mardi 3 janvier 2012

Moustapha Ould Limam Chafi sur Kassataya: "Je suis un opposant et je l'assume"



Au lendemain du mandat d'arrêt international émis contre lui par les autorités mauritaniennes, l'opposant -c'est ainsi qu'il se définit- Moustapha Ould Limam Chafi, par ailleurs conseiller spécial de plusieurs chefs d'Etat de la région s'est entretenu par téléphone avec Kassataya. Nous vous livrons ses propos en attendant la réaction des autorités mauritaniennes contactées ce matin par notre rédaction. Ecouter l'entretien ici:



Abdoulaye Diagana : Il y a quelques jours votre famille accusait les autorités mauritaniennes de leur avoir refusé des visas d’entrée dans leur pays d’origine, cette version est contestée par le ministre mauritanien des affaires étrangères, qu’en est-il vraiment ?


Moustapha Ould Limam Chafi : (Rires). C’est dommage qu’un pouvoir ne puisse pas assumer. La contestation du ministre mauritanien est vraiment pitoyable. Je pense qu’il n’y a plus de preuves à apporter. Ma famille est belle et bien venue à Dakar…parce qu’en fait, nous sommes Mauritaniens ; et le pouvoir de Aziz a refusé de renouveler nos passeports, mon épouse, mes enfants et moi.


Abdoulaye Diagana : Quel est le motif invoqué pour justifier ce refus ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Ils n’ont jamais invoqué de motif. Vous savez, c’est un pouvoir qui ne trouve pas raison de se justifier. Il ne pense pas qu’il est en devoir de se justifier. Donc ils ne se sont pas justifiés. Et puisque nous n’avons plus de passeports mauritaniens, nous sommes obligés d’utiliser des passeports burkinabé. Et de par ma fonction au Burkina [Moustapha Chafi est conseiller du président Blaise Compaoré NDLR], ma famille et moi avons droit à des passeports diplomatiques. Donc mon épouse et mes enfants ont utilisé leurs passeports diplomatiques. Ils sont venus à Dakar et ont fait une demande de visa ; un cachet a été apposé sur leurs passeports. Au moment de les remplir, le premier responsable de l’ambassade constate qu’il s’agissait de la famille de M. Limam Chafi Moustapha, il leur signifie qu’il doit informer Nouakchott parce qu’il ne peut prendre de risque tant qu’instruction ne lui a pas été donnée. Donc contrairement à ce qu’a dit le ministre devant le parlement, les passeports n’ont pas été déposés le jeudi et retirés le lendemain. Je regrette, c’est mensonger de sa part. Les passeports ont été déposés le jeudi matin….


Abdoulaye Diagana : Un visa a été accordé puis annulé ?


Moustapha Ould Limam Chafi : C’est le cachet apposé qui a été annulé lorsque l’ordre est venu de Nouakchott. Mais de toutes les façons, moi je ne reviens pas sur cette question parce que c’est un détail par rapport à ce que vivent les mauritaniens. Ça ne me surprend pas d’Aziz ; il y a tellement de problèmes en Mauritanie que je ne veux pas revenir sur ça.


Abdoulaye Diagana : Vous avez récemment tenu des propos peu amènes sur la gestion du président mauritanien dont vous avez demandé le départ, que lui reprochez-vous au fond ?


Moustapha Ould Limam Chafi : C’est vrai que j’ai demandé le départ d’Aziz. Et j’ai appelé à sa chute, j’ai demandé aux Mauritaniens d’œuvrer à sa chute…


Abdoulaye Diagana : C’est un casus belli, une déclaration de guerre !


Ce n’est pas une déclaration de guerre. Je suis Mauritanien, j’ai le droit… J’ai demandé aux Mauritaniens d’œuvrer pour la chute de Ould Abdel Aziz [parce que] les raisons d’œuvrer pour la chute de ce général putschiste ne manquent pas.


Je citerai en premier le risque de désunion nationale où la société entière a failli basculer du fait des discriminations et des dysfonctionnements de l’enrôlement/identification. Et j’ai été parmi les premiers à dénoncer cette identification parce que je considère qu’elle est « ivoiritaire ». Nous en avons vu les conséquences en Côte d’Ivoire, et nous devons l’éviter pour notre pays. Vous vous souvenez sans doute que l’opération [de l’enrôlement en Mauritanie NDLR] a tourné à l’émeute et accentué la fracture ethnique. Parce que les dossiers de fond tels que le passif humanitaire buttent encore sur l’impunité des tortionnaires qui sont toujours autour du général.


Sur la question de l’esclavage et de ses séquelles, le pouvoir ignore toujours le désir d’émancipation d’une importante communauté, victime d’exploitation depuis des siècles. Et quand les militants se mobilisent pour dénoncer des cas avérés de servitude, ce sont eux qui se retrouvent en prison et devant le juge. Et ça je le dis parce que je suis un Mauritanien qui assume ce qu’il dit. Je le dis et je l’assume. La Mauritanie est le seul pays au monde où dénoncer l’esclavage est un délit de sécurité publique. S’il faut justifier l’opposition à Aziz, les motifs nombreux et divers…


Abdoulaye Diagana : Vous lui avez aussi reproché les incursions de l’armée mauritanienne en territoire malien contre les bases qu’Aqmi, la Mauritanie a-t-elle eu tort de s’attaquer à aqmi ? Le cas échéant quelle stratégie aurait-elle du adopter ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je lui reproche sa stratégie ; toutes ses stratégies. Et je trouve que sa présence à la tête de l’Etat menace la stabilité du pays et celle de l’environnement régional. Et j’ai bien dit que l’homme est dangereux. Parce que cet homme, Aziz, à l’abri de sa garde prétorienne, il manque de discernement. Pour être un homme d’Etat et diriger une nation, il faut avoir un minimum de discernement. Il manque de discernement au point d’engager toutes les forces de la Nation dans une entreprise solitaire et spontanée. Cette guerre est solitaire. Sans avoir pris le temps de la recherche, de l’étude, de la planification –parce qu’une guerre ça se planifie- et de l’accumulation des forces ; et ça se retourne contre nous. Ce sont les Mauritaniens de nos paisibles villes et communautés rurales qu’il expose ainsi comme à Adel Bagrou [mardi 20 décembre 2011 un gendarme Mauritanien a été pris en otage dans cette localité de l’extrême sud-est du pays, à la frontière malienne, à 1700km de la capitale Nouakchott. Il serait toujours aux mains d’Aqmi. NDLR]. Il est allé à 1700km avec son armée et n’a pas pu défendre Adel Bagrou. Et les gens [d’Aqmi] sont entrés à Adel Bagrou avec un seul véhicule… La guerre c’est une affaire assez grave pour tomber entre les mains de personnes aussi inexpertes que celles d’Aziz.


Abdoulaye Diagana : En chargeant le régime mauritanien en guerre contre Aqmi n’aviez-vous pas conscience de courir le risque de passer pour celui qui pactise avec l’ennemi ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Non, je n’ai pas pactisé avec l’ennemi. Pour moi la stratégie d’Aziz n’est pas bonne. Vous n’êtes pas sans savoir que depuis un certain temps, de façon régulière, chaque fois, Aqmi arrive à identifier des infiltrés Mauritaniens qui tentent de renseigner les services de leur pays. Ils les identifient, les interrogent, les jugent et les exécutent. Pourquoi y parviennent-ils ? Parce que malheureusement, nos services sont infiltrés par eux. Malheureusement. Et quand tu n’arrives pas à maitriser d’abord tes services, tu ne prends pas le risque d’aller en guerre. Il faut d’abord qu’Aziz organise ses services. Parce que la guerre c’est un tout.


Abdoulaye Diagana : Vous ne lui reprochez donc pas de s’attaquer à Aqmi mais…


Moustapha Ould Limam Chafi : Attendez. …Jamais Aziz n’a pu présenter aux Mauritaniens un élément d’Aqmi infiltré dans ses services et qu’il a pu identifier. Ça c’est très, très grave.


Abdoulaye Diagana : Donc vous ne lui reprochez pas de combattre Aqmi, vous lui reprochez de n’avoir pas bien préparé son combat ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Non, je pense que… Vous savez, un homme d’Etat doit avoir certaines vertus essentielles : circonspection, sagesse, justice. Malheureusement notre général n’a pas ces vertus.


Abdoulaye Diagana : Ce qu’on vous reproche aussi c’est…


Moustapha Ould Limam Chafi : … tout le monde a le droit de défendre son territoire. Les Mauritaniens ont le droit de défendre le pays contre le terrorisme, qu’il soit d’Aqmi ou de n’importe quel groupe terroriste, mais c’est la méthode… On ne peut pas aller en guerre seul, sans avoir bien réfléchi.


Abdoulaye Diagana : Moustapha ould Limam Chafi, vous êtes bien introduit auprès de ces groupes, vous avez réussi notamment à libérer plusieurs otages, qu’est-ce qui vous vaut la confiance de ces groupes armés au point de leur rendre visite sans craintes alors qu’ils sont traqués par toutes les armées du monde ?


Moustapha Ould Limam Chafi : On ne peut pas dire… Ce serait prétentieux de dire que j’ai la confiance de ces groupes armés. Il faut que je vous explique ma présence auprès d’Aqmi et je veux que vous m’écoutiez bien. Moi ma présence résulte d’un processus de sauvetage de ressortissants occidentaux. C’est un objectif pour lequel l’ensemble des parties, en premier les pays de la région, ont collaboré. Le Burkina [Faso] a été sollicité au titre de son expertise en médiation. Et moi, Moustapha, je n’étais dans ce dispositif complexe qu’un élément parmi d’autres. Et il a fallu pour moi veiller des nuits durant, vraiment, souffrir le froid, la peur, vraiment la peur, les grandes peurs ; je ne peux pas vous les décrire ; le soleil, prendre des risques considérables pour parvenir à libérer des innocents enlevés et menacés de mort.


Abdoulaye Diagana : Et dans ces opérations vous aviez la bénédiction des puissances….


Moustapha Ould Limam Chafi : Attendez… je veux finir s’il vous plait. L’erreur d’Aziz comme d’ailleurs celle de plusieurs chefs d’Etat arabes, elle consiste toujours à accuser systématiquement les opposants de soutenir les terroristes... Parce que moi je suis d’abord un opposant à Aziz, je suis surtout un opposant à Aziz…


Abdoulaye Diagana : Vous l’assumez, ça ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je l’assume pleinement et je l’ai déjà dit à Aziz au téléphone


Abdoulaye Diagana : Parce que vous parlez, Aziz et vous ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Aziz, nous nous sommes parlé lorsqu’il a fait son coup d’Etat et qu’il a demandé le soutien de certaines personnes et qu’il a souhaité que je le soutienne. J’ai refusé de lui apporter mon soutien. Je lui ai dit, alors, que tout ce qu’il venait de me dire ne justifiait pas le coup d’Etat ; et [je lui ai dit] que c’était une erreur grave de sa part et qu’il prenait en otage une Nation. Je le lui ai dit, je l’ai dit dans la presse, je l’assume. Je le dit sur votre radio, je suis un opposant. Je me suis d’abord opposé à son coup d’Etat, et je considère que ces élections [la présidentielle de 2009 qui a vu l’élection de Ould Abdel Aziz après le coup d’Etat, NDLR], on y reviendra…


Abdoulaye Diagana : Pour revenir justement à vos rapports avec ould Abdel Aziz….


Moustapha Ould Limam Chafi : … je voudrais d’abord qu’on finisse avec le sujet d’Aqmi, parce que c’est le sujet principal, parce que c’est l’objet de l’accusation. Son erreur à lui, comme d’ailleurs de beaucoup de chefs d’Etat arabes, elle consiste à accuser tous leurs opposants d’être des terroristes ou d’en être des protagonistes. Ils le font dans l’espoir de manipuler les partenaires occidentaux et de s’en faire les alliés dans la lutte pour la conservation de leur pouvoir. Mais, ce qu’ils ne savent pas, ces chefs d’Etat dont Ould Abdel Aziz, c’est que la doctrine et les analyses des services de sécurité de ces grandes démocraties se sont depuis affinées. La méthode ne prend plus. Et il suffit pour s’en convaincre de méditer le sort de tous ces chefs d’Etat : Kaddafi, Ben Ali, Assad… La formule s’est usée à force d’avoir servi à outrance. Et ce pauvre Aziz, qui ne lit pas beaucoup et ne voit pas loin, s’est engouffré encore une fois dans cette brèche. Mais je vais vous dire une chose : les services de renseignements impliqués n’agissent pas dans l’improvisation, ni dans la complaisance. Ils savent exactement qui fait quoi et qui en est supplétif.


Abdoulaye Diagana : M. Ould Limam Chafi est-ce que…


Moustapha Ould Limam Chafi : Je veux finir sur ce sujet parce qu’il est très important. Chez ces services, aucun degré de complicité dans la prise d’otages n’est toléré et ne leur échappe.


Abdoulaye Diagana : En un mot vous voulez dire que si vous aviez été complice, vous n’auriez pas bénéficié du soutien de l’Espagne et de la France ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Tous les services occidentaux qui ont des otages. Moi j’ai libéré des otages Canadiens, j’ai libéré… mais tous ces services… Je vais vous dire une chose pour ma part, personnellement, je vous le dis M. Abdoulaye [Diagana],… cette implication dans des tentatives de préserver la vie humaine, pour ma part, elle ne m’inspire que fierté, malgré la modestie de ma contribution.


Abdoulaye Diagana : Est-ce que vous entendez les voix qui y décèlent de la connivence…


Moustapha Ould Limam Chafi : Laissez-moi juste finir s’il vous plait Abdoulaye… vous savez, lorsque vous assistez…moi j’ai assisté à des choses. Lorsque vous assistez au spectacle des rescapés de la mort rendus à leurs familles entrain de renouer le fil ténu d’une vie perdue, vous ne pouvez concevoir que de la satisfaction d’y concourir. Et moi, ma contribution est petite…


Abdoulaye Diagana : entendez-vous les voix qui y décèlent de la connivence ou pour le moins une possible collusion d’intérêts ? Certains médias ont récemment fait état d’une inflation des rançons en raison des commissions prélevées par les intermédiaires ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Vous savez, personne n’est allé sur le terrain pour savoir ce qui s’y passe. Les services suivent tout de près. Personne n’est mieux informé qu’eux. Je ne peux pas vous donner le détail de comment ça se passe. Les médias peuvent écrire ce qu’ils veulent, comme ils veulent, si quelqu’un n’est pas allé sur le terrain, n’a pas suivi… je ne veux pas trop… les gens peuvent dire et écrire ce qu’ils veulent.


Abdoulaye Diagana : Cette inflation des rançons ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je ne suis pas au courant, je ne suis pas du tout au courant, pas du tout. Mais demandez aux Etats, demandez aux pays occidentaux. Moi, il ne faut pas me demander ça. Il faut le demander à leurs services.


Abdoulaye Diagana : Justement un mandat d’arrêt international vient d’être émis contre vous par les autorités mauritaniennes, quelle réaction vous inspire cette décision ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je vais revenir sur le mandat d’arrêt mais avant je veux finir par rapport aux otages que j’ai libérés si vous le permettez. Vous savez, ce sont des moments très durs. [Silence]


Abdoulaye Diagana : Lesquels ? Ceux que vous vivez actuellement ou ceux des négociations pour la libéralisation des otages ?


Moustapha Ould Limam Chafi : C’est ce sacrifice que nous faisons pour libérer des otages… Vous savez, quand on est impliqué dans des tentatives de préserver la vie humaine, ça n’inspire que fierté. Lorsque vous assistez au spectacle de rescapés de la mort, rendus à leurs familles, vous ne pouvez concevoir que de la satisfaction. Mais je vous dis une chose : finalement, ce général, il m’en veut à moi de participer au sauvetage de personnes au secours desquelles il aurait dû courir à défaut de les protéger. Lui dispose d’un pouvoir sans partage, d’une armée, de moyens de l’Etat et du statut d’ultime décideur dans ce pays. Moi, quand je travaillais à la libération des otages, je n’avais que la confiance des familles des victimes et la caution officieuse de mes mandataires. Quand je négociais avec les groupes armés, je ne disposais d’aucun filet de sauvetage, d’aucune assurance-vie. Je menais la mission, comme bien d’autres volontaires, à mes risques et périls. Mais compte tenu des résultats, je ne regrette rien et je recommencerais volontiers.


Abdoulaye Diagana : Ces missions vous les conduisiez pour le compte de Blaise Compaoré, vous n’auriez pas pu le faire pour Mohamed Ould Abdel Aziz ?


Moustapha Ould Limam Chafi : [rires] … Je ne peux pas travailler pour le compte de quelqu’un aux compétences duquel je ne crois pas.


Abdoulaye Diagana : Concrètement quels sont les effets de ce mandat d’arrêt international sur vos activités ? Allez-vous par exemple être contraint de réduire vos déplacements ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je vais vous parler du mandat d’arrêt, de ma réaction. Ce qui ressort en premier c’est le caractère anecdotique de la décision, compte tenu de l’épreuve vécue par les Mauritaniens sous le pouvoir actuel. Je trouve la mesure fantaisiste et elle ne pèse en rien en comparaison de l’extrême misère des Mauritaniens, écrasés par le chômage et dépourvus de toute perspective économique. En revanche, le népotisme ascendant se développe au profit d’ould Abdel Aziz, lui-même devenu le principal entrepreneur privé du pays, à telle enseigne que ses concurrents hommes d’affaires sont de plus en plus contraints à s’exiler ou se délocaliser. Jamais avant ce général, la Mauritanie n’a eu un président soucieux d’accumuler autant fortune.


Mais le mandat, avant de le commenter lui-même, il convient de noter son irrégularité et son amateurisme. Un mandat d’arrêt international, c’est une procédure méticuleuse dont la crédibilité dépend de facteurs techniques comme la concordance des indices reprochés, la notoriété d’une implication et l’avis favorable de la police internationale. Tout ça n’existe pas. Dans le cas d’espèce, Aziz tente, comme d’autres arabes, d’instrumentaliser la lutte contre le terrorisme et son mandat pour neutraliser un adversaire.


Il faut toutefois dire qu’en l’occurrence, il s’y est pris dans la précipitation, et sans s’assurer d’un certain nombre de préalables. Bien sûr, il va le regretter parce que je porterai plainte. Il ne peut apporter aucune preuve aux accusations qu’il a formulées contre moi.


Abdoulaye Diagana : Les effets du mandat d’arrêt sur vos activités ? Allez-vous réduire vos déplacements ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Il n’y a aucun effet sur mes activités, aucun. Je continue mes activités normalement.


Abdoulaye Diagana : Cette situation et vos sorties contre le régime d’Ould Abdel Aziz ne risquent-elles pas d’affecter vos relations avec les chefs d’Etat dont on vous dit proches (RCI, Niger, BF…) ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je suis Mauritanien. J’ai le droit de donner ma position en Mauritanie. La Mauritanie c’est ma patrie.


Abdoulaye Diagana : craignez-vous d’être sacrifié sur l’autel de la raison d’Etat ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je ne serai pas sacrifié.


Abdoulaye Diagana : Vous en êtes sur ? Vous avez des garanties ?


Moustapha Ould Limam Chafi : J’ai appris à me battre depuis très jeune et un peu partout en Afrique. Donc pour moi, c’est un exercice qui ne m’est pas étranger.


Abdoulaye Diagana : Vous avez décidé de contrattaquer en portant plainte contre Ould Abdel Aziz, comment va se traduire cette action en justice et qu’en attendez-vous ?


Moustapha Ould Limam Chafi : … Pour le moment je puis vous confirmer que mes avocats sont entrain d’étudier la perspective d’assigner Aziz devant les juridictions internationales. Mes avocats à Nouakchott et ailleurs vous tiendront informés des procédures. Vous les découvrirez ; soyez patients, nous n’en sommes qu’aux débuts…


Ce qui est sur… c’est qu’Aziz se trompe d’adversaire. Il ne peut pas m’intimider. Il ne m’intimidera pas ; comme il n’a pas pu me corrompre. Parce que ce que les Mauritaniens ne savent pas, c’est qu’Aziz a tenté de me corrompre…


Abdoulaye Diagana : Il a tenté de corrompre ? Comment ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Il m’a envoyé des émissaires ici au Burkina Faso. Je vais taire leurs noms mais au moment opportun je le dirai.


Abdoulaye Diagana : Pouvez-vous prouver ce que vous dites ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Il m’a envoyé des émissaires au Maroc, des hommes d’affaires qui lui sont très proches et les propositions qui m’ont été faites sont des propositions de corruption.


Abdoulaye Diagana : Des propositions de corruption de quelle nature ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Corruption financière. Toutes les corruptions que les hommes politiques Mauritaniens ont l’habitude de faire. De l’argent, des postes… Au moment opportun mes avocats en parleront. Et des hommes d’affaires proches d’Aziz sont venus me voir au Maroc, à Rabat, à l’hôtel Sofitel, mais je n’ai pas cédé. Parce que je leur ai dit que mon problème n’est pas un problème… D’abord je n’ai pas de problème personnel avec Aziz. Je ne connais pas Aziz, Aziz ne me connait pas…. Je n’ai pas de besoins financiers. Aziz ne peut pas me donner ce que je n’ai jamais eu ou que je n’ai déjà. Je l’ai dit à ses émissaires. Et j’avais alors déjà libéré les otages ; si j’étais un terroriste, il n’aurait pas tenté de me corrompre. Et j’ai dit aux émissaires de ce général que le problème c’est celui de la Nation, la Nation mauritanienne. Elle nous appartient à tous. Aziz n’a pas le droit de la prendre en otage. Ils m’ont dit qu’Aziz a été élu et il est légitime aujourd’hui. Je leur ai répondu qu’Aziz est un putschiste ; il se donne une légitimité aujourd’hui après avoir fait son coup d’Etat ?


Abdoulaye Diagana :Vvous avez récemment demandé le départ d’Ould Abdel Aziz, vous pensez à la prochaine élection présidentielle ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Moi je pense que le départ d’Ould Abdel Aziz doit être…la Mauritanie ne peut pas ne pas être un pays… nous avons besoin de démocratie… j’ai bien pensé à la prochaine élection, parce qu’aujourd’hui…je ne sais pas encore comment se débarrasser d’Ould Abdel Aziz mais …en pleine dynamique des révolutions arabes, sachez qu’Ould Abdel Aziz est anachronisme intolérable.


Abdoulaye Diagana : Vous pensez à la prochaine élection présidentielle donc ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Pensez à l’élection comme quoi ? En tant que quoi ?


Abdoulaye Diagana : Pour le départ de Aziz ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je pense que le départ de Aziz doit être précédée par une vraie transition et un vrai processus électoral, une vraie démocratie et la fin de l’irruption des militaires dans les affaires politiques. Il est temps, il est temps, il est temps que les militaires ne se mêlent plus de politique. Nous avons une classe politique qui s’est battue depuis des années, qui a de l’expérience. Aujourd’hui, il faut la laisser jouer son rôle. Pleinement.


Abdoulaye Diagana : Vous jouissez du soutien de l’opposition mauritanienne, vous disposez d’un impressionnant carnet d’adresses avec plusieurs chefs d’Etats comme amis (Compaoré, Ouattara, Issoufou, Condé…) vous êtes jeune, la cinquantaine, et l’on vous dit homme d’affaires prospère, pensez-vous à devenir un jour le pair, l’alter ego, l’homologue des présidents que vous conseillez ?


Moustapha Ould Limam Chafi : [Rires] Non pas du tout, pas du tout, vraiment… pas du tout.


Abdoulaye Diagana : La classe politique mauritanienne a besoin de renouvellement, vous n’y songez jamais ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je n’ai aucune ambition de parvenir à une position de pouvoir. Vraiment. Vraiment.


Abdoulaye Diagana : M. Moustapha Ould Limam Chafi merci d’avoir accepté notre invitation. Un dernier mot aux auditeurs de kassataya ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Le dernier mot que j’ai à adresser à vos auditeurs c’est qu’ils sachent que ce pays est menacé dans son unité par un groupe d’affairistes qui l’a pris en otage. Il est menacé dans sa division et ce dont il a besoin, c’est la justice. La justice entre tous ses citoyens, quelle que soit leur appartenance, quelle que soit la région dont ils viennent. Ce pays a besoin d’égalité. Pour être une Nation il faut dépasser certains…


Je veux que les Mauritaniens sachent que moi, Moustapha, je suis un militant, un homme de principe, un homme de combats et de constance. J’ai toujours été constant dans mes positions. Je suis un homme régulier dans ce que je défends. J’ai toujours aimé ce pays qui nous appartient à tous. Sans exception. Et mon combat est pour tous les citoyens Mauritaniens sans exception. C’est un combat pour l’unité d’abord, pour l’unité de la Mauritanie. Nous devons tous nous battre pour nous unir. Ce pays nous appartient à nous tous. Nous avons les mêmes droits dans ce pays. Aucun d’entre nous n’a le droit d’exclure un autre pour une raison quelconque. C’est mon combat essentiel pour la Mauritanie. .. J’ai combattu en Côte d’Ivoire contre « l’ivoirité », je me suis battu contre ce concept…


Abdoulaye Diagana : Vous vous êtes battus aussi en Mauritanie contre Ould Taya y compris en soutenant les Cavaliers du Changement [Mouvement armée qui tenta de renverser le régime du colonel Ould Taya au pouvoir en Mauritanie de 1984 à 2005] ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Je me suis toujours battu avec ceux qui se battent pour la liberté, avec ceux qui se battent vraiment pour une Mauritanie meilleure.


Abdoulaye Diagana : L’épisode des luttes armées en Mauritanie, c’est finie pour vous ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Moi, je n’ai jamais pensé à la lutte armée. La lutte armée c’est Aziz ; parce que c’est lui qui a pris le pouvoir par les armes.


Abdoulaye Diagana : Le soutien aux Cavaliers du Changement sous Ould Taya ?


Moustapha Ould Limam Chafi : … Aziz nous l’affrontons par la force du verbe, pas par les armes. C’est lui qui nous impose sa présence par les armes. Donc la lutte armée, moi je n’en ai jamais parlé.


Abdoulaye Diagana : Vous n’allez plus soutenir des groupes comme ceux des Cavaliers du Changement ?


Moustapha Ould Limam Chafi : Les Cavaliers du Changement, ce sont des jeunes très courageux, qui se sont battus. Ils ont apporté quelque chose. Grâce à leur combat, il y a eu un changement en Mauritanie. Leur combat était salutaire et noble. Il faut reconnaître qu’ils ont joué un rôle. N’eut été leur combat, aujourd’hui peut-être que nous serions encore dans une situation… Aziz … ne serait pas là où il est.


Abdoulaye Diagana : Vous n’allez pas rééditer le coup….


Moustapha Ould Limam Chafi : …les Cavaliers du Changement sont des gens qui ont apporté quelque chose au pays.





Entretien réalisé par Abdoulaye Diagana pour www.kassataya.com dimanche 1er janvier 2012 par téléphone.


Pour le traitement équilibré de l’information, Kassataya.com a entrepris des démarches pour recueillir la réaction des autorités mauritaniennes suite à cet entretien. Nous sommes dans l’attente d’une réponse à notre requête.

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

141 commentaires:

maatala a dit…

Salam

L'inquiétude grandit autour de la "police des moeurs" en Tunisie



Les Tunisiens redoutent qu'un comité de prévention du vice ne vienne mettre en danger leurs libertés, mais le fondateur de ce groupe affirme qu'il ne s'en tiendra qu'à confirmer "l'identité islamique de la Tunisie".

Par Houda Trabelsi pour Magharebia à Tunis – 07/12/11








[AFP/ Fethi Belaid] Les manifestations des salafistes à l'extérieur de l'Université de Manouba révèlent des tensions croissantes au sein de la société tunisienne.


Des hommes barbus traînant dans les rues et frappant à coups de bâton ceux qu'ils perçoivent comme différents de leur secte, terrifiant les femmes et les jeunes. Monia Jawadi, une Tunisienne, décrit avec force ce à quoi pourrait ressembler le pays si ce dernier devait institutionnaliser sa première police des moeurs.

Des communiqués laissant entendre que la Tunisie pourrait créer un comité de promotion de la vertu et de prévention du vice sont à l'origine d'une vague d'anxiété parmi les citoyens, en particulier dans la mesure où le pays lutte encore pour préserver ses acquis sociaux.

"Ce serait un désastre majeur si un tel comité obtenait une autorisation légale", déclare Jawadi, qui ajoute que cette instance serait "étrangère" à la Tunisie et à ses coutumes.

Adil El Almi, fondateur du comité, affirme toutefois que la création d'une police religieuse est devenue "indispensable" dans le pays.

"La récente élection a prouvé qu'on ne peut pas remettre en question l'identité islamique de la Tunisie", a-t-il expliqué à Magharebia.

"Notre domaine d'activité sera principalement social, et nous tenterons de trouver des solutions aux problèmes avant qu'ils ne soient confiés aux tribunaux", indique-t-il. "Nous redresserons aussi les torts et défendrons les opprimés. Nous commencerons par cela, puis suivrons une politique faite d'étapes graduelles et de débats".

maatala a dit…

L'institution se compose "d'un organisme de la charia comprenant un certain nombre d'érudits et d'experts en jurisprudence de la charia islamique, ainsi que de spécialistes issus des instances législatives et médiatiques", ajoute El Almi, précisant que ce groupe devrait "soumettre prochainement une candidature pour se lancer dans le travail associatif".

"Nous pensons que les Tunisiens en seront fiers, et qu'ils n'auront plus à recourir aux chaînes satellitaires religieuses en quête de fatwas", poursuit-il. "Le travail de cette instance de la charia sera directement lié aux érudits, et nous n'aurons donc plus besoin des fatwas délivrées par les imams du Moyen Orient."

Le comité d'El Almi a protesté contre la nomination d'Iqbal Gharbi au poste de directrice de la station religieuse de radio Zaytouna. Lors de sa première apparition publique, le groupe a organisé une manifestation en face du siège de la station pour réclamer son départ.

"Si une autorisation légale était octroyée à ce comité, il viendrait se placer en parallèle à l'autorité de l'Etat, ce qui n'est pas concevable dans un Etat de droit et d'institutions", a déclaré Gharbi à Magharebia. "Nous respecterons la loi si cette autorisation est accordée, mais je pense qu'elle ne le sera pas ; nous nous retrouverions avec Etat au coeur de l'Etat".


Articles liés



Face à face entre libéraux et islamistes sur un campus tunisien

2011-12-05

Un responsable de l'ONU trouve des lacunes dans la législation antiterroriste tunisienne

2010-01-29

Les salafistes mauritaniens demandent une "police de la moralité"

2011-12-06

Retour du mouvement Ennahda sur la scène politique tunisienne

2011-02-09

Une fatwa condamnant le terrorisme alimente le débat au Maghreb

2010-03-12

Commentant cette manifestation, elle a déclaré : "Les agissements de ce comité constituent une violation complète des droits de l'Homme, car il s'est opposé à moi sur la base de ma philosophie et de mes opinions. Ce comité a donc violé ma liberté d'expression, et il juge les consciences d'autrui. Il deviendrait une sorte de force de police religieuse, totalement étrangère à la civilisation et aux moeurs tunisiens".

Pour sa part, Hicham Mouaddeb, porte-parole du ministère de l'Intérieur, a déclaré à Magharebia que son ministère est "chargé de l'octroi des autorisations délivrées aux organisations et aux partis après la révolution".

Or, la loi tunisienne interdit les associations qui "fondent leur organisation, leurs programmes ou leurs activités sur des appels à la violence, à la haine, à l'intolérance et à la discrimination sur la base de la religion, du genre ou de la région", a-t-il répété.

"Quelles sont les entités dissimulées derrière ces groupes, qui sèment la panique parmi les citoyens ?", s'interroge Mohamed Belsadek. "Elles sont certainement porteuses d'un Islam politique, visant notamment à imposer le voile, quand bien même ce serait au nom d'un comité pour la promotion de la vertu et pour la prévention du vice".

Magharebia.com.

Anonyme a dit…

Cette interview est une grosse erreur de la part de Moustapha Chafi! Je tends a' croire qu'elle lui fera perdre des sympatisans. Il devrait se limiter a' son role dans les negotiations pour liberer les otages et comment il a pu gagner la confiance des prenneurs d'otages. Ses attaques contre le President Abdel Aziz sont d'un mauvais gout. Je comprends l'etat d'esprit de quelqu'un qui est accuse' de collaborer avec les terroristes et contre lequel on vient de lancer un mandat d'arret internationalmais il ne devrait jamais faire des attaques personnelles. TWO WRONGS DON'T MAKE A RIGHT!

Je connais un tres haut responsable Mauritanien qui a exerce' des fonctions ministerielles sous Daddah et sous les militaires, il m'a fait savoir qu'Abdel Aziz est tres poli!
Les amis, soyons prudents avec nos declarations. PENSONS A' LA MAURITANIE AVANT DE PARLER!!!!!

Anonyme a dit…

ce sorcier notoire ould chavii,
na aucun importance il est foutu ces jours sont compté,ce féticheur mythomane j vous annonce ca sera arrêté ce mois ci.

toute autre chose

les nouvelles nomination, après l'affaire de ADEL-BAGROU.

chef d'Êta major de la garde national le générale MISSGAROU OULD SIDI.

chef d'eta major de la gendarmerie le générale MOHAMED OULD MEGETTE

le commissaire divisionnaire MOHAMED LEMIN OULD AHMED DG GGSR

le générale AHMED OULD BEKRIN DGSN

Anonyme a dit…

Salam

Couly a dit:

Je connais un tres haut responsable Mauritanien qui a exerce' des fonctions ministerielles sous Daddah et sous les militaires, il m'a fait savoir qu'Abdel Aziz est tres poli

----------------------------------

Ducon

Que vient faire la politesse dans ce débat, tu veux prouver quoi ?

Azziz est un cancre arrogant et prétentieux dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Bon anniversaire à Bilkiss dit le fou

maatala

Bebe BA a dit…

Je trouve les propos de Chafi (notre Bob national) décousus!!
il saute du coq à l’âne!! à chaque fois qu'une question l’embarrasse, il recommence à attaquer Abdel Aziz!!!

Bebe BA a dit…

Joyeux anniversaire Bilkiss! même si tu nous a lâchement abandonné, lol

Maatala, qu'est ce qui se passe? tu attaques durement le général!! il y'a des problèmes au paradis? ou c'est ton fou qui ne veut plus de lui, lol

Anonyme a dit…

"...inexpert, manque de discernement, n'a pas les vertus de circonspection, sagesse, justice...etc", ce sont des mots que Mr Moustapha Chafi ne devrait pas utiliser pour parler du President de la republique. Les insultes n'ont aucune place dans ce debat.

CHAFI, SON EPOUSE ET SES ENFANTS ONT LE DROIT ABSOLU DE VENIR VISITER LA MAURITANIE ET LA QUITTER QUAND ILS VEULENT! L'ERREUR DE CHAFI ETAIT DE DEMANDER DES VISAS POUR SA FAMILLE. LA BETISE DE L'AMBASSADE ETAIT DE REFUSER D'ACCORDER LESDITS VISAS A' LA FAMILLE!

Les amis, laissons les emotions de cote' et utilisons nos cerveaux!!!!IL NE FAUT PAS QU'UN CONFLIT TRES PERSONNEL ENTRE DEUX HOMMES PORTE ATTEINTE AUX INTERETS SUPERIEURS DE LA MAURITANIE! A ce point ci, je conseillerais a' Chafi d'etre plus silencieux! Je conseillerais a' Abdel Aziz de retirer sont mandat d'arret et laisser la famille venir visiter le vieux qui est malade!

Anonyme a dit…

Salam

Chére Bébé

J'ai soutenu azziz car il tenait un discours différents des éternels looseurs.

Azziz en tant que chef de l'armée d'occupation est président de la république.

Ce que je lui reproche c'est l'instrumentalisation de la justice(Hanef-Dade-Biram.......Chavi) et la protection des criminels.

Je lui reproche sa vision sectaire du pays : l'arabisation- exclusion et l'enrolement-dénégrification.

Je suis d'accord sur une seule chose: La chasses aux frustrés de l'Aqmi.

La chance de azziz s'appelle : Daddah et Messaoud.

Il faut les envoyer à la retraite à Lemden rejoindre couilles molles.

Couly dit que d'après un haut médiocre azziz serait poli.

Il a tout l'air au vu de ses réactions et de ses attitudes d'être le parfait cancre arrogant.

Il va finir par nous faire regretter Lanssana Conté dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Condamné à la peine de travaux d’utilité… privée !

Kassataya vous livre la traduction d’un article publié à l’origine sur le site Alkhbar sous le titre de : le plus ancien détenu de la prison d’Aleg relate à Al Akhbar ses souvenirs de captivité et l’exploitation dont il fut victime.
Il s’agit de l’histoire d’un Hartani (ou haratine, esclave affarnchi) envoyé en prison pour le meurtre d’une jeune fille de son âge dans des circonstances troubles. Plus que les raisons et la longueur de la période de son incarcération, l’histoire de ce Hartani est amblématique du fonctionnement du système judiciaire mauritanien. Comment un juge, un commandant de la garde, un procureur de la République peuvent-ils s’attacher, gracieusement et en dehors de toute décision de justice, les services d’un détenu ? Ces hauts responsables sont désignés par leurs noms, connus de tous et continuent à servir l’Etat mauritanien… Ce cas repose la question plus générale de l’égalité des citoyens en Mauritanie : combien de chances y a-t-il de voir un détenu d’une autre origine subir le même sort en Mauritanie ?
Kassataya


***


Hamady Ould Abderrahman, né en 1960 à Male (Centre Adminstratif dans la région du Brakna, sud-est de la Mauritanie), est le plus ancien détenu de la prison d’Aleg. Sa fréquentation de l’école ne dura pas plus d’un mois en tout et pour tout. De 1975 à 1978, il travailla comme jardinier de saison et employé de maison avant de retourner dans sa région natale où il exerça divers métiers d’élévage et d’agriculture. En 1984, il est arrêté et accusé du meurtre d’une jeune fille de son âge qu’il aurait atteinte à la tête par le jet d’une pierre à la suite d’une altercation. La jeune fille auarit succombé, un mois après la dispute, des suites de la blessure mal soignée. Hamady sera jeté en prison en attendant l’application de la peine de mort à laquelle il fut condamné. Il y restera jusqu’au 6 novembre dernier daye à laquelle il sera élargi à la faveur d’une grâce présidentielle. La Dya (compensation financière, ndlr) a été versée aux ayant-droits de la victime. Hamady travaille maintenant comme « blanchisseur » dans un modeste local loué à 4000 ouguiyas où le correspondant du site Al Akhbar l’a rencontré.

Anonyme a dit…

Al Akhbar (AA) : Quel commentaire à la suite de votre libération survenue après 27 ans de détention ?


Hamady Ould Abderrahman (HOA) : Je n’ai pas de commentaire à faire à part louer Allah, Le Plus Grand, et espérer que je puisse vivre le restant de mes jours entouré de mes enfants pour qu’ils goûtent à l’amour paternel et pour que je puisse les élever dans le droit chemin sans qu’ils n’aient besoin de personne.


AA : Vous avez été mis en prison en 1984 suite à une plainte pour meurtre dont la justice vous avait reconnu coupable. Etes-vous coupable de ce crime ?


HOA : Il s’est passé que j’avais eu une altercation, dont je ne me rappelle plus le motif exact, avec cette jeune fille qui avait mon âge. Je lui avais lancé une pierre et je ne me rappelle plus à quel endroit de son corps elle l’avait atteinte. Mon intention ne fut nullement de la tuer. Je ne me rendais pas compte, vu mon jeune âge, des conséquences de mes actes. J’espère seulement que je n’aurais pas la mort de cette fille sur la conscience toute ma vie.


AA : Votre procès a-t-il été équitable ?


HOA : A l’époque, je ne pouvais pas bien faire la distinction entre un procès juste et un qui ne l’est pas. Je me rappelle seulement que le juge était très en colère contre moi. Et pour cause ! Il me sortait de prison pendant la journée pour servir dans sa maison. Je faisais la cuisine, lavais le linge, faisais le ménage de la maison et préparais le thé. J’excellais particulièrement dans cette dernière activité qui me plaisait plus que les autres. Le soir venu, le juge ordonnait que je devais retourner en prison pour y passer la nuit. Après plusieurs jours de ces lassants va-et-vient, je demandai au Juge soit de me garder chez lui pour le servir en continu soit de me laisser en prison en m’exonérant de ce manège quotidien. C’est alors qu’il se mit en colère et ordonna, devant mon obstination, qu’on me remette en prison et qu’on me mette aux fers de façon continue ; il passait à la prison plusieurs fois par jour pour s’assurer de la solidité des chaînes qui me liaient les membres. Cinq jours après ce fut le procès.


AA : Comment c’étaient passés vos premiers jours en prison ?


HOA : J’étais apeuré et continuellement terrorisé. J’imaginais que tout soldat portant une arme avait pour mission de me tuer. Je ne pouvais pas adresser la parole aux gardes. La vue de la moindre tenue militaire m’emplissait de terreur.


AA : Combien de temps étiez-vous resté dans cet état et comment vous en êtes-vous sorti ?


HOA : Je suis resté dans cet état de prostration un mois durant. C’est le concours de l’un de mes gardes qui m’en fera sortir. Il s’appelait Ahmed Ould Babeh. Il était très âgé mais excellait dans l’art de détendre l’atmosphère en racontant des blagues. Il ne portait jamais d’arme et taquinait souvent les détenus. C’est grâce à lui que je pus revenir à la vie pour en commencer une nouvelle.


AA : Quelles furent les particularités de cette nouvelle vie ?


HOA : Ce qui caractérisait ma nouvelle vie était que j’étais sorti de l’état d’enfermement mental et psychologique. J’avais fini par accepter ma situation et comprendre que rien ne pouvait plus me faire sortir de prison. J’avais commencé à me rapprocher de mes geôliers. Je leur préparais le thé. J’étais persuadé que s’il y avait une possibilité de sortir de là elle ne pouvait passer que par le rapprochement avec mes gardiens. Et du coup, une fois les choses éclaircies dans ma tête, je ne me sentais plus prisonnier. Il arrivait même que les geôliers me confient la garde d’autres prisonniers. Ils laissaient parfois leurs armes à ma portée. Ils m’envoyaient de temps à autres faire des commissions à l’extérieur de la prison.

Anonyme a dit…

AA : Avez-vous pensé à vous évader un jour ?


HOA : Jamais ! Pas une seule fois car je savais que cela ne m’aurait pas déchargé de mon fardeau de façon définitive.


AA : Combien de temps avait duré cette période ?


HOA : Jusqu’en 1987 quand je fus approché par le juge Chekroud Ould Mohameddou. Celui-ci me sortit de prison pour m’amener à la Badya (la campagne, ndlr) où il me chargea de son troupeau de chèvres dont je devins le berger officiel et exclusif. J’avais sa totale confiance. Je lui resterai éternellement reconnaissant pour m’avoir sorti de prison même si ce fut pour faire de moi son berger. Je l’appelais « papa ». Il me permettait de faire quelques séjours parmi les miens. Je restais parfois jusqu’à deux ans sans retourner en prison. J’y retournais seulement à l’occasion de la nomination d’un nouveau gouverneur. Le gouverneur était, en alors, le régisseur des prisons et je devais donc être là lors de la passation de service pour être comptabilisé parmi les prisonniers. Cela prenait juste quelques jours puis je repartais à la Badya. Cette situation avait duré jusqu’en 2005, date à laquelle Chekroud fut muté d’Aleg.


AA : Avez-vous contracté un mariage dans l’intervalle ?


HOA : Oui et j’ai eu deux garçons et trois filles.


AA : Votre statut de condamné à mort vous avait-il gêné pendant vos festivités de noce ? Et qui en avait supporté les frais financiers?


HOA : J’étais terriblement gêné. C’est mon épouse qui me rassurait et qui me répétait qu’elle savait que j’étais innocent et que même si j’avais été coupable elle m’aurait quand même épousé. Evidemment cela m’apaisait beaucoup. C’était le juge Chekroud qui avait payé mes frais de noce.


AA : Après 2005 (date à laquelle le juge avait été muté, ndlr), êtes-vous resté en prison ?

Anonyme a dit…

HOA : Non, je ne suis pas resté en prison. J’ai été récupéré par les dirigeants de la garde. De 2005 à 2006, j’ai servi chez le Commandant Errakani contre un salaire de 25 000 ouguiyas. Puis j’étais passé au service d’un autre commandant du nom de Mohamed Ould Oudeyka qui fut très généreux et attentionné à mon égard. Mais l’année 2007 vit la nomination d’un nouveau procureur de la République à Aleg. Ce dernier voulait que je vienne servir dans sa maison. Commença alors une vraie dispute entre les deux hauts dignitaires qui me valut le retour en prison. J’y suis resté jusqu’à la promulgation de la grâce présidentielle.


AA : Vos proches ont-ils essayé, pendant toute cette période de captivité, de vous faire sortir de prison ?


HOA : Les miens ne comprennent rien à l’Administration. Ils sont très limités matériellement. Une fois, ils avaient entrepris des démarches auprès de la famille Cheikh Sidya qui est intervenue auprès de la famille de la victime pour lui demander de retirer sa plainte. Cette dernière avait accepté la proposition contre le versement de la somme de 800 mille ouguiyas. La famille Cheikh Sidya avait accepté de réunir la moitié de la somme demandée mais il y eut des dissensions au sein de ma famille qui firent que l’autre moitié ne fut pas réunie. A la suite de cette tentative, on m’oublia en prison.


AA : Vous y avez passé les plus belles années de votre jeunesse. Pensez-vous avoir été victime d’une injustice ou que vous méritiez ce qui vous arrivait ?


HOA : Pendant tout ce temps que j’ai passé en captivité, je n’eus de cesse de me dire : si je suis coupable, pourvu que je paye le prix fort et si je suis innocent puisse le Créateur de toute chose se venger pour moi de ceux qui m’ont persécuté. Ce qui est fait est fait. Il n’y pas de retour en arrière possible. Le jour du Jugement dernier viendra et, en ce jour là, justice sera rendue.


AA : Comment avez-vous vécu vos premiers jours de liberté recouvrée ?


HOA : Pendant trois jours et trois nuits je n’avais fait que pleurer en rendant grâce à Allah. Je souhaite qu’il me reste suffisamment à vivre pour voir grandir mes enfants jusqu’à ce qu’ils deviennent matériellement indépendants de moi. C’est tout ce que je souhaite. Tout ce que je fais est pour eux. Je ne fais rien pour moi.


Référence : Interview traduite du site arabophone d’Al Akhbar . Le texte original est consultable au lien suivant : http://www.alakhbar.info/21481-0-A5CCAF-FFAB-CC-C-F50-F-5F-F.html


Traduction: Kassataya

Anonyme a dit…

Salam

Nouveau gouvernement marocain : cherchez la femme...

Eleonore Gratiet-Taicher
Journaliste




Bassima Hakkaoui

Une femme seulement est recensée dans le gouvernement désigné mardi par le roi du Maroc, Mohammed VI.

Un détail que la plupart des médias n'ont pas relevé. Pas un mot dans le quotidien français qui suit de près la vie politique marocaine, Le Figaro, dans son article du jour : « Au Maroc, les islamistes entrent au palais ».

Le Maroc avait pourtant progressé en matière de droits et de citoyenneté de la femme, mais là, c'est la déception. Seule Bassima Hakkaoui, militante féministe, figurera aux commandes d'un ministère : celui de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social. Son féminisme avait, par le passé, été associé à un « féminisme musulman ».

« La femme a des devoirs en tant que citoyenne et mère »

Dans une interview donnée au site d'information marocain TelQuel, elle déclare :


« Elle [la femme, ndlr] a des devoirs, en tant que citoyenne et mère. Hommes et femmes n'ont pas les mêmes obligations, il y a une particularité féminine, notamment par la structure biologique et physique de la femme. »

Les ministres du parti auquel elle appartient, le Parti de la justice et du développement (PJD), islamiste et arrivé en tête le 25 novembre aux élections législatives anticipées, occupent aujourd'hui plus d'un tiers des postes au sein du nouveau gouvernement.

On compte trois femmes dans le gouvernement tunisien (sur 42 ministres) et seulement neuf dans le gouvernement français (sur 34 ministres).

Anonyme a dit…

Maata, ou' se trouvaient ceux qui tentent de diaboliser Abdel Aziz au moment ou' DSF luttait contre les deux coups d'etat de l'actuel President? Ou' etiez-vous lorsque le president de DSF Ahmed Ould Saleck etait en prison a' cause de sa lutte pour le retablissement des institutions democratiques en Mauritanie? Ou' etiez-vous lorsque les dirigeants de l'opposition faisaient le tour du monde pour justifier les deux coups d'etat d'Abdel Aziz? Nous avons meme eu a' entendre l'intellectuel President de cr Mohamed Lemine Ould Dadde' dire que renverser un un president civil democratiquement elu, n'etait pas un coup d'etat.

L'UA est entre'e dans le jeu et vous avez pousse' Sidi Mohamed a' sortir. IL Y A EU UNE ELECTION PRESIDENTIELLE ET ABDEL AZIZ A GAGNE'! C'est important de savoir avancer. Les attaques d'aujourd'hui contre Abdel Aziz sont personnelles. ELLES N'ONT RIEN A' VOIR AVEC LES INTERETS SUPERIEURS DE LA MAURITANIE. QU'ON AIME LE MR OU NON, ON DOIT RECONNAITRE QU'IL EST ACTUELLEMENT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. PAR RESPECT POUR LE PEUPLE MAURITANIEN, ON DOIT EVITER DE FAIRE CERTAINES ATTAQUES TRES PERSONNELLES CONTRE LUI. MA CONSCIENCE M'OBLIGE A DIRE QUE MR CHAFI A FAIT UNE GROSSE ERREUR!!! IL DOIT RETIRER SES MOTS ET PRESENTER SES EXCUSES AU PRESIDENT ABDEL AZIZ! LA PAIX CIVILE ET LA STABILITE' DE LA MAURITANIE N'ONT PAS DE PRIX!

Anonyme a dit…

Entièrement d'accord avec Bebe Ba concernant l'interview de Ould Chavi'i. Il évite de répondre aux questions directes de Abdoulaye Diagana, de répondre aux accusations graves contre lui et se focalise sur Aziz.

Quelques inconsistences, en lisant son interview:

- Bizarre qu'il ne sache pas que des intermédiaires avaient aidé AQMI à augmenter les enchères concernant le montant des rançons pour avoir une part plnus grande. Et pas n'importe quels intermédaires! Selon Paris-Match, des barbouzes liés à Paris. Comme il a travaillé pour Paris, Madrid et autres pour liberer des otages, comment ne sait-il pas ce détail? Il doit certainment avoir lu ce numéro de Paris-Match. Il a esquivé les questions de Diagana sur cet aspect d'une manière qui confirme qu'il sait de quoi il s'agit dans la question;

- Toute la presse canadienne n'a jamais parlé de son rôle dans la libération des otages canadiens, mais plutôt celle de Baba Ould Cheikh, le maire de Tarkint au Mali. Ce dernier demandait, dans une interview du Globe & Mail, au gouvernement du Canada de lui payer une prime promise comme il n'avait pas reçu sa part de la rançon pour les 2 canadiens. Pourquoi Baba Ould Cheikh se plaint et veut avoir sa part de la rançon? Baba Oulde Cheikh est soit un menteur (des commenateurs ont dit qu'il a bien reçu sa part, mais la cache parcequ'il ne veut pas partager avec d'autres), soit il dit vrai. Chavi'i le connaît-il? Il doit, comme Baba Ould Cheikh a été impliqué dans toutes les négociations depuis les 32 otages de 2003 jusqu'aujourd'hui. Comme Iyad Ag Ghali, le separatiste Azawadi et ils étaient tous les 2 incontournables jusqu'à son divorce recent avec ATT. Quel était donc le role de Chavi'i dans tout ça? Remettre les sous aux kidnappeurs et transporter les otages à Ouaga ou à Niamey tout le temps? Voir cet article de Globe & Mail du Canada (on veut la verité et on s'en fout des rivalités personelle entre lui et Aziz): http://www.theglobeandmail.com/news/world/the-shadowy-negotiator-who-freed-fowler-and-guay/article1320522/.

C'est tout pour le moment et felicitations à Kassataya pour les questions très pointues. Espérons que le porte-parole du gouvernement Aziz sera aussi courageux pour faire le meme interview avec Kassataya.

Anonyme a dit…

La gestion des visas diplommatiques à partir de la Présidence pose problème. Le cas Chavi'i. On dirait en Guinée Équatoriale sous Macias Nguema ou sous la Corée sous Kim Il-Sung. Il faut lâcher la bride aux Ambassades, là!Où on a confiance à son Ambassadeur ou on ne l'a pas.

Anonyme a dit…

Ça on ne savait pas. L'AQMI régulier n'est pas supposé avoir ces renseignements, équippés e arrièrés comme ils sont. Un État tiers bien implanté quelque part, doit collecter ces infos et les fournir à AQMI, si ce qu'a dit Chavi'i est vérifiable. Le tripatouillage ne s'est pas donc arrêté à instrumentaliser cette nébuleuse, mais aussi pénétrer les services de l'armée? Interessant. A-

===
Moustapha Ould Limam Chafi : Non, je n’ai pas pactisé avec l’ennemi. Pour moi la stratégie d’Aziz n’est pas bonne. Vous n’êtes pas sans savoir que depuis un certain temps, de façon régulière, chaque fois, Aqmi arrive à identifier des infiltrés Mauritaniens qui tentent de renseigner les services de leur pays. Ils les identifient, les interrogent, les jugent et les exécutent. Pourquoi y parviennent-ils ? Parce que malheureusement, nos services sont infiltrés par eux. Malheureusement. Et quand tu n’arrives pas à maitriser d’abord tes services, tu ne prends pas le risque d’aller en guerre. Il faut d’abord qu’Aziz organise ses services. Parce que la guerre c’est un tout.

Anonyme a dit…

Chaafii n`est pas mauritanien.
L`homme, refusé par les services aéroportuaires seoudiens de rentrer dans ce pays, est un élément terroriste.

Anonyme a dit…

Salam

Coulycon a dit

3Maata, ou' se trouvaient ceux qui tentent de diaboliser Abdel Aziz au moment ou' DSF luttait contre les deux coups d'etat de l'actuel President? Ou' etiez-vous lorsque le president de DSF Ahmed Ould Saleck etait en prison a' cause de sa lutte pour le retablissement des institutions democratiques en Mauritanie? "

----------------------------------

DSF est une officine de la Tayie, je ne vois pas au nom de quoi je vais défendre les raclures qui là compose.

On ne va pas se faire manipuler par des espions en mal de démocratie dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam


Bâ Mamoudou Samboly rappelé à Dieu

ALAKHBAR (Nouakchott) – Bâ Mamoudou Samboly, un des pères fondateurs de la Mauritanie, est décédé mercredi à Nouakchott.

Né en 1926, le défunt est un politicien mauritanien chevronné. Il est un ancien ministre et ancien président de l’Assemblée Nationale.


Que dieu l'accueille dans on paradis

maatala

Anonyme a dit…

Mes condoleances a' la famille de Mamoudou Samboli Ba. IN LILAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!!!

Anonyme a dit…

Maata, vous avez supporte' les deux coups d'etat d'Abdel Aziz parce que vous avez pense' que vous pouvez le manipuler pour qu'il vous donne le pouvoir. Vous avez finalement compris qu'il etait plus intelligent que vous! La Mauritanie n'est pas un jeu d'enfants. Elle doit avancer. Nous ne laisserons pas quelques personnes mecontentes parce qu'elles n'ont eu le pouvoir, la prendre en otage! Abdel AZIZ EST TRES PROBABLEMENT MEILLEUR QUE TOUS CEUX QUI LE CRITIQUENT ET L'INSULTENT AUJOURD'HUI!!!!

Anonyme a dit…

salam

Couly

Tu as dit que selon un médiocre azziz serait poli, c'est un jugement sur la personne.

Comment oses tu dire :

"ON DOIT EVITER DE FAIRE CERTAINES ATTAQUES TRES PERSONNELLES CONTRE LUI"

En somme seule les éloges sont permises.

D'autres personnes pensent que c'est un cancre.

Il aurait dit: "les centraliens, ou polytechniciens sont nuls".

Peux-tu me montrer le "BAC" de azziz.

Couly

On juge le président à travers ses actes:

Je lui reproche l'instrumentalisation de la justice.

Je lui reproche sa vision sectaire (arabisation-enrolement) et la protection des tortionnaires.

Tes je lui conseille, il ne faut as critiquer, porter un jugement tu peux te les mettre profond dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Editorial : BA Mamoudou Samboly vient de partir...

Ba Mamoudou Samboly vient de partir. Doucement, discrètement, égal à l'homme qu'il fut sa vie durant. Et avec sa mort c'est toute une page de l'Histoire de la Mauritanie qui s'en est allée. Il a rejoint la cohorte des femmes et des hommes des Indépendances, ceux grâce à qui nous sommes et dont les noms sont dans nos mémoires.





Ba Mamadou Samboly vient de partir et la Mauritanie "d'avant" pleure. Cette Mauritanie des Hommes Debout et Intègres. Cette Mauritanie qu'il a, lui le vieux monsieur dont les générations nouvelles ne savent plus grand chose, avec tant d'autres sortie du néant. Cette Mauritanie dont personne ne pouvait imaginer qu'un jour elle serait un Etat Nation, sortie des sables et des marigots. Cette Mauritanie rêvée et créée de toutes pièces, envers et contre tout, contre "vents et marées" comme l'écrirait un de ses compagnons de route, Mokhtar ould Daddah, rêve d'une Mauritanie une et plurielle, debout à la face du concert des autres nations, sculptée pièce par pièce en pleines guerres de décolonisations dans la sous région.

Ba Mamoudou Samboly est parti et nous laisse, en héritage, ces temps maintenant révolus où les aspirations de jeunes femmes et de jeunes hommes, en pleine force de l'âge, devenaient réalités palpables.

Ba Mamoudou Samboly est parti sur la pointe des pieds et sa disparition nous rappelle que, il y a maintenant bien longtemps, la Mauritanie fut autre. Qu'elle a appartenu à tous et dans laquelle tous ses filles et fils, premiers citoyens d'une jeune état sorti de nulle part, se reconnaissaient. Pleinenement mauritaniens. Pleinement citoyens. Simplement, mais aussi avec une immense fierté.

Cette Mauritanie là que les générations politiques qui ont suivi ont patiemment détruit. Cette Mauritanie, la notre, où les serviteurs de l'Etat ne pensaient pas en termes d'enrichissement personnel, ni en termes de détournement des biens publics. Cette Mauritanie, la notre, où la gabegie n'était pas devenue le credo.

Cette Mauritanie, la notre, qui n'était pas encore la chasse gardée de l'armée, secouée, déchirée, torturée de coups d'états en coups d'états, vendue aux commerçants et aux compagnies pétrolières internationales, déchiquetée aux nationalismes nauséabonds, laminée par les spéculateurs, exploitée, violée, exsangue, amorale et immorale.

Ba Mamoudou samboly s'est éteint et nous laisse en héritage tous ses rêves. Sa mémoire. Les noms à jamais disparus, éparpillés aux vents des vanités humaines. Ceux de serviteurs de l'Etat intègres.

Quand tous les témoins des Indépendance seront partis que nous restera t'il de nos mémoires? Quelle plaque ou monument portera leurs noms?

Que serons nos enfants sans cette Histoire?

Que serons nous sans passé....

Mariem mint DERWICH

From Kassataya

Anonyme a dit…

Salam

Confidences: Aziz loue l'Iran et tire sur les islamistes




Alakhbar (Nouakchott) – Le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz a fait l'éloge du modèle islamique iranien. Les iraniens pratiquent "le véritable Islam", selon le président qui se confiait, fin décembre, à des leaders du mouvement "Tabligue".




Le président avait reçu le 25 décembre au Palais présidentiel à Nouakchott une délégation de dirigeants du mouvement "Tabligh". Selon une source bien informée, il s'est félicité également de "l'islam dépolitisé" que prêche ce mouvement, habituellement désintéressé envers la politique.



Dans une rencontre avec un le bureau des imams, le 19 décembre 2011, le président Aziz a tiré à boulet rouge contre l'Islam politique. Il a notamment mis en garde contre les victoires des mouvements islamistes dans le monde arabe.



Les islamistes "ne veulent pas la Charia. Certaines parmi eux jugent licite la consommation des vins, d'autre ont autorisé la nudité" a fustigé Ould Abdelaziz évoquant les islamistes en Tunisie et au Maroc, selon une source présente dans la réunion.



"Il faut se méfier de ces islamistes, qui utilisent la religion à la conquête du pouvoir" a martelé Ould Abdelaziz avant de promettre aux imams des terrains d'habitat tout demandant de "laisser les mosquées en dehors du débat politique".



Les relations entre le président Mohamed Ould Abdelaziz et la mouvance islamiste en Mauritanie semblent être en chute libre. Le chef spirituel de cette mouvance, Mohamed Elhacen Ould Dedew, a appelé vendredi dernier les régimes arabo-musulmans "encore non touchés par les révolutions" à pas "obliger les peuples à subir la même expérience". Ils doivent accepter la réforme "comme ont fait des pays européens après la révolution française", a-t-il dit.



Le figure emblématique de l'islamisme mauritanien a appelé les gouvernements des pays arabo-musulmans à "satisfaire les revendications de leurs peuples" en acceptant les reformes et les changements afin de barrer la route à la débandade et aux dangers. Il a insisté sur la nécessité de "rompre avec l'injustice, même si la victime est une seule personne. A fortiori, si c'est tout un peuple qui souffre
--------------------------------

Un cancre arrogant dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Azziz aurait dit:

"Il a notamment mis en garde contre les victoires des mouvements islamistes dans le monde arabe"

----------------------------

Ce cancre se révèle être un grand démocrate, pour lui les élections c'est de la merde dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata, avoir le bac ne signifie pas qu'on peut diriger un pays et vice versa.Diriger un pays n'est pas une affaire academique. Seuls les cons et les ignorants pensent qu'il faut des diplomes superieurs pour diriger un etat. QU'ABDEL AZIZ SOIT SORTANT DU CP1, AUJOURD'HUI EN TANT QUE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE,IL EST LE PREMIER MAURITANIEN!DOIS-JE AJOUTER QU'IL EST EGALEMENT UN GENERAL QUI A PU DEMONTRER QU'IL EST PLUS INTELLIGENT QUE TOUS TES DIRIGEANTS DE L'OPPOSITION QUE TU ADORES!

Mr Moustapha Chafi qui compte quelques presidents Africains parmi ses amis, ne devrait jamais tenir des propos tres deplace's a' l'endroit du President Abdel Aziz! Personne ne dit de ne pas critiquer le president mais les attaques tres personnelles et les insultes n'ont aucune place. SOYONS PRUDENTS AVEC NOS DECLARATIONS!!!!

Anonyme a dit…

Mes condoleances a' la famille Chavii. INA LILLAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!!!!

Les sages et les notables dans notre pays doivent intervenir aupres du President ABDEL Aziz afin que le mandat d'arret contre Moustapha Chavii soit retire' pour lui permettre d'etre chez lui dans notre pays la Mauritanie, durant ces temps tres difficiles pour lui et les membres de sa famille!
AU-DELA DE NOS OPINIONS ET DE NOS DIVERGENCES POLITIQUES, NOUS RESTONS DES FRERES ET DES SOEURS!!!NOUS SOMMES HUMAINS ET MAURITANIENS!!!!

Anonyme a dit…

Salam


Nos condoléances à Chavi et sa famille

Maatala

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Tu es la preuve que les cancres peuvent avoir des diplômes.

Ils t'évites de traiter les polytechniciens de nuls.

Maatala

Anonyme a dit…

Salam


Décès de Limam Chavii Ould Mohamed Moctar






Limam Chavii ould Mohamed Moctar, père de l’opposant politique Moustapha Limam Chavii, hospitalisé depuis plusieurs semaines est décédé vendredi à Nouakchott, après une longue lutte contre la maladie.

Cette disparition intervient dans un contexte singulier caractérisé par le lancement d’un mandat d’arrêt international par les autorités de Nouakchott contre le fils de Limam Chavii, qui en circonstances normales, devrait assister aux côtés des autres membres de sa famille aux funérailles de son père.

Une option devenue impossible dans l’état actuel des choses, puisque tout déplacement de l’opposant vers la Mauritanie serait synonyme de "se jeter dans la gueule du loup".

Le défunt père regagnera donc sa dernière demeure loin des regards de ses plus proches parents. Mais, son cortège d’Adieu sera sans doute important, puisque plusieurs partis de l’opposition et acteurs de la socièté civile se sont dernièrement solidarisés avec Moustapha pour traduire aujourd’hui ce sentiment en venant nombreux prier sur l’âme de son père.

We Inna Lillahi We Inna Ileyhi Rajioun

-----------------------------------


Redigé par,

ssalekfal

2012-01-06 17:17:06

J'aimerais juste savoir à cet instant, ce que ressent aziz après avoir empêcher ses petits enfants de lui rendre visite avant son décès.

Allah yar7amne we yere7mou we yer7am jemi3 el mouslimine inchallah.
Que la terre lui soit légère. Amine !

Anonyme a dit…

Maata, je n'ai aucun diplome! I hope that you are happy!

SSALECKFAL, CE N'EST PAS LE TEMPS DE PARLER A' PROPOS DE CERTAINES CHOSES! PRESENTEZ VOS CONDOLEANCES ET TENTEZ DE RECONCILIER LES ESPRITS!!!!

Anonyme a dit…

Salam

IRA:"Une tentative d'assassinant de Birame déjouée"


ALAKHBAR(Nouakchott)- A appris Alakhbar de sources proches de l’initiative pour la résurgence et abolitionniste (IRA) ce 5 janvier qu’une "tentative d' assassinant" de son président Birame Dah Ould Abeid , a été déjouée. Un homme d'une trentaine d'années, armé s’était approché du président de l’IRA


"C'était lors d’un sit-in de solidarité avec l’opposant Moustapha Ould Chafi avant que des vigiles de l’IRA le maitrise et lui ôte l'arme"rapporte un proche du mouvement.

" Il s’agit d’un policier qui s’est faufilé dans la foule pour tenter d’atteindre son objectif, Birame , au moment où il s’apprête à décharger son pistolet sur le leader de l'IRA , sa garde rapprochée le maitrise et se met à le lyncher", indique la même une source.

Et d'ajouter :" des policiers qui semblent être au courant de l'épisode sont vite venus au secours du présumé assassin et ils ont pris l'arme».

"Quand certains choisissent alors, d'assassiner des mauritaniens parce qu'ils sont opposants au pouvoir en place. Cela veut dire que , les discours, les agressions verbales , les arrestations, la prison, ne servent plus à rien" juge un membre d'une organisation des droits de l'homme.

Anonyme a dit…

Ben, un Bob Denard mort et est un Bob Denard mort. Allah Yarhmou. Pourquoi on doit se fatiguer avec un nigérien? Et nos pères morts? On les oublie?
==
Comité de soutien à Moustapha Limam Chafi: Communiqué
Bismilahi Erahmani Erahim,

Ina Lilahi We Ina Ilaihi Rajiioune,

A toutes personnes désireuses de transmettre des condoléances à la famille de Ehl Limam Chafi après le décès, survenu le vendredi 06 Janvier 2012 à Nouakchott, de leur père le défunt LIMAM CHAFI, nous vous donnons la possibilité de le faire en écrivant votre message et en le transférant à l’adresse mail suivante : moustaphaimamchafi@gmail.com
Nous nous engageons devant Allah que vos messages seront, d’une part, transférés à la famille d’Ehl Limam Chafi et en particulier à Moustapha ould Limam Chafi personnellement, et, d’autre part, gardés dans le strict anonymat.

Pour le comité de soutien de Moustapha Ould Limam Chafi à Paris, le 06 Janvier 2012.

Anonyme a dit…

Maatala,

Birame est un connard. Il n' est pas ce qu' il prétend être. Il ratisse trop large. Aziz lui donnerait un poste, il se rangerait.

Anonyme a dit…

La culture des assassinats des opposants ne doit jamais exister en Mauritanie.
Je tends a' croire qu'il y' avait une surveillance policiere mais je ne crois pas a' la these de la tentative d'assassinat contre Biram. Je lui conseillerais d'etre tres prudent car ses propres "amis" qui sont extremistes peuvent faire certaines choses contre sa personne et blamer le regime en place.

LA CAUSE DE BIRAM EST NOBLE MAIS ABDEL AZIZ N'EST PAS UN DIABLE!J'AI BIEN CRITIQUE' LE Mr pour ses deux coups d'etat, je l'ai analyse' et j'ai une bonne ide'e de qui il est! IL EST PROBABLEMENT FOU MAIS IL N'EST PAS MECHANT!

TOUTES LES EXTREMES SONT MAUVAISES. LA MODERATION EST CONSEILLE'E! BIRAM DOIT ECOUTER MESSAOUD ET ANALYSER SES STRATEGIES car il est le seul politicien Mauritanien qui a une base reelle.C'EST BIEN GRACE AU COMBAT DE MESSAOUD ET SES AMIS DU MOUVEMENT AKHI EL HARTANI QUE LA GENERATION DE BIRAM A EU PLUSIEURS OPPORTUNITE'S! Nous avons probablement plus de diplomes qu'eux mais nous pouvons apprendre plusieurs choses en ecoutant la sagesse qu'ils ont et qui est nee a' partir de plus de 40 ans de lutte pour l'emancipation des couches haratines.

LES AMIS SOYONS PRUDENTS ET NE DETRUISONS JAMAIS LA MAURITANIE POUR PLAIRE A' QUI QUE CE SOIT! L'UNITE' ET LA PAIX CIVILE de la mauritanie N'ONT PAS DE PRIX!

Abdel Aziz doit associer Biram et ses partenaires a' la gestion du pays. IT IS MY OPINION QU'ILS SONT SINCERES!!!!! IL FAUT LES CONFRONTER A' LA GESTION DU PAYS! ETRE OPPOSANT EST TRES FACILE MAIS DIRIGER UN PAYS NE L'EST PAS!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couly con a dit:

Abdel Aziz doit associer Biram et ses partenaires a' la gestion du pays. IT IS MY OPINION QU'ILS SONT SINCERES!!!!! IL FAUT LES CONFRONTER A' LA GESTION DU PAYS! ETRE OPPOSANT EST TRES FACILE MAIS DIRIGER UN PAYS NE L'EST PAS!!!
---------------------------------

Azziz ne peut pas associer Biram a la gestion du pays , pour la simple raison qu'il refuse de reconnaître l'IRA , malgré le dépôt d'une demande qui à ce jour est sans réponse à cause du fait du prince.

Pourtant El cancrino ( Azziz) avait demandé à Biram de le soutenir après le limogeage de couilles molles(sidioca).

Elk cancrino a une vision binaire du monde: ou tu es avec lui ou contre lui.

Comment gérer un pays avec celui qui ne respecte pas les règles du jeu et qui instrumentalise la justice.


Azziz se revéle comme étant le digne fils du caporal Taya dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Salam


Interview de Chavi au parisien

Extrait


Vous prétendez que le président Aziz refuse à votre famille le droit de venir en Mauritanie. Les autorités ont démenti vos propos...

Je ne le prétends pas, c’est la réalité. Les Mauritaniens ont constaté avec indignation que le général Aziz utilise tous les moyens contre ses adversaires politiques, y compris celui d’empêcher une femme et ses enfants mineurs de fouler le sol de leur propre pays pour se rendre au chevet de leur grand-père malade, au seul motif que leur mari et père est son opposant.

Face à la réaction de toute la société mauritanienne - les tribus, les partis politiques, la société civile -, son ministre des Affaires étrangères a tenté maladroitement de démentir les faits devant le Parlement. Il n’a convaincu personne, la presse mauritanienne ayant apportée la preuve du refus. Ma famille et moi ne possédons plus de passeport mauritanien depuis plus de six mois, Aziz ayant donné des instructions pour empêcher leur renouvellement.

--------------------------------

Une connerie monumentale dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Houweu le gouvernement n' a pas réagi à l' interview de Ould Chavi'i? La version sonore dans Kassataya est meilleure que l' écrite. Un sacré journaliste, cet Abdoulaye Diagana. Il a posé de bonnes questions.

Couli: Howdy ! D' accord avec twa qu' il faut de la modération, mais azzizzo doit aussi écouter et respecter ces vieux politiciens. Pourquoi pas un gouvernement d' union nationale où tout le monde broute si c' est le prix de la paix? Il y a à boire et à manger pour tout le monde. Le futur est rose si nos politiciens et le pouvoir arrêtent les connasseries personnelles. Il faut être positif et j' ai décidé de ne voir que de bonnes choses en 2012.

Constat: l' UPR est entrain de tanguer et El WIAM est entrain de remplacer le PRDS. Que Deu protège le bled. Boidiel doit être rentré dans ses fonds et même plus depuis belle lurette.

Bonne Année à tous et simah si j' ai blessé quelqu'un.

Bebe Ba: des nouvelles du gendarme? Je crois que se sont les touaregs (je dis bien je crois) pour se venger de l' OTAN, de la France et des ses "amis" comme la Mauritanie. Hypothèse à ne pas rejeter.

Anonyme a dit…

Salam


Le prince du Qatar quasiment renvoyé de la Mauritanie ?


Selon des sources proches de la présidence Muritannienne, l'Emir du Qatar aurait été quasiment renvoyé du Qatar. L'émir du Qatar accompagné d’une imposante délégation comprenant des responsables gouvernementaux et plusieurs opérateurs privés de son pays était en visite officielle en Mauritanie pour la signature de plusieurs projets de coopération.

Lors de la deuxième rencontre avec le président Mauritanien Mohamed Oueld Abd El Aziz, l'Emir a conseillé le Président d'opérer des changements politiques donnant plus de libertés à l'opposition et de suivre une nouvelle politique d'ouverture, conseillant même de se rapprocher plus du cheikh Mohamed Belhassen Oueld Dadou qui représente le mouvement islamiste mauritanien.

Cela bien sur aurait irrité le président qui a son tour a reproché l'intrusion d'Al Jazeera dans les affaires internes des pays et les tentatives d'exportation des révolutions arabes dans les autres pays.

Le Président n'aurait même pas accompagné l'Emir du Qatar à son retour à l'aéroport.

Source :

Tuniscope (Tunisie)

Anonyme a dit…

Salam


Urgent : Une patrouille de la gendarmerie tue un chauffeur de counterpart.






Notre correspondant en Assaba rapporte qu’une patrouille de la gendarmerie mobile de Barkéol a mitraillé une voiture de l’ONG américaine Counterpart tuant du coup le chauffeur Madou Sow .

Le drame a eu lieu ce matin très tôt lorsque le véhicule à son bord le chauffeur et un autre , qui partaient en mission à Laoissi arrondissement de Barkéol a été pisté par la patrouille de la brigade mobile qui opère dans cette zone .

Les gendarmes croyant tomber sur une piste de Aqmi se sont trompés de cible en commettant une bavure mortelle. Le procureur de Kiffa et le commandant de compagnie de cette ville se sont rendus sur les lieux pour constater les faits et situer les circonstances de cette fusillade.

Cet incident intervient dans un contexte sécuritaire agité qui pousse les forces de sécurité à agir souvent de manière incontrôlée. L’enlèvement d’un gendarme à Abdel Bagrou il y a quelques semaines sème la psychose dans les esprits au point de causer la trouille dans les rangs des forces de sécurité.

--------------------------------

La peur change de camp dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Il faut certes ecouter les vieux politiciens car ils ont ils sagesse qui vient d'une tres longue experience. J'aimerais bien savoir quand nos vieux politiciens aussi comprendront qu'ils doivent passer le flambeau aux jeunes generations. Ils peuvent continuer a' servir de conseillers...informels aupres des jeunes politiciens mais je tends a' croire qu'ils ne doivent plus occuper le devant de la scene. Nous sommes tres reconnaissants envers nos vieux et nous les remercions pour les services qu'ils ont rendus a' notre pays MAIS IL EST TEMPS POUR EUX DE PRENDRE LE RETRAITE QUI EST BIEN MERITE'E!

Un gouvernement d'union nationale n'est pas une exigence dans la mesure ou' il y a une majorite' claire. Ceci etant dit, il peut etre conseille' pour apaiser la tension/les esprits. Ne perdons egalement pas de vue qu'il y a une animosite' farouche entre ceux qui seront appele's a' participer a' la formation d'un tel gouvernement. THERE IS NO LOST LOVE BETWEEN MESSAOUD OULD BOULKHER ET AHMED OULD DADDAH!

L'ESSENTIEL EST DE FAIRE CE QUI EST BON POUR LA MAURITANIE!

Anonyme a dit…

Pour les anglophones comme Couli, our brother from Amerika. De Jeremy Keenan au sujet de la penetration des forces algériennes au Mali pour aider à combattre les terrorisme et la possibilité que les recent enlevement au Mali soit l' oeuvre de Touaregs et non d' AMI. D' où la thèse que notre gendarme est aux mains des touaregs revenus de la Libye après la chute de Kadafi pour se venger de l' OTAN, de la France, des US et leurs " amis". La RIM est perçue comme amie de la coalition anti-Kadafi par extension. Keenan parlait déjà le 5 décembre 2011 de cette possibilité et il a décidé d' aller plus loin avec cette publication dans Al Jazeera English, datée du 3 janvier 2012.

http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2012/01/20121274447237703.html

Anonyme a dit…

http://www.aljazeera.com/indepth/opinion/2012/01/20121274447237703.html

Anonyme a dit…

Nous sommes tous d'accord qu'il faut lutter contre le terrorisme. C'est la methode utilise'e par le President Abdel Aziz qui m'inquiete. Les soldats Mauritaniens ne doivent pas aller combattre au Mali car nous avons de longues frontieres que nous n'arrivons pas a' controler et les operations loins de notre pays,comportent des risques.

LES ALGERIENS SONT AU MALI PARCE QUE CE SONT EUX QUI CREENT TOUTE CETTE MERDE POUR LES PAYS VOISINS!
Abdel Aziz doit changer de strategie!!!!!! LUTTER CONTRE LE TERRORISME,C'EST EGALEMENT AVOIR DES PROGRAMMES DE RECRUTEMENT POUR LUTTER CONTRE LE CHOMAGE!!! IL FAUT ECRASER LES RESERVOIRS DE RECRUTEMENT DES TERRORISTES!!! IL FAUT UN VOLET ECONOMIQUE QUI PERMETTRA AUX JEUNES PERDUS D'AIMER LA...VIE ET D'AVOIR UN SENS DE LEUR EXISTENCE DANS NOTRE MONDE!!!

Abdel Aziz doit apaiser la tension politique en Mauritanie!!!! Nous avons certes combattu ses deux coups d'etat mais aujourd'hui son regime est reconnu sur le plan international. IL N'A PAS BESOIN D'UNE FUITE EN AVANT!!!! IL DOIT SURTOUT CESSER D'ENGAGER NOTRE PAYS LA MAURITANIE DANS UNE GUERRE QUI N'EST PAS NECESSAIREMENT...Mauritanienne!

To make a long story short, je dis OUI a' une lutte...intelligente contre le terrorisme! NON a' la chasse a' l'homme!!!!!!!

Anonyme a dit…

Comment? Il vient de signer 2 contrats avec Total, une série d' accord avec le Qatar, s' être compris avec l' Algérie pour commencer à emmerder les islamistes à partir de maintenant, a Boidiel de son côté qui ratisse pour loui very large et a Messaoud de son côté. Et il a tous les sous de la république. Menacer de Ouagadougou n' est pas une stratégie gagnante quand ce même Ouagadougou a déjà entériné un autre coup avec mort d' hommes innocents, même contre un dictateur moins charismatique que beau Blaise. De quel droit la décision de faire tomber vient toujours de Ouagadougou?

===
Birame et Ould Chavi promettent de faire tomber le régime d’Aziz


Le président de l’initiative de résurgence abolitionniste (IRA), Birame Ould Dah Ould Abeid et l’activiste politique, l’opposant Moustapha Ould limam Chavi, objet depuis quelques jours d’un mandat d’arrêt international de la justice mauritanienne ont promis du Burkina Faso de coordonner leur action en vue de faire tomber le régime de Mohamed Ould Abdel Aziz. Dans un entretien téléphonique à l’agence d’Al Akhbar, Birame a confirmé avoir rencontré Ould Chavi au Burkina Faso, à qui il a exprimé son soutien face contre le mandat d’arrêt international prononcé contre lui et d’avoir coordonné avec lui pour faire chuter le pouvoir de Mohamed Ould Abdel Aziz. Moustapha Ould Limam Chavi a exprimé ses remerciements à tous ceux, hommes politiques, journalistes et personnalités de la société civile qui se sont solidarisés avec lui. Le gouvernement mauritanien vient de prononcer un mandat d’arrêt international contre l’opposant Moustapha Ould Limam Chavi pour complicité avec AQMI et nuisance aux intérêts économiques et sécuritaires de la Mauritanie.

Anonyme a dit…

Salam


Ould Chavi : se servir du père mourant pour atteindre le fils !









Tout s’explique enfin ! Quelle perfidie, quel manque d’humanité de ce système politique pire que celui du Mossad ! Interdire à un fils de voir une dernière fois son père malade ! Interdire à la famille de voir le grand-père ! Et surtout priver le père mourant de voir une dernière fois son fils ! Voilà la seule raison véritable du mandat d’arrêt international lancé contre Ould Limam Chavi ! Faire mal, très mal en touchant à la famille. Cette technique mafieuse a toujours été celle des régimes minables et tyranniques ennemis de toutes les valeurs de l’islam !



Essayer de vous corrompre et quand on ne peut pas, on s’attaque à tous vos intérêts et quand on ne peut pas on s’attaque à votre famille. C’est ce que vient de faire ce régime qui ne pouvait ignorer l’état de santé du père de Moustapha Ould Limam Chavi !


C’est honteux et minable comme procédé. Mais que le pouvoir ne s’inquiète de rien, en ce bas monde, on paye toujours d’une façon ou d’une autre quand on se sert des innocents surtout malades pour faire de la vulgaire politique de tyran du tiers-monde dont la lâcheté est de toujours frapper les plus faibles !


Que dieu accueille le défunt en son saint paradis !

Amine

Publié par vlane.a.o.s.a

Anonyme a dit…

Salam

Mauritanie: Biram et Ould Chaavii, un front uni contre Aziz? 08/01/2012



Le Président de l'IRA, Biram Ould Dah Ould Abeidi, a déclaré à Alakhbar qu'il œuvrera avec l'opposant mauritanien, Moustapha Ould Limam Chaavii à "mettre fin" au régime d'Ould Abdel Aziz.

Ould Abeidi qui se retrouve en ce moment à la capitale burkinabé, Ouagadougou, a ajouté qu'il est venu présenter son soutien à Ould Limam Chaavii après le lancement du mandat d'arrêt contre lui.

maatala

Anonyme a dit…

Salam


Ahmed Ould Sidi Baba, Président du RDU : «Ni Moktar Ould Daddah, ni Moustapha Ould Saleck, ni Mohamed Khouna Ould Haïdalla, ni Sidi Ould Cheikh Abdallahi n’ont fait fortune par l’exercice du pouvoir»

Dimanche 8 Janvier 2012 - 13:58

Ahmed Ould Sidi Baba est l'homme qui a fondé la toute première formation politique de l’ère démocratique: le RDU; et c'est un témoin privilégié des successifs régimes politiques mauritaniens. Entretien.






Est-ce vrai que le président Maâouiya Ould Sid’Ahmed Taya ne vous aurait pas prêté une oreille attentive lors de la prise en compte des résultats du forum entre la majorité et l'opposition, dont le RDU a été l’initiateur en 2005?

Effectivement. Je dois rappeler que l’objet de ce forum était de créer un climat de dialogue entre les leaders de la classe politique de la majorité et de l’opposition; un dialogue politique qui aurait pu éventuellement enraciner les valeurs de la démocratie pluraliste dans lesquelles les hommes et les femmes politiques des deux bords auraient cohabité, avec une perspective d’alternance au pouvoir à travers des élections transparentes et libres.

C’est ainsi que nous avions demandé aux différents partis politiques de se retrouver autour d’une table et de discuter. Et je vous avoue que nous n’avions pas beaucoup d’espoirs que le PRDS du président Maâouiya y prenne part. Les responsables de ce parti ont finalement participé avec toutes les autres formations politiques de la Majorité comme de l’Opposition, sauf celle du président Messaoud Ould Boulkheir. Et nous avions créé cinq commissions, entre autres, une commission politique, une autre économique et une chargée de la presse.

Certaines étaient présidées par les membres de l’opposition, d’autres par ceux de la majorité. Nous avions travaillé pendant un mois pour arriver à des conclusions consensuelles sur un certain nombre de points: la réduction du mandat présidentiel à 5 ans, le statut de l’opposition, la libéralisation des ondes, l’accès des leaders de l’opposition aux médias d’état, etc. Après la fin du forum dans la deuxième quinzaine du mois de juillet 2005, nous avons demandé une audience au président de la République, et une délégation composée des présidents des commissions, entre autres, Bâ Boubacar Alpha, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, Aïssata Kane et Cheikh Saad Bouh Kamara, est allée présenter les résultats du dialogue à Maâouiya.

Anonyme a dit…

Nous avions formalisé une concertation régulière entre les formations politiques de la majorité et celles de l’opposition. Les partis devaient se rencontrer périodiquement pour échanger leurs points de vue sur la situation du pays. C’était une manière de donner la possibilité à l’opposition d’être un partenaire à part entière dans l’exercice du pouvoir. Il est vrai que le président Taya nous a répondu qu’il était occupé pour l’instant à lutter contre le terrorisme. Malgré mon insistance, il est resté intraitable sur sa position. Pourtant, je devais aller rencontrer les leaders de l’opposition pour pouvoir engager ce dialogue nécessaire entre la majorité et l’opposition. Il m’a dit en guise de nouvelle réponse: «On verra ça plus tard!». Je suis ainsi sorti du Palais de la République convaincu que nous n’avions pas trouvé une oreille attentive. Trois ou quatre jours après, Maâouiya a été renversé!

L'histoire semblait se répéter après une situation similaire avec Moktar Ould Daddah...

La même chose s’était passée effectivement, avec le président Moktar Ould Daddah. Deux ou trois semaines avant le coup d’état du 10 juillet 1978, nous étions venus le voir pour lui demander de désigner un Premier ministre, de renvoyer son gouvernement d’alors et de s’ouvrir ainsi au pluralisme politique. Il avait laissé entendre que c’était pratiquement impossible pour une société comme la nôtre, avec des Mauritaniens du Sud et du Nord. J’ai compris qu’il voulait conserver ses quatre ministres d’état dont moi-même comme des Premiers ministres.

Certes, j’avais milité pour la nomination de ces quatre ministres d’état, mais le président devait désormais choisir un seul comme Premier ministre! Et sur le champ, je lui ai dit que je ne voyais que Sall Abdoul Aziz à ce poste. Bref, il avait proposé qu’on en discute au sein d’une commission. Je dois dire que j’avais d’ores et déjà vu certains de mes amis avant d’aller voir le président Moktar. Et deux d’entre eux étaient convaincus que la Mauritanie ne pourrait jamais devenir un état pluraliste démocratiquement.

Quels sont les points communs et les points de divergences de tous les Chefs d’État qui se sont succédé à la tête de la Mauritanie?

Je vous préviens tout de suite que je ne parlerai pas du tout de l’actuel président. Je ne parlerai que ceux qui l’ont précédé. Je suis absolument convaincu que tous les présidents qui se sont succédé à la tête de la Mauritanie, de Moktar Ould Daddah jusqu’à Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya, étaient animés de très bonnes intentions. Et que -tous les Mauritaniens doivent quand même le reconnaître- ils ont quitté le pouvoir les mains complètement vides.

Anonyme a dit…

Donc, ils ne se sont pas enrichis au pouvoir. Ni Moktar Ould Daddah, ni Moustapha Ould Saleck, ni Mohamed Khouna Ould Haïdalla n’ont fait fortune par l’exercice du pouvoir. Cela est un point commun. Je crois qu’ils ont également un autre point commun: c’est qu’ils étaient tous nationalistes et animés de très bonnes intentions. Mais les bonnes intentions et le nationalisme ne suffisent pas, il faut aussi avoir la vision, la culture démocratique… Mais je dois dire que la Mauritanie peut s’enorgueillir du fait qu’elle a eu à sa tête pendant un temps des gens qui avaient au moins une qualité, qui est l’honnêteté personnelle au plan matériel.

Je dois dire que, pour moi, Moktar avait une autre dimension. Car il symbolisait la totalité de toutes les valeurs de civilisation de notre pays. Il était une autre personnification de ces valeurs. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle il a eu tant de succès et tant d’autorité en Afrique comme dans le monde arabe. Ce n’est pas forcément le cas de ceux qui l’ont suivi. Certains n’ont même pas eu le temps. D’autres ont eu au moins à cœur de symboliser la souveraineté nationale, de la personnifier parfois peut-être à l’excès même allant jusqu’au chauvinisme, jusqu’au retrait presque de notre pays de grandes organisations. Mais en tout cas, tous ont été animés de bonnes intentions.

Le nationalisme et les bonnes intentions ne suffisant pas, les évènements de 1989 sont-ils à mettre sur le compte du manque de vision de Taya?

Il ne faut pas faire une lecture simpliste des événements de 89. J’ai été témoin de ces douloureux événements de 89, parce que j’étais le président de l’association des maires de Mauritanie à l’époque. Je sais que le président Taya avait tout fait pour convaincre son homologue sénégalais Abdou Diouf de ne pas renvoyer les Mauritaniens ou les Sénégalais d’origine mauritanienne et que lui-même n’allait pas renvoyer les Mauritaniens supposés d’origine sénégalaise.

C’est le président Diouf qui a tenu à faire ça. Les événements de 89 ont commencé à partir d’une querelle entre agriculteurs et éleveurs comme il y en a presque tous les ans tous les hivernages entre les agriculteurs et les éleveurs. Ce qui s’est passé c’est que les passions se sont déchaînées suite à la bastonnade généralisée contre les boutiquiers et autres mauritaniens installés au Sénégal. Donc c’est cette bastonnade qui a été l’élément déclencheur des douloureux événements de 89. Et je crois personnellement que certains membres de l’entourage d’Abdou Diouf, Jean Collin notamment, avaient pensé dans leur imagination nationaliste que c’était l’occasion favorable pour bouter dehors les petits commerçants mauritaniens pour que les sénégalais prennent leurs places.

Anonyme a dit…

Ainsi bon nombre de Mauritaniens dépouillés de leurs biens ont regagné leur pays. En Mauritanie, ils ont dit tout ce qu’ils ont subi en terre sénégalaise. Évidemment, il y a eu une réaction. Quant aux problèmes des déportés, je vous avoue également que le président Taya avait tout fait pour convaincre Abdou Diouf de laisser les populations mauritaniennes, qui vivent au Sénégal en place et que lui laisserait les populations sénégalais vivant en Mauritanie en place. Cela n’a pas été respecté. Et il y a eu des choses atroces. Ces événements ont été l’occasion pour certains de prendre les biens d’autres. Donc, ce n’est pas aussi simple que ça, car il y a eu des torts des deux côtés et même au sein de nos États par les forces de l’ordre. La grande réunion sous le règne du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, a permis des avancées notoires vers la solution de ce problème. Les événements de 89 sont beaucoup plus complexes qu’on ne le croit.

Quelle solution pour le règlement définitif du passif humanitaire?

Ce qui est étonnant chez les Mauritaniens, c’est que les phénomènes se produisent et les gens restent accrochés à leur passion. Vous savez, il y a eu cette très grande réunion de réconciliation nationale du temps de Sidi Ould Cheikh Abdallahi - que j’avais d’ailleurs présidée- pour traiter le problème de retour des déportés et du passif humanitaire. Je me souviens que je faisais partie de ceux qui pensaient qu’on n’allait pas arriver à un consensus.

Mais Dieu merci nous y sommes arrivés. Cette grande réunion a abouti à des conclusions consensuelles. Mais le coup d’État intervenu contre le président Cheikh Abdallahi est venu interrompre ce processus. Le problème des déportés avait pourtant été traité, et la décision de faire revenir tous les Mauritaniens dans leur pays et de les rétablir dans leurs droits, adoptée. Celui du passif humanitaire allait également être résolu, et la conviction établie qu’il ne s’agissait pas d’aller vers les règlements de compte et des jugements, mais qu’il fallait trouver d’un côté le pardon et de l’autre des réparations. Une commission a été créée pour faire ce travail. Je crois qu’il faut reprendre le travail là où il a été interrompu par le coup du 6 août 2008.

Actuellement au sein de la COD, j’ai fait une proposition qui consiste à créer une commission permanente de vérité et de réconciliation, qui va reprendre ce dossier et chercher à l’appliquer tel qu’il a été accepté par les différentes parties. Elle devrait faire des rapports ponctuels pour dire où est ce qu’on en est. Cette commission devrait également prendre en compte l’éradication des séquelles de l’esclavage. Car, il faut plusieurs années encore pour en finir avec ce problème. Cette commission devrait rendre compte aux autorités, tout comme les parlementaires, de l’évolution des choses dans ce domaine.

Êtes-vous pour ou contre l’extradition du président Taya devant la Cour Pénale Internationale?

Je ne crois pas que cela ferait avancer les choses dans le bon sens. Parce que le jugement des individus est toujours très aléatoire. Et je suis complément convaincu que Maâouiya n’a jamais donné l’ordre de tuer ou d’exécuter les gens. J’ai même eu des témoignages de personnes qui m’ont affirmé qu’il (Maâouiya Ould Sid’Ahmed Taya-ndlr) était le premier désespéré après avoir appris la nouvelle des tueries. Pour dire que certains gens, qui se croyaient plus royalistes que le roi, ont agi en son nom pour faire des choses que le roi n'a même pas ordonné de faire.

Propos recueillis par El Madios Ben Chérif



Noor Info

Anonyme a dit…

Salam

La crévure de Sidi baba a dit:

Êtes-vous pour ou contre l’extradition du président Taya devant la Cour Pénale Internationale?

Je ne crois pas que cela ferait avancer les choses dans le bon sens. Parce que le jugement des individus est toujours très aléatoire. Et je suis complément convaincu que Maâouiya n’a jamais donné l’ordre de tuer ou d’exécuter les gens. J’ai même eu des témoignages de personnes qui m’ont affirmé qu’il (Maâouiya Ould Sid’Ahmed Taya-ndlr) était le premier désespéré après avoir appris la nouvelle des tueries. Pour dire que certains gens, qui se croyaient plus royalistes que le roi, ont agi en son nom pour faire des choses que le roi n'a même pas ordonné de faire.

---------------------------------

Couly, on dit quoi dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam


Biram et Chavî coordonnent leur protestation contre le pouvoir

L’opposant Moustapha Ould Limam Chavî et le militant des droits de l’homme et président d’IRA-Mauritanie ont tenu dimanche, à Ouagagdougou (Burkina) une rencontre au cours de laquelle ils ont exprimé leur volonté commune de mener conjointement une lutte contre le pouvoir en place à Nouakchott.

Dan,s un contact avec ANI, Biram Ould Dah a souligné que cette rencontre a eu pour résultat la coordination pour la relance d’une nouvelle dynamique nouvelle « pour déchoir Ould Abdel Aziz du pouvoir afin de sauver la Nation du danger imminent qui la menace.

Et Biram d’ajouter : « Nous avons décidé ensemble d’œuvrer à rassembler tous les soutiens, à l’intérieur du pays, dans la sous-région et à travers le monde, pour soutenir tous les efforts de lutte pacifique, notamment populaire, pour bouter le pouvoir de Ould Abdel Aziz ».

Il a également souligné : « Nous allons mener une campagne d’explication de ces dans la sous-région et sur un plan international, dans le bute de débarrasser le pays d’Ould Abdel Aziz ».


maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Deux petits cons ce Chavi et ce Birame. Qui peut leur confier le futur du pays? De petites prostituées.

Anonyme a dit…

Tant que Biram, Moustapha et tous les autres opposants au regime d'Abdel Aziz comprennent que le changement qu'ils desirent, doit se faire de maniere pacifique par le canal des urnes, il n'y a pas de probleme! Notre pays est tres fragile, il ne supportera pas une instabilite' a' la Syrienne!

Maata, as far as I am concerned, le President MOAWIYA Ould Sid'Ahmed Taya est un digne fils de la Mauritanie! IL DOIT REVENIR DANS SA PATRIE NOTRE MAURITANIE BIEN AIME'E!!!!!

Anonyme a dit…

salam

Couly

la crévure a dit:

"Maâouiya n’a jamais donné l’ordre de tuer ou d’exécuter les gens"

Puis:

"Pour dire que certains gens, qui se croyaient plus royalistes que le roi, ont agi en son nom pour faire des choses que le roi n'a même pas ordonné de faire.

----------------------------------

Ce vieux con manipulateur veut nous faire croire que ce n'est pas le caporal qui a fait voté une loi d'amnistie pour ceux qui ont tué sans avoir reçu l'ordre de tuer.

Cette vieille raclure vous dira qu'il faut juger Sharon et autres criminels, mais ne vous dira jamais que ceux qui ont tuer sans avoir l'ordre de le faire doivent être juger et punis pour Génocide.

Tu ne trouves à dire que le caporal doit revenir en Mauritanie.

Ce ce n'était pas une saleté de pleutre de pédale, il l'aurait fait depuis longtemps.

Quand on parle des militaires : des hommes , des vrais, des couillus, on cite: haidalla, Kader, Boucef, Niang, mais jamais la pédale qui se cache sous les juppons de sa connasse au Qatar.

Bande d'enculés dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

salam

Couly

la crévure a dit:

"Maâouiya n’a jamais donné l’ordre de tuer ou d’exécuter les gens"

Puis:

"Pour dire que certains gens, qui se croyaient plus royalistes que le roi, ont agi en son nom pour faire des choses que le roi n'a même pas ordonné de faire.

----------------------------------

Ce vieux con manipulateur veut nous faire croire que ce n'est pas le caporal qui a fait voté une loi d'amnistie pour ceux qui ont tué sans avoir reçu l'ordre de tuer.

Cette vieille raclure vous dira qu'il faut juger Sharon et autres criminels, mais ne vous dira jamais que ceux qui ont tuer sans avoir l'ordre de le faire doivent être juger et punis pour Génocide.

Tu ne trouves à dire que le caporal doit revenir en Mauritanie.

Ce ce n'était pas une saleté de pleutre de pédale, il l'aurait fait depuis longtemps.

Quand on parle des militaires : des hommes , des vrais, des couillus, on cite: haidalla, Kader, Boucef, Niang, mais jamais la pédale qui se cache sous les juppons de sa connasse au Qatar.

Bande d'enculés dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Ajouté le : 08.01.2012 23:49

Escroquerie : Un investisseur saoudien accuse la Mauritanie "de complicité"

Alakhbar(Nouakchott)-l'homme d'affaires saoudien, Saad Ben Abdella Al Hadav, a accusé le gouvernement mauritanien de "complicité avec son escroc mauritanien", Sidi Mouhamed Ould Babana.

Il a fustigé ,dans une déclaration à Alakhbar,une décision de la cour suprême, qui avait empêché un verdict de confiscation des biens et avoirs de Ould Babana.

L'homme d'affaires Saoudien , a signalé qu'il était en train de lancer des grands projets d'investissements dans plusieurs domaines en Mauritanie ,en partenariat avec un prince du golf.

AL Hadaf a indiqué que "son escroc Ould Babana", a été libéré et est sorti du pays d'une manière qui reflète explicitement "la complicité des autorités mauritaniennes" dans le dossier.il a également ajouté que l'intéressé(Ould Babana), s'était présenté comme "un ministre délégué" par le Président Ould Abdel Aziz ,et qu'il est venu solliciter "notre contribution au développement de la Mauritanie à travers les investissements dans plusieurs projets ,comme le nouvel aéroport de Nouakchott, et des secteurs liés à l'éducation et la santé".

des sources proches du dossier ,accusent l'épouse du Président Ould Abdel Aziz,Tekeiber Mint Malainine ,d'avoir intervenu chez les services sécuritaires pour relâcher Ould Babana,qui est l'époux de Mint Beirouk,une amie intime de Takeiber

Anonyme a dit…

Maata, Moawiya n'est pas au pouvoir depuis plus de 6 ans. S'il y avait une preuve quelconque qu' il avait donne' des ordres de tuer ou piller les noirs, ce serait connu depuis longtemps. Je crois a' la declaration d'Ahmed Ould Sidi Baba! J'ai toujours defendu le president Ould Taya parce que je suis convaincu il est le meilleur dirigeant que la Mauritanie a connu. Tous les pouvoirs ont leurs zele's qui se croient plus royalistes que le roi.

Le principal but de la loi d'amnestie etait d'apaiser la tension sociale et eviter les reglements de compte.

Sur un tout autre plan, il faut reconnaitre que le President Sidi Ould Cheikh Abdallahi,le President Mohamed Ould Abdel Aziz et l'ancien Commissaire aux Droits de l'Homme Mohamed Lemine Ould Dadde' ont fait d'excellents progre's en ramenant nos compatriotes qui etaient des refugie's.

IL FAUT AVANCER!

Anonyme a dit…

Je souhaite un tres bon retablissement a' Mr Mohamed Ould Mowloud!

Anonyme a dit…

L'HOMME DE L'ANNÉE 2011 Le général Ould Hady à la tête d’une délégation sécuritaire en visite aux EAU.

POUR LEUR TRANSMETTRE UN PEU DE NOTRE EXPÉRIENCE DANS LE DOMAINE DE LA SÉCURITÉ.

Anonyme a dit…

Maatala,

Cette histoire d' escroquerie du saoudien par des proches du palais de Mint Ahmed Tolba me donne l' envie de vomir. Un cas que tout le monde connaît plus ou moins: Un ex-fonctionnaire très proche des cousins Ely-Aziz a été victime d' une sorte de shipeko qui l' a vu perdre sa maison et sa boutique - avec titre foncier - sur l' avenue ui mène au palais des congrès. Elle est tombée dans la main de Ehl Ghaddeu, encore très proches du palais. Un juge a décidé ainsi à l' insu du propriétaire. C' était, je crois, l'un des premiers cas de cadeaux à la parentèle du général. Rien n' a changé, sauf l' ami de Couly envoyé en vacances sans beaucoup de sous. Mais Aziz est d' une autre trempe. Je cherche la vidéo de Mint Mogueyeu et elle semble être bien au courant de choses.

Rimo: Tu peux nous diriger vers les vidéos de spécial investigation de france + ou france 2 où on parle du douanier dans le trafic de drogue? Si c' est dans youtube, c' est encore mieux.

Ces affaires de klitptocracie à la Poutine deviennent très sérieux. On va droit au mur avec Aziz si ces affaires de corruption continuent.

Anonyme a dit…

Tu parles! C, est probablement pour demander des sous pour protéger les découvertes dans Taoudeni dont le Qatar est actionnaire. Aussi pour de l' aide financière pur barrer les islamistes à partir de 2012 et là je soutiens (rien de pire que tawassoul au pouvoir).

===
Il a dit:

L'HOMME DE L'ANNÉE 2011 Le général Ould Hady à la tête d’une délégation sécuritaire en visite aux EAU.

POUR LEUR TRANSMETTRE UN PEU DE NOTRE EXPÉRIENCE DANS LE DOMAINE DE LA SÉCURITÉ.

Anonyme a dit…

Le PMJD qualifie la visite de l’Emir du Qatar de triple réussite
09/01/2012

Le Parti mauritanien pour la justice et la démocratie (PMJD) qualifie de «réussie sur le triple plan politique, économique et diplomatique» la visite de l’Emir du Qatar en Mauritanie et affirme qu’elle a donné l’occasion à «certains détracteurs de monter au créneau...


...afin de ternir les relations excellentes qui existent entre la Mauritanie et cet allié stratégique».
Voici le texte intégral de ce communiqué.
PMJD : COMMUNIQUE
La visite réussie sur le triple plan politique, économique et diplomatique de l’Emir du Qatar en Mauritanie a été l’occasion pour certains détracteurs de monter au créneau afin de ternir les relations excellentes qui existent entre la Mauritanie et cet allié stratégique.
Cependant nul n’ignore que ces détracteurs ne sont que la voix autorisée d’une opposition qui ne sait visiblement plus où donner de la tête depuis que ses déroutes électorales successives ont compromis ses chances d’arriver au pouvoir sur le moyen et le long terme.
Il n’est donc une surprise pour personne que les sorties intempestives dirigées contre les exploits diplomatiques de la Mauritanie auprès de l’un des pays les plus courtisés au monde, se fassent de cette manière virulente et peu respectueuse des formes puisqu’elles préfigurent de la crainte de voir le président Mohamed Ould Abdel Aziz relever les défis de la crédibilité extérieure après s’être assuré de la cohésion interne autours de ses programmes et réformes.
Mais que tout le monde se rassure. Les relations entre la Mauritanie et le Qatar sont excellentes et puisent leur intensité, qui semble déranger l’opposition et ses oiseaux de mauvaise augure, dans le respect mutuel et la confiance réciproque entre les deux dirigeants, tout comme dans la complémentarité stratégique des deux Etats.
Nouakchott le 10 Janvier 2012
Pour le bureau exécutif du PMJD
Le Président
Mahmoudy Ould Saibout

Anonyme a dit…

Salam

Couly a dit:

Couly

"S'il y avait une preuve quelconque qu' il avait donne' des ordres de tuer ou piller les noirs, ce serait connu depuis longtemps"

-----------------------------------

On peut donc selon toi, tuer, piller dans ce pays sans que le président soit au courant (sic...).

Quand le caporal se rend compte enfin du carnage, il amnistie....

Ce pays protège des criminels( azziz ente vem)..

En syrie on massacre, Couly et la vieille raclure de Sidi Baba vous diront que Bachar Assad n'est pas au courant.

La Mauvaise foi quand tu nous tiens dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Ould Deddew : Les islamistes au pouvoir "ne doivent pas faire peur"



ALAKHBAR (Nouakchott) –«Rien ne justifie la crainte de voir les islamistes arrivés au pouvoir», a déclaré le président du Centre mauritanien de Formation des Oulémas, Cheikh Mohamed El Hacen Ould Deddew,

«Ceux qui ont peur d’une victoire des partis islamiques s'ancrent dans le passé . On ne doit pas avoir peur des hommes vertueux et pacifiques. on aurait, plutôt, dû avoir peur de ceux qui encouragent l’injustice et la corruption sur terre», a ajouté Ould Deddew, qui s'exprimait sur la chaîne qatarie Alarab.

Il a rappelé : «L’objectif du printemps arabe était pour éradiquer un mal ; il est donc inconcevable que cela se fasse par l'instauratoin d'un autre mal. Il ne s’agit pas, simplement, de remplacer des hommes par d’autres, mais de créer, graduellement, des conditions meilleures, tout en évitant de brûler les étapes»

Anonyme a dit…

Couly,

Maawiya ne peut pas ne pas avoir été au courant. Isselmou Ould je ne sais qui avait dit que Maawiya avait pleuré quand il a appris l' histoire e notre Isselmou traversait le désert et esperait une rappel de Maawiya pour un autre poste. Donc, ne fait pas du Issemou comme tu as ton boulot et tu gagnes bien ta vie. Toi tu peux te payer le billet Philadelphie- Aioun pour tes vacances alors que Isselmou ne peut pas se payer le billet Nouakchott- Tidjika aujourd ' hui. Rmercie le bon dieu et ferme la bouche sur ce chapitre.

Anonyme a dit…

Maatala,

Dedew se fabrique une justification pour aller en prison pour le très long terme.

Avec la nomination du général Athmane Tartag en Algérie, les islamistes toutes tendances confondues, auront des problèmes en 2012-2014 en Mauritanie et en Algérie. Les militaires laisser les islamistes s'installer au pouvoir dans ces 2 pays hakatha? Si les bidasses cessent de tripatouiller AQMI et les touaregs, on est vraiment bien et il faut remercier le bon dieu. Autrement il faut faire comme mwa: je ne rêve plus et essaha aux bidasses.

Anonyme a dit…

Maata,

Je condamne avec la derniere energie les massacres en Syrie. J'aimerais bien voir une intervention arme'e pour mettre fin a' la dictature sanguinaire de Bachar Al Assad! JE SAIS QUE LA SITUATION N'EST PAS FACILE PARCE QUE CEUX QUI N'ONT RIEN COMPRIS ET QUI N'ONT AUCUNE PITIE' DU VAILLANT PEUPLE SYRIEN, DIRONT QUE C'EST FAIT POUR SATISFAIRE ISRAEL!Des qu'un regime utilise ses forces arme'es pour tuer ses propres populations qu'il est sense' proteger, il n'a plus de legitimite' et il doit disparaitre!!!! LE VAILLANT PEUPLE SYRIEN A DROIT A' UN REGIME QUI RESPECTE SES DROITS FONDAMENTAUX!!! JE DIS HAUT ET FORT QUE LE REGIME DE BACHAR AL ASSAD DOIT CONNAITRE LE MEME SORT QUE LE REGIME KHADATTTTTTTTTTFOU!!! Il va sans dire que je ne souhaitais pas la mort de Khadafi. Tout comme je ne souhaite pas la mort de Bachar MAIS LA COMMUNAUTE' INTERNATIONALE DOIT UTILISER TOUS LES MOYENS POUR ELIMINER CE REGIME SANGUINAIRE!

Maata, nous avons longuement discute' des evenements de 1989 a' 1992. Il y a certes eu de graves crimes de part et d'autre de la frontiere commune entre le Senegal et la Mauritanie. Plusieurs desdits crimes ont ete' commis par des populations ordinaires qui charchaient a' se venger. Je tends a' croire que dans certaines situations, l'amnestie est la meilleure maniere car elle permet de fermer les plaies et eviter les reglements de compte!!! Ceci etant dit, il y a toujours UNE QUESTION MORALE A' L'ENDROIT DES VICTIMES MAURITANIENNES ET SENEGALAISES!!!Pouvons nous pardonner a' la place des victimes au nom de la reconciliation? Maybe yes! Maybe no! Mon intime ami caporal Anne Mamadou Demba a ete' torture'. AI-JE LE DROIT DE PARDONNER A' SA PLACE? Ma reponse est...NON!!! IL EST LE SEUL QUI DOIT AVOIR CE DROIT!!!!!QUE FAUT-IL FAIRE SI L'EXISTENCE DU PAYS ET SON UNITE' SONT EN JEU? SEULS LES DIRIGEANTS DUDIT PAYS QUI ONT TOUTES LES INFORMATIONS SUR LA TABLE, DOIVENT PRENDRE LA DECISION QUI S'IMPOSE!!!

N'OUBLIEZ JAMAIS QUE TOUT CE QUI EST MORAL N'EST PAS NECESSAIREMENT LEGAL ET TOUT CE QUI EST LEGAL N'EST PAS NECESSAIREMENT MORAL!!!

Anonyme a dit…

Wahyert b hathou les 2. Tazabout de Sidioca a commencé. La vengeance est un plat qui se mange froid. Tout le mode avait trahi Sidioca: les beaux-frères et l' opposition. On est où aujourd' hui avec Boidiel qui aide le khénéral de Bilkiss. Vous vous imaginez Boidiel comme PM?

===
Lemden : Ould Cheikh Abdellahi reçoit Ahmedou Ould Abdallah.

Ahmedou Ould Abdallah, ancien Ministre mauritaniens des affaires étrangères et de la coopération et ancien Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies, a été reçu par Sidi Ould Cheikh Abdallahi, l’ancien président renversé de Mauritanie, ce mardi 10 décembre au village de ce dernier à Lemden, une localité dans la Wilaya du Brakna à 250 kilomètres au sud de Nouakchott.

Ould Cheikh Abdallahi avait déjà reçu, le 13 décembre 2011, Birame Ould Abeid, président d’IRA-Mauritanie, à qui il avait promis «d’appuyer tous ceux qui ont pour objectif d’apporter une solution au problème du passif humanitaire et à celui de l’esclavage en Mauritanie».

A noter qu’Ahmedou Ould Abdallah, a été récemment désigné par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, pour conduire la mission d’observation de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à l’occasion de l’élection de l’Assemblée Nationale Constituante, fixées au 23 octobre, en Tunisie.






Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Alakhbar (Mauritanie

Anonyme a dit…

La nique des islamistes commence. Un billet d' Algérie ...
==

La gangrène islamiste.

Bien que le phénomène islamiste trouve avant tout ses racines dans la situation interne des Etats et dans les conditions sociales, économiques et politiques, il a aussi une dimension culturelle. D'après certaines analyses, le discours islamiste a tendance à remplacer le discours nationaliste pan-arabe des années post-indépendance.

Dans la mesure où il s'agit d'un discours fondé sur une religion, l'islam, il fait appel à la communauté musulmane qui ne se limite pas aux frontières nationales. Pourtant, la tranquillité relative des autorités algériennes est perturbée par l’évolution de la situation tunisienne et les appuis extérieurs aux islamistes.

L’Algérie a à plusieurs reprises accusé l'Europe, la France en particulier, et des pays comme l’Arabie Saoudite, le Soudan et l'Iran, d'accorder des facilités aux islamistes. Bien que le gouvernement Algérien souhaite écarter ou amoindrir l’impact de la situation tunisienne sur la région.

Le défunt roi du Maroc Hassan 2 a même affirmé, à propos de l'Algérie, au printemps de 1992, qu'il aurait fallu laisser le processus électoral se dérouler jusqu'au bout pour que les islamistes prouvent leur incapacité à gouverner, la prise du pouvoir par les islamistes en Algérie donnerait un nouvel élan et une plus grande capacité de déstabilisation aux islamistes maghrébins, particulièrement Libyens.

Il faudrait ajouter à cet aspect les difficultés de contrôle au niveau des frontières intra-maghrébines, faute de moyens. La Libye pourrait alors devenir la base arrière des islamistes algériens, leur donner la possibilité de s'exprimer par le biais des nouveaux médias Libyen et donc de parvenir à une partie de l’Algérie, au moins la région frontalière.

Il en est de même pour la Mauritanie un pouvoir islamiste en Tunisie pourrait soutenir les islamistes mauritaniens. Le phénomène n'est pas aussi développé au Mauritanie qu'en Tunisie mais s'étend ou en tous les cas est de plus en plus visible, notamment dans les universités.



Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Source : Réflexion (Algérie

Anonyme a dit…

Anonyme du 10 janvier 17:16

Je suis entrain de rire! J'aime bien le sens de l'humour de Mauritanien! Est-ce qu'il y a un nouvel aeroport a' Aioun pour m'accueillir? Est-ce que vous avez toujours des avions en Mauritanie?
Est-ce que vous faites toujours vos GAZRATE.(RIRE) Je suis entrain de rire parce que MOHAMED OULD ABDEL AZIZ EST LE GAZAR EN CHEF!!! IL ETAIT LE GARDIEN DU PALAIS QUI S'EST DECLARE' PROPRIETAIRE!!! J'aime bien Tekeyber mais son epoux est PLUS QUE...FOU!!!

Anonyme a dit…

Mes salutations a' notre pere Ahmedou Ould Abdallah. Je pense qu'il est temps pour mon ami et frere Moustapha Ould Abdallah et moi de construire une nouvelle mosque'e a' Hassi Abdallah et nommer Ahmedou comme Imam de ladite mosque'e!!!!(RIRE)!!!NOTRE VIEUX EST FATIGUE'. IL DOIT SE REPOSER! IL A RENDU D'EXCELLENTS SERVICES A' LA MAURITANIE ET AU MONDE! AUJOURD'HUI, IL EST...VIEUX, NOUS NE VOUS PERMETTRONS PLUS DE L'ABUSER PHYSIQUEMENT!

Mes salutations a' Sidi Ould Cheikh Abdallahi!!!! IL DOIT CONTINUER A' ME FAIRE DES BENEDICTIONS!!!!

Anonyme a dit…

Les etudiants de l'ISERI qui PROTESTENT POUR NE pas aller a' Aioun, doivent comprendre qu'Aioun aussi ne veut pas d'eux!!!!! ESSEUL HOUMO FOYSDINE!!!!!!!!!

Il faut imperativement continuer la decentralisation. Tout ne peut pas etre concentre' a' Nouakchott!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Tu as mis un océan entre toi et Aoiun, pourquoi voudrais-tu que ces futurs bon à rien aillent dans une futur zone de guerre.

Un lycée professionnelle serait plus utile que cette fabrique de futur Talibans dit le fou.

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Lu pour Couly

Les mauritaniens de belgique réclament la tête de Taya:l'argile se mouille davantage!



Nouakchott-La communauté mauritanienne de Belgique compte manifester le 18 janvier 2012 à 11heures devant l'ambassade de l’émirat de Qatar, rue blanche ,1, 1000 Bruxelles, pour demander la traduction de l'ex-dictateur mauritanien Maouya ould Sid'Ahmed Taya, « coupable de crimes de sang », « de tortures, de viols, de déportations, d'expropriations des terres »,et de « détournement de derniers publics ».

L’ethno génocidaire séjourne tranquillement ,depuis son éviction du pouvoir en août 2005, au Qatar, pays ayant participé à l'intervention de l'OTAN en Libye contre la dictature de Khadafi, acteur incontestable pour le règlement de la crise au Yémen et aujourd'hui fervent défenseur des populations syriennes contre les massacres du régime de Bachar Al Assad.

Notons que cette décision intervient au moment où Nouakchott est en parfaite ébullition politique , économique et sociale.

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Quand c'est Bachar, kaddafou ou Ben Laden, on sent l'amerloc qui se défoule........je suis convaincu que si c'était des potes des USA tu ne te déchaînerais pas ainsi.

Quand ce sont les Israeliens est en train de massacré des palestiniens, tes réactions sont moin virulentes.

le caporal, le meguett, le boilil et les autres tortionnaires doivent être jugés et punis..

Après on parlera de réconciliation dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

TOUT CE QUI EST BON POUR L'AMERIQUE EST BON POUR MOI ET TOUT CE QUI EST MAUVAIS POUR L'AMERIQUE EST MAUVAIS POUR MOI!

L'Universite' d'Aioun est une excellente chose!!!!Chaque ville Mauritanienne doit avoir une universite'!!!!

MOAWIYA EST LE MEILLEUR DIRIGEANT QUE LA MAURITANIE A CONNU! CES PROTESTATIONS SONT DES SOURCES D'ARGENT POUR LES DIRIGEANTS EXTREMISTES! LA PAIX CIVILE NE LES INTERESSE PAS!

Anonyme a dit…

Salam

Couly a diy

TOUT CE QUI EST BON POUR L'AMERIQUE EST BON POUR MOI ET TOUT CE QUI EST MAUVAIS POUR L'AMERIQUE EST MAUVAIS POUR MOI!

--------------------------------

L'Amérique est un grand pays, pourtant il soutien un pays qui massacre tes frères palestiniens.......cela devrait te poser un problème de conscience...si tu en as encore.


je lui reproche entre autre d'accueillir l'espion, réfugié alimentaire que tu es.

D'être aussi le El dorado des gens cupides et avides du lucre.

Par contre j'admire chez toi une chose c'est la reconnaissance.

Les notre brille par leur ingratitude.

Kaddafou ente vem dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

C'est toujours facile de blamer les autres pour vos betises! Ce ne sont pas les Israeliens qui sont entrain de massacrer le vaillant peuple Syrien! BACHAR AL ASSAD ET SES TROUPES SONT ENTRAIN DE MASSACRER LE VAILLANT PEUPLE SYRIEN AU VU ET AU SU DU MONDE ENTIER! CE SONT EGALEMENT LES TROUPES DE KHADATFOU QUI ONT FAIT PLEUVOIR DES BOMBES SUR LE VAILLANT PEUPLE LIBYEN! ISRAEL N'AVAIT RIEN A' VOIR AVEC CE QUI S'EST PASSE' EN LIBYE!!!! DOIS-JE TE RAPPELER QUE LE REGIME DE HOSNI MOUBARACK AUSSI A FROIDEMENT MASSACRE' PLUS DE 800 EGYPTIENS PARCE QU'IL NE VOULAIT PAS QUITTER LE POUVOIR? DOIS-JE TE RAPPELER LES BETISES DE SADDAM? QUE FAITES-VOUS DE 700 MILLIONS DE DOLLARS VOLE'S DES CAISSES PALESTINIENNES PAR LE DEFUNT YASSER ARAFAT?

Je dis merde a' tous ses imbeciles qui continuent a' massacrer leurs peuples et qui veulent nous faire oublier leurs betises en nous administrant la drogue qui a pour nom: PALESTINE!!!
Au lieu de continuer a' faire les mercenaires pour les autres, occupez-vous de vos propres problemes! NE VOUS SACRIFIEZ POUR PERSONNE!!!!!!

L'AMERIQUE EST UNE FORCE POUR LE BIEN DE CE MONDE! ELLE SUPPORTE DES NOBLES CAUSES ET LA DEMOCRATIE A' TRAVAERS LE MONDE!!!!
Je n'ai rien contre le peuple Palestinien. JE SUIS POUR POUR UN ETAT PALESTINIEN LIBRE ET INDEPENDANT QUI VIVRA DANS LA PAIX ET LA SECURITE' A' COTE' DE L'ETAT D'ISRAEL!!!!!!

Anonyme a dit…

Je dis merde a' tous ses imbeciles qui continuent a' massacrer leurs peuples et qui veulent nous faire oublier leurs betises en nous administrant la drogue qui a pour nom: PALESTINE!!!
---------------------------------

La drogue qui a pour nom : la palestine..................

Couly et ses couliades dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Mauritanie:Le ministre de l'enseignement secondaire évacué au Maroc pour des soins




Alakhbar(Nouakchott)-Le Secrétaire Général de l'Union Pour la République (UPR), ministre de l'Enseignement Secondaire, Oumar Ould Matallah, a été évacué ,ce matin, au Maroc ,après avoir passé près d'une semaine hospitalisé au Centre National de Cardiologie, suite à une crise cardiaque.

Des sources proches du ministre , déclarent, à Alakhbar ,que l'état de santé d'Ould Matallah a été dégradé ses derniers jours ,et que ses médecines ont préconisé son transfert à un pays étranger pour les soins.Les mêmes sources précisent que le gouvernement mauritanien a totalement "négligé" l'état sanitaire de Ould Matallah

--------------------------------

il a dit:

le gouvernement mauritanien a totalement "négligé" l'état sanitaire de Ould Matallah.

Pourquoi il ne l'ont pas envoyé en France ou la médecine est plus performante qu'au Maroc.

L'institut de cardiologie de la salpé est le plus performant de France.

On ne va pas tout de même gaspillé des sous pour un ould matallah dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

salam


Ould Abdel Aziz - Ould Dedew : les prémices d’une rupture inéluctable.






Il y a quelques mois, l’éminent érudit Mohamed El Hacen Ould Dedew ne figurait plus sur l’agenda des grandes personnalités religieuses du pays dont l’actuel pouvoir avait profondément besoin pour résoudre le casse-tête islamiste et pour susciter chez les endoctrinés du Djihad une prise de conscience de leur égarement de la véritable notion de prêche dans l’Islam, qui prône la pondération et l’interdiction de tuer son prochain.

Cette rupture s’est intensifiée avec la résurgence des mouvements islamistes comme principaux instigateurs du printemps arabe qui a conduit à la chute de certains dictateurs et qui a consacré par la suite leurs avancées considérables dans les cercles politiques, suite à des élections notamment en Tunisie et en Libye.

Devant les pronostics qui évoquent un déferlement des révolutions pour le nouvel an et la prédominance des islamistes dans ces mouvements insurrectionnels qui bouleversent le statu quo politique dans certains pays, jusque là à l’abri de l’instabilité, le régime de Nouakchott avait des raisons suffisantes pour s’éloigner de ces cercles, surtout depuis que leurs leaders présents de le pays ont commencé à tenir des discours prédisposant la Mauritanie à un imminent printemps arabe.

Le pouvoir a commencé d’abord à jouer des pressions sur Tawassoul d’obédience islamiste l’accusant de faire bouger les campus universitaires et d’entrainer le pays vers une instabilité, estimant que la Mauritanie était immunisée contre le printemps arabe. Le parti islamiste avait bien senti cette guerre sur tous les fronts, décidant très vite de rejoindre la COD après l’avoir abandonné, sous prétexte d’observer une ligne médiane.

Plus tard, la rupture entre Mohamed El Hacen Ould Dedew et le président de la république parait au grand jour avec l’arrivée et le départ précipité de l’Emir du Qatar, qui n’avait pas réussi à imposer à Ould Abdel Aziz sa perception du courant islamiste qui déferle dans le monde arabe et qui rassemble de plus en plus des peuples.

Cette rupture devenue aujourd’hui très visible pour les observateurs, trouve même d’autres facteurs qui peuvent l’attiser dans les prochains jours, surtout ce rapprochement spectaculaire de Nouakchott de l’Iran autre bête noire des mouvements islamistes, dont le plus grand chef en l’occurrence Youssef El Ghardaoui, avait été accueilli par le président de la république.

Md O Md Lemine

Anonyme a dit…

Redigé par,
Salam

Réactions à l'artyicle précédent

makara 2012-01-11 17:46:41

A Maestro qui pretend que Mr Dedew est la personnalité la plus aimee de la Maritanie. Qu'a fait cette personne pour etre aimé des mauritaniens? Franchement en dehors de voler au secours des plus grands richards Mauritaniens lorsqu'ils ont ete envoyes en prison quoi d'autres?

L'actualite regorge d'elements de discussion qui devraient susciter la reactions des dit Oulemas. Franchement qu'ont-ils fait ou dit. Rien de rien. L'habit ne fait pas le moine Le Bouc a une bien plus grande barbe mais cela ne l'empeche pas d'uriner sur lui meme.

Les Oulemas sont les heritiers des prophetes quand ils marchent sur leurs pas, mais pas quand ils court derriere un bien materiel. Je rappelle Mr dedew qu'Allah a dit clairement dans la surat 18 ( KAHF) : " Les biens materiels et les enfant sont justes des ornements pour ce bas monde" cela incite a la reflexion Mr Dedew.


L'Islam ne peut pretendre a sa vocation universelle et vouloir en meme temps cantonner le tout sous un seul angle. Qui a entendu ould dedew parler de la corruption dans le pays, de la discrimination raciale, de l'esclavage, des tueries des annees de braise, et qui continue jusqu'a present des orphelins de la vallee, des batards nes des viols de l'armee, de l'occupation dans le sud ?

alors Mr dedew, c'est bien beau de se prevaloir erudit, mais encore faut il mettre en application les enseignements d'Allah.

--------------------------------

Redigé par,

maestro 2012-01-11 12:47:16

on en a jamais vu de président aussi nul! il semble être bien mais il avance sans savoir ou il va et nous entraîne dans son égarement.

Ould dedew est la personne la plus aimé de toute la RIM connaissez d'abord et vous comprendrez ce que j'avance. c'est un homme d'une science certaine et d'une simplicité pieuse et le seul que j'ai vu qui n’était pas raciste c'est bien lui. En ces temps ou les mauritaniens se font beaucoup de question les journalistes doivent aller de l'avant et trouver les bonnes informations pour le peuple.

Interviewer, espionner le PM et ses dauphins voyager faites votre Job BON DIEU. comment pouvez vous laisser nos élus dans ce silence alors que le peuple à besoin de savoir ou il va ?

le magreb ou les arabes causeront notre perte et on en a pas plus à gagner qu'avec la CDAO !!! on en reparlera trés bientot!!!

en parallele si jamais printemps arabe deferle, l'hiver des noirs suivra la mauritanie n'est pas seulement arabe mais bambara soninko pular berbere wolof.

Anonyme a dit…

salam

Communiqué de presse d'IRA-Mauritanie

Les autorités mauritaniennes tentent de camoufler l'affaire de trois victimes d'esclavage à Teintane


Les autorités mauritaniennes tentent de camoufler l'affaire de trois victimes d'esclavage à Teintane



Une Importante délégation de l’IRA MAURITANIE est actuellement en sit in dans les locaux de la Brigade de gendarmerie d’Ain Farba dans le département de Tintane, wilaya du Hod el gharbi. Pour cause le commandant de Brigade de Ain Farba Adjudant Boubout, qui était semble-t-il informer de leur déplacement est en train de jouer sur le temps certainement pour camoufler cette affaire d’esclavage avéré >. Depuis l’arrivée de la mission cette après-midi a Ain Farba le commandant de brigade n à cesser de les intimider, il a même porté la main sur le journaliste rédacteur en chef de elmuchahid .net, qui accompagne la délégation. Il est en train de chercher a convaincre le plaignant de laisser tomber cette affaire au lieu d’aller chercher les esclavagistes et les victimes

Tout a commencé quand Med Lemine Ould Mbarek Ould Laghdhaf est venu demander à IRA de l’aider a libéré ses deux frères(mineurs) Taleb Jidou et Mohamed El Mokhtar, et sa sœur (mineure)Aynna mint Mbarek, tous tenues en esclavage par Mohamed Nouh Ould khanfour et son épouse Louty mint Gardy qui habitent dans la commune de Agharghar

IRA Mauritanie met en garde contre l’agissement des autorités dans le département de Tintane et exige l’enclenchement de la procédure visant à libérer ces esclaves et arrêter les esclavagistes, ceci en application à la loi 0048/2007 .


Nouakchott le 10/01/2012

Anonyme a dit…

" Quant a' vouloir s'imposer a' ses concitoyens par la violence, c'est toujours chose odieuse meme si l'on se donne pour but de reformer les abus."
Nous sommes tous pour une plus grande transparence et une plus grande participation de notre population a' la gestion de la Mauritanie mais je suis oppose' a' toutes les actions et a' toutes les coalitions contre nature qui peuvent plonger notre pays dans une situation aux consequences graves. Les attaques contre le President Abdel Aziz sont d'un mauvais gout car au-dela de sa personne, c'est bien la Mauritanie qu'il faut voir.

Si j'ai un conseil pour Mohamed Ould Abdel Aziz, je lui dirai de faire les choses suivantes:
1- Se reconcilier avec le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et le President Sidi Ould Cheikh Abdallahi.
2- Organiser une conference verite' et reconciliation a' propos des evenements de 1989 a' 1992.
3- Retablir toutes les victimes dans leurs droits.
4- Nommer Mr Ahmedou Ould Abdallah comme Premier Ministre
5- Nommer l'actuel Premier Ministre a' un autre important poste.(Il peut aussi etre encourage' a' etre candidat aux elections legislatives,etre elu comme depute' par les populations ensuite etre elu comme President du Parlement par les depute's.)
6- Creer quelques postes de Ministres d'Etat Conseillers a' la Presidence de la republique qui seront confie's aux dirigeants des grands partis politiques.
7- Composer un gouvernement qui sera representatif des tendances politiques du pays. Faire tout pour confier a' Biram le poste de Commissaire aux Droits de l'Homme et a' la lutte contre la pauvrete'.
8- Ramener tous les soldats Mauritaniens qui combattent loin de nos frontieres nationales et revoir la strategie de lutte contre le terrorisme.
9- Liberer tous les detenus politiques (ceux qui sont officiellement detenus pour des detournements.)

Le President Mohamed Ould Abdel Aziz doit comprendre que faire des concessions n'est pas necessairement un signe de faiblesse. Des fois, c'est plutot un signe de sagesse.

Anonyme a dit…

Salam

Couly a dit:

1- Se reconcilier avec le President Moawiya Ould Sid'Ahmed Taya et le President Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

-----------------------------
Couly

Tu sais bien que le caporal est la personne la plus rancunière de mauritanie ( cymper ente vem).

Arrête la "Bud", tu te crois sur quel planète, il y a trois chose que les hommes ne partages pas:

- Le pouvoir
- L'argent
- la damitude

La faiblesse de Sidioca c'était sa femme, elle ne permettra jamais à couilles molles de se réconcilier avec Azziz, c'est elle qui porte la culotte.

Ni le caporal, ni couille molles ne pardonneront l'humiliation qu'ils ont subits.

Haidalla est revenu parce qu'il ne pouvait pas croire que le minus ait eu le courage de le démettre.
Taya a fait un périple pathétique et appelé les forces armées à dé-zinguer El crétino ( azziz).

Laudateur et Macro dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

J'ai lu les mots "...rancuniere, couille molle, el cretino, pathetique, macro et laudateur" dans to dernier ecrit. Tente d'etre positif pour quelques secondes, tu constateras le changement que cela apportera a' ta vie. Ceci etant dit, j'aimerais savoir ce que tu penses des autres points faits dans mon conseil a' Mohamed Ould Abdel Aziz? JE TE PRIE DE REPONDRE SANS INSULTER CAR LES INSULTES SONT POUR LES...FAIBLES!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

J'ai le tord d'appeler un chat un chat.

La tortue fachée est de qui à ton avis (Tougue....).

N'Beugue dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

petit haineux frustre maata:

je salut la fermeté e le courage du président MOAWIYE,face au péril noirs.

c'était l'homme qu'il faut au moment ou il faut.

MOAWIYA EST RENTRE DANS L'HISTOIRE DE LA MAURITANIE PAR LA GRANDE PORTE
AU MEME NIVAUX QUE/
ABDOULAH IBN YASIN
BOUBAK IBN AMER
YOUSEF IBN TACHIFINE
LIMAM NASSER EDIN
L'EMIR MOHAMED LIHBIB
L'EMIR BAKAR WIL SWED AHMED
SIDI OULD MOULAY ZEIN
L'EMIR WIL AHMED AIDA
AHMED OULD DEYDE
ELY OULD MEYARA
CHEIKH MAL AININ
MOKTAR OULD DADDAH
MOUSTAFA OULD SALEK
MOAWIYE OULD TAYA
ELY OULD MOHAMED VALL
MOHAMED OULD ABD AZIZ

ET J'EN PASSE.......

Anonyme a dit…

FRONT NATIONAL DE LA MAURITANIE ARABE

Anonyme a dit…

Salam

Couly tu dis

2- Organiser une conference verite' et reconciliation a' propos des evenements de 1989 a' 1992.

----------------------

D'ac avec toi et "Hellehoum"


--------------------
3- Retablir toutes les victimes dans leurs droits.

-------------------------

Le premier des droits c'est la justice......................

----------------------------
4- Nommer Mr Ahmedou Ould Abdallah comme Premier Ministre

-----------------------

Là tu déconnes grave:

Un lord à coté du méco, il y a un monde entre eux : le savoir vivre

Trop civilisé pour Brutis dit El Crétino.

----------------------------------

5- Nommer l'actuel Premier Ministre a' un autre important poste.(Il peut aussi etre encourage' a' etre candidat aux elections legislatives,etre elu comme depute' par les populations ensuite etre elu comme President du Parlement par les depute's.)

-------------------------

Qui votera pour l'indolore et incolore PM..............

Par contre les Belges voteront pour leur compatriotes.

------------------------------
6- Creer quelques postes de Ministres d'Etat Conseillers a' la Presidence de la republique qui seront confie's aux dirigeants des grands partis politiques.

7- Composer un gouvernement qui sera representatif des tendances politiques du pays.


---------------------------------

Un bon fonctionnement de la démocratie nécessite une opposition qui fait de la critique constructive.

Pourquoi pas un parti unique à la nord coréenne pendant qu'on y est.

----------------------------
Faire tout pour confier a' Biram le poste de Commissaire aux Droits de l'Homme et a' la lutte contre la pauvrete'.

----------

Le ministère de la justice pour faire appliquer les lois .

Vla qui aura de la gueule et du sens.

-----------------------------------
8- Ramener tous les soldats Mauritaniens qui combattent loin de nos frontieres nationales et revoir la strategie de lutte contre le terrorisme.

-----------------

Ramener plutôt l'armée d'occupation dans ses casernes, car là est la place de tous ces généraux d'opérettes.

Azziz doit massacrés tous ses frustrés.

-----------------------------------
9- Liberer tous les detenus politiques (ceux qui sont officiellement detenus pour des detournements.)
-------------------
Encore une couliade:

On veut faire un Audit depuis l'arrivée de taya au pouvoir et toi tu veux libérer les voleurs.

Dis moi couly, la villa à 17 chambres de Ali baba Vall, il là achetée avec ses économies.

Ceux qui sont détenus pour détournement doivent effectués des travaux forcés, notamment nettoyer les égouts pour le restant de leurs jours.

Arretes la BUD dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

Le President de la Republique Islamique de Mauritanie Mohamed Ould Abdel Aziz n'est pas...une tortue fache'e! (Je suis entrain de rire.)
Le Mr a fait son coup d'etat sur un coup de tete. Nous l'avons combattu. Vous avez fait le tour du monde pour le soutenir parce que les interets superieurs de la Mauritanie ne vous interessaient pas. Vos actions etaient guide'es par la vengeance, les reglements de compte, la rancune et la haine contre Ould Taya.L'opinion internationale s'est mise de votre cote' avec des solutions imbeciles dont les resultats sont devenus visibles au deuxieme coup d'etat. Nous avons vu nos "dirigeants" de l'opposition et ceux de la majorite'...presidentielle supporter un coup d'etat contre un president qui a ete' democratiquement elu.

AUJOURD'HUI VOUS DECLAREZ LA GUERRE AU MEME MR QUE VOUS AVEZ SUPPORTE' DURANT SES DEUX VIOLATIONS FLAGRANTES DE LA CONSTITUTION DE NOTRE PAYS!!!!

Nous faisons face a' une situation ou' Abdel Aziz est entrain de se rendre compte des consequences de ses coups d'etat et les "dirigeants" de l'opposition sont pris dans leur propre piege!
QUI DOIT-ON SUPPORTER???
JE NE REGRETTE RIEN DE CE QUE J'AI ECRIT MAIS JE TENDS A' CROIRE QU'ABDEL AZIZ EST MEILLEUR QUE CES FAUX OPPOSANTS QUI VEULENT UNE FIN DE SON REGIME.
CE N'EST NI A' CAUSE DE LA CORRUPTION NI A' CAUSE DU "MANQUE DE CAPACITE' MENTALE" QU'ILS S'ATTAQUENT A' ABDEL AZIZ. LE CONFLIT EST TRES PERSONNEL ENTRE EUX ET ABDEL AZIZ! ILS SONT DETERMINE'S A' REGLER LES COMPTES AVEC ABDEL AZIZ QUITTE A' PRENDRE LA MAURITANIE EN OTAGE!

Ma tortue fache'e peut s'en sortir s'il suit mes conseils. S'il fait autrement, we are in for a rough ride!!!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

"les interets superieurs de la Mauritanie"

Je ne sais pas ce que cela veut dire.........

J'attends que tu me l'explique...

Tu dis:

Vos actions etaient guide'es par la vengeance, les reglements de compte, la rancune et la haine contre Ould Taya.

Vos actions: vous c'est qui...

Je demande à ce que la pédale de caporal revienne au bled pour répondre de ses actes........

Tu dis:

AUJOURD'HUI VOUS DECLAREZ LA GUERRE AU MEME MR QUE VOUS AVEZ SUPPORTE' DURANT SES DEUX VIOLATIONS FLAGRANTES DE LA CONSTITUTION DE NOTRE PAYS!!!!
------------------

Quelle guerre?

je dis qu'El crétino est dangereux pour la démocratie car il réfléchit avec ses muscles.

Couly

J ai soutenu El crétino parce qu'il a chassé le capora puis mis fin au CDD de couilles molles et surtout il a été plus crédible que l'éternel looseur Daddah.

Mais je ne suis pas comme toi le caniche de TAYA.

El crétino a instrumentalisé la justice : Hanevi, Dade........

Il soutient l'arabisation et l'enrôlement exclusion.

Il met en danger les institutions et la cohésion nationales, alors qu'il est sensé en être le garant.

L'élection ne vous donne pas tous les droit.

Par contre je suis contre la fin de son régime: il faut respecter les règles : la durée du mandat.

Prendre la mauritanie en otage: cela ne veut rien dire dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Lu pour Couly

Vlane a dit:

Nous avons là sous les yeux, le décret présidentiel en arabe et en français où il est clairement stipulé « article 2 : en application des dispositions de l’article 37 de la Constitution, il est attribué une réduction de peine d’une durée (5) cinq ans dégrevée de la peine prononcée au profit des détenus dont les noms, n° de dossiers et lieux de dépôts sont mentionnés au tableau ci-après : »

1- Alyoune Ould Salem Ould Soudany
2- Barikalla Ould Greimich
3- Kane Saidou
4- Bouya Ahmed Ould Saleck
5- Eric Amican Walter

De tous ces messieurs, seul Seydou Kane est encore sous les verrous. A l’époque du décret présidentiel du 15 février 2011, chacun des détenus avait écopé en première instance de 15 ans de prison, acquitté en appel avec les suites que l’on connaît. Hier, Seydou Kane a été jugé à huit clos sans la présence de ses avocats qui ont boycotté l’audience pour mille entorses à la loi.

Toujours est-il qu’il a été condamné à 5 ans de prison ferme.

Or l’article 2 du décret de grâce présidentielle stipule qu’il est attribué une remise de peine d’une durée de 5 ans aux détenus concernés dont Seydou Kane. Il devrait donc être libéré automatiquement même s’il a déjà passé 2 ans et demi en prison.

Hélas, à ce jour, rien n’y fait, personne ne veut respecter le décret présidentiel ; pourtant on se souvient de Ould Kattri qui fut libéré après 3 ans de prison quand il fut finalement condamné à 2 ans ! Pourquoi retenir Seydou Kane qui a été condamné à 5 ans de prison ferme, gracié de 5 ans et ayant déjà passé 2 ans et demi en prison ?

D’autres détenus, au-delà des fuyards jugés par contumace, ont obtenu une grâce pour des faits autrement plus sérieux ; personne ne s’en plaindra nous connaissons tous le jeune en question. Pourquoi s’acharner sur Seydou Kane ?

Doit-il payer pour ceux qui fuient et ceux qu’on gracie ?
Doit-il payer parce qu’il est un Kane sans appui ?
Il faudra bien trancher…
Ce qui est certain c’est que si Seydou Kane s’appelait Sid’ou Taya, il ne serait plus en prison…

Cette affaire est grave mais pas plus que tous les crimes juridiques connus…

---------------------------------

Vlane a dit:

Ce qui est certain c’est que si Seydou Kane s’appelait Sid’ou Taya, il ne serait plus en prison

Hagala dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata et Vlane,

5-5 = 5
QUE FAUT-IL FAIRE SI LA JUSTICE NE SAIT PLUS... COMPTER?

Si ce que vous dites est vrai, Mr Kane Seydou doit etre libere'!!!!!

Maata, tu es completement perdu dans ta propre logique!!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

C'est quoi les intérêt supérieurs du pays.........................

C'est quoi:

prendre le pays en otage le pays

Perdu dans ma logique: peux-tu me dire qu'elle est celle-ci

Merci d'avance

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

La democratie, les lois,les institutions republicaines, l'economie, le systeme educatif,les moyens de transport, les industries,le secteur agricole,le secteur industriel, l'energie,la securite' et les alliances...etc representent les interets superieurs d'un pays.

Ta logique n'existe pas! Tu es completement confus!!!!

Anonyme a dit…

Maatala,



C' était azzizzo et maintenant el crétino. El généralssimo, c' est mieux. Avec ce qu' on sait maintenant de lui, c' est une catastrophe nationale. Malgré que je deteste les islamiste, ils le tiennent par les couilles qui s' ammolissent jour après jour. Il ne fait plus 1 cm du bangala d' Ely qui est entre 20-25 cm.

D'accord avec ton billet du 12 janvier 2012 18:40.

Anonyme a dit…

Ould Meguett lavée et parfumé. Cas clos.

http://www.lecalame.info/contenu_news.php?id=2635

Anonyme a dit…

salam

Couly

Les intérêts supérieurs de la nation est un cache sexe.

On y met ce que l'on veut:

La corée du nord, la syrie, l'iran et les USA n'ont pas la même notion des intérêts supérieurs de la nation.


Pour les States la maîtrise des puits de pétrole, des circuits de son transport et la fixation de son prix font parties des intérêts supérieurs de la nation, ils sont prêts à tuer père et mère pour le pétrole.

C'est pour lui qu'ils ont fait les guerres du golf .

Je suis d'ac avec toi sur un point, El généralissimo doit massacrer tous les islamistes.

Ce sont des liberticides dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maata,

J'ai un respect pour toutes les vies humaines! It is my opinion que meme la vie de...Maata est sacre'e!Je ne sais pas a' quoi tu veux en venir lorsque tu parles de massacrer...Je suis pour une lutte intelligente contre le terrorisme mais je suis oppose' a' la chasse a' l'homme!

Anonyme a dit…

Nous suivons avec une tres grande attention,la situation de notre frere le gendarme Ely Ould Moctar qui a ete' enleve' par les terroristes d'AQMI.
Nous demandons au President Mohamed Ould Abdel Aziz d'utiliser tous les moyens necessaires pour sa liberation.

Anonyme a dit…

Salam

Hananna appelle à un front pour évincer Aziz du pouvoir

Alakhbar(Nouakchott)-Le député de l’opposition, Salah Ould Hananna, a appelé, les anciens esclaves et tous les "opprimés" à un large front national pour mettre fin au régime d'Ould Abdel Aziz, et faire sortir les mauritaniens du ¨cercle d’esclavage¨ imposé par le système d'Aziz.

Parlant lors d’un sit-in organisé par des parlementaires en solidarité avec les membres du mouvement d’IRA détenus à Ain Farba, Ould Hananna a précisé qu’il est temps de ¨créer ce front, parce que les injustices que subissent les mauritaniens durent¨.

Il a également ajouté que ¨tous mauritaniens sont, aujourd’hui, ciblés par les crimes du système de Ould Abdel Aziz, que se soient les Bidhane, les Haratine et les négro-mauritaniens ¨

Il va y avoir du sport dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

salam

Couly

Il faut avoir du respect pour ceux qui respecte les vies humaines.

Tirer sur une famille qui pique nique en plein cagnardà coté d'Aleg c'est de la lacheté.

Couly

On dit quoi au sujet de tes compatriotes qui pissent sur les cadavres des talibans.

Il faut les livrer au Talibans dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,
Il n'y aura aucun sport avec Hanena et Chavi. Eux et l'azzizzo, des putshistes confirmés. Plus de soutien aux putshes dans le futur. On s'est fait baiser la dernière fois avec le trio Aziz/Wade/Sarko. Même la femme de Gadio a eu le poste de Représentante du PNUD chez nous pour recompenser son mari Gadio. Conflit d'interêt et il lui auraient trouvé le même poste à Niamey ou Bamako. Ils ne réflechissent pas beaucoup parfois quand ils veulent paier quelqu'un. Ban Ki Moon aussi une couille molle qui se fait tripatouiller à partir de Dakar et d'Addis.

L'Afrique, une mierda.

Anonyme a dit…

Maata,

C'est le temps qui est entrain de donner raison a' DSF. J'attends toujours le jour ou' tu diras: YOWGUI GA BI MOAWIYA!!!!!

L'ESSENTIEL EST D'EVITER LA CONFRONTATION ET LA FUITE EN AVANT!!!!!

L'AMERIQUE EST UN PAYS OU' LES DROITS DE L'HOMME SONT RESPECTE'S!!!! L'INCIDENT DONT TU PARLES EST SOUS INVESTIGATION. JE SUIS CONFIANT QUE LES AUTORITE'S DE MON PAYS D'ADOPTION,PRENDRONT TOUTES LES MESURES QUI S'IMPOSENT!

Maata, je suis farouchment oppose' aux terroristes et je croiS fermement qu'il faut les combattre de maniere intelligente! Si nous faisons leurs actions barbares, cela equivaudrait a'nous mettre au meme pied d'egalite' qu'eux!!!! WE MUST STAY ON A HIGHER MORALE GROUND AND ALWAYS REMIND OURSELVES THAT 2 WRONGS DON'T MAKE A RIGHT!!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Le caporal "LAMLOU LHROUR WE CHROUT" et si son cadavre était devant moi, je lui pisserai dessus.

L'assassinat de Ten youssouf gueye le témoin de son mariage avec Sadia est impardonnable.

Un tel degré de cruauté est l'oeuvre du disciple de satan.

Si dieu m'accorde son paradis, je lui demanderai une faveur aller en enfer rôtir cette abomination.

S'il meure avant moi, je pisserai sur sa tombe dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

BeBe Ba,

Une nouvelle de 15 véhicules de l' armée algérienne venue donner n coup de main aux maliens contre AQMI? On en a pas entendu en parler.

Anonyme a dit…

BeBe Ba,

Une nouvelle de 15 véhicules de l' armée algérienne venue donner n coup de main aux maliens contre AQMI? On en a pas entendu en parler.

Anonyme a dit…

Maata,

Ta reaction me fait rire parce que je me dis que tu es devenu fou! Je suis sure que Ten Youssouf Guey qui etait un homme de savoir, ne serait pas fier de ta reaction. Il aurait recommande' le pardon et la reconciliation entre tous les enfants de la Mauritanie.

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Depuis quand, tu sais faire parler les morts.

Il n 'y a pas de pardon sans justice.

Quand les tortionnaires comme Meguett sont promus et protégés, on ne peut pas parler de réconciliation.

Puisque nous sommes tous devenus des jésus, alors pardonnons à Charon nsabra et chatilla, à bachar, à Ben ali, à pol pot au Kim, à Bush etc................

Taya mérite la peine de mort dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Voila une des choses que je reproche à Kim Jong AZ:

L'instrumentalisation de la justice


Hod el Gharbi : Quatre militants d’IRA devant le Parquet général




ALAKHBAR (Nouakchott) Quatre militants antiesclavagistes d’IRA-Mauritanie ont étédéférs,ce matin, devant le Parquet général au niveau du Wilaya du Hod El Gharbi.

Les quatre ont été arrêtés, il y a quelques jours, par la Gendarmerie nationale qui enquêtait sur les motifs de leur présence dans la zone et sur leur appartenance à une organisation non autorisée en l’occurrence d’IRA-Mauritanie.

L’arrestation fait suite au refus des quatre militants de quitter la Wilaya après que les autorités concernées ont refusé de recevoir leur plainte déposée contre une famille présumée esclavagiste.

Hod el Gharbi : Quatre militants d’IRA devant le Parquet général




ALAKHBAR (Nouakchott) Quatre militants antiesclavagistes d’IRA-Mauritanie ont étédéférs,ce matin, devant le Parquet général au niveau du Wilaya du Hod El Gharbi.

Les quatre ont été arrêtés, il y a quelques jours, par la Gendarmerie nationale qui enquêtait sur les motifs de leur présence dans la zone et sur leur appartenance à une organisation non autorisée en l’occurrence d’IRA-Mauritanie.

L’arrestation fait suite au refus des quatre militants de quitter la Wilaya après que les autorités concernées ont refusé de recevoir leur plainte déposée contre une famille présumée esclavagiste.

---------------------------------

Une organisation non reconnue: pourquoi, pas faute d'avoir déposer une demande d'autorisation.

Mais le plus grave est:

"Gendarmerie nationale qui enquêtait sur les motifs de leur présence dans la zone"


Il aurait des zones interdites au mauritaniens?

Depuis quand un mauritanien ne peut plus se déplacer en mauritanie?

Faut-il un visa pour aller d'une région à une autre?

Au secour Kim jong Az nous réinvente l'URSS des sables dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Si j'étais à la place des membres de L'IRA, pour le fun je dirais aux gendarmes que je suis venu "tirer un coup".

Vla au moins la preuve que ce pays est sous occupation dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala et Couli (les autres ont peur),

Vous ne trouvez pas que c' est un peu trop de vouloir faire quitter azzizzzo très tôt avant la fin de son mandat? Les islamistes au pouvoir? Ce serait une catastrophe. Avec AQMI et le tripatouillage des amis à azzizzo, seules les généraux peuvent tenir tête. Les civils vont se faire niquer par le Maroc et l' Algérie dans ce jeu macabre. Il faut laisser azzizzo bouffer jusqu' à fatiguer et on lui demandera de rembourser après. Compter sur les marocains ou les algériens et la France socialiste après 2012.

Bilkiss: tu as balancé ton barbu? Il ne pensent que sexe et lapidation des femmes pour la moindre erreur.

Anonyme a dit…

Salam

Ould Abdel Aziz : Le peuple tunisien a vaincu la dictature

ALAKHBAR (Nouakchott)- Par son engagement, le peuple tunisien a pu vaincre la dictature, et, à moins d’un an, surmonté ses difficultés à travers l’organisation d’élection libre et transparente établissant les bases d’un Etat de droit, a déclaré le Président mauritanien.

Mohamed Ould Abdel Aziz s'exprimait de Tunis à l'occasion de la commémoration, ce 14 janvier 2012, du premier anniversaire de la révolution tunisiennes.

Il a rappelé que les liens sanguin, historique et religieux permettront aux peuples mauritanien et tunisien de réaliser leurs ambitions, en ce qui concerne, notamment, l'avenir du grand Maghreb.

--------------------------------

Kim jong az fait de l'esbroufe dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam



Kim jong az doit aller au bout de son mandat et si il est réélu, on doit tous s'incliner devant la volonté du peuple.

La seule condition c'est que le vote soit fait dans les régles de l'art.

Je pense aussi que Kim jong Az est notre meilleur réponse aux frustrés sexuels.

Tous les autres avec, il aurait fallu, il n'y avait qu"à ........et gnagnagna..sont des couilles molles.

Une pensée à notre gendarme dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala,

Aziz est sur le point du départ.La prochaine fois, plus de ni-ni. On fait une transition correcte avec Ahmedou Ould Abdallah et on avance.

Bilkiss: on t' avait dit que ton khénéral était une catastrophe. Tu n' a pas écouté. Maintenant nous avons des problème. Tu dis qui maintenant?

Anonyme a dit…

Maata,

Il faut bien avoir un visa pour visiter la Republique du Hodh Al Gharbi. Pour la petite histoire, lorsque j'etais a' l'ecole primaire,j'ai passe' l'une de mes vacances comme apprenti tailleur avec M'HEYMDATT!!!!! EL KEYHIL OULD MOHAMED EL ABD, MOUSTAPHA OULD MOHAMED, MOHAMED OULD BORBOSS et bien d'autres champions de la lutte contre l'esclavage et pour l'emancipation totale des couches haratine sont d'AIOUN!!!!La lutte pour l'emancipation de la couche Haratine n'a pas commence' avec Biram et son IRA. La cause de Biram est noble mais il doit comprendre que cette confrontation qu'il aime, peut eloigner quelques potentiels supporters de ladite cause. LA DIABOLISATION DU MAURE DOIT ABSOLUMENT ETRE ABANDONNE'E!!!!!!

Maata,Ten Youssouf Guey etait un homme sage qui connaissait bien la Mauritanie, son histoire et ses cultures. Sa mort etait tragique et elle etait parmi les points noirs du regime de Moawiya. Je suis sure que s'il etait parmi nous,il aurait travaille' pour le pardon et la reconciliation entre tous les enfants de la Mauritanie!

Je suis pour une Mauritanie stable! Evitons la fuite en avant et les reglements de compte. LA MAURITANIE NE DOIT EN AUCUN CAS ETRE VICTIME D'UN AUTRE COUP D'ETAT! Le changement de pouvoir doit se faire de maniere pacifique par le canal des urnes. J'AIMERAIS BIEN VOIR AHMEDOU OULD ABDALLAH AU POSTE DE PREMIER MINISTRE CAR IL A L'EXPERTISE NECESSAIRE POUR RECONCILIER LES MAURITANIENNES ET LES MAURITANIENS AVEC EUX MEMES!!!!
JE TENDS A' CROIRE QU'IL FAUT LAISSER LE PRESIDENT MOHAMED OULD ABDEL AZIZ LA' OU' IL EST CAR IL EST L'ASSURANCE POUR L'AILE MILITAIRE!!!!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Tes histoires d'école primaire n'intéresse personne.......

Imagine que le FBI t'interpelle dans un bordel de Vegas et te demande qu'est ce que tu fous là.

Depuis quand il faut un visas pour un ricain pour allez à végas se dégorger le poireau.

Bordel de merde, il s'agit de nos droits fondamentaux d'aller et venir et non de ta putain d'enfance de merde.

On est sérieux mec

En tant que ricains tu dois être le garant des droits fondamentaux.

No rights , nos justice dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Esclavage: l'IRA dénonce la torture des militants

Alakhbar (Nouakchott) – Des photos parvenues dimanche aux journalistes montrent la torture dont ils font objets des militants abolitionnistes détenus à Hodh Gharbi.

Selon le mouvement IRA, ces photos sont prises aujourd’hui 15 janvier, lors du transfert des quatre détenus au parquet du tribunal d'Aïoun, à l'est de la Mauritanie.

Les militants sont arrêtés "pour avoir exigé, par un sit-in pacifique, l'application de la loi criminalisant l'esclavage". Le principal chef d'inculpation est "l'appartenance à une organisation non reconnue" selon le mouvement.

-------------------------------

Terrible ces photos

On est revenu au temps de la traite des nègres.

Pour un sit-in, on se trouve enchaîné comme une bête sauvage.

De vieille habitude dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

bien fait pour ces ordure de l'ira, il ne mérite que ca, la prochaine fois ce sera le cafard biram qui sera bien ligote comme un dromadaire a l'abattoir de tinweche,

on vas vous domptez, bande de cafard haineux .

Anonyme a dit…

Maata,

Tu as bien supporte' les deux coups d'etat de l'actuel President contre les institutions de la republique! Tu dois avoir une maniere tres particuliere de definir "tes droits."

CETTE LOGIQUE DE LA CONFRONTATION DANS LAQUELLE BIRAM ET SES AMIS DE L'IRA S'INSTALLENT, EST DETRIMENTALE A' LEUR NOBLE CAUSE. Messaoud Ould Boulkher et les membres fondateurs du Mouvement Akhi AL Hartani, ont fait d'excellents progres sans aller pour la confrontation directe! Plusieurs Maures sont pour l'emancipation totale des couches haratine. LA STRATEGIE EST DE TOUT FAIRE POUR NE PAS LES TRANSFORMER EN DES ENNEMIS!BIRAM DOIT ALLER CHERCHE DES CONSEILS AUPRES DE MESSAOUD OULD BOULKHER. La sagesse Maure dit: LI SIBGAKE BI LEYLEU SIBGAKE BI H'WEYLEU!!!

Anonyme a dit…

Maata,

Tu oublies que tu parles du Hodh Al Gharbi et de la ville d'Aioun! TU PARLES DE CHEZ MOI!!!! JE SAIS QUE TU N'AS AUCUNE IDE'E DE QUI M'HEYMDATE EST POUR LA CAUSE HARATINE! EST-CE QUE TU AS UNE IDE'E DES NOMS QUE J'AI EVOQUE'S!!!
J'ai bien pitie' de toi car c'est ma diabolisation qui t'interesse et non la veracite' de ce que j'ecris!

Anonyme a dit…

Je conseillerais au President Mohamed Ould Abdel Aziz de reconnaitre l'IRA.Ce qui donnerait a'ce mouvement le droit de manifester!!!! Cela ne doit pas etre la fin du monde! IL FAUT EVITER LA LOGIQUE DE LA CONFRONTATION!!!

Anonyme a dit…

Salam

Couly

Question simples:

Avons nous le droit d'aller et venir dans notre putain de pays?

A-t-on le droit de traiter des défenseurs de droits de l'homme ainsi?

Qui refuse d'appliquer les lois sanctionnant les esclavagistes?

Biram envoie une équipe enquêter sur un cas d'esclavage et tu dis qu'il fait dans la confrontation?

Qui est enchaîné? Qui est humilié?

Notre hypocrisie congénitale fait que nous mettons toujours au même plan le violeur et la violée.

La mauritanie semble etre aujourd'hui le mississipi ou Alabama lorsque le KKK faisait la loi dit le fou

Anonyme a dit…

Salam

OMDH dénonce "l'humiliation" des militants d'IRA



Alakhbar(Nouakchott)-l'Observatoire Mauritanien des Droits de l'Homme(OMDH), a fustigé ,dan un communiqué parvenu à Alakhbar,"les photos publiés par des médias nationaux pour des militants du mouvement d'IRA déshabillés et menottés dans le poste de la gendarmerie de Ain Farba".Il a ajouté que ces photos "rappellent de celles des prisonniers de Guantanamo".

L'OMDH a demandé les autorités mauritaniennes de traduire les auteurs de ces "ignobles crimes" devant la justice ,et de présenter "ses excuses à ces militants honnêtes qui ont fait le déplacement pour dénoncer les pratiques d'esclavage que certaines personnes continuent de l'exercer ".

Anonyme a dit…

Maata,

1-Toutes les Mauritaniennes et tous les Mauritaniens ont absolument le droit de quitter et revenir en Mauritanie!!! Ma pense'e va directement au PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA ET A' LA FAMILLE CHAFI!!!!

2- Les militants des droits de l'Homme doivent etre traite's avec respect et consideration! Je n'ai aucun probleme avec la noblesse de la cause de Biram mais j'ai de serieux problemes avec la methode. Pour ton information, l'homme politique que j'adore le plus dans ce monde a pour nom: MARTIN LUTHER KING!!!! Je te demande de lire ses methodes de lutte! Pendant que tu y es, il faut jeter un coup d'oeil sur GHANDI aussi!

3- L'application des lois est OBLIGATOIRE! Ceci etant dit, je te rappelle qu'a' deux reprises, tu as applaudi le meme Mr que tu diabolises aujourd'hui, lorsqu'il a suspendu la constitution et les institutions de notre pays. LORSQU'IL A ARRETE' ET JETE' SIDI MOHAMED OUILD CHEIKH ABDALLAHI L'UNIQUE PRESIDENT DEMOCRATIQUEMENT ELU DE NOTRE PAYS, TU L'AS APPLAUDI!
ABDEL AZIZ N'EST PAS LE PROBLEMEMAIS VOTRE HYPOCRISIE L'EST!!!!

4- C'EST TA MENTALITE' QUI EST ENCHAINE'E PAR L'HYPOCRISIE ET L'AVIDITE' A' L'EXTREME!
ABDEL AZIZ ET SON EQUIPE NE SONT PAS LE KKK ET LA MAURITANIE N'EST PAS UN PAYS RACISTE!!!!!!Il va sans dire qu'il y a un probleme de classe sociale qui existe dans toutes les composantes raciales et ethniques de notre pays. IL FAUT CONTINUER LE COMBAT MAIS LE CHANGEMENT NE VIENDRA PAS DU JOUR AU LENDEMAIN CAR NOUS PARLONS DE CHANGER LES MENTALITE'S!!! BIRAM DOIT ALLER APPRENDRE AUPRES DE MESSAOUD OULD BOULKHER!!!!!!

Si vous dites que Biram a envoye' des gens pour enqueter, je me demande ce qui se passe dans vos tetes!!!!!! JE PENSE QUE CERTAINES FONCTIONS REVIENNENT A' L'ETAT! Biram et son IRA doivent continuer a' attirer l'attention des autorite's sur les cas de violations des droits mais ils ne doivent pas se substituer a' l'etat.
ILS DOIVENT ALLER AUX URNES S'ILS VEULENT JOUER CE ROLE!

JE CONSEILLERAIS VIVEMENT AU PRESIDENT MOHAMED OULD ABDEL AZIZ DE RECONNAITRE L'IRA ET PERMETTRE A' BIRAM ET SON IRA DE FAIRE LEURS REVENDICATIONS (QUI SONT NOBLES) DE MANIERE PACIFIQUE!!!!! IL FAUT EVITER LA FUITE EN AVANT!!!!

Anonyme a dit…

Salam

Maata,

1-Toutes les Mauritaniennes et tous les Mauritaniens ont absolument le droit de quitter et revenir en Mauritanie!!! Ma pense'e va directement au PRESIDENT MOAWIYA OULD SID'AHMED TAYA ET A' LA FAMILLE CHAFI!!!!

------------

Si la pédale ne revient pas c'est parce qu'elle a peur. Peur de répondre de ses crimes parmi ceux-là l'assassinat de Ten youssouf gueye.

-----------------------------------


2- Les militants des droits de l'Homme doivent etre traite's avec respect et consideration! Je n'ai aucun probleme avec la noblesse de la cause de Biram mais j'ai de serieux problemes avec la methode. Pour ton information, l'homme politique que j'adore le plus dans ce monde a pour nom: MARTIN LUTHER KING!!!! Je te demande de lire ses methodes de lutte! Pendant que tu y es, il faut jeter un coup d'oeil sur GHANDI aussi!

------------------

Tu proposes quelle méthode ?

----------------------------------

3- L'application des lois est OBLIGATOIRE! Ceci etant dit, je te rappelle qu'a' deux reprises, tu as applaudi le meme Mr que tu diabolises aujourd'hui, lorsqu'il a suspendu la constitution et les institutions de notre pays. LORSQU'IL A ARRETE' ET JETE' SIDI MOHAMED OUILD CHEIKH ABDALLAHI L'UNIQUE PRESIDENT DEMOCRATIQUEMENT ELU DE NOTRE PAYS, TU L'AS APPLAUDI!
ABDEL AZIZ N'EST PAS LE PROBLEMEMAIS VOTRE HYPOCRISIE L'EST!!!!
-----------------

J'ai soutenu azziz et je m'en suis déjà expliqué.......contrairement à toi, je ne suis pas du genre à tout avaler, tout gober et défendre contre vents et marées because i am a free man.

Je suis un soutien critique et dans le cas de Kim jong az, je t'ai dit ce que je ne lui reproche, je le juge sur ces actes.

Anonyme a dit…

Salam

Couly dit:

4- C'EST TA MENTALITE' QUI EST ENCHAINE'E PAR L'HYPOCRISIE ET L'AVIDITE' A' L'EXTREME!
---------------

Tu te bases sur quoi pour écrire ces propos?

-----------------------------------
ABDEL AZIZ ET SON EQUIPE NE SONT PAS LE KKK ET LA MAURITANIE N'EST PAS UN PAYS RACISTE!!!!!!
Il va sans dire qu'il y a un probleme de classe sociale qui existe dans toutes les composantes raciales et ethniques de notre pays.

---------------

Trop facile comme raisonnement, pour toi ceux qui dénoncent le système n'ont rien compris...

Je en dis pas que le pays est raciste mais que le racisme existe en mauritanie.

Par contre le pays est esclavagiste comme le soudan

-----------------------------------

IL FAUT CONTINUER LE COMBAT MAIS LE CHANGEMENT NE VIENDRA PAS DU JOUR AU LENDEMAIN CAR NOUS PARLONS DE CHANGER LES MENTALITE'S!!! BIRAM DOIT ALLER APPRENDRE AUPRES DE MESSAOUD OULD BOULKHER!!!!!!

--------------

Messaoud est le fossoyeur de l'alternance en mauritanie, il n'est une référence pour la jeunesse.

-------------------



Si vous dites que Biram a envoye' des gens pour enqueter, je me demande ce qui se passe dans vos tetes!!!!!! JE PENSE QUE CERTAINES FONCTIONS REVIENNENT A' L'ETAT!
---------------

Il faut faire confiance à la justice mauritanienne instrumentalisée par Kim jong AZ.

-----------------------------------
Biram et son IRA doivent continuer a' attirer l'attention des autorite's sur les cas de violations des droits mais ils ne doivent pas se substituer a' l'etat.
--------------

Tu aurais dit à M L King de faire confiance à l'état et de ne pas se substituer à lui...........

----------------------------------
ILS DOIVENT ALLER AUX URNES S'ILS VEULENT JOUER CE ROLE!

-----------

Je gagne et j'ai donc tous les droits, voila ta conception de la démocratie et de la justice

----------------------------------

JE CONSEILLERAIS VIVEMENT AU PRESIDENT MOHAMED OULD ABDEL AZIZ DE RECONNAITRE L'IRA ET PERMETTRE A' BIRAM ET SON IRA DE FAIRE LEURS REVENDICATIONS (QUI SONT NOBLES) DE MANIERE PACIFIQUE!!!!! IL FAUT EVITER LA FUITE EN AVANT

-------------

L'IRA n'est pas reconnu à cause du fait du prince.

Le gouvernement a dit il n'ont pas déposés une demande de reconnaissance, Biram sort le récépissé de dépôt.

Il attend encore la réponse dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Salam

Lu pour Couly

SOS-Esclaves apporte son soutien à Ould Chafi




Alakhbar (Nouakchott) - L'organisation de SOS-Esclaves a exprimé sa forte "indignation et dénonciation" au refus opposé à la visite de la famille de l’opposant mauritanien Moustapha Liman Chaaf, qui devait se rendre au chevet de son père gravement malade et décédé depuis.

Dans un communiqué signé par le Président de l'organisation, Boubacar Ould Messoud, SOS-Esclaves confirme des" tentatives d’intimidation physique contre des femmes, membres de sa famille", et demande aux "autorités mauritaniennes de revenir sur leur décision qui entre en contradiction avec les principes de notre sainte religion et les règles élémentaires de justice".

En ce qui concerne le mandat d'arrêt lancé contre Ould Limam Chafi, SOS-Esclaves note que ce mandat "prouve l’instrumentalisation de la justice à des fins d’intimidation politique". une pratique héritée de la dictature de Ould Taya, selon le communiqué.

Anonyme a dit…

Salam

Aïoun: Craintes de confrontations "entre IRA et des féodaux"




ALAKHBAR (Nouakchott) - "Nous détenons des informations vérifiées que les autorités sont entrains de monter des groupes politiques et sécuritaires afin de mener des attaques contre nous", tels sont les propos d’un membre actif au sein de l’IRA, a appris Alakhbar de sources bien informées.

"De ce fait, nous attirons l’attention du pouvoir en place et des autorités sur les conséquences que cela pourrait engendrer", cite cet activiste.

Il a ajouté par la suite, que son mouvement reste à l’ écart des autorités et des forces de sécurités, tout en se manifestant pacifiquement et en réclamant de la façon la plus légale les droits des opprimés.

"Nous craignons que des affrontements éclatent entre des groupes et des bandes montés par les autorités contre nous" déclare une source du mouvement abolitionniste IRA.

Selon des informations qui sont parvenues d'Aïoun au moment , où nous mettons en ligne cette dépêche , qu'une manifestation anti-IRA était programmée en début de matinée.

------------------------

Une manif contre L'IRA

Un laudateur veut s'illustrer en mobilisant les esclavagistes.

On aura tout vu, sauf que nous attendons toujours une manif contre l'AQMI qui tue et kidnappe dit le fou

Anonyme a dit…

If you are going for best contents like myself, just visit this site all the time
as it presents feature contents, thanks

Also visit my web blog: zetaclear scam

Anonyme a dit…

Simply wish to say your article is as amazing.
The clarity on your publish is simply nice and i can suppose you're an expert on this subject. Well together with your permission allow me to clutch your RSS feed to stay up to date with imminent post. Thanks a million and please continue the enjoyable work.

Also visit my website: blogspot.com
Also see my website :: provillusreviews-hq.blogspot.com

Anonyme a dit…

Hi, i think that i noticed you visited my blog so i came to return the choose?
.I'm attempting to to find things to enhance my website!I suppose its adequate to use a few of your ideas!!

Have a look at my homepage: wartrol scam

Anonyme a dit…

Greetings from Colorado! I'm bored at work so I decided to check out your website on my iphone during lunch break. I really like the information you provide here and can't wait to take a look when I get home.

I'm shocked at how quick your blog loaded on my cell phone .. I'm not even using WIFI,
just 3G .. Anyways, superb blog!

Here is my web page: buy wartrol

Anonyme a dit…

Post writing is also a fun, if you be familiar with afterward you can write otherwise it
is difficult to write.

Also visit my weblog - you can try here

Anonyme a dit…

Amazing things here. I am very happy to look your post.

Thank you so much and I'm taking a look ahead to touch you. Will you kindly drop me a e-mail?

my webpage; zetaclear