samedi 10 août 2013

La division de la Mauritanie en deux Etats : Nord et Sud

        
La division de la Mauritanie en deux Etats : Nord et Sud Le titre de ce texte aurait pu s’intituler « la division de la Mauritanie en deux Etats (Nord et Sud) subdivisés en plusieurs autres Etats’’. D’ailleurs, ce titre lui est plus approprié.

En lisant le titre, certains pourraient penser à la Corée – du Nord et du Sud - ou se dire que je m’y crois, d’autres pourraient penser que c’est un lapsus, d’autres encore (ceux qui en rêvent) pourraient ne rien penser de tout cela et, au contraire, s’en réjouir et d’autre aussi (comme moi) pourraient rejeter cette idée, ne pas adhérer à cette philosophie.

Ainsi, il m’arrive d’entendre dire que l’on doit diviser la Mauritanie en Deux Etats : Nord et Sud. La Mauritanie du Nord serait celle Maure. Celle-ci serait frontalière avec les pays maghrébins (nord africain) donc arabes (comme le Maroc et l’Algérie). La Mauritanie du Sud, quant à elle, serait celle négro-mauritanienne ou africaine. Celle-ci serait frontalière avec les pays de l’Afrique de l’Ouest donc de l’Afrique Occidentale Française.

Je disais qu’il m’arrive d’entendre dire que l’on doit diviser la République Islamique de Mauritanie en Deux Etats : Nord et Sud. En entendant cela - surtout pour la première fois - je reste ébahie, étonnée et dépassée. La division de la Mauritanie en Deux Etats : Nord et Sud !!! (?)

J’ai appris dans l’un de mes cours de licence – intitulé projet de développement – que quand on a un projet, il faut toujours faire une analyse FFOM (Forces, Faiblesses, Opportunités et Menaces).

Celle-ci consiste à étudier, au préalable, le projet et à jauger sa faisabilité. Cela éviterait de se lancer aveuglement et hasardeusement dans un projet qui pourrait ne pas donner de fruits, de bons fruits et conduire à la perte, à l’échec des concernés.

Pour ce projet immature – heureusement qu’il est encore trop immature - de scission nationale, je vous invite à analyser cette situation avec moi. Nous allons nous comporter en ‘‘médium’’ afin de faire notre voyage analytique en imaginant et supposant les faits et conséquences de cette division. Seulement, je tiens à le souligner, dès à présent, ce projet ne contient que des faiblesses et des menaces (chaos national), il ne renferme aucune force encore moins la moindre opportunité.

Fermons les yeux car notre rêve, non !, je dirai plutôt, notre cauchemar commence ici.

Il y a trop d’injustices en Mauritanie et les négro-mauritaniens trouvent qu’il y a une communauté ou une composante communautaire (beydane) qui est privilégiée par rapport au reste, aux autres.

Se sentant ou étant délaissées, opprimées, maltraitées, dépourvues et évincés de leurs droits, les autres composantes marginalisées en ont ‘‘marre’’. Marre de continuer à subir cette injustice.

Pour cesser de vivre cette inégalité, les composantes marginalisées – certaines personnes - se lèvent comme un seul corps et demande d’un coup la division de cette nation entre les deux grandes communautés qui la composent : celle Maure et Négro-mauritanienne.

Division de la Mauritanie : Zeyne hateu. Continuons le cauchemar.

Cette division se ferait-elle au simple coup d’une baguette magique ? Autrement dit, aurait-elle lieu après une simple sollicitation d’une communauté, je dirai plutôt, d’une partie (majoritaire ou minoritaire) d’une communauté ? Se ferait-elle sans conséquences néfastes ? En combien de temps et de parties se verrait-elle diviser ?

Evidemment que non ! Evidemment que cette division, si jamais on y songe, ne s’obtiendrait pas pacifiquement. Il s’obtiendrait dans la catastrophe. Autrement dit, pour avoir deux Etats mauritaniens, il faut qu’il y ait un/des conflit(s), du sang versé, l’insécurité (entrainant une situation incontrôlée), la séparation de nombreuses familles (due au deuil des membres, au métissage, etc.), la multiplication des orphelin(e)s, l’accroissement des veuf(ve)s, la perte de la stabilité sur tous les plans, des troubles physiques et psychologiques (causés par la peur et la violence), les viols (et grossesses indésirées causées par ces viols), etc..

Ce n’est qu’après tous ces malheurs que la Mauritanie pourrait se diviser et même cela, c’est à voir si elle le serait malgré les longues périodes de conflits aussi intenses qu’elles soient.

Prenons, brièvement, l’exemple du Soudan. Un pays, initialement unique, qui a connu des problèmes d’ordre communautaire, notamment religieux opposant ainsi les musulmans aux chrétiens.

En combien de temps – après le début de la guerre – ce pays s’est vu diviser en deux Etats ? Quel a été les conséquences et le bilan de ce souhait de division ? Les conséquences de la guerre au Soudan : ce conflit - demande d’une division nationale - a duré plus de 20 ans avant que le pays ne se voit scinder en deux Etats (Soudan et Soudan du Sud), ses conséquences ont été très néfastes et fatales sur tous les plans car conduisant le pays, d’une manière ou d’une autre, à un chaos national. Pire est que malgré cette division, la paix et la stabilité ne sont que précaires pour ne pas dire qu’elles ne sont pas revenues pas dans ce (ou ces) pays qui vit toujours dans l’instabilité.

Un autre exemple, celui malien. Ce dernier constitue un bel exemple car cet Etat nous est proche. Parti aussi d’un souhait de division nationale, nous connaissons tous les coûts, les conséquences de ce geste au Mali.

Ne se passant pas sur notre terre mais sur une frontalière, on s’est inquiété de notre sécurité, sort car on n’est conscient du fait que la situation malienne pourrait se répercuter sur nous si jamais les frontières ne sont pas bien surveillées et que le problème ne se règle pas.

D’un projet de division nationale d’un pays voisin, nous en avons senti les secousses et que dire si jamais cela passait sur notre propre terre. Revenons à cette dernière, à la Mauritanie. Je disais que la division de cet Etat en deux autres ne pourrait se faire qu’à la suite d’une fatalité nationale. C’est seulement après celle-ci qu’elle se diviserait – si cela aurait lieu bien sûr.

Supposons qu’à la suite de cette catastrophe nationale que le pays se soit divisé en deux Etats comme souhaité : Nord et Sud.

Au Nord, qui présiderait : les Maures Blancs ou les Maures Noirs ? Et au Sud, aussi, qui présiderait : les Peulhs, les Soninkés, les Wolofs ou les ‘‘Bambarras’’ ?

Ayons toujours les yeux fermés car le cauchemar n’est pas encore fini, d’ailleurs, il est loin de l’être ! Au contraire, il ne fait que débuter !

Visitons le nouvel Etat nommé la Mauritanie du Nord, celle des Maures. Est-ce que tout se passerait-il bien (en rose) maintenant qu’une communauté socioculturelle (Maure) possède sa propre nation ?

Je dirai, sans tarder, non ! Il y aurait une multitude de maux pire qu’au moment où les deux communautés partageaient le pays.

Imaginons qu’en Mauritanie du Nord aussi qu’il y ait de la discrimination due à la stratification sociale et au problème de race aussi. Autrement dit, dans ce nouvel Etat, certains pourraient penser qu’il n’y a qu’un seul groupe (de personnes) appartenant à une race qui préside leur pays. Je fais ici allusion aux Maures Blancs et Noirs.

Déjà, nous savons qu’il est, actuellement, de sérieuses tensions entre eux surtout avec l’émergence (incroyable) du mouvement de l’IRA, chapoté par Biram Ould Abeid, qui ne cesse de s’accroitre.

Face à cette situation, les Maures Noirs aussi pourraient se révolter et demander, à leur tour, la division de leur nouvel Etat en deux autre Etats : un appartenant aux Maures Blancs (peut-être nommé Mauritanie (du Nord) des Maures Blancs ou Mauritanie Beydane) et l’autre aux Maures Noirs (peut-nommé Mauritanie (du Sud) des Maures Noirs ou Mauritanie ‘‘Haratine’’).

Dans chacun de ces deux derniers nouveaux Etats (Mauritanie Beydane et ‘‘Haratine’’), il pourrait avoir des problèmes de cohabitation et des tensions entre les différents habitants…

Ainsi, dans la Mauritanie des Maures Blancs ou Beydane, il se pourrait qu’il y ait juste certaines tribus (limitées) qui dirigent ce nouvel Etat. Cela pourrait créer des malentendus surtout que dans cette société, le tribalisme occupe une place prépondérante. Autrement dit, il y a un rapport de force entre les différentes tribus.

A part cela, il y a aussi le classement hiérarchique - au sein de chaque tribu - qui occupe une place importante chez les maures. Alors, il se pourrait que les classes sociales dites ‘‘nobles’’ dirigent ce nouvel Etat. Dans cette situation, les ‘‘roturiers’’ (griots, forgerons, pêcheurs, etc.) ne tarderaient pas aussi à riposter en demandant à ce que leur pays, la Mauritanie du Nord Beydane déjà subdivisée en tribus soit encore départie en fonction des classes sociales.

Cette fois ci, en combien d’Etats faudrait-il diviser cette Mauritanie du Nord Beydane déjà subdivisée ? Et comment faudrait-il les nommer ?

Après la division de cet Etat en plusieurs tribus et classes sociales, les Etats qui en découleraient pourraient se nommer, peut-être, de la sorte : la Mauritanie Beydane ‘‘Noble’’, la Mauritanie Beydane ‘‘Griote’’, la Mauritanie Beydane ‘‘Forgeronne’’, etc. ou mettre le nom de chaque tribu suivi par la classe sociale (par exemple : Mauritanie Beydane Oulad Sébaa ‘‘Noble’’, etc.).

Dans la Mauritanie des Maures noirs, il pourrait avoir des problèmes entre les ‘‘affranchis’’ - qui pourraient se croire supérieurs et diriger cet Etat - et les ‘‘esclaves’’. Alors, il pourrait avoir des injustices et des revendications de division. Situation oblige, cet Eta se diviserait en deux autres Etats : Mauritanie des Maures Noirs ‘‘Affranchis’’ et Mauritanie des Maures Noires ‘‘Esclaves’’.

Maintenant, c’est le tour de visiter la Mauritanie du Sud.

Une fois que cette communauté aurait son propre pays, je suppose qu’elle reconnaitrait officiellement l’ethnie Bambarra comme quatrième ethnie et langue nationale négro-mauritanienne si jamais cela n’a pas été fait dans la Mauritanie (mère, unie dans l’histoire).

Après la réalisation du rêve de certains négro-mauritaniens, celui d’avoir leur propre Etat, demandons-nous qui le dirigerait : un Peulh, un Soninké, un Wolof ou un Bambarra ? Comment les autres ethnies réagiraient si jamais le leader n’est pas un de leur ?

Ainsi, tout comme la Mauritanie du Nord, je doute fort qu’il y ait une (parfaite) entende dans la Mauritanie du Sud car il existe, actuellement, des problèmes et des tensions entre les différentes ethnies négro-mauritaniennes. Je m’explique, m’argumente en racontant une anecdote (à laquelle j’ai assisté et) qui m’a interpelé, beaucoup interpelé même.

A kaédi, j’ai assisté à une bagarre entre deux filles négro-mauritaniennes : une peulhe et une soninkée. Cette bagarre a pris une ampleur (extraordinaire) car l’une des parties a porté plainte. Durant cette situation, les gens étaient beaucoup plus subjectifs qu’objectifs, je dirai même que l’objectivisme n’y avait pas du tout sa place.

Les stéréotypes sociaux, les préjugés ethniques et les injures incessants étaient au rendez-vous durant cette période. C’était un moment ‘‘chaud’’ où la prise de partie – que l’on ait tord ou pas – avait atteint le summum.

Cet événement a permis à toute personne qui observe la société de façon objective de mesurer et de limiter les relations qui existent entre ces deux ethnies qui sont pourtant proches, en tout cas, les deux ethnies les plus proches du pays.

Ceci est un exemple - parmi tant d’autres - qui prouve les failles relationnelles existantes entre ces ethnies.

Concernant l’ethnie Wolof, il faut le noter, elle est la plus ‘‘mésestimée’ dans communauté négro-mauritanienne. Ainsi, les stéréotypes sociaux véhiculés pour nommer ou parler de cette ethnie ou des Wolofs le prouvent suffisamment.

Alors, compte tenu des problèmes interethniques de cette communauté, revenons à la question : qui dirigerait cet Etat nouveau ?

Restant dans l’esprit de ce qui est développé, je dirai qu’il aurait des problèmes de leadership entre les différentes ethnies. En plus de cela, il se pourrait que l’ethnie dirigeante privilégie les siens en créant une répartition inégale et une injustice.

Ce faisant, comme la Mauritanie du Nord, situation oblige, il faut, désormais, départager la Mauritanie du Sud entre les quatre groupes ethniques négro-mauritanienne qui la composerait. Cela donnerait la Mauritanie du Sud Peulhe, la Mauritanie du Sud Soninké, la Mauritanie du Sud Wolof et la Mauritanie du Sud Bambarra.

Et au sein de chaque nouvelle Mauritanie, il pourrait avoir des problèmes dus à la région d’appartenance et à la stratification sociale. Par exemple en Mauritanie du Sud Soninké qui dirigerait ? Un Soninké de Kaédi ou un du Guidimakha (surtout que nous savons qu’il y a une/des différence (s) entre les deux) ?

Aussi dans ces différentes Mauritanies du Sud, il se pourrait que les ‘‘nobles’’ dirigent ces pays et les autres, ‘‘roturiers’’, se sentiraient délaisser… Il se pourrait aussi que ce soit le contraire : les ‘‘roturiers’’ dirigent ces pays et les ‘‘nobles’’ pourraient désapprécier ce fait et se révolter afin d’inverser la donne.

Pour ce point, je mets en exergue une autre petite anecdote argumentative. Il parait qu’à Kaédi, des jeunes voulaient créer une association. Le problème qui s’est posé est que chacun voulait qu’un membre de sa classe sociale en soit le leader. Les ‘‘nobles’’ se sont catégoriquement opposés à ce qu’un ‘‘esclave’’ soit à sa tête.

Absence de consensus, la triste décision finale prise est la séparation, la division du groupe en fonction des classes sociales. C’est vraiment grave ! Vraiment lamentable !

D’autres exemples peuvent être donnés aussi mais je me limite à celui ci.

Si au sein d’une association, on ne parvient pas à s’entendre, cela pourrait-il être possible au niveau national, au sein d’un Etat ? Non, j’en doute fort, très fort !

Compte tenu de ces tensions hiérarchiques, on pourrait solliciter la (sub)division de chacun des quatre Etats de la Mauritanie du Sud en fonction des appartenances sociales et des régions.

Dans ce contexte, on aurait trop de pays en Mauritanie du Sud. En Mauritanie du Sud Peulhe, on aurait, entre autres : la Mauritanie du Sud Peulhe ‘‘Noble’’, la Mauritanie du Sud Peulh ‘‘Forgeron’’. En Mauritanie du Sud Soninké, on aurait, entre autres : la Mauritanie du Sud Soninké ‘‘Griot’’, la Mauritanie du Sud Soninké ‘‘Esclave’’. Cela serait pareil pour les autres Mauritanies : Wolof et Bambarra.

Ce qu’il faut retenir ce que toutes ces divisions et subdivisions ne se feraient jamais de façon pacifique. Il faudrait qu’il y ait des conflits (massacres), une catastrophe nationale afin et avant d’y parvenir.

Nous pouvons sursauter en ouvrant les yeux car notre cauchemar s’interrompt ici. Ainsi en faisant l’analyse FFOM de ce/ces projet(s) de division, le constat fait est que cette division initiale conduirait à la mort de la Mauritanie de façon générale. Une autre question essentielle qui immergerait davantage ce pays dans cette situation chaotique : comment, en combien de parties les matières premières seraient-elles départagées entre ces nombreux Etats ?

Au terme de ce texte, ce que j’ai voulu mettre en lumière, c’est l’aspect raciste de tous les mauritaniens. Oui, les mauritaniens sont, consciemment ou inconsciemment, racistes. Ce racisme se situe au niveau intercommunautaire, interraciale, interethnique, interlinguistique, etc.

Cela parce que chez les mauritaniens, le subjectivisme, le communautariste, l’ethnicité, l’ethnocentrisme, l’égoïsme… sont toujours présents voire prennent le dessus. Et, inconsciemment, les enfants sont éduqués sur ces valeurs et, sont recroquevillés sur elles tout en se dépossédant de certaines valeurs vitales telles que l’ouverture, l’acceptation de l’autre, son amour…

Tout cet article juste pour dire que je suis contre la division (initiale) de la Mauritanie Mère en deux Etas : Sud et Nord. Une fois que cette division aurait lieu, elle engendrerait d’autres divisions et nos problèmes et difficultés actuels ne feraient que se multiplier, s’accroitre. Aussi, ne perdons pas de vue que chaque projet de division serait fatal, très fatal trop fatal.

L’intérêt national est de nous entendre, de mettre fin à la discrimination (quelque soit sa nature), d’être objectif, d’être juste et équitable, de répartir les biens de façon logique et équilibrée, etc.

En tant que citoyenne mauritanienne, j’ai mon avis à donner, mon mot à dire, mon opinion à mettre en exergue et cela qu’elle soit prise en compte ou pas. Ainsi on comprend pourquoi le titre aurait pu ou dû être « la division de la Mauritanie en Deux Etats (Nord et Sud) subdivisés en plusieurs autres Etats ».

Baye Tidiane Diagana
diaganabayby1@hotmail.com

36 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo !baye Tidiane Diagana. Bien dit et bien pensé. A-

maatala a dit…

salam

Pourquoi l'opposition ne doit pas boycotter les élections:


Brakna : Réunion très houleuse de la commission régionale de l’UPR

Vers vingt deux heures, la commission arrive enfin au siège de la fédération où l’attendent très en colère certains groupes. Clash de nerfs entre le fédéral et un cadre de la ville. Insultes, petite rixe qui a failli dégénérer en bataille rangée puis tout entre en ordre dans une grande déception de la Présidente et de son staff du comportement inattendu de leur fédéral, la première personnalité régionale de l’UPR.

Le chemin est encore long et semé d’embûches. Il faut alors beaucoup de sang froid, de retenue et de responsabilité pour gérer une situation aussi complexe que celle qui se présente à Aleg. Visiblement, le choix de deux députés et de cinq maires pour Aleg ne sera pas une promenade facile.

Certains hauts responsables de la ville seraient déjà entrés en ligne pour influencer les rapports de la commission en leur faveur en usant et abusant de tous les moyens. Vrai ou faux ? L’avenir nous édifiera.

Nouadhibou : Effervescence chez l’UPR

Des réunions de notables des régions, tribus, fractions, et familles, des déclarations dans la presse, chacun y va pour annoncer sa candidature à l’investiture du Parti pour les prochaines échéances en mettant en avant sa fortune es qualités dans un pâle remake qui rappelle le défunt PRDS.

La course est lancée pour avoir les faveurs des présidents des unités de base du parti pour être proposé comme candidat et la concurrence est rude entre les divers protagonistes.

Les allégeances s’achètent à coup de dizaines de milliers d’ouguiyas , ce qui fait le bonheur des présidents des unités de base du parti qui sont souvent de pauvres hères tirant le diable par la queue en cette période de fin de ramadan . Les nouveaux riches dont la fortune est douteuse pour la plupart (narco -trafiquants ?) sont devenus des notabilités et porte drapeau de leurs tribus pour les élections.

Le "cartel " ou leurs représentants locaux veulent s’acheter des certificats de respectabilité en devenant député , maire ,comme ils sont devenus chefs ou porte parole de tribus et ce au vu de leurs nombres parmi les candidats à l’investiture du Parti . Ceci en plus des barons locaux du régime défunt qui veulent reprendre de la main .

Les cadres et militants sérieux sont désemparés au vu de la déferlante de candidatures qu’ils jugent dévalorisante pour le parti et contraire au changement prôné par le Président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Ils taxent ces nouveaux intrus de cinquième colonne hostile au programme électoral du Président et sont plus dangereux que l’opposition car ils décrédibilisent le changement tant attendu . Ces cadres et militants du Parti mettent en garde contre cette dérive et rappellent qu’aucune tribu ne peut élire un candidat .

D’autre part aucune tribu ne peut être uni derrière un candidat si riche soit il. Il y aura toujours des mécontents qui jugeront que Monsieur X ne peut les représenter . La meilleure façon de diviser l’électorat du Parti est d’avoir des candidats se réclamant de tels ou tels groupes tribales. Les élus doivent être les élus du Parti et des populations qui ont voté pour le programme du Président Mohamed Ould Abdel Aziz .

---------------------------------

Boycotter c'est rendre service à l'UPR dit le fou

maatala

Bebe BA a dit…

D’après les commentaires sur Facebook, apparemment, notre meccano national n'a pas brillé à Nema mais le site Alakhbar soutient le contraire!!!!

Est ce que l'un de vous à écouter la "Rencontre avec le Peuple"?

Anonyme a dit…

Notre meccano national est un bon élève de MOST. Al Akhabar et Tawassoul, c' est de la merde.

Bebe BA a dit…

Abdoulaye Diagana est en train de se faire massacrer dignement, lol

Lu sur Haratine pour vous:

Abdoullaye Diagana KASSATAYA.CON pette plus haut que ses fesses, ah ley……

Abdoullaye Diagana a déçu toute la Mauritanie dans son ensemble lors du grand oral des exhibitionnistes de la république. Des millions voir milliards sont dépensés pour rien, absolument rien ! Le militantisme ne peut être improvisé par un opportunisme or pair d’ailleurs depuis le mois de juin, Abdoullaye Diagana faisait les pieds de grues devant Aziz. Il a été reçu plusieurs fois selon des sources dignes de foi par le général, certainement pour vendre nos mouvements de la Diaspora et de l’intérieur au pouvoir, cet homme ne reculera devant rien pour être un bon nègre de service donc certainement chargé de casser ce qui reste debout. Attendez-vous au pire chers Mauritaniens, tant que vous restez timide face à ces barbares menteurs, vous n’aurez aucun de vos droits. Hier soir, Abdoullaye Diagana est parti raconter des conneries, faisant des éloges du général putschiste « Monsieur le président, vous avez bien travaillé car vous avez rénové la mosquée de Kaédi, le goudron qui date des années de l’indépendance compte dans votre bilan, gnagnani, gnagnana… à la milite, Mon général…. une pipe après… lol». Mais Abdoullaye Diagana parle du PIB des autres pays du Maghreb, est ce que son général sait c’est quoi le PIB d’un pays ? En plus depuis quand Diagana est devenu « JOURNALISTE » économiste à plus forte raison un économiste ? La foutaise, pas une question sérieusement sur les vraies préoccupations des opprimés de sa part, Abdoullaye Diagana s’est fait remettre même à sa petite place qui se prenait comme un « intello », on dit quoi Mr Diagana? Recensement ou enrôlement ? Les Mauritaniens se posent la question, mais c’est quoi ce cirque avec des millions voir milliards gaspillés VILAKHLE en une soirée privant les vrais, les bons journalistes la parole de poser les questions qui préoccupent les Mauritaniens de la part du staff de se putschiste général ? Pas un mot sur l’esclavage, chômage, le racisme, les jeunes détenus arbitrairement à Kaédi, l’exclusion des noirs de l’enrôlement en cours qui manifestent chaque mercredi à paris, cet opportuniste ne peut pas dire qu’il n’est pas au courant de cela, pas un mot sur les déportés de retour qui croulent sous la misère ni de ceux qui attendent leur retour, n’en parlons pas du rejet du parti RAG pourtant d’actualité. Je comprends pourquoi le silence assourdissant de DIGANA sur les événements de Kaedi. Que c’est terrible ces faux intellos Mauritaniens, rien que des opportunistes sans aucune conviction. Warkhasse à se chauve opportuniste, ah Diagana les mensonges, l’hypocrisie sont la source que vous êtes devenu chauve mon pauvre…….. Mais vous n’avez rien vu encore.

Diko Hanoune
__._,_.___

Anonyme a dit…

salam


Le presqu'arabe se sent plus proche des Egyptiens, les vrais arabes que de ces fréres négro-africains

--------------------------------

Mauritanie: Manifestation contre le massacre d'Egypte

Mauritanie: Manifestation contre le massacre d'Egypte
Des centaines de mauritaniens ont organisé, à Nouakchott ce mercredi, une marche contre le massacre d'Egypte lors de l'intervention de forces armées égyptiennes ayant tué, mercredi matin, de centaines de manifestants pro-Morsi sur la place Rabiya Al-Adawiya et blessé près de 1000 manifestants.

La marche a débuté à partir de la grande mosquée saoudienne après la prière de Al'asr pour prendre ensuite la destination du siège de Nations Unies.

Les manifestants brandissaient de photos du président égyptien destitué Mohamed Morsi ainsi que des slogans dénonçant le carnage de l'armée égyptienne à l'encontre "des manifestants pour la légitimité".

------------------------------

pyranha15/08/2013 08:06X

Voilà le problème Mauritanien. On ne s'occupe que de ce qui ne nous regarde pas, en d'autres termes le "mounafighoune" nous a tellement atteint que tous les observateurs ont compris le co mplexe qui gangrène nos "arabillons". Une seule question à ces ratés de manifestants: Est ce que les Egyptiens pour lesquels vous battez le macadam savent tout simplement où se trouve ce lopin de terre appelé Mauritanie ? Avez vous jamais entendu un Egyptien manifester pour un problème de droit de l'homme violé en Mauritanie ?

De grâce le cynisme et le ridicule n'a que trop duré... à travers vos comportements de bédouins i....... et c...... c'est toute la Mauritanie que vous entrainez dans votre bêtisier ! On devrait simplement mettre un frein à ce genre de cirque loufoque... Dans vos rahils de m--- ,comment se fait il que vous ne vous ayez un seul instant rappelé que vos compatriotes ont été un jour massacrés ,humiliés et déportés et en conséquence demander le jugement de leurs bourreaux .Vous êtes tellement f..., qu'à la place de Aziz j'aurais simplement dissous votre association de malfaiteurs qui se prend pompeusement de parti politique et de surcroit de parti d'opposition... Vous n'êtes que de vulgaires r...... pas plus.

Voir moins


chairmanG15/08/2013 06:10X

Je ne vois pas pkoi manifester? ces gens n ont peut etre pas de travail... les egyptiens se foutent de vs on vs vois jamais manifester pour bcoup d'autre problemes proches de vous... c'est une honte. Epargner votre energie les egyptiens n ont de besoin de votre marche aller planter des arbres pour aider la Mauritanie a retrouver sa verdure. 1 arbre chaquun... la desertification n existera plus: alors ns avons un probleme de mentalite pas de capacite' qui entrave le development de la RIM ect ... merci

---------------------------

Anonyme a dit…

Ma Bebe Ba,

Ce Dicko Hanoune a des problèmes personnels avec Abdoulaye Diagana. Abdoulaye Diagana ne pouvait pas poser milles question et il a choisi celles dont il ne connaissait pas la réponse.

Et puis dans une interview, on ne commence pas par le négatif pour permettre à l' interviewé d' être coopératif et donner une réponse.

Ton ami A-

Bebe BA a dit…

A-, Mon cher ami, tu as passé une bonne fête?

monsieur Diko a des problème avec tout le monde!!!! surtout avec ceux qui ne pensent pas comme lui!!
Apparemment, la diffamation est une seconde nature chez lui!!!

Bebe BA a dit…

Mort de Jacques Vergès: portrait d'un avocat controversé, défenseur des causes perdues
Par LEXPRESS.fr,

Trublion médiatique, avocat aussi redouté que controversé, Jacques Vergès, décédé jeudi à Paris à l'âge de 88 ans s'était imposé comme le défenseur de personnalités condamnées par l'Histoire.
Personnage de roman, avocat aussi redouté que controversé, Jacques Vergès, décédé jeudi à Paris à l'âge de 88 ans s'était imposé comme le défenseur de personnalités condamnées par l'Histoire au motif que, selon lui, "les poseurs de bombes sont des poseurs de questions".
Ce pénaliste narcissique et médiatique a mêlé au long de sa carrière un esthétisme intellectuel le conduisant à volontiers philosopher et un profond militantisme qui l'a engagé dans la lutte anti-colonialiste.
De petite taille, rond, le visage lisse et ironique, portant de fines lunettes rondes et une coupe en brosse, cet amateur de cigares et collectionneur de jeux d'échecs, auteur d'une vingtaine de livres, était proche de personnalités politiques du monde entier mais aussi de militants de l'ombre.
Il s'était rendu célèbre par sa "défense de rupture" - consistant à se servir du tribunal comme d'un porte-voix - adoptée durant la guerre d'Algérie quand il était l'avocat de militants du FLN. Il épousera d'ailleurs Djamila Bouhired, héroïne de l'indépendance et poseuse de bombes condamnée à mort mais finalement graciée.
"J'aurais défendu Hitler"
"J'aurais défendu Hitler", clamait ce bretteur en colère, pour ne pas dire en guerre, contre "les bonnes intentions, les procès truqués et l'ordre mondial". "Quand un homme traqué frappe à ma porte, c'est toujours pour moi un roi dans son malheur", ajoutait celui que Barbet Schroeder a dépeint dans un film comme "l'avocat de la terreur".
Ses clients avaient un point commun : ils faisaient en général l'unanimité contre eux en Occident, à l'instar de membres de l'internationale terroriste des années 70 et 80, du "révolutionnaire" vénézuélien Carlos, de l'activiste libanais Georges Ibrahim Abdallah, du criminel de guerre nazi Klaus Barbie, du dictateur yougoslave Slobodan Milosevic ou de l'ancien dirigeant Khmer rouge Kieu Samphan.
Quelques mois avant la fin du dictateur libyen Mouammar Kadhafi, il s'était porté volontaire avec l'ancien ministre Roland Dumas pour déposer plainte pour "crimes contre l'humanité" contre le président français Nicolas Sarkozy dont le pays a pris la tête des opérations de la coalition internationale en Libye.

Bebe BA a dit…

Me Vergès a aussi défendu, en vrac, des dirigeants africains (comme l'ivoirien Laurent Gbagbo), la fille de Marlon Brando, l'intellectuel négationniste Roger Garaudy, le jardinier Omar Raddad, la trésorière "occulte" du RPR Yvonne Casetta, le tueur en série Charles Sobhraj, etc.
Le goût de la provocation
Son goût de la déstabilisation et de la provocation l'a rendu insupportable à beaucoup quand, par exemple, lors du procès Barbie en 1987, il a répondu à des résistants évoquant le "sourire" du gestapiste lors des séances de tortures: "Mais ce sourire, c'est une preuve évidente de sa courtoisie! ".
"Pour défendre Barbie, notait-il par la suite, j'ai dit aux accusateurs: Ce que vous lui reprochez, vous l'avez fait vous-même sous la colonisation. Alors, à quel titre vous permettez-vous de le juger ?".
Né le 5 mars 1925 dans l'actuelle Thaïlande d'un père réunionnais et d'une mère vietnamienne, Jacques Vergès a grandi à La Réunion - il a été en classe avec le futur Premier ministre français Raymond Barre - où son père fut député communiste et son frère jumeau, Paul, sera le fondateur du PC réunionnais.
Il rejoint les Forces françaises libres à 17 ans et adhère au PCF en 1945, devenant président de l'association des étudiants coloniaux. Après trois années à Prague comme secrétaire de l'Union internationale des étudiants, il quitte le parti en 1957, jugé "trop tiède" sur l'Algérie.
Le mystère de sa disparition
Ephémère conseiller d'Ahmed Ben Bella après l'indépendance de l'Algérie - dont il prend alors la nationalité -, il rentre en France pour embrasser les causes internationalistes, celle de la chine maoïste, en créant le périodique "Révolution", et celle du FPLP palestinien.
En 1970, il laisse femme et enfants et disparaît pendant huit ans. Jaloux de sa légende, il laissera toujours planer le mystère sur cette période. Etait-il au côté de Palestiniens ? Dans le Congo post-Lumumba ? Au Cambodge de Pol Pot ? A-t-il alors rencontré Carlos, comme l'ont envisagé les services de renseignement français ?
Il se bornera à évoquer, avec délectation, de "grandes vacances très à l'est de la France". "Je suis passé de l'autre côté du miroir, c'est ma part d'ombre", disait-il, ajoutant : "Je n'ai jamais suivi une psychanalyse. Quel intérêt de mettre la lumière sur les zones d'ombre d'un homme ? Elles font sa force".

Bebe BA a dit…

A-, on va où?

Egypte: la police entre dans une mosquée
Par La rédaction de RTL.fr , Avec AFP | Publié le 16/08/2013 à 02h27

Des islamistes ont affirmé que des policiers égyptiens avaient pénétré dans une mosquée du Caire. C'est là que se trouvaient les corps de dizaines de manifestants islamistes.

Après avoir tiré des gaz lacrymogènes, la police serait entrée dans une mosquée du Caire ce jeudi 15 août. "Ils ont encerclé la mosquée et ont tiré des gaz lacrymogènes sur les personnes qui étaient devant la mosquée. Ils sont maintenant entrés, et nous sommes partis", a déclaré l'un des militants islamistes, un médecin nommé Ibrahim.

43 morts non identifiés

Selon le militant, les corps de plus de 200 victimes de la répression policière et militaire de la veille au Caire, ont déjà été évacués de la mosquée dans le courant de la journée.
"Il y a encore 43 corps que nous n'avons pas pu identifier", a-t-il affirmé. Des images de la chaîne égyptienne CBC montraient des policiers à l'intérieur de la mosquée.
Mercredi, la répression des manifestations au Caire favorables au président islamiste destitué Mohamed Morsi, a fait près de 600 morts selon un bilan officiel, un bain de sang unanimement condamné à l'étranger.

Anonyme a dit…

salam

Manifestation de Tawassoul

Dites les frustré de tawassoul

personnellement

- Je n'ai pas vu les islamistes mauritaniens manifestaient par ce que leurs compatriotes en France sont victimes de discrimination du à leur couleur de peau.

Les déclarations de principe à deux balles de Tawassoul ne m’intéressent pas...............car si c'est gaza ou l'Egypte, ils descendent dans les rues.



Morsi a condamné l'intervention française au mali en solidarité avec les fascistes vert : il a soutenu les musulmans blancs contre les musulmans noirs.



Les islamistes mauritaniens ont soutenus les hordes d'envahisseurs qui ont spolié le mali (terre d'islam).



Des égyptiens qui en tuent d'autres, comme en Syrie , c'est une affaire de famille, pensons aux nôtres et à nos problèmes. je ne soutiens pas des musulmans contre d'autres musulmans.



Je ne comprends pas aussi, pourquoi les islamistes égyptiens s'en prennent à des églises coptes, ces derniers sont avant tout des égyptiens.

Voila le résultat de l'islamisation forcée: oubliant que le créateur à dit: il n'y a pas de contrainte dans la religion.


A la place de Sissi j'aurai arrosé les manifestant avec de la merde pour les purifié dit le fou

Anonyme a dit…


Salam

A-

Tu dis:

Bravo !baye Tidiane Diagana. Bien dit et bien pensé. A-

---------------------------------

Le raisonnement de cette jeune fille est facile à déconstruire.

Si je l'ai bien compris, les sud-africains et les sud-soudanais auraient du rester des esclaves de leurs bourreaux.

Je vais me faire un plaisir de là ramener refaire sa scolarité depuis la maternelle dit le fou

maatala



Anonyme a dit…

MEA CULPA ,sur le blog en ruine voxpopuli

Anonyme a dit…

Avant gout, la suite sur le blog schizo voxpopuli

je vais tout de meme me preter a cet exercice non encore passe de mode, loin s,en faut d,ailleurs car pratique par des centaines de millions d,internautes accrocs .Ce disant,j,entrerai tout de go dans le vif du sujet pour dire tres prosaiquement combien je comprends l,etat d,esprit et le mal etre des condamnes a mort qui croupissent dans les quartiers de haute securite des penitentiers americains ou autres.Pour prolonger leurs jours comptes ces pauvres heres en sont reduits a multiplier les recours bureaucratiques et cela a la limite du juridisme procedurier.Une fois tous les les recours possibles et imaginables epuises,ils se rendent ,a l,atroce evidence et sombrent dans une apathie maniaco-depressive profonde.Aleas jacta es ou le sort en est jete. Des lors, chaque claquement de porte les fait sursauter car ce pourrait bien etre le dernier, celui de la voie menant a la table a sangles d,injection letale pour le dernier voyage sans retour.D,aucuns s,etonneraient de la minutie des etats comportementaux ci haut decrits par moi.Eh bien, la raison en est bien simple: j,y etais, j,en reviens et j,y suis toujours encore.C,est du vecu, pas de la fiction imaginee sur une table de travail.Pour rendre compte de cette insuportable etat de fait,sachez par exemple que le moindre cliquetis de clefs ou de serrure est source d,effroyables et interminables angoisses voire d,attaque de panique massive.Tout cela pour dire qu,a l,instar des pensionnaires des "Death row" ou couloirs de la mort ,j,ai ete moi aussi condamne a mort par une mysterieuse organisation aux ramifications tentaculaires beneficiant de multiples complicites tant en Mauritanie qu,a l,etranger.Curieusement, les menaces de mort me concernant auront ete largement mediatisees comme qui dirait que leurs auteurs seraient assures de l,impunite

Anonyme a dit…

MEA CULPA
voici le debut du billet.

Je ne suis pas tout a fait celui que l,on peut qualifier d,inconditionnel de facebook, ce reseau social planetaire.Il advient que je m,y aventure episodiquement pour rendre compte de banalites souvent glanees sur le net, des babioles, rien de bien consistant au final.En fait, a mes yeux,il ne s,agirait ni plus ni moins que d,un bon creneau pour ames extraverties en mal d,exhibitionisme.Et comme je ne suis pas du genre voyeur je ne m,y risque qu,excetionnellement comme la, juste maintenant.Cela dit Facebook reste a mon sens un bon media, n,en temoignerait que sa croissance exponentielle en si peu de temps.Malgre ce jugement de valeur defavorable, je vais tout de meme me preter a cet exercice non encore passe de mode, loin s,en faut d,ailleurs car pratique par des centaines de millions d,internautes accrocs .Ce disant,j,entrerai tout de go dans le vif du sujet pour dire tres prosaiquement combien je comprends l,etat d,esprit et le mal etre des condamnes a mort qui croupissent dans les quartiers de haute securite des penitentiers americains ou autres.Pour prolonger leurs jours comptes ces pauvres heres en sont reduits a multiplier les recours bureaucratiques et cela a la limite du juridisme procedurier

Anonyme a dit…

De voir Canalh dans cet etat me fend le coeur et d,en etre quelque part responsable me rend encore plus malheureux.malgre mon esoterisme bcbg (bon chic bon genre)j,ai beaucoup appris de ce media grace au souffle de liberte qui y regne.Je passe pour ne pas manquer d,intelligence et j,en suis a me demander pourquoi on m,a laisser le champ libre au point de provoquer un tel desastre.compte tenu de mes aptitudes particulieres de polemiste, il aurait suffit d,un signal fort et explicite pour que je me retire.Canalh s,est saborde en accueillant quelqu,n comme moi qui n,en faisait qu,a sa tete.un simple et dissuasif signal aurait suffit pour me faire lacher prise.la procedure de l,outrage n,aura pas ete la bonne car elle n,aura servi qu,a raviver mon instinct d,autodefense avec toutes mes excuses de neophite du net responsable du resultat catastrophique que l,on sait.si c,etait a refaire, je m,y prendrai autrement.quel gachis

Anonyme a dit…

De voir Canalh dans cet etat me fend le coeur et d,en etre quelque part responsable me rend encore plus malheureux.malgre mon esoterisme bcbg (bon chic bon genre)j,ai beaucoup appris de ce media grace au souffle de liberte qui y regne.Je passe pour ne pas manquer d,intelligence et j,en suis a me demander pourquoi on m,a laisser le champ libre au point de provoquer un tel desastre.compte tenu de mes aptitudes particulieres de polemiste, il aurait suffit d,un signal fort et explicite pour que je me retire.Canalh s,est saborde en accueillant quelqu,n comme moi qui n,en faisait qu,a sa tete.un simple et dissuasif signal aurait suffit pour me faire lacher prise.la procedure de l,outrage n,aura pas ete la bonne car elle n,aura servi qu,a raviver mon instinct d,autodefense avec toutes mes excuses de neophite du net responsable du resultat catastrophique que l,on sait.si c,etait a refaire, je m,y prendrai autrement.quel gachis

Anonyme a dit…

Le regain d,interet de Canalh pour la cause des negro-mauritaniens est suspect.Je crois que ce faisant Maata voudrait s,assurer du silence des officines negromauritaniennes dans la perspective de mon assassinat imminent.ces negres n,ont pas de principes et taillables et corveables a merci.Mais compter sans moi, je ne me laisserai pas egorger si facilement quelque soit les complicites des negres vendus

Anonyme a dit…

Je tiens en horreur les negres de service.quant a moi je me considere comme un negro-arabe, plutot arabe que negre vu mon education maternelle. a bas les negres de service sans foi ni loi

Anonyme a dit…

Je m,en vais vous relater comment j,ai echappe a une mort certaine et premeditee.C,etait un 1er mai 2013, jour de mon anniversaire de naissance.il etait 8 ou 9 heure du soir et j,attendais mon train direction Dortmund.Un jeune homme d,une trentaine d,annees environ a engage une conversation en allemand avec moi.je m,y suis prete volontier car le train etait attendu dans une dizaine de minutes.Pendant nos echanges survient un 2eme homme qui de loin a cligne des yeux comme pour indiquer que j,etais la bonne ec appuye n,a pas echappe a mon attention deja au aguets.Le signal oculaire fait par le 2eme homme me designait comme la cible tant attendue.aussi furtif que fut le clin d,oeil, il ne m,aura pas echappe et j,ai vite realise le piege.j,ai renonce a mon train et suis alle a la recherche de policiers.Les policiers m,ont demande de les conduire aux suspects, ce que je fis en realisant qu,il s,agissait non pas d,un individu mais de plusieurs.une bande organisee pour un meurtre organisee.faute de preuve,la police , mais cela est une audtre histoire car les meurtriers m,ont suivi jusqu,a geneve en se relayant pour ma securite.le lendesemain,je decide de fuir en suisse,mais cela est une autre histoire beaucoup plus abracadantesque que je raconterai par la suite

Anonyme a dit…

Maata,Bebe Ba,A-,Coolie,Yanis, Citoyenne,Mbalal, Rimo,etc vous voulez ma peau, eh bien je vous defie.Ce faisant vous faites montre d,un sentiment de faiblesse.demain, je serai peut etre aux pays bas,en norvege, en suede chez les raciste des flam,en GB chez les anglais, en finlande, en norvege, en islande l,europe entiere m,est ouverte ils sont 27 a m,accueillir, depechez vous pour m,assassiner sinon il sera trop tard

Anonyme a dit…

Bébé, tu parles diffamation mais en même temps c'est toi qui répand la rumeur. Et ce qui est fumiste dans cette façon de faire c'est au' après tu fais semblant de t'indigner de la méthode. Si quelqu'un écrivait un posting te traitant de p... par exemple, est-ce que tu vas aimer que tes copines partent dans les cérémonies en disant "Bébé 'est entrain de se faire massacrer, on l'a traitée de p...". C'est une technique connue, répandre la rumeur et faire semblant de s'indigner. Je ne connais pas tes relations avec Abdoulaye mais il devrait se méfier de toi.

maatala a dit…

SALAM

lES AMIS


Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

sinon ce sera la suppression du commentaire dit le fou

maatala

Anonyme a dit…

Maatala, tu n,as pas l,exclusivite de la folie,c,est meme la chose la plus partagee au monde.J,en ai une grosse partCela dit je persiste et signe concernant mon commentaire relatif a Bebe Ba.Toutes les verites sont bonnes a dire y compris la baise des petasses

Anonyme a dit…

J,avais promis de relater ma rocambolesque aventure a Geneve capitale des Droit de l,homme suite a une tentative d,assassinat a Dusseldorf.Apres avoir passe une nuit au commissariat de police pour protection speciale, j,ai decide de me rendre a Geneve capitale des Droits de l,Homme.Mes meurtriers savaient ma destination finale et m,ont suivi pas a pas jusqu,a Geneve.Il se relayaient pour me suivre pas a pas a partir du bus jusqu,au train me menant a Geneve.J,ai tot fait de remarquer leur manege et me suis rendu au poste de police de la gare de Geneve qui m,ont pris pour un malade mental, ce que je suis quelque part.Ils ont eu recours a une ambulance qui m,a mene au plus grand centre psychiatrique de Geneve j,y ai passe une bonne semaine avant d,etre rapatrie en Allemagne par ambulance speciale, un trajet de plus de700 km .Que ne fut ma surprise de realiser que celui qui partage ma chambre est membre du gang qui veulent me supprimer,il me l,a avoue a demi mot.ils sont tres organises et finiront par avoir ma peau, un jour ou l,autre:Je ne vois d,autre perspective que la fuite grace a mon passeport europeen.je garde secret ma prochaine destination.

Anonyme a dit…

I will SURVIVE

Anonyme a dit…



vendredi 16 août 2013
Mea culpa





Je ne suis pas tout a fait celui que l’on peut qualifier d’inconditionnel de Facebook, ce réseau social planétaire. Il advient que je m’y aventure épisodiquement pour rendre compte de banalités souvent glanées sur le net, des babioles, rien de bien consistant au final. En fait, à mes yeux, il ne s’agirait ni plus ni moins que d’un bon créneau pour âmes extraverties en mal d’exhibitionnisme. Et comme je ne suis pas du genre voyeur je ne m’y risque qu’exceptionnellement comme là, juste maintenant. Cela dit Facebook reste a mon sens un bon media, n’en témoignerait que sa croissance exponentielle en si peu de temps. Malgré ce jugement de valeur défavorable, je vais tout de même me prêter a cet exercice non encore passe de mode, loin s’en faut d’ailleurs car pratique par des centaines de millions d’internautes accrocs . Ce disant, j’entrerai tout de go dans le vif du sujet pour dire très prosaïquement combien je comprends l’état d’esprit et le mal être des condamnés a mort qui croupissent dans les quartiers de haute sécurité des pénitenciers américains ou autres. Pour prolonger leurs jours comptes ces pauvres hères en sont réduits a multiplier les recours bureaucratiques et cela à la limite du juridisme procédurier. Une fois tous les recours possibles et imaginables épuisés, ils se rendent ,a l’atroce évidence et sombrent dans une apathie maniaco-depressive profonde. Alea jacta est ou le sort en est jeté. Dès lors, chaque claquement de porte les fait sursauter car ce pourrait bien être le dernier, celui de la voie menant a la table a sangles d’injection létale pour le dernier voyage sans retour. D’aucuns s’étonneraient de la minutie des états comportementaux ci-haut décrits par moi.

Anonyme a dit…

La suite sur le blog, j,ai un probleme de souris qui m,empeche de copier coller

Anonyme a dit…

LM, je te respecte, n,est pas LM qui veu

Anonyme a dit…

Qui veut avec un T

Anonyme a dit…

Vous avez a faire a forte partie.Je ne me laisserai pas egorger si facilement.Je vous met au defi de me tuer.pour votre information ,je m,apprete a quitter l,allemagne pour un autre pays des 27un bon pere de famille est vivant,je ne suis pas du genre a finir en macchabe.la vie est belle et j,y tiens et ce n,est pas une bande de putains qui m,y ferait renoncer.asta la vista

Anonyme a dit…

je vais tout de meme me preter a cet exercice non encore passe de mode, loin s,en faut d,ailleurs car pratique par des centaines de millions d,internautes accrocs .Ce disant,j,entrerai tout de go dans le vif du sujet pour dire tres prosaiquement combien je comprends l,etat d,esprit et le mal etre des condamnes a mort qui croupissent dans les quartiers de haute securite des penitentiers americains ou autres.lPour prolonger leurs jours comptes ces pauvres heres en sont reduits a multiplier es recours bureaucratiques et cela a la limite du juridisme procedurier.Une fois tous les les recours possibles et imaginables epuises,ils se rendent ,a l,atroce evidence et sombrent dans une apathie maniaco-depressive profonde.Aleas jacta es ou le sort en est jete. Des lors, chaque claquement de porte les fait sursauter car ce pourrait bien etre le dernier, celui de la voie menant a la table a sangles d,injection letale pour le dernier voyage sans retour.D,aucuns s,etonneraient de la minutie des etats comportementaux ci haut decrits par moi.Eh bien, la raison en est bien simple: j,y etais, j,en reviens et j,y suis toujours encore.C,est du vecu, pas de la fiction imaginee sur une table de travail.Pour rendre compte de cette insuportable etat de fait,sachez par exemple que le moindre cliquetis de clefs ou de serrure est source d,effroyables et interminables angoisses voire d,attaque de panique massive.Tout cela pour dire qu,a l,instar des pensionnaires des "Death row" ou couloirs de la mort ,j,ai ete moi aussi condamne a mort par une mysterieuse organisation aux ramifications tentaculaires beneficiant de multiples complicites tant en Mauritanie qu,a l,etranger.Curieusement, les menaces de mort me concernant auront ete largement mediatisees comme qui dirait que leurs auteurs seraient assures de l,impunite.A la difference des candidats peuplant les death row us, je ne beneficierais semble-t-il d,aucun recours possible.Oh que si , je beneficie bel et bien et de facto du recours a Dieu et de celui de l,aile protectrice du president Ould Abdel Aziz, le protecteur elu de tous les mauritaniens sans exception, son devoir, son sacerdoce, j,allais dire.Et il n,y faillira point des lors que ses moyens le lui permettraient, je suis confiant de ce cote-ci.Sans detour ,j,en appelle a son aide protectrice, il est avec Dieu mon dernier rempart contre la barbarie de l,assassinat politique, pratique surannee ,abandonnee meme par les dictatures les plus obscures en ce 21eme siecle et surtout etrangere a nos us et coutumes de democratie islamique.Compte tenu de ce qui precede,ce serait bien le diable si a eux deux, c-a-d Dieu et le president n,arrivent pas a me tirer de cette mauvaise passe, doux euphemisme pour evoquer les menaces et tentatives d,assassinat dont j,ai ete l,objet a plusieurs reprises.je vous en passerai les details relevant beaucoup du polar noir.La politique n,a jamais ete ma tasse de the je n,en ai jamais fait de toute ma vie a part ma breve et desastreuse incursion d,il y 3 ou 4 ans.Desastreuse elle l,aura ete car j,avancais en terrain inconnu, une veritable terra nullis en friche pour moi alors.Or je me trompais car la politique et le net mauritaniens ont leurs regles et codes, un peu comme le Bushido japonais, mais cela je ne l,ai compris que trop tard, helas.Le mal etait deja fait.Par consequent, j,eprouve une sincere contrition et demande pardon pour les prejudices que mon inexperience politique aurait pu causer a certains et cela a mon corps defendant, j,etais de bonne foi..Enfin, j,ignorais que l,on pouvait mourir pour ses opinions politiques en ce 21eme siecle.Au vu d,un aussi peu reluisant bilan politique, il va de soi que je me dois d,arreter toutes activites politiques ou d,ecriture.En lieu et place je m,en vais cultiver mon jardin comme le Candide de Voltaire et cela en m,occupant de mes multiples ,serieux et chroniques problemes de sante

Anonyme a dit…

SUITE DU BILLET

Anonyme a dit…

Pour tenter le diable, je m,en vais vous reveler ma prochaine destination.Je vais aller me refugier en Norvege,mon neuveu s,y trouve deja et je suis assure de beneficier de l,asile politique.Je me bat pour ma survie, et ce n,est pas Aicha Vall Verges qui y mettra fin, jalouse qu,elle est de sa cousine mariee avec un eminent intellectuel

Anonyme a dit…

Pour votre information Aicha Vall est ministre de l,enfance et des affaires sociales, quelque chose comme cela