mercredi 16 juin 2010

Biram Dah Ould Abeid : « … de la théocratie salafiste et oligarchie militaire, personnifiées par Oul

Biram Dah Ould Abeid, Président de IRA et Chargé de Mission de SOS-Esclaves, est un homme engagé pour la cause des droits humains. Iconoclaste, partisan d'un discours en rupture totale avec le conformisme et la langue de bois, Ould Abeid, égal à lui-même, nous parle de son combat et fait une analyse sans concession de la situation du pays.


La Nouvelle Expression : IRA-Mauritanie vient d’élire son Bureau Exécutif. Allez-vous demander la reconnaissance de votre organisation aux autorités politiques?



Biram Dah Abeid : IRA-Mauritanie a été dotée depuis toujours et à sa naissance d’instances dirigeantes, bien que pas très visibles et affichées, pour des motifs de stratégie et d’autres raisons tactiques et sécuritaires inhérentes à toute action de contestation visant un objectif sérieux dans ce pays. Mais il est vrai que la restructuration du Bureau Exécutif, en ce moment et de cette manière, doit répondre à plusieurs impératifs que vous pouvez imaginer, car IRA a subi des obstructions, diabolisations et interdictions, et focalise, plus que toute autre formation politique ou civile, l’ire des pouvoirs publiques et des groupes dominants qui en sont les détenteurs. Cette restructuration permet donc de libérer certains militants de valeur des occupations bureaucratiques pour un travail de terrain et d’arrière-garde, tout en propulsant à l’avant-garde des hommes et des femmes d’expérience pouvant porter le message de IRA au sein des forums et médias nationaux et internationaux.

Mais, reconnaissance ou pas de IRA, ce qui est sûr, c’est que la pseudo-démocratie mauritanienne sera mise à rude épreuve car reconnaître notre organisation c’est, à coup sûr, permettre à beaucoup de jeunes hommes et de jeunes femmes mauritaniens dotés d’un enthousiasme et d’un engagement sans précédant de matérialiser le courant d’idées et de masses auquel nous ne cessons d’appeler, courant qui aboutira à l’abolition des privilèges illicites d’une élite d’une communauté au détriment des autres et à la déconstruction idéologique et religieuse des mentalités esclavagistes et des préjugés ethniques ainsi qu’à la subversion des coutumes et rapports sociaux obscurantistes et inégalitaires; toutes ces tares qui continuent de pérenniser les misères des franges les plus larges de la population mauritanienne : les Hratin (esclaves et anciens esclaves de Mauritanie), les ethnies noires (Peulh, Soninké, Wolof, Bambara) et autres castes qui gémissent jusqu’à nos jours sous les lois inhumaines de la préférence raciale, ethnique, de langue ou de naissance.

Le refus de reconnaissance, tel que nous allons y réagir, sera une occasion pour les plus optimistes des partenaires internationaux de la Mauritanie, de se rendre à l’évidence que la Mauritanie est dirigée par un système minoritaire et anti-démocratique, usant de la supercherie et de la désinformation pour donner le semblant d’une image d’Etat démocratique; or, cette démocratie de forme, réfractaire, sur toutes les lignes, à l’esprit et à la lettre de l’Etat de droit, limite clairement, dans ses pratiques, ses garde-fou et ses tabous, le seuil d’idées et d’actions de toute organisation politique ou civile à vocation progressiste.



La Nouvelle Expression : Le jeudi 3 juin 2010, IRA-Mauritanie a organisé une soirée artistique et festive dans le stade de Sebkha à Nouakchott. Les journaux qui ont rapporté l’information ont parlé d’un assagissement de l’IRA; qu’en est il?



B.D.A. : Dans le cadre du plan d’action de la Commission culturelle d’IRA, l’accent a été mis sur la nécessité pour l’Organisation d’agir envers les couches sociales et composantes ethniques et sociales interdites d’antenne à la radio et la télévision mauritaniennes et leurs artistes exclus par le Ministère de la Culture des activités et subventions de ce Département. Cette politique sectaire d’exhibitionnisme de la culture et des arts de la communauté arabo-berbère parallèlement à un acharnement officiel visant à confiner les cultures et artistes des autres groupes nationaux dans l’invisibilité totale, relève du plan général qui, depuis la naissance de la Mauritanie, tente d’assoir l’hégémonie d’une minorité sur les autres. Et cette tendance n’a pas empêché de mettre au banc les rares intellectuels et artistes d’origine arabo-berbère qui ont eu le courage d’émettre des idées peu conformistes. IRA a tendu la main à tous ces exclus et est entrain de s’engager avec eux dans une action de développement des arts et cultures au service de la citoyenneté, et pour découvrir et mettre en orbite des talents; ces talents qui vont aussi, à travers le théâtre, la musique, la poésie et la peinture, se mettre au service de la cause de la citoyenneté qui est celle de IRA.

Et au cours de cette soirée à laquelle je n’étais pas présent, le président de la Commission de la Communication, Mohamed Vall Ould Sidi Moyla, a fait le discours que certains journaux et sites ont repris; je n’y vois pas de changement d’attitude ou d’orientation de notre Organisation, comme je ne trouve pas qu’elle manquait de sagesse, pour qu’elle ait besoin de s’assagir. IRA est toujours égale à elle-même : nous appelons les choses par leur nom contrairement à tous les autres; pour nous, il y a en Mauritanie des Arabes et des Berbères, bien qu’ils ne font qu’un seul groupe maintenant et au détriment de la culture et de l’histoire de celui des deux groupes le plus nombreux : les Berbères. Pour nous encore, les Hratin représentent, au moins, plus de la moitié de la population totale de Mauritanie, ils ne sont pas arabes et leurs liens avec les groupes arabo-berbères ne sont que des liens d’esclavage et de dépendances quasi-similaires à l’esclavage; nous considérons que la société et l’Etat mauritaniens sont bâtis sur une idéologie et une gouvernance racistes et esclavagistes; nous considérons que, depuis la naissance de ce pays, les pouvoirs publics, qui sont en vérité des pouvoirs ethniques, ont assurés et assurent toujours l’impunité et la soustraction totale à la loi de tous les crimes et délits de racisme et d’esclavage qu’un arabo-berbère a commis ou peut commettre contre un Noir ou un Hartani; nous considérons que la version locale et officielle du code de droit musulman malékite est bien travestie parce que bien cadrée au code d’esclavage et de castification sociale et les ulémas qui sont l’incarnation nationale de l’Islam sont corrompus au vu et au su de tous et n’ont jamais, de mémoire de Mauritanien, désavoué une injustice, ni en leur nom personnel, ni au nom de la religion qu’ils se targuent de représenter, parmi les nombreuses injustices qui s’abattent et qui se sont toujours abattues sur les groupes les plus humbles. C’est ça notre position depuis toujours et que nous considérons on ne peut plus sage parce que fondée sur une analyse fidèle et sans complaisance de certaines réalités qu’il faut indubitablement attaquer frontalement en vue d’une possible résolution avant qu’il ne soit trop tard. La sagesse n’est pas tourner en rond et se voiler la face, et ceux qui pensent qu’ils ont réussi quelque chose ou qu’ils vont le réussir parce que le pouvoir les intègrent ou les tolèrent doivent déchanter; la lutte, la véritable lutte, n’est pas la recherche de certificats de bonne conduite de la part des groupes dominants, qu’ils soient dans la majorité ou dans ce que vous appelez l’opposition.



La Nouvelle Expression : Pour les oulémas, on se souvient de la dénonciation de feu imam Bouddah Ould Bouceiry des tueries de 89 (événements), alors qu’actuellement nos leaders religieux font du problème palestinien un problème personnel. Qu’avez-vous à dire à ce propos?



B.D.A. : C’est vous qui affirmez ça; cette sortie de feu Bouddah contre les massacres des Noirs à Nouakchott, moi, ce que je sais, c’est que les massacres ont continué après 89 et se sont prolongés dans les casernes et dans les villes et villages de la Vallée. On n’a jamais vu cet imam ou un autre se dresser contre ce phénomène et ça ne l’a pas empêché de continuer à se la couler douce. Mais cet imam défunt a vécu comme esclavagiste, dans une société esclavagiste, il n’ jamais rien dénoncé de cet ignoble crime. Au contraire, moins d’une année avant sa mort, il est intervenu auprès des juges du tribunal de Nouakchott pour aider un de ses cousins à usurper la maison d’une vielle femme hartania (féminin de hartani ou ancien esclave); ces victimes hratin de Bouddah sont là, et ils courent toujours derrière leurs droits usurpés par les soins de cet imam. Je peux même vous aider à les rencontrer… Mais, je voudrais souligner ici, que les éléments soit disant progressistes parmi les Arabo-berbères, surtout les gauchistes et les islamistes, ont des positions assez bonnes contre le racisme d’Etat. Ils courent derrière une image d’internationalistes, mais concernant l’esclavage, ils sont les idéologues du déni et les principaux penseurs des croisades politiques et médiatiques antiabolitionnistes. Nous pouvons citer, en guise d’exemples : l’ex-Président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, Isselmou Ould Abdel Kader, l’avocat Mohameden Ould Ichidou et tous les Salafistes qui se prétendent réformistes, sauf Ahmed Ould Wediaa et Jemil Ould Mansour. Et je voudrais souligner ici que l’engagement pour les droits des êtres humains est un tout indivisible; on ne peut pas lutter contre le racisme ici et se ranger du coté de l’esclavage là-bas et vouloir être reconnu comme défenseur des droits humains. C’est pourquoi, il est paradoxal que les avocats Mohameden Ould Ichidou et Yarba Ould Ahmed Saleh sont toujours cités par la presse d’ici comme défenseurs des droits humains alors que les victimes du servage et de l’esclavage dans la Sebkha d’Idjil et la commune de Lexeiba 2 ont ces deux hommes sur le dos depuis des années. Ces deux hommes n’ont jamais cessé de manipuler les juges et profiter de la vulnérabilités des Aghzazir et autres Hratin paysans de Lexeiba 2 pour leur imposer, par la loi, des redevances à caractère esclavagiste et de servage au profit de la féodalité Kunta Ehel Hemod et d’un autre suzerain, au Sud, Yacoub Ould Moussa Ould Cheikh Sidiya.

Quant à l’engagement, dont vous parlez, des ulémas mauritaniens pour la Palestine, je veux dire à ceux-ci qu’ils doivent s’engager d’abord pour eux-mêmes; ils doivent, en tant que religieux, avoir plus de dignité et un souci pour les plus humbles, ils ne doivent pas rivaliser avec les laudateurs de tous acabits devant les cours des princes. Ces gens, en bons et sincères musulmans, doivent d’abord se dresser contre l’esclavage et le racisme, deux phénomènes dans lesquels les ulémas de notre pays sont des actionnaires majoritaires, surtout en ce qui concerne l’esclavage. Pourquoi ne défendent-ils pas les Hratin contre l’esclavage et pratiques similaires, et qu’est ce qu’ils font, ou ont fait, contre le martyr des Noirs de Mauritanie? Qu’est ce qu’ils ont fait contre le génocide du peuple du Darfour? Donc, leur Islam à eux, est révélé seulement pour défendre les Arabes? Est-ce qu’on peut déduire de leur position de non solidarité avec les Hratin, eux et les autres nationalistes arabes, que les Hratin ne sont pas Arabes? Donc ils (les Noirs et les Hratin) sont dans la même loge que les Kurdes et les gens du Darfour? Mais après tout, je sais que vos ulémas diront le contraire de ce qu’ils disent maintenant sur la Palestine si le chef de l’Etat décide de rétablir les relations avec Israël; ils feront volte-face, comme ils le faisaient par le passé sous Ould Taya. Pour finir, je pose une question : quelle est la différence, selon l’Islam, entre l’esclavagisme, le racisme et le sionisme?



La Nouvelle Expression : Vous n’êtes pas de l’opposition, vous?



B.D.A. : Pour être clair, IRA est pour le moment une organisation apolitique, donc elle n’est affiliée à aucun parti, moins encore à un pôle ou bloc de partis, chacun de ses membres est libre de voter pour le parti de son choix, mais les fonctions dirigeantes dans les partis politiques sont incompatibles avec toute fonction dirigeante ou de représentativité dans IRA. Quant à moi, j’appuie politiquement le parti APP (Alliance Populaire Progressiste) qui me semble la formation politique la plus progressiste et cohérente, la plus proche des Mauritaniens, en général, et des franges déshéritées, en particulier. Mais, d’autre part, je sais que l’opposition et la majorité ne sont, en dernier ressort, que les deux factions d’un même système car, en dehors de Messoud, tous les protagonistes se valent : Ely Ould Mohamed Vall, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, Ahmed Ould Daddah, Mohamed Ould Abdel Aziz… tous ces gens ont travaillé, travaillent encore et travailleront pour renforcer l’hégémonie de la minorité arabo-berbère sur les autres communautés Hratin et nègro-mauritaniennes. Néanmoins, je concède à Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi un ascendant moral certain sur tous les autres. Mais, avec tout ce que les optimistes parmi nous veulent lui prêter, il n’a rien fait pour les communautés opprimées; la loi sur l’esclavage dont il se targue aurait pu être confectionnée sous n’importe quel Chef d’Etat parmi les candidats qui étaient en compétition en 2007. Et Sidi, en Zawi (masculin singulier de Zwaya qui est l’ordre de la noblesse du livre chez les Arabo-berbères) pur jus, fit passer la loi de la manière où elle profite seulement aux groupes esclavagistes, et à eux seuls car il n’a jamais accepté que la loi soit appliquée; il faisait parfois, en personne, obstruction à la loi quand il s’agit d’un cas d’esclavage. Pour lui, cette loi n’est pas destinée à l’application mais pour faire le change devant la communauté internationale et les bailleurs de fonds, et il a réussi.



La Nouvelle Expression : Et Ahmed Ould Daddah qui est le président en exercice de la COD (Coordination de l’Opposition Démocratique) en Mauritanie, chef de file de l’Opposition démocratique et président du plus grand parti d’opposition, le RFD (Rassemblement des Forces Démocratiques)?



B.D.A. : Opposition, opposition… mais, pour nous, opposition ne se résume pas au départ de Aziz, de Sidi ou de Maawiya; notre calvaire et nos maux ont commencé avant tous ces hommes et ont continué avec la chute de ceux qui sont déjà partis, mais ils resteront en l’état, nos problèmes, après Aziz si nous continuons à suivre une opposition comme celle de Ahmed Ould Daddah qui est le plus loin possible de nos problèmes; car il ont dénoncé dans le régime de Aziz la situation des habitants des bidonvilles déplacés, la non transparence de la Commission nationale des marché, les velléités dictatoriales du Général. Tout ceci c’est des vérités qu’il faut dire, mais il y a d’autres vérités que l’opposition, en général, et Ahmed Ould Daddah, surtout et en particulier, ne voudront pas dire. Ainsi, sous le régime de Aziz, il y a le racisme d’Etat, à travers les recrutement à la fonctions publique et dans les différents corps d’armes, à travers les nominations dans la fonction publique; il y a la discrimination contre les Hratin dans les tribunaux et devant la police judiciaire; il y a les expropriations foncières à caractère raciste et esclavagiste auxquelles s’adonnent l’administration et la justice mauritanienne contre les Noirs et les Hratin; il y a le calvaire des veuves et des orphelin des tueries extrajudiciaires que tout le monde passe sous silence; il y a les pratiques esclavagistes qui défrayent la chronique et que Ould Abdel Aziz et son pouvoir escamotent et dénaturent en assurant l’impunité aux bourreaux; il y a une école des cadets militaires qui a été réservée à une certaine classe de la communauté arabo-berbère comme au bon vieux temps de l’apartheid. Et l’opposition et Ahmed Ould Daddah n’acceptent jamais de dénoncer ces faces de l’injustice qui sont pour nous mille fois plus graves que le coup d’Etat contre Sidi, la falsification des élections ou le refus d’appliquer les accords de Dakar. Pour moi, les Noirs et les Hratin ne sont pas concernés par cette opposition tant sa ligne est celle-là : Aziz couvre la gabegie, l’incurie, vous le dénoncez; il couvre les esclavagistes et son gouvernement prend des actes racistes vous ne bronchez pas, et vous voulez que les victimes de ce que vous refusez de dénoncer vous suivent pour vous permettre d’assouvir vos ambitions personnelles ou de prestige, ou vous permettre d’opérer un recentrage tribal ou régional du centre de gravité du pouvoir exclusif des lignages arabo-berbères dominants : c’est absurde. En tout cas, avec Ahmed Ould Daddah, les Noirs et les Hratin auront la malchance d’avoir leurs espoirs trahis plus que toute autre fois. Tout dernièrement, il a réagi à une question d’un journaliste qui lui demandait que pensait la COD des tracasseries qu’imposent le pouvoir de Aziz au président de IRA, Biram Dah ABEID. Ahmed Ould Daddah a répondu qu’il ignore complètement Biram. Après la conférence, certains de ses conseillers lui ont fait le reproche que cette réponse n’était pas la meilleure; et vous savez quoi? Celui qui prétend devoir nous diriger répond que sa réponse était destinée à Messaoud Ould Boulkheir qui est à ses cotés pendant la conférence de presse et qui, selon Ahmed Ould Daddah, serait satisfait de cette réponse négative et mensongère plus que toute autre. Cette manière de penser et d’agir est d’une bassesse et d’une immoralité indignes d’un prétendant à la Magistrature Suprême… Il est du devoir des composantes opprimées de ce pays de se sacrifier pour renverser le pouvoir de la théocratie salafiste et oligarchie militaire, personnifiées par Ould Dedew et Ould Abdel Aziz, comme elles doivent être déterminées à barrer la route au danger national que représente Ahmed Ould Daddah.



La Nouvelle Expression : Vous êtes dur contre Ahmed Ould Dadah. N'oubliez pas que lors des premières élections présidentielles de 2007, jugées démocratiques, il est allé au second tour avec Sidi Ould Cheikh Abdellahi…



B.D.A. : A quoi ça me sert de me rappeler de sa position dans les élections de 2007? Ce dont je me rappelle, surtout, c’est qu’il n’a jamais pris une position conséquente pour l’intérêt de la Mauritanie, ou pour la défense de la justice ou des plus faibles. Toutes ses positions sont connues, au fil de sa carrière politique, comme étant des positions opportunistes. Toutes les positions et actions qu’il entreprend sont toujours mues par son ambition démesurée pour diriger le pays et sa soif insatiable du pouvoir et du prestige. Mais Dieu fait bien les choses : Il l’a toujours recalé. Et je pense que la plus grande erreur du FNDD, c’est d’avoir coordonné avec Ahmed Ould Daddah; et, parallèlement, l’acte le plus lucide et décisif de Aziz, dans sa lutte contre les forces anti-putsch, c’est d’avoir écarté Ahmed Ould Daddah.





La Nouvelle Expression : Justement, d’aucuns disent que vous n’avez pas pris une position contre l’agression israélienne de la flottille pour Gaza?



B.D.A. : Qui? Qui a dit ça? Si c’est le gouvernement du Fatah ou celui du Hamas, ces mouvements n’ont jamais soutenu les populations Hratin et noires dans leur martyr qui continue par la perpétuation de l’esclavage et du racisme d’Etat en Mauritanie. Nous sommes des victimes, des martyrs et des opprimés privés de liberté et de justice comme eux. Eux, en Mauritanie, ils ont choisi publiquement le camp de nos bourreaux; ils n’ont aucun droit d’exiger de nous quoi que ce soit. En notre âme et conscience nous sommes contre l’acte israélien contre la flottille, et nous sommes opposés à bien des actes perpétrées par l’armée israélienne en Palestine; mais en même temps, nous sommes opposés aux crimes que commettent, toujours sans repentir, les gouvernements arabo-musulmans au Soudan, en Mauritanie, en Iran, en Libye, en Arabie Saoudite, en Egypte… Nous le clamons haut et fort et advienne que pourra : nous sommes totalement en dehors de cette solidarité confessionnelle dans laquelle, malheureusement, toute les forces politiques et civiles en Mauritanie sont enrégimentées; celle qui consiste à ce que les mêmes partis, les mêmes milieux et mêmes personnalités qui dénoncent Israël et manifestent contre ses crimes, sont paradoxalement les mêmes qui manifestent pour soutenir Omar Hassan El Béchir contre le peuple martyr du Darfour. Ce sont les mêmes qui ont soutenu et soutiennent des dictateurs sanguinaires comme Saddam Hussein, Muammar Ghadhafi, Mahmoud Ahmedinenejad ou Maawiya Ould Sid’Ahmed Taya. Ce sont encore les mêmes qui ont été les idéologues, les instigateurs et les exécutants de la tentative de génocide contre les Noirs de Mauritanie; ce sont eux aussi qui continuent à nier activement les crimes de cette tentative de génocide; c’est aussi les mêmes qui continuent à s’adonner aux pratiques esclavagistes et discriminatoires contre les Hratin, et c’est eux qui procurent l’impunité et le faux témoignage à ceux qui pratique l’esclavage en Mauritanie. Et parmi ces gens, il y a aussi de présumés tortionnaires et de présumés coupables de viols et pratiques esclavagistes, et tous ce monde est loin d’être repenti; et vous voulez que nous manifestons et dénonçons de concert avec ces gens. Non, ce n’est pas possible.

Mais, ça m’étonne fort que des Mauritaniens, qui se disent progressistes, des dirigeants noirs de Mauritanie, rescapés des tueries et purges dans ce pays, des dirigeants Hratin dont la communauté continue à vivre l’enfer de l’esclavage, des défenseurs des droits humains; ça m’étonne, dis-je, que tous ces gens puissent appeler à manifester contre les crimes israéliens et pour les Palestiniens, sans qu’ils ne puissent d’abord appeler à manifester contre les crimes de l’Etat mauritanien contre les noirs et les Hratin. Ils doivent appeler à manifester contre le négationnisme de l’Etat mauritanien, de la classe politique mauritanienne, du clergé mauritanien, contre les pratiques esclavagistes chaque jour dénoncées et toujours impunies à Nouakchott ou ailleurs. Balayons d’abord devant nos portes. Ces manifestations et dénonciations sélectives ne sont pas sincères et ne nous concernent pas; ces partis politiques et personnalités mauritaniennes ne sont ni avec la justice ni avec les droits humains : ils sont, toutes tendances confondues, avec un nazisme arabe et nous ne sommes pas obligés de choisir entre ce nazisme-là et le fascisme des dirigeants de l’Etat d’Israël.



La Nouvelle Expression : Ne pensez-vous pas que vous avez un discours violent qui peut conduire à des actions violentes?



B.D.A. : C’est faux, je n’ai pas un discours violent, mais un discours tranché, sans amalgame et qui sort du seuil de pensées fixé par le système pour préserver les acquis et privilèges illicites par une minorité sur le dos de populations majoritaires mais victimes de leurs appartenances ethniques ou de leurs naissances. Notre discours n’a de violent que le fait qu’il rappelle à ceux qui fondent leur prestige, leur pouvoir ou leur richesse sur les désolations ou les misères de leurs semblables. Notre discours ne semble violent qu’à ceux-là à qui il rappelle qu’il faudra compter, inéluctablement, avec la fatalité qui présidera à l’abolition de tous les rapports de forces iniques comme ceux sur lesquels reposent les équilibres sociaux et ethniques en Mauritanie. C’est une sonnette d’alarme qui doit aider toutes les parties pour une prise de conscience de l’impérieuse nécessité de la moralisation et l’humanisation des rapports sociaux et de l’importance salvatrice de la primauté du droit sur l’instinct jahélite (obscurantiste) de l’Assabiya… Au lieu que «tout le monde» cherche en l’IRA et son président les fauteurs de violence, que dites-vous des gens qui ont tué, torturé, violé? Ces bourreaux qui sont pourtant tous connus des ayant droit des victimes, des rescapés et du commun des Mauritaniens, et qui continuent de jouir du prestige social le plus élevé, des hautes fonctions de l’Etat et de l’honorabilité due aux élus. Les fauteurs de violence de 1990 et 1991, ceux du 8 juin 2003, ceux que votre gouvernement est entrain de blanchir après le massacre de Lemgheity, de Ghallawiya, de Tourine et j’en passe, alors qu’ils persistent et signent (ce qui n’a pas empêché le nouveau Mufti de l’Etat de les blanchir, contredisant publiquement les juges); les juges qui se sont fait tout petits à l’image de la classe politique si prompte toujours à taxer IRA de violence. Mais personne n’a osé broncher et répliquer à Ould Dedew. Donc, au lieu de s’occuper d’une supposée violence que nous, nous pourrions prôner dans le futur, soyez conséquents d’abord avec ceux qui ont perpétré la violence; mais vous allez me dire que vous allez plutôt les récompenser comme ont été récompensés ceux qui ont massacré les militaires et civils noirs en 90-91, et qui ont fomenté le 8 juin 2003.



La Nouvelle Expression : De grands hommes avant vous et votre ère, qui ont gagné des luttes semblables à la vôtre, avaient préconisé la non violence dans le verbe et dans les actions… Ne serait-t-il pas plus bénéfique pour vous de suivre leur exemple?



B.D.A. : A une partie de cette question je pense avoir répondu, mais je saisis cette occasion pour préciser un fait historique à beaucoup de nos détracteurs qui, à travers leurs argumentaires erronés, tentent d’introduire l’exemple de Nelson Mandela comme un exemple de combat par la non-violence. Ici, sans dénier à la non-violence ses vertus auxquelles j’adhère, je précise que Nelson Mandela et son mouvement l’ANC (African National Congres) ont engagé la lutte armée contre le système d’apartheid. Et pendant tout le temps que ce leader africain a passé en prison, les autorités de Pretoria lui proposaient un marché : dénoncer la lutte armée que menait La Lance de la Nation (la branche armée de l’ANC), en contrepartie de son élargissement. Mandela a catégoriquement refusé ce marché jusqu’à la capitulation du régime d’apartheid.

Propos recueillis par

Seydi Moussa Camara

152 commentaires:

Anonyme a dit…

cette pensée a l’air très figuratif et la cause épidermique. Un simple revêtement cutané est stigmatisé et associé au malheur pour fonder la cause et la pensée pour valoriser le fonds de commerce.

« Les imbéciles pensent que tous les noirs se ressemblent. Je connais un noir qui trouve, lui, que tous les imbéciles se ressemblent. »
[Philippe Geluck].

« Que vaut la peinture lorsqu'elle devient objet de spéculation ou toile de fond dans le living des cadres supérieurs. »
[Marc Gendron]

Etre le leader d’une cause suppose le détachement de soi, une certaine sublimité, une certaine capacité d’attraction, la tranquillité de l’esprit loin de l’émotion et de la haine. La réflexion biram est partiale, déséquilibré, emprisonnée par des schémas préétablis dans les rancunes et les remords. Certains internautes adeptes de cette philosophie ont appliqué son essence à savoir le ressentiment qui conduit à l’incitation à la haine à la désobéissance civile, le rejet de la constitution et de l’ordre voire l’animalité lors derniers polémiques sur l’acculturation voulue , l’affrontement, on est très loin de l’abstrait, des concepts, du savoir, de la liberté et tout près des idées de la philosophie fanée, idéologiquement teinté, terre à terre, haineuse et acculturant de monsieur Biram ould Dah Ould Abeid adepte des « idées reçues moulées » pour ne disséminer que la méchanceté et la répulsion.


mouhamed

maatala a dit…

Salam

Commentaire lu sur taqadoumy suite à l'article de Biram

"Bonjour tout le monde,

Nous savons tous le mobil qui pousse Ce pyromane de sale petit raciste a deverser ce genre mensongeS et de contre verites.
Cet enegumene, ancien agent du B2 A ETE RECUPERE PAR LE MOSSAD et ce dernier l\'a ajoute a un groupiscule de racistes haineux halpulareens(qui ne representent que leurs miserables personnes) genre dicko alias dicko 10 Euros la passe dans le but de semer la zizanie au sein des populations Mauritaniennes.

Mr Birame tu es tout sauf un militant des droits de l\'homme et si tu l\'etais tu aurais su ou remarque que les inegalites, l\'esclavagisme et toutes ces tares humaines que tu colles a` la communaute Arabe Mauritanienne existent et d\'une maniere plus criante mais etouffees par la feodalie dans les autres communautes.

Birame si tu etais au moins un etre humain jouissant de toutes ses facultes mentales, tu aurais su qu\'on ne repare pas un presume prejudice par une hecatombe.

Birame quel est ton interet a` ce que le peuple Mauritanien s\'entretue et que la Mauritanie sombre dans une anarchie totale?.Tout cela pour fuire en Europe des` la deflagration de la premiere balle comme l\'ont fait avant toi ceux qui te poussent actuellement a` debiter ces delires.

Birame si tu etais honnete tu aurais su que la communaute Arabe en Mauritanie est la seule communaute en Mauritanie ou` d\'anciens esclaves ainsi que des gens castes ont pu occuper des rangs de responsabilite et si tu es sincere dans ce que tu dits apportes moi des preuves qui contredisent ce que je t\'ai dit.
Dans la communaute Arabe tu peuts(si ton racisme et ta haine te le permettent)voir des dizaines d\'anciens escalves et gens castes occupant les postes de Maires de communes, deputes, Senateurs, Gouverneurs, Ministres, prefets, SG de Minsteres,DG de Societes, Commandants de bataillons, Chefs D\'etat Major, Ambassadeurs, dignetaires respectes et ecoutes dans leur communaute.Et je te defit de me montrer la meme chose dans les autres communautes non Arabe en Mauritanie.
Birame, tu ne parviendras pas a` le faire et ceux qui te poussent a` faire ta sale besogne n\'ont pas pu le faire avant toi et chacun d\'eux a ferme sa sale frimmousse des` qu\'on l\'a mis a` l\'epreuve.

Birame ta marchadise est perimee et demande au Mossad de te trouver un autre Job qui n\'est pas celui la` car la` non seulement ils ont choisi la mauvaise personne mais le terrain ou` il t\'ont mis est inpraticable pour la seule et simple raison que l\'humanite entiere peut voir de visus et sur le terrain que toutes tes maudites alleguations sont sans fondement.

Alors reviens sur terre et sache que cette haine ne te menera que vers une folie incurable car le complexe d\'inferiorite que tu draines ajoute a` ta haine et ton racisme qu\'enflamment en toi le maudit groupiscule de dicko sont les premisses d\'une degeneresence mentale qui pointe a`l\'horizon.

Birame, si tu etaits un militant des droits de l\'homme tu n\'aurais pas dit ce que tu viens de vomir a` l\'encontre du peuple Palestnien et c\'est ce genre de propos qui revulse tout etre reflechi de tes propos indignes et vraiment egaux a` ta miserable personne.

Quand aux Oulemas, continus a` les maltraiter et un jour viendra ou` tu sauras ou` t\'ont mene tes egarements.

Tu sais Biarme, le temps des divisions est revolu et tu preches dans le vide comme le font tes maitres a` penser.
La Mauritanie est indivisble et personne ne pourra plus semer la zizanie entre la communaute Arabe et sa soeure jumelle NegroAfricaine.Vouloir le faire aujourd\'hui, il faudrait d\'abord aissayer de separer le blanc et le noire de ta pupille.

VIVE LA MAURIATNIE UNIE ET PROSPERE, DEBARASSEE DE TOUTES LES VERMINES QUI MILITENT POUR SA DESINTEGRATION.

Sans rancune ni haine mais sans consideration aucune.

Lejuste

maatala

Anonyme a dit…

encore un Harto!canalH merite bien son nom.
Ciao je ne viendrais plus sur cette pourriture

maatala a dit…

Salam

Il a écrit

"16-06-2010 01:54Au fond,il ne dis que la verite.Ecrit par maatala (Visiteur)

---------------------------------

Ce petit mot n'est pas de moi

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour Momo sur Taqadoumy

"16-06-2010 10:38Au lieu de fustiger Biram,opposez lui des arguments.Mais visiblement vous n\'en avez pas,car il dit vrai et personne ne peut contester les faits...l\'esclavage,la ségregation raciale et ethnique,les violences dont les populations noires ont été les victimes...tout cela existe bien...Demandez aux veuves comment ont etaient massacrés leurs maris...aux populations déportées ce qu\'elles ont subi lors des déportations dans la vallée du fleuve...aux populations haratines leur point de vue et leur ressenti sur la question de l\'esclavage ...
Ce n\'est pas à \"l\'accusé\" ,\"l\'oppresseur \"que doit revenir le droit de qualifier ses propres actes...il ne fera que les minorer.
Je suggère que l\'on constitue une commission indépendante comme il l\' a été demandé à l\'Etat d\'Israel concernant la flotille humanitaire pour Gaza,pour enquèter sur la question de l\'esclavage en RIM, sur les crimes du régime de Ould Taya et sur la ségregation que subissent les populations noires.On verra alors qui de Biram et de ses détracteurs aura raison.
Bon courage mon cher frère Biram.Ne te laisse pas impressionner ,car sache que une grande majorité de tes compatriotes partagent tes idées et sont solidaires de ton combat.
La lutte contre l\'oppression ne fait que commencer...la justice vaincra.Ecrit par nour (Visiteur)

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur taqadoumy

"12. 16-06-2010 11:29c'est un extremiste ce langage est un langage de division il faut arreter ces conneries .l'etat dois arreter cet extrmisteEcrit par mbareck (Visiteur)13.

--------------------------------

16-06-2010 12:03Cet article démontre le degré de folie de Birame...l'ex greffier auxilaire se reve en grand combattant alots qu'il n'est que lui meme: un psychopathe hérétique et militant pour les juifs. cet révoltant que ce Birame soit écouté ou lu.
Sa digne place est dans un asile!!!!Ecrit par Birame le fou furieux (Visiteur)14.

---------------------------------

16-06-2010 12:05Birame est un félé intégral. Il fait l'apologie du judaisme. C'est absolument révélateur de ce qu'il est: un névrosé .Ecrit par Bismillah (Visiteur)

maatala

maatala a dit…

Salam

Les Zamis

Hanefi a été condamné pour dix fois moins que ce que Biram vient de dire.

Qui a peur de qui dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher momo

Tout ce que tu dis, ce ne sont des mots, ce qui nous intéressent ce sont les faits.

Ce que Biram dit est-il CONTESTABLE OU NON.

Je te suggère de reprendre ces arguments un à un et de nous prouver le contraire.

BIRAM LUI PAR CONTRE N'EST NI DANS L EMOTIONNEL ? NI DANS LA SUBJECTIVITE DIT LE FOU.

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur ANI

"Le Président de la République se rend au Tchad

Le Président de la République, Monsieur Mohamed ould Abdel Aziz a quitté Nouakchott, mercredi après-midi, à destination de N'Djamena pour prendre part au sommet sur la Grande Muraille Verte.

Le président de la République a été salué à son départ de l'aéroport de Nouakchott par le Premier ministre, Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf, les membres du gouvernement, le wali de Nouakchott et le président de la communauté urbaine de Nouakchott
Au cours de ce voyage, le Président de la République est accompagné d'une importante délégation comprenant notamment:
MM.- Ba Housseynou, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l'environnement et du développement durable
- Cheyakh Ould Ely, directeur de cabinet du Président de la République.
AMI
---------------------------------

Au lieu de faire le Tour des Dictatures( Soudan, Iran, Libye.....) pourquoi l'azzizzo ne va-t-il pas en Malaisie, en Inde en Corée du Sud s'inspirer de leur modèle.

Sacré mécano dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

bôjôr

on avait les négro-mauritaniens et les arabo-berbères fanatiques maintenant on a la branche haratine fanatique

on ne peut pas cautionner tout ce que dit birame cette fois

cette façon de présenter le camp des négro-mauritaniens comme étant exempt d'esclavagiste raciste c'est n'avoir rien compris

oui à une force haratine comme force de métissage et d'interposition entre les négro-mauritaniens et les arabo-berbères

non à faire le jeu des uns contre les autres et quitter le jeu des uns pour faire le jeu aussi malsain des autres

j'y reviendrais peut-être en détails plus tard sur mon blog inch'allah et je ferais ici un copié collé

sinon qu'ils aillent au diable et aziz avec

ciao ciao

Anonyme a dit…

d'ailleurs non, je reste ici en tout anonymat, c un sujet trop délicat

je suis un peu nerveux car j'attends avec impatience que cridem ou kassataya publie mon texte sur la DSPCM et le quotidien de nouakchott

pour le reste

étant métis, il est temps que je défende le défendable

oui birame a raison au sujet de la théocratie délirante de Dedew l'as du riba grassement corrompu par les nuguet et autres as du riba

il a raison au sujet de Aziz qui dérive à la Taya le nationalisme en moins car jamais taya n'eut laissé des vauriens faire allégeance sans vergogne à une puissance étrangère

quant à la hartanité ! tu parles ! dans les milles galères où j'étais pas un seul hartani n'est venu me tendre la main, pas un !

les trois qui sont venus sont des arabo-berbères me trouvant quelques talents !

alors merci la fraternité !

tu parles !

si birame veut nous faire croire chez les haratines il n'y a que des anges et pas comme partout ailleurs des politicars sans vergogne, des HT minables comme les autres, il se trompe c partout pareil , la classe politique est minable, les journalistes sont minables, la société civile si vile, les webmasters et les visiteurs égoïstes

la mauritanie est malade et ce n'est ni birame ni notre classe politique qui va la soigner

là où birame délire c'est que son cri est sans objet, ni but précis , sinon dire nous sommes les plus nombreux

et alors? on dirait qu'il oublie tous les haratines qui sont dans le système et qu'on compte par paquet entier

quand on veut défendre une cause pareille on ne peut faire l'économie d'avoir le soutien des esprits éclairés de tous les bords et se battre pour des cas précis

d'abord rassembler pour affronter, ensuite agir sur la base du droit et la recherche de la justice

par exemple obliger le pouvoir et ouléma à prendre leur responsabilités face à l'esclavage et les obliger à condamner par une fatwa ou se montrer hypocrite

obtenir cela serait déjà une grande avancée

ensuite avoir un projet qui permette aux H d'avoir plus de droit par la discrimination positive et obliger la justice à faire son travail dans les cas avérés d'esclavage

ect ect

mais nous dire " nous les noirs sommes les plus nombreux"

c oublier que chez les négro-mauritaniens ont trouve une forme d'esclavagisme sans précédent

amel dadah nous a rappelé que chez les soninkés pour ne citer qu'eux, le maître et l'esclave ne sont pas enterrés dans le même cimetière

incroyable, on ne trouve cela nulle part chez les musulmans !

bref: pour faire court car je suis un peu fatigué, birame court à sa perte mais dieu envoie peut-être à Aziz le populiste ingrat , un autre populiste !

ce n'est que justice

mais birame se fera écraser pas par les arabo-berbères mais par les haratines du système

ironie du sort qui l'attend !

ou il recevra une balle perdue dans une manif, ou un accident de voiture s'il continue à vouloir faire le jeu des fanatiques négro(mauritaniens qui se servent de lui sans parler des forces du refus tout aussi esclavagistes qui le pousse pour faire chier aziz

mais aziz s'en tape, aziz est trop arrogant et dieu n'aime pas les ignorants qui s'enflent de gloriole

bodiel désormais chef de la COD

voilà un bel exemple de hartanité noble, intègre, visionnaire , humaniste !

tu parles !

Anonyme a dit…

que veut biram ? au finish..une revolution qui balaye les maures blancs et qui portera les noirs au pouvoir? probléme qui est blanc les cherifs de NEMA, les petits fils tous noirs du puissant emir Bakar ould soueid ahmed? qui est au pouvoir les miserables nomades tributaires de leurs betails? les bedouins squeletiques des environs de timberdera? c'est quoi ce discours blasphematoire qui n'epargne pas les morts venerés? Bouddah qui avait dennoncé les exactions contre la communauté negro africaine merite t'il l'acharnement vulgaire de Biram? Biram veut il soudaniser la mauritanie..pour devenir le garang avec lequel il faudrait negocier? c'est oublier que malgré la similitude apparente, le cas mauritanien constitue une realité plus metissée qu'on le croit dans laquelle les ideydeba sont les alliés naturels des halayba, dans laquelle les wolofs ont des meres rgueibat et les foulanes sont plus beidanes que les beidanes tandis que les haratines sont les chefs des idawali...non BIRAM la reponse a l'injustice quelque soit sa forme se trouve dans l'exigence citoyenne et non dans l'avanture identitaire..

Anonyme a dit…

Cher maatala,

Les hadiths sacrés du grand sage birama sont clairs pour être analysés. Chaque maure arabo-berbère ‘blanc’ selon sa terminologie est par essence un criminel raciste, esclavagiste et un gengewide en puissance. Ces criminels inhumain sans foi ni loi doivent être exterminés pour que l’équité, la justice et la bonté humain soient appliquées par la grande nation noire animée naturellement par la bienfaisance et la gentillesse. L’islam, l’arabe et les arabo-berbères imposent un système apartheid en Mauritanie en imitant les jenjewide au Darfour, les afrikaners en Afrique du sud et les palestiniens contre les juifs au gaza.

mouhamed

Anonyme a dit…

Il parle de quelle base, AOD? Française walla US? C'était prévisible et tout le boucan autour d'AQMI et la drogue, c'est pour ça. Avec les algériens qui nous filent du GSPC sous le label AQMI, c'était dans le plan. La prochaine étape enlever azzizzo et le faire remplacer par quelqu'un d'autre? Possible. Un erreur grossière d'avoir manigancé avec l'extérieur pour enlever le ami Ould Taya. Ils le font une fois, ils le font une seconde fois.


===

La COD manifeste contre les politiques du pouvoir
16/06/2010

La Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) a organisé l’après-midi du 16 juin une grande manifestation à Nouakchott dirigée par Ahmed Ould Daddah chef de file de l’opposition et Messaoud Ould Boulkheir président de l’assemblée nationale...




...ainsi que plusieurs autres dirigeants des partis de l’opposition mauritanienne. Selon des sources concordantes des milliers de manifestants ont participé à la manifestation qui a commencé comme prévu devant le «carrefour BMD» et s’est terminée par un meeting devant la mosquée Ibn Abbass à Nouakchott. Unique intervenant au cours du meeting M Ahmed Ould Daddah a critiqué la détérioration de la situation en Mauritanie sur tous les plans et la centralisation de tous les pouvoirs «des directeurs aux plantons» entre les mains du président Mohamed Ould Abdel Aziz .M. Ould Daddah a exprimé la disponibilité de l’opposition au dialogue le conditionnant par la manifestation de la volonté réelle du pouvoir ou de ceux qui le représentent à l’engager .Le chef de file de l’opposition a évoqué la présence «à l’insu du parlement» mauritanien d’une « base militaire étrangère» et demandé l’ouverture d’enquêtes indépendantes sur des menaces à l’écologie . La manifestation de l’opposition s’est déroulée sans incidents avec les forces de sécurité.




Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com

Anonyme a dit…

momo au sujet du soudan
s'il y a bien quelqu'un qui est en train de nous préparer le soudan ce n'est pas la marionnette birame mais plutôt aziz. Pourquoi aziz est si fan de omar bech la dèche ? qui sont les plus proches conseillers d'aziz sinon l'extrême droite arabo-berbère? c'est qui qui a donné une telle puissance aux islamistes sinon aziz qui joue avec dedew comme tous les pouvoirs ont joué et perdu à ce jeu-là. La politique est un noble métier dans l'idéal mais dans le réel c'est le plus vil métier quand on n'a pas les épaules , le coeur , l'esprit et l'âme pour soutenir de telles responsabilités et quand en face les adversaires sont plus vils les uns que les autres et que le peuple est ignorant et misérable et que la majorité silencieuse n'est que trop lucide face à son impuissance. si quelqu'un nous prépare le soudan c'est bien aziz et personne d'autre, j'espère qu'il s'en rend au moins compte. Pourquoi laisse-t-il birame tenir de tels propos sans l'inviter à un débat télévisé avec des gens responsables qui sauront facilement montrer qu'il déraille. La vérité c'est que aziz n'a que mépris pour la société civile c'est ce qui le perdra, il n'a que mépris pour ceux qui n'ont pas d'armes, c'est ce qui le perdra et s'il laisse faire birame sans que personne n'ose aller débattre avec lui, dieu seul sait ce qui se trame sinon un petit soudan ici , omar bech la dèche n'a jamais été si intouchable, son exemple fait des petits... aziz en rêve , omar l'a fait

maatala a dit…

Salam

Cher momo

Oumoul Khairy et sa famille réclament la justice et la reconnaissance de leur droits comme les palestiniens.

Dans cette honteuse affaire personne n'a été convoqué ni entendu

Rien que du mépris pour la douleur et les souffrances de cette famille et d'autres victimes comme elles.


Face à ce déni de justice, je comprends que Biram radicalise son discours comme le HAMAS face à Israel.

La complicité de l'état avec les esclavagiste n'est plus à prouver.

On lui demande d'appliquer les lois au lieu de se comporter comme Israel qui bafoue toute les résolutions des N Unis.

Azzizzo va à l'investiture de Béchir, Zouma par contre lui dit que si il lui met la main au collet, il le livrera à la CPI pour génocide.

Chercher l'erreur (lol)

On ne peut réclamer la justice et le droits pour les autres et le refuser aux siens dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Ano,

Personne n'osera affronter birame en débat. Lui va direct au but, les autres des faux types. Quand on est faux type, on a pas les arguments qui tiennent la route. Jouer de la moderation dans un debat, ce n'est pas ça.


A-

maatala a dit…

Salam

Lu sur ani

"Préparation du rapport national sur les droits de l’Homme en Mauritanie


Un atelier de la consultation nationale sur l’examen périodique universel a été ouvert mercredi matin au plais des congrès de Nouakchott.


Cet atelier a pour objectif d’ouvrir de mener des concertations entre la société civile et l’Etat en vue de la préparation du rapport national sur les droits de l’homme en Mauritanie. Ce document sera soumis au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU et ce dans le cadre de la procédure de l’Examen Périodique Universel (EPU). L’examen de ce document devra se faire le en novembre prochain par le Conseil des Droits de l’Homme à Genève.
Il s’agit de recueillir les points de vue des parties prenantes, afin de les prendre en compte en compte dans l’élaboration du rapport national sur la situation des droits de l'homme en Mauritanie.
Cet atelier a été marqué par la présentation de trois communications, dont la première a été celle faite par Mohamed Ould Mounir, chargé de programme au PNUD, consacrée aux mécanismes de l’EPU.
Elle a été suivie d’une communication présentée pare Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck directeur général des droits de l’homme, qui a été centrée sur les directives relatives au rapport national sur l’EPU. Cependant que celle du consultant Kane Elimane Mamadou a pu aborder l’apport des parties prenantes à la formulation des informations nécessaires pour l’élaboration du rapport à soumettre à l’EPU.
L’atelier a été ouvert en présence des ministres de la justice, des Affaires sociales de l’enfance et de la famille, ainsi que le commissaire aux droits de l’homme et aux relations avec la société civile et le président de la CNDH. Il a été, pour plusieurs intervenants, l’occasion de souligner les progrès accomplis dans le cadre de la promotion des droits de l’homme en Mauritanie, notamment le règlement du passif humanitaire et le processus de rapatriement des réfugiés mauritaniens du Sénégal.

--------------------------------

Vont-ils auditionner Oumoul Khairy dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Bertrand Fessard de Foucault,, dans quelle langue voulez-vous que l’on vous dise ASSEZ : Trop, c’est vraiment trop, laissez nous en paix avec vos écrits , votre charabia, votre intrusion dans notre vie politique ; vous n’êtes pas un opposant , vous n’êtes pas mauritanien, ni de cœur ni de raisin.
Et pour ne pas mourir idiot comme on dit chez vous en France, il faudrait que vous compreniez une évidence qui saute aux yeux de tous les mauritaniens, mais pas de vous qui êtes un parfait étranger dans notre pays :
En vous donnant le nom de Ould Keige, feu Moctar a voulu démonter au peuple mauritanien, ce que vous êtes , comme l’était votre compatriote le véritable Ould Keige, Réné Caillé : un espion colonisateur qui a voulu s’introduire en Mauritanie , avec un subterfuge d’ami converti à l’Islam.
Feu Moctar , qui était fin connaisseur de ce que vous êtes réellement et rompu aux subtilités du langage de l’Iguidi vous a surnommé Ould Keige, qui est le synonyme de l’espion mythomane invétéré et manipulateur hors pair , pour nous dévoiler ce que vous êtes. Réellement
Sachez que votre réputation de véritable Ould Keige est de notoriété publique dans ce pays du Sahara, que vous prenez pour des benêts.
Alors vos leçons à la noix , vos analyses biscornues , vous pourriez aussi en faire un remake des ‘’Fourberies de Scapins en Pays du Sahara’’…et vendre le scénario …peut être auriez -vous une Palme d’Or à Cannes pour l’année prochaine…en attendant, les mauritaniens vous disent ce qu’ils ont déjà dit à votre prédécesseur manipulateur Réné Caillé alias Ould Keige : ‘’Ijib Erih El Hamra Min Dounek’’….’’ Autant en emporte le vent !

Anonyme a dit…

n'importe qui peut affronter birame au debat il suffit d'etre virulent et effronté.pour ta gouverne A- sache que birame se defoule chaque fois qu'il y a un hartani qui a des problemes de mauvaise gestion comme c'est le cas presentement avec cheikh ould mouloud (parent et ami de birame) cheikh le tresorier du port qui a volé 7 millards et qui a les plus belles maisons de nouakchott.la derniere fois birame s'est defoulé quan sidi ouls salem a eu une lettre le sommant de restituer 400 millions.on connait votre tactique voler piller et mentir La oum el Khairy il yen tellement qui sont blanches znaga, forgeronne mais elles n'interssent personne comme les mathioudos
Ahmed ledeid

Anonyme a dit…

Cher maatala,


« Oumoul Khairy et sa famille réclament la justice et la reconnaissance de leur droits comme les palestiniens. »


Tous les maures blancs, les palestiniens blancs et les soudanais blancs sont complices de cette affaire. Il faut absolument mobiliser tous les vrais noirs contre les ennemis de la race noire. La Mauritanie a la chance d’être majoritairement noire pour mériter la culture africaine et la sagesse noire de birame qui a fait allégeance à la couleur noire contre les autres couleurs, bravo birame c’est conforme aux esprits des ancêtres africains.

mouhamed

Anonyme a dit…

Petite remarque au sujet de Biram.

Il est tout a fait légitime pour Biram de surfer comme d'autres l'ont fait sur la vague des revendications haratines.

Secouer le grand mamouth semble être le sport favori de biram ould
dah tout court car ould ABEID semble être un deuxième nom pour servir la cause.

Chaque decennie verra la naissance d'un Biram ou d'un Messoud tant que cette frange de la population n'a pas obtenu une ségrégation positive pour lui permettre de rattraper le retard essentiellement économique.


filsdubled

Anonyme a dit…

Cher Maatala,
Contrairement au démagogique combat futile de vernis, La meilleure façon de concevoir le combat de l’égalité, la fraternité et la justice sociale pour l’ensemble des mauritaniens et non une mission sacrée à essence raciste pour une prétendue partie contre une autre et d’éviter :

- de prôner la violence : Par une propagande raciste et sectaire pour éveiller les rancunes et les hostilités ;

-de juger l’histoire : se focaliser sur une lecture linéaire simpliste culpabilisante et erronée qui érige par démagogie les imperfections et injustices hérités des rapports traditionnelles en système de domination à connotation raciale ;

- de classer les malheurs : comme mépriser la cause palestinienne victime d’un apartheid pour des raisons qui restent à élucider pourtant il y’avait heureusement unanimité à soutenir les africains du sur lors du triste épisode apartheid ;

-de ressusciter les lectures ethnocentriques communautaires voire épidermiques : mettre des critères de sélection et surtout d’exclusion pour créer les conditions fondant, pérennisant et accentuant les inégalités et pourquoi pas en ajouter des nouvelles ;

-d’avoir des visions villageoises des questions nationales : interdire la perspective d’un véritable état nation en encourageant le communautarisme et repli sur soi etc. ;

- de polariser les chagrins : créer un climat obligeant la population à se séparer dans des camps forcement opposés par affinité de couleur comme ultime élément définissant un homme par rapport à un autre pour nourrir les rivalités.

mouhamed

Anonyme a dit…

Chers maatala, A-

Cadeau pour plus adeptes de lecture selon les prétendues races.

RACE, ÉVOLUTION ET COMPORTEMENT
Une perspective sur l'histoire de vie

2ème édition abrégée

Professeur J. Philippe Rushton

University of Western Ontario
London, Ontario, Canada N6A 5C2

http://www.charlesdarwinresearch.org/French.pdf

Illustration parfaite par la pseudoscience occidentale du piètre raisonnement de notre greffier de la culture raciale monsieur biram.

mouhamed

Anonyme a dit…

ahmed lebeid le prete-nom,

J'ai pris note.Vivement toi affronter birame à la TVM. A-

===
ahmed lebeid a dit:

n'importe qui peut affronter birame au debat il suffit d'etre virulent et effronté.pour ta gouverne A- sache que birame se defoule chaque fois qu'il y a un hartani qui a des problemes de mauvaise gestion comme c'est le cas presentement avec cheikh ould mouloud (parent et ami de birame) cheikh le tresorier du port qui a volé 7 millards et qui a les plus belles maisons de nouakchott.la derniere fois birame s'est defoulé quan sidi ouls salem a eu une lettre le sommant de restituer 400 millions.on connait votre tactique voler piller et mentir La oum el Khairy il yen tellement qui sont blanches znaga, forgeronne mais elles n'interssent personne comme les mathioudos
Ahmed ledeid

Anonyme a dit…

merci momo. je vais lire. je lis tout, même Mein Kampf de temps à autre, à fortiori Birame. Je ne parviens pas à mettre la main sur la revolution azizienne de Ould Miske. Si tu as un lien, balance à tes amis de canalh.Ne lâche pas: on te lit.

Rimo: je cherche les "100 raisons pourquoi voter azzizzo" par l'ancien cabinet communication de twil le'emer. Question de verifier un peu contre la réalité.

A-

Anonyme a dit…

momo,

Merci pour le lien sur ce monsieur qui a un PhD et un Dsc pour lui donner plus de crédit. Il n y a pas de différence entre PhD et Dsc. On va lire. Mais un passage - ci-dessous - m 'intrigue et il a peut-être raison. Peut-être. Il met les noirs au dessous de tout le monde. On a pas le Dsc qu'il a, mais c'est certain nous avons un PhD de l'Université de kebbet lekhnazir. On a lire et réagir. A-

===

Les différences raciales de personnalité sont mises en évidence au moyen de tests comme le
questionnaire de personnalité d'Eysenck et le questionnaire de Cattell à seize facteurs de personnalité.
Partout, les Orientaux sont moins agressifs, dominants, et impulsifs que les Blancs et les Blancs le sont
moins que les Noirs. Les Orientaux sont plus prudents que les Blancs ou les Noirs.

Anonyme a dit…

La Mauritanie citée en exemple dans la lutte contre la désertification

Benjamin Neumann, avec l'AFP - 17/06/2010 13:28:00

Pour l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) les succès obtenus par la Mauritanie dans la lutte contre l'ensablement peut servir d'exemple à l'Afrique.
"En choisissant les bonnes espèces de plantes et d'arbres locaux et en faisant intervenir la communauté locale et les autorités nationales, le projet Mauritanie de la FAO a fixé 857 hectares de terres menacées aux abords de la capitale Nouakchott et dans les zones côtières du sud, grâce à 400 000 plants produits en pépinières", indique un communiqué de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

La Mauritanie a obtenu un succès dans la lutte contre l'ensablement en fixant les dunes et son expérience peut servir d'exemple à d'autres pays africains, a affirmé jeudi l'agence onusienne, qui l'a aidée dans ce projet.

Il y a ensablement lorsque les grains de sable sont transportés par le vent et s'accumulent sur le littoral, le long des cours d'eau et sur les terres cultivées ou incultes. L'avancée des dunes de sable ensevelit les villages, routes, oasis, cultures, canaux d'irrigation et barrages, ce qui entraîne de considérables dégâts économiques et aggrave la pauvreté et l'insécurité alimentaire, rappelle l'organisation spécialisée dont le siège est à Rome.

"La lutte contre la désertification est un combat mené sur deux fronts", a déclaré Nora Berrahmouni, experte forestière de la FAO pour les zones arides, citée par le communiqué. "Le premier consiste à prévenir la désertification par une gestion durable des forêts, des parcours et des ressources naturelles. Le second est la réparation des dégâts occasionnés aux forêts et aux oasis, d'une part en enrayant le phénomène d'ensablement sur les sols dégradés, puis en replantant".

Les enseignements tirés de ce projet viendront étayer l'initiative de la "Grande Muraille Verte du Sahara et du Sahel", lancée sous l'égide de la Commission de l'Union africaine et de la Communauté des états sahélo-sahariens (CEN-SAD), ajoute la FAO. Cette initiative a pour but de remédier aux impacts de l'aridité, de la faible productivité des terres, de la désertification et du changement climatique, tout en assurant des moyens d'existence durables aux communautés vivant sur les terres arides du Sahara et du Sahel. Elle prévoit la gestion durable et la restauration des terres boisées dégradées, la fixation des dunes et l'aménagement des oasis et des parcours à l'échelle de plusieurs pays du Sahara et du Sahel, et elle s'étendra de la côte atlantique à l'océan Indien.

Anonyme a dit…

momo,

Les conclusions de l'article de ton Rushton. On va lire. Si les orientaux sont plus "intelligents" que les occidentaux, pourquoi les meilleures sociétés se trouvent en occident? Les orientaux, c'est qui? Les libanaises ou les malaisiennes? A-

===

Les études sur les différences de taille du cerveau entre les races font appel à plusieurs
techniques, dont l'IRM. Toutes les techniques donnent les mêmes résultats. Ce sont les Orientaux qui
ont (en moyenne) les plus gros cerveaux, les Noirs les plus petits, et les Blancs se situent entre les
deux. Ces différences de volume ne sont pas dues aux différences de taille. Quand on corrige pour
tenir compte de la taille, on aboutit au même résultat. Le schéma à trois voies est également valable
pour le QI. Ces différences raciales de volume cérébral signifient que les Orientaux ont en moyenne
environ 102 millions de cellules cérébrales de plus que les Blancs, et que les Blancs en ont environ
480 millions de plus que les Noirs. Ces différences de volume cérébral expliquent probablement les
différences raciales de QI et de réalisations culturelles.
Lectures

Anonyme a dit…

Mon dieu momo,

Ton Rushton n'a pas eu son PhD, ni son Doctorat es-science de l'université de kebet lekhnazir. Birame et Sow de Baltimore entouma vem?

momo: tu as lu ce que tu nous balancé?

A-

===

Cela vous paraît familier ? Juste une traduction du racisme ? Peut-être, mais ces exemples ne
viennent pas des colonialistes européens du 19ème siècle ou de la littérature de haine du KKK. Ils sont
dus aux Arabes musulmans qui ont été les premiers à pénétrer en Afrique de l'est il y a plus de
1200 ans (dans les années 700), comme on peut le lire dans le livre écrit en 1990 par Bernard Lewis,
Race and Slavery in the Middle East (Race et esclavage au Moyen-Orient).
Plusieurs centaines d'années plus tard, les explorateurs européens ont éprouvé les mêmes
impressions. Ils ont écrit que les Africains paraissaient être dotés d'une intelligence très faible et ne
disposer que d'un vocabulaire limité pour exprimer des pensées complexes. Ils ont admiré certaines
tribus pour leurs belles poteries, pour leur fer forgé, pour leurs sculptures sur bois et pour leurs
instruments de musique. Mais plus souvent ils étaient choqués par la quasi-nudité des indigènes, leurs
habitudes sanitaires déplorables, leurs maisons très élémentaires, et leurs petits villages. Il n'y avait pas
de roues pour faire tourner des tours de potiers, pour moudre le blé, ou pour le transport, pas
d'animaux de la ferme, pas d'écriture, pas d'argent et pas de système de numération.

Anonyme a dit…

momo,

comme me le dit souvent mon cousin d'Amérique Couli, fais attention à ce que tu lis. C'est grave et ce n'est pas scientifique ce que ce connard de Rushton dit. Il justifie l'esclavage chez nous à travers ce qu 'il dit. Je sais que Maatala a trouvé une faille chez toi et il va en profiter. Du courage. A-

===

Comportements et attitudes sexuels

Les Noirs sont sexuellement actifs plus tôt que les Blancs, et ceux-ci plus tôt que les Orientaux.
Les enquêtes de l'Organisation mondiale de la santé montrent que ce schéma racial à trois voies est
vrai dans le monde entier. Les enquêtes nationales en Grande-Bretagne et aux États-Unis donnent les
mêmes résultats.
Une étude conduite à Los Angeles a montré que l'âge du premier rapport sexuel chez les lycéens
était de 16,4 ans pour les Orientaux, 14,4 ans pour les Noirs, et intermédiaire pour les Blancs. Le
pourcentage d'élèves sexuellement actifs était de 32 % pour les Orientaux mais 81 % pour les Noirs.
Encore une fois, les Blancs se situaient entre les deux autres races. Une étude canadienne a trouvé que
les Orientaux sont plus réfrénés, même dans leurs fantasmes et pour la masturbation. Les Orientaux
nés au Canada étaient exactement aussi réfrénés que des immigrants asiatiques récents.
Dans le monde entier, l'activité sexuelle des couples mariés suit le schéma à trois voies. Une
enquête de 1951 a demandé aux gens combien de fois ils faisaient l'amour. Les Océaniens et les
Amérindiens ont répondu de 1 à 4 fois par semaine, les Blancs des États-Unis de 2 à 4 fois, et les
Africains de 3 à 10 fois. Des études ultérieures ont confirmé ces résultats. La fréquence moyenne
hebdomadaire des rapports chez les couples mariés entre 20 et 30 ans est de 2,5 pour les Japonais et
les Chinois en Asie. Elle est de 4 pour les Blancs américains. Pour les Noirs américains, elle est de 5.
Les différences raciales se retrouvent dans le domaine de la permissivité sexuelle, des pensées
sur le sexe, et même des niveaux de culpabilité sexuelle. Dans une étude, trois générations
20
d'Américains japonais et d'étudiants japonais au Japon s'intéressaient moins au sexe que les étudiants
européens. Mais chacune de ces générations de Japonais éprouvait une culpabilité sexuelle plus
important que les jeunes Blancs américains du même âge. Dans une autre étude, des hommes et
femmes britanniques ont avoué trois fois plus de fantasmes sexuels que des Japonais des deux sexes.
Les Orientaux étaient les plus nombreux à dire que l'activité sexuelle a un effet affaiblissant. Les Noirs
disaient avoir des rapports occasionnels plus fréquents et ils s'en inquiétaient moins que les Blancs.

Anonyme a dit…

je viens de mettre sur le forum haratine yahoogroupes le lien vers canalh direct com parce qu'il y a là-bas

" les com de taqadoumy au sujet de birame "

j'ai mis

" les com de canalh au sujet de birame "

ciao

Anonyme a dit…

A-,

Il faut faire l’évidente analogie entre les thèses de ce livre et celles de biram, ce n’est pas difficile. Qui privilégie une lecture raciale en Mauritanie !!! Qui standardise les comportements et les destins selon la couleur !!!! Qui a un ordre de préférence selon la couleur !!!! La grande fissure cher A- est là !!!! Pour reste les faits sont têtus !!!!

mouhamed

Anonyme a dit…

momo,

The best:


Out of Africa


La dernière venue des théories sur les origines
de l'homme, la théorie « Out of Africa » fournit
la dernière pièce du puzzle. Elle explique
pourquoi la théorie r-K rend compte des
différences physiques, cérébrales et
comportementales. En quittant l'Afrique, les
races ont évolué en s'éloignant des
comportements de type r pour aller vers le type
K. Sortir d'Afrique a signifié augmenter le
volume du cerveau et le QI, mais aussi réduire
le taux de reproduction, l'agressivité et
l'activité sexuelle.

===
je suis sorti de l'Afrique il y a longtemps: mon cerveau n'a pas augmenté, je fais des enfants comme Liès l'algérien polygame et côté sexe, je suis un fou. Bouger de l'Afrique has made things worse. Demandez à mon zami couli d'amérique. A-

Anonyme a dit…

Tout sur rushton. Un white supremacist. A-

http://en.wikipedia.org/wiki/J._Philippe_Rushton#cite_note-21

maatala a dit…

Salam

Cher momo

KHALI ANAK LEVLSEVE

Comme tu dis les faits sont têtus: Oum Elkhairy demande justice, tu lui réponds quoi?

Pourquoi refuse-t-on d'instruire sa plainte?

Pourquoi refuse-t-on d'appliquer les lois?

Biram c'est un fils du bled, il connaît ce pays, il connaît toutes les facettes de cette honte nationale que l'on veut cacher.

Fini les beaux discours et belles intentions et les lois sans suite.

Tous les mois des cas d'esclavagisme avéré sont dénoncés.

La seule réponse c'est soit l'aide apportée aux esclavagistes ou l'indifférence voir le Maslaha au profit des esclavagiste.

Tu peux au moins comprendre que Biram et les siens pensent qu'on commence à les prendre pour des cons, surtout que pour eux c'est la mére des batailles.

Il faut appliquer la justice sinon il ne faut pas s'étonner qu'un Biram pète un câble à force de l'a demandée.

Sinon il faut appliquer les lois ou les abroger car non conforme à l'islam.

Dedew ente vem dit le fou

maatala

Diko a dit…

Le discours historique surtout héroïque de notre frère Biram Ould Dah Ould Abeid que Dieu le garde longtemps parmi nous irrite les esclavagistes chauvins Maures. Ils n'ont plus de réponses argumenté pour contrecarrer le discours véridique de Biram.Il est difficile de faire comprendre aux Nazies Maures que l'esclavage est un crime contre l'humanité. C'est normale, ils ne savent ni travailler, ni ne supporteront le fait que chaque humain doit vivre sur le sieur de son front. Après des siècles d'exploitation humaine, ils se sont empêtrés dans leurs propres pièges qui les décimeront certainement s'ils ne réagissent pas vite. L'injustice ne peut perdurer éternellement. Que cherchons-nous? Pas plus que l'application des lois et textes en Mauritanie. Quand on examine la majorité des commentaires, on se rend compte que les mauritaniens qui savent lire et écrire ont une mentalité ancré dans l'esclavagisme sauvage. Très peu d'entre eux s'indigne sur la continuité des pratiques esclavagistes dans le pays. Je me demande si réellement certains maures blancs ont un grain d'humanité. Je vous laisse la lecture de ce commentaire d’anonyme :
« précisons a nos lecteurs non familiers avec le système de castes en Mauritanie que les Haratines sont des noirs, descendants d’ esclaves razziés au Mali et au Niger par les Maures (mauritaniens) pour exploiter les vergers, jardins,cultures etc etc les Maures -itaniens étant de gros fainéants de la caste dite des guerriers pour qui il était honteux de travailler de ses mains
Ces Maures connus dans toute l’Afrique de l’ouest, vêtus de bleu clair, vendent aussi les bijoux ciselés en argent et en corne
sans les Haratines l’économie vivrière de ce pays s’écroulerait complètement
le tempérament esclavagiste de tous ces Ould machin et Ould Chose est bien ancré..Génétiquement »


Diko hanoune

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Rencontre du président Mohamed Ould Abdel Aziz avec la communauté Mauritanienne à Nice"

---------------

Extrait:

Le représentant des familles a évoqué brièvement les multiples difficultés auxquelles font faces les Mauritaniens à l’étranger.

------------------------

Lesquels?

------------------------

L’audience s’est passée dans une ambiance bon enfant avec des échanges francs.

------------------------

C'est la premiere fois qu'on nous dit que Azzizzo est un amateur de la déconnade.


On send l'influence de harounna traoré (le coursier de ses messieurs et leurs damitudes)celui qui proposait que taya devienne un président à vie.

Amnésie quand tu nous tiens dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

"On" commence là où commence le TGSP.

A-

==

ABUJA, Nigeria, June 17 (UPI) -- Al-Qaida's North African affiliate is striving to extend its influence into Muslim-dominated northern Nigeria, where there have been bloody clashes with Christians in recent years.

Some analysts see this as little more than wishful thinking on the part of al-Qaida in the Islamic Maghreb, the Arabic name for North Africa.

But, if it can achieve a linkup, that could spell big trouble in one of Africa's main oil producers, a key supplier to the United States.

The country is already gripped by political unrest and a simmering insurgency in the oil-producing, predominantly Christian south. It faces crucial presidential elections in 2011 in which religion is a big factor.

AQIM's leader, Abu Mousab Abdel Wadoud, told al-Jazeera television on Monday that his Algeria-based organization plans to provide arms to Nigeria's Boko Haram Islamist movement "to defend Muslims in Nigeria and stop the advance of a minority of Crusaders."

He said al-Qaida's global network is interested in sub-Saharan Africa for "its strategic depth that would give a bigger scope for maneuvers."

Abdel Wadoud, an Algerian also known as Abdelmalek Drouqdal, told Nigerian Muslims in an Internet message in February, "We are ready to train your sons on how to handle weapons and will give them all the help they need -- men, weapons, ammunition and equipment -- to enable them to defend our people and push back the Crusaders."

A Nigerian extremist, Umar Farouk Abdulmutalab, was recruited by another highly active al-Qaida offshoot in Yemen. He was arrested for allegedly attempting to blow up a U.S. airliner over Detroit on Christmas Day last year.

He has no known links with Nigeria's Islamist radicals of Boko Haram -- "Western education is forbidden" -- which was formed in 2001 but in recent years a new breed of Muslim activists, many of them well-educated and from the middle class, like Abdulmutalab, has emerged in this pivotal African state. They embrace a more radical form of Islam that rejects all Western and Christian influence.

Boko Haram was severely mauled by the Nigerian military in July 2009. Five days of fighting in its stronghold in northeastern Nigeria left at least 800 people dead, including the group's leader.

But the movement, which seeks to overthrow the federal government and impose strict Islamic law wasn't totally crushed and has gone underground.

Anonyme a dit…

Swite - on comence au Nigeria (où commence le TSGP) et on finit juste un peut avant l'Algérie. Général vladimir enta mneine? A-
==
For many years, the northern Muslim elite dominated Nigerian politics, enriching themselves and their tribes, alienating the southern Christians. Politics are based on the north-south dichotomy.

Nigeria's 150 million people are more or less evenly divided between the Hausa-speaking Muslims in the north and the Christian Yoruba and Ibo tribes in the south.

The sectarian divide deepened in 1999, when 12 northern states enshrined Islamic law. Islamic militancy increased after Sept. 11, 2001.

In December 2003, a well organized Islamic rebellion by militants who declared an Islamic state in Yobe, one of the Shariah states, was crushed by the army.

Nigeria, Africa's most populous nation, would be an immense prize for al-Qaida if it was able to put down roots there from AQIM's main operational zone in Algeria and the Sahel desert region that embraces Mauritania, Chad, Mali and Senegal.

Some 70 percent of Nigerians live in abject poverty, potentially fertile ground for al-Qaida's recruiters. Much of the country's wealth has been plundered by successive governments or squandered by corrupt politicians.

Nigeria would provide a central base in West Africa, an increasingly important source of oil for the United States and China, from which to attempt to spread Osama bin Laden's international jihad to other oil-rich states in the region where there are large Muslim populations.

In recent years Saudi-funded Wahhabi preachers and al-Qaida agents have been moving into East and West Africa at a time when these resource-rich regions have become increasingly important to the industrialized states.

In 2001, bin Laden called on Nigeria and other African states to rise up against U.S. "enslavement" and sent emissaries to preach al-Qaida's doctrine.

One of his top lieutenants, Imad Abdelwahid Ahmed Alwan, a Yemeni, traveled from Afghanistan in June 2001 to Chad, Niger, Mauritania, Mali, Nigeria and Algeria.

Another prominent al-Qaida figure at large in East Africa is Fazul Abdullah Mohammed, indicted for the August 1998 bombings of the U.S. embassies in Nairobi and Dar-es Salaam and deadly attacks in Mombasa, Kenya, in November 2002.

Anonyme a dit…

Lu pour momo et Birame. A-
==

Plainte contre le président Taya : Les réfugiés mauritaniens constituent Me El Hadji Diouf

WALFADJRI

Le président Taya et leurs autres tortionnaires doivent être jugés au même titre que l’est aujourd’hui Charles Taylor et le sera demain Hissène Habré. Et pour qu’il en soit ainsi, les réfugiés négro-mauritaniens ont décidé de porter plainte et de constituer Me El Hadji Diouf, après avoir cloué au pilori la Raddho et les autres Ong si actives dans la défense des intérêts des victimes tchadiennes du régime de Habré et qui n’intéressent pas à leur sort.

Plus de vingt ans après les évènements tragiques de 1989 qui les ont poussés à partir en exil au Sénégal, les réfugiés négro-mauritaniens, qui portent toujours les stigmates des nombreuses exactions qu’ils ont subies, ne décolèrent pas. Constitués en un collectif des associations représentant les réfugiés négro-mauritaniens, ils entendent poursuivre leur combat ‘jusqu’à ce que justice soit rendue. Le gouvernement de Maouya Sidy Ahmed Taya et ses alliés doivent être jugés’, souhaitent-ils. Par la voix de Samba Amadou Niasse et Abdoulaye Diop, respectivement président de l’Union internationale des réfugiés et responsable moral de Sos Réfugiés, ils ont porté à la connaissance de l’ensemble de leurs camarades réfugiés torturés, castrés, émasculés, violés qu’ils ont ‘choisi Me El Hadj Diouf pour porter plainte contre tous leurs tortionnaires’.

L’intime conviction de nos interlocuteurs c’est que ‘s’il est admis que Charles Taylor est arrêté, Hissène Habré poursuivi pour des violations des droits de l’homme, il est admissible qu’à l’heure actuelle, où il y a encore 65 mille réfugiés répartis dans 276 sites et qui sont là depuis 1989, après avoir été torturés et spoliés de tous leurs biens, qu’ils portent plainte contre leurs tortionnaires actuellement en service’. S’adressant à la presse, à Saint-Louis, les représentants des réfugiés négro-mauritaniens n’ont pas manqué de clouer au pilori ‘l’attitude équivoque et incompréhensible de certaines Ong comme la Raddho qui n’ont pas jugé nécessaire de voler à (leur) secours’.

Ces réfugiés précisent qu’’on ne doit pas faire table rase de ce problème d’autant plus il y a eu, en 1989, 400 mille expulsés négro-africains. Dans ce lot, on dénombre 67 mille réfugiés négro-mauritaniens qui n’ont commis aucun crime si ce n’est celui d’être noir, et qui continuent de croupir au niveau de 276 sites tout en voyant l’éducation de leurs enfants compromise et en ne prenant part à aucune activité socio-économique. Bien sûr, on nous demande de pardonner mais, un tondu pardonne plus facilement qu’un castré’, martèlent-ils, visiblement décidés à faire la fête à leurs tortionnaires.

G. BARBIER -WALFADJRI

Anonyme a dit…

"le tempérament esclavagiste de tous ces Ould machin et Ould Chose est bien ancré..Génétiquement »
"

vive les juifs et les noirs
pour mettre à terme ce debat qui derive un peu à mon sens.

mouhamed

Anonyme a dit…

momo faut te laisser impressionner par diko

birame ne s'appelle-t-il pas ould dah ould abeid

ça fait deux ould lol

calmos

maatala a dit…

Salam

Cher Momo

Personne ne répond aux provocations de Dikho haroune.

Oumoul Khairy attend tes propositions à savoir:

Comment justice lui sera rendu?

Pourquoi les lois de la république? ne sont pas appliqués?

Cher mohamed

Brahim est moins dangereux que Dicko dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher Momo

Personne ne répond aux provocations de Dikho haroune.

Oumoul Khairy attend tes propositions à savoir:

Comment justice lui sera rendu?

Pourquoi les lois de la république? ne sont pas appliqués?

Cher mohamed

Brahim est moins dangereux que Dicko dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

L' article de Walfajri exagère. Donne l' impression que les refugiés ont été castrés tous, un par un. A-

Anonyme a dit…

Sidi Mohamed a ceertainement provoqué ses gardiens. Avec son "origine" qui tire vers la sahraouité, cela explque l'excès de zèle de ces gardiens. Haidallah doit se rendre au Maroc et demandr à l'administration penitecière d'y aller doucement avec Sidi Mohamed. Il faut que le jeune accepte qu'il finisse son temps et ne pas insister qu'il revienne au pays. Sachant ce qu'il sait et qui est impliqué dans son affaire, le système ne l'aidera pas au retour pour être encore jugé ou liberé. Il risque alors de parler.

Je compatis avec la douleur de son père, malgré que c'est lui qui a introduit la charia et a toujours été sans pitié. Il devait quamd même savoir que son fils s'adonnait à quelque chose de pas trop reglo.


Appel pour des raisons humanitaires:


Mon enfant, handicapé physique depuis sa naissance, est interné dans une prison au Maroc depuis juillet 2007. Les conditions de détention sont particulièrement sévères ; il est périodiquement brutalisé physiquement en contradiction avec les droits internationaux des prisonniers.

Dans la nuit du 16 au 17 juin 2010, les gardiens de sa prison ont mis le feu dans sa chambre et le 17 au matin, ils l'ont copieusement battu après l'avoir arrosé par des sceaux d'eau.

Actuellement il se trouve enfermé dans une petite chambre ou l'odeur des urines l'empêche de respirer.



Je viens donc pour la deuxième fois demander à tous les chefs d'Etat qui ont des relations particulières avec le Roi du Maroc d'intervenir auprès d lui afin de renvoyer mon enfant dans son pays ou tout simplement de le libérer.

Mohamed Khouna Ould Haidalla
Ancien chef d'Etat Mauritanien








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Mohamed Khouna Ould Haidalla

maatala a dit…

Salam

Le Tonton a dit

"Mon enfant, handicapé physique depuis sa naissance, est interné dans une prison au Maroc depuis juillet 2007"

----------------------------------

Ceci étant, je comprends la douleur d'un père mais "Le Tonton" oublie que son Handicapé mental de fils est au centre d'un vaste trafic de drogue.

Si le le bébé requin ultra-gaté avait fini ces études, il aurait compris que pour un originaire du Sahara, il était préférable de se réfugié en Israel qu'au Maroc.

Les Sbires marocains doivent avoir la main lourde sur ce crétin arrogant et inculte dit le fou.

Maatala

Anonyme a dit…

Le calvaire de tonton, c'est mouchkila. Il doit arreter d'en appeller aux chefs d'etat dont il ne fait plus partie du clud bepuis belle lurette. Ils ont tourné au vinaigre les bambins quand il etait en prison par Maawiya. La vie te joue des saloprises au moment où tu t'y attend le moins. S íl avait gagné la fameuse election, tu aurait sidi mohamed gerer le trafic comme Escobar, avec la flicaille et les douaniers derriere. Imagine l'aubaine des manipulateurs d'AQMI si tonton etait au pouvoir avec les fils Dalton autour !

J'en ai les larmes aux yeux pour Tonton qui etait quand meme sans pitie.

Anonyme a dit…

Houwa Ndiaga va à la retraite, walla c'est du mensonge? Serais lui, je pars. A-

==

Le Généra s' en va : qui le remplacera ?

Selon des sources proches de Sid’ El Moctar Ould SYDONIA Ould Dieng , le Général N’diaga chef d’ état major de la gendarmerie nationale , se préparerait à faire valoir ses droits à la retraite , sans bénéficier d’ une rallonge consubstantiellement à son nouveau statut de Général de brigade . Qui remplacera N’diaga à la gendarmerie ? Personne ne sait, secret d’Etat oblige !
Mais , le départ de ce Général pour la vie civile , est regretté dans les milieux des douanes surtout, parce que durant son long règne sur ce corps , tous les douaniers se sont enrichis du simple préposé jusqu’ à l’ inspecteur Mangane Ousmane , passant par Debellahi , Sidina le nouveau fédéral filou de l’ UPR , Moulaye Ely le politicien de mon œil , DGDA des douanes soit disant , Mohamed Lemine Ould Soueydatt le douanier agriculteur , Mohamed Ould Mohamedou , sans oublier bien sur l’ empereur Sid’El Moctar Ould Dieng chef général des Lealeb de Boutilimit et environs .
A cette époque, l’argent coulait en abondance comme les véhicules occasions faciles à dédouaner. C’était aussi la belle époque où des transitaires ex- bergers analphabètes, sont devenus PDG "lettrés" d’entreprises modernes immatriculées dans les plus grandes bourses du monde.
Ah dommage, aujourd’hui Moulaye Ely et Sid’El Moctar préparent une cérémonie d’adieu aux armes le jour J !
Publié par Lakhbaar Tebgue Vi Dar à l'adresse 03:50 0 commentaires

Anonyme a dit…

Cher maatala,

"

Le drame de l'Afrique, c'est que l'homme africain n'est pas assez entré dans l'histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires, vit avec les saisons, dont l'idéal de vie est d'être en harmonie avec la nature, ne connaît que l'éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles.


Dans cet imaginaire où tout recommence toujours, il n'y a de place ni pour l'aventure humaine, ni pour l'idée de progrès.


Dans cet univers où la nature commande tout, l'homme échappe à l'angoisse de l'histoire qui tenaille l'homme moderne mais l'homme reste immobile au milieu d'un ordre immuable où tout semble être écrit d'avance.


Jamais l'homme ne s'élance vers l'avenir. Jamais il ne lui vient à l'idée de sortir de la répétition pour s'inventer un destin.


Le problème de l'Afrique et permettez à un ami de l'Afrique de le dire, il est là. Le défi de l'Afrique, c'est d'entrer davantage dans l'histoire. C'est de puiser en elle l'énergie, la force, l'envie, la volonté d'écouter et d'épouser sa propre histoire.


Le problème de l'Afrique, c'est de cesser de toujours répéter, de toujours ressasser, de se libérer du mythe de l'éternel retour, c'est de prendre conscience que l'âge d'or qu'elle ne cesse de regretter, ne reviendra pas pour la raison qu'il n'a jamais existé.


Le problème de l'Afrique, c'est qu'elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l'enfance.


Le problème de l'Afrique, c'est que trop souvent elle juge le présent par rapport à une pureté des origines totalement imaginaire et que personne ne peut espérer ressusciter.


Le défi de l'Afrique, c'est d'apprendre à regarder son accession à l'universel non comme un reniement de ce qu'elle est mais comme un accomplissement.


Le défi de l'Afrique, c'est d'apprendre à se sentir l'héritière de tout ce qu'il y a d'universel dans toutes les civilisations humaines.
"
Allocution de M. Nicolas SARKOZY, Président de la République, prononcée à l'Université de Dakar.


?
حلل و ناقش

mouhamed

maatala a dit…

Salam

Cher momo

Quel rapport entre le discours de Sarkozy et le respect des droits de Oumoul Khairy ?

maatala

Anonyme a dit…

Cher maatala,

Un peu d’efforts et vous verrez FACILEMENT le rapport. Au prix d’une lecture approfondie vous pouvez même y voir du jenjewide PLUS BLANC!!!? Vous ne pouvez pas prétendre sérieusement que le regard du génie occidental sur nous n’est pas édifiant !!!

mouhamed

Anonyme a dit…

« Il y a eu la traite négrière, il y a eu l'esclavage, les hommes, les femmes, les enfants achetés et vendus comme des marchandises. Et ce crime ne fut pas seulement un crime contre les Africains, ce fut un crime contre l'homme, ce fut un crime contre l'humanité toute entière.

Et l'homme noir qui éternellement « entend de la cale monter les malédictions enchaînées, les hoquettements des mourants, le bruit de l'un d'entre eux qu'on jette à la mer ». Cet homme noir qui ne peut s'empêcher de se répéter sans fin « Et ce pays cria pendant des siècles que nous sommes des bêtes brutes ». Cet homme noir, je veux le dire ici à Dakar, a le visage de tous les hommes du monde.

Cette souffrance de l'homme noir, je ne parle pas de l'homme au sens du sexe, je parle de l'homme au sens de l'être humain et bien sûr de la femme et de l'homme dans son acceptation générale. Cette souffrance de l'homme noir, c'est la souffrance de tous les hommes. Cette blessure ouverte dans l'âme de l'homme noir est une blessure ouverte dans l'âme de tous les hommes.
Mais nul ne peut demander aux générations d'aujourd'hui d'expier ce crime perpétré par les générations passées. Nul ne peut demander aux fils de se repentir des fautes de leurs pères.

Jeunes d'Afrique, je ne suis pas venu vous parler de repentance. Je suis venu vous dire que je ressens la traite et l'esclavage comme des crimes envers l'humanité. Je suis venu vous dire que votre déchirure et votre souffrance sont les nôtres et sont donc les miennes.

Je suis venu vous proposer de regarder ensemble, Africains et Français, au-delà de cette déchirure et au-delà de cette souffrance.

Je suis venu vous proposer, jeunes d'Afrique, non d'oublier cette déchirure et cette souffrance qui ne peuvent pas être oubliées, mais de les dépasser.

Je suis venu vous proposer, jeunes d'Afrique, non de ressasser ensemble le passé mais d'en tirer ensemble les leçons afin de regarder ensemble l'avenir. »


Allocution de M. Nicolas SARKOZY, Président de la République, prononcée à l'Université de Dakar.


mouhamed

maatala a dit…

salam

Cher momo

L& seule phrase avec laquelle, je suis d'accord avec Sarkozy est:

"« Il y a eu la traite négrière, il y a eu l'esclavage, les hommes, les femmes, les enfants achetés et vendus comme des marchandises. Et ce crime ne fut pas seulement un crime contre les Africains, ce fut un crime contre l'homme, ce fut un crime contre l'humanité toute entière."

--------------------------------

Cette traite continue en Mauritanie en 2010 et c'est un crime contre l'humanité.

Ici, aujourd'hui, maintenant en Mauritanie et les victime de ce crime comme Oumoul Khairy demandent que justice se fasse.

Comment un état digne de ce nom peut-il refuser d'appliquer ces propres lois?



La responsabilité consiste à croire que l'on peut maîtriser les événements.

Il faut régler ce problème avant qu'il nous saute à la figure.

Notre ambassadeur en chine Maitre Bal avait dit lorsqu'il était conseiller des droits de l'homme du caporal devant la commission des droits de l'homme à Genéve:

"l'état mauritanien a voté des lois contre l'esclavagisme, aidez-nous à les faire appliqués."

Jouer la montre, nier, traiter Biram de fou est une attitude irresponsable.

Une attitude typiquement mauritanienne dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

"Mise en garde du gouvernement mauritanien à la somelec ::


tout responsable reconnu coupable de malversation ou agent pris en flagrant délit de fraude, seront licenciés.

« Nous en avons assez de ces pratiques il faut que cela cesse et pour le bon…Nous en avons conscience, le défi est difficile à relever mais nous avons reçu instructions fermes et nous sommes déterminés à inculquer une saine gestion à la Somelec pour la pérennité de l’entreprise et pour le bien du pays… ».

Cet engagement au nom du gouvernement mauritanien et du chef de l’Etat, vient d’être pris par le ministre de l’énergie et du pétrole devant le parlement en séance plénière. Le Ministre du pétrole et de l'énergie, Wane Ibrahima, était soumis aux questions orales des députés.

Le ministre, intervenait moins de 24H, après la réunion que le président mauritanien Ould Abdel Aziz a tenu avec les responsables du ministère au siège même du département. Au cours de cette rencontre le chef de l’Etat a réitéré ses préoccupations pour plus de productivité dans un cadre de saine gestion.



Ould Abdel Aziz aurait confié à l’un de ses collaborateurs que parfois il a comme il a l'mpression qu’il s’adresse à des sourds-muets tellement il a répété les mêmes directives.

Pour en revenir à la sortie du ministre devant les députés, wane Ibrahima promet une extension du réseau électrique pour combler le déficit constaté dans certains quartiers à la faveur de la nouvelle centrale sur la route du port de Nouakchott et une guerre sans merci contre les fraudeurs de la Somelec tout en sachant qu’ils sont très expérimentés et qu’il savent comment contourner les menaces.

Ils ont leur réseau et traitent avec de hauts dignitaires qui ont les moyens pour payer les factures mais payent peu, même s’ils ont 7 climatiseurs, des fours et autres appareils à forte puissances de consommation d’énergie.

Alors jusqu’où iront les promesses du ministre devant les parlementaires de son pays ?

Source : Sahara Medias (Mauritanie)


maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Ils ont leur réseau et traitent avec de hauts dignitaires qui ont les moyens pour payer les factures mais payent peu, même s’ils ont 7 climatiseurs, des fours et autres appareils à forte puissances de consommation d’énergie.

----------------------------------

Des noms dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Ce mec avec son Confeges commence à nous pomper l'air. Quelle est sa contribution à la société? Un bon communicateur, mais rien en dehors de discours ici et là. A-

===
Saint-Louis honore Fall Youssouf jeudi 17 juin 2010 / 09 :08

Au cours d’une cérémonie officielle, organisée à l’hôtel de ville par le maire de Saint Louis, Cheikh Bamba Dièye, le secrétaire général de la Confejes (Conférence des ministres de la jeunesse et des sports des Etats et Gouvernements ayant le français en partage), notre compatriote, Fall Youssouf, a été élevé au rang de citoyen d’honneur de la ville de Saint-Louis.



Elu en 2005 et réélu secrétaire général de la Confejes en 2009, Fall Youssouf, a occupé les postes de chargé de mission et de conseiller technique au ministère chargé de la Jeunesse et des Sports.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Maatala,

Hathou ne marcheront jamais pour Oumoulkeir. Université d'été my ass.

===

Université d’été des islamistes de Mauritanie:


L’Hôtel Chinguitty Palace de Nouakchott abrite depuis le jeudi 17 juin 2010 une université d’été organisée par le quotidien « Assiraj » pour évaluer les principales étapes politiques et de prêche du mouvement islamiste mauritanien et les défis qui l’attendent à l’avenir.

Le premier intervenant a été l’ancien ministre Ahmed Vall Ould Salah qui a axé son intervention sur l’importance de « la bonne parole pour véhiculer une daawa centrée sur le succès ». L’islam est aujourd’hui la religion de plus d’un milliard et demi d’êtres humains, c’est la religion qui progresse le plus, sur tous les continents.

Selon les études démographiques, ce sera la religion que professera la moitié de l’humanité en 2060. Le théologien Ould Salah s’est longuement appesanti sur les arrestations massives des islamistes mauritaniens en septembre 1994.

Ce vaste coup de filet dans le milieu islamiste a terni l’image des personnes arrêtées accusées, à l’époque par la police politique d’Ould Taya, de trafic de fonds de provenance étrangère et d’appartenance à des organisations clandestines armées.

Les aveux tirés sous la torture de Jamil Mansour, En-Newewi, Hassan Ould Moulaye Ely, Habib Ould Hemdeïtt et bien d’autres, diffusés par la Télévision d’Etat, détruisirent, au sein d’une opinion publique mauritanienne versatile, les mythes des « moudjahidines » qui ne se rétractent pas et qui « meurent » pour la cause d’Allah.

La répression culminera sous la fin de la dictature Ould Taya et à un certain moment « les gens avaient peur de prier à la mosquée et les fidèles prenaient des risques en développant leur barbe » rappellera le ministre Ahmed Vall Ould Salah. « Durant toute cette période, la prêche était l’unique canal d’information pour véhiculer le message d’Allah et de son prophète Paix et Salut sur Lui et les résultats enregistrés auguraient de succès évidents » martèlera le savant Ahmed Vall Ould Salah.

La politique de la torture et de la répression n’éradiquera pas l’islamisme mauritanien, elle le boostera. « En 2007, 4262 mosquées étaient inscrites au registre national des mosquées du ministère des affaires islamiques. Les statistiques aujourd’hui oscillent entre 6000 et 7000 mosquées en Mauritanie » précisera Ould Salah.

En plus de cinq députés à l’Assemblée nationale, trois sénateurs au niveau de la chambre haute du parlement, le parti islamiste mauritanien dirige, en 2010, onze communes du pays.

Source : Mauritanie

Anonyme a dit…

A- inte echhalak?
Les islamistes gerent bien la parole, il n'ont pas encore eu, du moins en tant que tels , à gerer les faits..leur aile ''moderée'' a collaboré avec les divers regimes:
sous dadah il avaient incarné un courant revendicant l'authenticité..mais c'etait en une epoque ou la jeunesse leur tournait le dos..
Sous Haidalla, ils ont reussi à appliquer ''la sharia'' et le resultat etait ''quelques mains coupées'' pas plus..;
Sous taya, ils se sont emparés des mosquées et ont fait leur entrée dans la scene scolaire et universitaire..leur aile ''moderée '' etait bien presente dans le PRDS..aprés avoir flirté avec SIDIOCA, l'essentiel de cette tendance islamiste domine aujoudhui l'upr..il ne leur reste plus que s'emparer du pouvoir..sous la direction eclairée ( par DEDEW) de jamil Mansour et comme ça on verra ce qu'il feront du pouvoir..; moi je vaiis demander l'exil chez maatalla..en attendant le bonheur ;
NOE

Anonyme a dit…

Reponse de Fessard de Foucault chez Prof Ely. conifirmation que c'etait AOD qui a poussé pour le dakar et la demission de sidioca. Vous verez qu'il se fera avoir encore AOD avec Boidiel et Waf Waf, chacun tenant un de ses couilles!

momo; ça va avec Maatala? Un plaisir de vous lire.

A-

==


Cher Professeur, je vous ai déjà lu mais pas en blog. Je vais maintenant le faire si vous acceptez de m'abonner. Très sensible à ce que vous écrivez à mon propos. La question que pose l'itinéraire d'Ahmed Ould Daddah, mon ami depuis 1964 et surtout depuis le retour d'exil de son frère le Président en juillet 2001 (entre le putsch et 2001, je n'étais plus revenu chez vous) est effectivement très grave. Il admet in petto. s'être fait "avoir", notamment par l'ambassade de France, pour accepter Dakar qui contredisait toute sa stratégie de près de vingt ans.

Très chaleureusement, et reconnaissant d'avoir bien voulu non seulement me comprendre, mais plus encore le faire savoir à vos lecteurs et à vos compatriotes.

Anonyme a dit…

mon zami NOE (nouh pour les islamistes). Tu as bien vu. tout ce qui les interesse c'est le pouvoir. Comme je l'ai toujours dit, l'aile moderée et l'aile dure, c'est ku et chemise. Je commence à regretter Ould Taya. A-


===

Nouh a dit:
A- inte echhalak?
Les islamistes gerent bien la parole, il n'ont pas encore eu, du moins en tant que tels , à gerer les faits..leur aile ''moderée'' a collaboré avec les divers regimes:
sous dadah il avaient incarné un courant revendicant l'authenticité..mais c'etait en une epoque ou la jeunesse leur tournait le dos..
Sous Haidalla, ils ont reussi à appliquer ''la sharia'' et le resultat etait ''quelques mains coupées'' pas plus..;
Sous taya, ils se sont emparés des mosquées et ont fait leur entrée dans la scene scolaire et universitaire..leur aile ''moderée '' etait bien presente dans le PRDS..aprés avoir flirté avec SIDIOCA, l'essentiel de cette tendance islamiste domine aujoudhui l'upr..il ne leur reste plus que s'emparer du pouvoir..sous la direction eclairée ( par DEDEW) de jamil Mansour et comme ça on verra ce qu'il feront du pouvoir..; moi je vaiis demander l'exil chez maatalla..en attendant le bonheur ;
NOE

19 juin 2010 10:27

Anonyme a dit…

les zamis,

Ce DGI, vouls le connaissez? Il fait de la boletik, alors qu 'il n'en doit pas faire. Il semble avoir oublié une autre banque. Quel connard!

A-
==


La Direction Générale des Impôts monte au créneau:


Un responsable, qui a requis l’anonymat, de la Direction générale des impôts (DGI) a justifié, dans un entretien avec l’agence de presse « Mauritanie24 », les récents redressements fiscaux qui ont concerné plusieurs banques primaires, par « les fraudes commises par les gérants de ces banques en faisant toujours des déclarations fiscales fausses.

Ces banques ont fait l'objet de contrôles fiscaux, au même titre que d'autres entreprises, suivant avis de vérification remis à leur siège. Le contrôle fiscal a concerné, pour le moment, uniquement l’exercice 2009.

D’autres arriérés fiscaux et pénalités pourront suivre étant entendu que les banques primaires en Mauritanie ont toujours bénéficié de faveurs contraires à la règlementation fiscale ». Le responsable à la DGI, a, en outre, fustigé les Mauritaniens pour leur indifférence face à la fraude qui se déroule sous leur nez depuis plus de dix-sept ans.



Nommé le 25 mars 2010, le directeur général des impôts, Sidi Ethmane Ould Mohamed El Mamoun, entend lutter contre la fraude fiscale. Il a demandé aux hommes d’affaires de collaborer avec l’administration fiscale, en déclarant régulièrement leurs impôts et en aidant à débusquer les fraudeurs.

Contacté par « Mauritanie24 », Isselmou Ould Didi Ould Tajedine, président directeur général de la Banque pour le Commerce et l’Industrie (BCI) et président de l’Association des Banques Mauritaniennes (ABM), s’est refusé à tout commentaire.
Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Mauritanie 24

Anonyme a dit…

les zamis

à l'heure où l'inquisition des ignorants se lève dans le monde musulman

voir ce film " agora" qui parle d'hypatia

je ne sais quand ce film est sorti mais il faut le voir, la prestation de la charmante demoiselle est formidable

n'en doutez nous nous ferons tous tués un jour ou l'autre et si ce n'est nous, nos enfant ou les leurs s'ils sont éclairés c la marche du monde

viendra l'inquisition des mollahs puis la renaissance inch'allah

Anonyme a dit…

A- ente ma tgueyel? il fait chaud today à NKT, c'est l'enfer...laisses les islamistes dans leur paradis

Anonyme a dit…

Peut-être que la démocratie est trop magnifiée pour résoudre nos problèmes ou un concept non encore approprié pour nos réalités économiques et sociales. Elle n’est dans notre contexte actuelle qu’une tentative de forme sans fonds ou plus précisément une coquille vide replie par des slogans conjoncturels, mensongers, recyclés et futiles. Cette démocratie dogmatique supposée infaillible et universelle maintient dans l’illusion et mènera vers le chaos. Ainsi, cette démocratie dans laquelle le président de l’assemblé nationale appelle au putsch pour satisfaire son empressement à exercer une éventuelle alternance et le groupe parlementaire de la majorité par une subite conscience et un inhabituel souci de probité brandit la menace des enquêtes et des poursuites pour le ramener à l’ordre. Cette démocratie de façade comme du reste les valeurs islamiques de probité et de dévouement tant affichées et prétendues résume notre perversité désespérante. Tous ces artefacts ne sont qu’une supercherie bien rodée. Cette perfidie érigée un mode de vie nous conduit inexorablement vers notre accablement, une posture très attristante et un handicap lourd de conséquences. Cette triste réalité nourrira pour longtemps notre décadence morale, culturelle et économique.
Mais l’espoir n’est pas perdu, cette horde de politiciens doit se ressaisir et nous épargner leurs turpitudes pendant qu’il est temps ou créer un consensus sur des lois contraignantes pour tous fondé sur l’intérêt suprême de ce innocent peuple ou sur une autorité ou doctrine à laquelle chacun se soumettra volontairement avant de créer un véritable état fort et craint pour préservera l’essentiel à savoir l’ordre.

------------
Dans une interview à jeuneafrique
Messaoud Ould Boulkheir : " Le régime n'est pas démocratique ! "


Ahmed Ould Daddah, Mohamed Ould Maouloud et vous-même êtes les seuls piliers de l’opposition depuis près de vingt ans. Pourquoi ?

L’opposition a ses leaders, et chacun est le ciment de son parti. Si Ould Daddah part, je ne suis pas sûr que son parti tienne. À l’Alliance populaire progressiste (APP), c’est pire : ses membres sont accros à Messaoud. Nous ne nous sommes pas imposés par la force ou la corruption, mais par notre travail, notre comportement, nos prises de position. Ceux qui sont pressés n’ont qu’à fonder leurs partis.



mouhamed

Anonyme a dit…

Bernard de foucault ne s'est pas trompé sur AOD, mais le professeur l'a revélé par ses écrits depuis longtemps. ET pa seulement pour cet AOD.

Maintenant il faut tirer les leçons. Pour AOD, il est terminé, il faut lui conseiler la retraite.

Il faut lire ce genre de blog, ça nous choque, mais le proprio il est au-dessus de tout soupçon de complicité avec la politique en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Malgré l'amertume qui pointe dans le discours de momo , c'est la verité bien amére, un systeme politique biaisé par l'incurie de ceux qui sont censés le changer..nous tournons en rond--il faut sortir du cercle vicieux

--------------
Anonyme a dit...
Peut-être que la démocratie est trop magnifiée pour résoudre nos problèmes ou un concept non encore approprié pour nos réalités économiques et sociales. Elle n’est dans notre contexte actuelle qu’une tentative de forme sans fonds ou plus précisément une coquille vide replie par des slogans conjoncturels, mensongers, recyclés et futiles. Cette démocratie dogmatique supposée infaillible et universelle maintient dans l’illusion et mènera vers le chaos. Ainsi, cette démocratie dans laquelle le président de l’assemblé nationale appelle au putsch pour satisfaire son empressement à exercer une éventuelle alternance et le groupe parlementaire de la majorité par une subite conscience et un inhabituel souci de probité brandit la menace des enquêtes et des poursuites pour le ramener à l’ordre. Cette démocratie de façade comme du reste les valeurs islamiques de probité et de dévouement tant affichées et prétendues résume notre perversité désespérante. Tous ces artefacts ne sont qu’une supercherie bien rodée. Cette perfidie érigée un mode de vie nous conduit inexorablement vers notre accablement, une posture très attristante et un handicap lourd de conséquences. Cette triste réalité nourrira pour longtemps notre décadence morale, culturelle et économique.
Mais l’espoir n’est pas perdu, cette horde de politiciens doit se ressaisir et nous épargner leurs turpitudes pendant qu’il est temps ou créer un consensus sur des lois contraignantes pour tous fondé sur l’intérêt suprême de ce innocent peuple ou sur une autorité ou doctrine à laquelle chacun se soumettra volontairement avant de créer un véritable état fort et craint pour préservera l’essentiel à savoir l’ordre.

------------
Dans une interview à jeuneafrique
Messaoud Ould Boulkheir : " Le régime n'est pas démocratique ! "


Ahmed Ould Daddah, Mohamed Ould Maouloud et vous-même êtes les seuls piliers de l’opposition depuis près de vingt ans. Pourquoi ?

L’opposition a ses leaders, et chacun est le ciment de son parti. Si Ould Daddah part, je ne suis pas sûr que son parti tienne. À l’Alliance populaire progressiste (APP), c’est pire : ses membres sont accros à Messaoud. Nous ne nous sommes pas imposés par la force ou la corruption, mais par notre travail, notre comportement, nos prises de position. Ceux qui sont pressés n’ont qu’à fonder leurs partis.



mouhamed

Anonyme a dit…

Enfin l'armée qui communique! A lire, please. C'est très bon à la mémoire de nos soldats tombés sans raison sous les balles du GSPC et ceux qui sont derrière. Pas bon de s'informer à travers le recoupement d'infos de sources pas trop fiables ailleurs. Allah yarham nos soldats de Lemgheity, El Ghallawiya et de Tourine.

On apprend ce la lecture de ce long article (impossible de tout copier et coller ici) qu'il n y a pas de point d'eau entre Kidal et Lemgheity. Donc une armée étrengère a bien appuyé les attaquants de Lemgheity.

A-
==


http://www.cridem.org/C_Info.php?article=44817


===

Indications générales :
• de la ville de Kidal au nord du Mali, il n y a pas un seul point d’eau avant Lemgheity ; ce qui fait de cette localité un passage incontournable pour les caravanes, les réseaux du trafic de la drogue et même les terroristes,

• la résidence de Lemgheity est une maison relativement moderne, où loge actuellement le commandant de l’unité, construite par l’Asecna il y a deux ans,

• les officiers, les sous-officiers et les soldats ont veillé au service total des journalistes et à leur offrir tout ce qui est de nature à leur assurer le confort, dans ces vastes zones,

• l’un des soldats victimes de l’opération barbare de Lemgheity se trouve actuellement- à sa propre demande-, parmi les éléments de cette caserne. Il indique avoir tenu à rester à Lemgheity pour rester fidèle à ses collègues tombés sur le champ de bataille.

• Le corps de l’un des disparus de l’attaque de Lemgheity, mort de soif, a été trouvé 3 ans après l’agression barbare, à 5 km au nord de la caserne,

• La visite guidée a été supervisée à partir de la direction de la communication à l’état-major de l’armée nationale par les officiers, le lieutenant Colonel Arrif, les deux capitaines Sidi Mohamed Ould Hadid et Manga Souba en plus de l’adjudant-chef El Khaliva Ould Khatari

• c’est le Colonel Ahmed Ould Abdel Weddoud qui s’est chargé de sécuriser la mission des journalistes de Zouerate vers les sites où se sont déroulés les exercices militaires



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source :
Le Véridique

Anonyme a dit…

Lemguil ekhabarou! les barbares sont entrain de prendre le pouvoir avec la complicité de twil le'emer azzizzo qui ne comprend rien à ce qui lui arrive. La chaleur de Nouakchott n'est pas suffisante comme paradis pour les barbus. Comme preuve regarde leurs femmes avec les burqa!

A-

===
Ould Taya, l'autre twil le'emer a dit:


A- ente ma tgueyel? il fait chaud today à NKT, c'est l'enfer...laisses les islamistes dans leur paradis

19 juin 2010 16:05

Anonyme a dit…

Maatala,

Je m'excuse de ne pas avoir lu le post de Birame. Je commence maintenant et je suis sidere. Il est honnete avec lui-meme. Mon Dieu!

Momo enta vem?

A-

Anonyme a dit…

chers maatala, A- ;

Pour bien definir la cause!!!!


Réduire la définition d’un homme à ses apparences par simplisme ou commodité pour établir ces critères de préférences et puis de différence constitue une marque déposée au service de l’impotence. Ce génie de la stigmatisation par manque d’essence pour que la couleur ait un sens rend service à l’indolence. Jouer ce jeu maintient dans les supplices par privation volontaire de sa part du joyeux, large et riche ombre de l’humanité par une prétendue état d’adversité normalement constante et évidente.

mouhamed

maatala a dit…

Salam

Il a dit

"Les aveux tirés sous la torture de Jamil Mansour, En-Newewi, Hassan Ould Moulaye Ely, Habib Ould Hemdeïtt et bien d’autres, diffusés par la Télévision d’Etat, détruisirent, au sein d’une opinion publique mauritanienne versatile, les mythes des « moudjahidines » qui ne se rétractent pas et qui « meurent » pour la cause d’Allah.

La répression culminera sous la fin de la dictature Ould Taya et à un certain moment « les gens avaient peur de prier à la mosquée et les fidèles prenaient des risques en développant leur barbe » rappellera le ministre Ahmed Vall Ould Salah. «"

-------------------------------

Couly ente vem dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Probablement aucun lien entre AQMI et Al Qaida. Des approximations de journalistes via de fausses infos. Noter que la RIM est de plus en plus pointée du doigt comme terreau fertile du jihadisme, apres le Mali et un peu avant le Nigeria. Le pays doit rester sur ses gardes au cas où les manipulateurs jugeraient utile de faire faire une action d'éclat pour prouver que la RIM est devenu le terreau d'AQMI. condoléances pour les vies innocentes que nos pays continuent de perdre dans ce jeu macabre.

A-
===
Aqmi: Eloges funèbres et retour aux kamikazes
20/06/2010

Al Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) a diffusé deux communiqués sur Internet le 15 juin 2010 . Le premier, porte sa revendication d’un attentat kamikaze en Algérie tandisque le second est venu sous forme d’éloge funèbre de Moustapha Abou al-Yazid ex-n° 3 d’Al Qaida (de Ben Laden) qu’ il représentait...




...en Afghanistan, où il fut tué en Mai 2010 lors d’un bombardement américain.
Dans le premier communiqué titré :«Bataille du martyr Sakhr Abou Loubaba» (Ghouzwett Echehid Sakhr Abou Loubaba) , Aqmi qui marque ainsi son retour aux operations kamikaze aprés un arrêt de plus de deux ans, revendique l’attentat au camion piègé qui serait conduit par le même «Sakhr Abou Loubaba» avant d’exploser la soirée du 10 juin 2010 à «Ammal» prés de Lakhdaria, à 80 km d’Alger.

Selon Aqmi, le conducteur du camion aurait visé une garnison des forces spéciales de la Gendarmerie algérienne et l’attentat aurait également été suivi par un accrochage qui aurait fait «11 morts» coté armée et « 2 morts » du coté d’Aqmi.

Aucune indication n’a été fournie dans le communiqué sur la nationalité du kamikaze "Abou Loubaba", contrairement au communiqué de revendication de l’attaque de Tilwa (au Niger) en mars dernier, dans lequel l’organisation avait annoncé que le kamikaze qui s’était fait exploser devant les militaires nigériens se nommait «Nacer Ech-chinghitti», renvoyant ainsi à sa probable nationalité mauritanienne.
Dans le deuxième communiqué publié le 15 juin, Mosaab Abdel Weddoud dit «Droukdel» l’«Emir» (national (Algerie) et sous-régional (Sahel)) d’Al Qaida au Maghreb Islamique Abou prononce de sa voix une éloge funèbre de Moustapha Abou al- Yazid ex-chef d’Al Qaida en Afghanistan..

C’est la première fois depuis plus de 2 ans que la voix de Droukdel est diffusée . La presse algerienne le présentait comme ayant "perdu le contrôle" de son organisation sinon comme "encerclé" dans des opérations de ratissages continuels.

Néanmoins, une source securitaire occidentale affirmait recemment devant notre reporter, que Droukdel est au nord du Niger où "son vehicule personnel y a été retrouvé il y a quelques semaines" a-t-il dit.

Cette déclaration intervenait quelques jours seulement aprés l’installation d’un état Major conjoint à Tamanrasset regroupant des militaires de la sous-region et juste aprés le kidnapping d’un otage francais à 190 kms de Tamanrassett.

Aqmi semble tenter de reprendre de l’initiative et multiplie depuis la fin de 2008 ses actions et ses sorties médiatiques. .

Le 27 avril dernier elle rendait public un communiqué d’éloge funèbre de "Abdallah Al Muhajer" et "Abou Oumar Al Baghdadi" deux dirigeants d’AlQaida en Irak, tués dans une opération militaire conjointe americano-irakienne.

Ce communiqué avait été précédé par la publication d’une vidéo titrée : «La Bataille de Damouss» (Ghouzwett Eddamouss) dans laquelle Aqmi a presenté certaines de ses sanglantes actions contre les militaires algeriens, exprimé son indignation suite au massacre par l’armée nigériane des salafistes nigérians du «Boko Haram» et critiqué le «dialogue spirituel» lancé en janvier 2010 par le gouvernement mauritanien avec les salafistes détenus dans les prisons de Nouakchott.





Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com

Anonyme a dit…

A-
merci pour le "probablement" dans ton dernier commntaire.Il est prudent
---------

A- a dit:

"Probablement aucun lien entre AQMI et Al Qaida".

Anonyme a dit…

Ano du 21 juin 2010 09:31,,

Al Qaida c'est très loin et AQMI s'occupe seulement de trafic et de prises d'otages, en attendant de recevoir l'ordre de frapper. Il se trouve que je suis fatigué que mon pays soit toujours pris pour cible et l'exportation et l'instrumentalisation du GSPC tourné AQMI saute à mes yeux. Pour moi en tout cas et ce que je dis n'engage que moi. Tu as vu la vidéo de France 24 avec les images de Belaouar et de l'autre? Me souviens plus si c'est Droukdel ou Anou Zeid. Difficilement croyable qu'un petit groupe sème la terreur, circule en voiture, téléphone, festoie le soir avec des coups de feu sans qu'ils ne soient mis hors d'état de nuire. dès que des indices de pétrole ont été découverts au large de Nktt, les prises d'otages, les coups d'état et les attentats ont commencé. Tout a demarré en 2003, un an après avoir annoncé les premiers indices.Faut beaucoup reflechir à tout ça et éviter de faire du copier-coller d'infos données par les services sécuritaires de notre sous-région. J'avais émis des hypothèses en 2008 et 2009 m'avait donné raison. Inchallah 2010 prouve que je me trompe.

Bonne journée. A-

A-

Anonyme a dit…

Ano du 21 juin 2010 09:31,

Ci-bas ce que lisent les maliens aujourd'hui. A quoi donc va servir le centre de Tamanrasset? J'avais cru comprendre que tout le monde se fiche la paix et tout repart à zéro. Cette info du journal est peut-être fausse, comme celle d'un autre journal il y a quelqures semaines qui disait que Ag Bahanga est entre la vie et la mort au suid de l'Algérie. Probablement une info donnée par un service securitaire. C'est mon point: tout le monde ment et tout le monde manipule. Ils le font tous depuis au moins 2002 et ça ne les fatigue pas. A-

==


http://www.maliweb.net/category.php?NID=62122

Autre fait inquiétant, c'est notre "voisin, ami et frère", l'Algérie. Ceux qui sont à Kidal et surtout bien informés, savent que, depuis la dernière brouille entre Boutéflika et ATT, et le rappel de l'ambassadeur d'Algérie, nos fameux officiers de l'Alliance sont constamment invités à Alger pour des réunions secrètes. D'ailleurs, ils ne sont pas les seuls. Selon nos informations, certains élus de la région sont mis au parfum des conciliabules.
Alors, une question se pose : pourquoi notre "voisin, ami et frère", l'Algérie- la répétition n'est pas de trop- ose-t-elle inviter ceux qui ont combattu les symboles de notre nation pour des réunions dans lesquelles le Mali n'est pas associé? C'est le mystère que notre pays doit élucider. Cela, à travers l'activation de tous nos systèmes sécuritaires, et, plus particulièrement, ceux basés au Nord.
Nos forces armées et de sécurité doivent rester très vigilantes afin de prévoir et de circonscrire ce qui se prépare. Car, cette fois-ci, les hostilités seront d'une toute autre ampleur, apprend-t-on dans les milieux de ceux qui sont capables de les mener.

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le ministre de l’intérieur rappelé à l’ordre par les députés:


Ce matin encore, l’hémicycle a encore eu droit à une séance houleuse mais cette fois c’est entre le ministre de l’intérieur, Mohamed Ould Boilil et quelques députés qui l’interpellaient sur la question sensible des rapatriés du Sénégal ainsi que leurs conditions de vie qui de l’avis de certains sont loin d’être des meilleures. Le ministre a notamment été interpellé sur cette question par le député Sy Samba de l’Union des Forces du Progrès.

Dans sa réponse à l’interpellation de ce dernier qui jugent déplorables les conditions de vie de ces populations, le ministre n’a pas tarit d’éloge sur l’action gouvernementale envers ses derniers allant même jusqu’à dire que c’est l’actuelle équipe qui a tout fait et que les autres n’avaient rien fait sauf de la démagogie et de l’instrumentalisation de ce dossier.

Ce que bon nombre de parlementaires se réclamant aussi bien de la majorité que de l’opposition ont rejeté en bloc. Le premier à s’inscrire dans cette logique c’est le Président du parti TAWASSOUL, le député Jemil Ould Mansour qui a rappelé à l’ordre notre ministre.



C’est ainsi qu’il indiqué que le pays a une histoire et que ce n’est pas parce qu’un nouveau gouvernement vient que tout ce qui a été fait avant lui doit être remis en cause. Il a estimé de tels propos ne sont pas dignes du rang d’un ministre.

Le second parlementaire jugé proche de la majorité et dont les propos du ministre n’ont pas manqué de faire réagir, c’est le député de Nouadhibou, ElGhassem Ould Bellali. Lui aussi a fortement fustigé ces propos en reconnaissant qu’il y a des réalisations qui ont été faites envers ces populations bien avant l’arrivée de l’actuel pouvoir.

Quant aux parlementaires de l’opposition, ils se sont surtout indigné de l’intervention du ministre de l’intérieur et rappelé le discours historique de l’ancien président qui a reconnu la responsabilité de l’Etat tout en demandant des excuses au nom de l’Etat. Ils ont aussi mis exergue les réalisations que l’ancien président a commencé à mettre en œuvre avant que le putsch du 06 août 2008.

Cependant certains députés ont évoqué le sort des réfugiés au Mali et si un accord tripartite comprenant le HCR, la Mauritanie et le Mali sera signé pour le rapatriement. Le ministre a insisté sur le fait qu’il n’y a pas de populations expulsées au Mali lors des événements de 1989. Cette question est don close, les réfugiés au Mali estimé à environ 12000 peuvent encore attendre.

Après ces injonctions des parlementaires, le ministre a finalement eu ton bien plus mesuré que lors de sa première intervention. Alors nos chers ministre devront à l’avenir adopté un comportement bien plus mesuré car aussi bien du coté de l’opposition que celui de la majorité, il y a toujours ceux qui sont à coté de la vérité.


Source : GPS (Mauritanie)


maatala

Anonyme a dit…

A- à lire chez le prof sa réponse au diplomate en commentaire

Anonyme a dit…

Excellente reponse du Prof. Allah yibered annou semm el ayn. A-

Anonyme a dit…

Houwa le PM a atteint Bruxelles walla il est encore en route?

Lui souhaite plein succès. Le succès de cette mission nous concerne tous.

A-
=====

Le Premier Ministre quitte Nouakchott pour Bruxelles


Le Premier Ministre, Dr. Moulaye Ould Mohamed Laghdhaf a quitté Nouakchott, dimanche matin, pour Bruxelles.

Dans la capitale belge, le premier ministre présidera la délégation mauritanienne aux travaux de la table ronde organisée par la Mauritanie avec ses partenaires au Développement les 22 et 23 du mois en cours.
Le Premier ministre a été salué à son départ par des Gouvernements ainsi que d'autres personnalités.

Anonyme a dit…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Plus de 500.000 esclaves en Mauritanie
Appel: faire de l' aide au développement de l'UE plus dépendant de la lutte contre l'esclavage

Avant les nouvelles négociations de l'UE avec la Mauritanie sur l'aide au développement, la Société pour les peuples menacés ( GfbV), en collaboration avec les militants mauritaniens des droits de l'homme a appelé à coupler l' accord de toute nouvelle aide financière á un engagement ferme contre la pratique de l'esclavage dans cet État Nord-Ouest africain.

En collaboration avec le mouvement anti-esclavagiste IRA (Initiative for the résurgence du Mouvement abolitionniste) la GfbV a demandé lundi des mesures concrètes pour mettre fin à l'esclavage. «Bien que l'esclavage ait été officiellement aboli en Mauritanie en 1981, il ya encore plus de 500.000 esclaves dans le pays", a déclaré l'expert de la GfbV pour l'Afrique, Ulrich Delius. "Ceux qui dénoncent ce scandale, comme le président de l'IRA, Mr Biram Dah IRA Abeid, sont diffamés et poursuivis par les autorités."

Le gouvernement de la Mauritanie a invités, avec le soutien de la Commission européenne, les donateurs à une "table ronde" le 22/23 Juin 2010 à Bruxelles, pour débattre sur les perspectives de développement pour ce pays africain. Dans la capitale belge, la Mauritanie sera représentée par une délégation d'une cinquantaine de personnes qui comprend également un groupe de représentants d'ONG sélectionné à la main. "Comme le gouvernement mauritanien nie la persistance de l'esclavage, les militants anti-esclavagistes n'étaient pas considérés dans la sélection des représentants des ONG», a critiqué Delius.

"L'UE, en fonction de ses« Directives pour la protection des droits de l'homme» devra s'engager à veiller à ce que les défenseurs des droits humains engagés dans la lutte contre l'esclavage, ne soient plus intimidés ou poursuivis en Mauritanie." Après avoir prononcer des observations critiques sur l'esclavage lors d'une conférence en Février 2009 à Paris, le renouvellement de son passeport a été refusé pour Biram Dah Abeid. Il a été également soupçonné de collaboration avec les services secrets israéliens et accusé de traître et blasphémateur. On a même publié et mis en circulation un faux certificat médical, dans lequel on le présente comme un fou. Son organisation IRA a été interdite.

"Il est urgent de mener une enquête indépendante sur l’existence de l'esclavage pour déterminer l'ampleur réel de l'esclavage" ont exigé la GfbV et l'IRA. En outre, la loi de l'interdiction de l'esclavage doit être amandée, afin que les victimes puissent porter plainte contre leurs «maîtres».

Selon les estimations des militants des droits humains en Mauritanie, il y a environ 20% de la population qui travaille encore pour leurs «maîtres» presque gratuitement ou sans rémunération comme domestiques ou ouvriers agricoles. Les victimes de l'esclavage sont principalement les Haratin, africain noir d'origine, qui représentent environ 40% la population de la Mauritanie de trois millions d'habitants au total.

Göttingen, 21 Juin 2010
Ulrich Delius peut être contacté par téléphone au 0160 / 95 67 14 03







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Biram Dah

Anonyme a dit…

au fait bruxelle commence aujourd'hui

21x6x2010= 253260

dont la somme fait 18
multi 18x20

tch calcul perpétuel

e 18x1820= 32760

dont som fait 18
multi 18x14

etc jusqu'au calcul perpétuel

j'arrête parce qu'hier lm, bebe ba, l'AP, MmintD se sont moqués de moi en live !

fallait le dire plus tôt

vous n'avez rien compris car la 18tologie est une tech brevetée mystique formidable

Ap lui me dit comment vais-je lui mettre dans la tête des calculs du 18 à partir de n'importe quoi même du prix d'un patrouilleur lol

l'ami, tu n'as rien compris, c calcul sont mathématiquement incroyable

cela dit la palme de l'humour vient de quelqu'un qui a dit que les renseignements mauritaniens doivent passer des nuits à décoder lol

une pensée à eux

ciao

d'ailleurs je crois que la mauritanie a ses chances pour l'ascena car c le règne de l'homme du 18 qui doit actuellement traverser une crise mystique à cause de mes calculs et figurez-vous que les membres de l'ascena sont 18

formidable !

Anonyme a dit…

après la date
l'heure

som 16:58 = 18 !

mutli 928

eh bien 9x2x8= 18x8


18x188= 3384

som fait 18
multi 18x16

ensuite c un calcul perpétuel

alors si c si simple j'attends que quelqu'un nous fasse de telles coïncidence

vous ne pouvez pas !

car il faut être connecté lol

Anonyme a dit…

tiens som 16:58 = 18 !

erreur ça fait 20 !

comme quoi nul n'est infaillible lol

c un coup d'ibliss pour me discriditer

il m'a eu

on dit que la précipitation est l'oeuvre du malin

promis plus de calculs

ciao

Anonyme a dit…

il ne faut jamais laisser à ibliss le dernier mot

reprenons sans lui

après la date
l'heure

16:58

16x58= 928

au(delà du fait que
18x928= 16704 som fait 18

eh bien 928 9x2x8= 18x8

18x188= 3384

som fait 18
multi 18x16

ensuite c un calcul perpétuel

alors si c si simple j'attends que quelqu'un nous fasse de telles coïncidence et un seul calcul perpétuel simple

vous ne pouvez pas !

car il faut être connecté lol

hamdoulillah

Anonyme a dit…

http://www.forteenergy.com.au/files/files/186_Final_BNR_Assays_20100621.pdf

Anonyme a dit…

http://www.proactiveinvestors.co.uk/companies/news/9668/forte-energy-soars-on-news-of-encouraging-assay-results-from-mauritania-uranium-projects-9668.html

Anonyme a dit…

Roc Oil vend tout ce qu'il a en offshore. Et si les chinois achetaient? Deçouvertte de gaz encore au Nord offshore. Le site du Ministère du pétrole ne dit rien et ils ne sont peut-être pas au courant. A-
==
Roc Oil offers Mauritania assets for sale

Published Jun 21, 2010
E-mail Print

Roc Oil Company Ltd is offering, for cash sale, its equity in several contiguous PSCs covering 32,500 km2 of the Mauritanian passive margin basin, NW Africa, comprising current production (Chinguetti Field), undeveloped discoveries and substantial exploration upside with confirmed 2010 drilling. The PSCs include: Area A, Area B, Area C Block 2, Area C Block 6, Block 1, Block 7 and the Chinguetti EEA.

Overview: ROC holds 2% - 5.5% equities across seven contiguous Blocks/PSCs offshore Mauritania and is seeking a cash settlement for a comprehensive package of Assets, which includes the Chinguetti Field (currently producing >8,800 BOPD - Roc share 3.25%); undeveloped discoveries including Banda Gas & Oil Field and the Tevet/Tiof Oil & Gas discoveries (>300 MMbbl STOIIP gross), plus significant exploration prospectivity underpinned by a comprehensive well and 2D/3D seismic database.

Two exploration wells are to be drilled back-to-back starting 3Q 2010, including the Cormoran prospect (2-3 TCF gross).

Tags: ROC Oil

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"On a même publié et mis en circulation un faux certificat médical, dans lequel on le présente comme un fou."

---------------------------------

Comme en son temps le prophète Mohamed( PSL) aussi fut présenté comme étant un fou.

C'est la justesse de la cause qui compte dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Droit de réponse au Communiqué conjoint GFBV et IRA-Mauritanie:


Il m’a été donné de relever un certain nombre de contre vérités, des affirmations mensongères et des chiffres relevant de la pure désinformation intéressée sur la situation de l’esclavage comme décrite dans votre communiqué. A ce titre, j’aimerais vous préciser ainsi qu’aux personnes que vous tentez d’induire en erreur, que dans notre cher pays la Mauritanie il est fallacieux et infondé de dire qu’il y a plus de 500.000 esclaves.

Je considère qu’il s’agit là d’une manœuvre pernicieuse afin de brouiller les partenaires de notre pays au cours de la table ronde qui se tient à Bruxelles le 22 et 23 Juin 2010.

S’il est admis que l’on ne peut pas dire qu’il n’y a plus d’esclaves en Mauritanie, car le processus qui a été engagé depuis la promulgation de l’ordonnance 81234 du 9 Novembre 1981 par le Président Monsieur Mohamed Khouna Haidalla. n’est pas encore achevé.



A mon humble avis toute appréciation relative à l’esclavage en Mauritanie devrait prendre en compte les progrès réalisés depuis plus de 20 ans. Il ne s’agit pas ici de remettre en cause votre droit à l’expression, mais la nécessité d’observer une plus grande objectivité pour un problème aussi sensible que les autorités tentent d’éradiquer en dépit des pesanteurs d’une société archaïque.

Aussi, je trouve contre productif votre proposition de faire dépendre l’aide au développement à la Mauritanie des résultats de la lutte contre l’esclavage, et la considère comme fantaisiste et dangereuse dans la mesure où c’est une invite au boycott avec toutes ses conséquences qui ne manqueront pas de plomber l’économie du pays avec ses répercussions sur les programmes de réinsertion destinés à cette frange de la population.

Par ailleurs, il serait honnête de préciser qu’en Mauritanie il n’y a pas de militant des droits de l’homme actuellement inquiété, au contraire il sont présentement à Bruxelles alors que des O.N.G sélectionnée à la main comme vous vous plaisez à appeler les ONG non affiliées aux partis politique n’ont même pas pu obtenir de visas.

Comme quoi il est plus facile aux soit disant militants des droits de l’homme d’obtenir un visa avec beaucoup de facilité, ce qui ne manque pas de soulever des interrogations sur les modalités d’octroi de visa pour l’EU.

L’U.E ne peut pas s’engager à donner des directives pour défendre les « soit disant militants des droit de l’homme » alors que ces derniers ne respectent pas les lois en vigueur dans leur pays.

Mais le summum de la bêtise est sans doute cette aberration venant de personnes qui sont sensés défendre la dignité de leur pays et qui consiste à demander une enquête indépendante pour déterminer l’ampleur de l’esclavage.

Il y a ici un appel à l’immixtion dans les affaires intérieures de la Mauritanie, ce qui est intolérable.

Capitaine Breyka ould M’Barek

maatala

maatala a dit…

Salam

Le Breka a dit:

"Il y a ici un appel à l’immixtion dans les affaires intérieures de la Mauritanie, ce qui est intolérable"

---------------------------------

Il pense quoi le Breka de Oumoul Khairy a qui ont refuse que justice se fasse dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Qui va écouter le Breka? A-

Anonyme a dit…

A-
tous les mauritaniens ont écouté breyka il est honnete.
hartani citoyen

Anonyme a dit…

qu'attend-t-il pour monter une ong lol

il y en a un autre qui a monté une ong pour défendre les intérêts des européens et des aùéricains lol

incroyable

c la crise

c le racket général c le k de le dire lol

Anonyme a dit…

ano 22 juin 2010 22:14
les aigris rackettent ailleurs pourqoui le reprocher à ceux qui le font ici

Anonyme a dit…

je ne vois pas de qui tu parles

moi ba , je suis en train de voir comment mettre sur mon blog chezvlane " faire un don avec paypal "

j'ai des visiteurs saoudiens

qui sait s'ils ne vont pas me virer un petit million de dollar

le loto est interdit éwa il ne nous reste plus que le hasard du net lol

Anonyme a dit…

Si cette histoire s' avere vraie, il ne faut pas reflechir 10 fois: il faut attaquer la mafia de front. On ne peut nullement s' offrir le luxe de transformer le pays en en narco-état. A-
===

Mauritanie : les services de lutte contre le narcotrafic sous pression :


Un incendie a entièrement ravagé dimanche 20 juin 2010 le domicile du directeur national mauritanien du bureau de lutte contre le trafic de drogue, le commissaire Mohamed Ould Negib, situé à Tevragh Zeina, sur la route de Nouadhibou.

Les officiels du pays craignent la probabilité d’un acte d’origine criminelle qui aurait été commis par des narcotrafiquants. L’officier mauritanien aurait reçu des menaces récemment, ce qui viendrait confirmer la thèse de l’attentat-avertissement prémédité.

Des sources sécuritaires mauritaniennes précisent que le domicile du commissaire a été entièrement consumé par l’incendie, qui n’a pas fait de victimes.



En Mauritanie, les éléments des services de sécurité en charge de la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, ou la traite d’êtres humains se trouvent depuis peu exposés à des actes criminels , avec une intensification qui fait craindre une baisse du potentiel de renouvellement en hommes, le harcèlement systématique exercé à l’encontre des forces de l’ordre créant un véritable « effet-repoussoir ».

Le problème n’est pas nouveau, la région sahélo-saharienne constitue un espace où prolifèrent les trafics de stupéfiants et d’armes dont profitent les trafiquants de tout bord, mais surtout les milices armées soupçonnées d’agir au sein des réseaux des combattants d’Al-Qa'ida au Maghreb Islamique (AQMI).

Les services de sécurité en charge de la lutte contre le terrorisme au Sahara et au Sahel viennent ainsi de publier la liste de présumés terroristes comprenant les noms de 108 suspects, dont 34 Mauritaniens. Ces derniers seraient affiliés à la branche armée dite « Imarat Essahra » (L’Emirat du Sahara).

Cette liste comprendrait, selon des sources informées, des Algériens, des Nigériens, des Tchadiens et des Maliens qui viendraient s’approvisionner en armes légères dans cette étendue désertique. Les suspects se trouvent également de plus en plus impliqués dans le trafic de drogue, source de financement principale des mouvances terroristes. Car la clandestinité coûte cher de par le besoin de rester mobile, d’acquérir du matériel de transmission, de louer et d’équiper des « planques ».

Le moyen le plus efficace pour lutter contre la prolifération des groupes islamistes dans le Sahel reste ainsi sans conteste la traque des moyens des financements et la surveillance des pistes de diversification de ces derniers.

Pour rappel, de nombreux Mauritaniens ont rejoint l’aile de Yahya Abou Oumar durant la période allant de 2003 à 2009, certains se faisant appeler « Jounoud Allah Al Mourabitoune ». Selon des sources proches de la CIA, ce serait près de 300 à 400 hommes armés qui opèrent pour le compte d’AQMI dans la zone du sahel.

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Sahel intelligence

Anonyme a dit…

Depuis quand il est honnete? Il n' a fait aucune protestation contre le cas de Oumoulkheir et il sera le premier à s' attaquer aux Birame de ce monde dès que le Général lui donne le pan du boubou. On l' a observé toutes ces années.

Dès que je vois un ex-militaire ouvrir la bouche, je vois rouge. Hartani ou pas hartani. On leur passe la pommade déjà depuis 32 ans et c' est toujours le retour en arrière. Faut pas melanger les choses, cer zami.

A-, Citoyen non hartani

===
Hartani citoyen a dit:

A-
tous les mauritaniens ont écouté breyka il est honnete.
hartani citoyen

22 juin 2010 21:44

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"En Mauritanie, les éléments des services de sécurité en charge de la lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, ou la traite d’êtres humains"

---------------------------------

Le cas de Oumoul Khairy c'est quoi?

La traite d'êtres humains dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Cher A-

Le cas de Oumoul khairy est une honte nationale.

Assister à l'investiture de Béchir l'est aussi.

C'est l'international esclavagiste dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Il est evident qu'Oumoulkhairy n'est pas un être humain, là-bas. Bientôt tu auras la coalition de citoyens hartani qui vont la chahuter et remercier son ex-maître. C'est kif-kif avec Sarr qui s'est allié avec ses etragleurs de Walata pour des sous pour s'acheter un pick-up et certainement une nouvelle femme. Maison, on ne sait pas encore, mais on cherche pour les prochaines elections. Ses ex-amis l'ont reellement eu.

Anonyme a dit…

Lu pour citoyen hartani.

Le preuve par 4 et ce n'est pas fini. A-
===
Le ministre de l’intérieur : La Mauritanie n’a jamais expulsé ses citoyens vers le Mali:


Sur le site de l’ANAIR (agence national d’appui et d’insertion des refugiés), il est écrit (au moment où nous rédigeons cet article), sous le titre : 1989: Déportation des dizaines de milliers de négro-mauritaniens vers le Sénégal et le Mali :

«En 1989, profitant du malheureux conflit entre notre pays et le Sénégal, le gouvernement mauritanien de l’époque, procède à une vaste opération d’expulsions des dizaines de milliers de citoyens négro-africains hors du territoire national.

Installés dans des camps, au Sénégal et au Mali, les déportés vivent dans des conditions misérables, ne survivant que grâce à l’aide du Haut commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR). Les 19 années d’un exil forcé et éprouvant n’ont pas entamé leur détermination à revenir dans leur patrie et à retrouver ... »



«Et les négro-mauritaniens réfugiés au Mali, ils sont environ 10000 qu’est-ce qu’ils deviennent ? » C’est, entre autres, la question qui a été posée le 20 juin dernier, à Eliké Segbor, représentant régional du HCR, sur les victimes de conflits oubliés en Afrique de l’Ouest.

Sa réponse : «Nous n’avons pas démarré cette opération. Nous avons effectivement recensé 10 000 refugiés du côté de Kayes dont à peu près 80%, disons 8000 sont candidats au rapatriement et nous pensons que devrions avoir notre voix pour continuer ce travail là.»

Lundi dernier, à l’assemblée nationale, en réponse au député UFP de Boghé, Sy Samba, le ministre de l’intérieur, Mohamed Ould Boilil, a affirmé : « La Mauritanie n’a jamais expulsé ses citoyens vers le Mali. »

Qui croire ? Le site de l'ANAIR et le représentant régional du HCR ou le ministre mauritanien de l’intérieur ?

Khalilou Diagana
Pour Cridem

20 JUIN

Ministre intérieur lundi

Anonyme a dit…

promesses de dons OS Bruxelles est venu comme suit:
Banque islamique de développement 700 millions
Banque mondiale 356 millions de dollars
L'UE 156 millions
Banque arabe pour le développement économique et social 500 dollars
Arabie Saoudite 150 millions
France 40 millions Dollar
Koweït 100 millions de dollars
Espagne 19 millions de dollars
Les observateurs estiment que la plupart des fonds promis par les donateurs a été une partie des fonds promis par les organismes et le Club de Paris il ya trois ans , et d'empêcher l'arrivée de plus par le coup d'Etat militaire en 2008

essirage
traduction google

part occident : 49 millios de $ soit
moins de 5%


MOUHAMED

Anonyme a dit…

Merci pour la solidarité arabo-islamique le reste n’est que des conditions et slogans inutiles des séquelles du colonialisme et de l’esclavagisme et surtout du mépris.

-----


La Mauritanie obtient 3,2 milliards de dollars à la table ronde de Bruxelles:


Le Premier ministre le Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf aurait indiqué l’obtention de la Mauritanie de 3,2 milliards de dollars à la table ronde de Bruxelles, estimant que ce volume de l’aide des partenaires au développement était de loin supérieur à leurs prévisions.

Selon des premières informations, l’Arabie Saoudite, la Banque Mondiale, l’Union Européenne, le Fonds Arabe de Développement, la Banque Islamique pour le Développement, le Koweït, la France et la Banque Africaine de Développement auraient respectivement avancé des enveloppes de 150, 350 130 500 70 100 40 et 200 millions de dollars.


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org


mouhamed

Anonyme a dit…

Mouhamed,

Il sera plus facile d'avoir les 5% des occidentaux que l'argent de la Libye, par exemple.A-

Anonyme a dit…

Ya Mouhamed,

Tu ajoutes les 356 millions de la BM et les 156 millions de l'UE. Tes "kouffars" ont mis le poids sur le multilatéral. Le bilatéral c'est plus compliqué. Faut feliciter et remercier tout le monde. On vient de loin, avec notre putsh.

Ce sont les autres où il y aura de la bouffe? Tu as entendu parler d'un scandale de détournement avec la BID? Never. C'est ce argent qui va dans la poche des militaires et autres boutiquiers. La preuve: Sidioca n'avait aucune idée de comment gerer les sous et sa parentele se servait comme si rien n'etait. C'est lui qui a fait partir Ould Horma qui serrait les c.. à tout le monde. Sauf ses parents, bien sur. Bon déjà ce n'était pas mal.


A-

Anonyme a dit…

J'ai oublié de dire que Sidioca a travaillé pour la BID. Donc un ancien fonctionnaire qui ne comprend rien aux études d'impact environnemental et ne sais pas differencier entre un coup fourré (SNIM)et un coup halal (Mosquée de la Presidence presque), te dit beaucoup sur celui qui lui a donné du boulot pour longtemps.

Anonyme a dit…

azzizzo: debarasse toi de ces connards.
___

Tintamarre religieux aux visées politiques:

La Mauritanie, terre et réservoir séculaire de l’Islam, de ses manifestations les plus originelles, s’est brusquement réveillée ces derniers mois, sous le grand vacarme malicieusement organisé par certains religieux, qui n’ont pas voulu se consacrer exclusivement à cette noble vocation qu’est la religion, loin des accointances politiques et de leurs influences néfastes sur la bonne foi.

Des débats, des colloques et d’autres activités toutes relatives à l’Islam, notamment à l’introduction des finances islamiques par des banques de la place ont été organisés au cours de cette période, supervisés par de grands érudits et cheikhs dont Youcef El Qharadaoui et Mohamed El Hacen Ould Dedew.

A priori, on peut dire qu’il s’agit sans doute d’excellentes initiatives pour renforcer les pratiques religieuses dans le pays, pour attirer l’attention sur les bienfaits de l’Islam, qui n’a cessé depuis les temps de drainer des adeptes de toutes les contrées du monde.

Avec tout le grand respect que nous avons pour ces sommités religieuses, nous pouvons dire sans nous tromper que le message attendu de ce grand tapage, n’avait pas été seulement de soigner l’image de l’Islam dans le pays du million de Oulémas, mais plutôt d’apporter tacitement sa bénédiction à des groupes économiques aux détriment d’autres, en prêchant dangereusement dans la discrimination au sein des milieux d’affaires, où l’Islam doit être mis au profit de tous, loin de tout particularisme.

En effet, les soutiens économiques du pouvoir, qui se sont considérablement investis pour l’élection du président Mohamed Ould Abdel Aziz à la tête du pays, ont semble-t-il fait l’objet d’un complot économico-religieux, visant à apporter du bémol à l’image de leurs concurrents, qui s’étaient farouchement opposés à l’arrivée de Ould Abdel Aziz au pouvoir.

L’autre fausse note de cette période passée, c’est le fait que l’indépendance de la justice constamment défendue par le pouvoir, a été maladroitement mise en question par ces déclarations d’érudits qualifiant les verdicts prononcés lors des procès des présumés djihadistes, d’injustes et de disproportionnés.

Cette interférence dans les affaires judiciaires est d’une extrême gravité, dés lors où ses auteurs se font plus royalistes que le roi et que le président de la République lui-même, qui est le président du Conseil Supérieur de la Magistrature, s’est toujours éloigné de ces questions, qui dépendent du seul pouvoir judiciaire.

Le plus étonnant dans cette confusion juridico-religieuse, et que Cheikh Dedew qualifie une peine de 6 ans d’emprisonnement de disproportionnée et qu’il ne livre pas son point de vue sur la peine de mort.

Une peine capitale qui a été requise contre des islamistes mais qui vraisemblablement ne sera jamais exécutée, dés lors où elle reste confrontée au droit de grâce conféré par la loi fondamentale au président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz.

En effet, bien que la peine de mort est prévue par la Constitution, ce n’est pas un président de la République affectif, tolérant et pleins d’égards à ses concitoyens qui va ordonner son application à l’endroit de jeunes, kidnappés à la fleur de l’âge et embrigadés par des groupes terroristes pour commettre des actes qui n’ont aucun dénominateur commun avec l’Islam.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org


Source :
Le Véridique (Maur

maatala a dit…

Salam

"La Mauritanie obtient 3,2 milliards de dollars à la table ronde de Bruxelles"

-----------------------

Un grand MERCI à tous ces bailleurs, pour une fois ne soyons pas ingrat et sélectif.

Encore un grand MERCI et MERCI pour votre générosité et surtout n'oublier pas de faire des provisions pour ces fonds perdus comme les précédents.

Prions pour que cette une énième perfusion ne servira pas uniquement à maintenir plus longtemps dans l'agonie notre pauvre bled.

Prions pour que les Damitudes ne changent pas de garde robe, ni de sacs Vuitton, ni de montres chopard(Nagi ente vem).

Azzizzo va choper le MELON et pisser sur son opposition


Celle-ci a intérêt à faire son deuil du soutien des institutions internationales et ne compter que sur elle même.

Elle peut aussi se torcher avec l'accord de Dakar dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

L'UDP le parti de la coincée qui incarne. a dit:

"L’UDP réitère son soutien total et inconditionnel au Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et souligne que les réformes engagées sous sa sage impulsion visent entre autres les objectifs suivants :

• défendre, préserver et consolider l’intégrité territoriale, la souveraineté nationale, l’unité nationale et la cohésion sociale,

• instaurer une démocratie pluraliste, garante du libre exercice des libertés publiques et des droits du citoyen,

•instaurer des règles de bonne gouvernance pour la gestion efficiente des ressources nationales,

•militer pour le respect du droit et de l’équité par la mise en place d’une justice efficiente prenant sa source dans la Chariaa Islamique.

• Promouvoir une politique harmonieuse de développement économique et social,

• Créer les conditions d’une vie meilleure où la culture, l’éducation et la santé seront pour tous,

• Faire jouer à la Mauritanie un rôle positif sur la scène internationale.

-------------------------

L'art de la réthorique stérile dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

après ça il faut ne pas croire en la connexion

look: selon romanie news

http://www.cridem.org/C_Info.php?article=44915

"Nous avons obtenu près de 3,2 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros) alors que nous en espérions 2,8", a-t-il précisé. Selon une source diplomatique, le total des promesses exprimées lors de la table ronde s'élève à 3,112 milliards de dollars.

La capacité d'absorption de ces sommes par le pays "ne posera aucun problème", a-t-il assuré. "

3,112 milliards de dollars

je vous avez fait déjà remarquer les calculs des dates de table ronde

mais look si ça n'est pas ajib

3112x 18 = 56016 !

la som fait 18
la mutli fait 180 !

ça ne vous suffit pas

de toute façon c écrit dans le coran quand on est aveugle et sourd il n'y a rien à faire

la preuve lol

pour la tech calcul perpétuel faite vous même le calcul

18x 18180= 327240

som 18
multi 336 qui n'est pas un multi de 18 et vous savez que lorsque ça arrive il faut prendre le nombre tel quel

look 18x18336= 330048

som 18
multi 18x16

c un calcul perpétuel

éwa je vous évite les calculs à partir de la date lol

c l'homme du 18

mais gare au 6+6+6= 18

le djihad perso !

envoyer au diable c le cas de dire les forces du refus, les hypocrites , et avoir le courage d'avancer

gare à la crise mystique !

adi !

Anonyme a dit…

en parlant du diablos et du 666

look: gare à la crise mystique !

adi !

23 juin 2010 22:03

23x6x2010x22x3=

666x X,108 108 108 108108108108....

X= 27488

look: le chiffre 18 et 666
18666 la som fait 27

27488/ 27 = 1018,....

adi adi

2+7+4+8+8=

Anonyme a dit…

2+7+4+8+8=

on s'en fout c un reste de copié collé qui a mal tourné

mais il n'y a pas de hasard continuons

on a vu pour le 27

mais regarder même le reste 488

488= 18x 27,...

vous connaissez le 13 diabolique

look là c tout ensemble

488 x 18= 666x 13, 1891 1891 1891

le pire c la chute

488x 666 = 325008

som fait 18
pire 325008x 18= 18056 !

som fait 18

mais c le même résultat si on multi chiffre 325008 et 18056

ect etc là je suis allé un peu loin

mais billahi ne croyez pas que c prémédité je tape comme ça vient

je ne cherche pas

c la connexion à la matrice lol

vlanéo lol

Anonyme a dit…

ps L'art de la réthorique stérile dit le fou

maatala

l'art de l'arithmétique fertile lol

machallah

allez ciao

Anonyme a dit…

PS du PS au fait en parlant de la capacité d'absorption de la mauritanie

apparemment nous n'avons pas assez de cadres compétents pour ficeler des dossiers en bétons

quelle folie ! avoir droit à des milliards et ne pas pouvoir défendre un dossier pour les utiliser

donnez moi des milliards et 20 ans de vie et vous verrez ce que je ferais de ce petit pays

pas assez de cadres compétents, j'irai les chercher ailleurs je leur donnerai la nationalité mauritanienne comme font tous les pays à la recherche des cerveaux

la suite

des grands travaux un pays à bâtir

que de chantiers!

rien que l'éducation sur 18 ans , je crée la plus prestigieuse école d'afrique

c simple la première année je ne construit que des maternelles

en pagaille avec une cooperation nord sud est ouest pour la formation

et chaque année je construis autant de classes supérieures pour acceuillir l'excellence qui avance

année après année se batit la chose et 18 ans après ils passent le bac ensuite je continue entre temps je construis des facs pour les recevoir comme ailleurs coop nord sud est ouest ect ec

pendant que le pays est en chantier en travaux partout

une armée rénovée avec des moyens prête à défendre le projet contre les politicards

j'appelle à moi ce que le pays compte de plus sains et de plus brillants dans tous les dommaines et je les mets face à d'autres venus d'ailleurs

avec des milliards on peut tout faire avec 3 millions de personnes

vaste programme de retraite anticipée avec une somme remarquable à la clé

ceux qui n'ont pas le niveau dans les administrations on les renvoie à l'étude sinon on leur trouve quelques occupations à salaire égal et en 15 ans le pays sera débarrassé définitivement des bras cassés sans faire de drames sociaux

le travail , le rêve, la justice et l'élan feront que l'adhésion du peuple et de l'élite éclairée sera totale

faire un système comme en chine semi-communiste et semi libéral afin de lutter contre la pauvreté d'une part avec un état providence et de l'autre favoriser la libre entreprise

la santé n'en parlons pas

donnez les milliards et vous verrez

je ferais venir des jeunes diplomés de l'est sud et nord prêt à faire six mois un an d'exprience en afrique , la santé équitable ça existe

les conditions qu'ils auront inciteront d'autres à venir

etc etc

quant aux forces du refus arriérés , l'armée sera là et la justice avec

quiconque veut délibérement saper le changement véritable, sera jeté après quelques sommation en prison

la dictature éclairée !

après 20 ans d'un régime pareil après avoir lutté effacé et désarmé les lascars ignorants, la génération périmée gangrénée sera au repos , avec 10 ans de plus la mécanique démocratique se met en place

ensuite après moi si avec tout ça , je n'ai pas créé des citoyens éclairés prêts à prendre leur destin en mains avec une autre élite

je laisserai tout de même dernière moi l'élan et la direction et les mauritaniens et mauritaniennes ne sont pas stupides , ils sauront se défendre et avancer

ce n'est pas un rêve, cela a déjà été fait ailleurs

il faut des couilles des armes et des milliards

le reste

inch'allah

Anonyme a dit…

Condoléances à la famille Leggett. A-
==
Ambassade Des Etats-Unis d'Amérique en Mauritanie : Communiqué de Presse:


A l’occasion du premier anniversaire de l’assassinat à Nouakchott du citoyen américain Christopher Leggett, l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique a organisé une cérémonie au cours de laquelle l’Ambassadeur Monsieur Mark Boulware a prononcé le discours suivant :

« Je voulais vous remercier tous pour vous joindre à Nora Jean et moi-même, en ce moment solennel ou nous observons le premier anniversaire de l'assassinat de Christopher Leggett par des terroristes d'Al-Qaïda.

Le 4 Juillet dernier, le Ministre mauritanien de l'Intérieur par intérim, s’est joint à moi pour planter ensemble cet arbre d'olive en monument vivant de Chris. L'olivier est le symbole de l'organisation caritative que dirigeait Chris. Il est aussi le symbole de la paix pour laquelle Chris a lutté durant toute sa vie et en particulier dans son travail. Un an plus tard, cet arbre a poussé, véhiculant ainsi le message de paix et d'amour que Chris incarnait.



A titre d’exemple, nous avons été heureux d’apprendre la nouvelle de la création aux États-Unis du Fonds du Mémorial de Christopher Leggett, pour continuer l’œuvre de Chris.

Un an après les terribles événements du 23 Juin 2009, les auteurs de cet acte odieux ont été arrêtés et attendent d’être jugés. Je tiens à remercier le gouvernement mauritanien pour sa coopération constante avec le gouvernement américain dans les investigations et pour avoir réussi à appréhender les présumés coupables.

Durant l'année écoulée, la Mauritanie a été victime d'autres actes terroristes, mais le gouvernement a accompli de grands progrès dans le domaine du renforcement des capacités de ses forces de sécurité pour faire face à la menace d’Al-Qaïda. La Mauritanie est un leader dans ce domaine, et est, l’un de nos plus proches alliés dans le domaine de la lutte contre la violence extrémiste.

Aussi, le gouvernement mauritanien ne s'est pas limité à faire face à la menace terroriste par la force. Il a également cherché à renforcer les fondements de la paix et de l'amour qui caractérisent la société mauritanienne. Dans les semaines qui suivirent la mort de Chris, nous avons vu de telles convictions se manifester dans de multiples expressions de condoléances, de la part de tous les segments de la société mauritanienne. Le gouvernement mauritanien met l'accent sur ces convictions pour orienter les jeunes mauritaniens, le plus loin possible, de l'idéologie de la haine et de la violence extrémiste.

A l’image de cette plante qui poussa un jour pour devenir un symbole orgueilleux de l'amour de Christopher Leggett pour la paix, nous espérons que la tragédie de sa mort aura servi à renforcer l’esprit d'amour et de paix qui définissent si bien le peuple mauritanien ».

Nouakchott, le 23 juin 2010





Source : US Ambassy - Public Affairs

Anonyme a dit…

Un article et une interview bidons. Ils attendaient quoi avant d' attaquer? Ils n' attaquerons pas parceque c' est eux-meme qui les ont fabriqué. Cette interview vient renforcer l' histoire des air cocaine pour faire croire en la propagande et justifier l' etablissement de bases militaires pour bloquer les chinois.

Tout tourne autour du Trans-Saharian Gas Pipeline (TSGP) qui va Nigeria en Algerie, pour approvisionner l' Europe vers 2015. La trans-saharienne (route) suit le meme chemin que le TSGP: raison pour laquelle de Lagos à la frontière algérienne, il faut faire peur avec AQMI qui s' étend exactement sur le tracé du TSGP. En meme temps on exporte AQMI en RIM et au Nigeria. Ils preparent la militarisation de la zone, en particulier la route d TSGP: Nigeria, Niger, Mali, Mauritanie et prochainement ce sera le Senegal. En propagande, ils sont durs. A-
==


Boubeye Maiga specialiste des questions securitaires? Laissez-moi rire.
A-
===

AFP

Dans le Sahara, Aqmi construit des abris pour se protéger des raids aériens
mercredi 23 juin 2010

Des éléments d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) construisent actuellement dans le Sahara des "abris" très protégés, en prévision d’éventuelles attaques aériennes, affirment à l’AFP des sources concordantes au Mali. "Nous avons des informations vérifiées, recoupées, qui nous permettent de souligner qu’actuellement, Aqmi est en train de construire des sortes de bunkers, des abris, pour se protéger des attaques dans le désert commun au Mali et à l’Algérie", assure une source sécuritaire malienne dans la région de Tombouctou (900 km au nord-est de Bamako). "Incontestablement, ces gens (islamistes) se donnent les moyens pour arriver à leurs fins", ajoute la même source, l’un des piliers du poste de commandement opérationnel (PCO) installé au Nord, pour gérer les questions sécuritaires. "Nous avons la même information", confirme une source officielle originaire d’un pays voisin du Mali. "Les terroristes (éléments d’Aqmi) vivent actuellement dans la crainte de se voir attaquer par des moyens aériens, c’est pourquoi ils construisent des abris dans des zones montagneuses, rocailleuses". Selon la même source, il y a déjà des "abris-forteresse construit entre le désert malien et algérien et un tout début de construction de ces mêmes abris vers la frontière nigérienne". Bien organisés et très mobiles, les combattants islamistes restent pour l’instant insaisissable dans le Sahara où ils prospèrent grâce aux rançons pour l’échange d’otages occidentaux, et à leur implication dans différents trafics.

Anonyme a dit…

Suite - Distiller la peur à travers Maiga. Abdou Diouf enta vem? Ne transforme pas la Francophonie en françafrique. A-
==
Mais depuis plusieurs mois, des pays comme la France et lesEtats-Unis réaffirment leur volonté d’aider les Etats de la bande sahélo-saharienne à lutter contre le terrorisme. Et, pour déloger les unités d’Aqmi, des experts insistent sur la nécessité d’utiliser des moyens aériens. "Je crois que le fait de voir tous les pays de la zone participer à une lutte globale inquiète les islamistes, d’où très probablement leur décision de prendre des précautions", commente Soumeylou Boubeye Maïga, ancien ministre malien de la Défense. "Les islamistes veulent faire du Sahara leur zone d’influence. Ils enlèvent par exemple des otages, certes pour avoir de l’argent, de la notoriété, mais aussi pour décourager ceux qui peuvent, demain, vouloir les concurrencer dans le contrôle du Sahara", ajoute Soumeylou Boubeye Maïga, qui fut le patron des services de renseignements maliens. De son côté, l’universitaire malien Hamed Maïga enquête actuellement sur la nébuleuse Al-Qaïda dans le cadre d’une thèse d’état. Et régulièrement, cet universitaire circule entre les trois régions du nord du Mali. "La nuit, dans les zones montagneuses et rocailleuses où les islamistes construisent des abris contre des attaques aériennes, plusieurs témoins disent qu’on entend des bruits de machines", mentionne-t-il. Selon Hamed Maïga, les combattants islamistes auraient également posé des mines autour de leurs principales "antres" dans le désert. "Après avoir sécurisé les voies terrestres qui mènent à eux dans le Sahara, ils tentent à présent de se protéger contre d’éventuels bombardements aériens", affirme M. Maïga. "C’est aussi, de leur part, une volonté de s’installer durablement dans le Sahara et le Sahel", conclut-il. "Sinon ils pouvaient fuir la zone, pour éviter les attaques".

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Nouakchott demande à l’Espagne et au Maroc l’extradition de compatriotes:


Le pouvoir mauritanien tient-il à innover en accordant une attention particulière à nos compatriotes détenus dans des prisons extérieures, ou faisant l’objet d’exactions hors du pays, d’où la nécessité d’un important travail diplomatique pour mettre fin à leur calvaire.

C’est assurément ce que le ministre de la Justice M Abidine Ould Khairy a voulu faire comprendre aux députés, lors de ses réponses à des interrogations posées par certains parlementaires, particulièrement Mohamed Jemil Mansour.

Dans ses éclaircissements, le dit ministre a précisé que les autorités ont adressé deux lettres respectives aux royaume d’Espagne et du Maroc, demandant à ces Etats l’extradition de Hawa Mint Cheikh, en plus des membres de sa famille, et Sidi Mohamed Ould Haidalla.



Au vu de la grande désolation manifestée par le pouvoir mauritanien suite à la mise en liberté par les maliens de compatriotes salafistes recherchés par la justice nationale, on comprend aisément que les nouvelles autorités veillent scrupuleusement à innover en matière du suivi strict et conforme aux conventions internationales, des cas de nos expatriés, notamment ceux d’entre eux qui ont des problèmes complexes avec des justices d’Etats tiers.

Le constat vaut également pour la prison de Guantanamo au Cuba, pour le mauritanien actuellement pris en otage par des chinois suite à une affaire d’escroquerie commanditée par une autre personne et peut-être pour les mauritaniennes emprisonnées dans les geôles saoudiennes.

Ces nouvelles orientations méritent d’être encouragées pour donner des résultats probants et pour mettre définitivement trait sur le silence qui a toujours caractérisé les régimes sur le sort de nos ressortissants.

Source : Emjad (Mauritanie

---------------------------------

Il attend quoi le Jemil pour venir au secours de Oumoul Khairy

Ces pays ne livrerons les putes, les trafiquants de drogues, les escrocs multicartes et les pédophiles que si ils ont la certitude que ces derniers purgeront leurs peines.

La prison en Espagne à coté de celles de chez nous, c'est Tevragh Zeina chez nous dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Lu pour vlad, Titan et fils du bled:

On avait raison. Les otages n'ont pas pris taxi tout droit de NDB au nord mali. Sont passés par le territoire marocain sous les controle du Polisario, l'Algérie et ensuite le Nord du Mali. On peut tout raconter, mais pas nous prendre pour des idiots.
===
La Mauritanie tente de verrouiller ses frontières contre al-Qaïda :


En février dernier, la Mauritanie a décrété zone militaire un vaste corridor de 600 km sur 350 au nord-est du pays. Depuis, des moyens toujours plus importants sont déployés pour tenter d’empêcher toute incursion terroriste, notamment en provenance du nord du Mali. Mais face à l’immensité de la zone, un contrôle total s’avère impossible.

Après une troisième attaque meurtrière d’AQMI contre son armée à Tourine en septembre 2008, la Mauritanie avait réagi en créant les GSI, Groupement spéciaux d’intervention, pour combattre la menace terroriste. AQMI a riposté fin 2009 en enlevant à 170 km seulement de Nouakchott trois humanitaires espagnols, dont deux sont encore retenus au nord du Mali, puis deux touristes italiens.

Pour éviter toute nouvelle incursion sur son territoire, le gouvernement a haussé le ton en plaçant le nord-est du pays, réputé pour être un lieu de passage pour terroristes et trafiquants, sous contrôle militaire. Les soldats y sont autorisés à tirer sans sommation et des points d’entrée obligatoire ont été disposés aux frontières.



D’après le commandant du 2e GSI, Sid Ahmed ould Cheikh, 350 km de frontière avec le Mali font l’objet d’une surveillance spécifique : « On y trouve les couloirs les plus roulants et les plus susceptibles d’être utilisés pour l’infiltration. Plus de 800 hommes sont désormais déployés pour contrôler ces points d’entrée stratégiques ».

Théorie sur l’exfiltration des Espagnols

Couloirs d’infiltration mais aussi d’exfiltration. Plusieurs experts considèrent, en effet, que les ravisseurs des Espagnols ont emprunté un de ces axes pour rejoindre le camp de Belmoktar au nord du Mali.

Faux, réplique le commandant Sid Ahmed, qui estime que c’est plus au nord, par le no man’s land sous contrôle du Polisario qu’ils se seraient enfuis : « Je le dis en mon nom personnel et par expérience : les ravisseurs, s’ils n’avaient pas bénéficié d’une certaine complicité étrangère, y compris d’un territoire étranger, n’auraient pas pu enlever aussi facilement les Espagnols et les amener directement dans le nord du Mali. »

Des moyens de contrôle renforcés

En plus de l’effort sur le nombre d’unités déployées, l’armée a mis l’accent ces derniers mois sur la formation pratique et théorique de ses hommes, avec l’appui de pays amis : exercices à balles réelles, entrainement commando, techniques de pistage, formation en cartographie, communication, etc. De source militaire, de nouveaux équipements sophistiqués, comme des pick-up blindés, auraient été ajoutés aux équipements actuels (mitraillettes lourdes, RPG, etc.).

Malgré ces efforts, le commandant Sid Ahmed avoue qu’il est impossible de contrôler totalement la zone. « Nous avons mis en place un maillage très efficient et capable sinon de mettre fin aux infiltrations, du moins de les freiner, parce que réellement le risque zéro n’existe pas. »

Le renseignement, enjeu crucial
Les conditions climatiques sont très difficiles. Le maillage est donc notamment centré sur les points d’eau, hautement stratégiques. C’est là aussi que se trouvent les rares nomades de la région. Les unités leurs apportent soins et aide logistique et espèrent en échange obtenir des renseignements sur les va-et-vient dans la zone.

Anonyme a dit…

Suite - Chemin des otages espagnols.
==
Mais ces populations, prises entre militaires et terroristes, ne sont pas toujours fiables. « Ils nous sont globalement acquis, mais le risque est de transformer le renseignement en business », indique un officier. « Nous les aidons pour l’eau, nous achetons leurs moutons. Les terroristes eux, ont plus de moyens. »

Si le renseignement pose problème, la principal difficulté reste l’immensité de la zone. « On a beau quadriller, on ne peut pas être partout. Jamais des moyens terrestres ne suffiront à contrôler les passages ici », admet un gradé.

Nouveaux outils

Pour y remédier, la nouveauté, c’est la surveillance aérienne. « Depuis les enlèvements, nous faisons des survols aériens réguliers. Nous devons les multiplier, mais nous avons déjà pu constater que c’est un moyen réellement efficace pour contrôler cette zone », indique le commandant Sid Ahmed. Il place également beaucoup d’espoir dans le commandement militaire unifié (Mauritanie, Algérie, Niger et Mali) installé à Tamanrasset depuis avril : « Une force intégrée nous permettrait de poursuivre les terroristes où ils sont, sans tenir compte des frontières .»

Le camp militaire de Lemgheity, 5 ans après

Le 4 juin 2005, à 4h du matin, le camp de Lemgheity est attaqué par des dizaines d’hommes armés. Surpris dans son sommeil, l’unité d’une cinquantaine d’hommes du capitaine ould Ahmed subit de lourdes pertes. 15 soldats meurent sur place, dont le capitaine exécuté à bout portant, 2 autres succombent à leurs blessures.

Leurs assaillants : des membres du GSPC, le Groupe salafiste pour la prédication et le combat, ancêtre d’AQMI. Selon un officier, Belmoktar, le chef du groupe qui retient actuellement deux otages espagnols, a mené l’assaut : « Belmoktar était là. Son médecin personnel aussi. Il fait partie de la dizaine de morts côté GSPC. On ignore leur nombre exact car ils ont emporté les corps. »

L’attaque de Lemgheity est la première offensive mortelle des islamistes extrémistes en Mauritanie. Plusieurs gradés reconnaissent que des erreurs ont été commises. « Certains soldats faisaient du business avec les visiteurs de passage dans l’enceinte du camp. La veille de l’attaque, un assaillant s’est fait passé pour un nomade perdu. Il a bu le thé, visité le camp : dépôts d’armes, moyens de communication, il a tout repéré.

Autre erreur : la base était au pied de la colline, ce qui a permis au GSPC d’attaquer d’en haut. Ajoutez la surprise : l’unité n’avait aucune chance. Mais c’était une autre époque, il n’y avait jamais eu d’attaque terroriste. »

Aujourd’hui le camp a été rasé, reconstruit plus haut, renforcé. Lemgheity est un des points de contrôle clé de la zone militaire. Et les soldats veillent, car depuis 5 ans, ils ont pu, malheureusement, constater la dangerosité de la menace.

Par Laura Martel







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Radio France Internationale

Anonyme a dit…

Faut pas dormir.Le voisin exporte ses problemes. Quel est notre probleme s' ils ont refuse au FIS de gagner en 92? C'est injuste. A-
--

Arrestation d’un présumé terroriste près de la BAMIS:

Des éléments de la brigade anti-terroriste de la capitale viennent d’arrêter un homme de teint clair et barbu, monté à bord d’une voiture Carina, non loin de l’Agence de la BAMIS sis à Tevragh Zeina, du côté de la Clinique Ould Aye. Notre reporter qui était sur place a indiqué que l’homme a été immobilisé juste après avoir garé son véhicule.Visiblement suivi, il a été arrêté et jeté dans la voiture de la police dont certains des éléments se sont chargés de conduire la Carina vers les locaux de la dite brigade spécialisée dans la lutte contre le terrorisme. Tous ces indicateurs laissent penser que l’homme est fortement suspecté d’appartenance au mouvement terroriste.  Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Le premier ministre mauritanien, Ould Mohamed Laghdaf, exclut tout éventualité de dialogue avec l’opposition:


Après l’obtention de promesses fermes de financements à Bruxelles, le gouvernement mauritanien semble peu préoccupé des pourparlers dont l’opposition veut faire un cheval de bataille.

En fait, 24H après la fin des travaux de la réunion avec les bailleurs de fonds qui ont accepté de financer le programme de développement présente par la Mauritanie, le premier ministre mauritanien a exclu toute éventualité d’organisation de dialogue pouvoir-opposition.

« Il n’y aucun problème en Mauritanie, il ya un pouvoir avec sa majorité qui gouverne et une opposition qui doit jouer son rôle » a martelé Moulaye Ould Méd. Laghdaf. « Si l’opposition veut débattre ou dialoguer, l’endroit idéal, c’est l’assemblée nationale » devait-il ajouter.


Le premier ministre visiblement auréolé par les résultats de la rencontre de la capitale Belge s’est permis cette sortie qui fait voler en éclats les espoirs de dialogue suscités ces derniers jours à travers la volonté de dialogue que le président mauritanien Mohamed ould Abdel Aziz a exprimé au cours d’une audience accordée à l’ex-premier ministre Ould Waghef.

Source : Sahara Medias (Mauritanie

----------------------------

Le gouvernement gouverne et l'opposition s'oppose.

Les nostalgiques du GVT d'union national peuvent se torcher avec leurs illusions.


Attention à la Mellonite dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Taqadoumy

"Les nouveaux risques de l'eau
24-06-2010
Une étude publiée, aujourd’hui 24 juin, par la société britannique Maplecroft, spécialisée dans l’évaluation des risques internationaux, révèle que la Somalie, la Mauritanie et le Soudan possèdent les ressources en eau les plus précaires au monde, tandis que l’Islande disposerait des plus riches.

Les données indiquent que le changement climatique, conjugué à la hausse de la population mondiale, induira de plus en plus de pressions sur les ressources, mettant à mal de nombreuses filières, de l’agriculture aux industries. Selon l’index des 165 nations qui comportent des risques en eau, l’Afrique et l’Asie ont les ressources les plus vulnérables. Parmi les facteurs pris en compte, l’accès à l’eau potable, la demande par habitant et la dépendance aux rivières transfrontières.

La Somalie, où seulement 30 % de la population a accès à l’eau potable, se trouve tout en haut de la liste des pays à risque. Viennent ensuite Mauritanie, Soudan, Niger, Iraq, Ouzbékistan, Pakistan, Egypte, Turkménistan et Syrie. De l’autre côté du classement, l’Islande qui est généreusement pourvue en eau de pluie, possède les ressources les plus sécurisées. Derrière elle se trouvent la Norvège et la Nouvelle-Zélande.
« Avec le changement climatique, il va y avoir une pression supplémentaire très importante sur les ressources déjà limitées de nombreuses nations », prévient Anna Moss, auteure de l’étude. Celle-ci montre que les variations des moussons et la fonte des glaciers, par exemple, pourront perturber les ressources et mener à des conflits aux frontières. Le fait de construire des barrages hydroélectriques ou d’accentuer l’irrigation peut également modifier les rivières en aval. Selon les auteurs, l’irrigation utilise environ 70 % de l’eau disponible dans le monde. L’industrie en utilise 22 %.

Le stress hydrique n’est pas seulement une problématique de pays pauvres. Aux Etats-Unis et en Australie, certaines régions sont classées à risque. En Europe, la Bulgarie, la Belgique et l’Espagne peuvent s’inquiéter. Afin d’identifier les pays européens pour lesquels existent des problèmes d’eau, l’Agence européenne de l’environnement avait publié en janvier 2009 l’analyse des « indicateurs de taux d’exploitation ». Lesquels décrivent la pression des prélèvements en eau sur les ressources, et proposent des taux pour chaque pays qui se calculent en faisant le rapport entre la moyenne annuelle des prélèvements en eau et la moyenne annuelle de la ressource renouvelable.

Célia FontaineSource : Journal de l’Environnement


maatala

maatala a dit…

Salam

Lu pour Couly sur Kassataya

Assemblée Nationale : Apologie de Taya, de son régime et demande pressante de réouverture du dossier des mauritaniens arabes rapatriés du Sénégal en 1989

"Des parlementaires mauritaniens dont les propos ont été relayés et c’est une première, sur les antennes de la radio et de la télévision du service public, mardi soir, ont exigé du gouvernement actuel, la réouverture d’un autre volet du passif humanitaire né des événements sanglants d’avril-mai 1989 entre la Mauritanie et le Sénégal. Il s’agit en l’occurrence du dossier des mauritaniens de souches arabes contraints de quitter le Sénégal durant les émeutes à caractère racial. « Combien étaient-ils ? Combien de morts durant les agressions et pillages de leurs biens ? Quel sort a été réservé à leurs biens saisis par les autorités sénégalaises d’alors ? Dans quelles conditions ont-ils été accueillis en Mauritanie ? Ont-ils été indemnisés pour les biens pillés ou confisqués ? » Telles sont les principales questions que se posent les mauritaniens, 20 ans après les faits, martèle l’un des députés qui revendiquent toute la vérité au nom du peuple mauritanien et pour l’avenir de la sérénité des relations avec le Sénégal.
Pour ce parlementaire et en dépit des explications du ministre de l’intérieur, les questions demeurent. Après avoir fait l’apologie de Maaouya ould Sid’Ahmed Taya et de son régime, le député devait s’interroger sur le silence du pouvoir actuel sur l’affaire des arabes de Mauritanie victimes des événements de 1989. En même temps, il s’est dit heureux de constater que le dossier des frères négro-africains contraints eux aussi, de quitter la Mauritanie pour le sénégal, que ce dossier dit-il, est pratiquement réglé. Une assertion cependant, récusée par d’autres parlementaires.

Pour en revenir au dossier des mauritaniens rapatriés du sénégal en 1989, sous la présidence de Maaouya ould Sid’Ahmed Taya, la Mauritanie avait chiffré à plus de 500.000 ses ressortissants qui détenaient des commerces sur l’autre rive du fleuve qui constitue la frontière entre les deux pays.

Les parlementaires ont aussi rappelé que les événements de 1989 avaient pour origine un incident entre des éleveurs peuls de Mauritanie et agriculteurs soninké du Sénégal. L’incident qui a fait des victimes a eu lieu dans un village soninké du Sénégal appelé Diawara bordant la frontière sud de Mauritanie.



Source: Sahara Médias


maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"L’AFCF dénonce 900 cas de filles domestiques mineures victimes de maltraitances


« Nous avons recensé 900 cas de filles mineures victimes de maltraitances ont été recensés, à Nouakchott, au cours de la période d’août 2009 à juin 2010 », a déclaré Mme Nebghouha Mint Abdellahi coordinatrice du projet d’assistance des filles domestiques mineures.


Mme Nebghouha qui animait une conférence de presse au siège de l’Association des femmes Chefs de familles a précisé que ces filles dont l’âge se situe entre 6 à 12 ans sont « à 30% soumises à des retards de salaires, 40%(de 6 à12 ans) sont victimes de violences, de maltraitances et d’exploitation et 30% victimes de viol, d’accusation de vol et de menace de mort de la part de leurs « employeurs ».
La majorité de ces filles « âgés de 6 à 12 ans sont privées de scolarité et soumises à la tutelle d’intermédiaires peu soucieux des droits humains les plus élémentaires », a- t- elle ajouté.
Le projet d’assistance des filles domestiques mineures est le résultat d’une coopération entre l’AFCF, Terre des hommes et la Coopération allemande.

maatala

maatala a dit…

salam

lu sur cridem

"Un parti d’opposition en Mauritanie accuse le Premier ministre de désinformation:


Le plus grand parti d’opposition en Mauritanie, le Rassemblement des forces démocratiques (RFD) d’Ahmed Ould Daddah, a accusé le Premier ministre Moulaye Ould Mohamed Lagdhaf de s’être livré à la désinformation vis-à-vis de l’opinion publique internationale.

Dans une conférence de presse à Bruxelles, Ould Mohamed Lagdhaf a indiqué, selon le RFD, que « la concertation a toujours eu lieu avec l’opposition" qui a, selon lui, accès aux medias publics. Le Premier ministre mauritanien a conduit la délégation de son pays à la table ronde tenue les 22 et 23 juin à Bruxelles entre la Mauritanie et ses partenaires au développement.

Selon le communiqué du RFD parvenu à APA à Nouakchott, le Premier ministre a ajouté que « tout le monde s’exprime dans ces espaces (medias publics) avec une liberté sans précédent ».



Ces « présomptions sont dénuées de tout fondement », a affirmé le RFD, considérant que Ould Mohamed Lagdhaf a voulu « faire croire à l’opinion publique l’existence d’un dialogue » libre en Mauritanie.

Le parti de Ould Daddah a « dénoncé le recours à ces méthodes de désinformations » tout en réitérant son « attachement permanent au choix du dialogue constructif conformément à l’Accord de Dakar auquel le pouvoir a tourné le dos ».

L’Accord de Dakar avait permis d’organiser les élections présidentielles du 18 juillet 2009 qui ont vu la victoire de Mohamed Ould Abdelaziz, auteur du putsch du 6 août 2008.

Source : Agence de Presse Africaine

--------------------------------

Merci de donner de l'importance à l'incolore et indolore Lagdaff dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

nos derniers calculs, une fois n'est pas coutume ont sorti à partir des milliards de bruxelles le nombre 27

voir plus haut

et une fois n'est pas coutume après bruxelles aziz convoque le conseil des ministre un dimanche et dimanche 27

27 6 2010 la som fait 18

la mulit des chif fait 168

même si le 18 est là ce n'est pas un multi de 18 or la tech du calcul perpétuel stipule que dans pareil cas prendre le nombre tel quel

18x 18168= 327024
som fait 18
multi 336
soit 18x 18,6666666666666666 !

souvenez-vous d'où avons nous sorti le 27

18666 dont la som fait 27

mais ce 18,66666666666 prouve que 336 n'est pas un multi de 18 or dans pareil cas selon le calcul perpétuel prendre le nombre tel quel

look: 18x18336=330048

dont la som fait 18
multi 18x16

si vous continuez c un calcul perpétuel

ajib


d'ailleurs même si vous faite
27x6x2010= 325620

som fait là encore 18
multi 18x20

si vous faîtes la tech du calcul perpétuel ça marche là encore

allez chezvlane lire ce qu'on trouve p 518 des mémoires de napoléon

ciao

Anonyme a dit…

A-
tu te soucies apparement seulement de la route qu'ont pris les otages espagnols pour regagner le nord malien.
J'ai quelques questions à te poser car tu dois réviser tes cours de géographie.
1-Quel est le chemin emprunté par les ravisseurs des otages italiens enlevés prés de Kobeni? et qui sont leurs complices?
2-Quel est le chemin emprunté chaque jour par par les émigrés clandestins pour regagner l'Espagne à partir de la Mauritanie?
3-Quel est le chemin utilisé pour transporter et acheminer le cannabis (kif marocain) du rif au Maroc jusqu'en Afrique centrale, au moyen orient et en Europe?
4- Quel est le chemin utilisé par les trafiquants latino-américains pour transporter la cocaine des pays de transit en Afrique de l'Ouest vers l'Europe via le Maroc?

La réponse à toutes ces questions est claire, mais tu veux toujours l'ignorer, je ne sais pas pour quelles raisons.
C'est le Maroc le narco-Etat qui tire profit de tous ces trafics en gagnant de l'argent et en déstabilisant son grand voisin en utilisant la fragilité de la Mauritanie, du Mali et du Niger.
C'est pourquoi ces pays ont exclu le Maroc de la gestion de l'etat major inter etat

Anonyme a dit…

Merci ano du 26 juin 2010 15:53. C' est noté et merci pour le leçon de jeografy. A-


===
Ano du 26 juin 2010 15:53 a dit:

C'est le Maroc le narco-Etat qui tire profit de tous ces trafics en gagnant de l'argent et en déstabilisant son grand voisin en utilisant la fragilité de la Mauritanie, du Mali et du Niger.
C'est pourquoi ces pays ont exclu le Maroc de la gestion de l'etat major inter etat

Anonyme a dit…

lu pour le jeografe. C' est daté du 24 juin. D' El Watan. A-
===

Condamné une énième fois par contumace : Où est passé Abderrazak El Para ?
El Watan, 24 juin 2010

L’affaire Abderrazak El Para ressurgit. Lundi dernier, le tribunal criminel près la cour de Batna a jugé et condamné par contumace cet ex-terroriste, pour avoir, entre autres forfaits, pris part à l’attaque, en mars 2003, d’un convoi militaire au nord-est de Batna, qui a coûté la vie à deux militaires.


Ce n’est pas la première fois qu’El Para est jugé par contumace. Extradé le 27 octobre 2004 vers l’Algérie par la Libye, après sa capture par les rebelles du Mouvement pour la démocratie et la justice au Tchad, Abderrazak El Para a été jugé par contumace 8 mois plus tard. En effet, le 25 juin 2005, le tribunal criminel d’Alger l’avait condamné par défaut à la réclusion à perpétuité pour « création d’un groupe terroriste armé ». Ce jugement par contumace a été justifié par le fait qu’El Para était encore considéré par la justice comme « en fuite ». Le 18 mars 2007, le même tribunal criminel d’Alger devait juger à nouveau El Para, une fois de plus par contumace. Mais le procès a été reporté. La raison invoquée est que la procédure judiciaire a été engagée avant qu’El Para soit arrêté et remis aux autorités algériennes.

Il fallait donc attendre qu’une nouvelle procédure soit lancée. Après une longue attente, le procès d’El Para a été annoncé pour le 24 mars 2008. Mais il n’aura pas lieu. Pas plus que celui qui était prévu le 13 juillet 2008. En novembre 2009, le procureur général près la cour d’Alger, Zaghmati Belkacem, avait déclaré qu’El Para ne se trouvait dans aucune des prisons qui sont à Alger. Et depuis, le doute s’installe sur le sort d’El Para. Que devient-il ? Où est-il passé ? Pourquoi il n’a jamais été présenté à la justice ? Difficile de répondre tant l’affaire El Para est entourée de beaucoup de zones d’ombre. De son vrai nom Saïfi Amari, El Para, émir de l’ex-GSPC, doit répondre de plusieurs affaires terroristes. Il est considéré comme le cerveau du kidnapping de 32 touristes européens lors d’une prise d’otages, en 2004, qui a duré 7 mois. Il avait été impliqué dans un attentat contre des militaires et des groupes d’autodéfense, à Tébessa et Biskra, en février 2003.


Par M. A. O.

Anonyme a dit…

Lu pour le notre ami le gèographe. Ci-dessous est ce que dit un Comandant de notre armée qui connait plus que nous et en a ras-le-bol. On peut difficilement l' accuser de travailler pour le Maroc ou l' Algérie. Il y a lieu de feliciter l' armée qui commence à communiquer au lieu de nous laisser entre les propagandistes de quelques " amis". En dessous, il y a le len à l' article de RFI et l' article lui-meme.

A ton avis, le français qui a été enlevé au nord du Niger, il est passé par ou? Mali walla Algérie? Et les diplomates canadiens Fowler et Guay enlevés au Niger, ils sont passés par ou? Mali walla Niger?

Certain que la liquidation physique de nos soldats à lemgheity, tourine et ghallawiya te fait mal comme par ailleurs toute cette communauté de canalheurs. Cela fait trois and qu' on debat de cette question d' AQMI. Les enlevement ont été faits par des commanos formès dans les meilleures écoles militaires. Certainement pas des trafiquants ou des barbus au gré de la chance.

A-

===

Théorie sur l’exfiltration des Espagnols

Couloirs d’infiltration mais aussi d’exfiltration. Plusieurs experts considèrent, en effet, que les ravisseurs des Espagnols ont emprunté un de ces axes pour rejoindre le camp de Belmoktar au nord du Mali.

Faux, réplique le commandant Sid Ahmed, qui estime que c’est plus au nord, par le no man’s land sous contrôle du Polisario qu’ils se seraient enfuis : « Je le dis en mon nom personnel et par expérience : les ravisseurs, s’ils n’avaient pas bénéficié d’une certaine complicité étrangère, y compris d’un territoire étranger, n’auraient pas pu enlever aussi facilement les Espagnols et les amener directement dans le nord du Mali. »
==

Le lien avec l' article de RFI:

http://www.rfi.fr/afrique/20100623-mauritanie-tente-verrouiller-frontieres-contre-al-qaida

Anonyme a dit…

Salam

Une pensée à tous nos amis qui se font rare à cause de la coupe du monde.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Un grand merci aux gardiens du temple de la critique constructive.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Une pensée spéciale à X notre M Jackson à nous.

Que dieu te protège fréro

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Un grand mrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr au Hmar national Couly le harki

Madoff t'embrasse dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Moi baad je ne regarde pas le coupe du monde. Je n' y comprend plus rien. Je ne fait que surveiller le nord à la loupe. Nuit ze jour.

Un pensée à vous toutes et tous. A-
==

Maatala a dit:

Salam

Une pensée à tous nos amis qui se font rare à cause de la coupe du monde.

maatala

26 juin 2010 20:06

Anonyme a dit…

http://www.mauritania-watch.blogspot.com/

Ça chauffe ici.

Anonyme a dit…

La RIM dans tout ça? Bachar suit la route de Naha et de notre azzizzo. Que pasa? A-

===

Syrie, Venezuela - Article publié le : dimanche 27 juin 2010 - Dernière modification le : dimanche 27 juin 2010

Bachar al-Assad et Hugo Chavez complices Le président vénézuélien Hugo Chavez (d) offrant à son homologue syrien Bachar al-Assad une réplique de l'épée du héros national Simon Bolivar, au palais Miraflores à Caracas, le 26 juin 2010.
Reuters / Carlos Garcia RawlinsLe président syrien Bachar al-Assad a entamé sa tournée en Amérique latine au Venezuela, où il a été reçu par son homologue Hugo Chavez. Quelques accords commerciaux ont été signés comme la création d’une entreprise mixte pour la production et distribution d'huile d'olive syrienne au Venezuela, et Hugo Chavez s’est engagé à construire d’ici 3 ans une raffinerie de pétrole en Syrie. Les deux pays ont aussi prévu de créer un fonds de 100 millions de dollars pour financer leurs projets communs.

Avec notre correspondante à Caracas, Angèle Savino

Sur le terrain diplomatique, les présidents syriens et vénézuéliens ont affirmé leur alliance stratégique contre Washington, l’appelant « l’axe des courageux ». « Il y a peu d’hommes politiques qui aient le courage de dire non quand cela est nécessaire, Hugo Chavez est du côté des causes justes, que ce soit en Amérique latine, dans notre région ou dans le monde entier », a déclaré Bachar al Assad, citant le conflit palestinien, la guerre au Liban 2006, et la revendication syrienne du plateau du Golan.

De son côté, Hugo Chavez, a décoré son invité de l’Ordre du libérateur Simon Bolivar, considérant Bachar al-Assad comme le libérateur d’un monde nouveau. Et son homologue de lui répondre : « le Venezuela est le symbole de la résistance contre les vents qui viennent du nord, il est le cœur qui unit la Syrie à toute l’Amérique latine ».

Après les éloges, les deux présidents ont défendu l’accord entre la Turquie, le Brésil et l’Iran pour trouver une solution au programme nucléaire iranien.

« Un accord historique a été signé à Téhéran. Et les Etats Unis ont commencé le torpiller et ont fini par ne pas le reconnaître, ensuite, tristement, nous avons vu que le conseil de Sécurité des Nations ne l’a pas non plus reconnu. Le président brésilien Lula a bien répondu : « Qu’est ce qu’ils veulent alors…la guerre ? », a déclaré Hugo Chavez

Bachar al-Assad, a critiqué fermement Israël, affirmant que qu’il voulait imposer une « démocratie du racisme », le qualifiant même d’ « Etat terroriste », et l’ONU, lui reprochant d’appliquer les décisions des Etats-Unis. Le président syrien, dont la prochaine étape sera Cuba, une autre bête noire de Washington, a pourtant tenu à préciser qu’il ne cherchait à l’être l’ennemi de personne.

tags: Syrie - Venezuela

Anonyme a dit…

Mseikinine les guinéens. Ils ne savent pas que les militaires reviennent. azzizzo et sarko entouma vem? A-
==

Guinée - Article publié le : dimanche 27 juin 2010 - Dernière modification le : dimanche 27 juin 2010

Fort engouement en Guinée pour l’élection présidentielle Les électeurs se sont déplacés massivement ce 27 juin 2010 en Guinée pour le premier tour du scrutin présidentiel

AFP/SeyllouPar RFI

En Guinée plus de 4,2 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour élire leur président. Les bureaux de vote ont ouvert aux alentours de 7h00 en heure locale ce dimanche 27 juin 2010 et depuis ils ne désemplissent pas malgré quelques problèmes techniques.

La première chose notable est l’incroyable engouement des électeurs guinéens pour ce scrutin. Devant les bureaux de vote il y a des files d’attente très importantes – parfois sur 40 ou 50 mètres – et on devrait, selon toute vraisemblance, battre tous les records de participation, pour ce premier scrutin libre et réputé transparent.

La deuxième chose frappante c’est la multiplication des problèmes techniques. Dans beaucoup de bureaux de vote, il manque, soit de l’encre indélébile, soit des enveloppes, soit des procès verbaux. Les délégués de la commission électorale indépendante ou des commissions locales font le tour des bureaux pour tenter de régler ces questions. Alors tout cela a provoqué, bien sûr, des petits retards au démarrage, mais dans l’ensemble les opérations ont bien débuté à Conakry.

Sékou Sylla, président de la commission électorale guinéenne
Tout se passe comme voulu par le peuple guinéen.

Anonyme a dit…

Lu seulement pour Maatala et Sanhaji. Ils sont comme nous, les cousins argentins. Sauf que nous on ne mange pas les couilles de taureaux. On s'est amusé une fois avec celles d'Ely: la coupe des boules du président ...

Une pensée à bilkiss, couly, bl, citoyenne,Bebe Ba, copiarpegar, esseghnass, rimo, yanis, mestour, fild bu bled, ould mouritanie le futur president du bled, mon general vladimir, Titan qui tire algérie sans le savoir, les bougadoum, mon zami Moussa qui a compris maintenant le jeu sinistre de la lutte contre les terros et la chute de Sidioca miskine (il n'avait rien compris comme l'ex-general avait rempli son entourage de mata hari - Cheyakh enta vem?), et le reste. C'est la periode de la guetna et cessons d'être trop serieux: azzizzo est pour le long terme et il faut faire avec.

Biliss enti mneine? A-
===


http://www.rue89.com/panamericana/2010/06/27/largentine-est-une-nation-de-couillons-et-ca-se-fete-156511

On peut dire beaucoup de choses des Argentins : qu'ils ont une Histoire violente, que non seulement ils élisent des crapules, mais qu'ils les réélisent souvent avec enthousiasme, que les péronistes existent toujours, de droite et même d'extrême gauche, un peu comme si nous avions encore en France un parti pétainiste, social et national, et qu'il soit au pouvoir !
Les Argentins se prennent tellement la tête avec leur grande Histoire et leurs petites histoires que Buenos Aires a le plus grand nombre de psychanalystes par habitant au monde. Et ils sont naïfs, en plus. La plupart ont cru longtemps que le peso valait vraiment un dollar.
Mais il faut leur reconnaître une immense qualité : ils ont un humour féroce, surtout à l'égard d'eux-mêmes. « Comment se suicident les Argentins ? », demande une blague locale. « En tombant de leur ego. »

Anonyme a dit…

Avec toi, ya Maatala.

x: depuis quand le mariage et les enfants te font abandonner ton pays? Rien n'a changé. Je sais que tu t'étrangles avec le communiqué du conseil des ministres ce dimanche. Tout revient en arriere comme tu l'avais laissé. Abandonne femme et zenfants et reviens.

A-

===

Salam

Une pensée spéciale à X notre M Jackson à nous.

Que dieu te protège fréro

maatala

26 juin 2010 20:10

Anonyme a dit…

Lu pour azzizzo: tu nous évite ça et je te soutiens sa faille, avec sanhaji, jusqu'aux prochaine elections. On verra après. Probable que c'est pour accuser les barbus. On connait le jeu des généraux de là-bas ...

Pour faire croire en l'existence de AQMI, faut éviter d'en faire la demonstration chez nous. On est fatigué et quelqu'un doit le dire à notre voisin. On est pas près d'oublier Lemgheity et les autres. Pourquoi ????
A-

===

Recrudescence des attentats terroristes depuis le début du mois de juin : Pourquoi l’insécurité se banalise
Décidément, c’est un mois de juin particulièrement meurtrier que les groupes terroristes auront réservé aux Algériens. Dernier fait en date : cette atroce boucherie perpétrée le week-end dernier dans un petit village de la wilaya de Tébessa. Cela s’est passé, avant-hier, dans le village de Aïn Ghreb, commune de Stah Kentiss, à 120 km du chef-lieu de wilaya, quand un groupe armé a transformé une fête de noces en carnage, faisant 5 morts, dont un enfant, Amar, âgé d’à peine 14 ans. Malheureusement, cette attaque terroriste est loin d’être un simple nuage noir flottant au milieu d’un ciel bleu. De fait, dès les premiers jours de cet été, les attentats n’ont eu de cesse d’endeuiller des familles entières.




Un listing non exhaustif basé sur des comptes rendus de presse montre, en effet, que, contrairement à ce que prétendent les arguties de nos gouvernants, le terrorisme continue à faire des dizaines de victimes, le plus souvent dans l’anonymat le plus total, et dans un silence officiel frisant l’indifférence. Ainsi, pendant que l’Etat et la population sont chloroformés par les joutes de la Coupe du monde, les terroristes, eux, continuent à massacrer sans répit.

Le 10 juin un attentat kamikaze perpétré à Ammal, près de Boumerdès, a fait 4 morts et 20 blessés. Un camion de marque Hyundai chargé d’explosifs avait, rappelle-t-on, ciblé un cantonnement de la Gendarmerie nationale, ôtant la vie à deux gendarmes et deux civils. Toujours sur l’axe Boumerdès-Bouira, une bombe artisanale a explosé le 21 juin au passage d’un convoi de patriotes. Ce dernier empruntait le chemin de wilaya n°17 reliant la commune de Lakhdaria à celle de Bouderbala. Fort heureusement, l’attentat n’a pas fait de victimes. Deux jours plus tard, le 23 juin, un colonel et un sous-lieutenant de l’ANP tombent dans un guet-apens, cette fois, dans la wilaya de Aïn Defla, précisément au lieudit Kharbouch qui relève de la commune de Bordj Emir Khaled. Une bombe artisanale avait soufflé leur véhicule, blessant grièvement les deux officiers. Vingt-quatre heures plus tard, le 24 juin, un capitaine et un adjudant sont tués dans un attentat à l’explosif commis dans la commune de Naciria, entre les villages d’Imaghninène et Bouassem.

Et pour clore cette liste tout à fait approximative, il y a donc cette attaque qui transforme un mariage en cinq enterrements, et qui porte le danger à l’extrême est du pays, donnant le sentiment d’une mobilité et d’un redéploiement intensifs des groupes terroristes. Comment faut-il interpréter cette recrudescence inquiétante des attentats ? Y a-t-il des connexions entre ces différents groupes ? Quelle stratégie entend poursuivre le nouveau ministre de l’Intérieur, Daho Ould Kablia, dans la lutte antiterroriste ? La vacance du poste de DGSN quatre mois après l’assassinat de Ali Tounsi a-t-elle eu quelque incidence négative sur le « rendement » des services de sécurité ? Le discours triomphaliste type : « C’est le dernier quart d’heure de la bête immonde », suffit-il à faire pression sur Al Qaîda Maghreb et consorts ? Autant de questions que l’opinion est en droit de se poser et auxquelles les responsables de la sécurité sont appelés à répondre.




Par M. B.

Anonyme a dit…

J'ai decouvert le blog http://www.mauritania-watch.blogspot.com/. Pas mal mais
c'est du A- , je donne ma main à couper si ce n'est pas mon ami A-.Tellement inspiré par Algeria Watch que mon ami a finalement crée son Mauritanie Watch.
Pas d'acc avec A- mais je suis démocrate
Vlad

Anonyme a dit…

Une pensée à KBG. Semble que Winfield avait signé avec le gouvernement et le contrat est aussi solide qu'une pepite d'or. Le lien ci-desous pour ceux qui veulent lire plus. Canalh a beau taper sur le clavier, la caravane passe. Ould Yali enta vem?

A-

===

http://www.pr-inside.com/winfield-resources-limited-wwf-h-r1973070.htm

Winfield Resources Limited (WWF.H) - Financial and Strategic Analysis Review - new company profile and swot report published

© companiesandmarkets.com
2010-06-28 17:45:05 - Winfield Resources Limited (WWF.H) - Financial and Strategic Analysis Review - a new market research report on companiesandmarkets.com
Winfield Resources Limited (WWF.H) - Financial and Strategic Analysis Review

Winfield Resources Limited (Winfield) is an independent petroleum company. The company is engaged in the acquisition, exploration and development of oil properties on which substantial acquisition, exploration and development expenditures have been made. The company focuses to acquire or jointly develop oil properties in Canada. The company is into agreement with
TDI Projects Inc. to pursue ethanol from biomass industry. The company was awarded the contract to build oil refineries in Mauritania and Libya. The company is headquartered in British Columbia, Canada

Anonyme a dit…

Vlad,

Pas au courant de ce blog. Il dit quoi ce supposé A-? Pourquoi pas d'accord le meslem moulana? Ce n'est pas moi, mais je vais verifier et le feliciter.

A-
===
J'ai decouvert le blog http://www.mauritania-watch.blogspot.com/. Pas mal mais
c'est du A- , je donne ma main à couper si ce n'est pas mon ami A-.Tellement inspiré par Algeria Watch que mon ami a finalement crée son Mauritanie Watch.
Pas d'acc avec A- mais je suis démocrate
Vlad

28 juin 2010 00:48

Anonyme a dit…

sacré A- le mouslem moulana!
t'as verifié? si c'est pas toi c'est l'un des tes talibés
Vlad

Anonyme a dit…

probablement un de mes talibés, vlad. A-

Anonyme a dit…

Hatha le maure au Mali minhou? Certains au bled vont en faire une affaire d'Etat si ce malade va en prison. A-

====

Le Maure pédophile

Aurore, 29/06/2010

Un ressortissant mauritanien a été appréhendé par le commissariat de Police du 3ème arrondissement, en fin de semaine dernière dans le quartier Médina-Coura.

Cet individu avait pris l'habitude d'inviter des fillettes chez lui dans sa chambre et de procéder à des attouchements sexuels sur elles. L'homme, la quarantaine révolue jouait à ce jeu avec des ados de 9 à 12 ans. En Récompense, il leur offrait des jetons.

Tout allait bien pour lui jusqu'au jeudi dernier. Ce jour, les enfants au nombre de quatre seront divisées lors du partage du butin. Elles en arrivèrent même à se battre en elles. Alertés, les parents vinrent à la rescousse et demandèrent des explications. En toute innocence, elles expliquèrent que le " Maure au bout de la rue là-bas nous a donné de l'argent pour nous toucher et voilà que… ". Et patatras !

Les parents se rendirent prestement chez le " Maure " qui ne nia pas les faits. Alertée, la police vint plus tard l''arrêter.

Parents, veillez sur vos enfants surtout en ces temps d'incertitude !

Anonyme a dit…

Lu pour vlad,

Pourquoi attendre decembre 2009 pour ouvrir une enquête judiciaire contre Droukdel? Il dit l'article:

"En décembre 2009, le procureur près le tribunal de Aïn El Hammam a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet de Droukdel et de ses compagnons".

===
IL A ÉTÉ CONDAMNÉ PAR CONTUMACE À LA PEINE CAPITALE
Droukdel jugé à Tizi Ouzou
29 Juin 2010 - Page : 7
Lu 611 fois


L’émir autoproclamé d’Al Qaîda au Maghreb islamique a été jugé avec sept de ses acolytes.

L’«émir» d’Al Qaîda au Maghreb islamique ex-Gspc (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), Abdelmalek Droukdel, a été jugé hier, par contumace par le tribunal criminel de Tizi Ouzou et condamné à la peine capitale. Il a été jugé avec sept de ses acolytes, également en état de fuite. Il s’agit des dénommés Aït Sidri Kamel, Aït Saïd Salem, Amari Boualem, Mad Abderrahmane et Ouarab Makhlouf. A la fin du procès, l’émir, également connu sous le sobriquet de d’Abou Mosaâb Abd El Wadoud, a été jugé pour plusieurs chefs d’accusation: adhésion à un groupe terroriste armé ayant pour objectif de semer la terreur parmi la population, création d’un climat d’insécurité et diffusion de documents et d’enregistrements ayant pour contenu des appels à perpétrer des actions terroristes et des meurtres ainsi que destruction des biens publics et privés. Tous ces actes sont punis par les articles 87 et 84 du Code pénal.
Abdelmalek Droukdel est né en 1975 à Bordj Menaïel. Il a remplacé Hassan Hattab à la tête du Gspc après que ce dernier se soit rendu aux services de sécurité et bénéficié des dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. En date du 2 janvier, les services de la sûreté de daïra de Aïn El Hammam ont reçu des renseignements faisant état de la découverte de documents appelant à des actes de terrorisme au niveau de deux villages de la daïra de Aïn El Hammam. C’est au niveau des stations de transport des voyageurs que les documents en question avaient été distribués. Il s’agit de tracts comportant, en première page, la photo de Droukdel ainsi que son identité en qualité d’émir du Gspc dont l’appellation a changé pour devenir Al Qaîda au Maghreb islamique. Dans les tracts en question, il a été mentionné qu’il s’agissait d’une lettre aux populations du Maghreb. Les documents comportaient des appels à des actions terroristes ainsi que des menaces contre les éléments des services de sécurité.
Le document contenait également des expressions de soutien à des actions terroristes ayant eu lieu au niveau des régions de Boumerdès, Tébessa et Aïn Defla. Dans une autre page, un texte écrit en français, dénonçait les réformes du Code de la famille qui a été comparé à celui de la Tunisie. Tous ces documents étaient datés du 31.12.2007 11.09.2008, et du 01.10.2008. Les documents ne portaient pas de cachet. Les terroristes qui ont distribué ces tracts ont été reconnus par des citoyens. Il s’agit d’individus recherchés depuis des années par les services de sécurité.
En décembre 2009, le procureur près le tribunal de Aïn El Hammam a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire au sujet de Droukdel et de ses compagnons.

Aomar MOHELLEBI

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Un parlementaire mauritanien se réfugie au Mali:


L’affaire fait déjà grand bruit. En effet, le site arabophone « aqlam » vient de révéler qu’un parlementaire mauritanien a obtenu la nationalité malienne et aurait procédé au transfert de tous ses biens vers son nouveau pays d’accueil. Avec l’obtention de cette nationalité, ce parlementaire jouirait actuellement des mêmes droits qu’un citoyen malien à part entière.

Le site n’a pas donné le nom de ce parlementaire mais affirme néanmoins que ces derniers temps son absence des séances était très notoire. Il dit également que c’est un parlementaire de l’opposition qui a récemment rejoint le camp de la majorité.

Les raisons apportées par ce parlementaire sur cette décision, c’est la recherche d’une paix et d’une stabilité mais des observateurs annoncent qu’il aurait contracté des dettes importantes envers certaines banques du pays et a peur de la confiscation de ses biens.



Même si le texte sur la double nationalité dans le pays n’est pas totalement clair vis-à-vis de certains malgré sa révision et sa modification, ce parlementaire bénéficie quand même de l’immunité parlementaire et fait partie du plus grand groupe parlementaire au sein de l’assemblée nationale.

Le choix de ce parlementaire élu sous les couleurs d’un parti d’opposition dans l’une des plus grandes villes du pays, intervient quelques temps après qu’un haut fonctionnaire mauritanien ait opté pour la nationalité marocaine, note le site.

Source: Aqlam

maatala