samedi 24 avril 2010

NEPOTISME ET POTENTIELS DE DESORDRE EN MAURITANIE

De l’architecture de la spoliation aux espaces de violence
Le 12 décembre 1984, le Colonel Ould Taya renverse son prédécesseur le Colonel Ould Haidalla, invité alors, non sans insistance, par le Président François Mitterrand, au sommet franco-africain de Bujumbura, capitale du Burundi. Le putsch réussit, sans effusion de sang, grâce à la " bienveillance " des Services français. Depuis, le nouveau pouvoir s’identifie à la très minoritaire tribu du Chef de l’Etat, les Smassid* .

Exception retenue des deux premières années (1985-1986), l’ère Taya se distingue par une dégradation irrépressible du sens civique , des finances, de l’enseignement et de la santé. Au chapitre des libertés et malgré un récent replâtrage institutionnel (1992), la fraude, lors des scrutins, s’impose en règle quasi mécanique. Pire, le bilan se solde par des centaines d’ exécutions extra judiciaires, des déportations massives et de nombreux assassinats d’ opposants durant leur détention.
En ce début de 1999 , le procès de déclin moral et physique de la Mauritanie entre dans sa phase interactive : les espaces classiques de la cohésion nationale - administration, armée, justice - s’atomisent sous l’effet d’ une dynamique de privatisation d’ autant moins rémissible que le népotisme, au sommet, la rend exemplaire. Cette situation, définitivement inadéquate aux réformes ,caractérise les fuites en avant qui préparent la discorde armée. Les conditions objectives de celle-ci se présentent désormais avec une visibilité et une concentration telles que l’alternance du personnel politique ne suffirait à rétablir, par elle-même, le substrat d’une communauté de destin.

Cependant, la profonde corruption de l’élite et la dénaturation conséquente des rapports sociaux n’ auraient atteint le paroxysme actuel sans l’intervention d’une causalité dominante : la prébende des financements extérieurs ; par cette prime à l’échec - récompense toujours revalorisée à mesure que s’accentue la paupérisation et s’intensifie la pression des prédateurs sur le bien collectif - le système se structure, se rode, et se conforme au partage du butin. A travers l’aide et l’endettement, l’économie générale de la cité vit d’une ressource exogène dont la finalité pervertie devient l’entretien, au sens alimentaire et primitif, d’une voyoucratie en circuit fermé.

Les principaux bailleurs de fonds - France1 Union européenne, Banque mondiale - ne sauraient, à l’épreuve, se soustraire au verdict des faits : leur responsabilité directe est dorénavant en cause dans la marche forcée de la République Islamique de Mauritanie vers le démembrement. Leurs erreurs, aujourd’hui irréparables, puisent un alibi dans la quincaillerie de l’apolitisme intéressé que cultive la doctrine de la coopération multilatérale : l’investisseur ignore les pesanteurs anthropologiques du pays hôte, considère la corruption comme une composante du patrimoine exotique, se retranche derrière la façade de légalité et évite, surtout, d’affronter le questionnement de fond :à qui profite, sur place, la mise en œuvre des projets ? Pourquoi le cercle restreint des bénéficiaires ne s’élargit jamais? Par quelle coïncidence, le capital privé national, ainsi érigé, ne déborde l’entourage du Chef de l’Etat ? En vertu de quel paradoxe, l’afflux des millions en devises (dons, quasi dons, subventions, crédits) n’endigue, dans un pays aussi peu peuplé (2,5 M d’habitants), la dévaluation de la monnaie et l’extension de la misère ?
Et, lorsqu’en toute évidence ces interrogations paraissent incontournables, les chancelleries des Etats et organismes contributeurs découvrent, avec effroi, à quel point les 20 milliards FF d’aide au développement , reçus par la Mauritanie depuis une quinzaine d’années, furent mis au service d’une stratégie d’accumulation, d’abord discriminatoire même si elle marginalise aujourd’hui une majorité indistincte de la population : les Negro-africains, les Haratines2 puis la plupart des Maures blancs demeurent à l’écart de la dévolution autoritaire des richesses ; suivant un dessein, altruiste à l’origine , les " amis " de la Mauritanie s’improvisent déjà belligérants d’une guerre civile en puissance.
Après divers avertissements, aussi publics qu’officieux, le présent texte, sur la foi d’indications précises, tend à conjurer le silence où s’auto absout l’indifférence cynique des complices : ceci est l’entrée en matière d’un acte d’accusation global qui ne sacrifiera ni aux complaisances diplomatiques encore moins à la raison d’Etat. Réquisitoire ouvert, il s’enrichira de compléments de preuve et traquera tous les concussionnaires, jusque dans le prétoire, au jour du jugement.

La tribu des Smassid ne servira pas de bouc émissaire aux turpitudes du système d’alliances plus large sur lequel elle s’appuie. Que nul ne se leurre, chacun, le moment venu, endossera sa part d’infamie. L’impunité a ses limites ;depuis longtemps elles sont outrepassées.

Quant, à ce stade de gravité, la faillite atteint au coeur de l’édifice social, prétendre reconstruire sans assainir relèverait, soit de l’infantilisme, sinon d’une suicidaire ingénuité.

I - LE VERROUILLAGE DE L’APPAREIL MILITAIRE ET DE SECURITE

1) SERVICES OFFICIELS DE SECURITE
• DEDDAHI OULD ABDALLAHI3 commissaire, Directeur de la sûreté de l’Etat (DSE, police politique).

• MOHAMED OULD EL HADI colonel, Directeur du Bureau d’études et de documentation (BED , espionnage et contre-espionnage).

• ABDAT OULD SENNY commissaire, Directeur du personnel de la police, chargé de filtrer les recrutements dans ce corps.

2) RESEAUX PRIVES PARALLELES

Sans existence visible et opérant en dehors des structures conventionnelles, ces services occultes sont cependant financés par l’argent public. Ils visent surtout, grâce aux collectes de renseignements et désinformation, à capter la confiance du Colonel Ould Taya et s’attacher ses faveurs. D’une efficacité généralement faible, ils peuvent, en temps de trêve politique à la périphérie du système, se retourner les uns contre les autres dans d’impitoyables luttes de préséance, pour gagner la bienveillance présidentielle et accéder alors à la manne des crédits et financements extérieurs. Ici, au sein même de l’hégémonie Smassid dont la conformation budgétivore exclut toute autre rationalité - surtout idéologique - le moindre degré de parenté surdétermine des sous alliances, voire des arrangements plus ou moins ponctuels, en vue de prendre le contrôle d’une part des dépouilles. Lorsque celles-ci se rétrécissent, les rivalités fratricides s’aiguisent. La Tribu ne retrouve son unité qu’afin de faire valoir ses " droits naturels " face au clan du Directeur de cabinet du chef de l’Etat, Monsieur Louleid Ould Weddad4, second protagoniste de ce duel de nantis où la Mauritanie se dissout.


A L’INTERIEUR

• AHMED OULD TAYA5 frère aîné du chef de l’Etat, cité infra III et IV,

• DIDI OULD SOUEIDI6 entrepreneur, neveu et conseiller privé du chef de l’Etat, en charge des dossiers ultra sensibles.

• SEJAD OULD ABEIDNA Président de la Fédération nationale des transports (FNT), maire d’Atar.

• ABDOU MAHAM homme d’affaires, proche du milieu islamiste traditionnel.

• MOHAMED OULD KHLIL ancien administrateur, père du gendre du chef de l’Etat.

• SIDI MOHAMED OULD MOHAMED LEMINE7 premier PDG de la Banque mauritanienne islamique(BAMIS) Al Baraka après 1984, entrepreneur sans domaine de compétence défini.

• El BEIDAWI OULD ABEID Directeur général adjoint de la Chinguitti bank, à capital public majoritaire.

• MOHAMED MENNA OULD CHEIBANY Conseiller tout puissant du Ministre des pêches, gardien des intérêts de la Tribu dans ce secteur vital de l’économie.

• MOHAMED ABDALLAHI OULD JILY véritable patron du Crédit Agricole-Uncacem8, institution publique alimentée par les bailleurs de fonds internationaux. Il est l’artisan de la politique de détournement des crédits et subventions au profit de la Tribu.
• KHADDAD OULD MOKTAR entrepreneur prospère, " nommé " député de F’derick


VERS L’EXTERIEUR

• ISMAEL OULD ABEIDNA9 homme d’affaires au Maroc.
• MOHAMED OULD MOHAMED ALI10 Consul général à Dakar.
• CHEIKH OULD BAHA11 Ambassadeur au Caire et à la Ligue Arabe.
• ABDOU OULD AHMED SEVIR12 Consul général à Las Palmas.
• KAMIL MAJID beau-frère du Chef de l’Etat et ambassadeur au Canada.
• JEMILA MINT TAYA cousine du Chef de l’Etat et consul honoraire du Canada13.

• ABDALLAHI OULD MOKTAR Consul honoraire du Japon14.
• MOHAMED SAID OULD SELMANE homme d’affaires en Afrique noire et en France.
• AHMED OULD SALEM homme d’affaires en Afrique noire et en France.
• SID’AHMED OULD ZEIN maire du Ksar, fief de la Tribu dans la capitale. Affecté, avec une petite équipe de journalistes informateurs, à l’intoxication sur le Net. Riche entrepreneur.


3) FORCES ARMEES

Le chapitre se passe de commentaire : c’est ici que se vérifie, dans sa vérité primaire , la nature exclusive et prétorienne du régime. Le handicap démographique de la Tribu trouve son exutoire dans la constitution de troupes d’élite suréquipées, face à une armée mauritanienne que le manque de matériel, la suspicion, le dénuement des soldats et la neutralisation du commandement plongent dans l’impuissance structurelle. Comme l’ont récemment expérimenté à leur portefeuille défendant, les compétiteurs du Paris-Dakar, des bandes en armes se livrent au racket, sans encourir une infime dissuasion de la force publique. D’ailleurs, la contrebande des armes et munitions destinées aux troupes mauritaniennes constitue une précieuse source de revenus pour les privilégiés du Commandement. Après la rébellion touareg du Mali, ce trafic se restructure en direction du POLISARIO et du maquis casamançais, via la Gambie. La Mauritanie n’a donc plus les moyens de défendre l’intégrité du territoire. La préservation du statu quo interne mobilise l’essentiel des moyens militaires

• EYOUB OULD JID , commandant Commandant du Bataillon de sécurité Présidentielle. (BASEP)
• MOHAMED OULD OUDAA, lieutenant (BASEP)
• MOHAMED OULD GALAY, lieutenant (BASEP)
• MOHAMED LEHBIB OULD MAAZOUZ, commandant Commandant du Bataillon de commandement et de sécurité (BCS)

• SID’AHMED OULD BOILIL15, colonel Chef du Bureau des renseignements militaires (B2)
• OULD CHEIB
ANY, commandant Directeur des Armes et munitions.
• SID’AHMED OULD TAYA16, capitaine Commandant adjoint du Bataillon des blindés basé à Nouakchott (BB)

• AHMED SALEM OULD ZEIN, capitaine (BB)

• SIDI MOHAMED OULD VAIDE17, commandant Commandant de la Base d’appui de Jreida, située à 40 km de Nouakchott.
• ABDERRAHMANE OULD YAHYA alias OULD LEKWAR18, commandant de vaisseau Commandant de la Marine nationale.
• AHMED OULD BEN AOUF, lieutenant de vaisseau Directeur de la Base marine de Nouadhibou .
• AHMED OULD TAYA19, lieutenant de gendarmerie Sécurité rapprochée du chef de l’Etat .

II - CONTROLE DE L’ADMINISTRATION

Par un ingénieux artifice statutaire, les fonctions de prestige, jugées trop voyantes et inutiles, reviennent, dans le cadre du clientélisme, à des acteurs de seconde catégorie. La Tribu, elle, garde la maîtrise des postes juteux, ceux où échoue l’argent des concours extérieurs et des recettes de l’Etat. Les supérieurs hiérarchiques qui en assurent la tutelle servent, seulement, à couvrir le pillage organisé et reçoivent les miettes comme rémunération de leur silence. Ici, les ministres tremblent devant leurs subalternes Smassid.

• AHMED OULD SIDI BABA20, Chef général de la tribu Smassid, Ministre-conseiller du Chef de l’Etat.
• MOHAMED SALECK OULD HEYINE21 P.D.G. de la Société nationale industrielle et minière (SNIM) depuis 14 ans, pressenti par certains segments de la Tribu afin d’occuper la succession civile du Chef de l’Etat.
• HADRAMI OULD AHMED22 Secrétaire général du Ministère de l’hydraulique et de l’énergie.
• ABDERRAHMANE OULD ABEID23 Secrétaire général du Ministère des finances.
• SIDI OULD BAKHA Directeur des financements au Ministère du développement économique.
• AHMED OULD DEDDAHI Chef du service des dépenses au Trésor public.
• AHMED MAHMOUD OULD AHMED Gouverneur de la région du Trarza.
• HACENE OULD MAOULOUD Gouverneur de la région du Brakna24.
• MOHAMED OULD ABEIDNA Directeur général adjoint de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) et chef réel de cette institution
• MOHAMED OULD TAYA agent de la BCM en 1984, devenu, en fait, le véritable patron de celle-ci. Directeur du contrôle des changes, cet homme d’affaires très fortuné est le pivot du transfert des devises au service de la famille proche et de la Tribu ;cité infra IV, a
• ABBE OULD AHMED TOLBA25 Directeur du Projet d’appui au secteur de la pêche.
• NASSER OULD MOKTAR NECH26 Directeur de la Cellule de coordination des programmes financés par l’union européenne.
• MOHAMED MAHMOUD OULD MOHAMED alias JEMAL27 Conseiller financier de l’Ambassade de Mauritanie à Paris



III - LE HOLD UP ECONOMIQUE

Ces trois personnes contrôlent à elles seules 80 % (quatre vingt pour cent) de l’agriculture, de la pêche et de l’importation. Ils sont propriétaires ou grands actionnaires de cinq banques sur les six que compte le pays (BNM, BAMIS, GBM28, BHM et BMCI). Ils détiennent le monopole total des assurances à travers la NASR et monopolisent les transports et le trafic routier, sur l’ensemble du territoire, par la toute puissante Fédération nationale des transports (FNT) qui ne souffre aucune concurrence.
• MOHAMED ABDALLAHI OULD ABDALLAHI (M.A.O.A.)29 premier groupe privé du pays.
• ABDALLAHI OULD NOUEIGUED (AON)30 second groupe privé du pays.
• AHMED OULD TAYA frère du chef de l’Etat, concurrent sérieux des deux précédents.

IV - LE CERCLE RESTREINT : LE NOYAU OULD TAYA
Dès la prise du pouvoir en 1984, les différents éléments de la famille, quoique limités en nombre, se fixèrent, pour objectif, l’enrichissement rapide par le trafic d’influence et la rentabilisation du patronyme. Contrairement à d’autres membres de la Tribu, lesquels exerçaient le commerce, ceux-là ont été nourris, depuis le putsch du 12 décembre 1984, au lait dopant de l’arrivisme le plus outrancier.
a. - Les frères
• ZAWI OULD TAYA31 planton du fisc en 1984, devenu, aujourd’hui, le plus grand propriétaire foncier du pays.
• AHMED OULD TAYA agent de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) en 1984, devenu aujourd’hui l’une des plus grandes fortunes du pays ; cité supra I,2 ; III et note 28 .
• MOHAMED OULD TAYA cité supra II .

b. - Les oncles et gendre
• SIDI MOHAMED OULD OUMAR32 " nommé " Député d’Atar, la ville natale du chef de l’Etat ; devenu riche entrepreneur.
• ABDERRAHMANE OULD OUMAR


nommé à la tête du parti au pouvoir (PRDS) dans la l’Adrar, région natale du chef de l’Etat, devenu riche entrepreneur.
• MOHAMED LEMINE OULD KHLIL Directeur administratif et financier de l’Agence mauritanienne d’exécution des travaux d’intérêt public et économique (AMEXTIPE). 33
c) - Les beaux-frères34
• MAJID KAMIL en 1984, Conseiller au Ministère des pêches, devenu Ambassadeur au Canada.
• ABDEL KADER KAMIL en1984, employé à la Compagnie mauritanienne de navigation maritime (COMAUNAM), devenu Directeur général de cette société d’Etat, aujourd’hui en cessation d’activité.
• AHMED SALEM OULD KAMIL en 1984,employé de bureau, devenu Directeur général de la Mauritanienne d’entreposage des produits pétroliers (M.E.P.P) 35
• WEDOUD KAMIL36 en 1984,étudiant, devenu Directeur du Projet éducation au Ministère du développement économique.
UNE CONCLUSION AVERTISSEMENT
L’Etat-boutique franco-smassid arrivant désormais à un stade décisif de sa décomposition, laquelle peut s’étendre sur une période imprécise, le temps est venu d’en exposer les mécanismes régulateurs, au regard profane. Avant qu’aboutisse une collecte, en cours, des données sur ses connexions à Paris37 , voire chez d’autres " amis " moins visibles, il importait d’abord de définir le fonctionnement intime du système, la logique sans quoi il n’aurait acquis autant de cohérence et de longévité. Il s’agit d’une subjectivité de groupe qui se cristallise sur une conscience aiguë de son intérêt collectif : sauvegarde, extension et continuité des privilèges acquis se conjuguent à la nécessaire neutralisation de toute adversité d’envergure. Cette mentalité qu’organise le réflexe de la panique comme principe même du lien social, s’ordonne dans un espace-temps où la perte du pouvoir est perçue en termes identiques à la perte de vie.
Au même titre que toutes les minorités dont la domination se maintient par un effort continu de ruse et de violence (suscitant ainsi une contestation exponentielle) celle-là fait corps, de façon exclusive, autour d’un chef. Le Colonel Ould Taya, bouclier et garant d’un monopole dont les bénéficiaires ont fini par intérioriser le caractère légitime et immuable, se coupe ainsi de toute influence de nature à le " désorienter " de son orient primordial : s’appuyer sur le groupe et servir le salut du groupe, sinon eux et lui périraient, ensemble.
On le constate, selon les avatars actuels de ce règne, une telle perception de la vie induit un recours concret à la dramatisation : il faut que l’adversaire devienne l’ennemi, que le sang coule, que les représailles dépassent toujours la proportion prévisible. L’objectif est de durer, de gagner du temps, de bricoler des stabilités trimestrielles afin de poursuivre l’accumulation des biens et leur transfert vers les zones pacifiées de l’économie-monde.
Donc, à mesure que diminuent les ressources et se précisent, de visu, les ferments de l’instabilité, le mouvement de sécurisation du capital tribal s’accélère sous forme d’expatriations massives de devises38 . Nous en sommes aujourd’hui à cette phase où seuls les experts de la Banque mondiale feignent encore de croire que le processus de dépréciation de la monnaie nationale, l’ouguiya, reste réversible. En attendant que se réalise la fameuse " lutte contre la pauvreté ", le groupe dirigeant vide le pays de ses dernières ressources39 .
Pour le moment, nous ouvrons au public la page de garde dans le registre de l’Etat-boutique franco-smassid. Les personnalités citées ici vivent, sans exception, d’avantages indus que procure le statut de leur affiliation parentale au Colonel Ould Taya. A ce titre même, le jour venu, ils devront, sans excès ni complaisance de la justice, répondre, chacun, de sa forfaiture. Le devenir de la Mauritanie ne s’accommode plus des amnisties.
Aussi, la présente méthode d’investigation sera-t-elle systématiquement appliquée aux dépens de toute entreprise de type particulariste (ethnie, tribu, clan, famille) qui se confondrait, de facto, avec la puissance publique. Aujourd’hui les Smassid, demain une autre cible, nul dorénavant ne sera à l’abri de l’impératif de droiture, en dehors de quoi, le désir d’équité n’est plus qu’intention velléitaire ou métadiscours pour une transition sans rupture.
Conscience et résistance, en vertu de sa ligne humaniste et de son éthique de conviction, entend rompre, au moins sur le chapitre des crimes et délits économiques, d’avec la manie conservatrice du compromis où s’ancre l’habitude nuisible de l’inachèvement. Promouvoir la responsabilité collective et l’aptitude de tous à se projeter dans un avenir sain requiert de la rigueur morale. Quels que soient les changements de pouvoir, nous nous conformerons à cet engagement. Nous sommes la génération du témoignage en actes, le facteur des audaces lucides.



Conscience et Résistance : cellule de liaison et de prospective pour une transition radicale. Nouakchott, Paris, Bruxelles, février 1999

163 commentaires:

maatala a dit…

Salam

Rien que pour le FUN dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

rien que pour sanhaji et couly lol

Anonyme a dit…

Personellement, je préfère que l'on se concentre sur le présent, nous sommes tous d'accord sur le fait que Taya fut une malédiction pour notre pays, le problème c'est que la bête immonde a fait beaucoups d'enfants, nous espérions tous que Azzizo allait renier complétement son père spirituel, mais hélàs les événements récents ne plaident pas à l'optimisme.

Leserieux

Anonyme a dit…

Ce document plein de contre vérités ne constituera certainement pas une bouée de sauvetage pour ton Surveillant Général à mal d'orientation, mon cher Maatala.

Quelque soient les forfaitures de Ould Taya, il n'atteindra jamais le seuil de népotisme du Général pourtant depuis à peine 2 ans au pouvoir.

Regardez à droite et à gauche rien que les cousins, les amis des cousins et les cousins de amis sont favorisés dans tous. Les nominations, les marchés et j'en passe.

Il va même plus loin, le SG qui pour confirmer son appatenance à Chorfa qui n'existe que dans son imaginaire, se permet de renflouer la république des soi disant Chorfa, qui ne sont eux mêmes tout sauf descendant du prophète. Cela ne joue pas un rôle car en valeur absolu un descendant du prophète ne pèse pas plus lourd que n'importe quel autre.

Donc Maatala, tu veux nous désorienter de l'essentiel qui est la gestion calamiteuse de ton Général en chute libre. Cela ne le fera pas échapper au sort mérité de déposition et cette fois par le peuple.

Sanhaji

Anonyme a dit…

A defaut de pouvoir publier un blog en réponse à cette bile d'x le menteur voilà la vrai face de ould Taya:

UN RESUME
Dans l’impossibilité de tous présenter dans quelques pages, ce qui suit représente qu’un résumé de ce qui a été réalisé. La richesse du bilan qui suit, prouve que notre pays, en dépit des circonstances, a été un véritable chantier et met en évidence les progrès importants qu’elle a réalisés dans tous les domaines sur la voie du développement intégral, fruits de efforts considérable de son Excellence, Monsieur le Président de la République MAAOUYA OULD SIDI AHMED TAYA

L’ADMINISTRATION ET L’ETAT CIVIL

• Construction des bureaux, de logements Wallis et Hakems, de villas de passage et d'autres édifices publics dans toutes les wilayas du pays : Palais de Justice de Nouadhibou, Villa du Premier Ministre à Nouakchott, Hôtel de Ville de Kaédi, Aioun, Kiffa, etc. Maison d’Arrêt de Dar Enaim à Nouakchott, Siège de la Direction Générale des Douanes, Siège de la Direction du Trésor Public et de la Comptabilité, Construction de Villas de Passages dans toutes les capitales régionales

• La décentralisation instituée en 1986 a débouché sur la création de 208 communes administrées selon le principe d’autonomie

• L'amélioration constante des conditions de vie des fonctionnaires et des agents de l'Etat

• Les fonctionnaires civils et militaires recevront à partir du mois de janvier 2005 une augmentation de salaire de 8.000 Ouguiya non imposable, ce qui représente une augmentation de 20 à 80% pour les salaires moyens et les plus bas

• Les pensions de retraite des fonctionnaires civils et militaires sont augmentées de 20% en début 2005

• Ces mesures interviennent après les augmentations successives des salaires, intervenues depuis 1984, pour améliorer les conditions des travailleurs

• Un nouveau code de Travail tenant compte des nouvelles évolutions et des conditions de travail nationales

• La mise en oeuvre d’une stratégie nationale de développement des technologies nouvelles

• Entreprise depuis 1992 et instituée en 1996 par la loi 96 019 du 19 juin 1996, la réforme de l'état-civil est un succès indéniable reconnu par tous. Ce n'est pas un hasard si des pays de la sous-région et même d'ailleurs, séduits par notre expérience réussie, sont venus s'en inspirer. Il suffit de visiter quelques centres d'état civil de la capitale pour mesurer la grande satisfaction des populations quant aux changements positifs opérés par cette réforme

• Le recensement administratif à vocation d'état civil (RANVEC) en 1998

• Pour faciliter l'accès à la base de données du RANVEC, un réseau informatique a été mis en place

• La généralisation de l'Internet, Projet d'informatisation de l'Administration publique

• L'organisation de plusieurs cycles de formation dans ce moyen de communication, pour les départements ministériels, les fonctionnaires, les Elus et les magistrats


Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite

ECONOMIE ET FINANCES PUBLIQUES

• Après 20 ans de réformes structurelles, l'économie mauritanienne se présente en 2004 avec une base saine : un cadre macro-économique stabilisé, des déficits intérieurs et extérieurs maîtrisés, une croissance réelle de l'ordre de 6% une pauvreté qui recule, puisque son incidence est passée entre 1990 et 2004 de 56,5% à 38,3%. Cette situation explique en grande partie que la Mauritanie a été déclarée éligible à l'initiative PPTE dès janvier 2000, que son PRSP ait été approuvé en janvier 2001 et que le point d'achèvement a été atteint en juin 2002

• Les recettes ont augmenté plus rapidement que les dépenses depuis 1984

• Un taux moyen de croissance annuelle de 4,5% entre 1992 et 1999

• Le solde budgétaire est passé d’un déficit de 9,8% du PIB en 1993 à un excédent de 1,5% en 1998. Parallèlement, le déficit des transactions courantes hors transferts officiels a été ramené de 28,9% du PIB en 1993 à 11,2% en 1998

• Ces bonnes performances se sont accompagnées d’une nette amélioration des principaux indicateurs du développement humain durable

• Démonétisation des anciens billets de banque qui étaient en vigueur depuis 1974, et leur remplacement par les nouveaux billets d’aujourd’hui avec une qualité meilleure, et plus conformes aux normes internationales en termes de dimensions, de sécurité et de maniabilité, en perspective de la convertibilité de notre monnaie nationale

• L’encouragement de la bancarisation de l'épargne thésaurisée, pour qu'elle soit réinjectée dans le système financier et qu'elle serve le développement économique

• La promotion du secteur privé et l’encourage toutes les initiatives créatrices

• L’amélioration du climat d'investissement dans notre pays le lever de toutes les contraintes au développement des affaires

• La promotion des échanges, la réduction des coûts des facteurs et de l'amélioration de la compétitivité de notre économie

• L’allégement de la pression fiscale et la révision du Code des Investissements

• Réforme juridique et judiciaire d'assainissement du système financier et de promotion des échanges

• La mise en œuvre d’une stratégie de développement du secteur industriel visant à promouvoir nos potentialités dans les secteurs porteurs et à exploiter pleinement nos matières locales

• Sous l'effet de cette politique de promotion du secteur privé, la croissance économique a enregistrée (5,9%) en 2005

• Une réforme des finances publiques a était lancée en 2004, avec pour objectifs la déconcentration de l'ordonnancement et la simplification de la chaîne de la dépense publique, l'amélioration de la transparence

• La création de la direction centrale de lutte contre les crimes économiques

• Le rythme des réformes économiques et sociales s'est fortement accéléré au cours des dernières années 2000/05. On cite par exemple, des privatisations importantes, l'adoption d'une stratégie d'accès universel aux services de base, la promulgation d'une loi rendant l'école obligatoire, l'adoption d'un code du statut personnel, la définition d'une stratégie de développement des NTIC et la création d'un Secrétariat d'Etat pour s'en occuper, l'adoption d'un cadre général de bonne gouvernance, la ratification de la CEDEF, l'adoption d'un code de l'environnement

Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite

DEVELOPPEMENT RURAL

En raison des potentialités qu'il recèle en matière de création d'emplois et de génération de revenus et de sa contribution à l'autosuffisance alimentaire, le secteur du Développement Rural a constituer un des piliers fondamentaux de la stratégie de son Excellence Monsieur, MAAOUIYA OULD SIDI AHMED TAYA de lutte contre la pauvreté.

Ce secteur a connu des années particulièrement difficiles en raison du déficit pluviométrique et des invasions des criquets pèlerins qui ont eu un impact négatif tant sur les pâturages que sur la production agricole. Pour faire face au péril acridien, son Excellence Monsieur MAAOUIYA OULD SIDI AHMED TAYA, a lancé un plan de lutte antiacridienne, régulièrement mis à jour par la suite suivant l'évolution sur le terrain. D'importants moyens humains et matériels ont pu être déployés dans ce cadre

• La réalisation d'infrastructures socio-économiques de base
• La fourniture de services essentiels
• Le désenclavement des régions d'accès difficile
• L'alimentation en eau potable
• La création d'activités génératrices de revenus
• L'encouragement des activités féminines
• La maîtrise de l'eau aux fins agricoles en réalisant des ouvrages divers de retenue d'eaux

• 2004 comme exemple : 27 barrages dans L’Hodh El Gharbi : Touil Mreimida, Lemghamdha, Guellab et Rag Tayar El Medroum, Lehbilé, Ghlig Ehel Chawth, Bou Ghordha, dans la Moughataa de Tamchekett, et de Ghlig Smalil et N'Savenni, dans la Moughatâa d'Aïoun, dans la zone Achram - Diouk, 1 à Monguel, au Gorgol, Aoueija et Gouaioua 1 et 2 dans la Moughataa de Magtaa Lehjar, au Brakna, et de Barkéol Lakhdhar, Fraâ Leyine, Fraâ Imijij, Diski, Lihneikat Djeol, et Berbret el Ghabra dans la Moughatâa de Barkéol

• La réhabilitation de près de 760 ha en 2004 et le financement de plus de 250 ha de cultures de diversification

• L’aménagement d’infrastructures nécessaires à l'exportation comme le centre de conditionnement de Rosso, l'aménagement de la zone de fret de l'aéroport de Nouakchott

• l'aménagement de 3.400 ha de cultures de décrue et la réhabilitation de périmètres maraîchers ainsi que la réalisation d'ouvrages de désenclavement La zone Brakna ouest, Le désenclavement des zones de productions, les passages de Keur Macène, Najda et Meysoukh


Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite vrai visage de Maaouiya

• Des études d'exécution ont été finalisées en 2005 pour le désenclavement des zones situées entre Kaédi et Mbout, dans la wilaya du Gorgol, et entre Dar el Barka au Brakna et Gani, au Trarza

• Il y a lieu de signaler ici qu'avec la réalisation de la route Rosso-Boghé, et de celle de Kaédi -Sélibaby - Gouraye, dont les études était très avancées en 2005, le désenclavement de toute la région agricole de la vallée du Fleuve sera achevé

• Le projet lutte contre les plantes aquatiques proliférantes, avec pour but de contenir l'infestation de nos axes hydrauliques par ces plantes, et de minimiser les nombreux impacts négatifs de ce véritable fléau

• La création d’un le crédit agricole pour subventionner le secteur

• 834 millions d'ouguiyas de crédit au profit des opérateurs du secteur de l'irrigué au titre de la campagne 2004-2005 seulement. Ce montant a financé des opérations de production et de commercialisation dans les wilayas du Trarza, du Brakna, du Gorgol et du Guidmagha

• Le renforcement de la couverture sanitaire du cheptel

• La promotion de la production animale et l'accélération de l'intégration de ce secteur à l'économie nationale

• La création d’un dispositif préventif de veille pour suivre et déceler à temps l’apparition des maladies animales

• Annuellement d’une manière régulière, des campagnes de vaccination sur l'ensemble du territoire contre les maladies les plus dangereuses et les plus répandues comme la péripneumonie contagieuse bovine, le botulisme, le charbon symptomatique, la peste des petits ruminants, la pasteurellose et d'autres maladies

• Rapprochement des centres de vaccination des points de regroupement des éleveurs avec la réalisation de parcs dans les wilayas du Hodh Charghi, du Hodh Gharbi, de l'Assaba, du Guidimagha, du Gorgol et du Brakna

Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite vrai visage de Maaouiya

LA PRESERVATION DE L’ENVIRONNEMENT NATUREL

• Les opérations d'ensemencement aérien

• Les campagnes de reboisement

• La promotion de l'utilisation du gaz butane et décourager l'utilisation du charbon de bois

• La protection de nos forêts a été renforcée, notamment par le recrutement et la formation de gardes-forestiers

• Annuellement, les réseaux de pare-feux sont réalisés dans les régions pastorales pour protéger les pâturages

• La protection et à la conservation de nos réserves naturelles et de nos parcs nationaux, en particulier le Parc National de Diawling, le Chot Boulet le Parc national du Banc d'Arguin, classé comme Patrimoine mondial

• La signature et la mise en œuvre des différentes conventions internationales dans le domaine de la protection de l'environnement, notamment la Convention sur la Désertification, la Convention sur les Polluants organiques, la Convention sur les Changements climatiques et la Convention pour la Protection de la Couche d'Ozone


LA PECHE

• Renforcement de la sécurité de la navigation maritime, la mise aux normes internationales

• L'enlèvement des épaves de la rade du port de Nouadhibou et la préservation de l'environnement marin

• L'exploitation optimale de la ressource et sa protection

• Les produits exportés par la SMCP ont augmenté de 16% en quantité et de 28% en valeur par rapport de 2003 a 2004

• L'aménagement, la gestion et la protection de la ressource halieutique

• La promotion des industries de transformation

• L'effectif de la main d'oeuvre embarquée atteint 4017 officiers et marins en 2004

• La réalisation du port pélagique à Nouadhibou et du port de pêche artisanale à Tanit

• La construction de villages de pêcheurs sur le littoral

• Extension et d'équipement du Port Autonome de Nouadhibou

• La construction des centres de Balawakh et d’un centre au PK 144 sur la route Nouakchott – Rosso

• La réalisation de la route Nouakchott – Nouadhibou contribuera sans nul doute au désenclavement des sites de pêches et à l'amélioration des performances du sous – secteur

• Application du Plan quinquennal de l'IMROP à travers la mise en oeuvre de quatre programmes de recherche

• La surveillance maritime a été renforcée avec l'augmentation sensible des opérations de contrôle

• La mise en place du Projet de surveillance des pêches par satellite

• La finalisation du Plan POLMAR et du Code de l'environnement maritime et la mise en place du Centre de Coordination et de Sauvetages maritimes

Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite vrai visage de Maaouiya

LES MINES ET LE PETROLE

• Un plan de réhabilitation, mené depuis 1984, a permis à la SNIM de passer d'un recours bancaire d'un milliard d'Ouguiya à un excédent de 7 à 8 milliards. Durant cette phase, l'entreprise s'est concentrée sur ses activités de base, avant de s'engager dans un vaste programme de diversification, en vue d'accroître sa contribution à l'économie du pays

• La SNIM avance et double sa production, et sur tout entre 2003 et 2005 pour profiter de la conjoncture favorable du marché mondial du minerai de fer. Elle suit l'exécution d’un programme de renouvellement de ses équipements et d'amélioration de sa productivité, pour les onze premiers mois de l'année 2004, les exportations de minerai de fer ont été de près de 10 millions de tonnes pour une valeur de 57,8 milliards d'ouguiyas, soit une hausse de 48% par rapport au chiffre d'affaires à la même période de 2003, hausse qui s'explique essentiellement par l'augmentation de la production suite aux efforts de l’excellente équipe dynamique de Monsieur Mohamed Saleck Ould Heyinne. La SNIM contribue a hauteur de 15% du Produit intérieur brut (PIB), Certifié ISO 9000 et elle devienne 10è producteur mondial de fer

• La SNIM engage des travaux pour produire de l’or, du diamant, des pierres ornementales, du gypse et d’autres minéraux industriels. La société s’est également engagée dans une politique d’affiliation à des activités non directement liées à l’extraction minière. Elle a également pris des participations dans des sociétés Mauritaniennes leaders dans leurs domaines d’activité

• 1985 la SNIM lance la SAFA (société arabe de fer et d’acier en Mauritanie), 142 salariés, un chiffre d’affaire de 1.565.000.000 UM en 2000

• 1987 elle lance la SOMASERT, société Mauritanienne de service et de tourisme, 112 salariés, un chiffre qui dépasse 807.000.000 UM en 2000

• En 1993 ce l’ATTM (société d’assainissement, de travaux, de transport et de maintenance) 352 salariés, CA 3.984.900.000 en 2000 ; En 1996 ce la COMECA, la SAMIA et la GMM en 1998

• Elle construit deux cités à Zouérate et Cansado, dont respectivement, 2100 et 1500 logements abritent les salariés de la société ainsi que leurs familles, disposent des équipements sociaux adéquats

• La ville de Zouérate, créée autour des activités de la SNIM, est devenue, avec ses 45.000 habitants, un des centres urbains les plus importants du pays. Par ailleurs, les centres d’entretien qui jalonnent la voie ferrée se sont également transformés en véritables agglomérations ravitaillées par le train


Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite vrai visage de Maaouiya


• Deux centrales électriques gérées par la SNIM, à Zouérate et à Nouadhibou, produisant environ 220 millions de Killowatts/heure par an, couvrent à la fois les besoins industriels et ceux des habitants


• La réalisation des infrastructures sur le site aurifère de Tasiast

• La création de l'Office Mauritanien de Recherches Géologiques (OMRG) avec un programme de recherche de l'or et d'autres substances minérales

• Pour le gypse et le plâtre, la production vendue est estimée à 20.300 tonnes en 2004, en augmentation de plus de 30% par rapport à 2003, pour une valeur de près de 400 millions d'ouguiya

• Pour le cuivre, il reprend l'exploitation des mines de l'Inchiri en 2005, offrant ainsi de nouvelles perspectives économiques à cette wilaya

• Le 28 avril 2005, son Excellence Monsieur MAAOUIYA OULD SIDI AHMED TAYA, pose la première pierre de l'usine de traitement du cuivre sulfuré à Akjoujt

• Le lancement d’une examination pour les différentes options pour l'exploitation des mines de phosphates de Boffal

• En 2005 Des études en vue de la réalisation d'un nouveau port minéralier à Nouadhibou d'une capacité annuelle de 25 millions de tonnes et pouvant accueillir des bateaux de 180.000 tonnes

• La promotion des investissements dans la prospection et l'exploitation des importantes richesses minières de notre pays et ce par la mise en place d'un cadre juridique attrayant pour les promoteurs étrangers et l'amélioration de l'infrastructure géologique

• La simplification du régime fiscal au profit des opérateurs

• Un décret portant sur l'environnement minier de 2004, achève le dispositif législatif et réglementaire régissant les opérateurs miniers dans notre pays

• L’achèvement de la couverture géophysique avec la couverture de la zone nord en 2004

• Le levé géologique de l'ensemble du territoire National

• La production de 7 cartes détaillées

• La mise en place d’un système d'information géologique et minière et de gestion de l'environnement et les publient sur Internet

• En 2005 plusieurs sociétés de renommée internationale opèrent dans le bassin de Taoudenni et dans les zones côtières et maritimes et les recherches de cet époque ont confirmé l'existence de réserves significatives d'hydrocarbures off shore commercialement exploitables notamment au niveau des champs de Chinguitty, de Oualata et de Thiof

• L’exploitation effective de Chinguitty premier puit de pétrole Mauritanien, était prévu en fin 2005

Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite vrai visage de Maaouiya

LE TOURISME

• La Déclaration de Politique Générale du Tourisme en septembre 1994. Celle-ci a constitué le premier pas vers la dynamisation du secteur. Cette politique a eu pour finalité de promouvoir un tourisme de qualité et d'optimiser la contribution du secteur au développement de la Mauritanie

• Le secteur connaît un grand gain d'intérêt avec la création d'un Centre de formation aux différentes spécialités touristiques ainsi qu'un Office National de Tourisme à Nouakchott. Ces deux pans de l'activité touristique offriront à notre pays l'opportunité de bâtir une véritable industrie touristique qui jouera un rôle déterminant en matière de développement national

• Aménagements aéroportuaires, travaux de construction, d'extension, d'aménagement et de mise aux normes des aéroports de Nouadhibou, Néma, Zouérate, Atar, Kiffa, Seilibaby et Aioun

• Un projet pour la construction du nouveau Aéroport International de Nouakchott en 2005

• Campagnes de retour au terroir pendant les congés d'été et de promotion du tourisme intérieur

• La construction des routes, l'approvisionnement des villes en eau potable, l'installation de l'électricité et des outils et supports de communication contribuera largement au développement de l'activité touristique à l'intérieur du pays. A Aïoun, Atar, Chinguiti, Keur Macène et Néma, entre autres, des hôtels, des auberges et des tours opérateurs déjà aménagés accueillent régulièrement de nombreux vacanciers nationaux et internationaux

• Grâce aux politiques menées, le nombre de touristes étrangers atteint en 2004 le nombre de 35.000 dont 12.000 par vols organisés

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

• Electrification de 14 villes dont toutes les capitales régionales et quelques départementales dont : Néma, Aioun, Kiffa, Aleg, Kaédi, Seilibaby, Atar, Akjoujt, Tedjikja, Bougé, Maghtaa Lehjar, Teintan, Guerrou, Boutil, Tembedra

• Electrification de 30 villes départementales, dont : Boutilimit, Bassiknou, Djiguenni, Kobenni, Kankoussa, Maghama, Bababé, R’Kiz, Mederdra, Keur Macène, Aoujeft, Ouadane, Oualata, Tamcheket, Tichit, Bir Mougrein, etc.

• En plus des mesures de renforcement de l'alimentation électrique pour les localités de Tiguint et de Nouamghar

• Pour ce qui est de Nouakchott, ce un réseau qui s’adapte a la nouvelle dimension de ville

• La réalisation d'un important programme d'extension du réseau aux quartiers périphériques a permis le raccordement de près de 3 000 ménages en 2004 seulement

• D'autre part, l’achèvement du raccordement du réseau de la SOMELEC à l'énergie hydroélectrique de Manantali avec Kaédi et Boghé, après Nouakchott et Rosso

• Son Excellence, lance en début 2005 des travaux pour faire bénéficier de l'énergie hydroélectrique de Manantali les localités de Dar el Barka, Lexeiba, Tékane et Jedr el Mohgane ainsi que les périmètres agricoles situés sur l'axe Rosso – Boghé



Sanhaji

Anonyme a dit…

Suite le vrai visage de Maaouiya

• Pour les centres ruraux, ce les programmes d'énergie solaire dans des villages ciblés dans les wilayas du Brakna, du Trarza, de l'Adrar et de Dakhlet Nouadhibou

• L’inauguration le 27 novembre 2004 des nouvelles installations de réception et de stockage des hydrocarbures, ses nouvelles infrastructures permettront de sécuriser dorénavant l'approvisionnement de notre pays en produits pétroliers

• Restructuration de la Kebba d’El Mina : Après la fin de l’opération relogement de 2316 familles qui a été close le 18 mars 2004 à la satisfaction des populations

• La réalisation des infrastructures et équipements (écoles, routes, réseau d’eau et d’électricité) sur la zone de recasement et dans le reste de la Kebba

• La Mauritanie se dote en 2004 d'un réseau de routes nationales goudronnées reliant la capitale Nouakchott aux principales villes du pays : Nouadhibou, Atar, Tidjikja et Rosso

• En plus des routes Atar-Kseir Tourchan, Aioun-Nioro, Rosso-Boghé, Kiffa-Boumdeid, Sangrfa-Letfetar, Mederdra-Rkiz, Niabina-M’Bagne, Tiguint-Nemjat

Pour ce qui est était des projets en préparation en 2005 :

• Kaédi - M'Bout
• M’bout - Sélibaby
• Seilibaby - Gouraye
• Kseir Torchane - Choum
• Atar - Tidjikja

La réhabilitation des routes :

• Nouakchott - Rosso
• Nouakchott - Boutilimit – Aleg

• Création en 1994 de l'Etablissement National d'Entretien Routier (ENER)

• Le désensablement et l’entretien des voies sont assurés par L'ENER ainsi que plusieurs travaux a intérêts publics

• Les travaux de protection de la ville de Tintane contre les inondations, le terrassement et l'aménagement des pistes d'accès des zones d'habitation de la Moughataa de Arafat

• Le programme d'extension, de réhabilitation et de signalisation du réseau de Nouakchott

• En 2004, 9 aéroports ont des pistes goudronnées d'au moins 1600m, et 17 ont des pistes non goudronnées

• Une compagnie nationale de transport aérien (Air Mauritanie) forte avec une flotte de des appareils de type Boeing 737

• La création d’une Agence Nationale de l'Aviation civile, en vue d'améliorer la coordination et l'efficacité de l'action publique dans cet important domaine.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Ca suffit pour l'instant.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Super!

En 20 ans Taya a fait de la mauritanie un pays développé! LOL.
Et qui a bouffé tout ça?
Le peuple?

C'est ridicule.

Anonyme a dit…

bravo sanhaji bien répondu lol

Anonyme a dit…

d'ailleurs sanhaji c quoi l'adresse du site d'où tu as tiré ce délire ?

Anonyme a dit…

sanhaji tu as oublié d'ajouté azzizo à ta liste des réalisations lol

je vais vous raconter bientôt l'histoire d'un trafic sans précédent dans les annales de l'azisme! on y trouve un colonel, un ami homme d'affaire, toute une marmaille qui vit de sa promiscuité avec aziz. Aziz nous a dit qu'il n'a pas d'ami ni de cousin dans l'exercice de ses fonctions, eh bien on verra bien!

il a dit vive la liberté d'expression eh bien il verra!

nous verrons bien dans quelle mauritanie nous vivons!

inch'allah

Anonyme a dit…

Sanhaji:

Je vous remercie infiniment pour les elements de reponse.
Les ecrits que j'ai faits hier et aujourd'hui derangent tous les irresponsables et les faux politiciens qui ruinent notre pays en ce moment meme.
Depuis bientot 5 ans le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya a quitte' le pouvoir. Son bilan qui est globalement positif a ete' debattu sur canalh, xouldy, mauritanie-net,CRIDEM et ailleurs.
Maata doit tout simplement revoir nos ecrits et regarder la situation que vit la Mauritanie d'aujourd'hui pour se rendre compte de la veracite' de ce que DSF et d'autres personnes responsables disaient. Je refuse de le laisser orienter le debat ailleurs. Je ne repondrai donc pas a' un ecrit vieux de 11 ans. Maata doit relire les archives.
Nous savons que l'un des Presidents de CR Ould Dadde joue le role d'ideologue aupres d'Abdel Aziz et l'autre president de la meme organisation joue le role d'ideolgue au Burkina Faso. (Il faut bien rire.) CR a quelques Voulane et SWANIKE perdus au Canada, en France et ailleurs. ILS SONT TOUS FIGE'S DANS LE PASSE'!!!!
It's better to stop talking about them.

Il y a une difference fondamentale entre etre un opposant PROFESSIONNEL et un gouvernant.

Apres le coup d'etat de 2005, Abdel Aziz a tente' de recuperer l'opposition et l'opposition a tente' de recuperer Abdel Aziz. Malheureusement pour les deux parties ET HEUREUSEMENT POUR LA MAURITANIE, le mariage force' n'a pas resiste' a' l'epreuve du temps. A ce point ci tout ce que nous leur demandons est de ne pas detruire ce qui reste de notre pays.

LE PROBLEME AQMI VIENT DE L'ALGERIE. IL EST ALGERIEN ET NON MAURITANIEN! 20 000 VAILLANTS MEMBRES DE NOS FORCES ARME'ES NE DOIVENT PAS ETRE VENDUS COMME DE VILAINS MERCENAIRES. POUR DES RAISONS DE SOUVERAINETE' NATIONALE NOS FORCES ARME'ES NATIONALES NE PEUVENT EN AUCUN CAS ETRE COMMANDE'ES PAR LE GOUVERNEMENT ALGERIEN A' PARTIR DE TAMANRASSET.

L'actuel plan de lutte contre le terrorisme est mauvais pour la Mauritanie. C'est tout notre pays que certaines personnes veulent sacrifier pour atteindre leurs objectifs criminels. LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS DOIVENT DIRE NON A' CE PLAN!!!!

La Mauritanie appartient aux Mauritaniennes et aux Mauritaniens. Elle n'est une propriete' prive'e de personne!!!!!

P.S.

EST-CE QUE LE PARLEMENT ET LE SENAT EN MAURITANIE ONT DEBATTU DE LA CREATION DE CETTE FORCE DE 75 000 SOLDATS?
POURQUOI 20 000 SOLDATS DOIVENT VENIR DE LA MAURITANIE?
POURQUOI 75 000 SOLDATS POUR COMBATTRE 237 BANDITS?

Allez les amis, la marmite familiale Mauritanienne est vide, nous sommes toujours perdus dans nos langues, nos gouvernants sont plus qu'irresponsables, on nous accuse d'etre des fabricants de terroristes et maintenant on exige la transformation de 20 000 de nos braves soldats en des mercenaires pour tuer les terroristes que nous avons "fabrique's ".
LAHIGUEKOUM TIGUISSOU HAJAB! J'AI L'IMPRESSION QUE CE SONT DES FOUS QUI GOUVERNENT NOTRE PAYS!!!!

Anonyme a dit…

la haine de l'anti smacid primaire maatalla inspire le mepris.... contre le sida mental de matalla, canalh a bien besoin d'un preservatif

maatala a dit…

Salam

Mon ami Sanhaji

Quand on fait le bilan d'une tragédie , on l'a fait à charge et à décharge

C'est une propogande pour préparer le retour du Nesfératou ( le diable).

Donner l'occasion aux tayistes de faire l'apologie du funeste caporal n'est possible que sur Canalh.

Lachez-vous les amis dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Les conseillers de la mairie du Ksar s’acheminent vers la destitution de Cheikh Ould Gharrabi
24-04-2010
Les conseillers de la mairie du Ksar s’investissent depuis quelques heures pour recueillir la majorité de signatures afin de destituer le maire de la commune, Cheikh Ould Gharrabi, rapporte une source à Taqadoumy.

Les conseillers reprochent à Ould Gharrabi, outre la mauvaise gestion des affaires communales, des dépassements gravissimes aux lois et procédures en vigueur, en plus du retard dans le paiement des salaires des fonctionnaires, souligne la même source. Pour ce faire, les conseillers ont pris à témoin le hakem du Ksar pour l’informer de leur intention.

Selon des conseillers l’initiative de destitution a été prise depuis quatre mois, mais Ould Gharrabi avait demandé auprès des conseillers un répit pour assainir la situation et revenir à des meilleurs sentiments. Maintenant, note un conseiller, que la période a expiré, nous sommes tenus d’œuvrer pour la destitution du maire.

maatala

Anonyme a dit…

Lu pour vous de Tahalil. Je suis entrain de lire. A-
==

Aqmi: Les confidences d’une source sécuritaire malienne

24/04/2010

Aqmi a frappé 24 heures seulement, après l’installation officielle, le 21 avril à Tamanrasset, d’un comité d’état-major opérationnel conjoint entre l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le Niger. Un commandement qui se veut un «début de concrétisation» des résolutions prises...




...par les pays du Sahel afin d’opposer «un front commun» à Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi).
«L’enlèvement du ressortissant français Michel Germaneau et de son accompagnateur algérien Ouaghi Abidine, effectué le 22 avril au Niger est l’œuvre d’un groupe armé d’Aqmi dirigé par un touareg Abou Abdel Kerim, dit Youssouf», nous confie lors d’un entretien, réalisé le 24 avril, une source sécuritaire malienne qui a préféré garder l’anonymat.
Ce groupe armé dénommé «Al Ansar» signerait ainsi son premier enlèvement après sa constitution au milieu de l’année 2009, apprend-on de source généralement bien informée. Les trois autres groupes d’Aqmi («Tarek», «El Moulethemine» et «El Vourghane»), avaient tous -par le passé et dans le présent- opéré des enlèvements, de manière directe ou indirecte. «El Vourghane» dirigé par «Yahya Abou El Hamam» détenait les italiens libérés récemment contre le paiement probable d’une «rançon rehaussée à 8 millions d’euros en raison du refus des autorités mauritaniens de libérer leurs compagnons détenus en Mauritanie», révèle notre source.
A la question : Aqmi a-t-elle voulu narguer le nouveau commandement conjoint basé à Tamanrasset à travers l’enlèvement du 22 avril, notre source rétorque : «Le commandement est encore à ses débuts. Il s’appuiera sur une couverture satellitaire et aérienne et des actions terrestres menées par les armées des quatre pays concernés». «Les 200 combattants d’Aqmi se feront massacrer à coup sûr, à moins qu’ils ne fuient vers le Djebel de Boukahil, d’où ils étaient venus», souligne notre source.
«Nos dirigeants se sont rendus compte que face à une menace collective, la réponse doit également l’être», commente cette source malienne. Et d’ajouter : «La récente libération par le Mali de quatre terroristes a créé des divergences qui ne profitent qu’à Aqmi».

Anonyme a dit…

Suite - de Tahalil
===


Fallait-il accepter la libération des dits terroristes, en échange, de celle de Pierre Camatte, a-t-on demandé?
Réponse : «Le Président ATT n’avait pas le choix. Les émissaires français ont été clairs. Ils l’ont tenu pour personnellement responsable de ce qui adviendra à l’ex-otage français (libéré le 25 février dernier, ndlr), un sort semblable à celui du président nigérien Tandja l’attendait.»
A la question : Qu’est ce qui explique la montée en force d’Aqmi ces deux dernières années ?
Réponse : «D’abord, il y a les rançons payées qui ont été un véritable trésor de guerre, puis le mode opératoire de guérilla asymétrique à cause de la mobilité, conjugué à une très bonne connaissance du terrain. Et enfin, l’autonomie du mode d’approvisionnement ». Concernant ce mode d’approvisionnement, notre source explique : «Aqmi a des stocks enfouis partout dans le désert et n’a pas besoin des populations locales avec lesquelles elle a de graves problèmes à cause des assassinats commis, à la fois, contre des Arabes et des Touarègues».
Selon notre source, les combattants d’Aqmi grands branchés du "journal du Maghreb Arabe" de "Al Jazeera" qu’ils suivent dans leurs vehicules équipées de paraboles, se déplaceraient en permanence et surtout de nuit grace aux lunettes de vision nocturne, au nord de Tombouctou et de Gao et à l’est de Kidal, où l’eau et le gibier sont abondants dans le massif de l’Adrar des Iforas (Tegharghar) . Dans les zones de Tombouctou et Gao, ils s’approvisionneraient en eau au niveau des puits pastoraux comme : «Nbeikeut el Khadeum», «Lemgheity » (malien), «Innichag» et «Rzagha ».
Leurs épouses et leurs enfants les rejoindraient souvent dans leurs maquis mobiles. «Ils deviennent alors agressifs, voire même suicidaires en vue de protêger leur harem», conclut-il.
IOM


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com

Anonyme a dit…

l'otage français a 78 ans. Cherchait-il a se faire enlever? A-

http://www.rfi.fr/contenu/20100424-troupes-maliennes-mobilisees-retrouver-otage-francais

Anonyme a dit…

Mémoire sélective, Infamie sous toutes ses formes : AFMAF - AHME - AJD/MR - ARMME - APP - AVOMM - CAMME - CSDM - FLAM - GMR - OCVIDH - PLEJ

Il y’a un autre drame qui mérite d’être commémoré à Nouakchott, est surtout à Nouakchott et toute la Mauritanie, c’est l’incinération VIFS de plus de 10 000 MAURES MAURITANIES NOIRS ET BLANCS A DAKAR AVEC L’appui, La planification, l’exécution et l’acharnement connue des certains soit disant mauritaniens, larmes de crocodiles. Cette manifestation dénote une histoire étriquée et une mémoire sélective et malade, malade de la haine viscérale, de la rancune et remords et de la frustration qui l’habite, qui peut attendre d’eux autres choses qu’il soit à Paris, Dakar ou ailleurs. Quand l’apport se résume à l’infamie et aux rancœurs. Les authentiques patriotes savent reconnaitre les slogans démagogiques et recyclées
----------------------------------------------------------------------------------------
Commémoration du 21ème anniversaire de la déportation des Noirs de la Mauritanie
Paris, le 24 avril 2010.
AFMAF - AHME - AJD/MR - ARMME - APP - AVOMM - CAMME - CSDM - FLAM - GMR - OCVIDH - PLEJ
Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

mouhamed

Anonyme a dit…

Sur la prise d'otages pour non arabisants et non francisants. En anglais. A-

http://tomathon.com/mphp/2010/04/niger-another-kidnap-in-the-north/

http://sahelblog.wordpress.com/

Anonyme a dit…

cette Sheba Sahlemariam, descendate du Négus, me berce avec sa musique. A-

http://www.myspace.com/shebasahlemariam

Anonyme a dit…

Les spermatazoides, une arme lethale. A-
==
Hortefeux demande qu'un polygame soit déchu de sa nationalité
LEMONDE.FR | 23.04.10 | 19h47 • Mis à jour le 24.04.10 | 13h19


Le ministre de l'intérieur, Brice Hortefeux, a écrit vendredi 23 avril à son collègue de l'immigration, Eric Besson, pour lui demander d'étudier une déchéance de la nationalité française du conjoint de la femme verbalisée pour port de niqab au volant, pour polygamie et fraude aux aides sociales.


Après avoir estimé dans son courrier que la contravention avait été dressée "à juste titre", le ministre de l'intérieur attire l'attention de M. Besson sur "la situation de l'individu présenté comme le conjoint de cette femme". Celui-ci, "né à Alger et ayant acquis la nationalité française par mariage en 1999, appartiendrait à la mouvance radicale du 'Tabligh' et vivrait en situation de polygamie, avec quatre femmes dont il aurait eu douze enfants. Au demeurant, chacune de ces femmes bénéficierait de l'allocation de parent isolée", peut-on lire dans le courrier, qui précise que les quatre femmes portent le voile intégral.

"J'ai demandé au préfet de la Loire-Atlantique de faire, sans délai, toutes les diligences utiles, auprès du parquet et des services sociaux, pour réprimer, le cas échéant, les faits de polygamie et de fraude aux aides sociales qui ont été signalés", ajoute Brice Hortefeux. "Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir faire étudier les conditions dans lesquelles, si ces faits étaient confirmés, l'intéressé pourrait être déchu de la nationalité française", demande M. Hortefeux à M. Besson.

CE QUE DIT LA LOI

Dans quelles circonstances peut-on être déchu de la nationalité ? Tout d'abord, précise le code de la nationalité, il faut avoir "acquis la qualité de Français". Selon l'article 15 de la Déclaration universelle des droits de l'homme "tout individu a droit à une nationalité" et "nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité". Un Français de naissance ne peut être privé de sa nationalité. La déchéance ne vise donc qu'une catégorie de Français.

Mais les conditions requises pour qu'un Français par acquisition soit déchu de sa nationalité sont elles-mêmes strictement encadrées par l'article 25 du code civil, qui cite cinq motifs possibles :

1. S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ;

2. S'il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ("Des atteintes à l'administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique") ;

3. S'il est condamné pour s'être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ;

4. S'il s'est livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France ;

5. S'il a été condamné en France ou à l'étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d'au moins cinq années d'emprisonnement.

M. Hortefeux cite deux délits pour justifier sa requête : des "faits de polygamie" et de "fraude aux aides sociales". Les fraudes aux aides sociales n'ayant rien d'exceptionnel, on peut supposer que le délit méritant une déchéance de nationalité dans l'esprit du ministre soit celui de polygamie. L'homme n'ayant, a priori, pas été condamné pour ce délit, quatre des cinq motifs cités par le code de la nationalité sont inopérants. Reste à démontrer qu'il s'est "livré au profit d'un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France".



Le Monde.fr (avec AFP)

Anonyme a dit…

Lu pour vous sur RFI. Semble uque la tête d'AQMI est en Algérie selon ct article. On y a jamais pensé: on a toujours dit que la tête se trouve dans le nord malien. Comment ça se fait et à quoi donc sert le centre de Tamanrasset?

C'est grave comme accusatiion ce que dit l'article:

"Ensuite, il faut prendre contact avec la base, c’est-à-dire la haute hiérarchie d’Aqmi qui se trouve en territoire algérien."

A-
=====
Mode opératoire d’une prise d’otage dans la bande salého-saharienne.

Par RFI

Au cours des dernières années, Aqmi (Al Qaeda au Maghreb islamique), a multiplié les attaques et enlèvements dans les pays du Sahel en Mauritanie, au Mali et maintenant au Niger puisqu’un Français âgé de 70 ans et un Algérien viennent d’y être enlevés jeudi 22 avril dans le Nord du pays. Les troupes maliennes ont été «placées en état d'alerte maximum» pour empêcher les auteurs de l'enlèvement d'entrer sur le territoire malien.

Dans un premier temps, une fois les personnes kidnappées dans la bande salého-saharienne, les ravisseurs ne donnent généralement pas de nouvelles, ils font même le mort. En fait, il s'agit là d'une stratégie bien rodée.

Pour les éléments d’Al Qaeda au Maghreb islamique, la première priorité est de mettre en lieu sûr leurs otages. Ensuite, il faut prendre contact avec la base, c’est-à-dire la haute hiérarchie d’Aqmi qui se trouve en territoire algérien. C’est de là-bas que viennent les consignes et généralement, la principale est une demande de libération de membres d’Al Qaeda détenus à un endroit donné du globe, contre la libération des otages détenus.

Après cet échange entre la cellule d’Aqmi et sa tête pensante, intervient la revendication officielle du rapt, soit par Internet, soit par un media de préférence arabophone. Parfois, c’est un simple communiqué, pouvant être accompagné d'images du ou des otages. Pour ce qui est de la diffusion officielle des revendications, il en est une qui reste toujours officieuse : le paiement d’une rançon.

Anonyme a dit…

Mémoire sélective, Infamie sous toutes ses formes : AFMAF - AHME - AJD/MR - ARMME - APP - AVOMM - CAMME - CSDM - FLAM - GMR - OCVIDH - PLEJ

Il y’a un autre drame qui mérite d’être commémoré à Nouakchott, est surtout à Nouakchott et toute la Mauritanie, c’est l’incinération VIFS de plus de 10 000 MAURES MAURITANIES NOIRS ET BLANCS A DAKAR AVEC L’appui, La planification, l’exécution et l’acharnement connue des certains soit disant mauritaniens, larmes de crocodiles. Cette manifestation dénote une histoire étriquée et une mémoire sélective et malade, malade de la haine viscérale, de la rancune et remords et de la frustration qui l’habite, qui peut attendre d’eux autres choses qu’il soit à Paris, Dakar ou ailleurs. Quand l’apport se résume à l’infamie et aux rancœurs. Les authentiques patriotes savent reconnaitre les slogans démagogiques et recyclées
----------------------------------------------------------------------------------------
Commémoration du 21ème anniversaire de la déportation des Noirs de la Mauritanie
Paris, le 24 avril 2010.
AFMAF - AHME - AJD/MR - ARMME - APP - AVOMM - CAMME - CSDM - FLAM - GMR - OCVIDH - PLEJ
Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

mouhamed

Anonyme a dit…

tjrs pour maatala

Spartacus au pays de l’opium

ça ira... ça IRA


Esseghnass

Anonyme a dit…

Ould Horma opte pour la main de fer, Ould Mohjoub prône la main tendue
24-04-2010
Au cours du dernier conseil des ministres, Mohamed Ould Abdel Aziz a demandé conseil à ses ministres quant à l’attitude à prendre vis-à-vis des leaders de l’opposition au sujet de l’escalade engagée par ces derniers allant jusqu’à faire appel au coup d’Etat, a révélé une source digne de foi à Taqadoumy.

Cheikh Ould Horma a sauté sur l’occasion pour faire une sortie acerbe à l’adresse de l’opposition et en particulier envers Messaoud Ould Boulkheîr en les accusant d’enfreindre les principes de la loi et en suggérant de les affronter avec des mains de fer. Quant au tout nouveau ministre de la communication, Me Hamdi Ould Mahjoub, il ne voyait pas les choses de la sorte, et privilégiait la politique de la main tendue, le dialogue, comme meilleur moyen de garantir un climat apaisé à même de favoriser le développement du pays. Cette conduite n’a, visiblement, recueilli que peu d’adeptes.

Selon la même source, Ould Abdel Aziz n’a pris partie pour aucun des ministres et s’est contenté d’exhorter les uns et les autres à informer les parlementaires et politiques de la majorité sur leurs œuvres et actions entreprises pour qu’ils soient mieux outillés pour le défendre. Egalement, Ould Abdel Aziz a insisté sur la nécessité d’exploiter aux mieux les organes de presse, en soulignant sur la capacité du citoyen mauritanien dans l’assimilation. Enfin, Aizi a dit en substance : ‘’ Parlez et ne les laissez pas parler plus que vous.’’
taqadoumy.com

Esseghnass

Anonyme a dit…

Du nouveau sur l’otage français et son chauffeur algérien, de la journaliste star et porte-voix d’Alger Salima Tlemçani d’El Watan. Elle dit qu’ils ont traversé tout le Mali pour se retrouver dans le nord de ce pays. Et s’ils avaient traversé l’Algérie pour se retrouver au Nord Mali ? Ce centre de Tamanrasset est pour du vrai ou une farce ? Une farce si on lit ce que dit cet article. On ne gagne pas la coopération d’un pays en insultant son chef d’état, même s’il est con.

Voilà ce que dit Madame Tlemçani (qui lui a dit au sujet des papiers du chuffeur ?) :

« Ils auraient auparavant relâché le chauffeur (pensant qu’il était Malien) à l’est de la zone de In Serri, avant de le rattraper après avoir découvert ses papiers dans la voiture, qu’ils ont passée au peigne fin. Tout de suite après, les deux otages ont été transférés vers le territoire malien, dans la région de Bouressa, commune d’Aguelhoc, où bien évidemment, les kidnappeurs vont négocier leur libération. ».

Le lien à l’article :
http://www.temoust.org/alerte-maximale-dans-la-region,14439


Général Vladimir enta mneine? Que pense TITAN de cet article?

A-

Anonyme a dit…

Mohamed Ould Abdel Aziz, l’espoir d’un peuple et d’une nation: Qui doit réellement démissionner?

«Démissionne!», «Démission!», vous entendez, certains de nos politiciens entonner ces mots, ces derniers temps. Des mots , qu’ils n’ont jamais mis en pratique le long de leur sinueux exercice de la politique. Sous leurs coupoles s’étaient pourtant écroulés des banques centrales, des ministères de développement rural, des partis politiques et des directoires de campagne, sans qu’ils ne démissionnent.




Des régimes qu’ils avaient réduit en esclavage, ont disparu, et eux, continuent à roder autour de leurs dépouilles , fredonnant des airs de nostalgie.
Agrippés aux fauteuils, il leur arrivait de mourir, toujours, sans demissioner.
Frappés de cécité, ils ne démissionnent point de leur échoppe politicienne.
Trois fois divorcés par les électeurs, ils n’ont pas démissionné, non plus.
Que tout l’entourage, les quitte : du bureau politique, au gardien, au planton puis le chien et enfin, le compagnon de beuverie, et nullement, ils ne réfléchiront à la démission.
Ils perçoivent les défaillances, les sentent même, mais s’en contre-balancent.
Et parmi eux, vous verrez des prévaricateurs râler leur ignorance.
Pensez-vous qu’un mauritanien sage leur accordera la moindre attention?
Que sèche la main qui demande la démission de Mohamed Ould Abdel Aziz, que sèchent les deux mains d’Abou Lahab et qu’il sèche lui-même !
Voulez-vous que demissione celui qui gagné dans une élection transparente toute la confiance du peuple mauritanien ?
Celui qui a rendu caduc votre pari sur l’extérieur et son agenda, vous faisant ingurgiter des gorgées d’amertume et aux pauvres de Mauritanie un élixir de joie ?
Est-ce bien, celui qui a libéré les prisonniers, électrifié Ghandahar, Fallouja, Kosovo, Hay Saken, Basra, qui les a raccordé aux routes et à l’eau, qui doit démissionner ?
Voulez-vous que démissionne celui qui a accordé les libertés au parlement et dans les médias, qui vous a considéré des partenaires, alors que vous ne faites que semer les embûches sur son parcours ?
Voulez-vous que démissionne celui qui a unit ce peuple dans ses composantes arabe africaine, ses blancs, ses rouges et ses noirs ? Celui qui a défendu son intégrité territoriale et assuré sa sécurité, après des années de vaches maigres?
Aux leaders de la démission !
Nous comprenons que la situation du poste de chef de file de l’opposition et celle de la présidence de l’assemblée soient en décrépitude, comme les hôtels, depuis que tous, sont appelés à honorer les impôts, les factures d’eau et d’électricité avec la lutte contre la gabegie et le trafic d’influence.
Mais combien de fois, notre fidèle peuple vous a-t-il demandé à travers les urnes, de demissionner ?
Même vos consciences -si vous en avez- vous l’ont deja demandé!
Où sont-elles vos consciences ?
Depuis longtemps, qu’elles ont démissionné !
ô Beni Nadir, ô Beni Ghaynougha, à ce point, vous êtes fâchés que l’officine sioniste ait été fermée ?
L’histoire ne marche pas à reculons. Oui, cette officine a été réellement fermée.
Mais la conscience de mon peuple et de ma nation, ne démissionnera pas !

Cheikh Sid’Ahmed Ould Amar Beyou
Ancien maire d’Aoiun

Bebe BA a dit…

Arrestation à Riyadh d’un couple mauritanien qui marie sa fille à plus d’un époux à la fois

dimanche 25 avril 2010

Moins de 10 jours de l’expulsion faite par l’Arabie Saoudite de 10 mineures mauritaniennes, pour motif de pratiques immorales sur les Lieux Saints, les autorités de la Mecque viennent d’indiquer l’emprisonnement d’un couple mauritanien, qui donne la main de sa fille à plus d’un mari à la fois.

Selon "saharamedias", la famille mauritanienne dont l’identité n’a pas été révélée, fait de sa très belle fille, âgée de 18 ans seulement, un commerce qui se moque de tous les interdits religieux, dont le but unique est d’accumuler autant d’argent possible.

Les deux époux et leur enfant, sont actuellement arrêtés par la police saoudienne dans l’attente de leur jugement. Le principal chef d’accusation retenu contre la famille est d’avoir marié simultanément la fille à plus d’un époux « zewaj missyar », principalement avec des postulants du Golfe arabique et des saoudiens.

Selon le journal saoudien « Koulou El Watan », c’est l’Ong « Promotion de la vertu et prévention du vice » (El Emrou Bil Marouvi we nehyou ani elmounkar), qui est la première à avoir découvert le scandale, indiquant que les parents de la pauvre l’utilisent comme une action boursière, dont la valeur est bien cotée dans les marchés du corps.

Selon ces sources, tout candidat qui veut épouser la fille suivant le mariage « missyar » (aisé et sans protocole), doit dépenser comme dot 11.000 riyals, en plus d’un salaire mensuel de 1000 autres riyals, auxquels s’ajoutent 300 pour les frais de communication.

C’est contre cette dépense globale que le prétendant peut obtenir un papier de reconnaissance des parents de la fille de leur bénédiction du mariage ; mais qui confère également à l’enfant le plein droit de rompre cette liaison, si l’époux ne s’acquitte pas des obligations financières précitées.

La mère de la pauvre fille, qui semble ne pas réaliser le caractère ultra-impie de ses décisions, sinon, s’en moque pour faire des fortunes qui ne lui seraient d’aucune utilité, étant de sources illégales, a loué une chambre pour sa fille et ses époux loin de toute surveillance.

L’Ong (El Emrou Bil Marouvi we nehyou ani elmounkar), qui n’avait pas tout d’abord cru à l’alerte donné sur le cas de la fille, s’est rendue dans la maison des parents de l’enfant où elle les a surpris en train de terminer le cérémonial d’un nouveau mariage de la jeune avec un unième « malheureux ».

Dans un précédent article, nous avons évoqué ce scandale auquel s’adonnent les mineures mauritaniennes sur les Lieux Saints, qui avait conduit à l’expulsion d’une dizaine de mineures mauritaniennes, toutes âgées de 15 et 16 ans, découvertes dans une maison close, appartenant à un réseau spécialisé dans le commerce charnel.

L’alarme récemment lancée par l’Association des Femmes Chefs de Familles ( Afcf) aux autorités pour prendre à bras le corps cette question inquiétante et déshonorante pour le pays, se confirme avec ce scandale qui nuit fortement à la Mauritanie, terre d’Islam, ayant tout récemment organiser des colloques internationaux de la famille musulmane.

Voir en ligne : http://www.saharamedias.net

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

C'est une pratique honteuse. Espère que les saoudiens vont couper la tête du père ou de la mère ou les deux pour arrêter cette pratique. A-

Anonyme a dit…

Il va sans dire qu'il faut privilegier le dialogue et l'apaisement au detriment de la confrontation.
L'opposition doit continuer ses activite's mais elle doit rester conforme au respect de la constitution et des lois en vigueur dans notre pays.
Le pouvoir doit privilegier la recherche des solutions aux problemes des Mauritaniennes et des Mauritaniens. LA MEILLEURE COMMUNICATION EST CELLE DU VENTRE.
Abdel Aziz doit comprendre que les membres de son gouvernement peuvent occuper tous les organes de la presse et parler 24 heures sur 24. Son parti fictif (L'UPR) aussi peut organiser des meetings quotidiens MAIS LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS ORDINAIRES NE SONT PAS CONS. L'HOMME ET LA FEMME ORDINAIRES SONT TRES INTELLIGENTS, ILS REGARDENT LA MARMITE FAMILIALE ET SAVENT QU'ELLE EST VIDE!!!!!! ILS SAVENT EGALEMENT QUE LES ECOLES DE LEURS ENFANTS NE VALENT RIEN, LEURS HOPITAUX SONT LES MEILLEURES PLACES POUR... MOURIR, ILS ONT DES DIFFICULTE'S POUR SE DEPLACER D'UN POINT A' L'AUTRE, LA JUSTICE N'EXISTE QUE DE NOM ET LEURS ENFANTS QUI ONT FINIS LES ETUDES SONT AU CHOMAGE...ETC. Pendant ce temps les citoyennes et les citoyens ordinaires voient les somptueuses villas de Tevragh Zeina et ailleurs,savent la corruption de la classe "dirigeante" qui ravage leurs vies et celles de leurs enfants et savent que ces imbeciles de faux dirigeants qui veulent jouer le role de DIEU detournent a' coups de milliards pour aller jeter une partie de l'argent dans les casinos en Europe.
Ce meme homme ordinaire et cette meme femme ordinaire que vous pensez etre ignorants, savent egalement que les dirigeants de l'opposition ont pour but de prendre le pouvoir pour...eux memes! Le peuple est leur dernier soucis. Nous avons un President du parlement de la majorite' qui joue le role de l'un des patrons de l'opposition. Nous avons le chef officel de l'opposition qui a soutenu le coup d'etat de l'actuel President....etc. Si vous pouvez me dire qui sont opposants et qui ne le sont pas, on discutera du reste.

Je me rappelle avoir conseille' a' Abdel Aziz (dans l'un de mes ecrits) de laisser Messaoud Ould Boulkher comme President du Parlement.( QUI NE SAIT PAS QU'AVEC UN PETIT MOT DU PRESIDENT ABDEL AZIZ, LE BATAILLON PARLEMENTAIRE SE MOBILISERA POUR DESTITUER MESSAOUD EN UNE SECONDE. MESSAOUD EST TOUJOURS PRESIDENT DU PARLEMENT AVEC LA BENEDICTION...D'ABDEL AZIZ.) Maintenant qu'il appelle indirectement au coup d'etat, je lui conseille de demissionner. Le parlement doit etre dissout et on doit aller a' des elections legislatives pour permettre au peuple de trancher (s'il peut!)

ALLEZ LES AMIS, CE N'EST PAS UNE QUESTION DE COMMUNIQUER N'IMPORTE QUOI AU PEUPLE MAIS DE CHANGER SON QUOTIDIEN!!!!!!!

PS.

Je dis a' Messaoud et a' Biram que la cause Haratine est une cause noble. Le combat pour l'emancipation totale des LIHRATINE doit continuer par le canal des programmes de discrimination positive. En tentant d'aller au-dela du champ traditionnel de lutte pour la cause Haratine, vous ne faites que diluer vos efforts.

Anonyme a dit…

Mr. Le Maire Cheikh Sid'Ahmed Ould Amar Beyou:

Je suis tres fache' parce que vous ne savez pas comment ecrire le nom de NOTRE VILLE BIEN AIME'E!!!!(rire). C'est AIOUN et non AOIUN. Le I vient avant le O. (rire)

KHALI ANAKE ISRAEL ET SON AMBASSADE. D'apres le defunt President du Parlement Americain Tip O'neil toutes les politiques sont locales. Tentons d'etudier ensemble les voies et moyens pour developper notre ville. Nous sommes plusieurs intellectuels Aiounois eparpille's a' travers le monde. Vous etes le Maire (je n'aime pas l'adjectif ancien avec votre titre car vous porterez le titre de Maire ou OUMDA (pour Diagana le cancre), pour le reste de votre vie);vous savez qui sont les Aiounois hors d'Aioun qui peuvent participer. Il faut identifier 100 cadres/intellectuels/riches personnes du Hodh Al Gharbi a' Nouakchott et hors de la Mauritanie pour la mise en place d'un fonds qui permettra a' la jeunesse du Hodh d'organiser annuellement des activite's artistiques,culturelles et sportives qu'on appelera la semaine du Hodh.
Chaque cadre identifie' doit etre invite' a' verser une contribution annuelle de 250 000 Ouguiya ou plus.
On ne sait jamais mais il faut dire que lesdits fonds peuvent atteindre le niveau ou' l'on peut meme penser a' financer de petits projets ici et la' pour notre region.
IL FAUT Y REFLECHIR!!!!
On ne peut pas continuer a' compter sur le gouvernement national pour tout faire pour notre region. Nous pouvons faire certaines choses pour nous memes, il ne sert a' rien d'attendre le pouvoir de Nouakchott pour les faire pour nous.
IT'S ALWAYS IMPORTANT AND GOOD TO FIND A WAY TO GIVE BACK TO OUR COMMUNITY!

Anonyme a dit…

Bizarre. Isoler qui donc? Les US ou la France? A-
===

Mohammed Drif à El Khabar:
« L’algérie ne veut pas isoler le Maroc dans la lutte anti-terroriste au Sahel »


L’expert aux affaires des groupes terroristes et la lutte antiterroriste au Maghreb, le docteur Mohammed Drif, a démenti l’information faisant état qu’un Etat Major interarmées des pays africains a été crée par Alger, dans le but de provoquer le Maroc. Il a affirmé que cette déclaration est une réaction à l’annonce de l’administration américaine portant création d’un état major interarmées pour la lutte antiterroriste à Ouagadougou.
Dans sa déclaration à Qods presse, Mohammed Drif a indiqué que l’Algérie se considère capable de relever les défis et affronter le terrorisme dans la région et qu’elle n’a pas besoin d’un soutien américain ni européen. Par ailleurs, il a expliqué que l’initiative de l’Algérie portant installation d’un commandement interarmées composé du Mali, de la Mauritanie et du Niger, ne représente nullement une provocation contre le Maroc, mais une réaction à l’initiative des Etats-Unis et de l’Union Européenne de lutter contre le terrorisme dans la région, par la création d’une base militaire à Ouagadougou.
« On sait également que l’Algérie a abrité, en août dernier, une réunion des chefs d’états majors de la région sahélo-saharienne, avec la participation de sept pays, notamment, la Libye, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Les pays en question se sont mis d’accord sur l’installation d’un commandement interarmées qui siègera à Tamanrasset, avant que l’administration américaine ne se réunisse avec des pays africains pour que le choix soit fait en dernier lieu sur Ouagadougou.
Dans le même sillage, Dr Mohammed Drif, a ajouté que « l’Algérie a voulu contourner l’initiative américaine, étant donné qu’elle s’oppose à toute ingérence américaine et européenne dans la région, ce qui ne constitue pas forcément une provocation au Maroc, mais une opposition à l’initiative américaine ».
Dr Drif a indiqué que l’Algérie croit avoir, en vertu de son expérience dans la lutte antiterroriste, les moyens et les techniques suffisants pour affronter le terrorisme dans la région. Elle s’oppose à toute présence de forces américaines et européennes dans la région, a-t-il ajouté. En précisant que l’Algérie, qui considère les pays de la région des pays souverains en tant qu’expérimentés en matière de lutte antiterroriste et capables à relever le défi. Pour ces raisons, elle a exposé son approche portant sur la création d’un commandement interarmées. « On ne doit pas, également, oublier que l’Algérie a abrité une réunion des chefs d’Etats Majors et chefs des services de Renseignements des mêmes pays », a-t-il conclu.

яimσ a dit…

salut ,

petit débat ( en arabe) sur france24

à ce soir

rimo

Anonyme a dit…

L'Algerie ne peut pas dire a' un etat souverain qui il peut ou ne peut pas recevoir sur son territoire. On n'a pas besoin d'etre un expert pour constater que la strategie Algerienne vise non seulement a' s'ingerer de maniere flagrante dans les domaines de souverainete' de la Mauritanie et du Mali en impliquant ces deux pays dans sa lutte contre AQMI qui est sa creation mais egalement a' isoler le Maroc.
Le Burkina a bien fait d'accueillir ce poste de commandement. J'aurais prefere' que ledit poste soit a' Nouakchott.
DEMANDEZ AUX ALLEMANDS ET AUX ITALIENS COMBIEN DE MILLIERS DE BOULOTS LES BASES AMERICAINES CREENT CHEZ EUX.

Si j'ai un conseil a' donner au gouvernement Mauritanien, je lui dirais d'etre pragmatique et realiste dans sa lutte contre le terrorisme et ses alliances pour atteindre ses buts. TOUT LE RESTE N'EST QUE FOUTAISE.

Anonyme a dit…

à entendre l'ancien maire d'aioun chanter, on se demande s'il a reçu une pièce dans le distributeur de chanson ou est-ce juste un rodage qui espère au moins la gratitude de Aziz le m'hali! via l'UPR: union précaire des rapaces

pauvre maire! rien ne sert de chanter, il faut se taire à temps! l'aziz le sec se méfie plus de ses partisans que des opposants

et il a raison ! les mauritaniens sont des ingrats, c'est la raison pour laquelle Aziz est leur président!

Anonyme a dit…

le plus pénible c'est qu'on va s'ennuyer pendant 5 ans, c'est le temps pour aziz d'asseoir son pouvoir et sentir enfin que les tayistes lui pardonnent

quand il aura recycler tout le monde, il pourra peut-être respirer et s'engager mais il ne faut pas rêver, la mauritanie avancera à pas de tortue! entre temps apprenez à mâcher le goudron!

et trouverez-vous un bon général pour assurer vos arrières et vos affaires

au nom de cette foutue lutte contre le terrorisme bidon, l'armée pleurniche pour avoir d'autres moyens et c'est moyens ne vont servir qu'à intimider le peuple

quand on pense que c'est l'armée algérienne qui représentera 75% des forces contre son terrorisme, on peut dire qu'elle a réussi à berner le maroc, africom et tout


vive le sahara algérien!

le maroc n'a plus qu'à ruminer!

la mauritanie n'est plus qu'une zone tampon sans état sans armées avec des grandes gueules vendues

la mauritanie est définitivement morte, nous entrons dans le règne des seigneurs de la guerre, il faudra plus de 30 ans pour créer une nouvelle opposition qui peut-être ne verra jamais le jour

tout ce n'est la faute que de deux hommes

messoud pour sa trahsion historique
et A.O.D pour son manque vision

Anonyme a dit…

Ya les zamis,

Hathou les français sont dangereux en communication. Ils publient le lieu (google)d'où a été enlevés le français et son chauffeur Algérien pour mettre le doute dans les esprits: plus facile d'amener le ou les otages via l'Algerie et les installer dans le nord du Mali. Sinon pourquoi cette carte dans le Monde sans article ou explication?

Raison pour Salima Tlemçani d'El Watan de e precipiter ce matin pour expliquer dan les détails ce qui s'est exactement passé, y compris la liberation du chauffeur qu'ils avaient pris pour un touareg (il ne ressemble pas à un touareg, laché et repris quelque temps après quand ils se sont rendus compte qu'il est algérien. Qui lui a donné ces details comme les kidnappeurs n'ont pas encore fait signe de vie?

A-
==

http://www.lemonde.fr/international/infographe/2010/04/23/inabangaret-pres-de-la-frontiere-entre-l-algerie-et-le-niger_1341534_3210.html

Anonyme a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=Vt-FyuuWlWQ

Anonyme a dit…

peut-on savoir pourquoi aziz est si ingrat?

a-t-il subit dans son enfance un traumatisme?

c'est très inquiétant

taya et ely le fabriquent, il les hait et les jette
sidioca fait de lui un général, aziz fut prêt a étaler son corps au palais des congrés

mêmes ses soutiens il leurs tourne le dos, c'est maladif


pourquoi préfère-t-il les traîtres?

mettre sghair rv notoire la honte des haratines au conseil constitutionnel, s'il croit que cela le prémunira contre la légalisation d'un coup d'état, il rêve en couleur!

nous prendre la irahiba sans foi ni loi sans scrupule , confondue de plagiat et nous la mettre au droits de l'homme cela est une insulte aux droits de l'homme et cela montre ce que aziz en pense

au moins s'il avait sué sang et eau pour avoir ce qu'il a , il peut être radin et ingrat, mais il n'a rien foutu que recevoir tout ce qu'il a en cadeaux même son grade de général alors comment peut-il être radin et ingrat

j'espère pour lui que c'est passager et qu'il va sortir de sa petite crise existentielle et qu'il assumera en homme d'avoir trahi pour le bien de ce pays

j'espère qu'on le verra serein et moins sec et méprisant

c'est dieu qui donne et qui reprend, rien ne t'appartient rien que dalle ni la mauritanie ni l'armée rien!

éwa il faut toucher terre et arrêter de ce prendre pour le messie de pacotille qui veut berner le monde entier

tu n'as aucune qualification que docteur es coup d'état multirécidiviste et sans chacun , tu serais en exil aujourd'hui , faut pas croire que tu as gagné par ton génie

ton génie c'est tous ceux qui t(ont soutenu et sans lesquels tu ne serais rien, il faut dire merci d'abord merci au RFD

on croit rêver!

Anonyme a dit…

http://www.youtube.com/watch?v=Vt-FyuuWlWQ

Je viens de regarder cette emission de la BBC en 6 parties. En anglais malheureusement. Son titre est "the power of nightmares" ou le pouvoir des cauchemars. Tout a commencé avec deux penseurs obscurs: Qotb en Egypte et Strauss à Chicago. L'humanité a payé durement en ecoutant ces 2 penseurs que tout separe. Quand les tenants de ces ideologiques tenebreuses s'approchent du pouvoir, les sociétés paient cherement.

azzizzo: separe-toi des islamistes et des nationalistes de tout bord (white et black). Tous nos problèmes depuis 1960 viennent de ces idéologues qui fabriquent des mythes et divisent la société.

Anonyme a dit…

Ente bedd3 7a9i9i ya anonyme de 18:22 et ce que tu dis est la vérité, rien que la vérité je lève la main droite et le jure.

Sanhaji

Anonyme a dit…

aziz est sous l'emprise du nombre 18, cela il faut le comprendre et c'est clair comme de l'eau de roche mais il y a comme chacun un djihad personnel à mener contre soi-même sinon c'est la chute!

18 s'écrit aussi 6+6+6= 18 or 666 c'est le chiffre du diable, il faut le dire en quelle langue!

il ferait mieux appeler à lui quelques gens versés dans ces choses pour qu'ils lui expliquent la dualité des forces sinon il est foutu!

les mauritaniens on a beau dire même sous le coup de mollah fumistes restent des musulmans d'un l'islam tolérant et pur, ils n'ont que trop souffert, soi aziz sera digne de lutte soit sa chute fera terrible

notez bien cela et croyez-moi, je m'y connais un peu sans trop me faire passer pour ce que je ne suis pas!

Anonyme a dit…

Ano 25 avril 2010 18:22,

Il faut assumer et signer ce que tu écris. Tu n'en mourra pas. Tu parles comme un griot. Qu'est ce que Ould Taya et Ely ont apporté, à part rester silencieux sur le trafic de drogue et la corruption. azzizzo a fait un coup d'etat et a eu tout le monde. So what? Dès qu'il s'agit de l'enlever par coup d'etat, on doit arreter de farcer. Il ira jusqu'a la fin de son mandat et il n y a pas de retour en arriere.

Tes couilles, tu les a laissé au vestiaire?

Aziz: nique les tous.

Anonyme a dit…

ano 18h39 et tes couilles à toi planqué depuis milles ans, en as-tu déjà eu ? tu passes ta vie sur canalh, nuit et jour, pour qui bosses-tu ? tu crois avoir été repéré c'est pour ça que tu défend aziz maintenant alors que tu es un amoureux de ely. la ferme!

Bebe BA a dit…

ano du 25 avril 2010 18:39,

l'Ano du 25 avril 2010 18:22 n'a pas besoin de signer car son style est inimitable, tout le monde sait qui s'est!

Ce qui n'est pas ton cas à toi et tu n'as pas signé, elles sont où les tiennes?

Anonyme a dit…

merci bebe ba !

Bebe BA a dit…

Tout le plaisir, mon cher ami, lol

Anonyme a dit…

Merci Ano 25 avril 2010 18:22 pour ta réaction infantile. Mais tu ne dis pas ce que Ould Taya et Ely ont apporté. Aziz vient à peine de commencer et ton Ely a perdu à l'election. Toi et tes amis doivent coller la paix à Aziz et lui donner au moins un an. Il fait des routes au moins. Ely est parti avec la caise, s'est octroyé des domaines.Quelle honte.

Anonyme a dit…

L'Anonyme de 18:39 est Maata!!!!


C'est Ould Taya qui a donne' le pouvoir a' Abdel Aziz en lui confiant la clef de la presidence.
Le premier coup d'etat d'Abdel Aziz a marche' grace a' l'opposition (Messaoud, Ahmed Ould Daddah et compagnie)qui a fait le tour du monde pour convaincre les pays etrangers et les bailleurs de fonds a' accepter cette action illegitime et illegale.
Abdel Aziz a confie' a' Ely Ould Mohamed Vall le bureau presidentiel. Le Mr. a profite' de l'opportunite' offerte pour augmenter ses richesses et voyager mais la realite' du pouvoir est reste'e entre les mains d'Abdel Aziz.
Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a certes ete' elu mais Abdel Aziz qui est reste' patron des forces arme'es, avait la plus importante machine du pouvoir. Il n'avait besoin de rien de special pour reussir son deuxieme coup d'etat. Ahmed Ould Daddah mecontent de la victoire de Sidi Ould Cheikh Abdallahi et son RFD ont soutenu une action qui ne pouvait pas echouer par vengeance contre le vieux qui selon eux, avait vole' leur victoire. Ahmed pensait que le deuxieme coup d'etat allait lui ouvrir les portes de la presidence mais des qu'Abdel Aziz s'est declare' candidat, Ahmed a rejoint Messaoud et compagnie pour combattre LE COUP D'ETAT. (Franchement je suis entrain de rire.)

Pour comprendre Abdel Aziz, je vous conseille de lire l'interview qu'il a accorde'e au premier anniversaire du pouvoir du CMJD. Le Mr. a parle' de la maniere utilise'e pour arreter les chefs militaires et il n'a pas oublie' de dire que c'etait une QUESTION DE VIE POUR LUI!!!!! Pour la petite histoire, l'un des chefs militaires arrete' durant le coup d'etat de 2005 a pour nom...VICE-PRESIDENT DU PARLEMENT MAURITANIEN D'AUJOURD'HUI (Il etait le Chef d'Etat Major de l'Arme'e.) Les militaires se connaissent entre eux.

Les dirigeants civils se sont illustre's par leurs nombreuses trahisons entre eux memes et contre les institutions de notre republique. S'ils n'ont pas encore fait de coup d'etat c'est parce qu'ils n'ont pas de moyen...militaire pour le faire. Il n'y a aucune difference entre eux et Abdel Aziz. Comme disent les Pular: " M'BOUROU FOFE KO FARINE." Ce n'est point une question de ce qui est bon pour la Mauritanie mais plutot comment tirer son epingle du jeu.

Je suis par principe oppose' aux coups d'etat. Je conseillerais contre tous les changements de regimes qui ne respectent pas la constitution et les lois en vigueur dans notre pays. A ce point ci, nous pouvons facilement dire que le BSP est devenu une milice prive'e d'Abdel Aziz. On ne peut absolument pas faire de coup d'etat sans verser le sang Mauritanien, CE QU'IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS FAIRE!!!!!!

ALLEZ LES AMIS, WOUHLOU VI CHI MOUHIM! LA MARMITE FAMILIALE MAURITANIENNE EST TOUJOURS VIDE!!!!

Anonyme a dit…

Vlane:

C'est agreable de vous voir revenir avec votre 18! (rire)

Anonyme a dit…

Ano du 25 avril 2010 18:22,

Ce sont des questions du genre que tu poses que les parlementaires imbéciles secessionnistes ont posé à Sidioca et l'ont fait virer. Pourquoi ingrat? On vote par conviction et non pour le retour de l'ascenseur. On te pose une question et par manque d'arguments tu accuses une personne de travailler pour quelqu'un. Tu continues à ne pas signer, tu dis des sottises et moi je t'envoie des missile non guidées parceque je ne te connais pas. Et puis ana ma nloupi. Tu crois qu'on va te laisser, toi et ton groupe preparer un coup avec les algériens. Tu reves, mon ami. Aziz reste avec son mandat jusqu'a la fin et on verra ensuite. Pas de retour en arriere. Les couilles j'en ai comme je defends le pays contre les interventions etrangeres.

@@@@@@

Tu as dit comme un griot:

peut-on savoir pourquoi aziz est si ingrat?

Anonyme a dit…

Tableau d'avancement

Le General Messaoud Ould Boulkher
Le General Ahmed Ould Daddah
Le General Mohamed Ould Mowloud
Le General Gemal Ould Yessa
Le General Yahya Ould Waghef
Le General Ould Beder Dine
Le General Ladji Traore'
Le General Thiam Samba
Le Colonel Mohamed Ould Borboss
Le colonel Ibrahim Moctar Sarr
Le Colonel Diagana Ousman
Le Colonel Lo Gourmo
Le Colonel Ba Aliou Ibra
Colonel Toka Diagana
Le Lieutenent-Colonel Ould Dadde
Le Commandant Louleid Ould Wedade
Capitaine Diagana Boubacar Tidjane


ALLEZ LES AMIS, DONNONS A' NOS ILLUSTRES "OPPOSANTS" LEURS GRADES MILITAIRES.

Aidez moi a' completer la liste. Il faut tout simplement justifier vos grades.

Anonyme a dit…

Lu pour A,

75000 hommes pour mater 200 barbus.
www.temoust.org

Etablissement d’une liste des terroristes les plus dangereux au Sahara:Les forces de lutte contre le terrorisme au Sahel s’élèvent à 75000 éléments
samedi 24 avril 2010

Les chefs d’états major des pays du Sahel, regroupant l’Algérie, la Mauritanie, le Mali, le Niger et le Tchad ont décidé, lors de leur dernière réunion tenue à Tamanrasset, d’augmenter le nombre d’effectifs des forces chargées de la lutte contre le terrorisme de 25 à 75 mille éléments, dans les 18 mois à venir. Selon des sources bien informées, les chefs d’états major se sont convenus à renforcer les mesures de sécurité et de contrôle sur le trafic des médicaments, du carburant et d’autres appareils utilisés par les terroristes, à l’exemple du GPS, ajoutant que des détachements militaires seront implantés à travers plusieurs sites stratégiques éparpillés à travers le Sahara. Leur mission principal porte sur le contrôle des pistes sahariennes et substituer à

Anonyme a dit…

l’incapacité des forces aériennes au Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Selon la même source, un nouveau plan sécuritaire a été adopté par les chefs d’états major, permettant aux pays aux trois pays cités de bénéficier d’aides militaires de l’Algérie, à l’exemple d’armes personnels et des véhicules militaires. Dans le même sillage, le Mali augmentera ses forces à 8 mille éléments, tandis que le Niger contribue avec 5 mille éléments. Ils seront chargés du contrôle et la surveillance des frontières. Pour sa part, la Mauritanie élèvera ses forces de 15 à 20 mille éléments. Par ailleurs, le bureau de coordination sécuritaire entre les armées des pays du Sahel, installé dans la wilaya de Tamanrasset, a été promu à une antenne de commandement habilité à émettre des ordres et faire le suivi des opérations militaires, en cas d’urgence, et de transmettre une demande de couverture d’urgence. Dans ce sens, les services de sécurité chargés de la lutte contre les groupes terroristes dans la région du Sahel ont établi une liste comportant les noms des terroristes les plus dangereux relevant d’Al Qaida dans la région sahélo-saharienne. Elle comporte 37 personnes recherchées. A relever que les groupuscules terroristes écumant le Sahara sous les ordres d’Al Qaida comportent environ 200 éléments, la majorité des mauritaniens et ils ne sont pas actives, alors que le reste sont algériens, maliens, tchadiens, marocains, tunisiens et libyens. Les groupuscules terroristes dans le Sahara se déguisent dans la tenue des populations nomades, en utilisant des chameaux comme moyen de transport. Ils subsistent grâce au vol, au trafic, au rapt et les attaques. Ces groupes se réunissent chaque vendredi dans des sites bien déterminés.

filsdubled

Anonyme a dit…

Ano de 20.19,

on ne pas parler de griotisme en Mauritanie car on en souffre un peu tous en particulier les soutiens d'Aziz comme toi qui subissent Ba6et Igaawen et ne peuvent pas broncher.

Il a raison l'ano de 18.22, colles lui la paix, n'est ce pas Bebe

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"L'Anonyme de 18:39 est Maata!!!!"

Faux, car en tant que co-administrateur du blog, j'ai pour obligation de toujours m'identifier sous mon pseudo

maatala

Anonyme a dit…

Vlane:

C'est agreable de vous voir revenir avec votre 18! (rire)

25 avril 2010 20:10

------------------------

25+4+2010+20+10= 2096

et 2*9*6= 108 lol

mais pourquoi la somme 2+9+6 fait 17 ? mystère

tiens 2010 20:10

2010*2010= 18*224450 lol

et 224450: 2+2+4+4+5= 17

c normal car

2+5 +4 2+01+0 2+0:1+0= 17

le compte est bon car 1717*18= 30906 nombre fantastique car la somme des chiffre fait 18 et même leur multiplication fait 18*9

ect ect

animal, tu ne peux pas comprendre,le monde est mahtématique, tout est écrit lol

Anonyme a dit…

Fils du bled,

Je crois que les 75.000 soldats pour les 200 barbus, c de la farce. Ce matin dejà l'algerie a envoye des insultes aux maliens à travers El watan. Ils accusent deja les maliens d'avoir fait passer le français et l'algerien via leur territoire vers le nord malien. On ne sait pas: l'otage français et son chauffeur peuvent bien passer par l'algerie.

Anonyme a dit…

animal, tu ne peux pas comprendre,le monde est mahtématique, tout est écrit lol

25 avril 2010 21:29

----------------------------

25*4*2010*21*29= 122409000

la somme: 1+2+2+4+9= 18!

et 122409000= 18* 6800500 lol

je ne crains que Dieu et aziz devrait le craindre aussi

l'apprenti poète a dit…

chers tous,

je me permets, sans vouloir interferer sur vos échanges passionnants, de vous parler d'une association qui se nomme "ensemble pour le lycée national".
Cette association se donne pour objectif d'oeuvrer pour la réhabilitation de cet établissement scolaire à valeur historique afin qu'il redevienne ce qu'il avait été un jour, un modèle de ce que doit être l'école Mauritanienne moderne.

J'invite tous les canalheurs anciens de ce lycée ou pas de se joindre à nous le 3 mai à 10H00 au lycée national pour les cinquante ans du lycée.



merci à tous

Anonyme a dit…

Je confirme que l'ano de 18:39 est moi A-. Je n'avais pas compris que l'ano que j'attaquai vicieusement etait mon grand ami Sanhaji. On peut avoir des divergences sur azzizzo, Maawiya et Elycom et continuer à suivre ce qui se passe au pays. Cas clos.

A-

===
Il a dit:

"L'Anonyme de 18:39 est Maata!!!!"

Faux, car en tant que co-administrateur du blog, j'ai pour obligation de toujours m'identifier sous mon pseudo

maatala

Anonyme a dit…

matra chi lol

Anonyme a dit…

l'ano de 18h22 c'est anostradamus lol

Anonyme a dit…

Bonne nuit. A-

Anonyme a dit…

Matra chi ella bik. Ma etarri chi, seulement la grande gueule puante.et la malhonneteté avec.

==

matra chi lol

Anonyme a dit…

A-

KH'SARTI VI!!!
Je ne sais toujours pas quelle mouche m'a pique' pour vous confondre avec Maata.
J'allais dire ESSOULE V'CHEYCHE BI MAATA LE CO-ADMINISTRATEUR DE LIKHOUWEYMA mais comme l'animal VLANE parle d'apaisement, je prefere ne rien dire!

Anonyme a dit…

Ano du 25 avril 22:54

Je ne savais pas que vous etes une grande gueule puante avec une malhonnetete' demesure'e.
Je vous remercie de l'information. I will make a note of it!
No wonder why we have problems in Mauritania. Des imbeciles qui n'ont que LIKHNANA DANS LEURS CERVELLES qui tiennent a' jouer le role d'ALLAH dans notre pays.
Il faut retourner a' l'ecole pour sortir de l'ignorance qui envahit vos sales vies. On discutera du reste apres.

Anonyme a dit…

salut ,

A-,

les vidéos de hamaohoullah

débat arabisation

itijah mouakiss

sanhahi ,

il est vrai que les hauts fonctionnaires francophones bradent et continuent à brader nos richesses pour les occidentaux .

ces mercenaires au pouvoir sont là parceque la france à donné son feu vert et en contre partie ils doivent rembourser en poisson pétrole etc

Mais ce n'est peut être pas ce qu'il faut apprendre des français.

je crois qu'étudier en france est nettement mieux qu'étudier en syrie.Alors tu me dira que l'on trouve le même contenu partout ,il y a même les amphis en vidéos conférences qu'on pourra visualiser depuis magtaalihjar(mouhamed ente vem) .

oui mais si la syrie (et tous les arabes ) copie sur les occidentaux pourquoi nous devons copier sur eux plutôt que sur les occidentaux ?!

et puis pour la syrie , le frère ou un de la famille de bashar elassad possèdent une grande société d'autoroute en france , donc investissent de grandes sommes d'argent dans les pays occidentaux

de même que la lybie son argent tourne l'économie américaine .

j'ai plein d'exemples pour dire que les arabes ne sont pas une perspective d'avenir pour la mauritanie .même s'ils peuvent donner beaucoup d'argent , nous avons plus besoin de sciences et de savoir vivre ....



essanghas,

pour les ministères (lwizarat) je sais par exemple qu'ils ne ferment pas la clim quand il partent l'après midi .les imprimantes sont neuves sous blistier mais ne fonctionnent plus .les toilettes sont dégradées le plus souvent .la salle des réunions est remplies de feuilles blanches par terre et sur la grande table remplie de poussière.

A 13h par exemple en été ,ils s'agglutinent dans les bureaux près du split qui tape en ce moment à 16°.pendant qu'une foule attend dehors assis dans un petit couloir sur un carrelage à moitié dégradé .

dans un autre bureau on parle d'un d'un proche qui ne va pas bien et qui a dû être évacué la soirée au CHN .impossible de signer quoi que ce soit , l'arabisante va improviser une visite chez le patient , bref il faut revenir la semaine prochaine !

il y a aussi une sorte de fonctionnaires qu'on croit pas très loin parceque son collègue nous le dit ou aussi parceque son turban est sur le bureau .Alors que monsieur est un amateur de brousse , partit tôt ce matin contempler son cheptel (la chamelle a mis bas!) à quelques centaines de km de son lieu de travail .

il y a aussi ceux qui sont là mais qui ne répondent pas quand on dit bonjour , par mépris .car monsieur vient de se mettre à l'informatique (dactylograhie à deux doigts) donc très chargé .Il m'est arrivé de parler à l'un d'eux sans que celui ci ne prenne la peine de se tourner vers moi , il était arabisant bien sure .

donc ces gens là ne doivent pas habiter dans les villes à plus forte raison travailler dans les ministères .


rimo

Anonyme a dit…

Salut,

Merci AP pour l'info, peux tu nous communiquer une adresse à joindre un numero de telephone par exemple merci !!!

Anonyme a dit…

Rimo,

il transparait de ton ecrit qu'il s'agit bien la d'un probleme de lobbying pour tel ou tel groupe forme dans tel ou tel pays.

A mon avis le probleme ne se situe pas la, il s'agit d'une nation qui se cherche et qui est loin de la pointe technologique pour avoir besoin de gens ayant etudies en France ou dans les pays supposes avances, bien que je considere qu'il y a au moins une dizaine d'autres pays qui offriraient une formation meilleure que la France.

On ne peut donc pas reduire la problematique ici posee a est ce que celui qui a etudie en syrie est plus competent que celui forme en France ou l'inverse.

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Le problème du mécano s'est qu'à cause de son manque de confiance dans son entourage et le personnel dit politique, il ne se rend même pas compte qu'il étouffe le pays.

C'est le règne de la peur, personne n'ose "moufter"( parler) ou prendre la moindre initiative.

C'est le règne de la prudence et du "pas bouger" sinon le général va sortir le hachoir.

Le mécano n'hésite pas à traiter son entourage de "Trabendistes(affairistes) et d'être uniquement animés de la volonté de piller l'état.

Azzizzo

Tu tétanises ton monde, tu figes ce pays, tu lui fait peur, tu tues l'initiative, la créativité.

Tu cours à ta perte, alors que ton seul intérêt à nos yeux est celui d'avoir la force et la volonté d'aller de l'avant.

Tu sembles être au bout de ton parcours,tu sembles être attiré par le bitume et les éléphants blancs........alors que ce pays à besoin de sens.

Aurais-tu la prétention de vouloir diriger le pays tout seul dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

salut ,

sanhaji ,


pour le peu de technologies que nous possédons nous arrivons pas à en tirer un réel profit .parcequ'avec gens incompetants qui ne savent pas innover on reste au stade de consommateurs comme la plupart des pays arabes .

comme aujourd'hui ,nous achetons des ordinateurs pour écouter la musique et regarder des films .


la mauritanie ne se cherche pas , elle subit des impulsions que lui communique la mondialisation .

si nous avons acheté des scanners et que nous n'avons pas de radiologues qui savent s'en servir c'est vraiment inutile .et même parfois ils peuvent établir un faux diagnostic et dans des cas urgents opérer le patient d'un endroit dont il ne souffrirait pas .

donc le problème de la santé publique est un problème de technologie ,bref il ne suffit d'être un promarocain ou d'y meler sa belle famille .


la mauritanie doit toujours s'éclairer au gazoil ou il faut trouver une autre technologie ?
n'est ce pas là un grand problème,mais vu que nous avons un esprit consommateur on ne pensera pas à mettre des éoliennes offshores ,un champs solaire etc .

doit on continuer à consommer idini et aftout ou faire une usine pour traiter l'eau de mer .

si aussi nous bradons nos richesses c'est parceque nous ne possédons pas de technologie d'extraction .doit on continuer ?



bonne nuit

rimo

Anonyme a dit…

مساء الخير ياريمو

يبدوا اني لاافهمك شكرا على كل حال

Esseghnass

Anonyme a dit…

monsieur Rimo


J'espere que rimo depessera un jour les préjuges et ses clichés sur les autres, on est en mauritanie, les arabophones sont en general plus competants et plus serieux dans le travail que leur collegues francophones qui sonr rigides et faconnés et enfermés dans les sentiers du formalisme francais par consequent rigides et peu creatifs et sans esprit libre et leur horizon se limite à la france en declin.


mes etudee faites en arabe, exclu du marché de l'emploi à cause de la derive francophone



mouhamed

Anonyme a dit…

Rimo:

Je vous remercie pour les videos. Je viens de les regarder. Je pense que le cote' sage et pose' de Mohameden lui a donne' la victoire dans le debat sur l'arabisation.

Dr. Hamallah Ould Salam a gagne' le deuxieme debat Itijah Mouakiss et il pouvait facilement gagne' le premier debat aussi s'il etait un peu plus diplomatique. Il avait les connaissances et les emotions pour briller dans Itijah Mouakiss.
Il est convaincu de ce qu'il dit, ce qui est tres important dans un debat. Cependant, je lui conseille d'eviter les insultes et les attaques personnelles parce qu'elles ne peuvent que porter prejudice a' son image.

J'etais tout de meme surpris qu'il n'a pas evoque' que les occidentaux ont utilise' plusieurs decouvertes scientifiques arabes comme base a' leurs sciences. La chimie et l'algebre ont une origine arabe. Memes les chiffres utilise's en occident sont des chiffres arabes.
Je pense que le Mr. est bien. Il deviendra ministrable s'il accepte de verser un peu d'eau dans son the'. Il doit egalement comprendre que tout n'est pas complot car nous sommes le plus souvent responsables de nos propres problemes.

P.S.

75% Arabes sont des Africains et 25% sont Asiatiques. Nous avons donc les Arabes Africains comme Hamallah Ould Salem (rire) et les Arabes Asiatiques.

Je pense que nous les Africains Africains devons voter pour decider s'il faut continuer a' accepter les Arabes Africains comme Hamallah Ould Salem dans notre continent. (rire)

Biram s'exprime bien et il a la conviction de ses ide'es. J'aimerais bien le voir assis a' cote' de Hamallah dans un meme gouvernement.

Allez les amis, Hamallah a bien parle' mais les marmites familiales sont toujours vides!

Anonyme a dit…

Merci Rimo. J'ai besoin de comprendre et de saisir les nuances sur cette questions d'arabité et d'arabisation. Il faut toujours écouter "l'autre". J'espère que tu eu le temps de voir et écouter la vidéo en 4 parties de la BBC sur l'impact des idées de Qotb et de Strauss aujourd'hui même (même attitude contre la société humaine déjà à partir de 1947!). Cette vidéo m'a reellement marquée et je vais la partager avec mes enfants quand ils atteindront l'âge réquis.

Merci de m'avoir fait découvrir les vidéos car comme disent les anglo-saxons, une image vaut 1.000 mots.

A-

Anonyme a dit…

Sur les lions et les renards de la politique mauritanienne. En anglais. Sur la base de la théorie de la compétition entres les espèces. Raison pour laquelle on voit toujours les mêmes faces depuis 1960: ne disparaissent que ceux qui meurent de mort naturelle et lente. Ils sont tout de suire remplacés par soit des renards, soit par des lions. Toute la smala tayienne est de retour, soit au pouvoir, soit dans l'opposition. Sublime texte.

A-


http://themoornextdoor.wordpress.com/

Anonyme a dit…

Interessant sommaire sur les subprimes qui ont happé toute l'économie mondiale. Je connais un fonds de pension de retraite qui a perdu 10 milliards de dollars sur ses 40 milliards de $ en 2008. Je ne sais plus s'il a continué la plongée en 2009, a atteri ou remonté.

Quelqu'un dira que c'est la poisse combinée de ZZ et de Ould Waghef (lol).

A-

===


http://eco.rue89.com/2010/04/26/goldman-sachs-le-scandale-de-la-banque-daffaires-explique-aux-nuls-149014

Anonyme a dit…

Je trouve que cet appel de Ould Bidiel vaut la peine d'être lu. A-


http://fr.taqadoumy.com/index.php?option=com_content&task=view&id=3011&Itemid=30

Anonyme a dit…

اخى ريمو
هذا النص يتعرض للمشكل المطروح في وطننا بالكثير من الواقعية

من أجل حوار صريح حول إصلاح التعليم في موريتانيا

Esseghnass

Anonyme a dit…

اخي ريمو هذا النص يتعرض للمشكل المطروحة في وطننا بالكثير من الواقعية


من أجل حوار صريح حول إصلاح التعليم في موريتانيا

яimσ a dit…

salut ,

Esseghnass ,

j'ai lu le texte sur les réformes de l'enseignement jusqu'en 79 .

bien fait ,ça aide à comprendre le passé pour ne pas reprendre les même erreurs .
je suis tout à fait d'accord que la mauritanie ne doit pas avoir deux systèmes d'enseignement , ce n'est pas bon pour l'unité du pays .

il y a une phrase qui choque un peu

وقد عبر أحد مهندسي التعليم عن محصلة العشرية الأولى من عشريات التعليم تعبيرا موفقا عندما قال إن "المزدوج هو من يجهل العربية والفرنسية معا".

en fait on l'avance souvent comme argument pour dire qu'on en a pas besoin du français dans nos écoles.
Or le français n'est qu'un outil de communication , donc pas besoin d'être un singhor pour l'utiliser.
d'autre part j'ai des amis ingénieurs en france pourtant ils sont arabisants , ils ne peuvent pas assembler une phrase.Pourtant lors de leur entretient d'embauche , le recruteur a dû certainement constater leur niveau faible en français .Donc avec un effort d'ouverture ,on réussit facilement




Mouhamed ,

quand je raconte d'après ce j'ai vécu dans ces foutus ministères ce ne sont plus des préjugés (post-jugés ).

peut être que je fais trop attention aux détails .Mais une chose est sûre jamais un fonctionnaire arabisant ne m'a rendu de service .non mais attends tu penses quoi ! que demain si tu pars légaliser un papier que ce sera fait en 10 min , non mais je rêve !!!

écoutes celle là :

un jour j'étais devant le bureau d'un responsable (arabisant) pour cacheter un document , après m'avoir dit de revenir la semaine prochaine (qu'est ce qui l'empechait de le faire ,le cachet était sur le buereau et 2 boites d'encre ) ,un femme arrive qui m'a bousculé sans même dire bonjour elle s'installe , il lui met le cachet sur le papier .il m'a regardé avec mépris en me disant tu es encore là ?!!!!!!! fermes la prote , je t'avais dit la semaine prochaine ! merci pour l'esprit libre .

la même journée il m'a fallu trouver un arabisant qui lui ressemble ,pour qu'il me légalise le papier .Il parait qu'il fallait tout simplement payer .merci pour la créativité !

De plus je ne parlais pas français et mon boubou est toujours froissé et j'ai de simples sandales .C'est exprès pour me dissimuler dans la masse afin de comprendre d'où venait l'anomalie .

pour la france en declin , la banlieue tout ça , je ne vois pas là où tu veux en venir .


A-,

merci pour la vidéo , je ne l'ai pas encore visionnée .Je le fais au courant de la journée .

Anonyme a dit…

Rimo,

tu chercheras "The Power of Nightmares" et c'est de BBC.

J'espère que tu as lu le travail de Bah ould Zeine sur les reformes de l'enseignement, placé par Maatala. Je l'ai lu il y a quelque chose comme 5 ans et je n'y ai pas preté attention. C'est factuel et il n'y a pas de chici. Aujourd'hui c'est une mine d'or.

Porte-toi bien. A-

Bebe BA a dit…

A-, je suis sure et certaine qu'il y'aura un mouvement de rectification (lol) au Mali, de la part des french! On pari?
=========================================================================
ATT : " le Mali n’est pas une chasse gardée" de la France
(L'international Magazine 26/04/2010)

Dans un entretien au journal du Dimanche, le président malien Amani Toumani Touré (ATT) se pose en principal opposant de la politique d’immigration de Nicolas Sarkozy.

"Nous refusons (...) les reconductions systématiques à la frontière", déclare le président malien Amani Toumani Touré dans un entretien au "Journal du Dimanche", regrettant que la France ne régularise pas les Maliens "qui vivent et travaillent en France depuis de nombreuses années".

Interrogé sur le refus du Mali de signer avec la France la convention sur la gestion concertée des flux migratoires, "ATT" note que les deux pays "partagent les mêmes préoccupations" en matière de "flux de migrants maliens". Mais "dans ce débat entre Etats, il ne faut pas oublier les principaux concernés : les Maliens qui vivent et travaillent en France depuis de nombreuses années et à qui on refuse la régularisation", souligne-t-il.

Parallèlement, le président Touré dit avoir accepté "très volontiers" l’invitation du président Nicolas Sarkozy au défilé du 14-Juillet à Paris. "Nous avons des liens étroits avec la France du fait de la colonisation et elle reste notre premier partenaire", déclare-t-il, précisant toutefois qu’"en ces temps de mondialisation, le Mali n’est pas une chasse gardée".

Linternationalmagazine.com , publié le 24/04/2010

Anonyme a dit…

Ceux qui peuvent, lisez ce passage d’un article du New York Times du 13 février 2009 par Nicholas Schmidle et le titre de l’article est « The Saharan Conundrum » et il parle d’Al Qaida et en particulier des détails sur la tuerie de Tourine. C’est pour vous prouver que rien ne passe inaperçu quand il s’agit de mouvements d’Al Qaida au sahara-sahel. Le lien est ci-dessous et la partie V (5) est la plus intéressante. A plus.
A-
===
http://www.nytimes.com/2009/02/15/magazine/15Africa-t.html?pagewanted=1&_r=1
IV. The Attack
In early September, a month after the coup, top Mauritanian army officials learned that five vehicles carrying A.Q.I.M. fighters had crossed from northern Mali into Mauritania and were racing across the desert toward Zouerate, an iron-mining town about 500 miles north of Nouakchott. Zouerate is the heart of Mauritania’s economy. Iron accounts for almost half of the nation’s exports. Any disruption in Zouerate’s daily routine could cripple the country. A hastily organized government patrol — composed of 4 light-brown Land Cruisers, 19 soldiers, an officer, a civilian guide and 2 .50-caliber mounted machine guns — headed into the desert to take on the militants.
“Al Qaeda wants to destabilize our country,” Col. Mohamed Ould El Hadi, Mauritania’s director of national security, told me last month in his office in Nouakchott. It has had considerable success already. Even though A.Q.I.M.’s attacks have been less grand in scale than the bombing of the United Nations building in Algiers in December 2007, its Mauritanian operations have proved more debilitating. The murder of the four French tourists in late 2007, followed by a gun assault on the Israeli Embassy in Nouakchott in early 2008, dealt a devastating blow to the tourism industry. Not two weeks after the French tourists were killed, organizers of the annual Paris-Dakar Rally, whose route normally covers a considerable stretch of Mauritania, canceled the race. (The 2009 rally relocated to South America.) Some estimate that the number of tourists who visit Mauritania is down by half.
No one in the patrol sent from Zouerate had received American counter-terrorism training, and they soon went from hunters to hunted. Shortly after dark, they discovered a line of fresh tire tracks in the sand — made by A.Q.I.M. fighters, who had camped on a dune in the distance. The patrol motored up the tracks while the militants watched the headlights bounce over the dunes. The militants waited as the lights grew brighter and the whine of the engines of the Land Cruisers grew louder. The lead vehicle had just climbed into view when A.Q.I.M. opened fire.
Initial reports suggested that A.Q.I.M. had kidnapped the soldiers. Hoping to stop the terrorists before they returned to their sanctuary in northern Mali, the Mauritanian military asked the United States for help. The Americans refused, reaffirming the position that the junta should restore Abdallahi first.
Two days after the ambush, while the U.S. Embassy was still refusing to assist the ruling junta and the search for the missing soldiers continued, A.Q.I.M. issued a communiqué. The group boasted of a “new attack in the city of Zouerate in northern Mauritania against those who obey the Jews.” The communiqué went on, “By God’s grace, the brigades of Mujahideen set an ambush for the army of unbelief and apostasy that managed to take 12 soldiers prisoner, including a commander by the rank of captain . . . while the rest of Allah’s enemies escaped, fleeing their failure and defeat.” The next day, a Mauritanian official told me, a search-and-rescue team moved to an area where vultures were circling overhead and found 12 bloated, naked corpses, lined up side by side. Three of them were booby-trapped with dynamite. All but one was beheaded.

Bebe BA a dit…

Mauritanie: la majorité accuse l'opposition d'attiser les tensions ethniques

La coalition au pouvoir en Mauritanie a accusé dimanche soir l'opposition de vouloir "raviver" la question ethnique dans le pays, après de récents affrontements entre étudiants au sujet de l'arabisation de l'administration.
Le président de la coalition des partis de la majorité (CPM), Mohamed Mahmoud Ould Mohamed, a évoqué devant la presse une "tentative désespérée de certains partis d'opposition qui interprètent faussement les déclarations faites par le gouvernement et qui ravivent les considérations des appartenances ethniques".
"L'opposition mène une campagne mensongère prétendant que la Mauritanie est en état de crise continue. L'objectif réel est de remettre en cause les grands chantiers en cours de réalisation et ceux en perspective", a affirmé le président de la CPM (11 partis) dont la principale formation est l'Union pour la République (UPR) du président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Le 15 avril, à l'université de Nouakchott, des affrontements avaient opposé des étudiants pro-arabes (maures) et des étudiants négro-mauritaniens opposés à "l'arabisation complète de l'administration".
Cette confrontation intervenait après une série de manifestations et contre-manifestations autour de la question de la langue de l'administration.
Les francophones, principalement des négro-mauritaniens, contestent l'arabisation et y voient une exclusion de leurs cadres formés en français, tandis que les arabophones contestent la place occupée par le français dans le système éducatif et dans l'administration en tant que langue de travail.
La polémique avait éclaté après la célébration par la Mauritanie de la journée de la langue arabe, le 1er mars. Le Premier ministre, Moulaye Ould Mohemd Laghdaf, avait alors affirmé que la civilisation du pays était "arabo-islamique". Deux semaines plus tard, le ministre de l'Enseignement supérieur Ahmed Ould Bahya avait tenté de calmer les esprits, en assurant qu'"aucune option pour une arabisation complète" n'avait été prise par le gouvernement.
La Coalition de l'opposition démocratique (COD), qui rassemble la majeure partie de l'opposition, avait jugé fin mars que les prises de position du gouvernement étaient "démagogiques". Elle avait alors évoqué "des risques de réveil des dissensions ethniques et des conflits".

© 2010 AFP

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Je suis aussi d'avis que ATT risque de partir avant son mandat et les elections de 2012. Il est d'abord dans la ligne de mire des algériens qui font tout pour lui porter la responsabilité de ce qui se passe au nord et ils disent déjà hier que l'otage français est passé par le Mali pour le nord Mali. alors qu'ils peuvent bien avoir passé par l'Algérie. En plus de ça les airs cocaine de novembre (toute la presse), janvier et fevrier (presse algérienne seulement) font de lui aujourd'hui, en termes de reputation, comme Noriega ou viera de la Guinée-Bissau. No problem pour un putshiste de trouver un justificatif pour un putsh. Secundo, les français ne cessent de lui envoyer dans les pattes des touristes français qui se font kidnapper, lui demander de les liberer et se faire tomber dessus par nous et les algériens. Oui, il y a bien quelque chose qui se prepare. Flintlock 10, faut faire attention: aucun des Flintock n'a été capable d'attraper un seul barbu, malgré les drones, les équipements de surveillance et l'aide probable du reseau de Mossad dans la sous-région. Tu n'as pas besoin de parier: quelque sosse se prépare. azzizzo doit faire attention pour qu'on ne lui fasse pas ce qu'ils ont fait à Maawiya qui s'est fait avoir comme un collégien par son entourage très proche. Comment tu peux faire un coup quand tu es supposé être protegé par les israeliens? Dis-moi. Ça s'est vu où?

On suit et on fait attention à la propagande ... Fatigué des coups d'état et on veut la paix.

A-

Anonyme a dit…

Mode opératoire d’une prise d’otage dans la bande salého-saharienne


25/04/2010

Le président malien Amadou Toumani Toure au cours d'une
conférence de presse donnée à Bamako en présence de Nicolas
Sarkozy, à l'occasion de la libération de l'otage français
Pierre Camatte.



Au cours des dernières années, Aqmi (Al Qaeda au Maghreb islamique), a multiplié les attaques et enlèvements dans les pays du Sahel en Mauritanie, au Mali et maintenant au Niger puisqu’un Français âgé de 70 ans et un Algérien viennent d’y être enlevés jeudi 22 avril dans le Nord du pays. Les troupes maliennes ont été «placées en état d'alerte maximum» pour empêcher les auteurs de l'enlèvement d'entrer sur le territoire malien.

Dans un premier temps, une fois les personnes kidnappées dans la bande salého-saharienne, les ravisseurs ne donnent généralement pas de nouvelles, ils font même le mort. En fait, il s'agit là d'une stratégie bien rodée.

Pour les éléments d’Al Qaeda au Maghreb islamique, la première priorité est de mettre en lieu sûr leurs otages. Ensuite, il faut prendre contact avec la base, c’est-à-dire la haute hiérarchie d’Aqmi qui se trouve en territoire algérien. C’est de là-bas que viennent les consignes et généralement, la principale est une demande de libération de membres d’Al Qaeda détenus à un endroit donné du globe, contre la libération des otages détenus.

Après cet échange entre la cellule d’Aqmi et sa tête pensante, intervient la revendication officielle du rapt, soit par Internet, soit par un media de préférence arabophone. Parfois, c’est un simple communiqué, pouvant être accompagné d'images du ou des otages. Pour ce qui est de la diffusion officielle des revendications, il en est une qui reste toujours officieuse : le paiement d’une rançon.

Par RFI - Article publié le : dimanche 25 avril 2010

Bebe BA a dit…

Naha Mint Mouknass : à propos des USA et de l'esclavage.

Dans un entretien avec le quotidien tunisien As-Sabah, la ministre mauritanienne des Affaires étrangères et de la Coopération, Naha Mint Mouknass, juge les relations entre la Mauritanie et les Etats-Unis d’Amérique d’amicales, basées sur le respect mutuel et des intérêts partagés.

A propos de l’esclavage, Naha Mint Mouknass pense que malgré les textes de loi criminalisant l’esclavage sous toutes ses formes, le phénomène continue d’avoir des implications psychologiques, économiques et sociales.

C’est pourquoi, des consignes présidentielles fermes ont été données pour que des mesures d’accompagnement puissent réellement avoir pour objectif l’intégration effective et claire, à travers des projets de développement palpables, des couches qui ont souffert des décennies durant de l’esclavage.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

Rimo,

Ne generalise pas à partir de tes experiences personnelles.

Si la marginalisation de l'arabe et la promotion du français faisait developper, la corée sera aujourd'hui à la traine par rapport à la mauritanie.

Sinon comment tu explique la mediocrité de l'administration de certains pays où le regne du français est sans partage ou l'arabe ou arabisant n'ont aucune existence comme le gabon, le burkina. l'adminstation de pays qui ont un commun l'usage du français en Afrique est le moins avancé sur terre.


Par contre on peut voir les performances de la tunisie dans tous les domaines avec une administration totalement arabisée.

IL est temps qu'on depasse les obstacles psycologiques comme les asiatiques on fait avec succes, ce que nous dicte le pragmaisme et le realisme et dépasser cette relation ambigue avec la langue française pour imaginer un developpement indogene, l'experience et l'interet nous le dicte.


mouhamed

Anonyme a dit…

Rimo,

Ne generalise pas à partir de tes experiences personnelles.

Si la marginalisation de l'arabe et la promotion du français faisait developper, la corée sera aujourd'hui à la traine par rapport à la mauritanie.

Sinon comment tu explique la mediocrité de l'administration de certains pays où le regne du français est sans partage ou l'arabe ou arabisant n'ont aucune existence comme le gabon, le burkina. l'adminstation de pays qui ont un commun l'usage du français en Afrique est le moins avancé sur terre.


Par contre on peut voir les performances de la tunisie dans tous les domaines avec une administration totalement arabisée.

IL est temps qu'on depasse les obstacles psycologiques comme les asiatiques on fait avec succes, ce que nous dicte le pragmaisme et le realisme et dépasser cette relation ambigue avec la langue française pour imaginer un developpement indogene, l'experience et l'interet nous le dicte.


mouhamed

Anonyme a dit…

ياخي ياريمو - هذه الصور التى قدمت عن /ليزاربيزاه / هي واخري ابشع واشد منها تنطبق علي معظم - لكي لااعمم - الادارة في وطننا
واذا كنت فهمت فهذا يعني اننا نحن/ ليزارابيزاه/ كنا ولانزال هم الاغلبية في الادارة؟ هذا مجرد سوال
- اوافقك الري في ان التعليم يجب ان يوحد للجميع سواء كان مزدوج ام لا وهذا يجب ان يكون موضع نقاش صريح و جاد و ان نخرج بوفاق يراعي مصلحة اجيال الغد " اولا واخيرا" بين جميع مكونات هذا الشعب المسكين الذي طالما تتمزغ بسبب غباء حكامه
واخيرا يجب تدريس ماامكن من اللغات الاجنبية ففى عالمنا اليوم الجاهل هو من لاتغن لغتيين على الاقل

Esseghnass

Bebe BA a dit…

Quelles langues parlent les ministres mauritaniens ?

A la lecture des CV des membres du gouvernement mauritanien, il apparaît que 12 des 29 ministres et le Premier ministre, parlent au moins trois langues (Arabe, Français et Anglais). Sur les CV de certains ministres, la rubrique langues n’est pas remplie. Mais au vu des discours prononcés ici et là, on peut affirmer que les membres du gouvernement sont, a presque 100%, bilingues (Arabe Français).

Le premier ministre, les ministres des Finances, de l’Enseignement secondaire et supérieur, de l’Enseignement fondamental, des Pêches, du Commerce…sont tous trilingues (Arabe, Français et anglais).
Au sein du gouvernement, la palme du nombre de langues parlées revient au ministre de l’énergie et du pétrole. Wane Ibrahima Lamine parle et écrit l’Anglais, le Français, le Russe, L’Arabe et le Poular. Il est suivi du ministre de la Communication et des relations avec le parlement. Maitre Hamdi Ould Mahjoub a pour langues de travail le Français et l’Arabe, et langues parlées, l’espagnol et l’Anglais.
Et le président de la République, quelles langues parlent-ils ? Mohamed Ould Abdel Aziz fait ses discours en arabe et en Français. Il parlerait Wolof.
En Mauritanie, y a-t-il une loi non écrite exigeant le bilinguisme pour être ministre, Premier ministre ou Président de la République ? Visiblement, oui. Ecoliers, collégiens et lycéens, vous êtes prévenus. Si vous voulez être à la tête de votre pays ou d’un département ministériel, mettez-vous à l’Arabe, à l’anglais et au Français. Pour plus de chances, ajoutez-y l’Allemand, le russe, l’Espagnol…

Khalilou Diagana- LE QUOTIDIEN DE NOUAKCHOTT

Anonyme a dit…

Ne généralise pas à partir de des expériences personnelles, l’état doit accréditer une seule langue et encourager l’ouverture sur les autres langues.

Si la marginalisation de l'arabe et la promotion du français faisait développer, la Corée sera aujourd'hui à la traine par rapport à la Mauritanie.

Sinon comment tu expliques la médiocrité de l'administration de certains pays où le règne du français est sans partage ou l'arabe ou arabisant n'ont aucune existence comme le Gabon, le Burkina. L’administration de pays qui ont un commun l'usage du français en Afrique est le moins avancé sur terre.


Par contre on peut voir les performances de la Tunisie dans tous les domaines avec une administration totalement arabisée.

IL est temps qu'on dépasse les obstacles psychologiques comme les asiatiques on fait avec succès, ce que nous dicte le pragmatisme et le réalisme et dépasser cette relation ambigüe avec la langue française pour imaginer un développement endogène, l'expérience et l'intérêt nous le dicte.


mouhamed

Anonyme a dit…

Pour le frere Hamallah Ould Salem

"...Vers 800 Massahalah invente un astrolabe a' Baghdad et cree le premier observatoire.

Vers 900 Al Battani, astronome arabe, ecrit le premier traite' de trigonometrie moderne s'averant beaucoup plus complet que l'Almageste de Ptolemee.
Muhammad ibn mas al-khrizmi publie un traite' d'algebre...
Au 10e siecle, la bibliotheque de Cordoue, dans l'espagne musulmane, compte 600 000 manuscrits...C'est de Cordoue que le savoir scientifique commence a' revenir en Europe...
1105 la ville de Tolede, dans l'espagne musulmane tombe aux mains des chretiens. Avec elle ses bibliotheques. Elles revelent les classiques d'auteurs arabes, dont le medecin Avicenne. Une ecole de traducteurs y est ouvertes par l'archeveque local en 1130."

"...Le physicien muslman Al Hassan Ibn Al-Haitham est l'inventeur de l'appareil photo. Son nom est tire' du QAMARA arabe, qui veut dire une salle fonce'e ou prive'e...Ce sont les arabes qui etaient derriere la recette pour le savon que nous utilisons jusqu'aujourd'hui. Ils ont combine' les huiles vegetales avec de l'hydroxyde de sodium et des compose's aromatiques tels que le thym...C'est egalement un arabe le fondateur de la chimie moderne. Ibn Hayyan El-Jabir etait le premier a' developper plusieurs processus et appareils de base de liquefaction, cristallisation, distillation, purification, oxydation, evaporation et filtration sont toujours utilise's aujourd'hui...C'est l'ingenieur AL Jazari qui a mis au monde le premier systeme de valve et de pistons...Les ingenieurs arabes sont les premiers a' projeter les arcs geometriques qui ont ete' empreinte's par les Europeens dans le domaine de l'architecture....Le premier stylo a ete' invente' en Egypt sur exigence du sultan en 953...L'algebre a ete' baptise' du nom de livre d'Al KHAWARIZMI D'AL JABIR. Il a importe' en Europe par le mathematicien Italien Fibonacci. Les Algorithmes et une bonne partie des theorie de la trigonotrie viennent des arabes...Le cheque moderne vient du SAQQ arabe, un pacte ecrit pour payer les marchandises une fois delivre'es...Ibn Hamza a decouvert que la terre est une planete qui tourne 500 ans avant le savant Galileo..."
Ahmed al-Biruni, Ibn Sina (Avicenne) et Ibn Ruchd (Averrroes) sont des connus du monde scientifique.

L'AGE D'OR DES SCIENCES ARABES A BEL ET BIEN EXISTE' ET A SERVI A' CREER ET/OU ENRICHIR PLUSIEURS CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES DONT NOUS PROFITONS JUSQU'AUJOURD'HUI.

La civilisation arabe est extrement riche. La Mauritanie est un pays Musulman,Arabe et Africain et elle ne doit presenter d'excuse a' qui que ce soit pour l'utilisation de la langue arabe dans les ecoles et l'administration. J'ai deja fait une proposition ici meme. Mon souhait est de voir les ecoles et l'administration Mauritanienne arabise''es a' 100% dans une periode de 15 ans. Il va sans dire que l'Anglais et le Francais etant des langues importantes dans le monde d'aujourd'hui, doivent continuer a' etre enseigne's comme langues secondaires a' tous nos enfants.

Allez les amis, l'information existe, il suffit de la chercher pour sortir de l'ignorance et de cette haine qui a pour origine la meme...ignorance.

Anonyme a dit…

Tem enta ella inventi. Tu retournes 1300 ans en arriere.Le royaume inca a existe, mais il a disparu.

Anonyme a dit…

salut ,

Esseghnass ,

je sait tout simplement que pour de petits postes comme un guichetier au trésor ,un légaliseur de documents ou tout autre grate papier de même calibre ,eh bien c'est un arabisant qui t'attend ! prévoir temps , argent et mauvaise humeur .



Mouhmaed ,

Alors comme ça on ne doit pas généraliser ?

s'il l'a fait pour moi c'est qu'il le fait à plusieurs personnes tout le temps .Est ce un cas vraiment alarmant qui nécessite l'ouverture d'une enquête ou c'est juste un cas isolé ?

Dans mon cas "personnel" j'ai eu à visiter 4 ou 5 bureaux d'un même bâtiment tous ayant le même profil de bassesse ,d'incompétence ,de médiocrité du service rendu aux méthodes le plus souvent terre à terre .

tu imagine qu'ils prennent les billets usés pour les échanger près de la bmci !

tu attends peut être que
toute la mauritanie s'écroule d'un coup , pour commencer à discuter dans ton parti les réformes nécessaire ?

sinon où est ce que tu as lu que la tunisie est 100% arabisée ? ah c'est parcequ'elle s'appelerait en arabe tounes al khadraa !

donc pour te reprendre là dessus , la tunisie à copié sur la france à 100% ,ce qui est évident pour expliquer leur développement et non l'arabisation .

ils ont allé même jusqu'à interdir le voil et la polygamie .

le gabon est très en avance par rapport à la mauritanie .

mais pourquoi tu ne regardes pas le Sénégal , il est plus développé que nous ,il n'a pas de richesses énormes à part le talent et la créativité chose dont nous manquons cruellement .


le pétrole est fini avons nous investi son argent dans quelque chose de rentable ? non parceque la Mauritanie se comporte comme un pays arabe du golf , alors elle mange ses revenu pétroliers .

un jour je me demandais s'il ne fallait pas installer une grande horloge en plein centre ville , l'idée derrière est d'introduire la notion de temps , de ponctualité ...ect

on m'a dit vaut mieux acheter la nourriture et dispatcher ça sur les gens qui ont faim plutôt que d'imiter les villes occidentales .

la nourriture étatant consommée et après ?

c'est spécialement des gens comme ceux là qui constituent un obstacle pour le développement du pays .


rimo

Anonyme a dit…

RIMO,

------
Tunisie
Al Jumhuriyah at Tunusiyah
http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/tunisie.htm

En vertu de la loi no 93-64 du 5 juillet 1993 relative à la publication des textes au Journal officiel de la République tunisienne et à leur exécution, l'arabe est la seule langue utilisée lors des débats du Parlement, de la rédaction et de la promulgation des lois:

Article 1er
1) Les lois, les décrets-lois, les décrets et les arrêtés sont publiés au Journal officiel de la République tunisienne en langue arabe.

2) Ils sont publiés également en une autre langue, et ce, uniquement à titre d'information.

3) Les avis juridiques et judiciaires sont publiés au Journal officiel de la République tunisienne, conformément à la législation en vigueur.


Le Journal officiel de la République tunisienne, lequel retranscrit les débats parlementaires, est bilingue (arabe-français), mais la version française n'a aucune valeur juridique. Il arrive parfois que certaines lois soient traduites en français, mais là encore, le texte français n'est jamais considéré comme officiel. Précisons que les débats peuvent se dérouler en arabe dialectal (tunisien), de même que les réunions du Conseil des ministres.


Le domaine de l'administration est massivement bilingue. L'article 5 du décret no 94-1692 du 8 août 1994 relatif aux imprimés administratifs précise que la langue arabe est utilisées dans les modèles des imprimés administratifs, mais qu'il est admis d'ajouter sa traduction dans une ou plusieurs langues étrangères:

Article 5
La langue arabe est adoptée dans l'élaboration des modèles des imprimés administratifs. Il est admis, le cas échéant, d'ajouter sa traduction dans une ou plusieurs langues étrangères.

-------
"
La langue arabe a ainsi exprimé les équations algébriques les plus
complexes de l'époque, avant même la naissance ou le développement de
certaines langues européennes dont le français. Elle n'est donc pas une
langue essentiellement liturgique comme l'affirment certains. Sa
sacralisation indue remonte surtout à la période de la décadence du
monde arabo-musulman après 1492, alors qu'elle ne s'imposait guère. "

http://www.revues-plurielles.org/_uploads/pdf/9_19_8.pdf


---------
en reponse à :

"c'est spécialement des gens comme ceux là qui constituent un obstacle pour le développement du pays ."

Heureusement qu’il y’a des gens comme vous pour nous éclairer dans cette période de célébration du cinquantenaire des indépendances des pays africains francophones et nous édifier sur le chemin qui nous reste pour limiter les dégâts de l’usurpation identitaire, de l’aliénation et de l’inconsciente allégeance.



mouhamed

Anonyme a dit…

Rimo,

Le Senegal a tout herite' de la colonisation mais son systeme connait de tres serieux problemes. Il est gouverne' par un vieux de 86 ans qui a l'intention de briguer un autre mandat a' defaut de pouvoir presenter son propre fils. L'affaire des chantiers de Thies est connue. 60 milliards detourne's du contribuable Senegalais. Il faut lire les ecrits d'Abdelatif Coulibaly pour mieux comprendre.

Vous n'ignorez pas que la Mauritanie n'a rien herite' du colon. A l'independance, nous n'avions meme pas de capitale, c'est grace a' nos propres efforts que nous avons construit une capitale et fait plusieurs autres realisations.

Je suis un eleve de l'histoire et tous les ecrits historiques vous diront qu'avant la penetration coloniale en Tunisie, ce pays etait deja en plein developpement.

Le Gabon a de serieuses difficulte's financieres malgre' ses enormes richesses et sa petite population.

Anonyme du 26 avril 22:38

Je n'ai rien invente', ce sont des faits historiquement connus que je vous ai donne's. Je suis d'accord avec vous pour dire que l'empire des Incas a disparu. Plusieurs empires ont connus le meme sort. Peut-etre que je dois vous rappeler que l'Empire Francais aussi n'a pas survecu a' la Deuxieme Guerre Mondiale.
Ceci etant dit, je n'ai rien contre la France et son vaillant peuple. Pour ton information je suis un Bambara qui a fait AB au lycee d'Aioun (donc un baccalaureat AB), un DEUG et une Maitrise en Geographie option...Francais. Toutes les nombreuses etudes que j'ai faites aux USA, l'ont ete' en Anglais. Aujourd'hui j'enseigne en utilisant la langue Anglaise. JE SUIS TRES CONSCIENT DE L'IMPORTANCES DES LANGUES. Ma connaissance/maitrise de plusieurs langues me permet d'etre tolerant et de comprendre les points de vue des uns et des autres. Si j'opte pour l'ARABE c'est parce que je suis convaincu qu'avoir un systeme educatif a' deux vitesses aura des consequences catastrophiques pour notre pays. Il faut egalement ajouter que les arguments utilise's contre la generalisation de l'Arabe dans l'education et l'administration, ne tiennent pas la route. Je suis fier des langues nationales MAIS N'AYONS PAS PEUR DE DIRE QUE L'ARABE EST LA LANGUE DE LA MAJORITE', CETTE LANGUE EST NON SEULEMENT SCIENTIFIQUE, ELLE EST EGALEMENT PREPARE'E POUR ETRE UTILISE'E DANS TOUS LES DOMAINES. IL FAUT DONC L'UTILISER DANS L'EDUCATION ET L'ADMINISTRATION!!!!!!!!
VOUS ME PERMETTREZ DE ME REPETER EN DISANT QUE LE FRANCAIS ET L'ANGLAIS SONT DEUX LANGUES QUI SONT EXTREMEMENT IMPORTANTES DANS LE MONDE D'AUJOURD'HUI, IL SERAIT DONC IMPORTANT DE LES ENSEIGNER COMME LANGUES SECONDAIRES DANS TOUT LE SYSTEME EDUCATIF MAURITANIEN.

Anonyme a dit…

ATT cherche t-il a augmenter son mandat de 2 ans? A-
===
Déverrouillage du mandat présidentiel : Quand Koulouba revient à la charge

Le Guido, 27/04/2010

Le plan secret de maintenir Amadou Toumani Touré au pouvoir en 2012 n’a pas fini de dévoiler tout son contenu.

Après le refus de la classe politique de cautionner le coup, l’homme du 26 mars 1991 semble se tourner vers les associations et quelques organisations religieuses pour trahir son serment après le 8 juin 2012. C’est du moins ce que révèlent des indiscrétions proches du palais présidentiel.

Il aura dit et redit qu’il n’est pas intéressé par un éventuel maintien au pouvoir après son deuxième quinquennat. Mais, les actes quotidiennement posés par les régimes prouvent si besoin en est, le contraire. Les grands chantiers ouverts dans le cadre du projet de développement économique et social (PDES) sur la base duquel il a été élu et l’uniformisation des mandats des différents élus sont les principales raisons invoquées par les commis de Koulouba pour étayer leur thèse.

«Le Mali est aujourd’hui en chantier grâce à ATT, il faut le laisser parachever», nous confiait un responsable de Koulouba qui a requit l’anonymat. Ces propos viennent après ceux d’un responsable de l’association Kaoural dans les colonnes d’un titre de la place et qui qualifiait de trahison de la jeunesse si, ATT s’en va en 2012.

F.L.T

Anonyme a dit…

صباح الخير ريمو

لقد قلت:
je sait tout simplement que pour de petits postes comme un guichetier au trésor ,un légaliseur de documents ou tout autre grate papier de même calibre ,eh bien c'est un arabisant qui t'attend ! prévoir temps , argent et mauvaise humeur .

فماهي الاسباب؟

من بينها:

عدم الكفاءة : وذلك راجع لفشل الموسسة التعليمية "المدارس النظامية وجامعة انواكشوط" منذ عقود من الزمن ومن بين اسبابه عدم كفاءة القائمين عليها بغض النظر عن الفساد المالى و الادارى

التهميش :ومن بين اسبابه فرنسة الادارة والنتيجة ارتفاع البطالة في صفوف حملة الشهادات العربية وهنا ارجع قليلا الي الوراء
لقد قلت:
Or le français n'est qu'un outil de communication , donc pas besoin d'être un singhor pour l'utiliser.
نفس الشئ ينطبق على العربية

وفي بعض الحالات التي ذكرت اصحابها لايمتلكون اى تكوين تعليمي / يسو اشكد / فوجودهم هناك هواحدى نتائج الفساد الادري

والنتييجة : كل هذا راجع الى الفساد المالى والاداري و عدم كفاءة المسوولين ( من المسسوول ؟طبعا ليزارابيزاه) لول

Esseghnass

Anonyme a dit…

Mouhamed:

J'ai beau rire lorsque j'ai lu les mots Usurpation identitaire, Alienation et Inconsciente Allegeance venir du Mr.
Comme je suis un Bambara, j'aimerais bien savoir ce qu'il pense d'El Hadj Oumar Tall qui a detruit les fetiches de mes ancetres pour imposer l'Islam.

Just to pull his legs!

Mouhamed, vous avez gagne' le debat!!!!

Anonyme a dit…

On l'aide à établir un reseau de drogue pour financer la guerre contre le nicaragua (appui aux Contra de l'ère de Reaga et Oliver North) et on lui balance du trafic de drogue quand il devient imprevisible et hausse le ton contre ses anciens maîtres. Triste sort et un signal aux dirigeans de ne pas toucher à la drogue. A-

====

L'ancien dictateur panaméen Manuel Noriega a été extradé vers la France
LEMONDE.FR avec Reuters | 26.04.10

L'ancien dictateur panaméen Manuel Noriega a été extradé dans l'après-midi du lundi 26 avril des Etats-Unis vers la France, a-t-on appris de source proche des autorités américaines. Le porte-parole du ministère de la justice français a confirmé l'information.

Condamné par défaut en France à dix ans de prison pour blanchiment d'argent de la drogue, il a pris place à bord d'un vol Air France entre Miami et Paris, a précisé a précisé un responsable américain. En janvier, la Cour suprême des Etats-Unis avait donné son accord définitif à son extradition vers la France.


Agé de 76 ans, le général Noriega avait été renversé en 1989. Longtemps allié des Etats-Unis pendant la guerre froide, il était tombé en disgrâce à Washington pour son implication dans le trafic de stupéfiants. Capturé par l'armée américaine lors de l'invasion du Panama en 1990, il avait été condamné en 1992 à 40 ans de prison. Sa peine avait été réduite à 30 ans, puis à 17 ans pour bonne conduite.

L'ex-général, un temps informateur de la CIA, avait fini de purger sa peine il y a deux ans mais la justice l'avait maintenu sous écrou dans une prison de Floride dans l'attente de l'examen de la demande d'extradition française. Affirmant que leur client était un prisonnier de guerre, ses avocats réclamaient qu'il soit renvoyé au Panama.

Anonyme a dit…

Et s'ils ont utilisé la même technique pour préparer note election de juilet 2009? La françafrique était là. Le début: on zigouille de pauvres ingénieurs innocents, on met sur le dos des islamistes. Alors que c'est le rsultat d'une collusion qui a mal tourné entre un gouvernement un gouvernement et un autre. Ironie du sort, les gens près de ce dossiers dans les 2 pays sont aujourd'hui leurs présidents.




http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/04/26/attentat-de-karachi-la-campagne-d-edouard-balladur-dans-le-collimateur-de-la-justice_1342470_823448.html

Anonyme a dit…

le zami d'azzizzo, Béchir le soudanais, a gagné plus confortablement qu'azzizzo lui-même: 68%. Il a été raisonnable comme le comptage allait entre 99% et 81%. Après un mois de tergiversations, il a voulu 68%. A-

===

Réélection de Béchir : le score crée la surprise Le président Omar el-Béchir réélu sans surprise.

A Karthoum, le 26 avril 2010.
AFP/Ashraf Shazly

Par RFI

Quatre casques bleus sud-africains enlevés il y a deux semaines au Darfour, dans l'ouest du Soudan ont été libérés lundi 26 avril. Une libération annoncée à la mi-journée par leurs ravisseurs qui avaient fait savoir la semaine dernière qu'ils attendraient les résultats des élections soudanaises avant de procéder à ces libérations. Ils ont tenu leurs promesses puisque ce 26 avril, la Commission électorale a livré son verdict. Le président Omar el-Béchir l'emporte comme prévu dans ce scrutin boycotté par l'opposition mais ce qui surprend, c'est le score qu'il a réalisé.

La surprise vient plutôt du pourcentage du vainqueur : 68%. On s’attendait peut-être à plus. La dernière semaine, la commission électorale avait donné au compte-gouttes plusieurs résultats, pour des régionales et des législatives, qui oscillaient aux alentours de 85%, 90% donc 68% cela paraît plus sage que prévu. Dans le Sud, par exemple, Salva Kiir, lui, a gagné pour le gouvernement du Sud avec 92% ; donc il y a deux poids deux mesures.

D’un autre côté, maintenant une question se pose : est-ce que les partis d’opposition vont accepter de participer au gouvernement ? Il y a dix jours, en pleine élection, les bureaux de vote n’étaient pas encore fermés, Gazi al-Tabani, une éminence grise du régime, avait déjà invité ces partis à venir partager le pouvoir au moment où l’on formerait le nouveau gouvernement.

Mais pour ce faire, il va falloir qu’ils reconnaissent le résultat de ces élections, c’est là la grande question. Est-ce que ces partis traditionnels d’opposition vont accepter ces résultats pour faire partie du nouveau gouvernement de Khartoum ?

Anonyme a dit…

Les chiens aboient et la caravane passe. C'est pathétique, l'exercice du pouvoir. surtout pour quelqu'un qui fait du genocide sur la base de la defense de l'arabité. Msakine les Dinka.

A-

===

Cette victoire qu'Omar el-Béchir voulait sans équivoque lui permet de faire un pied de nez à la Cour pénale internationale qui le poursuit pour crime de guerre et crime contre l'humanité au Darfour. Certains analystes affirment même que le général Béchir n'a accepté d'organiser ces élections, les premières multipartites depuis 24 ans, que dans ce but.

La communauté internationale va-t-elle maintenant sans broncher reconnaître cette victoire ? Alors que les observateurs occidentaux ont jugé les élections peu conformes aux normes et standards internationaux. De son côté, l'opposition soudanaise dont une partie a boycotté le scrutin présidentiel accuse Omar el-Béchir et son régime de fraudes et de manipulation électorale.

Les Américains très impliqués dans le jeu politique soudanais pourraient fermer les yeux si le président désormais élu poursuit l'application de l'accord de paix de 2005 qui prévoit la tenue d'un référendum sur l'indépendance au Sud-Soudan et s'il poursuit également les négociations de paix, avec les mouvements rebelles du Darfour.

A peine déclaré victorieux Omar el-Béchir a affirmé qu'il organiserait le référendum à la date prévue et qu'il agirait pour ramener la paix au Darfour. Omar el-Béchir tiendra-t-il toutes ses promesses ?

Anonyme a dit…

aneu ga3 suis un illettré ew les enfants hamdoulilah yegraw donc je me retire pour allez faire autre chose wechbehli minentem nesma3 ewsakh ewtheynati

Esseghnass

maatala a dit…

Salam

Couly

Arréte de nous bassiner avec:

"L'AGE D'OR DES SCIENCES ARABES A BEL ET BIEN EXISTE' ET A SERVI A' CREER ET/OU ENRICHIR PLUSIEURS CONNAISSANCES SCIENTIFIQUES DONT NOUS PROFITONS JUSQU'AUJOURD'HUI.
----------------------------

La civilisation arabe est une civilisation parmi tant d'autres qui a prie à d'autres et a apporter sa contribution à l'évolution de l'humanité:


L'apogée des sciences arabes

"Des contributions considérables
Tous les héritages scientifiques de la Grèce, de l'Inde, de la Perse et de la Mésopotamie ont été étudiés, assimilés et appropriés par la civilisation arabo-musulmane, qui les a, à son tour, perfectionnés. Cette éclosion scientifique puissante et multiforme a considérablement enrichi des matières aussi diverses que la médecine, la géométrie, l'astronomie ou la mécanique.

Symbole de cet âge d'or, les mathématiques connurent un essor formidable. Non content d'instaurer le système de numérotation de un à neuf, encore utilisé aujourd'hui, d'investir le zéro du statut de nombre, les arabes créèrent deux nouvelles disciplines, l'algèbre et la trigonométrie. Accordant également une importance capitale aux astres, ils conçurent le plus vieil outil pédagogique de l'astronomie : le globe céleste. Sur terre, comme leur religion exigeait de connaître la position de La Mecque, ils s'ingénièrent à améliorer la cartographie et inventèrent les premiers instruments permettant de se repérer dans l'espace.

Ce que les savants de l'époque appelaient "science des procédés ingénieux" étudiait les techniques permettant d'exploiter les énergies naturelles, telles que l'hydraulique ou l'éolienne, ainsi que leur prolongements mécaniques, comme l'irrigation, les moulins ou les systèmes de levage. S'intéressant aussi à la chimie, ils utilisèrent leurs résultats pour de multiples domaines de la vie quotidienne, comme la confection de fards, de cosmétiques, de médicaments, de colorants ou de teintures. Ils cherchèrent par ailleurs à améliorer le quotidien du peuple, en investissant les champs de la médecine, qui connue des améliorations substantielles, de l'hygiène et même de la diététique. Les pratiques chirurgicales furent étudiées, les structures hospitalières se développèrent, tandis que les savants se penchèrent sur la botanique, la pharmacopée, la zoologie et l'art vétérinaire.

Ainsi, les avancées des uns profitant aux autres, tous les aspects sociaux, quotidiens, ou artistiques bénéficièrent des progrès des sciences. L'architecture, par exemple, appliquait les principes de la géométrie dans ses constructions, tandis que la décoration puisait dans les mathématiques l'équilibre esthétique de ses mosaïques. La musique reprit aussi des théorèmes algébriques pour harmoniser ses sonorités, et... fut elle-même récupérée pour ses bienfaits thérapeutiques. Cette mélodie médicinale retentit d'une étrange modernité.

maatala a dit…

Grandeur et décadence d'une civilisation
Après une période de conquêtes et de consolidation politique du nouvel empire, la civilisation arabo-musulmane s'est retrouvée dans une phase de prospérité matérielle et intellectuelle tout à fait exceptionnelle. L'ampleur de son territoire et l'utilisation d'une langue commune favorisa les échanges marchands et culturels, tandis que son unité géopolitique permit une stabilité propice à la recherche scientifique, et que sa richesse encouragea le développement du mécénat.

Mais surtout, et peut-être avant tout, les élites de cette civilisation gardèrent un lien étroit avec les savoirs anciens, soit par la conservation des livres, soit par la perpétuation d'enseignements ou de pratiques savantes. Ce fut donc une véritable tradition scientifique qui se mit en place dans un empire où la liberté de pensée et l'esprit de tolérance furent sans cesse soutenus et encouragés.

L'attitude culturelle de l'époque considérait d'ailleurs "la pratique scientifique comme un complément pour des sociétés ayant déjà réglé leurs problèmes matériels", explique Ahmed Djebbar, commissaire scientifique de l'exposition, "et à leurs yeux, les pays latins de l'époque n'avaient pas atteint le niveau de civilisation qui les aurait amenés naturellement à s'occuper de science".

Le prophète Mahomet vécu de 610 à 632, marquant l'année zéro des Musulmans, et fut suivi de plus de six siècles d'épanouissement intellectuel, social, scientifique et culturel. C'est seulement à partir du XVème siècle que le processus de déclin de l'activité scientifique arabe s'enclencha, tandis que les Européens commençaient à assimiler leur héritage avec les premières traductions latines.

La naissance de l'Islam fut en réalité un fer de lance de la modernité, accompagnée d'un esprit d'ouverture et d'une grande tolérance. Celle qui fut la civilisation du progrès, des recherches scientifiques, de l'épanouissement culturel, de la curiosité intellectuelle et de la liberté de pensée n'est-elle plus qu'un rêve, un mirage enfoui sous les tempêtes de sable ? L'Institut du Monde Arabe, en tout cas, déterre cette icône du passé et remet les instruments d'appréciation en adéquation avec l'histoire. Peut-être elle-même est-elle interpellée par l'intelligence et l'audace de ses origines ?

-----------------------

Car ceux dont tu parles n'ont pas de quoi être fiers de ceux d'aujourd'hui.

Comment expliquer que plus de 485 millions d'arabe soit tenu en joue par 7 411 000 Israéliens.

Tu omets par pur malhonnêteté intellectuelle qui te caractérise, que c'est grâce à la complicité du grand Satan que cela se fait.

Toi le HARKI alimentaire grand défenseur de tes nouveaux maîtres spéculateurs cupides ( Madoff-Goldman Sach)explique moi pourquoi soutiens-tu la politique d'un état dont l'une des principales caractéristiques est l'asservissement du peuple arabe.


Tu n'es plus à une contradiction prés dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Le harki a dit:

"d'El Hadj Oumar Tall qui a detruit les fetiches de mes ancetres pour imposer l'Islam"

--------------------------

Ta haine contre LEKWOIR est le sénégalais s'explique enfin.

Tu avais donc génétiquement toutes les prédisposition pour devenir un espion de la Tayie aux STATES.

C'est encore une faille du système de surveillance des USA.

Il fait quoi Obama dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Urgence d’un débat national sur la cohabitation intercommunautaire en Mauritanie

Profitant de la clôture des journées de promotion de la langue arabe, le premier ministre Moulaye Laghdaf affirmait que l’objectif de son gouvernement était de faire de cette langue, la langue (exclusive) des « échanges administratifs, de l’éducation et de la recherche scientifique ».

Quelques jours après, joignant l’acte à la parole, il convoquait une conférence de presse pour faire le bilan de son gouvernement ; devant la presse nationale et internationale. Après son allocution en langue arabe, le premier ministre passe au jeu question-réponse, sans prendre le soin, ni de se traduire en français encore moins dans une des trois autres langues nationales que sont le Poular, le soninké et le wolof.

Mobilisant tout son courage, un journaliste de la presse francophone lui signifie que, comme plusieurs de ses collègues, il ne pouvait interroger le premier des ministres sur son bilan puisqu’il n’y avait rien compris, demandant ainsi une traduction. La réponse, apparemment préparée d’avance, tombe comme un couperet : « Que voulez-vous ? La Mauritanie est un pays arabe » !



Dans la foulée, le ministre de la culture, enfonce le clou (sans doute avec l’objectif d’humilier) et affirme que le « grand défit de la langue arabe est la propagation des dialectes locaux » dépossédant ainsi au poular, soninké et wolof le statut de langue, comme le faisait le colonisateur, il y a de cela quelques siècles !

Ces propos exclusivistes à caractère raciste ne pouvaient que sidérer l’opinion négro-mauritanienne qui, pour une fois, (peut être se sentit elle enfin le dos au mur) s’exprima massivement dans la presse puis dans la mobilisation estudiantine et scolaire, malgré les tentatives premières de censure des premiers intervenants. Car, soit dit au passage, l’article que j’avais moi-même écrit en réponse aux propos du premier ministre, ont été censuré par la plupart des journaux et sites web nationaux, pour « inconformité à la ligne éditoriale ». Ce que certain n’ont pas encore compris, c’est qu’une opinion profonde s’exprime toujours d’une manière ou d’une autre…

La réaction des élèves et étudiants négro-africains, contrairement à l’interprétation qu’en ont fait certains démagogues, n’est pas un mouvement d’humeur. Il s’agit de la manifestation de ras-le bol d’une communauté qui, après avoir subi un génocide physique et culturel est acculé jusque dans ses derniers retranchements : après la marginalisation sociale, politique et économique, l’arabisation totale devrait signer sa disparition à travers une assimilation forcée !

Il ne s’agit certainement pas pour les Négro-africains, comme voulurent l’interpréter certain, de défendre la langue française (langue du colon ?) Pourquoi donc ? En quoi le maintien du statut actuel du français résorberait-il la discrimination cruelle que subissent les Négro-africains et les Haratin ?

Il n’a jamais été dans l’intention des Négro-africains de réclamer l’équilibre entre l’arabe (langue d’une composante nationale) et le français. Ce qu’ils ont toujours réclamé et qu’ils réclament encore, c’est l’introduction du poular, du soninké et du wolof dans le système éducatif au même titre que l’arabe. Seul l’enseignement à l’école de toutes les langues nationales peut mettre un terme à l’inégalité inadmissible entre les composantes nationales !

C’est certainement le lieu de rappeler qu’en 1979, à la suite de la promulgation d’une circulaire dite 02 augmentant considérablement le coefficient de l’arabe chez les étudiants francophones, une grève illimitée des étudiants et élèves négro-africains avait été déclenchée et aboutit à des affrontements du même genre que celui des jours passés à l’Université de Nouakchott.

maatala a dit…

Des pourparlers avait permis d’arriver à un compromis : pour mettre un terme à la discrimination que subissaient les Négro-africains en Mauritanie, leurs langues que sont le poular, le soninké et le wolof devraient être introduites dans le système éducatif après dix ans d’expérimentation pour créer les outils pédagogiques.

L’institut des langues nationales était chargé de la réalisation de cette phase expérimentale. L’expérimentation était d’autant plus réussie que le taux de réussite dans ces classes expérimentale était plus élevé que celui des filières arabe et bilingue. Ainsi, dès 1989 le poular, le soninké et le wolof devraient être enseignés au primaire puis au secondaire, mais c’était sans compter avec les groupuscules baathistes et nasséristes qui, à cette époque, étaient les alliés de Ould Taya.

En effet, non seulement, ils ne voulaient pas entendre parler de ces langues, mais ils souhaitaient débarrasser la Mauritanie de sa composante négro-africaine pour ainsi, créer un Etat totalement arabe !

La suite est connue : plus de 60 000 Négro-africains furent déportés au Sénégal et au Mali et des milliers d’autres furent froidement exécutés dans une opération aux visées génocidaire. Et ce ne sont surement pas deux « raka » exécutées militairement qui solderont ce lourd passif humanitaire…

Mais ce qui est le plus surprenant ce sont les arguments développés par les nationalistes arabes pour justifier l’arabisation totale de l’administration et de l’éducation. Pour calmer les Etudiants négro-africains en colère à cause de ses déclarations, le premier ministre affirme n’avoir traduit que la constitution mauritanienne qui institut que l’arabe était la langue officielle.

Ce même justificatif est mis en avant par le parti sawab et le leader des islamistes Jemil Mensour, qui, mis à part quelques petites nuances liées à leurs tournures phrastiques, expriment tous le même dogme : l’arabe est, en vertu de l’article 06 de la constitution, la langue officielle, elle doit donc trôner sur l’administration et l’éducation ! Aussi importe-t-il de se demander de quelle constitution parlent-ils ?

M. Moulaye invoque une constitution qui, si elle n’avait pas été empiétée, il ne serait jamais premier ministre ! Faudrait-il lui rappeler que c’est à la suite du coup d’Etat du 06 Août 2009 (peut-on trouver plus grande violation de la constitution ?) qu’il quitta son poste d’ambassadeur pour celui de premier ministre dans un régime d’exception ?

Décidément, en Mauritanie, le respect de la constitution n’est invoqué que lorsqu’il s’agit de préserver le système qui exclut les Négro-africains ! Sinon que Jemil mensour nous dise où était la constitution qu’il invoque lorsque, dans un mois de ramadan 1989 des Négro-mauritaniens (musulmans) furent abattus comme des chiens enragés par leurs concitoyens arabes (musulmans).

La Mauritanie n’était-elle donc pas encore une République islamique ? L’Islam n’était-il pas en ce moment là reconnu comme la religion de tous les Mauritaniens ? Quand donc s’arrêtera cette hypocrisie qui consiste à recourir à la constitution ou à la religion (Islam) dans le seul but d’exclure l’autre et d’imposer sa propre langue et sa propre culture au détriment des autres ?

La version de la constitution d’aujourd’hui est issue de celle de 1991, or celle-là, tout le monde sait qu’elle fut adoptée dans des conditions exceptionnelles où, non seulement son vote s’est effectué dans une opacité totale (régime de ould Taya), mais en plus les Négro-africains sortaient d’une tentative d’extermination qui les excluait de toute possibilité de choix.

maatala a dit…

Le référendum de 2007 s’est passé dans des conditions similaires dans un régime d’exception. C’est donc dire que les masses négro-africaines et haratin (majoritaires) n’ont jamais voté cette constitution et ne se sentent donc nullement concernés par certaines de ses dispositions.

Pourquoi donc les Négro-africains voteraient oui à une constitution où la langue d’une seule communauté leur est imposée comme langue officielle ? Pourquoi les Haratin voteraient oui à une constitution où ils ne sont même pas reconnus ? Eux auxquels on a imposé l’arabité pendant cinq décennies, uniquement pour les instrumentaliser tout en les marginalisant si ce n’est en leur reniant toute humanité ?

Ces hommes et ces femmes, après avoir connu des siècles d’esclavage et de marginalisation arabes ont compris que tant qu’ils resteront dans le giron arabe, ne recouvrirons jamais leur liberté effective encore moins aspirer à l’égalité. Aussi, grâce à l’avènement sur la scène nationale d’une nouvelle génération (IRA), les Haratin se réveillent et tels des lions affamés de libertés, rugissent au point d’ébranler tout le système d’oppression.

Quant à l’Islam, faut-il rappeler que l’écriture du coran en arabe ne fait pas de cette la langue la langue de l’islam ? En effet, l’islam est une foi qui s’affranchie complètement d’une quelconque langue, fut-ce-t-elle celle où s’exprima le coran !

Les Iraniens, les Turcs, les Indonéniens (le plus grand Etat musulman du monde), pour ne citer que ceux-là, sont tous reconnus comme des Etats à majorité musulmans, cependant ils s’expriment dans bien d’autres langues que l’arabe. De même, les Peuls, les Hratin, les Soninké et les Wolofs peuvent parfaitement assumer mon appartenance à l’Islam sans pour antant s’assimiler à la langue et à la culture arabe !

Les affrontements entre Etudiants négro-africains et arabo-berbers ne doivent pas être considérés, dans une appréhension simpliste comme un mouvement d’humeur ! Ils révèlent une tension profonde, longtemps ruminée et qui a pour cause les inégalités raciales, ethniques et linguistiques. Ils nous rappellent que l’unité de la Mauritanie entant qu’Etat-nation est loin d’être un acquis. C’est pourquoi, les Mauritaniens en général et les autorités en particulier doivent agir vite pour sauver le pays d’une implosion qui n’est de l’intérêt de personne.

Aussi est-il, plus que jamais urgent d’organiser un débat national sur la cohabitation qui soit un débat sincère, juste, dépassionné et constructif. Un débat qui ira de la réalité objective et inaliénable que la Mauritanie est un Etat arabe et africain composé de Hratin, d’arabes, de Peuls, de Soninkés et de Wolof avec un patrimoine linguistique fait du Hassania, du poular, du soninké et du wolof, mais encore et surtout que ces composantes nationales ainsi que leurs langues doivent être égales, diverses et unies dans un destin commun. Il en va de la survie de la Mauritanie !

Mamadou Kalidou BA
Président de l’Initiative Mauritanienne pour l’Egalité et la Justice (IMEJ)

Nouakchott le 25/04/2010

Info source : BA Bathiss

maatala

Anonyme a dit…

Ba Bathiss,

bel article dont l'acteur s'exprime apparement sincerement. Je ne partage evidement pas beaucoup de ses points de vue, mais je souscris parfaitement a la dualite du respect de la constitution. Quand il s'agit de l'arabe elle est reconnue et utilisee comme argument quand il s'agit de putsch de s'en rappelle.

Sanhaji

Bebe BA a dit…

Le Président du parti de l’Union des Forces Populaires, Mohamed Ould Maouloud, a mis en garde le Président Mohamed Ould Abdel Aziz contre sa persistance dans son refus au dialogue avec l’opposition tel que le consacrent les accords de Dakar entre les partenaires politiques. Ould Maouloud devait, face à des militants de son parti venus à un meeting organisé à Toujounine, ajouter que Ould Abdel Aziz n’a que deux choix : ou le dialogue avec l’opposition ou alors le départ du pouvoir.

Et le Président de l’UFP de dire que le dernier meeting de la coordination de l’opposition a fait, sur le pouvoir, l’effet d’une bombe au point que depuis lors il n’a pas été en mesure de réagir avant de préciser sur un ton de dérision que le Président du parti de l’Union pour la République a déclaré que l’opposition incitait aux coups d’Etats laissant, ainsi, sous entendre que le régime en place n’est pas crédible du fait de son incapacité à diriger le pays. Ould Maouloud devait faire remarquer que la gabegie est toujours de mise car le gouvernement ne la combat que par la gabegie avant d’ajouter que le Peuple et la Constitution seront à la base du changement auquel aspire l’opposition exhortant, par là même, les populations à soutenir cette opposition en vue de la sortie d’une crise créée par le pouvoir. Il devait, en outre, dire que le gouvernement prépare la rencontre de Bruxelles avec les donateurs alors que les principaux bailleurs de fonds et donateurs redoutent l’impasse dans laquelle se trouve le pays soulignant que les investisseurs étant de nature frileux et que la situation du pays étant instable, les probabilités de l’échec de la rencontre de Bruxelles sont très fortes. Mohamed Ould Maouloud devait, par ailleurs, prendre à partie le président de la Mauritanie et lui faire porter la responsabilité de la remise en cause de la stabilité du pays et des financements dont 5 milliards durant la période de Sidi précisant qu’il a tout remis en cause plaçant ainsi le pays dans une situation de crise de confiance aux yeux des bailleurs de fonds et partenaires économiques qui ne veulent plus venir. En conclusion, le Président de l’UFP devait dire qu’un Etat qui est incapable de ficeler un dossier lui permettant de bénéficier d’une aide est tout aussi incapable de ficeler un dossier éligible à la rencontre de Bruxelles.



Sahara medias agencyil

Anonyme a dit…

Couli le harkis anti Lekwar a dit:

"Toutes les nombreuses etudes que j'ai faites aux USA, l'ont ete' en Anglais. "


ça les chevilles elles ne gonfle pas trop!!!!

Anonyme a dit…

Dans un entretien réalisé par « aljazeera.net », le chef de file de l’opposition et leader du Rfd a déclaré que tous les partis réunis autour de l’opposition au pouvoir sont d’accord sur l’impérieuse nécessité d’évincer le régime de Ould Abdel Aziz.

Ahmed Ould Daddah, qui est aussi le président en exercice de la Coordination des Forces de l’Opposition a expliqué ce consensus politique par le fait que l’actuel pouvoir s’est montré incapable de gérer le pays, en plus de son obstination à refuser tout dialogue inclusif, de continuer à aggraver la crise à tous les niveaux de la vie politique et socioéconomique du pays.

Le président du Rfd a évoqué également les sérieux problèmes d’incohérence auxquels est confronté le régime de Ould Abdel Aziz, notamment sur le plan de la politique étrangère, où les relations avec certains pays traditionnellement frères et amis, sont caractérisées par des tensions et un froid sans précédent.

A titre d’exemple, il a énuméré des Etats voisins, des pays du Golfe arabique, notamment l’Arabie Saoudite et certains Etats européens, qui, dira-t-il sont des partenaires incontournables pour le développement. Ould Daddah a émis des doutes sur l’existence d’une majorité politique réelle dans le pays, précisant que c’est le « Général Mohamed Ould Abdel Aziz qui dirige sans partage, suivi de groupes qui l’entourent et qui l’approchent ».

Se réservant de tout commentaire sur l’allégation faite par des partis mauritaniens au Guide de la Révolution libyenne, le chef de file de l’opposition a indiqué qu’il n’est pas réellement édifié sur cette question.

Il a toutefois précisé qu’il est certain que le concept de l’Etat commence à se disloquer, estimant qu’un chef d’Etat doit être le premier à veiller à sa préservation, rappelant enfin qu’après son coup d’Etat, Ould Abdel Aziz était le premier à s’être rendu à Tripoli.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

source Emjad,

Nous allons montrer aux U Peureux que les changements peuvent se faire aussi par la force populaire qu'eux ignorent comme force efficace et saine. Les Upeureux ne croient qu'à la force du canon.

Sanhaji

Anonyme a dit…

قال سيدي أحمد ولد الدي رئيس اللجنة المستقلة للانتخابات الرئاسية الأخيرة التي أجريت 18 يوليو 2009 إن استقالته من رئاسة اللجنة إثر إعلان النتائج جاءت بعد شكه بانسداد بعض الآفاق أمام التحقيق في الطعون المقدمة على نتائج الانتخابات.


وأضاف ولد الدي خلال مقابلة أجرتها معه يومية الفجر الصادرة صباح اليوم الثلاثاء 27 ابريل 2010 إن اللجنة المستقلة للانتخابات كانت عندها ملاحظات تعتبرها أساسية وتريد أن تضمنها في محضر إعلان النتائج لكن "موظفا في اللجنة ليس عضوا فيها أخذ مسودة التقرير وختمها بختم اللجنة، ووقعها وأرسلها إلى وسائل الإعلام الرسمية، وقد فوجئت بعد انتهاء الجلسة وأنا في السيارة عائد إلى بيتي بالإذاعة تقول: إن اللجنة قد زكت نتائج الانتخابات".

وعلق ولد الدي بالقول إن هذه الحادثة هي مادفعه إلى الاستقالة حتى لايزكي ويتمادى في تزكية مالاتطمئن إليه نفسه.


source Al akhbra,

le président de la dernière CENI a démissionné lorsqu'il constata qu'un membre unilatéralement a validé les résultat et fait publier cette validation dans la presse en usurpant le cachet de la commission .

Devant ces faits Ould Deye qui devait avec les autres membre produire un procès verbal détaillé mentionnant les irrégularités constatées n'a vu d'issue que la démission.

La democratia Aziziana est une farce de bout en bout.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Je n’ai absolument rien contre la France comme pays ou sa culture au contraire. J’admire ce pays et sa culture. De même je n’ai rien contre le français comme langue en tant que telle, ce que je dénonce c’est son utilisation par l’état mauritanien et une certaine Elite pour inhiber les capacités culturelles et linguistes intrinsèques voire extirper toutes perspectives de développement endogènes.. Ce conditionnement par la langue française interdit l’accès autonome à l’universalisme en réduisant l’univers à sa juste transformation par le prisme de cette langue qui est loin d’être neutre ou un simple outil de communication. Cette langue n’est pas le fruit d’un choix conscient ou rationnel résultant d’une volonté délibérée mais la cristallisation d’un sombre épisode.


mouhamed

Anonyme a dit…

Mouhamed,

je crois que pour faire comprendre tes brillants arguments, il faudrait prendre d'autres exemples de langue que le Français, car cette langue est tellement entouré de complexes et ses défenseurs sont carrément fanatiques.

Le problème n'est pas spécifique au français, il se résume en ce qui suit. Si un peuple ou plusieurs peuples aspire à un développement endogène et garanti il ne peuvent le réaliser que par l'utilisation de leurs propres langues. Il ne peut pas y avoir de développement avec comme langue officielle de communication et d'échange une langue étrangère que seule une infime partie des gens maîtrisent.

Après personne n'est contre d'apprendre toutes les autres langues étrangères qui peuvent être d'utilité. Que ce soit l'anglais, l'espagnol, le chinois ou l'allement importe peu.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Sanhaji,


merci ,

Je parle du français pour decrire le contexte mauritanien qui semble resumer les possibilités d'ouverture au monde à cette belle langue uniquement sans vouloir que nos langues nationales aient un jour la possibilité de jouer ce role.

mouhamed

Anonyme a dit…

Sanhaji, Mohammed et tous les autres théoriciens vous nous faite chier avec vos histoires de langues nationale, une seule ambition vous unis c'est de continuer de dominer ce pays, poular, soninké et Wolof vous vous en battez les coquillettes.
Au moins ne nous prenez pas pour des imbéciles

Anonyme a dit…

Sanhaji, Mohammed et tous les autres théoriciens vous nous faite chier avec vos histoires de langues nationale, une seule ambition vous unis c'est de continuer de dominer ce pays, poular, soninké et Wolof vous vous en battez les coquillettes.
Au moins ne nous prenez pas pour des imbéciles

Anonyme a dit…

qui vous? qui veut dominer quoi? Si tu acceptes la domination française ou une quelconque autre domination, qu'est ce qui changerait si des concitoyens à toi te dominent? Personne ne veut dominer quoi que ce soit ici, il s'agit que les mauritaniens de chercher la meilleure voie pour les sortir des méandres du sous développement, et une stratégie entre autres pour cette fin est d'utiliser les langues nationales au lieu de la langue étrangère point

Si ça te vexe, je ne vois pas comment on peut solutionner ça.

Sanhaji

Bebe BA a dit…

un grand bravo s'impose!!

Mohamed Vall Ould Oumeir lauréat du concours sous-régional de l’article d’opinion


Notre confrère Mohamed Vall Ould Oumeir, directeur de publication du journal "La Tribune" est déclaré lauréat du concours de l’article sous-régional sur le thème « liberté d’information et droit de savoir, quel avenir pour le Maghreb » organisé par l’UNESCO.

Ce concours, lancé par le Bureau Multipays de l’UNESCO à Rabat, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai 2010. La remise du prix au récipiendaire s’effectuera le 3 mai prochain à Nouakchott.
ANI

Anonyme a dit…

sacré maatala !
ses reactions systematiques à couly me font tordre de rire.

Vladimir

Anonyme a dit…

Vladimir

assl Etmar

Sanhaji

Anonyme a dit…

Essenghass,
tu peux nous expliquer pourqoui les dattes sont associées au Rires... comme le fait sanhaji aux depends de Vladmir...je me souviens d'une vielle adrarienne qui eclate en rires quand on pronnonce Ennvadha (une bonne qualité des dattes de l'adrar)...
-----------------
Vladimir

assl Etmar

Sanhaji

Anonyme a dit…

salut ,

couli ,

tous les pays du monde ont des problèmes de détournements ,de corruption .

pour la tunisie je parle de tout ce qu'elle a pu construire du temps de bourguiba jusqu'aujourd'hui qui est le fruit d'une collaboration très étroite avec la france .

feu Mokhtar étudiait en france , son épouse est franaçise .c'est le fondateur de ce pays .

En ce moment les mauritaniens voyagent en tunisie , au maroc et au sénégal pour se soigner et étudier .Ces excolonies ont su profiter du côté positif de la colonisation .

je crois même que le professeur ould mogueya a eu son diplôme à dakar .
Aussi la connection internet adsl vient de dakar .

la fibre optique qui n'est pas encore activée doit être une ramification de celle déjà au sénégal depuis quelques années .

en mauritanie il n'y a rien ,ni université ni hôpital ,ni bibliothèque queue dalle .Le peuple ne veut pas sortir de cette galère ,tant tôt pour ceci tant tôt pour celà .en ce moment on ne produit rien du tout .

il y a plusieurs malédictions qui vont s'abattre sur ce pays .

sinon côté maitres spirituels , hamahoullah n'a jamais resisté aux français .

cheikh Saadbouh était un amis des français et plusieurs autres maitres spirituels .



Mouhamed ,

mais en fin voyons !

l'arabe est de jure et le franaçais de facto pour la tunisie .
c'est un pays où la polygamie est punie par la loi .aussi la femme ne doit pas couvrir ses cheveux .elle peut porter un maillot de bain ça ne choque personne .je te propose de reviser l'époque bourguiba pour mieux comprendre les métuations par lesquelles ce pays est passé .

les voisins de la mauritanie parlent tous français , l'emploient sans se travestir l'identité . je ne vois pas pourquoi la mauritanie devrait faire exception .


Esseghnass ,
la différence entre la ville et la campagne se trouve dans la sourate youçef verset 100

et qu'Il vous a fait venir de la campagne, [du désert]


وَجَاء بِكُم مِّنَ الْبَدْوِ

en regardant nouakchott aujourd'hui on voit que ce verset est simplement un miracle !


rimo

Anonyme a dit…

Rimo,

s'il ne s'agissait que d'exemples de performances de pays, autant regarder vers des pays encore plus développés et performant que ceux que tu viens de citer en guise d'exemple.

La Malaisie est un véritable modèle de développement. Certes ils sont très nombreux à parler anglais là bas, mais il n'en demeure pas moins que leur administration travaille en malais.

La Turquie travaille avec le turc, le japon avec le japonais, la chine avec le chinois. Ce sont des exemples plus intéressants que le site touristique de Tunisie ou la base militaire française du Sénégal.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Selon Al Akhbar le nombre d'inscrits U Peureux à Benemane au Hodh El Gharbi est de 2587 alors que le nombre d'inscrits dans la dernière liste électorale au niveau de cette commune rural n'était que de 2017.

Quelles conneries!

Sanhaji

Anonyme a dit…

Rimo,

J’espère que tu nous répondes sur le fonds, car moi j’ai séjourné plusieurs fois en Tunisie et j’ai pu constater par moi-même l’arabité de l’administration, l’aspect religieux ce n’était pas le sujet. Délaisser une langue au profit au profit une autre qui occupe le domaine publique est une curieuse façon de la developper.



--------

rimo a dit :



l'arabe est de jure et le franaçais de facto pour la tunisie .
c'est un pays où la polygamie est punie par la loi .aussi la femme ne doit pas couvrir ses cheveux .elle peut porter un maillot de bain ça ne choque personne .je te propose de reviser l'époque bourguiba pour mieux comprendre les métuations par lesquelles ce pays est passé .

les voisins de la mauritanie parlent tous français , l'emploient sans se travestir l'identité . je ne vois pas pourquoi la mauritanie devrait faire exception .

Anonyme a dit…

Rimo,

J’espère que tu nous répondes sur le fonds, car moi j’ai séjourné plusieurs fois en Tunisie et j’ai pu constater par moi-même l’arabité de l’administration, l’aspect religieux ce n’était pas le sujet. Délaisser une langue au profit au profit d'une autre qui occupe le domaine publique est une curieuse façon de la developper.



--------

rimo a dit :



l'arabe est de jure et le franaçais de facto pour la tunisie .
c'est un pays où la polygamie est punie par la loi .aussi la femme ne doit pas couvrir ses cheveux .elle peut porter un maillot de bain ça ne choque personne .je te propose de reviser l'époque bourguiba pour mieux comprendre les métuations par lesquelles ce pays est passé .

les voisins de la mauritanie parlent tous français , l'emploient sans se travestir l'identité . je ne vois pas pourquoi la mauritanie devrait faire exception


mouhamed

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

"Editorial du Calame : Assalamou aleykoum

Confrontée à une grave crise politique, économique, sociale et sécuritaire, depuis le coup d’Etat du 6 août 2008, la Mauritanie a ajouté à cette mixture, déjà très amère, un débat vicieux sur la question identitaire et la place des langues dans le système éducatif.

Soudain atteints d’une espèce de masochisme, les Mauritaniens jouent à se faire peur avec l’effroyable souvenir de la fin des années 80 et le début des années 90. De fait, le pays des hommes bleus traîne les pieds, au risque de se faire rattraper par les vieux démons d’un nationalisme aveugle, complètement borné, dont l’argument principal se résume à la négation de l’Autre, dans un débat du plus bas niveau. Un exercice où la mauvaise foi et les arguments spécieux se disputent la vedette.

L’identité de la Mauritanie est définie par la Constitution de juillet 1991, modifiée, par voie référendaire, le 19 juin 2006. Le titre de langue officielle attribuée à l’Arabe, par la loi fondamentale, ne saurait être contestée: il s’agit d’un patrimoine commun à notre peuple, aux Musulmans et, même, à tous les humains.



Du coup, la question de l’utilisation de cette langue, ne devrait poser aucun problème, en Mauritanie. Par contre, il n’est pas vain de se poser l’interrogation suivante: quels moyens faut-il mettre en œuvre pour développer son usage dans le système éducatif et l’administration, tout en accordant une place, conséquente, aux autres idiomes nationaux, et aux autres langues internationales, notamment le Français? Vaste programme appelé à perdurer quelques années, quelle que soit la faveur politique dont il bénéficierait.

Au-delà de ce constat de bons sens, instrumentaliser la très belle et généreuse langue arabe pour exclure, en violation du principe constitutionnel et, même universel, de l’égalité des citoyens, ceux des Mauritaniens formés dans une autre langue, même étrangère, est une démarche inepte et dangereuse.

maatala a dit…

Commentant le débat identitaire dans notre pays, un journal arabophone de la place, «Al Watan Al Arabi», exprimait, dans une livraison parue la semaine dernière, son grand étonnement de constater qu’au moment où l’on déploie de gros efforts pour apprendre un maximum de langues – qui sont autant de moyens de communication – les Mauritaniens veulent en chasser quelques-unes. Comme si l’on prétendait ramer à contre-courant de l’évolution de la planète.

On déblatère sur le Français. Faut-il rappeler son rôle dans notre histoire, depuis plus d’un siècle, maintenant? Enchâssée entre Maghreb et Afrique de l’Ouest, la Mauritanie ne peut échapper, non plus, à son environnement géopolitique de proximité. Celui-ci fait, du Français, la langue d’ouverture, interne et externe, pour ces deux ensembles.

Même en faisant abstraction de la communauté négro-africaine, minoritaire, dont la majeure partie des cadres a suivi une filière francophone, l’abandon de cette langue relèverait d’un suicide collectif ; à tout le moins, de la lobotomie. Franchement, il est grand temps d’arrêter le concert de tamtams dont le débat oiseux fracasse nos tympans.

Que des partis politiques cartables, formés de trois pelés et deux tondus, quémandent de l’argent au très généreux guide libyen, le colonel Mouammar El Kadhafi, cela ne pose aucun problème, dans un pays et un continent où les gens ont la fâcheuse habitude de courber la tête, dès qu’ils sentent l’odeur de l’argent, quitte à se la faire «couper», en suivant.

Mais nous sommes, tout de même, en droit d’inviter les «propriétaires» de ces formations à trouver un thème moins toxique, pour l’unité nationale et l’avenir du pays, que l’exclusivisme linguistique. Un tel débat exhale de forts relents de soufre, tout-à-fait malvenus, en ces temps de profonde crise.

Jouer sur la fibre identitaire, au risque de réveiller les vieux démons avides de détruire les fondements et les équilibres d’un pays fragile, relève d’une inconscience tragique, sinon d’un machiavélisme éhonté, voire d’une irréligion coupable. Musulmans, notre amour de la langue arabe n’a d’égal que notre volonté de vivre en paix. Aleykoum salam, frères et sœurs de Mauritanie,

Amadou Seck

Info source : Le Calame (Mauritanienne

maatala

maatala a dit…

Salam

Amadou Seck a dit:

"Que des partis politiques cartables, formés de trois pelés et deux tondus, quémandent de l’argent au très généreux guide libyen, le colonel Mouammar El Kadhafi, cela ne pose aucun problème, dans un pays et un continent où les gens ont la fâcheuse habitude de courber la tête, dès qu’ils sentent l’odeur de l’argent"

-----------------------------

le caporal leur aurait coupé les langues, aprés leurs avoir pissé dessus dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

lu pour couly sur cridem

"Goldman Sachs : le scandale expliqué aux nuls

Les dirigeants de Goldman Sachs, qui d'habitude font trembler la planète, sont ces jours-ci dans leurs petits souliers. Le scandale qui frappe la banque d'affaires ne cesse de grandir et de se politiser, alors que les démocrates au pouvoir aux Etats-Unis cherchent à faire voter par le Congrès une nouvelle régulation bancaire.

Il y a une dizaine de jours, la SEC, gendarme boursier américain, a décidé d'ouvrir des poursuites pour fraude. Mardi, le PDG du groupe, Lloyd Blankfein, et cinq autres dirigeants de la grande banque d'investissement (30 000 salariés) doivent être longuement entendus par une commission d'enquête sénatoriale présidée par Carl Levin.

Accusés de s'être enrichis sans scrupules au détriment de leurs clients (et accessoirement d'emprunteurs asphyxiés par la crise), ils se défendent en dénonçant une instrumentalisation politique de l'affaire. Une fois n'est pas coutume dans la banque, ils claironnent les pertes qu'ils ont subies sur le marché des « subprimes », histoire de prouver leur bonne foi.

De quoi la banque Goldman Sachs est-elle accusée ?
Elle est accusée d'avoir spéculé sur l'effondrement des produits de type « subprimes » qu'elle avait refourgués à ses clients. Il s'agit de produits complexes, adossés à des crédits immobiliers aux Etats-Unis.

Pour se remettre en mémoire la façon dont marchent ces produits (toxiques), cette petite vidéo pédagogique et ludique, coproduite par Rue89. (Voir la vidéo)



La SEC enquête plus précisément sur une fraude potentielle d'un milliard de dollars, liée à un conflit d'intérêt. Sa plainte a été déposée au civil, pas au pénal.

Début 2007, pour permettre à un de ses bons clients, le milliardaire John Paulson, de spéculer sur l'effondrement de l'immobilier qu'il sentait venir, Goldman Sachs a créé un « véhicule » financier bourré de subprimes, Abacus 2007 AC-1, qu'il avait fourgué à divers investisseurs.

En vendant à découvert de l'Abacus, Paulson a engrangé jusqu'à 1 milliard de dollars de profit… Autrement dit, pendant que Goldman Sachs incitait ses clients à jouer l'immobilier à la hausse, son gros partenaire Paulson, inspirateur du fonds, pariait à la baisse sur les même valeurs…

Pourquoi l'affaire est-elle devenue politique ?
Barack Obama s'est engagé dans un bras de fer avec Wall Street pour réguler un peu plus sérieusement les activités bancaires.

Dans ce contexte, l'affaire Goldman Sachs a pris des proportions politiques dépassant largement la simple affaire Abacus : la banque est accusée d'avoir cherché à faire des profits sur le dos de milliers de foyers en difficulté.

L'affaire est d'autant plus sensible que la même banque a ensuite reçu 10 milliards de dollars d'argent public pour consolider ses bases…

Samedi, le Sénat a diffusé des e-mails montrant que les employés de Goldman Sachs savaient pertinemment que leur banque gagnait de l'argent en spéculant sur l'effondrement du marché immobilier : elle pariait de la main droite sur la chute des produits dérivés qu'elle vendait de la main gauche à ses clients.

maatala a dit…

Exemple d'un e-mail envoyé par le patron Lloyd Blankfein à un de ses cadres, en novembre 2007 :

« Bien sûr, nous n'avons pas évité le foutoir de l'immobilier. On a perdu de l'argent, et puis on s'est refait, et même au-delà, grâce à des “shorts”. »


D'autres e-mails vont dans le même sens : en 2007, des employés se vantaient de se faire de l'argent sur la fragilité des produits dérivés adossés aux crédits immobiliers…

Quelle est la défense de Goldman Sachs ?
Ce week-end, Goldman Sachs a décidé de rétorquer en insistant sur ses propres gamelles sur le marché des subprimes. A tout prendre, mieux vaut être accusé d'incompétence que de malhonnêteté, semble aujourd'hui considérer la banque (qui se vantait pourtant, il y a peu, d'avoir traversé avec brio la crise des subprimes).

Goldman Sachs déclare donc qu'elle a essuyé une perte de 1,2 milliard de dollars sur ses activités liées aux crédits immobiliers en 2007 et 2008. Ce qui, selon la banque, démontre qu'elle a été, comme tout le monde, prise au dépourvu par cette crise.

A propos des e-mails divulgués samedi par le Sénat, les porte-parole de Goldman Sachs affirment qu'ils sont « sortis de leur contexte » et qu'ils ont été montés en épingle après avoir été choisis parmi 20 millions de pages de documents fournies au Sénat.

La firme publie à l'intention de la presse plusieurs autres e-mails allant dans le sens inverse des accusations de la commission d'enquête sénatoriale.

Qui sont les acteurs du scandale ?
L'audition de mardi relève du théâtre, grommelle Goldman Sachs. Dans cette pièce, cinq acteurs se distinguent : John Paulson, Fabrice Tourre, Jonathan Egol, Lloyd Blankfein et Carl Levin. Présentations.

◦John Paulson

John Paulson, diplômé de Harvard, est un milliardaire qui a accru sa fortune grâce aux subprimes. Pour donner une idée de la puissance de son fonds, Paulson détient des participations dans plusieurs banques américaines et même 2% de Renault. Il a récemment fait parler de lui en accordant 1,5 million d'euros à la nouvelle fondation Carla Bruni-Sarkozy à New-York.

maatala a dit…

◦Fabrice Tourre

L'affaire s'est nouée autour d'un trader français basé à Londres, Fabrice Tourre, un centralien diplômé de Stanford qui s'auto-surnomme « Fabulous Fab ». Beau début de carrière à Goldman Sachs : selon le Wall Street Journal, Tourre, 30 ans, aurait touché 2 millions de dollars en 2007.

En janvier 2007, Tourre écrit à son amie que le marché immobilier « est sur le point de s'effondrer » :

« […] Seul survivant potentiel, le Fabulous Fab, debout au milieu de toutes ces transactions complexes, à fort effet de levier, exotiques, qu'il a créées sans forcément comprendre toutes les implications de ces monstruosités ! »


Un mois plus tard pourtant, il rédige un document de 65 pages créant le fond Abacus 2007-AC1 à destination de la clientèle d'investisseurs, bourré de produits qui lui semblent sur le point de s'effondrer… Dans un e-mail, il raconte à son aimée qu'il a placé des Abacus auprès de « la veuve et de l'orphelin » dans un aéroport. Il est le seul à être nommé dans la plainte de la SEC. Goldman Sachs le défend.

◦Jonathan Egol
Le directeur de Goldman Sachs, 40 ans, est le supérieur de Tourre. Le New-York Times, qui a révélé l'affaire en décembre, l'a présenté comme l'architecte du fond Abacus. Mais ses e-mails sont moins bavards que ceux du jeune Français…

◦Lloyd Blankfein
Lloyd Blankfein est un banquier un peu particulier par son lieu de naissance : il est né dans le Bronx, son père était employé de la poste et sa mère réceptionniste. Doué, il a fait son chemin vers Harvard.

Patron de Goldman Sachs, il gagnait, avant la crise financière, 53 millions de dollars par an. Favorable aux démocrates, il a soutenu financièrement Hillary Clinton aux primaires de 2008. En janvier, interrogé par la commission d'enquête sur la crise financière, il déclarait :

« Nous nous sommes laissés griser par l'écume des marchés. […] Nous avons cédé à une autosatisfaction qui, après ces événements, ne se reproduira plus de mon vivant. »


◦Carl Levin
Le sénateur Carl Levin, démocrate, représente le Michigan, un Etat dans lequel de nombreux Américains ont perdu leur maison. C'est lui qui préside la sous-commission d'enquête chargée de faire la lumière sur les conflits d'intérêt chez Goldman Sachs.

Selon le Financial Times :

« Les assistants de M. Levin et ses juristes, qui sont ceux qui tirent les ficelles de chacune des enquêtes de la commission, se voient eux-mêmes plus comme des procureurs que comme des conseillers d'un homme politique. »


Carl Levin, à la tête de sa commission, mène depuis plusieurs années une croisade contre la fraude fiscale, les paradis fiscaux et la corruption.


maatala

Anonyme a dit…

Maata:

Je n'ai absolument aucune haine contre la France et le vaillant peuple Francais!
Notre discussion est a' propos de l'utilisation de la langue Francaise en Mauritanie. Ma position est claire.
Je ne sais pas la raison pour laquelle tu tiens a' impliquer l'ancienne premiere dame Mariam Daddah dans ce debat. Je n'ai que respect et admiration pour elle.

Je n'ai rien contre les Senegalaises et les Senegalais. Je les respecte mais je suis contre ceux parmi eux qui justifient les coups d'etat en Mauritanie et qui font tout pour dominer notre pays.

J'aime bien toutes les populations Mauritaniennes sans aucune exception. J'aime bien les vaillantes populations Halpular de notre pays. Je compte des Halpular parmi mes intimes amis. Je citerai entre autres Abdallahi Sao, Anne Mamadou Demba, Ousmane Bocoum et bien d'autres. J'ai ecrit a' mille reprises que mon professeur prefere' est Wane Birane l'actuel Directeur de l'Amenagement du Territoire. C'est grace a' lui que j'ai defendu mon memoire de Maitrise pour avoir le diplome en 1986. MAATA, ENTE' FOYSSIDE WOU ZOUWEYGUILE!!!Je suis oppose' aux FLAMISTES, EXTREMISTES, ETHNOCENTRISTES ET RACISTES QUI PORTENT PREJUDICE AUX POPULATIONS MAURITANIENNES EN GENERAL ET CELLES DE LA VALLE'E EN PARTICULIER. Meme toi Maata, je ne te hais pas mais je te trouve tres CON et IGNORANT!!!!!!

Pour ton information, ce ne sont pas les fetiches Bambara seulement que les marabouts Pular ont detruits. Ils ont fait la meme chose chez les... Peul du Fouta par la canal de la revolution maraboutique de Souleyman Ball et Abdoul Bocar Kane pour creer la couche Torodo.
Maata, ente' JAHILE!

Mon ecrit au frere Hamallah etait une reaction a' l'ignorant assis a' Ankara qui a ose' dire que les arabes n'ont rien invente'. Il y a plusieurs ecrits scientifiques et historiques pour dire le contraire.
Sache que certaines decouvertes arabes ne sont point des heritages scientifiques de la Grece. Ceux qui veulent placer tout sous l'angle de la Grece, ont une haine des arabes qui ne leur permet pas de reconnaitre les nombreuses contributions positives de ces vaillantes populations arabes a' l'humanite'.

Je sais egalement que tu es ignorant au point de ne pas etre au courant des milliards de dollars investis dans Goldman Sachs et autres compagnies occidentales par les riches arabes.

Allez mon petit ignorant, il faut apprendre la geopopilitique pour comprendre la situation du Moyen Orient. Ce ne sont pas tes ERECTIONS EMOTIONNELLES QUI VONT RESOUDRE CE DOSSIER!

Marechal Vladmir:

Vous avez raison de rire. Je fais la meme chose devant mon ordinateur. En bon Aiounois, je vous dis ESSEUL T'MAR WOU N'BIGUE WOU GUEURTA WOU TOUGA WOU MIJIJE!!!!(rire)

MAATA EST COMPLETEMENT DEREGLE'!!!!!

Sanhaji:

Je n'ai pas besoin de vous dire le respect et l'admiration que j'ai pour vous et citoyenne. Je vous conseille d'etre tres prudents. Les changements par la force ne nous meneront nulle part. Il faut donc condamner tous les appels aux coups d'etat. Je pense que Messaoud et Ahmed sont entrain de faire une grave erreur en faisant appel au coup d'etat.

BE CAREFUL WITH WHAT YOU WISH FOR!!!!

Anonyme a dit…

Maata:

Carl Levin est un homme tres honnorable que j'ai eu l'honneur de rencontrer durant mon sejour a' Detroit. Il a visite' MAAH a' plusieurs reprises. Cette institution etait preside'e par ma premiere epouse.

P.S.

Pour ton information, je suis contre les cas de fraudes qui ont eu a' Goldman Sachs. Je suis tres au courant de ce qui se passe au senat a' propos de cette affaire. Comme on dit aux USA "You are preaching to the choir."
ESSEUL ENTE' FOYSSIDE!!!

Anonyme a dit…

salut rimo

صدق الله العظيم

انت على حق عندما قلت انه يجب تغيير العقلايات

يغير هاذ شغلت اولادن ال كاريين ماشالاه ماورطهم يغيروالعقليات ولا يبنو دولتهم وحل ف اتلحليح للمخزن وينه كل ازويكل هنتت على ذ الدولة وكام اخيبز ويكول ياسر من ش افيسد ما تسمع يكون التصفاك و اسكى حت واللهي هاذ ا ال حك وزين
وايسنتو ف اجمايع القبيلة وجميع كرتات وكلهم يلود ال همو وهم طايفتو و مرتو وخوه ونسيبو ونسيبتو

فظم اص ف اسنقاز و انواكشوط وامثالهم اصل هوم خاليين


esseghnass

Anonyme a dit…

Rimo:

Cheikhna Ahmeda Hamahoullah a bien resiste' aux Francais. Alioune Traore' qui est un historien connu pour son expertise du Hamallisme a ecrit:
"...En effet Cheikh Hamahoullah est un adversaire acharne' de la colonisation. Il n'aime pas la frequentation des administrateurs coloniaux...Pour lui il ne faut pas se compromettre a' leurs cote's...A Nioro il refuse toutes les offres des administrateurs coloniaux qui veulent utiliser son prestige au profit du maintien et du renforcement de leur systeme."

Hamahoullah dit au gouverneur colonial Francais qui voulait l'humilier:
"...Regardez leurs poitrines, ils acceptent vos medailles. Vous pouvez etre sure que moi je n'epinglerai jamais vos medailles sur ma poitrine. Dieu ne m'autorise pas a' le faire...Mais comme tu tiens a' me faire souffrir, voila comment tu peux le faire: Empeche-moi de penser a' Dieu pendant que je suis en vie."

Alioune Traore'

En parlant de Hamahoullah, Alioune Traore' dit: "...Que reprochait la haute administration a' Cheikh Hamahoullah? On ne lui pardonnait pas de se comporter en homme libre, ne reconnaissant que l'autorite' d'Allah. On lui reprochait son refus de se plier devant l'autorite' coloniale et de vouloir rester debout pendant que la plupart de tous ses pairs etaient a' genoux. Su^r de sa verite', fier de sa culture, un homme aussi digne ne pouvait spontanement se renier...A la verite' le Cherif de Nioro a ete' un resistant pacifique, son dessein a ete' religieux, excluant toute servilite'...POUR LES ADMINISTRATEURS COLONIAUX IL ETAIT A' ELIMINER PUISQUE NON FAVORABLE AU SYSTEME COLONIAL...SELON L'EXPRESSION DE VICENT MONTEIL, CHEIKH HAMAHOULLAH EST "UN RESISTANT VICTIME DU COLONIALISME.""

Aloinue Traore'

Mon cher Rimo, il faut lire les ecrits de l'Historien Alioune Traore'.

P.S.

Mes salutations a' mon ami Baboy Traore (le jeune frere d'Alioune Traore qui habitait chez Colonel Mohamed Mahmoud Ould Deh durant ses etudes universitaires.) J'aimerais bien savoir ce qu'il est devenu.

LA MARMITE FAMILIALE EST TOUJOURS VIDE!!!!!!!

Anonyme a dit…

موريتانيا الجديدة.. معادلة لا تقبل الحل
الثلثاء 27 نيسان (أبريل) 2010

بقلم: أحمدو بمب ولد محمدو

يخدعك من يقول لك أن تتعلم من أجل هذا الوطن "الحقير"، يخدعك من يقول لك أن تعتمد على النزاهة والشفافية، ويخدعك من يقول لك أن هنالك موريتانيا الجديدة، لأنه لا فرق بين دولة الأمس ودولة اليوم، ومخطئ من ظن يوما أن للثعلب دينا.

كما يقال بالمثال يتضح المقال، فلنقم برحلة من خارج الوطن إلى الوطن، أو العكس، ونرى أين سنحط الرحال وعند من؟

لنفترض جدلا أن طالبا حصل على دكتوراه في القانون من المغرب، وعندما أنهى إجراءات السفر متجها إلى موريتانيا ترك سفيره الشيخ العافيه سفيرا فوق العادة للجمهورية الإسلامية الموريتانية، فهو ممثل الجمهورية وسفير الإسلامية ومن يمنح تأشيرة الدخول إلى أرض الوطن.

ولنفترض أيضا أن الطالب المذكور لسوء حظه متخصص في القانون الإداري وجاء إلى المدرسة الوطنية للإدارة والصحافة والقضاء ليفيد ويستفيد، خصوصا أنها الآن يدرس فيها خمسمائة مكتتب، لكنه وجد المدير العام لها لمرابط سيد محمود ولد الشيخ أحمد، العقل المدبر للسياسة الطائعية. ولم يتمكن حتى من الدخول إلى السيد المدير لأنه ليس لديه ميعاد سابق ولا يعرف من يعرف المدير.

ومن سوء حظ دكتورنا المفترض أنه متميز جدا في القانون الدستوري، ولديه الكثير من البحوث النفيسة فيه، لذلك كانت وجهته إلى المجلس الدستوري، ولا شك أن لديه ما يقوله هناك، لكن المفاجأة أن أكبر مؤسسة قضائية -أي المجلس الدستوري- يتربع على عرشها الأستاذ أسغير ولد أمبارك، وكان من الصدف أن دكتورنا حاصل على باكلوريا سنة 2000 ففي رأيكم ماهي أول فكرة ستخالجه هناك؟

وكل فكرة قد نقبلها هنا إلا كوننا في موريتانيا جديدة، وأننا في دولة التغيير البناء، وأن هنالك اتحاد من أجل الجمهورية... كيف سنفهم موريتانيا جديدة بهذه المعادلة؟ وكيف يمكن حلها؟

طيب، سنحاول حل هذه المعادلة الرياضية السياسية وذلك بطريقتين مختلفتين:

أولا، السحب العشوائي: لنفترض أن رئيس الفقراء لديه صندوق من المنافقين والمفسدين وعليه أن يسحب منه لبعض المناصب الحكومية في موريتانيا الجديدة وهذا حل مرفوض لأنه لا يمكن إصلاح الدولة بمن أفسدها.

ثانيا، طريقة معرفة المعامل المجهول: وهذه الطريقة تعني أن يكون الوزير أو السفير أو المدير معروف الاستقامة أو مجهول الفساد وهو حل مرفوض أيضا لأن المفسدين مازالوا في هرم السلطة.

وبالتالي فإن موريتانيا الجديدة معادلة لا تقبل الحل.

أحمدو بمب ولد محمدو

Ahmedou_bamba@hotmail.com

Anonyme a dit…

موريتانيا الجديدة.. معادلة لا تقبل الحل
الثلثاء 27 نيسان (أبريل) 2010

بقلم: أحمدو بمب ولد محمدو

يخدعك من يقول لك أن تتعلم من أجل هذا الوطن "الحقير"، يخدعك من يقول لك أن تعتمد على النزاهة والشفافية، ويخدعك من يقول لك أن هنالك موريتانيا الجديدة، لأنه لا فرق بين دولة الأمس ودولة اليوم، ومخطئ من ظن يوما أن للثعلب دينا.

كما يقال بالمثال يتضح المقال، فلنقم برحلة من خارج الوطن إلى الوطن، أو العكس، ونرى أين سنحط الرحال وعند من؟

لنفترض جدلا أن طالبا حصل على دكتوراه في القانون من المغرب، وعندما أنهى إجراءات السفر متجها إلى موريتانيا ترك سفيره الشيخ العافيه سفيرا فوق العادة للجمهورية الإسلامية الموريتانية، فهو ممثل الجمهورية وسفير الإسلامية ومن يمنح تأشيرة الدخول إلى أرض الوطن.

ولنفترض أيضا أن الطالب المذكور لسوء حظه متخصص في القانون الإداري وجاء إلى المدرسة الوطنية للإدارة والصحافة والقضاء ليفيد ويستفيد، خصوصا أنها الآن يدرس فيها خمسمائة مكتتب، لكنه وجد المدير العام لها لمرابط سيد محمود ولد الشيخ أحمد، العقل المدبر للسياسة الطائعية. ولم يتمكن حتى من الدخول إلى السيد المدير لأنه ليس لديه ميعاد سابق ولا يعرف من يعرف المدير.

ومن سوء حظ دكتورنا المفترض أنه متميز جدا في القانون الدستوري، ولديه الكثير من البحوث النفيسة فيه، لذلك كانت وجهته إلى المجلس الدستوري، ولا شك أن لديه ما يقوله هناك، لكن المفاجأة أن أكبر مؤسسة قضائية -أي المجلس الدستوري- يتربع على عرشها الأستاذ أسغير ولد أمبارك، وكان من الصدف أن دكتورنا حاصل على باكلوريا سنة 2000 ففي رأيكم ماهي أول فكرة ستخالجه هناك؟

وكل فكرة قد نقبلها هنا إلا كوننا في موريتانيا جديدة، وأننا في دولة التغيير البناء، وأن هنالك اتحاد من أجل الجمهورية... كيف سنفهم موريتانيا جديدة بهذه المعادلة؟ وكيف يمكن حلها؟

طيب، سنحاول حل هذه المعادلة الرياضية السياسية وذلك بطريقتين مختلفتين:

أولا، السحب العشوائي: لنفترض أن رئيس الفقراء لديه صندوق من المنافقين والمفسدين وعليه أن يسحب منه لبعض المناصب الحكومية في موريتانيا الجديدة وهذا حل مرفوض لأنه لا يمكن إصلاح الدولة بمن أفسدها.

ثانيا، طريقة معرفة المعامل المجهول: وهذه الطريقة تعني أن يكون الوزير أو السفير أو المدير معروف الاستقامة أو مجهول الفساد وهو حل مرفوض أيضا لأن المفسدين مازالوا في هرم السلطة.

وبالتالي فإن موريتانيا الجديدة معادلة لا تقبل الحل.

أحمدو بمب ولد محمدو

Ahmedou_bamba@hotmail.com

Anonyme a dit…

Il ne doit plus avoir les sous. Il les a bouffés. A-
====

Mauritanie : un ancien ministre sommé de rembourser 1,6 M USD dépensés sans justification

L'ancien ministre mauritanien des Finances du gouvernement de transition de 2009, Sidi Ould Salem, a été sommé par la Cour des Comptes de reverser au Trésor public la somme de 417 millions d'ouguiyas (environ 1,6 million de dollars), dépensés sans justification, a-t-on appris de sources judiciaires.

La cour reproche à l'ancien ministre de s'être livré à des malversations pendant qu'il était directeur général de la société de construction et de gestion immobilière (SOCOGIM) de 2007 à 2009, a affirmé une source proche de ce dossier.

La cour avait initialement demandé à l'ancien ministre de s' expliquer à propos de sa gestion, mais les réponses qu'il a fournies "n'ont pas été convaincantes", affirme-t-on de même source.



Ould Salem appartient au Rassemblement des Forces démocratiques, principale formation de l'opposition en Mauritanie, au nom duquel il a participé aux négociations de Dakar en juin et juillet 2009. Ces négociations avaient abouti à la signature de l'accord cadre consacrant le dénouement de la crise institutionnelle née du coup d'Etat du 6 août 2008.

Source: xinhua






Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Xinhua / Le Quotidien du Peuple (Chine)

яimσ a dit…

salut ,

mohamed ,

ma question était : où est ce que tu as lu que la tunisie est 100% arabisée ?

tu as donné l'article 2 ou 3 de la constitution qui stipule effectivement que la langue officielle est l'arabe .

je n'ai pas accepté cette réponse puisqu'elle laisserait entendre que le français n'existe pas ou n'a aucune importance donc par là tu es entrain de nous désinformer mais d'une manière très intelligente je dois te l'avouer .

Sinon si nous acceptons que l'administration est 100% -ce qui est d'ailleurs vrai- là aussi si tu t'arrête celà signifie que le système est autonome .c'est à dire qu'il n'existe pas un facteur en dehors de ce sytème , dont il serait dépendant ,qui garantirait sa stabilité et continuité dans le temps .ce facteur que tu essayes d'omettre n'est autre que l'esprit francophone .

D'une manière simple , un pays dont tous les gens parlent fançais (anglais ) , se comportent comme des français (des anglais ou americain) -je ne parle pas de réligion encore une fois- , après que son administration soit en arabe (japonais , malais ,turke) ça n'a plus le même sens .

c'est comme si tu prenais une version windows xp en arabe après tu revient expliquer que grâce cette version windows tourne à merveille .

donc cette réponse est floue , bref inadmissible (pareil pour toi sanhaji)

la seule et unique réponse je l'ai déjà donnée , elle est aussi sur wikipédia : en tunisie l'arabe est de juro et le français de facto .

sinon globalement pour mouhamed et sanhaji je dirais ceci :

cessez d'aller à dakar ,tunis ,rabat ,paris ou toute autre pays francophone .Parceque même si vous faites du tourisme (à plus forte rasion vous vous y soigniez ou y étudiez ) c'est une reconnaissance de votre part de sa réussite .Parcontre quand vous voulez empêcher les autres mauritaniens d'avoir pareils chez eux sous quelconque pretexte, je ne sait pas comment on peut appeler ça .

A titre personnel , j'ai un ami bassiste ,il passe tout son temps à critiquer les français tant tôt pour leur système qui s'écroule d'après lui , tant tôt pour le racisme en vers les noirs et les arabes tant tôt par mépris tout court .
Chez lui on trouve toute la littérature française , il parle bien et rédige bien .
vous savez ce qu'il fait les vacances ?eh bien il fait sa valise , direction paris !

je crois que nos deux amis sanhaji et mouhamed doivent être de cette catégorie là .




rimo

Anonyme a dit…

Rimo,

Je pense sincerement que tu es conscient que personne n'est contre la france le senegal ou le maroc à plus forte raison etre contre le français ou une autre langue. Etre pour la primauté de l'arabe comme principale langue de communication en mauritanie doit etre mis dans contexte de tolerence, d'ouverture, de democratie, d'echanges et l'estime de l'autre et tres loin des autres considerations mesquines.


mouhamed

Anonyme a dit…

couly et sanhaji
merci pour "tmar" à propos de mon rire suite à l'acharnement de maatala
j'aurais quand même preferé "leblah" sinon "bazda" ou "tesserest" c'est vous dire que je suis oasien et que j'aime les oasiens en tout cas plus que les éleveurs de vaches et les bouffeurs de poisson. c'est mon droit
vladimr

Anonyme a dit…

En Tanzanie, jusqu'à 2 000 dollars pour un bras d'albinos
Par Arnaud Bebien | Journaliste | 08/03/2010 | 12H39
(De Tanzanie) Depuis 2007, plus de 50 albinos sont morts. Des dizaines d'autres ont été mutilés. A l'origine de ces persécutions : des croyances. Leurs membres sont utilisés pour la préparation de « potions » par des sorciers.

Déjà victimes de cancers de la peau et mal-voyants en raison du faible taux en mélanine contenu dans leur peau, les 150 000 albinos de Tanzanie se retrouvent marginalisés. Leur maladie, l'albinisme, est une anomalie génétique caractérisée par une absence de pigmentation de la peau, des poils, des cheveux et des yeux.

Si aux Etats-Unis ou en Europe, une personne sur 20 000 est albinos, ce taux descend à un individu sur 4 000 en Afrique. Victimes d'attaques les albinos de Tanzanie vivent barricadés.

Les agressions dont ils sont victimes surviennent principalement dans les zones reculées bordant le lac Victoria, dans la partie Ouest de la Tanzanie. En effet, selon des témoignages, des pêcheurs du lac et des mineurs des gisements d'or de la région utiliseraient leur sang pour s'attirer la chance.

Les sorciers s'attachent les services de tueurs, des individus facilement manipulables, en quête d'argent. Tuer un albinos, ça rapporte. On parle de 2 000 dollars pour un bras.

Des tarifs qui ont pu être vérifiés avec l'attaque perpétrée le 18 octobre 2008 contre Mariam Stanford, une albinos de 28 ans, dans la région du lac Victoria. Selon elle, ses agresseurs devaient recevoir plus de 4 000 dollars, en échange de ses bras. L'attaque, qui s'est déroulée de nuit, fut des plus barbares, comme elle a pu le raconter au quotidien tanzanien The Guardian dans son édition du 31 janvier dernier.

« Il m'a coupé d'abord le bras gauche, puis le droit »
« Il était minuit ou une heure du matin. Quelqu'un a frappé à ma porte, puis est entré soudainement dans ma maison. J'ai été éblouie par une torche, et j'ai vu alors mon propre voisin tenir un couteau de boucher…

Il m'a coupé d'abord le bras gauche, puis le droit. Je hurlais à l'aide, mais personne ne venait, pas même mes parents qui dormaient à coté. Mais je ne savais pas que pendant qu'on m'attaquait, d'autres avaient attaché mes parents.

Ils ont pu se libérer, et m'ont trouvé dans une mare de sang après le départ des assassins. Quand je leur ai dit que c'était notre voisin qui m'avait coupé les mains, ils se sont rués chez lui. Il tremblait, les mains recouvertes de sang. Mes parents l'ont battu, mais il n'a jamais avoué qui étaient ses complices. »


Plus d'un an après les faits, tous les coupables n'ont pas été arrêtés. Les sorciers profitent de l'ignorance d'une partie de la population rurale, qui assimile les albinos au diable. Ces actes barbares ont en tout cas conduit début février, aux Etats-Unis, le démocrate Gerald Conolly, membre du Congrès, à solliciter Barack Obama. Conolly a demandé au Président américain de mettre la pression sur le gouvernement tanzanien afin que cessent les assassinats d'albinos.

En Tanzanie, il y a déjà un certain temps que l'on a pris le problème au sérieux. Le gouvernement a instauré un recensement des albinos et a mis en place un service policier qui escorte les enfants lorsqu'ils se rendent à l'école. En cas d'attaque, certains ont été équipés de téléphones portables afin de prévenir rapidement la police.

Les hommes politiques ne sont pas en reste. A l'image de Mizengo Pinda, le Premier ministre. L'année dernière, lors d'une session à l'assemblée nationale sur les albinos, il a fondu en larmes.

« Les albinos sont des êtres humains. Ils ont autant le droit de vivre que vous et moi », déclarait-il avant de marquer un long silence, accompagné de larmes.

Anonyme a dit…

Vladmir tu as oublié el mehboula

-----------------------

couly et sanhaji
merci pour "tmar" à propos de mon rire suite à l'acharnement de maatala
j'aurais quand même preferé "leblah" sinon "bazda" ou "tesserest" c'est vous dire que je suis oasien et que j'aime les oasiens en tout cas plus que les éleveurs de vaches et les bouffeurs de poisson. c'est mon droit
vladimr

Anonyme a dit…

vladimir,

Mon Général enta ch'halak. Suis occupé avec le boulot pour payer le boulanger, le boucher, les actures d'electricité, les leçons de piano pour la petite princesse pour eviter qu'ele ne marie un islamiste ou un arabisant polygame (les garçons yigassar emarhoum vont se debrouiller, mais les filles sont fragiles).

J'ai pas lu depuis 2-3 jours. Des nouvelles sur les trucs de Tamanrasset et de Ouagadougou? A-

Anonyme a dit…

Bebe Ba, Esseghnass et copiarpegar,

Faché contre vous. Faut surveiller le nord. L'arabité, la corruption et quel mur azzizzo va se casser la gueule, faut laisser à Maatala (sans toi, on mourra idiots), Sanhaji (mes excuses) et à Couli (wake-up man, this is not a kindergarden game).

Je lis vos reactions et c'est interessant.

Bilkiss: honte à toi. Tu laisses Sanhaji s'occuper du keneral sans que tu dise un mot. Ce n ést pas acceptable pour un membre de l'UPR comme twa.
A-

A-

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"Cette institution était preside'e par ma première épouse"

---------------------------------

En plus d'être un réfugié alimentaire , tu sembles aussi avoir été un réfugié "HORMONAL".

Je comprend mieux maintenant les raison de la passion que tu portes à ce pays qui te nourris et qui t'a permis de soulager ta frustration.

Tu marques un point dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

La première épouse de Couli aimait le sexe seulement, pas son mari.