vendredi 28 mai 2010

Qaradawi : « la positon islamique s’accommode avec les conventions Internationales,...

Dans un entretien accordé au site électronique « Alakhbar.info », le Président de l’Union International des Savants Musulmans, le Docteur Youssouf Al Qaradawi a répondu à un ensemble de questions, notamment sur la position de l’Islam sur l’esclavage, la question de l’Unité Nationale, la place de la langue Arabe et la situation de la Palestine.

Abordant la question de l’esclavage, le Cheikh Al Qaradawi a affirmé, que « la positon islamique est conforme avec les conventions Internationales, qui stipulent l’abolition de l’esclavage ». Il ajoutera « je pense que tous les musulmans sont d’accord avec ces conventions».

Le Cheikh Al Qaradawi confirmera que « l’abolition de l’esclavage est un consensus international et que les musulmans sont les premiers à saluer cette initiative de même que l’Islam a fermé toutes les portes de l’esclavage, sauf une seule, celle de la lutte armée (djihad) ».



Le Président de l’Union international des savants musulmans a rejeté les actes qui consistent à voler des gens et à les vendre dans les marchés, en les considérants complètement désapprouvé par la religion islamique.

A la question des relations entre la langue Arabe et l’Islam, le Cheikh Al Qaradawi, confirmera que « la base de l’unité des musulmans est leur foi et leur religion ». Il appellera à prendre soin et considération de la langue arabe, car dit-il « les musulmans non arabes ont toujours le désir d’apprendre l’arabe parce que c’est la langue de la révélation et du culte».

Par ailleurs, Docteur Qaradawi a mis en garde contre certaines visions fanatiques, qui pensent que tous celui qui ne connais pas l’arabe sa religion est incomplète. Il donnera des exemples de pays musulmans non arabe et qui sont actifs dans l’expansion et le développement du culte islamique, à savoir le Pakistan, le Bangladesh, la Turquie etc.

Evoquant la question de l’unité nationale, Al Qaradawi a d’abord salué l’accueil chaleureux, qui lui a été réservé par tous les mauritaniens, dans toutes leurs composantes : hommes et femmes, jeunes et vieux, gouvernants et gouvernés, arabes et africains. Il ajoutera que « cela est révélateur de l’authenticité du peuple mauritanien, qui accorde une grande valeur au savoir et aux savants ».

Le cheikh Al Qaradawa a exhorté tous les mauritaniens à s’unir, car dira t-il « l’expansion de l’Islam et de l’unicité de Dieu a été réalisé grâce à l’unité des musulmans ».

Il ajoutera que « le problème des musulmans aujourd’hui, est la division et la dispersion qui fait que chacun cherche à se créer tout seul son propre royaume alors que et nous vivons l’époque des coalitions de l’est et de l’ouest»

Traduit du site en arabe

Info source : Essiraje (Mauritanie


Dedew le chamane ente vem dit le fou

176 commentaires:

maatala a dit…

Salam

Le prédicateur qaradawi a dit:

l’Islam a fermé toutes les portes de l’esclavage, sauf une seule, celle de la lutte armée (djihad).

Dedew est renvoyé à sa mahadra pour refaire ses classes dit le fou

maatala

maatala a dit…

alam

Qaradawi a dit:

"Par ailleurs, Docteur Qaradawi a mis en garde contre certaines visions fanatiques, qui pensent que tous celui qui ne connais pas l’arabe sa religion est incomplète. Il donnera des exemples de pays musulmans non arabe et qui sont actifs dans l’expansion et le développement du culte islamique, à savoir le Pakistan, le Bangladesh, la Turquie etc"

----------------------------------

Les pompiers pyromanes ( Lagdaf, Cissé, sawab et autres....) qui justifient l'arabisation par l'islam peuvent se rhabiller dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Une pensée pour Biram et brahim, qui pourront toujours citer Qaradawi avec une pointe de mépris pour les nullards hypocrites et oportunistes (dedew ente vem).

Le combat contre la duplicité, l'hypocrisie et le règne du Maslaha(base de l'injustice) continue.

Qui a eu pour se faire de la pub la génial idée de faire venir Qaradawi pour lui faire la leçon.


Pan sur la tronche dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Désolé pour la manip qui a fait disparaître le posting précédent.

Plus nul que moi en informatique tu meurs, LM remettra tout dans l'ordre.

Un big bisou à Qaradawi, car nos chamanes doivent avoir l'air con.


Dire qu'ils vont encore là ramener avec leur fraise des derniers de la classe dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ani

"L'UFP dénonce la transformation du port de l'amitié en marché d'esclaves
28-05-2010
Dans une déclaration publiée hier à Nouakchott, l'Union des forces du progrès (UFP) appelle à mettre fin à l'exploitation effrénée des dockers, de la part du Bureau d'engagement de la main-d'œuvre, au port de l'amitié (Bemep).

Avec le temps, précise la déclaration, le Bemep s'est transformé en marché d'esclaves, sous la houlette d’un responsable désigné par le pouvoir, en connivence avec le directeur du port.

Selon l'UFP, le Bemep, après le gel de son conseil d'administration, gère, d'une façon arbitraire, les participations des sociétés privées, travaillant au port. Le Parti ajoute que cette pratique ne se base sur aucun fondement juridique. Elle met à nu, selon la déclaration, la démagogie du pouvoir en place à propos de la lutte contre la gabegie et la défense des pauvres ; les intérêts des milliers de dockers sont ainsi bradés, constate le communiqué.

----------------------------------

Il a dit:

"le Bemep s'est transformé en marché d'esclaves"


Si c'était Biram qui avait tenu de tels propos, on verrait tous les bons esprits montés aux créneaux pour crier au scandale et à la provocation.

Mouloud serait-il tombé sous le charme de qaradawi dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"Le RFD réclame une enquête sur le sort de Rachid Moustapha
27-05-2010
Le Rassemblement des forces démocratiques (RFD), parti présidé par Ahmed Ould Daddah, demande aux autorités mauritaniennes, d'agir vite pour faire la lumière sur le sort de Rachid Mustapha, président du Parti Mauritanien du Renouveau (PMR).

L'avion de ce dernier serait disparu dans des conditions mystérieuses, au cours d'un vol entre Pointe-Noire au (Congo-Brazzaville) et Luanda (Angola). Depuis, les versions les plus contradictoires sur son sort circulent.

Le RFD engage le pouvoir mauritanien à se comporter, avec humanité, à l'égard de la famille de Rachid Mustapha.
----------------------------------

Oum Al-hkairy , celle qui fut martyrisée par le colonel pédophile, compte pour du beurre.

On n'a pas entendu le RFD et ces clones montaient au créneaux pour exiger qu'enquête et justice se fasse.

Voler au secours des milliardaires semble être le nouveau credo du RFD dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le PM reçoit des proches de Rachid Moustapha

Dans un communiqué parvenu à Canalrim, le Comité de Suivi de l’avion porté disparu de Rachid Moustapha remercie le Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, pour avoir reçu des membres de la famille de l’homme d’affaires mauritanien, porté disparu à bord d’un jet entre Pointe-Noire et Luanda, depuis vendredi dernier.

Le Comité « espère que cette entrevue sera suivie de mesures concrètes du côté officiel mauritanien, en coordination avec les autorités angolaises, afin de déterminer les circonstances mystérieuses de cette disparition ».

---------------------------------

Qui recevra la famille de Oumoul Khairy et des autres victimes de l'esclavagisme.

Deux poids deux mesures dit le fou
dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

L’état pour garder sa raison d’être ne doit jamais céder aux visions villageoises de l’état en matière linguistique et de souveraineté nationale. Seule une vision simpliste et démagogique voudrait qu’un état traite avec les revendications communautaires, tribalistes et villageoises en matière des langues et cultures. Seule l’irresponsabilité et le manque de vision permettra à une langue étrangère d’occuper l’espace public dans notre pays à la place de notre langue nationale officielle.
L’arabe est la langue nationale officielle du pays, il n’y a pas de débats ni des polémiques possibles sur cette réalité, sa primauté est évidente naturelle et doit être renforcer et mis en avant comme il se doit dans l’administration et le système éducatif. Cette langue s’impose à tout le monde et il n’y a pas de temps à perdre sur cette question qu’il soit dans le cadre des journées de concertation, des assisses ou des journées de réflexion sur l’éducation. Tous les mauritaniens et les étrangers résidents dans notre pays ou désirant devenir citoyens de ce pays doivent maitriser convenablement la langue arabe. La langue de référence, symbole et essence de l’entité mauritanienne. Partant de ce statut immuable de la langue arabe en Mauritanie, des particularismes culturels et linguistiques locaux ainsi que les langues de portée internationale peuvent naturellement être promus dans ce cadre. L’état a pour essence la création d’une entité cohérente et unifié qui respecte les particularismes et ouvert à l’extérieur mais ne suit pas les fantasmes et les caprices des visions villageoises de l’état. ’La langue officielle s'impose à tous les services officiels de l'État (organes de gouvernement, administrations, tribunaux, registres publics, documents administratifs, etc..), ainsi qu'à tous les établissements privés qui s'adressent au public.’

mouhamed

LM® a dit…

salut

une erreur de manipulation a fait disparaitre le blog précèdent.
Maatala et moi vous présentons nos plus plates excuses comme dirait la TVM cet incident est indépendant de notre volonté.
en d'autres termes nous sommes nuls en informatique mais on se soigne.

LM

Anonyme a dit…

Tant mieux, LM et Maatala, cette disparition. A-

Anonyme a dit…

cher maatala,

Le fou que tu traine avec toi a fini par te posséder au point te classer les malheurs selon un ordre triste et sadique : un éventuel décès d’un homme et un présumé crime contre une paisible femme, malgré la noblesse de la cause et la nécessaire armada de propagande de la conscience sélective, un peu de décence et d’humanisme sincère !

mouhamed

Anonyme a dit…

Béchir seul, de plus en plus. A-
==

Mandat d'arrêt CPI : L’Afrique du Sud reste ferme sur le cas du président soudanais Lors d’un débat parlementaire du 27 mai 2010, le président sud-africain a affirmé que si le président soudanaisvenait en Afrique du Sud pour assister à la Coupe du monde, il serait arrêté.

Reuters / Kevin CoombsRFI

Si Omar el-Béchir vient en Afrique du Sud pour la Coupe du monde de football, il pourrait bien se retrouver derrière les barreaux si l'on en croit le président Jacob Zuma. L'Afrique du Sud a invité tous les chefs d'Etat du continent à assister au coup d'envoi de la Coupe du monde. Une invitation à risque pour le président soudanais, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité au Darfour.

« L'Afrique du Sud respecte le droit international et, en tant que signataires des traités, nous appliquerons la loi ». C'est ce qu’a dit Jacob Zuma lors d'un débat au Parlement. Ce n'est pas la première fois que l'Afrique du Sud a à faire avec le cas Omar el-Béchir. Déjà, lors de l'investiture de Jacob Zuma, Pretoria avait indiqué que le chef de l'Etat soudanais pourrait être arrêté s'il venait sur le sol sud-africain. Mais cette fois, le cas est évoqué par le président en personne.

L'Afrique du Sud et le Botswana font partie des rares pays du continent qui ont publiquement appuyé la Cour pénale internationale dans cette affaire. La plupart des pays sont restés discrets, hormis quelques Etats voisins ou la Libye qui ont apporté leur soutien au président Béchir.

L’Union africaine elle, a certes désapprouvé le mandat d’arrêt. Mais pour Pretoria, « l'application de ce mandat est une obligation légale des Etats ». Une attitude ferme, sans doute plus que celle de Thabo Mbeki, l'ancien président, nommé médiateur dans le conflit au Darfour.

Anonyme a dit…

Est-ce ceci a quelque chose à voir avec la base militaire française que les US veulent recuperer, mais que les français de veulent plus lacher?

Je ne crois plus aux bullshit des US, après avoir condamné le coup chez nous, pour les revoir reconciliant avec celui qu'ils insultaient hier. On trompe une fois.

A-
==

L'ambassadeur des Etats-Unis met en garde les autorités sénégalaises

Les Etats-Unis suggèrent au président sénégalais, Abdoulaye Wade, de lutter plus efficacement contre la corruption.

AFP/Georges Gobet RFI

L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal appelle les autorités sénégalaises à renforcer la lutte contre la corruption. L’appel a pris la forme d’une lettre ouverte publiée vendredi 28 mai 2010 dans la presse. Le texte est formulé en termes très diplomatiques, mais entre les lignes on sent bien que les Etats-Unis attendent plus du gouvernement sénégalais, alors qu’ils ont accordé un don de 540 millions de dollars au Sénégal dans le cadre du Millenium Challenge Account.

Dans cette lettre ouverte intitulée « Le Sénégal et la corruption », l’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Marcia Bernicat reste sur le terrain du principe et réaffirme la nécessité d’une lutte efficace contre la corruption. Mais, en diplomatie, le message est souvent entre les lignes et réaffirmer le principe, c’est suggérer que son respect pose problème.

« Les Etats-Unis investissent beaucoup dans la prospérité du Sénégal », écrit la diplomate. Car, explique-t-elle, un Sénégal économiquement prospère est à la fois un modèle et un facteur de stabilité ». « Cependant, poursuit Marcia Bernicat, la corruption, voire même la perception de la corruption ainsi que les politiques exécutées de façon inefficace peuvent facilement ruiner les efforts de développement ». « Un gouvernement responsable, dit-elle encore, demeure vital à la prospérité du pays ».

Dans ce qui semble bien être une mise en garde, l’ambassadeur des Etats-Unis rappelle : « Pour bénéficier des fonds du Millenium Challenge Account ou plus important encore pour conserver le fond alloué, les pays doivent montrer des résultats positifs de leur politique et s’engager dans la lutte contre la corruption ».

Le Sénégal bénéficie d’un don de 540 millions de dollars dans le cadre de ce processus. Marcia Bernicat rappelle que des responsables américains ont déjà souligné, devant les autorités sénégalaises, l’importance de renforcer la lutte contre la corruption. « Nous espérons voir le Sénégal continuer l’exécution de ses engagements, écrit l’ambassadeur américain, afin que notre aide puisse devenir de plus en plus efficace ».

maatala a dit…

Salam

Cher mouhamed

Tu dis: "un présumé crime contre une paisible femme".

Ces propos me choquent


Certes chez nous la parole d'un colonel pédophile a plus de poids que celui de ses victimes (sic).

Pourquoi ce pédophile n'a pas attaqué Oumoul Khairy en justice pour diffamation.

Pourquoi l'état ne diligente-t-il pas une enquête pour faire la lumière. L'état a raté une occasion de fermer le clapet à BIRAM, si cette histoire est fausse.

Ce qui me choque profondément c'est que le RFD se préoccupe plus de la disparition d'un milliardaire que de la lutte contre l'esclavage.

Pour la simple raison que les dirigeants des RFD sont des esclavagistes (Dixit Messaoud ould boulkhaeir)


Mohamed

Mourir n'est pas une injustice c'est notre lot commun.

je présente mes condoléances à la famille du défunt, mais le rôle d'un parti politique est de défendre des causes et non pas individus.


Tu dis: «armada de propagande de la conscience sélective"

La mort d'un milliardaire est un fait divers et non une affaire de conscience.

Alors que l'esclavage est un crime contre l'humanité.

Chez certaines personnes toutes les choses semblent égales par ailleurs .

Ce que je reproche au RFD ce n'est pas parlé de la disparition du milliardaire, mais de n'avoir pas dit un mot au sujet du crime contre l'humanité qui s'est produit en Mauritanie et non en Angola.

Voila la sélectivité dit le fou

maatala

Bebe BA a dit…

Et voila notre soi disante "opposition" qui se transforment en permaganate de potassium, lol

**************************************************************************

La COD accuse l’UPR d’avoir privé de réfection, l’école d’une communauté du Gorgol en représailles à son opposition


Dans un communiqué qui nous est parvenu, la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD)a accusé l’UPR de « chantage exercé sur les citoyens au moyen d’infrastructures et de services vitaux pour les contraindre à adhérer à ce parti les privant, en cas de refus, de ces mêmes infrastructures et services ».


Ci-après le texte intégral du communiqué :



« Le pays a vécu récemment au rythme de la prétendue campagne d’implantation du parti UPR avec son lot de chantage, d’intimidation, de mépris des citoyens, et d’utilisation des moyens de l’Etat par ce parti ; sans compter le recours à la falsification ouverte et l’entretien des clivages et tensions au sein de populations qui ont plus besoin d’eau potable, de nourriture et de médicaments que de se voir divertir par des rivalités politiques, somme toute, stériles.

Mais ce que cette campagne a de plus révoltant, c’est sans doute le chantage exercé sur les citoyens au moyen d’infrastructures et de services vitaux pour les contraindre à adhérer à ce parti les privant, en cas de refus, de ces mêmes infrastructures et services. C’est ce qui est arrivé aux habitants de Oudey Echrak (département de Monguel) qui se sont vu, en guise de représailles à leur refus d’adhérer à l’UPR et leur persistance dans l’opposition au pouvoir en place, priver de la réfection de leur école au profit d’une autre collectivité plus réceptive aux pressions clientélistes.

En dénonçant énergiquement ce comportement odieux et exprimant sa solidarité avec les populations d’Oudey Echrak, la COD :

1- exige des autorités de surseoir au transfert des matériaux de réfection de l’école en question vers une autre destination que celle initialement prévue ;

2- met en garde le régime contre le recours à ce genre d’actions scandaleux et le rend entièrement responsable des conséquences qui s’en suivraient.

Nouakchott, le 27 Mai 2010



La Commission de communication

Bebe BA a dit…

pour A-,

"The Guardian" dévoile l'existence d'un accord nucléaire entre Israël et l'Afrique du Sud

Selon des documents d'origine sud-africaine que le quotidien britannique The Guardian s'est procurés, Israël aurait offert en 1975 de vendre des têtes nucléaires à l'Afrique du Sud, encore sous le régime de l'apartheid.



Par Audrey Fournier - LE MONDE | 24.05.10

La publication de ces documents, dénichés par Sasha Polakow-Suransky, un universitaire américain auteur d'un livre sur les liens entre Israël et l'Afrique du Sud, confirme des révélations faites peu après la fin du régime de ségrégation raciale par un ancien officier de la marine sud-africaine, Dieter Gerhardt, emprisonné en 1983 pour espionnage au profit de l'URSS. Il avait évoqué à sa libération un accord intitulé "Chalet", passé entre Shimon Pérès et Pieter Willem Botha, respectivement ministres de la défense israélien et sud-africain. Classé top secret, l'accord prévoyait la fourniture de huit missiles à têtes nucléaires à l'Afrique du Sud, ainsi qu'une coopération militaire renforcée entre les deux pays.



Ces révélations embarrassent considérablement Israël, qui a d'ores et déjà démenti le contenu de l'article du Guardian, alors que s'ouvrent cette semaine à New York des négociations sur la non-prolifération nucléaire au Moyen-Orient. "Il n'y a pas une once de vérité dans l'article du 'Guardian', a déclaré Ayelet Frisch, porte-parole de Shimon Pérès. Nous déplorons que ce journal n'ait pas sollicité la présidence pour obtenir un commentaire. S'il l'avait fait, il aurait découvert que son article est erroné et sans fondement", a-t-elle ajouté. Elle a par ailleurs refusé de se prononcer sur l'authenticité des documents évoqués par Sasha Polakow-Suransky et publiés par The Guardian.

Un peu plus tard dans la matinée, la présidence israélienne a diffusé un communiqué précisant qu'"il n'existait aucun document israélien ou aucune signature israélienne sur un document indiquant que de telles négociations ont eu lieu", poursuit la présidence qui affirme que les conclusions du quotidien sont "fondées sur une interprétation sélective de documents sud-africains et non pas sur des faits concrets".

L'article met également à mal la position ambiguë d'Israël qui consiste, depuis des décennies, à ne pas nier la présence d'armes nucléaires dans son arsenal, sans toutefois en admettre ouvertement l'existence. Le quotidien britannique souligne en outre que ses informations discréditent le discours, tenu par les dirigeants israéliens, qui consiste à refuser tout accès au nucléaire aux pays jugés peu fiables, comme l'Iran.

L'existence d'armes nucléaires en Israël est avérée depuis 1986 : le britannique Sunday Times avait alors publié des photographies montrant l'intérieur du site nucléaire de Dimona, un site qui aurait produit plus de deux cents ogives nucléaires, et donné des descriptions détaillées des procédés utilisés pour la fabrication d'éléments nucléaires. Mais là encore, aucun document écrit n'était venu corroborer ces informations.

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Merci pour le rappel. Il n y a pas de doute qu'Israel assistait l'AFSUD à s'armer nucléaire pour parer au péril noir. Il est evident aujourd'hui que les grandes puissances savaient, y compris l'USSR qui avait des taupes du genre de Dieter Gerhardt qui n'était pas seul. Il y a des verités qui sortent aujourd'hui et on ne cesse de nous étonner comme le coup d'état de Kadafi qui a été préparé par la CIA.Qui l'eût cru? Tout se manipule, même autour des salafistes jugés actuellement.

Je suis entrain de lire le livre de Jean-Christophe RUFIN: Katiba. C'est un chef-d'oeuvre. Mets la main dessus.

A-

Anonyme a dit…

L'adversaire de KBG qui voulait interdire la toile de parler de la gabegie de Winfield. Le partenariat euro-mauritanien n'a pas besoin d'un exposé docte. Une demi page avec des tirets suffit. Vaut pas le billet Nktt-Tunis et les frais de séjour. Tu parles !

Un pensée à KBG. Inchallah chiva.

A-

===

Un expert mauritanien présente un exposé sur l’expérience du partenariat euro mauritanien

Vendredi, 28 Mai 2010 11:29



Le Dr Ahmed Ould Nava, expert mauritanien, a présenté un exposé sur l’expérience mauritanienne dans le cadre de son partenariat avec l’Europe à travers son cheminement et ses résultats. Cet exposé a été présenté hier jeudi au cours des activités de la rencontre internationale de l’organisme des études internationales de Tunis qui doit durer deux jours et à laquelle ont pris part, outre les experts mauritaniens, des experts tunisiens, marocains, lybiens, français et allemands.

Anonyme a dit…

Les condamnés sont des citoyens espagnols et non mauritaniens. Inimaginable. Probablement AQMI va demander aux espagnols de leberer la famille en echange des otages. Il y a un amalgame terrible entre le droit, la modernité et islam. Ces supposés journalistes, la creme de la creme,sont supposés ne pas rentrer dans ces considerations.

==

Une délégation du SJM demande la grâce pour une famille mauritanienne condamnée en Espagne


En marge du congrès de la Fédération Internationale des journalistes, la délégation du syndicat des journalistes mauritaniens(SJM), a rencontré, vendredi, au palais des congrès de Cadix, le prince Phelipe de Bourbon.


Au cours de cette rencontre la délégation a évoqué, avec insistance, avec le prince Phelipe , le cas de la famille mauritanienne emprisonnée à Cadix, après avoir été jugée et condamnée par la cour de cette ville, demandant à ce qu’on mette fin à la tragédie de cette famille.
En réponse, le prince Phelipe a indiqué que, dans le cas où le dossier est encore entre les mains du juge, il est impossible d’intervenir avant que la justice ne soit rendue. Les membres de la délégation ont précisé que la cour suprême d’Espagne a déjà rendu son verdict dans cette affaire et qu’il est demandé à ce que la famille en question puisse bénéficier d’une grâce royale.
Le prince Phelipe a convoqué le délégué du gouvernement espagnole dans la province de Cadix Andalousie auquel il a insinué de suivre cette question.
Par ailleurs, la délégation du SJM a effectué une visite de solidarité à la famille mauritanienne ans son domicile à Cadix.
Les membres d’une même famille, ainsi que leur gendre mauritanien sont condamnés pour avoir marié leur fille mineure, conformément aux prescriptions de la loi islamique.
Ce mariage a été considéré, par la justice espagnole comme un mariage forcé, « violation de droit et abus sexuel sur une mineure ».
Le jugement de la cour espagnole avait qui suscité l'indignation au sein de la communauté mauritanienne dans le sud espagnole.
Plusieurs manifestations dénonçant cette situation de la famille mauritanienne condamnée en Espagne ont eu lieu en Mauritanie.

Bebe BA a dit…

Urgent: le Village Arafat au PK7 sur l'axe Rosso-Nouakchott menacé de destruction...

...par le Hakem de Rosso:


Lettre à Monsieur le Président des Pauvres Son excellence Mohamed Ould Abdel Aziz.

Nous familles de pk 7 à Rosso lançons un appel au Président, les autorités de la wilaya du Trarza, à savoir le Hakem de la Moughataa veut nous déguerpir de notre village où nous habitons depuis plus de 20 ans.

Il veut casser nos maisons, nos hangars, un robinet financé par ANAIR, des champs financés par le PAM et un jardin financer par l'IRD, il veut détruire tous ces bien de notre village et veut nous jeter dehors, alors on veut de l’aide comme vous êtes le Président des pauvrets nous demandons votre aide avant que les autorités détruisent notre village avant le lundi, nous vous demandons encore une fois de faire vite monsieur le Président .


Marieme Sileye Dougou Sow
Village : Arafat Pk : 7
Au nom du village d’Arafat Pk 7

Anonyme a dit…

Général vladimir,

Saludos heneral. Je découvre qu'il existe un Centr africain d'études et de recherche sur le terrorisme (CAERT). Basé en Algérie depuis 2004. As-tu entendu en parler? Il est vide, de l'UA et pris en otage par un des pays les plus manipulateurs de la sous-région. Regards un peu et tu riras. A quoi donc sert le centre de tamanrasset?

Attention: Boubacar Gaoussou Diarra, ex-Ambassadeur de son état, en est le supposé chef. C'est comme la présidence de Ba M'Baré l'aute jour (lol). Juste pour te deconstiper après la sieste.

A-

http://www.caert.org.dz/

maatala a dit…

Salam

Lu sur cidem

"
A la lecture de la presse écrite, notamment électronique, on ne peut s’empêcher de se poser cette question pradoxale. Le phénomène de l'esclavage est devenu récurrent en tant que partie substantielle du débat politique et social dans notre pays comme l’attestent les développements rapportés ces derniers mois par les différentes associations opérant dans le domaine.

D’aucuns estiment que cette pratique vielle comme l’histoire n’existe plus en Mauritanie et justifient l’existence de cas d’esclavages patents comme une simple survivance anecdotique, en fait un faux problème. D’autres s’attachent à considérer que l’esclavage est bien encore ancré dans notre quotidien et dans nos mœurs et trouvent normal que la lutte continue pour l’éradiquer définitivement au nom du principe intangible du droit à la liberté et à l’égalité de tous les mauritaniens.

En tant que mauritanien, je fais partie de ceux qui pensent que l’esclavage sous toutes les formes existe encore aussi bien chez les communautés maures que chez les communautés négro-africaines.



Cela est inacceptable et même incroyable que l’on puisse imaginer qu’il soit acceptable de pratiquer l'esclavage sous quelque forme que ce soit. Pour contribuer à la compréhension et à la solution de ce dilemme, trois pistes sont à explorer :

- La piste religieuse et sociale.

- La piste économique.

- La piste politique de l’état.

Dire que l’Islam autorise la prise sous tutelle propriétaire de musulmans par d’autres musulmans est totalement infondé dans le livre sacré. L’islam a consacré l’égalité absolue entre tous les musulmans et l’islam interdit de différencier les hommes par la couleur, par la race ou par une autre distinction autre que la foi.

Pour être clair sur ce dernier point, il ne s’agit pas de dire que le musulman est supérieur à un chrétien ou à un juif par exemple. IL faudra aussi surtout préciser que le phénomène de l’esclavage n’est pas un phénomène proprement religieux. Les communautés arabes et négro-africaines païennes le pratiquaient bien avant l’avènement de l’Islam dans notre région et c’est ce qui explique que l’esclavage existe originellement chez les mauritaniens « noirs » comme chez les mauritaniens « blancs ».

Il est inutile ici de revenir sur les causes fondamentales d’une pratique qui résulte d’une comparaison hiérarchisée de « classes et de différences » à une époque où l’homme peut être considéré comme un simple outil de travail et de rendement économique, quelle que soit sa couleur ou sa race. Il est essentiel là de rappeler que les nations aussi médiatisées que les américains et les européens n’ont que tardivement aboli l’esclavage après en avoir fait un commerce lucratif pendant des siècles, y compris dans nos contrées.

En Mauritanie, l’esclavage soulève des questions de forme et de fond, diversement selon que l’on est chez les maures ou chez les négro-africains. Chez les maures, il semble que l’esclavage ait été « importé » en même temps que l’islam. Mais il existait bien avant l’islam. Dans le principe, le conquérant païen ou non asservissait le conquis païen et pouvait le traiter comme esclave servile.

En islam, en attendant que le « conquis » se convertit, le maître ne pouvait dans le principe utiliser l’esclave à sa guise et à ses convenances. Les rapports entre maître et esclave durant l’étape de conquête et avant conversion de l’esclave étaient codifiées. Les jurisconsultes malékites locaux dans le no man's lands de l'époque, ont abusé de cette ouverture pour perpétuer l’esclavage au delà de la de l'époque de conversion des esclaves à l’islam.

Or, le principe du droit islamique applicable aux peuples conquis à une certaine époque, interdisait que la statut d’esclave soit perpétué , une fois l’esclave converti à l’islam. Le païen ou animiste converti recouvrait les mêmes droits que le conquérant et rejoint de ce fait le régime commun.

maatala a dit…

D’ailleurs, il convient de dire que le traitement discriminatoire ne s’appliquait pas qu’aux seuls « noirs indigènes » ou les "païens et animistes blancs" conquis par la force. Chez les maures actuels, le conquérant ancestral, arabe ou arabophone plus tard, a voulu copier les pratiques du territoire hôte et c’est ainsi que les maures ont également fixé une stratification sociale existant déjà en milieu non musulman, négro-africain, notamment : les griots, les forgerons, les tisserands, les charbonniers…

Aujourd’hui, en milieu négro-africain (halpullars, Soninkés, Bambaras…), la stratification par « la classe » est encore très forte et consacre une différentiation générique dès la naissance. A défaut de « différencier par la couleur ou par les traits », des consonassions linguistiques du nom déclinent l’identité de la personne dès la naissance, par exemple. Nombreux de mes amis hallpulars se targuent d’ailleurs d’avoir des « sujets » qu’ils exploitent fièrement dans les champs, dans les domiciles ou dans la vie quotidienne tout simplement.

Chez mes amis soninkés, la problématique est équivalente avec encore des nuances plus « pertinentes ». Les anciens maîtres et les anciens esclaves ne peuvent prier à ce jour dans la même mosquée , ni être enterrés dans le même cimetière. Maigre et cruelle consolation, chez les maures anciens maîtres et anciens esclaves peuvent partager mosquée et cimetière. Mieux encore, le maure esclavagiste épouse sans problème une esclave et consacre ainsi une meilleure perpétuation de sa lignée par le brassage ainsi apporté.

maatala a dit…

Mais un halpullar ou un soninké ne prendrait pas pour mère de ses enfants une esclave ou une femme de classe inférieure. Pourtant, paradoxe s’il en est, le maure « noble » n’épouserait jamais une femme blanche berger ( zenaga) ou d’une autre classe inférieure « blanche ». C’est que l’esclave noir n’est pas considéré comme une race « inférieure » comme le peuvent être des bergers, des griots ou des forgerons. La femme esclave noire est en effet considérée comme une pondération virtuelle forte de la valeur individuelle du seigneur maure.

A ce jour, un maure de couleur claire soulève facilement une « problématique d’origine » qu’un maure de teint foncé . Un maure au teint foncé (donc brassé) est plus prompt à être traité comme un « noble ». Ce critère résulte du fait que la signature génétique du brassage est d’autant plus péjorative si le brassage est entre des « classes blanches » ( Noble et zenaga, par exemple).

C’est ce qui fait qu’un « blanc non noble3, ne peut pratiquement jamais prétendre épouser une femme esclave noire. Socialement, les poèmes mythiques déposés dans la culture maure vantent la beauté de la femme bleue (couleur foncée) et donnent à l’homme de même couleur des vertus tout aussi spéciales. C’est d’ailleurs pour faciliter ce concept que le droit coutumier ( je réfute celui de droit musulman) a facilité l’union entre le mâle maure noble et l’esclave noire.

Un simple contrat d’union sous seing privé unilatéral suffisait ! Encore plus, à ce jour, des guérisseurs traditionnels recommandent aux « seigneurs blancs » de prendre une « femme noire pure » pour soigner les douleurs lombaires et les affections neurologiques. De nombreux « bien nés » de chez nous, homme d’affaires, marabouts de haute lignée, sont le fruit de ce système de mixage social.

maatala a dit…

Il en résulte que chez les maures, la problématique de l’esclavage ou de la servilité ( car d’autres maures sont déclassés dans le système) soulève des nuances historiques assez paradoxales. Dans le Brakna, des anciens esclaves ayant conquis des lignes de noblesse par les armes ou par le capital sont, semble –t-il les plus grands « propriétaires » d’esclaves aujourd’hui. Je connais moi-même un « ancien esclave » de cette région qui domestique à ce jour, un arrière fils de ses anciens maîtres !

Chez nos compatriotes négro-africains, le concept de différentiation par la classe d’origine, tracée par le nom, notamment, (souvent un nom dérisoire), on retrouve les mêmes critères horizontaux dans l’approche de la lignée seigneuriale mais avec des limites plus tranchées comme on l’a vu plus haut.

Ce qui complique chez les négro-africains la relation maître-esclave, c’est que la relation est plus figée. On est un esclave à vie chez nos compatriotes négro-africains. Chez les maures, un esclave affranchi récupère sa place de droit dans la tribu même s’il « reste » toujours un « ancien esclave » ou hartani. Mais il peut devenir à son tout un « maître ».

C’est que le statut social en milieu négro-africain demeure un principe de «caste en natif » et n’a rien à voir avec le « droit réligieux musulman», une jurisprudence subtile qui a permis aux marabouts ingénieux dans l’interprétation du droit et du coran de continuer à tirer les ficelles au sein de la société maure, dirigée par les « guerriers incultes » par essence, à une époque où garder un gagne-pain passe d’abord par l’exigence de servir le chef en préservant le « minimum de droit » dans le « minimum d’injustice ».
Au-delà des origines, il convient de signaler que la problématique d’esclavage reste chez tous les groupes communautaires mauritaniens, une pratique tirée du passé. Mais alors que rien ne justifie ni sur le plan réligieux, ni sur le plan constitutionnel de perpétuer des rapports maître-esclave dans notre pays, il est essentiel de préciser que les liens sociaux continuent de s’alimenter des « pesanteurs du passé ».

maatala a dit…

Aussi bien chez les maures que chez les négro-africains, une fracture forte subsiste au plan économique et social. D’évidence, les gros capitaux sont aujourd’hui chez les « maures blancs » et chez les seigneurs noirs, à quelques exceptions près. La classe moyenne s’est développée plus vite chez ces classes au détriment des anciens esclaves ou anciens serviteurs.
Pourtant à plus basse échelle en terme de différentiation économique, c'est-à-dire chez plus de 80% des mauritaniens selon les statistiques, la pauvreté est plus marquante chez les maures, notamment dans les grandes villes. Ainsi, la prostitution habillée ou non est bien plus dévastatrice chez les anciens seigneurs. D’ailleurs, pour être plus précis, les capitalistes maures sont tous pour la plupart d’origine et de caste inférieure dans le classement des anciens.

Cela dénote que la rupture de la chaîne économique, initialement fondée sur l’exploitation d’esclaves a été rompue dans les grands centres urbains. Les anciens maîtres paient en quelque sorte leur déni atavique du principe de produire pour vivre. En sortant la nuit, on a mille chances de trouver une femme de joie maure que de rencontrer une ancienne esclave sur les trottoirs du plus vieux commerce du monde !

Ce qui complique chez les négro-africains la relation maître-esclave, c’est que la relation est plus figée. On est un esclave à vie chez nos compatriotes négro-africains. Chez les maures, un esclave affranchi récupère sa place de droit dans la tribu même s’il « reste » toujours un « ancien esclave » ou hartani. Mais il peut devenir à son tout un « maître ».

C’est que le statut social en milieu négro-africain demeure un principe de «caste en natif » et n’a rien à voir avec le « droit réligieux musulman», une jurisprudence subtile qui a permis aux marabouts ingénieux dans l’interprétation du droit et du coran de continuer à tirer les ficelles au sein de la société maure, dirigée par les « guerriers incultes » par essence, à une époque où garder un gagne-pain passe d’abord par l’exigence de servir le chef en préservant le « minimum de droit » dans le « minimum d’injustice ».
Au-delà des origines, il convient de signaler que la problématique d’esclavage reste chez tous les groupes communautaires mauritaniens, une pratique tirée du passé. Mais alors que rien ne justifie ni sur le plan réligieux, ni sur le plan constitutionnel de perpétuer des rapports maître-esclave dans notre pays, il est essentiel de préciser que les liens sociaux continuent de s’alimenter des « pesanteurs du passé ».

Aussi bien chez les maures que chez les négro-africains, une fracture forte subsiste au plan économique et social. D’évidence, les gros capitaux sont aujourd’hui chez les « maures blancs » et chez les seigneurs noirs, à quelques exceptions près. La classe moyenne s’est développée plus vite chez ces classes au détriment des anciens esclaves ou anciens serviteurs.
Pourtant à plus basse échelle en terme de différentiation économique, c'est-à-dire chez plus de 80% des mauritaniens selon les statistiques, la pauvreté est plus marquante chez les maures, notamment dans les grandes villes. Ainsi, la prostitution habillée ou non est bien plus dévastatrice chez les anciens seigneurs. D’ailleurs, pour être plus précis, les capitalistes maures sont tous pour la plupart d’origine et de caste inférieure dans le classement des anciens.

maatala a dit…

Cela dénote que la rupture de la chaîne économique, initialement fondée sur l’exploitation d’esclaves a été rompue dans les grands centres urbains. Les anciens maîtres paient en quelque sorte leur déni atavique du principe de produire pour vivre. En sortant la nuit, on a mille chances de trouver une femme de joie maure que de rencontrer une ancienne esclave sur les trottoirs du plus vieux commerce du monde !

A Nouakchott comme dans les grandes villes, les soirées mondaines de type « services » n’existent pratiquement pas en milieu « maures noirs ou hartanis ». Un diplomate me disait récemment avoir été surpris par une grande permissivité des moeurs chez les maures blancs que chez les maures noirs. Il l’explique par l’intensité de la frappe de la misère chez les premiers, bien plus que chez les derniers.

Il y deux ans, une ONG a effectué des relevés statistiques sur les principales avenues à des dates différentes du mois et de l’année. Les recherches ont prouvé que dans les zones pauvres la misère- et donc les pratiques récurrentes- affectait plus les milieux dits « anciens maîtres » que les milieux dits « anciens esclaves ».

Dans les milieux négro-africains, il est plus difficile de visu de faire des relevés au moment où interroger des personnes sur leur statut n’est guère facile. Mais globalement, les comparaisons existent à grande échelle, semble –t-il. Il reste que la fracture économique reste, en indice de richesse au plus haut de la pyramide, plus forte chez les anciens esclaves mais au bas de la pyramide du classement et donc de façon plus générale, les anciens esclaves sont les plus « riches ».

maatala a dit…

Cependant, les anciens esclaves aussi bien chez les maures que chez les négro-africains peuvent encore améliorer leur statut de « salariés natifs » et de « producteurs de services » à titre transitoire, si l’on peut dire. -Le travail domestique garde des relents d’esclavagisme inacceptables. D’abord, les filles d’anciens esclaves rompent leurs études très tôt pour aller travailler dans les domiciles des anciens maitres, souvent à l’âge mineur pour assurer la garde d’enfants ou de porte-monnaie de la maîtresse ! Cette pratique devra être criminalisée des deux côtés.Aussi bien les utilisateurs que les vendeurs ( les parents de la fillette).

• Le domestique homme ou femme devra être payé au moins au minimum légal et ne travailler que 8 heures par jours en deux temps. Bien entendu, le domestique devra être déclaré à la CNSS, avoir un livret d’assurance maladie et professionnelle et bénéficier contractuellement des soins de santé courants.

• Un contrat de travail conforme à la législation nationale devra valider la relation employeur –employé et ce contrat devra être visé par les administrations concernées ;

• Un règlement national du travail à domicile devra être légiféré. Ainsi, il ne sera plus possible que le domestique serve du thé ou des boissons à l’employeur, pas plus qu’il ne devra être astreint à donner à laver aux patrons ou aux convives. La constitution de notre pays interdit les signes différentiateurs entre les citoyens et dons les travaux humiliants.

Afin de bien contrôler la législation du travail domestique, des agences publiques devront être créées pour enregistrer les candidats au travail, et s’assurer que leurs droits seront préservés. C’est notamment le cas des droits de l’ancienneté dans le travail qui devra légiférer sur les augmentations annuelles, les heures supplémentaires et les accidents du travail.

En calculant bien, on peut se rendre compte que sur la base des « contrats de travail domestiques » actuels, les employeurs pratiquent l’esclavage servile en ne payant pas tous les droits du travailleur et en ne lui donnant aucune chance de promotion économique et sociale. La solution la plus rapide n’est pas seulement de légiférer sur le statut mais elle consiste à protéger les droits de tous les mauritaniens.

Une banque nationale ayant pour capitaux des capitaux publics et privés doit être lancée pour aider les communautés défavorisées à rattraper le temps perdu en accédant plus facilement au crédit et à l’initiative privée.

Un système de crédit solidaire devra soutenir les candidats à l’emprunt et permettre de garder les meilleures relations entre anciens maîtres et anciens esclaves et mutualiser les problèmes et les solutions dans l’unité de notre peuple.

Elmouritani

Info source : KANTAKI

maatala

Anonyme a dit…

Source: Forein Policy.

Les US ont envoyé un sous-fiffre consulaire pour l'intronisation de Béchir le soudanais. Ils disent que leur representant etait plus petit que les ambassadeurs et autrs chargés d'affaire des autres pays qui ont participé. Plus gave encore, ils disent que c'est pour plutot appuyer le premier vice president du Soudan Salva Kiir, qui est le chef du mouvemenent de liberation du peuple du Soudan (sud Soudan).Béchir le soudanais seul. A-

===


U.S. sent envoy to Sudanese president's inauguration
Posted By Joshua Keating Friday, May 28, 2010 - 5:15 PM
State Department spokesman P.J. Crowley today defended the administration's decision to send a consulate officer as a representatvie to the inauguration of Sudanese President Omar al-Bashir, currently under indictment for war crimes:

Crowley acknowledged that the level of US representation was even below that of other nations, who sent their ambassadors or deputy chiefs of mission to Thursday's inauguration.

"It was a reflection of our relations with Sudan," Crowley told reporters.

When asked whether sending someone at all gave support to Beshir, who faces war crimes charges, Crowley replied that the United States had work there as it pressed for full implementation of a fragile 2005 peace deal.

He also said the inauguration was not just for the president but also for the first vice president, Salva Kiir, the chairman of Sudan People's Liberation Movement, who holds the post under the Comprehensive Peace Agreement (CPA).

So if it was too embarrassing to send someone higher up, why send anyone at all? Sending a consulate officer just gives Bashir some measure of legitimacy while making the U.S. look like it's trying -- unsuccessfully -- to avoid embarrassment.

maatala a dit…

Salam

Cher Mouhamed

Notre ami a dit:

"• Le domestique homme ou femme devra être payé au moins au minimum légal et ne travailler que 8 heures par jours en deux temps. Bien entendu, le domestique devra être déclaré à la CNSS, avoir un livret d’assurance maladie et professionnelle et bénéficier contractuellement des soins de santé courants.

• Un contrat de travail conforme à la législation nationale devra valider la relation employeur –employé et ce contrat devra être visé par les administrations concernées ;

• Un règlement national du travail à domicile devra être légiféré. Ainsi, il ne sera plus possible que le domestique serve du thé ou des boissons à l’employeur, pas plus qu’il ne devra être astreint à donner à laver aux patrons ou aux convives. La constitution de notre pays interdit les signes différentiateurs entre les citoyens et dons les travaux humiliants.

---------------------------------

J'avais proposé que tout lien subordination fasse l'objet d'un contrat.

L'esclavagisme est un crime contre l'humanité dit le fois.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le Cheikh Dedew sollicite la grâce présidentielle pour les condamnés salafistes

Le Cheikh Mohamed Hacen Ould Dedew a exhorté le président Ould Abdel Aziz à « prendre une position honorable en graciant les condamnés qui ont déclaré leur repentir ».

L’érudit, qui s’exprimait sur Al Jazeera, aujourd’hui, a estimé que la qualification des accusations de « combattants ou de bandits » à l’encontre des prisonniers était « incorrecte », car au pire des cas, ils pourraient être considérés comme des « agresseurs » et dans ce cas, la jurisprudence veut que si l’agresseur dépose les armes, cela pourrait constituer, pour lui, une amende honorable.

Info source : Canal RIM (Mauritanie)
---------------------------------
Dedew

C'est quoi un agresseur qui menace.

Duplicité quand tu nous tiens dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Réactions aux proposde dedew

Rédigé par geronimo, dimanche, 30-05-10 00:26 J 'ai beaucoup de respect pour ce Monsieur qui est un érudit mais là il exagère !!!! VRAIMENT.

Wa salam

Rédigé par doum, samedi, 29-05-10 21:03 Tout d'abord que l'on arrete avec ces titres de Cheich! qui ne veut rien dire et je ne suis pas pour la peine de mort mais la perpétuité ne me géne pas du tout.

Je m'intérroge? Mr ould Dedew serait-il la branche politique de tout les islamistes comme le Sinn Féin et l'ira ou comme le Batasuna et l'ETA?


Si c'est lecas je demande la dissolution du parti tawassoul.

La façon dont il défend ces égarés est une honte envers les victimes civiles, militaires et de la police.


Rédigé par ngaaritabital, samedi, 29-05-10 19:00 se barbue n'est pas un imam compétant. ce qu'il dise et ce qu'il fait est complètement opposer. il veut montrer qu'il est pour la paix, mais je crois c'est un chef de ces terrorisme.


pourquoi il demande la grâce de ces criminels et alors c'est des assassins des innocent? ils ont trahi tout un peuple et instaurer un climat d'insécurité dans un pay qui est a 100% musulman.


ils faut que les autorités de notre pay garde un oeuil sur ces personnes par une crullosite veulent montrer des hommes des paix et enfin c'est des grands bandit pour n'est pas dire vailloux.


Rédigé par leguignolm, samedi, 29-05-10 18:28 Il n'est pas nécessaire cet appel, ils ne seront pas exécutés, puisqu'ils ont joué un rôle autre fois de la fuite d'un Grand Emir (hôte de Sidi Ould Cheikh Abdoullahi l'ex président) qui a abandonné ses chaussures sur notre sol alors ils seront récompensés de leur forfait! En plus se sont des beïdanes!


Rédigé par ndjamdi, samedi, 29-05-10 07:41 Dans les norme on devais emprisonné se Mr pour soutiens au terrorisme .
Sa commence a faire beaucoup , je crois que l'Imam qu'il devrais être, doit être intransigeant avec c gens la qui on commis un crime

maatala

Anonyme a dit…

cher maatala,

Tu dis:

"J'avais proposé que tout lien subordination fasse l'objet d'un contrat.

L'esclavagisme est un crime contre l'humanité dit le fois."

Qui peut être inconscient à tel point qu’il soit contre que chaque mauritanien ait sa totale dignité.
C'est un optimum social qui sert l'ensemble des mauritanien, mais il y'a aussi l'art et surtout la manière de l'exprimer et de le vouloir et la philosophie sous-jacente à cette lutte.
On part d'un structure féodal avec une population majoritairement pauvre, analphabète et rurale où l'injustice règne sur une grande partie de nos concitoyens, chaque fois qu'on arrache même une seule personne à cette injustice est un gain formidable qui nous permettra de tend vers cet optimum ou le salut de notre peuple.


A l’opposé, prôner la violence, juger l’histoire, classer les malheurs, ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques, avoir des visions villageoises des questions nationales et polariser les chagrins ne mène à rien.
On a besoin d’’une analyse réaliste et dépassionnée de ce phénomène compliqué et très sensible. L'état doit être plus présent pour réguler les rapports issus des anciennes féodalités pour promouvoir et préserver la dignité de chaque mauritanien.


En somme, une véritable politique volontariste pour réajuster cette aberrante situation pour assurer la cohésion sociale et de rehausser le niveau de vie sera d'une grande utilité dans ce domaine, il faut réduire l'extrême pauvreté pour réduire la dépendance et la vulnérabilité.

mouhamed

Anonyme a dit…

cher maatala,

Tu dis:

"J'avais proposé que tout lien subordination fasse l'objet d'un contrat.

L'esclavagisme est un crime contre l'humanité dit le fois."

Qui peut être inconscient à tel point qu’il soit contre que chaque mauritanien ait sa totale dignité.

C'est un optimum social qui sert l'ensemble des mauritanien, mais il y'a aussi l'art et surtout la manière de l'exprimer et de le vouloir et la philosophie sous-jacente à cette lutte.

On part d'une structure très féodale avec une population majoritairement pauvre, analphabète et rurale où l'injustice règne sur une grande partie de nos concitoyens. Chaque action conduisant à sortir même une seule personne de cette injustice est un gain formidable qui nous permettra de tend vers cet optimum symbole du salut de notre peuple.

A l’opposé, prôner la violence, juger l’histoire, classer les malheurs, ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques, avoir des visions villageoises des questions nationales et polariser les chagrins ne mène à rien.

On a besoin d’’une analyse réaliste et dépassionnée de ce phénomène compliqué et très sensible. L'état doit être plus présent pour réguler les rapports issus des anciennes féodalités afin de promouvoir et préserver la dignité de chaque mauritanien.


En somme, une véritable politique volontariste pour réajuster cette aberrante situation pour assurer la cohésion sociale et de rehausser le niveau de vie. Cette hausse du pouvoir d’achat sera d'une grande utilité dans ce domaine, il faut réduire l'extrême pauvreté pour réduire la dépendance et la vulnérabilité.

mouhamed

Anonyme a dit…

Maatala,

Tu perds ton temps avec Dedew.
C'est un menteur. Aziz devra s ' en debarrasser.

Anonyme a dit…

Un pédé dans des problèmes. Efff

---

Scandale des notes de frais: un ministre du gouvernement Cameron démissionne David Laws, ministre du gouvernement de coalition de David Cameron, a démissionné samedi 29 mai 2910.
Reuters / Suzanne PlunkettPar RFI
Rattrappé par le scandale, David Laws, ministre libéral-démocrate du gouvernement de coalition de David Cameron a démissionné samedi 29 mai 2910. La presse avait révélé qu'il avait touché indûment plus de 47 mille euros en notes de frais. Un scandale pour le Premier ministre qui avait fait de la lutte contre la corruption son argument de campagne.


Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

David Laws a finalement décidé de couper court à la violente polémique déclenchée par ces révélations. Il a expliqué devant les caméras qu’il ne pouvait pas continuer à mener à bien la difficile tâche de redresser les finances du pays au sein du Trésor, tout en faisant face aux implications personnelles et publiques de cette affaire.

David Laws a reconnu avoir d’une certaine façon commis une erreur mais a répété n'avoir cherché qu'à préserver le secret sur sa sexualité et sa relation avec son partenaire de longue date, un secret qui aurait été brisé s'il avait réclamé les indemnités auxquelles un parlementaire en couple a droit.

C’est un coup très dur pour la coalition Tories-LibDem fraîchement élue qui perd, après à peine deux semaines passées à son poste, un ministre-clé. David Laws faisait en effet figure de numéro deux au ministère des Finances et, ironie du sort, sa présentation d’un premier plan d’austérité au début de la semaine lui avait valu des éloges unanimes.

Le chef du gouvernement David Cameron a d’ailleurs exprimé ses vifs regrets de le voir partir et dit espérer que le député libéral-démocrate retrouverait des fonctions ministérielles dans quelque temps.

De son côté, le vice-Premier ministre Nick Clegg a lui aussi déploré le départ d’un homme talentueux et intègre. Néanmoins, David Laws était chargé de présenter un budget de rigueur à un pays en crise et après avoir enfreint la loi, sa position au sein d’un gouvernement qui a promis d’éradiquer la corruption, n’était désormais plus tenable.



tags : David Cameron - Royaume-Uni

Anonyme a dit…

le poète...

Le poète est à la fois celui qui écrit des poèmes
et celui qui n'en écrit pas

Le poète est celui qui secoue les chaînes
et celui qui s'en charge


Le poète est celui qui croit
et celui qui ne peut croire


Le poète est celui qui a menti
et celui à qui on a menti

Le poète est celui qui mangeait dans la main
et celui qui a coupé les mains


Le poète est celui qui s'en va
et celui qui ne peut s'en aller

Tadeusz Rozewicz (Poète polonais)

Anonyme a dit…

Mieux que dans les films. Du travail net. Le clou, c' est comment se debarasser de ses traces d' ADN. A-
++++

Vol de 200 kilos d'or à Marseille: les braqueurs étaient des "pros" qui ont nettoyé leurs traces

Hier, 18h04

Les braqueurs qui ont dérobé jeudi à Marseille près de 200 kilos de bijoux et d'or d'une valeur estimée à 6,4 millions d'euros, étaient de vrais professionnels "remarquablement renseignés" qui ont pris soin d'effacer toutes leurs traces, explique-t-on samedi de source proche de l'enquête. Lire la suite l'article
Bruno Franchini, le grossiste en bijoux de 47 ans agressé à son domicile de Cassis dans la nuit de mercredi à jeudi, a d'abord été conduit dans les collines de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), afin qu'il leur remette les codes secrets d'accès aux coffres de sa société. Son épouse et ses deux enfants mineurs, âgés de 9 et 12 ans, ont été également séquestrés.

Au total, les enquêteurs estiment samedi qu'entre dix et douze malfaiteurs ont participé à l'opération. Ils étaient équipés de fusils d'assaut et d'armes de poing, tous vêtus de noir et encagoulés, et portaient des gilets pare-balles. Mais c'est le mode opératoire qui retient le plus l'attention des policiers.

Les voleurs portaient en effet, précise-t-on de source policière, des gants en aluminium, afin d'éviter toute transpiration - qui aurait déposé de l'ADN. Ils ont aussi demandé à leurs victimes, enfants compris, de leur donner leurs vêtements, qu'ils ont aspergés d'eau de Javel afin de faire disparaître toute trace éventuelle. Ils ont ensuite nettoyé le domicile des victimes pour la même raison. Ils ont enfin pris soin de ne pas utiliser leurs téléphones portables personnels pour ne pas être repérés par les bornes-relais, préférant employer celui de leurs victimes.

De source proche de l'enquête, on évoque samedi "un vrai coup de professionnels, déterminés, calmes et très bien organisés, par des auteurs remarquablement renseignés".

Tour à tour, la trentaine d'employés de la société Franchini, qui venaient prendre leur travail jeudi matin avenue du Prado, dans les quartiers sud de Marseille, ont été soigneusement "saucissonnés" par les malfaiteurs. Les deux véhicules du couple, une Ford et une Mercedes, ont été retrouvés incendiés dans le département.

L'enquête a été confiée à la brigade de répression du banditisme de la Direction interrégionale de la police judiciaire (DIPJ) de Marseille. Les auditions des témoins et victimes se poursuivaient samedi dans la locaux de l'Evêché, le commissariat central de la ville.

Aucune interpellation n'a eu lieu pour l'instant.

La société Franchini, fondée en 1994, emploie 35 personnes. AP

Anonyme a dit…

Regardé pour vous sur History Channel: lien entre les baathistes et le troisième Reich. Même idéologie. 11 épisodes. Des faits, pas du blabla. A-


http://www.youtube.com/watch?v=f6exIni6UtM

Anonyme a dit…

Beaucoup de connards incompétents. Jamais été capables de gagner une guerre. Seulement niquer les civils et militariser les régimes successifs. Ils vont transformer Aziz en Saddam. Pourquoi ils ne disent rien de leur ancien camarade le pedophile de Maatala? Si le sobriquet de zram doit s'attacher à quelqu'un, c'est bien à ce petit capitaine de mes deux. Maawiya aurait dû le castrer. On prend la retraite et on colle la paix à la société !

===

L’Union des retraités de l’armée et de sécurité soutient Ould Abdel Aziz.

Selon le capitaine Breyka Ould M’Bareck , les retraités des forces armées et de police soutiennent les efforts du président Mohamed Ould Abdel Aziz face aux contraintes sécuritaires à l’instar de leurs homologues des pays avancés.

Cette déclaration de Breyka Ould Mbareck a été faite à l’occasion d’un congrès de l’union des retraités des forces armées et de sécurité qui a eu lieu le vendredi dernier à l’ancienne maison et qui portait sur l’opportunité d’apprécier le rôle sécuritaire des retraités de l’armée et de la police et les possibilités, pour eux, de prendre part à la défense des fondements de la Nation et notamment de l’unité nationale.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Sahara Medias (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Maatala,

Le pedophile n'est pas toi, mais plutot le gradé de l'armée qui a abusé de son escalve. Tu as mal lu ou je me suis mal exprimé.

Anonyme a dit…

http://www.temoust.org/les-touareg-veulent-des-etats,14846

maatala a dit…

Salam

"A l’opposé, prôner la violence, juger l’histoire, classer les malheurs, ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques, avoir des visions villageoises des questions nationales et polariser les chagrins ne mène à rien"

----------------------------------

Mohamed

Nous sommes bien loin de la position du RFD, au sujet de laquelle tu ne te prononces pas.

Tu prônes l'oublies, alors que Oumoul khairy c'est aujourd'hui, les rescapés de Kiffa c'est aujourd'hui,ceux qu'on exploite en faisant croire qu'il font partie de la famille voir de la parentéle c'est aujourd'hui................

Va leur dire que : c'est "ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques".

Il s'agit de dénoncer l'ignominie et la non application des lois.

Ce problème me tient à coeur parce que c'est un crime contre l'humanité et le système féodalo-conservateur a voulu faire passer Biram pour un fou voir un raciste.

Avant de défiler pour la palestine , il faut défiler pour que l'état applique les lois contre l'esclavagisme dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Quelques mots pour expliquer la haine raciale/ethnique

Plusieurs etudes ont ete' faites pour expliquer les raisons pour lesquelles certaines personnes haissent d'autres personnes.
La haine contre une race ou un groupe ethnique prend sa source dans le "nous" contre "eux" . Appartenir a' un groupe donne' n'est pas en lui meme une mauvaise chose. Chacun de nous appartient a' un groupe, a' une ethnie, a' une race, a' un etat, a' une religion, a' une region, a' une ville et/ou a' un village...etc.
On se definit par rapport a' ceux qui sont autour de nous.
La discrimination, le racisme et la haine raciale naissent des que nous definissons le groupe, l'ethnie ou la race a' laquelle nous appartenons comme etant bien et tous les autres groupes, toutes les autres ethnies et toutes les autres races comme etant mauvais.
Il y a un probleme des que nous croyons que le "nous" est excellent et le "eux." est mauvais.

La discrimination et la haine raciale s'intensifient quand les ressources sont de plus en plus rares. La peur que les autres groupes viendront prendre "nos" ressources, cree la peur et la colere. Ce sont donc les luttes pour les ressources qui sont de plus en plus rares, la peur de l'inconnu (qui est "different" de vous et qui va "occuper" vos postes,) qui creent un climat de haine raciale/ethnique.

Les faibles d'esprit sont tres vulnerables dans notre monde d'aujourd'hui parce qu'ils peuvent facilement trouver des marchands de la haine raciale. Avec l'internet, les nombreuses chaines de television, les journaux et la radio, il est extremement facile de trouver les faux prophetes qui prechent la haine raciale, ethnique ou religieuse. Ces faux prophetes enseignent les stereotypes. Ils associent certains groupes raciaux/ethniques/religieux et autres avec les adjectifs BON ou MAUVAIS.
Nous ne sommes pas ne's racistes. C'est un comportement qu'on nous enseigne.
Lutter contre toutes les formes de discrimination est faisable si on utilise les methodes suivantes:
1- Mettre en place des programmes de discrimination positive qui permettront aux couches opprime'es d'etre vues sous des angles positifs et d'avoir acces aux ressources.
2-Exposer les eleves/etudiants aux programmes pedagogiques qui enseignent la paix et la tolerance.
3- Il faut surtout exposer les racistes et les haineux a' un discours qui est different du discours haineux auquel ils sont habitue's.
4- IL EST EXTREMEMENT IMPORTANT D'EVITER LES STEREOTYPES AFIN D'ANALYSER/JUGER LES UNS ET LES AUTRES INDIVIDUELLEMENT!!!!!!

Good people come from all colors!!!!

Anonyme a dit…

cher maatala,

Tu dis : « Ce problème me tient à coeur parce que c'est un crime contre l'humanité et le système féodalo-conservateur a voulu faire passer Biram pour un fou voir un raciste. »
Imagines que tu n’es pas seul, mais avec une stratégie et une méthode foncièrement différentes
Tu dis : « Avant de défiler pour la Palestine, il faut défiler pour que l'état applique les lois contre l'esclavagisme dit le fou. »
Voilà un disque raillé comme aurait certainement dit ton fou. Je ne reconnais pas l’antagonisme supposé entre vouloir la justice sociale en Mauritanie et soutenir la cause palestinienne. Tu n’aurais peut-être sorti le même antagonisme lorsque la Mauritanie dénonçait le système apartheid en Afrique du sud avec la situation en Mauritanie, deux poids et trois mesures.

Tu dis : « Va leur dire que : c'est "ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques". »
Je dirais à Biram et compagnies qu’on ne peut pas dénoncer ce qu’on prône.

Tu dis : « Il s'agit de dénoncer l'ignominie et la non application des lois. »
La meilleure façon de le faire est justement d’éviter : de prôner la violence (règlements de comptes), de juger l’histoire ( sortir les rancunes seulement) , de classer les malheurs, de ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques ( créer les conditions pour perpétuer les inégalités et pourquoi pas en ajouter des nouvelles), d’avoir des visions villageoises des questions nationales ( encourager le communautarisme etc.) et de polariser les chagrins ( se concentrer sur les divisions) . Il existe certainement une façon plus intelligence de prôner l’égalité et la justice.
mouhamed

Anonyme a dit…

Cher maatala,

Tu dis : « Ce problème me tient à coeur parce que c'est un crime contre l'humanité et le système féodalo-conservateur a voulu faire passer Biram pour un fou voir un raciste. »

Imagines que tu n’es pas seul, mais avec une stratégie et une méthode foncièrement différentes.

Tu dis : « Avant de défiler pour la Palestine, il faut défiler pour que l'état applique les lois contre l'esclavagisme dit le fou. »

Voilà un disque raillé comme aurait certainement dit ton fou. Je ne reconnais pas l’antagonisme supposé entre vouloir la justice sociale en Mauritanie et soutenir la cause palestinienne. Tu n’aurais peut-être sorti le même antagonisme lorsque la Mauritanie dénonçait le système apartheid en Afrique du sud avec la situation en Mauritanie, deux poids et trois mesures.


Tu dis : « Va leur dire que : c'est "ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques". »

Je dirais à Biram et compagnies qu’on ne peut pas dénoncer ce qu’on prône.


Tu dis : « Il s'agit de dénoncer l'ignominie et la non application des lois. »


La meilleure façon de le faire est justement d’éviter : de prôner la violence (règlements de comptes), de juger l’histoire ( sortir les rancunes seulement) , de classer les malheurs, de ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques ( créer les conditions pour perpétuer les inégalités et pourquoi pas en ajouter des nouvelles), d’avoir des visions villageoises des questions nationales ( encourager le communautarisme etc.) et de polariser les chagrins ( se concentrer sur les divisions) . Il existe certainement une façon plus intelligence de prôner l’égalité et la justice.

mouhamed

Anonyme a dit…

"Avant de défiler pour la palestine , il faut défiler pour que l'état applique les lois contre l'esclavagisme dit le fou."

Oh combien mon ami Maatala a raison, encore faut il qu'il ajoute qu'il faut qu'ils défilent aussi contre les putsch et les putschistes

Sanhaji

maatala a dit…

Salam

Mon cher mohamed tu dis:

"Il existe certainement une façon plus intelligence de prôner l’égalité et la justice"

---------------------------------

Mon ami tu proposes quoi?

Au plaisir de te lire

maatala

Anonyme a dit…

De quoi faire rever Ould Hamza. A-
===
La Chine prête 1 milliard d'euros à la ville de Téhéran

Par RFI

La Chine vient d'accorder un prêt important à la mairie de Téhéran au moment même ou l'iran est menacée d'un nouveau projet de sanction du Conseil de sécurité de l'ONU en raison de la poursuite de son programme nucléaire. Pékin est devenu en 2009 le premier partenaire économique de Téhéran ; les échanges entre les deux pays sont évalués à plus de 20 milliards de dollars.

Un milliard d'euros prêté par le Chine à la mairie de Téhéran va permettre à la capitale iranienne de financer des projets de développement dont un tunnel de plusieurs kilomètres reliant l'est à l'ouest de la ville. Ce prêt a souligné l'adjoint au maire de Téhéran pour les questions financières sera remboursé en 3 ou 4 ans.

La Chine est devenue l'année dernière le premier partenaire économique de l'Iran profitant du retrait des pays occidentaux qui observent l'embargo économique et financier en raison du programme nucléaire iranien. Pékin est devenu le principal investisseur étranger dans le pétrole et du gaz iranien.

Pourtant la Chine a approuvé le 18 mai au Conseil de sécurité des Nations unies un nouveau projet de sanction contre l'iran au côté des Etats-Unis, de la France, de la Grande-Bretagne, de la Russie et de l'Allemagne. Mais, rétablissant dans les jours suivants un subtil équilibre, la Chine a ensuite estimé qu'il y avait toujours place pour la discussion dans la controverse entre la communauté internationale et l'Iran sur le dossier nucléaire.

tags : Chine - Commerce et Echanges - Iran

Anonyme a dit…

As far as I am concerned, la Palestine ne doit absolument pas etre une priorite' nationale Mauritanienne. Je n'ai aucune haine contre le peuple Palestinien et je crois qu'il merite un etat libre et independant qui vivra a' cote' de l'etat d'Israel dans la paix et la securite'. Les priorite's Mauritaniennes doivent etre oriente'es vers la lutte contre le sous-developpement, le chomage et l'insecurite'.

La maniere intelligente de proner l'egalite' et la justice, est de s'eloigner des stereotypes et des generalisations. Ne pensez pas que tous ceux qui ne pensent pas comme vous doivent etre mauvais. Ne croyez pas que tous ceux qui ne vous ressemblent pas sont mauvais. Tentez de vous mettre a' la place de quelqu'un pour comprendre ses sentiments par rapport a' une situation. Il ne faut surtout pas dire que quelqu'un qui "n'appartient pas" a' votre groupe ne peut jamais comprendre vos souffrances et/ou vos problemes.
Ne combattez pas le racisme avec un discours raciste et haineux. Two wrongs don't make a right.
N'utilisez pas les causes nobles pour vous faire de l'argent et/ou regler des comptes personnels avec ceux que vous n'aimez pas pour des raisons qui n'ont rien a' voir avec la cause que vous pretendez defendre.
Luttez pour des programmes de discrimination positive qui permettront aux couches defavorise'es d'avoir acces au pouvoir politique et economique. Seul l'acces au pouvoir politique et economique permettra aux couches opprime'es/defavorise'es d'etre libres et independantes.

Si je dis les couches opprime'es, j'aimerais qu'on ne se limite pas aux opprime's "traditionnels". Ayez le courage de mettre dans cette categorie tous les Maures blancs et toutes les femmes qui sont pauvres et qui n'ont acces ni a' l'argent ni au pouvoir.

Anonyme a dit…

Elles lui ont toutes rendu visite de leur propre chef, la nuit....

Pas de perpete pour les crimes d'Abu Ghraib, mais oui pour un as de la CIA comme James Bond, mais qui met des substances dans le whisky de ces dames. D'après le PV d'interrogatoire, elles drinkent toutes ces soeurs musulmanes ..

A-

====

L’ancien chef de la CIA à Alger accuse les services algériens de lui avoir tendu un piège

Rania Slimane

L’affaire de l’ancien chef de la CIA à Alger rebondit. Plus d’une année après son arrestation en avril 2009 en Virginie (Etats-Unis), pour le viol de deux Algériennes lorsqu'il était en poste en Algérie, Andrew Marvin Warren accuse les services de sécurité algériens de lui avoir tendu un piège pour l’éloigner de l’Algérie.

L’ex-agent secret américain a indiqué devant le tribunal de Norfolk en Viriginie que ses deux anciennes "maîtresses" travaillaient pour les services secrets algériens. Il a nié avoir violé les deux Algériennes, mais il a avoué avoir eu avec elles des relations sexuelles consentantes, a rapporté samedi Virginia Belot.

M. Warren a expliqué que les deux femmes voulaient obtenir de lui « des informations, de l’argent ou un service de sa part », selon la même source. Il a ajouté que des témoins sont prêts à témoigner en sa faveur et confirmer ses dires.

Andrew M. Warren a été licencié de la CIA en mars 2009 au moment de la révélation de ce scandale. Il a été arrêté dans un hôtel de Virginie et accusé de consommation de drogue, de menaces contre des policiers américains. Les enquêteurs ont trouvé à son domicile de la drogue et une arme à feu. La police fédérale (FBI) a lancé un avis d’arrestation contre lui après avoir disparu alors qu’il était sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur le viol des deux Algériennes.

M. Warren est accusé également de viol de six égyptiennes et risque la prison à perpétuité. Il devra comparaître à nouveau devant la justice de son pays le mois prochain.

29/05/2010 | 22:50 | 6

Anonyme a dit…

Cher Maatala,

La meilleure façon de le faire est justement de concevoir ce combat pour l’ensemble des mauritaniens et non une mission sacrée pour une prétendue partie contre une autre par des schemas fondés dans la rancunes et l'adversité et d’éviter :

- de prôner la violence : Par une propagande raciste et sectaire pour éveiller les rancunes et les hostilités ;

-de juger l’histoire : se focaliser sur une lecture linéaire simpliste culpabilisante et erronée qui érige par démagogie les imperfections et injustices hérités des rapports traditionnelles en système de domination à connotation raciale ;

- de classer les malheurs : comme mépriser la cause palestinienne victime d’une apartheid pour des raisons qui restent à élucider pourtant il y’avait heureusement unanimité à soutenir les africains du sur lors du triste épisode apartheid ;

-de ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques : mettre des critères de sélection et surtout d’exclusion pour créer les conditions fondant, pérennisant et accentuant les inégalités et pourquoi pas en ajouter des nouvelles ;

-d’avoir des visions villageoises des questions nationales : interdire la perspective d’un véritable état nation en encourageant le communautarisme et repli sur soi etc. ;

- de polariser les chagrins : créer un climat obligeant la population à se séparer dans des camps forcement opposés pour nourrir les rivalités.

mouhamed

maatala a dit…

Salam

Cher mohamed

Concrètement on fait quoi pour ne plus être sur le même banc que les Soudanais.

Si tu étais au pouvoir tu fais quoi.

Je suis dans le "paratico-pratique"

- Faire appliquer les lois

- Punir les esclavagistes

- Indemniser les victimes

Rendre aux Oumoul Khairy à ses semblables, leurs droits et leurs dignité.

maatala

Anonyme a dit…

Lu pour vlane. Tu m’as fait découvrir Agoravox et merci. Une interview et une vidéo pour prouver qu’aucun avion n’a touché le Pentagone. Il faut d’abord voir la vidéo de 1h21 avant de lire l’interview. Je viens de voir la vidéo et je vais maintenant lire l’interview. C’est un travail remarquable fait far Craig Ranke, le fondateur du Collectif Citoyen d’Investigation (Etats-Unis). Selon les théoriciens de la conspiration (des citoyens américains), les 2 tours sont tombées comme si on les avait affaibli du bas, c’est-à-dire comme on avait placé des charges explosives au sous-sol. Beaucoup d’hypothèses ont été avancées par ces théoriciens et ils ont des spécialistes qui savent calculer les impacts et savent exactement les dégâts qu’un avion peut faire quand il tape sur un building. Et ils ont la structure des ces buildings de A à Z. Je n’y ai jamais cru, mais avec cette vidéo je vais revoir tout par curiosité.

S’ils sont capables de monter une opération pareille, donc tout sur les airs cocaïnes, AQMI et tout le reste n’est que pure fabrication, depuis 2003/2004.

J’invite particulièrement TITAN de voir la vidéo et de lire l’interview que je vais lire tout de suite. Je n’invente rien. Il faut respecter le vieux Jeremy Keenan et il connaît mieux que quiconque se qui se passe là-haut au Nord. Al-Majlissi ne s’est même pas rendu compte qu’il était manipulé, tellement aveuglé par l’idéologie salafiste et les sous. Il était toujours géré par des émirs que Keenan, Gèze, Mellah disaient travailler pour quelques pays.

La brigade anti-salafiste de canalh est aussi invitée à s'informer à travers ces 2 liens: vidéo d'abord et interview ensuite. C'est ce qu'a conseillé Agoravox et ils ont raison. Ne loupez pas une minut de la vidéo jusqu'à la fin. Le taximan temoin est impliqué dans le plan et sa femme ravaillerait avec le FBI ...

A-

http://dailymotion.virgilio.it/video/xarnky_fr-national-security-alert-le-penta_news


http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/11-septembre-2001-interview-de-75347

Anonyme a dit…

Cher Maatala,

Tu dis : « Rendre aux Oumoul Khairy à ses semblables, leurs droits et leurs dignité. »


Je le ferais avec un immense plaisir et une grande satisfaction, qui peut être contre mais j’y emploierais une méthode attractive, désintéressée et digne pour faire adhérer davantage à cette noble cause qui doit engager tout le monde et particulièrement tous les mauritaniens.

mouhamed

Anonyme a dit…

Maata

Le Mr. signe MoUhamed avec U!
C'est sa maniere de vous aider a' prononcer son nom correctement! Je vous conseillerais d'utiliser le U dans Mouhamed dans vos reponses a'...Mouhamed.
Si le U va vous forcer a' parler comme un...Arabe, vous pouvez toujours utiliser Mamadou ou Mamoudou.

Pour repondre aux questions que vous avez pose'es a' Mouhamed, je dirai qu'il faut tout simplement appliquer les lois en vigueur et voter de nouvelles lois qui permettront aux victimes d'avoir des compensations financieres de la part de l'etat Mauritanien car c'est l'etat qui est d'abord et avant tout responsable de la protection, de la securite' et du bien etre de toutes les citoyennes et de tous les citoyens. Les chefs d'arrondissement, les prefets, les gouverneurs ainsi que tous ceux qui travaillent au niveau de l'administration territoriale, de la justice et de la securite', doivent savoir ce qui se passe dans les territoires qui relevent d'eux. On doit les tenir responsables des cas de violation des droits de l'Homme qu'ils sont sense's savoir et arreter. S'ils sont incompetents, complices ou ne savent pas ce qui se passe au niveau du territoire qu'ils administrent, ils doivent tout simplement etre demis de leurs fonctions.

L'etat doit reconnaitre et accepter ses responsabilte's quand il s'agit de la protection des droits des citoyennes et des citoyens.


A-

J'ai les videos dans ma bibliotheque. YAKHOUYA LAHGAKE TISSEMI!!! IL S'AGISSAIT BIEN D'UNE ATTAQUE TERRORISTE CONTRE LES USA!!!
A-, DON'T DISAPPOINT ME! DON'T BELIEVE STUPID STATEMENTS FROM STUPID PEOPLE!!!

Anonyme a dit…

Couly,

Merci, je suis prenneur de Mamoudou ou Mamadou pour mouhamed quelle difference , Differents accents pour designer la meme personne.

Mamoudou Mouhamed

Anonyme a dit…

Couli,

Ce ne sont pas les vidéos que tu as dans ta bibliothèque et tu n'as pas lu l'interview. Fais un effort. Il te faut 1h20 pour regarder d'abord la vidéo et une bonne trentaine de minutes pour lire attentivement l'interview. Tu as vu le trou fait par le boeing? Ou sont les debris? Comment une seule camera fonctionnait ce jour-là, avec une date qui indiquait le 12 septembre, alors que l'evennement a eu lieu le 11 septembre? La preuve que tu n'a jamais vu la video est que tu n'as meme pas ecouté ce que disait le chauffeur de taxi qui était impliqué dans le plan et il l'a dit croyant qu'il n'etait pas filmé à son insu. Regarder la vidéo et lis l'interview, please. Les implications de ce montage sont monstrueux. You have to watch the video, read the interview and then comment, if you want.

Après avoir vu la vidéo, tu donnes des contre-arguments sur les faits et non juste ton impression. Tu n'étais pas au Pentagone ce jour-là. So, hear what other people are saying. Including the strong possibility that AQIM is fabricated and the recent events this month with all the noise shows it.

If you don't see the vidéo and read the interview, you will disappoint me too. You should also visit Wikileaks too.

A-

Anonyme a dit…

Le reste lu pour couli. A-

==

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/wtc-demolition-controlee-par-a-b-65285

Anonyme a dit…

Probablement mauvaise conception du PAHABO. On ne fait pas du developpement communautaire de cette façon. Au lieu de paier des ouvriers, on confie la tâche aux bénéficiaires et on leur donne des compensations pour s'engager dans des activités qui bénéficient à leurs communautés: entetien puits, construction d'école ou autres activités génératrices de revenus. Dès que les activités de développement "endogène" est basé sur la salariat, c'est foutu: dès l'arrêt du PAHABO, tout s'arrête.

===

Lettre ouverte des employés de l’ONG AFDE/LP au coordinateur du PAHABO et aux autorités compétentes.

Nous soussignés employés de l’ONG AFDE/LP avons l’honneur de porter à votre attention ce qui suit :

De février à novembre 2009, nous avons été recrutés par cet organisme pour l’arrosage et le transfert de pépinières exécutées dans le cadre du programme du PAHABO. En contrepartie, l’ONG s’était engagée à nous verser des rétributions mensuelles en présence du maire de la commune de Ould Birome.

Mais jusque-là, elle n’a pas respecté tous ses engagements en dépit des multiples réclamations que nous avons adressées à ses responsables ainsi qu’au Hakem de Boghé.



Les rétributions non payées s’établissent comme suit :

1. Aleïb Dakhlani : 123 personnes, 700 UM/jour durant 3 jours soit 258 300 UM Arrosage de la pépinière : 2 personnes : 21 000 UM pendant 4 mois soit 168 000 UM

2. Maï-Maï Tendgha : arrosage de la pépinière : 10 personnes à 21 000 UM par mois pendant deux mois soit 420 000 UM ; 4 gardiens à 30 000 UM par mois pendant 7 mois soit 840 000 UM ; transfert d’arbres : 19 personnes à 700 UM / jour pendant 10 jours soit 133 000 UM.

3. Maï-Maï Baye : transfert d’arbres : 25 personnes à 700 UM par jour pendant 9 jours soit 157 500 UM.

République Islamique de Mauritanie
Wilaya du Brakna
Mouqata’a de Boghé
Commune de Ould Birome
Localités de Maï-Maï Tengha, Maï-Maï Baye, Aleïb Dakhlani

Maï-Maï le 27 mai 2010

Les signataires :

Mohamedou Ould Soueïlih
Thiouley Ould Belkheïr
Amadou Aliou Dia
Abdoulaye Oumar

Oumou El Barka M/ Boïbou
Salme M/ Alioune
Yenje Ould Ameïratt
Ibrahima Niass

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Dia Abdoulaye

Anonyme a dit…

A-

Il faut meconnaitre le systeme politique Americain pour oser penser que le gouvernement est a' l'origine de 9/11.
Vous me permettrez de me repeter en disant que 9/11 ETAIT UNE ATTAQUE TERRORISTE CONTRE LES USA!
Les preuves existent et elles sont nombreuses.Je citerai entre autres:
1- Les enregistrements de la boite noire du vol 93. Lesdits enregistrements indiquent une lutte entre les terroristes et les passagers pour le control de l'avion.
2- Plusieurs personnes ont vu le boing 757 s'abattre sur le pentagone.
3- Le rapport du NIST (National Institute of Standards and Technology decrit comment World Trade Center 7 a ete' detruit.
4- La presence des terroristes dans les avions a ete' demontre'e et plusieurs personnes ont pu voir a' partir de leurs petits ecrans, le deuxieme avion s'abattre sur the World Trade Center.

My dear A-, don't believe stupid comments coming from stupid people.
The purpuse of the stupid people is to mislead and make money from selling videos made up from their lies!!!

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...purpOse..."

Anonyme a dit…

C'est bon couli. Tu n'as pas de contre-arguments contre le contenu de la vidéo et l'interview. Tu n'as même pas regardé. Pas besoin de débattre la-dessus. On suit ce que disent les citoyens américains de souche decider de la suite à ces revalations.Nous on note.

A-

Anonyme a dit…

Article à la El Watan. C'est qui APA? A-

==

APA-Nouakchott (Mauritanie)-31-05-10

Nouakchott multiplie ses efforts contre le terrorisme : Deux humanitaires espagnols toujours aux mains d’El Qaïda
lundi 31 mai 2010

APA-Nouakchott (Mauritanie) En dépit des multiples efforts des autorités mauritaniennes sur plusieurs fronts, deux humanitaires sont depuis six mois en captivité quelque part au nord du Mali dans le grand désert, tandis que leur collègue avait été libéré quelques semaines auparavant.

Nouakchott intensifie depuis ce rapt, le 29 novembre sur la route Nouakchott-Nouadhibou, ses efforts pour mettre la main sur les auteurs de cet acte ignoble et lâche et leurs présumés complices.

Au plan des dispositions préventives, des unités de l’armée mauritanienne étaient déployée sur la quasi-totalité du territoire mauritanien (1.180.000 km2) et les zones constituant les couloirs d’infiltration des terroristes, contrebandiers et trafiquants étaient décrétées zones militarisées interdites d’accès.

Des points de passage étaient identifiés sur les frontières avec les pays voisins pour contrôler le mouvement migratoire d’où qu’il vienne et quelque soit son niveau.

Des hommes suspects étaient arrêtes à l’extrême nord mauritanien et leur interrogatoire permit à la gendarmerie mauritanienne de mettre la main sur un gardien d’une antenne de communication cellulaire impliqué à un certain niveau dans cette affaire.

Au plan juridique et législatif, le parlement mauritanien avait adopté avec une grande majorité une nouvelle loi de lutte contre le terrorisme permettant la mise des communications téléphoniques sous écoute et la perquisition à domicile à n’importe quelle heure de la journée.

Bien qu’elle ait été considérée par l’opposition comme une violation flagrante des libertés individuelles garanties par la constitution, cette disposition juridique illustre la volonté de Nouakchott d’aller de l’avant dans sa lutte contre le terrorisme à tous les niveaux.

Au niveau judiciaire, la cour criminelle de Nouakchott a condamné mardi dernier à la peine capitale trois jeunes islamistes mauritaniens pour leur responsabilité dans l’assassinat de quatre touristes français en 2007 près de la ville d’Aleg (sud-est mauritanien).

Il s’agit de Sidi Ould Sidina (22 ans), Maarouf Ould Haïba (28 ans) et Mohamed Ould Chebarnou (29 ans).

« La justice a voulu prononcer un verdict à la hauteur des dégâts subis par la Mauritanie, son image dans le monde, son économie, et par la France en tant que partenaire stratégique », estiment des analystes à Nouakchott.

L’assassinat des Français, à la veille de Noël en 2007, avait traumatisé l’hospitalière Mauritanie et les conséquences ne se sont pas faites attendre, car le rallye Paris-Dakar avait été annulé pour la première fois et le nombre des touristes a chuté à 60%.

En février dernier, suite à des négociations engagées entre des érudits et islamologues mandatés par le gouvernement mauritanien et les terroristes présumés détenus dans la prison de Nouakchott, le théologien El Hacen Ould Dedow avait affirmé que les tueurs présumés des français avaient « proclamé leur repentir ».

Pourtant ils ont réagi à leur condamnation en menaçant la France qui, selon eux, joue un rôle essentiel dans « la guerre mondiale contre l’Islam ».

Au plan journalistique, une mise en garde vient d’être donnée aux journalistes mauritaniens au sujet de la publication des informations relevant du domaine des secrets militaires pour éviter que des renseignements sur le mouvement et le positionnement des unités militaires soient mis à profit par les terroristes.

Outre l’assassinat des Français, la branche arabe d’El Qaïda a revendiqué depuis 2005 plusieurs attaques meurtrières en Mauritanie, l’assassinat d’un Américain ainsi que les enlèvements d’Espagnols et d’Italiens. Et, en août dernier, pour la première fois, un jeune Mauritanien s’était fait exploser aux abords de l’ambassade de France.

Anonyme a dit…

Les secrets militaires c'est hors de question. Mais en l'absence de communication sur ce qui se passe, les gens n'ont que le ciel comme limite pour des hypothèses de plus spécialisées et qui tiennent bien la route (educated guess) aux plus louffoques (Moussa enta vem?).

Général vladimir: enta mneine? Couli n'a pas vu la vidéo, ni lu l'interview qui datent du 25 mai. Il dit qu'il les a déjà dans sa vidéothèque. Couli, je t'aime bien.

A-
===

APA a dit:

Au plan journalistique, une mise en garde vient d’être donnée aux journalistes mauritaniens au sujet de la publication des informations relevant du domaine des secrets militaires pour éviter que des renseignements sur le mouvement et le positionnement des unités militaires soient mis à profit par les terroristes.

Anonyme a dit…

C'est important et je le remets encore. A-
===

Lu pour vlane. Tu m’as fait découvrir Agoravox et merci. Une interview et une vidéo pour prouver qu’aucun avion n’a touché le Pentagone. Il faut d’abord voir la vidéo de 1h21 avant de lire l’interview. Je viens de voir la vidéo et je vais maintenant lire l’interview. C’est un travail remarquable fait far Craig Ranke, le fondateur du Collectif Citoyen d’Investigation (Etats-Unis). Selon les théoriciens de la conspiration (des citoyens américains), les 2 tours sont tombées comme si on les avait affaibli du bas, c’est-à-dire comme on avait placé des charges explosives au sous-sol. Beaucoup d’hypothèses ont été avancées par ces théoriciens et ils ont des spécialistes qui savent calculer les impacts et savent exactement les dégâts qu’un avion peut faire quand il tape sur un building. Et ils ont la structure des ces buildings de A à Z. Je n’y ai jamais cru, mais avec cette vidéo je vais revoir tout par curiosité.

S’ils sont capables de monter une opération pareille, donc tout sur les airs cocaïnes, AQMI et tout le reste n’est que pure fabrication, depuis 2003/2004.

J’invite particulièrement TITAN de voir la vidéo et de lire l’interview que je vais lire tout de suite. Je n’invente rien. Il faut respecter le vieux Jeremy Keenan et il connaît mieux que quiconque se qui se passe là-haut au Nord. Al-Majlissi ne s’est même pas rendu compte qu’il était manipulé, tellement aveuglé par l’idéologie salafiste et les sous. Il était toujours géré par des émirs que Keenan, Gèze, Mellah disaient travailler pour quelques pays.

La brigade anti-salafiste de canalh est aussi invitée à s'informer à travers ces 2 liens: vidéo d'abord et interview ensuite. C'est ce qu'a conseillé Agoravox et ils ont raison. Ne loupez pas une minut de la vidéo jusqu'à la fin. Le taximan temoin est impliqué dans le plan et sa femme ravaillerait avec le FBI ...

A-

http://dailymotion.virgilio.it/video/xarnky_fr-national-security-alert-le-penta_news


http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/11-septembre-2001-interview-de-75347

30 mai 2010 22:53

Anonyme a dit…

Le Ministère de l'habitat ne doit pas être l'organe de tutelle de Beit El Mal. Ce ministère n'a aucun outil de contrôle sur une institution financière, à part prédater. C'est plutôt celui des finances ou mieux la BCM, avec le Ministère de l'habitat au Conseil d'administration ou faisant partie du Directoire de Beit El Mal. Il faut augmenter les salaires de tout le monde à la hausse, en tenant compte des resultats previsibles de ce machin: + de 300.000 pour le DG, DAF et DO et + de 50.000 pour le reste de la troupe. Tenir compte du SMIG + une majoration de quelques 20% pour le "petit" personnel d'appui.

Une suggestion. A-

===

Micro- finance: Beit el Maal le couteau à la gorge

Le projet Beit el Mal, une excroissance du programme Twize, vit depuis une semaine une situation des plus inconfortable et inquiétante. C'est en effet, tout le système d'information qui est bloqué paralysant du coup l'ensemble des activités de cette importante institution de micro finance.

Notons que Beit el Mal a été mis en place en 1998 avec le programme Twize. Ce programme financé et géré par l'Etat mauritanien a été confié au GRET. Ce dernier a mis en place plusieurs composantes dont Beit el Mal principalement pour l'octroi de crédit (habitat et AGR) dans les quartiers périphériques de Nouakchott et Nouadhibou.

Depuis la fin du programme Tiwze en 2008, Beil el Mal est en voie d'institutionnalisation. Aujourd'hui, Beit el Mal c'est une institution qui marche avec cinq agences dont quatre à Nouakchott et une à Nouadhibou. Objectif affiché pour l'année 2010: atteindre un milliard d'ouguiya d'octroi. Et pour plus de crédibilité envers les partenaires qui se bousculent, l'institution a décidé, il y a peu, de mettre en place un système d'information fiable.



C'est le fameux Lown Performer (LPF) qui est aujourd'hui bloqué et qui met en péril l'institution. Ce système venu de l'Ouganda a été introduit en 2008 avec l'agence pilote de Basra où des experts sénégalais l'ont installé au prix fort (10 millions d'ouguiyas, 150.000 UM par jour et par expert semble-t-il). Après la rupture de contrat avec les sénégalais, un cadre mauritanien formé pour la circonstance, est arrivé à finir le boulot en installant le système dans l'ensemble des agences.

Ce dernier avait travaillé gratuitement sans aucune contrepartie .Pourtant 25 millions d'ouguiyas étaient prévus pour cette prestation de service. C'est donc après la démission du responsable du service d'information (SIG) qui se plaint de ses conditions de travail et de son traitement que la machine s'est subitement arrêtée.

Anonyme a dit…

Suite Beit El Maal. A-
===

Des informations émanant de certains employés de l'institution font état d'une gestion opaque et personnalisée qui expliquerait les déboires que traverse Beit el Mal actuellement. Le trio DG, DAF, DO (Directeurs des opérations) est pointé du doigt. Se retrouvant avec des salaires dépassant les 300.000 UM sans compter les autres avantages, ils tiennent en laisse les autres employés qui sont contraints par ailleurs d'atteindre des objectifs ambitieux avec des moyens limités et des conditions de travail très difficiles.

Le gros de ces troupes se retrouve avec des salaires dépassant difficilement les 50.000 UM. Pourtant avec un taux d'intérêt exorbitant (24%), Bayt El Maal fait de bonnes affaires et c'est à se demander est-ce qu'il s'agit bien d'une institution au service des pauvres comme elle se proclame.

Cette paralysie ne serait donc que la face visible de l'iceberg. Derrière, c'est la boite à pandore. Quoiqu'il en soit, avec ce grave problème, les partenaires de Beit el Mal (AFD, Société Générale, GRET Paris, Investissements et Partenaires) risquent de se fâcher. C'est pourquoi, le ministère de l'Habitat qui représente la tutelle, ne doit pas rester les bras croisés face à un problème qui est en passe de mettre en péril l'existence d'une institution qui était vouée à bel avenir.

B.G

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Khalilou Diagana

Anonyme a dit…

A-

Comme vous preferez les citoyennes et les citoyens de...souche, je passerez la parole a' la petite Fatimetou des qu'elle se reveille. Elle est ne'e aux USA et son papa vient de l'Afrique. Cela doit vous rappeler un certain Barack Obama.
Le Mauritanian American que je suis ne commente plus a' propos de ce sujet dans la mesure ou' vous m'avez disqualifie'.
Il faut relire les passages de mes ecrits d'hier a' propos des stereotypes.

Seuls les cons et les ignorants osent penser que le gouvernement Americain a detourne' des avions Americains pour tuer plus de 2000 citouens Americains en plein centre de New York, au Pentagone et dans l'etat de Pennsylvania.

Anonyme a dit…

La soeur de Ould Sidna lui a passé un telephone dans les couches de son bébé. Avant d'etre repris a la suite de l'attaque d'Aleg. C'est dans le PV d'interrogatoire et il l'a dit lui-meme. Le pistolet, c'est pour quelque chose. A-

====


Une femme armée, arrêtée, au Palais de Justicelundi 31 mai 2010 / 13 :25

Les visiteurs du Palais de Justice ont été pris de panique, ce matin, lorsque les services de sécurité du Palais ont interpellé, une femme armée d’un pistolet.



La suspecte a attirée l’attention lorsqu’elle a commencé à poser des questions aux passants dans les couloirs, au sujet des conditions du jugement des salafistes.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les faits.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Dis-le à Craig Ranke, le fondateur du Collectif Citoyen d’Investigation (Etats-Unis). Moi je n'ai fait que passer ce qui a été publié. regarde la vidéo et lis l'interview et dis-nous où ça ne tient pas la route. Je ne suis pas un con du tout et ni un ignorant parceque j'ai eu mon PhD straight.

Selemli à la la petite vatimetou.
A-
===
Il a dit, Couli:
Seuls les cons et les ignorants osent penser que le gouvernement Americain a detourne' des avions Americains pour tuer plus de 2000 citouens Americains en plein centre de New York, au Pentagone et dans l'etat de Pennsylvania.

Anonyme a dit…

A-

My congratulations for whatever you Piled Higher and Deepr.Just remember that Bill Gates doesn't have a PHD.
Ceci etant dit, je ne vous qualifie point de con et d'ignorant, meme si je le pense de temps a' autre (rire). Les cons de ce blog sont connus. In case you forgot, je m'en vais vous rappeler les noms suivants:
BILKISS L'IDIOTE NATIONALE
BL L'IDIOTE DE LA CAPITALE
MAATA LE PLUS QUE CON
KBG LE FAUX ET LE MENTALEMENT DEREGLE'

Les sages sont:
Sanhaji
Citoyenne
Mouhamed
LM
Yannis le Roi
A- (de temps a' autre, quand les fausses theories et les complots imaginaires sont absents.)

Anonyme a dit…

Couli,

J'ai eu mon Phd à l'Université de Kebbet Lekhnazir. Cheers. A-

Anonyme a dit…

A-

Il suffit de voir les crises economiques qui secouent les pays sous-developpe's et les pays developpe's pour comprendre que ces experts en economie, ces MBA et ses PHDs dans plusieurs domaines, ne sont que des charlatans!!!
Si je peux determiner les prix de tes matieres premieres que tu me vends et determiner les prix des produits finis que je te vends, je n'ai pas besoin de PHD pour te faire avaler tout ce que je veux.
Les diplomes sont ce qu'ils sont!!!
It is not what you know but who you know. Il n'est pas rare de constater que les plus diplome's sont commande's par des mediocres qui n'ont aucune ide'e de ce qu'ils font. Lesdits mediocres qui occupent des postes qu'ils ne meritent pas, mentent et utilisent d'autres bassesses pour tenter de diaboliser et ridiculiser ceux qui connaissent mieux qu'eux.
The solution is to ignore them and hope that they will come to their senses.

Anonyme a dit…

God Bless the USA
By Lee Greenwood

If tomorrow all the things were gone,
I'd worked for all my life.
And I had to start again,
With just my children and my wife.

I'd thank my lucky stars,
to be living here today.
'Cause the flag still stands for freedom,
and they can't take that away.

And I am proud to be an American,
where at least I know I am free.
And won't forget the men who died,
who gave that right to me.

And I gladly stand up,
next to you and defend her still today,
'Cause there ain't no doubt I love this land.
God bless the USA

From the lake of Minnesota,
to the hills of Tennessee.
Across the plains of Texas,
From the sea to shining sea.

From Detroit down to Houston,
And New York to L.A.
Well there's pride in every American heart,
And it's time to stand up and say.

I am proud to be American,
Where at least I know I am free.
And won't forget the men who died,
Who gave that right to me.

And I gladly stand up
Next to you and defend her still today.
'Cause there ain't no doubt I love this land,
God bless the USA.

I am proud to be an American,
Where at least I know I am free.
And won't forget the men who died,
Who gave that right to me.

And I gladly stand up
next to you and defend her still today.
'Cause there ain't no doubt I love this land,
God bless the USA.

Anonyme a dit…

Couli,

Qelques details plus longs et solides sur cette histoire /11.

http://vimeo.com/4067633

Tu as necessairement besoin d'un PhD ou d'un solide Master pour determiner la demande et l'ofre avec les prix y associés. Cela demande le developpement des modeles statistiques ou économetriques avec des equations simultenées à resoudre et verifier avec ce que la theroie economique dit. C'est compliqué. Mobutu Allah yarhmou a dit comme toi et pour acheter un oeuf au moment de sa mort, il fallait une charge d'ane en zaires pour t'acheter un oeuf. Be careful with knowledge you don't have.

Tu as dit:

Si je peux determiner les prix de tes matieres premieres que tu me vends et determiner les prix des produits finis que je te vends, je n'ai pas besoin de PHD pour te faire avaler tout ce que je veux.

==

A-

Anonyme a dit…

azzizzo,

On t'avait dit de t'éloigner de ce mec. C'est le hozbollah endiablé.
--

Le Cheikh Mohamed El Hacen ould Deddew, directeur du centre de formation des ulémas, a déclaré que la lâcheté a toujours été la caractéristique dominante des juifs qui, par cinq fois, ont attenté à la vie du prophète Mohamed (PSL).

Le Cheikh Ould Deddew se prononçait, ainsi, dans le cadre d’un meeting organisé par les manifestants devant l’Assemblée Nationale. Le Cheikh devait dire, à cette occasion et sous forme de fatwa :

« c’est un devoir de briser le blocus imposé à Gaza » en ajoutant qu’il revient à chaque musulman et à chaque homme épris de liberté de soutenir la caravane qui fait route sur Gaza.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Sahara Medias (Mauritanie

Anonyme a dit…

A-

Les economistes d'aujourd'hui sont des charlatans. IT'S ALL ABOUT MAKING MONEY FROM THIN AIR!
Depuis bientot 30 ans les pays Africains sont soumis a' des programmes de redressement economique et financier et des programmes d'ajustement structurel et financier. You can call them whatever you want, les resultats sont plus que catastrophiques.
Aujourd'hui, ce sont les pays developpe's qui souffrent des plans imbeciles de ces charlatans. Ce sont les contribuables qui paient le prix.

Les independances acquises dans les anne'es 1960 ont ete' hypotheque'es. Les pays Africains sont endette's jusqu'au coup. leurs grandes infrastructures et leurs grandes societe's publiques ont ete' vendues par le trichement des contrats imbeciles de 30 a' 50 ans.

Allez mon cher A-, tu n'as pas besoin d'etre un economiste pour savoir que la marmite familiale est vide THANKS TO YOUR ECONOMISTS!!!

Anonyme a dit…

Cher grand savant, Votre réaction est grandiose face à cette barbarie humaine redoutable accommodée par des slogans insidieux des organisations du prétendu droit humain qui n'a d'humain que le nom. Il est réduit à un vulgaire instrument aux services des oppresseurs pour perpétuer ce théâtre de mauvais gout pour camoufler l'inacceptable. La bêtise humaine et la stupidité et la décadence installent ce vicieux système aux services des soi-disant grandes démocraties et puissances mondiales pour défende l’homme de leur choix biaisé. Cette configuration où l’homme n’est homme que par leur choix est imposée artificiellement par des forces obscures dans la tromperie internationale.

--------
Le Cheikh Mohamed El Hacen ould Deddew, directeur du centre de formation des ulémas, a déclaré que la lâcheté a toujours été la caractéristique dominante des juifs qui, par cinq fois, ont attenté à la vie du prophète Mohamed (PSL).

Le Cheikh Ould Deddew se prononçait, ainsi, dans le cadre d’un meeting organisé par les manifestants devant l’Assemblée Nationale. Le Cheikh devait dire, à cette occasion et sous forme de fatwa :

« c’est un devoir de briser le blocus imposé à Gaza » en ajoutant qu’il revient à chaque musulman et à chaque homme épris de liberté de soutenir la caravane qui fait route sur Gaza.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

mouhamed

Anonyme a dit…

Mouhamed:

La crise est humanitaire parce que nous avons 1.5 million de personnes qui vivent a' Gaza dans des conditions extremement difficiles. L'essentiel est de trouver des solutions qui seront acceptables par toutes les parties dans ce conflit.
Les Palestiniens ne peuvent pas continuer a' avoir deux gouvernements (Un dirige' par Hamas et l'autre dirige' par l'OLP). LA FRONTIERE EGYPTIENNE EST FERME'E. EST-CE QU'IL Y A UNE MANIERE ACCEPTABLE DE L'OUVRIR?
J'ai dirige' plusieurs Senior Projects (des recherches faites par nos terminalistes pour l'obtention du baccalaureat.)L'une des recherches a ete' faite par un jeune Palestinian-American a' propos des changements connus par la carte de Palestine de la fin du 19e siecle a' aujourd'hui. J'ai supervise' le jeune du debut a' la fin de son projet. Il a fait un excellent travail. Il faut dire que mon attention a ete' retenue par les nombreuses emotions qui existent de part et d'autre et qui empechent de trouver des solutions acceptables.

La generalisation et tenter de presenter tous les juifs comme etant mauvais, sont mauvais et ne nous meneront nulle part. Il faut dire que des milliers de juifs sont pour la creation et l'independance d'un etat Palestinien qui vivra dans la paix et la securite' a' cote' de l'etat d'Israel.

P.S.

Les populations de Kebat attendent toujours leur caravane!!!

Anonyme a dit…

Couli,

Les economistes n'ont rien à voir avec la situation de l'afrique depuis les années 60. Ce sont les voyous, dont aucun n'a étudié l'économie. Depuis 34 ans, nous avons comme dirigeants des militaires, avec un intermède malheureux avec Sidioca qui était sous l'emprise de généraux, et tu connais la suite.

A-

===
Couli a dit:


Les independances acquises dans les anne'es 1960 ont ete' hypotheque'es. Les pays Africains sont endette's jusqu'au coup. leurs grandes infrastructures et leurs grandes societe's publiques ont ete' vendues par le trichement des contrats imbeciles de 30 a' 50 ans.

Anonyme a dit…

Je ne sais pas qui est derrière "la lettre hebdomadaire d'informations Stretégiques", mais cet article dit tout faux.

Il parle des otages (les espagnols et le français). A-

===

Lettre hebdomadaire d’ Informations Stratégiques-19 mai 2010 - n°759

Tiraillements géopolitiques en pays touareg
lundi 31 mai 2010

Selon nos sources au pays Touareg, la situation reste particulièrement précaire dans l’ensemble de la région.

La dernière rencontre de janvier 2010 entre cadres politiques et militaires du Mouvement Touareg a fait ressortir les pistes pour faire revenir la stabilité dans la région : entre autres, le mouvement a sollicité une reprise de dialogue entre l’Etat et les Touaregs dans l’esprit de l’Accord de Paix signé entre les deux parties en 2006.

La partie touarègue a également proposé la mise en place d’un projet de lutte contre les groupes islamistes dans la région (les inviter à retourner dans leur pays d’origine, l’Algérie ou la Mauritanie).

Dans la vision des Touaregs, les autorités maliennes ont montré une fois de plus leur mauvaise volonté en boudant ce projet de réconciliation. L’esprit des autorités maliennes serait ailleurs : chasser les Touaregs de leur espace. Ces derniers utiliseraient aussi cette instabilité non seulement pour vendre armes et minutions aux groupes terroristes d’Al-Quaida au Maghreb islamique (AQMI), mais également pour protéger par des escortes certains convois de drogue, dont les principaux fournisseurs se trouvent dans l’entourage de la présidence de la République malienne et au niveau de l’état major de l’armée du Mali.

Cette vision touarègue est-elle légitime et fondée ? Les Touaregs ne profitent-ils pas eux aussi de la situation ? Toujours est-il que la rupture avec le Mali est définitivement consommée.

L’expérience et les données recueillies sur le terrain montrent que l’AQMI serait devenu le partenaire privilégié de certains officiers et officiels maliens, n’en déplaise au Quai d’Orsay.

Anonyme a dit…

Suite. A-
==
D’après nos sources, les deux principaux chefs terroristes de l’AQMI (Abou Zeid Abdelhamid et Ben Moktar Laouar) ont réceptionné aux mois de novembre 2009, février, avril et le 9 mai 2010, des tonnes de munitions diverses en provenance de l’armée malienne (par l’intermédiaire de réseaux bien établis et bien connus). Ces deux terroristes posséderaient, depuis quelques mois, une quantité non négligeable de petits missiles portatifs. Ils auraient blanchi des sommes importantes (recettes de rançons, trafics de drogue...) en investissements dans les régions de Gao, Mopti et Bamako, par leurs antennes locales et nationales.

Le 21 avril, lors de l’enlèvement du ressortissant Français au nord du Niger, l’armée malienne était censée quadriller les entrées sur son territoire, pour identifier et intercepter les auteurs du rapt. En réalité, l’armée a ouvert une brèche au nord-est, et les patrouilles de l’armée malienne sont parties du 22 au 26 avril vers le sud de la ville de Kidal (à Intibzaz et Tassak, où elles ont inquiété et fouillé les campements d’éleveurs touaregs, asphyxiés par la sécheresse et qui ne reçoivent aucun secours de l’Etat).

Le 23 avril, l’otage français se trouvait déjà en territoire malien dans l’une des bases de l’AQMI située à 60 km à l’est du cercle de Tessalit, où se trouvent un bataillon de l’armée malienne, une brigade de la gendarmerie, une brigade de la douane, une garnison de la garde nationale ; l’armée malienne était parfaitement informée de l’entrée des ravisseurs (issus du groupe terroriste d’Abou zeid Abdelhamid, qui a une base fixe près de la base militaire malienne de Tessalit) au Mali, mais elle n’a fait aucun mouvement dans leur direction.

L’otage a ensuite été transféré en toute tranquillité, au regard de tous, vers un site plus discret, qui serait proche de celui où sont détenus deux humanitaires espagnols. Il semblerait que les autorités françaises se soient lassées depuis la dernière mascarade organisée par Bamako, pour libérer Pierre Camate, d’entrer une seconde fois dans un « coup tordu »...

Les Touaregs originaires de la région de Kidal (Adrar des Iforas) sont donc toujours au cœur du conflit. Il est regrettable que les médias français ne leur apportent pas plus de considération et de crédit.

Anonyme a dit…

La lettre d'informations stratégique n'existe pas. Elle appartient à une phalange touareg affiliée à l'Algérie, je crois. Au lieu de publier à travers El Watan ou El khabar, on passe par un titre qui ressemble à une entité "sérieuse". Tout pour brouiller les pistes

Anonyme a dit…

Hier des milliers de mauritaniens sont sortis dans les rues pour protester contre l'intervention plutôt musclée et certes contestable de l'armée Israélienne à l'encontre de la flotte humanitaire internationale en Méditerranée.

Bien que ce problème est préoccupant, il n'en demeure pas moins que nous en Mauritanie avons vécu et continuons de subir des exactions beaucoup plus importantes, pour nous au moins, que ce problème là.

Depuis bientôt 3 ans, une poignée de piètres militaires saborde systématiquement notre politique, notre économie et notre société.

Depuis trois ans et au nom d'une ridicule lutte contre la gabegie, nos ressources sont dévastées par nos hommes en tenue et leur parentèle. Cela vaut en particulier par le chapelet de Généraux qui ne méritent ni l'appellation ni le grade.

Ces derniers temps et sans avoir froid aux yeux, le Mollah Ould Mohamed Lemine, a implanté le parti des retardés UPR, qui de toutes les façons est déjà implanté. C'est la même horde qui était au PPM, qui fut aux SEM, qui jubulait au PRDS et qui a feint rejoindre ADIL pour le fuir ensuite voyant que la junte reprend le pouvoir.

Pourquoi alors au vu de toute cette situation, les mauritaniens qui croquent l'os en cette période de vaches maigres ou plutôt de cadavres de vaches ne sont pas sortis encore plus nombreux pour dire NIET à cette tragédie qui ne se termine pas? Si quelqu'un peut me répondre, je lui serais très reconnaissant.

Sanhaji

Anonyme a dit…

Cher frère,


Je ne cherche pas à généraliser car je ne cesse de répéter que la classification humaine selon la race est démagogique et réductrice. Elle fonde toutes les théories et les courants racistes. Je parle uniquement de la nébuleuse sioniste foncièrement raciste et ses supporters qu’ils soient en Israël ou ailleurs qui ont orchestré, appuyé et soutenu ce honteux blocus qui ressemble étrangement aux camps de concentration qui devaient selon une certaine lecture imposante de nos jours symboliser l’horreur humain.
Ce blocus permet d’appliquer et de dépasser les schémas d’horreur imaginable pour humilier et affamer tout un peuple pour le réduire à l’esclavage car la prison d’un peuple est une forme particulière de l’esclavage.
Cette solidarité avec la population palestinienne n’est pas en concurrence avec celle de nos populations de nos Kebats nationales. La conscience humaine ne doit pas être sélective ni limité au point au point d’être indiffèrent à certaine question spécifique Il y’a suffisamment de la place pour tout le monde.

mouhamed
---------------

« La generalisation et tenter de presenter tous les juifs comme etant mauvais, sont mauvais et ne nous meneront nulle part. Il faut dire que des milliers de juifs sont pour la creation et l'independance d'un etat Palestinien qui vivra dans la paix et la securite' a' cote' de l'etat d'Israel.

P.S.
pour
Les populations de Kebat attendent toujours leur caravane!!! »

maatala a dit…

Salam

Cher Mouhamed

tu dis

"Cher Maatala,

Tu dis : « Rendre aux Oumoul Khairy à ses semblables, leurs droits et leurs dignité. »


Je le ferais avec un immense plaisir et une grande satisfaction, qui peut être contre mais j’y emploierais une méthode attractive, désintéressée et digne pour faire adhérer davantage à cette noble cause qui doit engager tout le monde et particulièrement tous les mauritaniens.
-----------------------------------

"j’y emploierais une méthode attractive, désintéressée et digne"

Peux-tu d'écrire la méthode ?

Car la réthorique Biram et les siens n'y croient plus dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

mardi 1 juin 2010
Vie nocturne des responsables : Ould Dadde , meilleur danseur infatigable de Gueré!

On le savait commissaire aux droits de l’homme, à la lutte contre la pauvreté et aux relations avec la société civile et spécialiste dans d’autres domaines !
Mais, ce qu’on ignorait jusqu’ à la nuit du mariage récent de son complice dans la gabegie, le député d’Aleg monsieur El Houssyne ould Mohmdel Hadi qui vient de convoler en justes noces avec mademoiselle Neiné , est la fonction attitrée de Ould Dadde de meilleur danseur infatigable de Lebleydé et autres rythmes tels que Esserbatt , Elwih et Jegouar Egdi Mani Gadi ! Des fois , le commissaire mettait la tète en bas et les pieds en haut en tournant autour de lui mème , puis se remettait à quatre pattes comme un chiot, le tout dans une danse plus que rythmée !
Cette nuit là , il mit à genoux les gens les plus extravagants et abonnés des chorégraphies tardives .
Le commissaire dépassait de loin les danseurs professionnels de toutes nos régions , hommes et femmes confondus …
En plus de ses gestes et mouvements correspondant parfaitement aux rythmes du moment , Ould Dadde mettait la main dans la poche pour sortir chaque fois des liasses de billets de 100 000 ouguiyas qu’ il jetait sur ses autres rivaux danseurs , qui le rivalisaient mais de loin .
La piste de cette soirée-mariage du député fournisseur, monsieur El Housseyne était un amoncèlement de billets de banques trébuchants et bruyants.
Le député fournisseur marié, n’était pas du reste absent de la distribution des sommes faramineuses aux macros et maquerelles accompagnant Neiné , sa nouvelle épouse !
Voilà comment se conduisent la nuit, nos élus et dirigeants qui jouent avec l’argent du contribuable en le jetant avec dédain, entre les mains des lumpenprolétariats !
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse 03:13 0 commentaires

Anonyme a dit…

bôjôr

je viens de comprendre à quoi sert les comptes et être membres d'un blog, en fait cela sert à faire connaître le blog

bête que je suis je mettais inscrit en faisant de la pub pour les autres sans penser à moi

eh bien chezvlane est en pleine mutation, je suis à la recherche de la bonne formule

j'ai donc mis le système de membres

éwa , que mes amis aillent s'inscrire pour permettre une meilleure diffusion du blog même s'il est en veille

d'ailleurs, pour ne pas qu'il crève, j'ai décidé d'y mettre chaque jours quelques commentaires mais j'invite les gens de canalh comme je l'ai toujours fais de garder ici le débat

là-bas, je me dois d'entretenir lverneu lol

allez ciao

Anonyme a dit…

A-

La situation n'est pas differente dans les pays Africains qui n'ont jamais ete' gouverne's par des militaires. Le Gabon, le Cameroun et le Senegal sont endette's jusqu'au cou. Le tiers des revenus du Cameroun est consacre' au payment de ses dettes.
Les militaires ont certes pris le pouvoir dans plusieurs pays Africains mais ne perdons pas de vue qu'ils ont toujours eu la complicite' des dirigeants politiques civils. Generalement ce sont les "experts" civils qui sont ministres des finances, du plan, du budget et des affaires economiques.Ce sont ces civils appele's amis des grandes institutions financieres, et qui ont ete' impose's par lesdites institutions a' la tete des departement cite's plus haut et aux primatures, pour quelques pays Africains, qui ont tout detruit.

les petites economies Africaines ont ete' hypotheque'es par des dettes et des plans imbeciles et criminels. Le prix nobel Wangari Maathai avait raison lorsqu'elle a dit que "...Ce n'est un secret pour personne qu'un grand nombre de prets a ete' octroye' a' plusieurs dirigeants dictateurs, irresponsables en Afrique...et que l'argent n'a jamais profite' a' ceux a' qui c'etait destine'. Comment pouvez-vous punir les pauvres citoyens, qui n'ont jamais ete' consulte's au sujet des prets, qui ont ete' utilise's pour les opprime's, pour renforcer les elites au pouvoir se montrant cooperatives, et pour exploiter les ressources au detriment de la sante', de l'environnement et du bien-etre des populations? Ces dettes ont ete' non seulement mal conclues, mais sont illegitimes."


Mouhamed:

Je suis ne' et j'ai grandi dans la pauvrete'. Je suis solidaire avec tous les pauvres et tous les opprime's. Cependant, je conseille vivement a' ce qu'on reste realiste et pragmatique dans nos demarches. Je n'aimerais pas croire que j'ai une conscience selective mais je dirai sans avoir froid aux yeux, que je pense que certaines priorite's sont plus importantes que d'autres.



Sanhaji:

L'Ambassadeur de Palestine a Nouakchott a non seulement applaudi le dernier coup d'etat chez nous, nous l'avons aussi vu au palais des congres comme s'il etait en terrain conquis.
Je suis d'accord avec toi pour dire LA MAURITANIE D'ABORD!!!!!
ON DOIT D'ABORD REGLER NOS PROPRES PROBLEMES!!!!
Personne ne peut me dire que les vivres envoye's par la Mauritanie au peuple Palestinien, ne peuvent pas etre utilise's dans les Kebat de Nouakchott. Je dis haut et fort que je suis contre affamer un enfant Mauritanien afin de faire nourrir un enfant Palestinien.
NOURRISSONS NOS ENFANTS D'ABORD!!!!!!

Anonyme a dit…

couly,

Je n'ai jamais dit que vous auriez une conscience sélective, ce que j'avais dit et que je redis encore est que les dogmes dominants du modèle de pensée unique incitent à une conscience sélective, à une myopie face aux souffrances de certains et à la hiérarchie des souffrances selon un modèle rodée et culpabilisant. La nourriture acheminée de la Mauritanie pour les palestiniens est insignifiante pour être débattue.

mouhamed

Anonyme a dit…

Sanhaji et couli posent un vrai probleme ,,et je crois que leur irreductible contradicteur Maatalla doit etre d'accord avec eux sur ce point: ce combat des gueux mauritaniens pour la palestine est , souvent, ridicule..les palestiniens qui meritent toute la compassion sont ,malgré leur detresse, plus instruits et mieux nourris que les mauritaniens..il faut netoyer devant sa porte...

Anonyme a dit…

Cher maatala,

tu dis :"Car la réthorique Biram et les siens n'y croient plus dit le fou"


La rhétorique Biram et compagnies est fondée essentiellement sur l’association par ressemblance pour différencier puis apprécier selon la couleur de la peau. La version actuelle de cette dérive n’est que temporairement le début de son inévitable affinement. Cette philosophie teintée renvoie automatiquement aux jenjewides du SOUDAN pour qualifier une banale querelle entre deux personnes de couleur légèrement différentes, demain il évoquera certainement le Rwanda pour tout banal malentendu entre deux personnes de même couleur. Cette approche assume à l’acharnement ou du racisme toute enquête ou poursuite judiciaire contre toute personne de sa prétendue communauté haratine. Le discours de cette dérive commence toujours par l’évocation du prétendu malheur historique associée à l'imaginaire communauté noire en opposition au reste de l’humanité pour aboutir à des revendications spécifiques et égoïstes comme la promotion selon ses critères très subjectifs.

mouhamed

Bebe BA a dit…

La France accusée, par des manifestants, d'avoir soutenu le coup d'Etat contre la démocratie en Mauritanie


En réaction à la tenue, à Nice, du sommet Afrique-France plusieurs dizaines de manifestants ont organisé, mardi, devant l’ambassade de France à Nouakchott, un sit-in pour dénoncer ce qu’ils ont appelé « l’ingérence de la France dans les affaires mauritaniennes et afriacines et son soutin pour les coups d'Etats ».
Ces manifestants ont brandi des banderoles portant les slogans : «Non à l’ingérence française dans nos affaires ! Non à la présence militaire française dans le nord du pays». Ils scandaient, également, des slogans contre le président français Nicolas Sarkozy.
Les initiateurs de cette manifestation, en majorité issu des sympathisants de la Coordination de l’Opposition démocratiques (COD), ont expliqué avoir voulu dire non à l’ingérence de la France dans les affaires africaines.
En outre, ils ont dénoncé le rôle joué par la France dans les pays continent africain qui, selon eux, se résume « à organiser des coups d’Etat contre les démocraties en Afrique, à l’exemple de ce qui s’est passé en Mauritanie ».
L’ancien porte-parole de sidi Ould cheikh Abdallah Ahmed Ould Samba expliqué que « la France a été à l’origine du coup d’Etat qui a mis fin au processus démocratique pour lequel le peuple mauritanien s’est tant débattu ». « Aujourd’hui, elle est également en tain de soutenir le général putschiste, son valet et qui ne fait qu’exécuter ses politiques dictatoriales en Mauritanie », a-t-il poursuivi. Et Ould samba d’ajouter : Nous sommes contre la France contre ses politiques. Nous l’exprimons ici clairement. Nous sommes pour la démocratie dans notre pays. Nous n’accepterons pas que notre pays soit instrumentalisé ».
« Nous n’accepterons plus que nous soyons la poubelle de la France. Nous voulons la démocratie. Zéro pour la France-Afrique », a-t-il conclu.

AFP

kimporte a dit…

merci bebe ba

pour le reste

à voir chezvlane

vidéo " Israël parlons-en "

mais comme c'est une page cachée invisible sur la première page, ça fait partie de la nouvelle formule lol alors:

cliquez ici

ciao ciao

ps tiris entre nous n'es-tu pas notre cher M'ballal

si c toi alors désolé de t'avoir un peu chatouillé si ce n'est pas toi désolé tout de même car tu es bien poli

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Mohamed El Hacen Oud Dedew,: Les paroles de trop !

Depuis quelques temps l’érudit Mohamed El Hacen Oud Dedew, multiplie les sorties médiatiques et les interventions occultes ou ouvertes dans les affaires les plus sensibles de l’Etat.

Jusqu’ici, et malgré un vague sentiment de réprobation, on a continué à se dire qu’il s’agit de l’immixtion, pour la bonne cause, d’une personnalité morale en l’occurrence un jurisconsulte réputé en vue de régler un problème donné, même si on ne voit pas bien en quoi cela le concerne particulièrement.

Mais, et il fallait s’y attendre, le Rubicon a vite été franchi. De mici dominici officieux, Mohamed El Hacen Ould Dedew commence, mine de rien, subrepticement à se transformer en « Guide Suprême » du pays. Mais à force de multiplier les sorties hasardeuses on risque très vite de trébucher.



En effet les dernières déclarations de Ould Dedew, à propos du procès des salafistes, dont certains convaincus de crimes abominables, peuvent être assimilées à une boulette. Je suis sûre, que sur le millier de pensionnaires des prisons mauritaniennes seraient tous prêts à se déclarer, contrits et désolés (et certains sincèrement) pour les actes pour lesquels ils sont sous les verrous. Doit-on pour autant vider les prisons.

Il est dommage que Ould Dedew n’ait pas demandé la grâce pour tous les détenus dont certains purgent de lourdes peines pour de simples larcins. N’est ce pas là justement la politique de deux poids deux mesures tant décriées par tout le monde. A part les condamnations capitales, les autres peines ne sont elles pas clémentes au regard de faits reprochés. En matière de terrorisme il ne devrait pas y avoir de demi mesure.

Où on est innocent et on doit être relaxé sans autre forme de procès, ou alors on est coupables et on doit subir la rigueur des châtiments. Alors que Ould Dedew juge le procès inéquitable et qu’il demande la grâce présidentielle est une immixtion grave et inacceptable dans le cours d’un procès.

Le communiqué très timide du parquet, le silence assourdissant des partis politiques toutes tendances confondues, et même les grandes gueules de la République pourtant si prompts à l’ouvrir grande, à tous propos, sont étonnants. Il nous revient à tous d’apporter à notre justice le soutien nécessaire pour qu’elle conquière une crédibilité et une autorité qui ne puissent être contestées.

Nous devons tous tant que nous sommes veiller à son indépendance et à ce que les vertus professionnelles de la magistrature soient également indiscutables au lieu de lui multiplier les crocs en jambes et les bâtons dans les roues. Alors de vraie grâce, sachons raison garder !

Il est vrai qu’en Mauritanie, depuis quelques temps, il y a un terrorisme intellectuel rampant qui veut nous couler tous dans un moule unique. Plus personne n’a le courage de nager à contre courant ou de caresser l’opinion à rebrousse poils. C’est le plus gros des dangers qui nous guettent, celui du règne absolu de la pensée unique.

MSS


maatala

maatala a dit…

Salam

Cher Mohamed


"j’y emploierais une méthode attractive, désintéressée et digne"

Peux-tu d'écrire la méthode ?


Tu oublies vite l'essentiel mon ami

La "méthode" dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher mohamed

Notre pays a eu le triste privilège de se retrouver dans le clans des derniers pays ou l'esclavagisme continue à sévir.

Ce dernier rétorque toujours que les lois contre l'abolition ont été votés par le parlement et qu'il n'existe plus que des séquelles de l'esclavagisme.

Or tous les mois ou presque, des organisations des droits de l'homme portent à la connaissance du public des cas d'esclavagisme avérés.

Ce qui me révolte c'est l'hypocrisie avec laquelle ses affaires sont traitées , car ils tombent sous le cas de la loi.

Face au règne de l'impunité dont bénéficie les esclavagistes, je comprend la radicalité du discours de Biram et compagnie.

Qui ne serait pas révolté d'apprendre le triste sort de ses frères.

Ils ne se contentent plus de la rhétorique et des beaux discours sur l'éradication de l'esclavage.

Ce qu'ils veulent ce sont des actes, ici et maintenant dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Le Harki couly a dit:

"Le prix nobel Wangari Maathai avait raison lorsqu'elle a dit que "...Ce n'est un secret pour personne qu'un grand nombre de prets a ete' octroye' a' plusieurs dirigeants dictateurs, irresponsables en Afrique...et que l'argent n'a jamais profite' a' ceux a' qui c'etait destine'"

------------------------------

Couly qui a emprunter au nom de la Mauritanie durant la dictature de taya?

Qui a donné de milliards aux Nouéguid, Ould Abdalahi et le faux dévot Maham?

Confirmant ainsi les propops de Wangari Mattay.

ENTE MA TEHCHEM dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

merci lm

à ceux qui voudraient s'inscrire chezvlane merci de le faire sans l'anonymat

merci lm

Anonyme a dit…

Cher maatala,

Je n’ai jamais combattu la lutte de biram et compagnies s’il s’agit vraiment de libérer des paisibles gens des affres de la cruauté humaine formalisée par une lecture inconsciente et inconsistante de notre religion pour maintenir des féodalités injustes et infondées. Face à cette situation catastrophique et insupportable, la méthode spectacle de notre ami biram me semble improductive voire dangereuse pour la cohésion sociale et la réussite de la cause jugée unanimement noble selon le critère de la religion, de la science et surtout de la conscience humain tout simplement.


J’avoue que c’est une question délicate du fait de la sensibilité du sujet, de la difficulté de cerner le phénomène, de ses dimensions économiques et sociales, des stratégies des différents acteurs et intervenants, de la qualité et efficacité de la classe politique et du degré de structuration de l’état. Mais cependant je vous convier à nous proposer quelques pistes de réflexion pouvant influencer les variables essentielles de la question pour orienter notre société vers plus de justice sociale. En effet, pour moi quelques soit la nature de la lutte, son intensité et la position et le degré d'engagement du gouvernement on s’achemine rapidement et inéluctablement vers la réussite de cette noble mission sans tumultes et sans déchirures inutiles.

mouhamed

Anonyme a dit…

Cher maatala,

Je n’ai jamais combattu la lutte de biram et compagnies s’il s’agit vraiment de libérer des paisibles gens des affres de la cruauté humaine formalisée par une lecture inconsciente et inconsistante de notre religion pour maintenir des féodalités injustes et infondées. Face à cette situation catastrophique et insupportable, la méthode spectacle de notre ami biram me semble improductive voire dangereuse pour la cohésion sociale et la réussite de la cause jugée unanimement noble selon le critère de la religion, de la science et surtout de la conscience humain tout simplement.


J’avoue que c’est une question délicate du fait de la sensibilité du sujet, de la difficulté de cerner le phénomène, de ses dimensions économiques et sociales, des stratégies des différents acteurs et intervenants, de la qualité et efficacité de la classe politique et du degré de structuration de l’état. Mais cependant je vous convier à nous proposer quelques pistes de réflexion pouvant influencer les variables essentielles de la question pour orienter notre société vers plus de justice sociale. En effet, pour moi quelques soit la nature de la lutte, son intensité et la position et le degré d'engagement du gouvernement. Pour moi en tout cas, on va s’acheminer inévitablement, rapidement et inéluctablement vers la réussite de cette noble mission dans une trajectoire stable sans tumultes et sans déchirures inutiles.

mouhamed

Anonyme a dit…

Cher maatala,

Je n’ai jamais combattu la lutte de biram et compagnies s’il s’agit vraiment de libérer des paisibles gens des affres de la cruauté humaine formalisée par une lecture inconsciente et inconsistante de notre religion pour maintenir des féodalités injustes et infondées. Face à cette situation catastrophique et insupportable, la méthode spectacle de notre ami biram me semble improductive voire dangereuse pour la cohésion sociale et la réussite de la cause jugée unanimement noble selon le critère de la religion, de la science et surtout de la conscience humain tout simplement.


J’avoue que c’est une question délicate du fait de la sensibilité du sujet, de la difficulté de cerner le phénomène, de ses dimensions économiques et sociales, des stratégies des différents acteurs et intervenants, de la qualité et efficacité de la classe politique et du degré de structuration de l’état. Mais cependant je vous convie à nous proposer quelques pistes de réflexion pouvant influencer les variables essentielles de la question pour orienter notre société vers plus de justice sociale. En effet, pour moi quelques soit la nature de la lutte, son intensité et la position et le degré d'engagement du gouvernement on va s’acheminer inévitablement, rapidement et inéluctablement vers la réussite de cette noble mission dans une trajectoire stable sans tumultes et sans déchirures inutiles.

mouhamed

Anonyme a dit…

Maata:

On a deja discute' de ce sujet.
Le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya n'a rien detourne'.
Apres plus de 20 ans de pouvoir, tu ne peux pas me montrer une seule grande villa ou un compte bancaire bien garni en Mauritanie ou ailleurs qui appartient au President Ould Taya.
You put up or you shut up!!!!
Les richesses Smassides dont tu parles, existaient avant le pouvoir d'Ould Taya.



Mouhamed:

Je partage votre position a' propos de Biram. La cause est noble et elle appartient a' nous tous. La methode utilise'e par Biram est mauvaise.

Anonyme a dit…

J'ai beau rire a' propos de la danse de Ould Dadde'.
J'espere que prochainement il doit inviter le President Abdel Aziz pour danser Byad Faghu, le Premier Ministre Moulay pour danser Beleikhir, Naha pour danser Neifara, Cisse' pour danser leblayda, General Ghazouani peut chanter Elmadh et Ahmed Ould Dadah chantera Yellalkom Mesoeydik. Les autres membres du gouvernement seront force's d'ecouter les discours d'Eminou Ould Aicha et ceux de Bouna Ould Boina pour mieux comprendre les choses.

Comme vous le constatez, la danse d' Ould Dadde' vient de me couter trois heures de promenade chez you tube.
J'ai beau rire en regardant certaines images. J'ai connu des moments d'emotions en voyant mon professeur Sall Ibrahima parler. Son discours ne m'interessait point mais c'est mon ancien professeur qui m'interessait.
Les memes emotions sont revenues en voyant Mariam Hassan chanter les chansons patriotiques Sahraouies et Maalouma chanter Habibi Habeytou. J'ai compare' les chansons de Mariam a' ce qu'on chantait lorsque j'etais dans la troupe artistique d'Aioun:
"...ANA WOUVOUD ALA WOUVOUD
SAHRA ALEM MENAYA
LITAHRIRI YAKE EL MANCHOUD
EL JEZAIR WA PLIZARIA...."
Je dis tout simplement que Mariam Hassan a raison.

En regardant Ouleya Mint Amar Tichitt chanter, ce sont les souvenirs d'il y a 35 a' 40 ans qui me sont venus a' l'esprit: ZRIBIT VERID, FOYTMA GNAW, GIBRIL OULD MOUNTAGA, SA COUSINE KHLANA, SES ONCLES HAMADI ET OUMRI, SA TANTE AMACHE, SA GRAND-MERE LALLE...ETC. C'est bien Aioun de ma tendre jeunesse qui defilait sous mes yeux.
J'ai bien la nostalgie de la belle Mauritanie. Je remercie tous ceux qui ont contribue' a' mettre ses images/musiques de la Mauritanie sur you tube.

Anonyme a dit…

El hamdoulillah. Même s'ils ne sont pas poursuivis pour ce qu'ils ont fait à d'autres qui n'avaient rien à voir avec les problèmes entre le FIS et les militaires en Algérie. A-
---

NEï B.-Liberte Algérie-01-05-10

Le bras droit de Droukdel se rend
mardi 1er juin 2010

Le “mufti” et juge du GSPC affilié à Al-Qaïda s’est rendu la semaine dernière aux services de sécurité. Sa reddition a été suivie le jour même par une autre repentance, celle d’un terroriste, un ancien du GIA évadé de Tazoult (Batna).

Un coup dur porté au GSPC. Par ses éléments eux-mêmes. Il s’agit, selon des sources fiables, de la reddition de Touati Othmane alias Athmane Abou El-Abbas qui occupe le poste de chef de la commission légiste au sein de la hiérarchie du GSPC et membre du conseil des sages considéré comme la plus importante autorité dans l’organigramme de l’organisation terroriste du fait qu’elle centralise toutes les décisions. Abou Al-Abbas est considéré comme l’un des principaux lieutenants de l’“émir” Droukdel et en même temps “son homme de confiance”. Il a rejoint le maquis en 1993 dans les rangs du GIA dans la région centre avant de rejoindre Hassan Hattab avec qui il a participé à la création du GSPC. Il dirigea en compagnie de l’“émir” abattu Saâdaoui Abdel Hamid (Yahia Abou Haïthem) la zone 2 avant d’être rappelé par Droukdel pour prendre en charge les affaires de législation. Il a été désigné en 2007 comme “émir” par intérim de la zone 2 (région du centre) après la neutralisation de Zouhir Harrak alias sofiane Fassilla avant de désigner Rachid Abdelmoumen alias Hodeïfa Abou Younès Assimi dans ce poste. Droukdel a fait appel aux anciens terroristes du GIA connus pour leur parcours et leur radicalisme devant les redditions des partisans de Hattab. Abou El-Abbas en était un.

La reddition de Touati a été suivie aussi par la repentance du nommé Grik Ahcene. Ce dernier qui est un ancien du GIA est natif d’Alger. Après avoir organisé son évasion de la prison de Tazoult à Batna, il était actif durant cinq années au sein de sériat Aïn Hammam alliée à katibat Ennour, activant à Tizi Ouzou l’une des plus importantes phalanges de l’organisation terroriste. Selon ce repenti, l’organisation de Droukdel traverse une anarchie jamais vécue auparavant, en raison de la pression des forces de sécurité.

La plupart des katibate et des sériate du centre dirigées par cet “émir” ancien du GIA aussi ont été démantelées, à commencer par katibat El-Feth qui a disparu avec son chef Omar Bentitraoui.

Les katibate El-Ansar et El-Arkam, amoindries et affaiblies, éprouvent des difficultés à coordonner leurs actions en raison des pressions et des offensives menées par les forces de sécurité. L’absence d’attentats durant ces derniers mois explique cette situation.

Anonyme a dit…

Suite El Hamdoulillah. A-
==

Il avait fait état aussi de la volonté d’un nombre important d’éléments de la phalange de se rendre suite à la pression des services de sécurité et à la perte de tout soutien populaire ainsi que la rareté des nouvelles recrues. Abou El-Abbas avait révélé au lendemain de sa reddition “des problèmes que rencontrent les groupes armés dans les maquis”, notamment les difficultés liées aux conditions de vie des terroristes suite aux opérations de ratissage opérées par l’ANP, mais aussi à l’absence d’une autorité religieuse pour légitimer les attentats kamikazes, les enlèvements et l’activité terroriste. Il semble que les pressions exercées par d’anciens du GSPC, des ulémas et de certains théologiens ont chamboulé le commandement de cette organisation terroriste surtout sur le plan de recrutement qui a connu un net recul. Les dernières fetwas des ulémas et de certains théologiens qui ont contesté le “jihad” en Algérie et condamné les attentats commis par le GSPC ont déstabilisé Droukdel et ses éléments, comme l’affirme d’ailleurs Abou El-Abbas. Devant cette situation, Droukdel avait déjà envoyé un message au célèbre théologien, l’un des éminents idéologues et le plus estimé dans le monde, le mufti d’Al-Qaïda connu sous le nom du “père spirituel” du djihad mondial à savoir Mohamed Al-Makdissi pour légitimer ses actions et apporter son soutien au GSPC et légitimer les attentats kamikazes, mais ce dernier a préféré ne pas répondre. Refuse-t-il à reconnaître Droukdel comme un jihadiste ?

Selon les révélations de Othmane Touati, le GSPC chercherait à recruter des mercenaires pour relancer les actions terroristes. Abou el-Abbas aurait parlé d’une pression exercée par certains partisans qui réclament ces derniers mois à justifier la légitimité du jihad pour poursuivre l’activité terroriste et le retour des attentats-suicide en particulier. Droukdel cherche une couverture religieuse pour contrecarrer les fetwas et la repentance massive dans ses rangs. Et c’est en raison de ce blocage interne, que le “mufti” a décidé de se rendre aux services de sécurité. Abou El-Abbas avait décidé, il y a plus de deux mois, d’observer une trêve ; sa reddition a été favorisée grâce à sa femme et sa famille. Il aurait profité d’une visite familiale pour se rendre aux services de sécurité.

Ces redditions interviennent quelques jours seulement après la reddition d’un autre “émir” de katibat el-Farouk, le nommé Ahmed Mansouri alias Abdel jabbar. Il avait en sa possession 2 armes, une kalachnikov et un PA.

Anonyme a dit…

Esperons que c'est la réalité et tout le monde va cesser d'istrumentaliser les touaregs aussi. Et le mali et le Niger d'être plus juste avec le droit des touareg. A-

===

Neila B-Liberte Algérie-01-06-10

4 terroristes vétérans déposent les armes, L’aile radicale du GSPC affaiblie
mardi 1er juin 2010

La multiplication des ratissages, l’élimination de nombreux terroristes et la reddition de beaucoup d’autres et non des moindres confirment la descente aux enfers du GSPC de Abdelmalek Droukdel. Si les attentats kamikazes de 2007 ont permis au GSPC de se renforcer à travers de nouveaux recrutements ainsi que la réhabilitation de certains réseaux de soutien, il n’en reste pas moins que les coups portés par les services de sécurité ont considérablement affaibli l’aile radicale de l’organisation terroriste.

Selon les observateurs de la situation sécuritaire, Droukdel vit les pires moments de son organisation depuis sa création par Hassan Hattab. Même s’il a recours au kidnapping et aux rackets pour financer ses activités criminelles et donner l’impression qu’il peut toujours influer sur le climat sécuritaire, le GSPC a perdu ces derniers mois les atouts qui ont fait de lui une organisation qui a pu s’allier à Al Qaïda de Ben Laden. Et les redditions de 4 terroristes radicaux en l’espace de moins d’un mois reflètent l’état de délabrement et de la chute que vivent les terroristes du GSPC. Ce qui accrédite et pousse à la descente massive de vétérans terroristes qui ont pris le maquis depuis le début des années 1990.

Plusieurs chefs terroristes se sont rendus aux services de sécurité ces derniers mois. Il s’agit là d’une nouvelle donne puisque ce sont des vétérans fondateurs du GSPC et non les jeunes nouvelles recrues qui fuient le maquis après avoir passé quelques jours ou quelques semaines.

Le chef de la commission légiste l’une des plus importantes institutions au sein du GSPC s’est rendu aux services de sécurité après plus de 17 ans d’activité terroriste au maquis. Il est l’officier exégète de la zone centre et membre du conseil d’Al Ayaan (les sages). Il a refusé auparavant de bénéficier des mesures de la réconciliation nationale et la concorde civile, avant de décider de déposer les armes en arguant du fait du changement de ligne de l’organisation terroriste.

Ce qui suggère, selon les analystes, l’aggravation prochaine de la crise au sein du GSPC. Une crise qui pourrait conduire même à la disparition de cette structure terroriste. On compte parmi les redditions 3 anciens “émirs” décideurs, enregistrées dans les fiefs du GSPC au centre du pays. Le terroriste Grig Ahcene Abdelhakim alias Abdelkader qui a rejoint le maquis en 1994 s’est rendu aussi aux services de sécurité ainsi que Ahmed Mansouri alias Abdeljaber, ex-émir de katibat El Farouk, l’un des principaux chefs de l’organisation terroriste. Il aurait fourni aux services de sécurité de précieuses informations sur ses ex-acolytes. Notons aussi la reddition du terroriste Mokadem Lounis alias Abou Naame, chef de la commission médicale du GSPC qui a lui aussi rejoint le maquis en 1996.

Ces redditions s’ajoutent à plusieurs repentances qui ont secoué cette organisation terroriste depuis l’année 2006. Hassan Hattab est le premier “émir” national et le fondateur du GSPC qui s’est rendu. Il a même lancé plusieurs appels à l’adresse des terroristes à déposer les armes, convaincu de la non-légitimité du jihad en Algérie. Sa reddition a été suivie par plusieurs “émirs” de son organisation. Le dernier à se rendre était Ali Ben Touati alias Amine Abou Tamime “émir” de katibat Ansar. À ce rythme, verra-t-on Droukdel se rendre ?

maatala a dit…

salam

Mohamed

tu dis:

Tu pense que Biram est ses potes qui défendent cette noble cause vont se contenter de:

"on va s’acheminer inévitablement, rapidement et inéluctablement vers la réussite de cette noble mission dans une trajectoire stable sans tumultes et sans déchirures inutiles".

Le Harki et toi proposaient une voie différente de celle de Biram pour régler définitivement la question de l'esclavage.

Dites nous comment dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

Il te faudra plusieurs vies et PHD, pour nous expliquer comment :

Wanghari a dit: " l'argent n'a jamais profite' a' ceux a' qui c'était destine'".

Ces gens ne sont pas certainement:

- Un caissier de la BCM
- Un tekoussou ( Zawi)
- La parentéle (Beauf, oncle , tante....)
- La famille ( Mint Tolba et frères)

Qui se sont retrouvés comme par miracle à la tête de fortunes dont ils ne peuvent justifiées qu'elles proviennent du fruit de leur travail.

Couly:

Qui a donné l'ordre de virer des milliards aux boutiquiers ( Nouéguid et ould Abdallahi)et au faux dévot (Maham).

Les marmites sont vides , mais tu ne dis jamais à cause de qui dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Cher maatala,

On n'est pas là pour théoriser l'anarchie ou standardiser l'adversité. c'est vrai que chacun à sa libre et respectable façon de boster une cause qu'on juge tous noble.


mouhamed

Anonyme a dit…

Cher maatala,

J'espere qu'il te seras possible de nous faire part de ta façon de mener la lutte pour qu'on puisse beneficier des fruits de tes reflexions et ton authentique et sincere engagement.

merci.

Bebe BA a dit…

Maatala, comment faire devenir "stagiaire marabout" à Barbes? je t'envoie mon cv, lol

Mohamed, c'est tj un plaisir de te lire!

A-, est ce qu'on l'avait raté celle çi?

http://www.algeria-watch.org/fr/article/mil/groupes_armes/manoeuvres_algero_americaines.htm

Anonyme a dit…

merci à l'A.P

tu n'es pas un ano, tu es une marque déposée lol

A- meudnak ! tu me zappes!

si tu ne t'inscris pas, je t'inscris moi-même !

Anonyme a dit…

hey A- mon zami je plaisante !

l'anonymat c ici lol

je tiens à rendre un vibrant hommage à canalh qui est le véritable centre formation des bloggeurs

prof ely part d'ici
maintenant vlane

bientôt d'autre inch'allah

A- par exemple pourrait avoir un super blog spécialement dédié aux forces obscures comme algéria waech

c'est la meilleure façon de protéger canal que d'avoir plusieurs blog en réseaux ainsi si le pouvoir décide de ficeler lm , il saurait que cela ne sert à rien !

c là l'enjeu ! c d'ailleurs selon ce principe qu'est né internet une idée militaire à la base !

Anonyme a dit…

Franchement je suis entrain de rire parce que quelqu'un a le courage de demander conseil aupres de Maata a' propos de la........... strategie/methode pour mener un combat.


Maata:

Je me repete en te demandant de nous montrer une seule grande villa a' Nouakchott ou ailleurs qui appartient au President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya!!!!
Maata, je me repete en te demandant de nous montrer un seul compte bancaire bien garni en Mauritanie ou ailleurs qui appartient au President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya!!!!

APRES PLUS DE 20 ANS DE POUVOIR LE PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA N'A NI UNE GRANDE VILLA NI UN COMPTE BANCAIRE BIEN GARNI EN MAURITANIE OU AILLEURS!!!!!!!CETTE SIMPLE REALITE' EST CONNUE DU MONDE ENTIER!!!!!

Je te demande d'etre intellectuellement honnete pour reconnaitre que Moawiya n'a jamais detourne' les richesses de la Mauritanie. Il est humble, honnete et sage. Il aime la Mauritanie et a une vision pour notre pays. Je suis tres fier de lui et de ses nombreuses realisations.
Ceux qui veulent le diaboliser doivent savoir que personne ne les ecoute. Nous savons qu'ils ne sont rien d'autres que des extremistes et des menteurs qui tiennent a' rendre Moawiya responsable des problemes qu'eux memes ont cree'.
Rares sont les Mauritaniennes et les Mauritaniens qui n'ont pas la nostalgie de la presidence d'Ould Taya.

Les opposants professionnels, les amateurs, les opportunistes,les farceurs, les danseurs, les voleurs et les faux politiciens doivent comprendre QU'ILS NE SAVENT PAS COMMENT GOUVERNER NOTRE BELLE MAURITANIE. AYONS LE COURAGE DE DIRE QUE LE PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA DOIT REVENIR AU POUVOIR. ON DOIT TRAVAILLER ENSEMBLE POURQUE CET OBJECTIF SOIT ATTEINT DE MANIERE DEMOCRATIQUE A' TRAVERS LES URNES!!!!

Je demande aux amis Mauritaniens de creer un parti politique qui se reclamera avec fierte' le bilan d'Ould Taya et qui sera porteur de sa philosophie.

Bebe BA a dit…

Les journalistes africains livrent leurs impressions sur le sommet de Nice

Marion Urban/RFI

Près de 700 journalistes suivent les différents rendez-vous du XXVe sommet Afrique-France de Nice. C'est que la rencontre des chefs d'Etat est un haut-lieu de l'information mais aussi de communication des dirigeants.
D'après le bureau de presse du sommet, la presse égyptienne a été la composante la plus élevée des médias présents à Nice : 70 personnes accréditées. «Normal, nous sommes le plus grand pays d'Afrique», explique un journaliste. Sans doute s'agit-il d'un des pays qui comptent le plus grand nombre de lecteurs, auditeurs ou téléspectateurs potentiels. Les confrères marocains font aussi la différence : 50 journalistes. Le Cameroun tout autant. Le président mozambicain a entrainé 7 journalistes.
Ces « scores » dépendent de l'intérêt pour les activités des chefs d'Etat au pays. Ils ne signifient pas que tous les journalistes ont accès aux différentes phases du sommet. Les photographes et les cameramen doivent fonctionner par pool : 2 ou 1 par pays selon les évènements. Les mieux lotis en laisser passer sont bien entendu les représentants des média présidentiels. Mais la collection de badges exigés par les services de sécurité, comme dans toutes les rencontres de haut rang, conduit à vivre dans une frustration permanente. Un «bureau des images perdues» fournit les séquences dont ont été privées les équipes télévisées.
Ce lundi après-midi, la salle de presse est encore sous le charme du discours du président français Nicolas Sarkozy. Des expressions et des mots comme «L'Afrique est notre avenir», «partenariat», «amis», «carte sur table» se retrouvent dans les compte-rendus de la journée. «Ces mots me font du bien» confie un Camerounais. Le chef de l'Etat français sait sur quels mots porter les intonations. «Il se rattrape du discours de Dakar», glisse malicieusement un journaliste ivoirien.
Quand Nicolas Sarkozy évoque la réforme de l'Onu, «Nous ne pouvons plus gérer le monde du XXIe siècle avec les institutions du XXe (...) Il est absolument anormal que l'Afrique ne compte aucun membre permanent au Conseil de sécurité», Imah Anwar, directrice de la rédaction du quotidien égyptien Akhabar Elyonum (Les Nouvelles du Jour) cherche ses mots en français : «C'est ...touchant, réussit-elle à trouver finalement, avant d'ajouter: «On sent qu'il respecte les Africains.»

Bebe BA a dit…

«C'est mon premier sommet France-Afrique, ... non Afrique-France. En fait, on devrait dire France et les Afriques», hésite Ely Ould Abdallah de l'Agence mauritanienne d'information, éditrice de la revue Horizons, à laquelle il collabore, avant de comptabiliser les pays anglophones participants. Même réaction chez Mohamed Ba, Sénégalais, qui travaille en Italie pour la radio parlementaire Radicale : «Je note que votre président a mis toutes les Afriques au même niveau. Ce n'est plus seulement l'Afrique francophone mais aussi les anglophones, les lusophones. On est tous à égalité. C'est peut-etre là-dedans que réside une nouveauté dans ce type de sommet.»
N'y-a-t-il pas un calcul dans cet élargissement puisque le Nigeria ou l'Afrique du Sud sont pressentis pour occuper le futur siège au Conseil de sécurité de l'Onu? Les visages des confrères s'illuminent de larges sourires. «Votre président est un renard...», s'amuse l'un d'entre eux.
Les rencontres entre opérateurs économiques mobilisent aussi l'attention des journalistes. Mais voilà, l'accès aux ateliers de ceux qui ont été présentés comme les forces vives des pays africains est quasiment impossible. Chacun use de ses relations. Ely Ould Abdallah avoue qu'il espère profiter de son retour en avion en compagnie des hommes d'affaires mauritaniens pour obtenir ses informations.
«Le développement économique, c'est ce qui représente l'espoir de l'Afrique, s'insurge un journaliste pourtant « mieux lotis » de la Radio télévision guinéenne. « Et on nous empêche d'en parler !»
Y-a-t-il un nouveau départ dans les relations franco-africaines avec ce sommet de Nice ? Les journalistes africains interrogés répondent tous par l'affirmative. Mais, prudemment, avant d'engager leurs plumes dans ce sens, ils veulent, comme leurs lecteurs, auditeurs, et téléspectateurs, vérifier la « chose » par des actes concrets.

Anonyme a dit…

France-Afrique

Tant que la Mecque de nos chefs d’états et de leurs envoyés est le exigu bureau du simple conseiller diplomatique du président français ou de ses réseaux mafieux, l’espoir d’une dignité retrouvée restera mince voire nulle. L’orthodoxie suivie de la dépendance et le manque d’assurance anéantirons toute velléité d’affirmation ou de présence souveraines de nos apparentes entités nationales.


Tant que notre compréhension du monde, notre lecture de l’histoire, notre appréciation du progrès technique et notre vision du monde se réduisent exclusivement ou en priorité à celle de la France et à sa conception des choses, la liberté, l’égalité et le développement endogène resteront un chimérique rêve. Cet instinctif besoin du paternalisme imposant et inconscient nous mènera toujours au rendez-vous de paris avec le même attroupement des présumés chefs d’état qui ne sont en réalité que des nains d’absence d’état.


Tant que nos normes et paradigmes démocratiques, culturelles, conceptuels, linguistes sont agréés par notre inconsciente volonté par la France, nous nous ne pouvons prétendre à autres choses qu’aux lots d’illusions traditionnelles prévues par la France-Afrique sous l’égide forcé du président Sarkozy.

mouhamed

Bebe BA a dit…

On les fait revenir dans leur "pays" puis on les emmerde!

*******************************************************
Déguerpissement du quartier Arafat PK7, Rosso : Plus de 70 familles dans la rue

Les déclarations du chef de village de PK7, Mr Amadou Sow, viennent-ils prouver les raisons de la colère de Marieme Sileye Dougou Sow, qui dans sa lettre adressée au Président Ould Abdel Aziz demandait au chef de l’Etat de réagir face aux velléités du Hakem de Rosso ? D’après le témoignage fait le mardi par le chef de village, Mr Amadou Sow, plus de 70 familles vivent dans la rue, suite à la démolition de leurs maisons par les autorités publiques.

C’est Mme Marieme Sileye Dougou Sow, une habitante du quartier d’Arafat PK7 de Rosso qui avait sonné l’alerte. Dans sa lettre adressée au Président, la plaignante s’indignait contre les autorités de la willaya du Trarza, à savoir le Hakem de la Moughataa qui selon elle veut faire déguerpir tout le village. Dans ses lamentations, Mme Sow avait affirmé que le hakem voulait casser leurs maisons, leurs hangars, le robinet financé par ANAIR, les champs financés par le PAM et un jardin financé par l'IRD. Des craintes qui avaient poussé Mme Mariéme Siléye Dougou Sow à solliciter l’aide du Président de la République. « le Hakem veut détruire tous les biens de notre village et veut nous jeter dehors, alors on veut de l’aide comme vous êtes le Président des pauvres nous demandons votre aide avant que les autorités détruisent notre village avant le lundi, nous vous demandons encore une fois de faire vite monsieur le Président. », dira-t-elle.
Des appels qui semblent rester sans réponse car, selon le chef du village Mr Amadou Sow, le Hakem a mis ses menaces à exécution avant le lundi 31 mai.
Joint au téléphone ce matin (mardi, ndlr), Mr Amadou Sow affirme que 70 familles du quartier populeux de PK7, sis à Rosso, vivent dans la rue suite à la démolition de leurs concessions par les autorités publiques. Rendant le Hakem et le Gouverneur responsables de la situation, il affirme que toutes les maisons ont été détruites par les bulldozers et que même la mosquée du village n’a pas été épargnée par la furie des Caterpillars. Selon lui, le Préfet et le Gouverneur sont entrain d’ériger une grille de protection autour du village, alors que les populations ont reçu la sommation seulement le 24 mai. Refusant de quitter les lieux, il affirme que plus de trois cent personnes vivent dans une situation désastreuse, sans eau, ni toiture depuis trois jours. Il affirme que le Hakem est venu dans la nuit du lunidi 31 mai pour essayer de reloger uniquement 42 familles dans de petites parcelles sur une zone jugée inondable, alors que le quartier abrite 70 familles. S’insurgeant contre la présence des éléments de la garde, il indique que beaucoup de déguerpis disposent de permis d’occuper légaux, établis par le Préfet et le Gouverneur en 2006. Clamant leur situation chaotique, Mr Amadou Sow indique que les populations de PK7 sont au bord du désastre pour un site qui regroupe plus de 300 personnes, des réfugiés en général. Il souligne que ces populations habitent sur ce site depuis 1992 et grand serait leur malheur, si le Président Ould Abdel Aziz ne réagit pas rapidement.

Dialtabé- LE QUOTIDIEN DE NOUAKCHOTT

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Je ne suis pas parvenu à ateindre lien Coupe et colle..
===

A-, est ce qu'on l'avait raté celle çi?

http://www.algeria-watch.org/fr/article/mil/groupes_armes/manoeuvres_algero_americaines.htm

2 juin 2010 12:44

Anonyme a dit…

L'étau se resserre sur les kingping de la drogue. Pour se faire retirer de la liste, c'est impossible. En demandant la cooperation judiciaire aux autres pays, l'étau se resserre plus ...

A-

==
Pour Obama, le fils de Lansana Conté est un baron de la drogue Ousmane Conté, le fils aîné du défunt président, avait reconnu à la télévision son implication avec le réseau de narcotrafiquants.

Par RFI

Dans une lettre au Congrès, le président Obama a désigné Ousmane Conté, fils aîné de l'ancien président guinéen Lansana Conté, comme « baron de la drogue », ouvrant la voie à la saisie de ses biens aux Etats-Unis. Un Mozambicain, un Mexicain et deux Afghans sont également cités dans cette lettre.

Le fils du défunt président guinéen est donc désormais passible de sanctions. Tous les avoirs qu’il pourrait posséder dans des territoires sous juridiction américaine sont donc susceptibles d’être saisis. Une liste noire américaine existe depuis un peu plus de deux ans. Elle est régulièrement remise à jour et recense des individus et des entreprises, un peu plus de 700 au total, pour la grande majorité issus d’Amérique latine, mais aussi d’Asie du Sud-est.

Ousmane Conté, l’un des rares Africains épinglé donc officiellement par les Etats-Unis, rejoint sur cette liste deux officiers supérieurs bissau-guinéens, le chef d’état-major de l’armée de l’air Ibrahima Papa Camara et l’ancien chef-d’état major de la marine José Americo Bubo Na Tchuto, désignés au mois d’avril dernier par l’administration Obama. Une série de mesures qui montrent combien certaines régions d’Afrique de l’Ouest retiennent désormais l’attention des spécialistes américains de la lutte contre la drogue. Des régions considérées comme des plaques tournantes pour le trafic de cocaïne entre l’Amérique du Sud et l’Europe, voire même les Etats-Unis.

Ousmane Conté, ancien commandant de l’armée, a été arrêté le 24 février 2009 par des militaires de la junte militaire, à l’époque dirigée par le capitaine Dadis Camara, qui avait pris le pouvoir en Guinée, en décembre 2008, après le décès du président Lansana Conté. Ousmane Conté a avoué, lors d’une émission de télévision, « être impliqué dans le trafic de drogue en Guinée » tout en niant en être le « parrain ».

Dans cette lettre adressée par le président Barack Obama au Congrès américain figurent également les noms de deux Afghans – Haji Agha Alizai et Haji Bando -ainsi que ceux du Mexicain Sergio Henrique Villareal Barragan et du Mozambicain Mohamed Bachir Suleman, un homme d’affaires proche du Frelimo, le parti au pouvoir à Maputo. Selon un responsable du Trésor américain, « Mohamed Bachir Suleman est un narcotrafiquant à grande échelle au Mozambique et son réseau contribue au développement du narcotrafic, ainsi qu’au blanchiment d’argent sale à travers l’Afrique Australe ».

Anonyme a dit…

Nous en avions parlé il y a un siècle ici. Je trouve cet article interessant. A-

http://owni.fr/2010/05/24/petit-manuel-de-contre-espionnage-informatique/

Anonyme a dit…

Mustapha Hammouche-Liberte Algérie-03-06-10

La réconciliation et la GRH du GSPC
jeudi 3 juin 2010

On se retient à peine de fêter le retour du terroriste Athmane Touati. On cite ses titres : “Officier exégète de la zone Centre” ; “membre du conseil des notables (madjliss el-ayan)” ou… “des sages” ; “chef de la commission légiste”, la “plus importante autorité dans l’organigramme du GSPC…” ; on retrace ses états de service qui s’étalent sur une quinzaine d’années et on rappelle que deux autres “hauts responsables” se sont rendus ces deux derniers mois.

Trois terroristes, des chefs de la vieille garde de Hattab, puis de Droukdel, dont on se garde bien d’évoquer le bilan sanglant et dévastateur après quinze ou seize ans de meurtres et de destructions. La nouvelle, telle que présentée par des services de sécurité complaisamment relayés par les médias, tend à faire passer l’issue d’une entreprise meurtrière aux dégâts irréparables pour le happy end d’un furtif moment d’égarement. Le procédé nous permet de nous accommoder de l’impunité d’un Abderrezak El-Para et de milliers d’autres assassins de l’ordre. On pourra ainsi concomitamment fêter le souvenir de Tahar Djaout et célébrer la littérature hypocritement lénifiante d’un assassin “repenti”, faussement repenti parce que, jusqu’ici, nous n’avons pas eu à enregistrer le moindre reniement de son choix par un terroriste affranchi. Malgré cela, on s’efforce de nous faire célébrer le départ en retraite de sanguinaires lassés d’avoir saigné le pays et le peuple jusqu’à l’écœurement. On ne peut pas appeler une reddition le sort d’un criminel au long cours qui revient en cité pour passer au tribunal faire valoir son droit à l’impunité, avant de se présenter à son ex-employeur pour se réapproprier son poste de travail, puis à la caisse de la Sécurité sociale pour percevoir ses arriérés d’allocations familiales et éventuellement réclamer son droit à la retraite ! Le terroriste est le seul privilégié du régime social national à ouvrir droit aux prestations sociales sans avoir eu à cotiser.

Pendant que le pays organise au profit des anciens terroristes les conditions d’une vieillesse apparemment dédiée à la méditation, le GSPC-Al Qaïda continue à recruter du sang neuf. La récente arrestation de son agent recruteur à Alger n’a pas eu le même retentissement que ces tardives redditions. Et pour cause, il risquait de relativiser l’impact de ces départs en retraite et de rappeler que le turn over des maquis a été justement facilité par la réconciliation nationale. Les Algériens restés à leurs postes financent les “droits” sociaux de ceux qui ont choisi de prendre les armes contre les institutions. D’une certaine manière, ils paient de les avoir empêchés de faire faire plier l’État.

Tout cela pour devoir ensuite soutenir l’illusion réconciliatrice par un acharnement médiatique visant à minimiser la capacité de nuisance des groupes armés et faire passer la moindre défection de terroriste pour la preuve d’une “paix revenue”.

Au vu du résultat, il y a peine à croire que la paix est la finalité réelle de la “réconciliation”.

M. H. musthammouche@yahoo.fr

===
De ce journal, c'est profond comme analyse.pourquoi rehabiliter les jihadistes quand ils sont seulement fatigués? A-

Anonyme a dit…

Lu pour vlad. A-
===
Les drones dans le collimateur de l'ONU
LEMONDE.FR avec AFP et AP | 03.06.10 | 13h34


raignant l'enracinement d'une mentalité de Playstation, Philip Alston, rapporteur des Nations unies pour les exécutions extrajudiciaires, a lancé mercredi un appel à l'arrêt des opérations que la CIA mène à l'aide de drones contre les extrémistes islamistes. Le recours aux avions sans pilote et à leurs missiles n'est, selon lui, justifiable que dans le cas où les individus visés ne peuvent être capturés et doit être réservé à l'armée régulière, dans le respect des lois de la guerre.


Les drones Predator et Reaper utilisés par la CIA au Pakistan et en Afghanistan ont fait "plusieurs centaines de morts", dont de nombreux civils, écrit-il dans un rapport de 29 pages qui doit être présenté jeudi au Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Les Etats-Unis font partie des 47 Etats membres du Conseil.


"Les agences de renseignement, qui, par définition, n'ont pas à rendre de comptes, hormis à leurs commanditaires, n'ont pas à piloter des programmes destinés à tuer des gens dans des pays étrangers", explique Philip Alston. "Comme les opérateurs se trouvent à des milliers de kilomètres du champ de bataille et qu'ils opèrent uniquement sur des écrans d'ordinateur (...), une mentalité de la "Playstation risque de s'installer en matière d'élimination", ajoute-t-il, évoquant la console de jeu de Sony. "Les frappes de drones sont essentielles", estime pour sa part Bruce Riedel, ancien officier de la CIA et à la Brookings Institution.

UN MILLIER DE PERSONNES TUÉES PAR LES DRONES DEPUIS 2008

Al-Qaida a annoncé mardi la mort de son chef en Afghanistan, l'Egyptien Moustafa Abou al-Yazid, considéré comme le numéro trois du réseau d'Oussama Ben Laden. Les zones tribales pakistanaises, frontalières avec l'Afghanistan, sont un bastion des talibans pakistanais alliés à Al-Qaida, le principal sanctuaire du réseau d'Oussama Ben Laden, et une base arrière des talibans afghans. La CIA y a considérablement intensifié, ces deux dernières années, sa campagne de tirs de missiles par ses drones. Depuis août 2008, 105 attaques de drones américains ont tué près d'un millier de personnes dans les zones tribales, selon les militaires pakistanais.

En mars, le conseil juridique du département d'Etat américain Harold Koh estimait devant l'association américaine du droit international (ASIL), que les pratiques ciblées conduites à l'aide de drones, étaient "conformes au droit de la guerre". L'administration a "revu avec soin", a-t-il dit, les procédures de désignation des cibles pour s'assurer qu'elles étaient en accord avec le droit international.

Anonyme a dit…

A- mon ami

Les drones c'est bien de froides executions extrajudiciaires.
En mars 2008 un drone a pulvérisé au waziristan la cache de Beitoullah Mehsud chef des talibans pakistanais. il y avait son épouse et ses momes dont un nourrisson. La "guerre contre le terrorisme" entamée depuis Clinton et accentuée sous les New conservatives de Bush (salafistes Americains) a été une vraie vague de terreur. Des centaines de milliers de morts, des milliers de detenus, des prisons connues: bagram, abou ghreib et secretes ou meme volantes. Chut, c'est quand même la plus grande democratie du monde qui terrorise.
Qu'on comprenne alors pourquoi il y a dans le monde musulman autant de haine contre les US. et Israel l'enfant cheri US n'est pas là non plus pour faciliter la tache.
Vladimir

Bebe BA a dit…

Le « Camara Laye » de l’UPR

Oumar Ould Maatalla est un homme de culture. En bon francophone, ses amis collégiens l’ont surnommé « Camara Laye » du nom de l’écrivain guinéen d’expression française, auteur de plusieurs ouvrages de référence dont son premier roman « L'Enfant noir », publié en France en 1953. Oumar Ould Maatalla a aussi une autre particularité : il a été l’unique élu de Mauritanie à composer des poèmes en langue française à la gloire de l’ancien dictateur Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya quand il était Chef d’Etat. A l’époque, notre « Camara Laye » à nous était maire PRDS de la commune de Riyad (Nouakchott). Et il a choisi de se distinguer ainsi au moment où la quasi-totalité des élus du parti-Etat préféraient faire parvenir aux oreilles du dictateur Ould Taya leurs poèmes en hassaniya ou en arabe. Aujourd’hui, Oumar Ould Maatalla est premier-vice président de l’Union Pour la République (UPR) et sa fibre poétique est en colère contre les commandos israéliens qui ont sauvagement agressé les paisibles passagers du navire « le Navi Marmara ». Un poème sincère qu’il dédie au navire de la liberté et qui a forcé notre admiration. Extraits :

« Marmara… !

C’est odieux, disons-le
Et l’Histoire le dira
Ce lâche acte ce dimanche
Sur la Noble Marmara

Très tôt dès l’aube,
Une horde s’empara
D’un butin de guerre
Très curieux, et elle le déclara ;

Une paire de sandales,
Un tapis de prière,
Une cuillère, un bic,
Un chapelet, une tétine
De bébé, un mouchoir,
Un vieux cure-dent,
Une torche, des verres correcteurs,
Des cris, des pleurs, des regards apeurés,
Des caméras aveuglés,
Des patriarches piétinés,

Des lois bafouées et l’on
Tira Marmara au port…

Et le monde des Libres,
Pas le monde libre
Se libéra, et les rues s’inondèrent
De révoltés,
De dépités,
De députés
Et de maires.

Et les mères s’écrièrent
Et les rues débordèrent
Et la terre cria ce jour, à tue tête assez, assez !
Armée de lâches, ça suffit !
Hordes de poltrons, de névrosés,
Armée de terroristes,
D’assassins de Prophètes,
Ça suffit, ras-le-bol !

Et l’on libéra Marmara
Qui prit la direction d’Istanbul
La tête haute.
Laissant sur le pavé
Neuf martyrs du siège levée de Gaza ».

Anonyme a dit…

vlad,

Heureux de te lire. Obama doit avoir des problemes avec le prix nobel de paix. C'est comme une excroissance testiculaire, ce prix. S'ils arretent ces drones qui se manipulent comme mes gosses font avec un playstation, moins de momes et leurs mères vont crever. Il faut remercier le bon dieu qu'ils n'aient pas utilisé ces drones chez nous. Rambo, c'est le modèle s'ils sont sérieux avec AQMI. Man to man.

Des nouvelles des otages espagnols?. Mseikinine.

A-

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Oumar Ould Maatala dira Bebe Ba m'a tuer. Connais pas le gus, mais ce passage dit tout.

Les filles vous manquez ici: twa Bebe Ba, Bilkiss, Citoyenne et bl. ne vous laissez pas intimider par Maatala et Mouhamed: c'est des polemistes hors pair et il faut boire leur petite gueguerre.

Couli: what's up?

A-

==

Bebe a dit:

Oumar Ould Maatalla a aussi une autre particularité : il a été l’unique élu de Mauritanie à composer des poèmes en langue française à la gloire de l’ancien dictateur Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya quand il était Chef d’Etat. A l’époque, notre « Camara Laye » à nous était maire PRDS de la commune de Riyad (Nouakchott). Et il a choisi de se distinguer ainsi au moment où la quasi-totalité des élus du parti-Etat préféraient faire parvenir aux oreilles du dictateur Ould Taya leurs poèmes en hassaniya ou en arabe. Aujourd’hui, Oumar Ould Maatalla est premier-vice président de l’Union Pour la République (UPR) et sa fibre poétique est en colère contre les commandos israéliens qui ont sauvagement agressé les paisibles passagers du navire « le Navi Marmara ».

Anonyme a dit…

Bizarre. Le voisin doit recevoir dans les 150 milliards de $ du petrole, en donne 15 millions a la RIM et d'autres pays et reçoit une aide de 172 millions d'euro (200 millions de $) gratis.

Que pasa? A-

===

L’UE accordera un soutien financier de 172 millions d’euros à l’Algérie
Riyad Hamadi
Le commissaire européen responsable de l'Elargissement et de la Politique européenne de voisinage, Stefan Füle, doit effectuer à partir de dimanche prochain une visite de deux jours en Algérie, a indiqué jeudi le ministère des Affaires étrangères. M. Füle devait venir initialement les 19 et 20 mai derniers. Mais la visite a été reportée en raison de changements de dernière minute dans le calendrier des débats du Parlement européen, a précisé la même source.

Les deux parties doivent signer un mémorandum d’entente portant sur une aide européenne d’un montant de 172 millions d'euros, couvrant 6 projets liés au développement durable, à la culture, à la croissance économique et à l'emploi.

Anonyme a dit…

Un festin pour Maatala ce soir. La tintvich ya lesshab. Tu ne louperas pas ça:

"
Insistant sur l’importance de la vérité, le Cheikh Dedew a énumérés plusieurs valeurs en islam qui sot compatibles avec le métier de journaliste. Parmi ces valeurs : l’esprit honnêteté, le respect des autres, la responsabilité. « Quand on perd le principe de vérité on perd toute crédibilité » a-t-il rappelé en se basant sur des hadiths du prophète et des versets coraniques". Enjoy we alik la fesse.. A-


===

SJM/Ould Dedew : conférence sur les medias en relation avec les valeurs de l’Islam
03-06-2010
« Beaucoup de gens prennent les medias pour un moyen de s’enrichir. Or l’homme des medias et le plus pauvres et il le restera toute sa vie ». C’est en ces termes que le Cheikh Mohamed El Hacen Ould Dedew a donné une leçon de déontologie aux journalistes venus l’écouter dans un hôtel de Nouakchott jeudi 03 juin 2010. L’érudit intervenait dans le cadre d’une conférence organisée par le syndicat des journalistes Mauritaniens sur le thème des problématiques en matière de média en relation avec l’Islam. Il a rappelé ainsi que c’est à travers les media que l’opinion publique se forme le plus compte tenu du fait que tous les canaux de communications sont à la portée du public.


« Le prophète considéré la mosquée pour la capitale de l’islam. Il y a abordait toutes les questions et y faisait prendre toutes les décisions relatives à la vie des musulmans. » A dit le Cheikh qui est le président de la ligue mauritanienne des ulémas qui a rappelé que l’envoyé d’Allah informait les musulmans du haut du ‘minbar’ (la tribune).

Insistant sur l’importance de la vérité, le Cheikh Dedew a énumérés plusieurs valeurs en islam qui sot compatibles avec le métier de journaliste. Parmi ces valeurs : l’esprit honnêteté, le respect des autres, la responsabilité. « Quand on perd le principe de vérité on perd toute crédibilité » a-t-il rappelé en se basant sur des hadiths du prophète et des versets coraniques. Une manière de rappeler aux hommes des medias le principe d’informer vrai et justes.

Une remarque cependant : dans la plupart des pays arabes, les medias officiels consacrent plus d la moitié de leur temps d’information à faire l’éloge des grandes personnalités. Ce qui ne doit pas être le cas. A encore dit Ould Dedew qui a trouvé que les medias occidentaux ne vont pas dans un esprit laudatif mais s’en tiennent aux faits.

Anonyme a dit…

Oumar Ould Maatalla:

Regardez tout pres de vous, regardez autour de vous, la pauvrete' est presente. La distance qui separe La Mauritanie de la Palestine ou de l'etat d'Israel est de 4681 km.
Comme vous aimez la poesie, je vous prie de lire ses mots qui viennent d'un poete inconnu.

" Un enfant qui meurt,
ce n'est que bonheur.

Non pas du tout
Ce n'est que degout,
Il faut s'acharner
A vouloir la paix,
Car tout cela va se payer
Dans quelques annees.

Quand je vois tout ca
Et que les gens ne se revoltent pas!
J'ai envie de tout exploser
Et que tout ca soit enfin termine'
Mais la vie ce n'est pas ca
Et on doit faire avec ce que l'on a.

Il y a quelques gens que ca fait rire
De voir autant de personnes souffrir,
et d'autres qui pleurent
pendant que certains meurent
Mais pourquoi tant de haine?
Pourquoi tant de peine?

Il y a des personnes qui se cachent les yeux
Pour ne pas voir ce qui se passe en face d'eux,
mais ils devraient regarder
pour voir ce qu'est la realite'.
Parce que si on regarde la situation,
il faudrait plutot faire attention,
Car je ne sais pas ce que vont devenir
les enfants qui sont encore entrain de grandir.
Vont-ils etre malheureux?
ou vont-ils etre heureux?

Posez-vous la question et reagissez!!!!"


J'ai deja ecrit a' mille reprises que je n'ai rien contre le peuple Palestinien. Je crois fermement qu'il a droit a' un etat libre et independant qui vivra dans la paix et la securite' a' cote' de l'etat d'Israel. Cependant permettez-moi de dire que j'aimerais que cette passion que les dirigeants politiques Mauritaniens ont pour la Palestine, soit oriente'e vers la lutte contre la pauvrete' et le sous-developpement dans notre pays.
Il faut qu'on cesse de jouer le kamikaze pour les autres. Pourquoi acheminer des tonnes de vivres de la Mauritanie vers Gaza au moment ou' nous avons des enfants Mauritaniens qui n'ont absolument rien a' manger.

Plus d'un million arabes sont Israeliens. Ils menent plusieurs activite's commerciales avec les territoires Palestiniens. L'etat d'Israel achemine annuellement des milliers de tonnes de vivres vers la Palestine. Aujourd'hui, il y a blocus de Gaza parce que ce territoire a echappe' a' l'OLP et il est entre les mains de Hamas. Meme l'Egypt a participe' au blocus parce qu'il y a toujours une peur legitime. Je reconnais que ledit blocus a cree' une situation d'extreme pauvrete' et de souffrance a' Gaza. mais n'ayons pas peur de poser la question suivante: Qui en sont responsables? Ce n'est pas necessaire de creuser dans vos tetes car chacun de nous a une part de responsabilite' dans ce qui se passe. L'essentiel est de mettre les emotions de cote', etre pragmatique et realiste et trouver des solutions qui seront acceptables par toutes les parties. Tout le reste n'est que foutaise!

Au moment ou' le vice-president de Tewassoul et les... tonnes de vivres de la Mauritanie etaient soumis aux coups de feu des Israeliens, des milliers d'enfants Mauritaniens dormaient avec des ventres VITES!!!!
TOUT CE QUE JE DEMANDE AU GOUVERNEMENT ISRAELIEN, EST DE NOUS RENVOYER LES VIVRES EN PROVENANCE DE LA MAURITANIE. NOS ENFANTS EN ONT GRANDEMENT BESOIN!!!

La marmite familiale Mauritanienne est VIDE!!!!!LES PAUVRES QUI REPRESENTENT PLUS DE 60% DE LA POPULATION TOTALE, ATTENDENT TOUJOURS LEUR CARAVANE!!!

P.S.

Si on est vice-president du parti au pouvoir, on fait attention avec ses propos. Les declarations et les poemes qui peuvent porter atteinte aux interets strategiques de la Mauritanies doivent etre evite's.

Anonyme a dit…

La cause palestinienne représente l’honneur de l’humanité, la raison de la moralité et la résistance à l’hégémonie raciste de la thèse sioniste du prétendu peuple élu. Les reste de l’humanité ne serait qu’un petit outil aux mains de cette élite divine chargée de réaliser une étrange et sacrée mission au bout de laquelle le malheur et la stupidité inhumaine anéantiront l’égalité et la justice. Heureusement le dernier rempart contre la calamité et le mépris fait encore la lutte, la lutte du peuple palestinien symbole de la conscience et la liberté humaine.

mouhamed

Anonyme a dit…

couly toujours en train de dire des bêtises

" les enfants qui sont encore entrain de grandir. "

c vrai qu'après tant d'ânées à dire des bêtises impossible d'en perdre l'entrain lol

Anonyme a dit…

Anonyme du 4 juin 2:59

Vos erections emotionnelles ne m'interessent point. Au moment ou' j'ecris ces quelques lignes, des milliers d'enfants Mauritaniens dorment avec des ventres vides. L'opinion publique internationale peut faire semblant de ne pas voir leur souffrance mais les Mauritaniennes et les Mauritaniens ont l'obligation morale de reconnaitre que le taux eleve' de pauvrete' qui existe chez nous, fait de nombreuses victimes parmi nos enfants. On doit d'abord et avant tout travailler pourque l'acces aux vivres, a' l'eau potable, aux installations sanitaires et aux services de sante', soit une realite' pour eux et pour toute la population Mauritanienne.
Nos populations ont besoin des vivres pour...survivre.
J'ecrirai des demain a' L'Ambassadeur d'Israel aux USA pour demander a' ce que les vivres en provenance de la Mauritanie soient renvoye's vers nos kebat, nos dwabeu et nos zones rurales.

Ceux qui n'ont rien compris des grandes democraties occidentales ne savent pas cette citation du defunt president du parlement Americain Tip O'neil, qui dit: " All politics is local."
Ici on ne fait pas de coup d'etat. C'est la democratie. Il y a des considerations politiques internes qu'aucun dirigeant n'ose ignorer.

LA MARMITE FAMILIALE MAURITANIENNE EST VIDE!!!!!!



Ma soeur Emel:

A vous mes salutations. Vous direz a' tantie Turkia que je suis tres fache' parce qu'elle a ose' creer un groupe de penseurs sans le plus grand penseur de la Mauritanie.I am talking of course about myself, LE PRESIDENT DE L'UNIVERSITE' LIBRE MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA. L'HOMME QUI N'UTILISE QUE 1% OF HIS BRAIN POWER POUR ECRASER MAATA ET KBG AU COMBAT DES IDE'ES. Comme vous le constatez, je suis tres humble.(rire)

L'initiative est bonne.
Je me suis attaque' a' l'Algerie a' quelques reprises. I hope she already forgave me.

Anonyme a dit…

Lu pour Mohamed,

Selon ce grand journal algérien, la Mauritanie ne fait pas partie du Maghreb. Autant se recrokeviller sur le trait-d'unionisme. C ést tout ce qui nous reste. Hamahoullah peut dire tout ce qu'il veut, mais on est pas arabe 100% pour les autres.Faut pas se facher.

A-
===

02-06-10-http://www.lematindz.net

La gifle niçoise
jeudi 3 juin 2010

Bouteflika aura donc été le seul chef d’Etat du Maghreb à prendre part au 25e sommet France-Afrique, agapes niçoises que Ben Ali, Mohamed VI et Khadafi ont, eux, poliment mais fermement ignorées. « Je lui ai téléphoné spécialement pour lui dire « je t’en prie, viens, c’est important que tu sois là » et c’est un geste qu’il vienne », a révélé le Président français. « Je t’en prie, viens » ? C’est donc ainsi, d’une façon si cavalière, que s’invite aujourd’hui un président ? Toujours est-il que ni la polémique avec Paris sur le passé colonial, ni le refus de repentance par la France, ni l’affaire du diplomate Hasseni, ni celle des moines de Tibéhirine, ni la partialité arrogante de l’Elysée dans le dossier du Sahara occidental n’ont dissuadé le chef de l’Etat algérien à donner suite à cette doléance déchirante et à se précipiter à Nice. Bouteflika aurait pu s’inspirer, à cet égard, de Laurent Gbagbo, le président ivoirien qui a expliqué sur Rfi qu’il ne se rendrait pas en France avant que Paris et Abidjan n’aient discuté de leur « différend fondamental », un différend beaucoup moins lourd que celui qui oppose Alger et Paris, puisque Gbagbo fait allusion au putsch manqué de 2002 contre son régime, auquel il accuse les autorités françaises de l’époque d’avoir participé.

Mais il faut croire que la controverse sur la mémoire ne pèse pas devant l’immense privilège d’arpenter, un jour, une nuit, la Promenade des Anglais. Cela nous rappelle, à propos de Nice justement, l’article du journal local quand Bouteflika s’était imposé à l’Elysée sans qu’on l’y invite, le 19 décembre 2003. « Pathétique Bouteflika », avait titré le quotidien Nice Matin, sous la plume de son directeur de rédaction. Clic-clac, merci Kodak ! La visite du président algérien n’aura duré que quelques heures. Prétexte officiel, l’inauguration de deux expositions dans le cadre de la fameuse Année de l’Algérie. Raison réelle : être pris en photo, et sous toutes les coutures, avec Jacques Chirac, l’ami français, à la veille d’échéances algériennes majeures. Pathétique visite, et si embarrassante pour la France. »

Anonyme a dit…

Suite - Lu pour Mohamed. On est pas arabe enough pour le voisin du nord. A-
==

Sept ans plus tard, le pays s’est exposée au même désaveu.

Le sommet de Nice pour Kodak ?
« Mais non, vous n’avez rien compris, nous avaient seriné ses bruyants apologues, Bouteflika ne fait pas le déplacement au sommet de Nice pour rien. Un tête-à-tête décisif avec Sarkozy sera pour lui l’occasion de dire ses quatre vérités à la France, les yeux dans les yeux. »Au final, il n’y eut ni tête-à-tête avec Sarkozy, ni « rencontre les yeux dans les yeux ». Bouteflika a été superbement ignoré par le maître de céans qui a réservé ses apartés à l’Egyptien Hosni Moubarak qui assurait la coprésidence du sommet ainsi qu’aux dirigeants des deux géants économiques du continent africain, le Sud-Africain Jacob Zuma et le Nigérian Goodluck. Sarkozy venait de signifier que l’Algérie de Bouteflika ne fait pas partie des pays africains à fort potentiel d’affaires avec lesquels la France, en perte de vitesse sur le continent, souhaite établir des liens puissants afin de reconquérir un rôle de leader face à la concurrence chinoise.

A Nice, l’Algérie de Bouteflika, c’était juste un convive d’accommodement, utile pour « remplir » la table, suppléer aux défections de Ben Ali, Mohamed VI et Khadafi, utile pour la « photo de famille » où le chef de l’Etat algérien était d’ailleurs placé tout au bout, parmi les « invités secondaires », Nicolas Sarkozy ayant choisi de s’afficher aux côtés de Jacob Zuma, Président de l’Afrique du Sud, locomotive du continent.L’Algérie de 2010, ce n’est plus l’Algérie de Boumediene qui n’avait jamais mis les pieds en France, ou celle de Zéroual qui avait refusé de serrer la main à Chirac. C’est celle, livrée à un personnage que les Français connaissent parfaitement, celui que Chirac décrit dans son livre-testament, en dix lignes (seulement !), comme un « homme timide » et « complexe ».Nice aura prouvé notre déclin africain.

L’Algérie de Bouteflika n’est plus celle-là qui arrivait, il y a encore 12 ans, à faire parrainer par près de 140 pays, dont des membres du Conseil de sécurité, son projet de résolution à l’Assemblée générale de l’ONU en faveur d’un référendum d’autodétermination et d’indépendance au Sahara occidental.C’est la triste fin de la diplomatie-spectacle et des réseaux, celle qui tourne le dos au monde arabe et à l’Afrique. On notera que notre chef d’Etat n’a pas effectué une seule visite officielle bilatérale en Afrique depuis 1999 – il s’est rendu 10 fois en France –, ni reçu à Alger plus de trois chefs d’Etat africains, si nous excluons le sommet de l’OUA de juillet 1999, arraché par le président Zeroual lors du 32e sommet de l’OUA à Yaoundé (Cameroun) en juillet 1996

Mais on se serait suffi de cette relégation si l’humiliation n’était allée encore plus loin, ce mardi de clôture, quand Nicolas Sarkozy, en conférence de presse, toujours inflexible sur la question de la mémoire, intransigeant à l’égard de l’Algérie, a jugé utile de préciser, sans détours, que le chef de l’Etat algérien a fait le voyage pour rien : « Est-ce qu’il suffit que le président Bouteflika participe au sommet Afrique-France pour que, d’un coup, tout s’éclaire dans la relation entre la France et l’Algérie ? Je crains de ne pas avoir exactement le même optimisme. Il faudra encore du temps », a-t-il lancé aux journalistes médusés.

La ruade, arrogante, était presque de trop.

On avait déjà compris, M. Sarkozy !

M.B.

Anonyme a dit…

Lu pour Couli.

Dis à Obama de faire publier la liste vite. Pas de trichage comme durant notre crise/coup d'état. Tu me diras comment les coups de gueule de Bouleward et les danses du National Democratic Institute ont soudainement disparu au moment des elections en juin/juillet 2009. Quel deal ton pays a fait avec la France? Tu appelais mon chef "tortue fachée" et depuis lors, tu ne dis plus rien. What went wrong with you guys there in America?

Dans tous les cas, cette menace va faire trembler quelques intouchables. Remarque: touche pas aux pays petroliers. Des pays sont plus égaux que d'autres.

A-
====
Editorial


Edito international / Narcotrafic : Pauvre Afrique de l’Ouest !


Le Républicain, 04/06/2010

C’est Obama en personne qui traite Ousmane Conté, un fils de président, de baron de la drogue. Quelques heures après cette fatwa de la Maison Blanche, l’Oncle Sam annonce un joli coup de filet auquel est mêlé un autre VIP - cette fois dans le rôle du bon - : le fils de la présidente du Nigéria. Quelques jours plus tôt, l’administration Obama avait clairement indexé le chef d’Etat major de la Guinée Bissao classée depuis longtemps comme narco-Etat, avant de menacer de publier, pour bientôt, la liste des grands narcotrafiquants de l’Afrique de l’Ouest.


Associée au terrorisme, la question du narcotrafic était annoncée également au récent sommet France-Afrique. Il est vrai que l’étau américain se resserre sur l’Afrique de l’Ouest qui s’est fait la mauvaise réputation d’être devenue une plaque tournante du narcotrafic et que pour les experts américains, le narco-terrorisme représente une des rares sources de revenus des djihadistes et des rebellions sud américaines en particulier.


Les Yankees ne rient donc pas et comme ils l’ont fait en Afrique de l’Est par rapport à l’héroïne afghane, ils s’acharneront sur nos pays désemparés, exfiltreront les suspects qui leur tombent sous la main. Trois Maliens sont déjà entre leurs griffes auxquels viennent de s’ajouter les nouvelles prises de Monrovia. Mais il n’y a pas que les Américains. L’Europe est en alerte elle aussi.


Les forums se multiplient sur le nouveau fléau et l’Afrique de l’Ouest ne se défend pas. La Cedeao mobilisée noircit même le tableau et l’Onu estime que 50 tonnes de cocaïne provenant surtout de l’Amérique Latine transitent dans l’espace ouest africain, pour une valeur de près de 2 milliards de dollars. C’est peu de dire que l’heure est grave et que le seul moyen pour que nos Etats incriminés ne subissent pas le rouleau compresseur de l’Occident est de prendre, eux-mêmes, les devants.


La Guinée Conakry l’avait compris relativement tôt qui est en train de juger ses présumés narcotrafiquants. Les mesures cosmétiques ne suffiront pas. Il faudra une chirurgie profonde.

Adam Thiam

Anonyme a dit…

A-

Je ne l'appelle plus "la tortue fache'e" par respect pour Tekeyber. J'aime bien cette dame sans savoir la raison.La meme chose s'applique au General Ghazouani. Je sais pourquoi j'aime Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et Sidi Ould Cheikh Abdallahi.Seul Allah sait la raison pour laquelle j'aime Ghazouani et Tekeyber. Frankly I have no idea.
J'aime egalement le ministre de l'energie. Je ne me rappelle meme pas de son nom. Il a l'air grave et il est halpular. En regardant de tres pres sa photo, on peut facilement dire qu'il est tres serieux.

Anonyme a dit…

couli

vaut mieux mes érections que tes pannes émotionnelles

je suis entrain de rire

tous ces types qu'on lit ici et qui disent comme une fierté " je ne suis pas guidé par mes émotions"

teyarkoum vous n'avez aucune émotion, vous êtes vides comme la marmite de couli et vous ne savez même pas que cette formule est le reste d'une mentalité de rustres pillards ou d'esclavages brisés assimililés

pas de quoi être fiers

je vous les laisse !

Anonyme a dit…

LU pour A-
Le chemin de justice, par Dominique de Villepin

L'arraisonnement brutal du Mavi-Marmara, chargé de civils, dans les eaux internationales, semble nous prouver une fois de plus l'impuissance du droit et de la raison.
Derrière ce drame, se pose à nous la question occultée du sort de Gaza. Rien ne saurait justifier qu'on prenne en otage une population d'un million et demi d'hommes, de femmes, d'enfants dans une ville asphyxiée.
Censé discréditer le Hamas, le blocus n'a fait que renforcer l'image de martyr dont se pare le mouvement. La marginalisation des radicaux ne peut qu'accompagner la paix, pas la préparer.
C'est d'autant plus incompréhensible venant d'une société démocratique, ouverte, prospère, comme l'est Israël. Ce paradoxe nous interroge: comment a-t-on pu en arriver là? Il y a à Gaza l'aboutissement d'un engrenage dont Israël est prisonnier, l'éternel engrenage de la force. Le souci de la sécurité d'Israël est légitime, et la France l'a toujours rappelé et s'en est toujours portée garante.

Anonyme a dit…

SUITE..
Mais depuis dix ans, confronté à la terrible épreuve des tirs de roquettes et des attentats-suicides, déçu dans ses espoirs nés à Oslo, Israël s'est lancé dans une fuite en avant sécuritaire: érection du mur de sécurité, guerre au Liban de l'été 2006 et opération militaire dans la bande de Gaza l'an passé.
Cette logique mène à la surenchère, toujours plus d'usage de la force, toujours plus de transgression du droit, toujours plus d'acceptation de l'inacceptable. Mais surtout elle est inefficace et autodestructrice, car la force croit être un raccourci, alors qu'elle n'est qu'une impasse, et même un dévoiement.
La première impasse, c'est l'isolement, car la force se coupe de tout ce qui n'épouse pas ses vues. Le résultat des deux dernières années d'opérations à Gaza, c'est un isolement diplomatique croissant d'Israël. La relation privilégiée avec les Etats-Unis s'affaiblit. Le partenariat stratégique qui rapprochait Israël de la Turquie, essentiel au dialogue régional, se dégrade de jour en jour.
Deuxième impasse, le doute, car la force entraîne la radicalisation progressive, le repli sur des positions extrêmes et l'éclatement politique. L'union sacrée face au danger extérieur se transforme en une fracture intérieure. En Israël, l'échiquier politique se divise au détriment d'un gouvernement stable et capable de prendre des initiatives fortes en faveur de la paix et où les Arabes israéliens, un cinquième

Anonyme a dit…

de la population, se sentent relégués. Mais aussi dans les communautés juives du monde entier, qui connaissent le doute. Le sionisme a été, un siècle durant, une pensée d'émancipation, de progrès et d'ouverture sur l'universel à partir de l'expérience historique singulière du judaïsme, bravant les violences, les préjugés et les haines. Aujourd'hui, il lui faut retrouver cette part d'universalité.
Troisième impasse, l'impossibilité de la paix, car la force nourrit la force en retour et les grands laissés-pour-compte des dernières années, ce sont bien les modérés, Israéliens comme Palestiniens, qui veulent croire qu'une paix juste est possible, qui savent que la coexistence de deux Etats est la seule solution et qu'elle est urgente. Mais à chaque excès de Tsahal, les hommes du Fatah sont fragilisés, à chaque tir de roquette du Hamas, le camp de la paix israélien se rétrécit. Le même gâchis se renouvelle sans cesse. Les négociations indirectes récemment reprises sont étouffées dans l'œuf.
Rappelons-nous que d'autres nations se sont lancées dans de telles surenchères – y compris la France, de la spirale des guerres napoléoniennes, qui prirent le relais de la patrie en danger, à l'engrenage du traité de Versailles qui mena à l'occupation la Ruhr. Toutes y ont sacrifié une part de leur légitimité et de leur identité. Après le 11-Septembre, l'Amérique a été livrée, elle aussi, à la peur. Son aspiration à la sécurité était justifiée. Mais, en s'engageant dans l'aventure irakienne, les Etats-Unis ont fait primer la force sur le droit, s'enfermant dans un conflit qu'ils ne peuvent gagner. Toute notre histoire le montre, il n'y a pas d'exception de sécurité aux principes. Le seul verrou contre la démesure, c'est le respect intégral des principes et des valeurs.

Anonyme a dit…

Les événements récents marquent un tournant historique. Il faut casser la logique de la peur et de la force. Israël ne peut espérer garantir durablement sa sécurité tant que justice n'est pas faite au peuple palestinien. Cela signifie, pour Israël, de tracer un chemin de justice.
Et le premier pas, c'est la fin du blocus de Gaza. L'assistance à une humanité en danger, tel est le prix à payer pour la sécurité d'Israël.
On le voit en Cisjordanie, un autre avenir est possible. La population palestinienne est capable de prendre en main son destin économique et de connaître une croissance impressionnante – 8,5% en 2009 – qui est porteuse d'espoir à défaut de régler tous les problèmes.
Ce chemin passe par la création d'un Etat palestinien, car seule la reconnaissance d'un Etat palestinien souverain peut être le point de départ d'un nouvel élan pour la région.
Dans ce processus, tout le monde le sait bien, il faudra impliquer le Hamas dans la dynamique de paix. Comme pour tout mouvement radical, chaque défaite devant la force est une victoire dans les esprits, par un effet de levier imparable. L'enjeu, c'est bien aujourd'hui d'avancer vers une unité palestinienne qui offre un interlocuteur crédible pour la paix. Il faut pour cela que la communauté internationale assume toute sa responsabilité. Je crois pour ma part que l'Organisation des Nations unies (ONU) garde un rôle central à jouer pour faciliter le processus de paix, même si la mobilisation américaine est indispensable pour débloquer la situation.

Anonyme a dit…

C'est un enjeu pour la stabilité du Moyen-Orient. Car ceux qui veulent œuvrer à la stabilité du Moyen-Orient sont affaiblis par la logique de force. La spirale sert de justification à d'autres spirales, comme celle de la prolifération nucléaire en Iran. Le monde arabe doit surmonter ses ambiguïtés sur la question palestinienne pour peser de tout son poids afin de faciliter le règlement de ce conflit.
C'est un enjeu pour le monde, s'il veut montrer qu'il est capable de faire triompher le droit et la justice et qu'il n'est pas condamné à se taire devant les chars.
Saisissons l'occasion pour faire avancer la position d'une Europe unie, à rebours de son absence au cours des dernières années.
Compte tenu de ses liens historiques avec toute la région et de sa vocation de trait d'union au service de la paix, la France doit jouer son rôle.
Dominique de Villepin, ancien premier ministre (2005-2007)

FILSDUBLED

Anonyme a dit…

A-,

Les journaux sont supposés par essence être des tribunes libres. Comme chacun de nous est libre du choix de ses journaux et libre juge de leurs crédibilités. L’identité ne se décrète pas, elle est l’accumulation d’une histoire et le reflet des caractéristiques culturelles concrètes mais surtout d’une volonté réelle et affichée d’appartenance. L’africanité comme l’arabité culturelle de la Mauritanie n’a pas besoin d’être prouvée et sa remise en cause ne doit déranger personne car l’enjeu n’est pas d’une importance capitale. Par Arabité, il faut entendre être arabophone par évolution naturelle dans son environnement, par choix conscient et non par l’affiliation au sens génétique à d’une prétendue race arabe ayant une relation particulière avec la langue arabe pour délivrer les certificats d’arabité. En plus le MAGHREB est africain et berbère essentiellement mais c’est vrai qu’il est aussi arabe par choix et par culture.

mouhamed
----------
Selon ce grand journal algérien, la Mauritanie ne fait pas partie du Maghreb. Autant se recrokeviller sur le trait-d'unionisme. C ést tout ce qui nous reste. Hamahoullah peut dire tout ce qu'il veut, mais on est pas arabe 100% pour les autres.Faut pas se facher.

A-

Anonyme a dit…

A-,


Les journaux sont supposés par hypothèse être des tribunes libres comme la liberté de juger leurs pertinences.
L’identité ne se décrète pas, elle est l’accumulation d’une histoire et le reflet des caractéristiques culturelles concrètes mais surtout d’une volonté réelle, subjective et affichée d’appartenance.

L’africanité comme l’arabité culturelle de la Mauritanie n’a d’un enjeu pour être prouvée et sa remise en cause ne provoquerait normalement que l’indifférence. Par Arabité, il faut entendre être arabophone par évolution naturelle dans son environnement, par choix conscient et non par l’affiliation au sens génétique à une prétendue race arabe possédant le monopole de droits d’auteur sur cette langue arabe pour délivrer les certificats d’arabité.

En plus le MAGHREB est africain et berbère essentiellement mais c’est vrai qu’il est aussi arabe par choix et par culture. Si notre appartenance à un ensemble se juge par les allégations ou une lecture particulière d’un journal fut-il grand, les positions deviendraient plus imprévisibles et plus éphémères.

mouhamed
----------

Selon ce grand journal algérien, la Mauritanie ne fait pas partie du Maghreb. Autant se recrokeviller sur le trait-d'unionisme. C ést tout ce qui nous reste. Hamahoullah peut dire tout ce qu'il veut, mais on est pas arabe 100% pour les autres.Faut pas se facher.

A-

Anonyme a dit…

C'est méchant. On enleve pas les biens d'une femme. vlane ou rimo: des infos sur cette histoire? Merci d'avance. A-
===
L’affaire Fatou Gueye, Suite

Lorsque la justice républicaine est absente ou se retrouve en complicité avec celui qui entretient des relations consanguines ou parentales avec les gouvernants, alors qu’est ce qui reste au citoyen sans relation et qui se voit violenté ? Le citoyen à qui on arrache le bien et on trouve cela normal et certains y trouvent des explications pour justifier le geste.

Faut-il se faire justice ? Non, vous dira le représentant de la justice : "vous ne devez pas vous faire justice". Faut-il se faire hara-kiri ? Ou s’adresser à une autre juridiction qui n’est pas inféodée à cette justice-là ? Voilà autant de questions qui passent je suis sûr par la tête de notre consœur Fatou Gueye dont la maison lui a été arrachée par un intouchable sous prétexte que la maison est bien placée pour accueillir une banque.

Vérifiez par vous-même sur l’image ci-contre pour apprécier ce qui est advenu de cette belle maison que nous avions vu au mois de février, debout splendide sur l’avenue Moktar Ould Daddah. Oui, depuis février 2010 nous nous sommes intéressés à ce dossier qui ne peut résister à ce que l’on peut qualifier de racisme économique ou racisme sociale.



Voilà ce qui peut être qualifié du dépassement des limites du supportable. Désormais ni le sang froid, ni la sagesse ne suffiront pour calmer la colère et la haine qui ronge une jeune maman aux forces épuisées par une dizaine d’années de course acharnée derrière le droit, derrière le néant.

Aujourd’hui, notre sacré mafieux a toutes les chances de son côté, hélas ; eh oui ! Tout l’appareil judiciaire lui déroule le tapis vert. Pensez-vous que le président des laissés-pour-compte en est informé ? Eh bien non. Parce qu’un filtre est sciemment placé à ses côtés pour qu’un certain nombre d’articles ou de plaintes de citoyens ne lui parviennent jamais. Des hommes autour du président l'informent ou le désinforment selon leur propre besoin.

Que se passera-t-il si rien n’est fait ? L’aventure continuera et il n'y a aucune raison pour que ça s'arrête sauf si le peuple réagit. Nous devons tous garder cette maison en mémoire pour l’histoire. Retenez bien, elle est face à l’Ambassade du Mali, de l’autre côté du goudron. Retenez aussi que ce qui se prend par la force ne se récupère que par la force.

Que s’est il passé depuis le dernier article de février 2010 ? Notre fameux personnage a tout simplement commencé à casser les murs que Mme Fatou Gueye a mis plus de 20 ans à construire grâce à l’appui de …. Un pauvre courtier immobilier est utilisé pour masquer les manœuvres mesquines de cet intouchable. Comment voulez-vous rester calme et serein devant une telle injustice? C’est impossible, l’action éclairée devient une nécessité.

Et puis ce n’est pas tout ; il vient de faire un forfait similaire à de pauvres orphelins sous prétexte qu’il avait acheté leur maison auprès de leur défunt père. Ainsi, je fais un appel à témoins sur cette injustice flagrante. J’ai décidé d’ouvrir un site dédié spécialement à ce genre de faits divers. J’ambitionne d’en faire un site de grande audience pour traquer ce genre de malfaiteurs.

L’objectif de ce site est de faire mal à ces mafieux et d’appuyer là ou la douleur est la plus atroce, c’est-à-dire le business. Ma cible sera principalement tous les partenaires potentiels de ces mafieux à l’étranger. En ne m’appuyant que sur des faits vérifiables, je compte mettre en ligne les activités mafieuses de ces moufsidines.

En d’autres termes, argumenter et mettre en évidence le risque sur une quelconque collaboration à tisser avec eux. Dans un second temps et en fonction de vos retours, j’envisage de créer une association pour que des plaintes internationales puissent être déposées contre eux.

Vous pouvez m’envoyer vos témoignages par mail au teste123(at)free.fr

O. Ba

Anonyme a dit…

Mouhamed,

Chapeau. C'était pour dire comment ce grand journal algérien était ignare. C'était aussi pour provoquer. On te lit avec Maatala. A-

Anonyme a dit…

Seul l’acharnement inopportun à suivre le flagrant embrigadement sioniste obscur, par crainte du fantôme pouvoir mystérieux prêté aux gardiens du temple de l’infamie et les théoriciens zélés des standards internationaux de l’injustice érigés en normes de bienséance, peut conduire à croire que le soutien à la noble cause de palestiniens victimes d’un blocus implacable inhumain peut léser la cause du bien-être au niveau national. Ce démagogique postulat de concurrence des bonnes causes ne tient que dans une lecture consciemment immorale et insensible au sort de l’humanité. Cette vision de l’immoralité est appuyé par la mystérieuse chapelle du mensonge en faisant planer le doute, la mystification pour inhiber la vérité, la bonté et conscience humaine et pour culpabiliser les crédules aveuglés par une propagande terrible et un pouvoir de non-dits inouïs pour faire régner cette duperie.

mouhamed

Anonyme a dit…

Trop sexy pour Citibank?

Le site Business Insider relate l'histoire d'une Américaine, Debrahlee Lorenzana, qui a été licenciée par son employeur, la banque Citibank, parce qu'elle était trop sexy.

Le site newyorkais Village Voice a rencontré cette Américaine de 33 ans au physique plutôt avantageux. Elle raconte : " D'où je viens, les femmes se font belles même pour aller au supermarché. J'ai été élevée dans une famille sud-américaine. Nous sommes féminines. A Puerto Rico, une femme prend soin d'elle. ", explique-t-elle.

Debrahlee Lorenzana est arrivée en septembre 2008 dans les locaux de la Citibank situé au sein du Chrysler Building à New York, au poste de chargée d'affaires entreprises. A son poste précédent, dans la banque Bank of America, Debrahlee Lorenzana était reconnue pour la qualité de son travail et touchait un salaire annuel d'environ 70 000 dollars.

Elle raconte que, deux mois après son arrivée chez Citibank, ses deux managers (des hommes, ndlr) lui ont expliqué que son look sexy empêchait ses collègues masculins et ses responsables de se concentrer sur son travail. Toujours selon Debrahlee Lorenzana, ils lui auraient alors dressé une liste de vêtements et accessoires qu'elle n'avait pas le droit de porter au bureau : jupes cintrées, vêtements moulants ou encore talons de plus de 7 centimètres lui étaient ainsi formellement interdits.

Agacée par ces attaques, Debrahlee Lorenzana alerte alors la direction des ressources humaines de la banque. Elle va jusqu'à passer 4 à 5 appels par jour pour obtenir une action rapide. Dès janvier 2009, l'affaire est prise au sérieux par un manager qui enquête auprès des salariés.

Cette tentative de défense de la jeune femme ne fait qu'empirer les choses. Après de nouvelles remarques et un transfert dans un service de call center, Debrahlee Lorenzana finit par être licenciée en août 2009.
Dès son départ, elle dépose une plainte contre Citibank, qu'elle accuse d'avoir créé un environnement de discrimination sexuelle. Son avocat, Jack Tuckner, admet que sa cliente est très jolie mais il pense qu'elle a toutes ses chances de remporter dans la bataille juridique qui s'annonce. Toutefois, pour appuyer sa défense, il lui a demandé de venir au procès habillée dans un style bien plus classique.

Toujours est-il que, d'après la plainte déposée, Debrahlee Lorenzana a de multiples preuves pour appuyer ses accusations : des comptes-rendus de réunion, des copies d'emails, des photos de collègues femmes habillées comme elle ou de manière plus provocante.

De son côté, la banque Citibank affûte sa défense et a déclaré dans un communiqué :
" Nous pensons que cette plainte n'a aucune valeur et nous nous défendrons vigoureusement. Nous respectons la vie privée de tous nos salariés et par conséquent nous ne pouvons donner plus de détails concernant ce litige, les performances de cette ancienne salariée, ou les raisons de son licenciement. C'est à un jury de répondre à ces questions. Le groupe Citi s'est toujours engagé à promouvoir l'intégration et à assurer un environnement respectueux sur le lieu de travail. Nous nous engageons fortement en faveur de la diversité et nous ne tolérons aucune discrimination dans notre entreprise. "

Anonyme a dit…

A- Vous dites du n'importe quoi sur notre bled notre chère RIM, a ce que je sache il est aussi le votre. Vous voulez plaire a qui ???

Anonyme a dit…

Je veux plaire au Mossad sans honte. Je travaille aussi pour le KBG. Qu' est-ce que j' ai dit d'autre? A-

=

El lambeu a dit:

A- Vous dites du n'importe quoi sur notre bled notre chère RIM, a ce que je sache il est aussi le votre. Vous voulez plaire a qui ???

4 juin 2010 18:06

Anonyme a dit…

Lu pour lambeu. ça fait mal. A-
==
Nouakchott seems to be awash with rumors of a deal with France regarding a possible prisoner exchange. According to knowledgeable sources in and outside of Mauritania, rumors that Joyandet’s visit to Nouakchott would be used to press the Mauritanians to to meet AQIM’s demands over a Frenchman kidnapped in Niger are credible. These sources say that a prisoner swap was at the top of the agenda at Alan Joyandet’s meeting with president Mohamed Ould Abdel Aziz and that the two reached some kind of an understanding on this early. It is said that this came with assurances of French solid support (including financial aid) for Ould Abdel Aziz pending his compliance with this request. Ould Abdel Aziz would release (presumably) Salafist prisoners and AQIM would release the French citizen currently held. Additionally, other sources say that Ould Abdel Aziz planned to leverage his relations with Mohamed Hassan Ould Dedew to manage Islamist opinion regarding last week’s verdicts. He was initially embarrassed by Ould Dedew’s comments but after the Aleg 3 may be more comfortable.

The French also registered their opposition to the death penalty, which may help the government in maneuvering away from Sidi Ould Sidina, Mohamed Ould Chabarnou and Maarouf Ould Hiba’s death sentences; executions are highly impolitic in Mauritania, as they risk upsetting tribal relations. Given that at least one of the killers comes from a large tribe, and that all three have launched appeals, it is seems possible for their sentences to be commuted in the future. But, as many in the media have noted, the episode is the first of its kind in Mauritania and many things are in play.

Ould Abdel Aziz’s visit to Khartoum for the inauguration of Omar al-Bashir was a demonstration of support and gratitude (for al-Bashir’s advice and backing earlier). He is now preparing for a visit Paris (as well as Nice, for independence celebrations). Also abroad this week was General Mohamed Ould Ghazouani (the second most powerful figure in the regime) has been in discussions with French and Chinese officials. His mission to Beijing includes military and economic issues (with emphasis on the economic side; think fish). The outcome of both Paris visits will be especially relevant, as will be the results of the Brussels donors meeting. The economic situation (especially in agriculture) will make this summer a rough one and the government knows that it will need as much help as it can get. Workers’ strikes are threatened, staged or obstructed almost weekly (more on that later) and the opposition has capitalized on several of them thus far. More are likely to come as the summer progresses.

UPDATE: Ould Abdel Aziz’s original plan was to travel directly from Khartoum to Paris; he re-routed his travel arrangements so that he could head to Paris from Nouakchott. According to local sources this was a quick and abrupt return and its purpose is still obscure.

maatala a dit…

Salam

Couly tu dis:

"Maata:

Je me repete en te demandant de nous montrer une seule grande villa a' Nouakchott ou ailleurs qui appartient au President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya!!!!
Maata, je me repete en te demandant de nous montrer un seul compte bancaire bien garni en Mauritanie ou ailleurs qui appartient au President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya!!!!

APRES PLUS DE 20 ANS DE POUVOIR LE PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA N'A NI UNE GRANDE VILLA NI UN COMPTE BANCAIRE BIEN GARNI EN MAURITANIE OU AILLEURS!!!!!!!CETTE SIMPLE REALITE' EST CONNUE DU MONDE ENTIER!!!!!

----------------------------------

La seule chose que le monde connaît du dictateur est son culte du secret.


Le tube de DSF est:

"Il faut nous monter les villas et les comptes de taya"

L'argument le plus stupide de la terre

Le débat porte sur:

Taya a distribué comme dirait la Dame que tu cites :

Dis moi pourquoi les banquiers ont remboursés les milliards indus?

Qui a donné l'ordre de faire les virements? pourquoi?

Maham a dit : j'ai reçu 400 000 pour mon action de bienfaisance.

En somme c'est le seul qui fait des actions de bienfaisance dans ce pays (sic)

Comment se fait-il que tous les caissiers de la BCM ne sont pas devenus des milliardaires?

Pour ta gouverne

Ne pas payer de loyer durant 20 ans et n'avoir aucune cabanon pour ses vieux jours est plutôt la preuve de l'irresponsabilité du caporal


Dis moi à part acheter du Whisky que faisait-il donc de son salaire, toi qui sait qu'il n'a pas de villa ni de compte.

les marmites sont vides à cause de qui dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

La Mauritanie d'abord!

Cela fait 50 ans que notre pays est soumis aux plans imbeciles de sa classe intellectuelle. Si nos intellectuels veulent se presenter comme etant les combattants de la justice et de la liberte' dans le monde, tant mieux, mais de grace, epargnez a' la Mauritanie vos attitudes suicidaires qui ne lui apportent rien de positif. Si vous voulez nous convaincre de votre sincerite' dans votre lutte pour la liberte', la justice et la democratie, commencez par la Mauritanie. Notre peuple a faim et ne veut plus de discours bidon et de slogan vide de la Guerre Froide. C'est parce que le ridicule ne tue plus qu'on achemine des vivres a' plus de 4500 km pour nourrir les enfants des autres au moment ou' les enfants Mauritaniens dorment avec des ventres vides.

Je dis la Mauritanie d'abord!
Je dis non aux discours menteurs!
Arretez des prendre vos fantasmes pour des realite's!
Nous avons un pays detruit par la corruption, l'injustice, l'ignorance et le manque de democratie. Quels sont vos plans pour faire sortir les Mauritaniennes et les Mauritaniens du sous-developpement? Quelles sont vos strategies apres avoir marche' dans les rues pour soutenir la cause Palestinienne? Allez mendier aupres de ceux que vous diabolisez quotidiennement pour augmenter une dette que nous ne pouvons pas payer? Que ferez-vous? Qui marchera pour les enfants de la famine qui sont visibles dans toutes les rues Mauritaniennes?

Ceux qui n'arrivent pas a' resoudre des problemes nationaux, pretendent avoir des solutions aux problemes mondiaux qui se trouvent a' des milliers de km de nos frontieres nationales. Leurs solutions ne sont que du vent.Il est temps qu'on pleurniche de nos incompetences, de notre injustice, de notre manque de democratie et de nos mensonges a' notre peuple.

Au nom des enfants de la misere de Kebat, des Adwabeu et des zones rurales, je demande a' mes amis intellectuels Mauritaniens de bien vouloir nous dire ou' se trouvent vos consciences? N'eprouvez-vous aucune honte dans vos actions et vos pense'es?
Non, je refuse d'applaudir vos mensonges et vos trahisons de notre peuple!
Non, je refuse de consommer cette drogue internationale qu'est devenue la cause Palestinienne!
Non, je refuse d'etre aveugle et sourd devant les problemes nationaux Mauritaniens au profit des problemes etrangers!
Non, je refuse d'etre sourd et aveugle devant la deroute politique, economique et sociale de notre pays! Ai-je besoin de dire que les intellectuels sont les premiers responsables du calvaire de notre peuple?
Le desarroi est visibles dans tous les visages. Notre peuple croupit dans la misere. Il est temps de mettre l'accent sur la recherche des solutions a' nos propres problemes!!!!

Le peuple Palestinien a droit a' un etat libre et independant qui vivra dans la paix et la securite' a' cote' de l'etat d'Israel.J'insiste a' ce qu'on ne sacrifie pas les interets strategiques de notre pays pour atteindre cet objectif.

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le vaillant peuple Mauritanien!

Seydou Coulibaly
Philadelphia, PA
USA

Anonyme a dit…

ps: vive les états-unis d'Amérique!
vaillant parrain d'Israël !

Anonyme a dit…

Mauritanie d'abord,
C’est conforme à l'esprit et à la lettre du réel , ambitieux et légendaire programme "changement dans la stabilité" et sa vision du monde notamment de la cause palestinienne ou de la cause adverse, ce qui a pu remplir un slogan et autre chose y compris l'esprit.


mouhamed

Anonyme a dit…

Mauritanie d'abord,

C’est conforme à l'esprit et à la lettre du réel, ambitieux et légendaire "programme "changement dans la stabilité" et sa vision du monde notamment de la cause palestinienne ou la cause adverse, ce qui a pu remplir un slogan et autre chose y compris l'esprit.
Notre peuple croupirait dans la misère à cause du budget faramineux consacré à la cause palestinienne. Dénoncer l’injustice serait un slogan vide ou viderait une certaine conception. Ce slogan vide croitrait notre enclin à la mendicité ou dissuaderait les nobles puissances de nous piller.
La cause palestinienne est devenue une drogue à tel point que la puissante Palestine opprime l’humanité en espérant que le sain blocus total de la bande de gaza où vive entassé plus d’un million des personnes soit allégé même 5 jours par an, ça risquerait d’affamer le kebats ou de vider davantage la marmite spirituelle du dogme du mal imposé par le pays d’adoption membre de l’axe du bien.

mouhamed

Anonyme a dit…

Mouhamed:

Il faut relire mon ecrit.
Je ne sais pas les aides financieres de la Mauritanie a' la Palestine, il faut tout simplement comprendre que certaines alliances coutent cheres. How much are you willing to pay and/or lose? Quelle est votre responsabilite' sociale?
Let me remind you that "...ethics is in part analyzing decisions, beliefs, and actions." Ethics are also knowing what is wrong and what is right. For me it is unethical to starve a Mauritanian child in order to feed a Palestinian child. You should design and follow policies that are legal, PROFITABLE, ethical, and within our social norms.
As an educator, I have a good understanding of how you got your ethics.
It is perfectly ok to help other people, but let's start by helping our own people. If we don't value the Mauritanians no one else will.

Le probleme Palestinien est devenu une drogue internationale que les uns et les autres utilisent pour faire oublier la merde qu'ils imposent dans leurs propres pays.
Nous pouvons discuter a' propos du blocus de la bande de Gaza. Il faut ajouter que ce blocus vient de l'etat d'Israel et de l'Egypt. Hamas a chasse' l'OLP. Aujourd'hui nous avons deux gouvernements Palestiniens qui ne se reconnaissent pas. Les habitants de Gaza qui vivent dans des conditions d'extreme pauvrete' sont les victimes de plusieurs facteurs dont leurs propres dirigeants. Il va sans dire que je condamne toutes les souffrances humaines ou' qu'elles se trouvent mais je tiens a' me repeter en disant que les priorite's ne sont pas les memes. Certaines priorite's sont plus importantes que d'autres. Je crois fermement que la priorite' numero un de notre pays, doit etre de lutter contre le sous-developpement, la pauvrete', la famine et l'ignorance.

Allez visiter nos kebat, nos adwabeu et nos milieux ruraux pour comprendre l'ampleur de l'extreme pauvrete' en Mauritanie.Dans ces milieux plus de 70% des individus sont pauvres. Je dirai qu'il y a plus de pauvres et plus d'analphabetes en Mauritanie qu'a' Gaza. To make a long story short, LA MAURITANIE D'ABORD!!!!

Les kebat et les adwabeu attendent toujours leur caravane!!!!

La marmite familiale Mauritanienne est VIDE!!!!!

Anonyme a dit…

Cher couly,


Il me semble que vous êtes animés par des bonnes intentions et que votre amour pour les causes justes n’a d’égale que votre sincère amour de la Mauritanie et sa réputation.

Cependant, je n’arrive pas à comprendre comment dénoncer une injustice flagrante sans rentrer dans les détails peut modifier nos priorités y compris pour nos enfants affamés nos adweba opposables pour la circonstance à la lointaine cause qui n’aura de nous, en général, que des slogans vides et mitigés par la dénonciation de cette virtuelle solidarité jugée comme gaspillage par certains intellectuels de Mauritanie d’abord et de l’équilibrisme tortueux.

Certes, on est un pays extrêmement pauvre pour prétendre à cette générosité que tu prêtes au pays, on ne peut donner ce qu’on n’a pas mais nous refusons nous aussi d’être acculer à la lâcheté et à l’indifférence ce pour cela qu’on dénonce, on marche et on l’affiche.

Marchée, écrire pour dénoncer l’horreur est bien pour le moral et ne nous distrait point et confirme notre existence et notre place dans la conscience sensible de cette indivisible humanité.

Dans cette désormais fameuse flottille de la liberté, toute les nations qui ont pu y participer l’on fait sans que leur pays n’y soit engagé officiellement et sans que leurs économies ne s’écroulent, il y’avait des français, des turcs, des chinois, des américains, des indiens, des juifs, des chrétiens des musulmans et des athées, etc.


mouhamed

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"Nous avons un pays detruit par la corruption, l'injustice, l'ignorance et le manque de democratie"

----------------------------------

Ce même Couly vous diras que le caporal Taya son idole qui a sévit pendant 20 ans sur ce pauvre bled n'a aucune responsabilité dans ce désastre.

Chercher l'erreur dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher Mohamed

Tu dis: "Cher couly,


Il me semble que vous êtes animés par des bonnes intentions et que votre amour pour les causes justes n’a d’égale que votre sincère amour de la Mauritanie et sa réputation"

--------------------------------

Couly
¨
Pour exprimer la position américaine et surtout républicaine qu'il supporte ne cherche cherche qu'à faire du nationalisme à deux balles sur le dos des palestiniens.

Couly est contre flottille de la liberté et pour lui le Hamas c'est le diable.

Duplicité quand tu nous tiens dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

azzizzo: on te l' avait dit. Ils vont t' enlever et tu n'y peut rien. C' est le pouvoir qu' ils cherchent et il ne croient rien en ta supermanité. Ma tesmaa yi tawal amrak. A-
---

Rien ne va plus entre Tawassoul et la majorité

Le climat de bonne entente qui régnait depuis la présidentielle et le parti de ould Abdel Aziz suite à la reconnaissance des résultats de l’élection par le parti de Jamil Mansour semble se détériorer.

La situation a tourné au rouge lorsque la coalition des partis de la majorité ont demandé aux autres partis politiques nationaux de se joindre à eux pour organiser une marche de protestation le week end dernier pour dénoncer l’attaque par l’armée israélienne de la flottille de la liberté.

Lorsque l’attaque a eu lieu les mauritaniens ont spontanément organisé une marche de protestation qui a arpenté les principales artères. Dans cette marche de protestation spontanée on pouvait voir cote à cote tous les hommes politiques mauritaniens qui ont marché sans tenir compte de leurs couleurs politiques ou de leur appartenance politique. On a vu cote à cote Oumar Ould Maatalla et Dah Ould Abdel Jellil.



Alors commencent les tractations politiques pour éventuellement récupérer l’action qui devait en suivre. Des contacts sont entrepris par la Coordination de l’opposition démocratique, Tawassou et la coalition des partis de la majorité. On ne peut pas dire avec exactitude qui a commencé, chacun s’approprie l’initiative.

Selon des sources proches de la majorité. Mohamed Moussa avait personnellement participé à une réunion d’organisation de la marche prévue le vendredi. Les discussions ont légèrement buté sur la date, la majorité voulant organiser la manifestation le jeudi et Tawassoul le vendredi. Finalement la date du Vendredi fut retenue.

Dans la journée Jemil Mansour appelle la majorité pour l’informer de sa non participation à cette marche pour des raisons qu’il n’a pas lui-même voulu dire.

La veille avant le retour de Mohamed Ghoulam de Jordanie, Tawassoul avait demandé à la majorité de lui fournir des photos du président Aziz qu’il comptait utiliser au cours de l’accueil du « héro ».

La surprise de la majorité fut grande lorsqu’elle remarque qu’aucune photo de Aziz,’a été déployé au cours de la manifestation et que Tawassoul s’est approprié Ghoulam comme son militant. Or on rappelle au sein de la majorité que ce dernier était parti à Gaza au nom du Ribat cette association contre la normalisation avec Israël qui compte en son sein des représentants de toute la société civile et de tous les partis politiques.

On sein de la majorité personne n’a apprécié que des slogans hostile à certains pays soient scandés au cours de cette manifestation.

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Le Véridique (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Maatala, Rimo, Essaghnas et copiarpegar,

Hiya la rastafari a fait une interview après Nice, walla? On commence à se fatiguer d' elle avec ses voyages sans but dans les pays arabes sur instruction de Kadafi.

Je ne signe pas cette fois-ci. El lambeu enti vem?

http://www.cridem.org/index.php?id=82&no_cache=1&tx_ttnews[tt_news]=44491&tx_ttnews[backPid]=36&cHash=b2468ea21a

Anonyme a dit…

Lu pour El lambeu. C' est moi qui sabote ou twil le' emer azzizzo? Toutes les taupes sont casées.

---

Un troisième Directeur Général à la Banque Centrale de Mauritanie

Par décision du gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) en date du jeudi 20 Mai 2010, Mohamed Ould Ely est nommé chargé de mission avec rang de directeur général. Mohamed Ould Ely, qui a été limogé par le conseil des ministres du 22 avril 2010 de ses fonctions de DG de la SOMAGAZ, devient ainsi le troisième directeur général à la BCM.

Deux cadres de l’institut d’émission ont déjà ce titre depuis juin 2008. Il s’agit de Cheikh El Kebir Ould Chbih, ancien ministre d’Ould Cheikh Abdallahi, nommé directeur général des Marchés et de la Gestion de la Liquidité et Mohamed Lemine Ould Raghani, ancien conseiller et proche d’Ely Ould Mohamed Vall, promu directeur général des Recherches.

Mais comble d’incohérence dans ce temple monétaire, ces directeurs généraux sont mieux payés que le gouverneur de la BCM qui a pourtant rang de ministre. Ils sont donc mieux payés que leur patron.



En plus d’une bonne rémunération pour ces trois directeurs généraux, la BCM prend en charge leur loyer, paie leurs factures d’eau et d’électricité, et met à leur disposition trois peugeot 407 neuves comme voitures de fonction.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Info source : Mauritanie 24

maatala a dit…

Salam

Cher Mohamed

couly a dit:

"C'est parce que le ridicule ne tue plus qu'on achemine des vivres a' plus de 4500 km pour nourrir les enfants des autres au moment ou' les enfants Mauritaniens dorment avec des ventres vides"

--------------------------------

Je partage entiérement l'avis du Harki.


Cher Mohamed

Il est inadmissible que les otages du Hamas soient sous embargo.

Ils ont droit à notre compassion.

Ceci étant Les amis du Hamas doivent lui expliquer que tant que son objectif restera la destruction de l'état d'Israel.

Je ne vois pas au nom de quoi celui-ci n'aurait pas le droit de lui en mettre plein la gueule.

La flotte de la liberté au secours d'un peuple pris en otage par le Hamas et l'état d'israel, je souscris entièrement mais pas celui d'une dictature verte ( le HAMAS)

Qui manipule qui dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Conclusions et Recommandations sur la problématique des langues nationales

Suite au débat organisé par le REMEDE à l’hôtel Tfeila, le mercredi 12 mai 2010, regroupant tous les partis politiques représentés au plus haut niveau, des personnalités de la société civile et des Universitaires sur le thème « l’unité nationale à l’épreuve de la problématique des langues », les membres du REMEDE ont fait la synthèse des travaux et tiré les conclusions suivantes :

• la problématique des langues est épineuse et constitue un pan important dans la construction et la consolidation de l’unité nationale.
• Un consensus se dégage pour « l’enseignement et l’officialisation de toutes les langues nationales. »
• L’arabe et le français ne doivent pas être mis en concurrence.
• La diversité culturelle est un atout.

En outre, le REMEDE recommande :



1) L’officialisation de toutes les langues nationales : Pour un pays composé de différentes communautés avec différentes langues, il est discriminatoire de proposer la langue d’une seule communauté comme étant la langue officielle. Il faut officialiser toutes les langues du pays même s’il est évident que l’arabe devra forcément s’imposer comme langue de la majorité. Le degré de démocratie d’un pays est mesuré par rapport à la place réservée à ses minorités.

2) L’enseignement des langues nationales à tous les mauritaniens dans le fondamental : Non seulement cet enseignement permettra aux différentes composantes de communiquer entre elles mais il a été prouvé qu’il est plus facile pour les enfants d’assimiler des cours quand ceux-ci sont dispensés dans leurs langues maternelles. A ce titre, la réouverture de l’Institut des Langues Nationales est indispensable pour reprendre des travaux qui avaient été initiés dans ce sens. Cet Institut doit être doté des moyens nécessaires pour conduire ces grandes réformes.

Il est, cependant, clair que cet enseignement devra s’arrêter au fondamental et qu’au secondaire, l’arabe et le français doivent être les seules langues d’enseignement, avec l’anglais comme troisième langue.

maatala a dit…

3) L’obligation du bilinguisme (arabe et français) : Pour un pays qui toujours été considéré comme pays charnière entre le monde arabe et l’Afrique noire, la Mauritanie doit assimiler et même revendiquer son bilinguisme. La pratique courante de ces deux langue fera des mauritaniens des partenaires incontournables dans la région. Si les différents dirigeants avaient été des visionnaires, aujourd’hui tous les mauritaniens devaient manier ces deux langues avec la même aisance et le challenge de ce troisième millénaire aurait été de faire de cette nouvelle génération des trilingues (anglais) afin d’entrer de plein pied dans la mondialisation.

4) La mise en place d’une politique de promotion culturelle : Les mauritaniens doivent réapprendre l’histoire de leur pays pour comprendre réellement comment les différentes communautés ont vécu ensemble des siècles durant. Ils doivent s’inspirer de ce brassage culturel pour véhiculer, au-delà des frontières, des messages de paix et de tolérance.

5) L’équité au niveau de la Communication : Les médias officiels (télévision, radio et journaux) doivent consacrer beaucoup plus de place aux langues nationales. Cette communication doit ressortir le côté arabe et africain de la Mauritanie. A cet effet, les femmes et les jeunes peuvent jouer un rôle important dans la transmission des messages.

6) L’organisation de plusieurs rencontres regroupant partis politique, société civile et groupe de réflexion : Finalement le plus grand problème des mauritaniens, c’est qu’ils n’ont pas l’habitude de communiquer ensemble. Il est important de multiplier ce genre de rencontre sur d’autres thèmes pour que chacun puisse donner son avis et faire des propositions.

7) La création d’une Commission chargée d’approfondir et de mettre en œuvre ces recommandations. Cette Commission doit être composée des Représentants des partis politiques, des Parlementaires, des Universitaires et Chercheurs et de personnes ressources ayant des compétences dans ces différents domaines.

LE BUREAU EXECUTIF
rimremede@gmail.com

Info source : REMEDE (Mauritanie)

----------------------------------

Cher mohamed

ils ont dit:

"il est discriminatoire de proposer la langue d’une seule communauté comme étant la langue officielle."


"L’obligation du bilinguisme (arabe et français)"

"L’équité au niveau de la Communication : Les médias officiels (télévision, radio et journaux) doivent consacrer beaucoup plus de place aux langues nationales"


"Le vivre ensemnle" LA BEDE BE- CHROUTTOU dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Un troisième Directeur Général à la Banque Centrale de Mauritanie

Par décision du gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM) en date du jeudi 20 Mai 2010, Mohamed Ould Ely est nommé chargé de mission avec rang de directeur général. Mohamed Ould Ely, qui a été limogé par le conseil des ministres du 22 avril 2010 de ses fonctions de DG de la SOMAGAZ, devient ainsi le troisième directeur général à la BCM.

Deux cadres de l’institut d’émission ont déjà ce titre depuis juin 2008. Il s’agit de Cheikh El Kebir Ould Chbih, ancien ministre d’Ould Cheikh Abdallahi, nommé directeur général des Marchés et de la Gestion de la Liquidité et Mohamed Lemine Ould Raghani, ancien conseiller et proche d’Ely Ould Mohamed Vall, promu directeur général des Recherches.

Mais comble d’incohérence dans ce temple monétaire, ces directeurs généraux sont mieux payés que le gouverneur de la BCM qui a pourtant rang de ministre. Ils sont donc mieux payés que leur patron.



En plus d’une bonne rémunération pour ces trois directeurs généraux, la BCM prend en charge leur loyer, paie leurs factures d’eau et d’électricité, et met à leur disposition trois peugeot 407 neuves comme voitures de fonction.


Info source : Mauritanie 24

---------------------------------

Ainsi va la lutte contre la gabegie dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

cher maatala,

Hamas est le symbole du combat de liberté d’un peuple totalement pris un otage par la barbarie humaine et qui pour pérenniser cette mascarade emprisonne l'esprit du reste de l’humanité par une pensée unique, hégémoniste et culpabilisante pour tracer des sentiers battus de ce qui est permis de ce qui est un sacrilège selon sa conception particulière qui ne sert financement que sa barbare cause expansionniste, hégémoniste et méprisant pour le reste de l’humanité et j’insiste sur le reste de l’humanité.



Comparer Israël et Hamas frise l’inimaginable, un état avec un système puissant dans une position de domination et qui jouit des ramifications externes importantes pour jouir d’une permissivité totale vis-à-vis des valeurs universelles du droit international NE Peut Pas être comparé avec un petit mouvement sous sa domination et qu’elle confine dans petit enclos imperméable pour cibler ces chefs par air, terre et mer comme de pigeons.


Quelle imaginaire nourriture la Mauritanie aurait ou pourrait envoyer pour la Palestine pour justifier un débat et pourquoi toute la terre se mobilise pour acheminer de la nourriture pour les éternels affamés que nous sommes à l’image de notre continent, si la distance justifie l’indifférence et le mepris. Cette distance que vous évoquez n'est pas si impressionnante si il n'est pas motivée par l’indifférence voire le mépris sinon la haine simply.

mouhamed

Anonyme a dit…

Tahalil hebdo nous fait honneur avec cet appel. Au meme moment ou la RIM coopere avec Air Algerie via la compagnie du cousin de Aziz. Tahalil perd de sa credibilité en faisant du tlalih indirect.
==
Il y a 5 ans, le massacre de Lemgheiti
05/06/2010

5 juin 2010, il y a cinq ans de cela, une groupe armé monté à bord de camions type «Man» et de véhicules «Land Cruiser pick-up» attaquait à l’aube du 5 juin 2005 le poste militaire mauritanien de Lemgheiti, situé à l’extrémité Nord-Est de la Mauritanie.




15 militaires mauritaniens sont tués ce jour là après avoir opposé une résistance héroïque et plus de trente autres sont blessés et laissés mourants. Un communiqué de revendication tombait aussitôt, c’était le Gspc-algérien, devenu Aqmi en 2007 qui en était responsable .
Parmi les assaillants quelques mauritaniens, dont deux, sont sous les verrous depuis 2006. Parmi les survivants des soldats mauritaniens qui marchent depuis lors sur des béquilles.
A l’époque, toute la Mauritanie était sortie crier son indignation et exprimer sa solidarité avec l’Armée.

En ce triste souvenir et par devoir de mémoire, «Tahalil» rappelle la tragédie et invite ses lecteurs à prier à la mémoire des martyrs


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com

Anonyme a dit…

Hamas est le symbole du combat de liberté d’un peuple totalement pris un otage par la barbarie humaine et qui pour pérenniser cette mascarade emprisonne l'esprit du reste de l’humanité par une pensée unique, hégémoniste et culpabilisante pour tracer des sentiers battus de ce qui est permis de ce qui est un sacrilège selon sa conception particulière qui ne sert financement que sa barbare cause expansionniste, hégémoniste et méprisant pour le reste de l’humanité et j’insiste sur le reste de l’humanité.



Comparer Israël et Hamas frise l’inimaginable, un état avec un système puissant dans une position de domination et qui jouit des ramifications externes importantes pour jouir d’une permissivité totale vis-à-vis des valeurs universelles du droit international NE Peut Pas être comparé avec un petit mouvement sous sa domination et qu’elle confine dans petit enclos imperméable pour cibler ces chefs par air, terre et mer comme de pigeons.


Quelle imaginaire nourriture la Mauritanie aurait ou pourrait envoyer pour la Palestine pour justifier un débat et pourquoi toute la terre se mobilise pour acheminer de la nourriture pour les éternels affamés que nous sommes à l’image de notre continent, si la distance justifie l’indifférence et le mépris. Cette distance que vous évoquez n'est pas si impressionnante si elle n’est pas motivé par l’indifférence voire le mépris sinon la haine simply. L’inde, le Pakistan et autres pays pauvres ont aidé l’Haïti lors de son triste séisme, l’Arabie saoudite, la Mauritanie et autres ont aidé les usa lors de l’ouragan Catarina qui a frappé les cotes de la Louisiane. Pour la catastrophe qui n’est pas naturelle mais provoquée qui touche le peuple de GAZA, ON DISCUTE et on remet en cause UNE HYPOTHETIQUE volonté d’une improbable aide que la Mauritanie envisagerait d’acheminer à gaza la martyr ; quel sens d’humanisme, de sacrifice et de générosité cette attitude renvoie !!!! donner sans recevoir <>recevoir sans donner !!!!!!

mouhamed

Anonyme a dit…

Mouhamed:

Il faut relire mes ecrits. Nous avons des priorite's nationales Mauritaniennes qu'il ne faut pas sacrifier.
Hamas est une organisation terroristes. Les 1.5 million de Palestiniennes et de Palestiniens sont les victimes de plusieurs facteurs. N'ayons egalement pas peur de dire qu'ils des otages de Hamas. Pourquoi les dirigeants de Hamas refusent de permettre a' L'OLP de Mahmoud Abass de controler Gaza. Ce simple geste mettra fin au blocus de ce territoire. Ils ne le font pas parce qu'ils sont prets a' sacrifier 1.5 million de Palestiniennes et de Palestiniens afin d'atteindre leur but. Hamas a chasse' l'OLP de Gaza. Ce mouvement terroriste occupe le pouvoir a' Gaza de maniere illegitime et illegale. Les dirigeants de Hamas ont tue' plusieurs supporters de l'OLP et regnent par la terreur.

Il faut mettre les emotions de cote', etre realiste et pragmatique pour comprendre que l'etat d'Israel peut tolerer et meme negotier des accords avec l'OLP mais il ne prendra jamais le risque de voir Hamas dans certaines positions de force. Les dirigeants arabes doivent tout faire pourque les Palestiniens soient gouverne's par un et non deux gouvernements et ledit gouvernement doit etre dirige' par l'OLP de Mahmoud Abass.IL FAUT UNE SOLUTION QUI SERA ACCEPTABLE PAR TOUTES LES PARTIES DANS LE CONFLIT.

Maata:

LAHGAKE TIWHALE VI CHI MOUHIM!!!!
Je n'ai absolument rien contre le peuple Palestinien mais je dis: LA MAURITANIE D'ABORD!!!!!

Mon conseil aux dirigeants Mauritaniens, est d'etre tres prudents dans cette affaire. Ce conflit depasse notre cadre. Plusieurs grandes puissances sont implique'es. IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS HYPOTHEQUER LES INTERETS STRATEGIQUES DE NOTRE PAYS POUR PLAIRE A' QUELQUES NAIFS!!!!

Anonyme a dit…

Bilkiss ma fille:

Il faut corriger les erreurs qui se sont glisse'es dans mon dernier ecrit. I am tired parce que j'avais une journe'e bien charge'e!!!!

LA MARMITE FAMILIALE EST VIDE!!!!!

vlane A.O.S.A a dit…

bôjôr!

at ! at! tension ! attention !

tout nouveau! tout neuf! tout frais! tout chose...

ça n'existe nulle part ailleurs !

vous trouverez à la base du blog chezvlane toutes les unes de la blogosphère vues de là-bas !

actualisées en temps réel, que de magie...

avec les liens et tout

désormais de là-bas vous pouvez tout voir avant même d'aller sur tous les blogs actifs où il est question d'une manière ou d'une autre de Mauritanie

si vous connaissez d'autres blogs intéressants encore en activité à propos " des aventures épiques des mauritaniens ou en Mauritanie", merci de me l'indiquer par mail

ou ici

ciao ciao