lundi 28 février 2011

Guerre froide GBM-BNM : salades, casseroles et patates chaudes...

Ce n’est un secret pour personne et ce, bien avant le mouvement rectificatif, ces banques appartiennent à des groupes qui ne filent pas, entre eux, le meilleur coton dans la guerre du monde nommé « des affaires », sans doute plus digne du sens pénal que commercial.


Après le limogeage de Sidioca par « ses employeurs » et la crise militaro-constitutionnelle, Bouamatou de la GBM remua toute sa galaxie pour soutenir son champion Aziz pendant que ce dernier se jurait de faire la peau à d’autres banquiers de la place dont les Nouégheit et quelques autres de la même caque qui soutenaient activement l’opposition historique…

La suite chacun la connaît ; pendant que Bouamatou savourait la victoire de son champion, Nouégheit goûtait au fameux « malheur aux vaincus ! ». Pas tant que ça finalement car le séjour en prison fut relativement court face aux accusations, d’autres croupissent encore à cette heure dans les geôles pour moins que ça ; puis la liberté, « la réconciliation » avec le nouveau maître de la place de Taya…

Pendant donc qu’en surface, on range soi-disant les armes, en coulisse tous les coups semblent permis mais il est très rare de voir sur le net des accusations motivées difficilement traitables d’intox autrement qu’en sortant les documents qui prouveraient le contraire. D’ailleurs, vu la force de frappe de Bouamatou, les webmasters ne s’aventurent jamais plus à sortir des « affaires » sans avoir au préalable bien réfléchi à la teneur en vérité de leur scoop.

Cette fois, tout part de Taqadoumy qui met en ligne un papier qui montre clairement que selon les documents en leur possession, la GBM de Bouamatou semble avoir fait preuve d’une certaine acrobatie peu orthodoxe en matière comptable. Acrobatie sous forme d’un saut assez faramineux qu’on pourrait résumer ainsi : « 29 milliards selon les manifestants, 2 milliards selon la police… » Soit en clair : autant respectivement déclaré à la BCM et au fisc…

Une véritable petite bombe dans l’univers des scoops car Taqadoumy aurait les documents qui prouveraient leurs allégations. C’est alors que pour éclairer le décor, sur un autre site paraît un article qui lui révèle que la BNM ne serait pas en reste en matière d’opacité comptable et autres acrobaties douteuses face à ses obligations de transparence… Ainsi un certain « Yacoub Ould Issa » pose un certain nombre de questions qui seraient sans importance si l’une ne pouvait trouver réponse facilement à savoir si oui ou non la BNM fuit par tous les moyens tout audit de la BCM depuis un siècle.

L’auteur de l’article assure que Oui, ce qui donne à estimer autrement les questions qu’il pose : à savoir d’abord pourquoi fuir l’audit ? Ensuite où sont passés un certain nombre de millions de dollars du clan Taya, sorte de caverne à la Ben Ali, que l’auteur estime à près 175 millions de dollars, excusez du peu…

Face à de telles supposées révélations de part et d’autre, il eût été facile pour les clans de la GBM et de la BNM de répondre clairement, soit en attaquant en justice chaque site pour prouver que leurs révélations respectives sont fausses encore faudrait-il pour cela pouvoir le prouver… soit user de son droit de réponse pour montrer documents à l’appui que les documents de Tadaqoumy sont faux et que la BNM n’a jamais fui aucun audit…

Au lieu de ça, nous avons eu tout loisir de lire des tartines de grandes plumes étalant leur indignation comme d’autres leur culture comme autant de confiture. D’abord pour défendre Bouamatou, un certain Hassana Ould Ahmed Labeid vint tout feu tout flamme, parla bien mais ne dit rien sinon des menaces, aucun élément permettant de contredire la version de Taqadoumy.

Ensuite pour Nouégheit un certain Mohamed Ould Lahah vint, en commentaire, tout aussi décidé à pourfendre le mensonge mais n’apporta pas la moindre information prouvant si oui ou non la BNM fuit tout audit sans parler du reste; il se contenta de menacer Claude k de suites fâcheuses pour lui et son site.

La série des indignés sans preuve pouvait s’arrêter là quand un autre maître chanteur, non moins talentueux, voulant rendre justice à Mr B comme s’il avait reçu de lui un mandat, dans tous les sens du terme sans savoir que le mécène n’est pas l’ami d’Aziz pour rien, se mit à chanter et faire danser sa plume de façon tellement éloquente qu’il démontra avec aisance qu’en pareil cas, derrière toute plume qui s’indigne, s’admire un griot qui patience.

Ne parlons pas des autres anonymes qui chacun donna la preuve que cette affaire de tirs croisés fit certainement de terribles dégâts de part et d’autre vu le nombre respectable de camelots qui montèrent au créneau pour nous faire avaler leur indignation. Retenons que le citoyen lambda qui lit et écoute tous les chants pour se faire une idée ne peut toujours pas savoir :

- Si Les documents en possession de Taqadoumy à propos des supposées acrobaties comptables face au fisc de la GBM sont vrais ou faux.

- Ni si la BNM fuit toujours ou non par tous les moyens tout audit de la BCM.

Toutefois, vu que nul défenseur de chaque camp n’a pu apporter la moindre preuve ni physique (document ou autre) ni virtuelle (argumentation claire nette et précise), serait-on en droit de dire que les deux scoops sortis au sujet de la GBM et la BNM sont vrais ?

Pour un pays qui a officiellement déclaré avoir berné le FMI, nous savons que les mauritaniens ont des compétences aiguës en matière d’acrobaties comptables surtout qu’il paraît que toute banque qui se respecte en Mauritanie doit avoir trois comptabilités ! Une pour le fisc, une pour la BCM et une pour les actionnaires ; certaines en auraient même quatre, la dernière étant pour le patron…

C’est ce qu’on appelle au pénal comme en business le monde des affaires...

Vlane

28 commentaires:

maatala a dit…

Salam

Lu pour Couly

"L’auteur de l’article assure que Oui, ce qui donne à estimer autrement les questions qu’il pose : à savoir d’abord pourquoi fuir l’audit ? Ensuite où sont passés un certain nombre de millions de dollars du clan Taya, sorte de caverne à la Ben Ali, que l’auteur estime à près 175 millions de dollars, excusez du peu…

---------------------------------

A chacun ses Trabelsi dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Maîtres esclavagistes épinglés : Après Moulmnine, Hasniya

L’organisation non reconnue Ira-Mauritanie n’entend pas rester les mains croisées dans cette ambitieuse et difficile lutte contre les pratiques esclavagistes qu’elle s’est faite sienne et qui a conduit, suite aux violents incidents d’Arafat, certains de ses militants dont son leader Biram Ould Dah Ould Abeid à séjourner quelques mois en prison, avant d’être graciés par le président de la république. Reprenant de plus belle son bâton de pèlerin, l’Ira-Mauritanie vient d’épingler un ménage dans le quartier d’Arafat, qu’elle accuse d’exploitation sur mineur.

Le ménage est indexé aussi de refus de scolarisation de l’enfant objet d’asservissement. Une accusation qui semble avoir bénéficié de la prompte coopération de la police, qui selon des sources généralement bien informées, a arrêté le couple mauritanien et l’a conduit au commissariat pour les besoins de l’instruction. Cette fois-ci, comme l’a sagement fait lors de la manif organisée par les jeunes du 25 février dans la place des blocs, la police a maîtrisé ses nerfs et a rendu la mission facile aux autorités pour mieux déterminer les responsabilités délictueuses de ce dossier, sans verser dans le parti-pris ou la précipitation. Selon des premières indications, proches de ce dossier, la femme arrêtée s’appellerait Youma Mint Naty, accusée en même temps que son époux Dr Ahmed Ould Mini d’exploitation sur l’enfant Hasniya Mint Bilal, âgée de 13 ans seulement. La mineure serait chargée par ce foyer d’une lourde corvée, habituellement reconnue à ce type d’asservissement qui expose désormais ses auteurs à des poursuites judiciaires, s’il s’avère effectif et s’il est exercé sans rémunération et sans protection des droits de l’homme les plus élémentaires. Sur un autre plan, rappelons que ce n’est point aussi la fin du calvaire pour de l’ex esclavagiste Moulemnine Mint Bakar Vall dont le dossier judiciaire peine à se refermer définitivement. Convoquée de temps à temps par la justice, cette femme cadre de la Bcm, la première à constituer un défi pour l’Etat dans sa volonté timide de contrer réellement les pratiques esclavagistes en poursuivant leurs auteurs, n’arrive pas encore à se tirer d’affaires malgré la puissante défense dont elle dispose dans ce dossier. Notons enfin, que ce second cas, comme bon nombre d’autres encore occultes, mérite un traitement correct de la part des autorités pour convaincre l’opinion publique dans sa lutte contre toutes les formes de l’esclavage. C’est également un cas qui représente un foyer potentiel de tension s’il n’est pas géré de mains efficaces soucieuses d’appliquer la légalité jusqu’au bout.

Amadou Diaara

Maatala

Anonyme a dit…

Bien dit Vlane. A défaut de preuve, chque plume défend son banquier sans preuve. Retour à la casa de départ.
A-

Anonyme a dit…

Terrain de 1600m² titre foncier Centre ville Plateau 1Vente de terrain de 1600m² titre foncier vieille bâtisse au Centre Ville Plateau 1

Prix: 1.200.000 CFA /m²


http://www.reve-immo.com/spip.php?rubrique14

Anonyme a dit…

Pour mon zami vlad,

La ve nte du m2 des blokats a été rondement menée. Pas besoin de chercher des poux la-dessus. Si les vieux seront compensés ailleurs, c'est autre chose.

A-

Anonyme a dit…

Hathou ls maliens mouchkila. le tunisien s'est évadé! Tripatouillage? Il ira où? Un "blanc" dans les rues de Bamako est vite retrouvé. mais ils ne le retrouveront jamais. Ajib. A-
==
Mali: évasion du Tunisien qui avait commis un attentat anti-français à Bamako

01/03/2011
L'homme soupçonné d'avoir commis un attentat devant l'ambassade de France au
Mali, le 5 janvier 2010 à Bamako © AFP



BAMAKO (AFP) - 23:45 - 28/02/11 - Un Tunisien de 24 ans qui avait lancé le 5 janvier un engin explosif contre l'ambassade de France à Bamako, faisant deux blessés légers, s'est évadé lundi de la prison malienne dans laquelle il se trouvait depuis, a appris l'AFP de sources sécuritaires au Mali.

Les circonstances de l'évasion n'ont pas été précisées, "mais plusieurs personnes chargées de le garder ont été interpellées", a indiqué une de ces sources au ministère malien de l'Intérieur.

Ce Tunisien, Bachir Simoun, qui se revendiquait membre d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), était détenu dans un lieu tenu secret.

Le 5 janvier au soir, muni d'un pistolet automatique, d'un engin explosif et d'une grenade, il avait réussi à faire exploser l'engin ou la grenade, selon des témoignages divergents à l'époque.

Cet attentat devant l'ambassade de France située en plein centre de Bamako, était mal préparé, ce qui semblait indiquer que l'homme, arrêté juste après, avait agi en solitaire, selon les enquêteurs. Aqmi n'a d'ailleurs pas revendiqué cet attentat.

L'un des enquêteurs avait précisé que Bachir Simoun avait, "à titre personnel, la haine de la France", en précisant qu'il avait été membre d'une katiba (camp de combattants islamistes) d'Aqmi dans le Sahel où opère cette organisation qui a fait allégeance en 2006 au chef d'Al-Qaïda, Oussama Ben Laden.

Le rapprochement avait aussitôt été fait avec l'attentat suicide commis, en août 2009, par un jeune Mauritanien près de l'ambassade de France à Nouakchott, revendiqué par Aqmi.

Le kamikaze mauritanien avait alors péri en faisant exploser la ceinture d'explosifs qu'il portait. Il avait blessé légèrement deux gendarmes français qui faisaient leur jogging, ainsi qu'une passante mauritanienne.

En juillet 2010, Aqmi avait désigné la France comme cible après une opération militaire franco-mauritanienne menée contre une base de l'organisation au Mali, dont le but était de libérer un otage français, Michel Germaneau, 78 ans.

Sept combattants islamistes avaient été tués, mais l'otage n'avait pas été libéré et Aqmi avait ensuite annoncé l'avoir tué.

Elle détient toujours quatre otages français, enlevés le 16 septembre 2010 sur un site d'extraction d'uranium du groupe Areva à Arlit, dans le nord du Niger. Trois autres personnes, une Française, un Malgache et un Togolais, enlevés en même temps, ont été libérés vendredi.

AFP

Anonyme a dit…

Au lieu de "bien avant le mouvement rectificatif" lire plutôt "bien avant le second coup d'état de Aziz",

Il faut appeler les choses par leur nom, assez de kadafism svp.

Anonyme a dit…

A-,

il faut le chercher au niger il a servit de monnaie d'echange contre les trois otages d'AREVA.

le Mali n'est plus la maille la plus faible mais la maille qui n'existe pas .

filsdubled

Anonyme a dit…

Oui fils du bled. C'est ce qu'un honorable commentateur de CRIDEM sur l'article sur cette evasion du Tunisien a dit: endra sa fuite n'est pas liée à sa libération plutôt en douce. "Ils" l'ont libéré pour qu'on arrive à cette conclusion pour dire que le Sahel-Sahara est dangereux, truffé d'intégristes pour justifier la mise en place de bases militaires. Et les maliens qui nous disent qu'ils ne sont au courant de rien. La danse ne fait que commencer.

A-

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur véga

"11:26
Tawassoul : ' Une réforme de la constitution pour passer au régime parlementaire' [Rep. Photos]


...Mansour "il sera bien temps de procéder à ce chiffrage une fois arrivé au pouvoir..."

Dans une conférence de presse organisée ce lundi 28 février, la direction du Rassemblement national pour la réforme et le développement (Tawasoul, en arabe) a décliné ses propositions pour le pays, à quelques mois des élections législatives, et au moment où des révolutions balayent les pays arabes, en emportant les pouvoirs usés par des décennies de mauvaise gestion et de tyrannie institutionnelle.

Dans un communiqué lu en ouverture de la conférence, le parti préconise comme principale mesure pour marquer le changement de gouvernance dans notre pays une réforme de la constitution transformant notre régime politique en république parlementaire, ce qui limiterait les dérives d’un pouvoir présidentiel largement discrédité un peu partout à travers le monde, notamment arabe et africain.

Le parti promet, s’il arrive au pouvoir d’augmenter les revenus, de baisser les prix, de procéder à des recrutements, sans qu’il explique comment il peut faire tout cela en même temps, comptant sur les économies réalisées grâce à une gestion plus vertueuse des ressources du pays.



Le parti promet également d’en finir avec la politique de ‘’marginalisation’’ dont ont eu à souffrir certaines franges de la population, de lutter contre les choix tribalistes pour l’accès aux fonctions, sans que des précisions supplémentaires soient apportées sur les modalités d’application de ces bonnes intentions…

A une question, de Cridem, sur le chiffrage du programme, notamment économique du parti, le Président Mohamed Jamil Mansour répond qu’il sera bien temps de procéder à ce chiffrage une fois arrivé au pouvoir, et que les ressources du pays, bien gérées permettront une marge de manœuvre qui autorisera bien des réformes et des changements.

Concernant les intentions du parti sur l’imposition éventuelle de la Charia en Mauritanie, et en réponse à une question de Cridem, le Vice-président du parti Mohamed Ghoulam Ould Hadj Cheikh répond : ‘’A quelle charia pensez-vous ? A celle que les Etats-Unis d’Amérique imposent au nom de Dieu, et par la force à l’Irak, et à l’Afghanistan, en faisant couler le sang, et en aidant Israël à tuer des palestiniens ? Ce n’est pas cette charia que nous voulons, […]

Si la charia, c’est établir la justice, l’équité, la foi en l’autre, l’octroi des libertés aux gens même s’ils sont d’idéologies différentes, comme a fait le Prophète avec les Hypocrites (Abdallah Ibn Selloul), c’est cette charia que nous voulons, afin que les gens vivent en sécurité réelle, de manière à ce qu’il n’y ait pas besoin de couper la main de qui que ce soit ; Si quelqu’un commet un crime, il y’a un droit pénal musulman, qui s’applique, et qui s’appelle El Houdoud (les limites), mais celui qui n’a rien fait n’encourt rien…

Propos recueillis par Ahmed Baba Ould Hamoud

Maatala

maatala a dit…

salam

lu pour couly

" le Vice-président du parti Mohamed Ghoulam Ould Hadj Cheikh répond : ‘’A quelle charia pensez-vous ? A celle que les Etats-Unis d’Amérique imposent au nom de Dieu, et par la force à l’Irak, et à l’Afghanistan, en faisant couler le sang, et en aidant Israël à tuer des palestiniens ?"

maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

"Si la charia, c’est établir la justice, l’équité, la foi en l’autre, l’octroi des libertés aux gens même s’ils sont d’idéologies différentes"

------------------------------
Amigo comme par dire à tes amis Iraniens de respecter la liberté des opposants.

Ta conception de la liberté , tu peux te torcher avec dit le foui

maatala

maatala a dit…

Salam

Il a dit:

" les gens vivent en sécurité réelle, de manière à ce qu’il n’y ait pas besoin de couper la main de qui que ce soit ; Si quelqu’un commet un crime, il y’a un droit pénal musulman, qui s’applique, et qui s’appelle El Houdoud (les limites), mais celui qui n’a rien fait n’encourt rien…

-------------------------------

Vivre en sécurité réel : il croit au père Noël.

Qu'il me montre un pays ou il y a une sécurité réel.

Il nous propose le communisme dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

L' Amérique de Obama aurait l'intention de surveiller l'espace aérien lybien, afin d'empêcher Kaddafou d'attaquer ses opposants.

Que ni ni

L'objectif des Ricains est de protégé les installations pétrolière.

Chez eux le pétrole passe avant l'humain dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Tu as bien vu et je suis d'accord avec twa. Tawassoul ne gagnera jamais les élections avec des idioties pareilles. Avec la génération Facebook montante, ils peuvent se mettre le doigt là où je pense. Cette jeunesse apolitique, on cherche à manger et non nous masturber avec des projets de société à la conne.

Musulman laïc, enteu mneine?

Anonyme a dit…

Un terroriste s’évade au Mali: le directeur de la sécurité d’Etat viré
28/02/2011
Un Tunisien de 24 ans qui avait lancé le 5 janvier un engin explosif contre l’ambassade de France à Bamako, faisant deux blessés légers, s’est évadé lundi 28 février de la prison malienne dans laquelle il se trouvait. Les circonstances de l’évasion n’ont pas été précisées...


..."mais plusieurs personnes chargées de le garder ont été interpellées", a indiqué une de ces sources au ministère malien de l’Intérieur. Ce Tunisien, Bachir Sahnoune, qui se revendiquait membre d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), était détenu dans un lieu tenu secret. Le directeur de la sécurité d’Etat du Mali (services de renseignements) Mami Coulibaly a été limogé mardi 1er mars au lendemain de l’évasion d’un Tunisien. "Le colonel-major Mami Coulibaly a été relevé mardi de ses fonctions à la suite de l’évasion du terroriste de Tunisie", a déclaré une source citée par l’Afp. "Cela ne veut pas dire qu’il est responsable de la fuite du terroriste, mais ce sont ses services qui en avaient la garde", a-t-elle ajouté.

Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com
Réagir à cet article

Anonyme a dit…

Plusieurs centaines de jeunes manifestent en plein centre de Nouakchott

Pas besoin de dire "les parents de Maawiyeu" étaient parmi les leaders de la meute à Blokat Square. Surtout auand on a defendu Maawiya avec beaucoup de force quand il était au pouvoir et surtout durant les coups avec l'aide de la Libye et du Burkina. Ce Mauritanie24, c'est de la crapulerie pure. Des jeunes apolitiques qui protestent contre le manque de boulot et de perspectives pour faire pression sur le gouvernement. Ils l'auraient fait avec n'importe quel gouvernement et c'est honorable. Rien que normal. Maintenant essayer de l'instrumentaliser, c'est abject ya Mauritanie24.

A-
-----

Plusieurs centaines de jeunes ont manifesté, ce mardi 1er mars 2011, à la « Place des blocs » en plein centre commercial de Nouakchott. Des centaines de drapeaux aux couleurs nationales ont été dressés sur cette place par les organisateurs, essentiellement des jeunes, proches des partis d’opposition et des parents de l’ex-dictateur Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya. Ces jeunes ont utilisé le site de réseautage social Facebook pour organiser cette deuxième manifestation, après celle du 25 février dernier à la même « Place des Blocs ». Ce mouvement des jeunes réclame la mise en place de réformes politiques, de l’emploi et des mesures fortes pour lutter contre la hausse des prix. La lutte contre les séquelles de l’esclavage en Mauritanie est aussi l’une des premières doléances de la mouvance des« jeunes du 25 février ».  Aucune présence policière n’a été signalée.

Mauritanie 24

Anonyme a dit…

Décoration bien meritée. Salutations à ces valeureux soldats qui nous defendent au prix de leurs vies. Merci canalh de vous joindre à mwa pour dire merci à nos soldats pour nous permettre de vivre quelques moments de paix au prix de leurs vies. A-
---
19:32Nouadhibou : Le chef d’Etat major adjoint de l’armée décore les membres d’une unité...

...ayant combattu AQMI.

Le colonel Mohamed Ould Mohamed Znagui, chef d’Etat-major adjoint de l’armée nationale a décoré ce mardi matin, dans la ville de Nouadhibou, 22 officiers et soldats du Bataillon n°11 de la 1ère région pour le rôle qu’ils ont joué dans les opérations militaires menées le 17 septembre 2010 à Hassi Sidi, au nord Mali contre les salafistes d’Al Qaeda au Maghreb Islamique (AQMI).

Le commandant de cette unité avait trouvé la mort au cours de ces combats qui se sont soldés, selon un communiqué du ministère mauritanien de la Défense, par le décès de 6 militaires mauritaniens et la mort de 12 terroristes.


 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : SaharaMedias (Mauritanie)
| Education, Culture, Littérature, Musique| Lus : 309

Anonyme a dit…

Ano
1 mars 2011 19:21

Merci pour m'avoir interpellé au sujet des freros et de m'avoir ainsi tiré de mon profond sommeil..c'est que à un certain moment j'ai pensé que la fratrie semblait , avec les sorties jugées , heterodoxes voire ''heritiques'' par les milieux de l'islam traditionnel, de jamil et de l'ideologue Moctar shanqiti semble evoluer vers une ''turquisation'' de l'islamisme mauritanie qui evolue comme un feuilleton digne de wad dhi'ab''...mais dans la vallée des loups verts , il est bien difficile de se retrouver...que les choses soient, claire le temps du profete paix et salut sur luin'est pas le notre et ne sera plus jamais le notre...la lecture penaliste du coran decoule d'une vision fanatique, bornée. et dépassée..le coran est un miroir lumineux dans lequel tu vois ce que tu es...
Musulman laic

--------------------
le vice president de Tawasul a dit:

Si la charia, c’est établir la justice, l’équité, la foi en l’autre, l’octroi des libertés aux gens même s’ils sont d’idéologies différentes, comme a fait le Prophète avec les Hypocrites (Abdallah Ibn Selloul), c’est cette charia que nous voulons, afin que les gens vivent en sécurité réelle, de manière à ce qu’il n’y ait pas besoin de couper la main de qui que ce soit ; Si quelqu’un commet un crime, il y’a un droit pénal musulman, qui s’applique, et qui s’appelle El Houdoud (les limites), mais celui qui n’a rien fait n’encourt rien…

Anonyme a dit…

...
Ano
1 mars 2011 19:21

Merci pour m'avoir interpellé au sujet des freros et de m'avoir ainsi tiré de mon profond sommeil..
c'est que à un certain moment j'ai pensé que la fratrie semblait , avec les sorties jugées , heterodoxes voire ''heritiques'' par les milieux de l'islam traditionnel, de jamil et de l'ideologue Moctar shanqiti, evoluer vers une ''turquisation'' de l'islamisme mauritanien.
visiblement, la mutation des freros evolue comme un feuilleton digne de wad dhi'ab''...mais dans la vallée des loups verts , il est bien difficile de se retrouver...que les choses soient, claires, le temps du profete paix et salut sur lui,n'est pas le notre et ne sera plus jamais le notre...la lecture penaliste du coran decoule d'une vision fanatique, bornée. et dépassée..le coran est un miroir lumineux dans lequel tu vois ce que tu es...
Musulman laic

--------------------
le vice president de Tawasul a dit:

Si la charia, c’est établir la justice, l’équité, la foi en l’autre, l’octroi des libertés aux gens même s’ils sont d’idéologies différentes, comme a fait le Prophète avec les Hypocrites (Abdallah Ibn Selloul), c’est cette charia que nous voulons, afin que les gens vivent en sécurité réelle, de manière à ce qu’il n’y ait pas besoin de couper la main de qui que ce soit ; Si quelqu’un commet un crime, il y’a un droit pénal musulman, qui s’applique, et qui s’appelle El Houdoud (les limites), mais celui qui n’a rien fait n’encourt rien…

Anonyme a dit…

A- tu a ecris:

Pas besoin de dire "les parents de Maawiyeu" étaient parmi les leaders de la meute à Blokat Square. Surtout auand on a defendu Maawiya avec beaucoup de force quand il était au pouvoir et surtout durant les coups avec l'aide de la Libye et du Burkina. Ce Mauritanie24, c'est de la crapulerie pure. Des jeunes apolitiques qui protestent contre le manque de boulot et de perspectives pour faire pression sur le gouvernement. Ils l'auraient fait avec n'importe quel gouvernement et c'est honorable. Rien que normal. Maintenant essayer de l'instrumentaliser, c'est abject ya Mauritanie24.

---------------------------
J'ai compris dés le debut que t'es un gars honnete et bien. Bravo!
Mauritanie 24 alias Mohamed Ould Kory est pourtant un ex griot de Aicha mint Tolba et son mari. Demain il dira si la situation change: les parents de Aziz ont fait et ont fait. Ould El Kory summum de la minablerie

Anonyme a dit…

Et pourquoi chez nous on ne parle pas de la richesse du roi du Maroc?
C'est tabou ou quoi.Estimée à 2 milliards d'euros +une pension mensuelle de l'etat de 168000 euros .Celui qu'on appelle le roi des pauvres .http://www.courrierinternational.com/article/2009/07/09/mohammed-vi-un-roi-en-or-massif
Aziz se repose.

Anonyme a dit…

Musulman laic,

Merhbeu. c'etait A- qui t'a appellé à la rescousse. On se perd au bled avec Tawassoul qui va une fois frères musulmans d'egypte, un fois gannouchi le tunisien et comme tu l'a si bien dit, une fois Teyeb le turc. On n'y comprend rien. Bon retour.

ano blokat square, fausse accusation des jeunes parents de maawiyeu: pour ne pas devenir fou dans ce bled, il faut rester très honnête et ne pas laisser s'installer la pagaille qui ne profite à personne. mseikinine la génération facebook ne demandent que du boulot. Rien d'anormal.

A-

Anonyme a dit…

Salam

lu sur cridem

"Se faire grosse pour être belle : le dilemme des jeunes mauritaniennes


Le gavage des filles est en voie de disparition en Mauritanie, en particulier dans les zones urbaines, mais beaucoup de jeunes filles et de jeunes femmes utilisent de leur plein gré des méthodes modernes et dangereuses pour parvenir à la silhouette corpulente qui a longtemps été un signe extérieur de richesse dans le pays.

« Le gavage forcé avec sévices physiques est devenu pratiquement une chose du passé ; il est généralement limité aux zones rurales reculées, » a dit Zeinabou Mint Taleb Moussa, directrice de l’organisation non gouvernementale (ONG) l’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME). « Mais les jeunes femmes qui veulent prendre du poids et [qui ont recours pour cela à des moyens extrêmes] sont effectivement une réalité. »

Cas récents

Des mauritaniens évoquent cependant des cas récents où de jeunes femmes sont mortes à cause des médicaments qu’elles avaient pris – y compris des produits destinés à l’élevage – pour gagner du poids.



Certes, les canons de la beauté changent petit à petit et certaines femmes refusent la pratique destructrice du gavage forcé, mais traditionnellement en Mauritanie, une silhouette potelée chez la femme est symbole de richesse et de bonne santé. Des générations durant, les familles ont gavé leurs filles avec des litres de lait de vache ou de chamelle chaque jour, en partie pour améliorer leurs perspectives de mariage.

«La femme occupe dans le cœur de l’homme la place qu’elle occupe dans son lit »

Selon un proverbe mauritanien de l’ethnie maure, « la femme occupe dans le cœur de l’homme la place qu’elle occupe dans son lit. » Cependant, au cours des dernières années, des jeunes filles et des femmes se tournent de leur propre chef vers d’autres méthodes : prendre par exemple des produits à base de cortisone – dont un destiné à engraisser le bétail – des sirops stimulant l’appétit et des médicaments psychotropes.

« Il y a quelques mois, ma cousine est allée au village pour se préparer à son mariage,” a dit un membre de l’AMSME qui a demandé à rester anonyme. « Cette préparation comprend un engraissage et elle est morte d’une overdose de médicaments censés aider à gagner du poids.

Médicament destiné au bétail

Un autre cas concerne une jeune fille vivant dans un bidonville de la capitale Nouakchott qui est morte récemment après avoir pris des médicaments destinés au bétail, a dit Souleimane Cherif, le président de l’Association des Pharmaciens de Mauritanie.

Mohameden Ould Ekahe, chercheur en sociologie, a dit que l’un des médicaments pris par les femmes pour “engraisser” est connu localement sous le nom de “dregdreg”, un mot hassaniya qui veut dire secousse cardiaque, en raison de l’un des risques sanitaires qu’il peut provoquer.

Anonyme a dit…

Ces produits s’obtiennent facilement et c’est en partie le problème, explique le pharmacien M. Cherif. « La réglementation n’est pas strictement appliquée à cause des bénéfices que représente pour certains le secteur médical, » a t-il dit. « De plus, les ressources de l’Etat sont relativement limitées. Mais les autorités ont fait des efforts ces trois dernières années, en retirant par exemple certains produits du marché. »

Pilules contraceptives pour grossir

Malgré ces efforts et la loi de 2010 prévoyant des pénalités plus sévères pour les ventes illicites de médicaments, n’importe qui peut acheter les produits sur les marchés et dans les pharmacies. Il est difficile de dire combien d’argent est dépensé pour ces produits utilisés dans un but [de gavage], car une bonne partie des transactions se font au marché noir.

Beaucoup de femmes demandent également des pilules contraceptives uniquement parce qu’elles permettent un gain potentiel de poids, et des sirops stimulant l’appétit, a dit Anna Fall, sage-femme dans un centre de santé d’un quartier pauvre de Nouakchott.

De l’ignorance ?

La volonté d’accumuler les kilos en trop est associée à une série de risques : maladies cardiovasculaires, insuffisance rénale, diabète et tension artérielle, a dit Mohammed Lemine Ould Cheikh, médecin en chef au centre de santé. « La plupart des femmes ne savent pas que ces médicaments sont dangereux, sinon elles ne les prendraient pas. C’est une question d’éducation. »

Pour Taleb Moussa, ce n’est pas une simple question d’ignorance : certaines jeunes filles qui veulent prendre du poids rejettent l’idée qu’un mauvais usage des médicaments puisse être dangereux . « Un jour, j’étais dans une pharmacie et j’ai vu des jeunes filles acheter ces produits. Je leur ai dit que c’était dangereux, mais elles ont ri ont continué ce qu’elles faisaient.

De fait, la pression sociale et des critères très anciens perdurent.

Une femme maigre est une honte pour les hommes

Marième Diallo, 53 ans, a été gavée durant son adolescence. Ses deux filles, 14 et 19 ans, sont minces et refusent de prendre du poids. Diallo a dit qu’elles ne les forcerait pas, mais ses amies se moquent d’elle. « Ma voisine est venue récemment, pour me dire que ce n’était pas normal, que c’était un déshonneur pour ma famille que mes filles soient minces. Elle voulait les emmener au village pour leur faire prendre du poids. »

Beaucoup d’hommes voient encore la taille comme une mesure de la beauté. « Pour certains hommes, cela reste humiliant d’avoir une femme maigre, » explique la coordinatrice de l’AMSME, Khadija Sakho. « Ils ont honte de recevoir leurs amis à la maison. »

sur le feu

maatala

Anonyme a dit…

j,ai du surmonter ma peur des eventuels tueurs pour venir me soigner.je suis hospitalise depuis mardi a l,hopital psychiatrique ou ne ambulance m,a depose vers minuit. sincere regrets pour tout ce qui s,est passe et demande pardon a ous.mon present sejour rsque de se prolonger vu mon etat tres.demal en point selon mes medecins
KBG

Anonyme a dit…

KBG encore tes hallucinations
KBG Dégage!!!!!

Anonyme a dit…

A-
attention aux accusations hatives!n'oublie pas que les mauritaniens sont connus pour leur malhonnêteté intellectuelle:ils trouvent toujours l'argument pour discréditer ceux qui ont une opinion différente de la leure!!!
C'est pour dire qu'en fait ces jeunes qui manifestent,quelle que soit leur origine ou provenance sont porteurs de revendications on ne peut plus légitimes:ils veulent du boulot,une vie digne,l'éradication de la gabégie,du népotisme et du tribalisme...
Ils veulent une mauritanie unie et conviviale,celle que nous n'avons pas pu leur offrir!!!
La moindre des choses est de les soutenir même moralement dans leur recherche pacifique de leurs droits,n'est pas monsieur A-?
La satisfaction de leur revendication va dans l'interêt du regime,du pays et de tout le monde...

A+