lundi 25 juillet 2011

Recensement : Nous sommes tous des étrangers !

De la façon dont se déroule l’enrôlement des citoyens pour l’obtention des nouvelles pièces d’identité biométriques je m’inquiète. Au tamis des critères érigés pour séparer la souche mauritanienne originale des impuretés ethniques étrangères, très peu d’entre nous pourront passer.

Et les responsables de l’Etat civil, l’Administrateur Directeur Général M’Rabih en tête, l’ont encore répété la semaine dernière à la Télévision, avec une mâle détermination dans la voie : la saison de la chasse aux étrangers est ouverte et ça va saigner ! Si vous êtes né d’un parent étranger, si vous êtes né à l’étranger, si votre faciès ne revient pas aux membres des commissions, si vous ne connaissez pas Ba Silèye et Magatt, entre autres critères, vous n’avez aucune chance de vous faire recenser.

Les commissions sont très pointilleuses et le moindre soupçon de descendance étrangère jusqu’à Adam peut vous valoir d’être laissé sur le carreau.
Après deux mois de travail, faisons le point, si vous le voulez bien, de ceux de nos compatriotes que nous avons déjà perdus (définitivement ?) et de ceux que nous perdrons à l’issue de cette période ouverte pour l’obtention des nouvelles pièces d’état civil.

La première victime, celle dont l’affaire a été médiatisée s’appelle Mme Sy née Lalla Aïcha Ouédraogo. La commission n’a pas eu à chercher bien loin, Ouédraogo sonnant très clairement voltaïque, elle est récusée ! La venue de son grand-père au Brakna pour apprendre le Coran et le fait d’avoir une mère mauritanienne comme le stipule la loi, n’y changeront rien. Comme sera récusée d’avance une autre famille Ouédraogo originaire de Sélibaby dont le fils est premier conseiller d’ambassade à Genève.

A cas similaire, même traitement ! Lalla Aïcha a beau protester, les décisions des commissions de M’Rabih sont au-dessus de la loi votée par le parlement et de la réglementation établie par le gouvernement. Nous sommes en Mauritanie !

La deuxième victime s’appelle Wane Birane. Professeur d’université, directeur de l’Aménagement du Territoire et Consultant spécialiste en Sécurité alimentaire, c’est un puular mauritanien pur souche, sa mère est une Soubak (tribu du Brakna) et son grand-père est le premier officier mauritanien qui donna son nom au fort de Nouakchott, construit vers les années 1910, et que l’on transforma depuis en une prison (prison Bayla au Ksar). Ce grand-père est surtout le seul mauritanien membre du premier conseil d’administration qui gérait la Mauritanie avant qu’elle n’accède au statut de colonie. Ce devait être pour Birane une simple formalité, ses papiers étant en règle. Mais c’était compter sans l’ingéniosité des membres de la commission.

- Hum…Connaissez-vous Ba Silèye ?

- Je connais même Silèye Ould M’Beckou ! (c’est ainsi que les maures appellent cette famille qui a longtemps vécu à Moudjéria).

- Connaissez-vous sa femme Magatt ?

- Donnez-moi mes papiers ! je refuse que la connaissance de Magatt, Silèye ou toute autre personne soit considérée comme un critère d’attribution de pièces d’identité.

Depuis, Birane boude l'enrôlement. Et pourquoi ne bouderait-il pas s’il devrait passer par l’honorable Magatt née … au Sénégal !

La victime suivante est une famille qui a donnée à la Mauritanie une ville (Néma), 2 ministres (Finances et Santé) et 1 Haut Commissaire de l’OMVS. Les frères Moulaye Dakhil (Moulaye Abdel Moumine et Moulaye Abdallah) ont été récusés par la très efficace commission du Ksar pour cause de naissance à l’étranger (Ouagadougou). Leur grand frère Moulaye Mohamed n’a pas eu plus de chance : le membre de la commission de Tevragh Zeina qui reçut en premier ses pièces d’Etat civil lui a déclaré qu’il irait au devant de gros problèmes !

La réponse du membre de la commission le mis en colère et il renonça à continuer ses démarches. La majeure partie de leur famille est dans ce cas. Même le petit Sidi Mahmoud qui vient juste d’avoir son bac ne pourra pas s’enrôler puisqu’il est né à Sfax, donc un potentiel dangereux étranger. Le cas de Ehel Moulaye Dakhil est désespéré ! Leur fils Mehdi Ould Moulaye El Hassan, aujourd’hui cadre à la Banque Islamique de Développement, a eu la mauvaise idée de publier une monumentale étude en 2002 sur la Saga saharienne des Awlad Sidi Hammou Ben El Haj où il démontre leur origine filalienne et leur récente émigration au Hodh au XVIIè siècle. C’est un aveu. Originellement ils ne sont pas mauritaniens et on ne peut pas le cacher à la commission qui est très renseignée.

Ehel Moulaye Dakhil vont entraîner avec eux dans leur chute tous leurs cousins de Oualata et de Néma. Exit les Guig, les Moulaye Driss, les Moulaye Chrif, les Moulaye Ely, les Moulaye Smail, les Baba Aïnina, etc. Tout ce beau monde est rentré clandestinement dans le pays au 17ème siècle en évitant les points de passage créés par Ould Boïlil… 400 ans plus tard! C’est grâce aux commissions mises en place depuis deux très longs mois que ces vilains clandos ont été découverts.

Moi je vous le dit : ce M’Rabih, que les communicants de la table ronde à la TVM l’autre soir appelait familièrement et très très respectueusement « ADG », est de l’étoffe des héros. Il vous nettoiera le pays ! Pendant que j’y suis, les commissions ont déjà repéré tous les chérifs dont elles disent que leur place est au Hedjaz, pas à Nemjat ou Ten Hoummad. Et tant pis si l’on perd Ely Chikh ou Cheikh Ould Ahmed Ould Ethmane. L’inflation de chérif des années 80 sera fatale pour beaucoup. Et c’est trop tard pour renoncer à ce statut : l’ADG veille ! Tiens ! L’auteur de l’article passe à la trappe.

Avant même le commencement du recensement, nous avions déjà perdu, par un système ingénieux, plusieurs de nos compatriotes. Les organisateurs du recensement ont estimé qu’un vrai mauritanien est un maure, parfois halpuular, de temps en temps soninké et très peu Wolof. Leurs fiches n’ont prévu que 4 cases pour ses ethnies. Généralement, dans ce genre de situation on ajoute toujours une case « Autre » au cas où. Pour l’ADG, le « cas où » n’existe pas.

Mon ami Mouhamedou Keïta dit Vieux, professeur de son état et directeur du Lycée de Toulel au Gorgol que j’ai accompagné devant la commission de Tevragh Zeina, m’a quitté d’ethnie bambara et m’est revenu d’ethnie maure ! Quand je lui ai demandé pourquoi, il m’a répondu qu’il n’avait pas le choix : ou il choisit l’une des quatre ethnies proposées ou il devient pour la vie un étranger.

Il a choisit l’ethnie de sa mère. Je suis curieux de savoir, le moment venu, le choix de son jeune frère le Colonel Boubacar Keïta du Génie militaire : wolof ou soninké ?

Par ce génial procédé, un bon mauritanien ne peut avoir pour nom de famille Diarra, Dicko, Traoré, Couloubaly, Doumbia, Dembélé, Dramé, Touré, Cissoko, Cissé, Keïta, Konaté, Koné ou Tounkara. L’éthnie bambara est officiellement absente de Mauritanie. Nous savons tous que la Mauritanie n’a pas de frontière de 2500 km avec le Mali, que le Hodh ne faisait pas partie du Soudan français jusqu’en 1945, qu’aucun tirailleur ou employé de l’AOF n’a jamais servi dans notre pays, enfin que Bambaradougou (le plus ancien quartier de Sélibaby construit par les descendants des Bambaras Massassit, premiers colonisateurs de la région du Guidimakha avant Idaw Ich et les Français) est une pure invention de l’esprit fertile de l’auteur de l’article. Comment dans ce cas voulez-vous qu’il y ait des bambaras chez nous ?

Par ce système nous avons aussi perdu nos palestiniens, nos libanais (la famille Kamel en tête), nos syriens, nos marocains (au revoir Berrada !), nos algériens, toute la ligue arabe qui nous était pourtant très chère et pour l’adhésion de laquelle nous avions fourni tant d’efforts et abandonné jusqu’à notre berbérité pour l’avoir. Bon, si l’ADG dit que toutes ces ethnies n’existent pas en Mauritanie, il faut le croire : Il connaît mieux le pays que nous tous. Faisons-lui confiance, il est des Oulad Bousba, tribu venue en Mauritanie entre le XVIIè et le XIXè siècle en même temps que les Tekna, Rgueybat, Torkoz, Idaw Blal et Smalil.

Toutes ces tribus sont originaires de la région comprise entre la plaine du Souss, le Wad Noun et la vallée du Dar’a (Maroc). Non, non, ce n’est pas moi qui le dit mais P. Richard à propos des Ould Bousba dans «Une tribu marocaine en Mauritanie » publié dans le Bulletin Trimestriel de la Société de Géographie et d’Archéologie d’Oran. Et savez-vous ce qu’elles venaient faire dans le bled ? Je vous le donne en mille, sous la responsabilité de Cheikh Mohamed El Yedaly (1096-1166H / 1684-1752G) et Mouhammeden Ould Babah (Kitab Chym Zwâya- l’histoire de la Mauritanie) !

« Sont venues en Mauritanie au début du XVIIè siècle des vagues successives d’Arabes en provenance du Sud du Maroc, soit pour s’y établir, soit pour piller, leur objectif étant les communautés les plus faibles… ». Cela se passe de commentaire !

Ce système de seulement quatre ethnies reconnues fait exclure définitivement les métisses. Fini les Guerlain, Benza, Michel, Jules, Julien, Cimper, Marco, Lemonde, Bontemps, Bouraya, Nakli, Lopez et Négri. C’est le cas aussi pour tous les fils de Chef, d’Adjudant, de Sergent et de Lieutenant. On le sait, tous les grades français ont laissé leur ADN en Mauritanie et particulièrement à Akjoujt. A moins qu’ils ne choisissent l’ethnie de leurs mères. Dans ce cas de figure, on aura sauvé le Général Félix Négri (Chef d’Etat Major de la Garde Nationale), Mouhamedou Ould Michel (chargé de mission à la Présidence) et Sidi Mohamed Ould Bouraya (Trésorier Général de la République) ! Pourront en profiter aussi Brahim Ould Aly N’Diaye (ancien colonel de l’Armée Nationale) et Abdoullah Kamara (actuel président de la commission de recensement de Tevragh Zeina).

Il suffit aux commissions de se pencher sur l’histoire de la Mauritanie (il paraît que l’Etat Civil est entrain de piller les bibliothèques à la recherche de livres d’histoires) pour découvrir que les traitres historiens ont déjà établit qui est qui dans le pays. Tous ceux qui se disent « Arabes Hassanes » sont d’installation récente et donc des étrangers. L’histoire des Emirats de l’Adrar, du Trarza, du Brakna, du Tagant et du Hodh ne sera plus enseignée aux enfants. Bon débarras ! L’imam Hadrami aussi est un étranger et avec lui toute sa progéniture (une partie des Smacides).

Les Sanhaja (Lemtouna, Goddala, Messoufa et Tachedbit) ont émigré du « Souss, de l’Anti-Atlas et de l’Oued Noun vers le Sud et le Sud-est » (Voir Geneviève Désiré-Vuillemin, Histoire de la Mauritanie, des origines à l’Indépendance, Editions Karthala 1997, Paris. p. 331 et suiv.). Ce sont des bandits d’étrangers tapis parmi les mauritaniens véritables et par conséquent ils passent dessus bord. Pour résumer, tout l’élément maure est historiquement étranger à cette terre.

J’entends d’ici l’ADG demander qu’on lui fournisse les résultats de sa guerre contre les étrangers. Et les commissions de répondre qu’elles ont réussi à vider le Hodh, le Tagant, l’Adrar, le Tiris Zemmour, l’Inchiri, Dakhlet Nouadhibou, l’Assaba, les 4/5 du Trarza, la moitié du Brakna et quelques poches au Gorgol et au Guidimakha. Un peu incrédule, l’ADG demande ce qui reste. On lui répond : les habitants de la vallée, quelques descendants des Bafors et une partie des héritiers de l’Empire soninké de Ghana. Fou de rage, l’ADG hurle :

- Mais ce n’est pas l’objectif ! Nous cherchions depuis belle lurette à établir que les noirs sont venus avec les français comme tirailleurs, comme nous l’avait suggéré un jour le patriote Ahmed Ould Wafi, et je découvre que ce sont les maures qui sont de « mauritanité » récente ! Je vais appeler Macina, il est intelligent. Il trouvera toujours une solution.

- ADG, Macina est un nom étranger qui vient d’une région du Mali (le Macina).

- Je suis catastrophé ! Que faire ?

- Les commissions ont une solution, mais elle est radicale.

- Tant mieux ! Vite, le temps presse. Donnez-la-moi !

- Adam et Eve se sont-ils rencontrés à Nouakchott ?

- Non !

- S’y sont-ils déclarés mari et femme ?

- Non !

- Y ont-ils vécu ?

- Non !

- Alors ils n’ont pas pu y faire des enfants !

- Malignes les commissions ! Tout le monde dehors ! Les mauritaniens sont tous des étrangers. Fermons boutique !

Je vous l’avais bien dit : ce M’Rabih est un véritable héro ! Il va réussir le tour de force de défaire en très peu de temps tout ce que les mauritaniens ont bâti durant des siècles.

Je suis sûr que le Président de la République et le Gouvernement n’ont pas créé ce projet pour revenir sur les acquis obtenus dans le domaine de l’unité nationale. Je suis sûr aussi qu’ils ont à cœur d’éviter à la Mauritanie le scénario ivoirien qui a commencé par un concept d’ivoirité qui consistait à exclure l’autre, et qui s’est terminé par une guerre civile qui a divisé le pays en deux et mis à genou son économie. Je suis certain qu’ils ne veulent pas entraîner le pays dans une situation comparable à celle de 1989 dont ils viennent de régler une grande partie des conséquences.

Le Président et le Gouvernement ont pourtant à portée de main un plan B : par exemple permettre à tous les citoyens munis de toutes les pièces d’état civil et d’identité requises de s’inscrire tout simplement sans tracasseries. Les questions et les enquêtes, le cas échéant, doivent viser seulement ceux qui n’ont pas pu apporter les documents nécessaires. Toute l’opération devra se faire aussi avec dignité.

Même ceux qui seraient récusés ont le droit au respect. Il faut le savoir : un Etat où l’administration ne respecte pas le citoyen est un Etat failli. Il faut le retenir : aucune personne n’acceptera jamais de vivre avec une citoyenneté diminuée.

En écrivant ces mots, j’ai en mémoire les termes du discours de Cheikh Saad Bouh Kane au nom de la Subdivision de Boghé devant le Congrès d’Aleg les 2-3-4 et 5 Mai 1958, je cite : « La Mauritanie du Chemama veut se sentir égale en droit et en devoir à sa sœur du Sahel. L’égalité est une et, en cette matière, il ne saurait y avoir de simulacre ». C’est à méditer.

Ahmed Jiddou Aly

295 commentaires:

1 – 200 sur 295   Suivant›   Les plus récents»
Anonyme a dit…

Jamais lu un tel raisonnement. Ils sont fous ou quoi? Recenser 3 millions et plus juste pour assouvir un désir d'exclure l'autre? Fucking nationalists!

En même si 10% de sénégalais ou maliens parvenait à s'infiltrer, où est le problème?

Azzizzo: ça c'est une connerie et tu risques de perdre tes couilles dans cette affaire. Il n y a que Gagbo qui l'a essayé et tu sais où il se trouve. Laisse tomber et occupe-toi des voleurs et d'AQMI.

Couli: heureusement que tu as une nationalité US. Les Coulibaly et les Ouédraogo ne sont apparamment pas acceptés. Lis le texte: il est cocasse, vrai et nous rapproche tous. Msakine les connards, y en aura toujours et il faut les pardonner. Cette affaire n'ira pas loin. Tu dis quoi?

Anonyme a dit…

Cas pas resolu. Où sont partis les 50 millions dfe $?
===

Qui sème 50 millions récolte…. !


Dans une libre expression, un cridémien anonyme décrète en parlant de Moulaye El Arbi Ould Moulaye M’Hamed que : « Tous ont été unanimes sur son intégrité, sa compétence, sa gestion rigoureuse et son honnêteté » et conclue par un proverbe de son cru, disant que : « Celui qui sème l'injustice moissonne le malheur !».

Je suppose qu’il s’agit d’une paraphrase du proverbe : « Qui sème le vent récolte la tempête ! ». Mais alors qu’en est il de celui qui sème 50 millions de dollars ? Qu’est ce qu’il récoltera ? Des louanges à tous vents ? Des soirées de témoignages à l’hôtel Khater ? Des manifestations de solidarités de certains politiciens en rupture de bans ? ….

Pourquoi dans cette affaire les deux camps laissent parler leurs sentiments plutôt que les faits ? Pourquoi tant de préjugés et d’à priori ? Pour les uns Moulaye El Arbi et Ould Aghatt sont honnêtes et ils ne sont que les victimes expiatoires ou boucs émissaires d’on ne sait quelle force occulte.



L’un est emprisonné tantôt pour ses opinions politiques, tantôt pour avoir fait de la résistance à une banque « puissante », l’autre l’est pour justifier l’arrestation du premier ! Pour d’autres, il s’agit d’une lutte contre la gabegie et les coupables désignés doivent être livrés à la vindicte populaire (Bien sûr en parole seulement).

Bien sûr les orateurs de l’Hôtel Khater, Mohamed Ould Abed en tête, peuvent apporter tous les témoignages qu’ils veulent mais il ne diront jamais où Moulaye el arbi a-t-il démontré sa compétence, son intégrité et son sens de l'état (vertus vantés par les orateurs); son premier poste c'était la Sonimex et voilà les dégâts qu'il y a causés......

Soyons sérieux ! Il s’agit de la disparition de 50 millions de dollars de deniers publics. On ne peut pas décemment les passer pour pertes et profits, sans même prendre la peine d’essayer de savoir par où ils sont passés. En effet la BCM a semé cinquante millions de dollars mais qu’a-t-elle récolté ?

L’argument choc des admirateurs de Moulaye El Arbi est qu’il est un cadre compétent honnête sortant d’une grande école et qui plus est, aurait redressé la Sonimex qu’il avait trouvée moribonde. Pour ce qui est de son école, la Centrale de Paris, deux autres mauritaniens en sont sortis avant lui, Ismael Ould Amar et Issa Ould Ahmedou et bien évidemment leurs cursus professionnel n’est guère enviable. Mais peut être que lui fera exception ! Sur son intégrité et sa compétence, personne ne peut en juger car il n’a jamais eu un poste où il aurait pu les mettre en évidence.

La première entreprise qu’il a eu à diriger est la sonimex. Il l’a trouvée dans une situation assainie et l’a laissée avec une ardoise de 50 millions de dollars. Tous feignent d’ignorer que toutes les créances de la Sonimex, y compris l’eau et l’électricité ont été prises en charge par le Ministère des Finances quand Moulaye El Arbi a été nommé à sa tête.

Ajoutez à cela une hypothèque de 5 millions de dollars sur le siège ainsi que les 50 millions de dollars de la BCM qu’il a commencé à dilapider en achetant en dehors de la procédure normale et à un prix très largement au dessus du marché. Mais tous aussi ne savent pas que Moulaye El Arbi s’est empressé sitôt la convention signé avec la BCM de la transgresser en détournant les recettes vers la BNM auprès de laquelle il achetait inexplicablement le dollars, 30 ouguiya au dessus du prix du marché.

Ce sont là des fait aisément vérifiables et c’est sur eux que Moulaye El Arbi et ses défenseurs doivent apporter des réponses convaincantes et à défaut accepter au moins que l’on puisse sourciller, en attendant la tenue d’un procès je l’espère équitable.

Seul un procès dans lequel Moulaye El Arbi assisté de ses avocats conseils et le Ministère publics confronteront leurs pièces à conviction pour la manifestation de la Vérité alors, et alors seulement on pourra dire que tel ou tel est honnête ou pas.

Henoune Ould Arbi

-A- a dit…

c'est calculs politiciens qui visent a utilser les néggro africains dans ce dossier bidon du recencment, et utiliser les hratines dans sur un autre front d'esclaves, des droits des domestique,tout ça parceque il y² eu dés révolutions quelques part et qu'on veut se proteger nous un creeant climat de tenssion inter ethnique ,tout ça est dangereux pour vous les négre et haratine de service. tout les maures guerreier et marabout ne laisserons jammais ebeden qui que ce soi mencer leur avenir dans ce désert qui les appartients et que ça soi clair pour tout le monde.

oui la mauritanie e un pays arabe.
la france c le pays des gaulois!!!nampeche il ya des etrangers.
ah c la meme chose en mauritanie c le pays de beydan.
donc les négro terroristes et racistes(flam+biram l'ira)il on pas de place en mauritanie beydan.
leur place c le bagne de oualata ou bien l'enfer d'inal bandes des minables.
-A-

-A- a dit…

c'est calculs politiciens qui visent a utilser les néggro africains dans ce dossier bidon du recencment, et utiliser les hratines dans sur un autre front d'esclaves, des droits des domestique,tout ça parceque il y² eu dés révolutions quelques part et qu'on veut se proteger nous un creeant climat de tenssion inter ethnique ,tout ça est dangereux pour vous les négre et haratine de service. tout les maures guerreier et marabout ne laisserons jammais ebeden qui que ce soi mencer leur avenir dans ce désert qui les appartients et que ça soi clair pour tout le monde.

oui la mauritanie e un pays arabe.
la france c le pays des gaulois!!!nampeche il ya des etrangers.
ah c la meme chose en mauritanie c le pays de beydan.
donc les négro terroristes et racistes(flam+biram l'ira)il on pas de place en mauritanie beydan.
leur place c le bagne de oualata ou bien l'enfer d'inal bandes des minables.
-A-

Anonyme a dit…

Salam

Enrôlement discriminatoire inacceptable!

Politique - Mauritanie

Il se passe des choses d’une extrême gravité, en Mauritanie, et personne ne semble s’en émouvoir. Aujourd’hui, les populations négro-mauritaniennes, si chèrement attachées et liées au pays – c’est le leur – se voient dénier la nationalité mauritanienne.
Certains, il est vrai, qui en faisaient, il y a peu encore, leur cheval de bataille, déjeunent, désormais, à la table du chef et ont, donc, décidé de se taire, à jamais. L’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) a raison et le constat se généralise. Chaque jour, ce sont des dizaines de personnes, identifiées par leur appartenance ethnique et leur naissance, qui subissent d’énormes tracasseries avant d’être éconduites, dans leur démarche d’enregistrement. Notamment à Sebkha, en ce même centre où Mohamed Ould Abdel Aziz s’est, si facilement, fait enregistrer, le jeudi 6 juin 2011, donnant, ainsi, le coup d'envoi de l'opération d'enrôlement des populations.
Un policier, un gendarme et un fonctionnaire civil décident, illico presto, de la mauritanité de leurs compatriotes. A la tête du client. Dans ces anciennes «maisons du Livre», symbole d’un régime génocidaire et raciste. En brousse, des terres ancestrales du waalo sont expropriées et «cédées», moyennent des sommes colossales, à des saoudiens et autres émirs richissimes. De quel droit? Au nom de quels principes? Ce qui se passe relève d’un plan ourdi par des extrémistes.
Nous n’acceptons pas un enrôlement sélectif. Que signifie la division, communautariste, des Halpulaareen en sous-ensembles ou fractions tribales? Exige-t-on, des hassanophones, de telles précisions? Seule l’IRA de Birame Ould Abeïd a le courage de dénoncer, vigoureusement, les critères de classification ethnique établis pour ce recensement. L’organisation anti-esclavagiste de défense des droits humains réprouve le fait que les Maures, noirs et blancs, sont classés dans le même groupe, sous l’appellation «arabo-berbère», alors que dans le même temps, les Foulbe et les Haal-pulaar, deux sous-groupes de l’ethnie peule, qui parlent la même langue, sont classés dans des groupes distincts. L’IRA dénonce «des visées politiciennes et des calculs hégémoniques qui dénotent la volonté, pernicieuse, de la minorité arabo-berbère de phagocyter les communautés négro-africaines».

Anonyme a dit…

Selon l’IRA, l’objectif des autorités est de maintenir «un équilibre artificiel». Toutes ces manœuvres, fait-elle remarquer, «consistant à diviser les uns et ignorer les autres, s’inscrivent dans la logique, raciste et ségrégationniste, du système de domination qui voudrait faire prévaloir, à tous les niveaux, la suprématie d’une minorité au détriment de la majorité». Le pays aurait beaucoup à gagner, s’il dépassait ces considérations particularistes, voire exclusionnistes. Le recours aux vieux démons de la division raciale est un très mauvais calcul. Pendant que le pays va mal, les autorités n’ont pas trouvé mieux que de restaurer une politique sélective, en accordant les coudées franches à des agents plus que zélés, en matière de racisme. Tout le monde sait que les commissions départementales ne sont pas représentatives, ni ethniquement ni racialement. Les organisations de droits de l’Homme n’ont jamais cessé de condamner leur composition, éminemment raciste et ethno-centriste: onze arabo-berbères pour un négro-mauritanien dont l’intégrité morale suscite, souvent, le doute. Que deviendront les personnes non-enrôlées? Des apatrides dans leur propre pays? C’est, évidemment, inadmissible. Où devront-elles aller, une fois privées de leurs droits civiques? Les mêmes critères devraient être appliqués à tout le monde. Des touaregs ont envahi la Mauritanie, en 1992, à la faveur de la guerre civile au Nord du Mali, tandis que des sahraouis étaient, déjà, omniprésents, dans le pays. Personne n’ose rien dire. Le pire, c’est qu’il n’y a aucun recours possible, quand on est débouté. Du jamais vu dans un Etat de Droit.
L’IRA a mis en garde les autorités «contre les risques de tensions que pourraient engendrer le détournement et la réduction d’une opération d’une importance capitale, pour le pays, en une entreprise sectaire, visant au renforcement et à l’accélération de la dérive ethnique du pouvoir». L’organisation de Birame engage les autorités à renoncer à la division, tant absurde qu’inacceptable, de la communauté Peulh en Fulbé et Halpulaar. Tout comme, elle exige, des autorités, la révision des procédures d’enrôlement, afin d’assurer, à tous les citoyens, un égal accès à l’état-civil.
Appel est lancé, à tous les partis politiques, les organisations de défense des droits humains, les élus et toutes les forces vives du pays, pour faire échec à «cette farce administrative qui, si elle est menée à terme, portera un coup, fatal, à l’unité de notre peuple et à la stabilité du pays». La Mauritanie pouvait, pourtant, se passer de cette mauvaise publicité qui ne témoigne que de la dangereuse immaturité citoyenne de nos dirigeants, sinon de leur incapacité à contrôler le sectarisme de fonctionnaires, affectés, sans discernement, à des tâches éminemment sensibles.

THIAM
Source: Le Calame

Anonyme a dit…

Salam

Le recensement

Le recensement n'a pas bien commencé, les gens ont sûrement mal évalué le travail à faire.

L’État-civil a été confié à des pro-baathistes affairistes et c'est pour ça que ça ne marche pas...mrabih n'est nullement qualifié pour un projet aussi essentiel pour le pays...l'équipe de travail constituée de maures blancs exclusivement pour qui connaît le bled c'est la première incompétence.

Confier à un baathiste une opération aussi sensible que délicate, c'est confier la confiture aux cochons dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Je n'aime pas trop les débats qui peuvent conduire de près ou de loin au racisme, mais ce régime qui veut nous obliger aujourd'hui à nous faire recenser a été largement soutenu par ceux là mêmes qui maintenant crient contre ce recensement.

La prise de pouvoir illégitime, répétée et j'insiste sur le répétée a été largement saluée par ceux là mêmes qui s'acharnent contre ce recensement insensé et qui n'aboutira finalement à rien.

D'ailleurs aujourd'hui je ne connais pas grand monde qui s'est déplacé pour se faire recenser, alors que certains crient déjà au scandale car les irréductibles d'Aziz sont allés très tôt en besogne et ont voulu se faire recenser pour encore une fois lui offrir dont il n'a de toutes les façons pas besoin, vu sa capacité de fraude technologique.

Pour ma part, je suis contre ce recensement et je n'irai jamais me faire recenser, là où on me demande à quelle éthnie j'appartiens. La Mauritanie appartient à tous ses fils qu'ils soient Maures noirs ou blancs, Halpular, Soniké, Wolof, Bambara, d'origine français, libanaise ou marocaine. Cela importe très peu. L'Etat de droit auquel nous aspirons ne doit pas se focaliser sur ces appartenances et plutôt traiter de manière égalitaire tous les citoyens et se focaliser sur la justice, le développement, la lutte contre l'analphabétisme, l'éducation, la santé etc.

Znagui

Bebe BA a dit…

Znagui, miss you mon ami!!!

ce recensement est ridicule!!le questions sont plus nulles!!!
Ils ont demandé à la femme d'un membre du conseil constitutionnel qu’est ce qu'elle ressent quant elle écoute de la musique maure (jaguar)!!!!!
mais ils ont eu chaud quant elle a ramené son mari, lol

-A- a dit…

tout les beydan et les maures guerreier et marabout ne laisserons jammais ebeden qui que ce soi mencer leur avenir dans ce désert qui ont défandu depuis plus de 1000an et il sont pré a le defandre encore et tjr c désert qui les appartients et que ça soi clair pour tout le monde.
c pas une petite bandes de sous hommes venu dans les baggages de francaisq i vont empeche c recensement.
il faut que les negro comprenne que c recensement e fé pr les arabes parcque la mauritanie et arabe.
les négro pour c faire recenses il vont au mali ou le senergale.
la mauritanie et beydan et elle va le restee.
-A-

Anonyme a dit…

Maatala, Znagui et Bebe Ba,

Bien parlé. Ce recensement n'ira pas loin, sauf s'ils changent de methode. A-

Anonyme a dit…

-A- est un arabisant, chauvin et raciste

Anonyme a dit…

Tout les Mauritanien seront enregistree les puller wolof soninke et maures mais les senegalis maliens et sahraoui ne seront jamais enregistree pourquoi vous voulez Donner notre nationalitee a tous les pauvres du monde nous avons deja 3 millions pauvres et ca se fut

Anonyme a dit…

Salam

Ya Znagui

Respect dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Chére Bébé ba

Ils ont dit à une maman, qu'elle ne pouvait pas avoir une fille à 14ans.

Pourtant la gamine d'Espagne à été livré au pédophile à l'âge de 13 ans.

Elle leur rétorqua, qu'elle pouvait être leur maman que c'était impoli de lui parlé ainsi.

La Damitude a plus de 70 ans et c'est fait uniquement recenser pour que ses enfants puisse le faire.

Mal poli dit le fou

---------------------------------

Ils ont demandé à un Monsieur de ramener sa mère qui avait 89 ans.

Il leurs dit rendaient moi mes papiers et il s'en alla et jurant de ne jamais se faire recenser.

Alors comment se feront recenser ses enfants dit le fou

---------------------------------

Un autre est parti ramener sa maman du village pour se faire recenser.

---------------------------------

Ils demandèrent à un autre de ramener le certificat de décès de sa mère décédée au village , il y a 27 ans.

Il faut boycotter ce recensement de la haine et de l'exclusion.

Pour qu'enfin les "VRAIS" mauritaniens restent entre eux dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur cridem


Enrôlement des citoyens : Le chef de l’Etat et son Premier Ministre silencieux pourquoi ?








Le département de l’état civil de M’Rabih devrait avoir du souci à se faire ! L’opération d’enrôlement en cours semble s’essouffler déjà dans tout le territoire national. De moins en moins de citoyens se rendent dans les centres d’accueil. Au rythme où vont les choses, il se pourrait qu’ils se désintéressent totalement de l’opération.

L’option choisie pour la procédure d’enrôlement a eu raison du mépris affiché dès le départ par l’état civil, en refusant d’expliquer aux populations le pourquoi, le comment, où, quand, les critères requis de cet enrôlement. Et par ce mépris, il a réussi le tour de force de discréditer ses propres commissions en charge de l’opération d’enrôlement sur le terrain. Le débat organisé par la TVM sur la question et rediffusé une seconde fois n’y fera rien.

Il est illusoire de croire que ce débat va améliorer quoi que ce soit à la situation. Les téléspectateurs sont loin d’être rassurés par les propos de M’Rabih. « Pourquoi ce débat maintenant ? A quelle fin ? », Entend-on ici ou là, à l’issue de ce tour de table.



Ne fallait-il pas, dès le départ, procéder à une sensibilisation des populations sur tous les aspects liés à l’enrôlement, notamment le rôle de la commission, son champ de compétence, ses limites, la procédure, les documents exigés etc.

Pareille sensibilisation aurait pu faire éviter à l’opération le discrédit qu’elle vit maintenant de par le mystère qui l’entoure et l’incompétence des responsables des enrôlements. Mais M’Rabih est-il vraiment responsable de cette situation ? Ce n’est pas si sûr qu’on le pense. Les intrigues du pouvoir sont complexes et difficiles à cerner. Depuis que cette affaire d’enrôlement défraie la chronique, c’est silence radio à la présidence de la république et à la primature.

Ni le président de la République, ni son Premier Ministre n’ont daigné parler de la question, ne serait-ce que pour recadrer la mission de cette direction du ministère de l’intérieur et de la décentralisation. D’autant qu’il est connu depuis fort longtemps, que le ministre de l’intérieur, Mohamed Ould Boïlil n’a en vérité aucun contrôle sur le directeur de l’état civil, qui prendrait ses instructions ailleurs. M’Rabih serait même attendu à la tête de ce département ministériel au prochain réajustement du gouvernement.

Anonyme a dit…

Et pour tout compliquer encore, Mme Cissé Mint Boyda pourrait elle aussi se voir confier la direction de l’état civil. Là, ce ne sont que des hypothèses encore pour l’instant. Il n’empêche qu’elles sont estimées probables. Pour sûr le silence du chef de l’Etat à propos de ces dérives dans l’enrôlement des citoyens, laisse penser qu’il n’est nullement contrarié par cela. Il faut alors chercher à comprendre les raisons qui dictent franchement son attitude.

Des forces du recul omniprésentes partout

Au sommet du pouvoir, Ould Abdel Aziz n’est pas seul. Autant il l’exerce, autant il se plie à des compromis avec certains de ses compagnons d’arme qui l’ont aidé à déposer Sidi Ould Cheikh Abdellahi le 6 août 2008. Ceux-là comptent beaucoup du fait de l’influence qu’ils exercent sur des pans entiers de la société fortement tribalisée et féodale. Donc difficile de les ignorer. Jamais ils ne l’accepteront d’ailleurs.

Mais ces compromis dans le partage du pouvoir ne sont pas sans faire de mal à notre fragile processus démocratique. Les forces du recul et de l’inertie se sont ainsi introduites dans tous les rouages de l’Etat par le jeu des nominations à la pelle où les critères de bonne moralité, de compétence et de probité ont laissé place au clientélisme, au népotisme et autres manipulations. Du coup le gouvernement est loin d’être homogène, chaque ministre sachant de qui il est redevable et ce que son parrain attend de lui.

On a en mémoire encore l’affaire Moulaye Ould Mohamed Laghdaf et Cissé Mint Boyda respectivement Premier Ministre et ministre de la culture, de la jeunesse et des sports au sujet de l’arabisation. Une affaire qui a enflammé l’Université de Nouakchott et faillit mettre la stabilité du pays en péril.

Face à ce dossier brûlant, le président de la République a préféré garder le silence comme sur tant d’autres qui ont mis à mal l’unité nationale. Aujourd’hui avec le dossier de l’état civil, encore le silence est d’or. Or le président de la république est garant de la constitution.

A ce titre il doit prendre ses responsabilités. A défaut de limoger le directeur de l’état civil, il a le devoir de le rappeler à l’ordre et de s’en tenir à une feuille de route claire pour l’enrôlement. Dès lors que le ministre de l’intérieur encore moins son secrétaire général, n’ont d’influence quelconque sur le travail qu’il mène.

Moussa Diop

---------------------------------

L'internationale Nasséro-baathiste ne signe jamais son crime dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

On peut se tirer la tignasse sur nos autres problèmes, mais ça nous concerne tous. C'est là où j'ai des problèmes avec l'opposition à l'azzizzo.

N.B: Un bon post sur la nationalité mauritanienne dans le blog du Prof Ely.

-A- el mekhnez: tu fais la honte au pays.
==
Un gendarme blessé au cours de la poursuite de deux hommes armés


Selon le correspondant de l’ANI, un gendarme a été blessé au cours d’une chasse poursuite engagée contre deux motards armés prés de la localité de Lêbolli.


Les deux motards avaient tenté de s’infiltrer en territoire mauritanien, avant d’être pris en poursuite par la gendarmerie par des élément de la brigade de gendarmerie de Lêbolli(Mougatat de Ould Yengé).
Les deux motards on réussi à rentrer dans le territoire malien, laissant derrière eux leurs motos et leurs armes kalashnikov.
Aucune indication n’a encore été donné sur les deux motards, ni sur l’objectif qu’ils auraient visé.

-A- a dit…

bande de pauvres minables pour vous tous ici ce recensement va continuer jusqu'au bout que vous le vouliez ou non ! donc aboyer sur internet, faire des pétitions, vivre dans un reve virtuel, ça ne changera rien du tout et vous allez voir les négro ont peur par c qu' ils savent qu'ils sont de étrangers dans c pays.
et ils ont raison d' avoir peur car ils seront tous conduits chez eux!(au mali senegale ect...)
et après tout, ils ne font pas le poids les negros.
donc:
maata petit haarnos haineu tu vas voir toi et ton petit fou que ce recensement va arriver à bon port
vous pouvez continuer à aboyer ça ne changera rien du tout mais vraiment rien!(rire)
LA CARAVANE PASSE ET LES CHIENS ABOIENT.
la mauritanie arabe beydan point barre.
-A-

-A- a dit…

Maatala, Znagui et Bebe Ba,

Bien parlé. Ce recensement n'ira pas loin, sauf s'ils changent de methode. A-
======
goordigenne A-:
tu vas voir salete de rat d'egouts.
c recensement va continuer jusqu'au bout inchalla sans modification.
avec les memes questions.
tu parles arabe.
depuis quand tu as quitte le senegal?.
ramenez les papiers de vos grands parents.
qu'est ce que vous ressentez quand vous écoutez de la musique maure (jagaur)rire.
vous connaissez des beydan?
j trouve tous ca juste. qe les négros parle arabe.
en france on parle francais.
en chine on parle mandarin.
au portugale on parle portuge.
en mauritanie on parle arabe.
etc etc etc etc etc.......
-A-

Anonyme a dit…

salam

le nazillon

Te fatigues pas, tu apprendras vite qu'en poussant certains au désespoire, le retour du bâton se fera tôt ou tard.

tu es tellement débile pour comprendre que cette politique suicidaire à pousser les haratines et les nègres à faire une alliance objective face l'injustice.


Il faut être un véritable simplet comme toi pour vouloir castré des castrés dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

-A- el moukhnez,

Colle la paix à canalh.

-A- a dit…

salam

le nazillon

Te fatigues pas, tu apprendras vite qu'en poussant certains au désespoire, le retour du bâton se fera tôt ou tard.

tu es tellement débile pour comprendre que cette politique suicidaire à pousser les haratines et les nègres à faire une alliance objective face l'injustice.


Il faut être un véritable simplet comme toi pour vouloir castré des castrés dit le fou

maatala
===
GHITLAK IL AURA JAMMAAIS JAMMAIS DE RETOUR WLA BATON NI TOT NI TARD! INCHALLA.

ET POUR LE RESTE LE FOU A BIEN RESUME!!!rire

Il faut être un véritable simplet comme toi pour vouloir castré des castrés dit le fou.

ps: le nazillon c une propriete du pédophile kbg.(rire)!!
inte itchife.
-A-

Anonyme a dit…

Les meilleurs moyens à mettre en œuvre pour créer ou recréer un début d’unité nationale passent par des actes républicains et démocratiques tels que

i) la primauté du droit sur toute autre considération,
ii) le fonctionnement de l’ascenseur social qui permettra à tout mauritanien, au regard de son cursus et de leurs compétences,
iii) l’accès aux emplois civils et militaires,
iv) la justice soit la même pour tous,
v) le sentiment d’appartenance se matérialise par la représentativité des différentes couches du peuple à tous les échelons de la vie sociale, politique, administrative, etc.
vi) Que la politique d’accès à la propriété soit la même pour tous,

Ce que l’on constate aujourd’hui est criant :

Les 97% pour ne pas dire la quasi-totalité des Ministres, des Secrétaires généraux, des Inspecteurs d’Etats, des Ambassadeurs, des Gouverneurs, des Préfets, des Directeurs généraux, etc. appartiennent à la même communauté ethnique.

Je ne dis pas linguistique parce que les Hratines sont les grands perdants dans cette répartition des postes. Donc véritablement, c’est une minorité ethnique qui se taille la part du lion, impose ses choix, confisque l’avenir du pays, sème les graines de la haine, exclu et humilie tout ceux qui se mettent en travers de son processus d’assujettissement.

Les principes qui renforcent l’Etat de droit, la bonne gouvernance et, par ailleurs, garantissent la paix civile valent mieux que mille festivals auxquels prendraient part les artistes les plus appréciés ou les plus en vu. C’est quand extraordinaire de n’avoir toujours pas compris que l’ON NE PEUT BÂTIR DU VRAI SUR DU FAUX.

Znagui

Anonyme a dit…

Ce jouirnaliste tombé sur la tête, walla?
==

Soi-disant guerre de la Mauritanie contre AQMI : Le Mali piégé par la Mauritanie ?



Lafia Révélateur, 27/07/2011 Commentaires [ 19 ] E-mail Imprimer







Une enquête soigneusement menée nous a permis de découvrir que l’armée mauritanienne vient plutôt traquer sur le territoire malien des rebelles et non AQMI. Elle a pu piéger le Mali en l’entraînant dans une guerre qui n’est la leur.


Nos sources sont formelles, il existe une rébellion en Mauritanie qui serait soutenue par le Président renversé par un coup d’Etat militaire le 3 août 2005, Maaouiya Ould Taya. Ces rebelles mauritaniens se réfugient souvent sur le territoire malien comme les rebelles du Mali aussi se réfugiaient en Algérie ou en Mauritanie.
Notre enquête nous a permis de savoir que l’armée mauritanienne, sous le prétexte de la lutte contre l’ennemi commun qu’est AQMI, viole l’intégrité du territoire malien pour venir mater ses rebelles.


Si non comment comprendre la détermination de la Mauritanie de venir toujours bombarder sur le territoire malien ? AQMI est-elle plus une menace pour la Mauritanie que pour le Mali, le Niger et l’Algérie ? Ou bien l’armée mauritanienne est-elle plus forte et apte à combattre AQMI plus que les armées de tous les autres pays partageant la bande sahélo-saharienne ?
Certainement non. D’ailleurs, la Mauritanie est moins concernée par la bande sahélo-sahariennes que tous les autres pays car disposant du plus petit territoire par rapport à ses voisins.


Les agissements de l’armée mauritanienne sur le territoire malien sous prétexte de lutter contre AQMI n’est donc pas une guerre contre le réseau islamiste, mais plutôt la volonté du pouvoir de Nouakchott d’anéantir totalement le mouvement rebelle auquel il fait face depuis un certain temps. La preuve, c’est que la plupart des éléments d’AQMI interpellés par l’armée malienne ont la nationalité mauritanienne. Et puis, pourquoi AQMI attaque les positions de l’armée mauritanienne et non celles de l’armée malienne ou nigérienne ?


Il est tout de même possible que les rebelles mauritaniens et AQMI se soient mis en alliance pour combattre un ennemi commun qu’est l’armée mauritanienne. Mais ce qui est sûr, c’est que l’engagement entier et total de la Mauritanie contre AQMI n’est pas en réalité une guerre contre les islamistes, mais plutôt contre sa rébellion. Prudence donc à nos autorités. Oui à la guerre contre AQMI ! Et non à aider la Mauritanie à combattre ses rebelles !


Dans nos prochains numéros, nous nous pencherons sur les éventuelles connexions entre AQMI et les rebellions qui compliquera d’avantage la lutte contre et AQMI et les mouvements rebelles. Nous avons parlé dans notre numéro de la semaine dernière de la connexion entre AQMI et les trafiquants de drogue ce qui est déjà préoccupant.
Baba OULD.






Lafia Révélateur, est seul responsable du contenu de cet article

Anonyme a dit…

Salam

Salam

Znagui a dit:

Ce que l’on constate aujourd’hui est criant :

Les 97% pour ne pas dire la quasi-totalité des Ministres, des Secrétaires généraux, des Inspecteurs d’Etats, des Ambassadeurs, des Gouverneurs, des Préfets, des Directeurs généraux, etc. appartiennent à la même communauté ethnique.

---------------------------------

Le FLERE dans son mémorandum a fait le même constat accablant.

Znagui

Tu as posé les bases du "vivre ensemble" dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur Avoom


e suis noir et mauritanien par Habiboullah KANE

Les opérations d’enrôlement en cours en Mauritanie montre à quel point nos autorités sont capables de fouler au pied les règles élémentaires de droit et d’humilier une communauté toute entière : Au départ, on nous disait que le projet de réforme de l’état civil voté au parlement permettait : d’avoir un registre national unique de population attribuant un numéro d’identification national à tout mauritanien, de créer un guichet unique pour faciliter les démarches administratives, et de délivrer tous les documents (passeports, cartes d’identité, actes de naissances, etc.) par une seule administration. En théorie, ce dispositif était plus fiable que le RANVEC (Recensement Administratif national à vocation électorale) de 1997.

En 1999, un agent du RANVEC est venu nous recenser à la maison et nous a remis nos papiers d’état civil datés et signés (feuillets jaunes). Avec ces feuillets, on nous a établi nos cartes d’identité qu’on disait infalsifiables. Tout se passait bien. En 2011, 12 ans après, c’est nous-mêmes qui devons nous déplacer chez les agents recenseurs qui ne sont ni juges, ni procureurs et leur prouver que nous sommes mauritaniens. Ces agents peuvent, selon leur vouloir, déchoir un individu de sa nationalité et il devient du coup apatride sans aucun moyen de recours. Dans un pays de droit comme la France, « seul un décret, après avis conforme du conseil d’état peut déchoir un individu de la nationalité » et cette déchéance n’est appliquée que pour des actes qualifiés de crime. La déchéance n’est pas applicable s’il a pour résultat de rendre l’individu apatride (art 25 du code civil français). Le code civil mauritanien inspiré du code civil français enfreint ses propres règles et le citoyen n’a aucun moyen légal de faire valoir ce droit! Les agents recruteurs (qui n’ont aucune compétence en droit) se substituent aux juges et aux procureurs et ne se basent sur aucun critère objectif pour juger de la recevabilité ou non d’un dossier. Chaque centre de recensement a ses propres règles, ses propres critères.

Anonyme a dit…

Tous les membres de la commission nationale de recensement (ils sont 19) sont issus de la composante maure sauf 1. Dans une émission télévisée, ce singleton a lui-même douté de sa nationalité mauritanienne à cause de son nom de famille et le Président de l’Agence nationale chargée des opérations d’enrôlement le lui a fait savoir.

A travers les différents témoignages, nous avons tous compris que le pouvoir mauritanien a déjà défini une feuille de route aux agents recenseurs : épurer le fichier de sa composante négro africaine, publier enfin les statistiques démographiques de la Mauritanie tant attendues depuis plus de 10 ans, montrer à la face du monde que la composante maure constitue l’ethnie majoritaire et, en prévision d’échéances électorales futures, manipuler le fichier électoral qui a déjà volé en éclat. Le Professeur Hamdou Rabby SY, Biram ould Abeid, Abderahmane Ngaidé dit Bassel, Ciré BA, Boubacar Diagana, Haimoud, Lo Gourmo, Abda Wone et d'autres que je ne pourrais pas tous citer nous ont bien sensibilisé sur le plan d'épuration ethnique qui se prépare. Ils sont ma source d'inspiration.

Les Beydanes, eux, ne sont soumis à aucun interrogatoire, aucune exigence pour prouver qu’ils sont mauritaniens: c’est déjà évident pour les agents recenseurs. Je les appelle Beydanes car les Haratines appartiennent à la communauté négro africaine. Ce qui bouleverse arithmétiquement le plan muri par le pouvoir. Même si les beydanes sont d’origine sahraoui, marocaine, algérienne ou arabe tout court, ils peuvent dormir sur leurs lauriers. C’est pourquoi ils ne bronchent pas, ils ne s’associent pas à nos marches, ils ne dénoncent pas car ils considèrent que ce n’est pas leur combat. Seuls quelques Beydanes comme Mohamed Ould Maouloud, Aminetou Mint Moctar et Ahmeddou Jiddou Aly, entres autres, se sont insurgé contre les opérations sectaires d’enrôlement. A aucun moment on a entendu d'autres leaders beydanes s’insurger contre ces opérations sectaires. Au contraire, ces leaders cherchent à dialoguer avec Aziz en vue des prochaines échéances électorales pour se repositionner. Le combat que nous menons actuellement est le cadet de leur souci. Les événements de 1989 sont là pour nous reveiller.

Donc personne ne combattra à notre place. C’est à nous société civile de prendre notre destin en main et d’opposer notre résistance à cette politique d’exclusion par tous les moyens : par des manifestations, par des campagnes de sensibilisation et de mobilisation, par des mots d'ordre, par des blocus des centres de recensement comme le préconisent certains de mes amis, etc.
Toutes ces actions doivent être coordonnées par un seul mouvement. Je lance un appel à tous mes compatriotes negro africains pour qu’on ne relâche pas la pression sur le pouvoir pour un arrêt définitif de ces opérations humiliantes. Il y va de notre survie. Joignons aussi l'acte à la parole: c'est bien de faire des déclarations, d'écrire des articles pour dénoncer, sensibiliser et mobiliser mais c'est encore mieux que nos intellectuels participent activement aux manifestations de grande envergure, aux blocus, etc. Seules les actions pratiques feront trembler les tenants du système.

J’en profite pour féliciter la jeunesse du mouvement « Touche pas à ma nationalité » qui regroupe tous les mauritaniens. Cette jeunesse (exemple MAPROM) a apporté du sang neuf à nos différentes actions.


Source: Habiboullah KANE

-A- a dit…

Znagui

27 juillet 2011 15:14
c'est toi ou pas?
-A-

kowri a dit…

Notre camarade Sow Mohamed Abdoul Secrétaire national aux relations extérieures des FLAM et coordinateur du collectif des forces patriotiques et démocratiques mauritaniennes en France est convoqué ce mercredi 27 juillet 2011 à 15h30 à la Police de la Cité (Bureau des Autorisations de Manifestation sur la Voie Publique) Métro cité Ligne 4 dans le cadre de l'enquête sur l'incident de l'Ambassade. Nous apprenons aussi que les autorités mauritaniennes comptent porter plainte contre nos camarades manifestants du 24 juillet 2011 dernier pour "attaque des véhicules et matériels de l´ambassade".

Nous saisissons cette occasion pour demander à tous nos militants et sympathisants de venir manifester leur solidarité et leurs responsabilités collectives en se rendant calmement sur le lieu.
Soyons mobilisés, vigilants et détérminés pour dire non à l´arbitraire et au racisme d´Etat en Mauritanie.
La présence de tous est vivement souhaitée. La lutte continue!

Anonyme a dit…

Au secours LM, Maatala Bebe et tous les autres.

Il y a un faussaire qui traine sur Canal et qui fait dire aux gens ce qu'ils n'ont pas dit.

Il faut peut être que des mesures soient prises.

Znagui

maatala a dit…

salam

Les amis

On va faire le necessaire.

Utiliser vos pseudos du compte google.


maatala

maatala a dit…

Salam

Couly

Tu nous diras comment s'est passé ton enrôlement.

Coulibaly c'est soit Kurde ou Kanak

Perso, je boycotte cette honte dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Cridem

La Présidence de la République aurait donné l’ordre d’empêcher la tenue de la Conférence de ...


...Presse de l’IRA-Mauritanie.


La Présidence de la République aurait donné l’ordre à la Préfecture d’El Mina et au Commissariat de Police d’El Mina d’interdire à l’IRA-Mauritanie de tenir sa Conférence de Presse prévue cet après-midi à la Nouvelle Maison des Jeunes de Nouakchott, a-t-on appris auprès d’une source proche de l’IRA-Mauritanie.

Mais, de son côté, l’IRA-Mauritanie affirme qu’elle tiendra sa Conférence de Presse légalement autorisée, selon elle, par la Préfecture d’El Mina et le Commissariat de Police d’El Mina.

"Nous allons pacifiquement organiser cette conférence dans le respect de la loi", a dit son président Birame Ould Dah Ould Abeid.

Au cours sa Conférence de Presse, Birame Ould Dah Ould Abeid devrait, entre autres, aborder des thèmes liés au dialogue politique, au processus d’enrôlement des populations, aux cas de dossiers de justice…

Source : Info2larue (Mauritanie)

maatala

Anonyme a dit…

Znagui,

La même chose m'est arrivée et c'est ce nazillon de -A-.

C'est pour cela que je ne signe plus. A-

http://victorpooler.livejournal.com/ a dit…

de grace, -A- fous nous la paix !

try on

kowri a dit…

plusieurs analystes font porter davantage le chapeau d'une telle discorde au président Wade qui n'a rien ménagé, selon eux, pour annoncer les hostilités et cela dans plusieurs dossiers d'actualité internationale et régionale.

On cite, dans ce cadre, le refus du Sénégal de soutenir le candidat mauritanien, Khaled Ould Mohamed Sidiya, dans l'élection à la tête de l'Asecna malgré les efforts que la Mauritanie avait déployés dans ce cadre, et la promesse ferme de soutien exprimée en amont par le Sénégal.

On cite aussi la crise ivoirienne. En effet, s'il est connu que Wade a ouvertement soutenu Alassane Ouattara, il est également avéré que Mohamed Ould Abdel Aziz est un proche de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

S'y ajoute l'initiative solitaire de Wade d'apporter sa caution à la rébellion libyenne, gratifiant cette position d'une visite impromptue à Benghazi, au moment où Mohamed Ould Abdel Aziz et sa commission de l'Union africaine se démenaient pour une solution politique en faisant le tour des capitales africaines.

On accuse également le président Wade, appuyé par son homologue gambien, de s’être opposé aux ambitieuses visées de la Mauritanie d'occuper un siège au sein du Conseil de sécurité des Nations unies. Même si d'aucuns voient derrière cette démarche, la main d'un pays frontalier.

Si Aziz accepte de venir à Dakar, cette crise ne sera plus -peut-être - qu’un mauvais souvenir. Comme celui de 1989.

kowri a dit…

Je veux poser la question suivant a c nazillon de A- pourquoi il vaut expulser les autochotones de ce pays c'est à dire (les peuls et 'serrère')?

séparatiste a dit…

Je demande à tous les mauritaniens sincères qu'on accpete de s'assoir sur la table de négociation pour organiser un réfrendium pour l'indépendance de fouta car l'expérience a démontré que les peul et les maures ne peuvent pas vivre. C'est comme en les israelien et les palestiniens rien ne peut nous unir même l'islame. Car l'islam que nous annoçons n'a pas servi à notre unité.

kowri a dit…

vraiment je commence a doute de la competence des noirs mauritaniens car de jour au lendemain on assiste qu a des nomination des maures blancs. c'est une question a se pose, est ce que les maures sont plus competents que nous? ou c est une simple segregation? nous les blacks on a besoin d une solution le plus vite possible pour regler la situation de ce soit disant general

Anonyme a dit…

C'est tout à fait normal pour quelqu'un qui prétend avoir pêché un poisson dans la mer de Boutlimitt, sa ville natale ou cueillit des dattes dans l’oasis de Nouadhibou, d'être empêché de s’enrôler. Comme c'est tout à fait normal d'être obligé de réciter un verset du saint coran dans un pays à 100% musulman et de connaître les noms de 3 ou 4 imams de Mauritanie.

Les autorités ne doivent pas fléchir sous la pression de quelques manifestants à la nationalité douteuse. nous n'avons pas besoin de prouver que nous sommes mauritaniens si nous le sommes vraiment.
znagui.

Anonyme a dit…

Si Wane Birane doit repondre aux questions IMBECILES pour demontrer sa Mauritamnite', cela veut dire qu'il y a de serieux problemes qu'il faut resoudre! IL N 'Y A PAS DE PLUS MAURITANIEN QUE WANE BIRANE!!!! Je le connais TRES BIEN PARCE QU'IL M'A ENSEIGNE' A' L'UNIVERSITE' DE NOUAKCHOTT ET C'EST BIEN GRACE A' LUI QUE MON MEMOIRE DE MAITRISE A VU LE JOUR! IL ETAIT MON DIRECTEUR DE MEMOIRE. JE LE REMERCIE ET J'EN SUIS ETERNELLEMENT RECONNAISSANT!!!

Mes chers amis, soyons prudents et sages.Il y a de cela plus de 25 ans, Ould Hamidoune et moi avons dirige' les operations de recensement dans la region de l'Assaba. Je sais que ce n'est pas facile!!! Je dis courage aux personnes charge'es de recenser la population. Elles doivent savoir que le recensement n'est rien d'autre qu'une "photographie d'une population donne'e a' un moment donne'." LES PLANS DE DEVELOPPEMENT DE LA MAURITANIE SERONT FAITS EN FONCTION DE CETTE PHOTO! RECENSEZ TOUT LE MONDE!!!! TENTEZ D'AVOIR LA MEILLEURE PHOTO POSSIBLE!!! LES RESULTATS DU RECENSEMENT SONT EXTREMEMENT IMPORTANTS!!!!

Anonyme a dit…

Maata,

JE SUIS UN CITOYEN AMERICAIN ET VOS BETISES DU TIERS MONDE NE M'INTERESSENT PAS!!! (rire)

LE PRESIDENT MOHAMED ABDEL AZIZ EST DE LOUGA!!! IL EST DONC UN SENEGALAIS!!!! SON EPOUSE NOTRE PREMIERE DAME ET MA SOEUR BIEN AIME'E TEKEYBER (JE L'AIME BIEN SANS SAVOIR LA RAISON), EST MAROCAINE!!!!MOI JE SUIS AMERICAIN ET AHMED OULD DADDAH EST DANOIS!!!!ALLEZ LES AMIS SOYONS SAGES!!! RECENSEZ TOUT LE MONDE!!!!

Anonyme a dit…

kowri,

A- et -A- sont differents. C' est plutot -A- et non A- qui fait probleme. A- est notre expert securitaire et il suit ce qui se passe aux alentours avec Aqmi et tout le tripatouillage autour.

Mais -A- est le nazillon qui veut denegrifier le bled. Ne tombe pas dans le piege.

====
kowri a dit:

Je veux poser la question suivant a c nazillon de A- pourquoi il vaut expulser les autochotones de ce pays c'est à dire (les peuls et 'serrère')?

28 juillet 2011 21:42

Anonyme a dit…

Ce sont ces gars et Wade qui ont assure la victoire de la junte? AOD enteu vem?


http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/07/29/gueant-et-sarkozy-mis-en-cause-pour-des-contrats-avec-la-libye-en-2007_1553990_823448.html#ens_id=1523890

Anonyme a dit…

Je ne ferai pas un acte pareil. C' est le fait qu' ils ne savent pas gerer leur vie et travailler qu' ils se sont retrouves avec les salafistes. Je parie que la plupart va se marier et retourner a la case de depart.

Nous faisons du n' importe quoi.

A-
===
VENDREDI, 29 JUILLET 2011 10:42 ÉCRIT PAR AL AKHBAR

Les Caisses d’épargne et de crédit nationales (Procapec) s’apprêtent à débloquer une somme de 70 millions d’UM au profit de trente cinq salafistes repentis, pour les réinsérer dans la vie active,
a rapporté l’Authentique de sources dignes de foi.

Le journal ajoute que «le problème de la garantie qu’avait bloqué ce processus semble avoir été levé. En effet, le Ministre des Finances s’est engagé à se porter garant des ces 35 futurs (débiteurs) des Procapec.» Ainsi, « chacun parmi ces anciens Salafistes qui avait accepté le dialogue avec les Ulémas et annoncé son repenti aura droit à deux millions d’ouguiya comme fonds de départ», précise le quotidien.

Ce montant devrait constituer un bon cadeau de Ramadan pour ces anciens pensionnaires de la prison civile de Nouakchott, écrit l’Authentique.

Anonyme a dit…

Salam

Biram dans une conférence à la nouvelle maison des jeunes : « Nous allons former des « brigades des jeunes » qui auront la tâche de démasquer les pratiques esclavagistes dans les maisons de Nouakchott

Dans une conférence de presse tenue, Jeudi 28 Juillet 2011, à la nouvelle maison des jeunes, le président de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA), Monsieur Biram Dah Abeid a critiqué avec force les organisations des droits humains qui tout en exprimant leur indignation face à l’enrôlement en cours des citoyens n’hésitent pas cependant à y envoyer leurs militants se faire recenser. Il a affirmé que les membres de IRA- Mauritanie ne se feront pas enrôler tant que l’exclusion et le racisme dominent cette mascarade révélant au grand jour les véritables intensions des autorités désireuses de favoriser la minorité beydhane.
Ould Abeïd a dit que les autorités mauritaniennes, en couvrant les crimes des tortionnaires des années de braise, conduisent le pays vers la guerre civile. Il a insisté sur la nécessité de gérer ce dossier de façon transparente et responsable. Le ministre des affaires islamiques Ahmed Ould Ninni a, selon Ould Abeïd, écrit a l’Union Européenne concernant les événements de 89- 91 prétendant que les victimes de cette période sont tombées à la suite d’une guerre rangée au sein de l’armée. Ce que Biram a nié pendant son séjour européen. Il a confirmé que c’est bien l’Etat mauritanien qui a ordonné et organisé ces hécatombes qui visait le nettoyage ethnique de l’armée mauritanienne des gradés négro- mauritaniens.
Biram a évoqué, par ailleurs, la nouvelle stratégie de IRA- Mauritanie qui vise à mettre sur pied des brigades de jeunes et de femmes devant sillonner les villes et les villages pour démasquer les pratiques esclavagistes sous lesquelles ploient plus de 600.000 esclaves dans les maisons mauritaniennes. Et Biram d’ajouter : « Celui qui veut la paix doit abandonner définitivement les esclaves ».


Abordant le racisme érigé en système d’Etat, Biram a cité l’exemple du lycée militaire qui, selon lui, exclut systématiquement les noirs, surtout, les Hratin.
Il a exhorté les fils d’esclaves et anciens esclaves à ne pas accepter la politique d’exclusion adoptée par l’ENA. Il a dit, en substance, que l’administration mauritanienne est un organe de perpétuation d’exclusion.

Anonyme a dit…

L’administration est vulgairement dominée par la féodalité beydhane qui compte 27 ministres sur 35, 50 hakems sur 54 et 10 walis sur 13, etc. !!!
Évoquant le dialogue nationale entre l’opposition et le pouvoir, Biram a dit qu’il n’est pas favorable à l’agenda de ce dialogue qui ne prend pas en compte la situation déplorable des Hratin. C’est un dialogue entre les chasseurs du pouvoir qui ne concerne pas les esclaves dont les soucis ne sont pas à l’ordre du jour.
Le président du mouvement abolitionniste a dit qu’au moment où l’Etat mauritanien cherchait à museler IRA, le monde libre a décidé de décrier le système en place en la primant, cette année, pour ses actions non violentes et son combat légitime.
dans le même ordre d’idée, Biram a envoyé un message verbal au vice-président du parti El wiam, M. Mohamed Yehdhih Ould Moctar El hacen, en lui disant : « je suis de retour. Alors fait ce que tu peux… » Sans plus de détails.
A signaler que la police avait reçu l’ordre d’interdire l’accès de la nouvelle maison des jeunes aux militants de IRA. Mais sous la détermination de Biram et ses militants qui avaient décidé de braver le bouclier de la police, les autorités se sont rétractées.
Plusieurs personnes dont Madame Mariem mint Isselmou (responsable des femmes de IRA), M. Dam Ba, Djiby Sow ont pris, à cette occasion, la parole. Ils ont mis en exergue les violations graves des droits humains érigées en système dans un pays dominé par la minorité raciale.
La manifestation était aussi l’occasion de présenter de nouvelles victimes, notamment, deux jeunes forgerons exploitée par l’ambassadeur qatari accrédité en mauritanie.
La soirée s’est prolongée entrecoupée de pauses culturelles axées sur l’art et la culture hratin mettant en exergue la spécificité identitaire de cette ethnie victime d’ostracisme et volontairement omise de la constitution « nationale » bien que constituant plus de 50% de la population mauritanienne.

initi.net

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Le cas de Wane est un exemple parmi tant d'autres.

Couly

Lorsque les négros se faisaient massacrés et déportés par le caporal TAYA, ni Moctar dadah( pére de la nation), ni Ahmed Dadah ( l'éternel looseur) ,i Couilles molles ( Sidioca), n'ont pipés un mot, méme pas un appel à la raison ni la moindre condamnation des crimes du petit gris.

Dire :

"JE SUIS UN CITOYEN AMERICAIN ET VOS BETISES DU TIERS MONDE NE M'INTERESSENT PAS!!! (rire)".

Face à cette nouvelle forme d'exclusion plus insidieuse est la preuve de ta lâcheté et le mépris que tu as pour ta race.

Tu expliqueras un jours à tes filles (les fiancées de Dedew) que leur pays d'origine les a reniées dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Je suis sure que les personnes charge'es du recensement font tout pour la reussite des operations. Il faut tout simplement reconnaitre qu'il y a quelques cas isole'es ou' on trouve des elements racistes qui utilisent le recensement pour des besoins autres que ceux du recensement! Il faut detecter lesdits elements, mettre fin a' leur participation aux operations et les punir conformement aux lois en vigueur!

Soyons sages et prudents. Reconnaissons que la majorite' des agents recenseurs fait un excellent travail.IL NE FAUT ABSOLUMENT PAS PRENDRE QUELQUES MAUVAIS CAS ISOLE'S ET DIRE QUE LE TOUT LE MONDE AGIT DE LA MEME MANIERE!!!!

Maata, je suis un noir et j'en suis fier! J'aime toutes les races!!!!!!Je n'ai pas besoin d'un certificat de qui que ce soit pour dire que j'aime ma race. JE REFUSE D'AVOIR UNE HAINE QUELCONQUE CONTRE LES MAURES!!!! JE SUIS NE' ET J'AI GRANDI ENTRE EUX. JE CONNAIS QUI ILS SONT!!!! JE SAIS QU'ILS SONT BIEN!!!!!!TU ES LIBRE DE PENSER CE QUE TU VEUX DE MOI MAIS CELA ME LAISSE INDIFFERENT!!!!!

GOOD AND BAD PEOPLE COME FROM ALL COLORS AND ETHNIC BACKGROUNDS!!!

You just don't know any better!!!

-A- a dit…

Le peuple mauritanien vit aujourd\'hui une conjoncture trés délicate surtout si ce sal agent du MOSSAD contunu à insister et pousser les choses pour diaboliser la transition que tous les peuples du monde ont connu et la mauritanie connait actuelement , bref je veux dire que la race arabe surveille de pret l\'évolution et l\'enjeu de la piéce théatrale de cet agent maudit instrumentalisé par les services sionistes chose qu\'il ignore lui car le systéme et la nature de ce genre d\'opération imposent deux facteurs principaux qui sont :
prémierement son ignorence absolue de la relation de l\'origine qui est le mossad avec ses convictions qui lui sont transmises par un triple relai .
deuxsiément ses engagements et ses convictions doivent simbolisés ses activités pour defendre les objectis et la cause imaginaire qu\'il soutient et en globalité BIRAM represente un exemple vivant de ce genre d\'agent et pour etre clair les associations occidentales manipulées par le MOSSAD ont bien joué leur jeux pour dompter le pauvre BIRAM qui est aujourd\'hui une veritable victime et sincérement je veux lui poser une question àu fond de lui qu\'est ce qu\'il veut lui et ses sals sympatisants il doit etre convaincu qu\'il y a des lignes rouges à ne pas depasser puisque son caractére actuel pousse la mauritanie vers l\inconu s\'ils veulent la paie le progrés la prosperité pour toutes les composantes du peuple mauritaniens c\'est exelent dans le cas contraire s\'il veut etre comme NKUMAH , STEVE BIKO , NETO , SAMOURA MICHEL , LUMEMBA il reve et il jouet avec le feu arretez de faire le cahe - cache la mauritanie a decidé de metre fin à l\'exode demographique afriquaine malgrés qu\'elle est fier de son apartenance à ce continent et soyez sur qu\'un bain de sang est immunant si ce pauvre BIRAM contunu a militarisé ses hratines contre notre pays et labàs on verra si les sionistes vont le satisfaire avec un etat comme le soudan du sud pour conclure je veux dire pour lihratine qu\'ils sont des anciens negres afiquains qudnapés par nos ancetres de beni hassan et qu\'ils ont subu dans le passé une repression et un exclavage comme c\'etait le cas partout dans le monde en amerique en egypte etc et qu\'on reconnait cette ralité et durant cette periode sombre de leur histoire ils ont integré malgrés leur origine le patrimoine arabe et il sont devenu arabe plusque les arabes donc on doit oublier ce passé car tous les etats modernes l\'ont connu ouvrir une nouvelle page et ils n\'ont plus de choix car ils sont devenu socialement des arabes ce qui impose à BIRAM de coler la paie aux mauritaniens pour les laisser ediffier le pays puiqu\'ils viennet de loin ou choisir de contuner son sal jeu qui aura surement des resultats dramatiques non pas sur lui mais sur l\'existance de la mauritanie et je suis sur si lui il ignore cette réalité que les sionistes ont mi comme objectif la dislocation de la mauritanie malgrés les efforts de la france.

les beydan surveille de pret tt ca.
et dans tt les cas sortiron victorieux inchalla.
tt les négres de la mauritanie(haratine e négro)ne font pas le poids face a ns beydan.
maata petit haineux ton biram son blem sera bientot regle challa.
tu voir c qe j te dit!! bientot.(rire).
la mauritanie et arabe pour l'éternite.
-A-

Anonyme a dit…

Avec une force anti-teeroriste comme celle de la police de Rosso dans ce cas, il est evident qu' on se sortira pas.L' azzizzo veut depenser 70 millions d' UM pour sucer la pipe a ces connards.
==
Terrorisme: un salefiste abandonne un véhicule suspect à Rosso.

Cheikh Brahim, c'est le nom de celui qui a écrit: "Je pars à destination du nord Mali pour acheter des armes et rejoindre Aqmi", dans la lettre découverte, vendredi, dans un véhicule abandonné à Rosso, a ajouté le correspondant d'Alakhbar.

Le jeune salfiste, récemment gracié par le Chef de l'Etat, a même confirmé, par téléphone, à ses parents qu'il aurait rejoint les camps d'entrainement d'Aqmi, au nord Mali. C'était avant qu'il demandait à son frère d'aller récupérer le véhicule là où il l'avait abandonné dans une station services à Rosso.

Le véhicule a été abandonné depuis le 28 novembre dernier. Les gérants de la station avaient, alors, averti la police. Celle-ci, leur avait demandé de ne pas toucher au véhicule et de le laisser à sa place, mais d'avertir la police au cas où quelqu'un venait le récupérer.

En premier temps, deux jeunes sont venus séparément déclarer être le propriétaire, avant de prendre la fuite en sachant que la police y était mêlée. Finalement, c'est le fils du vrai propriétaire du véhicule qui se présente et accepte d'aviser la police avant de récupérer le véhicule que son père avait déjà déclaré perdu depuis des mois.

Ainsi, en fouillant à l'intérieur du véhicule les policiers ont découvert la lettre en question. Elle était écrite par un autre fils du propriétaire du véhicule. C'est-à-dire, le frère du dernier qui est venu récupérer le véhicule.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Alakhbar (Mauritanie)

kowri a dit…

-A- petit raciste.
Je suis noir et mauritanien



Les opérations d’enrôlement en cours en Mauritanie montre à quel point nos autorités sont capables de fouler au pied les règles élémentaires de droit et d’humilier une communauté toute entière : Au départ, on nous disait que le projet de réforme de l’état civil voté au parlement permettait : d’avoir un registre national unique de population attribuant un numéro d’identification national à tout mauritanien, de créer un guichet unique pour faciliter les démarches administratives, et de délivrer tous les documents (passeports, cartes d’identité, actes de naissances, etc.) par une seule administration. En théorie, ce dispositif était plus fiable que le RANVEC (Recensement Administratif national à vocation électorale) de 1997.

En 1999, un agent du RANVEC est venu nous recenser à la maison et nous a remis nos papiers d’état civil datés et signés (feuillets jaunes). Avec ces feuillets, on nous a établi nos cartes d’identité qu’on disait infalsifiables. Tout se passait bien. En 2011, 12 ans après, c’est nous-mêmes qui devons nous déplacer chez les agents recenseurs qui ne sont ni juges, ni procureurs et leur prouver que nous sommes mauritaniens. Ces agents peuvent, selon leur vouloir, déchoir un individu de sa nationalité et il devient du coup apatride sans aucun moyen de recours. Dans un pays de droit comme la France, « seul un décret, après avis conforme du conseil d’état peut déchoir un individu de la nationalité » et cette déchéance n’est appliquée que pour des actes qualifiés de crime. La déchéance n’est pas applicable s’il a pour résultat de rendre l’individu apatride (art 25 du code civil français). Le code civil mauritanien inspiré du code civil français enfreint ses propres règles et le citoyen n’a aucun moyen légal de faire valoir ce droit! Les agents recruteurs (qui n’ont aucune compétence en droit) se substituent aux juges et aux procureurs et ne se basent sur aucun critère objectif pour juger de la recevabilité ou non d’un dossier. Chaque centre de recensement a ses propres règles, ses propres critères. Tous les membres de la commission nationale de recensement (ils sont 19) sont issus de la composante maure sauf 1. Dans une émission télévisée, ce singleton a lui-même douté de sa nationalité mauritanienne à cause de son nom de famille et le Président de l’Agence nationale chargée des opérations d’enrôlement le lui a fait savoir.


statistiques démographiques de la Mauritanie tant attendues depuis plus de 10 ans, montrer à la face du monde que la composante maure constitue l’ethnie majoritaire et, en prévision d’échéances électorales futures, manipuler le fichier électoral qui a déjà volé en éclat. Le Professeur Hamdou Rabby SY, Biram ould Abeid, Abderahmane Ngaidé dit Bassel, Ciré BA, Boubacar Diagana, Haimoud, Lo Gourmo, Abda Wone et d'autres que je ne pourrais pas tous citer nous ont bien sensibilisé sur le plan d'épuration ethnique qui se prépare. Ils sont ma source d'inspiration.

kowri a dit…

SUITE:
Les Beydanes, eux, ne sont soumis à aucun interrogatoire, aucune exigence pour prouver qu’ils sont mauritaniens: c’est déjà évident pour les agents recenseurs. Je les appelle Beydanes car les Haratines appartiennent à la communauté négro africaine. Ce qui bouleverse arithmétiquement le plan muri par le pouvoir. Même si les beydanes sont d’origine sahraoui, marocaine, algérienne ou arabe tout court, ils peuvent dormir sur leurs lauriers. C’est pourquoi ils ne bronchent pas, ils ne s’associent pas à nos marches, ils ne dénoncent pas car ils considèrent que ce n’est pas leur combat. Seuls quelques Beydanes comme Mohamed Ould Maouloud, Aminetou Mint Moctar et Ahmeddou Jiddou Aly, entres autres, se sont insurgé contre les opérations sectaires d’enrôlement. A aucun moment on a entendu d'autres leaders beydanes s’insurger contre ces opérations sectaires. Au contraire, ces leaders cherchent à dialoguer avec Aziz en vue des prochaines échéances électorales pour se repositionner. Le combat que nous menons actuellement est le cadet de leur souci. Les événements de 1989 sont là pour nous reveiller.

Donc personne ne combattra à notre place. C’est à nous société civile de prendre notre destin en main et d’opposer notre résistance à cette politique d’exclusion par tous les moyens : par des manifestations, par des campagnes de sensibilisation et de mobilisation, par des mots d'ordre, par des blocus des centres de recensement comme le préconisent certains de mes amis, etc.
Toutes ces actions doivent être coordonnées par un seul mouvement. Je lance un appel à tous mes compatriotes negro africains pour qu’on ne relâche pas la pression sur le pouvoir pour un arrêt définitif de ces opérations humiliantes. Il y va de notre survie. Joignons aussi l'acte à la parole: c'est bien de faire des déclarations, d'écrire des articles pour dénoncer, sensibiliser et mobiliser mais c'est encore mieux que nos intellectuels participent activement aux manifestations de grande envergure, aux blocus, etc. Seules les actions pratiques feront trembler les tenants du système.
J’en profite pour féliciter la jeunesse du mouvement « Touche pas à ma nationalité » qui regroupe tous les mauritaniens. Cette jeunesse (exemple MAPROM) a apporté du sang neuf à nos différentes actions.

-A- a dit…

kowri a dit:

-A- petit raciste.
Je suis noir et mauritanien
====
Je suis noir et mauritanien. (rire)
ta mauritanite reste a verifie!car tu e noir en mauritanie arabe. et pr le recensement beni j veut te dire sal négre.
QUE LA CARAVANE PASSE ET LES CHIENS ABOIENT.
-A-

Anonyme a dit…

Calmez-vous! Les intentions sont nobles mais il y'a un probleme de mefiance et de communication! Une meilleure sensibilisation des populations doit resoudre la situation!!!!

-A- a dit…

maata dit a ton:
birame de cherche une autre chanson,tu as vu ton echec la fois passé .
le peuple mauritanien arabe et fort tré fort!!e c pa un petit diler et proxenet a ndb gordigeune! elkher wil 3avia qui va faire change koi que c soit.la prochaine fois pour biram ca sera le bagne de oualata lui et tt les negre haineux. e pr lavenir du pays inchaalah dans un future proche ça serait la paix et le devellopement e la prospérite;la division et les guerres civiles narrivront pas!chez nous challa .vive la mauritanie beydan arabe pour l'éternite.

le caffard biram aux poubelle de l'histoire au fond dans les ténebre. dit le fou
-A-

Anonyme a dit…

Ces discussions sur le recensement n'est pas fini, à ce que je vois.

-A- de mes deux, a3tineu el avia.

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur Kassataya

Pour le Nazillon

Biram à Nouakchott ou le retour du "messie"

Il faisait 19h43 minutes, ce 24 juillet 2011, quand l’avion de Tunisair atterrit sur le tarmac de l’Aéroport internationale de Nouakchott. Une foule immense chantonne : "Liberté, justice, vive Biram!







Que Dieu te garde! Vive le président de IRA-Mauritanie!". Cette foule de plus d’un millier de personne est venue accueillir Biram Dah Ould Abied qui rentre d’un voyage de plus de deux mois en dehors du pays.

20h08 minutes : Ould Abeid sort de l’aéroport, et la foule surexcitée accentue les applaudissements et les cris de bienvenue : « Vive Biram, c’est toi le messie. L’ami du pauvre, le soutien de l’esclave, l’espoir des laissés-pour-compte, l’adepte de la justice, l’assistant des discriminés. Avec toi les chaînes de l’esclavage, du racisme, de l’exclusion en Mauritanie seront brisées ». Le président d’IRA se fondra dans cette multitude de militants venus l’accueillir, dans un tohu-bohu général où chaque militant voulait lui serrer la main. La sécurité personnelle (constituée de plusieurs jeunes habillés en noir et blanc) de cette organisation anti-esclavagiste a été complètement débordée et a eu de la peine à arracher Ould Abeid de cette affluence enthousiaste pour le mettre dans la voiture qui l’attendait.

20h23 minutes, un cortège des plusieurs dizaines des voitures s’est branlé vers PK 10, quartier déshérité de populations hratin où le président de IRA, Biram Dah Ould Abeid, loue une très modeste maison. Ce cortège fera 1h17 minutes (de 20h23mn à 21h40mn) pour les dix kilomètres qui sépare l’aéroport à la demeure de Biram. Le long de la route, on croirait à l’accueil d’un Chef d’Etat étranger, tant les curieux étaient nombreux à se masser sur la route pour applaudir Biram et ses militants. Ainsi, c’est une foule déferlante qui a accompagné le messie haratin chez lui. Un quartier qui était en ébullition pour accueillir le fils prodige. Si Biram est déterminé pour le combat contre l’injustice, sa force réside aussi dans l’engagement de cette foule immense venue l’accueillir.

2011

Anonyme a dit…

Première sortie devant la presse : le Gandhi mauritanien

Après le succès de cette nuit d’accueil, les militants se sont donné rendez-vous à la Maison des Jeunes pour la première sortie de leur président devant la presse. Une rencontre autorisée par les pouvoirs publics mais que la police a essayé d’interdire à la dernière minute. L’ordre d’interdire l’accès de la maison des jeunes à IRA vient d’en haut, selon le hakem d’Elmina (un département de Nouakchott) qui a ordonné à la police d’empêcher tout accès au bâtiment. Plusieurs groupements de policiers ont quadrillé la Maison des Jeunes pour empêcher les militants d’accéder à l’enceinte de cette salle de spectacles. Biram, arrivé sur les lieux, déclare : « Militants, militantes! IRA est une organisation non violente. Notre organisation est là, aujourd’hui, pour une manifestation autorisée par les autorités compétentes. Et cette rencontre doit se tenir dans la Maison des Jeunes; par conséquent, c’est à l’intérieur que nous devons tenir nos activités et pour cela rien ne nous empêchera d’y entrer». Sur ce, l’inoxydable Biram Dah Ould Abied traverse le mur des policiers qui empêchaient l’accès à la salle et les militants l’ont suivi avec des cris « Gandhi mauritanien, Gandhi mauritanien! ».

Le désormais leader de la nouvelle génération montante contre toutes sortes de discriminations a tenu sa conférence de presse sans anicroches majeures mais surtout grâce à son courage personnel. Cette conférence de presse s’est conclue par une soirée artistique. Au menu de cette soirée, des sketches et autres prestations des jeunes rappeurs très engagés et des poésies contre les phénomènes de l’esclavage, d’exclusion, d’expropriation des terres, etc.

Ainsi, Biram est de retour et il a fallu seulement 3 jours pour que les Nouakchottois comprennent que Biram est revenu et 3 jours pour que les pouvoirs publics et sécuritaires comprennent que l’IRA constitue un casse-tête chinois qui prend de l’ampleur. Et le phénomène Biram est devenu une réalité.



Camara Seydi Moussa

Source : La Nouvelle Expression via Avomm le 31/07/

-A- a dit…

lu pour le caffard maata

tous biramiens je lance un mot nous arabe les vrais. pour ns le petit négre de service biram ne constuti aucun menace ni danger!mettez bien ca dans vos tetes de rat. .et je suffle un secret pour vous .ce secret est que leurope connait bien votre situation! mé il save que la mauritanie et un pays arabe.et que les beydan sont plus fort c ns la mauritanie=arabe. on va domptes les négre!pour moi biram est un seclave de la tribu IDE9IB. il est esclave donc l;esclavage existe dans le monde depuis des siecles mais il nexiste plus en mauritanie sauf si les biramiens l; exige se sont eux qui sont esclaves et traitrs la mauritanie e arabe est elle le restera arabe et unie.

et que les chiens aboies. dit le fou

-A-

Anonyme a dit…

-A-,

Tu n' a pas d' autre chose a faire? En dehors de nous emmerder avec tes sottises et te gratter le c.., tu fais quoi dans la vie? Tu rediges mal tu n' as jamais pris un cours de logique. El mekhnez, tu nous colle la paix. Tu peux toujours signer Tiris. Tu es un petit batard et tu fais la honte au pays.

Anonyme a dit…

Salam

Le Nazillon

Il va falloir que tu expliques à tes soeurs, tantes, cousines et autres faignasses adeptes du culte de la paresse, que dorénavant, il va falloir qu'elles bougent leurs tas de graisses pour s'occuper de leurs ménages.

Biram est dans la place et il va purifier le coin.

Lu pour le Nazillon

Une femme conduite à la Brigade des mineurs pour 'pratiques esclavagistes'.


Une femme originaire du Brakna soupçonnée de "pratiques esclavagistes" sur une fillette de 10 ans a été conduite lundi matin, à la Brigade des mineurs, à la suite d’une dénonciation de la Brigade anti-esclavagiste de l’IRA-Mauritanie, à Arafat.

Jeudi dernier, lors d’une conférence de presse, Birame Ould Dah Ould Abeid avait annoncé qu’une large et vigoureuse campagne contre l’esclavage serait entamée par les brigades anti-esclavagistes de l’IRA dès le début du mois de ramadan.

"Si les autorités sont animées de bonnes intentions, elles agiront sereinement pour que le crime de l’esclavage soit sanctionné de la même manière que le vol ou tous les autres crimes de droit commun.



Je veux que les autorités comprennent ce message et qu’elles rompent avec les habitudes de déni, de falsification et de dénaturation des faits d’esclavage et d’impunité accordé aux esclavagistes", a déclaré Birame Ould Dah Ould Abeid, après l’arrestation de cette femme.

"Dans le cas échéant, je serai obligé d’intervenir avec les forces populaires de l’IRA, de faire pression sur les autorités devant les symboles de l’Etat qui personnifie l’impunité comme la Brigade des mineurs", a prévenu le président de l’IRA-Mauritanie.

Birame Ould Dah Ould Abeid a enfin lancé un message à tous les "foyers esclavagistes" de libérer les "esclaves" qu’ils détiennent avant leur intervention.

Source : Info2larue (Mauritanie)

Maatala

kowri a dit…

a bas le négre de service: sarr

Le système actuel qui est pouvoir, c’est le système de Maaouya.

IMS est revenu sur le processus qui a conduit sont parti à adhérer à la majorité au pouvoir. Il a rappelé les sept points d’accord avec cette majorité. Par rapport au règlement du passif humanitaire, il a dit « Nous savons que le système actuel qui est pouvoir, c’est le système de Maaouya. Nous ne l’avons jamais caché. Nous avons toujours dit et répété qu’il y a des barons du système de Taya a coté de Aziz et que, quelque soit sa bonne volonté, ces gens sont toujours là, vigilants, pour qu’il ne touche pas à certains de leurs acquis.

Par conséquent exiger du président de la République, dans le cadre de cet accord, de traduire en justice les bourreaux qui sont aujourd’hui à l’intérieur de l’appareil militaire et parfois dans les hautes instances de l’Etat, ce n’est pas réaliste. C’est tout. Ce que nous avons demandé par contre au président de la République, ce que nous avons exigé, c’est qu’il fasse le maximum par rapport aux réparations matérielles et morales. »

IMS a affirmé ne pas être de l’avis de ceux qui pensent « qu’il faut attendre qu’on sache qui est tortionnaires, qui a fait quoi, qu’on déterre les morts, qu’on organise des tribunaux….pour parler ensuite de réparation. »

Pour lui, une telle attitude est « une aberration. » Il a donné l’exemple des veuves et orphelins qui ont attendu 20 ans et qui ne peuvent plus attendre.

Anonyme a dit…

Mataa jeneitwolajenchi

Anonyme a dit…

Salam

lu sur cridem


Mauritanie: le président dialogue avec des jeunes opposés à son régime








Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a reçu des jeunes d'un mouvement dit "du 25 février" 2011, à l'origine de manifestations contre son régime pour tenter de reproduire en Mauritanie "le printemps arabe", a-t-on appris mardi de sources concordantes.

L'audience s'est déroulée lundi soir à Nouakchott, a annoncé la coordination des "Jeunes du Mouvement du 25 février" dans un communiqué, information confirmée à l'AFP par une source à la présidence qui n'a pas souhaité faire de commentaire.

Selon le communiqué, des délégués ont discuté avec le président de leurs revendications au cours d'une "rencontre qui symbolise l'ouverture d'un dialogue franc et fidèle" autour des revendications du mouvement.



"Le chef de l'Etat a exprimé son soutien pour les revendications légitimes des jeunes du 25 février et sa volonté ferme d'oeuvrer à améliorer les conditions de vie des citoyens en général, et de la jeunesse en particulier", affirme le texte.

Le mouvement espère que le gouvernement "agira en conséquence" en faveur des jeunes mais il poursuivra "la lutte jusqu'à la prise en compte effective de ses doléances légitimes", précise-t-il.

Ces jeunes s'étaient donné rendez-vous via le réseau social Facebook pour leur première manifestation contre le régime, organisée le 25 février, dans la foulée de la contestation dans des pays arabes ("printemps arabe") depuis le début de l'année. Depuis, ils ont manifesté plusieurs fois, rassemblements réprimés par la police arguant du fait qu'ils n'étaient pas autorisés.

----------------------------------

Il attend quoi pour recevoir le mouvement "touche pas à ma nationalité"

Pourquoi ce deux poids deux mesures dit le fou

maatala

-A- a dit…

maata n'est autre qu'une ordure qui pue la haine contre les arabes de mauritanie.
mais il peut deverser sa haine et sa lachete que sur le net!
car sur le terrain na7na ilbidhan HIRCH!!! rafale de kalach dans la gueule; ou bien plus clément le bange de oualata! ou peut etre l'enfer d'inal! ou bien le fort de fderik.


pour lordure de maata et son biram.


il ya l'embarras du choix. dit le fou
-A-

-A- a dit…

Il attend quoi pour recevoir le mouvement "touche pas à ma nationalité"

Pourquoi ce deux poids deux mesures dit le fou

maatala
=====
pour l'unique et la simple raison qu'ils ne sont pa des mauritanien.

petite ordure de maata.
les arabes en mauritanie seront toujours au dessus de toi et ton espece de sous hommes(hartani-negro). dit le fou
-A-

Anonyme a dit…

J'aimerais bien voir Biram occuper un poste ministeriel en Mauritanie!Je ne partage pas tout ce qu'il dit mais il serait sage de l'ecouter et accepter sa contribution a' la recherche des solutions a' nos problemes Mauritaniens!

Anonyme a dit…

La position du president Mohaned Ould Abdel Aziz a' propos de la Libye est SAGE!!!

-A- a dit…

J'aimerais bien voir Biram occuper un poste ministeriel en Mauritanie!Je ne partage pas tout ce qu'il dit mais il serait sage de l'ecouter et accepter sa contribution a' la recherche des solutions a' nos problemes Mauritaniens!

3 août 2011 02:32
====

jamais de la vie un poste ministriel pour le caffard biram.

mais plutot une cellule de la prison de DAR NA3IM. dit le fou
-A-

kowri a dit…

La Mauritanie est un Etat raciste. La Mauritanie est constituée de plusieurs ethnies, principalement des Soninkés (Noirs), des Bambaras (Noirs), des Wolofs et des Arabo-berberes (qui sont en fait des berberes pur souche). Ces derniers maintiennent les Noirs en quasi-esclavage, voire même en esclavage (cf le cas des Harratines). Dernierement, l'Etat mauritanien veut les terres des Soninkés le long du fleuve Sénégal pour des raisons venales. Je vous mets en ligne le poste d'un frère soninké qui montre la souffrance de son peuple face à l'impérialisme des berberes mauritaniens envers les populations noires. Un vrai apartheid.

kowri a dit…

Les nuits quand je dors j’essaie d’imaginer la scène d’exécution de mon oncle dans le camp d’INAL. C’est alors que je vois ses bourreaux se diriger vers lui. Inquiet mais brave, il demande à ses futurs assassins : « Chi addeltou » ? Et pour réponse il reçoit une gifle ; et là je bondis de mon lit et je crie : « laissez-le, laissez-le » ! Tout transpirant je me réveille, et le visage de Mouwiya souriant entrain de boire du thé m’apparaît.

Alors je me mets méditer… Après qu’on m’ait fait perdre mon parent, on me taxe de raciste, om me prive de travail, on me contraint à l’exil ; et à des milliers de Kms de là ou je suis né et ou m’a privé de vie, je tombe sur des gens qu’on traite de yahoud et qui pourtant m’ont accueilli et m’ont aidé à revivre.

Anonyme a dit…

Les islamistes n'ont rien d'autre à faire?
==
Ould Deddew : Les compagnons du Prophète (PSL) peuvent être représentés.


Dans une récente fatwa, le cheikh Mohamed El Hacen Ould Deddew autorise la représentation (au cinéma ou au théâtre) des prophètes et des compagnons du Dernier envoyé d’Allah, Mohamed (PSL).

Le présentateur de l’émission « Al Beyan ettali » (le communiqué suivant), Abdel Aziz Ghassem, diffusée par la chaîne de télévision « Delil » n’a pas réussi à plier le grand érudit mauritanien de sa décision d’autoriser cette représentation, selon ce que rapporte le journal « Al Hayat » dans son édition d’aujourd’hui.

Mais Cheikh Deddew s’est ensuite ressaisi pour sortir de cette représentation les prophètes « par politesse et égards pour eux », mais aussi parce qu’ils sont « distingués » par Le Créateur des autres créatures humaines.



Cette fatwa va donc plus loin que celle du Cheikh Youssouf Al Gharadawi et de Salman Al Awda qui, en réponse à la polémique soulevée par la représentation des compagnons du Prophète (PSL) dans le feuilleton « Hacen et Hussein), ont permis un tel acte à l’exception de la représentation des « Dix auxquels Allah a promis le Paradis ».







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : SaharaMedias (Mauritanie

Anonyme a dit…

Salam

Lu pour le nazillon


Communique de presse conjoint IRA Mauritanie / Secours Net : Agression contre IRA








Un groupe d’individu proche de Madame Aicha Mint Saibott, de la tribu Neghmach, a attaqué ce matin vers une heure , la brigade des mineurs ou elle est détenue pour pratiques d’esclavage sur Aouichetou Mint Hamadi, âgée de 10 ans. Ce cas, avait été signale il y’a quelques jours, par la section IRA à Arafat.

Le groupes a assailli la brigade aux cris de « libérez notre femme », « libérez notre fille », « vous étés tous des chiens ».

Le groupe composé exclusivement d’arabo-berbères a proféré menaces et insultes aux militants de IRA Mauritanie en sit in permanent devant la brigade des mineurs, traitant Biram Dah Abeid de « chien méritant la mort ». Dans leur colère noire contre le président et les militants d’IRA Mauritanie, le groupe, dirigé par Mahmoudi ould Saibott, président d’un parti politique mauritanien et vice président de la coalition des partis de la majorité qui soutien le chef de l’Etar Mauritanien le général Mohamed ould Abdel Aziz, a verbalement menacé d’utiliser des armes à feu.



« il faut des rafales pour les exterminer tous » disaient t’ils ; ils ont même sorti une arme à feu que la police a fini par confisqué après l’insistance des militants d’IRA

Les militants regroupés devant la brigade n’ont pas agi et ont laissé la police faire son travail. La surprise a été grande quand le groupe d’arabo berbères s’est attaqué aux agents de sécurité de Biram Dah Abeid. Une rude bataille aux coups de point, s’en est suivie. Les jeunes assurant la sécurité du président de l’IRA se sont légitimement défendu et ont réussi à repousser les assaillants à fuir à l’intérieur de la brigade.

Les assaillants qui tentaient de faire libérer par la violence, la présumée esclavagiste des locaux de la police, ont saccagé le commissariat et molesté des policiers qui, curieusement, sont restés résignés ; un policier, cousin de la prévenue, détaché dans cette brigade depuis l’arrestation de sa cousine, s’est engagé publiquement avec les assaillants dans leurs actes de vandalismes.

Certains jeunes parmi le groupe des assaillants se sont éloignés mécontents de la tournure qu’ont pris les choses, reprochant à leur chef de file d’avoir détourné l’action vers la saccagé du commissariat alors que selon eux l’action devait être limitée à une rafale sur la personne de Biram Dah Abeid qui était assis sur une chaise au milieu des militants d’IRA.

Face à la gravite de cette provocation et des menaces proférées, nous

- lançons un appel solennel aux autorités de ce pays, pour mener une enquête sérieuse approfondie afin de situer toutes les responsabilités dans cette tentative d’assassinat

- recommandons à la justice mauritanienne de se saisir, sans laxisme, de cas d’agression, de violence et de tentative de meurtre qui vise non seulement les forces de de police dans l’exercice de leur fonction, mais aussi les défenseurs des droits humains

- de poursuive l’enquête sur le cas avéré d’esclavage dont Mme Saibott est accusée et de faire en sorte que la victime en l’occurrence Aouichetou Mint Hamadi, puisse rapidement être retrouvé et exfiltrée des mains de ses maîtres.

- Tenons l’Etat mauritanien comme responsable de toute atteinte à la vie et à l’intégrité de Biram Dah Abeid

- Réitérons notre engagement pacifique à lutter sans relâche, contre l’esclavage par ascendance et l’exclusion dans notre pays.

------------------------------------
Malick Fall
President ONG Secours Net
Conseiller du President de IRA Mauritanie

Anonyme a dit…

Hatha le PMJD est une catastrophe. Truander une ONG espagnole n'etait pas suffisant. Yanis enteu veum?


===
Affaire Ouechita Mint Hamadi: Birame Ould Dah hausse le ton et exige la condamnation...



...du président du PMJD et d’Aicha Mint Saibott.

Birame Ould Dah a dénoncé, jeudi, à l’après-midi, l’assaut dirigé par "un commando formé par la famille de la présumée esclavagiste et dirigé par Mahmoudi Ould Saibott (notre photo) " dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 août 2011.

Dans la foulée, le président de l’IRA-Mauritanie a soupçonné la responsable de la Brigade Spéciale chargée des mineurs en conflit avec la loi d’avoir participé à l’évasion d’Aicha Mint Saibott, arrêtée mardi matin pour "pratiques esclavagistes" sur une fillette de 10 ans. Une disparition qui a fait bondir Birame Ould Dah Ould Abeid.

"C’est un développement très grave dans le comportement de l’Etat mauritanien", a jugé, lors d’un point de presse, à la Brigade Spéciale chargée des mineurs en conflit avec la loi, Birame Ould Dah Ould Abeid, ajoutant qu’il n’hésitera pas à aller très loin dans cette affaire pour aboutir à la condamnation des agresseurs de ses militants et de la présumée esclavagiste, Aicha Mint Saibott.



En attendant, le président de l’IRA-Mauritanie a affirmé qu’il va rester "pour de bon" à la Brigade Spéciale chargée des mineurs en conflit avec la loi. "Ce sera notre place Tahrir. Ce sera notre Bastille", a-t-il dit. "Ici, ce n’est pas le printemps arabe. C’est le printemps des Harratines opprimés depuis des millénaires, victimes d’esclavage cautionné par l’Etat mauritanien, par la Justice et la Police. Je resterai ici et je mourrai ici", a-t-il ajouté.

Birame Ould Dah Ould Abeid a enfin exigé l’arrestation d’Aicha Mint Saibott et de Mahmoudi Ould Saibott, président du Parti Mauritanien pour la Justice et la Démocratie (PMJD) et par ailleurs, vice président de la Coordination des Partis de la Majorité Présidentielle. "Nous demandons, pour mettre fin à notre mouvement, qu’Ouechita Mint Hamadi soit extirpée des mains esclavagistes qui la cachent pour se prémunir des preuves devant nous, la loi, l’opinion publique nationale et internationale", a insisté le président de l’IRA-Mauritanie.

Babacar Baye Ndiaye
Pour Cridem

Anonyme a dit…

Maatala,

Je viens de lire le billet sur ce qui s'est passé avec l'IRA et le PMJD. Comment l'azzizzo peut laisser les choses aller comme ça? Je commence à regretter Maawiya. Vivement son retour au pouvoir comme le système ne changera pas avec les bidasses autour du pouvoir. En dehors de sa connerie avec les negro-mauritaniens et la corruption de sa parentèle, le gars était cool et plus sage que l'azzizzo de ces jours.

Anonyme a dit…

Le crise arrive en Europe!

===
10h: à la bourse de Paris, une heure à 1 milliard
Article2 Commentaires (4)

05 août 2011 | Par Martine Orange

Chute des bourses asiatiques
Il n'y en aura aucune trace dans les livres d'histoire. Car il n'y a eu ni un coup de feu, ni nuage de fumée, pas même de bruit. Mais il s'est livré ce matin une bataille éclair sur le marché boursier parisien.
Toutes les banques françaises étaient en ligne. Et les hommes manifestement avaient repris les commandes à la place des machines. Objectif: sauver l'indice, éviter l'effondrement du système. Pour les banques, placées en première ligne, cela revient à sauver leur peau.


Avant l'ouverture du marché, les indications sur les plateformes alternatives sont les plus sombres. Entraîné la chute de Wall Street puis des marchés asiatiques, l'indice est autour de 3.216 points, soit une chute de plus de 3% par rapport à la clôture de la veille.


Quelques minutes avant l'ouverture officielle du marché, les banques entrent en action. Elles achètent massivement leurs titres d'abord, qui forment l'armature de l'indice, puis les actions qui pèsent lourds dans l'indice comme Total, Edf, ou FranceTelecom. Tous les «fondamentaux», les algorithmes boursiers sont jetés au panier. Il faut à tout prix faire monter le Cac, pour éviter la descente aux enfers.


Les banques connaissent par cœur le système. Elles savent à quelques points près où sont les niveaux des autres ordinateurs qui déclenchent les ordres automatiques d'achat. Des millions sont jetés en quelques minutes sur le marché pour forcer l'indice à monter et trouver ses fameux points des ordres automatiques et enclencher le «cercle vertueux» comme diraient les banquiers.


A l'ouverture officielle, le Cac 40 ouvre à 3220, 30 points, en baisse de 3,07%. Et la hausse s'enclenche. A 9h30, l'indice est déjà à 2.285 et ne perd que 1,5% par rapport à la veille. A 10h, il a 3.313, presque au cours de clôture de la veille (3.220 points). En une heure à peine, il s'est échangé plus d'un milliard d'euros, soit le quart des échanges d'une journée normale sur le marché parisien.


Les banques ont tenu comme en 14. En pure perte, on peut le craindre. Dès 10 heures, le marché s'est retourné. A 10 h 30, il était en baisse de 1,5%.

Anonyme a dit…

Pas fini. A-

===

Nord Mali : Bahanga veut-il reprendre du service ?



Lafia Révélateur, 03/08/2011

De sources généralement bien informées, nous apprenons qu’Ibrahim Ag Bahanga, le spécialiste en maquis de l’armée malienne est à la tête d’un groupe d’hommes dans les montagnes nigériennes. Il aurait à sa disposition une dizaine de véhicules land Cruiser bien équipés en armement de tout genre.

Il s’agit bien sûr d’Ibrahim Ag Bahanga. Celui qui s’est désolidarisé des accords d’Alger. L’auteur des attaques injustifiées des camps d’Abeïbara, de Nampala et bien d’autres où beaucoup de nos soldats ont laissé leurs vies.

Etant un des pions essentiels du système Kadhafi au Mali, il n’est caché à personne qu’Ibrahim Ag Bahanga était parti épaulé son mentor de guide libyen. Depuis le début des évènements en Libye, il avait quitté le Mali à la tête d’un groupe d’hommes pour aller justement mater les manifestants libyens au profit de Mouammar Kadhafi. Mais l’intervention de l’OTAN en Libye a entraîné le retrait de beaucoup de mercenaires qui ont ainsi regagné leurs pays respectifs avec beaucoup d’armes volées. Pour rappel, Kadhafi avait ouvert tous ses dépôts d’armes pour que les gens s’en approprient afin d’aller combattre les forces de l’OTAN.

Parmi ces mercenaires retournés dans leurs pays, fait partie Ibrahim Ag Bahanga. Cette fois-ci beaucoup plus armé et aussi certainement beaucoup plus riche, puisque le métier de mercenariat paye bien, Bahanga veut encore faire chanter les autorités maliennes. Nos sources nous informent qu’il s’est positionné dans les montagnes In-Aridal qui longent le Mali jusqu’en Libye en passant par le Niger. Il aurait pris base dans ces montagnes, précisément sur le territoire nigérien préparer t’il une attaque contre un point stratégique du Mali

Les autorités maliennes se laisseront-ils encore chanter par un seul homme qui assassine, brutalise et terrorise au nom de ses seuls et uniques intérêts égoïstes ? , comment peut-on comprendre qu’Ibrahim Ag Bahanga puisse encore, vaquer librement à ses occupations et même bénéficier des avantages de la part de l’Etat après avoir fait tout ce qu’il a fait ?

La gestion du cas d’Ibrahim Bahanga par l’Etat encourage justement d’autres jeunes du nord à utiliser le chantage, le banditisme et d’autres moyens illégitimes comme moyen d’enrichissement. D’ailleurs, pour ceux qui ne le savent pas, Bahanga est aujourd’hui un repère pour bon nombre de jeunes du nord, parce que tout seul, il a défié tout un Etat !
A suivre…

Mohamed Ag M.

Anonyme a dit…

Salam

Le deux poids, deux mesures continue :

Le commissariat est attaqué par des esclavagistes, les policiers confisque une arme : AUCUNE POURSUITE, AUCUNE ARRESTATION

Les Militants de l'IRA font un paisible sit-ing pour vérifier que les choses se passe selon la loi et ils sont chargés par la police.

Pourquoi dans cette démocratie, des militants des droits de l'homme n'ont pas confiance dans la justice de leur pays.

Le naséro-baathiste refoulé ( azziz) allume le feu :

- l'enrolement
- la protection des esclavagistes
- La traque de l'aqmi

Gare au retour de flammes dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Le président de IRA Mauritanie en salle de soins à la clinique Kissi - [Reportage Photos]

Le président de IRA Mauritanie (Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionnistes) est, à l’heure ou nous mettons en ligne, (jeudi 04 aout 22 heures cinquante cinq) en salle de soins à la clinique Kissi de Nouakchott.

Biram Ould Dah Ould Abeid a perdu connaissance pendant la dispersion par la police, vers 21 heures, d’un sit-in des militants de IRA Mauritanie devant brigade des mineurs du Ksar. En plus de Biram Ould Dah, quatre autres militants de l’IRA ont été blessé. Il y aurait eu aussi quelques arrestations.

Le président de IRA Mauritanie, selon un militant de son mouvement a repris connaissance et est actuellement en salle de soins (notre photo).

Les militants antiesclavagiste tenaitent sit-in devant la brigade des mineurs pour exiger une enquête au sujet d’un cas présumé d’esclavage. Le dimanche 31 juillet dernier, IRA-Mauritanie avait introduit une plainte pour pratiques esclavagistes contre la dénommée Aicha mint Saibot.

Selon IRA, « la police des mineurs à Nouakchott et le commissariat d’Arafat 1 ont pris le soin d’informer la présumé esclavagiste de l’enregistrement de la plainte contre elle au profit de la victime mineure Oueïchetou Mint Hamadi (10 ans), l’alertant ainsi pour qu’elle éloigne l’enfant de la maison qui doit recevoir les enquêteurs. Ceci est une connivence très grave avec les esclavagistes, mais à laquelle nous a habitué la police mauritanienne.»

Khalilou Diagana pour Cridem

-A- a dit…

maata petite ordure.


ton dieu de cafard biram son cas sera reglé bientot challa avec fermeté, sans pitie rafale de kalache dans la gueule! et basta.


aprés tout suprimé ce cafard et ces accolytes traitres, c 'est du deja vu chez nous!

demandez au flamistes. dit le fou

-A-

Anonyme a dit…

le cafard biram a perdu connaissance pendant la dispersion par la police(arabe), vers 21h, d'un sit-in de traitres.

hada le cafard iychife!

ordure maata un conseille(rire) change de dieu,car ton dieu le cafard biram(rire) mseykin iychife.

trop faible.dit le fou

le fou qui attend le retour des flammes! pour vs cramé pour tjrs.

la mauritanie e trab ilbidhan pour l'étérnite . dit le fou

Anonyme a dit…

ordure maata je suppose 3anak hachman. il e ou ton dieu de cafard biram!(rireeeeeeeeee)

a l'hosto. dit le fou

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur mauritanie 24

Le diplomate auteur de l’agression contre le ministre des Affaires étrangères a été radié de la Fonction Publique et sera traduit devant la Justice



Le premier conseiller de l’ambassade de Mauritanie en Tunisie, Abdelkader Ould Mohamed Yahya, auteur de l’agression contre le ministre des affaires étrangères, Hamadi Ould Hamadi, vendredi dernier au Sheraton de Tunis, a été radié, ce 19 juillet 2011, de la Fonction Publique et sera traduit, dès son arrivée en Mauritanie, devant les Tribunaux Compétents.

Devenu diplomate en 1986 grâce à un lien de belle-parenté avec l’un des colonels de la junte d’Ould Taya (le colonel Ould Sabbar), ce tailleur s’est vu propulsé consul général de Mauritanie à Brazzaville et à Bissau. Il était même pressé ces dernières semaines à être nommé « ambassadeur de Mauritanie en Tunisie à la place de l’ancien premier ministre Cheikh El-Avia Ould Mohamed Khouna, limogé, début juin, suite à un passage de l’Inspection Générale de l’Etat ». Il a même déclaré au ministre des affaires étrangères, Hamadi Ould Hamadi, « avoir eu des assurances du président de la République pour remplacer l’ambassadeur évincé ».Depuis, le premier conseiller a été rebelle à sa hiérarchie retirant à l’ambassadeur Cheikh El-Avia sa voiture de fonction et l’accusant de tous les maux devant le personnel de l’ambassade. L’ambassadeur étant resté en Tunisie pour permettre à sa fille de passer les épreuves du baccalauréat. Devant cette situation, le ministre a décidé de rappeler, vendredi dernier, le premier conseiller rebelle à Nouakchott.

En apprenant ce limogeage, le diplomate-tailleur a décidé d’agir. « Quand j’ai été informé par Ali Ould Haïba, secrétaire général du Ministère des Affaires Etrangères de mon éviction, j’ai décidé d’agir connaissant parfaitement la relation entre Cheikh El Avia et Hamadi Ould Hamadi. Ce dernier, alors qu’il était SG de la Fédération des Industriels et Armateurs de Pêche à Nouadhibou, percevait aussi durant les années 80 un autre super- salaire de la Société Mauritanienne de Commercialisation du Poisson (SMCP) que dirigeait Cheikh El Avia. J’ai très mal supporté le fait de me faire virer pour satisfaire l’ambassadeur Cheikh El Avia Ould Mohamed Khouna, une grande tête d’affiche de la mauvais gestion » assume Ould Mohamed Yahya, dans une terminologie peu diplomatique.

Mauritanie 24

Anonyme a dit…

Salam

3 terroristes salafistes recherchés à Nouakchott dont un kamikaze



Nouakchott, 21 juin 2011- MAURITANIE 24

Les différentes structures mauritaniennes de sécurité recherchent trois salafistes dont un kamikaze prêt à actionner sa ceinture d’explosifs. Les trois terroristes ont pu traverser la frontière avec le Mali, ces dernières quarante-huit heures et se trouveraient déjà à Nouakchott, a appris, ce mardi, Mauritanie 24, auprès d’une source sûre ayant requis l'anonymat.

Les trois salafistes recherchés appartiennent à Al-Qaida au Maghreb Islamique (Aqmi) qui recourt de plus en plus aux attentats kamikazes. Outre son effet médiatique, le recours aux opérations kamikazes est censé «homologuer» les méthodes d’Aqmi avec celles de la structure-mère : Al-Qaida internationale. La dernière tentative d’un attentat kamikaze d’Aqmi en Mauritanie est celle qui a prise pour cible le Quartier Général de la cinquième région militaire de Néma, le 26 août 2010. Le kamikaze était mauritanien. Il s’appellait Idriss Ould Mohamed Lemine alias «Abou Is’hagh Ech-Chinguitty. C’est un ancien délinquant d’El-Mina (Nouakchott). Il est le quatrième kamikaze mauritanien d’Aqmi. Il a rejoint cette organisation terroriste en 2005 au nord du Mali avec son compagnon Sidina Ould Khattari alias « Abou Zeïneb Al Mouritani », premier kamikaze mauritanien avec l’opération de Bouira en 2008 en Algérie. En plus d’Idriss Ould Mohamed Lemine et Sidina Ould Khattari, les deux autres kamikazes mauritaniens d’Aqmi sont Nasser Et-Tendeghi, auteur d’une opération kamikaze contre une garnison de l’armée nigérienne en mars 2010 et Moussa Ould Zeïdane alias « Abou Oubeïda Al-Basri », qui a foncé avec sa ceinture d’explosifs sur l’ambassade de France à Nouakchott en août 2009. L’armée mauritanienne a créée plusieurs Groupements Spéciaux d’Intervention qui ont prouvé leur efficacité mais le pays reste au cœur d’un tourbillon terroriste qui vise sa stabilité. La Sûreté d’Etat a arrêté le 14 septembre dernier à Tensoueïlem (Nouakchott) le salafiste El Housseïn Ould Maatala. Ce dernier a reconnu qu’il appartient à la cellule « Katibat Abou Al Boukhari » qui s’apprêterait à perpétrer des actes terroristes dans le pays.

Mauritanie 24

Anonyme a dit…

Je demande au presiident aziz et au ministre de la sante et tous les agents hospitaliers dans toute la mauritanie de refuser et surtout de jeter tous les traitres(biram et son groupuscule,et tous les négro haratine peulh et tt le reste)dehors dans les rues de nktt et qui crevent,dans une souffrance atroce(rireee),ila jehanama.

c'est ce qu'ils meritent les caffard, dans le pays de beydan, dit le fou

Anonyme a dit…

-A- le nazillon,

Tu ne signes plus tes billets? Hchouma alik. Tu rediges mal et je crois que tu a volé ton diplôme ...

kowri a dit…

-A- le nazi de la mauritanie.


allahou akbar on est tous deriere biram jusqua la mort.


iram vive biram vive biram vibiram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive biram vive bve biram vive biram vive biram vive biram

kowri a dit…

Le Recensement est-il politique ou racial ?

Le recensement de la population doit être à vocation sociale, économique et démographique. « Ne prenez pas le pays en otage », j’adresse ce message au Président de la République, à son gouvernement et plus particulièrement à la commission nationale chargée de l'enrôlement.

Vous serez responsables demain d’une crise politique, économique et sociale du pays, je vous mets en garde et vous rappelle qu’un pays qui n’a pas effectué un recensement démographique correct, est un pays qui sera voué à l’extrême pauvreté car les données démographiques permettent aux professionnels de mieux évaluer et de connaître les besoins du pays.

À quoi sert le recensement ?

Le recensement permet de connaître le nombre de personnes résidantes en Mauritanie et à l’étranger. Il fournit des statistiques finement localisées sur le nombre d’habitants et sur leurs caractéristiques : âge, profession exercée, conditions de logement, déplacements quotidiens, etc. Il apporte également des informations sur les conditions de vie de la population.

Le recensement est une photographie régulière du pays qui reflète fidèlement les réalités. Il permet de mesurer les évolutions démographiques, les mutations de la société et facilite ainsi la mise en œuvre des politiques prospectives. Il permet d'établir le nombre de personnes légales et illégales dans chaque circonscription administrative, ce qui donnera une référence sur la modalité des élections municipales et la répartition de la dotation globale du fonctionnement communal.

Le recensement est une opération publique, nationale, non raciale et ethnique, il est destiné à améliorer les conditions de vie, au niveau économique et social de toute la population Mauritanienne.

A quoi servent les résultats ?

Ce n’est pas uniquement d’avoir une carte d’identité biométrique, de lutter contre le terrorisme et l’immigration clandestine. Ils aident à prendre des décisions publiques en matière d’équipements collectifs pour les écoles, les hôpitaux, les routes, les adductions d’eaux etc. En plus, ils permettent aux associations et aux organisations humanitaires de mieux répondre aux besoins de la population.

On ne peut jamais lutter contre la pauvreté en Mauritanie sans en avoir des données démographiques fiables. Je demande au Président et à la commission nationale chargée de l’enrôlement de revoir les critères et les modalités de recensement dans l’intérêt de tous.

N’Diaye Oumar
Démographe
Bruxelles, Belgique

libjaoui a dit…

Quels excellents acteurs (mort de rire). Biram, là tu te décrédibilise (pour ne pas dire tu te ridiculise) en improvisant cette pièce de théâtre lol.

Non mais sérieusement, aucune séquelle visible sur personne (même pas une minuscule égratignure) et bizarrement tout le monde a besoin d'une perfusion.

Merci beaucoup de m'avoir fait rire dès le matin avec votre cirque les gars !!!

diko diko a dit…

COMMUNIQUE DE L'OCVIDH:UNE AGRESSION BARBARE

Publicité
Association
L’organisation contre les violations des Droits Humains en Mauritanie,(OCVIDH) vient d’apprendre avec beaucoup de regret et de tristesse la brutalité et l’animosité aux quelles le président de l’IRA Mr Biram Ould Dah Ould Abeid et ses militants ont été soumis de la part d’une part des partisans de l’esclavagiste Madame Aichetou Mint Saibott et d’autre part par les forces de l’ordre sensées défendre les citoyens face aux agresseurs et malfaiteurs qui ont tenu en esclavage une fille de 10ans Melle Ouaichita Mint Hamady , à l'origine de la plainte de l'IRA à la brigade des mineurs à Arafat
Dans la nuit du jeudi 4 Aout au vendredi 5 Aout 2011, le camarade Biram Ould Dah Ould Abeid avait échappé à l’assaut du clan des esclavagistes pendant qu’ils manifestaient pacifiquement devant la brigade des mineurs à Arafat malheureusement au lieu d’être sous la protection de la police nationale, celle-ci s’est rangée du côté des malfaiteurs en maltraitant les militants abolitionnistes ,usant de toutes leurs forces y compris par un tir de la part d’un policier zélé.
L’OCVIDH, saisie par les victimes dés la première heure de cette violation grave des libertés pourtant inscrite dans la » constitution » dénonce et condamne avec fermeté ces attaques préméditées qui ont pour but d’éteindre toute voix discordante dans notre pays .Le droit de manifester pacifiquement est un droit inaliénable et qui n’a rien de répréhensible est pourtant inscrit dans la » constitution Mauritanienne » Alors ,que pouvons nous reprocher à ces vaillants combattants des libertés ?
Depuis les prises de position radicales du Président de l’IRA sur certains sujets notamment :
-Éradication effective de l’esclavage.
- Le Combat contre l’impunité au sommet de l’état Mauritanien.
-Le retour dans la dignité des déportés, violés, dépossédés et en errance dans le monde.
-La Problématique de l’exclusion et du racisme d’état vis-à-vis des communautés Noires.
-La question des dépossessions des terres de la vallée au profit des étrangers.
-Le projet d’anniversaire des pendus du 28 novembre 90 à d’Inal, qui dérange le pouvoir pendant que les criminels occupent des hautes fonctions au sein de l'armée et dans l'administration
Et actuellement l’épineuse question du recensement raciste, humiliant et discriminatoire dans le seul but de purifier la Mauritanie de sa composante Haratine, Peulh , Soninké, Wolof et Bambana.
Face à ses prises de position digne d’un vrai militant des Droits humains le pouvoir du général Abdel Aziz veut en finir avec le camarade Biram Ould Dah Ould Abeid par des méthodes staliniennes d’où l'épilogue du cirque auquel nous assistons actuellement et qui n'est rien d'autre qu'un règlement de compte politique.
L’OCVIDH dénonce la chasse la sorcière et demande à ce que les militants abolitionnistes soient immédiatement libérés et que les auteurs de ces violences disproportionnées soient traduits devant des tribunaux compétents.
L’OCVIDH, se mobilisera à coté de notre ONG sÅ“ur L'IRA pour continuer le combat pour les libertés et la justice en Mauritanie.
Elle restera mobilisée et à l’écoute face à cette flagrante violation des Droits Humains ou le coupable reste en toute impunité sous la bénédiction et protection du pouvoir politique et les exemples ne manquent guère pour démontrer ce parti pris du pouvoir.
L’ OCVIDH, demande à toutes les ONG, société civile, partis politiques et à tous nos amis et ONG internationales de nous aider à relever le défi des injustices en Mauritanie en nous apportant , leur soutien, assistance et solidarité qui n'ont jamais manqué par le passé.
Le Président de L’OCVIDH

diko diko a dit…

Un message parvenu à notre rédaction et dont l’identité de l’expéditeur n’est pas encore été identifiée a part le Nom de l'envoyeur': bilal , Email de l'envoyeur': bilali@caramail.com et prêtant être un membre fondateur d’un Nouveau Mouvement des Harratines en Mauritanie.

Voici la teneur de ce message

Pas d'inquiétudes les harratines disposent encore de jeunes talentueux et compétents qui relèveront le défi. Ils feront mieux que Messaoud, Bodiel, Saghair et autres. Nous aurons l'occasion de démontrer notre force pendant les élections en donnant une véritable raclée à ceux qui pensent être dépositaire des voix des harratines.

Nous montrerons que : SUITE >>>>

1°) Nous sommes jeunes et conscients des enjeux qui s'ouvrent à la Mauritanie.
2°) Nous sommes capables avec courage et abnégation de relever le défi.
3°) Nous sommes libres et entendons défendre nos droits par toutes les voies légales en Mauritanie.
4°) Nous créerons un nouveau parti car aussi bien l'APP, AC, PRDS, PRDR, etc. n'ont à aucun moment envisagé de résoudre nos problèmes.

Pour le moment nous lançons un appel à tous les jeunes haratines à barrer la route aux barons harratines (Messaoud, Bodiel, Saghair, etc.) nous appelons à voter Ahmed Daddah mais reprendrons notre indépendance juste après les élections présidentielles car nous pensons que seuls les harratines peuvent résoudre leurs propres problèmes. Ceux qui veulent lutter avec nous sur les questions de l'esclavage doivent se préparer à rejoindre notre futur parti en gestation. Nous demandons à tous les jeunes Harratines de former autour d'eux de petits comités de réflexions sur les questions de l'esclavage et du devenir de la Mauritanie en attendant de nous rejoindre dans notre lutte démocratique et sans violence pour le bien être de la Mauritanie.
Les fondateurs du Nouveau Mouvement des Haratines en Mauritanie.


Note: Sources :bilal via POINTS CHAUDS

Bebe BA a dit…

Il réalise le faux-départ le plus ridicule du monde

Lors de l'épreuve du 50 mètres messieurs nage libre des Championnats du monde de natation de Shanghai la semaine dernière, le nageur mauritanien Hamza Labeid fait un faux-départ pour le moins ridicule.

Hamza Labeid, un nageur mauritanien, n'a pas eu de chance lors des Championnats du monde de natation 2011 à Shanghai, en Chine. Lors des séries du 50 mètres nage libre messieurs, il s'est élancé alors que le juge n'avait prononcé que le fameux "A vos marques". Beaucoup de nageurs sont sujets à des faux-départs. On se rappelle notamment ceux de la course mémorable d'Eric Moussambani lors des JO de Sydney 2000, où tous ses concurrents avaient été disqualifiés, mais celui-ci est particulièrement amusant.

A peine lancé, Hamza Labeid comprend sa faute, perd ses moyens et finit dans l'eau sur un beau plat sur le ventre. Un geste qui ne manque pas d'amuser le public présent dans la salle et qui l'élimine directement de l'épreuve. Pour le moins embarrassé à sa sortie de l'eau, Labeid a donc été invité à quitter la piscine, sans doute pour réserver son billet de retour vers la Mauritanie...

Découvrez le faux-départ de Hamza:

http://fr.sports.yahoo.com/le-blog/article/5255/

hartani a dit…

Je pense que le regime actuel cometra sa plus grosse faute de son existence s'il tue Biram Dah,je ne souhaite pas qu'on arrive la ;que Dieu le protege ainsi que ses compagnons. Il vaut mieux d'avoir la volonte de regler le probleme d'esclavage definitivement que d'essayer d'intimider ces militants la,car c'est des individus determines,pres a mourir pour la noble cause et la majorite des mauritaniens est consciente de son combat.Toute personne consciente doit soutenir activement Biram et son mouvement.VIVE BIRAM,VIVE IRA Mauritanie.

Anonyme a dit…

Pour cet extrait des propos du général : "On a recensé plus de mauritaniens dans le Gorgol et le Brakna qu’à Nema, Atar, Nouadhibou. Les données sont là. Nous avons par exemple à Kaédi plus de 4000 inscrits alors qu’à Nema, nous avons plus de 2000 inscrits. Pourtant, Nema est plus peuplé que le Gorgol."

Cela ne prouve pas que les citoyens ne sont pas humiliés par les commissions de recensement à travers des questions absurdes, particulièrement les négro-africains. Le fait qu'il y ait plus d'inscrits à Kaédi et à Boghé qu'à Néma, est simplement dû au fait que les arabes (maures) ne se rendent pas au centres de recensement (cf l'interview du Maire de Boghé qui s'étonnait du fait qu'il n'y a que les négro-africains qui viennent se recenser).

Vous savez pourquoi mon général ? Parce que dans ce pays, les maures estiment que leur couleur suffit pour prouver leur "mauritanité" (avant votre guerre contre AQMI, sur les axes routiers, les policiers et gendarmes ne demandait des pièces d'identités qu'aux négro-africains). Et les négro-africains, après les déportations et toutes ces années de chauvinisme (de 2006 à 2011 - en dehors de la période 2005-2008-) « veulent se mettre à l’abri de tracasseries » et se rendent vite dans les centres pour acquérir de nouvelles pièces. Par ailleurs je ne savais pas que Néma est plus peuplé que le Gorgol, mon général !

L’autre aspect est le notre président ne comprend pas que cette opération ne finira jamais : depuis 2 mois au moins Néma est à 2 000 inscrits, combien d’années seront nécessaires pour recenser tous les habitants de Néma ? 15 ou 20 ans !!!!

Donc on peut estimer que par rapport à cette question cruciale de recensement le président est passé à côté, il n’a pas voulu répondre aux inquiétudes des citoyens et mettre fin à la campagne d’inquisition. On pouvait s’y attendre, ses intentions deviennent claires maintenant. Chacun n’a qu’à en tirer les leçons qui s’imposent.

-A- a dit…

je vois que les cafards et les rats(haratine- negro) sont de sortie, de leurs égouts.

kowri espece de sous homme:
Le Recensement est-il politique ou racial ?

le deux et alors! salete de negr,
dit le fou

-A-
ordure maata, tu as honte sal minable.
ton dieu de cafard biram,(rireee)
et sa secte des bandits.
sont traine dans la boue humilies, sans que personne ne bouge a nktt. une journée ordinaire dans le pays beydan. dit le fou

eywe ils sont ou les haratine?
dériere leur maitres, beydan. dit le fou

Anonyme a dit…

Soumaré,

Comment vous vous êtes débrouillés pour que les bidasses fassent gagner Sidioca? Quand tout s'est su après, tu a gardé la bouche fermée. Alors, tu la ferme.

http://www.cridem.org/C_Info.php?article=58558

-A- a dit…

une nuit de verite entre un president et son peuples le president aziz a raison dans tout ce qui il a dit.

toute la mauritanie est derriere toi mon cher président,que dieu vous garde.
vive la mauritanie arabe, purifiee de toute les taches négre.

la purification est en marche. dit le fou
-A-

Anonyme a dit…

Les combattants d’Aqmi ont quitté l’ouest du Mali
Général Vladimir enteu veum? Depuis quand les maliens font des offensives? Quelque chose se prépare, mais ce qu'a fait notre armée était la chose à faire. Ramadan moubarak.

===
nouvelObs
vendredi 5 août 2011

BAMAKO (Reuters) - Les combattants d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont fui l’ouest du Mali après une offensive déclenchée pour les évincer de la région, a-t-on rapporté vendredi de source militaire.

Une force conjointe d’un millier de soldats maliens et mauritaniens disposant d’un appui aérien avait engagé une traque fin juin dans la zone frontalière du Wagadou à la suite d’informations selon lesquelles Aqmi y créait de nouvelles bases.

"Les opérations militaires sont terminées (...), la zone est maintenant sous le contrôle et la surveillance des deux armées, les positions ou campements ont été délogés, dont un camp fortement équipé, et des caches d’armes ont été démantelées", a dit à Reuters un responsable militaire qui a requis l’anonymat.

Vingt-sept personnes au moins, dont deux soldats mauritaniens, ont été tuées durant l’offensive conjointe, selon des sources militaires. Aqmi affirme avoir tué 20 soldats mauritaniens lors d’un seul accrochage fin juin.

La menace incarnée par la branche régionale d’Al Qaïda s’est accentuée ces dernières années au Sahel, où le groupe a reçu des millions de dollars de rançons en échange d’otages. Des experts de la sécurité croient aussi savoir qu’Aqmi s’est procuré armes et explosifs en Libye depuis qu’un soulèvement secoue ce pays.

Selon une autre source militaire, des activistes d’Aqmi ont fui l’offensive dans l’ouest du Mali pour se replier dans le nord-est du pays, aux confins de l’Algérie et du Niger.

Les risques d’attaque liés à la présence d’Aqmi contrarient les activités minières au Niger et affectent le tourisme au Mali, où ce secteur représente environ 18% du PIB.

Issu du mouvement salafiste radical algérien, Aqmi s’est déplacé vers les régions désertiques et peu contrôlées du Sahel sous la pression de l’armée algérienne.

Anonyme a dit…

-A- yaatik inguindi. Tu es entrain d'entraîner azzizzo dans tes conneries.
===
-A- El moukhnez a dit:
une nuit de verite entre un president et son peuples le president aziz a raison dans tout ce qui il a dit.

toute la mauritanie est derriere toi mon cher président,que dieu vous garde.
vive la mauritanie arabe, purifiee de toute les taches négre.

la purification est en marche. dit le fou
-A-

6 août 2011 22:12

-A- a dit…

maata l'ordure,
mais il est passe ou ton dieu le cafard biram,et ces brigades?
qui vont libéres tous les esclaves du pays.(rire)
des laches peureux ne peuvent pa se liberer eux memes,
dans la mauritanie arabe, un négrO, egale esclave.

ça a tjrs ete ainsi, un noir c un esclave dans le pays beydan. dit le fou

-A-

-A- a dit…

a-
inte imrabite, ta lachete me fait pitie.

kowri a dit…

ça se voit le racisme de cet Etat mauritanien qui continue à proteger les arabo-berbers,nous sommes tous des mauritaniens alors on doit etre égal devant la loi ,les esclavagiste doivent etre jugés et mis en prison, et arreter de bastonner et menancer les militants,je salue le courage de biram et sa determination

kowri a dit…

Dans ce pays, on voit du n'importe quoi comment une présumée coupable placée en garde à vue peut fuir. C'est qui est sûr que le comportement de la police en chargeant les amis de Biram et en adoptant une attitude de complaisance envers les parents de la présumée esclavagiste rélève de l'injustice car chacune des parties a fait preuve de volonté de violence. Mais dans ce pays les maures ont toujours raison à ce que je voie et les communautés noires sont à tabasser et à trainer devant les tribunaux des maures. Mais le président doit faire attention car ce type de comportement ne fait qu'éveiller des ressentiments de haine de la part des communautés noires et ne se laisseront pas continuellement être victimes du comportement inconscient des responsables maures. Le monde a changé et les relations maître-esclave doivent changer car l'esclavage est inadmissible et l'Etat doit sévir contre ses protégés maures car en Mauritanie seuls les maures pratiquent l'esclavage dans ses formes les plus viles et dégradantes. Reveillez vous et faites attention car le soulèvement des Haratines peut être brutal.

tiris a dit…

J\'aimerai dire à ce sujet que BIRAMA est traitre à passer devant la justice et qu\'il est coupable d\'une haute trahision à son pays et sa réligion . en effet ce Monsieur est un mécroyant et il veut conduire ce pays vers un dérive et prendre la fuite plus tards vers ses Maîtres en europe pour lesquels il travaille au nom de la démocratie et de la justice des valeurs que ? Biaram n\'en connait pas . Il lui siffut de voyager àl\'extérieur résider dans des hotel ou chez ses maitraisses et une fois le budget est consommé il retourne pour faire un acte afin de le commercialiser pour avoir de quoi payer de l\'alcool et amuser bian avec ses maitres et maitresse et ainsi de suite. Tu aura ton compte M BIRAMA.

tiris.

-A- a dit…

هاح.. جيش لعبيد
وقائده برامه
الذي غمي عليه قبل المعركة(mdrrrr).
-A-

-A- a dit…

l'ordure maata, tu et encore sous le choc! du sort de son dieu le cafard biram. rireeeeeeeeeeeeee

tu n'as encore rien vu! sal ordure.
dit le fou
-A-

ly a dit…

Ibrahima Sarr censuré par la TVM.

"Je pense qu’il faut reconnaître l’IRA pour en faire un partenaire dans la recherche de solutions à ce douloureux problème." Ibrahima Moctar Sarr.

Pour la niéme fois la TVM a censuré aujourd’hui aux éditions de ce soir Ibrahima Moctar Sarr, Président de l’Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Rénovation (Ajdmr), qui réagissait au discours tenu hier par le Président de la République à l’occasion du second anniversaire de son investiture. Les propos d’Ibrahima SARR concernant l’enrôlement et l’esclavage sont passés à la trappe.

Il y a une semaine, l’Ajdmr effectuait sa première sortie officielle depuis son entrée dans la majorité pour demander la suspension de l’enrôlement. La TVM n’en dira pas un seul mot sur cette position objet principal de la conférence de presse.

Malgré cet antécédent récent qui avait occasionné une vive protestation de la Présidence de l’AJD/MR auprès de la Direction Générale de la Télévision, Ibrahima Moctar Sarr a accepté à nouveau de répondre à leurs questions vers 13h30, après avoir obtenu l’assurance qu’il n’y aurait pas de coupes.

Tel n’a pas été le cas, on a entendu le Président Sarr parler de problème d’enrôlement et sauter aussitôt vers les prouesses techniques de la TVM. Pour rétablir la vérité, voici ce qu’a dit en gros le Président de l’AJD/MR :

« Il faut féliciter le Président pour ce deuxième face à face avec le public. C’est une bonne initiative, il faut également parler des performances de la TVM qui a pu nous relier avec les régions, on a aussi vu ces sourds-muets qui se sont exprimés, etc.

Maintenant, pour en revenir aux problèmes posés, je dois dire pour ce qui concerne l’esclavage, nier son existence me semble un peu fort, on a tantôt parlé de séquelles. Le plus important est que l’Etat prenne ses responsabilités dans ce domaine. Je pense qu’il faut reconnaître l’IRA pour en faire un partenaire dans la recherche de solutions à ce douloureux problème.

Concernant le dialogue, je suis parfaitement en phase avec le Président pour demander à l’opposition de venir au dialogue sans les préalables qu’elle pose. Le Président a annoncé de bonnes performances économiques et financières, il serait important que l’opposition vienne pour mettre à profit cette période favorable afin de répondre à la demande sociale. »

Ces attitudes de la TVM qui tuent l’information sont les relents des pratiques d’antan malgré les injonctions du Président de la République pour que les media publics diffusent les préoccupations des populations et des leaders d’opinion plutôt que d’encenser le pouvoir en place.

L’AJD/MR a rejoint la majorité fin décembre 2010, ce qui ne veut pas dire qu’elle n’a pas une ligne politique spécifique dans le respect des accords signés avec la Coalition des Partis de la Majorité (CPM).

Nouakchott, le 6 août 2011

Anonyme a dit…

-A-,

Tu es bien tiris ou tiris 1, nést-ce pas?. Es-tu fou?

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur Kassataya

Au moment où l’opinion publique nationale fonde de réels espoirs sur la volonté de dialogue annoncée par l’ensemble des acteurs nationaux, le pouvoir en place réussit, une nouvelle fois, à décevoir les attentes des Mauritaniens par des pratiques inopportunes et injustifiées.







C’est ainsi qu’il vient de réprimer, avec une rare violence, une manifestation pacifique organisée par des militants de l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste en Mauritanie qui s’étaient réunis devant la Brigade des mineurs, molestant certains d’entre eux d’abord, avant de les noyer sous une pluie de grenades lacrymogènes faisant plusieurs blessés et arrêtant neuf(09) personnes, conduites vers une destination inconnue. En condamnant avec fermeté ces pratiques sauvages et anachroniques, la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD) :

1) réaffirme son entière solidarité avec l’ensemble des militants anti-esclavagistes victimes de la répression aveugle du pouvoir le jeudi 04 Aoùt 2011 ;

2) exige la libération immédiate des militants arrêtés ;

3) souligne que ces agissements sont révélateurs de l’absence de l’état de droit et du respect des droits de l’homme tant clamés par le régime de Ould Abdelaziz ;

4) Exige l’interpellation des auteurs de cette répression et le respect de la nécessité de protester pacifiquement.

Nouakchott, le 06/08/2011

Commission Communication

Anonyme a dit…

Salam

Décryptage du débat : Aziz s'offre sa première fête du Trône...

D’abord, pourquoi un jour férié, vendredi de surcroît, en plein ramadan, Aziz débarque-t-il en costume, la cravate serrée à bloc ? Pourquoi pas un boubou tranquille comme il fait d’habitude ou un costume en lin sans cravate ?








Mystère. Ensuite c’est assez curieux, au-delà de la façade où il donne l’air d’être décontracté, le teint frais, les joues roses, pas une ride, pas un stress comme un milliardaire en campagne pour la forme, Aziz avait l’air tendu comme s’il allait se disputer avec quelqu’un au téléphone comme si on allait lui poser une question piège ; cela s’est vu à ses bras éternellement croisés et serrés contre sa poitrine, les épaules courbées comme sous le poids du kevlar…



Il donne l’impression d’avoir les bras et les mains devant le visage comme s’il risquait d’être entarté. Ne parlons pas de cette manie de se gratter la paume, les poignets, le nez à tel point qu’on a cru qu’il ne tarderait pas à se gratter intérieurement le nez comme s’il était seul dans sa salle de bain. C’est cette impression de haute solitude qui nous a marqués comme si le parterre représentait zéro ou qu’il essayait d’être au plus près des mœurs de la galerie…



Quant à ce qu’il a dit, malheureusement j’ai presque tout raté car c’était l’heure de mon jogging et n’ayant pas reçu d’invitation pour voir mon président, je n’étais pas tenu de l’écouter d’ailleurs apparemment même la charmante Laura Martel de RFI ne fut pas invitée contrairement à la dernière fois. De toute façon un débat pareil destiné au plus grand nombre est un débat destiné à la majorité du pays qui est illettrée et ignorante ; il leur faut donc un discours sur mesure même si en plein mois de Ramadan c’est difficile de faire de la politique car ne disent toute la vérité que les enfants et les fous !



Bravo aux organisateurs, la petite déco était sympa et le parterre a été choisi comme le public des émissions télé de sorte à avoir l’unité recherchée… Devant le président, la galerie était homogène du blanc surtout devant et derrière ici et là du noir par-ci par-là avec un savant dosage. De même les prises de vue, nous ont évité, autant que possible, le culte des seconds couteaux et autres barons. Merci !



Mais, il manquait un chauffeur de salle. Tout cela manquait de passion ! Les applaudissements n’étaient plus ceux d’Aziz en campagne ; hélas ! Aziz ne fait plus rêver ou si peu… Peu importe, on préfère ne pas rêver que faire des cauchemars ! Pauvre Aziz ! dur dur de diriger un pays avec une majorité qui vit psychologiquement au moyen-âge, une classe moyenne qui veut vivre économiquement comme du temps de Taya, des nantis qui veulent sa peau, et des intellectuels soient fossilisés soit en avance sur la musique archaïque du pays…

Anonyme a dit…

Cela dit on ne va pas le plaindre ! Au moins peut-on lui dire la vérité avant qu’il ne chope le melon ! Ainsi, qu’il sache que ce genre de débat est d’un ennui terrifiant, cela n’a aucun intérêt sinon diriger tous les regards vers notre roi. A-t-il besoin de cela ? J’espère que cela lui passera même si Dieu merci, il ne compte assommer l’audimat qu’une fois par an avec un pareil exercice insipide dans sa version actuelle.



Il faudra affiner la formule, la rendre plus digeste, plus fluide, plus intéressante et d’ailleurs pour résoudre cette affaire de langue, voilà une idée qui pourrait enfin régler beaucoup de problèmes de communication :

Nous avons deux chaînes TV nationales, en pareille occasion, il suffit de parler en arabe sur la une et traduire sur la deux et vice versa, de sorte que tout le monde saisisse ce qui se dit au lieu d’avoir comme actuellement des débats aberrants où quand les uns parlent les autres ne comprennent rien !



Ah ! Sacré Aziz ! Chantre de l’arabité ! non seulement il parle en hassania mais il ne peut s’empêcher de glisser ici et là des mots en français : chassez le naturel, il revient de Louga ! Cela dit, blague à part, il doit faire bien des jaloux ! Pourtant l’opposition pourrait réagir à merveille en pareille occasion et pacifiquement s’il vous plaît !



Par exemple, ils auraient pu pendant qu’Aziz faisait son show, monter chacun dans sa voiture et venir tous klaxonner devant le palais des congrès, cela eût fait un bruit terrible ; ou acheter un micro discret pirate comme on en trouve facilement dans le marché et parler en corbeau devant la galerie ébahie qui ne saurait jamais d’où vient la voix. Il y a mille façons de faire de l’opposition de façon sympathique sans violence.



Quant au meilleur argument contre Aziz et sa politique, ce n’est pas parler d’unité nationale, ou de convention chinoise, ou de gabegie à la carte etc., cela ne fait pas rêver le mauritanien ; la seule façon de rendre le mauritanien attentif, agiter son imagination et réveiller sa résistance, c’est de lui parler des plats que mangent Aziz et les généraux et quelques autres nantis.



Il suffit de dire au mauritanien lambda, voyez machallah comme ils ont les joues roses, comme ils sont ronds, savez-vous ce qu’ils mangent et quels nectars ils dégustent ? Inventez des plats magnifiques, et des jus frais divers, là le mauritanien sera attentif ! Cela lui parlera un excellent langage et chaque fois qu’il verra un des boss alors qu’il aura une faim de loup, il les regardera avec un œil militant !



D’ailleurs pour la seconde fête du trône, car celle de l’année dernière n’en était pas, il faudra qu’Aziz commence un régime bien avant, ou se laisser pousser la barbe et débarquer en boubou car tant qu’à communiquer, il faut communiquer jusqu’au bout.



De plus, pourquoi fêter la fête du trône à Tevrag-Zeina quand on est un président des pauvres. C’est pas sérieux. A Tevrag-Zeina, les gens n’en ont que faire du discours de quelqu’un qui ne lâche rien ! Quant au blabla vaut mieux le servir à la source.



Pour finir, on retiendra de temps en temps, derrière le sourire fraternel et sympathique de notre ami le roi, un regard terrible ! Diable ! Je n’aimerais pas avoir affaire à lui et si demain le pouvoir lui monte à la tête et qu’il devienne méchant, qui pourra l’affronter, le calmer ou le raisonner ?



Sauve qui peut et à chacun son général...


Vlane

Anonyme a dit…

Salam

Lu sur Kassataya

kassataya:

De leur côté, les plus hautes autorités du pays ont gardé un silence absolu depuis le début des manifestations.

Cependant, dans sa rencontre télévisée d'hier soir, M. Mohamed Ould Abdel Aziz (président du pays) a voulu rassurer en dissociant "une opération d'état-civil" d'un "recensement". Selon lui, le pays a engagé dans cette opération plus de 18 millions d'€uros et ne peut revenir sur sa décision facilement. Il a ajouté avoir eu vent de manifestations en France, rappelant qu'un mauritanien ne peut avoir deux nationalités [le code de la nationalité de 1961 prévoit bien cette possibilité notamment dans le cadre de naissance à l'étranger ou de parents étrangers. Quant à la nouvelle loi votée par le parlement, elle n'a à notre connaissance, pas encore été promulguée. Elle prévoit la possibilité de garder sa nationalité mauritanienne sur demande et après décret]

--------------------------------

Azziz est vrai mécanicien ignare et arrogant dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

kassataya:

M. Ould Abdel Aziz a dit en outre qu'il était normal de demander un titre de séjour aux mauritaniens qui entendaient se faire recenser à l'ambassade. Bien qu'ayant voulu dissocier état-civil et recensement, il a employé les deux expressions pour évoquer la même réalité à plusieurs reprises, ajoutant un peu à la confusion. Il a toutefois assuré que tous les mauritaniens seraient recensés et que "de toutes les façons l'actuel fichier resté valide"

maatala

Anonyme a dit…

Salam

le mécano

"Le président a assuré son auditoire que rien ne l’arrêtera dans cette lutte contre la gabegie. Il s’est défendu lui-même d’avoir des biens mal acquis et demandé aux présents de mettre à nu tout ce qu’ils savent des activités illégales de son entourage"

---------------------------------

X le mécano te demande de reprendre du service dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

x enteu mneine? Temps de reprendre du service là! A-

Anonyme a dit…

Waf Waf ne veut pas prendre sa retraite, après la fessée de l'azzizzo. Il va apporter quoi au juste? Une erreur de Sidioca ...
===
Adel annonce sa volonté de favoriser le dialogue entre le pouvoir et l’opposition


Le parti « Adil », membre de la majorité présidentielle soutenant le programme du président Aziz, a annoncé son intention d’œuvrer, dans le cadre de son action visant à servir d’abord les intérêts du pays, « pour amener la majorité et l’opposition vers le dialogue » qu’il considère comme « le meilleur moyen pour dépasser la crise actuelle et mettre en œuvre les réformes nécessaires ».

Dans une déclaration dont Sahara média a reçu une copie, le parti Adil indique que l’objectif premier de ce dialogue « est de parvenir à un consensus entre les différents pôles politiques pour jeter les bases d’un état démocratique qui respecte le droit des communautés nationales et des individus ainsi que l’appartenance islamique, arabe et africaine de la Mauritanie ».












Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Sahara Médias (Mauritanie

Anonyme a dit…

Interview fleuve d'ely ould mohamed vall. Piqué sur le site de x. Tout ce qu'il a dit ne s'est pas passé.

x twahachnak.
====
http://www.capefrance.com/audio/2006/9/1068.mp3

Anonyme a dit…

Yewgui b x ould y. Tu nous manque
==
pour la première fois de son histoire la mauritanie, à la veuille d'une présidentielle, ne sait pas avec certitude qui sera son prochain président.

cette incertitude donne lieu à un phénomène que j'appelle "le syndrome mahfoudh".

mahfoudh ould brahim était le patron de la mauritel, le 3 août au matin il était membre actif du PRDS de ould taya, dans l'après midi ely devient président, cacophonie, puis le calme revient.

le journaliste mohamed lemine ould mahmoudy utilise une belle formule, il a dit que le CMJD a clignoté vers ahmed ould daddah, mais à viré vers sidi ould cheikh abdallahi, ce qui as quelque peu perturbé la circulation politique lol.

donc, au début, l'opinion pense, à tort ou à raison, que le CMJD ne serais pas contre une victoire de ould daddah à la présidentielle, ould daddah lui-même confie à la presse qu'il ne serais pas contre un tel soutient.

il n'en fallais pas plus pour les caciques de l'ancien système pour le rallier en masse, l'un des premiers à avoir quitté le PRDR vers le RFD a été mahfoudh ould brahim.

la transition avance, et un jour l'opinion se rend compte que les militaires soutiennent sidi, alors les caciques quittent le RFD et se présentent en tant qu'indépendants, ils s'organisent au sein de "el mithaq" et nomment un porte parole : mahfoudh ould brahim.

le soir du lancement de la campagne des législatives et municipales, jemil ould mansour se retrouve sur al jazeera en face de mahfouhd ould brahim, alors il lui lance une pique ironique, jemil dit :

"je me demande, vu le peu de temps que monsieur mahfoudh ould brahim a passé au RFD, est ce qu'il a eu le temps de lire le programme de ce parti ?".

Anonyme a dit…

Salam


FD : Déclaration


Depuis le 05 Mai 2011, les pouvoirs publics ont engagés une campagne de recensement des populations dite campagne d’ enrôlement pour un état-civil sécurisé.

Trois mois après son démarrage, des malaises sont perceptibles au niveau des mauritaniens de l’intérieur comme de l’extérieur et certaines composantes nationales se sentent visées par un complot dont la finalité est leur exclusion et la limitation de leur poids démographique. Cette situation a créée un climat tendu de nature à porter atteinte à l’unité nationale et à la cohésion sociale dont la sauvegarde constitue un principe sacro-saint pour le RFD.

Le Rassemblement des Forces Démocratiques –RFD qui exprime sa vive préoccupation devant cet état de fait, se doit de faire les remarques suivantes :



1- Le déclenchement d’une opération sensible de cette nature, exige une feuille de route consensuelle dont la mise en œuvre doit avoir la bénédiction des Partis politiques, la Société civile, des spsécialistes dans le domaine et des personnalités ressources

2- l’opération de recensement aurait dù avoir comme base de départ le Recensement Adminstratif National à Vocation d’Etat Civil de 1998 (RANVEC) tout en ayant à l’ esprit la nécessité d’ apporter des améliorations et les correctifs nécessaires.

3- Tous les détenteurs de documents en bonne et dùe forùme ( cartes d’identité, extrait de naissance…) et donc, disposant de droits acquis se doivent d’etre recensés automatiquement et aucune commission adminstrative ne peut être habilitée à décider le contraire. Seuls doivent faire l’objet d’ enquêtes et de questionnements les citoyens ne possédant pas leurs actes civils.

4- La Commission Nationale de Supervision se caractérise dans sa composition par un déséquilibre notoire qui ne prend pas suffisamment en compte nos réalités sociologiques et ethniques.

5- Son manque de vision claire, le flou dans la méthodologie et les procédés de ses représentants dans les Moughataas ont souvent engendrés des sentiments d’ exclusion et de frustrations chez bon nombre de citoyens qui n’hésitent pas à jetter le discrédit sur toute l’opération d’ enrôlement des populations. Compte tenu de toutes ses remarques, le Rassemblement des Forces Démocratiques

EXIGE:

La Suspension immédiate du recensement en question

La mise sur pied d’une commission nationale qui doit comprendre en son sein en plus des fonctionnaires de l’Agence spécialisée, des représentants des Partis politiques, de la Société Civile et les spécialises dans le domaine.

Cette Commission aura pour mission de piloter dans l’ avenir toute l’opération, elle devra procéder à une évaluation du travail déjà accompli, apporter les correctifs nécessaires et proposer les mesures appropriées pour un nouveau départ

Le Rassemblement des Forces Démocratiques lance un vibrant appel à tous les mauritaniens et les invite à barrer la route à tous ceux qui cherchent à créer des tensions entre les composantes de notre peuple.

Le Rassemblement des Fprces Démocratiques demande à l’ensemble de notre peuple de se constituer en rempart pour la sauve garde et la défense de l’Unité Nationale.

Nouakchott, le 07 Aout 2011

Le Bureau Exécutif

Anonyme a dit…

Salam

Le RFD a dit:

Tous les détenteurs de documents en bonne et dùe forùme ( cartes d’identité, extrait de naissance…) et donc, disposant de droits acquis se doivent d’etre recensés automatiquement et aucune commission adminstrative ne peut être habilitée à décider le contraire. Seuls doivent faire l’objet d’ enquêtes et de questionnements les citoyens ne possédant pas leurs actes civils.

-----------------


En effet :

"aucune commission adminstrative ne peut être habilitée à décider le contraire"

Cette mission doit etre dévolue à la justice et non à l'appréciation d'un nasséro-baathiste en mal d'identité.

-------------------------------

La Commission Nationale de Supervision se caractérise dans sa composition par un déséquilibre notoire qui ne prend pas suffisamment en compte nos réalités sociologiques et ethniques.

--------------

Le RFD fait dans la langue de bois, ila auraient pu écrire: composée exclusivement de beydanes.

Ibrahime sarr ente vem dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

L'UFD et le RFD se font niquer tout le temps par les bidasses, y compris Sarr et Kane. Eyweu, khalihoum yejighvou. Ils ont tous courru pour appuyer l'azzizzo et on laissé tomber Sidioca et sa marechale. Le mecanicien est là encore pour 25 ans au moins.

Anonyme a dit…

On entend plus parler de Tiris/-A-. Le hachman doit être entrain de faire le rang pour se recenser. Il a un problème: comme il n'a pas de père connu, il a des problèmes à prouver sa nationalité.Sa mère ...

Anonyme a dit…

maata l'ordure,
ton dieu le cafard biram,n'as encore rien vu.(rireeeeeeeeee)


l'avenir de c cafard biram, sera cruel.

l'esclave reste esclave au pays beydan,rien a change. dit le fou

Anonyme a dit…

l'ordure maata a dit:

En effet :

"aucune commission adminstrative ne peut être habilitée à décider le contraire"

Cette mission doit etre dévolue à la justice et non à l'appréciation d'un nasséro-baathiste en mal d'identité.

-------------------------------

La Commission Nationale de Supervision se caractérise dans sa composition par un déséquilibre notoire qui ne prend pas suffisamment en compte nos réalités sociologiques et ethniques.

--------------

Le RFD fait dans la langue de bois, ila auraient pu écrire: composée exclusivement de beydanes.

Ibrahime sarr ente vem dit le fou

maatala
====
composée exclusivement de beydanes!!

et alors, c quoi le souci,(rire) on est bien dans le pays de beydanes. dit le fou.

-A- a dit…

On entend plus parler de Tiris/-A-. Le hachman doit être entrain de faire le rang pour se recenser. Il a un problème: comme il n'a pas de père connu, il a des problèmes à prouver sa nationalité.Sa mère ...
===
ordure, pas besoin de me faire recenser,j ss arabe en mauritanie arabe et ca suffit.on recense que les négrs.

au pays de beydan,avoir la paux blanche,ou bien parle hassania c suffisant come piece d'identité, dit la fou

Anonyme a dit…

-A-

ENTA HACHMAN PUIS TU NE PARLE CORRECTEMENT NI LE HASSANIA NI L'ARABE YAWDAK YEMAHROUG MBEIR BEYOU.

ENEU HWEIGRAK

Anonyme a dit…

Quel bordel, ce Tawassoul!
==

Tawassoul : Communiqué.


Le Bureau Politique du Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (Tawassoul) s’est réuni en sa session ordinaire du mois de Juillet 2011.

Il a abordé la situation politique à travers une revue de l'échec évident de la performance du gouvernement dans divers domaines, des derniers développements du dialogue politique.

Il a discuté des conditions de vie de citoyens et de leurs difficultés quotidiennes en raison de la hausse spectaculaire des prix des biens et services et des conditions difficiles du pays en raison de la sécheresse, de la rareté des pluies qui ravage les pâturages et le bétail sans aucune intervention des autorités publiques.



Le Bureau Politique s’est arrêté sur le recensement à caractère d’état civil et les inquiétudes et protestations qu’il soulève. Il a examiné la situation extérieure et ce que subissent es révolutions en Libye et au Yémen et le génocide auquel fait face le peuple syrien frère de la part de ses autorités.

Le Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (Tawassoul) en examinant cette situation, note les points suivants :

1. Nous présentons nos meilleurs vœux à tous à l’occasion du mois béni du Ramadan, période de recueillement et de bénédiction pour tous.

2. Notre engagement pour un dialogue sérieux dans ses thématiques et ses participants. Un dialogue menant à une véritable réforme politique qui mette fin au pouvoir unilatéral et autoritaire.

Nous confirmons dans ce contexte que le dialogue n’a pas de sens avec le maintien du processus électoral actuel et avec des médias public monolithiques. Il y a également besoin de rassurer, notamment avec la poursuite par le pouvoir des règlements de comptes et des recrutements sélectifs dans l'Administration publique et ses démembrements.

3. Notre soutien aux éleveurs et à nos populations rurales et notre appel à une intervention urgente des autorités publiques pour remédier à l’incurie constatée ou à la négligence délibérée dans le traitement des situations de ces citoyens.

4. Notre refus des justifications des augmentations des prix et des conditions difficiles de vie des populations présentées par le Président de la République et notre appel urgent pour que les autorités fassent face à leur responsabilités de façon sérieuse, loin de la démagogie et des promesses vaines.

5. Notre préoccupation au sujet des griefs soulevés à propos du recensement à vocation d’état civil et notre demande de supprimer tous les obstacles qui empêchent l’enrôlement de tous les citoyens de manière équitable et transparente.

6. Notre soutien aux révolutions yéménite et libyenne ainsi qu’au peuple syrien face à l'injustice et à la répression du régime Assad.

Le Bureau Politique Nouakchott, le 7 ramadan 1432
correspondant au 7 août 2011

-A- a dit…

il a dit:

-A-

ENTA HACHMAN PUIS TU NE PARLE CORRECTEMENT NI LE HASSANIA NI L'ARABE YAWDAK YEMAHROUG MBEIR BEYOU.

ENEU HWEIGRAK

=====
rireeeee , mon amis pour moi le plus important c'est le pays!!
j suis plus mauritanien que toi, personne d'autre que moi n'a le droit de parler de la mauritanie!! car ma tribu et surtout ma famille on combattu les colons francais, bon bref.

on a chassé les farncais, et on va faire la meme chose avec les cafard et les sous hommes de ton espece a toi! et a biram et tous les negre du pays, pour finir le boulot commence par le colonel ma3awiye.

ordure, un noir reste esclave,un marabout reste marabout(et paie un tribut), un guerrier reste guerrier.
rien n'a changé et rien ne va changer au pays beydan; les guerriers restent maitres chez eux. dit le fou

ps: sinon, des nouvelles du dieu de l'ordure maata le cafard biram?
rireeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

-A-

Anonyme a dit…

C'est un coup de tonnerre... Qui aurait imaginé cette decision d'inculper ceux-là qui plaidaient pour une victime. La mauritanie est un pays des beydanes qui n'a rien de noirs, la justice est colée sur la peau blance... il n'y a aucune justice pour les noirs... Alors j'espère qui les leçons sont bien maîtrisées...

Anonyme a dit…

salam

Mauritanie : inculpation de militants antiesclavagistes .


Neuf militants de l'organisation antiesclavagiste mauritanienne IRA ont été inculpés hier, mardi 9 août 2011, pour appartenance à une organisation non reconnue, rassemblement interdit et rébellion. Ces militants avaient été arrêtés jeudi dernier lors d'un sit-in organisé devant la brigade des mineurs pour dénoncer un cas d'esclavage présumé.

Les neuf militants antiesclavagistes ont été conduits à la prison de Dar Naim immédiatement après leur inculpation pour rassemblement interdit, appartenance à une organisation non reconnue, et rébellion. L’un d’eux est également accusé d’agression sur un officier de police.

Il y a une semaine, l’Ira dit avoir auditionné une mineure de 10 ans et décidé de porter plainte contre la femme chez qui elle habitait pour pratiques esclavagistes.



Arrêtée par la brigade des mineurs, la suspecte aurait nié jusqu’à l’existence de la fillette qui demeure à présent introuvable. La femme a toutefois été inculpée pour pratique esclavagiste mais devrait être libérée sous contrôle judiciaire.

« L’esclavage n’existe pas en Mauritanie... »

C’est pour dénoncer cette libération que l’Ira a organisé un sit-in jeudi dernier devant la brigade. Selon le président de l’Organisation Birame Ould Abeid , les militants se sont couchés devant les portes pour empêcher la sortie de l’inculpée. La police les aurait alors délogés par la force, usant de matraques et gaz lacrymogènes et blessant légèrement onze personnes. Neuf autres arrêtées, ont donc été inculpées mardi 9 août.

Birame Ould Abeid conteste les chefs d’inculpation. Il affirme en particulier que si son organisation n’a toujours pas de statut officiel, c’est que cette demande de reconnaissance déposée en juin 2010 est bloquée au ministère de l’Intérieur. « Le président Ould Abdel Aziz a dit vendredi dernier que l’esclavage n’existe pas en Mauritanie, notre association est donc gênante », conclut-il
---------------------------------

"Rassemblement interdit et rébellion":

Les Seibout ont pris d'assaut le commissariat, c'était un rassemblement autorisé et leur rébellion était autorisée: aucune poursuite.

Mister président

Qui refuse de reconnaître l'IRA?

Le mécano a dit:

"L'esclavagisme n'existe pas en Mauritanie": on passe des séquelles au DENI.

Mister président pour que votre discours soit cohérent, il faut abrogé les lois condamnant l'esclavagisme.

les anti-esclavagiste sont au trou et les esclavagistes se pavanent.

Déni, toujours le déni dit le fou

maatala

maatala a dit…

salam

maatala a dit…

Mohamed Salem Ould Haiba : 'Comment peut-on justifier le refus d’enrôler le 1er titulaire du poste...

... de ministre des finances de la Mauritanie en prétendant qu’il n’est pas mauritanien ?' .


Le président du groupe de communication MEPIPS monsieur Mohamed Salem Ould Haiba a déclaré que le débat télévisé en direct du président de la République organisé à l’occasion de la célébration du 2ème anniversaire de son investiture, était vivement attendu par l’opinion publique mauritanienne.

Cette dernière s’attendait à être édifiée sur les nombreuses questions ayant trait à la vie national, surtout dans un contexte marqué par une hausse sans précédent des prix des produits de consommation et un sentiment d’anxiété et de désespoir général.

Ould Haiba a encore dit, dans une déclaration de presse dont copie nous est parvenue, que toutes les franges de la population s’attendaient à des clarifications de la part du président de la République par rapport à la situation économique, politique et sociale du pays surtout en cette période où les populations de l’intérieur souffrent du déficit pluviométrique et de l’absence de services publics alors que les habitants des grands centres urbains souffrent de la cherté du coût de la vie et de l’absence d’une vision claire susceptible d’améliorer leurs conditions.



Mais, ajoute Ould Haiba, après cette sortie médiatique du président, c’est un sentiment de déception et de frustration qui s’est emparé des populations.

Lorsque le président de la République est arrivé au Palais des Congrès la salle était déjà prise d’assaut par les flagorneurs et autres courtisans alors qu’il aurait été souhaitable qu’il trouve devant lui le petit peuple, les pauvres et les déshérités, à côtés des représentants des autres franges de la majorité et de l’opposition. Cela aurait permis au président de la République de prendre le pouls réel des populations qui ont des problèmes quotidiens.

Je voudrai ici saluer le rôle joué par la presse indépendante et les médias internationaux qui ont pleinement profité de la marge de liberté qui leur est offerte pour poser des questions faisant écho des préoccupations des citoyens.

Le mérite en revient au ministère de la communication qui a choisi les journalistes sur la base de critères objectifs. Les journalistes ont soulevé des questions pertinentes mais les réponses apportées par le président de la République n’ont pas été convaincantes.

maatala a dit…

Par ailleurs, le choix des personnes devant interroger le président n’était pas objectif. Les populations ont été particulièrement frustrées de voir un colonel de la Douane à la retraite et fédéral du parti au pouvoir parler au nom du petit peuple. Dire qu’il s’agit d’un débat en direct avec le peuple et donner la parole à des retraités du parti au pouvoir afin qu’ils s’en prennent à l’opposition, cela frustre forcément les populations.

Il en est de même de l’apparition à Néma d’un vieux notable connu pour ses courbettes pour le pouvoir depuis le règne d’Ould Taya. Si ce sont ces gens là, réputés pour leur penchant pour la surenchère et le lèche bottes des maîtres du moment, qui s’expriment au nom du peuple, il n’y a rien à tirer de ce genre de rencontres. La responsabilité de ce genre de pratiques incombe aux Walis mandatés pour choisir les intervenants dans leur wilaya respective.

Plus grave encore, la place d’Arafatt, baptisée place de la liberté où des milliers de personnes venues des bas-quartiers de Nouakchott s’étaient rassemblées, n’a pas eu droit à la parole pour soulever les nombreux problèmes auxquels font face ces populations.

Dans une interview que j’avais accordée au site indépendant Aqlam, j’avais estimé que ce débat avec le peuple ne sera qu’une mascarade, la seconde du genre. Il est apparu à tous que j’avais raison. La preuve qu’il s’agissait d’une mascarade, c’est que la majorité de ceux qui étaient aux premières loges au palais des congrès, sont les flagorneurs et les courtisans.

Ils ont d’ailleurs brouillé les idées du président, et empêché ceux qui l’écoutaient de bien entendre. Ould Haiba a encore dit que la Mauritanie à l’instar des autres pays doit promouvoir le pluralisme des opinions. Le peuple a besoin d’entendre le Premier ministre défendre son gouvernement. Le PM doit affronter le peuple et organiser des conférences de presse pour éclairer l’opinion publique sur ce que fait son gouvernement.

J’ai parlé tantôt de la responsabilité des walis dans cette mascarade, de fait il s’agit de l’échec du ministère de l’Intérieur qui devait ordonner aux walis de laisser toutes les opinions de s’exprimer.

maatala a dit…

Le peuple s’attendait à ce que le président reconnaisse l’existence des problèmes complexes et réels qui se posent aux populations et qu’ils proposent des solutions au lieu de se contenter de nier l’existence de ces problèmes et de défendre ceux qui en sont responsables. La question de l’esclavage se pose en Mauritanie.

Il y a une volonté de l’éradiquer à travers la mise en place d’un arsenal juridique la condamnant et criminalisant ceux qui la pratiquent et à travers la discrimination positive ainsi que la lutte contre la pauvreté. Le président aurait dû reconnaitre cette tare et défendre les politiques mises en place pour son éradication.

Cela aurait été plus convaincant que d’occulter une réalité perçue par tout le monde. Le problème de l’enrôlement existe et aujourd’hui tous les mauritaniens sont blasés par la manière dont est menée cette opération dont l’échec est inéluctable. Comment peut-on justifier le refus de recenser le 1er ministre des finances de la Mauritanie en prétendant qu’il n’est pas mauritanien ?

Quel est ce recensement qui empêche Dr Bâ Bocar Alpha d’être enrôlé alors qu’il est l’un des symboles de la construction de ce pays ? Quel est ce recensement qui empêche notre confrère Selwa Chérif connue à travers le plateau de la TVM d’être enrôlée ? Ou encore la fille du commissaire à la retraite Ly Mamadou pour la simple raison qu’elle est née à l’étranger ? De fait, l’Agence chargée de cette opération est devenue un Etat dans l’Etat.

Ce débat constituait une opportunité pour le président de la République de réconforter le peuple à travers l’annonce de mesures urgentes destinées à améliorer la situation et à combler les manquements soulevés par de nombreux citoyens par rapport à l’enrôlement. La défense des responsables de cette opération sensible et cruciale pour le pays et pour son avenir, ne milite guère en faveur de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

Telle qu’elle se déroule actuellement ; cette opération divise plus qu’elle n’unit et aiguise le sentiment d’exclusion d’une composante du peuple mauritanien. C’est là un danger réel au moment où le pays a grandement besoin à l’ensemble de ses fils, a conclu Ould Haiba.


Source :

Le Veridique ( Mauritanie)

Anonyme a dit…

Je viens d'apprendre le dece's de l'ancien President du Parlement Mauritanien AL MARHOUM Sall Abdel Aziz. MES CONDOLEANCES A' MON PROFESSEUR SALL IBRAHIMA AINSI QU'A' TOUS LES MEMBRES DE SA FAMILLE.

INA LILALHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!!!

Anonyme a dit…

Merci Couli de cette information malheureuse concernant le decès de Feu Sall Abdel Aziz. Allah yarhmou et un autre grand pilier de notre pays vient de disparaître. Condoléances à sa famile.

N.B: touché par le refus de recenser un autre timonier Bâ Bocar Alpha. Comme ces gens font des conneries pareils.

Merci Maatala d'avoir écourté tes vancances et vivement le retour de x. Ce qui se passe chez nous n'est pas trop catholique.

Bonnes vacances les zamis. A-

A-

tiris a dit…

nul n'est au dessus de la loi la juste est la pour l'ensemble des citoyens et personne n'a le droit de faire la justice a sa manière, et surtout pas le cafard biram!

la Mauritanie est riche à travers sa diversité culturelle!!

l esclavage existe que dans la conscience de ceux qui veulent en parler.

le peuple mauritanien est libre d'affirmer son identité arabe car c'est la majorité ecrasante de la population est arabe.

les foutteur de troubles seront jugés et severement punis. dit le fou


tiris

Anonyme a dit…

Tiris,

C'est toi aussi -A- comme on se l'était imaginé. Espèce de sale cafard.

Anonyme a dit…

36 anciens détenus salafistes graciés bénéficient de financement de projets


Abdallahi Ould Sidiya
Le gouvernement mauritanien a accordé des prêts pour financement de projets, à quelques 36 anciens détenus salafistes, ayant bénéficié, en 2010, d’une grâce présidentielle.
 

Chaque ancien détenu a pu percevoir, mercrédi, auprès de la CAPEC un montant de trois millions d’ouguiyas représentant le financement d’un projet commercial.
Les anciens détenus avaient présenté des dossiers d’étude de faisabilité de projets.
Le porte-parole des salafistes graciés, Abdallahi Ould Sidiya, avait au cours de la dernière émission radiotélévisée « Rencontre avec le peule » rappelé au président Aziz que ces projets étaient encore bloqués.
---
Khroujou. Les barbus utilisent du "peule" pour se refaire une santé financière. Eux qui n'ont jamais rien dit sur le cas Oumoulkheir. 3 millions par tête de connard, de quoi encourager d'autres. Qu'est-ce qui se passe au bled?


 

Anonyme a dit…

Salam

Lu pour Yiris

18:12
Alliance Populaire Progressiste : Communiqué de presse


La diversion et les prises de positions sur des questions objet de controverse au premier desquels figurent le dialogue national, le phénomène de l’esclavage et l’opération d’enrôlement captent, ces derniers jours, l’attention des observateurs de la scène nationale.

Cette polémique issue des divergences sur ces sujets est exacerbée par les point de vue de quelques institutions et leaders d’opinion, suite à l’émission « Rencontre avec le peuple » dont l’opportunité avait été saisie par le Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz pour promouvoir la vision du gouvernement et sa politique dans le règlement de ces problèmes et d’autres, peut-être, qui intéresseraient l’opinion nationale.

C’est pourquoi, à APP, nous réitérons notre attachement au dialogue, étant convaincus que c’est l’unique voie pouvant extraire le pays de la situation qu’il vit depuis la crise constitutionnelle consécutive au coup d’Etat du 6 Août 2008.



Nous affirmons également que le dialogue constitue la solution idéale pour régler tous les problèmes de façon à garantir la sauvegarde de l’unité nationale et le règlement des disfonctionnements sociaux.

Ainsi est-il, plus que jamais, inacceptable d’occulter des problèmes dont l’existence ne fait pas l’ombre de doute car une telle manœuvre s’inscrit en faux avec la volonté sérieuse de les régler. D’où notre position vis-à-vis de l’esclavage dont l’éradication exige, en fait, de renforcer l’arsenal juridique relatif à l’incrimination de l’esclavage et ses pratiques, s’engager dans la mise sur pied des politiques et programmes devant garantir l’insertion et la réhabilitation des victimes de ce phénomènes exécrable. Or cela passe par l’application des réformes agraires seules susceptibles d’assurer aux victimes de l’esclavage l’accès requis à la possession des terres qu’ils cultivent.

Tout comme il convient de donner des instructions fermes et sans ambages aux autorités administratives et aux forces de sécurité pour prendre les mesures dissuasives appropriées à l’encontre des esclavagistes avérés ; réactiver l’appareil judiciaire pour sanctionner les criminels.

Le mépris affiché contre la persistance de l’esclavage minimisant de la sorte ses effets malencontreux et les dysfonctionnements graves qui en découlent voire la négation pure et simple de son existence bien qu’évidente, par le Président de la République, n’est qu’une consécration de cette réalité de mépris doublée d’une volonté de pérennisation de ce phénomène exécrable, source d’incitation au radicalisme des positions aussi bien des esclaves que leurs défenseurs.

Quant à l’opération de recensement en cours, l’extrême lenteur et la complication, qui en caractérisent le déroulement, la compliquent pour la majorité des citoyens, notamment, ceux disposant de moyens faibles ou résidant dans des zones rurales et les points reculés.

Ainsi, et conformément aux précédentes déclarations du Président du parti, Monsieur Messaoud Ould Boulkheïr à ce sujet, lesquelles expriment la position officielle du parti, il importe de corriger les procédés du recensement tout en dotant celui-ci de moyens et de formules capables de garantir à l’opération plus de fluidité et de transparence.

Nouakchott, 11 août 2011

La Commission de Communication

maatala

Anonyme a dit…

salam

Ce que je pense de la prestation radiotélévisée du Président Aziz


A l’instar de beaucoup de nos compatriotes, j’ai suivi aussi avec intérêt la prestation radiotélévisée du Président Aziz d’il y a quelques jours. Je n’ai malheureusement pas pu suivre l’intégralité de ladite conférence de presse, faite très largement en arabe, du fait que la traduction, délibérément ou par négligence, n’a été assurée ni dans les langues nationales ni en français.

Il s’agit là d’un manquement extrêmement grave pour un pays multilingue et pluriculturel comme le nôtre. J’ai cependant noté l’effort fourni pour procurer aux malentendants et aux muets une modeste interprétation des propos du Président. Si seulement on avait assuré ce même type de service minimum aux non malentendants/muets, cela aurait été très bénéfique à plusieurs milliers de mauritaniens à travers le monde qui ne parlent forcement pas l’arabe.

A mon humble avis ; le Président a complètement raté sa sortie. J’ai été très choqué et même peiné par certains de ses propos. Au lieu d’utiliser cette plateforme pour rassembler tous les mauritaniens autour d’idéaux fondamentaux communs, Il a plutôt saisi l’occasion pour diaboliser certains de ses compatriotes.



En décidant d’enfoncer le clou sur un certain nombre de questions importantes du moment, dont notamment celles relatives à l’enrôlement des populations en cours, la question centrale de l’existence ou non de l’esclavage dans notre pays ou encore la non résolution du problème des refugiés,

le Président a préféré la fuite en avant au détriment du compromis constructif. En ce qui concerne l’enrôlement des populations par exemple, j’avoue que ce n’est qu’après avoir suivi ladite conférence presse que j’ai réellement compris les vraies motivations et les enjeux autour de celui-ci.

En fait, la situation s’est révélée encore plus grave que je pensais. En effet, j’avais auparavant compris qu’il s’agissait d’un recensement classique des populations mauritaniennes.

Mais le Président nous a plutôt révélé au cours de sa prestation radiotélévisée qu’il était en gros question d’établir la « mauritanité » de tous ceux et celles qui prétendent être des citoyens mauritaniens.

De toute évidence ; l’approche ressemble étrangement au scenario à l’ivoirienne où le concept de « l’ivoirité » avait été introduite dans la foulée par le Président Henri Konan Bédié, alors au pouvoir en Cote d’Ivoire, pour entre autres éliminer certains de ses opposants en leur extirpant de leur nationalité ivoirienne.

Anonyme a dit…

Nous savons, et l’Histoire a répertorié, ce que le concept d’ivoirité a engendré comme résultats : une longue, douloureuse et extrêmement coûteuse (autant en vies humaines qu’en biens matériels) guerre civile.

Ce qui est pire c’est qu’ailleurs on a au moins fait des débats publics sur les tenants et les aboutissants d’un tel concept; mais Chez nous tout est entrain de s’opérer selon des critères complètement méconnus du grand public d’autant plus qu’aucune campagne de sensibilisation n’a eu lieu, pour entre autres expliquer au citoyen ordinaire lambda qu’il s’agit d’une table-rase au sens cartésien.

En gros, ce que le Président Aziz veut faire et dire est en substance ceci : « si vous étiez mauritanien depuis votre naissance, cela n’a aucune espèce d’importance désormais. Ce qui est important, c’est ce qui se passera dorénavant avec l’enrôlement. J’utiliserai des procédés propres à moi pour déterminer votre mauritanité ou non-mauritanité. Et à partir de là, un nouveau état civil fiable sera constitué ».

En opérant de cette manière, le Président mauritanien est entrain de fouler aux pieds la loi fondamentale mauritanienne qui définit le droit à la citoyenneté. C’est une approche extrêmement dangereuse parce qu’elle crée des problèmes la ou il n’y avait pas. Pour preuve, même si le Président Aziz ne veut l’admettre, les populations mauritaniennes dont notamment celles issues des milieux les plus modestes sont assujetties à l’humiliation et à la discrimination au quotidien.

Ce ne sont certainement pas des paroles en l’air : pour s’en convaincre il suffit de se référer aux nombreux récents témoignages pour se rendre compte du calvaire de certains de nos compatriotes. C’est cette réalité-là qui pose problème à certains d’entres nous dont ma modeste personne ; même si le Président Aziz ne veut l’admettre.

Les accusations de discriminations notoires émanant des communautés précitées ne devraient pas être balayées d’un revers de la main : elles nécessitent au contraire humilité, courage et justice de la part du Chef de l’Etat pour qu’il exige d’en connaitre les tenants et les aboutissants, pour une solution juste et durable.

Encore une fois, la procédure en cours est très dangereuse, et si elle n’est pas justement suspendue pour être repensée et corrigée, elle pourrait constituer un « turning point » pour une éventuelle implosion du pays comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire.

Toka Diagana –
Washington DC - USA

Anonyme a dit…

salam

lu sur Kassataya

Abou Samba Wane, imam de la mosquée Abour Ayoub Elanssari au PK 8, s'est interrogé pourquoi voudrait-on exclure les noirs de la Mauritanie, alors qu'ils font partie de ce pays il y a déjà trois milles ans?


Il a ajouté que les premiers noirs, installés dans ce pays, étaient les Sérères, qui ont fini par traverser le fleuve et se retrouver à l'autre rive. Quant aux peuls et soninkés, ils sont restés". L'imam a également estimé que l'enrôlement vise à "exclure les noirs particulièrement les peuls les wolofs les soninkés", ce, avant d'appeler harratines, peuls, soninkés et Wolof à s'unir pour lutter contre "le système de ségrégation". De son côté, Amadou Lame, responsable au quartier PK 8, a considéré que "l'enrôlement n'a d'autres motivations que d'exclure les noirs de ce pays". Il également rappelé que les harratines, les wolof les soninkés et les peuls doivent s'unir pour barrer la routes aux autorités. Celles-ci, selon lui, considèreraient à tort, que "le mauritanien c'est le maure". "Les noirs se sont sacrifiés pour ce pays et doivent aller ensemble pour faire échouer le recensement", a-t-il ajouté. Les deux notables s'exprimaient à l'occasion d'une soirée de sensibilisation sur "les dangers de l'enrôlement", organisée par le mouvement "Touche pas à ma nationalité" jeudi dernier au PK 8. A cette occasion, le porte-parole du mouvement, Wane Biram, a dévoilé une nouvelle stratégie de lutte durant le mois de Ramadan. Il s'agit, dit-il, d'organiser à la place des rassemblements, chaque jeudi, des soirées de sensibilisation sur "les dangers de l'enrôlement, dans les quartiers".

Source : Al Akhbar le 12/08/2011

Anonyme a dit…

Azzizzo,

Tu dois bloquer ce paiement à ces bandits et ils ne le meritent pas. On t'a dit ici à plusieurs reprises de faire attention aux barbus, mais tu n'écoute pas. C'est un precedent très dangereux pour ta survie comme ton coup d'état avec la sarkozie qui est un precédent dangereux pour la survie de la démocratie dans ce pays.

180 millions d'UM pour ces bandits qui ne regretterons jamais ce qu'ils ont fait! Tu aurais mieux depensé ces sous sur les pauvres ou acheter quelques balles de plus pour aller nettoyer plus la forêt de Wagadou. Les maliens et ceux que tu connaîs sont entrain de nous reserver un chien de leur chienne. Be careful, man. Et puis ce recensement à la con, il faut l'arrêter.

A-

--
23:56Faut-il terroriser pour attirer l’attention du chef de l’Etat ?

Une somme faramineuse destinée aux repentis d’Al-Qaïda 108 millions. Dans quel pays vivons –nous ? A-t-on oublie l’attaque de Limghaytti, Al ghalaouiya et Tourine qui ont coute la vie aux braves combattants de la Nation.

Faut –il enterrer le cas du vaillant soldat qui a perdu ces jambes dans l’attaque de Limghaytti et qui vie au dépend de ces proches pour nourrir sa famille ? L’assassinat des touristes français à Aleg qui a fait bascule tout un secteur du tourisme a l’eau.

Des milliers de personnes se retrouvent aux chômages dont toute leur vie en dépendait a cause du terrorisme qui est gracie a 108 millions d’ouguiya aujourd’hui et attire avec attention le regard du Président. Faut-il terroriser, tuer et même gâcher l’avenir de plusieurs personnes pour être amadouer par le Président.

Faut-il se résigner et s’apitoyer sur son sort en faisant grandir le rang des victimes ?

En voyant ceux qui ont cause votre malheur se faire décorer avec des sommes d’argent en leur honneur. Vous qui avez le cœur qui continue de saigner parceque ayant perdu quelqu’un de très cher dans ces attaques odieuses causées par les terroristes.

A ces hommes qui ont perdu l’espoir de vivre qui se lamentent a longueur de journée vue le calvaire d’avoir perdu leur boulot sans obtenir aucun soutient de l’état ni attirer l’attention du Président.

L’Etat est conscient du choc qu’il provoque par excès de zèle au point de freiner la carrière et l’ambition de sa jeunesse pacifique qui veux réussir sans tuer ni terroriser ?

A quand le Président de la république redorera-t-il son blason terni par ces agissements de façon non équitable. Jamais je n’ai doute un seul instant qu’un Président aussi décidé et entreprenant à lutter contre la gabegie agit avec tant de partialité, de rigueur abusive et de méchante fermeté.

Le décor de théâtre dans lequel se cloitre le gouvernement empêche malheureusement de voir la vraie réalité des choses dans le pays.

Abderrahmane war 

Anonyme a dit…

Bonne question d'une oersonne sur Kassataya.

Un compatriote pour qui tout tourne autour de la réligien. Reveille-toi, cher ami. Ce qui interesse les imams, c'est le sexe et le pèze. Faut pas chercher plus loin.
---
Il est curieux, je suis sidéré ,pendant ce mois béni du ramadan, de ne pas entendre nos Imans sur toute l'actualité du pays et plus précisément sur l'enrôlement discriminatoire orienté et motivé par l'exclusion des milliers et milliers de Mauritaniens de l'intérieur et de l'extérieur du pays

Anonyme a dit…

Est-ce que quelqu'un peut nous faire lire le questionnaire utilise' pour l'actuel recensement? En tant qu'ancien dirigeant des operations du recensement pour l'Assaba, j'ai une ide'e des difficulte's qui peuvent naitre a' partir du questionnaire utilise'.

Mes amis, soyons prudents et sages! Il ne sert a' rien de diaboliser le President Mohamed Abdel Aziz sur ce sujet!
Si quelqu'un vient me voir pour me dire que Mariem Dadah et Ba Bocar Alpha ne sont pas Mauritaniens, je dirais tout simplement que la personne est folle et qu'il n'y a aucune credibilite' dans ses resultats! Hamza Djagana est 100% MAURITANIEN mais prof Toka est....Mozambicain et il le sait. (rire)
TOO MUCH TO DO ABOUT NOTHING!!!! LES AUTRES AVANCENT ET NOUS AUTRES CHERCHONS TOUJOURS A' SAVOIR QUI SONT MAURITANIENNES ET MAURITANIENS ET QUI NE LE SONT PAS???

PLUSIEURS PERSONNES TROUVENT LEUR FORTUNE/ARGENT DANS LA PROMOTION DE LA HAINE ENTRE DIFFERENTS GROUPES SOCIAUX. C'EST LA RAISON POUR LAQUELLE, ELLES CONTINUENT A' NOUS BOMBARDER AVEC CES FAUX PROBLEMES!!!

Anonyme a dit…

C'est vrai qu'au demeurant l'actuel recensement comporte des lacunes évidentes qu'il convient de combler pour arriver à un bon resultat.
En revanche ce que je n'arrive pas à comprendre est pourquoi certains commentateurs estiment que nos compatriotes negro mauritaniens en sont les seules victimes alors que le traitement est le même pour tous les recensés.
S'il y a un aspect "raciste" de cette opération prière me l'indiquer,merci!.
Chacun de nous doit être capable de prouver sa "mauritanité" en fournissant les documents et/ou informations qui attestent de cette mauritanité.Si les autorités exigent celà,c'est normal et personne ne doit s'en offusquer dans l'interêt de tous les mauritanie.Tout le monde doit se soumettre à cette exigence,à l'instar de ce que font les autres pays pour le recensement de leur population...
J'ai vu des maures refoulés pour cause de manque d'informations!.
J'ai vu des metisses non recensés auxquels il a été dit que leur cas sera traité ulterieurement,etc,etc.
Pourquoi denonce t-on les tracasseries dont sont victimes nos compatriotes negro mauritaniens et pas celles subies par les autres?N'est ce pas là un comportement raciste?....

Anonyme a dit…

Les amis, soyons prudents! Nous avons des enfants Mauritaniens qui sont ne's dans les camps des refugie's au Senegal et au Mali. ILS SONT MAURITANIENS MALGRE' L'ABSENCE DES DOCUMENTS POUR LE DEMONTRER! Nous savons egalement que DURANT LES EVENEMENTS DE 1989 a' 1991, quelques extremistes ont dechire' et brule' les documents qui demontrent la mauritanite' de plusieurs personnes qu'on accuse d'etre des etrangers. Mes chers amis, la fuite en avant et l'extremisme ne nous menerons nulle part. RECENSEZ TOUT LE MONDE!!!!! LA MAURITANITE' ET LA NON MAURITANITE' DES UNS ET DES AUTRES DOIENT ETRE DETERMINE'ES PAR D'AUTRES MOYENS AUTRES QUE LE RECENSEMENT. Pour ce recensement, JE CONSEILLERAIS VIVEMENT DE COMPTER SUR LA BONNE FOI DU CHEF DE FAMILLE. Si le chef de famille dit qu'il est Mauritanien, RECENSEZ-LE COMME TEL ET AVANCEZ A' LA FAMILLE SUIVANTE. SI L'AGENT RECENSEUR PENSE QU'ON NE LUI DIT PAS LA VERITE', IL PEUT SIGNALER LE CAS A' SON SUPERVISEUR QUI DOIT CONTACTER LES AUTORITE'S LOCALES POUR UNE INVESTIGATION DISCRETE. CE N'EST PAS BON DE DEMANDER A' L'AGENT RECENSEUR DE JOUER LE ROLE D'INVESTIGATEUR DE LA NATIONALITE'!!!! En Mauritanie, on se connait. S'IL Y A DES DOUTES A' PROPOS DE LA NATIONALITE' DE QUELQU'UN, LES NOTABLES, LES IMAMS ET LES CHEFS DU VILLAGES PEUVENT FACILEMENT AIDER A' ETABLIR LA VERITE'. J'AI UN NOM BIEN DIFFERENT DE CEUX DE LA MAJORITE' des habitants DE MA VILLE DE NAISSANCE MAIS AUCUN AIOUNOIS NE VOUS DIRA QUE JE NE SUIS PAS D'AIOUN!!!!! NOUS NOUS CONNAISSONS ENTRE NOUS!!!
TOO MUCH TO DO ABOUT NOTHING!!!! SOYONS SAGES ET PRUDENTS!!!!

Anonyme a dit…

Howdy, Couli ! Selon les faits ci-dessous de CR, tu n'es plus mauritanien. Heureusement tu as ta nationalité yankee. Prie pour nous autres

A-
---
II. Les faits

Entretemps, une dame Ouedraogo et un Monsieur Cherif, pourtant bien connus des services de l’administration, ont été versés à la vérification par le juge, pour défaut de patronyme ; les deux cas, parmi des centaines d’autres, défrayèrent la chronique locale. A un niveau moins anecdotique, Conscience et Résistance authentifie, dans la conduite du processus, des griefs de gravité variable.

a. Caractère mono-ethnique de la supervision et de l’exécution est patent ; sur, sur 53 chefs de centres, seuls 6 sont non hassanophones d’où les difficultés de communication avec les populations négro-africaines ; le fameux Comité de pilotage de l'Agence, compte 1 négro-mauritanien et 11 bidhane, d’origine arabo-berbère ;

b. La fiche de renseignement dénie, aux descendants d’esclaves, toute identité propre ; elle les fige dans le champ linguistique arabe, ce qui réduit, de manière délibérée, la diversité culturelle du pays et accorde, à l’hégémonie du groupe au pouvoir, un supplément de légitimité ;

c. Le même déni, aggravé d’omission pure et simple, s’étend aux mauritaniens d’ascendance Bambara que le formulaire ne prévoit même pas, gommant ainsi un pan entier du patrimoine culturel et humain de la Mauritanie.

d. Tous les usagers à patronyme non arabophone se retrouvent soumis à un questionnaire spécifique qui comporte l’obligation de citer les noms de notables ou de maires de leur région, généralement des agents de la dictature de Ould Taya. Certains, quoique non locuteurs de la langue officielle, ils doivent réciter des versets du Coran comme si la religion et sa pratique étaient constitutives de la nationalité mauritanienne.

e. Des candidats du centre de Bababé n’ont pas pu convaincre, les agents recenseurs, de leur « mauritanité » ; ils sont alors dirigés vers le Cadi, autorité judiciaire supposée les aider à rassembler les preuves ; or, ce dernier, jusqu’ici, a renvoyé tous les pétitionnaires auprès du Procureur siégeant à Aleg.

Cette série de tracasseries participe du découragement et de la démoralisation et s’applique, sans ambiguïté possible, aux composantes non arabophones. IV. Notre position De ce qui précède, Conscience et Résistance** établit le constat d’un traitement d’exclusion certes inavoué mais aux indices concordants.

En conséquence, l’Organisation :

1. Engage, tous les mauritaniens, au boycott actif de la consultation tant qu’elle ne répondrait aux standards consensuels et respecterait les recommandations formulées par le Cerd, le décembre 2004 ;

2. Demande, à l’ensemble des partenaires extérieurs de la Mauritanie, de cesser toute collaboration au  Recensement Général, sous peine de cautionner une tentative de marginalisation « ethniciste » et aux conséquences prévisibles sur le devenir de la paix civile.

Pour Conscience et Résistance, Elarby Ould Saleck, Porte-parole.                                                                              Nouakchott, le 10 août 2011

Anonyme a dit…

Seul dieu est complet.
Laissons cette commission travailler et nous la jugerons sur le résulta final.
Nous savons tous que notre état civil n'a jamais été fiable.

Anonyme a dit…

YA A-, KHALI ANAKE BAMBARE'!!! Nous savons qui nous sommes et nous n'avons pas besoin de papier pour le demontrer. As far as notre grand pere AL MARHOUM ALIOUNE COULIBALY WAS CONCERNED, SA FAMILLE EST DE LA TRIBU DES MESSOUMA ET IL L'A INSCRITE AINSI. (Je suis entrain de rire parce que je sais que LE GENERAL MISGHAROU EST UN MALIEN, AL MARHOUMA SWEYSSE' ET AL MARHOUM OTHMANE OULD BACAR AUSSI ETAIENT DES MALIENS. SIDI OULD AHMED DEYA, AHMEDOU OULD ABDALLAH SONT DES MALIENS! TOUS LES MAURES QUI PARLENT WOLOF SONT DES SENEGALAIS!!! ABDEL AZIZ EST UN VRAI VRAI SENEGALAIS. TEKEYBER EST MAROCAINE! MESSAOUD OULD BOULKHER ET MOULAY OULD MOHAMED LAGHDAF SONT DE VRAIS MALIENS!!! MARIEM DADDAH EST MOZAMBICAINE. TURKIA DADDAH EST JAMAICAINE. MON AMI EMEL DADDAH EST QUELQUE CHOSE MAIS ELLE N'EST PAS MAURITANIENNE! BA BOCAR ALPHA EST NAMIBIEN! CHEIKHNA OULD NENNI EST MALIEN! GHAZOUANI N'EST PAS UN NOM MARITANIEN. IL DOIT ETRE IRAKIEN. FELIX NEGRI EST QUELQUE CHOSE MAIS CE NOM N'EST PAS MAURITANIEN. MAO FRANCOIS EST FRANCO-CHINOIS!MOI JE SUIS...AMERICAIN!!!!!

YA KHILTA IL FAUT APPRENDRE A RIRE!!! ENTOUMA MALKOUM!!! POURQUOI TOUTE CETTE HAINE! LIFE IS SHORT!!!! ENJOY IT!!!!!

Anonyme a dit…

Couli,

Guebathtni moutouss. A-

Anonyme a dit…

Salam

Couly

La seule raison qui te pousse à traiter avec dérision les arguments de CR c'est la haine que tu leur portes, pour avoir combattu le caporal TAYA.

Pourquoi ne dis tu pas simplement qu'il y a un malaise et un dessin inavouable dont le résultat est l'exclusion administrative des négros africains de mauritanie.

Même le RFD a reconnu que se recensement pu la haine et l'extrémisme dit le fou

maatala

maatala a dit…

Salam

Lu sur Kassataya

Terrorisme : des salafistes graciés regagnent Aqmi

Plusieurs jeunes salafists graciés en Mauritanie ont fini par regagner les camps d'Aqmi dans le nord malien, a rapporté le site essahra.net de sources sécuritaires.



Les jeunes en question, dont la source n'a pas précisé le nombre, font partie d'une trentaine de détenus qui ont été graciés, il y'a un an, par le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, à l'occasion de la fête d'El Fitr.

Les familles de ces jeunes disent n'avoir aucune information leur concernant. Elles les considèrent "disparus", après avoir quitté pour une destination inconnue.

Selon ces sources sécuritaires, cette situation devient de plus en plus inquiétante pour les cercles officiels.

Source : Al Akhbar le 15/08/2011
----------------------------------

Azziz couillonné par l'as de la duplicité : DEDEW

On vous avez dit qu'il fallait les pendre par les couilles.

Il est ou le Dedew qui prônait la repentance. Il s'était pourtant porté caution de ses assassins.

Je vous avez dit aussi que Dedew est leur père spirituel.

La meilleur c'est qu'on leur a payé le billet de retour chez AQMI.

Ils doivent être mort de rire dans les camps. Persuadés que le Gogos que nous sommes croient encore au père Noël.

La reine des couillonnades.....

La seule chose que je peux vous garantir c'est que parmi ces fauves reviendront faire la peau à leurs tortionnaires et à l'ennemi de Dieu s'incarne à leurs yeux le mécano

Il va y avoir malheureusement du sport dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,
Take it easy! Il faut relire mes ecrits. Il faut apprendre a' rire de certaines choses. Si on me dit que je ne suis pas Aiounois, je ne peux que rire et passer!IL FAUT ETRE MENTALEMENT MALADE POUR MEME OSER PENSER QUE MARIEM DADDAH, WANE BIRANE ET BA BOCAR ALPHA NE SONT PAS MAURITANIENS!!!
CE FAUX DEBAT EXISTE DEPUIS DES DECENNIES. IL EST MAINTENU PAR LES EXTREMISTES DES DEUX BORDS!

Anonyme a dit…

Plus besoin d'attendre. Les resultats, c'est déjà connu.

---
Il a dit:
Laissons cette commission travailler et nous la jugerons sur le résulta final.
Nous savons tous que notre état civil n'a jamais été fiable.

Anonyme a dit…

Plus besoin d'attendre. Les resultats, c'est déjà connu.

---
Il a dit:
Laissons cette commission travailler et nous la jugerons sur le résulta final.
Nous savons tous que notre état civil n'a jamais été fiable.

Anonyme a dit…

Plus besoin d'attendre. Les resultats, c'est déjà connu.

---
Il a dit:
Laissons cette commission travailler et nous la jugerons sur le résulta final.
Nous savons tous que notre état civil n'a jamais été fiable.

Anonyme a dit…

Plus besoin d'attendre. Les resultats, c'est déjà connu.

---
Il a dit:
Laissons cette commission travailler et nous la jugerons sur le résulta final.
Nous savons tous que notre état civil n'a jamais été fiable.

Anonyme a dit…

salam

Couly a dit:

"Si on me dit que je ne suis pas Aiounois, je ne peux que rire et passer"

---------------------------------

A force de "PASSER" sur tout , on se fait pisser dessus dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Houma les barbus, assel houma ils vont repartir au nord du Mali après le pardon et le pèze à 3 millions par tête de cochon pour ces 34 salopards de l'autre jour. Pourquoi leur donner 3 millions par personne? Ils n'ont pas la fibre du bizness, vont faillir dans leurs projets et ils utiliserons les sous free pour se marier et forniquer avec des filles de 10-12 ans et une fois les sous finis vite, ils repartirons. De toutes les façons, azzizzo a fauté ici.

Ano foté: wallahi elleu merhbeu. Ramadhan moubarak à twa. Le DRS algérien et el keykla continuent toujours à prendre tout le monde pour des cons. Tu as remarqué maintenant que les propogandistes d'AQMI lient ce dernier à Boko Haram du Nigéria? La dernière fois, c'était le lien avec les FARC, mais cette hiistoire n'a pas convaincu comme tout le monde connais que la CIA fait du trafic aussi de temps à autre, soit pour aider un mouvement, soit pour accuser un adversaire. Tu dis quoi? Il ne faut pas écouter la réaction à chaud de notre zami Couli sur cette hypothèse.

Ramadhan moubarak à tous les amis de canalh, quelque soit leurs croyances.

x: enteu azzizzo t'a invité de prouver des choses. Tu attend qwa?

Anonyme a dit…

Me demande ce qu'un dialogue peut apporter pour resoudre à des crises que nous connaissons depuis 1960. L'opposition s'est fait piéger avec les elections et azzizzo a gagné, vrai ou en trichant. Il faut le laisser gerer son mandat comme il l'entend. La dance du ventre du redte de l'APP ne trompe personne.

----
09:30Un dirigeant de l’APP : « Nous irons au dialogue, même s’il faut y aller seuls »

Un dirigeant de l’APP, Sghair Ould Lehtigh, a déclaré que son parti « ira à un dialogue sérieux avec le pouvoir, même s’il doit le faire seul », précisant que c’est le seul moyen pour sortir la Mauritanie de la crise politique actuelle.

Ould Le’tigh, qui s’exprimait dans un entretien avec Sahara média, a ajouté que l’Alliance populaire progressiste (APP) est « soucieuse, en même temps, de préserver l’unité et la cohésion de l’opposition », donnant pour preuve à cela, « l’attente qui a duré 9 mois pour donner à la COD le temps nécessaire pour entrevoir les possibilités du dialogue avec le pouvoir ».

Ould Litigh, qui est le responsable de la communication de l’APP, a démenti les déclarations faites précédemment par un autre dirigeant de son parti et affirmant que sa formation « n’a pas encore pris de décision à propos du dialogue avec le pouvoir ».

Enfin, il a indiqué que toute déclaration n’émanant pas du président Messaoud Ould Boulkheir, ou autorisée par lui, « n’engage pas l’APP ».



 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : Sahara Médias (Mauritanie)
| Education, Culture, Littérature, Musique| Lus : 55

Anonyme a dit…

LM et Maatala,

Un excellent et grand débat entre deux compatriotes de la classe supérieures. Je veux dire intellectuellement. C'est Ahmed Jiddou Aly et Brahim Ould Sneiba. Chapeau pour les 2 et mes profonds respects. A-


http://www.cridem.org/C_Info.php?article=58979

Anonyme a dit…

Hi guys,

Would you like to watch Final Destination 5? It is not released yet but you can watch it online already!

Click here to [url=http://watchfinaldestination5-online.com/]watch Final Destination 5[/url]

Anonyme a dit…

My friend,

What is the heck final destination 5 is all about? Hope you are not inviting us for a virus party.Don't do that, please.

Aux francophones: ne jamais cliquer sur un site que vous ne connaisez pas.

A-

Anonyme a dit…

Les barbus et la gestion, c'est ila différence entre la terre et la lune. Lire ce rapport de l'IGE sur l'ISERI. L'IGE doit balancer ses rapports au public et cesser de cacher les choses.

A-
---
http://www.fr.alakhbar.info/files/iseri_gate.pdf

maatala a dit…

Salam

ISERI ou la fac à faschiste vert


ISERI : Un rapport accable l'administration -

Un rapport de l'Inspection Générale d'Etat (IGE) a révélé "un recrutement abusif" qui a eu lieu au niveau de l'Institut des études et recherches islamiques (ISERI). Il a aussi démontré "un déficit budgétaire exorbitant".

Le rapport, daté le 7 mars 2011, indique que le personnel de l'ISERI se compose de 357 personnes dont 81 professeurs et 31 détachés, en plus de 83 personnes non permanentes. Un chiffre qui, selon le rapport, ne répond pas au besoin réel de l'établissement. Le rapport parle également d'une "absence totale de toutes procédures claires et transparentes de recrutement".

En outre, le rapport a particulièrement dénoncé l'existence d'un personnel "pléthorique composé, pour la plus part, d'agents administratifs recrutés sans motifs ou détachés sans rendement"

"L'absence totale" d'une gestion rigoureuse des ressources humaines" a été aussi dénoncée par le rapport qui souligne qu'il n'existe "aucun pointage, ni fiche de poste" dans l'établissement.

Plus loin, le rapport a révélé l'existence de plusieurs départements et services "sans la moindre utilité".
Sur le plan financier et administratif, le rapport a fait état d'un "déficit exorbitant".

Le rapport a aussi souligné qu'une grande partie des dépenses est payée à la caisse. A ce propos "le non respect du principe de la séparation de pouvoir entre ordonnateur et comptable" a également été souligné.

Pour remédier à cette situation, le rapport recommande d'encourager un départ volontaire, de revoir la politique relative aux employés non permanents et de limiter les recrutements.

Le rapport a aussi recommandé l'affectation du comptable actuel de l'ISERI "car la mission a constaté le non respect par celui-ci du principe de séparation de pouvoir entre ordonnateur et comptable".



Source :

Alakhbar (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Maatala,

De vrais bédouins, ces gens de l'ISERI. Dangereux de les amener à Aioun et ils pouront mettre à feu et à sang la ville sainte de Couli. Il faut les laisser à Nktt et les tenir par les couilles tout le temps. Le rapport de l'IGE est incomplet comme il n'a pas touché aux finances, à part de mettre en evidence la duplicité pas étonnante du comptable et de son patron. La gestion, ils ne connaissent pas. Seulement des adeptes du forniquage des mineures et le pèze.

Bilkiss: entiyeu iyak tu as balancé ton barbu? Mitwahchinik houn. Des idiots ont salopé recemment cet espace, mais nous survivrons.

Anonyme a dit…

Une nouvelle étude de la Banque Mondiale prédit une augmentation des prix des denrées alimentaires au niveau de 2008 qui a contribuer à salir l'image de Sidioca que les militaires ont saisi pour prendre le pouvoir. Je crois qu'il n y a pas de solution à court et moyen terme. Tout le monde, dans les pays pauvres, va trinquer.

Je prédit qu'il y aura du sport dans les rues dans quelques mois. Raison pour laquelle il faut laisser tomber les choses non essentielles, tels que le recensement, le gnouf aux militants de l'IRA, donner des sous gratis aux barbus, et autres incohérences. En fait se préparer pour la tempête.

A-




===

World Bank Unveils Food Price Warning

The World Bank has unveiled a report warning food costs are approaching levels that sparked massive unrest across the globe three years ago. José Cuesta, a senior economist at World Bank’s Poverty Reduction and Equity Group, unveiled the new findings.

José Cuesta: "Global prices of food remain very high, very close to 2008 peak levels, and basically one-third above of the prices that they were one year ago. They will find more difficult to access and to buy food. They will find more difficult to diversify their diets. And the cost of living for everyone, for all consumers, of course, especially the poor, will worsen. The cost of living will increase, and that will worsen their ability to buy the diversified foods."

Anonyme a dit…

Donnez-nous nos bedoins! L'Universite' doit etre ouverte a' Aioun!!!!!

Maata, there is no need to think too much about certain things. Pensez-vous vraiment que je vais me battre avec quelqu'un pour demontrer que je suis Aiounois!

YA AICHE' VALL VERGES, KHALI ANIKE EHEL L'ISERI!!!!! Leur budget est un don d'Allah. Ils doivent l'utiliser comme ils veulent. (rire)

Anonyme a dit…

A-

où est l'article de brahim sneiba?

-A- a dit…

ordure de sous merde maata, les beydan ont trouve le remede contre ton dieu de cafard biram, un petit coup de baygon, ou bien yotox(rireeeeeeeeee) et l'affaire est réglee.(mdrrrrrrrrrrrrr).

A- le gordiguenne inte ma tihchime?


couli, god bless you.

dans la mauritanie nouvelle pas de place pour les rats et les cafards(l'ira et flam) sauf peut etre le bagne de walata ou bien celui d'inal. dit le fou

-A-

Anonyme a dit…

Je viens de lire quelques extraits de l'interview du Maire de Rosso Mr Fassa! Kane n'a absolument aucun droit de porter la main sur qui que ce soit! En agressant la Maire, c'est toute la ville de Rosso qu'il agresse! La justice doit etre faite! Que Mr le Maire pardonne ou pas ne doit pas mettre fin a' L'ADMINISTRATION DE LA JUSTICE! IL FAUT QUE LES CITOYENNES ET LES CITOYENS APPRENNENT A' RESPECTER CELLES ET CEUX QU'ILS ONT ELUS POUR LES REPRESENTER!!!!

Ceci etant dit, le Maire doit comprendre que s'il ne peut pas payer les salaires, il doit tout simplement licencier! Faire travailler quelqu'un et ne pas payer ladite personne est une forme d'esclavage! IL NE DOIT PAS DOUBLER LA MASSE SALARIALE SANS ETRE SURE D'AVOIR LES MOYENS FINANCIERS. IL A ETE' ELU POUR DIRIGER ET PRENDRE LES MESURES NECESSAIRES AFIN D'AMELIORER LES CONDITIONS DE VIES DES CITOYENNES ET DES CITOYENS DE ROSSO!Il doit augmenter les impots municipaux pour continuer tous les services de sa commune. S'il ne peut pas, il doit tout simplement dire la verite' aux populations et prendre les mesures qui s'imposent.

J'ai l'impression que Fassa est bien. IL DOIT TOUT SIMPLEMENT COMPRENDRE QU'IL NE PEUT PAS PLAIRE A' TOUT LE MONDE!

Mr Kane a sa place en prison ou dans un hopital pour les mentalement malades. IL NE DOIT EN AUCUN CAS RESTER DANS SON POSTE ACTUEL!!!! CECI ETANT DIT, TOUS LES SALAIRES DU MR DOIVENT ETRE PAYE'S!!!!!!!!!!!!!!!!!

Mon cote' AIOUNOIS ME FAIT RIRE PARCE QUE JE ME DEMANDE POURQUOI UN VIEUX DE 60 ANS CONTINUE A FABRIQUER DES ENFANTS??? MAHYEU GALBOU!!! LAHGOU YIGBADH TISBIHE, YISSALI WOU YI SEBAHE!!! UN VIEUX BANDIT QUI A POUR EPOUSE UNE PETITE QUI PEUT ETRE SA FILLE!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Que penses-tu de la formidable interview de Haidalla dans le Calame.

Taya en prend pour son grade

-------------------------------

"La situation économique que Maaouya, Premier Ministre, a laissée, était très mauvaise et j’étais obligé de prendre très rapidement des mesures pour redresser la situation"

Dire qu'El cretino a dirigé ce pays durant 20 ans avec comme resultat 20 ans de gâchis

------------------------------

Oui, Maaouya a trompé tout le monde. Il avait donné l’impression qu’il était sérieux, qu’il était propre, qu’il était tout. En réalité, Maaouya que nous avons pensé… n’est absolument pas le vrai Maaouya.


Le vrai caporal, c'est le pleutre qui se cachait derrière les cartes militaires, qui pour oublier son manque d'estime pour sa petite et insignifiante personne, se refugiait derrière "LEBOUICHE".

---------------------------------

Je fus ensuite transféré à Kaédi où je suis resté un an et un mois dans des conditions très dures. En effet, j’ai été installé dans une petite maison où toutes les issues étaient fermées. J’ai vécu tout mon temps à Kaédi dans une semi-obscurité, sous un climat chaud et humide. J’ai souffert de la chaleur et des moustiques. Les interventions du gouverneur de l’époque, le commandant Salem Ould Memou, pour assouplir mes conditions n’ont servi à rien.


Taya a toujours été un minable et un tortionnaire dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

J'ai deja ecrit a' propos du bilan du President Ould Taya! Je ne sais pas ce que vous voulez de moi jusqu'a' present! J'ai un tres grand respect pour tous ceux qui ont eu l'honneur de diriger la Mauritanie MAIS JE RAPPELERAI TRES POLIMENT AU PRESIDENT MOHAMED KHOUNA OULD HAIDALLAH QU'AL MARHOUM COLONEL KADER ET AL MARHOUM COLONEL MOHAMED SALEM OULD SIDI NE SONT PAS ICI POUR RACONTER LE SORT QU'ON LEUR A RESERVE'! Moawiya n'etait pas le president de la Mauritanie au moment de leur execution.Ceci etant dit, je suis oppose' a' toutes les formes de tortures!!!!!!

Anonyme a dit…

Ano,

J'ai essayé pour toi de chercher l'article de brahim Ould Bakar Ould Sneiba dans Cridem et dans le Calame, sans succès. Enfoui quelque par dans l'un d'eux. Merci si quelqu'un peut nous balancer le lien.

Ci-dessous le lien du Clame où la reponse de AJA est publiée.Probablement CRIM a piqué les articles du Calame.

A-

http://www.lecalame.info/index.php

==
Il a demandé:

A-

où est l'article de brahim sneiba?

18 août 2011 11:02

Anonyme a dit…

Lisons le contraire de ce qu'a dit l'IRA. Il faut écouter les deux versions. A-

http://www.lecalame.info/contenu_news.php?id=991

-A- a dit…

ordure de sous merde maata.

yahrag iche kedlatte imbe3ire beyak ye li3beyd.
le president taya a laisse une trace indeniable dans l'histoire de la mauritanie.
et c'est pas c minable trafiquant de heydalla traitre ala nation qui vas changer cette vérite.

plus juste, plus patiriote que le president ma3awiya tu meurs. dit le fou

Anonyme a dit…

Un post de Prof ely sur l'Ouguiya.Il y a 3 jours, l'eur était à 392 et ce vendredi à 400, je crois. Une poussée inflationiste en vue, avec les prédictins de la BM sur la montée des prix des produits alimentaires au niveau de 2008. Je ne sais plus si l'Um est lié au $ ou à l'ero, mais l'Europe est aussi au bord du précipice. Je crois qu'il faut attacher la ceinture, consommer moins et faire des reserves, pour ceux qui peuvent, pour se proteger.

C'est la vie, etnous aloos souffrir des affres du néo-liberalisme qui n'a jamais été controlé depuis l'ère Reagan. Les banques centrales de ce monde étaient toutes complices des Madoff de cette ère. Lu des analyses intéressantes sur la crise dans Médiapart (qui a apporté tous les malheurs à Sarkozy à travers les scandales de Battencourt, Woerth, Takieddine, Alliot-Marie, et maintenant Tapie/Lagarde, etc..).

Bonne fin de Ramadhan les zamis. Je vais lire maintenant ce que dit Prof, twil le'emer qui nous ouvre les eux de temps à autre. Lisez aussi Tahalil Hebdo et le Calame et c'est free et aident à rendre moins idiot.

A-

http://haut-et-fort.blogspot.com/2011/08/louguiya-aux-abimes.html

Anonyme a dit…

Les mêmes impliqués dans notre dernier putsch? Combien Total aurait versé aux Léotard et autres Bourgi? Les putshistes avaient signé en douce et en catimini des contrat avec Total, au moment où c'était illégal.


http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/08/19/ziad-takieddine-aurait-recu-7-millions-d-euros-de-total-pour-un-contrat-en-libye_1561226_823448.html

Anonyme a dit…

Obligé de corriger Alkhabar. La nouvelle découverte d'or est 21 millions d'onces au lieu de 2,3 millions d'onces. D'une prévision de 8 millions d'onces une année auparavant. Kinross est entrain de sabler le champagne là-dessus depuis hier soir.Le lien à la note de Kinross est ci-dessous.

Important d'avoir la bonne info sur ces machins.
copiepegar, Général vlad et rimo: vous me faites la guerre, walla? Même pas un bôjour.

A-

http://www.businesslive.co.za/africa/africa_markets/2011/08/19/kinross-eyes-big-growth-at-mauritania-mine

A-

===
Découverte d’un nouveau gisement d’or en Mauritanie

la société tasiast Mauritanie a annoncé qu’elle vient de découvrir un important gisement d’or au nord du pays estimé à plus de 2,3 millions d’onces après un investissement de 55 millions de dollars en 2011.

Le ministre de l’énergie du pétrole et des mines taleb ould Abdi a affirmé que ce nouveau minerais contribuera à augmenter la valeur ajouté de l’état, a augmenter les recettes du trésor et à a créer plusieurs opportunités de d’emploi, tout en incitant la direction de tasaist à oeuvrer à respecter les lois et réglementation de l’environnement en conformité aux normes internationales et de mettre l’intérêt général comme priorité.

En cette circonstance les ministres des finances n de l’énergie, le pétrole et des mines et de la fonction publique ont tenu une réunion dans les locaux de la direction de tasiast .au cours de cette réunion la société a présenté une offre contenant plus de 1674 opportunités de travail.

Cette même offre précise que la société tasiast alloue un montant de 275 millions mensuellement représentant les salaires des employés et 24 millions comme contribution mensuelle à la CNSS .

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Alakhbar (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Salam

El cretino (azziz) a dit:

" les réserves en devise du pays ont atteint un niveau record de 511 millions de dollars"

Seulement 551 minables millions de Dollars après 50 d'indépendance, c'est vraiment lamentable

Même pas de quoi acheter les lunettes dior de tekbeur dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

DSK et Nafissatou Diallo ont eu une relation sexuelle

Dans son article sur l’effondrement de l’accusation contre Dominique Strauss-Kahn, le New York Times répète que «des tests médico-légaux ont trouvé des preuves non ambigües d’une relation sexuelle» entre les deux protagonistes.

Atlantico.fr a en premier affirmé que du sperme retrouvé sur les vêtements de la femme de chambre était celui de Dominique Strauss-Kahn (celui-ci avait livré de son plein gré un échantillon d’ADN à la police). Le Wall Street Journal et le New York Times ont confirmé cette information en citant des «membres des forces de l’ordre» ou des «personnes proches du dossier».

Anonyme a dit…

salam

Lu pour couly

Alakhbar (Nouakchott) –

Le président de l'IRA Biram Ould Dah Ould Abeidi s'est
farouchement opposé, jeudi soir, à la prière du ministre des affaires islamiques
comme imam des croyants invités à un Iftar dans les locaux de l'ambassade
américaine.

Accusant le ministre Ahmed Ould Ninni de "justifier l'esclavage", Ould Abeidi et
plusieurs militants abolitionnistes ont refusé de prier derrière lui. C'est
ainsi qu'ils ont prié à part derrière Biram.

Le ministre des affaires islamiques Ahmed Ould Ninni a dirigé, pour sa part, la
prière devant un groupe de l'assistance. Ce groupe s'est composé de ministres et
personnalités officielles.

Les américaines, quant à eux, sont restées dans l'embarras observant la scène
qui reflète, selon les observateurs, le caractère profond des divergences qui
entourent le phénomène de l'esclavage en Mauritanie.

Anonyme a dit…

Je crois l'ambassade des US mal inspirée d'organiser des prières de ce genre.


Imamat : Biram Vs Ould Ninni à l'ambassade américaine


Le président de l'IRA Biram Ould Dah Ould Abeidi s'est farouchement opposé, jeudi soir, à la prière du ministre des affaires islamiques comme imam des croyants invités à un Iftar dans les locaux de l'ambassade américaine.

Accusant le ministre Ahmed Ould Ninni de "justifier l'esclavage", Ould Abeidi et plusieurs militants abolitionnistes ont refusé de prier derrière lui. C'est ainsi qu'ils ont prié à part derrière Biram.

Le ministre des affaires islamiques Ahmed Ould Ninni a dirigé, pour sa part, la prière devant un groupe de l'assistance. Ce groupe s'est composé de ministres et personnalités officielles.



Les américaines, quant à eux, sont restées dans l'embarras observant la scène qui reflète, selon les observateurs, le caractère profond des divergences qui entourent le phénomène de l'esclavage en Mauritanie.










Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Alakhbar (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Ano du 19 août 2011 23:16,

La Nafissetou ne survivra pas. Déjà que les traces de violence dans ses arties intimes, la défense de DSK et d'autres spécialistes disent que cela pourrait être causé par des relations sexuelles antérieures à celles probables avec DSK. Le pénal c'est foutu pour elle et le civil, j'ai des doutes. Elle n'est pas OJ Simpson et elle est entrain de perdre sa citoyennété americaine parce qu'elle a menti en appliquant et cela ne se pardonne pas aux US. La perception générale est qu'elle faisait des "extra" à l'hotel, avec des petites frappes, était impliquée dans des trafics louches, trichait sur les allocations sociales et n'allait jamais à la mosquée.

Anonyme a dit…

Foutu pour Nafissetou. Les avocats de DSK disent que les traumatismes sont causés par un acte sexuel antérieur à la rencontre avec DSK.
===
Affaire DSK : des prémices d'accord financier dès le mois de juin ?


Deux journaux américains affirment, vendredi, que les avocats des deux partis se seraient rencontrés fin juin pour discuter d'un règlement à l'amiable. A chaque jour son lot de révélations.

Le procureur Cyrus Vance, en charge de l'affaire DSK, chercherait à savoir si Nafissatou Diallo a demandé de l'argent à l'ancien directeur général du FMI afin de régler l'affaire à l'amiable, affirment vendredi deux journaux américains.

Selon Daily Beast, des discussions secrètes ont eu lieu entre les avocats de Dominique Strauss-Kahn et celles de son accusatrice dans les dernières semaines du mois de juin. Le procureur aurait demandé à Kenneth Thompson, l'avocat de Nafissatou Diallo, de lui fournir toute information sur ces éventuelles tractations, révèle pour sa part le Wall Street Journal.



Ni le bureau du procureur ni Kenneth Thomspon n'ont réagi pour le moment. Ces nouvelles révélations pourraient faire les affaires des avocats de DSK, à quatre jours d'une nouvelle audience capitale, prévue mardi à New York. Car elles porteraient un nouveau coup à la crédibilité de la femme de chambre du Sofitel qui a déjà menti sous serment. Les avocats de l'ancien directeur général du FMI espèrent obtenir un classement de l'affaire dès mardi.

Dominique Strauss-Kahn a plaidé non coupable le 6 juin de sept chefs d'accusation, dont tentative de viol, acte sexuel illégal et séquestration. La semaine dernière, les "révélations" étaient à charge contre l'ancien directeur général du FMI. Le document établi par l'hôpital après l'examen de Nafissatou Diallo le 14 mai révélait la présence de traumatismes liés à un viol (Affaire DSK : le rapport médical conclut à un viol).










Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : TF1 News (France)

Anonyme a dit…

HOUWA BIRAM YISSALI? (rire)!
Par respect pour l'Ambassade des USA et pour la Mauritanie Biram et son groupe devaient prier derriere le ministre! Il ne devaient en aucun cas organiser une deuxieme priere a' l'Ambassade!

Anonyme a dit…

Le bon vieux temps de wikileaks. Quand l'ex-junte essayait e survivre.

Classified By: Ambassador Mark M. Boulware for reasons 1.4 (b) and (d)
1.(C) On August 21 Ba Samba Mamadou, the Deputy Director for
American and Asian Affairs at the Ministry of Foreign Affairs
(MFA), called on the Embassy to disavow a recent press report
suggesting that Libyan leader Muammar Qadafi had offered to
off-set Israeli assistance to Mauritania provided General
Abdel Aziz agreed to severe diplomatic relations with Israel.
The report, carried by the local Arabic language newspaper
Al-Akhbar, was attributed to an anonymous source within the
MFA and relayed a supposed conversation between Qadhafi and
High State Council (HCE) member General Ghazawni (Ref. A).
2.(C) Ba indicated that he was acting on orders directly from
Gen. Aziz to reassure the U.S. that the Al-Akhbar report was
unfounded and that Gen. Aziz had no intention of severing
relations with Israel. Ba said that in his personal opinion,
respect for diplomatic relations with Israel was ingrained
within the Mauritanian military. He also said that President
Abdallahi was under a lot of pressure from Muslim groups to
revisit Mauritania's traditional relationship with Israel and
the military, and Gen. Aziz in particular, was better placed
to serve as a guardian for Mauritania's ties to Israel.

Anonyme a dit…

Pourquoi pas? On a le plein droit de prier derriere quelqu'un ou ne pas le faire. L'Ambassade US mal avisée de faire cette invitation durant le Ramadan et ça ne trompe personne.L'Ambassadrice doit virer le conseiller qui lui a donné ce conseil: embarrassant pour l'Ambassade et aussi pour tout le monde. Resultat de se fier aux faux spécialistes qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez. Vivement le Professur Ely de nous donner son avis sur cette erreur de jugement.

By Georges Couli! Tu n'as pas saisi the mess.You have to look at the bigger picture, man. This is not about praying. It is about communication.

==
Il a dit:


HOUWA BIRAM YISSALI? (rire)!
Par respect pour l'Ambassade des USA et pour la Mauritanie Biram et son groupe devaient prier derriere le ministre! Il ne devaient en aucun cas organiser une deuxieme priere a' l'Ambassade!

Anonyme a dit…

Le linge sale se lave en famille! L'Ambassadrice est de bonne foi! Biram n'a pas raison d'agir ainsi! Le but de l'Ambassade etait de montrer son respect pour l'islam et encourager le dialogue des cultures! Biram doit etre plus tolerant! Il y a plusieurs choses qu'il peut apprendre aupres de Messaoud Ould Boulkher!

Anonyme a dit…

De quelle famille tu parles, Couli? Birame et le gouvernement, c'est chien et chat. Ils ne vont jamais laver leur linge together. C'est parti trop loin, cette affaire.Sauf si Birame se tairait avec quelques dollards de plus et un poste. On a vu Sarr ...

You know, they are all corrupt with no principle.

Anonyme a dit…

C'est combien de milimètres, même? Nos journalistes!

===
Nouakchott: Artères et quartiers inondés
D'importantes quantités de pluie se sont abattues, dans la nuit du vendredi à samedi, sur différents endroits de la capitale Nouakchott. Des quartiers ont été inondés et des artères coupées par les eaux, notamment au niveau de Bagdad, de Tevragh Zeina et du Ksar. Un tour de la ville, a permis au reporter d'Alakhbar de constater que certaines artères sont devenues impraticables; à cause des eaux stagnantes. L'axe Socogim, par exemple, qui passe devant l'ISERI est impraticable ainsi que les alentours du marché de la capitale, a-t-il remarqué Les eaux ont envahi des maisons. Les habitants font recours à des ustensiles pour les évacuer. Des remblais ont été également construits pour dresser le passage devant les maisons. Mais la montée de la nappe phréatique a renforcé le niveau des eaux stagnantes, a-t-il ajouté. Des d'embouteillages ont été aussi constatés sur différents axes de la ville. Beaucoup de Naouakhottois, d'ailleurs, sont restés chez eux, faute de pouvoir se déplacer dans les eaux stagnantes souvent très sales, a conclut le reporter

Anonyme a dit…

Lu pour -A-, cheikh lehmir

La nouvelle constitution de l'après-kadafou ne fait plus reference à la libye comme un état arabe.

Article 1 du projet de constitution dit ceci:

"Libya is an independent democratic state wherein the people are the source of authorities. The city of Tripoli shall be the capital of the State. Islam is the Religion of the State and the principal source of legislation is Islamic Jurisprudence (Sharia). Arabic is its official language while preserving the linguistic and cultural rights of all components of the Libyan society. The State shall guarantee for non-Moslems the freedom of practising [sic] religious rights and shall guarantee respect for their systems of personal status".

La culture majeure de la Libye sera tamazigh. Ce sera bientôt le tour de nous autres en RIM. Ton arabité, tu te la mettra où je pense.


http://themoornextdoor.wordpress.com/2011/08/20/6943/#more-6943

Anonyme a dit…

Affaire DSK : la partie de poker menteur se poursuit



20/08/2011 Commentaires [ 6 ] E-mail Imprimer




Kenneth Thompson et sa cliente Nafissatou Diallo, le 28 juillet à New York. © Stan Honda / AFP























L'avocat de Nafissatou Diallo est accusé d'avoir offert de retirer sa plainte au pénal en échange d'argent. Il dément.

L'avocat de la femme de chambre qui accuse Dominique Strauss-Kahn de viol aurait offert de retirer sa plainte au pénal en échange d'un arrangement financier, annoncent vendredi plusieurs médias américains. Kenneth Thompson, le défenseur de la femme de chambre guinéenne, aurait pris contact avec la défense de l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) après que la crédibilité de la femme de chambre a été mise à mal par ses "mensonges", notamment lors de sa demande d'asile politique aux États-Unis.

Dans la semaine qui a suivi l'apparition de ces doutes, le 9 juin dernier, il lui aurait proposé d'abandonner sa plainte au pénal en échange d'un arrangement financier, écrit le Wall Street Journal. Les négociations n'auraient pas abouti. Si elle était avérée, cette information risquerait de peser lourd lors de la prochaine audience qui doit avoir lieu mardi 23 août et où devrait se jouer le sort judiciaire de Dominique Strauss-Kahn aux États-Unis.

"Des allégations"

Kenneth Thompson, qui a déposé la semaine dernière une plainte au civil parallèlement à l'action pénale entamée en mai dernier, a démenti ces informations, indiquant qu'il attendait l'audience de la semaine prochaine avec impatience. "Ces allégations portées contre moi sont complètement fausses", a-t-il déclaré à l'agence Reuters dans un courriel. "C'est une nouvelle attaque sans fondement contre Mme Diallo et ses avocats qui a pour but de distraire l'attention du fait que Dominique Strauss-Kahn a violemment attaqué et sexuellement agressé une femme innocente dans cette chambre d'hôtel."

Benjamin Brafman, l'un des avocats de "DSK", s'est refusé à tout commentaire et le bureau du procureur de Manhattan Cyrus Vance n'a pas réagi dans l'immédiat à ces informations. Les avocats de Dominique Strauss-Kahn et de son accusatrice ont vivement polémiqué mardi dernier à propos des conclusions du rapport médico-légal rédigé juste après les faits présumés.

Dominique Strauss-Kahn est inculpé de sept chefs d'accusation, notamment de tentative de viol, agression sexuelle et séquestration. Il a été libéré sur parole le 1er juillet après la découverte de mensonges dans la déposition de son accusatrice.

Le Point.fr - Publié le 20/08/2011 à 10:17

Anonyme a dit…

Mieux qu'à Ouagadougou comme le Niger est plus impliqué dans les affaires d'AQMI que le Burkina. La phalange kadafou d'AQMI doit être hors d'état de nuire. Reste les autres et j'espère que Chavii fera le boulot pour mettre à nu les manipulations de ce groupe. La géopolitique des "autres" nous fatigue.
==

Limam Chavii au Niger


Le célebre Mauritanien Limam Chavii vient d’etre nommé conseiller spécial du président nigerien.Ce mauritanien qui n’est plus à présenter et qui a fait ses preuves à travers de grandes médiations sur le continent africain prouve encore une fois qu’il demeure incontournable sur le contient noir.

Resté de longues années auprés du président burkinabés Blaise compaoré, Limam Chavii vient d’etre sollicité par les pouvoirs publics nigériens pour sa parfaite connaissance des dossiers d’AQMI qui font de ce pays l’un de ses terrains de prédilection.











Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Le Véridique (Mauritanie

Anonyme a dit…

La ceremonie etait organise'e par l'Ambassade des USA. Par respect pour cette mission diplomatique Biram ne devait pas creer de scandale. Personne ne l'oblige a' aimer le ministre mais il y a des regles de protocole a' ne pas violer. Si je t'invite chez moi, il ne faut pas venir creer des problemes en tentant de ridiculiser tes ennemis politiques! CHAQUE CHOSE A SON TEMPS!!!! Again, le but de l'invitation etait de montrer un respect pour l'islam, encourager le dialogue des cultures et la tolerance. Biram doit reviser ses methodes!!!! La cause est noble! Le probleme Haratine existe et il faut le resoudre!

Je conseille vivement a' Biram de s'inspirer de l'experience de Messaoud, Boidjel, Oumar Ould Yalli, Achour Ould Samba, Achour Demba, Mohamed Heimer, El Keyhill Ould Mohamed El Abd, Kone Mahmoud, Shgair Ould M'bareck et bien d'autres personnes qui se sont illustre'es dans ce combat. Biram serait sage de ne pas pietiner ceux qui ont prepare' le terrain pour lui! Il y a des milliers de Maures...BLANCS qui soutiennent la cause Haratine. IL NE FAUT PAS FAIRE D'EUX DES ENNEMIS!

Anonyme a dit…

Perte de temps. En Espagne, il y a séparation entre l'église et l'état et l'état espagnol ne va pas courrir le risque de faire libérer nos parents. Pas comme chez nous où la mosquée prend en otage la cité. Depuis l'ère Haidallah ...
===


Des érudits mauritaniens demandent à Benoît XVI d'intervenir pour la libération d'une famille...



...incarcérée en Espagne.

L’association des oulema (érudits) de Mauritanie a demandé samedi, par la voix de son président, M. Hameden Ould Tah, l’intervention du Pape Benoît XVI auprès des autorités espagnoles afin de gracier la famille de Mohamed Abdellahi Moktar Salem Ould Abderrahmane incarcérée à Madrid depuis deux ans.

Le père de cette famille mauritanienne musulmane et de nationalité espagnole, purge une peine de trois ans pour avoir donné sa fille mineure en mariage. Son épouse a été condamnée à cinq ans de prison et son cousin et le mari de sa fille écopent 18 ans de prison ferme.

Dans son message dont copie est parvenue à APA, M. Hamden interpelle le Pape Benoît XVI, actuellement en visite en Espagne, dans le cadre des Journées internationales de la jeunesse, pour son esprit d’humanisme et de tolérance, pour aider cette famille en ce mois de Ramadan cher à la oummah.



Il précise que l’intervention du Pape dans cette affaire contribuera au rapprochement et à l’instauration de la paix et de la sécurité entre les musulmans et les chrétiens.

L’affaire de cette famille préoccupe les Mauritaniens et plusieurs tentatives ont été menées sans succès pour obtenir que les autorités espagnoles les gracient.










Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Agence de Presse Africaine

«Les plus anciens ‹Précédent   1 – 200 sur 295   Suivant› Les plus récents»