mardi 14 septembre 2010

Birame Ould Dah Ould Abeid, ou les mensonges fondateurs d'un combat stérile

Lettre à Birame ould Abeid,

Monsieur Birame,
Il y’a déjà quelques temps que l’envie de répondre a certaines de vos sorties intempestives contre les Beydanes (racistes comme vous aimez le rappeler) me tenaille, mais j’ai toujours pensé que le jeu n’en valait pas la chandelle et que vous finirez par m’en dispenser car vous vous serez rendu compte vous-même que le ridicule, a défaut de tuer, compromet forcément les projets de vengeance erronée et manquant cruellement de motivations comme celles pouvant justifier aux yeux des Harratines les sacrifices auxquels vous subordonnez le « paradis » promis par IRA au bout d’une révolution dirigée contre les Maures.

Il y’a d’autre part un proverbe, beydane lui aussi, qui recommande aux sages de ne pas se sentir visés par une offense dirigée contre un groupe ou une collectivité « khatyit voum el hassi » qui a souvent joué en votre faveur, non seulement auprès de moi, mais aussi auprès de beaucoup d’autres qui ont quelque chose a dire sur ce registre et qui sont au moins autant extrémistes et suicidaires que vous, mais qui ont toujours jugé normal de laisser la charge de vous répondre a ceux qui émargent au budget de l’Etat pour cette seule et unique fonction.



Mais comme vous le savez toute chose a des limites qu’il convient d’observer pour rester dans celles de l’acceptable et pour ne pas crever le seuil de tolérance de certains équilibres précaires qui, une fois rompus ne pourront plus jamais être rétablis. La leçon vaut également pour Samory ould Biye qui confond syndicalisme et droits de l’homme dans une terminologie qui ne sied ni a l’un, ni a l’autre et dont le moins qu’on puisse dire qu’elle est raciste pour exclure du champ de son action a la tête d’un syndicat, des travailleurs Maures dont il doit défendre les intérêts moraux et matériels.

Tant pis diriez-vous et advienne que pourra, mais je vous assure Birame qu’autant que n’importe quel mauritanien et peut être même un peu plus, vous avez intérêt a ce que cette probabilité ne se vérifie pas au dépend de la Mauritanie.

Ces précisions ayant été apportées, j’ai donc décidé de vous écrire cette lettre pour vous montrer d’abord que vos écrits et les sympathies douteuses dont vous bénéficiez dans certains milieux européens assez incultes et snobs pour donner un avis de valeur sur un sujet de société, ne sauront enfermer dans une quelconque logique de culpabilité le plus humble et le plus influençable des Beydanes.

Et ensuite pour revenir sur certains des points évoqués par vous dans l’interview fleuve que vous avez accordée au journal Le Calame dans son édition 753 du 24/08/2010 et qui méritent, me semble-t-il, non pas une réponse qui viendrait ajouter a la confusion que vous semez a tour de bras, mais des éclaircissements simples et vérifiables, a charge pour vous d’en prendre acte ou d’en établir la réfutation.

1) Je voudrais vous dire que cette question que vous qualifiez d’esclavagisme et de racisme et dont vous semblez faire un cheval de bataille (de courte haleine croyez-moi) a des fins politiciennes, ne s’adapte pas au cas de la Mauritanie et qu’elle n’est que la manifestation d’un phénomène social qui caractérise les différentes ethnies du pays indépendamment de la couleur de la peau.

Ne voulant pas m’étaler sur l’impact de ce phénomène dans la société Soninké où, par exemple, les esclaves, forgerons et griots ne sont pas inhumés dans le cimetière des nobles, je vous dirais qu’au sein même de la composante beydane, a laquelle vous semblez trouver une homogénéité parfaite, l’égalité et l’acceptation de l’autre ne sont pas telles qu’elles semblent se profiler dans votre discours.

Pour s’en rendre compte il suffit de savoir que le choix du Marxisme-léninisme athée par le mouvement des Kadihines (MND) que des intellectuels se réclamant d’origines berbères qui restent a confirmer mais pour la plupart fils de grands marabouts et théologiens de renommée, avaient créé a la fin des années 60, n’est qu’une façon de rejeter un panarabisme porteur d’une assimilation contestée et qui rafraichit dans les souvenirs des conflits qui éclatèrent par le passé au sein de cette communauté beydane, conflits que vous risquez de rééditer dans une version Haratine a force d’appeler a la violence.

Cette dimension sociale et politique de la composante beydane et que ses différentes composantes auraient pu, chacune en ce qui la concerne, ériger en cause vindicative, séparatiste ou irrédentiste, s’exprime aujourd’hui, comme dans la société negro africaine, par une sorte de méfiance, voire de mépris réciproque, entre ceux qui portent les mêmes complexes que vous aussi bien dans sa composante guerrière que dans sa composante maraboutique. Une réalité qui, a elle seule, infirme la thèse du complot permanent dont la composante beydane se serait rendu coupable pour maintenir sous sa botte les noirs de Mauritanie toutes ethnies confondues en même temps qu’elle met a nu les mythes fondateurs de votre combat stérile.

2) Evoquant le socle sur lequel l’Etat est bâti, vous reprenez un vieux slogan « l’Etat Beydane » que les FLAM avaient, en vain, usé jusqu'à la corde pour isoler Ould Taya sur le plan international. Certains avaient même été jusqu'à identifier un Apartheid qui se serait installé en Mauritanie et qu’il convenait d’éradiquer pour le bien de l’humanité comme ce fut le cas en Afrique du Sud et en Rhodésie.

Sur ce point je ne vous apprendrais pas que les régimes qui se sont succèdes dans le pays n’ont jamais été l’expression de la volonté exclusive de la communauté beydane dans son intégralité, bien au contraire d’ailleurs.

Cela réfute donc également vos allégations qui constituent, au delà de leur caractère mensonger et raciste, une insulte aux Maures qui militent aujourd’hui dans l’opposition et a ceux d’entre eux qui animent la dynamique de lutte contre l’esclavage et dont l’exemple le plus frappant reste celui du choix de Feu Habib Ould Mahfoud comme Secrétaire Général de SOS Esclaves (et pas a titre posthume), tout comme il soustrait aux responsabilités que vous leur faites porter, les Haratine aux cols blancs comme vous les appelez et qui ont toujours donné la caution de couleur aux régimes que vous incriminez.

Toutes ces vérités, vous les savez autant que moi, mais les termes de référence fixés dans un cahier de charges sans équivoques par ceux qui vous servent de bases arrière, vous interdisent tout simplement de les prendre en compte et d’en déduire la conduite à tenir.

3) La formule de « majorité dans la majorité » qui laisse entendre que les Maures ne constituent une majorité que par l’importance numérique des Haratine, qui constituent, pour leur part, une majorité dans cette majorité, est fausse et est décrétée au mépris des statistiques et de l’arithmétique , tout comme est fausse l’idée selon laquelle l’unité entre Maures blancs et Maures noirs est une unité de façade. Sans la revendiquer personnellement, je reste convaincu que seuls des politiciens véreux ont été jusqu'à décortiqué a dessein cette unité entre deux communautés qui, depuis la nuit des temps, ont toujours constituées un seul et unique ensemble.

4) Quant à l’utilisation des Haratine par les Maures pour écraser les noirs de Mauritanie que vous brandissez comme un trophée de lutte et une découverte de génie, il s’agit d’une formule qui a tendance a inverser les choses et a occulter que pendant les événements de 1989, imputés dans leurs dimensions politique, morale et historique aux Maures, les massacres les plus odieux et les plus barbares ont été ceux dirigés de façon systématique par les Haratine contre les negro mauritaniens. Certaines victimes, encore en vie, pourront témoigner de la véracité de ce fait, comme d’autres pourront témoigner que c’est dans les maisons Maures qu’elles ont trouvé refuge et ainsi échappé a la folie meurtrière dirigée par des bandes de Birame en puissance.

Dire alors que les noirs toutes composantes confondues (Pullar, Soninké et Wolof) qui comptent en leur sein autant de cadres, de fonctionnaires, d’hommes d’affaires, de leaders d’opinion, d’officiers et d’Imams de mosquées, que les Maures et les Haratine réunis, sont écrasés par les beydane, cela constitue un pied de nez a l’histoire et une invitation a peine voilée adressée a ces communautés afin de les rallier a la cause de l’IRA avant d’en être les prochaines victimes.

Je serais cependant surpris que les leaders équilibrés qui dirigent ces communautés puissent avoir confiance en Birame et prêter l’oreille à ce genre d’arguments préparant ainsi le terrain a l’explosion ou a l’implosion que vous nous promettez a chaque tournure de phrase et provoquant, par la même occasion, la catastrophe qui viendrait s’abattre sur le pays et dont les victimes, toutes désignées, ne seront pas forcément celles que vous imaginez avec autant de naïveté ou de cynisme ou les deux a la fois.

Cette méthode de collectiviser une cause est connue pour être inspirée des principes de lutte de classes, mais dans une Mauritanie Islamique, égalitaire et condamnée à s’accepter dans ses différences, il faut être Birame ou un habitant de la planète Mars, pour croire pouvoir y identifier des classes à opposer les unes aux autres.

5) En ce qui concerne votre identification a Mandela, Malcolm X, Martin Luther King et pourquoi pas a Aimé Césaire, Senghor ou encore a Toussaint Louverture, Duvalier et Amin Dada pendant qu’on y est, je suis en droit de me poser la question sur ce niveau intellectuel que vous revendiquez et sur votre compréhension du processus historique de l’émancipation des noirs a travers le monde.

Ces hommes que vous avez cité pour illustrer vos propos désobligeants et auxquels vous tentez à identifier ce qui vous tient lieu de combat, ne se sont pas battu pour les mêmes causes, ni dans le même contexte et encore moins pour les mêmes résultats. Le seul dénominateur commun a ces personnes est qu’elles sont noires de couleur tout comme l’est Charles Taylor, Jonas Savimbi, Bokassa ou encore Moussa Dadis Camara et en tout cas, les mobiles ayant été a l’origine de leurs soulèvements respectifs, ne sauraient s’adapter au cas spécifique de la Mauritanie.

En effet, si Mandela s’est battu contre l’Apartheid pour donner aux noirs le droit de vote et celui d’accéder a l’exercice de certaines activités économiques réservées aux blancs, et si Martin Luther King s’est battu pour la même cause a quelques nuances prés, Malcolm X lui, s’était battu pour le droit a une filiation ; un arbre généalogique qui viendrait combler chez chaque noir le vide créé par un père « X ». Là on retrouve certaines idées exprimées récemment par Boydiel ould Houmeid dans une interview et on peut effectivement mesurer la justesse de ses opinions sur la question.

Le combat de Malcolm X a d’ailleurs vu des ralliements de personnalités peu portées sur la révolution comme Storkely Carmichael, Miriam Makeba et bien d’autres qui, il faut le préciser, n’étaient pas des adeptes inconditionnels de King et de Mandela et même célèbres pour en avoir récusé les approches. Ceci est surtout valable pour les deux américains qui se sont mutuellement accusés de connexion avec le syndicat des camionneurs, donc avec la mafia.

6) Quant a la négation opposée a la volonté du pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz de lutter contre l’esclavagisme et a son aptitude à assumer les responsabilités qui découlent a cet effet des pouvoirs régaliens de l’Etat, il me`semble que non seulement vous avez été injuste envers cet homme, mais vous avez aussi été irréaliste et top porté sur un discours destiné, pour des raisons évidentes, a l’opinion étrangère plutôt qu’au mauritaniens eux-mêmes.

Pour la petite histoire, le président Aziz est le seul chef d’Etat mauritanien à avoir pris au sérieux, un peu très au sérieux au goût de certains, cette affaire d’esclavage. Il est aussi le seul chef d’Etat avoir reconnu de fait, mais de la façon qui sied, le tort historique fait aux Haratine et celui contemporain porté contre les victimes de 1989. (Prière des morts a Kaédi).

Si vous étiez sincère et aussi éclairé que vous le prétendez, vous auriez reconnu les valeurs intrinsèques de cet homme et auriez compris que, de par son âge et l’époque dont sa culture est la conséquence, la question Haratine, si question il y’a, se réglera sous Aziz ou ne se réglera plus et qu’il convient donc de l’aider et de stimuler ses réformes dans ce sens pour rendre leurs résultats irréversibles.

M.S. Beheite




"

155 commentaires:

maatala a dit…

Salam

Une pensée à notre frére Alioune qui a dit:

" La banalité la plus absolue ,un commun des mortels "

Maatala

Anonyme a dit…

La meilleure manière de contrecarrer les extremistes comme Birame c'est de faire sienne sa lutte légitime pour l'émancipation des haratines.
C'est un devoir pour tout intellectuel de faire face aux vendeurs de mort en pronant l'apaisement et non la confrontation.

Anonyme a dit…

Mr. Beheite:

La sagesse Beidane dit: "Si celui qui parle est FOYSSIDE. Celui qui ecoute doit etre AKHIL!"
Je vous conseille d'aller vous reposer a' Moukreya. (rire)
J'aime bien vos ecrits. Vous avez une bonne maitrise de la langue de Moliere. C'est agreable de vous lire.

LES MAURES SONT TRES BIEN!!!!!!
GOOD AND BAD PEOPLE COME FROM ALL COLORS AND RACES!

Anonyme a dit…

J'adresse mes felicitations a' mon inspecteur Sidi Mohamed Ould Taleb. Son depart d'Aioun est une tres grande perte pour notre ville. Je lui souhaite une tres bonne chance dans sa nouvelle mission. C'est toute la Mauritanie qui beneficiera de son experience!!!!

Anonyme a dit…

salam

lu sur Kassataya

"Comme nous l’annoncions dans notre édition du 24 août, Le Calame a pris ses deux semaines de vacances. En attendant qu’un hypothétique dialogue s’instaure ou que la majorité et l’opposition arrêtent de se chamailler pour des broutilles. Peine perdue, apparemment. Le dialogue, c’est désormais l’Arlésienne. On en parle mais on ne le voit jamais. La faute à qui?

A l’opposition qui ne cesse de le réclamer ou au pouvoir pour qui les Accords de Dakar appartiennent au passé? Et que même Said Djinnit, le représentant de l’ONU en Afrique de l’Ouest, qui avait assisté aux difficiles négociations dans la capitale sénégalaise, n’a pas fait fléchir d’un pouce.

Il faut dire qu’Ould Abdel Aziz a d’autres chats à fouetter que de discuter avec une opposition qui refuse de voir les «progrès immenses réalisés, par notre pays, sur la voie du développement». Il veille sur tout et contrôle tout, y compris la moindre dépense et le plus petit marché public. Et ne manque pas une occasion de rappeler, à ses ministres, qu’ils sont, tous, sur un siège éjectable, à tout moment. Ce n’est, pourtant pas, forcément la meilleure manière de penser à l’avenir et de travailler à tête reposée, avec suspendue, au dessus de celle-ci, une telle épée de Damoclès...

Mais bon. Les Mauritaniens ont leur président «Superman», ils peuvent, désormais, dormir tranquilles. Les voleurs de deniers publics savent, à présent, à quoi s’en tenir. Et AQMI doit bien compter ses volailles, avant d’en éparpiller les plumes. Les barbus peuvent toujours courir, envoyer un ou deux commandos prétendre massacrer nos militaires, expédier quelques kamikazes à Nouakchott ou Néma. Leur poulailler se dépeuple. D’autant plus que nos vaillantes-forces-armées-et-de-sécurité veillent au grain et qu’Ould Abdel Aziz l’a dit et répété : «Nous ne libérerons pas les terroristes sous la contrainte». Mais sous la pression «amicale» de nos amis espagnols ou lorsque le «guide éclairé», dans son infinie bonté, décidera d’en gracier à la pelle. Histoire de regarnir le poulailler?

Le gouvernement, lui, n’est pas en reste. Il s’agite sur plusieurs fronts. Il peut se prévaloir d’avoir planté quelques arbres, après en avoir arraché d’autres; d’agrandir deux ou trois avenues, pour les transformer en piscines, à la moindre goutte de pluie; de délivrer un agrément, pour une société de distribution d’hydrocarbures, et un autre, pour une compagnie d’assurances. Mais ne demandez surtout pas à qui. En Mauritanie nouvelle, il n’y a ni népotisme ni favoritisme. Juste un petit coup de main à des proches dans le besoin. Et comme l’écrasante majorité des Mauritaniens est dans cette situation, vaut mieux n’en avoir pas trop, des proches. Faut trier, et, tout ça, sous l’œil attentif du président des pauvres… Particulièrement au lendemain d’un éprouvant Ramadan… Ah, pauvres de nous!

Ahmed Ould Cheikh


maatala

Anonyme a dit…

Bonne prise si le gars est coupable. Lui serrer les choses pour qu'il dise par où ils sont passés après El Ghallawiya et Tourine et en informer le peuple. Rien ne sert de garder les choses secretes à cette croisée des chemins. A-
==
Arrestation d’un jeune homme soupçonné de participation aux agressions...


...de Tourine et El Ghallawia.

Selon des sources dignes de fois, la police antiterroriste a arrêté cet après-midi à Toujounine (Nouakchott) un jeune homme dénommé El Hacen, soupçonné d’appartenir à Al Qaida.

Ces mêmes sources ont indiqué que le jeune homme aurait participé aux agressions contre l’armée mauritanienne à Tourine et à El Ghallawia.

Il est à noter que c’est la première arrestation effectuée par la police antiterroriste depuis l’attentat-suicide du 25 août dernier, qu’un kamikaze de l’Aqmi a essayé d’exécuter contre la garnison militaire de Néma, à 1200 Km à l’Est de Nouakchott.












Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : ANI (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Ahmed Ould Soueidi,

Laisse azzizzo gerer son affaire jusqu'en 2014. Toi tu n'es certainement pas ministrable et les gens que tu veux qu'ils deviennent ministres ne le seront certainement pas. Dans ce foutu bled, y a pas autre chose à faire que d'être ministre? Ce n'est pas une sinecure d'être ministre sous azzizzo: le gars contrôle tout et doit insulter ses ministres à longuer de journée. Pas mwa en tout cas. Je prefere garder mon boulot à Burger King: il y a au moins la stabilité de l'emploi et puis ces ex-militaires c'est chiant ...

A-


===
Vivement, le remaniement !


Attendu pour l’après El Fitr, le remaniement ministériel fait toujours frissonner l’équipe en place et aiguise l’appétit de tous les « ministrables ». L’adage est vieux : « Le malheur des uns fait le bonheur des autres». Quels seront les gagnants et les perdants de ce chambardement, donné pour imminent?

En l’absence d’instituts de sondages pour mesurer avec plus ou moins de précision la côte d’amour de nos ministres, il est périlleux de faire des pronostics.

Dans sa quasi majorité l’équipe actuelle a comme du plomb dans les ailes. On a l’impression que le président de la République est seul sur le navire. Les ministres sont si frileux au point de ne devenir que des ombres. Et manquent, surtout pour la plupart, d’expériences.



On donnerait peu cher de l’avenir gouvernemental d’une quinzaine de ces hommes et femmes. Ils n’ont ni côte de popularité, ni bilan ! Ould Abdel Aziz devrait logiquement s’en séparer sans beaucoup de regrets. Il en va de la crédibilité de la « Mauritanie nouvelle ».

Six ou Sept pourraient bien être repêchés pour les broutilles qu’ils ont à leur actif. Les autres sont des intouchables (dont, peut-être, le Premier ministre). Ils sont au gouvernement ou dans sa périphérie en raison « d’accords secrets ». Ne cherchez pas très loin!

Du côté des ministrables, tout un beau monde rêve de siéger à la table du conseil des ministres. On en trouve surtout du côté de l’UPR et des petites formations politiques qu’elle satellise. Des personnalités indépendantes, des technocrates et des notabilités en rêvassent aussi. La prochaine mouture sera certainement à base de tout ce cocktail.

En tout cas, la couvée ne sera ni celle de l’ouverture et moins celle de l’union nationale. L’approche des élections législatives et municipales n’incite pas habituellement à ce genre de compromis. D’ailleurs, lors de sa conférence de presse en direct, le président de la République a explicitement amenuisé la probabilité d’une telle configuration gouvernementale.

Qu'importe, le citoyen lambda s’attend à du renouveau tant au niveau des hommes que des actions. Les polémistes, eux, perdent patience.

Alors vivement, le remaniement !

Ahmed Ould Soueidi

Anonyme a dit…

Ahmed Ould Soueidi,

Laisse azzizzo gerer son affaire jusqu'en 2014. Toi tu n'es certainement pas ministrable et les gens que tu veux qu'ils deviennent ministres ne le seront certainement pas. Dans ce foutu bled, y a pas autre chose à faire que d'être ministre? Ce n'est pas une sinecure d'être ministre sous azzizzo: le gars contrôle tout et doit insulter ses ministres à longuer de journée. Pas mwa en tout cas. Je prefere garder mon boulot à Burger King: il y a au moins la stabilité de l'emploi et puis ces ex-militaires c'est chiant ...

A-


===
Vivement, le remaniement !


Attendu pour l’après El Fitr, le remaniement ministériel fait toujours frissonner l’équipe en place et aiguise l’appétit de tous les « ministrables ». L’adage est vieux : « Le malheur des uns fait le bonheur des autres». Quels seront les gagnants et les perdants de ce chambardement, donné pour imminent?

En l’absence d’instituts de sondages pour mesurer avec plus ou moins de précision la côte d’amour de nos ministres, il est périlleux de faire des pronostics.

Dans sa quasi majorité l’équipe actuelle a comme du plomb dans les ailes. On a l’impression que le président de la République est seul sur le navire. Les ministres sont si frileux au point de ne devenir que des ombres. Et manquent, surtout pour la plupart, d’expériences.



On donnerait peu cher de l’avenir gouvernemental d’une quinzaine de ces hommes et femmes. Ils n’ont ni côte de popularité, ni bilan ! Ould Abdel Aziz devrait logiquement s’en séparer sans beaucoup de regrets. Il en va de la crédibilité de la « Mauritanie nouvelle ».

Six ou Sept pourraient bien être repêchés pour les broutilles qu’ils ont à leur actif. Les autres sont des intouchables (dont, peut-être, le Premier ministre). Ils sont au gouvernement ou dans sa périphérie en raison « d’accords secrets ». Ne cherchez pas très loin!

Du côté des ministrables, tout un beau monde rêve de siéger à la table du conseil des ministres. On en trouve surtout du côté de l’UPR et des petites formations politiques qu’elle satellise. Des personnalités indépendantes, des technocrates et des notabilités en rêvassent aussi. La prochaine mouture sera certainement à base de tout ce cocktail.

En tout cas, la couvée ne sera ni celle de l’ouverture et moins celle de l’union nationale. L’approche des élections législatives et municipales n’incite pas habituellement à ce genre de compromis. D’ailleurs, lors de sa conférence de presse en direct, le président de la République a explicitement amenuisé la probabilité d’une telle configuration gouvernementale.

Qu'importe, le citoyen lambda s’attend à du renouveau tant au niveau des hommes que des actions. Les polémistes, eux, perdent patience.

Alors vivement, le remaniement !

Ahmed Ould Soueidi

Anonyme a dit…

L'Otan de Tamanrasset n'a pas marché et ce KGB de je ne sais d'où ne marchera pas. En fait pourquoi l'Algérie ne rappelle pas ses ambassadeurs en Espagne et en Mauritanie, France comprise? Il ont payé des rançons, niqué l'accord de Tamanrasset et je ne sais quoi encore. Suis-je le seul logique dans ce bas monde? Ano foté enta vem? A-
===

EL KHABAR (Algérie) 14 septembre 2010

Création d’une cellule de renseignement pour le suivi des activités de l’AQMI
Alors que qu’une réunion des chefs de corps de renseignement des pays du Sahel prévue demain à Alger

mardi 14 septembre 2010

Les chefs des corps de renseignement des trois pays du Sahel, le Mali, le Niger et la Mauritanie, se réuniront demain en Alger. Cette rencontre a pour but la mise en œuvre de l’action militaire et sécuritaire dans la région Sahélo-saharienne. Une cellule de renseignement chargée du suivi des activités des salafistes armés sera créée lors de cette réunion.

Selon une source bien informée, les délégations des services de renseignement des trois pays du Sahel les plus concernées par les menaces d’Al Qaida, sont arrivés hier à Alger, en vue de prendre part à cette réunion, soulignant que les attachés de défense des ambassades des pays cités ont tenu hier une réunion de préparation celles qui sera tenue par les chefs des corps de renseignements, s’étalant sur deux jours.

La cellule de renseignement à créer sera chargée du suivi des activités des terroristes affiliés à l’AQMI, à travers la mise sous écoute de leurs appels et le recrutement des individus qui connaissent bien le Sahara afin de pouvoir traquer les terroristes, soutient la même source, signalant que cette cellule vient compléter le Comité des états major conjoint des pays du Sahel dont l’Algérie, crée en avril dernier, et basé à Tamanrasset. D’ailleurs, cette cellule qualifiée par les chefs de renseignements des pays du Sahel de « la tête pensante » du Comité des états major conjoint des pays du Sahel, sera basée aussi à Tamanrasset.

Il y a lieu de signaler que la coopération sécuritaire entre les pays du Sahel a été secouée par deux coups durs. Le premier, la Mauritanie a demandé un soutien militaire de la France pour mener un raid contre Al Qaida au Mali, alors que le deuxième se rapporte aux pressions exercées par l’Espagne pour la libération des deux otages espagnols, contre la remise du notoire terroriste Omar Sahraoui pour le Mali.

Anonyme a dit…

qui va appliquer ces engagements quand il y a risque d'egorger des otages? My God! A-
==
L’Algérie appelle à des procédures contre les états qui ne respecteraient pas leurs engagements
LIBERTE-ALGERIE

dimanche 12 septembre 2010

Rezag Bara, conseiller auprès du président de la République, a révélé jeudi à New York, que l’Aqmi a récolté plus de 50 millions d’euros venant des rançons des otages occidentaux enlevés dans la région du Sahel auxquels s’y ajoute un montant de 100 millions d’euros sous diverses formes.

Selon lui, “le recoupement de déclarations de terroristes arrêtés permet d’affirmer qu’aujourd’hui, le tarif de base pour la libération d’un otage avoisine les 5 millions d’euros”, le plus souvent sous-traitée auprès de bandits et trafiquants locaux, moyennant une rétribution variant entre 10 et 50 millions de FCFA (monnaie africaine). Il n’a pas manqué aussi de critiquer les états qui cèdent aux revendications des terroristes soit par le versement de rançons ou la libération des terroristes détenus. Les groupes terroristes ont intensifié, depuis 2005, leurs opérations dans l’ensemble des pays de la sous-région, soit sous forme d’assassinats d’étrangers (Français ou Américains en Mauritanie), soit sous forme d’attaques kamikazes (Mauritanie, Niger), ou d’attentats contre les forces de sécurité (Mali, Algérie), selon Rezag Bara, qui a appelé, dans le même sillage, la communauté internationale à “la mise en place de procédures de rappel à l’ordre contre les états qui ne respecteraient pas leurs engagements”. Le conseiller de Bouteflika a, par ailleurs, mis en garde contre la grave menace pesant sur la sécurité internationale du phénomène de prises d’otages par les groupes terroristes suivi de demandes de rançons et d’élargissement de terroristes en contrepartie de la libération d’otages. Intervenant dans le cadre de la deuxième revue par l’ONU de la stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme tenue du 7 au 9 septembre à New York, Rezag Bara a affirmé que “le phénomène de prises d’otages par les groupes terroristes suivi de demandes de rançons et d’élargissement de terroristes détenus en contrepartie de la libération d’otages a pris une telle ampleur qu’il compromet la stabilité de ces régions et la sécurité internationale”. Il a rappelé que le recours de l’Aqmi aux enlèvements contre le paiement de rançons dans la région du Sahel reflète que cette organisation terroriste cherche d’autres sources de financement. “L’efficacité des mesures prises, jusqu’à présent, pour lutter contre le financement du terrorisme international, a contraint les groupes terroristes et à leur tête Al-Qaïda, à recourir à des voies alternatives parmi lesquelles figurent, notamment la contrebande, le trafic de drogue et d’armes mais aussi et surtout, les enlèvements contre paiement de rançons”, d’autant qu’il est très lucratif. Il a regretté, cependant, qu’en cédant au chantage, ces états (en allusion à l’Espagne, la France et le Canada qui ont versé des rançons) ne font qu’encourager les groupes terroristes à persévérer dans leurs activités criminelles.

Anonyme a dit…

Suite - Engagement ekhbarou! Chacun pour soi jusqu'a ce que tout l monde mette carte sur table. Azzizzo: tu fais ce que tu estimes dans l'interêt du bled. Le reste, tu verras après. Soutien total jusqu'en 2014, mais après c'est non. Tu es entrain de cultiver Tawassoul que va te faire partir et gagner l'election que tu essayeras de truquer comme les generaux voisind en 1992. Avec ça, on a tous les problèmes du monde. A-

===
“Certains de ces pays semblent, en tout cas, obéir à la seule sécurité de leurs ressortissants, tout en sachant l’usage que fait le terrorisme des rançons récoltées pour le financement de ses activités criminelles, notamment en termes d’acquisition d’armements, de capacité de recrutement et de moyens logistiques sophistiqués. S’exprimant sur le versement de rançons jumelé à l’élargissement de terroristes détenus en contrepartie de la libération d’otages, Rezag Bara a expliqué qu’un tel procédé, outre qu’il pose un problème majeur de sécurité internationale, ouvre une brèche dangereuse dans l’entreprise mondiale de lutte antiterroriste.” Tout en faisant allusion à l’extradition et ensuite la libération du mercenaire de l’Aqmi, Omar Sahraoui, et la libération des terroristes détenus au Mali qu’il qualifie de dérives, Bara a affirmé que “les évènements récents ont montré, à juste titre d’ailleurs, qu’en l’absence d’une norme juridique contraignante, la pratique de la prise d’otages devient encore plus complexe lorsqu’elle est suivie par l’exigence de paiement de fortes rançons jumelée à l’élargissement de terroristes détenus”. C’est ainsi qu’il a interpellé la communauté internationale à ne pas rester indifférente, et ce, par le renforcement de l’ensemble des mesures prises par les résolutions 1373, 1267 et 1904 du Conseil de sécurité des nations. De même qu’il a relevé aussi les insuffisances de la résolution 1904 de décembre 2009 du Conseil de sécurité “qui n’appelle pas de manière expresse à incriminer le versement de rançons aux terroristes”. Ce qui a encouragé, selon lui, les groupes terroristes à poursuivre les opérations de kidnapping. C’est à cette condition, a-t-il déclaré, “que la lutte contre le terrorisme transnational pourra s’organiser et aboutir à des résultats et donner un contenu concret à la lutte mondiale contre ce fléau, telle que définie dans la stratégie antiterroriste mondiale des Nations unies”,a-t-il conclu.

Anonyme a dit…

Methode saoudienne avec l'appui des wahabbites bon teint d'à côté. Maatalla enta vem? Azzizzo doit demander l'avis d'Ely pour gerer la suite. Mais je sais qu'il ne le fera pas. A-


===
Libération d’un second groupe de prisonniersmardi 14 septembre 2010 / 17 :00

Le ministère de la Justice a convoqué à une conférence de presse ce soir à 18 heures au cours de laquelle il sera annoncé la libération d’un second groupe de prisonniers. Un décret présidentiel publié aujourd’hui avait annoncé la remise de peines à quelques 166 détenus de droit commun qui ont déjà purgé les deux tiers de leurs peines.



Jeudi dernier les autorités mauritaniennes avait libéré 35 personnes entre condamnés et gardés à vue pour leur implication dans des actes terroristes.

Hier soir, les anciens détenus étaient les invités d’un dîner officiel organisé dans la nuit du lundi à mardi par le ministre des Affaires islamiques Ahmed Ould Neini et le comité de théologiens qui avaient été mandatés par le gouvernement pour conduire, en janvier, un dialogue en prison avec les islamistes radicaux.

Le porte-parole des islamistes graciés, Abdallahi Ould Sidiya, devant des dizaines d’officiels, d’érudits musulmans et de journalistes présents au dîner avait déclaré :

"Nous demandons aux autorités une autre grâce au profit de ceux qui restent en prison ayant annoncé, comme nous, leur repentir, le bannissement total de l’extrémisme et du recours à la violence".

canalrim.info

maatala a dit…

Salam

Libérations des prisonniers

L'azzizzo fait de la place à Ould Dade, son chien et son coiffeur dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Un prisonnier salafiste révèle l’existence d’une cellule dormante qui projetait de mener ...


...des opérations terroristes en Mauritanie.


Des sources sécuritaires ont révélé à Sahara media l’existence d’une cellule dormante dépendante de la « qatiba » d’Abu El Boukhary, qui projetait de mener des opérations terroristes à Nouakchott et qui prendraient pour cible des infrastructures gouvernementales et étrangères.

La source sécuritaire a indiqué que des recherches sont en cours pour empêcher toute opération terroriste en Mauritanie et précisé que le démantèlement de cette cellule a été rendu possible par l’arrestation d’un jeune homme, répondant au nom d’El Hacen Ould Matalla, la nuit du mercredi, près de l’hôpital Cheikh Zayed.

Au cours de l’interrogatoire auquel il a été soumis, Ould Matalla a révélé l’existence d’une cellule composée de huit membres liée à Al Qaeda et dénommée « Qatiba Abu Elboukhary » et qui préparait, dans les semaines à venir, des opérations terroristes à Nouakchott.



Une panique s’est emparée de la zone sise à l’hôpital Cheikh Zayed quand une unité de la brigade antiterroriste est venue arrêter un individu soupçonné d’avoir participé à des opérations contre l’armée mauritanienne et quand la voiture GX qui transportait des policiers en civil a fait une collision avec un taxi. L’insistance du propriétaire de ce dernier à faire le constat et l’attroupement qui s’est formé sur les lieux a mis les policiers dans une position délicate, de telle sorte que l’un d’eux n’a trouvé, comme moyen, que de sortir un pistolet et tirer un coup dans en l’air.

Présentement, la police mène d’intenses recherches pour appréhender le reste de la cellule. Un domicile à Tenweich a été pris d’assaut par des éléments de la brigade antiterroriste qui a arrêté trois vendeurs de lait alors qu’une quatrième a réussi à s’enfuir au moment de l’arrivée de la voiture de la police. Une source indique que les personnes arrêtées pourraient être libérées aujourd’hui, faute de preuve de leur relation avec l’organisation terroriste.


Source : Sahara Medias

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Il n'a pas été question de l'arabisation de l'administration dans le communiqué du RFD.


De source sûre, la question de l'arabisation de l'administration ne faisait pas partie de l'ordre du jour de la réunion du RFD et ne devait pas figurer dans la déclaration.

Lors de la réunion, un responsable du RFD aurait soulevé la question avant d'émettre le souhait de l'inclure dans le communiqué. Proposition rejetée par l'assemblée, pour laquelle cette réunion avait pour objectif la reconnaissance de la légitimité du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz. D'après la source, le responsable aurait réussi à faire passer le message au moment de la rédaction de la déclaration.

A noter que cette réunion s'est tenue pendant l'absence du Président Ahmed Dadah, parti accomplir une Oumra et qui se trouve à présent aux Etats unis.



Il n'est pas exclu de voir prochainement, des réactions de cette formation politique qui n'a jamais présenté de signes de francophobie.

GPS

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur cridem

"Racisme, esclavagisme et pauvreté : Un débat en cours.


L’interview de Biram Ould Dah Ould Abeid, le président de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Anti-esclavagiste (IRA), publié dans notre dernier numéro du 24 août 2010, suscite polémique.

Sur le fond, on s’inquiète – Beydhanes en tête, bien évidemment, mais pas seulement: des défenseurs de droits de l’Homme de divers horizons, aussi – de la stigmatisation d’une communauté raciale. Sur la forme, on reproche, au Calame, d’avoir fait trop belle publicité à cette dérive et, aux journalistes, insuffisamment critiques, d’avoir zappé sur des questions importantes qui auraient pu, justement, élucider la position de Biram sur la question de fond. Poursuivons donc le débat.

L’Histoire le prouve malheureusement: les génocides se fomentent dans la stigmatisation de communautés. Récurrents au cours des siècles, ceux-ci se sont multipliés, au XXème siècle, sur tous les continents, et l’Afrique n’a guère été épargnée, avec, notamment, l’affreux drame du Rwanda où les médias ont joué le plus sinistre rôle.



Le Calame contribuerait-il à la diffusion de tels errements? Dans l’interview de Biram Ould Dah, on peut, il est vrai, trouver des arguments en ce sens. Florilège : «Et le maître, c’est qui, sinon l’Arabo-berbère ?», [les Haratines sont «beydhanisés» (blanchis)] «pour écraser d’autres victimes du même système: les Noirs de Mauritanie» […] «et nous considérons que les Noirs se retrouvent, avec les Haratines, dans le camp des victimes, dans le camp des misères [...] C’est la minorité arabo-berbère qui gère […]».

Pour autant, on ne trouve, nulle part, appel à la haine raciale. Bien au contraire et ainsi que le soulignait le chapeau de l’interview, le président de l’IRA exhorte «la communauté des Maures […] à hisser les justes parmi ses fils, dans les cercles de décision, pour qu’il leur incombe la tâche, historique, urgente et ô combien délicate, de désamorcer la bombe de l’explosion communautaire qui couve, dangereusement, en Mauritanie».

Ambiguïté du discours? De fait, l’éventualité de celle-ci renvoie à l’ambiguïté des situations racio-linguistique et statutaire mauritaniennes. Trois-quarts de la population parle le Hassaniya, un dialecte à forte dominance arabo-berbère. Or, deux-tiers des Mauritaniens sont noirs. La répartition des pouvoirs – économique, politique, culturel, etc. – se joue, actuellement, sur à peine 0,04% de la population, soit une douzaine de milles de citoyens (1).

Trois-quarts de ceux-ci sont des Beydhanes (hassanophones ou Maures blancs), les quatre mille «places restantes» se partageant entre les nantis des Halpulaars, Soninkés, Wolofs et Haratines (hassanophones ou Maures noirs). Si le groupe des Beydhanes est largement sur-représenté – c’est la preuve de la problématique raciale – la sous-représentation des Haratines est non moins manifeste: c’est la conséquence majeure d’un esclavagisme ancestral.

Ne querellons pas, ici, sur les proportions avancées dans notre propos. Ce sont des estimations, certainement grossières mais assez communément admises, qui permettent de brosser une esquisse de la situation globale, en Mauritanie. On avancera, ainsi, que les Haratines constituent 56% du groupe hassanophone. Dans leur immense majorité, ils sont victimes des conséquences de l’esclavage pluriséculaire, sinon de ses survivances et prolongements contemporains.

On incluera, dans ce groupe souvent qualifié d’affranchis, les esclaves (Abids) hassanophones (2). Dans le groupe non-hassanophone, banalement qualifié de «négro-mauritanien» – une équivoque pas vraiment innocente, excluant les Haratines du groupe «Noir mauritanien»… – la situation de l’esclavagisme diffère en ce que, d’une part, la question raciale ne joue pas – maîtres, esclaves et affranchis sont tous «négro-africains» – et, d’autre part, la proportion de «dominés» – affranchis et esclaves – est notablement moindre qu’en milieu hassanophone, singulièrement marqué par son passé de traite négrière.

maatala a dit…

Deux maîtres blancs pour un maître noir ?

La moitié de la population, ou un peu plus, serait ainsi contrainte par des situations passées, voire présentes, de servitude. Cela ne veut, évidemment pas, dire qu’a contrario, l’autre moitié de la population soit esclavagiste et, parmi celle-là, l’ensemble des arabo-berbères mauritaniens.

S’il faut, probablement, compter sur deux maîtres blancs pour un maître noir et ne jamais oublier que c’est sur cette réalité sociologique des années cinquante que s’est construite la République Islamique de Mauritanie, il faut, également, entendre qu’au moins deux-tiers des Mauritaniens «non-esclaves-non-affranchis» n’ont rien à voir, aujourd’hui, avec les survivances de l’esclavage, ses séquelles et autres prolongements contemporains, même si des réflexes culturels ségrégatifs subsistent.

En admettant qu’au moins la même proportion – espérons-le – du groupe «affranchis-esclaves» veuillent, réellement, mettre fin aux conditions infâmantes dans lesquelles ils sont variablement confinés, c’est, potentiellement, une franche majorité de Mauritaniens susceptibles de dire non à l’exploitation abusive de l’Homme par l’Homme.

Or, cette majorité potentielle ne s’est jamais, à ce jour, exprimée dans les urnes. Les efforts d’Ould Boukheir et des ses amis, notamment beydhanes, doivent être poursuivis, de longues années encore. Les thèmes anti-esclavagistes, pénétrer beaucoup plus la classe politique, le discours et les actes des partis, en particulier ceux prônant la justice islamique.

Les actions de lutte et de promotion sociale, puissamment encouragées, au sein de la société civile et de l’administration publique, où l’on doit voir mise en œuvre une politique concrète de discrimination positive à l’égard du groupe «affranchis-esclaves». Mais le réel moteur de ce mouvement anti-esclavagiste réside parmi le peuple.

A l’évidence dans les grands centres urbains, plus discrètement en brousse, les situations de partenariat «soudano-beydhanes» – «soudano-beydhane» ici au sens strict de «noir-blanc», sans référence à des situations de dominé-dominant – se multiplient. Variablement éphémères, elles répondent à des situations communes de pauvreté, sinon de manque de perspectives intra-communautaires, voire d’opportunités conjoncturelles.

La pauvreté, le lot le plus commun des Mauritaniens.

Soulignons l’importance de cette communauté de pauvreté. Si à peine un pour dix mille Hartanis peut espérer rejoindre la classe des gens de pouvoir – le fameux 0,04% dont nous parlions tantôt – moins de un pour cent des Beydhanes y accède. Même en admettant une relative redistribution, à l’intérieur de chaque groupe – et sans compter les miettes toujours consenties, par les maîtres, à leurs serviteurs dociles – la pauvreté reste le lot le plus commun entre Noirs et Blancs.

Au sens onusien du terme, elle touche un beydhane sur cinq et un soudani sur deux. Nuançons encore le propos, en situant cette pauvreté dans la partition «affranchis-esclaves»/«non-affranchis-non-esclaves»: deux tiers/un tiers. On voit, ainsi, le long chemin qu’il reste à parcourir pour atteindre à ce minimum d’équité où la naissance ne soit pas le critère exclusif de promotion sociale. Mais on voit, également, tout ce que le tissu social généré par la civilisation moderne peut apporter de fraternité transraciale, en transcendant les clivages hérités du passé, dans des situations concrètes d’entraide quotidienne.

maatala a dit…

A contrario, sur la douzaine de milliers de Mauritaniens, blancs et noirs confondus, qui détiennent la quasi-totalité des pouvoirs, combien continuent d’entretenir, chez eux et dans leurs responsabilités sociales, des situations de servitude, sur le modèle traditionnel ou selon des versions plus modernes? Combien placent les droits de l’Homme et du Travailleur, au centre de leurs propres relations humaines? Combien oeuvrent, concrètement, à la promotion sociale des Affranchis-Esclaves? Banalement, au quotidien, dans la trivialité des plus ordinaires situations?

Deux maîtres blancs pour un maître noir, disions-nous plus haut, fondement de la République Islamique de Mauritanie. S’il se révèle exact qu’aujourd’hui, cinquante ans après l’Indépendance, trois postes de pouvoir sur quatre sont trustés par des Beydhanes, n’est-ce pas là la preuve d’une pratique politique en contradiction formelle avec les grandes déclarations anti-ségrégationnistes du pouvoir blanc?



Le Calame, animateur de débat
On comprend, dès lors, l’exaspération d’un Biram Ould Dah et de ses amis de l’IRA. A tout le moins, il fallait qu’ils trouvent tribune reconnue où provoquer débat. L’interview donnée au Calame, dans les meilleures conditions possibles d’expression, a révélé, me semble-t-il, un certain nombre de lacunes et d’approximations de leur discours, globalement juste, au demeurant. Aurons-nous contribué à ce qu’il rectifie, de lui-même, les amalgames hâtifs susceptibles d’aller à l’encontre même de ses objectifs?

Il y a – nous espérons l’avoir démontré – beaucoup à œuvrer au sein des dispositions populaires à dépasser les clivages raciaux et esclavagistes, en tempérant les risques d’affrontement et en valorisant les synergies les plus équitables. Il y a – c’est aussi évident – à remuer, fortement, les autorités de notre pays – elles ne sont pas que politiques – pour qu’elles mettent en œuvre de vraies politiques dynamisant les velléités et volontés populaires.

Dans quelle mesure l’IRA peut-elle faire sienne cette double mission? Persuadés, à l’instar de Nelson Mandela, que l’entraide est un moteur d’évolution bien plus puissant que la compétition, nous restons, au Calame, prêts à soutenir une telle orientation. Et Dieu, certes, est Miséricordieux avec les miséricordieux.

Tawfiq Mansour

maatala

Anonyme a dit…

Bien. Faut pas s'amuser avec ces gens. Faut pas aussi torturer: une petite giffle et un petit serpent dans la cellule et le gars va parler. A-

===


Un prisonnier salafiste révèle l’existence d’une cellule dormante qui projetait de mener ...


...des opérations terroristes en Mauritanie.


Des sources sécuritaires ont révélé à Sahara media l’existence d’une cellule dormante dépendante de la « qatiba » d’Abu El Boukhary, qui projetait de mener des opérations terroristes à Nouakchott et qui prendraient pour cible des infrastructures gouvernementales et étrangères.

La source sécuritaire a indiqué que des recherches sont en cours pour empêcher toute opération terroriste en Mauritanie et précisé que le démantèlement de cette cellule a été rendu possible par l’arrestation d’un jeune homme, répondant au nom d’El Hacen Ould Matalla, la nuit du mercredi, près de l’hôpital Cheikh Zayed.

Au cours de l’interrogatoire auquel il a été soumis, Ould Matalla a révélé l’existence d’une cellule composée de huit membres liée à Al Qaeda et dénommée « Qatiba Abu Elboukhary » et qui préparait, dans les semaines à venir, des opérations terroristes à Nouakchott.



Une panique s’est emparée de la zone sise à l’hôpital Cheikh Zayed quand une unité de la brigade antiterroriste est venue arrêter un individu soupçonné d’avoir participé à des opérations contre l’armée mauritanienne et quand la voiture GX qui transportait des policiers en civil a fait une collision avec un taxi. L’insistance du propriétaire de ce dernier à faire le constat et l’attroupement qui s’est formé sur les lieux a mis les policiers dans une position délicate, de telle sorte que l’un d’eux n’a trouvé, comme moyen, que de sortir un pistolet et tirer un coup dans en l’air.

Présentement, la police mène d’intenses recherches pour appréhender le reste de la cellule. Un domicile à Tenweich a été pris d’assaut par des éléments de la brigade antiterroriste qui a arrêté trois vendeurs de lait alors qu’une quatrième a réussi à s’enfuir au moment de l’arrivée de la voiture de la police. Une source indique que les personnes arrêtées pourraient être libérées aujourd’hui, faute de preuve de leur relation avec l’organisation terroriste.








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Sahara Medias (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Maatala,

Houwa Ould Dadde a payé, walla? Il ne va pas payer un rond comme tout est certainement parti dans les dettes de campagne. Une erreur de prendre la gestion des sous de son DAF. Les DAF c'est fait pour le sacrifice.

bilkiss: des news de qui a eu les blokats?

A-

===


Libérations des prisonniers

L'azzizzo fait de la place à Ould Dade, son chien et son coiffeur dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Bilkiss: aucun qatari à l'horizon pour les blokats. Me demande où est le libanais de françafrique dans tout ça. J ái oublié déjà son nom. tu me le rappelle STP. A-

Anonyme a dit…

Hatha c'est un alevin. Plus petit qu'un petit poisson. Pourquoi se taire sur le plus gros? Azzizzo you are on your own. Couli enta vem? Imagine si le petit petard de pretre de floride avait brulé le Coran! Entre nous cette mosquée à coté des 2 ex-tours est une connarie. Obama, Wade et Sarko ne seront plus là après 2012.

A-

====

Terrorisme : Grosse prise de la DSE.


Notre pays reste au cœur d’un tourbillon terroriste qui vise sa stabilité. La Direction de la Sûreté d’Etat (DSE) que dirige le commissaire divisionnaire Mohamed Lemine Ould Ahmed Ould Addy a arrêté le 14 septembre 2010 à Tensoueïlem (Nouakchott) le salafiste El Housseïn Ould Maatala.

Ce dernier a reconnu qu’il appartient à la cellule « Katibat Abou Al Boukhari » qui s’apprêterait à perpétrer des actes terroristes dans les semaines à venir. L’heure est grave, la menace d’attentats est plus qu’une évidence.

Et la DSE s’active pour déjouer les projets d’Al Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi) en Mauritanie en déclenchant une véritable chasse aux terroristes.











Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Mauritanie 24

maatala a dit…

Salam

"le salafiste El Housseïn Ould Maatala.

Ce dernier a reconnu qu’il appartient à la cellule « Katibat Abou Al Boukhari »

-------------

Ould Maatala devait penser aux 70 dix vierges et non aux coups qui pleuvaient sur lui.

Dire qu'il voulait de l'action dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Mataa,
T'as pas un fils au nom d'EL Houssein.

D'après mes sources cette information sur l'arrestation dans membre d'aqmi qui appartient à une cellule dormante est de la pire fiction des sites d'information mauritaniens.

Filsdubled

Anonyme a dit…

Les marchands de la mort et tous ceux qui nous prennent pour des naifs, ne doivent pas aimer la declaration suivante du General Americain David Petreaus:
"...Montagne questioned the general on the issue whether the war is winnable, recalling that Afghan president Hamid Karzai has gone so far as to say that NATO forces cannot win this war."

Petraeus: "...I am saying the same thing...This is the reality as I said in Iraq when I was the commander there: You don't end an industrial-strength insurgency by killing or capturing all the bad guys. And that means reintegration and reconciliation."

La sage declaration de ce general qui a commande' les forces Americaines in Irak et en Afghanistan, est tellement belle que tenter de la traduire, lui fera perdre une partie de sa valeur. Je ne suis pas un militaire mais je suis arrive' a' la meme conclusion depuis plusieurs anne'es. La demarche de Ould Dedew doit etre encourage'e. L'essentiel est de ramener les freres perdus a' la raison. La solution militaire ne marche pas!!! Il faut donc eviter la fuite en avant qui ne peut qu'entrainer des consequences catastrophiques.

Anonyme a dit…

Là c'est un peu trop. La France joue les republiques bananières avec ce cas après Camatte (un agent de la securidad française selon nos cousins algériens) et la mort de Germaneau avant le raid et les French savaient. C'est de la grosse ficelle. Cette prise d'oatage ressemble à celle des canadiens: un comando formé`dans les meilleures écoles militaires, pas comme les pieds nickélés qu ón voit à la TV. Trop, c'est trop.

azzizzo: tu ne libereras plus personne. si Sarko veut attirer l'attention de son electorat sur AQMI ou preparer la militarisation du bled, c'est son problème. Il n'a qu'à se debrouiller avec le gang adverse Algérie-Mali-Niger-US pour trouver une solution. Y en a marre et on a la pauvreté et les innondations sur les bras. La prochaine fois que tu pends un barbu assez con pour joouer à ce jeu, tu fais disparaitre. Ben Ali n'a pas ce problème et pourquoi twa? Je savais que la France preparait quelque chose avec les declaration de leur chef anti-terrorise qui disait qe AQMI pouvait menacer Paris. Il ne peuvent que menacer Nouakchott, Bamak0o et Niamey comme ils sont instrumentalisés. Je visite Tahalil pour voir s'ils ont compris le jeu. A-


===

Sept personnes, dont au moins deux Français, enlevées au Niger.


Un groupe de sept personnes a été kidnappé au cours de la nuit dernière à Arlit, où se trouvent des mines d’uranium. Parmi eux, deux salariés français du groupe nucléaire Areva. Les cinq autres personnes seraient employées d’une filiale de Vinci. Leur nationalité n’est pas précisée pour le moment.

Pour le moment, le Quai d’Orsay parle de l’enlèvement d’au moins cinq personnes, dont des Français, sans fournir davantage de précisions.

Areva en revanche donne plus de détails : le géant du nucléaire annonce que deux de ses employés - un homme et une femme - ont été enlevés au cours de la nuit dernière dans la région d’Arlit, à 1.200 km de la capitale Niamey, où se trouvent des mines d’uranium.



Areva n'était pas en mesure en milieu de journée de donner des informations supplémentaires, notamment l'identité des personnes enlevées.

Les cinq autres Français enlevés seraient des employés de Sogea-Satom, filiale du groupe Vinci, selon un porte-parole d’Areva. Cette seconde entreprise ne confirme pas l’information. Aucune précision n’est donc donnée sur la nationalité des cinq autres personnes enlevées.

Des mesures de sécurité avaient été prises.

Areva, qui emploie 2.500 personnes dans le Niger, dont 50 expatriés, avait déclaré fin juillet limiter au strict nécessaire les déplacements de son personnel au Niger, à la suite de la mort de Michel Germaneau. Enlevé au Niger en avril dernier, ce militant humanitaire de 78 ans avait été détenu par le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique, avant d’être exécuté le 25 juillet.








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : France Info

Anonyme a dit…

Ahmed cheikh(calame) a dit:
...............................
....Le gouvernement, lui, n’est pas en reste. Il s’agite sur plusieurs fronts. Il peut se prévaloir d’avoir planté quelques arbres, après en avoir arraché d’autres; d’agrandir deux ou trois avenues, pour les transformer en piscines, à la moindre goutte de pluie; de délivrer un agrément, pour une société de distribution d’hydrocarbures, et un autre, pour une compagnie d’assurances. Mais ne demandez surtout pas à qui...
...............................

Quelqu'un peut-il nous dire à qui ces agréments ont été faits?
merci

Anonyme a dit…

il faut demander ça à A.O.C , c'est lui le grand journaliste lol

Anonyme a dit…

le libanais Bouamatou WALLA Bourgi?

Anonyme a dit…

Houwa Alla Bourgi. Ould Bouamatou mahou owvalou ma nesmouh. Je ne veux pas me retrouver devant un tribunal. Il doit s'ennuyer maintenant comme personne ne parle de lui.

C'est quoi cette connerie d'enlevements au Niger? Vous avez vu? Depuis qu'on vous dit qu'ils manipulent. Allah yi tawal amre les ano foté et ceux qui ont fait la gueguerre du sahara. A-

Anonyme a dit…

A-,
Qu'est ce qui se passe au Niger!

AQMI fait encore fort, elle kidnappe du lit actuellement.
les français enlevés au niger dans leurs résidences les militaires du coin sont ils en méche avec aqmi fort probable les gars sont mal payés et l'argent des rançons fait de plus en plus la différence dans ces régions.

AREVA casquera surement!
à sa place de AREVA je demanderai à AQMI la protection moyennant une partie des bénéfices des mines du sahara.

FILSDUBLED

Anonyme a dit…

Salut,
la ça ne fait plus rire, plus personne n'est a l'abrit avec le dispositif d'Areva la funeste organisation terroriste. Kidnappe kan même lehroub emneiyne !!!!

Anonyme a dit…

Le com ci dessus est de moi

bl

Anonyme a dit…

Fils du bled,

Il semble que c'est les touaregs, mais pas certain. Et meme si ce sont les touaregs! Comment on peut facilement kidnapper des gens dans un perimetre aussi securisé que le compound d'Areva? C'est de la manip et AREVA va payer, mais la reputation du Sahel comme zone dangereuse sera établie, pour faciliter la militarisation de ce pré-carré franco-americano-algérien. Me demande ce que foutent nos gars des RG dans cette reunion de cette semaine en Algérie. Il faut se replier sur soit et tout surveiller. Meme avec l'arrestation du fils à Maatalla (lol) cette semaine, les barbus sont entrain de preparer un coup. Ne pas prendre au serieux les messages de remerciements à azzizzo après leur liberation. Faut toujours garder à l'esprit que c'est LE POUVOIR qu'ils cherchent et rien d'autre. Les violents nous tapent dessus, tandis que les moderés (tawassoul & co) gagnent du terrain. Il va y avoir du sport en 2014 aux elections et azzizzo ne pourra pas tricher.Nous aurons le cas du FIS: les generaux d'un coté et les islamistes de l'autre. nous les autres connards qui ne comprennent rien au milieu.

Je continue à lire et vais vous donner des elements pour appreciation. j'attends que Jeremy Keenan dise quelque chose dans la journée sur son site (MENAS ASSOCIATES) ou quelques indications de Kal du Moor Next Door, entre autres. Le reste de la presse, faut pas croire. Surtout les sources securitaires qui demandent l'anonymat. Thouk houma les plus dangereux et les plus menteurs. C'est une seconde nature chez eux, la propagande. A-

Anonyme a dit…

Ils vont se retrouver au Nord Mali. Mais par quel chemin? Mali walla Algérie? Ils vont demander encore à azzizzo de liberer le reste. Il ne demandent jamais à l'Algérie depuis les hollandais.Avec les hollandais, ils ont eu la maladresse de demander la libration d'El Para qui etait un agent du DRS! Cela n'a pas pris et après quelques mois, c'est Louis Michel qui a demandé gentiment aux algériens de tout faire pour liberer les hollandais. et ils ont ete liberés 3 semaine après. La presse algérienne s'en est prise à ATT et on commencé à l'accuser de corrompu, de dealer et la suite vous connaissez...


A-

Anonyme a dit…

Voila ce qu'a demandé louis Michel. Les hotages sont autrichiens et non hollandais. mes Excuses pour l'erreur. Vous devez savoir lire entre les lignes ...

A-
==

M. Louis Michel demande à l’Algérie de jouer un rôle pour sauver les deux otages
El Khabar, 8 octobre 2008

M. Louis Michel, Commissaire européen au Développement et à l’Aide humanitaire, qui s’occupe actuellement du dossier des deux otages Autrichiens kidnappés par la branche d’Al Qaïda dans le Nord Malien depuis le mois de Février dernier a annoncé qu’il formulera une nouvelle demande aux autorités algériennes dans le cadre de la libération des deux otages, sans préciser la nature du soutien demandé de cette dernière.

M. Louis Michel a affirmé qu’il est nécessaire que l’Algérie intervienne d’avantage dans l’affaire des otages Autrichiens, Andréa Kloiber et Wolfgang Ebner. Dans une déclaration rapportée, avant-hier, par l’Agence Française de Presse AFP, il a insinué que cette affaire va connaître un développement si l’Algérie coopère d’avantage.
Le responsable européen a expliqué que les deux otages sont en bonne santé, « j’ai des informations et des preuves affirmant cela ». Il a indiqué suite à sa rencontre avec le Président Malien Amadou Toumani Touré, que ce dernier n’a pas cessé de fournir des efforts pour la libération des deux otages.
Pour rappel, le ministère des Affaires Etrangères Autrichien a révélé que le ministre des Affaires Etrangères Autrichien s’est entretenu avec des responsables algériens dont il n’a pas cité les noms ni les fonctions dans une visite que les autorités algériennes n’ont pas révélée.



08-10-2008
Par A.K/ Rubrique Traduction

Anonyme a dit…

bismillah; sur El para et Hattab. A-

http://www.algeria-watch.org/fr/aw/cdh_suivi.htm

Anonyme a dit…

Ce matin je me réveille avec l'envie d'écrire après avoir perdu cette envie très longtemps.

La cause de cette perte d'appétit n'a pas besoin d'explications vu la multitude de séismes magnitude haïtienne qui ont secoué le pays.

Le surveillant Général ne cesse de décevoir principalement et surtout tous les lascars qui l'ont soutenu, n'ayant pas rempli le contrat implicite qu'ils ont cru avoir passé avec lui.

Il ne cesse par contre de gagner du terrain auprès de ceux qui l'ont contré avec véhémence.

Le désarroi est général et il n'y a plus qu'une seule issue pour tous les petits Roumouz qui sont habitués à applaudir le "plus fort" depuis le départ des forces coloniales françaises à nos jours.

Ces petits Roumouz, qui se croient plus rusés que les autres, n'ont toujours pas compris que leur jeu ne marchera plus après Taya.

Ce n'est pas pour dire qu'au dernier échappait ce jeu, car il a toujours su que les petits applaudisseurs n'avaient aucune conscience et ne croyait qu'à la mise à sac du pays, mais il laissa faire en exploitant leur force normalement destructrice dans le sens de la construction et pays et une relative équité dans la distribution de ses ressources. C'est un peu comme le traitement antibiotique on utilise des microbes pour contrer des microbes.

Philosophiquement cela devrait s'appeler faire du bien avec du mal.

Comme Ahmed Ould cheikh l'a si bien dit le Surveillant Général Aziz n'a concrètement réalisé que la transformation de nos rues citadines en piscines, la plantation de quelques arbustes en en détruisant d'autres. Je crois qu'AOC a quand même tu une grande réalisation du Surveillant Général, notamment la douche glaciale qu'il a proféré à tous gants de Tenguerdeu (fonte) qui n'ont jamais arrêté de sucer le sang du pays. Cela est certainement une grande réalisation du Surveillant Général.

Il n'a sinon aucune vision pour la construction du pays et s'entête à remplir les villes de goudrons, efforts qui auraient dû être consentis à désenclaver les centaines de localités de l'intérieur du pays.

Salutations chaleureuses à toute l'équipe de Canal. J'espère que Bilkiss est revenue à la raison

Znagui (ancien Sanhaji)

Anonyme a dit…

salam Sanhaji,
M'barek aid wa simah N'dyona n'est plus à la mode.

Tu concois avec moi que les grandes avenues donneront en peu de visibilité à notre capitale même s'ils ont oublié de programmer le réseau pluvial.

Une autre information tout ce beau travail sera refait encore dés que les chinois commençerons le réseau d'assainissement de la ville. comme quoi dans ce pays le charrue toujours pour aller chercher le boeuf...

FILSDUBLED

Anonyme a dit…

Hatha une declaration de guerre ouverte avec l'Algérie. ATT n'a pas assez de problèmes comme ça? A-

===

Mali: 15 jeunes Africains en marche pour l'autonomie du Sahara occidental



17/09/2010 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer





BAMAKO (AFP) - vendredi 17 septembre 2010 - 13h28 - Quinze jeunes Africains, déterminés à militer pour le projet dautonomie que le Maroc propose au Sahara Occidental, ont entamé vendredi à Bamako une marche devant les conduire à la frontière algérienne située à plus de 1.800 kilomètres au nord.

"Le projet dautonomie proposé par le Maroc est la seule issue pour permettre le développement dans les camps du Sahara occidental. Il faut que la communauté internationale soit consciente des souffrances de ce peuple", a affirmé devant la presse l'initiateur de la marche, Amadou Diomanssi, étudiant malien.

Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Polisario, soutenu notamment par l'Algérie, réclame l'indépendance de ce territoire à travers un référendum d'autodétermination. Le Maroc, refusant toute idée d'indépendance, propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté.

"Sur plus de 1.800 km avant datteindre la frontière algérienne, nous allons plaider la cause de nombreuses personnes habitant les camps du Polisario et qui souhaitent lapplication du plan dautonomie proposé par le Maroc", a expliqué le Guinéen Issa Kourouma.

Sac au dos, les marcheurs (maliens, ivoiriens, sénégalais, guinéens) ont quitté la capitale malienne en chantonnant "Plan dautonomie marocain pour le Sahara! Le Sahara est marocain!"

Trois d'entre eux arboraient un tee-shirt à leffigie dun certain Mostapha Selma Sidi Mouloud, présenté comme "un Marocain, empêché par les responsables du Polisario de se rendre dans les camps de Tindouf (Sud algérien), parce quil compte y promouvoir lapplication du plan dautonomie proposée par le Maroc". "Liberté pour Mostapha! Nous marchons aussi pour lui!", scandaient ces jeunes.

Dans les années 70-80, le Mali avait reconnu la République arabe sahraoui démocratique (RASD). Mais les responsables du Polisario ne sont plus reçus par les autorités maliennes depuis très longtemps.

AFP

Anonyme a dit…

Salut Filsdubled,

Nos forces armées se trouvent ce moment même en confrontation armée avec des les mercenaires d'Alqaide au nord de Toumbouctou au Mali.

Quelle galère! Nous allons dorénavant faire le sale boulot à la place d'autres.

Que dieu nous protège et protège nos forces armées.

Le fait de les envoyer combattre hors de nos frontières n'est certainement pas la meilleure utilisation qu'on peut en faire.

Znagui

Anonyme a dit…

A-/FILSDUBLED/et les jeunes marcheurs "africains" unis pour le même combat: "la marocanité du sahara"

Le ridicule ne tue plus

Anonyme a dit…

les dirhams marocains circulent à flot ces derniers temps.
C'est normal: la route du trafic de drogue est entrain d'être fermée, alors les dealers arrosent tout le monde pour faire descendre ces barrières à la frontière construites par Aziz.

Anonyme a dit…

Que Dieu protège nos troupes et qu'il leur donne les forces pour terrasser ces criminels narcotrafiquants et tous les mercenaires qui tournent autour

maatala a dit…

Salam

Lu sur Kassataya

Semaine Culturelle de la Mauritanie à Doha : Le Ministère de la Culture aurait-il honte d’exhiber notre diversité culturelle devant le Monde arabe ?


"Le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports dirigé par Cissé Mint Cheikh Ould Boide enverra à la Semaine culturelle de la Mauritanie à Doha entre autres artistes Loubaba Mint Meidah, Dimi Mint Abba et sa troupe, l’Emir des poètes Sidi Mohamed Ould Bomba…Pas un seul artiste de la communauté négro-mauritanienne n’a été sélectionné pour participer à ce rendez-vous culturel qui aura lieu du 22 au 25 septembre prochain à Qatar. Ce qui n’a pas manqué de susciter une levée de boucliers de leur part.

Pour certains, c’est scandaleux et pour d’autres, c’est tout simplement angoissant. Dans un son de cloche qui sonne comme une revendication de leur part du gâteau, des artistes négro-mauritaniens ont élevé la voix pour protester contre cette liste qu’ils ont jugé très sélective et loin de représenter la diversité culturelle du pays. Ils n’y vont pas de main morte pour rappeler qu’eux, aussi, ils font partie du pays. Et, du coup, ils ont demandé à ce que cette liste soit revue et recorrigée.

Visiblement, la polémique qui avait entouré l’organisation de la "Voix d’Or" où on avait souligné l’absence des artistes négro-mauritaniens n’a pas servi de leçon au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports. Et, avec cette liste qui devra représenter la Mauritanie à Doha, le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports semble franchir la ligne jaune et montre que ce département n’est pas épargné non plus par un système de décision fondé sur la marginalisation ethno-raciale.

Selon le chargé de mission au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ould Meidah, qui a été contacté à ce propos, c’est l’ambassadeur du Qatar en Mauritanie qui aurait émis le vœu de voir Loubaba Mint Meidah et Dimi Mint Abba se produire à Doha dans le cadre de la Semaine culturelle de la Mauritanie.

Puis, il affirme qu’il n’y a "aucune idée ethnique derrière cette sélection". "Ces artistes se sont déjà reproduits là-bas. Le public les connait très bien. On envoie parfois des groupes bicolores dans d’autres pays. Par exemple, en Gambie, nous avons envoyé des groupes bicolores", tente de convaincre le chargé de mission au Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

Sauf que, cette fois-ci, contrairement en Gambie, le Ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports n’a pas jugé nécessaire d’envoyer à Qatar, un pays arabe, une délégation mixte à Doha. Pour autant, Mohamed Ould Meidah a indiqué qu’il n’y a pas de raison à s’alarmer ni à fouetter un chat. "C’est un débat dans lequel je ne rentre pas. Pour moi, c’est sale et dépassé. Personnellement, je suis originaire de Rosso. Je ne fais pas de différence entre un Noir et un Maure", a-t-il souligné.

Mais, malheureusement, à la Semaine Culturelle de la Mauritanie à Doha, les qatari n’auront pas l’occasion de découvrir la mixité de notre pays qui semble, de plus en plus, éprouvé de la honte à exhiber toute sa diversité culturelle devant le Monde arabe.

Babacar Baye NDIAYE

Source : rimartculture.over-blog.net le 15/09/2010

Anonyme a dit…

Qu'Allah le tout puissant protége nos vaillants soldats.

L'armée mauritanienne est determinée à en finir avec ces bandits de grands chemins.


Filsdubled

Anonyme a dit…

Ano Foté,
Cherche au moins pseudo pour partager avec nous cette espace de liberté qui est canalh.

A moins que les années de plomb ton rendu si méfiant que derrière même un pseudo tu as la trouille.

Je suis pour le plan d'autonomie proposé par le Maroc mais c'est mon point de vue tu es peut être pour une république DRS à nos frontières Nord.

Si tu ne sais pas faire nous pouvons te proposer un pseudo : anon foté ça te vas comme une capote.
filsdubled

Anonyme a dit…

Fils du bled,

Je m'occupe aussi de ano foté parceque je connais leghseila avec un diplome de kebet lekhnazir. Je crois le connaitre et c'est lui qui travaillait pour la junte avant le coup et les elections.

Cette matinée est la meilleure que j'ai jamais eue dans ma miserable vie: très content d'azzizzo d'avoir enfin pris la decision sage de faire perdre à AQMI l'initiative en les frappant là où il peut. Il ne faut pas accepter la reedition de Belaouar et de Abou Zeid que nos voiysins algériens vont se presser à offrir à ces lascars qui emargent du DRS. Pour cela je soutiens entierement azzizzo et il faut qu'il fasse entendre clair et loud (haut): tu me nique une fois, je te nique trois fois.

Les 7 otages d'Arlit passés par le Mali pour se retrouver au Nord Mali déjà? Mon oeuil! Ils sont passés par l'Algérie pour être deposés dans le nord malien comme pour le cas de Germaneau. Azzizzo et ould chafi doivent nous dire par où sont passés les otages espagnols: taxi tout droit de NDB ou via le territoire sahraoui sous contrôle du Polisario via l'Algerie pour etre deposés dans le nord malien? Quand je parle de la duplicité des US dans cette affaire, il faut me croire: ils savent parfaitement par où ces otages sont passés, mais ne disent rien. Un article du Mew York times avait tout dit: les US ont dit qu'ils ont suivi le chemin des tueurs de Tourine et ils est impossible qu'ils n'ont pas suivi le chemins des otages apres, avec les français: au moins les espagnols, Germaneau et ces 7 autres otages. Je ne sais pas à quel autre jeu joue azzizzo en se taisant.


Je vais surveiller la presse et quelques blogs et vous dirais si je trouve quelque choses. Faut arreter de tergiverser et de philosopher sur AQMI: on est en guerre et nos voisins du nord et les US nous ont exporté ces salopards.

A-

Anonyme a dit…

September 17, 2010
Niger: France Urges Citizens to Leave Mining Region
By REUTERS
France urged its citizens on Friday to leave the uranium mining region in Niger after saying it suspected the North African wing of Al Qaeda of kidnapping seven foreigners in the country, including five French citizens. There has been no claim of responsibility. Niger’s military was searching for the hostages and an officer said pilots in light aircraft had spotted three vehicles traveling at high speed toward the Malian border. The kidnappers and their abductees were seen traveling into the desert of Mali, French public radio reported, citing security sources. A spokesman at the French Foreign Ministry declined to confirm that report and said France still had not received any demands from the hostage takers a day after the kidnapping. The spokesman said about 1,700 French citizens were living in Niger, with dozens operating in the mining zone.

-----
Du new York Times touswit: déjà des informations faisant cas de la traversée du Mali par les kidnappeurs et dementis par les français. On commence à fabriquer une histoire sur le chemin pris par les kidnappeurs en attendant de mieux fabriquer le mensonge sur le chemin pris jusqu'au nord Mali. A-

Anonyme a dit…

Niger : le convoi des ravisseurs repéré par satellite
RFI
vendredi 17 septembre 2010
Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) reste au centre des soupçons ce vendredi 17 septembre 2010, au lendemain de l’enlèvement de cinq Français et deux Africains dans le nord minier du Niger. Même s’il n’y a encore eu aucune revendication ni demande de rançon. Les otages ont été emmenés aujourd’hui dans le désert malien par leurs ravisseurs, selon des sources sécuritaires nigériennes et algériennes.
L’information qui semble désormais confirmée, c’est que depuis hier soir, les ravisseurs ont été repérés par le biais de moyens satellites notamment francais. De probables opérations de reconnaissance aérienne ont fourni dès hier soir des coordonnées GPS.

Le convoi des ravisseurs a « traversé la frontière » entre le Niger et le Mali et se trouve actuellement dans le désert malien, ont affirmé des sources sécuritaires maliennes et algériennes. Appuyée par des moyens aériens, l’armée nigérienne s’était déployée depuis jeudi dans la zone « pour rechercher les otages et voir si on peut les empêcher de quitter le territoire nigérien », expliquait ce matin matin une source sécuritaire nigérienne.

La mouvance al-Qaïda au Maghreb

Selon des sources sécuritaires régionales, ce serait bien la mouvance al-Qaïda au Maghreb, et plus précisément le groupe d’Abou Zeïd, qui serait impliqué dans l’enlèvement des sept personnes dont cinq français employés par les groupes Areva et vinci.

L’un des ravisseurs serait l’un des éléments d’Abou Zeïd. Les autres agiraient comme prestataires. Plusieurs sources pensent que les ravisseurs n’ont pas eu le temps de livrer leurs otages.

Les groupes français Areva et Vinci, employeurs des sept personnes enlevées, ont décidé d’évacuer tous leurs salariés expatriés des sites miniers du nord du Niger, a-t-on appris vendredi auprès des deux entreprises.

---
Avec mes bons baisers de la mecque. A-

Anonyme a dit…

Incertitude autour de l’identité des ravisseurs de cinq Français au Niger
LE MONDE
vendredi 17 septembre 2010
L’enlèvement jeudi de cinq Français et deux Africains dans la cité minière d’Arlit, dans le nord du Niger, n’a toujours pas été revendiqué. Selon différentes sources, les assaillants pourraient appartenir à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), être des bandits qui revendent leurs otages aux djihadistes, ou encore faire partie du peuple touareg, qui entretient des relations tendues avec Areva concernant la question des bénéfices tirés de l’exploitation des mines d’uranium.

C’est cette dernière option qu’a semblé privilégié le gouvernement nigérien, qui a affirmé que les ravisseurs "parlaient majoritairement arabe et souvent tamachek", la langue touareg. Les ravisseurs "peuvent être des Touaregs", a renchéri vendredi le ministre des affaires étrangères français, Bernard Kouchner.

Un soupçon que réfute Boutali Tchiwerin, président de l’Association Alhak-Nakal (Droit au territoire), un responsable de la communauté viséeau Niger. "Ce n’est pas parce que certains des ravisseurs parlent le tamachek qu’il faut accuser toute la communauté touareg", a-t-il déclaré.

Boutali Tchiwerin a été porte-parole du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ), principal mouvement de l’ex-rébellion touareg qui avait agi dans la région d’Agadez (Nord) de 2007 à 2009. Une des principales revendications de ce mouvement vise une plus juste répartition des revenus miniers exploités par Areva, comme l’explique ce reportage de France 3.

Pour le président de l’Association Alhak-Nakal, "c’est une grave accusation, c’est trop grossier et ridicule d’accuser ainsi le peuple touareg". Boutali Tchiwerin soupçonne davantage une mouvance terroriste : "Je pense que les enlèvements ont été perpétrés par Al-Qaida au Maghreb islamique. De simples bandits n’opèrent pas de cette façon aussi bien organisée", a-t-il assuré.

Vendredi, la France n’avait toujours pas reçu de "renvendication" ni de "demande de rançon", a indiqué Bernard Valero, le porte-parole du Quai d’Orsay. "Notre coopération est totale avec les autorités de Niamey. Nous ne négligeons aucune hypothèse. La piste AQMI est une hypothèse vraisemblable, mais nous ne pouvons tirer de conclusions définitives."
----
Hypothese mon oeuil. Les 7 otages ont été enlevés par un comando formé dans les meilleures écoles para et on leur a laissé le chemin libre. Qui a entendu les ravisseurs parler arabe et tamchek? Ils vont parler quoi? Chinois? Le groupe Ag Sid'Ahmed doit en savoir quelque chose ou bien Ag Bibi. Ould Chafi enta vem? Le chef touareg a dit vrai: ce ne sont pas des bandits trafiquants qui sont impliqués, mais bien un comando. A quoi joue Sarko? Il ne va quand même pas nous faire avaler que les 7 otages ont été pris hakhatha pendant que la firme privée française chargée de la securité du site d'Areva dormait. Ils ne dorment jamais et on des cameras de surveillance qui sonnent dès qu'un scorpion fait du bruit. Nous prennent pour des idiots. Ano foté: ton avis, please.

Anonyme a dit…

http://themoornextdoor.wordpress.com/2010/09/15/re-mauritanian-aqim-members-general-information/#comment-3212

----
Des statistiques sur nos morts salafistes. Ils sont exactement 21, dont 8 du Trarza. Jamais vu une presentation si claire.

Couli: you can't miss this. Also something on the freeing of the salafists the other day.

Ano foté: enta tagra lenglezia? Faut jamais mettre en doute les infos de ton grand frère. Pendant que toi tu dors, nous on surveille. On ne prend ni les dinars, ni les autres devises pour ça. On a pas faim et on a jamais réçu de cadeaux dans la vie machallah. Si tu fais partie de la çellule de communication de la junte d'Alger ou de Nouakchott, c'est ton problème. Pas le mien.

General vladimir, cpt NDB, copiarpegar, esseghnass, bebe ba, bilkiss: vous êtes où même? Rimo ya sahbi el guetna c'est fini. Tes vidéos manquent ici.

A-

Anonyme a dit…

selon la chaine française Itele il y a 12 mort cote AQMI. selon d'autres sources mauritaniennes l'armée mauritanienne encercle le reste des combattants qui refusent de se rendre.
l'armée mauritanienne aurait perdue l'effet de surprise car des sources locales maliennes ont alertés les terroristes de l'avancé de l'armée mauritanienne

la question qui taraude tout le monde c'est ou est l'armée malien ?

8 voitures 4-4 qui roulent à 60 km de Toumbouctou avec armes lourdes est pas un coup de feu de l'armée malienne.

cpt de canalh à toumbouctou

Anonyme a dit…

Le Mali est complice d'AQMI que A- et couly le veuillent ou non
Les armes, les vehicules et les munitions utilisées par les terroristes actuellement ont été achetées avec l'argent des rançons de camatte, des italiens et des espagnols.
S'il y a eu des vies d'otages sauvées c'est pour en assassiner d'autres. Il n y a pas de raison de decreter que les vies d'occidentaux sont plus valeureuses que celles des mauritaniens.
On ne négocie pas avec les criminels

Anonyme a dit…

merci mon Cpt NDB qui est parti pour nous à Tombouctou. Je felicite azzizzo et son armée. Les salafistes ne sont pas 100 ou 400 comme aime à le vehiculer la presse d'Alger. Ils sont à peine un cinquantaine. 7 + 12 - 50 = 31. Ils sont aidés par des commandos de quelque armée bien établie qui leur prend les otages et les remettent aux 50. Le kidnapping des canadiens dit tout et se sont les memes qui ont pris l'italien, la burkinabè, Camatte, Germaneau et les 7 d'Arlit. Tout est fabriqué. Au rythme où va azzizzo, un autre raid et c'est fini. Il va ainsi bloquer le retour des liberés vers le nord Mali et il doit commencer à serrer les couilles à Tawassoul et à Dedew pour leur dire soit vous êtes avec mwa ou vous allez à Gantanamo.

azzizzo: nos soldats morts hier et durant Tourine, El Ghallawiya et Lemgheity doivent beneficier a travers leur familles de bonus pour leur permettre de vivre decemment. Une maison pour chaque famille quelque part et l'assurance que leurs enfants beneficieront de bourses de bourse pour leurs etudes universitaire pour au moins 6 ans. Tu as mon plein appui et je suis entrain de nettoyer mon clavier, la seule arme que j'ai.

Cpt NDB à Tombouctou: les maliens ne vont pas se fatiguer. Dès que ATT a accusé dans une interview l'Algérie de refus de faire du serieux, le lendemain AQMI a attaqué et il a perdu une quinzaine d soldats. C'est azzizzo qui va lui donner du courage. Je vous l'ai dit il y a bien longtemps: l'Algérie et la Libye utilisent les touaregs pour destabiliser le Mali et créer un état touareg au nord du mali pour eviter que les touaregs ne reclament leurs territoires au sud de la libye et de l'algerie où les ressources petrolieres des 2 pays se trouve en grande partie. Si ano foté lit anglais, je lui passe le document de Keenan sur cette histoire et il devra lire attentivement.

Naha: tu laisses tomber Tripoli ou tu demissionnes.

A-

===

Raid mauritanien au Mali : 12 membres d'Al-Qaeda tués


L'armée mauritanienne a tué 12 membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et perdu deux militaires dans ses rangs, dans les combats lancés vendredi soir dans le nord du Mali et qui se poursuivaient samedi, a affirmé un militaire de haut rang à Nouakchott. "Notre armée a tué 12 terroristes armés et en a blessé autant dans les affrontements de vendredi", a déclaré ce responsable militaire, évoquant un "premier bilan".

"Deux militaires mauritaniens ont été tuées et quatre autres blessés", a-t-il affirmé, sans que ce bilan puisse être confirmé de source indépendante. "L'armée encercle actuellement une vingtaine de véhicules des éléments armés d'Aqmi prés de la localité malienne de Areich Hindi, non loin de Hassisidi (à une centaine de kilomètres au nord de Tombouctou, ndlr) où les combats de vendredi s'étaient déroulés", a ajouté la même source.

Cette offensive a lieu près de deux mois après une première opération militaire franco-mauritanienne contre une base des islamistes armés dans le désert du nord du Mali. Sept membres d'Aqmi avaient été tués.



Le raid du 22 juillet visait, selon Paris, à libérer le Français Michel Germaneau, enlevé quelques mois plus tôt dans le nord du Niger. Mais Aqmi avait annoncé, le 25 juillet, avoir exécuté cet otage de 78 ans pour venger la mort de ses membres.

Ces nouveaux combats interviennent dans le désert malien alors qu'Aqmi est soupçonnée d'avoir commandité un nouvel enlèvement au Sahel: le rapt de cinq Français, un Togolais et un Malgache capturés jeudi dans le nord du Niger.










Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Le Point (France)

Anonyme a dit…

L'histoire + ou - complete des Touaregs et les enjeux. Ce ne sont pas des bandits tous.

Ano foté enta tegra l'engleizia? Non? Dommage. Tu vas mourir idiot.

Couli: check this.

A-

http://www.menas.co.uk/pubsamples/SF0904.pdf

Anonyme a dit…

Quel idiot! heureusement qu'il ne signe pas. Anonymous ya bon. Bien sûre que Malei est complice. Mais pourquoi? reflechis un peu Goddamit! Parceque le mali sait qu'AQMI est manipulé et qui si ATT ouvre la bouche et accuse un de ses voisins, il reçoit un scud dans le c... C'est aussi simple. On ne laissera pas cela arriver à azzizzo.


A-

===
la lumière a dit:

Le Mali est complice d'AQMI que A- et couly le veuillent ou non
Les armes, les vehicules et les munitions utilisées par les terroristes actuellement ont été achetées avec l'argent des rançons de camatte, des italiens et des espagnols.
S'il y a eu des vies d'otages sauvées c'est pour en assassiner d'autres. Il n y a pas de raison de decreter que les vies d'occidentaux sont plus valeureuses que celles des mauritaniens.
On ne négocie pas avec les criminels

18 septembre 2010 11:35

Anonyme a dit…

ano foté ou l'autre idiot du village,

relis bien l'interview d'ATT avec El Watan qui lui a valu les scud d'AQMI 2 ou 3 jours après. Tu comprendra pourquoi ATT est complice et que probablement il a laissé passer Germaneau et les 7 otages d'hier ou avant-hier. Faut lire attentivement et reflechir.

Tu pourras cercher l'article du même el Watan qui a insulté ATT. Oserons t - ils faire de même avec azzizzo? On verra. A-

A-
===

http://www.malijet.com/a_la_une_du_mali/amadou_toumani_toure_el_watan.html

Anonyme a dit…

nouveau bilan il y aurait malheureusement 10 morts coté mauritanien et 4 blesses.l'armée mauritanienne a reçue des renforts d'Atar est en passe de anéantir les terroristes.ce qui retarde la fin des combats c'est le refus de certains terroristes de se rendre

que fais ce putain armée malienne ?
ils boivent du thé en attendant la fin du combat
cpt de canalh de toumbouctou

Anonyme a dit…

il faut sortir dans les rues est tues tous les barbues de merde que vous croisez deddew au niouf il faut remettre les ptits cons libère dernièrement.avec tt ces vieux qui nous soule a la tele tous les soirs il faut pas s'étonne de voir des apprentis terroristes

Anonyme a dit…

D'El Watan.ils n'appuient pas notre armée. La source securitaire ci-dessous a loupé l'occasion de la fermer. Je lui dirai que ce n'est pas un match de foot yaatik el khazou. C'est du serieux ya lehmar. A-

===

Une source sécuritaire algérienne dans la région a estimé, sous couvert de l'anonymat, qu'il y avait eu "au moins dix" morts dans les rangs de l'armée mauritanienne", les islamistes ayant "perdu moins de cinq personnes".
==

Mali: combats meurtriers entre l'armée mauritanienne et islamistes de l'Aqmi
le 17.09.10 | 21h56


Les combats entre l'armée mauritanienne et des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb...
Les combats entre l'armée mauritanienne et des éléments d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui se poursuivaient samedi dans le nord du Mali ont fait "au moins dix" morts parmi les militaires mauritaniens.
Imprimer Envoyer à un ami Partager
Des combats meurtriers ont opposé l'armée mauritanienne et Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) depuis vendredi soir dans le nord du Mali, deux mois après un raid franco-mauritanien dans cette zone, alors qu'Aqmi est soupçonnée du rapt de sept Français et Africains jeudi au Niger.
Ces combats entre militaires mauritaniens et islamistes armés, lancés vendredi soir, se sont interrompus dans la nuit puis "ont repris violemment" samedi matin "à Raz-El-Ma" (235 km à l'ouest de Tombouctou), a indiqué à l'AFP une source militaire mauritanienne. Un élu du nord Mali a confirmé de "violents combats" dans cette localité.
Mais les bilans provisoires divergeaient samedi.
Une source sécuritaire algérienne dans la région a estimé, sous couvert de l'anonymat, qu'il y avait eu "au moins dix" morts dans les rangs de l'armée mauritanienne", les islamistes ayant "perdu moins de cinq personnes".
Auparavant, un responsable militaire mauritanien haut placé à Nouakchott avait affirmé à l'AFP: "Notre armée a tué 12 terroristes armés et en a blessé autant, dans les affrontements de vendredi. Deux militaires mauritaniens ont été tués et quatre blessés".
Un élu du nord du Mali a déclaré de son côté à l'AFP: "Ce que nous ont dit les nomades qui sont revenus de non loin de là où les combats se sont déroulés hier (vendredi), c'est que beaucoup de militaires mauritaniens sont morts". Selon de sources sécuritaires qualifiées dans la région, chaque camp a renforcé ses troupes.

Anonyme a dit…

Suite - apres l'info de lehmar des sources securitaires du voisin. Quel est leur probleme? On ne bouge pas, on nous tape dessus. on bouge, ils ne sont pas contents.

azzizzo: tu es seul et la brigade anti-salafiste de canalh te soutient.

sanhaji; ya rien à faire. faut faire avec azzizzo jusqu'en 2014. Après on aura les islamistes.

A-
==

De nombreux interlocuteurs de l'AFP au Mali se posaient, samedi, des questions sur une éventuelle implication de militaires français. Des habitants de la région de Kidal (à 1.600 km au nord-est de Bamako) avaient affirmé vendredi avoir vu un avion de reconnaissance français survoler la région à basse altitude, ce qu'a confirmé une source algérienne.
Cette offensive a lieu près de deux mois après une opération militaire franco-mauritanienne contre une base des islamistes armés dans le désert du nord du Mali. Sept membres d'Aqmi avaient été tués.
Le raid du 22 juillet visait, selon Paris, à libérer le Français Michel Germaneau, enlevé quelques mois plus tôt dans le nord du Niger. Aqmi a annoncé, le 25 juillet, avoir exécuté cet otage de 78 ans pour venger la mort de ses membres.
Aqmi est à présent soupçonnée d'avoir commandité un nouvel enlèvement au Sahel: le rapt de cinq Français, un Togolais et un Malgache capturés jeudi dans le nord du Niger, à Arlit (1.000 km au nord-est de Niamey), un site d'extraction d'uranium.
Les sept otages seraient à présent séquestrés dans le désert malien, selon des sources nigériennes et algériennes.
Et les soupçons se portent une nouvelle fois sur l'unité d'Aqmi dirigée par l'islamiste radical algérien Abdelhamid Abou Zeid, qui avait assassiné en mai 2009 l'otage britannique Edwin Dyer et a laissé mourir ou exécuté l'otage français Michel Germaneau en juillet.
Le ministre français de la Défense Hervé Morin a abrégé vendredi soir sa visite au Canada pour regagner Paris afin de participer à la gestion de l'affaire des otages français.
Quant au Mali, il n'a pas participé à l'opération contre Aqmi sur son propre territoire. "Nous avons permis à tous les pays riverains de faire des poursuites ici éventuellement", avait cependant souligné le président Amadou Toumani Touré, dans un entretien enregistré vendredi et diffusé dimanche sur Radio France Internationale et la télévision TV5 Monde.
Il n'a pas dit si les otages se trouvaient bien au Mali. "On ne peut pas dire avec exactitude où ils se trouvent, ils se promènent dans toute la bande sahélo-saharienne, aujourd'hui ils sont là, demain dans un autre pays", a-t-il déclaré.
Le chef de l'Etat malien a prôné une réponse globale au terrorisme, qui "se nourrit du sous-développement, surtout de la précarité". "C'est la petite divergence que nous avons avec certains de nos voisins, pour certains c'est le tout-sécuritaire, mais cela ne suffit pas", a-t-il conclu.
sd-str-thm-lbx/pb


AFP

Anonyme a dit…

Comment ils savent, nos voisins, que nous avons perdu 10 soldats alors qu'ils ne participent pas au combat? C'est Abou Zeid qui les a informé? Ajib.

Paraît que c'est encore une opération franco-mauritanienne. Bravo.

A-
===

Agence France presse : mort de 10 soldats mauritaniens


L’agence France presse, citant une source sécuritaire algérienne, déclare que la Mauritanie a perdu 10 soldats dans les accrochages toujours en cours avec des combattants d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI) dans le nord malien.

L’AFP qui déclare que la source sécuritaire algérienne, qui a préféré rester dans l’anonymat, a dit que le résultat de ces combats n’est pas définitif mais qu’il y a « beaucoup de morts dans les rangs de l’armée mauritanienne ».

Les résultats des combats d’hier, dans la zone de Hassi Sidi, non loin de la frontière mauritano-malienne sont controversés. Alors la Mauritanie parlent de 14 salafistes tués, un porte-parole d’AQMI a reconnu, dans un contact avec le correspondant de Sahara média, la mort de 7 de ses combattants. Il a aussi indiqué que les pertes dans les rangs de l’armée mauritanienne sont plus importantes et reconnu que les éléments d’AQMI sont assiégés par les soldats mauritaniens.



D’autre part, une source militaire mauritanienne a indiqué que la situation sera nettement favorable à l’armée puisqu’elle poursuit les éléments d’AQMI dans un terrain découvert et est soutenu par l’aviation, contrairement aux combats qui se sont déroulés hier vendredi et au cours desquels AQMI avait pris au dépourvu une unité de l’armée qui était lancée à ses trousses.














Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Sahara Medias (Mauritanie)

Bebe BA a dit…

Combats meurtriers entre l'armée mauritanienne et les islamistes d'Aqmi

Les combats lancés dans le nord du Mali, vendredi soir, par l'armée mauritanienne contre des membres d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont fait 12 morts dans les rangs des insurgés. Deux soldats mauritaniens ont également été tués.
Par Dépêche (texte)
FRANCE 24 (vidéo)

http://www.france24.com/fr/20100918-combats-entre-larmee-mauritanienne-islamistes-armes-daqmi

Bebe BA a dit…

Arrestation d’une personne en relation avec le présumé El Hacen Ould Maatalla

Selon des sources dignes de fois, la police antiterroriste a arrêté cet après-midi à Nouakchott une personne en relation avec El Hacen Ould Maatalla qui est soupçonné d’appartenir à Al Qaida et d’avoir participé à l’agression de Tourine contre l’armée mauritanienne en 2008.

Ces mêmes sources ont indiqué à l’ANI que, selon les premiers éléments de l’enquête, El Hacen Ould Maatalla, qui est entré dans le territoire mauritanien depuis deux mois, ne projetait visiblement pas dans l’immédiat de mener une opération terroriste.
Il est à noter que El Hacen Ould Maatalla avait été arrêté d’il y a deux jours à Toujounine (Nouakchott).

Anonyme a dit…

La DRS fait son bilan mais ils oublient que dans quelques heures avec les renforts leurs agents d'aqmi seront anéantis.

VIVE LA MAURITANIE
TOUS DERRIERE NOTRE ARMEE.

Anonyme a dit…

Anonyme du 18 septembre 11:35

Il faut relire mes ecrits!

Anonyme a dit…

Prions tous pour le sucés de notre armée contre ces criminels.
Mes condoléances les plus attristées aux familles des soldats tombés sur le champs d'honneur. Allahuma arhamhoum we ghvir lehoum.
Mobilisons-nous tous derrière notre armée nationale, c'est notre devoir, dans ces moments difficiles.

Citoyenne.

Anonyme a dit…

Prions tous pour le succès de notre armée contre ces criminels.
Mes condoléances les plus attristées aux familles des soldats tombés sur le champs d'honneur. Allahuma arhamhoum we ghvir lehoum.
Mobilisons nous tous derrière notre armée nationale, c'est notre devoir, dans ces moments difficiles.

Citoyenne

Anonyme a dit…

J'adresse mes condoleances aux familles respectives de nos freres qui sont morts durant les combats contre AQMI dans le nord du Mali.
INA LILAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!!!

C'est parce que nous aimons bien et nous soutenons nos freres qui ont choisi de se sacrifier pour proteger notre peuple et l'integrite' de notre territoire, que nous disons d'arreter cette aventure militaire. Nos forces arme'es ne doivent pas faire le combat des autres. Si AQMI a des camps au Mali, ce sont bien les forces arme'es Maliennes et la communaute' internationale qui doivent regler ce probleme. Aucun soldat Mauritanien ne doit mourir pour satisfaire pour satisfaire les plans strategiques des autres pays.
Personne ne me dira que les moyens aeriens n'existent pas. Si AQMI a quelques camps dans le nord Malien, qu'est-ce qu'on attend pour neutraliser lesdits camps en utilisant l'arme'e de l'ai Malienne et/ou Algerienne.
On est entrain de creer une zone de guerre dont on n'a pas besoin. Ne nous trompons pas car cette gueere peut tres bien avoir des consequences catastrophiques pour notre pays. Comme on dit " ANSOUR EKHAKE WALIMENE AW MAWLOUMENE!" Nos freres qui ont choisi le metier des armes auront toujours notre ferme soutien MAIS JE DIS AU PRESIDENT ABDEL AZIZ QUE CETTE AVENTURE MILITAIRE DANS LE NORD MALIEN, EST LA SIENNE!!!!! ELLE N'EST PAS POUR LA MAURITANIE. IL DOIT IMPERATIVEMENT REVOIR SA STRATEGIE DE LUTTE CONTRE LE TERRORISME AFIN DE PRENDRE EN CONSIDERATION LES INTERETS VITAUX DE NOTRE PAYS LA MAURITANIE!!!!!
NOS ENFANTS DOIVENT REVENIR DANS NOTRE PAYS POUR PROTEGER NOS FRONTIERES ET JOUER LEUR ROLE DE DEFENSE ET DE PROTECTION DE NOTRE VAILLANT PEUPLE. ILS N'ONT RIEN A' FOUTRE AU MALI!!!! C'EST A' L'ARME'E MALIENNE DE PROTEGER L'INTEGRITE' DU TERRITOIRE MALIEN!!!

Vive la republique Islamique de Mauritanie!
Vive le vaillant peuple Mauritanien!
Vive les forces arme'es et de securite' de la Mauritanie!!!

QUE LE TOUT PUISSANT ALLAH PROTEGE LA MAURITANIE!!!!!

Seydou Coulibaly
Philadelphia, PA
USA

Anonyme a dit…

15:52Nord Mali : la Mauritanie engage des avions de combat contre Aqmi

Bamako - L'armée mauritanienne a engagé des avions dans les combats qu'elle mène depuis vendredi dans le nord du Mali contre des unités d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a-t-on appris samedi de source sécuritaire algérienne et auprès de témoins dans la région.

Après une légère accalmie sur le terrain, les combats ont repris avec l'arrivée d'avions de combats aux côtés de l'armée mauritanienne, selon ces sources concordantes.

"Les Mauritaniens ont engagé des avions de combats dans la bataille. Il y en a au moins deux. L'objectif est de tenter de prendre le dessus, ce qui jusque là n'était pas le cas", a affirmé à l'AFP une source sécuritaire algérienne, sous couvert de l'anonymat.

Aucune information n'était disponible sur l'action immédiate de ces avions sur le terrain.

"Nous avons vu passer deux avions militaires, tout à l'heure, non loin de Raz-El-Ma (à 235 km à l'ouest de Tombouctou, ndlr). Ca faisait beaucoup de bruit", a déclaré à l'AFP un civil, Hamine Ould Mohamed Aly, joint par téléphone satellitaire. Il a affirmé se trouver "non loin de Raz-el-Ma", le lieu où se déroule vendredi les affrontements entre Aqmi et l'armée mauritanienne.

"Je viens de Raz-el-Ma. J'ai vu six véhicules de l'armée mauritanienne calcinés à côté d'un puits", a encore affirmé ce civil.

AFP


-----
Vehicules calcinés à côté d'un puits ressemble à une attaque d'en haut par avion, si ce monsieur dit vrai. Espère qu' un pays n' est pas si fou pour donner un coup de main à AQMI quand tout va finir. A-

Anonyme a dit…

Les US et leur Flintock n' est nulle part. Il faut relire Jeremy Keenan sur rue89. Au moins c'est en français. A-

Anonyme a dit…

Les US et leur Flintock n' est nulle part. Il faut relire Jeremy Keenan sur rue89. Au moins c'est en français. A-

Anonyme a dit…

Notre pays connaît une crise aigüe et dans un tel contexte, on doit se serrer les rangs et appuyer notre armée. Cela n'exclue cependant pas de continuer sur le champs politique de prospecter les voies et moyens pour sortir de cette crise et critiquer quand il le faut les dirigeants politiques.

Hier ils ont dit qu'Aziz dirigeait les opérations à partir de l'Etat Major, ce n'est pas son job. Il est payé pour travailler à la présidence qu'il a pris par la force du ... feu. S'il aime bien son job de militaire, il n'a qu'à quitter la présidence et il peut bien servir comme soldat de réserve.

Encore une fois il n'est pas de notre intérêt de combattre illégalement en territoire étranger sans mandat des nations unis. Le mandat malien ne suffit pas car les maliens ont de fait abandonné cette zone qui constitue de fait actuellement un Etat escroc.

Nos forces doivent rester chez nous et prendre position. Les frontières doivent être quadrillées et minées afin d'empêcher ces lascars de passer chez nous.

Je me rappelle bien il n'y a pas longtemps que les algériens n'ont pas voulu poursuivre ces lascars en territoire malien. Ils ne veulent pas avoir des surprises.

Znagui

Bebe BA a dit…

A-,

Si un pays n'est pas assez fou pour aider l'AQMI, il y'en a qui est indifferent sur ce qui se passe sur son territoire!!!!

LM® a dit…

Mr couly

20 véhicules, chargés d'armes lourdes sillonnaient le Mali en direction de la Mauritanie sans rencontre la moindre silhouette d'un soldat malien.

fallait il attendre qu'ils attaquent Nema pour réagir?
je ne le pense pas.

il y a un avion qui a pilonné les positions terroristes, hier et ce matin.

les attaques aériennes ne sont efficaces que si elles sont soutenues par un engagement terrestre.

ses attaques sont des attaques préventives.

si tu penses que l'armée Malienne a l'intention de réagir face a l'AQMI tu te trompes.

la preuve ca fait deux jours que l'armée mauritanienne est au prise avec ces terroristes sur leur territoire et pas un pétard malien.

quand le mali a accorde le droit de poursuite sur ''son territoire'' il disait clairement a ses voisins c'est pas mon problème l'AQMI.

Anonyme a dit…

http://www.rue89.com/2010/02/05/otage-au-mali-pierre-camatte-sera-t-il-sacrifie-136443

----
Keenan pour qui veut lire et relire. Cette histoire de sacrifier les otages c'est sérieux. Moussa enteu vem?

Anonyme a dit…

A- et Couly ihachemkoum, espèces de vendus;
Au moment où notre armée livre un combat légitime pour neutraliser AQMI, vous continuez à revendiquer l'apaisement et à détourner l'attention sur la réalité du terrain.
Etfou ib sew

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Remarque très pertinente. L'autre problème est que le piays qui nous gère à Tamanrasset fais le voyeur sans bouger le cu sauf pour jouir du spectacle en comptant à la hausse nos pertes. On s'est toujours senti mal à l'aise quand ils sont attaqués, mais comme on dit, ils ne font pas de cadeau. Pire encore, tu ne vois pas les US bouger leur butt (cu in English). Definitivement on est mal aimé, mais ça passera. Il fallait attaquer depuis longtemps: on dit quand quelqu'un te mord et tu ne le mord pas, il pense que tu n'as pas de dents. Nous devons tous appuyer azzizzo et nos soldats. Quelqu'en soit le coût.

A-



A-,

Si un pays n'est pas assez fou pour aider l'AQMI, il y'en a qui est indifferent sur ce qui se passe sur son territoire!!!!

18 septembre 2010 17:19

Anonyme a dit…

Me demande si ce petit connard a fait les bancs. A-
----



A- et Couly ihachemkoum, espèces de vendus;
Au moment où notre armée livre un combat légitime pour neutraliser AQMI, vous continuez à revendiquer l'apaisement et à détourner l'attention sur la réalité du terrain.
Etfou ib sew

Anonyme a dit…

Merci LM. Il est evident que le Mali a fait la paix avec AQMI et les laisse opérer pour nous faire du mal. Il a fait la piaix avec AQMI pour plaire aux piays quinles manipulent et ATT a certainement peur de ne pas finir son mandat en 2012. A-

Anonyme a dit…

A-
ente ezneyagui?
manek herr moulana, tu traînes un complexe d'infériorité flagrant.
Tu ressembles aux quinze "marcheurs" maliens partis revendiquer la position marocaine sur le Sahara.
De quoi je me mêle?
La prostitution n'a pas de limites.
A-
Tu me rappelle une célèbre salope du net...reconvertie dans la societé civile

Anonyme a dit…

A-
Tu continues à chercher des excuses à ATT et au Mali
Pourquoi?
La vérité c'est que toi, Couly, ATT et beaucoup d'autres vous êtes vendus et vous continuez à vous réfugier derrière des hypothèses folles et vous réfuser de voir la réalité.
La Mauritanie et l'Algérie sont les seuls pays qui luttent sincérement contre AQMI, cela dérange beaucoup d'autres pays dont vos commanditaires.
Eh bien moi je vous dis que la vérité triomphera et les mercenaires seront découverts aussi bien sur leterrain que sur canalh

Bebe BA a dit…

Ca présage rien de bon:


L’AFP citant des sources sécuritaires algériennes parle de 15 soldats mauritaniens tués dans les combats avec AQMI

Une source sécuritaire algérienne citée par l’agence France presse porte le bilan des pertes de l’armée mauritanienne dans les accrochages qui l’oppose, depuis vendredi, à AQMI, à 15 tués. La source qui a préféré garder l’anonymat a évoqué « l’existence de nombreuses victimes (morts et blessés) dans le rang de l’armée mauritanienne. »
De son côté, un haut responsable de l’armée mauritanienne a révélé samedi à l’AFP que les pertes de l’armée s’élève à « cinq morts et 9 blessés légers », ajoutant que les pertes dans les rangs d’AQMI sont de « 12 morts et des dizaines de blessés ».
D’un autre côté, un député du nord Mali a déclaré à l’AFP que des nomades venant d’un lieu non loin du théâtre des opérations du vendredi ont confirmé « la mort de plusieurs soldats mauritaniens ». de même, deux témoins issus d’une même famille ont indiqué à l’agence France presse avoir vu « trois véhicules de l’armée mauritanienne entre les mains des combattants d’AQMI ». Ils ont précisé qu’ils se trouvent à 50 kilomètres de la localité malienne de « Rass Elm » (235 km à l’ouest de Tombouctou), où se sont déroulés les accrochages de ce matin, selon plusieurs sources. Le député malien a indiqué qu’il a su effectivement que « cinq véhicules, au moins, de l’armée mauritanienne sont tombés entre les mains d’AQMI ».

AFP

Anonyme a dit…

bebe ba,

il est evident que le chiffre de 10 doit etre faux et monter de 10 a 15 est de la pure jalousie. nous travaillons sur AQMI et eux ils ne font rien.

Anonyme a dit…

ould mouritanie colle nous la paix yaatik el khazou

Anonyme a dit…

ould mouritanie,
colle la paix aux gens. la dame ne t'a rien fait. si tu n'arrete pas je vais te prendre par la peau des fesses comme je connais qui tu es et ou tu loges

Anonyme a dit…

Couli,

je viens juste de lire ta note. Entre nous, on ne peut pas s'assoir et attendre comme les algériens, sitting like ducks. Lemgheity, Tourine, l'americain, les touristes français, le connard de Nema et de l'Ambassade de France c'est assez. On ne peut qu'attaquer pour faire perdre aux connards et leurs soutiens de nous faire mal. Tu dois te demander le role des US et des Algériens assis sur leur butt pour regarder et ne rien foutre. C'est aussi l'avis des algériens si tu visites tout sur l'algérie (T-S-A).Nous ne sommes pas seuls dans le combat contre les manip. I am sorry: they are guilty like hell et manipulent tout depuis 2002.Je ne sais pas ce que fabriquent les français, but better watch.

A-

Bebe BA a dit…

A-,
Toutes les routes menent au Mali!!!!!!!

Les Français enlevés au Niger seraient désormais au Mali
(Le Figaro 18/09/2010)

Une source proche de l'enquête nigérienne assure en tout cas que le groupe armé a bénéficié de «complicités» au sein du dispositif sécuritaire du site minier d'Arlit, pour pouvoir mener leur audacieuse opération. Crédits photo : AFP
Les otages et leurs ravisseurs auraient traversé la frontière. Les combats ont repris samedi matin, entre l'armée mauritanienne et al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) dans le nord du Mali.

Les cinq Français et les deux Africains enlevés dans le nord du Niger ont été emmenés vendredi dans le désert malien par leurs ravisseurs, assurent vendredi soir des sources sécuritaires nigériennes et algériennes. Les sept personnes, pour l'essentiel des collaborateurs des groupes français Areva et Satom, ont été enlevées tôt jeudi à Arlit, à 1.000 km au nord-est de Niamey, site d'extraction d'uranium.

Appuyée par des moyens aériens, l'armée nigérienne s'était pourtant déployée depuis jeudi dans la zone «pour rechercher les otages et voir si on peut les empêcher de quitter le territoire nigérien», avait expliqué vendredi matin une source sécuritaire nigérienne.

Niamey et Paris soupçonnent al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), auteur par le passé de plusieurs enlèvements d'Occidentaux dans la vaste bande sahélo-saharienne, d'être derrière ces enlèvements.

Une source proche de l'enquête nigérienne assure en tout cas que le groupe armé a bénéficié de «complicités» au sein du dispositif sécuritaire du site minier d'Arlit, pour pouvoir mener leur audacieuse opération. Les sept étrangers ont été enlevés dans la nuit de mercredi à jeudi à leur domicile, situé dans des quartiers sécurisés de ce site d'extraction d'uranium. «Ce qui est sûr, c'est que les ravisseurs étaient bien renseignés», a déclaré une autre source proche du dossier. «Il y a des choses bizarres. On s'étonne un tout petit peu que les portes se soient ouvertes aussi facilement dans le camp de Satom», a-t-elle ajouté. Interrogé, Areva a refusé de commenter ces «rumeurs».

Le frère d'un des Français enlevés a affirmé que l'otage, Daniel Larribe, «avait des craintes qui se sont hélas confirmées» au sujet de sa sécurité. «Il me disait souvent que sa mission devenait de plus en plus difficile à assumer au Niger», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, l'armée mauritanienne menait samedi une nouvelle offensive contre l'Aqmi dans le nord du Mali. Les combats entre militaire mauritaniens et islamistes armés, lancés vendredi soir, se sont interrompus dans la nuit puis «ont repris violemment» samedi matin «à Raz-El-Ma» (235 km à l'ouest de Tombouctou), a indiqué à l'AFP une source militaire mauritanienne. Le 22 juillet, une opération militaire franco-mauritanienne avait déjà été menée contre une base d'Aqmi, dans le désert du nord du Mali. Sept membres d'Aqmi avaient été tués. Cette opération du 22 juillet visait, selon Paris, à libérer le Français Michel Germaneau, enlevé quelques mois plus tôt dans le nord du Niger. Mais Aqmi avait annoncé, le 25 juillet, avoir exécuté l'otage français de 78 ans pour venger la mort de ses membres. Aujourd'hui, les militaires français ne seraient pas directement impliqués dans l'offensive mauritanienne.
Par lefigaro.fr
18/09/2010 |

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Tu as bien vu. visite www.temoust.org et tu y trouveras un article sur comment tout s'est passé à arlit. Il y a eu de la complicité comme avec le kidnapping des canadiens. c ést le boulot d'une armée reguliere et la route leur a été ouverte pour aller au nord du mali. Les français ne disent pas la verité et ils ne sont pas victimes....

Pourquoi aller au nord mali, si les maliens et les algériens ne sont pas complices? le role des burkinabès avec les otages espagnols m'a paru bizarre: Blaise ne bouge jamais sans l'aval des français. Faire attention ...

A-

A-

Bebe BA a dit…

Fin des combats entre l’armée mauritanienne et AQMI ( bilan officiel)

Les combats ayant opposé, depuis vendredi l’ramée mauritanienne à une colonne de terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique, ont pris fin samedi, a annoncé un communiqué du ministère de la Défense, dont copie est parvenue à l’ANI.

Ce coup de force « anticipé de l’armée mauritanienne set intervenu après l’observation « une bande de terroristes, à bord d’une colonne de véhicules armés, qui se déplaçaient en direction de notre frontière avec la République sœur du Mali, dans l’objectif évident d’attaquer l’une de nos positions », a indiqué le communiqué de la Défense.
Ce communiqué établit le bilan des pertes de « l’ennemi » à 12 morts avec un nombre indéterminé de blessés du côté des terroristes, cependant que l’armée mauritanienne a déploré 6 morts, dont quatre avaient succombé à leurs blessures après avoir été évacués.

Voici le texte de ce communiqué

Ministère de la Défense Nationale : Communiqué de presse

Depuis quelques jours, nos forces armées nationales ont repéré une bande de terroristes, à bord d’une colonne de véhicules armés, qui se déplaçaient en direction de notre frontière avec la République sœur du Mali, dans l’objectif évident d’attaquer l’une de nos positions.

Anticipant ces intentions criminelles, une unité de l’armée nationale a intercepté cette colonne, dans l’après-midi du vendredi 17 septembre 2010. Le violent accrochage qui a duré toute l’après-midi et la nuit, avant que les terroristes ne parviennent à prendre la fuite à l’aube ce samedi 18 septembre, s’est soldé, pour l’ennemi, par de lourdes pertes, en hommes et en matériel, se traduisant, en particulier, par 12 morts et des blessé, dont le nombre n’a pu être déterminé.

Nous avons pour notre part, déploré la perte de deux hommes pendant l’accrochage et des blessés dont quatre ont malheureusement succombé, par la suite, à leurs blessures.
Il convient de préciser que les autorités de la République sœur du Mali, dument informées de cette attaque, dans le cadre des concertations régulières et des étroites relations de coopération en matière de sécurité, entretenues par les deux pays frères, ont manifesté leur soutien agissant à notre action légitime et exprimé toute leur disponibilité à apporter l’aide et l’assistance dont nous aurions pu avoir besoin.

Le ministre de la défense exprime, au nom du gouvernement mauritanien, ses vifs remerciements et sa profonde gratitude au gouvernement de la république sœur du Mali, pour la compréhension, la solidarité et le soutien manifesté à notre endroit au cours de cette opération, liées à la sécurité de notre pays et de la sous région.

Le ministre de la défense nationale se félicite du courage, de la combativité et de l’esprit patriotique des éléments de notre unité qui se sont trouvés engagés dans cette opération.

Il exprime à cette occasion, ses condoléances attristées aux familles de nos vaillants soldats tombés sur le champ d’honneur, prie Allah le tout puissant de les accueillir en son saint Paradis et assure leur famille de la reconnaissance et du soutien de l’institution militaire et de la Nation tout entière.

Fait à Nouakchott, le 18 septembre 2010
Ministère de la Défense Nationale


Date publication : 18-09-2010 18:57:43

Bebe BA a dit…

Fin des combats entre l’armée mauritanienne et AQMI ( bilan officiel)

Les combats ayant opposé, depuis vendredi l’ramée mauritanienne à une colonne de terroristes d’Al-Qaïda au Maghreb Islamique, ont pris fin samedi, a annoncé un communiqué du ministère de la Défense, dont copie est parvenue à l’ANI.

Ce coup de force « anticipé de l’armée mauritanienne set intervenu après l’observation « une bande de terroristes, à bord d’une colonne de véhicules armés, qui se déplaçaient en direction de notre frontière avec la République sœur du Mali, dans l’objectif évident d’attaquer l’une de nos positions », a indiqué le communiqué de la Défense.
Ce communiqué établit le bilan des pertes de « l’ennemi » à 12 morts avec un nombre indéterminé de blessés du côté des terroristes, cependant que l’armée mauritanienne a déploré 6 morts, dont quatre avaient succombé à leurs blessures après avoir été évacués.

Voici le texte de ce communiqué

Ministère de la Défense Nationale : Communiqué de presse

Depuis quelques jours, nos forces armées nationales ont repéré une bande de terroristes, à bord d’une colonne de véhicules armés, qui se déplaçaient en direction de notre frontière avec la République sœur du Mali, dans l’objectif évident d’attaquer l’une de nos positions.

Anticipant ces intentions criminelles, une unité de l’armée nationale a intercepté cette colonne, dans l’après-midi du vendredi 17 septembre 2010. Le violent accrochage qui a duré toute l’après-midi et la nuit, avant que les terroristes ne parviennent à prendre la fuite à l’aube ce samedi 18 septembre, s’est soldé, pour l’ennemi, par de lourdes pertes, en hommes et en matériel, se traduisant, en particulier, par 12 morts et des blessé, dont le nombre n’a pu être déterminé.

Nous avons pour notre part, déploré la perte de deux hommes pendant l’accrochage et des blessés dont quatre ont malheureusement succombé, par la suite, à leurs blessures.
Il convient de préciser que les autorités de la République sœur du Mali, dument informées de cette attaque, dans le cadre des concertations régulières et des étroites relations de coopération en matière de sécurité, entretenues par les deux pays frères, ont manifesté leur soutien agissant à notre action légitime et exprimé toute leur disponibilité à apporter l’aide et l’assistance dont nous aurions pu avoir besoin.

Le ministre de la défense exprime, au nom du gouvernement mauritanien, ses vifs remerciements et sa profonde gratitude au gouvernement de la république sœur du Mali, pour la compréhension, la solidarité et le soutien manifesté à notre endroit au cours de cette opération, liées à la sécurité de notre pays et de la sous région.

Le ministre de la défense nationale se félicite du courage, de la combativité et de l’esprit patriotique des éléments de notre unité qui se sont trouvés engagés dans cette opération.

Il exprime à cette occasion, ses condoléances attristées aux familles de nos vaillants soldats tombés sur le champ d’honneur, prie Allah le tout puissant de les accueillir en son saint Paradis et assure leur famille de la reconnaissance et du soutien de l’institution militaire et de la Nation tout entière.

Fait à Nouakchott, le 18 septembre 2010
Ministère de la Défense Nationale


Date publication : 18-09-2010 18:57:43

Anonyme a dit…

20:16Urgent: Communiqués sur nos troupes: Stop à la désinformation.

La presse éléctronique doit respecter les règles du jeu et cesser de relayer les faiseurs de communiqués alarmants sur la situation de nos troupes engagées au Mali contre Aqmi. Ces informations, non vérifiées, déstabilisent nos hommes restés en réserve ainsi que les familles des militaires partis sur le terrain des combats.

C'est qui ce Kantaki? Ressemble au Kentucky fried chicken. Canalh n'a fait que rapporter ce que disent les sources algériennes avec leur chiffres à la hausse. Pourquoi il ne se demande pas où sont l'Algérie et les US dans tout ça? Travaille t-il pour les US depuis le Kentucky? Shit.

----


Je demande à tous les sites de ne pas diffuser les communiqués de ce type et de garder les infos données officiellement par l'état major national. C'est l'appel du patriotisme et de la responsabilité.

Le rôle de notre presse n'est pas de donner le nombre de victimes mauritaniennes recensées par les consultants algériens ou les nomades Touaregs.

La presse doit se comporter en corps responsable.

Anonyme a dit…

l'AQmi vient d'enlevé un médecin de l'hôpital de Tombouctou ils sont vraiment chez eux au Mali.au même moment un avion mauritanien atterrit pour évacué les soldats blaisses.

cpt de canalh toumbouctou

Anonyme a dit…

les sources anonymes ne sont pas importantes car n'importe quel imbécile peut faire véhiculer l'information qu'il vet, surtout dans ces moments de haute tension où tous les peschmergas sont sur le qui-vive pour distiller tout ce qui leur tombe sous le nez

Anonyme a dit…

c'est exactement ce que fait A- sur cet honorable blog

Anonyme a dit…

On constate une vive vague d'émotions qui prend tous ceux qui scandent de l'obligation de soutenir notre armée.

Oui il faut soutenir son armée mais pas le soutien aveugle. Si le sang de nos soldats est versé, il faut que ça soit pour des objectifs clairs et circoncis. Il faut aussi que l'opinion publique soit informée le plus précisement possible sur les dégâts. On ne peut pas soutenir aveuglément les aventuriers.

Ce qui m'inquiète le plus dans tout ça, c'est le fait qu'aucun des pays voisins au Mali (Algérie, Niger) n'a agi ou réagi de la sorte. Pourtant il souffre des mêmes agressions d'Aqaida.

Il est très mauvais pour une nation de poursuivre les émotions. La nations ne doivent chercher que leurs intérêts.

Est ce que nos "dirigeants" comprennent bien cette règle combien importante? c'est là la vraie question.

Il n'échappe à personne que ce qui se passe au Nord du Mali est plus qu'une histoire de mercenaires fous de Dieu. Il y a des intérêts des grands derrière cela. Où se situent nos intérêts par rapport à ces intérêts là? Ce qui est important est de ne pas tomber dans les pièges tendues.

Znagui

Anonyme a dit…

LMr

Je ne suis pas un militaire. J'eviterai de me prononcer sur les strategies de combat. Les choses etant ce qu'elles sont, n'ayons pas peur de dire que nos freres membres des forces arme'es doivent revenir chez nous.

Anonyme du 18 septembre 17:49
SEW MA YOUJAWOUB!!!

Anonyme a dit…

Tout le monde savait très bien que les colonnes AQMI peuvent être localisées, de jour comme de nuit. Ci-dessous ce que les français ont comme moyen. les americains doivent avoir plus. Toutes ces années, ils étaient où? Nulle part et tout le monde manipulait la nébuleuse AQMI, jusqu'au moment où certains complices ne se sont plus entendus. On ne retrouve, malgré toutes les possibilités qui existent, les kidnappeurs qu'au moment des prises d'otages. Mais rien après. On sacrifie quelques personnes et on en sauve d'autres. tout cela pour militariser la zone et faire main basse sur les ressources energetiques en eloignant les chinois. Certain que le chinois enlevé au Tchad est l'oeuvre des français. Lisez bien cet article. A-
==

De Pierre-Marie GIRAUD (AFP)

Les yeux et les oreilles de la France dans le Sahel
samedi 18 septembre 2010

PARIS — Avions et satellites d’observation, stations d’écoute terrestres, forces spéciales : la France dispose d’une palette de moyens de renseignement dans le Sahel pour tenter de localiser les ravisseurs des cinq Français et des deux Africains enlevés jeudi dans le nord du Niger.

"Ces moyens militaires, souligne sous couvert de l’anonymat un ancien responsable d’un des services de renseignement français, sont mis en oeuvre par la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) et par la Direction du renseignement militaire (DRM)".

Traditionnellement basé à Dakar (Sénégal) mais probablement redéployé à N’Djamena, l’Atlantique 2 (ATL 2, avion de la marine) est l’un des des meilleurs atouts de la France dans la région. Ce gros bimoteur (13 hommes d’équipage, 12 heures d’autonomie, rayon d’action de 4.300 miles nautiques, soit 8.000 km) est très discret. Il emporte des radars et des caméras infrarouges pour passer au peigne fin une zone délimitée.

Autre moyen aérien complémentaire, le Mirage F1 CR de l’armée de l’air, avion de reconnaissance longtemps déployé au Tchad dans le cadre de l’opération Epervier, qui porte sous son fuselage une nacelle d’équipements photo et vidéo.

A 700 km d’altitude, les deux satellites d’observation militaire Hélios 2 peuvent photographier - avec une précision de quelques dizaines de centimètres - 365 jours par an et 24 heures sur 24 (grâce à son mode infrarouge pour Hélios 2B lancé en décembre 2009) un pick-up d’hommes armés au milieu du désert.

Anonyme a dit…

suite
===
Placés en orbite polaire héliosynchrone, ils survolent les mêmes régions de la Terre à la même heure solaire et font le tour de la Terre en 90 minutes. Mais, souligne cet ancien haut responsable des services de renseignements, il faut un préavis de 24 heures pour modifier leur orbite.

Les images de ces deux satellites espions sont reçues, analysées, stockées et rediffusées vers les "clients" d’Hélios (états-majors, DRM, forces spéciales) sur la base aérienne de Creil (Oise) à une soixantaine de km au nord de Paris.

Les interceptions de communications constituent un autre moyen de renseignement. De très discrètes stations d’écoutes de la DRM et de la DGSE captent 24 heures sur 24 les communications téléphoniques et les mails. Pour autant, remarque-t-on, les rebelles et autres groupes inféodés à Al-Qaïda, sont équipés des derniers modèles de téléphones satellitaires, dont certains sont cryptés, qui rendent les interceptions très aléatoires. D’autant plus que ces groupes armés coupent toute communication pendant leurs opérations.

"Ils sont malins, note cet ancien responsable, ils savent qu’ils sont écoutés, roulent de nuit et empruntent des itinéraires à l’écart des pistes habituelles".

Enfin, la France compte également dans la région des moyens humains : "honorables correspondants" locaux ou expatriés des services de renseignement qui peuvent apporter de précieuses indications sur la présence, le passage, l’itinéraire ou les effectifs de groupes rebelles.

Enfin, le service action de la DGSE ou les forces spéciales des armées françaises, comme le 13e régiment de dragons parachutistes, peuvent s’infiltrer de nuit sur la zone, déposés en plein désert par Transall ou même parachutés, pour faire de l’observation au sol, dissimulés pendant des jours dans un trou creusé dans le sable. Mais, prévient cet ex-responsable, ces unités doivent évidemment disposer du feu vert des autorités des pays concernés.

Anonyme a dit…

Interessant article de l'AFP. A-
==

http://www.temoust.org/les-yeux-et-les-oreilles-de-la,15143

Anonyme a dit…

Merci Cpt NdB. Certainement pour soigner leurs blessés. Le Mali a refait la paix avec AQMI, sinon il est incomprehensibles que les otages passent sans problème et son armée n'a apparamment pas preté main forte. Le communiqué du ministère de la defense est appropré à mon humble avis. Soutien total à l'initiative de notre armée. La grande question: où sont les US et leur AFRICOM et Flintlock 2010 de l'autre jour? L'ambassade des US doit faire une déclaration pour expliquer un peu si le tripatouillage d'AQMI est vrai ou non. Nos frères algériens n'ont fait que gonfler nos pertes de 10 à 15 en quelques heures via leurs sources securitaires sans bouger le petit doigt et ce n'est pas normal quand on "dirige" une initiative commune de lutte contre les terros avec des propositions de 25.000 à 75.000 soldats des trois ou quatre pays. La Mauritanie en a offert au moins 100ou 200 ou 1.000 avec les raids de juillet et de septembre. Nous avons fait notre devoir, mais les autres n'ont pas jugé utile de respecter leur engagements. Preuve supplementaire qu'il y a tripatouillage de cette nebuleuse AQMI.

A-
===


l'AQmi vient d'enlevé un médecin de l'hôpital de Tombouctou ils sont vraiment chez eux au Mali.au même moment un avion mauritanien atterrit pour évacué les soldats blaisses.

cpt de canalh toumbouctou

Anonyme a dit…

ano,

sew mayoujaoub. A- ne fait que rapporter ce qui se dit et donner sa propre analyse des evennements. Tu devras faire comme lui au lieu d'être si négatif. Quel est ton point de vue? pourquoi tu ne signes pas comme tout le monde?

===

c'est exactement ce que fait A- sur cet honorable blog

18 septembre 2010 22:42

Anonyme a dit…

Lu pour Couli et les anglophones de canalh. Des infos et analyses d'ailleurs. C'est pour mourrir moins con. Bonne journée. A-
===
http://themoornextdoor.wordpress.com/2010/09/18/re-mauritanian-raid-aqim/#comment-3223

Anonyme a dit…

D'El Watan. Nos pertes sont toujours 15. Plus interessant une question d'un compatriote et la reponse d'un cousin d'algérie dans les commentaires. Reponse du berger à la bergère. A-

http://www.elwatan.com/actualite/aqmi-pris-en-etau-dans-le-nord-sahel-19-09-2010-90704_109.php

Anonyme a dit…

Toujours 15, les pertes, selon le voisin. En depit du communique du Ministere de la Defense. Ils disent que c'est un echec. Ils cherchent quoi?

A-

http://www.elwatan.com/actualite/les-raisons-de-l-echec-19-09-2010-90705_109.php

Anonyme a dit…

Notre Cher Alioune intervenait aussi sous le pseudo de Hamid.

Qu'Allah l'accueille dans son vaste paradis.

Anonyme a dit…

A-

Le jeu Algerien est connu. Je pense que le president Abdel Aziz, son gouvernement et ses conseillers militaires (les differents chefs d'etat major des forces arme'es et le directeur de la surete') doivent revoir leur strategie. AQMI est un mouvement terroriste et non une arme'e reguliere.
ATT n'est ni bete ni pereux mais il a une tres bonne connaissance de la situation. Je conseillerai aux dirigeants Mauritaniens de s'informer sur les mouvements rebels du nord Malien, des relations entre lesdits mouvements et les regimes Algeriens et Libyens d'une part et ceux qui font le commerce illegal dans zone d'autre part.

Les choses sont beaucoup plus complique'es qu'on ne les pense.
IL FAUT RELIRE LES MOTS DE SAGESSE DU GENERAL AMERICAIN DAVID PETRAUS QUE J'AI REPRODUITS ICI.

SOYONS EXTREMEMENT PRUDENTS!!!!
NOS FRERES NE DOIVENT ABSOLUMENT PAS MOURIR DANS UNE GUERRE QUI EST D'ABORD ET AVANT TOUT POUR D'AUTRES PAYS. Si nous sommes convaincus qu'ils vont attaquer chez nous, on doit tendre des pieges en Mauritanie et les attendre. ALLEZ FAIRE LE TRAVAIL DE L'ARME'E MALIENNE EN TERRITOIRE MALIEN, N'EST PAS UNE MISSION DE NOTRE ARME'E. Rien qu'en sachant que nos soldats etaient les seuls a' se battre, doit nous dire quelque chose.

IL FAUT ABSOLUMENT METTRE LES EMOTIONS DE COTE' ET ETRE REALISTE ET PRAGMATIQUE POUR POUVOIR DEFENDRE LES INTERETS SUPERIEUR DU VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN.

Qu'est-ce que le parlement et le senat en Mauritanie disent a' propos de la situation???

VIVE LA REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE!!!!!!!!!!!!!
VIVE LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN!!!!!!!!!

maatala a dit…

Salam

Trois jours pour arriver à bout d'une quatita, il faut le faire.

Un peu de sport ne fait pas de mal.

However, les maliens sont contents de voir les autres faire le sale boulot.

Les maliens n'ont qu'une seul hantise: celle de rallumer la guerre avec les Touaregs qui comme par hasard sont devenus subitement riches grâce au TRABANDO avec le Diable.

Couly est contre la chasses aux cafards pour une seule raison:

Celle-ci se déroule dans sa région et sur la terre de ses ancêtres.

Au lieu de fanfaronner, il faut dire aux Mauritaniens que les bombes péteront chez nous.

Il y a un prix à tout et il faut l'assumer.

De fait azziz devient une cible pour ces cafards et leurs complices.

Nos ennemis ce ne sont pas ceux que nous combattons , mais ceux qui appelle au dialogue et à la reddition.

Ces derniers oublient vite que L'Aqmi a tué des soldats mauritaniens, on ne fait que leur rendre la monnaie.

Pas de quartier, il faut achever les blessés dit le fou

maatala

maatala a dit…

salam

"Les otages français et africains dans la sale guerre du Sahel
Par Pierre Haski | Rue89 |

Que se passe-t-il dans la zone sahélienne ? Dans cette zone vaste comme vingt fois la France, bordée par certains des Etats les plus pauvres de la planète, se joue, dans une totale opacité, une partie géopolitique complexe. C'est là qu'ont disparu les otages français et africains d'Areva enlevés jeudi, et que se déroulent d'importants combats avec ou sans l'armée française, on ne sait pas… Tentons d'y voir un peu clair.

Toujours pas de nouvelles des otage français
Hervé Morin, le ministre de la Défense, est convaincu que l'enlèvement, jeudi au Nord du Niger, de cinq Français, un Malgache et un Togolais, collaborateurs des groupes français Areva et Vinci, est l'œuvre d'Al Qaeda au Maghreb islamique (Aqmi), une organisation aux contours mal définis avec laquelle la France a déjà eu des démêlés sanglants.

Aucune revendication n'a toutefois été enregistrée ce dimanche, ce qui n'est pas inhabituel pour ce groupe.

Areva exploite des mines d'uranium dans la région d'Arlit, au Nord du Niger, en plein désert. La sécurité du site est assurée par une entreprise privée, formée par d'anciens rebelles touaregs locaux, et désarmée, ainsi que par l'armée nigérienne qui dispose d'une base militaire à proximité. Ce dispositif n'a pas empêché l'enlèvement des sept personnes qui auraient été transférées au Mali voisin par leurs ravisseurs.

Cruel paradoxe pour la société française qui était autrefois accusée d'avoir acheté la paix en aidant des rebelles touaregs, mais qui se retrouve cette fois au cœur d'un conflit qui s'étend à toute la zone sahélienne.

Dimanche, Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement, a affirmé que la France « fera tout pour libérer ses otages », sans en dire plus.

Sarkozy : « Le paiement de rançon ou la libération de prisonnier ne peut pas être une stratégie durable »

En juillet, la France n'avait toutefois pas réussi à sauver Michel Germaneau, un humanitaire français kidnappé au Mali et détenu par un groupe d'Aqmi. Une opération militaire française avait été tentée, en vain, et, le 25 juillet, l'Elysée confirmait la mort de l'otage français, annoncée quelques heures plus tôt par le groupe islamiste.

La France affirmait alors qu'il n'y avait pas eu de négociations avec Aqmi.

En août, les Espagnols obtenaient la libération de deux de leurs otages, deux humanitaires kidnappés neuf mois auparavant en Mauritanie par le même groupe. La presse évoquait le paiement, par des intermédiaires du Burkina Faso, d'une rançon d'un montant de plusieurs millions d'euros à Aqmi.

Cette décision hautement controversée du gouvernement espagnol a fait des vagues, mais elle a permis de récupérer vivants les deux hommes. Après la mort de Michel Germaneau, Nicolas Sarkozy avait déclaré en juillet que « le paiement de rançon ou la libération de prisonnier ne peut pas être une stratégie durable » : que fera le gouvernement français s'il est placé devant le même choix que les Espagnols avec le personnel d'Areva ?

maatala a dit…

Qui se bat ?
La France fera donc « tout ce qu'elle peut », mais, selon le Quai d'Orsay, elle ne participe pas aux combats qui ont lieu depuis samedi sur le sol malien entre l'armée mauritanienne et des hommes d'Aqmi, impliquant même des avions selon certaines informations. L'armée mauritanienne affirme être intervenue contre une colonne de véhicules d'Aqmi en territoire malien, en route vers la frontière mauritanienne.

C'est la deuxième fois en quelques mois que l'armée mauritanienne sort de ses frontières pour s'affronter avec des militants islamistes. La fois précédente, c'était en juillet, lors d'une opération qui a coïncidé avec la tentative française de libérer Michel Germaneau, l'otage français.

Aujourd'hui, la France affirme que les combats menés par l'armée mauritanienne sont « indépendants de l'enlèvement des employés du groupe Areva », et a nié que l'armée française y soit mêlée. Le gouvernement du Niger affirme pourtant le contraire : pour quelle raison ?

Samedi soir, le ministère mauritanien de la Défense a affirmé avoir fait douze morts et un nombre indéterminé de blessés dans le camp des « terroristes », contre six morts et huit blessés dans les rangs de l'armée.

Mais une source algérienne dans la région a affirmé de son côté à l'AFP que l'armée mauritanienne aurait perdu « au moins quinze » soldats. Pourquoi l'Algérie contredit-elle la Mauritanie dans cette affaire ?

Qui se cache derrière Aqmi ?
A l'origine, le sigle Al Qaeda au Maghreb islamique est apparu en janvier 2007, prenant la suite du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) algérien, et englobant des groupes rebelles touaregs et sans doute une composante criminelle, dans une zone désertique allant du Niger à la Mauritanie.

Cette origine algérienne est lourde de sens, alors que pèse depuis des années le soupçon de la manipulation d'une partie de la nébuleuse islamiste algérienne par le Renseignement militaire algérien, le DRS, l'une des branches du régime d'Alger.

C'est la thèse que défendait, sur Rue89, l'anthropologue britannique Jeremy Keenan, au lendemain de l'annonce de la mort de Michel Germaneau. Keenan, un spécialiste reconnu de la zone sahélienne, écrivait le 9 août :

maatala a dit…

« La zone frontalière [entre le Mali et l'Algérie, ndlr] juste au Nord de Tigharghar est survolée quotidiennement par les hélicoptères de l'armée algérienne, et régulièrement par deux Beechcraft 1900 de l'armée de l'air algérienne, équipés de matériel de surveillance. De plus, il existe des contacts étroits entre la cellule d'Abdelhamid Abou Zaïd d'Aqmi et le DRS, Zaïd étant lui-même considéré comme un agent du DRS.


Pour cette raison, les habitants de la région, de plus en plus remontés contre les activités présumées d'Al Qaeda, se réfèrent souvent à Aqmi comme “ Aqmi/DRS ”. Ainsi, les derniers mots attribués au colonel Lamana Ould Bou, du service malien de la sécurité d'Etat, peu avant son assassinat à Tombouctou le 10 juin 2009, étaient : “ Au cœur d'Aqmi, il y a le DRS. ” »


Cette thèse ne fait toutefois pas l'unanimité. Sur TV5 Monde, vendredi, le président malien Amadou Toumani Touré, en première ligne dans cette affaire, s'en prenait « à mots à peine couverts », précisait samedi Le Monde, à l'Algérie, accusée de repousser les islamistes vers le Sahara malien :

« Ceux qui nous accusent n'ont qu'à empêcher les salafistes de venir chez nous. Ces gens-là ne sont pas Maliens. Ils sont venus du Maghreb. Nous n'avons rien à voir avec cette histoire. »


Et de fait, les divisions ethniques entre l'Afrique arabe et l'Afrique noire ont empêché jusqu'ici d'autres que des Algériens d'être dirigeant au sein d'Aqmi, limitant ainsi son impact, même si l'organisation dispose de moyens lui permettant de recruter les jeunes désœuvrés des zones désertiques des pays pauvres et fragiles de la zone.

Le désert sahélien est ainsi devenu un terrain d'affrontement mettant aux prises toute une série d'acteurs :

•une nébuleuse islamiste dont on ignore totalement jusqu'où remontent les fils qui la contrôlent, et qui a choisi de se placer sous le sigle Al Qaeda, histoire de brouiller un peu plus les pistes ;
•des Etats qui comptent parmi les plus pauvres de la planète (Niger, Mali, Mauritanie), et n'ont que très modestement les moyens de contrôler leur territoire dans sa partie désertique ;
•l'Algérie, puissance régionale majeure, dont le rôle est tout sauf clair, mais dont on sait que rien de ce qui se passe dans le Sahara ne lui est totalement étranger ;
•la France, puissance coloniale à l'influence déclinante, qui conserve de gros intérêts comme l'uranium exploité par Areva au Niger ;
•les Etats-Unis qui disposent d'une station d'écoute au Nord du Niger, et surveillent activement tout ce qui s'y passe, depuis que l'administration Bush a étendu à l'Afrique la « guerre contre le terrorisme ».
Une situation d'une totale opacité qui ne facilite assurément pas la recherche des otages français et africains, ni la définition d'une stratégie claire dans une zone victime d'une sale guerre.


maatala

Anonyme a dit…

à lire chezvlane

" aziz: courageux ou téméraire?"

Anonyme a dit…

Eywa Matala,

Rue89 a tout dit. Pourquoi on m'attaque sur canalh par le sew de ce monde? Rue89 a été même trop gentil. J'apprend par la presse que notre armée continue les hostilités contre AQMI. Je l'en felicite et il ne faut pas arreter. Pour le court terme, c'est le tout securitaire. Le moyen et long terme c'est changer les choses pour sortir les pauvres de la pauvreté abjecte. Deifitivement ATT est une catastrophe et n' a pas de personalité. C' est meme un truand. J'ai écouté son interview dans RFI dans un taxi et il est clair que c'est une petite frappe. Les journalistes lui posent une question directe et il l'esquive. Mes excuses aux maliens.

A-

Anonyme a dit…

Maata:

Pourquoi les enfants de la Mauritanie doivent mourir pour faire le sale boulot des autres dans un pays etranger?
Si nous continuons dans la mauvaise logique des personnes comme toi, il faut bien envoyer nos soldats combattre et mourir en Algerie, au Pakistan, en Afghanistan et dans tous les autres pays ou' il y a des mouvements terroristes.
Ou' sont les limites?

Les membres des forces arme'es sont des freres qui ont une noble mission. Ils acceptent de se sacrifier pour nous proteger et proteger l'integrite' de notre territoire national. NOUS AVONS L'OBLIGATION MORALE DE DIRE NON AU PRESIDENT ABDEL AZIZ SI NOUS CONSTATONS QUE SES DECISIONS METTENT EN DANGER LES VIES RESPECTIVES DE NOS OFFICIERS, SOUS-OFFICIERS, CAPORAUX ET SOLDATS ET NE SONT PAS CONFORMES AUX NOBLES MISSIONS DE NOS FORCES ARME'ES ET DE SECURITE'!!!!!

C'est facile pour toi de prendre place derriere ton clavier pour ecrire des betises parce que ta vie n'est pas en danger. C'est extremement inhumain de dire qu'il faut achever les blesse's!!!!!!


Ma personne n'est pas importante. Tu peux dire ce que tu veux de moi. Cela ne me derange point. L'essentiel pour moi est de vous dire mes humbles opinions dans l'espoir qu'elles aideront. LE RESTE N'EST PAS IMPORTANT!!!!!

maatala a dit…

Salam

Couly tu dis:

"L'OBLIGATION MORALE DE DIRE NON AU PRESIDENT ABDEL AZIZ SI NOUS CONSTATONS QUE SES DECISIONS METTENT EN DANGER LES VIES RESPECTIVES DE NOS OFFICIERS, SOUS-OFFICIERS, CAPORAUX ET SOLDATS ET NE SONT PAS CONFORMES AUX NOBLES MISSIONS DE NOS FORCES ARME'ES ET DE SECURITE'!!!!!
------------------------------

On ne demande pas à un soldat de réfléchir, mais d'obéir.

Ceux qui ont peur de mourir ne s'engage pas dans l'armée dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

COULY
Tu défends ce qui t'arrange le mieux: la politique du ventre.
Tu voudrais bien que nos soldats restent dans leurs casernes en attendant que les terroristes hebergés et engraissés par ton ami ATT viennent les exterminer.
Eh bien non monsieur le mercenaire, on n'attendra plus que nos soldats se fassent piéger comme à Lemghaity, Tourine où Ghallawiya.
Nous irons pourchasser ces salauds là où ils se terrent que cela plaise ou non à Couly.
Je me réjouis que A- a abandonné sa philosophie "humaniste" à deux sous mais je regrette son insistance à developper des hypothèses tirées des caniveaux de certains sites electroniques de bas niveaux

Anonyme a dit…

Bonjour les zamis,
Nous arriverons surement à les faire bouter jusqu'à L'Adrar les IFORAS le bastion initial d'AQMI.
Cette opération mauritanienne vient au bon moment pour couper les contacts entre la région de Tombouctou et les barbus en détruisant le cordon qui les alimente.
Aqmi est devenu un ballon de pingpong les algériens les chassent de la frontière malienne – algérienne et ils seront soulager si Aqmi s’installe à la frontière malienne-mauritanienne.
Nous avons confiance en notre armée.
Vive la Mauritanie
Vive l'armée nationale

filsdubled

Anonyme a dit…

Anonyme du 19 septembre 23:18

La distraction, les petites phrases assassines et les insultes ne m'interessent pas.
NOS FRERES NE DOIVENT ABSOLUMENT PAS MOURIR POUR SATISFAIRE DES PLANS IMBECILES QUI N'ONT RIEN A' VOIR AVEC LES INTERETS SUPERIEURS DE NOTRE PAYS LA MAURITANIE.

Fils du bled:

Les Officers, les sous-officiers, les caporaux et les soldats Mauritaniens ne doivent point etre envoye's a' la boucherie. ILS NE DOIVENT PAS FAIRE LE SALE BOULOT DES AUTRES. LEUR NOBLE MISSION EST DE PROTEGER LE VAILLANT PEUPLE MAURITANIEN ET L'INTEGRITE' DU TERRITOIRE NATIONAL.

Anonyme a dit…

couly/

nos fils militaires ont ete sauvagement egorges à lemgheity,à tourine et à elghalawia.en ce moment ils ne faisaient le sal boulot de personne.
il faut ecraser ces imbeciles,et en dehors de notre territoire,serait mieux,pour les empecher d'inquietrer nos citoyens.savez vous Mr,que les habitants de la nouvelle moughataa de lahwach l'ont deserté à cause d'eux.

Anonyme a dit…

Salut mes frères,
Hagualla Couly, tu soutiens l'occupation de l'Irak, celle de l'Afghanistan, ainsi que tous les degats colleteraux de cette avanture americaine, et tu nous demande de laisser une bande de racailles imposer son désordre chez nous, chez toi aussi, ici, les laisser faire continuer a tuer du mauritanien!!! , ceux de tourine, de el ghalawiya, de lemghayti, les pauvres paisibles francais, ton gentil compatriote du ksar, tout ça c du flan pour toi !!!! Installe sur ton rocking chair a des milliers de km de la réalité mauritanienne, tu nous dictes tes ordres !!!!
L'aqmi bi i8ni Allah sera boute de chez nous, Car c pour nous kon se bat, s'il y'a procuration c pour le mal i et l'Algérie les cyniques!!!!
C le commencement de la fin de l'aqmi du moins chez nous nchallah
Bentleksar
bl

Anonyme a dit…

C'est malheureusement exactement des émotions similaires qui ont embourbé Feu Moctar Ould Daddah dans la guerre du Sahara.

C'est très facile de s'asseoir derrière son ordinateur et de haranguer, mais de gagner une guerre qui ne se gagne pas est une autre histoire.

AQMI n'est rien d'autre qu'une bande de voyous mercenaires qui n'opère cependant pas sur notre territoire, donc ils ne nous concernent pas. Il faut sécuriser nos frontières et empêcher ces bandes d'entrer mais aller les poursuivre sur leur terrain est une entreprise hasardeuse qui met en danger l'existence même de la Mauritanie.

CETTE GUERRE N'EST PAS NOTRE. ON DOIT LE SAVOIR ET RETIRER IMMEDIATEMENT NOS FORCES DU BOURBIER MALIEN.

Notre implication maximale ne peut dépasser la participation à un assaut international ou sous-régional contre ces bandes. Y ALLER SEUL EST UN SUICIDE

Znagui

Anonyme a dit…

Salut Znagui,
La Mauritanie n'a fait que se défendre, en poursuivant cette bande voleurs, qui s'apprêtait a nous massacrer, les laisser faire, par lâcheté, c ça , cette option, le mal i est en train de payer cher pour l'avoir choisit!!!!
Quand a l'option algérienne, qui consiste a tirer profit des efforts de guerre ( finace par l'argent du pétrole )....c pourvu que ça dure !!!!

bl

Anonyme a dit…

Mohamed Mahmoud Ould mohamed Lemine,

Arrête de prendre les gens pour des cons. L'info de 10 à 15 morts dans notr armée, ce sont les services sécuritaires algériens. Tu demandes à Naha de rappeller son Ambassadeur à Alger qui ne fout rien et elle envoit une lettre de protestation au MAE Algérien. C'est comme ça qu'on fait rentrer les choses dans l'ordre et on se fait respecter. Déjà 2 PM qu'ils ont refusé de recevoir sans protestation - Ould Guig au temps de Taya et Ould Waghef au temps de Sidioca. Imagine on refuse de recevoir leur PM et tout de suite des protestations via la voie diplomatique et les insultes par voie de presse.Soyons conséquent: aucun organe de presse n'a inventé quoi que ce soit. Ils ont juste dit ce que AFP a dit, rapportant une source sécuritaire algérienne et tout le monde sait que c'est de la fabrication pure et simple.

A-

===
Ould Mohamed Lemine met en garde certains médiaslundi 20 septembre 2010 / 10 :05

Au cours d’une conférence de presse organisée, hier, par les partis de la majorité, Mohamed Mahmoud Ould Mohamed Lemine, président de l’Union pour la république (UPR, parti au pouvoir), a mis en garde : " certains medias locaux et étrangers qui ont diffusé de fausses informations concernant les affrontements" entre l’armée mauritanienne et Aqmi dans le nord du Mali .



Ould Mohamed Lemine a invité ces médias à plus de retenue et d’observer plus d’objectivité dans leur traitement de l’information afin de ne pas le pousser à demander au ministre de la Communication de prendre les mesures qui s’imposent à leur encontre.

Le chiffre de 15 morts dans le camp mauritanien, diffusé par une agence de presse étrangère qui s’est basée sur des sources sécuritaires algériennes, a été source de polémique.

Le ministère mauritanien de la défense avait en revanche déploré 6 morts et 9 blessés contre 12 morts et des dizaines blessés chez Aqmi.

canalrim.info

Anonyme a dit…

Tu es un vrai ignare et un fabricateur. A- n'abandonne jamais ses hypotheses sur la manipulation des algériens et des US. Toujours été d'avis de trouer les couilles à AQMI, toi compris. Tu fabriques trop. la verité commence à sortir.

===

Je me réjouis que A- abandonné sa philosophie "humaniste" à deux sous mais je regrette son insistance à developper des hypothèses tirées des caniveaux de certains sites electroniques de bas niveaux

Anonyme a dit…

Je suis de l'opinion que ce que nous faisons est correct. Le tout securitaire est la seule option que nous avons pour le court terme. le reste c'est pour le moyen et long terme. ATT a fauté dans son interview hier. A-

Anonyme a dit…

Ano qui accuse mon humanisme. J'ai dit de liberer les barbus demandés pour sauver les otages et leur courrir apres pour les prendr par la peau des fesses un par un. C'est exactement ce que le pays fait. Je me demande comment tu lis toujours à l'envers. Lis, comprends et reflechis, idiot. A-

Anonyme a dit…

C'est impressionnant les youyous de notre amie BL. Qu'est ce que les youyous ont déjà fait comme dégâts en Mauritanie?

Il y'a des petits chiens (chiwawa) très prisés en Europe, qui ont bien qu'ils soient microscopiques un complexe de grandeur. Ils sont tellement aggressifs ces chiens, car ils croient avoir une taille qui n'est pas la leur. C'est comme la Mauritanie, nous sommes un modestes pays, je dirais même très modeste, et on croit qu'on a une force hélas inexistante.

Le Mali voisin compte quelques 20 Millions d'habitants et dispose de moyens militaires dont nous ne disposons probablement pas (aviation). L'Algérie n'en parlons pas. Pourtant ils ne feront jamais une telle aventure et ne cessent de demander à ce qu'il y ait une coordination régionale.

Znagui

Anonyme a dit…

Znagui (je prefere Sanhaji),

Les imbéciles nous ont declaré la guerre depuis Lemgheity. Depuis lors on est assis et on reçoit les coups sans broncher. Malgré qu'on s'est associé à leurs manipulateurs pour faire tomber Sidioca. On a perdu la bataille democratique et peut vivre avec. Msis celle-la, on ne peut pas la perdre. Car c' est tout qui part, les pro et anti democratie. Meme s'il faut s'allier avec le diable et combatre les 4( Aqmi et leurs trois supporters qu'on connait dejà). C'est la seule façon pour le court terme. Tu verras que cela va stopper net. Il faut les nettoyer au karcher.

A-

Anonyme a dit…

Le Mali voisin compte quelques 20 Millions d'habitants et dispose de moyens militaires dont nous ne disposons probablement pas (aviation). L'Algérie n'en parlons pas. Pourtant ils ne feront jamais une telle aventure et ne cessent de demander à ce qu'il y ait une coordination régionale.

----
Znagui,

Il ne fsut pas croire à la coordination. Surtout de ceux qui manipulent ÀQMI. Tu as lu les communiqués du DRS qui augmentaient nos pertes de 10 à 15 et disaient qu'il y avait moins de 5 parmi les barbus? Même pris la main dans le sac, ils continuent à fabriquer les mensonges. Qu'est ce qui a empeché les maliens et les algériens de preter main forte. Rien. Juste el kazou.

A-

Anonyme a dit…

Le Mali voisin compte quelques 20 Millions d'habitants et dispose de moyens militaires dont nous ne disposons probablement pas (aviation). L'Algérie n'en parlons pas. Pourtant ils ne feront jamais une telle aventure et ne cessent de demander à ce qu'il y ait une coordination régionale.

----
Znagui,

Il ne fsut pas croire à la coordination. Surtout de ceux qui manipulent ÀQMI. Tu as lu les communiqués du DRS qui augmentaient nos pertes de 10 à 15 et disaient qu'il y avait moins de 5 parmi les barbus? Même pris la main dans le sac, ils continuent à fabriquer les mensonges. Qu'est ce qui a empeché les maliens et les algériens de preter main forte. Rien. Juste el khazou.

A-

Anonyme a dit…

Sanhaji,
entre 20 millions et 3 millions il y'a NOUZOUL EL BARKA.

C'est l'occasion d'en finir avec ces forcenés.
Si vous regardez la carte le triangle LEMGHEITY-TOURINE-RASS ELMA c'est la zone géographique exacte de Taoudeni il y'a de la manupilation dérrière.
filsdubled

Anonyme a dit…

Salut
chi 7ayeb znagui, les youyou tu sais bien les discirner c un des principes fondateurs de la tayie!!!! Alors une vie 25 ans forcément ça influence!
Pour tn information les opérations militaires se poursuivent, les resultats seront satisfaisants nchallah,
mention spéciale a A- pour le mot erkhay qui qualifie si bien l'atitude lâche de l'algerie et du Mali .

Anonyme a dit…

On utilise pas le mot Erkhay pour qualifier un Etat. Un Etat valable est par définition Rweikhi, opportuniste et égoiste.

Ce qui ruine les états c'est souvent les émotions.

Znagui

Anonyme a dit…

Reactions aux pillonages des positions de l'aqmi par l'armee mauritanienne http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100919.OBS0070/reactions/

Anonyme a dit…

@ Znagui
Bravo! Tous mes respects

Bebe BA a dit…

Znagui mon ami,

Nous ne pouvons nous permettre d'attendre tranquillement nous attaquer!
La Mauritanie a un peu plus de 3 millions d'habitants; Deux ou trois dans certains lieux stratègiques, c'en est fini de la moitié de la Mauritanie.

Bebe BA a dit…

Pourquoi personne dans ce blog ne souvient jamais de mon anniversaire? Snif

Anonyme a dit…

Salut
joyeux anivairsaire Bebe Ba , Tous mes vœux !
Au fait c combien d'annee?
En fait le mot utilise par A- est El khazou pire encore que erkhaye !!!

Anonyme a dit…

ould DADDA AU NIOUF LANCIEN MINISTRE VIENT D ETRE ARRETE

CPT DE CANALH AU COMMISSARIAT DE LA POLICE ECONOMIQUE

Bebe BA a dit…

Lu sur Ani;

Arrestation de l’ancien commissaire aux droits de l’homme


L’ancien commissaire aux droits de l’homme, Mohamed Lemine Ould Dadda a été arrêté, mardi à Nouakchott par la police, sur ordre du procureur de la république apprend-t-on de sources bien informée.


L’ancien des crimes économiques commissaire a été, auparavnt, demis de ses fonctions , suite à un contrôle d’Etat qui aurait constaté un trou de 271 millions d’ouguiyas dans la gestion d’un programme d’intervention d’urgence relevant du commissariat

Bebe BA a dit…

merçi Ano, j'ai 34 ans; eh oui, je commence à viellir, lol

Anonyme a dit...
Salut
joyeux anivairsaire Bebe Ba , Tous mes vœux !
Au fait c combien d'annee?

Anonyme a dit…

Article de l'AFP interessant, comme le commentaire.Et si c'était les français qui avaient fait le kidnapping pour justifier la militarisation de la zone pour proteger son pré-carré? A ma lecture de la presse, tout le monde semble confiant que les otages seront retrouvés et liberés. Et si c'est un pays voisin qui s'est fait pièger par les français pour justifier son implication militaire pour recuperer son pré-carré? Faut rien rejeter. Les otages semblent être si près de la frontière algéro-malienne, à telle enseigne qu'on ne sait pas où ils son passés reellement. Par où sont passés les espagnols enlevés chez nous? Personne n'a pipé un mot la-dessus.

Article:

http://www.temoust.org/au-niger-mobilisation-pour,15147

Commentaire :

L’aviation mauritanienne est rudimentaire, ce qui reduit le risque de bavure : un tireur au pistolet a moins de chance de commetre une bavure qu’un tireur au canon ...Et puis le maire en question avait dit la meme chose quand la mauritanie avait arretée une colonne avec 5tonne de cocaine au nord ,il avait alors parlé de paisible citoyens...ce qui fait que malheureusement meme s’il a raison c’est quand un proche des terroristes qui comme tout le monde le sait soudoient tout les chefs . Et puis les terroristes ne sont soumis à aucune loi et tous savent qu’il feront tout, jusqu’à l’assassinat de civiles ou leur utilisation comme bouclier.Je pense que la mauritanie doit laisser cette guerre...Il y’a tellement de mauvaise volonté chez les maliens et pire encore chez les algeriens qu’il vaut peut être mieux laisser cette plaie évoluer en attendant de la providence ce que les hommes de cette regions n’ont pas ’pu’ faire.

Of course c'est mwa A-.

Anonyme a dit…

Bebe c'était moi bl

Anonyme a dit…

Le commentaire ne vient pas de mwa,mais le texte entier (couper-coller). Au cas où mon ennemi ne sait pas lire et melange les choses.

Fils du bled: ce que tu viens de dire, je n y ai pas pensé (zone Taoudeni). Pour ton info, Dana est entrain de creuser le bloc 7, off-shore en face de NDB et il ont atteint ce soir les 1.700 metres sur les 4.000.

x ould y: temps de revenir. The shit is hitting the fan (le caca est entrain d'être balancé contre le ventilateur).Espère que tu te portes bien et que les enfants on grandi. leur maman peut s'occuper d'eux et je sais que tu nous lis comme azzizzo.

A-

Anonyme a dit…

Happy birthday Bebe Ba. Tu es super. Attendons Bilkiss et Citoyenne pour te souhaiter de même.

Saydat entoumati mneine? Dirou eydikoum le hatha kamel, y compris l'anniversaire de Bebe Ba.

Ano foté: la crise, ça va?

A-

Anonyme a dit…

Limiers mon cu et urgent mon cu. Un DG des douanes qui gérait le trafic de drogue depuis des années avec une probable liaison avec AQMI et pas de limiers et pas d'urgence. Terrible cette presse!



Urgent : Arrestation de l’ex Commissaire Ould Dadde


Le Commissaire aux Droits de l’Homme, à l’Action Humanitaire et aux Relations avec la Société Civile, limogé il y a quelques semaines pour raisons de détournements des biens publics a été arrêté aujourd’hui par la police chargée des crimes économiques.

Il est actuellement soumis à un interrogatoire nourri des limiers de cette police qui enquête sur les mobiles de disparition de plus de 270 millions d’Um de la trésorerie du CADAHRSC.
Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Le Véridique (Mauritanie)

maatala a dit…

Salam

Chére Bébé Ba

Joyeux anniversaire

Maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur kassataya


De la sexualité du couple arabe


Les Marocains revendiquent leur plaisir et le font entendre. Depuis 2000, Amal Chabach reçoit dans son cabinet de Casablanca, au Maroc, des patients pour parler de leur sexualité. Des entretiens que la sexologue a repris dans son ouvrage Le couple arabe au 21ème siècle. Interview.


Amal Chabach est une femme occupée, son cabinet ne désemplit pas. Les consultations s’enchaînent, jusque tard dans la soirée. Depuis qu’elle a ouvert son bureau à Casablanca, les couples marocains viennent évoquer leur sexualité. Un phénomène assez récent qui a vu le jour après l’arrivée du viagra sur le marché. « Au début, les patients étaient rares, ils ne se montraient pas et avaient peur du regard des autres », confie le médecin. Après son doctorat de médecine à l’université de Casablanca, elle décide de se tourner vers la sexologie pour « aider les gens à se sentir mieux dans leur corps ». Un choix qu’elle n’a jamais regretté. A partir de son expérience médicale, le Dr Amal Chabach, a entrepris d’écrire un ouvrage sur le couple arabe au 21ème siècle, sorti en juillet dernier. Elle y aborde plusieurs thèmes, notamment la sexualité et la famille. Une première dans un pays où la sexualité demeure taboue. Interview.

Afrik.com : Pourquoi avez-vous intitulé votre livre Le Couple arabe au 21éme siècle, alors que vous parlez beaucoup des Marocains ?
Amal Chabach : Je commence par une réalité marocaine, mais les pays arabes ont une culture commune. Ils ont la même éducation, hormis quelques spécificités. Je pense à l’Egypte qui pratique encore l’excision. Pour le reste, on retrouve de grandes similitudes dans la manière d’aborder le couple, la femme, la virginité, le divorce et la famille. Pour ma nouvelle édition qui sera publiée en France, j’ai fait appel à de sexologues d’autres pays arabes comme l’Egypte, l’Algérie et la Tunisie pour enrichir mes propos.

Afrik.com : A qui s’adresse votre livre ?
Amal Chabach : Je le conseille à tout le monde car, dans les pays arabes, comme le Maroc, on ne dispense pas des cours d’éducation sexuelle dans les écoles. On parle de la reproduction mais pas de sexualité. Ce n’est pas une priorité pour les pays en voie de développement. La sexualité reste un sujet très tabou surtout avant le mariage. Les femmes subissent une pression sociale constante. Chaque jour, je reçois des jeunes filles, envoyées par leurs parents, qui me demandent des certificats de virginité.

maatala a dit…

Afrik.com : Est-ce que l’islam influence la sexualité ?
Amal Chabach : L’islam, dans le cadre du mariage, est très ouvert. Avant, c’est différent, on vit dans la culpabilité, dans la crainte de Dieu. Beaucoup de jeunes couples viennent consulter après leur mariage car ils se sentent libérés, débarrassés de la pression sociale et religieuse. Au Maroc, les relations hors mariage sont interdites par la loi. Les jeunes sont obligés de se cacher, ils vivent constamment avec une épée de Damoclès au-dessus de leur tête.

Afrik.com : Pourquoi viennent-ils consulter ?
Amal Chabach : La plupart du temps les hommes viennent dans mon cabinet pour des dysfonctionnements érectiles. Les Marocains fument énormément, ils ont souvent du diabète ce qui les rend impuissants. Les études montrent que les hommes de mon pays ont plus de problèmes que les autres, mais cela est faux. Ils pensent que leurs dysfonctionnements sont liés au fait qu’ils ne font pas l’amour quotidiennement, ce qui est normal quand on a plus de 40 ans ! Il y a juste un problème de définition.

Afrik.com : Et pour les femmes…
Amal Chabach : Les Marocaines sont très attentives à leur plaisir. Elles ne veulent pas être perçues comme des objets. Elles arrivent dans mon bureau pour des problèmes de vaginisme (contraction musculaire qui empêche la pénétration vaginale, ndlr) ou parce qu’elles n’ont pas de désir sexuel. Cette liberté de parole a des conséquences sur le comportement des hommes qui deviennent plus attentifs à leur partenaire. Ils veulent que leurs femmes s’épanouissent et ils se mettent la pression pour y parvenir.

Afrik. com : Finalement, la sexualité devient plus libérée…
Amal Chabach : Oui, effectivement. Les couples n’hésitent plus à passer la porte de mon cabinet pour discuter de leurs problèmes sexuels. Maintenant, la sexualité est partout, elle s’étale sur les « Une » des magazines féminins. Cependant, les gens assimilent mal cette surabondance d’informations et font souvent des raccourcis. J’ai des patientes qui me disent : « Je n’ai pas d’orgasme donc je vais divorcer ». C’est trop exagéré. Les hommes maintenant ont peur d’être trop rapides, d’être de mauvais amants, ça les complexe beaucoup. Il faudrait en parler intelligemment pour qu’on arrive à une véritable amélioration.

Stéphane Plasse

Source : Afrik.com le 19/09/2010


maatala

Anonyme a dit…

Ano foté,

Ils t'ont eu tes zamis. On te l'a dit depuis début 2008. Pas conseillé de venir sur canalh pour re-inventer la roue et nous faire des leçons de French si fauté ou foté est accepté par l'académie française. On s'en fiche. On veut la paix. Kapish? Ne prends pas personnellement comme tu ne signes jamais tes conneries. Amitiés. A-


http://www.cridem.org/C_Info.php?article=47548

Anonyme a dit…

Lu pour vous sur Cridem

Dans un premier communiqué qu’elle a publié au sujet de ses affrontements avec l’armée mauritanienne au nord de Toumbouctou dont elle a promis de livrer les détails sous peu, «AQMI affirme qu’une femme dénommée «Nejiha» et une fillette répondant au nom de «Salka» ont tuées lors des frappes aériennes mauritaniennes qui ont ciblées des familles isolées».

Le communiqué qui s’en est pris violemment au président Ould Abdel Aziz, l’accusant d’être "à la solde de la France", a surtout été un faire-part décès aux tribus Awlad Oumrane, Awlad Iich, Awlad Idriss, les tribus Brabiches et les Touareg de l’Azawad.

Indiquant que les frappes étaient au "nord de Toumbouctou, près du puits de «Boughabra»", le communiqué de AQMI a ajouté que" la guerre par procuration que fait le président Ould Abdel Aziz à la place de la France en versant le sang innocent des musulmans, ne restera pas sans punition".





Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : ANI (Mauritanie)



Znagui

Anonyme a dit…

joyeux anniversaire bebe ba

toi la rose des roses de canal !

sans toi, il n'y aurait plus ici que des cailloux !

je t'embrasse

maatala a dit…

Salam

Les rats de l'Aqmi ont dit:

"«AQMI affirme qu’une femme dénommée «Nejiha» et une fillette répondant au nom de «Salka» ont tuées lors des frappes aériennes mauritaniennes qui ont ciblées des familles isolées».

----------------------------

Le Hamas dit la même chose au sujet des frappes Israéliennes.

Rien de neuf dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Happy birthday Bebe Ba,
A-,
Les voyous ont reçu une raclée qui ne sont pas prêt à oublier.
la preuve le communiquée d’Aqmi essai d’impliquer les tribus touarègues de la région.
Il lance un appel aux oulémas mauritaniens d’être de son coté et parle d’Aziz comme un agent à la solde de la France qui tue les musulmans paisibles mon œil !

Filsdubled