lundi 21 mars 2011

Mbarka mint essatim les détails de son calvaire d’esclvage

Mbarka ne sait pas son age car elle ne détient aucun papier d’état civil , elle sait comment dire avec un grand courage comment elle a vécu son calvaire d’esclavage et comment elle a été victime de sevices sexuels par ses maîtres.

Initi.net: ou sont tes parents ?

Mbarka Mint Essatim : Mon père se trouve à Nouakchott depuis toujours ainsi que mes tantes, ma mère habite à El Asma (akjoujt) avec mon frère.

Initi.net: pourquoi et quand est ce que tu as quitté ta famille ?

Mbarka : Je l’ai quitté dès la promulgation de la loi incriminant l’esclavage pendant le règne de Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Initi.net : Non, non. je ne parle pas de tes maîtres, mais ta famille (ton père et ta mère) ?

Mbarka : je les ai quitté a l’age de 5ans, quand la maîtresse de ma mère, en l’occurrence, Fatma El Ghalia a demandé à ma mère de me l’envoyer pour la servir, ce qui fut fait par ma mère !

Initi.net: Comment tu expliques la rapidité de la réponse de ta maman à la demande de Fatma El Ghalia ?

Mbarka : Mariem El Ghalia a prétendu avoir besoin de moi pour de petits travaux domestiques, étant entendu que pour elle nous sommes tous sa propriété privée car notre maman est son esclave , et il est tout a fait normal qu’elle dispose de nous comme elle veut !

Initi.net: combien de temps tu as fait avec ta maîtresse (Fatma El Ghalia) ?

Mbarka : depuis que j’avais 5 ans jusqu’à cet age !

Initi.net: Est-ce que tu peux nous citer les noms de tes maîtres ?

Mbarka : je servais tout le monde, je lavais les habits des « filles » (les jeunes maîtresses) en plus de mon rôle de garde d’enfants et tous les autres travaux domestiques.

Initi.net: Tout cela s’est passé quand tu étais en brousse et/ou en ville ?

Mbarka : En brousse et en ville, j’étais obligée de laver les habits, et de faire la vaisselle jusqu'à des heures tardives dans la nuit alors que mes maîtres dormaient et le matin je dois aller au marché. Je suis la seule personne qui bouge dans la famille et tous les travaux m’attendent ! je suis la dernière à dormir et la première à se lever

Initi.net: Ou est ce que tu dormais ? et est ce que tu avais un lit adéquat ?

Mbarka : On m’avait réservé un coin isolé hors de la maison familiale, malgré mon âge. Il s’agit d’une vieille boutique sans porte à quelques mètres de leur maison, et ouverte de tous les cotés sur la rue.

Initi.net: Au début, ou se trouvait ta demeure ?

Mbarka : En brousse, il n’y avait pas de différence, si nous dressons la tante de ma maîtresse (fatimetou El ghalia Mint Hrétani) on me construit une petite hutte à coté d’elle et la distance qui nous sépare est assez longue en général.

Initi.net: Qu’est-ce qui différencie ta demeure ? Est-ce qu’elle est meublée ?

Mbarka : Non elle n’était pas meublée, j’avais une natte que j’avais acheté lors de mon premier mariage et je la garde jusqu'à présent.

Initi.net: Est-ce que tu avais un salaire ? Si oui, combien ?

Mbarka : Non, je n’avais pas de salaire, mais le fils de ma maîtresse (Brahim Salem) a eu l’habitude de me donner des sommes a l’occasion des fêtes ( les trois fêtes religieuses) qui variaient entre 4000 et 6000 Ouguiya.

Initi.net: Quelle est la nature des relations louches, que tu avais évoquée lors de la conférence de presse organisée par IRA a l’hôtel El Khater, avec les fils de la famille Ehl Bouh ?

M’Barka : Il s’agit d’une relation louche qui m’a toujours liée d’abord à Brahim Salem Ould Bouh, c’est le fils aîné de ma maîtresse. Il habite à Tavragh Zeina à Nouakchott, propriétaire d’un magasin de gaz au ksar. Ça a commencé quand nous avons déménagé vers la brousse. Il m’a violée plusieurs fois !

Initi.net: Etait-ce la première fois où tu t’est exposée au viol ?

M’Barka : Oui, c’était la première fois.

Initi.net : A l’époque, quel était ton âge ?

M’Barka : Je ne sais pas au juste, mais je venais juste de porter le voile. Je n’étais pas habitué à l’ajuster sur ma tête.

Initi.net : Bien ! Que s’est-il passé exactement ?

M’barka : Il a envoyé les animaux à l’abreuvage et m’a demandé de l’accompagner. (Et de M’Barka de se taire un instant puis de reprendre après). Le fait de m’ordonner de l’accompagner en pareil moment était inhabituel. Arrivés loin, dans un lieu reclus, il m’a menacée à mort si je ne me soumets pas à ses désirs. Là j’étais seule. Je n’avais pas les moyens du défi. Alors il a commencé à essayer de me violer.

Initi.net : Cela veut dire qu’il aurait pu te tuer si tu n’avais pas obtempéré à son invitation à pratiquer la bassesse ?

M’Barka : Lorsque nous sommes arrivés quelque part, il m’a demandé de descendre de sa voiture (land kreuzer) et de ramasser du bois afin de lui permettre de préparer, lui-même, son thé. Je me suis blottie, après, dans un coin de la natte et me mis à attendre. Soudain, il m’a offert un verre de thé que j’ai refusé de prendre devant lui parce que je n’en avais pas l’habitude. Alors il se lève et me demande de lui masser les pieds. C’est ensuite qu’il m’intime l’ordre de m’approcher et se couche sur moi contre ma volonté.

Initi.net : Qu’est-ce que tu as fais ? As-tu crié par exemple ? as-tu manifesté de résistance à ses désirs ?

M’Barka : J’ai tenté de l’empêcher, mais il m’a menacé. Je le craignais pour les bastonnades et les tortures qu’il me faisait subir. Bref, j’avais peur de lui. Je pleurais et criais lorsque j’ai vu le sang coulais de moi. Il me grondait et m’ordonnais de me taire en ces termes « Tais-toi, salope ! » Ainsi se sont passées les faits, la première fois. Puis nous quittâmes alors que je n’arrivais pas à me tenir débout. Lorsque la voiture s’est arrêtée au puits, j’était épuisée tant j’ai perdu toute mes forces. Malgré tout il m’a contrainte à m’archer et à l’aider à abreuver les dromadaires. Tout en sachant que je ne pouvais pas, je n’avais pas le choix. J’étais obligé, en dépit de mon piteux état de courir pour rabattre le dromadaire vers le bassin. Sur le chemin de retour, il m’exige de garder le silence sur ce que j’ai subi et de n’informer personne faute de quoi j’encourrais les supplices les plus cruels.

A l’arrivée, on me demanda ce qui se passait car tout le monde s’est aperçu de ma fébrilité du fait de mon déséquilibre dès que je veille m’asseoir face à la marmite. J’ai prétendu, conformément aux désirs de mon maître violeur (Brahim Salem), que c’est du aux douleurs abdominales conséquences du froid.

Initi.net : A-t-il récidivé ? Et où ?

M’Barka : Oui, il a récidivé tant de fois. Il me prenait chez sa maman, Fatma El Ghaliya à Toujounine. Et bien avant lorsque nous étions en brousse, nous avions trois tentes : une pour sa mère, la deuxième qui était une forme de hutte où je passait la nuit ; la troisième était la tente des bergers. C’est dans celle-ci qu’il me prenait pour ses forfaits, prétextant qu’il voulait que je lui masse les pieds. Ainsi j’ai subi les viols coup sur coup.

Initi.net : Est-ce que Brahim Salem était marié ? Et est-ce que tu t’es plaint de lui auprès de sa mère ou son épouse ?

M’Barka : Oui, il est marié. J’ai même su par la suite que son épouse était informée de ses forfaits, mais elle n’en pas fait cure.

Initi.net : Quelles sont les conséquences de ces viols ?

M’Barka : Lorsque nous sommes rentrés en ville (Tevragh Zeïna) j’étais chargée des travaux ménagers. En l’absence de la bonne je dois supporter comme de coutume dans tout ce qu’il faut. Mais Brahim Salem continuait toujours ses vices. A noter que je n’entretenais aucune relation avec un quelconque homme. Un jour que j’étais préoccupée par ma situation, j'ai recouru à sa fille, Houriya à qui je me suis confiée en disant que je ne savais pas ce qui m’arrivait puisque je sentais mon ventre s’enflait et s’alourdissait. Surprise, elle me demande pourquoi et quelle relation me liait avec son père tout en me priant de garder le secret quel que soit ce qui m’arrive… Personne n’a daigné m’entretenir sur ce sujet bien que tout le monde était au courant de mon état de grossesse. Ils ont préféré se réfugier derrière le silence, sachant que je n’avais aucun rapport avec les hommes.

Après mon accouchement, j’ai reçu la visite de Messaouda (une parente) et ma mère qui m’ont demandée implorant est-ce que c’est Brahim Salem qui est le père de Oueïchita, ma fille, sinon c’est alors son feu frère (Mohamed) qui en est l’auteur. J’ai nié avec force et détermination, car j’avais peur de lui. Lorsque j’étais enceinte et que sa sœur à lui m’a demandé je lui ai affirmé que c’est son frère, Brahim Salem qui est à l’origine de mon état de grossesse. Aussitôt, elle m’a demandé de ne pas divulguer le secret contre quoi elle s’occupera de l’affaire si le bébé qui naîtra est blanc, mais le niera s’il est noir. Finalement ils ont refusé la reconnaissance de la fille. Quelque temps après, une autre personne s’est introduite dans cette relation. Il s’agit de El Ghotob, le fils aîné de Brahim Salem. Il attendait la nuit pour venir m’agresser poursuivant ainsi les œuvres de son père, en l’occurrence, les viols auxquels celui-ci me soumettait.

Initi.net : Quel est l’âge de ce dernier violeur ?

M’Barka : Je ne sais pas exactement, mais c’était le fils aîné de Brahim Salem. Il était lui aussi marié.

Initi.net : Comment s’est passé ton premier mariage ? Et quels sont les onstacles qui l’ont jalonné s’il y en avait eu ?

M’Barka : (Elle soupire, reprend son souffle et continue.) Après un instant, Dieu m’a gratifié de mariage légal d’un homme dénommé Isselmou qui était berger au service de Brahim Salem. Il est d’une tribu du Sud dite Tejekanit. Il me donna ma troisième fille, Ezouha. Mais c’est un mariage qui sera de courte duré car mon mari voulait m’amener chez lui en brousse où il vivait ; ce que mes maîtres refusèrent. Ainsi il a disparu pendant longtemps. Alors je lui ai envoyé pour l’informer de mon mécontentement. Il a accepté mes exigences espérant que notre mariage puisse continuer. Il m’a adressé une somme de 30000 UM avec Brahim Salem que j’ai reçu en trois tranches et à des moments différents. C’est dernier qui viendra me voir porteur de la lettre de divorce.

Initi.net : A qui revient le mérite de t’avoir libérer du joug de l’esclavage d’Ehel Bouh ?

M’Barka : Je me suis mariée avec Moktar qui était lui aussi chauffeur chez Brahim Salem et c’est avec lui que je suis allée à Nouakchott. Il m’a beaucoup aidé à porter mon affaire auprès des organisations des droits de l’homme ( surtout le président Biram et son organisation) . Ceci lui a coûté son poste dont il a été chassé après ma plainte introduite à la justice.

Initi.net : que tu as récupéré les fillettes, que réclames-tu encore de tes maîtres ?

M’Barka : J’ai passé toute ma vie esclave dans cette famille où j’ai perdu tout mon avenir, sachant alors que je ne sais ni lire, ni écrire. Je ne sais non plus comment prier,. La famille d’ehel Bouh ne ma jamais initier à cela. C’est le cas aussi de mes fillettes qui n’ont aucune pièce d’état civil. j’ai été violé, humilié… De façon générale, je réclame réparation de toute ma vie antérieure , si nous sommes dans un pays de droit ?!.

Initi.net : Est-ce que tu demandes aussi Brahim Salem de reconnaître sa fille, Oueïchita ?

M’Barka : Ça c’est un sujet que je souhaite traiter avec lui personnellement.

Initi.net : Merci.

Source : Initi.net via Essirage le 20/03/2011

67 commentaires:

maatala a dit…

Salam

Elle a dit:

"M’Barka : J’ai passé toute ma vie esclave dans cette famille où j’ai perdu tout mon avenir, sachant alors que je ne sais ni lire, ni écrire. Je ne sais non plus comment prier,. La famille d’ehel Bouh ne ma jamais initier à cela.

---------------------------------

Je ne sais non plus comment prier

Dieu tout puissant dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Mon dieu!A-

Anonyme a dit…

Un nouveau front libyen, walla? Qui l'a ouvert? A-
===
Mali: l'armée repousse une attaque dans le nord, pas de victime

22/03/2011
Un pickup passe à côté d'une femme, dans une rue
de Gao, le 16 novembre 2006 au Mali. © AFP

BAMAKO (AFP) - 11:30 - 22/03/11 - L'armée malienne a repoussé tôt mardi matin une attaque d'un groupe d'une centaine d'assaillants non identifiés dans la région de Gao (nord), a appris l'AFP de sources sécuritaires maliennes qui n'avaient pas connaissance de morts lors de l'assaut.

"Notre base militaire a été attaquée mardi vers 04H00 (locales et GMT) par un groupe armé d'une centaine de personnes. Nous avons repoussé l'attaque. Il n'y a pas de victimes dénombrées pour le moment", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire contactée à Ouatagouna, une localité à 170 km au sud de Gao.

L'attaque a été confirmée par une autre source sécuritaire selon laquelle "il n'y a pas de victimes".

"Nous avons repoussé" les assaillants, "c'était difficile de les déloger, parce qu'ils tiraient à partir de maisons situées dans les alentours" de la base de Ouatagouna, en "prenant pour boucliers humains des civils" et empêchant l'armée de riposter, a ajouté cette source sécuritaire.

Aucune information n'était immédiatement disponible sur les assaillants.

Selon une source indépendante dans le nord du Mali, l'armée malienne à Ouatagouna a bénéficié d'un "important renfort" de troupes venues de Gao pour repousser les assaillants.

Joint par l'AFP, un habitant de Ouatagouna, située vers la frontière nigérienne, a indiqué avoir été réveillé par les tirs. "Il y a eu beaucoup de coups de feu. Des assaillants tiraient sur le camp militaire à partir de maisons" situées dans les alentours de la caserne, a-t-il dit.

D'après d'autres habitants, les assaillants sont partis en direction du fleuve Niger qui traverse cette zone du nord du Mali, théâtre depuis plusieurs années de violences d'origines diverses liées notamment à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et à des rébellions touareg.

AFP

Anonyme a dit…

Film western au Mali. AQMI? Pas AQMI? Chais pas. A-
===
Attaque d'un camp militaire dans le nord du Mali: au moins 10 arrestations

23/03/2011

Un pickup passe à côté d'une femme, dans une rue
de Gao, le 16 novembre 2006 au Mali. © AFP



BAMAKO (AFP) - 23:32 - 22/03/11 - Au moins dix suspects ont été arrêtés au Mali après l'attaque, tôt mardi matin, d'un camp militaire dans la région de Gao (nord), qui n'a pas fait de victimes et a été attribuée à des miliciens peuls tentant de faire libérer leur chef.

Les assaillants, "un petit groupe" d'hommes en possession d'"armes automatiques", ont ciblé mardi vers 04H00 (locales et GMT) le camp militaire de Ouatagouna (170 km au sud de Gao), proche de la frontière nigérienne, selon des sources sécuritaires, militaires, humanitaire et des habitants de la localité joints par l'AFP. Aucun n'a évoqué de mort ou de blessé lors des échanges de tirs avec l'armée.

"On ne déplore aucune perte en vie humaine de part et d'autre", a assuré le gouvernement dans un communiqué diffusé mardi soir.

D'après les différentes sources, les assaillants appartiennent à une milice dont le chef a été identifié par le gouvernement comme "Aliou Amadou Diallo dit Sadjo".

Sadjo Diallo a été interpellé par des hommes du camp de Ouatagouna "lors d'une recherche d'une bande de voleurs opérant dans le Gourma (nord)", et mardi matin, "les autres éléments de la bande ont tenté de libérer leur chef en s'attaquant au poste de sécurité" de la localité, explique le communiqué officiel.

L'armée a riposté mais certains des assaillants ont pu s'enfuir.

"La mission de poursuite engagée a pu appréhender dix suspects", ajoute le texte gouvernemental.

Jointe mardi soir dans le Nord après la diffusion du communiqué, une source militaire a indiqué que cinq autres suspects de l'attaque ont été arrêtés, portant à quinze le nombre total des arrestations.

Selon des sources sécuritaires basées dans la région, Sadjo Diallo a été "arrêté pour +détention illégale d'arme de guerre+ il y a quelques jours". Il a été transféré lundi à Gao.

"Il a été déféré devant la justice", qui l'a inculpé mardi après-midi d'"+association de malfaiteurs armés+, il risque au moins dix ans de prison", a affirmé une source judiciaire.

Plus tôt mardi, des sources sécuritaires avaient raconté à l'AFP que les assaillants avaient tiré à partir de maisons avoisinant le camp de Ouatagouna.

"Nous avons repoussé" les assaillants, "c'était difficile de les déloger, parce qu'ils tiraient à partir de maisons situées dans les alentours" de la base de Ouatagouna, en "prenant pour boucliers humains des civils" et empêchant l'armée de riposter, avait expliqué une des sources.

"Il y a eu beaucoup de coups de feu. Des assaillants tiraient sur le camp militaire à partir de maisons", avait aussi témoigné un habitant de Ouatagouna.

D'après des habitants, les assaillants ont fui en direction du fleuve Niger. Le nord du Mali est le théâtre depuis plusieurs années de violences d'origines diverses liées notamment à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et à des rébellions touareg.

AFP

Bebe BA a dit…

Intervention de Michel Collon sur la guerre en libye!

http://www.youtube.com/watch?v=5neoQYLtKy4

Bebe BA a dit…

Un soldat de Gbagbo témoigne : "S’il le faut, je suis prêt à attaquer l’Onuci"

Cordonnier, mécanicien ou tout simplement étudiant, ils étaient des milliers à s’enrôler lundi 21 mars dans l’armée ivoirienne fidèle à Laurent Gbagbo. Déterminé à défendre la "Constitution de la Côte d’Ivoire", notre Observateur se dit prêt à mourir pour sa patrie.

Lundi 21 mars, le camp d’Alassane Ouattara, président reconnu par la communauté internationale, a engrangé une nouvelle victoire militaire en prenant le contrôle de Bloléquin, cinquième ville de l’ouest du pays tombée aux mains de l’ex-rébellion des Forces nouvelles.

Quelques heures plus tôt, c’est le camp de Laurent Gbagbo qui montrait ses muscles à Abidjan en rassemblant des milliers de jeunes Ivoiriens venus pour s’enrôler dans les Forces de défense et de sécurité (FDS) à l’appel de Charles Blé Goudé, chef des jeunes patriotes pro-Gbagbo.

De quoi alimenter les craintes que les violences s’intensifient dans la capitale économique. Jeudi 18 mars, entre 25 à 30 personnes ont été tuées après des affrontements et des bombardements à l’arme lourde entre les forces de sécurité loyales à Laurent Gbagbo et les pro-Ouattara. Lundi soir, Alassane Ouattara a accusé l’Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) de ne pas suffisamment protéger les civils.

Selon l'ONU, près de 440 personnes ont été tuées en Côte d'Ivoire depuis le début des violences post-électorales. L’ONG Human Rights Watch accuse les deux camps d’avoir commis des exactions. Près de 500 000 personnes ont déjà fui leur foyer, dont quelque 94 000 qui ont trouvé refuge au Liberia.

Anonyme a dit…

Ici l'azzizzo a completement raison. Faut appeller un chat, un chat. A-
==

Le président Ould Abdel Aziz met en cause les stratégies éducatives dans le fort taux de chômage ...


...dans le pays.


Le président Mohamed Ould Abdel Aziz a encore pointé du doigt le système éducatif mauritanien dans la recherche d’une explication pour le fort taux de chômage qui existe dans le pays. Pour lui, le chômage endémique, « revient à la faiblesse des stratégies éducatives mises en œuvre plusieurs décennies durant ».

Ould Abdel Aziz a, au cours d’un meeting populaire organisé dans la ville de Tidjikja où il est arrivé ce mercredi, conseillé aux jeunes de « s’orienter vers la formation technique », déclarant que le pays « fait face à une conquête de la main-d’œuvre étrangère ».

Le président a également indiqué que l’Etat dispose suffisamment de ressources et tout ce qui lui manque actuellement ce sont « des études pour des projets qui seront engagés bientôt ».



Il a promis d’envoyer une mission du ministère de la santé pour s’enquérir de tous les besoins de l’hôpital de Tidjikja et annoncé le lancement prochain d’une prospection hydrique en vue de rechercher des ressources d’eau potable dans les environs de la ville.








Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : SaharaMedias (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Dossier de la drogue : Révélations.

Les affaires nées de l’intense trafic de drogue entretenu dans le pays pendant le début des années 2000 a certes conduit à l’incarcération de la quasi-totalité des agents dits visibles, ceux-là qui s’occupaient des transactions inter frontaliers. Toute fois, nombre de points d’ombre sont restés insolubles : quels sont les véritables barons de la drogue en Mauritanie ?

Comment, les services de sécurité sont-ils parvenus, avec une facilité déconcertante, à venir à bout des personnes cibles, parvenant même à saisir des cargaisons en pleine ville de Nouakchott et contenant la quantité de stupéfiant ayant servi de preuve matérielle irréfutable a été saisi alors que Mini soudani et ses acolytes étaient déjà en prison depuis quelque temps.

Ce qui fait qu’il y avait en l’état deux dossiers distincts de trafic de drogue, en on fait une seule et unique affaire, et cela à grand concert et campagne journalistique.
Dans les faits, rien ne lie ces deux dossiers. Concernant le dossier « Soudani Mini », aucune preuve n’a encore été trouvée sur l’effectivité d’un trafic de drogue. Ainsi, le dossier du camion, qui est apparu bien plus tard, n’a servi qu’à fabriquer des preuves matérielles pour étayer la thèse d’un trafic de drogue dans le pays.

Par quel tour de magie le dossier bis contenant un bus bourré de drogue a-t-il pu être affilié à ce dossier sans qui aucun lien n’ai pu être établi ? Comment expliquer la lenteur de la justice ? Comment une plainte pour agression peut-elle se transformer quelque mois plus tard en un gigantesque trafic de drogue sans la moindre preuve matérielle ?

Alors que depuis juin 2010 les accusés attendent le résultat de la cour d’Appel qui à ce jour n’est jamais parvenu dans ce dossier, voilà qu’une grâce présidentielle permet à Sid’Ahmed Taya de quitter la prison et allège les peines de bien d’autres prisonniers !

Au demeurant, les autorités auraient pu se poser la question de savoir pourquoi et surtout par quel miracle un juge d’instruction est-il parvenu à arrêter un camion bourré de stupéfiants par un simple coup d’œil en pleine circulation. Ce qui laisse à penser que le dossier « Soudani » sert de camouflet à une toute autre affaire.

Aujourd’hui, toutes les personnes impliquées dans le dossier du camion, ont été libérées exception faite d’un ressortissant Sahraoui anodin. Fait tout aussi étrange et dans l’illégalité la plus totale le français Eric Walter Amegan ne rencontra jamais de juge d’instruction durant toute la période de sa détention. Une situation qui s’impose aujourd’hui comme la garde a vue la plus longue de l’histoire.

En vérité, le dossier de la drogue n’est finalement qu’un alibi crée en toutes pièces. Un dossier aussi politisé que spectaculaire servant à enjoliver les actions du gouvernement en matière de lutte contre le trafic de drogue.

Abou Cissé

Anonyme a dit…

Le ministre français de l’Intérieur, Claude Guéant, a déclaré le 21 mars 2011 au Figaro :

« Le monde entier s’apprêtait à contempler à la télévision des massacres commis par le colonel Kadhafi, heureusement, le président a pris la tête de la croisade pour mobiliser le Conseil de sécurité des Nations unies et puis la Ligue arabe et l’Union africaine ».
L'union Africaine a été completement ignorée lors du sommet de Paris.Un vrai honneur.

Anonyme a dit…

L'Union Africaine a étyé oubliée parce qu'ils ne sont pas différents de ceux de chez nous qui ont prêté alléageance au guide pour des sous. La françafrique les utilise quand elle veut et leur donne un coup de pied au cu quand il faut. Mais tout ceci ne lave pas Kadafi qui est un salopard de première.

Anonyme a dit…

Chronique sur mon Président


Entre mon président, mon général, Mohamed Ould Abdel Aziz et les sous, c’est une histoire assez longue, très longue. On ne sait vraiment pas depuis quand cette histoire serait-elle née. Cette relation, par ce que c’en est une. Une relation d’amour. Ce qui est sûr c’est que le général ne peut pas endurer le supplice de voir les sous chez les autres. C’est une trahison qu’il n’a jamais su pardonner. Il faut dire que le général est un homme jaloux. Et, toute sa virilité d’homme blessé ressurgit dès qu’il soupçonne un contact ou lien quelconque que les sous auraient entrepris avec l’un de ses compatriotes. Cette passion pour les sous avait conquis l’actuel président de la République depuis des lustres. Mais, à l’époque, elle était restée au stade fantasmagorique. Certes, pendant son parcours d’homme passionné, l’actuel président avait essayé plusieurs fois des tentatives d’établir un contact avec cette obsession presque innée. Mais, les sous se refusaient à lui. Ce n’est qu’en dirigeant le bataillon de la sécurité présidentielle, qu’il a commencé véritablement à flirter furtivement, puis, plus intensément avec les sous. Depuis lors, cet amour est sorti du fantasme, puis de l’éphémère, pour s’installer durablement dans le cœur de l’homme.
L’Amour grandissait, au fil des jours. Les sous de la sécurité présidentielle ne pouvaient plus satisfaire les désirs, de plus en plus ardents, qui croissaient chez l’homme. On le sait, lorsqu’on est rongé par un amour sincère envers une âme, on peut risquer pour sa cause tous les dangers, braver toutes les normes. C’est pourquoi Mohamed Ould Abdel Aziz a juré sur l’honneur des sous de les affranchir de tous les propriétaires qui les malmenaient.
Le processus de libération a été déclenché, en 2005, puis repris, d’une manière beaucoup plus radicale, en août 2008. Le guerrier triomphaliste amoureux qui, entre temps, est parvenu à gravir le grade le plus élevé dans la hiérarchie militaire, ensuite s’est fait élire, à la plus haute fonction dans une république, s’érige désormais protecteur et grand défenseur des sous.
Cette posture lui a permis donc de soustraire à bon nombre de ses compatriotes des sous qu’ils ont acquis par trahison. Il a crée, pour exciter sa ferveur, des tas d’outils et de stratagèmes pour surveiller son harem. L’IGE, l’Intimité du Général dans ses Etats, n’est, justement, qu’un acronyme pour traduire cette intimité et ses états pluriels que le général nourrit à l’égard de cet amour. Elle est un peu la protectrice des amours présidentielles.


Mais, le général n’aime pas que les sous. Il aime, paraît-il, bien d’autres choses. On lui attribue quelques escapades, quelques aventures extraconjugales. Les sous n’en savent rien, jusqu’à présent. Alors que l’écho de ses liaisons s’amplifie de plus en plus. Les persiffleurs racontent beaucoup de choses, dans ce cadre. On dit, que le général n’est pas très fidèle vis-à-vis de son amour, en tout cas, déclaré. Certains commérages lui prêtent quelques tendresses envers le foncier. D’autres jactent sur son faible pour les automobiles…
A suivre

Anonyme a dit…

Le lien du blog ci-haut. A-
==

http://mouna-ennass.blogspot.com/?zx=411ab0a81c3797c0

Anonyme a dit…

Azzizzo,

Regarde aussi dans les ministères. C'est une vraie berezina, ces faux diplomés. Aussi beaucoup avec des diplômes de complaisance de notre université. A-
-----


Ould Abdel Aziz : Nous avons trouvé 900 faux diplômes à la CNAM !

Selon le Président Mohamed Ould Abdel Aziz, le gouvernement a découvert plus de 900 faux diplômes à la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, assurant que l’engagement des "détenteurs" de ces soi-disant diplômes avait été fait avant sa propre accession à la Présidence.

Le Président, qui s’exprimait lors d’une rencontre avec les diplômés chômeurs qui manifestaient devant la Présidence, a ajouté que la gabegie règne en maître dans l’administration, et que la mission du gouvernement était d’y mettre fin.

Selon le Président Aziz, qui est sorti en tenue civile à la rencontre des manifestants, le gouvernement travaille à créer les possibilités d’accès à l’emploi, donnant l’exemple d’une société mauritanienne qui s’apprête à commencer son activité en créant 150 emplois nouveaux.

Un certain nombre de diplômés s’étaient regroupés devant le palais présidentiel pour rencontrer le Chef de l’Etat, afin qu’il… règle le problème du chômage auquel ils sont confrontés après avoir enduré de longues et difficiles études à l’étranger.

 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : Al Akhbar / Traduction A.B.O. Hamoud pour Cridem

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Bonjour! En effet l'interview de Michel Collon dit tout. Même choses utilisée avec AQMI. A-

Anonyme a dit…

Regardez les vidéos. Crime à Bahrain. A-

Anonyme a dit…

salam

Fin de l’Etat de grâce ?

Pris au piège d’une crise qui risque d’emporter son pouvoir, le colonel Kadhafi ne pourra voler au secours de sa protégée. Mohamed Ould Abdel Aziz semble avoir misé sur la fin de l’influence –si ce n’est du régime- de Kadhafi et sacrifie « la première femme ministre des affaires étrangères en Mauritanie ». La décision tombe mal pour mint Mouknass et l’UDP : au moment où un des sièges de sénateur (celui de Youssouf Sylla justement) est concerné par le renouvellement partiel du sénat, le poids politique et le carnet de chèque de Kadhafi manqueront cruellement à l’appel. Il restera toujours Sy Adama au secrétariat général de la Présidence de la République. Pour combien de temps encore ?

A.D. pour KASSATAYA
---------------------------------

On avait prédit à cette nullité pas plus de 6 mois comme MAEC, elle en a fait 20.

Au dernière nouvelle son ennemie intime, la nullissime Ba comba aurait surnommée la bonne qui s'occupe de son enfant " NAHA".

LAGDAF est le prochain sur le viseur du mécano dit le fou


maatala

Anonyme a dit…

http://www.algeria-watch.org/fr/article/just/affaire_touristes_2003_renvoyee.htm

Anonyme a dit…

Ken
Est ce que la famille d'EhlBouh sait prier?

Anonyme a dit…

Notre socété est tombée si bas. Il y a quelques années, on ne volait pas ces choses là. A-
==

La gendarmerie ouvre une enquête dans le cas d’un vol de médicaments à l’Hôpital de la Fraternité de Chinguetti


Selon le correspondant de l’ANI en Adrar, la brigade de gendarmerie e Chinguitty a ouvert, mercredi, une enquête dans le cas de vol de médicaments survenu récemment à l’hôpital de la Fraternité de Chinguitty.


Les médicaments en question, d’une valeur de cinq millions d’ouguiyas ont été remis en don à la direction de l’hôpital de la Fraternité par une organisation caritative relevant de l’homme d’affaires Mohamed Ould Noueiguedh.
L’hôpital de la Fraternité de Chinguitty est une structure construite par le royaume d’Espagne qui, par la suite s’est chargé de son administration et de son pourvoi en ressources humaines et équipements.
Les médécins espagnols se sont retirés depuis l’apparition, il ya de cela quelque mois, de la fièvre de la vallée du Rift dans la région.

Anonyme a dit…

Ken,

Cette affaire n'a rien à voir avec la prière. Elle a plutîot des liens avec la jouissance sexuelle et le droit de cuissage ancestral. J'ai degueulé!. A-
==

Ken a dit:
Est ce que la famille d'EhlBouh sait prier?

Anonyme a dit…

On va se debarrasser des mercenaires à Kadafi quand? A-
---
L’ambassade de France à Nouakchott dérangée par la musique de son voisin.


Que l'on soit propriétaire, locataire, que l'on habite en ville ou la campagne, chacun a été victime au moins une fois des nuisances occasionnées par son voisin. Nuisances sonores, olfactives ou gêne visuelle par la construction attenante, la liste est longue et inépuisable.

Qui n’a jamais été dérangé par la musique de son voisin ? Ou témoin bien malgré lui de scènes de ménage intempestives, à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit ? Chacun le sait, le bruit est un sujet qui fâche, et que l’on peut combattre en faisant appel à la justice, après avoir tenté successivement la compréhension, le dialogue ou même en être venu aux mains.

Depuis trois jours l’ambassade de France à Nouakchott est victime des bruits permanents de niveau sonore, d’un ordre très élevé chansons libyennes qui louangent le Colonel Mouamar Kadhafi, ces bruits émanent d’un haut-parleur de 8 ohms installé sur une maison face à l’ambassade de France.



Un haut-parleur de 8 ohms à un niveau sonore plus élevé que les autres, les niveaux sonores sont des grandeurs logarithmiques, un son de 47 dB est en fait beaucoup plus élevé qu'un son de 41 dB.

Suite à cette situation de harcèlement, l’ambassadeur de France à Nouakchott a signalé immédiatement à la Présidence de la République ce comportement irresponsable .

"Libre Expression" est une rubrique où nos lecteurs peuvent s'exprimer en toute liberté dans le respect de la CHARTE affichée.

Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.



















Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

A-

C'est une question de semaines et et non de mois! Une fois qu'on elimine leur papa dictateur corrompu, sanguinaire et imbecile KHADAFI, les petits mercenaires vont disparaitre dans la nature!
Continuons a' prier pour le vaillant peuple Libyen!!!!

Anonyme a dit…

Couli mon cousim d'amerique,

Ce qui nous arrive est très grave. Je vois en filigrane la waziristation de la zone. Pour une histoire de fucking oil and gas. Je suis moi-même un peu perdu. Holly shit. A-

Anonyme a dit…

Couli,

Je lis çui-la demain. A-


http://concernedafricascholars.org/bulletin/85/

Anonyme a dit…

A-

Je viens de lire le Bulletin 85 de Concernedafricascholars. Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent que "...Defense Department lobbyists needed a credible terrorist threat to pry hundreds of millions of dollars from congress for these programs." Je pense qu'il est important de ne jamais perdre de vue le contexte historique qui a vu la naissance des mouvements terroristes. Si nous oublions les conditions sociales, politiques et economiques qui sont a' la base du phenomene terroriste, nous risquons d'arriver aux conclusions emotionnelles qui n'ont rien a' voir avec la verite'.

Nous pouvons tres bien encourager la democratie et la bonne gouvernance tout en continuant a' lutter contre le terrorisme dans les pays Saheliens! C'est bien regrettable de constater que l'auteur de l'article ne semble pas comprendre que "...poverty, weak states, ethnic tension, corrupt government and climate change" sont parmi les causes du terrorisme. Therefore, confronter le terrorisme doit egalement signifier s'attaquer aux causes cite'es plus haut.

L'humanisme du President Carter est connu du monde entier. The Carter Doctrine a pour but de dire a' ceux qui sont amoureux du desordre dans le monde et a' ceux qui veulent porter atteinte a' l'economie Americaine, que nous sommes prets a' utiliser nos forces arme'es pour defendre nos interets strategiques.

C'est bien une betise de dire que le Departement Americain de la Defense a complote' avec les autorite's Algeriennes pour creer AQMI. Ou' sont les preuves concretes? Quels sont les documents confidentiels qui indiquent un tel complot?
Les mouvements islamistes ont existe' depuis tres longtemps. Deja dans les anne'es 1950 Gemal Abdel Nasser menait une guerre contre les freres musulmans Egyptiens.
Nos popupaltions sont majoritairement musulmanes, ce sont les degre's de radicalisation qui font la difference. Lesdits degres de radicalisation sont lie's au systeme politique en place. Si AQMI est un bebe qui a pour mere l'Algerie, sa marraine est la Libye!


Allez les amis, la marmite familiale est vide, Khadafi est fou et les autres dirigeants Africains ne sont pas meilleurs!

PS. Si demain Obama et Sarko envoient les soldats Americains et Francais pour mettre fin a' la tragedie qui frappe les vaillantes populations Ivoiriennes, les imbeciles diront que la France et les USA sont a' la recherche du cacao Ivoirien.

Anonyme a dit…

What about this Couli? A-

http://crossedcrocodiles.wordpress.com/category/recolonize/#!/entry/3628

Anonyme a dit…

Quant Bahrain tue sa population on ferme les yeux. Quand Israël massacre les Palestiniens on ferme le yeux. Quand l'Arabie Saoudite envoie les troupes pour étouffer les manifestants au Bahrain, c'est bon. Quand la Syrie tire sur sa population, on applaudit. Quand Gbagbo massacre des milliers d'Ivoiriens c'est acceptable. Quand c'est le dictateur libyen c'est la guerre pour "sauver" la population. Soit l'humanité n'existe qu'en Libye, soit ce qui se passe n'est que de l'illusionnisme.

Anonyme a dit…

A-

Je viens de lire l'ecrit de crossedcrocodiles. J'ai l'impression que ceux qui sont contre cette intervention militaire en Libye, ont deja oublie' les bombes que Khadafi deversait sur les vaillantes populations Libyennes par le canal de ses forces arme'es aeriennes. Ces memes defenseurs de Khadafi ont egalement oublie' les quelques 8 000 Libyennes et Libyens tue's par les bombes de Khadafi et les 600 000 travailleurs etrangers dont les vies respectives furent bouleverse'es par cette crise.

On a laisse' les Africains prendre le leadership role au Rwanda. Le resultat etait: plus de 800 000 personnes tue'es!
Au Liberia et en Sierra Leone l'ECOMOG etait plus a' la chasse des jeunes filles Sierra Leonaises et Liberiennes pour satisfaire les desirs sexuels de ses soldats qu'a' la protection des populations desdits pays. Il a fallu l'intervention militaire Britanique en Sierra Leone et Americaine au liberia pour mettre fin au calvaire des populations.

L'Amerique est tres consciente du fait qu'elle ne peut pas jouer le role de gendarme pour le monde entier mais elle utilisera tous ses moyens necessaires dans des cas bien determine's pour mettre fin et/ou eviter des genocides.

Qu'est-ce que l'UA attend pour utiliser tous les moyens pour mettre fin au regime de Gbagbo? J'etais personnellement contre une intervention militaire en Cote d'Ivoire mais je constate que Gbagbo refuse les resolutions de l'UA, plusieurs centaines de personnes ont ete' tue'es et plusieurs milliers de personnes sont devenues des refugie'es dans leurs propre pays et/ou dans les pays voisins. La Cote d'Ivoire qui etait le moteur economique de l'Afrique de l'ouest fait face a' une destruction totale parce qu'il y a un imbecile qui ne veut pas quitter le pouvoir.
JE SUIS PLUS QUE JAMAIS UN PARTISAN D'UNE INTERVENTION MILITAIRE POUR FAIRE PARTIR GBAGBO DU POUVOIR QU'IL A PERDU AU VU ET AU SU DU MONDE ENTIER!!!!!!

On evoque le cas de Bahrain et de Syrie pour dire qu'il faut laisser plus d'un million de personnes a' Benghazi et dans d'autres villes et villages Libyens etre froidement massacre'es par les forces arme'es de Khadafi. C'est bien triste de voir des "intellectuels" arriver a' une telle conclusion! On oublie vite toutes les attrocite's commises par Khadafi pendant ses quelques 42 ans de pouvoir. A mes connaissances les dirigeants Syriens et ceux du Bahrein n'ont pas utilise' l'aviation militaire de leurs pays respectifs pour faire pleuvoir des bombes sur leurs propres populations. Don't get me wrong, il y a certes eu des violations des droits de l'homme dans ces deux pays. L'Amerique utilise sa diplomatie et d'autres canaux de communication pour encourager la democratie dans tous les pays du monde.

To make a long story short, Khadafi est un dictateur sanguinaire et corrompu qui a commis des attrocite's dans plusieurs pays du monde et contre son propre peuple. Il n'a plus de legitimite' pour diriger le vaillant peuple Libyen. IT'S TIME FOR HIM TO GO!!!!!

Anonyme a dit…

Ken,

C'est honteux cette histoire de viol. Je crois que la dame ne ment pas, sauf si elle est une actrice hors pair. Kadafi viole tout ce qui lui passe sous la main, et les autres font la même chose.

Azzizzo:abandonne ces libyens et ton entourage qui travaille pour eux. Tu as gagné tes "elections" jusqu'en 2014 et prouve nous que tu es ok et abandonne le rôle de suiviste de Kadafi. Ça ne paie pas et on est pas comme eux. A-

A-



http://www.youtube.com/watch?v=rUNBXR1-9Lk

Anonyme a dit…

Mon zami ano du 27 mars 2011 11:50
,

On est fatigué de ces gens. On ne fera jamais comme eux. Comme passer une voiture sur le corps d'un manisfestant déjà mort 4 ou 5 fois.
Je cherche les vidéos et je vais les retrouver. Sauf si Rimo est déjà mort sur la place des blokats.

Rimo: enteu mneine yakhouya? Vlad m'a abandonné pour je ne sais quelle raison, mais twa!


A-
===
mon zami ano a dit:

Quant Bahrain tue sa population on ferme les yeux. Quand Israël massacre les Palestiniens on ferme le yeux. Quand l'Arabie Saoudite envoie les troupes pour étouffer les manifestants au Bahrain, c'est bon. Quand la Syrie tire sur sa population, on applaudit. Quand Gbagbo massacre des milliers d'Ivoiriens c'est acceptable. Quand c'est le dictateur libyen c'est la guerre pour "sauver" la population. Soit l'humanité n'existe qu'en Libye, soit ce qui se passe n'est que de l'illusionnisme.

27 mars 2011 11:50

Anonyme a dit…

Lu pour Maata

La justice mauritanienne inculpe et écroue 5 personnes accusées d’esclavage.


Cinq personnes accusées d’exploiter et de faciliter l’esclavage sur trois filles âgées de 11, 13 et 14 ans ont été inculpées et écrouées dimanche sur ordre du procureur de la République à Nouakchott, a appris APA de source sure dans la capitale mauritanienne.

Il s’agit de 3 femmes qui utilisaient les 3 mineures comme domestiques, d’un homme et d’une dame (parents des filles) qui ont consenti à l’exploitation des victimes.

Des plaintes avaient été déposées au sujet de ces trois cas d’esclavage par des militants de droits de l’homme réclamant l’application de loi en la matière.



Pour ce faire, ces militants dont le président de SOS Esclavage, Boubacar Ould Messoud, celui de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), Biram Ould Abeid Ould Dah, et la présidente de l’Association des femmes chefs de familles (AFCF), Aminetou Mint Moctar, avaient observé, mercredi dernier, un sit-in et une grève de la faim à l’intérieur du Commissariat de police des mineurs à Nouakchott.

Ils ont reçu un important élan de solidarité de la part d’autres activistes de droits de l’homme et de députés à l’Assemblée nationale, venus protester au Commissariat des mineurs.

Le gouvernement mauritanien avait adopté en 2007 une loi incriminant les pratiques esclavagistes mais les organisations militant dans ce domaine considèrent que cette loi est restée lettre morte dans la mesure où, selon elles, les autorités administratives et judiciaires refusent de l’appliquer sur le terrain.

Anonyme a dit…

Kassataya

Et de trois ! Le record d’instabilité au ministère des affaires économiques et du développement (MAED) est tombé avec le dernier changement opéré, par Sidi Ould Tah, à l’issue du dernier conseil des ministres. Preuve que le ministre se cherche encore pour asseoir son «équipe». Une simple question de bon sens. Comment un ministre qui n’arrive pas à appréhender l’organisation de son département, depuis trois ans, peut-il cerner la complexe question de la relance et de la synergie des pans de l’économie nationale ? Allez savoir.

Avec le départ à la retraite de Sidi Mohamed Ould Bakha, le département des affaires économiques et du développement continue de se vider des rares compétences dont il disposait. Après la «chasse à la sorcière» contre les anciens cadres du département, qui malgré tout, avaient une expérience réelle des dossiers, il y a franchement de quoi s’inquiéter aujourd’hui avec les dernières nominations effectuées dans la reconfiguration de l’organigramme du département. Sa troisième refonte depuis octobre 2008, sans qu’un changement positif minime soit-il ne soit enregistré. Il faut croire que le premier responsable de ce département agoniser ait décidé de lui asséner le coup de grâce. Une situation fortement plausible avec le népotisme érigé en règle d’affectations. Les dossiers stratégiques et les portefeuilles importants pour le pays pourraient sérieusement en souffrir, notamment pour ce qui est du FED, au moment où le tarissement des investissements internationaux se fera de plus en plus sentir notamment pour la reconstruction au Japon alors que l’Ue reste au chevet de plusieurs de ses membres frappés de plein fouet par le marasme économique (Espagne, Grèce, Portugal..). Pour ce qui est des pays arabes, le vent de contestation sociale risque d’impacter également les promesses faites, dans certains cas, à notre pays. Ce n’est donc pas demain la veille pour la relance économique pour notre pays qui par deux fois a fait face aux aléas de l’article 96 des accords de Cotonou. L’on comprend plus aisément «l’orientation» asiatique de l’action du ministre Sidi Ould Tah.

Anonyme a dit…

Des chantiers à la traîne
Pour jauger de l’efficacité -de l’inefficacité serait plus approprié- du département des affaires économiques et du développement, il n’y a qu’à voir les projets restés en l’état comme la mobilisation des ressources, après la rencontre des bailleurs de fonds de Bruxelles, les deux projets de construction de l’aéroport et de l’assainissement de Nouakchott, sans oublier le pôle de développement de Néma, pour comprendre que le département patauge dans les incertitudes et les mirages. Des incertitudes qui ont contribué au désaveu du ministre des affaires économiques, avec la mise en place d’un comité interministériel chargé du suivi des résultats de la table-ronde des bailleurs de fonds à Bruxelles de juin 2010. Dans ce dernier cas, le décompte des promesses tenues par les bailleurs de fonds (5 milliards Usd) prouve aussi combien le département a failli dans le montage des projets. Ce sont finalement des miettes auxquelles le pays à droit après neuf mois de la tenue de cette importante réunion des bailleurs de fonds pour tous les projets inscrits entre 2011 à 2013. Dans la réalité, le département du MAED, autrefois un atout technique, pour, au moins, proposer des projets défendables se résume aujourd’hui en entonnoir qui dégage une certaine opacité dont semble ne s’accommoder que son premier responsable ou son premier Ministre, pour des raisons peu orthodoxes, si l’on en croit les observateurs. Le premier Ministre se distinguant par être le premier mentor de Sidi Ould Tah. Ceci expliquerait sa «longévité » déconcertante aux commandes d’un département qu’il ne finit pas d’achever en jouant parfois aux subterfuges les plus cyniques comme l’annonce d’un paraphe d’un prêt assujetti à la non objection du conseil d’administration d’une institution arabe comme phase ultime du processus. De la poudre aux yeux….

Anonyme a dit…

Nominations, le pot-aux-roses
Entre un ami d’enfance, coactionnaire dans une société de manutention à Nouakchott, la satisfaction d’accointances de politiques régionales, des actes, sans précédent de parachutage de chefs de services à des postes de conseillers, de la récupération de la progéniture de la vieille garde politique penchant pour l’UPR, Sidi Ould Tah aura tout expérimenté comme népotisme dans le troisième chambardement de son département. La plupart sans expérience et ne sont même des fonctionnaires. C’est à demander qu’elle baraka, il traine pour exorciser les foudres du président Mohamed Ould Abdelaziz qui avait pourtant promis de sévir contre tous les prédateurs de la chose publique et à favoriser l’équité et la justice. L’homme des chinois, comme se plaisent à le répéter ses collaborateurs, Sidi Ould Tah, lui, n’en a cure. La délivrance sera probablement…tardive pour l’intérêt général. Est-il besoin de rappeler que tous les vendredis, depuis plusieurs semaines, la place des blocs, est prise d’assaut par de jeunes mauritaniens pour dénoncer le favoritisme et appeler à une égalité de chance pour tous les mauritaniens dans l’accès aux emplois publics. Une aversion que les pratiques du MAED risquent de conforter, malheureusement. En attendant, Sidi Ould Tah continue d’être un féru du cassette-tête… chinois.
Jedna DEIDA

Encadré
Les dernières nominations
Ministère des Affaires Economiques et du Développement
Cabinet du Ministre
Chargé de Mission : Mr El Houssein Ould Ahmed Mahmoud, précédemment Conseiller juridique, en remplacement à Monsieur Sidi Mohamed Ould Bakha, admis à faire valoir ses droits à la retraite
Conseiller juridique : Mr Mohamed Salem Ould Soueylim, juriste, précédemment Chef de service au même Ministère
Inspection Interne : Inspecteur Général : Mohamed Abdallahi Ould Mohamed Salem, Economiste, précédemment Directeur du Suivi des Projets au même Ministère
Inspecteur : Mamadou Yahya Kane précédemment Directeur des Stratégies politiques au même Ministère
Inspectrice : Fatma Mint Hbibi, Economiste, précédemment Chef de service au même Ministère
Inspecteur : Mohsen Ould Mohamed Salem, Economiste, précédemment Coordinateur de la Cellule de performance interne au même Ministère
Administration Centrale :Direction Générale des Politiques Economiques et Stratégies de Développement
Direction des Stratégies et des Politiques :Directeur : Mr Cheikh Abdallahi Ould Zeidane, Economiste, précédemment Attaché au Cabinet du Premier Ministre
Directeur Adjoint : Ely Ould Oudeika, Economiste , précédemment cadre au même Ministère
Direction chargée du Secrétariat du Cadre Stratégique de la Lutte contre la Pauvreté :
Directeur : Mr Sidi Mohamed Ould Zenvour, économiste, précédemment Responsable de la Composante OMD au même Ministère
Directeur Adjoint : Mohamed Ould Brahim, Economiste, précédemment Responsable de la cellule CSLP au même Ministère

Le quotidien de Nouakchott

Anonyme a dit…

Le renseignement français confirme la double nationalité
Nouri El-Mismari

Nous sommes au courant qu'un citoyen
libyen se retrouve présentement
à Paris, et qu'il n'est pas en
mesure de quitter le pays, a indiqué dans un courrier
envoyé aux affaires étrangères Libyenne ; le porte-parole
du Quai d’Orsay.


Tout en précisant que « L'examen de la demande
d'extradition par la Libye du chef du
protocole du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi,
Nouri El-Mismari, a été renvoyé par la chambre
de l'instruction de la cour d'appel
de Versailles, Nouri
El-Mismari est soupçonné
par Tripoli de détournements de fonds
publics" à hauteur de sept millions d'euros.


Les services de renseignements français découvrent
que Nouri El-Mismari, détient également
un passeport diplomatique mauritanien ; Selon des
informations supplémentaires
obtenues par les services de renseignements français
auprès d’un grand hôtel parisien, le citoyen libyen
partageait sa chambre avec une responsable de haut rang de
nationalité mauritanienne qui collecté des informations au
profit de Kadhafi .


Nouri
El-Mismari entretient de relations particulières
avec cette responsable de haut rang de nationalité
mauritanienne et ce depuis cinq ans, Nouri
El-Mismari homme recherché pour détournement,
propose à sa complice une grosse somme d'argent en
contre partie d’obtenir un passeport diplomatique
mauritanien
---

Shalom,

Cas difficile et incroyable, cette histoire. Kadafi va avoir des orphelins chez nous. Notre ministre des AE qui fait la Mata Hari pour Kadafou. Je crois que cet article a exagéré l'histoire. Notre diplomatie était sujette tous ces mois à des histoires de fesses? Je préfère ne pad y croire.

Anonyme a dit…

Khadafi est un dictateur, sanguinaire, fou et imbecile qui a ses espions dans plusieurs gouvernements de la region dont celui de la Mauritanie. Avec la fin de son regime, plusieurs choses seront connues de maniere ouverte.

Ce que les uns et les autres font dans leurs lits respectifs ne nous concerne pas mais quand une vie prive'e est utlise'e pour porter atteinte a' notre pays et ses interets superieurs, le probleme devient serieux!

Anonyme a dit…

Khadafi est un dictateur, sanguinaire, fou et imbecile qui a ses espions dans plusieurs gouvernements de la region dont celui de la Mauritanie. Avec la fin de son regime, plusieurs choses seront connues de maniere ouverte.

Ce que les uns et les autres font dans leurs lits respectifs ne nous concerne pas mais quand une vie prive'e est utlise'e pour porter atteinte a' notre pays et ses interets superieurs, le probleme devient serieux!

Anonyme a dit…

Absolument ano. Bien parlé.

saidechinguity a dit…

Le renseignement français confirme la double nationalité
Nouri El-Mismari.

La source de cet article est douteuse. Aucune trace sur le net à part l'article publié par CRIDEM

Anonyme a dit…

Said,

On sait qu'elle a quelqu'un en Libye et notre diplomatie était discutée à Tripoli. Impossible de trouver le lien du Maurinfo. Tout ce qu'on sait c'est que Maurinfo fait les louanges de Aziz depuis longtemps. Donc tout est bizarre dans cette affaire, mais la fille est derrière les sous et elle a vendu une fois son âme après le départ de celui qui l'a fabriquée, c'esr à dire Maawiya.

Anonyme a dit…

Cette histoire de passeport diplomatique est une médisance presque parfaite.
Suivez avec moi la parfaite attaque d'une simple affaire d'extradition d'un citoyen libyen qui s'avére détenir un passeport diplomatique mauritanien pour finir avec une relation pas très diplomatique...
Encore une histoire qui passe du coq à l'âne...
filsdubled

Anonyme a dit…

fils du bled,

On avait ouie-dire de ses relations avec un libyen, il y a longtemps. C'etait sa vie privee quand elle n'etait pas notre M des AE. Mais mainetenant ou hier, c'est different.

Se glisser dans la delegation libyenne a Addis Abeba lors de la periode chaude etait une erreur mortelle pour un chef de parti. C'est comme jouer au mercenaire pour tous les princes du jour. Elle a definitivement des rapports avec les libyens, bien au dessus de l'officiel. Elle est toujours derrière les sous, mais il y a une limite.

Tu sais dans tout cela, nous avons une classe politique faible de A à Z et ils ont tous preté allégeance à Kadafi, un moment ou un autre.^

C'est genant pour tout le monde, ses amis ou ses adversaires. Personne n'en parle et c'est là où c'est très genant: personne ne sait, mais tout le monde le sait.

Anonyme a dit…

Salam

Naha et les libyens

Ewa, Qui avait proposé de former nos diplomates à tripoli?

Etre à la fois, la maîtresse de kaddadfi, de son chef de protocole et du DG de libyan Oil.

C'est avoir de la santé, car ce sont de grands amateurs de VIAGRA.

Le plus grave dans cette histoire, c'est le passeport diplomatique, on nous doit des explications.....

Ewa, NAHA dis nous c'était pour de l'argent ou pour l'amour......

La preuve est faite que les libyens sont meilleurs amants que les mauritaniens................

Eux carburent aux dollars et au Viagra.........................

Nous savons tous que nos femmes sont très sensibles à ces deux aphrodisiaques dit le fou.

maata

Anonyme a dit…

Maata,

Franchement je suis entrain de rire.
KHALI ANAKE Naha!!!! Nos femmes cherchent ailleurs parce que plusieurs de nos freres ont de petits BENGALAN ou SBEYIB AL KOUTHI comme le sien. (RIRE)

SOUMHOU LI ANNEU MITWECH WECH L'YOUM!!!

Maata, tu iras donner des noix de cola a' la famille de Naha pour demander la main de leur fille pour moi. Elle est tres jolie and I don't mind having her as my wife. (rire)
Mon seul probleme est que je ne sais pas si je dois laisser mon passport Americain pour avoir le...cahier Mauritanien que vous appelez passport. (rire)
Comme vous le voyez, LIKWEYRI FOYSSID WOU MITWECHWECH!!!!!

Allez les amis, KHALOU ANNEKOUM NAHA!!!!! LES ESPIONS DE KHADAFI SONT PARTOUT ET DANS LES INSTANCES LES PLUS ELEVE'ES DE L'ETAT. IL SUFFIT DE REGARDER DU COTE' DE LA PRESIDENCE, DE LA PRIMATURE,DU GOUVERNEMENT, DU PARLEMENT, DU SENAT, ET D'AUTRES INSTITUTIONS SUPERIEURES DE L'ETAT POUR COMPRENDRE QUE LA MAURITANIE EST DEVENUE UNE PETITE WILAYA DE KHADAFI!

Prions ensemble pour que Khadafi le dictateur fou, sanguinaire, imbecile et corrompu quitte le pouvoir pourque notre pays puisse retrouver son independance!!!!

Anonyme a dit…

Couly le vocabilaire te manque ce matin ou quoi? C'est loin d'être metenessoui....pour quelqu'un d'Aioun

Maurinfo est loin d'être une source fiable allez chercher le faux casting le dernier posting nous fait une autre révelation Mismari a investit dans la pêche à Ndb.

Cette histoire si elle doit servir à quelques choses c'est juste pour nuire à l'image de la mauritanie.
filsdubled

Anonyme a dit…

A la fin, cette histoire de Naha n'est que mensonge. Qui veut lui nuire si mal? Oublions cette histoire. A-

Anonyme a dit…

Salam

Couly a dit:

Maata, tu iras donner des noix de cola a' la famille de Naha pour demander la main de leur fille pour moi
--------------------------------

Voila que notre Couky national veut épouser la putain de la république.

Quel est ton lien de parenté avec les hyènes (lol).

Ce sont les seules mammifères qui adorent les restes.

Je comprends pourquoi azzizzo n'en veut plus dit le fou.

maata

Anonyme a dit…

Maata,

Il faut retirer tes mots et presenter tes excuses a' Naha.
SOUBHANAHOU MENE LA YAKHTA'!

Naha reste une soeur, une mere, une tante, une fille, une cousine, une amie, une parente et une connaissance pour certaines personnes! Ayez un minimum de respect pour sa personne!

YA MAATA, M'CHI ATI AL GOURE LI EHEL NAHA WOU KHALI ANAKE KITHRATE LIKHBAR! (rire)

PS.

Nous avons toujours de tres hauts responsables de l'etat qui travaillent pour Khdafi et d'autres services des renseignements etrangers. ON ATTAQUE NAHA PARCE QU'ELLE EST UNE FEMME! QU'EST-CE QU'ON ATTEND POUR PARLER DES NOMBREUSES MAITRESSES DU PRESIDENT, DU PREMIER MINISTRE, DES MINISTRES, DES PARLEMENTAIRES, DES SENATEURS ET D'AUTRES DIRIGEANTS MAURITANIENS??????

Allez les amis, il faut laisser la pauvre dame en paix!!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couély a dit:

"
Naha reste une soeur, une mere, une tante, une fille, une cousine, une amie, une parente et une connaissance pour certaines personnes! Ayez un minimum de respect pour sa personne!

----------------------------------

Connard

les putes que tu fréquentes sont orphelines et sans relations.

Pour une fois , je suis d'ac avec toi, tout le monde a droit au respect y compris les putes.

Naha reste une soeur, une mere, une tante, une fille, une cousine, une amie, une parente et une connaissance pour certaines personnes! Ayez un minimum de respect pour sa personne!

----------------------------------

Connard

Les putes que tu fréquentes sont des orephelines sans relations.

Tout le monde a droit au respect , y compris les putes.

On en a méme fait chez nous des premiéres Damitudes.

Khattou enty vem dit le fou

maata

Anonyme a dit…

Je crois que c'est KBG l'auteur des deux articles sur les libyens. C'est lui seul qui cite Maurinfo France sur son blog. Ce site n'existe pas.

Anonyme a dit…

MAATA,
Tu pousses tes conneries très loin c'est vraiement du patois de Macdo que tu utlises sur ce blog.

T'as aucune preuve à part cette source de maurinfo qui n'existe même pas.
T'as une déception avec les mauritaniennes Ce n'est pas incurable ça se soigne!
filsdubled

filsdubled

Anonyme a dit…

Voyons ce que dit KBG sur cette affaire comme un ano le cite et il est capable de tout.

Fils du bled, il ne faut pas arriver à des conclusions hâtives. Attends un peu et on saura. Naha, c'est Naha comme tu sais.

Anonyme a dit…

Mauriinfo France est comme Maurichronique.

KBG: les 2 c'est pour toi? Tu ne te rends pas compte que tu as touché à la réputation du pays? Toujours à faire des sottises comme t'insulter et accuser wuelqu'un d'autre de le faire. Sauf si Maurichronique a copié ton mailing list, c'est le même que ton ancien mailing list avec toutes les ambassades.

Anonyme a dit…

http://mouna-ennass.blogspot.com/

Anonyme a dit…

Maata,

Pourquoi toute cette animosite' contre Naha?
Le mot connard de ta part est un compliment pour moi because you just don't know any better!
IL FAUT RETIRER TES MOTS ET PRESENTER TES EXCUSES A' LA DAME!

Anonyme a dit…

Maata,

Je suis entrain de rire parce que tu as ecrit: "...les putes que tu frequentes sont orphelines et sans relations."
Peux-tu ecrire ici sur canalh la liste des "putes" que je frequente????
ENTEU T'CHIFF!
ESSEUL ENTEU ZOUWEYGUILE WOU FOYSSIDE!

Ce n'est pas parce que Naha n'a pas fait appel a' tes services que tu dois fabriquer des mensonges sur sa personne.Ton silence sur les attrocite' s de Khadafi, est une indication que tu est probablement parmi les nombreux espions du dictateur fou et imbecile.

Anonyme a dit…

Maata,

Qu'est-ce que tu attends pour condamner les attrocite's de Khadafi contre le vaillant peuple Libyen??? Tu n'es probablement rien d'autre qu'un sale espion du dictateur fou et imbecile de Tripoli!!!!
J'attends toujours que tu publies la liste des "putes" que je frequente.

Anonyme a dit…

13:48Ould Abdel Aziz multiplierait les contacts pour éviter le chaos à Abidjan.

Selon des sources dignes de foi, le président Mohamed Ould Abdel Aziz serait en train d’entreprendre une série de contacts pour éviter à la Cote d’Ivoire en bain de sang dont les populations civiles seront les premières victimes.

Président en exercice du Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine, le président mauritanien est également à la tête du groupe de haut niveau de cinq chefs d’Etat africains (Mauritanie, Afrique du Sud, Tchad, Burkina Faso et Tanzanie) chargé du règlement de la crise ivoirienne.

Sous sa houlette, le CPS de l’UA pourrait tenter une dernière carte afin d’éviter à la capitale ivoirienne un chaos certain.

Une délégation de l’UA pourrait s’envoler pour la Cote d’Ivoire incessamment, dit-on. A l’heure où nous mettons en ligne cette dépêche, les forces armées alliées à Alassane Ouattara encerclent Abidjan où elles tentent depuis hier soir de déloger Laurent Gbagbo du palais présidentiel.

 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : RIM 24 (Mauritanie)
| Education, Culture, Littérature, Musique| Lus : 388

---
Azzizzo,

Trop tard. Les français et les US aident les rebelles à ADO. Ils vont échouer bien sûr et la CI va tomber dans l'enfer. Ne t'associe pas à un échec, le cas de la Libye est suffisant. Occupe-toi du bled.

A-

Anonyme a dit…

Fils du bled,

C'est qui l'origine du Maurinfo France? J'ai cherché et pas trouvé. C'est comme le cas Selene Fishing de l'Afrique du Sud. Mestour enteu mneine?

A-

Anonyme a dit…

A,
C'est au webmaster de cridem de nous dire comment il a trouvé maurinfo.
Aucune trace sur le net de ce site.
Si j'étais un proche de Naha Cridem finira devant la justice.
j'ai horreur de toucher à l'honneur des femmes.
filsdubled

Anonyme a dit…

Même avis que twa. Il faut respecter les femmes dans tous les cas de figure.

Mais Naha était trop impliquée avec les libyens. Beaucoup de personnes de l'opposition avalent encore très mal le revers de main de Kadafi à notre processus démocratique. Kadafi et ses accolytes ont créé un précedent très dangereux pour le pays: l'accès au pouvoir ne se fera plus par les urnes, mais par la force.

Traîner Claude K en justice n'est pas une solution et il vaut mieux oublier ce chapitre.

Anonyme a dit…

A-

Gbagbo est partant et la crise Ivoirienne prendra fin.
J'ai l'impression que vous oubliez que nous avons quelques 300 000 Mauritaniens en Cote d'Ivoire.Stabiliser ce pays est dans l'interet des Ivoiriennes et des Ivoiriens. Tout comme il est dans l'interet de tous les pays de l'Afrique de l'ouest dont la Mauritanie. Le president Abdel Aziz doit donc continuer a' travailler ce dossier. Je pense que la solution est tres proche.

La crise Libyenne peut durer si Khadafi refuse de quitter. On risque d'assister a' une partition du pays en deux.Les rebels controleront une partie du pays et le petrole. Les sanctions economiques et le manque de ressources finiront par mettre fin au regime Khadafi.

Anonyme a dit…

Il faut lire: "...a' travailler sur ce dossier."

Anonyme a dit…

Couli mon zami d' Amerique !

Ce que je veux dire est que ni ADO, ni Gbagbo ne pourront gerer le pays, quelque soit celiu qui gagne. Concernant le role de notre azzizzo pour resoudre le probleme de la CI, forget it. L' UA est hors de jeu et c' est une organisation tripatouilleuse: comment inclure Blaise dans l' equipe des 3 mousquetaires alors qu' il est connu pour soutenir les rebelles. A lire Mediapart ce weekend, l' insurrection est epaulee par le Burkina, le Nigeria et la France/US avec hommes et equipements.

Pour la Libye, en lisant le Time Magazine d' aujourd' hui (April 4, 2011), Fareed Zakarya dit que le plan est de diviser la Libye en 2 (Tripoli et Benghazi) et laisser Kadafi seul et faire pression sur lui jusqu' a ce qu' il parte. Probablement retraite dans un pays africain comme il a beaucoup soudoye. On parle d' Afrique du Sud. Espere qu' Azzizzo ne l' acceptera pas en RIM comme il risque de faire chier tout le monde et prendre le pouvoir via un coup d' etat a la Bob Denard. Le guy a des amis dans la grande muette.

Bonne zournee, mon zami. Tiens-toi informe et partage avec nous autres.

A-

Anonyme a dit…

A-

Avec le leadership role de la France, Ouatara sera tres bien en mesure de gerer la Cote d'Ivoire. Le cas sera comparable a' la solution Britannique en Sierra Leone et celle des USA au Liberia.

Vous avez evoque' les relations amicales entre Blaise et le camp ADO mais vous oubliez que Jacob Zouma (le president Sud Africain) etait parmi les supporters de Gbagbo.
A ce point ci, toute l'Afrique qui doit aider militairement pour voir le depart de Gbagbo. Le Mr a fait 10 ans de pouvoir dont 5 en faisant reculer l'election presidentielle. Il a ete battu, il doit reconnaitre sa defaite et quitter!

Nous savons tous que l'UA n'a aucun poids reel. Son role se limite a' faire du lobbying aupres des grandes puissances. Elle n'a pratiquement rien fait dans le cas Libyen parce que Khadafi la finance a' hauteur de 15%. Rares sont les chefs d'etat Africains qui n'ont pas eu l'argent de la part de Khadafi. Si on s'achemine vers la partition, elle n'ira pas au-dela de quelques mois parce que Khadfi sans son petrole et sans ses plus de 30 milliards de dollars qui sont gele's a' l'exterieur, n'est rien. L'opposition qui sera en mesure de vendre le petrole et qui a le soutien des grandes puissances, fera deloger le dictateur de Tripoli. Meme Moussa Koussa qui etait le patron des renseignments Libyens et qui etait egalement le Ministre des Affaires Etrangeres de Khadafi a quitte' parce qu'il a compris que la defaite de son patron est inevitable!

P.S.

Je ne suis pas contre lui accorder l'exile quelque part en Afrique. Je suis partisan pour la porte de sortie aux anciens dictateurs Africains. Je sais que cette position n'est pas populaire mais je crois fermement qu'il faut utiliser tous les moyens pour mettre fin aux degats impose's a' nos peuple!

Khadafi a des amitie's au sein de la grande muette et ailleurs en Mauritanie. On s'attaque a' Naha mais on oublie que tout ce qu'elle faisait apres le coup d'etat, etait pour le compte du President Abdel Aziz. Ce n'est un secret pour personne que Khadafi a joue' un role de parrain pour Abdel Aziz au point ou' il a mecontente' son autre ami (le President du Parlement Messaoud Ould Boulkher.)
Ce n'est pas pour zero que Maata refuse de condamner son ami...Khadafi!!!! LE DICTATEUR DE TRIPOLI A INFILTRE' PRATIQUEMENT TOUTES LES STRUCTURES DE NOTRE ETAT!!!! ABDEL AZIZ EST ENTRAIN DE SE RESSAISIR, CE QUI N'EST PAS UNE MAUVAISE CHOSE!

Allez les amis, les choses sont un peu plus complique'es que nous ne les pensons. La marmite familiale est vide et nous sommes toujours considere's comme etant les dindons de la farce!

Anonyme a dit…

Salut tout le monde,
Nous sommes les dindons de la farce, réellement et pour de vrai! Sauf que le cuisinier prend le jus et nous jette à la meute! Triste sort!! c'est pas que le cacao n'est pas aussi utile que le pétrole, mais c'est que le cacao, il faut laisser les gens se coupe-couper à la machette et utiliser les ruvivants pour faire la récolte. le pétrole, ça ne se récolte pas, ne se sèche pas et n'a pas besoin d'attendre la bonne saison, alors ca se suce tout de suite...
Mestour Haal
Qui devient groggy à force de suivre en temps réel ce qui se passe chez les cousins du sud, car c'est cela qui se fera sentir grave chez nous... on n'aura plus sur quoi nous endosser..., les gens du nord, eux, ils sont ... très froids... contrairement à ce qu'a dit la chanson, même dans leurs coeurs!

Ps du PS: tu ne peux pas oublier Selene fishing toi? au pays de l'arnaque, une de plus ou de moins.....

Anonyme a dit…

Merhbeu Mestour. Longue vie à twa. On avait raison sur Selene Fishing et on a raison sur tout le reste.

Le bonheur, est que grâce à canalh, et qu'ils ont stoppé leur AQMI de mes deux chez nous pour le moment. La Libye leur donne ce qu'il cherchaient: justifier la militarisation de ce coin de mierda. Mais attention, un de leur sous-fiffre peut toujours les envoyer comme il n'a pas reçu les instructions de stopper le jeu du massacre chez nous.

Général Vlad: je te remets tes galons si tu fais signe de vie. Tu as raison que les blokats ce n'était pas aussi catholique que je ne le pensais. Il n y a que les imbéciles qui ne changent pas d'idées.

A-