jeudi 8 mars 2012

Le demande de mise en liberté provisoire de Mohamed Lémine ould DADDE une nouvelle fois rejetée

Kassataya le 08/03/2012. Une nouvelle demande de mise en liberté provisoire, déposée Mardi 6 Mars par les avocats de Mohamed Lémine ould DADDE a, de nouveau, été rejetée sans motifs par la justice mauritanienne.


Cette demande avait été déposée à la suite de la très brève audience du Lundi 5 Mars, audience lors de laquelle l'ex commissaire aux Droits de l'Homme avait comparu devant le juge.

Ce dernier avait demandé la traduction de tout le dossier avant de renvoyer Mohamed Lémine ould DADDE en prison, en annonçant le report du procès à la prochaine session du tribunal dans quelques mois.

Ce report avait provoqué la colère de la famille et des soutiens de Mohamed Lémine ould DADDE qui réclament soit une libération soit un procès rapide.

"Aujourd'hui, par ce nouveau rejet sans motifs de la demande de mise en liberté provisoire, le justice confirme que ce dossier est spécial. C'est une affaire politique", a affirmé à kassataya un membre de la famille de Mohamed Lémine ould DADDE, " la demande de mise en liberté provisoire a été remise au Président de la Cour Criminelle sur demande du juge. Le Président de la Cour criminelle l'a transmise au procureur de la République qui l'a gardé avec lui pendant 48 heures . Et, aujourd'hui, nous apprenons que cette demande a été rejettée catégoriquement. Nous savons, de sources sures, que le procureur a gardé cette demande avec lui pour attendre les instructions du Ministre de la Justice. C'est scandaleux. La justice ne se grandit pas en étant le -bras armé- du pouvoir. Elle vient de prouver, une fois de plus, qu'elle n'est pas indépendante ! C'est ridicule : pourquoi avoir convoqué notre parent à un procès pour dire, simplement, - nous devons traduire le dossier- ! Qu'on juge Mohamed Lémine ou qu'on le libère! Que la justice fasse son travail, c'était le souhait émis par Mohamed Lémine lors de sa brève comparution devant le juge".

L'ex Commissaire aux Droits de l'Homme est en prison depuis Septembre 2010, accusé de détournements de fonds et de mauvaise gestion.

Son incarcération avait provoqué une polémique entre ses avocats et la justice mauritanienne, les avocats dénonçant une détention illégalle et arbitraire après les premiers six mois de préventive. Ce maintien en détention avait donné lieu à des échanges animés via les médias entre le collectif d'avocats de Mohamed Lémine ould DADDE et le Ministre de la Justice qui a récusé le terme de "détention illégale".

Depuis la prison civile de Nouakchott, Mohamed Lémine ould DADDE clame son innocence et refuse de reconnaître les faits qui lui sont reprochés et qui lui valent, depuis maintenant plus de 500 jours, une incarcération à la Prison Civile de Nouakchott.

Son incarcération a soulevé un élan de solidarité nationale et internationale : interpellation du Gouvernement mauritanien par le Quai d'Orsay, par la vice Présidente de l'Union Européenne ( Catherine Ashton), par la Fédération Internationale des Droits de l'Homme, par Amnesty International, par des parlementaires mauritaniens, par des parlementaires français, par des organisations de la société civile mauritanienne qui avaient denoncé la détention prolongée de l'ancien commissaire aux Droits de l'Homme.

L'entêtement de la justice à refuser un procès rapide ou une libération fait dire à nombre d'observateurs mauritaniens que cette affaire est une affaire "politique" et qu'elle met en exergue la non indépendance de la justice en Mauritanie.

Kassataya.

23 commentaires:

maatala a dit…

salam

On libère des trafiquants de drogue notoire, des voleurs notoires, des terroristes dits repentis (sic), on garde Ould Dade au frais.

On ose après cela nous parler de justice.

La mauritanie c'est la chose de Kim jong az dit le fou.

maatala

maatala a dit…

Salam

Elhussein Dieng le tout nouveau negre de service


Je le connaissais malhonnête, opportuniste surtout traitre de la cause haratine. Le nouveau esclave du faux général Mohamed Ould Abdel Aziz ne rassure pas, il prend sa casquette nègre de service très au sérieux. Analysons les courriels qu’il m’a adressés récemment ensemble avec une maligne naïveté qu’il arrivera à me basculer dans son clan.

Je le cite : « je crois comprendre que personnellement tu n'as rien compris de la lutte et tu as droit à des cours de droits de l'homme pour comprendre que la différence d'idées n'enlève en rien les convictions. »

De qui se moque Elhussein Dieng ? Depuis quand ce traitre de la cause abolitionniste peut-il donner des cours aux militants des droits humains ? La lutte a-t-elle un sens pour un traitre ? Est-ce que la mission d’un militant abolitionniste est de s’associer avec un pouvoir esclavagiste, raciste et xénophobe pour ramasser des miettes en piétinant les victimes ? Pourquoi Mr Elhussein Dieng, ne s’attaque pas aux esclavagistes au lieu de s’attaquer à IRA, à Diko etc..; pour faire plaisir à son maître le faux général Aziz ! Le nouveau apprenti nègre de service est ridicule, laissez-moi rire, quand à lui, je le laisse essuyer ses larmes de crocodile éternellement.

Je le cite : « Ce combat ne peut etre que de confrontation, il est dabord un travail de prise de conscience car ces populations n'ont rien encore compris pour partager. »
Je suis sûr et certains, Monsieur ignore le sens du mot confrontation. Celui qui ne veut pas confronter la vérité sur l’existence l’esclavage en Mauritanie, n’arrivera même pas à se libérer à plus forte raison prétendre avoir comme mission la charge de libérer des esclaves. Qui a vue où entendu Elhussein Dieng assisté, accompagner ou libérer un esclave en Mauritanie ? Pourtant, il s’est autoproclamé cadre influent voir incontournable dans les mouvements abolitionnistes. En tout cas, son militantisme n’a rien apporté au combat que nous menons depuis des décennies à part chercher à nous diviser, en minimisant nos actions à défaut d'avoir le pouvoir de nous discréditer aux yeux des victimes de l’esclavage. J’ai connu Elhussein Dieng comme un opportuniste et je vous joints la preuve : « Je t'informe que mon déplacement hier sur paris m'a permis de décrocher 4320 Ordinateurs que nous obtiendrons progressivement avec la meme association que tu fais allusion. Tu es déconnecté. »

maatala a dit…

Par ces quelques mots, il nous fait comprendre la libération des victimes du joug de l’esclavage sera son dernier soucie sur terre. Il est plus attiré par le lux, le confort matériel et cherche à ramasser le maximum d’argent ici et là avec l’appui du pouvoir des généraux qui ont comme règle d’or, la prolifération des machines de la gabegie. C’est tout simplement abominable.


Elhussein Dieng, J’en ai marre de tes sottises idiotes. S’il te plaît, épargne moi de tes déclarations insensées. Nous ne sommes pas dans la même ligne donc trace ta route et laisse-nous faire la notre. Je t'ai connu en tant qu'opportuniste hargne terrifiant, et te voila au sommet de ton rêve dans la traîtrise ambiante. Tu n'es ni dissident ni militant abolitionniste, Dieu sait que j'en sais quelque chose. Tes ex compagnons n'ont pas suivi mes conseils, s'ils m'avaient écouté à temps, il y a longtemps, la décision sage de t'exclure aurait dû tombée. Tu es loin d'être dissident mais un traitre exclu d'IRA parce que tu as cherché à vendre et diviser les abolitionnistes haratine. Ce qui a marché autre fois avec la génération d'Elhor ne marchera pas avec la nouvelle génération consciente des haratine. Celui qui a vendu sa dignité pour des miettes ne réussira nulle part et je t'assure que tu seras triste tout le longtemps de ta misérable vie. C'est toute la Mauritanie qui aspire au changement, c'est ne pas un petit type comme toi ni un faux général qui arrêteront le train en marche. Tu es devenu l'esclave d'un faux général Aziz, c'est ton droit, quand tu auras besoin à nouveau de retrouver ta liberté, tu pourras compter sur nous en ce moment seulement. Seule la lutte contre les injustices compte pour moi.


DIKO Hanoune

maatala a dit…

Salam

Lu sur Kassataya

Combat contre l’esclavage en R.I.M


Le hall de l’hôtel Koumbi Saleh, en ce matin du mardi 6 mars, est occupé par une foule de dames. Venues sans doute de quartiers périphériques pour exposer leurs problèmes au président de l’Ira, elles patientent le temps que Birame Ould Dah Abeïd - en plein discussion avec des amis dans la salle d’honneur - puisse se libérer. Les intervenants présents dans la salle de conférence quant à eux n’ont pas à attendre. Pour le deuxième jour de leur congrès, ils doivent apporter une réponse à la question cruciale : Que faire pour parvenir aux objectifs qu’ils se sont fixé s en tant qu’abolitionnistes ? Brahim Ould Bilal Abeïd, président de S.O.S Discrimés; membre de l’Ira, est chargé de donner la parole. Après tant d’autres militants et militantes, c’est au tour d’Assiyé de livrer son point de vue. Pour cette jeune femme, il n’y a pas de doute possible pour parvenir aux objectifs que s’est fixé l’Ira, il faut que les femmes s’impliquent davantage dans la lutte. «Derrière tout grand homme il doit y avoir une grande femme», dit-elle. Selon elle, le combat ne saurait réussir que si les personnes qui seront libérées sont assistées, à défaut d’être intégré à la vie économique. Assiyé n’a pas manqué de lancer un appel en faveur des ceux qui ont pu se soustraire des griffes de l’esclavage à l’image Mint Essatine et ses deux enfants qui ont besoin d’aide aujourd’hui.
Après Assiyé, c’est au tour de Gionmarco Pisa, de livrer son opinion. Pour le président de la section Ira Italie, il faut plus de coordination entre les différentes sections de l’organisation afin d’inciter les gouvernants à prendre à bras le corps la problématique de l’esclavage. Les militants de l’Ira doivent œuvrer ensemble sur le terrain de la sensibilisation aussi bien en R.I.M qu’en Europe en vue de pousser les politiciens à s’impliquer dans la lutte contre l’esclavage. Giomarco Pisa annonce l’intention de l’Ira Italie de créer un club qui réunira les membres des organisations de la société civile des intellectuels aussi bien Italiens que Mauritaniens qui contribuera à dépasser la question de l’esclavage.
Madame Romano - représentante des Femmes Ira en Italie - estime, quant à elle, que les femmes doivent davantage se mobiliser pour aider Ira à aller de l’avant dans son combat, car leur force de créativité pourrait être l’une des clefs du succès. Selon cette dame qui se dit touchée par l’action de la jeunesse au sein du mouvement anti-esclavagiste, la lutte doit continuer à se baser sur le principe de la non-violence, qui au passage, signale-t-elle, reste peu appliqué en Europe aujourd’hui. Madame Romano n’a pas manqué de souligner l’intention de la section Ira en Italie d’intégrer les femmes de l’organisation abolitionniste aux réseaux internationaux des femmes qui luttent pour la démocratie.
Francesca Doria qui est avocate au barreau de Naples, pour sa part, insister sur les contacts qu’il faut nouer avec des avocats mauritaniens afin de créer un pool d’observateurs chargés de suivre le déroulement des procès liés à l’esclavage. Ce pool sera chargé en outre d’aller à la rencontre des victimes de l’asservissement pour édifier le public et les décideurs, en Mauritanie et ailleurs, sur la manière dont est traité le dossier de l’esclavage. «Ce pari je le sais est difficile à réussir», dit Romano. «Mais nous allons tenter de le tenir», conclut-elle. Prions qu’elle réussisse.

Source : Taqadoumy le 06/03/2012

Anonyme a dit…

ould dade n'est autre chose qu'un saragh a7mar un ivrogne il est a sa place

Anonyme a dit…

Ils sont fous ces mauritaniens. A-


===
Affaire Moussa Fall - Mohamed Moulaye.

Encore une fois l’affaire entre Moussa Fall, marabout guérisseur et le nommé Mohamed Moulaye Ould Zeine est revenue sur le tapis. L’avocat de Moussa Fall, Me Diallo El Hadj était remonté contre le fait que son client ait été arrêté pendant quelques minutes puis libéré contre une garantie.

Selon lui, le magistrat qui a ordonné une telle mesure n’avait pas le droit de se comporter ainsi en l’absence de toute preuve de culpabilité. Selon lui, Moussa Fall a remboursé le montant que lui devait Mohamed Moulaye pour la guérison de son fils, un malade mental.

Moussa avait en effet restitué au vieux ses 70.000 UM, ainsi que les 800.000 UM que le jeune lui avait donné par tranche, lorsque le vieux vint lui demander de lui restituer son argent.

Par la suite, le vieux a porté plainte, poussé selon Moussa Fall par des concurrents jaloux de ses marchés dans les pays du Golfe.







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : L'Authentique (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Mr. Mohamed Lemine Ould Dadde' doit etre juge' ou libere'! Sa politique ne m'interesse pas!!! Notre conscience dicte que nous tous demandons sa liberation s'il ne peut pas etre juge'!!!! Nous ne pouvons tout simplement pas maintenir une personne en prison parce que des documents n'ont pas ete' traduits! Si je ne me trompe pas, la Francais est toujours une langue de travail en Mauritanie. Si le juge ne maitrise pas le Francais ou l'Arabe, il doit etre remplace' par quelqu'un qui maitrise les deux langues!

J'etais tres decu par la malhonnetete' intellectuelle d'Ould Dadde' durant les deux coups d'etat d'Abdel Aziz mais cela ne signifie point qu'on doit ignorer le respect de ses droits!!!! TWO WRONGS DON'T MAKE A RIGHT!!! JUGEZ LE MR OU LIBEREZ LE!!!!!

Anonyme a dit…

Maatala,

Une seule explication sur le calvaire de Ould Daddeu: il a cocufié Kim Jung AZ.

C'est la seule explication plausible. Dans la tradition chez les Kim Jung AZ, il faut mettre des kilomètres entre toi et l'épouse.Tu souffres, même si tu n'as rien, mais tu lève le regard sur l'épouse et c'est la déclaraton de guerre.


Makhsar khbarak enteu Ould Daddeu. Le bled, ce n'est pas la France.

Anonyme a dit…

Ano,

Carton rouge.S'il n'a pas niké ta mère, arrête de dire des sottises contre Ould Dadde
===

Anonyme a dit...
ould dade n'est autre chose qu'un saragh a7mar un ivrogne il est a sa place

8 mars 2012 22:17

Anonyme a dit…

couli,

Les bambaras, c'est combien d'épouses max? OBL en avait 6! Le viagra, il n'en ont pas trouvé dans ses affaires, mais du coca-cola. The Coca-Cola Company doit utiliser ça pour sa publicité. God bless Amerika.

===
Ben Laden trahi par une épouse jalouse ?

Oussama Ben Laden aurait-il été "donné" par l'une de ses premières femmes, jalouse ? Cette version est avancée par Shaukat Qadir, un général de brigade à la retraite, qui a enquêté pendant huit mois.

Le général de brigade à la retraite, Shaukat Qadir, qui a pu visiter la maison d'Oussama Ben Laden avant qu'elle ne soit détruite en février et parler aux agents qui ont interrogé les femmes de Ben Laden, en a tiré une théorie iconoclaste : Ben Laden, marginalisé et amoindri, aurait été victime d'un complot d'Al-Qaïda, qui a utilisé une de ses femmes pour mettre les Américains sur sa trace.

Le scénario "ecrit" par Shaukat Qadir.

Selon lui, Oussama Ben Laden "a commencé dès 2001 à souffrir de déficience mentale", qui a progressivement conduit son bras droit, l'Egyptien Ayman Al-Zawahiri, à vouloir l'éliminer.

Après plusieurs années de cavale dans le nord-ouest pakistanais, Al-Qaïda décide de le cacher à Abbottabad, où elle fait bâtir une grande maison. Ben Laden s'y installe en 2005 avec deux de ses femmes et plusieurs de leurs enfants. Au total, 27 personnes vivaient dans la maison et sa dépendance à la veille du raid fatal du 2 mai, selon le général Qadir.

Ben Laden s'installe au dernier étage avec sa dernière femme, la Yéménite Amal Abdulfattah, qu'il a épousé en 1999. Tout le monde vit en bonne harmonie jusqu'au printemps 2011, lorsque débarque une autre femme de Ben Laden, elle aussi saoudienne, Khairia, avec qui il s'était marié dans les années 1980 et qu'il n'avait pas revue depuis la fin 2001.

Réfugiée et mise en résidence surveillée en Iran jusqu'à la fin 2010, elle a ensuite passé selon Shaukaut Qadir plusieurs mois dans un camp d'Al-Qaïda en Afghanistan avant de rejoindre Abbottabad en mars 2011. Moins de deux mois avant le raid.

Pour l'ancien général, Khairia est celle qui trahi. A son arrivée dans la maison, Khairia, réputée pour sa jalousie maladive, s'installe au premier étage. Elle éveille vite les soupçons, notamment chez l'un des fils d'Oussama Ben Laden. Pour Qadir, Al-Qaïda a téléguidé Khairia pour orienter les Américains vers la maison d'Abbottabad et précipiter la fin de Ben Laden. Et l'interception par les Américains d'une communication téléphonique de Khairia contribuera à les persuader que Ben Laden se trouvait bien là.

Washington assure avoir repéré Ben Laden par ses propres moyens. L'armée pakistanaise a elle toujours affirmé ignorer sa présence à Abbottabad.









Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : TF1 News (France)

Anonyme a dit…

Lu pour Mouhamed. Les affres du printemps arabe. Un rêve brisé pour les islamistes au bled. Printemps arabe, il n y en aura pas. Les généraux Kim Jung AZ et Athmane Tartag ne laisseont pas faire. Je vais voter Kim Jung AZ et n'a qu'à voler jusqu'à fatiguer. Autrement, ce serait beaucoup plus dangereux d'avoir Tawassoul.

N.B: si le lien n'apparaît pas, aller sur rue89.fr.

===


http://blogs.rue89.com/tunisie-libre/2012/03/08/tunisie-laffaire-du-niqab-luniversite-de-la-manouba-dans-limpasse-226837-0

Anonyme a dit…

Kim Jung AZ avait peut-être raison de soutenir les touaregs. Toutes ces années ATT laissait AQMI venir nous attaquer, prendre des otages chez nous et repartir tranquillement au nord Mali. Il les a même laissé s'établir dans la forêt de Wagadou dans l'intention de nous attaquer.

==
http://www.temoust.org/sahara-peut-on-arreter-al-qaida,15637

Anonyme a dit…

Miskineu la Libye. Voie certaine pour la malinisation de ce bled.

===
L'Algérie va aider Libye à "constituer une armée et une police"

Imprimer+-
L'Algérie va aider la Libye à "constituer une armée et une police", a déclaré jeudi à Alger le ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci, trois jours après sa visite à Tripoli où il avait rencontré son homologue libyen Achour ben Khayal.




"Les discussions (avec les responsables libyens) ont porté sur la manière de les aider à constituer une armée et une police", a dit M. Medelci en marge d'une cérémonie présidée par le chef de l'Etat algérien Abdelaziz Bouteflika à l'occasion de la journée mondiale de la femme.




M. Medelci a précisé avoir également évoqué avec le responsable libyen la "sécurité aux frontières". Alger et Tripoli partagent une longue frontière terrestre.




"La Libye a les moyens de sortir de cette phase de transition, et nous allons les aider dans la mesure de nos moyens", a ajouté le ministre algérien, dont les propos sont rapportés par l'agence de presse APS. "Il y aura une série de visites en Libye non seulement au niveau gouvernemental mais également des institutions", a-t-il ajouté.




La Rédaction de NessNews avec APS

Anonyme a dit…

Maatala,

Merci de passer ce message à Kim Jung AZ. Il faut écouter cet Amara Ben Younes. Faire attention avec Tawassoul dès à présent. Un homme averti en vaut deux.

===


Selon Amara Ben Younes, la Tunisie est menacée par une "Internationale Islamiste"

Imprimer+-
Amara Ben Younes, secrétaire général du Mouvement populaire algérien (MPA), se fait passer désormais pour le chantre de l'anti-islamisme. Lors de son passage en Tunisie où il a rencontré des membres de la communauté Algérienne établie dans ce pays voisin, ainsi que des représentants de partis politiques tunisiens, Amara Benyounes n'a pas hésité à donner des leçons aux tunisiens pour gérer l'avenir de leur pays.




Amara Ben Younes s'est surtout distingué en Tunisie par ses "directives" concernant la lutte contre le courant islamiste. Pour le politicien Algérien, les tunisiens doivent se méfier sérieusement des "barbus" qui pourraient étouffer leurs libertés. Mieux encore, les tunisiens doivent s'inspirer de l'exemple algérien pour éviter selon ses dires une emprise de l'idéologie islamiste.




A cet effet, il a averti les tunisiens contre les dangers de l"'Internationale islamiste" qui menacerait la Tunisie. Pour Amara Benyounes, ce qui se passe en Tunisie, c'est "la même démarche avec le FIS en Algérie". Il s'agit "des mêmes slogans, de la même stratégie, des mêmes diversions et intimidations", relate-il.

"Prenons acte tout de même que les moyens des partis démocrates sont dérisoires par rapport aux chèques qui viennent des pays du pétrole… Alors qu’ils se concentrent et travaillent hors du terrain qui est le leur. Il ne faut en aucun cas aller sur le plan religieux, vous y avez perdu d’avance! Avec 5 réunions quotidiennes et un congrès tous les vendredis, les mosquées étaient des relais à leur disposition en Algérie où, fort heureusement, l’Etat a récupéré ces espaces. Qu’en est-il chez vous?», s’est interrogé Amara Ben Younes.




"Soyez vigilant, dénoncez la violence, qu’elle soit physique ou verbale. Les fondamentalistes tunisiens n’iront pas forcément vers cela car ils sont au pouvoir, mais sachez qu’ils feront tout pour le garder. Les journalistes et les femmes sont les premiers qu’ils visent, et retenez qu’ils étalent leur force et n’avancent qu’aux rapports de forces. Si physiquement ils sentent qu’il y a de l’opposition, ils reculent. Ils ne croient pas en autre chose qu’au rapport de forces, et cela il faut que les démocrates le comprennent clairement et définitivement", suggère-t-il en dernier lieu.




La Rédaction de NessNews

Anonyme a dit…

Ils ne sont même pas parvenus à s'occuper de 200 à 300 barbus d'AQMI qui nous ont donné des maux de tête toutes ces années. Comment ils vont faire avec la rébellion qui se dessine en Libye?

===
Un haut responsable américain du renseignement à Alger

Imprimer+-
Le sous-secrétaire américain à la Défense pour le Renseignement, Michael G. Vickers, s'est entretenu samedi à Alger de la situation sécuritaire avec le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales Daho Ould Kablia, a-t-on annoncé de source officielle algérienne.







L'audience, qui s'est déroulée au siège du ministère de l'Intérieur, a porté sur la situation sécuritaire et les réformes engagées en Algérie ainsi que sur la coopération algéro-américaine en matière de lutte contre le terrorisme et le crime organisé, précise un communiqué du ministère algérien cité par l'agence APS. Aucune autre information n'a été fournie sur la visite en Algérie de cet ancien officier des forces spéciales américaines et d'opérations paramilitaires de la CIA.







La radio publique Chaîne 3 a annoncé samedi que M. Ould Kablia se rendra en Libye pour la Conférence ministérielle sur la coopération régionale, dimanche et lundi, axée sur la sécurisation des frontières, devenues des lieux de transit majeurs pour toutes sortes de trafic.




D'autres pays sont également invités: le Tchad, l'Egypte, le Niger, le Mali, la Mauritanie, le Maroc et le Soudan. Jeudi à Washington, le Premier ministre libyen par intérim Abdel Rahim al-Kib avait discuté avec ses interlocuteurs américains de cette question.




Un haut responsable américain avait alors indiqué que Washington allait, avec ses partenaires essayer de coopérer avec (les Libyens) pour rétablir la sécurité.




Dans ce contexte, Triploli veut aussi neutraliser ce qui reste du clan Kadhafi, dont des membres contestent depuis leur exil à l'étranger la légitimité du nouveau pouvoir libyen. Aïcha Kadhafi, fille de Mouammar Kadhafi réfugiée en Algérie, avait appelé les Libyens à se révolter contre le nouveau gouvernement de Tripoli. Son frère Saadi, au Niger, a promis de retourner en Libye, où selon lui une rébellion s'étend jour après jour.




La région est aussi déstabilisée par les activités d'Al-Qaïda au Maghreb, de dissidents et de contrebandiers qui opèrent dans le Sahel avec prises d'otages d'étrangers et circulation d'armes lourdes.




Source : AFP

Anonyme a dit…

Mohamed Ould Khattat a tout dit:

"...l'insurrection touareg a ligoté AQMI qui ne peut plus, dans le contexte actuel, exécuter de plan d’agression contre la Mauritanie, sans porter préjudice ou aux touaregs ou à l’armée régulière malienne, basculant, du coup, dans un camp contre l’autre.
Nouakchott le sait et n’a pas hésité à accueillir, identifier et enregistrer les populations déplacées du Mali même dans un dénuement total, comme si le MNLA lui devenait, tout d’un coup, plutôt utile. AQMI le sera-t-elle pour Bamako ? Ou Nouakchott, Bamako et MNLA comprendront-ils qu’ils mènent un même combat dont la finalité aura été, bon gré mal gré, de stopper AQMI?
".

ATT: tu aurais dû lire canalh depuis 2008.Tu as apporté des problèmes que tu ne peux plus résoudre. Laisser AQMI attaquer la RIM, prendre des otages chez lui et rentrer sans problème au nord du pays, était une déclaration de guerre ou un manquement à ton devoir de bon voisin. Maintenant tous tes amis anciens vont te tripatouiller.

A-.

Anonyme a dit…

Maatala,

Ta copine la Vergès, elle fait comme pour éviter le conflit d'intêret? Soubhana Allah. Est-ce qu'elle a le temps de verifier les colonnes de calcul impliquant ses victimes? A-

==
Journée du 08 mars : Les femmes de l’UPR octroient une aide à celles d’Achrame



ALAKHBAR (Nouakchott)- La mutuelle des femmes de la localité d’Achrame à la Wilaya du Tagant a bénéficié d’un montant d’aide de 1.2 millions d’ouguiyas de la part de leurs « sœurs » de l’Union pour la République (UPR), le parti au pouvoir, à l’ occasion de la Journée Internationale du 08 mars.

Les femmes de cette formation politique ont également célébré la journée avec leurs dites soeurs. Une occasion pour Aicha Vall Verges d’affirmer que la femme mauritanienne a bénéficié des meilleures conditions de vie depuis l’élection de Mohamed Ould Abdel Aziz en juillet 2009. Par conséquent, elle a appelé les femmes à voter pour l’UPR dans les prochaines échéances électorales pour continuer à jouir des mêmes conditions.

Aicha Vall Verges a par ailleurs déploré les critiques que l’opposition a adressé au programme Emel 2012. Pour elle, c’est le plus vaste programme lancé par l’Etat pour faire face aux risques de sécheresse.

Anonyme a dit…

Maatala,

C'est ton rayon, comme je suis un gabégiste.

Ils ont beaucoup brouté, ces amis de l'environnement, avec les ONG cartables. Mseikine le ministre n'a probablement rien vu avec ses forestiers qui ont tout graillé. la crême des Eaux et Forêts a disparu, pour la plupart, il y a 15-30 ans.

L'IGE ne pourra rien faire: des ONG de familles puissantes en ont profité. La ver'`es s'occupe maintenant de l'arabisation et de l'UPR.

Garde forestier à la retraite
===


Ministère de l’Environnement : Gabegie à gogo
09/03/2012

Au Ministère de l’Environnement prés de 3 milliards d’ouguiyas de fonds publics sont allés en majeure partie dans les poches d’entrepreneurs véreux, d’ong fictives et de fonctionnaires indélicats, c’est l’implacable conclusion d’une enquête menée par nos confrères du Quotidien de Nouakchott...




...sur le Programme Spécial de la Protection de la Ville de Nouakchott (PSPVN) . Il semble que l’IGE ait adressé des mises en demeure notamment au Ministre Amedy Camara qui multiplierait ces derniers jours les rencontres avec des journalistes pour préparer sa défense et même avec des sorciers dit-on, pour éviter de séjourner à la prison de Dar Naim. Des centaines d’hectares surfacturés ou payés sans services rendus, des négligences fatales et du personnel floué au titre de la réalisation de la ceinture verte qui devait protéger Nouakchott de l’avancée des dunes et de l’océan , et qui se révèle, elle même, dans le besoin d’être préservée, des prédateurs à cols blancs. Cette affaire gravissime n’a pas encore suscité une quelconque inculpation. Comme quoi la lutte contre la gabegie semble s’être enlisée dans les dunes de sable de Nouakchott.


Toute reprise totale où partielle de cet article doit inclure la source : www.journaltahalil.com

Anonyme a dit…

Un conseil à la diaspora commerçante ou intellectuelle: un jour vous serez chassés de vos pays d'adoption. Par le problème de faciès, le mauritanien est né vilain au look et plus il vieillit (toutes races confondiues), il ressemble plus à une sorcière.

Donc, depuis le jour 1 de votre expatriation pour manger du poulet avec des hormones dehors dans un autre pays, pensez à votre retour. A presque 60-70 ans, vous n'aurez pas besoin d'écrire un livre sur la révolution azizienne quand le gus nous nike de A à Z.

Carton rouge pour nos compatriotes de côtr d'Ivoire qui font la compétition avec des réfugiés.

L'État providence, c'est fini.

=
Les mauritaniens rentrés de Cote d’Ivoire se plaignent de la négligence du gouvernement.

Le Bureau des mauritaniens ayant décidé de rentrer de Cote d’Ivoire, il y a un an, suite aux troubles politiques dans ce pays, dénonce l’inaction du gouvernement pour trouver une solution à leur problème d’insertion.

Dans un communiqué dont Sahara média a reçu une copie, ces citoyens ont dit être surpris par « la grande attention accordée par les autorités aux réfugiés du Mali alors que leur cas a été traité avec indifférence et mépris », selon leurs propos.

Et le communiqué d’ajouter que c’est quand même bizarre que «s’occupe des problèmes desautres alors que ceux des concitoyens nous interpellent depuis plus d’un an », précisant que la patience « a des limites ».









Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Sahara Medias (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Salam

Mauritanie:Un ex-ministre des finances sommé de rembourser 30 millions d'Um




ALAKHBAR(Nouakchott)-La cour des comptes de Mauritanie demande à l'ancien ministre des finances , Ahmed Ould Moulaye Ahmed de rembourser un montant de trente huit millions d'ouguiya dilapidé lors de la période qu'il s'occupait de la gestion financière de la Caisse nationale d'assurance maladies (CNAM).

Selon nos informations, cette fuite a été constatée suite à des audits et contrôles entrepris par la cour des comptes.

Notons que Ahmed Ould Moulaye Ahmed fut ministre de l'énergie et du pétrole et des finances dans l'un des gouvernements de l'actuel premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf et en mars 2011, il a été nommé par décret présidentiel directeur de la Caisse nationale des fonds de développement avant d'aller occuper le poste de chargé de missions à la présidence de la République.

--------------------------

Lemine va avoir de la compagnie dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

salam

Ould Daddah : « Les revendications de TPMN sont légitimes»

ALAKHBAR (Nouakchott)- L’opposant mauritanien, Ahmed Ould Daddah, a qualifié de «légitime» les revendications du mouvement Touche pas à ma nationalité (TPMN) qui milite contre l’enrôlement «raciste» des populations à l’Etat civil mauritanien.

Ahmed Ould Daddah a aussi fait allusion à la controverse par rapport au lieu de naissance du président mauritanien. Pour certains mauritaniens, Mohamed Ould Abdel Aziz «est né à Louga» au Sénégal. Mais selon son curriculum vitae, publié sur le site de l’Agence mauritanienne d’informations, le président mauritanien est «né à Akjoujt» en Mauritanie.

Dans ce contexte, le président du Rassemblement des forces du progrès a ajouté qu’il n’aurait «pas honte» de le dire, s’il était né à Louga au Sénégal, à Mbout ou à Inchiri en Mauritanie. Il ne peut pas, en revanche, prétendre une fausse naissance à Inchiri, même si les populations y sont respectueuses et jouissant de hautes valeurs, a-t-il précisé.

Source: Alakhbar

Anonyme a dit…

Salam

Politique: L'UPR qualifie Daddah de "vieillard" de l'opposition

L'Union pour la République (UPR) a accusé samedi l'opposition qui avait boycotté le dialogue d'adopter "un discours terre à terre et défaillant. Elle se contredit elle-même en plaidant en même temps pour la démocratie et appelant au changement par la l'usage de la violence et le non respect de la constitution".

Dans un communiqué parvenu à Alakhbar, le parti au pouvoir s'en est violemment pris à Ahmed Ould Daddah, chef de file de l'opposition et président du RFD. "Le "vieillard" de cette opposition montre à chaque fois son "incompétence" de prendre une bonne place dans la balance politique à cause d'"allégations et d'accusations non fondées", a indiqué l'UPR.

Le communiqué de l'UPR signale qu'il est temps de faire face aux "surenchères politiques" de ce nouveau "révolutionnaire mécontent", qui ne cesse de "faire outrage" aux symboles de l'Etat et à la souveraineté du peuple et de son choix.

Le communiqué rappele que "celui qui mérite d'être traduit devant la justice, c'est celui qui incite les étudiants , les élèves et les jeunes diplômés aux actes de violence et de sabotage, pour porter atteinte aux "symboles sacrés" de l'Etat et de la société incarnés par la constitution mauritanienne".

Pour rappel, le Président du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD), Ahmed Ould Daddah, avait appelé au renversement du régime du président Ould Abdel Aziz et à sa traduction de devant la justice pour corruption.

Lors d’un meeting organisé par la Coordination de l’Opposition (COD) à Dar Naïm, Ould Daddah a précisé que le combat de l’opposition ne se limitera pas aux manifestations et aux meetings, mais elle va déployer tous les moyens pour "une rupture totale avec le régime actuel et l’instauration d’un régime fondé sur la justice".

Source : Al Akhbar le 10/03/2012

Anonyme a dit…

salam

Lu sur kassataya

Instruction avec Senoussi : L’enquête donne la frousse à des personnalités mauritaniennes influentes

Des sources généralement bien informées indiquent que les instructions menées actuellement par les autorités sécuritaires avec l’ex patron des services de renseignements libyens Senoussi donnent la frousse à certaines personnalités influentes, qui auraient des liens étroits avec l’ancien régime du Guide Kadhafi.

Les mêmes sources rapportent que l’enquête en cours pourra être riche en révélations, notamment par la réception de dignitaires mauritaniens réputés, issus des rangs de la majorité, de l’opposition et même du gouvernement de grosses sommes du pouvoir déchu du père de la révolution libyenne, ainsi que les missions dont ils auraient été chargées en contrepartie de cet argent à l’intérieur et à l’extérieur de la Mauritanie.

Les mêmes sources révèlent que parmi ces personnalités, certaines se déploient pour quitter le pays dans les plus brefs délais pour éviter le gros embarras que peut leur causer les secrets de « la caisse lion Kadhafi » et qui peut conduire par la suite à des poursuites judiciaires

-------------------------------

Senoussi est venu voir les colabos dit le fou

maatala