mercredi 27 février 2013

Pillage organisé en Mauritanie

Depuis son accession au pouvoir, le Président Aziz, malgré ses promesses, a passé son temps à construire sa propre fortune au lieu de gouverner. Il fait main basse sur l’ensemble de l’économie mauritanienne, de l’exploitation des ressources naturelles aux banques, en passant par la pêche et les projets d’infrastructures. En trois ans, l’auto-proclamé « Président des pauvres » a établi un quasi-monopole du business : état des lieux des pillages du pays et présentation des hommes du président. Partie 1 Le Président Aziz a-t-il depuis 2008 déjà déclaré ses avoirs personnels ? A-t-il payé une seule fois un impôt quel qu’il soit ? Où est caché le butin gigantesque amassé en si peu de temps grâce à un système politico-économique lucratif ? Dans n’importe quel autre pays on se serait posé ces questions depuis longtemps déjà mais, jusqu’à présent en Mauritanie et au sein des institutions internationales on a préfèré fermer les yeux laissant Mohamed Ould Abdel Aziz instaurer un guichet unique des affaires pour les marchés publics ou internationaux, créer ses propres entreprises « d’État » dans tous les secteurs de l’économie, faire main basse sur les acteurs concurrents, sans hésiter à instrumentaliser la justice, à faire régner la terreur et enfin, en utilisant la Banque Centrale comme goulet d’étranglement pour faire transiter son butin puis le transformer en devises. Mais la situation commence à évoluer avec de nombreuses révélations sur l’implication du président ou de ses hommes, avec récemment encore les déclarations du député français Noël Mamère qui accuse Aziz d’être une plaque tournante du trafic de drogue dans la région. Les hommes du Président Pour s’assurer du bon fonctionnement de sa machine à laver l’argent, Aziz doit employer en permanence un gang de courtisans qu’il enrichit tout en les chargeant de dissimuler ses propres avoirs. Qui sont les prête-noms qu’il utilise pour blanchir sa fortune fraîchement acquise ? Cette nouvelle classe d’hommes d’affaires maquignons, qui tous travaillent pour Aziz, sont en train de mettre en coupe réglée l’économie du pays. Pas un secteur n’échappe à leur voracité… 1- Feil Ould Lahah : « Cousin germain » du président Aziz, ce jeune homme dont la famille est venue en Mauritanie suite à l’expulsion des mauritaniens du Sénégal en 1989, est aujourd’hui à la tête d’une immense fortune et d’un puissant groupe économique et financier. La Banque : BMS (Banque A l Mouamalatt Essahiha) Consignation et l’Armement : Ridha BTP : EGEC - TP : Entreprise Générale de Construction et de Travaux Publics Transport maritime : Canary Feeder Transit et Consignation : TCS Assurances : EL WAVA Assurances Distribution des produits pétroliers : National Petroleum-sa BTP : Feil a signé un contrat avec la société espagnole Franjuan en vertu duquel 3% de tout contrat signé en Mauritanie lui reviennent en contrepartie de ses « facilitations ». 2- Mohamed Abdallahi Ould Yaha : A l’arrivée de Mohamed Ould Abdel Aziz au pouvoir, les affaires de Ould Yaha battaient de l’aile ; MIP Auto, MIP Naval et SOFAPOP étaient en instance de fermeture. Rapidement, il deviendra, pour le compte du Président, l’homme des Chinois en Mauritanie. Ould Yaha est le partenaire-intermédiaire de la fameuse convention de pêche avec les Chinois de Polyhondong qui fait couler tant d’encre car il s’agit d’un blanc seing illimité sur 25 ans (aussi bien en termes de réserves naturelles que de techniques de pêche). C’est sans doute pour leur laisser le champ libre que les conditions posées aux européens ont été si difficiles, et c’est aussi pour eux que les licences libres octroyées depuis plusieurs années aux Ukrainiens de Bougherbal, aux Russes de Maurice Benza, aux Hollandais de Meyloud Ould Lekhal, aux Espagnols d’Ahmed Ould Mouknass etc….ont été annulées à partir du 1er septembre dernier. Il touche des commissions sur tous les contrats d’armement impliquant l’Empire du Milieu, avec à la clé plusieurs dizaines de milliards de MRO. Il se fait construire actuellement par ses partenaires chinois un hôtel dont il a déjà signé le contrat de location avec Kinross (société minière canadienne qui doit exploiter la nouvelle mine d’or de Taziazt) pour plusieurs années payées à l’avance. Il s’est emparé du phosphate de Bofal qu’il a vendu à une firme indienne installée au Sénégal. Il est « le moins disant » sur les trois offres retenues pour l’achat d’une centrale duale de 120 MW avec les Chinois de CMEC (China Machinery Engeneering Corporation). Il est l’un des « samsar » de Xstrata (exploitation minière), une affaire qui pourrait devenir plus importante que la SNIM (Société Nationale Industrielle et Minière). Enfin, dans le secteur de l’agro-industrie, il est également derrière le projet de production sucrière avec des généraux soudanais à la retraite et quelques investisseurs saoudiens. 3- Ahmedou Ould Abdel Aziz : Ce fils du président Mohamed Ould Abdel Aziz qui poursuit ses études à Londres est déjà impliqué dans nombre d’affaires. C’est lui le mystérieux partenaire de WARTSILA France qui malgré son offre coûteuse (154 millions d’Euros, soit environ 30 millions d’Euros au-dessus de celle du moins disant), a obtenu à la surprise générale le marché pour la construction d’une centrale électrique duale de 120 MW (SOMELEC, le EdF mauritanien). Ahmedou joue le rôle de vrai directeur de cabinet de son père ; il est rapidement devenu la pierre angulaire par laquelle toutes les affaires passent. 4- Ahmed M’hamed Yamaa dit Hamady Ould Bouchraya, Citoyen espagnol ,ancien consul honoraire d’Espagne en Guinée Bissau puis Consul honoraire de Mauritanie à partir de 2009, il hérite curieusement au décès de l’homme d’affaires Veten Ould Moulaye de la présidence de la SOBOMA (ie Coca-Cola Mauritanie dont il détient 4% et dont Aziz serait devenu le principal actionnaire). Aujourd’hui il est le mentor de Bedr Ould Abdel Aziz (un autre fils du Président) dont il est inséparable et qu’il est chargé d’initier aux affaires. Il a bénéficié de 6 000 ha de terres agricoles au bord du fleuve Sénégal. C’est également lui le Président et principal fournisseur d’ATERSA PV Mauritanie S.A., filiale de la société espagnole ATERSA dont l’Etat mauritanien détient 40% et qui est destinée à la production des cellules photovoltaïques. Cette société a obtenu au conseil des ministres du 20 Septembre 2012 une concession 20 000 mètres carrés en plein centre de Nouakchott. Il a obtenu par ailleurs le monopole de la logistique de la SPEG (Société de Production de l’Electricité à partir du Gaz) dont les actionnaires sont : SOMELEC, SNIM et Kinross (toujours la société canadienne qui doit exploiter la mine d’or de Taziazt). Il a obtenu quasiment en mode gré à gré la construction du siège de la SNIM à Nouakchott pour près de 15 millions d’euros avec ATERSA. Enfin Ould Bouchraya est en train de lancer la distribution des cigarettes Winston. 5- Sidi Mohamed Ould Bouh : Actionnaire d’IVECO (camions), dont l’armée Nationale a acquis une très grande quantité, Ould Bouh est spécialisé dans le trafic des devises à destination du golfe et en particulier des Emirats Arabes Unis. C’est par ses mains que transite une grande partie des devises acheminées par la famille présidentielle, principalement au Maroc (pour l’acquisition d’un immense patrimoine immobilier) et aux Emirats Arabes Unis. Quasiment tous les terrains sur la route de Soukouk (nouvelle zone résidentielle et probable futur centre-ville) lui appartiennent. On parle aussi de lui dans l’affaire SOMELEC (la nouvelle centrale électrique offre de Wartsila à 157 millions d’euros). Demain la suite de l’enquête avec une nouvelle série de révélations. Source : http://www.afrik.com/pillage-organise-en-mauritanie

14 commentaires:

maatala a dit…

Salam


Azziz n'a que du mépris pour les mauritaniens, car c'est le seul qui a eu le courage avec la con de Hannana de dégager Taya.

Il fait élire couilles molles qui tentent de le dégager.

Son cousin Ely a voulu truquer le système avec son vote blanc à la con.

Kim Trabesi az a décidé de saisir le bâton pour donner à toute ses raclure de merde, une bonne branlé.

Azziz sait que les cons style Bouamattou ose tout.

Au fait qui est bouamattou :

Un narcotrafiquant notoire dixit Nouéguid qui a dit "qu'il ne vend pas la poudre qu'on met dans le nez".

Comme tout les autres prédateurs,Le bout à matou a bâti sa fortune sur de la rapine: le mensonge, le vol des deniers publics etc...........

Comme tous ces salopards, il va à la Mecque pour se faire pardonner ses crimes.

Azziz Trabeslsi:

Cette crème des cancres sait comment diriger les hommes, comment les manipulés.

Wa salam dit le fou

Anonyme a dit…

We can also replace are tаble lamps with that оne as it loοking gοod аnd increases the graсe of roоm alѕo.
Wіth the same аppliance you can prоvide comfort as well as light
the roоm with іt. Enhancing with deсогative table lampѕ not only adԁѕ а spеcial touch to your room,
but also a soft gloω that is guaгantеed to improѵe
mood.

Αlso vіѕіt my website; hampton bay ceiling fans with lights and remote install instructions
my site: harbor breeze ceiling fans with lights and remote

Anonyme a dit…

Ceiling fans with lights offers users the оption to light up thе roоm anԁ givеs a decoratiνe look to it.

with your fan, you wіll ωant tο double check and enѕure that the ball.
that уour elеctrical box is specificallу rated for fans.


my web site :: ceiling fans with lights at sears

Anonyme a dit…

J'ai suivi le debat sur ce qu'il faut appeler le cas Ould Bouamatou et je ne voulais point faire une prise de position mais aujourd'hui je me vois dans l'obligation morale de la faire parce que je constate qu'on est engage' dans une fuite en avant qui peut avoir des consequences negatives sur la stabilite' politique et financiere de notre pays.
Je ne connais rien des impots de Ould Bouamatou pour confirmer ou infirmer ce qu'on lui reproche mais je tends a' croire que plusieurs patrons trouvent des moyens pour ne pas remplir leurs obligations respectives envers l'etat et les citoyens. J'ai bien ecrit un article a' propos de ce sujet intitule': "PAYER SES IMPOTS EST UN DEVOIR PATRIOTIQUE." Nous savons que le budget de l'etat est constitue' des recettes, des depenses plus les aides financieres etrangeres. Les depenses viennent du budget. Nous avons un deficit du budget lorsque les depenses sont plus grandes que les recettes! Ce que j'appelle les ressorts sociaux (les hopitaux, les ecoles, les routes, les universite's la CNSS...etc. ne sont possible que grace aux impots paye's!
Sur un tout autre plan, nous savons que la corruption est un phenomene reel dans plusieurs pays africains. La question qui se pose est la suivante: Pourquoi allons-nous forcer les patrons a' payer des milliards en impots si cet argent se retrouvera dans les comptes prive's des dirigeants?
Le probleme entre Bouamatou et le regime doit trouver une solution. Je suis convaincu que ladite solution se trouve quelque part dans le juste milieu.
Le President Abdel Aziz a probablement raison mais j'aimerais qu'il soit plus clement envers Ould Bouamatou! Ceux qui tentent une recuperation politique de cette affaire, ne sont pas sages. Ce n'est pas pour la premiere fois que l'etat mauritanien se trouve en conflit avec un richard. La BIMA avec Ould Mogueya, l'Affaire Abdallahi Ould Noueiguedh et bien d'autres exemples existent pour nous dire de faire attention.
Mes amis, les problemes existent, l'essentiel est de trouver les solutions qui servent a' les resoudre. Soyons prudents et sages!!!!

Anonyme a dit…

Maatala,

Que pasa? Deconnecte depuis belle lurette. Je ne crois pas a toutes ces accusations. Nous sommes entrain de tomber dans la guerre entr les 2 cousins et nous sommes pris en otage avec ces affaires. Et si on revenait a zero? Recommencer le coup contre Taya et refaire les choses correctement.Pas d'' ElyCom, pas de l'' azzizzo, pas de Bouamatou, pas de Sidioca et le facteur Khattou. Apres le coup, ould Abdallah aurait mieux reussi la transition. What a fuck!. Hatha mahou sawi. A-

maatala a dit…

Salam

Couly a dit:

"La question qui se pose est la suivante: Pourquoi allons-nous forcer les patrons a' payer des milliards en impots si cet argent se retrouvera dans les comptes prive's des dirigeants?"

Tu pensais à Taya en l'écrivant dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Howdy Couly! tu vas bien/ Miss you and the rest of the gang. Tu dois lire john Rawls "A theory of justice" ou t'amuser a mieux lire un ou deux chapitres sur les mefaits de la corruption. Je vais t'' envoyer des references. Ce que tu proposes c'est gabegiste to the extrem.

All the best. A-

Anonyme a dit…

x ould y,

Tu sors quand de ta retaite? Les choses deviennent pire qu'avant selon le journaliste qui semble etre a la solde de bou-a-matou. J'ai senti l'arnaque depuis l'affaire de l'aeroport et de la ceinture verte. Comme pour le coup de 2005 qui etait tribal autour de la lutte pour acceder aux ressources du pays, le sumo entre l'azzizzo et notre bouamatou suit la meme logique.


Un instant d'inspiration de ma part en cette heure tres tardive de la nuit. C'est plutot ATT qui etait implique dans les trafics de drogue, pas l'azzizzo qui prefere l'immobilier et el wounseu, selon les ragots.

asseghnass: tu es ou la?
bilkiss: ton kheneral a des problemes et il se fait attaquer de tous les cotes. Si jamais il part, les algeriens vont encore nous creer un front djihadiste aux portes de Nouakchott.

Ano fote: Abou Zeid, Belaouar et Ag Iyaali - tu les a vus a Alger ou Ouaga ou a New York? Ils sont finis et bon debarras.tu vois que canalh avait raison sur toute la ligne avec les manip?

Nous sommes dans la mierda.

Anonyme a dit…

Maatala,

Lu pour twa et ano fote:

http://www.algeria-watch.org/pdf/pdf_fr/satour_nouvelle_donne.pdf

A-

Anonyme a dit…

Ils ont decide de liquider abou Zeid et Belaouar et ils l'ont fait en une semaine. Ils les ont manipule et quand ils n'' en avaient plus besoin, kaput. Ils n'' ont jamais voulu le faire avant parcequ'' ils travaillaient pour eux. Comment ces besouins sans education faisiaent de la geo strategie comme les sortants de meilleurs ecoles militaires et harvard? Nous avions raison depuis 2008. regarder maintenant ce qui va suivre.

A-

Anonyme a dit…

Preuve par 4. A-


http://www.maliweb.net/news/insecurite/2013/03/03/article,131226.html

Bebe BA a dit…

Messaoud Ould Boulkheïr : « Je ne partage pas les méthodes d’IRA »

Messaoud Ould Boulkheïr, président de l’Assemblée nationale et du parti APP (Alliance Populaire Progressiste) a déclaré dans une interview accordée au site « Diyaar » qu’il ne partage pas les méthodes de combat de l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA) dirigé par Birame Ould Dah Ould Abeid.
Il considère que la meilleure méthode de lutte contre l’esclavage est celle qu’il avait adoptée lui et ses compagnons à une période où la révolution armée était prépondérante. Seule la voie pacifique, celle qu’il avait choisie, est à suivre, dira-t-il en substance, soulignant que le peuple mauritanien est un, indivisible, peu nombreux et musulman.
Il a ajouté qu’il n’appartient à aucun groupe de chercher à diviser les populations ou à semer les germes de la scission. Il a souligné qu’il est certes un droit et une obligation que de combattre l’injustice et l’esclavage et de dénoncer ses pratiques, tout comme il est un devoir d’aider tout celui qui en fait un combat. Mais à condition que sa lutte soit sincère, loin de visées tordues, telle que la recherche du chaos, du désordre et de la division entre les enfants d’un seul pays et d’un seul peuple. D’où dira-t-il, sa divergence de vue par rapport aux méthodes d’IRA.
Il déclare partager avec cette organisation l’affirmation que l’esclavage existe et qu’il perdure, d’où la nécessité d’éradiquer ce fléau. Messaoud dira que l’Etat est le premier responsable de cet état de fait, et qu’il appartient à l’administration et à la justice de se départir de l’idée démagogique et mensonger que l’esclavage n’existe pas. « Moi je dis que l’esclavage existe d’une manière massive et répandue en Mauritanie ; il touche une large frange de la population, toujours maintenue dans les mailles de la pauvreté, de l’ignorance et de la marginalisation » notera Messaoud Ould Boulkheïr.
JOB
Source: L'authentique

Bebe BA a dit…

Y'en a marre de Aziz, de la COD et de leur comédie!!Quand vont ils se mettre d'accord une fois pour toute!!
________________________________________________________________________

COD :Vers le boycott des élections législatives et municipales

Des sources bien informées ont indiqué à Alakhbar que la Coordination de l'Opposition Démocratique (COD) est presque unanime à boycotter les prochaines élections législative et municipaleS prévues en septembre prochain.



C'est ainsi qu'elle va bientôt rendre public une déclaration pour éclairer l'opinion publique sur sa position par rapport aux élections.

D'autre part, des sources médiatiques ont noté que leader de l'APP refuse d'y participer sous prétexte qu'il" n'a pas de garanties pour une élection transparente" et parce que c'est un refus de son l'initiative qu'il a avancé avant quelques jours.

Dans ce contexte l'abstention de médias officiels de diffuser l'information relative à l'agenda des élections fixé par la CENI a donné lieu à beaucoup de d'allégations et supputations, allant jusqu'à parler du refus de gouvernement.

Source : Al Akhbar le 03/03/2013

Anonyme a dit…

karen millen online 3 to block even if the fake Coach outlet purse, it's possible to begin to see the real look which sequence is extremely sensitive type, (aside: Therefore if you want to buy a copy of the large tote, do not purchase may be the pores and skin, such as GUCCI, canvas series, Prada parachute sequence, China fake is difficult to distinguish actually the stores have it, hehe) Chinese language interpretation of this series into water ripples, really the picture of it, leaned in to see, I really like the water ripples round circular perform:I Can't Plan for Anything On the part of doing it right now and the being in the mood for stuff. karen millen online