mardi 17 avril 2012

Edito de KASSATAYA : M. Ould Abdel Aziz et les droits légitimes à l’Autonomie

C’est un cadeau inespéré que M. Ould Abdel Aziz vient de faire à tous ceux qui rêvent d’Autonomie. Dans un entretien conjoint accordé dimanche 15 avril 2012 à plusieurs médias français, celui dont l’ombre apparaît de plus en plus ouvertement derrière la rébellion Touareg reconnaît au MNLA des droits légitimes à l’Autonomie, « si le Mali accepte » bien sûr.

Dans la foulée, il qualifie les revendications identitaires au Mali de non moins légitimes. Pour lever toute équivoque, précisons tout de suite qu’il s’agit bien de M. Mohamed Ould Abdel Aziz de Mauritanie. Son homonyme de la République Arabe Sahraoui Démocratique n’en est pas encore là. Il doit certainement se demander en quoi les revendications des Sahraouis sont moins légitimes que celles de la rébellion malienne.

Si cela peut le consoler, il n’est pas seul dans son cas. En Mauritanie, des revendications identitaires nées dès l’aube de l’indépendance sont au cœur de la question de la cohabitation des différentes nationalités. Elles ont connu une nouvelle jeunesse sous M. Ould Abdel Aziz avec l’opération d’enrôlement/recensement qui est un condensé de maladresses et de fautes dignes d’un apprenti-sorcier ou d’un intrus en politique. Se sentant exclus et visés par une opération de purge administrative –après la purge physique de 1989-1991-, certains negro mauritaniens en sont arrivés à la conclusion que faute d’une gestion équitable et partagée des responsabilités, la forme d’organisation étatique qui régit la Mauritanie aujourd’hui n’est plus viable. Pour eux, hors de l’Autonomie, point de salut. Ils peuvent se réjouir. M. Mohamed Ould Abdel Aziz (le nôtre) vient de leur donner raison.

Mais attention, il y a un os : pour le moment, le raisonnement n’est valable que pour les frères Touareg du Mali. Il reste « à trouver les voies et les moyens » de lui faire traverser la frontière. A l’heure qu’il est, les porteurs du projet d’Autonomie doivent probablement plancher sur les modalités pratiques de mise en œuvre de la pensée présidentielle. Gageons que M. Ould Abdel Aziz de Mauritanie -qui sait certainement de quoi il parle- accueillera favorablement une initiative, pour une fois, conforme à sa vision (sic) en tous points. On peut même parier qu’en fin tacticien, il n’imitera pas « cet incapable d’ATT » qui n’a pu ni anticiper ni gérer le phénomène de bout en bout.

La Mauritanie fera donc l’économie d’une rébellion armée et meurtrière parce que chez nous - n’est-ce pas ?- le général président est un convaincu qui n’a pas besoin de prêche au sujet « des revendications légitimes » fondées sur des questions identitaires. Comme quoi, parfois, derrière un arbre peut se cacher une forêt. Tirez un fil anodin et tout vous suit. Pourquoi aller chercher trop loin des solutions compliquées alors que les plus simples sont à nos pieds ? Alors rébellion Touareg et autonomistes Sahraouis et Mauritaniens même combat. Et ce n’est pas encore un journaliste qui « raconte du n’importe quoi », comme une perle du genre : « En Mauritanie il n’y a pas de prisons secrètes mais des prisonniers gardés au secret ». En attendant l’hypothétique Autonomie ? Notre Ould Abdel Aziz, contre quoi l’échangerions-nous ?

Abdoulaye DIAGANA

Diffusion partielle ou totale interdite sans la mention : Source : www.kassataya.com

30 commentaires:

maatala a dit…

Bonsoir

Bonsoir les amis

This time i am very buzzy and very tired.

Que Dieu vous protége de 2012 dit le fou

maaaaaaaaaaatalement votre

Anonyme a dit…

salam

TV5,RFI, Le Monde : les peshmergas du Nord face à Aziz tout cru

Victoire incontestable de ceux qui ont refroidi les journalistes de TV5, RFI et Le Monde avant ce lamentable entretien dirigé d’une main domestique par Xavier Lambrech plus pitoyable que jamais. Des questions minables suite auxquelles Aziz a pu débiter toute la langue de bois qu’il a pu même si ce n’était rien par rapport au chapelet d’énormités et de grossiers mensonges qu’il a livrés tranquillement comme s’il parlait aux journalistes de l’agence mauritanienne d’information.




Aux « wouai wouai » de Lambrech pour aider Aziz a continuer sa promenade de santé, s’ajoutaient les « d’accord » mondains d’Isabelle Mandraud pour annoter poliment quelques formidables sottises qu’elle entendait ce qui ne l’a pas empêchée de montrer son sourire de courtisane quand Aziz a traité les journalistes de ce qu’ils sont à ses yeux à savoir qu’ils peuvent dire ce qu’ils veulent. Sourire scandaleux partagé par le type de RFI qui fut le moins lamentable, raison pour laquelle il a eu si peu la parole !

Qu’a dit Aziz ?


1- Au sujet de l’AQMI : la Mauritanie se défend mais n’attaque pas ; cela dit si la communauté internationale veut sévir, la Mauritanie est partante mais il faut demander aux maliens qui ont le droit d’accepter jusqu’à la partition de leur pays.


2- Au sujet du coup d’état en Guinée, Aziz putschiste multirécidiviste a réussi à trouver cela triste pour l’Afrique.


3- Aux sujets des alliés, la Mauritanie est alliée militaire de la France des USA et de l’Angleterre juste pour la formation de ses troupes. Pourquoi Aziz le nationaliste arabe ne s’allie-t-il pas plutôt aux algériens, très bien armés, aux marocains, ou aux saoudiens qui ne sont pas en reste ?


4- Au sujet de la politique intérieure, Aziz dit que les élections auront lieu quand l’état civil biométrique sera prêt or au train où vont les choses, ce n’est pas demain la veille.


5- Au chapitre problème de la Mauritanie : Aziz estime que si la Mauritanie est censée être le pays du million de poètes, la poésie n’en reste pas moins son premier problème. Peut-être Aziz n’a-t-il pas de poète dans sa tribu ou peut-être ignore-t-il que sans les poètes de ce pays, il ne serait pas au pouvoir car il aurait trouvé un peuple sanguinaire, sans pitié et prêt à tout mais surtout Aziz oublie que les grandes tribus qui ont fait l’historie de ce pays sont celles de guerriers poètes ! Avec plus de poésie, Aziz aurait plus de goût quand il veut faire le beau avec ses chaussettes blanches… Sans parler de tout son mauvais goût dans la façon de gouverner, de choisir son humour…

Anonyme a dit…

6- D’ailleurs au sujet de l’humour : pour Aziz, c’est curieux de croire que les richesses minières soient une malédiction pour les pays du tiers-monde car les terroristes n’exploitent pas ces ressources. Ça le fait rire comme ça le faire rire quand il a dit une incroyable énormité aux sujets des victimes des terroristes « pourquoi vous ne me demandez pas où sont passés les morts » a-t-il plusieurs fois lancé aux journalistes consternés mais souriant comme nos peshmergas. Ça le fait rire Aziz, comme au sujet des manifestants, il dit avoir prévenu le ministre de l’intérieur d’inviter les gens à manifester s’ils ne manifestaient pas assez. Pauvre Aziz, ce genre de blague c’est bon pour les ministres qui tiennent à leurs postes…


7- Côté mensonges : Aziz dit que les familles des salafistes mis au secret n’ont jamais cherché à revoir leurs enfants, leurs époux, il l’a dit tranquillement persuadé d’être en face de peshmergas. Le type de RFI a noté qu’Aziz dit qu’il n’y a pas de prison secrète mais que les salafistes sont au secret... C’est pas Xavier Lambrech qui allait oser ni la mère Mandraud…


Entretien d’une nullité effrayante. On y voit un dictateur light, sûr de lui surtout quand il dit des bêtises car il s’améliore en français vu qu’il use de « qu’il faille » mais il invente toujours des mots comme « catalysateur ». Mais c’est dit avec le ton de quelqu’un qui parlerait le français à merveille pour un arabisant or Aziz ne parle pas mieux l’arabe !


Enfin, au sujet de Ould Dadde, là Aziz a été plus cruel que jamais car on dirait qu’un Sissako, l’expert media, lui avait placé quelque part un vibreur télécommandé pour lui dire « là sourire, là plaisanter, là être serien » ; hélas, le vibreur sans doute chinois n’en a fait certainement qu’à sa tête sous le regard horrifié de Sissako qui croyait qu’Aziz l’avait éteint, toujours est-il que le visage d’Aziz semblait suivre une mécanique intérieure totalement à côté de la plaque ; ainsi, en voulant avoir l’air juste, Aziz parut détaché du malheur des gens allant jusqu’à demander pourquoi les parlementaires français s’intéressaient à Dadde et pas aux autres. « Parce qu’il a fait un séjour en France ? » a-t-il ajouté en souriant. Là ces lamentables journalistes ont été plus faux-culs que jamais n’osant pas dire tout simplement : parce que sa femme est une française et qu’à ce titre, ce qui arrive à son époux affecte la famille française, ces journalistes nuls ont botté en touche en parlant d’autre chose à savoir qu’il est un militant des droits de l’homme.


Cet entretien fut vraiment un mauvais moment à passer, sans intérêt sauf à montrer le visage faux et serein du maître absolu du pays du million de poètes désarmés…


http://www.tv5.org/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Internationales/Episodes/p-21117-Mohamed-Ould-Abdel-Aziz.htm


Un conseil : Aziz doit faire un régime sinon il va s’attirer le mauvais œil qui seul peut atteindre cet homme sans rival sous nos cieux.


Vlane.AOSA

Anonyme a dit…

Kim Jung AZ,

Tiens bon la rampe. Tout mon soutien contre ces imbéciles.Ils t'accusent d'avoir tué dans l'Azawad. On dit quoi de nos soldats tués à Lemgheity, El Ghallawiya et Tourine? Ils connaissent quoi sur la question de "mutations"?
===
Le porte parole d'Ansar Dine: le monde connaît des mutations historiques

Alakhbar(Tombouctou)-Le Porte Parole du mouvement d'Ansar Dine,Ould Bouamama,a indiqué que le monde connait actuellement des "mutations historiques", précisant qu'il y a aujourd'hui une voix difficile à bâillonner, c'est la voix de l'Oumma .et que la barrière de la peur chez cette "Oumma" a été définitivement tombée.

Bouamama ,a aussi souligneé, lors d'un interview accordé à Alakhbar ,que son mouvement "Ensar Dine" partage les mêmes sources référentielles avec AQMI, et que les deux mouvements œuvrent pour le même objectif qui est l'application de Charia. Mais chacun de ses deux mouvements à sa manière de travail, a-il-ajouté.

Il a catégoriquement nié le fait que son mouvement avait nommé un Wali "gouverneur" pour Tombouctou. Selon lui ,il a y beaucoup de médiatisation pour cette affaire, et beaucoup de rumeurs circulaient pour dire qu'il y a une coopération entre Cheikh Abou Moussab Abdel Wadoud et Cheikh Iyad Ag ghali,visant à départager le contrôle de Tombouctou.

Ould Boumama a accusé le Président Ould Abdel Aziz de pratiquer le tehrrorisme sur le peuple d'Azawad, en "tuant de sang froid" des enfants et des femmes à cette région.

Concernant la menace d'interventmion brandit par la CEDEO pour libérer la zone d'Azawad,le porte parole d'Ansar Dine a souligné que son mouvement ne craint que Dieu, et qu'il y avait des pays qui "ont goûté l'amertume" de l'intervention militaire, comme l'URSS. De son point de vue la CEDEO n'est pas en mesure de mener une opération militaire à Azawad.

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Là franchement, je perd mon latin.Quelle est cette complicité entre l'Algérie, la RIM, la France et les US? Les thèse de Keenan se confirment. Ce journal malien doit dire la verité à 98% au moins.

A-
==
Mali : Le cargo ayant débarqué à Gao serait venu du Qatar.

Nous vous annoncions, il y a de cela quelques jours, de l’atterrissage, le vendredi 6 avril, d’un cargo à l’aéroport de Gao pour livrer des armes et des stupéfiants aux bandits armés. Après recoupement, il nous est revenu que le cargo venait du Qatar.

Ce qui vient confirmer les rumeurs qui circulaient à Bamako sur l’existence d’une liaison entre certains groupes armés agissant dans le septentrion de notre pays et ce pays du golf. Depuis le 24 mars, les trois capitales régionales sont passées entre les mains de différents groupes armés échappant du coup à tout contrôle de l’administration centrale.

Les régions concernées sont devenues un véritable no man’s land. Où les nouveaux occupants ne se privent même pas de s’adonner à leurs activités favorites. Pour preuve, le vendredi 6 avril, c’est un cargo venant du Qatar qui a atterri à l’aéroport de Gao pour livrer, nous a-t-on dit, des armes et des stupéfiants.

Un comité d’accueil avait même été formé autour de l’appareil sous la conduite d’Iyad Ag Ghaly. Toutefois, nous ignorons les motivations du Qatar en intervenant au nord du Mali aux côtés des bandits armés.

La relation entre les bandits armés notamment Iyad Ag Ghaly et le Qatar ne date pas d’aujourd’hui. Elle remonte à la période où le djihadiste était consul du Mali à Djeddah. Il a profité de son statut de diplomate pour nouer des relations avec des organisations islamiques de la région. Au point que l’Arabie Saoudite, son pays d’accréditation, l’avait menacé d’expulsion. C’est ainsi que les autorités maliennes de l’époque mises au parfum de ses agissements lui ont rappelé à Bamako avant de le relever de ses fonctions.

Le consul devenu encombrant ne va pas pour autant chômé. Il va utiliser ses relations pour financer son organisation criminelle en vue de transformer une bonne partie des régions nord du pays en un émirat islamique régi par la charia. L’autre illustration des enjeux au nord du Mali est l’appui accordé par la Mauritanie et l’Algérie aux rebelles du MNLA. Les bandits armés du MNLA se ravitaillent en carburant et en vivres à partir de Tamanrasset en Algérie.

Véritable ironie du sort quand on sait que cette ville abrite le centre de commandement opérationnel des pays du champ (Algérie, Niger, Mauritanie, Mali). Et qui est censé combattre l’insécurité dans la bande sahélo-saharienne. Les combattants du MNLA blessés au cours des combats sont évacués en Algérie pour recevoir des soins.

La Mauritanie, autre pays du champ accorde des facilités aux militants du MNLA. C’est encore dans ce pays que se trouve le bureau politique du mouvement rebelle. Tous les responsables politiques y ont trouvé refuge. C’est dire donc que les complicités dans la crise qui secoue le nord-Mali sont évidentes. Il faudra beaucoup de prudence aux autorités de la transition pour savoir avec qui traiter.

Abdoulaye Diarra

L’Indicateur du Renouveau







Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : Mali Actu

Anonyme a dit…

Lu pour moussa et ano foté: quel est votre avis? A-
===
ALERTE - Nord du Mali: Tombouctou partiellement contrôlée par un nouveau groupe armé

Bamako - La ville de Tombouctou, dans le nord-ouest du Mali, était jeudi en partie contrôlée par un nouveau groupe armé, le Front national de libération de l'Azawad (FNLA), formé par des Arabes et qui ne se dit ni rebelle ni islamiste, a appris l'AFP de sources concordantes.

Le FNLA, créé courant avril, a pris jeudi le contrôle des entrées est et sud de la ville, où sont arrivés une centaine de ses hommes, selon ces sources sécuritaires, islamistes et du FNLA.

Les entrées nord et ouest ainsi que le reste de la ville étaient tenus par deux autres groupes armés, Ansar Dine (islamiste) et le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA, rébellion touareg indépendantiste).

Les Arabes ont décidé de défendre leur région, a déclaré Mohamed Ould Fany, un des responsables du FNLA, joint par l'AFP à propos de l'entrée du mouvement dans Tombouctou.

Nous avons demandé à ceux qui réclament l'indépendance du nord du Mali de quitter notre région. Nous, nous sommes pour la paix, et nous sommes dans le Mali, pas pour créer une République à part, a-t-il précisé.

Selon une source sécuritaire d'un pays voisin du Mali parlant sous strict anonymat, les gens du FNLA sont venus prendre jeudi le contrôle de l'entrée est et sud de la ville de Tombouctou avec de très nombreux combattants armés arrivés à bord de véhicules. Elle a parlé d'une centaine d'hommes.

Il y avait plus d'une centaine d'hommes, des combattants armés dans les véhicules, a de son côté affirmé un responsable de la police qui ne travaille plus depuis que cette cité mythique du vaste nord malien est tombée, début avril, sous le contrôle d'Ansar Dine, du MNLA, d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et de divers groupes criminels.

Ce sont des Arabes qui ont pris le contrôle de deux endroits aux entrées sud et est de Tombouctou, a dit ce responsable, sans plus de détails.

Une source au sein d'Ansar Dine, qui prône l'instauration de la charia (loi islamique) au Mali, a affirmé que son mouvement gardait avec le MNLA le contrôle des entrées nord et ouest de la ville, le centre de la cité ainsi que l'aéroport.









Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source : AFP via Romandie News (Suisse)

Bebe BA a dit…

A-,
Depuis la soi disante "revolution libyenne", je me pose des questions sur le jeu des Quatari!!! N'oublie aussi, qu'ils ont ete les premiers dans le monde Arabe a proposer une intervention miltaire en Syrie!!!
Apparement, ils sont partout et ils faut voir si les yankees ne sont pas dans le coup

Bebe BA a dit…

Birame sans peur ou inconscient????

IRA : Birame incinére des livres du rite Malikite à Riyadh


Après une prière organisée vendredi par IRA ,au domicile de son leader, dans la Moghataa de Riyadh, le président de ce mouvement Birame Ould Dah Ould Abeid a tenu un point de presse au courant duquel il a déclaré que les recueils de Khlil, Ebn Acher, Rsalla ,et autres sont une sorte de légalisation de l'esclavage.

Il a ensuite souligné que tous ceux qui consultent ces livres favorisent l'esclavage et sa pratique.

Birame a par la suite passé à l'acte qui est de mettre feu à un bon nombre recueils de Khlil, Ebn Acher, sans ternir compte que ces livres contiennent des versets coraniques et des passages de Hadhit. Il a par ailleurs critiqué certains professeurs et érudits de la place en les accusant de pro-esclavagistes.

Selon Birame ,c'est le début d'une vaste campagne que IRA compte entreprendre dans plusieurs villes et moughataas de la Mauritanie.

En conclusion, il a dit qu'à chaque fois des livres seront brûlés pour lever le doute et dénoncer les esclavagistes.


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org

Bebe BA a dit…

Kim Jung AZ pas du tout fin stratege?????????

Urgent : Arrestation de Biram Ould Abeid par la police après une perquisition musclée...


...de son domicile.

Des unités de la police antiémeute ont arrêté, samedi soir, à Riyadh, Biram Ould Abeid, président de l’Initiative abolitionniste (IRA) après avoir effectués une descente musclé sur son domicile faisant usage de bombe lacrymogènes.

Selon des témoins oculaires, la police a verrouillée toutes les rues voisines de la maison de Ould Abeid, avant d’arrêter ce dernier, en compagnie de ses gardes de corps dans une autre maison du même quartier, où ils s’étaient soustraits.

Des témoins oculaire auraient évoqué que des tirs à l’arme automatique ont entendu dans le voisinage du domicile du président de l’IRA, sans pour autant affirmer que les sympathisants de Biram aient opposé une résistance à la police au cours de sa descente.

LIRA a rendu public, samedi soir, un communiqué, dans lequel elle justifie l’acte d’incinération des livres du rite malikite effectué vendredi en marge d’une prière du vendredi improvisée par les sympathisants de l’organisation sur une place publique du quartier Riyadh.

Dans ce communiqué IRA a mis en garde contre toute atteinte à la personne de Biram, estimant qu’il s’agira d’une « menace à l’unité nationale ».

Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org


Source :

ANI (Mauritanie)

Anonyme a dit…

Bebe Ba,

Sur les qataris, je fais des recherches.

Sur la bourde de Birame (qui lui a conseillé de faire cette sottise?), Kim Jung AZ va en profiter pour couler Birame et les negro-mauritaniens (il ne fallait pas trop s'associer à Birame dont le combat est celui des haratines). De toutes les façons, mieux pour lui d'être en prison maintenant que d'être dehors comme il risque la mort de la part des islamistes toutes tendances confondues (même Tawassoul). C'est une aubaine pour l'azzizzo de faire la paix avec les barbus, qu'il essaiera de liquider après que l'affaire Birame reglée. Déjà que les barbus (que je deteste)essaient de faire du printemps arabe qui n'aura jamais lieu en RIM et en Algérie.

A-

Anonyme a dit…

Une farce. Qui soutient tout ça? Pas Jung Kim Jung AZ seul quand même!

A-
===

Le groupe armé arabe FNLA dit avoir quitté Tombouctou sur injonction d’Aqmi
Angola press

samedi 28 avril 2012

Bamako - Le Front national de libération de l’Azawad (FNLA), composé d’arabes de la région de Tombouctou, qui avait pris vendredi le contrôle d’une partie de cette ville du Nord du Mali, a annoncé avoir quitté les lieux à la demande d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

"Abou Zéid, le chef d’Aqmi lui-même, nous a demandé de quitter nos positions de Tombouctou. Pour éviter un carnage dont les premières victimes seront les populations civiles, nous avons quitté la ville", a déclaré à l’AFP Ahmed Ould Chérif, l’un des responsables du FNLA.

"Les combattants du FNLA ont quitté la ville de Tombouctou vendredi soir. C’est Aqmi qui a demandé leur départ", a confirmé à l’AFP une source sécuritaire malienne. Vendredi matin, le FNLA avait pénétré jusqu’au centre-ville de Tombouctou dont il avait pris la veille le contrôle des entrées est et sud.

"Environ cent véhicules chargés de combattants armés du FNLA ont venus aujourd’hui au quartier Sans Fil de Tombouctou (centre). Ils sont armés jusqu’aux dents", avait déclaré une source sécuritaire malienne dans la ville, information confirmée par des témoins et un membre du FNLA. Ce dernier, Ahmed Ould Mamoud, avait déclaré que les combattants du FNLA venaient "défendre et protéger" la région "de Tombouctou à Taoudenit", plus au nord.

Créé courant avril, le FNLA affirme n’être ni sécessioniste ni islamiste, contrairement aux deux autres groupes armés qui contrôlent Tombouctou, le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion touareg indépendantiste) et surtout, les islamistes d’Ansar Dine, dirigé par Iyad Ag Ghaly et soutenu par Aqmi.

Bebe BA a dit…

Si Biram vou;ait juste qu'on parle, eh bien, c'est fait!!


Le MAEC tient une réunion avec le corps diplomatique arabe

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération, M. Hamadi Ould Hamadi, a tenu, dimanche dans son bureau à Nouakchott, une réunion avec les membres du corps diplomatique arabe en présence du ministre des affaires islamiques et de l'enseignement originel, M. Ahmed Ould Neini.

Prenant la parole au cours de la rencontre, le ministre des affaires étrangères et de la coopération a expliqué la position du Gouvernement par rapport à l'acte ignoble commis par Biram Ould Abeidi qui a incinéré de célèbres référentiels du fighh (théologie) malékite.

Il a indiqué que cet acte, condamné par la loi et la morale et rejeté par tous, a choqué les sentiments du peuple mauritanien, rappelant le climat de larges libertés d'expression et d'opinion régnant dans le pays.

M. Hamadi Ould Hamadi a néanmoins précisé qu'il s'agit là d'une agression flagrante contre les croyances et la morale d'un peuple et dont l'auteur sera sanctionné par la " force de la loi et rien que la loi ".

De son côté, le ministre des affaires islamiques et de l'enseignement originel a indiqué que l'incinération de livres de la charia islamique est un acte très grave que tout le monde se doit de rejeter avec force. Il a souligné que le rite malékite est l'un des plus droits et que l'atteinte à ce rite représente l'un des plus graves péchés dès lors qu'il tire son contenu du Coran de la Sounna (vie du prophète PSL).

Pour sa part, le doyen du corps diplomatique, l'ambassadeur du Maroc M. Abderrahmane Ben Omar, a exprimé la solidarité des ambassadeurs arabes avec la Mauritanie et leur indignation face à ce crime.

Dans leurs interventions, les autres ambassadeurs ont, eux aussi, vigoureusement condamné l'acte commis par Biram Ould Abeidi.


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence à www.cridem.org



Source :

Agence Mauritanienne d'Information

Anonyme a dit…

Bonjour chers amis de Canal,

Aziz s'est encore une fois foutu des gueules de mauritaniens en mettant à profit cet incident "certainement suscité par lui même " de l'autodafé de Biram Ould Abeidy.

Cela me rappelle étonnement la rupture des relations avec Israël.

A chaque fois qu'il se sente politiquement à l'exigu, Aziz fait ce qu'il sait le mieux faire, détourner l'attention de mauritaniens sur des sujets sans importance comme les relations avec Israël ou le fait qu'un ex-esclave manifeste sa condamnation des pratiques esclavagistes condamnables de la société en brûlant symboliquement des livres qui n'ont aucun rapport avec la sainteté.

La réaction de notre société qui a pourtant mille autres raisons pour sortir, ne s'est pas fait attendre. Hier à Nouakchott les rues étaient archi-combles de manifestants contre cet acte pourtant tellement anodin.

Hier le manipulateur ultimo Aziz déclarait à la TVM qu'il va appliquer la Charia à Biram, comme si le pays n'avait pas de juridiction et comme s'il ne serait pas obligé lui même à se soumettre à cette juridication.

Parions ensemble que toute cette histoire de révolution qui se préparait, est allé pour un bon bout de temps aux calendes grecques.

Pour ma part tout cela ne me surprend pas, car les populistes comme Aziz ont toujours été les plus grands manipulateurs.

Enfin je déclare toute ma solidarité avec Biram qui n'est condamnable ni par la Charia ni par la justice contemporaine.

Znagui

Anonyme a dit…

ZNAGUI si je comprend bien c,est Az qui dit a biram de autodafe ?

az repete a tous ce qui veulent l,enttendre qu,il a arrete biram pour lui evite d,etre lynche par ses ex compagnons islamistes dedow pourait la jouer moyenageuse avec les c... de le sieur biram

Bebe BA a dit…

Tres cher Znagui,

A ta place, je chercherais d'ou vient la manipulation!!!
Qu'est ce que venait faire la TV? Comment a t'elle su?
Je trouve que c'est sacrilege de bruler un BD a plus forte raison un livre qui pqrle de Dieu et du prophete!!!
Tu connais mon histoire avec les livres, lol

Anonyme a dit…

Pourquoi cette crapule?

==

Arrestation de Ould Batta suite à l'incinération des livres par IRA.
Boumeidienne Ould Batta, membre de l'IRA, a été arrêté , lundi , par les services sécuritaires mauritaniens, suite à l'incinération des livres à laquelle il a pris part.

Selon des sources bien informées ,Boumeidienne Ould Batta est proche au président du Mouvement IRA, Birame Ould Dah Ould Abeid.

D'autres informations citent que Ould Batta qui avait participé à la prière dirigée par Birame,le vendredi,à Riyadh l'une des Moughataa de Nouakchott. Ensuite, il a fait une déclaration dans laquelle il s'est montré très touché par la profanation des livres du rite Malikite.

Source: ALAKHBAR

Bebe BA a dit…

Pique sur haratine:

Vidéo:Notre combat contre la version locale du rite malékite esclavagiste a commencé'. Regardez: http://haratine.blogspot.fr/2012/04/ira-brule-la-bibliographie-islamique.html

Anonyme a dit…

Je tends a' croire qu'il serait preferable de faire une evaluation de l'etat mental de Biram avant d'arriver a' une conclusion. Les livres brule's sont d'abord et avant tout religieux, ils ont egalement une tres grande valeur historique. Meme un non musulman conscient les aurait preserve's.

J'aimerais bien savoir comment Biram a pu mettre la main sur les livres en question.

Mes amis, soyons prudents et sages!!!

Anonyme a dit…

Birame n' a rien fait qui mérite son arrestation. Nous devenons encore la risée du monde. De quel droit Aziz arrête Birame? Ce dernier n' a transgressé aucune loi. Je dis Bravo à Birame d' avoir attiré notre attention sur l' anachronisme de textes anciens et ce commentateur abatcha a tout dit:

Redigé par, abatcha 2012-05-01 01:00:37

l'ira a incinéré ce document qui dit :« la femme esclave ne doit pas cacher son corps, contrairement à la femme libre, mais si son maître la possède et trouve un enfant avec elle, même sans mariage, elle doit se comporter comme les femmes de « bonne extraction » (se couvrir).

Ainsi, l’on permet au maître, à travers cette « législation » de disposer de son esclave comme il veut, car c’est son bien, « sa chose ». Le summum de cette aberration se trouve être l’autorisation faite au maître de coucher son esclave, même quand elle est mariée ; et ce, même devant son époux de même condition qu’elle !",

Excusez mon ignorance, mais ceci est l' invite à la partouze et c' est dégueulasse. Pourquoi ne pas pisser sur de tels livres avant de les brûler?

Anonyme a dit…

Merci Bebe Ba pour le lien. En effet, le débat réel commence. IRA ne va pas lâcher et Kim Jung AZ s' est fait piéger comme un petit connard en cherchant à détruire Birame et son IRA. La COD va lui rentrer dedans, une fois Birame liberé. Le vote haratine pour lui et Tawassoul en 2014, il faut oublier.

Anonyme a dit…

Maatala,

Arrête les vacances. Go back à tes fourneaux au McDo. A-

Anonyme a dit…

Pourquoi, fils du bled? Tu dis quoi des arguments d' abatcha après ton message? Un ami de canalh qui t' aime bien.


===

fils du bled a dit:

fils du bled 30-04-2012 22:10
Biram nous a tuer! Il faut l'exclure de IRA et prendre d'autres responsables. Il faut que les gens de ira ils aient le courage d'exclure Biram. Il n'a plus sa place.


===
Redigé par, abatcha 2012-05-01 01:00:37

l'ira a incinéré ce document qui dit :« la femme esclave ne doit pas cacher son corps, contrairement à la femme libre, mais si son maître la possède et trouve un enfant avec elle, même sans mariage, elle doit se comporter comme les femmes de « bonne extraction » (se couvrir).

Ainsi, l’on permet au maître, à travers cette « législation » de disposer de son esclave comme il veut, car c’est son bien, « sa chose ». Le summum de cette aberration se trouve être l’autorisation faite au maître de coucher son esclave, même quand elle est mariée ; et ce, même devant son époux de même condition qu’elle !",

Anonyme a dit…

Maatala,

Tu peux nous poster encore le texte sur Oumoulkheir? Le bled est entrain de tuer la liberté d' expression et de raison.

Anonyme a dit…

Maatala et LM,

Le lien au cas Oumoulkheir. Merci de placer. Inacceptable de laisser la main libre aux esclavagistes.


http://afiavi.free.fr/e_magazine/spip.php?article1070

Anonyme a dit…

ce cafard,biram a signer son arret de mort hamdoulilah.

un cafard de moins

Anonyme a dit…

Chers internautes who can show me One slave in this country?
Qui peut nous montrer un seul Esclave en Mauritanie
Slavery did exist in Mauritania ,Usa France senegal;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;
Now Slavery does exist only in the mind of those who made it a business

Anonyme a dit…

Ano du 1 mai 2012 21:22


Don"t play the idiot here. You got the link below and you still ask your stupid question. Don't play the motherfucker here.

http://afiavi.free.fr/e_magazine/spip.php?article1070

Anonyme a dit…

Biram va te niker. Une erreur de l' avoir arrêté. Le 2 mai, tu auras toute la communauté derrière le cu. Tu es une honte.

==
bithani facho a dit:

ce cafard,biram a signer son arret de mort hamdoulilah.

un cafard de moins

1 mai 2012 15:27

Anonyme a dit…

Biram, un pyromane brule un combat noble.

Avec sa dernière sortie contre Messaoud Ould Boulkheir et Boidiel Ould Houmeid sur www.kassataya.com, Biram Ould Dah est resté égal à lui-même : dire du mal gratuitement des autres, surtout ses ainés.

Mais Biram Ould Dah est surtout resté fidèle à lui-même en tentant une fois de plus de nier des propos qu’il a clairement tenus et en donnant devant tout le monde la preuve de sa mauvaise foi et de sa légèreté. Il a encore essayé de tromper les gens en disant qu’il ne l’a jamais dit, essayant encore de faire une nouvelle victime en la personne du talentueux et rigoureux Abdoulaye Diagana.

Biram doit savoir que quand on décide de porter un fardeau comme celui des hratines, on doit bien se préparer. Ceux que Biram essaie de salir par des propos diffamatoires, vils et insultants se sont bien préparés c’est pourquoi ils ont pu rendre beaucoup de services à leurs frères hratines.

Avec cet autodafé de livres religieux, le pyromane est encore piégé par les caméras et il prouve que l’instrument que ce personnage a créé (IRA) n’est là que pour ses ambitions personnelles. Et malgré les dénégations, il n’y a ni débat ni concertations au sein de IRA qui n’est qu’un instrument entre les mains d’un monsieur qui fait ce qu’il veut et qui a droit de vie et de mort sur tout militant qui ose mettre en cause sa parole sacrée. Biram dit vouloir libérer ses frères mais il ne fait que les transformer en de nouveaux esclaves. Il faut le voir dans sa voiture escortée par des militants marchant sous le soleil et qui, n’ayant rien compris, font preuve de soumission à un calculateur qui leur promet le paradis. Triste : échapper à la domination des anciens maitres pour se faire esclavagiser par son propre frère ! Ah si on lui avait donné le poste qu’il avait demandé avant de créer son instrument personnel !!!

En ayant échoué malgré tous ses efforts, il tente le dernier coup de poker en allant bruler des livres contenant des passages du qur’an. Quelle imprudence ! Ce geste montre à quel point Biram est instable, immature et dangereux surtout pour la cause des hratines. Les hratines ont fait avancer leur cause sans arrogance ni excès. Surtout sans jamais s’en prendre à la religion mais aussi sans jamais avaliser les passages qui encouragent l’esclavage. Ces passages s’appliquaient à d’autres époques et à d’autres contextes différents des nôtres. Le combat demande de l’intelligence, de la patience et de la stratégie. Ce n’est pas en criant plus fort que les autres qu’on va avoir raison. Ce n’est pas en choquant qu’on va gagner notre combat. Voilà que Biram fait reculer la cause des hratines en les faisant passer pour des ignorants ennemis de l’islam. Comme quoi, le costume était trop grand pour un apprenti-révolutionnaire. Les hratines ont bien lutté avant Biram. Ils continueront leur lutte sans cet aventurier irresponsable. On ne s’improvise pas leader. A bon entendeur salut.

Omar Ould Bilal

Anonyme a dit…

La répression d'hier va perdre le coupe démocratie Aziz, car s'il s'est maintenu jusque là, malgré son illégitimité, c'est bien parcequ'il a laissé cours à la libre expression populaire.

Il est vrai que le régime a commencé à paniquer au point d'arriver à instiguer des manoeuvres "politichiennes" de bas niveau et de mauvais goût comme l'autodaffé Biramienne.

Les jours à venir seront très édifiants si l'opposition ne lâche pas. Elle a choisi la voie de la confrontation, elle doit assumer et continuer à organiser une manifestation par jour en mettant en exergue la répression du système en perte de vitesse.

Znagui