mardi 15 novembre 2011

Un combattant des droits humains embastillé en Mauritanie

Commissaire aux Droits de l'Homme de 2008 à 2010 dans le gouvernement mauritanien, Mohamed Lemine Ould Dadde est maintenu en prison sans jugement depuis plus d'un an. Son sort atteste la persistance d'archaïsmes et de tabous socio-ethniques.

Nul en Mauritanie n'est mieux à même de rédiger un rapport détaillé sur l'appareil judiciaire local et le système carcéral du cru que l'ancien commissaire aux droits de l'homme. Et pour cause: Mohamed Lemine Ould Dadde, 44 ans, croupit depuis près de quatorze mois dans la prison civile de Nouakchott. Réclusion au demeurant illégale à compter du 27 septembre dernier, date de l'expiration de sa détention provisoire.
Que reproche un parquet aux ordres à cet activiste libéral, hier farouche opposant au régime autocratique de Maaouiya Ould Taya (1984-2005)? Officiellement, des malversations et détournements d'un montant de 271 millions d'ouguiyas, soit 750000 euros, commis dans l'exercice de ses fonctions. Grief fantaisiste, au regard des incohérences et des à-peu-près d'un dossier d'accusation digne de figurer parmi les études des cas soumises à des étudiants en droit de première année.

Sans doute cet informaticien de formation, diplômé de Sciences-Po Paris et marié à une Française, eut-il le tort de soutenir le général Mohamed Ould Abdel Aziz, putschiste sanctifié depuis lors par les urnes, de croire à ses promesses d'ouverture mais plus encore d'accepter en septembre 2008 une mission qui lui conférait un rang ministériel. Deux ans après, il sera donc limogé par décret puis arrêté.

Engagement contre l'esclavage

Tout indique que ce noble de la tribu des Tagounanet, fils d'un notable érudit, paie avant tout son engagement résolu contre l'esclavage et autres traditions féodales, tels l'excision ou le gavage des jeunes filles promises au mariage. A l'évidence, ses initiatives en faveur des Haratine, serfs négro-africains affranchis, auront irrité une élite arabe attachée à la perpétuation d'archaïsmes socio-ethniques. Mohamed Lemine avait d'ailleurs d'emblée prêché l'exemple, rendant sa liberté à son " frère de lait " Etman, l'esclave qui, conformément aux usages maures, lui fut alloué à sa naissance. Mais voilà: dans la Mauritanie de 2011, les tabous ancestraux font de la résistance.

Le Quai d'Orsay, qui suit de près l'affaire, a fait part le 8 novembre de sa "préoccupation" et réitéré son plaidoyer en faveur du "respect de la légalité de la procédure et des droits" du proscrit. Quant à l'épouse de ce dernier, Céline Brard, elle a pu le rencontrer sur place à la Toussaint et envisage un nouveau voyage à Nouakchott fin décembre. On imagine sans peine le cadeau de Noël dont elle rêve.

Source: L'Express

35 commentaires:

Anonyme a dit…

Les droits de Mohamed Lemine Ould Dade' doivent etre respecte's!

Bebe BA a dit…

La Mauritanie représentée à la rencontre des blogueurs du Maghreb organisée par la Deutsche Welle !


Du 27 au 29 novembre 2011 la célèbre radio allemande organise à Tunis une rencontre exceptionnelle entre les blogueurs du Maghreb. La Mauritanie sera représentée par l’adorable Bébé Ba de Canalh, l’ancêtre de bien des blogs mauritaniens juste après le blog de l’implacable X ould Y. C’est là que nous avons tous commencé. Lieu de débats par excellence, ce fut là que nous avons assommé les frontistes et autres daddahistes pendant la crise constitutionnelle jusqu’à la victoire de notre champion l’ingrat général civilisé.

A cette époque d’innocence nous croyions qu’il serait l’homme du changement à pas de géant ; force est de constater qu’avec lui nous avancions d’abord à pas de tortue pour finir aujourd’hui à pas de mystificateur incapable d’affronter le système auquel il doit tout ! se contentant de le dompter et permettre la gabegie à la carte et non plus à tout vent…

Mais si c’était à refaire, je referais quasiment peut-être pareil car il est toujours le moins pire par défaut étant entendu que nul civil indépendant ne peut vaincre le système des militaires et Aziz au moins nous laisse la liberté d’expression. Que dirions-nous si demain nous venait un Dadis Camara… Qui pourrait alors affronter le sanglant quand nul n’a pu affronter l’absence de coup de feu ?

Ah ! la belle époque de l’innocence ! Nous ne connaissions pas encore ce terrible trait de caractère d’Aziz consistant à menacer les forts qui lui résistent jusqu’à ce qu’ils plient mais Aziz ne s’acharne que sur les faibles voir Ould Khattri, Ould Dadde et autres… Laissant courir même les voleurs pro-rabat qui ont volé des milliards sous ses yeux au rayon santé.

D’ailleurs on vient d’apprendre de la voix d’un imam, qui demande la grâce présidentielle pour certains salafistes, qu’Aziz n’a gracié que ceux qui ont refusé de participer au dialogue avec les oulémas, puis il leur donna chacun 3 millions pendant qu’un militaire, qui a perdu ses jambes au front, écrivait sur le net qu’il n’a eu droit à rien sinon à une retraite anticipée bien sèche !

Passons ! On ne désespère pas de voir Aziz guérir de ses démons qui lui font amadouer les dangereux et écraser les faibles, qui lui font courir après les puissants pour ensuite leur tourner le dos comme tout bon mauritanien, on a vu cela avec kadhafi, avec la syrie, l’iran. De là d’ailleurs qu’Aziz ne bouge plus tellement il semble craindre les représailles des milices des uns et des autres dans la région ; surtout que les missiles Sam7 à 4000m de portée sont en vadrouille.

Après la diplomatie du tieb-tieb, voici l’heure de l’angoisse…

Courage !

Nous disions donc que c’était vraiment une époque d'innocence où nous étions sur le net jour et nuit, tremblant à l’idée de voir Aziz trahi par les siens. Jour après jour à base de milliers de commentaires et d’une centaine d’articles, nous avions débattu avec rage contre les frontistes et autres daddahistes. Canalh est un blog sans modération, on y a écrit sans filet affrontant à l’occasion les délires du premier venu mais c’était aussi le prix à payer de la liberté d’expression.

Canalh c’est toujours ouvert H24. Vous y trouverez la grande famille canal et surtout l’inoxydable Maata, le cuistot de la place qui vous accueillera à la carte…

On souhaite un bon voyage à l'adorable Bébé Ba et bien des choses aux révolutionnaires de Tunisie !

Acrostiche :

C’est le club du cuistot, servez-vous : cru ou cuit
A canal on y sert tout : du blanc jusqu’au bruit
Naviguant sur le net de jour comme de nuit
A canal on déballe, on aime ou on s’ennuie
Le commentaire est humain et surtout fortuit
Humblement on écrit, servez-vous c’est gratuit
Publié par vlane.a.o.s.

Anonyme a dit…

A mes connaissances il n'y a pas eu de proces et le Mr est en detention depuis plus d'un an! Ould Dadde' et moi avons eu des positions diametralement oppose'es. Il est le seul intellectuel qui dit que l'action de Mohamed Abdel Aziz contre Sidi Ould Cheikh Abdallahi n'etait pas un coup d'etat. HE JUST DOESN'T KNOW ANY BETTER!Therefore, I am not holding it against him. Je demande tout simplement a' ce qu'on le juge ou le libere!

Anonyme a dit…

Salam


Balla Touré secrétaire aux relations extérieures de l’IRA: «A Travers la commémoration des dates du 27 et 28 novembre, nous pensons à toutes les victimes de la barbarie raciste…»

«Nous avons un pacte avec les veuves et les orphelins des militaires victimes de la répression dans les années 90/91», soutenait Biram Ould Dah Abeïd, président de l’IRA, lors d’une conférence de presse tenue à la nouvelle Maison des Jeunes, en juillet passé. La commémoration des dates du 27 et 28 novembre prochains en mémoire des 28 militaires négros-mauritaniens pendus à Inal dans la nuit du 27 au 28 novembre 1991, est-elle un prélude au combat contre l’oubli et l’impunité promis par le président de l’IRA?

Des choses très graves se sont passées dans ce pays pendant la période 90/91, durant la gouvernance du colonel Ould Taya. Il y a eu des exécutions extrajudiciaires un peu partout en Mauritanie, surtout le long de la vallée du fleuve Sénégal. Mais aussi des militaires ont été arrêtés, incarcérés dans des casernes, exécutés sans aucune forme de justice et tout ceci a connu un point culminant pendant la soirée du 27 au 28 novembre 1990 quand les responsables de la caserne d’Inal ont décidé de commémorer le trentième anniversaire de l’accession de la Mauritanie à l’indépendance en désignant parmi les prisonniers, 28 de ces militaires négro-mauritaniens qu’on a numérotés de un à vingt-huit. Et tous ont été pendus ce soir. Donc c’est dans ce contexte que nous avons voulu commémorer ces martyrs. Le comité que nous avons initié s’appelle le Comité préparatif des journées de souvenir aux Martyrs d’Inal, mais à travers cette commémoration, nous pensons à toutes les victimes de la barbarie raciste, à tous ceux qui ont été tués de façon injuste à Oualata, Sorimalé, à Inal, Jreïda, à Azlat, sur tout le long de la vallée du fleuve Sénégal et un peu partout. Donc c’est une façon pour nous de commémorer toutes les victimes de la barbarie raciste du régime d’Ould Taya. Nous avons le sentiment que ce dossier est en train d’être enterré et sommes loin de l’accomplissement des devoirs de vérité, de justice, de mémoire et de réparation. Nous avons observé chez les rescapés, les veuves et les orphelins des militaires tués une telle volonté de continuer la lutte que notre foi en eux est très grande, et notre conviction est faite que la vérité puis la justice triompheront pour le règlement définitif de ce dossier.

Anonyme a dit…

Dimanche 13 novembre, alors que certains s’attendaient à voir Lahbouss Ould Oumar annoncer la création d’une IRA/Ère Nouvelle dont il aurait été le président, l’intéressé a laissé entendre que l’État a tenté de le corrompre dans le but de créer des dissensions dans les rangs de l’IRA. Que vous inspire cet épisode?

Nous ne sommes pas surpris de cette tentative des renseignements généraux de créer une dissidence au sein de l'IRA. Nous sommes poursuivis au quotidien, nous sommes harcelés, nous sommes surveillés. Malheureusement pour eux, ils sont tombés sur un militant aguerri. Notre ami Lahbouss Ould Oumar tient beaucoup à ses principes, au combat que nous menons ensemble. Les renseignements généraux sont passés par le mauvais chemin. IRA-Mauritanie, ses cadres, ses militants, et ses sympathisants sont décidés à aller de l’avant, nous sommes convaincus et ne souffrons d’aucun doute que notre combat portera ses fruits et nous arriverons Inch'Allah très bientôt à une Mauritanie débarrassée de toutes ces tares que sont l’esclavage, le racisme, l’exclusion. Il n’y aura plus de place pour les racistes, plus de place pour les esclavagistes en Mauritanie.

À l’issue du dialogue qui a réuni trois partis de l’opposition et la majorité, il a été décidé d’inscrire l’interdiction de l’esclavage dans la constitution. Est-ce une avancée à vos yeux?

Porter la criminalisation de l’esclavage au niveau de la constitution ne change rien à la situation. Il existe une loi criminalisant l’esclavage, cette loi renferme bien des insuffisances mais du moment qu’elle existe, commençons, d’abord par l’appliquer. Malheureusement, la volonté politique ne suit pas. Nous avons vu, jusque-là, les autorités locales, les walis, hakems, commissaires de police, et commandants de brigade de gendarmerie prendre part clairement pour les esclavagistes, faire tout pour empêcher leur poursuite devant la justice.

Nous ne sommes pas naïfs, les autorités actuelles comme celles qui les ont précédées n’ont pas intérêt à ce que cette pratique s’arrête. Le régime tire sa force de sa connivence avec les groupes féodaux dominants. L’esclavage est d’abord matériel. L’esclave c’est une main-d’œuvre gratuite, très docile. Suivre les dromadaires, entretenir les troupeaux demandent beaucoup d’efforts, beaucoup d’argent. Mais la présence de l’esclave et de sa descendance offre une main gratuite et évite aux esclavagistes de délier les cordons de la bourse. Par ailleurs nous savons aussi que les esclaves mineures servent, excusez-moi du terme, de chair fraîche pour les maîtres qui s’adonnent sur ces mineures à des violences qu’aucune morale ne saurait justifier, tolérer. Les viols sur ces filles, dès l’âge de douze ans, sont quotidiens. Les esclavagistes tiennent à l’esclavagisme pour le profit matériel et l’assouvissement de leur libido bestial.

Propos recueillis par Samba Camara

Noor Info

Anonyme a dit…

Salam

Casse téte

mercredi 26 octobre 2011Casse Tête
Tout le monde sait que si le bon Dieu avait voulu qu'on comprenne les hommes, il nous aurait envoyées un "mode d'emploi"!
Mais essayons quand même de les comprendre dans la mesure de nos moyens! lol
Ma mère avait coutume de dire " Gorko opetakee yewee woto yeliyadé (ne laisse jamais ton mari s'ennuyer sinon il ira chercher ailleurs)". Dans la société Halpur, tout est là pour la satisfaction de l'homme (la femme, on s'en fout: s'il est content tout le monde est content)
Donc en parlant avec ma soeur et ses amis, j'ai pu avoir leurs avis pour savoir ce qui, selon elles, pourrait retenir nos hommes (je parle des mauritaniens).


utilisation d'artifice: Dialdiali, bine bine ou galli (pétits colliers qu'on met autour des reins); on en a de tous genres: en perle, en bois ou des lumineuses
bethio, petit pagne qui se porte la nuit
le thouraye ou encens
être à l'écoute de ses besoins,
ou faire comme certains, lui mettre les pieds dans de l'eau chaude et les lui masser quant il revient fatigué du boulot
Mais on remarque que malgré tout cela n’empêchait pas nos hommes d'aller ailleurs. On aura beau utiliser ces artifices il est impossible de les contenter. Tu mets tes dialdiali lumineux qui sentent super bon et un bethio joliment décoré, il ira voir en face où il y a des jeans serrés et des strings ou des boxer. Tu mets du thouraye, le jour où il en marre, il devient asthmatique! T'auras beau l'écouter ou le masser, il trouvera que tu es trop soumise et qu'il a besoin de sensations fortes!!!! Echanger avec lui sur divers sujets, au début il appréciera après il t'accusera de faire l'intellectuelle! ( sous entendu : je n'aime pas les femmes plus "intelligentes" que moi)
Tu lui proposes l'amitié amoureuse parce que tu as juste envie d'être dans ses bras de temps en temps mais il trouve le moyen de tout faire foirer!! Morale de l'histoire : il n'y a rien à faire!
A un moment, tu te dis que "c'est chez toi que ça va pas". mais tu te rends compte que t'es pas la seule dans ce cas; que d'autres ont fourni beaucoup plus d’effort que toi mais que ça n'a pas marché!
Alors quoi faire?
Car, on aura beau à être des épouses, des mamans, des amies ou des amantes pour nos hommes, ils trouveront toujours le moyen de nous briser le coeur!
Ma mère avait l'habitude de dire que l'homme est un animal égoïste qui ne pense qu'à son bien être!
En tous cas, cette phrase résume bien nos hommes, perpétuellement insatisfaits, égoïstes, cavaleurs et nomades de l'amour, victimes consentantes des jeux....


Dalida

Anonyme a dit…

La Mauritanie sera représentée par l’adorable Bébé Ba de Canalh,
====
c'est inadmissible, bébé ba n'est pas mauritanienne.

un négr ou une négresse, ne peut pas représente la mauritanie, car la mauritanie est un pays arabe.

bébé ba, j te conseille de représentée, le mali ou le senegale.
FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABE

Anonyme a dit…

Ken
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2011/11/16/smac-obama-embrasse-chavez-sur-la-bouche/

C'est l’imagination benetton...

Anonyme a dit…

les zamis,

Pendant qu'on papotte sur tout ou rien ici, il va y avoir du sport entre les maliens et leur autre moitié le touaregs. dommage pour leur droits. Mais il faut parfois séparer sa demande de reconnaissance de ses droits aec les trafics et cette saloprise d'AQMI.

N.B: bithani facho, allah yaatik hdir el boujeu. Tu va mourir quand?

A-

===
Après les forces spéciales, qui ont déjà pris position dans les localités stratégiques du Nord, l’Armée malienne vient de déployer, hier mercredi, un arsenal d’armements lourds sur le terrain. Selon nos sources, presque toutes les unités d’élites des forces armées et de sécurité auraient pris position sur le terrain.

Est-ce à dire que l’Armée malienne a finalement décidé d’utiliser la méthode forte pour faire entendre raison aux récalcitrants des ex-combattants libyens, retranchés dans les collines du nord? En tout cas, notre voisin nigérien, qui a frappé une colonne de six véhicules la semaine dernière ne fait planer l’ombre d’aucun doute sur sa nouvelle stratégie du bâton. En toute logique, les différents pays concernés par cette crise devraient avoir une position commune, quant à la stratégie adéquate à prendre. L’échec de la médiation dirigée par Mohamed Ag Erlaf n’augure rien de positif dans les débats autour de la question relative à la réinsertion des ex-combattants. La coupe est semble t-il pleine.

Anonyme a dit…

Est-ce que bithani facho n'est pas Ould Mouritanie. Il écrit comme lui e tout cas. Il ne peut pas avoir disparu comme ça, sauf s'il est mort.

Anonyme a dit…

Salam

L’homme qui a refusé 110 Millions d’Ouguiyas (323530 Euros), Lehbouss Ould Oumar risque sa vie.

« Tout a commencé il y a de cela dix jours quand j’ai rencontré Yahya Ould Cheiguer qui m’a fait part que mon militantisme l’a fort impressionné et il compte me mettre en contact avec ses deux amis qui sont le directeur de la sureté d’Etat , Sidi Ould Baba El Hacen et le Général, directeur de la sureté, Ould El Hadi. Et on s’est échangé de contacts téléphoniques et il m’a téléphoné ultérieurement pour me présenter les deux hommes qu’il disait. Ces derniers m’ont demandé un service qu’ils vont récompenser juste après sa satisfaction. Ould El Hadi m’a demandé d’animer une conférence de presse et dire devant les journalistes que je claque la porte à IRA et d’insulter son président. Avant de créer IRA-Ere nouvelle, que je considère comme plutôt comme " IRA-Aziz. Je suis parti et il m’a mis en rapport avec Ould Cheiguer qui va louer la salle de l’hôtel Khatter. Le Général m’a dit ouvertement qu’il me versera un montant de 110.000.000 (cent dix millions ouguiyas) juste après la conférence de presse. Selon lui, ce montant va dans le compte d’IRA-Ere nouvelle et il me fournira le récépissé de cette ONG. »




Voila un exemple typique de corruption du général Mohamed Ould Hady, un spécialiste de la fraude, de l’achat des consciences, pilleur professionnel des biens publics, qui n’a toujours pas compris que la nouvelle génération consciente des haratine ne cherche pas des miettes mais la liberté dans le sens propre du terme. Notre liberté n’a pas de prix, on est prêt à l’acquérir par mille et une façon sans recourir à la contrefaçon ni falsification de l’histoire. Boïdiel Ould Homoïd et sa clique de vieux renards qui se sont laissés acheter comme du bétail dans le marché d’esclaves au service de l’état doivent se terrer. C’est ne pas tous les jours qu’on voit des hommes résister à une telle offre de 110.000.000 Ouguiyas soit 323530 Euros pour refuser d’être utilisé comme nègre de service du système hégémonique, esclavagiste et raciste.

Anonyme a dit…

Lehbouss Ould Oumar vient de porter un coup dur au cœur du système en déphasant la machine d’oppression, la machine de fabrique du mensonge d’état en outrance, l’appareil qui divise des âmes sensibles inconscientes en forgeant sa force sur les pratiques d’esclavage. L’état Mauritanien nie l’existence de l’esclavage sur son sol depuis l’indépendance du pays, pourquoi alors dépense-il sans compter égoïstement pour corrompre des militants abolitionnistes ? Je suis tres choqué par cette cruauté gratuite des esclavagistes et le système raciste qui les protège. Voyons, il y a combien d’esclaves qui sont libres grâce aux actions d’ONG et Associations abolitionnistes qui n’ont même pas de toit pour dormir, ni l’accès aux soins et n’en parlons pas la scolarité des enfants ? Quand on sait le phénomène touche essentiellement 90% d’enfants et les femmes, pendant ce temps les généraux gabegistes qui dirigent le pays, tentent désespérément de corrompre des personnes qui remuent ciel et terre pour faire cesser cette honteuse pratique au XXIème siècle. Lehbouss Ould Oumar est une espèce rare qu’on doit protéger, après avoir ébranlé le système mafieux, le service de renseignement lui fera la peau en cherchant à se débarrasser physiquement du personnage encombrant désormais. Nous mettons en garde le pouvoir des généraux gabegistes tout en attirant l’attention de l’opinion publique nationale et internationale contre la tentative de liquidation Lehbouss Ould Oumar. Le pouvoir sera tenu responsable de toute atteinte physique ou morale sur la vie du militant des droits de l’homme, militant abolitionniste Lehbouss Ould Oumar qui a refusé d’être corrompu par le général Mohamed Ould Hady, directeur des renseignements généraux et haut gradé du comité putschiste du général Mohamed Ould Abdel Aziz. Nous estimons qu’il doit être soutenu à défaut d’être décoré par les autorités Mauritaniennes pour acte de bravoure, un exemple à suivre au nom de la lutte contre la corruption et la gabegie. Nous avons des preuves que le supposé président des pauvres n’est en réalité que le président des esclavagistes gabegiste, voleurs, tricheurs, menteurs, pilleurs etc….. Nous demandons une chaine de solidarité sans précédente pour mettre le militant abolitionniste Lahbous Ould Oumar à l’abri des griefs du pouvoir des généraux corrompus. Merci infiniment de votre coopération qui sera très utile pour l’avenir de la lutte contre l’esclavage, le racisme d’état, la corruption en république islamique des esclavagistes de Mauritanie.

Diko hanoune

Anonyme a dit…

salam


Vers une nouvelle approche de lutte contre la corruption en Mauritanie


Le Ministére d'Etat à l'Education Nationale, à l'Enseignement supérieur et la Recherche Scientifique a organisé, jeudi, au siége de la GIZ, un atelier de sensibilisation conscaré à la lutte contre la corruption à l’intention de professeurs d’enseignement secondaire, d’organisations de la société civile et de journalistes.

Cet atelier organisé en collaboration avec la coopération allemande (GIZ) et de la Coalition contre la corruption en Mauritanie (3CM) vise à élucider une nouvelle approche éducative de la lutte contre la corruption. Cette approche propose l’intégration de l’éducation à la lutte contre la corruption dans les programmes scolaires.

Les particpants, dont des professeurs de quatre établissements du secondaire implantés à Nouakchott (collége de Toujounin, Collége des fille, Lycée d’Elmina, et Lycée de Riyadh), ont pu suivre des présentations d’experts sur la corruption de façon générale, la corruption dans la loi islamique et la corruption du point de vue juridique.

Ces présentations ont été suivies de débat et d’échanges autour de la question de la corruption, puis d’une réflexion menée par les professeurs sur un module pédagogiques permettant de présenter ce thème sous forme de sensibilisation aux élèves des différents établissements.

Des séances expérimentales seront présentées dans les établissements choisi, an présence d’observateurs désignés dans le cadre de cet atelier, durant les journées du 8 au 9 décembre prochains.

Il s’agit, selon les organisateurs d’activités qui seront conduite dans le cadre de la journée mondiale de lutte contre la corruption (8 décembre), pour constituer une première expérience pilote qui, selon les attentes des initiateurs devra permettre la lutte contre la corruption dans les programmes scolaires de façon définitive.

Elle devra également permettre aux apprenants d’acquérir les connaissances ou les informations nécessaires pour percevoir le danger de cette pratique, la dénoncer et la contrecarrer éventuellement.

--------------------------------

Lutter contre l'esclavagisme, la pédophilie et le salafisme c'est pour quand dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Les zamis de canalh,

Un nouvel blog qui est solide, il me semble


http://www.scoop.it/t/quel-avenir-pour-la-mauritanie/


Merci Mohamed Saleck et bravo. Bonne initiative.

Un petit problème avec mon IPAD: l'écran est coincé sur la première page de ton blog et je ne peux pas scroller up ou down. Je vérifierai sur mon portable windows. Mais les IPAD c'est tellement pratique ces jours-ci.


A-

Anonyme a dit…

Diko hanoune.

Il faut être un fou pour croire que Ould Hadi allait donner les 110 millions à Lehbous. Si ce que dit Lehbous est vrai, il allait lui louer un petit local au marché des femmes comme siège de IRA-Ère nouvelle et lui donner dans les 2 millions et lui promettre de lui donner la différence quand il aura détruit le mouvement à Birame. Si ce qu'il dit est vrai, il aurait refusé le deal dès le départ. Il a certainement demandé une avance qui lui a été refusée. Et alors, il a balancé l'affaire. Rares ceux qui peuvent cracher sur 110 millions. Boidiel ente vem? azzizzo t'a remboursé tes 100 millions?

Yahya Ould Cheiguer: laisse la politique. Faisons twa et mwa ce qu'ont toujours fait nos parents, le commerce. Il paraît que vendre les moutons à El Marbatt est porteur. Joins-twa à mwa pour travailler ensemble à El Marbatt.

A-

Anonyme a dit…

Hiyeu hathi toujours IGE? Quelle malhonnêtété! Elle a ses enfants à l'école française, selon un commentateur sur Cridem.

Houma les rapports de l'IGE en français, walla? Du n'importe quoi. Le PRDSisme de retour. Azzizzo a kické out Sidioca pour ça et voici twil le'emer qui fait la même chose. Au bled, tu chasses le naturel et il revient au galop.

A-
====

Rosso : Mint Vergès appelle à la titularisation de la langue arabe

La secrétaire exécutive du Rassemblement pour la République, Aicha Vall Mint Vergés a plaidé pour la titularisation de la langue arabe, en tant que facteur commun entre les différentes composantes du tissu national.

Parlant au cours d'un meeting populaire organisé, ce soir, par sa formation politique à Rosso, la présidente de la délégation de l'UPR, a fustigé la dominance de la langue française dans l'administration mauritanienne.

Mint Vergés a aussi appelé les militants de l'UPR de jouer un rôle vital au renforcement de l'unité nationale pour barrer la route à ceux qui tentent "porter préjudice à l'unité du peuple et sa cohésion sociale".

                                                                   
                                                     
 

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org
 
Source : Alakhbar (Mauritanie)
| Education, Culture, Littérature, Musique| Lus : 408

Anonyme a dit…

Rosso : Mint Vergès appelle à la titularisation de la langue arabe

La secrétaire exécutive du Rassemblement pour la République, Aicha Vall Mint Vergés a plaidé pour la titularisation de la langue arabe, en tant que facteur commun entre les différentes composantes du tissu national.

Parlant au cours d'un meeting populaire organisé, ce soir, par sa formation politique à Rosso, la présidente de la délégation de l'UPR, a fustigé la dominance de la langue française dans l'administration mauritanienne.

Mint Vergés a aussi appelé les militants de l'UPR de jouer un rôle vital au renforcement de l'unité nationale pour barrer la route à ceux qui tentent "porter préjudice à l'unité du peuple et sa cohésion sociale".

Anonyme a dit…

Redigé par,
sahily
2011-11-19 12:06:50 [hostip ip address lookup]
Nos frères négros mauritaniens doivent comprendre qu’ils n’ont aucun intérêt à vouloir dominer les 92 pour cent d’arabes en Mauritanie par le biais de la langue française. Cela ne produirait que des événements du genre 89.

Déjà aujourd’hui, la grande majorité des arabes mauritaniens ne travaillent pas, peu dans la fonction publique, et pire encore dans le privé, car ne maitrisant pas le français, alors qu’au contraire nos frères négro mauritaniens, francisés et très minoritaires, occupent pour la plus grande part, le marché de l’emploi. C’est donc une situation dangereuse qui peut être source d’explosion sociale qui ne servirait personne… ni nos frères négros, ni la France.

Le français est certes une belle langue, avec laquelle nous sommes liés par l’histoire, et nous avons tout intérêt à continuer à la faire apprendre à tous nos enfants comme deuxième langue d’ouverture, mais respectons notre constitution, mais aussi les intérêts de la majorité de nos populations, en pratiquant l’arabe comme langue officiel de travail, d’autant plus, qu’elle est par ailleurs une langue de ciment par rapport à notre religion commune, l’Islam.
====
sauf que moi jajoute, q'il faut expulse e chasse ces cafards(négr) loinge de la mauritanie ARABE BEYDAN.

Anonyme a dit…

chacun doit rentre chez soi,"les négres en afrique noirs" et les dromadaires seront bien gardées.

Anonyme a dit…

Il n y a pas de mystère avec les valises africaines. Ce qu'a dit Bourgi est vrai et est mieux détaillé dans le bouquin de Pierre Péan "La République des mallettes", Fayard - 2011 ( je l'ai devant moi). Personne n'a osé attaquer Pierre Péan ...

Comment twil le'emer azzizzo a réussi son coup? Les mallettes, pardi! Vous vous souvenez des 2 minstres de Sarko qui ont falli en venir aux mains lors du déjeuner offer par twil le'emer à Paris après sa victoire? La raison? Une ou deux valises mal partagées.

Les sous, ce n'est pas mon rayon. Moi, c'est AQMI pour canalh et il faut rester avec ce qu'on connaît.

A-

==
http://www.cridem.org/C_Info.php?article=62330

Anonyme a dit…

Salam

"Rosso : Mint Vergès appelle à la titularisation de la langue arabe"

------------------------------

Pourquoi cette damitude ne change pas son nom.

Gabriel cimper a pourtant changer le sien dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

A-,

Je suis entrain de rire parce que la tortue fache'e m'a oublie' dans le partage du butin! YA TEKEYBER GOULI LIRAJLIK YIMECHILI GARA'ATI!

Je suis d'accord avec Mint Verges!!!! Pourquoi demander a' la dame de changer de nom? Gabriel Cimper est son oncle.

Anonyme a dit…

Salam

Salam

Couly

Jusqu'à preuve du contraire de nous trois, elle est la seule à avoir des oncles et des grands parents français.

Le français fait parti son patrimoine génétique de cette ingrate.

Pourquoi une telle haine de soi au nom de la recherche hystérique et frénétique d'une identité supposée.

Saddate avait dit: "méme la mauritanie qui se dit arabe".

Tu trouveras pourtant un cretin de chez nous qui remettra en cause son arabité à cause son teint bronzé

"Beydane" est une spécificité au meme titre que perse, indonosien, tchéténes qui ont en commun que d'etre musulman et non arabe.

Vouloir à tout prix arabisé les peuls, les soninké, les Wolofs et les Bambara hartanisé comme toi pour la simple raison qu'ils sont musulmans est une hérésie.

Dieu a crée le jaune, le blanc, le nègre, le vilain comme toi, le beau, la Verges, le Cimper, le ould sergent pour l'adorer et non pour qu'ils fusionnent dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam



SNIM / Nouadhibou : d'importants changements au niveau des directions

Le directeur Général de la Société Nationale des Industries Minières, Mohamed Abdallahi Ould Oudaa, a procédé ce jeudi, matin, à d'importants changements au niveau des directions de la SNIM, a appris Alakhabar des sources proches de la société.

Ces changements ont touchés plusieurs directions, centres et projets de la société. Entre autres:

1- Mohamed Fall Ould Telmidi, directeur des projets
2- Mohamed Lemine Ould Zeine, directeur du chemin de fer
3- Mokhtar Ould Taleb, directeur chargé des études techniques à la SNIM
4- Cheikh Sid'Ahmed, directeur de la COMICOP, filiale de la SNIM

5- Ewa Ould Nah, directeur des achats et des logistiques
6- Moussa Ould Salem, directeur de l'information et de la qualité
7- El Hadi Ould Ali Ould Brahim, directeur des Unités de fabrication du Guelb 1
8- Mohamed Ould Kreykeb, directeur Projet Guelb 2
9- Mahfoudh Ouild Bobenni, directeur de la programmation, du développement et du perfectionnement
10- Mohamed Ould Abdallahi, directeur du centre des orientations
11- Oumar N'Diaye, directeur des bâtiments et des installations techniques

Selon les mêmes sources, le chemin de fer a été détaché de la direction du port minéralier et les manœuvres y sont affilés. Et notons que Moussa Ould Salem est nouvellement nommé directeur.

---------------------------------

Commentaire sur Cridem

C'est seulement en Mauritanie qu'on voit ce genre de nominations. Ce directeur général était un chef de service à Zouerate qui a été licencié pour incompétence et revient directeur général.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Le sénateur Youssouf Sylla prendra part aux journées du souvenir des " martyrs d’Inal "

Le sénateur de M’Bout(Gorgol) Youssouf Sylla a, dans une déclaration rendue publique, jeudi, affirmé être« profondément convaincu que les responsables de violations de droits humains, notamment ceux du massacre des négro-mauritaniens à Inal bénéficient encore de la protection du pouvoir,



lequel demeure prêt à perturber toute enquête objective visant à élucider la vérité des événements ayant eu lieu durant la période 1987- 1991 ».
Le sénateur a également ajouté que les familles des victimes continuent à réclamer une enquête indépendante pour établir la vérité dans cette affaire, avant de souligner qu’il « s’engage au côté de tous ceux qui prendront par à la commémoration du souvenir d’Inal » le 27 et 28 novembre prochains.
Lisez le texte de la déclaration du sénateur Youssouf Sylla :
Je ne cherche ni à protéger ni à accuser qui que ce soit, mais j’ai l’intime conviction que les responsables des violations massives des droits de l’Homme contre les negro-mauritaniens sont toujours dans le pays et bien protégés par un système bien huilé et décider a empêcher a tous prix une enquête indépendante pouvant permettre de faire toute la lumière sur ce qui s’est passé réellement dans les années 87-91.
Je n’accuse personne mais nous devons chercher a situé les responsabilités pour pouvoir demander aux ayants droit de pardonner a ceux qui ont tué de sangs froid leurs pères, fils, ou parents.
Il est vrais que nous sommes musulmans et que nous devons savoir pardonné, comme il est également vrais que nous étions musulmans en 87-91 et qu’une partie de notre peuple a été victime d’une répression collective alors que notre sainte religion nous interdit de tuer la vie que dieu a interdit de tuer. (Errouhou elethi harama lahou ghatlaha illa bi el haghi).
Et Pourtant de paisibles citoyens mauritaniens qui servaient loyalement leurs pays ont été sommairement fusillés, pendus ou enterrés vivants…sans aucune autre forme de justice.
Que demandent les familles des victimes ? Une enquête indépendante et un procès équitable. Ont-elles raisons ? Tout à fait c’est le droit a la justice.

Anonyme a dit…

Peuvent-ils pardonner ? Peut être mais à la condition de savoir à qui pardonner.
La réconciliation nationale ne peut se faire sur des promesses ou sur des discours faciles mais creux. Une volonté politique réelle doit être affichée par l’Etat pour mettre les associations de parents des victimes dans une logique de dialogue en vue d’une véritable réconciliation. Ces familles ont perdu ce qu’elles ont de plus cher : un père, un fils, un oncle, ou un ami…
La nation leurs doit une reconnaissance sans équivoque des faits, des excuses et un procès équitable.
Je me joins a tous ceux qui feront le déplacement d’Inal par solidarité avec les mouvements des droits humain et par respect aux mémoires des victimes d’une manière générale et en particulier a celles de mes amis de la marine nationale: le capitaine Lome Mamadou, un officier sans égale qui na jamais fait de mal a qui que ce soit et d’ont le seul tord est d’être noir et brillant officier qui a toujours servi son pays avec loyauté et abnégation, mes chers amis Tambadou Abdoulaye, Sall Oumar et Bass Amadou. Que dieu les accueillent dans son vaste paradis.
Nous devons avoir le courage de poser nos problèmes les discuter et chercher les solutions les plus appropriées, nul n’est infaillible et l’histoire de l’homme est ainsi faite et nous devons parler des choses les plus amères pour trouver des solutions. Notre unité et notre patrie la Mauritanie méritent bien des sacrifices, je demande au président de la république Mohamed ould Abdel Aziz de prendre son courage à deux mains et convoquer les organisations des droits de l’homme présentes en Mauritanie et d’inviter toutes organisations désireuses de participées a l’ouverture d’un débat nationale dans le but de faire des recommandations sérieuses qui servirons de base pour le règlement définitif des douloureux événements des années 87-91. Il s’agit ici Monsieur le Président d’une opportunité historique qui vous est offerte suite à votre prière de l’absent en mars 2009 à Kaédi pour prouver devant le monde entier votre engagement en faveur de la paix, la justice.
Je comprends bien Monsieur le président que dans votre entourage certaines personnes peuvent êtres impliquées dans ce dossier mais vous avez promis de lutter contre l’injustice et l’impunité et tout le peuple espère un geste de votre part.
Je salue le courage et la persévérance des organisations des familles des victimes sans jamais oublier le courage et l’acharnement des militants des droits de l’homme dans notre pays pour imposer le respect des droits humain.

Rendez vous à Inal inchalla.

Nouakchott le 17 novembre 2011
Sénateur Youssouf Tijani Sylla

Source : ANI le 18/11/2011

maatala a dit…

Salam


Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste : Déclaration.

Le pouvoir raciste et féodal de Mohamed Ould Abdel Aziz vient, dans un précédant dangereux, affectant profondément l’appareil judiciaire et dissipant le peu d’illusion de justice qui en restait, de révoquer arbitrairement le juge Mohamed Lemine Ould Mokhtar Ould Neiny pour la seule raison d’avoir exprimé ses convictions au sujet d’un dossier plein de vices de formes, d’atteintes criantes au droit de défense et l’absence absolue d’arguments juridiques.

Cette attitude inique du régime, que l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) n’a cessé de dénoncer, reflète une fois encore la réalité amère où se démène la justice, otage du pouvoir exécutif du général qui en altère les décisions lesquelles se vident de leur portée juridique et deviennent de pures et simples décisions politiques.

L’histoire passée récente de IRA avec la justice faite de combats, de tragédies, de prisons et de procès est une preuve éloquente sur l’absence systématique de l’indépendance, de l’intégrité et de la rectitude dans ce secteur encore tributaire des forces obscurantistes et discriminatoires en connexion avec le pouvoir en place.

Toutes les obédiences sociales, politiques et culturelles de la Mauritanie s’accordent unanimement sur la justesse de la position de IRA concernant l’organe judiciaire sujet d’inféodation au pouvoir.

La mesure arbitraire qui vient de toucher Mohamed Lemine Ould Mokhtar Ould Neiny met à nu les abus du régime et sa détermination à faire pression sur la justice et par ricochet sur les convictions des juges. Ainsi Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste :

1- Exprime son attachement à la présomption d’innocence des accusés ;

2- Condamne l’acharnement du pouvoir contre l’accusé Seydou Kane sur un fond indéniablement raciste ;

3- Affirme sa solidarité avec le juge limogé Mohamed Lemine Ould Mokhtar Ould Neiny ;

4- Réitère son engagement à lutter en faveur de la mise en place d’une justice indépendante et la consécration de l’Etat de droit ;

5- Appelle l’ensemble des organisations nationales et internationales pour qu’elles s’érigent fermement contre les pratiques hégémoniques du pouvoir qui n’ont d’autres buts que la caporalisation et l’inféodation de la justice.

Nouakchott, le 19 Novembre
la commission de communication

Anonyme a dit…

De soldats espagnols en mauritanie pour chercher leurs ressortissants enlevés en Algérie? A-
===
Madrid souhaite envoyer ses forces spéciales dans la région saharo-sahélienne
Par Le Matin DZ/pointschauds.info | 17/11/2011

Le manque de coordination dans la sous-région permet à Aqmi d'opérer à sa guise. Le gouvernement espagnol négocie pour une intervention de forces terrestres sur le sol mauritanien qui aurait pour mission de rechercher "rapidement" les kidnappeurs présumés de ses ressortissants.

Manifestement, l'Espagne n'accorde pas beaucoup de crédit au service de sécurité de la sous-région sahélo-saharienne. En effet, des sources espagnoles ont déclaré que les ministères espagnols de la Défense et des Affaires étrangères avaient entamé des entretiens avec les gouvernements de la Mauritanie, de l’Algérie et du Mali, entre autres pays dans à ce sujet.

Des sources diplomatiques ont par ailleurs souligné que le gouvernement espagnol négocie depuis plusieurs jours avec son homologue mauritanien pour l’envoi de forces terrestres espagnoles sur le sol mauritanien dans le cas ou des ressortissants espagnols seraient enlevés en Mauritanie.

L’agence de presse indépendante mauritanienne a rapporté du quotidien espagnol El Confidential que Madrid souhaite par cette mesure élargir ses possibilités pour faire face aux cas d’enlèvements qui ont lieu dans la région et qui vise des ressortissants espagnols. Le journal a rapporté, de sources diplomatiques et militaires, que la loi espagnole empêche ce genre d’intervention militaire pour libérer les otages.

Le gouvernement espagnol veut selon le quotidien avoir toutes les cartes pour faire face à l’enlèvement de ses ressortissants dans la région. El Confidential a précisé que les ministères espagnols de la Défense et des Affaires étrangères avaient entrepris des négociations avec les gouvernements de la région saharo-sahélienne avec pour objectif de déployer ses forces spéciales à l’instar de qu’ont fait la France, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne dans la région. Néanmoins, les négociations ne semblent pas se concrétiser puisque justement les pays du Sahel se sont réunis pour d’éventuelle formes d’intervention militaire commune dans la région. Ces pays compter bien se charger eux-mêmes de l’aspect sécuritaire. Un Comité d'état-major conjoint (Cemoc) est opérationnel, il regroupe l'Algérie, la Mauritanie, le Mali et le Niger. Il est basé à Tamanrasset.

La source espagnole a inscrit ces négociations avec les pays de la sous-région parmi des plans qui se sont imposés après l’enlèvement par Al-Qaïda au Maghreb le 23 octobre de trois humanitaires dont deux ressortissants espagnols à Tindouf dans le camp Rabuni près des camps de réfugiés sahraouis.

Anonyme a dit…

Sur les magistrats ou juges relevés dans l'affaire de la drogue. Pourquoi ils ont liberé les trafiquants? Qui leur a dit de le faire et qui a payé qui? Mika Amegan et compagnie sont bien un club de trafiquants notoires. Aussi le problème de l'IRA est qu'elle est dans toutes les sauces.

Anonyme a dit…

C'est la deuxième fois que je vois un article pareil sur un front de liberation de la libye. A suivre de près ....

Un grand merci à Mohamed Saleck qui a donné ce lien de son site:

http://www.scoop.it/t/quel-avenir-pour-la-mauritanie/


A-


http://www.legrandsoir.info/le-front-de-liberation-de-la-libye-s-organise-dans-le-sahel-counterpunch.html

Anonyme a dit…

Ce que les pays du champs traînent à faire, les kenyans et les éthiopiens le font en Somalie. Pas d'autre solution. A-

====
Des troupes éthiopiennes pénètrent en Somalie selon des témoins, démenti d’Addis Abeba

Des soldats éthiopiens ©AFP
NAIROBI (AFP) - (AFP)

Plusieurs centaines de soldats éthiopiens ont franchi samedi la frontière dans le centre et le sud de la Somalie, ont affirmé des témoins à l’AFP, alors qu’Addis Abeba a démenti de tels mouvements.

"Plusieurs centaines de soldats éthiopiens sont entrés avec des camions et quelques véhicules blindés", a déclaré à l’AFP Abdi Ibrahim Warsame, un notable local somalien du village de Gurel, dans la région centrale de Galgudud, joint par téléphone depuis Nairobi.La zone de Galgudud est contrôlées par une milice anti-shebab appelée Ahlu Sunna wal Jamaa, dont quelques factions ont des liens étroits avec l’Ethiopie.

Les troupes éthiopiennes ont également été observées dans la région de Hiran dans le village de Beletweyne, quelque 30 km à l’intérieur de la Somalie, une zone où se disputent les rebelles islamistes shebab et les forces qui soutiennent le gouvernement.

"Ils sont ici, les soldats éthiopiens dans des camions ont atteint Beletweyne avec des forces importantes", a indiqué un autre notable local, Ahmed Liban."Les shebab se replient", a-t-il ajouté.

Leur présence a été signalée à plus de 50 km à l’intérieur de la Somalie.Mais l’Ethiopie a contesté ces témoignages.

"C’est absolument faux, il n’y a aucune troupe en Somalie", a déclaré le porte-parole du ministre éthiopien des Affaires étrangères Dina Mufti."Les gens affabulent tout simplement", dit-il.

Des mouvements de troupes avaient été relevés récemment dans les régions frontalières de Somalie, mais les témoins affirment aujourd’hui que les mouvements sont beaucoup plus importants.Si cette incursion est confirmée, ce serait la plus étendue effectuée en Somalie depuis l’intervention des troupes éthiopiennes soutenues par les forces américaines en 2006, pour déloger les tribunaux islamiques.

Si l’armée éthiopienne les avait rapidement mis en déroute, elle n’avait pas réussi à pacifier le centre et le sud pays.De plus en plus impopulaire l’armée ethiopienne avait fini par se retirer début 2009 permettant l’émergence des shebab.

La Somalie est sans gouvernement effectif et ravagée par des conflits incessants depuis 1991.Le pays est aussi frappé par une grave crise alimentaire, conséquence de ces violences et de la terrible sécheresse qui a récemment touché la Corne de l’Afrique.Vendredi, les Nations unies ont annoncé que trois des six provinces du sud du pays n’était plus en état de famine.Cette région est contrôlée par les shebab.

A ce jour, l’Amisom est composée de 9.700 hommes, des burundais et des ougandais.Mais les appels à un renforcement de son contingent se multiplient.Djibouti et la Sierra Leone ont déjà promis des hommes en renfort.

Selon le porte-parole éthiopien aucune décision n’a été prise sur éventuel renforcement des troupes de l’Union africaine."Il y a un projet de la part des membres de l’Igad de renforcer ces troupes de maintien de la paix (...) à propos des éthiopiens rien n’a été décidé" a-t-il dit

L’Igad (Initiative intergouvernementale pour le développement) est une organisation régionale réunissant actuellement l’Ouganda, l’Ethiopie, Djibouti, le Kenya, le Soudan et la Somalie.

Les forces kenyanes sont déjà présentes dans le sud somalien.Nairobi y a lancé le 14 octobre une offensive militaire pour déloger les shebab, qu’elle rend responsables d’une série d’enlèvements et d’attaques terroristes sur son territoire.

Anonyme a dit…

حملة من أجل مكارم الأخلاق

يا مرتكبة الفاحشة يا مرتكب الفاحشة ألا تعلم ألم المرض الخبيث ألا تعلم سكرة الموت وشدته ألا تعلم ظلمات القبر الموحشة ظلمة الكفن وظلمة اللحد أو الشق وظلمة التراب وظلمة الليل وظلمة انقطاع الكهرباء عن المقبرة ... يا مرتكبي الفاحشة ويا أهل دور الفاحشة ويا مواقع العري والزنا والكبائر لا تغرنكم معاصيكم فأنتم من لحم ودم لا تتحملون عقاب الله تعالى وبطشه الشديد وربكم الله هو الغفور الرحيم توبوا إلى الله تعالى توبة نصوحا نادمين وأصلحوا ما أفسدتم وكونوا ناصحين تائبين فالزنا ومواقعه خظر شديد عليكم أولا وعلى تماسك الأسر وعلى سلامة المجتمع.

Anonyme a dit…

Maata,

Je vois que tu continues ton commerce raciste et ethnocentriste. C'est probablement la seule methode que tu as pour tromper quelques noirs Americains afin de continuer a' beneficier de leurs aides financieres et autres.

J'ai condamne' les deux coups d'Abdel Aziz. Tu sais tres bien que je n'etais point tendre avec lui. En vous voyant le qualifier de raciste et/ou reproduire ici des ecrits le qualifiant de raciste, je dis tout simplement que vous n'avez pas honte! ABDEL AZIZ N'EST PAS RACISTE ET VOUS LE SAVEZ!!!!!! IL EST NE' AU SENEGAL ET IL EST IMPREGNE' DE LA CULTURE WOLOF! IL A UNE EXCELLENTE CONNAISSANCE DES NOIRS ET DE LEURS CULTURES. Please stop your LIES!!!!

Mint Verges aime bien la Mauritanie et elle a une vision pour notre pays. Toutes celles et tous ceux qui aiment la Mauritanie savent que nous ne pouvons pas continuer a' avoir un pays solide si nous ne parlons pas la meme langue. Don't get me wrong, PERSONNE NE DIT D'ELIMINER LES LANGUES NATIONALES. Nous disons tout simplement qu'au niveau de l'education dans nos etablissements scolaires et des emplois, il faut utiliser l'Arabe pour des raisons bien conuues.

MAATA, LAHGAKE TIKBIRE WOU T'OUD AKHILE!!!!

De la part du Bambara Haratinise' et vilain!!!!! You just don't know any better!!!!

Anonyme a dit…

Esmaa Ould ghazouani. temps pour la RIM de montrer ses couilles dures contre les couilles molles des algériens et des maliens. tu es chef et tu dois assumer. cherche une occasion pour taper sur AQMI pendant que tu es aux commandes. Ces derniers temps les twitts et la bolgosphère felicitent la Mauritanie pour son approche contre AQMI. Vas-y: pas de quartier. Montre que tu as des couilles en acier et pour le reste, t'en fais pas. Toute la Mauritanie est derrière toi.

Maawiya Ould Sid'Ahmed Taya


==
Etat major conjoint: Nouakchott sera aux commandes.

Le chef d'Etat major de l'armée mauritanienne, le général Mohamed Ould Ghazwani, s'apprête à diriger l'Etat major conjoint des pays du Sahel, en remplacement de son homologue malien, mais dans un contexte marqué par l'insécurité grandissante dans la Sahel du fait de l'arrivée massive d'armes libyennes entre les mains d'Aqmi.

Dans le même registre, le ministre algérien de la défense a déclaré que l'Etat major conjoint se penchera sur l'étude et l'analyse de la situation sécuritaire qui prévaut dans la zone. Il procédera à plus d'échange d'informations sur le plan de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.

Pour rappelle, Nouakchott mène une politique participative avec les pays voisins pour mieux faire aux menaces provoqué par la concentration de groupes armés dans le désert situé entre le Mali, l'Algérie et la Mauritanie.

Outre, l'armée mauritanienne a mené des opérations contre Aqmi dans le nord malien, et a perdu des hommes, dans ses rangs, dans différents accrochages qui l'ont opposée à Aqmi et à d'autres bandes armées.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Alakhbar (Mauritanie

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Tu dis:

"Je vois que tu continues ton commerce raciste et ethnocentriste"

-------------------------------

Contrairement à toi le vilain bambara hartanisé, je suis à 75% maure et 25% hall poular.

Je serais toujours plus mauritanien que Mint Verges et autres cimper, Weiss, Ould Ducros..... que nous on laissé les colons en guise de souvenir..

Les négros de mauritanie sont et resterons toujours des minables mais il n'ont jamais mis leurs soeurs dans les lits des colons.


Couly


L'honneur des States c'est de donner la nationalité à un ex-espion de la Tayie reconverti en réfugier alimentaire.

Si tu n'étais pas un ingrat, tu condamnerais la manoeuvre qui consiste à déchoir administrativement des mauritaniens de leur nationalité.

Tu es tellement con que tu ne t'es pas rendu compte que tu as aussi perdu la tienne à cause de ta naturalisation.


L'amérique est un un grand

Sa grandeur se juge aussi sur le fait d'accueillir des fugitifs comme toi.


Shame on you dit le fou.

maatala

PS: je n'ai jamais dit que Azziz est raciste