dimanche 16 mai 2010

CURRICULUM VITAE (CV) de l'afrique

Nom : Continent.
Prénom : Africain.
Age : Berceau de l'Humanité.
Situation matrimoniale : Célibataire avec plus d’un milliard d’enfants.
Contact : Au sud de l’Europe, à l’Est de l’Amérique.


Objectif :
Mettre mes enfants et mes ressources à la disposition des autres
pour contribuer à leurs développements.


DOMAINES DE COMPETENCE
Coups d’Etats, guerres, génocides.

ETUDES ET FORMATIONS
Hautes études à l’E.S.O.C.E (Ecole Supérieure Occidentale de Commerce d’Esclaves).
Hautes études à l’AFRIQUE (L’Africaine de Formation pour la Réélection des Incompétents, Querelleurs, Usurpateurs et Egoïstes).

DIPLÔMES OBTENUS
Le M.R.T.S (Médaille de Reconnaissance du Tirailleur Sénégalais).
Le G.P.R.T.T (Génocide le Plus Rapide de Tous les Temps).
Le C.P.R.M.P.P (Continent le Plus Riche Mais le Plus Pauvre).
Le C.P.T.S (Continent le Plus Touché par le SIDA).
Le C.P.D.P.P (Continent ou les Présidents Durent le Plus au Pouvoir).
Le P.M.D.D.P (Premier en Matière de Détournement de Deniers Publics).
Le C.P.E (Continent le plus endetté).
Le C.N (Continent ''Noir'').

EXPERIENCES
Participation aux deux Guerres Mondiales.
Mes coups d’Etats:
•1952 : Égypte : Mohammed Naguib renverse Farouk 1er.
•1958 : Soudan : Ibrahim Abboud renverse Abdullah Khalil.
•1963 : Congo : David Moussaka et Félix Mouzabakani renversent Fulbert Youlou.
•1963 : Togo : Emmanuel Bodjollé renverse Sylvanus Olympio.
•1965 : Algérie : Houari Boumédiène renverse Ahmed Ben Bella.
•1965 : Zaïre : Mobutu Sese Seko renverse Joseph Kasa-Vubu.
•1966 : Burkina Faso : Sangoulé Lamizana renverse Maurice Yaméogo.
•1966 : Burundi : Michel Micombero renverse Ntare V.
•1966 : Centrafrique : Jean Bédel Bokassa renverse David Dacko.
•1966 : Nigeria : Johnson Aguiyi-Ironsi renverse Nnamdi Azikiwe.
•1966 : Ouganda, Milton Obote renverse Edward Mutesa.
•1968 : Mali : Moussa Traoré renverse Modibo Keïta.
•1969 : Libye : Mouammar Kadhafi renverse Idris Ier.
•1969 : Soudan : Gaafar Nimeiry renverse Ismail al-Azhari.
•1971 : Ouganda : Idi Amin Dada renverse Milton Obote.
•1973 : Rwanda : Juvénal Habyarimana renverse Grégoire Kayibanda.
•1974 : Éthiopie : Aman Andom renverse Hailé Sélassié Ier.
•1974 : Éthiopie : Mengistu Haile Mariam renverse Aman Andom.
•1974 : Niger : Seyni Kountché renverse Hamani Diori.
•1975 : République Fédérale Islamique des Comores : Saïd Mohamed Jaffar renverse Ahmed Abdallah.
•1975 : Nigeria : Yakubu Gowon renverse Johnson Aguiyi-Ironsi.
•1975 : Tchad : Noël Milarew Odingar renverse François Tombalbaye.
•1976 : Burundi : Jean-Baptiste Bagaza renverse Michel Micombero.
•1976 : République Fédérale Islamique des Comores, Ali Soilih renverse Saïd Mohamed Jaffar.
•1977 : Congo : Joachim Yhombi-Opango renverse Marien Ngouabi.
•1977 : Éthiopie : Mengistu Haïle Mariam renverse Tafari Benti.
•1978 : République Fédérale Islamique des Comores : Said Atthoumani renverse Ali Soilih.
•1978 : Mauritanie: Moustapha Ould Salek renverse Mokhtar Ould Daddah.
•1979 : Centrafrique : David Dacko renverse Bokassa 1er.
•1979 : Guinée équatoriale : Téodoro Obiang Nguema Mbasogo renverse Francisco Macías Nguema.
•1979 : Tchad : Goukouni Oueddei renverse Félix Malloum.
•1979 : Ouganda : Yusufu Lule renverse Idi Amin Dada.
•1980 : Burkina Faso : Saye Zerbo renverse Sangoulé Lamizana.
•1980 : Guinée-Bissau : João Bernardo Vieira renverse Luis de Almeida Cabral.
•1980 : Au Libéria, Samuel Doe : renverse William Richard Tolbert.
•1981 : Centrafrique : André Kolingba renverse David Dacko.
•1982 : Burkina Faso : Jean-Baptiste Ouédraogo renverse Saye Zerbo.
•1982 : Tchad, Hissène Habré renverse Goukouni Oueddei.
•1983 : Burkina Faso : Thomas Sankara renverse Jean-Baptiste Ouédraogo.
•1983 : Nigeria : Muhammadu Buhari renverse Shehu Shagari.
•1984 : Guinée : Lansana Conté renverse Louis Lansana Beavogui.
•1984 : Mauritanie: Maaouiya Ould Taya renverse Mohamed Khouna Ould Haidalla.
•1985 : Ouganda: Basilio Olara Okello renverse Milton Obote.
•1985 : Soudan: Swar al-Dahab renverse Gaafar Nimeiry.
•1986 : Soudan: Ahmed al-Mirghani renverse Swar al-Dahab.
•1987 : Burkina Faso : Blaise Compaoré renverse Thomas Sankara.
•1987 : Burundi : Pierre Buyoya renverse Jean-Baptiste Bagaza.
•1987 : Tunisie : Zine el-Abidine Ben Ali renverse Habib Bourguiba.
•1989 : Soudan : Omar el-Béchir renverse Ahmad al-Mirghani.
•1990 : Libéria : Prince Johnson renverse Samuel Doe.
•1991 : Mali : Amadou Toumani Touré renverse Moussa Traoré.
•1992 : Algérie, le Haut conseil de securité renverse Chadli Bendjedid.
•1995 : République Fédérale Islamique des Comores : Ayouba Combo renverse Saïd Mohamed Djohar.
•1996 : Burundi : Pierre Buyoya renverse Sylvestre Ntibantunganya.
•1996 : Niger : Ibrahim Baré Maïnassara renverse Mahamane Ousmane.
•1997 : Zaïre/République démocratique du Congo : Laurent Désiré Kabila renverse Mobutu Sese Seko.
•1999 : Union des Comores : Azali Assoumani renverse Tadjidine Ben Said Massounde
•1999 : Côte d'Ivoire : Robert Guéï renverse Henri Konan Bédié.
•1999 : Guinée-Bissau : Ansumane Mané renverse João Bernardo Vieira.
•1999 : Niger : Daouda Malam Wanké renverse Ibrahim Baré Maïnassara.
•2003 : Centrafrique : François Bozizé renverse Ange-Félix Patassé.
•2003 : Guinée-Bissau :Verissimo Correia Seabra renverse Kumba Yala.
•2005 : Mauritanie: Ely Ould Mohamed Vall renverse Maouiya Ould Taya.
•2008 : Mauritani: Mohamed Ould Abdel Aziz renverse Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.
•2008 : Guinée : Moussa Dadis Camara s'accapare du pouvoir à la mort de Lansana Conté.
•2009 : Madagascar : Andry Rajoelina dénonce et renverse à une vitesse impressionnante le régime de Marc Ravalomanana.
•2010 : Niger : Djibrilla Hamidou renverse Tandja Mamadou.

AUTRES CONNAISSANCES
Analphabétisme, déscolarisation, chômage et appauvrissement.

LOISIRS
Troubles, faire beaucoup d’enfants et famine.


maatala

69 commentaires:

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

"Procès des « salafistes » : Ould Sidiya condamné à 6 ans de travaux forcés...

...plus amende de 2,5 millions UM.


La cour criminelle a condamné à six ans de prison avec travaux forcés, plus amende 2,5 millions d’ouguiyas, dimanche à Nouakchott, le détenu présumé salafiste Abdellahy Ould Sidiya.

Le procès d’Ould Sidiya a commencé, dimanche matin au palais de justice de Nouakchott. Le parquet a avait requis contre lui 30 ans de prison ferme avec confiscation de biens. Il fait noter que la défense de selon une source proche du dossier, le collectif de défense de Ould Sidiya entend se pourvoir en cassation.

Ould Sidiya fait partie des détenus présumés salafiste ayant déclaré leur condamnation de tout recours à la violence, au cours du débat conduit avec les membres de ce groupe par les oulémas.

Info source : ANI (Mauritanie)

------------------------------

Une véritable mascarade dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

sur cridem, on aura tout su des fédéraux lol pour un régime militaire c'est bien choisi lol

chaque minute on nous tympanise avec le fédéral ici celui de là , un homme une femme, viennent ensuite les communiqués grognent sous tel fédéral etc

franchement, qui en a quelque chose à cirer ? il ne fallait pas les appeler le fédéral d'ici ou de là, mais le général ainsi on aurait eu U.P.G l'union pour le général, c'est clair

et dans chaque portion du pays on aurait eu au lieu d'un fédéral un général ainsi ça tient

des généraux pour un général

c très mignon

quant à l'électeur lambda on pourrait l'appeler le gobi lol

ainsi après avoir gobé la mauritanie nouvelle, tout gobi que nous sommes nous n'aurions eu qu'à gober le fédéral pour général

après le yogi yoga pour avaler des couleuvres bienvenue

au gobi goba selon le proverbe qui dit : qui a gobé gobera !

gare à la panse car qui gobe sans penser ne pensera plus qu'à sa panse mais comme il n'y en a pas pour toutes les panses et que hawassera bien qui hawassera le premier

malheur à ceux qui a trop penser oublient de penser à la panse dans un milieu où la panse est reine et jou'e Roi !

U.P.R

Union des Panses Rek !

Anonyme a dit…

ps quant à la C.O.D

ce n'est pas mieux

pour des ténors qui se sont tous trahis les uns les autres qui ignorent tout du code de l'honneur ; quelle idée de choisir un C.O.D de ralliement lol

le seul code qu'ils connaissent c'est celui de la déroute lol

chauffards invétérés qui veulent toujours passer au feu rouge, fou qui les suit lol

les voilà avec leur C.O.D à jouer du code phares en espérant attirer quelques militants égarés dans les ténèbres que ces as du brouillard et du verglas ont semés chez leurs militants

malheureusement personne ne répond à ces codes phares que quelques diables qui ayant tout mis dans le coffre des chauffards les suivent à la trace car ils croient au miracle ayant déjà tout perdu sauf l'espoir désespéré

quelle C.O.D

quel code de la déroute

quels codards comme autant de chauffards

faites place faites place et qu'ils passent

inch'allah

d'ailleurs ils auraient dû l'appeler G.O.D

Garnison des Opposants en Déroute

sans parler des autres sens... assis dessus lol

la C.O.D

Cercueil des Opposants Déterrés lol

Anonyme a dit…

En somme si on suit l'ano precedant, choisir entre ceux qui pensent avec leur panses et ceux qui dansent avec les circeuils, c'est choisir entre la peste et le cholera ..que faire? (Lenine ente mneine?)

Anonyme a dit…

ano, tu n'as rien compris

le choix n'existe pas !

sinon aller avec les panses sous le règne de la faim ou aller avec la faim sous le règne de la dalle car d'un côté comme de l'autre il n 'y a rien à manger sauf que chez les fédéraux ,il y a toujours l'espoir que aziz parte et que l'union des panses reste mais bien fédérés ce qui permettra de gagner du temps donc de l'argent

c clair comme de la salive de fédéral et simple comme l'espoir simplet d'un codatéral lol qui comme chacun sait est un dommage à supporter quand on supporte un général lol

Tidinit a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

http://www.tsa-algerie.com-16-05-10

Le chauffeur algérien du Français enlevé au Niger arrêté
dimanche 16 mai 2010

Les autorités nigériennes ont arrêté et placé en détention le chauffeur algérien du touriste français enlevé le mois dernier au nord du pays. Selon l’agence Reuters qui rapporte l’information de source judiciaire, il est soupçonné de complicité dans cet enlèvement.

L’homme s’appelle Ouaghi Abidine. Il avait été enlevé en même temps que le Français puis relaché quatre jours plus tard au Mali. Il avait été retrouvé dans le désert par une caravane d’éleveurs de chameaux qui l’avaient ramené en Algérie. Dans un premier temps, les autorités nigeriennes pensaient qu’il était victime de l’enlèvement mais « un juge a accusé Ouaghi Abidine de complicité de kidnapping et il a été placé dans une prison civile à Niamey. L’Algérien a été extradé par son pays la semaine dernière », a indiqué la source de l’agence Reuters.

Al Qaida au maghreb a revendiqué l’enlèvement du touriste français âgé de 78 ans, et réclame la libération de militants islamistes pour le relacher.

Anonyme a dit…

ps mais mais mais comme on dit miam miam miam met met met :

les fédéraux savent que mathématiquement , scientifiquement, et selon toutes les lois des probabilités, aucun humain ne peut résister à la puissance d'un parti pieuvre de pieuvres

le système a berné taya qui à la fin de son règne ne comprenait plus que dalle ou commençait à comprendre qu'on le bernait mais ct trop tard, d'ailleurs peut-être qu'on a viré taya comme sidioca car leur pouvoir commençait à passer dans des mains féminines et ça , un système macho ne le supportera jamais mais c une autre histoire

les fédéraux savent que tôt ou tard aziz ne verra plus que du feu.

quand on voit que dans les ministères, un ministre ne peut que dalle face à la petite mafia des directeurs comment voulez-vous qu'au sommet de l'état on échappe aux effets que produisent les mêmes causes

c'est impossible! d'où cette course à la fédération , l'heure tourne il faut trouver place avant la grande bouffe

la seule chance d'aziz est de promouvoir la liberté d'expression afin que sorte ce qui vient d'en bas mais là encore c'est trop facile de museler les sites importants et les journalistes où même sombrer soi-même dans la parano inhérente à l'exercice de ce genre de fonction et finir par châtier celui qui dit le vrai et promouvoir le courtisan qui cultive le faux mais un faux à si grande échelle dans le système que le voir faux reviendrait à perdre la raison tellement il est distillé avec perfidie

donc la seule chance d'aziz c'est d'avoir des vieux opposants qui lui rappelleront ce qui ne va pas
sans pouvoir lui nuire

il a bien des choses à dire mais moi j'en ai marre, ça ne m'intéresse plus, écrire pour qui ? d'ailleurs je suis lié à aziz par un lien mystique qui fait que jamais je ne pourrais dépasser l'opposition constructive

aussi jamais je ne saurais taire ce qui ne va pas jusqu'au jour où il se sera manifeste qu'il n'y a plus rien à espérer et que aziz est devenu taya

ce jour je me tairais définitivement

en attendant on peut toujours plaisanter car il faut rire avant d'être heureux de peur de mourir sans avoir ri" dit-on

riez si m'en croyez
n'attendez à demain
cueillez dès aujourd'hui
le rire de la vie

la vie est marrante quand on la regarde sous l'angle du destin car le destin rit toujours le dernier

ciao ciao

Anonyme a dit…

un dernier pour la route

" a vie est marrante quand on la regarde sous l'angle du destin car le destin rit toujours le dernier

ciao ciao

17 mai 2010 02:31 "

prenons l'heure 231

231 x 18= 4158 la somme fait 18

voyons avec la date

1752010 x 18 = 31536180

ne voyez-vous rien ?

31536 - 180

31536 la somme fait 18

et la multiplication 18 x 15

et 18 x 1815 = 32670

dont la somme fait 18
et la multi 18 x 14

18 X 1814 = 32652

dont la somme fait 18
et la multipli 18 x 20

et ça continue

18 x 1820 = 32760

dont la somme fait 18
et la multi 18 x 14

mais le plus extraordinaie c'est que ça continue à l'infini

car si on continue

18 x 1814 = on l'a déjà fait plus haut

et aujourdh'ui c les premiers calculs qui à l'infini nous renvoient au 18 en somme et multiplication

adi !

Bebe BA a dit…

SCANDALE SEXUEL A MILAN : SAMUEL ETO’O ENGROSSE UNE SENEGALAISE ET LA MENACE DE MORT


Fatou-fatou» de trente et un ans, résidant à Milan depuis 2006, a déposé une plainte à la police de ladite ville mettant en cause l'attaquant international camerounais Samuel Eto'o qui l'a engrossée puis menacée de mort si elle refuse d'avorter, selon ses propos tenus dans plusieurs journaux italiens dont «Il Giornale».



«Si tu n'avortes pas, je te tue quand je retournerai à Milan. Nous sommes des Africains et tu sais bien ce que les Camerounais réservent aux femmes qui leur posent des problèmes.» Ces menaces seraient de l'attaquant international camerounais de l'Inter Milan à l'endroit de sa «sœur» africaine. Une Sénégalaise dont le nom commence par A. Elle est revenue de long en large sur sa liaison avec la star africaine.

Source : L'Observateur

http://www.rewmi.com/SCANDALE-SEXUEL-A-MILAN-SAMUEL-ETO-O-ENGROSSE-UNE-SENEGALAISE-ET-LA-MENACE-DE-MORT_a26561.html

Anonyme a dit…

De RFI A-
===

Le chauffeur de l’otage français au Niger inculpé pour «complicité d’enlèvement» Le français Michel Germaneau a été kidnappé au Niger le 21avril 2010. Son chauffeur vient d'être inculpé pour «complicité d'enlèvement et séquestration».

RFI

La justice nigérienne vient d'inculper le chauffeur de l’otage français Michel Germaneau de « complicité d'enlèvement et séquestration ». Le Nigéro-algérien Abidine Ouaghi a été placé sous mandat de dépôt à Niamey. Le Français Michel Germaneau a été enlevé le 21 avril 2010 au nord du Niger. La branche al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué l'enlèvement.

Selon nos informations, le procureur de la République de Niamey a ouvert jeudi 13 mai une information judiciaire contre Abidine Ouaghi pour « complicité d'enlèvement et séquestration d'un Français ». Le juge d'instruction chargé de l'affaire a placé le ressortissant nigéro-algérien sous mandat de dépôt. Il est actuellement à la prison civile de Niamey.

Le 21 avril 2010, Abidine Ouaghi roulait avec Michel Germaneau lorsque des hommes armés ont intercepté leur véhicule sur une piste au nord Niger entre Inabangaret et Ingal. Selon des témoignages de proches, le chauffeur, et guide, a été immédiatement relâché avant d'être repris quelques heures plus tard par les ravisseurs qui lui reprochaient, semble-t-il, d'enquêter sur cet enlèvement. Il est relâché quelques jours plus tard dans le nord du Mali. Abidine rejoint alors Tamanrasset où les autorités nigériennes demandent son rapatriement sur Niamey.

Pour les proches du chauffeur, cette inculpation par la justice nigérienne est grotesque : comment Abidine Ouaghi, ami proche du Français et qui travaillait depuis des années avec l'association de Michel Germaneau, aurait-il pu le trahir et le vendre à des salafistes ?

Abidine Ouaghi, 35 ans, travaille et vit entre Tamanrasset et Agadez. Guide touristique, il est aussi le président d'Enmilal Niger (« Entraide » en Tamachek), l'association de Michel Germaneau. Il s'était rendu en compagnie du retraité français dans le village d'Inabangaret où l'association a pu ouvrir une école en décembre dernier. C'est sur le chemin du retour que les deux hommes ont été arrêtés par les ravisseurs.

Dans le milieu des guides de tourisme sahariens, on parle d'affaire délicate. Les sollicitations financières mafieuses sont courantes ces derniers temps dans le vaste Sahara, mais personne ne veut croire à une quelconque implication d'Abidine Ouaghi dans l'enlèvement de son ami Michel Germaneau.

tags : al-Qaïda - Algérie - France - Justice - Niger

Anonyme a dit…

Interessante cette histoire. Elle aurait dû utiliser un preservatif quand elle a accepté de faire du haram avec le gars. Elle utilise la religion quand cela lui sied (ne pas avorter) et l'ignore d'une côté (pour chercher un enfant avec la star). Elle a tout enregistré, ce qui prouve qu'elle cherchait juste à se faire engrosser. J'ai lu l'article et merci. A-

Bebe BA a dit…

Un ancien de la DGSE accuse Clotilde Reiss "d'avoir travaillé pour la France"

Dimanche sur LCI, Pierre Siramy, ancien sous-directeur de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) a porté de graves accusations à l’encontre de Clotilde Reiss, fraîchement arrivée sur le sol français, en fin de matinée.

Selon cet ancien de la DGSE, Clotilde Reiss « a travaillé au profit de la France pour collecter des informations qui étaient de nature de politique intérieure et d’autres qui étaient sur la prolifération nucléaire ».

Pierre Siramy (ce n'est pas son vrai nom) affirme : "Elle est immatriculée à la DGSE".

L’ancien sous-directeur ajoutant que c’est "par patriotisme que Clotilde Reiss se serait d'elle-même présentée à l'ambassade dès son arrivée en Iran. Un engagement que les autorités locales auraient découvert, en scrutant sa correspondance par Internet avant de l'arrêter le 1er juillet 2009".

Selon la chaine d’information LCI, les autorités françaises n’ont pas encore réagi aux affirmations de Pierre Siramy.

Pierre Siramy a publié en mars 2010 "25 ans dans les services secrets", chez Flammarion, rappelle Le Figaro. Cet agent ne fait pas l'unanimité dans le petit monde du renseignement français, à en lire les commentaires qui ont accompagné la sortie de son livre (notamment ici et ici). Pour se faire une idée de ce que vaut son livre, c'est par ici.

Merci à Pierre-Alain pour la vidéo

Anonyme a dit…

Merci BeBe Ba,

Elle avait l'air si innocente ! Elle a fait ce qu'elle devait faire. A-

Anonyme a dit…

Il persiste et signe au sujet de la jeune dame. Ce n'est pas si grave que ça. A-
====
Sur LCI, Pierre Siramy (un pseudonyme), ex sous-directeur à la DGSE (direction générale de la sécurité extérieure) et auteur controversé de "25 ans dans les services secrets", a lancé une polémique suite à la libération de Clotilde Reiss. Lire la suite l'article
Il prétendu que Clotilde Reiss "a travaillé au profit de la France pour collecter des informations qui étaient de nature de politique intérieure et d'autres qui étaient sur la prolifération nucléaire ". Il a rajouté : "elle est immatriculée à la DGSE".

Sur LePoint.fr, la DGSE dément ces informations.

Sur Le Post, Pierre Siramy précise l'origine de ses propos.

De qui tenez-vous vos informations ?

"Je l'ai su par des gens qui ont travaillé sur le dossier. Des gens issus de la DGSE."

Travallent-ils en Iran, sont-il encore en activité?

"Ils sont basés à Paris et ils sont encore en activité."

Ce sont des hauts-responsables, des "petites mains"?

"Il n'y a pas de petits main dans ce métier."

Selon vous, quel rôle précis avait-elle à la DGSE?

"Elle n'était pas une espionne mais un contact occasionnel de la DGSE"

Avez-vous vu vous-même ces rapports, des pièces qui prouvent cette collaboration entre Clotilde Reiss et la DGSE?

"Non, je n'en ai pas vu moi-même. Mais la personne qui m'en a parlé est une personne très fiable."

Anonyme a dit…

Commentaire khouroujou pris sur Taqadoumy. Sa place est ici. Je voterai Ely quand même.
===
Ely-poteaux :un exemple de détournement de derniers publics



En 2007 la Somelec a acquis 6000 poteaux en bois au prix unitaire de 58.425 um, soit une ardoise de 350.550.000 um.

Le bénéficiaire de cette opération effectuée, selon la Somelec, sur instruction du colonel Ely Ould Mohamed Vall est une entreprise dénommée SMSR. Les 350.550.000 um ont été versés dans un compte au nom de Ahmed Baba Oule Elya dans une banque primaire de Nouakchott.

Les caractéristiques techniques des poteaux spécifiées par la Somelec n’ont pas été respectées et l’origine des poteaux n’a pas été identifiée. Un véritable marché noir.

Les poteaus étant de très mauvaises qualités (voir images),de gros bâtons renflés et parfois même arqués la Somelec a dû les coupler, ce qui veut dire qu’au lieu de 6000 poteaux de mauvaise qualité, elle n’a eu, en théorie, que 3000 !

En fait, la quantité de poteaux utilisés est bien moindre, car des dizaines de poteaux étaient délivrés cassés ou pourris pour ne pas avoir subis le traitement chimique nécessaire. On sait que les poteaux en bois doivent être imprégnés avec des solutions antiseptiques afin de protéger la robustesse du bois. Or, les poteaux délivrés étaient aussi squelettiques que des brins d’allumettes (voir images).

Finalement, près de 1200 poteaux n’ont pas pu être utilisés même en recourant au système de couplage !

Les poteaux acheminés vers certaines villes de l’intérieur n’étaient que des troncs d’arbustes tortus et difformes.

Voilà un véritable exemple de détournement de deniers publics durant l’ère CMJDéenne.

Anonyme a dit…

Les suisses attaquent Kadafi. M'enfin! Du sport. A-

Tribune de Genève-16-05-10

La Lybie, héraut des droits de l’homme
lundi 17 mai 2010

Une fois encore l’absurde atteint des sommets. Décidément, la réalité dépasse parfois la fiction … La Lybie élue au Conseil des droits de l’ONU *, malgré les exhortations de 37 ONG reconnues en la matière à ne pas voter pour elle, constitue une information qui tombe comme un oxymore ! Mais ça n’est malheureusement pas une blague …

Les 192 Etat membres auxquels étaient adressés ces appels restés sans écho se sont laissé happer par la Jamahirijya lybienne : 155 voix à bulletins secrets lui ont été attribuées ! L’orchestration du résultat n’en est pas moins « drôle ». l’insigne charge de l’annoncer devant l’Assemblée générale a été dévolue à Ali Triki, qui est de nationalité lybienne !

Le colonel Mouammar Kadhafi peut donc continuer à se frotter les mains … Des rapports officiels pointent du doigt les graves exactions aux droits humains fondamentaux, un compatriote, Max Göldi, reste l’otage de le terrorisme d’Etat en place depuis 667 jours, ce avec ne suite d’épisodes aussi dramatiques que scandaleux, un djiad lancé contre un pays souverain comme la Suisse (tout comme son appel à le démanteler à différentes occasions) n’auront ainsi pas convaincu des personnalités à hautes responsabilités que la défense des droits de l’homme n’est pas un jouet dans le mains de potentats avides et sanguinaires.

On sait qu’il fut loué par un sociologue occidental pour son interprétation des valeurs universelles de la Charte mouammar-kadhafi.jpg en le faisant le héraut des droits de l’homme mais pousser le witz jusque là reste problématique pour une institution de cette envergure. Dans son essence, les mécanismes des droits de l’homme ne découlent pas de la force, bien au contraire …

Il faut dire que les manœuvres de coulisses ont été savamment conduites … un nombre égal à celui des sièges à repourvoir évitant une élection compétitive (paradoxalement) ont sauvé la mise ! Grâce aux 4 places dévolues au groupe Afrique, l’Ouganda, la Mauritanie, l’Angola ont été assurées de siéger aux côtés de la Lybie (bien qu’elle ait perdu sa place de numéro 1 sur le continent). Il faut préciser que ce jeu des chaises musicales ne correspond pas à la logique des quotas : les candidatures suisses à des postes à l’ONU sont systématiquement discriminées au profit de profils le plus souvent moins engageants. Le cynisme - sans contre-pouvoir - dans toute sa splendeur !

* Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a été créé en 2006. Pour remplacer une Commission, qui avait elle-même été discréditée parce que des pays au bilan peu glorieux en matière de droits de l’homme pouvaient y siéger.

Anonyme a dit…

Lu pour azzizzo et les filles de l'UPR. A lire comme ç'est bien dit. A-

====
Meziane Rabhi-http://www.liberte-algerie.com-17-05-10

Benbitour parle de malédiction du pétrole
lundi 17 mai 2010

L’ancien chef du gouvernement livre sa vision de la crise politico-économique : Benbitour parle de malédiction du pétrole,il a souligné l’urgence d’une meilleure gestion du secteur pour dépasser l’impasse dans laquelle s’est engouffrée l’économie nationale.

L’économie algérienne est l’archétype de la malédiction des ressources à savoir une économie qui dispose d’un secteur de ressources naturelles (hydrocarbures) tourné vers l’exportation (98% de recettes en devises en Algérie) qui génère de substantielles recettes publiques (75% des recettes en dinars pour le budget) mais qui, paradoxalement, engendre une stagnation économique et une instabilité politique. C’est un pays riche en ressources, mais qui s’appauvrit chaque année malgré cette abondance. C’est ce qu’a relevé le Dr Ahmed Benbitour, ancien chef du gouvernement, lors d’une conférence sur le secteur des hydrocarbures organisée à l’invitation de la fondation Slimane-Amirat. M. Benbitour a souligné l’urgence d’une meilleure gestion du secteur, pour dépasser l’impasse dans laquelle s’est engouffrée l’économie nationale.

Très pédagogique, l’ancien chef du gouvernement a expliqué les caractéristiques de l’économie algérienne fragilisée par “la malédiction des ressources”. Selon lui, le chemin vers la stagnation économique, l’instabilité politique et l’appauvrissement se caractérise par au moins cinq éléments. M. Benbitour indique que l’abondance des ressources accroît les anticipations et l’appétit des dépenses. “Les autorités lancent des projets grandioses. Rappelez-vous, nous avons commencé avec un programme de relance de 7,5 milliards dollars. Tout de suite, on a dit qu’il faut un autre programme de soutien de 60 milliards de dollars. D’où les réactions des individus qui veulent des bénéfices sans tarder.” Dans ce contexte, les attentes de la population poussent les pouvoirs publics vers des réponses rapides. Il s’ensuit “des décisions hâtives, inappropriées et mal coordonnées”. L’accroissement des moyens financier fait diminuer la prudence et la vigilance. Par ailleurs, la pression sur l’augmentation à la fois des dépenses et des transferts va augmenter les attentes des gens.

M. Benbitour explique que le défi est de répondre en même temps à la nécessité d’interventions publiques face aux urgences sociales pour le maintien de l’ordre public et la stabilité politique, ainsi que la nécessité de construire des institutions fortes pour la pérennité de la stabilité politique. La première nécessité fait appel au pompier, la deuxième nécessité fait appel à l’architecte. “D’où l’exigence d’un autre niveau de gouvernance et les gouvernants doivent être à la fois pompiers et architectes. C’est loin d’être le cas lorsque vous considérez le profit de nos gouvernants aujourd’hui.” L’ex-chef du gouvernement indique qu’à la fin de la décennie noire, la population avait besoin de deux éléments importants : une politique d’insertion et de participation et la construction d’institutions fortes. “Qu’est-ce qui s’est passé ? Il y a eu un discours populiste”, a-t-il affirmé. “Concernant les institutions, on a fait le contraire. Le parlement, on l’a cassé par les ordonnances. Le Conseil constitutionnel est devenu une institution pour justifier l’injustifiable”, a précisé M. Benbitour, ajoutant que la centralisation et partant de la concentration des moyens budgétaires a induit “des investissements excessifs et imprudents et donc la porte ouverte à la corruption”.

Anonyme a dit…

Suite pour azzizzo et les filles de l'UPR. A-
==

Benbitour, cite le cas, du projet de transfert d’eau vers Tamanrasset, sur plus de 740 km en pente, “inimaginable”. C’est aussi le cas de la ville de Hassi Messaoud. Et le dernier : l’organisation du GNL 16. “On a organisé une grande rencontre au moment où le produit connaît de très sérieux problèmes de marché”, regrette-t-il.

L’abondance de ressources encourage la concentration des pouvoirs au sommet L’ancien chef du gouvernement indique que l’abondance de ressources encourage la concentration des pouvoirs au sommet. “L’accès au pouvoir signifie l’accès à la richesse et la garantie d’une richesse ultérieure. Le soutien politique se construit essentiellement sur le clientélisme autour de réseaux régionaux ou économiques ou d’intérêts particuliers”, a expliqué M. Benbitour. “C’est alors l’installation des institutions favorables aux profiteurs. D’où l’existence de conflits causés par le sentiment d’injustice qui s’accompagne par la violence sociale des émeutiers, surtout chez les jeunes, et aussi, l’avidité que peuvent susciter les rentes massives et qui se manifeste par la violence terroriste, les rapts, les gangs et les vols”, argumente l’ancien chef du gouvernement.

Par ailleurs, les recettes venant de la fiscalité sur l’exportation des ressources naturelles, vont rompre les liens importants entre les citoyens et l’État, du fait de l’absence de la fiscalité directe. “Les gens ne se sentent pas impliqués par ce que fait l’État. Parce que l’État n’a pas besoin d’eux”, estime M. Benbitour, relevant que la dimension politique de la rente se manifeste par une prédisposition, pas nécessairement, à l’autoritarisme. “Le gouvernement utilise les revenus des hydrocarbures pour alléger les pressions sociales qui autrement mèneraient vers des demandes plus importantes d’imputabilité”, explique M. Benbitour. Pour autant, pour M. Benbitour “la malédiction des ressources” n’est pas une fatalité. “Qui dit hydrocarbures, ne dit pas nécessairement malédiction de ressources”, a-t-il affirmé, prenant l’exemple de la Norvège, riche en pétrole, mais qui occupe la première place mondiale dans l’Indice de développement humain (IDH). “C’est parce qu’on a une mauvaise gouvernance des hydrocarbures qu’on va vers la malédiction”, souligne M. Benbitour qui indique que la fin du pétrole, au rythme actuel de production, pourrait intervenir entre 2026 (pour les réserves prouvées) et 2035 pour les réserves probables. “Si on monte 2 millions de barils par jour, la fin du pétrole interviendrait entre 2022 et 2027”, avertit l’ancien chef du gouvernement.

Anonyme a dit…

Du vent. Il n y aura rien. Depuis quand on prend les gros poissons de la drogue? Pas pas chialer. A-
===
Belco TAMBOURA- L’Observateur, 17/05/2010

Arrestation à Kidal de M. Ablil Ag Albacher:Des personnes et des Etats seront éclaboussés
lundi 17 mai 2010

Depuis qu’on en parle, c’est la première fois qu’il nous est enfin donné de mettre un visage sur le trafic de drogue dans le Nord de notre pays. Il s’appelle Ablil Ag Albacher. Il a été arrêté lundi après midi, 10 mai 2010 ; chez lui à Kidal dans le quartier Etambar par un groupement de la gendarmerie.

Pas un coup de feu n’a été tiré. Même mère poule, la couveuse n’a pas été perturbée, comme le dit l’adage en langue de chez nous. L’opération est pourtant sans précédent dans les annales de la lutte contre la drogue et le grand banditisme au Mali. Nous ne sommes certes pas en Amérique latine où ce genre d’opération à gros risques se prépare sur plusieurs années. D’ailleurs, nous a-t-on dit, le sieur Ablil Ag Albacher serait une ramification au Mali du réseau latino américain. "J’ai du mal à croire que celui qu’on croyait intouchable et puissant soit arrêté dans son fief et en plein jour", a confié une source à notre confrère de l’AMAP. La valeur de la marchandise (drogue) trouvée chez lui à Kidal est estimée à plusieurs milliards Fcfa.

Qu’il se mette à table

En attendant qu’il se mette à table, il a été confirmé que le sieur Ablil Ag Albacher a été arrêté avec d’autres personnes qui sont Yayia Ould Mahmoud et Cheikh Meina dit Zarkan. De lourds soupçons pèsent sur eux comme étant les têtes de pont d’un trafic connu de tous mais qui s’est révélé difficile à cerner et à démanteler. Plusieurs faits survenus ces deux dernières années nous renseignent sur l’ampleur du mal. On a pu voir en effet ces avions qui atterrissent au Nord, on a assisté à cette guerre ouverte entre trafiquants (avec mort d’hommes), à ces enlèvements et séquestrations de personnes. Mais, comme nous l’avons dit plus haut, cette fois ci, avec le cas Ablil Ag Albacher peut-être que notre pays est sur la bonne piste.

De sources concordantes rapportent que l’homme est arrivé à Bamako fin semaine dernière où il sera entendu ; non seulement par la justice malienne mais aussi certainement par d’autres structures et organismes en charge de la lutte contre la drogue à travers le monde. Et quand il se mettra à table pour raconter, il est à craindre que d’autres personnes, voire même des Etats ne soient éclaboussés. Dors et déjà, parmi les personnes arrêtées il y a un Libyen lui-même soupçonné d’appartenir à un réseau. Et par ailleurs, souvenez-vous de cette fameuse liste de trafiquants de drogue qu’auraient publiée les Etats-Unis sur le Mali. Et enfin l’Algérie qui n’a jamais eu de cesse à dénoncer l’implication des siens et aussi de hauts gradés maliens dans ce genre de trafic. Gros trafiquant de drogue et future monnaie de change. C’est également le lieu de le dire, l’arrestation de personnes de cette trempe entraînent toujours une radicalisation des réseaux auxquels elles appartiendraient. C’est ainsi, par exemple, que le Mali avait été contraint de libérer des bandits en échange de l’otage français Pierre Camatte. Cette fois encore, difficile de croire qu’Ablil Ag Albacher soit un homme isolé. Drogue, faux billets, armes, n’est pas un peu trop pour un seul homme. Si le sieur Ablil Ag Albacher devait être jugé, il ne répondra pas seul à autant d’accusations. Encore que notre pays, le Mali soit capable le juger. Là c’est une autre paire de manche.

Belco TAMBOURA

Anonyme a dit…

L’Ambassadeur de France au Ministère de la Justice.

L’ambassadeur de la République française en Mauritanie, Michel Vandepoorter, a rendu visite au ministre de la Justice M. Abidine ould El kheir le dimanche matin jour du démarrage du procès des présumés salafistes et dont ceux qui sont inculpés d’assassinat, à Aleg, des quatre touristes français.

Tout donc laisse croire que l’Ambassadeur est venu s’assurer au près du ministre de la justice mauritanienne que justice serait équitablement rendue par rapports aux français tués et à leurs familles.

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
Info source : Sahara Medias (Mauritanie)
---
C'est le seul acte de la France depuis l'assassinat d'innocents touristes chez nous. Vite mis sur le dos de Sidioca pour le faire partir. Alors que la securité était de la responsabilité des généraux putshistes. Cherchez le trou.

Anonyme a dit…

Bon debarras
==

Moctar Ould Bouceif quitte le RFDlundi 17 mai 2010 / 15 :45

Le fédéral du RFD en Assaba, Moctar Ould Bouceif, a présenté sa démission au président du parti, le week-end dernier. Il devra prendre part à l’élection du fédéral de l’UPR à Kiffa dans les tous prochains jours où il pourrait annoncer son ralliement au parti au pouvoir.



Ancien fédéral du PRDS en Assaba, Ould Bouceif avait rejoint Ahmed Ould Daddah, au lendemain du coup d’Etat du 3 aout 2005 qui avait renversé Ould Taya.

canalrim.info

Bebe BA a dit…

Boidiel quitte ADIL

Plusieurs personnalités sont en conclave depuis ce matin en vue de la création d’une nouvelle formation politique. Il s’agit principalement de Mohamed Yehdih Ould Moctar El Hacen, de Louleid Ould Weddad, de Boidiel Ould Houmeid et de Lemrabott Ould Bennahi.

Hier, tout aurait été tenté pour sauver ce qui peut l’être encore. Jusqu’à tard dans la nuit, Boidiel Ould Houmeid, El Alia Mint Menkouss et Yahya Ould Sidi El Moustaph ont tenté de convaincre Yahya Ould El Waghef d’accepter pour sauver Adil de l’éclatement de quitter sa présidence comme l’exigeraient les partenaires de la refondation. En vain !

Depuis les choses semblent s’accélérer. Au siège de l’Alternative, les concertations sont très avancées et la rupture avec Adil plutôt définitivement consommée.

rim24.info

Anonyme a dit…

Ould Waghef a la guigne et il n'a pas al personalité pour guider quoi que ce soit. Une fois sorti de prison, à l'appel d'azzizzo au palais, il y est parti en courant. Ce gars ne peut pas être un leader de quoi que ce soit. et puis tout se complique; un PRDs sous les couleurs de l'UPR et un autre sous les couleurs d'ADIL.

C'est quoi ça?

A-

==

La refondation d’Adil tremble déjà : les nouveaux pôles menacent de se retirerlundi 17 mai 2010 / 17 :10

Prévue pour le 20 mai prochain, la refondation d’Adil tremble déjà. La première secousse est intervenue, il y a quelques jours, lorsque les responsables d’Adil ont tenté de reconduire, l’actuel président du parti, Yahya Ould Ahmed Waghf, à la tête du futur parti.



Les trois autres pôles concernés par la refondation du parti (le RPM de Louleid Ould Weddad, l’Alternative d’Ould Moctar Hacen et le Groupe de Lemrabott Ould Bennahi) se sont opposés à cette « manœuvre », se référant à l’accord signé entre les parties prenantes et qui vise à « créer un nouveau parti », la reconduction de l’ancien PM d’un Adil refondé ou Adil tout court, reviendrait à la même chose.

L’homme, il est vrai, n’étant pas politique et arrivé à la tête du parti par la volonté de l’ancien chef d’Etat, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, n’est pas, selon certains, le personnage « idéal » pour conduire une formation comptant des « poids lourds » en politique.

Si d’ici demain, la proposition d’Adil n’est pas révisée, les trois pôles précités menacent de se retirer, emportant avec eux un large pan de ce parti, pour former le nouveau parti.

Il est à rappeler qu’Adil compte cinq députés : Nouma Mint Mogueya, Ezza Mint Hemmam, Aichetou Mint Amar, Bâ Aliou Ibra, et le député suppléant de Sidney Sokhna ; le RPM deux députés : Louleid Ould Weddad et Baba Ould Sidi.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Un mauritanien impliqué dals l'enlevement des autrichiens ! Ajib. A-
==
Mauritanie: 8 ans de prison pour un homme lié à l'enlèvement d'Autrichiens

Un Mauritanien accusé d'être lié à l'enlèvement par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) de deux Autrichiens en 2008 en Tunisie, a été condamné lundi à huit ans de prison par la Cour criminelle de Nouakchott, a constaté un correspondant de l'AFP.

Cheikh Brahim Ould Hammoud, qui avait plaidé non coupable, a été condamné à huit ans de prison et à une amende de 3 millions d'ouguiyas (8.500 euros environ). Le parquet avait requis 12 ans de prison.

Selon l'accusation, il serait entré en Mauritanie avec une cassette vidéo portant les revendications des ravisseurs. Il était en outre accusé d'avoir "suivi dix mois d'entraînement sur le maniement des armes et des explosifs dans les camps de l'AQMI " dans le nord du Mali.



La Cour a dans ce même dossier condamné Mohamed Ould Abdel Moumen à deux ans de prison avec sursis pour appartenance à une organisation terroriste et prononcé l'acquittement d'un troisième homme, de nationalité malienne.

Le 22 février 2008, deux touristes autrichiens avaient été enlevés en Tunisie, puis transférés dans le nord du Mali. Ils avaient été libérés par Aqmi huit mois plus tard.

Lors du premier procès de cette session consacrée à des faits de terrorisme, la cour avait condamné dimanche Abdallahi Ould Mohamed Sidya à six ans de travaux forcés et une amende de 7.000 euros pour avoir "planifié des actes terroristes sur le territoire mauritanien".

Le parquet avait requis contre lui 30 ans de prison.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : AFP via Google

Anonyme a dit…

Ceci a retenu mon attention:

"...un rapport compromettant de 2007 a été remis au Premier ministre mauritanien qui ne sait même plus qui arrêter sinon il décapite ses forces de sécurité."

A-
===
De quoi je me mêle : Poudre colombienne et poudre d’escampette

Le Républicain, 18/05/2010
« Depuis qu’on en parle, c’est la première fois qu’il nous est enfin donné de mettre un visage sur le trafic de drogue dans le Nord de notre pays. Il s’appelle Ablil Ag Albacher. Il a été arrêté lundi après midi, 10 mai 2010 ; chez lui à Kidal dans le quartier Etambar par un groupement de la gendarmerie ».

Ce n’est pas moi qui le dis mais Belco Tamboura, le patron du journal l’Observateur et un des bourreaux, en son temps, du Général Moussa Traoré. Il ajoute même que des complices, dont des individus et même des Etats peuvent commencer à trembler. Si nous comprenons bien, la lutte à mort a commencé contre les narcotrafiquants ? Grand bien nous fasse ! Car les gens commençaient à se demander pourquoi c’était le silence plat depuis l’affaire de l’avion de Tarkint en novembre dernier où l’Etat avait porté plainte contre un X introuvable. Alimentant toutes sortes de rumeurs, créant amalgame sur amalgame, au point que j’en étais arrivé moi à me méfier de tous les ressortissants du Nord. Pire, le pays était en train de se laisser construire une réputation de narco-Etat par des voisins qui ne sont pourtant pas aussi blancs que la poudre colombienne dont ils dénonçaient l’inflation malienne. Pour preuve : un rapport compromettant de 2007 a été remis au Premier ministre mauritanien qui ne sait même plus qui arrêter sinon il décapite ses forces de sécurité. Et même en Algérie, tout ne paraît pas net, selon les différents rapports du puissant DEA américain. Reste qu’on ne va pas s’éterniser sur les voisins alors qu’un scoop mondial donnait, il y a deux semaines, un certain Coulibaly pour un dangereux narcotrafiquant arrêté à Delhi avec plus de cinq kilos d’héroïne, que les Américains exfiltrent nos compatriotes à partir d’Accra. Maintenant, comme Albacher est à Bamako et sera devant le juge, on va peut-être remonter la filière jusqu’en Colombie. Le seul problème, mais je ne m’en mêle pas puisque ça ne me regarde pas, sera de convaincre que seul, il a fait venir un boieng, l’a déchargé, écoulé la marchandise et mis les recettes sous son matelas à Kidal. Adam Thiam

Adam Thiam

Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article

Anonyme a dit…

les zamis

comme hier allons à la recherche du calcul perpétuel de base 18

aujourd’hui c'est le 18
on s’ennuie faisons quelques calculs

éwa: 18 5 2010

18x 5X 2010 = 180900 veyavi facile

dont la somme fait 18 lol
et la multi 9x 8 = 18 x 4
intéressant ce 184


nous allons faire comme hier et chercher le mouvement perpétuel dont la somme fait 18 et la multiplication un multi de 18 à l’infini

comme hier on peut faire 18x 184 ect

là nous avons déjà le 184 mais s’il se cachait ailleurs juste pour prouver que ce n'est pas un hasard faisons un détour

18x 5X 2010 = 180900
= 18x 10050

ok sikoi ce 10050?

voyons toute la date :

1852010/ 10050 = 184,...ah ! le voilà encore le 184

Alors reprenons 18x 184 = 3312

dont la multi fait 18

mais 3312 x 18 = 59616

qui dont chiff muli font 18 x 90

mais 18x 1890 = 34020

or 34020x 18 = 612360

dont la somme fait 18
et la multi 18x12

mais 18x 1812= 32616

dont la somme fait 18
et la multi 18x 12

mais 18 x 1812 on vient de le faire lol

donc comme hier c'est l'infini, encore un mouvement perpétuel

ce n'est plus adi c'est ajibadi lol

tout est bien qui fini bien , nous avons eu deux mouvements perpétuels , la boucle est bouclée suivons-la

et fermons-la en ce 18 5 2010 s'arrêtent les calculs

ce n'est plus intéressant

il faudrait que j'aille breveter la nouvelle discipline la 18tologie lol

allez ciao ciao la marmite familial est toujours vide !!!! hohlons veshi mouhim !!

d'ailleurs si je dis vrai alors peut-être que grâce à Dieu zabi peut-être

pourquoi alors ne pas faire une prière:

" maudits soient tous ceux qui connaissant ces calculs bien avant l"élection d'aziz ne lui en ont jamais parlé bihoum lh'assede

soyez maudits

inch'allah

Anonyme a dit…

nch'allah

18 mai 2010 03:02

302 x 18 = 5436

dont la somme faut 18
et la multi des chiffres 18x 20

faites le reste vous-même c un calcul perpétuel là encore

meuléte

ciao

Anonyme a dit…

A-

tiens pour te changer les idées
un grand mâitre

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/heroic-frazetta-74826

Anonyme a dit…

magic 18 pour ne pas mourir idiot

http://sunnite.over-blog.com/article-1613999.html

deuteronome 18:18

le prophète annoncé par moise

« Je leur susciterai du milieu de leurs frères un prophète comme toi, je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. » [Deutéronome 18:18]

-----------------

symbolique des nombres

séquence 18

http://crdp2.ac-besancon.fr/catalog/sites/menu17/menu17_fichiers/seqpedagog17.pdf

V18 : Nombre qui marque l’accomplissement d’un cycle, qui toutefois doit aboutir, non pas à une
simple répétition, mais à un changement radical, passage à un autre ordre d’action et de vie. Ce nombre a
joué un rôle important dans le rituel mortuaire : c’est le nombre de jours qu’il faut pour que la dépouille soit
considérée comme définitivement débarrassée de tout corps vivant, le plus subtil soit-il, c’est-à-dire de
toutes ses âmes. Un mort n’étant totalement mort qu’au bout de ce délai, la cérémonie de ce jour, la
quarantaine, est celle qui lève les derniers interdits du deuil. C’est le nombre de l’attente, de la préparation
de l’épreuve et du châtiment. Il symbolise ce qui est complet, c’est aussi l’âge auquel Moïse a été appelé par
Dieu.

-------

http://forum.aufeminin.com/forum/f565/__f1199_f565-En-numerologie-que-signifie-le-chiffre-18-et-23.html

concernant le 18 : Nbr féminin
Sa symbolique profonde correspond à la Lune, également associé à l'Arcane 18 en Tarologie.

Le 18 est symbole du rêve, des illusions qui laisse à penser que ce nbr est très intuitif, imaginatif et doté d'une hypersensibilité. Un nbr à conotation très artiste, la tête dans les étoiles, un idéal très poussé laisse à penser que ce nbr vit plus dans ses projections/phantasmes que dans le monde réel, ce qui peut lui apporter certaines désillusions.
Attention aux réveils douloureux !
N'oublions pas que ce 18 est lié à la lune, le reflet de nos propres projections ou envies profondes, il est conseillé avec ce nbr de faire preuve de prudence sans pour cela éliminer ce coté artiste car ce 9/18 se doit se tourner vers les autres soit par une action artistique mais aussi sociale ou humanitaire.

C'est ce qui lui donne tout son charme

Le 18 est avant tout un 9, qui se doit ètre charitable, dévoué, plein de compassion avec l'amour du prochain mais attention se dévouer aux autres ne veut pas dire se faire manger ou envahir car le 9/18 doit apprendre à se protéger et à faire en sorte que ses reves puissent ètre réalisables...

Le problème du 18, c'est qu'il aurait tendance à se laisser dominer par ses émotions et l'affectif y est pour beaucoup car ce 18 est très sensible à la notion de famille... même si souvent il s'en éloigne dut à une certiane déception de sa propre vision de la famille...

Anonyme a dit…

...il est très sensible à la tromperie (trop confiant), aux arnaques, aux trahisons car justement sa vision des choses est voilée par le fait qu'il projette ses propres envies/rêves...
et que la réalité est tout autre...
son caractère aurait tendance à ètre bien entendu lunatique, avec des hauts et des bas, très instable et une inquiétude profonde sur la vie symbolisé en tarologie (Arcane XVIII - Lune) par l'Eau, la mare au pied des 2 tours. C'est un tourmenté doublé d'une tendance à la dépression

Mais ce 18 dans un thème tels que le chemin de vie, les cycles ou année perso peut laisser sous-entendre (a relativiser avec les autres nbrs car un thème c'est un ensemble complexe d'interaction entre nbr) une vie liée au public, à une clientéle où les autres tiennent une place importante.
Un nbr idéal pour les artistes tels que les poetes, musiciens, peintres, écrivains, les Arts.... il accentue l'imagination mais c'est aussi un excellent nbr pour les activités occultes et surtout dans le domaine de la voyance, de la mediumnité et de la spychologie. Le 18 est le symbole même de la vision/projection qu'on pourrait avoir avec le tarot ou tout autre mancie, c'est la double vue.

Et avec tout ce qui comporte comme effets négatifs, le 18 absorbe, il s'impreigne des vibrations autour de lui mais il a dut mal à faire le tri entre le vrai et le faux, et ce qui plus vrai encore quand c'est en relation avec l'affectif.Attention au coté passionné, l'ètre à tendance à bloqué une fois dans sa vie sur une personnes et à projeter plus tard cette image sur ses autres partenaires, on n'en reviens toujours à la projection, à l'image...

il favorise toutes les activité en rapport avec la femme , le soins aux autres, les enfants...
Ex :Aide-soignante, infirmière, purécultrices, nourrices...
mais aussi l'humanitaire, les relations avec les voyages (anecdote, certains 18 travaillent ds agences de voyages car ils ont vraiment l'impression de voyager mais cela peut rester dans le domaine du phantasme ....) mais aussi l'étranger comme tout bon 9
Excellent nbr pour les études poussées tels que la philosophie, l'étude des religions mais aussi la sociologie.

Le passé peut prendre une grande importante pour le 18, il peut rester bloqué sur ce passé et aurait tendance à avoir dut mal à ètre dans le présent.

En ce qui concerne la répétition, tout dépend du contexte, a noter que le nbr 2 est aussi en rapport avec la lune, accentue l'activité imaginatif du mental par une passivité apparente...

Peut renforcer l'idée d ela famille, de la mère et du trouble, le flou artistique si tu préfères mais bon a voir ds son contexte pour ètre plus sérieux...

Je reprécise que c'est une analyse du nbr, seul, sans contexte et il es t important de l'analyser dans son contexte, car un thème "sérieux", c'est des dizaines et des dizaines de nbrs (hé oui...) qui sont tous liés entre eux et c'est des heures et des heures de travail, d'analyse pour obtenir un diagnostic sérieux et efficace. Ce qui est fascinant avec la numerologie, c'est qu'on peut arriver très rapidement aux grandes lignes générales de la personne et c'est ce qui lui vaut un tel intéret et succès mais ça s'arrête là...
Car chaque personne est unique et là ça devient plus compliqué... et beaucoup d'"apprentis" s'arrêtent" à ses grandes lignes...
Le plus dur en numérologie, ce n'est pas de trouver et d'analyser ces nbrs (tout le monde peut le faire) mais c'est de pouvoir synthétiser sur un thème des interactions entre une cinquantaines de nbrs, les mettre en confrontations, les sentirs, voir les dominés, les dominants et les mettre en rapport avec leurs analogies...
Il faut ètre chercheurs avant, étudiez, expérimenter sur le terrain, mettre en application et ne pas hésister à tester comme tout chercheur, l'échec et la déception fait partis de toute recherche, une forme de "Graal" en soit.

etc etc

Anonyme a dit…

ajib or not ajib

that's the question ?

je ne sais plus quel type génial disait que chaque fois qu'il prenait un bain , il était émerveillé de voir qu'il ne dissolvait pas lol

Anonyme a dit…

Birame encore, mais là il divague. A-

http://www.journaltahalil.com/detail.php?id=3916&categ=2

Anonyme a dit…

Je retire ce que j'ai dit. Birame n'a pas divagué du tout. J'ai failli avaler ma cigarette en lisant un prenmier passage sur lequel je n'etais pas d'accord, mais en lisant plus je me suis renduu compte qu'il disait vrai. Personne n'a pensé à Ould Khattri (Dedew enta vem? Birame a raison de s'attaquuer au clergé). Mais pour Sidi Ould Salem, faut attendre que l'IGE et la justice statue sur le cas. Faut pas donner des postes à l'entité a ou b parcequ'il faut faire de la discrimination positive partout. Mais ses arguments forceront les pouvoir à être plus sérieux en nommant aux hautes fonctions. Moudir Ould Bouna conseiller en communication à la présidence, c'est de la foutaise. azzizzo: reveille-toi et lis bien ce que dit Birame. C'est une opportunité que t'offre Birame pour être un président des pauvres.

A-

Anonyme a dit…

depuis hier gt comme gêné de citer le Deutéronome mais rien sur le coran

eh bien juste un mot car on peut écrire un livre sur le 18 dans le coran

Vous vous souvenez de ce livre qui fit le tour du monde sur la numérologie dans le coran au sujet du 19 dans le coran

Eh bien essayons de compéter taf taf

« La somme des numéros des versets où le mot Dieu apparaît est de 118 123,
c'est aussi un multiple de 19. 118 123 = 19 x 6217 «

ça c’est ce que dit l’auteur ,

mais au sujet du 18

19x 6217 : 196217 = 18x 10900,…

Continuons

1x9x6x2x1x7= 18x 42
Et si on fait comme hier à la rechercher du calcul perpétuel

18x 1842= 33156
Dont la somme fait 18
Et la multi 18x 15

Et 18x 1815 = 32670
Dont la somme fait 18
Et la multi 18x 14

Si on continue on obtient un calcul perpétuel de somme de 18 et dont les chiffres multipliés donnent un multi de 18

Car 18x 1814 on l’a déjà fait voir les calcul d’avant-hier le premier calcul perpétuel

Ciao ciao

Anonyme a dit…

Le Franc CFA, monnaie ou instrument de domination ?

article publié le 18/05/2010
auteur-e(s) : Attac Gabon
Par Julien N’kolo Reteno (Attac Gabon)


--------------------------------------------------------------------------------

En cette année, 17 pays d’Afrique [1]commémorent le cinquantenaire de leur accession à la souveraineté internationale, 14 de ces pays issus de l’empire colonial français on presque tous [2] en commun une monnaie commune, le Franc CFA. Cette monnaie qui constitue aujourd’hui une sérieuse entrave à la souveraineté de ces Etats, avait été rejetée en s’en souviens par la Guinée de Sékou Touré. Officiellement été créé en 1948 sous sa dénomination originelle de Franc des Colonies Françaises d’Afrique, le Franc CFA n’a rien perdu depuis de sa logique d’apparition, les changements ultérieurs dans son appellation n’étant que fioriture.

A la fin de la seconde guerre mondiale, la France alors largement partie prenante, avait laissé des séquelles assez profondes. L’effort de reconstruction nécessaire d’après- guerre procédant par un recours à toutes formes d’approvisionnements financiers, matériels ou humains, la France décida naturellement de mettre à contribution son empire colonial de l’époque. Il s’agissait pour elle de créé une monnaie pour sécuriser ses approvisionnements en matières premières largement répandues dans le riche sous- sol de ses colonies africaines. A la suite des mouvements de rébellion de plus en plus prononcés dans les colonies alors largement exploitées par la mère-patrie, les indépendances ont été consenties à l’ensemble des colonies dans les années 60, en se gardant toutefois de leur permettre de s’affranchir du fameux franc CFA. Le pouvoir des nouvelles nations dites indépendantes a donc majoritairement été « donné » à des suppôts de la métropole, qui ont entériné sans mot dire l’essentiel des accords que l’occupant avait déjà établi du temps où il assurait seul la gestion des colonies. Les nationalistes que furent les Nkrumah, Lumumba, Amilcar Cabral, Modibo Keïta, furent simplement éliminés.

Le franc CFA a ainsi eu d’emblée une parité fixe avec son franc français de maître, pour inhiber tout risque de change. Tout au plus a-t-on créé 3 banques centrales (BCEAO, BEAC et BCC), avec la particularité que celles-ci n’ont aucun pouvoir décisionnel sur la politique monétaire locale ! En effet, les marges décisionnelles en matière monétaire, qui sont dans les prérogatives des conseils d’administration des banques centrales, sont quasiment inexistantes pour les membres africains. Qui plus est, les statuts de ces banques sont largement à l’avantage de la France qui peut bloquer toute décision, du fait d’un nombre de représentants judicieusement fixé au sein des conseils d’administration respectifs de celles-ci. En somme, tout se décide à Paris depuis toujours, et même pas à la Banque de France, mais bien au Trésor Public Français, un organe directement lié au Ministère des finances !

Anonyme a dit…

Le Franc CFA, monnaie ou instrument de domination ? (suite)

C’est ainsi que tous les pays de la zone CFA, selon le texte originel, se voient dotés d’un compte d’opérations au Trésor Public Français, compte sur lequel leurs réserves externes sont créditées en cas d’excédent, ou débitées dans le cas contraire. Et au prétexte qu’elle garantit tout risque de change sur le franc CFA, la Banque de France prélève 65% des réserves de chaque compte d’opérations, en n’hésitant donc pas à s’enrichir sur le dos de pays pourtant dits pauvres ! Accessoirement, il conviendrait de rappeler que les 35% restant sur les réserves des comptes d’opération, sont d’officie alloués au remboursement de la dette, ce qui limite les marges de manœuvres le cas échéant dans les Pays de la Zone Franc, quand il est question de mener des politiques volontaristes en matière de santé ou d’éducation par exemple. Il s’agit de se rendre compte que la politique monétaire, et donc la politique économique des pays de la zone CFA se décide à Paris, et seulement par Paris !!! C’est de cette manière que la dévaluation de moitié du franc CFA en Janvier 1994, pour arriver à une nouvelle parité fixe de 100 F CFA pour 1 FF, a été unilatéralement décidée par le gouvernement français de l’époque, dirigé par Edouard Balladur, au grand dam des dirigeants africains qui redoutaient pour la plupart des soulèvements de leurs populations. La dévaluation unilatérale faisait suite au déficit trop prononcé des comptes d’opérations des Pays de la Zone CFA ! Les conséquences furent drastiques pour les populations des Pays de la Zone CFA.

Il convient également de souligner que le principal objectif de cette fameuse monnaie dite unique reste étrangement inachevé. En effet, alors que la France, initiatrice du Franc CFA a toujours défendu l’idée selon laquelle cette monnaie faciliterait les investissements étrangers dans les pays africains, il est de notoriété publique que c’est bien le contraire qui s’est toujours produit. En somme, la parité fixe sans risque de change favorise plutôt l’exportation des devises, un phénomène qu’on peut reprocher aux multinationales largement présentes sur le continent, mais aussi aux dirigeants adeptes d’enrichissement personnel. Or la zone Euro, avec des critères de convergence stricts, des politiques et un tissu économiques relativement comparables entre pays partenaires, montre que contrairement à ce qui s’est produit dans la zone CFA, l’adoption de l’euro comme monnaie commune est le fruit d’un objectif de consolidation défini. Or pour le franc CFA, on trouve réunis dans le même espace monétaire, des pays qui n’ont nulle autre similitude que leur appartenance à l’ancien empire colonial français et surtout la misère extrême de leurs populations, qui fait justement que 12 des 14 nations concernées sont aujourd’hui considérées selon les critères de la Banque Mondiale et du FMI comme Pays Pauvres et Très Endettés (PPTE). Plus encore, les 2 seuls pays qui ne sont pas PPTE y échappent juste par le truchement des revenus exceptionnels de la manne pétrolière, qui en font des pays relativement riches au regard de leur densité de population plus faible que les moyennes locales. Il s’agit du Gabon et de la Guinée Equatoriale.

Anonyme a dit…

Le Franc CFA, monnaie ou instrument de domination ?
(suite)

Au-delà du manque de souveraineté économique pour tous les Pays de la Zone CFA, on est en droit de s’interroger sur l’indépendance politique, car aucun des présidents de ces états ne peut diriger s’il ne bénéficie de l’onction de Paris, même s’il existe des élections prétendument démocratiques. En effet, on peut constater que plusieurs pays ont à leur tête des dirigeants qui approchent le demi de siècle au pouvoir, tandis que dans le même temps, la misère de leurs populations se fait galopante. Comment peut-on croire en un processus électoral réellement transparent et démocratique si on note que la population qui a le choix libre de ses dirigeants est aussi celle qui est la première à vouloir s’exiler ensuite, en masse ? Quel serait donc cet esprit masochiste qui se serait emparé des seuls africains qui choisiraient à chaque fois un même dirigeant pourtant réputé incapable de résoudre leurs problèmes les plus basiques tels que l’accès à l’éducation, aux soins de santé, voire à un travail ! Et enfin tous les Pays de la Zone CFA ont aussi en commun d’appartenir à la Francophonie, et donc d’avoir le français comme leur langue officielle. Après le contrôle économique et politique, voilà que la France à travers son « rayonnement » culturel, achève de dominer des pays qui finalement, n’ont pas plus de souveraineté que les territoires et départements d’outre mer, si ce n’est une illusion d’autonomie !

Plus encore, le tour de passe-passe décidé lors du passage à l’euro fait désormais de l’Union Européenne, la nouvelle institution responsable de la misère économique des pays de la zone CFA. L’Union Européenne a hérité, sans que les africains concernés ne soit invités à une quelconque négociation, du lourd passif colonial français, à travers l’ancrage automatique du franc CFA à l’euro, avec une parité fixe calquée sur la dernière en vigueur vis-à-vis du franc français. L’Union Européenne devient de ce fait complice « involontaire » de l’appauvrissement de ces pays du Sud. En outre, la logique de l’euro fort défendue par la banque centrale européenne est entrain de tuer définitivement les économies des Pays de la Zone CFA, qui en plus de 50 ans d’autonomie supposée, continuent à devoir importer l’essentiel des produits de première nécessité, faute de disposer d’industries locales pour en fabriquer. En effet, les balances commerciales des Pays de la zone CFA sont largement déficitaires depuis le début des années 80. Et l’euro fort allié à une politique de taux d’intérêts élevés empêche la création de PME dans les Pays de la Zone CFA, faute de pouvoir décrocher des crédits. Qui plus est, cette même politique condamne durement les échanges Sud-Sud ou les échanges commerciaux entre Pays de la Zone CFA et autres pays dits du Tiers-Monde, parce que le CFA surévalué de fait rend les éventuels produits des Pays de la zone CFA trop chers.

Quelles différences y-a-t-il entre les départements et territoires d’outre mer et les pays de la zone CFA, en dehors du fait que les premiers ont vu le gros de leurs populations s’installer bon gré mal gré à l’époque de la tristement célèbre Traite des esclaves tandis que les derniers ont une population établie de longue date ?

Notes
[1] Le Bénin, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo-Brazzaville, la République Démocratique du Congo (RDC), la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Burkina Faso, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Tchad, le Togo, le Sénégal et la Somalie.

[2] La Mauritanie et Madagascar quittent la zone CFA en 1973 .

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Moctar Ould Bouceif démissionne du RFD.

Une source généralement bien informée, indique que le fédéral du RFD en Assaba, Moctar Ould Bouceif, a présenté sa démission au président du parti, durant le week-end dernier.

Cette source précise également que Ould Bouceif, serait en route pour Kiffa dans les prochains jours notamment lors de l’élection du fédéral de l’Union Pour la République où il pourrait annoncer son ralliement au parti au pouvoir.

On se rappelle que Moctar Ould Bouceif était ancien fédéral du PRDS ex-parti au pouvoir, il avait rejoint Ahmed Ould Daddah, au lendemain du coup d’Etat du 3 aout 2005 avec le renversement du régime de Maawiya Ould Taya.

Info source : GPS (Mauritanie)

-------------------------------


Dés que les rats auront quittés le navire, le RFD deviendra à nouveau fréquentable.

Les Mauritaniens croient plus à l'opportunisme qu'à l'alternance.

Adhérer au RFD va devenir tendance dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"La refondation d'Adil s'écroule : l'Alternative prend le relais, Boidjel, futur président d'El Wiam

Hier, nous faisions état d’un désaccord profond intervenu entre les pôles devant faire la refondation d’Adil au sujet du président du futur parti, un groupe d’Adil insistant sur la reconduite de Yahya Ould Ahmed Waghf.

Ce soir, les trois pôles (le RPM de Louleid Ould Weddad, l’Alternative de Mohamed Yehdhih Ould Moctar Hacen et le Groupe de Lemrabott Ould Bennahi) ont décidé de refonder, sur la même base et avec le même objectif, le parti Alternative, en congrès extraordinaire depuis le 15 mai.

Ainsi, Boidjel Ould Houmeid et son groupe font dissidence à Adil et rejoignent le nouveau parti en formation. C’est Boidjel qui en sera le futur président, jeudi prochain, il aura pour vice-présidents : Louleid, Ould Moctar Hacen et Lemrabott Ould Bennahi. Le parti sera dénommé « El Wiam » (parti de l’entente démocratique et sociale).

Info source : Canal RIM

---------------------------------

Quelle crédibilité pour un parti dont le président est impliqué dans un scandale financier et qui a payé 100 millions en guise de caution pour éviter la taule.

Les "valeurs" disait le prof Ely

maatala

Anonyme a dit…

A-

J'ai lu le dernier ecrit de Biram. Comme je l'ai deja souligne' dans d'autres ecrits,son combat est noble mais sa strategie est mauvaise.En optant pour la confrontation et en donnant l'impression que les Maures...blancs sont mauvais, Mr. Biram eloigne plusieurs potentiels soutiens. Il doit egalement savoir qu'un Maure Noir du nom de Kone' Mahmoud a occupe' le poste de Directeur General du Port de Nouakchott puis celui de Nouadhibou.
Cheikh Saad Bouh Ould Nagi qui est un Maure (pas blanc en fonction de la couleur de sa peau, je suis entrain de rire), je dirai donc un Maure qui est NOIR par la peau, etait gouverneur de la BCM.
Les Maures Noirs ont occupe' presque tous les postes administratifs importants (Premier Ministre, President de l'Assemble'e, commandant de regions militaires, Ministre, Gouverneur, Directeur General de banque, prefets...etc. IL Y A CERTES EU DES PROGRES MAIS IL Y A TOUJOURS UN LONG CHEMIN A' FAIRE, PARCE QUE LES HARATINE CONTINUENT A' ETRE LA COUCHE LA PLUS OPPRIME'E EN MAURITANIE.

Il faut continuer a' lutter pour avoir des programmes de discrimination positive.

YA BIRAM, IL Y A DES MILLIONSS ET DES MILLIONS DE MAURES BLANCS QUI SONT EXCELLENTS ET SONT PRETS A' AIDER ET QUI AIDENT. IL NE FAUT PAS FAIRE D'EUX DES ENNEMIS!!!!!

Le gros probleme Mauritanien a pour nom la PAUVRETE'. Ce phenomene touche toutes les categories sociales.
Je reviendrai sur ce sujet des que possible. Now, I must leave the computer to do something else.

Anonyme a dit…

Couli a dit:
...........................
J'ai lu le dernier ecrit de Biram. Comme je l'ai deja souligne' dans d'autres ecrits,son combat est noble mais sa strategie est mauvaise....
...........................
Tu as bien résumé Mr Biram et consorts,car il n'y a pas plus noble que contribuer directement ou indirectement à la libération et à l'émancipation d'un individu quel qu'il soit.En revanche,il est maladroit sinon criminel de monter les mauritaniens les uns contre les autres.Les maures " blancs" non esclavagistes constituent la majorité ecrasante et sont favorables à l'émancipation de leurs fréres et dire le contraire,c'est trop mentir et surtout c'est desservir sa cause en entrainant des soutiens potentiels dans le camp adverse.Les maures "blancs" sont comme leurs aures compatriotes:il y en a (plus de 95%) qui sont très pauvres au point de ne pas manger à leur faim,qui sont victimes de toutes sortes d'injusices et n'ont jamais pratiqué l'esclavage...

L'observateur

saidechinguity a dit…

Maatala,

Il faut ajouter:

1979 Mauritanie: Ould Bouceif renverse Ould Salek

saidechinguity a dit…

Maatala,

Il faut ajouter:

1979 Mauritanie: Ould Bouceif renverse Ould Salek

Anonyme a dit…

Said,matalla
il faut aussi ajouter:
1979 ou 1980?:Haidalla renverse(au propre et figuré!) Bouceif.

et corriger:
2005:Aziz (et non Ely) renverse Taya (selon Aziz lui-même).

L'observateur

Bebe BA a dit…

Déclaration



Les populations des quartiers périphériques de Jedida et de Rag El Haya se sont réveillées tôt ce matin sur les bruits du débarquement d’une garnison appuyée par des unités de la police armées jusqu’aux dents venues les déloger de leurs baraquements. Ceux qui auront essayé de se poser de questions ou de résister se sont vus violemment passer à tabac et humilier. Ces brutalités se sont soldées par des cas de blessures graves et des arrestations dont les victimes ont été conduites vers des centres. On peut alors en citer, entre autres, Lakhdary Ould Alioune, Sidi Ould Malek, Mohamed Lemine Ould Mohamed Abd, El Moustapha Ould Ahmed et sa soeur Aminetou Mint Ahmed.

A la surprise générale et à l’antipode de la raison et du bon sens, des étrangers, précisément des Ghanéens, savamment mobilisés ont été mis à profit par les autorités locales dans cette forfaiture pour importuner nos paisibles concitoyens dont la seule faute est de s’accrocher à leur droit quant à réclamer des terrains dans les zones qu’ils occupent depuis plus de deux décennies. Ce drame constitue, en afait, une première dans l’histoire de notre pays.

Cette opération, exécutée sur ordre du wali de Dakhlet Nouadhibou lequel ne cesse d’afficher vis-à-vis des citoyens de la ville un zèle et un mépris sans commune mesure, se situe en plein année scolaire, sachant ce que ce problème peut engendrer comme conséquences malencontreuses à ces populations déjà aux prises avec la précarité, l’indigence et l’abandon du fait de la gestion chaotique des affaires de l’état par Mohamed Ould Abdel Aziz.

Eu égard de ce qui précède, nous tenons, au sein de Alliance Populaire Progressiste, à affirmer :

1- Notre condamnation la plus ferme pour toutes les formes de brutalité dont les populations de Jedida et de Rag El Haya ont été victimes ce Mardi 18 Mai ;

2- Notre solidarité indéfectible avec tous les déplacés, les blessés et les arrêtés ayant fait les frais de l’iniquité et de l’obstination d’un pouvoir aux abois ;

3- Notre mise en garde contre la poursuite de la politique de paupérisation menée depuis le 8 Août 2008 et qui constitue une dénégation totale des vrais problèmes des citoyens;

4- Notre appel à tous nos militants et les hommes de bonne volonté de se joindre au parti pour venir au secours des déplacés ;

5- Notre rappel aux étrangers de tout bord qu’ils sont les hôtes de la Mauritanie, terre d’hospitalité et d’accueil. Cependant, il leur incombe de s’abstenir de s’immiscer dans les affaires internes du pays et de se faire dresser contre nos concitoyens.





Nouakchott, le 18 mai 2010 Le Bureau Exécutif

saidechinguity a dit…

L’observateur,

Bouseif est « officiellement » mort dans un crash d’avion qui l’amenait de Nouakchott à Dakar, lui ayant succédé au poste de premier ministre, Haidalla était le suspect tout indiqué derrière ce crash.
Il faut cependant noter, en l’absence d’enquête officielle connu du grand public, que deux éléments au moins, optent en faveur de l’accident :

1/ Les conditions météorologiques : en effet une importante tempête de sable couvrait ce jour le ciel de Dakar rendant la visibilité quasiment nulle, d’ailleurs les agents de la tour de contrôle de l’aéroport de Nouakchott ont reçu de la part de leur collègues sénégalais, un message déconseillant vivement l’arrivée de l’avion à Dakar. Malheureusement ce message a été reçu vingt minutes âpres le départ de l’avion et il semble que le pilote n’en n’a jamais été informé ou informé trop tard alors qu’il tentait déjà son approche à l’aéroport de Dakar.

2/ Le model d’avion : Il s’agissait d’un petit avion militaire de fabrication chinoise.


D’autre part il faut souligner que la liquidation physique du chef n’a jamais été, heureusement, dans la pratique de nos militaires. Pourquoi recourir à l’assassinat alors qu’il est si facile de faire un COUP D’ETAT ? Aziz, le putschiste en série en sait quelque chose .

Said

Anonyme a dit…

Said:

Il s'agissait d'un accident. Haidallah a occupe' le poste du defunt Ahmed Ould Bouceif parce qu'il etait le Chef d'Etat Major de l'Arme'e.

Anonyme a dit…

Canalh est silencieux comme une séance de spiritisme

on dirait que le destin fait attendre chacun afin de voir un calcul en rapport avec les deux commentaires précédents, le voilà

Bismilliahi :

Quand j’ai regardé tout à l’heure c deux commentaires ,je me suis dis
tiens

« Said
19 mai 2010 16:01

--------
Said:

Il s'agissait d'un accident. Haidallah a occupe' le poste du defunt Ahmed Ould Bouceif parce qu'il etait le Chef d'Etat Major de l'Arme'e.
20 mai 2010 00:16 «

---------------
Deux fois « said » cote à cote deux heures avec les même chiffres et aucun commentaire entre les deux

Tiens !

De l’un à l’autre 8H15 minute

815 x 18: 14670 la somme fait 18

Si vous prenez les heures

1601x 18= 28818

16x18= 288 dont la somme fait 18

Tiens tiens bonne piste, il y a quelque chose allons voir ailleurs

Les dates et heure
19 mai 2010 16:01
20 mai 2010 00:16

La somme 19+5+2010+16+01 = 20+5+2010+00+16 = 2051
2051x 18= 36918

Si vous multi tous les chifff 1296
Dont la somme fait 18
Et la multi 18x 72

Si on fait comme hier pour le calcul pépétuel

18x 1872= 33696
Dont la multi des chiff fait 2916
Dont la somme fait 18
Et la multi 18x 162

si on fait comme hier

18x 18162 = 326916

si vous mutli les nombre
vous obtenez 1944 = 18x 108 d'une part et de l'autre

la somme fait 18
et la mutli 18x 16

continuons avec la même méthode

18x 1816= 32688

les chiff multi 18x128

continuons

18x18128 = 326304
dont la somme fait 18

et la multi 18X 24

et 18X 1824 = 32832
dont la somme fait 18
et la 18x 16

et18x 1816 on l' a déjà fait plus haut

calcul perpétuel

-------------------------
-------------------------

mais pour prouver que ce n'est pas un hasard

faisons autrement à tâtons cette fois reprenons le 18x162 d'où le premier calcul perpétuel d'aujourd'hui est parti mais faisons sans 18x18162

juste avec 18162 rek

18162 la somme fait 18
Et la multi 96 mais là plus de mutli 18
Donc on ne peut plus encore faire 18x 18xX

Faisons sans le multi qui n’existe pas et gardons le nombre 96
Juste
18x 1896 = 34128
Dont la somme fait 18
Et là la multi 192 des chiffre ne donne plus de 18x un entier

Tiens 96 et 192 aboutissent à rien

Virage donc mais avec les deux impasses

mais
96x192 = 18432
Dont la somme fait 18
Et la multi 192

Tiens deux fois 192 on en vient on y arrive

Intéressant ce 192

18x192= 3456
Dont la somme fait 18
Et la multi 18X20
Or selon la méthode du calcul pépétuel
18x1820 = 32760
Dont la somme fait 18
Et la multi 18x 14

Calcul perpétuel c à ce résultat qu’on est arrivé chaque fois même hier et avant-hier ça continue donc à l’infini

deux fois aujourdh'ui
C’est vraiment une discipline la 18tologie

C’est mieux que les mots-croisés et commenter la bololitic
Ciao ciao

Anonyme a dit…

LM et maata , il est temps de rendre canal privé avec entrée payante notre fortune est faite

on prend une chambre au 5eme pour émettre et avec une ou deux statuette dogon et un ou deux coq, est une web cam on devient les plus grand marabouts de la place lol

malheureusement haram!

éwa il ne reste qu'à endurer avec constance

il faudrait demander à l'as du riba si on a le droit de faire de la fausse magie pour gagner sa vie

ça ne doit pas être haram , c'est un commerce comme un autre, comme vendre des salades lol

d'ailleurs si on a le droit de manger du halouf en cas de force majeure , on doit bien avoir le droit de berner des zigs en cas de force majeure lol

ciao

Anonyme a dit…

ciao

20 mai 2010 02:51

2+0+5+2+0+1+0+0+2+5+1= 18

Anonyme a dit…

ciao

20 mai 2010 02:51

2+0+5+2+0+1+0+0+2+5+1= 18

les zamis c là mon dernier commentaire sur canalh

je l'ai dit plusieurs fois mais désormais si j'ai quelque chose d'important à dire j'écrirai un article sinon rien

il est temps de quitter le virtuel pour aller patauger avec tout le monde dans le réel

à bientôt

inch'allah

ciao ciao

Anonyme a dit…

Canal silencieux. Laguetna a t-elle commencée?

Anonyme a dit…

Quelles sentences il voulait? Qu'on les libère? Ajib. Pour lui, la perte de vie de nos soldats tombés à Lemgheity, Tourine et El Ghallawiya était juste? Ould Taya doit avoir des nuits d'insomnie à écouter Dedew parler ainsi. Ses amis ont échappé à la condamnation à mort et lui se plaint. A-

=====

Cheikh Dedew qualifie « d’injustes », les sentences prononcées contre les Salafistes

mercredi 19 mai 2010

Dans un entretien exclusif au site alakhbar (www.alakhbar.info), le Cheikh Dedew a affirmé, aujourd’hui, que "les sentences prononcées par la Cour Criminelle étaient décevantes et contraire aux orientations du Président de la République et à l’esprit de dialogue auquel avait fait appel le gouvernement et qui a vu la participation des Oulémas".

Il est à rappeler que Cheikh Dedew avait pris part avec des théologiens mandatés par le gouvernement à un « dialogue spirituel », lancé en janvier dernier à la prison de Nouakchott et au terme duquel plusieurs détenus salafistes avaient déclaré leur « repentir ».

canalrim.info

Anonyme a dit…

Il n'est pas medecin et se refere à un machin au Cameroun, comme si c'etait la Suisse. Bravo Horma. A-


====
Arrestation d’un chef de parti politique, propriétaire d’une clinique de médecine traditionnellemercredi 19 mai 2010 / 20 :26

Le commissariat de police d’El Mina a procédé, lundi dernier, à l’interpellation, à Arafat, d’une dizaine de personnes dont trois techniciens étrangers, opérant dans un établissement dénommé « Centre de la Médecine Traditionnelle Chinoise et Africaine », pour vente de produits non autorisés exposant la vie des populations au danger.



Le propriétaire du Centre arrêté, Mohamed Ould Ghoulam, qui est président du parti « Union pour la Mauritanie », a affirmé que les accusations dont il est victime n’ont aucun fondement et qu’il s’agit probablement d’erreur, car son « établissement est une clinique de médecine traditionnelle afro-chinoise dont le siège social est au Cameroun et qui bénéficie d’un encadrement reconnu en Côte d’Ivoire ».

« Le dossier du centre a été présenté au ministère de la Santé avant le démarrage de nos activités » a-t-il ajouté.

Ould Ghoulam a promis d’éclairer l’opinion sur cette affaire, après la clôture de l’enquête.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Anglican mahi viha. C'est Arab Autority for Agricultural Investment and Development. Pourquoi crier au feu quand on demande à un unité de bouger se loger ailleurs? A-
===

Rosso : AAAID chassée manu militari des locaux de Mpourié !

L’autorité arabe pour l’investissement et le développement agricole plus connu sous son nom anglican Arab Autority for Agricultural Investment and Development est un organisme inter-état regroupant 77 pays dont la Mauritanie qui fait partie des 17 fondateurs. C’est un organisme qui s’autofinance et s’occupe essentiellement de l’agriculture.

En 2006, elle aurait signé une convention avec l’Etat mauritanien relatif aux locaux de la ferme de Mpourié pour une période de quinze ans.

Mais le dimanche dernier, elle a été sommée par l’Etat de quitter les locaux en question dans un délai de 72 heures. Que s’est-il réellement passé ?



le responsable local ne comprend pas ce qui lui arrive, cependant, il sait tout simplement qu’il a rangé ses engins et tout le matériel agricole dont il dispose dans un entrepôt à l’entrée de la ville et a aménagé sa villa de passage pour en faire des bureaux en attendant de voir plus clair avec sa direction administrative dont le siège est à Nouakchott.

Nous y reviendront plus en détail les jours à venir avec de plus amples informations.

JIDDOU HAMOUD

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : hjiddou

Anonyme a dit…

Saint Gharadawi, l'invité de Sainte Dedew , a declaré qu'il voulait visiter la Mauritanie, mais que le fait que ce pays avait des relations avec Israel, l'en empechait..hypocrisie quand tu nous tiens!..Gharadawi , originaire d'egypte pays ayant des relations normales avec Israel, vit au qatar pays qui fornique avec les israeliens..Gharadawi , un pretre pourri d'argent, se deplace dans un avion special pour visiter un pays rongé par la misere, où il est reçu par un zig qui se prend pour un prophete et qui n'hesite pas à prendre la defense des terroristes qui ont le sang sur les mains ...les deux saintes nitouches ont en commun l'art de prendre des gens pour des cons..

maatala a dit…

Salam

lu sur cridem

"Kebbet-Mendez: Main basse sur la terre des pauvres.

Un groupe de citoyens habitant la Kebbet-Mendez se débat depuis quelques temps contre ce qu’ils considèrent être des tentatives d’usurpation de leurs terrains, menées par des agents de l’ADU (Agence de développement Urbain). Ahmed Ould Mahmoud porte-parole des habitants est catégorique : «parce que nous sommes pauvres et faibles, on cherche à nous faire déguerpir de nos terrains pour les céder à de riches hommes d’affaires ».

Les habitants du CK 13 de la Kebbet-Mendez ont eu le malheur de se trouver dans une zone aujourd’hui convoitée par de riches hommes d’affaires. La zone se situe à quelques encablures de la Foire de Nouakchott, dans cette portion de la Kebbe qui jouxte la zone industrielle.

Lors de la restructuration qui a touché l’ensemble des terrains squattés d’El Mina, la zone objet aujourd’hui de convoitise a été lotie. Les baraquements touchés par le tracé des rues et ruelles, ainsi que tous ceux situés sur des emplacements publics ont été marqués au rouge et déménagés.



Les autres habitant, épargnés, devaient en toute logique bénéficier de leur lopin de terre, à l’instar de ce qui s’est passé dans les autres parties de la populeuse Kebbet-Mendez. Seulement, un groupe d’agents relevant de l’ADU, et nommément cité dans une plainte déposée par les habitants auprès des autorités, aurait commencé à lorgner vers ces terrains dont l’emplacement fait pâmer de jalousie n’importe quel promoteur immobilier.

«On nous demanda de quitter parce que nos terrains ont été attribués à des tierces personnes » s’indigne Ahmed Ould Mahmoud qui occupe son lot depuis maintenant 20 ans. Face à ce que les habitants n’ont pas tardé à assimiler à une opération de spéculation programmée à leur détriment, des plaintes furent déposées par leurs soins auprès de l’IGE (Inspection générale d’Etat), l’ADU et le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitat.

Hormis la visite d’un inspecteur du nom de Mohamed Yahya, les habitants ont évoqué la présence d’une certaine Amy, agent au ministère de l’Urbanisme qui a dûment déclaré aux habitants qu’ils étaient dans leur droit et que l’opération initiée par les agents de l’ADU était inégale. «Après trois jours de présence à nos côté, nous ne l’avons plus revue ; certains nous ont dit qu’elle a été licenciée » déclare Ahmed Ould Mahmoud.

Les agents dûment montrés du doigt seraient conduits par un certain Mohamed Aly Ould Cheïbany, et comprendraient Mohamed Ould Maaloum, Mohamed Ould Baba, Bilal Ould Nasseh et Ahmeïdatt Ould Sghaïr. Outre la plainte déposée par Ahmed Ould Mahmoud concernant son terrain n° 107353 au CK 13, d’autres citoyen habitant la même zone ont aussi déposé une plainte, à l’image de Habib Ould Dhehbi habitant le lot n° 32028 du secteur 11, dont le terrain aurait été attribué à un certain Bah Ould Abeïdy avec la complicité d’un agent de l’ADU.

Il y a également le cas de Youma Mint Bilal dont le terrain n° 1072 J3 au CK 13 est également sous le collimateur de ceux qu’elle nomme «les spéculateurs ». Essentiellement composées de «Haratines », les victimes disent être perturbées dans leur quiétude par cette épée de Damoclès suspendue au dessus de leur tête, et craignent pour leur avenir. Il s’agit du petit peuple dont certains sont sur place depuis plus de 20 ans et triment à longueur de journée pour joindre les deux bouts. Aussi en appelle-t-il au «Président des pauvres » pour les délivrer de la convoitise des puissants.

JOB
Info source : L'Authentique (Mauritanie

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur TVIDAR

"Meeting de l' opposition à Nouadhibou : que dira-t-on de plus ?

La coordination de l’opposition promet de révéler demain Samedi , des choses surprenantes sur le pouvoir , à l’ occasion d’ un meeting qu’ elle organise dans la capitale économique .
Est-ce du bleffe ou une façon de rouler les pauvres citoyens, pour venir nombreux satisfaire leur curiosité ?
Que dira Messoud ould Boulkheir le Hapnol , président de l’ assemblée nationale , de plus que son intervention sur la chaine El Jeziraa , complétée par son discours à l’ ouverture de la session du parlement , en direct du perchoir ?
Il faut dire que l’opposition s’active actuellement beaucoup à l’étranger , comme à l’ intérieur du pays , dans le but d’ isoler le pouvoir .
Pendant ce temps, la majorité présidentielle et le bataillon des députés comme on dit , s’ agitent à reprendre leurs attaques classiques qui faibliront très vite , devant les arguments de Yahya ould Kebd , l’ homme à la mâchoire pharaonique et au verbe facile , qui a réussi sous SIDIOCA éphémère , à détourner plus de 15 milliards d’ ouguiya des tiroirs du ministère de la décentralisation , soit disant pour financer des études par de consultants étrangers fictifs …
Tribun de première heure et ras des forums internationaux, Ould Kebd et les hommes de Yahya Ould Waghef entre autres , travaillent inlassablement à Bruxelles et ailleurs pour faire échouer le prochaine table ronde des bailleurs de fonds sur la Mauritanie , prévue en juin . Dans tous les cas , le peuple mauritanien commence à se lasser d'une opposition irreesponsable composée de lascars et de vieillards qui , après avoir echoué dans leur tentative d' isoler la Mauritanie et affamer son peuple , checrchent maintenant à dresser les communautés les unes contre les autres , en s' alliant avec le diable sinoniste pour susciter des "chemises noires dans le quartier d' affaires de Nouakcott" ( charea Errizgh ) ! De toutes les façons , il est inutile de vous rappeler encore que Ould Abdel Aziz fera cinq mandats successifs( deux prévus par la constitution et les trois autres seront une exigence du peuple mauritanien ) . Ahmed , ente vem !

maatala

Anonyme a dit…

lu pour A-
La Mauritanie échangera-t-elle l’otage français avec des éléments d’Al Qaida ?
Le scénario du Mali n’est pas à exclure
La conduite adoptée par la justice mauritanienne pourrait constituer une menace réelle pour la coordination sécuritaire existant entre les pays du Sahel, qui ne cesse de s’intensifier ces derniers mois. En effet, la manière par laquelle la justice mauritanienne a programmé le procès contre des salafistes mauritaniens suscite des doutes. Les observateurs n’écartent pas une intervention française, en vue de la libération de l’otage français détenu au Niger, il y a quelques jours.

suite

Anonyme a dit…

Dans ce sens, les médias mauritaniens se sont interrogés sur la rapidité par laquelle le procès des salafistes, dont ledit Abdellah Ould Sidna, l’un des terroristes impliqués dans le rapt des touristes autrichiens, a été organisé. Dans le même sillage, les entretiens franco-mauritaniens visant une éventuelle libération de l’otage français se sont intensifiés, notamment suite à la visite effectuée en Mauritanie par le Secrétaire d’Etat français chargé de la Coopération et de la Francophonie.
Il y a lieu de préciser que les ravisseurs ont exigé la mise en liberté de certains salafistes détenus dans des prisons mauritaniennes.
Selon les observateurs, la Mauritanie risquerait de céder aux pressions françaises, à l’instar du Mali, qui s’est plié et a échangé l’otage français Pierre Camatte, contre un terroriste notoire d’Al Qaida, ce qui a provoqué l’ire de la partie algérienne.


EL KHABAR 19 mai 2010
filsdubled

Anonyme a dit…

Fils du bled,

Ça vient. J'observe encore. Merci pour cet article d'El Khabar.Ci-dessous quelque choses sur la rapidité du jugement. beauoup de coincides.

A-
==


Procès des présumés terroristes : Un acquittement surprenantjeudi 20 mai 2010 / 11 :46

Lors de sa session de lundi dernier, dans le cadre du procès d’une vingtaine de présumés terroristes ouvert en début de semaine, la Cour criminelle a prononcé l’acquittement par, contumace, de l’un des prévenus de nationalité étrangère.



Selon certains spécialistes du droit pénal, cette mesure est une première, car pour que le dossier de l’accusé puisse être transmis à une cour, il faudrait que les charges retenues contre lui, soient suffisamment recevables.

S’il est encore absent, et donc sans avocat, la cour prononce, par défaut, la peine maximale. Mais, de là à l’acquitter…cela suscite des questions.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Ya Tamanrasset,

Depuis quand la coordination securitaire ne cesse de s'intendsifier? Rien n'a bougé, sauf l'affectation d'un colonel de chez le voisin du sud qui va toucher un sursalaire. A-

===
Tamanrasset là-bas a dit:

La conduite adoptée par la justice mauritanienne pourrait constituer une menace réelle pour la coordination sécuritaire existant entre les pays du Sahel, qui ne cesse de s’intensifier ces derniers mois.

Anonyme a dit…

Lu pour General Vladimir. Ça ne presage rien de bon. A-
===

La force de réserve opérationnelle en juillet
L'Expression, 18 Mai 2010

Le terrorisme mobilise les ministres de la Défense en Libye NPM: une vue de Tripoli

Le troisième Conseil des ministres de la Défense et de la Sécurité débutera aujourd’hui à Tripoli.

La sécurité au nord de l’Afrique, notamment au niveau de la bande du Sahel, constituera le chapitre le plus important des discussions du troisième Conseil des ministres de la Défense des pays de l’Afrique du Nord prévu dès aujourd’hui dans la capitale libyenne.
Cette rencontre, intervenant dans un contexte particulier marqué par l’instabilité sécuritaire et économique au niveau de certaines régions du Sahel, a été précédée par l’organisation à Tripoli depuis dimanche dernier, de plusieurs réunions préparatoires, rassemblant les délégués des ministères de la Défense des pays de l’Afrique du Nord, membres de la force de réserve (Narc).
Lors de la rencontre d’aujourd’hui, plusieurs dossiers vont être abordés, notamment la situation actuelle en Somalie, mais aussi au Nigeria.
L’importance de cette rencontre a été vivement soulignée par le secrétaire exécutif de la Narc, le Libyen, le général major, Ahmed Abdellah Ahmed Aoun, coprésident du Comité conjoint de coopération militaire et technique algéro-libyen, lors de la séance d’ouverture de la première réunion, consacrée à l’élaboration du second rapport qui constitue «la pierre angulaire dans l’action de la Narc».
Ce premier rassemblement entrant dans le cadre de la préparation de la rencontre d’aujourd’hui, vise essentiellement les mesures initiées au titre des décisions prises précédemment au niveau de l’état-major, experts et commission de la Narc, mais aussi en vue de la mise en service de la force de réserve.

Anonyme a dit…

Suite lu pour le General Vlad A-
==

Une nouvelle stratégie s’impose dans ce contexte suite aux événements douloureux enregistrés en Somalie. Un territoire miné par une totale insécurité. Aussi, le Conseil de paix et de sécurité (CPS) tient à respecter la feuille de route, pour l’annonce de la formation et la mise en service de la force de réserve au niveau du continent africain.
Dans cette perspective justement, le responsable de l’information au secrétariat exécutif de la Narc, le colonel Mohamed Ghoumma Cheibany, souligne dans une déclaration à la Pana que la réunion d’aujourd’hui portera sur le lancement des activités de la force de réserve de l’Afrique du Nord prévue pour début juillet de l’année en cours.
La première mission de ce service continental prévoit la sécurité en Afrique et sera mise en service selon une stratégie qui réponde à la situation sur le terrain. Il va sans dire qu’il s’agit d’un terrain miné.
La mission ne sera certainement pas facile et doit prendre en considération toutes les données présentées au niveau du territoire africain, au cas par cas. Aussi, il y a lieu de signaler que la Narc est l’une des composantes de l’Union africaine créée en 2008 et regroupant en son sein plusieurs pays de l’Afrique du Nord: Algérie, Egypte, Libye, Mauritanie, République arabe sahraouie démocratique et Tunisie. Son siège a été inauguré le 27 avril de l’année dernière dans la capitale libyenne.
La Narc a été créée pour assurer la sécurité et la paix au nord de l’Afrique. Avec le parachèvement de la constitution des forces de réserve africaines dans les cinq régions citées plus haut, l’Union africaine a été dotée d’un véritable bras de sécurité pour le maintien de la paix, surtout que le continent africain a, de tout temps, été un territoire menacé par de multiples conflits et guerres internes à l’image de ce qui se passe actuellement en Somalie.
La force de réserve africaine compte 5000 éléments mobilisés par l’Algérie, à l’instar des autres pays. Les sources de financement sont assurées par l’Algérie, l’Egypte et la Libye.
Lors de ce troisième Conseil, l’aspect économique ne sera pas en reste. En effet, il est question de l’élaboration du programme d’activités pour les prochaines années avec un budget assuré par les contributions financières des pays membres de la Narc.

Ikram GHIOUA

Anonyme a dit…

ps: que ceux qui en ont assez de la bolitic locale prennent un pseudo sur agoravox et viennent débattre là-bas

mille sujet mais inscrivez en tant que mauritanien ,c important

on y débat de tous les sujets sur l'islam la burqa la françafrique et le reste philo eco etc

cela permet un contact direct entre les citoyens du sud et le nord et cela permet de briser beaucoup de fausses idées sur notre façon de penser

vous pouvez bien entendu proposer vos articles si le sujet fait débat

il serait intéressant d'avoir un agoravox mauritanien et même africain, un site citoyen géré par des citoyens et tous les rédacteurs votent pour les articles en direct

ciao

Anonyme a dit…

maata lu pour toi sur agoravox

à propos des trolls car tu es un trolls , x ould y était un troll , tous les anos sont des trolls

il y a eu un grand débat au sujet de la censure de l'équipe du site et comme sur canalh il n'y a jamais de censure , je crois que ce cadeau d'adios sera apprécié inch'allah à mettre entre toutes les mains des webmasters et des lecteurs jusqu'au pouvoir

vive la liberté d'expression!

john loyd a dit

" Déjà, le terme « Troll » a été totalement galvaudé pour devenir une sorte de fourre-tout désignant en gros tout ce qui n’est pas politiquement correct. Le problème ne se résout pas en 3 coups de cuillères à pot, comme voudrait nous le faire croire l’auteur, car entre une modération stalinienne amenant un forum convenu et rose-bonbon, et une modération passoire autorisant l’usage de procédés orduriers, il doit exister un million de nuances ;

si un site avait trouvé le bon équilibre, à supposer qu’il existe, ça se saurait. Je reste d’ailleurs persuadé que la solution est définie implicitement par la politique du site relative au clientélisme recherché
Les trolls, au sens où l’auteur l’entend, ou tout au moins une bonne partie d’entre eux, sont des éléments de vie essentiels à la vie d’un forum, par exemple (non exhaustif) :

- Le troll comique qui balance des vannes à longueur de post, même lourdingues, même avec un rapport discutable avec le sujet, apporte l’aération qui évite de sombrer dans un académisme rigoriste et froid.

- Le troll de chapelle, qui défend sa paroisse et promeut grassement son bénitier, a droit de cité, même avec ses gros sabots bouseux.

- Le troll fouille-merde, ergotant, fouinant avec son gros blaire, aux basques d’auteurs ciblés en leur flairant le cul à chaque apparition, émet implicitement des sommations aux rédacteurs à parfaire leurs écrits.

- Le troll ange-gardien, ou troll anti-troll, qui viendra assister les nouveaux-venus trop timides ou pas encore aguerris aux techniques martiales de l’arène, assure le renouvellement du terreau. Les débats, quoi qu’on en pense, resteront toujours des joutes d’autant plus violentes que le sujet est sensible, il suffit d’imaginer une authentique confrontation de 3h sur le 11 septembre après le JT de TF1 pour se convaincre que la foire d’empoignes est inévitable sur certains sujets...

Anonyme a dit…

.... suite

Contrairement à ce que pense l’auteur, un bon troll est très souvent une personne d’une grande intelligence, le trollage pouvant même être considéré comme l’expression artistique d’un don, figé dans un style.

Evidemment qu’il y a des limites à ne pas dépasser : la diffamation, la calomnie. Le danger est là, certains trolls, ceux de petite envergure, incapables de se contrôler, les petites ordures de service, franchissent la ligne jaune et en viennent à appliquer des principes dignes de la Stasi, engrangeant une escalade dont on sait où elle a commencé mais dont on ne sait jamais où elle va finir.
Mais en quoi l’auteur se prétend-elle juge à estimer, pour reprendre ses termes, « un discours cohérent », propre à « élever le débat » ?

Dans un système de débat démocratique, c’est à l’ensemble des lecteurs à juger si une intervention est pertinente ou non, entre dans la catégorie « troll » ou non. Si ce jugement devait être l’apanage d’une seule personne, on aurait déjà un pas dans la dictature de la pensée.

Ce pourquoi le système actuel d’AV de vote collectif négatif me semble aller dans le bon sens : c’est l’auditoire qui dit « cette intervention est un troll ».
Pister les auteurs par le contrôle social ? Mais quelle régression ! Quel commencement de dictature ! XXXX promotrice d’un web orwellien, qui l’eût cru ? Je croyais que c’étaient les idées qui vous intéressaient, pas les auteurs ? D’un côté vous proscrivez les attaques ad hominem, et de l’autre vous proposez le ciblage ad hominem de la pensée.

Contrairement à vous, je pense que connaître la profondeur de la pensée d’un intervenant – et seul l’anonymat le permet – reste le seul moyen de sonder les profondeurs d’une problématique. Sinon, on se raconte des histoires.

Personnellement, je n’irai jamais mettre les pieds dans des forums politiquement corrects, convenus, suintant la pensée conventionnelle à la BHL, la pensée propre sur soi et présentable, au service d’un simulacre de débat. Triste et stérile. Je préfère un bon panier de crabes bourré de barges, de déjantés, de provocateurs, de décalés, de singularités, un bouillon de culture nettement plus susceptible d’abriter du génie et d’amener l’ambiance du petit village gaulois qui résiste à Rome, à se taper sur la gueule avec du poisson pourri puis se vider des bières. Kafka, Joyce, Baudelaire, Edern-Hallier, Céline, Nietzsche, Cioran, Orwell, s’ils pouvaient naviguer sur nos forums actuels, auraient été des trolls. »

maatala a dit…

Salam

Dans la série : duplicité et double langage

"Dans un entretien exclusif au site alakhbar (www.alakhbar.info), le Cheikh Dedew a affirmé, aujourd’hui, que "les sentences prononcées par la Cour Criminelle étaient décevantes
et contraire aux orientations du Président de la République et à l’esprit de dialogue auquel avait fait appel le gouvernement et qui a vu la participation des Oulémas".

Il est à rappeler que Cheikh Dedew avait pris part avec des théologiens mandatés par le gouvernement à un « dialogue spirituel », lancé en janvier dernier à la prison de Nouakchott et au terme duquel plusieurs détenus salafistes avaient déclaré leur « repentir ».



Source : www.canalrim.info le 19/05/2010

maatala