lundi 19 avril 2010

texte retire à la demende de Vlan

72 commentaires:

Anonyme a dit…

merci vraiment

maatala a dit…

Salam

Vlane a dit:

"Le système est bien rodé : si on ne tue pas vos affaires en achetant votre lait par exemple pour le faire pourrir et le distribuer ensuite à grande échelle pour détruire votre nom en empoisonnant le peuple, si on ne peut importer des produits contrefaits pour vendre moins cher que vous, si on ne peut interdire aux commerçants d’acheter chez vous sous peine de se voir interdire les produits multiples dont on a le monopole, si on ne peut tuer vos affaires par mille façons, alors on attend que vous ayez fourni tous les efforts et on va ensuite à la source chez votre partenaire pour le convaincre de vous abandonner et rejoindre le groupe mafieux et ses grands réseaux"

-------------------------------

A cette portée de mécréants sortis des flans putrides de satan je dédie ce verset de la bible tiré du film pulpe fiction

Ezekiel 25:17"La marche du vertueux est semée d'obstacles qui sont les entreprises égoïstes que fait sans fin surgir l'oeuvre du Malin. Bénit soit-il l'homme de bonne volonté qui au nom de la charité se fait le berger des faibles qu'il guide dans la vallée d'ombre de la mort et des larmes car il est le gardien et la providence des enfants qui se sont égarés. J'abattrai alors le bras d'une terrible colère, d'une vengeance furieuse et effrayante sur les impies qui pourchassent et anéantissent les brebis de Dieu , et tu saura pourquoi mon nom est l'Eternel quand s'abattra sur toi la vengeance du Tout Puissant..."

Nous pisserons sur vos tombes dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Cher Vlane, je condamne avec force l'ingérence et le trafic d'influence dans les affaires juridiques, dont votre frère Zeidane fut victime.
Ewa hadha ed3avou elimane!!!
Que peut-on faire de plus?!!!

Citoyenne

Anonyme a dit…

Cher Vlane, je condamne avec toutes mes forces l'ingérence et le trafic d'influence dans l’affaire juridique, dont votre frère Zeidane fut victime.
Cher frère Vlane, l'injustice dans un pays, qui se dit de droit et dont l'autorité continue à nous tympaniser par les discours de lutte contre la gabegie et le trafic d'influence, est purement insupportable.
Kana Allahou vi 3ewnihi we 3ewni kouli madhloum.
Avec amertume!!!

Citoyenne

Anonyme a dit…

Cher Vlane, je condamne avec toutes mes forces l'ingérence et le trafic d'influence dans l’affaire juridique, dont votre frère Zeidane fut victime.
Cher frère Vlane, l'injustice dans un pays, qui se dit de droit et dont l'autorité continue à nous tympaniser par les discours de lutte contre la gabegie et le trafic d'influence, est purement insupportable.
Kana Allahou vi 3ewnihi we 3ewni kouli madhloum.
Avec amertume!!!

Citoyenne

kimporte a dit…

chers zamis il faut croire que le net permet d'aller très vite

car à l'instant il vient d'être libéré

merci à canalh le blog le plus visité de mauritanie et le bouche à oreille

merci à ceux à qui j'ai envoyé le texte et qui n'ont pas eu le temps de le mettre en ligne

cridem
kassataya
avomm
quotidien-nouakchott
docteur kleib
prof ely mustapha

merci

vlane

яimσ a dit…

oui ces barbares ils ont peur du net

renforcons notre communauté !

Anonyme a dit…

Vlane,

La liberation de ton frere ne suffit pas. Ils vont utiliser une autre astuce. Il faut qu'il s'assure de la legalité de son assise dans l'affaire. Comme ils ont le bras long, il vont faire pression sur les espagnols. Ould Bouchria n'agit pas seul: il a certainement la parentèle de quelqu'un derrière, sinon le procureur général n'aurait pas osé de faire une telle connerie.

Tiens-nous au courant pour qu'on suive le cas de près. A-

Anonyme a dit…

Je suis étonné, comme Maatala de ça. Première connerie de Bâ Coumba,la Madame Afrique du PM ou de azzizzo? On confie les questions socio-économique à un chimiste (PM) et toute l'Afrique à une dentiste (Bâ Coumba)et toutes les affaires étrangères à une ex-employée de la Soboma.

azzizzo: ramene Mohamed-Mahmoud Ould Mohamedou aux affaires. La seule connerie qu'il a faites est de t'avoir soutenu comme cousin. Mais il est mieux que la keykla qui te fait signer des lettres comme ça.

====

"Le Président de la République félicite son homologue Zimbabwéen

Nouakchott, 17 Avr (AMI) - Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a adressé le message de félicitations qui suit à Son Excellence Monsieur Robert Mugabé, Président du Zimbabwe et ce à l'occasion de la fête nationale de son pays:
"A l'occasion de la célébration de la fête nationale de votre pays il m'est agréable de Vous adresser nos très chaleureuses félicitations ainsi que nos meilleurs voeux de santé et de bonheur pour Votre Excellence, de progrès et de prospérité pour le peuple Zimbabwéen frère.
Je voudrais également Vous assurer de notre ferme volonté d'oeuvrer pour développer et raffermir davantage les relations d'amitié et de coopération existant entre le Zimbabwe et la Mauritanie.
Je Vous prie d'agréer, Monsieur le Président et Cher frère, l'expression de ma très haute considération.


Mohamed Ould Abdel Aziz."

Anonyme a dit…

Ça c'est un minstre! Il a de la vision ,compétence, de l'expérience et voit loin pour son pays qu'il prépare pour le long-terme. Chakib Khelil, ministre de l'energie et du pétrole de l'Algérie voisine et président en exercice de l'OPEP.

Si on pouvait le cloner 5 ou 6 fois et le placer dans certains ministères clés chez nous. C'est un minsitre technocrate et je le suis depuis des années: c'est le summum du national qui gagne de l'expérience à l'extérieur et revient offrir ses services à son pays. La gestion de la manne financière dans son pays n'est pas sa responsabilité. Bravo Chekib et Allah yaatik essaha.

Ce message est pour notre Président Mohamed Ould Abdel Aziz, qu'Allah le guide.Je ne t'ai pas soutenu et ne te soutiens pas. Appel d'un compatriote honnête et qui n'a pas besoin de toi.

A-

===
Les prévisions de la demande gazière mondiale préoccupantes

19 April, 2010 06:40:00

ORAN- Les prévisions de la demande gazière mondiale sont "préoccupantes", a affirmé, lundi à Oran, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil.


"La demande mondiale en gaz en 2013 sera au même niveau qu'en 2008", a déclaré M. Khelil dans une allocution prononcée à l'ouverture des travaux de la 10e session du forum des pays exportateurs de gaz. La demande gazière a baissé d'une façon "significative" en 2008 et 2009 et les prévisions pour les cinq prochaines années sont peu reluisantes, en raison des prévisions annonçant une faible reprise économique mondiale, a-t-il poursuivi. Selon M. Khelil, cette demande "restera incertaine", appelant les pays producteurs à rester "vigilants".

Ennaharonline/ APS

Anonyme a dit…

Vlane:

Just stay strong!
Je remarque que nous sommes loin du chiffre 18. (rire)


Anonyme du 20 avril 02:36

On peut tres bien travailler a' la Soboma, etre chimiste ou dentiste et avoir d'excellentes ide'es politiques.

P.S.

Le President Abdel Aziz ne doit absolument rien dire a' propos de cette crise des "langues". S'il dit quoi que ce soit, ses propos seront analyse's sous un angle negatif. Seul le temps resoudra ce probleme.

Anonyme a dit…

Un exemple à suivre. Qu'est ce qui les a empeché d'abandonner leur amaziguité pour être arabe 100%? moi je suis pour la hassanité, qui est differente de l'arabité. Qu'est ce qui me lie à un egyptien/ Zilch. Il me prend pour un sous-produit de sa culture et moi je ne lui donnerai jamais ma soeur comme femme. Je suis plus subtil que lui.

Les zamis on continue le débat doulibrane, car ce n'est pas fini. Ma langue maternelle est le Hassania.

A-
===
LE PRINTEMPS DU 20 AVRIL 1980, 30 ANS APRÈS...

MAMMERI, BESSAOUD ET MATOUB

Les locomotives de l’Amazighité
20 Avril 2010 - Page : 3
Lu 138 fois


Mouloud Mammeri, Bessaoud Mohand Arab et Matoub Lounès sont incontestablement les pionniers du combat identitaire. Aujourd’hui, ils sont devenus les symboles incontournables de l’amazighité.

Si on devait les qualifier autrement, on dirait d’eux qu’ils sont les locomotives de l’amazighité. L’apport de Bessaoud Mohand Arab à la lutte pacifique pour la réhabilitation de la dimension amazighe de l’identité algérienne est incommensurable. C’est durant les années soixante et soixante-dix que Bessaoud Mohand Arab a fait du combat pour tamazight sa raison de vivre.
Bessaoud et l’équipe qu’il a réussi à bâtir autour de lui ont pu éveiller les consciences de milliers d’Algériens au sujet de l’amazighité de l’Algérie. Une amazighité, exclue et interdite, voire combattue violemment. Dans un contexte extrêmement difficile, fait de répression anti-berbère, Bessaoud Mohand Arab crée une organisation qu’il dénomme: l’Académie berbère.
Cette dernière a joué un rôle déterminant dans le combat amazigh. Bien que domicilié à Paris, cet ancien maquisard qui ne sera reconnu en tant que tel qu’après l’arrivée de Abdelaziz Bouteflika au pouvoir, effectue un travail titanesque en direction des militants de la cause amazighe se trouvant en Kabylie et à Alger, ainsi que dans quelques grandes villes comme Oran.
A travers des publications clandestines qui circulaient sous le manteau, Bessaoud faisait découvrir aux siens les caractères tifinagh de la langue amazighe. Etonné de découvrir que leur langue s’écrit, les militants s’initient de plus en plus à cette langue maternelle. L’apprentissage de l’écriture berbère devient dans les années soixante-dix une mode et une passion, en dépit des dangers que cette démarche comportait. Ils sont des milliers aujourd’hui à garder les souvenirs des lettres et des revues que leur envoyait Bessaoud à partir de Paris.

Anonyme a dit…

Suite - ma langue maternelle est le Hassania. A-
==

Bessaoud peut donc être qualifié de précurseur du combat pour tamazight, particulièrement sur le volet de la prise de conscience et de la mobilisation.
Sur un autre plan, celui de la recherche scientifique, c’est sans doute le nom de Mouloud Mammeri qui scintillera éternellement quand il s’agira d’écrire l’histoire de la réhabilitation de tamazight.
Il suffit pour cela de rappeler qu’il a été l’auteur de la première grammaire amazighe. Il a publié un nombre considérable de livres inhérents à la culture berbère. Il a récolté et traduit des centaines de poèmes de grands poètes kabyles et les a publiés sous forme de livres. Le travail gigantesque de Mouloud Mammeri dans le domaine amazigh, il l’a fait au détriment de son talent de romancier. Il a vu juste en pensant peut-être qu’il était de son devoir de poser les premiers jalons de la recherche dans le domaine berbère afin de dépoussiérer les dernières traces de cette culture que l’amnésie et l’absence d’écrits menaçaient d’emporter. Dans le domaine de la recherche, Mouloud Mammeri est aujourd’hui la référence. Sans oublier que c’est l’interdiction de sa conférence qui a déclenché les événements du Printemps berbère. Pour tamazight, pour l’Algérie et pour la démocratie, Matoub Lounès a consenti le sacrifice suprême. Ce n’est pas parce qu’il a été assassiné que sa voix a cessé pour autant de retentir sur la terre des hommes libres. Matoub dont la carrière et le parcours de combattant ont commencé deux ans avant le déclenchement des événements du Printemps berbère, est aujourd’hui le symbole de l’amazighité, pas uniquement en Algérie mais aussi au Maroc et chez les Berbères des quatre coins du monde. Poète, rebelle, résistant, musicien au talent inégalé, interprète à la voix exceptionnelle et incomparable, anticonformiste, anarchiste, courageux, incorruptible, généreux, populaire, modeste...Les mots sont insuffisants pour dire Matoub dans un seul article. Il suffit de dire Matoub pour tout dire à son sujet en ce jour anniversaire d’un Printemps berbère où sa voix retentit dans les quatre coins de la Kabylie, même en son absence...

Aomar MOHELLEBI

Anonyme a dit…

Vlane,

Je me joins a ma soeur Citoyenne pour denouncer l'injustice dont ton frere a ete victime

copiarpegr

Anonyme a dit…

Couli,

Il faut dormir. Le temps de tlahlih de la période Ould Taya, c'est fini. De tortue fachée, il devient le Président Mohamed Ould Abdel aziz, l'eclairé ?. Tlahlih, Sarr et KHB ont fait et ils n'ont rien reçu.
===

Anonyme du 20 avril 02:36

On peut tres bien travailler a' la Soboma, etre chimiste ou dentiste et avoir d'excellentes ide'es politiques.

P.S.

Le President Abdel Aziz ne doit absolument rien dire a' propos de cette crise des "langues". S'il dit quoi que ce soit, ses propos seront analyse's sous un angle negatif. Seul le temps resoudra ce probleme.

Anonyme a dit…

On suit l'affaire avec lui. Le camp adverse est certainement entrain de chercher un variante.On les connaît.

Demande à ton frère de toujours avoir son avocat pas loin. Ils reviendront pour faire comme les ovnis de AOD. Ils ne se fatiguennt jamais.

A-
===
copiarpegar,


Vlane,

Je me joins a ma soeur Citoyenne pour denouncer l'injustice dont ton frere a ete victime

copiarpegr

Anonyme a dit…

Qu'ils publient quand m6eme. Ils reviendront. Demande à ton frère de tout legaliser et commencer une action en justice contre celui qui a fait le mot. Faut demander des centaines de milliers de dollars ou quelques millions de peseta comme compensation contre tes partenaires espagnols et contre le procureur de la Republique.Faut qu'il ait tout par écrit. Avec ces gens, il faut eviter de faire comme un novice, surtout avec une affaire si juteuse. Prête attention à l'implantation de l'UPR et devient toi-même un adhérant de l 'UPR. Rien n'a changé: retour aux methodes du PRDS.

A-
==


merci à ceux à qui j'ai envoyé le texte et qui n'ont pas eu le temps de le mettre en ligne

cridem
kassataya
avomm
quotidien-nouakchott
docteur kleib
prof ely mustapha

Anonyme a dit…

amigo, essoul on va l'affaire we s'il faut negdou 3alihoum ennar

citoyenne, seknouhoum ew lebsouhoum ebgue loukil we elague (thak houwa le brobleme) ma3tawhoum 3anou chi? waj3a, sirti 3anik ba3d ella vihoum wahdeyn e3raya we ejya3

copiarpegar

Anonyme a dit…

faut lire(gal couli): on va suivre

Anonyme a dit…

Qui nous prouve que ce que dit ce vlane, c'est vrai.

Il faut vérifier avant d'accuser, c'est ça l'information.

Sinon traffic d'infleunce ou pas, ça n'a aucune valeur comme information.

Quand quelqu'un dit on a emprisonné tel ou tel personne, ils faut qu'il apporte des preuves ou au moins des faits vérifiables avant publication, sinon le net devient du n'importe quoi et on a' plus confiance dedans.

En tout cas,les auteurs de traffic doivent être sanctionnées très vite.

Anonyme a dit…

Ano du 20 avril 2010 07:17,

Houma le gars est le frere de vlane et donc il connait forcement le cas.



Hiya agbet tathan? Le gars est maintenant un trafiquant? vlane hatha chinhou?

Anonyme a dit…

Heureusement cher Vlane que cette affaire s'est un peu dénoué.

La horde d'applaudisseurs de proimité
du chef est la plus dqngereuse.

Sanhaji

Anonyme a dit…

A-
je te vois souvent demander à ce que le rocker MM Ould Mouhamedou soir ramené à la diplomatie/ J'avoue que cela m'a profondement choqué parceque ce monsieur est pire que Naha il n'avait rien prouvé malgré ses "R" roulés et ses navettes couteuses
Un peu de serieux STP
GMX manager

Anonyme a dit…

salut ,

A-,

battle against facke madication

ce n'est pas uniquement les médicaments comme DOOLIBRANE qui dégradent la santé publique , il y a aussi les produits alimentaires avariés ,ou composés de cancérigènes comme l'aspartame très répendu chez nous , les dérivés de pétrole etc


rimo

Anonyme a dit…

battle with fake medication

Anonyme a dit…

GMX Manager,

Depuis l'election de twil le'emer azzizzo, je ne vois que Libye, Iran, Venezuela et tout dernièrement le Zimbabwe dans le menu de notre diblomatie.

Demander de faire appel au rocker est pour m'assurer qu'au moins notre diplomatie peut briller en europe, amerique du nord où les sous, il y a . Nos pays de concentration actuelle, il n y a que des problèmes.Donc mon souhait est un wishful thinking?

On m'a dit qu'il est arrogant et il n y a que l'arrogance qui pourra redresser thak le ministère où il y a plein de bras cassés.

A-

===

Le DMX Manager de notre ex-MAED a dit et je ne suis pas d'accord avec lui.
A-
je te vois souvent demander à ce que le rocker MM Ould Mouhamedou soir ramené à la diplomatie/ J'avoue que cela m'a profondement choqué parceque ce monsieur est pire que Naha il n'avait rien prouvé malgré ses "R" roulés et ses navettes couteuses
Un peu de serieux STP
GMX manager

Anonyme a dit…

Lu pour Général vladimir. Je me pose plus la question depuis longtemps.Ils manipulent à mort pour justifier la mise en place de bases et freiner les chinois. A-

===
Sékou Coulibaly Le Guido, 20/04/2010

Libération d’otages occidentaux : La diplomatie malienne en tire-t-elle profit ?
mardi 20 avril 2010


Cette question mérite d’être posée. Car rarement, la diplomatie du Mali parvient à libérer ses soldats pris en otage par « les islamistes » ou faits prisonniers par ceux appelés par le gouvernement sous le vocable « des bandits armés ». Généralement, ce sont l’Algérie voisine et la Libye lointaine qui sont sollicitées pour les faire libérer sous le crépitement des flashs et projecteurs des caméras. Mais bizarrement, quand il s’agit des otages occidentaux enlevés au Mali ou ailleurs dans le Sahara, la diplomatie malienne met en branle ses machines et obtient leur libération. Du coup, une question capitale vient à l’esprit. La diplomatie malienne en tire-t-elle profit ?

Depuis quelques années, le Mali brille grâce à l’exploit du ministère en charge de la défense et celui des affaires étrangères. On a vu les occidentaux kidnappés en Tunisie lointaine et en Mauritanie et au Niger voisins, se retrouvent souvent au Mali, on ne sait pas ni comment ni pourquoi. Et à chaque occasion, on fait croire qu’aucune rançon n’est versée en échange de leur libération. Une assertion qui parait difficile à gober. Parce qu’en dépit de l’insistance du gouvernement malien, les médias des pays dont sont originaires les otages et ceux du Maghreb prouvent le contraire.

Ces médias qualifiés d’« alarmistes » par Bamako soutiennent que les intermédiaires reçoivent d’importantes sommes soit des mains des autorités maliennes soit des ambassades des otages accréditées à Bamako, en vue d’obtenir la libération de leurs ressortissants. En effet, en se fiant à la seule définition des mots « rap, enlèvement, kidnapping et prise d’otages » on se rend facilement compte que la libération des ressortissants occidentaux est forcement obtenue en échange de quelque chose. A ce sujet, il ne faut point se leurrer. Maintenant quel est ce « quelque chose ? », c’est là tout le mystère. Mieux, semble-t-il, désormais tout un réseau national et international serait organisé autour de l’enlèvement et de la libération des otages.

A preuve, le gouvernement du Mali a longtemps démenti que sa bande sahélo-saharienne ne sert pas de zone de trafic d’armes et de drogues. Mais il y a quelques années, avec l’arrivée au pouvoir par la voie des urnes du président ATT, des voix autorisées se sont levées pour dire qu’il est inadmissible de laisser ladite bande aux mains des trafiquants de toutes sortes. Finalement, qu’est-ce qu’il faut croire ? Certainement, il faut encore du temps pour admettre que ceux qui règnent en seigneurs sur cette bande ont focalisé leurs activités sur le rap des touristes occidentaux.

Anonyme a dit…

Suite - où va l'argent des otages. A-
===

Car, depuis plusieurs mois, N’Diaye Bah ministre du tourisme et de l’artisanat s’échine à inviter les touristes à se rendre au nord. A première vue, il les invite pour ce qu’ils apportent à l’économie locale. Pour ce faire, il se démène comme s’il a le diable au corps. Or, il n’a jamais dépensé tant d’énergies pour soigner l’image du Mali ternie par des actes d’insécurité. Et s’il le fait, c’est pour démentir ce qui est connu de tous. Récemment, il s’est fait hara-kiri en déclarant devant la caméra de l’ORTM à Paris, qu’il n’y a pas d’insécurité au nord du Mali.

En tout cas, pour qui connait les conditions hostiles de vie au Sahara, les bandits armés et autres islamistes après plusieurs mois d’errance, osent-ils libérer leurs otages sans en recevoir quelque chose en échange ? Qui peut estimer ce que coûte un seul jour d’un otage dans le Sahara ? Pourquoi les autres pays de la bande sahélo-saharienne ne se sont-ils pas singularisés comme le Mali en matière de libération des otages occidentaux ?

En essayant de répondre à ces grosses questions, on verra que l’enlèvement et la libération d’otages sont devenus une sorte de commerce dont le caractère illicite fait que certains acteurs sont obligés de s’effacer. C’est un business compliqué à cause des implications louches tant nationales qu’internationales qu’il nécessite. Selon de sources crédibles, il peut permettre à un gouvernement de réchauffer ses relations diplomatiques avec un autre. Tout comme on peut s’en servir pour détourner l’attention de son opinion nationale. À titre d’exemple, la relaxe d’Ingrid Betancourt par les FARC qui l’avaient détenue en Colombie, a permis au gouvernement de Sarkozy de monter dans les sondages auprès de l’opinion française. Celle-ci était préoccupée de divers problèmes, principalement le chômage, la récession, l’insécurité dans les banlieues parisiennes et d’autres scandales à répétition dans les hôpitaux, banques et entreprises.

S’agissant du Mali, on indique qu’un ressortissant du nord a crée sa compagnie de transport grâce aux commissions qu’il a reçues en tant qu’intermédiaire d’une rançon payée en contrepartie de la libération d’otages occidentaux.

Sékou Coulibaly

Anonyme a dit…

Des minutions pour les ennemis du français. Moi je ne lis pas ces choses-là. La france nous a apporté plus de civilisation que Saddam, Nasser et Kadafi réunis.

A-
===

Le Républicain, 20/04/2010 / Christophe Boltanski Le Nouvel Observateur N°2371 du 15-04-10

Interview : Le crépuscule de la Françafrique par Adame Ba Konaré et Stephen Smith
mardi 20 avril 2010

Au moment où quatorze pays africains vont célébrer le cinquantenaire de leur indépendance, deux historiens débattent de l’avenir des relations de la France avec ces pays

Le Nouvel Observateur. - L’année 1960 marque-t-elle pour les anciennes colonies africaines de la France le début de l’indépendance ou d’une nouvelle forme de dépendance ?

Adame Ba Konaré. - L’année 1960 marque bien le début de l’indépendance de beaucoup de pays de l’Afrique francophone, quatorze au total. Ils ont posé des actes de souveraineté en proclamant des Républiques, en adoptant de nouvelles Constitutions, un hymne national, un drapeau, des politiques de développement. Mais cela ne s’est pas traduit par une véritable rupture avec l’ancienne puissance coloniale ni par une remise en question des paradigmes principaux. La France a entretenu sans discontinuer des réseaux très actifs (genre Jacques Foccart) et a cherché à placer des hommes à elle et à son service. De nombreux liens de domination ont perduré : persistance du pacte colonial qui faisait des pays africains de simples marchés et des pourvoyeurs de matières premières, prédominance des cultures industrielles, souvent des monocultures au détriment des cultures vivrières, survivance du système scolaire colonial, conservation de la langue française comme seule langue officielle, maintien d’accords monétaires et militaires sous le contrôle et à l’avantage de la France. Ces différents syndromes, accordés avec sa balkanisation et sa division, n’ont pas permis à l’Afrique francophone d’être véritablement maîtresse de son destin.

Stephen Smith. - 1960, c’était les deux : l’indépendance du drapeau et une nouvelle forme de dépendance envers la France. L’accès à la souveraineté internationale a marqué une rupture mais, comme l’a dit l’Ivoirien Félix Houphouët-Boigny « l’assiette était vide ». Les colonies n’avaient guère de quoi « faire Etat ». A l’exception de Sékou Touré en Guinée, leurs leaders - qui avaient souvent été députés, voire ministres en France - ont donc accepté la coopération. Malgré la connivence des élites, il faudrait être sourd à la condition de l’Africain de base, si volontiers invoqué, pour considérer ce choix comme a priori déshonorant. On peut même aller plus loin : si Aimé Césaire a fait voter au Parlement français, en 1946, la départementalisation des vieilles colonies antillaises, ce n’était pas pour trahir les siens. A l’instar de Houphouët, il était juste un peu plus fin politique. Il savait que la meilleure façon de faire « payer » le colonisateur, c’était de ne pas lui permettre de larguer les amarres, de se dire quitte à bon compte en échange d’un bout de tissu bariolé et d’un siège à l’ONU.

N. O. - Mais la France ne porte-t-elle pas une responsabilité dans les difficultés actuelles de ses ex-possessions ?

Anonyme a dit…

Suite - Lu pour les arabisants. A-
===

S. Smith. - Sûrement. Au-delà des problèmes actuels, elle est même comptable d’un bilan global. Alors, depuis un demi-siècle, l’ancienne Afrique française fait-elle exception honteuse ? Valait-il mieux grandir au Nigeria qu’en Côte d’Ivoire ? Aujourd’hui, la crise postcoloniale dans l’ancienne « vitrine » de la France est-elle plus dramatique qu’au Zimbabwe ? Le succès du Mali ne vaut-il pas celui du Ghana ? Je sais bien que, dans toutes les ex-colonies, on blâme la France et son trop-plein de « présence » - sauf en Guinée, où, au contraire, on explique que le mal du pays vient du « départ brutal des Français » en 1958... Le paternalisme-infantilisme franco-africain vit ses dernières heures comme une oeuvre de charité mutuelle : plutôt que de se résigner à n’être qu’une grande Belgique amputée de son Afrique, la France préfère encore se regarder dans le miroir déformant de ses ex-colonies, qui, elles, n’ont pas fini - là encore dans tous les sens du mot - de la « taper ». Heureusement, de part et d’autre, les nouvelles générations sont en train de sortir de ce schéma. A. Ba Konaré. - Oui, les difficultés actuelles de l’Afrique francophone sont grandement imputables à l’entreprise coloniale. Certes, la France ne fait pas exception, il n’y a pas de bons et de mauvais colonisateurs. Les logiques, à des modulations près, sont les mêmes : assujettissement, exploitation des richesses naturelles, économie tournée vers des secteurs profitables à la métropole, endettement, dépècement territorial, stratégie du « diviser pour régner », manoeuvre de déstabilisation. Pareil pour les résultats : désorganisation des sociétés, déculturation et acculturation, aliénation, traumatisme, sous-développement. Le choix du père Houphouët de libéraliser la Côte d’Ivoire et de privilégier les rapports avec la France a montré ses limites. La départementalisation des vieilles colonies antillaises obtenue par Aimé Césaire doit être mise dans son contexte. Le modèle en place, très inégalitaire par rapport à la métropole, n’est-il pas de plus en plus remis en question ? Il le sera davantage car tous ces territoires sont appelés à assumer leur « américanité » et leur « africanité ». La question pour la France est-elle de n’être qu’une « Belgique amputée de son Afrique ? » Son avenir n’est-il pas plutôt à la fois européen et francophone ? Sa politique africaine ne vaudra qu’avec une Afrique unie, libre et responsable.

N. O. - Quels liens subsistent entre l’ex-métropole et son pré carré subsaharien ?

Anonyme a dit…

Suite et fin minutions contre le français . Vive l'arabité. A-

A. Ba Konaré. - La France a des liens multiples avec ses anciennes colonies : politiques, militaires, économiques, culturels. Globalement, il n’y a pas de bouleversement depuis la fin de l’ère coloniale. La France en est toujours à l’importation de matières premières mais aux côtés d’autres partenaires, parmi lesquels les pays émergents : Chine, Brésil, Inde... Demeurent des questions controversées telle la mémoire par rapport à la colonisation, tel le problème de la diaspora africaine et de la libre circulation, surtout des personnes, qui affectent considérablement les relations. Sur le plan diplomatique, la politique africaine de la France reste confuse, incapable de donner un contenu concret au codéveloppement et à la coopération décentralisée et menée par des réseaux animés par de puissants « Messieurs Afrique » agissant dans l’ombre, alors que l’on crie urbi et orbi à la volonté de changement. Les sommets France-Afrique se réduisent à des grands-messes avec empilage de discours paternalistes et lyriques ; pour autant, ils ne gomment pas les vieilles peurs coloniales présentes chez les chefs d’Etat africains, qui, hantés par la force de nuisance de l’Elysée, redoutent à tort ou à raison sa capacité à les faire et surtout à les défaire. Et avec ça on ose croire au « partenariat sur pied d’égalité » ! Fort heureusement, il existe un réel amour de l’Afrique chez de simples citoyens français et réciproquement des Africains aiment la France. Il est à espérer que l’avenir soit du côté de ces forces de dialogue. S. Smith. - Je suis d’accord avec le jugement sévère porté sur la politique africaine de la France. Tant mieux s’il y a « confusion » à Paris, puisque l’on peut en tirer parti - ce qui n’a pas échappé au président Gbagbo et aux « patriotes » à Abidjan, ni au président Wade du Sénégal. D’ailleurs, dans les faits, la France marque son intérêt évanescent pour ses ex-colonies depuis la fin de la guerre froide : 6 464 coopérants en 1990, 1 325 en 2008 ; 30 000 soldats prépositionnés en 1960, moins de 10 000 aujourd’hui, dont la moitié déployés dans des opérations temporaires ; six bases avant la chute du mur de Berlin, et bientôt plus que deux, à Djibouti et à Libreville. La part de l’Afrique dans l’investissement français à l’étranger est tombée de 30% à moins de 5%. La population de l’ex-Afrique française a sextuplé et s’est très fortement urbanisée : Abidjan compte 4 millions d’habitants, contre 200 000 en 1960 ; le nombre de Français y a chuté de 50 000 à 8 000. On évalue à 750 000 le nombre de Chinois en Afrique, contre 150000 Français. A part ces séismes, il n’y a pas eu de « bouleversement depuis la fin de l’ère coloniale » ...

N. O. - Que pensez-vous de la décision de l’Elysée de célébrer le cinquantenaire des indépendances africaines ?

S. Smith. - Un bal masqué aurait été plus approprié qu’un défilé le 14-Juillet sur les Champs-Elysées : l’Afrique veut réformer la politique africaine de la France, et Paris fête l’indépendance de ses ex-colonies c’est de la coopération de substitution ! Chacun y trouve son compte. L’Afrique accable la France pour mieux s’ouvrir au monde entier. Elle veut bien que la Chine organise de grandioses sommets et lui offre une aide sans condition - comme hier la France. De son côté, Nicolas Sarkozy parachève le démontage de « l’Etat franco-africain » issu de la drôle de décolonisation de 1960. Il comble le vide avec des lambeaux de « réseaux » et Claude Guéant, son Foccart à temps partiel.

A. Ba Konaré. - Absurde et de nul intérêt. Que penser de tous ces chefs d’Etat africains qui seront le 14-Juillet à Paris célébrant leur indépendance avant de l’avoir commémorée chez eux et participant à une réunion dite « de famille » ? A leur place je redouterais le jugement de l’Histoire.

Christophe Boltanski

N°2371 - jeudi 15 avril 2010

Anonyme a dit…

Il nous a plombé tout notre futur et il se plaint. Sacré Kadafi !. A-
===

Jean-Paul Sawadogo Le Pays N°4597 du 20-04-10

Union africaine : Les regrets du guide libyen
mardi 20 avril 2010

La réflexion ci-dessous de Jean-Paul Sawadogo pose l’éternelle question de l’Union africaine.

Le guide de la Jamahiriya arabe libyenne populaire et socialiste, Mouammar Kadhafi, avait déclaré après son élection à la tête de l’Union africaine le 3 février 2009 qu’il était temps de passer aux choses sérieuses en adoptant un gouvernement fédéral africain. Mais à la fin de son mandat en décembre 2009, les regrets du panafricaniste ne se sont pas fait attendre. Après un an d’engagement et de travail à la tête de l’Union africaine, aujourd’hui Mouammar Kadhafi doute de la volonté réelle des élites politiques du continent africain à aller véritablement à la création d’un grand ensemble politique et économique pour l’Afrique. Le guide libyen s’est montré très critique envers l’Union africaine qui n’a prévu aucune prérogative pour son président. Durant son mandat à la tête de cette institution, Kadhafi a dénoncé les multiples chevauchements entre le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping, et lui. En sa qualité de président de l’Union africaine, le guide Libyen a déclaré avoir constaté une cacophonie organisationnelle dans les prises de décisions sur le devenir du continent : "... En tant

que président, il m’était difficile de dire qui parle et décide au nom de l’Union africaine. Très souvent, des décisions ont été prises au nom de l’Union africaine sans que j’en prenne connaissance avant. Si j’avais su dès le début que ce serait ainsi j’aurais refusé d’être à la présidence de l’Union". Cette déception de l’un des principaux artisans de la transformation en union africaine de l’Organisation de l’unité africaine repose le débat sur l’épineuse question du développement de l’Afrique. Pourtant, ce continent présente un bel avenir. En 2008, l’Afrique a déjà atteint un taux de croissance de l’ordre de 5,8%, alors qu’un taux de 7,5% est nécessaire pour atteindre les Objectifs de développement du millénaire pour un développement durable. Ce bond en avant est à mettre au profit des partenariats développés par l’Afrique avec la Chine, l’Inde, la Turquie et le Japon sous l’impulsion des dirigeants du continent. Cet élan de panafricanisme a été possible grâce à l’engagement sans réserve du guide libyen. Mais on constate aujourd’hui que l’Afrique souffre toujours d’un problème de leadership en ce qui concerne ses dirigeants. Une situation qui ne milite pas en faveur d’une quelconque fédération. Surtout que l’idée d’aller à une Afrique unie provient de quelqu’un qui est accusé d’être un mauvais exemple en matière de démocratie et de défense des droits de l’Homme. Au plan international, le gouvernement libyen est soupçonné de continuer d’emprisonner des gens qui critiquent Kadhafi et refuse de recevoir des ONG de défense des droits de l’Homme sur son territoire. Malgré ces critiques formulées à son encontre, Mouammar Kadhafi n’a pas jeté l’éponge. Se proclamant soldat de l’Afrique, il a dit qu’il continuera sa croisade pour l’intégration du continent africain.

Jean Paul SAWADOGO

Anonyme a dit…

merci à tous

quant à celui qui demande est-ce que vlane dit la vérité

primo en mauritanie tout se sait, ceux qui lisent ici peuvent s'informer, ensuite quand on écrit sur le net, rien n'empêche quiconque d'écrire

nous sommes ici sur canalh c du direct, je m'étonne qu'il n'y ait pas déjà eu de la désinformation, insulte et autres

chacun connaît quelqu'un dont à détruit les affaires de cette façon ou d'une autre, les exemples ne manquent pas

quant à moi je n'ai fait que relayer la version des avocats et si quelqu'un a une preuve quelconque prouvant le contraire, je l'invite sans tarder à se manifester

je ne parle pas des délires d'anonymes

heureusement surtout qu'il est sorti hier et que j'ai pu demander aux autres webmaster de ne pas publier le texte

merci à kassataya pour sa rapidité de manifestation et à foexgood

salut

Anonyme a dit…

ps

il y a anonyme et "anonyme"

anonyme c quelqu'un qui sort de nulle part n'importe qui

"anonyme" se sont tous ces gens de canal qui n'ont d'anonyme que le pseudo car on se connaît et chacun connaît leur profil leur bonne ou mauvaise fois depuis le temps que chacun lit l'autre

ce n'est pas pareil du tout

Anonyme a dit…

vlane,

"Ils" sont très forts. Déjà un qui essaie de mettre de l'air dans l'histoire de ton frère. T'en fais pas: on surveille. A-

Bebe BA a dit…

Madagascar: Tentative de coup d’État déjouée

Les forces de sécurité malgaches ont annoncé ce lundi 19 avril 2010 avoir arrêté la veille une vingtaine de personnes soupçonnées d'avoir fomenté un coup d'Etat. La grande majorité sont des militaires, dont des officiers supérieurs.Selon le colonel Lylison des FIS rapporte Radio Madagascar, un recrutement de réservistes a été opéré . Ils avaient prévu de se regrouper dans une villa à Ambohijanaka mais ils ont été arrêtés avant dont 5 à Mahamasina, 1 à Tanjombato. Une dénonciation d'un chauffeur de l'opération serait à l'origine de ces arrestations rapporte également le site internet malgache SOBIKA .

Selon la même source, des armes devaient leur être livrées juste avant l'opération. Ce sont les infos officielles. Alain Ramaroson s'est empressé d'accuser Marc Ravalomanana d'en être l'instigateur. Selon le général Ndriarijaona du CEMGAM ( Etat Major ) , une enquête est ouverte et sera axée sur l'objet et l'intention des auteurs de cette préposée attaque.

Selon le Journal Express Mada, après un passage éclair à la brigade de Tana-ville à Betongolo, les prévenus ont été envoyés au camp Ratsimandrava en vue d'une enquête préliminaire. «Pour mener à bien les investigations, une cellule d'enquête sera dirigée par une direction de la police judiciaire au niveau du camp Ratsimandrava. La présence d'officiers supérieurs sur le banc des accusés et le nombre de personnes à auditionner, et qui risque encore d'augmenter, nécessitent une organisation et une attention particulières», précise le colonel Richard Ravalomanana.




Pour sa part interrogé sur le sujet, Alain Ramaroson, le président du regroupement de partis politiques dénommé « Force de Changement pour la Démocratie » ou FCD, s'abstient d'indiquer si cette tentative d'attaque du palais de Mahazoarivo dans laquelle le nom de Marc Ravalomanana est cité, va compromettre la rencontre prévue à Johannesburg. Mais pour l'heure, l'existence d'armes prévues pour l'attaque qui circulent quelque part, plonge la population malgache dans une vive anxiété et elle se demande de quelles armes il s'agit et qui les détient.
"
Dans un article, le journaliste de Sobika s'interroge bien évidemment sur qui pourrait se cacher derrière cette tentative de coup d'Etat. Il explique : "Cette tentative intervient alors que Andry Rajoelina est disposé à rencontrer Marc Ravalomanana. Cette annonce fera donc le jeu de tout ceux qui préfèrent que la rencontre de Johannesburg n'ait pas lieu, cela fait beaucoup de cas potentiels d'un coté comme de l'autre.

Madagascar est plongée dans une crise politique grave depuis fin 2008, qui a conduit à l'éviction en mars 2009 du président Marc Ravalomanana et à son remplacement par Andry Rajoelina, son principal opposant et ancien maire d'Antananarivo, soutenu par l'armée.

Le 14 avril dernier,Andry Rajoelina le nouvel homme fort de la grande île de l'océan indien avait accepté une nouvelle feuille de route proposée par la France, l’Afrique du Sud et la SADC (communauté des Etats d’Afrique australe) pour la fin de la crise à Madagascar. Une rencontre entre Rajoelina et Ravalomanana est également prévue le 24 avril en Afrique du Sud, pour discuter de la signature d’un nouvel accord
© Camer.be : La rédaction

maatala a dit…

Salam

Selon des sources non autorisées (lol), il y aurait déjà 14 dossiers de candidatures pour les futures radios libres.

Comme par hasard 14 radios arabisantes (LOU-NEKH DOU DOY).

l'état Mauritanien doit créer et gérer 4 radios qui devront être exclusivement réservées au langues suivantes :

- Le poular
- Le soninké
- Le Wolofs
- Le français

Il faut savoir donner le choix et non toujours choisir pour les autres des médias dont l'unique but est l'acculturation.

Chacun a le droit d'écouter ce qu'il veut et son putain de pays doit le lui permettre.

Les négro-africains ne sont pas des arabes , mais des mauritaniens qui aspirent à la promotion de leurs langues et de leurs cultures.

Marre du "tu me niques" dit le fou

maatala

Bebe BA a dit…

Toujours les mm!

***********************************************************************

Flash sur les préparatifs de la signature l’accord de fusion de partis politiques.

L’hôtel Emira, abrite à l’instant même, les préparatifs de la cérémonie de signature de l’accord de fusion, signés par 3 grands partis politiques, auxquels se joint un groupe de cadres indépendants.

En attendant de revenir sur l’événement avec de plus amples informations, précisons que toutes les personnalités politiques impliquées dans cet imminent accord, sont sur place dont le Dr Louleid Ould Weddad, l’ancien Premier ministre et Président d’Adil Yahya Ould Ahmed El Waghef, le président de l’Alternative Mohamed Yehdhih Ould Moctar El Hacen …

On note également la présence de grandes figures politiques dont des anciens ministres, des parlementaires et une pléthore de cadres, présentement très représentative de l’échiquier politique national.


Citons entre autres Boidiel Ould Houmeid, Dah Ould Abdel Jelil, Ahmed Ould Sidi Baba, Vatimetou Mint Khattry, Mint Hemam, Mint Nehah, Ould Cheikh El Moustaph, Dedoud ould Abdallahi, Ould Maloukiv, Ba Aliou Ibra…à suivre





Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org


Info source :
Emjad (Mauritanie)
|

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le ver est dans le fruit.

Nous assistons ces derniers jours en Mauritanie au retour en force sur la scène politique nationale de la sensible question de l'identité nationale et de l'épineux problème lié à la place des langues dans notre pays.

C'est ainsi que l'université de Nouakchott a été récemment le théâtre d'évènement inquiétants liés à des déclarations pour le moins inopportunes, faites par de hauts membres du gouvernement actuel en place.

Mais ce qui est surtout grave, c'est une résurgence de discours vieillots aux relents identitaires qui avaient durant une période précédente constitués une véritable menace à notre cohésion nationale, surtout en ce moment précis où nous essentiellement nous orienter vers des démarches de nature à renforcer notre unité nationale.



D'ailleurs, le moment n'est- il pas venu pour nous d'assumer pleinement, avec lucidité et sans complexe, toutes les exigences liées à notre histoire, tant ancienne que récente? Ceci nous conduira inévitablement à considérer la langue française comme étant un héritage appartenant au peuple mauritanien dans son ensemble, sans être l’apanage d’une quelconque composante nationale.

Ainsi, dans une approche réaliste, la langue française pourra devenir cet instrument d’ouverture et cet outil d’intégration et participera alors dans une parfaite symbiose avec l’arabe et nos autres langues nationales à l’éclosion d’un multilinguisme enrichissant, répondant à nos besoins propres, conçus par nous-mêmes et pour nous-mêmes, loin des clichés et slogans stériles et sans grande utilité.

En effet depuis la fin de la seconde guerre mondiale, le monde a beaucoup évolué et des mutations profondes se sont opérées autour de nous. Naguère considérée en Afrique comme langue du colonisateur, la langue française est devenue aujourd’hui cette langue véhiculant des valeurs humaines universelles, partagées par un grand nombre de pays regroupés au sein de la francophonie.

La Mauritanie est membre à part entière de cette organisation. Dès lors, il nous appartient de tirer avec courage et sagesse toutes les conséquences qui découlent de ce statut. Malheureusement, le ver est déjà à l’intérieur du fruit et l’on pourra l’en extraire qu’en choisissant une solution acceptée par tous, dans un contexte démocratique, suivies jusqu’à présent ayant montré leur limites.


Info source : Abdallahi Ould El Hadj Brahim

maatala

Anonyme a dit…

bebe ba

et voila, ca recommence, encore et toujours ces maudit cowboyat.rien n avance.

une pensee a ravalomanana (mestour haal enteu mneyn?)

Esseghnass

Anonyme a dit…

Certains excités plus exactement les agitateurs francophones, ces nouveaux tirailleurs QUI S’EXTASIENT DE TOUT MALHEUR TOUCHANT LA MAURITANIE POUR LAQUELLE IL VOUE UNE HAINE VISCERALE, INEXPLIQUEE ET EXCESSIVE. Au contraire l’oppresseur d’hier MAGNIFIE ET ADULE ? SA LANGUE ADOREE ET ADOPTE POUR REMPLIR UN VIDE INSUPPORTABLE ET DESARMANT CAPABLE DE CONDUIRE A LA HAINE ET AU DESESPOIRE. Ainsi une simple langue étrangère est instrumentalisée pour glorifier et garder le lien avec le colonisateur – civilisateur et maintenir la dépendance et l’esprit de servitude et pourquoi ne pas ultérieurement achever le rêve d’une petite colonie d’outre-mer en Mauritanie ou le créole sera la langue officielle (2% local et 98% français). Ce rêve n’a aucune chance de se réaliser malgré vos discours démagogiques et excessifs qui n’intimident personne. L’ARABE EST LA LANGUE OFFICIELLE DU PAYS ET S’IMPOSE A TOUS à la radio a la tv au bureau en avion sur mer et terre et dans l’espace, par la loi et la démocratie et sans concession aucune, c’est une évidence. Au lieu de la haine et l’envie qui torture l’individu ici et au-delà, l’échange, la coopération et l’humanisme au-delà du nombrilisme et particularisme sont plus productifs et plus reposant pour l’esprit ici et au-delà.

Anonyme a dit…

après le téléphone arabe où un mot devient un conte à l'arrivée, on aura droit à la radio arabe, côté infos ça promet lol

Anonyme a dit…

la substance ou matiere active de doulibranne ou doliprane change-elle selon la dénomination qu'on lui attribue.
la meme substance par magie de la francophonie donnerait plus d'efficacité si le nom est agrée par cette derive ou que l'emballage provient de vos lieux sains paris et surtout sa banlieu

Anonyme a dit…

capsule de "teghya" appelé doliprane et made in france soulagera certainement nos francophones par effet placebo sinon par aveuglement.

Anonyme a dit…

Maatala,

Tu as entièrement raison. J'ajouterai "et l'utilisation du français pour leur donner la chance de contribuer à la modernisation de leur pays dans un monde globalisé".

Molière de canalh hatha chinhou endak? Je sais que tu n'es pas d'accord, mais yeswa. Les négro-mauritaniens n'abandonneront jamais leur position.

Ma langue maternelle est le hassanya. Donc arabe - français 50/50 comme se sont des langues étrangères. Le débat peut continuer jusqu'à ce le tadit se sèche. Tadit c'est hassaniya. Je crois que techaghlit c'est aussi hassania. Le boubou, c'est bambara. El aich et couscous guemmou c'est halpuler et soninké. Qu'est-ce qui reste? On ne marie pas généralement nos filles aux arabes. Chi bga?

===
Maatala dit:

Les négro-africains ne sont pas des arabes , mais des mauritaniens qui aspirent à la promotion de leurs langues et de leurs cultures.

Anonyme a dit…

Toujours les mêmes figures comme a dit Bebe Ba. La retaite est un concept inconnu chez les mauritaniens. A-
===
Louleid Ould Weddad : « la coalition de ces figures, ici présentes devant vous, doit inquiéter n’importe quel pouvoir ».mardi 20 avril 2010 / 14 :26

Le président du RPM, Louleid Ould Weddad, a déclaré aujourd’hui, que la « coalition de ces figures, ici, présentes devant vous doit inquiéter n’importe quel pouvoir ».



Peu bavard et avare en déclarations, Ould Weddad s’est félicité du nouveau regroupement que « tout uni, tant sur le plan de l’approche que sur celui du parcours » a-t-il dit, indiquant que l’éclatement de la scène politique ne sert aucunement les formations politiques.

Le président du RPM s’exprimait lors de la cérémonie de signature de fusion en trois partis politiques (Adil, RPM, Alternative et Indépendants).

La future formation verra le jour après le congrès d’Adil, prévu le 20 mai prochain, qui se transformera pour l’occasion pour donner la nouvelle identité du parti.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Condoléances les plus attristées à la famille de Feu Brahim Ould Ejiwene. Qu'Allah l'accepte en son Sain Paradis. Nous serons tous appelés un jour à Dieu. Pourquoi toute cette haine sur cette terre qui nous appartient pas?

Inna Lillahi Wa Inna Ileyhi Rajioune.

A-

===

Baham Ould Ijiwene n’est plusmardi 20 avril 2010 / 12 :13

Baham Ould Ijiwene n’est plus. Ancien représentant de la Snim à Nouakchott pendant de longues années jusqu’à sa retraite, il fut parmi les premiers mauritaniens à bâtir le géant national minier après la nationalisation de la Miferma au début des années 70.



En cette douloureuse occasion, la rédaction de canalrim présente ses condoléances les plus attristées à la famille du disparu, we inna lillahi we ina ileyhi rajioune.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Le probleme " ya A- " est entre la francité et l'arabité, et moi je suis arabophone dans l'ame et la chaire et fiere de l'etre, le reste khroujou.

negros-africains ou noir , arabe et amazigh chinois, indigenes , colon c'est " kalam varigh veyavi"
mai negro wlani blanco


ente red 3la doulibranne we teghya


Mouhamed el mouritani
" mani varisi sibeweyhi wlani moulyire veransa , ena mouritani kavi"





================
A- dit

Molière de canalh hatha chinhou endak? Je sais que tu n'es pas d'accord, mais yeswa. Les négro-mauritaniens n'abandonneront jamais leur position.

maatala a dit…

Salam

Le colon a introduit l'école en Mauritanie sans lui l'ascenseur social n'aurait jamais fonctionné dans ce pays conservateur et féodale.

Pourquoi les saoudiens, les égyptiens et autres lascars ne font pas de complexe vis à vis du l'anglais?

Qui a donné ses filles en mariage au colon, d'où viennent les ould Weiss, les ould Michel..........

De véga dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Mes condoléances les plus attristées à toute la famille Ehel Ejiwene suite au décès de notre cher et regretté Baham Ould Ahmedou Ould Ejiwene.
Je suis très touchée par la disparation d'une personne aussi brave, pleine de courage, de gaieté et d'humour!!!
Inna lillahi we inna ileyhi rajioune.
Lillahi ma akhade we lehou ma begha.
Allahouma R'hamhou, we ghvirlehou, we 3vou 3enhou, we 3avihi, we neghihi mine elkhe6aya kema negheyte ethewbe elebyedhe mine iddenessi.
En fin, je ne peux que répéter avec mon cher frère A-:" Nous serons tous appelés un jour à Dieu. Pourquoi toute cette haine sur cette terre qui nous appartient pas?"

Citoyenne

maatala a dit…

Salam

Le problème en Mauritanie c'est pas l'arabe, mais le sort de ceux qu'on voudrait arabisé au nom de l'islam.

Libre à chacun d'être fier de ce qu'il est, personne ne lui reproche de l'être ou de vouloir l'être.

Le problème de ce putain de pays c'est que certains se croient en droit de décider de ce que les frères negro, par ce que musulmans doivent être.

Vos frères ne sont pas arabes mais mauritaniens, ils ont aussi le droit de se sentir chez eux, dans un pays qui leurs permet d'exprimer leurs culture.

Aucun quartier de NKTT, même habités majoritairement par les négro, ne porte un nom d'origine négro.

Arrêter de décréter le bonheur et les envies des gens à leur place.

Avec cela on se dit démocrate dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

ON PEUT PRENDRE L'ECOLE ET DES SAVOIRS ET ECHANGER EN GARDANT NOTRE PERSONNALITE? NOS LANGUES NOTRE RELIGION AUTENTHIQUE NON SA LECTURE ERRONEE PAR DES MYTHES ET TRADITIONS SANS FONDEMENTS; ON PEUT FAIRE TOUT CA EN RESTANT NOUS MEMES SANS S'EFFACER, POUR QUI ET POUR QUELLE RAISON; LE francais peut etre la bienvenu si elle joue le role que l'anglais joue aujourd'hui en france. on n'est pas obligée pour etre moderne ou participer au developpement de l'humanité à etre francophone ou francais ou reduire notre horizon à la france. d'ailleurs l'etat actuel des pays francophones de l'afrique est edifiant, un paternalisme et une une dependance qui reduit à marcher sur 4 pattes.



mouhamed

maatala a dit…

Salam

Répéter à l'infini que plus arabe que moi tu meurs, tout le monde s'en cogne le derrière.

Il faut aller l'expliquer au égyptien (Sadate ente vem) car eux en doute encore.

C'est le vivre ensemble qui est important, chacun doit se sentir citoyen de ce pays et non potentiellement en voix d' exclusion.

Pourquoi les étudiants ont senti que l'arabisation totale était une forme d'exclusion?

Pourquoi ont-ils exprimé un tel ressenti?

Là est le véritable problème.

Mon frère soit arabe, chinois, kurdes ou birmans, sache que je m'en cogne le derche dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

خلال زيارته لـSNDE: عيار ناري ينطلق من مسدس الحارس الشخصي لولد عبد العزيز
20/04/2010 - 16:33
ذكر مراسل "تقدمي" الذي كان يغطي زيارة ولد عبد العزير للشركة الوطنية للمياه (SNDE) ان مسدس احد الحراس الشخصيين لولد عبد العزيز انطلقت منه عيار ناري ليستقر في الارض، مما أثار ذعرا كبيرا بين الحضور. وحسب مراسلنا فقد بادر عزيز بمغادرة المكان وسظ حراسة مشددة، حيث أحدق به حراسه مانعين من الاقتراب منه او تصويره.
وحسب مراسلنا فقد بدا وجه ولد عبد العزيز ممتقعا، أثناء مغادرته مكاتب الشركة الموريتانية للمياه، كما لم يدل بتصريحات كانت متوقعة للرد علي خطابات قادة المعارضة التي طالبت بإقالته او استقالته.

Anonyme a dit…

ça va sans dire, ce n'est qu'une discussion amicale où chacun exprime son point de vue, imposer n'a pas sa place, dans ce forum chacun peut s'exprimer librement dans le respect et la tolerance


mouhamed

maatala a dit…

Salam

Cher A-

J'ai été amené dans le cadre de mon travail ( marabout à barbes) à rencontrer ou faire la connaissance de frères algériens.

A maintes reprises, j'ai constaté que parmi eux certains répondaient toujours à mes salutations en arabe (salam) en français.

Rien que la semaine dernière , l'un d'entre eux dont je venais de faire la connaissance, refusa de me répondre, je lui demandis pourquoi, il me rétorqua qu'il ne répondait pas à cette langue.....

Pour lui en tant que Kabyle l'arabe était une langue étrangère et surtout celle de l'oppresseur.

Quand des ignares de chez nous , parle de la langue du colon qu'ils n'ont ni connus, ni subits alors que leur tontons n'hésitèrent pas à lui donner leur filles en mariage.

Je me dis qu'on est dans "Le tu me niques national" dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

je ne savais pas que les gens que pretendent etre arabe cherchent des certificats d'arabité délivrés par ses adversaires ou certains pays arabes, alors que les autres jouissent de leurs aspirations sans tumultes. quel secret deriere cette configuration, l'arabité serait-elle source de susceptilité ou allérgie excessive.



mouhamed

maatala a dit…

Salam

L'ami mouhamed

Sadate a dit:

"Tous les pays arabes nous ont condamnés suite à notre reconnaissance de l'état d'israel, même la mauritanie, ce pays qui se dit arabe".

Ceci est un fait historique

Un ministre de taya (sow abou demba) a réuni des fans à lui en présence d'un ambassadeur arabe pour leur faire part de la découverte qui allée changer la face de la terre:

"les peuls sont d'origine arabe"

Ils viendraient du yemen selon lui, pourquoi pas de Jupiter pendant qu'on y est (lol).

Mon frère l'arabe n'est pas en cause ici, c'est le concept du vivre ensemble uniquement.

Il faut lui donner un contenu et une réalité qui satisfassent tout les mauritaniens arabes et négro-africains.

Personnellement je suis pour que le mauriutanien maîtrise l'arabe, l'anglais, le français et du chinois.

LI MA YARAV RASSOU YA-AMLOU dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Slt Kimporte,
toute ma solidarité avec ton frere; il ne faut jamais se laisser faire !!!

Maatala a dit:

"Libre à chacun d'être fier de ce qu'il est, personne ne lui reproche de l'être ou de vouloir l'être."

Maatala khouya, tout à fait d'accord avec, eweh ...il faut convaincre les autres que si on crie sur les toits qu'on est arabe cela ne doit deranger personne; pourquoi cette allergie !!!!
Sadatt essel c'est pas Malikoun ibenou Enesss!!!

Maatala a dit

"Quand des ignares de chez nous , parle de la langue du colon qu'ils n'ont ni connus, ni subits alors que leur tontons n'hésitèrent pas à lui donner leur filles en mariage."

c qui les ignares???? ou les signares ???

Il a dit aussi

"Répéter à l'infini que plus arabe que moi tu meurs, tout le monde s'en cogne le derrière."

pourtant on le dirait pas ...lool
on ne parle plus d'arabisation qui pose probleme est c legitime mais d'arabité là ...et on est à cote de la planque mais grave!!!!

Il a dit egalemnt

"C'est le vivre ensemble qui est important, chacun doit se sentir citoyen de ce pays et non potentiellement en voix d' exclusion."

yeeeeeees dit le fou!!!!


bl

Anonyme a dit…

Maatala
je ne croyais pas que Sadatt etait ton maitre à penser ajib!!!
je te croiyait plus progressiste, faire reference un renegat !!!!

bl

Anonyme a dit…

Cher maatala,


Je vois que sur le fond on est d'accord, car personne de bon sens ne peut etre contre le vivre ensemble qui d'ailleurs le prelude au respect de soit;

elli yebghy lemhaba yechriha ;

j'ai vu un grand savant de al azhar dire que la population de l'egypte n'est pas arabes mais arabisée car il n'ya eu que 149 arabes venus en egyptes pour islamiser les 6 millions non arabes.

en outre haykal le vieux hypocrite souvent sur aljazeera a dit:

" la mauritanie ne peut servir exemple pour les autres pays ( en reference au processus democratique ) puisqu'elle est historiquement et geographiquent marginalisee"


we essalam

mouhamed

maatala a dit…

Salam

Chére BL

Je trouve que "Le vivre ensemble " serait un beau slogan de campagne pour l'opposition.

Yes we need it and wee can do it le fou

fraternellement

maatala

Anonyme a dit…

Khloumak maatala. Bien parlé. Ce que nos nazis veulent faire faire à nos soeurs et frères négro-mauritaniens, c'est ce que les économistes nomment la courbe d'utilité d'un dictateur. Le cas est resolu depuis longtemps et le gars qui a inventé ce concept a eu le prix nobel d'économie depuis longtemps.

Je salue le courage du berbere qui a refusé de repondre à ton salam. Ils sont conséquents. Je crois que Dourari est un berbère et ses arguments sont implacables. Il me reconforte dans ma hassanité. Ils confondent arabité et arabophone et c'est different ethymologiquement. Ils pompent l'air à tous le monde, moi compris. Durant le débat hier à la TVM, ils parlaient hassaniya exprès et je n'ai pas vu l'appel d'un négro-mauritanien passer. Certainment bloqués.

A-

===
Maatala a dit:

Le problème en Mauritanie c'est pas l'arabe, mais le sort de ceux qu'on voudrait arabisé au nom de l'islam.

Libre à chacun d'être fier de ce qu'il est, personne ne lui reproche de l'être ou de vouloir l'être.

Le problème de ce putain de pays c'est que certains se croient en droit de décider de ce que les frères negro, par ce que musulmans doivent être.

Vos frères ne sont pas arabes mais mauritaniens, ils ont aussi le droit de se sentir chez eux, dans un pays qui leurs permet d'exprimer leurs culture.

Aucun quartier de NKTT, même habités majoritairement par les négro, ne porte un nom d'origine négro.

Arrêter de décréter le bonheur et les envies des gens à leur place.

Avec cela on se dit démocrate dit le fou.

Anonyme a dit…

Occasion de faire du ATT et liberer tout le monde pour faire liberer les otages espagnols. Bonne initiative, quitte à chercher les recidivistes, car on sait où les retrouver et les prendre par la peau des fesses. Sauf si leurs commanditaires ne voudront pas. A suivre, mais tout faire pour liberer les espagnols. A-
==

Le Parquet annonce, pour mai prochain, le procès des détenus salafistes

Dans une déclaration rendue publique ce mardi matin à Nouakchott et dont copie est parvenue à l’ANI, le Parquet précise que les détenus impliqués dans le dossier du terrorisme dont l'enquête est terminée seront jugés lors de la prochaine session criminelle devant débuter en mai prochain.


Le Parquet soulignera qu’il n’y avait aucun signe de ralentissement dans le processus judiciaire suivi dans ce dossier des détenus salafistes.
Et le Parquet d’indiquer dans sa déclaration qui se veut une clarification de ce que «certains médias et sites électroniques ont diffusé à travers des articles et des interviews» (allusion faite à ce qui a été rapporté, hier soir, par Al-Jazeera dans son émission consacrée au Maghreb), que tous les accusés, à l’exception de ceux déferrés au cours des deux dernières semaines, ont été entendus, et qu’il est déterminé à accorder un procès équitable et rapide à tous les accusés.

Anonyme a dit…

Lu pour Général vladimir, Bebe Ba et fils du bled. l'Algérie fait du forcing et le Mali n'acceptera pas. La RIM va jouer le jeu pour u moment et je ne sais pas encore le lien avec le passage de l'envoyée d'Obama et le jugement de nos salafistes en mai de façon accelerée. L'essentiel pour moi est qu'on stoppe de nous taper dessus et nous avons perdu beaucoup de soldats dans ce jeu macabre depuis Lemgheity. Y en a marre.

vladimir enta mneine? Je te rabaisse de général à colonel.

A-

===

Afriscoop.net / xinhua 20-04-10

Le comité d’état-major conjoint Algérie-Mali-Mauritanie-Niger sera installé ce mercredi
mardi 20 avril 2010

Le comité d’état-major opérationnel conjoint entre l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger sera installé officiellement mercredi à Tamanrasset (sud d’Algérie), dans le cadre du renforcement des relations de coopération militaire et sécuritaire entre ces pays, a indiqué mardi le ministère algérien de la Défense nationale dans un communiqué.

L’installation du comité intervient en exécution des dispositions arrêtées conjointement par les chefs d’état-major des forces armées de ces pays lors de la réunion tenue les 12 et 13 août 2009 à Tamanrasset, a-t-on souligné de même source.

Le 13 avril dernier, une réunion des chefs d’état-major des pays de la région sahélo-saharienne avait eu lieu à Alger avec la participation de l’Algérie, de la Libye, du Burkina Faso, du Mali, du Niger, de la Mauritanie et du Tchad.

Cette réunion s’inscrit dans le cadre du prolongement de la conférence des ministres des Affaires étrangères de l’Algérie, du Burkina Faso, de la Libye, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, tenue à Alger le 16 mars dernier.

Elle s’est tenue également à la lumière des résultats enregistrés traduisant "l’engagement de ces Etats à oeuvrer au sein d’une stratégie commune de lutte contre le terrorisme et les questions de sécurité connexes".

Ces dernières années, la région du Sahel connaît une recrudescence des activités des islamistes armés qui se réclament d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). (Xinhua)

Anonyme a dit…

maata et lm, n'hésitez pas à changer de blog quand vous voudrez

je m'en vais sur mon blog supprimer l'article car il ne faudrait pas être en reste en ce qui concerne l'apaisement

merci

bebe le texte et la photo que tu m'as envoyé c vraiment scandaleux tu l'as dit

ciao ciao

Anonyme a dit…

Slt

A- Salam n'appartient pas seulement aux arabes pour ton info, kan aux kabyles dont Bon nombre ont renie toutes leurs valeurs dont l'islam ( bq de convertis au protetentisme ) par aveuglement, ne doivent en auxin cas être une reference pour nous !!!! Ici tout le monde defend un "moi" mauritanien different musulman, respectueux de l'autre "le vivre enssemble" ca existe a l'ile Maurice ici c notre objectif pour bl junior et les autres ....

Anonyme a dit…

Je suggere que LM et Maatala accedent vite a la demande de vlane. Je suggere qu'on mette Dourari à sa place. C'est pour donner un coup de stress à mes zamis les arabophones 100%. On leur fourguera tout le stock de doulibrane perimé, qui vient du Nigeria, pour les finir.

Un mot à ano sur salam: tu confonds salam et shalom.



===

vlane a dit:

maata et lm, n'hésitez pas à changer de blog quand vous voudrez

je m'en vais sur mon blog supprimer l'article car il ne faudrait pas être en reste en ce qui concerne l'apaisement

merci

bebe le texte et la photo que tu m'as envoyé c vraiment scandaleux tu l'as dit

ciao ciao

kimporte a dit…

dans un souci d'apaisement, voici ce que nous avons convenu avec lm, il va effacer le texte et en mettre un autre à la place et on met le texte ici pour les archives

" le procureur général mêlé à une affaire de trafic d'influence

A quoi sert internet sinon pour court-circuiter les barrières qui empêchent la vérité d’éclater et aller le plus vite possible pour alerter l’opinion publique et le gardien de la Mauritanie nouvelle alors qu’on essaie de nous refaire le coup de la Mauritanie tayiste, celle de l’impunité. A quoi sert-il d’avoir été un soutien d’Aziz quand on voit son propre frère subir le sort qu’ont vécu tous ceux qui ont essayé d’entreprendre avec sans autre soutien que l’énergie personnelle et la foi en Dieu ?

Cela sert à dire haut et fort la vérité quoi qu’elle puisse nous coûter vu que les hommes dont nous allons parler sont puissants parmi les puissants. Mais qu’importe ? Aziz n’est pas à l’abri d’être manipuler comme le procureur général l’a sans doute été, ce qui ne change rien à l’affaire car à cette heure un jeune entrepreneur mauritanien se voit piéger par les réseaux funestes qui ont mis ce pays à genoux et qui ont détruit toute envie d’entreprendre quand on n’appartient pas aux lobbies du trafic d’influence ennemis éternels de la Mauritanie nouvelle.

Combien sont-ils celles et ceux qui ont vu leur entreprise ruinée par les coups tordus et criminels des grands groupes et leurs satellites encore plus affamés d’impunité. Combien ont vu leurs affaires péricliter à cause de la concurrence déloyale , l’abus de pouvoir , la main mise sur une justice aux mains des mafieux ?

On ne les compte plus. Le dernier en date c’est mon frère Zeidane ould Soueid Ahmed qui croupit aujourd’hui à la police des crimes économiques juste parce que quelqu’un qui a le bras très long, un certain hamady ould Bouchéria , homme d’affaire de Nouadhibou, aurait réussi à convaincre le procureur général de coffrer le jeune homme afin qu’il ait peur , recule et renonce à ses droits.

Voici l’affaire : depuis que le conseil de ministre a émis un décret pour servir un terrain de 70Ha à la société mixta-mauritanie pour la construction de 5000 logements, la folie semble s’être emparée comme d’habitude des milieux affamés de détruire le travail de ceux qui n’ont que leur sueur comme soutien et qui ne peuvent rien contre ces gens qui les bras croisés pleins d’argent attendent de vous voir commencer à sortir la tête de l’eau pour venir piller vos efforts.

Le système est bien rodé : si on ne tue pas vos affaires en achetant votre lait par exemple pour le faire pourrir et le distribuer ensuite à grande échelle pour détruire votre nom en empoisonnant le peuple, si on ne peut importer des produits contrefaits pour vendre moins cher que vous, si on ne peut interdire aux commerçants d’acheter chez vous sous peine de se voir interdire les produits multiples dont on a le monopole, si on ne peut tuer vos affaires par mille façons, alors on attend que vous ayez fourni tous les efforts et on va ensuite à la source chez votre partenaire pour le convaincre de vous abandonner et rejoindre le groupe mafieux et ses grands réseaux...

kimporte a dit…

...Quelle entreprise étrangère peut résister à un groupe puissant capable de vous expliquer tous les moyens de nuisance dont ils disposent et surtout les bras longs les passe-droits et le trafic d’influence ? Très peu résistent et d’ailleurs après tout c’est de bonne guerre.

Là n’est pas le problème. Le problème le voici :

Dès que le décret au sujet des 70ha est sorti, la machine infernale de destruction et du trafic d’influence s’est mise en place : abattre le jeune entrepreneur zeidane ould soueid ahmed comme on en a détruit tant d’autres.

Alors un jour un monsieur isleum ould viladi débarque avec un mail de la société mixta, société espagnole , demandant à mon frère de « donner les clés » de la société à ce monsieur, mon frère ayant reçu le même mail.

Le problème c’est qu’un mail n’a aucune valeur juridique quand on a été nommé par un conseil d’administration mauritano-espagnol qui vous a remis des actes notariés. Il faut plus de documents, il y a une procédure et il y a des droits à respecter.

Mon frère prend un avocat et les parties vont au tribunal du commerce qui donne raison à mon frère : la partie adverse doit fournir un certain nombre de documents sans lesquels tout est illégal.

Jusque-là c’est une affaire commerciale où mon frère est dans ses droits, lui qui ne refuse pas de rendre les clés mais juste qu’on respecte ses droits et la procédure légale.
Tout d’un coup , un ordre venu du procureur général ordonne qu’on l’enferme sans autre forme de procès comme un voleur ou un criminel qui risque de prendre la fuite et pendant ce temps l’autre bonhomme est heureux et reste libre.

Les avocats de mon frère, Maître cheikh Sall et maître mohamed ould abdel Hamid rencontrent le procureur de la république qui leur dit qu’il n’y a aucune raison légale de le garder aux arrêts mais l’ordre est venu d’en haut et en haut c’est le procureur général.

Comment et par quel mystère se trouve-t-il mêlé à cette affaire mesquine, là un nom surgit : le fameux hamady oul bouchéria qu’on présente comme ami d’aziz, aurait fait en sorte que l’affaire prenne cette tournure afin de faire peur au jeune homme et qu’il se ramollisse , renonce à ses droits et accepte la toute puissance du trafic d’influence présumé.

Alors on en appelle à la Mauritanie nouvelle : oui au trafic d’influence, prenez tout mais au moins ne traitez pas les gens de bandits alors que le crime est du côté de la justice
Je demande à tous les webmasters soucieux de la liberté d’expression et de la liberté de condamner de publier ce texte sur leur site et blogs afin que ce jeune soit libéré et que cette affaire commerciale soit réglée dans les règles du droit et non selon les coups bas et obscurs des couloirs de la peur et de l’impunité

Si vous ne pouvez pas par peur , rassurez-vous c’est humain.

Et si on vient me coffrer moi-même protégez ces mots : seule compte la vérité , le reste n’est que poussière

Publié par vlane A.O.S.A

Anonyme a dit…

Le pays est vraiment maudit, finalement n'importe quel connard qui detient le pouvoir peut diviser le peuple, la recette est simple envoyé un ministre qui dit devant les micros des propos irresponsables. les marmites restent vide mais on s'en fout on fait le forcing pour que les kowris disent: il n'ya de langues que la langue arabe, langue du coran, langues des poétes ..etc...

LePsy a dit…

Devinette : qui a écrit sur ce canalh ce qui suit :
encore une fois merci à ablaye que j'ai attaqué ici
je te dois une fière chandelle
que tu le veuilles ou non

sans kassataya le texte ne serait passé sur aucun site important, kassataya a permis de faire exploser le mur de la peur et de la censure traditionnel

bravo !
**
In qu’allait faire l’ambassadeur dans cette galère

Anonyme a dit...
merci à kassataya qui vient de mettre en ligne cet article !

formidable !

merci à tous !
18 juillet 2010 15:44
Sur canalh lire « le procureur général mêlé à une affaire de trafic d’influence » pris de kassataya ;
Puis :
« maata fallait pas, c'est de la folie

une pensée à lm qui ose assumer une telle liberté d'expression

paru sur kassataya.com

le procureur général mêlé à un affaire de trafic d'influence

version revue et corrigée

on attend que d'autres sites reprennent aussi

cridem a refusé

j'espère que hanevy que j'ai soutenu de toute mes forces à l'époque reprendra aussi l'article sinon il faut désespéré du genre humain » 6 mais 2010 à 23h26
**
Anonyme a dit...
au fait

la dernière fois que j'avais sollicité les sites tous sauf un m'ont répondu ok compte sur nous la prochaine fois

pourquoi cette fois, seul site kassataya a répondu présent

encore une fois merci à ablaye que j'ai attaqué ici
je te dois une fière chandelle
que tu le veuilles ou non

sans kassataya le texte ne serait passé sur aucun site important, kassataya a permis de faire exploser le mur de la peur et de la censure traditionnel

bravo !

quant à canalh , n'en parlons pas

ce qui est sûr c'est qu'ici on trouve des ano qui défendent et attaquent mais souvent ils défendent des gens qui ne connaissent même pas, on l'a vu bien souvent ici , on ne peut pas en dire autant ailleurs

je regrette par exemple que hanevi n'ait pas une seule fois écrit un mot sur son site pour dire merci à tous ceux qui l'ont soutenu même s'ils n'étaient pas de son bord politique ni familial

il faut toujours dire merci, même si ce n'est jamais assez au moins cela ne coûte rien qu'un peu de reconnaissance qui n'est jamais de trop dans un monde pourri où tout fout le camp même dire merci

ne soyons pas en reste

merci reste et merci est et restera !
7 mai 2010 23:48
**