dimanche 6 novembre 2011

le recensement en Mauritanie : En a-t-il saisi tous les enjeux ?

Cadre de Concertation des Réfugiés
Mauritaniens au Sénégal
Contribution : Le Haut Commissariat des nations unies pour les réfugiés s’invite au débat sur
le recensement en Mauritanie : En a-t-il saisi tous les enjeux ?

Il faut reconnaitre que le Haut commissariat des nations unies pour les réfugiés (HCNUR) s’est invité au débat sur le recensement tant controversé en Mauritanie. L’a-t-il fait à tord ou à raison ? En a-t-il perçu les enjeux ? Il appartiendra à chacun de l’apprécier.
Toujours est-il que ce recensement appelé enrôlement et dont l’objectif déclaré est la sécurisation et l’établissement des documents d’état civil oppose farouchement, d’une part les autorités mauritaniennes, et d’autre part une grande partie de la communauté négro-mauritanienne particulièrement représentée, dans ce contexte de crise, par le mouvement social « Ne Touche Pas à Ma Nationalité ». Toutefois, il faut admettre, par ailleurs, à ce propos, qu’on a assisté à une véritable levée de boucliers de mauritaniens venus de tous les horizons (organisations de défense des droits de l’homme notamment le forum national des organisations des droits de l’homme, Partis politiques, simples citoyens…), pour dénoncer des opérations de recensement jugées discriminatoires, mal préparées, mal organisées, non respectueuses de la diversité ethnique, menaçantes pour la cohésion nationale. Les manifestations contre ce recensement ont conduit à une répression farouche de la part des autorités mauritaniennes qui ont tiré à balles réelles sur des jeunes de Maghama, ville située au sud du pays, dans la vallée du fleuve Sénégal, tuant une personne et faisant de nombreux blessés parmi les manifestants. Les responsables de ces crimes doivent bien répondre de leurs actes devant la justice, s‘il y a un minimum de justice en Mauritanie.
Pourtant, c’est bien dans ce contexte que le HCNUR s’est prononcé au moins à deux occasions sur ce recensement. La première occasion renvoie aux déclarations contenues dans le numéro 107 du quotidien sénégalais « l’Enquête » du vendredi 14 octobre 2011, et que l’on peut attribuer à Monsieur Ruffin Gilbert Loubaki, Représentant régional adjoint du HCNUR résident à Dakar. Sous forme d’un démenti, Monsieur Loubaki déclare que « les réfugiés volontairement retournés ne sont pas victimes de stigmatisation et leur nationalité n’est pas remise en question [selon les termes]… de l’accord tripartite entre l’Etat du Sénégal, la Mauritanie et le HCR ». Il s’agit d’un accord tripartite signé en novembre 2007 à Nouakchott entre la Mauritanie, le Sénégal et le HCNUR garantissant et organisant les opérations de rapatriement des réfugiés mauritaniens au Sénégal et qui avaient démarrées en janvier 2008. La deuxième occasion renvoie aux déclarations de la représentante résidente du HCNUR en Mauritanie, Madame Nada Mehered, le 12 octobre 2011, lors de la cérémonie de lancement du projet d’enrôlement des rapatriés de Rosso placée sous l’égide du ministère mauritanien de l’intérieur et de la décentralisation et en présence des missions diplomatiques accréditées à Nouakchott et des donateurs. En effet, Madame Mehered a déclaré sur les ondes de Radio France Internationale, le 14 octobre 2011, et à propos des rapatriés concernés par le recensement tant controversé que « la procédure est simplifiée pour le recensement des negro-mauritaniens ». A cela, Monsieur Ibrahima Amadou Ndiaye, président de l’Union nationale des rapatriés rétorquera que ce recensement, d’ailleurs, n’est pas une priorité et que s’il existe à leurs intentions des programmes des autorités mauritaniennes et du HCR pour leur insertion, « la priorité est de régler le problème des terres spoliées que les rapatriés ont du mal à récupérer ». D’ailleurs, les déclarations faites par les représentants de HCNUR à ce propos,
nous font penser à celui qui cherche à défoncer une porte déjà ouverte. Car, il ne viendrait pas à l’idée et de façon flagrante au gouvernement du Général Abdel Aziz de nier la nationalité des rapatriés, qu’il a forcément reconnue de facto, dès lors où il accepté leur retour au pays. Par contre, il faut souligner que de nombreux rapatriés ne bénéficient pas jusque-là de pièces d’identité nationale, alors que la dernière vague de réfugiés venus du Sénégal est rentrée en janvier 2011. Aussi, nous demandons au HCNUR de ne pas déplacer le problème. Le recensement en cours ne doit pas être l’arbre qui cherche à cacher la forêt. Le problème qui se pose en Mauritanie est celui qui concerne la cohabitation entre ses différentes composantes nationales, d’un côté les négro-mauritaniens et de l’autre les arabo-berbères que l’on appelle communément les maures. Ce problème se traduit par la volonté de la minorité hégémonique maure d’imposer sa domination sur les négro-mauritaniens et qui a conduit aux tragiques événements de 1989-90. Aussi, le HCNUR, dans sa collaboration avec la Mauritanie, doit toujours avoir en vue cette donnée. Il ne doit jamais perdre de vue les violations massives des droits de l’homme en Mauritanie et dont le caractère raciste et génocidaire ne sont plus à prouver et ceci au regard : des déportations massives de populations exclusivement noires de Mauritanie, des exécutions sommaires dont elles ont été victimes ; des pogroms opérés dans les corps de l’armée mauritanienne et autres services de sécurité à l’encontre des éléments négro-mauritaniens ; de l’existence de fosses communes, des expropriations à grande échelle, des viols et autres humiliations. Toutes choses commises par les forces armées et de sécurité mauritaniennes entre 1989 et 1991, contre ses propres citoyens. C’est l’occasion de demander, de grâce, aux institutions étatiques ou autres, aux organes de presse, à tous ceux que la scène politique mauritanienne intéressent, qu’ils arrêtent de faire du négationnisme en prétendant faussement que les présences des réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali ne seraient que la conséquence de leurs fuites chez leurs voisins, afin d’échapper on ne sait à quel conflit interethnique. De grâce que l’on cesse ces fausses déclarations, dès lors où officiellement, l’Etat mauritanien a reconnu sa responsabilité concernant les crimes racistes commis contre ses propres ressortissants et notamment les déportés qui à l’instar de ceux du Sénégal, comme on le sait, ont entamé leurs rapatriements en Mauritanie, depuis janvier 2008, dans le cadre de l’accord tripartite susmentionné. Ne soyons donc pas plus royaliste que le roi. Pour éviter la récidive de tels événements tragiques et pour mieux comprendre ce qui se joue autour de ce recensement qui divisent les mauritaniens, il faut rappeler les vraies motivations qui ont conduit aux événements dits de 1989. Ce qui a motivé ces crimes racistes susmentionnés a été, en partie, évoqué, par l’ONG agir pour les droits de l’homme, dans sa revue de juillet-aout 1999 : « en 1990, à la faveur de la guerre du golf et au motif d’un invraisemblable complot pro-israélien, plusieurs mauritaniens de race noire essentiellement d’ethnies pulaar et soninké sont arrêtés. Il s’agit surtout de militaires et de fonctionnaires, le gouvernement mauritanien fervent soutien de Saddam Hussein croyait-il par ses agissements sanglants affermir la domination maure ». Nous voulons insister sur le fait qu’en Mauritanie, les responsables de ces crimes ne sont pas inquiétés et jouissent toujours d’une impunité totale. Une seule condamnation a vu le jour à ce propos. Il s’agit de celle prononcée en juillet 2005, par la cour d’Assise de Nîmes (France) qui a condamné le capitaine mauritanien Ely ould Dah, par contumace, à la peine maximale de dix ans de réclusion, pour crimes de tortures sur des militaires negro-mauritanien en 1990-1991.
Par ailleurs, ce n’est pas la promesse faite par le régime politique du Général Mohamed ould Abdel Aziz issu du coup d’état d’aout 2008 et qui fut annoncée par son ministre des affaires islamiques, de repérer et de marquer les tombes des victimes des événements ici évoqués, qui scellera la réconciliation nationale. La réconciliation nationale ne se fera pas tant que perdurera, en Mauritanie, l’impunité et le négationnisme. Le HCNUR et plus globalement la communauté internationale doit prendre la vraie mesure de ce qui se passe réellement dans ce
pays, avant qu’il ne soit trop tard. C’est l’occasion de rappeler, que par rapport aux graves atteintes aux droits de l’homme perpétrées contre les noirs mauritaniens entre 1989 et 1991, il a fallu attendre onze années plus tard pour qu’intervienne la première réprimande internationale à l’adresse du gouvernement mauritanien. Elle date de 2000 et émane de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples, sous formes de recommandations. Que la communauté internationale sache qu’en Mauritanie, tant que les responsables du génocide contre les négro-mauritaniens sont en liberté et continuent à servir dans l’administration et ailleurs, les mauritaniens des différentes communautés resteront divisées sur tout. Le recensement actuel, comme d’autres questions en témoignent. Le comportement de nos génocidaires en Mauritanie ressemble tout craché à ce que pense, Carla Del Ponte, l’ex-procureur près du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, des génocidaires de guerre. S’adressant, lors d’un colloque- dans le contexte qui est le sien- à des diplomates et à des ambassadeurs perplexes quant à l’impact de la justice sur la paix, elle laisse entendre que les leaders de génocides n’ont exprimé aucun signe de remords, qu’elle n’a vu aucun signe de réconciliation et que de toute façon, son objectif c’est de rendre la justice, celui de poursuivre les plus hauts responsables, que cela ait un impact politique ou pas.( cf. quotidien sénégalais Walafajri du 9 octobre 2006-no 4371). L’offensive menée actuellement par la cour pénale internationale dirigée par Luis Moreno Ocampo va bien dans ce sens. Aussi, faut-il souligner que si nos génocidaires de Mauritanie avaient tiré des leçons des événements tragiques de 1989-91, ils ne nous auraient pas concocté ce recensement dont le seul but est de parachever, entre autres choses, leurs sales besognes commencées en 1989. Ce sont ces mêmes racistes chauvins qui ont joué et continuent de jouer du dilatoire pour freiner autant que possible les rapatriements des réfugiés mauritaniens du Sénégal. Le HCNUR, pour des raisons diplomatiques ne dénoncera certainement pas ces pratiques dilatoires, mais il n’ignore pas que les autorités mauritaniennes, sans aucune raison valable, auront décidé d’arrêter, plus d’une fois et pendant presque deux années cumulées, les opérations de rapatriement des réfugiés mauritaniens au Sénégal prévues dans le cadre de l’accord tripartite susmentionné. Après maintes réunions reportées de la commission tripartite chargée des opérations de rapatriement, de rendez-vous manqués, de faux-fuyants dont sont responsables les autorités mauritaniennes, finalement celles-ci proposeront une stratégie, qui sera approuvée lors de la rencontre tripartite tenue à Dakar le 19 octobre 2011, concernant le rapatriement de 6691 réfugiés mauritaniens au Sénégal qui prendra fin en 2012. Les manifestations récurrentes des réfugiés mauritaniens au Sénégal et les pressions discrètes du HCNUR ont eu raison de la mauvaise volonté des autorités mauritaniennes qui auront usé de méthodes dilatoires jusqu’au bout. Le comportement des autorités mauritaniennes apparait ici comme un sabotage de tout le processus de rapatriement et ceci tant au regard de la situation désastreuse que l’on fait vivre aux rapatriés mauritaniens retournés chez eux, qu’au regard du doute et du découragement qu’elles ont suscités chez les réfugiés mauritaniens qui ont choisi de rester au Sénégal, en attendant un contexte politique favorable, pour envisager le retour dans leurs pays. Si le régime du Général Abdel Aziz pense avoir, par ces méthodes dignes de la Gestapo, réussi à éloigner définitivement de leur pays, les réfugiés mauritaniens restés au Sénégal, il s’est lourdement trompé. Ces réfugiés ont fait l’objet d’un recensement au Sénégal qui a débuté en mai 2011 et qui est toujours en cours et au terme duquel, ils bénéficieront de documents biométriques de réfugiés. Par ailleurs, s’il est vrai, selon Monsieur Loubaki, représentant régional adjoint du HCNUR à Dakar, que son institution a « signé un mémorandum avec l’Etat du Sénégal, depuis le mois de juillet dernier pour délivrer la carte d’identité sénégalaise à ceux qui le souhaitent » (cf. quotidien Enquête no 107.vendredi 14 octobre 2011), il n’en demeurera pas moins que nous nous battrons, jusqu’à notre dernière énergie, pour qu’aucune naturalisation d’un quelconque réfugié mauritanien ne soit une réalité. D’où la création, de notre part, du cadre de concertation des réfugiés mauritaniens au
Sénégal tel que décidé lors de l’Assemblée générale annuelle des réfugiés mauritaniens au Sénégal tenue, dans le département de Richard Toll, le 10 avril 2011, dans le site de réfugiés de Thiabakh. Nous restons vigilants, car dans l’article ici cité du quotidien sénégalais, on y décèle des contradictions. En effet, il y est écrit par-ci par-là que « trois options s’offrent aux réfugiés mauritaniens. Ils ont la possibilité de choisir le rapatriement volontaire, l’intégration locale ou la réinstallation ». On peut lire aussi plus loin, dans le même quotidien que « ceux qui ont opté de rester au Sénégal vont être naturalisés », bien entendu, on parle toujours des réfugiés mauritaniens dans ce pays. Par, ailleurs, dans le contexte préélectoral trouble au Sénégal, à l’approche de l’élection présidentielle de février 2012, nous souhaitons vivement que les réfugiés mauritaniens soient tenus à l’écart de ces enjeux politiques sénégalo-sénégalais, leurs naturalisations en tant que sénégalais pourraient être source d’inquiétudes. Toutefois, notre souci majeur reste que les réfugiés mauritaniens ne fassent pas le jeu de la politique raciste des régimes politiques mauritaniens qui, après les déportations massives des années 1989-91, usent d’un recensement discriminatoire et de pratiques dilatoires, pour se tailler une majorité démographique en faveur des arabo-berbères de Mauritanie, en vue de justifier et de conforter leur politique d’exclusion et de domination des négro-mauritaniens. Dans ce contexte, nous appelons tous les mauritaniens où qu’ils se trouvent à prendre contact avec leurs proches ou parents réfugiés au Sénégal pour les dissuader d’accepter toute démarche visant à leur absorption par le Sénégal. Nous ne renions pas notre identité ethnique, toutefois nous ne la revendiquerons pas au détriment de notre citoyenneté mauritanienne. Ces propos, nous sont inspirés par ceux tenus par l’ancien représentant du HCR chargé des affaires et des opérations pour l’Afrique occidentale, orientale et centrale. Il s’agit de Monsieur Albert Alain Peter qui justifie le gel de l’assistance aux réfugiés mauritaniens au Sénégal, en 1995, par le fait que ces réfugiés n’avaient pas de statuts et bien qu’ils soient « des étrangers installés au Sénégal et au Mali….ils se sont confondus avec la masse…ce sont les mêmes populations qui parlent les mêmes langues… ». (cf. jeune Afrique numéro 1882 de janvier-février 1997). Il faut dire qu’à cette époque, les pressions diplomatiques étaient très fortes sur le HCNUR, le lobbying auprès de certaines chancelleries occidentales avaient porté ses fruits. Ainsi, la tendance à vouloir faire absorber les réfugiés mauritaniens par leur pays d’exil ou à les faire revenir discrètement, individuellement, en catimini chez eux, contre l’idée de tout retour organisé, était bien la tendance dominante. Vous comprendrez alors toute notre vigilance. Une vigilance que nous devons maintenir, eu égard aux déclarations officielles du ministre mauritanien de l’intérieur Monsieur et de la décentralisation Mohamed ould Boillil qui prétend, contre toute évidence, qu’il n’existe pas de réfugiés mauritaniens au Mali. Qu’en pense le HCNUR qui a annoncé avoir enregistré près de 10.000 réfugiés mauritaniens au Mali ? Pour faire avaler une telle couleuvre, prêtez-nous l’expression, les autorités de Nouakchott compte sûrement sur leur lobbying en direction des occidentaux à qui le régime du Général Abdel Aziz tente de vendre sa coopération jugée exemplaire contre le terrorisme islamiste de Al Qu’Aïda qui sévit dans la zone sahélo-saharienne. Ce qui lui permettra, croit-il, de légitimer tous ses forfaits, aux yeux de ses partenaires occidentaux. La communauté internationale se doit de ne pas être complaisante avec le régime miliaire du Général Abdel Aziz qui s’est taillé sur mesure les habits d’un régime civil et démocratique, en utilisant et en abusant des accords de Dakar de juin 2009, qu’il sera amené à rejeter par la suite. Des accords qu’il avait pourtant cosignés avec les adversaires à son coup d’état. Ces accords étaient parrainés par la communauté internationale grâce à la médiation du groupe contact sur la Mauritanie et étaient censés sortir le pays d’une longue crise politique consécutive au coup d’état contre le régime démocratiquement élu de Mohamed ould Cheikh Abdallahi. Ces accords auraient permis le retour à l’ordre constitutionnel démocratique, grâce à l’organisation d’élections générales sur une base consensuelle et grâce aussi à l’ouverture d’un dialogue inclusif impliquant toutes les parties prenantes et pouvant porter sur toutes les
questions jugées d’intérêt national. Après, plus de deux années de tergiversations face à son opposition qui exige le respect des accords de Dakar, comme base de tout dialogue politique, en vue d’assoir une véritable démocratie en Mauritanie et de pacifier l’espace politique, voilà que le régime de Abdel Aziz appelle à un dialogue politique lancé le 17 septembre 2011 dont il a fixé unilatéralement les règles. Les conclusions de ce dialogue intéressent très peu de mauritaniens. Et, surtout pas l’opposition parlementaire la plus représentative qui n’a pas participé à ce dialogue jugé « de farce ». Elle a été conduite logiquement à en rejeter tous les résultats. D’aucuns, d’ailleurs, pensent que ce recensement tant controversé n’est qu’un moyen de divertir dangereusement les populations mauritaniennes qui comprennent de mieux en mieux les enjeux politiques relatifs à l’établissement des documents d’état civil ; ils savent que c’est de ces documents que dépendent leur reconnaissance en tant que citoyens et qu’à ce titre, ils pourront exercer et revendiquer en toute liberté leurs droits civils, civiques et culturels... Savez-vous qu’en Mauritanie, des centaines de milliers d’esclaves de la communauté harratine n’ont pas de documents d’état civil ? Ceci dit en passant, les militants antiesclavagistes font l’objet, en ces périodes, d’une répression farouche de la part de la soldatesque du Général Abdel Aziz et ceci malgré le vote d’une loi législative, en aout 2007, criminalisant l’esclavage. Rien d’étonnant à cela, lorsque le chef d’état de fait du pays prétend que : « est esclave, qui le veut ».
De ce qui précède, il ressort que la question du recensement est un enjeu de taille tant au plan politique qu’au plan ethnoculturel. Il est utile de souligner que c’est de la fiabilité des documents de l’état civil en Mauritanie, grâce à un recensement dont aucun citoyen mauritanien ne serait exclu que dépendra tout naturellement l’organisation d’élections libres et transparentes qui sont les caractéristiques les plus évidents de la démocratie moderne. La Mauritanie doit s’inspirer de la crise ivoirienne, pour éviter le pire. Alors, nous appelons la communauté internationale à se pencher sur la situation sociopolitique dangereuse de la Mauritanie qui témoigne de l’échec du régime politique du Général Mohamed Ould Abdel Aziz à rétablir l’ordre démocratique et la paix civile qui régnaient avant son putsch d’aout 2008 qui est à l’origine du renversement du régime du président démocratiquement élu, Mohamed ould Sidi Cheikh Abdallahi. Ce dernier avait entamé un processus de réconciliation nationale qui devait régler la question des graves violations des droits de l’homme nés des événements tragiques dits de 89, que nous avons largement commentés . Cette réconciliation nationale a été sacrifiée par le régime militaire du Général Abdel Aziz qui, aujourd’hui, pour faire bonne figure, a revêtu les dehors d’un régime civil démocratique. Sa gestion unilatérale et périlleuse de la chose publique est source de nombreuses tensions et d’instabilité qui menacent l’existence même de l’Etat mauritanien, la contestation gronde partout, nous demandons l’intervention de la communauté internationale en Mauritanie, pour nous éviter le pire.

Moustapha Touré
Dakar, le 31 octobre 2011.

69 commentaires:

Anonyme a dit…

La recherche éternelle d’un tuteur pour se soustraire de sa responsabilité est totalement évidente dans cet article. Cette attitude est-elle digne ou dénote-t-elle une certaine légèreté et manque de maturité voire le déni de consistance.
Mettre tous les noirs dans le même sac dénote un grand enclin au mensonge et la démagogie et ne peut tromper que les non initiés et les superficielles mais pourrait constituer une imposture pour s’apitoyer pour susciter la sympathie par l’évocation mal placée du poids et les tragédies de l’histoire.

Quant au Forum des organisations des droits de l'homme (FONADH) et autres pris abusivement comme une autorité morale alors qu’il souffre de sa manque d’objectivité, de sa représentativité et n’a aucune consistance. Il se réduit à une seule thématique partiale de lutte intercommunautaire et donc ne peut s’agir du droit des hommes. Sa lutte se résume à un engagement pour une communauté contre une autre surtout par des lettres et des écrits qui incitent la communauté internationale apprendre cause pour sa communauté quant aux tares qui minent même sa société ( « communauté noire » comme le droit des femmes par exemple sont totalement absents et non prix en compte dans sa pseudo-lutte du droits de ses hommes.

mouhamed

Anonyme a dit…

Maatala,

Honnêtement, l' auteur de cet billet est un sénégalais. Il fait beaucoup de l' amalgame et est anti-maure. Appeller Sidioca Mohamed Ould Sidi Cheikh Abdallahi prouve que ce n' est pas un mauritanien de pure souche. Il ne parle pas de sénégalais d' origine mauritanienne cuits au four. Soyons sérieux. Payé par qui pour écrire ce billet?

A-

Anonyme a dit…

La référence à l' islam est dans la constitution déjà. Il veut quoi de plus çui-là? Salafiste suprème. L' année prochaine il demandera de légaliser la polygamie, taper sur les femmes avec le gourdin, le mariage de quelques minutes pour assouvir un désir et que sais-je.
==
L’imam de Nouakchott prône le respect des préceptes de l’Islam dans la vie quotidienne

L’imam Ahmedou Ould Lemrabott a appelé dimanche à Nouakchott dans un sermon à l’issue de la prière de l’Aïd-el-kébir, à la création d’une ‘’Haute instance’’ étatique chargée de faire respecter les préceptes de l’Islam dans la vie quotidienne des citoyens.

L’imam qui avait auparavant dirigé la prière en présence du président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a insisté sur le centrisme de l’Islam, expliquant que l’hostilité aux infidèles n’est permise que si ces derniers occupent le pays ou s’ils tentent de séparer le quotidien des gens de leur religion musulmane.

Il a par ailleurs plaidé en faveur de la création d’une commission chargée de veiller sur la conformité de la Constitution à la religion musulmane. Selon lui, la loi fondamentale est, en grande majorité, tirée de la législation islamique, excepté un petit nombre de questions.

Ould Lemrabott a estimé que la création d’une telle commission ‘’est nécessaire, eu égard aux complications des relations internationales et le besoin d’adhérer à certaines importantes conventions tout en veillant à ce qu’elles respectent l’esprit de la religion musulmane’’.

Il a critiqué le suivisme aveugle derrière les ‘’injonctions étrangères ou les intérêts étroits’’.




Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Agence de Presse Africaine

Anonyme a dit…

Salam

Cher A-

Ce Monsieur est un Mauritanien de pur souche:

Son père fut un des premiers cadre de Mauritanie, il fut le premier inspecteur du travail de mauritanie et le centre de formation professionnel de NDB porte son nom.

Il est de Kaédi, il a servi à Kiffa

Dire son fils est anti-maure, c'est faire de l'amalgame, il y a de véritables connards dans toutes nos communautés:

Ely ould mohamed vall, Ndiaga dieng,Sideney Sokhna, Sow Abou, tous les baathiste, les nasséristes nos soit disant érudits "lahlaha" du pouvoir.

Bonne fête fréro dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

touré n'est pas mauritanien

Anonyme a dit…

touré n'est pas mauritanien

Anonyme a dit…

touré n'est pas mauritanien

Anonyme a dit…

Maatala,

Ma réaction à ta réaction sur Moustapha Touré n' a pas passé. On commence à fatiguer avec les Mouhamed et les Moustapha Touré. Ces dex tendances sont mauvaises: racisme contre racisme. On ne va quand même pas les laisser faire!

A- le vrai

FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABES a dit…

EYWE,le processus(beni) d'enrôlement se poursuit dans les mêmes conditions!! que les cafard(noirs) déplorent.

LA CARAVANE DE LA MAURITANIE ARABES PASSE ET LES CHIENS(négr) ABOIENT.

Anonyme a dit…

Merhbeu b les japonais. Ils ont beaucoup dormi. Le secteur de la brique et de la construction est avec les chinois. Comme on connaît le pays, les chinois se sont bien inséré et il est difficile de les dégommer dans les briques, la construction, les réparations de véhicules et le nettoyage des tapis.Qu' est-ce qui reste aux japonais et aux français? Presque plus rien. Les coups d' état, c' est haram depuis la fin du dialogue de Boidiel avec lui-même (pour les français). Qu' est-ce qui reste pour les japonais, à part Toyota et Sony, concurrencé par les corèens?

A-


Les investisseurs japonais disponibles à venir en Mauritanie.

Le ministre des affaires étrangères mauritanien Hamady Ould Hamady a entrepris au cours de sa visite au Japon une série de rencontres avec les responsables de sociétés commerciales japonaises en vue de les convaincre d’investir en Mauritanie et leur expliquer les potentialités économiques et les opportunités d’investissements qu’offre le pays.

Selon un communiqué publié par le ministère des affaires étrangères et de la coopération hier lundi 7 novembre 2011, la série de rencontre a englobé un groupe de responsables de sociétés commerciales japonaises ayant des relations avec des partenaires nationaux comme Toyota entre autres et des hommes d’affaires comme Yanomani Africo, ancien ministre des affaires étrangères du Japon surnommé par ses amis Monsieur Afrique à cause des relations particulières qu’il entretient avec le continent noir.

Tous les hommes d’affaires japonais rencontrés ont exprimé leur disponibilité à venir investir en Mauritanie rapporte le communiqué.

Le ministre mauritanien a, dans le cadre de sa visite rencontré le vice ministre des affaires étrangères pour l’agriculture, les forêts et la pêche, le ministre de l’économie et de l’industrie, le Directeur général de l’Agence japonaise de coopération et le ministre des affaires étrangères du Japon avec qui,il a discuté des voies appropriées pour le renforcement de la coopération bilatérale entre la Mauritanie et le Japon.

Cette première visite d’Ould Hamady au Japon intervient selon le communiqué du MAEC suite à une invitation de son collègue nippon et s’inscrit dans une perspective de renforcement des relations entre les deux pays.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Le Calame (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Bithani facho,

Allah yaatik ennar. A-


==
EYWE,le processus(beni) d'enrôlement se poursuit dans les mêmes conditions!! que les cafard(noirs) déplorent.

LA CARAVANE DE LA MAURITANIE ARABES PASSE ET LES CHIENS(négr) ABOIENT.

9 novembre 2011 00:01

Anonyme a dit…

Rien que pour ça, Boidiel mérite qu' on lui rembourse ses 100 millions.

Bithani facho: tu vas mourir quand? Je crois que tu es dans le parti wiam.

A-

==
Dialogue National : Extraits des meilleures interventions
Boïdiel Ould Houmeyd, président d’EL WIAM : « Trouvez-vous normal , en démocratie, que l’Inspecteur Général de l’Etat soit le secrétaire exécutif du parti au pouvoir chargé des femmes (NDLR : M’Barka Vall Mint Vergès), que le président de la Commission Centrale des Marchés soit le secrétaire exécutif du même parti au pouvoir chargé de l’orientation politique (NDLR : Mohamed Mahmoud Ould Jaafar), que des représentants de l’administration au Conseil de l'Autorité de Régulation des Marchés Publics soient des membres du directoire du même parti au pouvoir (NDLR : Diallo Abou Moussa, membre du conseil national de l’UPR et Khira Mint Cheikhany, secrétaire exécutive à l’UPR)…Si vraiment, on veut de la bonne gouvernance, l ’urgence impose de mettre de l’ordre et de la méthode dans ces structures et ne pas en faire des officines du parti au pouvoir ».

Anonyme a dit…

L'auteur du message ecrit:
------------------------------
...Ce problème se traduit par la volonté de la minorité hégémonique maure d’imposer sa domination sur les négro-mauritaniens et qui a conduit aux tragiques événements de 1989-90.
---------------------------------
Incroyable cette malhonnêteté de certains individus sur le net!!!
Si les maures sont minoritaires,qui sont les majoritaires selon toi?J'espère que tu ne vas repondre que pour toi il y a d'un côté les maures blancs et de l'autre les haratines car cette "découverte" des FLAM et de Birame ne convainc desormais plus personne en Mauritanie...
Pour ce qui est des évenements 89-90 arrête de mentir et de prendre les gens pour des cons car les mauritaniens n'ont pas la mémoire si courte.Tu sais bien que les évenements de 89-90 sont causés par des affrontements à la frontière entre des éléveurs et des agriculteurs,des peuls et des soninkés et que les maures n'ont rien fait pour conduire à ces événéments mais ce sont les flamistes basés à dakar qui ont amplifié le conflit entre les communautés en participant aux massacres des mauritaniens à dakar.Si le pouvoir en place en mauritanie a réagi-peut être démesurement-aux mesures prises par Abdou Diouf,ce n'est pas une raison de porter la responsabilité aux maures....

bidhani facho a dit…

Bithani facho: tu vas mourir quand? Je crois que tu es dans le parti wiam.

A-

=====
seul dieu le sait, e toi le lache, tu va mourir qand?j peut te dire que ta lachete va te ramene directe au tenebres de jehenama, challa.
pour moi"hmar likhla"Boidiel, est un vrai patriote.


ps: mon parti, c LE FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABES

Anonyme a dit…

IRA, fondah, avomm , etc,, toujours les mêmes refrains, la même démagogie et le même combat basé sur la partialité et la tromperie. Le combat dans lequel les concepts sont malmaitrisés et défigurés pour servir un odieux et vilain destin : La communauté défendue est parfois désignée sous le nom de guerre « les noirs » pour unir deux antagonistes à savoir les negro-africains et les harratines. Deux communauté que tout sépare, l’histoire et la culture. Malgré que cette union sacrée n’aura aucune chance d’exister, Il sera toujours opportun d’essayer pour vaincre la bête immonde blanche et arabo-berbere. Tout ce vilain combat basé sur le racisme, la duperie e le mensonge est présenté et servi comme un combat des droits de l’homme, la bassesse n’a pas de limite

mouhamed

BIDHANI FACHO a dit…

IRA, fondah, avomm , etc,, toujours les mêmes refrains, la même démagogie et le même combat basé sur la partialité et la tromperie. Le combat dans lequel les concepts sont malmaitrisés et défigurés pour servir un odieux et vilain destin : La communauté défendue est parfois désignée sous le nom de guerre « les noirs » pour unir deux antagonistes à savoir les negro-africains et les harratines. Deux communauté que tout sépare, l’histoire et la culture. Malgré que cette union sacrée n’aura aucune chance d’exister, Il sera toujours opportun d’essayer pour vaincre la bête immonde blanche et arabo-berbere. Tout ce vilain combat basé sur le racisme, la duperie e le mensonge est présenté et servi comme un combat des droits de l’homme, la bassesse n’a pas de limite

mouhamed
============
bien dit mouhamed! sauf que moi,je veu ajoute que:la bête immonde blanche et arabo-berbere, cette fois ci va, nettoiye le blad de tous les cafards et les traitres(lihratine-likwar)challa.
pour que les vrais mauritanien arabes, enfin se retrouve entre eux sans tache(noirs).
FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABES.

Anonyme a dit…

Pas moins de 600.000 UM le m2, comme pour les blocates.

Bilkiss: tu as vu que le Qatar n' est pas dans ces affaires des blokates? La place des fanfares, c' est encore plus chaud que les blokates. 800.000 UM le m2? Tu as divorcé ton islamiste? Le gars doit passer toutes les nuits à prier au lieu de s' occuper de twa! Fait attention à Tawassoul: ils croient qu' ils ont le vent en poupe, alors qu' ils vont commencer à faire des conneries à Tunis.

===
Nouakchott: vers le déplacement de l'Escadron de la Gendarmerie.

Les autorités ont décidé de déplacer l'Escadron de Sécurité et Accompagnements (Gendarmerie) de sa place actuelle face à la place Fanfare, ont fait savoir des sources sécuritaires.

Les raisons de ce déplacement sont "sécuritaires". Après la mise en vente de la place Fanfare, la Gendarmerie avait demandé qu'aucun bâtiment de plus de cinq étages n'y soit construit. Le gouvernement a donc opté pour le déplacement d'Escadron, selon les sources.

La commission chargée de la vente de la place de la Fanfare (Musique militaire) s'apprête à l'adjudication du marché le 24 novembre, un jour avant la fête de l'armée nationale, a fait savoir une source digne de foi.

La commission ouvrira, jeudi le 24 novembre, les enveloppes des soumissions pour choisir un acquérant. La fête de l'armée est le 25 novembre. Cette coïncidence est mal vue dans certains milieux militaires, indique la source.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Alakhbar (Mauritanie

Anonyme a dit…

Cinq ans seulement pour ça? Il faut fermer la frontière pour ça, azzizzo.

http://www.maliweb.net/category.php?NID=83036

Anonyme a dit…

la fin du monde approche. A-

=====
vers une 3éme guerre mondial

L’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publiera mardi un rapport sur le programme nucléaire iranien qui s’annonce explosif. Les experts et les diplomates interrogés par le «Washington Post» sont catégoriques. Oui, Téhéran, sous couvert d’un programme nucléaire civil, prépare bien la mise au point d’une arme nucléaire. La perspective d'une intervention militaire «serait une très grave erreur aux conséquences imprévisibles», a expliqué lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. «Il n'y a pas de solution militaire au problème nucléaire iranien comme il n'y a pas de solution militaire à tout autre problème dans le monde contemporain», a-t-il ajouté. Rappelons que la Russie s’est longtemps opposée à l’intervention de l’Otan en Libye et a signé un programme de nucléaire civil avec l’Iran, en septembre dernier. La France partage ce point de vue. «Une intervention militaire pourrait créer une situation totalement déstabilisatrice dans la région, il faut tout faire pour éviter l'irréparable», a expliqué dimanche Alain Juppé, le ministre des Affaires étrangères.Samedi, à la télévision, le président israélien Shimon Pères avait qualifié de «plus en plus vraisemblable» le scénario d’une attaque ciblée contre l’Iran, sur la foi d’un rapport «alarmant». Au micro de Radio Israël, le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a tenu à minimiser la possibilité d’une intervention militaire israélienne contre des installations nucléaires iraniennes. «La guerre n'est pas une partie de plaisir (...) Nous ne voulons pas d'une guerre», a-t-il expliqué, ajoutant qu'aucune décision n'avait été prise de «nous embarquer dans une quelconque opération».. Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, lui, bombe déjà le torse et ne fait rien pour éteindre l’incendie, bien au contraire. Dans un entretien paru lundi dans le journal égyptien «Al Akhbar», il se montre belliqueux. «Nous avons des capacités militaires différentes de tous les autres pays de la région. L'Iran (...) est capable de tenir tête à Israël et à l'Occident, et particulièrement aux Etats-Unis», a-t-il notamment affirmé, répétant que le programme nucléaire de son pays est à but strictement énergétique. «C'est Israël qui possède quelque 300 têtes nucléaires. L'Iran ne cherche des capacités nucléaires que dans un but pacifique». Les prochains jours s’annoncent décisifs.

Anonyme a dit…

SUITE:

Israël a-t-il les moyens de s'attaquer à l'Iran ?

La remise du rapport de l'AEIA sur l'usage à des fins militaires des capacités nucléaires iranienne met le feu aux poudres. Tsahal est sur le pied de guerre. Que se passerait-il si le gouvernement israélien ordonnait une attaque ? Challenges a évalué l'arsenal militaire des deux pays. Quelques jours plus tôt, 14 chasseurs F-16 israéliens s’entraînaient en Sardaigne à des missions "à longue distance", tandis que le ministère de la Défense testait avec succès un missile balistique doté d’un nouveau système de propulsion – très probablement le Jericho 3, dont la portée de 4500 à 7000 km permettrait largement de frapper l’Iran. Israël a-t-il les moyens de se lancer dans une opération d’envergure ? Côté forces aériennes, le combat apparaît singulièrement déséquilibré. Quand Israël peut s’appuyer sur une flotte récente estimée à 243 F-15 et F-16, en attendant les F-35 commandés à Lockheed Martin, l’Iran jongle péniblement entre des vieux chasseurs américains livrés du temps du Shah (F-14 Tomcat), des appareils de conception soviétique (MiG-29 Fulcrum), quelques vieilleries récupérées en Irak (une poignée de Mirage F1 et Sukhoi Su-24 et Su-25) et des avions chinois totalement obsolètes (F-6 et F-7). Quant au chasseur développé par les Iraniens, le Saeqeh, censé être meilleur que le F-18, ses performances ne semblent guère le faire apparaître comme une menace. L’Iran continue de développer et de tester des missiles balistiques aux portées toujours plus longues, qui peuvent théoriquement frapper le territoire israélien en quelques minutes. Principale menace : le Shahab 3 (Météore 3, en persan), un dérivé du missile Nodong nord-coréen, qui affiche une portée de 2000 km dans sa version la plus récente. Ces performances lui permettent de toucher, outre Israël, la partie orientale de l’Union Européenne, notamment la Grèce, la Bulgarie ou la Roumanie. Le régime iranien teste également un missile à propulsion solide, le Sejil 2, doté d’une portée comparable au Shahb 3, mais de conception plus récente et 100% iranienne. Côté israélien, le missile balistique Jericho III (4500 à 7000 km de portée), développé par l’industriel IAI et dont l’existence n’a jamais été confirmée par le ministère de la défense, est encore en test. Les experts assurent qu’il pourra être équipé d’une tête nucléaire.

Anonyme a dit…

Ceci n' est pas de mwa. Certainement de la part d' un ami qui m' aime bien. Bombarder les iraniens, je n' ai pas de problème avec si c' est Ahmedinajad, sauf que des innocents vont en souffrir. Mais pas de conneries comme des insultes contre quelqu' un ou un pays. Pourquoi tu es si méchant?

Cher zami: tu n' as pas besoin de signer une telle sottise. Tu peux ne pas signer. Les israeliens ne vont pas te buter quand même!
A- le vrai

===
Le connard a balancé ça.

la fin du monde approche. A-

Anonyme a dit…

Salam


La famille mauritanienne d'Espagne a été extradée.

Les deux citoyens mauritaniens qui purgeaient des peines de prison en Espagne pour avoir contraint leur fille mineure (14 ans) à contracter un mariage avec l’un de ses cousins ont quitté une prison madrilène pour la Mauritanie.

Des agents d’Interpol se sont chargés de leur transfert dans le cadre de l’accord signé l’année dernière entre l’Espagne et la Mauritanie. En vertu du traité d’extradition, la mère et le père de la fille, reconnus coupables par la justice espagnole, doivent purger le restant de leurs peines dans une prison mauritanienne.

Il importe de signaler que les opinions sur cette affaire sont assez mitigées en Mauritanie. Et d’aucuns pensent que l’Occident veut imposer ses valeurs aux autres peuples.

Pourtant, la loi mauritanienne interdit le mariage des mineurs.

---------------------------------

Selon la jurisprudence Azzizzo: celui qui a une autre nationalité perd la mauritanienne.

Nous dirons donc que des espagnols ont immigrés en mauritanie.

Ils demanderont plus tard le retour de leur fille espagnole séquestré en Espagne dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Le choix déraisonnable imposé par une élite coupée du peuple et de ses intérêts a conduit à cette situation déplorable. Cette élite est devenue la gardienne de la continuité de la domination culturelle française pour des considérations totalement infondées et méprisantes. Les intérêts culturels, économiques et scientifiques sont bradés au profit du statu quo et de l’aliénation. Cette duperie évidente cantonne l’accès à la modernité et à la mondialisation à l’usage exclusif et la domination du français dans notre pays. Cette vision réductrice et acculturante a anéantit le développement des capacités culturelles propres du pays et a conduit à plus d’isolement au niveau international. Cette imposture réduit l’horizon à la France et son précarré et anéantit inutilement un patrimoine culturel et civilisationnel suffisamment riche pour fonder un modèle propre influent au niveau international « pour rentrer et participer directement à la mondialisation en restant soi-même sans passer par des intermédiaires ni tuteurs . Ainsi le choix stratégique le plus rationnel et accessible permettant de maintenir l'identité du pays et de sa culture est la langue arabe, le développement des langues nationales et l'anglais comme première langue étrangère. Ce choix Permettra de développer la culture mauritanienne et de tirer le maximum dans les échanges avec le reste du monde, sans autre considération et en application du libre choix et du principe de la rationalité.

mouhamed

Bebe BA a dit…

Mauritanie : les jeunes du 25 février décidés à 'se positionner sur l'échiquier politique':

http://www.cridem.org/C_Info.php?article=62020

Anonyme a dit…

Salam

USA : le droit d’asile accordé à un "gay" mauritanien

Les autorités américaines vient d’accorder le droit d’asile à un ressortissant mauritanien présenté par des organisations LGBT américaines comme un « homosexuel » dont la vie serait «en danger» en Mauritanie.


Le mauritanien, dont l’identité n’a pas été révélée a été présenté sous l’abréviation « Ahmed A. ». Il a obtenu, auprès du Ministère de Sécurité Nationale , le droit d’asile fin octobre dernier, après une année de résidence en territoire américain, indiquent les organisations.

Celles-ci allèguent que la vie d’Ahmed « était en danger » en Mauritanie, où son comportement est puni par la mort. Cette peine ne s’applique plus en Mauritanie depuis 20 ans.

Selon des défenseurs mauritaniens de droits humains, les motivations de demandeurs mauritaniens d’asile au nom de la liberté sexuelle «restent économiques dans le fond".

Source : Al Akhbar le 08/11/2011

----------------------------------

Couly ne se sentira plus seul dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Couli,

Tu dors ou qwa? C' est un appel de pied de Mattala pour que tu reviennes. Pour nous expliquer comment ton pays a pu accepter de donner la citoyenneté à un supposé gay. Depuis quand on fait la chasse aux gays au bled? Beaucoup d' imams sont des gays chez nou. So where is the problem?

A- le vrai

===
Le faux A- n' est pas assez intelligent pour comprendre ce que je lui ai dit une fois: il peut se torcher le derrière avec mon ex-pseudo.

Anonyme a dit…

continuer le redressement de l'etat civil car ont est ménacer par cette marée humaine qui vient de l''afrique noir surtout le sénégal,nous tous ont est avec vous toute la popilation est avec vous ,c'est le seule probleme ou nous tous ont est d'accord.
car notre exsistence.

Anonyme a dit…

mais quel menteur c boidiel,alors q'il touche 3million.A-

======
Boidiel Ould Houmeid assure que les membres de la commission chargée du suivi du dialogue...

...ne perçoivent aucun Khoums.

Le président du parti d’opposition El Wiam monsieur Boidiel Ould Houmeid s’est déclaré surpris par les informations relayées par certians journaux et sites électroniques concernant les honoraires et émoluments aux présidents et membres de la commission chargée du suivi des résultats du dialogue national.

Le président Ould Houmeid qui copréside avec le ministre d’Etat Ould Bahiya cette commission a révélé dans une déclaration faite au site Atlanticmédia.info qu’il n’a appris cette information qu’à travers la presse expliquant que rien ne justifie l’octroi de telles facilités à une commission politique chargée de la mise en œuvre des résultats du dialogue.

Monsieur Boidiel a ajouté que si la presse qui représente le quatrième pouvoir sur lequel compte les mauritaniens pour être éclairés et informés, diffuse des données sans fondement, cela constitue une source d’inquiétude et montre que l’assainissement de la presse reste une urgence.

Il a encore précisé que l’Etat a proposé à la dite commission des émoluments comme cela se fait dans tous les autres pays, mais que ses présidents et membres ont décliné l’offre.

le vrai A-

Anonyme a dit…

salam:

IRA:"Un accueil triomphal pour Ould Cheikh Dieng"


IRA:"Un accueil triomphal pour Ould Cheikh Dieng"
Les militants d'IRA ont accueilli dans la plus grande joie la libération de Boulkheir Ould Chiekh Dieng,ce mercredi vers les coups de 16 heures. Ses compagnons de lutte lui ont réservé un "accueil triomphal" devant la brigade des mineurs, là, où il a été arrêté avec une dizaine de militants de l'IRA lors de leur sit-in pour dénoncer ce qu'ils ont qualifié "de pratiques esclavagistes contre Aweichita Mint Hamady, une mineure âgée de 10 ans par une présumée esclavagiste Aicha Mint Saibott".

Boulkheir a été arrêté puis condamné par la cour correctionnelle de Nouakchott, le 22 Aout dernier à 3mois d'emprisonnement. Il purgea sa peine dans la Maison d'Arrêt et Correctionnelle de Dar Naim avant d'être libéré ce mercredi.

A sa sortie, il s'est montré convaincu par les causes de son mouvement et il a dit "qu'il est déterminé dans la lutte contre l'esclavage en Mauritanie et il en fait l'une de ses priorités".

Dans la foule qui l'attendait devant la brigade des mineurs, il y avaient ses parents .

-----------------------------

ce le debit de la fin. dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Allah yaatik ejidri, y a enteu faux "A-" et faux "vrai A-". Des 26 lettres de l'alphabet, tu n'en a pas trouvé?

Anonyme a dit…

Salam


Agence Nationale du Registre des Populations : une démission collective


Tous les techniciens de l'Agence Nationale du Registre des populations et des documents sécurisés dans les neuf Moughataa de Nouakchott ont présenté, aujourd'hui, leur démission au directeur général, Mohamed Fadel Ould El Hadrami dit Mrabih, de ladite agence,a-t-on-appris d'une source bien informée.

Et selon une source proche des techniciens démissionnaires, précise à Alakhbar que l'insistance du directeur général d'affecter l'un des techniciens à Nbeikett Lahwach (Wilaya de Néma) est à l'origine de cette démission collective.

Selon certains observateurs, cette décision risque d'entraver le bon déroulement des opérations d'enrôlement à Nouakchott.

----------------------------------

Une institution dirigée par un amateur nassériste dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

salam

La rencontre du président de l’IRA Monsieur Biram ould dah ould Abeid, lors de sa conférence tenue durant son séjour à Washington, nous a permis de mieux le connaitre.


Contrairement au cyclone d’allégations médiatisées qui ont toujours tendance à nuire à sa personne en l’incriminant d’incitateur a la violence et à la guerre civile, j’ai découvert une personne qui porte un message plein de vérités.

La force de ce message porte aux réflexions les plus profondes. Sa théorie dans le combat pour la conquête de la justice, les possibilités d’émancipation contre les inégalités ethniques et sociales et l’éradication du phénomène de l’esclavage, aide l’interlocuteur à ouvrir son esprit aux réalités sociales, politiques et économiques du pays.

Les rideaux sont, alors, tombés avec sa démarche pour la déconstruction nécessaire du système des valeurs, sa façon de toucher directement aux sujets tabous.

Je juge nécessaire de rectifier le tir avant qu’il ne soit trop tard. Les inégalités et les disparités inconcevables et inadmissibles dont est victime la communauté hratine a la quelle j’appartiens, sont aussi flagrantes qu’on ne saurait plus garder silence.

Nul n’ignore que l’accès aux promotions et aux fonctions de l’Etat, comme aussi aux richesses du pays, ne relève pas de critères limpides permettant à toutes les composantes d’avoir les mêmes chances, dont la finalité serait de faire respecter la dignité de chacun et d’organiser le bien commun au profit de tous.

Nous avons subi toute sorte d’injustice et de discrimination a grande échelle, et tolérer notre confinement aux besognes laborieuses et parmi les plus dégradantes car, Les promotions restent déterminées selon un système de propension marginaliste, népotiste et tribaliste fortement enraciné dans notre pays. Ce qui provoque l’enrichissement et l’ascension notoires d’une partie de la communauté, la paupérisation et la rétrogradation d’une autre, considérée comme basse classe.

C’est dans cet esprit que le président de l’ira oriente quelques rayons de sa lutte qu’il prône pacifique et inébranlable, la quelle, un jour fera croiser les chemins de tous ceux qui aspirent aux idéaux de la liberté, de justice et de démocratie ; une défense inflexible se constituera contre toutes les formes d’oppression liées a l’esclavage et a l’injustice sociale pour une action collective qui permettra d’obtenir, notamment grâce à un rapport de force plus favorable, la correction de ces injustices.

La Mauritanie a une superficie qui fait deux fois la France et l’on continue à parler d’expropriation de terrains, des sans abri et des kebbas. La Mauritanie est pleine de ressources naturelles alors que la pauvreté s’accentue de jour au jour.

Enfin la Mauritanie a besoin de tous ses fils en dehors de toute autre considération d’ordre politique ou sociale, en dehors du principe de deux poids deux mesures qui ne servira pas notre pays car c’est juste un moyen d’exclusion et d’anéantissement de compétences nationales.

Ahmed Ould Jafar
Washington DC (USA)

Noor Info

Anonyme a dit…

aziz eloin toi, de ces barbu algerien. A- le vrai

========
La commission de suivi mauritano-algérienne tient sa 10ème session demain à Alger


La 10ème session de la commission de suivi mauritano-algérienne se tient demain, samedi, à Alger, sous la présidence d’Abdel Kader Messali, ministre délégué chargé des affaires étrangères algérien, et Hamady Ould Hamady, ministre mauritanien des affaires étrangères.

Un communiqué rendu public par la diplomatie algérienne précise que cette session durera deux jours et examinera l’évolution de la coopération bilatérale entre les deux pays et les moyens de la renforcer dans tous les domaines.

Le communique ajoute qu’il sera procéder, au cours de cette réunion, à « une évaluation globale » de cette coopération, à la lumière de ce qui a déjà été réalisé dans divers domaines tels l’énergie, l’enseignement, les BTP, la formation, les investissements privés et la pêche maritime.

Anonyme a dit…

le pays e dans la merde! A-

======
La Mauritanie, victime de la sécheresse, fait appel à l'aide internationale

Le gouvernement mauritanien a lancé jeudi un appel à l'aide internationale pour financer un plan de secours aux populations et au bétail d'un coût de plus de 112 millions d'euros afin de faire face à la sécheresse dans le pays, en grande partie désertique.

"Nous lançons un appel, avec insistance, à nos frères et partenaires au développement pour nous aider à mettre en oeuvre et financer un plan d'urgence pour venir en aide à nos populations et leur cheptel menacés par la sécheresse", a déclaré le Premier ministre Moulaye Ould Mohamed Laghdaf au cours d'une conférence de presse.

Ce plan, appelé "Programme d'intervention espoir 2012", doit prendre en charge les besoins des personnes et des animaux pour la période de soudure qui commence en janvier prochain, soit quatre mois plus tôt que d'habitude, a-t-il indiqué.

Selon lui, le gouvernement va mettre en vente des produits alimentaires de première nécessité à des prix réduits dans tout le pays, principalement dans les zones sinistrées où quelque 2387 boutiques seront ouvertes par l'Etat.

Cette politique profitera à quelque 800.000 personnes qui seront approvisionnées quotidiennement en denrées alimentaires comme le riz, le blé, les huiles, les pâtes alimentaires et le sucre "qui sont les produits les plus consommés dans (le) pays".

Le plan prévoit également un volet cheptel pour lequel le gouvernement devrait acheter et mettre en vente des aliments de bétail variés subventionnés à hauteur de 50%. Ces aliments de bétail "seront vendus partout, dans les zones à haute concentration de bétail et où les pâturages ont été déficitaires", a indiqué Ould Mohamed Laghdaf.

Le cheptel constitue 13% du produit national brut (PNB) en Mauritanie et occupe une très grande partie de sa main d'oeuvre, selon le Premier ministre. Le plan prévoit en outre le forage de puits dans des régions à haut potentiel fourrager mais qui sont inhospitalières en raison de l'absence d'eau pour l'abreuvage des animaux.

Selon le Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU, "environ 700.000 personnes" en Mauritanie - près du quart de la population - "sont en proie à une insécurité alimentaire sévère" suite à de mauvaises récoltes.

Anonyme a dit…

le faux A-, pardon laisse moi tranquil sltp. le vrai A-

Anonyme a dit…

C' est le faux A-. Le vrai ne fait pas d fautes comme " tranquil" au lieu de tranquille" .

Sur un autre sujet, Belaouar a laisssé tomber tous les salafistes detenus à Nouakchott pour juste liberer Oumar Sahraoui, un officier du Polisario. Preuve de tripatoullage .Jamais parlé des touristes d' Aleg dont la mort n' a jamais été revindiquée par AQMI.

==

Il a dit:
le faux A-, pardon laisse moi tranquil sltp. le vrai A-

11 novembre 2011 17:17

Anonyme a dit…

A- le vrai

Je respecte les orientations sexuelles des uns et des autres. Je prefere ne pas parler d'un cas que je ne connais pas. Il est certes vrai qu'en Mauritanie on ne jette pas une personne en prison parce qu'elle est gay, lesbian ou bisexual mais vous reconnaitrez avec moi que nos societe's n'ont pas de respect pour les orientations sexuelles cite'es plus haut. Des fois ta propre famille te rejette parce que tu es gay, lesbian ou bisexual.
Ceci etant dit, je pense qu'il faut etre honnete. J'ai vu des Africaines et des Africains utiliser toutes les strategies du monde pour regulariser leurs situations respectives aux USA. Je suis entrain de rire parce que j'ai l'impression que A- le vrai est la seule personne qui ne sait pas que nous sommes des milliers de Mauritanian Americans. Certains d'entre nous ne peuvent meme pas situer la Mauritanie sur une carte. Ce sont des refugie's politique qui ont quitte' la ville Mauritanie du Senegal, la ville Mauritanie du Mali, la ville Mauritanie de la Gambie et la ville Mauritanie du...Congo...etc pourque les MAURES QUI SONT TOUS DES MANGEURS D'HOMMES, NE LES MANGENT PAS. (RIRE)!!!!

ALLEZ LES AMIS, LES ECONOMIES SONT MAUVAISES. LES UNS ET LES AUTRES DEVELOPPENT LEURS PROPRES STRATEGIES POUR SURVIVRE. IT'S ALL TOO HUMAN!!!!!!

Je demande a' ma TORTUE FACHE'E de liberer Mohamed Lemine Ould Dadde'! YA TEKEYBER, GOULI LI RAJLIK YETLASS MOHAMED LEMINE OULD DADDE'. Il ne doit pas oublier que c'est grace a' Ould Dadde' qu'il a pu prier en costume, chaussures et cravatte derriere l'imam Diagana a' Kaedi. (JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!! YA A- le vrai, KHALINI ANAKE!!!!!! JE SUIS DEVENU VIEUX! JE LAISSE LE TERRAIN AUX PLUS JEUNES!!!!!!!!

Anonyme a dit…

Merhbeu Couli.On t' a entendu. Tu n' est pas vieux du tout.On te garde un seconde épouse fresh à Aioun. Nteu emmalak?

Sur un autre sujet, l'imam à la con veut tout regenter? Vous dites qwa vous les americano-mauritaniens? Une catastrophe çui-là quand il met son machin dans notre éducation qui bat déjà de l' aile because of les nationalistes-islamistes. Mais nous on ne touche pas aux gays et au gordieguenes.

==

L’imam Ould Habibou Rahmane prône l'implication des oulémas dans les états généraux de l’éducation


L’imam de la grande mosquée de Nouakchott Ahmedou Ould Lemrabott Ould Habibou Rahmane a préconisé l’implication des oulémas dans les travaux des états généraux de l’éducation (EGE)qui doivent s’ouvrir prochainement.


Dans son sermon de ce vendredi, l’imam a appelé les plus hautes autorités du pays a permettre aux oulémas et aux spécialistes de la charia islamique de superviser les travaux des EGE, afin que cela puisse conduire à une reforme pédagogique en parfaite conformité avec les enseignements et préceptes de la religion islamique.
L’imam a souligné que la participation de oulémas aux EGE aura un impacte positif sur l’enseignement de l’instruction islamique et religieuse et sur la place que cette matière occupe dans les manuels pédagogiques. Ce qui a-t-il souligné permettra d’avoir des générations consciente des dangers danger de l’apostasie, de la corruption et du détournement des biens publics.
« C’est à ce titre qu’il convient d’impliquer les oulémas et les spécialistes de la charia dans les détails des questions relatives à l’évolution du système éducatif », a-t-il conclu.

Anonyme a dit…

Maatala,

Pour twa. Le mari pas bouger de l' Espagne parcequ' il n y a rien à grailler en Mauritanie. Il rentre et il perd sa citoyennété espagnole. Il y a des gens qui n' ont pas de principes. Il prefere rester et raser les murs en Espagne.

===


Retour des membres d’une famille mauritanienne incarcérée en Espagne à Nouakchott ...

...pour purger le reste de leurs peines dans leur pays d'origine.

Sahara média a appris, de sources sécuritaires, que les autorités espagnoles ont supervisé le transfert en Mauritanie d’une famille dont les trois membres avaient été incarcérés en Espagne suite à des accusations portant sur le mariage d’une mineure.

La source, qui a requis l’anonymat, indique que le père de cette famille, Mohamed Ould Bouna, condamné en Espagne à une année et demi de prison ferme, a refusé ce transfert vers la Mauritanie, préférant purger le reste de sa peine (3 mois) en Espagne pour éviter de perdre son séjour dans ce pays.

La source indique que le mari de la jeune fille, Moctar Salem Ould Bouna, est lui arrivé, dans la nuit du samedi, à Casablanca en route pour Nouakchott. De même, la mère devrait, elle aussi, quitter l’Espagne demain dimanche pour rejoindre la Mauritanie où les autorités de Nouakchott ont promis à celles d’Espagne de veiller à ce que les membres de cette famille purgent, dans leur pays d’origine, le reste de leurs peines.

Les sources de cette affaires remontent à 2007 quand la famille de Mohamed Ould Bouna avait marié sa fille, Isselemha », alors âgée de 14 ans, à son cousin Moctar Salem, résidant en Mauritanie. De retour en Espagne, la famille a été confrontée à la justice de ce pays, quand une ancienne gouvernante de la fille l’avait incité à dénoncer ses parents pour « incitation au viol ».

Le cousin (mari) de la jeune fille avait écopé d’une peine de prison ferme de 13 ans et la mère à 17 ans de prison pour « mariage de mineure et complicité de viol. » Quant au père, il a été condamné à un an et demi de prison ferme et à l’interdiction d’approcher sa fille le restant de sa vie, pour l’avoir menacée.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Sahara Medias (Mauritanie)

Anonyme a dit…

18:22


تعرض الوزير السابق والمكلف بمهة في القصر الرئاسى المدير ولد بونا، لعملية إهانة علنية في قصر المؤتمرات يوم الأربعاء على هامش حفل لاختتام، من طرف مسير موقع "كريدم": كلود كهانا، وحدثت الاهانة عندما أراد المدير ولد بونا مصافة كهانا ومعايرته، فاستدار كلود رافضا المصافحة و مهاجما ولد بونا بكلام بذئ لايتصور، وصفه فيه بالفاسد والخبيث والنجس،و العبد المسلوب الهوية وظل ولد بونه منحنيا أمام هذا الكم الهائل من الشتائم، و لم تكتب عليه كلمة واحدة كرد على كلود كهانا بل أراد استعطافه متسائلا عن السبب الكامن وراء هذا التسلط. المشهد تلقاءه بعض الحاضرين باستهجان كبير،و اراد أحدهم...
التدخل لوقف الملاسنة و ذهب كلود ابعد من ذلك و شتم البربرمؤكدا انهم سلبوا موريتانيا من الزنوج أصحاب الأرض الحقيقيين كما قال و لولا تدخل بعض أفراد الأمن لتطور الأمر الى ابعد من ذلك لأن بعض الحضور كانوا ينوون الانتقام لولد بونا الا أن أجواء الحدث الكبير اختتام جلسات الحوار الوطني سيطرت على الحدث و انتقل الحضور الى قاعة حفل الاختتام و بحسب أحد المهتمين بأمور الأجانب فان هذه الإهانة التي تسبب فيها أجنبى مقيم، ضد موظف سامى بمركز القرار في الدولة الموريتانية،أمر خطير و تجب محاسبة مسير موقع كريدم عليه لأنه يعتبر إهانة لسمعة البلد وشعبه. و كلود كهانا فرنسي يشغل منصب المسؤول الاعلامي في المنظمة الزنجية العنصرية التي تسمى الوفاق الجمهوري لاعادة الديمقراطية في موريتانيا Convergeance Republicaine Democratique pour L'Instauration de la Democratie en Mauritanie : Cridem و التي يرأسها المقدم السابق في الجيش الموريتاني جوب مصطفى مدير الأمن الهيدالي و المتهم بتعذيب السجناء في حقبة ولد هيداله و يعود انتقال المنظمة الى نواقشزط اثر مبادرة من أمل بنت سيدي ولد الشيخ عبد الله ابنة الرئيس السابق لموريتانيا

أضيف بواسطة سيادة الدولة (زائر)

Anonyme a dit…

Azzizzo n' avait pas besoin de ça. Il en a jusqu'au c.. avec le tripatouillage d' AQMI. Honte à Mauritanie24
==
RFD : Communiqué.

Une large campagne nationale a été lancée par les forces de la liberté - Partis politiques, parlementaires et organisations de la société civile – pour dénoncer la séquestration à laquelle est soumis l'ancien Commissaire, M. Mohamed Lamine Ould Dadde depuis le 27.09.2011, après la fin de sa détention arbitraire , le 27/8/2010 .

Aujourd'hui, cette campagne s’étend à des tribunes internationales où des organisations universelles des Droits de l’Homme, des parlementaires et des gouvernements de pays amis, ont exigé la libération de M. Mohamed Lamine Ould Dadda qui est manifestement victime d'une machination politique pour laquelle ont été instrumentalisés , sans vergogne, les appareils judiciaire , administratif et de communication l’Etat de son Inspection générale aux instances judiciaires.

Malgré les barrières et obstacles érigés devant la manifestation de la vérité dans ce dossier., le slogan de lutte contre la gabegie que n’a cessé de brandir le pouvoir s’est encore une fois effondré et n’est plus qu’une coquille vide et apparait nu au peuple ; il n’est plus qu’ une manœuvre de diversion ne trompant plus personne.

Le maintien en détention arbitraire de M. Mohamed Lamine Ould Dadde indique combien est profonde la rupture qui s’est installée entre le régime et tous ceux qui, de bonne foi, avaient crû au discours populiste que développait ici et là Mohamed Ould Abdel Aziz - lors de la « légitimation » de sa conquête du pouvoir- ,ou ceux qui donnant du crédit à ses engagements d’assainir la gestion de la chose publique, ont rejoint ses rangs.

Sa conception patrimoniale des moyens de l’Etat et des ressources du pays, le pillage organisé qu’il érige en système de gestion, l’absence de tout scrupule et le mépris qu’il de la légalité dans l’exécution du Budget ont ôté toute crédibilité à ces promesses.

Le maintien du commissaire Mohamed Lamine Ould Dadde en détention arbitraire n’est –il pas plutôt une sanction que lui inflige le pouvoir pour son attachement aux droits de l’homme, pour sa lutte en faveur des libertés et pour son adversité vis-à-vis de l’arbitraire? L'opinion publique nationale est bien en droit de se poser désormais cette question.

En tout état de cause, le maintien du Commissaire Ould Dadde en séquestration prouve encore une fois que Mohamed Ould Abdel Aziz, piétine l'indépendance de la justice, viole l’autorité de la loi, et fait endosser à sa guise la responsabilité de ses propres fautes aux fonctionnaires publics.

Le Rassemblement des Forces Démocratiques :

1. Considère que M. Mohamed Lamine Ould Dadde , un détenu d’opinion.

2. Exige la cessation immédiate de sa détention arbitraire et la fin de sa souffrance et de celle de sa famille.

3. Condamne avec force toute instrumentalisation de la justice et toute atteinte à son indépendance de la justice.

Nouakchott, le 12 Novembre 2011
La Direction de la Communication



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Communication RFD

Anonyme a dit…

Azzizzo, fais attention!

==
Biram Ould Dah, Balla Touré et leurs compagnons de lutte iront à Innal..!


Biram Ould Dah, Balla Touré et leurs compagnons de lutte iront à Innal..!
« Tant que les lions n’auront pas leurs propres historiens, l’histoire des lions sera écrite par les chasseurs ». Heureusement que nos braves lions ont déjà pris possession de leur propre histoire.

Le 28 novembre 1960 est la date de l’accession de notre pays à l’indépendance. A partir de ce moment, la Mauritanie est devenue une république souveraine et indépendante. Ses fils en avaient exprimé la fierté et la gloire pendant un court moment. Et puis ce fut le déluge de malheurs qui a été le compagnon « de la liberté dans la pauvreté… ». Cette absurdité d’un mégalomane a creusé le lit à la misère noire que vivent les mauritaniens et cela dure depuis plus de cinquante ans.

Aujourd’hui, ce sont presque des centaines de milliers de mauritaniens exilés et des milliers enfouis dans des fosses communes quand ceux vivant à l’intérieur croupissent sous le poids toujours grandissant des méfaits des médiocres dont l’inconscience est érigée en système retors de gouvernement.

C’est dans cette ambiance plus que révoltante que des mauritaniens s’apprêtent à fêter une indépendance qui n’en vaut plus rien tellement la crise est profonde parce que maintenant traversée par la fissure du tissu social : le racisme à tous les niveaux et le manque de confiance vis-à-vis de nos dirigeants.

Ne serait-il pas intéressant que le 28 novembre 2011 soit marqué du sceau de l’histoire qui voudrait que cette journée soit un deuil national, de méditation, de lamentation et de visite des lieux comme Innal et Tiguinté.

Après ce pèlerinage, nous devrions initier toute démarche à réconcilier le pays avec ses familles endeuillées, avec tous ses enfants éparpillés aux quatre vents de la planète et situer la responsabilité de chacun sans nécessairement chercher à punir donc à juger.

Que vaut une fête nationale dans la misère et dans la famine? Encore une fois la faillite du système en place en Mauritanie est plus que jamais établie. Nous, survivants de la barbarie meurtrière d’une idéologie à la doctrine tyrannique et à la stratégie assassine, nous n’avons aucune excuse à célébrer une fête dans une nation dépourvue de justice et d’avenir pour une partie du peuple.

Aucune victime d'un tortionnaire politique n'a obtenu que le coupable soit traduit devant la justice, et ce depuis l'indépendance. Pire encore, les acteurs de ces barbaries intègrent élégamment le nouveau système sans évidement qu'on émet les moindres murmures sur leurs actes antérieurs.

Nos morts ne sont pas encore morts parce qu’ils n’ont pas reçu de sépulture digne, parce que nous ne les avons pas encore accompagnés en leur dernière demeure ; puisque nos dirigeants actuels et tortionnaires d’autrefois ne nous ont pas encore indiqué les fosses communes dans lesquelles l’esprit de nos morts ne se sont pas couchés du sommeil eternel.

Réclamons plutôt la réhabilitation des victimes, ce qui implique irréversiblement la réconciliation nationale. Oui, nous irons tous à Innal pour honorer la mémoire de nos 28 disparus en ce jour du 28 novembre 2011…..!

Anonyme a dit…

Maata, durant notre temps l'IMCR etait enseigne'e. Si tel est toujours le cas, le pense que les oulema peuvent et doievnt participer aux etats generaux sur l'education. Ne perdons jamais de vue que la Mauritanie est une republique...ISLAMIQUE! Nous n'avons aucune raison d'avoir peur des oulema et de notre religion. Je tends a' croire que faire participer les oulma aux differents dialogues nationaux, ne peut que moderer les positions des extremistes parmi eux. Le fait de les isoler et les eloigner des debats, pousseront plusieurs parmi eux a' radicaliser leurs positions.

Anonyme a dit…

Couli, my brother from amerika,

Tu n' as pas encore goûté à une bombe qui te déchire le ventre, qui fait voler ton bras à 100 mètres et érabouille tes couilles forever. Éloigne-toi des islamistes. Ce n' est pas des moutons de prairies americaines, ces gens. These guys are crazy.

Anonyme a dit…

«Lahbouss Ould Oumar, membre influent de l’IRA n’est pas à vendre».


«Lahbouss Ould Oumar, membre influent de l’IRA n’est pas à vendre».
Un militant de l'IRA a reconnu, ce dimanche, avoir été sollicité par le général Ould Hadi pour faire défection de l'IRA. Et à la grande surprise des journalistes, le concerné a déchiré le discours que lui aurait remis, le général.

Lehbouss Ould Oumar, un militant d'IRA, qui a invité la presse pour annoncer sa défection du mouvement antiesclavagiste IRA-Mauritanien, a fait la surprise. Devant les journalistes, invités à l'occasion à l'hôtel El Khater, il a déchiré le discours qui lui aurait été remis, dit-il, par les services de Ould Hadi.

"Il m'a été demandé d'annoncer que je ne suis plus convaincu de ma lutte contre l'esclavage, d'insulter Biram et compagnie. En contrepartie, j'aurai droit à une somme d'argent considérable et à l'autorisant d'une ONG. Mais j'ai décidé autrement" a-t-il indiqué.



Et Lehbouss Ould Oumar de préciser: "Je ne troque pas mes principes ni trahir mes compagnons" en déchirant une banderole "dénonçant le discours extrémiste" affiché à l'occasion.

"Je suis le fils de l'esclave qui a été vendue à Boutilimit. Je paye toujours pour ce drame. Je ne peux donc pas vendre, à mon tour, des esclaves" a-t-il affirmé.

"Vous savez que je suis pauvre et j'habite dans le Gazra. Comment puis-je louer cette salle(hôtel Khater), si ce n'était pas les moyens de l'Etat qui tente de diviser les abolitionnistes" s'est-il moqué.

Anonyme a dit…

Tu es loin d'être esclave, Lehbouss. L'acte que tu viens de faire prouve ta noblesse.

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Lu pour toi

Soutenir Omar El Béchir est un devoir pour tout musulman


Soutenir Omar El Béchir est un devoir pour tout musulman, selon un érudit mauritanien


Soutenir le Président soudanais, le général Omar Hassan Ahmed El Béchir est un devoir pour tout musulman, a assuré dans une fatwa, l’érudit mauritanien Cheikh Mohamed El Hassen Ould Dedew, dimanche à Nouakchott.

« Tous les musulmans, gouvernants et gouvernés, ont le devoir, en vertu de la Charia (NDLR : législation islamique), de soutenir le Président du Soudan, le général Omar El Béchir contre la CPI et il leur est interdit de le lâcher ou de l’extrader », stipule cette fatwa dont APA a pu obtenir une copie.

Le général El Béchir fait l’objet d’un mandat d’arrêt international émis par la CPI qui l’accuse de « crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Darfour », au Soudan.

Le texte de la fatwa ajoute qu’il est aussi « un devoir pour tous les musulmans de collaborer avec le gouvernement du Soudan, pour repousser ce complot judéo-chrétien ignoble dont le but est d’humilier tous les musulmans et d’effrayer leurs gouvernements par des actions qui n’ont jamais été dirigées contre un chef d’Etat, en service parmi les juifs et les chrétiens ».

« Il est un devoir pour tous les musulmans de combattre pour le (NDLR : El Béchir) protéger et de participer, chacun à partir de sa position et en fonction de ses capacités, à repousser cette injustice et cette tyrannie », souligne le Cheikh Dedew qui corrobore sa fatwa, par des versets de Coran et des Hadith (parole du prophète Mohamed).

APA – Nouakchott (Mauritanie)

------------------------------

Peur de la religion certes non, mais des oulémas pédophiles et esclavagistes, toujours.........

Il n'y a pas et il n'y aura jamais d'intermédiaire entre moi et mon créateur.

Cette caste d'hypocrites ne s'est jamais prononcé sur l'esclavagisme ni contre les injustices.

Ce sont des agents de satan qui se vautre dans la luxure et le TAHLIL dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam


Le CNT libyen exige l’obtention de visas pour les mauritaniens.






Le Conseil national de transition (CNT) libyen a décidé de soumettre les ressortissants mauritaniens désireux de rentrer en Libye à l’obtention d’un visa les retirant ainsi de la liste des citoyens de pays qui bénéficiaient, jusqu’alors, de certains privilèges.

Dans son édition du dimanche, le journal algérien « Echouroug », qui rapporte la nouvelle, indique que les nouvelles autorités libyennes ont adressé une circulaire à l’ensemble des services de sécurité et de douane, dans les différents points de passage, pour empêcher les ressortissants mauritaniens, algériens, égyptiens et syriens de pénétrer en Libye sans être munis de visas délivrés par les ambassades de Libye dans ces pays. Seuls les ressortissants marocains et tunisiens ont été exclus de cette mesure.

A signaler qu’aucune forme de relations diplomatiques n’existe actuellement entre la Mauritanie et le CNT libyen, la première n’ayant pas reconnu, jusqu’à l’heure actuelle, le second comme autorité légale dans ce pays gouverné, pendant plus de quarante ans, par le colonel Kadhafi, tué lors de son arrestation le mois dernier à Syrte.

---------------------------------

Les enculés de Sawab doivent avoir trés mal au fion dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Lu pour couly

Le sort des dictateurs et des méchants ont été donnés en exemple dans le Coran : Faraon, Haaman, Abrahat d’Abyssinie, etc. On n’apprend pas aux muftis l’histoire de l’humanité pour leur rappeler que Dieu n’est pas du côté des ‘dhalimiin’, des méchants, des prévaricateurs, etc.

On ne rappelle pas non plus à nos muftis que le meilleur exemple des dirigeants en Islam après le prophète Mohamed (PSL) a été donné au moins par deux Oumar : Ibn Khattab, le khalife juste et Ibn Abdel Aziz, cet homme d’action qui agissait pour le bien de ses sujets et qui passait tout son temps à résoudre leurs tracas.

Il est admirable ce huitième calife omeyyade qu’on a qualifié de cinquième des califes rachidine… Ce fils d’Abdelaziz ibn Marouen ibn Alhakem l’omeyyade et d’Um Assem Leyla, la petite fille d’Omar ibn Elkhatab…

L’honorable Cheikh Dedew pourrait inviter nos gouvernants à s’inspirer de ce prince des croyants qui commença par rendre à la caisse de l’empire tout l’argent qu’il possédait, tout ses vêtements de luxe, tout les bijoux de sa femme et qui quitta le palais royal pour aller habiter dans une petite chambre comme celle ou vivaient les pauvres et les veuves de son empire.

Omar Ibn Abdel Aziz a poussé les gouverneurs injustes à changer. Il a dépossédé toute la famille royale des biens qu’elle a acquis injustement et les a systématiquement restitués à leurs propriétaires.

Ibn Abdel Aziz avait dit à Ibn Al-Mouhaleb un ancien gouverneur qui lui avait apporté des cadeaux de valeurs dans l’espoir de tomber dans sa grâce : « D’où te provient ceci ? »

Si nos dirigeants se comportent comme ces gens-là, monsieur le mufti, nous les défendrons. Nous serons leurs boucliers et leurs gilets pare-balles…

Kissima

La Tribune (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Maata, le mot Oulama n'est pas synonyme de terroriste. Don't get me wrong car nous avons quelques oulema qui tiennent un discours extremiste mais ils ne constituent pas la majorite'. Soyons prudents avec nos analyses.Ce n'est pas parce qu'un ALIM a exprime' son opinion qu'il faut conclure que tous les oulema pensent comme lui. El Bachir a ses propres islamistes qui sont contre lui. Allez les amis IL NE FAUT PAS GENERALISER!!!!!

Anonyme a dit…

Tu es loin d'être esclave, Lehbouss. L'acte que tu viens de faire prouve ta noblesse.

13 novembre 2011 16:38
-----------------------------
mdrrrrrrrrrr!
lihbouse, n'est autre que un i3beyd irwekhi(sous homme) qil faut supprimer,avec le cafard biram et ces acolytes de l'ira.
le 28 11 2011 les cafards de l'ira doit subires le meme sort, que les terroristes peulh neutraliser le 28 11 1990 A INAL.

Anonyme a dit…

FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABES.

Anonyme a dit…

Maatala,

Étonné que Dedew continue à appuyer Béchir le soudanais. A lire l' interview de Belaouar, il est aussi lié à AQMI et le fait que Belaouar dise qu' il n' est pas du même avis que Dedew ne trompe personne. Les islamistes moderés, les salafistes, les wahabbites et les islamistes extrémistes jouent le jeu de la pression sur la République pour se faire reconnaître et prendre le pouvoir. Ils ont leurs amis et des nationalistes dans l' armée et qui attendent l'occasion.

Malgré la position des uns et des autres, on ne peut pas dire que Ould Taya et Ely ne connaissaient pas ces gens. Avec cette fatwa de Dedew et l' imam de la grande mosqué qui demande à azzizzo de nous policer plus, la catastrophe n, est pas loin.

A- le vrai vrai

Anonyme a dit…

C' est kwa, ça? Certainement un sain qui a pourri dans les archives et personne n' a senti l' odeur. Ou bien une personne arrêté, enfermée et la personne qui l' a enfermé a avalé la clé et a oublié.

Il y a des miracles de temps à autre! Le pauvre!

A-

===
Découverte de restes d'ossements humains au Palais de justice à Nouakchott ...

...et ouverture d'une enquête à ce sujet.

"De vieux restes d'ossements humains ont été découverts pendant la remise en ordre et la réorganisation des archives du Palais de justice", a annoncé dimanche soir le magistrat Ahmed Ould Abdellahi, adjoint au procureur de la République au niveau de Nouakchott.

"Le Parquet général a ouvert une enquête à ce sujet", a ajouté le magistrat.





Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Agence Mauritanienne d'Information

Anonyme a dit…

Maatala,

A lire et il faut chercher la version française qui doit exister. Écrit par Cédric Jourde de l' Université d' Ottawa. Lisez tout ce qui est écrit par Jourde. Ce document retrace tout sur l' avant et l' après-coup contre Sidioca et c' est une page de l' histoire du bled.

Couli: can you read and translate for canalh or find the French version? You are really un fainéant.

Ano foté et Moussa, ça va?

A-, le vrai vrai


http://www.freedomhouse.org/images/File/CaC/2011/MAURITANIAFINAL.pdf

Anonyme a dit…

Preparatory committee of the days of remembrance to the martyrs of Inal

This story is a new ridiculous selective memory and amplified by a racist propaganda to create a legend with numbers often speaking to coincide with the 28 and other fortuitous numbers fluctuating from 400 to 100 000 victims while ignoring thousands of in particular Haratine black burnt alive in the ovens of Dakar.

It based only on an epidermal solidarity of another age of an alleged black community against another alleged white community.

This trick will lead to absolutely nothing but revive racism and hatred. All participants in this event can conceive man only as black vs. white. Yet they present themselves as organizations working for of human rights but in reality acts to revive the hatred and racism against those they consider to be white men or Arab-Berber in the country of moors.

Anonyme a dit…

You are right 70%. People getting tired of this black-white divide. No one is speaking about those Senegales of Mauritanian descent and Mauritanian cooked in Dakar. Fully agree with you. Sidioca has apologized, ANAIR is doing what it can, but the issue not yet resolved. Very bad.

Anonyme a dit…

Salam


Mauritanie : Des partis demandent à descendre dans la rue pour dénoncer la suspension ...

...de la Syrie par la Ligue arabe.

Des partis mauritaniens ont lancé un appel aux peuples arabes à descendre dans la rue pour exprimer leur refus de voir la Ligue arabe suspendre la Syrie.

Ces formations politiques, d’obédience nationaliste arabe ou islamiste libérale, ont vivement dénoncé la décision prise par la Ligue arabe, la qualifiant d’acte s’inscrivant dans le cadre du « complot contre la Ouma arabe et visant à instaurer le projet du nouveau Moyen-Orient », selon les termes d’un communiqué rendu public, dimanche par ces partis.

Ces partis qui sont le Parti Unioniste Démocratique (PUD), le Mouvement de la Démocratie Directe (MDD), le parti réformiste et le Parti Unioniste, Démocratique et Social (PUDS) ont demandé à ceux qu’ils qualifient de « sages de la Nation » à contrecarrer ce qu’ils considèrent comme une conspiration pour provoquer des guerres civiles dans le monde arabe.

Lors de la dernière réunion de la Ligue arabe sur la Syrie, la Mauritanie a voté favorablement aux sanctions contre Damas, et notamment la suspension de ce pays de l’organisation.

--------------------------------

Pour ces rats la liberté c'est du chinois

De vrais enculés dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Réaction de notre ami Tiris


Redigé par,

tiris1

2011-11-14 18:32:41

Si ces partis ont un poids ce qui n’est pas évident, il faut qu’ils demandent à nos sages de lutte réellement et quotidienne contre toute cette injustice et cette féodalité qui gangrène notre société et menacent notre existence.

Cette féodalité qui règne en maitre réduite notre religion à des rituelles déconnectés de notre vie, une vie pleine des préjugés , de racisme et des inégalités qui nous maudissent et nous rappellent qu’on est tres loin de l’islam ou les hommes sont par essence égaux et seul leur piété ( qui implique forcement t la modestie e bonté envers les autres ) permet de le différencier.

Le vrai combat passe par ça avant tout sans que cela n’interdit de s’intéresser aux autres mais le racisme est formellement interdit dans l’islam !!!

-----------------------------

Pour une fois on est d'ac dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

D'autres réactions contre ces partis cartable

Redigé par, ousboghe

2011-11-14 15:48:58

C'est dommage qu'il existe des partis politique qui ne voient pas la souffrance des autres peuples au delà de leur croyance politique et continue d'appuyer des dictatures au nom du nationalisme arabe ou du baasisme. Je conseils à ces gens de respecter les choix des peuples et s'ils ne peuvent pas qu'ils se taisent et restent chez eux.

Une manifestation comme ça sera une honte pour tous les mauritaniens et ce qu'il faut faire est d'appuyer le peuple syrien qui est de souffrir à cause de ce tyran de Bachar Al Asad.
----------------------------------
Redigé par, Ennajii

2011-11-14 15:14:29

Je ne comprend vraiment pas. Ces partis politiques ne sont-ils pas des musulmans? Ils preferent le nationalisme, racisme, et autres qu'aux vies de leurs freres musulmans?

Au moins ces gens qu'on tue tous les jours sont des arabes, si c'etait des noirs comme en 1989 on aurait compris, mais sont des arabes et ils veulent leur mort? incroyable.

Un bon musulman qui craint Dieu ne peut pas etre nationaliste.

maatala

Anonyme a dit…

ORDURE MAATA:
LA SYRIE ET BACHAR SORTIRONT VAINQUEURES, FACE AUX TRAITRES, E LES LACHE.
SEUL LE NATIONALISME ARABES NOUS FERA GAGNER.
VIVE LA SYRIE ARABE
VIVE BACHAR

FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABE

Anonyme a dit…

C'est quoi ce front national de la mauritanie arabe? Les partis nationalistes sont d'obédience nazie et c'est connu. Yabouya descend dans la rue pour soutenir Bachar et Béchir le soudanais à ta guise. Cesse d'insulter les honnêtes gens.

Tu pourras faire de la mauritanie çe que tu en veux, si on te laisse. Tu vas droit au mur yabouya.

A-

Anonyme a dit…

Attaque armée contre une brigade à Aguel hoc : Un mort et plusieurs blessés
 Le Prétoire, 14/11/2011 Commentaires [ 32 ] E-mail Imprimer

Des hommes armés non identifiés ont attaqué à l’arme lourde le jeudi soir un poste des forces de sécurité à Aguel Hoc faisant  un mort et des blessés dont un en état critique. Le poste a été systématiquement saccagé et les occupants dépouillés par les assaillants qui se sont évanoui dans la nature.

 La scène se passe dans la localité d’AGUEL HOC à 170 km environ de Kidal le jeudi 10 novembre 2011. Le poste mixte de la gendarmerie et douane situé à quelque  kilomètre à l’Ouest d’ AGUEL HOC a été attaqué par  des hommes armés dont le nombre exact ne nous a pas été communiqué et qui étaient à bord  d’un pick- up de marque TOYOTA land cruiser. Les assaillants ont ouvert le feu sur les agents du poste qui ont immédiatement riposté, les échanges de tirs à armes automatiques  a duré presqu’une demi heure. La puissance de feu des assaillants a fini par anéantir les forces adverses.

Le poste a été complètement détruit. Et les assaillants lourdement armés se sont emparé des armes munitions et tous ce qu’ils ont trouvé sur leur chemin avant de mettre le voile. Le bilan fait état d’ un mort : un agent des douanes du nom de ABDOU AG WADOSSENE mort sur le coup et d’ un blessé grave : un agent de la gendarmerie du nom de BILLAL AG MITKI qui est grièvement blessé et qui selon nos sources est pris en charge au Centre de santé de référence de Kidal.

Pour le moment, l’attaque n’a pas été revendiquée ; même si plusieurs des pistes probables sont multiples. On parle des intégristes d’AQMI, des troupes armées du MNLA ou encore celle des « dissidents Libyens » qui ont refusé de déposer les armes. Cette dernière est la plus sérieuse. Certains observateurs pensent qu’il s’agirait d’un acte d’un groupe isolé, d’autres n’excluent pas la piste des narcotrafiquants. En attendant les conclusions d’une enquête déjà ouverte par les services de sécurités, aucune piste n’est à exclure. Les auteurs  de cet acte « lâche » et « barbare » seront sans doute rattrapés. Par ailleurs, nous avons appris de sources militaires que plusieurs unités d’élites seraient déployées sur le terrain dans le cadre de la prévention de toutes les éventualités.

Mohamed AG Assory


Le Prétoire, est seul responsable du contenu de cet article

---
Ça pête au nord Mali. C'est le début. Secession en vue avec tripatouillage extérieur. Les gens de l'Azawad auront leur territoire, grâce aux sottises de gouvernement malien et son incapacité de dire non aux états tripatouilleurs. La devise de Ould Taya: tu me tripatouille, je te tripatouille triplement.

Azzizzo: ne tombe pas dans le piège dans lequel ATT est tombé. Thouk les gens ma ydjallou.

A-

Anonyme a dit…

Mauritania human rights

The foundations of goodness and virtuous values ​​of humanity that are the basis of human rights are not compatible with the fighting adversity and hatred. But they were and continue to be brandished by the vain attempts of collective guilt imposed by an infinite number of NGOs, political parties, trade unions and other theme to meet their instincts of hatred and revenge. Under the pretext of struggle for human rights, these organizations establish and maintain a model of hierarchy of human suffering and select memories not fully established to create a reference based on an assumed large attempted genocide. This reference will carry the culpability on one side and the lamentation of the other. It aims to reduce man to a single perspective without compromise where the choice is unique Black vs White, the eternal battle for talk.

Anonyme a dit…

15:59Kiffa : Les bouchers remontés contre la Protection du consommateur.

Fatimettou Mint Brahim, représentant de La direction de la concurrence et de la protection du consommateur à Kiffa, a été entendue, hier lundi, par le Procureur de République, après qu’elle a donnée de la viande aux prisonniers.

Et selon le correspondant d’Alakbhar, sur place, la convocation de Mint Brahim fait suite à une plainte déposée par des bouchers, qui l’accusent de «saisir illégalement leur viande au profit des prisonniers ». Elle est, en outre, accusée d’agir «sans prévenir l’autorité de contrôle » sur le cas de la viande.

De son côté, Fatimetou Mint Brahim répond avoir agi en toute conformité à une décision administrative» de la commission de contrôle des marchés.

En effet, La commission avait recommandé aux bouchers de baisser les prix de viande par rapport aux prix du bétail sous peine de voir leur viande saisie et donnée aux prisonniers. Mint Brahim soutien avoir approvisionné les détenus en viande contre une déchargé faite par le régisseur de la prison.

Outre, elle s’est étonnée de sa convocation et surtout de la plainte des bouchers qui, selon elle «ont violé» ladite décision.

 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : Alakhbar (Mauritanie)
| Education, Culture, Littérature, Musique| Lus : 2

-----

Du n'importe quoi. Cette dame ne sait même pas ce qu'elle fait. Elle n'a pas le droit de saisr la viande des bouchers. Sauf si cette viande presente un danger public et qu'elle designee par le ministere de la sante publique. Il ne faut pas controler les prix, mais deveopper la libre concurrente !

A-

Anonyme a dit…

بسم الله الرحمن الرحيم الحمد لله رب العالمين اللهم صل على محمد وعلى آل محمد عليه الصلاة والسلام.
السلام عليكم ورحمة الله وبركاته
عبدالسلام ولد عبد الله

في سبيل الله تعالى وحده أخي أختي ساهم في نشر هذا المقال في كل المواقع والصحف فحقوق نشره لكل من يريد الأجر من الله تعالى والله أعلم.
التعاون في تحسين صورة الإسلام في العالم)
واستثمار الفرص القائمة من أجل أن تصل الحركات الإسلامية بسلم وطريق عادل إلى السلطة في بلدان المسلمين فنجاج الإصلاح والتغيير وبناء الدولة المسلمة العادلة المدنية الحديثة مرتبط بنهج تعامل الحركات الإسلامية السياسية)
مقدمة ووصايا للعمل الإسلامي
مقدمة
عن طريق الإقناع العقلي والتسامح والوسطية فالإسلام مدني علمي حضاري يخاطب أهل هذا العصر بما يفهمونه
فعن معاذ بن جبل رضي الله عنه قال: قال لي النبي صلى الله عليه وسلم: {يا معاذ ! أتدري ما حق الله على العباد؟ وما حق العباد على الله؟ قلتُ: الله ورسوله أعلم، قال: حق الله على العباد: أن يعبدوه ولا يشركوا به شيئاً، وحق العباد على الله: أن لا يعذب من لا يشرك به شيئاً)) (رواه البخاري ومسلم) وعن أنس بن مالك قال النبي صلى الله عليه وسلم قال:(( يقول الله لأهون أهل النار عذابا لو كانت لك الدنيا وما فيها أكنت مفتديا بها فيقول نعم فيقول قد أردت منك أهون من هذا وأنت في صلب آدم أن لا تشرك أحسبه قال ولا أدخلك النار فأبيت إلا الشرك)) (رواه مسلم)
إن كل من له إجازة في القرآن الكريم قرأ القرآن الكريم على شيخه الذي قرأه على شيخه إلى الصحابة العدول الأبرار إلى رسول الله صلى الله عليه وسلم حوالي 29 إلى 37شيخا إلى الصحابي تقريبا في حوالي 14 قرنا بمعدل شيخين في كل قرن بحسب أعمار الشيوخ وعلو السند ومن نظر إجازات حفظ القرآن الكريم التي معجزة توثيقية خاصة للمسلمين تبين له ذلك نقلا دقيقا محكما والحديث النبوي محفوظ بأسانيده في كتب الحديث المعروفة ومن أشهرها المعتمد بين المسلمين مو طأ مالك وصحيح البخاري وصحيح مسلم وسنن أبي داوود وسنن الترمذي وسنن النسائي وسنن ابن ماجه ومسند أحمد ومسند الدارمي فكل محدث يحدث عن شيخه إلى الصحابي إلى رسول الله صلى عليه وسلم نقلا موثقا متصلا بالسند شيخا عن شيخ إلى الرسول صلى الله علي وسلم
فالإسلام وصل إلينا وصولا دقيقا موثقا محفوظا حجة على الناس ولله الحمد فمن الناس من هداه الله إليه ومن الناس من لا يؤمن ولو جاءته كل آية والعياذ بالله تعالى ونحن كمسلمين نقيم حجة الإسلام بين الناس ولا نظلم أحدا ولا نحقر أحدا ولا نجبر ونكره أحدا إكراها وجبرا يخالف الشرع بل نحب لكل الناس الخير و أن يهتدوا إلى الحق الواضح والله هوالهادي ولا حول ولا قوة إلابالله.

Anonyme a dit…

Ano du 15 novembre 2011 15:41

Fais attention. Ici c'est du direct. Parler hassaniya en anglais pose problème here. D'accord avec twa qu'il faut faire très attention avec le shade of gray entre supposées victimes et supposées coupables. Je ne comprends pas pourquoi ma mère qui est vendeuse de cous-cous doit répondre des crimes des nationalistes arabes (obédience nazie) alors qu'elle n'a rien fait.

Ici, nous sommes des amis. C'est le seul lieu où tu peux lâcher avec la constipation du language de bois de tous les intellectuels du bled. C'est des lâches, des incapables et ne peuvent pas voir plus haut que leur trou de balle. Donc, il faut parler très direct. Be careful, my friend. On a depassé la langue de bois ici. Welcome to this crazy world of ours.

Bebe BA a dit…

La Mauritanie représentée à la rencontre des blogueurs du Maghreb organisée par la Deutsche Welle !

Du 27 au 29 novembre 2011 la célèbre radio allemande organise à Tunis une rencontre exceptionnelle entre les blogueurs du Maghreb. La Mauritanie sera représentée par l’adorable Bébé Ba de Canalh, l’ancêtre de bien des blogs mauritaniens juste après le blog de l’implacable X ould Y. C’est là que nous avons tous commencé. Lieu de débats par excellence, ce fut là que nous avons assommé les frontistes et autres daddahistes pendant la crise constitutionnelle jusqu’à la victoire de notre champion l’ingrat général civilisé.

A cette époque d’innocence nous croyions qu’il serait l’homme du changement à pas de géant ; force est de constater qu’avec lui nous avancions d’abord à pas de tortue pour finir aujourd’hui à pas de mystificateur incapable d’affronter le système auquel il doit tout ! se contentant de le dompter et permettre la gabegie à la carte et non plus à tout vent…

Mais si c’était à refaire, je referais quasiment peut-être pareil car il est toujours le moins pire par défaut étant entendu que nul civil indépendant ne peut vaincre le système des militaires et Aziz au moins nous laisse la liberté d’expression. Que dirions-nous si demain nous venait un Dadis Camara… Qui pourrait alors affronter le sanglant quand nul n’a pu affronter l’absence de coup de feu ?

Ah ! la belle époque de l’innocence ! Nous ne connaissions pas encore ce terrible trait de caractère d’Aziz consistant à menacer les forts qui lui résistent jusqu’à ce qu’ils plient mais Aziz ne s’acharne que sur les faibles voir Ould Khattri, Ould Dadde et autres… Laissant courir même les voleurs pro-rabat qui ont volé des milliards sous ses yeux au rayon santé.

D’ailleurs on vient d’apprendre de la voix d’un imam, qui demande la grâce présidentielle pour certains salafistes, qu’Aziz n’a gracié que ceux qui ont refusé de participer au dialogue avec les oulémas, puis il leur donna chacun 3 millions pendant qu’un militaire, qui a perdu ses jambes au front, écrivait sur le net qu’il n’a eu droit à rien sinon à une retraite anticipée bien sèche !

Passons ! On ne désespère pas de voir Aziz guérir de ses démons qui lui font amadouer les dangereux et écraser les faibles, qui lui font courir après les puissants pour ensuite leur tourner le dos comme tout bon mauritanien, on a vu cela avec kadhafi, avec la syrie, l’iran. De là d’ailleurs qu’Aziz ne bouge plus tellement il semble craindre les représailles des milices des uns et des autres dans la région ; surtout que les missiles Sam7 à 4000m de portée sont en vadrouille.

Après la diplomatie du tieb-tieb, voici l’heure de l’angoisse…

Courage !

Bebe BA a dit…

Nous disions donc que c’était vraiment une époque d'innocence où nous étions sur le net jour et nuit, tremblant à l’idée de voir Aziz trahi par les siens. Jour après jour à base de milliers de commentaires et d’une centaine d’articles, nous avions débattu avec rage contre les frontistes et autres daddahistes. Canalh est un blog sans modération, on y a écrit sans filet affrontant à l’occasion les délires du premier venu mais c’était aussi le prix à payer de la liberté d’expression.

Canalh c’est toujours ouvert H24. Vous y trouverez la grande famille canal et surtout l’inoxydable Maata, le cuistot de la place qui vous accueillera à la carte…

On souhaite un bon voyage à l'adorable Bébé Ba et bien des choses aux révolutionnaires de Tunisie !

Acrostiche :

C’est le club du cuistot, servez-vous : cru ou cuit
A canal on y sert tout : du blanc jusqu’au bruit
Naviguant sur le net de jour comme de nuit
A canal on déballe, on aime ou on s’ennuie
Le commentaire est humain et surtout fortuit
Humblement on écrit, servez-vous c’est gratuit
Publié par vlane.a.o.s.a à l'adresse

-------------------------------------------------
Merci mon cher vlane