samedi 23 avril 2011

Les Maures ont raison de trembler, il se passe quelque chose…

Les harratines employés et les hakamates ne sont plus les mêmes, on sent comme une sorte de ras-le-bol qui monte. Certains ne regardent plus le patron maure avec ce même regard fraternel comme adorateur de sa réussite, les hakamates ne prennent plus la peine de sourire pour tout ou rien avec docilité.


On sent comme le retour des entrailles de la douleur d’une histoire maquillée, le droit au respect, à la dignité et à la justice.

Cela est le fruit de toutes ces campagnes récentes pour la cause harratine, sorties du bouillant Birame. Pendant longtemps le pouvoir l’a regardé faire et dire sans trop savoir comment le discréditer. Pendant ce temps ses mots ont fait leurs chemins. Et pendant que le pouvoir continuait à fermer les yeux sur un problème majeur en Mauritanie à savoir l’esclavage et ses séquelles tout aussi terribles, le réveil face au malheur se fait.

L’équation est simple : les harratines sont les plus nombreux et les plus misérables. Exploités, méprisés, enfumés. Tout le monde est d’accord là-dessus. Reste à pouvoir se l’avouer ou pas et voir comment faire pour que la bombe à retardement se transforme en pétard mouillé afin de préserver la paix civile.

Le problème c’est que lorsque qu’un système atteint ce stade de décrépitude, tous les rouages de l’état sont alors pourris, il n’y a plus rien à faire, la fin est proche. Le déclin, le changement est inéluctable sauf bien sûr si le pouvoir en face ose prendre le taureau par les cornes et ne pas jouer à l’enfumage car les temps ont changé, la liberté d’expression est là !

Cette liberté d’expression sans un pouvoir qui cherche à rendre effective la justice pour tous, cette liberté d’expression accéléra la fin du système, c’est inévitable.
La politique d’Aziz et ses frères d’armes face au réveil des harratines, c’est de se dire qu’il suffit d’avoir un certain quota bien placé pour calmer le reste et le cas échéant leur envoyer les forces de l’ordre en cas de volonté manifeste de mettre le pays à feu et à sang.

Tout cela est bien beau sur le papier et dans le cerveau approximatif et orgueilleux d’esprits formés dans l’aveuglement général, c’est le cas de le dire. Sauf que sur le terrain, c’est autre chose. La société mauritanienne est devenue pourrie, corrompue et face à cela tous les jours on apprend via la presse que le pouvoir refuse de faire appliquer les lois en matière d’esclavage ni même tout dernièrement de permettre même le dépôt de plainte à ce sujet.

A côté de ça, la liberté d’expression permet aux organisations non seulement d’alerter les citoyens anesthésiés mais en douce, les réseaux s'organisent, parlent et via les employés, les domestiques, les syndicats, les associations, on parle, on accuse, déjà on rêve d’envoyer le système au diable.

Dans le système les harratines qui accusent Birame d’excès ne sont pas mécontents de voir qu’il prend sur lui des attaques terribles qui n’épargnent personne surtout pas les oulémas esclavagistes. Certains négro-mauritaniens militants ne sont pas mécontents non plus de savoir que peut-être que les harratines faisant la peau aux maures permettrait non seulement de solder des comptes mais surtout d’en finir avec les immigrés.

Tout cela pourquoi ? Parce que des minables ont prospéré pendant trente ans dans ce pays or ils sont mentalement arriérés, dangereux pour le pays, le développement, la fraternité et ne sont bons qu’à proliférer dans les rouages de l’état, partout de l’économie à la politique en passant par l’armée. Cette vermine n’a pas de couleur, c’est le pire de chacun et de tous réunis au sommet et partout pour le maintien du règne des fumiers pour les fumiers contre les filles et fils de la Mauritanie plurielle.

Il est temps que chacun et tous, comprenions qu’il se passe quelque chose de grave dans ce pays, et que si ce pouvoir ne décide pas définitivement d’en finir avec la politique de l’enfumage en croyant d’une part être plus fin que tout le monde et surtout plus armé que le reste, alors le pire tsunamique arrive.

Tout est prêt pour cela ne manque que l’étincelle.

Ceux qui pensent que le pouvoir en Mauritanie restera maure, n’ont rien compris, le pouvoir reviendra aux harratines tôt ou tard après un grand malheur inévitable c’est la marche de l’histoire face à un pouvoir qui ne comprend que la loi de la force.

Rien de cela ne serait arrivé sans le règne des minables criminels arrogants depuis 30 ans. Entre-temps, la société de consommation sans foi ni loi a brisé toutes les valeurs de la Mauritanie ancestrale grâce au règne de la gabegie. Les pauvres ont goûté pendant longtemps aux miettes. Ces miettes n’existent plus, reste le goût amer que le salaire d’un boy ou d’une bonne permet à peine d’acheter un téléphone portable ! Sans parler du reste.
Aziz hérite d’un pays auquel on a volé sa révolution.

Il faut qu’il ait le courage de la faire, ou il risque amèrement de faire exploser ce pays à force de ne vouloir faire que de la politique alors que le peuple a un autre calendrier, celui du destin quand les politicards qui occupent le pouvoir ne le représentent plus.

Que Dieu préserve la Mauritanie des mauritaniens et écoutons quelqu’un qui sait de quoi il parle pour avoir été l’homme le mieux renseigné de Mauritanie : Ely ould mohamed vall

« ...La situation à laquelle nous sommes arrivés et que vous avez vécue ne suscite plus d'interrogations car celui qui commet la plus grande trahison, bien que cela soit connu de tous, se transforme en héros. Il fait l'objet du respect et de l'admiration de tous, recevant les tribus et les responsables. C'est aussi valable pour le détourneur des derniers publics connu pour avoir commis le forfait et même pris en flagrant délit et traduit devant la justice pour des faits avérés. En réalité, une nation qui arrive à ce degré de déclin, entretient ces comportements répréhensibles, va infailliblement à sa disparition. Nous ne savons pas comment les autres nations nous regardent. Car il est inadmissible que les voleurs soient pris pour des héros, la trahison pour une victoire. Nos valeurs sont ainsi inversées et nous ne pouvons à cet égard aspirer à l'avenir et à l'histoire….

….Notre pays a besoin des investisseurs étrangers et ces investissements ne peuvent intervenir dans un pays de brigands. Pour sortir de cette situation, nous devons prendre les mesures qui s'imposent, surtout qu'à plusieurs reprises, j'ai rencontré des hommes d'affaires étrangers pour leur parler des opportunités d'investissement offertes en Mauritanie mais ils m'ont toujours exprimé leur déception suite à des expériences amères qu'ils ont vécues avec des mauritaniens. Ceux qui sont responsables de tels agissements ne se rendent pas compte du préjudice qu'ils se sont causés et qu'ils ont causé au pays..etc. "

vlane

114 commentaires:

Anonyme a dit…

La France envisage une suspension provisoire de Schengen

Les principales filières d'immigration clandestine vers l' Europe.

Latifa Mouaoued/RFIPar RFI

A quelques jours du sommet franco-italien qui doit avoir lieu mardi 26 avril à Rome, l'Elysée indique que la France réfléchit à la possibilité de suspendre provisoirement les accords de libre circulation de Schengen. Cette mesure serait envisagée pour faire face à l'afflux de migrants en provenance de Tunisie et de Libye qui arrivent en Italie et veulent rejoindre la France. Un nouveau message de fermeté envoyé par le président français, Nicolas Sarkozy, sur le sujet de l'immigration.
Lors de sa dernière intervention télévisée, Nicolas Sarkozy lui-même avait mis en garde contre les risques liés à une immigration massive en provenance de Tunisie ou de Libye. La semaine dernière, le ministre de l'Intérieur Claude Guéant avait décidé de bloquer la circulation des trains arrivant de Vintimille en Italie dans lesquels se trouvaient des migrants en provenance de ces pays. Et maintenant, l'Elysée envisagerait de proposer la suspension provisoire de l'accord de Schengen qui permet la libre-circulation dans les pays signataires pour faire face à cet afflux incontrôlé d'immigrés.

A quelques jours d'un sommet franco-italien dont l'immigration sera incontestablement le sujet principal, cette annonce montre une nouvelle fois la détermination de Nicolas Sarkozy à faire preuve de fermeté sur une question très sensible et à ne pas céder face aux autorités italiennes qui, pour ne pas supporter seules la charge de cette vague d'immigration, ont décidé d'octroyer des permis de séjour de six mois aux migrants arrivés sur son sol afin qu'ils puissent se rendre en France notamment.

Au-delà du bras de fer avec Rome, le fait d'ouvrir le débat sur un éventuel rétablissement des contrôles aux frontières en Europe représente un message de Paris envoyé aux pays d'origines des migrants, aux partenaires européens mais aussi aux électeurs français.

maatala a dit…

Salam

Vlane a dit:

"Ceux qui pensent que le pouvoir en Mauritanie restera maure, n’ont rien compris, le pouvoir reviendra aux harratines tôt ou tard après un grand malheur inévitable c’est la marche de l’histoire face à un pouvoir qui ne comprend que la loi de la force"

----------------------------------

La marche de l'histoire comme l'afrique du sud et les USA.

Mandéla est sorti de prison pour devenir le président, Obama est devenu président aux USA.

Biram ou son clone sera un jour président de la république dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

vlane,

Tu fais de l'amalgame ici. Pas d'accord après une première lecture. Je vais relire et commenter proprement. Je ne suis pas mouhamed ou tiris.

N.B: les blogs c'est fait pour le débat et ton post nous donne une excellente opportunité de parler à coeur ouvert. Oui, il faut faire pression pour arrêter les injustices, mais enviter - in fine - de traiter tous les maures d'esclavagistes. A plus après mon déjeuner.

Amitiés et respect. A-

Anonyme a dit…

Ça c'est du positif. A-

===
Arrestation de présumés esclavagistes
samedi 23 avril 2011 / 11 :54

Trois membres d’une même famille mauritanienne ont été arrêtés et placés en garde à vue jeudi à la Brigade des mineurs de Nouakchott, la capitale, pour présomption de pratiques esclavagistes, a appris vendredi la PANA auprès d’ONG anti-esclavagistes.



Les personnes arrêtées sont originaires de la localité d’Aghchorguitt, à 210 kilomètres au sud-est de Nouakchott, dans la région du Brakna et ont été transférées jeudi dans la capitale pour répondre d’accusations de pratiques esclavagistes sur un garçon âgé de 13 ans.

Depuis 72 heures, des responsables et militants d’ONG anti-esclavagistes tiennent un sit-in devant la Brigade des mineurs de Nouakchott pour exiger l’ouverture d’une enquête sur un cas d’esclavage présumé.

Pana

Source : Afrique en Ligne

Anonyme a dit…

Ah bon? le siège central de Tawassoul attaqué? Il ne fallait même pas le reconnaître. Une perte de temps et des problèmes en perspective. A-

===
Mauritanie : L’UFP accuse certains milieux d’être derrière les troubles de l’Université


L’Union des forces de progrès (UFP), parti d’opposition en Mauritanie, a déclaré que les troubles de l’Université de Nouakchott « ont montré l’ampleur du danger qui continue de menacer l’unité nationale et la paix sociale ».

L’UFP s’est interrogé, dans un communiqué dont Sahara média a obtenu une copie, « à qui profite l’exacerbation des tentions ethniques en ce moment précis, et pourquoi l’université en devient le théâtre ? » Et ce parti de continuer à douter sur le glissement qui peut mener « de la remise en cause d’une élection estudiantine vers une tension ethnique ».

La formation de Ould Maouloud va jusqu’à accuser certains milieux d’avoir profité de la pression généralement présente en pareil cas (élections) pour exacerber les clivages ethniques entre les étudiants.



Le parti a dénoncé l’attaque du siège central de « Tawassoul », ce qui dénote de la présence de visées politiques et de mains cachées derrière ces événements.

Anonyme a dit…

Lu pour azzizzo,

La déclaration de patrimoine de Cristine LAGARDE, ministre des finance la la république française. Sur le site du gouvernement. En tant que président des pauvres, tu dois le faire pour tous tes ministres. où est le problème?

A-


http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/Christine_LAGARDE.pdf

Anonyme a dit…

Salam

Peut-on éviter à la Mauritanie la tempête du jasmin?


La longévité du régime mauritanien est-elle comparable à celle du régime de Ben Ali, à celle du régime de Moubarak ou à celle du régime de Kadhafi? Y-a-t-il des points communs à tous ces régimes?

Dans tous ces pays ce sont les déshérités, les laissés pour le compte de la misère au quotidien, qui se sont révoltés, avec le même slogan face au régime en place: «Dégage!».Y-a-t-il des traits communs aux révoltes d’aujourd’hui, en Tunisie, en Égypte, au Yémen, au Bahreïn, en Lybie, en Syrie et demain je ne sais où?

De quelle façon la tempête du Jasmin soufflera sur la Mauritanie? Quel rôle joueront les partis politiques dans l’orientation de cette tempête? Peu importe les points de différence entre les insurgés, tous se sont soulevés sous la seule bannière du basta contre la faim, la soif, la maladie, le chômage, la corruption, l’ignorance et l’arrogance des dirigeants.



C’est justement, la faim, la soif, la maladie, le chômage, la corruption, l’ignorance et l’arrogance des dirigeants qui rythment le quotidien du mauritanien. La situation économique commune à tous les pays en révolte est que 90% des citoyens de ces pays vivent dans la misère crue, pendant qu’une minorité accumule des milliards de dollars dans des comptes bancaires codés, en Occident. Au lieu d’investir cet argent volé à l’intérieur de leurs pays, ces dirigeants font des placements colossaux non rémunérés dans les banques occidentales.

Ils financent ainsi, à moindre coût, les économies occidentales. Leurs placements sont faiblement voire non rémunérés. Vous me dirait quel voleur des derniers publics peut exiger d’une banque suisse, un taux de rémunération de fonds occultes, placés dans des comptes codés. En cas de décès du déposant, les comptes restent la propriété de la banque dépositaire, puisque les codes secrets ne sont connus que de la banque.

L’existence du compte, son code d’accès ne sont connus que de la banque et du défunt. Les documents de création du compte et les preuves de versements sont tous placés dans des coffres de la banque dépositaire. C’est la règle de ni vu ni connu qui régit les fonds. Et si le dirigeant est balayé par une révolution, les fonds sont gelés et le montant exact n’est pas connu. La banque annonce le montant qu’elle juge utile de déclarer.

Prenons les exemples de Ben Ali et de Moubarak. Après la chute du premier, les banques suisses ont annoncé le gel de ses avoirs, avoirs estimés à quarante milliard de dollars ou euros, peu importe la devise. Ces avoirs sont-ils réellement quarante milliards seulement? Supposons que le montant soit exact. Ce montant est la valeur des avoirs avant la chute, une chute qui avait pris environ 90 jours. Si la banque rémunérait les placements de Ben Ali au taux le plus faible de 1%, ces font auraient rapporté quatre cent millions par an soit un million cent mille par jour.

Pour les 90 jours d’insurrection ces fonds auront rapporté cent millions. Et pourtant, la banque suisse n’a annoncé que quarante milliards. Les cent millions d’intérêts sont parti dans la poussière des pas des insurgés. Faisons le même raisonnement pour les avoirs de Moubarak. Ces avoirs sont estimés à soixante dix milliards. Si ces placements sont rémunérés à 1%, ils rapporteraient sept cent millions par an, soit un million neuf cent quarante quatre mille par jour.

Anonyme a dit…

Les 30 jours d’insurrection correspondraient à cinquante huit millions trois cent mille non déclarés, un montant absorbé également par la poussière de la place de Tahrir. Ces deux avoirs annoncés par les banques suisses sont comparables aux 5% de recettes du minerai de fer que recevait la Mauritanie de la vente de son fer par Miferma. Miferma était la seule à connaître la quantité de minerai extraite, la quantité exportée et le prix de vente.

La Mauritanie recevait 5% de ces exportations dont les paramètres de détermination n’étaient connus que de la société française. Vous direz que ces 5% reçus du minerai valaient mieux que le gisement d’uranium, à ciel ouvert, de Bounagha; un gisement qui a été exploité par la France pendant 5 ans, sous forme d’échantillon pour étude (des tonnes en échantillon). Quand tout a été pompé durant ces 5 ans, le gisement a été déclaré pauvre et inexploitable. On a jamais su quelle quantité d’uranium a été extraite et appropriée par la France. La Mauritanie n’a jamais reçu le moindre sous de ce gisement d’uranium.

Ce sont là des traits communs aux gestions pratiquées par les dirigeants de la plupart des pays actuellement en ébullition. C’est une gabegie totale érigée en mode de gestion des deniers publics et d’enrichissement personnel, ou plutôt de financement gratuit des économies occidentales.

J’ai utilisé le concept de gabegie pour la première fois lors des élections de Sidioca. Ce concept a été, visiblement, récupéré par tous les politiciens mauritaniens. Tous parlent de gabegie sans en préciser la signification. Quand les criminels, les victimes, les policiers, les bourreaux et les jugent utilisent le terme «justice», la signification du terme devient plurielle.

Mais pour le terme gabegie, du fait que ce sont les mêmes personnes qui ornent le décor politique et participent ou ayant participé à la gestion du pays, et qui utilisent le terme gabegie, sa signification ne saurait être pour eux que « Tout ce qui ne va pas directement dans ma poche est gabegie». Tous ces dirigeants et politiciens savent certainement que le mot gabegie vient de l’ancien français gaber, tromper.

Il désigne un désordre provenant d’une gestion défectueuse et/ou malhonnête. Ils ont bien compris le concept en exerçant une gestion orientée vers les poches personnelles. Tous les politiciens, quelque soit leur bord, de droite, du centre ou de gauche, clandestins ou non, ils ont tous pris part à la gabegie.

Ils ont détourné les fonds publics. Ils ont détournés les fonds des organisations sociales et communautaires. Ils détourné les cotisations des membres des organisations de lutte contre l’injustice et l’oppression.

À commencer par les saints des saints, où sont passés les innombrables fonds accumulés par les Kadihines, le MND (Mouvement National Démocratique)? Nous savons que chaque membre du mouvement clandestin d’alors avait l’obligation de verser des cotisations, pouvant aller jusqu’à la moitié du salaire, si le membre travaillait et était célibataire. Il faut bien qu’un jour que quelqu’un fasse appel à la justice pour recèle et confiscation de tous ces fonds.

Où sont passés les fonds des comptes bancaires des sections du PPM (Parti du Peuple de Mauritanie), au lendemain du premier coup d’État en 1978? Où sont passés les millions de francs français octroyés par la BCM, dans les années 70, sous forme de prêt à 1%, à un homme d’affaire français dont le nom n’avait pas été mentionné sur les documents comptables de la banque? Jusqu’au début des années 80, aucun versement en retour n’avait été effectué en remboursement du dit prêt.

Anonyme a dit…

Tous nos honorables politiciens, sans exception aucune, ont participé à la gabegie. Tous les politiques ont participé au délabrement du pays. Comment pourrait-on justifier qu’un fonctionnaire de l’État, avec un salaire de misère, ait versé cent vingt millions en un jour, pour échapper à un règlement de compte politique? A-t-il hérité ses fonds? (Houhhh!).

Un homme d’affaire italien, ancien pourvoyeur d’un ancien riche mauritanien m’avait dit, un jour, une chose révélatrice du caractère des responsables mauritaniens. Il avait dit avoir visité plusieurs pays du monde, mais seuls deux pays le fascinaient par leurs pratiques et leurs déterminations : les USA et la Mauritanie. Il disait qu’aux É.U tous les jours, les deux cent millions de citoyens américains travaillaient du matin au soir pour construire un pays viable pour tous les citoyens américains.

Visiblement, ils n’y parvenaient pas, vu le nombre des exclus versus les fortunes énormes qu’accumulaient une poignée de gens. Aujourd’hui même, le Président Obama peine à faire accepter son projet de santé pour tous, au moment où le voisin du Nord, le Canada assure la santé à tous ses citoyen.

Le deuxième pays qui fascinait l’homme d’affaire italien était la Mauritanie. Il disait que les deux millions de mauritaniens se réveillaient chaque matin avec la ferme de décision de détruire le pays et n’y parvenaient pas, non plus, à la fin de la journée. En effet, la Mauritanie est le seul pays où détourner les biens de l’État, mentir, tromper son prochain, faire des coups bas, les fourberies, sont une forme de bravoure sociale (Tevoggriche).

Les mauritaniens maîtrisent parfaitement le Coran, les Hadith, mais ce sont les seuls musulmans qui ont des visages d’ange et des cœurs de Satan. Prenons des exemples très simples pour illustrer les pratiques sataniques du mauritanien, la propreté est une condition de validité de la prière. Mais, à l’heure de la prière, tu verras l’homme ou la femme enlever le pantalon ou la jupe pour prier. Le pantalon et la jupe sont souillés. C’est là un exemple de la pratique sociale de la prière qui en dit long. Autre exemple, l’adultère, le mensonge et le vol sont considérés comme de grands péchés en Islam.

L’homme et la femme mauritaniens, pendant qu’ils font l’adultères, tu les entendras réciter un verser du Coran ou faire des invocations, à l’instant même où ils sont entrain de cracher leur bonheur. Tromper sa femme ou son mari, fourber un partenaire, un ami, un proche sont relatés en public en actes de bravoure et de fierté (El magssour el oumour, Kazzeit hallou).

Anonyme a dit…

Une chose est fascinante en Mauritanie, la banalité avec laquelle on réagit quand un inconnu vous agresse. Avant de répondre à l’agression la victime dira instinctivement : « Pourquoi tu m’agresse? Je ne suis pas ton frère, ni ton ami, ni ton cousin. Je ne comprends pas pourquoi tu m’agresse.». Ces mots révèlent de façon éloquente l’esprit et les pratiques sataniques du mauritanien pour qui tout ce qui est mauvais ne peut provenir ou être adressé qu’à ses proches. Dans ces conditions faut-il s’étonner d’une gestion défectueuse de tous ce qui est à portée de la main?

Je me rappelle d’une autre image que m’avait donnée l’italien de la Mauritanie. Il avait que Nouakchott était la seule ville où il était facile de prendre un taxi. Mais, une fois dans le taxi, il était difficile d’en sortir. Il faut que le conducteur descende pour ouvrir la porte puisque tout le système des portes, du côté des passagers, était rouillé et verrouillé. C’est une image frappante et éloquente du taxi de la gestion des choses publiques.

Les passagers du taxi de la gabegie sont toujours les mêmes et sont tous pareils. Seuls les conducteurs du taxi changent, avec les coups d’État et les élections. L’image du taxi avait été bien comprise et utilisée par Taya à son temps. Les accords de Dakar et les élections qui ont suivi en sont une autre illustration vivante.

Dans le taxi de la gestion du pays chaque passager fait entendre sa voix, fait son bruit pour rappeler sa présence, «l’opposition». Le taxi continue la route, le conducteur, fait descendre, monter et remonter les clients selon les exigences du jeu politique et des enjeux personnels du moment. Ben Ali a été au pouvoir pendant 23 ans, Moubarak 30 ans et Kadhafi règne sur la Libye depuis 48 ans. En Mauritanie, depuis les années 70, ce sont les mêmes personnes qui gèrent le pays changeant de boubous, de couleurs et de noms au gré des coups d’État, des élections ou au gré des dénominations des partis politiques.

Ce sont toujours les mêmes avant Taya, les mêmes après Taya. Ils sont taiyines de tous les princes du pouvoir, les conducteurs du taxi de la fiesta. Leur guêpe fait généralement six mois à deux ans à reconstruire la niche de la gabegie; juste le temps de réécrire le script des applaudissements et des «sémii-anna wo taa-anna», un nouveau script de l’allégeance.

La longévité du régime mauritanien est comparable à celle de Ben Ali, à celle de Moubarak et à celle de Kadhafi. Tous ceux qui gèrent actuellement, de près ou de loin, le pays sont en termes de longévité des Ben Ali, des Moubarak ou des Kadhafi. Rien ne différencie un président à vie d’un roi, d’autant plus que ces présidents préparent toujours leurs successions pour leurs fils.

Peut-on éviter à la Mauritanie le vent de la Tunisie? Doit-on tout détruire pour tout reconstruire? Que reconstruire après la destruction? En ce qui concerne la réponse aux deux dernières questions, le cas de la Mauritanie est singulier puisqu’elles sont sans objet. Rien n’a été construit pour être détruit. La question est plutôt de savoir comment le vent de Tunisie va souffler sur Mauritanie.

Puisqu’il n’y rien à détruire, le vent tunisien risque-t-il d’être comme toutes les tempêtes de sable qui soufflent sur le pays. Ne risque-t-on pas les mêmes scénarios après chaque passage de tempête de sable? La tempête sévit deux jours, une semaine d’affilé, sans répit. Une fois la tempête passée, les gens secouent boubous, les houwalés, les mélahffs et jupes, puis la vie reprend son cours.

Oui, nous pouvons éviter à la Mauritanie le vent de Tunis à condition que les passagers du taxi de la gabegie en descende immédiatement, se mettent à table publiquement et appellent toutes les forces vivent du pays à la construction du pays. C’est une chose difficile à faire; mais c’est la seule façon d’éviter la tempête de Tunisie et le gèle des avoirs placés dans les banques occidentales.

Sidi Mohamed Ould Hartane

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Le mercredi 20/04/2011, de graves événements se sont produits à l'université de Nouakchott opposant les étudiants suite à des élections pour choisir leurs représentants dans les instances des facultés.

Ce qui au départ n'était qu'un conflit entre syndicats estudiantins s'est vite transformé en affrontements sanglants revêtant un caractère racial.De nombreux blessés ont été signalés en plus des arrestations.



L’AJD/MR déplore cette dangereuse dérive et condamne avec la plus grande énergie tous les actes de vandalisme ayant abouti à des saccages de biens publics et privés quelles qu'en soient les motivations.Le parti condamne aussi le caractère sélectif de la répression opérée.





L'AJD/MR en appelle aux étudiants de tous bords pour qu’ils fassent preuve de retenue en évitant d'être les instruments de forces poursuivant des objectifs autres que les intérêts estudiantins.



L’AJD/MR, fidèle à ses idéaux de justice, d'égalité et de réconciliation nationale rappelle ce qu'elle n'a jamais cessé de déclarer: le problème majeur de la Mauritanie demeure la recherche des meilleurs voies et moyens pour une bonne cohabitation de ses différentes composantes nationales.



L’AJDMR demande la libération immédiate des étudiants arrêtés pour créer un climat d’apaisement et exhorte les autorités universitaires à prendre les dispositions pratiques pour l’organisation d’élections estudiantines tout en encourageant le dialogue et la concertation.



Nouakchott le 22/04/2011
Le Bureau Politique de L’AJD/MR

maatala

Anonyme a dit…

Salam

La Sebkha Djill : Communauté Aghzazire entre le féodalisme social et le tyrannie de l'Etat

Depuis très longtemps les exploitants Aghhzazire du sel de la sebkha djill souffrent d’une injustice qui fut toujours l’expression d’une époque révolue. Seul l’Etat de droit peut remédier à cette tyrannie !





Au pieds de la plus riche montagne du désert Mauritanien cohabitent ostensiblement encore deux modes de productions diamétralement opposés.

En face d’une exploitation mécanisée et réglementée par un code de travail moderne et minutieusement élaboré, survit toujours un autre mode d’exploitation cette fois-ci archaïque et régit par des lois médiévales jusqu’hier parrainées par le colonisateur. C’est à quelques kilomètres de part et d’autres de la Kédia d jill que l’histoire d’une féodalité semble récuser les apports avantageux du modernisme de la SNIM-SEM. Découverte il y’a longtemps la Sebkha Djill fut l’une des plus grandes exploitations du sel en Mauritanie. Elle devait ravitailler le commerce du troc caravanier qui avait caractérisé les échanges commerciaux transsahariens.

Alors, la communauté Aghzazire eut le maudit sort d’exploiter ce gisement depuis sa découverte. Et quelques historiens avancèrent même l’hypothèse qui disa que " Tighizzarit" voulait dire en langue berbero-brabiche la barre de sel sortie brute de son gisement. D’où l’appellation "d’Aghazzari "de tous celui qui exploite directement ces barres de sel aussi lourdes et longues qu’on pouvait l’imaginer aujourd’hui.

Bref, les Aghzazires étaient déjà l’appellation connue pour la communauté qui exploitait la Sebkha Djill. Cependant, le malheur de cette communauté fut - il que quelques uns des descendants familles démunies et des familles maraboutiques voulaient s’enrichir illégalement sur son compte pour de vaines raisons de coutumes et d’alliances jamais exploitées équitablement entre toutes les parties. Au moment où.les se consument péniblement dans les cendres d’une production effective d’autres s’évertuent sans le moindre scrupule à demander leurs part et revenus de la production. Quelle aberration !!.

23/04/2011

Anonyme a dit…

Ceci dit, l’exploitation actuelle de la Sebkha Djill relève de la vie médiévale. La bassesse d’une féodalité accablante secoue la vie de tous les jours des vrais exploitants de cette mine saline. C’est voir combien le modernisme des sociétés normatives est si loin d’atténuer les vieux comportements qui continuent sans cesse d’altérer la condition humaine. On ne peut pas imaginer qu’à quelques kilométres de ce gisement salin se réalise le génie de la science, du positivisme socioprofessionnel et de la technologie, voire l’exploitation du fer par la SNIM, alors que le faubourg de la sebkha djill est resté pour longtemps plongé dans la vétusté et la médiocrité des moyens et mode d’exploitation. C’est d’autant plus dommage et insensé que ce faubourg continue de refléter la servilité sociale que les profiteurs appellent naïvement alliance.

Exploitant péniblement ce gisement, la communauté Aghzazire découvre aujourd’hui qu’elle fut elle-même exploitée sévèrement depuis la découverte des lieux il y’a longtemps. Les dons, zakats ou Nadhrs qu’elle verse généreusement aux nécessiteux parmi les familles pauvres et maraboutiques de la zone ont été transform& par l’administration en un impôt obligatoire(voir la fausse décision de Kaba ould Elewa de 2004) C’est malheureusement l’exploitation de l’homme par l’homme.

Les exploitants de la sebkha livrés à eux même sans appuis, sans infrastructures et sans aucune prestation de base continuent de payer le prix d’un soi-disant accord colonial rédigé à leur insu et ostensiblement falsifié. Lequel accord privilégiant quelques familles en complicité latente avec le colonisateur. Ainsi l’impôt illégale ( parce que sans contre partie pas de service ni de prestations ) prélevé sur la sueur de ces exploitants-exploités est divisée en deux : une moitié pour l’administration et l’autre moitié pour les dites familles.

Aujourd’hui les descendants de ces familles se confrontent aux droits de la communauté Aghzazire d’exploiter la sebkha avec comme arme principale : le trafic d’influence qui a déjà désorienté les décisions des tribunaux !!

Cette situation inhumaine que les Aghzazires de la sebkha vivent amèrement doit cesser de prévaloir face à la volonté dans un Etat citoyen qui s’appuie sur les devises d’une démocratie inlassablement embrasée par un traditionalisme méprisant. Dans les prochaines publications nous débâtons sciemment des origines de cet engrenage historique.

"L’homme est toujours un loup pour l’homme" avait dit une fois Hobbes.

Mohamedou Ould Boydiye, Sociologue et journaliste indépendant

Source : CanalRim

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

MOI C'EST LIRE BOCOU DE KHOUROUJOU. TOI C'EST DIRE ET ECRIVER LE ECRITURE DE VLANE PASQUE LUI C'EST DIRE UN HARTOUTE LUI SE DEVENIR LE PRESSIDENT DE MOURITANE. MOI SOU MEN FOU SI LUI C'EST MAURITANIEN MOI SOU FOU ET SOU MEN GARDEBOU! LES ENFANTS S'EST BARAGE' DANS LE UNIVERSSITE' DE NOUKSOTT. POURQUOI? LUI LES ZANFANS C'EST TROP CON. LUI S'EST APPRENDRE POUR CONNAITRE LE KONAISSANCE ET AVANCER LE PAYS ET GAGNER BOCOU DE LARZAN. EUX C'EST PASSE' DE PARLER ET DE ECRIVER SUR LE IDEOLOGI DES FOU DE KADAFI ET DES FOU DE FLAM ET DES FOU DE AYATOLLAH! LUI C'EST PAS REFLECHIR!!! AHMED LE FILS DE DADAH LUI S'EST DIRE AZIZ LE PRESIDENT DE COUP D'ETAT QUE LUI S'EST SUPORTE' PAS BON. MOI C'EST REGARDE' ET MOI S'EST DIRE AHMED TOI S'EST PENSE' QUOI? TOI S'EST SUPPORTE' LUI ET TOI S'EST TRAHI LE DEMOCRASSI. MOI C'EST CONTENT AZIZ S'EST TRAHI TOI OSSI. MESSAOUD LUI AUSSI S'EST BAGARE' AVEC LE PETIT QUI VEUT VENIR PRENDRE LE PLACE DE LUI. BON C'EST PENSE' LE ZAMI DE MOI OULD BOURBOSS LUI S'EST PAS COMPRIS LE MENTALITE' DE L'ESPRIT DE MESSAOUD. MESSAOUD LUI C'EST DIRE LUI S'EST MOURIR COMME LE TOUJOURS PRESIDENT DE APP PASQUE APP C'EST MAISON DE CONSTRUCTION DE MESSAOUD. LE VIEUX DES VIEILLARDS DE PAYS DE NOUS LUI ET EUX C'EST PAS COMPRIS. EUX C'EST TROP VIEUX MAIS C'EST PAS AIMER QUITTER LE POLITIQUE. MOURITANE LE PAYS DE NOUS DOIT PASSER LE LOI DE NOUVO LOI POUR INTERDIRE LE VIEILLARD DE 70 ANS DE FAIRE LE POLITIQUE. MOI SOU MENFOU SI LE VIEUX DE VIEILLARDS DE NOUS C'EST FACHE'. LUI ET EUX SE DOIT PARTIR PRIER DANS LE MOSQUER ET LAISSER LES ZENE DE LA JENESSE DE NOUS FAIRE LE POLITIQUE. MESSAOUD LE VIEUX DE VIEILLARD ET AHMED ET BOCOU DE VIEUX DE BOLITIQUE DE MAURITANE LE PAYS DE NOUS SE FAIRE LE POLITIQUE LE TEMPS DE L'URSS. MEME BREJNEV S'EST MORT MAIS MESSAOUD FAIRE TOUJOURS POLITIQUE. CONSTANTIN CHERNINKO, YOURI ANDROPOV OSSI S'EST MOURRIRE ET MESSAOUD ET DADDAH C'EST ENCORE DEBOUT ET FAIRE LE POLITIQUE. GORBACHEV S'EST DEVENIR PRESIDENT PUIS S'EST ECLATE L'URSS ET AHMED ET MESSAOUD C'EST TOUJOURS LA'. BORIS YELSIN LE FOU C'EST PRESIDENT PASSE' PUIS LUI S'EST MORT MESSAOUD S'EST TOUJOURS FAIRE POLITIQUE. LES MILITAIRES DE MOURITANE S'EST VENIR C'EST PARTI. AVANT MOUCTAR DADAH C'EST PRESIDENT ET AHMED LE FRERE DE LUI S'EST LABAS POUR LE ARGENT. SIDI OULD CHEIKH ABDALLAHI S'EST VENIR S'EST PARTIR ET MESSAOUD ET DADAH C'EST LA BA . TORTUE FACHE' DE MOI S'EST PRIS LE POUVOIR, C'EST DONNE' LE POUVOIR, C'EST PRIS DEZIEMME FOIS ET MESSAOUD ET DADAH C'EST TOUZOUR LA BA FAIRE POLITIQUE. MOI C'EST FATIGUE' DE ECRIVER PASQUE POLITICIEN DE POLITIQUE DE MOURITANE C'EST PAS QUITTER LE POLITIQUE POUR LAISSER LE PLASSE POUR LE JEUNE DE LA JEUNESSE DES JEUNES. MOI SOU MENFOU! MOI C'EST PENSE' TOUT LE MONDE C'EST FOU!!!!

Anonyme a dit…

Couli maanak Mach-our,
Chaque fois qu'il y'a un débat sérieux tu veux de nous divertir avec ce langage qui apparament ne fait rire que toi.
Si t'à rien a dire t'es pas obligé d'intervenir....

Anonyme a dit…

Salam

Cher ami

Cette saillie provient d'un reste d ésprit malade: Couly

Pour ta gouverne c'est un clavier américain, non français.

Fraternellement

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Illusions perdues ?


Ce n'est pas vivre que d’empoigner la vie à bras-le-corps. Tâche périlleuse entre toutes et au résultat aléatoire, sauf si on est des battants, cette race supérieure de casse-cou chanceux. Essayer quand même de les imiter reviendrait à se casser la gueule à tous les coups.

Ce n’est pas non plus vivre que de n’être pas encore mort, larve qui végète en attendant une fin certaine et peu glorieuse, sans laisser de trace, en subissant la vie au lieu d’y laisser son empreinte, au lieu d’essayer de détourner ou d’influencer le cours du destin à son avantage,au lieu de l’amadouer, de l’apprivoiser, comme un dompteur arriverait à nourrir de sa main une bête sauvage et meurtrière ou comme un amant éconduit rentrerait dans les bonnes grâces de l’élue de son cœur, à force de ténacité et de savoir faire.

Si vous êtes un battant, vous aurez tôt fait de réussir, sinon vous vous ferez dévorer tout cru à la première seconde, avant d’avoir eu le temps de réagir, de comprendre ce qui se passe, où vous êtes et ce que vous faites là.



Et face à l’élue, votre lamentable mise en scène, votre misérable comédie sentimentale n’obtiendra auprès de la cruelle qu’un regard lourd de dédain et de mépris. La vie, parlons-en toujours ! Cette bataille de longue haleine, ce match sans fin, où la victoire est ce qu’il y a de plus incertain, où les chances de réussite s’amenuisent à mesure que le temps passe, où le désir même de réussir s’émousse sur le bord de la coupe remplie de désirs refoulés, d’ambitions brisées, d’espoir dérisoires, pitoyables, que vous boirez jusqu'à la lie.

Où vous essayez désespérément de cerner le sens même de votre vie, que vous n’arrivez même pas à mettre sur pied, à équilibrer par rapport à quelque chose, à appuyer sur quelque chose de solide. Votre vie qui vous fuit entre les doigts, comme l’eau de ce fleuve d’amertume où votre barque dérive sans espoir d’abordage, où vous vous démenez comme un fou, ne sachant duquel vous occuper en premier, du gouvernail arraché, du mât qui s’effondre, des voiles en lambeaux ou d’écoper l’eau qui entre de toutes parts, avec l’intention ostensible de vous entraîner vers le fond, un boulet au pied.

Pauvre pantin désarticulé, livré à lui-même et aux caprices du temps. Ce temps impitoyable dont chaque seconde vous rapproche de l’abysse, cette tragédie finale inéluctable, qui vous remplit comme rien d’autre d’effroi et de répulsion, pour l’éloignement de laquelle, le plus loin possible, vous êtes prêt à tout. Pauvre marionnette dont les ficelles sont à la merci des mains du sort cruel et indifférent.

Vulnérable mécanisme, fragile et complexe édifice sans fondations et sans toit, château de cartes, baudruche remplie d’orgueil stupide et de passions inassouvies, poussière dans la poussière. Pourtant, il y a toujours une lueur quelque part pour qui n’est pas tout à fait aveugle, ou de la race des perdants et des lâches.

Il y a toujours au moins une ambition qui n’est pas vaine, un espoir qui n’est pas dérisoire, un fruit mûr qui tomberait dans la main qui se donnerait la peine de le cueillir. Et même si ce round est perdu, en avant pour le round suivant. La victoire n’aura certainement pas la même saveur, mais ce sera une victoire tout de même, avec un goût propre, des règles propres et des joies bien à elle. Qui jouait là, tout de suite, à l’oiseau de mauvais augure ? Pas moi en tout cas !

Seulement, quand la vie vous demande sans ambages de la laisser tranquille, de lui coller la paix, de la laisser vivre sa vie et vous la vôtre (eh oui, votre vie peut vous demander ça, sans scrupules et sans regrets, avec même des trémolos de bonheur déguisé dans la voix, suprême méchanceté), obéissez, faites-le, de toute façon vous n’avez guère le choix, mais choisissez bien le moment et la façon de le faire. Tout est là. Dieu vous accordera, dans Son immense justice, l’immense privilège d’avoir la balle dans votre camp.

Aichetou mint Ahmedou

Anonyme a dit…

Salam

Osons les mots pour dire nos maux


S’il est une chose dont on est certain, c’est que les incidents récents intervenus dans le milieu universitaire reposent la question de l’unité nationale renvoyant, elle-même, à la problématique plus générale de la cohabitation pacifique des communautés nationales.

Plutôt que de crever l’abcès, certaines formations politiques ont repris, comme toujours, des éléments de langage pour voir un ennemi de la nation embusqué partout, manipulant maintenant les étudiants, afin de les dresser les uns contre les autres.

Voyez-vous vraiment, s’il vous plaît, une main invisible, des forces agissant dans l’ombre. Le spectre de la désunion. Ces forces attisent, selon certains leaders politiques, le feu pour que les flammes s’élargissent. Nos politiques reconnaissent, au moins, l'existence d'un problème.



Avec gêne, bien sûr. Mais on attendait de cette classe politique qu’elle affine l’analyse pour sortir, finalement, de ses complexes historiques. Il est pourtant important qu’on ne perde pas de vue la dimension pédagogique de ces incidents.

Les derniers événements universitaires viennent rappeler en effet une profonde crise politique. Crise qui se traduit par l’extraordinaire fragilité des relations intercommunautaires. Cette fragilité est là pour renouveler en permanence notre mode de questionnement sur la réalité de notre « vivre ensemble », tant du point de vue politique que social.

Il ne sert à rien de faire croire que tout va bien, même très bien, comme si nous étions dans une configuration politico-sociale idéale. L’amour de la nation - je me méfie du terme - exige une interprétation des événements et des faits qui soit plus proche de la réalité quotidienne.

Et la réalité politique mauritanienne est telle qu’on ne peut pas faire l’économie des mots...pour dire les maux.Les affrontements qui ont suivi l’organisation des élections syndicales à l’université révèlent une certaine forme de saturation. Si nous voulons véritablement construire une nouvelle société, nous devons accepter d’inventer de nouvelles règles de fonctionnement de cette société et accorder à tous les mauritaniens les mêmes droits.

Or, il se trouve malheureusement que les pratiques discriminatoires sont toujours poursuivies, en dépit même des changements de régimes politiques. Cette banale élection, sans manifestement un enjeu politique majeur, est, malgré tout, un énième indice d’une société grippée en raison de la persistance d’une politique dangereuse et inéquitable en terme de redistribution par exemple des richesses, etc.

Une politique faisant une partie de la population des citoyens du pays, accédant par conséquent aux droits les plus généreux que confère la qualité de citoyens, telle que nous l’entendons au sens moderne du terme, et une autre partie des demi-citoyens qu’on tolère.

Il s’avère, sans nul doute, contradictoire de parler d’unité nationale dans des conditions politiques analogues. L’unité nationale, ça ne se décrète pas. Il faut bien donner un contenu à ce terme en soldant les frustrations liées à l’emploi, à la propriété, à la justice, à l'accès in fine aux droits humains élémentaires. En somme, faire en sorte que la satisfaction des intérêts particuliers cesse d’être la mission de la République.

Abdoulaye Wane

maatala

Anonyme a dit…

Salam

La Mauritanie à la croisée des chemins : L’unité nationale en question.


Les derniers soubresauts survenus dans le campus universitaire appellent à la vigilance car ils éveillent dans la conscience collective mauritanienne de vieux et amers souvenirs. En effet, tout au long de son parcours historique, notre pays a été secoué par des périodes troubles qui ont mis parfois à rude épreuve son unité et sa cohésion.

A chaque fois, les affrontements interethniques, d’une violence extrême, avaient mis à rude épreuve la cohabitation entre les différentes composantes de ce peuple. A chaque fois aussi, la faute en revenait aux politiciens qui exacerbaient volontairement les sentiments nationalistes à des fins particularistes. D’autres commerçants de malheur profitaient très souvent de légers incidents pour dresser les communautés de ce pays l’une contre l’autre.

Il faut dire que ces commerçants vivaient de ces fausses causes en émouvant la communauté internationale par des histoires cousues de fil blanc.



La Mauritanie en a sévèrement souffert de ces situations douloureuses en son sein puisque certaines communautés ne se parlaient presque plus entre elles, et avec certains de ses voisins comme le Sénégal et le Mali puisque les populations de ces pays en sont arrivés à un point de confrontation raciale dangereux.

Aujourd’hui si on fait le bilan de l’ensemble de ces évènements dus à nos politiciens, on remarquera sans risque de nous tromper qu’ils ont causé une énorme perte au plan économique, politique et social. C’est pourquoi, il est impardonnable pour lequel d’entre nous de vouloir attiser de nouveau le feu de la discorde et de la haine.

Personne n’a le droit de d’attiser la flamme de la division. Ni les partis de l’opposition, ni ceux de la majorité présidentielle n’ont le droit de nous ramener en arrière en faisant d’une simple divergence sur le décompte d’une élection à l’université, une raison pour allumer le feu à la poudrière.

La Mauritanie appartient à tous ses fils de quelque origine qu’il soit. Il nous appartient dès lors tous de la préserver contre vents et marées comme dirait feu Mokhtar Ould Daddah, le père fondateur de la nation mauritanienne et le bâtisseur de son unité nationale.

Anonyme a dit…

Il est grand temps que la notion d’appartenance à un seul Etat fort et crédible soit ancrée dans l’esprit de chacun d’entre nous. Il faut que tous les fils de ce pays se mettent à l’idée qu’ils appartiennent tous au même pays et qu’ils sont en conséquent embarqués dans la même galère. Autant dire que si le navire Mauritanie chavire tous ses occupants, sans distinction aucune, courent le risque de couler avec lui. La réaction fort à propos de la quasi-totalité de la classe politique qui a sévèrement condamné les évènements survenus dans le campus universitaires est un bon signe.

Elle traduit l’intransigeance de ces formations politiques quant à tout ce qui est de nature à mettre en cause l’unité nationale du pays et sa cohésion sociale. En effet, tous sont unanimes sur la nécessité d’éloigner le spectre de la violence et de la haine qui peuvent mener à la guerre civile avec son lot d’instabilité et de chaos. Ils ont tous dénoncé « la politisation de la scène universitaire et les menées visant à semer la discorde au sein des étudiants sur des bases raciales, ethniques ou autres ».

Cette position sans équivoque montre que la majorité des mauritaniens n’est plus prête à se laisser prendre au piège des groupuscules extrémistes, chauvins et racistes qui ont de longues années durant réussi à nous prendre au sale piège en attisant les sentiments de haine entre les composantes de ce peuple uni par la religion unique ne Mauritanie qu’est l’Islam.

L’échec lamentable de ceux qui ont voulu jouer une nouvelle fois avec le feu, montre que les citoyens sont devenus plus mûrs et les étudiants en premier lieu dont les syndicats viennent de rendre publique une déclaration conjointe dans laquelle ils appellent à l’apaisement en dit long sur ce murissement de nos compatriotes au grand dam des commerçants de malheur.

La Rédaction

le véridique

Anonyme a dit…

Salam

Wane a dit:

"il se trouve malheureusement que les pratiques discriminatoires sont toujours poursuivies, en dépit même des changements de régimes politiques. Cette banale élection, sans manifestement un enjeu politique majeur, est, malgré tout, un énième indice d’une société grippée en raison de la persistance d’une politique dangereuse et inéquitable en terme de redistribution par exemple des richesses, etc.

Une politique faisant une partie de la population des citoyens du pays, accédant par conséquent aux droits les plus généreux que confère la qualité de citoyens, telle que nous l’entendons au sens moderne du terme, et une autre partie des demi-citoyens qu’on tolère.

-------------------------------



le véridique a dit:

La Mauritanie appartient à tous ses fils de quelque origine qu’il soit.

----------------------------------

Twa tu en penses quoi dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Le véridique a dit:

"Il faut que tous les fils de ce pays se mettent à l’idée qu’ils appartiennent tous au même pays et qu’ils sont en conséquent embarqués dans la même galère. Autant dire que si le navire Mauritanie chavire tous ses occupants, sans distinction aucune, courent le risque de couler avec lui"

--------------------------------
Pourtant la réalité démontre que certains ne peuvent même pas accepter l'idée que ce pays est " un trait d'union entre l'afrique et le monde arabe" et qu'il est multiculturel.


Pourtant les faits sont têtus:

"Éducation Nationale : sur 14Directeurs Régionaux :14 maures et 1 negros-africains.

Directeurs régionaux de sûreté et Centraux: sur 21 il y a 21 maures.

Commissaires: sur 65, il y a 51 beydanes sur 14 negros.

Armée Nationale :
Commandants Régions militaires : sur 7 il y a 7 beydanes et 0 negros.

Diplomatie (Ambassadeurs et Consuls) sur 43 il y a 38 beydanes et 5 negros.

Administration territoriale : Wali
sur 13 il y a 10 beydanes sur 3.

Gouvernement sur 29 ministres il y a 21 ministres beydane sur 8 négros.

Banques commerciales1 (privées)
8 banque beydanes et 0 négros comme par hasard.


A lecture de ces chiffres (cf mémorandum du flére), on se rend compte que ce pays appartient bien a ces fils.

Nous ne dirons jamais assez merci au caporal et aux baathistes dont les mentors tirent sur leur populations.

Les idées baathistes ont pervertis nos dirigeants politiques.

Pourtant la seule chose sur laquelle Azziz et daddah qui se méprisent mutuellement est le panarabisme.

Celui qui nie la réalité de la mauritanie dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Ce sont les memes betises.Que veux-tu? Que je pleure? Si les jeunes universitaires font la fraude pour une petite election, cela veut tout simplement dire qu'il faut bien...rire!!!! Ce sont toujours les memes ideologies imbeciles et les memes discours batards qui continuent a' diviser notre peuple. Les vieux de plus de 70 ans peuvent faciliter les choses en acceptant de quitter definitivement le terrain politique.
ALLEZ MAATA, TES STATISTIQUES NE SIGNIFIENT RIEN!!!!CE SONT LES HOMMES DE CONFIANCE DES DIRIGEANTS QUI OCCUPENT LES POSTES. TOUT LE RESTE N'EST QUE FOUTAISE!!!!!

Anonyme a dit…

00:57Un militaire mauritanien tué par Al Qaida

L’armée mauritanienne a informé la famille Khtour de la mort de leur fils, le militaire Cheikh Ould Khtour, tué par des éléments d’Al Qaida au Maghreb Islamique à la frontière entre la Mauritanie et le Mali, au deuxième mois de cette année.

Selon des sources familiales, Ould Khtour, qui travaille également dans le commerce de véhicules a quitté Nouakchott il y’a plusieurs mois, sans qu’il précise le lieu où il se rend.

L’armée mauritanienne avait averti il y’a quelque temps de la mort d’un autre militaire, Ould Vall, tué par Al Qaida, toujours au Nord-Mali.

Traduction, Ahmed Baba Ould Hamoud                                                           
                                                                       
 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : Essirage, traduction, A.B.O. Hamoud pour Cridem

Anonyme a dit…

Maata, si tu es vraiment sincere, tu dois "lire pour nous" la declaration du collectif des professeurs de l'Universite' de Nouakchott!

Anonyme a dit…

Deuxième mois de l'année, c'est février. Qu'est-ce qui se passe? C'est mwa qui ai balancé cette mauvaise nouvelle. Donc ça s'agite au front sans que l'on sache. Esperons que Essirage a reçu une mauvaise imfo. A-

Anonyme a dit…

De petits menteurs, ces maliens.

A-
==
Mali : pas de preuve de risque d'enlèvement



23/04/2011 Commentaires [ 8 ] E-mail Imprimer





Le gouvernement malien a estimé vendredi que, contrairement à ce qu'a affirmé l'ambassade de France à Bamako, il n'y a aucune preuve "tangible", de risque d'enlèvement de Français sur son territoire. "Aucune preuve tangible ne permet de soutenir cette prétendue insécurité susceptible d'entraver la libre circulation des personnes et de leurs biens y compris dans la région de Mopti (600 km au nord de Bamako), région de tourisme par excellence", affirme le ministère malien de la Sécurité dans un communiqué. "Le gouvernement du Mali, exhorte les amis du Mali à travers le monde et tous ceux qui désirent visiter" ce pays "à ne rien changer à leur programme", ajoute le texte.

Il existe un risque "très élevé" de prises d'otages de ressortissants français au Mali et au Niger, avait pour sa part affirmé mardi l'ambassade de France à Bamako dans une alerte publiée sur son site internet. Elle avait précisé que les informations qui lui étaient parvenues concernant le Mali, faisaient état de menaces élevées d'enlèvements de Français entre la région de Mopti et la frontière avec le Burkina-Faso. Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a des bases au Mali d'où elle opère dans plusieurs pays de la zone du désert sahélo-saharien. Aqmi retient en otages quatre Français qui faisaient partie d'un groupe de sept personnes enlevées le 16 septembre 2010 à Arlit, un site d'extraction d'uranium dans le nord du Niger du groupe nucléaire français Areva. Le 24 février, trois des otages dont une Française, un Togolais et un Malgache, avaient été relâchés près du point de jonction des frontières de l'Algérie, du Mali et du Niger.

Par Europe1.fr avec AFP
Publié le 22 avril 2011 à 21h33

Anonyme a dit…

Y-a-t-il que Kadhafi qui a du sang sur les mains ?"





De nombreux soldats de l'armée et la Libye policiers ont été exécutés par les rebelles de "sang froid". ILs ont eu les yeux bandés, pieds et poings liés, battu, Exécuté, suspendu, décapité, brûlé vif. Ils avaient le corps mutilés. Le coeur d'un soldat a été extrait de sa poitrine quand il a proclamé que son «cœur est pour Kadhafi" et les rebelles ont pris une bouchée du cœur. A Misrata les rebelles ont brûlé quelques soldats, puis agité et dansaient autour avec les restes calcinés de leurs cadavres.
Il s'est averé qu'il y a chasse a l'homme noir ce qui prouve le racisme des insurgés libyens contre leurs propres compatriotes.T
Toutes les videos sont disponibles sur youtube.

Anonyme a dit…

Le yemenite part. Pourquoi une ambassade de chez nous au Yemen? On ferme l'ambassade du Nigeria et on transfert l'ambassadeur au Yemen. Qu'est-ce qu'i ya au Yemen? A-
==

http://www.rfi.fr/moyen-orient/20110423-le-president-yemenite-accepte-depart-sous-30-jours

Anonyme a dit…

Ano,

Tu dois avoir honte. Morrr. Tu es incapable de refléchir.
===

Y-a-t-il que Kadhafi qui a du sang sur les mains ?"

De nombreux soldats de l'armée et la Libye policiers ont été exécutés par les rebelles de "sang froid". ILs ont eu les yeux bandés, pieds et poings liés, battu, Exécuté, suspendu, décapité, brûlé vif. Ils avaient le corps mutilés. Le coeur d'un soldat a été extrait de sa poitrine quand il a proclamé que son «cœur est pour Kadhafi" et les rebelles ont pris une bouchée du cœur. A Misrata les rebelles ont brûlé quelques soldats, puis agité et dansaient autour avec les restes calcinés de leurs cadavres.
Il s'est averé qu'il y a chasse a l'homme noir ce qui prouve le racisme des insurgés libyens contre leurs propres compatriotes.T
Toutes les videos sont disponibles sur youtube.

24 avril 2011 10:53

maatala a dit…

Salam

Le Couly a dit:

ALLEZ MAATA, TES STATISTIQUES NE SIGNIFIENT RIEN!!!!CE SONT LES HOMMES DE CONFIANCE DES DIRIGEANTS QUI OCCUPENT LES POSTES. TOUT LE RESTE N'EST QUE FOUTAISE!!!!!
----------------------------------

La méme réflexion a été faite à Martin luther King et à Mandéla

Tu es tellement con pour oublier que sans la lutte des noirs américains ta place aurait été au fond du bus, s'il s'arrête pour toi et à coté du bétail dans le train.

Afin que tu n'oublies pas que tes ancêtres sont venus dans la cale du bateau dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Qui connait la direcction du budjet en 1976??? d'après CRIDEM
Aziz y était!
--------------------
Qu’a fait Mohamed Ould Abdel Aziz de son premier salaire dans la vie active ?

1976 : Mohamed Ould Abdel Aziz est fonctionnaire à la direction du Budget. De son premier salaire dans la vie active, il construit une mosquée en planches de contreplaqué dans l’enceinte de la direction du Budget .Le muezzin Mohamed Ould Abdel Aziz appelle à la prière pour la première prière dans cette mosquée.

qui

Anonyme a dit…

Salam

L’école mauritanienne est malade.Au-delà de ce simple constat que faut-il prendre comme mesures pour redresser un système qui fonctionne à vau-l’eau ?


Nous avons, depuis des années, posé cette problématique à travers des contributions modestes basées sur notre expérience d’enseignant mais aussi d’analyste de la scène politico- sociale.D’autres ont aussi livré des critiques pertinentes sur cette question qui préoccupe la famille scolaire entière et la Mauritanie dans sa diversité.

Mais toutes ces riches et précieuses productions n’ont pas stimulé une volonté réelle de trouver des solutions globales à la crise qui frappe l’école mauritanienne. Les décideurs se contentent de reproduire les mêmes schémas stéréotypés et dans le meilleur des cas, ils copient des modèles abandonnés ailleurs qui ne s’adaptent pas aux réalités mauritaniennes. S’il est universellement prouvé qu’aucun développement n’est possible sans un bon système éducatif, il devient clair que l’école est ce chemin qui mène au progrès. En effet c’est à travers cette institution que s’expriment toutes les valeurs essentielles qui fondent la raison d’être et d’espérer d’une nation. Un pays riche ou pauvre soit-il ne peut transformer son destin que par l’école. Quand l’école va, tout va. Les milieux scolaires et universitaires sont des laboratoires de la vie d’une nation. Car chacun se retrouve dans cette vitrine et se sent concerné par ce qui s’y passe. Les responsabilités sont diverses mais convergent vers un même but : celui de former les cadres de demain qui assureront la relève. Pour élaborer des politiques éducatives cohérentes il faudrait le faire en fonction de la spécificité du pays. La Mauritanie est culturellement un pays où cohabitent des communautés différentes mais qui partagent des réalités identitaires et une religion unique. Les différences culturelles, linguistiques peuvent renforcer l’unité nationale lorsqu’elles sont perçues comme des sources d’enrichissement mutuelle et non comme des obstacles à une cohabitation intercommunautaire. Au départ cette vision de l’école mauritanienne comme trait d’union entre différentes cultures et langues du pays était clairement défendu par les décideurs politiques et les auteurs de la conception des curricula pédagogiques. L’objectif final était de produire des élites décomplexées et aptes à incarner les valeurs véhiculées par le système élaboré par les experts de l’éducation. Mais cette vision transcendant les critères politiques a été dévié de sa trajectoire à mesure que d’autres mains se chargeaient d’élaborer les programmes et de reformer le système. Malheureusement aucune réforme du système éducatif n’a fait l’objet de débats ou de concertation entre la famille scolaire et les décideurs. Pire ce sont des lobbies politico- idéologiques qui s’arrogent ce droit dont ils usent et abusent.
Le système éducatif présente bien des failles dans sa conception et les risques de dérapages sont de plus en plus grands. C’est donc dès le départ qu’il faudrait poser les bases saines d’une future école qui unit les fils du pays autour de valeurs fédératrices, objectives et porteuses de stabilité. La bonne finalité d’un système éducatif doit d’être de former un citoyen modèle en qui il faut cultiver entre autres vertus l’amour de la patrie, le goût du travail, l’esprit du sacrifice. Ainsi façonné le futur cadre est un homme ou une femme possédant les qualités requises faisant de lui un agent complet de développement. Enseignant il s’acquittera de sa mission, infirmier il accomplira la sienne, soldat il défendra la patrie, ambassadeur, il représentera honorablement son pays…Les agitations scolaires que connaît le pays de façon chronique ne sont que les causes de la faillite d’un système qu’il faudrait réformer sans déformer pour une énième fois.

Cheikh Tidiane Dia

Source : Le Rénovateur le 23/04/2011

Anonyme a dit…

salam

Déclaration AVOMM-ARMME-OCVIDH du samedi 23 avril 2011

Il y a vingt deux ans, le dictateur Ould Taya décidait d’en finir avec la communauté noire africaine de Mauritanie dans l’intention politique et idéologique d’achever le processus d’arabisation du pays. Cette décision s’est traduite par :





- Des déportations massives des citoyens noirs africains mauritaniens, sur toute l’étendue du territoire national vers le Sénégal et le Mali.

- Des massacres et des exécutions extra-judiciaires de populations civiles, hommes, femmes, jeunes, vieux, enfants, et de soldats dont le seul crime est d’être non arabes.

-Des expropriations de leurs terres et la confiscation de leurs biens.

- Une volonté d’extermination poursuivie tout le long des années 1990, 1991, par toutes les méthodes les plus barbares, mobilisant toutes les forces de police, de la gendarmerie, de la garde nationale, sans oublier l’armée et l’administration, s’est poursuivie avec comme seul objectif : l’éradication de la communauté noire africaine de Mauritanie.

Après plusieurs péripéties, des espoirs déçus et des promesses jamais tenues, le Président Ould Abdel Aziz, à son tour, n’a pas honoré ses engagements de rétablissement de l’Etat de droit et de réparation des crimes commis.

Depuis la « prière de Kaëdi » et les différentes rencontres avec les représentants des organisations de défense des droits humains, des associations civiles et des partis politiques ; Ould Abdel Aziz n’a pas marqué un geste politique significatif en direction des populations noires africaines mauritaniennes.

La résolution du passif humanitaire, la traduction des criminels civils et militaires impliqués dans les massacres et les exécutions des populations africaines, la contribution aux enquêtes afférentes à la plainte contre Ould Taya devant les tribunaux belges, le rétablissement des rapatriés dans leurs droits et la restitution de leurs biens confisqués, la poursuite du rapatriement des déportés et l’arrêt immédiat de l’expropriation des terres de la vallée et le règlement de la question de l’esclavage sont des priorités pour nous, militants de défense des droits humains et de l’exigence de justice, du devoir de mémoire et de réparation.

Non à l’oubli! Non à l’impunité!

La Mauritanie ne pourra pas s’inscrire dans l’histoire politique de la modernité sans la réparation des crimes commis contre les wolofs, peuls et soninkés de Mauritanie.

Paris le 23 avril 2011
Les signataires AVOMM, OCVIDH et ARMME

Anonyme a dit…

salam

Ahmed Ould Daddah empêché par la police de rendre visite aux étudiants détenus.


La police a empêché Monsieur Ahmed Ould Daddah, Président du RFD, de rendre visite aux étudiants détenus au Commissariat Ksar 2, suite aux évènements tragiques qu’a connus l’Université ces derniers

Anonyme a dit…

salam

Affrontement entre étudiants : Silence assourdissant de la présidence de l’Université de Nouakchott.


Face aux événements de l’université de Nouakchott, tout le monde a réagi. Tout le monde sauf la présidence de l’université. Pas un communiqué, une déclaration du rectorat. L’administration de cette université est pourtant la première concernée, la première interpellée.

Les élections syndicales à l’ origine des affrontements violents entre étudiants ont eu lieu dans l’enceinte de l’université. Faute de réactions l’université, nous vous proposons celle des partis politiques. A part l’UPR, parti au pouvoir, ils ont presque tous réagi.

La fin de semaine écoulée a été marquée par des affrontements violents qui ont opposé des étudiants de l’université de Nouakchott suite à l’élection contestée de délégués des étudiants. Les hommes politiques toujours prompts à chevaucher les vagues n’ont tardé à réagir. Le chef de l’institution de l'opposition démocratique et par ailleurs chef du RFD a été le premier à déplorer des violences ayant un caractère communautaires entre étudiants.



Ahmed Ould Daddah a accusé au cours d’une conférence de presse jeudi soir à Nouakchott, des milieux extérieurs à l’université d’être à l’origine de ces violents affrontements ayant opposé les militants de deux syndicats d’étudiants de l’université de Nouakchott, mercredi et jeudi.

Ces échauffourées ont opposé les militants de l’Union nationale des étudiants de Mauritanie (UNEM), proche de la mouvance islamiste, aux partisans du Syndicat national des étudiants de Mauritanie (SNEM) composé presque exclusivement d’étudiants négro-africains. Ahmed Ould Daddah a déclaré « Personne n’a le droit, et surtout les cercles du pouvoir, de faire des actions attentatoires à l’unité de la Mauritanie. Je m’adresse au pouvoir dont la responsabilité est d’assurer la cohésion entre citoyens, d’assurer l’ordre par la justice et une politique de responsabilité. »

Le chef de l’opposition a vivement condamné « des affrontements qui ont dépassé le cadre syndical pour prendre une nature communautaire portant atteinte à l’unité et à la cohésion nationales. Une tournure brusque enregistrée après l’intrusion invisible de forces extérieures ayant infiltré les étudiants à des fins qui n’ont rien à voir avec l’intérêt de la corporation' ».

A cet égard, Le président du RFD « met en garde contre de tels agissements et appelle les acteurs à la responsabilité et à la préservation de l’unité du peuple mauritanien pour préserver la paix et la sécurité dans le pays ». Le RDU, autre formation de l’opposition démocratique, a été plus explicite par rapport a une éventuelle implication du pouvoir.

Anonyme a dit…

Pour ce parti « Ces incidents inquiétants constituent une des manifestations de la politique de discorde entreprise par certains milieux du régime actuel qui s’emploient au grand jour à semer la haine entre les générations et attiser les ressentiments entre les composantes du même peuple pour réaliser des acquis politiciens aux conséquences non maîtrisables. »

Le parti d’Ahmed Ould Sidi Baba tout en condamnant fermement les événements, dénonce fortement la politisation de la scène universitaire et les menées visant à semer la discorde au sein des étudiants sur des bases raciales, ethniques ou autres et invite tous les étudiants mauritaniens à s’éloigner du racisme et de la discorde et à faire face aux manœuvres visant à semer la zizanie en leur sein pour détourner leur attention de la détérioration du système éducatif et celle de l'opinion publique des souffrances qu’endurent les citoyens frappés de misère à cause de la gestion piteuse par le régime des politiques du pays. »

L’Union des forces de progrès (UFP), autre parti d’opposition, a déclaré que les troubles de l’Université de Nouakchott « ont montré l’ampleur du danger qui continue de menacer l’unité nationale et la paix sociale ».

L’UFP s’est interrogé, dans un communiqué rendu public « à qui profite l’exacerbation des tentions ethniques en ce moment précis, et pourquoi l’université en devient le théâtre ? La formation de Ould Maouloud accuse « certains milieux d’avoir profité de la tension généralement présente en pareil cas (élections) pour exacerber les clivages ethniques entre les étudiants. »

Pour l’AJD/MR, parti de la majorité présidentielle, « Ce qui au départ n'était qu'un conflit entre syndicats estudiantins s'est vite transformé en affrontements sanglants revêtant un caractère racial. De nombreux blessés ont été signalés en plus des arrestations. »

Anonyme a dit…

Ainsi l’AJD/MR « déplore cette dangereuse dérive et condamne avec la plus grande énergie tous les actes de vandalisme ayant abouti à des saccages de biens publics et privés quelles qu'en soient les motivations. Le parti condamne aussi le caractère sélectif de la répression opérée, en appelle aux étudiants de tous bords pour qu’ils fassent preuve de retenue en évitant d'être les instruments de forces poursuivant des objectifs autres que les intérêts estudiantins, rappelle ce qu'elle n'a jamais cessé de déclarer:

le problème majeur de la Mauritanie demeure la recherche des meilleurs voies et moyens pour une bonne cohabitation de ses différentes composantes nationales et enfin demande la libération immédiate des étudiants arrêtés pour créer un climat d’apaisement et exhorte les autorités universitaires à prendre les dispositions pratiques pour l’organisation d’élections estudiantines tout en encourageant le dialogue et la concertation. »

Le parti Tawassoul (Islamiste) demande à l'administration universitaire et aux pouvoirs publics concernés de mener une enquête transparente et objective pour connaître toutes les circonstances de ces événements douloureux. L’IRA Mauritanie « déplore le caractère racial, pris par la tournure de cet événement et l'indifférence de l’administration universitaires et condamne la partialité des forces de l’ordre, dans le traitement des parties en conflit. »

Certains partis politique rendent responsables de ces affrontements des éléments extérieurs à l’université qui ont « exacerbé les divisions raciales.» Ce qui s’est passé à l’université, c’est aussi le résultat de la mauvaise gestion des contradictions de la société mauritanienne. C’est encore l’illustration d’une « certaine culture de la fraude.» pendant ces élections, il y a eu votes multiples, bureaux de vote fictif…

MSS

Anonyme a dit…

La haine exprimée tout au long des pages de ce site par certains commentateurs à l'égard de la communauté Maure ne change rien dans la réalité des choses. Par contre, il est évident que celui qui envie se ruine et s'abime le cœur petit à petit jusqu'à qu'il crève, une fin lamentable qu'il aurait pu choisir autrement, l'amour, la piété, la fraternité ...c'est choisir la voie de l'Islam qui guide à une vie meilleure. Toutes les tentatives de semer le discorde et la divergence entre les composantes de cette nation ont échoué et ceux qui avaient choisi ce chemin ont subit une vie infernale; vous les connaissez tous, certains vivent encore, mais rongés de remords, de maladies et d'inquiétude.

Anonyme a dit…

Avion de la drogue: le Mali ne cédera pas aux pressions

24/04/2011

BAMAKO - Le Mali ne cédera pas aux pressions qui sont exercées dans l'enquête sur un avion bourré de cocaïne qui, en 2009, avait atterri avant d'être détruit dans la région de Gao (nord du Mali), a appris dimanche l'AFP auprès du ministère malien de la Justice.

Il y a notamment des pressions pour obtenir la libération des deux principaux suspects arrêtés. Ces pressions ne marcheront pas. Le chef de l'Etat (Amadou Toumani Touré) nous a donné cette semaine le feu vert pour faire toute la lumière sur l'affaire, a déclaré un responsable du ministère.

Une autre source proche de l'enquête a également affirmé que ces pressions étaient inutiles. Ils peuvent même menacer la République, mais l'enquête suit son cours et la vérité doit éclater, a-t-elle dit en soulignant que la coopération judiciaire, en particulier avec le Maroc, a permis de faire un grand bond dans l'enquête.

Aucune indication sur la provenance des pressions exercées n'a été fournie, mais des personnes liées aux deux principaux suspects ont menacé de s'en prendre à l'Etat du Mali par la violence s'ils n'étaient pas libérés, selon une source des services maliens de sécurité.

Ces deux suspects sont Didi Ould Mohamed, originaire du Sahara occidental qui se prétend Malien mais dont la nationalité est contestée par les enquêteurs, et Mohamed Ould Sidi Hamed, Malien.

La personnalité de Didi Ould Mohamed, intéresse particulièrement les enquêteurs: natif de Lâayoune au Sahara occidental, il vit entre les camps de réfugiés sahraouis de Tindouf (extrême sud-ouest de l'Algérie) et le Mali, où il a de la famille.

Il maîtrise parfaitement l'espagnol, langue parlée par les trafiquants sud-américains. On est à deux doigts de savoir si, effectivement, Didi Ould Mohamed a bel et bien servi d'interprète entre trafiquants latino-américains et ressortissants d'Afrique de l'Ouest, pour que l'avion de cocaïne se pose dans le Sahel malien, a affirmé une source proche de l'enquête.

Début novembre 2009, un Boeing 727 venant du Venezuela et transportant de la cocaïne et d'autres produits illicites, selon l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), avait atterri dans la région de Gao.

Après avoir déchargé son contenu, les trafiquants avaient incendié l'appareil.

Depuis, une dizaine de personnes ont été arrêtées au Mali. Parmi elles figure un pilote français, appréhendé le 7 mars et soupçonné d'être impliqué dans divers trafics de drogue.

L'Afrique de l'Ouest est considérée par les agences internationales de la lutte contre la drogue comme un point de transit important dans le commerce de stupéfiants venant d'Amérique latine et destinés à l'Europe.

Plusieurs bandes de trafiquants, certaines liées à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), sévissent dans le Sahara, de l'Algérie à la Mauritanie en passant par le Mali et le Niger.

(©AFP / 24 avril 2011 14h58)

Anonyme a dit…

LE VERDIQUE POURKOI TU NAS PAS ECRIT QUE SUR QUATRE CHEF D ETAS MAJORS IL N YAS QUE UN SEUL BEYDANI ET TROIS NEGRES
IL S AGIT DE
COMMANDANT DE LA GENDARMERIE GENERAL NDIAGA DIENG
COMMANDANT DE LA GARDE NATIONAL
GENERAL FELIX NEGRE
COMMANDANT DE L ETAT MAJOR SPECIAL DU PRESIDENT
COLONEL DIA
ET SUR QUATRE RACISTES QUI VISITENT LE SITE IL YA UN SEUL BEYDANI ET TROI

Anonyme a dit…

Salam

De violents affrontements interraciaux ont opposé des étudiants à l’Université de Nouakchott les 20 et 21 avril derniers.

Ces événements graves font suite aux élections organisées par les syndicats d’étudiants, pour le choix des représentants dans les instances universitaires.

D’une rare violence, ces échauffourées entre étudiants ont causé de nombreux blessés et des arrestations dans les rangs de l’une des parties en conflit.
Notre organisation est davantage indignée, du fait que tous les faits et analyses corroborent une tentative des cercles sectaires et conservateurs du système de mettre en péril la dynamique d’entente et d’action pour les causes justes, que des courants progressistes, au sein desquels les Réformistes Islamistes sont une composante fondamentale, ont tissé avec beaucoup de labeur et d’abnégation. Cette manœuvre des autorités politiques et universitaires, malsaine et qui a mal tourné, visait discréditer une composante nationale de plus en plus portée vers le règlement des grandes questions de discordes, mais, elle visait aussi à saper l’unité des parties naturellement alliées pour une Mauritanie débarrassée du racisme et de l’esclavage.
Dans ce contexte grave, l’IRA Mauritanie :

Condamne ce recours scandaleux, immoral et criminel des autorités politiques et universitaires, à la manipulation et aux dérapages de la violence entre populations estudiantines.



-Condamne fermement toute forme de violence d’où qu’elle vienne et déplore le caractère interracial qu’ont ces événements et l’intervention négative et partisane des autorités universitaires,
-Condamne la partialité des forces de l’ordre, dans le traitement des parties en conflit,
-Exige la libération immédiate et inconditionnelle des étudiants en détention et en appelle à l’esprit de dépassement et de dialogue inter estudiantins pour jeter les bases d’une Mauritanie unie et égalitaire,
-Met en garde les autorités universitaires contre le risque de généralisation de ces évènements et les exhorte à plus de responsabilité pour garantir l’organisation d’élections estudiantines libres et transparentes.

Nouakchott, le 24 avril 2011
Le Bureau Exécutif de l’IRA

INITIATIVE DE RESURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE EN MAURITANIE

Anonyme a dit…

Salam

Il a dit

"La haine exprimée tout au long des pages de ce site par certains commentateurs à l'égard de la communauté Maure"

----------------------------------

Dire à mes frères, mes tantes, mes oncles de partager ce pays avec leurs soeurs et frères négro est le meilleur service qu'on peut rendre à son pays.

Le journal Le véridique ne dit pas autre chose.

Je te signale qu'en afrique du sud, ce sont les hommes d'affaires qui ont les premiers noués les contact avec l'ANC.

la haine anti-maure est un argument facile dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

L'ano a dit:

"LE VERDIQUE POURKOI TU NAS PAS ECRIT QUE SUR QUATRE CHEF D ETAS MAJORS IL N YAS QUE UN SEUL BEYDANI ET TROIS NEGRES"

----------------------------------

Les chiffres que j'ai cité proviennent du mémorandum du FLERE.

Il doivent être actualisées, mais il reflète une situation inadmissible dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

LE VERDIQUE POURKOI TU NAS PAS ECRIT QUE SUR QUATRE CHEF D ETAS MAJORS IL N YAS QUE UN SEUL BEYDANI ET TROIS NEGRES
IL S AGIT DE
COMMANDANT DE LA GENDARMERIE GENERAL NDIAGA DIENG
COMMANDANT DE LA GARDE NATIONAL
GENERAL FELIX NEGRE
COMMANDANT DE L ETAT MAJOR SPECIAL DU PRESIDENT
COLONEL DIA
ET SUR QUATRE RACISTES QUI VISITENT LE SITE IL YA UN SEUL BEYDANI ET TROI

24 avril 2011 21:05

Anonyme a dit…

LE VERDIQUE POURKOI TU NAS PAS ECRIT QUE SUR QUATRE CHEF D ETAS MAJORS IL N YAS QUE UN SEUL BEYDANI ET TROIS NEGRES
IL S AGIT DE
COMMANDANT DE LA GENDARMERIE GENERAL NDIAGA DIENG
COMMANDANT DE LA GARDE NATIONAL
GENERAL FELIX NEGRE
COMMANDANT DE L ETAT MAJOR SPECIAL DU PRESIDENT
COLONEL DIA
ET SUR QUATRE RACISTES QUI VISITENT LE SITE IL YA UN SEUL BEYDANI ET TROI

24 avril 2011 21:05

Anonyme a dit…

To the web master
I JUST WANT TO ASK YOU IF I AM ALLOWED TO WRITE A COMMENT IN ARABIC BECAUSE MY FRENCH IS NOT GOOD SPECIELY IN WRITING
I AM WAITING FOR YOUR ANSWER AS SOON AS POSSIBLE
THANKS A LOT

Anonyme a dit…

Salam

Man

Of course you can write in arabic
but many of ours friends dont learn and speak arabic.

You are welcome

maatala

Anonyme a dit…

Je repons à la place du webmaster au cas où il ne lit pas Anglais.

Ano who writes in English,

I do believe that you can write in Arabic and people will read you and comment. You can even write in English if you wish and some people will read you too and react. Here freedom is at its fullest.

Welcome to canalh. A-

Anonyme a dit…

Salam

Commissariat de police II de la Socogim PS : Six étudiants arrêtés séjournent dans ses locaux !


Ils sont cinq étudiants et un collégien pris dans les filets de la police au cours d’une rafle le 21 avril dernier suite aux heurts qui ont opposé des étudiants de l’Université de Nouakchott. A l’origine de ces affrontements sanglants à l’intérieur et l’extérieur de l’institution universitaire, une banale compétition électorale interne opposant des syndicats d’étudiants de l’Université qui a tourné au vinaigre.

Contacté par téléphone au 22 13 94 13, M. Ibrahima Guèye encore retenu au commissariat II de la Socogim PS, a dit ne pas connaître le mobile de son arrestation. « J’étais avec mon camarade et je partais au marché quand une voiture de la police s’est garée à côté de nous au niveau de la BMCI.

Les policiers m’ont demandé si j’étais étudiant, j’ai répondu par l’affirmative. Alors ils nous ont intimé l’ordre d’embarquer dans la voiture.



Moi je n’étais même pas au courant de ce qui passe. Voilà comment je me suis retrouvé dans ce commissariat. Depuis, il nous a été rien dit », raconte t-il. Hassane MBodj, un autre étudiant que nous avons contacté également raconte la même version que Ibrahima Guèye. Sall Bocar collégien de son état apprenant au collège des garçons n’a pas eu de chance. Les policiers l’ont pris au niveau du collège des garçons.

« Ils m’ont demandé si j’étais étudiant, j’ai répondu oui et puis ils m’ont embarqué », affirme t-il. Sa mère que nous avions eue au téléphone auparavant nous avait raconté la même version. Séjourne dans ce commissariat aussi, Abdoul Aziz MBengue, Mohamed Gaye, Vadel Ould Oumar Oumar âgé de 14 ans.

Tous ces étudiants ne savent pas encore ce qui leur est reproché. Ils attendent dans l’angoisse, de connaître les motifs pour lesquels ils ont été arrêtés. Tous reconnaissent n’avoir pas été maltraités par les policiers. Selon eux, ils sont bien traités.

Le Syndicat National des Etudiants Mauritaniens, indiquent –ils, ne les a pas laissé à leur sort. Le syndicat maintient la pression par des sit in exigeant leur libération. Selon le président du SNEM, M. Bâ Bocar, ces heurts ont occasionné 15 blessés dont le secrétaire général M. Bakari Bathily et NDiaye Kane Sarr porte parole du syndicat. Il a aussi indiqué que tous ceux qui avaient été hospitalisés sont sortis.

Moussa Diop

Anonyme a dit…

Salam

Collectif de professeurs à l’Université : Déclaration


Depuis deux jours, ce qui ne devait être qu’une compétition électorale pacifique, en vue du renouvellement des instances syndicales estudiantines, a revêtu les allures de confrontations interethniques violentes. Le campus universitaire de Nouakchott s’est transformé en un champ de bataille où s’affrontent étudiants Arabes et Négro-africains.

Pareils affrontements ne sont pas nouveaux. Ils ont émaillé l’histoire récente de notre pays (1966, 1979, 1989) et ont failli, à certains moments, le faire sombrer corps et âme.

Les événements de ces derniers jours ne sont pas seulement regrettables ; ils sont inquiétants à plus d’un titre. En tout premier lieu parce qu’ils ont pour cadre et pour prétexte, l’université, dont les fonctions fondamentales sont d’être un espace de formation intellectuelle et scientifique ; un forum de dialogue et d’échange culturels ; un creuset de l’unité de la nation.



Que l’université, au lieu d’être l’aire d’envol d’idées et de pratiques généreuses de dialogue intellectuel, de démocratie et de progrès, ne soit plus que le champ clos de confrontations identitaires est navrant et paralysant. Que les étudiants d’aujourd’hui, qui seront les leaders de demain, plutôt que de frayer des voies nouvelles, aptes à faire émerger une Mauritanie de justice et de paix, s’embourbent dans les chemins battus de l’intolérance, de la haine et de la violence est tragique.

Que les uns et les autres nous restions encore entravés par nos identités particulières et nos instincts grégaires, et soyons incapables de forger une identité nouvelle, riche de notre diversité, de fonder des solidarités plus larges et dynamiques, s’abreuvant à des rêves et à des projets partagés, est mortel.

Cela ne signifie nullement que nous n’avons pas de problèmes « entre nous » ni que nous soyons pessimistes face à leur ampleur. Au contraire, c’est parce que les problèmes entre nous sont sérieux qu’ils ne se résoudront pas par la confrontation entre un « eux » et un « nous » dressés en deux camps ennemis. La crise qui se révèle à travers les affrontements entre étudiants « Maures » et « Noirs » est multidimensionnelle, complexe. Elle relève de notre responsabilité commune.

04.2011

Anonyme a dit…

Sa compréhension et sa solution éventuelle requièrent lucidité et courage, ferme volonté et largesse d’esprit. Il y va de notre avenir, de l’avenir de nos enfants, de celui de la nation. Il nous appartient, et à nous seuls, de construire notre destin, et de ne point laisser, une fois de plus, l’histoire décider pour nous, sans nous et peut être contre nous.

Face à cette grave situation, et aux sombres perspectives qui se profilent, nous, professeurs à l’université de Nouakchott, lançons un appel à la vigilance et à la mobilisation de tous ; étudiants, membres du corps professoral, partis politiques et syndicats, organisations de la société civile, citoyens et citoyennes de bonne volonté, afin que plus jamais le peuple mauritanien ne revive l’amère expérience des années 89-90.

Il est plus que temps de substituer aux pratiques de l’invective, des confrontations sanglantes et de l’exclusion les valeurs de la diversité culturelle, du respect de l’autre, de la solidarité humaine. Á l’heure où, dans le monde arabe et ailleurs, résonnent la musique d’un nouveau printemps des peuples, nos luttes fratricides sont, au mieux, des batailles mesquines, à contre-courant de l’histoire, au pire, un combat suicidaire.

Il nous appartient à tous, individuellement et collectivement, d’œuvrer à un sursaut national, celui de la vraie renaissance d’une unité nationale véritablement soudée, fondée sur l’égalité des chances et le respect des droits de la personne humaine,

Aucune société, aucune civilisation ne peut s’épanouir en dehors du droit, de l’équité, de la justice et de la liberté. La Mauritanie ne sera un pays démocratique, que le jour où nous ferons une place de choix au droit, aux valeurs de dignité, d’amour, de justice et de tolérance.

Collectif de professeurs à l’Université

Anonyme a dit…

Avec des professeurs de ce niveau, comment ne pas se haïr ?

Quand un collectif de professeurs de l’université ne sait pas même la conséquence d’un mot et ose écrire pareille connerie car, mille excuses, il n’y a pas d’autre mot, que peut-on encore espérer de l’université mauritanienne ? Après les événements à l’université qui sont le parfait miroir de l’état de la société voulu et cultivé par des criminels, le savant collectif, qui a tout l’air d’être sournois, ne trouve rien de mieux à dire que ceci : dans une déclaration parue sur cridem, le collectif parle tantôt d’affrontements entre « étudiants Arabes et Négro-africains » tantôt d’affrontements « entre étudiants « Maures » et « Noirs » ».


Faudrait savoir ! N’y a-t-il pas de harratines à l’université de Nouakchott ? Si oui, faut-il les classer selon la terminologie du collectif de responsables parmi les arabes ou les négro-africains ? Et si d’aventure on les classe parmi les arabes, que deviennent-ils ensuite quand le collectif des professeurs parle « d’affrontements entre maures et noirs » ?
De même, avec l’innocence présumée de pareilles pointures, vous voyez que ce collectif ne prend pas la peine de parler d’arabo-berbères mais juste tantôt d’arabes et négro-africains, tantôt maures et noirs. C’est bien la preuve que dans l’esprit de ce collectif qui se targue d’être éveillé et invite au dépassement, se tiennent les invincibles racines les plus profondes de l’esprit féodal, sectaire, chauvin.
C’est tout simplement lamentable qu’un pareil collectif en ces temps incertains écrive de pareilles sottises avec une légèreté, une inconscience ou une fourberie qui explique bien ce qui se passe dans cette université.
Vint ensuite la crainte des événements que le pays a déjà connus et voilà que tout le monde crie à l’unité nationale ! Pourtant, c’est tellement simple d’en finir avec ces pompiers pyromanes car enfin dès qu’on parle des événements probables ce n’est qu’une menace contre les négro-africains de se faire encore attaquer par des harratines pour défendre leurs anciens maîtres en oubliant que leur sang métis est aussi nègre !
Aussi, pour que chaque branche raciste et pyromane négro-africaine et maure se tienne tranquille, il suffit que toutes les organisations pour la cause harratine fassent une campagne pour réveiller dans le cœur et l’esprit de tous les harratines leur sang nègre afin que plus jamais ils ne pensent qu’ils sont plus culturellement maures qu’ils ne sont génétiquement nègres !
Sitôt que les harratines partout auront compris cela, sitôt que les maures racistes sauront que ce bras armé contre leurs frères c’est terminé, alors l’unité nationale sera garantie ! Car imaginez un peu une guerre entre maures et négro-africains sans le soutien des harratines comme arbitres des élégances, voilà de quoi calmer tout le monde !
Le collectif de professeurs par cette lamentable déclaration où il est question tantôt d’arabes et négro-africains, tantôt de maures et noirs démontre sa négation de la spécificité hartanienne ainsi insultée car diluée tellement dans cette déclaration qu’elle finit par être maure face aux noirs !
Voyez la bêtise de cette déclaration.
Si nos professeurs en sont à ce niveau à une heure si grave, il est peut-être temps de suivre le conseil d’un anonyme qui propose de fermer l’université et envoyer tout le monde faire ses études à l’étranger.

Publié par vlane

Anonyme a dit…

Salam

L’IGE a sévi à Paris et aurait en ligne de mire d’autres ambassades

Les limogeages récents des ambassadeurs de Mauritanie en France et en Allemagne seraient la conséquence du passage de l’IGE (Inspection générale d’Etat) à Paris.

En fouinant dans les comptes de la chancellerie parisienne, l’IGE aurait découvert des manquements très graves de gestion. Et c’est ainsi qu’elle aurait exigé le reversement au Trésor public mauritanien d'environ 500 000 euros qui auraient été subtilisés par des responsables "diplomatiques".

D’autres ambassades seraient dans la ligne de mire de l’IGE. On parle notamment de Bruxelles, de Dakar et du Qatar.

rim24.info

Anonyme a dit…

Maata,
D'où détient tu ces chiffres il te manque une chose combien represente les gens du fleuve parce que je deteste de parler pigmentation.

En tapant sur les maures t'as oublié que des tribus maures entières n'ont même un fonctionnaire.
Arrête de jouer ce petit jeu de lycéen.
filsdubled dont la famille ''n'a jamais tapé un fer pour l'Etat '' est heureux pourtant

Anonyme a dit…

Vlane, les professeurs ont bien mis les mots Maures et Noirs entre guillets. La declaration est bonne! Je suis plutot inquiete' de constater qu'il n'y avait aucun Maure Blanc a' la manifestation d'aujourd'hui devant le commissariat de la Socogim. J'aurais prefere' que toutes les composantes sociales Mauritaniennes y soient represente'es! Calmez le jeu et laissez chaque groupe avoir son syndicat. Ce serait une erreur de les forcer d'avoir un seul syndicat. LET THEM LEARN FROM THEIR MISTAKES!

Anonyme a dit…

On est cuit. Azzizzo mal avisé d'avoir fait une couchette avec Kadafi. Il aurait dû pendre par les couilles ceux qui avaient prêté allégeance à Kadafi. De quels mauritaniens on parle? Son AQMI? Kadafi était-il impliqué dans le tripatouillage d'une franchise AQMI, lui aussi? Adieu les projets d'investissement promis par le Roi des Rois d'Afrique. Qu'Allah protège la RIM. Et pourtant on a fait du mal à personne, si on ne parle pas de qjelques brebis galeuses ou perdues. A-
------

Libye: le Koweït donne 180 mios de dollars au CNT - Mercenaires russes et serbes

Le Koweït a accordé une aide financière de 50 millions de dinars (180 millions de dollars) à la rébellion en Libye, a annoncé dimanche le président du Conseil national de Transition (CNT), l'organe politique de la rébellion, en visite à Koweït.

Nous avons des preuves qu'il y a des experts militaires de Russie et des mercenaires de Serbie et de Mauritanie qui soutiennent Kadhafi, a par ailleurs dit le président du CNT.

"Cette somme va nous aider à régler une partie des salaires des employés. Nous avons besoin d'une assistance urgente", a indiqué Moustapha Abdeljalil au cours d'une conférence de presse après un entretien avec l'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahamd Al-Sabah. Le ministre koweïtien des Affaires étrangères, cheikh Mohammad Al-Sabah, a indiqué pour sa part que "le Koweït va apporter une importante et urgente aide humanitaire, par le biais du CNT".

M. Abdeljalil, qui effectuait sa première visite au Koweït, a indiqué que le CNT se félicitait de toute initiative tendant à assurer le départ du colonel Mouammar Kadhafi et de ses fils, ajoutant toutefois qu'"il n'y a encore aucune initiative sur le terrain".

Il a affirmé de nouveau que le colonel Kadhafi avait utilisé des avions algériens pour transporter des mercenaires africains combattant aux côtés de ses forces. "Nous avons des preuves qu'il y a des mercenaires de Mauritanie et de Serbie, des experts militaires de Russie et des femmes de Colombie", a par ailleurs dit le président du CNT. (MPK)



 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

ImprimerEnvoyer cette pageRéagirPartager
ALGÉRIE -  Article publié le : lundi 25 avril 2011 - Dernière modification le : lundi 25 avril 2011
Algérie : Bouteflika malade, l'opposition veut une présidentielle anticipée

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, le 19 avril 2009, durant son discours célébrant sa réélection.
AFP / Fayez Nureldine
Par RFI
Pour la première fois depuis le début, en janvier dernier, de la vague contestation sociale et politique qui secoue le pays, des personnalités demandent publiquement et de façon explicite que le voile soit levé sur l’état de santé du président Bouteflika. Sans attendre que ce point soit clarifié, un chef de parti appelle à une présidentielle anticipée.

 

C’est de Fawzi Rebaïne, candidat à la dernière présidentielle de 2009 et chef d’une petite formation politique qu’est parti le coup. « Le bulletin médical du chef de l’Etat doit être publié. Si le président est malade, qu’il se soigne » a notamment déclaré Fawzi Rebaïne. Et sans attendre un éventuel bulletin médical, il a appelé à une élection présidentielle anticipée.

De son coté, Maître Ali Yahia Abdenour, président d’honneur de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme a estimé que « lors de son discours (le 15 avril dernier), le président a donné une image pathétique d'une personne usée par la maladie, incapable d'assurer sa fonction ».

Pour cet avocat octogénaire, l'article 88 de la Constitution est peut-être la solution. Cet article stipule que « lorsque le président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l'impossibilité totale d'exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel, se réunit de plein droit et, après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose, à l'unanimité, au Parlement de déclarer l'état d'empêchement ».

Ces déclarations politiques tombent au moment où le pays est encore secoué par une vague de contestations.

-----
Il va y avoir du sport ! Les généraux d'Alger vont lui trouver un remplaçant avant certainement la fin de l'année. C'est ainsi quand on vous amène sur le capot d'une landrover militaire. Qui sera leur Sidioca?

A-

Anonyme a dit…

Ces gens ne se sont pas des musulmans .Pendre un prisonnier par les pieds et le decapiter a coups de machettes et son sang souille l'ecriture sur le mur "Allah Akbar".Toute cette foule qui filme cette excution avec leurs portables,on dirait des satanistes appliquant un rituel de sacrifice.C'est horrible et choquant.On supportait cette rebellion mais apres cette vision ,le point de vue change et contre les deux camps. .Je condamne le fait de tuer des prisonniers qui se sont rendus,ce qui est contraire aux conventions internationales.
Certaines videos peuvent choquer
http://vodpod.com/watch/5974385-libya-rebels-execute-behead-mutilate-gaddafi-army-who-surrender-where-is-cnn-now-pt4-of-4

Anonyme a dit…

Moussa Diop
Donc les policiers se sont trompés, au lieu de mettre la main au collet aux vrais coupables, ils ont capturé des passants innocents, en même temps que des foules d'étudiants sont en train de briser les voitures et brûler les biens publics et privés sur les axes principaux de la ville. C'est louche! Quelle genre de police avons nous?

Anonyme a dit…

En effet pas beau à voir. Vidéo pro-Kadafi. On a vu et on sait que ça n'ira plus en Libye. 40 ans au pouvoir sans partage amène à ça. A-

http://vodpod.com/watch/5974385-libya-rebels-execute-behead-mutilate-gaddafi-army-who-surrender-where-is-cnn-now-pt4-of-4

Anonyme a dit…

Salam

Le couillon d'amérique a dit:

"Maata,
D'où détient tu ces chiffres '

-------------------------------

Pauv' naze dans mon billet, j'ai donné mes sources: le mémorandum du FLERE.

Maatala

Anonyme a dit…

salam

Affrontements à l'université de Nouakchott: les faits selon le SNEM.

Suite aux affrontements entre étudiants de l’université de Nouakchott, KASSATAYA a recueilli la version du porte-parole du Syndicat National des Etudiants Mauritaniens (SNEM) M. Ndiaye Kane Sarr.

M. N’diaye Kane Sarr a confié au micro de KASSATAYA que c’est sur fond de tension que les élections des délégués des conseils d’administration, pédagogique et scientifique se sont préparées. Déjà durant la campagne des malentendus se sont fait jour entre l’UNEM et la coalition estudiantine (lambeau estudiantin, UGEM, ULEM, Alternative..).

Pour le porte-parole les problèmes ont commencé le 20 avril, jour de l’élection, avec la constatation de cas de fraudes massives au niveau de la faculté des sciences juridiques et économiques, objet de toutes les convoitises parce que plus important que les autres en nombre.

L’administration de l’université aurait alors décidé de fermer les bureaux objets de litiges. Selon M. Ndiaye Kane Sarr à la surprise générale l’administration aurait rouvert les bureaux sans concertation et sans prévenir les plaignants. Il n’en fallait pas plus pour que les plaignants crient à la complicité des autorités universitaires dans ce qu’ils qualifient de « vastes opérations de fraude avec des étudiants votant plusieurs fois ».

Et le porte-parole du SNEM de s’étonner de la tournure prise par les événements et la couverture qu’en font certains médias. M. Ndiaye Kane Sarr rappellera que les premiers heurts opposaient l’UNEM et l’UGEM ; le SNEM n’était concerné en rien par le conflit entre étudiants. Selon M. Ndiaye Kane, son syndicat n’a été impliqué que suite à son opposition à la tentative d’un autre syndicat de faire introduire dans le bureau 5 des individus qui n’étaient ni délégués ni membres de la commission chargée des élections. Il n’y aurait selon lui aucune confrontation entre nationalistes arabes, islamistes et nationalistes noirs. Il s’agirait d’un conflit syndical qui s’est transformé en affrontements interethniques.

Les élections à l’université de Nouakchott devaient désigner pour deux ans les représentants des étudiants au Conseil Scientifique et pédagogique et au Conseil d’administration de l’Université (deux pour chaque instance et par faculté : faculté des sciences juridiques et économiques, faculté des sciences et techniques, faculté des sciences humaines et faculté de médecine).

Le porte-parole du SNEM a appelé au calme et à la retenue et demandé la libération des sympathisants et membres du syndicat (Abdoul Aziz M’bengue 4 année sociologie, Ibrahima Gueye et autres…) détenus depuis jeudi au commissariat de police.

Ces heurts surviennent 22 ans presque jour pour jour après le conflit interethnique né de troubles entre le Sénégal et la Mauritanie.

Depuis l’indépendance du pays, des conflits opposent régulièrement des étudiants et élèves mauritaniens sur fond de difficultés de cohabitation entre les différentes composantes nationales.

NB : KASSATAYA a essayé de joindre en vain le secrétaire général de l’UNEM afin d’avoir sa version des faits. La rédaction insistera.



Propos recueillis par Abdoulaye Diagana et Diallo Saidou (Thierno) pour kassataya

Anonyme a dit…

salam

lu pour a-

Un important ' sous-traitant ' d'Aqmi arrêté par l'armée mauritanienne


Bamako (AFP) - Un homme qualifié "d'important sous-traitant" d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été arrêté dimanche par l'armée mauritanienne dans une zone frontalière avec le Mali, a appris lundi l'AFP de sources mauritanienne et malienne.

"Nous avons arrêté dimanche un important sous-traitant d'Aqmi, un complice des terroristes qui a les a soutenus contre nous, notamment lors d'un accrochage en territoire malien", a déclaré une source militaire mauritanienne, contactée à la frontière entre les deux pays. "Il sera interrogé et jugé", a ajouté cette source.

Cette arrestation a été confirmée par Elie Doukouré, un élu de l'ouest du Mali, frontalier de la Mauritanie, qui a précisé que l'homme était un Malien du nom de Hamma Ould Ahmed. Accusé de "complicité avec Aqmi, il a été arrêté dans une zone frontalière entre nos deux pays", a affirmé M. Doukouré.



La Mauritanie a lancé depuis un mois une vaste opération pour "traquer" les soutiens et complices d'Aqmi dans le Sahel "qui sont aussi importants que les combattants d'Aqmi eux-mêmes", a affirmé une source des services mauritaniens de sécurité.

"Ces complices signalent les positions de notre armée, sabotent notre plan de lutte, apportent vivres et ravitaillement à Aqmi. Ils seront désormais traités de la même manière que nous traitons les terroristes", a déclaré pour sa part la source militaire mauritanienne.

Le Mali, où Aqmi dispose de bases d'où elle opère dans plusieurs pays du Sahel, a longtemps été considéré par ses partenaires de la région comme le maillon faible de la lutte contre les activités de cette organisation qui commet des attentats, enlève des Occidentaux, se livre à divers trafics.

Depuis 2010, l'armée de la Mauritanie voisine, un des pays les plus visés par les actions d'Aqmi, est intervenu à plusieurs reprises en territoire malien pour démanteler et combattre des katibas (unités combattantes) de la branche maghrébine d'Al-Qaïda

Anonyme a dit…

Maatala,

J'ai fait des commentaires sur cet article, ainsi que sur l'article sur le air cocaine du Mali sur Tahalil Hebdo. Je ne lache pas du tout cette question.

A-

Anonyme a dit…

http://www.nytimes.com/2011/04/15/world/15aid.html?_r=1

Anonyme a dit…

Salam

Mauritanie : Annonce de la composition du bureau provisoire du nouveau parti des jeunes.


Sahara Médias a pu obtenir la composition du bureau provisoire du parti des jeunes en gestation qui sera dirigé par Abderrahmane Ould Dedda (Coordinateur général).

Le reste du bureau provisoire se présente comme suit :

- Affaires politiques : Dahmane Ould Boïche ;
- Relations extérieures : Ahmedou Ould Sidi,
- Commission des textes : Baba Ould Moulay Chriv ;
- Commission d’Organisation : Chems Dine Sow Deina ;



- Commission d’Orientation : Abdel Wahab Ould Hamed ;
- Commission économique : Kissi Diellel;
- Commission électorale: Tah Ould Abdesselam,

- Commission des femmes : Lalla Mint Chriv ;
- Commission de communication : Hafdha Mint Taleb,

Signalons que le président Ould Abdel Aziz avait reçu, il y a quelques semaines, un groupe de jeunes ayant soutenu sa candidature et donné son aval à leur initiative de créer un parti dédié spécifiquement à la jeunesse, ce qui a donné lieu à une polémique toujours d’actualité au sein de la classe politiqu

----------------------------------

Du n'importe quoi dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Bilkiss enti veum? Le m2 à 600.000 UM et les acheteurs ne s'en curent même pas les dents? Ils auraient dû utiliser une société écran avec pleins de qataris. Retour du boomerang? A quand le Manhattan de Nktt? 12 mois vont vite passer et ils n'auront pas rempli les termes du cahier des charges. A 600 UM le m2, je suis preneur.

A-
==

Place des Blocs, le Pouvoir et l’Opposition jouent au chat et à la souris
mardi 26 avril 2011 / 12 :57

Hier, en voulant rejoindre les manifestants de la "Jeunesse", Place des Blocs, des parlementaires de l’opposition ont été bloqués d’accès par les policiers au motif que la Place est désormais un "domaine privé".



En effet, l’aire qui abritait les anciens Blocs Rouges, premiers immeubles édifiés après l’indépendance du pays, avaient été vendus aux enchères publiques, il y a quelques mois. Une vente assez contestée, puisqu’au delà de son opportunité, les nouveaux acquéreurs comptaient certains proches du Président Ould Abdel Aziz.

Si dans les rangs de l’Opposition, on avance que les "renforts" des parlementaires étaient venus, non pas pour soutenir les manifestants, mais plutôt pour intimer l’ordre aux policiers de ne pas faire usage de la violence ; au sein de la Majorité, la "sortie" des opposants cache une mauvaise intention qui vise à utiliser les manifestants dans le but de leurs propres desseins, alors qu’ils (les opposants) sont affiliés à des partis politiques reconnus qui ont le loisir de demander, et d’obtenir, l’autorisation pour toute manifestation.

canalrim.info

Anonyme a dit…

تسجيل صوتي لـ " صدام حسين" يقول فيه : " الذي أعدم هو شبيهي " !
الأربعاء 27 نيسان (أبريل) 2011

يتداول على نطاق واسع عبر مواقع التواصل الاجتماعي والمواقع الاخبارية تسجيل صوتي بث على موقع "اليوتيوب" الشهير لافلام الفيديو لم يـجري التأكد من صحته بعد ، يتضمن مكالمة هاتفية منسوبة للرئيس العراقي الراحل صدام حسين يتحدث فيها لحسن العلوي وهو شخصية مقربة من صدام ايام احمد حسن البكر ،أكد خلالها انه ما يزال على قيد الحياة وان من ظهر في شريط الإعدام هو شبيهه ميخائيل .

"وقال صدام حسين خلال التسجيل الصوتي "صدام حسين لا يتجرأ خائن أو عميل وقرد من قردة الاحتلال أن يمد يده على "شعرته"."

"واقسم صدام حسين بالعراق وجراح العراق النازفة انه سيحرق المنطقة الخضراء ويجعلها حمراء بدماء الخونة.. وقال " من هذا اليوم سوف تنطلق طلائع التحرير من اجل صيانة المبادئ وصيانة عرض الماجدة العراقية التي أستبيحت في ظل حزب الدعوة العميل والأكراد الخونة."

maatala a dit…

Salam

Tripatouillage à la Commission Centrale des Marchés : Douze établissements victimes s’insurgent contre l’injustice

Ils estiment avoir été lésés à la suite des adjudications du marché relatif au projet de protection de la ville de Nouakchott (ceinture verte) pour lequel 42 établissements avaient été présélectionnés dont seulement 37 étaient à l’ouverture des plis.



12 établissements (Balba, ESPS, GBEV, Moustapha Ould Selma, EMAMT, Touré Counda, Oumoul Ghoura, Chinguetti pour le commerce et services, El wava, AGIPCO, Aly Ould Mohamed El Mamoun ont déclaré que le partage n’a pas été fait de manière équitable et veulent le faire tout haut pour être entendu du président de la république Mohamed Ould Abdel Aziz dont le projet est le sien. Ces douze établissements pointent du doigt, dans cette affaire, un conseiller de la CCM du nom de Ely Ould Dadde qu’ils soupçonnent de tripatouillage dans ce dossier. Ce qu’ils veulent à présent est que le président le sache et qu’ils lui réclament justice rappelant qu’ils ont respecté toutes les conditions requises pour soumissionner à ce marché d’appel d’offres. Ils ne comprennent pourquoi dans ces conditions, il ne leur octroyé que 7 hectares chacun pour un montant dérisoire de 6.650.000 ouguiyas. Pendant que que d’autres établissements ont eu droit à plus d’hectares dont certains ont eu 135 ha pour le même marché adjugé à 128.250.000 ouguiyas alors que le délai d’exécution est le même pour tous. « Nous voulons un partage équitable, c’est tout car il n’ont rien de plus que nous. Tous ces problèmes ont été du fait du conseiller du président de la CCM en charge de ce dossier qui nous a dit qu’il s’en fout de ce que nous pensons et du président de la république ». En tout il n’est pas question pour nous de laisser passer une telle injustice que même le président de la CCM a admis. « Nous lançons un appel pressant au président de la république pour réparer cette injustice flagrante » concluent ils.


Moussa Diop

Source: Le Quotidien de Nouakchott

Lagdaf ente vem dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (Tawassoul) : Déclaration.


Au nom de Dieu Le Clément et Le Miséricordieux.
La Jeunesse du 25 Février et les personnes solidaires avec elle ont organisé des sit-in à Nouakchott et Nouadhibou où ils ont répété des slogans demandant la rectification de leur situation et la modification des conditions du pays.

Au mépris du droit à manifester et à protester et conformément à son habitude de répression et d'abus ils ont été attaqués par la police qui a arrêté plusieurs d'entre eux, qui sont toujours en détention jusqu’à la parution de la présente déclaration.

C'est avec les mêmes méthodes que les forces de sécurité ont traités les travailleurs occasionnels (journaliers) à Zoueratt, lorsqu’elles ont pris d’assaut leur sit-in et les ont sauvagement réprimés ; il a même été rapporté que ces forces ont tiré à balles réelles.



Le Parti Tawassoul, qui a suivi les manifestations et les sit-in qui se sont multipliés pendant la récente période exprimant un mouvement de protestation légitime requérant une réponse et non la répression et l’arrestation des participants,

1 - Condamne les opérations de répression et d'arrestations des jeunes et des travailleurs à Nouakchott, Nouadhibou et Zouerate et les considère comme une violation flagrante des libertés et des droits garantis par la Constitution et la loi.

2 - Affirme le droit des jeunes et des travailleurs à manifester pacifiquement et à protester civiquement, sans violence ni désordre, pour poser leurs doléances et celles du peuple.

3 - Exige la libération du reste des détenus et condamne les attaques contre les journalistes et les mauvais traitements des parlementaires au cours des événements cités.

4 - Appelle les autorités à comprendre les évolutions en cours et les exigences des populations à vivre dans la dignité et à obtenir leurs droits légitimes et les appelle à changer les méthodes d’agression et de répression par les méthodes de dialogue, de reconnaissance et de prise de l'initiative pour arriver à une solution.

Le Comité Permanent
Nouakchott, le 27/04/2011


------------------------------------

Jemil

tu ne peux pas critiquer azziz et présenter avec lui des candidats communs dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Arrestation d'une femme pour pratique « d’esclavage sur une mineure »


Des sources bien informées ont indiqué à l’ANI que le commissariat de police des mineurs en conflit avec la loi a arrêté, jeudi à Nouakchott, une femme présumée coupable de soumission à l‘esclavage d’une fille mineure.

Selon l’IRA, des militants de cette organisation dirigée par Biram Ould Dah, ont mis à jour ce cas dans une maison à Nouakchott, dont ils ont informé la police qui a procédé à l’arrestation de la mère de famille, cependant que son mari est encore recherché.

Par ailleurs, le président de l’initiative abolitionniste a dénoncé ce qu’il a appelé « la complicité de la justice mauritanienne avec les maîtres dans les affaires d’esclavage, avant de révéler que les 8 personnes ayant été arrêtées récemment pour avoir soumis les mineurs « Saïd et Yarg » à l’esclavage, au Brakna, ont été remises en liberté
Source : ANI (Mauritanie

Anonyme a dit…

salam

Aziz chez les noirs…


En allumant la tévé en m’habillant pour sortir, je vois notre président adoré mais pas encore adorable marchant au milieu d’une foule toute noire, comme si c'était fait exprès pour marquer les esprits et dire à qui se reconnaîtront " voyez ! vous n'avez pas le monopole des noirs ! "; d'ailleurs comme si les suivistes marathoniens des étapes du président furent systématiquement éconduits et interdits d'éclaircir la foule...

Il faut dire qu'à Kaédi ce n'est pas Tidikja même si vu le nombre de harratines partout sur le territoire machallah, la foule devrait être noire partout devant Aziz. Il faut croire que les harratines doivent garder les maisons quand les maures accueillent le patron au nord... mais qu'il leur est permis de sortir avec les négro-africains au sud pour dire que même le sud est aux maures noirs...

Et au milieu de cette foule noire ou blanche, Aziz marche avec les gardes du corps derrière mais ni devant ni à droite. Aziz est téméraire. La bichor. La bichor. J’insiste sur le tout noir car il faut penser aux racistes qui regardent la TVM et aimeraient bien ne pas y voir tant de noirs !



Puis, K. Diagana nous dit qu’il a fait un discours en arabe traduit en poular et en soninké ; on s’étonne qu’Aziz qui à Dakar parla si bien wolof ne dise pas un mot en soninké ou en poular devant nos populations concernées.

C’est sans doute pour compenser la vision d’Aziz chez les noirs, qu’il parla en arabe sans dire un mot dans nos autres langues nationales.

Passons. Ne cherchons pas la petite bête, sinon nous dirions que s’il veut lutter contre la gabegie il faudrait commencer par arrêter de venir lui et toute la délégation marcher avec leurs chaussures sur tous ces tapis disposés comme pour accueillir un prince qui ne doit pas toucher le sol. Va pour les tapis vu que c’est le président qui vient mais n’est-ce pas de la gabegie que de marcher dessus avec ses chaussures face à des populations qui pour la plupart n’ont pas un de ces tapis qu’on piétine avec des chaussures sales pour le mettre dans leur pièce principale pour ne pas dire salon.

D’ailleurs en parlant de chaussures, on tient à dire à notre président adoré mais pas encore adorable, président coquet, que des chaussures si noires avec un costume si clair ça ne se voit plus que chez nous ou chez les intouchables à moins que ça ne soit un clin d’œil pour dire : le clair au corps et le noir au pied…

Trêve de mauvaise foi : Aziz n’est pas raciste mais il dirige un peuple éduqué au racisme ; chacun n’aimant l’autre, quel qu’il soit, qu’à distance respectable…

Source : chezvlane (Mauritanie

Anonyme a dit…

La majorité n'est composée que de bras cassés qui cherche des avantages. la majorité n'est plus sexy. Degage.

===
Saleh Ould Hanena accuse Aziz de marginaliser la Majorité
samedi 30 avril 2011 / 21 :29

Dans un compte rendu fait, aujourd’hui, devant le directoire de son parti, Hatem, Saleh Ould Hanena a clairement accusé le Président Ould Abdel Aziz de "marginaliser la Majorité, la confinant dans un rôle décoratif pour meubler les apparitions officielles (signature de protocoles, communiqués conjoints, meetings et conférences de presse)".



Ould Hanena n’a pas manqué de souligner sa déception après la dernière audience accordée par le Chef de l’Etat aux membres du bureau de la Coalition des Partis de la Majorité (CPM) et exprimée par son boycott lors du passage de témoin de la présidence tournante de la Coalition, entre l’UDP et le PRDR.

Ould Hanena a ajouté que "le pays se débat, depuis deux années, dans une multitude de problèmes politiques, économiques, sociaux, au point de porter une menace sur la sécurité et la cohésion entre les composantes du pays, dans un environnement économique difficile, marqué par un chômage élevé et un manque de perspective claire" a-t-il dit en substance.

Le président de Hatem a appelé les membres du parti à trancher, rapidement, et les a invité à étudier trois variantes :

la poursuite de l’engagement avec la Majorité, et comment ?
le retour au camp de l’opposition, et pourquoi ?
la recherche d’une troisième voie, et avec qui ?

Ould Hanena a terminé ses propos en ces termes : "l’édification d’un avenir radieux pour votre parti et votre pays dépend de votre volonté à faire davantage de sacrifice et de lutte. Le peuple compte sur vous comme il a su le faire quand vous étiez à l’avant-garde dans la défense de ses intérêts et quand vous militiez pour une vie sans crainte, ni injustice".

canalrim.info

Anonyme a dit…

A force de s'entêter pour se maintenir à un pouvoir qui ne vous appartient pas. A-

===
Le plus jeune fils de Mouammar Kadhafi a été tué par un missile de l'OTAN

Tripoli, Libye — Le leader libyen Mouammar Kadhafi a survécu samedi à une frappe aérienne de l'OTAN qui a causé la mort de son plus jeune fils et de trois de ses petits-enfants, en plus de blesser de ses amis et de ses proches, selon Moussa Ibrahim, le porte-parole du gouvernement de la Libye.

Le colonel Kadhafi et sa femme se trouvaient dans la maison de leur fils Saif al-Arab Kadhafi, âgé de 29 ans, lorsque la résidence a été frappée par l'un des missiles lancés par un avion de l'OTAN, a indiqué le porte-parole.

Il a précisé que le dirigeant libyen et sa femme étaient en bonne santé et qu'ils n'avaient pas été blessés, mais que l'attaque avait tué son fils et trois de ses petits-enfants qu'il a présentés comme des «martyrs».



Saif al-Arab Kadhafi, qui était le sixième fils de Mouammar Kadhafi et le frère du plus connu Saif al-Islam Kadhafi, avait passé le plus clair de son temps en Allemagne durant les dernières années. D'après Moussa Ibrahim, il étudiait dans une université allemande mais n'avait pas encore complété ses études.

Le porte-parole libyen a raconté que Saif al-Arab jouait et discutait avec son père, sa mère, ses nièces, ses neveux et d'autres visiteurs lorsque le missile est tombé sur la demeure d'un étage située dans un quartier résidentiel de Tripoli.

Les journalistes qui ont pu visiter les lieux après l'impact ont révélé que les immeubles avaient été lourdement endommagés. L'explosion a notamment démoli le plafond de l'une des résidences, laissant sur le sol un immense tas de débris et de métal tordu.

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : The Associated Press

Anonyme a dit…

Ould Hanena dégage! Va plutôt te prosterner avec tes amis au pied de Kaddafou. Dans un état normal au moins tes droits civiques seraient suspendu pour 5ans.

Anonyme a dit…

Droits suspendus pour toujours. Son ami Blaise qui est reçu à bras ouverts par Aziz, alors qu'on sait que Kadafi, Blaise et autres Hanena ont fait tuer des innocents chez nous.

Anonyme a dit…

Le gars a été trucidé depuis décembre 2001 par les services pakistanais, selon Benazir Butho dans une interview à Al Jazeera English en Octobre 2007, quelques semaines ou mois avant qu'un supposé barbu ne l'envoie ad patres. Probablement fabriqué par les services pakistanais, comme l'attentant de Karachi contre les ingénieurs français. Je veux bien voir le cadavre frais de Ben Laden à CNN pour croire ou ne pas croire Benazir. Chiche !
A-
-----



Ben Laden est mort, annoncent des responsables américains

Washington (Reuters) - Oussama Ben Laden est mort et son corps est aux mains des autorités américaines, ont déclaré dimanche soir à Washington des responsables américains.

Le président Barack Obama doit confirmer dans les minutes qui viennent le décès du chef d'Al Qaïda, recherché en vain depuis sa disparition fin 2001 en Afghanistan.

Une foule en liesse s'est rassemblée dans la soirée devant la Maison blanche.

La chaîne CNN rapporte que Ben Laden a été tué dans une résidence située près d'Islamabad, la capitale du Pakistan.

Il s'agit d'une réussite majeure pour Barack Obama et son conseil de sécurité nationale.

Le prédécesseur d'Obama, George W. Bush, avait traqué en vain pendant près de sept ans et demi, des attentats du 11 septembre 2001 à son départ de la Maison blanche en janvier 2009, l'extrémiste d'origine saoudienne.

Selon certaines informations, Ben Laden avait failli être tué par un bombardement américain fin 2001 dans les montagnes de Tora Bora, dans l'est de l'Afghanistan.

De nombreux spécialistes du renseignement estimaient qu'il se cachait au Pakistan.

Ancien combattant dans la guerre contre l'occupation soviétique en Afghanistan, Ben Laden a approuvé les attentats du 11 septembre 2001. Il a également été jugé à l'origine d'une série d'attentats contre des objectifs américains en Afrique et au Moyen-Orient dans les années 1990.

Jean-Stéphane Brosse pour le service français



 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Anonyme a dit…

Alioune qui fait la navette, comme moi, entre canalh et Tahalil,

Jak gougouh.Bizarre qu'après 11 ans ou 12 ans, Oussama garde toujours le même age et le même sourire, vivant ou mort. Mes amis, les théoriciens du complot, dans toute cette merde y compris notre fameuse AQMI, vont faire la fête. Si Obama a cru vouloir gagner sa re-election sur cette mort, il se trompe. Les republicains vont l'avoir dans cette affaire, quitte à dire la verité sur la fausse vidéo de 2004 que Bush a utilisé pour gagner sa re-election.

==


http://www.sudouest.fr/2011/05/02/les-premieres-images-d-oussama-ben-laden-mort-386739-4803.php

Anonyme a dit…

Sur Ben laden, mort en 2001. a-
===

Ben Laden, coupable de quoi déjà ?

* La preuve irréfutable que les données de vol censées être celles du vol AA77 qui a percuté le Pentagone ne proviennent pas d’un Boeing 757 :
http://www.legrandsoir.info/La-preuve-irrefutable-que-les-do...

* Des traces d'explosifs dans les décombres du WTC :
http://www.dailymotion.com/video/xad711_des-traces-dexplosif...

* Le chimiste Mark Basile confirme la nanothermite au WTC
http://www.dailymotion.com/video/xfjrcd_le-chimiste-mark-bas...

* Interview de Marc Chesney (professeur de finance à l'Université de Zürich, ancien professeur à HEC) par le journaliste Jean-Jacques Bourdin sur RMC :
http://www.dailymotion.com/video/xaxv56_delits-d-inities-le-...

* Témoignage de Mr Rodriguez, survivant héro et concierge du WTC :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/rodriguez/video/...

* Le 911 en débat à l'assemblée nationale japonaise :
http://www.dailymotion.com/relevance/search/Fujita/video/x4l...

* Regard du général Albert Stubblebine qui était responsable du service de l'imagerie militaire pour l'espionnage scientifique et technologique de l'armée américaine :
http://www.dailymotion.com/video/x6qbxy_reponse-a-morandini-...

* 41 citoyens américains, anciens du Contre-terrorisme et de l'Agence du Renseignement remettent en cause le rapport officiel sur le 11 Septembre :
http://patriotsquestion911.com/Counterterrorism_Veterans_Fre...

* Réaction candide d'un expert en démolition qui voit, pour la première fois, l'écroulement du WTC7 :
http://www.dailymotion.com/video/x8blw2_11-sep2001-1-expert-...

* 115 mensonges sur les attentats du 11 septembre :
http://www.voltairenet.org/article143694.html

* A la télé américaine : Richard Gage, architecte américain, Annie Machon, ex-officier du MI5, Ian Henshall, auteur et journaliste d'investigation britannique
http://www.reopen911.info/video/special-11-septembre-sur-la-...

* Un représentant de familles de victimes parle à la télé américaine :
http://www.dailymotion.com/video/xaiqch_badillo-membre-des-f...
(Sibel Edmonds, ancienne traductrice du FBI, confirme que Ben Laden travaillait pour la CIA. Son témoignage fait devant la commission d'enquête a été censuré. Elle affirme que Ben Laden a travaillé pour les US au moins jusqu'au 11 septembre 2001.)

* La questions des immeubles détruits à la télé norvégienne :
http://www.dpstream.net/index.php?action=aff-film&film=71200...

* Des Instructeurs/Pilotes de Voltige questionnent le scenario du 11-Septembre :
http://www.youtube.com/watch?v=iq6eqijTR2c

* Comparaisons de tours qui s'écroulent :
http://www.dailymotion.com/video/x3trak_demolition-du-11-sep...

* Entretien exclusif avec Roland Dumas : "La responsabilité d’Al Qaïda dans le 11 septembre reste à démontrer"
http://oumma.com/Entretien-exclusif-avec-Roland

Anonyme a dit…

suite sur Ben laden, trucidé en 2001 par les services pakistanais. A-
==

* 11-Septembre sur FoxNews: Percée médiatique sans précédent !
http://www.dailymotion.com/video/xfn8hz_11-septembre-sur-fox...

* Manipulation médiatique sur Canal+ démontée avec pertinence :
http://www.dailymotion.com/video/xag646_11-septembre-un-jeud...

* Ben Laden, un faux-ennemi, un allié terroriste pour une gouvernance mondiale terroriste !
http://www.dailymotion.com/video/x5txsa_news

* Le droit au doute : une élue verte américaine
http://www.dailymotion.com/video/xaxqv5_11-septembre-le-droi...

* Paul Craig Roberts dénonce l’omerta... et jette l'éponge :
http://www.dailymotion.com/video/xgbyfr_11-9-paul-craig-robe...

*** EN ANGLAIS :

* Le témoignage de Kevin Ryan de Underwriters Laboratories (UL), la société qui a certifié l'acier utilisé dans le WTC :
http://www.dailymotion.com/video/x1dqdn_911-truth-the-bogus-...

* Un symposium pour la vérité sur le 11 septembre du Docteur et Professeur en physique Stephen Jones, avec un témoin survivant :
http://www.youtube.com/watch?v=aMhl-S5MyAc

* Un extrait du film “Improbable Collapse: The Demolition of Our Republic” fait par des scientifiques :
http://www.youtube.com/watch?v=_6KRJ4x82L0
Leur site : http://www.improbablecollapse.com

* L’officier de l’armée à la retraite April Gallop, une experte habilitée "top secret" qui a commencé à travailler pour le Pentagone en 2000, qui a été blessé le 11 septembre dans le pentagone, conteste la version officielle :
http://www.youtube.com/watch?v=7EcpiPL6kw4
http://www.youtube.com/watch?v=MZO9k3Y4H-s
http://www.youtube.com/watch?v=C0Nodb21R2E
http://www.youtube.com/watch?v=nIu9L5cLDnE

* John Gross, ingénieur de la NIST chargé officiellement de l'enquête, prit en flagrant délit de mensonge, niant qu'il y ait eu de l'acier fondu, malgré les évidences : :)
http://www.youtube.com/watch?v=3SLIzSCt_cg

* Le site de, aujourd'hui, 1391 architectes ou ingénieurs qui contestent la version officielle :
http://www.ae911truth.org

* Et le site des pompiers qui contestent la version officielle :
http://firefightersfor911truth.org

* Des experts qui remettent en cause la version officielle du 11 septembre :
+ de 220 officiels de l'armée, des services secrets, de la justice et du gouvernement.
+ de 400 professionnels médicaux
+ de 1300 architectes et ingénieurs.
+ de 250 pilotes et professionnels de l'aviation.
+ de 400 professeurs d'université.
+ de 300 survivants et membre de victimes.
+ de 200 artistes et professionnels des media.
http://patriotsquestion911.com

Anonyme a dit…

kad
Vlan, tu omets une verité importante
Mandela & Obama sont rassembleurs et sont ouvertement anti-raciste. Birama combat pour une cause mais il est ouvertement raciste. Désolé ni lui ni sont clone (idéologique) ne sera président .

Anonyme a dit…

Interrogation sur l'immersion annoncée de Ben Laden
  02/05/2011 Commentaires [ 14 ] E-mail Imprimer

 Selon deux chaînes de télévision américaines, la dépouille du terroriste aurait été immergée en mer mais en respectant les rites musulmans. Une déclaration contradictoire, selon les spécialistes.

La mort d'Oussama Ben Laden lors d'un assaut des forces spéciales américaines dans la nuit de dimanche à lundi a laissé aux Etats-Unis un nouveau problème à régler : le traitement réservé à son cadavre. Remettre le corps du chef d'al-Qaida à ses proches posait le risque de le voir ériger en martyr lors de ses funérailles. Selon deux chaînes de télévision américaines, CNN et ABC, Washington aurait donc opté pour la discrétion, en immergeant le corps dans un lieu inconnu.

Un responsable américain a néanmoins assuré à un journaliste d'ABC que le corps était néanmoins «manipulé dans le respect de la tradition musulmane». «Nous prenons la chose au sérieux et tout est fait de façon conforme», a-t-il ajouté.

Une seule exception pour l'immersion
Les spécialistes des rites musulmans sont toutefois sceptiques. «Les musulmans enterrent leurs morts dans la terre. La seule exception pour laquelle l'immersion en mer est autorisée, c'est quand on se trouve sur un bateau et qu'il est impossible de conserver le cadavre jusqu'à la prochaine escale», explique au Figaro.fr Sami Aldeeb, universitaire spécialiste du droit musulman.

La tradition exige également que le mort soit exclusivement touché par des musulmans et inhumé au côté de personnes de même religion. Il doit être enterré dans la journée, après avoir été lavé «avec de l'eau savonneuse, puis de l'eau claire et enfin avec de l'eau mêlée de camphre, avant d'être entouré de trois pièces d'étoffe», explique-t-on à la Grande Mosquée de Paris. «L'inhumation se fait en terre, sans cercueil. La dépouille doit être placée parallèlement à la Mecque, la tête du défunt légèrement tournée vers la droite pour que son visage soit tourné vers la Kaaba, le sanctuaire sacré de la Mecque».

«Nous sommes très surpris» par le choix de l'immersion en mer, commente un porte-parole de la Grande Mosquée, qui avance la possibilité de «traditions particulières à cette zone du Pakistan, proches de l'hindouisme».

Une rapidité surprenante
L'explication la plus plausible semble toutefois être que Washington souhaite éviter la création d'un sanctuaire autour de la tombe du terroriste. «Les Israéliens ont également enterré des Palestiniens dans des lieux inconnus pour éviter les pèlerinages», rappelle Sami Aldeeb. L'immersion du corps de Ben Laden n'était pas officiellement confirmée en milieu de journée, heure de Paris.

Outre le choix de l'immersion, la rapidité avec laquelle les Américains ont disposé du corps interpelle. A titre de comparaison, les Etats-Unis avaient conservé les corps de Oudaï et Qoussaï Hussein, les fils de Saddam Hussein, onze jours avant de permettre leur inhumation, rappelle le Guardian. Cette précipitation pourrait semer le doute sur l'identité de l'homme présenté comme Ben Laden. Les autorités américaines affirment néanmoins avoir identifié le chef d'al-Qaida avec des méthodes de reconnaissance faciale. Des tests ADN en cours devraient confirmer ces résultats d'ici quelques jours.

Par Pauline Fréour - lefigaro.fr - 02/05/2011 | Mise à jour : 13:43

 

Anonyme a dit…

Helpful information. Lucky me I found your website by chance, and I am surprised why this accident did not came about earlier!
I bookmarked it.

My website - Authentic Mario Lemieux Jersey

Anonyme a dit…

Wow, amazing weblog layout! How long have you ever been running
a blog for? you make running a blog look easy. The overall glance of your site is fantastic, as neatly as the content!



Feel free to visit my website Authentic Kris Letang Jersey

Anonyme a dit…

My partner and I stumbled over here coming from a
different page and thought I may as well check things out.
I like what I see so now i am following you. Look forward to
exploring your web page again.

Feel free to visit my blog :: Air Jordan Pas Cher

Anonyme a dit…

Howdy! This is kind of off topic but I need some help from an established blog.
Is it tough to set up your own blog? I'm not very techincal but I can figure things out pretty quick. I'm thinking about making my own but I'm not sure where to begin. Do you have any tips or suggestions? With thanks

my website; wealthwayonline.com

Anonyme a dit…

Quality content is the crucial to attract the visitors to pay a quick visit the web site, that's what this web page is providing.

Here is my blog post ... Nike Air Max

Anonyme a dit…

This information is priceless. Where can I find out more?


Feel free to surf to my blog - Cheap NFL Jerseys

Anonyme a dit…

Hello my friend! I want to say that this article is awesome, great written
and include almost all significant infos. I'd like to peer more posts like this .

My blog post :: Michael Kors Canada

Anonyme a dit…

Excellent post. I used to be checking constantly this weblog and I am
inspired! Very helpful information specifically the closing section :
) I handle such info a lot. I used to be seeking this particular information for a
very long time. Thanks and good luck.

Also visit my blog; Home Page

Anonyme a dit…

Great info. Lucky me I discovered your website by chance (stumbleupon).
I've book marked it for later!

my web page: Cheap Jerseys

Anonyme a dit…

I enjoy what you guys are up too. Such clever work and reporting!

Keep up the amazing works guys I've added you guys to our blogroll.

My page; Abercrombie Pas Cher

Anonyme a dit…

It's really very complex in this full of activity life to listen news on Television, so I just use the web for that purpose, and take the newest news.

my homepage - Abercrombie Paris

Anonyme a dit…

What's up to every body, it's my first pay a quick visit of this blog; this weblog consists of awesome and in fact good data designed for readers.


Here is my webpage ... Louis Vuitton Handbags

Anonyme a dit…

Quality articles is the secret to invite the visitors to go to see the website, that's what this site is providing.

Also visit my homepage: Louis Vuitton Outlet

Anonyme a dit…

Hi, Neat post. There is a problem with your web site in web explorer, would test
this? IE still is the marketplace chief and a big component to other people will pass over your fantastic writing because of this problem.


My site :: Evgeni Malkin Authentic Jersey

Anonyme a dit…

I'm really loving the theme/design of your weblog. Do you ever run into any web browser compatibility problems? A number of my blog readers have complained about my blog not operating correctly in Explorer but looks great in Chrome. Do you have any suggestions to help fix this issue?

my page :: Michael Kors

Anonyme a dit…

Nice weblog here! Also your website loads up very fast!

What host are you the usage of? Can I am getting your associate link to your host?

I want my website loaded up as fast as yours lol

Here is my page :: Find Out More

Anonyme a dit…

Just want to say your article is as amazing. The clarity for your post is simply spectacular and that
i can think you are an expert on this subject. Well together with your permission let
me to take hold of your feed to stay up to date with imminent post.
Thanks a million and please continue the gratifying work.


my website ... Christian Louboutin Outlet

Anonyme a dit…

My brother suggested I would possibly like this web site.

He was once entirely right. This publish actually made my day.
You cann't consider just how much time I had spent for this info! Thank you!

Feel free to surf to my blog: Chaussure De Foot

Anonyme a dit…

Thanks for sharing your thoughts on bunghole. Regards

Also visit my web-site Get More Information

Anonyme a dit…

It's remarkable for me to have a web site, which is useful in support of my experience. thanks admin

Look at my web-site: helpful resources

Anonyme a dit…

Hello, this weekend is nice in favor of me, since this moment i am reading this
fantastic informative article here at my house.

My web page - Home Page

Anonyme a dit…

This blog was... how do I say it? Relevant!! Finally I have found something that helped me.
Thank you!

Here is my webpage - labmundo.org

Anonyme a dit…

Good day! This is my 1st comment here so I just wanted to give a quick shout out and say I truly enjoy reading
through your blog posts. Can you suggest any other blogs/websites/forums that go over
the same topics? Thank you so much!

Feel free to surf to my site: Home Page

Anonyme a dit…

If some one desires expert view about running a blog afterward i suggest him/her to
pay a visit this website, Keep up the nice work.


Review my web blog; Oakley Frogskins

Anonyme a dit…

hey there and thank you for your information – I have certainly
picked up anything new from right here. I did however expertise several technical points using this website, as I experienced to reload the
web site a lot of times previous to I could get it to
load properly. I had been wondering if your web host is OK?
Not that I am complaining, but slow loading instances times will sometimes affect your placement in google and could damage your high-quality score if advertising
and marketing with Adwords. Well I'm adding this RSS to my email and can look out for a lot more of your respective exciting content. Ensure that you update this again soon.

Feel free to surf to my weblog: stiletto beats

Anonyme a dit…

Great work! That is the kind of information that are supposed to be shared across the web.
Disgrace on Google for not positioning this publish upper!
Come on over and discuss with my website . Thank you =)

Here is my web site; Air Max Pas Cher

Anonyme a dit…

hello there and thank you for your info – I've definitely picked up something new from right here. I did however expertise several technical issues using this site, as I experienced to reload the web site lots of times previous to I could get it to load correctly. I had been wondering if your web host is OK? Not that I'm complaining, but slow loading instances times will often affect your placement
in google and could damage your high-quality score if ads and marketing with Adwords.
Well I'm adding this RSS to my email and could look out for much more of your respective interesting content. Ensure that you update this again soon.

Also visit my blog post - Sac Louis Vuitton Pas Cher []

Anonyme a dit…

I am genuinely happy to glance at this blog posts
which carries tons of helpful facts, thanks for providing these statistics.


Here is my blog: Chaussure De Foot

Anonyme a dit…

Hey there! I know this is somewhat off topic but I was wondering if you knew where I could locate
a captcha plugin for my comment form? I'm using the same blog platform as yours and I'm
having trouble finding one? Thanks a lot!

my homepage :: Michael Kors Outlet

Anonyme a dit…

Can I simply say what a relief to find a person that truly knows what
they are talking about on the web. You certainly realize how to bring an issue to
light and make it important. More people should read this and understand this side of your
story. I can't believe you're not more popular since you definitely possess the gift.



Here is my blog ... NFL Cheap Jerseys (nysacpr.org)

Anonyme a dit…

Simply want to say your article is as astonishing. The clearness in your post is just great and i could
assume you're an expert on this subject. Fine with your permission let me to grab your RSS feed to keep up to date with forthcoming post. Thanks a million and please keep up the rewarding work.

My web-site :: Wholesael NFL Jerseys