna Ould Sidi Ould Hanenna, d’ailleurs originaire de Bassiknou, sur la frontière avec le Mali.

Au retour, Ibrahim Bahanga, sous escorte discrète de policiers en civil et de quelques fidèles, aurait transité par le Sénégal d’où il rejoindrait clandestinement son pays. Au terme de ses villégiatures Nouakchottoises, il repartirait, toujours, avec une importante dotation financière ; de surcroît, la source de Taqadoumy, évoque, ici, la promesse, fraiche, de disposer d’une base arrière permanente en Mauritanie.

L’opération intervient dans un contexte de dégradation des rapports diplomatiques et sécuritaires entre les deux Etats ; les médiations de la Jamahiriya Arabe Libyenne et du Soudan échouent, manifestement, à la décrispation.

Malgré des rencontres, en apparence cordiales, lors de sommets à Ndjamena et Syrte, Ould Abdel Aziz reproche, à son homologue malien, le laxisme au traitement des détenus membres d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) dont les fréquents rapts d’étrangers attestent l’échec de la coopération régionale en matière de sécurité ; Bamako, l’on se souvient, procédait à la libération de quatre d’entre eux, à la fin du mois de février révolu, en contrepartie de l’otage français Pierre Camette. Le Président Amadou Toumani Touré, qui subissait alors la pression soutenue de Paris, finira par céder, en dépit de tonitruantes assurances d’intransigeance envers les groupes terroristes.

Depuis ce développement, d’ailleurs condamné par l’Algérie en des termes à peine diplomatiques, Nouakchott rappelait son ambassadeur à Bamako, Sidi Mohamed Ould Hanenna ; la dernière visite de Ibrahim Bahanga intervient, quelques jours après, dans le sillage de cet accès d'humeur. Dans la foulée, la Mauritanie concentre des troupes sur la frontière avec le voisin Est ; le Mali, pour le moment, incline davantage à la détente et évite soigneusement une quelconque réaction d’escalade.

Anonyme a dit…

IL a dit:

''Nous voulons une société où les médiocres n’ont pas de place'''


tout est là, le reste c'est du flan..;les mediocres arabisant ou francisant ..ont ruiné ce pays et continuent de le ruiner...le regne des mediocres..le gouvernement de mediocres....l'opposition des mediocres...mediocrité quand tu nous tiens

Anonyme a dit…

Partage régional des hautes fonctions de l' Etat : la région du fleuve se réserve une part-fleuve .


Dans l’actuelle répartition des portefeuilles sensibles de l’Etat, la région du fleuve ratisse large avec quasiment les 2/3 des hautes fonctions de L’Etat, bien avant Ghazouani et sa galaxie hétéroclite de beaux frères et de bels oncles . Les autres régions, n’en parlons pas !
Voyons tout cela de plus prés :
BA M’BARE : président du sénat , N’DIAGA DIENG : chef d’état major de la gendarmerie nationale , FELIX NEGRI : chef d’état major de la garde nationale , DIA OUMAR : chef d’état major particulier du président de la république , BAL HOUSSEYNOU : Président de la cour suprême , SOW ADAMA : président de la cour des comptes , SY ADAMA : ministre secrétaire général de la présidence ex prédateur des fonds du projet Assaba et du ministère des pêches époque HCE , SOW ADAMA : président de la cour des comptes , COUMBA BA : ministre de l’Afrique et des africains , BA OUSMANE : secrétaire général du gouvernement , ex coordinateur régional filou du projet PASK dans le Guidimaka ( Ba Ousmane n’a pas de réelles références universitaires , il est insignifiant et opportuniste et se livre actuellement sous la bénédiction du PM Moulaye , à une opération juteuse de fausses commandes de billets d’avion . Ahmeyada , ente vem !
BA HOUSSEINOU : nouveau ministre de l’environnement (au moins, celui là est pieux ) , WANE IBRAHIMA : ministre du pétrole , et ex inamovible directeur général de l’ OMRG , THIAM DIAMBAR : président de l’IGE alias monsieur dégrèvement , KOITA BAMARIAM : président de la commission nationale des droits de l’homme et exciseur des filles du temps du CDHLCPI , BAL AMADOU TIJANE : ambassadeur dormeur à Pékin , DIAGANA MOUSSA : ambassadeur à Bonn , N’GAME YAHYA : ambassadeur au japon , BA MADINE : directeur de l’agence des vrais faux réfugiés , FALL NGUISSALI : directeur général indéboulonnable de l’AMEXTIPE , DIALLO : Wali de l’Inchiri , DIAGANA : directeur du parc national du Ban d’Arguin ex DAF PR et ancien directeur très budgétivore du budget , SY ADAMA : président gourmand de la commission nationale des marchés , KANE YAHYA junior : directeur de la SAM ( société des aéroports de Mauritanie ) , DIALLO DAOUDA : directeur général adjoint de l’ ENER et homme à tout faire de Félix Négri , madame KANE : directrice de l’hôpital mère et enfance , MACINA MAMADOU : secrétaire général du ministère de l’intérieur ( sa villa étage sur l’avenue Moctar Ould Daddah peut financer les activités des FLAM et du MOSSAD pendant trente ans ) . A suivre , sans oublier Ould Dermane Drama dromadaire : ministre du commerce et du tourisme . Bien que le fleuve soit aujourd'hui sur-représenté, il cherche toujours à narguer le pouvoir!
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar

Anonyme a dit…

Partage régional des hautes fonctions de l' Etat : la région du fleuve se réserve une part-fleuve .


Dans l’actuelle répartition des portefeuilles sensibles de l’Etat, la région du fleuve ratisse large avec quasiment les 2/3 des hautes fonctions de L’Etat, bien avant Ghazouani et sa galaxie hétéroclite de beaux frères et de bels oncles . Les autres régions, n’en parlons pas !
Voyons tout cela de plus prés :
BA M’BARE : président du sénat , N’DIAGA DIENG : chef d’état major de la gendarmerie nationale , FELIX NEGRI : chef d’état major de la garde nationale , DIA OUMAR : chef d’état major particulier du président de la république , BAL HOUSSEYNOU : Président de la cour suprême , SOW ADAMA : président de la cour des comptes , SY ADAMA : ministre secrétaire général de la présidence ex prédateur des fonds du projet Assaba et du ministère des pêches époque HCE , SOW ADAMA : président de la cour des comptes , COUMBA BA : ministre de l’Afrique et des africains , BA OUSMANE : secrétaire général du gouvernement , ex coordinateur régional filou du projet PASK dans le Guidimaka ( Ba Ousmane n’a pas de réelles références universitaires , il est insignifiant et opportuniste et se livre actuellement sous la bénédiction du PM Moulaye , à une opération juteuse de fausses commandes de billets d’avion . Ahmeyada , ente vem !
BA HOUSSEINOU : nouveau ministre de l’environnement (au moins, celui là est pieux ) , WANE IBRAHIMA : ministre du pétrole , et ex inamovible directeur général de l’ OMRG , THIAM DIAMBAR : président de l’IGE alias monsieur dégrèvement , KOITA BAMARIAM : président de la commission nationale des droits de l’homme et exciseur des filles du temps du CDHLCPI , BAL AMADOU TIJANE : ambassadeur dormeur à Pékin , DIAGANA MOUSSA : ambassadeur à Bonn , N’GAME YAHYA : ambassadeur au japon , BA MADINE : directeur de l’agence des vrais faux réfugiés , FALL NGUISSALI : directeur général indéboulonnable de l’AMEXTIPE , DIALLO : Wali de l’Inchiri , DIAGANA : directeur du parc national du Ban d’Arguin ex DAF PR et ancien directeur très budgétivore du budget , SY ADAMA : président gourmand de la commission nationale des marchés , KANE YAHYA junior : directeur de la SAM ( société des aéroports de Mauritanie ) , DIALLO DAOUDA : directeur général adjoint de l’ ENER et homme à tout faire de Félix Négri , madame KANE : directrice de l’hôpital mère et enfance , MACINA MAMADOU : secrétaire général du ministère de l’intérieur ( sa villa étage sur l’avenue Moctar Ould Daddah peut financer les activités des FLAM et du MOSSAD pendant trente ans ) . A suivre , sans oublier Ould Dermane Drama dromadaire : ministre du commerce et du tourisme . Bien que le fleuve soit aujourd'hui sur-représenté, il cherche toujours à narguer le pouvoir!
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar

Anonyme a dit…

la francophonie aura t elle un effet palacebo culturel



Un placebo est une mesure thérapeutique d'efficacité intrinsèque nulle ou faible, sans rapport logique avec la maladie, mais agissant, si le sujet pense recevoir un traitement actif, par un mécanisme psychologique ou psycho-physiologique. Dit autrement : « ça marche juste parce que j'y crois », ou l'auto-suggestion appliquée à la médecine.








A rimo

Doulibranne ou doliprane


la substance ou matiere active de doulibranne ou doliprane change-elle selon la dénomination qu'on lui attribue.
la meme substance par magie de la francophonie donnerait plus d'efficacité si le nom est agrée par cette derive ou que l'emballage provient de vos lieux sains paris et surtout sa banlieu





capsule de "teghya" appelé doliprane et made in france soulagera certainement nos francophones par effet placebo sinon par aveuglement.



mouhamed

Anonyme a dit…

الله يرحم كوبيار بكار ويغمد بنعائم الجنة ,,شوف انت يأسنقاس ال تجبر الموتي يكانك تجبر المرحوم المختار ولد داداه تسولون علاش يكبل يعدل دولة بالفرنسية لأهل العربيةوالسونكية والبلارية والولفية؟ وشنه معني عند الوحدة الوطنية؟ومندر يأسنقاس يكان مورتان فيه كاع حد يعرف الفرنسية؟ وران ما عين علي فرنسية كراجات كوبيل دمار

Anonyme a dit…

Rimo,

Ta copine. Paraît que c'est ta maraboute aussi (lol). Elle fait beaucoup d'activités et inchallah nejah.


http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=42968&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=112d7056a2

maatala a dit…

Salam

L'ami a dit:

"deux blogs qui se suivent et se ressemblent par une rhétorique qui semble chercher une audience et un public qui n'est pas certainement
pas les Haratines"

--------------------------------

L'arabisation et l'esclavage c'est l'actualité qui les impose à nous.

Ce blog est un espace de liberté et de réflexion.

Notre unique but est de favoriser l'expression de toutes les opinions et permettre ainsi à nos lecteurs de se faire leurs propres opinions et pourquoi pas venir la partagée avec nous, comme vous le faite.

Toujours dans la convivialité et le respect mutuel dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

C'est bien toi Copiar le message en Arabe.

Tu as raison ils ne maîtrisent que le français du type COUPEL!!!! DEMARRRR!!!

LOL

Sanhaji

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Ce n'est pas simple. Heureux que je ne suis plus le seul a dire que ce qui se fabrique autour des touaregs et autres barbus n'est pas trop catholique. Je n'ai pas encore vu cet article sur taqadoumy.

Il y a lieu de faire encore plus attention car si ces gentlemen dedident de se faire des guerres secretes, des innocents vont payer. Jusqu'à ce jour on ne sait pas qui a fait les 4 touristes (AQMI n'a jamais dit qu'ils l'ont fait), Tourine et El Ghallawiya. On sait pour Lemgheity, Ould Taya s'est fait avoir par ses propres amis comme il refusait l'alternance et les nationalistes commençaient à leui faire des coups d'etat, l'un apres l'autre.

Bref. Restons vigilants. A-

Anonyme a dit…

Vathma. C'est tout ce que Sawab trouve à dire. Debat, ils ne connaissent pas. Idéologie et pratiques nazies. Pourquoi ne pas demander le PM de demissionner? A-
===


Sawab réclame le départ d'un ministre
22-04-2010
Dans un communiqué, le parti d'obédience bassiste Sawab a réclamé le limogeage d'Ahmed Ould Bahiye, ministre de l'Enseignement secondaire et supérieur. Cette formation politique lui reproche des propos jugés méprisants vis-à-vis de la langue arabe.

Selon le parti Sawab, le ministre a déclaré, face aux étudiants de l'Université de Nouakchott, que le français est la "langue de travail et de l'administration" et qu'elle le sera dans l'avenir, comme elle l'avait été dans le passé.

Ce fut assez pour Sawab, qui assimila ces propos à une humiliation du peuple mauritanien et une capitulation face aux revendications colonialistes, qui ne correspondent pas forcément à la défense des langues nationales que sont le pular, le soninké et le wolof.

Quelques semaines auparavant, ce sont les propos du Premier ministre en faveur d'une arabisation générale, qui avaient soulevé un tollé auprès des étudiants négro-africains...


© Les Afriques - Avril 2010

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Réunion du Conseil des Ministres


Le Conseil des Ministres s'est réuni, jeudi matin à Nouakchott, sous la présidence de Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.


Cette réunion du conseil des ministres intervient à un moment où des pressions sont exercées, par la majorité, pour obtenir la dissolution du parlement, après l’appel de Messaoud Ould BOulkheir «au départ du pouvoir, de Mohamed Ould Abdel Aziz"

---------------------------------

Why not dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

C'est mon tour d'appuyer azzizzo. Chacun son tour chez le coiffeur. J'ai la frousse de la coalition ex-PRDS et l'opposition du soldat azzizzo. Avec Ould Waghef, c'est la poisse à coup certain. Louleid doit prendre sa retraite à Walata et elever des moutons, c'est plus cool et il est veterinaire.

A-

Anonyme a dit…

désormais,on peut tout reprocher à aziz sauf l'atteinte à la liberté d'expression, chacun dit vraiment ce qu'il veut

Anonyme a dit…

Maatala
cést avec plaisir que je lis le blog
je participe rarement.je suis conscient de límportance des deux dossiers, je n´ai pas de problemes a les discuter avec transparence et courage.mais j ái ete intrigue par cette volonte de detourner le debat sur les deux questions en l´orientant
vers un autre debat qui a certes ses tenors, mais cela ne fera que creer la confusion et donner un push inespere aux forces qui continuent a avoir des reticences quant a la necessite de regler definitivement la question de l´esclavage dans toutes ses ramifications. en ce qui concerne l´autre dossier de l´arabisation elle se compliquera davantage quand toute une communaute et aussi une langue sont ainsi stigmatisees. en somme on detourne le debat .au profit de qui certainement pas les Haratines.

maatala a dit…

Salam

L'ami

Personnellement, je pense que la défense des droits de l'homme et l'émancipation de nos frères haratines passe avant l'arabisation.

Je suis révulsé par l'horreur subit par Oumoul Khairy et sa fille et le déni de justice qui perdure avec la complicité des pouvoirs successifs.

La cause Haratine est une cause noble qui mérite notre soutien et notre combat pour que justice passe avec la plus grande sévérité sur les esclavagistes fussent-ils noirs ou blancs.

Tant que cette cette abomination perdurera, il y aura de quoi avoir honte d'être Mauritanien dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Brahim a dit:

"Lettrés en arabe, il leur fallait tout simplement venir des brousses, faire un tour au Maroc et revenir pour être nommer directement Hakem, Wali, magistrat ou Ministre ! Et voila les bergers d’hier prendre les commandes de l’Etat. Si le français était obligatoire, ces derniers allaient devenir, au plus, gardiens ou dockers ! En fait, se contenter de ces travaux réservés aux Haratines.

--------------------------------

Si un négro-africains avaient tenus de tels propos, il y aurait eu du "GOUM ANI LEYA-ATNII".

C'est bien un Hartani qui tient de tels propos, pourquoi?

Ten youssouf gueye est mort assassiné par taya dont il fut le témoin du mariage avec Sadia pour avoir dit moins que cela.

Ceci de nous mentir et écoutons les complaintes de nos fréres, avant qu'il ne soit trop tard dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam


Dans la série bienvenue au pays des miracles :

Miracle

Il y a eu plus de voix y compris de HARKIS Harratines pour demander que Biram et Brahim soient cloués aux fers que celles demandant que des assassins de mauritaniens et d'étrangers assumant pleinement leurs actes barbares soit jugés ou demander et exiger que les bourreaux de Oumoul Khairy et sa fille soit poursuivi en justice.

A part cela tout baigne au pays des poètes

Autre miracle

Certains négro-africains ne comprennent pas que les leurs aient étés fusillés pour avoir tenté de commettre un coup d'état, alors que Hanana l’espion libyen se pavanent librement après avoir tué des mauritaniens.

Selon eux, il y aurait deux poids deux mesure, vrai ou faut le problème, c’est qu’ils le pensent…. je serai ravi de lire quelqu'un leur faire la démonstration du contraire.

Une pensée et une prière pour le plus illustre de nos vrais Oulémas (Dedew ente vem) notre père : BOUDAHA ould BOUSSERY

Ce saint homme fut le seul a condamné l'assassinat des putschistes négros, qui selon lui n’était pas conforme aux préceptes de notre sainte religion.

Un pays ne se bâtit pas sur le mensonge et le déni de justice dit le fou

maatala (agitateur d’idée)

Anonyme a dit…

agitateur d’idée reçue moulue

maatala a dit…

Salam

"MALI : Réformes constitutionnelles : Le nomadisme politique désormais sanctionné Jeudi, 22 Avril 2010 09:46 Écrit par mderwich

Le nomadisme politique qui caractérise la classe politique malienne est désormais condamné. Cette interdiction est assortie des nouvelles réformes institutionnelles engagées par le comité Daba.



La démocratie malienne a longtemps souffert du nomadisme politique. Conscient de l’ampleur du phénomène, le CARI ne s’est pas empêché de proposer de nouvelles mesures de restriction contre la pratique. Elus sous la bannière d’un parti X, des députés et des maires n’hésitaient plus à changer de coloration politique pour s’assurer une réélection. En la matière, des exemples ne manquent pas. Le cas de l’ex-député, Cheickna Hamalla Bathily, alias “Député aliment bétail” illustre. Elu en 2002 à Nioro du sahel sous la bannière de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), Cheickna Hamalla Bathily ne s’est pas fait prier pour débarquer à l’Union pour la République et la démocratie (URD). Nous étions à quelques encablures des législatives de 2007. Stupéfait et offusqué par ce geste, des leaders politiques à l’image de Me Hassane Barry l’ont coiffé au poteau par une requête dénonçant une double identité du candidat. Le président du PARENA, Tiébilé Dramé, qui était son colistier, a même été victime de ce mauvais compagnonnage.

Récemment, c’est le député de Tessalit, Deydi Ag Sidouma, qui a administré la mauvaise leçon en quittant le parti URD pour le Mouvement citoyen. Les nouvelles adhésions et fusions à la CODEM et de l’Adéma participent d’une nouvelle formule de ce nomadisme.

Au cours d’un mandat, combien d’élus locaux ne sont-ils pas tentés de changer de partis? Les rentrées politiques permettent de mesurer l’ampleur du phénomène.

En tout cas, le président du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahim Boubacar Keïta, doit être parmi ceux qui ont favorablement accueilli cette réforme qui sonne le glas des nomades politiques. Lui dont la formation politique a été victime de cette pratique en 2002, quand après s’être faits élire sous les couleurs du tisserand, beaucoup de députés, une fois à l’Assemblée nationale, avaient quitté le navire RPM pour d’autres horizons. Poussant IBK à s’interroger sur la moralité de l’élu malien.

La révision constitutionnelle annoncée pour le dernier trimestre de l’année en cours, mettra définitivement fin à la volatilité dans la classe politique. Dans le projet de réformes politiques pour la consolidation de la démocratie au Mali, issu des travaux du Comité d’appui aux réformes institutionnelles (CARI) que préside l’ancien ministre Daba Diawara, il est clairement indiqué que “tout parlementaire ou conseiller communal qui change d’étiquette en cours de mandat, se verra frapper d’inéligibilité pendant la période couvrant les deux (2) prochaines élections générales”.

Abdoulaye Diakité

maatala

maatala a dit…

Salam

"l’ancien ministre Daba Diawara, il est clairement indiqué que “tout parlementaire ou conseiller communal qui change d’étiquette en cours de mandat, se verra frapper d’inéligibilité pendant la période couvrant les deux (2) prochaines élections générales”.

----------------------

Avis à nos mercenaires dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Agitateur d’idée reçue moulée,


La vérité est multiforme, le malheur et injustice sont aveugles,

Le combattre sincere sans myopie et sans daltonisme

maatala a dit…

Salam

Au pays de millions poètes arrogants et ignares, l'interprétation de l'islam et des faits historiques sont toujours multiformes.

Voila une autre vérité non multiforme là dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"le malheur et injustice sont aveugles"

--------------------------

Fastoche mon ami, la faute à pas de chance, il faut là faire à d'autres

Ils ne sont plus aveugles depuis que ceux qui en sont les victimes les dénoncent en réclament justice et réparation.

Le drame de Oumoul Khairy c'est bien chez nous, sauf à vouloir faire croire que c'est aussi une vérité multiforme dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Identité et vieux démons / Marianne Meunier
22-04-2010
Maladroites, les déclarations du Premier ministre sur l’arabité du pays suscitent une levée de boucliers au sein de la population d’origine subsaharienne. La Mauritanie est-elle arabo-berbère ? Noire ? Les deux ? Cinquante ans après son indépendance, le « trait d’union entre le Maghreb et l’Afrique subsaharienne » – référence à la situation du pays et à la diversité de sa population – n’en a pas encore fini avec les questions identitaires.

Le 25 mars, Nouakchott fêtait la « réconciliation nationale », instaurée en 2009 par le président Mohamed Ould Abdelaziz pour rendre hommage aux victimes des « années de braise », ces dizaines de milliers de Noirs qui, au tournant des années 1980, fuyant le racisme arabo-berbère, durent se réfugier au Sénégal et au Mali, alors que des centaines d’autres, surtout dans l’armée et l’administration, subissaient des exactions parfois meurtrières.

Haro sur le français

Jusqu’au mea culpa d’« Aziz », il y a un an, ces années de plomb étaient soigneusement occultées dans l’histoire officielle. Une censure qui a renforcé chez les Noirs l’impression d’être discriminés. Mais le pardon présidentiel n’aura que brièvement dissipé la méfiance. Dès sa seconde édition, une controverse aux relents racistes autour de la langue arabe a parasité la « réconciliation nationale ». Elle tient à deux phrases malheureuses lancées par le Premier ministre, Moulaye Ould Ahmed Laghdaf, le 1er mars, lors de la Journée internationale de la langue arabe : « Nous allons faire de la promotion de la langue arabe et de sa défense un principe, de son appui et de sa généralisation comme langue de travail […] un objectif. » Selon lui, un sursaut s’impose pour sauvegarder l’arabe, la langue « officielle » (selon la Constitution), menacée par celle de l’ex-colonisateur, le français, utilisé dans l’administration et des entreprises.

Une partie des Noirs, dont l’arabe n’est pas la langue maternelle, a accueilli ce discours avec suspicion. « Il ne faudrait pas que l’arabe devienne un instrument d’oppression », a averti Kaaw Touré, porte-parole des Forces de libération africaines de Mauritanie (Flam), dont le cheval de bataille est le partage du pouvoir entre Arabo-Berbères et Noirs. Trois jours plus tard, en conférence de presse, un journaliste noir demande au Premier ministre de traduire en français des propos qu’il venait de tenir en arabe. Réponse d’Ould Ahmed Laghdaf : « Nous sommes en Mauritanie, c’est un pays arabe. » Nouvel émoi de la communauté noire : « La Mauritanie est un pays arabe, mais pas seulement, elle a une double appartenance », selon Kane Hamidou Baba, candidat à la présidentielle de 2009. La polémique enfle et donne lieu, le 24 mars, à des manifestations d’étudiants noirs devant l’université de Nouakchott. Le lendemain, la réconciliation nationale est célébrée dans un climat tendu.

maatala a dit…

« Choc des frustrés »

Les craintes d’une nouvelle explosion de racisme sont-elles justifiées ? Le 14 mars, huit partis politiques ont organisé un point de presse sur le thème « la primauté de l’arabe doit être absolue et perpétuelle ». Mais aucune « grande » formation n’y a pris part. De leur côté, les autorités se veulent rassurantes : « Nous sommes un pays divers et fier de sa diversité, se défend le Premier ministre. L’arabe a été le véhicule de notre culture islamique. […] Il y a lieu de le préserver. […] Mais ce n’est nullement exclusif. Chaque Mauritanien doit se revendiquer de l’arabe, mais aussi du pular, du soninké et du wolof. »

Pour Mohamed Ould Maouloud, président de l’Union des forces de progrès (UFP), les réactions aux propos du Premier ministre sont le résultat d’un « choc des frustrés ». D’un côté, les Noirs, qui n’ont « pas de garantie pour l’avenir », leurs langues – soninké, pular notamment – étant qualifiées par la Constitution de « langues nationales », expression floue ne donnant lieu à aucune application pratique. De l’autre, les nationalistes arabes, qui craignent pour le devenir de leur identité. En 1999, le bilinguisme avait été imposé à l’école, le français étant réservé aux matières scientifiques et l’arabe cantonné aux matières littéraires. « Les autorités doivent se tenir à équidistance des Arabo-Berbères et des Noirs », poursuit Ould Maouloud, préférant voir dans les déclarations du Premier ministre des « maladresses ». Chacun ne demande qu’à le croire.


Marianne Meunier
© Jeune Afrique - Avril 2010

maatala

maatala a dit…

Salam

Madame menier a dit:

"Mohamed Ould Abdelaziz pour rendre hommage aux victimes des « années de braise », ces dizaines de milliers de Noirs qui, au tournant des années 1980, fuyant le racisme arabo-berbère, durent se réfugier au Sénégal et au Mali, alors que des centaines d’autres, surtout dans l’armée et l’administration, subissaient des exactions parfois meurtrières.

-------------------------------

Encore une autre vérité multiforme dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Agitateur d’idée reçue moulée,
La vérité est multiforme, le malheur et injustice sont aveugles,
On a besoin d’un combat sincère sans myopie ni daltonisme et qui ressemble et non la stimulation des rancunes et des discordes. L’état mauritanien pour être juste n’a jamais été esclavagiste et ne saurait l’être, elle a hérité un esclavagisme traditionnel non codifié ni institutionnalisé mais imprégné par la féodalité qui régnait dans toutes les sociétés traditionnelles. Il est simplisme voire démagogique de lui donner une autre dimension, l’éradication de ses séquelles doit être sincère, ciblé et surtout perceptible dans les priorités politiques du pays. Sans réparer l’injustice économique faite aux haratines par une discrimination positive, assumée et affichée et vérifiable dans tous les domaines pour créer un climat débarrassé des séquelles de la féodalité, plus sereine et plus égalitaire. Cette politique volontariste serait certainement salutaire pour l’ensemble des Mauritaniens, sans cela aucun espoir n’est permis




mouhamed

maatala a dit…

sALAM

ELLE A DIT AUSSI

"Jusqu’au mea culpa d’« Aziz », il y a un an, ces années de plomb étaient soigneusement occultées dans l’histoire officielle. Une censure qui a renforcé chez les Noirs l’impression d’être discriminés"

------------------------------

Encore une "idée reçue moulée" dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Mouhamed tu dis:

"On a besoin d’un combat sincère sans myopie ni daltonisme et qui ressemble et non la stimulation des rancunes et des discordes"

----------


Brahim le philosophe a dit:

"Comment peut-on comprendre et accepter qu’une infime entité, n’atteignant pas le tiers de ce peuple, détienne toutes les richesses et tous les pouvoirs de la Nation?"
----------------------------------------------------
"Nos frères maures s’intéressent aux causes palestinienne et irakienne plus qu’ils ne prennent la peine de se pencher sur une question cruciale qui touche l’intégrité et la cohésion de leur patrie. La cause principale s’est révélée être le complexe d’arabité et le spectre de l’originalité que nos Maures drainent depuis belle lurette !--------------------------------------------------
"Ceux qui continuent à pratiquer la politique de l’autruche assumeront, toute entière, la responsabilité de tous les dérapages qui compromettraient l’avenir du pays !
---------------------------------
"A tous, je signale, enfin, que ce que vous reprochez à Israël, vous le faites subir à vos frères esclaves et anciens esclaves. Ya-t-il de plus ignoble que de déposséder quelqu’un de sa qualité d’homme ? Si la relation avec Israël était une trahison de la cause arabe, l’esclavage est une haute trahison de la cause humaine.
---------------------------------
"Nous mettons en garde contre toute tentative visant à sanctionner Monsieur Biram Ould Dah ou n’importe quel autre militant de cette cause. Nous pensons comme ils pensent. Il ne s’agit pas d’une personne mais d’une conscience !

--------------------------------

Intimes convictions ou stimulations

Selon moi c'est une mise en garde,claire nette et non multiforme dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Peut-on mystifier l’ego en adoptant les sentiments « idée reçue moulée » ?


It's the big question ?

trying to speak english when you don't seem to like french ?

what's the matter ?

Anonyme a dit…

Peut-on mystifier l’ego en adoptant les sentiments « idée reçue moulée » ?


It's the big question ?

trying to speak english when you don't seem to like french ?

what's the matter ?

mouhamed

only and simply arabic language lover

no matter to hate anyone

thanks

Anonyme a dit…

Monsieur A-, dit-moi franchement, le Ministre de l'Enseignement Secondaire et Supérieur, est votre cousin ou ami?? Vous le défendez avec force pourquoi?? Mai vous n'arrivez pas à nous convaincre que le monsieur mérite son poste pour la simple raison, manque d'arguments. Vous n'avez pas pu avancer une seule raison qui peut justifier que le monsieur ne paye pas la gaffe qu'il a commise et qui a causé les événements douloureux qu’a connus l’université la semaine dernière!!!!
Il était plus raisonnable, Monsieur A-, de demander la démission des trois petits « mousquetaires » mesquins, Ould Md Laghdaf, Mint Beida et Oul Bahiya, pour leur dérive et je vous assure qu’ils ne seront pas regrettés. Les trois ensembles ne pèsent pas la valeur d’un seul ministre
-----------------------------------
Vathma. C'est tout ce que Sawab trouve à dire. Debat, ils ne connaissent pas. Idéologie et pratiques nazies. Pourquoi ne pas demander le PM de demissionner? A-

Anonyme a dit…

ano,

اشلاه انكولك كاع؟ اهيه
يبوية كول الخير انا اخباري من الموتا

sanhji,

thak mahou houwa yegheyr bgheyt ngoulou thak elgalit edika le eudik (goulinou lak goulinou lak lol)

Essghnass

Anonyme a dit…

Avec la nomination d’Ahmeda Oul Jeylani, les roumouz elvessad continue leur chemin dans l'administration, Lemrabott Sidi Madmoud, Cheikh Elavia, Cheyakh, n’toume vem ???? !!!!
Pauvre Mauritanie, le changement constructif n’est pas pour demain.

Anonyme a dit…

La philosophie vile


La philosophie suppose le détachement de soi, la tranquillité de l’esprit loin de l’émotion et de la haine. La philosophie de Brahim est partiale, déséquilibré, emprisonnée par des schémas préétablis dans les rancunes et les remords. Les étudiants adeptes de cette philosophie ont appliqué son essence à savoir la haine qui conduit à la brutalité voire l’animalité lors de malheureux évènements de l’université, l’affrontement, on est très loin de l’abstrait, des concepts, du savoir, de la liberté et tout près des idées de la philosophie pigmenté, terre à terre, haineuse et acculturant de Brahim et de son gourou monsieur Biram ould Dah Ould Abeid adepte des « idées reçues moulées » pour ne disséminer que la méchanceté et la répulsion.



-------------
maatala a dit

Brahim le philosophe a dit:

"Comment peut-on comprendre et accepter qu’une infime entité, n’atteignant pas le tiers de ce peuple, détienne toutes les richesses et tous les pouvoirs de la Nation?"




mouhamed

Anonyme a dit…

Salut...

Comment pouvez supporter de tourner en rond...sans avoir le vertige; on a pas bq avancé dans le debat, pardon la polemique depuis quelques jours sur canah, chancun se campe sur ses opinions !!!
bl

Anonyme a dit…

pour maatala

Tell me more!
_
Apprenez l'arabe!


et

Un Coup d’Etat
Pour quoi faire?


Esseghnass

mballal a dit…

Anonyme a dit...
Je ne savais pas que les gens qui prétendent être arabe doivent les prouver et chercher des certificats d'arabité délivrés par ses adversaires ou certains pays arabes, alors que les autres jouissent de leurs aspirations sans tumultes. Quel secret derrière cette configuration, l'arabité ou l’arabe seraient-elles source de susceptible ou allergie excessive.

Au moins l'arabe ne suscite pas l'indifférence, la francophonie a l'air de façonner pour être très arabophone, ce n’est pas pour cela que l'arabe va perdre son prestige au contraire.
L’arabe en elle-même n’a jamais servi comme support à un esclavage institutionnalisé et idéologisé voire raciale avec des tentatives scientistes ridicules de le justifier, contrairement à d’autres langues que vous semblez respecter et idéaliser.
La haine du pauvre maure stigmatisé, piétiné et haï à cause de la proximité, de la parenté, du contexte traditionnel de la société, du voisinage et de la ressemblance ne doit pas conduire à cette aversion haineuse et ridicule de l’arabe, la prestigieuse langue internationale, avec ou sans le consentement des maures et des autres.



mouhamed
--------------------------

Ce dont je suis certain est que ce fameux Mouhamed- n`est pas de la Mauritanie.

Qu`il soit gentil et qu`il cesse ici donc de semer la zizanie entre mauritaniens.

Anonyme a dit…

Lu pour général valdimir, Bebe Ba, fils du bled et les autres de la brigade anti-jihadiste de canalh.Lisez le langage doux, mais sourmois de D.S. Diarra.

Question bête: et Flintock 10 dans tout ça? La base de commandement de Flintock 10 à Ouaga, c'est pour quoi? Alger ne fait pas partie de Flintock, mais les US, la Mauritanie, le Mali, le Nigeria et forcement le Burkina. Les français sont où?

Je manque vraiment d'inspiration sur ce dossier. J'ai beau reflechir, mais niet.

A-

===
Terrorisme dans la bande Sahelo-Saharienne : Le Mali, l’Algérie, la Mauritanie et le Niger inaugurent un QG sous commandement algérien

Aurore, 23/04/2010


Les quatre pays de la bande Sahélo-Saharienne ont procédé hier mercredi 21 avril 2010 à la mise en place d'un Q.G au sud de l'Algérie, plus précisément à Tamanrasset. Il est dénommé " Comité d'état-major opérationnel conjoint", Il s'agit, pour les pays concernés de regrouper leurs forces et moyens dans le cadre de la surveillance et de la sécurité de leurs territoires respectifs et des zones frontalières en particulier. Ledit Q.G est composé de contingents issus des quatre pays et sous commandement algérien.

Cette mesure fait suite au sommet d'Alger lequel a préconisé des actions collectives et le renforcement de la coopération en vue d'une lutte efficace contre AQMI dans la bande sahélo-Saharienne. La nébuleuse, force est de l'admettre gagnait davantage en influence et menace encore aujourd'hui la stabilité de cette partie de la sous-région. Ce, pendant que les pays concernés se livraient à une bataille de clochers. L'heure semble donc venue à la raison.

Le quartier Général devrait initialement coordonner les activités de la force commune, à savoir, les opérations armées, les enquêtes et les renseignements.

Tamanrasset n'a certainement pas été choisi au hasard. C'est la plus grande ville à la fois frontalière du Mali et du Niger et possède un aéroport militaire. Elle abrite également une base militaire.L'Algérie, c'est une évidence, s'avère une puissance militaire dans la sous-région et possède une expérience indéniable en matière de lutte contre le Terrorisme. Elle a plusieurs fois apporté des soutiens logistiques au Mali et au Niger.

La création d'un tel Etat-major réjoui les pays occidentaux et les Etats - Unis d'Amérique. Elle atteste aussi de la volonté de l'Algérie d'impliquer et de soutenir suffisamment ses voisins. Les Maliens sont également parmi les premiers à se réjouir de cette nouvelle donne. Pour rappel : courant 2005, le Mali a sollicité l'aide de son voisin alors que ses troupes étaient confinées dans le camp de Tinazawaten, encerclées par les mouvements rebelles et, avec des mines antipersonnel disséminées dans la zone afin de bloquer tout renfort. Bamako sollicita le concours du frère algérien afin de ravitailler les hommes à l'intérieur du camp. Le frère algérien poussa alors le cynisme en parachutant un seul sac de vivre sur le camp. Il a fallu l'intervention de l'armée américaine pour envoyer une quantité conséquente de vivres et de matériels. Le siège fut alors levé. L'avion américain fut cependant pris pour cible par les tireurs rebelles au sol.

La création d'un état-major unifié dénote donc d'une avancée significative et surtout sincère de la coopération entre les Etats impliqués. .

Une chose est d'ores et déjà sûre : une attaque d'envergure des bases de replis des éléments d'AQMI est unéluctable.

B.S. Diarra

Anonyme a dit…

Au depute El Khalil Ould Tiyib:

Je viens de lire vos explications a' propos de votre visite controverse'e en Libye. J'aimerais attirer votre attention sur les faits suivants:
Votre Guide ou le Roi des Rois Traditionnels Africains est fou, riche et arrogant. Kadafi a fait des milliers de morts au Tchad et a insulte' tout le monde. Memes les arabes ont eu leur part de ses insultes. Il a specifiquement dit le 4 octobre 2003 que "...les arabes sont devenus la rise'e du monde et ne servent plus a' rien."
Kadafi etait derriere plusieurs actions terroristes dans le monde. Le cas de Pan Am est connu du monde entier. Nous savons egalement que les services de Kadafi ont elimine' les personnes suivantes:
- Imam Moussa Sadr
- Mansour Kikhya qui etait ministre
- Jaballah Matar
- Izzat youssouf Al Maqrifi
- Colonel Hachem Al Atta (Kadafi a detourne' l'avion qui transportait colonel Hachem du Soudan afin d'arreter et delivrer le colonel au president Numeiri pour l'executer.)
- Daif Al Ghazal
- Oussama Chalouf
- Ibrahim Al Galalia et bien d'autres.

P.S.

Comme vous dites avoir des relations avec Kadafi depuis 37 ans, j'aimerais bien savoir la raison pour laquelle le parquet militaire Libanais a lance' un mandat d'arret international contre le Commandant Jalloud, plusieurs hauts responsables Libyens et...Mahmoud Ould Dada qui etait l'Ambassadeur de la Mauritanie en Libye. Quel etait le role de notre ambassadeur dans l'affaire de la disparition de Moussa Sadr?

P.S. du P.S.

Saleh Ould Hanene, vous donnerez ma part de l'argent que "KadaFOU" vous a donne' a' ma mere Nene Soumare'. (rire)
Just make sure you take me with you to visit Robert Mugabe' of Zimbabwe and Kin Jang ILL of North Korea.(rire)
Mes salutations aux habitants d'Aioun, Vougous, Egjert, G'tey N'tourja, Gleib Zbil, Douweyrara, Teitane, Tamchekett, Kouboni, Modibougou, Haime et Moukreya.
Comme vous le voyez, on peut faire de vous le President de la republique du Hodh Al Gharbi
WOU KHALI ANAKE LA POLITIQUE NATIONALE MAURITANIENNE. La Mauritanie ne veut point de Kadafi!!!!!

Anonyme a dit…

la saga continue. Avec un centre à Tamanrasset (les coalisés algero-mauritano-maliano-nigero) et un centre à Ouagadougou (coalisés americano-maliano-nigeriani-nigerieno), ils sont incapables d'arreter ce machin. les français sont nulle part et on sait qu'is ne dorment pas. Et pourtant toute cette ramada et les centaines de millions de $ qu'ils pompent ne sert à rien.

azzizzo: laisse l'UPR, le PRDS et l'opposition se bouffer et occupe-toi de la sécurité. Mets tes forces aux frontières maliano-algero-marocaine et tire d'abord avant de demander. C'est à ce prix qu'on nous prendra au séreux. Le reste, tu peux gerer doucement et à ta guise. La securité, faut pas jouer avec. Surtout qu'exporter sa merde chez le voisin, c'est la mode ces jours-ci.Faut m'écouter.

A-
==

Un Français et un Algérien enlevés dans le désert nigérien L'enlèvement du touriste français et de son chauffeur algérien s'est déroulé à l’ouest de la mine d'uranium d’Arlit.
RFIPar RFI
Un touriste français et son chauffeur algérien ont été enlevés jeudi 22 avril 2010 dans le désert nigérien. Il n'y a pas encore de revendication mais les similitudes sont nombreuses avec d'autres enlèvements commis par Aqmi, la branche d'Al-Quaïda au Maghreb islamique.

Le Français enlevé est très probablement un touriste. Il était à bord d‘un véhicule conduit par un chauffeur de nationalité algérienne, lui-même également enlevé.

Ce sont des hommes enturbannés et armés qui ont fait le coup. C’est ce qu’affirme une source sécuritaire sur place. Les assaillants suivaient de près les deux futurs otages. Et selon une autre source, il y aurait même eu une course-poursuite.

Les faits se sont déroulés en plein désert nigérien, à l’ouest d’Arlit, une zone où les Chinois exploitent l’uranium. Le lieu d’enlèvement du français et de son chauffeur algérien se situe à quelques centaines de kilomètres des frontières algériennes et maliennes.

L’identité des auteurs de ce rapt n’est pas encore connue. Il n’y a pas eu de revendication. Mais l'on observe des similitudes avec d’autres enlèvements opérés dans le passé et dans le même désert par Aqmi, la branche d’Al-Qaïda au Maghreb islamique.

Anonyme a dit…

J'ai bien peur que AQMI s'exporte vers le Niger. Regardez la carte. De quoi donner du crédit à l'établissement du centre de Tamanrasset. Si c'est le cas, les samsaras maliens des rançons depuis 2003 Ag Iyali et Baba Ould Cheikh vont perdre des revenus. Ce ne sont pas les militaires nigeriens qui vont chausser les sabots de ATT. Sauf si c'est pour nous faire croire du danger salafiste et justifier la création d'une base militaire dans la zone d'arlit et emmerder les chinois.

A-

===

http://www.rfi.fr/contenu/20100422-francais-algerien-enleves-le-desert-nigerien

Anonyme a dit…

Très interessant. Comment la justice peut ruiner la vie d'un individu. A-


http://www.bakchich.info/La-traque-du-tueur-de-l-anthrax,10610.html

Anonyme a dit…

La betise des hommes. A-
===

http://video.google.com/videoplay?docid=-1778214366300063412&hl=fr#


http://video.google.com/videoplay?docid=-1778214366300063412&hl=fr#docid=-73298959634776201

Anonyme a dit…

Hatha mtine hatta. Pour qui travaille Emjad? J'espère vivement que cet article ne dit pas vrai. Il est inadmssible un coup contre azzizzo. Hna lehweit legsair? C'est inacceptable. Qu'est-ce qu'on fait bon Dieu? On est en guerre contre personne. Du n'importe quoi: allegeance ici, trafic là, discrimation ailleurs, haine de soi avec cette histoire d'arabité-negrité, classe politique pourrie jusqu'à l'os, une administration incompétente et le reste. A-
==
Regards sur le terrorisme : inquiétudes sur la stabilité de la Mauritanie.

Si les États-Unis et l’Union européenne se préoccupent réellement de la sécurité et de la stabilité de la Mauritanie, Nouakchott n’a malheureusement pas échappé à cette guerre d’hégémonie que se livrent ardemment ces deux grandes puissances.

Aujourd’hui, tout porte à dire que ces puissants Etats cherchent à impliquer la Mauritanie à ces différents qui ont toujours caractérisés les rapports entre Washington et Madrid dans la région. Ce qui laisse penser que la stabilité de ce pays d’Afrique du Nord, n’est pas vraiment une priorité pour les américains, ni pour les français, non plus pour les espagnols, qui exhibent publiquement des bons sentiments, qui n’ont de réelles que le nom.

En effet, aucun d’entre eux ne veut ouvrir un nouveau front sur « la guerre contre le terrorisme."



Les grognes diplomatiques exprimées manifestement par l’Algérie et le Front Polisario sont incontestablement le miroir d’une éventuelle tentative, menée discrètement par des sympathisants du Polisario, résidants en Mauritanie et à Alger, pour renverser l’actuel régime, placé à la tête du pays, par le Conseil Constitutionnel, aux termes d’élections jugées transparentes.

Si ces complots se vérifient, alors que les conditions politiques et militaires nationales sont si fragiles, que toute secousse de sécurité peut plonger le pays dans le chaos, favorisée en cela par l’existence d’une opposition très en mal avec le pouvoir.

Anonyme a dit…

Suite - Instabilité du pays sous les coups de partout. Tfou, tfou et etfou. A-
===
Cela pourra transformer dans un avenir proche, la Mauritanie en un espace propice au développement des organisations terroristes, lesquelles pourront occuper une partie du Sahara occidental pour installer leurs quartiers généraux, attirer de nouveaux recrues et étendre leurs domination dans le Nord de l’Afrique et dans les régions du Sahel.

La guerre souterraine que se livre le Maroc et l’Algérie, risque, si elle devient effective d’exposer la Mauritanie à un feu croisé, avec la possibilité d’une reprise des combats dans le Sahara occidental, mais cette fois avec des ramifications graves relatives aux intérêts antagonistes des États-Unis, de l’Espagne et de la France.

Depuis l’arrivée au pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz, l’armée algérienne et le Polisario ne cessent de s’investir dans une campagne féroce dont l’objectif est de discréditer les nouvelles autorités du pays. L’Algérie est convaincue qu’Ould Ould Abdel Aziz est trop proche du Maroc, lequel, avait apporté son soutien immédiat au coup d’Etat du 8 aout 2008.

Depuis cette date, le Polisario soutenu par l’Algérie, a lancé une opération nuisible au régime, saluant la résistance des partis de l’opposition contre le putsch mené par le Haut Conseil d’Etat. Les coups d’Etat contre les présidents Moktar Ould Daddah, et son successeur le colonel Mustafa Ould Mohamed Saleck ont tous les deux été fomentés par la DRS algérienne et orchestrée par des militaires proches de la direction du Polisario.

La situation actuelle en Mauritanie est étrangement similaire à celle de 1978 et aux coups d’Etats précédents. Par ailleurs, le refroidissement récent des relations entre Alger et Nouakchott et l’arrivée de plus d’une centaine de rescapés des camps du Front Polisario au Maroc, à partir de la Mauritanie est très susceptible de mettre davantage de pression sur le DRS et le Polisario pour prendre des mesures contre Mohamed Ould Abdel Aziz, mettant en péril la sécurité de toute la région.

Toutefois, les nouvelles les plus inquiétantes pour la Mauritanie sont ces rapports puissants qui lient des membres du Polisario aux émirs de l’AQMI. La récente arrestation de "Omar Sahraoui", à la frontière entre la Mauritanie et l’Algérie est une indication inquiétante de la présence importante d’AQMI dans le Sahara occidental.

Autant dire que des nouveaux bouleversements politiques en Mauritanie pourront créer un vide sécuritaire, ce qui obligera les Etats-Unis et les Européens à engager davantage de soldats et d’argent pour la région afin de contenir tout nouveau front terroriste.

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Info source : Emjad (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Cette nouvelle récurrente de coup d'Etat préparé par l'Algérie et le Polisario n'est qu'un manoeuvre derrière laquelle se cachent les mains du Maroc.

Ce ne sont pas les coups d'Etat qui solutionnent le problème. Il faut que le peuple sorte massivement pour signifier à Aziz son mécontentement et de dire tout haut et fort ce qui est dit tout bas.

Encore une fois le coup d'Etat n'est pas la bonne solution et n'a jamais été une bonne solution.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanhaji,


Le Maroc et l'Algérie nous utilisent donc comme un plat de cous-cous comme l'Algérie et la Libye utilisaient le Mali comme un plat de tajine: tu finis, tu me laisse manger. En effet, que ce soit vrai ou faux, il faut que azzizzo soit vigilants. Ce n'est parceque je suis pro-lui, un coup d'état amenera des problemes insolubles et y en a trop marre. A-

Anonyme a dit…

Les zamis,

Si ce n'est pas un coup des marocains, c'est incroyable. Je reviens sur par où sont passés les otages espagnols. Pris de Taqadoumy et ils savent où pecher l'info. Ils ont fait leur preuves avec les enregistrements avec Sidioca et le bonne dame qui parlait trop (ex-aide de Khattou).

A-
=====

Le DRS algérien et l'opposition préparent le prochain putsch contre Aziz
23-04-2010
Une série de réunion visant la déstabilisation du régime du Général Ould Abdel Aziz aurait eu lieu, récemment, entre des membres de l'opposition mauritanienne et des éléments des renseignements algérien. L'objectif déclaré consiste à faire tomber le Chef de l'État mauritanien, par tous les moyens.

Selon le journal arabophone algérien "Al Dzaraïr Times", les concertations se sont déroulées au Centre principal militaire d'investigation (CPMI) situé sur la base de Ben Aknoun, qui dépendent directement du tout-puissant Département du Renseignement et de la Sécurité (DRS).

Toujours selon le même organe de presse, le DRS offre, à l'opposition mauritanienne, un important soutien logistique ainsi que des conseils, afin de combiner les actions de sape avec une montée en puissance de la contestation de rue. C'est d'ailleurs dans ce cadre que l'opposition - le journal cite les leaders Messaoud Ould Boulkheïr et Ahmed Ould Daddah - ne cache plus, pour la première fois, son souhait de voir la fin du régime de Ould Abdel Aziz, même par l'hypothèse sous-entendue d'un coup d'état militaire.

L'Algérie reproche, à Ould Abdel Aziz, son soutien au plan marocain sur le Sahara. Lors d'une rencontre récente en Libye, le président Bouteflika proposait une formule concurrente à son homologue de Mauritanie mais ce dernier déclinait l'offre, jugée pourtant "généreuse et équitable" par les algériens.

Le refus a été considéré comme un "impardonnable affront" par les hauts responsables des renseignements algériens ; ils ont donc "juré la perte du chef de l'État mauritanien, par tous les moyens", selon l'expression de l'un d'entre eux, cité dans l'article de "Al Dzaraïr Times". Désormais, le projet bénéficierait du concours indispensable d'une bonne partie de l'opposition mauritanienne.

Anonyme a dit…

Coumba Ba enti vem? faut bien noter:

1. mensonge:"Au premier jour de cette session, le président de la commission de l'Union africaine, Jean Ping a pu entendre les représentants de l'administration Obama dresser un portrait élogieux de l'action de l'UA en matière de résolution des conflits, se disant même «impressionnés» par son efficacité dans les missions de maintien de la paix."

2. Les US n'acceptent plus la françafrique seule dans les pays potentiellement fourniseeurs d'energie: "En clair, pour Washington, l'Afrique ne doit pas être laissée aux seuls Européens et Chinois. En cela l'administration Obama rejoint celles de Georges Bush et de Bill Clinton."

Il faut faire ton training dans ces choses vite.
====

Ouverture du dialogue Afrique-USA à Washington Barack Obama était très attendu au Ghana où il s'est rendu en juillet 2009.
(Photo: Reuters)Par RFI
Washington a salué la contribution de l'Union africaine à la démocratie, au premier jour de la session du dialogue Afrique - USA organisé à l’initiative de l'administration Obama. Une délégation de l'Union africaine, emmenée par le président de la Commission de l'UA, le Gabonais Jean Ping, rencontre depuis le 21 avril et jusqu'à vendredi soir 23 avril de hauts responsables gouvernementaux américains. L'objectif des Américains est d'expliciter leur politique en Afrique.



Traditionnellement, Washington appuie sa politique africaine sur les Etats plutôt que sur les institutions panafricaines. Dernier exemple en date, le protocole d'accord bilatéral signé la semaine dernière avec l'Afrique du Sud.

Les Etats-Unis ont, de longue date, identifié les puissances émergentes et les Etats clés sur lesquels ils concentrent leurs efforts. Une stratégie souvent critiquée dans les coulisses de l'Union africaine où l'on plaide pour une politique globale. C'est donc pour rééquilibrer la balance que Washington a organisé ce dialogue entre l'Union africaine et les Etats-Unis.

Au premier jour de cette session, le président de la commission de l'Union africaine, Jean Ping a pu entendre les représentants de l'administration Obama dresser un portrait élogieux de l'action de l'UA en matière de résolution des conflits, se disant même «impressionnés» par son efficacité dans les missions de maintien de la paix. Au-delà des mots, Washington qui est l'un des premiers contributeurs des missions de paix de l'UA a des objectifs précis. La lutte contre le terrorisme, la sécurisation et l'accès aux ressources naturelles, l'encouragement au libre-échangisme et le renforcement de la démocratie sont les axes majeurs de sa politique.

En clair, pour Washington, l'Afrique ne doit pas être laissée aux seuls Européens et Chinois. En cela l'administration Obama rejoint celles de Georges Bush et de Bill Clinton.

Anonyme a dit…

L'ami d'azzizzo a des problèmes.
==
L’Iran serait en mesure de fabriquer un missile pouvant toucher le territoire américain
Les inquiétudes du Pentagone
Par : Merzak Tigrine
Lu : (2539 fois)

Selon un document déclassifié, adressé au Congrès, le ministère américain de la Défense affirme que Téhéran pourra produire d’ici 2015 des missiles intercontinentaux pouvant atteindre les États-Unis, d’où l’inquiétude dans les milieux officiels américains.

Même si cela nécessite une aide étrangère pour sa réalisation, la fabrication d’un missile intercontinental capable de frapper le territoire des États-Unis par l’Iran est possible d’ici l’an 2015, selon les experts du Pentagone.
C’est du moins ce que révèle un document déclassifié du département de Robert Gates, dont le contenu rendu public a été adressée au Congrès. “Avec une aide étrangère suffisante, l'Iran pourrait probablement développer et tester un missile balistique intercontinental capable d'atteindre les États-Unis d'ici 2015”, affirment les spécialistes du département de la Défense dans ce rapport. Cela ne fait que confirmer l’attention particulière qu’accorde Washington aux progrès de Téhéran en matière de technologie de missiles à longue portée, notamment en cette période où les Américains accusent le régime iranien de vouloir se doter de l'arme atomique et pousse en faveur de l'adoption de nouvelles sanctions internationales pour le contraindre à mettre fin à ses activités d'enrichissement de l'uranium. Ce nouveau document vient contredire les précédentes conclusions d’un rapport des services de renseignement américains de mai 2009, qui estimait l'Iran incapable de disposer d'un missile de très longue portée avant la période 2015-2020.
Pour le Pentagone, la force terrestre iranienne atteindrait 220 000 hommes, à laquelle s’ajouterait la force terrestre de résistance des Gardiens de la Révolution, dont le nombre est estimé à 130 000 hommes.
Par ailleurs, l’Iran disposerait de 1 800 à 1 900 chars. Plus détaillé, le dossier fait une évaluation plus large des capacités militaires iraniennes et de son soutien aux insurgés d'Irak et d'Afghanistan, ainsi qu'à des groupes armés comme le Hamas palestinien et le Hezbollah libanais. Ce dernier aurait, avec le soutien de Téhéran, réapprovisionné son arsenal à un niveau supérieur à ce dont il disposait avant sa guerre de 2006 contre Israël, affirme le même document. Toujours est-il que l’amiral Mike Mullen, le chef d'état-major interarmes des États-Unis, a affirmé dimanche dernier qu'une frappe militaire pour dissuader l'Iran de s'armer du feu nucléaire était aujourd'hui la “dernière option”, car redoutant les graves conséquences potentielles d'une telle intervention.
Ceci étant, la Turquie est “prête à agir comme intermédiaire” pour aider au règlement de la question nucléaire iranienne. C’est ce qu’a déclaré hier le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu lors d'une conférence de presse à Téhéran. “La Turquie est prête à servir d'intermédiaire pour un échange d'uranium” entre l'Iran et les grandes puissances, “et nous espérons avoir un rôle utile dans ce dossier”, a indiqué le chef de la diplomatie turque à l'issue d'une rencontre avec son homologue iranien Manouchehr Mottaki.
Il a ajouté que pour Ankara, “la solution passe par la négociation et par le processus diplomatique” plutôt que par des sanctions, envisagées par les grandes puissances. Pour rappel, la Turquie, qui siège actuellement au Conseil de sécurité de l'ONU, a déjà proposé cet hiver de servir d'intermédiaire pour tenter de régler le conflit entre Téhéran et les grandes puissances, focalisé sur le programme iranien d'enrichissement d'uranium dont les Occidentaux craignent qu'il n'ait un objectif militaire.

Anonyme a dit…

kelha we elhamou

lu pour maatala

La guerre des clans de l'UPR

Au moment ou le jeune partie UPR fait son entrée sur la scène nationale avec le début de l'implantation sur tout le territoire national, une guerre non déclarée commence au sein des unités du parti, une guerre de pouvoir et de …….

La colonne vertébrale du parti qui est le comité chargé de la communication dont les membres ne sont que des jeunes qui n'ont fait de mal que de croire au grand Projet de construction de la Mauritanie, cheval de bataille du Président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ces jeunes se sont livrés a une bataille sans merci pour la survie de leur action contre Elmoudir Ould Bouna qui, grâce a l intervention du SG du parti en faveur des jeunes, a été oblige de se retirer, mais pas complètement. Depuis le démarrage de la campagne de sensibilisation, l'action des jeunes a été stoppé par SG Adjoint Ould Maata qui reçoit les consignes de ould Bouna

Ce dernier a introduit dans la commission Yadali Hassane, ould Ekleybe chargé du site web du parti en Francais. A vous de juger son travail et Issa responsable du site web du parti en arabe, a vous de juger également.

LA QUESTION : pour qui travaillent ces gens et quel est leur but, pourquoi ils sabotent le travail du parti, car leur action ne fera qu’affaiblir le parti. Le dévouement et l acharnement de ce lobby contre les actions du parti et pire que celui de l'opposition toute unie.

Je demande a tout les militants de UPR, a tout celui qui croit au grand Projet du du Président Mohamed Ould Abdel Aziz de s’unir pour barrer la route aux vrais ennemis la Mauritanie nouvelle.

Militant UPR
cridem.org

Esseghnass

Anonyme a dit…

Alire. c'est en anglais. c ést encore plus precis que la version française. A-

http://en.taqadoumy.com/index.php?option=com_content&task=view&id=801&Itemid=32&mosmsg=Comment+saved+to+content+item%21+If+the+comment+is+not+related+to+the+topic%2C+it+will+be+deleted.

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

Extrait

"Le député rappelle dans sa lettre que beaucoup de leaders politiques comme lui se sont inspirés de l’idéologie incarnée par El Kadhafi, « à la différence de ceux qui ont adopté les pensées de Michel Aflagh, de Hacen El Benna, de Karl Marx, de Lénine et de Mao Tsé Tong ». Le parlementaire a précisé également que sa relation avec le Guide libyen ne date pas d’aujourd’hui, mais existe depuis 37 ans, dont assez ancienne pour être taxée de trahison.

maatala a dit…

Réactions des lecteurs

"Rédigé par zouheir-, jeudi, 22-04-10 22:14 Felicitations pour la COD, pour s'etre debarrasseé de ce phenomene , cameleon, pret a se vendre au plus offrant , et qui n'a comme attache que son portefeuille , tres maigre , par ces temps de disette.


Monsieur Teyib, la Mauritanie, n'est ni a vendre ni a la Lybie, ni au Maroc, ni au Senegal, ni a la France ni a qui que se soit. Il reste quoiqu'on dise , par ces temps d'allegence tous azimuts, des mUritaniens (Arabes, Berberes, toucouleurs, Sarakollés, Wolofs ) fiers de leur appartenance a la Mauritanie, unis pour le meilleur et pour le pire, de Bir a Ndiago et de Nouadhibou a Fassala, et qui barreront la route, aux marchands d'illusions, et aux tevayas de toutes especes, qui proliferent ces temps-ci


Rédigé par Ibadou, jeudi, 22-04-10 20:57 Ce monsieur est parmi les gens qui ont vécu en funambule à la lisière du gouffre de l’Unité Nationale. Ils sont dangereux car épousant une idéologie née au temps du communisme qui s’en est allée de sa mort certaine, en laissant ses brides.


Ces gens sont à combattre même dans un pays uniforme à plus forte raison dans un pays comme la Mauritanie qui peine à se définir une identité nationale. Ce qui était étonnant c’est la naïveté de Messaoud qui par opportunisme, je crois, a eu le baisé mortel avec ces gens.


Ils restent des ennemies des nations mauritaniennes, laquais de puissances étrangères (hier l’Irak, aujourd’hui la Libye du Guide mal éclairé, rois des rois africains), prêts à faire allégeance aux plus offrant, fusse-t-il être le diable en personne.


Ce qui est affligeant c’est l’attitude de l’auto – proclamé « président des pauvres » qui n’a pas bronché après le retour de ces traitres de la Libye.


Bon vent et bon débarras pour Messaoud, c’est sûr que vous allez atterrir, ou plutôt rester dans l’ombre en procédant comme d’habitude au chantage à l'endroit au parti d'un président qui ne sait plus où donner la tête, votre giron naturel. Repère de tous les barrons du feu PRDS.

----------------------

maatala

Anonyme a dit…

Aujourd'hui seulement j'ai enseigne' a' mes enfants The First Amendment of the U.S. Constitution, a' savoir Freedom of Press, Freedom of Religion, Freedom of Speech, et Freedom of Asembly.En d'autres termes je leur ai explique' le role de la liberte' de presse, liberte' de religion, liberte' d'expression et liberte' de s'unir dans un groupe pour la democratie. Les liberte's cite'es plus haut sont parmi les droits des citoyens Americains.

Je suis entrain de rire parce qu'Ahmed Cheikh et ses amis journalistes ne veulent plus participer a' Mountada Sahava pour une raison qui est..... Je n'ignore pas le role de la presse et j'ai un respect pour les journalistes Mauritaniens qui travaillent dans des conditions difficiles. Je sais que mettre l'information a' la disposition des citoyennes et des citoyens les rend responsables. L'information peut egalement aider les populations a' savoir si leurs elus, leurs dirigeants et/ou leurs responsables font ce qu'ils ont promis de faire.

Il faut egalement souligner que quelques journalistes et leurs journaux agissent carrement comme des organes de propagande politique au service d'un parti politique et/ou d'un gouvernement. Pravda de l'ancienne URSS, Jana de la Libye et AMI de Cheikhna Ould Neni tombent dans cette categorie. Je ne dis rien de Chaab parce que j'etais pigiste avec ce journal. (rire). Chaab est le meilleur journal du monde. (rire)
Des fois, c'est la recherche de l'argent qui determine quelle opinion sera publie'e et quelle opinion sera censure'e.Ceux qui ont plus d'argent ont plus de chance d'etre publie's par la presse. La recherche du sensationnel aussi determine la conduite de certaines presses.

It is my opinion that Diagana, Ould Oumer, Ahmed Cheikh, and many other Mauritanians reporters are in the category of those who would like to shape the public opinion in order to orient the political debate.
Je ne condamne pas les membres de cette categorie mais je leur dis qu'ils doivent etre tres intelligents dans leur approche. Les ecrits de Habib Ould Mahfoudh peuvent leur servir de guide.

Allez les amis, I am tired. Je prefere le Veridique (rire), Chaab (pour l'argent qu'il m'a donne'), Maurifemme (parce qu'il appartient a' notre epouse Fatma Mint El Kory), canalh (parce que c'est le lieu de rendez-vous pour les mentalement deregle's (il va sans dire que Sanhaji, citoyenne et moi sommes les exceptions)),AMI de Cheikhna Ould Neni (parce qu'il me permettra de savoir la "vision" du president Abdel Aziz (rire)), CRIDEM (parce qu'il est en competition ave AMI pour la premiere place), Calame qui n'a jamais parle', Tribune qui n'a pas de tribune, Point Chaud qui n'a que des points...froids et Taquadoumi qui cherche toujours dans quelle direction avancer. Les autres journaux/websites ne valent rien. (rire)

La marmite familiale est toujours vide!

Anonyme a dit…

La presse a une déontologie.
La démocratie à des règles.

Si il y’a lieu de censurer il faut bien le faire, c’est un devoir d’un état qui se respecte, c’est ça la démocratie.
Si des propos enfreignent, la règlementation, les bonnes mœurs, la religion, la constitution, menace la paix sociale ou l’intégrité territoriale ou diffame ou fait l’apologie du mal, des poursuites judiciaires et des sanctions exemplaires doivent être pris, c’est le premier rôle de l’etat sinon c’est l’anarchie et le chaos.
Les slogans vides et la liberté sans cadre et lois conduisent à la disparition du respect et l’autorité de l’état.

La coercition est l’une de grande prérogative de l’état, sans cela il y’a pas de pouvoir ni d’institution ni de liberté ni de justice, il est temps que l’état se réaffirme pour qu’il en soit véritablement un.

La trajectoire actuelle faite de laxisme et d’effacement n’inspire pas confiance et favorise l’irresponsabilité et effritement de l’ordre.



mouhamed

Anonyme a dit…

Mouhamed:

Je suis pour The Freedom of Press. Le gouvernement ne doit pas dire a' la presse ce qu'elle peut ou ne peut pas dire ou ecrire. Tout comme je suis pour the Freedom of Speech ou la liberte' d'expression. Les uns et les autres doivent etre libres de dire ce qu'ils veulent mais ils ne doivent jamais perdre de vue qu'il y a des limites. L'exemple que nous donnons regulierement aux enfants que nous enseignons, est qu'on ne peut pas dire "fire in a crowded place if there is no fire." Si tu cries feu dans un avion ou une salle de cinema tout en sachant qu'il n'y a pas de feu, tu seras arrete', juge' et puni conformement aux lois. Nous avons donc des droits qui viennent avec des devoirs et des responsabilite's.

Je ne suis pas pour un regime fort. Je prefere un regime responsable. Je reconnais que c'est difficile de voir des regimes qui ne sont pas forts dans nos pays parce que nos populations tendent a' confondre tous les regimes qui ne sont pas "forts" aux regimes faibles. En d'autres termes etre responsable est devenu synonyme d'etre faible. Ceci etant dit je continue a' favoriser les regimes responsables au detriment des regimes forts qui se transforment tres facilement en des dictatures.

Pour revenir au cas d'Ahmed Cheikh et ses amis journalistes, il faut bien se demander a' qui appartient la TMV? Mounteda Sahava est une simple invitation pour journalistes afin qu'ils expriment certaines opinions sur un plateau...publique. La TVM, La Radio Mauritanie et L'AMI sont des entite's qui appartiennent a' l'etat. Ceux qui dirigent lesdites entite's peuvent bien censurer en fonction de leurs visions politiques et de leurs propres...interets. NOUS NE SOMMES QUE TRES HUMAINS POUR COMPRENDRE UN CHEF DE FAMILLE QUI PROTEGE SON BOULOT EN REFUSANT DE PUBLIER CERTAINES DECLARATIONS DE QUELQUES JOURNALISTES POLITICIENS A' LA RECHERCHE DU SENSATIONNEL ET DE LA PUBLICITE'.

YELKHILTA, nous sommes entrain de travailler pour la democratie en Mauritanie mais nous sommes encore tres loin de la destination.
Le but doit etre de privatiser les organes de presse (radio et TV) et oublier les services de propagande (radio, TVM et AMI) de la personne qui controle le regime.

Les journalistes peuvent se contenter de leurs feuilles de N'TOURJA en attendant des jours meilleurs.

J'aimerais bien savoir les affiliations politiques respectives des journalistes et quelles etaient leurs positions respectives face aux coups d'etat en Mauritanie?

QUE LES JOURNALISTES PARLENT OU NE PARLENT PAS A' MOUNTADA SAHAVA, MOI SOUMENFOU! QUE MOUNTADA SAHAVA, RADIO MAURITANIE, AMI ET TVM DISPARAISSENT, MOI SOUMENFOU! Notre peuple est fatigue' de leurs mensonges/propagandes!!!

LA MARMITE FAMILIALE MAURITANIENNE EST VIDE ET NOTRE PEUPLE CHERCHE A' MANGER!!!!!!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...c'est difficile d'AVOIR des regimes..."

Alez les amis! I am tired!
ILLA LIKHA GHADENE INCHALLAH!
Comme Diagana est un...cancre qui ne parle pas Arabe, je lui dis NA WOURO KHERI GABO! (rire)

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...ALLEZ LES AMIS."

Si Bilkiss est toujours vivante elle corrigera les autres fautes.

Anonyme a dit…

Qui peut m'aider a' savoir cette animosite' que LAKHBAR TEBGUE VI DAR a envers Cheikhna Ould Nenni et Ould Dadde?
Je lis regulierement ce website pour...rire.

Anonyme a dit…

Mouhamed:

Je remarque que votre nom est HAMEWARGA chez...CRIDEM.

Je me retire pour quelques jours afin de faire de la place pour Maata et ses amis. C'est toujours conseille' de savoir ce que les mediocres ont a' dire pour mieux les comprendre.

Anonyme a dit…

azzizzo continue avec les infrastructures et tu auras la paix avec ton ancien ennemi A-, qui n'a que le clavier pour dires ses frustrations honnetes. Ely et Sidioca n'étaient interessés que par les sous et les voyages.

La securité du pays, canalh te la surveille aussi. Ne te fais pas d'ennemis exterieurs pour faire plaisir à un pays ou aux nationalistes/islamistes qui t'entourent. Debarrasse-toi d'eux tout doucement comme ils t'ont amené que des problemes depuis que tu as eu ta victoire (volée ou gagnée, on s'en fiche). Juste gere bien, investit pour creer des emplois. Diminue les salaires des deputés et senateurs, diminue le temps de preche à la TVM et n'ai pas peur d'affronter les forces obscures qui t'entourent. Rentre leur dedans.C ést ce que Ould Taya faisait et leur faisait peur: il est respecte malgre ce qu'il a fait avec les negro-africains sous l'influences ds nationalistes, des islamistes et sa parentele. Ta parentle, mets-la au pain sec et à l'eau comme tout le monde. Tu es le president de tous les mauritaniens.

Les zamis de canalh; il n y a que les imbeciles qui ne changent pas d'idées. Comme azzizzo est sous menace de coup par un voisin, je le protege jusqu'à ce que la menace disparait.Après on verra.

bilkiss: enti mneine? Twil le'emer le kheneral est menacé.

A-
=====

La "route d'Ould Abdel Aziz" s'anime

La nouvelle route partant de Haye Saken et reliant Teyarett à Toujounine connait une grande animation ces derniers jours. Désengorgeant l’axe polyclinique-Toujounine, la nouvelle voie est devenue très pratique pour les automobilistes qui veulent éviter les interminables bouchons sur cet axe.

Baptisée déjà par les habitants de ces quartiers Tarigh Ould Abdel Aziz (route d’Ould Abdel Aziz), cette bretelle a connu cet après-midi de nombreux visiteurs.

Le magnifique paysage dunaire, parsemé d’arbres et d’arbustes, aux bords de la chaussée, a offert un cadre convivial pour des dizaines de familles nouakchottoises, étouffées par la pression de la ville, retrouvant ainsi le plaisir des sorties pendant la saison des pluies.



Le nouveau tronçon débouche sur la route de l’Espoir au niveau de la sortie de Nouakchott de Toujounin








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Canal RIM (Mauritanie)

Anonyme a dit…

L'article de Taqadoumy sur le plan de déstabilisation d’azzizzo par les algériens et le Polisario vient d'une feuille électronique « moroccobard.com". C'est peut-être du vrai ou du faux. Mais c'est quand même bien écrit et c'est plausible. Tant qu'on ne nous dit pas par où sont passés les otages espagnols, nous sommes obligés de donner crédit à cet article à 80%.

Je pense que les attaquants de Tourine et les preneurs d’otages espagnols ne doivent être passés que par la partie du Sahara sous contrôle du Polisario (avant le mur marocain). Ce qui donne crédit à l'article. Sauf quelqu'un a une autre explication.


http://www.moroccoboard.com/news/34-news-release/968-terrorism-watch-concerns-over-stability-in-mauritania

Anonyme a dit…

Je donne ici raison à Sarkozy. A-
===
Le niqab de la conductrice lève le voile sur des infractions plus lourdes

Anne, une femme française âgée de 31ans, qui portait un niqab en conduisant lorsqu'elle a été arrêtée "pour circulation dans des conditions non-aisées".
Reuters / Stéphane MahePar RFI

Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a fait prendre un tour inattendu à l'affaire de la jeune femme verbalisée pour port de niqab au volant, en agitant la menace d'une déchéance de la nationalité française de son conjoint. Selon la place Beauvau, l'homme appartiendrait à une mouvance religieuse radicale et vivrait en situation de polygamie.

Nous ne sommes pas un pays de communautarisme, nous sommes un pays où chaque individu est considéré à l'égal de l'autre.

On l’a donc appris cette semaine, le port de la burqa au volant est déjà interdit en France. Une jeune femme de 31 ans a été verbalisée à Nantes (22 euros d’amende) pour circulation dans des conditions non-aisées parce qu'elle circulait avec son niqab. L’affaire aurait pu passer inaperçue mais la jeune femme verbalisée a décidé de porter plainte pour atteinte aux Droits de l’homme et de la femme.

Résultat, une enquête fouillée du ministère de l’Intérieur, où il apparaîtrait que le mari de la conductrice est polygame. L'homme serait marié avec quatre femmes en tout, chacune touchant l’allocation de parent isolé. « Polygamie, fraude aux aides sociales », selon les termes de Brice Hortefeux : le ministre de l’Intérieur demande donc à son successeur au ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale, Eric Besson, de déchoir de sa nationalité française ce chef de famille d’origine algérienne, par ailleurs accusé d’appartenir à la mouvance radical du Tabligh.

Un fait divers de plus qui rejaillit dans le champ politique, après la promesse, faite mardi 20 avril par Nicolas Sarkozy, de ratisser les banlieues et de supprimer les allocations familiales en cas d’absentéisme scolaire, et après la présentation le lendemain en conseil des ministres d’un projet de loi d’interdiction générale de la burqa, malgré les incertitudes juridiques.

Ainsi se termine une semaine où la droite a encore beaucoup parlé sécurité et immigration. Un retour aux fondamentaux du sarkozysme : c’est la règle depuis la défaite historique des régionales.

Anonyme a dit…

Je regarde actuellement cette ancienne emission d'Al Jazeera. Un must. A-

http://www.youtube.com/watch?v=d2W_Uw5PbFU

Babbah ould abidine a dit…

www.alwajiha.net toute l actualité mauritanie et maghreb et afrique

Anonyme a dit…

Rimo,

Je cherche les emissions de Hamahoullah Ould Salem: 2 je crois sur Al Jazeera.J'ai cherché sous tes messages, mais je ne trouve pas après 1 heure de recherche. Je suis incompetent dans ces choses. Je fais quelques recherches sur cet ideologue pour ne pas mourir idiot. Merci ya sahbi.


A-

Anonyme a dit…

Merci Babbah Ould Abidine. J'ai personnellement mis El Wajiha sur mon bureau comme favori. Il faut que les articles soient de qualité et eviter qu'il ne soit une chambre d'enregistrement des services de renseignement. On reconnait vite la propagande sur canalh et on est sans pitié avec la propagande incompétente. Du courage. A-

Anonyme a dit…

Lekhbar tebgua viddar serait animé par Ely o Navé . Pour information , c'est un ancien rival ( au sens littéraire du terme ) de Cheikhna O Nenni . Ils eurent comme épouse la même femme . Cheikhna ayant tiré le premier (lol)

Anonyme a dit…

Un article sur le machin de Tamarasset et d'autres (liens) sur le rapt du français et de l'algérien au Niger. Pour 150-250, les barbus recalcitrants, Tamanrasset met 75.000 soldats, sans compter les centaines de millions de dollars dans la poche de quelques généraux ici et là ! Ça sent la propagande incompétente.

Suis encore entrain de lire.

A-
===
Etablissement d’une liste des terroristes les plus dangereux au Sahara:Les forces de lutte contre le terrorisme au Sahel s’élèvent à 75000 éléments

samedi 24 avril 2010

Les chefs d’états major des pays du Sahel, regroupant l’Algérie, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé, lors de leur dernière réunion tenue à Tamanrasset, d’augmenter le nombre d’effectifs des forces chargées de la lutte contre le terrorisme de 25 à 75 mille éléments, dans les 18 mois à venir. Selon des sources bien informées, les chefs d’états major se sont convenus à renforcer les mesures de sécurité et de contrôle sur le trafic des médicaments, du carburant et d’autres appareils utilisés par les terroristes, à l’exemple du GPS, ajoutant que des détachements militaires seront implantés à travers plusieurs sites stratégiques éparpillés à travers le Sahara. Leur mission principal porte sur le contrôle des pistes sahariennes et substituer à l’incapacité des forces aériennes au Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Selon la même source, un nouveau plan sécuritaire a été adopté par les chefs d’états major, permettant aux pays aux trois pays cités de bénéficier d’aides militaires de l’Algérie, à l’exemple d’armes personnels et des véhicules militaires. Dans le même sillage, le Mali augmentera ses forces à 8 mille éléments, tandis que le Niger contribue avec 5 mille éléments. Ils seront chargés du contrôle et la surveillance des frontières. Pour sa part, la Mauritanie élèvera ses forces de 15 à 20 mille éléments. Par ailleurs, le bureau de coordination sécuritaire entre les armées des pays du Sahel, installé dans la wilaya de Tamanrasset, a été promu à une antenne de commandement habilité à émettre des ordres et faire le suivi des opérations militaires, en cas d’urgence, et de transmettre une demande de couverture d’urgence. Dans ce sens, les services de sécurité chargés de la lutte contre les groupes terroristes dans la région du Sahel ont établi une liste comportant les noms des terroristes les plus dangereux relevant d’Al Qaida dans la région sahélo-saharienne. Elle comporte 37 personnes recherchées. A relever que les groupuscules terroristes écumant le Sahara sous les ordres d’Al Qaida comportent environ 200 éléments, la majorité des mauritaniens et ils ne sont pas actives, alors que le reste sont algériens, maliens, tchadiens, marocains, tunisiens et libyens. Les groupuscules terroristes dans le Sahara se déguisent dans la tenue des populations nomades, en utilisant des chameaux comme moyen de transport. Ils subsistent grâce au vol, au trafic, au rapt et les attaques. Ces groupes se réunissent chaque vendredi dans des sites bien déterminés.




http://www.temoust.org/enlevement-d-un-touriste-francais,14428

http://www.temoust.org/encore-un-kidnapping-au-sahel-un,14432

Anonyme a dit…

L'article sur les 75.000 soldats contre les barbus, c'est d'El Khabar, une officine du DRS algérien et non Temoust comme le dit Cridem. La difference est de taille. 75.000 soldats contre 150 -200 barbus. je crois qu'ils ne font même pas plus de 50, les membres d'AQMI. C'est comme utiliser un bulldozer pour tuer un cafard. L'essentiel n'est pas le resultat, mais le message. Ils croient qu'on est tombé de la dernière pluie.

A-

Anonyme a dit…

A-


La betise de 75 000 soldats contre moins de 300 bandits a mis fin aux quelques jours de retrait que j'avais l'intention de prendre.
J'ai constate' la meme chose. La petite Fatimetou qui tenait a' manger son petit dejeune t'a donne' le premier mot. C'est tant mieux. L'essentiel est de defendre les interets vitaux de notre pays.
Je reviendrai sur ce sujet!!!

Je remercie l'ano qui m'a informe' sur le responsable de Lakhbar Tebgue Vi Dar. C.O.N. aura quelques comprime's de Viagra pour sa victoire. MAHYA GALBOU! (rire). Rien qu'en voyant sa photo publie'e par Lakhbar Tebgue Vi Dar, on sait qu'il est bandit. (rire) I know it's a bad joke.

J'ai egalement remarque' que tout ce qui est publie' sur Lakhbar Tebgue Vi Dar a' propos de mon professeur Mohamed Salem Ould Merzoug LE TRES HAUT, LE TRES GRAND ET LE TRES LARGE (mais le tres vilain) COMMISSAIRE DE L'OMVS est positive. (rire) Baba Ould Tar, feel free to cancel the joke. (rire)Mohamed Salem Ould Merzoug, je t'aime bien mais je prefere votre frere Dahmoud parce qu'il est calme, sage et tres poli. IL EST EGALEMENT MON BEAU FRERE par le canal de ma grande soeur Messaouda Mint Saleck. (Hametta, tu diras bonjour a' la famille.)
Ya Mohamed Salem, vous m'avez certes aide' dans mes recherches pour mon memoire de Maitrise soutenu en 1986 mais j'ai eu l'impression que vous m'avez trahi a' la soutenance. C'est mon Directeur de Memoire le professeur Wane Birane qui m'a sauve'!!!!!

ENOUGH OF ME!

P.S.

Je reviendrai sur cette nouvelle betise de 75 000 soldats contre moins de 300 bandits!

Anonyme a dit…

A-

Il faut bien se demander si nos decideurs politiques ont des petites calculatrices pour savoir l'ampleur de cette nouvelle betise de 75 000 soldats pour combattre 237 bandits. Si vous avez un enfant de la troisieme anne' de l'enseignement primaire, vous lui passerez une calculatrice pour vous dire le nombre de soldats qu'on mobilise pour combattre UN BANDIT!

Je vous balance les chiffres suivants qu'il faut seulement regarder pour comprendre que la Mauritanie est la tres grande PERDANTE dans cette FAUSSE STRATEGIE:

L'Algerie compte 35 millions d'habitants et son PNB est de 90 milliards de dollars ou 2727 dollars par habitant.
42 000 SOLDATS POUR L'OPERATION.

Le Mali compte 14 millions de personnes. Son PNB est 5,12 milliards de dollars ou 229 dollars par habitant.
8 000 SOLDATS MALIENS POUR L'OPERATION.

Le Niger compte 10 millions d'habitants. Son PNB est de 3,35 milliards de dollars ou 240 dollars par habitant.
5 000 SOLDATS NIGERIENS POUR L'OPERATION

LA MAURITANIE COMPTE 3 MILLIONS D'HABITANTS. SON PNB EST DE 1,72 MILLIARDS DE DOLLARS OU 560 DOLLARS PAR HABITANT.
20 000 SOLDATS MAURITANIENS POUR L'OPERATION!

Il suffit de jouer avec les chiffres cite's plus haut pour arriver a' la conclusion qu'on se moque et on insulte notre pays la Mauritanie.
Le probleme est ALGERIEN. On nous l'exporte puis on nous fait croire que les terroristes sont Mauritaniens et qu'on doit faire le plus de sacrifice. On ne s'arrete pas a' cette insulte mais on prend 20 000 soldats Mauritaniens pour les placer sous un commandement ALGERIEN a' partir de Tamanrasset. EN D'AUTRES TERMES, ON NOUS DIT QUE NOUS NE SOMMES RIEN D'AUTRES QUE DES FABRICANTS DE TERRORISTES ET QU'ON DOIT TRANSFORMER UNE BONNE PARTIE DE NOS FORCES ARME'ES EN DES MERCENAIRES QUI AURONT COMME BUT DE TUER LES TERRORISTES QUE NOUS AVONS "FABRIQUE'S"!!!!!!!!!!!!
CETTE BETISE EST TROP GRANDE ET ELLE NE DOIT PAS PASSER!!!!

Don't get me wrong, le terrorisme est un phenomene reel qu'il faut combattre mais les strategies utilise'es doivent etre INTELLIGENTES et ON NE DOIT JAMAIS ACCEPTER DE SACRIFIER TOUT NOTRE PAYS ET SES INTERETS VITAUX POUR QUI QUE CE SOIT!!!!!!!!!!!!!

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"HKD frappe du poing sur la table et obtient un marché de 212 millions UM.

Hadya Kaou Diagana alias HKD, patron de la Ciprochimie, était mécontent ces derniers jours. Mécontentement qu’il a exprimé, d’ailleurs, dans les colonnes de la presse, le 29 mars dernier.

L’industriel national, spécialisé dans la fabrication des produits chimiques (pesticides agricoles et ménagers), avait vivement contesté l’attribution des marchés au niveau du ministère du Développement Rural, dénonçant le fait qu’entre 2001 et 2009, dans le cadre des campagnes agricoles annuelles, la Ciprochimie n’a bénéficié d’aucun marché du développement rural alors que ses soumissions sont les moins disantes.

Une allusion claire à l’approbation par la commission centrale des marchés, le 24 mars, du rapport d’évaluation des offres relatives à la fourniture d’intrants agricoles (engrais et herbicides) qui avait exclu la Ciprochimie.



Mercredi dernier, la Commission centrale des marchés réexamine alors sa décision et décide : « que compte tenu de la demande de l’Administration, de l’importance du plan de charge de l’entreprise SOGECOR, attributaire entre autres lots, du lot n° 5/variante 1, relatif aux herbicides et en même temps de l’imminence de la campagne agricole, annule l’adjudication à SOGECOR du lot 5 précité, décide l’attribution du dit lot à l’entreprise CIPROCHIMIE pour un montant TTC de 212 040 000 UM et approuve le projet de marché correspondant ».

Info source : Canal RIM
----------------------------------



Une victime du " tu ne me lien rien mon frére pour vivre " obtient gain de cause dit le fou

maatala

Ps:

Anonyme a dit…

Sur le blog du professeur:

Biram
Spartacus au pays de l'Opium


A lire.Extraordianire demonstration.

Anonyme a dit…

Couli,

I love you. Selon tes statistics, on met 20.000 soldats pour attaquer 40 ou 50 barbus fabriqués. A-

Anonyme a dit…

Je viens de lire les deux derniers ecrits du prof. Ils sont bien mais faits pour des debats academiques.
Je conseillerais au prof de faire une difference entre l'opposition ne'e a' la suite du coup d'etat de 2005 (DSF), l'opposition qui existe depuis plus de 20 ans et l'opposition d'aujourd'hui.
Messaoud Ould Boulkher, Ahmed Ould Daddah et tous ceux qui etaient oppose's au President Ould Taya ont applaudi et soutenu le coup d'etat d'aout 2005. Ils etaient devenus de fervents supporters du nouveau regime militaire d'Ely Ould Mohamed Vall/Mohamed Ould Abdel Aziz parce que chacun d'eux pensait qu'on allait lui remettre le pouvoir. Le pouvoir est alle' au President Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi. Nous savons la coalition qui a soutenu le vieux. C'est ladite coalition qui a fait de Messaoud Ould Boulkher le President du Parlement (poste qu'il occupe jusqu'aujourd'hui. Les les depute's de la majorite' aussi exercent toujours dans la mesure ou' il n'y a pas eu de nouvelles elections legislatives.)
La Mauritanie a certes connu un autre coup d'etat, un HCE et un president par interime mais le parlement est reste' sur place.

A la suite du coup d'etat contre le vieux, le chef de l'opposition "a pris note" et Messaoud et compagnie sont redevenus "opposition" a'...Abdel Aziz. Cette opposition au second coup d'etat a force' le vieux a' la demission pour des raisons que j'ai deja evoque'es ici.
LA MAJORITE' DES DEPUTE'S A DECIDE' DE "SUPPORTE' " LE COUP D'ETAT TOUT EN MAINTENANT AU POSTE DE PRESIDENT DU PARLEMENT MESSAOUD OULD BOULKHER QUI ETAIT UN FAROUCHE OPPOSANT AU...COUP D'ETAT.

A la suite de "l'election" d'Abdel Aziz, nous avons une nouvelle opposition au Mr. qui va de Messaoud a' Biram en passant pas Louleid, Ely, Boidjel, Waghef, Daddah et bien d'autres qui sont connus comme etant oppose's sur tous les plans.
To make a long story short, nous ne savons plus que signifie le mot opposition en Mauritanie.

J'ai deja ecrit et je me repete ici en disant qu'Abdel Aziz a le pouvoir depuis 2005 mais il ne sait toujours pas que faut-il en faire. LE COUP D'ETAT OU L'APPEL AU COUP D'ETAT N'EST ABSOLUMENT PAS LA SOLUTION ET IL FAUT LE COMBATTRE. Il faut donc aider Abdel Aziz a' gouverner ou l'encourager a' demissionner. TOUT LE RESTE N'EST QUE FOUTAISE!!!!